(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire topographique, historique, généalogique et bibliographique de la province et du ..."

Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //book s .google . coïrïl 



( ù^' 




'U 



BEQUtST I 

.UNlVERSrrV .rWICHIGANi 

Ifc, PBg;RAL.U,BRMy..,j^^ 



m « M »! 



/oô, ôo * 



/J^ 



t ^' 



^. 



 



DICTIONNAIRE 

TOPOGRAPHIQUE, 
HISTORIQUE, 

I . . ■ - 

GÉ N ÉALOGI Q U E 

ET BIBLIOGRAPHIQUE 

J>E LA PROriNCE ET DU DIOCÈSE 

DU MAIN E, 

Par m. le Paige, Chanoine de la 

Cathédrale ; 

DéJU iiMONSIEUR, Frère du Roi. 



TOkE PREMIER. 




A U M A N S ^ 

Chbz TOUl'AlN^ Libraire , au Pedc Pont-Neuf. 

À P A R I S, 

Chbz SAUGRAIN, jeune. Libraire, Quai de» 

Attguftins. 



« 



M, D C C. L X X V I I- 



^«■a 



DC 

6//— — 

./W2i2 Ce LlVRl fc trouve: 

LOÇj AANGEKSy 

^ [ Che« P A R I s o T , Libraire. 

ArENDOMS^ 

\ Chez M o R A R D , Libraire, 

A L A V A L ^ 

. Chet Andouard, Libraire. 

A MAYENKEj 

Chez DAvot7ST& chez DuTEïirRï, Libraires. 

A S I L L É j 
Chet D 1 F o R 6 E , Libraire. 

A M A M E R s , 

Chez Abot, Libraire. 

A AlENÇON, 

Chez JouAJffNS. Libraire. ) 



C9^/A0Â/ - 3 /O 







A MONSIEUR. FRERE DV ROI. 



Mo 



N S E I G N È U R >. 



VOuvRjîGE que j'ai l'Rofmiur (1$ ii^^cr à 
VÔTRE ALTBSSE ROYALE, ne peut 
mériter fcs regards y que parce quil concerne une 
Province qui a V avantage <P être fous fa, proteBion , & 
quife glorifie d'être du nombre de celles qui compofent 
fon Apanage^ 

C'est, MonsbigneuRj une Defcriptîon: 
générale du Pays du Maine j en forme de DiSionnaire j, 
à laquelle je m' étais occupé dans des momens de Uàfir^ 



îv ÉPITRE DÉDICATOIRE. 

< 

fans me flatter, quelle feroit dejîrée par mes -Cam^ 
patriotes. 

Les înftances que plujieurs m* ont faites pour la 
mettre au jour y m* ont déterminé à, la faire imprimer ^ 
trop heureux , fi je puis en cela me rendre utile à ma 
Patrie ^ & lui donner une preuve de mon attachement.^ 

Le plus grand objet defatisfaSiony MoNSEiGNE UR^ 
en réfulte déjà pour moi^ puifqu^il m' efi permis de con^ 
facrer cet Ouvrage à un Prince ^ dont le nom eft gravé 
dans nos cœurs^y honoré dans toute l* Europe j & célébré 
dans l'Univers entier y par la gloire de cette longue 
fuite de nos Rois qui vous l'ont tranfmis. 

Cet jéugujle Nomy MoNSEiGKEURy acquiert 
un nouvel éclat par vos qualités perfonnelles & par 
vos vertus y auxquelles tout François doit Vhothmage 
de fa vénération. Quelque foible quefoit celui quej'ofe . 
vous préf enter y je vous fupplie y Monseigneur^ 
de vouloir bien le recevoir avec bonté. Cette faveur eji 
la plus précieufe récompenfe de mon travail y & la feule 
qui fixe mon ambition* 

Je fuis avec le plus profond refpecl ^ 
MONSEIGNEUR^ 



Yotrc très -humble & très-obélfTant 
feryiteur, lb Paige, Chanoinç 
de rÉglife da Mans. 



AVIS. 

Vy N emploie , dans le Titre de ce DiAionnaire , les 
mots de Province & Diocèfe du Maine , parce que le 
Diocèfe contient environ cinquante Paroiîlès de plus 
que la Province , lefquelles relèvent du Parlement de 
Normandie. 

Ce Diftionnaîre contient autant d'articles qu'il y a 
de Paroifles dans le Diocèfe du Mans. 

Chaque article commence par le nom de la Paroiflfè , 
l'Archidiaconé & le Doyenné dans lefquels elle eft 
fituée, l'Eleâion dont elle relève, fa fituation, foit 
au Nord, à T Eft, au Sud & à l'Oueft, à prendre de la 
Ville du Mans j au moyen de quoi on peut connoîcre 
la pofition de chaque Paroiffe par rapport à toutes les 
autres de la Province. 

On marque la diftance de la Ville du Mans à chaque 
. ParoiflTe , & la route qu'il faut tenir pour s'y rendre : 
route qu'on a tirée à vol d'oifeau fur la grande ^arte 
du Maine , dreflee par Jaillot en 1 70^ , & approuvée par 
les plus Savans Géographes: On marque àum la diftance 
de la ParoiflTe que l'on décrit à cinq ou fîx ParoiflTes 
qui en font les plus proches , & où il y a marché , 
le jour que le marché y tient , ce ^que contiennent 
les mefures du blé } les foires , Se le jour qu'elles tîenr 
nent j les rivières , ruiCTeaux^ courans d'eau & étangs 
qui arrofent chaque ParoiflTe, & la qualité du poiflbn 
qu'elles fourniflent. On trouve aufli à chaque article ^ 
les forêts, bois de haute -futaye, taillis, vignes ^ avec 
la qualité du vin qu'elles rapportent, arbres fruitiers, 
& la qualité du cidre qu'ils produifentj enfin l'efpèce 
de blé qu'on recueille dans chaque ParoiflTe. On n'a pas 
oublié de faire mention des landes & cerres incultes. 



^ 



iy ^ AVIS. 

A larticle Maine » on trouve une Description goic^ 
raie de cette Pr6vince , de fes rivières , de fes forets , 
de fon étendue & de fes limjtes; une Lifte Chronolo- 
gique de fes Seigneurs > depuis le fîxième fiècle jufqu à ce 
jour j la Généalogie de Son Alteffe Royale, Monsieur » 
Duc du Maine, &c. depuis le Roi Hugue-Capet, qiû 
commença à régner en France , Tan 987. On y trouve 
auifi une Lifte des Auteurs Manceaux, avec le Catalogue 
de leurs Ouvrages, & une critique faite par les Savans 
fur quelques-uns. 

A l'article Mans , on a donné un Abrégé Hiftorique 
de tous les cvénemens remarquables qui font arrivés 
dans cette ville ; Tétat de toutes les Eglifes de la Ville & 
Fauxbourgs , à^s Communautés , Hôpitaux > Béné- 
fices, Hôtel-de-Ville & Jurisdiftion; un Catalogue 
Chronologique des Evêques du Mans , tiré des Mé- 
moires manufcrits de Dom Denis Briant, Religieux 
Bénédictin , intitulés > Cenomania \ la Généalogie de 
la Maifon Souveraine de Grimaldi des Princes de 
Monaco ; les réglemens qui regardent t'Hôpital & 
FHôtel-Dièu ; les difFérens privilèges accordés par nos 
Rois à la Ville du Mans, depuis Tan 148 1 jufqu à 
prcfent j une Lifte Chronologique des principaux Of- 
ficiers de rH6tel-de- Ville , aepuis 1 474 Juiqu'à Tan 
I775 ; une Lifte Alphabétique des Villes Épifcopales 
de France , l'Archevêché dont elles font fuflrragantes , 
leur fîtuation par rapport au Mans, leur éloignement 
de ladite Ville , & la route qu'il faut tenir pour s'y 
rendre ; la diftance de la Ville du Mans aux ports de 
mer du Royaume , & à toutes les principales Villes de 
TAfie , de l'Afrique , de l'Amérique & des Indes 
Orientales, 

Après la Topographie , on vient à THlftoire , tant 
Ecclefiaftique que Civile de chaque Ville & Paroifle. 
On commence par marquer le revenu de la Cure> 
quel en eft le Préfentateur , & le nombre des Com- 
munians que contient la Paroiffe. On paflTe enfuite aux 



A ris. vij 

Afcbayes , Prieurés , Chapitres , Collégiales & Cha- 
pelles , avec les Fondateurs , Préfentateurs , & revenus 
de ces Bénéfices. ( 11 faut remarquer que leftimation 
qu'on fait du revenu de ces Bénéfices, a été très-exac- 
tement tirée d'un Pouillé, drefle par ordre de feu M. 
de Froulai, dernier Evêque du Mans, mort en 17^7 ). 
On donne , à l'article de chaque Abbaye , une Lifte 
Chronologique & Hiftotique à^s Abbés & Abbeflès qui 
Tout pofledée depuis fa fondation. 

De l'Hiftoire Eccléfiaftique on pafle à THiftoire Ci- 
vile > & l'on marque tous les fiéges des Villes , Châ- 
teaux & Fortereues ; les combats , rencontres , & 
autres événemens remarquables qui font arrivés dans 
chaque Ville , ParoiflTe & environs. 

On donne à chaque article le nom du Seigneur de 
la Paroifle , avec fa Généalogie , autant qu'on a pu fe- 
procurer des Mémoires pour la drefler. On eft parvenu 
à donner à plus de zoo Paroi (fes la Généalogie de leur 
Seigneur aétueli On trouve dans un article féparé toutes 
les alliances , tant mafculihes que féminmes , des 
Maifons dont on donne la Généalogie^ & dans un 
aiitre article qui fuit, le Blazoii des Armes de toutes 
les Familles dont il eft parlé dans ce Diâionnaire % 
autant qu'on a pu s'en procurer k connoiflance. 

On trouve auffi à l'article des Villes & Paroifles , le 
nom.des Auteurs Mahceaux qui y ont pris naiffance^ 
avec un Catialogue des Ouvrages qu'ils ont donné au 
Public,-. de ceux qui font liemeurés manufcrits, & 
Je jugement des Savans modernes fur quelques-uns de 
ces Ouvrages. 

Enfin on a mis à la tête du premier volume une Def* 
cription fommaire des Provinces de Touraine & 
d'Anjou, tirée des Mémoires manufcrits de M. de 
Miroménil , Intendant de la Généralité de Tours , en 
1 697 , dreflee par ordre du Roi , pour l'inftrudion de 
Mgr le Duc ae Bourgogne. Ce précieux Manufcrit 
m'a été communiqué par M. le Pelletier , Chanoine 



/ 



viij A r I S. 

& Grand- Archidiacre de l'Eglife du Mans , qui m'a 
donné plufieurs Noces fur la^ Ville de Laval & fes 
environs. 

C'eft'dans les Mémoires de la favante Madame la 
ComtefTe de la Chaux , que j'ai puifé les Généalogies 
de la plus grande partie de la NoblefTe du Bas-Matne. 
M. le Tourneur de la Vennerie , Curé de Domfront , 
& Vice-Gérant de TOfiScialité , m'a fourni des Mé- 
moires fur la Ville de Domfront & les Seigneuries voi- 
fines. M. l'Abbé de Cabrièr^, Chanoine de l'Eglife du 
Mans , & Vicaire-Général du Diocèfe , a bien voulu 
me communiquer l'Extrait qu'il a fait des Mémoires 
remis à Mgr notre Prélat , par tous les Curés du 
Diocèfe, contenant les noms des Seigneurs & le nom- 
bre des Communians de chaque Paroifle. 

On a emplové, fur-tout dans la Topographie de cet 
Ouvrage , plufieurs abrégés , dont voici l'explication : 

Les lettres N. E. S. O. fignifient , N. Nord. E. Eft. 
S. Sud. O. Oueft. 

' Nord j eft la même chofe que Septentrion > Eft , que 
Levant ; Sud , que Midi \ Se Oueft y que Couchant. 

La pofition de toutes les Villes & Paroiflès marquée 
par les lettres majufcules , ci-defiiis expliquées, s'entend 
a prendre de la Ville du Mans. 

La lettre 1. fignifie lieue 9 i ^ ^ une lieue un quart ^ 
X ^ , une lieue & demie ^ i ^ , une lieue trois quarts. 

MS. mis après l'annonce d'un Ouvrage de Litté- 
rature , fignifient manufcric. 



Wtt3W 



EXTRAIT 




EXTRA IT fommaïrc des Mémoires de M. dt 
M I RO ME îiJ J L ^ Intendant de Tours j drcjfés 
par ordre de la Cour y en lâ^y 3 pouf Monfeigneur 

le D u c D £ Bourgogne. 



LA Généralité de Tours confine à Teft celles d'Orléans , de 
Boutgcs & d'Aicnçon , à Toiieft la Province de Bretagne ; aa 
Cad y les Généralités de Bourges , & de Poitiers 5 & au nord , 
celle d*Alençon j fon étendue de Tcft à l'oueft eft de 47 lieues , 
Sç du nord au {ud de 44 ; elle eil compofée de trois provin- 
tes , la Touiàinc , PArijou & le Maine , qui furent unies en 
818 fous un même département par TEmpçreur Louis le débon- 
naire, lorfqu'il diviGi fts Etats» en dix portions, qu*on appelcit 
en ce temps là Mljfaticq , qui répondent à nos Généralités ; ccttfe 
dividon fabfida ai^tant que la féconde race de nos Rois. 

Sous les Rois de la croifîème Race , les Comtes d'Anjou étant 
4e venus. Comtes héréditaires de la Touraine & du Maine, il 
n'y eut qu'un même Sénéchal, ce qui dura jufqu'au règne de 
Philippe Xi de Valois , qiii régna depuis 15x8 , jufqa'à 
1550. 

La Touraine , l'Anjou & îe Maine ayant depuis été donnés 
en apanage à Charles de France , fils du Roi Jean , ce Prince 
apanagifte établit un même Bailli , pour connoître des cas Royaux 
& des caufcs des exempts de ces trois Provinces 5 ce qui ar- 
riva encore depuis , lorfqu'elles furent réunies à la Couronne > 
car alors on donna au Bailli de Touraine la connoijfTance des 
cas Royaux , des RefTorts & des Exemptions d'Anjou & du 
Maine. Enfin le Roi François Premier ayant établi feize 
Généralités dans le Royaume , & Charles IX dix-fept , par 
Êdit du mois de Novembre 1570 , la Touraine , l'Anjou & 
le Maine furent réunies fous le ritre t:c Généralité de Tours. 

• Les Officiers de la Généralité de Tours fbnt,rintendant,le Grand- 
Maître des eaux & forets , & les Tréforiers de France. Le 
Roi Louis XIll avoit auflî créé , en 1615 , un Bureau des Tréi^ 
foriers de France à Angers 5 mais il fur révoqué quelque temps 
après.. Il y a dans la Généralité de Tours ùs, Préfidiaax , deur 
en Touraine , trois en Anjou, & un au Maine j feize Sièges, 
Bailliages oif SénéchaufTées Royales, & feize Elevions compofces • 
de quinze cent (bixante dix neuf Paroiffcs taiilables , qui payant 
deux millions fix cent trente-quatre mille deux cent livres de taiHe, 
non compris les Paroi/Tes enfranchi(e des villes de Tours, Angers 
9ç, Richelieu. 
Les feux de toutes les Faroifles de la Généralité de Tours , 



ij Miroménil^ 

tant en franchife qae taillables , font aa nombre de deux cent 
fb«ante-iîx mille cinq cent vingt-quatre , qu'on met , par cfti- 
manon, à un million foixante-lix mille quatre cent quatre-vingt 
{cizc âmes , cinq mille (ept cent cinquante Prélats, Abbés, 
Prieurs , Curés , Dignités , Chanoines , & autres Bcnéficiers & 
Prêtres; cinq mille deux cent (bixantf-dix Religieux & Reli- 
Çieufes , & dix-fept cent Gentilshommes ; quarantc-fîx greniers 
a Tel , où il (e eonfomme 1460 muids de (el par an ; fèize 
maîtti(es des eaux & forets ; deux JulHces Royales des traites ; 
deux Maréchauliées générales , huit provinciales , onze Réliden- 
ces , & deux Lieutenans de robbe courte ; trente Maires 3 deux 
Confiilats ou Juftices des Marchands \ deux Chambres des mon- 
noies ; treize Duchés , compris la Tourainc & TAnjou, dont 
il y en a douze Pairies , & un qui n*eil qu'un (impie Duché , 
Tïngt Comtés , dont il y en a deux Pairies, plus de vingt Mar- 

Saiiats , dont il y en a uii Pairie , plus de fbixante Baronnies , dont 
y en a deux Pairies ; quinze Villes principales, & plus de 
cinquante autres , qui ne font la plupart que de gros Bourgs 
renfermés de murs , Ibixant^ forêts , dont il y en a huit Roya- 
les , & plus de cinquante antres qui appartiennent à des bei* 
^eurs particuliers. 

On prétend * qu il y a en Touraine une mine de cuivre oii il 
y a de l'or; il y a aufli des carrières de pierre de moulage, 
& des mines de fer. Il y a» en Anjou des mines de charbon 
de terre , de des ardoidères. Il y a au Maine beaucoup de 
^nes de fer, des carrières de marbre noir, jafpé noir, bleu & 
blanc , & rou^e & blanc , auprès de Laval & de Sablé , & 
quelques carrières de mauvaifès ardoifès. 

Les principales Manufaâures de Touraine (ont des étofiès 
ëe {oie , deséraminesde laine, dcsfèrges & des droguets. 

Les Manufaéhircs d'Anjou font des étamines de laine fîir (bie , 
Tayées d'or Se d'argent , des camelots fins, des Etamines du 
Lude ydes toiles de Châtcau-g[ontier , des Blanchiâèries de toile de 
de cire , & de s-Ra^nerics de lucre. 

Les Manufactures du Maine , font les étamines du Mans , 
les toiles de Laval ^ & les Blanc hi^Teries de toiles & de cire. 

L'Etat Ecclétiailiquf de la Généralité de Tours eft comporé d'un 
TArchevcché, deux Evêchés , OTquante-{cpt Abbayes, tant d'hom- 
mes que de filles , de quatre cent quatre-vingt-quatre Prieurés , 
c nquante Chapitres, feize cent vingt-huit Cures, & de cent 
cinquante-huit Couvens de Religieux 6l Religieulès. 

Province de Touraine^ 

La Tourainc eft compofce des Eleéliors de Tours , Amboife , 
Loches , Chinon , Loudun, 6l parric de Richelieu ; elle confine à 
i'eft an Blc'bîs & au Berry , à loueil a l'Anjou , au fud 
au Poicou 2c au Berry, Zi au nord au Maine & an Vcodô- 



Gcntraïttc de Tours. vl] 

mois. Sa largeur de Teft à Toucft , depuis VaIIièrcs-le$*stan« 
des jafqa'à Candc , efl de xx lieues s mais elle n'eft pas égale 
partout 3 du côté de la Loire , à la main gauche » elle n'eit 
que de dix-huit heues , & il y a des endroits au de-là de la même 
rivière, à la main droite, où elle n'eft que de douze à treize heues* 
La Touraine eft arrofée par dix-lcpt rivières , dont il y ca 
a trois , qui ponent de grands bateaux, favoir la Loire , le Cher , 
& la Vienne. Les autres rivières font l'Indre , la Creufc , la Cif- 
fe , la Choilîlie , la Branfle , Tlndrois , la Mafl'e , la Claife , lE- 
chandon , la Vaude , la Buâe , la Brignon , la Brcfhe , la Clè- 
ve , & plulîeurs ruiffeaux qui ont leurs noms : il y a des ponts 
fur une partie de ces rivières , deux de pierre lur la Loire, 
à Amboilc & à Tours. Cette rivière eft bordée de levées des 
deux côtés, on donne leur origine à TEmpereur Chariema^ne.» 
& rélargiffement eft dû au Roi Louis XIV. Il y a des Oihciers 
qui ont foin de Tentreden de ces' levées. 5ur le Cher il y a cinq 
ponts , à Monrrichard , à Blévé, à Pont-long, à Pohtcher, & à 
Ponmeuf ; les deux derniers font moitié de pierre & moitié de 
bois , & les trois autres de pierre. Sur ia Vienne il y a un 
pont de pierre , à Chinon , Û y en avoir un autrefois à 1 iiie 
Bouchart. 
Outre les levées de la Loire, il y a huit grands chemins Royaux 
en Touraine , le premier de Tours a la Flèche , le fécond de 
Tours au Mans , le troifièrtie de- Tours à Vendôme , le qua- 
trième de Tours à Loches, le cinquième de Tours à Poitiers^, 
le (ixième de Tours à Richelieu , le feptième de Tours à 
Chinon, le huinème d'Amboife à Poitiers & à Bordeaux. 

La Province de Touraine fut fubjuguee par les Romains , l'an 
de Jefus-Chrift izi. Environ Tan 410 , elle fut prifc par les Wi- 
iîgots qui poffédoient l'Aquitaine, & fbumifc à la domination des 
François , l'an 50^. Depuis ce temps-là elle- fut gouvernée par 
des Comtes, qui étoient amovibles à la volonté des Rois, juA 
qu'à ce que Hugues Capet , ayant été élu Roi des François , 
fut obligé , pour fe maintenir, de leur en laiâer la propriété 
héréditaire , à condinon de la réverfion à la Couronne , au dé- 
faut d'hoirs mâles», ou pour félonie. En 1044 les Comtes d'An- 
jou la conquirent ; elle pa^a par fuccefïion {bus la domination 
des Rois d'Angleterre , & fut réunie en 1104 à la Couronne , 
pour crime de félonie : elle fut érigée en Duché-Pairie , envi- 
ron l'an 135^, en faveur de Philippe, depuis Duc de Bourgo- 
gne. Il y a eu neuf Fils de France & Princes du fang , qui en ont 
joui par apanage , trois Reines de France & cinq Seigneurs étran- 
gers , qui la plupart n'en ont eu que le dtre. 

Les VARENNES, qui font au long de la rivière de Loire, con- 
tiennent quinze à fèize Paroiffes en tout ou en patrie , ce font des 
terres fablonneufes, toujours eft valeur, qui produisent du (ci-^ 
gle, de l'orge , des légumes, du mil, de la gaude pour les TeiO'* 
turiers , & des calebaifes ou gourdes. 

ai; 



îr MiroménîL 

Le VER VON coiitîcnt huit ParoiflV s auprès de Chinon. Le fol 
cft à peu-près femblable aux Varcnncs , mais plus gras s on y . 
recueille des bleds , des vins & de très-bons fruits , fur-tout d'ex- 
cellentes prunes. La Champagne comprend quatorze ou Quinze 
Paroiffes entre tes rivières du Cher & de Tlndre s le K>1 eft 
gras « & produit du froment , du fèigle , &c. 

La BRENNE contient cinq ou filParoiifres, la terre eft humi- 
de ^ marécageufe & remplie d'étangs. 

Les cot.eaux , particulièrement lur les rivières de la Loire & da 
Cher , font chargés de vignes qui rapportent de fort bon vin , 
fur-tout à Vpuvrai. 

Il y a pluïîeurs forêts en Touraine , celle d'Amboifè eft du 
Domaine du Roi , & contient plus de 'i^ooo arpens \ celle de 
Loches en contient 5000 > & celle de Chinon environ 7000. Ces 
deux dernières font aufli du Domaine du Roi , les autres ap* 
partiennent à diffèrens Seigneurs^ celle de Château-rcgnault eft 
de 3000 arpens I celle de PreÊiilli de 4000» celles de Montba- 
zon , de Crifai , de Boiférard , de Vilandri &plufîeurs autres font 
de peu d'étendue. 

Les LâND£S font remplies de bruyères^ il y en a beaucoup au 
Serrain , à Pervenai , à Ambillou , à Clére , à S. Etienne de Chi-f 
gné , à Ballen , à S. Pater , à Snbiaine , à S. Laurent de Langeais & 
en beaucoup d'autres endroits. 

On trouve des mines de fer en plu(ieurs endroits de la Tou« 
faiiie , & on en a découvert une de cuivre auprès de l'Abbaye 
de Noyers» dont le Roi a fait ddn à M. de Pointis. On prétend 
qu'il y a de l'or, on a fait plufieurs fois l'épreuve fur queU 
Gues morceaux de cette mine qU*on avoit trouvés à la fuper* 
hcie , ce qui fait juger qu'on enpoUroit tirer de grands pro« 
fits» (î Ton fouilioit plus avant « les mines étant toujours plus 
fortes dans k fond. 

On trouve du falpétre dtans les coteaux de la rivière de Loi* 
re expofés au midi : il y en a auifi aux environs de Chinon & 
en plufieurs autres endroits de la Toufalfie. 

U y a des pierres de moulage dans les Paroifles de Pemai , 
Ambillou, S. Etienne de Chigné, de S. Maur & de Mellerai. 

On ne compte dans la Touraine, félon l'ordre de la Généralité , 
que 3 37 ParoifTes divifiEes en cinq Elevions , qui contiennent 
j 3787 feux & 2 1 5 148. amcs;mais fi-on y ajoute 1 8 Paroiffes du Du- 
ché de Tout:aine , qui font dans l'Sleâion de Richelieu , cinq au- 
tres dans l'Eledion de la Fleeha ^ & ^8 hofs là Géoéraliré de 
Tours , dans l'EleéHon de Châteauroux , on en trouvera près 
de 400 , qui contiennent environ éôooo feux , & 10004^ 
âmes. 

H y a en Touraine i j f o tant Abbés , Prieurs , Dignités , Cha- 
noioes , de Baf^cbctor téfeians dans leurs bénéfices , Curés , Prêtres 
habitués , Aumôniers âc autres ^ tt <|^ Religieux & ReJigieufes* 



Génératué it Tours. v 

tes principales Maifons île NoblefTe de Touraioe fi>m celle 
de 

Rasi^li ) le Marquis de Kafilli , Lieutenant général du Ro} 
en Tour^ine a été lous-Gouvemeur de M. le Duc de Berry» 
il étoit ids d'un Vice- Amiral de France. On prouve par titrer 
qu'ils a fept cens ans que le Château de RafUli , en Tourai- 
ne , dont il porte le nom , eft dans fa Mailbn. 

GivRi , le Marquis de Givri , grand Bailly de Xouraine » a- été 
Lieutenant Général des armées du Roi , en Italie. 

Bu£iL, le Marquis de Bueil, la Mai/on de Bueil eft ancienne^ 
& a âonné un Grand-Maître des Arbalétriers , un Amiral de 
France , & piutieurs Chevaliers de l'Ordre. Le Marquis de Rai- 
can , de l'Académie ^rançoife , étoit de jBueil. 

Beau VEAU , le Marquis de Beauveau , Seigneur de CrifTé, de S. 
Benott, de Nueil, des Roches, Tranchelion & Mongeaugé^ 
en Touràine, prouve que fa Maifon eft iHu^lre depuis 800 ans, 
& alliée à la Mai(bn Royale de France : elle tire {on nom de 
la ParoiiTe de Bcauveau en Anjou , dont elle dl origi- 
naire. 

Sanzai y Le Comte de Sanzai eft ifTu des anciens Comte$d« 
Poitou. 

Min ou , la Maifon de Menou compte parmi Tes ancêtres Pièrrç 
Men^u , Amiral de France , (bus le Roi Charles YL 
Neuilly y le Seiffueur de Neuilly-le-noble , du nom de la Rocher 
foucault , eft iiTu des puînés de cette Maifon. 
CHATEAURiNAULT^le Comte de Châteatirenault^iétéLieutenanc 
Général des armées navales. 

Vas SE , le Marquis de Va/Té. Seigneur d'Azai-le-Rideau, eft ori- 
ginaire du Maine, (on Aïeul & ion Bifaïeul ont été Chevaliers 
de rOrdre du S. Efprit. 

RozEL , le Marquis de Rozel eft Maréchal de Camp dçs années 
du Roi. 

Frezeau de la Frézeliere , M. Frézeau» Marquis de Mons, ea 
Loudunois , eft Lieutenant Général des armées du Roi. 

Les principales Manufadures de Touraine font la fbyerie, !• 
draperie & la tannerie. 

Il y a eu autrefois deux Foires Royales à Tours /l'une au % 
de Mars, & l'autre au 15 Septembre; chacune duroit quinze 
jours : elles furent établies à î'inftar des foires de Lyon , par 
Lettres-Patentes du Roi François I , données au mois d'Août 
. 1^4^ y & regîtrées, mais elles ne s'exercent plus. Il y a encore une 
Ivoire à la S. Bgirtliélemi , qui fe tient hors le fauzbourg du pont 
/de Tours. 

Il y a pluneufs foires en Touraine , favolr , trois à Amboifè^ 
quatre à Montrichard , deux a Loches , quatre à Châtilion » 
pareil nombre à Chinon , à la Haie , & a Langeais, huit ou 
neuf à Ste. Maure ,.cinq à S. Chriftophe, trois à Châteaure- 
nault 9 deux à Blévé , trois à Colmeri , deux à Ambillou . deux 

anj 



vj Miromenîly 

au SctTaîn, & une dans les Villes, Bourgs & lieux de Montbav 
xon , Luines, Azai, Fontcnailles, Lafreinais, laChartre, Lan- 
cloître. Limerai, Monnoie , Mont-Louis , Neuf ris , Leg?ii: , 
Cinqmars , S. Brancbs , S. Etienne de Ciiigné , S. Michel iur Loi- 
re, Samblancé, Torigué& Vouvrai. 

Les Marchés des principales villes de Tourainc fe tiennent à 
^ours , a Amboifc , à Montrichard & à Preuilly , deux fois la 
fcmaine , le Mercredi & le Samedi ; à Luines deux fois , le Lun- 
di & le Mercredis a Châtillon , deux fois , le Mardi & le Ven- 
dredi ; à Bufancois , deux fois , & dans tous autres lieux une 
fois , {avoir, à Verets le Lundi , à Montrefor , à Montbazon, à S. 
Chriftophe , a Châteauregnàult & à Beaulieu le Mardi ; à Azai-le- 
brûié le Mercredi , a Chinon , à Cormery & à Ligueil le Jeudi , 
à la Haie , à Blevé & à Ste Maure le Vendredi , à Palleau & à 
Loches le Samedi. 

La Touraine a été érigée en Gouvernement particulier en 
iy4f. 11 y a deux Préfidiaux en Touraine, Tours & ChàtiUoni 
trois Siégscs Royaux , à Loches , Chinon & Langeft , trois Jufti- 
CCS Royales, Amboife , Loudun & Montrichard, cinq Ele<^ons , 
Tours , Amboife , Loches , Chinon & Loudun ; onze greniers à 
lei , Tours , Amboife , Loudun , Neufvis , Langét , Loches , Clii- 
non , la Haie , Montrichard , Ste Maure & Preuilli. 

Il y a en Touraine vingt-(cpt villes , dont il y en a huit Roya- 
les , lavoir. Tours, Amboife , Loches, Châtillon, Lançét & Mon- 
trichard. Le Domaine de toutes ces villes eft engage ou vendu , 
hormis celui de Tou^'s^ toutes les autres villes appartiennent à 
des Seigneurs particuliers, & ne font pour la plupart que de 
gros Bourgs : on leur a donné le nom de villes , parce que les 
Seigneurs Barons ont droit, parla coutume, d'avoir villes clo- 

fes. 

Il y a dans la province de Touraine trois Duchés-Pairies , 
Loudun , Montbazon & Luines : il y en a deux autres , Riche- . 
lieu & Vaujours dont la plus grande partie des dépendances eft 
en Touraine. 11 y a cinq Comtés , Loches , Montrefor, Bufaii^ois, 
Tours & Palleau : fcpt Marquifats, Mczitres , Villandri , Mcnt- 
geaugé , Châteauregnàult , Brézé , Mons & la Chartre fur Loire : 
trois Vicomtes , Pauhui , la Cucr^hc Ce Azai ; vLu^t - lix Sa- 
romiies. 

EUciion dé Tours, 

La ville de Tours eft la Capitale du Duché de Touraine : il 
y a Archevêché , Prélîdial , Bureau des finances , Eledbon , Gre- 
nier à Ici, Généralité, deux M ar échauffées , une générale & une 
provmciale , une Chambre des moimoics , uu Cumulât , oc un 
Hôtel de Ville. • ^ 

Cette Ville eft fort ancienne 5 des le temps de Jules Céfarcile 
^voit de grandes prérogatives fur les villes ù'Àn^^tis , ùu \iauî.&: 



ôéncrarué de Tours. vîf 

JcIâBrctagnc; elle fut érablic Métropole dans TEtat ctvîI envi- 
ion, l'an )8o;& on (uîvit le même ordre dars TEtat £cciclîa{^ 
tique : elle étoit en ce temp&4à peu étendue, & ne contenoit qus 
ce qui eft depuis la porte Hugon qu on appeloit anciennement 
la porte d'Orléans» ju(qu'au portail des prisons. La dévotion à 
l'interceflion de S. Martm ayant attiré pluhcurs personnes à l'en-r 
tour de fonEglifc, on y badt une petite Ville qui fut renfermée 
de murs Tan 903 ,&: nommée CLàceau-ncuf; elle hit unie a l'an- 
cienne Ville de Tours r^ar des murs de communication , en ver- 
tu des Lettres- latentes du Roi Jean , de Tan 1^54. 

Toars eft îa prcmicre V:lle de Ftaii x oui a eu des privilèges^ 
& en faveur de iaquelie les ' ois de la première Racq ont don- 
né les prem ères Lettres- Parantes, c'ell aufUla première qui ea* 
▼oya des r>épurés a Henri III , après les baricadts de Paris j & 
c'eft en cette conlidéraiion , que le Roi y uransiéra le Parlemenc 
& les auarcs Cours Supcr'cures en 1589. Elles y demeurèrent jus- 
qu'au mois de Février 1^4, qu'elles furent révoquées par le Roi 
Henri ÏV qui les rappella à Paris. Pendant le féjour du Parle- 
ment à Tours, la Ville s'aut;menta d'un tiers, ce qui fut caufê 
qu'on joignit les fauxbourgs a la Ville , & qu'on les renferma. 
de murs , en vertu des Lettres - Patentes du mois d'Avril 

Le Roi Kenri IV établit une Univerfîré à Tours, par Lettres- 
Patentes du mois de Janvier I5y4, mais la revocation du Parlemenc 
fut caufe qu'elles ne furent point v érifîces. 

L'Archevêché de Tours a toujours été lous la proteâion par- 
ticulière des Rois de France , & fbit que la Touraine ait été gou- 
vernée par des Comtes héréditaires , ou fous la domination des 
Rois d'Angleterre & des Ducs de Touraine , les Arche- 
vêques n ont jamais reconnu d'autres Seigneurs que les Rois de; 
France. 

Tours eft la ré/îdence des Intendans de la Généralité , qu'on 
nomme Commiifaircs départis. Ce tiae répond aux anciens Com* 
mîfl'aJres que les Rois de la première & (cconde Race envoyoienc 
dans les Provinces , fous le nom de M'jjt Uominici. On trouve 
des Intendans a Tours depuis l'an if 65. 

Le Grand-Bâilly de Touraine eft le îvlarquis de Givri. 
Le Pré/idial de Tours eft compofé de deux Préiîdens , un Lieu-^ 
tenant Général, un Lieu2;enant Criminel , un Lieutenant Parti- 
culier , un AiTeiTcur , vin.2t-lept Confèillers , dont il y en a un 
Chevalier d'honneur , & deux Canièillers honoraires, un Procu- 
reur du Roi, deux Avocats du Roi, & deux Greificrs, l'un Ci- 
vil & l'autre CrimineL 

Lé Bureau des Finances de la Généralité de Tours eft com- 
'pofé d'un Préfidcnt &: de vingt-trois Tréfbriers de France , donc 
les quatre plus anciens preiment la qualité de Préddens , un Pro— 
cureur du Roi , un Avocat du Roi & un Greffier ; il y a aufE 
deux Contrôleurs-Généraux des Finances & deux Receveurs-Gc- 
mcrauxde la Généralité, clic contient fcize Hedions & 1571 FSUr 

aiv 



▼Hj Hiromeml ^ 

tolttès taîllables. Les charges âc Tré(briers domieat la No^ 
htcfft. 

L'Eleâion de Tours eft corapofëe de 90 Paroiflès taîllables, noÀ 
compris celles de la ville de Tours, qui font en frarchifè , il y 
a 1371 S feux. £lic a un Prëûdenc, un Lieutenauc, unAiTeficar» 
iêpc Elus , un Procureur du Roi & un Greffier. Il y a auffi deuy 
Receveurs des tailles. L'Elcâton paye 19^ 110 liv. de tatUe. 

' Le Grenier à £êl a un Préitdent , un Grenetier , un Contrôleur» 
un Procureur du Roi & un Gre&r. Il s'y eft débité eu 16^6 , 7S 
mmds J8 (êpciers deux minots de iêl. 

Il y a encore un Grenier zCeïz Neufvis , pu il Ce con(bnune ix muids 
àc (èl par an. 

La Maxéchaud'ée générale a un Prévôt , deux Lieutenans ,*itn 
AiTeâeur , un ComoiiÀaire des Montres , un Procureur du Roi , un 
fireffier, deux Exempts de trente Airchers. 

La Maréchauliée provinciale a un Prévôt , deux Lieutenans , 
tiR AffefTeur, un Commiifaire des Montres, un Procureur du Roi» 
«B Greffier & i^ Archers. 

La Mairri<è des eaux fic^forêts a unMaitre particulier, un Lieute- 
Dam, un Procureur du Roi, un Garde-Marteau, un Greffier & deux 
Gardes. 

LaJurJdi<SHoii Confîilaire eft conipofée d'un Grand- Juge , deux 
Confuls que les Marchands élifent tous les ans» & douze Confêfl- 
krs à la nomination des Confuls. 

La Chambre des Monnoies ciï une des anciennes de France,elle eft 
compofée de deux Juges-Gardes , un Procureur du Roi Se unGref^ 
Ûtt s il y a des Monnoyears Se Taillereffes qui travaillent à cette 
^Fabrique. Ce droit appartient ^ des familles particuiicres par coq- 
ceflîon des Rois. 

L'Hôtel de Ville a un Maire érigé en titre d'office par Lettrcs- 
?arenres du Roi Louis XIV , du ; Février 1696 ; il y a dou2e Echc- 
vins, deux AirefTeurs , un Procureur du Roi, un Subiticut & un 
ikcffier en titre d'office , & quatre élus de Ville. 

On compte à Tours vingt-cinq * vingt-fix mille Communians, 
«Mm compris les Ecciéfiaihqucs , Keli,<jieux& Religleufcs qui {bat 
<au nombre de d^uze cent. On y compte 6578 feux , ce qui ne fait 
en tout que 3 5000 âmes. 

La defcripcion ci-delFus a été faite en 1^97. Les chofes ont 
iMen change. 

EUUion {tAmhoife. 

La Ville d'Amboîfc eft fituée fur la rivière de MafTe & fui 
la Loire; cette Ville clt Royale, èi a toujours porté le ditrt 
de Baronnîe , dont relèvent dmx Chàtellcriics , deux Prévôtés, 
& 14^ Fieh qui font hommage au Roi. 

Il y a un ctiiiteau des plus anciens de ia Province. Là Ba- 
romiic d'Amboife a été poltédée durant ptas de cinq cens ans 
par une famille trcs-coiiiérabie » qui en p;u;oitlc nom» de la- 



GéniroRtc de Tours. i^ 

qneOe (ont {bxtis, cntr'aùcres , an Graii(i<M:âtre de M«Itc , crois 
Cardinsuz , ubc Doclidle de Bretagne , morce co répncatk^o 
de Sainteté , un Maréchal & Amiral de France . & plufieni^ 
Chevaliers de l'Ordre du Roi : elle fat confifqaee pour félo- 
BÎefur Lpuis d'Amboi&, par Arrêt du Parlement de Poitiers, en 
145 X, & réunie à la Couronne par Lettres du Roi Chsuies 
VII, du mois de Septembre 145^ 

Il y a dans le Château d'Am'joife, un Chapitre compoCZ d'an 
Doyen & de £ix Chanoines à la collation du Roi. 11 y a aaffi 
deux Vicaires héréditaires âc onze CUftpelains. 

Il y a à Amboife deux £gli(ès paroiffiafes , Tune pour les 
Nobles, Officiers, Seigneurs & autre polTédant fiefis, & pour 
tous les nouveaux venus avec leurs domeftiques , pour la pre^ 
miére année feulement ; U l'autre pour le refte de la Ville. Ces 
deux Pacoides contiennent 800 feux , compris ceux des fauxbourgs 
dclcs£x£|i^ts. 

La Juitice eft exercée par un Bailli de Robe longue , un 
Lieutenant , uq Procureur du Roi ', un Avocat du R<h û un 
Greffier. L'Eleâion eil comppfiée d'un Préiîdent , un Lieute- 
nant, quatre Elus, un Procureur du Roi, & un Greffier II y 
a 4^ Parpiâ*es qui en relèvent. Elle eft compofêe de 7^10 £eux , 
qui payent ^^179 liv. de taille. 

Le Grenier à Tel a un Préfident , un Grenetier , un Contra^ 
leur &L un Greffier ; on y diftribue par an it muids de 
fcL 

LaMaim(ê des Eaux & Forets a un Maître pardculier, on 
Lieutenant,, un Procureur du Roi , un Garde-Marteau, on Gref» 
fier & quatre Gardes. 

La MaréchaufTée eftcompo(2e d'un Lieutenant de Robe courte 
& de quatre Archers. 

La Maifon - de - Ville a un Maire , érigé en titi;p d'office en 

La ViHe a été al&anchie de taille par Lettres du Roi Louis 
XI , données au Pleffis-les-Tours , au mois d'Oâobre 1481 ; 
mais tVk paye ^00 liv. pour la ' fublîftance. Les fauxbourgs 
payent 6\6 liV. de taille. Il y a 515 feux dans la ViHe, 3C 
4/5 dans les fauxbourgs. Le nombre des âmes , compris leç 
Ecclé(ia(liques.« Reiîgieax & Retigieures, eft de 40PO. 

Il y a quatre !foires par an à Amboife , le Mardi après la 
Notre-Dame d'Août , & les jours de S. Denis , de S. Simon Se 
de Ste Catherine. On y fabrique beaucoup d'ouvrages de laine s 
H y a quatre Bl^uichKTeries de cire. 

EU^en de Loches. 

La viHe de Loches eft iituée (jir la rivière de llndre , ic 
recommàndable par fon Château & par (es grandes mouviïin- 
ces. Le Comté de Montré for, douze ChâteUenics ^ plus de 
foixante Fiefs en jrelèvent. Elle tomba foi^ la puiffance fl^s 



z A&romàiil j 

CooRcs ê^Axt\on, psa: nttriage , & fat réuxye a, la. Conroi 
<ic France pour feionic en 1x04. 

Le. Domaine eft engagé à la. Maifbu de Bracquc 

Il y a aa Cbâteaa ac Loches im Cliapitre j il y a daos la ville 
cinq Couvens , un de Capucins , un de Cordelieis, un. de 
Bamabitcs, und'Hofpiraiièresot un d'Urfuiines. 

Le Siège Royal dt compofé a an Lieutenant General , un Lieu- 
ccnant'Particulier , un Lieutenant- Criminel, un ÂirelTeur , kuic 
Confeiilers , un Procureur àa Roi , un Avocat, du Roi Se un 
Grciîier. 

L'Ele^on contient 76 ParoifTes, & 10551 feux; cUc a un Pré- 
fuient , cinq Elus , un ]?rocurcur du Roi & un GrefEcr ; elle paye 
7117' liv. de taille 

Le Grenier a Tel a un PréHdent, on Grcneticr, un Con- 
croliur , un Procureur du Roi Sl un Greiëer : il débite 4^ muids 
par an. 

La Mai tri (e des Eaux & Forets a un Maître particulier , un 
Lieurenant , un Procureur du Roi , un Gatde-Martcaa , un Grei- 
fi. r V-^cjx Gardes. 

Il y ;». an Lieutenant du Prévôt provincial de Tours , un Af^ 
icifeur , un Procureur du Roi , xm Greffier , un Exempt & dix 
Ar iiers. 

L": lôccl-dc- Ville cft régi par un Maire, deux AiTeileuis » 
un Pr v.oreur du Roi & un Greffier créé en titre d'office. 

La Psroi/Tc eil cempoCéz de 90a feux , ;8oo âmes, com- 
pris les Eccléàafliqucs , Religieux & Religieufês ^ & leurs dome/^ 
tiques s elle paye éèzi liv. de taille. 

EUâion de Ckinon. 

La vîUe de Chinon cil (îtuée furl a rivière de Vienne; elle 
étoit du Oomaine des anciens Comtes de Touraine , & lui- 
vit le fore de la Province , qui fut réunie à la Cpuronne en 
1104. Le Château fut bâti par N... dit le Tricheur, premier 
Comte Kérédi Caire , Henri IL Roi d'Angleterre , étant Comte 
de Touraine , y ât faire quelques fortifications , & k Roi de Fran- 
ce Charles VII, acheva les groifes Tours. 

La Ville de Chinon fut vendue au Cardinal de Richelieu, pour 
la fbnime de <>ûooo liv, en 1^5 1, & la même année elle fut unie au 
louché de Richelieu. Le Gouverneur du Château efl à la nomi- 
nation du Duc de Richelieu , de même que les Officiers de 
Judicaturc &: de finance 5 mais les provifions £bnt au nom du 
Roi. 

Le Siège Royal eft comporé d'un Lieutenant Général^ us 
Lîcrutcnanr-Particùlicr , un Lieutenant-Criminel, un AiTeffcur, 
huit Confeiilers , un Procureur du Roi, on Avocat du Roi Se 
un Greffier. 

L'Eleâion, qui contient ^5 Paroi^cs & 80^4 feux, a on Pré« 



Généralité de Tours. x: 

fident , un Lieutenant , cinq Elus , un Procureur èa Roi & ua 
Greffier: elle paye 70660 liv. détaille. 

Le Grenier à Tel eft compote d'un Préfîdent, unGreneder» 
un Contrôleur , un Procureur du Roi & un G refier : il s'y débi* 
te par an quarante muids de fcL 

La Maîtrife des Eaux & Forêts eft compofée d'un Maître Par- 
ticulier, un Lieutenant, un Procureur dû Roi , un Garde-Mar» 
teau , un Greffier & quatre Gardes. 

Il y a auifi un Lieutenant du Prévôt de Tours; il a un Lieit- 
tpnant fous lui, un AlFeifeur, un Procureur du Roi, un Greffier, 
un Exempt & neuf Archers. 

L*Hôtel-de-Villc eft régi par un Maire , deux AiTeflêars , un 
Procureur du Roi & un Greffier. 

Il y a quatre ParoilTes, dans Tune de(quelles eft un Chapî^ 
tre de Chanoines :^ces quatre ParoifTes contiennent 9087 feux» 
n0n compris ceux qui font hors la Ville. Il y a cinq Monaftè* 
rcs , un xi'AugurEins , un de Capucins » un d'Urfulines , un de 
Calvairiennes , & un d'Hofpitalicres. U y a 5000 âmes qui payent 
44ioliv. de taille. 

Il y a à Chinon trois Foires par an , le Jeudi de la Se« 
maine Sainte , le jour de Saint Denis , & le Jeudi avant la 
Conception. 

Ele^ion de Lçudun. 

Loudun & le Loudunois dépendent , pour le Q)îrituel , du 
Diocé(e de Poitiers , & pour le temporel du Duché de 
Touraine ^ ils ont une coutume particulière , qu'on prétend n'ê- 
tre que locale. 

On trouve dans les anciens titres de Fontevrault de Tan 1117 j 
un Gilbert de Loudun, & parmi les Chevaliers qui portoient 
Banière au temps de Philippe-Augufte , Geoffroy de Loudun ^ 
& pluiieurs autres de ce nom. *' 

, Cette Ville appartenoit autrefois aux anciens Comtes d'An- 

{'ou , qui étoient Comtes de Touraine & du Maine. Geolfroy 
c Bel la donna par fon teftament , en forme de partage provi- 
fionncl à Geoffroy fbn fécond fils , jufqu'à ce que Henri , fort 
frère aîné ; fut Roi d'Angleterre , & elle fut réunie à la Cou- 
ronne de France en 12.04, comme la Touraine & le Maine. 

Le Roi Charles V la donna , au mois de Février 1366, à 
Louis , fon frère , pour le récompenfer de Chantoceaux , qu'il 
avoit cédé au Duc de Bretagne 3 il lui donna depuis , en 1370, 
la Touraine en augmentation d'apanage , fa vie durant^ mais 
il déclara par fès Lettres ^ queXoudun &le Loudunois , feroient 
unis au Duché de Touraine , après fa mort & ceiie de fon SiÈ 
amé , dont ils donnèrent leur reconnoiffance le même jour. 

Loudun & le Loudunois furent réunis au Domaine du Roi , 
en 14765 & en 1480» le Roi y établit un Siège Royal. Loudun 



xi j Mtroméml » 

At érigé <Iq)uîs , en 1^7^ , en Duché , en farctir it t^smk* 
f9f{c <ie Rohan, D«me <te la Garnache, fille de René I, Vi-^ 
comte de Rohan , & d'Elifabcth d*Albrct, pour en^ jouir (a vie 
(dorant , ce qui fut confirmé par le Roi Henri IV , en AvcU 
1 jv I ; ce Duché a été vendu par engagement au Duc de I4 
Trémoillc. , , 

On trouve dan^ i'Hiflroire , ^'cn iioj , Philippe -Auguftç 
^onna Loudun à Aimcry de Touajcs , Sénéchal de Poitou. La 
Jnrididion s'étend fur 3 1 Paroi{res ^ deux autres «n partie » 
^m en relèvent en première inftance , & fur 19 par appel : 
elle cft exercée par un Bailli., un Préfident , un Lieutenanr 
civil , un Lieutenant-Criminel , un A/TeU^ur , dix ConfèiJIers , 
deux Confcillers Vérificateurs des criées , un Avocat & ua 
Procureur du Roi , un SublHtut & un âreffi.er. 

La Prévôté eft compofée d'un Juge-Prévôt , un Lieutenant^ 
im Affeflcur , un Coniciller Vérificateur des défauts, un Avor 
car & un Procureur du Roi , un Subditut & un Greâier : 
cette Juridi^ion ne s'étend que (ur les Roturiers. 

L'Eleâiofl eft compofée d'un Préfident , un Lieutenant , trois 
Elus , un Procureur du Roi , un Subftitut 8c un Greffier : 
cUe condent 47 Paroifies , &48;4 feux, qui portent iiSoyliv. 
de taille. 

La Maréchauffée eft provinciale pour le Loudunois » le 
Mirbalais , Montreuil-Bellai & les Mauges ; elle eft compofêe 
tfun Prévôt , un Lieutenant , deux Afleffeurs , un Procureur 
éa Roi, un fiibftitut , un Commifiaire, un Grefiler > un Exempt 
êc 17 Archers. 

L'HôteWc-VilIe eft compofée d'un Maire , quatre Echevins , 
dont deux en titre , un Procureur du Roi , un Subftitut 8c 
m Greffier. 

Il y a à Loudun deux Paroifies, qui connennent ixSofeux» 
|t payeat 75 jj liv. de taille. 

Il y a un Chapitre dans l'Eglife de Ste. Croix , compofô de 
^vfi Chanoineç , fans aucunes dignités , trois Hebdomadiers ^ 
on Diacre & un Soudiacre. 

U y a un autre Chapitre au Château , compofé de quatre 
Chanoines & de deux Hebdomadiers. 

U y a à Loudun neuf Communautés Religieufês 3 une de 
trois Jéiùices, établie dans le Prieuré de Kotre-Dame du 
Château; une de Carmes , compo{ëe de onze Religieux; une 
de Coideliers, fondée par les Seigneurs de Beaufiai, od il y a 
f inq Religieux ; une de Capucins de quatorze Religieux ; une 
dUrf^aes, od il y a 15 Religieofes; une du Calvaire, ou il y 
a 50 Rcligieu(ès; une de ia Viueanon de n Religieufes 3 une de 
t'Ûk$ de TUaionChréciconft , compofée de huit Reugieufes , & une 
fociité de tcois filles de S. Thomas 4e Villeneuve , qui gouvcr* 
•esnt les pauvres de THôtcl-Dieu. 

Il y a deux Eoites par aa à Loudun. 



Céniralité de Tours^ xiij 

Villes confidtrahUs de la province dt 



CHATILLON ctt une VîUe Royale, fiwéc fur la Rivière dlndre, 
dans le Duché de Toaraine, & dans le Diocètè & la Gêné* 
ralit'é de Bourges ; elle fut unie à U Couronne de France , 
en 1104, comme le refle de la Touraine. Deux Reines d» 
France en onc joui par apanage i & quelques Seigneurs par- 
ticuliers par engagement. M. Jean-Bapcme Ameloc^ Maître des 
Requêtes , en iouit, ( i69j. ) 

En 1^51, le Roi Louis XIII créa un Préfidial à Châtiiloa; 
il y a deux Préfîdents, un Lieutenant Général, un Lfeutenanc- 
Ctiminel , un Lieutenant Particulier , un AfTeffeur civil , vm 
Aâedfeur criminel , douze Confeillers, un Procureur du Rai , 
jeux Avocats du Roi, & un Greffier. 

Il y a aufïï à Châtillon , 
TJn Juge Prévôt, un Procureur du Roi & un Greffier. 
Un Lieutenant de Robe>courte. un AfTeiTeur, un Pracureor 
du Roi , un Greffier & dix Archers. 
Un Chapitre compofé de dix Chanoines» 
Deux Couvens , un d'Auguftins & un d'UtiulÂes.. 

La ParoifTe eft hors la Ville 5 il y a 176 feux , ft enviroa 
tioo âmes : elle paye ytio liv. de taille. 

Let Foires tiennent le premier Lundi de Car^e , le ip 
Mai , à la Touflaint & le jour de S. André. On dent auffi 
une Foire à S. Théodore , anprds^ de CkâtiUoa , le jour de 
i. VitaL 

MONTRICHARD eftune Ville Royale fituée fur la rivière dif 
Cher, dont le Marquis d*£ffiat jouit par engagement, comme 
héritier de la Marquife Dallaye , fa mère 3 ( en 169-7 ) elle 
rivait eue du Comte de Limours, fils du Chancelier de Chi^ 
Tcmt , qui l'avoit achetée du Roi Henri III , à faculté d9 
rachat perpétuel, en 1585. 

Le. Château fut bâti en 10 10, par Foulques Nerva, Comte 
d'Anjou. Le^ Seigneurs d'Amboife , qui étoient propriécai* 
tes du fond, s*en rendirent les maîtres, & en ont joui durant 
plus de 500 ans , ju(qu'à ce que Louis d'Amboife vendit Mon- 
trichard à Guillaume d*Harcourt, fon gendre, en 144S. Guil- 
laume d'Har court réchangea en 14^1 , avec le Roi Louis XI, 
pour le Vicomte de Gournay , en Normandie. 

Il n'y a qu'une ParoifTe, qui contient 516 feux, environ 1400 
âmes, compris les Eccléfiaitiques , les Religieuses & leurs èo^ 
nl^ediques : elle paye 3094 liv. de taille. 

Il y a à Montrichard un Couvent de Religieufes Urfulines. 
^La Juftice eft exercée par un Bailli » un Procureur du Roi & 
im Greffier. 

Le Grenier à fel eft compofé d'un Préfident» on Grentticr, 



»v l/ùraménil^ 

un Contrôleur & ua Greffier : il s'y confamme: za Tamis <fe 
jSeX par <in. 

Il y a une réiîdencc du Prévôt provincial de Tours ; il y a 
au^Ti un Lieurenant-Odminei de Robe caorce ^ un Ailîdleur âc 
kttic Archen;:. 

. U y a à Montrichard quatre Foires par air ; le Jeudi devanr 
£& mi-Caréme , le Lundi avanc la Madelaine, le jour de S« 
Matthieu âc. le jour de Sr Luc 

LANGEZ cft une petite Ville dans L'EIedion de Tours y ff— 
tuée fur la rivière de Loire: elle dt rcnolmnce pour (es bons 
«dons. Le Château fiit bâti en 5192. , par Houlqucs Ncrva , flc 
liii^uis rebâti en Tétac oii il eît par Pierre de la. HcolTe , Mîk 
jiiftre d*£rat C^us le Roi Philippe IIT le hardi.. 

H y a une Chàreilenie qsà en relevé , &: les Francs - Aleos 
ic CUtL 

n y a une Emilie du nom de Langes:, qui a duré Fd^ace 
ic cent-^n^uante ans , dont E y a eu un Ardievéque de Toinrs^ 

langex bs vendu au Maréchal d*Eifiat , en z6^l ^ par ht 
^nceue de Coricy, pour la £baime de f^^oo lîV. Madame Isa 
3/LxcqaiCc de Belleiibndy ixile de M. le DucckM zarin,en:j.oaxt. 

H y a un Sièt^e Royal eiercé par on Lfcmnanc Général» 
tm, Procureur du Roi & on Gr gtfier . 

Le Gft^nser à Cei^ régi par les OâEciezs or JLuaires , CTmfnca- 
me crœ muxds de (H par an. 

Il y a on Lxcutenanc du Prévôe provincial de Tons; les 
OtàcicK fonc sa AjXc^ixsr , un Exempt Se cinq Archers. 

Le» detfz Parciâes de la Ville contieniicnr 4^9 iiesx , & looo 
jme$y qui payent f fSo Iiv« <ie tazQe. 

I>amla paroiiïede S. Jean, ilyaon Cluq^Ttre de Cliaooîiics. 

On tient qoatre FcKres par aa ^ te Jeodî arast la Sw Jcan- 
BapttiU , le ^oar de S* L aurent , le premier joar cfOâobce & ie 
^dinze Novembre. 

Duclur f Marquifau , Comtés , Vicomtes & 
Baronnîes de Touraiae. 

MONTBAZON, fitué farrindrc. for érigé en Duché-Paîric . 
tn i$^^y par le Roi Henri III, en faveur de Louis de Ro- 
han y Comrc de Mont'>azon , Seigneur de Guimené. Le Duché 
eft compofé du Comté de Montbazon & des Baronnies de Sce 
Maure ^ la Haie bi Nuuaflres. Montbazon avoit été érigé en 
Comté par le Roi Charles IX , en faveur de Louis de Rohan» 
Seigneur de Sce. Maure , Scncchal d'Anjou. Le Château fut 
UUi au commencement du onzième ficelé , par Foulques Nerva» 
Comte d'Anjou, te Seigneur de Loches. 

il y a eu deux familles du nom de Montbazon 3 Renaud de 



Généralité de Tçurs. xf 

Montbazon , Archevêque de Tours , ctoit de la féconde. La 
Seigneurie paiTa dans la Maifon de Craon , puis en celle de 
k Rochefoucaolt , de - là en celle du Fou , enfiiite en celle de 
Rohan , par mariage. Aujourd'hui^ en l'j-jj^ , Jules -Hercule 
Mériadec de Rohan , Prince de Guémené ^ titré Grince de jRo- 
kan i né en ii%6 , efi Duc de Montlni^on y il époufa en 174} , 
Marie - Louife - Henriette - Jeanne de la Tour d^ Auvergne , 
née en ijif , dont un fils unique, Henri-Louis-Marie , appelé 
Prince de Guémené , ne en 1745 , marié en 

M. le Prince de Rohan a trois frères & deux fœurs, Louls^ 
Armand-Conftantin , Chevalier de Malte , appelé Chevalier de 
Rohan ,né en 1750 y Louis-René-Edouard , Coadjuteur de Straf- 
bourg. Abbé Commendataire de la Chaife-Dieu , né en 1734/ 
Ferdinand-Maximilien Mériadec , Chevalier de Malte , appelé 
Prince Ferdinand , né en 1758 y Charlotte-Louife , mariée en Ef- 
pàsne , au Prince de Maiïeran ; & Genevieve-Armande-Eii'' 
fdeth , née en iji^,a été faite Abbejfede Marquette , au dio^ 
cefe de Tournai , en 175}. 

Il n'y a qu'une Paroiffe à Montbazon , qui contient ig^ feux, 
Zc Soo âmes qui payent 1550 liv. de taille. 

La Juridiâion efl exercée par un Bailli ; il y a douze 
ParoifTes qui en dépendent , en tout ou en partie : il y a 
a Montbazon une Foire le jour de S. Luc. 

LUISNES , qu'on nommoit Maillé , eft une Ville fîtûée fur 
la rivière de Loire , dans. l'Eledion de Tours ; elle fut érigée 
en Duché-Patrie par le Roi Louis XIIÏ , en 1^17 , en faveur 
^c Charles d'Albert , qui fut Connétable de France. 

Le Duché de Luifnes eft compofé des Comtés de Maillé 
& de Tours , des Baronnies de la Rochecorbon , de Saro- 
blançai , de S. Michel fur Loire , & d'une ^ Chàtellenie ; 
il y en a quatre autres qui en relèvent par appel. 

il y a à Luifnes deux ParoifTes qui contiennent 518 feux, 
y compris ceux de la campagne : il y a environ 1100 âmes ^ 
ces deux paroiffes payent 5000 liv. de taille. 

Le Comté de Maillé fut érigé en 1571 , par le Roi Char- 
les IX , eh faveur de Jean de Laval , Capitaine des cent 
Gentilshommes de fa Maifon. La Seigneurie de Maillé a don- 
tié fon nom à une Maifon qui la poffédée durant ^00 
ans : cette Maifon écoit trcs-puiffante , & a produit de 
grands hommes. Jacquelin de Maillé , Chevalier Templier , 
qu'on appeloit le S. Georges des Chrétiens , en écoît iflu ; 
de Clémence de Maillé font venus les Prmccs de Condé. 
Hardouin de Maillé & fon fils fuivirent les Rois Philippe An- 

fude & Philippe ie Bel dans les guerres de Flandre ^ & un 
u "même nom. Chambellan du Roi Charles VII, fit les fonc- 
tions de Duc & Pair de France au Sacre de ce Roi , en 
^ 1449. 11 relie encore trois branches de cette Maifon , qui 
portent le nom» Tutte' de la Toux-Landri , une auve d# 



jff Miroménil > 

Camum & Tantrc Je Bcnnehari Maillé paff* par maïklfie 
^taii$ la Maifon ic Laval , & par acquêt dans cclk de 
luiiîies. . 

La }tiri<fiâion de Luifics s'exerce par oa BailM , «m Licn- 
teûaiit , un Procurçxir f ifcal & un Greffier : il y a dix pa- 
foiileS qui en relèvent en première inftance , en tout ou par- 
tic : eflc connoît , par appel , du Comté de Tours , des Ba- 
fonuies de Rochecorbon , de S. Michel , de SaœWançai , &, de 
fix Châtellenies. Il y a une ïoiie à Lui&es le Mardi de la 

Pentecôte. , r r 

En l7^j , Maric-Charles-Louis d'Albert , Duc de Luifocs , 
né en t-jij 5 ëpou& i«. en 1755, Tbércfc - Pélagie d'Air 
bcn, iftôrtê en 1756 , ùm enfans : ^^ en 17 j8 , Hcnncttc- 
Nicoîe Pîgnatellî, née en 171^, dont il a eu Cbarlcs-Manc 
Léopold, ne en 1740 , & mort fans^aHiance , en 1758 > Louis- 
Jofcph-Charres-AiwaWe , titré Duc de Lu:(bttS, né en ij^» j U 
Marie - P^tJe « Angélique , mariée au fils unique du Duc de 
Chaulnes. 

Le Comté de BUSANÇOIS , fîtué fur la rivière de llndre , eft 
du Duché de Touraine , & du Diocèfe & de la Généralité 
de Bourges : il fut ^néé, en in3> P^ le Roi François I , 
en faveur de Philippe Cnabot, Comte de Chami , Amiral de 
France. La Paroi^e contient 100 fein , & 90e âmes ; elle 
paye x^oo liv. de taille : il y a «ne ComfiMUidene de TOr- 
dre de Malte. 

Le Comté de MONTRESOR yfkxté forFlfldre , dam lElcâion 
de Loche , fut érigé en faveur de Claude de BoordeiUes. Le 
ChÂtcau fut bâti par Foulques Nerva, Comte d'Anjou ; il y 
a quatre Châtellenies qui en relèvent , de environ So Fiefs; 
Il y a un Chapitre compofé de iix Chanoines , compris 
!e Doyen & le Chantre , & de quatre Sémi-Ptébcndés , à là 
collation de l'Abbé de Villeloin. 

La Paroiife eft hors la Ville , ft ^ nomme Beaumom ; 
elle eft compofée de i)^ feus^ 6c environ 600 amcs : elle 
paye 13^5 liv. de taille. Outre la Paxoifle, il y a dans la ville 
une Chapelle fuccurfale & un Hôpital dafis le Faaxbourg. 
La Juridiâion s'étend for fîx ParoiiTes. 

Le Comté de PALLUAU , ficué fur l'Indre , eft du Duché de 
Touraine pour le temporel , & du D'.ocè(è & de la Générali- 
té de Bourges , tant pour le fpiritucl que pour ht finance ; U 
a été érige^ en faveur de Henri de Buade , Viceroi en Canada. 
Il y a à Palluau un Chapitre de Chanoines. La Paroiffe 
concicht iSo feux, & 800 âmes; elle paye 1^30 liv. de taïUe. 
Le Comté de Tours , fitué dans la Ville , eft compofé de 
l'ancienne Jufiice dc$ Comtes de Toun 9. qu'on nommoit au- 

paravanc 



GéiUrahtiit ToufS^ tVi) 

iparârâtit Vicomte, Si de (à ChâteUenie des.PoûtS : il Att^ri* 
g^ th faveur de Loiiis^harics d'Âlben , Dac de Lui(nes t il n'y A 
mi*im fief qui en relève , 3c qui appardeAt à rHô(ci4>ica d* 
Tours. 

Le Mâtqmfât de MÉZIÈRES » fitué (or là rivièfe de Clài(ê i 
d'ans le Duché de Touraine, eft, t>oilr la Juftice, daûS le Dio« 
cèfe Zc Généralité de BoorgeiS j il a écé érigé eH i$$6 « pat 
le Roi Cbaries IX , eA faveur de Nicolas d'Anjou , Seigneur 
de 5* Fargeau$il appartient à la DuchelTe de Mortcmar^ pftT 
acquêt. 

La ParoifTe de Subiray Mézîctes « contient s 50 ^leitt » U 
6fo âmes : elle paie 1 1 f o liv. de taille* 

Il y a un Chapitre de Chanoines* 

Le Marouifatdc CHATEAU-REGNAULT , dans l*ÈleAîoiidt 
Tours , eft ficué fur la rivière de BrahOe : le Château fîlt bâti eu 
1044 y par Reniault du Château^ il eft depuis un fiècle dahS la 
famille de Rouflelet, dont eft iii'u le Comte de Château-Regnauit^ 
Lieutenant-général des Armées du Roi fur mer. 

Il y a dLx>-fept Paroiffes qui relèvent de ChâteattRegnault » 
dont il y en a dit en première inftance , & fèpt par appeL 

Il y'a troi$ foires par an 5 le jour de S. Blâite , le jour de S« tnc g 
U le jour de S. André. 

Il n'y a qu'une Paroiffe , qui contient 466 feux , dt lyoo ame;$ t 
^e paie 48^0 liv. de taille. 
' Il y aimCouventde RécollctS4 

LeMarqmfacdeViLLÀNDRI, dansTEkâioAdéTouifs^aétÉ 
érigé par Louis Xm . en 1^19. 

/ La Paroi^e de ViUandri contient 150 feux » & 9^0 âmes $ tll%^ 
paie 5800 liv. de taille. 

La }ufi{3iâion s'étend fur le^Paroiâésd^ y illandti» dtfSarot^ 
«ières & de Berthenay. 

Le Marquifiit de MONJAUGER , dans l'EIeâion de Chinon» 
à donné le i^pm à une ancienne famille , fondue en celle dé ^âifite^ 
Maure , pat le mariage de N. « . de Monjauger avec on SeigneuC 
de Sainte-Maure : cetle Terre tomba depuis en partage aux pttinéa 
de cette Maiftn, qui a produit un Chancelier de Franc«. N« . . dé 
Sainte-Maure la porta en dot àN«.. Baratob; ellepaâà^ par^ 
acquêt, à Miéhblda Giaft « Gouvettoeut d'Amboife» en farettf 
duquel elle fut érigée en Maxqaifat« 

'' Le UûtcjxâÙLvêé \A CHARTRE , fdr Loîf , «ft fitué en TMl. 
jfaiile pour là Mffice , en Anjou pout la finance » & au MainepMr 
le Spirituel: cetteTeire appartenoit anciennement à la Maiton de 
Maienne ; dlé ditfa cfi cdh èèi MMkoÈ COflifcs da V^fidôm^ ^ 

Mfkmaiiagç de fierrasic 4« JUbucnae avec Pkm» C«ttt€ de 



atvu| Miroménit^ 

Vendôme , & fut donnée depuis en partage a^ puînés de cette 
Maison ^ dont le dernier mourut en j6o : elle tomba enfiiite 
dans là Mai(bn de la Tremoille , & pafla en celle de Beuil , par le 
mariage de Jacquine de la Tremoille avec Louis de Beuil , Comte 
de Sancerre, Grand -Echanfbn de France : elle app^pcot à 
N. . . Robert 9 en faveur duquel elle a été érigée en Marquifat par 
le Roi Louis XIV : il y z^6 Fiefs & Terres feigneuriales qui en 
telèvent. La ParoiiTe contient i8o feux, & paie 12.80 liv. de 
caiUe. - 

Le Marquifat de BREZÉ , dans TËleé^ion de Saumur , relève de 
Loudun. Cette Terre a donné le nom à une ancienne Famille , 
doht il y a eu de Grands-Sénéchaux de Normandie ; elle entra 
dans la Maifbn de Maillé , par le mariage d'un paîné de Maillé 
avec rhéritiérede Brezé , à la charge de porter le nom de Maillé- 
Brezé : il y a eu un Maréchal de France de cette Maifbn , & un 
^rand-Maitre, Chef & Surintendant de la Navigation de France; 
mais ce qui Ta rendue plus illuftre , eft le mariage contraété , en 
1^41 , entre M, le Prince Louis de Condé , & Claire-Clémence 
de Maillé^Brezé , unique héritière de cette Maifbn. La Terre de 
Érezé appartient à Thomas Dreux, Confèiller au Parlement. La 
J.urifdiâion s'étend fur deux Paroiffess celle de Brezé contient 
XII feux, & paie 10^0 liv. de taille. 

Le Marquifat de MONT, dans rEleâion de Ridielîeu, relève 
de Loudun; il appartient à Thomas Frézeau de la Frézelière^ 
Lieutenant-Général des Armées du Roi , & de rArcilleriç. 

La Jutifdiâion s*étend fur cinq Paroiues y celle de Mont cooticut 
^i feux , & paie 300 liv. de taille. 

Il ^ a un Couvent de Religieu&s de S. François; il y a dix 
Heligîeufès. 

Il fe tient (îx foires par an à Mont ; (avoir , les jours de S. Ni^ 
colas , de S. Paul , de la mi-Caréme , S. Cyr > S. Jean-Baptiflc » 
& de S. François. 

Le Vicomte de PAULMI , dans TEledion de Loches , fitué fur 
la rivière de Brignon, a étépoffédé, pendant près 4c 400 ans , par 
la Maifbn de Voyer. Ce Vicomte appanient à U Comted!c d*Ufez| 
il eft daâsla Paroiflede Ferrière-Larçon , qaieftcompofèe de 1^4. 
feux, & paie i8ioliv.de taille. 

Il y a un .Couvent d'AuguAins , fondé par Louis de Voyer «^ 
Vicomte de Paulmi. 

Le Viçoàité d^AZAI, fitoé fur la rivière d'Indic , daos l'Eleâioa 
de Loches , eft poiTédé par Fxanç<HS Baftonneau « Maître des. 
Comptes à Paris. .. ^ 

LaParoifle contient 78 feux, ;ixames, &, paie ^jo liv. de taille» 

^ U Vicomte de LA âÛËRCHE , fitué fur la trèiife', dansl'Eléè^ 



Généralité ie Tours é iîlt 

tlôfl ^é Ibctid^ , fat érigé pat le Roi Charleâ Vtl , eii faVetir d« 
iâ belle Agnès Soreaa ; il palTa dans U Maifon de Vîllcqtiier ^ pat 
acquêt , & dans celle d'Âomont par alliance. 

La PatoifTe contient 104 feux, & jii âmes s ^^ p^e )io liv. de 
taille. 

La Batômiîe d'AUTANNËS , fituée rut la rivière d'Indre » dani . 
i*£leâion de Tours , eft une dépendance de rArchevéché de Tours ^ 
elle a une Charellenie & cent Fief^ qui lui doivent hommage. 

La Paroiffe eft compofiîede 5 30 feux, de 1400 âmes, & paio 
4060 liVé dé taille. ' 

La Baronnie de BEAXTLlEU , dans l'Eleâion de Loches , eftue*. 
Ville Abbatiale qui fut donnée , enioio , avec la Jufticc , le droit 
de marché , le droit de faire battre monnoie , & plufieurs autres 
iPriviléges , par Foulques Nerva, Comte d'Anjou , & Seignçur da* 
Loches , lorfqu'il fonda cette Abbaye. 

Il y^ a trois ParoilTes , qui contiennent 4^0 feux , 1800 ames ^, 
6c paietic X015 liv de taille. 

La Baronnie de CHATËAIJNÊUF appaitient au Tréforier de 
S. Martin de Tours^ elle efl: fituée dans la Ville de Tours : il y a 
^ deux Châtellenies & dix Fiefs qui çnrelèvent. 

La Baronnie de LA HAIE efliicuée fur la riviète de Cireûfc» 
dans l'Ëleâion de Chinoh ; elle a été poiTédée pendant plus àû . 
400 ans par une Famille qui en portoit le nom , & qui a donné qa 
Archevêque à Tours : elle paffa dans la Maifon de Rohan pajf 
acquêt , & fut réunie au Duché de Monba(bn , kn 15S8. • 

Il y a deux Paroiffes dans la Ville s Retié Defcartesaété bapti(ï< 
en celle de S. Georges : ces deux Paroiffes contiennent i^ofeuj^, £c 
700 âmes, y compris ceux de la campagne ! elles paient 780 llv» 
de taille. • 

Il y a un Grenier à fel qui cohfbmme douze muids de (èl par ân< . 

La JurifdiéHon s*étend fur iix Patoifles , qm en relèvent dire<^** 
tement , & fur deux autres par appel. 

\.z Ville efi régie par un Maire , un PjfocUreur du Roi^ ik ^Jtl 
Greffier i il y a quatre foires par an. 

La Baronnie de L'ISLE-BOUCHARD eft fituée fur UVicbne* 
dans rEleétioh de Richelieu -y le Château fut bâti, environ dans lô 
dixième fiècle., par uti Bouchard de l'Iâc : cette Famille de TlÂe a 
poflédé cette Baronnie îefpace de 400 ans ; elle paffa , par ma« 
riage , dans la Maifon de là Trémoille » & en celle du Pleâlfi« 
Richelieu par acquêt : il y a quatre Cbâtelleiiies qui en relèvent. 
La 7ttii(Hi^^ons^étsnci fut qui&ze Paroiffes. , ^ 

Il y a deux Paroiffes dans U Ville., qui contiennent $46 iéut ^ èC 
i$ooame9, y a>0ip£i^£euxdeb(:^utipagiie i elle^paiefiriSjf|liîk 



S y a à llfle-Bottchard un Piieuré cfHmé looo Bv. de revena; 
im Couvent de Recollées od il y a huit Religieux ; an dlTrfulme» 
de crence-ncaf Rcligieufês , & une Communauté dépendante da 
Gtand-Prieuré d* Aquitaine , dans la ParoiiTe de Brifai , quieflde 
5000 Kv. de revenu. 

Il y a dans rifle-Bouchard quâtie foires par an ; favoir , k jour 
de S. Jean, le jour de S, Barthélemi , le lendemaiû de S. Doiis, 
ëc le lendemain de S. Martin. 

La Baronnie de LIGUEIL, dans r£le£Hon de Loches,. dépend 
ia Doyenné de S. Maxdn : il y a 3 11 feux , & 1300 âmes, qui 
paient x^ioliy. de taille. 

La Baronnie de MAIRMANDE , dans l'Eleâion de Chinon, a 
dopné le nom à une Famille qui a duré près de 400 ans ; elle entra 
en celle de Sancerre par alliance , & en celle de Bueil par CncczC- 
fkm s elle pafla en celle de Pigarreau par le mariage d'Ifâbelle de 
Bueil y héritière de cette Baronnie : elle appartient au Comte de 
Clerambault , qui l'a achetée , par décret , Gu les enfans du 
Marquis de Mairmande , fbn frère. 

La Baronnie de NOUASTRES, fur la Vienne , dans I^Elcdioii 
de Chinon , n'eft confîdérable que par ion titre : il y a eu une an*- 
cienne Famille de ce nom , qui a duré zoo ans -, elle fut unie au 
Duché de Montbazon en 15&8. Il y a dix^pc ParoiiTesqai en 
dépendent en première inftance, neuf entières , huit en partie, Se 
deuz autres par appel. 

La Parotue contient 44 feux, & paie 5 50 liv. de taille. 

La Baronnie du PALAIS ARCHIÉPISCOPAL DE TOURS , eft 
une des anciennes Seigneuries de l'Archevêché : le titre de Ba* 
ronnie lui a été attribué de même qu'à toutes les grandes Seigaeu» 
ries des Archevêchés & Kvêchés de France , qui relèvent du 
Roi : elle eft fituée dans la Ville de Tours , & en fait parde : elle a 
cinqu^te-fix Hommages , dont il y a dix Chatellenies : uois Pa' 
1 oiifes vont par appel à cette Baronnie. 

La Baronnie du GRAND -PRESSIGNI, fimée for la rivière de 
Claire , dans l'Eledtion dé Chinon , a donné le nom à une ancienne 
famille, dont du Tiller prétend qu'étoîc iâuRenaold de Preffigni , 
Maréchal de France Cous le Règne de S. Louis. Honorât de Sa- 
voie , Comte de Villars , Marchai & Amiral de France, (bas le 
Règne de Henri II , en étoit Seigneur : c'eft la Marqoiiê de Nancré 
^«ilapodcde. 

Ily a an Château doGrand-Preffigni, un Chapitre de 7 Chanoines. 

La Paroifleconnent 1^6 feux. S: 800 ames^ elle paie 17^0 liv. 
de aille. 

U larojimc de PREUIUl, fituée for la Claîre » dans l'EIeâîoA 



GeneraRti de Tours. xxi 

de Loches ; elle a appartenu , pendant plus de foo ans, à une Fa- 
mille qui enportoitle nom. GeofFroide PreuiUi fut le premier qui, 
félon les Hiftoriens, inventa les Tournois; c'eft-à-dire» qu'il fut 
le premier qui les mit en ufaf^e , & y fit àç.t loix. On reconnoit le 
Marquis de Surville , Colonel du Régiment du Roi , pour Barbu 
de PreuiUi, à caufe d'Anne-Louife de Crevant dlinmières , puînée 
des filles du Maréchal d*Humicres. 

Le Château de Preuilli fut bâti, environ Tan 550 , par le Vi- 
comte Athon : il y a cinq Cbâtellenies qui en relèvent , & plus de 
cent Fiefs. 

La Jurifdiétion s'étend en vingt- fept ParoiiTes, dont il y ea a 
iêpt en première indance , & vingt par appel. 

Il y a un Grenier à Tel , qui con(bmme quinze muid^ de (et par an. ^ 

Il y a cinq Paroiffes dans la Ville , qui contiennent ^7^ feux , 6c 
1500 âmes, y compris ceux de la campagne » & qui paient 1^30 1» 
de taille. 

La Baionnie de ROCHECORBON, (xa la Loire» a un Châ- 
teau qui fut bâti par Robert des Roches. Guillaume des Roches » 
Sénéchal de Touraine, (f Anjou & du Maine, fous Philippe-Au* 
gufte , étoit de cette Mai(bn. Le Château fut nommé Roche- 
corbon, à cau(ê de Corbon , Seigneur des Roches, auquel il 
appartenoit au commencement du onzième (iècle. Cène Baronnie 
tomba dans la Maifon de Dreux par confiscation ; eUe paHa ea 
celle de Thouars, puis en celle aAmboîfè , enfuicc en celle de 
Maillé, & fut réunie au Duché de Luifhes en 16151. 

La Juriûiâion s'étend fur trois Châteifenies , & fur vmgCrdeux 
Fiefs. 

La ParoifTe contienc ^15 fèur» & 1400 amess & paie 3050 liv. 
de taille. 

La Baronnîe de SEMBLANÇ AI y dans reieéKon de Tours , & 
été unie au Duché db Luifiies'; elle a été long-temps dans la 
Mai&Q de Beaune : l'ancien Château, qui eft au milieu <fua 
étang , fut bâti par Foulques Nerva, Comte d'Anjou.. 

La JuriTdîâion s'étend en deux Paroifles. 

la Paroiâe contient xoo feux & Seo ames^, Stpaie 15)0(1?» 
de taille. 

La Baronnie de SÉNEVifeRE , dans l^Elei^on de Loches , fut 
érigée en faveur de Charles de Tranchelion , Seigneur de Séneviète 
& de Rochefort. 

La Paroiilè efl: conmofSe de 6^ feux » & d'enviroir 30& amest 
elle paie 170 liv. de taille. 

La Baronnie de SAINT-CHRISTOPHE , (ur la rivière de Gra- 
Yott;e , dans l'Ebdion de Tours : elle a été pofTédée par la Fa 
mille d'Alais durant i^o-ans : elle pafTadans la Maifondie Monc- 
knt i depuis en celle de ParthenaU' Archevêque , par mariage > &: 

^5 



xxi| Mifùménitj 

cuccUcdcBoeil, par acquêt : cUç a éok ode taDodié ^Yt»- 
Jours , ça faveur de LouKê-Franç oi(c <lc la Bcaiiiiic4c-Bla]ic, ai 

La ParoifTç coudent ) 50 feux , ^ i |io ames^ elle paie 4000 lir. 
4c caille. 

La foire tient à Saint -Chrîftophe, le premier Jeudi avant la 
roi ^ Carême , le jeudi avant la S. Jean , & le jour de S. Jacques & 
$, €hri(lopbe : il y a aafli une foire à Saint-^îiUes , auprès de 
SainC'-Cbnfiopbe 5 elle tient le jour de S. Gilles. 

La Baronnie de SAINT-GENOUL , fituée fur ITndre » dans le 
Duché de Touraine, Diocèfè & Généralité de Bourges , eftdans 
la ParoifTe de N D, d'Eftrées, qui contient 140 feux, & paie 
1000 liv, de uiile, 

La Baronnie de SAINT - MICHEL fur Loire , dans rEledioa 
de Chinon, a été unie au Duché de Luifnes. 

La Jurifdi^ion s'étend fur trois ParoiiTes entières , & fiir deux 
autres en partie. 

La Paroiifc contient xi8 feux, & 500 âmes*} elle paie 445 liv. 
de taille. 



La Baronnie de SAINTE-MAURE , dans TEIeéHon de Chinon, 
a été poifédée , durant 550 ans , par une Famille très-confidérable, 

3ui enportoit le nom. Guillaume de Sainte-Maure, Chancelier 
e France (bus le Roi Philippe VI de Valois , étoit iflu des puînés 
de cette Famille » de même que le Duc de Montaufier : cette Ba- 
rOnnie a été unie au Duché de Montbazon en 1588. 

Le Château de Sainte -Maure fut bâci, au commencement du 
fMizième fiècle, par Foulques Nerva, Comte d'Anjou. 

La Juiifdiâion s*étend fur trois Paroiffcs en première inftance» 
de fur deux autres par appel. 

La Ville contient 419 feux, & 1800 amcs » y compris ceux de 
la campagne : elle paie x6^o liv. de taille. Il y a un Grenier à fël, 

2 ai con(bmme treize muids de fcl par an : il y a foire le jeudi 
evant la mi «Carême ; le jeudi devant la Pentecôte , le jeudi 
devant la Madelaine , le jour de TExaltation de Ste Croix', le 
}our des Morts , le lundi aaprès la S. Luc , le jour de S. André, 
4c le jour de S. Thomas. 

Il y a âSainte^Maure im Coqvent de Religicafa Chan o in e flc» 
de rOrdce de S. Augultin. 

La Baronnie de CINQMARS , fur la Loire » dans l*£ieâio« 
de Tours « a été polfédée, durant 340 ans, par une Famille de 
ce nom. 

La Paroifle contient $41 feux , fit 1500 âmes ; elle paie 1800 liv. 
de taille : il y a un petit Séminaire fondé par Jolèph Sain » Prêtre 
da Diocèfe , fous le ik>iq de S« Charles, 



Généralité de Tours* jxîi| 

- tt Baroanie àt YERNON , fur la rivicre de Branflc , dan» 
TEledHon dé Tours, cft une dépendance du temporel de l'Arche- 
vêché de Tours : il y a crois Châtellenies & dix Fiefs qui en 
relèvent. 

La ParoifTe eft compofée de 340 feux » & 1 5^0 amcs ; elle paie 
41^0 liv. de taille. 

La Baronnîe de VÉRETS , ficuée (ur le Cher, dans TEledHoii 

de Tours , a un beau Château , bâti par Jean de la Barre , Comte 

d'Eftampes : elle appartenoit , il y a 3 00 ans, aux Lannoy-TlroufTeau, 

\ Seîsneurs dé Châteaux : de la Maifon de la Barre , elle pafTa en 

celle de Fréne-Forget, Secrétaire d*Etat ; enfuitc en celle de Chau- 

' Tignx : elle appartient à M. Arnaud-Charles de la Porte , Doc de 

Rnételoîs Mazarin. 

La ParoifTe contient 14^ feux , 6c paie 1 30e Hv. de taiBc 

La Baroniue de BEAUÇAY, dansTEledHon de Loudun , a donné 
ton nom à une ancienne FamiUe périe depuis un fîècle. Un Hugues 
de Beauçay , (umommé le Grand , accompagna le Roi S. Louis 
dans Ton voyage de la Terre-Sainte. Jeanne de Beauçay, fiHede 
Hogue^, Seigneur de Beauçay & de Cfaampigni , porta cette Terre 
' dans la Mailbn Royale d* Artois , en i)6n\ mais elle retourna à 
tes héritiers par la mort de Louis d*Artoits, fbn ffls. Cette Baronaie 
cft (îtuée dans les ParoifTesde Monterve, Sillé âcChafTaigne. 

La JorifdiéHon s'étend fur cinq ParoifTes. 

La Baronnie de BER VIE a été autrefbis^ pofTédée par une an-^ 
cienne Famille , qui quitta fon nom pour prendre celui d'Amboifè» 
«près la mort de Mahaut d'Amboife , ComtefTe de Chartres : elie^ 
appartient à Thomas Dreux , ConCeillçr au Parlement : eUe eft 
fituée dans U ParoKTe de Nueil , fur la Dive , Eleâiion de Loudun» 

La Baronnie de CURSAI , auprès de la Vire , dans TEledHon 
de Loudun, appartient à François d'AubufTon, Duc de la FeuUlade : 
il y avoir autrefois trois ParoifTes, qui om été réunies en une 
depuis dix ans , laquelle contient 1x3 feux , & paie. Sco\liy. <^er 
taUle. 

La Baronnie de SAINT - Ç ASSIEN, dan? l'ElcéKon de Loudun^ 
» donné (on nom à une ancienne Famille 5 elle appartient aa Duc 
dte Richelieu.. 

La ParoilT^ contient 48 feux , & paie 405 liv. db taille. 

Comme iîy a des Heux titrés ou il nV a point de Ville murée , ^ 
y a aulti des Villes murées qui ne (Ibnt point titrées, comme 
A2AI-LE-RIDEAU , Vilk fifiée fiir Tindrc , dans TEleélion de 
Tours , fup prife par les Partifans du Duc de Bourgogne , fbos le 
Règne de Charles VI , & reprife par le Dauphin , Duc de Toir- 
xainc , en 141 8. EUe appartient an Marquis de Vaué. La Pareille 

b^ 



txîv JMiroménil^ 

«ootieot 54). feaxs ^ 1400 amcs; elle paie $oé$ Uy. de tuUç* 

BLEVé, Ville fimëc fur le Cher, dansrElcaiond'Amboife, 
{toit autrefois fi confidérable , que les Rois y mettoient un Goii« 
verneur , avec une Gajcnifbn : elle a appartenu long-temps à la 
Maifon d*Amboi(e. 

La Paroiiïe contient 545 feujt, & 1400 âmes ; elle paie iiot L 
détaille. Il y aimMaire , créé en i^<^x : lafoirey tient les J9ursdc 
$, Cilles ^ de S, Michel. 

CANDES , fur la Loire , dans TEledion de Chinon , eft un des 
plus anciens patrimoines des Archevêques de Tours ^ il y a un 
Chapitre compofé d*un Chevecier , d*un Chancre , d*un Prévôt , 
de dix Chanoines cfFedifs ^ 6i deux annexés ^ l'un au Grand-Arciii> 
diacre de Tours , & l'autre aux Religieux de Bourgueil : il y a 
quatre Vicaires perpétuels » un Diacre , un Sous-Diacre ^ vingt* 
uois Chapelains. 

LaParoifle contient xoi feux, & eoviroû 500 âmes s elle paie 
4^Qliv. de taille. 

^ CHAMPIGNIfur Vpcude, dans !c Duché de T#urainc , Elec* 
tion de Richelieu , eft une petite ViUe qui a été pofTédée , durant 



« Anjoi^; oc INOUÏS ^ ion ms , la revenais a riçrre ae Dcauveau. 
d^oq elle paiTa dans la Maî^n de Bourbon-Vendôme , par le ma^ 
liage dllabeile de Beauveau, fa petite-filie , avec Jean de Bour« 
bon , Comte de Vendôme. 

Il y a à^ Champigni une Sainee-ChapeNe , avec vgx Chapitre 
eompofi! d'un Doven , un Chantre , un Tréfbrier , un Sous-^ 
Chantre, un Prévôt.^ onze Chanoines, qui ont environ ijtaliv* 
de revenu chacun ^ un Couvent de Minimes , compo(£ de treize 
Religieux ; un Couvent de Relig^eufes de TOrdre dç S. François» 
OU il y a 18 Relieieufes , qui ont cuviron ^qq Uv« de revenu s ^ 
un Collège fôndeT 

La ParoilTe contient i6% féox, & joo âmes; elle paie 577 lhr«- 

ÎQ UiUe« Il y a quatre foire& par an ; les jours de S, Néomaïe » 
e S« Aignan» de S.. Louis ^ de la Madclaine« 

CORM£RI iur tlndre» dans IXleâion de Loches , eft une 
Ville Abba^ale , dont tes Abbés ont toujours été propriétaires 
depuis la fondation de TAbbaye. 

Il n*y a qu*unc Paroifl^ dans la Ville » quî^contîent x )o feux» & 
«aviron 60Q âmes , taat dans la ViUe qu'à la Campagne 5 ctia 
ipaic> iQiQ Uv« de (aille» 



GénéraRté dé Tours* 

Etat du Diocife de Tours» 

Le Diocèfe de Tours n'cft pas fi étendu que le Duché ; 3 eft 
compofé de 300 ParoilTcs , 17 Abbayes, ix Chapitres, 58 Prico- 
rés umples,, & i^i Chapelles, non compris celles qui dépendent 
des Chapitres. 

S . Catien a été le premier Evêque de Tours , environ Tan x f o s • 
S. Martin le premier Métropolitain , vers l'an 380 s & Landran 
le premier revêtu du titre d'Archevêque , au conunencement au 
neuvième fiécle. 

L'Archevêque de Tours a pour SufFragans les Evêquesdu Mans» 
d^Angers , ÔC les neuf de Bretagne : de ces neuf Bretons , (eptont 
réfute de reconnoitre l'Archevêque de Tours pour leur Métropo- 
litain , durant plus de 300 ans : quatre (è fournirent volontaire- 
ment , de les trois autres furent condamnés à le reconnoitre , par 
Sentence du Pape Innocent III, en l'année z 199. 

Il y a à Tours deux Officiauz , l'un pour la Métropole , & Tautte 
^our le Diocè(e ; il y en a un autre réfident à Rennes ,• pour les 
appellations desÊvéchés de Bretagne. 

I.' Archevêché eft de douze à treize mille livres de revenu : aur 
jourd*kui il eft ir/f/W 48000 liv. i l*Abhaye de Marmoutier y a 
été réunie. 

Le Diocèfèpaie de décimes, &c. 3xpiéliv. ixf. 

n y a à Tours deux Chambres Eccléfiaftiques ; l'une pour la 
Métropole , conipofée de dix Commiffaires 5 & l'autre pour le 
Diocèie, qui n*eft compofée que de cinq Commiâaires. 

Abbayes du Diocefe de Tours. 

AIGUEVIVE , de l'Ordre des Chanomes^ Réguliers de S. A»- 
gaftin , Congrégation de France , a été bâtie & fondée à une 
fieuede Montrichard. par Garlet, Gouverneur de Montrichard» 
en II 47 : le revenu eu de 10x9 liv. mode xioo liv. Le Couvent 
eft cOmpofé de cinq Chanoines 3 leur revenu eft de 1003 liv. 

BEAUGERAIS , de l'Ordre de Cîtcaux. Quelques perfonncs 
pieufes ayant bâti une £gli{e dans ce lieu , en 1 1 5 3 , pour y faire le 
Service divin , Henri II, Roi d'Angleterre & Comte de Tourainc, 
donna cette Églifè & fes dépeiidances aux Religieux de Louroms 
. en Anjou, qui y établirent uae Abbaye de leur Ordre , l'an 1173 : 
le revenu elt de xjqo liv. modo xooo liv. 

BEAULIEU , près Loches , de l'Ordre de S. Benoît , Congre* 
^tion de S. Maur , bâtie & fondée , en loxo , par Foulques 
Kerva, Comte d'Anjou : le revenu eft de 4000 liv. tnodà 3000 liVé 
^ y a dixReligieux : leur Menfè vaut 3x72. liv. 

|EAUM0NT-L£S*TOURS , Abbaye de Religieufes Béné- 



X1M MUxnnémij 

diâtne«r, a eré blcfe& fondée , ranioox, pjiiinnf , Trcfinier 
de S. Martin ; ii y transféra ^e? KcHgici^fcs du Mooaâèic de- 
l'Hcrignotdc Tours , qai avoir été bâti dans le liTÎcmc iificle ; ily a. 
fôîxanre Reiigîcofcs , y compris les SoeoisCoirrerfibs: Icrercna 
eft de 8000 tiv. nflta^ 3 f 000 AV. 

BOISAUBRI, de l'Ordre de S. Bem^, a trois iicist de llflc^ 
BsHcbard , fondée par Brice de Cheiilé , fonsle titre de Piicaré, SC 
dcpHisérigéenAM>aye : lerevexnx, taat pour l'Abbé que poor les 
Re^igicQï, n^cftqocde i40oliT. flw^ ijoo/iv. pour CAhbà. U 
flTy a que deax Reiigieax. 

CORMERI , fur riiMrc , à qnatre lieues de Tours, de l'Ordre 
èH S. B^'tîok , Congrégation de S. Maar, fut érigé en Abbaye par 
Alevin , Abbé de S. Martin , da contentement de rE iupeic ur 
^barlemagne , qui donna Tes Lettres de conânnation cn.jti» 
Elle vaat 4000 liv. de rev^nn, irnukà 42.70 Z£t. Il y a doozejbeli*^ 
^ttx > dont ta Menlê vaut 45 00 lir. 

FONTAINES- LES-BLANCHB , de- POrdrc de Cîtcaor» 
ifétok amrefoîs qu*un Hermicage , qcà for érigé en Abbayeen 
1117, ^ dotée par Renault, Seigneur de Chârran-Rrnaiiit ^ âL 
]iar quelques aotres Gentiishoimnes voiûns» Le reareon. eft de 
^Boo liv. tant pour l'Abbé que pour les Rcligicar , modà -jtxçsa.listK 
pourTAhhé, 



éASTlNES, d» rOrdiedcs dianomes Régnirers^dèS» Aft^n^ 
tin. Congrégation de Jo-ance , tm érigé en Abbaye, eniij*^ 
par Hugues, Archevêque de Tours. Le revenu, de l'Abbé cflrdc. 
iSoo liv. modà 2r%oo liv. H y a cinq Rdigicias l£]icM£n£b.vaiic 
i^oolir. 

LA CLAftTê- W15XT, de TOrdrc de Clteanr, bkie , en m^^ 
f9r Jean , Abbé dfe Lépau , qui a voit rcça une: {bmmc d'argent dfe 
ficrt6'y Evoque de ^inton en Augierenc Le revenu, de TAobé dk 
de 1 ^ôo liv. mode i^fca lifQ, H y a dnq RgHgietix , donr lakMeaûi 
^àdt environ 4000 liv. 

A y ^ d^$^ cette Abbftye un ancien monument de Ha EanSIe cfe 
Cour eillon , dont ed KTu M. le Marquis de Dangean. 

MAkMCKTtWt , de l'Ordre de 1 Bcno?r , CongréçarioB 
èé^.fÀmxty ÉMidéepsir IMarrlnj elle fiic d&rune parles Xor- 
tmnâi, âi^foirtf delfervie ^ar des Chanoines , paisceimf£aaxSé- 
«^dit^ri^ , à lu i^riére d'Eudes , Comte de Tonrainc : P^l^ * 
tes Ràrimen^ fiyreAt édifiés par fes Abbés RégoEers. L'Aboaiye a 
iêooo fiy. de i éveim : ff y a vin^-detn ReHgieiDi , dont la llieniê 
t«cie i^oool ^ar ft^^ LÀbkayeaétiaattektAnkévidddgToan, 

»10^C£t,AM^« de IiIl0&rOcdrci!e Océans» fvb&ti» 



Généralité de Tours. ' xxvij 

Zc hnilt y l'an i%i6 , par un Bourgeois de Tous : il y a ymg^ 
Religieur<|g, y compris les Sœurs Convcrfes: TAbbaye a4O0ou?. 
Àc reveott , mode 4500 /iv. 

« 

NOYERS, de TOrdre de S. Benoît , Coojgrégarion de S, Maur, 
a été fondée en 10^0 : le revenu de i*Abbceft de iioo liv. modà 
»ooo ih. H y a neuf* Religieux 3 leur Menfe vaut 15 ix liv. par an» 

PREUILLI, de TOrdrc de S. Benoît, fut bâtie, en looi , par 
EfFroy , Seigneur de Prcuilli & de la Rochepofai : TAbbayc vaut 
xoooliv. de revenu , moàà zyoo liv. li y a fcpt Religieux , qui 
jouiHent de $500 liv. de revenu. 

SAINT -JULIEN, de l'Ordre de S. Benoît, Çongréganon de 
S. Maur, a été fondée danslefixièmc (iècle , rebâtie & dotce , en 
^45, par Thétol , Archevêque de Tours : le revenu de l'Abbé efl 
de 7000 liv. H y a treize Religieux, dont la Menfe eftde 4jooliy'. 
4e revenu. Modà cette Mbaye efi réunie, 

SULLI, de fOrdre de S. Benoît , a été fondée parles Comtes 
d* Anjou, auxquels les Abbés prétoient autrefois ferment de fidé* 
lité : le revenu de TAbbé efl de 1000 liv. modà 4500 /iv. U y a 
£êpt Religieux , qui jouirent de 1400 liv. de revenu. . 

TURPENAI , de l'Ordre de S. Benoît , Congrégation de 

S. Maur , a été fondée par les Seigneurs de rifle-Bouchard , fur 

la fin du douzième fiècle : le revenu de TAbbaye eft de 1500 liv. 

medà zjoo liv. Il y a cinq Religieux , dont la Menfè produit 

,1500 liv. par an. 

Cette Abbaye eft célèbre par le tombeau de HenrirClément, 
Seigneur de Mietz, Maréchal de France , nommé-, à caufè de 
fa taille, le petit Maréchal, qui mourut en Poicou, en 1x14» 
commandant l'Armée Françoifê contre les Anglois. 

VILLELOÎN , de l'Ordre de S. Benoît , Congrégation de 
S. Maur, fut fondée , en 8p , par Âudacher , Abbé de Cormeri » 
à la prière de Ménard , Seigneur de ViUeloin. Le revenu de l'Abbé 
ef^ de 3000 liv. modo 4000 liv, U y a neuf Religieux , dont la 
Menfè vaut 4000 liv. par an. 

Tourcs ces Abbayes valent , de revenu , tant pour les Abbés que 
fOur les Religieux, 8; 1^4 liv. 

Prieurés de Touraine à la nomination du Roi, 

Le Prieuré de N. D. DE BOISRAYER, qu'on nonune Grande- 
mont , près Tours , de l'Ordre dé Grandmont , a été bâti par 
Henri II , Roi d'Angleterre , Comte de Touraine; il vaut 3000 1. 
de revenu. Les Religieux font au nombre de fix: leur revenu eft 
4e 1500 liv. 



acrvnj MiroménU^ 

Le Prieuré de 5. COSME, de l'Ordre des Chanoines Régfiliexs 
de S. Aaguflin, fat fondé , en loix , par cinq Cbacoines de 
f £gli(è de S. Martin , qui s'y établirent : le revenu du Prieur eft 
de ixco liy. : les Chanoines font au nombre de douzc^ leur Men(è 
Tant par an 3000 liv. 

Le Prieuré de S. JEAN-DU-GïlÈS a été fondé, en 1 117, par 
foulques , Comte de Touraine , d'AnjoUiSc dûMaine. Ce Prieuré 
▼aut 1100 liv. par an. 

Le Prieuré de POMMIERS-AIGRES > nommé communément 
Grandmantf près Cbinon , a été bâd & fondé par Henri II, Roi 
^Angleterre s il vaut au Prieur , & à deux ReUgieuz ixcoliv. 

Le Prieuré de LA BOURDILLIÈRE, de l'Ordre de Cîteanx» n 
été fondé, en 1662. y par Louis de Menou, Seigneur de Genilli. 
pour lies Religieu(ès : le Roi, en confirmant la fondarion, s'eft 
léfèrré ta nomination des Prieures. Le revenu eft de 15000 Hv. : il 
y a quarante-trois Religieufès , y compris les Sœurs Converfès. 

Le nombre des Prieurés du Diocèfe de Tours eftde ^i. 

Chapitres de Chanoines* 

Le Chapitre de ITglifc de Tours eft un des plus anciens da 
Royaume : l'Eglife eft deflervic par cent quatre-vingt-treize Béné* 
ficjcrs ; huit Dignités j favolr , le Doyen , le Grand-Archidiacre » 
le TréCorier , le Chantre , le Chancelier , deux Archidiacres , fnn 
Loutre-Loire , & l'autre d'outre- Vienne , & le Grand-Archi- 

frêtre; quarante-neuf Chanoines, dont il y en a quatre réunis ^ 
un à l'Hotel-Dieu , un aux Jefuites , pour l'entretien des Ecoles » 
& deux à la Plallette 5 un Secrétaire , huit Perfbnnats , feize 
Vicaires» deux Diacres , deux Marguilliers* Clercs, & plus de 
cent Chapelains; un Maître de Pfàllette, un Sous-Maître» & 
dix-neuf Enfans de Choeur. Le Doyen eft Elcâif par le Chapitre ; 
les Dignités & les Chanoines, hormis l' Archiprétre , & les quatre 
Prébendes Licentiales , (ont, de plein droit, à la collarionde l'Ar- 
chevêque : l'Archiprétre eft à la nomination du Grand- Archi- 
diacre ; & les quatre Prébendes Licentiales à la nominanon da 
Chapitre. 

Le Chapitre de S. Martin eft le plus grand & le plus riche; il 
fouit des droits d'ordinaire , non-feulcmcnt fur les Chapitres de 
S. Pierre-Puillier & de S. Venant, fur le Prieuré & Couvent de 
S. Corne , & fur les ParoUIes de S. Venant & de S. Pierre du 
Chardonnct , qui font dans la Ville & aux environs , mais aofit 
fiir les Chapitres de Levé , S. Yvier , d'Aubuflbn & de Ch;^lis , 

3ui font en Berri , Limoufîn , la Marche & Bourgogne : il y a 
eux cent cinquante Bénéficiers & Eccléfiaftiques qui deffervént 
fEglifè ; onze Dignités ; (avoir , le Doyen , le Tréforicr , le 
Chantre, le Maitre-£colle»lc$ottS'Doyen,te Célérier^l Aumônier^ 



Cénétatké it Touts^ ttvt 

le Grangtr & le Chambrier : l'Abbé de Cormeri eft ladbnèiiM 
Dignité , & le Prieur de S. Côme la dernière. Il .y a quinze Pré* 
votés ; cinquante-un Chanoines , dont il y en a quarante-trois 
ef{e^fs> an afteâé à la Prallette , on au Collège , uo au Pré- 
dicateur , & quatre à huit Mufîciens , qu*ob nomme Sémi- Pré- 
bendes v ncur Offices, le Sous- Chancre , le Sous-Peltier , le 
SousJEcollc , le Sénéchal, lcChevecicr,rObIaftiet ^& tJroisPrefK- 
xnoines; cinquante-iîz Vicaires, fiz Petits-Aumôniers, trois Clerc$ 
de l'Aumône , quatre Marguilliers , cent ChapelinS, deux Péniten» 
ciers , deux Impeéteurs , de antres petits Omces , que le Chapitre 
donne fouvent aux Vicaires s un Maître de Pfallette, un Soos^ 
Maître , & dix Enfans de Chœur. 

Le Doyen & le Tréforier (bnt à la nomination du Roi, comme 
TAbbé de S. Martin , & à la collation du Chapitre : le Doyea 
nomme aux Dignités de Chantre, de Maître-Ecolle , de Sous* 
•Doyen, de Célericr, de Granger , aux quinze Prévôtés, aa« 
Omces de Sénéchal &d'Obla(^ier, & aux trois Preftimoines. Le 
Tréforier nomme aux Dignités d'Aumônier & de Chambrier, Se 
à l'Office de Chcvecier : le Chantre nomme à la Sous^Chantrie ^ 
Sc^us-Peiterie & au Sous-Ecolle : le Sous-Doyen nomme aux fis 
Petites- Aumôneries \ l'Aumônier nomme les trois Petîis-<^lercsdc 
l'Aumône : le Chambrier nomme une des Marguiileries , & le 
Chevccier les trois autres.- Les £x premières Dignités & les Cha* 
n«ines , en particulier ou en commun , confèrent les Vicariats 9c 
la plus grande partie des Chapelles. Le Roi eft Abbé & Chanoine 
de S. Martin : les Ducs de Bourgogne , d* Anjou, de Bretagne, de 
Vendôme , de Nevers , & les Comtes de Flandre , de Dunois,de, 
Douglas en £co(Ie , & les Seigneurs de Preuilli & de Parthenay 
(bncauffi Chanoines honoraires , de même que plufieurs Prélats ; 
favoir , les Archevêques de Bourges , de Sens , de Cologne & 
de Maïcnce^ & les Evéques de IXigç,^ d'Angers, de Poitiers ^ 
de Strasbourg & de Québec. 

Outre les deux grands Chapitres ci-defTus, il y a à Tours & 
icn la Province de Touraîne : 

Le Chapitre de la Ba(bche, compofé de quatre Prébendes, qui 
j(pnt à la collation du Chapitre. 

Le Chapitre de S. Venant , de dix Chanoines & dix-huif 
Chapelains à la collation du Chapitre. 

Le Chapitre de S. Pierre-Puellier , de dix Chanoines àlacolla^ 
ôon du Chapitre , & huit Chapelainsf 

Le Chapitre du Pleffis-lés-Teurs , fondé par le Roi Louis XI^ 
\ la collation du Roi : il y a un' Doyen & dix Chanoines, deux 
Vicaires hebdomadiers , &- onze Chapelains. 

Le Chapitre de Poches , compofé d'un Prieur , d'un Chantre 
8c de dix Chanoines , à la collation dû 'Roi : il y a vingc-trois 
Chapelains» 

. Le Chapitre de S. Mefine de Cfainob , eft compofS d'un Che- 
vccier^ un Chancre , treize Chanoines , iîz Vicaires, trois' Curé» 



& iK.aifcTff»jc<> tjsi aa Grand- Ar.ii, .iîafic d£ I £^^~; £ic To^iis , 
9i t iî»zxz a f Jlbb2|« de Boargscîi; iiy a qaoczc Ccre oa Vkaiics 



To«s les aoncs Chapitres £oDt à la cDHazk» des Scigncvs fbo« 

Krii.'s : celai éc Mocccfbr, compofè de ^ dianoioes, coaipiîs 
k l>(/yeo & le Cli^me, & de qaane Scmî-Prcbcadcss ceiid de 
Xaatfin , de quatre Chanobies & dnq Chapdaias ^ odiiî de VucC- 
fipu, de &pt Chanoiiicf. 

Lcoombfcdcs Dignités, Chanoiiies & fias-Cliœais de toiB les 
Cbavicres da Dîocèu de TooiSy cft de ^80. 

11 y a iam le Diocefê de Toms , qoaraiiBe-fix Mooaâcrcs 3t 
Coavcns de Religieiix*^ 

Trois de S« Brac^, à BoUâabn, PreuîUi&Seiiilli, composes de 
quinze KeHeicoz. 

Sept de la Congiégadon de S. Manr, i Beanliea, Conneri^ 
Marmonner, Noyers, S. Jolien, Tnipeoai& Vilkirân, com* 
pofés de foixante-donze Religieux* 

Trois de S, Auguftin , à ^jj^eviSe , Gaâincs & Sainc-Câmc^ 
COtDpoiës de viogt'deux Chanoines. 

Trois de Cîceaox , à Beaugeraîs , Footsûnc-lcs-BlaDches , 9c 
là Clarté , compofês de onze Religieux. 

Trois de Grandmont, à Boiâ^aycr , Ponuniets-Aigrcs, ft: Vil- 
Iters, comix>rés de dix Religieux. 

Un de Chartreux, au Liget, comporé de iêpt Religieux. 

Un de Carmes , à Tours , compofc de vin igc-quacre Religieux. 

Un de Jacobins , à Tours , compole de quinze Religieux. 

Trois d'Auffuftins , z Tours , à Ciiinon & à Pauimi , cofl^clé$ 
de trente-neuf Religieux. , ^ 

Cinq de rOrdr;r & S. François , à Tours, à Amboi{è , à Loches» 
tu CrouHai & à SeutUi , compofës de cinquante-deux Religieux. 

Trots de Capucins , à Tours , Châteao^Renault & corn* 

pofés de cinquante-deux Religieux. 

Un de FeuUlans , à Toun , compofô de quatre Rclig^ieux. 

Un de l'Oratoire , à Tours , compofé de huit Oracoricns* 

Un de Baniabices , à Loches, compofé de fcpt Religieux. 

Quatre de Minimes , à Tours , au Pleffis , à Anuoifè & à 
Monjanger , compotS^ de cînqnante-neuf Religieux. 

Un de la Trinité des Capdts, à Saint-Sauveur % il n*y a qu'un 
Heligieux & -un Frère. 

Deux Séminaires, à Tours 9c à Qnqmars, compofis de neuf 
Eccléfiaftiques. 

U y a d^ le mégic Dioccft Tingt-neuf Coutcos de Rdigieufês^ 
fiivoir: 



Génifalité de Tours. xrà 

Deux de fOrdrade Ciceauz , à Moncé & à la Bourdillidre , com* 
pofés de foixance - quatre Rcligieufes, y compris les Sœuz» 
Converies. 

Trois de Fontevrattty àTEncloitre» à Relay& Rive » compofib 
de ioizante-diz-neaf Religieulès. 

Un de Carméltces , à Tours , de vingt-huit Religieuses. 

Six d'UrfuUnes» à Tours , à Amboire, à Montrichaid, à 
Loches, à Chinon & à i'Iflc- Bouchard > comporés de deux cens 
ibixante-douze Reiigieufes. 

Deux du Calvaire , à Tours & à Cfamon , contenant (bixante* 
dix-httit Religieuses. 

Cinq d'Hofpitalières , à Tours , à Amboife , à Chinon , à 
Loches & à Lui 'hes , compo(2s de foixante-deux Rcligieafcs. 

Un de la Viiitation» à Tours , de cinquante-rrois Reiigieufes» 

Un de ChanoinefTes^ à Luifhes , de trente-fiz Reiigieufes. 

Quatre d'AugulHnes , à Beaumont, à Loches , à Sainte-Mame 
& au Bouilai» contenant cent cinquante Reiigieufes. 

Un de Capucines y à Tours, de vingt-quatre Reiigieufes, ft 
de C:pt Capucins. 

Un de l'Annonciade ; à Tours de yingt-unç Reiigieufes. 

Un d'Union-Chrétienne , à Tours , de douze Reiigieufes. 

£t un de Filles-Grifcttes , à Bléré. 

Le nombre des Eccléfiadiques & Béné£ciers cft d'cnvirott 
i4fo. 

Le nombre des Religieux eft de 491. 

Le nombre des Reiigieufes eft de 8^^. 

ANJOU. 
Province d* Anjou. 

La Province d'Anjou efl compofSe des Eleâions d*Angers » 
Beaugé , Chàteau-Gootier , Montreuil-Beliai , Saumur , & de 
panie des £le<S^ions de la Flèche & de Richelieu : elle a la Ton* 
raine à l'Orient , la Bretagne à TOccident, le Poitou au Midi , âc 
le Mainb au Septentrion. Sa plus grande étendue , du Levant au 
Couchant , cA de vingt-fix lieues j & , du Midi au Septentrion ^ 
de vingt-quacce. Il y a fix rivières navigables ; favoir, la Loire ^ 
la Vienne » la Toué » la Maïenne , le Loir & la Sarce. 

L'Anjou a^écé long-temps gouverné par des Comtes : ancienne* 
ment il y en aVoit deuxj l'un demeuroit à Angers , & Tautre à 
Chateauntuf; c^s^deux Comtes furenc réunis en un par Boidques 
te Roux, de l'ancienne Famille d'Anjou. Geoi&oi Martel , Comcd 
d'Anjou, coàqntc la TôUraine, 

L'Anjou fiictéupi à' fat Coutonpe^daFfaote, en 1x04, par la 
félonie de Jean, dit fans Terre , Roi d'Angleterre, qui aflaf&tfa 
Arttts , Bue dé Brecagae, fbn heVèu. 

Le Roi S. Louis dmoa en apanagcUe Comté d'Anjou à Charité 



tsai) Mirùmenit^ 

^ France , fbn ffère , qui fat le Chef de U ptemiértf fatanclitf 
cl'Anjoa-^Siciie. 

L'Anjou fut érigé en Duché-Pairie ^ en faveur de Look de 
France , premier du nom , Chef de la feccmde branche d'Anjou « 
qpi efl fondue dans la Famille Royale de Bourbon* Montpeimcr, 
par le mariage de Renée d'Anjou , Marquifè de Mézière , avec 
Henri de Bourbon , Duc de Montpeniier. Après la mort de René , 
Roi de Sicile , dernier Duc d'Anjou de cette Famille , Charles , 
Duc deCalabre, Ton neveu, renonça »i Duché d'Anjou enfavcur 
du Roi Louis XI , qui lui donna le Comté de Beauferten Vallée , 
Mirebeau , Sablé & la Rocheguyon. Depuis, l'Anjou fut donné à 
Louiie de Savoie , mère du Roi Frana)is I , & {iiccefllvement en 
apanage à Henri de France, Roi de Pologne, & enfuice Roi de 
France ( Henri III ) , à François , Duc d'Alençon , Ton frère : 
aujourd'hui , Moksibur , frère du Roi , pofsede l'Anjou fous le 
même titre* 

On Compte en Anjou trente-trois forets : il y a beaucoup de 
rignes, dont le vin eft vigoureux, & que les Hollandois viennenc 
enlever: on y recueille du froment, dufêigle, de l'orge; de 
tavoine, des pois, des fèves , des lins, des chanvres, des noix» 
quelques chàuigncs , & des cidres dans le bas Anjou. Une des 
plus grandes richelTes de la Province eille commerce des beftiauz : 
\t Mirebalais & le canton de Richelieu produisent grand nombre 
de mulets & d'ânes : il y a dans les Paroiffes de Concourfbn, de 
S. Georges , de S. Aubin , de Luigné , de Chaudefonds, de Cha- 
lonnes & de Mont-Saint-Jean fur Loire, des mines de charfaoade 
terre. Il n'y a en Anjou que deux forges , parce que les eaux âc 
les forets ne (e trouvent pas à la portée des mines de fer. U y a des 
verreries à Chenu dans la foret de Vezins , & en d'autres endroits. H 
y a dans le Saumurois 64 le long de la rivière de Loire , pluikurs 
carrières d'excellent tuiFeau : on y trouve aufli beaucoup de fal- 
pétre, qu'on porte à la rafinerie de Saumur : il y a auiiî phifieurs 
carrières de belle & bonne ardoife à l'entoor d'Angers & dans les 
Paroines de la Jailie , Marigné près Daon , & l'H^eflerie deBée, 
dans TEleâion de ChàteailrGonticr. 
. On compte trente^ox Villes dans l'Anfoo \ les principaies finit» 

Ênffers , Capitale de la Province & du Diocèfè \ Sanmur , Sangé » 
i Hèche & Châteai^Gontier : les moins confidérabks fimt. Seau» 
fort en Vallée, Beanpréan , BrkTac^ Boorgtnii , Candé, Cban« 
toceaux, Cfaemillé , Cfa â teana cu f^, Cholet, Ccaon, Doué» 
Durul , k Lnde , Moncontonr , Montreuil-nSclLd , Pâflkve&c » 
PouancJI , le Pom-dfr-Cé » le Poi-Notre-Dane» Rillé, Richelieu « 
Segré^Vihten. 

Les principales foires iotA , les quatre foires royales d'Angeff « 
cfelle de Cholet , de VUaers , de Maniais» de Doué & de 
Rochedirai 

Les marchés les plus confidérables fi>nt , ceux <fe Briflac 9l db 
Beaufort pour les bledf | de J^on^» de Cholet ft de Monseveau 
|)Ottr les beftieuxi 5c de Craon pour lei filf» 

Quoique 



Généralité de Tourié tttxiîf 

• {Quoique le Diocèfe d'Angers ne contienDe qUe Quatre cela» 
toixante-deuxParoifTes , on en compte plus de Hx cens qUaraiitâ ^ 
(hivâncrordre des Eleâions d'Anjou. 

Il y a en Anjou ,uh Gouverneur, Un Lieiitehafit-gin^ràl dit 
koi, & deux Lieutenans de Roi héréditaires 5 un Gouverneuf à 
^eaufort, à la Flèche, I Château-Gontier & à fieaugé; un Séné» 
chai, trois Préfîdiaux à Angers , à la Flèche & à Châteaii-6ontief 1 
deux Prévôtés Royales à Angers & à Saumur 5 iîx Sièges Royaui^ à 
Angers , à là Flèche , à Chateau-Gontier, à $aumur , à Beaugé & 
à Beaufort ; fépt EledHpns , à Angers , à Saumur ^ à Beauge , à 
Château- Gontier , à Montreuil-Bellai , à la Flèche & à Richeb'eut 
ces (èpt Elections font compofées defèpt cens vingt-une iPatoifTeS» 
dont il y en a vingt-trois de Touraine y & (oixante-neuf dtt 
Maine ^ de (brte qu'il n'y a que iîx cens vingt-neuf i?aroiires d'An* 
jou , contenant 1117; feux , & 409000 âmes ^ qui paient 
Î7X9S6 liv. de taiilei II y a au/fi leize Grenicrs-à-fel à Angefs^ Sâii» 
tnur, Ëeaugé , Sourgueil^la Flèche, Château âontier , Richelieu^ 
Beaufort,^ Candé, Cholet, Ingrande ,, Saint-Florent-le-Vieil ^ 
Saint-Remli le Lude , Craon & Pouancé^ fix Maîtrises de^ËauaÊ 
& Forêts, à Angers, Beaugé , Briflac , Pouancé , Candé , Mon* 
treuil-Bellai & Beaufort : mais cette dernière a été réduite eik 
Gruerie, {bus le RefTort de Beaugé , en 1 66^, Trois MaréchaufTéet 
provinciales , à Angers , la Flèche & Château-Gontier^ trois Ré» 
fidences de Prévôt d'Angers , à Saumur , Beaugé & Pouâncé , fié 
tin Lieutenant de Robe-Courte à Beaufort s une Maréchàii/Téô 
générale pour l'Anjou & pour le Comté dé Laval , créée eh 1^41^ 
une Jurifdiâion des Traites, établie pai: le Roi François I, en 
1515U compofée de deUx Jil^es, un Procureur du Roi & utt- 
Greffier; une Jilftice Confulairc , une Chambre des Moniioies^ 
tuit Hôtels-<ic-Ville- à Angers, la Flèche, Châteâu-Gontier , Ri^ 
çhelieu^ Montreuil-Bellai , Saumur , Beaugé &: Mircbeau. 

Les Terres titrées de la Province d'Anjou , font fîx Duchés » 
dont il y en a cinq Pairies , Anjou, BrifTaCi le Lude^ Richelieu, là 
Valière & Beaupréau , qui n'eft que fimplc Duché 5 neuf 
Comtés , Beaufort , Chemlllé , Durtal , la Chapelle - Lel- 
louin , Maulevrier ^ Montforcau , le Grand-Monrcnail j Bàlla'' 
vaut & Vihiers; troii Marquifats, Châtcau-Gontier , Jarzé & U 
Varenhe 5 un Vicomte à Sorgcs 5 & vingt -huit Baronnies ^ ' 
Blafbn, Briolé, Blou, Beaumont en Chemiré, Chântoceaux* 
Candé , Cholet, Châteauncuf, Craoft, Doué , Fdïe la Vineufe^ 
Fontaine 3 Ingrande i Longue , Mirbeau , MonHean , Mon-^^ 
contour , Montreuil-Bellai, MortiéveroUe , le Plems-Macé ^ Bar- 
cé , Pouancé , Rillé , Sceaux , Soucelle , Segré , Trêves 6d 
"Vczins. 

Les MaiicnS le$ plus teniarqUables d'Anjou i (bit par leut âii* 
«îenneté , foit par leurs exploits, font celles de: 

Cosss , quia donné trois MaléchàUJÉ dé Ftaiicé'> {ept €fdnd^ 
Paneders, quatre Chevaliers de l'Ojrdrg da S<£(^rit^ ^pitl^fil;^ 



rcxiv Mifùméntl^ 

Latal, ^oà (ont (ords crois Maréchanz ic Ftsmce, modi 

Suatre ; uo Gracd-Amiial , deux Cheralicis de l'Ordre da Roi , 9C 
eux Gouverneurs de la Proriacc : le Marquis de Layal-la-PtefTe 
cfi: Tsiné. 

Beau V AU , qui cd alliée à la Mai&n Royale de France , & 
qui a produit des Chevaliers de TOrdrc du Croiflanc 

Bellai , qui cil ilTuc de celle de Montrcuil-Bdlaî , qui étoit 
▼enue des anciens Comtes du Poitou: cette Maifbn a produit un 
Cardinal , un Clievaiier de l'Ordre du S. £(prit , pluneurs Lieu- 
tcnans-Générauz d'Armées , Ambafladeurs & Gouyemeurs de 
Provinces. 

Maillé , qui eft originaire de Tourainc , & eft alliée à la Mai- 
fi>n Royale de France. ^ . 

GouFFiER , qui a produit un Cardinal, un Grand-Aumônier de 
France , un Grand- AÎairal , un Grand-M^tre , un Grand^Ecuyer, 
des Chevaliers de l'Ordre du S. £Q>nt , Zc des Gouyemeurs de 
Prorinces. 

Tu&pik-Crtsse , qui eft originaire de Tonraine , eft une des 
plus anciennes de cette Province. 

De la Rong èjle- quatre -Barbe s , qui eft une des plus an» 
ciennes d'Anjou : elle efi fondue en celle de Montecler. 

Clermont-Galerande , dite ClermontKl' Anjou , qui a eu 
un Chevalier du CroiHant, & un Vice-Amiral de France. 

Bautou • qui a eu un Lieutenant-Général d'Armée. 

Le principal commerce de l'Anjou eft en beftiaux : on fait coin» 
mer ce à Angers de belles étamines (îir foie , de camelots, de raz 
Ôc autres ferges 5 au Lude , de drogue ts ; à Château-Gontier, de 
toiles , qu'on tran(porte àSaiat-M^o pour les pays étrangers , & 
à Choletpour le Poitou , la Rochelle Se Bordeaux; à Saumur, 
de bagues , de boucles d'or , de médailles , *de chapelets & autres 
quincailleries. 

ÉUBian ^Angers. 

Angers , Ville Capitale du Duché d'Anjou , eft fituée fur la 
rivière de Mayenne ; elle fut enfermée de murs au commence- 
ment du treizième ficcle, par Jcan-fans-Tcrre , Roi d'Angleterre ^ 
& Comte d'Anjou : eliemtprile, en 1114, par Louis, depuis Roi 
de France, fils de Phîlippe-Augufte , qui m démolir les mars; 
mais S. Louis, Ton fils, étant parvenu a la Couronne , les fit re- 
bâtir. 

11 y a à Angers , Evcché , Préfîdial , Prévôté , Univeriîtc^ 
Académie des Belles-Lettres, EleéHon, Grcnier-à-fel , Maîtrifè 
des Faux & Forêts , Prévôté générale & provinciale , Chambre 
des Monnoies, jurifdidtion Confulaire , & Hotcl-de- Ville. 

te revenu de TEvéché eft d'environ 16006 liv. par an, les 
charges déduites , modo 15000 liv. 

La Chambre Epifcopale eft compofée de fix Eccléfiaftiques. 
* Le gouvernement At la Ville & du' Château , eft uni au Gourer* 

neur & Lieutenant-Général de la Province. 

il • 



Généralité de Tours. xxxv. 

Il y a un Lieutenant de Roi de la Ville & du Château > un Ma- 
jor , & cinquante hommes de Gamifbn. 

Il y a audî un Lieutenant des Maréchaux de France , & Garde 
de la Connétablie , créé en i^^j. 

Le Préfidiai eft compoféde deux Préfîdens ^ On Lieutenant-Gé- 
néraK un Lieutenant-Criminel, un Lieutenant-Particulier, un 
AHefleur , un Chevalier d'honneur , & vingt-huit CG«i(çillen> 
dont il y en a deux Confèillers diionneur en titre j deux Avocats 6c 
un Procureur du Roi \ un Subftitut, un Greffier Civâ & qn Criminel. 
La Prévôté Royale a étéfupprimie. 

L'Univerâté a été érigée par S. Louis , à la prière de Charles I, 
Comte d'Anjou 5 elle a été réformée en 1355 & en 155^7, par 
deux Arrêts du Parlement ,. & divifée^en nx Nations en iJ^3i j 
fàvoir , d* Anjou , du Maine , de France , d'Aquitaine , de Bre- 
tagne & de Normandie ; chacune compofée d'un Procureur & 
des Suppôts régentans aéhiellement , ouétudians. 

L'Univerfité eft compofée d'un Reâeur éle^f ^ d'un* Chancel- 
lier perpétuel y ou Maltre-Ecole's des quatre Facultés de Droit 
Civil fie Canonique , de Théologie , de Médecme & des Arts. 

Dans la Faculté de Droit, il y a quatre Dodeurs- Régens» 
compris le Profefleur de Droit François , & huit Doâeurs aggré^ 
~ gés 5 dans celle de Théologie , deux Doâeurs qui régentent ac-> 
tuellement , fie plufieurs autres , quand ils fbnt nommés par leçr 
Faculté 'y ,dans celle de Médecine > dix qui régentent tour-a-tour » 
deux par chaque année y dans celle des Arts, les Principaux des 
Collèges de Beuil fie de la Nation d*Anjou. On a établi, depuis 
peu , une Chaire de Mathématiques au Collège des Pères dp 
l'Oratoire. 

Il y a quatre Officiers-Généraux dé l'Univerfîté ; fàvoir , un 
procureur-Général éleâif, un Receveur, un Secrétaire» ^ un 
Grand-Bedeau éledif. 

L'Académie des Belles-Lettres fut fondée ^ar le Roi Louis XIV». 
en 1^85 \ elle eft compofée. de trente-fix perfonnes choiiîes dans 
: tous les Etats de la Province. 

L'éleâion eftxompofée d'un Préfident , un Lieutenant , tm 
Afliefleur , fcpt Élus fie un Greffier s il y a 141 Paroifles dans 
rÉieâdon , compris quinze Paroifles de la Ville , non Taillables j 
elles conriennent 3^7x8 feux , fie payent 3^f8t8 liv. de Tailles. . 

Le Grenier à fel confomme 106 muids de lel par an. 

La Maîtrife des Eaux fie Forets a un Maître particulier, un Lien* 
tenant , un Garde- Marteau , un Procureur du Roi, un Subâitu; 
U un Greffier. , 

Le Prévôt Provincial, d'ancienne création , a (bus lui les léft- 
dences de Saumur , de Beaugé , de Pouaucé , deux Lieutenans , 
un A{re(reur,un Procureur du Roi, un Contrôleur des Montrées , 
un Greffier , deux Exempts fie trente Archers. Uy a beaucoup d^ 
changemens dans cet ordre. 

La Chambre des Monnoies eft compofée de deux Juges-Gajc* 
des , d'un Piocurcur du Roi , ficc. 

Cl 



9Btxvi Miroménïl ^ 

le Cofukt des Marchands , fût établi en i$6^ 

UHôtel-dc-Villc eft compofé d'un Maire en titre Sofkct , BC 
quatre Echcvins , éledifs de deux ans en deux ans , de douze 
Confcillcrs électifs & perpétuels , buit AfTefTeurs, un Procureur 
de Ville , un Comminairc & un Greffier , créés eu titre d^office. 
Il y a de nouveaux reglemens, ^ . 

Il y a auffî une JurifdidHon pour les Manufaéluies de la Ville, 
Fauxbourgs 5c Banlieue. ♦ 

ta Ville d*ADgers eft franche , & compofée de feizc Pa- 
roifies , dont il y en a douze dans la Ville , & quatre dans les 
' Fauxbourgs, dont il y en a une qui e(l taillable en partie. Il 
y a ^ooû feux &: 5^000 amés. 

État te tÈgUfe d'Angers. 

Le Diocêfe d'ANCERs eft de la Métropole de Tours, fous la 
Prinaatie de Lyon 5 il contient 461 Cures & 1,3 Succurfales $ il 
paye %$^6$ Hv. ij (bis de Décimes ; de ces 461 Cures , il y en a 
16 qui relèvent immédiatement de rÉvcque , indépendamment des 
Archidiacres, dont il y en a dix dans le Territoire de S. Florent- 
Ic-vieil , fur lefquclles l'Abbé de S. Florent prétendoit autre- 
fois Loi Diocéfaine 5 mais , par tranfadion du ij Juin i6y% » 
rEvcque y eft rentré,à la charge que le Prieur dp S. Florent (croie 
le Grand Vicaire de l'Evequc dans ces dix ParoifTe*?. Il y a fîx au- 
tres ParoîfTcs fur le (quelles le Chapitre d*Af!gers a fa Loi Diocé- 
fame ; & deux on le Tréforier a cette Loi La Loi Diocéfaine eft 
une JurifdidHon Épifcopale , dont l'appel (è relève à Tours, 
devant le Métropolitain , par Arrêts du 15 Mars , ^ Juin 161$ , 
& 15 Juin 1616. Toutes les autres Paroiiies du Dioce(e font fo^s 
la jurifdidioh,des Archidiacres. 

L'Evéque a fon Officiai , fon Promoteur $1 fon Greffier, 

Le Chapitre & le Tréforier ont auflî chacun leur Officiai , leur 
Promoteur & leur Greffier dans leurs Jùrifdiâions , pour les ma- 
tières Eccléfîaftiques , & pour les matières Civiles entre les Ecclé* 
£aftiques. 

Le Chapitre Je TEglife Cathédrale d'Angers , eft compofé de 
huit Dignités 5 favoir , le Doyen , l'Archidiacre d'Aneers , le Tré- 
forier le Chantre , l'Archidiacre d'outre • Loire , l'Archidiacre 
d'outre-Mayenne , le Maîtt e-Ecole , autrement nommé Chevecier, 
& le Pénitencier 5 de îo Canonicats, dont il y en a un réuni à 
la Pénitencerie , un à la Pfaictte, & i8 efFeéHfs , l'un dcfqucls eft 
au Théologal. Les €anonicat«î ne valent que looo liv. de revenu. 

Le bas-Chœur eft colnpofé de deux fous-Chatitres , un grand 
Cojbelier, trois autres Corbelîers , quatre Maires- Cliapelains, 
deux Diacres, deux grands Bedeaux. Les Gagiftes font le Maître 
de Mufîque , dix enïans de Chœur , un Organifte , dix Mufi- 
"cieifS , un Sacrifte , un fbus-Sacrifte , & deux petits Bedeaux. 

Il y a dans la Ville d*Angers , outre le Chapitre dt la Cathé- 
drale y ceux de : 



GiniraTiU de Tours. 3cxxvîf 

Sai&t-lo » qui eft Royal , eft compofé d'un Doyen, un Chancre ^ 
io^ze Chanoines & 17 Chapelains. 

Saint-Martin, qui eft Royal , eft compofé d'un Doyen , un Chad* 
tre , douze Chanoines, deux Maires - Chapelains & vingt- un au^ 
très Chapelains.^ 

Saint Pierre , Collégial , con»pofê d'un Doyen , an Chantre » 
«n Sacriftain, douze Chanoines ^c vingt- quatre Chapelains. 

St. Maurâle , Collégial , compoCè d'un Chantre , un Sacriftain , 
iouze Chanoines , deux Vicaires perpétuels & trente- quatre Cha*- 
pelains. 

St. Mainbeuf, autrefois nommé St. Saturnin, eft compofé d^un 
Chancre , im fbos-Chantre , un Sacriftain , hwt Chanoines 9C 
douze Chapelains. 

La Trinité , Collégial , coo^ofé d'un Doyen Se de ûx Cha- 
noines. 

Saint Jean->6apttfte , Collfigi«d > ) compofé ' d*un I>oyen , un 
Chantre., un Sacriftain & huit Chanoines , a été réuni au Sémî^ 
naire en i^9<$. 

Outre les huit Chapitres établis dans la Ville d'Angers ,. il y ca 
a feize autres dans le Duché d'Aniou^: favoir. 

Le Chapitre Collégial de Beaupreau , où il y a quatre Ch;b* 
soines. 

Le Chapitre de Bla/bnr, ou qua^ Chanoines ont chacun 
500 Cv. de revenu 

Le Chapitre de Saint Niccrfas â*e Craon , compofé d'un Chc- 
vecier , huit Chanoines , qui ont chacun jealiv. de revenu, &qua« 
tre. Chapelains. 

Le Chapitre de Saint-^Léonard de'ChemtUé . eompofé'd'na 
Doyen , un Chantre , un Sacrifte & huit Prébendes , ont chacun. 
loo liv. de revenu. 

Le- Chapitre Collégial de Saint -Juft de Château>-€bntîer v 
compofif de quatre Chanoines , qui ont chacun xoo liv. de 
xevenu, un Maire- Chapekûn , un Sacrifte ,. 8c quatre Chape.-^ 
lains. 

Le Chapitre de SaintvDenîs de Doiié, compofé de fiic Chanoï- 
nesi qui ont ehacun 300 liv. de revenu 5 vingt-quatre Chapelains». 

Le Chapitre Collégial de Faïé-la^Vincufc , compofé* d*uri Chc- 
Tecier, un Chantre & neuf Chanoines , qui ont chacun jooiir» 
de retenir, & deux Hebdomadiers , quiont chacun 100 liv^. . 

Le Chapitre de la Gréfille , compofé d'un Chevecîer & <& 
quatre Chanoines , qui ont ckacun 200 lîv.-j il fut fondé eiii 
1455 par Anne de la-Gtéitlle , Dame du lieu.^ * 

Le Chapitre CollégiaLdeJaizé» fondé eo ijoo^par JeaaBotti^ 
Seigneur de Jarzé. 

Le Chapitre Royal du Pui de la Garde , compoiS d'un Doyéit: 
$c douze Chanoines , qui ont chacun 30Û Hv: , & de douze kâàr^ 
Prébendes, qui en ont chacun too. 
-' Le Chapitre de Montreuii-BcUai A compofé de quatorze Cfbfe^ 



xxxviij Mirofftemlj 

noines qui o&t chacun jcx» liy. , d'un Sacriftam & de qaatrt en» 
fans de Chœur. ^ 

. Le Chapitre Collégial de Mîrebean , compofé d*un Chevecier » 
un Chancre , un fous-Chantre & fcpt Chanoines , qui pnc chacun 
300 liv. de revenu , Se deux Bacheliers. 

Le Chapitre de Saint-Pierre de Rais à Monforeau , compofë 
d*un Doyen & de quatre Chanoines. 

Le Chapitre de Martigni-Briand , compofé d*un Doyen & ûx 
Chanoines , qui ont chacun deux à trois cent livres , 6c ic 6x 
Chapelains. 

Le Chapitre Collégial de Saint-Piçrre de Maulimar , corapofë 
d'un Doyen & huit Chanoines, qui ont chacun trois cent livres 
de revenu. 

Le Chapitre du Tremblai , coinpo(2 de quatre Chanoines^ 

. Il y a dans TAnjou vingt Abbayes , tant d*hommes que de filles i 
favoir : 

AsNiEitE6-B£LLAX » de l'Ordre de S. Benoit, dans la ParoiiTe de 
Cizé , ËledHon de Saumur , fondée en 11 54 , par Giraud Bellai , 
deuxième du nom : il y a cinq Religieux 5 le revenu eft eftimé i joa 
livres. 

BouRGUEiL , de l'Ordre de S. Benoit, Congrégation de S.Maur, 
fondijée en ^90 par £dme , hUe de Thibaut-le-Ticheur , premier 
Comte héréditaire de Tours , de Chartres & de Blois , & femme 
de Guillaume, Duc d'Aquitaine, eftimée 3,5000 livres de revenu» 
mpdd I ^000 liv. s il y a 10 Religieux. 

La Boissiere , de l'ordre de Cîteaux ,, fondée en nji , efti- 
mée ,6000 liv. mode looo liv. 5 il y a cinq Religieux. 

' Chalochb , de l'Ordre de Citeai^x , dans l'Eledion de Beaugé; 
fillette de Savigni , a été fondéie en iii^ par Hamclin d'Inerande.» 
Jk augmentée par Hugues de Matefelon, Jeannede^ablé, fa 
femme , & Tmbaut leur fils , en 11&7 5 elle eft eftimée 550Q liv. 
de revenu : il y a trois Religieux Réformés. 

Le Loroux , Ordre de Cireaux , fituée fur le Lutan, dans la 
Paroifle de. Vernantes , a été fondée en lui , par Foulques V » 
Comte d*Anjou , & par Aramburge du Maine fa fenune s elle 
eft eftimée 6500 UV. modo 6^00. Il y a fcpt Religieux. 

Tonte VRAULT , Abbaye de filles , chef-Général d'Ordre, tant 
des Religieux çue des Reii|icufes , fituée fur les confins d'Aa- 
jou, de Tourame & du Poitou, dans l'Eleâion de Saumur, au 
jDiocèfe de Poitiers ; elle fut fondée en iioo , par Roben d'Ar- 
bri/Tel , qui lui donna des Réglemens , & fournit les Religieux £c 



GctUratué de Tours. xxÂx 

JLdigîeu&s de l'Ordre à l'amoritë de F Abbcffe i C\it ces paroles , 
que J. C dit à S. Jeao , mon fils voilà voore Mère : cet:c fonda- 
tion fut appcouv^ en 1106 par le Pape Pafchal II , & autonléc 
par Pierre, Evoque de Poitiers; elle eft'cftimée ïooood liv. de 
revenu, modo 800QO. Ilya j;aReagicu/csSc6o Rcligicox. On y 
tient le Marché toasies Lundis^ 

Mbukai* ^ Ordre de S. Auguttin , fondé par Henri II , Roi 
d^Angletcrre , Comte d'Anjou. Cette Abbaye a été réunie au 
Collège de la Flèche. U y a 8 Chanoines Réguliers. 

NioisiÀiy , Abbaye de filles , de l'OrdA de S. Bcnoïc , fituéc 
fur l'Araife, encre Craon & Château-Gontier ; elle eft cftiinec 
xoooQ lir. de revenu; il y a jo.Rcligicufes , compris les Coa- 
verfès^i •♦ 

PoNTROK , Fillette du Louroux , de TOrdre de Citeaux , fon-- 
dée en ri J4. Le revenu eft de 4000 liv..,, modà éooo. U y a neuf 
Religieux. 

Le PERB.AI , Abbaye de filles, appelée communément le Pep- 
rai aux Nonains,. de l'Ordre de Citeaux , à une lieue & demie 
d'Angers ;Je revenu eft de &Q0O liv* H y a u Religieufes^ 

. L£ PKJLRAl-NEt;]' , dans la Paroiâe de Précigné , de l'Ordre 
des Prémontrés, fondée. en 118^, dans un lieu nommé BoiArnou. ,. 
autrement le Gaut, par Robert de Sablé , troifième du non, & 
par Pierre de Brion , & transféré en uo^.au Perrai-neiif, par 
Guillaume des, Roches, Sénéchal deTouraine, d'Anjou & du 
Maine , gendre de Robert de Sablé , & par Marguerite de Sablé 
ià femme ; le. revenu eft de. ^«oo Uv. Il y a.fix Religieux. 

La Roe, Abbayp de Chaaoine&Réguliers de & Auguftin , dans 1» 
. ParoiiTe de la Roë , ou- ils furent écablispar Robert d'Aibdâel ^ 
elle avoit été fondée en 109^ ,* par Renault de Craon i qui lui 
donna {on bois pour y bâtir ua £gli&. Cette donnation fut con- 
firmée à Tours, le II Mars , parole Pape Urbin U.. Le revenu 
eft de ^000 liy., 7710^^4500. liv. Il y a huit Chanoines. Le. Parieur 
fait la fonétion de Curé de la. Paroifie,, 

Le RoHCERAi d'Angers». Abbaye de fille» de tX!)rdre tt Saînr 
Bendt , fondée eniotrS, par Foulque^ Nerva, Comte d'Anjou ; 
éc par Hildé^arde , fon époufe ; le revenu-eft de 3400Q liv» U 7 
a. trente Rehgieufes , non comptris les Converfes.. 

S. AuBtif d*Anger$ , Ordre de S» Benoit , fondée par le Bjoi, 
Childebert , à la prière de S. Germain , Eyéqjie de Paris» Le reya-' 
ttucftde uooo llv. Ilyaj4,R£li^ux.. ^ 



il Mifûmintt^ 

S. Nicolas d'Angers,, Ordre de $. BcBoSt,fondf par-fonlqiiit 
Ne? va , Comte d'Anjou , en loto 5 le revenu eft de loooo liv. ^ 
piodà 14000 liv . Il y a to Religieux, 

, S» Geokgïs sur Loxhje » Ordre de S. Auguftin ; le reyena eft 
^ft de 1400Q liv. modà 4^00 liv. H y a (èpc Religieux* 

S* FLORENT , de l'Ordre de S. Benoît , Congrégation de Saint 
J4aur, fut fondée par l'Empereur Charlemagne , & rebâtie par 
l'Empereur Louis^le^Débonaire. Cette Abbaye fut détruite par 
jçs Normands en 5^47^ & rebâtie en ^f o , dans le Château de Sau- 
tnur, par Tbibatdt^e^ Vieil, premier Comte héréditaire de Tours, 
4e Blois & de Chartres i en ixi8 , cette Abbaye fut transférée 
i)pr« du Château , à demi quart de liçue de Saumux , fur la Ri* 
viçre du Toiié , par Foulques V , Comte d'Anjou, & Appuis Roî 
4e Jérufàlems le revenu eft de %qqqq Uv,, modà ^0000 Uv. U y 
« ÎQ Religieux, 

$. Sf rg£^les-^Ang£R9 , de l'Ordre de S. Benoît, Connégatio» 
4e S. Maur, fondée en 711 par ie Roi Chîldebert II 5 le revena 
<ft: dç ^jfOQ ]iv> , ntodà éooa tiv# Ily a 1 5 Religieux. 

S. MAUk $UR LoiRK y de l'Ordre de S. Benoît, Congrégatioa 
4e S. Maur , fondée en 541 , par S. Maur , Difciple de S. Bc« 
lioit s le revenu eft de iQoo liv. , modà 8000 liv. U y a i& Reli« 
^ieui;. 

'Toussaint d*Akgbrs , de Chanohies Réguliers de S. Augu{^ 
Cin , fondée dans l'onzième iîècle , par G^rd , Chanoine 6c 
Chantre deTEglife d'Angers. C'eftpour cela que l'Abbé de Touf* 
fainç e(l Chanoine de l'Ëglife d'Angers ; le revenir eft de 400a 
liy,-, modà 3500 liv, U y a 10 Chanoines^ 

Il y a isH) prieurés dans le Dioci(e d'Angers , donc il y en a <&( 
Conventuels : favoir , <;inq de l'ordre de S. Benoît 5 on de l'Ordre 
4eS,« Auguftin^ trois de l'Ordre de Grandmont; un de l'Ordre des 
Mathurôs , «c le'Ptieuté de S. Jean l'Evaagélifte , uni à motet 

le Prieuré de l'Evicres à Angers , de l'Ordre de S. Benoît , fbiH 
4^ en XQ5^, par GeoiTroi Martel, Comte de Touraine & d'Anjou» 
^ Agnès de Bourgogne fa femme ; le revenu eft de 6000 liv. 

le PîiQuré dQ Cunaut, -fur la Loire , Ordre de S. Benoit , dç 
Jbndatioii Royale \ le revenu eft de 5000 liv. $ celui de la Man(o 
^ft dp ?iQ00liv. Il y a cinq Religieux. 

le Prieuré de Saint Jean-rBapcifte de Château-Gontier , de 
rOrdre de Saint BenQÎt^ le revenu eft de ^000 liv., i;outes charges 
tcquiçcéest Ily a ftx Religieux. 

te P«iç«if4 Conventuel de Saint Pierre dç Cheaûtlé, Oidt« de 
Saine ficf^Qû \ le feycQU<;ft de }ooqUv« 



* • * • 

Gcruralitt de Tours. xlî 

Le Ptieiirë de Saint Cicment de Çraon , de l'Ordre de Saint 
Benoit , Congrégation de S. Maor j le revenu eft de 4500 Hv. Il 
y a fept Religieux. 

Le Prieure de Benais, de l'Ordre de S. Augttftîn. U y a trois 
R^igieux. 

Le Prieuré de Breuil-Beilai , Ordre de Grandmont » dans la Pa^ 
roifTe de Cizé 5 le revenu eft d'environ 1100 liv. il y a quatre 
Religieux. 

Le Prieuré de la Haye aux Bons-Hommes , de TOrdre de 
Grandmont , eft divifé en deux Maifbns^ Tune auprès de la Ville 
d'Angers , & l'autre dans la foret de Craon. 

Le Prieure de la Primaudicre , de TOrdre de Grandmont , 
fondé en izoy , par Geoffiroi , Seigneur de Chàteaubriant , &par 
Guillaume de la Guerche , Seigneur de Pouancé. 

Le Prieuré de Sainte-Croix au Verger , del'OIrdre desMa^hu? 
rins. 

Le Prieuré de Saint-Remi , de fondation Royale , fitué fiir la 
Loire > dans TEledion de Saumur s le revenu eft d'environ foo 
livres. 

Le Prieuré de Monnaîs , dans la ParoiiTe de Jun^elle , Eledion 
de Beaugé , à la prérèntadon du Roi , modà j monfeigmur U 
Comte de Provenee j le revenu eft de izoo liv. 

Le Prieuré du Pleflîs aux Moines , ParoiÛc de Chou(et , eft de 
tooo liv. de revenu. , 

Le Prieuré du Coudrai Monbaud , Paroiflè Saint Hilairé da 
Bois , eft de 5000 liv, de revenu. 

Le Prieuré de Beauvais, dans la FaroifTe de Chervc:s, eft de 
3000 liv. de revenu. 

Il y a dans le Diocèfe d'Angers cinq Archiprêtres , rArchîprêtre 
d'Angers ^ avec la Cure d'Andar , fbn annexe ; TÂrchiprétre de 
la Flèche , avec la Cure de Vion , fpn^ annexe j l'Archiprêtre de 
Saumur , avec la Cure de Joigne , (on annexe ; l'Archiprêtre da 
Lude , avec la Cure de Denezé , fbn annexe ; & l'Archiprêue de 
Bourgueil, avec la Cure de Vernantes , Con annexe. 

IlyaauÎH cinq Doyennés Ruraux; celui' de Candé, avec la 
Cure duBourgdiré, ïon annexe ; celui de Chemillé> avec la Di*- 
gnité de Maître-Ecole ^ fbn annexe ; celui des Mauges , avec la 
Cure de Lablais , fbn annexe ^ celui d'outre-Saute & Mayenne » 
avec les Cures d'Ecuillé & de Changé , Tes annexes ; & celui de 
Craon, avec la Cure de Saint-Quentin & Bonrg-Phihppe, 

Il y a dans l'Anjou \%jo Chapelains , & 74 tant Cbuvents que 
Communautés Ecciéfiaftiques & Laïques ; lavoir : 

Sept Couvées de Cordeliers , un à Angers , de vingt Religieux ^ 
un à Saumur , vingt Religieux; un à Cholet, dix-huit Religieux ; 
un à Mirebeau , douze Religieux; un aux Anges , ionài parle Sei- 
0neur de Gré , douze Religieux ; un à Précigné , huit Religieux » 
il eft fupprimé ; & un à Mont- Jean , fîx Religieux. 

Un Couvent de Jacobins à Angers » de fèize Religieux ; & un à 
Oaon, de fept Religieux. 



%iif Miromcmly 

Trois CocnrcBts d'Aaguftîn», un à Aa^ers , de diz-fept Refi-» 
gieuz ; un à Moncreuil-Bellai > de 8 Religieux ^ & un au Pui de bi 
Garde , de quatorze Religieux. 

Deux de Cannes , un à Angers» de a,^ Religieux ; & un à la 
Flèche, de neuf Religieux. ' , 




on 

un 

Religieux ; un à Saumur , de vingt Religieux s on à Doué , de 
quinze Religieux s & un Hofpice à Chambrières * de neuf Reli- 
gieux. 

Cinq Couven s de Capucins , un à Angers , de vîngt;cinq Reli- 
gieux j un à Beaugé , de quinze Religieux > un à Saumur , de vingt 
Religieux i; un à laTléche » de onze ReUgicux ^ & un à Cha- 
Icau-Gontier , de vingt Religieux. 

Un Couvent de Minimes à Angeis» de vingt Religieux. 

Deux Communautés de Miflibnnaircs de Saint-Lazare , une s^ 
Angers de fi» Prêtres , & une à Richelieu de treize. ^ 

Trois Communautés de l'Oratoire, une à Angers, de vingt-^eux 
Sujets , & deux à Saumur : favoir , à Notre-Dame , où il y a qua- 
rante Prêtres s & uneàNantiUi^ oiiily adix Sujets pour le CoU 

Un Séoûnaire à Angers , ou il y a fix Prêtres Sulpiciens. 

Une Communauté des Frères de la Charité > à Yezins , ou ils 
font quatre. 

Trois Couvents d'Urfulines, un à Angers , de foixante-fix Rc- 
jligieufcs s un à Saumur de foixante-cinq, & un à Château-Gonticr 
de tuarante-4ieuf. 

Trois Couvents de filles de Sainte Maçe de la Vifitâtion i un à 
Angers,de cinquant<:-quatreReligieu{ès;nn àla Flécbe,de quarante» 
neuif , & an à Saumur de foixante-cinq. 

Trois Couvents de BénédiéHnes* , un à Angers , de trente-fijt 
Religieufes ; unàSauiUOr de (bixante-*cinq , & un autre au Roo-^ 
cerai, de trente-fix. 

Trois Couvents de TOrdre de Fontcvraut , on i la Flèche, de 
Quarante-deux Religieufes ; un aux Loges, de vingt, & à l'Abbaye 
de.Fontevraut , de cent cinquante , & foixante Religieux. 

Deux Couvents de Catvériennes, on à Angers» de quaiance^fis 
Religieufes s. & un à Beaugé, de trente. 

Un de la Madelaine à Angers , de vingt Religieufes. 

Deux Couvents de filles de Notre-Dame , un à la Flèche, de qua- 
rante-huit Religieufes , qui fuivent la Régie de Saint Ignace j Se 
un à Richelieu , de vmgt-(êpt Religieufes. 

Huit de Cordelières, un à la Flèche, de trente-huit Religiea*^ 



Généralité dô Tours. tlU] 

fcft s un à Mirebean , de dix * fepe j on à Chitean-Goncier , aa 
Fauxjv urg d*Azé,(le quarancf ; unà Cholcc.de trente ) un au P i 
de la Garde , de trente 5 un a Vezins ^ de trente-trois s un àSailt; 
Fiorent-le-Vieil , de vingt, & un au Pont de C^ , de (èize. 
. Deux Copvents de la ïidélité , un à Angers 5 âc un àSaum :ur » 
de (biiante»cinq.Keligieufès. 

Neuf d*HofpitaUères $ un à MontreuU^BeUai , de quatre Reli- 
^cufè^ ; un à la Flèche, de quatorze } un à Beaugé, de vingt-cinq; 
un à Château-GonBer» de trente-quatre; un à fieaufort,.de ciDq;an 
à Craon de quatre ; un à Durtal» de quatre ; un à Candé, de 
^atrc , & unàSaumur, de TÎngt* 

Il y a à Angers un Hôpital pour les malades, fondé par Henri II, 
Roi d'Angleterre , Comte d'Anjou , i^c,^ 6c un Hôpital-Général 
pour les Pauvres. * 

ÊleéHan de Beaugé. 

La Ville m Beaugb eft fituée fiir la Rivière de Crcfnon ; 
elle a été bâtie au commencement du douzième (îècle , par Foul- 
ques Nerva , Comte d'Anjou. Richard , Roi d'Angleterre fie 
Comte d'Anjott , la donna , en xi8$ , à GeofFroi , (on trèrc natu-' 
rel , Evéquc de Lincoln ; êjc Jean - fans- Terre, Roi d'Angle- 
terre , frère de Richard , l'aiôgna à la Reine Ifabeau , fa femme ; 
pour partie de fbn douaire : le Roi Philippte Augufte , en fit don. 
a Guillaume des Roches , Sénéchal d'Anjou , de Tour aine Se du 
Maine, en xio^. Le Roi PhiKppe III le Hardi, affigna looo liv. 
de revenu fur Beaugé & fur Beaufort, à Marguerite de Provence ,. 
fa belle-mère, en ii8^. 

L'Anjou ayant été réuni à la Couropn'e par la mort de René , 
Roi de Sicile , le Roi . Louis II . donna Beaugé à Pierre de Ko- 
han , Seieneur de Gié , Maréchal de Fance , en échange du 
Vicomte Se Vire en Normandie ; mais depuis , en iji; , le Roi 
lui vendit Beaugé à rachapt perpétuel ,' moyennant vmgt mille 
écus : mais il fut retiré en 151^ , du confêntement du Roi , par 
Charles , Duc d'Anjou ; & après fà Jïiort , Frangoife d'Alencpn ,' 
^mfne de Charles de Bourbon , Duc de Vendôme , &~ Anne 
4'Alençon , femme du Marquis de Montferrat , fès fœurs , furent 
maintenues en la pofTeflion de Beaugé , contre le 'Procureur Gé- 
néral du Roi , par Arrêt de la Cour , du^ 10 Avril 1548 : elle ap- 
partient ( en 1^57. ) à Marie d'Orléans , veuve dé Henri de Çavoye, 
Duc de Nemours, à caufe de Louifê de Bourbon , fa mère , pctlte- 
fille de Couis de Bourbon, Prince de Côtidé , premier du nom ,. 
fepfcièmefils de Charles de Bourbon , Duc de Vendôme, & de 
Françoifèd'Alencon^ -^ 

Il y a à Beaugé , unGouyeuieur de la Vilte Se du Château , St 
un Lieutenant-de-Roi héréditaire, 

Le Siège Royal eft compofé d'un Préfident , un Lieutenant-Gé=^ 
a'éral.,. un Lieutenant-Criminel, un Aâcileur, huit Confeiilcrs;^ 



■A 



adfv Mîroménil^ 

lin Gonfèiller-Vérificateur des défauts» tUi Procureur da Roi , 
i^ocatdaRoi, unSubfb'tut, & deux Greffiers. 
*^La JurilSidion de la SénéchaufTée s'étendoic autrefois dans le 
Vendomoîs 5 ^mais depuis que Vendôme a été érigé en Duché- 
Pairie» on a oté la Jttftice aux Officiers de Beaugé , & on leur a 
ïèulement atttribué la connoifTance des c^ royaux. 

L'£leétion eft compofée d'un Préûdent , un Lieutenant-Civil » 
un Lieutepant-Criminei , quatre Elus , un Procureur du R<m , &: 
un Greffier. 

Il y a quatre-vîngt-une ParoifTes, qui conûennent 1 3800 feux » 
& paient 10^889 liv. de taille. 

Le Grenicr-à-fel eft compofé d'un Préfident, &c. 5 il $*y con* 
femme (èize muids de (èl par an. 

La Maîtrife des Eaux & Forêts èfl: compofée d'un Maître par^ 
dculier, un Lieutenant^ un Garde>Marteau , un Procureur du 
Roi, & tm Greffier : celle de Beaufort , qui a été réduite en Grue- 
lie , refTortit de la Maîtrifc de Beaugé par appel. 

La MaréchauiTée eil compofée d'un Lieutenant-Provincial , un 
A/rcffeur , un Procureur du Roi , uû Greffier & fîx Archers. 

L*Hôtel-de-Villé eft compofé d'un Maire , un Afreffeur , un 
CommifTaire aux Revues , un Procureur du Roi , & un Greffier. 

La Paroiffe de Beaugé eft compofée de 588 feux, & paie 
«5x4 liv. de taille. 

U y a un Couvent ,de Capucins y au nombre de quinze Re- 
ligieux. 

Un Couvent de Bén<édidines du Calvaire, oii il y a trente Re- 
Jigîeufes. 

Un Hôtel-Dieu deffervipar vingt-cinq Soeurs Ho{pitalièrcs. 

Ces deux dernières Communautés ont chacune 5000 liv. i% 
levenu. , ' 

Ele^ion de la Flèche, 

la rièche eft uile pente Ville fort agréable , fituée fur 1^ rivière, 
du Loir \ elle a donné fbn nom à une Famille très* iiluftre i Etic de 
la Flèche, fils de Jean, Seigneur dé la Flèche, & de Paule du 
M^c , devint Comte du Maine , en partie par conquête , ^ 
partie par acquêt des héritiers de ce Comté. Jean-fans-Terre , Roi 
d'Angleterre, & Comte d'Anjou, donna la Flèche en douaire à 
Ifabeau d*Angouléme , fa femme : elle tomba en la Maifon 
d'Alençon, de même que le Vicomte de Beaumont , dont elle dé- 
pendoit \ de-là en celle de Bourbon, par le mariage de Francoife 
d'Alençon avec Charles de Bourbon , C9mte de Vendôme. Ikati- 
mont-le- Vicomte ayant éti érigé en Duché-Pairie, en ii4) > ^^ 
fut ordonné qu'il y auroit deux Sièges de Juftice , l'un à la Flèche» 
011 dévoient relTortir la Flèche , Château-Gontier & Sainte-Su- 
zanne ; & l'autre à Beaumont : mais la Flèche ayant été unie à la 
Couronne, par l'élévation du Roi KenrilV, petit-fils de Charles 
de Bourbon , Comte de Vendôme , & dp François d'Akfi(on, la 
flèche fut érigée en PréfidiaL 



GénéraRti de 'Tours. " xlf 

Oy à à la Flèche oa Gouverneur de la Ville & du Château. 

LePréfîdial eft compofô de deux Pfélîdens , uiï* Lieutenant-Gé- 
néral , un Lieutenant-Criminel , un Lieutenant-Particulier , un 
AfTeiTeury un Chevalitr d'honneur, deux Confeiliers d*honneur« 
quatorze CÔnreiUers , deux Avocats , un Procureur du Roi , & 
no Greffier. 

L*£Ieâion eft coitiporée d'un Prëfident , un Lieutenant , un 
AflefTeur , cinq Elus , un Procureur du Koi , & un Greffier. Il y a 
cent-deux ParoiiTes qui en relèvent , dont il y- en a vingt- hoîc 
d'Anjou, {bixàhte-neuF du Maine, & cinq de Tourakie. Toutes 
ces Paroiifres ensemble contiennent 10700 feux , & environ xooooo 
amcs \ elles paient 8S705 liv. de taille. 

H y a dans l'Elc^on cinq Abbayes. ^ 

Quarante-fix Prieurés Commandataires, dont le reveimeft de 
371 37 liv. 

Cent-fept Cures » dont le revenu eft de ^4850 liv. 

Le Grenier-à-{èlconfbname trente-fix muids de felpar an; il y a 
deux autres petits Greniers qui en dépendent, & qui en conTommenc 
douze muids. ^ 

- La MaréchattfTée eft compofée d'un Prévôt provincial, un Lieu* 
xenant de Robe-Courte, un Lieutenant de Robe-Longue^ un 
Commi/Taire à&s Montrées , un Procureur du Roi , un Exempt » 
un Greffier & dix Archers. 

La Maifon-de-Viile fut érigée en itfij ; elle eft compofée d'tia 
Maire , trois A/refTeUTs , un Procureur du Roi , un CommiiTaire , 
deux Echevins éleâifs, & un Greffier. / 

II n'y a qu'une ParoifTe , dont l'Eglife eft dédiée à S. Thomas. 
On y compte 9 ^o feux , qui paient 1530 liv. de taille. 

Le Collège Royal , l'un des plus beaux du Royaume, étoîtcom- 
pofê de cent-vingt Jefuites (*) ; il fut fondé en Mai 1^07, par 
le Roi Henri .IV, qui leur donna (on Palais, où il avoit été con- 

Sa, pour bâtir leur Eglife , & affigna pour la dotation 10000 liv. 
c revenu 5 auquel effet il leur donna l'Abbaye de Bcllebranche , 
& celle de Mélinais , avec les Prieurés de Luché au Maine , & de 
S. Jacques à la Flèche. Il y a eu autrefois deux mille Ecoliers. 
Depuis C abolition des Jefuites , le Roi a établi ce Collège pour 
y infindre & eTttretenir trois cens jeunes gens , qui font fous fa di-* 
r$&iqii de Prêtres & Régens fécufiers. 

Êleâion de Château ^Gontier, 

La Ville de Château*Gontier eft un Marquifat ; elle eft fituée 
lîir la rivière de Mayenne : elle fut bâtie, en 1007 , par Foulques 
Nexva» Comte d'Anjou : elle fut nommée Château -Gontier 4 



(*^ Depuis la deiltuâion des Jefuites , ce Collège Cctt à doiner les 
premières ioftsuâlow aux jeunes U^roê édtinéê pom l'ficolc RoysU« 



Ixvi , Miromenily 

• 

caufe de Gontîcr , Concierge du^ Comté. Foulques la doima i 
YvoD , qu'on dit fils d'Yves , Comte de Bellême ôi d'Alençon. La 
Famille de Château-Gontier fubiîfta jufqu'au quatorzième -fiècle : 
Edme de Château-Gontier , fille de Jacques Se d'Avoife de Mont- 
morenci , porta''cettc Terre en dot à Gcoffi:c»i , Seigneur de la 
Guerche , de Pouancé & de Segrc^, & Jeanne , leur fiue , la porta 
danslaMaiCbn de Beaumont^Brienne , par Ton mariage avec Jean 
de Brienne, Vicomte de Beaumont àc de la Flèche : elle pafTa dans 
la Maifon de Chamaillard , par le mariage de Marie de Beaumont 
avec Guillaume Chamaillard, Seigneur d'Antcnaife; Marie Cha- 
maillard, fîemme de Pierre II , Comte d'Alençon, vint de ce ma- 
riage : Jean II, Duc d'Alençon, fut le dernier ScigjieUr de Châ- 
teau-Gontier de cette Fàmule. Cette Seigneurie fut faifîe, en 
1431 , fur Louis , Seigneur d'Ambqife, Se unie à la Couronne par 
Lettres du Roi Charles VII , données au qiois de Septembre 1434. 
Elle a été érigée en Marqui(kt en faveur de Nicolas de Bailleul , 
Préfidept-à-Mortier , qui Tavoit eue par engagement. Il y a deux 
Baronnies , fept Cbâtellenies & trente -fix Paroifles qui en re- 
lèvent. 

Il y a à ChâtcautGontier un Gouverneur de la Ville fie du Châ- 
teau ) un Lieutenant des Maréchaux de France , & Garde de la 
Connétablic : cette dernière Charge a été créée en^i^^j. 

Le Préfidial a été créé en 1^3^ 5 il eft compofë de deux Prcfi- 
dens, un Lieutenant-Général, un Lieutenant-Criminel, un Lieu- 
tenant-Particulier, un AfTefTcur, vingt-trois Confeillers, compris 
les deux Conseillers d'honneur , & un Chevalier d'honneur, deux 
Avocats, un Procureur du Roi ^ ^ un Greffier. 

L'Eleiàiona un Préfident, un Lieuteant-Civil , un Lieutenant-* 
Criminel , cinq Elus , un Procureur du Roi , & un Greffier : elle 
eft compofée de 6p Paroiffes, qui contiennent 131S4 feux, & 
paient 1 571 31 liv. de taille. 

Le Grenier-à-fèl confomme trente-cinq muidsde fèlpar an. 

La MaréchaufTée , qui n'étoit autrefois qu'une dépendance du 
Prévôt d'Angers, a été créée provinciale: ily aiin Prévôt, \m 
Chevalier du Guet, un Lieutenant, un AfTefieur , un Commiffaire 
des Montrées , un Procureur du Roi , un Exempt , un Greffier Se 
quinze Archers. 

La Mairie a été créée en i^yi. Il y a trois ParoifTes dans ia,VilIe 
Se les Fauxbourgs , ^ui contiennent 141& feux Se 5600 âmes: elles 
pai'^nt 641^ liv. de taille. 

Il y a à Château-Gontier quatre foires franches , le joac de la 
mi-Caréme, le premier Mai, le jour de S. Fiac/e , le jo Août, ^ 
le premier Marcfi d'après la Touuaini:. 

' Le commerce coniifte en toiles , fergeS Se cires : ily a trois blan- 
chiiTeries de cire « qu'on va acheter en Bretagne; il y a auiltttois 
blanchiiTeiiesde toues. 



tSénéraVué de Tours. xivîj 

ÉUHîon de Montreuii- Beilai, 

Moûtreuil-Bellai , Yîlle & Baronniefîtuée fur la rivière de Toué, 
fut bâtie , au commencement du onzième Hècle , par Foulques 
Netva y Comte d'Anjou : elle reçut (on fumom d'un Seigneur nom- 
mé Bellai , qu'on dit être la Touche de la Maifon du Bcllai. Anges 
de Montreuu- Bellai » fille unique & feule héritière de Gitanlt du 
Bellai , troifîème du noni , Seisneur du Montreuil-Bellai , pona 
cette Seigneurie en dot à Guillaume de Melun II , Vicomte de 
Melun : elle paffa , en 14.17 , daas la Maifbn d'Harcourt, parle 
manage de Marguerite de Melun, fille de Guillaume lY de Meluo» 
Comte de Tancarville , Se de Jeanne de Parthenai avec Jacques 
d'Harcoun, Sei^eur de Montgommeri. Jeanne d'Harcotm, fille 
de Guillaume , porta Montreuii en dot , en 1471 » ^ René II , Duc 
de Lorraine ; mais ayant été répudiée , elle laifla héritier de tous 
Ces biens François d'Orléans «Comte de Dunois & de Loneueville, 
fils de Jean, bâtard d*Orléans, Comte de Dunois , & oe Marie 
d'Harcoun , fon couiin-germain : elle appardent , [1697 ) à M. le 
Comte de CofTé. 

En 1 148, elle Contint le fiége, ju(qu*à 1150, contre l'armée 
de Geoiiroi Plancagenets » Comte d'Anjou, qui fit démolir le 
château. 

La Ville fut encemte de murs par Jacques d*Harcoun , Comte 
de Mont^ommeri : elle a environ cent-vingt hommages. 

La JunfHîâion s'étend fur plufieurs ParoiFes y &.e{t exercée par 
un Sénéchal, un Lieutenant, un Avocat -fifcal , un Procureur- 
fifcal, de un Greffier. ' 

L'Eleâion eft compofée d'un Préfident , tm Lieutenant-Civil, 
un Lieutenant -Criminel, deux Elus, un Commiffaire -Exami- 
nateur , un Procureur du Roi , & un Greffier : elle conrient 
cinquante-fept Paroiffes & ^iij feux, qui paient 14^4x1 liv. de 
taille. 

La Ville eft compofée de 310 ftvçc, & paie 1^00 liv. de 
aille. 

La Paroiffe eft deffehrie par un Prieur de l'Ordre de S. Benoît « 
Congrégarion de S. Maur , aflifté de trois Religieux. 

n y a a Montreuil-Bellai une Maréchauffée , ^ui eft une réfi- 
dence du Prévôt de Loudun^ compofée d'un Prévôt , un AfTefleuc 
& cinq Archers. 

H y a auffi un Hôtel- de- Ville régipar un Maire , unEchevin , un 
Procureur du Roi , un Subftitut & un Greffier. 

L'Hôpital , fondé par les Seigneurs, eft gouverné par quatre 
Religieufes Hofpitalières. 

Eleâion de Saumur, 

La Ville de Siiiumnr eft fituée fur la Loire ; le Ch&te'ati fut bâti 
par Thibault, Comte de Touraine, qui le donna à Gelduia» 



tlviij Miromcnit^ 

qu'on nomtnoitordîiiaifement le Diable de Saumur: FoulqUcsNcî^ 
va. Comte d'Anjou , s*en rendit le maître en loi^ , & l'unit att 
Domaine d'Anjou , dont il fait encore partie. Charles de France ^ 
Comte de Valois ^ d'Anjou , Tafligna , pour douaire, à Jeannô de 
Bourgogne , femme de Philippe , depuis Roi de France. 

La Ville de Saumur fut engagée , en 1 54^ , à François de 
Lorraine , Duc de Guife , & a Anne d'£{l y fa femme , qui en 
fouit jufqu'en 1570 , qu'elle fut retirée par le Roi , moyennant 
é45»5iliv. 

Il y a Un Gouverneur & lin Lieutenant-Général de la Ville & 
Château de Saumur & du Saumurois> un Licutenant-de-Roi du 
Saumurois ; un Lieutenant^^de-Roi du Château 5 un Major , & 
cinquante Soldats en garni £bn. 

Il y a à Saumur une SénéchaufTée Royale d'une grande étendue » 
.compofée d'un Sénéchal , un Préfident, un Lieutenant-Général, 
un Lieutenant-Criminel, un Lieutenant-Particulier, unAiTefTcur'- 
Criminel , £x Confeillers, un Avocat & un Procureur du Roi , Se 
on Greffier. 

L'Eleélion eft cpmpoTée d'un Préfîdent , un Lieutenant , cinq 
Elus , un Procureur du Roi, & un Greffier. Il y a dansl'Eledion 
quatre Villes, Saumur , Monforeau , Doué &>Bourgueil y quatre-* 
vingt* cinq ParoiiTes , vingt -cinq Villages ou Hameaux, & 
13 378 feux, qui paient 877 II liv.de taille. 

Le Grenier-à-lel confomme quatre-viafft-fcize muids de (cl par 
An. Ily aauffideuxautresGreniers-à-fel dans l'Fleélion, àBour- 
gueil & à Saint-^emi 5 il fe confomme dans ce dernier douze 
• muids de fèl par an. 

La MaréchaufTée eft une réfîdence du Pfévôt d'Angers, compo- 
se d'un Prévôt , deux AfiefTeurs , un Procureur du Roi , un 
Exempt , un Greffier & dix Archers. 

L'Hôtel-de-Ville eft compofé d'un Maire , deux AiTefTeurs , un 
Procureur du Roi , un Grefner , & un Contrôleur des deniers patri- 
moniaux en titre» 

Il y a trois ParoiiTes dansla Ville ^ mais il n'y a qu'un Curé , qui 
a trois Vicaires. 

. Il y a dans la Ville de Saumur 1750 feux , & environ ^500 
âmes. 

Le commerce confifte en une rafberie de lalpêtre , la meilleure 
de France , & une de fucre s & en une fabrique de chapelets , 
de médailles > de bagues , &c. qu'on transporte dans ks pays 
étrangers. 

ÈUBion de Rickeiieu» 

La Ville de Richeliea eft fituée fur les rivières de la Vœu Je St 
et la Mable; elle a été érigée en Duché-Pairie, en 1^31 , en 
faveur du Cardinal de RicheUeu , Miniftre d'Etat, tant pour les 
mâles que pour les femelles , fes héritiers ; avec onicm des Ba- 
i;oaaicsdeCliiooa» Mirebçatt» flûe-Bottchard , Foie-la-Vincule, 

Seaux 



Généfxilkl dâ Jours' zlî« 

Sçavt & ^nté ûc b Cktticllc^ScUoiûn : -Çt^ appclkdans tdqc 411 
Parlement , & au Préfidial d'Angers au premier chef de l'Edit. 

La JuriCdiâion eft exercée pal: un Sénéchal, un lieutenant^ uâ 
^vocac & un I^rocureur-FiTcal , avec -un Grefnci. 

L'Eleâion eft composée d'un Préfîdent , un Lieutenant - Civil^ 
un Licucenant-Crimmel , Quatre Elus » un Procureur du Roi', 8ç 
un Grefier : elle contient ioîxante-{èize ParoifTes , dont il y en n 
diz-Jbuit diipio<:é(è & Duché de Touraine , & cinquante-huit d'An- 
jou. Ily a75A^feuz, dont ily en a en Touraine 1 7x4,^5 Su ea 
Aniou; L'Eleétion paie ao6i i liv. de taille. 

Le Grenîer-à-rcl conu>mme cinquante-£èpt muidsde CcL 

La ParoiiTe de Richelieu contient 1440 feux , & ne paie point de 
t»lle. . ' 

Le Sénéchal êft Maire de Ville : il y a trois Echevins éleâifs. 

• ! ' • » . - ' 

Duchés ^ Marquifats i Comtés & Baronmts ttAnjotu 

BRISS AC , Ville & Duché-Pairie dans l'Eleâîon d'Ansejs , £tuée 
«fur la civière d'Aubatice ^ elle eft célèbre par une bauilOe donnéç ^ 
. en ioé7 ^ entre GeofFroi le Barbu» & Foulque Rcchin , fon frère. 
J^ a donné- ibn nom à u^e ancienne Famille : elle pafTa depuis 

en laMaiTon de Chemitlé, dans le treizîèâie fiècle ; &, fur la fia 
odi} quatorzième y.en celle de CofTé, oii elle eft encore. Elle fut 

cngeeenComt'éen 15^0, & en Duché-Pairie en li 11. 

Les.SBpçlh^ons de la lùrifdiâioq vont à la SéiuéchaufTée-âfAli* 
gers. . • - ^ 

Ur^ifiiyxf^ ' |i^mfç,4es,Eatfx ^.Fpvéts , établie par leS^^^ur. 
Aa .ewpiflc cpppiçnt.éf i Xèùx , ,& paie i j6o;iiv. . de wlle. 



ÏÉ4ït[>B.EAU,i)ctjtc Vjlle fimécrur iTsèrc „pieéKond;Angers; 




^tfïra en çel^^emontpédon , par le mai^jigcde.Renée deia Haie 
avec Joadûniide ^on^edon , dont la mlem^ique Ig porta ^n 
vidoK|^fit«lfl9Si^:.Q9^r|bpn » Pçmcc de la Roche-mivYon , fon îe- 




!dfir»top /feJoift4p^PWP^^)Pï^K 4c>]? W!^ 
Jeanne dftfipoMttijglIe^liiriiCï^e & h&^ Duc,dftB«u- 

preau, lapona en dot a Henri de Gbndi » Duc dé Rets; & Ca« 

Uthbriiibaia'Gotidi^ijforfcçoBde flje ;,,, lapona. à I^W^e.fioffé^ 

Ily a deux Pan)iCwrf^.^W^cpMKj4*i^çi»,.«qi)adç^ ^L 
Retaille. 

. IIB ^BS , ^4» Vittc4ap« l?Elç^Pft4c:B<5^ 



, • « • • • 

' • • • • i 

et Henri ât DaiQoa ; Tes Lettres n'ont point ét^ riAûlti , Bci% 
Daché fut éteint par fa mort. Il y a eu une Famille du nom de 
Lùde , qui a fubfiRë jufqu'à la fin du onzième fiêcle. Le Lude entra 
dans la FamiUc des Vicomtes de Bcaumont . par mariage s 11 y 
^toit encore en 1355 : il pafTa dans la Maiton de Vendôme , par 
donation faite , en 1 578 , par Marguerite de Poitiers , femme de 
Jean, Vicomte de Beaumont, à Jean de Vendôme , (on neveu ^ 
en faveur de (on mariage avec ^arie d'Orange : il Ât acheté » 
peu d& temps après par un de la Màifon de DaiUon. 

La Ji^irdiâion sxtend en fix PardifTes^ en tout ou en partie. 
. Le Grehier-à-fel confômme quarante muids de fèl par an. 
^ La Charge de Maire eft réunie à celle de Bailli.^ ^ 

LaParouie contient loco feux» & paie 6700 liv. de taille. 

LA VÂLLIÈRE, petite Ville dans l'EleéMon de Beaugé, fut 
érigée en Ducbé-Pairle , en 166^7 , en faveur de LDuife-Françoifé 
de Ta Bcaumte^le-Blanc : elle avait été achetée , par décret,, fur 
les hérîdcrs de la Maifon de Bueil : le CHâteau principal s'açpe* 
' loir Vaujôûrs » & la Paroiffe Châteaux, qui a appartenu a ta 
Maifon d'Âlais , puis à celle de Montfon , le en fuite de Par* 
dienai-TArchevéque : elle appartient à la Maifbn Royale de 
Conti. \ W 

La JurifHiâion* s*étend fur dotize Paroifles , en toiit 00 cb 
pa;;tie. 
Xk Paroîfie contient x 10 feux , & paie 780 liv* de caille. 

' !fARZÉ , Marquifat fîtiié dans TEle^on de Beaug^ , apptrte- 

noit , dans le'onzième lîède , àkMaifbn de Beauveau^ Girard ic 

JR^aoul de Jarzé & de Beauveau , frères > rendirent aveu de ces 

• deux Terres, en loij, à Foolquc Nerva , Comte d'Anjou. Vn 

des fils de Geofiroi , Seigneur de Beauveau & de Jarzé , eut èa 
' partage jarzé , dont il prit le nom : cette Terre pafTa , dans le trei- 

xième fiècle , dans la Maifon des Roches. Jean Bouré , Seigneur du 

PlcÂis-Bouré , Favori du Roi Louis XI , fit rebâtir le Oiâteau; 

il appartient au Marquis de Jarzé , qui en eft ifiu. .'■,-■ 
La Jûrifdiâion s*étcnd fur deox Parbifies entière) ^ & iur partie 

d'une antre. .. , . -• 
La Paroiilè contient 5x0 fteux , & paie 179^ liv. de taille. 
' . - • * ' . 

' JALESNE ^ Marquifat dans la Paroiffe de Vemautes » Eleâba 
de Beaugé^ aj^ament à la Maifon de laTour-Landri. 

r LA VAREN^OE , Marqdfat dans l'Eleâiofi « Paroiâe de la 
Flèche,, a été érigé en faveur de N. Fout^uet^ Baron' de Sainte* 
' ^lizsàuie': Il appâttfentexicott^ik cette Famille. 

9EAUFORT en. Vallée,. Ville & Comté dans iTleéHon d'An- 
ers , fîit démembrée du Domaine d^Ânjou , en x 340, par le Roi 
bUippc dé Yilo», qulenifit don- à Guillaume Rogcr^ irèie du 



I 



Géhératité de Tours. 9 

Pipe Q&neftt VI , fous le titre <le Comté : Louis , Due ^TAnjott t 
U don&a pareillement^' en 1371^ à Guillaume, fils AvÀU GuU* 
laume Rogerj & Antomette , VicomtefTe de Turenne , fa p9€itc« 
£ile> là porta en dot à Jean Boucicauc, la kune, Marécnal ii« 
Trance :. écantmorte fans enfant » le Comté ae Beaufort retoutnt 
à AlixRoget, temme de Aîmart de Poitiers; puis à Aenès Roger » 
femme de Hugues » Vicomte de Tôurainc,, fur Usuels Ren4 » 
Duc d'Anjou, Roi de Sicile , retira^ en 14^^, le Comté de Bestu* • 
fan , moyennant 30060 écus« 

Louift de Savoie, mère du Roi F^an^ois K ayant eu le Duché 
d*An}ou, donna, en t^ 18 , le Comté de Beaufort à René, bâtara 
Je Savoie » Comté de ViUars , (on frère nacurcl , à la charge <]# 
rendre les 30000 écHS aux héritiers de René , Duc d'Anjou i £ fou 
ils , Comte de Tende , en jouit jur<|U*en 15^9 , (qu'elle fut réunis 
à la Couronne^ fuivant TEdit général de xeunion 1 ^umois à^ 
Macs précédent. Henri de Beaumanoir » Il du nom » Marquiide 
Lavardin , en a joui jn(qu*à fà mort^ arrivée en 1^44» puis k 
Maréchal de Brézé, & enfuite Claire* Clémence de Maillé 1 Ml 
fiUe . Princeiiê de Condé. Elle ^ j^té réunie au Domaine 4tt 
Roi. • . ,j 

Il y a à Beaufort un Gouverneur de la- Ville ic du Chlreau. 

Il y a auflt un Lieutenant des Mâtéch^uz de Erance « Qui» di 
b Connémblie; créé en itf^3» ^ ' ' ' 

La Jorifdiâipn s'étend fur fept Patoiilef ou Fillettes, - . 

Le Grènier-^^&l confomme vingt^cinq muids de (èlpar in» . 

La Maréchanffée eft ciunpofée d'un LieutenantHCfriminel d0 
!tobe*Cearte » <^ fe qualifie de Préyôt 5 un Procureur d« Roi» un 
Greffier hc fit Atchers. 

Ôy ademtParoîfiesdans la Villc^ qiti coodennent ^t) fcui^ le 
pilent xx47offiv» ée taiBe, 



eue tOuKW cms'ivuDHn ac ui n2io>raiiav^<: , ol paua en ccue 9m 
Nemours » par le mariage d*IoIandde la Haie, fillé de Louis ^ 
flvcc Jean d'Armagnac .Duc d^Ncmouts t ils la vendimit àilerre 
de Rohan , Sâgnenr de Gié^ moyennant Cift mille écus tl'of | 
mais eDe fut rewc àc adjugée . par An^t de la Cour » à Joi^ 
chim de Mcoite^adon & Renée de )a Haie » (a femme , commit 
plus procite héntflère: elkpafTaenfuiredanslaMaifonde.SpeAagi 
de4à en celle de Goodi; pois eo,cçUc dcÇoCé^^Bnfiac % eUe ap« 
Maïqnfi'*^ --^ 



lîya^deq^Parôiflb; 



OURTAL» YifleâtCoiatédâaitïteâiaQdclankbe^titfi^ 
r la 1/nret elkfiir bftik 9 C0 tas^^w f 00^ 



Suzç :.ejte tomba dans la Maiifbn de Parthenai , pûx le tnatia^ 

^e Jeanne de Màthefelon avec Jean TArchevéque , Seigneur it 

Parthénaî : Marie de Parthenai , leur fille , époufa Loiiis de Ch^ 

lonsd*Otange , donc Marguerite , t)ui polta Durcal en dot à Olir 

vier HuiTon: elle paifa dans la Mai(bnde la JaiUe , par le ma- 

•rîage d*irabeaa de Huflbn avec HecSbor de la Jaille : Marguerite 

de Ta Jaille la porta «n dot en la MaiCbn du Mas ^ puis en celle de 

'Speaux j par (on fécond mariage avec Gui de Speaux» Seigneur de 

la Vieuville ; & Marguerite de Speaux , fille. aînée de François , 

Maréchal de France , la porta en dot à Jean , Marquis d*£pinai. 

^Elle pafTa datis la Maifon de Schombert , par le mariage de Fran- 

coîfè d*£pinai avec Edmond Scbombei^t , Maréchal de France,, 

dont Charles , aufli Maréchal de France , après la mort duquel 

Durtal pafTadans la Maifqh du Pleffis , par le mariage de Jeanne 

Schombert, iô^ur de Charles « avec Koger du PlefGs, Duc de 

Liancourt. Elle appartient à François de la Rochefoucault , à 

^<aufede Jeanne-Charlotte du Plems-Liàncourt , & d'Elifabetb de 

Launoi. Le Maréchal de Schombert remit à Timoléon , Comte 

'du Lude , la mouvance du Lude , qui dépendoit de Durtal. 

^ I4 JurifHi<5Hon s'étend fiir dix Paroifies endè tes , èc Gu huit autres 

enparne. . 

. Il y a deux ParbifTes dans la Ville , Notre-Dame de S. Pierre : 
^es contiennent i8i feux , & paient x 1 50 Itv. de taille» 

Le GRAND-MONREVEAU , vmc;&; Comté dani mcéHon 

^'Afikers 9^fituée fut la rivière d'Ifere ».dans Iç pays de Mauges : 

^èllêrut^ bâtie par Foulque Nerva, Comte d'Anjou : elle don^a 

n(bn ïioiff àuheïanlille'iini eft fondue en celle de Bèaun^ont r P^t 

le mariage de Edme de ^oqrev^au avec J^ai^j^e Beaumçnty 

> Vkomte du Mans. Etîé aj^artènbit '» fur lz.Èp,'/àii^q^ 

fiecle , à Olivier de Clim>n , Connétable'de France , qui it la 

fuerre au Duc de Bretagne, Elle fut aflîégée j^ar les Trouves 
ù^' Duc; en 15^1 : elle paila depuis dans la Famille de, Tuxphi- 
iCôtffé. 

• La'ParoifTe contient ^o feux , Se paie 440 Iiv, dç isSSk, U s*y f:^t 
*ÙB gf and commerce de bcfliaux* 

• -LA CHAPELLE - BELLOUTN , Çôrtté^îdawJa JPatoiîc.^Jc 
; Elannai , dans l-£IcéHon de Richelieu ^^Véri^^en .ÊLveur '^e 
-François d'Efcoûblêau , Seigneur de Sdur^is^, dQ)aîs'')4fr/H^ 
t<tAlluie : leCardmaldeRïchdiettrafhcu>qi ï<}7»dfili^ 

. ^thiché. ■ 

-. La JariTdi^'ô» if étend en qiiaéit Pki^i^es. ' V . .! 



,: MAXTLEVRIER; Cbhiiéil&s le li^dâ'é^dé'l^^ 
dans TEleétion de Montrcnil-Bellai, a été biti paf'fôufqtM 





«. 'if 



Gcn^aUté de Tours. liil 

aàtiU & cfeBàftnz de Craon , porta cette Terre en doc à Jacquet 
Monberon, Seigneur d'Avoir : elle a pafTé , par acquêt , dans la 
ïamille Colberc : ce fut en faveur d'£douard->Franj;ois Colben 
qu'elle fut érigée en Comté. 

La Jurifdiâion s*étend fur fep^t Paroifles. 

La Faroifle contient i$$ feux & ^38 âmes : cUe paie U40L de 
taille. . 

r 

, MONSOREAU , petite Ville iL Comté fur la Loire , dans l'Elec-^ 
don de Saumur , a donné fou nom à une ancienne Famille » dent 
Gautier.de Mon(oreau, Fondateur de i' Abbaye de Sulli , eft nom- 
mé^ dans les anciens titres. Prince très-Chrétien. Cette Baronpie 
tomba dans la Maifbn de Savari-Montbazon, par mariage; puis 
en celle.de Craon , & enfuite de Chabot » par le mariage de Marie 
de^f aon avec Louis Chabot , Seigneur de la Goue : Catherine 
Chabot, fille de Thibaut, la porta en dot à Jean de Chambes. 
Monforeau fîit érigé en Comté , en faveur de Jean de Chambes » 
fils de Philippe de Chambes & d*Anne de Laval. U appartient a 
M. du Boucher , Marquis de Sourches, Grand-Préfôt de rHôtel» 
par alliance, 

. La ParoiiTe , appelée S. Pierre de Rats, contient x x^ feux , 8c 
paie X96 liv. de taille. On y fait un grand commerce de bleds , qui^ 
tes Marchands apportent du Loudunpis au marché, 

PASSAVANT , petite Ville & Comté , fitués fur la rivière de 
Layon, dans rElcétion de Montreuil-BeUai , a été bâde , fur !a 
fin du dixième fiècle , par Foulque Nerva , Comte d'An}oa : ily i 
eu une Famille de ce nom , dont étoit Guillaume , Evéque du Mans, 
qui mourut en x 187 : elle paiTa dans la Mai(bn de la Haie , & de4à 
en celle de Nemours , par le mariage d*Yolan de la Haie avec 
Jean d* Armagnac , Duc de Nemours : elle prié une (èconde alliance 
avec Pierre , bâtard d'Armagnac , Comte de l'Ide-Jourd^. £Ut 
apparrient à Louis Gouifier, Comte de Carabas* 

La Jttrifdiétion s*étend fiir qi^e Pareifiés > il y a cent-vingt 
fie& qui en relèvent. 

La Paroifle condent^4feux, & paie 440 liv.de taille. 

SERRANT , Comté fitué dans la Paroiife de S. Georffes fut 
Lcnre , dans TElcâion d'Angers : U appardcnt à GuiTbmmt 

. VIHIERS , Ville & Comté fitués dansTEleédonde Montreuît 
Bellai. Marguerite, de Vihiers porta en dot la Terre de Vihiers à 
Guillaume , Vicomte de Tbouars j & le Roi Jcan*fans-Terre , Roi 
d'Andeterre, & Comte d'Anjou, donna, en iiox , la Baronnic 
de Vuicrs à Gui de Thouars : eHe pafla depuis dans la Maifbn de 
Kochefon , & de«là en celle de Turpin , Seigneur de Criifé , paf 
le mariage de Marie de Rochefort avec Gui Turpin, quatrième 
fciCD^urdç Criâii. Elle ^ft encore dans cette MaiuMu 

ai 



\W: . Mirméml » 

; La Jiir^<liâi<^ ft*&€iid furjqmnzc ParoUTts ; làBardfifiie de Ve» 
tins en. relève , & plus de cent Fiefs. 

U y a trois Cures 4ans la Ville > & une dans le Chateao, qui 
êomiennenc tjoo /eux » & paient looo lîv* de taille* 

^LÔK.G£S , Vicomte daps TSleâion d' Ad fters » ëtoit dans rancicn 
neritage des Vicomtes d'Angers ; il fut cédea Charles, Comte.d*AtH 
|oa , en lie^o , par Robert de Bornez , Vicomte d'Angers , auqud 
ri. doi^na»' en echaûgê, les Tefres de Mirebéaà & de Blulon: 
M* Conin en jouit par engagement. 

La^aroiife contient 6$ sbuz » & paie 500 Ut. de taille. 

* ■ 

^ BLASÔK i Batonnifi ^vxU Cwt la mièire de Loire , dans l*Eke- 
ÙtiH de Saumur 5 c'cft une des plus anciennes Baronnics d*Anjoa : 
elle a do^né roniK)m à une Famille illuflte U très-puiâante, donc 
Ukl des premiers eft nommé l^roconfol dans ttne chattre de Saint* ^ 
l^lailt y du onzième fiècle. Charles d'Anjou» frère du Roi S. Louis» 
S^«â rendit maître > prétendant oue cette Baronnie, avec Mire- 
JbeaU , Çhemitté & le Port en Vallée^ lui étoient dévolus par lamott 
et 'Tnioault de Blafon \ mais il les rendit , en née, à Robert de 
Bonièa j neveu de Thibault:. elle paÎTa dan$laMaJ(on de Rouci » 
p^i le mariage de Marguerite de Bomez avec Jean , Comte de 
Kôubi , dont Jeanne de Rouci y femme de Charles de M«ntmo« 
tttitVy de Jeaqne de Montmorenci la porta à Gui II de Laval» 
êùtkt .Qui III de Layal, père de Gilles, Seigneur de Reis & de 
^Iafi>n y, Màtéjchal de France» Elle appartient au Comte de U 
Gartaye de Bretagne. 

La Jurffdiâion s'étend fur la ParoiiTe de Chemillé. 
1^, h% Paroi/Te contient 1 60 feux » & paie 1 140 Ihr. de 'taiUe« 

S&'RÏÔLÉ , fîtné fur la rivière ic $ane , dans t'£lcâion d'Angef», 
êft^ùne des quatre Baronnies.qui doivent fervirrEvéque d'Angers 
le jour de Ton inflallation. U y a eu une Famille de ce nom , fondue 
4in :^lle deSabi^, bar le mtriage de Thifaine de Briolé avec 
iLiiiatd , Seigneur de Sablé : Marguerite de Sablé la pona en dot 
à Guillaume des Roches ^ "Sénéchal de Tonrame, d'Anjou 9c da 
Maine : & elle pafTa dans laMailob de Craon , parle mariage de 
^eaaoe des Roches avec Amauri de Craon : Marie de Craon . fflle 
de Jean & de Béatrix de.Rochefort , la porta, ch 140^, à Gtu 
âe Laval, Seigneur de Chemillé, de Blafon & de Rets, dontRc* 
lié , Seigneur de la Sûze , qui éppufa Anne de Champagne , qvi 
iloiit)S.'jBi*ioie à BrandeFis di: Champagne ^ (bn coofin» £Ue apparu 
tient à Charles de Rohan^ Prince de Guimené. 
. La PadtoilTe contient i j^ feux » 6c paie i4^oliv. de taille. 

fiiËAUMONT'cn Ghembré^ autrement nommé ^ Grattc^vifft^ 
eu. unc^ dos <)uâtre Batotmies qui doivi^nt fervir l'Evéque lejotir 
de ion ib%Ûât!<)h t elle appartehoit autrefois à la Maifen de 
traon ^ Ik ^alTa.M ctelie de Beaamoht» potltiafttiage de Marit 



Cent fàlkiià Tours. If 

4m Cjmh » W9tt Robert de Btkone , VicoflMe et Beaiuioat, tM 
lui donna (on nom ; elle pafTa dans la Maison de LayaMe^Rcoi 
%c fut depuis adwtée par Hardoina de Bueil , ETéque d'Anjen ^ 
^ui ladonna à ibn Evéché. 

PLOU , * dans i'Ele^on de Beauté , eft paieilkmeitt une det 
qiûicre Baronnîes qui doivent fervir i'£véque d*Ângers à la céré-> 
monie de fon entrée : elle a donné fbn nom à me ancienne fa* 
mille , dont les aînés ont été Seigneurs de Champigni en Touraw 
«e : elle pafla depuis dans la Masfon de Beauçai , par mariage | 
& , par fucceiCon, en celle de Beaumets ; delà en celle de Latat^ 
puis de Vendôme : elle appartient au Marquis de Chartres* 

La Paroi£Gb contient i^ feux > & paye i^oo liv. de taille* 

CANDÉ , Ville & Baronnie dans i*£leâion d*Angers : elle (kt 
«ffiégée en iioéi, par GeoiFroi Martel II, qui fut tué devant la 
Place. Cette Baronnie tomba dans Tancicnne Mai(bn de Che- 
mille : on trouve un Pierre de Chemiilé, Seigneur de Candédans 
le treizième fiècle. Jean de Laval , Seigneur de Châteaubrianc 
en rendit Aveu à la Duchefle d'Anjou & d'Angouléme , tn 15 17 ^ 
elle appartient à M. le Prince de Condél 

Il y a (ix ChâteUcnies & plus de quarante Terres en hauiet 
Justices qui en relèvent. 

Le Çrenîer à Tel con(bmme ;i muids de (èl par an, 

n y a une Maitrilè des £aux-^ Forets, établie par le Seigneitt 
4ulieu. 

La ParoifTe contienc 174 feux > 8c paye 114S liv. dt taille* 

CHATEAU-NEUF , Ville & Baionnîc , fituée fur la Rivière <h 
Sarte , dans t*£leéHon d^Angers ; c'étoit ou les anciens Comtet 
^Anjott Outre-Maine « fùloient. leur demeure. Le Ckâteaa fut 
bâti en 1 1 5r, par GeofFroî Piantegenets, Comte d* Anjou , contre 
les inçurfions des Seigneurs de Sablé ; Jean-fins-Terrc, (bn petit* 
JUs,doxina cette Baronnie^ en iiai, à Etienne du Perche i Bc depuis» 
le Roi Philippe- Augufte en fit don à Guillaume des Roches, Séné* 
chai <)k Touraine , Sec. Teanne , (à fille aînée ^ la porta en dot à 
Amaun de Craon i, elle fut éfftgée en Baronme en faveur de ce0||- 
famille : elle appartient à M. ie Marquis de Sablé. 

La Paroiffe contient i66 feux » & paye i^So liv. de Tailler 

CHANTOCÉ , Baronwe dans rÉlcaîon cFAngcrs ^ fîtirfe fut 
la Loire, étoit autrefois fi confidérable^ que fès anciens Seigneuts 

Î renoient le titre de Princes de Chantocé ; elle palja , en iiocj^ei» 
i MaiCbn de Craon , par le maria$;e de Maurice de Craon aive^ 
Thifaine, Dame de Ciiaiitocé &r ^Ingrande, fimioromée FAii^ 

Suille ; Marie de Craon la porta en dot à Gux de Laval , Baron 
e Rets; elle fut vendue par le Maréchal de Rets «ton fil&» aa 
SucdeBketagae »ftfii(doivàiéecn.apasiageàGiUc»iRLBreca9KeI» 



I 



Il ' 



*î . Migbfheàa, • 

Jkr depnk z ^illèf de Bretagne H. Elle appauMoitr air Mûtpim 
d'Avaagoar. ^ 

. La ParoiiTe concienc 2.70 feux , & paye iS ^r lir. de caillé. • 

^ CHOLET , Ville & Baronnie dans rElcdion de Montteuiï- 
Bcilai, dans le Diocèfe de la Rochelle, a donné (on nom a one 
ancienne famille qui a duré jufqu'au treizième fiècle ; elle appaiv 
•rcnoic anciennement à la Maifon de Monmlais $ elle pafTa^ dans le 
•quinzième iSècle , à Marguence de Mignelais , favorite de Fran*- 
çois, Duc de Bretagne , mariée au Seigneur de VHlcquier. Fran- 
çois de Brom , Marquis des Fourneaux , y a fait bâtir un Châteaa 
a la fin du dixrfeprième (iècle. 
Le. Grenier à Sel confomme i& muids de fêlpar aB* 
La ParoifTc concient^S feux^ & paye 1440 av. de taille. On f 
fait un grand trafic de toiles , de de befliaux. 

CRAON , Ville & Baronnie dans TEleâion de Château-^jon^i' 

. ticr , fituée fur la Rivière d*Oudcn ; c*eft la première & la plus aiH 

cienqe Baronnie d'Anjou, qui a donné fbn nom à deux familles 

très-illuftres ; la première a commencé à Lifois , parent de Foul^ 

'ques Ne rv a. Comte d'Anjou : Guérin de Craon, ]^tit-fîls de 

Lifois , ayant refufé de rendre la foi & hommage a Geoffiroi 

Martel, Comte d'Anjou, & l'ayant fait à Conanll, Comte dç 

Bretagne ^ Geoffroi Martel confîfqua la Terre de Craon , & en 

donna la conS^ation ;à Robert le- Bourguignon , Seigneur de 

'Sablé , ce qui caufa une grande guerre encre ces deux Comtes, 

qui fut terminée par mi double maiiage» celui de Robert4e« 

Bourguignon avec Beatrix de Craon , éc de Renauld , fils de Ro- 

. bert avec la fille de Robert de Vitré & de Berthe de Craon. 

Renauld^ fils de Robert , fut le chef de la féconde famille de 

Craon, dpiit il prit le nom, Ifabeau de Craon porta la Baronnie 

de Craon en dot à Louis de Sulli ;'& Mairie de Sulli la porta à 

.Gui de la Trimouille , fon (ècond mari^ elle pada dans la Mai(ba 

de Bourbon par le mariage de Charlotte-Catherine de la Tri- 

'moille avec Henri de Bourbon, Prince de Condé : elle appartient 

.à Madclaine de Laval , Veuve de Louis d'Alouigni» Marquis de 

JRochcfort, Maréchal de France, 

La Jurif4iaiQn s'étend fqr ^ Pà|:Qiffç% entières , 8ç 5 î^utre* cm 

Le Grenier à Tel con&mme ^o muids de fel par an. 
^ La Paroifie contient 3^7 feux , & 1000 âmes 5 elle paye z8oo 
,livf es de taille. Il y a trois foires par an , le lendemain de la 
^Pçïîcecôtc, le lundi après la Trinité , & le jour de faint Pierre 
*^\^ Ljçns : il y çn a au/fi trois dans le Fauxbourg de faint Clé- 
Iment , le ioùr de faint Çiicrope , le jour dç faint Li^ç , ^ le joqr 
y^e Aiint Clément. 

GHANTOCEAUX , ViUc ^ Baronnie dans l'EleéHon d•Anger^, 
<|&.d|^ Iç Diqçik de ll^cs,. fitii4e for I9 Loire , a été pofl'^ 



GtnetméisThiirs. 1m| 

4t&iS'hitâimiDer<io Briblé iMcle maria^ de Qsdmache cfe duauitf^ 
MMS arvec Gsolfe>i de Briolé , ettnronLle douaieme. fiède • âl 
CDinba depuk>ibâs 1» poifTance des Ducs de Bretanie i cttefoÉ 
mife eft ni^o par le Roi (aÎBC Louis , tfm a^oîtdéciasé la gaosre 
a:Pkire,DacdcBTetagiic>poiiF «mir làk afliance «stec kB;A^^î4 
le fils de Jean-fansT-Terfe, Rxh< dfAngietecre s*en enaaxftenn^i^ 
elle fut. léiafls à. Charks y Comce de Bloîsc, «pie: le Roi: aroitiUio 
vieftîdâDaché de Bretagne ^ eUe pailà enfuitvà Louis Duc d'ÂiH 
}Ott j pas foa matiaf e avec Marie de Cliâtillon , fille de CbasTcs^ 
Comte de Biois \ mais le Roi la ve^dio aa Ddc de BretMie eiy 
»f7o: elle fiic prifè la troiiîcme fois en 1^78 , en conUq^ncç 
de ïàxxh de confiicacion du Duch^ de Bretagne , jugé pAC la 
Co^r èi^ Pairs y le a Décembre , & vendue en 15S0 par le Tmiaf 
de paix de Guscranoe, à coiuMtion d'en rçndre la foi ^honannag^ 
an Duc d'Anjou. £lle paiTa depuis dans la Mai&n de ÇliUmu 
eUe fut prifb par les tropp^s du Duc de Breugce en- v^gn \> dç 
ayant été vendue à Marguerite de Cliflbn » veuve dç Jeam', 
Comte de Pemhièyre , elle fut aflîégée en \^^ ^ par les Baroas 
de Bretagne y & vendue en 14x0 à |eaa VI, Duc de Bretagne j^ 
qui fit démolir & ra(è|: le Château , en haine de ce que la con:i- 
tefTe de Penthiévre Tavoit fait arrêter pri(bnnier. EUcapsartienc 
à M. le Prince^de Condé. 

La Juri{<lidion s'étend Cm fîx ParoifTes & quatre Succiu:ialê$. 

La ViOe contiiEnt m feaz^^ êc paye 1 340 liv. de taille. ^ 

DOUÉ , Ville & Batènnie dans rtleéîon de Saumur , tSlShte 
par (on Amphithéâtre ; elle a donné Ton nom à une ancicnnp 
fiaunille , fondue en celle de nfle-Bouchard ; elle paffa en celle dp 
de la Tremoille , par le mariaee de Catherine de rifle-Boucliard 
avec Louis de la Tremoille 3 elle appartient à N. Gouffier ,Cçmte 
de CaiaVas. 

La ParoiiTe contient 5^4 feux, & paye ^96 lîv. de taUio, Oà 
y fait un graqd commerce de beftiaux. 

PAYE la Vineufe , petite Ville & Baitonnie dans l'Êleâien A 
Richelieu, fut bâtie par Foulques Nerva, Comte d'Anjoa, mï 
la donna à un de Tes Chevaliers; elle paua dans là fanulle delà 
naye , & de-là en celle de M^rmande , par le mariage d'IîâbeUe 
de la Haye avec Pierre Marmande s Marguerite de lylannandc » 
leur fille ', la pona en dot à Jean III , Comte de Sancerre ; & 
Margueritt^ Dauphine , (lie de Berard II , Dauphin d'Auver^ » 
ia, porta en la Maifon de Beiiil , d'où elle pafia en celle 4f Gil)kSC 
Pigarreau, * 

La Juri(diâion a été transférée à Richelieu. 

Il y 8| deux ParoifTes , l'une dans la Ville & Tautre dans le faut* 
bourg , contenant 8^ feux, qui payent ^^l liv, de taiUe : on f tÎ0K 
irekç foires per an» 



1 



hiu} MiroménUs 

. FONTAINE - C^fféRIN » Baroonie finée iâog l'Eleâton it, 
Besiagé, fur lanyière de Coefixon, a donné fon nom à ane ai»- 
cicDoe Famille dont elle a reçu Ton (nrnom. Guéxin de Fontaine 
«Ecoic à la bataille daVieil-Beaaffé , contre le Duc de Betfon, en 
I4X& , 9l contribua an gain de Ta bataille» Cette Terre paâa dans 
la Maifim de Bucil ; elk a été vendue par décret fur ks cnfansdu 
lifeuqnîsdeRacan^ & adiugée à N. . . Rouillé. 
• La ParoKTe contient %xé feux , & paie looo lir. de taille. 

INGRANDE , Ville & Baronnie fur la Loire . dans l'j^eâidn 
d'Angers , tomba dans la Mai(bn de Chantocé , d'où elle pafTa 
en celle de Craon. Quelques-uns prétendent quln^randc appàr- 
tenoit au Comte d* Anjou , qui en fit don à Maurice de Graon. 
Marie de Craon porta cette Terre en dot à Gui de Laval > Seigneur 
de Rets : Gilles de Laval , Seigneur de Rets , Maréchal de France, 
▼entfit Ingrande & Chantecé au Duc de Bretagne , d'où elle a 
TiafTé aux Comtes de Vertus, bâtards de Breta^e : elle apt>artient 
a M. le Comte d'Avaugour. Elle relève du Roi , à caufe du Duché 
d'Anjou : François , Duc de Bretagne , en rendit aveu à René , 
Roi de Sicile , Duc d'Anjou , en 1470 s & François de Bretagne » 
•Il du nom , au Roi François I , en 154^. 

La Jurifdidion s'étend fur deux Patoiifes* . . 

Le Grenier-à^fèl confomme qoarante^trois muids it fêL 

La Ville contient 1 17 feux , & paie 5 )5 Uv. de tsâlle. 

LONGUE , 3aronnie fur la rivière d'Authion , dans TEleâioQ 
deBeaugé , fut donnée ^ par Philipj^e - Augufte , à Geo£Gcoi des 
Roches : cJUe appartient a M. le Pxéibdeiit Croifet, 

11 y a une parde de la ParoiAe en franchife , qui contient ^% 

Jeux ; l'autre partie , hors la franchiiè , au nombre de i8x feux : 
e tout paie ^f^$ liv. de taille. 

. MIREBE AU , Ville & Baronnie dans nie Aiop de Richelieu , eft 
dans le Diocèfe de Poitiers» & dans le Duché d'Anjou $ elle fitt 
barie.par Foulque Nerva , Comte d'Anjou , qui en fit don à Guil- 
laume , chef de l'ancienne Famille du nom de Mirebeau. Là 
Reine AUénor d'Aquitaine, veuve de Henri II, Roi d'Angleterre \ 
futaiSégée dans cette Place , en 1x04 , par Artus, Duc de Bre- 
ugoe, fbnpetitrfilss mais s'écant retirée dans le Château, elle 
fiit iècourue par Jean-fans-Terre , Rot d'Angleterre , fon fils , qoi 
xeprit la Ville : elle tomba dans la Maifbn de Blafon , & pafia eo- 
,ûiite » par fucceffion , en celle de Bomets > & de^là en celle de 
Kouci , par le mariage de Marguerite de Bomets avec Jean V» 
Comte de RoucL En 14^^ , Jeanne , fille naturelle du Roi Louis U» 
porta en dot la Seigneurie de Mirebeau à Louis i bâtard de Bour- 
bon , Comte de Rouinilon , Amiral de France \ & Anne de Bour^ 
bon , leur fille aînée , la porta à Jean III , Biron d'Arpajocu £Ue a 
éié poâédée parla Maifon de Gouffier-Rouanais , & a été réunie 
au Duché de Richelieu par les Lettres d'éreâion de ce Duché. 

La'Jurifdidion s'étend fur vingt PaA)iircSî il ya quatre Cbâ- 
cellenics qui en relèvent. ^ ^ 



GénéroTné de Tour$. Sx 

. Là Vilte cft cômpoféti de cinq ParoiiTes oa Cmet , conteiuuit 
174 feux : elle paie z^joliv. de taille , & cent muids de (êl. Ily a 
quatre foires par ao % une Aiunonene , une Maladerie , on Hôpital 
& un Hôtel de-ViUe. 

MONCONTOUR, Ville & Baronnie dans TEleâion de Riche* 
lieu » relève du Château de Londun : elle fut priie , en 1114, par 
I^Uis de France , fils aîné de Philippe-Âugufte , qui la fit démolir. 
Elle tomba , par fucceinon , à Guillaume II de Craon , Seisneur 
de Montbaïch» qui la partagea avec Briand de laHaie-J«iulain: 
elle pafiadans la Mai(bnde Chabot , par le mariage de Marie de 
Craon avec Louis Chabot » Seigneur de la Greiie ; & depuis , en 
ccHt de Châtillon. Ce lieu eft célèbre par la défaite des Hugue- 
nots, arrivée le 13 Oârobre i$6%.VL appartient à François oAu* 
buiTon , Duc de la Feuifiade. 

Il y a à Moncontour deux Paroi/Tes , S. Nicolas 3c Notre-Dame , 
qui contiennent 113 feux, & qui paient 57^ liv, de taille , & 
vingt trois minotsde fcL II y a quatre foires s le jour de la DécoU 
lation de S. Jean , & les jours de S. Mathieu » de S. Vincent & de 
S* Clément. 

MONTJEAN» Baronnie fur la Loire, dans l*£leaion d'An- 
gers , a donné fbn nom à une Famille dont étoit René de Monc- 
|ean. Maréchal de France. Il y a dans la ParoifTe 256 feux, qui 
paient 1 8^0 lîv» de taille, 

LePLÊSSIS-MACÉ. Baronnie dans rEleéHon d'Angers, a don* 
né ion nom inneancîenpe Famille, dont elle a reçu u>n fiunomy 
à caufe de Mathieu du PlelEs . qui fit bâtir le Château de cette 
Terre , fur la fin du onzième hècle ( Mathieu & Macé eft le même 
nom). Elle appartient à Marguerite de Vaubrun , veuve de Ni* 
colas. Marquis de Vaubrun. 

La Paroifle contient ^y feux , 6c paie 16 j liv. de taille. 

^ MÔNTÏERCROLLE. Baronnie dans la Paroi/Te de S. Quen- 
dn , dans TElc^âion de ChâteaurGontier , appartient à M. le Prince 
deGuimené. 

La Jurirdiâion s'étend fur quatre ParoifTes s il y a deux Chate(< 
knies qui en relèvent. 

PARCE , Baroniiie Ctuée fur la rivière de Sarte , dans l'Eleûion 

aelaFJcchc , a tiré fon nom de Patrice , Seieneur Angevin, qui 

t If ^ .Château. Elle apparrient au Marquis de Mircpoix. 

.« ^^^^ * qui eft compofée de 38* feux, paie 4000 liv. de 
taille. 

POUANCé , Ville & Baronnie dansTÊIcâîon d'Angers, a don- 

Joé fon nom à une ancienne Famille. En 1063 , Siiveftrede Pouan- 

^ , fut défait par Conan 1 1 , Comte de Bretagne , qui le fit fon 



1 ' 

» « 

ChaîfCçltcT, êc lirf ittiik fèo Cbkeati. leflime de la GmcrcBc» 

gdnxe de Pouancé& de Segsé , fiUe de Geoi&oi IH-, Seigneuc de 
Guierche , & d'Emmelte de Châteao-Gonder , j>ojta Pouaacé en 
doc à Jean I , Viconice de Beaumont, d*od il pa(la da^s la Maifim 
dç Cbamaillard d'AIençQn. Pouancé tbc pris , en x 579 , par le Dac 
de Bretagne , qui le reiKiit, par le Traité de Guérande, en ijSo, 
1i ajppartient à M. le Duc de Vilieroî. 

la JarifdiéHon s'étend ftir enze Pareiâès entières , & far quel-* 
qaes aiicres en partie. 

ïly a une Maîcriie des Eaux & Forêts , établie par le Seigneur. 

X^e Grcnier-à-fel con&mme vingt-fèpt muids de (ci par aa. 
' la, Ville contient 4x8 feux , 6c paie 5400 liv. de uille. 

ROCHEFORT , Baromâc fituéc fur la Loire , dans VHcâàon 
d'Angers, appartenoit aux Comtes d'Anjou: Foulque Réchin la 
donna à Albon de Briolé , & fes enfans prirent k nom de Roche- 
^rt : elle pafTa dans la Maifon de Craon , & fut achetée , ea 
U7-<|, par ie Roi S. Louis, pour la fommede xjjooliv. EUcap» 
pâment à FAbbefFe du Roncerai d'Angers. 

La Paroiife contient 3^1 feux , & paie ;$oo liv. de taiUe* 

' RILLÉ, Ville & Baronnie dans TEleiSKon de Bcaugé : elle ap- 
particnt à l'Abbé Deffiat. 

' La Jurifaidjon s'étend fur trois Paroifles entières, & fiir troii 
autres en partie. 
LaParoifle conde^ç 80 feux, & paie 490 liv. de taille« 

< SCEAUX , Baronnie dam TEledion de Richelieu. 
La Jurifdiàion a été transférée à Richelieu. 
La Paroiffe contient 11^ feux, & paie 84^ liv. détaille. 

SEGRÉ , ViUc& Baronnie dans l'EleéHon d'Angers, fitnéefiir la 
rivière d'Ouden : elle fut donnée à la Reine Bérengèrc de Caftille. 
veuve.de Richard, Roi d'Angleterre , Comte d'Anjou Se duMaine, 
^our partie de (on douaire , par le traité fait à Cbinon , en iioi , 
avec Jcan-fans-Terre , fon beau-frère ) mais elle en fut dépoC- 
fedée par Guillaume de la Guerche, auquel Jean-{âns-Terre aToîe 
donné la propriété de la Terre de Segré, fans en rien retenir que 
rhommage , par Lettres datées à la Roche-aux- Moines , le i9 Juin 
xzi;. Jeanne de la Qqcrche poru l^gié dan$ la MatÂ>a de Beau* 
TOont-lc-Vicomte, 

' Le Château de Segré fut démoli en 14x4 , reb&ti , en x 59 x , par 
les Ligueurs , & enHiite démoli par Antoine de Silli , Comte de 
'Rochepot , Gouverneiir d'Anjoo. Il appartient à Guillaume Bcaur* 
tfu« Comte de Serrant. 

LaParoifle contient xt4feux, ^paie.575liv,detaUle. 

SOUCELLE, Baronnie dans l'EleéHon d'Angers, appartient 
Baron de SoaceUe : la Paroifib ^ deux Baronmes en reUveac 



. îLaP^fmfle oomicQt 177 feux, de paie x^^o livres- de ullle, 

TREVES , Baronnie Cax la, rivière <lc; Loire , à deux licdes au- 
^flos de Saumur : elle fut bâtie par Foulque NcrVa^ Cohice d^Au- 
JQU , dans un lieu qu'on apOeloicauparavaDC, Clémentine. Cette 
Baronnie pafTa dans la Maiion de Loudon , dont étoit GeofFroi dp 
Loudoa, Èvéque du Mans , qui mourut en odeur de fainceté , eil 

ii$y> U avoit hérité la Baronnie de Trêves de GeofFroi de Loa- 

Son » {on père : elle fut vendue , nar décret , fur Jacques de Mao- 
bron, en 14x7 , pour la ipinme de 4000 liv. , & adjugée à Hobétt 
le Maçon , Chancelier de France , auquel le Roi Cnarles , n'étant 

encore que Dauphin & Régent de France , donna , en 1441 , te 
.droit de percevoir dix deniers fur chaque pipe de vin, & cinq<le- 
niers fur chaaue muid de fel paffant par (on Château de Trêves Hur 
la Loire : il eu inhumé à Trêves. Gulllemetce le Maçon , £1 fceur 
.& unique héritière » porta cette Teriçe en dota Etienne Fllaftr^ 

Seigneur d*Huilly y d'où elle paffa fucceillveœent dans les Mai(bns 

de Montnux , *de ^Ville^rouvée & *de Laval. Elle appartient a 
'M. le Prince de Condé , a caufe de Claire-Clémence de Maillé., 

fa mère , fille du Maréchal ^e Brezé , qui l'avoir achetée de la M^ 

ibndeBeaumaaoir-Lavardin. ' ^ ^ 

La P^oi^è contieiic 46ieuz , ^.paie 1 17 liv, de taille. 
Il y a quatre foires par an^ où l'on fait trafic de porcs, vdcp^« 

Aeaui de d'avoine. 

V£2INS ,' Baronnie' dans l'Eleâion de Montreail-Bellai< du 
Diocèfe de la Rochelle , dans le Duché d'Anjou ; elle a long- 
temps appartenu à la Famille de la Porte : elle pafia en celle qui 
portoit le nom du Porc , qu'elle changea en celui de la Porte , par 
le mariage de Manhe de la Porte avec Jean le Porc , Seigneur de 
Parchal, ViUeneuve & le Pleffis. Elle appartient au Marquis de 
Vezins , Seigneur de la Porte. 

LaParoiile contient 145 feux, ficpaie 5000 liv;; de taille. 

Il y a un Hôpital , fondé par les Seigneurs de Vezins » & fervt 
par quatre Frères de la Charité. 

BOURGUEIL , Ville Abbatiale , dans TEleéHon de SaUmur : 
il y a deux Paroifles « S. Nicolas & S. Germain. La Ville ap- 
partient à l'Abbé : elle contient 817 feux, & paie 4868 liv. de 
caille. 

Le Gremer-à'lèl confbmme quinze muids de fel par an, 

MONTFAUCON . Ville dans l'Elcélion d'Angers , du Diocèfe 
de la Rochelle , & du Duché d'Anjou : elle apparrient à M. le 
Comte d'Avaugour , par (licceflion de iès ancêtres , Ducs de Bre- 
tagne. Elle conrient 105 feux, & paie ;^o liv. de taille. 

Le PONT-DE-CÉ , Ville fur la rivière de Loire , fut donnée à 
i'Abb jtye de Foocevra^lc , pa^ foulque iNerva , Comte d'Anjou , ^ 

3La.' vTT.'^a 






ticc avec ks péages; mais, en X2^, Cfaades, Cdbk JcToiak 
&d'Aziioii, &Ma:^:iBntCLdt Si^b, Sifcmme^ i riliiè i r»i cette 
^^fe , mc^ycuuam tdob cens fcyuci'.i.'s oc rnuneiit., Bc yo ov. ae 
sente, qa'ik t^'M»^*^"'"' en AJutuBr, icB jragns xé£ervcs à r.Â^ 
Isqrc. Pmlxiipc de Valois ayant larrétf a rînnmf iTAiifon » en 
333.5, Sl éuuiL dc^RBDnJLoB de Jiaiinr eni^S, le Itont^e-Oé, 
çnî éniit dn Duiuaine d'AninL, &t Temn à la Cimmimc.» 
La Ville cantÎBœ 31^ rasait j^ iiaf Inr^detaiBr.. Syam 



Ix PUI-N011L£> DOS eft snc peûic Vifie i miB lll^^ de 
'amcs , dans l'Eieânai de Mantsenfl-Bdla , dans le DmcèEs de 
Pcitiexs. Le Hoi Loins jQ y a ibndé un ClwpitTr de dnnze Cba- 
nomes, &donzcSeiBi-^bABDdé5, dans BBeEgËiêbaiie par Gnl- 
lanmc , Doc d'Aqaiaûne. 

La Ville, qui camrem 54£saK, 8t 90 pse 2400 Br. de taille , 
4i|ijuiiiicni à M. le Gmntt de Cazwsas. 

Les .ÈÊétnnwefioattufcrîts ut JÊL utjbt iiiiiuii/iB*0at €ar AMana ^ 

JzK de ISscas dos Ménobs ie IL de 




n)r 



riih 



%Ji 






)0( A^ie 



riMi^^e^ 



i^Aw: 




DICTIONNAIRE 

TOPOGRAPHIQÙÉ, 
H î S T O 11 I Q U Ê; 

GÈNÈALÔGïqt/Ê 

ET BIBL 10 GRAPHIQUE 

DE LÀ Province et du Diocèss. 

DU MAINE. 




A H U 



A H U 



AhXJÎLLÉ , ^os Ëoure de l^Archîdiaconc éè Lavàlî 
dans lé Doyenné de Laval , O. p; S; da Mans ^ fur mi 
petit ruiilèau qui foiRie deux étangs y airofé à TE; pai^ 
un auae qui en forme auHt deux ^ & au Sa par un petit 
courant d'èau. . 

Il y a d'Ahuillé au Mans , L 17$ pouf s'y rendre il 
faut aller à THuiflcne, L ij, Bàfougers^ L f 5 Se Pierre 
d'Ervç, L a I; Torigné^L i;LouCil.j i;RouiUon, L 
4 i; Mans,L i. Il y a d*Ahufflé àLàvàl, M: L 2 15 àCoffé 
Iç Vivien , M. L i i; à S. Ouen dc^ Toits , M. J. j ij t 
Loiroii^MéL i |, àMell^^M.!. j^^àMontigné^L li 
à S. Béncvin, L i. î; à Kuillé le Grâvekis, L i |^ à 
Beaùlieu j 1. 2^ à Mont|ean, L i | } à Gourbeville ^ i^ 
r • à la Foret de Coneife , !• ?« , . 

Tomli A 



t A I G A ï G 

Il y aà AhuiUé le Prieuré des Hcrmites , cflîmé j jo fir. 
à la préfentâtion de T Abbé de Veiidofme. 

La Cure » eftimée i joo liv. , eft à la préfentation du Cha- 
j)itre de l'Eglife du Mans* 11 y a looo Communians. 
: La Seigneurie temporelle de la ParoiiTe apparcient à M. 
le Clerc de la Galotiere. 

Le fol pfoduit à^ feigle , de l'avoine & du, carabin > il y 
^ des prairies & des landes. 

• • 

AIGNAN ( S. ) > Bourg de TArchidiaconc de Sonnois, 
dans le Doyenné de Ballon, Elcdkion du Mans, N. N. 
E. p. E. de la Ville du Mans , dont il eft éloigné de cinq 
lieues trois quarts ; pour s'y rendre , il faut aller à Cour- 
ce^œufs , L i i > Mans, 1. 3 |. Il y avoir autrefois marché 
à S. Aignan. 

. Il y a de S. Aignan à Ballon, M. L z; à Bonncftabic , 
M.1. irià S. Corne dtj Vair,M« 1. 2 ij àRené,M. k 
li'yk Beaumont, M. L 3 i*, à Jaufé, 1. f j.à Gonrcival, 



préfentî 

de S. Lomer de Blois. La Paroiflfc , qui a crivirdR une lieue 
de TEft à TOueft & dem;e lieue du Nord au Sud , con- 
tient joo ConuTiunians i elle dil bornée au Couchant par 
la rivière d'Orne , qui nourrit du brochet , de la perche , 
de la chcveme & peu de carpes. Il y a des bois affez ' 
étendus^ qui appartiainent au Seigneur ÂràrÀbb^ye de 
Tironneau. 

Au Nprd de la Paroifle eft l'Abbaye de Xlronncau , 
fondée en 11 51 par Parti de Chaourchcs\ (Ménage dit 
dans fon Hiftoire de Sablé , qu'on prononce aupurd'hui 
Chourches ) Seigneur de S. Aignan , dans laquelle il mit 
des Religieux de l'Ordre de Citcaux, que S. Bernard hii 
envoya deux ans avant fa mort. On eftimc le revenu dç^ 
l'Ablîc 4000 lîv. & celui des Religieux jooo liv. 
Le premier Abbé de Tironncau eft : 
I. Havaud , en 1 1^4. 
1. Guillaume de Conoliis. 
j. GcoflFroi , fous l'Evcquc Guillaume PaiTavant*' 
4. Guarin,en iioi. 
:. Hugue,cn 1250. 
►. Rpbert, vivoit encore en 1177, 
^ Raoul, en 1300. 
Simon, en ijoi, 
9. Michel > en iii6. 



i: 
i. 



^A^G ^ ^ A ï Ç 4 

r tô. Jeân^cn 134^* CàrtulRottgedcr£vçctic,foL 45. 

tu Robert > tn t}6u 
; tu Jeaii Bruadours:, caX}6^ 

ij, Jean, en i^oé» 

X4« Jean MàUlard, en i4X5« 

15. Nicole Beaufils > en 145 S» ' 
-. 16. Gilles* 

17. Thomas , pris à Perfeîgne , 1471» 

io, Jean» 

19. Raoul k Brecoa» 1488» 

20« Louii le Breton^ i ju» 9 fut le demieir {Içtui^tr* 

1. Alexandre Chaarai , fut le premier Abbé Coq)- 
xnendâtaircfen I yiS;. 

2. Ecknne Coulon ; il étoic Religieux 3 en 1540. 

z^ François de Maiini > Evéque de $• Brie^x» puis 

> Arcnevêque de Bordeaux » oooct ctn i J48. 

4* Yves leCiricr. 157J* 

j. Lajircni: de Fijfe&> rj77< 

6. Antoine de Subier^ Evcque de Montpellier, 1/80. 

7» Alâcé Durant. 

8. Pierre de Bouille, i<i4. 

9. René MuiTot » ou Maifot ^ t£j4* 
• 10.' Guillaume Tbietfkut. 

lu Augttftin de.Tlûerfauk. 

ïx, Etienne Texier de Haute-finûlle , Chev&liec dd 
Malte-j 166^ 

I3« Etard^Anne de la Madeleine deRji^^ 1674^ 
' 14. • . . . dèChoifeul, Abbcmi7P7. 

Il y a à. S. Aignan la Chap^Me de $. Jean-^aptifte ^ 
•eflimée ya Ûv. à lapréfentation du Seigneur: cetct^ Cha« 
^ pelle a été fondée cuns rEglife^ le Service dk transféré 
dans la Chapelle du Château. . 

Dans le Sanâuaire de rEehib , du côté de l'Evanj^ilb » 

il y ft le maufi^e , avec Yéf^Ufinc dk François de Mauni , 

" Cnevalier y Seigheiïr de S. Aig^ian , fort! dfe la Mailoa de 

Flandre, Officier Militaire, décédé le neuf de Février t^x^» 

La Seigneurie de Parole fut autrefois dans la Maifon 
^e MauiHf Mdfn^ge , dans ion Hiiloite de Sablé, |p« 59^ ^ 
dit que Hervé dé Maunt , Seieneur de S. A^poaa au 
Maine , çtoit frère d'Olivier de A&uni, Comte de Tho^ 
riçni, dont là âlte, nommée Margpuetite , Dame de 
Tnorigni, épôuia Jean Qpàyon , Seigneur de Matignon ; 
mort en 1450 , d^nt defcènœnt M* le Prince de Monaco 

> ^ les Seigheurs de Matignon* 

La Maucm de Mauni a ciré iba nom de la h^omûê 

A. • » 

1; 



» A I G A ï ï 'G 

de Mâuni , dans le BdilUagé^de Rouen. La Se^éurie di 
S. Aienan a pafTé depuis dans la Maifon de Cleimonc^ 
d'Amboife. La Demoifc;lle-de Clermont , morte en 1761 « 
eft la dernière de Ton nom qui l'a pofledée j elle appar-^ 
tient aujourd'hui à M. d'Eucn y Chevalier de TUrdre 
Militaire de S. Louis > Capitaine des Côtes de Norman^ 
die , dont il eft originaire , l'un de fes héritiers colla» 
téraux. 

S. Aienân eft une Châtellenie avec Jurididion* 

Le fol produit du, froment & du méteit > il y a depuis 
quelques années plus de pâturages que de teues labou.^ 
tablesr 

U y avôit autrefois à S» Aknan un grand nombre de 

Calvmifteî ; ils y avoient un Temple , qui fubfifte encore 

-tujoiurd'hui > dont le fameux Nloïfe Amirault fut Mi*» 

txiftre^ avant que db fuccéder à Daillé au Miniftère de 

Saumur. 

M. Dandelle , Curé ^ ma fourni im Mémoire* 

AÏGN AN, (S.) petit Bourg, de l'Archidiaconé de Paffais^ 
dans le Doyenne de Jauron« N. p« O; du Mans , donc 
il eft éloigné de ouatotze Heûes un quart > pour s'y rendre 
dler à Vilpail , L i ^i à S. Mars du Déiert , L 3 j^ à 
Mont-6«-Jfean , L i ^^ à Pés^é , L i î > à Neuville-Lalkis ^ 
J* if }à Aigné,L }iàuMans,L2« 

S. Aignan eft am>fé à l'E. par un petit ruiiTeaa \ 6c à 
l'O. par la rivière d'Aine. 

Il y a de S. Aignan à Pfé-en-'pail , M. L i ^^ à Madré » 
.M.L i; àLaflai, M. L j^la Pofté des Nids, M.L 3 i'y à 
Couptrain,M. L i, aux Chapelles, L i ^ à S. Cir» L i ^ à 
S. Calais du Défert, L 1 -, à Œevaigné, L x i» 

La Cure eftimée 900 liv..eft à k préfentation de l'Abba 
de S* Julien de Tours. U y a 66 f Communians« 

Le fol produit du feigle, de l'avoine & du carabim 

La Seigneurie de ParoiiTcl appartient à M« de Co« 
liardon, & relève de la Châtellenie de Couptrain* 

Couptrain eft la Succurfale deS« Aignan« Voyez Cauptram^ 

n y a dans la Paroifle de S« Aignan le. tftS de la Bjh 
touûere, qui appartenoit autrefois aux fleurs de Coup-- 
train , & relève de la Châtellenie. 

En 1 587 Ambroife de Loié , Seigneur de Couptrain ^ 
Gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi , vendit à 
Jacques Gamier , ficur de la Sonnerie > la Terre , Fief & 
Seigneurie de la Bitoufiçre, à condition de Grâces ce 
Fief paiTa à Claude Mallet j Seigneur du Pui« 



A ï 6 .. .^ , Air f 

n y a daùs la même Paroiue le Fief de Lamboul y qui 
ft donné fon nom à une Famille qui fubfUle aujourd'hui* 
£n i3<?9> Guyon de Lamboul ^ pafla contrat d'inf coda- 
tion de la Métairie du bois à Vanneurs , au profit de 
noble Jean le Chapelais , Chevalier , Seigneur du Bois» 
iiameUn. En i}^(t, Yves de Lamboul, Seigneur dudit 
lieu» prit, par inféodation de Dame Marguerite Boc^ 
Telle , Dame du Boishaihelin, le moulin aux Vanneurs» 
En 154. • la Terre de Lamboul appartenoit à Jean de'Loré; 
• Le Fief de la Frênaie, fîmé oans la Paroiffe de S. Ai- 
gnan« relève de celui ^e Lamboul» & lui paye un denier 
ce redevance. Jeanne de Lamboul , E>ame de S. Oùlfn 6c 
de la Frênaie , cpouifa N . . . de Robillart , dont elle eut 
Jacques de Robillart» Seigneur de S. Cuen \ Jean , Ren^ 
& Gilles. Barbe de Lamboul époufà René de Guiben , Sei- 
(pneur de Boiflai, à qui elle appona la Seigneurie des Loges. 

En^ 145J Olive des Vaux époufa Jean Âupuis., bev- 
fineur de S. Aienan. 

Madame la Marquife de la Chaux m'a fourni un Me» 
moire. 

' AIGNÉ y petit Bourg dans les quintes du Msm$ , £lec« 
tion du Mans, au N. N. O. de cette ville, dont il eft 
éloigné d^une lieue trois quarts ^ pour s'y rendre» il faut 
aller à S. Aubin , L i ^au Mans , L |. 

Uy a d'A|gné à Conlie» M, L 2 i » Sillé» M. L 5 ^ ^ Vallon» 
M. 1. 3 {y Loué , M. L j ; Milefle, 1. i» la Bazoge, L i i> 
la Chapelles. Fiay) h i h Lavardin» L i^ la Quinte j 
1. 1 •; 5 Degré, L i j Trangc, L {. 

Aigné eft arrofé à 1*0. & au S. par un ruiileau. 

La Cure eftûnée 800 liv. eft à la préfentatioi#du Cha* 
pitre Royal de S. Pierrt. Il y a 300 Communians» 

La Seigneurie de Paroifle eft un membre du Marquifat 
de Lavardin. Voyez ia Généalogie» à tarticUBioamont^U^ 
yi€omte^ 

Il y a la Terre & Fief de la Houltièxe. 

Le fol produit du froment y du feigle & de Torge» 

AILLIÈRES , Bourg dans TArchidiaconé de Sonnois; 
Dovenné de Sonnois , Ele6èion du Mans , au N. p. E« 
du Mans , dont il eft éloigné de neuf lieues trois quarts \ 

i)our s'y rendre, il faut aller à Vezot , 1. i ;^ Fanon » 
• ; -, Coureains , L i -, Congé, 1. 1 ^ ^ S. Mars fous Ballon » 
1. 4; Joué ÎAbbÈ, L I i'y Coulaines, L liî Mans, L i.^ 
Ilyad'AaUciesàS.CôlQedeYw.M. L 3 U ^^ 



/ 



» Alt AIR 

mcf^ , M. 1» I i', René, M. L j J; Alcnçoix, M. I. 4^^ le 
Mefle , M. 1. 1 ^ ^ Marollecte , L 4 9 S. Aubin des Croies i 
L h ContiUi, L ? > Beauvoir, L demiH^uart) Neuchaftel , 
!• I T > Vilkine la Carcllç, 1. ^j la Foret de l^erfeigne ^ 
h i \ le Perche , 1. t. 

La ParoiiTe d' AiUieres eft arrofée auKNord par le ruif- 
feau de Biennc. 

. La Cure ellim^ 500 liv. eft à la préfentaâon du Sei- 
gneur du lieu > il y a i f o Conununians. 

La Se^ieurie de ParoifTe appartient à M. d'Aillières. 

Le fol produit du froment, du fcigle & de l'orge. 
. Robert, Duc de Nonnandie , nls de Guillaume le 
Bâtard , éc frère aîné de Guillaume le Roux , Roi d'An* 
igleterre , aidé de Robert Talvals ,, Comte de Bellême • 
lit bâtir en 1098 huit Forts dans le. Sonnois \ (cavoir a 
Blève , Peray , le Mont de la Nue , Saône, S, ïtemi du 
Pkin , Ortieufe , Ailùères & la Mottc-Gauticr-de-Clin- 
champ ; il fit de grandes tranchées de communication des 
«ma aux. autres , dont on voit encore des veftiges » Ôc 
entre autres , d'une circonvallatioh qui conunence au 
Fort de Peray, continue à MaroUeSj Monthoudoul^ 
Saône , Se finit à S. Rémi du Plain , qu'on nomme les 
iFoiTes de Robert le Diable j d'où il faiXoit k dégar de 
jravageoit tout le oays voifin qu'occupoit Hélie de la 
Flèche, Comte du Maine* Courvaifitr^ page 39e, OrJevie 
imitai , page jyo» Cdnomanîa, ^ 

AIRON , Bourg de T Archîdiaconnc de Laval , Doyenne 
d'Evrcn , Eledtion de Mayêrine,-au N. O. p. O, du Mans » 
dont il efl; éloisné de treize lieues trois quarts ; pour s*y 
rendre, # faut afier à Anâbers, 1. 1 ^', Neuvi, 1. 7 i > Trangé^ 
L i|)Mans, L i i. • 

Ily ade AironàMay€nnC,M.L xs Bais,,M.L }-,Ani* 

• brières , M. 1. Ir9 EvroU, M. L 4 ^ Grazé, 1. 1 i'y Marciilé 

la* Ville , L I ^ S. Fnûmbault, L i i> Moulay, )• i i', Ja 

Bafoge-Montpinçon, L i% Bei^éart , L i s la Forêt de 

Bourgon , L i î. 

La Cure eftimée 1500 liv. eft à la préfentation du Sei- 
gneur £vêque du Mains *, il y a icoo Communians. 

Il y a à Airon , la Chapelle de Sainte Barbe , eftimée 
50 liv. s celte de nea^cheine , eftimée 3 j liv. à la préfen- 
tation des paifens du Fondateur; celle de la Chénardière 
eftimée i z6 'liv. ; celle de la Goapîllièié , eftimée 90 liv. , 
à la préfentsftion dés patens qe Robert Laiton & de 
$aince-Surgaa^ ùl femmes celk> de la Boyère^ eftimée 



AIR A I R 9 

10 liv.; celle de la Moifièré^ eftimée 35 liv^i^ ceUe œ 
Notre-Dame de Piété , eftimée 15 Mv. à la prérentacion 
du Seigneur ; celle de la Perrière , eftimée 1 5 liy.. 

Le Bourg d*Airon eil fîtué fur un ruiffeau qui forme* 
trois étangs dans la Paroifte ; içavoir > de Beaucoudray. j^ 
du Vieil Aunay & de la Forge. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine ôc du carabin. 

La Seieneurie de Paroiffe appartient à M. du Mets^ 
Comte de Rofnai. , 

Il y a dans la Paroifle d'Airon la Terre de Bafadé » 
qui aDpartenoit autrefois à la famille du Tronchay : Bap- 
tiâe du TrofîchaCy , Seigneur de Baladé , Confeillcr au 
Pxéiidial du Mans , naquit à Sablé , en i j©8 , & mou- 
rut au Mans en i j J7; il avoit époufé , en 1537 , Jeaftne 
Pamelot^, Dame de la Paquerieicn Anjou , nlle de Frm* 
çois Châtelain^ & de Renée le Roïer , de rancienne ^ 
mille des le Roïer de la Flèche ; il eut de ce mariage , 
I •. Georges qiii fuit ; i^. Nicokts , Seigneur de Balade^ 
& de Martigné , dans la Paroifle d*Aveffé > qui fut Re-^ 
ceveur dej tailles au Maine \ ;•. Félix » Sieur de la 
No<f , qui fut Miniftre de la ReÛeion prétendue Réfor- 
mée^ il mourut fans enfans; 4*. Baptille - Louis , Sieur 
de la Porterie i 5*, Jacques, Sieur de Launay, 6\ 
Louife , femme d'Euftache Nepveu , Sieur de la • Ba- 
taille & du Coudray -, 7*. Chanotte. 

George du Tronchay , étoit favant , fur-tout en la 
connoiflance des médailles. Il en pofledoit , au rappoin 
de La Ctoix du Maine , pour la valeur de plus de vinçt 
mille francs , fommc très-confidésable en ce temps - la. 

11 fut marié & ftiourutfans erifans au Mans en 15S2, 
âgé de 43 ans. 

Nicolas du Tronchay , fécond fils de Baptifte, époufa 
en 1 53 1 .^ Renée le Bret , fille de François , Sieur de riain- 
champ , Confeillcr au Préfidi'al d'Ancers , dont il eut 
François , Seignc'ur de Martigné •, Charles , Préfident delà- 
troinème Chambre des Enquêtes du Parlement de Paris •>. 
Guillaume, connu fous le nom de M. de Martigné ^ 
Confeillcr de la Grand'Chambre du même Parlement; 
Renée qui époufa Charles le Roi , Seigneur de h Po- 
terie , fuccdflîvemem Confeiller au Parlement de Paris , 
Procureur du^Roi au Châteîet 3 Maître des Requêtes Se 
Confeiller d'Etat -, & Catherine , qui fut mariée à Jean 
Gilles , Seigneur de la Grue , Préfident des Tréforiers dc^ y 
France à 1 ours , & Maître d'Hôtel de la Reine Marie 
de Médûpis. 

Ahr- 



» A L E A L E 

Baptiste - Louis du Tronchay , Sieur de k Fo|W 
teric, quatrième fils de Bapdfte du Tronchay, Sieuç 
ile Baladé , naquit au Mans en i C45 ; s'étaiic abfenti^ 
pour la Religion , il fut afTaillne par des Soldats ^ 
au Village de Thou , près la Chante en Nîvemois c^ 
1569 ; C/étoit un favant. La Croix du Maine, Biiliotk^ 
franfoifc, Blpndeau , jTp^m^ illufi. Suitf de i^Hifi. de SaUéy M. S^ 

ALESSAIN jj ou Alexain , gros Bourg <^e TArchidia- 
conhé dç Laval , dans le Doyenné de Maïenne , Elec- 
tion de Maienne , à IX), N, O, p. O, du Mans , dont 
il cft cloiené de quinze lieues trois quarts. Pour s*y 
lÎFendre , u ùlux aller à St Germain d Anoure. 1, î ; la 
iazoge des Aïeux ,1, i | j St Ouf n des Oies , 1, i i > 
Aleau > It 7) Neuvillette , 1, 4 ri RuiUé^ 1^ x |) Chau-. 
^ur , 1. z |i Mans , 1. 2* 




I i ; Placé > 1. ^ 9 Chaillant ^1^ i j la Bi|;oaière > 1. i j 
la Foreft de Mayenne,!, î, 

La Cure eftimée iioo liv, eft à la préfentation da 
$eigneur ^vêque du Mans, Û y a 650 Communians. 

Il y a à AlèÛain 1^ Chapelle de Créans. , eftiméc 
50 1, à la préfentation du Seigneur de la Feîllée j celle 
<le la Fçillée , eftimée zoo liv, i la préf«itation du Sci-. 
gncur •, celle de Ste Marguerite ^ eftimce f o liv. à la pré- 
fentation du Seigneur de Marigni y celle de la Mifen^ 
^ère 3 eilimée jo liv, à U présentation du Seigneur de 
. ^arigni. 

Le fol produit du feigle^ du froment ^ de Totge Se 
4u carabin. 

Il y a cinq étangs dans la ParoiiTe ^ deux dépendans 
de la Feillée, un de Marigni^ un de Su|:gon3 le cin-. 
4quième du Ruifleau, 

* La Seigneurie de ParoiiTe eft annexée au Château de 
]a Feillée ^ qui appartient à M. le Comte Delua ^^ à caufo 
de la Danie Marie Defnos , fon époufe, 

La Terre de la Feillée a donné le nom à une Fa^ 
mille confîdérable qui cft éteinte, 

Un Thibault Seigneur de la Feillée, vivoit en iz(>}. 

La Terre de la Feillée entra dans la Maîfon de Beau- 
jnaiioir par le mariage d'Adélife dd la Feillée avec 
Jacques , Sire de Be<iumanoir , Vicomte de Beflb , Sci- 
gncur de Jugon ^ Scvignac ^ la Motte du Paxc ^ Sco^ 



A L E . A L E p 

En ijij> Georges Dorange ctoît Seigneur de k Feit 
lée > cecce Seigneurie pafla dans U Maifon du Bellai , 
par le mariage de Guionne Dorange avec Euftache du 
Bellai \ de ce mariage vinrent Charles qui fuit s Pierre » 
Seigneur de la Courbe , tige de la branche de la Courbe } 
Jacques , auteur de la branche de la Palu \ Renée , ma« 
iriée à Galoi$ Daçhé ^ B^on de Loré \ Se Marquiià , ma^ 
]:iée à N« . , , • Seigneur de la Daubraie, 

Charles du Bdlai , Seigneur de h, FciUée 3 époufa 
^adegonde de Rotoujps y dont René qui fuit y Léoffore, 
inariéç à Jacques y Seigneur de Marigni , qui fuivra 3 
Gabrielle qui époufa Renaud de Sévigné , Confeiller au 
Parlement de Rennes j Guionnç^ Charlotte Se Renée j 
Religieufes, 

Remé du Bellai ^i Seigneur de la Feillée , Baron de 
BoifthJbaut ^ époufa N^rie de Thou 3 fille de Jacques^ 
Augufte , Préfident au Parlement de Paris 3 & de GaP 
pard de la Chafhre, dont René, 

ÊtoNORE du Bellai, fille de Charles, rapporté ci- 
deflus , & de Radçgonde de Rotours , époufa Jacques 
de Malnoë 4 Seigneur de Marigni , dont Sufanne qui 
fuit. 

Sus ANNE de Malnoi? , devint Comteffe de la Feillée : 
^e époufa 3 eh 1651^ Gilles H. Defnos, dont il eft 

Sarlé cir-après, C'eft par cette Sufanne que la Terre 
e la Feillée eft entrée dans la Maifon Defnos. 

La Maifon Defnos tire fou origine de Bretagne 3 elle 
porte d'argent au lion de fable , armé 3 couronné ôç 
rniçafTé de gueule. 

Philippe Defnos , Seigneur de Vaumeloifil en Bre^ 
tagne , &Ct époufa Thiéphaine de Bouafteri , de la Mai* 
ion de BoifriQU 3 dont Antoine ou Henri qui fuit. 

Antoine , ou Henri Defnos époufa, en 1322 , Anat 
tafe, ou Catherine de la Touche , dont Jean qui fuie, 
Çc Jean , tige des Seigneurs Defnos des Foffez. 

Jean Defnos époufa Catherine Colas , Dame de h 
Motte-^Colas 3 donc Jean II. qui fuit. 

Jean II. Defnos époufa Jeanne Goyon, fille de Ber-^ 
cran &'dc Margutrite Madène3 dont Pierre qui fuit^ 

Pierre Defnos époufa 3 en 1491 , Catherine de la 
Perrière , dont Jean III. qui fuit. 

Jean III. Defnos, Seigneur de Tourande , Chevalier 
^e l'Ordre du Roi, époufa, en IJ58, Louife de Ciiàf- 
çeaubriant , fille de Jean Se de Marguerire des Plan^ 
cbes ^ dont François qui fuit* 



lo A t E AL E 

François Dcfnos y Seimeur de Tourande > ChcvaBcr 
de rOrdre du Roi , & (jentil-hommc de f^ Chambre,, 
époufa, en 1568 y Charlotte de JouiTon, dont Gilles qui 
fuit y Se René , tige des Seigneurs de Panard , qui fuivra, 

Gilles Defnos , Seigneur de Hertepad, la Tanière » 
&c. Chevalier de TOrdre du Roi , époufa en 1597 , 
Charlotte de Buad , héritière de k Gerbaudière , &c 
dont Gilbert gui fuit^ & Marie » mariée , en 1629, à 
Charles des Vaux , Seigneur de Boisbraut , Ste Jaane- 
le-Robert, &c. morte en 16 ^^^ 

Gilbert Defnos, Seigneur de la Gerbaudière, le 
Tabler, Hémenard , la Tannièrc*^&c. époufa ,cn 16 zj, 
Françoife le Couturier , fille de David , & de Marie àc 
Marbeuf , dont Gilles II. qui fuit ; N..,. Seigneur de Ta- 
bler, qui laiffa deux filles en Poitou -, N. Abbé de 

la Tannière ; N. . • . . Seigneur de Montigni , tige des 
Seigneurs de Montigni, dont le dernier cA mort en 
1722 ; N. . . . Religieufe à TAbbaye dtt Ronccrai à An- 
gers j JV. . . . dit le Chevalier de Hémenard , tué dans, 
une rencontre en 166^ y Marie morte fans alliacé. 

Gilles II. Defnos, Scieneur de Hémenard, &c. époufa, 
en 16^2 , Sufanne deMaînoë , fille de Jacques , Seigneur 
de Marigni , & de Léonore de Bellac , dont (jille^ 
Charles , Comte de la, Feillée , qui fuit. 

Gilles-Charles , Comte de la FciUée, mort en 171 1 , 
avoit époufé en 169 . . Renée Viel, fille de Jean , Sci- 

fneur de Torbéchet , Juge du Duché de Mayenne , dont 
ean-Baptifle qui fuit j Vincente, mariée en 1722 , à Alexis* 
Alexandre le Maire , Seigneur de Courtemancne , dont 
un fils marié à Mlle de Vaifé , & une fille mariée en 
. 173.. au Comte de Conidec en Bretagne yN. . . mariée 
en ijzj k N. ^ . Comte de Boifgelin. 

Jean-Baptiste Defnos, Comte de la Teilléc, &c« 
mort en 1747* avoit époufé, en 1724, Marie - Margue- 
rite de Cordouan , morte en 173© , dont Marie qui mici 
N. ,. mé à la bataille de Fontenoy , en 174J , fans al • 
liance> Marguerite - Vincente , mariée en 1748, à Jo* 
fepb-François de Paule , Marquis de Préault , fans en- 
fans i J^^. . . mort enfant j J^. . . morie jeune y Charlotte- 
Sufanne époufa, en 1763, Paul -Louis, Duc de Bcau- 
villiers , mort fans enfans de ce mariage , des bleiTuies 
reçues à la bataille de Rosbac , en i7j^7. 

Marie Defnos , Comtefle de la Feilléc , Dam-c d'A- 
leffain, la Bigotière, &c époufa, 10. Gilles-Marie Defnos, 
Chef d'efcadre » en 1747 ^ dont plufieur; enfans pions 



A L B A,L E II 

Icuncs; i©. en 17;; , le Marquis de Marfillii i^. M.: le 
Comte Delua^ fans enfans. 

Branche Defaos CAampmeflin. 

GiLtES Dcfnos , Seigneur de Champmeflin , Lieute- 
nant-Général & Commandant en Chef en lyzo ^ dans 
toutes les mers , ifles & tcrre^fermc de l'Amérique méri- 
dionale, mort en 1726. Il avoit époufé N. .. • morte 
en 1739 , dont Charles qui fuit. 

Charles Defnos , Lieuteiunt-Général des années 
xiavales , cpoufa N . . . le Roi , dont Charles-Pierre 
qui fuit, ^ N. . . Chevalier Defoos , mon fans alliance 
en 173,.. ^ 

Charles -PiE'RRE, Comte Dcfnos , Seigneur de h 
Danière , Cheï d'efcadre , époufa Thérèfe - Catherine 
Defnos, morte ai 17^, dont N. . ..mort Capitaine 
au Régiment de Lyonnois en 17} , . fans alliance j Gilles- 
Marie qtii fuit 5 Henri-Louis , Evcque de Rennes , en 
1760, transféré à Verdun en 17(19 y il avoit été Cha- 
noine de TEglifc du Mans , enfuite Abbé de Redon , 
?uis, de St Evroul , dont il s'eft défait j Nicolas-Pierre, 
'hevatier de Malte y N,. . . morte à Ernée , en 17}. • 

Gilles-Marie , appelé d'abord , Comte de Champmef- 
lin , puis Comte Defnos , mort en 17J4 , âgé de 4} 
ans. 

Branche Defnos de Panart. 

RjLui Defnos , fils de René , Seigneur de Tourandc, 

.petit -fils de François Defnos , Seigneur de Tourande, 

epoufa, en 1602, Marie de Mégaudais, Dame de Pa- 

nart, dont Jean-Baptifte , qui fuit, & René, tige de 

la branche de Forbouas. 

Jean-Baptiste Defnos , Seigneur de Panart , époufa 
Gilonnc le Jay , dont Charles qui fuit. 

Charles Dcfnos , Seigneur de Panart , époufa , en 
1661 , Marie de Maléfcot , dont Charles qui fuit , & 
Charles - Philippe , mort jeune , Garde de la Marine. 

Charles II. Defnos , Seigneur de Panart , mort en 
173 ... époufa , I**. Marie le Clcr , dont Charles René 
qui fuit , Marie & Charlotte , Relîgieufes aux Urfuli- 
nes de Rennes , Charles II. époufa, 1^. Rofe de la Cor- 
bières, dontiV... qui fut d'abord Page de la Reine, 
enfuitfe Officier , & qui fut tué ; N. . . mariée à N .' . . 
Boisberanger , Seigneur de Boifmarie, 

Charles - Ren^ Dcfiios , Seigneur de Panart , époufa. 



U A L-O A M B 

ci 17J. . N.... Duprat > morte en 1754 , dont un gar^i? 

çon & dci)x filles. 

II y a dans la ParoUTe d'Akifain > outre le Chateaa 
de k FeiUie , celui de Marigni , Se les Terres de ht 
Marie , de Surgon & de la ^rbocière. 

Madame la Marquife de la Chaux « m'a fourni un 
Mcmoire* 

ALONNE , petit Bourg dans les quintes du Mans^ 
Kedion du Mans , au S, S. O* de la Ville du Mans ^ 
dont il eft éloigne de cinq quarts de lieues j pour s'y rendre^ 
il faut aller au petit Saint-Georges , 1. f y Mans, I, ^. 

Il y a d' Alonne à la Suze , M. 1. 2 7 > Ecomoi ^ M« 
L î i\ Vallon, M. 1. 3 ^ > Aunagc, L Jj Spai , L 4> 
EftivaU I. I i. 

Alonne eft arrofe au Nord par la Ravine de St Mar- 
tin , & à FEft par la rivière de !Sane , qui nourrit , dans 
tm endroit nonimé les Fondues , ^de très-belles carpes 
& de gros barbeaux. 

Le fol produit du feîgle , peu ^e froment 3 de Ta- 
voine, du carabin , peu de vin. Se paflablement de ci* 
dre. n y a beaucoup de bois taillis , entr'autres ceux 
des Teillais , dc ceux de la Foreilrie ; on y trouve quel- 
quefois des faneliers 8c toujours du lapin Se du lièvre, 
il y a auffi dans la campagne des perdrix grifes & rouges. 

La Seigneurie de Taroiflc appartient au Chapitre de 
ÏEglife du Mans , qui v perçoit les deux tiers des dîmes. 
. La Cure, eftimée 800 1., eft alaprcfentationdu Chapitre. 

L*Evcque Hobl qui fîégca au Mans depuis 108 f à 
1097 , fonda TEglife d' Alonne , & la donna au Cha- 
pitre de fon Eglilc» Courvaîfier, page 182 \ Bondonrut^ pagt 
33 il. Cœnomania, 

Ce fut dîïns les bois des Teillais que Tinfortuné Roî 
Charles VI fut attaqué de phrénéfie en i J91 ou 9 j ^ 
en allant pour comtettre le Duc de Bretagne. CourvaU 
f^^ P^^ 611. Bondormet ^ page 616. Cétnomania. LesHifion 
franfois, 

AMBLOL Petit Bourg de- TArchidiaconc du Château 
du -Loir, dans le Doyenné de Troo » Eleâion du Châ- 
teau-du-Loir , à L. E. S. E. par S. de la Ville du Mans», 
dont il èft éloigné de quatorze lieues > pour s'y rendre 
il faut aller à Montoire, L 2 ^ ; Troo , L i s Mohrreutl. 
Je-Henri , 1. 4 J j Parignc-rEvcque , 1. 4 î Ruaudin , L 
1 i'y Pontlioue j 1. i > Mans^ L {. 



* M B - A M B il 

tt V a tf Ambloi à Montoîre ^ M. 1. 1 ^j Laverdîn , M, 
.1 Ji Befféi M. 1. i i'j St Calais, M. i. 6 Jj Vcndoliœ, 
MJ. 2 r i Villicrs-îaux , L |i Houflc; 1. 1 5 St Rimer . 
X I fi Villar^d , 1. h Sanières , 1. i -, le BIcfois* L ^ 
' La Care cftimé joo liv. eft à la préfeacation de l'Abbd 
de Mannoucier. Il 7 a 140 Communians. 

Le fol produit du* froment^ du ièigle de de fa^ 
voine. 

Il y a une pièce de bois taillis affez confîdérable ^ ic 
«nviroQ 300 arpens de landes* 

AMBRIÈRES , petite Ville murée , de TArchidiaconé 
de Pàûais , dans le Dovenné de PaiTais au Maine , Élec^ 
tion de Mayenne , au N. N« O.'de la Ville du Mans , donc 



Laflai , M. L 2 >; Chantrip;ne, L i j Cigné , 1. ^ > CouefmÇf 
L I is ic Pas , 1. I :| -, Brecé , L 2 f i Saint*Mars-fur-Coî* 
mont » L I ^ i GranaoiiTeau, L i ;|. 

Ambrières cft fîtuë fur la Rivière de Pàrenne , ârroXc 2l 
VEû par celle de Mayenne , au Nord & à rOifeft par pla- 
ceurs petits ruiffeaux , qui forment plufîeurs étangs. 

La Qure eftimée 1700 liv. efl à la préfentation ^iu Sei- 
gneur Évêque du Mans. 

tly a deuxPreftimonies fondée^ dans l^glife , dites des 
Freudières^ eflimées 60 Uv. 

Il y a cinq Foires par an à Ambrières , le 19 Mars , k 
o Avril , le I Août, le ip Septembre & le 9 Décembre* 
le Marché tient tous les Samedis. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin. 
^Sous le Corifulat de Guillaume le Bâtard, Roi d'Angle- 
terre, Duc de Normandie & Comte du Maine , depuis 
îoéTjufqtt'en 1087, k Bourg d' Ambrières appartenoit à 
Geoiïrov de Mayenne , qui , ayant voulu troubler Guil- 
laume dans la poiTeilion du Comté du Maine > fut affailU 
par celuhci , qUi s'empara d'Ambrières , & y fit bâtir un 
thateau , afin de s'emparer pWs aifément du Pays circon- 
Toiiîn. Trouillards Hift. des Cornus du Maine , page 6j^ Hift* 
et Mayenne* 

En 1266 , la Seigneurie d'Ambrières étoit dans la Md- 
fon du Vergers elle étoit auparavant dans celle deMayennc, 



î! 



t4 A M « A M N 

à laqnrilf elk avoit été donnée par Aitiis , Doc de 
sagne ; Philippe II Augaâc catmma cast donâtkxn^ en 

£Ik iaocât en i^^, dans édle d'Avangcnir; en lif^odans 
ceik de Mafllé : en la mène année , Jctti DeJbalic , As- 
glois, Capkaine de Dona&onr , fe difoit Seîgtiûir ^Ann^ 
biières. En i ji 3 , Olivier de BaÉaron , Srignenr d'Ambriè- 
rcs , de la Rocne^aracen , ^c. reçut Taven delà Terre de 
kBénuidiàre^oii.5^7f,BTicedeQain£é2£»iîta^«B cklsi 
Fenonillèie à René dii Bellay ^ Seieneni de JalOotte , de 
Hatffierive, Tandxmrcan & Airibrïcres; en lyy^^Jcan 
de la Fcrriàr, ChevaKer de l'Ordre duBoi, émit Seigneur 
Baran<de Tcffi , de Vernie &: d' Ambricres. 

Eii 1596 , le Rai Henri IV accorda à îtené , fiamn de 
Fronlai , des Lettres d'union des quatre Baxonnies de Frou- 
lai , Teflic , Ambrières Se Châttauncnf , dont les trois 
demièies lui étoicnt écàoes de la fnccefiion de Thomafe 
de la Fcrrière fa mère , & d'érec3ion en Comté, ibtis le 
luxm de Tcfie , fans chan^^menr de leSbrt ni ࣠mou- 
vance , qui cfl: an Dudaé de Mayenne* Au moâs d'Avril , 
, • . M. fc Maréchal de Tcfle obtinr, du Roâ Louis XIV, 
4k nouvelles Lemes d'ércâion de ces mêmes Terres en 
Comté, Vmyez LavanBtu 

Le Srifmgr aâsd â'Aixd>ric£C5 , eft M. le Cooite de 
Teffé. 

Soosle lègneâiiRoi Charles Vn^ les Aî^lois, auimm» 
fare de 1000 ou 1200 , commandés par Henri Kancfae , 
s'étant retiandiés dans Ambrières , tgnoimr tout le Pays 
▼oiim en c o i iuihmi orL Amfaroife de Loré eiitr e piir de les 
cambamc; il les furprit avec tant d'avantage , qu'avec 
quatre-vingt Cavaliers, & autant de FancâdËns, il les 
banit & les contraignit d'abandonner leur camp; leur 
Commandant fut pris & conduit prifonmer au ^^»^np 
de S^lé. Blandeau j Hojama liiiifires, psg. 13, SigjpUmtnt» 
mfi^ de Sailé. M^ S. 

Environ Tan 145-1 , les Anclois qui tenoient la* VîBe 
<de Sainte-Sufànne, ayant été défiûts entre le Fort d'fian- 
bnàres & celui de la CroifiOe , fuiem obligés de fe 
rendre aux Manceaux ^ qui les fimir pocifomiiecs de 

gaenx,, Courviûjier^ pa^ jlG^ 

AMNÉ , gros Bouis de TAxdiidiaanié de Sablé, dans 
le Doyenné de Vallon, FJeâdon du Mans , à Vi\ N. 
O. p. 0« du Mans , dont il efi cloi^oé de qpzxsc lieocs 



Se 



A M N ANC %f 

Sr àeaàc-j poar s'y oondbe , 3 ùm aOcr à Fay « L i |i 
Ma&s , L I ^« 

n y a d'Axmici Vaflcm, M. L I ^i L011C9 M. L I ^; CoDlîCy 
M-L^o $i^>M.L4;laSnze,M.L4;CoQlans9Li^i 
Saint- Julien ca rhatnnagnt , L i; Bemav» M. L i ; 
JhiiUé, L 4^ Épîiacu»L i^ Longné,!* ;^Brain,L i ^ 

La Ciu£ câiméc jcx) L dl à la prcÂairarion de TAbbé 
de Fanrgcirabsux. Il y a 450 ConnTHininns, 

D y a, daas fE^ife, la Prefiimomc des MoDccauz, 
cftzméc 20 li^.;, à la psé&ntsûàon an Curc^ du. Procuccyr 
de Fabrkr 3 & d'nn parent du Fondateur. 

Il y a dans la Paroi& k Pncuuré de Mondirols* eftimé 

o m^ à la sréicnuticm de FAbbé de Fonrgombaut ; 

QiapplTf Œk Château de Milon., à la préfeiîtatian du 
Seigncor j Se celle du Château des Bordeaux , à la 
prefortfatiqu duScifocur dudit lieu. 

Le fol pvoàaîi du fromeoc , du feigle & de Toii^ Il 

La quelques vignes , dont le vin etl de petite qualité, 
y a auiS des Dois^. La PaxoijOk cSL airofec à TÈÛ par 
ic ntiUcau de Dsucellc , & à TOudl par la rivière de 
Véfi;re, qui nourrit d'cxxrUcnt poiflbn. 

La Sriçnrnrie de Paroiflc cà annexée au Château de 
Milon , oui appartient à Madame k Marquife de Broc 

Il y a dans la ParoiHe d'Amné , la Terre Se k Château 
4eB oocdeaoz ^ ce Château a ère 2;ebân depuis qndqtics 
années , par M. de Caurceners , Chevalier de 11[>rdre 
MSicaire de Si Louis , de la Maison du Bois. Voyez Jk 

Génoihgie àf^nisie Courceriers^ 

ANONES . Bourg de TArcfaidiaconc de^Sonncâs , dans 
le Doyenné de SfxmxÂs^ £kâion du Mans, au NJpar £« 
de k Vilk du Maos , dcsat il eii él(^gné de nbif lieues. Poiir 
s'y rendre, il faut aJlcr à Chcrencc, L i Ji TcîUé, L 2 |; 
Moacb^ot, L i ; la Goierdbe, L \j MoncreuiKur-Sarte, 
L4ffioBk«iPs,L 1 7; Mans 4- 

fly a d'Andoes à Aknjcoa, M..L ^; Mamers, M« L 

i^; René, M. L 2 ^; Fremay, M. L 3 ^^^^ Bcanmont, M. 
3 r^Sauvigné^L i^ Liicet,ll|^ Ni* iinharri , L i ^ ; S,Ri- 
«OfBçr-de^Bcns.L ^j Chaa-iflcuri , L i^Cherifay, L li^ 
JfcwQ^ k-Roi , l li aoeâf'FoDCaiDe, L i » la Forêt dp 
Pcrfèimc, L J. 
La PaDoiiflÇcei}: asToiee par un petit ruifleau. 
La Our 3 eâiméç I roo iiv.^ eità k préfeotatîon du Cha- 
piore de YE^tiSe du Mans. 
La St^jf^ijs^f^tiBQj&afpux^ à M. de limTignL 



\â Â M ^ A 1^ f^ 

ANTENAISÉ ( k OupcUc ) , Bourg de rArchîdîâcôH^ 
de Sablé j dans le Doyenné de Sablé^ au-delà de TOuette j 
Eleâion dfc Laval , à VOà S* O. p* O. du Mans , dont 
il clt éloigné de Quatorze lieues un cjuàrt j pour sy 
^ rendre, il faut aller a là Chapelle Rainfouin, L xi j Eftival^ 
1. 4 ri Chemiré en Charnie, L 1 v Epineu le Chevreuil ^ 
!• I i'y Coulans , L 2^5 Fây ,1. 1 1 5 Mafas , L 1 1* 

Il y a de la Chapelle Antenaifé à Laval M. L 2 ^ Mon-» 

• fcuus , M* 1* 1-, Evron. M. L 4 ij S* Ouen des Toîts ^ 

M. Li {y Loiron, M* L 4 f-^ S» Généré i L i j Génès , h 

î l'y Œâlôn, L I i'y Sâce, L i i; Monfoulour, L i Ji 

S. Jean fur Mayenne , L i f > Louvèrné j L 1 1* 

La Cure efhmée 900 L eft à la préfentâtion de TAbbé 
de Saint^Vincent» Il y a 700 Coimriuniâns. 

Il y a au Château d Antenâife, une Chapelle. 

La Seigneurie de ParoifTe eft annexée au Chatéatt qui 
appartient lux héritiers de M* de Monteflbn , nK>rt fans^ 
cnrans en iTyo* 

La Paroiffe d'Antenaife eft âriroféé du S* lu N* È* pat 
le ruilTeau de Barbé ^ & à TO. par un autre pèdt 
ruiffeau. 

Le fol produit du méteil § du fromûit ^ de Taroin^ 
& du carlbin^ 

Il y a des landes. 

Il y a apparence que l'ancienne MUfon é^Antcnàïk / 
tire 1 on nonn dé cette Paroifle , ou le lui a donné. 
^ Ll Maifon d' Antenâife eft , incontéftablémént , tdie dca 
plus anciennes de la Province du Maine. Le premier Sei- 

Eieur d'Antenaife , dont on ait çonnoiiTance , eft^ Guii* 
urne f qui , félon de Quàtre-barbes dans la Généalone 
de fa Maifon , vivoit en 880 ^ & fut père de Hamâui 
d' Antenâife , qui fonda le Prieuré de Bafbi^érs ptè» 
Laval. 

Dans le catalogue des Sdmeurs qui Ct croisèrent en 
11^8, avec Geofroi IV de Mayenne, on trouve Hewieus 

de Altdnofa & Rdéd/us de Atanafiài Minage, Hifi* de Sâiié g 
page 179. 

Lts Seigneurs d' Antenâife firéntdé grande dons à rAbk 
baye de BeUebranche , fondée en 1 1 jo par Robert, Baron 

de Sablé. Courvaifiet, page 45"^. Bondonnet , page jjts Mi^ 
nnge , SuppUm, Hîft. de Sablé. M. S. 

La Seigneurie d'Anrénaife a été poffédée par Tandenne 
Maifon de Chamaillard , dont le Koi heureufemenc rc-" 
gnant eft forti. Voyez l'article Beaumont^le-^Viconue, 

Les anciens Seigneurs d'Antenaife poif oient d'argent à îx 



A N T ^ ARC î7 

croix de gueule . cantonnée de quatre rofes de même. 
D'Antenaife moderne porte d'argent à trois bandes ju- 
melées de gueule. ^ 

- ANTOIGNÉ, Bourg de TArchidiaconé de Paflais, 
dans le Doyenné de la Koche-Mabille , Eleâîon de Nor- 
mandie , au N. p. O. du Mans , dont il eft éloigné de 
feize Ikues. Pour s'y rendre , il faut îdler à Neuilli-le- 
Vicoin, 1. 1 j; S. Aignan , 1. i ; Vilpail, 1. i> S. Mars du- 
Défcrt , 1. 3 Ji Mont S. Jean, h i i\ Pezé, 1. i j-j Neu- 




LafTai^ M. 1. ; ; S. Oucn le Brifoul, 1. 1^ Magni-le-Dé- 
fert ,1. I :J -, BagnoUcs , 1. i î ; Tefle , ).. i j j Couterne , 
L i% Méhoudin , L î j Bois de Maeni , 1. J. 

La Cure eftimée 500 liv. eft à la préfentatîon du Sei- 
gneur Evêque du Mans. Il y a 450 Comniunians. 

Le Bourg eft fimé fur un gros ruifleau nommé de More* 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Mont- 
ceaui[ , & relève de la Baronnie ae la Fené-Macé. 

ARCHAMP ( r ) , Bourg dans l'Archidiaconc de Laval , 
du Doyenne d'Ernée , au N. O. P. O. de la Ville du 
Mans , dcmt il eft éloigné de vingt-une lieues. Pour s'y 
rendre, il faut aller à Commer , 1. 6 | j Méfangé » 1. 5 4 ; 
S- Julienren<3hampagne ; 1. 7 î > Chaufour , 1. i :J i Mans ^ 
L 2. 

Il y a de l'Archamp à Emée, M. L i^ à Landivi, M. 
L 2 ^; àS. Denis de (îaftines, M. 1. 2 J*, à Montaudain , 
M. 1. î', à Foueerolle , M. 1. 2 1 ; à Gorron , M. 1. j ^^ à 
Carelles , 1. 1 1 ^ à Lévaré » 1. 2 ^ à S. Bértevin > 1. i :J > à 
S..Elier, 1. i>àla Pèlerine,!, i -î» fur la Frontière de 
Bretagne. 

La Cure eftimée 600 liv. eft à lapréfentation du Sei* 
gneur Evêque du Mans. Il y a 1500 Communions. 

Il y a la Chapelle de la Poupar4ière , eftimée 16 s lir» 
ii la préfentation du Sekneur. 

Il y a dans la Paroifle de l'Archamp, dont le fol pro- 
duit du feigle, de l'avoine, du caraoin & des fruits 
à cidre, deux petits mifteaux , dont l'un^ à l'Eft , forme 
un petit étang, & l'autre àl'Oueft , en forme trois. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à Madame la Mat^ 

Tome L H 



i8 ARC ARC 

eft de la Maifon de I 

Èeaumont'U' Vicomte. 
Gpnéaiogie de la Maifon de Créquz. 



lO X\ A Vf 

qùife de Créqui , qui eft de la Maifon de Frouky. Voyez 

Ja Généalogie à rarttcle 



La Maifon de Créqui eft très-ancienne -, elle a pris £bn 
nom de la Seigneurie de Créqui en Artois. On croie 
qu'Arnoul fut le Chef de cette Maifon. 

Arnoul Sire de Créqui , dit le Barbu , mort en 897 ^ 
eut Odoacre , qui fuit : 

* Odoacre de Créqui kilTa Arnoul II , qui fuit : 
Arnoul II de Créqui , dit leBprgne, parce qu'il perdît 

an œil en combattant pour le Comte de Flandre , en ojy. 
Il époufa Valbruge d'Arquens , dont Baudouin , qui mit 5 
Maliaud y femme d'Adolphe ^ Comte de Boulogne \ Yoland 
& Cbnftance. 

Baudouin I de Créqui, époufa Blanche d'Anguien^ 
dont Baudouin II >» qui fuit> Valéran, Sieur de ville , 
qui laifla poftérité; & Yoknd» mariée au Seigneur 
d'Atrie. 

Baudouin II de Créqui, époufa Rofette de Beaumont^ 
dont Arnoul , qui fuit \ Blanche & Marie. 

Arnoul m de Créqui , dit le Chauve » époufa Adèle 
d'Artrel, dontRamelin, qui fuit •,* Arnoul , Seigneur de 
^arcoingî Pierre , Baudouin , Jean. Bertrand & Geoffroy. 
! RamelinI de Créqui, vivoit en 080. Il époufa Avoic 
d'Avefnes , dont Baudouin III, qui luit, & Amékberguc, 
femme de Hugues de Marie. 

Baudouin III de Créqui, fut fait Baron d'Artois 
en 1007; il prit ces mots pour dcvife {nul ne s'y frotte). 
Il époufa Marguerite de Louvain , Dame de Bierback , 
4^ ont Bouchard , qui fuit ; Henri » Sieur de Bierback , 
qui laiiTa poftérité, Anne, femme de Guérin de Craon ^ 
Qc Mahot , mariée à Baudouin de &ûnr-Omer. 

Bouchard de Créaui époufa Richilde de Saint-Paul , 
Dame de Canaples, aont Ramelin, qui fuit; Claude, 
uiariée à Philippe , Vicomte d*Ypres ^ & Marguerite , 
femme de Robert Sieur de Lierre. 
. Ramelin II de Créqui , Seigneur de Canaples , époufa 
Aiix d'Oify , dont , entr'autres , Gérard , c^ui laie : 
. GÉRARD de Créqui, Seigneur- de Can?ipks , fit !e 
voyage de la Terre-5ainte avec Godcfroi de Bouillon > il 
opoufa Yolande de Hainaut , dout cntr'autres Raoul , 
qui fuit: . . * 

• Raoul de Créqui, Seigneur de Canaples , époufa 



A R X: A R C t9 

Mahaud de Craoti , dont Baucloulh , qui fuit ; Geoffroi^ 
Sieur de Boue , qui laifla pôfléricé de Clémence de 
Vergi y fon époufe y Se Ide, lemme d'Eufkche de Rieux» 

Baudouin IV de Créqui , vivoit en 1 178. Il époula 
Clémencç de Cray : dont Philippe ^ qui fuit *, Guillaume , 
Prévôt de S.iPien:e d'Aire en 114x1 Guillaume » Sieui 
de Torchi , flcc. 

Philippe deGréquivivoit en iijtf. D cpoufa, félon 
.Aubertie Mire« la usur de Aubert de Péeuigni, donc 
Enguerraiid, Evêque de Cambrav. Mais d'autres fou^ 
tiennent ou'il époufa Blanche de Rofni : dont Baudouin ^ 
qui fuit s Philippe , Sieur de Frefchin > Jean^^ tué à la ba- 
taille de Courtrai en 1302^ & Hugues , tige des Sei-» 
gneurs de Rimboual , de Rouvetel , de I^gle j ào 
.Vriolant> &c. 

Baudouin V de Créqui , Seigneur de Canaples , mort 
en 1170, avoir cpoufé > i®. Ide de Fofleux , a^ Marie 
d'Amiens. Il lâifla Jean ^ qui luit y & Enguerrand , Evêque 
de Cambray^ puis de Thérouanne en 15063 mort et^ 

Jean I de Créqui , époufa i». Jeanne de Beauvais , 
,2^ Ifabeau d'AiUi. Il laifla du premier lit Jean II 3 qui 
fuit-, Guillaume, mort fans alliance i Catherine, mariée 
en 13x73 Guillaiime de Beaupré; Jeanne» femme du Sei- 
gneur deBoubersj Ide qui époufa Hugues de Monchîj 
& Marie , alliée , i**. à Bertrand de Briançon , !•• à Jean 
de Beauchamp. 

Jean II de Créqui , Seigneur de Freflin , mort en 
1348, avoit époufé Jeanne de Péquigni, Dame de Ca^ 
naples , dont entr'autres Jean , qui fuit : 

Jean III de Créqui, Seigneur de Canaples, époufa 
Jeanne de Havefquerquc : dont Jean , qui fuit -, Renault , 
tué à la bataille d'Azincourt en 141 j", Jacques , Religieux 
à S. Jean-du-Mont^ 6c Jeanne , mariée à Jean, Seigneur 
de BoudeaUville. 

- Jean IV de Créqui , Seigneur de Canaples , de Freflîn, 
&:c. époufa Jeanne de Roye : dont Raoul , ou Jean , dit 
Etcndart , tué à la bataille d'Azincourt , laiffant de N... 
de MontouviUers , fa femme , Antoine , mort jeune ; Jean 
V qui fuit -, Ingeiran , ou Enguerrand , Abbé de S. Jean* 
du-Mont, puis de Chercam, mort en 1484; Amoul, 
Seigneur de. Neuville, mort fans poftéritéi Kaulequin, 
oui acheta la Terre de Douliers , & époufa Jacqueline 
oe Lallain;.' Jeanne, féconde femme de Jean de la Tr - 

moibe, jftàron dç JÛQUif» Jeaone , mariéç> I^ au Sire 

B ij 



ao A R Ç ARC 

de Vaurain , i\ à Guillaume 4e Lallain , Seimeur de 
Bignicourc , Gouverneur & Bailli de Hainaut -, Péronne > 
inariée à Adrien de Rambure^ & Marguerite > ReUgieufe 
à Bctcancoun» 

Jean V de Créqul , Seigneur de Canaplcs , Che- 
valier de la Toifon aOr > à u première création qui fe 
fit à Bruges en 1410 ou 1430. Il époufa^ i"". Margue- 
rite de Bours, fans enfans» i"". en 1430, Louife delà 
Tour-d'Auvergne : dont Jean VI, qui fuit j Jacques , 
Sieur de Poutdormi, mort fans poflérité) François, 
Seigneur de Dourriers , après Rauquelin^ fon oncle , qui 
époufa en 1474 Marguerite Blondel, Dame de Longuil- 
liers , fans pouérité y Louis , Seigneur de Freifm , Prévôt 
& Archidiacre de Sainte-Croix de Lièges en 1^6 ; Ber- 
trand , Chevalier de Rhodes > ôc JacqueUne, manée , i"". 
au Sieut de H^plaincourt , i''. à Jacques de Bcauforc, 
morte fans enf^ins. 

Jean Vt de Créqui , Seigneur de Canaples , &c. 
époufa, I**. en 1478 rrançoifc dç Rubempré y z*. Marie 
dAmboife, Dame de Ftiué: il eut du premier Ht Jean, 
qui fuiCi Antoine, Se^neur de Pontdormi & Coigni, 
nimommé le Hardi , qui époufa Jeanne de Saveufe , 
dont Anne , mariée à Guillaume du Bellai , Sieur de 
Langei, frère de Martm, & de René , Evêquedu Mans y 
Phihppe , qui époufa Louife de Lannoi , eft tige des Sei- 
gneurs de Bemieules , de Bléquin & de Hémond -, ( c'eft 
de cette branche de Hémond dont font les en£ans de Ma- 
dame k Marquife de Créqui , Dame de frArchamp ) y 
Catherine, femme de Jean de Neuville, Seigneur de 
Boubers, &Gabrielle, Dame du Mefnil, morte fans al- 
liance.^ Jean VI de Créqui , eut de fon fécond mariage 
Georges , qui fit la branche de Rifle. 

Jean Vil de Créoui , Seigneur de Canaplcs , Prince de 
Poix, Chevalier de l'Ordre oc S. Michel , époufa en 1497 , 
Jofllne de Soiflbns , Dame de Morveil , Princefle de 
Poix , 8cc. fille & héritière de Jean St de Barbe de Châ- 
tillon, donc Jean qui fuit^ François, Evêque de Thé- 
rouanne , mort en 1/ Ji ) Louis , Cnevalier de Malte ^ An- 
toine , Evêque de Therouanne après fon frère y Charles ^ 
Seigneur de Morveil , qui époufa Madeleine le Picard > 
fans poftérité ', François , Seigneur de Dourriens , oui 
fut marié à Jeanne de Cléri , fans enfans i Jacques ^ Abbé 
de Montolieus & Marguerite, Religieufe. 

Jean VIII de Créqui , Seigneur de Canaples , Sec 
more en ijj4« avoir époufé en ijis Marie^ d'Affi|ni , 



ARC ARC II 

Dame de Boisjoli, dont Jean IX, qui mourut jeune , 
avant été fiancé avec Henriette de Savoye> Antoine» Car* 
diiial, Evêquc de Nantes, puis .d'Amiens, Abbé de S. 
julien de lours; Louis, Seigneur de Pontdonni* tué à 
la UitaïUe de S. Quentin en 1557, & Marie qui fuit. 

Marie de Créqui, époulà Gilbert de blanchefort^ 
d'une noble & ancienne Maifon , oui donna au com • 
mencemcnt du leizième fîécle un Grana Maître de Rhodes, 
nommé Gui ; ils eurent Antoine qui fuit. 

Antoine de Blanchefort , dit de Créqui y devint hé^ 
ritier du Cardinal de Créqui , à condition cm lui & fa 
çoilérité porteroient le nom & les armes oe Créqui. Il 
epoufa Cnriftine d' A^uerre : dont Charles , qui fuit ; 
Chriftine d'Aguerre epoufa en féconde noces rran<çois« 
Louis d'Agout » Comte de Sault , dont eUe eut* Louis Se 
iPtulippe , morts fans poflérité > Louis d'Agout donna 
£ts biens à fa mère , & elle les donna à Charles de Créqui ^ 
fon fils. 

Charles de Créa|}^ , Seigneur de Canaples , Prince 
de Poix , Duc de Lesdiguière ^ Pair &c Maréchal de 
France^ Comte de Sault, Chevalier des Ordres du Roi, 
fut tue d'un coup de canon à Brème, afllégé par les £j^ 
pagnols en 1638. Il avoir époufé en 1 59^ , i""* Madeleine 
de Bonne , fille de François , Duc de Lesdiguière , Conr 
nétable de France , & de Claudine deBérenger , x*". Fran- 
çoife , fœur de fa première femme : il eut de fon premier 
mariage François^ oui fuit*» Françoife > mariée en 1609 à 
Maximilien II de oéthune , morte en 1657-, Madeleine 

gui epoufa en 1^17 Nicolas de Neuville , Maréchal» 
>uc de Villeroi> 8c Charles II de Créqui, dont il fera 
parlé ci-après. 

François de Créqui , dit de Bonne , Duc de Lesdi- 
guière* &c. Chevalier dics Ordres du Roi y fiit fubfticué au 
nom & aux armes de Bonne -, il mourut en 1677. Il 
avoit époufé i°» Catherine de Bonne , fa tante > fans 
enfansî i**. en 1631 Anne de la Madeleine , Marquife de 
Ragni , fille unique de Léonor & de Hipp^àite de Gcindi » 
dont il eut François-Emmanuel qui fuit : 

François-Emmanuel , Duc de Lesdiguière, époulà 
Paule-Margjuerite-Françoife de Gondi , dont Jean-François 
Paul > qui fuit. 

Jean-François-Paul, Duc de Lesdiguière, né en 
1678 , epoufa en 1686 , Louifc- Bernardine de Durfort^ 
fille de Jacques-Henri , Duc de Durcis y }\ mourut a 
Modène > ûtns aifans ^ eu 170} ^ âgé dé 24 ans« Al-^ 

Bi4 



11 ARC ARC 

Îhonfede Créqui , Comte dç Canaplcs, lui fuccéda au 
)uché de Lesdiguière , il mourut en 171 1 , âgé de 85 
aiis , fans poltérité de Gabrielle-Vi6toire de Roche- 
chotiart, qu'il avoit époufée en 17®!. 

Charles II de Créqui de Canaples > fils de Charles 
J,' Seigneur de Canaples , Prince de Poix , Duc de Les- 
diguière.,. &c. & de Madeleine deBonne,mouruten 16^0, 
d'une Meffure qu'il kvoit reçue au fiége de Chambery, 
n avoit cpoufé, en 1620, Anne de Koiire, morte en 
en 168(5 , dont, il eut Charles III cjui fuît ; François , 
mort jeunes Alphônfe , Comte de Canaples , qui devint 
Duc de Lesdiguière , dont il eft parlé ci^-deiTus > ôç Fran- 
çois qui fi;ivra. 

Charles III de Créqui , Duc de Créqui , Pair dç 
France , Prince de Poix , ChevaUer des Ordres du Roi , 
mort en 1687. Il avoit cpoufé Armande deSt-Gdais, 
fille du Seigneur de Lanfac y Marquis de Balon , morte 
en 1709 , dont Madeleine qui fuit. 

Madeleine de Créqui', morte en 1707 , avoit cpoufé , 
en 1675 9 Charles - Belgique - HoUand de la Trémoillc ^ 
Prince de Tarente & de Talmont , Duc de Thouars : 
dont Charlcs-Louis-Bretagne , aïeul de M. le Duc de la 
Trémoille > Comte de Laval. Voyez Tarticle Lnval. , 

Fraî^çois, Sire de Créqui, Marquis de Marines , 
Maréchal de France , quatrième fils de Charles II , mou* 
rut en 1 687. Il avoit époufé Catherine de Rougé , fiUc 
de Jacques , Seigneur du Pleflis - Bellière , & de Sufannc 
de Brac: dont François-Jofcph qui fuit \ Se Nicolas-Char- 
les , mort fans alliance en 1096. 

François-Joseph , Marquis deCréqui , tuc au combat 
de Luzara en Italie, en 1702, avoit époufé , en 1683 , Anne- 
Charlotte d'Aumont, dont il eut trois filles mortes jeunes. 

DiBionnaire dt Moreri , éditions de 1687 & ^759' 

En Tan 1^30. Gui de Laval , Evcque du Mans , pré- 
fenta requête au Pape Jean XXII , pour lui demander 
qu'il lui fût permis d'annexer à la manfe de TE- 
vêché , les Egliies Mroiffiales de TArchamp , Segrie & 
St-Pierre - des • Landes i ce Pape la lui accorda, 8c lui en 
fit expédier les Bulles , Fonzieme jour de Juin, la qua- 
trième année de fon Pontificat, Courvaifier^ p.KéS. 

Le fol de la Paroiffe de TArchamp produit au feigne « 
de l'avoine & du carabin. 

Il y a des landes & des prairies, 

ARÇONNAI , Bourg & Paroiffe de l'Arçhidiaconc 



A R Ç . A R D' îj 

de Sonnois , dans le Doyenné de Linières , Elcdîon du 
Mans , au N. par O, du Mans , dont il cft éloigné de 
dix lieues. Pour s'y rendre , il faut aller àChérifai • 1- ♦; 
Piacc ,1. 1 r j Beaumont , 1. i -, St-Marceau , 1. i ^ -, la 
Bazoge , 1. 2 » le Mans ,L 1 i. • 

Il y a d'Arçonnai à Alençon , M. 1. J", Frenay , M. h 3 ; 
Bcaunaont , M 3 1. 4^ ^ ^ René , M. L 5 t > la Pofté-dcs- 
Nids , M. I. ) I -, Chai^fleur , L î > St-Rigomer-dcs- 
Bois , 1. 1 *, Lignicrc-la-CarelIc, 1. if ^ le Chevaiii , L ij 
Hellou^ 1. 1 i > Berus, 1. {\ St-Gcrmain-de-Corbie , 1. ^j 
St-Paterne , 1. î. 

La Parome eft arrofée à TEfl par un roifleau y 8c i 
rOucftpar un autre. 

La Cure eftimée 1000 liv. cft à h préfcntatîon de 
TAbbé de Tiron. Il y a XfO CcMnmunians. 

Le fol produit du froment , de forge Se du feigle. . 

Il y a des bois^ , des landes &: des prairies. 

La Seigneurie de ParôilTe appartient à M. Polmier de 
Bouillon. 

Lïvêque Jean de Tanlai , partit du Mans en 1270 , 
qui ctoit la première année de fon PontiHcat , pour aller 
confacrer TEglife d'Arçonnai ; fcs cnncrais , à la tcte def- 
quels croient Aniaulry de Juillé , Jean de Mondamer, Sei- 
gneur de Sept-Forges , & Jourdan de Bcjiupreaux , Sei- 
rcur de Foi^eroles , Tayant fu, ils fe cachèrent dan$ 
vallée de Garenzières > &r dans un bois qui étoit en- 
tre Champfleur & Chérifai , pour fe faifir de lui au jpaf* 
fage. L'Evcquecn ayant été averti par Robert desDuiages 
& Guillaume de Maleoiouchc , les Vaffaux , prit le che- 
min de k Forêt de Perfêignc , ^u'il travcrfa -, & s'en re- 
tourna au Mans , où à fon arrivée , il lança fcs excoiTunu- 
nications contre eux. Courvaîjîer' , p, J36. 

ARDANGE , Bourg 8c Paroiffe de r Archidiacone de 
Paffais , dans le Doyenné de Javron , Eleftion du Mans , 
au N. N. O. par O. de la Ville du Mans , dont ilefl éloi- 
gné de douze lieues trois quarts. Pour s'y rcndi*ê , î? 
faut aller à St-Thomas-de-Courcericrs ,1. i\ ; St-Picrrc 
dc-la-Cour , 1. 1 1 > Cures ,1. 4^5 Lavardin ,1; i i", Mans, 
1. j. 

Il y ad'Ardange à Mayenne , M. 1, j ^; LaiTai , M. 1. 
2 J-, Bais . M.l. 2 ; Villaine - la - Juhée , M. h 2 •, Madré , 
M. 1. 3 i', Champgénéteux ,1. i -, Courcité , 1. 2 f ; Lou- 
foiigèrc , L I i le nam , 1, i i^ le Ribai , 1. 1 f > le Horp.^^ 

1. il. 

B4v 



14 A R D A R D 

La Cure eftimée looo lir. eft à la prcfentation de 
i'Abbé de la Coulcure. Il y a 530 Communians. 

Ardange efl fîtué fur un petit courant d'eau , & ar- 
rofé, à r£ft, par un peàt ruiileau qui forme trois 
étangs. 

Il y a dans la Paroifle des pacages , des bois & des 
landes. 

Le fol produit du feigle , de Tavoine Se du carabin. 
On y cultive des arbres fruitiers. 

La Seigneurie de Paroifle , appartient , par engage- 
ment du Roi , à M. le Duc de rraflin. yoyei fa généo' 
hguh l'artiçU Ste Suzanne, 

ARDENAI , Bourg & Paroifle de T Archidlaconé de 
Montfort , dans le Doyenné de Montfort y Eledtion du 
Mans y à l'E. S. £. du Mans > dont il eft éloigné de trois 
lieues trois quarts. Pour s'y rendre > il faut ^er à Chan- 
gé ^ 1. 1-, Pontlieue, L i 5 j Mans , 1. 7. 

D y a d'Ardcnai à Montfort , M. 1. 1 \\ Torigné , M; 
I. 2 y Dolon , M. 1. 2 ^ ; Connerré , M. 1. 2 -, Bouloire , 
M. L i\ Surfont, Lj -, NuiUé - le - Jalais , 1. i \\ leBreil, 
1. 1 \ Soulitré , 1. ? > St-Dénis-du-Tertre , 1. r > St-Mars-Ia- 
Brièrc,l. i\ (Jhalles, L i IsVolnay, 1. i i\ St-Mars-de- 
Loquenay , 1. 1 ?. 

La Cure eftimée coo liv. eft à la préfentation du 
Seigneur Evcque du Mansv il y a 170 Communians. 

L'étendue delà Paroifle eft d'environ une lieue du Nord 
au Sud , & d'environ demi-lieue de l'Eft à l'Oueft. Elle 
eft arrofée du Nord à TOueft par le,ruifleau de la Mérife» 
& de rOueft au Sud , par celui de la Souriflc. Le ruif- 
feau de la Mérife pafle par le Bourg & fe décharge dans 
ceux de la Sourifle & du Narais , qui nourriflcnt de la 
truite & des écrevifles. U y avoir autrefois plufieurs mou- 
lins fur ces ruifleaux, il n'y en a plus que deux qui 
dépendent de la Seigneurie. 

il y a dans la Paroifle fept Métairies Se huit Bor- 
daees. 

Le fol eft varié : on y trouve de la Marne blanche 
& dure > fur les hauteurs , il produit du froment \ dans 
la plaine , il produit du feigle & du carabin > il y a des 
prairies fur les ruifleauz; plus des deux tiers de la Pa* 
roifle font en landes ^ on y nourrit des troupc-îux de 
brebis dont la laine eft très-fine. Le gibier eft de bonne 

âualltéj la perdrix grife y eft plus commune que h rouge i 
y a du lièvre Se du lapiiî. La Seigneurie de Parciflfe 



A R D A R D xj 

cfi annexée au Château d'Ardoiai^ rebâti à la moderne 

depuis trente ôc quelques années , fur les fondemens de 

Tancien. Ce Château efl entouré de beaux fofTés fecs; 

il eft accompagné d'un grand & beau Jardin « clos de 

murs 9 & d un taillis d'environ cent-cinquante arpens. 

. Le Fief d' Ardenai s'étend dans les ParoiiTes de Sou* 

litre > dont il donne la Seigneurie; de St -Denis -du- 

JTertre ,, dont il eft Suzerain ; de St-Mars-la-Brière , de 

Surf and j»de Bouloire , de Torigné , du Breil , du Pont- 

de-Géncs , de Connerré & de Lombron , & a haute- 

Juflice : la principale partie de ce Fief reporte à Monc* 

fort , & le refte à St-Aignan. 

La Terre d'Ardenai a donné fon nom à une Famille 

aui vivoitdans le quinzième fièçle > elle pafla , en 1581, 
ans la Famille de Guyot, par le mariage de Charles 
de Guyot, avecRolapde d'Ardenai > & en 1587 , en 
celle ae Lcnfernat, par le mariage de Jacques de Len- 
femat avec N.. .^de Guyot. En 1654 , les de Lenfernat 
vendirent cette Terre à oufanne de Voifins , veuve de 
Louis le Vaflcur, &mère de Louis-Gafpard ieVafTeur 
qui fuit. 

Louis-Gaspard le Vaficur , Chevalier, époufa Ama- 
rante Ouyer de Meyrop , dont un garçon ; Amarante , 
morte Religieufe ^ éc Élifabeth qui luit. 

Elisabeth kVafleur , époufa Francôis-Auguct de S^ 
rnonville. Commandeur des Ordres de Mont-Carmol 
ôc de St Lazare : dont Charles-François , qui fuit. 

Charles-François Huguet de Sémonville, Confèiller 
d'honneur au Parlement de Paris , n'a point pris d'al- 
liance. En 1^67 il vendit la Terre d'Ardenai à m. Jean- 
Baptifte-Jacqucs-le-Prince , Confèiller , Secrétaire dtt 
Roi , & à udxùe Marie Dcfpc^es fon époufc. 

Les anciens Seigneur d'Ardenai faifoient profefllon de 
la Religion prétendue vtéformée s ils avoient un Temple 
bâti proche l'Eglife. Le 21 Mars 1665 , la Chambre de 
TEdit défendit ^x Habitans Proteftans de faire leurs 
exercicespendant la célébration dii Service divin dans 
l'Eglife Catholique , dont ils troubloient les cérémo- 
nies par le bruit de leurs chants ', elle leur défendit aufli 
de faire les enterremens en plein midi , mais feulement 
le matin & vers le foir , ôc de travailler publiquement 
les jours de* Fèces , & d'aller ?.u Cabaret pendant le 
Service divin , le tout fous peine de f 00 livres d'asncndie. 
Le 14 Août de la même année, la même Chambre 
rendit un Arrêt iur les concluions du Procureur * G&- 



%6 A R G A R <; 

ncial^ qui condamne la Dame de Voîfins, veuve le 
Vaffcur , de faire démolir . à fcs frais , le Temple d'Ar- 
denai , julqu'à la voûte cjuiavoitfervî à mettre les corps 
des Seigneurs d'Ardenai , de leurs femmes & de leurs 
enfans décèdes. Le même Arrêt permet à ladite Daine 
de^Voifins de conferver environ trois toifes dans rem- 
placement dudit. Temple , fermées de murailles de qua- 
tre pieds de"' hauteur , pour fervir de Cimetière à ceux 
de ladite Religion , avec défenfe de s'en fervîr à d'autres 
u&gesj il permet aufli à ladite Dame , & à fa Famille , 
Texercice de la Religion prétendue réformée dans fon 
Château d'Ardenai -9 ce qui eut lieu jufqu'à la mort de 
Louis-GaXhard le Vaffetir,en ï6Si. 

M. le Prince^ Seigneur aâuel d'Ardenat> m'a fourni 
on Mémoire. 

ARGENTRÉ , gros Bourg & Paroiffe de T Archidia- 
Goné de Sablé , au de-là de JLouette, Eledion de Laval» 
â rO. S. O. par O. du Mans , dont il eft éloigné de 
treize lieues un <jttart. Pour s'y rendre , il faut aller à 
l'Etang delà Ramee , L i ^ > Longue > 1. 7 i » Brains , L i; 
Coukns 9 L T ^ Fay > L i ^ ; Mans >L i {. 
, n y a d'Argentré à Monfeturs , M* L 1 \ Evron , M. L 
*> Ste^Suianne ^ M. I. 4 ^ v Laval >M J. 1 y Mellay > ML 

4 'y la Chapelle Rainfon , L i > St4Deneré > L i ; la 
Caapelk Antenaife , L i > Louvemé » L i' ; ; Bonchamp, 
L 7 > Louvigné , L i sSoiigé ,11^. 

La Cure qui eft un Prieuré régulier de l'Ordre des 
Chanoines Régttliers , cftimée 2^00 liv. eft à la préfen- 
tation de rAlS>é de Touflaint d'Angers. Il y a 1400 
Communians. 

n y a à Argentrc trois Chapelles, i**. celle de Mar- 
tigné y eftimée 200 liv. » à la orefentation des héritiers du 
Fondateur *, i"". celle de St-Pierre , eftimée 255 livres , 
à la préfentation du Seigneur Evêqqe du Mans -, 3''. celle 
de la Terrafferie . eftimée ;j liv., àla préfentation de 
N,... le Bec « iiiu d'un RoufTeau. 

La Paroifle eft arrdfée au Nord par le ruiffeau de Froide- 
Fontaine , à TEft par la rivière ae Jouanne , à l'Ouell 
par le ruifleau Barbé , & au Sud par un petit courant 
d'eau. 

Le fol produit peu de froment, du (eigte, de l'avoine 
8c du carabin. U y a des prairies & des landes. 

La Seigneurie de Paroifle , appartient à M. de Berce « 
«^enoeurauc à LavaL 



i 



A R N A R 17 

Courvaifio: rapporte , fur la foi d'un manufcrit , que 
St Thuribc , fccond Evêquc du Mans , confacra FEglifc 
d'Argcntrc ( de Argentorato ) , & la rendit fujctte à 
TEglife du Mans , ooligcant le Supérieur de payer tous 
les ans trois livres de cire , quatre pintes d huile > & 
la quatrième partie des bleds & des vins qu'il recueille- 
roit y pour la nourriture des Prêtres Se des Pauvres. 

CourvaiJUr , pag, 79. 

ARNOUL ( St ) , Bourg &Paroiffe de TArchidiaconé 
du Château du Loir , dans le Doyenne de Troo , Elec- 
tion du Château du Loir , au S. £. par S. de la Villç 
du Mans , dont , Il eft éloigné de quatorze lieues un 

Ïuart. Pour s'y rendre » il faut aller à Artins , L 3 > la 
IhapeUe-Gaujgain , 1. i !> St-Georges-de-Lacouc , 1. ij 
Parignc - TEvcque , 1» 4 i > Pontlicue , 1. 1 f i Mans , L i* 
11 y a de St - Arnoul à Montoire ^ M. L 1 i i Lavar- 
din , M. 1. 1 :| -, Vendofme , M. L j i', Beffé , M. 1. 4 r î 
la Chartre, M. Le ^j Ambloi, 1. i ii Sanières^L i} 
St-Odftrille, L i Ji St-Pierre-du-Bois , L lii le Blé- 
fois , L i. 

La Cure eftîmée 500 liv. 3 eft à la préfcntation de 
l'Abbé de Sç - Georges - du - Bois. Il y a 240 Com- 
munians. 

Uj z une Chapelle dite de la Madeleine, çrès le 
Frefne » eftimée 75 liv. , à la préfentation de TAbbe de S> 
Georges - du - Bois. 

St-Amoul eft finie fur tui ruiiTeau qui coule du Sud** 
EftauNord-Eft. 

Le fol produit du froment , du feigle , de Fa- 
voine Se du carabin. U y a des prés , des bois & 
des landes. 

La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. de 
Marizy. 

ARQUENAI , Bourg & Paroiffc de l' Archidiaconé 
de Sablé , dans le Doyenné de Sablé , en de-çà de Louetre , 
Eleâion de Laval , à TO. par S. du Mans , dont il eft 
éloigné de douze lieues un quart. Pour s'y rendre il 
faut ^er à Sauge, L i^-, Mareil en Champagne, L 4-, 
Graniies, 1. i i; Rouillôn, L } ; Mans , 1. i. 

Il y a d'Arquenai à Laval, M. L j f; à Grez -cn- 
Bouèrc , M. 1. 2 i j à Chemeré-le-Roi , M. L 2 ^ à la Ba- 
ïoge de Chçmeré > L i > Bafougers > L ^ > Parenay , L 



x8 A R Q A R Q 

il'f Entrâmes > I.2 -, Maifon-Celle , L i r> le Bignoh , 

h I. St-Dcnis-du-Mûnc , 1. 1. 

La Cure eftimée 700 liv. eft à la préfentation de TAbbé 
de Marmoucier j il y a 700 Communians. ' 

Uy a k Arquenai la Chapelle de la Charbonnière ^ 
eftimée 70 liv, y celle de Marboué-la-Bruère, eftimcc 
80 liv; y & celle de Vaugaucier pu Vauberger , eftimée 
4; liv. ^ 

L'Evêque Martin Berruycr , qui fiégea au .Mans depuis 
1449 à 1464, conféra à Jean Echart ou Echivart, ou, 
fdon le manufcrit de Coulaincs , Efqucvart , une pré- 
bende dans fon Eglifej il fut enfuitc pourvu d'une r re- 
voté en FEglife de S. Martin de Tours. Il étoit né à Ar- 
Siienai , fils dtin Médecin, & frère de Michel Echivart, 
u confeii & du minifl:ère duquel TEvêque fe fervoit en 




d*un Hôpital dans le Bourg d'Aroucnai , pour loger les 
Pèlerins qui venoient vifirer la CnapcUe de S. SuJpicc , 
bâtie dans le Cimetière j il donna radminiflration de cet 
Hôpital à Jean Echart , fon neveu ^ & à tous les aînés de 
ÛL Famille « les obligeant à Une étroite réfidence. Mais les 
pèlerinages ayant ceffé , & l'Aumônier ( c'eft ainfi aue fe 
nonunoit le Chapelain ) jouiflant lui feuf de tous les/>iens 
de cet Hôpital, le Curé d*Arquenai & le Procureur de la 
Fabrique , qui étoient devenus les préfentatcurs de cette 
adrainiftration par l'extiiidtion de la Famille Echart , don-^ 
nèrent , en 1682 , du confentemeiit des habirans , les biens' 
de cette fondation ^ l'Hôpital de S, Louis de Laval , 
u'on failbît bâtir alors , pour élever & faire apprendre 
es métiers aux pauvres enfans , & fe retinrent le droit 
d'en nommer un, & les fondations de la Chapelle. Cour- 

unifier ^ page 759. Cenomania. 

Le fol produit du froment , du méteil , du feigte , p^eu 
d'orge, peu d'avoine & peu de carabin-, on y cultive 
beaucoup d'arbres fruitiers , dont le cidre eft trèsr-bon j 
il y a dans la Paroifte le bois Bergant , contenant en- 
viron trois cens arpens , dont on tire de beaux chênes 
pour la marine : ce bois fe nommoit autrefois la Forêt 
de Guillery. On cultive du lin avec affez de fuccèi* 

Il n'y a dans la Paroifte qu'un courant d'eau qui sèche 
rous les étés. On a remarqué que quand l'eau coule par 
deflbus une planche , qu'on appelle le Pont de la Grange , 
& ce avant Noël, Tannée n'eft pas ferûk> & que lorf- 



3: 



A R Q ART M 

€U'^Ile nV coule point, elkeft abondante : la raifon en eft 
i€nfible> le pays eft très-plat^ lorfqu'il arrive de grandes 
pluies avant Noël , Teau croupit dans les champs ôc fait 
pourrir le blé. 

Il y a dans la Paroiile 45 métairies , 71 cloferies & 
beaucoup de maifons. 

La Seigneurie de Paroifle efl annexée au Château de 
Champâeuri , qui appartient à M. de Farci , Seigneur de 
Pontfarciren 1660 la Seimeurie d'Arquenai aopartenoit 
à Philippe de Bouille , Comte de Créance. Mémoire de 
Madarm de la Çkaux. Le Château de Champfleuri , éloiené 
de demi-lieue du Bourg , eft bien bâti ic décoré de belles 
avenues « de promena<ks en charmilles &c de fofles , il y 
a une Chapelle fondée. 

^11 y a deux autres Terres dans la Pàroiffe , celle de Lai>- 
biiûète & celle de la Vaugottière*, il y a une ChapeUc 
fondée dans cette dernière. U y avoir autrefois deux autres 
Terre bâties, appartenantes à M. de Farci, l'une nommée 
Montavalon, mquelle a été démolie depuis trente ans; 
Tautre la Grande Motte , dont il ne rcfte aucun veftigc 
que les fofles : ce Château fut rafé en 14} 3 , aufli bien que 
celui de Mailai , par le Comte d'Arondcl, Anglois. îij 
a encore des foaifications de ce semps-là en quatre di^- 
férens endroits de la Pàroiffe. 

On lit dans la Satire Ménippée qu'autrefois le Bourg 
d' Arquepai étoit confîdérable : mais que dans le temps de 
la Ligue , le Régiment de Commeronde , compofé de iepc 
à huit cents hommes « après avoir courru oc pillé tout 
r Anjou & le Comté de Laval , fe logea fur k lin du mois 
d'Avril dans le Bourg d'Arauenai, appartenant à M. de 
Rambouillet*, qu'il pilla rEgUfe , y fît un meurtre Se une 
infinité d'autres facdléges abominables > qu'il empona 
les chapes , les bannières & les Reliquaires qu'il vendit 
aux Religieux d'Evron, & les calices , burettes ôc la croix 
d'argent à ceux de Veige: ce qui fut caufe que le Service 
Divin fut interrompu pendant quelque temps. Depuis ce 
temps , l'Eglife a été bien réparée; en forte qu'elle eft au- 
jourd'hui une des mieux décorée du canton. 

Les lièvres , lapins & perdrix , tant rouges que grifes , 
font très-communs dans la Pàroiffe d'Arquenai , dans 
laquelle paffe le chemi|i Royal de Laval à Tours ^ en- 
trejîris en 1759. 
. M. Guérif , Curé , m'a fourni un Mémoire. 

ARTINS , Bourg & J^^oiffe des quarante Cures du 



8 



ART. A S N 

hapitre de TEglife du Mans , fitué dans TArchidiaconé 
du Châtcau-du-Loir , dans le Doyenné de Troo , Eleo 
cionduChâteauKlu-Loir, au S. É. par S. de la ville du 
Mans y dont il eft éloigné de onze lieues un quart. Pour 
s'y rendre , il faut aller à k Chapelle Gaugain ^ L i 7 » 
$• Georgcs-de-Lacouc , 1. ij Parigné-rEvcquc, 1. 4 Ji 
Pontlieuc , 1. 2 t > Mans, L-;. 

, Il y a d'Artins à Montoire , M. 1. 1 1; Lavardin, M, 
L i^y BciTé, M. 1. 2; S. Calais « M.l. 3 i> S. Jacques- 
dcs-Guércts , 1. i , Troo , 1. 1 j Sougé, 1. r > Poncé , 1. i r » 
Couture , 1. x 9 les EfTans > 1. 1 > les Hayes > L i *, l^mai , 
l i 

La Cure eftimée 800 liv. eft à la préfentation du Cha« 
pitre de TEglife du Mans. Il y a 300 Communians. 

Le fol produit du froment, du feiglej de l'orge & de 
l'avoine > il y a des viencs. Artins eft fîtué fur h rivière 
du Loir , qui eft bordée de bonnes prairies. 

Courvaifier, p. 62 , & Bondonnet , p. 71 , rapportent 
Gue S. Julien , premier Evêque du Mans , detruifit à 
Artins , par le figne de la croix , un Temple dédié à Ju- 
piter , brifa l'idole & chaiTa un effroyable drajgon , à qui 
ce Temple fervoit de repaire > que ce Saint délivra Icspri- 
ibnniers & reflufcita deux morts en préfence d'Anaitafc 
& de Jouiriien , deux puiflans Seigneurs du pays. Dom 
Denis Briant , dans ion Cenomania j regaroe ces traits 
d'biftoire comme inventés à plaifir. 

ASNIÈRES , Bourg Se ParoilTç des quarante Cures de 
FEglife du Mans , dans l'Archidiaconé de Sable , Doyenné 
de Brulon , Eleélion de la Flèche , à TO. S. O. par S. du 
Mans , dont il eft éloigné de fept lieues trois quarts. 
Pour s'y rendre , il faut aller à Pilmi , L 2 î i Chemlrc-le- 
Gaudin -, 1. 1 i) Grand S. Georges, 1. 2 5 5 Mans ,1. 1 1. 

Il y a d'Afnièrcs à Sablé , M. L 2 ; Ballée', M. L j-, 
Poillé , M. L I *, Brulon , M. 1. 1 ^ ^ Grez en Bouère , M* L 
4 f> Avoife, 1. -îi Tafle, 1. i i\ Fontenai» L f-, Juignc- 
Verdelle ,1. i *, Auvers-le-Hamon , 1. u 
• La Cure eftimée jjo liv. eft à la préfentation du Cha- 
picfe de l'Eglife du Mans. ILy a 450 Communians. 

Il y a à Afnières deux Chapelles fondées , celle de 
rOnglée , eftimée 30 liv. à la préfeq^ôon du Seigneur 
du lieu y 8c celle de la Pcrrinière eftimée 5 liv. 

Le Biourg d' Afnières eft fitué fur la rivière de Végre ^ 
qui coupe la Paroiflc du Nord au Sudi cette rivière nour- 
rit d'exccUeot poiflbn^ carpes^ bi:flc^ts, perches > brc« 



A s N A S S it 

mcsy &c. elle eft bordée de bonnes prairies , 8c fait toumtft 
plulieurs moalins qui appartiennent au Seigneur. 

Le fol eft de deux natures , l'une bonne & l'autre très- 
médiocre > dans la bonne on y recueille du froment » dii^ 
méteil& de l'orge ^ la médiocre produit dtt feigle, de 
l'avoine & du carabin. 

Il y a beaucoup de landes dans une partie de la Pa- 
roiffe y on les enfemence tous les vingt ans > & le Seieneur^ 
qui en eft propriétaire 3 lève le champart^ qui cil la fepi 
tièmc gerbe. 

La Seigneurie de Paroijffe eft annexée à la Prévôté Ré- 
gale du Chapitre de l'Edife du Mans. 
. il y a dans la ParoifTe^ u Terre dt Moulinvieu» afTez bien 
bàtiç^ & augmentée depuis peu, par MM. Defpeaux, ou 
de Sépeaux 5 qui en font Seigneurs. La Maifon oe Sépeaux 
eft très-ancienne» & alliée a celle de France, par le ma^ 
riage de JNl • • • de Montefpedon, confine germaine du 
fameux Maréchal François de Sépeaux, avec François de 
Bourbon, Prince de la Roche-fur-Yon. Ce Maréchal étoit 
delà allié à cène Royale Maifon, par le marine de & 
iiiece, héritière d'Etouteville , avec François de Bourbon , 
Comte de S. Paul. Il y a plufieurs brancnes de cette Mai- 
fon y la principale eft celle du Marquis de Beaupréau , quij 
reconnoit pour parens Meflleurs de Sépeaux, ou DeiVi 
peaux , Seigneurs de la Terre de Moulinvicu. 

Il y a aum dans le Bourg d'Afnières une grande Maifon 
avec un Fief, dite la Cour d'Afnières , qui appartient à 
la Famille Dandimé. Voyez yi Généalogie,^ t article Noy en* 

L'Lvêque Geofirolde Laval . qui fiégea au Mans depuisr 
1131 jufqii'à 1334 > compofa à 1 amiable un différend fur- 
venu entre les Chanoines de fon Eglife , & Lifiard , Sei- 
gneur de Poillé , pour la féodalité d'une métairie dépen- 
dante d'Afnières i le procès fe devoit terminer par un 
duel , fi GeofFroi n'eût obligé les Parties contcflantes de 
remettre leur querelle à la décifion des Arbitres. Cour^ 

vaifier,pagej^6. 

Environ lan 11 40, Damafe , Seigneur d'Afnières, 
éprouva une punition terrible de la part de Dieu, pour 
avoir méprifé les avis de Hugues de 3. Calais , Evêque dtt 

Mans. Voyez cette Hiftoire à i'articie Athenai* 

ASSÉ-LE-BÉRENGER , petit Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de Laval, dans le Doyciiné d*Euron , Elec- 
tion du Mans , au N. O. par O. du Mans , dont il eft 
éloigné de huit lieues crois quans , ( le Mémoire fourni 



& 



p. A s s A S S 

po: M. le Oiré niaiipc £z fieacs )• Poiir s Y icndxr 9 9 

n V a d'Affc à Enron, , M. 1. i ^ , à Manfcurs , M. L 
\^\ a Sainte-Suzanne, M. L i i\ k Sillé-k-GuiUanmc , 
^ L^3^ à S. Gcorœs-^k-Foulrortc, L f ^ à Voûtrc, 1. -; 
i Châtre, L i -, à baintc Jamc-k-Roberr, L i J; à S. Mar- 
tin dcConncc, L 2^ à S. Pierre de la Court, L ajà Vi- 
marcé, 1. i i. 

La Cure eftimée 700 liv. cft une des gnarante dn Cha- 
{acte dn ^ians & à fa préientatian. Il y a 400 Commimians. 
Le Bourg d'Aflc eu finir fur la rivière d'Eure, qui par- 
tage la ParoiiTc du Nord au Sud, àc qui aprjs avoir 
fourni de leau à la Forge de Moncor , à plufimus nioulms, 
à Ué , à papier & à tan, ie jene dans la rivière de Sarce , 
à Sablé. 

H y a dans k Bourg d'Aflc une Tontaine n omm ée de & 
Thuribe, c^ii fournit beaucoup d'eau, & fe jette dans 
la rivière d'Eure, à trente pas de fa fourcc. Void Foriginc 
oue Ton donne à ccttsc Fontaine: S. Thuribe, voyageant 
oansk Bas-Maine , s'arrêta dans un lieu nonsné Axiacum^ 
c'cft aujourd'hui la Paroiffe d'Affc-k-Bcicngcr , où, à la 
mère des Habitans , il fit naître une Fontaine nuracu- 

leuie. Courvaifier , page 77. Bondamtct , page 5^1, Chacun 

peut faire ks réflexions qu'il ju^ra à propos fur cette 
Fontaine miracukufe, qui a fa it^urce à trente pas de la 
lîvière; k manuicdt ^ dont cette HiAoire dk tirée, étant 
£urci de fables. 

L'Eglife d'Aflc cft dédiée à S. Thur&e. Le Chapitre 
de l'Eglife du Mans y envoie tous ks ans, k jour de la 
Fête de ce Saint, qui fc folcnnife le feize -d'Avril, un 
Chanoine pour faire l'Office. Cette Eglife a été confacréc 
par S. Liboire, Evcque du Mans, qui lobligei de fotunir 

Sour k luminaire de la Cathédrale une certaine quantité 
c cire & d'iruik , & unefomme d'argent pour les Gardes 

de l'Eglife. Courvaijicr , page 96. 

Il y a à Affé une Chapclk, dite de la Foucherie , fondée 
psx Jeanne Comillan , à la prcicntation du Seigneur de 
Koué. 

Le fol de laParcriffe n'cft pas de bonne qualité : on re- 
cueille cependant du froment , du méteil fie du carabin 
aux environs du Bourg ; dans tout k refte de la Paroific 
en ne cuhive que du feigk, de l'avoine & du carabin; 
4ans les étés pluvieux ks foins font gâtés par k déborde- 
meot des eaux. Les cbauvres ne font pas de bonne cpst- 



A s s A S S 3i 

Mbc; en cultive peu 4t l!n; k peu de cidre que Fon te* 
cacùk n'eft pas bon. 

' Bya dans la Paroifle beaucoup de bois taillis î (bavoir » 
ceux de la Ftetoe , dépcndans de la Seigneurie^ oc ceux 
de Cmn ^ d'environ cmatrc-vitigts atpens» dépcndans delà 
Scigneude de Sainte Jame-le-Robert. 

L'étendoe de la PaiDilTe cil d'environ trois quarts de 
Ëeue autour du cfocher j il y a dans cette étendue trois* 
moulins à blé, dont deut fiir la rivièie d'Eme & un fur 
k mJfEexiàc Roupetroox; Le gibier de toutes efpcces ydt 
AoeOcnt^ nfids peu conunun , ks fiefs n'étant point 
gardes. D7aquinzcmctairies& trente bordages. 

La Seigneurie de ParoiiTe cft ui^ Chatellenie, apparte- 
ixance au diapitre de TEglife du Mans, qui m gros*' 
Dcdmaoeur cuns la Paioinè , ayec haute, moyenne 8c- 
ba&juftice, exercée par un Bailli, un Procureur-Fifcal 
& un Gicfficr^ & reporte par appd à la Scnécbauflce da 
Maitie.. 

ny aà Aflcla Tcnt deRoupetroux, appartenance au 
Cfaapinc du Mans , & celle de la Cour en AiTé qui appar-- 
tient à la fmâfle de Mondagron. 

n dl porte dans klivreblanc duChairftiede FE^e du 
Mans , me du tenu)S de TEvcc^ue Guillaunie Paj^vant, 
âiviron ràn 1160, Hetbertk Betenger donna au Chapitre 
du ManshTerre d'Aifé, & que cette donation fat con- 
firmée par Henri n. Roi d'An^^erre. Celui qui étoit 
alors Doyen du Chapitre iè nommoit Hardouln. Les. 
aârs de cette concemon & confirmation font dans ce^ 
livre blanc, page 21. Courvaifier reporte ce £ût autre-' 
ment. H dit que Hugues, trente-Zeptième Evcque du 
Mans, autoriia de' fon feing la tranfaâion qui fut faite 
entre les Chanoines de la Cathédrale & Herbot Bérenger, 
touchant la parnrion du revenu d'Affé , k droit de pré- 
voté & ks traites foraines de cette Terre, qu'il avoit 
donnée , quelque temps auparavant , au Chapitre ; cette 
tran&âsoB fixt dœuis confirmée jparrEvéque&uillaanie, 
fon faccefleur à lïvêché , & vénnée par Henri, Roi d'An- 

gietcrtC. Courpaifier^ page ^^^. . 

Feu M. de More, Cture alors d'Ailé, m'a fourni un 
Mémoire. 

ASSÉ-LEr-BOISNE , Bourg & Paroiffe de l'ArcM- 

Aaconc dr Sonnois , dans k Doyenné de Frefhai , Ekc- 

tkm du Mans , au N. par O. du Mans, dont il eft âoigné 

dchnttlkues & demie. Pooi: s'y rendre, il faut aller à 

Tome L C 



u A s s A Ç $ 

S-lôîtroa, L li Sainte Sabine > L.i i> S. Saruniin, hiiy 
Mans L I ^, t * 

' Il y a d'AÈè à la Pofté-des-Nids , M. 1. i i -, Frefnai , M.' 
1. r; Baiumont, M. 1. j îi Sillé, M. 1. j f> Gefvres, M. 




bonnel, 1. 1 j S. Léonard-dçs-Bois , 1. i. 

La Cure eflimée 8oo liv. efl à la préfentacion de TAbbé 
^ S. Vincent. 11 y a looo Communiails. 

n y a un Prieuré Régulier eftimc izoo liw ^ la préfen- 
tation de l'Abbé de S. Vincent. 

Il y a à Affé cinq Chamelles fondées : ceÏÏc de S. Chrif- 
tbphc, cftiniée 40 liv#a la préfcntation du Seigneur >, 
celle de Sainte Anne , ou Notre-Dame , eftimée ij liv. à 
la préfentation du Seigneur ; celle de Sainte Barbe , ef- 
mec j liv. y celle de Sainte Catherine, eftimée 10 liv. 

Il V a àuffi les Prcftimorîies "Belin , néant , de S* 
Matthieu , eftimée 1 5 liv» > &: de Sainte Marguerite > néant. 
' La Seigneurie de Parôlfle appartient à M. le Comte. 
tTArgouges; en 1710 Jérôme d'Argouges, ChevaUer,. 
Baxon du Pleflis d'Argouges , &c. etoit Maître-des-Re- 
quêtes Honoraire > & Lieutenant Civil du Chatelet j eii 
x66i ou 6z y le Marquis d' Allonges etoit Capitaine des 
Chevaux-Légers Dauphins & Brigadier d'Armée-, en 1 75(5 » 
M. d'Argouges, Comte de Grateau , étoit Lieutenant de 
Rot au Bailliage de Caen-, en 17^ , le 10 de Mai , M. le 
Comte d^Argouges fut fait Maréchal de Camp. État de 

ùi France de 1736. Etat Militaire de 176(1. . 

■ 11 y a Marcné à Aflc-le-Boifne* 

La Paroiffe d'Afle eft arrofee à TEft par un ruîiTeau , qui 
forme deux étangs , à fOueft par un autre, & au Sud par 
la rivière de Sane. 

Le fol produit du froment, dufeigle & du carabin; 
il y a beaucoup de prairies , de bois 8c de landes. 

ASSÉ-LE-RIBOUL, Bourg & Paroiffe de TArchidia- 
eoné de Paffais, dans le Doyenné de Sillé , Elcétion du 
Mans , au N. p. O. du Mans , dont il eft éloigné de 
dnq Keues. Pcrar s'y rciidre , il faut aller à S. Jean d'Affé » 
1. 1 ; la Bazoge, 1. i 4 -, Mans , 1. 1 i. 

Il y a d'Affé à Beaumont. M. L i; Ballon, M. L il» 




tâfcafc, cftiflice 600 Jiv. tS. àîa ptéfcntâtioMi de l'Abbç 
de S. Nicolas cf Artott ; le itiéme préfetitc le Prieaté cftimc 
"foo liy. Il y à 750 Coramunians, 

fir â à Affé H Chabéllè de S. Nicolas PaffâVj éftîfriéé 
tio liv. i k préAntatkni de f Abbé de S. Nieolas d'An- 
g€ré y ^ céHe de Nottt-'Dame de Lotirmeau de Ràdf ay ^ 
citimcc 50 liv. à la préfeDtation du Seigneur de Radray. 

La Paroîffc eft àrrofée à' l'Êft par la rivière de Szftt^ Se 
AU Stidpar le ruifieau d^ Loneève. > 

Le fpl produit du feigle , oe Tavoirie 8c du carabin» 

Lé Sei^ittic de ParoifTe appartient à M. le Comte die 

Teffé.- Yoyei faniciâ Seaumont^e' yîcofnte. 

En r.an 1 158 , Fûfulque Ribolé, Seigneur d'Afle, d*ôù 
ttm: Pàtôi^ a ptîs le nom de Riboul , fe. ctdiû âVcQ 
Gcoffroî rv de Mayenrie", 't)dUr le voyage de k Terre- 
Sainte. Ménage , Hifioire de SalU^pàge 179. 

Ott lie dam un Manufctit , contenant le Catalogue 
d'une partie de k NoblelTe f rançoife cjui brit les armes 
|>olir la conquête de k Terre-Sainte , fous la ccmduite de 
GeofFroi de Bouillon^ qu'il y en avoit troi^ de k MaifoA 
d'Afle* Voici les termes du Manufcrit : 

Aubris-Ribônfe-Mancel portoit Técu parti d'argent &• 
de noir ehdentc Ftirt dâfî5 1 autre. 

Nous bkfonnoiis à préfbnt ces armes : émanché d'ar* 
gcilt & de ikble de huit pièces *, ce font les amies des 
Seigneurs d^Arfé de MontfaucôH , qui font fonis de cette 
MaifoA, comme nous le difons à Tartick Auvers-fous- 
Montfoucon. 

Guilkume de Radray le' porte au lambel de gueule 
M^cet*, cek doit s'etlténdi^ ^û'il portoit de même, aii 
kmbel de gueule , pour fe diftinguer de Tàîné. 

Côffiroix li SéftéîSai d' Achî-le-Boifhe , l'ëcu parti <far- 
lient & de iloît, endenté l'un daiis l'autre à un bâton d^ 
. gueule en befline « befandé d'or Mancel. 

Celt-à-dire, Geoftoî k Sénéchal d'Aflc-le Boifnq , 
portoit emmanché d'areent Se de fable au bàtoh de gueulé 

?eri en bande chargé w befans d'or'^ èc étoit Manceau. 
)ette bmide eft auiii une nurque diflinâive des Cadets. 
Geoffirôi d'Aifé, Evéque du Mans, qui fiégea depuis 
i2(>9 à 1177* étoit de Cette Famille. Courvaîjier » pi^e 589. 

ASTILLÉ , Botfrg & Paroifle de fArchidiacotié de t*- 
♦al , dails le Doyenné de Laval , Eleftion de Laval , à ?(> 
wr S. de k vfllc du Mans, dont il eft éloigné de feize 
Ikmes itiàè quarts. Pour s'y rendre^ il faut aller à M^« 

C ij 



36 A S T A T H 

i^celle, l. i'i Chemer&4e-Roi ^ 1. 5 j; Mareil^ U} i> 
^rannes^ 1. 2 *, Rouillon , 1. 3 9 Mans, L i. 

U V a tfAmUcà Coffé le Vivien, M.L i ;Laval, M. L 
yy Mellai , M» h 5 ', Châreaugoncier , M. L 4', S. Oaen-des- 
Toit$, M. L 4^9 Niiillé4e- Vicoin , L i ^^ Moncigné^L 
i 7-,Courbeville, L i*, Côme, L i i, Qudaine, L i ii 
Entrâmes, 1.1 f. 

La Cure , eftimée 700 liv* eft à la préfentation de TAbbé 
de S. Serge d'Angers -, le même présence le Prieuré , dtixnc 
f$o liv. U y a 900 Communians. 

Il y a deux Chapelles fondées; cdle de k Mache- 
ferrike, efUmée 90 liv. à la préfentation du Seigneur di& 
Cliâteau *, & celle de la Ruchère » eftimée 70 liv. 

La Paroifle eft arrofée à l'Eftpar un ruiiieau , qui forme 
rétang de la Saudraye, & à rOueil par un autre » qui 
forme celui des Aunais. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin. 

Il y a des prairies & des landes. 
' La Seigneurie de ParoiiTe appartient^ par indivis ^ à la 
Maifon de Préaux. 

ATHEN AY , petit Bourg & Paroiffe de 1* Archidîaconc 
de Sablé, dans le Doyenné de Vallon , EleéBon du Mans, 
au S. O. par O. du Mans , dont il eft éloigné de quatre 
lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à S. Léonard ,1. iz\ 
Grand S. Georges, L i -, Petit S. Georges j L i ; Mans, 
L4. 

Il y a d'Athenay à Vallon , M. 1. 1 •, Loué, M. 1. 1 îi la 
Suze, M. L I i\ BruUon, M. 1. 3 ^^ Louplande, \\ Placé, 
1. i\ Souligné, L V> Crannes, L i> Maigné, L i^ Che- 
miré-le-Gaudin , 1. \. 

La Cure, eilimée 600 liv. eft alternativement à la pré- 
fentation du Seigneur Evêque du Mans , & du Chapitre 
de TEglifc d'Angers. U y a 210 Communians. 

Il y a la Chapelle de la Grouflinière , eftimée 80 liv, à 
la préfentation du Chapitre de l'Eglife d'Angers. 

Athena^ n'étoit ayant Tannée ia|^9 , qu'une Succurfale 
de la Pwroiffe de Chemiré-lc-Gauain , dont le Prêtre dct 
fcrvant étoit amovible , & Vicaire du Curé de Chemiré , 
qui proioit po/Teffiûn de l'Eglife d'Athenay ^ comme de 
celle de Chemiré. U y a eu de temps immémorial dans 
rEdife & Paroiife d'Athenay, un Tabernacle, où repofoit 
le S. Sacrement , des Fonts batifmaux, des Redftres de 
Baptêmes , Mariages ic Sépultures , unt Cimetière , une 
Fabrique^ dont j'ai vu un titre de la fin du quatorzièine 



A T H ^ A T tf -jr 

fièçle^ concernant la propriété de deux quartiers de vignes 
finies dans le clos du Coudrai ^ de la Paroiffe de Chemiré y 
ladite Fabrique pofsède àufll le droit de percevoir les 
grofles dixmes dans un canton de la Paroifle , fur une mé- 
tairie, dite du Troncbai, appartenante, avec un petit 
Fief, à M; Pôullard, àcaufe de la Dame de Montlouis^ 
fon époufe « qui la tient de la Dame Séru , femme de M., 
de Mbndouis > il y a àuili toujours eu dans la ParoiiTe i^ 
Rôle particulier pour rimpofitioîi des Deniers Royaux. 

Monfdgneur de Grimaldi , des Princes de Monaco, 
^pnt été pourvu de TEvêché du Mans après la mort de M* 
Charles-Louis de Frouky , arrivée le ;o de Janvier 1767, 
s'eft, à fon arrivée dans la Province, fait rendre compte' 
de rétat de fon Diocèfe^ il a vu que vers la fin du ponti* 
ficat de fcMi Prédécefleur, les Seigneurs, Propriétaires Se 
Habitans de la Paroiife d'Athenav avoient piefenté une 
Requête au défunt Prélat , dans uqudle ùs lui remon* 
troient Tiitilité qu'il y auroit à ériger ladite Paroifle d*A- 
thenay en Cure; ce Prélat , uniquement occupé du fom 
de procurer le plus grand bien à fon Diocèfe, ayantpeié 
les raifons déduites dans la Requête préfentée à fon Pré- 
déceffeur ,^ & les ayant trouvées îu&s, a ordonné ,' fut. 
une Requête, à lili préfentée par les mêmes, que lesOf- 
iiciers de fon Officialité drefTeroient procès-verbal d^ 
coramodo & incommodo de Téreâion de la Pairoifle d'A-> 
thenay en Cure , pour , fur icelui, ordonner ce qui hiipa- 
roîtroit le plus utile. En conféquence de fon Ordonnance^ 
le procès^vcrbal a été dreffé par MM. Maulni , Curé de 
la Coulture , Vice-Gérant de rOfficialité du Mans , Due^ , 
Chanoine <k l'Eglife Royale de S. Pierre de la Gour , Pro- 
moteur , & Roland , Greffier de ladite Officialfté , qui fe 
font tranfportés fur les lieux le 20 Janvier 1768 j & 
fur la remife qui en a été faite à mondit Seigneur Évêque , 
il a donné fon décret d'éreâion de la Paroifle d'Athenay 
en Cure , le i\ Mars 1768. 

Le vénérable Chapitre de fEglife d'Angers , Seigneur 
tempord , & pofTédant les meiUeurs fonds de la Paroifle 
d'Athenay, prefentateur de la Chapelle d'Athenay, efliméc 
480 liv. at revenu , connoifTant l'utilité de cette éreâion y 
a confenri , par le miniftère de M. BeBn , Chanoine de 
TEglife du Mans , Archidiacre de Montfort , auquel il a 
donné procuration à cet effet ^ Textinâiion du titre de la- 
dite CnapeUe, 8c la réunion du temporel à la nouvelle 
Cure érigée. En conféquence les rcquérans, nommés 
ci'ddTus^ fc font {>ourvas vers le Roi, pour obtenir 

Ciij 



3» A r H , AT H 

fcs Lettces-Piitentes , k%^« leur pnt été çuocotéteê 
en Mai 17^8 , & préfentées ^u Parkment pour être 
e|iregij[lrées. Le Parlçipenc , av^t que de faire droit , a 
ordonné par fon Arrçî de 1768 , que -procès^vcrbal 
feroit dreitlp par le Juge Royal cjes lieux, A e^mmodç & 
incommoda de ladite extin^on 4^ titre » réunion de 
temporel y ôc éreâion de Cure* Le Juge Royal du Mans a 
dreffc ledit procès-verbal , ^ur le vu duquel le Parlement 

nouvelle 

^^s.*^- . ,^ ^^^-^ ^arleSci-* 

gneur lEveque du Mans & p^ le Chapitre de l'^life 
d'Angers j u eft aufli porté par le même décret que le Curé 
^'Athenay payera annuellemçpt à l'Office du lunûnaire 
de l'E^Iife du Mans , la fomme de 5 fols 9 & que les 
Curés de Cbemiré4e-Gaudin auront droit» la première 
année ou'ils feront Curés , d'Q^ier dans .VËglife d'A-^ 
tpenay )e jour de la Fcte de la Vifitation de la Sainte 
Vier|;ey Pétrone de kdlte Eglife^ Se en outre qu'il fera 
paye annuellement la fomme d^ dix fols ik Fabrique dudic 
Cnemiré. 

.. La Sçigneurie de Parpiflc çft annexée à la Tçrre de la 

Cour ) fituée dans laditç Paroi^ç i Û y a moyenne , haute 

& baffç'juftiçe, qui n'eft point çxercée, & quirdcvcde 

la Sén4chwirée du Maine \ cette Seigneurie apf>^tient 3 

çonwc pp. Ta cjit ,. gu Chapitre d' Angçrs , par le don 

cjue Louis U y Comtç du Maine ^ en fit çn 141^ ou 1415. 

. Joigiisint U métairie de h TeiWdière» dépendante de 

la Seigneurie d'Atbenay j, il y a un pâti > où , en creufant 

des fondemens pour augpaenrer Thabication du Fermier , 

op a trouvé des foutçrreins. qui occupoient un efface aiTez 

confidérable. La goutte qui o^e tourmeotQit alors m'cm- 

pêçlia d^aUer vifiter cette deçouvçne , où j'aurois pu faire 

<^uelquçs remarquas çur^çi^fcs ^ d'autant plus que dans ce 

même pati & dans le champ vpifin, on trouve des cer- 

' cueils de pierre rot\|Cp^ dont quelques-uns ont des cou* 

verclcs de mone matière j j'en ai examine pluiieurs > de je 

n'ai pu y remarquer aucune infcription* A Vextrémitc de 

ce même champ > clan^ \m carrefour qui .diÂribue le^ 

diemins du Mans k M^igné^ .^ de Chemiré à Achenav > 

j*ai trouvé en 17Z6 , dans le temps que Jç deffçrvois la ra- 

rpifle d'Athenay , dçs ofTemens uumaius dans un cercueil 

formé de terre glaife , tf ès-poU efi dedans j dans ce même 

carrefour on ençrçtient de ce^ups imipémoilal une croix » 

<ie qui me £^t çToirç qi}e U cfi^mnp^ de pUoiec dtt 



A T H A T H î^ 

troix dans les carrefours èft du temps où on y cntcrroit 
les morts- 

11 y a au Sud du Bourg d*Athcnay le Château de Belle- 
Fille, qui, fi l'on en croit nos Hiftotiens, eft très-ancien. 
Voici ce qu'en dit Courvaifier^ p. 436 ^ & Bondonnet, 
p. 5J.j:Hufi;ues dcS.Câlais, Evéauèdu Mans, quia oc- 
cupe le S^egc depuis iij6 jufquà 11 44, ayant excom* 
munie Damafe, Seigneur d'Afnières , qui entretenoit pu- 
bliauemcnt Se avec fcandale Damgérofe , fa nièce, fille 
de Gaudin de Chemîré ; cette ceiifure fut fi|piiifice à Da- 
mafe , qui la méprifa , éc envoya dire à TEvequc que fon 
excommunication ne lui empêcheroit point Tulage de 
Feau ni du feu qu'elle lui iiiterdifoit , Hugues étonne de 
fon impudence & de fon obftination , lui prédit que fi 
dans fix mois il ne chafibit pas ùl concubine, le feu 5C 
Teau lui ôteroient Tufage de la vie -, ce qui arriva. Ce 
Seigneur, environ fix mois après la prédidion, ayant 
pane k rivière de Sarte pour faire voler un faucon dans 
une plaine, que le Manufcrlt dont cette Hiftoire eft tirée, 
dit être fituée îfuer .Partkê Naïum & Belfiacum y pciït^être 
Forcé & Bcauffé , il fun^int un orage qui le fiirprit avec 
fon Fauconnier, lotfqu'ils chaflblent', Damafe voulant 
gagner le couvert dans une maifon qui paroiflbit fur une 
X^ycht de l'autre côté de la rivière, entra avec fon Fau- 
connier dans un bateau qui fe trouva far le bord^ à peine 
futenc-ils embarqués , que le tonnerre brifa le bat^u 6C 
coula ces deux hommes a fond. Quelque recherche qu'on 
fit , on ne put retrouver le corps de Damafe -, celui du 
Fauconnier fut trouvé auprès ae l'Ifle de Sablé, où te 
courant de l'eau Pavoît cntrâînif, 

Damgérofe , qu'on appeloit la Belle-fille, effirayée 66 
couchée àé cet accident , alla trouver l'Ëvéque', lui con* 
fefTa fes fautes &c lui en demanda l'abfolutions enfuite elle 
fe retira, avec deux de fes parentes, dans une Terre qu*clle 
tenoit de fon père , où elle bâtit fur le penchant d'une 
petite colline , un Oratoire où elle fît pénitence pendant 
cinquante ans •, c'eft où eft à préfent le Château de Belle* 

fille. Cette Hifioire efi tirée de la Légende dorée. 

Le Cardinal Pierre de la Forêt , Chancelier de France $ 
dont il fera parlé à l'article de la Suze , a pofledé pour 
fbn premier oénéfice la ChapeUe d'Athenay. Courvaifier^ 

P*^ë^ 57 S' 

Le Château de Belk'fille. a appartenu à la Maifon de 

Courthardi, enfuite à ceQe du Bellay , d'où il a pafie dans 

celle dele Voyer de Lignerollc, puis en celle de Hautefort ; 

Civ 



t 



A U B A U B 

cftàprc&nt en cdk de Ncpvea , par racqnifidQn que 
M. Nicolas Nepvcu , Chevalier de TOrdrc Royal & Mi- 
litaiie de S. Louis ^ en a fait de M. le Marquis de Haute- 
fort en 173. Voyez la GhUaiogU de Nepveu « Varddt Ncu^ 
vUetu. 

Je n'ai pu trouver dans nos Hifloriens le combat donné 
aux environs d'Atbenay y comme il eft marqué dans la 
grande Carte géographique de Jaillot. J'ai feulement 
appris par la Tradition du Pa^s , que d^ns les guerres de 
la Religion 9 le parti des Seigneurs de Pefchereul Tint 
pour combattre celui des Sagneurs des Epiche]ières> 
cette Terre joint la Paroiffe d'Amenay. 

Le Sieur Jofeph Guitton , deflervant la Paroifle d'A* 
tlienaypour le fieur Curé de Chemiré , en a été nommé 
le premier Curé en 1769 , par Monfeigneur Louis-André 
de Grimaldi , des Princes ae Monaco ^ Evêque du Mans. 

AUBIGNÉ , Bouig & Paioiflê de F Archidiaccmé du 
Château-du-Loir^ dans le Doyenné d*Qife > Election da 
Chateau-du-Loir , au S. S. E. par S. du Mans , dont il 
cft éloigné de huit Ueues un quart. Pour s'y rendte , il faut 
aller à S. Bié^ L ; t> Laigniê^ L i i> PontUeue , L 1 i\ 
Mans , 1. ;• 

Il y a d'Aubigné au Chateau-du-Loir , M. L 2 7; Lude , 
M. L ly Mancigné^ M. L z 7; Pontualain^ M. L x\ 
Ecomoi, M. 1. j x\ Vaas, L 1 5 Lavema , L i \\ Ver- 
neil , 1. 1 y i Sarce , L i ; Coulongé, 1. 1 i *, l'Anjou , L |. 

Là Cure > eilimée 1000 liv. eft à la préfentation du 
Seigneur Evêaue du Mans. Il y a 1000 Communians. 

Il y a à Auoigné U Chapelle de Champmarin eilimée, 
néant; celle de S. Jacques , eilimée 20 hv. à la préfen* 
tation du Seigneur Evcque \ la Preftimonie de la Mor- 
lièrc, eftimée 190 liv. à la préfentation des héritieis de 
Jean TEpinay. • 

La Paroiflc eft arrofée du Nord-Oueft au Sud-Oueft par 
un ruifTeau qui fait moudre pluiieurs moulins , &c cot^ 
toyée au Sud par la rivière de Loir. 

Le fol produit du froment » du méteil, du feigle & 
de l'orge 9 il y a dans la Paroiffe beaucoup de vignes & de 
cpteauX) dont le vin eft de fort bonne qualité. 

La Seigneurie de ParoiiTe eft annexée au Comté du Lude» 

AUBIN (la Chapelle S. ) , petit Bourg & Paroiffe des 
cumces du Mans j Eleâion du Mans s au Nord par Oued 



A U.B . A U B 4J 

de la Ville du Mahs^ dont u ^.éloigné de trois qaans 
de lieue. 

n y a de S. Aubin à CouEdiie , V^i S. Pavace, L î^ 
S. Saturnin^ h jr> Aigné^ L i y Chaufôur, L i {•> Fay , L 
I 7^ Rouillon^ L li le Bois de MilefTe» k ^^ le Bois de 
Pennetière,l. ^.' 

La Cure > eitimée coo liv. eft une des quarante du Cha- 

g'tre de TEglife.du Mans , & à fa préfemation. Il y a éj6o 
onununians. 

Il y a à S. Aubin la ChapeHe de Grenoux, eftimée 
fo liv. , à la préfentation du Seigneur Evêque \ celle de 
Rébel-de-Chefheau , eftimée jç Ev. à la rocme préfen- 
tation*, celle de Sainte Margucn'teHlu-Tertre , eftimée 
90 liv. à la préfentation du Seigneur ci-delTus ; Se celli 
de Ste Marthe-Théycnard> eftimée 400 liv. réunie à THo* 
pital du Mans. 

La ParoiiTe eft baignée à TEft parla rivière de Sarte. 

La Seigneurie dé ParoiiTe appartient au Chapitre de 
TEglife du Mans^ & fait partie de la Barbnnie de la 
Troche. 

Le fol produit du froment, du feigie, de Torge, de 
l'avoine & du chanvre. 

Ai^ilbert , quatorzième Evêque du Mans , qui a occupé 
le Siège depuis 670 jufqu'à 707 , fit bâtir , à environ use 
petite lieue de la VUle, un Couvent, conlacré à l'honneur 
de S. Aubin , dans lequel il établit des Religieufes y fous 
la Règle de S. Benoît, c'eft aujourd'hui TEglife de S. Au- 
bin. Courvaijier , page 148. Bondçnnet » page 336. 

L'Evêque Sigeftroy ou Siftroy, oui ûé^ea au Mans depuis 
571 à 99^, donna, entr'autres, à Albéric, fon fils, au'fl 
avoit eu aHildéburge , fa femme , la Chapelle S. Aubin. 

Courvaijier^ page 323. Bondojtnet page l^j. 

L'Evéque (Servais qui occupa le Siège du Mans depuis 
1036 jufqu'à lOf j, donna au Chapitre de fa Cathéarale 
la Seigneurie de la Paroiffe de S. Aubin. Courvaîfier^p. 3.J0. 

Hugues II , qui fut Comte du Maine depuis environ 
1044 jufqu'à 1051 , fils d'Azon, Marquis de Ligurie, & 
de (ïcrfande , fille d'Herbert I , Comte du Maine , 
exempta, en réparation des dommages qu'il avoit caufés 
à Hoel , Evêque du Mans , la Maifon Epifcopale , le 
Bourg & Château de Coulaines & la ChapeUe S. Aubin, 
de tous péages & coutumes. .Courvaifier^ page 379. Bon^ 
donnetypage 4^3» Z^ Livre Bianc du Chapitre. Cenomania. 

L'Evêque deoffroi de la Chapelle , qui fiégea au Mans 
depuis 1338 jufqu'à iif47> oncle du Cardinal Pierre dt 



là^ A V É A U B 

VL Foret, ctoit né depârens horinêtcs^ mais peu relevés, 
dans la Paroiflc de S» Aubin. Courvaifer^ page 570* 4««* 

AUBIN-DES-COUDRAIS ( S. ) , Bourg* Paroiflc de 
TArchidiaconé de Monfort, dans le Doyenné de la Ferré , 
Eleftion du Mans , à PE. IS. E. par E. du Mans , dont û 
cft* éloigné de fix lieues 8c demie. Pour s'y rendre , il feut 
aller à Yvré-rEvcquc, 1. ç 4; Mans, J. i. 

n y a de S. AubinàlaFcrté, M, 1. 1 j Tuffc>M. L i x^> 
Bonneftable, M. 1. 2 ^; Connerré, M. 1. } > Dolon^ M. 
i. } j Bolffé-le-Sec ,1. i ; S. Martin-des-Monts , 1. * f S 
Chénré , 1- i ; la Bafle, L 1 ^; S. Denis-dcs-Coudrais , I. 
ï :i ; S. Hilaire-le-Lîeron , 1. i f. 

' La Cure , qui eft un Prieuré Régulier, cftimée 2400 liv. 
eft à la préfentation de TAbbé de Beaulieu. Il y a* 700. 
Communians. 

Il y a à S. Aubin la Chapelle de Ste Catherine , eftimée 
^ liv. ou I jo liv. à la prefentadon du Seigneur de Pa» 
roi/Te. 

On a donné à la Paroiife de S. Aubin le fumom des 
Coudrais , à caufe du grand nombre de coudriers dont les 
liaies étoient garnies anciennement. 

La Paroiflc eft terminée à l'Eft par la rivière d'Huîfhe ; 
il paflc un petit ruiflcau dans le Bourg , & à peu de diC- 
tancc, coulent deux autres ruifleaux, run à l*Eft , nonuné 
de Haut, & l'autre à l'Oueft, nommé de Rofai. 

Le fol produit du froment, deTorge, deTavoine, du 
chanvre , du cidre de petite qualité , & nourrit de la per- 
drix rouge & grife, au lièvre & du lapin-, ce gibier n'eft 
pas exceUent. U y a de la marne, mais peu de perfonnes 
veulent faire la dépcnfc de s'en fervir. 

Il y a beaucoup de montagnes couvertes de taillis 8c dç 
bruieres. 

L'étendue de la Paroiflc , qui contient trente métairies 
^ foixante-dix bordages , a trois quarts de lieue de lIBil 
à l'Oueft, & environ autant du Nord au Sud. 

La Seigneurie de Paroifleeften conteftation entre M. de 
Dolon & M. de Louvigni. Le Château qui appartient à 
M. Dolon n'cft habité que par un Fermier 5 il y a dans la 
Paroiflc deux autres Terres fieffées j fçavoir, celle de la 
Ciroudié , qui appartient aux héritiers de M. le Laflcur 
Seigneur de la Vig^ière , oui en avoir fait Tacquifirion 
en 1746 ; & celle de la Beauflevie, qui appartient à 
M. Richer de Montéard. Il 7 a d'autres petits Fiefs ot^ 



A U B A U « 4J 

wchk» à àe$ Terres pârticuKèires de peu de conféqucnce». 
M. Louis > Prieur^Curé , m'a fourni un Mémoire. 

AUBIN^DU-DÉSERT . ( S. ) , Bourg & Paroiffc de r Ar-' 
chidiaconé de Paffais , dans le Doyenné de Jauron , Elec- 
tion du Mans , au N. N. O. du Mans > dont il eft éloiené 
de neuf lieues trois quarts. Pour 5*y rendre , il faut aller 
à Pczé , 1. } r> Neuville-Lalais , 1. i f j Aigné, 1. 3-, S. 
Aubin, 1. I \ Mans yhi. 

U y a de S. Aubin à Viîlaine-la-Juhée > M. U i ^ ^ la Porté- 
dcsr^Nids, M. L xi\ Gcvrcs, M. 1. i i', Bais, M. L 3 i; 
Sillé, M. 1. li'j S. Mars-du-Défert, L f-, S. Paul-le- 
Gautier , 1. 1 § ^ Bourg d'Avenon , 1. 1 *, Courcité , 1. 1 *, S« 
Thomas-dc-Courccriers, 1.1?', S. Germain-de-Coulamer, 
1. I j la Forct-dc-Pail, 1. i. 

La Cure , eftimée looo liv. , eft à 1^ préfentation de 
VAbbé de la Coultiire. Il v a environ 700 CQmmunians. 
. La ParoifTe de S. Aubm , dont l'étendue eft d'environ 
une lieue & demiç dç TEft à l'Oueft, & de trois cjuanj 
du Nord au Sud, & d^ns laouelle il y a huit métaines Se 

auarance bordages , çft arroiee à TOueft par le ruilTeau 
ù Cormier , qui nourriflbit autrefois de bonnes truites. , 
. Le fol produit du feigle , de l'avoine 6c du can^bin. Le^ 
prairies rapportent peu , manquant d^eau. On recueille dii 
cidre de bonne qualité ; le gibier , qui confifle en perdrix 
grifes ôc lièvres , eft de fort bon goût. Il y a quelques 
petits . taillis, oui appartiennent au Seigneur^ oc grand 
nombre de chênes cnampêtres. 

La Seigneurie de parôifTe eft annexée à la Terre d4 
Cormier , qui appanient à M. de Monteflbn ; elle relève 
de la JurifdléUon du Bourg d'Avenon, & par app^, dç 
celle de Mayenne. 
M. le Tourneur ; Curé ,' m'a fourni un Mémoire. / 

AUBIN-FOSSE-^LOUVAIN (S.), Bourg 6c Paroiffc 
de r Archidiaconé de I^affais , dans le Doyenné de P^is-^ 
aOrMaine , Eleétion de Mayenne, au Nord-Eft du Mans ^ 
à&ûl il eft élodgné de dixHtieuf lieues un quart. Peur s'y 
rendre , il £aut aller à S. Fraimbaut , 1. 4 ^ ; Marcille- 
h-YiUc, L I hBourgduTcil, L ï i'. Bais, 1. i^Roucffé, 
1, rî", TenBie,.1..2. H la Quinte, L i-, Mans, L 3. 

Il y a de S. Aubin à Gorron,.M. 1. i j Paffais , M- 1. 15 




44 A U B A U B 

La Cure > eflirnée ijoo I!vl « eft à la préfencation de 
TAbbé dé S. Calais. Il y a 700 Communians. 

II y a à S. Aubin la Chapelle de la PleffeJa-Fontaine , 
cffimée 80 liv. y à la préfentation des Héritiers du Fon* 
dateur; & celle de la Vallée Pouriel, eftimée 100 liv. à 
la préfentation du propriétaire des Fpugeries 6c du 
Trignon. 

Là Paroifle de S. Aubin eft arroiee par fept petits rmf- 
fckùt qui forment un étang . & par la rivière de Coknont 
àrEft. 

Le fol produit du feigle^ de Tavoine^ du carabin > Se 
beaucoup de fruit à cidre. 

La Seigneurie Jic Pâroiife appartient à M. FAbbé de 
Havi^. 

. AUBIN-DES-GRpIS (S.), petit Bourg & ParoifTe de 
fArchîdiaconé de Sohnois , dans le Doyenné de Sonnois > 
Eleâion du Mahs^ au N. par O. de k Ville du Mans^ 
dont il eft éloigne de neuf lieues trois quarts. Pour s'y 
tendre>ilfaut dler à Piûcux, L i i> Monhoudou^ L^^ 
Dîffé , L I i; Pontoiiin, 1. i > Coulâmes , 1. 5 ; Mans, 1. 2. 

Ily a de S. Aubin k Mamer&, M. 1. j ; S. Corne , M. L 

'y René , M. L 3 { -> S. Aignan , M. L 4; Bonneftable , M. 

SjS. Longis^l.^; MaroUette, Lis Aillière^L ^;Gon< 
taiij. i; le Perche, 1.^ 

La Cure , eilimée 500 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur Evêque. D y a 40 Communians«^ 

La Paroiffe de S. Aubin n'a qu'un quart de lieue de TEft 
^ rOueft , & environ autant du Nord au Sud , & ne con- 
tient que cinq Fermes ou Bordages y elle eft formée de 
^ux coteaux qui fervent à pacager les meilleurs moutons 
des environs dé Mamers. La plaine entre ces coteaux, 
qui croient autrefois plantés en vignes , a peu d'étendue ; 
le fol produit de bon froment. Il y a au haut du coteau 
ficué a rOueft , tuie Fontaine qui ne tarit jamais , dont 
l'eau eft fon bonne *> elle eft la letde dans la Paroifle. 

La Seigneurie^ de Paroifle eft annexée à la Terre du 
Hautbois , qui app^tient par acqueft à M. le Marquis 
de Vianné , Maréchal de$ Camps & Armées du Roi. 

La Paroifle relève de la Jurioiâion de Contilli , & mt 
appel , de Mayenne *> & pour certains cas royaux , de 
Mamers; & pour d'autres , du Mans. 

M. Chauvineau , Curé , m'a fourni un Mémoire. 

AXJBIN.DE.LCX:QUENAI (S.) , Bourg & Paroiifc de 



i 



A U B AVE 4/ 

l'Archidiaconé de Sonnois , dans k Doyenné de Vtcùal^ 
LkSdqn du Mans > au N* par O. de la Ville du Mans» 
dont.il eft éloigné de fept lieues. Pour s'y tendre^ il Êuit 
aller au Tronchec, 1. z ^^ S. Saturnin , L 3 ^*, Mans^ 1. 1 f« 

Qya deS.Aubinà Frefnai, M. 1. 1 *, B^umont , M.L 
25 René, M. l"i Jj SjLlIé , Ml. z J-, la Pofté-des-Nids , 
M. 1. 3 i'y Moitron, L |> Placé, 1. 1 r> S- Germain-d&la^ 
Coudre, L I *; S* Oiien-de-Mimbré, U f; Douilkt, L 
I ri Monti^euiMe-Chetif ,1. i 4- 

La Cwx, eftimée «oo liy. , eft à la préfetitatioa de 
rAbbé de S. Aubin d'Angers , qui [)réfente audl le Prieure» 
eftimé 900 liv. U y a 500 Comniunians. 

U y a à S. Aubin la Ghapdle deSte Marguerite , cftimée 
30 liv* , à la préfentation du Seigneur de Paroifle. 

La Faroiile eft arrofée au Nord 6c à TEft par la rivièot 

de Sarre. 

Le; fol produit du froment , de l'orge &^ de Tavoinc. 
La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. de Perrochd. 

A VEINES, Bourg & Paroiife de rArchidiaconc dé 
Sonnois, dans le Doyenné de Sonnois , Election du Mans, 
au N. N. £. par b. de la Ville du Mans', dont il eH 
éloigné de fept lieues. Pour s'y rendre , il faut aller àj S. 
Aienan , L i ^^Couroebeufs , L 2 i; Mans , 3 f. ^ , 

U y a d'Aveines à S. Aignan, M. 1. 1 i> Boraieftable^ 
M. L 2 1^ S. Cofme , M. 1. i ;î Mamers , M. L 2 -, René » 
M. L2^iPray«L7)Nauvay,L f » Moncé en Swnois , L 
î; S. Vipcent-dcs-Prés , L ij Monhoudou, L i^Dan- 
geul, 1. 2 1^ Marolks-les-Braux , Lit. 

La Cure, eftimée 40Q liv. , & érigée en Vicairie peroé- 
nielle , dont on voit le décret dans le vingt-fepoèitie Re« 

!;iflreaes Iniinuations Eccléiiailiques , fono iijy & dans 
e vingt-huitième , foL 3 1 , eft à la préfentation de l'Abbé 
de S. Vincent , qui préfente auiîi le Prieuré eftimé 420 liy« 
U y a dans un canton de la ParoifTe i jo Communians , & 
dans l'autre 130, qui font alternativement d'Aveines & 
de MaroUes-les-Btaux, on nomme cette alternative, être 
en tbume. 

, La ParoiiTe eft arrofée à FEft & au Sud par la rivière de 
pive; elle l'eft à l'Oueft par un ruifleau qui forme un 
étang. 

Le fol produit du froment , de l'orge & de Tavoine. U y 
a de bonnes prairies ôc des bois. 

Sous le Pontificat de Guillaume Paifavant , qui fiégea 
auMans depuis 114J jufqu'à ii87^Guillaume de Cormes 



^ AVE A V Ë 

Se ÙL femme donnèrent à cet Evêqtie la troifièffie partie 
des dixmes, & les deux parcs de cous les prànices qu'ils 
étoienc fondés de prendre dan3 la Pataiffe a Areine^ > ave6 
le droit de patronage. L'Evêque céda incontinent et doit 
au Chapitre de fon E^e. Le tout fUt ratifié «lur le^ 6n&n$ 
dudit Guillaume de Cormes , 6c aeréé pat Henri II^ RkA 
d'An^terre j Comte du Maine , qui fit exj^édier (es lettrés 
de vérification au Mans j en préfcnce de ôuillaumê ^ Evê^ 
que d'AvrancHe, Ceofïroi, ion fils ^ Duc de Bretazne, à 
caufe de Cônflanfce , fa femme y Guillaume de Mânne- 
ville, fon Chancelier , Etienne de Turnehui, Sétiéchal 
d'Anjou, Eufbche, fils d'Etienne le Cliambrier, Guil- 
laume & Durand d'Ouftillé , Se de plufieuts autres. Le 
Doyen de la Cathédrale fe nommoit Nicolas , & le Char^ 
txe • Renaut. Courvéfier » page 451. 

Je n'ai point trouvé comment cette donation faite au 
Chapitre de TEglife du Mans a paflé à l'Abbaye de S, 
Vincent. 

Lçs foifés, dits de Robert le Diable, commencent à 
Monhoudou;, & fintffent à Aveines. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à TAbbaye de Ste 
Geneviève de Paris. 

AVENIÈRES, Bour^ & ParoUfe de l'Archidiaconé de 
Laval , dans le Doyenne de Laval 5 Eleâion de Laval , à 
rO. par S. du Mans , dont il eft éloigné de quinze Heues 
un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à ^ouvigné« 1. 1 \ 
Vaîge, L a 4> S. Denis-d'Orque , 1. 5 fî Chaf&llé, L x 
\y Anvers , 1. r j Rouillon, 1. ^ f S Mans , L i. 

Ilyad'/ ■ 

Ouen-des- 

Amenai', iVju. «• f _4 9 a%^«v«', «• a ^9 JL^vn^TX^nv , X* A I MJ%jiK- 

champ, L i ;v S. Bertevin , L i j Ahuillé, 1. 2 ^ ; Montigné, 
L I \y l'Huîfferic, \.u 

La Cure eftimée 900 liv. eft à la préfentation de T Abbefle 
du Roncerai d'Angers. Il y a un Prieuré, eftimé 1800 liv., 
réuni à l'Abbaye du Roncerai. Il y a joo Communians. 

Il y a dans Avenières la Chapelle de S. Bonnaventure , 
eftimée 13 liv. i la préfentation des Adminiftrateurs de 
l'H&pital de l'Hôtel-Dieu de Laval v celle de Froière ou S. 
Michel , à la préfentation des Adminiftrateurs de l'Hâpîtal 
de S. Julien-de-Laval ; ceUe de la Fbiimerié, emméc 
20 liv. , à la préfentation du fieur Foilcaiilt de VâRf^ioti ,* 
propriétaire de la clofcrie de k Perrine s celle dé S. Jac- 
qiie$-du-Boui|;heriienc, . eftimée i jo liv. à k préièneatioti 



AVE A V E^ 4^71 

daSd^eur£vçque.du Mans.; celle de S. Laurent Se 5*1 
Jacques-des-Lj^ndes.j.efUmée 150 Uv« y àla préfcncationclii* 
Curé de Nuillé-le-Vicoin, , à un parent du Fondateur ; 
celle de Loiiière , diimée 85 liv. j à.la préfentation des pa^- 
rens du Fondateur.) celle de S. Maur-Boifgamas , dhcnéè 
150 Uv. , à ;la préfentation du Seigneui^de Boifgamas^ celle 
de S. Michel > celle de la Madeleine , eftiiiice loliv. , à la; 

Îréfentarion du Sdgneilr. Evêque da Mans^ celle de S« 
acques , elUraée jo liv. , à la préfentation du Seigneur de 
lâKibalière. 

Le Bourg eft ûtué fur la rivière de Mayenne , qui coupe 
laParoifle du Nord au Sud. La Paroifle eft arrofce à l'ËÛ: 
par le ruifleau Bàxhi, Se au Nord par un autre petit coti« 
rant d'eau. 

Le fol prodtut du feigk, du froment 3 du carabin 8c du 
chaiivre > il y a des bois. 

La Seigneurie de ParoiiTe eit de la compoiition du Comté 
de LsLV^ , qui apçanient à M. le Duc de la Trémooillep 

Voyez fa Généalogie , à l'article Laval, : 

AVERTON ( le Bourg ) , Bouq; & Paroiffe de rÀrchi-^: 
diaconé de PafTais , dans le Doyenné de Jaron > EleâioA 
du Mans> au N« N. 0. par O. delà Ville du Mans y dont 
il eft ékngné de dix lieues & demie. Pour s'y rendre 3 il 
£uit aller à S. Aubin-do-Défert^ L i'y Pezé^ 1. } !> Neu^ 
ville-Lalais, L i i\ Aigné, L 3^ S. Aubin» L i^ Mam> 

11 y a d'Averton àVillaineJa Juhée, M* 1. \\ la Pofté- 
des-Nids , M. L 1 H Sillé , M. L 3 ^î Prez^n-Pail , M. 1. 
3 \\ Gefvres, M. L i ii S* PauUe-Gauticr , \.x\ Champ* 
gcnettcux , L 2 j j Courcité , L i 5 k Forêt de Pail , 1. i. , 

La Cure, eftimée 900 liv. , efl à. la préfentation de 
l'Abbeflc éxL Pré. Il y a 800 Communians, 

D Y a à Averton la Chapelle de S. Barthclemi > eftimée 
150 uv., & celle de Fontaine-Bouillant, eftimée 200 hv. 
à la préfentation du Seigneur. Il y a aufli la prcftimonie 
de kLouveUère, eftimée 12 liv. , à la préfentation de The- 
ritiqrdu Fcmdateur. 

Le Bourg d' Averton cft fitoé fur le ruiffeau de Merde^ 
reau, qui coupe la Paroiffe du N. O. à TO. pat S. La Pa- 
toiâe eft arrofëe aa S. Q. par cdui.de Planche, & au S. 
par un autre. 

Le fol produit du feigk , de Tavoine, du carabin & de. 
bons arbres fcuicicrs. Il y a des pjairies &c des landes* 

La Seigneurie de Paroiffe , où il y a haute, moyenpç ^ 



41 AVE A V É 

faifi^ilftitf Ji^oulSfait à ML de Bédin^ Vcmz ia 
&âgaem%irA9en9m^ktmtàckétS.Oma^eitSeiiiu 



AVESSÉ , Bonis & Paroilb de rAnlÉ&aané de Sablé , 
asns k Dcyemc ik BÉslkm, Ekâioai <k k Hàc^ 
S. (X parada Mans, dont il ^ doigaé de fcpr licncs 
tDQîs quarts. Ponr s'y imidir, M iaaz afler à VaUoa, L 
) |; Souligné, hi i\ Csanà S. Gcoqgcs. L i\ Mans, L 

n y ad'Avcffiri firalian, M. L^; SaUé, M. L 3; 
BaIIcc,M.Li^4 LKroé,XLL2;VâQan,M.L3|;Chcs 
Tiné;LT; Viré, L i^ Caflce!i CfaMiittag i r ,L i|;£pioca- 
]e-S<^;Qm, L Tî Ain«s4e4iaman, L 2;FaSé,L|« 

La Ciuc dl on Pnemé de TOcdic des Chanainps Ré- 
nOtctsdeS. Angaflâi.àkim^fiTTrarimderAbbé delà 
Koc; elk cftdlimce 1500 liv. Il y a 5CP Cnmmnnians, 

La Pannfi: cS: analbe à l^ii par la livièic de V<%ir » 

S' Soamit d'cxccDeac poôiSoii, & an Nocd par le xniP- 
dePoQ. 
Le fol produit du froment, da feîgk, de Targe & de 
rÉ7aii£.]lyadcs|aa&3es,dcs landes» «tocs de padtcDe, 
te ksboâsaËpaocfoct. 

LaSeigneone xkParcafie, ninrarpr àlaTcnedeMaF- 
ligDé^finiéedaQsla Panaafie, mporticacà M. Chcnofi da 
Bonllay, par acmrifitian qa'ii en a £ùce de Mademoi- 
fifle Sarpfnn de Martigné, 

' ÀVÉZÉ^Booxg&ParoilfederArdikBaconcâeMant- 
fiait, dans k Doyenné de k Fcccé , Ekâion du Mans , a 
rE.R £. parE.dekvffieda Mans^ dam il cil éloi^ 
de fanit liCKS & drmir, Pour s'y rendre, il {anr aller a k 
Chaprlk S. Remi,L4l; Yvrc-i'£yéqiie,L ;;Man5,L i. 

Dy ad'AvézéàkFens-fiemard, M.L i;kTeil,M. 
L I9 BonncikUe, M. L 4; S.Coime,M.L 3^; Mont- 
inirail, M. Lj ^î Cheircan.L I^Connes, L li; Tt- 
ligni,L li^ Ceton, L i i, Gaftmcan Alias, Prévale L 
i^Saiivignc,L|^kPcsdie« L^. 

L'Eglilcca dédiée anx Apôtres S. Pîene &S. Paal; k 
dédicace en a été faite kdœxd^Oâohre 1545* par Bené 
du BdAai , Evéquc dn Mans. 

La Om , cftimiée iioo liir. , eft à k piéleixtsnian de 
l'Abbé de S. Aubin d'Angers , qni prélènieanffi k Prieuré , 
eftimé 600 liv. Uy a environ 740 Commonians. 

U y a à A^ézc une ppcftinywrc^ nnmmcc Nicok Bel- 

LU 



AVE A V É 49 

Elle fut fondée en 144c par Nicolas Bdlcmc , Dotîteur 
en Thécdogie , pour un Prctrc , gui fera là u lîdcncc ac- 
tuelle dans la ParoiiTe » il eft oblige de dire touce^ les F cres 
& Dimanches la Mefle marutirale , pour la coRunodite 
des habitans , & d'aîdei ic Curé dans tous les Offices , tous 
les Diuianches & principales Fèces de Tannée i cette PrcC* 
timonie eft à la prclcntatjun du Curé & des Habitans. 

En 1 637 Marguerite du Crochet fonda dans TEgLlc d'A- 
Tczc une Confrérie du Rofaur , laquelle n'cft point re- 
Tctue de Lettres-Patentes , mais feulement approuvée par 
les Seigneurs Evéques dû Mans s cette Fondatrice cjoîc 
femme d'Alcipiade de Courcelle^ Seigneur de la Pixnif- 
teric. 

La Pàroifle d'Avézc efl arrofcc an Nord & à TOncft 
par la rivière d*Huiihe, au Nord-ift par un périt raif- 
iêau, & au Sud par un autre qui forme deux état^s 

Le fol produit du froment» du feigle & de l'avoine; il 
7 a des prairies , des vignes & des bois. 

n y a de la marne de mcdiocre qualité» dont les ha- 
bitans ie fervent utilement. 

On nourrit beaucoup de bœufs» de vaches & de bons 
poules » poi de moutons. 

L'étendue de la Paroiilé cA de près de deux lieues de 
lE. à rO. & de deux Hcues du Nord au Sud. 

La Seigneurie de Paroifle ajjpartient à M. le Duc de Ri* 

cKf^iCq, Voyez t article la tenê-BernanL 

D y a dans la ParoiiTe deux Châteaux » cdui de Glale »; 

2ii apparrient à M. le Marquis de Turin» Seigneur de 
eton; ce Château eft fpatieux» bien bad & bienaccomn^ ^ 
p^nc. L'autre Château eft celui de la Proufterie» qui ap^ 
pardcnt à M« Gayot» ci-devant Doven de la Cour des Aides 
de Paris \ fl appartenoit autrefois â la Maifon du Crochet ^ 
dandenne noblefle» il apaifé dans celle d'Angemies» qui 
la vendu à M. Gayot. Ce Château eft bâri fur le haut d'une 
colline <. d'où l'on découvre les villes de la Ferté-Bemard 
& de Nogcnr» & fiufteurs belles prairies. 

n y a <mLS la ParoifTe pluHeurs Fiefs » outre celui da 
Scipieur» entre autres ceux de Glaïe» de la Pirrefterie» 
de r Abbaye de la Pdice, & des Seilleries; ce dernier ap- 
partient à M. de Roûiivifiin» qui a un Château dans la 
Patoillie de Ceton. 

Ûc parde de la Paroifle relève de ITlcflion de Mo& 
taoK, Généralité d'Alençon. 

M. l'Abbé de Tafcher» Curé, mon plus anden cash 
pagnoû d'ctudc & de pcofion^ m'a fourni un Mémoîpç.^ 

TomcL D 



€0 A U L A U N 

AULAINES, Bourg ScParoiffc de rArchidiaconc de 
MoDtfon y dans le Dc^enné de Bonneftabk y El^ion du 
Mam^ au N* E. par E. de la Ville du Mans , doncfl efl 
éloigné de fix lieues. Pour s'j rendre» il faut aller iMd- 
leiai» L demi-quart ; Sayigné-IlBycque » L 3 ?; Mans, 

Hy a d'Auhines à Bonneftable, M. L ^^ la Fercé-Ber- 
nard» M. L j ^^ Mcmrforc, M. L 3 i; Connerré> M. L 
5; S. Aignan, M.L i i^Ptevdle» L i*, S. Denis-des-Cou« 
drais « L I i", la Boflê, L i 7; S. Georges-du-Roûi, L i ; 
Brione, L^^ la Forêt de Bonne Aable^Lf* 

La Cure 3 eflimée 600 liv. » efl àla préfentation deFAbbc 
de S. Denis en France. Il y a iioo Communians. 

La Paroifle efl arrofée au Nord par un tuiibau qui for- 
me un étang. 

Le fol produit du froment» du feigle , de l'orgie 6c d 
l'avoine. Il y a des rochers. 

La Seigneurie de Paroifle efl en litige. 

AUNEAUX (les). Bourg 8t ParoifTe de Mtchîdîa- 
conéde Sonnois , dans le Dovennc de Sonnois , Eleâion 
du Man^ » au N. par £. de la ville du Mans» dont il eft 



X \ \ Mans » L jr. 
U y a des Auneaux à Mamers » M, L 2 \ le Méfie » M. L 




J. r; la Normandie, L J. 

La Cure , eflimce 700 Inr. , efl à la préfentation du Sei- 
gneur Evéqtie du Mans. Dy a xfo Communians. 

U y a la Chapelle, dite des Auneaux » eflimée 100 liv. 

La Paroiffc efl arrofée à TOuefl par un ruifTeau, qui 
Ibrme un étang , & à TEfl par un autre , qui en forme deux. 

Le. fol produit du froment, du feigle» de l'avoine & 
des arbres fruitiers 9 il y a des bois. 

La Seigneurie de ParoifTe 'appartient à M. de Saint-Si- 
mon » Marquis de Counomer. 
^ La Maifon de Saint-Simon de Courtomer fe nommoit 
d'abord Simon de Cramaud. Vers Tan 117J, RobextSi'' 
Tùon poffédoit des biens dans la ParoifTe de Beuzcvxlle , 
en Normandie; il eut pour fils Jean-Simon, qui acquit 
dts biens en la même Parbifl? en ii<o. 



/t U,yî . A U N st 

Jban Simon, Seigneur àc Grouffi & deBeuzcvîlle, qui 
vivoir en 1382, époufa Marguerite de Patois , dont Mi- 
chel, qui fuit j Se Jean quia formé la branche des Sei- 
gneurs de Pteimnareâ^, qui fiibfiiloit encore d^s le der« 
nier fiécle. 

Michel Simon , Ecuyet, s*attadia au Roi Charles VI, 
pour quoi, en 1419, le Roi tf Angleterre cotifirqùà les bieti$ 
& les donna à Jeaii de RobefTart ^ il époula Demie de Pc^ 
lis , dont Thomas^ y qui fuit : 

Thomas Simon > Selfflieur de Durefcu ^ époufa THd^ 
mine Adigart ,4ont Richard , qui luit : 

Richard Simon rentra dans fes biens en 1470 ',11 éroit 
mort en î474> il sivôit époufé Marguerite Jouen , donc 
Jean II ^ qui fuit : 

Jean Simon II , épou(a Marie de Houtteville , dont 
François , qui fliit : 

^ François Simon, Sei^eur deSteMère, Eglifc,&c. 
époufa en 152} Renée de Trouzeauville, dont Arms, qvd 
fuit 'j & François , Seigneur de BeuzevUle , tige de h. 
bratlchede Beuâ&eviUe, qui exifle aujourd'hui : 

Artus Siçion , Seigneur de Stc Mère , n Eglifc, &ci 
Chevalier de FOrdre du Roi ,*dit de S. Michel, cham; 
bellan du Duc d* Alcnçon , frère dii Roi Henri lU , dont 
il obtint la pernliilion d'ajouter le mot dt Saint ^ foii 
nom, & de porter dorénavant , lui & fapôftérité le nom 
de S. Simon, par Lettres-Patentes dii 10 Mars 158^ , rc* 
giftrées au Parlement de Rouen en 1586-, il avoir epoufè 
en ijéiLconore de Beauvoifien , Baronne de Courtomer, 
dont Jean-Antoine , qui fuit : 

Jean-AktoiWê dfeS. Simon, Marquis dç Courtomfcr^ 
Chcvaher de l'Ordre du R^i, Lieutenant-Général d'Ar-s« 
mée, méa^eC-fon fils aîné, au Siège de Bos-Leduc , eri 
1629 i il avoit époufé en ï J95 Marie de Clermont Gale- 
rande, dont Léonard-Antoine , qui fuit; 6c Cirus-An^ 
toine ,. amé , père de la Ducheife de la Force, morte eii 
1670. 

Léonard-An^toine de S: Simon , Marquis de Cour- 
tomer, époufa en 1(546, Marie de k rïoue, dont Claude- 
Antojise , qui fuit •> & Jacques- Antoine de Saint-Simon , 
appelé le Comte de Counomer, mort en 1728 , laiffanç 
oeAfarie Chardon, fa femme, Raoul Antoine, &IeÇheik 
valier de Courtomer. Raoul-Antoine, Comte de Cbur^ 
tomer , Lieutenant Général nd' Armée , époufa Margue» 
rite Ferrand de S. Dizan , dont il eut Jacques-Etienftô^ 
Antoine de S^int^Simon 3 appelé Vicomte de Courtomei: 

Dîj 



J 



/2 A U N A V O 

marié en 1741 à N, . . . Bernard 3 dont Matthieu-OKvîer* 
Antoine, Comte de Courtomcr, né en 1746, & Adé-^ 
laïdc-Olive, née en 1748. 

CLAXiDii Antoine de Saint Simon, Marquis de Cour- 
tomcr , fut père de Gui Antoine , oui fuit : 

Gui-Antoin£ de Saint-Simon , Marquis de Courtomcr, 
mort en 1739, avoitcpoufé en 1725 Marie-Madeleine de 
Samt Rémi , dont N. ... de Saint-Simon , qui fuit ; Louis- 
Charles- Antoine , .Ciievalier de Malte , mort en 1755 > ^B^ 
de zi ansj & N.... de Saint-Simon, mariée en 1758, à 

N de Coulonges, morte en 1767 à fa douzième 

couche. 

.. N. . • . de Saint-Simon , Marquis de Courtomer , a 

époufé en 1749 Louife-Rofe de Ihiboutet, dont un fils 

unique. 

S. Simon de Courtomer porte dans fes armes de fînople 
à trois lions d'argent, 2 , l. Diâioanaire de Moreri^ 
dernière édition^ ^ ■ 

AVOISE, Bourg & Paroîffe de PArchidiaconé de Sablé, 
dans le Doyenné ,de Brullon , Election dp la Flèche, 
fimé à rO. S. O. du Mans , dont il efl éloigné de fept 
lieues trois quarts. Pour s'y rendre, il faut aller a Taffc, 
L I ^i Chemiré-le-Gaudin, 1. 1 i. Grand S. Georges, L 
2 4>Mans, L 1 {. 




tonfins d* Anjou. 

La Cure , eflimée 800 liv. , efl à la préfentation de 
l'Abbé de la Coulture. II y a 600 Communians. 

Il y a à A voife la Chapelle de S. Laurent , à la préfeti« 
cation du Seigneur Evêque du Mans. 

ï'ancr>de de Hommet, Châtelain de Champagne, au- 



étoit allé Je vifitcr , quand la funelte aventure, dont il clt 
parlé à Tarticlc Athcnay , lui arriva. Cowyalfier , page^^ 35. 

Sous le Pontificat de TEvêque Sigeftroi , qui fîégea aa 
Mans depuis 071 à 994, Gui d'Avoife fonda le Prieuré 
ii'Auvcrs-le-Hamon. Voyez l'article Auvers-ie-Hamon. 

Le Bourg d'Avoiie eit limé fur la rivière de Sarte, qui 
coule du Sud-Eft au Sud. La Paroiffe eft arrofée à TOueft 
par la uvière de Végre, qui fe jette dans la Sarte, Ôc au 



A V O ^ A V y Si 

N©rf par an petit mîffcati» La rivière de Végre entretient 
dans la Paroiflcd^Avoife un grand moulin à papier» 

Le fol produit duftoment, du métcil, du fcigle, de 
Forge & de Tavoine. Il y a des prairies , des vignes & des 
landes. 

La Seigneurie de ParoîiTcfait partie de la Sirerie de Pef- 
chereul, qui appartient à M. le Marquis de la Galiffonr 
nière. Il y a dans la ParoifTe deux Terres nobles bien bâ- 
ties j fçavoir la Perrigne , qui appartient à M. de Cry , & 
Daubeit , qui appartient à M. ae Baftard de Fontenay , 
outre le Château de Pefchereul. 

AVRILLÉ Bourg & ParoifTe de FArchidiaconé de 
PaiTais , dans le Doyenné ' de PafTais au Maine , Ekâioit 
de Mavenne, fîtué au N. N»- O. du Mans, dont il eft 
éloigne de dix-huit lieues un quan. Pour s*y rendre , û 
£aut aller à Rennes, L 2. i\ Stc Marie-du-Bois, 1. Jj le 
Ham, 1. 2 T> Courcité, l. 1 iy Sille, 1. 5 i'j Conlie, L 
xi'y Lavardin , L 15^ Mans, 1. j» 

Il y a d'Avrillé à Domfront, M. L i -J-, Paffaîs, M, L 
27 i Ceaulcé, M. L i ^y Sept-Forges, M. L i-» Juvigni^ 
M. L I 4 > I^ Baroche fous Lucé, L t y Lucé , 1. ^i S. Bricc 
L l'y Torchamp , L i :|i S. Denis de-Villenette, L i 45, 
Beaulandais, Lu 

La Cure , ellimce 8©o liv. , eft à la psféfentation du 
Seigneur Evcoue du Mans. H y a 2 1 7 Communians* 

Mathurin Fouquct , Prêtre , Principal du Collège de 
Sces à Paris , a donné, en iJjS , une fomme de 1006 liv» 
pour fonder un Collège de filles 'y la Maîtreffc-d'Ecole cft 
diargée, par la fondation, de foigner les pauvres ma- 
lades & de leur donner du bouillon. Le Curé , Se trois 
des principaux Habitans^ au choix du Curé, nonunent 
la MaîtreOe-d'Ecole. 

Deux petits ruifleaux orennent leur fouace à FEU 8c à 
FOueft dvt Bourg, Se coulent au Nord. 

Le fol produit du feigle & du carabin» 

U y a aans laParoiiTe une veine de marne, qui a'eft pas 
de bonne qualité v elle ne réufficpas pour produire de bon 
froment, mais bien pour de boa carabin. 

Le bois vient bien ^Sc pionqptement dans, toute la Pa~ 
toiiie. 

La boiflbn ordlnake eft îe poiré > qui *eft délicieux & 
préférable au vin blanc, (fit M. le Curé 9 on leconferve 
DOA pœdant cinq à ûx. ans, & on en foit grand commerce 

Diij 



X4 A U V A U V 

|ufqa'à 6x lieues aux eiiTitons. Les poiriers 7 vieDuent 
très-grands , & rapportent prefque tous ks ans. 

Le fol a peU de profondeur de même eipèce de terre , Se 
eft très*ditfacile à cultiver. 

L'étendue de la Paroi/Te efl d'un grand quart de lieue dtt 
Nord au Sud, & autant de TEft à rOueil. 

Le Mont-Gargantin , qui produit le meilleur gibier de 
Ja Province, eit fitué dans cette Paroiflc. 

La Seigneurie ckl un membre du Marquifat de Dom- 
front , dcMit Mgr le Duc d'Orléans eil Seigneur. Voyez 

Domfront^ 

Le Fief de la Terre de Montcharneau , fituée dans la 
fzioiS^ de Céance » s'étend dans la Paroiffe d'Aurillé. 

Jdinu la Ck^mx. 

Un Mémoire qui m'a été fourni , porte que M. de la Bar- 
jberie ,. de Falaife , ta Seigneur d'Âunllé. 

ÎA. Ihommeret, Cure, m'a fouiiù un Mémoire* 

AUVERS-LE-HAMON , gros Bourg & Paroiffc de 
TArchidiaconé de Sablé , dans le Doyenné de Brollon^ 
£leâion de la Flèche , fitué à TO. S. O. par S. du Mans , 
dont il eft éloigné de neuf licucs & demie. Pour s'y rendre, 
il faut aller à Poillé , 1. i r j Viliedieu , 1- 1 i > Souligné > L 
3 j Grand S. Georges , 1. 1 î ; Mans ,1. i 4. 

Il y a d' Anvers a Sablé , M. 1. i -J j Ballée , M. 1. i ^ 
Mcllai , M. 1. 3 ) Grez-en-Bouère , M. L 2 V, Brullon , M. 
L 2 f i Afnières > L 2 j Epineu-lc-Scguin , 1. i i Beait- 
raont-Piédebeuf, L i ^j S. Loup, 1. 1 -, Boeâai> L i \ Gaf- 
tines , L I ( Juigné > L i i. 

La<Cure , efânée z loo liv. , eft à la préfeAtatjon dç 
l'Abbé de la Coulture , qui préfente au^i le rrieuré ^ eftin^é 
z/oo liv. 

Hugues Premier , fécond Comte du Maine , depuis l'aa 
990 jufau'à loij, confentit une indemnité pour la fon- 
dation au Prieuré d' Auvers , faite pac Gui d'Avoife , le- 
quel lui afllgna, outre une partie des terres de fon Do- 
maine , toute la Seigneurie oc Féodalité de ce lieu j il ap- 
prouva enfuite la donation due le même Fondateur en fit 
a r Abbaye delà Coulture , laquelle fut acceptée par Af- 
felin , Abbé , Se ratifiée par lean & Aimon a Avoife , Tes 
cnfans , en préfencc de t'Eveque Sigeffroi , d'Avcfgaud; 
Abbé de S. Calais , de Rodolphe de Vagc , de Robert d'En- 
trames , de Guillaume d*Autenaife , de Henri de Pézé , de 
Robert de Fercé^» de Herbert d'Ancines > de Geoffroi de 



A U V A U ^ 55 

Ste Ofioanc , de Lizandre d'Afnîcres > de Foulques de 
Chevillé^ & de plufîeurs autres Seigneurs de la Province > 
dont ks feings font appofés au bas de cette donation. 

CouruaiJUr^page 326* Bondoonet , pagezoZ. Çenomoidiu 

B y a à Anvers la Chapelle de k Chaberdière^ eftiinéc 
xo Uv. 3 à la préfentation de$ païens du Fondateur \ 8c 
celle de Notre-Dame, eftimée 100 liv. , à la préfentation 
du plus proche parent du Fondateur. 

Le Bourç d'Auvers cft fitué fur la rivière d'Erve , qui 
produit de bon poiffoni la Paroiffe eftarroféeau Nord- 
Oucft par le rumcau de Toulon,. 

Le fol produit dU méteil , du froment, de Forge > du lia 
& du*chanvre. 

La Seigneurie dePasoifie» Baronnîej eft annexée aa 
Prieuré. 

Dans lé douzième ficclc * Robert d'Anvers- figna un 
titre de donation , faite au Prieuré de Solcme , par Geof- 
froi de Sablée II y a apparence que ce fut le même Ro- 
bert qui contribua à la fondation de TAbbayede BoîC-* 
renou , modo le Perrai neuf, faite en 1 189 par Robert de 
Sablé , troificmc du nom. Ménage , Hlfi. de SallL 

Dans le Quatorzième fîècle, Robin d'Anvers fut Pro-* 
curcur de (îuillaume de Craon , dans^un accord fait entre 
ledit Guillaume & le Comte de Dreux. Minage ^ Uîfioirc 
itSahlL , , , 

Claude Dugné , Prêtre,, ne à Auvers , a traduit en Fran- 
çois le Concile Provincial de Cologne *, la Règle du No- 
vice Spirituel , compôfce par TAbbé Louis de Bloisj^ 
Kffiftoire Tragique des Hérétiques , écrite par Lindanus^. 
lia compofS des livres de dévotion'^ un recueil dePro- 

I^héties de plufieurs Auteurs fur le Gouvernement de 
'Eglile 9 &t. If vivoic en 1584. La Croix du Maine. 

AUVËRS-SOUS-MONTFAUCON,.Bourg &Paroîflc: 
de TArchicBaconé de Sablé , dans le Doyenne de Vallon ,. 
Bleétioti du Mans , à TOueft par Sud de la ViQe du Mans , 
dont il eft éloigné de quatre lieues. Pour s'y' rendre ^ iT 
iaut aller à Fay, L 1 ^^ Mans, L i \. 

If y a d* Auvers à Lbué , M.L i i;ValIon, M. L i \j, 
ConUe, M.L ;; BruUon, M. L ; vl^ Soze, M. L 1 \\ 
Brains , L \s Amné, 1. 1; Longue , Ll» ChaiCIlé>L ^'^ 
TaiCQé, \. I ; Cranne^, L \,\ Coulans, L i i- 

La Cure, qui eft un Prieuré de Chanoines Régulier^ 
de S. Auguftin , eftimée 700 Irv. , eft à la préfentation àc 
TAbbé de Beaolicu.. Il y a 300 Conununlans. 

Dir 



$6 A U V A U i^ , 

Il y a à Auvcrs le Prieuré de Beaulicu , eftîmc jjo Kv; ; 
à k préfentation de TAbbé de Tiron -, & une Chapelle 
fondée au Château de Montfaucon» eflimée i6j liv*> 
a h préfentation du Seigneur. 

La Paroiffe eft arrofce à VE& par le ruilTeaiï de Dou- 
ccUe. 

^ Le fol produit du froment , du méteil , de Torgc & de 

^' Favome. Il y a quelques vignes & des bois. 

La Seigneurie de Paroiflc eft annexée à la Terre de Mont- 
faucon y qui eft un Château bien bâti , dans une expo- 
fition charmante . Cette Terre appartient à Madame la 
Marmiife de Gironde , fille aînée de feu M. le Marquis 
d'Aiîe.5 

Là Maifon d'AfTé eft une des plus anciennes & des plus 
nobles de la Province du Maine. Voyez tarticle AffiM-^ 

Riboult. 

La Généalogie qui fuit m'a été communiquée par feu M., 
le Marquis 'd'Afle , mon ancien compagnon d'études. 
• Jean d'Aflc-le-Riboult eft reconnu pour tige d*une 
branche cadette des Riboult y Seigneurs d'AjOTé , dit le 
Riboult y du nom de fes anciens Maîtres > il eut en par- 
tage la Terre de Changé & celle de TEpinai ^caS. Mar- 
ceau. Il laiffa de N. . . fa femme, Huoert , qui fuit: 

Hubert d'AfTé , thevalicr de l'Ordre de la Genéte , inf- 
titué par le S. Roi Louis 'IXj il mourut dans le treizième 
iiécle j il avoir époufé fiéatrix de TuiTéj dont Guillaume 
^ui fuit: 

Guillaume d'Aflc, Seigneur de Changé & TEpinai, 
époufa Béatrix , fœur de Kaoul de Beaumont, qui fonda 
en 11)5 la Chartreufe du Parc Dorque, dont il eut Hu- 
gues , qui fuit : 

Hugues d'Aflc époufa, i,«. Gillette de Sé^ir » dont il 
eut Geoffroi , qui fut Evêque du Mans , où u fiégea 
depuis Tanii^c) jufqu'en 1 177, & qui mourut à TEpinai;!». 
Agnès de la Coulture , dont il eut Guillaume, qui fuit. 
Hugues mourut en 1 137 » & fut inhumé , avec h, femme , 
dans rïglilc de TAbba^e de Champagne. 

Guillaume d'Affc , inhumé , avec fa femme , à S. 
Marceau , avoir époufé Béatrix de Forel, donc Hubert II, 
qpi fuit: 

Hueert II d'Affé, époufa 601340 Agnès du Guefclin, 
dont Jean I , qui mourut en 1437, fans laifler d'enfans 
vivans, & fans poftérité. GeofBroi , qui fuit 5 & Jeanne, 

Sui époufa Pierre Telais , Ecuyer , Seigneur d'Argenfon 
^ de la Cefnevie : ils n'eurent qu'une fiUe , nommée Fian- 



A U V ^ A U V p 

foife, qui fiit mariée à Jean de Clînchamp. Mc/neors de 
Clinchamp d'aujourd'hui defccndent de ce maiia^e. 

GfiOFFROi d'Affé, Seigneur de TEpinai , épouta Guil- 
laume de la Salle, dont il eut Jean , qui fuic^ Geofirot 
^'actacha^avec la meilleure partie d^ la Nubleile d'Anjou & 
du Maine, à Louis II, Duc d'Anjou , Comte du iVÎainc, 
Roi de Naples & de Sicile, dont la fortune' ne fut pas 
heureufc. 

Jean II d'Affé , Seigneur de TEpinai &deMontfoucon, 
Chevalier du Croiffant, dont on voit les armes dans la 
Chapelle de cet Ordre , en TEglile d'Angers. Après la 
mort du bon Roi , René , Duc d'Anjou , &c. Jean d'Affé 
fervit le Roi Charles VIII , qui le fit Capitaine de qua- 
rante Lances. Il époufa Agnès , fille unique de Robin de 
la Motte , Seigneur de Montfaucon , & de Jeanne Bignon, 
laquelle époufa depuis Ambroife de Clinchamp. Us eu- 
rant François , qui liiit -, Ambroife , qui fut Eccléiîaftique, 
à gui Anne Gaudin , Dame d'Affé & Lavardin , donna 
la Chapelle du Château d'Affé-le-Riboult •, Marie , qui 
époufa Jean de Montécler \ Jeanne , gui fut mariée à 
uuillaume de la Difnaie , Seigneur de la (Jhovafapière -, & 
Marguerite, qui s'allia à François de Laval, Seigneur de 
Boisdauph^^ fans enfans, Jean mourut en ijoi, âgé de 
loi ans. 

François d'Affé, Seigneur de l'Epinai , Montfaucon, 
&c. époufa en i47i*Marie de Mondoucet \ elle étoit fille 
de Pierre de Monaoucet & d'Agathe de Cleraimai. Us 
eurent Gui, qui fuit \ Baudouine, qui époufa le Sdgneuc 
de ToUaine \ Françoife, mariée au Seigneur de Monte- 
vain , en Beauce \ Béatrix , alliée au Seigneur de la Pine« 
licre \ Louife époufa Jean d'Enfernai , Seigneur de Vil- 
liers*, Anne, mariée à ^. . . Gruet, Seigneur de la Frettc, 
fon coufin ; N. . • ip&riée au Seigneur des Bourguinièrea 

Gui d'Affé, Seigneur de Montfaucon , l'Epinâi, &c. 
époufa en i joi Jacquine , fille de Jean de Maridor , Sei- 
gneur de Château-Sénéchal , la Freilonniére & S. Ouen , 
en Champagne \ le contrat- de mariage efl figné de Jean 
de Beaumanoir , Baron de Lavardin , Seigneur d'An-« 
toigné. Us eurent René, qui fuit; Marguerite» mariée à 
François, fils aîné du Seigneur de Monteffon, fans en- 
fans ; Françoife époufa le cadet de Monteffon , d'où MM« 
de Montcifon. 

René d'Affé I , Seigneur de Montfaucon , l'Epinaî , 
&c. époufa en premières noces Madeleine , filïe de Jean 
Morin , Seigneur de Loudon , dont Madeleine, m^êe* a 



j8 A U V A V r 

Jacques de Harcourt , Comte de Franqucvîllc , d'où une 
feule fille quiépoufa Gilles du Bailleul, Seigneur de Mor>^ 
treuil-, Françoifc, mariée i^ à Lancelot de Roni, Sei- 
gneur de BruncUe i i*>. à Louis Scrvin , Avocat-Général 
au Parlement de Paiis , à qui elle donnala Terre de Gréve^ 
au Perche , à préfent Comté ^ Ambroifine cfjoufa Jacques 
de Courceuil, Seigneur de S. Rcmi-fur-Seine, fans en- 
fans; trois filles Rclieieufes. René d'AlTc ct>oufa en fé- 
condes noces , en isèiy Aline du Parc, fme du Baron 
d'Ingrande, fansenfans; il prit une troifîème alliance en 
I jyz, avec Fr^çoife le Clerc de Coulaine, dont René , 
qui fuit. 

RENi II d'AfTé , Seigneur de Montfaucon , i'Epinai , &c» 
^poufà^en 1620 Renée , fille de Julien Thiéri , Seigneur de 
la Prévalais , & de Efter du Bouchet de Sourches j ils 
curent Charles , qui fuit > Hubert, mort fans alliarices 
Nicolas , mort jeune ; & trois filles, mortes jeunes. 

Charles I d'Afle , Seimeur de Montfaucon , TEpinaî > 
&c. cpôufa Renée Goddcs , fille de Charles > Confeiller 
au Parlement de Bretagne, dont Charles, qui fuit-, Hen- 
riette . (jui époufa N. ... de Gironde , Comte de Buron 
& de Ncronde en Auvergne. 

Charles II d'AfTé , Marquis de Montfaucon , époufa 
Marie-Louife Chevalier , fille de N. . . . Seigneur de Seaux, 
en Poitou , de la Guierche S. Amant, &c. dont Armand, 

Îui fuit ; François , Prieur d'Avoife , en Poitou ^ 
ouïs-Denis , mon Chevalier de Malte -, Antoinette , 
inariée à Jacaues de ' Gaignon , Marquis de Vilenne > 
Lieutenant-Général des Armées du Roij {vojatarticlt 
Lanpiande). N. • . AbbeiTe d'Arciffe. 

Armand d'Aifé , Marquis de Montfaucon * époufa , 
I*. en 1719, Geneviève de Montmorin-Saint-Herem , fille 
de N. . . . Marquis de Saint-Hérem , Gouverneur de Fon- 
tainebleau , dont un fils , mort jeune , au Collège de la 
Flèche ; & N. . . . mariée à N. . . . Comte de Gironde , 
dont un fîls mort jeune. Armand époufa , i*. N . . • * 
Montmorîn eflune ancienne Maifon d'Auvergne, connue 
dès le dixième (îècle. Gafbard de Montmorîn * Gouver- 
neur delà Haute & BafTe Auvergne, époufa la fme unique 
de François de Joycufe , fils de François de Bourbon ^ 
Comte de Vendôme, huitième aïeul du Roi Louis XV. 

AVI ou ISLE (S.), Bourg 8c Paroiffe de FArcfiidia- 
coné de Laval , dans le Doyenné de Laval ^ Eleâion de 



A V î AVI /> 

laval^ à rO. par S. du Mans , dont il eft éloigné de dix- 
ièpt lieues. Pour s'y rendre^ il faut aller à Laval > L Z) 
Louvignc, 1. ij S. Jean-fur-Erve y L ) i\ Marcil, L 3 g; 
Crannes, L Xj Fay.K 1 ^^ Mans, \. i{. 

Il)radeS.AviàLaval, Mîl. 2 j-, Coffé-le-Vivicn , M* 
L 3i Loiron, M. L xi Entrâmes, I. 3 f > Genefl, 1. ri S, 
Bertevin , 1. 1 Jj la Brullatte , 1. fi Olivet , L i î la Foret 
deConcife, 1. î, 

La Cure . eftimée uo liv. eft à la préfentation de f Abbé 
de la Roë, JU y a 208 Cotnmumans* 

La ParoifTe eil arrofce au Nord par la rivière de Vico^i,, 
& à rOueft p^ar un ruiiTeau.^ 

Le fol produit 4u fie^le , de Torge 8c du froment. 

La Seigneurie de Paroifle fait partie du Cpoité de 
Laval. 






B A Ç BAC 

• 

BaCCONNIÈRE (la). Bourg & Paroiffç de l'Archi. 
diaconé de Laval, dans le Doyenné d'Ernée , Eleâion dfe 
Laval, à rO. N. Ô. par O. du Mans, dont il eft éloigne 
de dix-feçt lieues & demie. Pour s'y rendre, il faut aUet 
à S. Cenéré, 1. 4 f ^ la Qrande Cbarnie « L j> Asonéy L 

3 ih Fiiy> 1- * ii Mans, 1. 1 i- 

Jl y ^ de la Bacçionnîèi^e ^ iLayaL, M. L $ i; S. Ouf n- 
des-Toits, M. L i ; Loîron, M.L f > EniéCi M» L I-9 Aur 
douiUé, 1. I ij^S,:(^ip^n-J(&<îuiUaui»e> Li iih ffigot- 
tière, L i {y C.ka^llantj L lih S. HiUûcc-desdLandes , L 
.1 r^ ^ttrneufnde^^-Fçcêt , L i i» l^Mi«aiviiUiers » L l'y 
S. G^m^n-k4\oi^Quy ^ 1 1 ^^ la Forât de l^yeaoc, 

LaCjuce, eftimée iSoo liv.^ cft^ à la prâentatiofi du 
Seigneur Eyëque du Mans,. Q y $ 1 |op Comasuniani. 
Û y a à là Çaconnière la Ch^p^ (de &(eBftcbe> eftimée 

^; Mvp, à 1^ préfcntgtionduCw^^^ 
La Paroiile eft arrofée au Nord par un lutfleati qui 

forme un étangs ^ %» Sud putÉfM^'àes ^ounières. 

llv.adcshoîsfeiC^l#i?4e$> . ^! . - 

X*? loi produit du fcigle , de Tavome Sc d» isaraHn* 
La ^%i^u|ie de Paroi^e appardem à M. k Comte de 

Ficfnai, 



\ 



(So B A t , BAL 

BAILLOU, Bourg & Paroîffe de l'Ar4ddiaconé <fe 
Monrf ^rc , daiis le Doyeiiné de S. Calais , Eledlion du 
Chareau du Loir , a TE. par S* du Mans , dont il eft éloigné 
de neuf lieues Ôc demie. Pour s y rendre > il faut aller à 
Coudrecieu, 1. 5 j ^vré-l'Evêque , 1. f f» Mans , 1. i. 

II y a de Baillou a Moncdoubleau , M. 1. 1 9 Yibraie, M» 
1. 1 i Dolon^ M. 1. j ', Boi^loirc , M. L j ^*, S. Cakis« M. 
1. j -, Rahài , 1. i > S. Cir-de-Sargé , 1. ^ -, Soudai , L i ^ ; 
Valiine , 1. x i> le Bléfois , 1. î. 

La Cure , eitimée 700 liv. , eft à la préfentation de 
TAbbé de S. Calais. U y a 400 Communians. 

La Paroifle eft arrofce à VE(t Se au Sudpar le ruifleaa 
de Graine^ à TOueft par la rivière de Braie > & au Sud pac 
un petit courant d'eau. 

Le fol produit du froment» du feigle , de Torge ôz de 
ravoine.ul y a de bonnes prairies. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M, le Marquii 
de Courtalvert. Voyez rartkU Peii. 

BAIS 9 Bourg & ParoiiTe de rArchidlaconé de Laval > 
dans le Dovenné d*£vron , Eleélion de Mayenne , au N. 
O. de la viue du Mans » dont il eft éloiene de dix lieues 
trois aiiarts. Pour s'y rendre , il faut aller à RouefTé , L 
3 T ; Tcnnie , L 2 ^ j la Quinte , 1. 1; Mans , 1. 3. 

Il y a de Bais à Evron , M. 1. 2 J : Moiifeurs , M. L j Jj 
Silli^ M. 1. 4 ^ ; Villaine-la-Juhce , M. 1. 2 ^ ; S. Thomas- 
de-Courccricrs , 1. 1 i ', Trans , 1. r i ChamPgenetteux , L 
x; le bourg-du-Teil, L \\ Hambers, 1. Ji Jublains>L 
I \y Deùxévailles » I. 2 \\ Me£tngé, L i ^^ Ste Jame-le- 
Robert,L i iiyfé,l. J. 

La Cute , eftimée 700 liv. , eft à la préfentation de 
FAbbc d'Evron, U y a ijoc Communians. 

La Paroifle eft arrofée au Sud & à TOueft par un ruiP- 
featt , qui forme deux étangs » & à FEft par un autre qui 
en fi>rme aufli deux. 

Le fol produit du feigle / du froment , de Tavoine^du 
carabin & des arb.es fruitiers. U y a des bois 6c des landes* 

Il y a. à Bais un marché toutes les femaines , Se quatre 
Foires par an, le 2} A^nl, le 11 Juin, le 20 Juillcc Se le 
x^ Septembre. 

U Y a dans la P^oifle unr efpèce de camp, nommé ia 
bataille de Bais, qui porte dans la carte du Maine la a»u> 
que d'une bataille. 

La Seigneurie de PaiDifle eft annexée à k Terre de 
Monteflbn^ fituée dans là Paroifle, qui appartient aux 



BAI BAI 6t 

héritiers de M. de Monteflbn» décédé, fans enfans,en 

B ALLÉE , Bourg & Paroiflc de T Archidiaconé de Sablé» 
dans le Doyenné de Sablé > en deçà de r^/uetce, Lledlion 
de la Flèche , à TO. S. O. par S. du Mans , dont il eft 
éloigné de dix lieues un quart. Pour s'y rendre , il £siuc 
aller à Chevillé , L 3 î Vallon , L z i> Graild 5. Georges , L 
i — % l^lans •!• I ~» 

Ilyadc'Ballceà Brullon, M. 1. j-, Sable. M.L z^î 
Mellay , M. 1. 2 > Grez-en-Bouère , M. L ijy Chemeré-lc- 




La Cure , eftimée 450 liv, , eft à la préfentation de 
f Abbé de Marmoutier , ainfi que le Prieuré > eilimé 600 L 
n y a 600 Communians. 

Il y a à Ballce h Chapelle de la Goupillière , eftimée 
40 hv.3 à la préièntacion du Seigneur; celle du Haïec» 
cfhmce j liv., à la préfentation du icigneur Evêque du 
Mans; & celle de F rérond > eitimée i8y liv. 

La Paroiflc eft arrofce au Nord-Eftpar la rivière d'Ervc> 
& à rOucil par celle de Vaige. 

Le fol produit du méteil , du feigle 6c du froment. II f 
a des prairies.. 

La Seigneurie de Paroifle appanient à M. de FarcL 
Ancebne Girard > aïeul du Marquis de Charnacé, croit 
filsde Jean Girard , Seigneur de isallce , de Lignières , de 
Coins ^ &c. & de M^eleine i^aubigné. Le Marquis de 
Chamacé changea fon nom , qui ét4)it Girard en celui de 
, Chamacé. Ménage . Hifioire de Sablée Continuation du même 
M. S. 

Le Marquis de Chamacé avoir trouvé le moyen , par 
fa vanité & fes hauteurs^ de fe faire beaucoup d'ennemis» 
Qui âvoient porté leurs plaintes contre lui jufqu'au pied 
GuTrftnev mais inutilement: le Roi Louis XlV le pro- 
tégeoit. Ce 1 rince ne put à la fin tenir contre la narration 
naïve que lui fit un jour le nommé Pioger , oui depuis 
bng-temps luidreflbit des chiens couchans , &iuien pré* 
fentoit tous les^ans : un jour que le Roi avoir eflaié un de 
ces chiens en préfence de Pioger » il en fut fi contenc 
qu'il marqua fa fatisfadion à ce; drefTeur*, celui-ci , qui 
avoit toujours confcrvé im air de fimpLcité ruftique, dit 
au Prince qu'il étoit bien aile qu'il en fut content , parce 
que c'écoit le dernier qu'4 lui préfemeioic. Le Roi fuiptis 



6% BAL BAL 

lui demanda quelle nufim ilavoic de ne pas continuer de 
travailler pour lui : Piogerlui répondit , que Monieigneur 
de Chamacc ne le trouvoit pas bon , & que quoKju'il 
eii^ fait ^aver fur les colicrs de fes chiens ( je fuis 
au Roi ) cela n'avoir pas empêché Monfeigneur de Char- 
nacé de tirer deflus, & ou'il ^{yrébendoit que quelque 
jour le coup ne tournât ae fon côté. Le. Roi ne lui die 
pas un met ; mus il fit expédier une lettre d'exil pooc 
Ai. de Cfaarnacé , qui y ma^é tout fon crédit , ne put ja» 
mais parvenir à la faire révoquer. Pîoger demeuroità Au- 
verS'le-Hamon ^ & M. de Chamacé» qui Bdfoit ùt rcfî- 
àcnce à (on Châoeau de Bouille , éloi^ié de cinq lieues 
d'Anvers 3c de quatre & demie de Bailce > dfxSoit fou-* 
vent dans ces cantons. Je tiens cette anecdote d'une per- 
fonne à qui Pioger Ta rapportée. 

Le marché tient à Ba!l£e tous les Jeudis* II 7 a trcMS 
Foires par an, fçavoir , ]t 6 Mai» le xj Juin & le 14 
SepcenuDre. 

BALLON, oetite Viflc 8c Paroiffe de FArchidiacono 
de Sonnois , Chef-Lieu du Doyenné de Ballon , au N. 
£• par £• de la Ville du Mans > Eleétion duMans. Pour 
s'y rendre, ilfautalleràSoulig;né-fous-Ballon,.L i^Joué* 
l'Abbé, L i'y Coulaines > 1- a i> Mans , L 7. 

Il y ade Ballon à Beaumont, M. L i»S. Aigjxan, M* 
L 2; Bonneilable» M. L ^> René, M. L i; ^» S. Ouen- 
ib«s-Ballon , L :| ; TeiHé , L V' Çhevaigné , L i ^> Mont 
bifot , L I i» Courcebeofs , L i^t> Beai]iai>L 1 i^ Coiu> 
cemont, 1.1', Sables, Lx T. • 

La Cure, efbmée 400 liv., cft à la préfentation de 
l'Abbé de la Coulnice. Il y a 450 Communians* 

Il y a à Ballon la Chapdle de S. Jean-Bapcifte , dans 
l'Hôpital , cûknéc 60 liv. , à k piéfdntation oes^ Admini!^ 
trateurs', celle de la MaifcM>Di6U , eftimée 40 liv. , a la 
préfentation du Seigneur *, & celle de la Trinité^ aa Ch^ 
teau , dlimée 80 liv. , à la préfentation du Seigneur. 

Ballon eft un Marquifac, qui entra dans la Maifon de 
Vafie par le mariage deN. . . Marquis de VaiFé , avec N. .• 
de S. Gelais-Lanfac ,. fille aînée 8c héritière de Gilles de 
S. Gelais , Marquis de Ballon , & de N. . • Desfoilez ; il 
étoit entré dans la>Maifon de S. Gelais par le mariage de 
Gilles de & Gelais , Seigneur de Laniàc , avec Antoinette-, 
fille ôc héritière de Fran ois Rafin , Seigneur d'Azai*le^ 
Rid^u 3 en Touiainea 8c de Nioûie le. Roi Chauvigni» 
Dame ik BattoQ# 



BAL BAL €f 

La Juridiâion s'étend en cinq ou fix Paroiffes , & cft 
exercée par un Bailli , un Procureur-Fifcal & un Greffier. 
En 1700 les deux Paroiffes de S. Georges ôc de S. Mars 
de Ballon! contenoient 48} feux, & pay oient 3800 liv. de 
tailles. Dans le même temps on confommoit 1 4 muids de Tel 
par an au Grenier à fel de Ballon. Mém. de Mirameni. M. S. 

Le Marquifat de Ballon appartient aujourd'hui à M. le 
Comte de Sourches » à cauie de Madame le Vayer de la 
Davièie » fon époufe , à qui il eil venu par fuccdHon da 
feu fîeur le Vayer de la Davière , fon trère , qui avoir 
acquis cette Terre de M. le Marquis de Vaffé. 

Afin qu'on fe tîcmie fur fcs gardes , pour éviter le fu^ 
nefte accident qui a caufé la .mort à M. le Vayer deA$, 
E)avière', il ne fera pas déplacé d'en rapporter ici les triues 
circonflances. 

M. le Vayer étoît im h(Mnme fon Se robuflc , âgé d*en- 
viron quarante-<:inq ans. Un jour il lui prit envie de 
prendre le bain dans un falon conftruit à cet effet dans 
fon Château de la Davière , Paroiffe de Sablé. Soii 
Domeftiqueayant tout préparé pour le bain , ce Seigneur 
y entra , & donna ordre au Domeftique de fe retirer ; 
mais il n'y fut pas long-remjps fans être fuffoqué par la 
vapeur du charbon employé pour échauffer le bain. Ce 
même Domeftique étant rentre dans le falon environ deux 
heures après y avoir laiffé fon Maître , le trouva mort 
dans la oaignoîre. Ce qui confirme que la vapeur du 
charbon caufa ce terrible événement , c'efl qu'un chien 
qui avoit fuivi fon Maître , & oui étoit rcflé avec lui dans 
le falon , fut fuffoqué comme lui. 

M. le Vayer de la Davière defcendoît de Charles le 
Vayer, Seigneur delà vSauvagcre, Terre fi tuée en la Pa- 
roiffe de Chemirc-le-Gaudin , & de Françoife Dagues; 
ils eurent pour enfant François le Vayer , Lieutenant- 
Général au Mans. François fut père de René , Lieute- 
nant-Général après fon père ; René fut père de François 
n , qui fuccéda à fon père dans la même Charge j de Mi- 
chel, Doyen de l'Egliie du Mans; de Jacques, oui fut^ 
Lîeiitenant-Général après fon frère François U j àe Ro-"^ 
land , qui fut Maître-des-Reqijêtes à Paris , dont eft iffue 
Madame la Comteffe de Sourches ; & de Charles , Grand 
Archidiacre de l'Eglife du Mans , Doyen de l'Eglife Royale 
dcS.Pierre de la Cour. Jacques fut père d'Augufte- Jacques, 
Doyen & Chanoine de l'Eglife du Mans , mort en 173}. 

CoTuinuation de l'Hiftoire de SahU, M. S, Voyez la Généalogie 
dt M*U Cornu de Sourcke^ , à r article S. Simphorien^ 



&f , B A L BAL 

La Paroifle de Ballon eft arrofée au Nord par la rivière 
dTOrnc , qui coule du Nord-Eû à rCucft. 

U y a une Foire le jour de S. Laurent ^ & marché cous 
les Mercredis. 

Le fol produit du froment, de rorge& de l'avoine; il 
y a auiG acs vignes, dont le vin a plus de renom que dt 
qualité. 

Sous le Confulat de Herbert , Comte du Maine , dit 
Eveille-Chien , fur nom qui lui fut donné à caufe de fa vi- 

Êîice dans les expcditions de guerre -, fous ce Confulat , 
je, qui comiiiença Tan 1015 & finit en 1036, il fc 
donna Ui^ gravid comoat près de ballon , entre les troupes 
di#Comre Herbert, affilié des Nomiands, & celles de 
Guilkurac , Comte d'Alençon & de L^ellcme , où les 
Manceaux remportèrent une pleine vidloijic, & où Foui- 

Sues , fils ajié du Comte Guillaume , fut tué , & Robert, 
)n puîné percé de coups & fait prifonnier. Le Comte 
Guillaume en mourut de chagrin. Gil/es Bry, Hîftoire dm 
tcrche, Courvaifier^ page jji, Trouillart^ Hiftoire des Comtes 
duMjîiae, 

Ce i^obert , dont nous venons de parler , ayant recouvre 
iâ liberté & fa fanté , continua défaire la guerre au Comte 
Herbert i il aificgea le Château de Ballon , & l'emporta: 
mais inontinent après , le Comte Herbert , toujours fe- 
couru des forces de Robert , Duc de Normandie, le re- 
prit & y retint Robert d*Alençon prifonnier. Deux ans 
après la Nobleffe du Perche & tous les Barons & Vaflaux 
du prifonnier Robert, levèrent une armée , dont ils don- 
nèrent le commandement à Guillaume Giroïen, que quel- 
ques riiiloriens nomment de Giroir ou Giroié , avec la- 
quelle ils battirent le Comte du Maine , & prirent Gau- 
tier de Sardeine , Chevaher Manceau , & deux de fes fils 
qu'ils firent^ pendre , malgré les remontrances de Guil- 
laume Giroïen: trois autres enfans de Guillaume de Sar- 
deine, qui étoient refiés à la garde de Ballon , ayant appris 
' le cruel traitement au'on avoit fait à leur père & à leurs 
frères , courrurent à la prifon où Robert d' Alençon ctoit 
retenu , & Taffommèrent à coups de Maflues. Ce Robert 
ne laifTa point d'enfans , & l^cruel Guillaume , dit Talvas, 
fon frère , lui fuccéda. Gilles Bry , Hifi. du Perche. Courvai-* 
fier, page iij. 

Robert, Duc de Normandie, frère de Guillaume le 
Roux', Roi d'Angleterre , ayant pris ombrage contre Ro- 
bert de Bellefme , petit-fils de Guillaume Talvas , &c TayanCj, 
fait ccaduire prifonnier à CeulU > U aifiégea Ballon , quf 

appartenoi^ 



^ 



Ô A N B A N «j 

âppàrtenoit audit Robert j & agrès un long fiége , foutenu 
par Païen de Montdoubteau , Ôfmond de Guépré ayant 
été tué à la défenfe de la Place , les affiégés fe rendirent 
par compofition. G. Bry ^ Hifi du Perche. Troïdllart^ Bîft. 
des Comtes du Mai ne ^ page 74. 

Ballon fut vendu à Robert de Bellèfmc, qui en 1099 fit 
fortifier ,1e Château , contre les entreprifes d'Hélic de la 
Flèche, qui s'eitiparade la Ville du Mans fur Guillaume, 
Roi d'Angleterre, dont le Comte de Bellefme pxenoit le 
parti* Trouillart , pcige 74. 

On trouve dans les foufcriptîons de la donation que 
Robert de Bellefme fit en 1092 , de TEglife de S. Léonard 
aux Religieux de Marmoutier, celle de Gunebauld de 
Ballon. 

Guillaume tl, dit le Roux, Roi d'AnglfSterre , depuis 
Tan 1087 jufqu'ànoo ,, ayant fait le dégât aux environs 
la Ville du Mans , occupée par Foulques Réchin , Comte 
d'Anjou j fe difpofoit à repafler en Angleterre , & en paf- 
fanti Païen de Montdoubleau lui livra le Château de Bal- 
' Ion , qui fut auflî-tôt blocqué par Foulques Réchin: celui- 
ci fut mal mené par les aifiéjps, qui firent une fortie 
pendant qu'il prenoit fon repaT, dans laquelle Gaucher 
de Montforeau , GeofFroi de Briolai & Bcrîai de Mon- 
treuil furent faits prifonniers, avec environ 200 foldats 
du Comte Foulques : le Roi Guillaume revint au Mans pour 
fecourir la Place: enfin ils firent la paix. Courvaifier ^ page 
398. Bondonnet ^ page 447. Trouillart , page 88. 

Environ l'an 120©, le Roi Philippe-Augufle s'enipara 
du Château de Ballon, que tenoit le Comte Jean-lans- 
terre , & où coramandoit Guillaume de Burelin : le Roi le 
fit démolir i il fut rebâti depuis. Courvaifier ^ page 476. D. 

Lobineau , H//?- de Bretagne. 

En 141 7 les Anglois s'emparèrent de Ballon, & le ren- 
dirent par le traité de paix de Colombiers. Courva^ur» 
page G6^' 

BANNES , petit Bourg & Paroiife de l'Archidiaconc 
du Château-du-Loir , dans le Doyenné du Château-du- 
Loir, Election du Châteaif-du-Loir , au S. S. E.parE. 
du Mans , dont il eft éloigné de huit lieues & demie. Pour 
s'y rendre, il faut aller a Ouftillé, 1. 5; Teloché; 1. i\ 
Merfenne , 1. î ; Pontlieux ,1. i {\ Mans > 1. r. 

U y a de Bannes au Château-du-Loir, M. 1. r -, la Char- 
tre /M. 1. j i i le Lude, M. h 4 :? 3 Pontvalain , M. 1. 4 ^ -, 
Tome 7. E 



«s B A }} « A 11 

Mànfigïié,M- L f; Dîffid,L J; Voavrsd-fiir-J-ûSr, L iç 
MontabcHi,L ^-^ Nogcnt^Lf^ S, Pèic, L |, 

La Ctue , diiméc 500 liv. , cû à kprcfoicaiien da Sô- 
Jgneor Evéque dn M^: il y â 240 Cooimiiiiians. 

Le Bourg de Bannes dï iimé for !a nvièrc da Loir; & 
Paroiile cft arroféc à rEftpar lamêmc rivière 

Le fol produit du {rctneni^ du fdg^, de Tatge Se ât 
favoines il y a des prairies & beaucoup de yjgnes^ donc 
le vin cil de bcmne cpxaHté. 

La Scignciirir de Paroifie af^rdcnt au Chapitre da 
Mans. 

£21 Tannée 1119 , Gmllaume des Roches , Srnechal 
d*A^oa y fcnida dans la ParoiiTe de Bannes TAU^aye die 
BonHcn , doux des Filles de l'Ordre de Cîtcaux. On trouve 
dans Itimoirc de Sablé , par Ménage, & dams leCcno- 
mania Taâe de cette f ondanon , & les dons qui furent 
faits i cette Abbaye , par les Sei^ieurs qui affinèrenc en 
rizi aux obsèquK de Guillaume des Koches , inhume 
dans k Chcnir de l'Edife de Bonlieu,parGuiIbaime, 
Evcque d'Angers , & Maurice, Evêque du Mans^ ces 
Seigneurs fpîit, Amaui9<}eCraon, Guillaume de O1&- 
ICeaudun , Jôfcelin^ de Champchcvrîer , Hugues de la 
Ferté-Bemafd , Pajen de Chehénarc, GcoiFroi de }Jfàr- 
thcfdon , Turfclin de Hefpamé , Hugues de Locé , Hu- 
gues dcBellai, Renaud de Alallevrer, René de Saint-kC- 
chd. Th. de Blazon, Geoi&oi de Ponfé^ Foulques de 
Maflac , Guillaume de Marfon, G. de Cléhers» GedF- 
froi & J. de la Jaille , Œivier le Dain, Matthieu de Boa- 

loîre & P. de Chehénarc. Ménage, Rifi. de Sahlé^page j^fi. 

On voit dans le Chœur de rEglifc de Bonlieu, au. côte 
delTvangile, le maufoléc de Guillaume des Roches , où 
il eft repréfenté en rdicf avec £cs deux filles, Jeanne 8c 
Clémence: Jeanne àvoit époufé Amauri de Craonj & 
Qénience fut mariée en premières noces à Tliibaud Vï , 
du nom, Con^ de Blois & de Chartres , fans enfans , fie 
en fccçades noces ^ en iixo, à GeofFroi VI , VicomBc de 
Chaceaudun. Les RdigieuTes de Bonlieu, difent qu'dbs 
sDofîcdcnt dans leur Eglife le Coeur de MargueriÉe Se 
oaUé , femme de Guillaume des Roches , leur Fondateur. 

Ménage , Rift, de Sahlé , page xo I . 

HzDS la même Eglife , du coté de l'Epitre , eft un antre 
combeau, fous lequd font inhumés Jean de Matc£elaD&: 
Gufllaume deNeuvi , &c. Cenomama. 

I. Odelinc croît AbbciTe de Bonlicu en 123a, 



BAN BAH 

A. Péaxnflkcn 12160 & iai<|, 

3. JuBennc en 1277. 

4. AcqèsdeChaauKJievder, SBeétSmoa, Chtr^Ba, 
un des bienfsLiteurs et VAbbsijt^ eo iiSS. 



/.l£ÉbeQe»cn i}ir« 

é.nii]4ppine de âaisoadeBlaiSydenodo^cnit^â} 
dk tx>itoit en fes axiDCSy dVxr à oiic fîce de gttoU^ 
4ic ux fiicdcsœs. 

7. Maigucrite , en x|8({ & i4f 

& Gecvjiiè de Vcndomois , en 2404 » dk réûgnsL à k 
fiiivante; eUe porcoit d'hermine au chef fafce de gueuks. 

9« JfAcllf de Oicmoie » en 1461 1 die poctoit dans 
f«a éctt trais caokncg Se ont craîz dsaqpée de ônq o^ 
quilles. 

<a Madckirr de Duicil, en 1/04 , moue Xe jo Janvier 

ii.^flane^dc Broc^ en ifiS; en i|4} cUc fiit nooamëe 



AbbeflcduPré^ & elk céda cqrce Abb^e à Cacbcxine de 
XZbomwssB, Si conouixcncc, en 1560^ eue mourut aa^té. 
£fle pcMXoic de fabk à la bande fufel^ d'argcoi:. 

12. Goionnede Manjfné^ en ij/4. 

13. Louife de Boeîl » 

14. Madcirtne de Bûeil » jufqu'en 1525, 
ij. Catherioe k Roi^ eu 1624. 

x6. daude de VauQai , jaiqa'cn 16)3 \ dk pottoot 
d'âZBf à trois befà&s dlaenBine. 

2T. Jacqucttoe dllliezs de BaUàc. . 

li Ciaiée d*flUecs , nièce de k procedeofc^ dq^ois 
1696. 

19. Qiùbeth dUliers, ferar de Ja précédente. 

20. de Muy, 

En Ita S41 , k Roi Chades H ^ dit k Chauve , <c 
trouva à Bannes , ou il dqpouflla Sigcmond de rAbbajre 
de S. Calais , & la donna a S. Aidric , Evêque du Mans. 
2«&|v« X^otUama^ Li. $^age 141. Cmtomamm. 

BANNES, petit Bouts ^ TArchidiaconë de Sâblf, 
•duisk Dovenné deBruUon, HedtioD de k Flèche^ ait). 
pi£ S. du Mans, dont il eft éloigné de neuf lieues. Pour 
^y maàsc , il faut aller à Marri, L 5 » Cianœs^ !• ^ 7 
Bouillon, L 3^ Mans , L i« 

Il f a de Ëanncs à BiuDon» M. L a; Sdblé, M. 1. 4 f; 
Mdlii, M. L 3àBallée, M,l. 1 h Chcniçrc-k Roi, M. L 
tfiiTo^ftê,l^^CoiIc-ea4:J»Q)P^ t l\Vwt^L 



*8 BAR ^ B A 11 

1 i -, Sauge , 1. î i Epineu-le-Seguîn , !. i -, S. Picrç-d*Eîve v 

' La Cure , cfliméè 600 liv. , cft à la préfcntation de TAbbc 
de là Coulture. H y a 160 Communians. 

Un petit .ruiiTeau, qui forme un étang, prend fa foarce 
au Nord du Boure , &: coule au Sud par Oueft i un autre 
' ruiflcau coule de 1 Oueft au Sud. 

Le fol produit du froment , du méteil , de l'orge Se de 
Tavoine. Il y a des bois & des landes» 

La Seigneurie de ParoiïTe appartient à M. Guitteau. 

* BANVOU , Bourg de Paroifle de T Archidtaconé de 
'Pàffais, dans le Doyenné de Paffais en Normandie, delà 
^ Généralité d'Alençon , au N. N. O. du Mans , dont il eft 

éloigné de dix-neuf lieues trois quarts. Pour s'y rendre , 
il faut aller à Méhoudin , 1. 4 ^ j les Chat)elles , 1. 1 i , Vil- 
, pail , 1. I f > Mont-S. Jean, 1. 4 1 *, l^zé , L i t > Neuville- 
Lalais 3 1. 1 7 -, Aigné , 1. 3 > Mans , 1. i ^. 

U y a de Banvou à la Perrière , M. 1, r > Domfront , M. 
1. 2 'y Lonlai , M. 1. 2 r j Juvigni, M. 1. 2 t -, la Ferté-Macc , 
M. L 3 :;^ Dompierre, L -îi la Coulonche, M. 1. i ii 
S. Bommer , 1. -Ji Normandie > L i» ' ' 

La Cure, eftimée 700 liv.» eft à la préfentation des 
. Prieur 8c Religieux de S. Martin de Sées, il y a 700 Com- 
munians. 

Banvou eft fitué à l'Oucft & fur la lifière des bois de la 

* Perrière , & arrofc à l'Oucft par un ruifTeau qui forme 
' l'étang de la Chauffée , qui fait travailler la forge de la 

Gaudinière. 

Le fol produit du fdglc , de l'avoine & du carabin j il 
y a beaucoup de bois. 

La Seigneurie de Paroîffe appartient à M. Lambert, 
& relève de la Seigneurie de la Perrière. 

BAROCHE-GONDOUIN ( la j > Bourg & Paroîffe de 
TArçhidiaconé de Paffais, dans le Doyenné de Paffais > 
Eledion du Mans , au N. N. O. par O. de la Ville du 
Mans, dont il eft éloigné, de quatorze lieues trois quacts. 
Pour s'y rendre , il faut aller à Charchigné ,1. i •, Vàlaine- 
la-Juhée, 1. i{\ S. Germain-de-Coulamer , h 1 {> Sillc, 
1. .1 i'y Conlie , 1. 2 :; ; Lavardin , 1. i i; Mans , 1. 3. 

U y a de la Baroche à Madré , M. I. i ; Coupetrain , M. 

L 2 ^ i Laffai , M. L i Jj Sept-Forges , M. L i | j Prcz-cn- 

"I^, M,L3 JiChevaignc, L i>S.Aignaii*L23 ksClia* 



. . 6 À R ; _ BAS" (f^ 

pelles , 1. 1 i; Tubeuf , I. i v Rennes ,1. f |; Stc Ktsuric-'. 
du-Bois, L^'y le Houfleau, h i i'yS, Fraimbaut,K i^\ S*. 
Julien-du-1 erroux , 1. f. 

La Cure, qui efl un Prieuré des Chanoines Réguliers^ 
de S. Auguftin , eftimée yoo liv. , eft à la préfentarion de 
TAbbé de Beaulieu. ïl v a 6oo Communians. 

La Paroiffe efl: arrofee à TEftpar le ruiffeau de Courbcrî » 
& à rOueft par un autre ruiflcau qui forme deux étangs* 

Le fol produit du fejgle , de l'avoïne & du carabin ; it 
y a des prairies. 

La Seigeurie de Paroiffe appartient à Ma du Bois de la 
Drouardière. 

BAROCHE-SOUS-LUCÉ (la). Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de Paffais, dans le Doyenne de Paffaisen 
Normandie , de la Généralité d'Alçnçon>auN. N.O. p» 

0. du Mans, dont il eft éloigné de dix-fept lieues trois 
quarts. Pour s'y rendre , il faut aller à S. Denis-de-Ville- 
nette, 1. i -, Charchigné , 1. 3> ViÙaine-la-Juhée , L i rj 
S. Germain de-Coulamer , 1. lii Sillé , 1. 1 ^5 Conlie, 
h z i'i Lavardin, L i |-, Mans, L ?. t 

Il y a de la Baroche à Juvigni , M. 1. i ; Domfront , Mi 

1. I T 5 Sept-Forges , M. L i r > Céaulcé , M. 1. 1 ij Madré, 
M. 1. 3 iî Bcaujandais, 1. î; Lucé, L J; Avrilli, L èi la 
Forêt d'Andaine, 1. 1, 

La Cure , qui eft un Prieuré des Chanoines Réguliers 
de S. Auguftûi, eftimée iiop Lv. , eft à la préfentation 
de TAbbé de Beaulieu. Il y a iioo Communians. 

Il y a la Chapelle de S. Julien, à la préfentation du Sei- 
gneur Evêque du Mai:is. 

Le Bourg eft fitué fur deux petits eourans d'eau , qui 
forment deux étangs. La Paroiffe eft arrofée au Sud , par 
deux autres qui en forment chacun un , & à f Eft par un 
petit ruiffeau. 

Le fol eft humide , & produit du feigle, de Tavoine & 
du carabin i il y a des prairie». 

la Seigneurie de Paroiffe fait partip de celle de Dom^ 
front, qui appartient, par engagement, à Mgr le Duc 
d'Orléans. 

Il y a à la Baroche les Tçrres & Fiefs de Boisbiondet , db 
Boîsjoffelin & de Quincé. 

Eli 1551, Guillaume Millet, Seigneur de Boisbiondet, 
fut taxe à rArrièrebanj en 1655, Jacqueline Portier ^^ 
veuve Charles Millet , Seigneur de Boisolondet , donna 
déclaratioti dudit Fief« £n i7<^4s M. le Marquis, de S.. 



^ VAS B A 9 

Gennain-d'C Icançon étolt Scipiear de Boisblondct. E» 
1469, Rcberc de Kais , Seigneur du BoisjofTelin, nana, 
Julienne , fa fille , à Jean Defprez , Seinieur de Vaujois. 
£n i/jo, Jean Defprez , Seigneur de Boisjoflelin, Jean 
k Verrier « Seigneur de (Jhamfegré , & Guillaume Lefné > 
partagèrent la fucceflion de Roben Roger , leur oncle. 
Jean Delprez eut le Boisbamelin j Jean le Verrier eut le 
poisjoflelin , & Guillaume Lefné eut Collières. En 1^34 ^ 
Simeon des Landes y Seigneur de BoisjoiTelin Se àc S. 
Denis-de-Villenette^ donna déclaration de ces deux Sei<» 
fteories. 

Bnce des Landes , Seigneur de BoisjoiTelin » cpoufii 
Marie de Roïers , fille de Charles III , Seigneur de tu Bri- 

folUcre & de N du Boucher de Sourches , fa féconde 

fonme ^ il n'eut point d'enfans. Marauife > fille aînée dOI 
François Pitard , Seigneur de Houaé , mon en léjS^ 
époufa Julien des Landes , Seigneur de BoisjoiTelin. Ào-p 
jourd'hui le BoisjoiTelin appartient à M.Doifnel^^NUr^ 
quis de S. Quentin. 

La Terre de Ouincé a étépoiTédée par lesSeigneurs di| 
même nom^ les Comtes de Quincé ont été fucceiTivemenC 
Officiers Généraux & Comtes du S. Empire ^ le dernier eil 
inort en 171 ç , il ctoit Gouverneur de Dorofront. Il a fait 
des leg$ à rEglife de Jpomfront , à l'Hôpital & au Col- 
lège de la même ville. Mém, de la Chaux, Mém. du Curi^ 
thym dt Don^m. 

BASOGE (la^. Bourg & Pâioiile dans les Quintes du 
|4ans , au N. par O. de la Ville » dont il eil éloigné de 
deux lieues & demie. 

Ilyade laBtfoge à Beaumont, M. L 3 2; Ballon. M. 
L I f ) Conlie, M. 1. 1 i\ Neuville , 1. i ; MontreuiHuiw 
Sarte^ I. i \ Joué-rAboé , 1. 1 1^ la Guierche , L | ^ SoujJlé» 
1. |i N. D. des-Champs , 1. 1 i\ Ste Sabine , 1. i ^ î la 
Chapelle S. Fray, L i i', Lavardin^ 1. x ii Aigné, !• i i> 
^ileiTe ,1. i ^ S. Saturnin ,1. x. 

La Eafoge eft de TEle^Stion du Mans. 

La Cure ^ eftimée 400 liv« , eil à la préfentation du Cht^ 
noine 5^colaitique de l'Eglife du ManS) c'eil une des quar 
fantc Cures du Chapitre. 

La ParoiiTe eft arrofce à TE A par la rivière de Sarre , à 
rC ueft par un ruiiTeau , au Sua par un autre , qui forme 
Wi étang » & au Nord par un peut courant d'eau. 

Le fol eft naturellement maigre \ les foins Bc les travaux 
des agriculteurs Tout bien amélioré ea k manwwtj il ne 



& A 5 9 A * ?» 

|ffo4ttifpit autrefois que du feisfe 8c du carabin» au-^ 
jourd'hui il produit du froipenr ; ily a beaucoup àç, bouner 
^ra^r^s > il y a aufll des bois & des landes. 

La Çcîg^curie de Paroiflc eft un membre du Marquifar 
de Lavardin , qui appartient à M. le Comte de TciTéj. 

\oyciJk GénéalpfU» à. r article Beaumont'U-Vîcontte. 



BASOGE-DES-ALEUX (la). Bourg «cParoiffc de 
PArchidiaconé de l-aval , dans le Doyemié d'Evron,, 




n V a de la Bafbgc à Monfcurs , M. 1. ; 1; Mayenne, 
M. 1. 1 ^ ; Laval* Ai. L j J; Evron , M. 1. 3 1; S. Ouen* 
des-Toits , M. L 5 ; Martigné , L j ; Gommer , L i ^ ; Mon- 
tourticr , L i y Gênes , L i v Chalon , 1. 1 i Monfoulour y 
L I J> Sacé,L I :J. 

La Cure eftiraée 1200 lîv,, eft à la préfcntation da 
Seigneur Evêque du Mans. II y a 6^0 Comihu^iians. 

La Paroiflc eft arrofée au Siid^-Oucft par le ruifleau dix 
Frcnc , qui forme un étang > au Nora^ueô par celui 
Douyrain, qui en forme auffi un; au Nord-Nord-Eft,. 
Aie à l^ft par un autre qui en fonne tiois *, & au Sud , par- 
un petit courant d'eau. 

Le fol eft marécageux , & produit du feîgle , du mé-^ 
teil , de Tavoine & du carabin., n y a des bois & des; 
landes. 

Il y a à la Bafoge la Chapelle de la Gendrie , cftiméè 
80 liv. , à la piréftntation du âeigneun 

La Seigneurie de Paroiflc eft annexée à la Terre die Thurc^ 
qui appartient à M^ de la Ferronnaye*^ 

BASOGE-DE-CHEMERÉ (k). Bourg & Paroiflc de- 
PArchidiaconé de Sablé , dans, le Dovcnné de Sablé , en 
deçà de l'Ouctte>^Eledion de Laval, àr0.par S. du Mans,, 
dont il eft éloigné de onze lieues. Pour s'y rendre >.il faut 
aller à Viré , 1. 3 r » Mardi , L z 5. Crannes, L 1 > Rouillon > 
1 Z' Iv^ans 1 I 

^•11 y a de yBafoge à Sablé » M. L 4 1 ^BruUon , M, L 
I -, M^Uai, M. L I k\ Chcmeré-le-Roi , M.L i ; Ballée,, 
L L 2i Vaige, L i f> S. Pierre d'Erve, L i |i S..Denijr^ 
du-Maine , L h Airqucnai > L i i Bafbugertf ^ L i i k S- 
Gcorgesle-FlcGhart ^ L t i* 



il 



71 B A $ B A U 

La Corc , cftimcc 1200 lir. , eft à la préfcntatîon de 
l'Abbé de S. Aubin d'Angers. 11 y a 8jo Communions. * 

D y a à U Bafoge, la Chapelle de la Prêterie , etbmce 
I j liv.i celle de la Rpche-Telluère, cftimce jo liv. , & celle 
dtt S. Sacrement , efthnée 30 liv. 

Le Bourg eft ficuc à TOucft du grand étang de la Ba- 
foge 5 arrofê au Sud & à TOucft par un ruifleau qui fc 
Jette dans la rivière de Vaigc. 

Le fol produit du feigle , du ftomcm Se de Tavoine-, il 
y a quelques bois, 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. Couftard. 

BASOGE-MONPINÇON (la). Bourg Se Paroiflede 
TArchidiaconé de Laval , dans le Doyenné d'Evron , Elec- 
tion de Mayenne , au N, O. par O. du Mans , dont il eft 
éloigné de treize lieues trois quarts. Pour s*y rendre , il 
faut aller à Jubleins, L i fj Ste James-le-Roben , 1. 2 ; 
Parenne, L 3 îj Neuvi, h 1 i', Trangé > L 2 iv Mans , 

Il y a de la Bafoge à Mayenne , M. 1. i ; Bais , M. L 3 ; 
Ambrières, M. L 3 i; Monfeurs, M. L 3 i', Evron, M. 
L 3 ^ -, Airon > 1. :j ; Grazé ,1. i r > Belgéart , L ^ > Commer^ 
h 1 9 Moulai, U I. 

La Cure , eftiméejoo liv. , eft à b préfentation de TAbbc 
d'Evron. H Y a 200 Communians. 

La Paroifle eft arrofée du Nord au Nord-Eft par un 
ruifleau qui forme trois grands étangs, à TEft & à lOueft 
par deux autres petits ruifîeaux. 

Le fol eft froid Se produit du feigîe , de Tavoinc & du 
carabin *, il y a des prairies & des landes* 

La Seigneurie de Paroifle eft une dépendance de 
Mayenne, qui appartient à M. le Duc de Mazarin. Voycx 

la irénéalogu , à t article Mayenne. 

BASOUGERS , Bourg & Paroifle de TArchidiaconé de 
Sablé, dans le Doyenné de Sablé, en-deçà de TOuette, Elec- 
tion de Laval , à l'O, par S. du Mans , dont il eft éloigné 
de douze lieues&demie. Pour s'y rendre, U faut aller à 
S. Pierre-d'Erve , l. % \\ Taflillc, L j-, Rouillon, L 3 |î 
Mans, 1. 1. 

Ily a deBafougçrs à Laval, M. t. 3*, MelTai, M. 1. \ |; 
Monfeurs , M. 1. 5 ^; Chemeré-le-Roi , M. 1. 2 ^ -, Ballée „ 
M. L 3 :J i Maifoncelle , L i |-, Entrâmes, 1. 2 ; Parenai ^ 
In iX'x Louvigné > L I i 9 Sougé k-Bruant ^ L i ^\ S. Gcoi> 



B A U B E A 7} 

gcs-lc-Fléchart , 1. i Ji la Bafogc-deCheifleré , I. i ^. Ar- 
quçiiai , \. |. 

La Cutfe 3 eftitnéc 8oô liv, , eft à la préfenratîon do 
l'Abbé de S, Vincent , aufli bien que le Prieuré , eftimé 
ijoo liv. fondé par Hamelin d'Antenaife, fils de Guil7 
laùme, qui ell le premiers de cette Maifon dont on ait 
connoiflance: ce Guillaume, lelon Quatre Barbes, dans 
la Généalogie de fa Maifon, vivoit en 980, Ménage ^ Hijt. 
de Sablé, Il y a 1200 Communians; 

Il y a à Bafougers la Chapelle de la Bourgonnière , eftr- 
tnée 3 10 liv. ; celle de la Boflée , eftimée 40 liv. ^ à la pré- 
fentation dé Théritier du Fondateur; celle de Chélé, ou 
des Echelles, eftimée 180 liv. , à la préfentation de Taîné 
de la famille de Jean Bodardj & celle des Etrichés, ef- 
timée 1 6$ liv. 

Bafougers eft fitué fur un petit ruifleau , qui fe jette 
dans la rivière d'Ouctte , qui arrofe la Paroiflc du Nord- 
Oueft au Sud'Oueft ; elle eft encore arrofée au Sud par 
vin autre petit ruifTeau. 

Le fol eft froid & produit du feigle , du mctcil & de 
Tavoine j il y a des prairies 8f des bois. 

La Seigneurie de Paroiflc appartient à M. le Duc de !a 
Trémoille. Voyez la Généalogie , a r article Laval, • 

UneGddine de Ste Suzanne, époufa Hugues d'Am- 
boife , & eut Bafougers en mariage. Ménage , Hifioire dfi 

Sahlé. 

BAUDELLE (S. ) , Bourg & Paroiflc de TArchidiacon 
de Laval, dans le JOoyenné de Mayenne, EJeâion d 
Mayenne , au N. O. par O. du Mans , dont il eft éloigne 
de quatorze lieucs- trois quans. Pour sV rendre, il fait, 
aller à Moulai , 1, i , Afle-le-Bçrenger ,1. s i\ Bernai ^ 1 
4i ; Chaufour ,1, 2 x > Mans , U z. 

Il y a de S. Baudellc à Mayenne , M. 1, ^ -, Ambrières , 
M. 1.' 3 -, Laflfai , M. 1. 4 | j Bais , M. L 4^ Evron , M. 1. 
4 ^ ; la Bafoge-Mpnpinçon ,1. i -, Airon , 1. i ^ i Parigné 
fous-Braie, 1, |j S. Georges de Butavant,!, li Contcft, 

l i. 

}-a Cure, efliméc 700 liv. eft à la préfentation de l'Abbé 
d'Evron. Il y a jco Communians. . . *. 

Le Prieuré de Bernai , eftimé 2500 I. , fondé par Juhcl 
III de Mayenne , environ Tan 1 1 08 , eft dans la Paroiflc 
de S. Baudellc , à la préfentation de l'Abbé d'Évron. 

Il y a à S. Baudellc la Chapelle de la Croifnièrc R ^ 
çdledç h VaiuiçriCa eftimée ij Uv,, à la préfentation 



y6 R E .A . BEA* 

La Seigneurie de ParoîiTeappattleM à M. le Ckrc* 

BEAUMONT-LA-CHARTRE >Bburg & Paroiffe de 
FArchidiaconé du Châtcau-du-Loir , dans le Doyenné de 
la Chanre, Eleâ:ion du Château-du-Loir , au S. S. E. du* 
Mans , doiu il eft éloigné de dix lieues. Pour s'y rendre 




y 

Chartre , M, L i j le Lude , M* L 7-, Grand-Lucé , M. 1. 
^\y Befle., M. L $ y Epeigné, L i s les Pins , L i l\ Mar- 
çon j^ L I î Vouvrai , I. 2. > Bannes ;, 1. 1 ^ j Diflai y L 2 \\ 

.ïaTourainÇa 1. i- 

La Cure , eftiméc 700 liv. , eft à la préfentation de 
f Abbé de S. Julien de Tours , ainû que le Prieuré , eftimc 
^00 liv. Il y a, 600 Communians. 

II y a à Beaumont, la Chapelle de Stt Catherine^ 
cftimec 10 Uv. > à la préfentation du Seigneur Evêque du 
Mans. 

La Paroiffe eft arrofée du S. E. au N. O. p. E, par te 
niiffeau de Domée. 

Le fol produit du froment* du feigle , de Forge & de 
Tavoinei il y a des vignes , dont le vin eft de bonoe qua- 
lité *, il y a auffi des bois & des landes. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Prieurés 

BEAUMONT- PIED-DE-BŒUF , Bourg & Paroiffe 
de FArchidiaconé du Château-du-Loir , dans le Dloyenné 
du Cliateau»du-Loir , Eleâion du Château-du-Loir, aa 
S. S. E. par S. du Mans , dont il eft éloigné de fîx heues 
un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à Marigné , L 1 4 > 
Téloché , 1. z î Mercenne > L î > Pontlieue > L i ^^j 
Mans , 1. T» . , 

U y a de Beaumont à Écomoi , M. 1. 2 î -, Lucé , M* 
L 2 4 > Château-du-Loir , M. 1. 2 ;. la Chartre , M« L 4 ; 




La Cure , eftimée 700 liv. , eft à la préfentation du Sei- 
gneur Evêque duMans. U y a ^$0 Communians. 

II y a à Beaumont le Prieure de Salles « eftimé 200 llv..^ 
à la préfentation de 

La Paroiffe eft arrofée à l'Eft par le niiffeau de Dinaa» 
& à roùeft par celui de Yrc , qui fonne quatre étangs y 
& par un petit courant d'eau qui en forme un.. . , 



BEA B I A yjr 

r. i; Torcé ,li'y SiUé^le^Sfûlé » L x i S. Bcmi-<ies4)ois « 

L I rj Courcçbeufs , L i. 

La Cure , eftiinée tSoo liv. , eft à la préfentation de 
PAbbé de S. Vincent. Il y a i loo Communians. 

La Paroifle eft arrofée au Nord & à f Ouefl par q^ 
fuifleau. Sa au Sud jpar un autre petit 3 qui (otnsc un 
^tang. 

Le fol produit du fromeni » de Torge & du feîgle \ H 
J a des vignes , dont le vin eft de médiocre (][ualité. 

La Seigneurie de Paroiffe eil un niembre de ce}le de 
Bonneikhle^ qui appartient à M. le Duc de Chevreule» 
On trouve parmi ceux qui ont foufcrit Taâe de la do* 
nation , que Robert de Beilefine fit , e^i Tan i05>x , de TE» 

Ïlife de $• Léonard aux Religieux de Marmoutier , Gail* 
Lume de Beaufay. Cette Eglife avoir été fondée par Guil- 
laume ^ dit Talvas , Comte de BeUefme , bifaïeul de ce 
Robert, qui chafTa les Chanoines qui la poiTédoient^à 
taufe de la vie icandaleuTe qu'ils menoient. Ménage^ Hîjk 
d€ SabU. 

BEAULIEU, Bourg & Paroiffe de rArchidiaconc de 
Laval, dans le Dovcnné de Laval . Eleétion de Lav^, 
à VO. par S. du Mans , dont il eu éloimé de dix-neuf 
lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à Montiean, L |; 
Nuillé4c-Vicoin , 1. ^ ^ Entrâmes , L i ^ > la Bafoge-dc- 
Chemeré, L jj Vire, 1. 3 r}Loué, L ly Rouillon, L 

Il y a de Isteaulieu à Laval , M. L ^ | ^ Coffé-le-Vivlen , 
M. 1. 15 Loiron, M. Li; S. Ouen^aes-Toits , M. L ^ ^9 
Çracm , M. L } î > S. Cir-k-Gravclais ,1. i ; Ruilk-le* 
Gravelais , L i f 9 Ahuillé ,1. 1 ; la Foret de Coudle , L 
X ^\ l'Anjou , L ii la Bretagne ,14. 

La Cure , eftimée 1000 Bv. , eft à la préfentation de 
TAbbé de S. Jouin-de-Mamc. il y a éoo (Jommunîans. 

Il y a à Beaulieu la Chapelle des Cointières , eftimée 
70 liv. , ^la préifentation du Seigneur d'Audrai \ celle de 
5. Nicolas, eftimée x^ iiv. , à.ïa préfencatio^ du Curé \ 
celle de la Brafle , eftimée 120 liv. , à la préfentarion du 
' jieur Marquis de Vaffé \ la preftimonie de ourdc , eftimée 
150 liv, , à la préfenration du Seigneur^ & lapreftimoeie 
de ia Butte , eftimée j liv. 

La Paroifle eft arrofée à l'Eft par tm mifleau qui forme 
Tétang dek Gubellère. 

Le fol produit du méceii , du fromenc , de l'oige, de 
l'avoine oc dncacahin y il y a des laudes 6c des boii. 



t6 R E .a . B E A • 

La Seigneurie de I^aroiiTe appacdenc à M. le Cktc. 

BEAUMONTiA-CH ARTRE >B6urg & Paroiffe de 
rArchidiaconé du Châtcau-du-Loir , dans le Doyenné de 
la Chartre, Eledion du Château-du-Loir , au S. S. E. da 
Mans , dont il eft éloigné de dix lieues. Pour s'y rendre a, 
a faut aller à la Torêt de Berfai ,\.ii\ S. Mars-d'Ouf- 
tOlé, I. } 1^ Pontlieue, I. 3 ; Mans , 1. r* 

Il y a de Beaumont au Château-du-Loir ^ M. I. 2 1 i la 

Chartre , M. L i i le Ludc , M* L j\ Gxand-Lucé , M. 1. 

4:5 i Beffc., M. L s i Epeignd, L i > les Pins , L i î > Mar- 

çon 1 L I j Vouvrai , 1. x y Bannes ;i !• ^ ^ > Diffai ^ L 2 Ji 

.laTourainÇa L |. 

. La Cure 3 cftiméc 700 liv. , efl à la préfcntotîon de 
TAbbé de S. Julien de Tours ,ainû que le Prieuré > eftimc 
^00 liv. Il y a .600 Communians. 

II y a à Beaumont, la Chapelle de Ste Catherine ^i 
dKmec 10 Hv. > à la prcfentation du Seigneur Evêque du 
Mans. 

La Paroiffe eft arrofée du S. E. au N. O. p. E. par te 
luiffeau de Domée. 

Le fol produit du froments du fciglc , de Torge & de 
Tavoinci il y a des vignes , dont le vin eft de bonne qua- 
lité i il y a aufli des bois & des landes. 

la Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Prieuré*. 

BEAUMONT; PIED-DE-BŒUF , Bourg & Paroiffe 
de PArchidiaconé du Château-du-Loir , dans le Dloyenné 
du Châtcau»du-Loir , Eleâion du Château-du-Loir, aa 
S. S. E. par S. du Mans , dont il eft éloigné de fix lieues 
un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à Marigné ,1. i ;ji 
Téloché , 1. 2 ; Mercenne , L î > Pontlieue > U i l^j 
Mans , 1. T. . , 

II y a de Beaumont à Écomoi , M. L 2 1 5 Lucé , M* 
L 2 T i Château-du-Loir ^ M. 1. 2 v la Chartre , M« 1. 4 ; 
Pontvalain, M.L j |; Jupillc, 1. \ \ Maïet ,^ i\ Vce- 
neuil-le-Chçtif , 1. i îi Luceau, L i jj Qumcampois, 
L î ; Toiré ,1. i ^ la Foret de Berfai 1. j, 

La Cure , eftimée 700 liv. , eft à la préfentatîcn du Sei- 
gneur Evcque duMans. Il y a ^jo Communians. 

Il y a à Beaumont le Prieure de Salles ^ eftimé 20a liv*. s 
à la préfentation de 

La Paroiffe eft arrofée à TEft par le ruiffeau de Dinan., 
& à roùeft par celui de Yré , qui fonne quatre étangs , 
& par un petit courant d'eau qui en forme un* . 



BEA BÉA 77 

" Ix fol produit du feîgle , du froment ôc du carabin j il 
y a des prairies , des vignes & des landes. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à Milord Tho- 
tnond. 

Charles ô Bricn, Lord-Comte de Thomond^ Baron 
dYbrican , Lord-Vicomte de Clare , &c au Royaume 
^'Irlande, Chevalier des Ordres du Roi en 1747, Ma- 
réchal de France en 1757, fait Commandant en Lan- 
guedoc la même année, né à S, Germain- en -Laye en 
160^, époufa en i755*rMarie-Geneviève-Louife Gautier, 
fille de Louis-François , Marquis de Chiifrcville , en baflc- 
Ncmnandie, Seigneur de Beaumont ait Maine, &c. Lieu- 
tenant-Général d'Armée , dont ô Brien qui fuit -, & An- 
toinette-Charlotte, née à Montpellier en 1755^. 

ô Brien, né en 1757. 

BEAUMONT-PIED-DE-BCEUF , Bourg & Paroiffe de 
r Archidiâconé de Sablé , dans le Doyenne de Sablé , eiv- 
<ieçà de TOuette , Eledion de k Flèche , à TO. S, O. par S» 
' du Mans , dont il eft éloigné de dix lieues & demie.. Pour 
:^ rendre, il faut aller a S. Oucn en Champagne, 1. 
3 4) S. Pierre-^es-Bois , 1. i > Souligné , L 2 ^ > Grand 
O. Georges, L i 4, Mans , L i 5:. 

Il y a de Beaumont à Sablé , M. L 1 ; Ballée , M. 1. ^y 
Mellai, M. 1, 2*, Chemeré-le-Roi, M. 1. i |-, Grez-en- 
Bouère, M, L i 5 ^ Auvers-le-H^mon , M, 1. i :J , S. Loup , 
. L T) S. Bricc , L i tj ^ Le Buret , 1. 1 t » Préaux , 1. 4- 

La Cure , eftimée 1 100 liv, , eft à la préfentation du 
Seigneur Evcque du Mans. Il y a 3 jo Communians. 

La Paroiffe eft arrofée du N. N. O. au S. E..par la ri- 
vière de Vaige. 

Le fol eft bon & produit du froment, du méteil, du 
feigle , de l'orge & de l'avoine. 

La Seigneurie de Paroiffe eft aniiexée à l'Abbaye de 
fiellebrahche. Voyez l'areicie S, Brice. 

Il y a à Beaumont la Terre de Frefnai , qui appartient 
à ' & celle de Moulins. 

En 1608 , Renée , Dame de la Terre de Moulins , fille de 
Gui II.Baglioni, de la Dufferie, Seigneur d'Hicrre, & 
de Marie de Fontcnaille , fut mariée , i °« à Gui de Vahaie , 
Seigneur de S. Ouen , & autres lieux en Bretagne ; 2^. à 
François de Bcauregard , Seigneur de Frefne. M. de Va- 
haie , Seigneur de Vologer , defcend de ce premier ma- 
'^rîagc. Mém. de ta CkaUx. V'oyez l'article Fcrcé. 



9tm !ft £ % S K A 

' BEAUMONT-LE-VICQMTE; VIBc & Paroiflfc-dc 

TArchidiaconé de Sonnois> Chef- Lieu da Doyenné tic 
même nom y lèleâdon du Mans , au N. p. O. oe la Ville 
du Mans^ dont elle eft éloignée de cinq lieues ttom 
quarts, tour s^y rendre , il faut aller à S. Maâceau ,Li i 
KL Bafoge, 1. 2; Mans, 1. 1 f • 

D y a de Beaumont à Ballon , M. L 5 ^ Conlie , ML 
h i t'y Frefnay, M. L 1 |; Sillé, M. L 4 ; *> 6. Aignait^ 
M. L } ;i Vivoin,l- îs JuiÛé, L ri Moitron, L i si S. 
Chriftophe-du-Jambet , L i ^ 9 Ségrie ^ L x ^^ Affé^erHab- 
boul , 1. 1) Marefché 1. 1* 

La Cure > eftimée 800 Uv. , eft à la ptélèntation àU 
Prieur de Vivoin. Il y a xzoo Communians. 

Il y a à Beaumont le Prieuré de Pont-neuf « c fUm e 
éoo liv. , à la préfentation de l'Abbé de Ckini ; il y a à 
ce Prieuré une Chapelle dédiée à 9. Pierre , oh. Ton dit la 
Meife les Diitianches & Fêtes. 

Il y a <kns la Paroifle une ChapeUe Succurfirie , -âédiee 
à S. Laurent , fituée à une «demi* ueue de la Ville , t^ù Toa 
dit la Melfe tous les Dimanches & Fêees , ôc où l'on fitic 
TEau-bénite »^ le Prône , les Catéchifmes 8c T Abfolatkjn 
<}ans le Carême. Il y a encore la Chapelle àa Grand Ci 
metière, eftimée jj lit, ^ ceik de S. Mîchd-dela-Lar- 
ditire > eftimée 50 liv. , à la préfentation des héritiers du 
fondateur^ celle de S. Jean, dseifervie à la Commandede 
du Gueliant , près Frefnay ; Se la preftimonie Ac Grenet » 
eftimée 110 liv. , à la préfentation du Prieur de Ponnieuf ^ 
deffetvie dans la Chapelle du Prieuré» 

Charles de 'Beaumanoir, foixante-dixième Evéqite du 
Mans y aidé des libéralités des Sieur & Dame des Bm- 
nelières , établit à Beaumont des Religieufes de Stc Claire, 
dites Urbaniftes. En 17'ob ^ y nvoit 19 Religieufes. <jette 
Communauté eft fupprimée. 

Beaumont eft iitue fur lativièxie die'Sarte, qui «coule da 
N. N. O. au S. O. par E. Il*eft a«^ arrole au N. O. :pwc 
le ruilfeau de Gommer. 

Le fol eft bon Se produit , au moyen de la marne , du 
froment , du méteil , du feigle , de l'orge ât de I!avoine i 
il y a de bonnesprairies. 

La Ville de Beaumont ^ été bâtie par les andnis Vi^ 
comtes du Mans j ils ^toient les Lieutenans des Contres 
du Maine , c'eft pourquoi on a ait Jufqu'à 4iotre ûàde 
Beaumont-Ie-Vicomte. 

Il y a à Beaumont une Jarffdicftkm Jioyde ^ tdnipofêe 
d'un Lieutenant-Général » un Avocat , un Procureur da 



% É X % Ë À t> 

iloî , un Sobftitut Se tin Greffier, fi y à auïB unfc Wmc- 
trhcïuflee , compofét d'une Brigade , tjtïi tft 'du ^ftriÔ dft 
Mans j un Hotctde-Ville , compofc d'un Maire , d'un 
Comrniffairej d'un Procureur du Roi & 4'^n Greffier. 
Beaùmont étoït de l'ancien rdflfort du Mans *, aujoutd'fanl 
il relève de là Flèche. 

En 1700 la Parôiffc contenoit 425 feux , iloo CcMtmntP- 
tiians, Scpayait }6oo liv. detaSHes. Mém; Miromém. 

Il y a à JBeamndiit quatre Foires par att", fe Maî^ 
d'après le prertûcr Dntoaiidïe de rAwnt , le Mardi le plu* 
brodie du ï8 janvier, le Mardi le plus prdchfc du 2/ 
Mars, le Mardi le plus ptodhe du 1$ Mai , êc le Mardli 
k plus procte du 4 <dàohtt. Le -marche tient tous tel 
Mardis. 

Là Seigneurie de Beaumcfrit eft ùné Baronme Pairie-, 
poffédée aujourdiîui par M. \t Comte de Teffé , tidrit 
vous trouverez la Généalogie ci-après* 

Environ Tan lo-Jro Guifiauilhe le Bâtard , Roi -d'Angle- 
terre & Duc de Nonnandie,'cjài avoir ufurpé le Comt<é 
du Maine , affiégea Beaùmont , qui lui fut rendu paflr 
Hubert de Mainte-Suzanne , qui en ctoit Seièneur-, ceiui- 
k:i le reprit , & en 10^72 Guillaume l'afficgca •de fiotiveaèi', 
& s'en rendit maître i Hubert le reprit encore , & Guil- 
laume rafTiégcâ une trôifiéme fois , & après s*en être 
' rendu maître, il fit la paix avec Hubert , & hii lîendlt 

Béaumônt tin 1075. CoUrvdîfier^ pages 3x9, 365, 374. 

Suivant une cliartre de l'Abbaye de Marmouricr , ce 
fut en 1087 que Guillaume fit fa paix avec Hubert de 
Sainte-nSutanne. \ 

En 114J , Rôffclîn; Vicofnte de Beatmlont, fut prc- 
fent , & foufcrivit l'afte -de foridarion de l'Abbaye de 
Pcrfcigne, faite par Guillaurhe Talvas, Comte du Per- 
che , po«r les Re^gieux de l'Ordre de Cîteaux. 'Biy , Hift. 
du Ptrckc. 

En 1412 , Artùs , Comte de Richemoat , frêrede Jeah 
VI , Comte de Bretagne , prit d'àffaut la Ville de Beau- 
mont, en allant au fecours du parri d*Orléans cont^ 
celui de Bourgogne , JD. Laubineau , Hift. ie Bretagne. 

En 1417 , les Anglois s'emparèrent de Beaùmont \ mais 
Àmbroife de Loré, un des plus braves Manceaux que h 
Province ait produit , mit le fiége devant cette Place , & 
■s'en rendit maître après huit jours de réfiftance -, cette 
prife fut caufe de h reddition de dix ou douïe forte- 
tcfles voifines j^ occupées par tes Anglois. Courvaifier , 
fage 66 f^ 



Xo BEA BEA 

En 14; 5, le Comte d'Arondcl , Anglois , fc rendit 

maître ac Beaiimont. Continuation de tHifioire de Sablé, 
MS. 

En I J43 , le Roi François Premier , érigea le Vicomte 
de Beaumont en Duché, en faveur de Françoife d*A- 
lençon , femme de Charles de Bourbon , premier Duc 
jde Vendôme, mère des Ducs de Vendôme & d'Anguien ; 
cette érection , qui eft la première qui ait été faite en 
feveur des femmes , fut cnregiftrée au Parlement dans le 

inême-témps. Courvdfier. Minage , Hîft. de Sablé. 

En 1^89 , après I4 prifc de la Ville du Mans , par le Roi 
Henri IV , Beaumont , & plufîcùrs autres Villes & For- 
tercffes de la Province , fe rendirent à ce Prince^ Ménage, 

continuation de fHift de Sablé « MS, 

. La Maifon de Beaumont poiTédoit dans le Maine , 
'Beaumont , Frefnay , Ste Suzanne &c le Sonnois -, & 
dans l'Anjou , la Héche , le Ludc , Châteaugontier & 
Pouancé ; die portoit dans fes armes , d'azur femé de 
fleurs de lis d'or au lion de même. Ménage^ Hifioire de 

. Sablé. 

Je mets ici la Généalogie hiftorique des anciens Sei- 
gneurs de Beaumont , afin qu'on connoiflc comment 
, cette Seigneurie eft tombée dans la Maifon Royale. 

Raoul Premier , Vicomte du Mans , Seigneur de 
Beaumont, donna en Tan 994 , du confemeitient de Caiia,* 
fa féconde femme, TEglife de Ste Hypolitc de Vivoin aux 
. Religieux de Marmoutierj il donna aufli en 105^ l'irghic 
de S. Rémi deMauge, en Anjou, aux Religieux de S, 
Serge d'Angers: ( je penfe qu'il y a erreur dans cettfe date 
^ou dans la première ) ce même Seigneur. donna & vendit 
en partie l'Eglife & Prieuré de Luché aux Religieux de 
S. Aubin d'Angers : le Prieuré de Luché a été réuni au 
Collège de la Flèche , du temps que les Jéiuires Toccu- 
poient. Raoul époufa, ï**. Emmeîine , Dame de Mon- 
trouveau & du Lude, morte le iz Septembre, & in- 
humée dans le Cimetière de S. Serge d'Angers , avec £c% 
père & mère s ils eurent quatre enfans. 

I**. Hubert, qui fuit*, i\ Raoul, Vicomte du Lude , 
qui fe foumit, à des conditions honorables , à Guil- 
laume le Roux , Roi d'Angleterre , qui fit la guerre aux 
Manceaux vers Tan 1098. Le Vicomte du Lude épou(à 
Aj^athe , fille de Fouquc , dit l'Oifon , Comte de Ven- 
dôme , dont il eut Roflehn , dont il a été fait mention 
ci-devant , & qui eut guerre contre GeoflFroi , dit Plante- 
Genêts, Comte d'Anjou & du Maine. Roflclin époufa 

Confiance 



BEA & B A 8x 

Conftance d'Angleterre , fille naturelle de Henri I , Roi 
d'Angleterre , dont deux enfans : Guillaume qui fut ma* 
rié à N. . • . de Rleux^ & Hennengarde , qui époufa Guil- 
laume » Roi d'EcofTe; 

3«. Fouque , Vicomte de Montreveau , qui eft nommé 
avec fon père dans un aâe du 21 Juin 1086 , fait en fa^ 
izeur du Monaftère de S» Florent de Saumur; Fouque 
fut père de Roflclin > qui époufa Fetronille de Beau* 
préau. ^ 

4*'. GcofFroi, qui fut préfent en 1061 avec Raoul de 
Juvignc, à la confirmapon que fit Hubert , fon frère 
aîné , du don que Raoul , leur père , avoit fait de TEglife de 
S. Hypolite de Vivoin au Monaftère de Marmoutier, 
Geofïroi époufa Adélaîs , dont Dreux, Seigneur du Cou- 
drai au Maine > Dreux fut père de Herbert , qui époufa 
TeiTeline , dont Guillaume , cinquantième Evêque d'An* ' 
ger$ en 1101 , mort le 2 Septembre 1240. Raoul Premier' 
époufa, 2*» Cana, dont il eft fait mention dans dcu^C 
titres du Cartukire de Marmoutier -, ils eurent Savâri , 

9ui étoit encore enfant lorfqu'il confenrit en 1060 qu'un 
rêtre, nommé Robert, donnât £ts biens aux Religieux du 
Prieuré de Vivoin» 

Hubert , Vicomte du Mans , de Bcaumont ><îe Sainte 
. Suzanne & de Frefnai, fuivit le parti du Comte d'Anjou ^ 
contre Guillaume le Bâtard , Roi d'Angleterre , qui s'étoic 
emparé du Maine. On a rapporté ci*devant leur guerre dC 
leur paix. Hubert époufa , fuivant une Cliartc de Mar* 
moutier, Ermengarde de Nevers avant Tan io6y\ ils eu* 
rent quatre enfans, i'. Raoul II , qui fuit 5 1*. Guûlâumc , 
qui approuva le don que Raoul , fon frère , fit aux Reli* 
gîcux de Vivoin j }**. Hubert ^ 4". Godéchilde, qui fu{ 
AbbeiTe d'Eftival enCharnie. Trouiiiardi Cor^ces du Maine ^ 
pages 68 , 7< 

. Raoul II , Vicomte du Mans & de Beaumont , Sei* 
gneur de Ste Suzanne , de Montreveau & du Lude , fond* 
en 1 109 l'Abbaye d'Eftival en Charriie j il ffe tçouva em 
1 118 à la bataille de Sais , dite d'Alençon» où il tenoit le 

farti de Foulques V , Comte du Maine > contre Henri 
*remier , Roi d'Angleterre: on ne fait de quelle Maifoii 
étoit fa femme. Il fut enterré en l'Abbaye d'Eftival , 
laiflant deux enfans -y Richard , qui fuit y oc Raoul , qui 
fut Evêque d* Angers en 11 79, & mourut le 3 Mai ii97> 
faivânt £1 chronique de S» Aubin d'Angers. 

Richard I, Vicomte de Beaumont, Seigneur de Ste 
Suzanne , du Lude ^ de Frefnay » accorda en iiSo^wiL 
T9m /« F 



BEA B E A^ 

[ellgiçux de S. Martin f\e Sces , uiie exemption dans fès 
.erres > il époufa N. . . • de La^Ic î il mouiuc après Tan 
IJ94. Il laiâa quatçe enfans^ x^. Richard U> mort ea 
iioi^, enterré à Marmouticrî z®. Raoul El, qui fuiti 
j*'. vjeaffroi qui fc croifa avec Geoffroi, Comte du Per- 
che en ixoo . fuivant Thiftoire de YiUc Hardouiiiî 4*. Pé- 
tronille ^ qui fut mariée à Alain y Comte de Trcguicc « 
4ç Pentièvre , 4c Goellp , de Guingatnp & d'Avaugour. 

Raoul III > Vicomte de Beaunîont y ôcç* donna ea. 
tie% cent fols de rente aux ReUgieux de Marmoutier, 
pour prier Dieu pour l'ange de Richard , fon frère aine ; 
a connrma en m j Texemption que fon père avoir donnée 
à r Abbaye de S. Martin de Sées, & fonda en izi8 1b 
Prieuré de Loué , qu'il doniu à TAbbaye de la Caulr-* 
cure du Mans *> il fut un des Seigneurs de r rance qui écri- 
virent au Pape Grégoire IX , au mois de Septcmt>ic ix}5 > 
contre les Prélats du Royaume & leur Jurifdiâion j cette 
Lettre porte plus de quarante foufcriptions , 3c eil fcellée 

de 18 fceaux. Voyez Us Preuves des Libertés de tEglife Gah 
iicanes , imprimées * i^, en i6^î , Z^. en ij^i , en 5 vol, i»- 

fol. Chap. 7 N'*. 7. Raoul aonna en 1^5; , duiconfcn- 
tement de Richard & de Guillaume , £cs enfans , à Mar-. 
guérite , Comteiïe de Fif , fa nièce , fon Parc d'Orgue , 
où elle fonda, au mois de Juin 1136 » une Chartreufe : lé 
Roi S. Louis confirma cette donation en iz}6,àlafoilirt 
citation de RaouU qui mourut kmême année, & fut 
liihumc dans l'Abbaye d'EftiVal , avec Raoul H , fon 

ÎïeuL Raoul III é^ufa, i** Lucie, qui fit une donation 
l'Abbaye de la Irappe, & mourut avant Tan 1x17: ils 
furent quatre enfans, i*. Raoul, mort jeune; 2«. Ri? 
chard , npmmé dans plufîeurs titres de TAbbaye de Mar? 
rnoutier, & qui donna en 1x41 trois livres de rente fur 
fa Baronnie de Ste Suzanne à la Chartreufe du Parc 
4*0rquc> il n'eut point d*cnfans de fa femme Mathilde, 
ComtefTe de Chartres , fille unique de Sulpicc , Seigneur 
4' Amboife & de Mqntrichart , & d'Elifabeth de ©lois , 
Comterfe de Chartres -, Richard mourut en 1149 , & fut 
inhum.é en TAbbaye d'Eftival j Mathilde , fa femme , 
fuourut en 1x^6. 5^. Guillaume, nommé dans la donation 
4u Parc d'Orque de Tannée 113 J » il fut inhumé dans 
rAbbaye d'Eftival. Raoul III époufa en fécondes noces 
Agnès ^ dont Agnès , qui fuit. • 

AgnIs , Vicomteflc de Beaumont, après fes frères^ 
Dame de la Flèche , de Frefnay , de Stc Suzanne , du 
Lude Sç de Cbatçan-Goutier , épou(a avant Tan xaj) 



s Ê À B Ê A 8| 

totth de Britonè , troiâèmë fils àt jéàn » Roi ^e iém« 
Mcm y Empertur de Conftantin<>pk , St de Bcrengèrë dé 
Càftilié. Là poUérité dé Louis de Ôri^nne prit le funion) 
de Vicomtt de Beaumont Environ Tan IZ65 , Louis 
augmenta là fondation de là Chartreufe du Parc de cenif 
livres de rente, à prendre fut tes Bàronnies de la Flèphe^ 
de Frafnai , de Stc Steanne & de Châtèau-Gontiêr» ( dani 
çciîècle. vers l'an 11^6 , le marc d'argent ne valoir qu^ 
t6 fols de la monnoië courante )b Louis de Briennèfut in?- 
humé dans cette Chartreufe» Louis Se A|;nès eurent » ^iïx4 
autres enfans Jean ^ qui. iUit : 

Jean I, Vicomte de Beàunionc, ÔCC^ époufà Jeanne^ 
i)âmfc de là Guierche , Potuncé Se Chateau^Gonticr > 
fiUé de GeofFroi de là GtUerche &c d'Çmme dfe Château.» 
Gontier, dont entre autres Robert, quiXuin 

Robert , Vicomte de B^umont , Bâton de Ste Suzanne , 
^C4 époufà, par contrat du 15 Août 1303 « Marie dt^ 
Craon , ftUe de Maurice Se de Màhàud de Màlines : jl 
tiioUrùt le 28 Septembre avant l'an in^\ <^àr il éft hit 
tnèntioh dé (on anniverfairC dans le compte des.Amii-» 
yerfaires de l'Eglife du Mans, de l'année i|ii« Robert 
laifTà entré autres enfàns Jean ÏI > qtli fttit« 

Jean lî , Vicomte de fî^umont , &c. Chèvalitir feai^ • 
Hcret, époufà en premières noces IfabeàU de Hàrcourt ^ 
fille de Jean III Se d'Alix de Brabànt, dont deux filles « 
Jeanne , Dame du Hommet. 6c Marie » qui fuit» Jean. H 
époufa en ftcondes noces Marguerite de Poitiers ^ fiîk 
de Aimàr IV , Comte de Vâlentitiois Se de Sibille de Baux * 
dont il eut Louis • Vicomte de Beàumont, &c» qui fijfC 
tué à là bataille de Cochcrel en Bretagne , le 18 Mal 
15^4. fànS lâiffer d'enfinS d'ifâbelle , fille de Jacques dt 
Bourbon, Comte de là Marche Su de î?onthieu, & dd 
Jeanne de Châtillon. 
^ Marie de BeàUmcmt q>oUfà Guillaume Chamàillàrd > 
Seigneur d'Antenaife , dont Marie , dui fuit* 

Marie Châmàillard , Vieomtefle de Beaumont ^ âprètt 
la nîort de Louis , fbn oncle , époula 1^ 10 Odobre 
1 371, Pierre II, Cottite d'Alençon; du Perche Se Por- 
hoet. Marie mourut au Chât«aii d'Afg«itan le 18 No- 
vembre 1425, & lut inhuttiée dans TEglifc de l'Hôtel- 
Dîcu de cette Ville. Pierre , fbn mati , croit mort le ia 
Sejptcmbte 1404; fon corps fut inhumé dans l'Eglife des 
Chàrtreu3C du Vàldicu, âû Perche j ik eurent Jean, ^i 
ruit. 

Jjban I, Vicomte de Bcaumotit, Duc d'Alcfiçoh, &c* 

f ij 



«4 B E A BEA 

Ce fut en fa faveur que le Roî Charles Vï érigea le ComrS* 
d'Àlcnçon en Duché-Pairie , par Lettres dti premier 
Janvier 141 4. Jean mourut à la bataille d'Azincour 3 oà 
il avoit le principal commandement de Tarmée en 14^5 1 
U avoit époufé , le i6 Juillet i39^> Marie de Bretagne > 
dont Jean II , qui fuit. 

Jean II , Duc d' Alcnçon , Pair de France , Comte' du 
Perche , Vicomte de Beaumont , Seigneur de la Flèche , 
Pouancé, Châtcau-Gontier, &c. furnommé le Bon , ne 
au Château d'Argentan le 1 Mars 1409 , époufa en pre- 
mières noces Jeanne d'Orléai^ , fans enfaiis -, il prit une 
féconde alliance avec Marie d'Atmagnac , fille de Jean 
IV & d'Ifabelle de Navarre , dont René , qui fuit. Jean U 
mourut à Paris, & fut inhumé aux Jacobins de la rue 
S. Jacques. 

. René, Duc d'Alençon, Pair de France, Vicomte de 
Beaumont, &c. cpoufa, par contrat paffé à Toul le 14 
Mai 1488 , Marguerite de Lorraine, fille de Ferri II, 
Comte de Vaudemont , & de Yolande d'Anjou , Reine de 
Sicile. René mourut à Alcnçon le premier Novembre 
1492. U eut deux enfans de îbn mariage , Charles , & 
Françoife , qui fuivent. Charles , Duc d'Alençon, Vicomte 
de Beaumont, &c. né à Alençon le z Septembre 148.9, 
cpoufa, par contrat du neuf Odobre 1509, Margue- 
rite d'Orléans / fœur du Roi François I , Princeffe cé- 
lébrée par tous les Poètes de fon temps. U mourut à Lyon^ 
le f Avril 15x4, fans enfans. 

Françoise , Dùcheffe d'Alençon , Vicomteffc de Beau- 
mont , &c. époufa, lo. en H05, François d'Orléans, 
Duc de Longueville, fans enfans; i\ le 18 Mai i J13 , 
Charles de Bourbon , Comte , puis Duc de Vendôme , 

?ui mourut à Amiens en 1556. Françoife obtint du Roi 
rançois I, l'éredion du Vicomte de Beaumont , des 
Terres , Baronnies & Seigneuries de Stc Suzanne, Frcfhay, 
la Flèche Se Château-Gontier en Duché-Pairie , fous le 
nom de Beaumo;it, pour» elle & fes fuccefleurs nules ÔC 
femelles, à la charge de le tenir à une feule foi & hommage 

* de la Couronne ; que les appellations reflbniroient au 

• Parlement de Paris , avec attribution de tout pouvoir 8c 
juridiftion aux Officiers de ce Duché , excepté les Cas 
Royaux : les Lettres-Patentes d'éreâion font données à 
Stc Menou , au mois de Septembre ijr43 , regiftrces au 
Parlement le 16 , & à la Chambre des Comtes le xo. Oc- 
tobre fuivant. Par ces Lettres , le Roi établie deux ûéges ^ 



BEA BEA 8j 

Ttm à la Flèche & l'autre à Bcaumont-, c'cft , coihme j*ai 
marqué ci-dcvanc , le premier Duché érigé en faveur des 
femmes. La Baronnie de Château-Gontier fut diftraite dtt 
rcflbrt du fiége de la Flèche , Se on établit un fiégc du Sé- 
néchal du Duché de Beaumont dans la ville de Château-* 
Gohtièr, par Lettres données à WatteviUe au mois de 
Juillet IJ4 j , regiftrées le i< Janvier fuivant. iLa Ducheflc 
Françoife mourut à la Flccne le 14 Septembre ij^ \ fon 
jçorps fut inhumé d^s le chœur de TÉglife de S. Georges 
de Vendôme 9 près de fon mari^ elle^laifla de fon ma^ 
riage Antoine , qui fuit. 

Antoine de Bourbon , Duc de Vendôme , de Beau* 
mont, &c. époufa Jeanne d'Albret, Reine de Navarre^ 
dont Henri IV , cjui fuit. 

Henri IV , Roi de France Se de Navarre , Duc de Beau- 
mont y &c« Ce Prince porta le titre de Duc de Beaumont 
après la mort de fon frfte. Woyçt la fuite de la Généalogie^ 
h V article Maine, 

En 1701, le 15 Mai, le Roi Louis XIV donna, par 
échange à René, troifième.du nom, de Froulai, Comte 
de TelTé, les Domaines de Beaumont & de Frefnai» 
pour en jouir du premier Juillet 1700. Le Roi fit bârir 
la ménagerie dans le tcrrcin que le Maréchal de Teffé 
lui avoir cédé en échange de Beaumont &c de Frefnay. 

Froulai eft une Terre confidérable dans la Paroiiie de 
Coefmes. ^ 

Roland, Seigneur de Froulai, vîvoît vers 11 40. Les 
armes de cette Maifon font d'argent au fautoir de gueules 
dentelé de fable. Roland fut père de Guillaume ^ qui 
iuit. 

Guillaume, Seigneur de Froulai, époufa Ofanne; 
ils firent une fondation pour l'Abbaye de Savigni , en 
ji8f *, on y voit encore la charrre de cette fondation » 
fcellée des amies de Froulai > ils eurent Gervais , qui 
fuit. 

Gervais , Seigneur de Froulai, yivoit en 11225 il fit 
aufli des dons à TAbbaye de Savigni. . 
. Guillaume II , Seigneur de Froulai , augmenta les 
fonds de TAbbaye de Fontaine-Daniel ; il fc croifa pour 
la Terre-Sainte en 1^244. U fut père de Guillaume III, 
qui fuie 

Guillaume BI, Seigneur de Froulai, Chevalier, tué 
à la bataille de Blangis en 1)17. Sa tombe eft dans TEglife 
de Coeûnes» for laquelle on remarque feulement une 

Fiij 



8é V E A BEA 

\ épét, de FécoSbn de fes àrmci ; il avoir époufe Jeanne 
lyefplanches, de 1» M^on de Lifcoiîet , en meugne , dpnt 
Michçl , qui fuit- 

MicHÇL , Seigneur de Froulai , Monflaux , ^c épouf^ 
en 137 1 Jwnne de la Femère, dont Ambroife, tué à 
Argentan, dans un combat de trente François contre 
trente Anglois , ùxis laiffcr d'enfant; Guillaume, qui- 
fuit; Raomette, mariée çn 1389 à Guillaume , Seigneur 
du Boi$bérenger ^ Sç M^rie, qvA çpoufa ^n 1401 , Jeandç 
Bouille, Chevalier. 

• Guillaume IV , Scignçur de Froulai, Monjfiaux» 
S. Denis de Gitîlines , âçc, tué à la bataille de Chatillon 
en 140 > ^^^i^ cpouXé en ia^z Marguerite le Sénéchal , 
4c la Maiibn de Kçrcado , dont Jçan , qui fut Gouvcr- 
Xîcttr de Domfront , & Chambellan du Duc d'Alençon en 
148$, mort fans enfuis, de N. . • . de la Maifon de Mar* 
beufî Guillaume ; qui fuit; Mi<9iel, qui époufa Fran« 
Çoife EfTiTi^rd, fille de Guy on, Seigneur de la Paludj, 
fôn$ enfkns: apr^s<lafnoitde Michel, elle fe remaria à 
Guillaume de Courtalven , dont elle eut des enfans ; AnsH 
broife , mon fans enfans de N, • . . de Chateaubriant î 
l^arie , mariée à N, ... de Houffemainç; & Guillemettc, 
^ui Qpoufa Jean de MarciUé , Seigneur dJe Brilhaut, 

GmiLAUMË V, Seigneur de Froulai, Scc^ époufa eti 
1 494, Catherine de Clîauvigné, Dame de S, Loup-du« 
Gaft , dont Jean , qui flijc j & Françoife mariée à Jacqaes 
é'Anténâife 3^ Seigneur du Frefhe en Champeon. 
' Jean II , Seigneur de Froulai, &c, époufa en 1517 
Catherine de Brée , fille de Gilles , Seigneur de Fouilloux , 
dont Louis, qui fui^i» GlUes, Religieux y Sç deu^ filles 
Ileligieufes* 

Louis de Froulai , Seigneur de Monflaux , S. Denis de 
GaiHne^ > &c« époufa «1 1 540 Louife de la Vairie , donf 
André s qui fuit ^ Jean , Seigneur de Poillé & du Pleifis . 
Faroifle de Conteft, fans poftérité \ Jeanne mariée en 
Ijf66 X R^néPaUrdi Seigneur de Chaudeheuf, enBre- 
l?^gne. 

^nvTui de Froulai , Seigneur de Monflaux , Seç* épovi£i 
en 15675 i**^ Thoniafle de la Perrière ., fille de Jean^ 
l^aron de Tené 8c d' Ambrières , Se de Françoift de Ra« 
vcçon^ dpnt René, qui fuit^ Marie, (jui époufa en 1598 

Urbain, Marquis dç Montifçkr, André cpou(k| i\ Aaxm 
ffEp^içné, 

Rbnb. I ^ Seigneur de Eçdulai , Comte de Tc^ ? Baroq 
à*Aïnb«è|îçç le dç Vçrnie ^ Seigneur de Moi^aux, é^ufi^ 



BEA B £ A > 

en if^ Marie d'ËfcôuMedU » tiSlé âe François» Miirqttis 
de Sourdis , & dlfabelle Babou de la Boordaifière , donc 
René II , qui fuit -, François, Baron d' Ambrières , mort 
en Savoye en 1628 > Louis i Chevalier de Maire ^ mon eti 
Allemagne en 1651^ Charle$>dir le Gomte de Froulai, 
qui fuivra> Gabriel-Philippe , Evêqiie d'Avranche en 1669 , 
tnjtt en 1689^ Emmanuel , Chanoine-Comte de Lyon^ 
Françoifè , mariée à Gabiiel de Falaife, Marie , Abbene de- 
ia Sauffaïe, près Paris *> Madeleine » Coad^iitrice de ùk 
fi£ur, Ifabelle, ReligieufeUrfuline., morte au Mans. 

Rané II 5 Seigneur )de Froulal » Comte de Teffé , Baron 
d' Ambrières ) & Vernie» Lieutenant-Général des Arméeft^ 
du Roi» époufa Madeleine de Beaumanoir» fille de Jean'» 
Marquis de Lavardin » & de Marguerite delà Baume Suze » 
dont René III» c^ui fuit ; Phiibert Emmanuel de Froulai » 
Saron d'Ambrières » Lieutenant«Général des armées du 
Roi, m3rt à Crémone en 1701 ; Marie > ReUgieuft» 
Margueiîte» Rcligicufe;, JPhilbertc-Emmanuelle i Made- 
leine » mariée à François Gautier » Marquis de Chiffre-^ 
ville. 

RfiNB in de Froulai» Comte de Teffé» Baron d'Anih 
brières & Vernie » Marquis de Lavardin » Seigneur d? 
Beaumont & de Frcfnai » Maréchal de France en 170} v 
Chevalier des Ordres du Roi » ôc Grand-d'Efpagne en 
1704 » mort çhes les CamalduJes de Grosbois en 1715 » 
avoir époufé en 1674 Marie-Françoife Aubert » fille da 
Baron d'Aunay ». morte en 171 1 » dont René Mans» qui 
fuit i René*Loui$ , qui fiit d*abord Abbé de Savigni » 8c 

3ui» aj^ant quitté l'état EccléfiaRique en 171 1 » prit le nom 
e Marquis de Teffé , & fe maria a Lyon à N. . . . Caftan» 
dont Marie-Françoife» mariée à Charles-Michel-Gafpard ^ 
Comte de Saolx Tavannes » Lieutenant-Général des Ar* 
mées du Roi » la Marquife de Teffé mourut en 175*) '^ 
Ilené-*Prançois » Chevalier de Malte » mort Lieutenant* 
Général des Armées du Roi en 1734; Françoife» mariée» 
d'abord au Marquis de la Varenne » Gouverneur dà b 
Flèche » enfuite à N . • . Marquis dé Bti^ueville ^ dont un 
garçon fic.une fille j Gabrielle» Religieule àCaen^ Mar- 
the-Henriette » , mariée à Jean-Bapnite Cofoert» mort eh 
1706 \ Phiibert » mort à Paris fans alliance^ 

René-Mans , Comte de Teffé, Seigneur dé Bfemnribnr»^ 
&c. Chevalier des Ordres du Roi , Grand-d*Efpagne ^ 
Lieutenant-Général des armées da Roi, né en i68i ^ 
mort au Mans en 1746» savoir époufé en 1706 Matie-EIis 
^eth Boucher » Marquife df f Ëi}ktc ^ fille dfe JcttM 

F iy 



y 



88 B E A BEA 

Etienne, Confcillcr.d*Etat, & iTElifabcth Rouillé, donc 
• René-Mans , <jui fuit y René-François , nommé d*abord 
Elifabeth René , Chevalier de Malte, Colonel du régi- 
ment de la Reine, Infanterie, mort des bleiTures qu'il 
avoir reçues à la bataille de Plaifance en 17465 François- 
Ïlené-Marie , Chevalier de Malte , Lieutenant de vaif- 
féaux, mort en 1754, âgé de 25 ans; Anne-Angélique, 
mariée en 1758 , à Gilles Henri , Marquis deChavagnac, 
. Capitaine de .vaiiTeaux, mort en 1741 , en revenant de la 
Jamaïque y morte en 1771 , fans enfans. 

Rene-Mans , Comte de Teffé , Marquis de Lavardîn, 
,Seigneur de Beaumont , &c. Grand-d'Ëfpagne , Colonel 
du Régiment de la Reine , Brigadier des armées en 1740, 
tué à la fameufe fortie de la garnifon de Prague , le iz 
Août 1741 , avoit époufé en 1755' Marie-Catherine de 
BéthuncCharôt, fille de Paul, Duc de Charôt, dont 
René-Mans > qui fuit : Armand-Elifabeth , mort en 176} , 
fans alliance. 

René-Mans , Comte de Teffé , Marquis de Lavardin , 
Vicomte de Beaumont & Frefnay , Baron de Vernie & 
.d'Ambrières , Grand-d'Efbagne , Lieutenant-Généralpour 
le Roi dans le Maine , le Perche & Laval , Premier £cu]^er 
de la Reine , né en 1736 , époufa en 17 cj Adrienne-<Ja- 
therine de Noailles , fille du Duc de Noailles & de Ca- 
therine Françoife de CoiTé-Briffac , fans enfans. 

Froulay , Branche de Monflaux. 

Charles , Comte de Froulay, quatrième fils de René 
I , Comte de Teffé , & de Marie d'Efcoubleau , fut 
Seigneur de Monflaux, Stc Souline , le Boisbércnger , S. 
.Denis de Gaftines , &c. Grand Maréchal-des-Logis de U 
Maifon du Roi , en i6co , Chevalier des Ordres en 1666 , 
mort en 1671 , avoit epoufé Angélique de Beaudeau de 
Parabère , ftlle de Charles , Comte de Neuillan , & de 
Françoife Tiraqueau , dont Charles-Philippe , oui fuit; 
Louis , Grand Maréchal-des-Logis de la Maifon au Roi , 
tué , fans alliance, au combat de Confurbric en 1691 ; 
Louis, dit le Commandeur de Froulai, mort en 1730; 
Pierre, Commandeur dlère-lc-Temple , mort en 1718; 
,Marie-Thércfe , mariée, i*. à Claude le Tonnelier de 
Breteuil \ x®. à René-François de la Vieuville , morte en 
174D', Gabrielle-Anne , alliée à Louis-Nicolas le Tonne- 
lier Breteuil , Marquis de Preuîlli , Introduéteur des Am» 
baffadeurs^ morte en i740« 



s É A BEA 8^ 

Charles-Philippe , Comte de Froulai , Seigneur de 
Monflaux , &c. Lieutenant de Roi au Gouvernement da 
^^le & Comté de Laval , mort en 1607 , avoit cpoufé 
en 1680^ Marie-Anne de Mégaudais , fuie de Bertrand , 
Seigneur de Marolles , Carelles , Yvoi , T Archamp , Dom- 
pierre, &c. dont Charles»François , qui fuif, N. ... 
morte à Paris fans alliance; Marie Anne Angélique, Ab- 
beife de Cordlllon en 171 6 ; Charles-Louis ,. né en i6i6 , 
Evcqufc du Mans en 172}, mort le ji Janvier 1767 i 
Marie-Louife , mariée en 1711 à René du Tertre de Mce > 
Comte de Montalais , fans enf^ns ; Louis Gabriel , Che- 
valier , Grand Croixdc Maltey de majorité , Ambaffadeur 
de rOrdre en France , mort à Paris en 1766 y Pierre- 
Gabriel, ditle'Marqui? de Frouhi, Enfeigne de Vaiffeaux, 
mort en 1717^ Charies-Emmanud-Thérèfe, Abbé Conpite 
de Lyon , mon en 1730. 

•haïiles-François , Comte de Froulai , Seigneur de 
Monflaux , Marolles, la Pèlerine , Mégaudais , Carelles , 
&c. Lieutenant-Général des armées du Roi , Ambaffadeur 
à Venife, mort à Paris en 1744, avoit époufc en 171} 
Anne- Jeanne Sauvaget des Elaux, dont Charles-Elifabeth, 
qui. fuit; deux garçons morts au berceau; deux filles ^ 
mortes fans alliance; N. . . . Chevalier de Malte , mort 
au coUéce ; & Renée Charlotte , née en 1714, ïnariéc en 
17 i S à Louis-Marie de Crcqui Hémont , appelé le Mar- 
quis de Créqui, mort en 17 , dont Marie-Charles , né 
en I7J7 , marié en 1768 à N. . • de Mui. 

Charles-Elisabeth, Marquis de Froulai , Maréchal 
de Camp , époufa en 174J Jeannc-Gabrielle de la Motte- 
Houdancourt , mort , fans enfans , des bleffures qu'il avoit 
reçues à la bataille de Laufeld en 1747. Voyez Crequi à 

Varticle S, Denis de Gafiînes» 

La Généalogie de la Maifon de Froulai m'a été commu- 
niquée par Madame la Comteffe de la Chaux. 
M. I vard , Curé , m'a fourni un Mémoire. 

BEAUVOIRS , Bourg & Paroiffe de l' Archidiaconé de 
Sonnois , dans le Doyenné de Sonnois , Eledtion du 
'Mans , au N. par E. de la Ville du Mans ; c'cft la même 
iituatioh Topographique que Aillière , fiiion que Beau- 
voirs eft fitué à un demi-quart de lieue au N. N. O. 
d'Aillière , à trois quarts de lieue de la Normandie. 

La Cure , eftimée joo liv. eft à la préfcntation de l'Abbé 
de S, Martin de Secs. Il y a 1000 Communians, 
Le Bourg eft fitué à TOueft de la foret de Perfeigne. 



fb B El BEL 

LaSeigpearie dePanHfle appflitiqi( au koL 

. BEILLÉ Bourg & Paroiffc de FArchidiaconc de Mont- 
fort, Dôycnhé de Môntfort , Elcdion du Mans à l'E. N* 
£• par E. de la Ville du Mans , dont il eft éloigne de cinq 
îieucs un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à Patines , 
Liî> Mans, 1. 2 4. 

U y a de Beillc à Montforr , M. L i | v Connerrc , M* 
L 1 T > Torigné , M, 1. i } Dolon^j^ M. L i r> Bonnef- 
table, M. L z i\ Duneau , L jv Vouvrai-fur-Huifnc, 
Lf i S. Hilaire-le-Licriu , 1. i ,' TuiFc, M. L i ^ la Cha- 
pelle S. Rcmi » 1. 1 i Lombron , L i !• 

La Cure , eftifhée 700 liv. efî à la présentation du Sdr 
gneur Evêque du Mans. Il y a Z20<^cmthunians. 

La Paroiflc eft arrofée à l'Efl & au Sud par la rivière 
'cTHuifne & p^r un ruifTeau , & à TOueil par un pe^ 
joouranc d*eau. • 

Le fol produit du froment , du méteil , de Torgc 
8c de Tavoine > il y a des prairies ^ & un bois nommé 
le bois de la Perche. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Comte 
de Broc , & eft anneKée au Château de Breft^u. H y a 
joo ans que Brefteau appartenoit à la Famille Papillon » 
a où il pafla en celle de Saint-Mars , puis en x uS en celle 
de Laval > il fut érigé en Comté en faveur d'Urbain 4c 
Laval Boisdauphin y il a paffé dans la Maifon de Turbilli^ 
dont M. le Comte de Broc a époufé une héritière. Mém. U 
Vdktier. 

La Jurifdiétion s'étend en fix Paroifles : il y a vingt Fiefs 
qui en relèvent. 

En Tan 12$ f j le bienheureux Geoffroi de Loudon» 
Evéque du Mans , autorifa THôpital qui avoit été ci- 
.devant bâti proche l'Eglife de S. Maurice de Beillé* Canul. 

t9Ugc de fEvêcAé, fol, 121. Cénomania. 

En 1 158 « Garin de Beillé & Simon fon fils , fe croise^ 
itnt avec GeofFroi IV de Maven^e , pour là conquête de 
la Terre-Sainte. Ménag, kifi. de SaUi, pag. 179. 

BELGÉARD , Bourg & ParoifTe de rArchidiaconé de 
Laval , dans le Doyenné d'Evron , Eleâion de Mayenne^ 
.àa N. O. par O. de la Ville du Mans » , dont il eft élcHgtx: 
de treize heues trois quarts. Pour s'y rendre il faut aUer 
Jl Jùbleîns , L i V> Sainté^Jame-le-Robert , L 2 *> Païenne , 
L 3 ?; Bernai, L 27^ S. Julien en Champagne^ L i^ 
Chau&mr^L I î» K^bus^ L 2. 



z 



BEL "BEL 9t 

U y a de Belgéard à Mayenne, M, L i îiFvtoti^ 
1* 3^9 Monfeurs, M, U i ^> Bais, M L i ;', Laval ^ 
M, 1, j ^ j la Bafogc-Monpinçon, 1. ai Airon, L i i Grazé^ 
L I f*, Moncourcier , U ii\ Conuncr, L i i là Forêt do 
Bourgon , U I rJ 

La Cure» Prieuré Régulici: des Chanoines de S, Auguitin^ 
f /limée 8oo liv. , e{l a la préfemacion de TAbbé de Beau^ 
teu. Il y a 400 Conununians,, 

La Paroi/Te eft arroféc à rOttcft par un petit ruifleatt 
ui forme un étang , par un autre qui en forme deux ^ 
c au Nord par les étangs du Vieil Aunay Ôc de Beau- 
coudrai. 

Le Xol produit du feigle ^ de ravoine & du carabin» Q 
y a des bois ic des landes. 

La Seigneurie de Paroiife appartient à M* le Comte dé 
floûiai. 

BELLOU-LE-TRICHARD , Bourg & Paroiffc de rAl> 
chidiaconé de Montfort , dans le Doyenné de BonneU 
table y Ëledtion du Mans ^ au N. £• par E, de la Ville dil 
Mans , dont il eft éloigné de huit lieues txois quarts^ 
Pour s'y rendre , U faut aller à Bonneftable j L 3 > Sa(* 
vigné-rÉvcque , 1, 3 i 5 Mans , L 1 7. 

Il yade BeUouàS.Cofme^M. L i t)S. Aignan, M. 
L j r> Bonacîlablc, M. 1. 5 ; le Teil, M. 1. i-, la Ferté, 
M, L 1 f > Nogent-le-Bemard , 1, i fî la Cbapelle-diK 
Bois, U Tî Gaftinçs , L |-, PouTcrai, L ii Contres «L^ 
) i\ le Perche , 1. i i la Forêt-^e-Halais , 1. î, 

La Cure , ef^imée 800 liv. , eft à lapréfentation du Se^ 
gneur Evêquc du Mans. Il Y a joo Communians. 

Le Prieuré de H^is , eiUmé 180 liv. , à la préfentation 
de r Abbé de S. Denis en France , eft dans la Paroifie de 
Bellou. . 

La ParoiiTe eft arrofée à l'Eft par la rivière de Mefme » 
ic au Sud par un petit courant d'eau» 
. Le fol produit du froment , An métcil Se de Ta^ifte; 
U y a des bois. La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M« 
Bouret de la Courbonnes. 

• Si Ton s^n rapporte à TAbbé Goujet , dans fon fîl^ 
plémcntau Diftionnairo de Morcri de 1 édition de 173 f, 
pellou-le-Trichard fut le lieu de la nailTance de Marin 
l-iberge. 

La Croix du Maine, dans fa Bibliothèque des Autèufls 
FrançQ^s , dit que Marin Liberge étoit ne à là Cb^Ûe 
Spef ^ çn AnjQU» Ifi m'mrapjpotterois phu volemiers^^À h 



91 to E L BEN 

Çtoh du Maine , Manccau , qu'à T Abbé Goujet , parce 
guc le premier vivoit du temps de Marin Liberge , ôc 
aue la tamilie & le nom de Liberge fubfiftcnt encore en 
Anjou , Se pofsèdcnt les titres qui prouvent qu'ils font de 
la même famille que Marin. Marie Liberge , Angevine , 
mon aïeule paternelle étoit de cette famille > ainfi que 
Anne Liberge époufe de M. Trotte , Avocat au Mans , 
& le fieur Liberge , Apothicaire , Aflbcié , en qua- 
lité de Chimifte , de la Société Royale d'Agriculture 
idu Mans. 

Marin Liberge profeffoit le Droit à Poitiers lors du 
fiége de cette ville j il écrivit THiftoirede ce fiéee, qui 
fut imprimée à Paris en 1^69-, on a encore de lui une 
lettre a <jui de Lf rrat , Lieutenant Général d'Angers , 
imprimée à la tête des Harangues de ce ^agiftrat. On 
croit que Liberge fut un des Députés aux États de Blois , 
& qu'il compofa les cahiers pour l'Anjou. Le Maréchal 
<l*Aumontle fit Echevin perpétuel d'Angers, lorfqu'il eut 
céduit cette Ville' fous robéiflance du Roi Henri IV ^ 
i}Uoiqu'il eût changé tous les Officiers Municipaux. 
. Liberge harangua le Roi Henri Quatre , lotfqu'il pâlfa 
par Angers en 1595, Ce Prince fiit fi content de la ha- 
rangue , qu'il embrafla l'Orateur , & donna à l'Univcr- 
iîté d'Angers le droit d'appétiffemens des pintes , pour 
/ervir de gages aux Profeffeurs de Droit. L'Univerfitc jouit 
encore de ce privilège. La Croix du Maine dit que Li- 
berge profeffoit le Droit à Angers en 1 584. 

Liberge mourut en i S99 > 6c fut inhumé dans l'Eglife 
4ies Cordelicrs d'Angers. 

. BENOIT-SUR-SARTE, (S.), Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de Sablé, dans le Doyenné de Vallon, 
Election du Mians, au S. O. par O. de la Ville /iu Mans , 
dont il eft éloigné de quatre lieues. Pour s'y rendre , il 
faut aller à Louplande, 1. i ^ Grand S. Georges , L i i; 
Mans , L I > 

Il V a de S. Benoît à la Suze , M. 1. ^^ Malicome , M. 
1. 2 rî Vallon, M. L a-, Loué, L ) 4> Chemiré-le-Gau- 
.din , 1. i ) Roezé , L i > Fercé, L i *> S. Jean-du*Bois , 
,1. I. 

La Cure, eftimée 400 liv. , eft à la préfentation de 
TAbbc de la Coulture. Il y a 100 Communians. • 

D y a dans l'Eglife de S. Benoît, la Chapelle de S. Aver- 
tit! , eftimée if liv. , fondée par Jean Varenne en i/oj ^ 
à la préfentation des héritiers du fondateur» 



BEN B E R i)3r 

.' La l^oiiTe efl arrofée au Sud par la rivière de Sarte ^ 
qui , daiis cet endroit fournit d'excellent poifTon , fur^ 
tout de kperclie, du brochet y du barbeau, de la brème 
& quelques carpes. Cette Paroiffe eft de très-petite éten- 
due & prefque entièrement enviromiée par celle de Çhe- 
miré-ie-Gaudin ^ il y a peu de terres labourables) eUes 
produifent du froment & de l'orge ; il y a beaucoup de 
vignes qui produifent du vin de bonne qualité ; j'en con- 
ferve quelques bouteilles de dix^fept à dix-huit feuilks^ 
dont le vin n'a pas changé , le rouge conferve fa belle cou« 
-leur pendant fix à fçpt ans. 

L'Ëvêque Avefgaud , qui a iiégé au Mans depuis Tan 
994 jufqu'à 1036, donna aux Religieux de l'Abbaye de la 
Coulture le droit d'Autel ,^ qu'il avoit coutume, de pren- 
dre fur TEglife de S. Benoît » 8f fuf d'autres , à la cnarec 
•d'aller tous les ans à r£fi;life Cathédrale , le jour de la 
Fête de S. Julien , pour cnanter Matines dans le Chœur ^ 
dont ils occupent une partie des ftalles pendant la Grande 
Mcffe de ce jour; & xi'envoyer une oartie de leurs Re- 
ligieux, pour affifter Se chanter à la urand'Meffe le joue 
de la Tranflation des SS. Martyrs Gervais & Prothais* 

Ce droit d'Autel, qui s'appeloit en latin Reievaeio, ou 
Redemptio j quelquefois Recompenfatia a/taris ^ confiftoit ea 
une certaine fomme que l'Èvêque levoit fur les Eglifes 
Paroiifiales de fon Diocèfç , lorfque les Curés venoient 
à vacquer , laquelle étoit due par les nouveaux titulaires^ 
pour racheter les Autels , qui, par la mort de leurs pré-« 
décefleurs , étoient tombés & dévolus entre les mains de 
l'Ordinaire. Ce droit n'a plus été en ufage depuis le CoiH^ 
cile de Clermont, affemblé en l'an 1095, qui l'a con^ 
damné comme abufif & fîmoniaque. Courvaifier^ page 

il y a à S. Benoît , le Château de Préaux , auquefell an-» 
nexée la Seigneurie de Paroiffe i qui appartient à M. Iç^ 
Comte de Villaine* Voyez la Généalogie à l^articU Lo$^ 

piande. 

BERFAY, Bourg & Paroiffe de l'Archidiacooé d^ 
Montfort , dans le Doyenné de S. Calais , Eleélion <hi 
Mans, à TE. par S. de la Ville du Mans, dont^il eft 
éloigné de neuf lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à 
Ardenai, hs i> Changé, L i, Pontlieue, L i 2> Mans, 

Il va de Berfey à Vibraic , M. L i Jî S. Calais 3, M. L 
I i i iBouloire^ M, L 3 i> Polon * M. L j i ]^Q^dQubIeaa » 



M B Ë R 1 Ë a _ 

Jll* 1^; Vilaine, L Ji Soudray,!. i\ Sémut, L i IjCett- 
d.edcUy L i^ Ecorpâin, L i {'^ Montaillé, L i xS Con* 
flans, L I V Ralui, L i ^^ là Forêt de Vibraie , 1. î 
• La Cure, eftimée 300 liv«, eft à k préftntâtion de 
l'Abbé de S. Calais. Il 7 a 300 Commaniânj. 

Le Bourg eft* fitué fur It torrent de Ëoutri , oui $èc)uf 
qaeli|uefois dans Vécéé La Paiv^ifle eft arrofëe du N« 0< 
à TË. par N» par le ruifTeau de Frefnai ^ Se k TO. par 
Jes fources de la rivière d'Anille , qui forment deux 
étangs* 

Le fol produit du froment, du méteil, peu d*orge êc 
^'avoine, il y a des bois de hautes futaies , &c plus de 
cient arpeps de taillis , qui dépendent de Ik Cour des 
Défais & des Violières > il y a aufli environ cent-cinquante 
mrpens de bruyères* 

L'étendue de la Pârpiflc eft de cinq quarts de |ieue$ de 
l'Ëft à rOueil , & de trois quarts du Nord au Sud \ ce 
terrcin contient quinze métaiiîes & trente-cinq bordagcs. 
Il y avoit autrefois une Maifon Priorale, il n'en rcftc 
«ucuns vefliges* Les Religieux de TAUbaye de St Calais 
per<foivcnt la moitié des dixmes de la Paroiffe. 

M. le Curé penfe qu'il y a de la marne , mais dont on 
n*a point encore fait d'ufage. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée à la Terre de h 
Cour-dcs-Défais , où il refte quelques vertiges de château , 
Aufli bien qu*aux Grandcs-Louppes : ces Terres â|>pârticn- 
tient à M. Jean^Louis de Courtarucl , ancien Capitaine 
au Régiment du Roi , Infanterie , Chevalier de rOrdte 
^^itaire de Saint Louis. Elles lui font venues de Hàr- 
douin de Coutance, décédé âgé de 99 ans , qui en avoît 
kérité de Jofeph de Coutance , fon frère , mort âge de 8; 
ans i ai Fun ni l'autre n'ont été mariés : ils étoient les on- 
cles maternelû de M. Louis , Marquis de CoUrtarud« 

Voyez /a généalogie de Coartarutlt a t article Pa^* 

Berfay relève de la Jurifdidlion de Saint-Calais. 

Il y a dans la Paroiffe , outre les Fiefs de la Cour-des- 
Défais &.des Grandes-Louçpes , i:eux du Luffant & des 
jMenlsi , qui appartiennent à la Demoifellc de Guérin de 
viUiers-Rofiè 'e , & celui de Clavignole , qui appartient au 
fietu: Vincent Cottereau. 

On trouve dans la Paroiffe , du cerf , du chevreuil , 

& du fanglier ; qui viennent de la foret de Vibraye *, o» 

.y trouve aufli , en petite quantité , de la perdrix rouge & 

grife *, du lièvre & du upin -, le tout d'une médiocrt 

qualité. 



B É R B £ ft . 91 

' M« Rooillard^ Curé, m^a foami un Mémoire. 

BERNAI , gros Bouig & ParoiiTe de TArchidiaconé 
de Sablé > dans le Devenue àc Vallon, Eleâiondu Mans^ 
au N. O, par O. de la Ville du Mans , donc il cft élomié 
de quatre lieues trois qviarts. Pour s'y rendre , il faut ailcç 
à Saint-Julicn-cn-Chainpagnc, 1. i -, Chaufour, L i Ji 
A'fa -S , L 2. 

II y ade Bernai à Conlie , M. 1. il; Vallon , M, L z J; 
Loué 5 M. 1. 2 jj SîUé, M. L 3 î BruUon , M. 1. 4; Ncuvi , 
L l 'y Cures , 1. i ; 5 Amné , L i *, Ruillé i L 2 j Saint-Sim? 
phorien, 1. {} Tennic, 1. i. 

On a établi a Bernai un marché qui tient tous les Lfltt^ 
dis , & deux foires qui tiennent le lendemain des Rois , 
& le lendemain de rOâave de la Fête-Dieu. 

Lz Cure, eftimée 800 liv. , eft à la préfcntation de l'Abbé 
de lîCoukure y ainfi que le Prieuré , poffédé par les Re- 
ligieux de cette Abbaye. Il y a 400 Communiant. 

Il y a une Chapelle bâtie dans k grand cimetière, fon- 
dée par N. Brouitin , Curé de Bernai ^ dans laquelle o<i 
dit une Méfie par femaine, depuis Pâque jufqu'à la Touf- 
faint. Il y a un collège fondé pour nnftrudtion des en- 
fans , par N. Matignon , Prêtre , à la préfentation àx^ 
Curé , des Religieux de la Coalture j^ & du Procureur ^ 
Syndic de la Paroiffe. 

La Paroiffe cft arrofée du N. à 1*0. par la rivière â^ 
Végrc , qui coule au bas du Bourg, & qui fournit dVx- 
celient poiffon , entr*autrcs , de la perche & du brochet : 
elleeft auffi arrofée au N. E.par un petit ruiffi?au, qui 
fonne un étang , &: à TE, par la rivière de Gée, qui proia 
fa fource dans la Paroiffe. 

U y a à Bernai deux fameufes carrières de pierre-dç- 
taillc -, Tune appartient à M. le Marquis de Sourchcs, & 
rauu*e à M. fhébaudin de Bordignc : la première n'çtt 
exploitée aujoijrd'hui que pour la bâtiffe du château de 
Sourches, a laquelle on travaille depuis plufieurs années; 
la féconde eft affemiée : les Perreyeurs y travaillent Tbij- 
vcr de le printemps j les pierres qu'on en tire fe voimrcnt!» 
fot-tout au Man$. 

Le fol de la Paroiffe eft fur un mf , 6c produit dà 
froment, du méteil, de l'orge & peu de chanvre j l'éten- 
due du Nord au Sud eft d'environ trois quarts de licue^ 
& de l'Eft à rOueft d'environ un tiers. Il y a dix-huit mé- 
tairies & vingt bordages. Il y a quelques bois taillis , dont 
le plus confi&rable eiï cehii de Bet digne , qui contient eàh 



$6 B E R B E R 

viron dix journaux i^ c'eftdans ce taillis qu'efl; la carrière 
de Bordigné, dont on vient de parler: à côté de ce taillis 
il y a plus de trente journaux de terres incultes, qu'on 
nomme les Caves , dont on a tiré anciennement des quan- 
tités immenfes de pierres-de-taille. 

Il y a au midi de la Paroiffc , le Tertre de la Boufleric , 
fort étendu , & d'une fi grande élévation, que du fom- 
met on voit tout Thorifon à neuf à dix lieues de dii^ance ; 
les fourches patibulaires du Marquifat de Sourches font 
établies fur cette élévation. 

Le gibier , favoir la perdrix rouge Se griffe , le lièvre Sc 
le lapin , y eft affez commun , & bien confervé. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Fief de Bieft , 
réuni au Marquifat dç Sourches , dont M. du Bouchet , 
Marquis de Sourches , Grand-Prevot de France , Licute-" 
nant-Général des armées, eft Seigneur. 

Il y a une Jurifdiétion , exercée par un Bailli , un ^Pro- 
cureur-fifcal & un GreiHer. Les appels vont à Sainte- 
Suzanne & à la Flèche. 

Il y a , dans la Paroiffe de Bernai , le Fief de la Roche- 
Tabari , réuni à la Terre de Bordigné : cette Terre eft 
confidérable j la maifou eft bien bâtie , & les dehors en 
font fort agréables j elle eft dans la famille de MM. Thé* 
baudin de Bordigné depuis plus de 200 ans. Cette famille 
originaire du Maine a occupe, depuis ce temps , des places 
.difunguées , tant au Préiidial du Mans , que dans les 
Cours Supérieures à^ Paris. 

Le Fief de Quincé ,* poffédi par M. de Tilly , Écuycr ^ 
& caufe de N.,. Champion , fon époufe j -ce celui de 
Chaffai, qui appartient aux Religieux de la Coulture* 
Tous ces Fiefs relèvent du Marquifat de Sourches. 

La nef de TEghfe de Bernai a été rebâtie par les fonde- 
mens en 1766. ' ^ ^ 

Sous le Pontificat de l'Evêque Hoel , qui ficgca au 
Mans depuis lo^j à 1097, Patri de Chaource avant tué 
dans une rencontre le fils de Geoffroi de Brullon j fut 
condamné de fe deffaifir entre les mains dC GeoftVoi , de 
la propriété & Seigneurie de l'Eghfe & timctièrc de 
Bernai , & des dixmes & autres profits qu'il avoit droit 
de percevoir en cette Paroiffe. 

Auffi-tût que Gcoffroi en eut pris poffcffion , il donna 
toutes ces chofes àTAbbé &c aux Religieux de la Cojulturc, 
à la charge de prier Dieu pour le repos de Time de fon 
fils : cette donation fut mi(e fur le grand Autel de TEglifc 
.iie la Çoulture^ & acceptée pai: Jouçl^ Abbé , en préfencc 

do 



|,, ^ B - E R . . .. B E R "97 

deCeoffroi'dé Bruîlon ^ de Pâtd âé Chaource, ée Boti 
& Foulques deMomfaucon, de Robert de Follctorite, &c« 
Quelque tcmbs après , ce mcme Patri étant fur le point 
de faire le voyage de la Tcrre-Sainre , recommanda foil 
fils aux Religieux de cette même Abbaye, ôc leur donna 
la propriété de quelques terres > vignes & prairies qu'U 
poiTéaoit encore dans la Seigneurie de Bernai , avec un 
moulin & tous les droits fécwiaiîx au'il y pouvoir préten- 
dre. Cette donation fût ratifiée par Hugues de Chaource^. 

fon fils. Voyez Az généalogie du Éoacket à toMtcU SMt^Sim^ 
pkori^n. . , 

M. Gaùgain , Curé , m'a fourni un Mémoire. 

BERTEVIN (Saint) , Bourg & Paroiffe de Mrcliî- 
dîaconé de Laval , dans le Doyenné de Laval, Election de 
Laval à TO. par S. du Mans , dont il eft éloigné de leize 
lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à Laval , 1. i j Lou- 
vigné » l. i J> Vaige , l 2 ^ j Saint-Denis-d'Orqucs, L j i; 
ChalTulé, 1. 1 i.\ Auvers, L J; Fay, L i i\ Mans, 

1. I ;. 

n y a de Saint-Bertevin à Laval , M. 1. ~ î Saine- 
Ouen-des-Toits , M. L 1 ^ *, Loiron, M. I. r-, Cofféle- 
Vivicn , M. 1. 3 i > Mellai , M. 1. y^ ; Grcnoux l 1. \ ; 
Avenièrcs , L i i FHuifferie > h i f ; Âhuillé , 1. i \\ Saint- 
Avi^ L I f î k Geneft, L i ^i la Foret de Concife , L J. 
' La Cure, efliméc i}oo liv.,'cft à la préfemation de 
l'Abbé de Marmoutier. Il y a içoo Commuiiians* 

Il y a à Saint-Bertevin la Chapelle de la Coquclinière, 
cffimée loliv., à la préféntatiori du Seigneur de la Co- 
quelinière. 

La ParoiiTe eft arrofée à TOueft par la rivière de 
Viçoin. 

Le fol produit du méteil , du froment & de l'avoine : 
îl y a des bois. 

La Seigneurie de Paroiffe «ft un membre du Comté de 
Laval , qui appartient à M. le Duc de la Tronoille. 

Hugues Penec de Saint-Bcrçevin , & Aubert , fon frère , 
fe croiferent pour le voyage de la Terre-Sainte , avec 
GeofFroi de Mayenne en 1158. Bafnage, Hiftoire de Sablé, 

' BERTEVIN ( Saint) , Bourg & Paroiffe de l'Archî- 
diaconé de Lavai, dans le Doyenné d'Ernée , Election de 
Laval , au N. O. par O. du Mans , dont il eft éloigné de 
vingt lieues un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à Saint* 
George-de-Butavant, I- 4 ?> Belgéart, L 1 ^rJubleins , 

Tome /. G 



j 



fi BER b£R 

f. I j Saînte'Jame«lo>RQbeit , L i,; Parennc, L } f i Tram^^ 
L f |-, Man5,l. I î. ,, 

Il y a de Saint-Bcncvin à Gorron , M. 1. x\y Montaa* 
din , M. l. îi FougcroUes , M. L i i> LandiVi , M. 1* * i 
Eméc , M. 1. 1 ^j Lévaré, I. ^j la Dorée, L ?> Saintr 
Mars-fur-la-Futaye , L i ^ î la Tanière , L i j CarcUes , 1. 1 > 
Colombiers , L i |:. 

La Cuftç ^ cftimec ooc Mv. , eft à la préfcnratiçn de l'Abbé 
de Saint-Michcl-du-Mont. Û y a 6z6 Commuhians» 

U y a à SainC'Bertevin la Prcftimonie de la Valette > eftt- 
mée ij liv. 

Quatre petits niiffeaux prcmicnt leur fource dans la Par^ 
relue j ils coulent vers le rJord , & forment trois étangs. 

Le fol produit du fingle ^ de Tavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. ^ M^rqui^ 
de Montecot. Cette Seigneurie eft entrée dans la Maifon 
de Dovnel de Montecot par le mariage dç Jacques Doy- 
nel , Cnevalîer , Marquis dç Monçécot , avec Penriette- 
Thérèfe-Olive de Vaux, Darne de Lcv^u'c^SaUit-Bçrtcvin , 
Hcrcc , Viemii , &c De ce mariage eft ifliie Mde Renée* 
FrançoifoOtive Doynel , époufe de M. k Comte de la 
Chaux > laquelle m'a fourni ohifieurs Mémoires généalo» 

giques. Voyez ia généa/fgif de la FamUU dt Vaux, k tort* 
Çàum^ian^ celle de la Chaux à Van. Huilli-le^Vandug^ 

BÉRUS, petit Bouc & Pî^oiffe de l'Archidiaconc de 
Sonnois , Dans k Doyenné de Linièrçs, Eleétion dq 
Mans , au N. par O. de k ViUe du Mans » dont il eft 
éloigné de neuf lieues. Pour s'y rendre , il Ëiut aller aa 
petit Oifleau , 1. ? j à Saint-Germain-de-la-Coûdrc ,1. \\\ 
peaumonc> L i i ;, Saint-Marceau , L i ^ la Bafoge ^ L 2 ; 
Mans , L ^ 7 ; 

II y a de Bérus à Aleoçon, M. L i ^', Beaumont, M. L 
} î; Frcfnay , M. L i ; Arconnai, L J; Champfleur» 1^ 
1 \ Béton,!. {\ Ge(nes4e<7andclin > L i\ Helkni, 1^ îi 
Saint-Germaiii-de-Corbie, 1. i. 

La Cure, eibmée $oo liv. ^^ eft à k prélêntatkn de l'Abbé 
de St-Martin de Sées. Les Religieux Bénédidîns de oettiQ 
Abbaye perçoivent k moitié cfes dixmes de k ParoÛTc » 
qui contient environ 150 Communians. 

Les dc\ix tiers de k Paroiffe , dont l'étendue eft d*i|ne 
Keue de TE. à TO. , & d'une demie du N. au S. , fom 
Fun en bois taillis , qui dépendent pour la plus grande 
partie de k Terre de vaux-, l'autre en kndcs , qui font 
prçfquc k lèule relToucce pour nourrir ks bcft^ux. L^ 



3 î s B ï ^ 

tdht du fol eft ban , 8t prodcrit du froment , de Torgc __ 
d€ ravoinc. On cultive des pommiers & des poiriers , Si 
beaucoup de chahvre» qui efl de bonne qualité. L'on y 
noutrit peu de troupeaux > quoique la laine qu'ils four- 
niflcnt foit très-bonne. 

Les lapins , dont la quantité efl: trop grande , défolenC 

- le Cultivateur ni Y a auffi de hk perdrix rouge & grife , 

du lièvre, & de la bécaflinei le tout d*affcz bonne qu^cé. 

Le chemin royal du Mans à Âlençdn pafle à TElt de la 
ParoilTe. 

La Seigneurie de Paroiffe eft réunie depuis k>ng-tempf 
à la Terre de Vaux , dont M. le Comte d Argougcs , M^ 
réchal de Camp , eft Seigneur. 

M. le Feflîcr, Curé, m'a fourni un Mémoire. 

BESSÉ , eros Bourg & Paroiffe de rArchidiaconéLdè 
Montfort , dans le Doyenné de Saint-Calais , Eleâdon du 
Château dU'Loir , à TE. S. E. par S. du Mans, dont il eft 
éloigné de neuf lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il 
£iut aller à Challe, L 6 \ Ponuieue, L ii'% Mans, 1. i. 

Il y a de BcfTé à Saint-Calais , M. L z -, Montoire , L 
xi y Bouloire, M. L 4I', laChartre, M. L^*, Grand-Lucé» 
M. 1. 4 i'y Bônnevau, L î ; ScUé , L 5 î la Cikpelle-Huon , 
1. î 'y Lavenay , 1. i Jj Vancc, L i i ; la CnapeUe^Gait- 
gain,L i :J. 

La Cure, eftimée 1200 liv., eft à k pcéfentajdon du 
Chapitre de St Pierre de Saint-Calais. U y a 1000 Cocn^ 
munians. 

U y a à BeiTé un CoUége , eftmié 50 liv. > à la préientji- 
tion des héritiers du Fondateur. Il y a au une Chapelk 
au château de Courtenvaux, eftimée 60 livres^ à la prl- 
fentation du Seieneur. 

La Paroiffe eft arrofée à l^Eft psœ la ôviète dç Brayc^ 
au Nord & au Sud par deux petits courans d'eau. 

Le fol produit du froment , du feide & de l'avoine; 
Il y a des prairies , des bois & des landes. 

Le marché tient à Beffé tous les Lundis. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au château de 
Counenvaux , fitué dans lac&e Paroiffe , appactenacit à 
M. le TelUer, Marquis de CourtenvauK. 

Courtenvaux fut érigé en Marquifat^en féio , en £ir 
veur de Gilles de Souvré , ChevalJo: des Ordres du Rot^ 
Grand-\taitre de fa Gord&Robe , & Maréchal de Francd 
Cette Terre kii étoit; venue dcFrançoife de Bœeiau , (cm 
aïeule paternelle : elle paffa dans la fsunille le Tellier par 

G ij 



loo 3 E S B E S 

k mariage d'Anne àc Sotlrré, née PofthuRie de Cfaarlei 
de Couvre > Marquis de Courtenvaux, '3c de Marguerite 
fiarentin > avec f tânçois-Michel le Tellier > Marquis de 
Louvais 9 Chancelier des Ordres du Roi ^ Miniftre & Se- 

Crccaire d'EcaC. Mim, <U Miromini. . 

Ginialogit. 

MicHEX le, Tellier, Seigneur de Chaville, Confeiller 
en la Cour des Aides , époul'a Claude Chauvclin , donc 
•Michel j qui fuit : Madeleine mariée à Gabriel de CalTagncc, 
Alarquîs de Tilladct j Claude alliée à Jean-Baptifte Col- 
bert. Seigneur de Saint-Pouange> Litendant de Juitice 
en Lorraine , Confcillei d'Eue. 

MicHi.L le lellier , né en 1603 , Chancelier de 
•France, & Garde des Sceaux en 1677, avoir été fait Se- 
créraire d*£cat en 1645 \ époufa Elifabeth Turpin , fille de 
Jean, Confeiller d*Etar , dont François-Michel, qui fait: 
Charles-Maurice , qui fut Archevêque de Rheims , mort 
en 17x0 ; & Maddeine-Fare , mariée à Louis-Marie d'Au- 
xnont, Duc'& Pair de France. 

. François-Michel le Tellier , Marquis de Lcmvois , 
Miniftre & Secrétaire d'Etat, de la Guerre , né en 1641 , 
jnort en 1691 , avoit épQufé en \66i Anne de Souvré y 
Marauife de Counenvaux , fille unique & héritière de 
Charles , & de Margueritç £arentin , dont Michel-Fran- 
•^ois , qu} fuit : Louis^Nicoks , riee des Macquis de Sou- 
vré & de Rebenus, quifuivra: Louis-François-Marie, 
Marquis de ftarbéfieux , Secrétaire d'Etat, qui époufa , i *• 
en 169 1 Catherine-Louife de Cruflbl, fille d'Emmanuel , 
Duc d'yzès , & de Marie-Julie de Sainte^Maure-Moi^ 
taufier ; 2". en i6q^ Marie-Thércfe d'Alègte ^ fille d'Yves 
(& de Jeanne de 6aiand de Caminode^ il eut du premier 
lit Anne-Catherine , mariée en 1711 à Sigifmond de 
Montinorenci Luxembourg, Duc d'01onne> & du fé- 
cond , Marie^Madeleine , mariée en 1717 à François , 
Duc d'Harcoun ; & Louife-Françoife , qui époufa en 
:i7i8 Emànuel-Théodore de la Tour , Duc d'Albret \ Eli- 
fabeth* Anne y née en 1666 , morte jeune » Madeleine- 
Charlotte, née en i66c, mariée en 1679 à François » 
Duc de la Rochefoucaud , Prince de Mârcmac \ Camille , 
né en 1675 , connu fous le nom d'Abbé de Louvois , de 
l'Académie Françoife , de celle des Sciences & des Inf- 
xriprions , moct de la pierre en 171S \ Marguerite , née en 



B E' s B E T loi 

t6yt y ^mariée en 1694 à Louis-Nicolas de Neuville, Duc 
de Viljeroi, morte en 17Ï1. 

Michel-François Iç Tellier, Marquis de CourterH 
vaux y Capitaine des Cent-nSuifles de k Garde , né ea 
i66i , mort en 1721 , avoir cpoufc en 1691 Marie-Anne- 
Caiherine d'Eftrtcs , fille' de Jean, Maréchal de France > 
& de Marguerite Morin; dont François Macé, qui fuit? 
Louis , mort en 1709 en fa quinzième années Louis 
Cefar , Marquis de Courtenvaux , Baron de Montmiral^ 
en Bric, Maréchal de France , & Miniftrc d'Etat en 1757» 
appelé Nfaréchal d'Eftrces, né en 169 ji époufa, !•. en 
i7}9 , Catherine de Champagne Villaine , fille de René 
Brandelis, morte fans enfans en 1741 î i*. en 1744 Adé- 
laïde-Félicité Brukrt y fille unique du Marquis ac Pui^ 
fieux. 

François-Macé leTcHîer, Marquis de Louvois,&ç. 
mort en i7i<?, âgé de 16 ans, avoir époufé en 171^,* 
Anne-Louife de Noailles , fille de Annc^Julcs , Duc , Paie 
Se Maréchal de France , & de Marie-^rançoife de Éour^ 
nonville , dont François Céfar , qui fuit : 

FrÂnçois-César le Tellier, appelé Marquis de Coujc- 
tenvaux> né en 1718 , Capitaine-Colonel des Cent-Suiflcs 
de la Garde, ëpoufâ en 1731 Louife-Antonîne de Gon- 
taut Bif on , fille de Louis- Antoine , dont Charles-François^ 
qui fuit ; & Félicité-Louife , mariée en 17^9 à Louis- 
Alexandre , Duc d' Aun[iont-Iloche Baron , titré Duc de 
Villequicr. 

Charles-François-César le TclUer , appelé Mar* 

Suis de Monnmrel , Capitaine-Colonel des Cent-Suiilcaf 
e la Garde, né en 1734* 

Moriri . (Lrnîere fdidoiL 

BÉTON, Bourg & Paroîffe de TArchidiaconc de Son- 
nois, dans le Dovcnnédc Frcfnai, Eledion du Mans^ 
au N» par O. de la Ville du Mans, donc il eft éloigné de 
huit lieues & demie. Pour s'y rendre, il faut aller à S.' 
Germain-dc-la-Coudre i L i f ; Beaumont, h i :îi S. Mar- 
ceau, !• 5 ; la Bafoge, 1. 1-, Mans, l.i{. 

Il y a de Béton à Alençon, M. 1. i ^ > Beaumont , M# 
1. 1 i'y Frefnai, M. 1. 2 ; René , M:. L 3 i Gefvres , M. 1. 
4 ; Petit-Oiffcau > L i; Boure-Ie^Roi ,^. J; Cherifai, 1. 1 j 
Bérus , L i; Gefnes-le-Gandclain, L i ^ ^ Affé-le^Boifne j 
t X i'yh Forêt-de-Jupille, 1. 7. 

La Cure, eftimée c à 600 lîv. ^ eff à la préfcntarion du 
Seigneur Evcquc du Mans » Il y a 100 Communians^ 

G iij 



102 B £ T B I B 

' D y ^à Béton une Preftimotiie ou Ch^cHe, dite do 
Sce Barbe , eftimée co liv. , à la pxéfencacion des Sieocs 
Curés de Béton ôc de Chamfrémont. 
Le fol de la Paroiffe eft de Groîias^ ce q[ui fût qu'il n^ 

Forte peu . mais le bled qu'il produit, qui cil le froment » 
orge & l'avoine , eft de bonne qualité y il n'y a qu'un 
petit ruiireau qui prend fa fource à TOueft de la Paroifle» 
tomme on repualle très- peu de foin , on sème fur les gué- 
têts des javotes, des ferres & des yeffes, pour nourrir 
k. bétail. On cultive du cbanvre , qu'on £ut rotiir dans 
^ fontaines, qui ne fervent qu'à cet ufage. 

LaParoifie a environ une lieue de circuit ; il y a dans 
tette enceinte plus de vingt journaux de landes, quifonc 
â'un grand lecours pour pâca{^r les vaches & les 
nioutons« 

Le grand chemin royal du Mans à Alençon paife dans 
ta Paroiffe , & en occupe une grande partie» 
: La Seigneurie de Paroifle dd en litige entre les pro- 
priétaires du grand & du petit Béton , ce font deux fer- 
mes poiTédées autrefois par la famille du Bouchée > au* 
Ipi^ahui le Grand Béton, appartient à M. du Bouillon» 
^ le petit à M. de la Joffière. 

la tradition porte qu'il y avoit autrefois à Bétop ua 
, château , nommé Onfp-ie ; il n'en refte aucun veftige. 
' M. Dumont;, Cure» m'a fourni un Mémoire. 

BIÉS (S.)y peth Boure & Paroifle de r Archîdiaconé do 
Çbateau-du-Lojir, dans le Doytsmé d'Oife, Eleétion da 
Mans, au S. S. £. par 5. delà Ville du Mans, dont il eft 
éloigné de trois lieues trois quans. Pour s'v rendre , U 
faut aller à Laigné « L i ij Pontlieue» L z \ Mans, L !« 

Il y a de S. Diés a Ecomoi, M. 1. ^9 Grand Lucé , M. L 
4is bSuze^M.L j i^Pomvalain, M. L x\ Maniigné» 
M- 1. a J-, S. Ouen en Belin , L -J i YvrcJe-Bolin , L i ii 
Chrfé, L 1^ Châteaux4'Hemiitage> L zj Requeilj L i i» 
jWUiet^ !• I 5, 

La Cure , eijtimée 500 liv. , eft à la préfentation du Sch 
gneur Bvéquê du Mans. Il y a }oo Communians. 

La Chapelle de S» Sébamen, dans ladite Eg^e dcS. 
Biès , dépend de la Terre de Chardonneux. 
' Il ]r a auffi à S, Biés une preftimonie , nomme Locet» 
eftimcç 70 Mv. 




B I É B I G s o| 

La PftroUTe étoit autrefois ptcCcfat toute couverte de 
bois 4 de prairies , d'étangs & de landes *, on y a depuis 
quelque temps fait beaucoup de défiricheniens , où ron 
recueille du leigle y de l'avoine > du carabin , & beaucoup 
de chanvre , fuir-rout dans la partie du Nord. 

Il y avoir autrefois à S* Blés une forse» qm a été 
changée en un moulin à blé, qui dépetid de k Teice de 
Chardonneux. 

Les Chanoines Réguliers de Chiceaux-rHermîta^ 
poiTèdent dans la Paroifle des domaines , des bois confii& 
rables & de beaux étangs , relevant de la terre de Qar« 
donneux^ ci-après ^ le patronage de TEglife eft annexé k 
la métairie du Pleflls , qui appartient à la DemcMfeUc 
Monrobin d*Angers. 

Il n^ a à S. Biés qu'une Terre» nommée Chardonneux » 
qui app^ent à M. Rivault» ConfeiUer à la Cour des 
Kionnoies de Paris. 

Les jardins de la Terré de Chardonneux font entourés 
de grands- foffés remplis d'eau vive» les dehors en font 
gracieux 9 à caufe des bois 5 ptairies Se pièces d'eau qpij 
^V trouvent > les Fiefs en foiK étendus & relèvent du Roi^ 
îirentier. 

BIGNON (le) i Bourg & ParoifledetArchicfiacotic de 
Sablé j dans le Doyenné de Sablé » en-deçà de TOuette^ 
^leâion dé Laval^ à FO. par S, du Mans» dont il eft 
éloigné de treize lieues un quarts Pour s'y cendre , il 
faut aller à Mellài, L i\ BruttohiL /vVaMçn, Li^i 
Soûll^ilé 3 1. i I '/ Grand S» Georges > 1* x î > Mans^ 

L I i. 

Il y a du Bigtion il Laval « M* L 4 ; Mellai ^ M» L ly 
Chcmerç-le-Roi , M. 1. i fj Grcz-en-Bouére , M. L l'y 
dallée ^ Ml* L 3 ^ S« Denis du Maine. L i ^y Arqucnai» 
1 I -, Maifonc^k ^ }• i) VilliersrCharleni^ej, L s i^ 
Ruillé en Anjou , 1. 1 ^. ' ^ 

La Cuiîê) èmmée Boo liv., efi à la préfentation de 
f Abbé de Manhdutier. II y a ^70 Communiais. 

Il y a.au Bignon ^ la Chapelle de la Guihairière , eftimee 
?o liv. , à là préfentation dû Curé & du Procureur Fa- 
bricier;&.Ia.preftiraonieBouttier, eftimée 30 liv.» atiifi. 
à la pré^mation du Curé & du Procuretur-Fabricier ^ 

La ParoiiTe eft arrofée du Nord à YEik par le nuifcais 
de Pontmarân ^ qui £orxne un étangs &. à TOtt^ p^ 
hn autre. * * 

G isF 



104 B I G B t Ê 

Le fol produit du fnétefl, dn ftoment, de Torge & de 
f avoine ) il y a des landes. 

La Seigneurie de Paroiffe, qui eft une Châtellenîc , ap- 
parcienc à M. de la JupiUière , ôc relève de celle de Mellai. 
Elle a donné le nom à une Famille éteinte depuis long- 
temps. 

' En 14^^ > André de Laval;» Chevalier^ Seigneur de 
Loheac y etoit Seiencur du Bignon. 

En 1495 , Jean Doufré pofledoit cette Seigneurie; elle 
appariccnoit en 1518a Antoine d'Arquenaij & en 1581 , 
Julienne d'Aïquenai, Dame du Bignon , Champfleuri» 
Maifoncelle , le Bourg-neuf , &c. croit femme de Ni- 
colas d'Angennes , Seigpeur de Rambouillet ^ Chevalier 
des Ordres du Roi. 

Philippe de Bouille, Comte de Créance , étoit Sdgncur 
éxL Bignon, dlArquenai , MaifonceUe y 8cc en i66o. 
Mim. de la Chaux. 

BIGOTTIÈRE (k). Bourg & Paroiffe de TArchî- 
^dîaconé de Laval, dans le Doyenné de Mayenne, Elec- 
tion de* Mayenne, à TO. N. O.-^par O- du Mans , dont il 
eft éloigné de feize lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à 
Brée, 1. 4Î>S..Chriftophe-dU'Luat, L ^ j RuiUécaCham- 
pâgné^n- 6'ii Charfour, L x\\ Mans, 1.2. 

• Il y a de la Bigottière à Mayenne, M. 1. 3 j\ Etnée, 
]M. !• îî La^, M. 1. } ^\ Mônfeurs, M. L 4^^ j S. Oîicn- 
^dcs-Toits , M. L z i', S* Gcrmain-le-Guaiaume', 1. ri S. 
Germain d*Anxure, L i ; Akxaih, L \ \ ChaiUant, L i |; 
la Baconniére , L i i* 

L,aCure,^eftiinée 1^00 liv., eft à la préfentation da 
Seieneur Evéque du Mans, il y a 720 Communians. 
n y a iin Collège fondé , eftmié 200 liv; 

• LaPatoiffc eft bornée au Nord-Oueft'par la Forêt de 
>f aycnne , & arrofée à TOueft & au Sud par un ruiffeau^ 
& à TEft par un autre , qui forme deux étanes. 

Le fol produit du feigle , du froment, & Tavoine & 
du carabin ; il y a des prairies. 
' La Seigneurie de Paroiffe appartient àM. te Comte d'Elva. 

BLÉVES, Bourg & Paroiffe de rArchîdîacohé de Son- 
nois , dans le Dcwenné de Sonnois , Eleéfcion du Mans > 
au N. N. E. par É. de la Ville du Maiis , dont il eft éloigné 
de huitlîcucs trois quarts. Pour s'y rendre, il faut aller 
à Beauvoir, 1. 1 \\ Vcrot, L i ii Panon, L^î Gourgains^ 



B L É B' O E- io| 

I: t ; S; Mars-fous Ballon , L iy Joué^V Atbé , L i ^yCou^ 
laines^ L z iî Mans , 1. ^. 




Perchie eft limitrophe da Bourg. 

La Cure , eilimée 700 liv. » eft à la préfentation du Sdr 
gneur Evêque du Mans. Il y a 1 24 Communians. 

Il y a à Élèves un Cimetière-Dieu , eftimé loo liv. , à la 
préfentadon du. Seigneur Evêque du Mans. 

Bléves eft fur un petit ruiiTeau^ qui coule du S. O. aa 
N. £• 6c forme un étang j la ParoUTe eft arrofée à l'Eft par 
le ruifleau d'Autréche , qui en forme auffi un. 
' Le fol produit du froment^ de l'orge & du feigle. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. Berfin, An- 
cien Audiencier de France. M. Jean-Baptifte Berlin étoit 
en 17^6 un des quatre Grands Audienciers de France > il 
fervoit le quanier de Juillet. La principale fon&ion de& 
Grands Audienciers eft- d'examiner les lettres à fcellcr &: 
d'en faire rapport à M. le Chancelier ou à M. le Garde- 
des-Scéaux^ & de les taxer au contrôle; ils ont les mêmes 
privilèges que les Secrétaires du Roi » & en font lès 
Ibnitiôns. 

Dans les dernières années du onzième fiècle, Guillaume 
le Roux, Roi d'Angleterre , fit» avec Roben Talvas» 
Comte du Perche , bâtir huit Forts dans le Sonnois y pour 
fe fonifier contre Héhe de la Héchè; Comte du Maine; 
Içavoir, Bléves, Pérai, le Mont-dc-la-Nue, Sonne, S* 
Remi-du-PIain , Ortieufe, Aillères & la Motte-Gautier 
4c Clinchamp ; ils firent de grandes tranchées & lignes 
'de communication des uns aux autres , dont on voit «n- 
core des veftiges, & entr'autres d'une circonvallation i^ui 
commence au bord de Pérâi, continue à Marolles^ Mon- 
houdoul. Sonne & finit à S. Rémi du Plain» entourant 
tout ce pays de retranchemens qu'on appelle encore au<- 
•jourd'hui les FofTès de Robert* le-Diable. Courvaifier^ page 
'59^« Cenomania^ 

- BOESSÉ-LE-SEC , Bourg & Paroiife dé l' Archîdîacona 
de Montfort , dans le Doyenné de la Ferté , Ele6tion du 
Mans , à l'El N. E. par E. de la Ville du Mans , dont il 
'eft éloigné de fix lieues trois quarts. Pour s'y rendre, il 
&ut aller à S. Hilaire-le-Iierra, L l'y Lombron, L i^î 



toc note 8 o E 

- Ity tdeBoe&ikFefté»M.L i|v Bonodlablr» M, 
Lz|:î Connerré , M* L 2 ; I>oIonj,M.Li J; Toiipic» 
M» h 2 i;Scaiiz» L h VilIaine-la^Sonais^ L fi S* Mâtnn- 
dfc»^\tancs> L jy S. Àubin-des Coudrais , L i > S* Dcni^ 
tfes.Goiidi:its> L « iv Tuffé, M. 1. i. 

la ÇarCy^dtimée 1300 liv. ^ eft à k prérentation du 
Sê^/mh Evêqoedtt Mans. 11 7 a joo Communians. 

BodTé eft fur un petit courant d'eau ; la ParoiiTe dl ar^ 
lôfe« à1^. /&: au S. par la rivière d'Huifnc* 

Le ibl produit da froment , de l'orge* du (eigle & de 
Plm&iei II y a dos bois & des vignes* 

ta ^Scipicttrie de ParoiiTe apparticnc à M» de la.Go&- 

uie«e» 

Le Pbntificat porte que S. Thuribe , fécond Eveque du 
Mans^ fit bâtir ime Egtife au village àt BoeJOGs. Cour-^ 
m^t^ féÊgt 7j. 

: Aihd d^ Boefle le croiiâ en iij8,paarfe voyagcdela 
Tecie-Sainfe, avtc Geoffiroi IV de Mayenne» Unommùa. 



« BOESS AI> Boitfg & PatoifTe de rArchidiaconé de S^Ié» 
dtfB Je Dc^ouic de Sablé , eo-deçà de TOuette , Ekâion 
db la Flèche > à l'E. S. E. par S* du Mans > dont il eft éloi'» 
wat âc dk Ikues un quart. Pour s'y rendre^ il faut aller à 
jDttDcenaî, L 4 ^^ Maigné, L x ;i Grand S. Gcorg^^ L 
X \\ ManSs L i \^ 

Bja&Boeflatà Sablé> M.L x |vBniIIon» M L$^; 
JbBee> M. L x i; Grez en Boiicre» M.U x\ Mellai » M. L 
JKiyGaftiDes^ L4).Auver$-k*Hanion» 1. iî S. Loup^ L 
4; Booére^Li^S. Brice» L x* 

LoL Cuce> efiûxKe 400 liv. , eft à.Ia préfentatioii à^ 
f Abbé de la Coulture. Il y a )00 Communians. 

By ai BoeflâilaCliapeUede S. Laurent , eftimée4oL» 
& la préfèneacioa du Seigneur des Chefnais \ la ChapcUe 
"db S» Laurent eft aujourd'hui en ruine , & le Service a 
49e tfai^s£»é à la. Chapelle domeftiq^e des Chefnais* l'E- 
lue de BoefTai ayant été détruite par les Huguenots^ 
on fit rOfSce Divin dans la Chapelle de S. Laurent juf» 
•mt'en ^^14, que Tancienné E^e fut rebâtie \ Se celle de 
;1n. O. eftimce 40 liv. à b tneme préfentation. 

A on quart de lieue du Bourg il y a une Chapelle dediéo 
•à S. Jacques» dont k nef eft en mine > k^ h^bitans voifina 
•y viennent en pélerinagç. 

LaParoiffe efl arroieeàrE. par k rivière de Vatgej « 



B O ^ B E «07 

N. par un petit courant d'eau ^ & au S. par trois étangs* 
U y a trois moulins à blé. 

jLe fol produit du méteil» du felde>du froment, de 
Torge & de Tavoine > il y a des bois dépendans du Prieuré 
de Solefine i quelques viehes & des prairies* 

La Paroiffe contient dix-huit métairies , dix-fcpt bor- 
dages & trois moulins à blé , à trois quarts de lieue du 
N. au S. & environ autant de PE. à PO. 

La Seigneurie de ParoilTe efl annexée au Prieuré de 
Soleime- 

Il y a dans la Paroifle de Boeflai la Terre des CheC- 
nais , dont M. de Cry efl propriétaire par la Dame £1 
mère y du nom & de la Maifon de Longueil. 

M. Deshàies de Crv, qui y fait fa réfldence, a fait 
détourner le cours de la rivière de Vaige pour rendre Par-* 
irivée de fa maifon plus commode. 
. U y aà BoeiTai un Fief qui relève de la Terre de la Roche 
Thalbot , fîmée dans la Paroiife de Souvigné j appar- 
tenant à la Maifon de MonteiTon. 

Au çied d^une montagne , dont les pierres paroiflènt 
marbrées , il y a une fontaine minérale dont on fait tiûigc 
contre plufieurs infirmités. 

Durant les dernières guerres de la Li^ue , PAbbaye de 
Bellebranche , (ituéc dans le voifinage de BoeiTai , fut 
confervée par Robert Vachereau , Seigneur des Cheinais ; 
mais après au'il en fut forti , elle fiit prife , pillée & demi 
brûlée par ae Breâant , Huguenot , qui fit maltraiter , 8c 
même pendre plufieurs Religieux. Counfoifiir, page 4J7. 
Minage^ condn. dt T^îfi. de SahU. M. S. 

Ce Breflant fe nommait René de la Rouvraye, Ecujrer, 
Seigneur de Brefiant ^ Terre fîtuée dans la Paroifle de 
Mefnilcn Anjou : il dcfccndoit de Pierre de la Rouvrave» 
Chevalier , Seigneur de Breflant , & dTfabcau de Ville- 
prouvée , fille de Jean de Villeprouvée & d*Y£J)eau de 
Courceriers. Il portoit pour armes d'argent à trois têtes 
^c cheval percées de fable. Coat. Hift. deSabli, At. 5. 

C'efl de ce BreiTant dont Brantôme entend parler , en 
difant qu'un Gentilhomme d* Anjou portoit un baudrier 
couvert d'oreilles de prêtres -, & c*ei!t lui qui eft repré- 
îencé en taille douce avec une chaîne d'oreilles en forme 
de baudrier , à la page 36 du livre intimlé : Théâtre des 

iruautis des Hérétiques de notre temps , imprimé à AnvcrS 

chez Adrien en ij88. Ses cruautés furent terminées par 
£^.fup^|ice^ Jean Hiret dit dans £^ Anticjaités d'Ânjou> 



-rr _r . jie 



sac 



ki»^^^^ •« 



mm 






A — *« 






B O M B O. M lOfL 

fSangerde fa vk-, ce Pdnce lui accorda ce qu'A demandolt 
de la pan de fon Eyêque ^ & le combla de pnéicDS^ qii*jt 
employa à la conftruâion d'une Eglife dans k lieu de (â 
folituac> après fa mort £cm corps fur inhumé dans cette 
Egliie, & y a demeuré jufqu'au temps des guerr« des 
Normands , qu'il fur tranfporté à Senlis , où il cft — ' 



core à prcfent dans TEgliiè de S. Fraimbault , à Vcnh 
ceprion de Tos coronal y des deux pariétaux Ôc de f ctmoide 
oui fe fonr trouvés dans fon tombeau lorfqu'on en fit 
louvermre dans le dernier fîècle Courvcàficr^ pmgt 129^! 
Bondonnet dit, ps^e léi , que ce fut yc£^ te Roi Clm«' 
debert que S. Innocent députa S. Bommer. ^ 

BOMMER (S.) , Bourg & Paroiffe de FArchidiaconé 
de Pafiais, dans le Doyenné de Paffaîs en Normandie, 
Généralité d'Alençon, au N. N. O. du Mans, donc il c(t 
éloigné de vingt ueues un quart. Pour s'v rendre, il fsuir 
aller à Juvigné, M. 1. v> la Chapelk-Môchc, L \\ S, 
Jnlien-du-Terroux, 1. i -îj Jauron^ 1. 2 \ Crenncs-fiir- 
Fraubai, L i \\ Bourg d'Averton, 1. i {; S, Aubin-da- 
Défertj 1. \\ Pczé, 1. 3 i; Neuville-la-Lais , i. i f-, Aigné^^ 
L 3 \ Mans, hi. 

Il y a de S. Bommer à Domfront, M^ I- i^; ïx)nlai,j 
M. L ^> la Ferté-Macé, M. L 4> Ceaulcé, M« JL 3 xs 
Paflais , M. L 4 -, Champfegré , 1. î fi Dompierrc, L 1 {i 
Banvou , 1. i Jj la Haute-Chapelle, L 1 5 la N<Minaiidies 

La Cure , ellimée 7 à 800 lîv. , eft à la pré&madoal 
de l'Abbé de Lonlai. Il y a -1200 Communiaiis. ^ 

La Paroiffe eft arrofte à TE. par la rivière de Varcnnc , 
au N. & à rO. pai le ruiffeau de Boudouct. 

Le fol produit du feigle , de Tavoine & du carabin ; 
il y a des px:airies. ' 

La Seigneurie de Paroiffe , fuivant un Mémoire qui mV 
été fourni , eft annexée à TAbbaye de Lonlai ; luivant 
d'autres il paroît qu'elle Tefl à la' Terre de JumiUi ^;i« 
trouve dans ces Mémoires que des Seigneurs de JumiUl 
prennent la qualité de Seigneurs de S. Bommer, '^^ 

La Paroiffe de S. Bommer a donné fon nom à une 'isct- 
ciennc Famille qui eft éteinte. N. . . . de S. Bommef ,^ 
époufa Renée de Koyers de la Brifoliçrc '> fille de Charles ;* 
clic fe mafia en fécondes noces , en i jSy , à Hercute 
Defvaujc, à qui dOIe donna la Terre, de Sainte Jamç-lo^ 
^obert^ 



.J 



iio B O M B O isr 

Le Fief de Jumilli , dans là Paroifle de S. Botnmer, à 
donné le nom à une ancienne Famille éteinte depuis 
lon^-temps. 

En 1240 Guillaume & Simon de Jmnilli firent tm don 
À PAbbaye de Lonlai. 

Le li Juin ijSi^ Joachim Joffelin, Seigneur de Mar- 
tigni , Valct-dc-Chambre du Roi , fut autorifé par Arrêt 
du Parlement à retirer Jumilli, fur Jean Bar|ot, Seigneur 
deMarquevillc^ avec lequel il tranfigca le 18 du même 
mois, 

Jacques & Joachim Joffelin , fils du précédent , ven- 
dirent , en 160I", le Fief de JumilM à Henri Éarré , 
Sieur Deshaves , Lieutenant-Général de Domfront > ledit 
Henri prit le nom de Jumilli avec le fien > & FrançoiSj^ 
Ion fils y laiiTa celui de Barré , pour ne porter que celui de 
Jumilli i ledit François époufa Antoinette Cormier, dont 
il eut Henri , qui fuit^ Se Marquife mariée en léii i 
Simeon Pitard, 

Henri n , Barré de Jumilli , Seigneur de S. Bommer , 
&c. é{>ouià Marie des Moulins , dont il eut Henri^Claude , 
^uifuit: 

H£NrMDlaui>e Barré de Jumilli , fut Capitaine de 
Cavalerie dans le Régiment Colonel-Général j u mourut 
fkns alliance en 1680. Marquife Barrée fa tante , femme 
de Simeon Pitard , fut fon héritière y elle eut François 
Pitard , Seigneur de Boudé Se de Jumilli , qui mourut 
en 1658 1 il avoir époufé Adrienne de Saint-Maurice, Dame 
de S. Jean du Cerais , dont il eut Jiilien. 

Le dernier Seigneur de Jumilli étoit Alexandre de la 
Rivière , qui n*a laiffé qu*unc fille. Cette. Terre eft au- 
jourd'hui en régie pour créances dues au Roi. Les Fieft 
de Jumilli & de la Nocherîe relèvent du Roi. 11 y a encocc 
dans la Paroiffe de S. Bommer le Fief de la Nocheric. 

Mém. de ta Chaux^ AUm- du Curi de Domfront. 

BONCHAMP, Bourg & ParoiHe de l'Archidiaconé 
de Sablé , dans le Doyenné de Saiblé , au-delà de FOueete , 
Eleâiou de Laval , à PO. du Mans , dont il efl éloiene 
de quatorze lieues un quarr. Pour s^y tendre > il faut aller 
à Soueé, L Zi S. Denis dX)rque$, L 4 i; Auvers-fous* 
Monttaucon > L j > Bouillon , 1. | \i Mans , L i. 

n y a de Boncnamp à Laval , M, L i ^ ; Chemerc-lc- 
Roi;M.l;4jrMonfeurs,M.t lijMcflai, M. L j |:s 
Evron^ M.L j^ Fofcc» L i} Louyigné^ 1. if ArgeH€P6« 



SON «OH 

Melainc ^ 1. i. [ 

La Cure, cftiméc ijoo )iv«» eft à h pféicntstioa de 
i'Abbcfle du Roncemî d'Angers. U y a 900 Coiiimuiuans,> 

Il y a à Bonchainp la Chapelle de la Bcaudîèfe , cftînDt 
jpo liv. î celle de la FroUTière , eftiiiaée 40 liy. » à hpsof 
ieiuation du Seigneur de Vaucorre» & celle de la Ltm^ 
vrais , eflùnée 40 liv. ^ à la pré&ntacioii de Yhétkku dA 
Fondateur* / 

La ParoiiTe eil arrofée à TE. par un petit ruifleau » à 
rO« par le ruiiTeau de Barbey qui fonne un éfang de 
même nom ^ au N. & au S. par deux pedts^ <'.n"*»«?f 
d'eau. 

Le fol produit du méteH ^ du ftomcint & de Vzvmati 
H y a des prairies. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Conté de 
LavaL 

BONNESTABLE , ViUe & ParoiiTe de TArchidiaconé 
de Montforc^ Chef-lieu du Doyenne de BonncAai>lc^ 
EleâioQ du Mans > au N. £• par É. de la Ville du Mm^ ^ 
dont elle efl éloignée de cinq lieues ôc deoiiew Vow s'jr 
tendfe^ il faut aller à Savigné-rEvêque^ ^ i ii ^^^094, 




L demi-quart^ Aulaines, L ^> S» Georfl|e$ du Raiài » L 
I iî RouperrouXy L i\ Terrehaut , L 1» Sables s L ^^ 
Courcemont» L i^» la Forêt dcn Bonnefi^k » L |. 

La Cure> eftimée jcob liv.^ eft à la ptéûmtatikm dtf 
Prieur de S. Gauburge , ainfî jugé au Mans en 1^14. B $ 
a eu à la dernière vacance un procès entre les Préfiîfit 
tateurs j lequel a été jugé en faveur du dernier* Uyt, 
|:joo Conununians, 

n y a à Bonneftable le Prieuré d^ Mon^cattUâ « cftkoé 

Îoo kv. y à la préfentation de TAbbé du Gué dsf LauM* 
c celui de Gucmançais , eftimé 200 Uv. » à la préfeotanioii 
de l'Abbé de laPdke» la Çb^c de S. Julien, eâi«m 
65 Ijv. \ celle de la Lande» efiimée 1^9 liv. ^ à la pi^âtof 
tadon du Seigneur ^ celle de Monfellet , efHmée 1 3 j liv. ^ 
à la préren^ti(fti d» Seigneur ^ 69 ctUe de Rieux^ ef- 
timée 105 liv. » auiH à la préfentation du Seigneur. 

Bonncftidile eft znçeis i r£. at» S. â^à l'O. pa# un 
IttU&au. . . 



in BON . BON 

: Le fol produit du froment , du feigle^ de l'orge 8c dt 
Tavoiiie. 

1 II y a marché tous les Mardis > & foires le Mardi 
d'après la Purification , le Mardi avant la Mi-carême, le 
Mardi avant la S. Gervais , ( fi elle ie trouve au Mans le 
même jour , on la remet au Mardi fuivant ) le Mardi avant 
la Nativité de la Vierge, le Mardi avant la S. Michel, 
le Mardi après h. TouiTaint & le Mardi avant la S. 
Nicolas. 

Bonneftable efl une Baronnîe , & fe nommoit ancien- 
nement Maleftable y elle appartenoit autrefois aux Sei- 
Îneurs de la Ferté-Bernard y elle paiïa dans la Maifcm de 
^arthenai l'Archevêque -, & Jeanne de Parthenai la porta 
en dot à Jean X, Comte d'Harcourt j GabrieUe dHar- 
court la porta dans la Maifon de Coefmes , par fon ma- 
riage avec Jean de Cœfmes^ de la Maifon de Coefmès ; eUe 
paUa dans celle de Montafié , par le mariage de Jeanne de 
Coefmes avec Louis de Montafié 9 elle a appartenu au 
Comte de Soiffons , à caufe de Marie de Bourbon , fon 
aïeule maternelle , fille de Charles de Bourbon , Comte 
de Soiffons , & de N. ... de Montafié ; elle appartient 
aujourd'hui à M. le Duc de Chevreufe, dont on donne ici 
la Généalogie. 

La Jurifcuâion de Bonneftable s'étend en quinze Fa- 
roiffes \ elle eft exercée par un Bailli , un Lieutenant , un 
Procureur-Fifcal & un Greffier , reffortit au Préfîdial du 
Mans. 

Il y a à Bonneftable un Grenier à Sel , régi par tm Pré- 
fident , un Grenetier , un Contrôleur & un Greffier. En 
1700 il s'y confommoit dix-huit muids de fcl par an -, la 
Ville contenoit alors fîx cents quatre-vingt-quatorze feux, 
& payoit trois mille cinq cents livres de tailles 5 on y comp- 
toit 3000 Communians. Il y a un Hôtel-de-ViÛe,. 6c une 
Brigade de Maréchauf{ee.-iVfi^mo£re de Miromeni. 

L'Evêque Hugues , qui fîégea au Mans depuis ii}6 à 
1 x^ , ratifia le décret de la fondation de l'Abbaye de 
Halais , faite par le Seigneur de la Ferté & de Maleflable 
( aujourd'hui Bonneftable ) -, cette Abbaye n'efl à préfent 
qu'un Prieuré dépendant de l'Abbayç de la Pélice. Cour^ 

vaifier , page ^^j^ Cenomania, • 

Généalogie d'Albert Chevreufe^ 

. La Maifon d'Albert Chevreufe tîrc.fon origine > félon 
un grand nombre d'Hiftorien^ ^ de celle d'Albert de 

Florence , 



BON B O isr nt 

Rorcnce , qui, dans les iroiMes <^iifés p^ les fskiSdorà 
des Gudphes & des Gibelins , au commencement du 
quinzième fiècie , fe retièà dans le Comté Vénaiffin, 

Thoma» I Alberti , eut pôut Ms Louis , qui fuît: 

Louis eut , entre autres enfens , Thomas li , qui fajt : 

Thomas II Alberti, ou d'Albert, fuivantla termi- 
liaifon Françoife^ Panetier du Roi Charles VU en 1429, 
riiort en i^-W > fut rparic trois fois j i*. vers 1417 avec 
Rainaude Félix , fille de Jean & de Louife-Marcin. i**. 
Avant 14^ avec Armandette d'Auvergne , fille de Rerrc 
Se de Audoave de Merles. 3'. En 14^ avec Phanette otf 
Êtiennette Champel , dcmt il n'eut point d*enfens. Il eue 
du premier maria^je Hugues , qui fuît 5 Jean qui forma 
la branche des Seigneurs de Sôuffargue, de laqudleeft 
ibnie celle de Mondrag on ^ Jean, \-hevalier , ieigncuc 
de Montclu%i Jacques , Doâreur es Loix , Ptotonotairc 
du S. Siège, mort en ifo^ -, Catherine , mariée à GeofFroi 
de Bodillon -, Louife , afliee à Jean de Clarîs , f^ns enfans. 
Thomas d'Albert eut, de fon fécond mariage, trois garçons 
morts fans alliance > & Dauphine, niar^e en 14/3 a Pierre 
de Marroan. 

Hugues d'Albert, Seigneur de Sagrlés, 8cc. cpouf^ 
Catherine de MaUngris , fille de Jean 8c d'Antoinette de 
Caires , dont Jacques , qui fuit j & Guillaume, légataixà 
êc 2000 liv. tournois , par le teftament de fon pcrc. 

Jacques d'Albert , Seigneur de Sériés ôc de Sabfan . 
fcc. époufa en 1492 Douce de Sartats , fiùc de Jacquet 
& de Marie de Piboiliers , dont Léon , qui fuit -, Louis 
mort fans alliance^ Antoinette ^ qui époulà en 1J31 Jeaa 
de Brignoc i N. . . . poifthumc. 

LÉON d'Albert , fut tué à la batafllé de CérifoUes ea 
irf44-, il avc^t époufé Jeanne de Ségur , fille d'Antoine 8t 
ée Jeanne de Gkndèves, En faveur de ce mariage , Louife 
ée S^r , fa téite , lui céda. Se à fon mariV tous les 
idroits qu'-dle avoit dans la Seigneurie de Luyocs j il eait 
lit fon itiariMK Honoré d' Albert, qui fuit: 

FloKORÉ ff Albert, Seigneur de Luynes en Provence^ 
-«fec. Chevalier de fOrdre du Roi , s'eft rendu célèbre Ccm 
le nom àt Capitaine de Luynes j il mourut en i ccrz. i 
^avoît époufô -en 1-576 Anne de Rodulf , fille tf Fîonoré & 
^e Louife de Bcncaude VUle-Neuve : dont Charles , gui 
-fuit^ FrarçMs aîné , mort jeune -, Honoré, Seigneur di: 
'Oadcnet , Uuc de Cfaaulnes, qui forma la prçmUre bran- 
che des Ducs de Chaubies ; Léon, Duc de Luxembourg $p 
'-dc^ Pipei , -qui forma' la br^ichc de Luxembourg ; Marie 

Terne 2, H * 



^ 



1X4 BON B Ô N • 

gui éppufa en 1599 Claude de Grimoard de Beauvoir dut 
^ourcj Antoinette , mariée, i«. en 160 v, à Barthclemi. 
de Vcrnct, z*. à Henri-Robert de la Mark, Duc de, 
Bouillon y Louife , alliée à Antoine de Villeneuve i & 
Anne, Religieufe* 

Charies d'Albert, Duc de Luynes, Chevalier des 
Ordres du Roi,Garde-des^ceaux & Connétabledc France, 
en 1621 , mort k même année j fon corps fur inhumé à 
Maillé, Terre fîtuée près de Tours , qu'il avoir fiait ériger 
en Duché Pairie ibus le nom de Luynes en 1619. Il avoir 
époufé en 1617 Marie de Rohan , fille d'Hercule, Duc^ 
de Montbafon, & de Madeleine de Lcnoncourt : donc 
Louis*Charles , qui fuit-, une fille , morte en bas âge> 
Anne-Marie , mpne fans alliacé. 

Louis-Ch ARLES d'Albert , Duc de Luynes , Pair & 
Grand Fauconnier de France, Chevalier d^ Ordres du 
Roi , né en 1620, mort en 1690, fut marie trois fois, 
i**. avec Marie-Louife Sécuier , Marquife d'O^ fille de 
Pierre , Maître des Requêtes , & de Margueritp de la 
Gueflej 1**. par difoenfe du Pape , en 1661 , avec Anne de 
Rohan , fa tante & fa fiUeule , fille d'Hercule , Duc de 
Montbafon & de Marie de Bretaenc , Comteffe de Vertus , 
£a féconde femme; 3^* avec Marguerite d'AUgre, fillq 
d'Etienne, Chancelier de France, & de Jeanne iHuillia: 
d'Interville , fans enfahs. De fon premier mariage il eut 
Charles-Honorc,^ qui fuiti N. • . . mone jeune en 1645 i 
deux fils , morts en bas âge y Françoife-Paule j mariée e^ 
ÏS67 à Henri-Charles , Sire de Beaumanoir, Seigneur dç 
Lavardin ; ( leur fille unique époufa. Louis, Marquis de U 
Châtre , Comte de Nançay ) i Alarie-Lpuife , ReUgieufe } 
Henriette-Thérèfc & une autre fille morts jeunes. Louis- 
Charles eut de fon fécond mariage Louis-Jofeph , Pnncç 
de Grimberghen & du S« Empire , qui doniu de grandes 
preuves de courage pendant qu'il fervit en France j Se oui 
n'en donna pas moins au iervice de l'Empereur Charles 
Tn , qui le créa Prince du S, Empire en 1^41 -, il fut rnSf 
rié à Madeleine- Marie , Princefîe de Berghes , dont il n'a 
eu aue Thérèfe-Pélagic , mariée en i7}J à Mari^ 
Charles-Louis d'Albert, Duc de Chevreufe , fon arrière- 
neveu -, Charles-Hercule , Chevalier de Luynes, morr 
fans alliance en i7J4 > Aiarie-Anne , mariée en 1678 à 
Charles de Rohan , Prince de Guémené, Duc de Mont'- 
bafon •, Charlorte-Vidtoire , mariée en i6iz à Alexandre 
.Albert, Prince de Bournonville; Catherine-Angélique» 
mariée en 1694 à Charles- Antpine GQiifficr> Marquis.dc 



i'&.l^ , . . / É' O I* ^ n/, 
HaBl Jcanhe-Baptifte» marie en i^8j à Marîe-Jofephc 
Ignace Sca|;lia , Comte de Verrue -, Jeanne-Thérèfe , ma- 
riée eh 1608 à Louis Gafton de Caflelnau , Comte de 
Clermonc lodcve. Jeannc-Thérèfe n'avant point d'enfans 
en 1748 , fit Marie-Charles-Louis d'Albert, Duc de Chc-. 
♦reufe , fon légataire unîverfel. 

CMARLES-H0N0É.É d'Albert , Duc de Luynes , de 
Chevreufe & de Chaulnes , connu fous le nom de Duc 
de Chevreufe. , Chevalier des Ordres du Roi , mort erf 
Çai , avoit époufé en 16^7 Janne-Marie Çolbert , fiile de 
Jcan-Baptifte , Mihiftre d'EÉtt , & de Marie Charron de 
Menari , dpï^t Charles-Jcan^aj)tifte, mon âgé de quatre 
ans i Honoré^Chirlcs , qui fuit -, N. . . . Marquis d'Al- 
bert , & P^ul> Comte de Chatcaufort , morts en bas âge ^ 
Louis-Augufte, qui a fonné la féconde branche des Ducsr 
de Chaulnes , xjui fuivra j Louis-Nicolas , tué au combat^ 
de Carpi en 1701 j Marie-Thércfe , morte en bas âgejj^ 
Marie-Anne, mariée en 1686 à Charles-François de Mom- 
morenci-Luxembourg , Duc de Luxembourg , Prince de 
Tingrii Marie-Thérefe., alliée, 1°. en i6c^ , à Michel. 
Albert, Comte de Morflein, Marquis d'Arcq, 2*. à If- 
midon-René, Comte de SaffenagÇjAlarie-Françoife, ma- 
riée en 1698 à Charles-Eugène,. Duc de Levis. 

Honoré-Charles d'Albert , Duc de Chevreufe-Monc 
fort , tue en 1704 près 4e BeUikeim , avoit époufé ea 
1^94 Marie-Anne de Courcillon , fille de Philippe de 
Dangeau , & de Françoife Morin : dont Charles-Philippe 

3ui Uiit i Paul , Evêque de Bayeux en 17Z9, Archevêque 
c Sens en 17 n , Cardinal en 1756 , mort en j Char-, 
lotte-Mélanie ôc M^ie-Euftochie » Religieufes. . : 

Chaivies-Philippe d'Albert , Duc de Luynes & de 
Chevreufe , mort Chevalier des Ordres du Roi en 1758. Il ^ 
avoit époufé ^ i% en 1710, Louife Léontine Jacqueline 4e, 
Bourbon, Princcffe de Neuchatel, fille de Lo^is-Hcnri , 
légitime de Bourbon-SoifTons , & d'Angélique Cuiic-) 

fonde de Montmorcnci-Luxembourg , 2". en 1732, Marie 
Irulart, fille de Nicolas, Prenuer Préfident du Parle- 
ment de Boixrgc^e; Se de Marie Bouthillier de Cha-< 
vigni, qui eft Revenue Ducheffe de Choifeuhfl açudc) 
fon premier naarîage^^^Maric-Charle-Louis , qui fuitj Aûg^\ 
gélique-Eiifabeth & Charlotte , mortes en bas âge. ; 

Marie-Charlis-Louis d'Albert, Duc de Chevreufe^ . 
Seigneur de Bonnéftable , &c. mon en Î770, avoït éjpbufé^ , 
!•> en 17JJ1 Thçrèfc-Pélagie d'Albert Grimbcrghen, & 
coufîiie , morte en couche en 173e \ x^ Henriette-Nicolp 

Hij 



u6 BON B' a îf 

PignaceHi d'Ecraonc , fiUc de Procope^Marie-Antoeiit 
Duc de Guelores & de JuUcrs • &c. & de Henriette^ 
Julie de Durfort de Duras : doncCbarles-Marie-Léopold» 
né en 1740, mort en 17 jS-, Louis- Jofeph-Çhades-^Amable» 
gui fuit i Charle-CaiSmir-Joreph « né en 175^ , ^PPÇ^4 
Comte de Montfort y mort peu oe jours après fa naif- 
enee -, Maric-Paule-Angélique , née en 1744, niariôc en 
11758 à Marie-Jofeph-Louis d'Albert d'Ailli, appelé Vî- 
«me d'Amiens. . 

Joseph-Charles-Amables d'Albert , Duc de Che- 
vreufe^ &c. Seigneur de BoiM|eftable , né en 1748. 

Branche d'Albert Ckaulnes, 

Louis-Auguste d'Albert /cinquième fils de Chades 
Honoré , Duc de Luynes & de Chevreufe, prit la qualité 
de Vidame d'Amiens-, Duc de Chaulnes en 171 1 , Che- 
valier des Ordes du Roi en 1724 , Maréchal de France en 
1741 , mort en 1744. Havoitcpoufé en 1704 Marie-Anne- 
Romaine de Beaumanoir, fille de Henri-Charles^ Mar- 
Suis de Lavardin 3 & de Louife-Anne de Noailles: donc 
ouis-Marie, mort fans alliance en 1714, âgé de dix-neuf 
^nss Charles-François , Dttc de Péquigni, mon en 17JI , 
qui de fon mariage avec Marie-Sophie de Courdllon 
Dangeau, n'eut mi'ime fille oui mourut en bas âge ; Louis- 
Jôfeph , mort entant \ Midiei-Fârdinand , qui fuit-, Marie* - 
Thérèfe , mariée à Louis de Rougé > Marquis du Pleffis* 
BcUière -, & deux fiUes mortes jeunes. 
' MxcHEL-FERDiNANDd* Albert d' Ailli, DucdeChaulnes, 
&c. né en 1714, cpoufa en 1734 Anne-JofephBonnier, 
iiUe de Jofeph y mibn de la MolTon y dont Lottis-M^iC" - 
Jôfeph^ qui fuit: 

NlAiiiE-JosEPH-Lôuis d*Albcrt d'Aillî, appelé Vîdame 
f Amiens 3 né en 1741 , époufa en r758 Mane-Paule- 
Angélique d'Albert luynes^ née en 1744 y fille du Due de 
Chevreufe. 

- Moréri , dêouert édition. 



-BONNEVAU, Bourg &Paroîflc de 

Oâeeati-du-Loir , dans le Doyenné 4t Idrôô, fikâion 
dùv^bâteaudu-boir^àfE. S. £. par Sad du Mttis^ dont 
il eft éloi^;né de dix lieues un quart. Poiir s'y rendre , il 
£Mit aller à Challe, L ^ i\ Pontlieue , L 3 ^^ Mans. 

"GyâdeBonnevattàBtflé.M. V.US. Galalb«M.L4 



B O K . B Ô 5 îi7 

|; Mofitoire M. 1. 2 |', la Chame, M. L 4-) Grand Lucé ^ 
M. L j 9 Fontaine , 1. 1 { ; Sellé » L | v 1^ Chapelle Gai^ 
pdn, 1. I ^;Lamenai> h i \ Soiigé> 1. i J*,Troo> h i i. 

La Cure , eibxnée 500 liv. 3 eil à^k préfencation du 
Chapitre de Troo. D y a 300 Communians. 

Il y a à Bomievau la Chapelle de S. Pierre ^ eftimée 

Bonnevau eft entre deux petits ruifTeaux , qui fe joignent 
à IXDueit La Paroiife eft arcoice à f Oueit par la rivière d0 
Braye. 

Le fol produit du froment, du feigle^ de Torge 8c de 
Tavoine > il y a des bois 8c des landes. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. de Coartatf«^ 
Yaux. Voyez fa Généalogie À-^fartkU Bfjfl. 

BOSSE (la). Bourg & Paroiffe de TArchidiacooé de 

Montfort, dans le Doyenné de la Ferté, Eleâion du^ 

'Mans , à F£. N« £• par E» de la Ville du Mans, dont. |t 

eft éloigné de cinq lieues ccc^. quarts* Pouj: s'y tendtct» 

M £iatalleràPrévelle,Li;àkChapdlc S. Céleiin, U 

X 'y Yvré4'Evcquc, L z ; Maios , 1; i. - ^ 

n y a de kBofle à la Ferté > M. L 1 \ Bonneftable^ M» 

L 4 > S. Aignan^ M» L ; ^ Cpnnei^» M. 1^& ^ Polot^> 

M. L ^55 S; Martin^des-Monrs , L i ^ } S. Aubin-des* 

Coudrais, 1. 1 7 ^ Dehaut, L i ^ S» Georgesrdu-Rofaî» 1. 4> 

S* DemsHdesrCoudiais, l.ifhi Foret de Bûnnfilable> 
1 i 

La Cure , cftiihéc 700 liv. ^ eft à la préfentatipndc F Abbé 
de la Ptàce. il y a 100 Conrnuinians. 7 

La ParoUTe de la Bofie eft arrofée à TE. par le mifieàii 
de Rofai , au N. par un pétk courant d'eau 8c un écangi,, 
à rO. par un niiiSeau , & au S. par un étang,. qui fomie 
fe ruifleau de Vknai. 

Le fol pr^ûîtdu froment , du (èîgle 8c de Tavolne -y it 
j a des prairies > 8c une montagne , nommée de Mont* 
dragon* 

La Seigneurie de Paroifle appartient aujourd'hui «i 
Chapitre de l'EgUfe du Mans -y eUe a été autrefois pof- 
fédée par les Seieneurs de Craqn. An^atnri lU de Craoa^ 
Sdgnefur de Sablé, la Ferté , 8cc. Sénéchal héréditaire de 
Touraine , d'Anjou 8c du Maine , acheta de Guillaume 
drs UfaigeSs Vidamedu Mans, pour fix. vingt li^^esde 
tente , la Seigneurie de la BofTé. Le contrat aacquêt eft 
dans le tréfor des Chartes du> Roi , au titre de la Fertç» 
Bernard. AUm^, Hifl. dt SsbU. VoycM i t article SaUi te 
qfà fâgarée ia Médjkn di Cr4imi^ 

Hii| 



1*8 B O U , B O tJ 

^ BOUAIR , Bourg &,Paroîffc d€ l' Archidiaoppé^c Mo»- 
ibrt y dans k Doyenné de la Ferté , Elcdion du Mans , à 
TE. par 5i. 4c la Ville du Mans, dont il cft éloigné de 
iHCuf lieues* Pour ç^yjçndrc, il faut aller à Connerré, 
1. 1 j Montfprt , 1. 3 î j Mans , 1. 3 è- 

Il y i de Bouair à Dolon, M. 1. 1 5 Torigné , M. 1. 1 

:Ji Vibraye, M.l. i ij Montfort, M. 1. j iy Bouloire, 

•M. 1. 2 i> S. Maixant,. 1, i\S. Quentin, 1. 4> Seaux , 

1.5i Rouvrai,' 1. x rjDuneau,!. îj le Luar,L i'j La- 

:^varai,l. ^.j .* . ! 

La Curé , eftiméç ^00 liv- , cft à la prcfentation du 
X^j^i^ç de TEglife du, Mans. Il y a 200 Communians. 

La Pâroiffe eftaijpiej: à l'E. par un çuiffeauqai forme 
deux étangs j il y à le Château de Bouair & celui de 
Grôsbois; ' 

Le fol produit du froiment, du fcigle, de Torge & <fc 
iravoihc V il y a les bois , nommés m lai Bame , & d^ 
.Monticules,. appelées Ips -Buttes de Bouain 
. Xai^Seigneurie. de Paroi0!ç appartient à M. le Gras » 
famille originale du. Maine. Aitoine.lc Gras fut Secré- 
taire' du Roi , du Gii^d Collège en lyiçi, Jean-Baptiftc te 
«Gras fut ConfeiUer-rCorreâeur de .la Chambre dés 
-Comtes de Parij en .1710. N. . . .'le Gras , ancien Echevin 
. cle la Ville de Paris , fut fait Confeiller de Ville ; Fran- 
.çois le Gi:as du Luart fut Maître- des -^Requétes m 
1719. 

BÔÛÈRE ou BOIRE , Bourg & Paroiflfe dç rArchi- 
-diaconéde Sablé , dans le Doyenné de Sablé ,. enrdeçà de 
i'Ouette, Elcdion de la Flèche, à TO. S. O. oaf S. de la 
: Ville du Mans,, dont il cft élokné de neuf lieues trois 
quarts. Pour s'y rendre, il faut aller à Chantenai, 1. } is 
jMaigné, L i t> Grand S. Goçgçs , L 1 :|.;-Mans, 1. i v 

Il y a 4e Bouèrç à Grez .co Bouère , M. L r i Sablé, 

M. L 2 îî Brullon , M. 1. 4 i -, Chémeré-ie-Roi , M. L 2 J; 

BaBéci', M. 1. 25 S. Bricc,-.l. xi Beaûmont-Pié-dc-Bœuf, 

J. I h BoelTai, 1. i r> S. Loiip, L i J-, Gennes , L 1 Ij 

J'Anjou , 1. ^. . 

La Cuire , eftimée 900 1. , cft à la préfentation de TAbbé 
• de Marmoutier. Il y a 1200 Communians. 

Le Prieuré de Bouère , eftimé 2800 liv. , a été réuni à 
: TAbbaye de Marmouder. 

Il y a à Bouère la Chapelle de S. Jean, eftimée iio liv. 
à la préfentation de l'héritier du Fondateur > celle du Châ- 
teau du Boisjourdan , eftin^ 70 Uv. , à la pcéfenutioa 



B O U . . B O U Î19 

du Sdgnoii:, & la pre^monîc delà Vezouzièrc*; cftîméc 
60 liv. , à là préfcntatioh du Seigneur de la Vczouzièic. 
La Paroiffe de Boucrc cft anofée du N. O. à TE. par N. 

f' ar le ruiffeau de Taudc. , & du S. O. à l'E. par celui de 
ondereux, qui forme deux étangs. 
' Le fol produit du méteil , du nroment & de l'avoine ; 
il y a des prairies , où l'on pacage de très*belles vaches. 

U y a à Boire une blanchiflerie de toiles î on y en fabriqué 
. âùffi de trè«-belles, 

• La Seigneurie de Paroifle eft annexée au Château du 
Boisjourdan , appartenant aux enfans de M. le Comte 

^e la Motte , à caufe de la Dame leur mère > fille unique 

de N de Boisjourdan & de N de Bonnaire» 

foh époufe. 

La M^ifon de Boisjoi^rdan eft d'une ancienne noblelTcw 
On rrouve dans Tarmée du Marquis de Pôntamouflbn^ 
4ont U montre fut faite à Ancénis en Tan 1468 , un Fou« 
ques de Boisjourdan , Chevalier ^ qui avoir fous hii 
vingt-deux hommes^ d'armes & cent quatre^vingt^nze 
-Archers A| Brigadiers. D.Lobiiuau^Hifi. de Bretagne* 

Dans lesmontres de TEleâion d'Angers , de 1471 , par» 
devant Gui die Laval , Seigneur de Loué , il eft fait men- 
tion de Pierre de Boisjourdan ,- Procureur de Jean de 
Boisjourdan, fon père, au nom duquel il déclare tenir 
de fept à huit vingt livres de rente , dont il dit devoir 
■trente livres de rente aux Seigneurs des Fiefs , quinze 
-livres de rente à Béatrix de Boisjourdan , fa fille, mariée 
avec Jean de Ganevillc , dix livres de rente à Catherine , 
fa fille , Religieufe à l'Abbaye d'Eftival , & à trois autres 
filles à marier -, & fervira le Roi en brigandine. Af/- 

nage. Continuation de tHiftoire de Saèlé MS. ^ 

Bèfc, I-i^c 7 de fon Hiftoire Eccléfiafticjue , à Tan 
iy6}î Brantôme, p. 104 & zio de fon Traite des Colo- 
nels; de Thou, Livre 30 de fôn Hiftoire, rapportent les 
fanatiques cruautés que Jean de Boisjourdan, qui fut 
Capitaine du Châteaa de Sablé , & Lieutenant de la 
Compagnie de Jean de Champagne, Seigneur de la Suze, 
Pefchereul, &c. furnommé Grand Godet , exerça contre 
- les Huguenots , dont on trouva jo à 60 cadavres, dans 
les foffes de fon Château. Ménage. 

* Dans l'onzième- fièclePouloues de Bouère fit, avec 
rautorifation de Simon , fon nls , des dons à l'Abbaye 

'de Marmouticr; Ce Foulques étoit fils. d'Augér de 
Bouère \ ils font tous deux établis témoins de la parr des 
R^digieux de Marmouticr, dans l'accord fait entre ces 

Hiv 



i^ B O » B O TJ . 

Beligi6u% 8c ceux de k Coaltum du Mans > par Raoul * 
ArcEevêque de Tours. Minage, Hîfi. de SMi^ 

En 1259 j Jean de Toci, ou de Torci, mari d'Ange 
âe Laval, donna à Jacques de Chàteau-Goncier tout 
£ef dans u Forêt de Gouère. Minage , Hifi. de Sahli. 

L'iofortuné Urbain Grandier, Curé de TEglifc de Ste 
Croix, 'Qianoine de Loudun, qui fut brûlé vif à Lou« 
mxci en ^^34 » pç^^^ crime de œtgie > écoic né dans la Pa« 
toiflc de Éouère. La plupart des gens fenfés regardent à 
préient lat prétendue pçti&âiondes Religieufesde Loudun 
comme une fable inventée pour (atismire la vaig^ce 
fd un ^uiiTant j à qiû les ennemis de Grandier rapportèrent 
qu'il éfoîf auteur d!une Satire injurieufe à fa pcrfpnne 8c 
a fa naiflance. Pluûeurs auteurs ont écrit pour foutenir 
k réalité de fe poffeflioii de^ Religieuies > tels q|ie celui 
qe FHiftoire du Procès de Grandier , imprimée datis le 
Vingtièipc volume duMercure François -, Deniau^Confieiller 
an i^réâdial de \^ Flècjiç, Procureur de la Commiffion éc^ 
iJie pour. )uger Grandier, qui a fait un traité de la po^ 
feifioa de Londun î Henri de Sponde , . ËVQf|iie de Jftr 
AierS'j, cpmcinaateujr des Annales de Baronius > à l'an 
^634. 

' i>'autr<& ont écrit contre cette prétendue poiS^ffion-, 
teU que S^uin » Médecin de Tours » dans une Lettre im- 
nrimée ^nà le même volume du Mercure François ; 
I>unçan^ EcoiTois > père (ki fameux Cérifame , réudanc 
cil Fiiancc dek part de Chriftine, Roue de Suède; Jac- 
ques 0outreux 5 fieur d'Eftiau ^ 8cc. Minage , oomin^ é^ 

Jjlifi. de Siddé. 

Pierre de Bouhère , dit en latin Bouhenus y a £air irsh 
primer un Livre de Coiurad intitulé : Magifiri Co/trMdi 

/Thkrifnfis magnum Elucidarmm, omnes Hîftorias & Poeeîcas 

fakutas continems, &c. Conrad vi^it en 1175 • ^ Livre a çQp 
imprimé ii-4''. à Paris en ifu> chez Germont. Màm;^^ 

Mum. de f Hifi. de SaUé.MS. 

BÔULLAI, Bourg 8c ParoiiTe de rArchîdiaconé de 
P^ais, dans le Doyenné de la Roche-Mabile» Eleâion 
du Mans> au N. par O. de la Ville du Mans » donc il 
e/l éloigné de onze lieues* Pour s'y rendre • il faut aller 
à Douillet. L } ?» Vernie^ L a ^ > MUeiTe, L 3 i 9 Mans » 
L I i. 

Hy adcBoullaîàPrez-ei>.Paa,ML i f ; la Pôté-dca- 
Nids 3 M. Li'y GeTuresy M. L i i; Villain&-ia-Juhée » M* 
L i'f Alençon> M«L 4> Champtrémooc , L ^9 S^Cir, L 



B O ^ HOU m 

?rv Vfflepuil « L Zi S. Ccfietiê, U i h ht Feitièfc Boa« 
cbtfc > L z>Kavigni> L i i^ Bols des McHits de Tanne , 

La Cure , dtiniée 8qo liv. , eft à k piéfentaiion du Sefc 
{nexir Evêqoe du Mans. U y a xjô Commanians. 

La Paroiîfe eft aaofie au N. par un courant d'eau qui 
focme deux étangs , au S. O. par deux étangs , à TO. ift 
au S. par le ruifleiu de Boulfiii , & à !*£« par ^iui dek 
^Ufdbère > qui forme tin étang. 

Le fol produit du feigle , de ravoine ific du carabin; il j 
A des bois & des landes. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Baron de 
Cofaardon. 

En X672 Jacques de Royers obtint des lettres d'éreo 
don en Marqnifac , fous le nom de la BrifoUère» des 
l^ififs de Septforges , BouUsù, Juv^^ni, Rouenoeftre, des 
Dcfiaus y &c. Il paroSt que ce Marquifat a été déoiernbré) 
fesJFid^qui le compoloient appartiennent aujourd'hui i 
^"'^' Seigneurs. Mhn. luChaux. 



BOULOIRE 3 Bourg & Paroifle de l' Archidiaconé de 
>4ontfort ^ dans k Doyenné de Montfort , Eleâion <te 
Château-^u-Loir > à TE. S E.du Mans » dont il eft éloigné 
.4e cinq Ueues un çjazxt. Pour s'y xendre» il îsmi aller à 
Ardcnaî , 1. 1 ', Yvre-rEvéquc, 1. z Is Mans> L i; 

U V a de Bouloire à Montfort , M. L 2 ^\ Conoetré, 
M. 1. 2 i; Torigné M. 1. i f > Dolon, M. 1. i\\ S. Ca- 
lais y M. 1. 2 ^s Maifoncelle, L \ » Cou<becieu, L t \% 
les Loges , 1. 1 ; S. Michel de Chavaigne , 1. 1 9 Nuillé-lo- 
ialais, L i i\ Surfond» 1. 1 \\ Vohiaii L i i\ S. Mars de 
Loquenai yLi ^\\t Brdl , 1. 1 ^» 

la Cure ^ efliixiée 600 Uv. eft à la préfeniadon de 
l'Abbé de S. Calais. D y a 800 Communians. 

Le Bourg eft fîtué lur un petit ruifleau qui forme un 
étang. La F^oiire eft arrofée à l'E. par le ruifleaû Tortue. ' 

Le fol produit du froment, du feigle & de l'avoine; 
il y ades montagnes & des landes^ le marché tient tous 
les Mardis. 11 y a foire k Mercredi d'après ks Fêtes de 
Pâques 9 k Mardi d'après la S. Georges & le mardi d'après 
la S. ^Éitthieu. 

La Seigneurie de ParoilTe appartient à M. de Ba- 
lincourr. 

HfKRi Teftu^ Marquis de Balincourt , Baron de Bour 
loire, mort en 1710, avoit époufé, i*'. Claude-M^igue- 
Site de Sévc , morte en léSa, dont Claude-Guillaume » 



• 



I 



121 B O U B O « 

Maii^ois de Balincourt» Baron Se Bboloire» né cri lèSù^ 
}Aaxcdbài de fvanoe en 174^ , mort eri • Il avoir éponCé 
en 171 j Marguerite-Guillemecte-AIleman de MontiDartin j 
£ms en£ins. Henri Teftu époufa, i^. en i((8i Marie* 
Thérefe-rSofanne de Mafparaalt de Chenevièfë : dont: 
François , qui fuif^ Bernard & Jean^-Baprifte, Chevalier 
de Maithe v Jean-Dominique , Prêtre , Chanoine Réffi" 
lier de l'Ordre de Ste Croix de la Brétonniere. 

François , Marquis de Balincoun, Seigneur dç Hé- 
douyme , Lieutenant-Général des années du Roi en 1748^ 
Conurandeur de l'Ordre de S. Louis en 1755 , naort en 
: • ' époaiz en 171 j Rofalic Cœurct^ou Cuévret: dont 
Charles, qui fuit-, Claude-Guillaume , qui étoit Moaf 
qoctâire de la Garde en 1759 > Maric-Rofalie , mariée à 
" Viâxjr Wiccjuet , Baron d'Ordre , mort Maréchal de 
Camp y Agnes Henriette Félicité , alliée à Antoine-Henri- 
iCiaude 9 Marquis des Barres; Marguerite Guillemette, 
mariée . à Antoine Rancher , Confeiller Honoraire au 
Parlement de Paris ; Odille- Hélène -Thérèfe-Monique* 
Roiàlic. 

• * Chaules , Comte de Balincourt, né en 1728 , Meftr«- 
de-Camp de Cavalerie en 17^9, a époufé en 17J1 Anne- 
Claudine de Rochefort d'Ailli , filk du Comte de Saint- 
Point, en Maconnois.', née «n 171J, dont Amédée- 
Claude-GuiUaume , né en 175}. 
( MorérL 

; BÔURG-LE-ROI , Bourg & Paroiffe de l'Archidia- 
xJbmè de ^onnois , dans le Doyenné de Sonnois , £leâion 
siuMansL, au N. par £• de la Ville du Mans, dont il eft 
éloigné de huit lieues trois quarts. Pour s*y rendre , il 
&ut. aller à Coulonibiers , L i ^ > Beauraont , L i | > S. 
Marceau , L i ^> la Bafoge , 1. 1 > Mans ,1. 1 7. 
i ' II y a du Bourg4e-Roi à Alençon , M. 1. 1\ Beauraont , 
M* L 5 > Frefnai, M. 1. i î; René, M. 1. 1 \ \ Mamers, 
.M. 1. 4 i j Roeflc-Fontaine ^ L i J; Ancines , 1. 1 > Champ- 
iicur., L xy Chérifaî, 1. {\ Béton , 1. J; Pctit-Oiffcau , 
L i\ Fié , 1. I -, la Foret de Perfeigne , 1. 1. 

La Cure , eflimée 300 liv, , eft à la préfentation du 
Chapitre de TEglife du Mans. Il y a 180 Communians. 

Il y a au Bourg-le-Roi la preftimpnie de Minier , efli- 
mée 15 à 15 liv. j celle de S* Mâthurin , eftimée 40 liv..., 
à la préfentation du Seigneur ; & celle de Tête d'Or , efti- 
mée 40 liv. 
, La ParoifTe eft arrofce à l'E. par le rmifeau de Hoûi» 



B O V « O O iiî 

-connu dans les aneieft^ tktes foq$ k nom de b rivièn: 

ou raifTeau de Moir^ 

. Le Bourg Se la Paroifle font entourés de mats » iljpi fine 
rujnés pour la plu$ grande partie. 

Le fol produit du froment , du fcigle & de ravoine. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient, à M. de Ma- 
ridort^ 

Gvtillaume le Roux , Roi d'Angleterre > qui vivoir en 
1087 , après avoir châSé de la Ville du Mans Hélie de la 
.Flèche y Cpmt^ du Miine.3 méditant fou retour en At>- 
gleterre , fît un échange avec les Chanoines de l'Eejàit 
du Mans , dct vingt Uyres Mançais à prendre fur quelque 
Bénéfice £ccléfiaitique i ou fur. le revenu d'une de fes 
Terres, & de dix uvres de rente de même monnoieà 
recevoir de fcs Fermiers , qu'ils ayoient coutume deilevdt 
dans la Ville» Se. quinte, droit qui fe nommoit Chen- 
iUlagium^ avec une Terre, qu'on: appeloit le Boui:g4'fi- 
vêque, ôc qui, depuis ce temps-là ^ a porté le nom de 
Bourg-le-Roi , fiir laquelle il bâtit un Château , pour 
tenir en refpeû les Manccaux qui étoient fur la tren- 
tière. Se Te donner une facile entrée dans la Province. 
Ceci fe pafla environ l'an 1099. Couryaificr\ pa^t 400 , Cc- 

nomama. 

Henri n, qui fut Roi d'Angleterre depuis nu juf- 

3u'à 1 189 , fe propofa de faire une Place confiderabk 
e ce Château^ & pour y attirer des habitans, u ac- 

- corda à ceux qui s'étoient établis ou qui s'y établiroient 
>à l'avenir, une exemption de droit de dievalerie, des 

• tailles Se des coutumes qui lui étoient dues. Ces pri- 
vilèges Âirent depuis confirmés par Charles V, Roi de 
France , & par Charles VI , fon SuccdTeur. La chame 

- de ce orivilége efl dans le Château du Bourg-le<-Roi. 

- La Maifon de Maridort e/l très-noble Se très-ancienne 
; dans la Province du Maine , alliée à plûfieurs gcandes 

Maifons , entre autres à celles de Chambes i de Mont- 

foreau* , de Matig;non , &c. Quelques-uns de cette Mai* 

fon fe font établis en . Amou \ Marie de Maridort fut 

' mariée par François , An rrère , à Hamelin de la Gran- 

* dière, avant Tan 1370. Minage, HiJLde SabU^page ^i^. 

Cette Maifon prétend tirer fon origine d'Angleterre, 

& defcendre des anciens Comtes de VVarvic , aliàs de 

' Maldoc^ ils vivoient à Londres en 1346) il y en eut un 

[ui accompagna Edouard , Roi d'Angleterre , & le Prince 

GaSes , fon fils , à la bataille de Creci *> il y a appa* 

•j:ence.que ce fut xeltti-là qui s'établit en France, & qui 



t 



B O B O XJ 

éoBcikOgp des «letixblSÉttêbes Al liMne , dont Boatf ftM- 
mes for k point de voir pécîr le nom , fCy ayant ooe 
:dcs fil)e$ d^ ces deux branches. Les Macidort d^An* 
gleterre portent ks mêmes annes que ceux du Maine:» 
qui &nr d^azur à ttois gerbes d'or» 
-. Xacx^ubs I de Wamc > MjMoc ou Maridort> époii(a en 
Ftance > Mark Becquet , fiik de Guillaume » Chevslbcr» 
iGcmfisHer, M^iknsa'Hotel <fc la Rekie de Sicik , Sei- 
.gnenr de la Châtelknk de Vaux^ qu'il donna pour 
dût ik ùk iSky vers Tan 1)70. Jacques 8c Marie cuceac 
: Japc^ies n > qui fait y & Guyon. 
: JACQVfis II de hùridon époa& Peirine d'Oivaux en. 
;t42.i ^ donit Jacques IH , qui fuit : 

Jacques lil de Mandort , Seigneur de Vaux , dvL 
.Cbiceau-Sénéchal & de k^ Frcfionnière , époufa en i4ri 
-Lametce. de Coèfnon , fille de GoiUaume ëe de Gilene du 
Hardas d'HauteviUe : dcftit Jean » qui fuit; Antoine > 
XÀixé de Souliflrné i René y 6c Marie j qui fût mariée à 
.Cbiiftopbe du Bailkul ^ Seigneur de Kauvcnr & de Boif* 
-cmuieL 

Jeak de Mandort époufa Marnierite de Manlni^fille 
de Jean de Maolnl , cks-Comtes de tkmdre , dont Payen 
d*Avcrton,^omte de Belin , avoir époufé la fe^ur en 
ijSr, kurs tonn^eaux exiftent encore dans TEglife de S. 
fJSoi CD BcSn» Ils eurent Hercuk , qui fuit ^ Guiliatune> 
«i^époufa en ifa4 Renée de Maumi , dct Comtes de 
Fkndie, ftlk de Pierre ^ SeJf neur de S. Aignan » du Bourg- 
fe^Roi> Sec ôc de Francoife de Beaumanoir : donc Oli* 
b*sr:. Chevalier de TOidre du Roi , Gentilhomme or- 
éàitaivc de Sa Chambre > Ecuyer Tranchant de la Reine 
:db Navarre , qui fut mahé en r^fi à Anne de Mati- 
gnon y filie de Jacques , Maréchal de France , dont il eut 
cm^s fifles, Firaiiçoife , Anne 8e ^itippe. Frinçoifè fut 
•mariée, i^en 1574, à Jean de Cocfme, Seigneur, Baron 
de Liice Se de Bormeflabk , ftètx delà Prlnceffe de Conti , 
8c onde de la Ccxnteife de Soiflbns, i''. en rfré, a. 
Charks de Chambes , Comte de Montforeau 8c de Pont- 
Château. Anne^ deuxième fille ê^OUvkr , époufa en x Ç79 
Antoine d*Harauccurt de Logueval; Philippe « troifièrae 
fflle d'Olivier , liit mariée en i j8o à Yves du Lifconet » 
fils de Charles » Grand Sénéchal du Maine; Jean, fis 
de Gnilbume Se de Renée de Maulni , maurut>u fêsvice 
du Roi ; fon corps cil au Grands Corddiers de Paria» 
Guillaume de Mandort 8c Renée de Mauhii eurent auffi 
UOi& filks 3 Madeldne j Radegondi 8c Antoinetict Ma* 



B O U » O V tâf, 

dckinc> l'amée > époufa en 15^^ Joachimde Kccadxeizx, 
yicomte de Nearillectè v cette Maifon defcend des Coiii- 
ces de Dreux: Radegonde* foc cnariée en lUj à Louis 
du FreTncaU) Chevalier , Seigneur de Crânes éc de Prù^ge. 
Jean I de Maridort fit Marguerite de Mauloi , cuisut » 
outre Hercule , qui fuit » & Gtf iUaunie . donc on vJeoc 
de parler , Jacquine > mahée à Gui d'Auc de Moncfiiu^. 
Gon s Jeanne , qui époufa Jean de Chalunai ; Had^oi:fcdc, 
alliée y i"". à Jeanne^ d'Yverfes, Seigneur de ËaSanj' 
i*". au Seigneur de Chillon , Vice-Amiral de France, Se 
Marie, mariée, i^. en 1J17, àChriftophedc Poncé> *•. 
à René de MauUii,dc5 Gbmcesde Flandre. 

Hercule de Maridprc époufa en ifja Guilleminede 
Mauini , fiHe de frànçois & de Renée VOlebranchc ^ Xœàr 
d'Hélène , femmé-ëé Jean 4e Beauinanoir de Lavardm: 
donc Jean , qui fuir ; François ;, mort faiis alliance an 
itége de Lttfignan^ Mfarie, Kâiée&'N.«.. mortes iàns 
alliance. 

' Ji AN n de Maridort^ Gendfiiomite de la Chambcc de 
Monficur , Frère unique du Roi, Seigneur de S. Oncn ca 
Cfaampame , dafireif, de Lucé, de DouceUes &duB<mjz- 
k-Roi, époufa en 1571 Claudine de TiUon, doncDavia»^ 
qui fuie 'j Se Jean qui ^)oafa Jeanne de fiiiconner. 

David de Maridort , Chevalier , Genrittioaiaie oïdi- 
naire de la Cbambrc <k Moniieur y Fxère oaîojiJC du Roi » 
raoufa eh i j8j Germaine de Riants , filk de Gilles , Pué- . 
iidenc à Mortier au Parlement de Paris , & de MaddeiiéC . 
de Fermel: dont Gilles, qui fuit \ Jean , qui moacuc fans 
enfans \ Marguerite , qui époufa François àt^ Chan^ , * 
Ecuyer, Seigneur d*Ingrande, Préfîdent à la Cour des 
Aides de Paris \ fetbe , Abbeflc de Sainte Claire îhr 
lençon; Madeleine, Re^eufe au Bpncerai d'Angers , Se 
prieure d'Avefnières en î^oj ; Louife^ Taînce des fiOcs, 
époufa en 1614 Michel de Gibot, Ciie«9alier, Se 
de Moolinvieu, fils de François Se de Louife dé 
cirvelc. 

' Gitris de Maridort, Chevalier, Ueucenant aux Gar- 
des, Sosncur de BôO^-le-Roi , le Breil, Châ2elaii>de- 
Lucé, CbaceHes Si Chérencé, époufa en léi^ Fcai»*- 
çoife ^ ViKnoles , fiHe de Pompée, Seigneur de la Ro- 
chère, &: de Louife de Ludai, àLsfX, dix-hult eu£ms^ 
donc douze moururent jeunes. Il ne reâajjuc Pompée, 
mortfans enâtns % XSilles . qui fut tué au £^ de Coo- 
lioiirs, GQtamendàfliC lés InlansPerdujf s Louis, giù^ 




m B O U . . B O U 

& François, Seigneur de Lucé, qui époufa Louife de 
Bergiau, dont François qui fuivra. 

Louis de Maricforc , Gentilhomme ordinaire de la.. 
Chambre du Roi , Seigneur de S. Ouenen Champagne;' 
Vildiea, k Bourg4e-Roi, &c. époufa en i66i Suzanne de 
Crofïelai , fille de Michel , Seigneur de la Violaye , & 
d'Anne de Bitaud , dont N. • • . mort fans alliance; de 
l.ouis-Charlcs , qui fuit : 

Louis-Charles de Maridort , Seigneur de Bourg-lc- 
Roi y S. Ouen en Champagne , &c. Sénéchal du Maine , 
époufa N. . . de Perrochelle, dont Charles-Louis-Augufte,, 

?ui fuit y & N. . . . mariée à N. . , . de Roehefon, dont* 
I. é • de Roehefon, quieft mariée àN.. .de Touchepres, 
fans enfans. 

Charles-Louis-Auguste de Maridort , Chevalier , 
Seigneur de Bourg-le-Roi , & çi-dcvant de la Terre de 
S. Ouen , en Champagne, qu'il vientde vendre à M. des 
Londes d* Alençon , secrétaire du Roi , a époufc Julie- ' 
Hortence Colbert , dont N. . . . mort jeune ; N. . . • 
morte jeune; & N. • • • mariée à N. • . • Comte de Cham* 
pagne , fans enfans. 

Seconde irancke de Maridort, 

• 

Gii£s de Maridort, fils de David , fut père , entre 
autres, de François, Chevalier, Seigneur deLucé, qui. 
époufa Louife de Bergiau, dont François, qui fuit, & 
N. . . . morte Religieufe à l'Abbaye du Pré , au Mans. 

François de Maridort, Chevalier, Officier des Vaîf- 
féaux du Roi , époufa^, i*. N. • . • de Sarrafin, de la 
Maifbn de Vezins , fans enfans \ i**. Scolaftique Richard: - 
dont François , qui fuit -, & Louife , mariée à Marin Rot-j 
tier de MadrcÛe, Ecuyer, Seigneur des Comtés de Belin 
& \^ux: dont Marin-Louis Rottier de Belin, Confeillec^ 
du Roi, Préfidcnt, Lieutenant-Criminel en la Séné^,' 
chauffée du Maine, ,qui n'a pas encore pris d'alliance y 
Jôfeph-Augufte Emnunuel de Moncé , Eccléfiallique i Se , 
Marine-Francoife-Emilie , alUée à Charles-Félix Moreau-, ' 
Chevalier , Seigneur de la Poiffonnière , Courfillon , Sec. 
uns enfans. Voyez in Généalogie de la Famille Moreau , k 
i'w^ieleS.OuenenÊelin. 

François de Maridort , Chevalier, Seigneur de Sainte . 
Marie-aux-Bois , époufa, i**. Henriette Sotfoher, dont' 
" — '- — ^,. maniée V Neveu, Ecuyer, Chevalier' 



FOU B O D irr' 

défendre Militaire <le S. Ix>iiis, SdBocar da Wkoinie' 
de Ncuvilletce, Sec (ans en£ans. Jf rancois cpoma i*. Char- " 
loac'Chouec de Vilaine : dont un fi s; moit jeune ^ Se 
N. . . • mariée en 1768 à N. • . de Baigneox de Cour- 
aval y donc un fils. 

Cecte Généalogie de la Maifon .de Mahdoïc m'a été 
fournie par un de la Famille. 

BOURGNEUF-LA-FORÈT , Bourg & Paroîifc de' 
TArchidiaconé de LavaL, dans le Doyenné d'Ernie ^ £lec 
ôon de Laval» à TO. N. O. par O. du Mans » dont il cil' 
éloigné de dix-huit lieues trois quarts. Pour s j rendre , ' 
il faut aller à la Chapelle-Antenaife , 1. 4 f s ^ Chapdk- 
Rainfouin ^ L 1 ^ ^ Eftival en Chamiè , 1. 4 î ; Epineu-le*- 
Chevreuil , L i | > Coulans , Li^^Fai^Lil Mans^ 

1. 1 4* . .L 

U y a du Bourgneuf à Laval , M. 1. 4; Eméè ; M.. L 
2 Ji S. Oiien-des-Toits , M. 1. i\ Loiron, M. L iji' 
Mayenne » M. L 6 ^ > la &iconnière ,1. i ^ ^ Juvigni-Moa * 
canadais » L x v Chaulant , 1. 1 i) S. Hilaire des Landes ,' 
L I Tj 1^ Croifille,!. i {y Bourgon» 1. i r^ Launai-Vit^. 
licrs ,1. X i\ Olivet, L i\. 

La Cure» eftimce 1800 liv. eft à la préfencadon dd 

Seigneur Evéque du Mans. Il y a environ 1000 Com- 

mimians. > 

11^ a au Bourgneuf la ChapeUe delaFie(haie » eftônéc 

4J hv. » à la piéfentation du Seigneut'. ? 

La Paroifie eil arrofce à TE. par un courant d'eau » an & 

£. par récang de la Chaine , au S. par un autre courant 

d'eau Se un petit étang. . -^ 

Le fol prodiiit du fdgle» de l'avoine êc ducarabin^ il y 

a beaucoup de landes. > 

La Seigpeuhe de Paroiflc appartient à M* Balli » Comre 

dé Frcfnai. 

En l'an 142^ ou 145 le Comte d^Aamak , Lieutenant 
de Boi dans 1 Anjou > la Touraine 8c le Maine» ayanc cté 
averti qu'Alexandre de la Poule 5 frère du Comte dt 
Siifiblc j Anglois» venoit d'Anjou chargé de butin » d'elle 
taçes & de prilonniers » Se qu'il devoir paifer par la Gra- 
veile » panit de Laval» accompagné d'Ambroife de Loré \ 
Capitaine de Sainte Suzanne » de Louis de Tromargon-, 
<>u Tremigon ^ & de Pierre le Porc » Gouvetneur dt 
Mayenne» & vint loger au Bourgneuf» où Gui» Seigneur 
de Laval » Se André » Seigneur ae Lohéac » fon frcre » le 
Tinrent joindre avec les - ÇommtuiçS' du pays. Là ,^ 



it8 B O ir B R A 

Gomec ayant appris due fa Poule èe^ok pafier {Mur im' 
filage, appelé la Bromnièce , à tu» lieue du Boucgneuf ^ 
il s'y en aua^ & livta bataille aux Anglois , qu'il oactît^ 
iBodgré uiie vigoureafe défenfe de leur part y il fit piifon^ 
nier la Poule , leur Commandant, Thomas Ausduc Se 
Cliffeton y Capitaines^, avec plus àc cent gentilshommes 
& foldats , & il reprit les otages & le butin qu'ils €fi>- 
mcnoient. Courvaifier ^ page 6j6» Cenomania. 

BOURGON , Bourg & ParoiiSs de l' Archidjaconé de 
Laval > dans le Doyenné d'Ernée., Eleâion de Laval, à 
rO. N. O. par O. du Mans , dont il eft éloigné de vingt 
lieues. Pour s'y rendj:€ , il £nitaller à S. Jean fur Mayenne y 
I. ±iy Louverné , 1- it £ftival en Charbie, 1. 7^> Jbpiœa^ 
l^A^faevreuil» L i ^ ; Coulans , L 1 1> Fai, Li\\ Mans» 
L 1 1. 

. II y a de Boutgon à Lavai , M. L j; Emée , M. 1. ; i ; 
S. Ouifn-des-Toics , M* L z i; Loiron, M. 1. 3 ; le Boore- 
neuf>la-Forêt, L x fî S. Hikiie-des-Landes , L ^jt ut 
CroifiUe , L i > S* Pierxe-la-Cour y L ï ^ > LaunairViltiêrs , 
L I i> la Bretagne^ L 4- 

La Cure , emmee 600 liv. , eft à la préTentation de 
f Abbé de S. Cerge d'Angers. Il y a 6^0 Communians. 

S y a au Château de Bourgon une Chapelle, eftimoe 
fo liv. > à la préfentation du Seigneur. 
'. La Paroîfie eft arix^ecau S. par un ruifleau qui forme 

2natre étangs , au N. "£« par un autre qui enformcccois, 
t à rO* par Ja rivière de Villaine« 
: Le ÙA produit du feigle , de l'avoine & du carabin^ il 
y a un bois & beaucoup de landes. 

La Setgœttde de Pàroifle apponâent à Madame de la 
Coifainaie. 

« 

BRAINS , Bourg & ParoiiTe de l'Archidiaconé de S9k^ 
Ué» dans le Doyenne de Vallon * fleâion du Mans , à 
10. N.O. par O. delà VUk du Mans ^ dont U eftéloignc 
4e quatre ûenes^ Pour Vy rendre , il £aut aller à Coulans^ 
L|>F4i«Li :(;Mans,l. i f. 

. Il y ade Brains à Vallon^ M. I. 2 i\ Loué ,, M. L a 7» 
Confie* M. 1. x 4i Bmllon^ M. 1. 3 1, la^ui&e. M. 1. 

44> Cranncs j L 25 Ta£llé » L i i > Anvers fous Mont- 
uoon» L ii Lofi^goe, 1. ii Anmé, I. i\ S. Julien en 
Chaamgne ^ L 1 ; Ocgré L 1. ^ 
. La Cure , eftimee ixoo liv* , eft un Prieuré de TOrétse 
4p CbaMîues Jl^pdiett de Saint iWg^Ain^ à.lajvé^ 

Tentation 



Bv R A B R É 119 

foitâtion de TAbbé de Beaulicu. Il y a 580 Communiant. 

Guillaume Paflavant , qui fut Evêque du Mans depuis 
1145 à 1187, domia la Paroiffe de Brains àTAbbayedc 
Beaulieu. 

La Paroiffe eft arrofée à TE. par la rivière de Gée, & 
à rO. par le ruiffeau de Doucelle. 

Le fol produit du froment , de Torge , du fel|;le Se de 
Tavoine j il y a beaucoup de vignes , dont le vin eft de mé- 
diocre qualité. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée à la Terre de 
Montfauton , qui appartient à Madame de Gironde , à 
caufe de M. d'Affé , fon père. Voyez /a Généalogie d'Affi, 

à V article Auvers-fous-Monifaucon, 

. Il y a à Brains la Terre des Touchés , dans urîe'des plus 
Çracieufes expofitions qu'on puiffe defirer j elle appartient 
a M. Prud'homme de la Bouffinière. Le Seigneur des 
Touches prétend être co-Seigncuç de la Paroiffe dé Brains* 

BRÉCÉ, Bourg & Paroiffe de VArchidiaconé de Paf- 
fais* dans le Doyenné de Paffais au Maine , Eledtion de 
Mayenne, au N. O. par Ô. du Mans, dont il eft éloigné 
de dix-huit lieues un quart. Pour s'y rendre ,11 faut aller 
au Grand-Oiffcau , 1. 1 i 5 Hàmbers , 1. 4 i •, la Forêt de 
Sillé, 1. 3 î5 Degré, 1. $ f> 1 rangé, 1. i \ Mans, 1. i f. 

- Il V a de Brccé à Gorron , M.L \\ Ambrières, M. 1. z 
i; Mayenne, M. 1. 3 ri Ernée, M. 1. 3 f-, S. Denis-de- 
Gatines , M. 1. 1 > S. Mars-fur-Colmont, 1. i J-, le Pas, 
L I i i Vaucé ,1. li'y Colombiers ,1. i •, Châtillon-fur- 
Colmont, 1. 1 1. . 

La Cure, eftiméc 3000 liv., eft à la préfcntation du 
Seigneur Evêque. Il y a 1800 Communians. . 

Il y a à Brécé la Chapelle de Tlfle , eftimée 10 liv. -, 
celle de l'Éclufe , eftimée 30 liv. j & celle au Parc d'A- 
vaugour , eftimée à la préfcntation du Seigneur 

du lieu. 

La Paroiffe eft arrofée du N. O. au S. E. par O. par la 
rivière de Colmpnt, & au N. par le ruijAeau de Sau^ 
nière« 

Le fol produit du feigle , du froment , de Tavoine & 
du carabin. 

- En 1 158 , Geoffroi de Brécé fe croîfa pour le voyage de 
la. Terre Sainte avec Geoffroi IV de Mayenne , Ménage , 

Hîft. de SabU » page 179. 

> Il y ^ dans la Paroiffe de Brécé le Fief de Favières , qui 
a donné fon nom à uns Famille qui eft éteinte, il.y a long- 
Tome /• I 



ijo B R É B R É 

temps. En 1406 Guillaume de Favières , en époufant Car 
therine des vaux , eut pour ij liv. de rente , le Fiefidc 
la Tiercelinaie , qui rapporre 9Z boifleaux de froment 6c 
42 fols de rente. 

En 1758 Armand-Mathurin , Marquis de Vafle , vendit 
Favières à M: Jacques-François le Frère ., Sieur de Mai- 
fons^ Juge Général 3 Civil & Criminel de la barre Ducale 
de Mayenne, mort en 1760, laiffant de Françoife Trc- 
ton y qu'il avoit époufée en 1748 ^ un gatçon & deux 
filles. 

M. de Maifons efl Seigneur de la ParoKTe de Brécé. Mém. 

de la Chaux. 

BRÉE , Bourg & Paroiffe de TArchidiaconé de Laval , 
dans le Doyenné d'Evron, Eleâion de Laval ^ à TO. 
N. O. par O. du Mans , dont il eft éloigné de onze lieues 
un quan. Pour s'y^ rendre , il faut aller à S. Chriftophc- 
du-Luat, 1. i'y Châtre, L t» Torcé en Charnie , L 2 Jj 
Ruillé en Champagne , L 3 ^ Chaufbur , L 2 ^^ Mans , 
L 2. 

Il y a de Brée à IVlonfeurs , M. 1. ? ^ Evron , M. 1. 1 | ;. 
Laval, M. 1. 4 Ij Chemeré-le-Roi , M. L 47; Ste Su^ 
asanne , M. L 2 -; i Neau , L f> Deux-Evailles L ii S. 
Ouen-dcs-Oyes , 1. r > Gênes ,1. i •, S. Ccneré , 1. i r* 

La Cure eilimée loco liv.^ eft à lapréfentation du Sei- 
gneur Eveque. Il y a 800 Comn)unians. 

Il y a à Brée la chapelle de la Courbe S. Yves* , eftimée 
40 liv. , àla préfentation du Seigneur *, la preftimonie Noé 
Doyen , eftimée 30 liv. ; & celle des Saunétiçs , eftimée 
' xoj liv. 

La Paroiffe eft arrofée à TE. par un petit courant d'eau , 
au S. par la rivière de Jouanne, & à TO. par celle de 
Deux Evailles. 

Le fol produit du feigle , du froment , de l'avoine & du 
carabin > il y a des landes. 

Brée a donné fon nom à une Famille coniidér^e qui eft 
éteinte depuis lonp;-tcmps. 

Robert de Brée epoufa N ... de Goué , fille d'Edmond » 

3ui avoit été mariée en 10 10 avec Makïe de la Vauguyon, 
e la Maifon de Laval. Mém. de la Chaux. 
En 1 1 j8 Huben de Brée fe croifa pour le voyage de la 
Terrc-5ainte avec GeofFroi IV de Mayenne. Ménage Hifi. 

de Sablé ^ page 179* 

En 1390 Guillaume de Brée, Seigneur du Rocber & de 
FcuiUoux « épouia Marie des Vaux. 



B R É B R Ê 151 

La Seigneurie de Paroifle eft annexée au Château de la 
Courbe en Brée , qui appartient aujourd'hui à Madame 
la ComceiTe de Prcyffing ^ & avant elle à Madame la Côm* 
cefTe de Rémond. Cette Terre étoit anciennement dans la 
Maifon le Cornu; fes armes > qui font d^or au maflacre 
de cerf dé gueule ^ à un aigle eployé de fable entre le 
bois , font au grand Autel de rEglife de Brée : une branche 
de cette Maifon a poné le nom de le Cornu de4a Courbe. 

La Maifon le Cornu étoit , félon Quatre - Barbes 
dans la Généalogie de fa Famille , une noUe & ancienne 
Maifon d'Anjou , dont il exille des defcendans en MM. 
le Cornu du Ple^s de Cofme. Dom Lobineau ^ dans fon 
Hiiloire de Bretagne ,- rapporte qu'en Pan 1176 Payen 
Cornu fut pris par les Barbançons , & envoyé prifonnâcif 
à Pontorfon. 

n eft dit dans la Généalogie de Quatre-Barbcs, que Re« 
naut le Diable , qui en 1330 changa fon nom de Diable 
en celui de le Cornu , époma Jeanne BIfbot , ifTue d'uuQ 
Famille alliée fur la fin du dixième (iècle & au commen« 
cernent du fuivant à la Maifon de Sablé ds à celle du 
Pleffis-Macé , comme il paroît par un Canukure de S« 
Ccrge d'Angers. 

Henri Clément, Maréchal de France, qui mourut à 
Angers lorfque cette Ville fut afllégée & prife en 1214. 
par Louisde France, 'fils du Roi Pnilippe-Augufte, avoir 
une fœur .qui fut mariée à. N. ... le Cornu, dont elle 
eut Gaultier le Cornu, <|tti fut Archevêque de Sens. Soror 
autem kyus Henrid peperit Magnum Galterum Cornutum qui 
fuit Epijcôpuspofl moduni Sehonenjls : ce font les termes d'AU 
beric. Ménage» Hifi. de Sabti ^pag. 30 , I97. 

En 1591 Pierre le Cornu , Seigneur au Pleffis de Cof- 
me , Gouverneur de la ViUe de Craon en Anjou, fc dé-* 
fendit avec tant de valeur dans cette place , où le Prince 
de Conti & le Duc de Montpçnfier l'affiégeoicnt , qu'ils 
forent c^ligés d'en lever le uége. Minage , Hifi, de Sablé ^ 

page^O. 

En ij66, on trouva dans le chœur de reelife de Sens le 
corps de Gaufrier le Cornu & celui de Nf. ... le Cornu ^ 
fon neveu, qui lui avoir fùccédé dans l'Archevêché, &on 
les tira du caveau où ils étoient pour y dépofeir celui de 
Monfeigneur Louis Dauphin de France. 

Ceux de la Maifon le Cornu ont fait alliance par mariage 
^vec les Maifons de Gehré de Montflaux , de VaiTé , de 
JRugles, de Vdillaine-Gaignon;! ,de Chompagnctre, du nom 
tle l'Abbc /de la Jaillc , de Gaftines , du nom d'Avoines , • 

I IJ 



xji B R E B R B 

de MortclèTC , du nom de Corbière , du Vau du Bou* 
chet, de TEnfant, d'Orange, de la Courbe, de la Cha- 
pelle Rainfouin , de le Picard, de Baglion , de la Duffcric. 
généalogie de la Duffcrie » par (THoJier , imprimée à' Paris 
che^ Ck. Cramoijien 1662. 

BREIL (le). Bourg & Paroifle de TArchkliaconc 
de Montfecc , dans le Doyenné de Montfort , Eleâion 
du Chateau-du-Loir , à TÉ. par S. du Mans 3 dont il eil 
cloiené de quatre lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à 
Soi^itré , L r i S, Denis-du-Tertre , 1. î > Yvré-r£vcque , 
L ly Mans, L i. 

Il y a du Breil à Torigné 3 M. h i *, Connerré, M. 1, 
t i 5 Montfort , M. L i ^ j Bouloire , M. L i i\ Dolon, 
M. 1. I ^ > Surfont: , 1. i ; Nuillé-le-Jalais , 1. .i» S. Mars- 
la-Brière > 1. 1 i» Ardenai , 1. 1. 

• La Cure , olimée 800 liv. , eft une des quarante à la 
préfentation du Chapitre de TEglife du Mans. Il y a /50 
Communians. 

La ParoiiTe eft arrofée au S, par le ruifleau 4e .Merife j 
qui nourrit de bon poifTon , & qui forme un çs^g. 

Le fol produit du froment, du feigle^.de ïoxg^ 6c de 
Tavoine. . ; /: 

L'Evêque S. Aidric , qui fiégea au Mans depuis 8}z à 
856 ou 57, ayant mérité & gagné l'affection de l'Empe- 
reur LouiS'le-Débonnaire , qui le vint voir au M$ms , où 
il pafla les Fêtes de iNoël, fe fervit de l'autorité de ce 
Prince pour faire rendre à VEglife la prQpciéié. des Sei- 
gneuries du Breil & de Neuville, oui avoient été ufurpées 
par un Seigneur, nommé Eren^ibault* Courvaijier^pége zyS* 

L*£vêquç Guillaume Paflavant^ qui fiégea au Mans 
depuis 114; à 1187 , donna au Chapitre de Xon Eglife 
le patronage de celle du Breil. Courvaifier, page 451. Ce* 
iwmania. 

La Seigneurie de Paroifle eft annexée au Cbat^u de 
Pefcherai, que M. le Marquis de Broc a vendu à. M. de 
Biré en 1769. 

Mathurin Héret , Médecin , né dans la Paroifle du 
Breil , a traduit en François les problèmes d'Alexandre 
Aphrodiféc , avec des notes , imp. a Paris en 1 fjs\ k fym- 

Eofe, ou banquet de 1 laton ; les Hiftoiresde Diâis, de 
Irète & de Darès Phrigien: il vivoit encore en 1584, La 

Croix du Maine. 

BRETIGNÛLES , Bourg & Paroifle de 1' Arcbidiacoqa 



E 



B R E B R E 133 

âe Pàffais , dans le Doyenné de Loflai > Eleâi(»i du Mans^ 
au N. N. O. parO. de la ville du Mans, dont il eft éloi* 
aé de feize lieues. Pour sV rendre y il &uc aller à 

afiai» L \\ Courcité , 1. j; Sillé > !• 3 i> Conlie > 1. 1 ^ î, 
Lavardin, L i ^^ Mans^l. 3. 

Il y a de Brctignoles à Ambrières, ViA. 1 i\ Laflal, 
M. L îî Mayenne , M. 1. 45 Ccaulcc 3 M. L i f> Madré , 
M. L z î -, le Houfleau y\. \\ Rennes , L f > Sept-forges > 
M. 1. i; Loré , 1. ^, MeUefai > 1. J-, Niort , L f . 

La Cure , eftimée eft un Prieuré de l'Ordre 

des Chanoines Réguliers de S. Auguftin » à la préfentation 
de TAbbé de BeauUeu» Il y a jééConimunians. 

La Paroiffe eft arrofée au S* O. & à TO. par le ruifleau 
de Chaftenai , oui forme Tétang du Boulai > & au N. O. 
par le ruifleau de Mayenne. 

Le fol produit du feigîe , de Tavoine & du carabin > it 
y a des montagnes & des landes. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à Madame la Mar- 
quife de la Brifolière, 

BRETTE, Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconc du 
Château-du-Loir , dans le Doyenné d'Oyfé , Eledion du 
Mans, au S, S. E. de la Ville du Mans , aont il eft éloigné 
de deux lieues & demie. Pour s'y rendre , il faut aller à 
Ruaudin » 1. i ) Pontlieue , L i > Mans , L î* 

II y a de Brette au Grand Lucé,, M. h 3 ; Ecomoi , M.. 
L 1; Bouloire, M. 1. -^; Montfort, M. L 3 î^laSuze, 
M. 1. 4 7 i Parigné-l'Eveque , L | ; Merfenne , 1. i *, Te- 
loche , L *zS S. Sfars dpuftiUé , L i. 

La Cure , eftimée 500 liv.., eft à la préfentarion du Sei- 
gneur Evêque du Mans. Il y a 3 yo Communions. 

La Paroiffe eft arrofée au N. & au S. par deux ruiffeaux; 
il V en a un autre qui y prend fa fource & fe jette dans, 
celui: de l'Arche aux Moines. 

Le fol produit du feigle, de l'avoine & du carabin; il 
y a quelques vignes , dont lé vin n'eft pas eftimé; il y a 
aufll des landes. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Loni 
guevat* 

Environ l'an 867 ou £9 , la Ville du Mans fut pillée & 
(àccagée par les Normands , joints avec les Bretons > qui , 
en s'en ïctoumant chargés de butin , furent rencontrés 
par l'armée du Roi en un lieu nommé Brieferta > Trouil- 
krt croit que c'eft Brette : le combat fot très-^fanglant» 6e 



IJ4 B R I BRI 

Robert ( peut-être Robert-le-Fort ) fut tué » 8c Renauli; 

bleifé à mort. Troidllarty Hift, des Comtes du Maine. 

BRICE {S.) y Bourg & Paroîffc dé rArchidiaconé de 
Sablé , dans le Doyenné de Sablé , en-deçà rOuette , Elec- 
tion de la Flèche y à rO, S. O. par S. du Mans, dont U eft 
éloigné de onze lieues un quart. Pour s'y rendre , il faut 
aller à Fontenai , 1. 4V Chantenay , 1. 1 Jj Maigné > 1. i ?> 
Grand S. Georges , 1. 1 ^ ; M. 1. i \. 

La Cure , eftimée 500 liv. , eft à la préfentatîon du 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a environ 400 Commu- 
ilians. 

, La Paroiffe eft atrofée au N. & à TE. par le ruifleaa 
de Taude , & au Sud par un autre. 

Lé fol produit du méteil , du froment ^ de l'orge & de 
l'avoine ; il y a quelques landes. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Chau- 
vigné^ 

En Tan 1173 > Maurice de Craon II du nom « commech 
dant l'armée de Henri II , Roi d'Angleterre , Duc de Nor- 
mandie & Comte du Maine, prit S. Brice, où il y avoît 
une fortereffe qu'il détruifit j on en v. it encore des veiliges. 

ifl Chron. d* Anjou , de l Abbaye de S. Aubin. Ménage y 
Hift- de Salflé ,page 144. Ménage, Supplément de l'Hiftoire de 
Sablé, 

En l'an 11 yi Robert II , Baron de Sablé , fonda dans 
la Paroiffe de S. Brice l'Abbaye de Bellebranchc , de l'Or- 
dre de Cîteaux ; fa dotation fut augmentée par Alain de 
Châteaugontier , & confirmée par le Pape Alexandre III , 
en 1165. 

Les Seigneurs d'Antenaîfe firent aufli des dons confîdé- 
rables à cette Abbaye. 

Le Seigneur des Chênes de Longueuil, fauva du pil- 
lage des Huguenots l'Abbaye de fiellebranche , comme 
on l'a rapponé à l'article • . . • 

Le Roi Henri IV ayant fondé , par fon Edit du mois de 
Mai 1607, le Collège de la Flèche, à l'inftigation de Guil- 
laume Fouquer de la Varenne , fon favori , né à la Flèche > 
il affigna à fa fondation 2000 liv. de revenu , ( je penfe 

Su'on doit dire 20000 liv. , quoique dans l'Hiftoire de 
ablé il foit répété une féconde fois 2000 liv. , & qu'il n'y 
ait point de correction à ce fujet dans l'errata) , & non 
pas, dit Ménage dans la même Hiftoîre, onze mille écus y 
comme l'a écrit Mezerai \ & pour faire ces zoco liv. y il 



BRI B R I X35 

donna aux Jéfuites , auxquels il avoît conféré ce Collège j 
TAbbaye deBellebranche^ celle de Mélinais en Anjou, 
le Prieuré de S. Jacques, près la Flèche, celui de Luché 
au Maine , & quelques re\'enus fur le Papegai de Bre- 
tagne *> il leur donna auffi fon Palais de la i-ieche, où ils 
ont bâti leur £glife« 

Depuis rezpuUion des Jéfuites en le Roi Louis 

XV a fondé , dans la maifon fuperbe que ces Religieux 
occupoient , un Collège Royal , où Ton élève gratis ;oo 
jeunes gens de condition s Se pour la dotation , le Roi 
lui a abandonné ce que les Jéfuites poiTédoient. 

BRICE (S.),^Paroiire de rArchîdiaconé de Paffaîs, 
dans le Doyenné de Paflais eii Normandie, Généralité 
d*Alenjon , au N. N, O. par E. du Mans , dont elle ell 




1. 3 I*, Conlie , 1. 2 J j Lavardin , 1. i ii Mans , 1. 3. . , 

il y a de S. Birice à Domfront , M.L \h Juvigni, M. 1. 
2', PaiTais , M. L z \\ Ceauicé , M. 1. 1 ;^ Lonlai, M. h 
1 1 j Lucé , L ^ 9 S. Gille des Marais , L i > S. Jacques de 
la BrafTe , 1. z ) Torchamp , L ^ > Montgargantin , L ^. 

La Cure , eftimée liv. , eil à la préfentation dtt 
Seigneur de Paroiffe. Il y a 220 Communians. 

La Paroiffe efl arrofée du N. O. à l'E. par un ruiifeau , 
& à rO. par la rivière de Varenne. On trouve au N. E. 
& à TE. les Marais de Lude. 

Le fol produit du feigle , de Forge & du carabin. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. Gaudin de 
Menibeux. 

BRIONE , Bourg & Paroiffe de rArchidiaconé de 
Monfort, dans le Doyenné de Bonneftable, Elcâion du 
Mans , au N. E. de la ville du Mans , dont il eft éloigné 
de cinq lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à Beaufai , 
1. j-, Sargé,L 3 Jj Mans, L i. 

Il y a de Briône à Bonneftablc , M, 1. i -, Montfort , M. 
1. 5i Connerré, M. L 3-, Torigné, M. 1. 3 ij Ballon, 
M. L 1 -^9 Mellerai , 1. ii Terrenaut , L i ; Saoks, 1. î -, 
Courcemont , L | j Torcé ,1. 1 i la Chapelle S. Cdcrin , 
L I i. 

La Cure, eiUmée 1000 liv. , efl à la préfentation du 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a 300 Communians. 

Deux ruiiScaux prennent leur fource à Briône , Tua 



/ 



13^ B R I BRI 

coule au N. & fc jette darts la rivière d'Orne, Tautte 

coule au Sud & fe perd dans celle d'Huifnc, 

Le fol produit du froment, du feigle & de Torgcj il y 
a des vignes , dont le vin eft petit. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à ^. Joli de Fleuri. 

Barthelemi Joli II du nom. Greffier en Chef au 
Parlement de Dijon, eut, entre autres enfans , François, 
qui luit: 

François Joli s'étant établi à Paris à la fin dufeizième 
fîècle , acquit la Terre de Fleuri-Mérofgis*, près Mont- 
léri , celle de la grande & petite Moufle , & jBriônc ,* au 
pays du Maine. Il eut , entre autres enfans , Charlotte , 
mariée à Denis de Bouthillier^ Seigneur de Rancé \ Fran- 
çois, Confeiller d*Etat au Confeil i rivé du Roi & des Fi- 
nances en 165 1 -, & Jean, qui fuit : 

Jean Joli , Seigneur de Fleuri , &c. Confeiller au 
Gi-and: Confeil , epoufa Charlotte Bourbon , fille de 
Matthieu, Maître des Comptes à Paris , & de Chrétienne 
Bailli : dont entre autres, Jean-François, qui fuif, Jean- 
Matthieu , Chanoine de Soiflbns , mort au Séminaire de 
S. Sulpice ; Anne , mariée à François de Godet de Soudé, 
Maître des Comptes. 

Jeav-Franç is Joli, Seigneur de Fleuri, Confeiller 
au Parlement cie Paris , époufa Madeleine Talon > fille 
d'Omec , Avocat-Général du même Parlement , & de f ran- 
coife Doujat : dont Jofeph Orner, Avocat-Général au Par- 
lement de Paris , mort eni704, ( laiflant de Louife Bérart, 
fa femme, Jean-Omer, Abbé de Chézi & d'Aumale, 
Chanoine de TEghfe de Paris, mort en 17 Jf, & Jeanne- 
Louife , mariée à Cla idc-î rançois Bidal, Marquis d'Af- 
feld , mort Maréchal de France ) j Françoifc-Madeleinc , 
mariée à Louis de l'Epine, Seigneur de Grainville, Con- 
feiller au Parlement -, & Guillaume-François , qui fuir. 

Guillaume-François Joli de Fleuri, Procureur-Gé- 
néral au Parlement de Paris, né en 1675*, ^^^ dans la 
retraite en 175^ , avec la réputation d'un des plus éclairés , 
des plus intégres & des plus éloquens Magiftrats qui 
aient paru au barreau. Il avoir époufé Maric-Françoife 
le Maître : dont Guillaume-François-Louis , oui fuit y 
Omer, Premier Avocat-Général du Parlement de Paris, 
qui a époufé Madeleine-Geneviève Defvicux , dont Fran- 
çoîfe-Bonne-Geneviève , Omer- Louis-François & Annand- 
Guillaume-Marie. Guillaume-François Joli de Fleuri a 
laifle un troifième fils , Jean-François, Maître des Requêtes 
& Intendant de Bourgogne. 



BRI BRU IJ7 

Guillaume-FrançoxS'Louis Joli de Fleuri , Procu- 
reur-Général du Parlement de Paris , Seignciâ: de Briône , 
&C4 a époufé Marie-Renée le Lièvre de la Grange > donc 
Maric-Rcnée. 

BRULATTE ( la ) , Bourg & Paroiffe de r Archidiaconé 
de Laval , dans le Dovenné de Laval, Election de Laval > 
à rOueâ du Mans , donc il eft éloigné de dix-huit lieues 
& demie. Pour s'y rendre, il faut aller à Laval , 1. 3 *, Lou- 
vigné , 1. 1 i'y Vaige , L 1 i'j S. Denis H'Orquc , L 3 î i 
Chailillé , 1.1 T'y Auvers-fous-Montfaucon 3 L{y Fay, h 
ziy Mans, L|. 

Il y a de la Brulatte à Loiron , M. 1. ^ y S. Ouen-dcfi- 
Toits, M. L li -, Coffé-le-Vivien, M. L 3 fi S. An , L U 
le Geneft , 1. i i Launai-Villiers, 1. 1 ii S. PierreJa-Cour , 
L I ^ i la Gravelle , L i i^ Ruillé-le-Gravelais , 1. 1. 

La Cure , eftimée 600 liv. , eft à la préfentation du Seâ 
gneur Evêque du Mans II y a 450 Communians. 

Le Bourg de la Brulate efl fitué fur un petit ruifleau qui 
prends fà fource dans la Paroiffe , qui efl arrofée au N. 

{>ar la rivière de Vicoin , & à TO. par un ruiffeau qui 
orme un étang y un autre petit courant d'eau en forme 
deux autres. 

Le fol produit du feigle , de Tavoine Se du carabin ^ il 
y a des prairies , des bois & des landes. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient aux héritiers de M. 
de Mpnteffon. 

BRULLON, gros Bourg & Paroiffe de rArchidiaconc 
de Sablé , Chef-lieu du Doyenné de, fon nom , Eleâion 
de la Flèche, à TO. par S. du Mans , dont il efl éloigné 
de fept lieues Se demie. Pour s'y renure , il faut aller à 
Vallon, M. L 3 j Grand S. Georges , 1. 2 l'y Mans, 1. 1 \\ 

Uy a de BruÛon à Sablé , M. L 3 {y Loué , M L i 7 ^ 
Ballce , M. 1. 3 -, Auvers-le-flamon , M. 1. 2 ? ^ Poillé , L 
ï i'y Chevillé, 1. f j Mareil, L i Jj Vire, L i; Cofféen 
Champagne, L 1 ^iEpineu-le-Séguin, L 2; Avdfé, L î. ^ 

La Cure , eflimée 750 hv. , efl ala préfentarion de l'Abbé 
de la Coulture. Il y a 5)00 Communians. 

Il y a un Prieuré , cflimé 1 100 liv. , dépendant de l'Ab- 
baye de la Coulture. 

La Paroiffe efl arrofée au S. par la rivière de Vegre, qui 
nourrit de fort bon poiffon, à 1 E. par le ruiffeau de Bayer „ 
à l'O. par celui de PoiL 



>«f 



I3S B R U B U R 

Le fol produit du froment ^ du métdl > de Torge Se de 
l'avoine^ il y a des prairies. Les bois de Flfle font au N* 
E* dtt Bourg y Se ont trois quarts de lieue de long du 
N. au S. 

La Seigneurie dç Paroifle eft annexée au Château de 
Viré. Cette Seigneurie a changé plusieurs fois de pro* 
priétaire depuis Quelques années. M* de Saflenage , à qui 
cQe appanenoit, la vendit à un Commerçant de Laval > 
d*cù elle a pa£[e.à MM. Maulhi, ConfeiÛer au Préfidial 
du Mans^ 8c Vaife^ Avocat au même Préfidial^ lefquels 
font vendue à 

En 1068 TEvêque Amauld , Guillaume, Roi d'Angle^ 
terre , & Roben , fon fils , Comte du Maine, furent pré- 
fcns à la donation que Geoffroi > fils de Burchard, fit da 
Château de BruUon à l'Abbaye de la Coulture. Cenomania^ 

Amauri IV de Craon , Seigneur de Sablé , mort fans en» 
£ms en 1^7^ > donna la Terre de BruUon à Guillaume 
de Mathefelon. Minage , Hîft. de Sablé. 

En yoo les Seigneuries de Viré & de Brullon , étpient 
PoiTédees par Pierre de Courthaudi , mort Premilt*Pré- 
ndcnt du Parlement de Paris en 150J. Courv^fier^ page 

JS^m Voyez l^anide Athenai & Cfiemire-ie-Gaudin. 

n y a foire à Brullon le nremicr Vendredi d'après Pâ- 
ques, la furveille de la S. Pierre, & le ifOStobrc. Le 
marché rient tous les Samedis. 

BURET (le). Bourg Se Paroifle de l'Archidiaconé de 
Sablé , dans le Doyenne de Sablé , en-deçà rOiictte , 
Ekâion de la Flèche , à l'O. S. O. par S. du Mans, dont 
il cil éloigné de douze lieues. Pour s'y rendre, â faut 
aller àBallee,L i ij Cheville, L 3 i Vallon, L 1 ^4 Grand 
S. Georges , L 1 |> Mans > 1. i L 

Il y a du Buret à Sablé, M.I. } ?; Mellai, M. L 4-, 
Giez en-Bouère , M. 1. 1 ; Chcroeré-le-Roi , M. 1. i | ^ 
Seaumont-pied-de-Bœuf , L l 'y Prcaux, L i ^ le Biguon^ 
L I 4 > S. Charles , L |. 

La Cure , eilimée 700 liv. , e(t à la préfentation de 
TAbbé de Marmoutier. D y a 580 Communians. 

La Paroifle efl arrofée au N, par le ruifleau de Pont- 
martin, à l'Oueft par un courant d'eau qui forme deux 
étangs , nommés des Arcis , & au S. par un autre ruifleau. 

Le fol produit du méteil , du froment , de Torge & de 
Tavoine. 

La Seigneurie de Paroifle appartient aux héririers de M» 
le Marquis de Monteflbn , mort à Paris , en 176 



tî> 



t^Smm 



CAL CAL 

vJaLAIS ( s. ) 3 Ville murée de rArchidiaconc de Mont« 
fort 3 Chef-lieu du Doyenné de même nom^ Eleâion da 
Chaceau-du-Loir 9 à TE. S. £• par Sud du Mans, dont 
il eft éloigné de neuf lieues un quan. Pour s'y rendre » il 
faut aller à Bouloire, M. L ) ^^ Ardenai, L i ^ Yyré* 
TEvêque 3 L ^ iî Mans , 1. i i. 

Il y a de S. Calais à Connerré , M. 1. j î ; Dolon, M. 
L 4^ Vibraie, M. L 3 ;Be(ré >M* 1. 2 > Vie, L ^^Marolle, 
1. îi Rahai, L i i> Conâans j L 7 > Montaillé , L ^ i Sre 
Cérotte, 1. 1. 

La Cure , eftimée 900 liv. , eft à la préfentation àc 
l'Abbé de S. Calais. Il y a jooo Communians. 

S. Calais efbbâti fur la petite rivière d'Anille, & a 
long-temps été appelé Anille , à caufe de fa iituation. C'eft 
yne Eoronnie qui a anciennement donné fon nom à une 
Famille, qui a duré jufqu'à la fin du douzième fiède; 
Hugues de S. Calais , qui fut Evêque du Mans depuis 
11x6 à 1 144, étoit de cette Maifon. 

Le fol produit du froment , de Torge & de ravoine. 

La Baronnie de S. Calais appartenoit en 1657 à M. te 
Duc de Vendôme^ aujourd'hui elle appartient au Roi , & 
efl de l'apanage de Monfleur. La jurifdidibn s'étend en 

Jiuinze Paroiffes ; elle eft exercée par un Lieutenants 
vénérai du Bailli de Vendôme^ un Avocat & un Pro- 
cureur-Fifcal avec un Greffier. Cela peut être changé de-« 
puis l'apanage. 

Il y a un Grenier à Sel , où, en ié97,> il fc confommoit 
quinze muids de fel par an \ dans ce temps la PaioilTe 
etoit compofée de 492 feux, qui payoient J781 liv. de 

taille. Mém. Miroméni, 

Il y a un Hôtel-dc-Villc , & une Brigade de Maréchauffée. 

Il y a quatre foires par an , le jour de S. Sébaftien, le 
jour de la Mi-carême , le jour de S. Barnabe & le lende* 
main de S. Calais. Le marché tient tous les Jeudis. 

L'ancienne Hiftoire rapporte que Gaian , riche Seigneur 
de la Province du Maine , converti à la foi chrétienne 
pat un miracle que S. Thuribe , fécond Evêque du Mans, 
opéra fur fa perfonne, donna à ce Saint fa maifon Set-^ 
gneuriale , bâtie fur la rivière d'Anille i que ce Saint y 



I4Ô C A L CAL 

fit bâtir une Chapelle à rhonnciu: de N, D. & de S. Pierre, 
où il établit des Prêtres 3 fous la conduite d'un nonuné 
Thirrus. Courvaifier préfume , en fon Hifloire des Eve - 
cçics du Mans , P- 7} , que c'eft aujourd'hui l*^life Col- 
lcf;iale de S. Calais. 

Soos le Pontificat de TEvéque S. Innocents ^ui fiégea 
au Mans depuis 515 à f 60 ^ un S. Anacore^te, Compa- 
gnon de S. Avit, nommé Calais, en latin Calefius ou Kof 
riUphuSy établit fa demeure fur la petite rivière d'Anfllc, 
en latin Anxfola, Le Roi Childebert I , chailant un buffle 
dans la f^ret , cet animal fe trouvant preffé , s'alla jeter 
dans la cellule de Calais -, le Prince mit pied à terre , enr> 
tra dans la cellule & trouva l'animal qu'il pourfuivofc 
hors d*haleine^& trembbnt auprès du Saint Solitaire \ le 
Roi, furpris de cette merveille, eut une conférence avec 
Calais, dont il fut û content qu'il lui donna de fon Do- 
maine autant qu'il pouvoir en parcourir dans un jour » 
monté fur un ane. Après cette libéralité , fon Oratoire 
fiit changé en un Monailère , dans lequel plufieurs So* 
lieaires s'affemblèrent & vécurent fous fa diredion. 

L'Evcque $• Innocent , ayant appris que Calais avoit 
fait un grand établiflemcnr de Moines dans fon Diocèfe, 
iàns fa perniifRon ^ le fit blâmer de ce procédé ; Calais 
vint le trouver à Connerré , où pour lors il faifoit fon 
féjour, il lui fit fes excufesj & pour jullifier fes inten- 
tions , il fournit toutes les chofes préfentes & à venir de 
fon Monaftère à la jurifdiéHon de TEvêque & de fon 
Eglife,, & obligea fon Couvent de fournir tous les ans 

3uatre livres de cire , deux chopineaux ou petits flacons 
'argcnt> remplis devin, à TEglile Cathédrale, & le Jeudi- 
Saint un boifieau d'œufs. Il confentit , par le même aâe , 
que le droit d'élire les Abbés appartiendroit à TEvcque^ 
qu'après leur réception , ils feroicnt tenus de faire fer- 
ment tous les ans pour la preflation des rentes fufdites. 
' Le même S. Innocent dédia FEglife à S. Pierre & à 

S. Martin* Courvaifier ^ page 124 & Jutvantes. 

L'Evêque Francon le Jeune, qui fiégea au Mans depuis 
816 jufqu'à 852, dédia une nouvelle Eglife qu'Alain, 
Abbe de S. Calais , avoir fait bâtir , dans laquelle il fit 
tranfporter le corps de S. Calais > qui , du temps des 
guerres des Normands , fut enlevé Se dépofé oans la 
Chapelle Royale da Château de Blois. Depuis quelque 
temps fon cne^ a été reftitué à l'Abbaye ae S. Calais» 

Courvaifier\ page Î27. 

L'Evêque Gui de Laval» qui fiégea au Mans depuis 1 326 



C A L ^ CAL tA% 

i 1 3 }8 j, unit » à la requête des habitons > la Lépro&tfe ae 
S. Calais à TEglife Paroifliale* Courvaifier y page ^6j. 

Le Monaftère de S. Calais eft occupé par des Béné- 
didhns de la Congrégation de S. Maur *> ils jouiflenc .d'en- 
viron 9000 liy. de rente, compris les offices clauftiaiix, 
& TAd^^ (jui cù, Commcndatairej d'environ looa Ea 
1697, il y avoir huit Religieux. Mém. de Miromeni. idS. 

Dom Denis Briant , Religieux BénédidUn , rapporte 
dans le manuFcnt^ intitulé Cenomania ^ la Chartre de la 
fondatiop *de FAbbaye de S. Calais , par Cbildebert I ; 
dans cette Chartre ^ il donne en amnône pour lui & pour 
Clovis , fon père , à S. Calais Se aux Moines qui babi- 
teront ce Monaftàre y une grande étendue de terres , donc 
les bornes font marquées. L'aâe eft daté du 13 des car 
landes de Février , la quatrième année de foD lègac ( c^- 
à-dii« fis ). 

Daiimer fuccéda à S. Calais. 

Gallus fuccéda à Daumer y il obtint des lettres depto- 
tedUon Se d'immunités pour fon Nlonaftère, du Roi Chil* 
péric. Ce Prince fit tonfurer Mérouéc , fon fils, dont' il 
ctoit mécontent , le fit ordonner Prêtre , & l^nvoya dani 
le Monaftère de S. Calais pour s'y inflruire des devoirs 
de fon é;atî mais ^ n'y demeura pas long-temps. 

S. Sigirant ,. Manceau , fuccéda a Gallus \ cet Abbé avoit 
d'abord été rharié > & avoir eu de fon mariage S. SivJacd» 
qui lui fuccéda. 

S. Siviard fut Abbé de S« Calais après S. Sigirant , fon 
père î il édifia & orna l'Eglife de fon Abbaye > il mourut 
dans un hermitàge , où il s'étoit reûté , dans la Paroiife de 
5. Georges de Lacoué fen 68i, 

Ibbolen fuccéda à S. Siviard; iî fit confirmer les privi- 
lèges de fon Monaftère par le Roi Clovis II , en 6^U 

Didon fut Abbé de S. Calais environ Tan 720. 

Sigobaud , Abbé de S. Calais , obtint du Roi Pépin , 
en 7/2, qu'on ne confacreroii point d*Abbé qu'il n'eût été 
Élu par les Moines de fon Monaf|tère. 

Neâaire, qui fut Abbé après Sigobaud, obtint ^u 
même Roi Pépin en 760 , la confiniiation & une aug- 
mentation des privilèges de fon Abbaye. 

Rabibaud fuccé^ à Neâbairc^ iilût confirmer par te 
Roi Charlemagnè les privilèges 8ç immunités de fon Mo- 
naftère en 771. • . > 

Ebtoin fut Abbé de S. Calais après Rabibaud. Ebroin 
mourut en 8oï } après fa mort l'Igrêque Francon le Vji^il , 



141CAL CAL^ 

qoi SétpL aa Mans dqmis 79^ à Zz6 , fat ponrvu par 
Charinnagnc de TAobaye de S. Calais, comme d'un oé- 
neScc en commcnde , écû s'en démit après neuf années 
dejoulflânce. 

A Fnmcoo fiiccéda Adalghlfe. 

A&ome foccéda a Adaighife y 8c obtint en 82; > de 
FEmperenr Charkmagne , la pennifllon d'établir dans 
ùm iVicMiallère la Règle de S. Benoit; cet Abbé rdâcit Se 
angroenta fon E^e ^ Francon le jcanc , oui ûégea au 
l^ians depuis 816 à 852 , y dépofa le corps ae S. Calais. 
Ce fut à S. Calais, nommé en ce temps Manial^que Lo- 
diaire , qui s'étoit révolté contre Louis-le Débonnaire , 
ion père, fe joignit à Mafirid, Lambert & autres, qui 
avoient pris fon ^rtL Cordemoi^page 68. 

Raimond fncccda à Albome ou Alboin y il foufcrivit au 
Concile de \ Vormes en 83 3. 

Sigémond fuccéda à Aaimond ; S. Aldric obtint TAb- 
baye comme bénéfice , & en jouit pendant deux ans fie 
demi ; il eut de grands différends avec TAbbé Sigémond* 

Rainauld fuccéda à Sigémond j cet Abbé eut de grandes 
8c longues difcuffions ayec TEvêque Roben , fucceifeur 
de S. Aldric, aufujet de la jurifdiction que TÈvêque pré- 
tendoit fur fon Abbaye. 

Environ Tan 865, les Anglois pillèrent & brûlèrent 
TAbbaye de S. Calais. 

Le Nécrologe fait mention de treize Abbés qui furent 
élus pendant ces trotobles; favoîr , Ingelbaud, Pierre, 
Lambert, Conftantin, Garnier, Gardom, Udcbert, Mat- 
thieu , Fédéric , Geofiroi , Aucher , Martin & Clément. 

Genês , Abbé de S. Calais vers le commencement dil 
onzième fiècle , mourut le 4 d'Oftobre. 

Foulques , fucceifeur de Gênés , fit bâtir la tour du 
clocher. 

Ebrard , fuccéda à Foulques. 

Herbert , fùcceffeur d'Eorard ; ce fut de fon temps , 
vers le milieu du onzième fiècle , que fut bâti le Château 
de S. Calais. 

Aveftard fuccéda à Herbert. 

Guillaume , d'Abbé de S. Calais fut fait Evcque de Pur- 
ham , en Angleterre j il fut tué en 1075. 

Gaufcelin , fuccéda à Guillaume. Il fut prifent avec 
GeofFroi de Chartrc & Arnaud du Mans à la dédicace 
de TEglife de S. Denis de Nogcnt. Bry.page 148. 

Evrard , fùcceffeur -de <îaiucelin ; il figna comme té- 



CAL CAL II) 

moin, la dpnation eue Elie, Comte du Maihc, fie de 
lEglife deBoéçai à TAbbaye de Pruillé en 1097. Minage, 

infoirt de SahÙ. 

Gaultier fuccéda à Evrard. 

Robert fuccéda à Gaultier. 

Raginard , fuccefleur de Robert, fît en 111% un traité 
d'afTociation avec Guillaume » Abbé de Saint Vincent du 
Mans. 

Guillaume ^ AiccefTeur de Raginard , forma une fociéec 
entre les Religieux de fon Abbaye Se ceux de la Coul* 
ture du Mans. 

Philippe du Bois , Abbé de S. Calais en 1340; ce fuç 
de fon temps que le Roi Philippe de Valois , permit qu'on 
fît des fortifications autour du Monaftère de S. Calais. 

Philippe de Putron fuccéda à Philippe du Bois en 
n<^j ; il fonda dans fon Abbaye la Chapelle de N. D. de 
Putron. 

Michel fuccéda à Philippe de Putr<Hi en 1 370 j en 1 376» 
il y avoir dans i'Eglife ae l'Abbaye une fontaine » ou'on 
nommoit la fontaine S. Calais , auprès de laquelle Mat- 
thieu de Valeine demanda d'être inhumé > & pour cela il 
donna la métairie de la Godelièré. • 

Jean Tibergcau, fuccefTcur de Michel en ij 90, fît faire 
nn recueil de;s revenus & des privilèges de fon AbbayC'i 
dont ce qui fuit a été extrait. ' . .. ^ 

L'Abbé eft Dovcn & Archidiacre en la ville & Paroiffe 
de S. Kaclez & de Meroles , de S. Jean de Montaillier & 
de Rahai > y a vifitation & procuration Se connoiflance 
de toute juflice d'Eglife , comme peut avoir le Grand 
Doyen du Mans çn fon Doyenné , tant de toutes fommes 
de correétion de pères Clercs & Laïcs , comme de ma-, 
riaiges » fortiléges & f utaiges , & peut avoir fon Officiai j 
Clercs & Notaires , & pilori, & pour icelle court , y a 
deux fermes, un grand o^ un petit que fon 'Prévôt doit 
prendre, &c. quand il vaque aucune defdites 4 Egbfes 
dudit Archidiacre, lefquelles font çn fon patronage, ledit 
Abbé liéve les fruits oc fait itvfvç ji^fqu^ ce qu'il y ait 
Curé paifibkment •, ledit Abbé doit tenir la fcnne quanc^ 
M. rÈvcque eft abfcnt de fon Diocèfc, & lui doit l'en 
faire à favoir huit jours d'avant , & mondit ûeur l'Evêque 
doit à diner audit Abbé & à ceux qui le fervent audit 
fenne. Item ledit Abbé eft Chanoine du Mans , & doit 
être à la Fête de M. S« Julien en ch^ de foie , ou s'ei^ 
cxcufer par Lettres-Patentes, &: a unPprebende en ladite 



144 Ç A L CAL 

Eglife à Gourgenait , Se prend autant comme un des 
autres prebcndés audit lieu. 

Ce même Abbé acquit le Fief de la Margerie , Se mourut 
cnx4i5. 

Environ Tan i4^^> le Monaftère de S. Calais & fes for- 
tifications furent bmlés par les Anglois , commandes par 
le Duc de Bethford > il ne relia que la tour , où les Reli- 
gieux fe retirèrent à leur retour , & firent bâtir une Cha- 
pelle pour célébrer TOificc Divin. 

Pierre Thomin étoit Abbé en 141 

Jean Carreau fuccéda à Pierre Thomin. 

Jean de Cormerai étoit Abbé en 1451 & 14(95 \ il fît 
faire une Enquête en 1460, pour la confervation des pri- 
vilèges de fon Abbaye. 

Cfhriftophe de Cormerai fuccéda à Jean en 1469. 

Jean Millette fuccéda à Chriilophe de Cormerai , Se 
mourut en 1480. 

Jean Ronfard ^ fucceifeur de Jean MUene , tiavailla 
beaucoup au rétabliiTement de fon Monaflère 5 com- 
mencé par fes prédéceiTeurs y fes armes , qui font trois 
poiffons, fe voient fur le portail de TEglife. D foufcrivit 
en I J08 à la réformation de la Coutume du Maine , éc 
mourut en 15 igfv 

Antoine deÇrévant fur transféré de l'Abbaye de Fertièrc 
à celle de S. Calais , & mourut en i;i8. 

Hugues de Chandiou fuccéda à Antoine de Crevant en 
y 10 i après qu'il eut pris pcfTeffion, les ReUgieux élurent 
Catnerin de Chaunai y Hugues fut maintenu dans la pof- 
feflion de l'Abbaye par Arrêt du ConiGsil. Ce fut lui qui 
acheva les bàtimens de fon Abbaye. 

Marin de Broc fut le dernier Abbé Régulier de S. Ca- 
lais y il vivoit en 1530. 

Abbés Commendataires de S, Calais, 

Nicolas Rainfé fut le premier Abbé Commcndataire de 
S. Calais en 15}} -, il fe démit de fon Abbaye en faycur de 
Nicolas y qui fuit ^ fe retenant feulement la collation des 
bénéfices. 

Nicolas Thibaut fuccéda à Nicolas Rainfé j il ctoit 
Abbé lors qu'en 1^61 les Calvmiftes mirent le feu à l'Ab- 
baye de S. Calais. 

Dix ans ajprcs , on rrouva dans une cave une croix pré- 
cieufe enrichie de i||^mans y qu'on volt aujourd'hui dans 

ce 



CAL CAL I4J 

ce Monaflère» & qu'on prétend lahavoir avoir été donnée 
par TEmpercur Charles-le-Chauve , qui régnoit au miUcu 
du neuvième iiécle. On dit que dans ce ravage , fait par 
lés Huguenots , des foldats s'emparèrent d'une grande 
légende du monaitère , qu'ils rendirent au Vicaire du Car- 
dinal de Joyeufe. 
Julien Graflin prit poiTelTion de l'Abbaye de S, Calais 

'^ François Rabeau lui fuccéda en ij88. Ces deux derniers 
n'avoient que le nom d'Abbé ; Emilie de Cauriemie , 
Seigiieutdc Neuville Se de Vitrix , dans l'Orléanois , per- 
cevoir tout le revenu , qu'il confervoit pour fon fils , à qui 
le Roi avoit deftiné TAbbayè. 

Samuel de Caurienne fut nommé Abbé de S. Calais dans 
le temps qu'il faifoit Ton noviciat pour être Religieux 
dans la même Abbaye > il fut confacré Abbé en 1^99 > & 
gouverna fon Abbaye régulièrement. Cet Abbé ctoit d'une, 
taille gigantefque > on conferve encore fa chaife & fon go-' 
belet de verre. D répara la maifon Abbatiale , fit faire une 
nouvelle couverture à r£glife , dans laquelle il plaça des 
ftalles & des orgues; il y mit auffi un grand calice > un 
bénitier , des chandeliers & des encenfoirs , le tout d'ar- 
gent. L'Abbé Samuel mourut univerfellement regretté ei^ 
1614. Il eft inhumé entre le chœur & la lanipe. 

En 1599 l'Abbé Se les Religieux de S. Calais fe plai- 
Surent au Confeil du Roi des vifîtes de l'Evêque > ils o\> 
tmrent un Arrêt qu'ils firent fîgnifier en 1600. 

Gilles de Souvré fuccéda à .Samuel de Caurienne en 
1614; il étoit fils du Maréchal de Souvré ; il fut Evêque 
de Comînges en 1617^ & mourut Evêque d'Auxerre en 
1631. 

Charles de Souvré fuccéda à Gilles en 1652. 

Honorât Barentin fuccéda à Charles Souvré en 164^-, 
deux ans après , ayant été fait Premier Préfident du Grand- 
Confeil , Il fe démit de fon Abbaye. 

Michel Amelot fuccéda à Honorât Barentin en 1642^ 
il croit Confeiller au Parlement. Le 4 Novembre 16J9 , 
Michel Amelot qiit les Re'igieux de la Congrégation de 
S. Maur en pofTeflion du Monaftère de S. Calais ^ après 
avoir fait un trai|é avec eux. Ces nouveaux Religieux corn* 
mencèrent à cbnftruire leur dortoir en 1661. 

Charles de Lionne de Lefieins fuccéda à Michel Am&lot 
en 1671 y Se mourut en 1609. 

Charles-François des Moniliers de Mérinville , fuc- 
ceiTeur de Charles de Lionne j partagea en 1707 les biens 
Tomt /» K 



14^ CAL C À L 

du Monaïlère avec les ReligicHx. H fut fait Evoque de 
Chartres en 1709. 

Jean-Baptifte Clément , fils du Chirurgien du Roi^ fiic- 
ééda à Cnarlcs-François des Monftiers en 1709, con- 
damné à mort à la fin du mois d'Août 172^ > par la 
Chambre établie pai; commiilion à TArfenal , avec con- 
fifcation de tous (es biens , pour avoir prévariqué dans 
les fonctions de fa commifflon & emploi au fujet des li- 
quidations Se avions de la Compagnie des Indes. Le Roi 
commua la peine de mort en une prilbn perpétuelle j 
fAbbé Clément fut enfemié à Pierre-en-Cifc à Lyon, 
' N. . . • de Vichi-Chamron , Abbé de S. Calais. 
L'Abbaye de S. Calais ell eftimée 7500 liv. 

• Tout ce qui eft dit ci-deflus de TAbbaye de S. Calais, 
cft tiré du Cenomania MS. de Dom D«nis Briant. 

* Il y a à S. Calais plufieurs chapelles fondées dans* 
PEglife ParoifTiale, dans FAbbarialc, dans la Collégiale 
& au Château; celle de Sainte Catherine , eilimée i j hv. , 
à la préfentation du Seigneur Erégue du Mans*, celle de 
Gouliers ou les Menards , eftimee à la préfenta- 
tion des héritiers du Fondateur/, celle de S. Jacques, 
eilimée 130 liv., à la préfentation du Seigneur Evcquc 
du Mans -, celle de S. Jean Courlieu , eflimée i jo liv. , à 
la préfentation des héritiers du Fondateur y celle de Stc 
Catherine-des-Vaireurs, dans l'Abbaye , eftimée 100 liv. , 
à la préfentation des Religieux; celle de S. Jacques, dans 
l'Abbaye , eftimée i«o liv. , à la préfentation du Cou- 
vent ; celle de N. D. des Saiifes , en la Collégiale , eftimée 
jf liv. , à la préfentation de TAbbé ', celle de S. Pierre-lc-v 
ôacriftc, en la Collégiale , eftimée 200 liv. , à la préfen- 
tation du Chapitre; celle de Ste Apoline, au Château , 
eftimée 40 liv. , réunie à la Maifon-Dieu ; celle de S. Ni- 
colas au Château, eftimée 130 liv., à la préfentation du 
Roi ; & celle de Putron , çn l'Abbaye , eftimée jo liv. , à 
la préfentation des Religieux. 

CALAIS-DU-DÉSERT (S.), de l'Archidiaconé de 
Paflais , dans le Doyenne de Jauron, Eledkion du Mans , 
au N. par O. de la Ville du Mans, dont il eft éloigné de 
treize lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il faut aller 
à Gêvrcs ,1 5 t'j Douillet, L 2 fi Vernie, 1. 1 i; Milcflfc, 
1. 3 { ; Mans , 1. i t- 

n y a de S. Calais, à Prez-en-Pail , A|. 1. i ; Coupctrain , 
M. 1. iy Mâdfé , M. L 2,- Laffai , M. 1. 4 -, la Pofté-de^ 
Nyis» ^.L ) f >S. Samfoxv, L i > Linières-la-Doaceile^ 



t  t . . C A R r4t 

M.K i.45N«ttitii-le-VlcoîiH 1. i is S. Aigiiân, t. i -, les 
GhapeDès, 1. r î *, S. Cir , h i. 

La Cure , dûniée 600 lir. , eft à k ptéfentatîon de 
PAbbé <fc S* Vincent v âinfi que le Prieuré , cftimé 800 liv* 
fi y a yfoGommaniâns* 

La Paroiflc cft arroféc à TE. & au N* par la rivière de 
Mayenne» à TO. & au S. par un rui/Teau. 

Le fol produit du feigjle , de l'avoine Se du carabirt» 

La Seigneurie de Paroiflc cflr annexée à la Châtellenîe 
de Refifie , dtt la Paroiffe de Lignièrcs-la-Doucellc > donc* 
M, te Comte de Tiflièrc eft Seijjneur. 

Il y a , éàns la Paroiflc de S. Calais , le Fief 8c Seigneurie' 
dfc K-RéVeillère , qui appartient à la Famille de Herbelin •> 
cet^ 'Srign<^urîe cil entrée dans cette Famille avant Fan 
tfyfo, par le mariage de Chiude de Herbelin, Ecuycr, 
Sieur de la Hurlière avec Roberde. Hcriflbn. 

Chatrlés^ Jacques de Herbelin , Seignevir de la Révcil- 
U^, &c. mort en 1769, avoit époufé eh 17^0 Jeanne le 
Fcburc , dont il a eu Jeânne-EUrabeth , mariée en 1766 à 
Pierrc-René-Marie , Sieur du Rocher-, Charles- Jacques 
éjx)ufa en fécondes noces N. . . . Méfange, dont il a eu 
Marif , née en 1653. Mém^ de la Éhdux, Voyez U GiniahgU 

àt TiUihrt à r article Lignïkres-la''Doucelle^ 

C ALAliW3Û-MAlNÉ'r S; ) , de rArchidîkconc de Son- 
fiots « dans le Doyenné cle Sonnois, Eleftion du Mans, 
au N. par E, dé la Ville du. Mahs , dont il eft éloigné de 
fept lieues trois quarts. Pour s*y rendre, \l faut aller à 
Kllon , L 3 f jMontreul*fur-Sartc, 1. 1 i j Mans, L 2. 

Il y a de S. Calais à Maniers , M. 1. i l\ Bcaumont, 
M. 1. 5 i; Ballon, M. 1. 5 ii René, M. 1. 1 ; Frcfnai , M. 
L4;-, MoiitKottdoû, L^j Cbmmerveil.L Is PuiHeux , 1. ij 
Montrenaut , 1. 5 > Saonc , L f j les Mées , l. i i \ Cour- 
gains, L i. 

La Cure, eftimée $00 liv., eft à la préfentation de 
l'Abbé de S. Vincent. Il y a ajo Commûnians. 

La Pairoiffe eft arrofée att N. à 1*E. & au S, par deus 
petits ruifTeaux. Les Foffes • dites de Robert4e-diable, 
laflent à TO. de la Paroiflc. Ily a à TO» les bois des Pâtis , 
fie au N. O. rétang des Marais de Saohe. 

Le fol produit du fronient, du feigle & de l'avoine. 

La Sei^eurie de Parolife appartient à l'Abbé de Ste 
^Geneviève de Paris. 

, CARELLE , Boarg^ «r Paroiffe de l'Archidiaconé de 



148 C A R C E A 

Laval^ dans le Doyenné d'Eniée » Elçâion de Majeniie;' 
éa N. O. par O. du Mans^ dont il cà éloigné de feize 
lieues ôc dame. Pour s'y remlre, il £aat -aller à S. Geor* 
ées Buravant, 1. } i'y Jublains, L } f > Ste Jamc-k-Ro- 
ben^L i^Paranne» L 3 ;;Beinai»L liy Dcffé, L 2» 
îians,iLî. 

' Il y a de Carelle à Emée, M. L 2 *, Mayenne» M. L 
4^9 S0 Denis de Gaflines , M. L i *, Fougerolle , M. L x 
? ^ Lahdlvi , M. L 3 ; Colombiers» L i > Levaré, L 1 9 S. 
Bertevin > L i ; Monraudin, M L 1 7; rÂrcbamp, L i r- 

La Cure , eftimée 1 100 liv. eft à lapréfentation du Seî- 
^eur Evêque du Mans. Il y a530 Communians. 

La Paroifle eft arrofée a VE. au S. & à TO. par deux 
petits ruiiTeaux', celui qui eA à TE. forme phifîeurs étangs > 
ce fait tourner un moulin à *blé y celui qui efl à TO. en 
£iit tourner deux. 

Le fol de la ParoifTe produit *du feigle , de l'avoine & 
du carabin > il y a des prairies* 

La Seigneurie de ParoifTe anpartient à Madame la Mar- 
quife de Créaui , à caufe de Marie-Anne de Mégaudais , 
ion aïeule , fille de Bertrand de Mégaudais , Seigneur de 
Carelle , 8CC. Voyez la GinialogU de Criqui h VanlcU s. 
Denis de Gaftine. 

CEAULCÉ, petite Ville & ParoifTe de rArchîdiaconé 
de PaiTais , dans le Doyenné de PafTais au Maine , Election . 
de Mayenne • au N. N. O. par O. du Mans , dont elle efl 
éloignée de dix-fept lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il 
faut aller à LafTai, M. l./z t > Loufou^ère» L ^ -, Sillé , L j» 
Conlie, 1. ij\ Domfront, L x 5 Milcfïc . L 2; Mans ,1. 1 4. 

Il y a de Ceaulcé à Ambrières , M. L 1 > ^ Gorron > M. 
L 4*9 Juvigni, M. L i-y PafTais, M.L i^ Mellerai, L i ii 
Loré, L iy Sept-Forgcs, L i J', S. Denis de Villenettc, 
L 1 \ Aurflli, L ï J-, Torchamp, L i ^j S. Fraimbault, L 
I jjSoucé,!. I. 

La Cure, eflimée looô liv.» efl à la préfentation da 
Seigneur Evêque du Mans« Il y a 2300 Communians» - 

Il y a à Ceaulcé un Collège , eftimé.iod liv. , à la pré- 
fentation des parens du Fondateur j h Chapelle du Col« 
Itee , eflimée 100 liv. -, celle de la Vieillerie , eftiméc zo liv. , 
à la préfentation du Procureur de Fabrice & des Habi- 
cans a un parent du Fondateur ; celle de Ste Anne des 
Brofles , cftimée néant , à la préfentation du Seigneur des 
BiofTes 5 & la preflimonie Rémon , eflimée 30 liv. 

La ParoifTe eft arrofée à4*£. par la rivière d'Ortdk» h 



C E A C. E A 14^ 

1*0. par celle de Varenne» au N. &: au S. par deux petits 
coorans d'eau. 

Le fol produit du feigle, de Tavoine ôc du carabin; il 
y a des.prairies. Il y a foire à Ceaulcé le^i Avril , le pre- 
mier Août & le 18 Oâx>bre -, ôc marché tous les Jeudis. ' 

Le Roi Clotaire I, fils de Clovis I, qui vivoit dans le 
fixième fiècle , allant en Bretagne pour châtier la rebel« 
lion de Cramne y fon fils bâtard , pafla par Ceaulcé ^ où 
il vit deux Saints Hermites> Aînée éc Erinée, avec leîquels 
il eut une conférence; & avant fon départ il leur fit quel* 
ques préfens , au moyen defquels ils augmentèrent Kuf 
pofleuion dans le territoire que TEvêciue 5. Innocent lepr 
avoit donné : S. Aînée fut enterré dans la Pàroifle ip 
Ceaulcé. Courvaifier ^ p<^e 138. Èondomut^ page 167. Ce* 
namanià^ 

L'Evêque Francon y qui fiégea au Mans depuis 795 à 
816, «onfaçra une Chapelle dans la Paroiffe de Charné oa 
de^Ceaulçé , en laquelle il dépofa le corps de S. Erinée, 

Courvatper , page ijy Bondonnet , page Jj8. 

hts Ëvêques du Mans avoient un Château à Ceaulcé » 

aue TEvcque GeofFroi de Loudon , qui fiégea au Mans 
epuis 1234 à 12 jj , fit répairer. Courvaifier , page jio. 
il eft dit^ dans le Martyrologe de rEgUfe du Mans, que 
TEvêque Hildebert^ qui^^ea au Mans depuis 1097 à 
I I2J, acquit pour fon EsKelle de Ceaulcé. Cenomania, 
La Seigneurie de Par^pe eft annexée à TEvêché du 
Mans. 
U y a à Ceaulcé plufîeurs Terres 8c Fiefs qui ont canfiS 

flufieurs procès entre les Seigneurs propriétaires de ces 
iefs', il y a entr'autres la Terre de la Ééraudière, cdle 
de Monchoveau , la Bunache > le Fief de Réeale , celui de 
la RouilUère , celui des Broifes & celui de Macheis. 
La Terre de la Béraudière aun Château avec des fbflcs^ 

Sui furent en partie comblés en i f^ par les ennemis da 
èigneur 9 il y a dans la cour une Chapelle très-ancienne. 
En 1465' Jean Cornillaiu Seigneur de la Béraudière « re* 
connut que Guillaume Comillau, fon père, avoit fondé' 
la Chapelle- de k Béraudière , pour la lomme de quinze 
livres , à la charge d'y célébrer deux Méfies par femaine/ 
n y a auffi non loin du Château un étang alfez confidé* 
rable. 

Les plus anciens Seigneurs de la Béraudière font ceux 
de la Maifon de Comillau. Eq 1 3 30 Guillaume Cornillau , 
Jbieneur de la Béraudière , adieta le Fief de Régale , tenu 
de u Baronnk dé Touvoye > auquel eft annexée h Seii 

Kiij 



1^0 C E A C E A 

gncurie 4c k Paroiffc dfe Vàncc* En i jS? Cdîn Ooniaka 
fltcquic de Braut de la Haye , Sire de u Haye JoUain « 
le traftç-fief de h Hâyej & il acheta en 1391 , de Gail- 
jajLixne Brodiar , Seigneur de Houfletxiaine , le Franc-fief 
de N^cheis > en Ceauicé. En 1^58 Jean Comillau rendic 
fon aveu à Touvoyc du Fief de la Régale & de la Sei- 
gneurie d' Ambriéres , pour quoi recorinoît devoir à TE- 
vêque du Mans 6c à fes fuccdTeàrs > une paire de gants 
blancs du pri^ de quatre deniers quand le cas y advient, 

La Ttrtje de la Èéraudière paila de la Maifon de Cor^ 
liilUu en celle de Féchal, Se de celle de Féchal en celb 
de Moreau , par le mariase de Louife de Féchal avec Frao*^ 
çois Moreau, En 1581 Louile de Féchal dc»inaprocura» 
tÎQn à François Moreaû , Seigneur de h Poiflonntère » 
fon fils aîné ,'pour donner à Jean Moreau, Seigneur do 
Grez , ion (bcond fils , la Terre de la Béraudière en -pror 
priétié , en faveur de fon maris^e avec Renée de Crux j 
pie de Jacques , Seigneur de Crux, proche Avranche, 8i 
de Renée de Monchoveau. 

En I j1S8 le Roi donna à Jean Moreau , Seiçneur de U 
péraudière , une compagnie de zoo hommes de guerre à 
pied > du régiment qUe conaipandoit auoaravant le Sieiur 
4e Vaul^iTant» Voyez ia Généalogie A laoreau k f article S. 
Çûen Belin* , .^ 

Jean Mprcau , Seigneur d^fBéraudiàre» fe joignit aux 

iigueurs qui aifiégèrenc Mayene en i $^ , fous la co|i« 
uitc du Sieur de Lanfac , & ayarit été blefTé rnortellc* 
snent st la tête , on le tranfporta dans une maifon au haut 
de la ville , croche la porte- Le Sieur de Torçhamp en 
étant informé , s'y rendit en diligence , & le fit achever 
de tuer par un nommé Juguin» qui lui coupa la barbe, 
dont il j(e fît des mouftacnes ; emuite le fleur de Tor^ 
champ ) accompagné de Guillaume & Jonas , fes fils , 
Âllè^nt piller le Château de la Béraudière , dont René^ 
de Crux , femme du défunt . s*étoit retirée » en apprenant 
la mort de fon mari. Ceci eu vérifié par rinformation qui 
en fut faite en léiz à la requête de François Moreau» 
Seigneur de la PoifTonnière , &c. pour la confbrvation 
^t% droits de Jean de de Françoîfe Moreao, fes neveu fif 
tiièce. 

En \6ti il y eut procès entre Charles de Beauipandf , 
Evéque du Mans > & Jean Moreau, Seigneur de la P^rau*» 
diere \ ledit Seigneur Evêque demandant la f éformarioiL 
ift Taveu rendu par ledit Moreau , ic reçu par les Offlctert 
dQ Tottv^yc» eo ce qu'il y avoir tsagksyi qo» k Cttrd de 



C E A C E A i^f 

Ceaulcé tient de lui fon Presbytère , & diofc de ranciennc 
fondation de TEgliie de Ceaulcé. La Cour faifant droit 
ordonna que ledit aveu denietjLreroit en la forme qu'il 
avoit été rendu & reçu par les Ofiiciers dudit Seigneur 
Hvcque, & qu'il y feroit ajouté les fujets & vaflaux du 
Fief de Régale, lefqucls y avoient été omis) à la chargp 
eue toutes fois & quantes que ledit Seigneur Evêque Sc 
(es fuccefleurs vifîteroiit leur Doyemié de PaiTais , ledic 
Moreau & les fuccefleurs feront tenus les aflifter , tant & 
fi long-temps qu*il plaira auxdits Seigneurs Evêques y fé» 
journer. 

Sur le Procès mû aux Requêtes du Palais en 1 6x6 , entre 
le Sieur Teflbn , Seigneur de Monchoveau , à caufe de fa 
femme , & le Sieur Moreau , Seigneur de la Béraudière , 
au fujet des honneurs dans TÉglife de Ceaulcé , k Cour 
commit le Sieur Edouard Colbert , Seigneur de Vilacerf , 
Confeiller au Parlement , pour aller faire information fur 
les lieux ; & fur fon rapport , il y eut Sentence qui adjugea 
les honneurs au Sieur Xcflbn , le 16 Février i^ij, Y ayant 
eu appel de cette Sentence y le Parlement la coniirnu par 
Arrêt du 8 Juillet 1618. 

François de Saint -Denis, Baron de Hellende, frère 
aîné du fameux de Saint-Évremont , avoit époufé Renée 
Moreau , Dame de la Béraudière , dont il eut deux filles^ 
dont la cadette , mariée au Seigneur de la Caharie > mour 
rut fans enfans en 1672-, l'aînée fut mariée à René de 
Montreul , Seigneur de la Chaux, Vaujeois , Mondotez^ 
& lui apporta les Terres de Crux , la Béraudière & Con* 
tilli. 

Le Fief des Brofles , dans la Paroifle de Ceaulcé , dé^ 
pend de la Terre de la Béraudière , par le Fief du Ménage , 
réuni par acquêt , en 16-^7 , à la Béraudière , dont il ctoic 
dépendant. Il a donne le npm à ujie famille qui eft 
éteinte. 

En 1491 , René deSalaine, Seigi\eui des Broflcs , eut 
p^rocès avec Jean Cornillau , Seigneur de Li Béraudière y^ 
pour un Banc dans l'Églife de Ceaulcé. 

En ij^3, René de Salaine rendit aveu des Broflcs à 
Guiilcmine de Sàhur , Dame de Torbechet & du Ménage, 
veuve de Charles de Monteclair , Seigneur de Bourgon« 

En 1650 , il y eut Sentence à Ambrière , Cjui condam- 
noit Rofe Pitard , veuve René de Salaine j René de Sakinc^ 
Prêtre j Sc Jacques de la Haïes , Écuyer, à exhiber en 
vertu de quoi ils jouiflbient des BrojfTes : en conféquence^ 
ledit de Sabine £t la foi Sc hommage. , . 

Kiy 



iji C E A C E A 

En 1714 , Catherine de Chatnpagne 3 héritière dcRe»^ 
de Salaine fon grand oncle ^ offrit foi & honun^e de$ 
ErofTes , ôc rendit aveu la noeme année. 

La Terre & Fief de la Bunaçhe , dans Ceaulçé , dépend 
de la Seigneurie de Cigné, Le Fief de la Rouillièrc , qui 
fait paràe de la Terre de la Bunache y a donné fon nom à 
une ancienne famille y éteinte depuis environ deux (tèdes % 
ce Fief leleve de la Béraudièrc. 

En 1497 j il y eut accord de mariage entre Pierre de la 
Bunache , Seigneur de Fontenai , & Françoife dc$ Vaux , 
fille de Gui 3 Seigneur de Lcvarét 

En 1546 , Guiliauipe de VjUiers, Écuyer, Seigneur de 
la Bunache & de la Rouillière , en rendit aveu à Jean de 
Féchal, Seigneur de la JBeraudière : depuis ce temps -là 
Eunache a toujours refté dans la famille de Villiers. 

En 1743 y M. René de ViUiers, Seigneur de Hulou, 
Sainte- Jame & la Bunache , rendit fon aveu du Fief de la 
Houillère au Seigneur de la Beraudière, 

Monchoveau , Terre & Fief dans la Paroîfle deCeaulcé> 
au canton de Normandie , du Bailliage d'Alençon > ce 
Fief de haubert s'éçcnd dans les Paroifles d'Aurilli , Saint* 
Front , Chame , Grez & Saint-Brice. 

Le seigneur de Monchoveau doit la foi & hommage 
lau Roi , & le garder avec quatre de fes Vaffaux , au temp$ 
de guerre , en Ton Château de Domfront , dans une Tour 
nominée Monchoveau , détruite depuis long r temps y il a 
droit d'herbage & de pcrnage en toutes faifons , de pren- 
dre bois mort, fec, &c. pour fon chauflFage, celui de fes 
Fermiers , Se poyir les réparations dudit lieu de M6ncho* 
veau , dans la Forêt d' Andaine , &c. 

Eh 1 3 94 , Guillaume de Frettaud étoit Seigneur de Mon* 
choveau 5 il prit vers ce même temps à fief ^5 du Seigneur 
de la Béraudière , le four à ban du Bourg de Ceaulcé , pour 
trois fers bordelés. 

Avant Tan 1543 , les Frettauds quittèrent leur nom pour 
prendre celui de Monchoveau, 

En i 543 , Ambf oife de Monchoveau rendit aveu de 
cette Terre au Duc d'Alençon , à caufe de fon Comté dç 
Domfront, 

En I J7^ , Ambroife de Monchoveau époufa Louife 
Moreau a^lle de François , Seigneur de la Pôiflbnnièrc 
en Saint-A^iien eii Belin , ^c. & de Louife de Fcchal , 
Dame de la Béraudière 'y ils eurent un fils oui mourut 

i'eune , Se quatre filles ^ dont Louife Tainée rut mariée à 
^içrre dç pQûviGm > $<^ign€ttr de h RQçhcUc a procbf 



C E A C É C ifi 

Arranchc ; Françoife h. cadette époufa Adrien Teflbn , 
Seigneur du Menil-Baliflbn , fans enfans* Ambroife de 
Monchoveau mourut en 1605 , ou 4. 

Après la mort d'Adrien Teflbn , Jacques de Poilvillaiti 
devint Seigneur de Monchoveau. 

£n 16663 François de Poilvillain étoit Seigneur de 
Monchoveau, 

Thibaut- François-Henri de Poilvillain , Marquis de 
Montaigu , Brigadier des Armées du Roi , Lieutenant & 
Aide-Maior des Gardes Françoifes , fécond fils de Sébair 
tien de Poilvillain , Marquis de Crénai , & de Charlotte 
de la Brouffc de Vcrtillac , a acheté la Terre de Moncho- 
veau , & en eft le Seigneur a6hiel. Méin. de la Chaux. 

Ambroife Pacori , Diacre du Dioccfe du Mans , étoit 
né à Ceaulcé. L'Évcquc du Mans . Louis de Trcflan , le 
fit Principal du Collège de Ccaulcc . & Iç chargea de ré- 
genter les Humanités & la Rhétorique. Pacori tut cmçot- 
lonné en mil fix cent quatre-vingt-quatre par Un de fes éco- 
liers qui mit du ven-de-gris dans fa foupe •, il s'en apperçut 
aflcz tôt pour qu'on put lui fauver la vie , mais il s en 
reflentit le refte de fes jours. En i68c , Pacori fe retira en 
Anjou. M. de Coiflin , Evêque d'Orléans , l'attira dans 
fon Diocèfe , & le fit Supérieur de fon petit Séminaire.» 

3ui étoit alors à Meun , quatre lieues au-defliis d'Orléans, 
iprès la mort de ce Prélat, arrivée en 1704 , Pacori fe re- 
rira à Paris , où il mourut en 1730 , âgé d'environ quatre^ 
vingt un ans. Ses Ouvrages font : Avis falutaires aux pères 
& mères pour bien élever leurs enfens. Règles Chrétiennes 
pour faire faintemeht toutes fes adions. Abrégé de la Loi 
nouvelle. Journées Chrétiennes. Devoirs^des Vierges Chré- 
tiennes. Plufieurs autres Ouvrages de Piété, u a auflî 
donne une édition des Hiftoires choifies de M. Gcnevaux^ 
& une des Épitres & Évangiles psft: M. Perdoux , augmen* 
tce de plus de moitié. Voyez les Mémoires du temps. 

VAbU Gotijêt , Suppi, de Moréri. 

CÉCILE^UR^LOIR ( Ste ) , Bourg & Paroifle de l'Ar- 
chidiaconé du Château-du-Loir , dans le Doyei^é do 
Ctiâteau-du-Loir , Eleâion de même , au S. S. E. par S«^ 
du Mans , dont û eft éloigné de huit lieues uni quart. 
Pour s'y rendre , il faut aller à Toiré , 1. i J î Jupille , 
l, I ;; Brette, 1. ^ ; Ruaudin , L i ; Mans , 1. 1 L' 

Jl y a de Stç Cécile au Château- du -Loir, M. 1. i U 
Grand Lucé , M. 1. 5 f i la Chartre , M. 1. 2. Ecomol , M. 
1,4^} Pontyalain>M> l ;, Marçon, l^y Lbomine> h 



jj;4 C £ L C E L 

li'f Cfaaïuigne , 1. i ; Toîré , L i-^; Flic » L J-, Vouvraî- 

fcr-Loij > i i. 

La Cure, cfliméè 400 liv. eft à la préfcntation du Sci- 
jpcor da Chàceau^dii-Loir. 11 y a 400 Cotnmunians. 

La Paroifie eil arrofée au Sud par la rivière du Loir , 
Se à rOoeft pax le ruiffeau de Dinan. 

Le fol produit du froiTieot , de Torge & de l'avoine : il 
yz des prairies » ât beaucoup de vignes» donc le vin eu 
des meilleurs de la Province , niais les tonneaux font 
j)câts. 

En 1296, rÉvêquc, Pierre le Roïcr, faifant la vifîte 
^fon Diocèfe, mourut à Stc Cécile-, fon corps fut ap- 
porté au Mans y & inhumé dans TEgUTe Cathédrale. Cour^ 

wSer , pag. 544. 

Michel Foulques , & félon auelqucs-uns Fouqué , Prê- 
tre, & Vicaire perçétuel de S. Martin de Tours, étoit né 
à Ste Cécile y Ù a écrit en vers Fri^içois la Vie de Jefus- 
Chrift , les Ades des Apôtre , la Vie de la Sainte Vierge, 
& celle de S. Martin de Tours. Je ne fçais fi fes Ouvrages 
dît été imprimés. Il vivoit en 1540. La Croix du Maine. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. de Trefve. 

CELERIN ou CENERIC (Samt) , Bourg & Paroiffc 
^ l'Archidiaconé de Montfort , dans le Doyenné de Mont- 
fort , Election du Mans , à l'É. N. £. du Mans , dont il 
C& éloigné de quatre lieues trois quarts. Pour s'y rendre , 
H faut aller à Savigné , 1. 1 7 i Mans , 1. 2. {. 

II y a de S. Célerin à Montfort , M. 1. z Ji ConneiTc > 
M. h i zs Torigaé , M. 1. 2 7 » Bonneftable , M. 1. i 3 ; 
Ballon , M. 1. 3 7 ; la Chapelle-Saint-Remi , 1. î i Prévellc , 
L i,Briône, L i J; Torcc, Lxi TuflFé, 1. i i\ Sillé-lc- 
phUipge , 1. I î 5 Lombron , L i 7. 
. La Cure , eftimée 40a liv. eft à la préfentation de TAbbc 
^ Ma^moutier. Il y a 400 Communians. 

II y a un Prieuré eftimé 3000 liv. à la préfentation de 
rAboé de S. Florent de Saumur. 

La Puoiffe eft arrofée à TEft , au S. & à TO. par dmix 
fuifteaux. 

. Lfffbl produit du froment « deTorge &de l'avoine} 
il y a des pxaîries ^ & quelques vignes, donc le vin a peit 
^ qualifie, 

La Seigneurie de Paroifte eft annexée au Prieuré. 

CELLE , Bourg & ParoiiTe de l'Archidiaconé du Chi^ 
Vss^durLoit » 4aifts k Doycooé dç Troo » Eleâion du 



€ E 14 C B 11 tf€ 

^Sikèau-ilupLoir » à 11B« S. E. p. S. du Mans • dont il eft 
éloigné de dix lieaes & demie. Pour s'y rendre y il faut 
«9er à St£ Ofinâne > 1* 3 I9 S. Marf-de4.oquenai ji^x^i 
Changé, Lj 4', M«iis,L i î. 

IlyadeJGellcàBefié, M.Li-,S. Calais, M.LiiMoiv. 
toirc. M, 1, 2 î i la Chartrc , M. L j. 4 > Troo , L i *$ 
fontaine L i \ Savigne , L i ^; Vie, L i 7 *, la ChapeUç 
Huon , 1. I -, Bonnevau , L 1. 

La Cure eflimée 300 liv. eft à la préfeiitation de TAbbé 
de S» Laiimer de Blois. Il y zoo Conimunians. 

Il y a un Prieure. 

La Paroifle eft arrofée au N. par un petit niifleau , 8c 
931 N» O. par la rivière de Braïe. 

Le fol produis du froment , de l'orge > Se de l'avoine : 
il y a des prairies. 

Ul Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Prieuré. 



eft éloigné de treize lieues trois quarts. Pour sV rendre ^ 
â faut aller àSte Suzanne, L 3 ii Amné , L j|j Fai, L 
A i ; Mans , L z. 

Il y a de S. Ceneré à Montfeurs , M. 1. i > Evron, Mi 
!• 3 |:; Laval , M. 1. 3 5 Mellai , M. 1. 4 Ji Argentré , L i > 
laCnapelleRainfoin^ !• i i> Brée, 1. 1 ^s Gènes, 1. ^s la 
Chapelle Antenaifc , 1. 1. 

La Cure , cftimée izoo liv. eft à la préfentation du 
Scianeur Evêqué duMans. Il y a Sob Communians. 
• H y a à S. Ceneré la preffîmonie Dcxtrièrc , eftiméip 
S© liv. & celle de la Richerie , eftimée zo liv. 

La Paroiffe eft arrofée au N. &àrO. par la rivière d« 
Jouanne. 

Le fol produit du méteil , du feigle, de Tavoine & da 
carabin ^ il y a des prairies, 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. du ChemîQ. 

CERAN S ,«ros Bourg & Paroiffe de 1* Ardiidiaconc du 
Châtcau-du-Lok , dans le Etoyenné d*Oifç , Ékaion du 
Mans , au S. S. O. par S. du Mans , dont il eft ékncné dô 
quatre lieues & demie. Pour s'y rendre, il faut dler a Pari» 
gné-l&Polin« 1. { •, Arnage, 1. z J ; P<Mitlieoe, 1. 1 î Mans . U ?• 

9 y a de Cerafis à la Suze, M. 1. 1 i ; Ecomoi, M. K 
J^i\ M^icomc, M.i z4 iPontvaHaîn, M. t z i", Yva-^ 



i»i« C E R C E R 

La Cure eftiméc 8doJl^. eft à k prcfcntation duPtîeulf 
d*Oifé. Il y a 1400 Communians. 

n y a dans Teglife de Cerans , la Fondadon de la pre- 
mière McfTe des Dimanches & Fêtes , elMmée 40 liv. à 
Ja préfentation dii Curé ; & la Chapelle de N. D. aufli à 
h préfentanon du Curé. 

il y a à Cerans , à environ un demi-quart de lieue de 
PEglife ,, un gros Village nommé Foultourte , où eft 14 
Chapelle de Ste Catherine , eftimce 80 Uv, à la préfenta- 
tion du Seigneur Evêque du Mans. Cette Chapelle a été 
Soffédéc par Gille de Luxembourg , Prêtre , Protonotaire 
u S. Siège. J'ai entre les mains une copie eh forme de 
la déclaration que ledit de Luxembourg rendit de cette 
Chapelle, le fixième jour d'Avril 1501, par Amellon, 
Notaire, à Jean le Maczon, Chevalier » Seigneur de 
Foultourte, d'Anvers & de Bcruc., 

H y a fept Décimateurs dans la Paroiffe , i®. Le Curé , 
x^ . Le Prieur d'Oifé prend les deux tiers dans environ la 
moitié de la Paroiffe. 3«. le Prieur de Roéfé prend le tiers 
dans l'autre moitié. 4^. La Chapelle de Ste Catherine de 
Foultourte. 5**. Le Prieuré Convenmel de la Fontaine Si 
Martin. 6*. La Chapelle de Saint-Lazare d'Oifé. 7«. Le 
Prieuré de Châteaux enrHermitage,prendle tiers ou bled 
qui vient au Curé. 

Le Bour| de Ceraos eft fitué fut un petit courant d'eau» 
qu^ coule du N. O. à TO. S. O. La Paroiffe eft arrofée par 
le ruiffeau de Fcffard 9 il y a quelques vignes dont le vin 
eft de petite aualité. 

Le roi produit du feigle , de Tavoine & du carabin. H 
y a une grande quantité de landes , entr*autres , celles 
nommées de Cerans Se d'Oifé , qui contiennent environ 
I jo aipens , dont 50 dans la Paroiffe d'Oifé : ces landes 
font oans un terrein élevé , d'où l'on peut voir au N.. 
k Ville du Mans » à l'O. les montagnes des Coévrons ^ 
au S. la Fontaine S. Martin , & à l'Ë. Oifé , & une partie 
d'Yvré-le-PoIin. Il y a auffi les landes nonunées des Fau- 
connières , oui contiennent environ 350 arpens. 

Au midii ou Bourg de Cerans , il y a une montagne , 
dite du Bruoi;! , dont la pente eft d'environ un demi-ouart 
de lieue , du fommet de laquelle on voit la ville du Mans^ 
celle de 5te Suzanne , celle de la Suze & plufieurs Bourgs. 
Au N. O. de cette montagne il y a une très^tande pierre 
Dlate , éleyée de trois à quatre pieds d'un bout , & de deux 
à trois de l'autre , fur trois groffes pierres \ on la nommp 
la table de VignoUe. Cette montagne eft entourée d'unK 



C E R CET ij7 

rode Lmdc , nommée le Bptiré , ^oi joint ks Paioides 
Cerans^ Parigné4e-P6lin > Roéfe , Fille , Guécebrd» 
Yvré4e-Polin 3, S. Oîîcn-fn-Belin , Moncé & autres. Les 
Rivagers de cette lande prétendent qu'elk leur a été donnée 
par la Reine Blanche , mère de S. Louis , à la change de 
£iire tous les Dimanche la prière oour le repos de fon ame : 
cette' Prière fe £ïit dans r£glife de Cerans. 

En bêchant la terre aux environs du Boure deCerans, 
on trouve une grande quantité d'oflemens humains ^ ce* 
qui fait juger qu'il s'y eu donné un ccHnbat. 

Le grand chemin royal du Mans à Angers traverfe h 
Paroiiie du N. au S. & pafle à Foultourte. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Vicomte de 
Foultourte , où il y a un vieux Château c^ui appartient à 
M. le Marquis de Broc , Lieutenant-Général des Armées 
du Roi. 

Il y a dans la Paroifle un très-petit Fief à la Métairie de. 
la JeaiKiifière , qui appartient au Sieur Charles le Pa%è » 
mon neveu , Préfîdent au Grenier à Sel de la Flèche. 
• J'ai tiré une partie de cet ^cle d'un Mémoire fourni 
en 169^ , à M. de Treflan , Evêque du Mans ^ pour h 
Cjonfeétion de la grande cane du Maine. 

CEROTTE f Stc ) , Bourg & Paroifle de PAçchidîaconc 
de Montfort ^ aans le Doyenné de S. Calais , Éleétion da . 
Château-du--Loir , à TE. S. E. p. S. du Mans > dont U eft 
éloigné de huit lieues trois (marts. Pour sV rendre > il£uit 
aller à Maifoncelle > 1. 2 r > Changé ^ 1. a f ^ Mans > L i !• 

ny a de Ste Cérotte à S. Calais ^ M. L i ^ Befle « M. L 
1 ^ ; Montolre j M* L 4 1> Bouloire « M. L ) ^y Grand- 
Lucé , M. 1. 4 s Congners 3 1. i > la Chapelle-Huon , L 1 1 
Vicy 1. i'y Montailléj L | ^ Ecorpain, L i^ Evaillé^ 
L t J. 

La Cure eftimée 800 liv.. efl à la préfcntation du Chapi? 
tte de S. Calais. Il y a 300 Communians. 

La Paroifle eft arrofée au N. par le ruifleau de la Borde « 
à rO. par celui de Connet , Sc\ TE. par un petit courant 
d'eau. 

Le fol produit du froment , dix fdgle & de Tavoine. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. de Tremault, 

« _ 

CETON , gros Bourg & Paroifle de l'Archidiaconc dç 
Montfort , Doyenné de la Fcrté , Éledion du Château- 
du-Loir y à TE. N. Er p. £. du Mans « dont U eft éloig^ié 
4e dix lieues & demie. 



%6o C tt A, G H A 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. de Far^ 

pertuls. 

< 

. CHALONS, Bourg & Paroiffe 4c rArchidiaconé de 
Laval, dans le Doyenné d'Ëvron, Éleâioi) de Laval , à 
rO. N. O. p. O. du Mans , dont il eft éloigné de treize 
lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il faut aller à Châtre» 
L, 5 i > Viviers , L 2 r > Ruillé ,1. 5 ^ j Chaufour , le 2 ^; 
Mans , 1. 2. 

/Il y a de Chalons à Monfeurs 3 M. 1. 1 i\ Evron , M. L 
xi\ Laval, M. 1. 3i-, Sre Suzanne, M.L 4 Jj Bais , M. 
L 4 r « la Chapelle Antenaife , L i | > S. Ceneré , 1. i » 
Gcnes , \.^\ S. Oiien-des-Oics , 1. î 5 5 DeuxévaiUes , L 
I X j Montouttiers , L i ^ > la Bafoge-des-Aleux , L î s Sacé , 
lé I. 

La Cure cftimée éooliv.eft à la la prcfcntation de TAbbc 
df Evron, 11 a 370 Çommunians. 

. Du temps de TEvêque S. Berar , qui fîégea au Mans de- 

Euis 644 à 679 , il y avoir à Chalons un Monaflère dédié à 
L Sainte Vierge ,& à S. Pierre, Voyez Us AnaU&es de 

Dom'Mabilionl p, 213, & le Cenomania, 

* La Pacifie eft arrofée au N. & au S. par deux courant 
d'eau. 

Le fol produit du feigle , du méteil & du carabin. U y 
ajde la mine de fer. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à la famille de 
MonteiTon. 

CHAMES, Eourp & Paroiffe, de rArchidiaconé de Sa* 
blé, dans le Doyenne de Sablé , Éleâion du Mans , à TO. 
N. O. p. O. de la Ville du Mans , dont il eft éloigné de 
neuf lieues & demie. Pour s*y rendre , il faut aller a Efti- 
val-en-Charnie , 1. 2 f i Epineu , 1. i ^ -, Brains , L i î ; 
Coulans , L îj Fai, L i î*, Mans, 1. i ^. 

Jl y a dc^Cnames à Ste Suzanne , M. L i ; Monfeurs , 
M. L 3 ^ BruUon , M. 1. 3 r > Chemeré-le-Roi , M. L 2 ^ j 
Evron , M. 1. 2 ^ ^ S. Jean-fur-Ervé , 1. Vaige , L i V> S# 
Léger , 1. 1 ; Viriers , 1. 1 J > Neuvillette , 1. 2 5. 

La Cure eftimée 7f o liv. eft à la préfentation de TAbbé 
d*Evron. Iljf a 600 Çommunians. 

La Paroiffe eft fituée fur la rivière d'Erve , qui coule du 
N. N. E. au S. Elle eft arrofée à l'Oueft par deux petits 
ruiffeaux. « 

Le fol produit du méttîl ^ du froment ôc de ravoine. 



C H A C H A ♦ ift 

n y a des prairies , la Forge j dite de Mancor^ deux grat>* 
des pièces de bois , & beaucoup de landes. 
La Seigqeurie de Paroiflc appartient à M. de Chamas. 

CHAMPAGNE , Bourg & Paroiffc de 1* Archidiaconé 
de Montfort , dans le Doyenné de Montfort , Éfeâion 
du Mans , à TE. par S. de la Ville du Mans y dont il eft 
éloigné de deux lieues. 

Il y a de Champagne à Montfort , M, 1. 1 r î Connerré, 
M. l. i i> Torignc , M. 1. ^ ^ Dolon , M. 1. 4 -, Bouloirc *, 
M. L 5 i 5 S. Mars-la-Bruyere , 1. 1 > Fatine^ , 1. 1 -, Sargé-, 
L I r; Yvré-rÉvccjue , 1. yy Changé, 1. i j. 

La Cure, cftimee 500 liv., eft à la préfentatioç de TAbbc 
de S. Vmcenr. Uy a entre quatre à cinq cents Communians. 

Il a à Champagne un Prieuré eftimc jij liv. à la préfen- 
tation de TAbbé de S. Vincent. La Chapelle du grand Ci- 
metière a été bâtie & fondée environ Tan 1530, par Jean 
Crepori , dont la tombe , qui eft à rez-dc-chaufféc, reprc- 
fente un Eccléfiaftique revêtu d*habits Sacerdotaux à f an- 
tiouc. 

. En 1663, Chriftophe Termeau , ancien Curé, Roger 
du Plelfis , Seigneur de Liancourt , Jeanne de Elfamber, 
Con époufe , & Jeanne-Charlotte du Pleffis , leur petite fille 
firent une fondation en l'honrieuf du S. Sacrement. 

On voit dans TÉglife de Champagne les Épitahcs de Jean 
& Gabriel Mourai , d'un Seigneur d* Auvour , & de Mar* 
fuerite de Vologier , Dame de Champagne *, les Armes 
de cette dernière font à la voûte de la Chapelle des Sei* 
gneurs. 

. En 1603 , Gilles de Retrix, Curé de S. Corneille , fonda 
à Chwiîpagné un Collège pour les garçons^ *les Curés Se 
Gabrielle , Anne & Françoife Brouard en ont fondé un 
pour, les filles. . 

Le jour que Ton folemnife la Fête de S. Defîrc, Patron 
de la Paroifle , le Cttré^duPont-de*Gêne$, avec fon Clergé 
& quelques-uns de fes Habitans , fe rendent proqeffion- 
nellement, k croix levée , à TÉglife de Champagne flort*^ 
qu'ils arrivent fur le pont , on diftribue du pain & du y'srî 
BHX afliftans , aux dépens de la Cure du Pont-de-Gênes , 
qm a été aumônée pour cela d'un contrat dé dixmc inféo- 
dée dans le clos* des Piloxèrcs de la Paroifle dTvré, paÉ 
^n Seigneur d'Auvour. 
N Le Dimanche des Rameaux , on apporte folemnelle- 

Eçnt de la Chapelle du grand Cimetiéèl à TÉ^ife , un* 
hrift*; 1^. après Ja G^sp^'Mçfli^^ la /cunefle varàehevak 



,f» - C H A C H A 

tii«r U lanc^ fur le pcteM dia SeignoiT » à Vasaét de h 
bnde. 

I^ Bourg de CbanqMiftic eft finie far k mièir d^ 
qtli panade la Parome de TE. à TO. Un gros niiffeau y 
coule auffi au N. 0« 

Le fol produit du froment, du fetgk , de l'ayoine &da 
carabin. Ily a de$ prairies, beaucoup de vignes , donc te 
vin efl vigoureux & très-bon , <|uand on rarècnddeux ans, 
& des landes* On a remarque que ceux qui font babi- 
tuelletnent uiage du vin de Champagne , n'ont jamais ixé 
attaqués de la maladie du calcul, qu^n nomme la Piene. 

En 1709 y les Vicaires de Champ^uné ont été maint»- 
iiusa par une Sentence du Préfidial , oans un ancien ulàge 
iic jouir de la plus grande partie des regains des prairies 
jde la Paroifle > les orties contrediiàntcs , entr'aucres le 
fieur de Lorme, Receveur des TaiUes , furent condamnées 
aux dépens : le fieur Hérifibn> Avocat , phidoit pour tes 
Vicaires. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. Cclar de Moi- 
rat 9 Marouis de Montfort. 

Il va à Champagne , outre ks Fiefs du Seigneur , ceux 
deMaJthe, du Prieuré, d'Aavour» dek Lande &: de la 
Cacheticre^ 

Il y a auifi plufieurs Maifons de campagne > fçavoir, te 
Vivier, Beauregard, la Gachetièce, Mondcîerc^ Riber- 
mond 9 Briolai 3 Réveillon & la Bevridière. 

En i6s^^ dans les troubles de la Fronde , les ponts de 
Champagne, dTvré Se du Pdm-de-G£nes forent rompus 1 
cette anecdote eft confignée dans les regifhes des Baptêmes 
dcQaampagné. 

L'Éveque Eiu^bert, qui fiégcaau Mans depuis environ 
679 à 707 , fut (^raod Aumônier , fous te RoiTbéodoric, 
ms de Clovis II, auprès duonêl il eut un jpand crédit, ce 
qui te retenoit dV>tdinaire à la Cour -, teltot voulut qu'il 
oit un Coadjuteur pour fuie tes fonétions épifcopales; 
Âcboifitun nomme Pierre, fils d*unpayûtti» mais reoom- 
me»fable par fa fcience & par fit probité : ce Pierre étoit 
«ic à Chanqpagné. Csicrvaf/cr,/^^ 147. B am é mim , p. ^36. 

CFIAMPAISSANT , Bourg & Paroifle del'Archidi^ 
cerné de Momfon > du» te Doyenné de Bonndbhte , 
£lei5tion du Mans ^ au N. N. E. p. EdeteVyteduMans, 
^lûQt il eft éloigné <te fept lieues trois <marts. Pour s*y 
«ndrr , U fàM|t«lter à Couicival , L 1 U Sabte» L 1 , 
C^Mircemqnt^ i i i> Sarfi» i } h Mans, L i. 



C M A r C M A tif 

1) ya de Ckamoiiiaiit à S. Gôfine. M. L i iy fionnef* 
table « M. L z -1 ^ la Ferté-Bemard, M. l. 4; Mainers, M. 
1 x^ S* Aign» y M; L 1* i; Contre^ 1- f 9 S. Vincent-des* 
Pxez , L n Moncé-en-Sonnois ^ 1. 1 » Nauvai ^ 1. 1. 

LaCttiC) efttoiée 800 liv., i^lt à la pTéCttitztion da 
Seâffiiear Evêque.!! y a ico C(»ntnunians. 

La Pjooiife eft arrc^ du N. aa S. par la rivière d'Orner 

Le Ce produit du ftomency du feiglé Se de Tavoine* 
n y a des prairies. ^ 

La Seigneurie de ParoUfe fait partie de la Terre de Boi> 
ncftable , qui appartient à M. le Duc déChevreuIe. Vwei 
la Généalogie » a Vanidt Bcmu^U. 

CHAMPÉON , Bourg âr Paroiffe de rArchidia^né 
de Paffais ^ dans le Doyenné de Jaurou 9 Eleâion de 
Mayemie , au N. N. O. par O. du Mans, dont il eft éloi- 




aller à Ghaftipgefiétcui , L j j S. Martin dcConncè i 

L39 Gttfé^jL 4i> Lavardin^ L i 4; Mahs^ h 3. 

Il y a de Champéon à La(&i, M* \i\\ Ambrièrcs, M. 
L i i} Mayehrîe, M. 1. 1; Madré , M. L j 4^ Vîllâinc-la- 
Jtihee , M- L 3 V> S. Fraimbaud-de-Prières , 1 1 v Aircm^ 
1. 1 \\ Marfim-la^Ville,L 25 Hardange , 1. 2 i le Horp^ 
K li? PouBai, k i-, S. Loup-dtt-Gaft , 1. i. 

La Cure , eftimée 750 liv. , eft à la préfentatîon 6lt 
VAëbé d'Evron. 11 y a 900 Commimians. 

Il y â à Gharo^n k Chapelle de S. Etienne ^ eftimcé 
lôo &▼• à la préfentfltion du seigneur de Buler , pour un 
parent du Fondateur -, & celle des Vaux * eftimée ;oo liv. 2 
h préfa^tàtioïi du Sdgfieur des VMt. 

Ui ParôiÏTe eft arrofée au Nord par le ruiâeaur de Gaft , 
Se au Sttd ^ un autrci petit ruiileau. 

Le fol produit du feiglc, de l'avoine & du carabin. 

Mril. dt§ Vaux & dt^ r reflie, font (k>6ejgheur$ de la Pa- 

sûÛTe. 

La Tetfe 8c Seigneifric des Vaux eft fîtuec dans la Pa^ 
jtôlfle dé Chai*>péoni cette Terre eft confidérable , & 
fèlè^e dd Di^e dé Mayenne ; elle fut fubftituée à per-» 
pétuité le 20 Juillet 1429 , au pliîs proche lignaçer , por^ 
toit le nom & les amfjcs des Vaux , par fcân 1. dfes Vaux , 
Chevalier, Chambellan du Roi Charles Vï. & Capitaine 
* du Château de Mayenne : cette fubftitutîon n'a cdfc qu'à 
k méwfc dé Pîefpre-Kehé Gilbert des Vaux , mon à Lévaccf 
çn 1747 , & celle de Pierre Honoré fon fils , mort en 1743^ 
An» av<^ i^enouviié la fabiliiiiâoif ps^^ aiiQin 4^» ce 

Ll^ 



i<4. C H A C H A 

Îiûétolt néceff^ire. Voyc2 U GintalogitMs Vouâ^ à tan. 
levaré, . • 

. la Terre & Fief du Freine fom fituës dans la Paroifle de 
Champéon* 

i Depuis Tan 1506 jufqu'en 1594 » la Terre du Frcfne fut 
dans la Maifon d'Ancenaifc , aou elle paiTa en celle de 
Beauregard , originaire de Touraine , par le marine de 
^iadeleine d'Antenaife , avec Honorac^Benjamin ^ Beau* 
regard 3, dont François qui fuit : ♦ 
.' François de Beauregard, Seigneur duFrefne , époufk 
J»!... dont René , qui fuit : 
RenÎ de Beauregard» Seigneur du Frefne* 

? CHAMPFLEUR , Bourg & Paroiife de rArchîdiaconc 
4e Sonnois , dans le Dovenné de Linières. ., jËleâion dû 
Mans , au N. par O. de la Ville du Mans , dont il eft cloir 
gné de neuf lieues un quart. Pour s'y rendre, il faut allct 
au Bourg-le-Roi , 1. 4> Coulomhier, I. i i; Vivoin, L i 
\ -, Monbifot , 1. 2 :? ; la Guierche , 1. -J , Montreuil-fur-r 
Sarte , ï. i > Coulaines , 1. i J; MânSy 1. ^, 
. 11 y a de Chamfleur à Alençon , , M. 1. . i > Mamers , M; 
1. 4 1 i-Frcfnai, M. !• 5 j Beaurhont , M. 1. 4 ; René , M. 1. j^ 
<]herifai, 1. t , S. Rigomer-des-Bois , 1. ^ ; Ancines , 1. 1,5 
S. Paterne, 1. i; Arconnai, U îi Berus, 1. li la Forct-r. 
de-Perfeigne , 1. i. 

La Cure , eftimée ii«o liv. , eft à la préfentation ék 
l'Abbé de S. Aubin d'Angers. Il y i 450 Communians« 

Il y a dans l'Eglife de Champfleur , les Pfeftimonies 
Louvel, & Paris-Corbin , eftimées chacune 10 liv. r 

Il y a dans la Paroifle des montâmes Se des bois. 
^ Le fol produit du froment , du feigle & de Tavoînc. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M.. Menjot» 

. CHAMPFRÉMONT , Bourg & Paroi/Te de l'Archî- 
diaconé de Paflais , dans le Doyenné de la RochenîabiUcij 
Eledtiôndu Mans, au N. par'O. de la Ville du Mans , 
dont il eft éloigné de douze lieues & demie. Pour Sr'y ren- 
dre, il faut aller à Sougé-lcs-Ganelon , L 4i Stc Sabine » U 
j^U Milcflc , L 2-, Mans , L 1 J. 

Il y a de Chatipfrcmont à la Pôté-<les-Nids , M. L i; 
f^rcz-cn-Pail , M. ï. 2 -, Coupetrain , M. L 5 i j Lin^res ,. 
M. L 3 i Villaine-la-Juhée , M. L } t> Rarigni, L i; la. 
LaccUe, 1. 1 i\ Boulai «1.^î les^ Bois-dcs-Monts^e-Tonne «^ 
Lis ta^^prêt-de^Pail,!. I i. 
.Xii£ure> c&ixoéç IA5?9 firfj^.cfft.à la prcfentatioa^dii- 



: . C R A C H A i(ÎJ 

Chapitre du Mans v elle était cî-devaflt à celle du Sacrifïç 
*& des Sonneurs ou Scrgcns de l'Églife du Mans. Il y i 
éoo Communians. ^ 

Il y a àiChaippfrémont la Chapelle de Ste Anne , cftî- 
Aiée loo liv. à la préfentation du Curéj & la Prcftimonic 
de S., Jacques , eltimce j j Uv. 

L'Évcque Gui d'Eftampes , qui fiégea au Mans dçpui$ 
1116 à iij(?, racheta & retira des mains laïques i'Églifô 
de Champf rémont, (les anciens titres dIfentChampfour- 
ipeiix) j & la remit en La poiTeiTion des Chanoines de fori 
Ëglife, à la charge qu'ils afiifleroient tous les ans à fon 
Anniverfaire. Courvaijier , page 429. 
'. Dôm Denis Briant dit , dans le Cenomanîa^ que Guî 
d-Eftampes donna aux Serviteurs de TÉglife du Mans^ 
TEglife de Champfrémont , qu*il avqit acquife y à la charge 
Qu'ils fourniroiènt tous les ans à TÉvêque, une oublie ,^ 
uiie décime devin comme à un Chanoine.... & zo fols...» 
oii^ deux bôilTeaux de feigle. 

r Dom Denis a tiré ceci des Analeâesde D. MabQlon. 
-♦ La Paroi/Te efl: arrofée à f Ouéfl: par le ruiffeau de Sour- 
dière , & à TE. par les^ étangs de la Befllère. 
* Le fol produit du froment, du feigle, de Tavoine&di^ 
carabin. - , ' 

- La Seigneurie de Paroiffe appanient à M. de Vauxelle 
de-Ràvigni. - 

CHAMPGENÉTEUX , Bourg & Paroiffe de ? Archî- 
-diaconé de Laval , dans le Doyenné d'Evron, Ele6èionda 
Mans , au N. N. O. par O. de la Ville du Mans , dont il- 
cft éloigfté de onze lieues trois quarts. Pour s'y rendre il 
£âut aller à S. Martin àt Connée , 1. 3 > Cures , 1. 4 7 ^ . La^ 
vardia, L r ii Mans 1. 3. 

• Il y a de Champgenéteux à Bais , M. 1. j", ViUaine-la* 
Juhée, M* L 2 ^ Evron, *M. 1« 3 i? Mayenne, M. 1. 4; 
Laflai , M. 1. 4 ^ Trans , 1. 1 j Courcité , 1. 1 1 > Loufou- 
gère, 1. I \\ Hardange, k i ^ ', là Chapelle -Moche, 1. i 
\\ le Teil, 1. i. 

La Cure eftimée 700 liv. eft à la préfentation de l*Abb^ 
tfEvron. 

\ Il y a un Prieuré , eftimé looo liv. auffi à la préfentation 
de TAbbé d'Evroh. U y a 1250 Communians. 

Il y a à. Champgenéteux la Chapelle dé là Hulenîère , 
tftitnée 140 liv. à la préfentation du Seigneur de la Hukr 
xûèce». ;, 



^ 



x^ C H A C H A 

La ParoiiTe eft arroféc à rO. par k rtûfleau dé Pl^çb^ 
auN. O. par un autre y & au S. par celui de Cuifle-Bèllè. 

Le fol produit du fjcoment ^ du feigle , de Tavoine & du 
carabin. ' . ^ 

Michel Bureau , Abbé de h. Coulture > & EveQue do 
Hiéropolis , ne à Champgeiiéteux > a cotxtoefi un Livre ^ 
^ Libertate eccleRafiicây non imprimé) il cille dernier Abbe 
lléguliçr de l'Abbaye de la Coulture \ il eut pluiieurs coih 
teflations avec le Cardinal de Luxemboujg , dan$ lefqueQci; 
il eut toujours l'avantage. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à la Maifon do 
Monte/Ton. 

CHAMPSEGRÉ , Boure & Paroiffe de rArchidiaconi 
4e Paflf^s » dans le Doyenné de Paflais enNormapàiè, Eleci 
tion de Normandie , au N. par O. du Mans ^ dont il e^ 
éloigné de dix-fcpt lieues trois cpiarts. Pour s'y rendre » 4 
faut aller à CouterneJ. 3 \ Madré, L i vies ChapcUés^L h 
S. Max^rdu-Péfert > L 4 î i Mont-Saint- Jcap, L- 1 i iPeçé > 




Ceauice, m. i. 3 -, 5. rront, i. 1 1; o, Dnce j JU i i» Jun?i 
mi>M.l« ii\ S. Maïuicc,'!. j^i>Ia,SwwEèi:e»l, \\Isl 
Coulonche, 1.* î t î Danipierre, 1. 1 \ la Foret d^Andaine,^ L t% 



LaCureeftimé 1600 L eil à la préfentation du Seigocut 
^ 1^ Ferriàre. Il v a ijpo Co^nmiinianâ. 
L'Évêque GuiUaume RoIaa4a ^^4$^ ^^ Mau de« 

Sois ufT à 1258 2 auront la dcoation faire aa Cbapicm 
eTÉ|ufediuMans^par Jeandeh Ferobère, d'une dma» 
^ bled qu'A pofiedpit en kParoifle de Cbampfcgcé > ainfi 
iqù'il Tavoit acquifé de Guillaume de Roiflje] , dont il affi^ 

ri Mm mpiciç pour k pain des ChanoîMS» & raatte pour 
fondation de rAnnivcriâire. dç AUcie » & mèce^ mmt*. 

Il y a à Champiefixc u^ fourneau à taile« 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. de la Baibecic» 
{é&btita.I?aUife< 

Châihpfegfé eft fîtué entre deux petits courante dTejiv 
I^ Paroolb d| açrofib à rO. par la PCtii^ rhiièic deVai»^ 
& au S. par un ruiiTeau i çUeakforêcd'AndaineàrEt^ 
$tt St U y a 4es fbr^s« 

Le M qui prQdiutduf(N|iICaàlfiSQnQrnr ^defaraine^ 

eft trcshdîfiçik à çvUtîvcr » ainii que dam vout le xdba 



C H A C H' A i(Î7 

de Domfrofit î pour reeudUiî de gros bled , û feût prépa- 
rer la terre en y femanc d'aboid da carabin. 

CHANGÉ , Boaref te Pâroi/Ie dans les Quintes du 
Mans y Ekdtion du Mans , à l'O. S. O. par S. de h ViOé 
du ManSj dont if eft éloiMe d'une lieue & demie. Pouf 
s'y rendre , il &ut aller à jPontKeue, 1. 1. Mans, L h 

n 7 a de Chaneé à Montfort y M. L i { » Ecomoi, M. 
l j 45 Torimé 3 M A ià*, Grand-Lucé , M. 1. 45 Ruaudin, 
L xî ï^arigné-rEvêcme, 1. 1 |^i Ardenai, L 2; S. Denis du-- 
Tertre, 1. 145 S. Mar^k-ftnïèf e • L i i\ Chunpzgpé^ 
L15 Yvré.rEvêque,l.i. ^ 

La Cure eftimée 1100 liv. eft à ta préfentation dû Sd^ 
gneur Evêque du Mans, U y a 1100 (Joitimunlans. 

Il y a à Chance là Chapelle de là Bufardiètr , eftiméé 
150 Iiv. à la préientation èâ Seigneur , & celle du Rof&i» 
cftimée 80 liv. à la préfentation de f Abbé de la Pelice. 

La ParoUfe eft arrofée auN. par la rivière dHuifhc , 66 
à TE. par un petit ruiifeau. 

Le l!ol produit du feigle y du froment , de l'aVoine S( àà 
carabin. 

La Seigneurie de ParoilTceft annexée à la Terre de la Bu* 
lârdière , qui appartient à M. le Chevalier de Murât 

CHANGÉ , Bourg & Paroiffe de FArchidiaconé de 
Laval , dans le Doyenné de Laval , même Eleétion , i 
FO. N. O. par O. au Mans , dont U eft éloigné de fdïc 
Beues im quart. Pour s*y rendre il faut aller a Argcntré , 
L 2 1 ; ChapeDe-Rainfoum , L 2 > Cherairé-cn-Chaiiiie, t 
J'y Amné, 1. 2^; Fay, L 2 i; Mans, L 2. 

n y a de Changé à Laval , M. L 1 j Monfcurs, M. L 4» 
Mellai , M. L y î -, Coffé-lc-Vivien , M. 1. ^.i i Loiron , M. 
l 2|; Grénoux, 1. -^; Louvemé, L i t> Saint-Jean-dc^ 
Mayenne, L i ; SiGcitratn*k-FouiHoux,l. J*, leGcncft, L i^; 

La Cure , eftimée 800 liv. eft à la préfentation de T Abbé 
d'Evron. Il y a i joo Communiâns. 




tation de r/vobe d iivrôn. il y a aulii 12 

taine , eftimée 70 liv; à la prâbntattion du i'roprietaire de 

la Gaudirés. 

Changé eflf fitué fur la rivière dé la Mayenne. La Paroiffe 
eft arrofée au N. & au S. par deux petits ruiflêausc 

Le fol produiff du fd|(le» dumétèu &r de l'avoine. Hf â 
de bonnes praides. 

Liv 



j6d G H A G H A 

qui appartient à M. le Duc de la Trcpioillc. Voyez la Gé^ 

néalogit , à t article Lgval. 

r CHANTENAI, gros Bourg & Parôiffedc rArchfdla- 
coné de Sablé; dans le Dovcnnc de Brullon, Eleâion de 
ia Flèche , à TO. S. O. par §. du Mans , dont il cft cloignd 
de fix lieues. Pour s'y rendre , il faut allet à Maigné , L 
Kt r > le Grand S. Georges , 1. 2 ^yMzns , L 1 1. 



La Cure eftimée 1000 lîv. cft à lapréfentation de 1 Abbe 
de la Coulture. Il y a 700 Communians. 

Il y a à Chantcnai un Prieuré , eftimé 1100 liv., à la 
préfentation de TAbbé de la Coulture , fondé par k Sei- 
gneur de Thomafin. L*ade de cette Fondation cft rap- 
porté dans THiftoire de Sablé par Ménage î il y a aufll la 
Chapelle d*Entre-les-eaux, eftimée loj liv. à la préfenta- 
tion du Seigneur Evéque du Mans 3 oc un Collège poux 
f éducation des garçons, eftihié 100 liv. à la prcfentation 
du Curé & des Habitans. 

. La Paroiffe cft arroféc au N. & à TO. par le ruifTeau de 
Denfort , qui paffe près du Bourg. 

Le fol produit de bon froment , de l'orge & de Tavoinc. 
Il a des vignes dont le vin eft de médiocre qualité : il y a 
quelques bois taillis. 

. La Seigneurie de Paroiffe eft annexée à la Terre de Coix- 
dreufe , qui appartient à M. Hardouin de la Girouardicrc. 
Cette Seigneurie a été difputée , il y a quelques années , à 
M. de Chantcnai, parle fieur de Pontôroe, comme Proprié- 
taire , parlaDemoifelle deGuefne fon époufe , de la 1 erre 
de Thomafin , fituée dans la Paroiffe de Chantcnai. Arrêt 
jèft intervenu qui a confirmé le Seigneur de Coudreufc 
dans la poffeffion de cette Seigneurie , & débouté celui 
de Thomafin. ' 

Jean Hardouin , premier Seigneur de la Girouardicrc ^ 
en Touraine , époula Roberte du Tertre j ils vivoient au 
piois d'Odlobre 1400. Ils eurent Jean II. qui fuir : 
. Jean II Hardouin, Seigneur de la ijirouardièrc, 
cpoufa Catherine du Bare , dont Jean III . qui fuit : 
,^' J E A N III , Hardouin , Seigneur de la Girouardicrc , 
cpoufa en 1491 Marguerite d'Orvaux , fille de Jean , Sci- 

Î;neur d'Orvaux & de la Rapinière , dont Guillaume , qui 
uit: 

GviiLAUMË Hardouin 9 Seigneur dç la Girouaidîère j 



G H A C H A 169 

époufa cri 1525 y Alienor de la Corbière , fiUc de Bertrand, 
&de Ambroife de Charnacé: dont Bertrand , qui fuit j 
Jean- François ^ Seigneur des Villates ; René , Prêtre > Curé 
de la Paroiffe de Peufton. 

Bertrand Hardouin , Seigneur de la Girouardièrc , 
époufa en 1550 , Jeanne de S. Yon , fille d'Antoine, Sei-% 

fncur de Rufli en Valais , & de Louife de Hergues, dont, 
uilache , qui fuit : , 

^- EusTACHE Hardouin , Seigneur de la Girouardière ^ 
cpoufa en i J71 , trançoife de Champagne , fille de Fran- 
çois , Seigneur de la iviottc-Ferchaut , & de Marie de la 
Rouflicre : dont Urbain , qui fuit ; Charles , qui fervic 
l'Empereur contre les Turcs , à la défcnfe de Strigonie en 
1604 y Perronelle , Dame de la Rouflicre 5 & Louife , Dame 
iie la Rivière , qui époufa en 1624, Jean Guérin , Ecuyer> 
Sieûr de Ceflc , dans la Paroifle de Préaux , au Maine. , 
^ Urbain Hardouin , Seigneur de la Girouardière , fet- 
yit , en qualité de Capitaine , dans les troupes de l'Em- 
pire en 1607. Il époufa en 17x0, Madeleine Èaftard ,. fille 
de ÇuiUaume , Seigneur de la Paragère , & de Marie de 
Scgraie : dont Phihppe Emanuel , oui fuit -, & Françoife , 
mariée à Hercule-François du Bois- JourdaUi , Seigneur du 
Bois- Jourdain , mort avant 1(580. 

Philippe-Emanuel Hardoum, Seigneur de la Girouar- 
jiière , époufa en 1(552 , Jacquette Jaquelot , fille de Phi- 
lippe , Vicomte de la Motte , Confeiller au Parlement de 
Brçtagne : dont René , qui fuit ; Louis Lancelot , Seigneuç 
4c la Rouflière , qui eut poftérité; Jacquette , mariée en 
1 6S I , à CJiarles de Saugère , Seigneur de Champagne , &c, 
Madeleine, Reîigicufe Cordelière à Chateau-Gontier ; & 
Philippe - Charlotte , mariée à René d'Hélian , Seigneur 
4*Ampoigné , mort avant 171 8. 

RiNÉ Hardouin , Seigneur de la Girouardière , la Rouf^ 
fière, &c. époufa en 1681, Renée-Anfelme dcSaint-Remi , 
Pâme de Préaux , du Pui , de la Roche S. Bault , de Cham- 
pagne , de Coudreufe , de Chantenai , &c. fille unique 
de René , Seigneur du Pui , Sec. & de Marie Baftard ', ils 
iacquirent en 169^ , le haut & le bas Vernai , dans la Pa- 
roiffe de Chantenai: ils eurent Philippe-René, qui fuitj 
Jacques-Samuel, Eccléfiaftique , mort en 17115 Jofeph, 
mort Garde -Marine en 1715 j Pierre , mort Prêtre j 
Charles^Henri , Capitaine des VaiiTeaux du Roi , mort 
en ijyzj Françoife, ReUgicufe à la Fervigne ^ Marie- 
yUmc, Rcligieufe, Prieure au Roncerai d'Angers j An- 



I70 . C H A C H A 

cdme^Hjfadnthe , mariée en 171 8 à JoCcfb Poicct » Sd'» 
fpeax du Boi&uril , près Falaife. * 

Philiippe-Rbnb Hardottm , Seigneur de la Giioiurdière»' 
Chantmai > fut Page de la Grandfe Ecurie du Roi, Mouf- 
mecaire, 6c enfin EnlHgne des Gardes-Fiançoifes *, il 
époufa en 1707 AneéUaue-Charlotte de la Saugéré » fa 
coaûne germaine, file œ Charles & de Jacquectè Har 
douia : dont fiené-Chatles-Hyacinche , oui fuie*) Urbain- 
Séraphin , mort Eccléfiaftiqae \ Jofe|)nrReaé- Jacques- 
Oiarles Louis^Ancelme , mort Capitaine dTnfanterie » 
Jacquine-Angélic^ue , née en 17x0, éievéeàS. Cir s Louife- 
Fraiiçoire , mariée à N. • • • Jodon , Seigneur de S^;rais « 
£msen£ms. 

RENÉ-CHARLEs-HYAcrNTHB , SeîMifcur de la Girouai?- 
dière , Chamenai , 8cc. époufa Anne de Broc de Chemiré , 
en Anjou, dont N... époufa N... Dame de la Frcflonnièie, 

La Terre de Thomafin , avec une grancfe maifon 8c un 
beau parc , dans la Paroiffc de Chantenai , a été pofledée 
par la FanoiUe de le Gendre , d'où elle a pafle dans ceUe 
de Guefne , par le mariage de N. . . • le Gendre , Dame 
de Thomafin , avec N. . . . de Guefne , Seigneur de Claff^ 
Secrécaiic du Roi du grand Collège : duouel mariage fonc 
venus trois garçons & trois filles ; Taine des garçons fut 
marié à N.«. • Dadie de la Rainière , fans enfans; le cadet ^ 
Capitaine dans le régiment de Piémont , a été tué au fiége 
de fans alliance > le plus jeune eft mort Curé 

de S. Pierre-la-Cour *, Taînée des filles a été mariée , i*. à 
N , dont un garçon , mort jeune 

fkns alliance, i^ àN. • . • de Létang, Avocat du Roi au 
«Préfidial du Mans ; la cadette eft morte jeune , fans ^- 
fiance; la troifièmea été mariée , i«. à N4 • • • de CaiUau» 
Capitaine dans le régiment de , me au fiége 

^ ^ dont un garçon , i**. à N* • . . Maulni , Garoft- 

du-Corps du Roi , en 1771. 

Julien Tatx)ué , ou plutôt Tabouct j étoit ne dans la 
Parotfie de Chantenai dans le fdzième fiède ; il fut £ût 
Avocat de I^ocuroir Général du Parlement de Cham- 
berri , en Savoye. Il eut un grand procès criminel contre 
Raimond Péliffon , Premier Préfîdcnt de ce Parlement, 
dont la fin fut f unefte à Tabouet ; on peut le voir dans M. 
de Thôu. On croit que Tabouet mourut en 1561. Voyes 

fis Ouvrages^ 

Jttliofd Tatouetii ABiones Forenfes. Lugduni I54I* 

Juliani TahouetirfiKz tqnut AUùiroges patroni ^ aratwties fih* 

renfts. Parifiis i jjj in-8«. 



C H- A C H A 71 

^ Ephêmend^s Hijhricâ, àe. Lagétni 15 J9. Ce liyfe à été 
condaiTinc à Tlndex de Rome« 

Tof^ka Meekodus DiviniJuris, &c^ Lugdtmi ijj^ , in-4*. 

De Magiftraiiius pofii iUùtviiim infiittuis , (fc, Lugduni 
1599 , inr4». 

Hiftorica Rggrd FrancU Genefis , de. Lugdum ij6o. 

SahaudU Princi^wn Genealogia. Lugéurù y l$60y in-4^« 

Paradoxa Regum , & Summi Magijkratûs privile^ ^ DigM-^ 
^tt^ & Axiomaea. tugduni 1560. 

EpifioU Ckrifiiand, Familiares » &c. Lugdunà 1^6l» 

FiSiciaria , Chnfiiaru.y Çivilis 6t Poluics Juri/prudentU , in 
€Kt€m^fiiLpoiitts artis ideumft mithodus, Tohfk lj6l. 

De Prinùgema Magijhatuum Diatkefi ^ &c. Parifiis 1562. 

D« Liron, k Croix da Maine. 

Jean Soanor , autrement Roufibn , Curé de Chautenai j^ 
«ft auteur du Dialogue des Tr<fis lignerons. Au Mans chex 
Olivier, i6ij. 

CHANTRIGNÉ , Bourg & I^oiffe de r Archiaacon^ 
de PajEiis, dans le Doyenné de LafTai, Eleâion du 
Mans, au INI, N# O. par O. de la Ville du Mans» dont il eft 
éioigRc de ftiaie heues. Pour s'y rendre» il faut aUer k 
Hardange» L 2 ; Trans , 1. 2 ', S. Pierre de la Cour » L 2 j s 
Conlie , L i i i Lavardin , L. 2 j Mans, 1. j. 

H y a de Chantrigné à Jauron , M. 1. 3 | ; Aoibrières.^ 
14, 1. 1; Laflki» M» L i i*, Mayenne, M. L 2 ^^ Madré» 
M. 1. 3 7i Vilkines, -M, L 4 ih S. Loup-du-Gaft , 1. 1 } 
Montreul'du-G^ » t. tî te Horp, 1. i ^> Courberie» L x 
i-j Niort, L li Cigné,! f. 

La Cure , eftimée iSoo Mv. , eft à k préfentation dl|j| 
Seipeat E?êqùedu Mans. Il y a 1300 Communians. ^ 

uy a à Chantrigné k chapdie de N. D; , à k prcfen^ 
lotion du Seigneur de S. Loup-du-Gaft , au plus proche, 
mrenc du F(MKkteur, Qb k nomme k cnapclie des 
Rok^^ dik a écé fondée en i co6 par Maurice le Roi » 
Prêtre de k Paroiffe*, & celle de^'k Poeoière fondée 
ea ijoi par Guâikutne MiSet , Vicaire de la ParoiiTe , à 
la préfentation du Seigneur éa iCoudrai , auffi au plus 
proche ^mnt du Fondateur. 

Bar aâe»dtt ftx Ofbobre i ;^, les- Seigneurs de PIfle dix 
Gaft fe font obligés de payer aux pauvres de k Paroiffe 
ime rente annttdie de dix livres, 

Èf¥ if5^4, êiûlkume Ménage Sc (a femme ont légu^ 
«ttx rpcmçs pauvres ^ikionie livres de rente \ Sç en 1757 



I7X C H A C H A 

Jcan-Bapciâe MoniTaî , ViêOt-âc k Pain& , hsm eà a 
lègac une dcvingc livres. 

JoIicD Biauk , Curé de Jjofaîbdns , & Etienne du Che- 
ipîn , Curé de Ciiantriçné, ont fondé le CoDcge pour les 
garçons , & ont charge le Maînr d'Ëcdie d'une Mcflc par 
femainr & d'un Service par an. 

La ParoifTc c& arrolee au S. par le ruifiaai de Vifinne ^ 
4^ irO. par la rivière de Mayenne. 

Le fol produit du leigle^ de TaFOÔDC &: du caiafaan) il 
y ades prairies. 

Robert de Chanrrigné & craiiapaur ]aTcnr-Sanntea?«BC 
GeoSroilV^ de Mayenne en ii^%. Ménage ^Sifioirt tkSûhlL 

La Seigneurie de ParoilEc appartientàM. d'Anqiuigné , 
par f on mariage avec Dame Renée- Auguftine de Joigne 
de laBroiEnière, ilTne de Charlocte de rLae-da-GaA.Cccte 
Seigneurie a été pendant ploiieurs fiff^W dans la Maifcot 
ae ITilc-dn-GaiL 

Ily a dans la Paroiilc la Tene du Candnd, qni appar- 
tient à M. de Hercé, & ^ ^parcenait antrefois a la 
Maifon des Vaux de Lévare. 

La Paroifle, qui oonrienr onze métairies Bt fosniK 
bordages , a deux limes de l'Ë. à rO. & demie lieue da 
N. auS. 

CHAPELLEr-DXJ-BOIS (k) , Bouig & Ptonflc de rJb^ 
chidiaconé de Monrfort, dans le Doyenné de la Fcrté^ 
£ledtion du Mans , à TE. N. £. de Jia Ville du Mans » 
dont ileii éloigné de huit lieues. Pour s^V icndfe , il faut 
aOer à de Haut , 1. 1^ la CfaaprUc S. Câenurle-Géré ^ L 
g|iiSavifi;né,L2|; Mans,l. 2^. 

U y a de la ChapeUe-du-Bois à la Ferté ^ M. L i ^; Bon* 
ncftabk , M. 1. 2 ^ Connerré, M. L 4^ Dxdon , M. L 4 1 ; 
S. Cofinc-de-Vair , M. L 2 1 î Souvigné , L ^; Préval , il yi 
Bellou-lc- i richard ,1. i ^ j Nogent-le-Bcmard , L 1 7. 

La Cure, eflimér 600 liv. « cil à la préicntatian de 
TAbbé de la Pelice. Uy a 600 Communians. 

La Paroifle cil arrofcc à l'Ë. parla nviècede Même, Se 
à rO. par le ruifTeau de Haut. 

Le fol , lorfqu'il e£l marné , produit de bon froment , de 
Torge & da trefie ^ lorlqu'â ne rcH point il ne produit 
que du fcigle , du méceil & deTavainc. 

On trouve de la marne hlanrhr à 40 & même 5» pieds 
de profondeur dans la partie méridionale de la Paroiiie, 
& point du tout dans la iiqp 



[.«■i**'ii»«'iit 



C H A t ft ^ . in 

Hj^Zfftdqaes boistaiflis qal apfMirtienncnt àTAfabaye 
de la PcIkc» aa Sdgnearde Prévai, & à quelques paiF- 
lîcalieis. 

Ily a d: k perdiix rooge & grifc , du lierre & du lapin, 
Je tout d'aflez bonne qualité* 

L'érenduc de la Paroiffe , qui contient environ cent 
•bondiges > dom dnq à fix plus grands que les auties ik 
Bocnment Terres ^ eft de fœt quarts de lieues du N. au S. 
& d'environ dcnik de f £. à TO. 

La Seigneurie de Paroiflc eft un n)end>re de la Baronni^ 
de la Ferré, qui appattknt à M. le Maréchal Duc de Ri- 
chelieu. Voyez ia GinêalogU dt Richelieu à VarÛGU la Ferté^ ' 

11 j aie fief de la Marche annexé à la Seigneurie de 
PrévaL . 

M. Billiara , Cote 9 m'a fourni un Mémoire. 

CHAPELLE-SAINT-FRAI ( la ), Bouc & Paroiflc de 
TArchidiaconé dePailais , dans le Doyenne de Sillé , Elco- 
ticxn du Mans , au N. par O. de la Ville du Mans , donr 
fl eft éloigiié de trois lieues un quart. Pour s'y rendte, H 
£uit aller aMildTe, L 1 4» Mans, 1. f. 

Il y a de la Chapclle-Sâ&it-Frai à Conlie, M. L i; Beau- 
moDC, M. L ; s Ballon, M. 1. 3 \\ Lavardin , L i s la Ba- 
Ibge, L ;; Souillé , 1. i \\ N. D. des Champs, L i -, Stc 
Saubine, L|;Podié,L IsDomfront en Champagne, L i* 
' La Cuxc, efiknée 300 liv. , eft à la préibitation du Cha* 
pitre de5. Pierre du Mans. Il y a 213 Çommunians. 

La Paroifie eft arrofée au S. par le ruifTeau de le Vrai^ 
& bornée à r£. par les Bois de Calones & de Leflard. : 

Le {cA produit du feigle , du froment Se de l'avoine. 

La Sdgneurie de PardiiTe appaiticnt à M. le Comte àt 

Tefle Wof^Z la. Céniahgie dt Tejfe k t article Beaumont. " 

CHAPELLE-GAUGAIN (laO, Bouiç & Paroiflc & 
TArchidiaconc du Chateau-du-Loir , dans le Doyennç 
de la Chartre, Eleâion du Chareau-du-Loir, au S. £^ 
par S. du Mans , dont il eft éloigné de neuf lieues trois 

Ïuarts. Pour ^ rendre , il faut aller à S^ GeorgesTde^ 
.aqouc , L 1; raigné-FEvêque ,1. 4 ^ i Pontlicuc, L 2 {'^ 
Mans , L r. ' " , 

U y a de la Chapelle à Befle, M. L i |i Montoîre , M- 
L 3^ la Chartre , M. L 2 ^> S. Calais , M. L 3 ; Bou^ 
loire,M. L y^ Lavenai, L f > Bonnevau, L i ;i Vancé^ 
}. Xi CoordmanGhe^ 1» i Ir j Poncé, L i > Sougc , L i^ ; 



174 C H A C H A 

La Ciiie> «flimée 400 Ihr. , eft à k ptcfintitlon dA Sei- 
gneur Evêque du Mans* Qy a 300 Communians» 

Uy a la chaoelle de Ste Catherine > eftimée N.... à Ift 
ptéientation des habicans. 

Vers le milieu du dix-feptième fiècle , Jacques Grc^ ^ 
Curé de la ChapeUe , légua un fonds pour la doucion d'un 
Collège y ce fonds ^ qui eft admidiftre par le Procuteor de 
Fabrique , peut rapporter foixâmfc lirres pac an. - 

Le Bourg de la ChapeUe eÙ. ûcué à TE. de la rivière de 
Tuflon ji oui nourrit d'excellentes truites. La Paroifle eft 
.arrofée à r£.. par la rivière de Braje. U y a trois moulins 
à blé. 
. La marne eft c(Himiune dans la ParoilTe ; deptils quel- 

aues aimées on marne les terres avec fuccès , & elles pro- 
uifent du froment ^ du méteil ^ de Torgc &: de Tavoine^ 
il y a quelques prairies , peu de vignes , quelques bois 
taillis , & beaucoup de landes ^ il li'y a t>oint de com- 
merce. 

La Paroifie a d'étendue une lieue du N. au S. Se dend 
lieue de TE. à ro. 

La Seigneurie de ParoiiTe eft annexée au château » qui 
ppaitient à M. Mafiue ^ Lieutenant-Général au Bailfiaee 
ui Château-du-Loir. Cette Seigneurie , qui, relève de » 
(aronnie de Bouloire » à foi & hommage fimple , étoic 

goflcdée autrefois par Jacques des Loges & Catherine dt 
rôc , fon époufe \ elle fut vendue en 1651 à Jean de Ro- 
thelin de Saintrailles ^ Chevalier de TOrde du Roi , Gen^ 
tilhomme ordinaire de la Chambre , Se^neur de Rothon , 
Aide- de-Camp dans les armées du Roi > ^c. fes héritier 
la Vendirent à Louis-François MafTue , Procureut du Roi 

Cl la SénéchauiTé Se aux Eaux Se Forêts du Château-du- 
oit , d'où elle a paflé au Seigneur a^el > fon neveu, 
n y a dans la Paroifle deux autres Fiefs aflbz confidé 
râbles *> celui du Tertre , qai appartient aux PP. Béné- 
éiStins de S. Calais *, Se celui des trois Seigneurs , qui 
dépend de la Baronhie de la Flotte , dans la Paroiûe de 
Eavenay. 

M. ifamban , Curé > m'a fourni uni Mémoire , dani 
lequel il fe plaint amèrement , fotidé fur plufieurs exemples , 
des in|ufôces qai fe commettent dans Pégail arbitraire des 
cailles. 

CHAPELLE-HUON ( la ) , Bourg Se Paroifle de TAr- 
chidiaconé de Mbntfort^ dans le Doyenné de S. Calais i 
Ekâàon dit Chkeaa-Hhi^Loir, à i'E. 6:. E. par S. dû Mans ^ 



C H A C H A if s 

4oQC il cft éloigné de aeuflieues on qoait. PoursV ren- 
dre, il Saut alkr à Ste Ofixianc» L i ^ S. Mats-de-LoilBto- 
naï, h li'y Changé. L ji^Mans, hi i. 

B y a de la Chapelle-Huon à BeÛe » M. L f 4 Bouloin» 
M* L 4 « Giand'Lucé ^ M. L 4 r» Vibraye M, L 4 i^î & 
Calais , M, L i|i Savigné-fur-Biaye 1. i 7» Vie, L ^» Soe 
Cérûtte, L i > Cogners > 1. 1 1> Vancé > 1. 1 r* 

La Cure , eftimée 900 liv. , cft à la préfenution du Sdr 
gneur Evêque du Mws. D^ a 4J0 Communians. 

L'Evcque Geo£Froi d'AlTe , qui fiégea au Mans , depuis 
ii6q à 1177 , acheta le patronage oe TEglife de la Cfa»- 

pelIe-^Hupn* Cknomania » mS. 

La Paroifle eft arrofée à l'E* par la rivière d'AniUe , 8c 
au N. par le ruiflieau de Hcdonne, qui forme crois état^^s. 

Le fol produit du froment , du ieigie & de l'avoine. 

La Seigneurie de ParoiHe appartient à M. le Marquia 
de Counenvaux. Voyez la Géniaiogic à CanicU Btffé. 

ÇHAPELLE-MOCHÈ (la) , Bourg & Paroiffc de rAr- 
dudiaconé de Paflais , dans le Doyenné de Paflais en Nor^ 
oiandie ^ Intendance d'Alençon ^ au N. N. O* ^r Oé d» 
Mans y dont il eft éloigné de feize lieues un quan. Pour 
s'y rendre , il £iut aller à S. Julien-du-Terroux , L i • ^ 
Jauron > L 2 ; Cranne-fur-Fraubé , 1. i ^ ; Bourg d'Avas 
ton 9 L I î ^ S; Aubin-du-Défert > 1* 2 > Mont-Saint-Jean ^ 
L i>Pezé> L I ij Neuville-Lalais 9 L i r> Milefle^ L i\ 
Mans > L I ^. 

n y a de la Chapelle-Moche à la Ferté-Macé ^ M* L 1 f; 
Domfront 3 M. L 3 *, Ceaulcé , M. L 1 i; Lauai , M. L 
x\y Madré > M. 1. x\ Halaines, L \y Couteme^ L ^i 
Tefle 3 L f 9 Juvigni , M. L ? > fieaulandais > L i -, Genelki^ 
1. I i la Forêt d'Andaine ,1. i ^. 
. La Cure • eftimée 1 300 liv. , eft à la préfentation du Sei^ 
gneur Evêque du lAxas* H y a 2000 Communians* ' 

La ParouTe eft arrofée à 1 0. par le mijOTeau de la Cour « 
j& à TE. par un autre. 

Le fol produit du fe^le , de Tavoine & du carabin* 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à Mgr le Duc 
dXDrléans » & à M. Beriin , Grand Audiencier de France. ' 

£n 1662 Jacques de Mé^igni y ConieiUer d'Etat , Se 
Louife de Rochechouart , fon époufe y vendirent à Claudia 
Mallet y Seigneur de Côulfru , & à Marie de Montreul | 
(à femme , la Terre , Ref & Seigneurie de Teflc , & droit 
<k Ibndacioa des £glii& de Tdlé^ la. Chapellc-Moch« di 



'tf6 C H A G H A . - 

-Gcneflaî , avec Tafagc dans les Forêrs d'Andaine ; la Vcnii 
-Miacé & Magni , pour la fômmc de 90000 liv. ' ; ' 

Claude Mallct oc Marie Montreul eurent Jeanne-Marie p 
Variée à Jean-Baptifte de Boivin , Seigneur de Bonnctot, 
Bafqueville, &c. Voyez l'article le BoishameHn , dans tu 
Paroijfe de S. Ouen-U'BnfùuL 

Du. mariage de Jean-Baptifte de Boivin avec Marîe- 
-Jeanne Mallec eft defcendu Jean-François de Boivin , Mar- 

3uis de Bacqucville , Colonel d'un régiment dlnfanteriè 
e fon nom , qui vendit la Terre & Seigneurie de Tefle 
-à Claude-Mardal Régnier j Avocat à Paris , prête-norh 
de Vincent le Blanc , riche Agioteur : lequel ayant été 
taxe par la Chambre de Juftice , fous la Régence , à douze 
millions de reftitution envers le Roi; cette taxe fût réduite 
à huit millions. Teffé , Conflou , la Tornerie , &c. furent 
mifes en fequeftres pendant le temps ncceffaire pour le 
payement de cette foitime. Le fleur le Blanc étant mort^, 
M. de Berfin , Grand Audiencier de France , un de fes ne- 
veux , a eu la Terre de Tefle, qui demeure en régie )uf- 
qu'au payement, de ladite fomme de huit millions. Mém. 

de la Chaux ^ 

CHAPELLE-RAINSOUIN (la). Bourg & Paroiflc 
Ide TArchidiaconé de Sablé , dans le Doyenné de Sablé , 
au-delà de l'OLiette , Eledion de Laval , à l'O. N. (3. pat 
V). du Mans , dont il eft éloigné de onze lieues &.demieL 
T^our s'y rendre , il faut aller à Eftival en Charnie ,1. 4 f 5 
Gheitiiré en Cjiarnie, 1. f> Epineu-le-Chevrcuil , L \ \\ 
ïay , 1. 3 7 i ivlans , 1. .1 i- 

Il y a de la Chapelle à Ste Suzanne j M. 1. 1 ^ Monfeors', 
M, 1. I s Evron , M. 1. x ii Laval, M. I. 4i> MeIlai,.M. 
ï. 4i Nuilli-fur-Ouette , 1. 5, S. Gcorges-lc-Fléchart , T. 
jr y i Vaiges , 1. i \\ S. Léger , 1. i ^ Qiatres ,1. i \\ S. 
Chriftophe-du-Luat , \. \ \\ Argcntré ,. L 2^ Sougc-lcr 
Bruant^ 1. i f > Livet , 1. i. 

La Cure , eftimée joo liv. , eft à la préfentation de 
l'Abbé d'Evron. Il y a yoo Communiaiis. 
' . La Paroiflc eft arrofée au N. & à l'O. par un petit lûif- 
fcau & un étang , & à l'O. par l'étang .de la Ka née. '^ 
• Le fol produit du feigle, de l'avoine & du cirabin; il 
y a beaucoup de bois. L'étang de la Ramée, qui appar* 
tient au Seigneur-, eft un de plus grands de la Province. 

Il y a à la Chapelle le Prieuré de la Ramée , eftimé y jo 1. , 
\^ la préfentation de l'Abbé. d'Evron.^ il y a aufll là 

chapelle 



c H À t n A vn 

iliâpelie d^ TAnnoAcâtetoh*, dite 4e Besuchêne, fcftisto^ 
iio liv. \ celte di3 \iii Chalttèrc , dKmée iio ^. \ Qt celfe 
duSéputohcevfotfies «rois àk {HréftntftCion du Scigiieui:* 

On trouve dans le Catalogue des Seigneurs- oui fe ctàt- 
isèrent pour hr Tenrd Sainte en iij9 , âft ec Geofl&toi IV de 
iftafènne; un Paye» de kr GhàpéUe, 

La Baronnie de la Chapelle appartenoit , dans le dep» 
fûo: fiècle » à une crè^-a^ciçune JMaifon ji qui poccoic te 
nom de k Chapelle* 

Jeanne , fîUe d'Obtîer de la Chapelle^Râlnfouin ^ porm 
cette Terre en dot à Baudouin de Champagne , Seigneur 
ëe 1^ Su3(Cs fils de Brandelis de Champagne ^ Sénéchal âr 
Gottvemetir d'Aiyou & du Maine. 

Nicolas le Prêtre , Premier Prcfident de la Cour des 
Aides ^ ayant £dt Tacquifition de cette Terre > lui voulut 
faire poner fon nom ; pour cet effet il obtint de$ Lettre$^ 
Patentes du Roi qui changèrent le nom de la Chapelle ttk 
celui du Dourg-le Prêtre : €*cft Ibus ce dernier nom qut 
ce Bourg efiaiârqué dans la grande carte du Maine , gravée 
Mr Ja^Slot en 1^06. Ce fut en Ùl faveuc que la Teriio M 
la Chapelle fut érigée en Baronnie. 

Cet» Terre eft paffée de la Famille de le Prêtre en celle 
de Gaignon de Vuenne , par le mariage de Jacques de 
Gaîgnott avec une Dcmoifcile le Prêtre îcBe eft aujourd'hui 
en celle de Bailli , par l'alliance d'Une UcmoifcUe le Prêtre 
avec un Bailli , le fils unique du premier lit de Jacquet 
de Gaignonàvec uneDemoifelle le Prêtre, étant décédé 

Éins amançe* Vojez l'articie Louplandc 

R jr a une JunfdiéHon exercée par un Bàiffi > un Pro* 
cureur-Fifcal & un Greffier. 
En 1697 la Paroiffe contenoit 1 14 feux, & pàyoit 149JL 

de tailles.^ Mémoire de MiroméniL 

CHAPELLE--SAINT-REMI (k). Bourg Se Paroiffe 
dé lArchidiaconé de Môntfort, dans le Doyenné de Mont- 
fon , EleiSèion du Mans , à TE. N. E. par E. de la Ville 
duMans , dont il eft éloiçné de quatre lieues trois quans. 
Pour s^ rendre , il faut aller à S. Cornellc, 1. 1 i , Mans , 

1. 2 f . 

Il y a de S. Rémi à Montfort , M. 1. i 5 > Connerrc, 
M. 1. i^> Torigné, M. 1. 2 |; Dolon, M. 1. 2 tj Bon-i 
mftable , M. 1. i | i Beillé , 1. i ; S. Hiîairc-Ie-Lierru , 
U 1 J-, Tuffé, 1. li S Denis-des-Coudrais , I. i i', Pré- 
vttle, L I h k Chapelle S. Célerin-lc-Géré , l i h SiUé- 
Jo^ruUç-y 1- 1 t; Lombron, 1. 1 ?. 

Tome L . M 



Ï78 C H A C H A 

La Cure, eltimée 800 liv. , eft à la préfentation de 
J'Abbé de S. Vincent. Il y a 600 Communians. 

La ParoLOfe eft arrofée au S. par un étang & un courant 
d'eau , & à TE. par un ruiffeàu. 

Le fol produit du froment, de Torge & de Favoinc. 

La 'Seigeurie de Paroifle appartient à M. de la Ché- 
nardicre. 

" \ 

CH APELLE-AU-RIBOUL ( la ) > Bourg & Paroifle de 

TArchidiaconc de Paflais , dans le Doyenné de Javron , 
Eledion du Mans , au N. N. O. par O. de la Ville du 
Mans, dont il eft éloigné de douze lieues & demie. Pour 
sV rendre , faut aller à Vimarcé , 1. 4 ^ > Rouez , 1. 1 i 
Oires, L 1 -, Lavardm, L i ^i Mans, 1. 3. 

U y a de la Chapelle à Mayenne, M.l. 2 Jj Laflai, 
M. 1. 3 \ Madré , M. L 4 i j Bais , M. 1. i | s Villaine-la- 
Juhée, M. L 2 j', Marcillé-Lv Ville , L ij Grazé, 1. r, 
Bourg-du-Teil , 1. i ; Champgenéteux, L 1 ih Hardangc, 
L l y Poulai , 1. 2. 

La Cure, eftimée 800 liv, , eft à la préfentation de 
l'Abbé d'Evron. Il y a 77b Communians. 

La Pareille eft arrofée au N. & à TO. par deux petits 
ruifleaux , au S. & à TE. par deux autres. 

Le fol produit du fciglc, de ravohie & du carabin; 
il y a beaucoup de landes. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Duc de 

Praflin. Voyez la Généalogie a t article Su Suzanne., 

Il y a à la Chapelle-au-Riboul , la chapelle de Lon- 

Îarette , eftimée 400 liv. , à la préfentation du Seigneur 
Lvêque du Mans. 
Au commencement du dix-huitième fiècle la Dame . . • 
veuve du fieur Tullard , Notaire-R/>yal , établit, dans la 
Paroifle de la Chapelle, une Communauté de Filles , guc 
les Seigneurs Evêques du Mans envoycnt dans les Pa- 
roifles de leur Diocèfe , pour inftruire les jeunes filles & 
foigner les pauvres malades ; les habitans qui les de- 
mandent font obligés de leur fournir un logement & un 
fonds pour leur entretien & fubfiftance : on donne à ces 
filles le nom de Tullardines. 

CHAPELLES (les). Bourg & Paroifle de l'Archî- 
diaçoné de Paflais , dans le Doyeiiné de Javron , Eleâiou 
du Mans , au N. N. O. de la Ville du Mans , dont.il eft 
éloigné de treize lieues trois quarts. Pour s'y tendre , il 
faut âUer à Vilpail, L i i i S. Mars-du-Dcftrt , L }i 



• C H À . C H A 179 

Mont-Saint- Jean ,1. i | -, Pezc , 1. i iî Neuyille-Lalais , 
1. I fi Aignc, 1. j; Mans, L 2. ' 

Il y a des Chapelles à Prez-en-Pail , M. 1. 1 ; Couptraîn , 
M. !• I ^ i Villainc-la-Juhée, M. 1. a | j Laffai , M. L z f j 
la Pôté-acs-Nids , M, L 4-, Javroru L 1 > S. Cir, 1. 1 J; 
S- Aighan * 1. î , Madré , M. 1. 15 Chcvaigné , 1. ^i Char- 
chigné , L I ; > les Bois de Magni , 1. 2. 

La Cure , eftimée 800 liv. , cft à la préftntation du 
Seigneur Evêque du Mans. 11 y a J77 Communians. 

Le Bourg eu fitué fur la rivière a Aine. 

Le fol produit du feigle , de Tavoinc & du carabin. 

René , Seigneur des Chapelles , époufa 1°. Rofe du 
Hardas d'Hauteville , dont N. . . . mariée àN. . . de Clin- 
champ , Sei^eur de S. Marceau, dont un fils , mort dans 
l'enfance 5. 2". Louife-Renée-Gabrielle Rcgnard de la 
Brainière, dont N. . • . qui fuit, & N. . . Danoifellc fans 
alliance. 

N. . .des Chapelles , Dame des Chapelles & des Epi- 
chelières, morte en 1754, ^^oit époulc en 1744 N. . . . 
du Buat, dont un fils Se une fiUe. 

CHARCHIGNÉ, Bourg & Paroiffc de TArchidiaconé 
de Paffai^ dans le Doyenné de Javron , Election du 
Mans , au N. N. O. par E. de la Ville du Mans , donc 
il eft éloigné de quatorze lieues & demie. Pour s'y rendre , 
il faut aller à Vulainc la-Juhée, L 2 i ^ Sillé , 1. 4 î i Con- 
lie , L 2 l'y Domfront , 1. i ; Aigné , 1. 2 j Mans , L 2. 

U y a de Charchigné à LaiTai, M. 1. liy Javron , M; 
1. I -, Madré, M. L i rJ Coupetrain, M. 1. i ^j Prez- 
en-Pail , M. 1. ^ j le Horp ,1. i ; le Ribai , ^j le Ham , 
1. l 'j Chevaignc ,1. ? j S. Traimbaut , L i ; Courberie , 1;: 
I - " * 

La Cure , efliméc 800 liv. , cfl: à lapréfentation du Sei- 
gneur Evêque du Mans. Il y a 600 Communians. 

La Paroiïïe eft arroféc à TO. par le ruiffeau de Fjtiolennc , 
qui fait tourner cinq moulins à blé. . ' 

- Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabîh. 

La^Seigneurie de Paroiffe eft amiexéc au château de 
Hauteville , fitué dans la Paroiffe j il y a dans ce château 
une chapelle , eftimée 170 liv. , à la préfcntation du 
Seigneur. 

La Terre d'Hauteville réunit les Fiefs de la Loric , Aron- 
deau , Guchaigné , le Tenet, le Mélangie , là MaUndrière, 
le Routaunay , &c, ' - - 

Mij 



^ Ç lA. A Ç ^ A • 

^foPi^ %ipî^^T d'Hwu^viHc, avoit cpôufo M^^ 
guérite deXorc > donc Catherine y qui (Uicî & SHi^anne. 

Ça^jp« d;HaiflçvUkfi^^^ fei.pcrc & ii^èip , 

' en qu^e d^ fuie dlionneur > a la DuchelTe de SavQyQy 
a^qi^occaÇo^ia fon ni^ Iç C^^dc Ch^; 

tmofi a qui quitta vi> rcligipn^^ ton byeche de Beauvais oç 
ia patrie pour fe retire^f ^veq fa ];>rètcndvie femme ea Ai^ 
|^teçre> oà il mourût c;n i m.'Ce mariage ifut déclaré 
nul paç Ai^rêt du P^Ianent, Après la mort du Cardinal .^ 
Catherine repiifa en Fram:e , & fe maria à iJrboin dé Til^' 
Ion. C'e^lainfî oî^ quçlqups, ^iftojrien^ le rapportent ; ce 
qol e^ cohtracliaiQire av^ un.ade du iz Dçcembre i.j^i , 
Qouf ja tutelle des qn^s d'Aii^broife de I^oré 3^ Seigneuc 
de Çqupuxàin : d^ns oét a(5te., qui eft con&rvi dans le! 
^efôr du château dp Vaujois , Urbain de Tillon prend 
1^' qualité de n^ri de Catherine d'Hauteville. 

n V a apparence que là Terre d'Hâutevillé pafTa dans la^ 
Maiion d' Airçjuenai par le mariage de Claude d'Arquenai 
avec Madeleine du Éourgnçuf, Dame d'Haiitcvillc; car» 
Julienne , fille unique &c héritière de Claude d'Arquçnai 
& de Madeleine du Bourgnéuf , prend la qualité de 
Dame d'HauteviUej cette Julienne étoit femme, en ijii , 
dç. Nicolas d'Angemies , Seigneur de Ramboi^et , Che- 
valier des Ordres du Roi , Lieutenant pour Sa MajeHé à 
Metz & pays Mcflin : de ce mariagie vint Charles , qui 
f\iit -, Julie, & Madeleine, mariée i^^i à Pierre dU BcUai , 
Prince d'Yyelot , 1^. à Louis de Barfaançon , Seigneur dc^ 
Çariî *& de Varenne. 

Charles d'Angenncs, Marquis de Rambouillet , Vi- 
dame du Mans , Chevaher des Ordres du Roi , Ambaf- 
fadeur en Piémont & en Efpaîne , épôufa Catherine de 
Vivohiiè, fille de Jean, Marquis de Pifani, Ambaiïadeur 
à Roniç , dont Léon , tué à ïa bataille de Nortlingue en 
1645 , fans alliance j Se Juli^-Luçie ^ Gouvernante du Roi 
Louis XIV, qui fut marice en 164J à Charles de Sainte- 
Maure, Marquis de Montaufier^ dont Angélique, qui 
fuit, & deux filles Religieufes. 

Angélique de Sainte-Maure époufa François Ademar 
de Montiel , Comte de Grignan. 

Thomas du Hardas, Chcvahçr de l'Ordre du Roi , ôc, 
Louife de Couteme , la femme , acquirent des Seigneurs. 
d'Aneennes de Rainbouillet , la Terre d*Hauteville , Se la 
donnèrent en mariage , par contrat de i(îz} , à Claiide du 
îîardas , leur fils , qui époufa Julienne des Vaux , 6c 



t tt À fc ¥l À ïîfc 

fiè^èât Th<Anàs ^ fût le principal hâritSer dfe OiSm -, ïoh 

jACQuts dû Hardis-, ScièricùT d'HautcvîHe i )fh6n en 
ijU ,^aVôît ëpoufë dû Liïcotict , ^ôftc dh '17K0 : • 

yoiA Gliadés -, mort CA 1765 , fkns enifans de Jeanne œ 
'Cathei s & Femme > N. . . qui îuit ^ M. . ... 

'Attbé'dèl'Ep^ûiN... mariéèlN... 

du Bofc ,,Marquis de Piricç i fëhs éhfàns; N. . . 
îmftcé à N, . . de Gotf rclVàl , & troii ïîlfcs Rdîgietifci. 

N; . . «û «abfeà , Mârtjûi^ d'HaûtcViîk , vadn en iy^ 
avoft eJxHiré fcn ^740 où 41 N. . . d'Plouîière , nionfe ^ 
t77o: dont N. . . Màr^Uis d*Ha\ite>Hle , qui fuit ^ N. . . 
Tnarîéè en 1764 à N. ... de GràWd-Cfeàtnp ; 
W. . \ née en 1744 j morte fans allkûce en 1770. 

• N. ^. . dû Màïdas, Màrquiç d'HaûtevilIfei, à épotifé eh 
17 \^ N. . . de la Corbière, fille unique de M. le Marqûfa 

ladame la Comtcflc dfe là Qiaux m*a fotttni uri M^ 
A'oîre ^ûr cfet attitlfe, 

fcfÎAkLfeS-LA-FOÏlÊÎ (S.Î, Bourg î& PaibHft de 
FArchidiacohé de Sablé , dans le Doyenne Sabte , trt-<îéeà 
de rOtoèttes Election de Làvàl, à rO. S. O. dû Mailê, 
dont il eft éloigné dfe doute lièucs trois qtialrrS. Pour sV 
tendre; il ftUt aller à Bâllée, \.ii\ Chevillé , I. 3 j Vil- 
lon 5 I. i i; Souligné, \. i \s Grand S. Georges 3 1. i f j 
Mans,l. I 4. 

Il y à dé S. Charles à Château-Gontier , M. i. ) ^ Sa- 
blé , M. 1. î \\ Mêllâi i M. 1. i ; Laval , M. L j -, Gte±- 
en-Boîîéré , M. 1. J -, k Buret , 1. i\ Villiers-Charlemà|iie, 
1. i I j Ruillé en Anjou ,1. i J -, Froidefont , 1. 1 ^. 

Là Ciire , eftirrtée joo liv. eft à la préfehtati<A 
n y a 400 Commiitiiahs. 

La Paroifle eft arrofée au N. pair Un petit rtiifibàU qui 
forme Un ctaH| , au S. pat le tulffeâtt deTaude , Se à l'O. . 
^ar celui de Mîinfoue. 

Le (bl produit du thércil ^ du froncent & de rav-dinfc. 

La Seigneurie de PaboiiTe eft uu itteitibre du Comté de 
LdVal , qui appartient à M. le Dût dft la Trétaoille. Voyez 

ht Généa/ogie a f article LàvaL 

CHARNÊ bv tkUÈE , Ville fe Paroilïe de l'Ar- 
chidiaconé de Laval , dans le Doyenne d'Ernée, ElediOn 
fe Mayenne, à Î^O. N. O; piit O. du Mans , doiit il eft 

M iij 



x8i C H A C H A 

éloigné àe vingt lieues trois quarts. Pour s'y rendre, îl 
faut alljer à Montcnai, 1. f ^ Placé, 1. ^ ï> Montourtié , 
1. 3 ^i Deux Evailles , 1. 1 > Evron , 1. i 7 j Voutré , L 
2 |j Bernai , 1. 4-, Chaufour, 1. 2 {^ Mans, 1. 2. 

Il y a d'Ernée à S. Denis-de-Gatines ,1. i î s Montaa- 
dain, M. 1. 2 ly Gorton , M. 1. 3 î j Mayenne, M, L j ; 
Vautorte, 1. i ï^rArchamp, 1. 2; la Pèlerine, 1. i |> 
Dompierre, L i Vj S. Hilaire-dcs- Landes , 1. i f j Chau- 
lant , I. 2 5 la Foret de Mayenne , 1. 1 7. 

La Cure d'Ernée , à laquelle Charné a été réuni , eft à 
la préfentation du Chapitre de TEglife du Mans , & efl 
cftimée (?joo liv. de revenu. U y a 3000 Commiinians. 

Il y a à Ernée un Prieuré , eftimé 700 liv., à la pré- 
fentation de l'Abbé de S. Jouin de Marne j Ja chapelle de 
S. Georges , eftimée , à la préfentation des ha- 

bitans j celle de S. Pierre de Charné, eiliméc 120 liv. j & 
celle de eftimée 300 liv. 

Ernée eft fitué fur la rivièie d'Ernée , la Paroifle eft ar- 
rofée c^e plufieurs petits ruifteaux. 

Le fol produit du feigle , du méteil, de l'avoine & da 
carabin. 

Il y a par an fept foîres à Ernée, le Jeudi de la Mi- 
carême, le 2' jour de Mai , le jour de S. Gervais , le jour 
de Ste Anne, le 24 Août , le jour de l'Exaltation de Sainte 
Croix & le 17 Oâobre. Le marché tient tous les Mardis. 

Un pieux Solitaire, venu d'Aquitaine, fous le Ponti- 
ficat de S. Innocent , peut bien avoir donné fon nom à 

Ernée. Courvaifier ^ page 139. 

L'îLVcque Guillaume PalTavant , qui fiégea au Mans 
depuis 1 14J à 1 187 , fit rcftitiier au Cnapitrc de fon Eglife 
le patronage de celle de Charné , & lui donna cent fols 
' de rente annuelle , à prendre fur.l'Eehfe de Charné , pour 
la fondation de fon anniverfaire , de ceux de fes père & 
mère, & de Rcnaut , ArchevcQue de Rheims , fon oncle. 

Courvaijier y page jji & 32, Cenomania, 

L'Evcque Denis Benaifton , qui fiégea au Mans depuis 
1296 à 1299, autorifa en 1297 la fondation de l'Hôpit^ 
d'Ernée, faite par Richard Morin, Prêtre. Courvaifier, 

page 546. Bondonnet , page <q6. Mémoire de MiroméniL 

Les ReLgieu^es Bénédiâines furent étabhes à Ernée au 
mois de Mai 163 1 , par la Dame du Boul \ l'Evêquc Char- 
les de BeaumaiiCir autorifa ce: établiflement: Courvmjier, 
page 8^0. Enl'708 il y avoit 23 Religieufes. Mémoire de 

MiroméniL 

Le Prieuré de S. Jacques d*Ernée fut fondé vers le conûh 



C H A^ C* H a:^* Tif 

mencemenc du dixième f&dt par Aubert , Seigneur de 

Sablé. Ménage , Hiftotre de Sablé, 

Dans le douzième fiècle, Hamelin II, fils de Hubert 
de Mayenne, étoit Seigneur d'Emée« Hifioire de Mayenne^ 
MS, 

La Ville d'Ernéc eft un membre dépendant du Duché 
de Mayenne, dont la Seigneurie appartient à M. le Duc 
de Mazarin. Voyez la Généalagie a l'article Mayenne. 

D y a une Jurifdiélion qui s'étend fur dix taroiffes , elle 
eft exercée par un Bailli , un Lieutenant , un Procureur-* 
Fifcal & un Greffier. 

Le Grenier à Sel eft compofé d*un Préfident, &c. ; il 
s'y confommoit en 1700 trente-trois muids de fcl par an. 

n y a un Hôtel-de-ViUe. 

La Paroiffe d'Ernée contcnoit, en i7Co, 540 feux, & 
payoit Ki±o liv. de taille. Mémoire de MiroméniL 

M. Vauiorte étoit né à Emée , & en fut Curé \ enfuîte 
il devint Evêque de Vannes. On a de lui un Traité fur 
les Oifeaux qu'on ne doit pas manger aux jours maigres. 
Conférences. d'Angers* 

CHARTRE ( la ) , gros Bourg & Paroiffe de F Archidîa- 
coné du Château-du-Loir , du Doyenné de la Chartre i 
Ele«Stion du Château-du-Loir , au S. E. par S. de la Ville 
du Mans , dont il eft éloigné de dix lieues un quart* Pour 
s'y rendre , il faut aller à Pruillé-rEguiller > 1. 4 i > Bcette, 
1. i 4> Ruaudin , 1. 1 j Pontlieue > 1. 1 •, Mans, 1. î. 

II y a de laChartre au Châtcau-du-Loir , M. 1. 3 •, Mon- 
toire , M. 1. I -, Beffé , M. 1. } ^ *, Grand-Lucé , M. 1. 4 ^ 
Châtillon , 1. i , Tréhet , 1. i > Ruillé-fur-Loir , L i J •> 
Lhomme , 1. î i Marçon , 1. i f* 

La Chartre eft compofé de trois Paroîffes , qui fe joi- 
gnent , fçavoir , la Chartrc-la-Madeleine ^ Pricuré-Curc 
de l'Ordre des Chanoines Réguliers de S. Auguftin , qui 
contient 1 30 Communians*, la Chartrc-Châtilion , Prieu- 
ré-Cure du même CJrdre , qui a 350 Communians ; & la 
Chartre S. Vincent , qui contient ^ yo Communians. 

Il y aie Prieuré de S» Nicolas de la Chartre, cftimé 
610 ïiv. à la préfentation de l'Abbé de Vendofiiie» 

Environ Tan 1071 , Geoffroi de Mayenne , tuteur du 
jeune Hugues ,. Comte du Maine , appréhendant quelque 
mauvais tour de la part des habitans du Mans , qui le 
détcftoient , envoya le jeune Comte à Azon , Marquis de 
Liguric , fon père , qui étoit en Italie > &c lui fe retira dans 

Miv 



iS4 C H A C H A 

ipm CHâteaa de la Cfaftrttsev-fttf^Lt^îc lhni0fmèt, rv ^"^^ 

Cenomanîa^ * 

,Sou!s le Pontifîcâf: de Michel et Brèche » qof £égea hm 
Maos depiûs Tan i ^jj > à i jé^ ,01166^ oa 67 ,«miKatfâmé 
Koberc Marcau s'étanc mis à la tête de quelques (oldsktt 
Anglais , ^ d'êtres Va|;abond:s , appdés les Tard-^vemus ^ 
piUcrent le Château de la Oiartrc Se les Boux]^ "voifins* 
Ce Marcau avec grand nonobre dd fcélénits , étaatz vc» 
Ikû un jour pour piller le Chkeau Epiféopal de Tourok) 
ceu^ •qui te g^doiem en aysmc été a^rotis , arcacltèrcnc 1er 
pivots du pont-levis> détachèrent les douds & les che- 
fliUes de toutes ks mortaiibs ^ & rftfifemblèrcxic les ptao- 
ches.£in| liaifoi^ : ce Ataugciite réuïïît > Maccau & gnatà 
nombre des Cens fe jetèrent en foule fur k pom > qui 
fytiàn fôus eux > & â$ fc noyèrent. Courvaifar, p^$^i4, 

Le Marquifat dt la Chartre relève de la Tourainc pour la 
Jaji}iiQe,derAi>îoapourkFinance,&duMâincpoork Spiri- 
luel.OétteTerre app^rtenoit autrefois àlaMaifon de Msrvem 
ne » eUe encra dans ceik des anciens Comtes de Venâoitie 
par le mariage dcGervaife de Mayenne avec Pierre jCotnW 
deVendcme j.elle fut donnée enpartage auxpuînés de cette 
Maifon > dont le demier mourut en i j^ ^ dk pafla en- 
fuite dans la Maifon dé la Tnfmoine Se de-là en celle dé 
Bueil > par k mariage âc Jacqueline de k TrémoiUe aVeC 
Louis de Bueil , Comte de Sancerre , Grand Echanibn dé 
Fr^ce-, elk appartcnoiten 1700 à N..* Robert, Intendat^t 
des turcies & levées , en faveur duquel eUe fut érigée en 
Màrquifat par k Roi Louis XIV ^ aujourdliui elk appar- 
tient à M, k Marquis de Gauville. U y a 26 Fiefs & Terres 
Seigneuriales qui en relèvent. 

En 1700 la Paroifle coittenoit 180 feux-, & payoit 
1180 liv. de tailles. Mémoire dt MiromêniL MS^ 

Il y a Marché à la Chartre tous les Jeudis. 

Le fol produit du ftroment , du feigk , de Torge & de 
Pftvoiiic. 

11 y a des vignes dont k vin eft de bohne qualité. 

CHASSÉ , Bourg 6c Paroifle de rArchidîaconc de Sôn- 
nois , dans le Doyenné de Linièrcs , Ekftion du Mans ^ 
ftu N. par E. de la Ville du Mans , dont il eft éloigné de 
dix lieues trois quarts. Pour s*y renarc il faut aller à Toirc> 
!. 3 f $ Murcé , 1. 25 Tcilléa U 1 îî k Gucrche^ L i li 
Mans , 1. 2 f. 

11 y a de CbftiTé à Aknçon^ M. L 2-^ Mamers^ M« U 4^ 



C H A C H A ï«f 

La Cure, eflimée 900 Jiv. , ^ à k piiéftiïtâtioti tàA 
Seigneur ^requô au Mans. U y a i4oC<Mt3maniâns. 
n y à à Oiaflë k Ci^pellc de Saint Amoine> tfliâi£e 

La ParoiiTe tft <arro(ce au Nord p^ h, rivière àt Sàsitté 
Le iblt»roâuk du ftoRiei^, du ièigle fit dic Ta^foitie. 
La Seigneurie de ParoiiTe appartient au Ro!. 

CHASSILLÉ^ Bourg âc ParoSTe de T Archidiâto^ âè 
Sabié y dââs le Dayenné de Vallon , EicSdoa ^M&ns ^ 
à rOaeft de k ViUe du Mans , doiat il eft éloigné de dn^ 
lieues &c demie. Pour s'y rendre^ il faut allée à Fai^l* 3 i$ 
Mans 9 L x. 

, UyadeChaffiBéà VaUon,M.l.iiiConlic,M.L I 
iy Sillé , M. 1. 4 î j Loué , M. L \\ Brullon , M^L Xzj 
TaffiHé , 1. i 4 Longue 9 L ^^ Epincu-k Chevreuil jLi% 
Montft&iU, L I ; Auvers fous Moiatfaucoa^ 1. 1^ Amné# 
L I > Bcaffîs 5 L 1 1« 

L^ Cure, Piieuré Régulkr des Chanoines de S. Auguftin^ 
eft à k préfentatiôn de l'Abbé de BeaulieU. U y a joo 
Cononuiiians. La Cure eft eitimée joo liv. 

hsL Paroifle eft arrofée au Nord , à YE& Se au Sud par 
k rivière de Vègre^ ^ui tiournt d'excellent poiiTon. 

Le Bourg eft finie dans une prefqu'ifle rormée par U 
0iéme rivière. 

Le fol produit du froment de l'oi^ Se de Tavoine* 

La S^neurie de ParoiiTe > appartient à M. le Bourdais 
de Cfaaiâlé ^ Moufqustaiic de k Garde du Roi. 

CHATEAU-DU-LOm , ViUe itmréc 8c ParoUfe , Chef- 
Lieu de TArchidiaconé Se Ëledlian de Chateau-nlU'-Loir ^ 
ftu S. S. E. pat S. du Mans 5 dont il eft ékHgné de huit 
lieues un quart. Pour s'y rendre , il laut ëdlér à Ecomol > 
LAx'y MutfênM> i. i ^ Pontlieue^ L i f^ Mans , 1. i. 

il y a du Chât^u-du-^Loir au Grand-Lucé » M. L 4 s & 
Chairtïë y M. L 3 i Pontvalain« M. 1. 4 s le Lu^e y M. U 

Ît; Nogent-fur-Loir , L iy Benne, L I ; Vouvrai, L J% 
uceau , î^ f ', Lâverna , L i f ; Vaas , 1. ï |: •> Montàbon ^ 
L l'y Ste Cécile , 1. 1 5 Forct-dc-Berlki , L t f . 

Il y a àm^ Curéà daâs la ViUe de ChateaU-da-Loir s k 
plus ancieiane y de l'Eglife de kqucUe parient les Pro^ 



iK C H A C.H A 

oeffiotis, dl celle de S» Guin^alors > eftimée 800 liv. à H 
préfcntation du Prieur du Châtcau-du-Loir. Il y a iioo 
Communians: l'autre Cure eft celle de S^Muailny efti- 
mée 500 liv, à la prcfentadon du Chapicre de S. Martin de 
Toiu:s« Il y a 900 Communians. 

Ijc Prieuré Régulier du Château-du-Loir y cftîmé 800 Uv. 
eft a la préfcntation de TAbbé de Marmoutier v la Sacriftie 
de ce Prieuré eft eftimée joo liv. L'Eglife du Prieuré cfl 
Tous le même toit que celle de S. Guingalois. 

D j a dans TEglife de S. Martin la Preftimonic Veau , 
cfiimée 50 liv. 

En 161(5, les Religieux Récolletsprirent poffeffion de 
KEglife Pairoifliale de S. Laurent au Châtcau-ndu-Loir , Ôc 
s*y établirent , avec lapermiflion de TEvêque Charles de 
^caumànoir , du confentement du Prieur & dcsHabitans> 

Courvaifier , page 877, 

En 1630, les Religieufcs Bénédi6Unes s^établirent aa 
ÇIÊtèâu-dû-Loir»^ par la permiilîon du même Evcque* 

Là Ville duChâteau-du-Loîr , eft fituce fur le confluent 
^ ruifleau dlve & d'un autre petit ruiileau \ la ParoifTe 
eft arrofée au Sud parla rivière du Loir, qiii nourrit d*ex.-' 
çcllcnt pbijHbh ; fçavoir , de la truite , 'de la carpe , du 
brochet , de la perche, de la tanche , &c. 

La Paroiffc de S. Guingalois , contient environ la moitié 
dela^Ville, & s'étend dans k campagne environ une lieue. 

Le fol produit du froment , du méteil , de Toi^e & de 
Fàvoine. 

Il y a beaucoup de vignes , dont le vin a la meilleure 
réputation de tous les vins de la Province. 
;. il y a àuffi des landes qui font d'une grande utilité pour 
k pacage» des beftiaux.. Il y a dans ces landes beaucoup de 
gros cailloux. 

r La. perdrix rouge , la grife , le lièvre & le lapin y font 
jDommuns & d'affez bonne qualité. 

D y a dans k Paroiffc de $. Giiingaloîs quelques t^llis 
jjui dépendent de k Commcnderie d'Artins. 

On tient le marché tous les Samedis au Châtcau-du- 
ioir 5 il y a foire le jour de S. André , le Lundi de Qua- 
fimodo , le Mercredi des Rogations & le jour de Saint 

XOBÎS. 

lly a au Château-du-Loir un Siège Royal , une Ekâdon, 
un Grenier à Sel , une Maîtrife des Eaux & Forêts , une 
Maréchauffée , un Gouvernement , un Hôtel-de-ViUa & 
.un Lieutenant de Roi. 



C H A G H A T^ 

. Le Siège Royal étoit compofé, en 1700^ d'un Lieutenant 
Général, un Lieutenant-Criminel, un AlTeireur, fix Ccxt- 
feillers , un Avocat du Roi, un Subilitut & un GreiSiei:;. 
• L'Eledtion étoit compofé^ d'un Préfident , un Lieute- 
nant, cinq Elus ôS un Greffier ^ 83 Paroiflcs en dépendoicnt; 
elles contenoient 14382 feux, qui payoient 179603 liv. de 
tailles. 

Le Grenier à Sel étoit compofé d'un Préfident, &ci 3 
s'y confommoit 32 muids de fel. 

La Maitrife des Eaux & Forets avoit un Maître Parti- 
culier, un Lieutenant, un Confeiller, un Garde-Mar«- 
teau , un Procureur du Roi & un Greffier. 

La MaréchaufTée étoit compofée , d'un Lieutenant àxg 
PrévQt Provincial du Mans y un Aflefieur , un Exempc 
&fix Archers. 

Les deux Paroiflcs du Château-du-Loir contenoient 
366 feux , & payoient 3 yi6 liv. de tailles. 

L'Hôtel-de- Ville eft compofé d'un Maire, d'un Coni- 
miflaire & d'un Procureur de Ville. Me/n. de MiràminiLMS. 

Le Gouvernement appartenoit à M. de Goiiin, Mar?- 

2uis de FbntcnaiUcs , mort depuis environ deux ans ^ Ip 
ieutenànt de Roi eft M. de la Poterie Châlerie. 

Les appels de la Jurifdidion du Château-du-Loir vont 
au Préfïdial du Mans , pour les cas Préfidiaux , au premier 
&c fécond chef de f Edit. ^ -^ 

La Ville du Château-du-Loîr a donné fon nom à une 
ancienne & très-illuftre Famille. 

Aimon du Château-du-Loir avoit époufé Hildeburgc, 
iœur de Guillaume, Comte de Belleme: dont Gervais, 
qui fut Evêque du Mans , où il fiégea depuis 1016 jufqu'à 
10 fj , qu'il fut transféré à Rheims j & Robert Bufchardi 
qui fuit : 

Robert Bufchard du Château-du-Loir fut père de Gcr- 
vais , qui fuit : 

Gervais du Château-du-Loîr eut , de fon mariage avec 
N . . . , Mathilde , qui fuit : 

Mathildc^du Château-du-Loir, fut mariée à Elic de la 
Flèche , à qui elle porta la Seigneurie' du Châtcau-du- 
Loîr. 

Elie de la Flèche , Comte du Maine, pour tenir la Ville 
du Mans contre Guillaume , Duc de Normandie , fe re- 
tira au Château-du-Loir. Courvaificr, page Bondonnet» 
page ^S, Trouillard y page ^^ y c^8. Cenomania, 

Le Comte Elie , mécontent de l'Evcque Hoel , qui 
^égea au Mans depuis 108 j à 1097^ & qui favorifoit Guit 



j 



^ H A fc M À 

laume k Bâtard ^ Roi d^AftgJetcrtc, Duc de Nônnahdîc^ 
Ife retint prifoimto au Château-dû-Loix. Courvaifier'p. 38i» 

Herbert, dit ÉveiDe-Chien , qui fut Comte du Maint 
^puisTan \o\$ à io}6, tii« le Châte^-du-Loir afiiégé 
f>endant fept ans. Ménage^ Kîft^ de Sablé ypag. 

Geoffiroi , Ctwtte du Maine & d'Anjou , ffls de Ercm- 
burge , fille d*Elic de la Flèche , mourut au Châtcau^a- 
Loir en ïïjô ou iiji i fon corps fat app^ortc àu Maïis, 
& inhumé dans l'Eglife Cathédrale , nu pied tîû pènùt- 
tièrne pilier de la net , à main gauche en entrant , où l'on 
Yott fa repréfditation peinte cri émkil fut une claque i& 
aiivre. Vous trouverez fon épitaçhe à î'anîde Màns/Lk 
Chronique latine de Normandie *ait qu'il a été le premier 
ifthumé dans Ttaccinte de la Cité , fuivant la Loi des 

Douze Tables , qui dit : Hominem monuum in urhe ne fepi^ 
Uto , jteve uritù. CourVaiJîer , page 4^4. Hlftoire de Sahtiy page 
208. Bondonnet ^ page 55 1- Cenotnania. 

En fan n 89 , le Roi Philippe-Augufte s'eitipàra de la 
Ville du Mans St de celle du Château-du-Lbir , & Ids 
'rendit peu de temps après à Richard I, Roi d'Angleterre, 
qui les donna en douaire à k Reine Bérengère de Caf- 

nllc , fon époufe. Courvàifièr. 

Après la mort de la Reiilc Bérengère, le Maine ayant été 
téuni à la Couronne de France , le Roi Philippe-Aûguflfe 
donna en propriété le Château-du-Loir à Guillaume des 
Roches, Sénéchal de Touraitie, d*Anjou & du Maine > 
qui le donna en partage à Clémence , fa fille puînée , 
mariée en fecondfes noces à Geoffroi VÎ ,^ Vicomte de 
Châteaudun : dont deux filles ; Jeanne , l'aînée , cpoufe 
JeanI, Comte dti Montfort-rAmauri , dont Béatrix dfe 
Montfort, qui porta en dot le Château-dii-Loir à Robert 
IV , Comte de Dreux. Cette Seigneurie fut rachetée eh 
"I î 57 , de Pierre , Comte de Dretix , par lé Roi Philippe de 
Valois, pour la îbmme de trente- un mille livres, tfcpuïs 
elle fur donnée en apanage avet le Maine ; & fuivit le 
même fort de cette Provmce, qui fut réunie à la Couronttc 
t)ar le Roi Louis XI. 

Le Roi Charles VIII donna le Ch^eau^iu-Ldir i Jcàn- 
Jacques Trivulce , Licuteipnt-Général des Arméei eh 
Lombardie, 6c Maréchal de France, fous Htre de Ba- 
f onnle , tant pour lili que peut fts enfins , avec pou- 
toit de îîonuner & préfcnter aux Offices j ce qui fut ta- 
tifié par lettrés du Rbi Louis XII, à la charge de Ik 
térenion à la Couronne , en lui rendant quinze hlilk 
icus. Le Maréchal t'riyulce donna depuis en éch^e ^ 



«; H A C H A iSf 

b BsisQ^e di| Châ^^u-du-Loir à Pierre de Roh^i^^ 
&igneur àc Gié , Maréchal de Fr^ice en ifpp » mais 
£e Bpi 1^ retica des héritiers du Seigneur de Rqhan, 
po^r là fomniç de quinze mille écus : elle a été engagé^ 
depuis à la JMaifon de Soiâbns > à celle de ClermoQiSr 
Galcrande ^ & en 1765 elle Tétoit à Madame Sppiiit 
de Courçiilon , époofe non commune en biens de M* 
lé Prince de Rohan Soiibife. L'engs^ifte a fes partiel 
cafuelles pour les Offices di^ Siège lorsqu'ils font vac* 
quans. 

Aujourd'hui la Baronnie du Ghâteau^-du-Loir , appi^ 
tient^ fous le mêmç titre d'engagçment , à M. le Duc 49 
Chevreufe , comme defcendant de Marie-Anne de Cour* 
cillon de Dangeau , époufe de Honorc-Cbarleç d'Albert » 
Duc de Chcvieufç. Voyez la Généalogie » à tartUlç, Bonr 
neJlabU. 

Biondeau ^ dans la prenûère table de fes Portraits des 
Hommes illuftres ide la Province du Maine y dit que Nico- 
las Coiffeteau , Jacobin , nommé à TEvéché de Merfeille, 
ctoftduChâteau-durLoir^ mais commeprefque tous les 
autres Hiftoriens difent qu'il étqit de S. Calais , on le trou* 
vera à l'article S. Calais. 

Chaflebras de Breau , ptcten^ que Robert le Maçon » 
Çhanceher de France 3^ Baron de Trêves en Anjou y étoic 
ni&aa Château-du-Loir. 

L'Abbé le Maçon des Rabines, Abbç dç S...Jean-en-VaT 
lée , Diocèfe de Chartres , Chanoine du Mzfïs , Archidia- 
cre de Sablée Au];nonier de M. le Duc d'Orléans y Régent 
dii Royaume, fils d'un Avocat du Châtc^u-du-Loir , pjrc- 
tçndoit être de la Maifon du Chancelier le Maçon > ce( 
,Abbé mort à Paris dans le Palais Royal en 17^ ^ a donni 
une verfion FrançoHe de l'Lnitation de Jefus-Chrift. 

CHATILLON-SUR.COLMONT , Bourg & Paroiflç de 
rAfchidiaconé de Laval, daus le Doyené 4e Mayenne, Elec^ 
don de Maveniae , au N. O. par Û. di^ Mans , dont il eft 
éloigné de leizc lieues trois quarts. Pour s'y rendre , îl faut 
aller à Jublains , L 4,t ', S te Jame-le-Robert, 1. z ; Neuvi- 
cn-Champagne ., 1, 6 \ Trangé , 1. 2 | j Mans , 1. 1 ?, 

Il y a d&Châtillpn à Mayenne , M. 1. 1 i\ Ernée, M.; 
L j î y Goron, M, 1. 1 \ Saint-Dcnis-dc-Gaitine , M. 1. 2 ; 
Montaudin, M. I.4 J; Ambrières , M,L 2 1; S. George' 
dcrBuravant, 1. 1 \ Grand-Oifleau 5 1. i\\ Colombier, 1. 2 jj 
Vautortc , 1. 2 -, Forêt-dc-M^yevine , 1. r- 
La Cure, eftimée .yco liy.,. cft à la préfentation dU;. 



19a C H A C H A . 

Seigneur Evequc du Mans. H y a 1700 Communkns. 

lly a a Châullonlc Prieuré del^ontainc-Géhard, eflimé 
ébooliv. fondé en iioj par Juhel III , de Mayenne î il y a 
auiTt la Chapelle de S. Martin , eftimée 100 liv. à la préien- 
tacion de M. des Aunois des Bignons , & la Prefumonie 
rnoftellerie , ellimée 20 liv. 

La Paroiffe efl arrofée au Sud par le ruiffeau d' Anvorc , 
à TE» au N. .& à PO. par deux autres petits ruiiTeaux. 

Le fol produit du ieigle 3 de Pavoine & du carabin. 

La Terre de Chatillon fut érigée en Marquifat en 1620, 
par le Roi Louis XlII, en faveur de François du Plcflis- 
Chatillon ^ & en 1629 , Charles de Gonzague ^ Duc de 
Klantoue & de Mayenne » lui tranfporta zou$ les droits 
de haute & baffe Jumce , qu'il avoit dans les Terres du 
Pkffis-Chatillon , la Pounière , Cragon , Nauci & Mont- 

rierré , lui permettant de la faire exeroer par fes Officiers, 
la charge de reflbrt , en cas d'appel , de la Juilice de 
Mayenne , & d'indemnifer leDucde Mayenne &fes enfiâuis 
de la diminution que cette ceflLon pourrait caufer au GicSc 
, de Mayenne > & a ce movcn , érigeoit les Terres ci-Kieffus, 
te celle de Lumo-Colomoiers , & la Gauberdière , en Ba* ~ 
ronnies, fous le nom de Pleifis-Chàtillon , dont la Juflice 
s'exerceroit tous les mardis à Chatillon fur-Colmont. 

L*ére6tion en Marquifat , faite par Louis XIII , fut con- 
firmée par Louis XI V , en 1698 , avec permiflion d'y tenir 
des Foires & Marchés , iuppofé qu'A n'y en edt à pareil 
jour à quatre lieues à Ten tour. 

Louis du Pleflis-Châtillon , époufa Catherine des Aa- 
biers , dont Pierre y qui fuit : 

Pierre du Plejflis-Chatillon , époufa N... Dame de la 
Roche, près Cliiïbn, dont Pierre tl, qui fuit : 

Pierre II, époufa N... Dame de Mathan en Noiman- 
die , dont Louis , mort fans alliance , & René « qui fuit : 

René du Plcflis - Chatillon , époufa N... d'Anglurc, 
dont François , qui fuit : & Louis , qui époufa en fécondes 
noces Anne-Renée de Pifieux , dont vint Madeleine, qui 
épou(a Charles Gautier, Seigneur de ChifFreville. 

François du Pleflls dont nous avons parlé ci-deflus. 

Louis époufa , i^. Charlotte de Scepeaux , fœur de 
François , Maréchal de France , fans enfans -, !•. Amée du 
Bellai , Dame de CourccUcs , fille de Jean V, Seigneur de 
la Flotte , & de Françoifc de Villcprouvée , dont Jacques, 
qui fuit: Ce Louis pourroie bien être pis de ce Franfois, en faveur 
duquel le P leffis-Chàtilion fut érigé en Marquifat. Je n'ai pas 
bien compris U Mémoire qui m* a été fourni» 



C H A C H A 191 

Jacques du Pleflls 3 Seigneur des Voux^ momac ûm 
alliances il avoit une fœur nommée Gilette, €pi futmà^ 
riée au Seigneur de Plufigneu^ en Dauphiné , i\ à Jacques 
de Ligneville en Lorraine. 

Jacques du Pleifis - Chatillon , Marouis de Nonanr, 
mort en lyoi , époula en 1674, Jeanne-Marie Fradet: donc 
Louis, qui luit j Anne-Hilarion, Chevalier de Malthe^ te 
Anne , mariée à Charles , Comte d'Eûampes. 

Louis , Marquis de Nouant , Licutenant-Gcncxal des 
Armées du Roi, mort en 176 , avoit époufé en 1718, 
Catherine-Pauline Colbert de Torcy : dont Loiîis-Hcuri- 
Félix y Comte de Château-Meiilan, mon en 17J4 fans co* 
fans , de Madelaine-Louife de Barberin y fon épouie s 8c 
Marie-Félicité, qui fuit: 

Marie-Fé^içité du Pleffis-Châtillon , née en 171 j, 
époufa , I**. le vieux Comte de Chabamie , fans enfaiis ; 
1?. en 1760, à N«,. Comte de Narbonne-Pelet: elle lui a 
apporté la Seigneurie de Châtillon. Mémoire de ia Chaux. . 

La Maifon de Narbonne-Pelct eft une des plusanciennes 
& des plus illuflres de Languedoc s ^^Uc delcend des VI* 
comtes de Narbonne de la première ^race , qualifiés dans 
leurs aétes , Vicomtes par la grâce de Dieu , parce qu'ils 
croient Souverains dans leurs Etats. 

Le Chef de cette Maifon eft Raimond de Narbonne, 
fils de Béranger & de Garfinde , qui vivoient au commen- 
cement du onzième fiècle. 

On rapporte , à la gloire de cette Maifon , ce root , pro- 
noncé en pleine AfTemblée des Etats de Languedoc, par 
Armand de Bourbon , Prince de Conti , Gouverneur de 
la Province : Si je nétois Bourbon , je voudrais être Pekt. 

Il fubfifte encore aujourd'hui plufieurs branches de cettae 
Maifon . Je ne fçai de quelle bcanche eft le mari de Madame 
du Pleffis-Châtillon de Narbonné-Pclct. 

Bahier , Prêtre de l'Oratoire , né à Châtillon , a compole 
diverfes poéfies latines & françoifes^ il vivoit en 1707. 

Mathieu Hubert, né à Châtillon, de parens honnêtes 
mais peu riches , entra dans la Congrégation de fOratolie 
à rage de n ans \ il prêcha fuccefrivement à Paris , en Pro- 
vince & à la Cour , avec applaudilTement. 

Ses Sermons ont été imprimés en 1715 , en fix volumes 
in-douze , par les foins du Père Monteuil , fon Confrère. 

Le Père Hubert mourut à Paris en 1717, âgé de 77 ans* 

CHATILLON , petit Bourg & Paroiffe de l'Archidia- 
coné du Château-du-Loir ^ daiis le £>oyenné d& Troo ^ 



Mt C H A C H A 

Skûdfm 4xt CbàsBM^'lait, W S^ S. E. du Maiis» ctont 
il dk &Qimé do atuf Itevcs trois quarts. Pour tW. rendre . 
ilfiMtt àUPE à Ibposmc^ lu Prumé-rEsuiUec^ L j •^» 
Brecte> L z 1 i Pontlicue, 1. 1 s Mans., L i^ 
Ilya deChâcdlon àkCharcre, M. L ^^ Beifé» M. L 

IH Gcand-Lufié , M. L4ifi Bouloiis. M-Lf i>S.C^ 
il,M,L5 ^^le&Pios,.L x j Ville^Dku, L i ^Tïéhec, L^i 
RuUlé-fur-Lok », L u 

La Cure eft un.PrtfiUrç Rcgulkr cb k Congrégarkm des 
Cfaanome& R^uliers. de S* Auguftin» 

ChâttUon en fîmé au S. de la rivière du. Loir y 8c arroXé 
à TE. pa^ un oteic courant d'eau. H y a^beauccmp dt vignes 
doi^t le vin m dç bonne qualité» 
Le fol produit du froment » de Torgc 6c de Favoinc* 

CHATRE , Bourg & Paroiffc de T Archidiaconé de 
LâKVali dans le Doyenne d'Evron, Elecîlion du Ma^s> à 
rO. Is. O. par O» de la Ville du Ivlans , dont il eft éloigne 
de dix lieues &; demie. Pour s'y rendre il faut aller à Torcé^ 
OiCbamifi» l z^ii Ruillé >L 3 \ Chaufour ^ 1. 1 1 i^Mans» 
L a. 

nyade Ch^re à Evron , M. 1. i i Monfeurs.M. l x 
J; Ste Suzanne* M. L i i Bais, M. 1. 3 5 Laval, M. 1. j f; 
IJvet , L f-, Voutréi L z j la Chapelle-Rainfouin > L i 7 j 
S. Chriftoplie-du^Luat > L î v Neau, L i. 

La Cure ^ efUméeiooo liv. eft à lapréfentation derAbbt; 
d'Evron. Il y a 400 Communiant 

Il y a dans rEgUfe de Châtre une Confrérie du Rofaice 
itphue eii i6z6 , autorifée par TEvêque Charles de Beao^ 
manoir. 

Il y a au Château de Montéder , la Chapelle de la Pon- 
taine> 4/w Launaipéau^ eflimée ao liv. à la préfeaution 
du Seigneur. 

M. l'Abbé d'Eftrées^ Abbé d'Evron , devenu Archeve- 

2ue de Cambray , a légué aux pauvres de la ParoiiTc dft 
)hâtre une fonune de 1800 liv. dont il leur revient yj liv. 
de rente par an , qui font diftribuées par le Curé. 

II y a dans l'E^liie de Châtre un caveau , fous la Chapelle 
de S. Jofeph , deftiné pour la fépulture des Seigneurs do 
Moncecler *, ils y foAt de rang dans des cercueils de plomb» 
pofés fur des tréteaux de bois. 

. Il y avoif ci - devant dans le Choeur de TEgUfe , deux 
tombes , Tune de pierre dure* élevée fur quatre piliers de 
pierre de taille , iur laquelle eft gravée la figure de Jean » 
ùcj^aeuc de la S^ugère, ParoiiUen de Châtre, ScÀ L'encour 

une 



, O H A G H A xfi 

une ccricùrc eotliique ^ uTcc , ôc fl dS&cie qu'on ne 
çcut la Bre-, fous ces quatre piliers & ccnc tombe , en 
qjtoit lUiç autre de pierre de taille > fur laquelle font gra^ 
ytés une Croit avec fon bâton , un bouclier 8c une cpcc : 
ces deux totnbcs font à prc&nt au rez-dc chauflce. 
' Ce Seigneur de la Saugère a fondé une Meil^ baiTe à 
perpétuité j» ?qu$ les luiicUs de chaque femaine, & 4onn4 
ppur tétribiùion , tout ce qui peut Içl\ appartenir des diifr- 
mcs <fc Cafanc^ Se de Malcraoutiêr \ M. le Cure n'a pu , 
dcpuiu 49 ans y coniiottre > ni par titres > ni packs; ancien^ ^ 
qc- qu^ c*çft cjuç ce dtoîç 4e ananes. 

LèXThàeeàu de la ^u^ère ; (îtué dans la ^arpifle , à ta 
diftax^qç-^ dw»-U^ du Baurj, tombe en twinc & ne 
Êrt qu'à fogfa: k f cqn^cr^ 

' La'dc%aeunc de ParOUjc cil attachée au Fjçf de Clvatrc» 
auî * avec çcJ^i^4e là Saugère,, çH anccxc au Fiçf du Mar* 
c vd&tdc Montéckr. MUe dç Montécter cH deveuik Dame 
de Chatte j' parla mort de Jofcph- François , Marquis de 
lyiontiçlçr » fw eèi^ ,. mçirt k $ Août 1766. 

D y a encore; ^s ^ Baroiffç deux autres Fieft , fçavoîç, 
de isL Cambie , ^ de la $acriftie , qui appartiennent, ^âf 
liçlisieux Bénédidkins d*Evrgn. 

LÎ moitié du ChSteaa de Montécler , & du jardin ^ çft 
de U PafôiiTe dfc Châtre du côté de la Saugère. 

Il y a deux bois taillis dans cette Paroiffe) le prcftiiec eft 
ccluî de là Saugère, qui contient 25 à jo arpcns: le fé- 
cond » d'environ crois arpens , n'eft qu'un brouflS dç bgii 
blanc ; il dépend de la Curcf. 

ta Paçoiijc eft arrofce à \%. ^u S; ^ à rO. par un ruiffeau , 
& a^ N. 1^ bois d<^ Guinegaud^ & au S. O. celui de la Cti^* 
peDc Raîhfouln* 

Utiie partie du fol de la Paroîfle produit du froment , 
une àutf e du fcigfe', & Tautre du carabin ; toute la Terre 
^ N« N. E. eftretnpliede iiûne de fer, que Ton tire jour- 
rtéUement pour les îbrg^ de Hermet de d'Airon ; on qa\ 
tîve du ènànvte , & du lin a*aflc2 bonne qualité: 

D y a dans 1% Terre de Montécle, un fource d'eau 
xivc qui fournit toujours de l'eau > ineme dans les années 
l^s j4ui; sèches. 

lly a d^s la Paroific , dont l'étendue efl d'une petite 
'E. à roJ Se autanr du N, au S, de la perdrix » 



Ikue/de 

du lièvre écdix lapin de bonne, qualité. 

' La Sçigweurie çia Lauruû au Maine , fut érigée en Mar- 

djjifa^, CojJis le nom d^ M^htéder , en 1716 , en faveur 

oXlihaiu de Mqntédçr , Baron de Charnai. La Tcnie de 



î$4 C H A . . ^ C H E 

ULunzi lui étoît venue de Rettce Nepvra ; fa mèret 
Jofcph-Françôis de Montéder obtint en 1738, d*autre^ 
Lettres qui ordonnent renregiltrement des premières 9 
elles furent enregiftrées à la Chambre des Comptes de 
Paris en 1739. Il époufa Hyacinte de Menon de Turbilli, 
morte en 1742: dontHyacinte-François-Georees, qui Aiit: 
Jofeph- François-Georges , Grand Vicaire &Doyen de TE- 
glife d'Angers , mort en 1769 -, Henri-François , Chevalier 
deMalthe, Capitaine de E)ragons, dans Beaufremont ;* 
Louis-Auguftin , dit le Chevalier de la Rongère , Enfeignc 
de Vaifleaux -, Jean-Gafpard , Abbé de la Rongère j Char- 
lotte Hyacinte \ & Charlotte-Suzanne. 

Hyacinte-Francois-Georges, (M. le Curé le nom- 
me Jacques-François ) Brigadier des Armées du Roi , mort 
cti 1766 , avoir époufé en 1740, Marie-Charlotte de Mon- 
diale, dont une fille unique , aujourd'hui Datne de Châtre. 
M. Daugeard, Curé, m*a fourni un Mémoire. 

CHAUFOUR , Bourg & Paroiife dans ks Quintes du 
Mans , Eleûion du Mans , à rO. N. O. par O. de la Ville 
du Mans , dont il eft éloigné de deux lieues.' 

H y a de Chaufbur à Conlle, M. 1. 4 r > Loué , Mi 1. 4; 
Vallon, M. l..^ ; Sillé , M. 1. J i ; Fai, 1. -î > Trangé ih it 
, Aigné , 1. iVDegré, Ll'y Coulans, 1. i i. 

Chaufour eft un Prieuré Régulier des Chanoines de S. 
Auguftin, 

La Ciire , eftîmée 1000 liv. , eft à la préfentatiôn dt 
TAbbé de Bcaulieu. Il y a 4J0 Communians. 
; Chaufour eft fitué liir le ruiffeau de Domée , qui fait 
tourner deux moulihs à bled dans la ParoifTe , qui eft ar- 
rofée au ^* par k ruiffcau d'Ingrande, 

Le fol produit du froitient , du feigk , de Forge & de 
ravokie. . . 

La Seigneurie de ParoifTe eft un membre 'de la Barônnie 
de Coulatis , dont M. Pafquier , Confeilkr au Parlement 
de Paris eft Seigneur. 

CHEMERÉ-LE-ROI , gros Bourg Se Paroîffe de l' Ar- 
chidiaconé de Sablé, dans fc Doyenné de Sablé, en-deçà de 
rOuette , d^VEkébion de Laval, à l'O. par S. de la Vaille 



du Mans', dont îl eft éloigne de dix lieues 8c demie. Pour 




}iiMellai,M.L iiiBaUcc,M.L i ii Gicz-avBouètc , 



C H E C H E 19c 

M. 1. 1 |s lâ-Cropte, 1. |i Saînt-Picrrc^l'Erve , 1. i i; la 
Bafogé-dé-Chemçré , 1. i j S. Deiiis-du-Maine , 1. 1. 

La Cure , eftiméè V50 liv. efl: à lia préfentation de 1* Abbé 
d'Evrcm. Il y a 8©o Communians. - 

H y a à Chemeré un Prieuré , eftimé zoo liv. à la prëfen- 
£acion de TAbbé d'Evron î la Chapelle de S. Antoine ou 
Ste Anne , eftimée i yo liv. celle de la Beflbnnière , fondée 
par René le Coufturicr, eftimée 1^0 liv. à la préfentation 
du principal héritier du Fondateur i & celle de la Place , 
eftimée 7 j liv. 

La Paroiffe eft arroféc à TEft par la' rivière d'Erve , & 
à rO. par celle de Vaige. 

Le fol produit du meteil , du froment , de Torge & de 
favoine. 

Le marché ffent à Chemeré tous les lundi 11 y a foire 
le lundi d'après le 4 Juillet & le ij de Mai. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient a M. lé Baron de la 
Roche-Lambert. En 1714 , Jean-Joféph de la Roche-Lam- 
bert étoit Confeiller a la Cour des Aides de Clermont- 
Fcrrand -, j'ignore fi c'eft la même Famille,) 

' ÇHEMILLÉ, Bourg & Paroiffe de l' Archîdîaconé du 
Château-dii-Loîr , dans le Doyenné de la Chartre^^Elec-. 
tion du Château-du-Loir , au S. E. par S. du Mans , dont; 
il eft éloigné de onze. lieues un quart. Pour s'y rendre , il' 
faut aller à Lhomme , 1. 2 { > PruiUé-l'Eguiller , !.. 3 J ;, 
Ruaudin; 1. 3 i ; Mans , 1. i f. 

Il y a de Chemillé à la Chàrtre , M. 1. i-^ > Châtcau-du- 
Loir , M. 1. 4 ^ ; Grand-Lucé , M. 1. 6 -, Bçffé , M. 1. 4 f ; 
Montoire , M. 1. 4 î j les Ermites ,1. i ^ *, Marcé , 1. i ~ ; 
Ronre y 1. î > Beaumont-la-Charrrc , 1. i î ; h Forêt-de- 
Gatines , 1. 1 f ; la Forêt-de-Berfai, 1. 3 r ^ la Touraine ,1. f. 
. La Cure , eftimée ^00 liv. eft à la préfentation de 1 Abbé ^ 
de Vendofme. Il y a 800 Communians'. 

Chemillé eft fîtuéfur.lè ruiffeau de Domée, qui fait 
tourner deux moulins à bled dans la Paroiffe , qui eft ar-' 
i:ofée au Nord par le ruiffeau d'Ingrande. 

Le fol produit du froment , du feigle & de l'avoine ; il y . 
a des prairies. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Lufignan.- 

II y a à Chemill:: le Pr!CU' t- de Gaftineau , eftimé i<î>o 1/ 
à la préfentation de l'Abbé d'Evron. 

CHEMIRÉ-EN-CHARNIE , Bourg & Paroiffe del'Ar-- 
chidiaconé de Sablé, dans le Doyenné de Brullon/Efec- 



19« Ç H E C H R 

ripn du l/bns , à l'O. N. O. par O. de la ViUç du M^t ^ 
aont it efl éloigné de fix lieues trois quarts. Pour syrendœ, 
^aut alkr à Epiiieu-le-ChcvreuU , 1, i ^ 5 Fax , 1. 3 t ; 
Mans , 1. 1 ^. 

Uy a de Cbpxiiré à. Loué^ M. 1. 1 ^ ^ BruUon^ M. L x 
j\ Conlie^ M. Û } t> Sillé , M. L ). ^v Ste Suzaçoe » M« 
t 3i Joué-en-Charnie , 1. 1 j Montreuil, L i j Cli^ai&Il^.» 
l X f> Ruillé, 1. 2 s S,Simphorien.> h i h Nçuvilïçttç,' 
2. I ï Etlyal > L î ', S. Denis-d Orque , 1. x j, 

la Cure / eftimée 600 liv. efl à la préfentatipp d^ TAbb^ 
^ laCoukurt. U y a 300 Conununians» 

La Paroiffe eft arrofée au Nord par un grand étiaog» <fii 
£aât u:ayailkr des forges qui appartiennent à M. leMarq^s 
de Sourches ; d'ailleurs cettelParoifle eft entourée de rUjif» 
féaux , eiKepté au N- E, Une t>artie de U agvixi^ Change 
eft fituéc dahs çetçc Paroîflfe* Il v a des lapqç$. 

l^e fol produit du feîglc, de ravoir & du caral>Ui* 

la Seigneurie- de PàroiSe appartient à M. le Marquis 

dç Sourches. Voyez ia Généalogie ^ h r article s. Sip^jkorUnm 

CHEMIRÉ-LE-GAUDIN , Bourç JSc ParoUTc de l' Ar- 
chjdiaçonc de Saille , dans Doyenne de^ VaUoipi.^. I^^eâîçn 
eu Man^ >, ^u S. O. de la Ville du Mans^ dont U eiî.clpÂ^ 
ipié de quatre lieues. Pour s'y rendre , il ^aut aÔer au 
Grand S.Qeorgcs, L 2 j *, Petit S.Georges, 1. 1 ; Mans, L J, 

II Y a dé CHenaixé à la Su;ce, M.I. i i i VaHpn , M. 
L I li Loué, M. 1. 2 1 ; Bnillon , M. t j r> Maîiçorac, 
MA. i\ & BcnoiiJ-fur-Sane , 1. i ; lou^ande > t J ; 
Placé , L ii Roifé, 1. 1 1 i Souligné, L i j Atl^naf, L i> 
Maigné , L {y Pilmi, 1. 1 1 j Fercé, 1. i* ^ 

La Cure > çftirnée 2000 liv. , eft à là préfentatioa 4u> 
Seiçiicur EvcQuç du Mans. Il y a 700 Coimnaunians. 

u y a dans TEglife de Chemiré , la Chapelle dç Su Mi- 
chel , eftimée 1 5 liv. à la préfentatiou de l Archidiacre dt 
&Wé y celle de S. Michetdu-Troachai ^ eftimée ijo Uv. 
à la préfentatioa du Seigneur de la Sauvagçre ^ Se ccllft 
de N. D. de Chauyigné , eftimée 170 L à la préfentatioa 
4u Seigneux de la Saùvagejije , qui doit prefcnter au pbis 
proche parent du Fondateur. Foucaïer. 

U y a utiQ Chapelle fondée au Château de Vili^nac > à 
la préfçiitacîon du Seignçur. 

'11 y a dans fEglife ae Chcmii'é , une Conftérîc du S. 
Sacremcr t , établie par le Pape , & autorifée par les Evêques 
4u Mans« 
^Au ccjHune^içqmeojt du dte-huitieme fièclc» JeaaBarder^ 



C H Ê C H E i$t 

Prcttc , Renié Pcrchâra ic Geneviève Vologc, la femme > 
léguèrent des fonds pour les pauvres de £ ParoilTe. Ces 
fonds dfli ^pcùvèttt t>ïoAiirc •CAVîi«>!\ ïio liv. pat an , font 
adminiitrés par un i^ocareuc 3 nomitiépaj^ le Curé & les 
habicans : le temps de fon adminifUation n'eft point fixé* 

Le même René Pefchard & fa femme y ont fondé deux 
Collèges dan^ la Paroiffe > l'un pour raifbrudtion des gar» 
çons , ôc l'autre pour celle des nlles , le premier eft eitimé 
150 liy. & le fécond 50 liv. Le Curé & lei Procureurs , 
ifftt&c ^ FS&ricieTy nomment à ces deux Collèges. 

H y a dans une Chapelle > qui feit une des croifies dé 
r^Iife de Chcmiré , & que les Sdgneurs de Bcllè-Fillé 
piSendetrt leur appartenir , une tombe à rez-du-payc , 
au tout ât kque&e^ft incruftée une bande demarhre Ûaitc 
^ porte cette infcription : 

Cy-^ Nohk Ù fage Homme ^ Me, Pierre de CBurtftdrdi^ 
$agneur dudU iieu , de Viré , d£ BruUon & de BeHeFiiie ^ 
Premier Préfident du Parlement de France , lequel décéda i 
PMi , îe 15 Oâohre * tan i jo J.. 

Sur le .mur eft incruftce une table de marbre noir, to^ 
tâwéë d*un ornement de pierre , avec les armes de Court-* 
feadfi , qui (bnt de fable , k deux épées d'argent pofécs ea 
Antoit , les pointes en bas.. Sur cette table eu gravée TEpi- 
OfiSie qoi &it y i|ueles.i9ivans.regardent comn^e un chef- 
4''œuvre en ce genre. 

Hefno fias etrtam /pem p<ïyiert dBtîbas attfit / 

Senfum » rohwr , opes ^ mors truculenta domatm^ 
tôt natura Petrum donis cumulaverat , iua . 

, Paufiior tu toto nullus in orbe foeet. 
Elùqtdo Maraun referêns y grmdtate Catonàm f 

Confilio IFahias ,. Scàvola jjire. fait^ 
Non, umim , piures erga mors atra peremit , 

QtDos^Jimul inclufos kâc brevis uma ài^iu 

*. • ^ 

Pierre de Courthardi étoit né au Château de Bellc-FÏHfeé 
dans iai'arôîfib d*Athcnai , qui étoit alors ioccurïiile de 
cdtte de CfaemiréJe-Gaudin , &.qui vient d*éne éiîgée len 
Core^ ( Voyez f article Atkenai ). La Terre de Ooarthjj^dL eft 
dans ia Paaroiflç de Roueffé, dân&la Champagne du Mâiinm.' 

I^ierte de Courthardi étoit d'uxie Maifon trèis -noble v 
& ttèsrôlluâre ^ très-ancienne, fmvant le témoignage: 
de Faufte Andrelini ,, célèbre Poète Italien , qui vivoit^ 

Nii> 



L^i 



C H E ^ G' H. E 

fin du quinzième iiècje Se au commencement, du fiii- 
Tant. Voici ce qu'il en dît: * * 

* Et Petrum innumeris noBum virtutihus addas 

: - Eximiis prÂlatum atavis ^^^^ 

ÎJec pTOcùl kmc aito Petrus ûjr fanguine crctus 
Emicat ; hi edàm divino afflatus honore. 
.Natales illufiret agros, 

^ Pierre de Courthardi fut Avocat Gcnéraf dû Parlement 
de Paris en 148(3, & Premier Préfident du même Parlement 




préfent digne de fa libéralité. Il prit 
mentions de cette Chapelle , & en fit bâtir une de la même 
fymmétric, dans le Couvent des jacobins duMans , où fon 
cœur fut-mis après fa mort, d fut bienfaiteur de cette 
Maiiûn 3 qu'il nt réparei* , il augmenta FEglife d-une aile, 
au haut de laquelle efl: confirai te laChapeUç dont on vient 
dejparler. . . .. .' 

/Pierre de Courthardi fit exhauflcr fa Maifon de Belle- 
tillQi ïl accrut & acheva fin Château de Viré ; il fît bâtir 
dans le Fauxbourg de ia Coulture» du îyians , THôtel de 
Courthardi, avec^une Chapelle j cet Hôtel appartient au- 
jourd'hui a M. Ki'cher de Monthcard.. 

Pierre de Courthardi avoit un frère, nomïné Guillaume» 
Confeiller au Parlernent de Paris , mort en. i p j. Il v avoir 
• dans le même temps au Mans Jacques dç Courthardi , 
Chanoine Scolaflique de TEglife Cathédrale, qui fit bâtir 
un pavillon vis à-vis riiglife; &: après fon retour du pè- 
lerinage de S. Jacques , une maifon voifînc., fur laquelle 
fes arnaes font fculprécs en pjufîeurs endtoits v cette mai- 
fon s'appelle la maifon dè5 Kjorets. Il y avoit aufE au Mans^ 
Pierre de Courthardi , Jhge du Maine , lors de la rédadHon 
de la Couturnc du -Maine , en tjo8. On né fçaif fi èes deux 
de Courthardi étoierit fils au neveux du Premier Préfidcnt. 
Dom Liron , fingularités hiftoriques & liuiraires , édition de 

m2: •". ' • • •:•■•- ' -•■ - '; •■ ■• • 

La Maifon de Courthardi a fondu en celle de Taron. 

Le ruiffeau de Renon , oui prend fa fourcë dans les bois 
des Maillards , ParaifTede Souligné , à cinq quarts de lieue 
de Chemirc , palTc par le milieu du Bmiig ^ coupé la Pa- 
toifTe en deux parties du Nord au Sud ;.& fe jette dansJa 
rivière de Sarte^ au-deflusduBourg de Fercé ^ lors des crues 



C H Ê G: H Ev 199 

d*0AVLyil monte quelques brocheeens & gardd];is dans, ledit 
ruftTeau, qui autrefois faifoit tourner quatre opoulinç à 
bled^ dont deux ont été fuppriraés. 

La rivière de Sarte baigne au Sud une des extrémités de 
la Paroiffe j elle nourrit, en cet endroit d^excelient poiffon , 
le fond étant unegrave y les moulins de 1 hévâlje font cont 
truits fur cette rivière *, ils font pour le fpiritud&le tetn- 
porel y deux années de la Paroilie de themiré^,, &,la troi- 
iième de celle de S. Benôift: cela fç nomme Tournes, ou 
Communautés -, il n'eft pas difficile de concevoir, combien 
cet ufage, qui eft prefque univerfel dans tout leJDipcèfç ^ 
cft abuiif ; il feroit de la fagefle du Miniilère:dc'^féformer 
cet abus. La Paroiffe de Chcmiré èû toute entourée de ces 
Tournes bu Communautés» " 

La rivière de Gé baigne, aûffi quelques tçrres à TOueft 
de la Paroiffe , & y fait tourner deu^c^moulins ; jelle no^irric 
du brochet & de la perche ,..de bonne dualité* ; . 

Les terres de la Faroiffe ^ fîtuces à rOueflr^dii ruiffjâa 
de Renon , oroduifent. de . bqn froment , du mêteil ^ de 
Forge & dePavûiné -, ceUes qui font fîtuéesà l'Eil , ne pro- 
duifent , pour la plus grande partie , que ^[i feigle ,. (ie 
l'avoine & quelque carabin j if y a des prairies furies ri- 
ves de la rivière & des ruilîeaux. * '\ /. ' 
, Le principal produit ^^de la Paroiffe, .après le froment,* 
eft le vin ^ y a/ant dans fpà étendue plus de deux millQ* 
quartiers ce vignes , dont le viri eft de boi:ine qiialité ; la . 
quantité du blanc paffe de beaucoup celle du rouge. 

Le gibier, fçavoir> la perdix rouge, la gfife & je Hèvie, 
y eft affez abondant, & Jairez, bonne quaUtéi le lapin 
y eft trop commun. ' ' • \. . 1- . 

' Ily à, à peu de profondeur , dans prefque toute t'éteji- 
due de la Paroiffe , de bonne pierre , qui fe tailje aiféiçent, 
en fortant des carrières ^ & qui fe durcit à Tair fans fc 
diffoudre; il y a auili^de.tjon rouffard dans les environs . 
delà Sauvâgère,' & on exploite une carrière dé pierre de 
taille au lieu de Chanapfleuri , dépendant de. cette Terre. 

L'étendue de la Paroiffe eft d'environ trois quarts de 
lieue du N. au S. Se d'environ cinq quarts de TE. à PO. 

Uy a à l'extrémité de la Paroifle, à l'E. une fontaine 
vive, dont Peau eft falée': dans les chaleurs ide Pété le* 
fable fur lequel cette eau coule cft couvert d'un petit fel 
blanc très-acre , ce qui y attire beaucoup de pigeons & de [ 
tourterelles. _ 

11 y a dans klParoiffe plufîeurs pièces de bois taillis , qui 
dépendent des Terres de YHenne , de la Sauvagère , de 

N iv ' 



ioo C H E , , C ft % - 

Bclle-îllle/cïttMée, dadbûphrfe<fcî*tg^c'â*An^ îk:e; 

H 7 a tm fbuWicau à chaux & à tuiïes. 

La Scignedrie.de ParoiiTc faifoit aiitrcfois jbaxïie dfc È^ 
Baronilîc âc Vàtmi le Baron de Piïmi vendit à Ta Thxùcdc 
tigneroîlè , veuve le Voycr , Dame de la Tent èb BeÉe- 
Fiflc th Athcrnâi , ïa douzième partie de fa Baronnic , cditr 
fiftant cnlà "Seigmirie deYfigiiffc 8r de la Parôîffc.dcCte- 
ftirrc ^ de quelques fonds potir fervir de glcbc ', depuis te 
temps , h Sergrieuric de Chémiré avoir été innctéc à Ik 
Terxt dcBelle-riilt , Jnfqu'à ce qu'en 17 M.lfc Màrqois 
d^4atttdbrt v^dk la T erre de Beile-Fillc à M. NcfpvcÙ de 
fe Motte-, nicvaKfer de i'Otdie Militaire de S. Lôàis , qui 
icpàra dct:erit Tctreia Sdgneurîc de Chemité ^ 8t fa vcï>. 
dit à M. de Gaimon *^Comte de Vilcnnc^ qtii avôît 16* 
droits tédès îîc M. ie DUc de la Rèche-F^oucatâr , fiâtoa 
de Pilflii , poût taîtè le retrait dt .cette Scigpçiiïle. 

M. le Comte de Vâttme étant riiort fâhs al&ance Ja S0- 

Seuncdé Oicmiïé a paffé à M. le Conitè cfc Vœnjifc , 
fl frètt pâteitiel Voyet fa GMaïope , h tam.h>i^idftdt. 

Le Qmttaû dfc Vilenhê , avqùel fa Scigntutife de C2îfe-r 
rtttré eft àùjôtlrd'hui annexée , par réredion de fa T^te 
de Vilcnfte ta Comté , comme îl eft marqué à Tattiçte 
Loujpfandc •.eft, pour Je fpirituel, de fa ParoMfc de Lù^^ 
Iâ;l«, par m THaflation qu'en fit Louis de la Vctghc de 
TtdBrt-, Eve(i[uedu Mans , en ranînce , à fa requî- 

iïtion de Jacques de Gaigfion ^ Marquis de Vilerinc , Batô/i 
de Lou^hndé , Lieutenant-Général des Années du ïloî. 
Il nV pa*$ dai^sla Provmce du Maine de CfaateàU qui ait. 
<te plus gracieux dehors tjuc celui de Vileïiïié. 

Outre les Fiefs de fa Seigneurie , il y en a pluficurs att- 
tfts dans fa ï^aroiâc, fcavoir, de Belle^Fi^^ qui àp^^àt"- 
ticnt à M. Nepveu , de îa Sâùvagère ^ de Cïiampfleu'rf it 
dû Mez , à M. Rivàuît -, du Chcfnai , aHi Chapitre de Tfi- 
gBfe d*Angfers , de fa Chapelle du TroAchai , de Meçuàù, 
de Vïkfair , Scd ' ' 

L'a Sauv^ré eft bien bâtie , fur une élévatiAn fliii pîré- 
fetîte à fa vue un fpeclacle charmant , & qui dans ravailt- 
cour a un grand baflin d'eau vive. Les Seigneurs de cette 
Terre ôftt le ptiv'ilégc d'être rtcommandes âul ptièrts 
ngraiftales-derËglife. Cette Teirre a été KAï^'ûr^xxietkt 
pôffédée par fa ramifie le Vayer , d'où clic à paiTé par )e& 
teminfes, en ceîle de Seguin; ûri Séguin fa vtndit a N... . 
Miaufais.de Maurcpart, Licutenanr-Gcnéral d'ArtiîIertfe, 
6r à fa Ûtiffie te ieune de fa 1 urjotihièrt y fon épôufe^ïeuft 
hilitiert fa vthdirent à Bon de JUpiftci Seifcrifol: <!te Mtiûh ' 



C H E _ C M É àoè 

Bïiï dli Carbonnct , qUî aVûit cpôufë U filîe unjgac de N- 
Boucher , dont les hcrltiers fa vendirehc ^ Ëuetiae ds 
Monceaux , Seîgneuir de Monceaux , OlGtiw de h. Maî- 
foii du Roi , & a la Dame du Bofc, Ton époufe i eUc *p~ 
pamevX-ztL^oùi&'hMi aUx cnfans mineurs de la détuntt 
Daitie Rivault , Sic unique & Ctuk hàidcre dudit Eùêiu» 
de MonceaiU. 

CHENAI, Bouig & Paroiffe de 
Soiinois , dans le DoyciittcdcLinières, 
au N. par E. de la Vilte du MahS, do; 
onze lieutrs. Vour s'y tendre^ 3 &ui a 
des-Bois,l. i; Rocifé-Fonraifie , 1. i Ji 
Vivoin,l.'i-,Morrtbifor, I. z4il*<5a( 
rcBi^fn^-Sàcte, 1. ii S.Patace,!. i 4i 

ïl va deChenai à Alençon, M.1, ij Matne», M.1 
4-î; Bcauiiionr, M. L t î.; René, M. 1.4îi Fttftiài, 
H. L 4 f 1 MtiSètes, M. 1. èi Mgntigni , î. J ; ÇQ« , 
1. ! i le Chcvain , 1. ^, la Forêt^ïtrfdgflfc , 1. i i ta Uét- 
mandie , i. demi quart. ■ 

La Cute , èftimée 900 ïîr. , tift à b |>réfcnàtlon da 
Scûpeur delà Paroiffe. llya roô CoïnmCiïiiàflS, 
, jLa Paroiffe qui a un quart de lieue d'étendue i^ de V%{ï 
à! l'Oucft , Se demi-quart dû N^ au S. cA arfoTce a TE. pat 
Uïi CoUrâftt d'eau, qui prend fa fourcc dans k foret de 
petftiglic , au N. & à fO. par la rivière de Sarre , qui y 
ft>rme tiflê preftïu'ifie , dont les prairies Tont fujectes aux 
iAondâtiOnsj tcrte rivière nouïTit , en petite ^«anliié, 
de la earpe^ du brodtec , de k^erche , Kcletout dliflkz 
b?^neâùàllrej tUet&îttâurner unmoulin. 

te fol produit du frocntnt , de l'otge Se peu d'aroinC' 
La Seigneurie de Pàroilb à été poltéàèe peudant coui le 
ft&lèfnè Sècle parla iFâmille de Catadreilx, txà pdElcdûk 
le Vicomte de Keuviljettei elle l'a été depuis iSoov {MÛ 
celle du Hardas , Se tjM&pj, PietrePiilkrd de B^afqour, 
Tréïbtiêr de fiance à Alcnçon , acheta cette Seigneurie 
de Létxiotdji Haidas^ elleefl nolËdce aujaUfdMpj»c 
M. PiinrË-ToiliTaint-^^ques P^lUrd , -qui pone Je aaksk 
de Chenaio Le ChSrcau Seigneurial ^nonmieChénà. :, 

M. Gamia , Cuié , m'a fourni un MéuKÙtc 

CHÊRENCÉ , Bourg «c^Patoiirç de rArct^coné àe 
Sonnoîs , dans le Doyeiihe de Bèiiunont , Eleâion dpf ' 
Mans, au N. par E. de k Ville tbi Maos, dont il eu 



C H É C H É 

UradcCbéfencé^ Besomoiic , M. L i |; fiscfioai» 
M. L X i; Valoa, M» L j ; Masncis , M. L ^ f i SL 
Cotnc^ M L 4ji René, M. L J-, To^dc» L i; Gczad- 
champ, L T, Qxiknibier , L |^ Pincé, L i:|i hFoRfc 
de Peticigne, U u 

lux Care , cffiméc iico Ihr., cft à h pt rfinnrfcM i da 
S^jRcar Evé^oe du Mans. Il 7 a éoo Commnnians^ 

fiy a àCherencé la cfaapeOc de S. Avcnin , foodi^ par 
Gai Drooet en 1470, eftimée 16 liv. ^ cdk de S. Jacqiics 
Nicole , effimée 15 liv. , i la piéfencatkm dn Fropnœûie 
de la métairie de Loche en Cberencé > & celle de N. D» 
efiimée 20 Uv. , à la préicmaiion de rhciiDcr do Fan- 
dateon 

Chérencé eft fimé fiir la rivièie de Bianne» qui coupe 
laParoiffe da N.O, au S. O. 



Le fol produit du froment, de Tor^ & de 
La Seigneurie de Paroifle appartient a M. de Fandoas. 
Voyez U GénéahgU a tanuU Juim. 

CHÉRIS AI . Bourg &: Paroifle de l' Archidiaconé de 
Sonnoitf 9 dans le Doyenné de Frefnai 3 Election du Mans» 
as N. par O. de la Ville du Mans, dont il eft éloigné de 
huit lieues trois quarts. Pour s'y rendre > il faut aller à 
Placé, \. t \\ JuiUé, L iy Beaumont, L ^;.la Bafoge» 
h X J', Mans, L i\. 

Il y a de Chérifai à Beaumonr , M. L 5 |; René , M.,L 

Î\ Frefnai, M. 1. 2 ^ ; Alençon, M* L i f ; Linîères, M. 
1 ; Béton , L f ; Ancinne , L i î 5 Bourg-lc-Rol , 
K I; Champfleur, h ^ i Arçonnoi, L i\ Bénis, L i î la 
Forêt de Verfrigne , 1. i. 

La Cure , efœnée ç à foo Mv. ; eft à la préfentation 
de PAbbé àt S. Nicolas d'Angers. Il y a 250 Commu- 
nîans. 

Le Prieuré de Chérifai , cftimé } jo lîv. , çft à la pré- 
fentation de rAN>é de S. Nicolas d'Angers. 

La Paroiffe eft arrofée à PE, par le ruifleau de Rofài; 
un autre petit rutfleaa prend fa foutcc au S. dû Bourg. 

Le fol pi:oduît du frotocnt , de l*orgc & de l'avoine. 

ta Seigneurie de PatoKft apt>artîent à Monfieuir de , 
Bouillon. 



{. 



^ C H 4 Ç H £ zQj 

. CHÉRON ( S. ) , Bourg & Pamiffe de rArchîdiaconé 
de Paffàis , dans le Doyenné de SUlé , Election du Mans ,- 
au N. par O. dé la ViÛe du Mans , dont il eft éloigné de 
cinq lieues un quart. Pour s'y rendre , il feui aller à U' 
Chapelle S. Frai,l. i Î^Mileffe, l.z^^ Maris, 1. i ^, 

Il y a de S. Chrron à Sillé , M. 1. j j Fréfnai , M. 1. j j 
Coniie , M. 1. 1 J > Bcauraont , M. 1. 2 ^ y Loué ^ M. L 

~i Pophé , 1. I -, Sainte Sabine, 1. i V S. Jean tfAffé , 
. I ^; le Tronchet, 1. |; Mêfière-fous-Lavardin , 1. ^j 
Neuville-Lalais, 1. ^y Domfront en Champagne , 1. 1 J. 

La Cure , cfliraée joo liv. , eft à la préfcntation dU 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a 48 Communians. 
. S. Chéron eft fitué fur les confins de la Forêt .de Sillé ; 
la Pa'roiffe eft arrofée à TO. par un ruifleau 5 trois autres 
petits prennent leur fource dans la Paroifle. 

Le fol produit du fcigle, du froment & de l'avoine. 

La Seigneurie de Parbiffe appartient à M. le Comte 

de Teffé. Voyez ia Généalogie à l nrdcU Beaumont, 

CHERRÉ , Bourg & Paroifle de J' Archîdiaconé de 
Montfort , dans le Doyenné de la Ferté , ElccSHon du 
Mans , à 1*E. N. E. par E. de la Ville du Mans, dont il eft 
éloigné de huit lieues & demie. Pour s-'y rendre, il faut 
aller à ïufFé , 1. 2 î 5 Lombron ; 1. 2 -, S. Corneille , 1. 1 ; 
Mans, L }. 

Il y a de Cherré à la Ferté , M. 1. î; Bonneftable , M. L 
3 i 5 Vibraie , M. 1. ^ , Connerré , M. 1. 3 f ; Montfort , 
M. h 5 -, S. Martin-des-Monts , 1. 1, S. Jeari-des-Echellcs, 
1. I ^ i Courgenard, 1. i f > Cormca , 1. ^ -, la Chapelle dix 
Bois, L I l'y de Haut, h i ^5 la Boflc, 1. 2 j S. Aubia* 
des-Coudrais, L i. 

La Cure , eftiméc 1 100 liv. , eft à la préferitâtîon de 
TAbbé de la Coulmrei II y a 750 Comniùpians. 

- Le Prieuré de Cherré, eftimé 1030 liv., eft à la prc- 
fentaribn de FAbbé de la «Coulture. Il y a à Cherré la 
chapelle de la Borde, eftimée 20 liv., a la préfentatioa. 
du Procureur de Fabrice. - 

La Paroifle eft arrofée au N. par le niWeau de Vahner , 
à ro. par la rivière d*J^uifne , & au S. par le hiifleau de * 
Gradon 5 elle eft bornée à TE. par les bois de Lorrne. 

; Le fol prodifit du froment , de Torge ic de l'avoine *, îl! 
y a beaucoup de prairies. 

. La Seigneurie de Paroifle eft un membre de celle dela*^ 
Ferté, dont M. le Maréchal Duc de Richelieu eft. Sci-- 
gneur. Voyez i'artkk de la Ferté-Bernard. 



CHERRÊAU ^ Bourg Se î^aroiflç de I^Arcbidiaconé dt 
Môtïtfart, aans le Ddyciïné dé la Fertc , Elcâion da 
If ans > à Î'E» N* £..Da^v£. âela Ville, ^u Mans^ dcmc il 
dt éloignée hèitf ueues lui quart. Pour s^.rendré, il 
£uït alla: à k Fêrté » M. 1. \ > S. Aiïbm-âes^^ottdrâis^ L i ^ 
h Ckipcfife S. Refeti, \x \ \ Sàrgé ^ 1. \\ Mans , 1. 1. 

n jr a de thcrteau à Molitmiraï , M* 1. 2 4 i le Teil , M* 
L 1 lî Vîbraîc , M, !• 
tfdcs 







'le, 



LCarej^effi!tacc4bplîv., d[làîaprëîentati€4idcrAbbé 
de k P'etice. tl ; a ^60 Çbmmùmans. 

L'£|;Iîfb dcClierreau, dédiée à S. Simphorien, a étc 
illôilirdicment décorée parles foins &: libcralicés du iieor 
Curé , d'un autel de marbre confbruit à k Roomic > 
ayccantaberrade^furihontéd'àne o^pofiition., côuronirée 
éh cuivre dore oc fôutemte par lîx pionnes «de rnaibrc 
blanc dltalk veiné ; le chœur eft boïfc à Iruit pieds ôc 
dcsni de Mmeur'j^ la boifure ell furmontée d\uïe filfc 
icalptée > il j a 14 fti&es avec le banc du Seigneur : cette 
6ôîmre> eu -7 comprenant un autel y ja cei¥t pieds de 
Ioiig.tIya attifr deux petits autels très-bien exécutés eu. 
Bois, auâi IneiA qiie la chaire à prêcher^ de fcrtp que 
dette Eglife de cait^pagiie eft une des plus bcUes du 
Dîaotie* 

' JEntyxt .Xîarie-Nïcoïe Bouvet xionna . par fon tcfta- 
ihènt olt^r^^e àr Hôpital dç la Ferté-BeCnard la mé-» 
tj^e dé la Chevalerie > ilituoe ParoiiTe de S. Martin-des* 
Mrâcs^ a la charge de recevoir dans ledit Hôpital les. 

Suvres malades des Paroi/Tes deCherrcau, de Cherté & 
5. MaPti'^des-Mqllal. Le la M^hts 1727 ^ Pierre^DeHis 
dfè Henu3bh ^ Ç^feillcr au trefîdial du Mans ^ exécuteur 
le&mcnttwe de ladite Boulet ^ conTentit^ par^m aôte de* 
^laiitn^V Notaire^ la Ferté ^.que le nomixe des rpauvid 
^cttt nxe 4 deùsc \ ^Kvoir un étranger » & Taucte dei 
Parbilles déôghéés dans le teilament. 

JL'Abba}^ deia Petice, de TÔrdre de S. Benoit ^ qui 
ifiywt ^oiçit jreçtt la réiorùié , fut fondée dans la ParoliRe 
de Cljxerr^tt par les Sdgneûrs de la Ferté-fiemard > Se 
vBàTc fous k protection du S^ Siège , par |ine Bulle du 
Pape Clément m , de Tan 1 1B9. L'Evêque Hamélin 3 qui 
fiqgea au Mans 44^uis X190 k 1114» donna Ces lettres» 
parfe&ueOes, du confentement du Chapitre du Mans^ 
de VAKbé > des Moines &de Bernard de la Fertéj le Mo* 
naâèrede laPelice fut uni à celui de Tiroiu 



C H E C H ft ^S 

La Menfe chuftrale dç t Abb^e ,de b. PeCce a écc téniiie 
au Séminaire Hôpital de S. Charies du Mans en 17^1 » 
iEpui^le Ponicificac de CharksrLouU de Froqi^i, £vé3K 
4a Ma^ , à la t:bai^ d'euciéisnir daps, TAbha^ qoaqA 
Pcêcre^ poj^x y continuer TOâice. Dhrin , Se acquitter kt 
fon^iation^, & en outre de {bumir un Vicaire à CheriWMiu 

La Paroine de ChjQcreaa eft baimée au N« par ]g iitrij^is^ 
d'Huifne , elle a trois quarts de Ëeue du N. ^ S. ^ ai^ 
tant éc 1% à ro. Le. ruoiTeatt de S« Sia^p^ipi pmriïfiL 
iburce au S« du Bourg. 

Le fol produit dui^omet^ 3^ ^roi^e& de Fai^ojiip^il 
y a de la masné l^iie, dont on a tçrt de i^és^tga ^mih, 
Dté 3 il y a un fôufqeau à tuile. 

Le ^amd chemin tojal du Ma9S à Pari^ paiTtçf % le Iouk 
4e la I^oiiQk. 

La Sçîçneurie de Paroifit eft annexée à U T^V^ de b, 
.Flefce , qui fait partie de la Baronnie Pairie de la Fç^j^. 
dont M. le Maréchal Duc dç RicbeUeu eâ Seigneur^ Vo]«z 

Ja Géniah^ à VartiçU- la,^ F^ti^ 

n y a ^ns la P^olifè le YikS de Gkye , qui appacâeai; 
à M. de Turin , celui de l'Abbi de la yëlk;^ ^ 8c crâeiqmSi 
mouvances de celm de Panet » appartetaaot à M.l^ninicr 
de Simianc. 

U y a dans la, pajioifle. ks boi$ t^^^ ^ la Pk4::e» d;'c^ 
vironcent arpcns, & environ cent iautres arpçns^p» ap- 
partiennent à VMtfç de 1^ ]pelj|ce Se à dilTéreips particoUeis. 

CHEVAIGNÉ , Bourg & Paroiffc de r Archidiaconc de 
^nnoû > àsm 1^ I^veiiinc de Bc?fiiinQ<it > Ëktâieii du 
4^ ^lan^ j^ an N. p^r 0. de 1^ Ville du Mws» don^Ueft 
âoig^dde quatre Meucis 11^ quart,. Pcnv s'y readçfr, il&»ç 
aJIer à MontbUot^ l'^% la Owr«tiç> L i'« S. Pavaioe.» 
L Zj Mans * L ^. 

n y a de Chevaigné à Beann^qpt , M. L i j ^ Balop^ M, 



aAne j, 1. i ^ Samte Jame-fur-^artiç i^'^^ 
; Lî Cure ,' efÛR^ce j à 6oq l^v. , eft. k\ pxç^^tàf}n4it 
TAbbé de S. Vincent. Il y a 90 Coxny9kWÛa,iîi$U 

La Pacoifle. eft ent|>ui^e à rE^> au» N* ^ au^ S« par la 
rivière de Sàrtè* ^ 

Le fof produit d^ &opicn(^ 4c 1*918^ & ^ r^v^oiliûi il 
' y a beaucoup de prairies.^ 



io6 C. H E . C H E 

' La'Seignèarie'de ParoifTe appartient à M. te Riche. 

CHEVEIGNÉ, Bourg & Paroiflc 4e rArchidiaconc 
éc Pàffais, dans le Doyenné de Javxon, Ele6kion du 
Mans , au N. N. O. de la Ville du Mans. Pour s'y rendre , 
il faut aller à Javron, 1. iy Crennes-fur-Fraubé , 1. i l'y 
Mont-Saint- Jean, 1. 4 ^ Neuville-Lalais , 1. 3^ Aigné,*^!. 
3 ; Mans, 1. 2, 

' Il y a de Cheveigné à Villaîne-la-Juhée, M. 1. 3 j Prez- 
çn-pail, M. 1. 5 5 Ma^ré, M. 1. i ^ Coupetrain i M. L 
I i'y Laâai , M. 1. i |-, Charchigné , 1. 1 ; les Chapelles ,. 
h li S. Aignan, 1. 1 j la,Baroche-Gondouin, L. i j S. Fraim- 
baut de Laffai , 1. i 5. 

La Cure eft un Prieuré de la Congrégation des Cha- 
noines Réguliers de S. Augullin , à la préfentation de 
l'Abbé de Beaulicu , elle cft ,eftiméc 1300 liv. Il y a 64J 
Communians. 

Il y a à Cheveigné une chapelle fondée par Suzanne 
Euluzane, eftimée iç liv, , & la Preftimonie Cruchet, ef- 
timée 20 liv. , que le Prieur de Charchigné met dans fa 

Paroiffe. Voyez rarticU Charchigné, 

La Paroiffe eft arrofée du N. O. a FO. par la rivière 
d'Englenne, qui fait tourner, deux moulins , & par un 
petit ruiffeau qui forme trois petits étangs & fait tourner, 
un moulin. 
• Le fol produit du feiglc , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiflc appartient à M; le Marquis 

d*Hauteville. Voyez la Généalogie a VarticU Charchigné. 

CHEVAIN (le). Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconc 
de Sohnois , dans le Doyenné de Linières, Eleétion du 
Mans , au N. par O. de la Ville du Mans , dont il eft 
éloigné de dix lieues» & demie. Pour s'y rendre, il faut 
aller au Bourg-le-Roi , 1. 2 -, Beaumont , 1. 3 ; S. Marceau^ * 
1. 1 ^ j la Bafbge , I. 2 \ Mans, 1. 2 ^. 

Il y à du Chevâin à Alcnçon ; M 1. f ; Linières , M. 
L J> fieaumont, M. L 55 René,-M. 1. 4^ Frefliaii M. L 
jL^Chenai, Ltj S. Paterne, 1. î', Champfleuri, L ivS.' 
Klgcmer-des-Bois 1. i ^•, la Forêt de Perfeigne , L ïî Nor- 
mandie, L demi-quart. 

La Cure, eftimée 600 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a 167 Communians. 

La Paroiffe eft afrofée au N. par la rivière de Sartc, &. 
au S. par le ruiffeau de Chandon.* • 



C H E C H E 207 

Le fol produit du feîglc , de Tavoînc & du carabin j il, 
y a des prairies. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à Mademoifdfe 
daPkiïïs. • 

CHEVILLÉ , en Champagne , Bourg & Paroifle de 
rArchidiaconc de Sablé , dans le Doyenné de Brullon 9 - 
Elcdion de la Flèche , à TO. S. O. par S. du Mans , dont 
îl cft éloigné de fept lieues un quart. Pour s*y rendre , il 
faut aller à Vallon , 1. 2 |: *, Souligné , L 2 ^ j Grand-Saint- 
Georges , 1. ï l y Mans , L I i. 

Ilj a de Chevillé à BruUôn, M. 1. 4> Sajblé, M. 1. 31 
Ballce , M. Lz ; Loué > M. 1. i js Poillé , M. L i -, Fon- 
tcnai , !• I ; S. Ouen en Champagne , 1. 4 > AvelTé , L r- 

La Cure , eilimée 800 11 v. , eft à la préfenration du Sei- 
gneur Evêgue du Mans. Il y a joo Communians. 

Il y a à Chevillé une chapelle fondée par un Curé de 
Chevillé ,* eftimé ^^ liv. 

La ParoilTe eft arrofée à l'O. par la rivière de Végre , * 
ijui nourrit de fort bon poiffon, & au S. par un petit . 
ruifTeau. 

Le fol produit du froment , du méteil , de Torge & de 
l'avoine , il y a de bonnes prairies. 

Hugues I, Comte du Mairie, depuis l'an 970 à loij, 
approuva la donation que Gui d'Avoife,. Fondateur du 
Prieuré d'Auvers-le-Hamon , fît de ce Prieuré à TAbbaye 
de la Coulturc ; cette donation fut ratifiée par fes enfans 
cnpréfence, entr'autres, de Foulques de Chevillé. Cour-^' 

La Seigneurie de Paroifle appartient à Madame Teftard^ 
Américaine. 

CHEVILLÉ, DIT S. PÈRE, Bourg & Paroifle de 
TArchidiaconé du Château-du-Loir , dans le Doyenné 4c 
même nom , Eledèiori du Châtcau-du-Loir , au S. par 
E. du Mans , dont il cft éloigné de neuf lieues & demie. 
Pour s'y rendre , il faut aller 4 Nogent-fiir-Loir , L | , 
Ecomoi , L 4 T i Merfcnne , U 2 j Pontlieue , 1. 1 t*, Mans'; 

Il y a de Chevillé au Châ^eau-du-Loir , Mi 1. i :| -, le 
Ludc, M. \ 4 i^, la Chartre, L 3 fj S. Chriftophe en. 
Tourain , M. 1. 1 î Diflai, 1. \ ; Benne, 1. ^\ Tourainc, 1. J. 

La Cure , eftimée 5 à 600 liv. , eft à la préfenration de 
rAbbé>de Vaas. Il y a Communians. 



igf C H K C H R 

LaParolfle eft arrolce au $• E» par le mifieau 4c G^^ 
tot^ & à PCX par un autre qui fait tourner on tpanlin. 

Le fol produit du froment » di;^ feigle Se de rocgCt il 
y a beaucoup ^e vignes , doht le ^n cù, de bonne qualité* 

La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. fe Duc de b 
YlDîère^ Voyez iSn Ginialogi^ k tartick Marfom 

CHRISTOPHE EN CHAMPAGNE (S.), Bon» Se 
FàroiHe de FArchidiacooc de iiablé, dans le Uovenne de 
YaUou, Ek£Uon duMans, à VO. par S. de U ViUcdu 
Mans^ dont il efl éloigné de cinq lieues trois quarts. Pour 

g rendre > il faut aller à VaUon^ 1. 1 \\ $ouligi]|é > L z ^ ^ 
and S. Georges, 1. 1 y^ Mans, 1. i 5. 

L 

L i> S« Oacu ça Cbaippague, L i î» 

La Cure , eflimée 300 liv. , eft à la préfematkm dç 
TAbbefle du Prc^ Jl y a i6a Convnuiû^ns. 

La Paroifle eil arrofée à l'O. pat la rivière de Vecie ; k 
petit ruiiTeau de Riolai prend fa fource àzn^ la Paroific. 

La Scigneiuriç de ParoUfe appartenoît ci-devant à Ma- 
dame la Marquife d' AfTé ^ comm^ Dame de la Terre de 
C<)uldine9 en la ParoiQe de Lou4» eUe vient de vendre 
cette Seigneurie. <: 

II y a à S. Chriilophe la Terre fieficede Moucmuf» 
qui appartient à M. rrudhooinie de la Boui&nière > I^ 
Terre neffée de la Ma/Tonniàre eft auill fituéç dans la Pa- 
roifTe de S. Chriftophé s elle appartenoit à M« de Vau- 
Îiiaut 9 qui vient de la vendre a M. X>iipa9C» Officier ca 
îour. 

Le fol de la Paroifle de S. Chriftophé produit du fro- 
loent» de l'orge & de l'avoine. 

CHRISTOPHE-DU-JAMBET (S.)» Pourg 9c Pa- 
roifle de l'Archidiaconé de Fàflais^ dans le Doyenné de 
SiUé > £le(flion du Mans , s^u N. par O. de la Vi^le du 
Mans , dont il eft éloigne de fix lieues un quart. Pour s'y 
rendre , il faut aller au Tronchet > L i r> Ste Sabine, L 1 1 
Milefle, 1. 2 V Mans > L i k 

U y a de S. Chriftophé à fieaumont » M. L 1 1: > Frefiiai , 
M.L ly SiUé,M.L 2iiConlic^M.1.3-,Balk)n, M.U 
i, iiSégric, L Ji AfleJe-Riboul, L » ^j Juillé; L \ {; 
Placé , r. I f > Moitron > t. demi-quart» MontrçHii4e-Ch^ 
tif,LiiilaForctdeSillé,Li|. 

La 



C H R C I G 109 

-J:a* Cure, eftimée 600 Kv: , eft à U préfentarion. du Sei- 
gneur Evêquc du Mans. Il y a 400 Communians- 

La Paroifle eft arrofée au N. par le ruiffcaude Boutri, 
& au S. par celui de Gommer. 

Le fol produit du feigle , du froment, de l'orge & de 
l'avoine. . ' * 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Comte de 
Tcflc. Voyez U Généalogie a VarticU Beaumont-U-Vicomte. 

CHRISTOPHE-DU-LUAT (S.)> Bourg & Paroifle 
de TArchidiaconé de Laval , dans le Doyenné d'Evron , 
Election de Laval, à TO,. S..O. par S. du Mans , dont il 
cfl: éloigné de onze lieues jan cjuart. Pour s'y rendre, fll 
faut aller àCtiâtrc, 1. r > Xorcc^ L 2 rj Ruillé en Cham- 




I ^i Livct , 1. |-, la Forêt-Neuve de Sillé , 1. 3. 

La Cure, eftimée 1000 liv. , eft à la préfentation de 
TAbbé d'Evron. Il y a 600 Communians. 

Il y a à S. Chriftophe la Chapelle de la Piczaye ^ à la 
préfentation du Seigneur de Bouille , & la preftisnoxue 
'Morand-, eftimée 15 liv. . % ^ 

La Paroifle eft tcàverfcc de TE. à l'O. & au S. par trois 
ruiflcâux. . ; 

Le fol produit du. feigle , du froment & de l'avoine; 
il y a dans la Paroifle, les b<c>is de Guinegaut. 

La Seigneurie de Paroifle jaji^arcient à «Madame de 

Monteçkr* 

■ ." *'• 

. CIGNÊ ^ Bourg & Paroifle de l' Archidiaconé de Paflais, 
.dans le Doyenné de Paflais ai^ Maine , Eleétion de Mayenne, 
au N. N. O. par O- de la Ville du Mans , dont ù cftéloi" 
^é de dix-fept lieues un quart. Pour s'y rendre , il feut 
^^er à Moutreuil-du-Gaft, 1. 1 i ', Champgenéceux, L j |i 
^Trans, 1. 1 j S. Martin de Connée, .1. z \ Conlie, 1. } ii 
"Cure , 1. ï i Mans , 1. 4 |. T /: ' 

Il y a de Cigné à Ambrières , M. I. i\ Gorr<^a^ M. L 
.z ^\ Laflai, M. 1. i ^\ Sept-Forgcs, M. 1. i\ Geaulcé*, 
M. L 1 i S. Loup-du-Gaft , 1. i -, Chanrrigné,, 1. f j Mel*- 
lerai , 1. i; Soucé , 1. 1 1 j le Pas i 1. 1 i- ' . 
; La Cure> eftimée 1000 liv^, eft à la préfentatio du 
*5eigneur.de la Perrière, Il y.a 800 Commvuiians 

Tome L O - 



210 C î G C I G 

Il y a à Cigné la preftimonie de rEtondelUcre-BeauchêiK, 
à la préfentation du Seigneur delà JupilUèrej ôc celle des 
Tonneliers , eftimé ; liv. 

Le Bourg de Cigné eft fîtjié fur la rivière de Mayenne , 
qui coule du N. au S. ; la Paroiile eft arrofce à l'O. par 
la rivière de Varenne , «au N. & au N. O. par deux petirs 
ruiffeaux. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin ^ il 
y a beaucoup de prairies. 

La. Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. de Vauxelle 
de Ravigné* 

En i/Bj Bernard de Logé ^ Seigneur de Cigné ^ fils de 
Jacques Équier^ acheta une rente de 88 deniers fur Julien 
de Martignéy Louis de Logé, fon fils , la vendit en 1607. 
La Seigneurie de Cime a toujours refté depuis ce temps 
dans la famille de Logé juiqu'à Gui-Martin de Loge , 
mort dem^is 1743 y ne laiuant que des filles Religieuses , 
^excepté l^inée qui fut mariée en 1764 à M. de Ravigné , 
Seigneur de Cliampfrémont , la Pote , &c. dont une fille. 
' Il y a dans la Paroiffe de Cigné la Terre & Fief de Tor- 
cé , qui a donné fon nom à une Famille éteinte depuis 
long-temps. Torcé dépend de la Seigneurie de Mont- 
corbeau.. 

Avant l'an 14(74 la Seigneurie de Torcé appartenoit à 
Pierre du. Bailleul ^ à caufe de Jeanne de Torce , fa femme. 

En yj4 André du Pailleul étoit Seigneur de Torcé-, il 
SLYoit epoufé Jeanne de Rais y Dame de Mcllerai : dont 
entre autres Guijlaume du Bailleul y qui époufa Ambroi- 
£ne ) Dame des Echerêts , dont Nicole y mariée à Joachim « 
Seigneur de Mondot» Françoife, leur fille aînée, épou(a 
en 158c Micnel de Montreul, lequel, avec fa femme, 
donna a Madeleine , fa fille aînée , la Terre & Seigneurie 
de Torcé , en la mariant à François de la Cigome> Sei- 
^eur du Bois de Maine , Montruchet & Ville-Blanche. 

En 1648 Madeleine de Montieul , veuve de François de 
la Cigogne , 6c Joachim de la Cigogne , Ion fils , vendirent 
la Terre de Torcé à René de Bâtard ^ Ecuyer,- Seigneur da 
la Roche Paragère, à neuf ^s de grâce pour le retrait. 
. 11 y a auffi a Cigné la Terre de la Barberie. Il y a eu 
Anjou une Famille noble qui tire fon nom de la Terre de 
îaBarberie. 

Henri de la Barberie , Ecuyer , Seigneur de MaleviUe , 
dans la Paroiffe du Bailleul , en Anjou , époufa Marie le 
Cornu , ma grande tente matenieUe^ dont Henri , Capîv 



C I R C I R 211 

tainedeVaifleau^ tué^an^ an combat navale fans aOiances ' 
Axnbroife, qui fuit» Alexis, Ingénieur , tué au Hége de 
Charkroi en montant une batterie de canon *, Augullin , 
mbrt Religieux à TAbbaye de la 1 rappe > Marie , Made- 
Icuie-Thérèfc , & Agnès, toutes trois fans alliance. 

Ambroife de la Barbehe prit femme en Flandres , dont 
Ambroife , qui s'eA marié à Laval, & qui n'a qu'une fille» 
Ce dernier a vendu la Terre de MaleviUe y il a une foeur 
qui n'eil point mariée. 

CIR-LE-GRAVELAIS (S.), Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de. Laval, dans le Doyem^ de Laval » 
Eleâion de Laval, à TO. par S. du Ivlans, dont il eil 
élcHgné de dix-neuf lieues trois quarts. Pour.i*y rendre j il 
faut aller à Forcé, L j fj le Creux, L6 {-y fay, l. s ii 
Mans, L 2. 

* Il y a de S. Qr à Laval , M. L 4 f > CoiTé-le-Vivien, M. 
L 3 j Mellai, M. 1. 7^ Emcc , M. L 6 ^; Craon, M. L 
4 i 'y Beaulieu ,1.17 Montjean , 1. i ^ sKuiUé-le-Gravelais ^ 
L I i'y la Brulattc, L i Jj la Gravelle, L i j la Forêt de 
Concife, 1. 1 :^, fur les confins de la Bretagne. 

La Cure , ellimée 650 ILv. , eft à la préfentation de 
de TAbbé de S. Jouin de Marnes. Il y a 4^ Communians.- 

La Paroiffe efl arrofée par quatre nuifeaux & 7 ou S 
étangs. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. le Clerc de 
Tcrchand. 

CIR-EN-PAIL (S..), Bourg & Paroiffe de l'Archidia- 
çoné de Paffais , dans le Doyemié de Javron , Eleârion 
du Mans , au N. par O. de la Ville du Mans , dont il 
eft éloigné de treize lieues. Pour sV rendre , il feut aller 
à S. PauHc-Gautier , 1. J i> Mélïejres, L 4 I5 la Cha- 
pelle S. Frai , 1. 1 ÎJ Milefle , 1. 1 r> Mans , L i i. 
Il y a de S. Cir à Prez-en-Paille, M. L i -, Lmières-la- 
. Doucelle , M. L 2 i j la Pôté-des-Nids , M. 1. 2 J j Madré , 
M. L 2 li Laffai, M. L 5 ii Coupctrain, M. L i i^ Vil- 
pail, L i; S. Sanfon , 1. 1 ij S. Calais-du-Défert , L i y 
S. Aignan , 1. i j les Chapelles , L i i> la Forêt de Pail, 
1 -i 

La Cure , eftimée 900 liv. , efl à la préfentation de 
TAbbé de S. Julien de Tours. Il y a 800 Communians. 

Le Prieuré de S. Cir, eftimé 500 liv. , eft à la préfen-. 
taticxi de l'Abbé de S. Julien de Tours. 

Oij 



211 C I R C I R 

Là Paxoiffc cft arrofée à TE. par un petit ruUTcau ; trois 
autres prennent leur fource dans la Paroiffe. 

Le fol produit du fcigle , de Tavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroifle eft annexée à la Terre de 
Monhavoult , fituée dans ladite Paroifle, dont M. de VU- 
pail eft Seigneur. 

Avant 1624 Louis de Cordouan, mari d'Elifabeth de 
Beaumanoir, étoit Seigneur de Mimbrai & de Mon- 
Jiavoult. 

En 1652 Jacques de Mimbrai afferma le domaine de 
Monhavoult. 

Les Terres de la Régelicre Se de la Robinière font iîtuées 
dans la Paroifle de S. Cir. Claude du Bailleul , Seigneur 
de la Rcgelière & de la Robinière , époufa Françoife du 
Mefnil, dont il eut trois filles i Françoife-Louife Taînéc, 
qui fuit y la féconde fut mariée à N. . . . Guion , demeu* 
rant au Bourg de S. Cir j la troifîème n*a point pris d'al^ 
liance. . • 

Françoise-Louise du Bailleul époufa Jacques-Louis 
Achard , Seigneur de Hautenos , dont François , qui fuit. 

François Achard , acheta en 1763 la Terre de Villerai , 
& vendit en 1766 le Fief de la Régelière à M. de Vaux 
Landri. Il a un fils nommé Emmanuel -Marie -Louis* 

François. Mémoire de la Chaux. 

CIR-DE-SARGÉ ( S. ) , Bourg & Paroifle de l' Archi- 
diaconé de Montfort , dans le Doyenné de S. Calais , 
Eledion du Château-du-Loir , à TE. S. E. du Mans, 
dont il eft éloigné de dix lieues & demie. Pour s'y rendre , 
il faut aller à Conflans , L 1 1:', Bouloire, 1. ; -î> Ardenai, 
\. i\ Mans, 1.J i. 

11 y a de S. Cir à S. Calais , M. L 1 1*, Bouloîre , M. L 

\\ Montoirc, M. 1. 4-, Dolpn, M. 1. j-îj Conncrré, 

. 1. 6 J -, S. Martin de-Sargé A*i\ Baillou , 1. ? > Rahai , 
1. I', Blefois, 1- I. ^ 

La Cure ,• eftimée 800 liv., eft à la préfentation de 
FAbbé de S. Denis en France. D y a 8oo'(Jommunians. 

11 y a à S. Cir un Prieuré , eftimé 1000 liv. , à la pré- 
fentation de TAbbé de S. Calais. 

La Paroiffe eft coupée du N. E. au S. O. par le ruifleau 
de Graine, & arroicc à TO. par la rivière de Braye, il y 
Z au N. E. un autre petit ruifleau qui forme deux étangs. 

Guillaume Paflfavant , qui fut Evêque du Mans depuis 
II 45 à 1 1 87 , ratifia en 1 1 8 j Ir don fait par Hugues , Vi- 
^innte de Châtea^dun ^ de ÎEglife de S, Cir de Sargé au 



i.^ 



C I R CLE 11} 

Moiu/lère de S. Denis de Nogent. Courvaifier j, page 4J0. 

B/y , Hiftoire du Perche. 

CIRAIL , Bourg 8c Paroifle de FArchidiaconé de 
PalTais > dans le Doyenné de la Rochemabille, Généralité 
d'Alençon , au N. par O. du Mans , dont il eft éloigné de 
treize neues un quart. Pour s'y rendre, il faut aller à S. 
Cencric, 1. 3 J; Aflc-le-Boifnc , 1. i k\ Frefnai, 1. i ii 
Affé-le-Riboul , 1. i ^ j N. D. des Champs ,1. i -, la Ba- 
foge, 1. I \\ Mans , 1. 1 !• 

11 y a de Cirail à Linières-la-Doucelle, M. 1. i 4 5 Prez- 
cn-Pail , M. 1. i î i la Pôté-des-Nids , M. 1. 2 1 5 Cou- 
petrain, M. L z 7> Alençon, M. 1. 4 ^j la Lacelîe, 1. i^ 
Gandelain , 1- ^ > Roche- Mabdle , 1. i î ; S. Elier, 1. i s S. 
Samfon , 1. ^ s la Foret d'Ècouves , 1. i i* 

La Cure, eiliméc 1600 liv., eft à la préfentation du 
Se^ncur tvcque du Mans. Il y a 800 Communians. 

Deux petits ruifleaux prennent leurs fources à TE. & à ' 
rO. de la Paroifle & l'arrofent au N. 

Il y a à Cirail une chapelle eftimée 35 liv. 

Il eft porté dans les Regiftres du Pontifical , que S. Pa- 
vàce confacra TEglife de Cirai, de Cerallo. Courvaifier'^ 

page 89. 

Le fol produit du feigle , de Tavoîne & du carabin. 

La Seip;neurie de Paroifle eft annexée à la Châtellenic 
de Refne, dans la Paroifle de Linières-la-Doucelle, dont 
M. de TiUière eft Seigneur. Voyez la Généalogie h r article 
Unieres-la^Dottcelle, 

CLERMONT, Bourg & Paroifle de TArcbidiaconé de 
Sablé , Chef-lieu du Doyenné de Clermont , Eleftion de 
h Flèche , au S. S. O. par S. du Mans , dont il eft éloigné 
de huit lieues un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à 
Ligron, 1. i î; Foultourte , 1. 1 1, Arnage, 1. 3 ii Ponr- 
iieue , 1- 1 5 Mans , 1. i. 

Il y a de Clermont à la Flèche , M. 1. i -, au Ludc , M. 
1. 5 Î5 Durerai, M. 1. 4-, Sablé , M. 1. 5 J ; Malicornc , M. 
I. 2 I •, Mareil , \.{\ Luohé ,1. i f -, Pringé , L i i S. Jean 
delà Motte, 1. 1 î > Courcelles, 1. 1 î ; Anjou, I. demi-quart. 

La Cure , eiHmée 700 liv. , eft à la préftntatton de l'Ab- 
bé de la Coulture. Il y a 900 Communians. 

Le Prieuré de Clermont , eftimé joo liv. , eft à la pré- 
fentation de TAbbé de la Coukure. Il y a aufli dans là Pa- 
Toifle de Clennont le Prieuré du Château Sénéchal y cC- 

Oiij 



114 C L É CLE 

timé cent vingt liv. , à la préfentâtion de l'Abbé de b 

CoulWrc; ce Prieuré eft une eft>èce deSuccurfale, det 

fervie par un Prêtre nomrné par le Prieur i il y a un petit 

Bourg & une Eglife. 
Il y a à Clermont la chapelle de S. Thibaut , eftimée 

90 liv. , à la préfentâtion des Curés de Clermont & de 

ocrens , alternativement. 
La Paruiiîé eft arrofce par trois ruiffeaux qui coulent 

du N. au S. qui fe joignent & n'en font qu'un, qui fc 

jcte dans le Loir au defiùi de la I lèche. 
Le fol produit du froipent , de l'orge , du fcigle 8c de 

favoine ; il y a beaucoup de vignes , dcmt le vin eft bon. 
La Seigneurie de Paroific appartient à. Madame Louifc* 

Diane-lranfoife de Clermont Galerande, Ducheffe de 

Brancas. 

La'Maifoivdç Clermont , divifée en pluficurs branches, 

tire fon nom du Bourg de Clermont. 
Louis, Seigneur de Clermont , fut fait Chevalier de 

rOrdre du Croiliànt, au temps de fon inuitution, par le 

Roi René de Sicile , Duc d'Anjou, en 1448 ; il mourut 

avant Tan 1477; il avoit époufé Marie Malet, fille de 

Jean & de Marie de Monbron, dont René, qui fuit: 

René , Seigneur de Clermont & de Galerande , Vicor 
Amiral de 1 rance , mort en 1^17 , avoit époufé, i*. Ter- 
rctte d'Eftoutcville , lîlle de Michel & de Marie de la Ro- 
cheguion i 1°. Jeanne de i oulongcon, fille de Claude & 
de uuillemette de V'ergi : il eut du premier lit , Louis , 
qui fuit ; René , tige des Seigneurs de S. Georges, Chrif* 
tophe , Abbé de S. Corneille ^ Avoye, femme de Jacques 
de Pellevé \ & Jeanne , Abbeffc de la Trinité de Poitiers : 
il eut du fécond mariage , François , Seigneur de î raves, 
qui cpoufa Hélène de Gouffier , fille d'Artus , dont Hé- 
lène , appelée la belle de Traves 5 Claude , frère puinc de 
François, & dit Toulongcon , n*eut auili qu'une fille , qui 
ne laifia point d'enfans de trois maris qu'elle époufa fuc* 
ccffivemenr. 

Louis , Seigneur de Clermont & de Galerande , fut 
Maître d'Hôtel du Roi François I > il éooufa Renée d'An>- 
boife , fœur de George , Cardinal , Arcnevêque de Rouen , 
fille de Jean , Seigneur de Buifi & de Catherine de S. 
Belin: dont Georges, qui fuit; Louis, Seigneur de h 
Celle ) Jacques, tige des Seigneurs de BuiU d'Amboife; 
Jean , Abbe de Cerifai^ & Renée , AbbeiTe de Sec Croti: 
de Poitiers. 



CLE C l 6 iif 

<3eoiig£S » Seigncsr de Clermont » Marquis de Gale- 
lande ^ &c. futmané trois fois y il eut de fon premier ma- 
xiage, avec lerrenelle de Blanciieforc , fille de François 
Se de Renée de Prie > Georges qui fuie, Se Louife> mariée 
à Jolèph d\ . ifneau. 

Georges il > Seigneur de Clermonr, Marquis de Gà« 
lerande , éoouia Marie Clucin de Ville-Parifis : dont Henri» 

a m fuit ^ Marie, mariée à Jean-Antoine de Saint-Simon 
e Gourtaumer *> Judith, alliée à Centurion de Pardieu ^ 
Seigneur de Boudevilléî Charlotte, fenune en premières 
n6ces de Jean Chabot , Seigneur de Ste Aulais » & en fe*^ 
condes de Georges d'Ai^enfon» Seigneur d'Avenne; & 
Èlifabeth ou Louife , mariée i **• à Gédion de Botzélaer ^ 
Baron du S. Empire *, z**. à Jacques Nompar de Caumont ^ 
Duc de la Force. 

Henri I , seigneur de Clermont, Marquis de Gale» 
randc , épouià i *" , Louife de Polignac, ftUe de Gabriel i 
x"". Charlotte Hatte » fille de Pierre: du premier lit vim 
Henri II , né en 1611 , marié à Renée Monet , dont il eue 
N. • • • Xlarquis de Galerande , mort fans epfans de fou 
mariage avec N. . • de Hautepdne Fknoande > Louife^ 

Sui fut mariée à Gafpard de Champagne , Comte de la 
uze^ Se N... .morte AbeiTe de S. Remi-des-Landes en 
169e; le fécond fils de Henri I> fut George», qui fuit*, le 
tiDilème fut Louis , qui a fait la branche de Loudon 8c 
Galerande. 

Georses de Clermont, Comte de S. Aignan^ né en 
i6it , époufa Madeleine Gaudon , fille de Samuel , Sccré- 
crétaitc du Roi, morte en 17 17, dont un fils mort jeonei 
& Georges-Henri , qui fuit. 

Georges-Henri de Clermont , Seigneur de S: Aignan > 
Maréchal de Camp , mort d*une bleflure qu'il reçut au 
blocus d'une Place eh 1702 ; il avoit épouic Marie-Ma* 
deleine Bitaut de Chifai , fille unique de René, Seigneur 
de Riou, & de Madeleine de Coulange: dont Georges- 
Jacques , qui fuit; unefiUe, morte au Mans fans alliance 
en 1727 ; & Louife-Franecife , Demoifelle de Clermont ^ 
morte fans alliance à S. Aignan en i7<^ 
Georges-Jacques , dit le Comte de Clermont, Mar- 

Îiis de S. Aignan, mon en 17J4, avoit époufc en 1:^28 
ouife-Diane-Françoife de Clermont, fille de Pîerre- 
Gafpard , Marquis de Clermont-<îalerande ^ & de G4« 
briaUe-FrançoHe d'O ^ (ans enfans* 



m6 G i E C L H 

Branche de Lottdon & Galerande, 



Louis de Clermont , Baron de Méra , troifième fils de 
tJcnri I, Marquis de Gaîerande, cpoufaN.... Monn, 
liéritière de la Maifon de Loudon : dont Charles-Lconor , 
oui fuie ^ & N. . • Chevalier de Clermont, tué à la bataille 
ae Nervinde en i693, 

Charles-Léonor, Marquis de Clermont & de Ga- 
krandje, Iferon de Loudon, &c. mort en 1715, avoir 
cpoufé en 1681 Madc;leine de MormeSi fille d'Armand, 
Seigneur de S. Hilaire , .& de Madeleine de Jaucourt, 
^om Pierre-Gafpatd , qui fuit ; Louis^Gcorgcs , né en 
^^684 V N. • • Chevalier de Clermont , né en 1608 *, Made- 
leine-Henriette, née en 1687; & Charlotte Léonor, née 
en 1696. 

> Pierre-Gaspard., Marcjuis de Clennont-Galerande , 
Seigneur de Loudon , &c. ne en 1681, Premier Ecuyer.da 
Duc d'Orléans , Régent , Chevalier des Gcdres du Roi , 
épotïÙL Gafarielle-Francoife d'O , fille de Gabriel-Claude , 
jïarquis de Franconville, & de Marie Anne de la Vergnc 
deGuillerague: dont Louis-Georges Hyppolite, raortagc 
de cinq ans en 171:9; & Louifc-Diane-Françoiic , ma- 
riée, 1°. en 17x85, à Georges-Jacques de Clermont-Sainc- 
^ignan , fans eiifans ; 2«. en 17 jo à Louis , Duc de Bran- 
cas, mort fans cnfans de ce mariage en 1739. 

Branché de Clermont tTAmboife , dé Suffi» 

Jacques de Clermont, dit d'AmboifCa^ à caufc (fc 
Renée d-Amboife, fa rèère, troifième-fils de Louis de 
Clermont , fut Seigneur de Buffi & de Saxe-Fontaine , 
cpoufa, ï". Catherine de Beau veau, fille de Renés i**- 
Jeanne de Romecourt, fille de Jean: du premier lit for- 
tirent Louis, Seigneur de BulTi, dit le brave de Buffi , 
Gouverneur d'Anjou, Abbé de Bçurgueil, maffacré ea 
If 79 , âgé de 30 ans , par Charles" de Chambcs , Comte 
de Montforeau , par une rage de jaloufîe; Hubert, Sei- 
gneur de Moigneville, tué au fiéae dliToire en i5'77> 
Georges , qui fuit; Renée , femnac de Jean , Maréchal de 
Monluc \ Catherine , jrlariée à Olivier, Seigneur, de Cha- 
tdus ; & Françoifc , allicç au Seigneur de la Ferté-Imbaut: 
du fécond lit naquit Renée ^ uiariée à Jean de la Fontaine 
d'Ogion. 



CLE CLE XÏ7 

'^Georges de Clermont d'Amboife , Baron de Buffi , &c. 
époufa Lucrcce-Caftel San-Nazarc , fille de Jcaii: dont 
(Jharles , qui fuit s Se Hélène > mariée à Henri de Quin- 
quampoix. Comte de Vignori» 

Charles de Clermont d'Amboife, Baron de Buffi i 
mort en i6if y époufa Jeanne de MonluoBalagni^ donc 
Henri, qui fuit. 

Henri de Clermont d'Amboifc, Baron de Buffi , fut 
tué dans un duel, à la Place Royale ^ en 1617, par Fran- 
çois de Rofmadec. 

Branche de Saint' Georges» 

René de Clermont, Seigneur de S. Georges, fécond 
fils de René , Seigneur de Galerande , & de Perrette d'Ef- 
touteville , Çhevaliex de l'Ordre du Roi, époufa , i^. eti 
1517 , Philberte de Goux , fille de Jean , Baron de Rupv^ 
& de Catherine de Vienne > i**. Françoife d* Amboifc , 
fiUe unique de Jacques > Seigneur de Buffi , de d'Antoi- 
nette d'Amboife , Dame de Rénel : du premier mariagt 
mquît Thomas , qui fuit : du fécond vinrent Antoine, 
tige des Marquis de Rénel i Antoine , le jeune , dit te 
Moine de Bufli , qui , ayant jeté le froc aux orties , époufa 
Charlotte de Mirémont , dont François , Seigneur de 
Geux; Jacques, père de Jacques II, tué à la bataille de 
Nordlingue en 1645. Les filles d:i fécond lit de René 
furent , Anne , mariée à Antoine de Vienne de Beaufré- 
mont. Marquis de Liftenois ; Adrienne, AbbeiTe de Sœ 
Menehout 5 & Françoife , Religieufe. 

Thomas de Clermont, Seigneur de S. Georges, &c. 
époufa en X581 Jeanne de Péners, Dame de la JaiUe- 
Y von , fille d6 Jacques , & d* Ambro Jiine de Maillé-Boezé » 
dont Hardoliin , qui fuit *> & Ambroifine > nuriée à Anuuti 
de Saint-OfFenee. : 

Hardouxn de Clermont , Seigneur de S. Georges , &c. 
mort en 1633 , époufa en i;6i8, Jeanne de Hanai, fUle 
de Robert , Baron de Monglat , dont François-de-Paul^e» 

a' ui fuit, & Vidlor^ Seigneur de S. George , Souverain 
eDelain, mort fans alliance. 

Fran^ois-de-Paule de Clermont, Marquis de Mon* 
Çlat , Chevalier dés Ordres du Roi , mort en i6y^ ^ avoi^ 
epouféen 1645 , Cécile-Elifabech Hurault , fille de Henri « 
Comte de Cniverni , dont Louis , qui fuit •, Anne-Vic- 
toire , fans alliance^, Se Cécile-Çlairc-Eugénie , mariée em 



M$ C h E CLE 

1681 9 à Jesn-Ëdenne de TbotoiiBn, Marquis de Sattit- 
PauL 

Louis 3 Marquis de Momglac , Sec mort en 1711 » 
avoir époufe Marie Johanne , fille de Jacques-François ^ 
Marquis de Saumeri > & de Catherine Charron de Me* 
tiars» iàns en&ns» 

Branche de ReneL 

Antoins de Qermonr , fils aîné du fécond lit de René^ 
Seigneur de 5. Georges , Se de Françoife d'Amboife, prit 
k nc»n d*An^ife > Marauîs de Renel> tué à' la S. Bar* 
tfaclemi > en i $71 y par Louis de Qermont d'Aniboiie » 
Seigneur de Btml> ion couiSnv il avoit été marie > i®- à 
Jeanne de Longuejoue » fille de 1 hibaut & de Madeleine 
Briç^nnet *, i**. à Anne de Savoie-Tende : du premier 
ipir Tint Louis , qui fuit : du feoHid lit fortirent Louife» 

Sriée au Seigneur de Pontcallier -, & Marthe , alliée à 
thafar Flotte de Montauban y Comte de la Roche ^ en 
Xkiaphiné. 

Louis I ^ de Clermont d^Amboife « Marquis de Rend^ 
tb& à TArmée en 161 f ^ il avoit époufé Anne TAUemant ^ 
fiDe de Jcsin , & de Marie Luillier , donc Louis , qui fuit} 
ie}Jt3aivùCy mariée à Michel dePayoIIede Mellet, 
/Louïs II, de Clemvjiit d'Amboife, Marquis de Re-» 
ad y époufa en t6ii , Diane de Pomaltier , fme de Jean- 
Louis, & de Anne de Vergi, dont Bernard, Marguis 
M. Renel» tué aa fiége de la Motte en 1645 *> Cleriaous» 
Maréchal de, camp, raé à Vaknciennes en \6$G \ Louis; 
4|Bt fuit -, Nicolas & Georges , morts jeunes •, François , 
Meftre de cam{> , puis Abbe de S. Qément, éc enfin ma- 
fié à Françoife de la Rochette > Jean , tué au fîége de 
Chauni ^ iuft , dit le Chevalier de Renel , qui fe rendit 
recommendable dans les guerres de fon temps , Se mourut 
en 1701 , retiré chez les Minimes de Btaqucncourt 'y 
Madeleine, ChanoinelTe à Ste Glofltnde de Metz; Se 
Anne , femme deRobert d' Anglebelmer , Comte de Lagny, 

Louis III, Comte de Clennont d'Amboife, Marquis 
de Rend , Lieutenant-Général des Armées du Roi y tué 
d'un coup de canon au fîége de Cambray , en 1677 •, il 
avoit époufé Marie-AngéUque de Coufin , fille du Mar- 
quis de S» Denis: dont Louis , qui fuir*, Louis-Juil, dit 
rAbbé de Renel \ Se Marie-IiabcUe , Abbeffe de N.;D. 
dc& Paul , près de Sauvais. 



CLE C O £• 2i!r 

Lopis IV , de Clennont d'Amboi& , Marquis de Rend» 
mort à'Liégc en lyoi , avoit époufé en 1701 , Marguerite 
Thérèfe Colbert , fille de Charles , Marquis de Croiffy , 
Miniftre Se Secrétaire d'Etat, dont Jean-Bapcifle-Louis j^ 
qui fuit: 
Ji an-Baptiste-Louis de Clermont d'Amboîfe , Mar- 

fuis de Rcnel, né en lyoz , a époufé en ijxi , Henriette 
itz- James , filk de Jacques , Duc de Bervick , & de 
Anne Bucklei , dont un fils né en 1713 ^ & Diane Jac- 
qucttc-Louife-Hcnriette , née en 173}. 

COEFFORT eft une petite Patoiffe , au S. S. t. par S. 
à Textrémité de la Ville du Mans , dont il eft éloigne d'uti 

Suart de lieue. U y a de Coeffort à Pontlieue 3 L ^ 9 au petit 
. Georges » 1. ^ i TÉpau , 1. ^ ; Yvré-rbvequç , 1. i !• 

Sous Te Pontiflcac de Charles de Beaumanoir , qui ûégea 
au Mans depuis 1610 à 1637 y les Prêtres de la Congrégl* 
tien de S. Vincent de Paule y furent établis dans la Maifofi 
de Coeffort y 8c furent chargés du foin de diriger la P^ 
roifle, qui ne contient 

& les pauvres de THôtel^Dieu^ dont la maif<m)oignoit la 
leur y ils font déchargés de ce foin y depuis que ces pauvres 
furent transférés en dans le nouvel Hotel-Dieu y bâti 
près THôpital-Général. 

Il y a à Coeffort la Chapelle des AUats , eftimée 180 Ibt. 
à la préfentation des Lazariftes de CoefFon y celle de Ste 
Amie y eftimée 1 50 i. ^ celle de la Bodinière , eftimée i zo Ls 
celle de la Bérardière y eftimée 140 liv.v celle de la Godeli- 
nière , eftimée 1 30 liv. •, celle de S.Georges, eftimée ço liv^ 
celle de S. Jacques, eftimée 650 liv. •, celle de S. Martin , 
eftimée 60 liv.^ & celle de S.Michel , eftimée 60 liv. toutes 
à la préfentation des Lazariftes de Coe£Fort. 

C eft une tradition commune dans la Province , ^ue 
Henri II , Roi d'Andeterre , Comte du Maine , fit bâtir 
dans le douzième fiecle , Ixdifc de CociFort , qui étoic 
wn Hôpital dirigé par des Ff cres de Charicé. Dom Denis 
Briant y dans le Cenomania y dit qu'on n'a pas de titres 
fuffifans pour prouver cette tradition , & quil tfa pu voir 
ni découvrir la charte du Roi Henri II. 

Jean Vaalin, Chanoine Régulier, ayant été fait Maître 
dans la Maifon-Dieu de Coeffort , voulut aftreindrc les 
Frères de cette Maifon à fiiivrela règle des Chanoines Ré- 
guliers ; il y eut à ce fujct des grande cpntcftations , qui 
furent terminées ea I35)7> par Gilles , Eycque d'Avignon, 



•MO tC p E COU 

Légat du S. Siège > qui leur donna une règle de vie , laquelle 
dl infcrite dans le carculaire rouge de rEvéché » foL i6& 

Cenomania, MS» 

4 

COESME , Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconc de 
Laval , Dovenné de Laval , Eledion de Mayenne , à FO. 
par S. du Mans , dont il eft éloigné de dix-fept lieues trois 
quarts. Pour s*y rendre , il faut aller à Quelaine , 1. i 4 ; 
le Bignoii , L } t > Melki , L ^ i Brullon , L. j j Vallon ; 
L 2 1 > Souligné a L i J j Grand S» Georges;, 1. i i ; Mans, 
L I {. 

Bya deCocfmeà Coffé-le-Vivien , M. LJ-, Laval., 
M. L 4 1 ; Loiron , M. L j f j Mellai, M. L j î > Craon» 
M.L l'y Affilié, L I i'y S. Gaud, 1. 1 i. 

Cocfme eft un Prieuré-Cure , dépendant de la Congre^ 
gsttion des Chanoines Réguliers de b. Auguftin *, il eft efti- 
mé looo liv. & eft à la préfentation de T Abbé de la Roê, 
Il y a 400 Communians. 

Le Bourg eft fttué fur un petit niîfTeau qui coupe h 
ParoilTe du N. *0. au S. E. ; elle eft arrofée au N. par un 
autre ruiffcau , Se à TO. par la rivière de Oudon. 

Le fol produit du fcigle , de l'avoine * du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. Deshaics. 

L*Evcque S. Liboire , confacra TEglife de Coefme. Coicr- 

wfier y page 9e. Regîftrc du Pontifical, 

On trouve parmi ceux qui fe croisèrent en 1158 avec 
GeofFroi IV, de Mayenne , pour le voyage de la Terre- 
Sainte, Augelbaud & Eléazar de Cœûne. Hîfi. de Sablé » 

page 179. 

COUEMES , Bourg 6c Paroiffe de TArchidiaconc de 
Paffais, dans le Doyenné de Paffais au Maine, Eleâàon 
de Mayenne , au N. N. O. par O. du Mans , dont il 
efk éloigné de dix-fept lieues & demie. Pour s'y rendre , 
il faut aller à Ambrièrcs , 1. i 3 i la Chapelle-au-Riboul , 
L } ï i S. Martin de Connée , 1. 4; Rouez , L 2 ^ > Cures , 
hiy Mans y I. 4. 

Il y a de Coucraes à Laffai , M. 1. 3 { ; Sèpt-Forges , M. 
L 5 ; Gorron , M. L 1 5 Ceaulcé , M. L 2 ; le Pas , 1. 4 > 
Soucc, L J; S. Fraimbault-frur-Piffe , 1. r> Vaucé, L î i 
Lesbois , 1- I r. 

La Cure eftinaée 600 liv. eft à la préfentation derAbbefle 
du Pré. Il y a 950 Communians. 

La Paroiffe eft coupée de TE. à TO. par un ruiffeaa.qai 



j 



BRI BRI ut 

forme plufieurs étar^'^ & arfofée à TE. par la rivière de 
Yarenne , & au S. par un petit ruifTeau. 

te fol produit du feigle, de l'avoine Se du carabin. 

Il y a asuis la Paroiffc de Couemes , la Terre de Froulaî, 
à lac^elle eil annexée la Seigneurie de VaroiiTe. Voyez ùi 

Généalogie de la Mai/on de Froulai , à l* article 9^aumont'4£'*. 
Vicomte» 

COIGNERS , petit Bourg &Paroifle de rArchîdiacpné 
de Montfort ^ dans le Doyenné de S. Calais , Eledtion du 
Château-du-Loir , à TE. .S. E. du Mans , dont il cft éloi^ 
^é de huit lieues un auart. Pour s'y rendre ^ il faut allée 
a Treflbn , 1. 1 ^j S, Mars de Loquenai, L 1 1 , Qiangc^ 
1. 3 î j Mans , 1. 1 1. 

il y a de Coigners à S. Calais > M. 1. 1 i Bouloire , M, 
1. } ; Montoire , M. 1 4 f ; Grand-Lucé , M, 1. 3 i j BelTé, 
M. 1. I 1 i la Chapelle-Huon , L \^\ Vie , 1. 1 î i Sainte-' 
Cerotte, 1. i \ Ste Ofmane , 1. ^\ S. George-de-Lacoué , 
I. I |, Vancc, 1, 1. » 

' Là Cure efliméè joo liv. eft à la préfcntation du Cha- 
pitre de S. Pierre de là Cour. 11 y a ^ 30 Communians. 

Coigners eft fitué fur le ruiifeau c^e TuiTon ^ qui coupe 
ta ParoiiTe du N. au S. 

Le fol produit du froment , du feigle & de l'avoine. 

La Seigneurie de Paroiffc appartient à M. de Muffet. • 

En 1720, Oliviçr-Cçfar de MulTet étoit Clicvalier de 
S. Lazare \ j'ignbre fî c'eft de la mcme famille. r 

GOMMER , Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconé d« 
Laval , dans le Doyenné d'Evron , Eleftion de Mayenne , 
au N. O. par O, du Mans , dont il eft éloigné dé treize 




3 5 > Monfeurs , M. 1. 3 -, Evron, M. 1. 4i Ste Suzanne, 
M. L j \ Martigné > !• i i > Montounier , 1. i î j' Jublains, 
L 2 \ belgéart , 1. i j la Bafogc-Monpinçon , 1. i •, Moulé, 
L i ; Cohteft , L \ \ S. Germain d'Anxure , 1. 2. 

La Cure eftimée 1 100 liv. eft à la préfentation de TAbbc 
de Marmoutier. Il y a 800 Communians. * , 

Il y a à Commer la Chapelle de la Cour de Commer , 
eftimée 35 liv. à la préfentation du Seigneur \ & celle du 
Bois-au-Parc 3 eftimée 2« liv* à la prefenution du %ti- 
gneur. ♦ 



^ C O M C O K 

La Paroiilcdl aaofée att Sod fKir le ni^bm ck Bscbe» 
aa Nord, par un aotie petit mife»» iczYOacSt, par 
h dvi^ de Mienne. 

Le fol produit dii Câ^, da finoneor, de rsroinc 
& da carabin; fl^y a le bois Uver, qm cootàenu: 33 



aq>ens« 
La Seigneotie de Paroifle appartient à M. k Comte de 



COMMERVEIL , Booig 8c Paroifle de rArcfaidîacQiie 
de Sofinoss > Doyenné de Sonnois » EfeéBon do Mans • 
att Nord par Ooeft de la Ville du Mans s dant il eft éloi* 
gué ée Sept lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il faut 
alfer à Mezières , L 5 ; S. Remy-des-Bois , 1. z ; Caor- 
laines , 1» M 5 Mans , L ^. 

11 y a de Commerveil à Mamers « M, 1. i ^ Ballon, M« 
L z i 5 Bcmneftable , M. L j {:, S. Côme-dc-Vair, M. L 
i|; Beaumont, M. L4f» S. Vinccnt-des-Prcz , Lîi 
S. Pierre-dcs-Ormcs , L i ; S, René-dcs-Monts , L r î Pî- 
fieux > L ; > S* Calais-âu'-Maine , L s ; Monhoudou ^ L 
L ij Moncé-en-Sonnois , 1. !• 

La Cure , eftimée 600 liv. , efl à la préfentadon du ScU 
gneur Evé(jue du Mansl II y a 180 Communiais. 

La prairie eft arrofée à TÊft par la rivière de Dive y au 
Sud & à rOueft par un ruifleau. 

Le Toi produit du froment , du feigle & de Tavoine ; il 
y a les bois de Moiré*. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. de Roa- 
figny. 

CONCEPTION ( la ) , Bourg & Paroifle de F Archîdîa- 
coné de Paflais , dans le Doyenné de Paflais en Norman- 
Ëkâion de Normandie ^ 



La Cure , eftimée 600 liv. 3 eft à la préfentation de 
M. le Duc aOrléans » Seigneur de la Paroifle. Il y a 1750 
Coramunians. 

Le fol produit du feigle , du carabin & de Tavoine. 



Ç O N C O H ki) 

CONGE , Bourg Se Paroifle de TArchidiâconé de 
Soflnois , dans k Doyenné de Beaumont , Eleâiôn da 
Mans , au Nord f>ac Eft de la Ville du Mans , dont il câ 
élo^é de quatre lieues Se demie. Pour s'y tendre , il faut 
a&er à S. Mars-fous-Bailon , L i > Soulignc-fous-BalloD , 
L i i Joué-rAbbc , L ^i Gpûlaines , L 2 5 Mans, L J. 

Il y a de Congé à Beaumonc , M* L 1 > Ballon , M. 1. li 
Bonnedable , M. 1. 2 ^ > Connerré » M. 1. j > Mamers, 
M* 1. 4 s Mcziéres-fous-BoUon , \. ^y Pontouin , 1. 1 ; 
Nouans , L i i Meurcc , L i ; 5 Lucc-fous-Ballon ,L\% 
S, Oucn-fous-Ballon , 1. 5. 

La Cure, ^eitimée 1700 liv. eft à la préfentation du Sàr 
i;neur Eytque du Mans. Il y a 5 jo Conimunians. 

Il y a à Congé la Chapelle de la Madeleine ^ cftimée 
260 liv. àla préfentation au Curé & de T Aumônier da 
Semeur Eveque du Mans , alternativement. 

Congé eft utué fur la rivière d*Orne , qui coupe la Pa- 
f oijfTe du N. E. au S. £. Se arofc au Nord par le ruifleatt 
de Bécon. 

Le fol produit du froment , de l'orge Se de l'avoine. 
- La Seign<rurie de ParoiiTe appartient à M. le Comte de 
Sourches. Voyez la GinialùgU , k VarticU 5, Sim^horitM. 

CONLIE , gros Bourç & Paroiffe de l'Archidiaconé de 
Paf&ls y dans le Doyenne de Sillé , Eleâion du Mans , au 
N. N. O. par O. de la ville du Mans , dont il eft éloigné 
de quatre ueues trois quarts. Pour s'y rendre , il faut allée 
àLavardin, 1. i \\ Mans, 1. j. 

Il y a Marché à Conlie tous les jeudis , Se Foire le jeudi 
gras , & le jeudi d'après la S. Martin. 
, U y ade Conlie à Beaumont-Marché , 1. 3 f > Sillé , M. 
L 2)è-, Loué, M.L4i Vallon, M.L4i Ballon, M. L ^f; 
Vcrniette , L f ; Domftont en Champagne , 1. 1 ; S. Cn^ 
ron , L I f i Mé2ières-ft)US-Lavardin , 1. i f ; Neuville* 
La-lais, L \\ Crifte, L i \\ Rouez, L 1 1; Temlie, L$» 
la Forêt de Lavardin , 1. 2. 

La Cure , eftimée 900 liv. eft à la pré(èntation de F Abbé 
de la Couliure. H y a Soo Communians. 

Il y a à Conlie un Collège eftimé 240 liv. à la préfen- 
tation du Seigneur Evêque du Mans \ la Chapelle de S. 
René de Latouche , eftimée 30 liv. à k préfentation del 
Religieufes Urfulines du Mans ^ & la Preftimonie Noël 
Menon , au Château de Conlie, eftin^ée ^o liv. Le Pro^ 
cureur de Fabrice la préfente à un parent au Fondateur > 
il y a aui£ un collège pour l^s filles. 



ai4 C O N C O N 

Le ruiffeau de Gironde prend fi. fource dans deux fon- 
taines , dont Tune eft à TEft & Tautre à i'Oueft du Bourg 
de Conlic. • 

Le fol produit du froment , du feigle & de Tavoine. 
Environ Tan 1432, Louis , Duc d'Anjou , Comte du 
Maine , le Duc d'Alcnçon , le Connétable de Richemont, 
les Seigneurs de Lohcac , de Coctivi , de GraviUe y de 
Bueil, &c. logèrent à Conlie avec leur Armée , en venant 
au fecours de la Gamifon de Sillé > aifiégée par les Anglois, 

Courvaifiér , page 708, 

Joaciiim bouvet, Jéfuite Miflionnaire , ctoit ne à Con- 
lie *, il a compofé plufieurs Ouvrages -, il expliqi^a à l'Em- 
pereur de la Chine les Elémens de la Géométrie. Voyez 
Moriri , & If s Œuvres de Foncenelle » fur l'éloge de Du^ 
hameL 

La Seigneurie de ParoifTe fait partie du Marquifat de 
Lavardin -, c'eft à Conlie que s'exerce la Juriidiâion. 
M. le Comte de TelTé eft Seigneur. Voyez fa Généalogie i 

i l* article Beaumont. 

CONNÉE (S. Martin de) , Bourg & Paroiffç de TAr- 
ichidiaconé de Paflais, dans le Doyenné de Sillé , Eleâion 
dû Mans, au N. N. Ô. par O. delà Ville du Mans , donc 
il eft éloigné de huit lieues & demie. Pour s'y rendre , il 
faut aller à Rouez , 1. 2 J > Cures , 1. 1 i Lavardin , 1. 1 5 i 
Mans, 1. 5. 

. Il y a de Connée à Sillé, M. L i r \ Conlie , M. 1. ; | ; 
Evron , M. 1. j i ', Bais , M. 1. z -J-, Villaine-la-Juhéc ', 
M. 1. } i y Vimarcé , 1. i j Saint-Pierre de la Cour , L J ; 
S. Thomas de Courceriers , L i i s Trans , 1. 1 j Yfé , U 
1 1 \ S. Georges de Foultourte , 1. 1 1 > la Foret de Sillé , 

' Là Curé cftimée 1 600 liv. eft à la prêfentation du Scî- 
^çur Evêque du Mans. Il y a 1 1 50 Communiians. 

• ïYy a à Connée la Chapelle de la Renaudièrc , ou Raim- 
bâûdlère l cftihiée 90 liv. celle de Pinsbolintère , efttmée 
& les Pireftimonies du; Nom de Jefus , alias la Rue du 
Bois, & de la Perrière , eftiinées ; . 

Connée eft fitué fur une montagne.La ParoifTe eft arro- 
fée au Nord par la rivière d'Orthe qui forme deux 
iétangs.. , v 

Le fol produit <}\i feigle > du froment , de ravoine 6c 
du carabin. 

La Seigneurie de ParoUTe appartient à M. le Vidame da 
•Vaffc. 

CONNERRÉ, 



^^^ ^ ^..^ c aiM. lis. 

CONNERRÉ , petite Ville murée, & Paroifle de TAr-: 
chidiaconé de Montfon, daiis le t>ôyenné de Montfon,* 
Êlcâion du Mans , à l'Eft par Eft de la Ville du Mans,, 
dont il eft éloigné de quatre lieues trois quarts. Pour sV 
rendre , il faut aller à Mcntfort , M. 1. i :Ji Mans, 

1-5 T. 

Il y a de Connerré à Bonneftable, M. 1. 3 f > la Ferté, 




TAbbé de S. Vincent. Il y a 850 Cpmmunians. 

Il y a à Connerré , un Prieuré eflimé 610 liv. qui dé- 
pend de TAbbaye de S. Vincent , & une Ctiapellc dédiée 
a Sxt Marguerite , eilimée 6 liv. à k préfentation de Thé- 
ntier du Fondateur. * 

Connerré eft finie fur la rivière d'Huifne , qui partage^, 
la Paroiffe du N. £• au S. O. Elle eft aUfli artoiée par Ici 
ruiiTeaux du Gué aux Anes , & de Due. 

Le fol produit du froment , du feigle & de Pavoine. Le 
Marché tient tous les Mercredis -, il y a Foire' la vigile d^ 
TAfcenfion , le Mercredi de la femàine où fé trouve ïa, Fêté 
de S. Simon , & le Mercredi de celle où fe îencontre celle;* 
de S. Sébaftien. Il y a un Grenier à Sel. ' * ^ r 

LaSeigneurie deParoifle appartient auChapitre de TÊglifé' 
du Mans , par donation que lui en fit le Roi Charles VI , 
au mois d'Avril 1407 , à la charge de célébrer tous les ans, 
après fon décès , un^Servicc folemnel pour le repos de fon 
aroe, & une Mefle chaque jour à perpétuité , pour fon 
falut, 'de celui de fes prédecefleurs & fuccefleurs. Rois 
de France. Cène Mefle fe célèbre tous les jours par un 
Chanoine, à Tiflue de Matines j elle eft annoncée par 
trente coups de la grofle cloche. Le Roi Charles VI , avoir 
acheté cette Terre de Connqrré de Bouchard dé Cour- 

tremblai. Courvaifier^ page ^36. 

L*Evêque S. Innocent faifoit quelquefois fon féjour 
à Connerré \ c'eft dans ce lieu que S. Calais le vint trou- 
ver^ pour lui faire fes proteftations qu'il n'entendoit en 
aucune façon préjudicier aux droits. cfe TEvique-, qu'au 
contraire , il v\)ul jit foumettre toutes les chofes préfentes 
& à venir de fon Monaftère , à la JurifdidUon de TEvêauc 
& de fon Eglife. S. Innocent s'étoit plaint de Taggranaif- 
fement de ce Monaftère. Courvaifier^ page 116. 

Ceux oui foua le Pontificat de S. Aldric , tranfportèrent 
fc corps de TEvêquc S. Liboire, du Mans à Paderborn, 
Tom€ /• P 



T « 



ii6 G ,0 N ^ : C O N 

arrivèrent à Connerré le lendemain de leur départ , o& 
pludeurs, pejrfonnes furent guéries de leurs infirmités » 
entr'autrés > une femme de condition qui étoit pôïïedée da 
démon , un paralitique , & un- homme fi contrefait qu'on 
le regardoit comme un monftre. Courvaifier , page i^^ 

Bondonnet » page 119, Ccnonuinia , MS. 

" L'Evoque Hugues de S. Calais, qui fiégea au Mans 
depuis 1156 jui^u'à H44^ fut inhumé dans leChajpitrc 
de FAbbaye âè S. Vincent , où il fonda l'entretien d'une 
hmpe , pour éclairer cohtinaêllcment devant le fçpulcrc 
<îe3 Évêques qui y étoienc enterrés \ Se pour cette tonda- 
tion , il fe démit , en faveur de cette Abbaye , du droit 

Îu*il aVoit dans TEglifc de Connerré. Courvaifier , p. 440 , 
^ondonnet , page ^a6. Ceifomania. 

L'Evêque Geofïroi Frèflon , qui fiégea au Mans depuis 
^.zjS.à 1269, affieda au revenu de l'Evéché , les Cens qu'il 
sfcvoit droit de percevoir dans la Paroifle de Connerré. 

Courvaifier y page jix* Cenomama. 

La nuit 4u .premier au fécond Décembre 1589, le Duc 
de Brifiac » , ou; étQit; du parti de la Ligue , j^init de Jbi 
f ertc-Bernara pour venir a Connerré , où les Reiftres s'c* 
tpient retirés 5 v étant arrivé fur le foir , il y entra par ime 
petite porte , a laquelle il n'v avo|t ni corps-de-gardc ni 
ijîntinclle ; il fit charger les Reiftres , qui etoient à table 
ou au lit » pilla- leurs chariots , emmena 80 chevaux^ prit 
ttoîs Drapeaux & leur Cornette , & conduifit le tout à 

I^ Ferté. TrouiUardy Comtes du Maine ^ page 191. 

Dom Julien Garnier , Religieux Bénédiâin de la Con- 
grégation de S. Maur , étoit né à Connerré *, il entreprit 
une nouvelle édition des Ouvrages de S. Bafilé j dont il 
n'a pu voir, avant fa mort , arrivée lej Juin 17ZJ , que 
les deux premiers .volumes imprimés. Dc»n Prudent Ma- 
tan a continué cet Ouvrage , dont l'excellente préface , 
pu l'on trouve une critique fi judicieufe , & un difceme- 
ment fi sûr ^ eft de Dom Garnier. Goujet « fuppUmem de 

Moriri» 

CONTEST , Bourg & Paroifle de l'Archidiaconé de La- 
val 5 dans le Doyenne de Mayenne , Eleâion de Mayenne^ 
au N. 0<. par O, du Mans , dont il eft éloigne de quatorze 




M L 1^9 Ambrièies» 



C O N , t 6 J^ ivj 

M. L 3 t S taval. M- !. 55 Bats , M. 1. 4 1 j Eméc , M. 1; 
4 f ; Moulay , L f -, S. Baudclle , 1. f 5 Placé , L 1 1 -, Alcjcain , 
M. 1. 1 1 i Saint Germain d' Anxure , I. i f *, h Forêt de 
Ailayènne , 1* i ^. 

La Cure , efhmée loco liv. , cil: à la préfentation dd 
Prieur de Fontaine Géhard. U y a . 8 jo Communians. 
. 11 y a à Conteft la Chapelle de Poilïé, fondée dans le quin- 
zième fîècle par Jeaixne de Féchal , époufe de François de 
Brée, dont Catherine , qui fut mariée en i J17, à Jean II , 
Seigneur de Froulai , dont Ma*ie , qui époufa Urbain de 
Montéclcr», '4oilt les petits enfaiis vendirent la Terre de 
Conteil à Ifaae de la Marraie y lequel maria Anne , fa 
petite fille» à George-François de Montécler , ce oui a fait 
rentrer la Seigneurie de Conteft dans la famille dont elle 
étoit fortie; cette Chapelle, eftimée 160 Uv. eft à k- pré- 
fentation du Seigneur. Il y a aufU la Chapelle de N. D. 
des Bois , fondée au commencement dû quinzième (iècle^ 

farMarieBetteblanche, femme d'Adam Defchamps; cette 
Ihapellee/limée 170 liv. eft à la préfentation de rainé du 
Fondateur \ on trouve auffi dans le Poulier Manceau ^ la 
Chapelle du Bois , eflimée zoo liv. 

Il y a dans TEglife une Confrérie du Rofaire , érigée eu 
1611 , & approuvée par rEvêauc Charles dèBeaumanoir. 

n y a à (Jonteft un collège ronde pour réducatioh des 
garçons , dont le revenu confifte en unemaifon, & envi- 
ron 20 liv. de rente \ il y en a auili un pour celle des fiUes, 
fondé par le (îeur Defchamps^'Curé aéluel; il y a écar 
;bli deux Sceurs dé la Communauté de la Chapelle ait 
Riboul , auxquelles il a donné une maifon meublée , 5c 
120 liv. de rente, rembourfable pour 3âpo liv. 

On voit dans un jardin du Bourg de Contcft , un che- 
min fous terre , bien voûté , dans lequel fe trouve un 
^çanal de pierres de taille , & à côté une citerne fermée 
^'une porte de fer , qu'on n'a pas encore eu la curiofité 
d'ouvrir , fans doute par quelque terreur panique. 

Il y a dans la ParoiiJTe deux vieux Châteaux, celui de 
Poillé & celui de la Matraie , moitié ruinés -, celui de k^ 
Matraie appartient à Madame la Marquife du Bailleul ^ 
: comme héritière de Georges-François de Montécler , ioti 
père. 

La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. le Comte de 
«Montécler. 

La Paroiffe eft arrofée à l'Eft par la rivière de Mayenne, 
qui fait tourner un moulin à bled ^ fc nourrit beaucoup 
.. : Pij 



mS c o n c o n 

decatpcs^ brochets . truites , barbeaux & âmgiiSIcs *, dte 
eft auflî arrofce a rOueft ^ar k miffeaa d'Ariette» qui 
forme un étang , & fait toamer deux muolkis. 

Le Toi produit du feigle, de Tavoine & du carabin ^ le 
principal commerce eft celui du fil, funotttdelin, quife 
vend à LavaL 

La perdrix grife , le lièvre & le lapin, ni font pas rares « 
te Cont de bonne Qualité. 

Il y a> dans pluueurs endroits de la Paroîfie , de belles 
piencs de taille ^ mais dures 6c difficiles a tnavailler. 

Une partie de la forêt de Fontaine-DaniiEl eft dans la 
ParoiiTe , qui a environ deux lieues du N. au S. & tr<MS 
quarts de lieue de TE. à TO. Il y a auili Quelques peats 
taillis , des landes Se pluiieurs fontaines a eau douce. 

M» Defchamps , Curé, m'a fourni un Mémoire. 

CONTILLY, Bourg & Paroiflc de l'ArchîdiacGiic de 
Sonnois , dans le Doyenné de Soimois , Eleâion da 
Mans , au N. N. £. par £• de la Ville du Mans , dont il 
eft éloigné de neuf lieues crois quarts. Pour s'y rendre , 
il faut aller à S. Calais du Maine, L i ^ Ballon , NL L } ?; 
Montre lil^-fur-Sarte , 1. 2 ^ ; S. Parace > L i ^ ; Mans , i. 

Il y a de ContiUv à Mamers , M. L I s BeUeûne , M.L 
\ Alençon , M. 1. 5; René, M. L 3 r» Saint Cofme , 
L L ) ^ 9 Marolletre, L 7 *, S. Aubin des Croies , L ii 
Ailléres , 1. ?^ les Auneaux, L i ^9 Beauvoir, L ) ^^ la 
Normandie , L demi-<}uarr. 

< La Cure , eflimée Soc liv. , eft à la préfentatfon de 
TAbbé de S. Vincent. Il y a ; jo Ccnnmunians. 

La rivière de pive prend fa fource à Contillv. 

Le foi produit du froment , du feigle & de favoine. 

La Seigneurie de ParoifTe appanient à M. le Marquis 
de Courtaumer. Voyez Ai Généalogie , i l'anicie les Auneaux. 

L'Evéque Hildébert , qui fiégea au Mans depuis Tan 
1097 à 1114, donna à l'Abl^ye de S. Vincent la Paroiile 

de Contilly. Courvaifier^ P^^^IS » Bondomut, page 4^6. 

* CONTRES , Bourg & Paroiffe , fur les confins du Char; 
tram , de TArchidiaconé de Montfort , dans le Doyenné 
de Bonncftable , Eleétion du Mans , au N. N. E. par E. 
de la Vilk du Mans , dont il eft éloiçnc de huit lieues & 
demie. Pour s'y rendre , il faut aller a Terrehaut , 1. 2 i i 
Sargé,L f, MansJ. i. 

Il y a de Contres à Bonneftable , M. L } ; la Fcrté- 
Bernard^ M. 1.3 fi Mamers, M. Lzii Ballon, M.Lji 



u 



Cor cor tij 

s. C6me-dc-Vair , M. 1. 1 y Pouvrai , L ^ j Marcilli , L 1 5 
S. Vincent-dcs-Prcz , 1. i î j Bcllou-k-Trichard , 1. i ^ j 
là Forêt-de-iialais , L j. 

La Cure ,^ cftimcc 700 liv. , cft à la préfencation dH 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a ijo Communians. 

Là Paroiffe eft arrofée au Sud par un périt ruifleau, 
' Le fol produit du froment , du feigte de- de Tavoinc, 

La Seigneurie de Paroiffe appartient a Madame de Se- 
Vîgni. 

CORMES , Bourg & Paroiffe de l' Archidiaconé ék 
Montfort, dans le Doyenne de la Fertc , ElccHon dtt 
Mans , à F£. N. E. par E. de la Ville du Mans , dont il 
cft doigné de. neuf Leues. Pour s'y rendre , il faut aller 
à S. Marun des Monts , 1. 1 J; Boefle-le-Sec , 1. ^ ; Saine* 
Hilaire-lc-Lierni , 1. J -, Lombron , L 2 1 j S. Corneille , 
L 1 j Mans j 1. X î. 

. Il y a de Cormes à la Ferté Bern^d* M. 1. 1 > Moritforti 
M. L s i\ Bonneftable, M. I. 4 r > Vibraie , M. L li; 
Connerrc, M. I. 4:^; Cherré, 1. ij Courgenart, L|i 
Téligni , L i ^^ Chcrreau , i. 

La Cure eftimée cftimée 700 liv. cft à la préfentation du 
Chapitre de S. Pierre-la-Court. Il y a 400 Communians. 

La Paroiffe eft arrofée au Sud par le cuiffeau de Vahner | 
à TEft , par trois petits courans d'eau 3 & à TOueft , par 
fin autre* _ 

Le fol produit du froment , du ftigle & de Tavoine. 

La Seigneurie de Paroiffe appanient à M. de Simianc» 

CORNEILLE (S.), Bourg & Paroiffe de PArchidiaconé 
de Montfort , dans le Doyenné- de Monfort , Eleébion 
du Mans , à TE. NI E. par £. de la Ville dU Mans , dont 
il eft éloigné de deux lieues & demie. 

Il y a de S. Corneille à Montfort , M. L ^ ; Connerré > 
M. i. 2 i*y Bonneliable, M. 1. ^ i*, Ballon , M. 1. 5 ^v 
fiouloire, M.'l. 3 ih Patines, l.lj Sauffé, 1. ?; Sillé- 
Ic-Brûlé/l. I i'i Savigné-l'Evêque , h {y Sargé,!. i |. 

La Cure , eftimée 900 liv. eft à la préfentation deTAroé 
de S. Vincenir. Il y a joo Communians. 

Il y a dans la Paroiffe de Saint-Corneille, TAbbavede la 
Perrigne , occupée par des Religieufes de l'Ordre oe Saint 
Auguftin î c^étcut autrefois un Prieuré , fondé fous le nom 
de N. D, par un de la Famille des Ufages. En 1393 Guil- 
laume dés Ufages augmenta la fondation de 40 liv. de 
fen e & obtint que ce Prieuré feroit changé en Abbaye » 

uj 



ijo c o s C O S 

fous le nom de S. Louis. En 1700 il y avoit douze Reli^ 
gieufes. Le revenu de cette Abbaye eft eftimé 4000 liv. 

La Paroi/Te eft arrofée à TE. par le ruifleau de Crocieux , 
au S. par celui de Merdei^eau , & à TO. par un autre afiez 
confiderable. 

Le fol produit du froment ^ du feigle & de Tavoine. 

La Seigneurie de Paroi fle eft annexée à PEvédié du 
Mans a par le Fief de Touvoie. ^ , 

COSME-DE-VAIR (S.), Bourg & Paroîffe de l'Ar- 
chiâiaconé de Montfort, du Doyenné de Bbnneftable^ 
Ekâion du Mans , au N. N. E. par E^ de la Ville du 
Xlans, dont il eft éloigné de huit lieues. Pour s'y rendre, 
ilfaur aller à Courcival, L i 1; Sable, 1. i |î Courcc- 
mont , 1. j ^ Sargé , 1. 3 i j Mans , 1. i. 
. Il y a de S. Cofme à Bonneftable , M. 1. 2 f ^ la Fertc , 
M, l. i l'y Mamers , M. 1. 2 î , Ballon , M. 1. 4 -1 > Çon- 
nerré , M. 1. 5 ■£ •, Nogcnt le-Bernard , 1. t f ; Bellou, L 

1 i ; Pouvrai , 1. J i Contres , 1. 7 j ChampaiiTanr , 1. | ; 
14oncé en Sonnois ,1, i ; Nauvai , L i. " . 

La Cure , eftitnée 1600 liv. , eft à la pjréfentation de 
TAbbé de Tiron. Il y a 45b' Communions. 

La Paroiffe eft arrofée à TE. par un ruificau , & à l'O. 
par la rivière d'Orne. 
> Le ibl produit du froment , du feigle & de ravoine. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. de Saine- 
Cofme. 

COSSÉ^EN-CHAMPAGNE , Bourg & Paroiffe de 
rArcbidiaconé de Sablé , dans le Dpyenné de Brullon , 
Éleétion de la Flèche , à TO. par S. du Mans , dont il eft 
éloigné de huit lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il 
ifaut aller à Mareil, 1. 2 ^ j Crannes, 1. 2> Rouillon , L 
3; Mans, L I. 

Il y a de Coffé à Brullon , M. L i 5 j Loué , M. 1. 3 ; 
Vallon , M. L 4 ri Melbi , M. 1- 3 î j Ste Sufanne, M. L 

2 f j Epineu-le-Séguin a 1. ^^ Avcffé, L i ^i Viré , L 1 i 
Jdanne , 1. t > Sauge , 1. i . 

La Cure , eftimée 500 liv. eft à la prér<^tation de VAhr 
bé de la Coukure. Il a 450 Communians. 

Il y a à Coffé un Prieuré, eftimé 700 liv. , à la préfcn- 
tation de l'Abbé de la Coulturc , la chapelle, de la Co^ 
lonme, eftimée 30 liv. ^jCcUede Ste Croixj,^ eftimée 170 1.; 
la preflimonie du Bois Cornu, eftimée. 50, liv. , à la 
préientation du Seigneur >^.^çcllf desAlig;*ptj c^imccj L 



-C O s C lO'S .2JI 

En 1409 le Parlement rendît un Arrêt qui attribue à 

TEvêque du Mans la corrcdion des Prieurs de Coffé 8c 

de Fontenair, membres de TAbbaye de la Coulcure. Cartui. 

rouge ^ fol, 81. Cenomania. 

Ùl Pardiflc eft arroféo à 1*E. par le ruiffeau de Trulon , 
au S. & à rO.par un autre ruiiieau. 

Le fol produit du froment , du fcigle & de l'avoine. 

La Seigneurie de Paroide appartient à M. Guitau; M. 
Gui tau 3 fon père ^ Lieutenans-Général du Siège Prcfidi^ 
de Château-Gontier , en avoit îFait Tacquifition. 

COSSÉ-LE-VIVIEN , gros Bourg & Paroiffe deTAr- 
chidiaconé de Laval 3 dans le Doyenné de Laval, Eleo- 
tîon de Laval , à TO, par S. du Mans , dont il eft éloigné 
de dix-huit lieues. Pour s'y rendre ^ il faut aller à Mat- 
foncelle^ 1. 4 ^ ; S. Pénis au Maine , 1. 1 > Mareil , 1. j i> 
Crannes^ 1. z^ Rouillon, 1. 3 j Man^, 1. i. 

U y a de Coffé à Laval , M. 1. 4^ Loiroh> M. 1. 3; 
Mellai , M. 1. 6 ^ Craon , M. 1. 4 fi Cbâteau-Gontiçr , M. 
L 4t> Cofme, L ^j Allillé, 1. i > Courbeville/I. i i; 
Montjean, 1. i I j la Forêt de Concifc, U 1 i'y Anjou , 
L |. 

La Cure , eftimée 800 liv. , eft à la préfentation de l'Abbé 
de S. Florent. Il y a 4000 Communians. 

Ily a à Coffé un Prieuré ^^ eftimé 3000 liv. , à la pré- 
fentation de l'Abbé de S. Florent de Saumùr; la chapelle 
des Alleux Bretonnière , eftimée 100 liv. , fondée en y 78 , 
à la préfentation du Seigneur des Alleux -, celle des Cour- 
tois , eftimée 20 hv. , à la préfentation du Seigneur > celle 
des Dormets, eftimée s 5 "v., à la préfentation des Pa- 
rens du Fondateur j celle des Herbertièrcs , eftimée 30 1. ; 
celle de la Normandière, eftimée ij liv.^i & celle de S^ 
Pleine , eftimée 60 Uv. 

S. Pavace confacra l'Eglife de Cofle. Courvaifter ^ page 26^ 

En 1580, l'armée Angloife féjourna pendant quatriç 

jours à Cotté. Froijfart , ckap. ^^rheSaudy Hifi. de Bretagne. 
Suppiém, de rHiftoire de $ahlé. mS, 

Coffé eft fitué au S. d'un périt ruiltcau, qui coule de 
l'E. à rO. La Paroiffe eft arrofée à YO par la rivière de 
Oudon , & au S. par un ruiffeau. ' 

Le fol produit du mcteil , du froment & de l'avoine ^ 
il y a des bois. 11 eft marqué fur la carte qu'ij s'y eft donné 
une bataille. 

La Seigneurie de Paroiffe eft un membre du Comté de 
Laval, qui appartient à M- Iç Duc 4eJa Tr émoilleé Voye^ 

. * *• ., * ^; ;: . ? P iv 



aji COU C O Ù 

'fa Géniaîogit a tartîcU Laval. M. dc Tcrchaud ptétCBd 

que cette Seigtieurie lui appartient. 

Le marché tient tous les Jeudis à Coffé > tt y a foire le 
premier Jeudi dc Carême , le Jeudi d'après la Pentecôte , 
le Jeudi d'après le z8 Août , Se' le Jeudi d'après le neuf 
Odobre. 

. COUDRECIEUX , Bourg & Paroîffe de rArchidia- 
coné' de Montfort, dans le uoyenné dc Montforr, Eleo 
tion du Chàteau-du-Loir , à 1 E. par S. da Mans, dont 
il efl éloigné de fîx lieues & dame. Pour 5*y rendre , il 
■faut aller à Yvrc-rEvêquc , l. / rj Mans , 1, i. 

Il y a de Coudrccieux à Bouloirc , M. 1. i ^ j Connerré , 
^M. 1. 1 li Montfort, M. l. 3 ij Vibraie, Mrl. 2 h S.. 
Calais , M. 1. 1 r> Maifoncelle, 1. i y Ecorj^ain , 1. i Jj 
Couftans , 1. 1 ?> Berfai , i. 2 -, Semur ,1. i j S. Michel de 
Chavaigne, 1. ij les Luges, 1. jv la Forer de Vibraie, 
1 ^ 

La Cure , eftimée 450 liv. , eft à la préfentation du Sei- 
gneur Evêque. Il y a 400 Communians. 

Deux petits ruiffcaux prennent leur fource dans la Pa- 
roiffe, & larrofent à TE. & a TO. 

Le fol produit du froment , du feigle & de Tavoine. 

La Seigneurie de Paroiflc appartient à M. le Gras , Mar- 
quis du Lturt. 

' COUFLANS , Bourg & Paroiflp de TArchidiaconé dc 
Montfort , dans le Doyenné de S. Calais , Élection du 
Château-du-Loir , à TE. S. E. du iVlans^dont il eii Hoigné 
de huit lieues trois quarts. Tour îsV rendre , il faut dler à 
^Bouloire, L 3 î*, Ardenai, L 2^ Yvré-rEvèque, L 1 t\ 
Mans , 1. I. 

Il y a de Couflans à S. Calais , M. L J; Vibraie , M. 1. 
.2 ii Beffé , U. K z h Dolon, M. 1. 3 j Rahai, L i i'. Va- 
laine , L i 5:, Berfai , l. i • Ecorpain, L i Ji Montaillc, 
1. {j la Foret de Vibfaïe , L i 4. - 

La Cure, eftimée i:?ioo liv., eft à la prefentatioft du 
Seigneur Evêque du Mans. II y a 700 Communians. 

Couflans eft fîtué dans une prefqu'Ifle, formée par la 
rivière d*Anille ^ & par un petit ruifleaii , qui partait da 
N . & fe joignent au S. 

Le fol ptoduit du froiricnt , du feîgîc Se dc ravoinc 

La Seigneurie d^e Paroiflfe appartient au RcL 

COULAINES ; Bburg'a;^ Pâroiffe des Quîr-te^-dù 



C O cou 15) 

Mans , Ele<îUon du Mans , au N, par O. de la Ville da 
Mans , dont il eft éloigné d'un quart de lieue. 

Il y a de Coulaines à Yvré-rEvcGue , 1. i-, Sargé> L 4| 
S, lavacc, 1. {-, la Chapelle S. Aubin, L J j fiois de 
Mileffc , L 1 -, Bois de Pennecicrc , 1. 1. 

La Cure, eftimée 400 livres, eft à la préftntadoii 
de 

Coulaines eft finie fur le ruiflcau cks Fontenellcs i k 
Paroiflc eft arrofée à TO, par la rivière de Sane. 

Le fol produit du froment, du feigle, de Tavoine, ôc 
befucoup de foin 8c de légumes. 1 

-a Seigneurie de Paroiflc 

I- Pavacc confacra TEglife de Coulain^. Courvaifitr^ 
page 86. 

En 843 , TEvcqUe S. AIdric affembla un Concile à Cou* 
laines , dont on trouve les décifiofis au vinçt-troifîèmc 
volume des Conciles , de Kmpreffion royale \ le Roi 
Charles le Chauve croit alors au Mans. Courvcàfitr, pagg 

2^8. Bondonnety page 369. Cenomania, MS, 

Hugues III , qui fut Comte du Maine en 1089, & aiU 
vendit fon Comté à Hélie de la Flèche en 1090, dé- 
chargea le Bourg & Château de Couhines , ScCé de tous 
péages & coutumes , en réparation des torts qu'il avoit 
laits à l'Evcque HocL Courvaifier , page 579. thndonnti:^ 

-P^^'453^ 

Le même Evêquc Hoel, augmenta le Bourg de Coulaineis 

de plufieurs maifons , rebâtit l'Edife , qu'il dédia à S. Ni- 
colas , répara la maifon Epifcopale , qui étoit fituée fur fe 
ruifleau de Gironde , touchant une grande prairie, bornée 
par k rivière de Sarte , accompagnée des jardins^ par- 
terres , vergers & fontaines , dont on voit encore ks re- 
gards & les aqueducs de pierre dans les coteaux et 
Banjan & dans la Paroifle de S. Pavacc -, il fit auffi coni^ 
traire fur la Sarte deux moulins , qu'on nomme les matt* 
linS'tEvêque, Courvaifier^ page 381. Sondormet, page 4J4. 
Cenomonia^ 

Guillaume le Roux , Roi d'Angleterre & Duc de Nor- 
mandie , leva une armée de cinquante mille hommes pour 
réduire les Manceaux •, il entra dans le Maine par Akn- 
çon , & le troificme jour il vint camper dans les prairies 
8c fur les coteaux de Coulaines \ les Hiftoriens ne difent 
point s'il fe rendit maître alors iie la Ville du Mani. 

Courvaifier t page :^c)j, Trouillart ^ page 87. Bondc.vtet , page 
447 Cencmahia, MS. 

Le même Guillaume ayant engagé l'Evêquo Hildebeil: 



j 




i34 C O U COU 

à cônfcntir la démcJitîon de la groffe tour de FEglifc, & 
ce Prélat l'ayant refufé , GuUlaume irrite, fit ravager les 
terres de rËvêquc & faccagca le Bourg de Coulaines. 

Caurvaiper , page 401. Bond^nnet ^ page 449, 

En 1 300 TEglife & le Bourg de Coulaines furent ré- 
duits en cendres \ le feu jfe communiqua jufqu'auprès d« 
TAbbayc de S. Vincent. Courvaifier, page 549. Boitdonnet ^ 

' COULANS, Bourg & Paroiflc dans les Quintes du 
Mans , Elcdion du Mans , à TO. N. O. par O. de la 
Ville du Mans , dont il eft éloigné de trois lieues. Pour 
s'y rendre, il faut aUer à Fai, L i J; Mans , 1. 1 7; 

n ^ a de Coulans à Vallon , M. 1. i ^ > Loué , M. L 

Conlie, M. 1. 
Chaufour, L 
, _, , __ ^ . _, Julien en Cham- 
pagne ,1. li Brains , 1. i. 

La Cure eftimée 1600 Uv. efl à la préfentation du Cha^ 
pitre de TEglife du Mans. Il y a Communians. 

Il y a à Coulans la chapelle du Châtelier, eftimée 
iooliv.3 à la préfentation du Seigneur du lieu, alterna- 
tivement avec le Seigneur de la Ncrourie •, celle de la Fer- 
merie , eftimée 100 liy. •, celle de k Faverie , cftiméc 
120 L, à la préfentation du Seigneut s celle de la Peignerie , 
^eftimée 150 liv. , celle de Rouperroux, eftimée 50 liv. , 
& celle de Tertardc Rozai , eftimée ^o liv^ à la préfen^ 
. tation du propriétaire de la Métairie ae la Cave. 

L'Eglife de Coulans a été confacrée par S. Liboiie. Cour-- 

jvaiper , page 96 \ Regiftre du PontificaL 

yEvêque Guillaume Paflavant , qui fiégea au Mans 
depuis 114J à 11 87, donna au Chapitre de fon Eglife le 
.droit depréfenter la Cure de Coiû^ltïs. Courvaîfier ^ page 

.451. Cartul. du Chapitre , foi. ^y. Cenomanîa, 

.. L'Evcque Hildebert, qui fiégea au Mans depuis 1097 
à 1125, retira des mains Laïques, & fit reftituer à fon 
Eglife la moitié de la Cure de Coulans. AnaUBes , page 

^16. Cenomania» 

. La Paroiffe eft arrofée à TO. par la rivière de Gée , & 
au S. .par un courant d'eau. 

Le fol produit du froment , du feigle , de Tavoine Se 
du carabin i il y a beaucoup de bois taillis , de landes 8c 
de vignes , dont le vin eft de petite qualité. 

La Seigneurie* de Paroiflc eft une Baronnîç qui faîfoit 
^autrefois partie 4u Comté de la Suze s elle en fut féparéc 



cou C O U i5f 

iocs da démembremenc de ce Comté , occafîonné par le 
dérangement des affaires de Gafpard de Champagne » 
Comte de la Suze. N. . . Gautier en fit racouifition , Se 
elle a paiTé dans la Famille de M. Pâ^uier , Confeiller au 
Parlement , par le mariî^ de N. • • Paquier 
avec la nièce dudit Sieur Gautier. 

COULOMBIERS , Bourg & Paroiffc de F Archidiaconé 
de SonnoiSj dans le Doyenne de Beaumont, Ele^^ion 
du Mans y au N. jpar O. de la Ville du Mans, dant il dt 
éloigné de fept lieues trois cmarts. Pour s'y rendre , il faut 
aller à Beaumont^ L 2 ^ S. Marceau , 1. i iyyh Bafoge» 
h l'y Mans , 1. 2 f* 

Il y a de Coulombiers à Frênai , M. L 1 *, René , M. L 
I Ij Ballon, M. 1. 3 J-, Alençon, M. 1. ji Placé, L i> 
Dpucelle, 1. i i^ Qiérencé, L \y Granachamp , 1. i; 
Roeifé-Fontaine , L ^ 9 Fié , 1. 1 > S. Germain-de-la-Coudre» 
L I. 

La Cure , eftimée 000 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur Evêque du Mans. Il y a 500 Communians. 

U y a à Coulombiers la preilimonie le Gras, eftimée 
j liv. 

L'Evêque Robert de Clinchamp , qui fîégea au Mans 
depuis 1199 à 1309, racheta* des mains de Guatin Ha« 
rent la dixme qu'il pofTédoit en la ParoiiTe de Coulom- 
biers. Courvaifitr ,page 551, Selon Dom Denis Briant , ce 
rachat , qui fc fit en 13 or, lui coûta 110 liv- tournois. 

Coulombiers eft fitue fur le ruiffeau de Huchepoche , 
qui forme deux étangs ; il y a dès bois. 

Le fol produit du leigle , de Tavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffc appartient à M', de PerrocheL 

COULONCHE ( la ) , Bourg & Paroiffe de F Archidia; 
coné de Paffais, dans le Doyenné de la 'RochemabiUe \ 
Élection de Normandie , au N. N. O. du Mans, dont il 
eft éloigné de dix-neuf lieues. Pour s'y rendre, il faut sdler 
à la Sauvagère, 1. i ^ la Ferté-Macé, 1. 1 ^> S. Calais-du- 
Défert, 1. 3, Gêvre, 1.^ î> MontrcuiHc-Chétif, 1. 3 ^^ 
Vernie, 1. 1 ji MilcfTe, 1. j f; Mans, 1. i j. 

Il y a de la Coulonche a la Ferrière, M. 1. i; Dan- 
front , M. 1. ^ ', Ccaulcé-, M. 1. 4 ^ > Madré*, M. 1. 45 
Coupetrain, M. 1. 4liBanvou, J. i \\ Dompierre,L 
tè,i thampfegré, 1. i {, Juvigni, H. 1. 1 h Normandie. 

La 'Cure eftimée 700 liv* eft à la préfentation du Roi. 



V 



«ff G Ô U COU 

Ify a xooo Communians. II y a lâ preftimonic de Stc Barbe 
dumée loo iiv. 

La Paroifle , fîtuéc entre les forêts d'Andainc , de 
Dicufi & du Mont-de-Hérc , eft arroféc du N. O. au $• 
E. par le ruiffeau de Vée , & à FE. par un autre ruifleau. 

Le fol produit du fciglc , du Favoine & du carabin ; il 
V a des bois & dss montagnes* Il y a marché cous les 
Vendredis» 

Les Terres de la Coulonche & de la Sauvagèrc ont 
été poiTédées par les Seigneurs de Varembtas depuis en- 
iriron Fan 1457 jufqu'à 1748, que N^. . de Varembras,. 
Marquis de Ségrie» vendit la lerre de ^la Coulonche à 
Louis d'Argouges , Marquis de Rannes , d'où elle a paflé 
k Louis-François d'Argouges, Comte de Rannes > fon 
fécond fils , <jui mourut en 1767, ne laiffant de N» . • da 
Ijoûcd , fon epoufe , que Mademoifellc de Rannes , Dame 
lit la Coulonche &: de la Sauvagère» Mém.dc la cLmx. MS^ 

COULONGÉ ^ Bourg & Paroiffcde FArchidiaconc dtt 
Chtâeau-du-Loir , dans le Doyenné d'Oifé , Election du 
Château-du-Loîr , au S. S. O. par S. du Mans , dont il 
cfi éloimié de fêpt lieues. Pour s'y rendre , i( faut aller à 
jPontvalain » L i ^ ; S. Oiîen-cn-Pelin > L x | > Moncé , L 



.1 1^ Pontlieue, u i | ; Mans , L 7. 
II y a de Coulonge ; 



au Lude , M. K i jj > Chateau-du- 
l-oh", M. L 3 I ; Eœmoi, M. t } î> MaUcome M. L f^ 
b Suze , M. I. c ; Aubiçnc , L i î > Verncil-le-Chétif » 
lijSarcé,!. ijMancigne, 1. 1 ÎjLuché, U xî la Forer 
dcBercé> L 5 I; Anjou , 1. 1. 

La Cute , cftimce 700 lir. eft à la préfentation de TAbbé 
âc S. Vincent. Il y a 360 Communians. 

D 7 a à Coulongé la chanelle de Ste Barbe , au Château » 
tRûnéc 100 liv. , a k préfentation du Seigneur ; la prcf- 
Idmonie de la Piquerie, eftimée 180 liv , à la préfentation 
de F Abbé de S. Vincent, & celle de Rimbaut, eftimée 
10 lîv., à la préfentation du même Abbé. 

L*Evcque Robert, quifiégeaau Mans depuis 8^7 à 885 » 
retira , par la protcdion du Roi Charles le Chauve , le» 
Eglifes de Coulongé & de Sarcé , Se les fit reftitucr à 
rAbbayc dé* S. Vincent. Courvaifier, page 307. Bondontut^ 

fH^ 384. 

Sigéfroî , ce mauvais Ev5que, qui occupa le fîége du 
Mans depuis 971 à 904 , donna à Albéric, fon fils bâtard » 
les villages de Sarcé & Coulongé^ qu'il uîurpa fur les Re- 



C O tî C O U ijT 

I^cux de S. Vincent , fous prétexte d'un contrat de tcih 
dltion faite pour la fomme aix-l^ic livres de deniers , dit 

le Carculaine. Bondonnet , page 397. Cenomania, 

La ParoilTe ell arrofée au S. par la rivièie du Loir \ il ▼ 
a plafieurs ruifleaux , des landes & des vignes qui prodsi- 
fiait de trèS'bonvin* 

Le fol produit du feigle, du froment j de l'avoine te 
du carabin. 

La Seigneurie de Paroilfe appartient aux Religieux dç 
r Ai>baye de S. Vincent. 

COUPETRAIN , gros Bouig , Succurfalc de S, Aî^ 
snan , de . l'Archidiaconé de Paii'ais , dans le Doyenné de 
Javron, Êledion du Mans , au N. par O. de la ViUe du 
Mans » dont il eft éloigné de quatorze lieues Se demie; 
Pour s'y rendre , il faut aller à S. Cir , 1. 1 ^ ; S. Paut 
k-Gautier > L 3 | s Mezière fous Lavatdin ^ L 4 | ^ Mi- 
leffe, L ^ -, Mans , 1. i ^. 

Il y a oe Coupctrain à Prcz-en-Pail , M. 1. 1 \\ Linières^ 
M. L 1 i la Ferté-Macé , M. 1. z r > Madré , M. 1. i ^ -, 
la Pôté-dcs-Nids, M. L 4; S. Aignan , 1. J > S. Calais-du- 
Défcrt, L I \ Nuilli-le-Vandin, 1. ii la Forêt-de-Pail , 
1. 2 ; la Forêt-d'Andaine ,1. xi. 

Il y a un Prieuré , eflimé 800 liv. , à la préfenta^on de 
r Abbé de $• Julien de Tours > & la chapelle de la Hure- 
lière , à la préfenration du Seigneur du lieu. 

Le fol produit du fcigle , de Favoine & du carabio* 

U y a marché tous les Mardis. 

Coupetrain, fitué fur la rivière de Mayenne, eft une 
ChâteÛenic 5 les Paroiifcs de S. Cir-cn-Pail , de S. Samfon, 
de Javron, de S. Aignan, &c. en relèvent, ou médiate- 
ment ou immédiaretijent. 

En 1605' la Châtellcnie de Coupetrain fut faifie réelle- 
ment fur Ambroife de Loré, & fut adjugée en 161 1 à 
Louis Pottier, Comte de Trêmcs, Baron de Gcvres. Elle 
;ippartient aujourd'hui à M. de Cohardon. 

suivant une infcription , poféc fur la porte de la cha- 
pelle de la Madeleine de Coupetrain, Thiéphaine de Dou- 
celle. Dame de la Ferrière & de Refné, femme de Ber- 
nard de la Ferrière & de Refné, donna en 1362 la cha- 
pelle de la Madeleine de Coupetrain aux Religieux de 
5. Urfîn^ ce que le Pape Grégoire XII confirma: il eft 
porté dans la même imcription, qu'en 1723 ladite cha- 
pelle a été rebâtie. 



i3« C O O COU 

n 7 400 Commi^mans à Coupetrain. 

COURBERIE , Bourg &c Paroiffe de l' Archidiaconé de 
Paifais , dans le Doyenné de LaiTai « Eleâion da Mans , 
au N. par O. de la Ville du Mans , dont il eft éloigné de 

Ïuinze lieues un quart. Pour s'y rendre» il faut aller à 
ouf ougère , 1. x{\ Sillé, 1. $\ ConUe, 1.x \\ Lavardin, 
Li; Mans^l. 3. 

Il V a de Courberie à Laffai, M. 1. i; Ambrière, M. 
Lit» Madré , M. 1. 2 ; Villaine-la-Juhée , M. 1. ^ r i 
Prez-en-Pail , M. 1. 4 f-, leHorp, 1. ^i Charchigne, !• 
j ^ 9 la Baroche-Gondoin » 1. 1 i » Niort ^ 1. 1 > Chancrigné ^ 
II- \ 

La Cure eft un Prieuré de la Congré|;atîon des Cha- 
noines de S. Auguilin , eflimée 500 liv. » a la préfentacion 
de l'Abbé de Beaulieu. Il y a i jo Communions. 

La première MefTe des Dimanches a été fondée en 16^ 
par François Gautier , Prêtre , & celle des Fêtes , en 171 1 ^ 
par N. . . de la Marre. 

Courberie eft fitué fur le ruilTeau de Châtenai , qui ai»- 
rofe la Paroiffe au Nord > il y en a un autre qui Farrofe 
à l'E. . 

Le fol produit du feigle , de Pavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe efl annexée à la Terre de 
Boifthibaut , vieux château ruiné , ouvraee du Cardinal 
du Bellai , fitué en la Paroiffe de S. Fraimbault de Laffai : 
cette Seigneurie appartenoit en 1666 aux enfans mineurs 
de René de Pennart , Seigneur de Chantepic y de de 
Anne de Foffeu', elle appartient aujourd'hui à M. de 
Tourneli. 

M. Loriot , Prieur-Curé , m*a fourni un Mémoire. 

COURBEVILLE , Bourg & Paroiffe de FArchidiaconé 
de Laval, dans le Doyenné de Laval, EleéUon de Laval » 
à rO. p. S. du Mans , dont il eft éloigné de dix-fept lieues 
& demie. Pour s'y rendre , il faut aller à Entrâmes , 1. 3 '; 
la Bafoge de Chemeré, 1. 3 *, Viré, L 3 f •, Mareil , L 2 j 
Crannes , L i *> Mans , 1. 4. 

Il y a de Courbeville à Laval , M. 1. 1 ^ j Coffé-lc-Vi- 
vien , M. 1. i fi Mellai , M. L y î j Loiron , M. L i ^.î 
S. Oiien-des-Toits , M. L 3 r > AftiUé ,1. i -, Montigné , 
L I J5 Ahuillé , 1. 1 f > Montjean , L i t > la Forêt-de-Con- 
cife, L^. 

La Cure eftimée lôoo liv. eft à la prçfentation de TAbbé 
de Af annoutier. U y a 950 Communians. 



cou C O Ù 23, 

n y a à Couibcville la Prcftîmonic de la Haiflclièrc > 
eftimée i3oliv. à la préfentation du Seigneur s celle des 
petites Nocs , efliraéc 20 liv, à la même préfentation i & 
celle de la Perrinière^ eflimée 20 liv. à k préfentation des 
héritiers du Fondateur 3 celle-d eft peut-être dans la Pa- 
roiflb de Vimarcé. 

La ParoiiTe eft arrofée au S. par le ruiffeau de Galpié , 
au S.O. par un autre petit ruifleau, & au Nord par un autre. 

Le fol produit du mctcil , du froment & de ravoinc. . 

La Seigneurie de Paroifle eft un membre du Comté de 
Laval 9 qui appartient à M. le Duc de la TremouiQe. 

Voyez la Génialogit, h t article LavaL ' 

COURCEBEUFS , Bourg & Paroiffe de FArchidi». 
coné de Sonnois , dans le Doyenné de Ballon., Éieâion 
du Nlans , au N. N. E. par E. de la Ville du Mans y dont 
il eft éloi^^é de trois lieues & demie. Pour s*y rendre , il 
faut aller à Coulaines , K ; :^ *, Mans , 1. ^« 

Il y a de Courcebcufs à Ballon, M. L i r > Montfort, 
M. L 2 ^ i Connerré , M, L 5 4 > Bomicflablc , M. 1. 2 f j 
Bcaumont^ M. 1. 3 r > S. Rcmi des Bois, 1. 1; SliUé-le- 
firûlé , L I 4 -, Torcé ,. 1. i f > Beaufai , 1. 1 5 Souligné- 
ibus-Ballon , L i > la Guierche , 1. 1 1. 

La Cure , cfHrace 600 liv. , eft à la préfentation de F Ab- 
beife du Pré. Il y a 450 Communians. 

Hy a à Courccbeufs le Prieuré de Belle-Saule , eftimé 
x$o m. à la préfentation de TAbbeffe de S. Sulpice de 
Renne. 

•La Paroiffe eft arrofée au S. par un étang, & à TE. par 
un ruiHeau. Il y a beaucoup de landes & bois taillis. 

Le fol produit du froment , du feigic y de Forge & 
du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée à Ja Terre de k 
f reflonnicre , qui appartient à de Briqueville. 

La Maifonde Briqueville, originaire de Normandie > 
eft iUuftre Se ancienne ; elle porte dans fes armes , p&é 
d'or & de gueule de fîx pièces. 

Almerède , Sire de Briqueville Se deLaune , vivoit aii 
commencement du douzième fîècle 5 il époufa Amicie de 
Montfon , oarentc du fameux Simon , Comte de. Mont- 
fort , dont ôsbeme , qui fuit : " 

OsBERK, Sire de Briqueville^ &c. époufà Rohais de 
Calligny , dont Guillaume • qui fuit : 

Guillaume I, Sire de Briqueville, &c. époofa Ma« 
tilde de Couci^ dont Robert^ qui fuit : 



*40 COU COU 

Robert ^ Sire de Briqueville3 &c. fe fît Religieux dans 
FAbbaye de Leflai de Coucance^ il avoir époufé , aupara* 
vant y Mahaud de Painel^ donc Thomas, qui fuit : 

Thomas de Briquevillc , mourut avant fou père , 
en 1214J il avoir époufc Adeline Benrand-de-Bridebcc , 
donr Guillaume , qui fuir , & Thomas , qui céda en 1221 
à r Abbaye de Leilai , le droir des dixmes de la Paroifle 
de S- Cyrille. 

Guillaume II , Sire de Briqueville, Sec. époufa Agnès 
de la Perrière 3 donr Guillaume III ^ qui fuir : 

Guillaume III , Chevalier , Sire de Briaueville , vivoit 
encore en 1 374 y il avoir époufé Jeanne de Meullent , fille 
de Raoul , périr fils de Roberr & d'Elizaberh de Vcrman- 
dois , perire fille de Henri I , Roi de France , dont Guil- 
laume , qui avoir époufé Jeanne de Meouris , fans pofté- 
rire ; Roger , ^ui fuit *, Nicolas , rige de la branche ae Ca- 
lîgny > qui çft creinre j Jhomas , chef d'une aurre branche, 
qui eil aufli finie j & Jeanne , mariée en 1417 , à Vigpr , 
Seigneur de Clinchamp. 

Roger de Briqueville, Chevalier , raorr en 1404, avoir 

Soufé Jeanne Campion , Baronne de la Haie , dont 
liUaume IV , qui fuir y Roger , qui époufa Huguertc de 
la Haie , fans lignée i Euftache ^ Jeanne , mariée à Bertrand 
de la Rivière y & Jacquerre > qui fur alliée à Arrus de Vier- 
ville. 

Guillaume IV , Sire de Briqueville , &c, époufa 
Guillemerre Pèlerin , Dame d'Anunville y donr Guilkume 
V , qui fuir : 

Guillaume V , de Briqueville , époufa en 1494, Jeanne 
Hauarr , fille de Georges , Vicomre de Dreux , & d'An- 
toinette d'Ëilouteville , fœur utérine de Jean de Roie » 
donr la poftériré a fini en Leonor de Roie , femme de 
Louis de Bourbon , Prince de Condé : donr François , 
qui fuit; Jean , Seigneur de Colombière , tige de la 
branche de Colombière. 

François I , Sire de Briqueville , Seigneur de Laune , 
époufa Florence de Clére , fille de Georges , & d'Anne 
de Brezé : donr François IL, qui fuit ; Guy , Seigneur de 
Ste Croix-Grantonne , ti^e de la branche de ce nom ; & 
Marthe , d'abord Abbcffe de N. D. de Lifieux , qui avant 
été relevée de fes vœux, époufa , i*. Charles de Har- 
cout-Beuveron , 2^. en 1608 , Pierre de Harvillc. 

François II , Sire de Briqueville de Laune , &c. époufa 
Marie de Chçnivclle , donr Ifaac > qui fuir : 

Isaac, Sire de Briqueville , de LauQC> 8cc. épouik 

Françoifc 



cou C O V zAï 

Françoife de Qucfnel-Coupîgny , dont Françoife , mariée 
à Fabien de Biran'^ Seigneur de Caltel- Jaloux en Gaf- 
cogne. 

Branche des Seigneurs de. Su Croix-Gr^tonne. 

Guy de Brlqueville , Seigneur de Ste Croix-Grantonnc, 
fils puîné, de François I ,' Sire de PriqucviUe, cpoufa 
Jeanne de Recuffon , Dame de Montcanifi , dont Jean , 
qui fuit : 

Jean de Briqueville , époufa Jeanne de Quefnel-Cou- 
pigny , dont Marie , alliée à Gilles Vipar , dont un fils, 
oui fut père d'unie fille unique , mariée à Lpuis de Ma- 
daillan , Marquis de Montataire, ^ ^ 

Branche des Seigneurs de Colombieres. 

Jean de Briqueville , fils puîné de Guillaume V, 
époufa en IJ34, Françoife bloiîet, qui , après la mort 
de fon mari , devint mère de François d'Orléans , Mar- 
quis de Rothelin. Jean de Briqueville & Françoife Bloffet, 
eurent François , qui fuit : 

pRAi^çois de Briqueville , Baron de Colombière, &c. 
fenwt avec valeur dans le parti Huguenot j & il fut tué, 
en 1574* fur la brèche de S. Lo, Place qu'il défendoit 
alors. Il avoir époufé Gabrielle de la Luzerne : dont l^ui, 

?ui fuit •, Gabriel , chef de la branche des Marquis de la 
uzeme j & Marie , mariée a Robert du Bofc , Seigneur 
de Radepont. 

Paul de Briqueville , Baron de Colombière , &cc. em- 
bràfla la Religion Catholique \ /il avoir époufé en 1 574 , 
Jeanne de Monchy , fille de Jean , & de Claudine de 
Longueval-Haraucourt : dont Paul, mort en 161 j, fans 
cnfans de Jeamie de la Luzcrne-Beuzeville , fon époufej 
Gédéon , mort jeune i & Gabriel, qui fuit : 
• Gabriel de Briqueville, Marquis de Ce ijmbière, &c. 
époufa, I**. Ane d'Annetj 2'. Hélène Marcc : il eut 
de fon premier mariage , Gilles, mort fans poilérité : 
il eut du fécond , Gabriel , mort fans lignée \ Céfar , 
mort fans alliance s Cyrus- Antoine , qui fuit -, Eflher , 
femme de Louis Cornet , Seigneur de Bufli^ Marguerite j 
& Hélène , mariée , i^. à Tanegui de S. Oilen , Seigneuc 
de Magny , 2**. à N... de Madaillan , Comte de Mon- 
"tataire. , . ' .- 

Cyrus-Antoine de Briqueville, Marquis de Colonv. 
Tome I. Q 



141 C O U COU 

bière» mort à Paris en 1706 , âvoit cpoufé Hcsiriettt de 

Mdlornc , donc Annc-Hcnricttc, 

Branche dts Marquis de la Lurtme, 

Gabriel de Briqiieville , Seigneur de la Luzerne » icc 
Chevalier, de rOrdre du Roi y Maréchal de Camp, fils 
puîné de François de Briqueville, Baron deColonioièrey 
te de Gabnelle de la Luzerne , époula en 1^93 , Gilecte 
d'Epinai : dont Henri » qui fuit \ Robert » Baron de Mont* 
freviUe, tué en 16x6 \ bernardin , Seigneur d'Occa]eu« 
tige de la branche qui fuit \ Gabnelle , mariée à Jacques 
-Monn y Seigneur d'Efcaieul ; & Amaurie y femme de 
Jacquts d'Efpinai , Marquis de Vaucouleurs. 

Henri de Briqueville y Marquis de la Luzerne y Sec. 
Maréchal de Camp , époufa en 1616 y Claire Lhuâlier y 
fiUe de Paul : dont Gabriel y qui fuit y & Claire , mariée 
à Louis d'Argougcs , Baron de Gratot. 

Gabriel de Briqueville , Marquis de la Luzerne , &c. 
Maréchal de Camp y Lieutenant oe Roi de Bafle-Nonnan- 
die , avoit époufe en 16 f 6 y Mamierite de Bonvouft , 
fille de Julien & de Marguerite Courtin : donc Louis- 
Gabriel y mon en 1684 > Hœri y EvequeComte de Cafaors ; 
François y qui fuit y François y Seigneur de Momfréville, 
Capitaine de VailTeaux y Marguerite-Catherine ^ & deia 
autres filles Rehgieufes. 

François de Briqueville y Marquis de la Luzerne , ôcc 
Maréchal de Camp y époufa en 1691 , Catherine d'Aix , 
de la Chaife , fille de François y Capitaine des Gardes de 
la Porte y nièce du fameux Père la Chaife , Jéfuite y Con- 
feifeur du Roi Louis XIV : dont Henri de Briqueville ; 
Trançois-Antoine -y Gabriel y Chevalier de Maltbe en 1706 1 
Philippe 9 & deux filles. 

Branche d'OccaieUy de la Luzerne» 

Bernardin de Briqueville y Seigneur d*OccaIeu ôc de 
' h Luzerne , &c. fils de Gabriel ôc de GiBette d'Epinai , 
époufa Jeanne de Boifpiron : dont Henri y qui fuit y 
jiommé le Comte de Briqueville , père de François , Capi- 
taine de Cavalerie , & de N.«. Moufquetaire du Roi 'y 
François , Colonel d'un Régiment d'Infanterie ; N... Ab- 
bcflc de N. D. de ProteiSion s ôc N... Religicufe. 

Henri de Briqueville , Comte de la Luzerne y a laiflS 
de Bonne d'Echervi , N... qui fuit , & N... 
- N#.. de Briqueville 



cou cou I4J 

COURCERIERS ( S. Thotms de) , Bourg & Paroiffc 
de TArchidiaconé de Paflais , dans le Doyenné de Javron , 
Eleâion du Mans , au N. N. G. par G. de la Ville du 
Mans , donr il eft élo^né de dix lieues. Pour s'y rendre, 
il faut aHet à SiUé, M. 1. 1 ^ j Conlie, 1. 2 U Lavardin, 
L ^^ Mans, L f. 

U y a de Courceriers à Evroii , M. 1. j , i -, Bais, M. 
L xi'y Viiiaine-la-Juhce , M, 1. 2 ; Conlie , M. 1. j j 
Comiée, 1. i iy S. Germain de Coulamer , 1. i h Saint- 
Aubin du Déiert , L 1 î j Courcitc , 1. i ; Trans , L i j 
Ifé> Lis laForêcdeSillé,!. 1. 

La Cure eftimée 700 liv. , è/l à la, préfentadon du ^d^ 
gneur Evêque du Mans. U y a 

* Il y a à Courceriers |la Cliape le du Château , à la pré-* 
fientation du Seigneui ; celle de S. Jean , efbmée 50 liv. à 
la préfentation du Chapitre -, cel e de N. D, eiâmée 30 lir. 
à la préfentation du Seigneur. 

La ParoilTe eft arrofée au S. par le ruifleau de Vaudelle, 
8c baignée par trois ou quatre autres , qui y prennent leut 
feurce. 

Le ÙÀ produit du feigle , de Tavoine Se du carabin. 

Environ ran 1417 , Ambroiie de Loré étant un jour 
dans k Château de Courceriers, femit en embufcade pouf 
furprendre un Capitaine Anglois , nommé Guillaume dé 
Bours \ il Tattaquà , tua une partie de fes Soldats , & fit 
ks autres prifonniers. Courvaîfier , page 66^. 

La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. le Marquis de 
Courcerkrs > du nom de du Bois. 

La Maifon de du Bois eft une très ancienne Maîfon 
noble de la Province du Maine ; elle tire Ton nom de la 
Terreau Bois , fituée dans la ParoifTe de Placé , à $ lieues 
6c demie du Mans , qu'elle a poftedée jufqu'à nos jours ^ 
& qui en eft fortie par vendirion. Voyez t article Flacé. 

Guillaume I , au Bois , étoit Seigneur du Bois dès 
Van lajo s il époufa Tifâine : dont Guillaume II , qui fuit : 
Macé , qui eut pour fou partage , en 1190^ pluflcurs hé* 
ritages. Se une rente de cinq fols que les Seigneurs de 
Somigné dévoient lui payer , à caufe d'une acquifition 
qu'ils avoient faite dans le Fief de Guillaume du Bois , fon 
pière *> il eut encore trois autres enfans , qui ne font pas 
tomius. 

GuiLtAuME II , du Bois eut des différens avec Çt% frères 
pour les partages des biens de leurs^-père & mère ; Huet 
d'AuVers & Guyon de Monceaux ks réglèrent par uni 
Sentence arbitrale, k lundii apfès la Cbandekur u^q^ 



144 C O U COU 

Guillaume III, Seigneur du Bois &: de Maupermb , 
ctoit petit^HIs , ou arnere-rpetlt-fils de Guillaume 11^ d 
cpoulà , vers Tan 1400 , Anne du Bouchée , fœur de Jean, 
Seigneur de Buffe , & des Mortiers en Anjou , fille de 
Jean & de Jeanne* Dame de Buffe; il eil iiihumé dans 
FEglife de Placé : ils eurent Jean, qui fuif, Se Jeanne , 
mariée à Jean de Grandmoulin > eue eut la Châtellenie 
de Maupertuis pour fa dot. ' 

Jean , Seigneur du Bois, cpoufa , environ Tan 14^0* 
Perrine de Champagne , laquelle étoit iflue de Louis de 
Brienhe, furnommé d'Acre, fils de Jean de Brienne, 
Roi de Jérufalem , & de Berengère de Caftille, fœur de 
Blanche , mère de S. Louis. Voici les defcendans de Louis 
de Brienne. Louis de Brienne & Agnès , Vicomtcffe de 
Beaumcnt , eurent Jean , Vicomte de Beaumont , & 
Jeanne de là Guerche ^ eurent Robert , Vicomte de Beau- 
mont , & Marie de Craon . eurent Jean II, Vicomte de 
Beaumont, & Marguerite -ae Poitiers , eurent Marguerite 
de Beaumont & Bouchard de Vendôme , curent Pierre 
de Vendôme, & N... eurent Roberte , & Olivier de 
Champagne , eurent Perrine çk Chamj^ghé , & Jean , 
Seigneur du Bois , eurent Thibaut , qui fuit s Louis , qui 
eut fon partage en Anjou , Catherine & Jeanne, Religipufe 
dans TAobaye du Pré , au Mans, 

Thibaut du Bois, Seigneur du Bois, époufa, 1°. en 
145J, Perrine de la Hune, fille de Gilles, Seigneur dç 
la Hune, & de Catherine Clcvelle , Dame du Bois -Gil- 
bert en Anjou-, 2«. Marguerite Coainon, veuve de Ro- 
bert , Seigneur de Maquillé en Anjou, Thibaut ordonna 
par fon teftament , que fon corps feroit inhumé dans TE- 
glife de Placé , auprès de fon père , de fon aïeul , drPeiy 
rine de Champagne , fa mère , & de Perrine de la Hune 
fa première femme j il lailTa de fon fécond mariage , Jac- 
ques, qui fuit ^ N...qui époufa Lézin Garnier, Seigneur de 
la Chovinière i & Louife , Religieufeau Pré , avec fa tante, 
. Jacques I , Seigneur du Bois , & de Maquillé en An- 
jou , époufa Renée de Maquillé , fille unique de Robert: 
dont François , qui fuit^ & Antoinette, mariée en ijii, 
avec Jacques du Hatdas , Seigneur de Lintes. 

Fr ANÇoi s I , du Bois , Seigneur du Br is & de Maquillé, 
époufa en i fio 5 Catherine de Quatre-Barbes , Dame de 
Marfon , fille de Guillaume , Seigneur de la Rongère, & 
de Guillemette de Rofllgnol , Dame de Chanevas , dont 
Jacaucs, qui fuit-, François , né en 1J17 , fut Prêtre i 
Guillaume, fut Seigneur de Bois-Guilbert^ dont on vena 



C O U C O U 24f 

la pofléricé ci-après -, Julien ^ René 3 né en 1534^ & Guil« 
femetce, née en in^* 

* Jacques II , du Bois , Seigneur du Bois , d'Eftival, de 
laFcrrière & de Maquillé, né en i^iz^ cpoufa, après 
I jji y Peçrine de Champlais , fille qc Chriftophe , Sel* 

Keur de Vandoeuvre & de Courcclles , & de Hélène de 
li- Jourdain , dont François II, qui fuit; Claude, Sei- 
gneur de Maquillé ,- tige , de cette branche ; & Perrine , 
mariée à René de Vallée , Seigneur de Chevain. 

François II , Seigneur du Bois, , Sec» fut député de la 
Nôblcffe du Maine , aux États tenus à Blois en 1588 *, il 
époufa Suzanne de Courtaruel , fille de Charles , Sei- 
gneur de MontérefHn, & de Catherine de la Rouhaudière : 
dont Urbaine René, qiii tnoururcnt fans enfans; Su- 
zanne ^ nsarîée à Claude de Couterne > Seigneur delà 
Barre du Hoîrp, en 1^975 & Anne, Dame de Marlbn , 
alliée en 1606 , à Gilles de la DufFerie , Seigneur de Ja 
DuiFerie. . : 




Branche des Seigneurs de Maquillé, 



Claude du Bois , Seigneur de Maquillé , fécond fil^ 
de Jacques II , & de Perrine de Champlais , époufa Louifc 
Thuillier , fille de René , Seigneur de la Martinière , & 
de Marie îmbert , dont Claude II , qui fuit \ Charles , Sei- 
gneur de la Touche , marié avec Anne Alovi, delà ville 
de la Flèche , dont Charles , mort Religieux Récollet , & 
Louife , morte fans enfans , de N... de Beaurepaire , foa 
mari ; & Hélène , mariée à Charles Malineau , Seigneur 
du Pleffis. 

Claude II, du Bois, Seigneur de Maquillé , époufa 
Jeanne de Sorhoette , fille de Jean , Seigneur de Pomé- 
ricûx , & de Simonne de Portebife : dont Mathurin , qui 
fuit; Jeanne, mariée à Charles Sibile, Seigaeur de la 
Burdnnière , fans enfans j Renée , alliée à Urbain de la 
^Lande , Seigneur des Plaines. 

MATHURiN^du Bois , Seigneur de Maquillé, époufa 
Angélique de Peigné , fille de Louis, Seigneur de la Cha- 
roiSUère , & de Anne Richerot , dont Pierre , qui fuit -, 
Marie-Angélique, Religieufe; & 'Marguerite. 

Pierre du Bois , Seigneur de Maquillé , époufa en 

.1684 , Charlotte Sibilç , fille de Charles , Seigneur de la 

Buronnière en Anjou, & de Anne le Cornu , dont dix- 

fept enfans : il ne refte de ces dix-fept enfans que N. 

du Bois , Chanoine d'Angers , Se Antoine ,' qui fuit : 



«• 



V <^' o u cou 

Antoinb du Bois 1 Seigneur de Maquillé , k Baroti- 
niere , &c. époufa en 174!* , Françoife du Bois-Jourdan , 
dont Antoine-Séraphin , qui Aui , ôc cinq filles. 

Antoine-Séraphin du Bois de Maquillé j qui, dans 
le cas où M. le Marquis de Courtcriers n'auroit point 
d'eues , ceprcfenteroit les deux btanches du Bois. 

BraruAe Jet Seigneurs des Sordtaux. 

Guillaume I du Bois ', Seigneur du Bols-Gilben > né 
en 1^17 , trojficine fils de François I du Bois & de Ca- 
therine Qur-rre-Barbcs , époufa en i jiSî Jeanne de Man- 
don , fille d'Ambroife , Seigneur de Valette , je de Cathe- 
rine d'Aron , Dame des Bordeaux : dont Pierre , qui fttici 
Jacques, Seigneur du Bois-Gilbert j René, ic Anne. 

Pierre du Bois .Seigneur des Bordeaux, Guidon d'ut» 
Compagnie de Gendarmes, époufa en ij?* Marie de 
Launai, fille de Jean, Seigneur d'Onglée , Chevalier de 
l'Ordre du Roi , & de LotUfc de ViUiers , Dune de Mon- 
dan, de la Valpéan &: de la Boucfchc: dont Guillaume, 
^i fuit i & Marie , Heligieufe à Foncevraui. 

Guillaume II du Bois, Se^ncur des Bordeaux, de 
Longue , du Hois-Gilben Se de Châteaus , époufa en 1621 
ï^icole du PlefTis-Châtillon , Dame de thauvimi en 
Anjou , & de Courccriers au Maine , fille de René , 
Baron de Courceriers , Vicomte de Rugle , Sckneui de 
la Poiinicre , Colombiers , &c Chevalier de l'Ordre du 
Roi, & de Renée de Poifieus : dont Rcué , mort Page de 
la Grande Ecurie du Roi ■■, Jacques , mon Page de M. le 
Comte de SoifTonsj Guillaume, tué au fiége de Dun- 
kcrque , Lieutenant dans le .régiment de Piémont ; André , 
qui fuit i Renée , mariée en 1645' à Charles Galois Labbé, 
Seigneur de Champa^iette , au Maine; Marie, alliée en 
1651 à Pierre Carré , Seigneur de Bellemare & de la 
Forêt, au Maine; Anne, qui épouia en^â6<) Claude de 
ta Bannière, Seign 
guérite , Rèl^cuft 
gieufe aux Ckirets 
Se Çtiatlotte , Rclii 
André du Bois 
Bordeaux , de Lo 
Valpean , ConfêiUi 
I". en lééi , Elifab 
Elifâbeth-HeniUai 



C O V ' cou 247 

Mark Hcrfant: dont Claude , qui foit^ Henri-François^ 
Jean i Anne , Rdigicufe au Pré , & Marie^Elifabech. 

CtÀyoE du, BcMS , Seigneur de Courccriers , des Bor- 
deaux, &c. époufaen 1712 GenevièreleMairp de Courde- 
manche : donc André , qui fuit; Se Claude « mon fans sdU 
liance, 

Andrs du Bois , Seigneur de Coorceriers ^ Ifé ^ Longne ^ 
les Bordeaux , &c a époufé 

Voyez tarticU Longne. 

Courceriçrs fe dit en Utin» Curia Céfuisi la tradition 
dit que ce lieu a pris fon nom de la demeure que Jules* 
Céfary a fiûte dans le temps de fa conquête des Gaules. 

La vjénéalogie de la Maifon du Bots » rapponée ci^ 
ddKis ^ a été dreflee en 1670 par Charles d^Hoiier, Juge 
Général des Armes 6c des Blafons de France ; elle eil fur 
Yclin y Se Signée d'Hofier. M. le Marquis de Courceriers 
me Ta communiquée. 

Comme la Maifon du Bois a pris k plus grande partie 
de fes alliances dans TAnjoù & le Maine y j'ai cm qu'on 
lie feroit pas fâché de trouver ici le blafon des armes de 
ces alliances. 

Les Bois pcHte emmenché d'argent & de fable ^ du chef 
à la pointe. 

jya Boucher porte d'argent à trois ànnelets de, fable > 2 ^ i . 

Champagpié , porte d'hf rmine au chef de gueule. 

La Hune norte d'argent à deux chevrons de fable y ac^ 
compagnes ae trois coquilles de gueule > i len chef & i 
en pointe. 

Couainon porte de fable , à la bande fiifclée d'argent^ 
de cÔK) pièces Se deux demies. 

Du Bardas porte d'argent ^ à fix tourteaux de gueule » 

MaquQIé porte de gueule à un pairie renverfe d'argent 
féneftre de cinq befans de même pofés en croix. 

Quacre-Barbes porte de fable à une bande d'argent > 
cotovée de deux cotices de même. 

Cnamplais porte &fcé d^argent & de gueule de Gx 
pièces y a trois aigles de fatde en chef. 

Valée porte de p;ueule à un chevron parti d'or Se d'ar-^ 
ffSM y accompagne de trois molettes d'or remplies d'ar- 
gent 3 2 en chef & une en pointe. 

Counarvel porte d'azur au fautoir d^or ^ accompagné 
de feize billettes couchées de même y pofée , i , i , i . 

Courteme porte d'azur à deux faces d^argent^ 8c un 
Uon en chef lampa^Ci Se arme de gueules» 

QiT 



2.4» cou COU 

La Dufferie porte de fable au chevron d'or & on trèfle 

de même en pomte. 

LTIuxUier porte parti d'argent & ,dc gueule , au lioa 
de Tun en lautre couronné d'or. 

Malineaa porte d'argent à la &ce de gueule, frétée 
d'or , accompagnée en chef de trois molenes de fable , & 
d'une ancre ae même ; Se deux molettes de fabk en pointe. 

Sorhoette porte d'or à un chêne de fynople & un lan- 
glier de fable , paffant au-deflbus , au chef d'argent , 
chargé d'Mti aigle a deux têtes de fable , couronnées à Tim- 
périaie d'or, 

Sibile porte d'azur à h bande d'or^ chargée de crois 
quintes-feuilles de gueule. 

' Peigné porte de fable à une épée d'argent , la pointe en 
bas > accompagnée de trois fers aechevaÏ3 de meme^ x» i. 

Mandon porte d'azur au. lion d'or, couronné, lam- 
paiTé & armé de gueules , accompagné de fix larmes d'or, 
trois en chef, deux en flanc & une en pointe. 

De Launai porte d'or au chêne d^ fynople , accoté de 
deux aigles éployées , les têtes affrontées de fable , becquées 
& onglées de gueule. 

. Pleflîs-Chàtillon porte d'argent à trois quintes*feuîlles 
de gueule, 2, i. 
. L'Abbé porte d'argent à un lion couronné de gueule. 

Carré de BeUcmare pone d'azur à une bande d'or , ac- 
compagnée de deux étoiles d'argent , au chef d*or , charge 
de trois billettes couchées de gueule. 

La Bonninière porte d'argent à une fleur de lys de 
gueule. 

Miron porte de gueule à un miroir rond à l'antique , 
d'argent , pointé d'or. 

La Porte porte d'argent à un croiffant d'azur , coupé de 
gueules, à une tête de lion d'or, couronnée de même. 

COURCELLES , Bourg 8c Paroiffe de l'Archidiaconé 
de Sablé, dans le Doyenné de Clennont, Election de la 
Flèche, au S. S. O. du Mans, dont il eft éloigné defix 
lieues & demie. Pour s'y rendre, ii faut aller àFoultourte, 
1. I ^i Aniagc, 1. 5 i> Pontlieue, 1. 1 5 Mans, 1. 7. 

Il y a de Courcclles à Mahcome, M. 1. i :;•, la Suze, 
M.I. 2 iy Ecomoi* M. L 4 f; la Flèche, M. 1. 2 ^; Sable, 
M. 1. s \ Lijron , 1. t > Fontaine S. Martin , 1. 1 ^5 Oifé , 
L 2 ; Mezére , 1. 1 ; Anjou ,1. 1 ^. 

La Cure , crtimce ç ço liv. , eft à la préfentarion de 
l'Abbé de S. AuUln dangers. Il y a ;oo Communians. 



c o u . ^ . cou 4> 

* La Poroifle eft arrofcè à Ï'O. par le ruiffeau de Ribou , 
& au N. par un ^utre petit ruiffeau. La foret du Défais de 
Vaidré €it en partie dans la Paroiffe. Il y a des landes. 

♦ Le fol produit du fcigle, de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. le Comte 

de la Suze. Voyez la Généalogie a Vartick là Su^e. 

Le château de Courcelles eft grand , les Seigneurs l'ha- 
bitent lorsqu'ils font en Province. ' 

. COURClEMONT3Bourg& Paroiffe de l'Archidiaconé 
de Sonnois , dans le Doyenné de Ballon , Eleâion du 
Mans , au N. N. E. par E. de la Ville du Mans , dont il 
eft éloigné de quatre lieues un quart. Pour s'y rendre , il 
faut aller à Sargé, 1. 3 |^ Mans, 1. i. 

U y a de Courcemont à Ballon , M. 1. 1^ Bonneftable^ 
M. 1. I i'y Béaumont, M. 1. 4> S. Aigiian, M. L i -^^ 
Connerrc 3 M. 1. 3 r ^Beaufai , 1. ^> Brione , 1. ^ j Sables , 
L T ) Mézière-îbus-Ballon , 1. i > Souligné-fous-Ballon, 
1. 2 ; Courcebeuf , 1. i ^. 

La Cure, cftimée ijoo liv., eft à la préfentation de 
TAbbé de S. Vincent. Il y a 1000 Cominuniaris. 

U y a à Courtemont la chapelle de la Davière , eftimée 
20 liv. 5 à la préfentation du Seignetu:. 

La Paroiffe eft arrofée à TE. & à TO. par deux petits 
ruilfeaux. 

Le fol produit du froment, de Torjge & de l'avoine.' » 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. le Comte 
de Sourches, à CslvlCc de Madame le* Vayer , fon époùfe. 
Voyez l'article Ballon. C'eft au château dé la Davière que 
M- le Vayer fut fuffbqué , comme il eft rapporté à cet 
article. 

. COtJRClTÉ , Bourg & Paroilïc de l'Archidiaconé de 
Paffais , dans le Doyenné de Jaùron , Eleâion du Mans, 
au N. N. O^ par O. de la Ville du Manç, dont.ll eft 
éloigné de dix lieues & demie. Pour s'y fendre il faut 
aller à Sillé, L 3 45 Conlie, 1. 2^; Lavarcun , 1. 2 -, Mans, 

L3. 

U y a de Courcité à Villaine-laTjuhée , M. 1. î ; Sillé , 

M. 1. 3 i ; Frefnai , M. 1. 4 ^î Bais , M. 1. 2 | -, Affé-le- 
Boifnê, M. 1.4; Coufcéfiers, h i-, S.'Aùbîn-du-Défert, 
1. I ; Bourg d'Averton, 1. ^; Loufougère^ 1- i ^> Har- 
dange^ 1. il\ Champgenéteux , 1. i 5; Trans, 1. i ^ila 
Foret de Sillè , 1. 2 1 ; la Forêt de Pail , 1.' i i- 

La Cure , eftimée 3000 liv. , eft un Prieuré de la Coii- 



I 
I 



%so C O XJ C O V 

Sm^adon des €3unoitics Réetiliets de S. Auguftiit, à !» 
pdtfintation de TAbbé d^ fieaulicu. U y a i6oq Cos» 
monians. 

Dy a àCoardcé la chapelle des Budors, eAimée loo L» 
h k préfe&tation des héritiers de More Se de Marcenai » 
aberrâtiierïienc^ le CoUcge > dit de la Coucardière» ef- 
une isonVé , à la préfcntacian du Seigneur i la chapelle 
des Mezéreties , eftimée }o liY» , à la préfemadon du Sa- 
Çncnr de la Forêc y celle de Montméard , eidiiaée i jo liv» 
ab prifentation du Prieur 6c des Religieux de Beaulieav 
la poeftimonie de k Maifoii de k Foret , eftimée if liv. ^ 
à b préfentation du Seigneur dudit manoir > ceSe fondée 
p0r le fîeor te Bknc, eftimée lo /Uv: > celle de k Tardi-- 
yièsc, eftimée 80 liv. > & celle , dite Vaujolie» eftimée 
8 Ibt. > à k préfentation des parens de Charles Rolideau* 

Cpttrdté eft ûtué dans une prefqu'ifte « formée par deux 
pafts cuiâèaux qui fe joignent au N. 
/ Lefbl produit du feigte, de Tavoine & du cac^Un. 

La Sdmeurie de Paroifte appartient à M. de Béthomas. 

Jean Qrrt , Avocat au Nkns» né à Courcité > eft au- 
CBDr de quelques Poéfîes > qpi ont été iBtt>rimées avec 
c^cs de Charles Fontaine^ F^rifien» il a eût quelques 
Ménioires fur les Antiquités du Maine > il a auffi corn- 
po& qudqnes vers François fur k mort de Guilkume de 
Langd du Belki , ôc un Art Poétique François», il vivoii 
en 1544» Là Croix du Maiat. 

COURdVAL , Boutg & ParoifTe de r Archidkccmé 
de Moatfbft y dins le Doyenné de Bosmeftabte » Eleâiou 
da Mans, dont il eft éloigné de 6x lieues & demie. Pour 
ffy rendre , il faut aller à Jaufé , I. i\ Sables, 1. r >>Coar- 
ccmonr > 1. ^ Sargé , 1. 3 J > Mans, 1. 1. 

By adeCourcivalàS.Cofme, M.I. I HS»A^;nan» 
M. X I ; Bonncftable, M. 1. 1 ^*, k Ferté > M. L 4> Ballon » 
M. L } ; Tencfaaue» I. \\ Kouperroux^ I. \'y Noeeutr 
ie-BeiiRud, L i ^j Nauvai, 1. i\ Prai , I. {. 

La Cure,, eftimée 500 liv. > eft à la préfentation du 
Seigneur Evêque du Mans. II y a 240 Communians. 
. La Paroiile eft arrofée au S» & à TO. par un petit mif- 
lèau. 

Le fol produit du froment , de l'oi^e Se de Pavoine. 

La Seigneurie de Panxfle appartient à M. (k Baigneux. 

COURDEM ANCHE , Bourg & ParoilTe de l'Archl- 
du Chateau-du-Loiij dans k Doyenné de k 



cou cou MI 

Cbartre , Eledioin du Ghâtcàiï-du^Loir , au St E* par S. 
4u Mans , donc il eft éloiené de lepc lieues trois quarts. 
Pour s'y rendre , il fout aller au Grand Lucé , 1. 2 i'y Pa- 
rigné-rËYeque » L z î -, Pontlieue , L 1 î i Mans , 1. i. 

U y a de Courdemanche à Bette , M. L z 4 ^ S. Calais , 
M. L ) ^; laCliartre, M. L z i, Château-du-Loir , M. 
L 4 ; RmUé-fur-Loir, L i J-, Poncé, 1. i ^j Vancc , 1. 1 ?> 
S. <jieorges*de-Laquoé , L V» ^ Lorrouer, L i ^ la Foret 
aeBerfai^L I» 

La Cure eftimée izoo liv. eft à laptéfentation de TÂbbé 
delà Coulmre. Uy a 1600 Commoniam* 

11 va à.Courdenknche un Collège , fondé en 1593 par 
FAboé de S. Prix-, il eft eftîmé valoir foo liv. de revenu. 
Il eft Doité par la fondation que le dernier enfant forti de 
bpiaiecce de I'EgIi£e du Msuis, aura une place dans ce^ 
Collège pour acheverles études. Il y aaufIL la chapelle de 
N. D. de Confolation , eftimée 4 liv. , à la préfencation 
du Curé &du Principal du Collège » & la preftimonie le 
Comte, eftimée 24 liv. 

Courdemanche eft iQcuè fur le ruiftèau d'Etang-Fort , 
qui arrofe la ParoMe au S. , elle eft aufi arrofée à rO. par 
la rivièrr de la Veuve. 

Le fol produit du froment , de Torge & de l'avoine s il 
y a des vignes , dont le vin eft de bonne cmalité. 

L'Evêque Gauziolène , qui fi^ea au Mans depuis 7)9 
à 770 , avoit un frère qui avoir fait affai&ner plufieurs Sei- 
gnears de la Province *, ce méctunt homme, nonuné Cko' 
rifius ou Ckarivifijts , s'çîi retournant fur le foir de la chalS 
en fa maifon, qu'il faifoir appeler Curiam Domini, au- 
jourd'hui Courdemanche , fut auaffiné par les enfans d'ua 
Seigneur qu'il avoit fait nudTacrer , dans le même endroit 
où le meuaie de leur père avoit été comnys , au Chatnp^ 
delfe , où le ruifleau de Treftbn fe décharge dans la xivièfc 
de la Veuve. Courvaifier , j>age zjS. 

La Seigneurie de l^oiue appartient , fous le titre de 
co-Seigneurie , aux enfans de M. de Lucé & à M» de 
Gaûvffle. a 

COURGAINS ; Bourg & Paroiife de l'Archidiaconé dt 
Sonnois , dans le XWenné de Sonnois , Eleéllon du Mans^ 
au N. par E. delà VUle du Mans , dont il eft éloigné de 
fix lieues 8c dénie. Pour sV rendre , il faut aller à Dach 
eeul, L x; Ballon, L i i ; Montreiil, L 2 \\ Coulaine/^ 
L I i\ Maiis,L i';. 

U y a de Courgains à Beaumont, M» 1. } î S. Aignan j 



*r* COU COU 

NL L X ^; Bonncft^k, ML L 3 4; Mamers, M.L2; 
Dangcol > L i > MarQlk4cs-Btaux, L i ; Avcinc L i | ^ 
Modboudou, 1. l'y S. Calais du Maine, L j^ Saaoc , 
L^j Toigné, LxsJ^ené>M. L i ^la Foret de Pcrfeigne^ 

. La Cuxe , eiliroée 800 fiv. , cft à la piéfeicmon de 
FAbbé de la Coukure. II y a 700 Cooiaiiuiiaiis. 

n y a dans le Château de Biars Ja cfaapeile db N. D. ^ 
non décrétée» à la préfcncanon du Seigneur^ cik cft d^ 
ômcc 100 iiv* 

Le nûflcau de Maliicrbe prcndià fourceà Comgsdns» 
laPaioifle cft arrofée à ¥E. par un autre raiffra». 

Il y a à Conrgains le Mont de la Garde. 

Le f al prodiut du fcooieiit , de l'oi^ & de l'a^mnc. ' 

La Seigneurie de Paax>i& apparnoïc Â.\L Pinrrlnttpy 
Cannietçanc au Mans, ^^ — -y> 

COURGENARD , Bourg & Paicâflcde F Ardû^aconé 
de Moiufon , dans k Doyenné de la Ferté > Ekdîoti du 
Mans, à IT* N« E. par£. du Mans , donc il cà filoîgné 
de neuf lieues & demie. Pour^ s'y rendre , il iaat aller à 
Sceaux, L 3; Bdllé,L x iy Farines, Lz f;Mans,Lai« 
• Byade CourgcnardàlaFcxté, M. Li I9 Moaxforr, 
M. L ^; Connere , M. L 4 | ; Montmical, M. L i i; Vi^ 
braie, M.1. 2; S. Jean des Ëchdks, Lf; Grez, L i ^; 
Téligrij , L I î ; Cormes , L ^ ; Cfacrré , L i !• 

La Cure , eftimée 500 Ht. , eft à la préfcntaciQn du 
Qiapitte de l'E^Iife éoL Mans. Il y a 350 ComnwMiiaits, 

Il y a à Coorgenard une ChapeSc dédice à S. lean. 
Bapnâe , dans la maifi» de la Merrcric, eâsnée iqq inF- 
Àlapréfentaoian des fuccefTcurs de . . . Guiknin» fient 
dbiaMerrcne, qai eftk Fcaidatcur. O ccoitConfrilhT 



La Paroifk eft arrofée à TE par la rivièic de Braie; wa, 
S &auS. O.parkmi&audeGnulan^aapedtcofuaat 
«Feau jpccod ùl fouioc près du Bourg. 

Le fol produir du frqp^cnt^ du méceil , de Foq^e Suât 
Favoine; il y a une petite vimie d'cnvircm un arpent; ou 
cukiTe des arbres ficuiriers. Le gibier , fçxmi^ la pefidris 
rouge fie gri£e, k lièvre &:k bmin,yeftaflczoQBiaiiuu 

La Parome a du Nord au Sud environ une dea3î4ie8c^ 
êc de F£. à FO. tvms ciuarts de lieues. D n'y a <]a'im 
moulin à blé , fitué fiir le peût'roifleau du B^pon \ dit 
contencHt,en i70o,9ofettXj ficpayoit onze ocot quatre- 
vingt livres de tailks* 



cou C O U 1» 

La Seigneurie de Paroifle , qai cft une Baionnie , ap- 
partient au Chapitré. de rEgllTe du Mans , auquel dk a 
été donnée par Mainard , qui a fiégé au Mans depuis l'an 
<>5i à 97©- La icrre de Courtangis > iituée dans k Paroifle 
de S. iean des Echelles , eil comprife dans cette donaticm, 
quoique k Chapitre n'en jouiiic plus. CourvaiJUr^p.^iJi^ 

jt^. Cenamania» 

Henri de Juham , & Philippe fbn fils , Seigneur de 
Moncmiral,4(>nnèrentau Chapitre du Mans un moulin 
à Courgcnard , en dédonanagement des torts caufés par 
leurs hommes fur la 1 erre de Courgenard : ils ayoicnt 
été oUlgés y par des Lettrés du Pape Innocent , de faire 
cette reilitution fatisfa:toirc. Regifires du Chapitre, 

En I2I7 , Hugues de Colonce , de Colonceïo , préten* 
doit que la Prévote & la Prébende de Courgenard faiiap- 
partenoit \ mais il fe défîfta de cette prétention fur l'Autd 

de S. Julien* Regifires du tkapitre. 

En i23<5 , ^uillaurac , Sieur de Céton , vendît au Cha- 
pitre tous les droits qu'il avoit fur Courgenard , Cor- 
mes & la Cordelière- Regiftres du Chapitre, 

En li??^ Pierre , Coance d'Alençon & de Chartres , 
donna au Chapitre du Mans , en qiulité de Seimeur de 
Selleûxie , Timmunité de la Terre de Courgenard. U étoit 

fils du Roi Philippe III. Rtgiftres du Chapitre. 

Environ Tan 1239 , k Seigneur de Moiitmiral afTura au 
Chapitre tout le moulin de Courgenard. Regifires du 
Chapitre, 

En 1 279 , la Métairie de Chêoe-Linard en Courgenard,* 
fut vendue au Chapitre pour 45 liv. tournois , par rierre , 

Maieur de Courgenard, ( Majorem ). Regifires du Chapitre, 

En I J95 , le Chapitre donna4bixante arpens de landes 
en Courgenard, à rente annud'c & perpétuelle, à Jein 
Robillard & Pierre Binet , fans pouvoir / par eux & leurs 
héririers , en faire exponcc , pour vingt fols tournois de 
rente , & le rachat abonné à un écu fol , relevant le tout 
à foi & hommage de la Seigneurie de Courgenard. 

Il n*y a point d'autres Fiefs dans k Paroifle , que celui 
de la Baronnie ; il 7 a feulement deux Métairies homma- 
gées , qui font du Domaine de 1r» ; lerrerie , Terre -l'^nt 
les dehors font très-beaux, laquelle appartient à M. Fraa* 
çois de Paris , Marquis de Monrbrun. 

Il y a à Courgenard le mont Chauvct , qu'on nommî 
vulgairement la bruyère de S. Tiacre , contenant awiron 
trois cents arpens de terre inculte ; cette montagne e(l la 
plus haute des jenvirons. 



1J4 C O U COU 

kn Tan 1070 , le Samedi d'après le Dimanche qu'on 
chance dans 1 Eelife , Invocavit , Guillaume de Cormes fit 
appeler en duel Bercbelot Covild, devant le Doyen & 
Qiapitre du Mans : ces deux Chevaliers combattirent dans 
le champ pendant quelque temps , fans avantage de part 
ni d'autre , en prélence de Guillaume Roil ^ Doyen , de 
Jean de Cormes & fon frère , Ecuyers , de Guillaume de 
Bouair , Gervais de Chevreau , Richard de Bray , & autres 
hommes & fuiets du Chapitre. On ordonna aux combat- 
tans de jeter leurs lances. Ce combat fe pafla à Couige- 

Hard. Courvaifitr, pageKi^ ' 

M. Morin » ancien Curé y m*a fourni un Mémoire. 

COUTERNE , gros Boutg ScV^oiSc de l' Archidiaœné 
de Paflais > dans le Doyenne de PafTais en Normandie , 
Géncralité de Monnandie , au N. N. O. du Mans , dont 
il ell éloigné de (quinze lieues trois quarts. Pour s'y rex^ 
dre , il faut aller a Madré, M. 1. 1 -, les Chapelles, 1. i » 
S. Mars du Dcfert, L ^ ^; Mbnt S. Jean ,1. i\y Ptzc , 
L I Tî NeuvlUc-Lalais ^ L i t > Milefle, 1. z y Mans , 1. i |. 

n y ade Couteme à Prez-enrPail > M. 1. j |) la Fcrte- 
Mace , M. L 1 i Laflai, M. L z ^; Ceaulcé, M. L 5 i 
Tubeiif > 1. ri S. Julien du Terreux , L i -, Méhoudin , 
l. {; S. Ôiîen-le-Brifoul , 1. Jj Antoigné , L ^î Tcffc , L Jj 
la ChapcUc Moche, LU Halaines, L i^ la Forêt d'An- 
daine limitrophe. 

La Cure, eftimée 1400 liv. , eft à la préfentation du 
Sdgneur Evécnie du Mans. Il y a 800 Communians. 

Uyaune Chapdle à Ugou , dédiée à la Ste Viciée, où 
fon niit l\>ffice tous les premiers Dimanches du mois y il 
y a dans cette Chapelle une Con&airie du Rofaite , établie 
par TEvcque Charles de Bcaumanoir en 1622. 

Dy a dans rEgliie la Ccxifraitie de la Charité , <pil jouit 
de quatorze livres de rente. 

La Paroiflc , qui a environ trois quarts de lieue de ¥E. 
à rO. & autant du N. au S. eft arroféc au S. par la rivière 
de Mavenne , & à TO. par celle de Vée; h Majrcnne nonr«- 
rit de la carpe , du brochet & de la perche , le cour de 
bonne quahté. 

Le fol produit du fdgk , de Tavoine & du carabin; on 
y cultive beaucoup de poiriers Se de pommiers > il y a plus 
de )09 journaux cie terre plantés de ces arbres , (ans y 
o.4upraklre ceux qui font fur ks pièces de tare. 

Les bains de BatgnoUe, ficéqucmés en écé par ceux qui 
font attaques de douleurs^ de pantyfieSj &c foorà ocoit 



cou C O V ISS 

^apuxts àt fieues du Bpurg de Coateme. Il 7 a une Coat- 
pelle pour la commodité des malades. 

LaParoi^ de Couceme a donné le nom à one faunilk 
confidérable* 

£nviron l'an x 500 , Guillaimie de Vaux , Capitiiinc de 
Mayenne, époufa Annetre deComeme^ Oamede laBant 
du Horp, Foulai & Montrcul. 

En 1568 , René de Coutcme , Seigneur de la Barre du 
Horp 3, écoit Capitaine ôc condudbeur des GentilsfaoniDies 
<}ui falfoient le lervice de Tarrière-Jban du Maine. 

En 1684, François de Coutcrne, Seigneur d'Eilival & 
^u Bois de Maquillé , époufa dans la chapelle de la Saur- 
vagère, de la Paroiffe de Chemiré-le-Gaudin , Elizabedd 
de la Rivière , fans en£uis : je crois que c'eft le dernier da 
nom de Couterne. Voyez r article Fiacé. 

La Maifon d'Aligny pofféda la Terre de Cotttemc , & 
la vendit en ij... a Jean de Frotté , Chancelier de h 
Reine Marguerite de Navarre \ il fit bâtir en brique le 
Château de Couterne , tel qu'on le voit aujourd'hui. Jean 
de Frotté profeKToit la Religion proteilante ^ il eut pour 
fils, René , qui fuit : 

René de Frotté , Gentilhomme ordinaire de la Maifosi ' 
du Roi 9 eut Benjamin > qui fuit : 

Benjamin de Frotté , eut Gabriel , qui fuit : 

Gabriel de Frottç vivoit en 1G66 , lui ou fon fils, de 
même nom , époufa Madeleine de Cabménil , dont Ga^ 
briel , qui fuit \ Se N... de Frotté , morte à S. Georges eu 
ijfQ , âgée de 91 ou ix ans. 

Gabriel II, deFroué, morten 171.. eut Gabriel-Char- 
les , qui fuit j N... mort fans alliance y N... mariée à N... 
Coflaj , Seigneur d'If , & Ménil-Baclai , proche S. Pierre- ^ 
fur-Dive , morte en 1771 -, & N... née en 169J , morte en 
1771. 

Gabriel-Charles de Frotte , Seigneur dé Couterne, 
morten 17^8 , avoit époufé en 17}.. N... de Biron , Dame 
de Gourfaleur , morte en 1741 ou 2 , dont Gabriel- 
Charles-Daniel, qui fuit*, N... morte fans alliance, en 
175.. y & Louifc , dite Madcmoifelle de Couterne , (ans 
aUiance. 

Gabriel-Charles-Daniel , Seigneur de Coutcme , 
^oufa, I*. en 1771 , N... Doiîhont, morte un mois 
après fon mariage. 

La Terre de Couterne relève du Bailliage de la Ferté- 
Macé. 



*j« c o û cou 

Il y a dans la ParoilTc de Couteme la Terre du Frefbe » 

relerante du Bailliage de la Ferté-Macé* 

En i6o} , par les partages faits entre les enfans de Fran- 
çois Malet, Seigneur du Frefne", & de N.^ le Cornu., 
René , comme aine ^ eut le Frefne ôc Jalêne , les cadets 
eurent la Bermondière. 

En 1654, Charles Malet croit Seigneur du Frefne. 

En 1 706 , il fut rendu , au Bailliage de Falaife , une Sen- 
tence de décret du I^ief du Frcne , & il fut adjugé à N.- 
Bignon. 

En 1756, René-Barbe Bignon vendit le Fief du Frefne , 
les rentes Seigneuriales , avec un trait de dixme à M. le 
Comte de la Chaux-Montreul i Gabriel-Charles de Frotté, 
Seigneur de Couterne , le retira par droit Féodal , pour 
l'unir à fa Terre de Couterne. Memoite de la Chaux. 

Il y a Marché à Couterne tous les Lundis. 

M. le Baillif , Cuté , m'a fourni un Mémoire. 

COUTURE , Bourg & Paroiffe de l' Archidiaconé du 
Château-du-Loir , datis le Doyenné de la Chartre , Eleâion 
du Château-du-Loir , au S. É. par S. du Mans , dont il 
eft éloiené de dix lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il 
faut aller à Poncé, L l'^ Courdemanche , 1. 2> Grand- 
Lucé , M. 1. 2 î j Paricné-l'Evéque , 1. 2 i ; Mans , 1. 5. 

n y a de Couture à Montoire , M. 1. 2 |: ; la Chanrc , 
M. L 2 i -, Beffé , M. L 2 5 j Château- du-Loir , M. 1. j |i 
Tréhet , 1. i i i Ville-Dieu , 1. 1 > les Eflarts , L ^ -, Ar- 
tins, 1. I -, Sougé, L i ; Ruillé-fur-Loir, L i. 

La Cure, eftimée 1000 liv., eft à la préfentation du Sei- 
gneur Evêque du Mans. Il y a 400 Communians. 

U y a à (Jouture un collège eftimé 80 liv. -, la chapelle 
Ste Catherine , eftimée 70 liv. 5 la Prcftimonie des iJalo- 
rets, eftimée 80 Uv.j & celle deS. Nicolas-du-Feu, ef- 
timée N • . . 

Le 6 Novembre 832, l'Evêciue du Mans, François k 
Jeune, mourut dans la Paroiffe de Couture. Courvaîfier, 

page 27 c. Bondonnet , p. 362. 

L'Eveque GeofFroi Freflon , oui fiégca au Mans depuis 
Tan I2j8 à 1269 -, autorifa ranignat d'une dixme de blé 
& de vin que les Exécuteurs Tcftamentaires de Guillaume 
Rolajid , jfon prédéceffeur , avoient achetée dans la Pa- 
roiffe de Couture des deniers qu'il avoit laiffés pour la 
fondation de fon anniverfaire. tourvalfier ^ page 525. 

L'Eveque S. Benrand , qui fiégea au Mans depuis 587 



cou cou isr 

Il 614 y donne , par ion teftament , à fon Eglife la moitié 
du territoire de Couture ( jigrum Cuhuram ), La Reine In- 
goberge avoir donné ^ à la foUicitation » Fautrc moitié à 
la même Eglife. Cenomania. 

En 1249» Mattliieu Midi St Jeanne, fon époufe, ven« 
dirent au Chapitre du Mans pour cinquanre^inq livrer 
tournois , deux parts qu'ils avoient fur la dixme de la 
Paroifle dç Coumre. Cette dixme fut donnée à femie aa 
Curé de ladite Paroiffe & à fcs fuccefleurs pour cinq liv. 
tournois de rente > enfuite> favoir en 1 164 , elle fut donnée 
de même pour quatre livres dix fols de monnoie cou* 
rante« En 1156 le Chapitre avolt acheté de Pierre Ponce ^ 
pour fept livres tournois une dixmerie dans la même Pa* 

roifle^ Regifi. du Chap^ 

La ParoUTe eft arrofée au N, par la rivière du Loir , & 
à TE. jpar un petit ruifleau. 

. Le fol produit du froment, de l'orge, de Tavôîne & 
de bon vin. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. le Comte 
d'Eftâing. 

Pierre Ronfard , Prince des Poètes François du feizième 
fiècle , niguit au Château de la Poiffonnière , dans la Pa-. 
roiffe de Coumre , le 11 Septembre 1J14, d'une famille 
noble, originaire de Hongrie. Le Duc d'Orléans l'an- 
ploya en diverfës négociations. Il accompagna Lazare de 
Baif à la Diète de Spire -, ce fut dans ce voyage qu'il ins- 
pira à Ronfard le goût des belles-lettres j il le livra tout 
entier à la Poéfîe , & s'y acouit une réputation extraor- 
dinaire. Les Rois Henri II , François II , Charles IX 5ç 
Henri III , le comblèrent de bienfaits -, Ronfard mourut 
à S. Cofme-lès-Tours , qui étoit un de fcs bénéfices , le 
27 Décenibre 158 j. On a de lui le Pocme de la Franciade,^ 
des Odes , des Sonnets ^ &c. Claude Biner a écrit fa vit y 
8c du Perron , qui fut depuis Cardinal , prononça fosi 
Oiaifon Funèbre. Les Ouvrages de Ronfard font aor 
jourd'hui infupponables. DiBion. de Lavocax. 

CRANNE-EN-CHAMPAGNE , gros Bourg & Pa- 
roiffe de TArchidiaconé de Sablé , dans le Doyenné de 
Vallon, Éleétion du Mans , à TO. par S. de la Ville du 
Mans, dont il eft éloigaé de quatre lieues. Pour s'y 
rendre, il faut aller à Rouillon, L 3-, Mans, 1, i» 

Il V a de Cranne à Vallon , M. L î 5 Loué , M. 1. i { ^ 
Confie , M. L j-rj laSuzc, M. 1. 2 |; Brullon, M. L }} 
Aliénai, 1. 1; Souligné^ L i} CoulaûS^ L 1 is Brainiji 
Tomi L R 



25? C R A C R A 

t I9 LQngne, L i v> Auvec$-f<>us-M<Hitfaacon , L i} 

TaffiUé, 1. î; S. Chriftophc; 1. 1 f . 

La Cure, clïmce jôo liv. , çft à h préfcniation de TAb- 
beffe du Pré. Il y a 400 Communions. 

Çrannç eft fïcaé fur h rivière de Gée> qui coupe la 
Parôiifc du N. au S. s elle eil aufll arrofée au N. par le 
ruifleau de Doucelle. 

Le fol produit du froment, de forge & de Favolnei 
ii y a beaucoup de vignes , dont le vin eil é^c médiocic 
qualitç. 

La Seigneurie de ParoiiTe eft annexée au château du 
Mirai , qui eft du temporel de fAbbaye du Pré. 

M. Thomas-François d'Alibart eft né à Cranne j nous 
avons de lut, entre autres, le Catalogue des Plantes qui 
lialflent dans les environs de Paris , //1-12 , i74^> la Tra- 
duction des Expériences & Observations fiir rElçvîlricicé j 
^tes à Ptùladelphie , par M. Franklin , Anglois , in-ii , 
17J2I 

M. d'Alilwt vit aujourd'hui à Paris. Voyez la Fraace 

Uttéraire, 

CRANNBS-SUR-FRAUBÉ , pet;it Bourg & Paroiffç 
àç TArchidû^coné de Paffais, daps le Doyenné de Javron , 
Eléition du Mans , au N. N. O. par t>. de la Ville du 
Mans , dont il eft éloigné de douze heues. Pour s y ren- 
dre, Ufaut aller au Bourg d'Averton, L i J-, S, Aubin^ 
du-Déftrr, L Jj Mont-Sajnt-Jean , 1. 2; Pczé , 1. i J^; 
Neuville-Lalais , !• i f> Milefle, L }•, Mans, L i ^ 
' II y a de Ctannes à Villaine-la- Juhée , M* !• J 5 OPrez- 
cn-Pail, M. L 2 J-, la Pofté-des-Nids , M. 1. ^ j Coupe- 
irain , M. 1. 2 Jj Madré, M. L 3; Gcvres, M. L 2^ vil- 
paU, 1. ^>lcHam, U i \\ Loufbugèrc, L i ?; la Forct- 
àe-Pait,l. ^, 

' La Cure , eftiméc jop liv. eft à la préfcntarion dc 
TAbbé de S. Jultcn-dc-Tours. Il y a 257 (Jommunians. 
' H Y a à'Cranncs; la chapelle dc la Douétée, eftiméc 
4) liv, 

La ParoiiTe eft arrofée au S. & à l'O. par le Hûflèan de 
Ftaubé X il y a beaucoup de bqîs 3^ de landes. Il y à au N, 
âe la PaPoiffe une montagiie , du fonvnct de laquelle on 
cLécouvre une grande étendue de pays , on dccouv^-c aufli 
ilu cimetière, qui entoure TEglife, pluficurs Paroiffes, 
Se le Boi^ de Pesçé , éloigné d'environ fept lieues. 
' Le foi produit du ij^igle, de Tavoine & du carabin ^ 
«01 y cultive beaiicoup oe posomiers^ doue I9 cidre dt 



tfon h première année 8c prend du feu la féconde ; le gi^» 
kefr y qui confiAe en pedrk gf ifes , peu de rouges , 04 
liévçc & du lapin , eft expcUejit, 

I^ Seigneurie de ParoiiTe eft annexée au domaine de 
Cranncs, qui appartient à M. Achard des Landes, qui 
en a fait racquifîtion depuis peu dé temps , avec là 
Terre de Villerai , fituée ftaroiffe de Javrpn , qui appar- 
tçnoit par acquêt au fieur René Duval, né clans la Ville 
de la Suze, qui dans le temps, du fyftême des billets de 
banque > avoit ^t fortune , laquelle s'eft bientôt éclipféei 

H y a aufil dans la Paroiflc le Fief de S. Loup , qui ap- 

Sartient à M^Touchard, ife celui de la Cure, dont Itf 
ourg relève i ces Fiefs & la Seigneurie relèvent du Serez, 
appajtcnant an Seigneur de Courceriers, d'où à CoUt 
pctrain , & par appel à Mayenne. ' ' - 

j M. Chevereau , Curé , m a fourni un Mémoire» 

CRISSÉ , Bourg & Paroiflc de T Archîdiaconc de Paf^ 
fais , dans le Doyenné de Sillé , Eleûion du Mans , au 
N. N- O. par O. de larVille du Mans , dont il eft éloigne . 
de fix lieues tm quart. Pour s'y rendre, il faut aller à Con-^ 
lie , 1. ix> Lavardia, K z •, Mans, 1. j. 

H y a de Crifle à Siilé, M. L i \\ Frefnaî, M. 1. y^ 
Beaumont , Mi 1. j ^ -, Loué , M. L 4 ^ -, Neuville-Lalais ,; 
L I \\ Vernie, L 1 \\ Pezé, L \s S. Rémi de Sillé, 1. \\ 
Rouez, L I. 

La Cure , eftimée i/oo liv. , eft à la préfcnration da 
Chapitre de Sillé. Il y a 500 Communians. 

La Paroifle eft arrofée au N. à l'E. & au S. par le 
ruiflcau de Longêvc , & à TO. par celui de Berdjn. 

le fol produit du feigle y de l'avoine & du carabin. La 
grande carte du Maine de Jaillot marque un combat àr' 
Criiïe. 

La, Seigneurie de Paroiflc eft un membre de la Baronnic 
de Siilé, qui appartient à M. le Duc de la Vallière. Voyez 

ta Généalogie a l'article Sillé, 

Il y a dans la ParoiiTe deuxTeircs Seigneuriales : la pre-* 
mière eft celle de Salainc, qui a donné fon nom à unç 
ancienne Famille noble qui fubfifte encore au Mans & à» 
Noyen ; NT. ... de Salaine l'a vendue à 
la féconde eft celle de Grillemont. 



ifcéo G R O G R O 

Înc de onze lieues un quart. Pour s'y rendre il faut aller 
Brulion , 1. 4; Vallon, 1. 2 { ; Grand S. Georges , 1. 2 4> 
Mans , 1. 1 J. 

. Il y a de la Cropte à Sablé , M. 1. zi ; Ballce, M.I. i ; 
Laval, M. 1, ç J; Mcllai , M. 1. i\ Préaux, 1. 1 j Chc* 
meré-le-Roi , M. 1. ^ ^ S. Denis du Maine , 1. 1. 

La Cure , eflimée 1200 liv. , eft à la préfentation de 
l'Abbé de S. Aubin d'Angers. Il y a 700 Conununians. 

Il y a à la Cropce la chapelle de Chefnefûelles , eflim^ 
20 liv. 




J La Seigneurie de Paroifle appartient aux héritiers dé M» 
le Comte de Monteffon^ décédé en 176 

CROUSILLE ( la). Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconc 

de Laval, dans le Doyenné d'Ernée, Election de Lavais 

à rO. N. O. par O; du Mans , dont il eft éloigné de 

• vingt lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il. faut aller à 

la Baçonnière, , 1. 3 ', S. Ceneré , L 4 î j Ahiné , t 9 ; Fay , 

1/2 ï -, Mans , 1. I i. 

.. 11 y a de la Croufdle à Ernée , M. 1. 2 | ^ Laval , M. 1. 

éi Mayenne, M. 1. 7 t> S- Denis de Gaftine, M. L 4f; 

Montaudin , M. 1. 4 ^ > Bourgon , 1. i s Bourgneuf-la- 

Forêt ,1. 2 •, S. Hilairè-des-Landes ,1. 2 ^ -, Juvieni-Mon- 

tanadais , 1. ri la Forêt de Mayenne., 1. 3 t > la Bretagne, 
fi 

. La Cure, eftimée joo liv. , eft à la préfentation du Sei- 
gneur Evêque du Mans. 11 y a 600 Communians. 

, Il y a à la Croudlle la chapelle de la Salmondière , tf- 
timée 170 liv. y celle des Hayes-Morin> eftiinée 10 liv. ; & 
là Prëftimonie des Greffiers , eftimée 40 liv. toutes trois 
à la préfentation du Seigneur Evêque du Mans. 

, Il y a aufli la chapelle de S. Jacques , eftimée 100 liv. . 
a la préfenration du Curé & du Procureur Fabricier, af- 
tjîrnativemcnt *, celle du Pin , eftimée 10 à jo Uv. , & celle 
de la Perranchêre , eftimée 45 liv. , à la préfentation de 
l^iéritier du Fondateur. 

' Le fol produit du feigk , de l'avoine & du carabin. 
Le Bourg eft fitué fur un petit ruifleau : la Paroiffe eft 
arrofée à TE. au S. & à TO. par deux ruiffcaux , qui for- 
ment lar rivière -de Villaine, 

La Seigneurie de Paroiffe appanient à M* Couafnon dt 
la BariUiere. 



C R O _ , C V K xér 

* Environ Tan 140 > les Angloîs venant au fccours de 
Ste Suzannci que les François affiégeoicnt, furent défait* 
6c taillés en pièces entre le-Fon de la Croufille & celui 
d'Ambrières. Courvaifier , page 116. * 

CURES', Bourg & Paroiffé de l'Archidiaconc dcPaflais, = 
dans le Doyenné de Sillé , Elcdlion du Mans ,. au N. N» , 
O. par O. de la Ville du Mans, dont il eft éloigné de. 
quatre lieues un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à La- 
vardin, 1. i J -, Mans , 1. 3. 

• Uy a de Cures àConlie, M.I. i*, Sillé, M.L 3 j Loué, 
M, 1. 3 ^\ Beaumont, M. 1. 3 |i Vallon, M. L 3 r> la 
Quinte, 1. 1 > Domfront en Champagne ,11; Vemiette , 
l i ; Tcnnie, 1. i -, Neuvi , 1. ii Bernai, !• i i la Foret 
de Lavardin , 1. 1. 

La rivière de Gée prend fa fource dans la Paroiflè. 

La Cure, eilimée 300 liv. , efl à la préfentation de 
TAbbé d'Evron. Il y a 400 Communians. 

Le fol produit du froment , du fei^le & de l'orge. 

L'Evcque GeofFroi d'Aflc , qui ficgea au Mans depuis 
11^9 à 1177, acquit pour fon Eglife un droit de dixmc 
dans la Paroiffé de Cures, fenomania. , 

La Seigneurie de Paroiffé efl un Membre du Marquifat 
de Lavardin , dont M. le Comte de Teffé eft Seigneur. 




DAN DAN 

DaNGEÛL , gros Bourg & Paroiffé de rArchidîa- 
coné de Sonnois , dans le Doyenné de Beaumont > £leo< 
tion du Mans , au N. par E. de la Ville du Mans, dont 
a eft éloigné de cinq lieues trois Quarts. Pour s'v rendre > 
il faut aller à Ballon , 1. 1 1 ; Souîigné-fous-BaUoh, L i i 
Joué-r Abbé , 1. ^ ', Coulaines , 1. 1 ^ > Mans , 1. 5. 




Braux , 1. i > Aveines , 1. 1; Monhoudou ,1. i f •, Cour- 

Eains 5 1- ï > Toigné , 1. i î René , M. 1. i i •, Dcucellc , 
I . Meurcé , 1. 1 ; Vivoin , 1. 1 1. 
La Paroiffé eft arroféc à TE. par le ruiffeau de Mal- 
herbe 5 ^ ^ l'O* P^^ ^^1^ autres petits ruiffeaux. 
11 V a deux Paroiffes à Dan£eiA« celle de S* Martin 8c 
^ RiiJ 



irf» » A N D- A I* 

celle de S. Georges; hCtiTtêeS. Manki^eftinaiéc iioel; 
c^ à la préfencation de l'Abbé de S. Vôicenr y ceOe. de & 
Georee$ , eflimée 900 liv. , eft à celle du Se^neor Ercque 
du Mans. 

Il y a dans l'Eglife de S. Martin la chapelle de S, Nicolas , 
e/timée icxd liv. > à^la préfenration du Seigncar ; & daas 
cellede S. Georges^ celle de T Annonciation ^ à la mênae 
préfentation. 

Il y a dans laPacoifle de S. Martin 500 CoBWninîans » 
êc dans celle de S. Georges 200. 

Le fol produit du froment , du Çàgjie y de Torge Oc de 
llivoine. 

M* de Dangcul a fait de grandes (dantadons de pom- 
miers , qui produifênt d'aflez bon cidre. 

Û y a , à Textrémicé de la ParoifTe^ une fontaine donc 
feau eft ferrugineufê. 

Héiic de la Flèche^ Comte du Maine, pour empêcher 
les courfes que Robert Talvas , Comte de .Bellone , fai- 
foit dans cette Province, bâtit en 1098 une forterefle à 
Dangeul , où le Comte de Belléme amena le Dvtc de 
Normandie jpour s'en emparer : mais le Comte Hâieavoic 
û bien pris les meûires , cm'ib cchouèient dans leur en - 
tceptife. Peu de temps après» Hélie étant à Dam;eul avec 
fept mille hommes , fut fuipris dans une ambuicade <mc 
Robert de Belléme lui avoit dreflee -, fes gens furent taillés 
en pièces 6c lui fait prifonmer êc conduit dans la grofle 
tour de Rouen. Courvaifier, p. 396. Cenomania. Bondomut^ 
page 446. TrQiùllart , page 8j. Bry , Hîft. du Perche- 

La Seigneurie de Paroide appanient à M. Plumard de 
Dangeul, Gentilhomme Ordinaire chez le Roi. Voyez artUie 
Mans s parmi les Savons, Paroijfe S. Nicolas. 

La maifon Seigneuriale eil limée proche TEglife de S. 
Martin y fur une élévation qui lui procure une vue char- 
mante. 

Il y a à Dangeul haute & bafle Juftice en exercice , qui 
reporte à Beaumont, & enfuite à la Flèche. 

La Seigneurie de Daneeul a appartenu à la Maifon d'An- 
eenne , & à paiTé en celle de Vaflfé ; M. le Marquis de 
VaiTé l'a vendue à M. Plumard » Secrétaire du Roi , père 
du Seigneur adtuel. 

Il y aplufieurs taillis ou futaies à Dangeul, le Seigneur 
en a fût femer un au-dclTous de fa Maifon Seigneuriale ; 
un autre appelé les Oliviers , qui e(l du temporel de la 
chapelle de S. Jean, fondée dans TEglife du Mans, & 
ceux de la Terre de Méf oflc ^ donc il fera parlé ô-après» 



TÙ li -Sf D £ 9 i^ 

Les Pères BénédidHns de VASb^yt de S. Vfe1c«it pofi 
sèdenc dans ht ParoifTe de S.. Martin les deux tiers des 
groâfcs ^mèir ^ 6c la Chat^êiiié de Maenar.^. 

La Terre de MéfoiTé > fituée dans la Pftroiflfe dt £ 
Martin , appartient su 

La Maifon Seigneuriale , dans laquelle il y à lihtf châ!^ 
pelle .fondée fous rinvdcasion -de S. Jacques «^ eft en- 
tourée de grands foffés : on entre du jatdin d^^ uh bois 
de détorâtion i qài contient ehvirc^ huit atp^ti^^ ^hmtç 
de chênes ) fîmes Se ormeaux^ de cinquante à îbixante 
pieds* de hauteur ^ fans branches pour la plus grande par- 
tie ; Ibus cette futaie il y a un compartiment de diM à douze 
allées , to«tés plantées dé bois de quinze à dik-huit pieds 
de hauteur -y toutes ces allées fe reiident à cdle du milieu -> 
tfUepet deux s qui font dérf ièrl^ la malfoii. Le Seigneur de 
MéfofTé a encore un bois de haute futaie de quarante- 
xxnq ans de plantation ^ & tin autre de quinze à dix* 
huit ans. - 

(^tre les fiefs des Terres ci-deffus rapportées , il y a 
dans la PatoiiTe de S. Martin ceux des Terres de Ceuilée 
& de Mignerolle, qui appartiennent à M. TAbbç le 
Riche ,' Doyen du Chapitre de S. Marcel à Paris* 

Il y à trois taillis dans la Paroiife de S. Georges , dôht 
l'un appartient à M* de Grandchamp y 6c les deux autret 
tûx Religieux de S. Vincent» 

MM/Dufaii Curé de S. Martift, & Chefneau^ Ciute 
de S. Georges , m'ont fourni chacun un Mémoiriî. 

. DEGRÉ , Bourg 8c ParoljOTe dans les Quintes du Man$ « 
de l'Eleâion du Mans, au N. O. j^ O. de la Ville du 
Mans y dont il eft éloigné 4e deux lieues &de!!nie. 

Il yâ de Degré à Conlic, MA. liv Vallon , M. r. j ; 
Loue, M4 L ) ^; Beaumont, M. L 4 t> B^lon; M. L 
4 i y Chaufour, ». J i Trançé , 1. 1 ; Aigné , 1. ! *, Lâvardin , 
1. i; la Quinte 5 L f -, S. Julien en Champagne, 1. ï i'j 
Coulans , 1. 1 1 -, la Forêt de LaTardin , 1. 1. 
. La Cure , efùmée 700 liv. , cft un Prieuré de rOrdrje 
des Chanoines Réguliers de S. Auguftin , à la préfehtatfoh 
de TAbbé de Beaulieu. Il y a Communions. 

Le Bolic^ de Degré eft fltué à l'E. d'un petit ruUTaau^ 
trrofé à TE. par deux autres , & au S. par l'étang de 
Boiforan. 

Le fol produit du fromâfic , de l'orge 8c de fafvoine ; il 
va dans h S^oiffe les bois dds Boulais Sz les taillis (Sm 
MattsÉnç* . > ^ ^ 

Riv 



La Seigneorie de PatdflSs ' ' ~ 

DEHAUT , Bourg & Paroîffc de 1* Archwikcone de 
Montforc, àsifïs le Doyenné de la Ferté» Éleâion du 
Mans y à TE. N. E. de la Ville du lAgxis , donc il eft éloigné 
de fcpt lieues & demie. Pour s'y rendre, il faut aller à 
Torcet 1. j^i Sillé-le-Brûlé , L 4> Savigné-rEvcque,L 
ii\ Mans, 1.2 i* 

Il y a de Dehaut à S. Cofine-de-Vair, M. l. ti'y h 
jertc, M.l. I r> Bonneftable , M, 1. z ^i Çonnerré, M. 
1. 3 4 5 Ballon, M. 1. 5 J; S. Georgcs-du-Rofai, 1. 14 j la 
Bofle , 1. 1 1 > S. Aubin-des-Coudrais , 1. i 5 y Souyigné , 
1. I :J, la Chapclle-du-Bois , 1. î i Nogent-le-Bernard , 
1. I i; Rouperoux, 1. i 5. 

La Cure, eftimée 690 liy., eft à la préfentation da Sd" 
jgncMt Evêque du Mans. 

La ParoiiTe eft arrofée au N. & à TO. par le ruifteau de 
Déhauc ,' & au S. & à TO. par deux petits courans d'eau. 

Le fol produit du froment , de Torge ôc de lavoine. • 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. Guerrier. 

DENIS-DES-COUDRAIS (S.), Bourg & ParoiiTe 
•de TArchidiaconé de Montfort , dans le Doyenné de 
IMontfort, Election du Mans, à l'E. N. E. par £. de la 
Ville du Mans dont il eft élpigné de (îx lieues. Pour s'y 
rendre, il faut aller à la Perrigpe , L 3 i >.Mans , L i !« 

Il y a de S. Denis à la Ferté , M. 1. 1.^; Bonneftable> 
M. L I î -, Connerré , M. 1. 2 •, Montfort, M. 1. 3 ; Vibraie, ^ 
^M. I. 4J S. Hilaire-le-Liejf ru , L i -y Boefle-le-Sec , 1. ^; S. 
'Aubîn-dcs-Coudraîf, L liyS. Martin-des-Monts , I.1 f 5 
la BofTe, 1. f> Prévelle, 1. i) la Chapelle-Saint-Cékrin, 
L r ^ s la Chapelle-SaintrRcmi, L i iî Tuffé^ L i. 

La Cure , eftimée 600 Uv. , eft à la préfentation du 
Sekneur Evêque du Mans. Il y a 3 50 Communians. 

5. Denis eft dans une prefou'Ifle , formée par deux petits 
ruifteaux , qui coulent du N. au S. 

Le fol produit du froment^ de Tor^e & de l'avoine, 
La Paroiue a trois quarts de lieue d'étendue de l'Eft à 
rOueft , & cinq quarts du Nord au Sud y elle relève en 

J)artie du Maine , & autre partie du Perche. L'Eglife , 
e Presbytère & h Maifon oeigneuriale font, fitués dans 
le reflbrt du Perche. 

Il y a à S. Denis un Collège fondé pour l'inftruâion 
des Filles , par le fieur Lan^ois « Curé du. lieu , qui en 
• donné la préfentation aux Curés de S. Denis j. de Prp^ 



D E N D E H 1^ 

velle Se de TufFé , avec trois notables Habitons dudit S. 
Denis. 

Il y a deux fourneaux à tuile 9c à chaux. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Monté- 
cler s il y a une Jurifdi(5bion qui fe tient dans un pavillon 
tenant au Château; les deux relTorts, du Maine & du 
Perche , font féparés par un ruiffeau qui prend fa fourcc 
dans la Paroiffe de S. George du Rofai. 

M. Foucault, Curé, m'a fourni un Mémoire. 

DENIS-DE-GASTINES (S.), Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de Laval, dans le Doyenné d'Ernée, Eleor 




1. 4 T j Trangé, 1. 3 j Mans , L i i 

Il y a de S. Denis à Ernée, M. 1. i i*, Mayenne, M. 
I. ^ j Gorron , M. h 2 -, Montaudain , M. 1. 2 î 5 Am- 
briere, M. 1. 4, Montenai, 1. i ri Vautorte, 1. 15 Châ- 
tillon-fur-Colhiont , 1. i ; Brécé , 1. 2 i Colombiers , 1. 
i i j Carelle, 1.^ i -, l'Archamp , 1. 2 J. 

Il y a Marché à S. Denis tous les Lundis. 

La Paroiffe eft arrofée de tous les côtés par de petits 
ruiffeaux. 

La Cure, eftimée 180 liv., eft à la préfentacion du 
Chapitre de TEglife du Mans. Il y a 288 Communians. 

Il y a à S. Denis le Prieuré de labayette , efltimé 2400 1. , 
à la préfentation de l'Abbé de St Michel du Mont; il y a 
aufli la chapelle de S. Etienne , eftimée 20 liv. , à la pré- 
fentation des héritiers du fondateur. 

L'Evêque Nicolas , qui fiégea au Mans depuis 1214 à 
121 6, donna à fon Eglife la Paroiffe de S. Denis-dc-Gaf- 
tines. Courvaifier , page 485. Il eft marqué dans les Regiftrcs. 
du Chapitre , que ce fut TEvêque ^Maurice , fucceffeur 
de Nicolas, qui fit cette donation-, il eft marqué dans les 
mêmes Regiftrés que cet Evêque donna auffi à la même 
Eglife cent cinquante fols Mançais de rente , qu'il avoit 
droit de percevoir fur celle de S. Denis. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine Se du carabin. 

Jean Portais , Cordelier , né à S. Denis , eft auteur d'un 
livre intitulé: la Chrétienne* DécLiration de la chute & 
ruine de l'Eglife Romaine , avec une courte Doctrine du' 
Service de Dieu en icelle, & deux Réponfes à certaines; 
Objeâions contre la Confeifioa Se rËuchariftie > imp« à 



AiiTCfs, ï J78. Portais vîvoit encore en 1^84. La Croix du 

Maint, 

■ U y a à S. Denis le Château de Monflaux , auquel la 
Seigneurie de Paroiffe cft annexée, qui appartient a Ma- 
dame la Marquife de Créqui Hémond , cie la Maifon de 

Frouki. Voyez fa Généalogie k t article Beaumont. 

DENIS;DU-MAINE ( S. ) , Bourg & Paroiffe de TAr- 
chidiacohé de Sablé , dans le Doyenné de Sablé , en deçà 
de l'Ouette, Eledlion de Laval, à TO. par S. du Mans , 
dont il eft éloigné de onze lieues trois quarts. Pour sV 
içendre, il faut aller à Mareil, 1. j ^i Cranncs , L x ; Rouiï- 
fon, 1. j; Mans, L i. 

Il V a de S. Denis à Brullon , M. L 4 1; Sablé , M. 1. 4; 
Ballee , M. L i ^ -, Laval , M. L 4 f 5 Mellai , M. 1. \\ k 
Cropte , 1. I i Chcmeré-le-Roi, L i \ Arquenai, 1. i j te 
Bignon, L |. ^ 

' La Paroiffe eft arrofée à TE. par la rivière de Vaige , att 
N. par un petit ruiffcau , & à TÔ. par un aytre. 
' La Cure eftiftiée 900 liv. eft à la préfentation de TAbbé 
de la Coulture. D y a 4^0 Communians. 

Il y a à S. Denis fa chapelle de la Ralaife , eftimé lé j liv. ; 
celle de Vaùbcrger , cftiméc 135 liv., à la préfentation du 
Seigneur de Vauberger; & la Preftimonie de la Rogeriey 
eftimée z8o liv. , à la préfentation des Héritiers Pierre 
Ferrant, & à leur défaut , du Seigneur du Coudrai. 

Le fol produit du métcil , du froment , de l'orge & de 
Pavoine. 

' La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. le MarquîJ 
de Corifmare. 

DENIS-D'ORQUES (S.) , Bourg & Paroiffe de FAr- 
diidiaconé de Sablé , dans le Doyenné de Brullon , Elçc* 
tion de la Flèche , à TO. du Mans , dont il eft éloigné de 
fept lieues & demie. Pour s'y rendre , il faut aller à Chaf- 
fille , 1. 1 Ji Fai , 1. 3 î ; Mans , 1. 1 1- 

U y a de S. Denis à Brullon , M. L i i ; Ste Suzanne , 
M. 1. 2 f> Loué , M. L 2 ^ Vallon , M. 1. } î > Conlie , 
M. 1. 4 Ji Evron , M. L 5 ^ ; le Creux Auxilière de Brullon , 
L f ) Joué en Charnie , 1. i •, Chemirc en Chafnie , L i i > 
Eftival en Charnie , 1. i *, Blandouet Auxilièrc de Viviers, 
L I î S. Jcan-IUr-Erve , L i s; Torigné , L i ?> Viré , 

U Paroiffe eft orroféc au N. à TO. & au S. par dttt 



D E- N D E N i£7^ 

ruUIeâiiK » qui fortnentplii^f ursétuigs , qui appartknment 
à la Chartreufe du Parc. 

La Ctire , effimée Goo liv. , cft à la préfencacion de 
rAbbé d'Evron. Il y a 900 Conjmanians. 

Il y a daos la Vsxçmt de S. JOcnis la Charcieufe du 
Parc, dans laquelle il y avoit 25 Religieux en 1700; la 
Maifon de cette Chartreufe a été bien décorée depuis en- 
viron trente ans. 

En il} 5 Raoul, Vicomte de Beaumont , donna > da 
cotifencement de fcs deux enfans, Richard & Guillaume , 
fon Parc d'Orques , fîtué dans la Paroiffe de S. Denis , à 
Marguerite, Comteffe de Fif , qui en fit préfent aux 
Chartreux pour ^s'y établir : cette donation fut ratifiée 
par- S. Louis, fuivant iès Lettres -Patentes données à 
Evrcux au mois xle Juin 1X^6 \ cette donation fut aug- 
n^ntée en 1242 & 4} par Richard , fils dudit Raoul , & 
Par Marhilde, fa femme. En 1244 GeoiFroi, Evcque du 
Mans , fit bâtir la Maifon & l'Eglife qu'il dédia à la Ste 
Vierge. Ce S. Evcqnc, dont le corps cft inhumé & ré- 
véré dans cette Eglile, vendit fa Baronnie de Trêves & 
tpas les biens qu'il poiTédoit en Anjou , pour acquéàr 
des Terres à ce Couvent. . 

Raoul de Thorigné & Hervé de Chaource , firent auffi 
des dons confidérables à la Chartreufe du Parc , en 1 250 

& I2f2. 

A la_ foUicitatîon de l'Evcque GeofFroi de Loudon,, 
TAbbé & les Religieux de N. D. d'Evron donnèrent aux 
Chartreux du Parc, par cniphytéofe perpémelk, le Prieuré 
de S. Denis d'Orques , avec la moyenne & baffe Juftice 
qui en dépendoit, fe refervant feulement la fuzeraineté 
& le patronage de l'Eglife. Courvaifieri p, 508. Bondonn^^ 
^, yj%. Minage t Hift, de Sablé ^ p. 328. Cenomania, 

ii fol produit du fcigle , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient aux Chartreux. ^ ' 

U y a dans la Paroiffe de S. Denis un Collège , eftittjé 
100 liv. 5 & la Preftimonie de la RagUenière, eftimee: 
gp liv. * a la préfentation du Seigneur de la Raguenière , 
Terre fîtuée dans la Paroiffe , dont Madame Deshauts • 
eft propriétaire , comme héritière du Marquis des Prez. 

DENIS^DE-SABLES (S.) , Boure & Paroiffe de l'Ar- 
chldiaconé de Sonnois , dans le Doyenné de Ballon , 
EledionduMans, au N. N. O. par E. de la Ville du Mans, 
d^hc il eA éloigne de cinq lieues un quart. Pour s'y rendre^ 



V 



1^' D Ë N ^ ^ O; E N 

il faut aller à Courcemont , 1. fi Sargé, 1. } ïV Mans ,"* 

L I. 

Il y a de S. Denis à Bonneftablc , M. 1. i ; Ballon , 
MA. i^'y Montfort, M. 1. 37^ Bcaumont, M. 1. 4; S. 
Aienaii, M. 1. J; Briône ,1. f ; Tcrrchaut, 1. ^5 Jaufé , 
1. |j Mczièrc-fous-Ballon, 1. i ij. . 

La Cure , eftimée foo liv. , ell à la préfcntation de 
l'Abbé de S. Vincent. Il y a 150 Communians, 

î Le fol produit du froment, de Forge & de Tavoinc. 

. La Seigneurie de ParoilTe appartient à M. le Comte de 
Sourchcs , par la Dame le Vayer , fon époufe , héritière 
de feu M, le Vayer de la Davière , qui acquit , par échange, 
cette Seigneurie , qui appartenoit au Chapitre de TEglifc 
du Mans en 176 . Le Château de la Daviere , fitué ^ns 
cette Paroifle, eft bien bâti, & a pour aceorapagnemens 
de très-beaux dehors. Oeft dans ce Château qu'arriva le 
funefte accident qui termina les jours de M. le Yàyer, 
comme il eft rapporté à l'article Ballon. 
Voyex Az Généalogie de Sourchcs à l'article S. Simpkorîen. 

- DENIS-DU-TERTRE {SA, petit Bourg & Paroiffe de 
TArchidiaconé de Montfort , dans le Doyenné de Mont- 
fort , Élediôn du Château-du-Loir , à TE. par S. du 
Mans , dont il eft éloigné de trois- lieues un quart. Pour 
s'y rendre, il faut aller à Yvré-rEvêque , 1. i\ Mans, 
L 1 i. 

Il y a de S. Denis à Bouloire , M. 1. 2 1 > Torignc ; M. 
1. 2 i Conncrré , M. 1. 2 5 DoUori , M. L 2 \ -, Montfon, 
M. 1. I*, Ardenai, L ^^ Soulitré, L t '5 le Brcil, 1. i\ 
Nuillé , 1. I J > Pont de Gênes , 1. ^ ; S. Mars de la Bruière , 
L ^y Champagne , 1. 1 i) Changé , 1. 2. 

La Paroiue eft arrofée à TE. par leruiffeau de Naraîs. 

La Cure, eftimée 2fo liv. , eft à la préfentation de 
l'Abbé de la Coulture. Il y a 120 Communians. 

II y a à S. Denis une montagne , dont le haut eft de 
bonne terre j qui produit du froment , le bas eft un fable 
qui produit du feigle & du maïs > il y a fur le haut de la 
inontagne à TO. environ foixante quartiers de vignes , dont 
le vin n'eft pas mauvais. Il y a des landes. . 

La Seigneurie de Paroine appartient à M. Bailli , dont 
le Château eft fitué dans la Paroiffe de S. Mars de la 
Bruière 5 il y a plufîeurs Fiefs dans la Paroiffe qui appar- 
tiennent aux Seigneurs de ladite Paroiffe , de S« MfUrs & 
d'Ardenai. 



D E N D E N 169 

> M. 9j:uillec , Cuii , m'a fourni un Mémoire* 

' DENIS-DE-VILLENETTE (S.), Bourg & Paroiffe 
et rArchidiaconé de PaiTais , dans le Doyenné de PafTais 
en Nonnandie, de la Généralité d'ÎVlcnçon , au N. N. O. 
par O. du Mans > dont il eft éloigné de dix-iept lieues un 
quart. Pour s'y rendre , il faut aller à Charcigné , 1. 5 j 
Villaine-la-Juhée , 1. 2 ^j Sillé, L 4i> Conlie, L 2 ii La- 
Yardin, 1. 2> Mans^ 1. 3. 




gneur 
Le 



1. {y Loré , L I *, la Foret d'Andaine , qui contient environ 
iiéé4arpen^3 L i f. 

Le Bourg cil âtué fur un petit courant d'eaus la Paroifle 
dl arrofée au N. & à TE. par un ruiiTeau. 
La Cure , eftimée 600 liv, eft à la préfentation du Seir 
' Evéque du Mans. Il y a 580 Communians. 
fol produit du feiglc , de l'avoine & du carabin. 
La Seigneurie de Paroiffe ell Un membre du Bailliage 
dcDomfront, qui appartient à Mgr le Duc d'Orléans. 

Voyez la Généalogie , a l'article Domfront, 

En i(j^j Simeon des Landes, Seigneur de S. Denis, 
donna déclaration de la Seigneurie de S. Denis de Ville* 

nette. La Chaux. 

DESERTINES, Bourg & Paroiffe de rArchidiaconé 
de Paffais , dans le Dovenhé de Paffais au Maine , Eledioh 
de Mayenne, au N. O. du Mans , dont il eft éloigné de 
vingt lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à Gorron , 1; 
ï i y Grand-Oiffeau , 1. .2 ^5 Grazé , 1. } i > Roueffé, L y î> 
Tcnnie, 1. 2 î ; la Quinte , 1. 2 j Mans , 1. }. 

Il y a de Defertincs à Paffais , M. 1. 1 1 i Ceaulcé , M. L 
4 i j Ambrière M. 1. 4 j Gorron, M. 1. i i', Vieuvi , 1. ^j 
$. Aubin Foffelouvain , 1. r j TEpinai-le-Comte , 1. 1 i Fou- 
gerolle , 1. i ^ ; la Dorée , 1. i t. 

La Paroiffe eft acrofée au N. par quatre petits courant 
d'eau , & du N. à l'O. par un ruiffeau. 

La Cure eftimé 1500 1. eft à la préfentation de TAbbd 
de S. Calais. Ily a 700 Communians, 

Il y a à Deiertines J^ chapelle des Chariots , eftimcq 
120 liv. à la préfentation des héritiers du fondateur.^ 

Le fol produit du feigle , de l'avoine , & du carabin. 

S. Pavacc confacra l'Eglife de Defertines. Cowrvaifier^ 

fage S6« 



ïiT* D E U D E U ^ . 

On trouve parmi lé^ SéjjpitMrs oui fe crotsèreft pear 
la Terre-Sainte, avec Geoftroi IV de Mayenne en nj8 , 
un Foulques de Ddcrtines. Ménage , page ij^^ 

La Seigneurie de Pof oifle appartient à M. Dagueau. 

DEUX-ÉVAIILLES , Bourg & Paroiffe de r Archidia- 
coné dcJLaval 5 dans le Doyenné d*Evron , Eleétion de 
Mayenne , au N. O. par< O. du Mans , dont il eft éloigné 
de douze Ueues un quart. Pour s*y rendre, û faut aller 
à Evron, L z *, Voutré, 1. i j*, bernai , L 4', Trangé, 
L 3 'y Mans > 1. 1 î* 

il y a de Deux-ÉraiUes à Monfeurs , M. 1. 1 1 ; Ste Su- 
«anne, M. 1. j -, Mayenne , M, 1. j J j Laval , M. L 5 -, S. 
Ouen-des-Oyes , 1. ;- i Brée , 1. i 3 Neau , 1. 1 -, Méfangé , 
L I ii /ubkins, 1. v\) Montourtier, 1. i. 

La Paroiffe eft arroféè au N . & au S* par deux ruUfeaux , 
& à FO. par celui de Dcux-É /ailles -, la forge d'Hermct , 
appartenante à eft fkuée dans cettd 

Faroiffe , il y a beaucoup de bois. 
La Cure , ellimée 700 liv. , eft à k pr ifentation du 
Seigneur Evcque du Mans. U y a joo Conununians. 
La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Monteifon. 

DISSAI, Boitrg & Paroiffe de lArchdiaconé du Chi- 
teau-du-Loir , dans le Doyenné du Château-du-Loir , 
Eledion du même nom , au S. par £• du Mans , dont il 
cft éloigne de neuf lieues & demie. Pour s'y rendre ', il 
âiut aller au Châtcau-du-Loir , 1. i î', Ecomoi, 1. 4^^ 
Mulfenne , I. 2 -, Ponxiieue ,1. i r > Mans , 1. f . 

Il y a de Diffaï à S. Chriftophe en-Touraine, M. 1. 1 j 
la Cnartre , M. L } -, Grand Lucé , M. 1. 4 :J •, Ecomoi , 
M. 1. j J i Marçon , 1. i î i Vouvrai , 1. i i Benne , L î > 
Nogent-fur-Loir ,1. i -, S. Père ,1. 7 -, Touraine , L |. 

Le Bourg cft fitué fur le ruiffeau de Gavot. 

La Cure , eftiméc II j 

a 800 Conununians. 

Le fol produit du froment, de Torge & de l'avoîne ; îl y a 
beaucoup de vignes , dont le vin cft de très-bonne qualité 

Le m::chant Sigefroi , qui fut Evcque du Mans 
depuis 5^71 à 994, promit à Gcoffroi , Comte d'Anjou, 
de lui donner la Paroiffe de Diffai , pour l'engager à le 
protéger auprès du Roi de France , pour qu'il le pourvût 

4c FËvcché du Mans, Cenomania. 

La SeigRcuric de Paroiffe eft annexée au Château dç 
Courcillon , dont M. Renouard cft Seigneur. 



P I $r P O L ^7X 

Q y 2 dans la aieme P^roifle k Château de Vemeil» 
jOÙ il y a une chapelle. 

DISSE , Bourg & Paroiffc de l'Archidiaconc de Sory 
jpois , dans le D(;>ycnné de Beaumont, £leâion du A^lans , 
au N. N. £. de la Ville du Mans , dont il eft éloigj^é àp 
0x lieues. Pour s'y rendre > il faut aller à Coulaines , 
h Si'y Mans,l. 1. 

Il y a de Difie à Beauniont , M. 1. ; ^ René , M. 1. i ^^ 
Bonneftable, M. 1. i î) Ballon^ M. 1. i |:^ S. Cofme- 
dc^Vair , M. 1. i J j S. Aignan , M. 1^ i y MaroUes-lè»- 
Braux , 1. 7 j Dangcul , 1. i j Nouans, 1. i 5. 

La Cure , eftimcc 700 Uv. , eft à la préfcntatioh dé 
TAbbé de la CoultUre. 11 y a z^o Communians. 

GeofFroi de Pannon , homme d'armes , vendit au Cbs^ 
pitre de l'Eglife du Mans , environ Tan 1281, une ccc- 
certaine portion de la dixme de Diffé , dite la dixroe Lcs- 
vanda 3 il vendit aufli la partie de la dixme de vin Qu'U 
avoit droit de percevoir dans la même ParoifTe. Le Cha- 
pitre afferma la première pour vingt fols Mançais* Rigijlrts 

au Chapitre, 

Le fol produit du froment , de Totge & de Tavoirie. 
La Sci£;neurie de ParoifTe appartient aux héritiers de U 
DemoifeUe de Clermont S. Aignan. 

DOLLON , Bourg & Paroifle de l'Archidiaconc de 
Montfort , dans le Doyenné de Montfort , ElecUon du 
Châtcau-du-Loir , à l'E. par S. du Mans^ dont il eft éloigné 
de fîx lieues. Pour s'y itndre, faut aller à Torignc, 
L ^ •, S. Mars de la Bruière , h i î *, Yvré , L i f; Mans , 
1 I - • - 

Il y a de Dollon à Bouloire, M. 1. i 4 î Vibrave , M, 
L zi'y Torigné, M. L |', Connerré, M. L i ji Mont- 
fort, M. 1. 2 75 S. Michel de Chavaigne, L i -, Seipur^ 
L I f > le Luard , 1. {. 

La Paixtille eft arrofce au N. E. par le ruifleau de Lon^ 
cuéve, à rO. & au S. par celui de Nogue. 

Il y a marché à Dollon tous les Mercredis. 
. La Cure, eftimée 1800 liv. , eft à la préfentatîon du 
Seigneur Evêaue du Mans. Il y a 750 Communians. 

Le fol produit du froment, de l'orge & de l'avoine i 
il y a de bonnes prairies. 

Sous le Pontificat de S. Hadouind , qui flégea au Mans 
depuis l'an 614 à 654 , Alain de Dollon, ou de Douillet 4^ 
donna à l'Eglife du Mans £a Terre de Dollon. Cenomank. 



2^2 D O L £> O L . 

UEvêque GeoiFroi Frdlon y qtd fîégea au Mans depuis 
X258 à 1269 , affeda au revenu de rEvéché plufieurs ccn^ 
qu'il avoic droit de prendre en la ParoifTe de DoUon. Cout" 

vaifier^ page 51 !• 

Le même Evêque donna à fon Eglife les dixmes de 
Dollon , dont il avoir fait V^cqniSiûon^ Cenomania, 

• La Seigneurie de ParoifTe appartient à M. de DoUon 
de la Goupillière. 

La Maiion de la Goupillière eft très-ancienne -, le Châ- 
teau de la Goupillière, dont elle porte le nom , eft fitué 
dans k Paroiffe de S. Hilaire-le'-Lierru. Voyez ce qui le r«- 

gardc à V article de cette Paroijfe, Tous CCUX de cette Fa- 
mille ont , de temps immémorial , porté le nom de la 
Goupillière jufqu'en 1699 , que M. lierre Gafpard, père 
«le M. Picrre-Guillaume-Louis , Seigneur adtuel de Dollon, 
prit le nom de Dollon. 

Il y a dans le tréibr du Château de la Goupillière plu- 
fieurs aveux très-anciens , un entre autres de l'an 1000. 

Pour établir une Généalogie confiante , M. de Dollon 
ne peut fournir de contrats de mariage au-delà de Tan 
124J. 

Jean de k Goupillière fut marié , par contrat du dernier 
Septembre 1245" , en la Cour du Mans, avec Anne Queu- 
lin , fille du Seigneur de k Quantinière : dont Guilkume , 
qui fuit. 

Guillaume de la Goupillière, époufa, par contrat da 
27 Mars 1308 , Jeanne de MufTan, fille de Guillemin de 
Tucé , Seigneur de Mondragon : dont Alinant , qui 
luit. 

Alinant de k Goupillière fut marié , par contrat en 
k Cour de Touvoye , du Samedi après Pâque î 567 , avec 
Marguerite de Bcrlon : dont Guillaume II , qui fuit, 

Guillaume II de la Goupillière, époufa, par contrat 
dû 15 Août 135^8 , Gillette de Courvalain: dont Pierre, 
qui fuit. 

- Pierre de la Gounillière fut marié , par contrat du 
i^ Juin 1444 , avec Marie Thibergeau : dont Jean II » 
qui fuit. 

Jean II de k Goupillière époufa, i®. par contrat du 
14 Novembre 1482, Catherine de Vançai , fille du Seigneur 
de la Bare & de Conftans, fans enfans^; 2". par contrat du 
dernier Novembre i yo2 , Anne de Montalais , ifTue des 
Seigneurs d'ûmes & de la Maifon de Chambeki: dont 
Pierre II , qui fuit. 

]?x£aR£ Il de k Goupillièce époufa^ par contrat du 2q 

Septembre* 






D O L D O U 17Î 

Séfiteriibre lyij , Rolande le Voycc , fille du Seigneur de 
Pclchetai: dont Marin , c^uifiiit- 
. Marxn de la Goupillicre cpoufa ,' par contrat du trois 
Février 1J64, Antoinette de^Souceléc: donc Pierre III, ^ 
qui fiiic. . . . , . , 

Pierre Ul de la Gonpillière , époufa , par. contrat du. 
11 Février 1 J93 , Marguerite Tibergeau : dont Marin II , 
qui fuit. ^ . . V 

Marin II de la GqupiUière cpoufa , par contrat du 14 
Avril 162 1 * Elifabeth Danet : dont Charles , qui fuit. 

Charles de la Goupillière époufa Judith, du Voifin 
de Vitémval : dont Pierre-Gafpaid , qui fuit. . 
; Pierke^^Gaspard cpoufa, ^jar contrat paiïé à Nogent- 
k-Rotrou'jlc 22 Février. 1694, Marie Bordel du PleiTis,- 
fille de M. du Pleflis , Mâbrende-Carap du régiment de 
Cavalerie de fon nom^ Brigadier des. Armées du Roi: 
donc Pierre-Gafpard 1^1 , qui. fuit ^ & Charles-f ranÇois 
de la Goupillière , ancien Capitaine de Grenadiers au ré-? 
giment dii Roi , Chevalier de. l'Orc^rc Militaire dej>. Louis , 
né^en 1709 y demeurahr aftuellemênt au Maus;, réfpcdÉ 
& chéri œ cous ceux qui le connoifTent. 
, EifiRREr^îASPARD II de Dollon , de la 'Goupillière ; 
cpoufa en 1740 Marie feordel deYlintais^: donc M. Pierre-r 
Guillaûmc^-Lou^s , 'qui .'fuit >& AdélaïdetMomque-Hen- 
riettc , mariée à ' M. . Charles de Louvigai , Capitaine ait 
KçjmeotRoyal Etranger 5 ! Cavalerie, >r; .: * • 

. PiÉRRE-GuiLLAUME-rLouls de.DoUon.de la .Çoupil-r 
lière. Seigneur de Dc)lLàn,:Boiflc-le*Seç; &ic; ci-devant 
Lieutenant au réginient^u Boi^ Infanterie > né le 12 Août 

1741. . i 'jr ' ' . 

OoUon porte dans fes armes dlargeftt à trois : renards 
paflans de gueule , les fupports font deu^ 'lioi^. 

DQWRONT-ENrCHAM^AGNE, .Bpyr^ .& Paroiffç 
de TArchidiaconé deP^ffais, dans le Doyenné de Si lié* 
Elc<9bion da Mansi au N.'N. O. par O. de la Ville du 
Mans,/ dont il eft' éloigné de quatre lieurs* Pour s'y 
cendre ,.il faut aller à Lavardin , 1. i ^ Man§^ h u 

Il y' adç Domfrons à Conlie , M. 1. i •, Sillé , M- 1. 3 i >- 
BeaUmdnt ^ M* 1, 2 fi Frçfnai , M.' 1. 4 ^; Loué , M. L 
4 i.; Curesf , i. \ \ la Chapelle S. Frai , L i -, Poché , 1. i ^ j 
Mézière-fous-Lavardin 5 1. r ?> Neuville-Lalais , . 1. i ^^ 
YerniettCa 1. i. - ' ^ . . 

Il y a dans la Paroifle plufieurs petits courans 4'eau. 
. ^La Curo,, eftiméc: 8cc liv,., eft un. Prieuré de la. Coin ' 
Tome /, * . S * > 



Z74 D O W D O M 

grégaiion des Chaiioipes fiégaliers dé Saine Augaftin , à b. 
prciencation de TAbbc de Beaulieu. U y a yoûCommunlans^ 

Le fol produit du froment , de Torge & de l'avoine v il 
y a des vignes , donc le vin n'a pas de réputation. 

La Seigneurie dt ParoiiTe eil un membre du Marqiiillit 
de Lavardm. 

DOMFRONT-EN-PASSAIS , eft une ancienne Ville 
murée , bitie fur un rocher efcarpé , coupé au couchant 
jufqu'à fa racine par une large & profonde ouverture , 
au travers de laquelle paffc une petite rivière , mximiee 
la Varennej ce qui forme un abime affreux* 

Domfront eft fituc fou^ le 48* degré }6 minutes de la- 
titude feptentrionale, & au a* degré r? miniires de Ion-' 
gitude méridionale , dans le reflbrt de Normandie^ 

Ce canton , nommé le PafÊûs ^ eft entouré des WilicÉ 
tf Alcnçon , Argentaai , Fa^aifç , Vire , -Mortain- & 
Mayenne» - 

, La Ville de Domfront eft au N. N. O. pv O* du Mans w 
dont elle eft éloignée de vingt lieues» Pour s^ rendre , il 
faut aller à la Barûche-fbus-Lucé » 1» i i\ Charchigné « 
L 4 -, Villâînè-la^ohel , 1. 1 J *> Sillé. , L 4 î -, Conlie , L x J ; 
Lavardin , L 2 > Mans , L 4. . .: 

La Cure, eftiùiée 400 bv**: «ftà.U pro&nurion da 
TAbbé de Lcinlai. Il ]^ a 1800 CbiaàAin^ 

La Ville de Domtirotit tire fpn nom dfim S. fîerfoiH 
nage , noninïé Frolic , cmi , du temps de i*Evêqiic S. In- 
nocent 5 d^s le neuvième fiàde ^ vint s'établir Qa le 
rocher où ctftce- Ville eft bcitiéi QMa%iaiJur,pagt i^c^^.. 

Guillaume Talvas , Comte de Belleme , donr il •fera 
{)arlé ci-après ^ fit édifier dans i)m hameau au B>a5 du 
rocher , un<$ EglKie feutenue pa^ des coltuuies^ foas Vm^ 
vocatiqn de la Ste Vierge, a où ce hnmeau a été appelé 
Notre-Danaic V dâas une des Ch^pdlis de cette EgKfe , eft 
iin tombeau éltvç d^ marbre bfenc , avec une iUtut 
couchée , qu'on cfôit être ce41c de ce CtDmtc. 

Ehnsies femps lesjslus rtcùlés l6s Religieux^ Séné* 
diétins dbflj^rvoienft l'Eglife de Nv l>. -, -il y à éncoïè un 
{prieuré ae« feur Gepgrègation , e(Kifté 400 Uv, , à U pré- 
^nration de l'Abbé de Lonfoi> Cette^EAlife de N. D. â 
^ôujovirs appartenu aux hàb{taf)s de DoaWïornt y d^A 
4'Eglife prtricfpalè de k Ville , où Von va faire l'Oflfe* 
tous les. premiers Dimanche;: de chaque mois & tomes 
les Fêtes dé fe Ste Vierge. 
' " U Y avoit dans la Vuk^ne oha^ft dédiée à S. Aili«n , 



I> O M D O M i7f 

^vêque du Mans -, la voyant prctc à s'écrouler , les habw 
tans en ont fait conftrmrc uue autœ fous la même dcdi? 
çaceen, 1647, dans un lieu plus commode; elle icrt d'E- 
ghie avec celle de N, D. 

L*Evcque Charles de Beaumanoir , qui ficgca au M:in$ 
depuis i^^oà 16} j ^ approuva la dpnadon que Icsiiabi^- 
tans de Domfront avoient faite, k 19 Janvier 16x4 , aux 
Religieux de la Charité,, venus d'Argenteuil , de la Mai- 
fon & H^tal de S. Antoine , à la charge d'iaftruire la 
jeunefle : ces Religieux , après trois ans de poffeiTion , la 
remirent aux habitans au mois de Juin 1627; elle a écé 
donnée en 1619 aux Rehdeufe's Bénediâines , oui s'y 
font établies fous la conduite de la Dame Catherine- 
Claire du Bois. Courvififier , ^ag£ B78 ÔC 88o, 

Il y a dans TEglife de Domfront environ pour onze à 
douze cents livres de fondations , une entr aurrçs de 
150 liv., faite, par M. le Comte de Quincé, Gouverneur 
de la Ville j Comte du S, Empire j Se une autre de cenr 
livres » par là Dame des Landes du Bois Joûelin* Il y f 
ilans la même Eglife une Confrérie du S. Sacrement, au;- 
toriféepar lé Pape Alexandre VU en 1511, établie à per*- 
pétuité par une Bulle du Pape Imiocent X , du z^ Jan- 
vier 16643 clouée & approuvée par le Seigneur Ev^eque d\X 
Mans , Philiberf-Emmanuel. de Bcaunwnoir le 5) Juillet 
1665. Plufieurs particuliers ont fait des legs à (jette Con- 
frérie, entr'autrcs le fieur Pouchard , Curé Ôc Ofeci^l dç 
-Domf ront , qui a fondé rOffice Gaaioniàl pendant TUc* 
<ave de la Fête-Dieu. ^ 

Il y a à Domfront, hors la Ville, dans un endroit 
Oiommé la Bruyère ^ un Collège Royal 6c un Séminaire , 
autorifés par Letties-Patemes de Tannée 171 9, enrcgiftrées 
au Parlement de Rouen 1720 , & à la Chambre de^ 
Comtes.cn 1723 *, ce Collège & <:e. Séminaire font régi^ 
xiejDuis 1727 par des Prêtres de la Congrégation dç$ Eu- 
-diites. On vient de réunir à ce Séminaire les revenus de la 
Menfe du Prieure Régulier de S* Vrfiii » qui a été aboli. 

L'Hôpital de Domfront , au^orifépai Lettres -Patentes, 
¥lent dette transféré au hameau de N. D. , proche la 
jivière, oùTonaédiâéde nouveaux batimens. 

Le pays des environs de Domfront eâ coi^pé de forets^ 
«montagnes , marais , bruyères & rivières. 

Le fol eft généralement maigre Se pefant , produisant 
naturellement des genêts , des ajons & des ronces. L'ex- 
périeoce ^p leiid. que pour diipofer la terre à «ce voir de 

d ij 



xys ry o u t) 6 u ^ 

gros blcs , il cft indifoenfablc d*y faire an cnftmcncé de 
carabin , pour la rendre plus légère. 

Il y a dans le reffort de Donafront anefontaînc minérale^ 
dans un lieu nomme Bagnolles , onj? a conilruitdes bains 
qui font très-fréqaentés; il y a auffi plusieurs forges , le 
pays fournifTant aboodamment de la mine de fer. 

il 7 a à Domfront un grand marché tous les Samedis , 
& dix foires , dont deux fe tiennent dans la Ville , fans 
cxpofition de beftiaux; favoir le 17 Janvier & le 28 du 
mcme mois ; les huit autres fe tiennent hors k Ville , le 
premier Lundi de Carême , le deuxième Lundi de la Se- 
maine Sainte, k Lundi de la femaine des Rogations , le 25 
Jvin , le premier Lundi d'Août, le 1 1 Septembre, le premier 
Lundi d Octobre & le 8 de Novembre. Le principal coni- 
mercc cft celui des befliaux. 

Dans tout le reffort de Domfront les mefures fondes 
mêmes ; cela a été réglé par un procès-veibal des Juges du 
Bailliage & de Police , du 14 Novembre 1761^ Le nouveau 
bailfeaii étalonné fur l'ancien , contient en froment , feigk 
&* orge , 24 pots , mefure^ de Paris , faifant quarante-huit 
pintes : le boiffeau ou raficre pour le carabin , contient 30 
pots y Se celui pour l'avoine en contient 56. • 

Après que RoUo ou Raoul fe fut emparé de la Nor- 
mandie , dont il fut le premier Duc , il diftribua diffé- 
rentes Ttrres à ks Capitaines. Un Comte de Bellénie*; 
nommé Yves , jeut Domfront pour ùl part v ce Comte 
vivoit fous le règne de Louis IV, dit d'Outremer, au mi- 
lieu du dixième ficelé. Le Comre Yves dé Bellème fût 
père de Guillaume de Bcllcme , dit Talvas. Ce Guillaume 
ayant fuccédé à fon père ; prit le parti de Robert, Roi 
de France , contre Ropert I , Duc ae Normandie , à qui 
il refufa de faire hommage de ks Terres i & pour fe mettre 
en ét^t de fe défeudre contre lui , il fit entourer le rocher 
de Domfront de gros niiifs & de plufieurs tours de diJP- 
tance en diftance ,- avec quelques ouvrages avancés , dont 
on- voit encore une grande partie j il fit auffi conftruirc 
fur le bord du lochér ,* à TC^ccident, un Château ou 
FonereiTe inaccefTibte' de toutes parts , outre du cote de 
la Vilje. Les vieilles Chroniques &-d*ahciens HiilorienlB 
donnent Tannée 1016 pour époque <te cette coindruâion. 

Sous le Pontificat de FEvéque Gervais , qui fiégea au 

Mans depuis 1046 a 105 y , Geoffroi Martel , Comte 

d'Anjou ÔC du Maine , affiégea la Ville de Donlifiront & 

* -s'en refiAt maître : maij il ne la garda f)a9 loDg-cen^i 



D M D'O M' »77 

Gfuillaume, Duc de Nomsaiidie, la reprit* Coupuaifier^ 

Sous le Pontificat d'Adam Châtelain > qui dura depui$ 
y 98 à 1458 , Antoii'ie de Craon & le Borgne la Heulc, 
Capitaine de Louis II, Roi de Sicile, Duc d'Anjou & 
Comte du Maine, s'emparèrent de la Ville dé Domfronc 
fur le Comte d' Alençon , mais le Château tint bon \ le 
Connétable de S. Paul vint au fecours4cs afliégeans, & 
n'ayant pu forcer les afTiégés de fc rendre , il fit.drefler un 
fort devant le Château pour incommoder la garnifon Se 
l'empêcher de faire aucune for tie. Courvaifier , page 66^ " 
. Environ Tan 14J0, la Ville de Domfront , occupée par 
les Anglois , fut aïliégécpar Charles de Culant , Grand- 
Maître d'Hôtel du Roi Charles VII , frère de Philippe de 
Culant, Maréchal de France; les Anglois ayant foutenu 
le fiége l'efjpace de trois femaines , fe voyant fans efpé- 
xance de {ecours, fe rendirent par compofition , on leur 
permit de fe retirer en Angleterre, vies & bagues fauves* 

Courvaifier , page 717. 

En I J-4Z la pcfte ravagea la Ville de Domfront^ 

Dans le temps de& guerres de la Religion « ^4P^ ^^^ 
Chapelles étoit Capitaine de Domfront , & de la Pouli- 
nière étoit fon Lieutenant. 

En 1570 le Roi Charles Vt , Catherine de Médicis, ùt 
mère , Monfîcur & Madame arrivèrent à Domfront ^ d'où 
ils fe rendirent à Argentan. 

En 1574 Jacques de Matignon, Comte de Thorigni,. 
Chevalier de TOrdre du Roi, Lieutenant, pour le Roi en 
Normandie, donna ordre à Michel de Montreul, Sei- 
gneur de la Qiaux, de mettre fus, aiTembler & lever le 
plus promptement que faire fe pourroit , le nombre de 
cent hommes de pied, des meilleurs & plus aguerris fot 
dats qu'il pourroit trouver , pour les pomhiander Se em-^ 
ployer, pour empêcher les pilleries que |es Huguenots 
commettoicnt aux environs de Domfront. 

Dans la même année , le CoiDte de Mongommeri , qui 
s'étoit retiré en Angleterre , après l'accident arrivé par fa 
main au Roi Henri II en i J f9 > rcpaffa la mer & fe joignit 
aux Huguenots qtii:étoient à Domfront , où commandoît 
le Balafré j ce dernier ne l'ayant pas bien reçu , & lui aya^c 
refufé un logement convenable & des vivres pour lui & Ca, 
troupe , le Comte > irrité, le chargea à coups d'épçc & 
le blefla , de forte qu'il en mourut le loidemain^ Mon- 




17» D O M V POU 

dé Ce rendre' le 16 Mai i r7^4 , a conditionr qu'on le traite ' 
roir comme prifonnicr de guerre: on ne.lui tûit pas pa- 
role y la Reme Mère donna ordre qu*on l'envoyât a Pans , 
où elle lai fir faire foii prpcès & condamner à avoir la tctc 
tranchée > ce qui fut exécuté. Le Château de I>omfronC 
fur ruiné par ce fiégc, &: depuis entièrement démoli par 
ordre de la Cour. 

En 1 500 le Roi Henri IV fe rendit maître de Dcmfront, 
dont les Ligeurs s'étptent emparés. 

On va voir la fuite des Seigneurs de Domfront. 

Domfront fiit d'abord polfédé par les Comtes de Bcl- 
léme & d' Alençon. Le pranier , dont Gilles Bry de la 
Oergerie fait mention dans fon Hiftoire du lerche,fut 
Yves , dont il a été parlé au commencement de FHifto- 
riaue de cet article. 

' Yves de Beïlême, Comte d'Alcnçon , vivoit fous le 
règne de Louis IV , dit d'Outremer y il étoit frère de Si- 
gcfroi 5 Evêque du Mans. II avoir époufé Godéhildc: dont 
il eut entr'autres , Guillaume^ qui fuit; Avefgaud , Evê- 

3ue du Mans; Yves ; Hildébnrge & Godehilde. Avefgaud 
: TUts firent des dons à TAbbaye dç S. Vincent. Hil- 
déburge fut mariée à Haimon , Seigneur du Château-du- 
Loir : dont vint (Servais , Evêque du Mans. Godehilde 
fut mère de Albert , qui fut Abbé des Saints Etiaine & 
Maxknin. 

Guillaume de Bellême ^ Sdgneur de Domfront, époufk 
Mathilde, qu'une Chronique de Normandie dit être de 
la Famille de Ganclon: dont Garin oiiGuérin , quiépoufa 
h Vicbmtefle de Châtèauduit ; il mourut miférablemenr. 
Un viéif Hiftorien crédule , dit que le diable ïétoufhu 
Quelques Hiftoriens difent aue la Maifon des Rotroucft 
defcendue de ce Garin ; Foulques , qui fur tué dans un 
combat qu'il donna au Duc de Normandie, dont Gtijî- 
laume^ ton père, mourut de douleur; Robert, oti fut 
âffommé dans le Château de Ballon, ( Voyez P article Èallony^ 
Guillaume , dit Talv^s , qui fuit ; Yves , qui fut Evêque 
de Chartres , & qui deviiit Comte de BeHêmc & d'Alcnçon 
après la mort d' Arnufe , fon neveu. 

Guillaume, dit Talvas, fuccéda à Rol)ert , fon frère; 
ce Seigneur fut furnommé Talvas à caufc de fa cruauté. 
Il avoit époufé, i^. Hildéburge, qu'il fît mourir, parce 
qu'elle avoit beaucoup de piété ; il en avoit eu deux eit- 
fans, Arnulphe, qui fuit, & Mabile, qui fut mariée à 
Roger de Montgommeri. Guillaume époufa en fécondes 
noces la fille du Vicomte de Beaumonc^ dont il eut Yve^j 



D a M D O M i>9 

^i Ait Evêque de Sées^ GuiUaaniâ invita à fes fécondes 
noces Guillaume Gerojren ou Giroyç , qu'il fit empri^ 
fonner , aveugler &. cunuquer > cet inifonuné Seigueur Ce 
fie Moine dans l'Abbaye du B^c. 

ARNULPHir, Conuc dc Bdlême, Seigneur de Donî-- 
front , fc révolta & 'fit la guerre à fon père , oui fut 
obligé de fe retirer chez Roger de Montgommeri , Comte 
d'Hieûne, fon gendre ; Amulphe mourut fans enfans. Yves 
de Bellcme , Eveque de Sées » fon frère , fuécéda aux 
Comtés de Bellcme & d'Aknçon , & à la Seigneurie 
de Dcnnfront. Ce fut à la follicitation de cet Evcqùe que 
Rogçr de Montgommeri fonda & bâtit l'Abbaye dc S. 
Martin de Sées -, après la mort de TEvcque Yves , Roger 
de Montgommeri lui , iuccéd» dans (es Seigi^euries , à 
caufe de Matbilde, fa ftxnine. 

RoGBR de Montgommeri , Comte dc BeHén^e & d'A- 
Icnçon , Seigneur de Domfrôr\t ^ outre la fondation dfc 
rAtbaye dç S. Martin de Sées , en fît encore plufieurs 
autres» & encr'autretf ; ccHcdc TAbbave d'Utique, dite 
de S. Ëvrouh II eut de Mathilde de Bellcme, {k première 
femme ^ Roben^ qui fiiit) Hugues, tué à la g'àierre-y 
Roger, dit le Poitevin , qui épôufa Almodie dç la Marche; 
;Arnoul ou Emoul , marié à la fille du Rôi d'Irlande ) Phi^ 
Kppe y ààilc Grammérien y Maurice , fdon Orderic Vitale 
Emnie, qui fut AbbeiTe d'Almeniche> Mabille, mariée 
à Hugues de Châteaanenf ; Mathtide, qui époufa Ro- 
bert , Com^ de Mortain v & Sibik , qui fut femme de 
Robert , fils dc Haimon , dont une fille nommée Sibilc où 
Mathilde, qui époufa Robert y fils aîné de Henri I , Roi 
d* Angleterre. 

RoBBHT de Mont]^(»pmeri rooufa Agnès de Pomhieu : 
dont , entr'autrcs , (juillaume Û , dit Talvas. 

Enviroii l'an roçi , le^ habitans as Domffont, Ëitigaés 
de la domination de ^Robert de Mdntgomsneri , fe don»- 
nèrent a Henri, frère dc Guiilaume, Roi d'Ang^tcrré, 
auquel il fuccéda; Henri mourut en 1 1 5 j.v il avoir époufë: 
Mathilde d'Ecoffe : dont deux Princes , Guillaume àe Ri*- 
chard , qui fe noyèrent en paffant de Normandie en An*- 
glererre; Se une Princeiffe nommée Mahaud , qui époufa» 
i*** l'Empereur Henri V -y 1*. Geoffroî V , Comte d*An|ott 
& du Maine, dit Plante-Gcncts. Mahàud, eut de ùm 
fécond mariage Henri II, Roi d'Angleterre > Duc de Nor- 
mandie , Seigneur de Domfrcmr. 

Henri II, Roi d'Angkrerre , Seîmenr de Domfront^ 
4pQVLÙL Béonore de Gmçiine ; donc il eue GaiQ^nir » mocc 

S iv 



iSo TD p M D O U 

jeune; Henri,. mort fiû».crifims en ti^^ ^ Richard, dit 
Cœur de Lions & Jean ians Terre, Roi d'Angleterre, 
•qui fuit. ; • 

Je an-sans-Terre, Roi d'Angleterre, Seigneur de Dom- 
front, s'étafit défait par trahaifond'Artus^ Duc de Bre- 
tagne, Comte du Maine, le Rcîi Philippe- Augufte le 
fît citer à fti- Cour , n'ayant pas comparu , tout ce qu'il 
poiTédoit en France , à l'exception de la Guyenne , fut 
confirqué & réuni à la Couronne y cet Arrêt fut exécuté 
lés armes à la main , & le Roi Philippe s'empara d'abord 
de Falaife & de Domfront ; il donna la-Chàtcllenie de 
Domfront à Renault, Comte de Morcain, en iiio,&il 
l'en dépouilla en 1 2 1 2 . 

Renault , Comtede Mortain , avojtcpoufé la Com- 
teffe de Boulogne, dont il. n!eul qu'une. fil^, nommée 
Mahaùd , que le Roi Philippe fit époufer à Philippe , dit 
.le Rude , fon fécond fils, & lui donna le Comté de Mor- 
tain & Pomfrônt. .' 

PHitippE-le Rude mourut^îi 1225 , & ne laifla qu'une 
fille , qui mourut fans enfans. ' . . , '- . . 

Doinfront fut adjugé à Robert , Comte d'Artois -, le 
Roi l'en dépouilla & le dopna à l?hiHppe d'Artois,. fon 
fils . en faveur de fon mariage avec Blanche de Breragne^ 
il ny eut de ce mariage qu'un fils qui mourut fans al- 
liance. • 

Par Lettres-Patentes de l'an 1573 , la Ghâtellenie de 
Domfront fut .réunie au Comté a'Alençon en faveur de 
Pierre d'Alehçon, 

Pi£R»jE d'Alençon ,. Seigneur de Domfront , époufa 
Marie Chamaillard , fille de Guillaume , Seigneur d'An- 
tenaife : dont Pierre qui mourut jeune en 1404; & Jean, 
qui fuit. 

Jean I , Comte d'Alençon, Seigneur de DomfrcMit, 
en faveur duouel le Roi Charles/ VI érigea le Comté 
d'Alençon en Duchés, par Lettres-Patentes du premier 
Janvier 14145 enregiftrées au Parlement lé 13 Mai 1415. 
Ce nouveau Duc fut tué au mois, d'Octobre de la même 
année à la bataille d'Azincour, où il commandoit Tarmée 
du Roi y &: où il fit des prodiges de valeur , tua de fa 
main le Duc d'Yorck , & fit tomber d'un coup, d'épée une 
couronne que Henri V , Roi d'Angleterre , avoir attachée 
à fon cafque. Jean I d'Alençon avoit çpoufé Marie , filt 
du Duc de Bretagrie: dont, entr'autres, Jean II, Duc 
d'Alençon , qui fuit. 

j£AK 11^ Duc d'AlcDifon^ Seigneur de Domfront > fut 



:D O M D O M i»i 

«d^UiUe de fcsTcrres paï les Aiï^ois. Le Gonitc dç Waç- 
wich ôc le Général Talbot affiégerent Domfront au mois 
d'Avril 1417 ,.& s'en rendirent maîtres, par capitalation.^ 
au niois de Septembre fuivant. Domfront rcfta au poa- 
voir des Anglois jufqu'cn 1448 que le Duc Jean U, rciv 
tra dans fes biens i mais peu de temps après ayaht cxmf- 
pire contre le Roi Charles VII , on lui nt fon procès , il 
fut condamné à mort, & tous fes biens furent confifqués^ 
TArrct de rhort ne fut pas exécuté , on fe contenta de Ip 
retenir prifonnier , & ce ne fut qu'après la rport de Charles 
VU, en 14^1 , que le Roi Louis XI lui rendit la liberté & 
la pofleffion de fes biens. Ce Duc avoit cpoufé, i^ 
.Jeanne d'Orléans a fansenfans-, 2^. Marie d'Armagnac: 
dont René , oui fuit *, & Catherine. 

Rti^É .fût établi , par Lettres Pataites» du Roi Louis 
XI , dans la poffeflion du Duché d'Alençon , avec diC- 
traâipn de Domfront & de Ste Suzanne , qui furent 
réunis à la Couronne, René avoit époufé Marguerite dç 
Lorraine : dont Charles, qui fuit , & deux fuies. René 
mourut le premier Novembre i492, 

Charles , Duc d'Alençon^ il y a apparence que le Roi 
Louis XII lui vendit le domaine de Domfront ,^uifqu'il 
lui en fit foi & hommage le 10 Odobre 1509. Le Duc 
Chartes époufa Marguerite d'Angouléme, dite d'Orléans, 
fœur du Roi Ftlançois I , fans enfans. Après fa mort le 
.Duché d'Alençonfut réuni à la Couronne. Charles de 
Bourbon, Duc de . Vendôme , aïeul du «Roi Henri IV, 
qui avoit épouîp Françoife , fœur du Duc Charles , & le 
Marquis de Montférrat , qui avoit cpoufé Anne , féconde 
fœur du même. Duc, réclamèrent fa fuccefilon; le R(4 
Henri II leur donna d'autres terres en dédommagement. 

Le Roi Charles IX céda à la Reine Catherine de M4- 
dicis , fa. mère , le Duché . d' Alençon , ^uqi^el Domfront 
étoit réuni y ellç nommoit aux Offices de ces. Terres. En 
-I j6(j.elle remit le DUché d' Alençon au Roi, qui le donna 
:cn ananagç à François de Valois , fon frères cet apar 
nagifte recevoir les aveux, pourvoyoit aux Offices, & 
nômmoit aux Bénéfices ; il fut le dernier Duc d' Alençon. 

Après la mort de François , dernier Duc d' Alençon , Icss 
doinaincide Donrfront , de Vemeuil & d'Afgentan , fu- 
rent donnés par engagement au Due de Joyeufe , fous la 
la rcftrve des fortifications & des bois & forêts dépendans 
de ces domaines* Cet engagement , fait vers la fin du 
feizième fiècle , paffa à la Maifon de Donadibu , dont un 
de cette Maifon. étoit LieMtçnant-Géxiéral pour le Roia^ 



iSi r> O Kf D O M 

Gouvemcmenr & paysdTAiifbb » ^ un autre écoit Evoque 
<fAuierre; ce foc ce dernier qui, avec Joachim de Fa- 
Jaife , Comce de la Ferrière, Se la prindpaux Seigneurs 
de la dépendance de Ekxnfranr, fit rendre , le 15 Dè^ 
cembre 1608, an Parlement de Normai^ie, un Arrêt en 
r^leroent ^ fervant d'uKage pour toute la dépendance de 
Domfront , gui fixe les ventes féodales au fixième denier 
du prix des héritages vendus à la campagne » & au treizième 
denier des biens en bourgeoifie , & qui fixe auffi les droits 
de relief, le tout en dérogeant à la coutume générale. Ce 
règlement fot confirmé contradit^oirement avec les ha- 
bitans du pays . par Arrêt du 14 Juillet 1618 , à la léfervc 
des droits de rdM^« qui forent réduits & appréciés diffé- 
' lemment. 

M. Donadîeu , Evcque d'Auxerrc , fit fa légataire uni 
verfellc Mademoiièlle Anne-Marie d'Orléans, Duchefife 
de Montpenfier , après laquelle le domaine de DomfrcMit 
apaiTé à Philippe oe France , firère unique du Roi Louis 
XIV y ensuite a FbiHppe d'Orléans , R^ent du Royaume > 

Sndant la minorité du Roi Louis XV ^ puis à Louis>, 
iic d'Orléans -, 8c aujourd'hui il appartient à Mgr Louis* 
Philippe d'Orlfons, Premier Prince du Sang , qui y a 
réuni plufieurs acquifitions. Voyez fa Généalogie à l'artUU 
Maine. 

Il y a à Domfront un Bailliage Royal, de ro^senfioft 
du grand BailU^e d'Alençon , mais qui relève nuement du 
Parlement de Normandie > iauf la compétence du Pré* 
fidial , au chef de TEdit. 

Les anciennes Vicomtes de Domfront & de Paflais, 
dont étoit poui^m un feul & même titulaire , ont été 
réunies au Bailli^;e par Edit de 17^19^ & par un autre de 
17J3 , tous les Officiers de Tanci^n Bailliage ont été fup- 

? rimes y de le Bailliage a été réduit à un Bailli de Robe- 
)ourte y un Lieutenant-Général Civil , Criminel & de 
Police , un Lieutenant ParticuliA Civil & Aflefijbttr Cri- 
minel , un Proeuteur du Roi & deux ConfeiUers , ftc 
Procureurs Poftulans , Se trois Hoiffiers Audienciers. 

Mgr le Duc d'Orléans difpofe à fon profit de tous In 
Offices du Bailttage \ il donne fa noimnation aux Juges 
pour obtenir des proWfions du Roi 3 il pourvoit lui-même 
les Officiers fubaltemes. 

Il y a auifi à Domfront une Maitrife pat^icuUère des 
Eaux Se Forets, qui fait partie de la grande Maîtrife 
d'Alençon ; elle s'étend dans le Bailliage du lieu Se dahs 
tôiit le reflbrt de celui de Falaife \ elle cft compoiee d'im 



b o M i> ù u ±îi 

Maître partîculiçr , â^vm Procureur du Roi , d'an Lieu- 
Knant , d'un Garde-Marteau , d'un Greffier , de deux 
Arpenteurs, d'un Receveur des Bots , d'un Receveur par- 
ticfllicr des amendes , d'un Garde-Général 8c de acux 
Huifficrs; tous ces Officiers font titrés. D 7a dans cette 
Maitrife dix forpts appartenant au Roi , qui contiennent 
enfemble dix-fepr mille vinet-cina arpens. 

Il y a à Domfront un fiége d Elcdtion ; c*cft une des 
neuf de la Généralité d'Alençon; quarante-trois ParoiffcS 
en relèvent -, elle eft compofée d'un Préfîdeiit , un Lieu- 
tenant , un Procureur du Koi & deux Confeillers. 
• Le fiége des Traites , foraines & carbouillon eft com.- 
pofé d'un Préfidcnt , un Lieutenant & un Procureur du 
Roi. 

Il y a aufli une Offiçialité pour les ParoMcs du Dîocèfe 
du Mans , qui relèvent du Parlement de Normandie , & 

S ai font au nombre déplus de quatre-vingts fousdîfférens 
ailliages. 

n )r a à Domfront un Gouvernement , & des Officiers 
Municipaux ; les Offices Mmiicipaur ont été réunis ail 
Domaine de Mgr le Duc d'Oiléans, par Arrêt du Confcii 
d'Etat du Roi , du 20 Mai 1749 ; un feul fujet eft pourvu 
de provifions pour le tout , mais fans fondions 5 la Ville 
nomme des Sujets au Prince, qui donne fon agrément 
à ceux qu'il juge à propos , 6c leur expédie des brevets. 

M, Leidin de la Qiallcrie , ancien Capitaine de Dra*» 
gCHis , Chevalier de TOrdre Militaire de b. Louis , Lieu- 
tenant des Maréchaux de France pour le point d'honneur, 
eft Gouverneur de Domfront. Ni. de la Challeric eft mort 
en J770 -, fa fille unique a époufé N..,. de Vaffi. 

n y a auifi une Brigade de Maréchmilfée qui réfide dans 
la ViUe. 

La FamiUe de M. des Moulins ,. Marquis de Lifle^ 
Maréchal des Camps ôc Armées du Rot , tué à la b^ 
taiUe de Parme en 1754 , eft originaire de Domfront, 

Raoul , homme de guerre , magnifique & libéral , fut 
d'abord Archevêque de Maniftra ( c'eft l'ancienne Mop- 
iUefle en Cilicîe ) y & après la mort de Bernard, premier 
Patriarche Larin d'Antioche , il fut élu Patriarche par fe 
peuple, ce qui hii caufabicn des traverfes de la part du 
Prince d'Antioche & de k Cour de Rome : il fut enfin 
dépofé dans un Concile particulier , tenu à Antîoche fur 
la fin de Tan 1140. Il mourut deux ans zprès. Fleuri ,Hrfi. 
EccUf. li. 68. «®. 53 & 74. Ce Raoul ctoit de Domfront. 
- Suivant Mafuille, dans Ses Remarques 6c Additions^ 



x^ D O M D O M 

U Ville de Domfront peut idifputet à celle du Mans la 
naiiTance du célèbre Docteur de Sbrboiuie, Jean de 
Courtecuiffe , que rUnivcrfité députa en 1^9 f , avec 
d'autres Do6teurs , vers les Papes Benoît XIII & Bonifacc 
IX , fe difputant le Souverain Pontificat , pour les en- 
gager à y renoncer. Le Roi Charles V le fit fon Prenuer 
Aumônier, & lui donna TEvêché de Paris en 1420. Courre- 
cuiflc aima mieux renoncer à ce fiége que d'obéir à Henri 
y. Roi d'Angleterre, qui s'étoit rendu maître de Paris; 
il le rétira à Genève, dont il fut Evêque en 1442 , & y 
mourut quelques années après. On a de lui plufieurs 
Ouvrages : le principal eft un Traité de la Foi , de TEglife , 
du Souverain Pontife & du Concile publié par M», Du- 
pin , dans la nouvelle édition des OEuvres de Gcrfon. 
Ijovocat , Diction, UniverfeL 

Thomas Cormiçr , Confeiller au Préfidial d'AIençon , 
né à Domfront, fils de Gui Cormier, Vicomte de Doto- 
feont , a rédigé un Code Henri. 

M, le Tourneur de la Vennerie, Curé &: Vice-Gérant 
en rOfficialité de Domfront , m'a fourni les matériaux 
pour drefler cet article. 

POMPIERRE , Bourg & Paroiffc de l' Archidiaconé de 
Pai]&is , dans le Doyenné de Pafiais en Normandie , Gé- 
néralité d'AIençon, au'N. N. O. par O. du Mans , dont 
il eft éloigné de vingt-une lieues trois quarts. Pour s'y 
rendre, il faut aller a Tefle-le-Comtc , h i{y Coutemc, 
L z'y les Chapelles, 1. 2. |j Vilpail, L 5 7; Montjean, 
L 4 j-> Neuville-Lalais ,1. 3 > Aigné , 1. 3 i Mans , L 1. 

Il y a de Donipierre à Domfront en Paflais, M. I. i f ; 
la Ferté Macé, M. L 5 i> la Perrière , M. L* jj Lonlai , 
iM. L z r ) Ceaulcé , M. L 3 î -, Champfegré , 1. r 5 la Coa- 
lonche, 1. 1 î; B^vou, 1. 1 > S. Bpmmer, L i |> la 
Jorêt d'Andaine, 1. i j Normandie., I. l. 

La .Paroifle eft arrofée au N. p^r trois étangs , Se 
à PO. par la rivière de Varcnne. Il y a des bois & des 
landes. 

La Cure, eftimée 600 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur de la Perrière. Il y a çyo Communians. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine &c du. carabin. 
. La Seigneurie de Paroiflc appartient à M. de la Bar- 
berie; elle étoitpoiTédée ci-devant. par la Fanûlle de Me' 
gauHais. Yçyeztanicic Lévaré, 

DORÉE (k), Boyrg àParoiffe de. r Archidiaconé de 



D d R ^ D O U 28/ 

Lavâl^ dans le Doyenné d*Eméc, Elçftion de Mayenne, 
au N. O. par O. du Mans , dont ilcft éloigné de vingt 
Kcués trois quarts. Pour s'y rendre , il faut aller à Lévarc , 
1. I ; Colombiers,!, i iy Mayenne, 1. 4^ Sainte Jamt- 
fe^Robert, L 4 r> Neuyi*, 1. es Degré, 1. i i> Man$,r 
1. 2 j. 

Il y a de la Dorée à Landivi , M. L 1 1 *, Fougerôlle , M. 
1. i'j Gorron, M. 1. 2 f 3 Monraudin, M. 1. i i ; Ernéc, 




par 

quatrcpetits ruiffeaux. 

La Cure, cftimce loooliv., eft à 'Japréfentàtioh du 

Chapitre de TEglifc du Mans, Il y a j jcTCommunians. 
Le fol produit du (eigle, de l'avoine & du carabin. , 
L'Evèque Mainard, qui iîégcà au Mans depuis ^jyi à 

970 , donna, aux Chanoines de. fon .E^life tout ce qu'il 

poffédoit dans la ParoifTe de la Dorée, Çourvaifier, page ^ i 8» 

Çcnomania. Bondonnet , page \<)0, 

' L'Evêque;:Hildébert , qui pçcupa: rEvêché du Man$ 
depuis ro97')ufqu'à''iï25; aftcdiapôur f entretien de'iej 
Chanoines la Paroiflc de la Dôr'ce, Côuxvaifier remarqué 
que la Seigneurie & Jurifdiétiori de cette' Eglife &.dç 
plufieufs autres ne Içur avôit été attribuée' que îong-temgs 
après ^ar un de fcs fuccefleutSi* Çoûrvaifier , ^«^^ 415! 

' 'Là SdgikiïriêiaçParoîlfc appartient à M. de ia Bci 

Jinayc.,. .^f ;. " ; ';/^' Y ' . .'"., ^ . " 

: ' :'II y 'a darfs là 'Pâiroîffe de la. Dorée la. Terre dé ' LangO: 
tietc qdi, en 1450 appartenoit à Jean de Goué; Seigneur 
du Gué. & de Langotière, qui .fut, tige de la brahdîe.'dè 
iGoué de Lahgôtiéi'ç', finie datas le ÎSfi unique du Cbihtç 
de Rugle, petît-fils de M. du Pletfis'GhâtillDniC;ottite 
de Rùgle &• de N. . . . de Goué. Voyez la Généalogie i de 

Goué à IWiUle Fougej elles» ' , • , 

• DOUCÉLLE , Bourg & Paroîfffe de l'Arcliidiaconé ât 
Sonnois, dans le Doyenné de.Bcsaumont, Elcétion du 
Mans , au N/ dc'la Ville du Mans y' diîht il eft éloigné dç 
fix lieues un quart. Pour s'y rendre, il fajut aller àr.Téîllci 
1. 1\ laGuercnç, 1. 1^5 Mohtreuiî-fur- Sarre, 1,-.:Ï5 Côu- 
laines, L i |^ Mans, \. \. • ■ ■ , 

H y a de DouccUe à Béaumont , M. L i > Frefnai , M; 
1; % \\ Ballpn, .M. \.i\\ René, M. 1. î ; S. Aignan, 
M, 1. 3 ^iVivoin, h i 5 Meurcé, L ij Nouants ^ L i s 



m^ D U K D U N 

fiégea au Mans depuis Tan 9^4 jiifqu*à ioj6 , eut beau- 
coup à fouffrîr dé la part de Herbeft , dit Evcllle-Ciiien , 
Comte du Màfine , îqui étoit en guerre avec le. Gprtitc^ de 
Bellême. Ce Prélat avoit fait fortifier le Château de Du- 
nèau , pour lui fcrvir de refuge ; le Oomte Herbert vint 
une, nuit raffiéger , il s'en rendit maître & le dérruifit' 
avant - le four.- Avërgaud ielretita àu Château de^ BeUcme , 
d'où il lança les foudres de l'excommunication centre 
Herbert, & mit tout le Diocèfe en interdit, CourvaiJ!er ^ page 
î j I . D, LohinetitCj Hîfienré de Bretagne. Ctnomania, 

• En ii6x le Chapitre de TEglîïe'dti' Mans & le Curé de 
Dùneau é^ant fen conteftation au fujet de la divine de 
laditp PàroiiTe , que le Curé prétendoit Juî appartenir dc^ 
droit comitiuti, iPvêque Gcofftoi Freflon afligi'ia la dixiTie' 
au . Curé > à la chaire qu'il .feroit ' au Chapitré quatre 
livres tournois de fente^nnu*clle& perpctuçUe/I^re Blanc 

duthapttrev '■ • ' •, •; ' ' : , \ ,* 

La Seignpuçie de Parcjiffe eft annexée* à la Terre & Châ- 
teau de Fontenaille , fitués dans ladite Paroiffe, appar- 
tenant à M. • ; ; .des* Màiis \' par "acqûifittôn que 
H", fonpère-en'â faatë déM.ii'YcItiû-Parqueti neveu-& 
héritier de M.'lc'Cpmtc de S^el, àncijen Officier d'airmée. 
Cette Terre ^de'Fontcnailfc relève du ' Marc^iîfàt de 
Montfotr. • . ' ' ^ 

- Il y a dâiis la ParoîfTe, outre les* Fîefs du Seigneur; 
celui des Neux , annexé à la Cùte; ' " " 

^ M; Francher; Curé, m'a fourilitin Mémoire. ^* 




' É c p.- ^ ' ,;'JÉ c o 

C O M 01 , ecos Boiurç & Paroifie de rAcchidiaconé ' 
du CbâteauHiu-Loir ,^ dans le Dpyehné d'Oifc * Eleâion 
du Château-du^Loir , au S. >$• & par: S. da Mans > dont 
il' eil 'éloigné ^ <iuatre lieues» Pour .s'y . rendre > il &ur 
aller à Poûtlieue^X 5 \\ Mans^lv^, -^^ ■. -. * •.. 

' ILy a inacdié'à Écomoi tous^les Mardis > &ibice le Mer- 
credi d'avant la Mi-carême , 4è Mercredi d'après ks Fêtes 
dp Pâgjies , le «8 Juin , & le i; Navctobœl 

La raroifle efl arrofée au S. par le ruiffeau ^e Lonc , & 
par un autre Jsedt qui .forme onxtàng. 

La Cure , eftimée 700 llvr., jêfl àia:'préfen£ation de TAb- 
ècfle duPcé. Uy arijoo Commim^Hts* 



• 4 ^ ^ . .* . lê t t ±9à 

Il y à à Ecomoi là ona|pélk de Montviene « eftiméê i lo h 
\ kpréfentacion du Seigneur ) & celle de la Conception ^ 
au Château é» Fontenàille , êflimée 55 Uv» , à la préfei>- 
lation du Seigneur: il y â aufli trois Pxeftimoniés , cf-. 
timées chacune ; hv» ^ celle de Drugeon , ctUe de François 
Froger , & celle de Macé Frogcr. • 

Le fol produit du fcigle , de l'avoine & du carabin j îl y 
A beaucoup de landes , dans îefquelles on à cultivé des 
iapinSé 

jLa Seignèiirie de Paroiffe cft annexée à la Terre de 
FontenaiUes« qui appartenoit à M. GoUm^dit le Mar- 
cuis de F(Hioenaiile > fcs héritiers tiennfcnt de la vendre 
à 
Le Château éft décoré de belles aventiesé 
Cette Terre fut érigée en Mârquifat Tan fcn hrcat 
Ac Mé Gottin de Cbâpifeàu y Chef de firkade des Gardes^ 
•du-Roi Louis XIV , Lieutenânt-Gcncral d'Armée, enrc« 
C;iftré au Chateau^-du-Loir. 

I^ grand chemin royal du Mans à Tours , par le Cha*» 
icau-du-Loit, pàfle par le Bourg d'Écomoi. . 

ÉCORPAIN , Bourg & Paroiffc de l' Archidiaconé de 
Montfbrt, dans le Doyenné de S. Calais, Eledlion du 
Château~du-Loir , à TE. S» E. par Si du Mans , dont il eft 
éloigné de fept lieues 6c demie. Pour s'y rendre , il faut 
aller à Bouloire, 1. 2 ij Ardcnai, L i\ Yvré4'Evêquc, 
L 2 i'^ Mans, L i* 

Il y a d'Écorpam à Beffé j M» h 2 i -, S* Calais , M* L i H 
Dolon , Mé L 1 z'y Torigné, M* 1. 3 5 j Evaillé, L i j Ste 
Cerotte, 1. i j Montaillé * L { ; Conflans , L i l'y Cou- 
drecieu , 1. 1 l\ Maifbncellc , 1. i { •, les Loges , 1* i r- 

La ParoiiTè cà ârrofée au N. par un ruifleau qui forme 
deux étangs. 

La Cure , eftimée 600 liv. , cft à kpréftntation de l'Abbi 
de S. Calais. U y à 160 Communians. 

Le fol produit du froment , de l'orge & de TaVoîne. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Maréchal 

de ÊalinCOUrt^ Voyez ia Généa/ogU à t article BoiU/oire, 

ÉLtER ( SO ? Bourg & iParoiilfe de l'Archidiàcone àé 
Laval, dans le Doyenné d*Emée, Eledion de Mayenne, 
au N. O. par O* du Mans , dont il eft éloigné de vinw- 
une lieues un quart. Pour s'y rendre , il faut aller à l'Ar- 
chanap , L i ; Conteft , 1. 6 i Commet , L J i Mefangé ; 1« 
j ij Bernai , 1. c J^Trangé , L j j Mans , J. 1 1. 
T9me u y, 



_,_ 1É V I É L t 

Lanoivi, M. L x^ Montaadsin» M. L i; S. I>cnis^ilc<«- 
Gaf}iDcs,M.L ^ -jh, Tapîèce > L i ; S, Mais de la Fmaîr ^ 

Lu Paroiik cà znxsCèc aa S. & à IX). par le nrifflrain 
de Xlaoliba , au N. & à l'E. par on aaaci 9 y a des 



LaCmc» dHméc 700 liv,, «ft à la pccfi 
l'Abbé de S. Calais. H y a Comnonians» 

Ilyaà S.£lia: on Piieare, cfiiizicSoo]ir.,àlaxDcme 
ptcfcnrarian qœ la Cxase. 

Le fol procmitda ic^, deFavoiiie &dncacai»u 

La ScigneunedcParoi^cftcnlit^ 

M^delaMcnaioie, dans ics noces fiir ks lOfiemens det 
SavansdeM. Baillée, dit, à l'anide dcCdlar rgnarr an 
BouUai , qpe S. Elicr n'cil aune <pe S* Hilaiic. H dit 
«iifique CciarEgiiaoedii fioaUai ccoit de ceux qm fan 
de gros livîcs , £aiiug dctic capahto d'en fiuig d^ 
liùent bans» 

Ccfar Egnaor dn BouUai, né à S. F.HfT,fot Piafefieiir 
d'Humaniics an Collège de Navarre à Paris, Giieffier, 
Eeâeor & Hidxxiographc de l'Univeifité; il a {ait ITIiP 
coiie de TUnivciikc de Paris , £x volumes m^olio , ( im- 
primés dc|niis 1665 jnfqn'en 1675 ) ; il câ 'soSl Auteur 
dn Tréfor des Antiquités Romaines , in-foBo^ lia Bc»llai 
répondit en 4667 à la Cenfurc <^ la Faculté de Théo- 
logie avoit faire de fon tliftoire œ rLbxvecficé; cette ré- 
ponfe cfl: indiulée: IfotA ad Cknfitram^ '"'iT* Boullai 
doit aâe bon Poète Latin : l'HiAoiie de 1 AJmvdfixé par 
du BcNiUai eft , généralement padant , un bon livre , 
rempli de {»èces importantes qu'il fercùt difficile de trou- 
ver ailleurs û bien ramaffîes. Du Boullai avoir mi parent, 
nommé Pierre Egaflc du Boullai , qui int ProfUIeur en 
Humanités au Collège de Navarre, & qui a domié , cntie 

antres , Geamu Pj^ttarum ex Ovidio ^ CatuUo , Freperdo & 

Tihido^ i»-S^. Paris, 1661. Cé£ar Egnace du Bcullai eft 
mort le 16 Oâobre 1678. Bexlkt , 3ugem, du Savmts, Mh- 

réri^ Supplém. 173 f. Létvocat , Didimi. UnivtrfiL 



ÉLŒR (SO. Bourg & Paroifie de l'ArcfaicEaconé de 
PaŒais , dans le Doyenné de la Rod^-Mabik , Flcdinn 
4lcNomandk,aaN.par O.daMans, dontileftélaûné 
•de treize lieues. Pour s'y rendre , il &ut aller à la Fer- 
xiète-Boudiard , L x x\ Freinai, L 5 9 Ai]e4e4tiboiil» 
lahlaBaroge^LaliMaas^Lii. 



E N T E N T m 

Il y a de S. Éller i Lignièfe-h-Doaodk , KL L i|> 
Coupeciain , M« L j ?; Prez-cn-Pail , M L 2^; la Pôce-*- 
des-Nids ^ M. L 3 ; Aknçoof, M. L j | ; Ckal^ L iv 
Ganddain, L i ; Koche-MalHlle, L x i Noimandie » L ?« 

La Paroifle cft airofée à TE. par la rivière de Sarcan» 
& au N. par le miffeaa de Crodge. Il 7 a bcweoap de 
kndes & de rochers. 

La Cuie, cftimée 1400 liv. ^ eft à la prcfisncadon dtt 
Seigneur Erêque du MaAs. tl y a foo Commaaians. 

Le fol produit du feigle & du carabin* 

La Seigneurie de Paroifle apparcienr à M* k Coroce 
de Tillid^ Voyez fz GénéalùgU k tmtuU tÀgnùrt'4a* 
OotÈuUu 

Dya dans la Paroifle de S. Elier la Terte&Befdc k 
Pihocaye^ qui autrefois donna fon nom à une Famille 



On a commencé en 1764 à bâtir à la Pihoraye Une beBe 
maifon, dans un autre endroit que l'ancienne. 

Il y a auffi dans la même Paroiife la Seigneurie du Petit 
!Maine, qui a été exempte de toutes impoûôons jufqu^ 
dans notre ûède > on en ignore la raifon. La Tradition du 
Pays dit feulement que c'eft parce qu'une Princcile y fit 
ics couches» on ne lait qui ni quand. 

ENTRAMMES^grosBoù^&PaioiirederArchidiac^ 
de Sablée dans k Doyenne de Sablé »au--delà de l\>uette» 
Eleâion de Laval, a rO% par S. du Mans, dont il eil 



âoigné de quatorze lieues un ^uart. Pour s'y rendre, il 
faut alkr à la Bafoge de Chéroere » 1. 3^ Viré, 1. $ f^Loué» 
La; RoufUon, 1. 4 i^ Mans,L u 

Ily a d'Entrammes à Laval, M. L 1; Melku,M.L j; 
Cofle-k- Vivien, M. L 5 1; Châceau-Gontier « M» L 4; 
Grez-en-fionère , M. L 4; Maifoncelk, L i; Parenay, 
L ijFoccéL I ; l'HuilTerie , L 1 1; Origni, 1. 1 j» 

Entrammes efl fîmc fur la rivière de Jouanne. La Fa* 
renfle eft arrofée à l'O. par cclk de la Mayenne, & auS» 
& à TE. par cclk de l'Ouettc. 

La Cure , eftimée 800 liv. , eft à la préfenution de 
l'Abbé d'Evron. Il y a 1000 Communians. 

Le Prieuré d'Entrammes, eiUmé 1700 liv. eft à la pré- 
fentation de l'Abbé d'Evron; celui de Port Ringpart, e£> 
timé 5000 liv, , eft à celk de r Abbé de la Réak. 

Le fol produit du méteil, de Tavotne Se du carabin» 

Du temps de S. Aldric , qui fi^ea au Mans« dq>niff 
832 à 8;6 où 7 » il y vrok à Entrammes une Coauna^ 



t9i ^E N T E- N 1 

munauté de Religîeufcâ, àlaquelfe ce S. Eveque fit an 
4on Dar jfon tcftamcnci à y avoic confaccc 6f Rdigieares 
I)endanc Ton PonriRcac. Cenomania. 
' iljsâ rapporté dans le$ Annaks deS* Bettin au'cn ranncc 
86 1 le Roi Charles II , le Chauve , vint au Mans , & s'a- 
vança jusqu'au Monaftcre d'Entrammes , ou Salotnon , 
Duc des Bretons , le vint trouver, & loi juta fidélité. Mé* 
nage ^ Hifi^irc de SahU. 

' tn Tan 1158 JoMin & Urfin d'Entrammes fe croi- 
sèrent pour Ja Teçrc-Saintc avcsç Gcoffroi IV de Mayenne. 

Ménages Hifioire de Sable . 

. La ilei^ucie de ParoiiTe , qui eft une Baronnic 3 ap- 
partient a M. le Comte de Maillé de la Tdurlandri» 

La Maifan de MaUlé eft très-ancihme 8c illuffarée , die 
floriflbit dès le douzième ûècle v elle poiTédoit autrefois la 
Terre de Maillé , première Barônnie de Touraine , - qui 
avoir droit de porter la bannière de cette Province, Cette 
Terre fut acquife par le Connétable àt Luifne, qui , en 
161^ y la ik ériger en Duché-Pairie, fous le nom de 
piaillé Luifne. 

GiLDUiN de Maillé époufa Agnès: dont HardouinI, 
qui fuit. 

Hardouin I de Maillé, qui vivoit en ioS4> époufa 
Béatrix : dont Jacquelin , qui fuit. 
. Jacqu^lin de Maillé époufa Adelaïs: dont Hardoidn 
II , qui fuit. 

Hardouin n, laiifa Hardouin lU , qui fuit. 

Hardouin III, Baron de Maillé, eut pour fils Har- 
dpuin IV , qui fuit. 

Hardouin tV , Baron de Maillé , Sénéchal de Poitou, 
en iz^3 , époufa Jeanne de Thouars , Dame de Luçon, 
& de la Roche-fur-Yon, fille unique d'Airaeri & de 
Biéatrix de Machecou : dont Hardouin V , qui fuit. 

Hardouin V , Baron de Maillé , fit le voyage de la 
Terre-Sainte avec le Roi S. Louis en 1248. Il avoir époufé 
J^me de Bauçai, fille de Hugues, dit le Grand: dont 
Hardouin VI , qui fuit , Païen ou Pean , Chef de la 
branche des Seigneurs de Maillé Brezé , cpi'on trouvera 
ci-après \ N. . . . mariée à Guillauipe , Sei^eur de Mail- 
lévrier; Ifabeau , alliée à Pierre de la Broiie \ Catherine, 
Dame de.Chahaigncs; & Jean, Seigneur de Clervaux, 
mort en 1 347, laiflant de Jeanne de Parthenai , fa femme » 
Jeanç, Seigneur de Ckrvaux , mort fans poftérité eni390, 
Suftache j Péan , Jeanne , mariée à Bonabes de Rouge \ 
AMoaur ^ aUiée ^ i"". à GuiUaume-Pienp ^ Seigneur du 



ï N T Ê N t 1. 

Fkilis Baudouin , i^ à Aftiâttri de Bauçai , Seigneur 
la Motte , & Thoinaifc , fenune de Imbei c Gùi; 

Hardouin VL, Baron^dc MaiUé, ftirrioHHne !e Jciin&^ 
fut à la bataille de Bouvine en 1340, & mourut là nii^ic 
année 3 laiflant de Jeanne de Montbafon, Ci fsmme., 
fille de Barthelemi & de Marie de Dreux , HàfdoL;u y ll\ 

2ui ûiir -, Jean , Chef de la branche de la Ro'.he 8c de 
Grevant, finie environ Tan 148}, en la perùhne^ de 
Charles de Maiûé , Seigneur de Grevant , Sec niJi*r fans 
poftérité <fc Catherine de Beauvau , fa feiamej Aih^i^: 
Archevêque d^ Tours en 1594*? êc Ifabelle., niau'r k 
Jean de ÔeaumcMit, Seigneur de Breftnte. 

Hardouin vu , Baron de MaJIë ,■ V?voit en i?;^ ^< 
avoit époufé Mahaud le Voyer, Dame de la Cîart^Jë.;;^ 
tîgnoHes, Sec. fille de Jean : donï HardiHii^i Vïii, t^ui 
fuit; & Marie alliée à Payen III de Maillé-Bre^é. 

Hardouin VIII ,-Barbri dé Maillé, &Ci vivoît en 
146e i il avoit époufé en i ai 2 Perrenélle d'Amboiiè , Dame 
de la Rocbe Gorbon, fille d'Ingerger & dç Jeanne de 
Craon: dont Hardouin IX, qui ùi'ùi Juhez , qui a fait 
la branche de Kernian 8c de la Guéïitaude. Celle de Ker- 
tnan finira en la pe-rfonne de N,.,fils de Dônatipn de 
Maillé Se de M^e Bkiet, Chanoine deTEglife de loutsl 
& Abbé dé Mqre^ux en 173^. Celle de la Gûéritaudc elt 
finie en lapeffikioe de Hercule de-Maillé , Seigneur de la 
Guéritaude , qtti avoit époufé en- 161 1 , en prcmîërej 
noces , Antoinette Fifleul-, & en fécondes Chailbtte de 
la Barre; Marie , iT>ariée «n 1430 à Jean, Sire de Mon- 
tejan , Seigneur de Sillé-fe- Guillaume ', Mahaud, qui 
épibuia en 1448 Jean Auger; Ftançoife, alliée à' Glîip- 
laume de Penhoet •, Renée , dite Marie , mariée en 14 ft 
à Jacques de Surgères ; Se Perrenélle , mariée , i*. à 
Abin IX, Vicomte de Rohàn , 2^. à Roland de Rofr 
trcnan. 

Hardouin IX, Baron de Maillé , Seigneur de laRochd- 
Corbon, &c. vendit au Roi la Terre de Montils-lès- . 
Totirs en 1463 , & fonda k Chapitre de Maillé en 148^ s 
û époufacn 145S Antomettede Chauvigni, fille de Gui, 
& de Catherine de Laval: dont Jacques, mort fani p'ofté** 
rite > François auié. Baron de Maillé, qui époufa Mar- 
guerite de Rohan , fille de Louis , Seigneur de Guémené , 
& de Louife de Rieux , dont il eut Françoîfe , riiariée ver» 
ï joo à Gilles de Laval , Seigneur d^ Loué , &c. 8c Fran- 
çojfc, dite la Jeune, alliée à François de Bartanai, Baron 
de Bouchage ^ Haï douin X , qiri fuit j Louis , né en 1470 \ 

T iij 



a«4 E N T E N T 

Françoife, Dame de la Châtre, mariée , i«. en i^ , i 
Fiançois de Beaujen , i°. en 1484, à Jean, Seigneur 
d'Aumont ; Se Claude , alliée à Jean , Siie de Ricux , 
Comte d'Aumale. 

Hakdouin X, Baron de Maillé , mort en i5'i4 , avoic 
jpouré.i^.en 1494, Françoifc de la Tour , fiÛe & prin- 
cipale héritière de Louis , Seigneur de la Tourlandri , &c. 
Se de Catherine Gaudin,. & s'ctoit obligé de prendre le 
nom & les armes de la Tour, fous peine de cinquante 
mille écus *, le Roi François Premier releva Tes dcfcendans 
de cette obligation , &c leur permit de reprendre le nom Se 
lei armes de Maillé , en y ajoutant celui de la Tour. Il 
époufa, i". en ijiS, Antoinette d'lllicrs,fanscnfans-,il 
eut de fon premier mariage Jean , qui fuit ; François Sc 
Anne^ maaéeen ijjyàFrançois d'Efthuci, Seigneur de 
Tonneins. 

Jean I de NEaillé de la Tour, Baron de la Tourlandri , 
&c. mort en 156}, avoir époufé Anne Chabot, fille de 
Robert & d'Antoinette d'IUiers : dont Jean , mort à l'ar- 
mée, fansallianceiJofeph, Prieur de Réaumur; François, 
fui fuit 1 Paul , Seigneur de la Motte , mort fans alliance i 
;cné , Seigneur aAinpoigné , morr fans alliance ; Ra- 
phaël , mort de même ; Louis , Seigneur de la Foffe ; Anne, 
niaciée en 114; à Païen d'Averton , Seigneur de Belin j 
Antoinette, alliée, 1°, à René le Porc, dit de la Porte, 
Baron de Vezins,.!". en 1557, à Claude la Trémoillc , 
Marquis de Noirmoutier, j». à Claude Gouffier, Duc 
.de Rouanez ; Marie- Vincente , Religieufe ; Françoife , 
femme de Cbude Hamelin , Seigneur du Moulin j & Jean 
oui cpoofa Marie de la Palu , dont il eut Jean , maiié à 



E N T E N T X95 

Jean II de Maillé, Baron de la Tour, vendit en i6ij 
le Comté de Châteauioux au Prince de Condc i il mouiuc 
desblefluies qu'il avoit reçues au fii^e de NégtepelilTe en 
i6tf i il avoit époufc en 1601 Louiie de Châccaubriaiit , 
fille & principale héritièie dé Jean & de Sufanne de 
Montauner : dont Louis , qui fuit , Diane , mariée en 
1617 à Airaar Nicolaï, Seigneur de ^rnai ; Marie & Ma* 
deleine , Rcligieufes aux brAiIincs de Vendôme. 

Louis de Maillé, dit de la Tourlandti, Marquis de 
Gilbourg, &c. cpoufa , 1°. en 1^34 , Ëléonore de Ja- 
Icûie , nue de Charles & d'Eléonore de Maillé Brczé i 
1'. en 1649 Louife de Cherité , fille de François & de 
Catherine de Goubi : les-enfans du premier lit furent 
Charles, qui fuit» Maxie-Sufanne « Rdigieufe aux Béné- 
dictines de Laval i & Sufannc, mariée à François d'A- 
vefnes , Seigneur de la Jaille , &c. Les en^ns du fécond ' 
mariage furenr André, qui époufa Marie-Loiiife Thieflin: 
dont Chatlcs-André , appelé le Marquis de Maillé U 
Tourlandri , marié en 1710 à Sofanne- Antoinette de Ran- 
curel , fille d" Alexis- Jofcph & d'Eléonore-Dorothée de 
Walkembourg : dont Anne-Charlotte, née en 171 1 ; 
Charles , fils , auifi du fécond lit , Comte de la Tour- 
landri, Seigneur d'Ëntrammes, matié, 1°. avec Jeanne 
PelilTon, morte au Château d'Hncrammes en 1704, fille 
de Daniel & de Madeleine le Clerc ; 1°. en 1708 avec 
Marie Guitton , fille deJloben & de Fraiicoife Guefnier> 
& Marie , mariée en 1680 à Charles de Buchepot , Sei- 
gneur de Fourmanteau en Berri. 

Charles de Maillé, dit de la Tour , Marquis de Ja- 
lefne, &c. époufa en 1(365 Bonne-Marie-Maocleinc de 
Broc, fille de Michel, Bâton de^Chcmirc,cn Anjou, Se 
de Madeleine du Chêne : dont Georges-Hentl , qui fuit ; 
Charles -Hardouin & Philippe-Michel, Chevahers de- 
Malien Sufanne-Éléonore , mariée à Jofeph Cotignon, 
Se^neur de Chauvri ; Marie-Hélène , mariée à Henri , 
Comte de Ghaifnc-, & Michel. 

rquis de la Tourlandri 
ie-Anne Frcfcau , fille 
lière, Lieurenant-Gc- 
-Marie Fréfeau : aônt 
i , Marquis de Jaleûie , 
unique , aui fuit , & 
irlandri , dont la fille 
]baxles-Hatdouin , Ton 

Tiv 



ifS Ê N t ^ E N t, 

N de Maillé de la Tourkmdri ^ Bstxon d'En* 

Iranunes , marié à N fille aînée de Charles-Louis , 

Comte de la Tourlandii , fa couiîne germaine. 

Branche dt MaUU-^BriiJii^ 

Païen ou Pe^n de Maillé , çroifième fils de Hardouin 
V de Maillé & de Jeanne de Bauod^ Sei^eur de S. Geoi* 
ses du Bois & de Brezé, époufa Jeanne de TEtang, Dame 
« foezé 3 fille de Macé & de Catherine de Brezé : donc 
fean II, qui fuie, Eléonoré, mariée à Gui de Chaiij& 
jferoye *, &c ifabeau , Dame de SaumouiTai, 

Païen II de Maillé , Seigneur de Brezé :i &c, époufa ^ 

i\ en i}67 N delà Maifon du Pui: donc il eue 

£léonore, alliée, i'. à Triflan de la Jaille^ i**. à Robert 
'd* Anjou: Paycn II époulà, i**. en 1379, Jeanine Bou* 
chard , fille de Louis & de Catherine de TAubonière : 
dont Païen III , qui fuir -, & Jacques, qui, de Marie Ta- 
veau , fa femme , eut Jeanne, tnariéc, i**. en 1416, à 
Amauri de Tignéj z^. à Guillaume de Tucé, 3^ à Gui 
Frotticr» 

PaÏjln III de Maillé , Seigneur de Brezé , &c q>oufa 
Marie de Maillé , fille de Hardouin VII & de Mahaud le 
Voyer: dont Hardouin , qui fuit -, Gilles, qui a £iic la 
branche des Ducs de Brezé \ Jeanne , mariée à Thibaut de 
Laval, Seigneur de, Loué; Marie, alliée à Gilles de 
Clérembauk ; Ifabeau, mariée à Jean de Brie , Seigneur 
de Servant y Rofe , femme de Jean Frefneau , Seigneur de 
Crevant > Catherine , qui époufa en 1416 Hugues de 
Montalais; N, . . . AbbefTc de Bonneval-rlèsrThouarsî âc 
N. . . . AbbefTe de la même Abbavc , après fa fœur, 

Hardouin de Maillé, Seigneur de Ruillé & de Bé* 
nehart , étoit mort eu 1484 \ il avoir époufé Anne de Vil. 
liers. Dame de Champagne, fille de Guillaume 8c de 
Jeanne de Mar , Dame de Ruillé de de. Bénehart : donc 
Jacques , qui fuit s Renault 9 & Jeaa, qui époufa en 1525 
N. . • • derromenrières , fille du Seigneur de Méfiai : dont 
il eut Louis \ Renée , mariée au Seigneur de Rocham- 
bault , & N. • » . Reli^ieufe. Louis fut marié en 1560 à 
Renée de Baigneu;?; Courcival ; dont il eut Antoine , 5ei^ 
gneur de Ruillé , marié en i^y à Judith du Bofquet , fillo 
de Georges , Scigneut de Coiïe , & d'Antoinette le Bail-r 
leur , Dame du Bois Cléreau : dont Renée , mariée en 
1^41 à Joachim de Cervon & Elifabeth ; Louis & Renée 
de Baignçoj^ Courcival^ eurent 'çnçoi:e Lquîs^ (}vu épovuQi 



E N T E N T f 97 

Elifabcth de Baigneux,- & Renée , qui fut mariée à Gifle» 
Maillard, 

Jacques Idc Maillé, Seigneur de Bénchart & de Chan^ 
pagné, vivoit en ijoo*, il époufa Jeanne le Berruyer ,*fillc 
de Lidoire ^ Seigneur de S. Germain : dont Jacques II » 
qui fuit. 

Jacques II dç Maillé, 'Seigneur de Bénchart & de 
Champ^;né , époufa Marie de Villcbrcpie , filk de Jean y 
Seigneur de Fougères : dont Jacques III , qui fuit v Jacques,, 
dit le. Jeune ^ &c Anne > mariée à Jacques le Ckrc , lans 
paftéqté. 

Jacques III de Maillé , Seigneur de Bénehatr , &c* 
Gouverneur du Vendômois, fut fait prifonnier à la prifc 
de Vendôme. Henri IV lui fit trancher la tête -, il avoit 
époufé Renée de Ponce > fiUc de René & de Catherine 
<k Mauni : dont René , qui fuit. 

René de Maille, Seigneur de Bénehart, icc. époufa 
Dorothée Clauffe , fille de Henri & de Denife de Neu- 
ville Villeroi : dont Henri , qui fuit ; René , tué au fer- 
vice du Roi s Honorât \ Nicolas , Baron de Fleuri j De- 
nifc , mariée à François Barton. 

Henri de Maillé , Marquis de Bénchart , époufa Fran- 
çoife de la Barie, Dame Dcshayes, de Château Séné- 
chal, &c. fille de Louis x & de. Marguerite de Chambcs-- 
Aionf forcau : dont René II , qui fuit ; François , Comte 
d'Epichclières , qui époufa çn 1680 Françoifc-Marguerite 
Çouteilkr , fille de Marin , Seigneur de Château-fort : 
dont un filj, né en i68j-, Henri, Chevalier de Malte; 
Dorothée , Religieufc-, & Anne", mariée à René du Gra- 
vier , Marquis d'Oleron. 

René H de Maillé, Marquis de Bénehart, &c. Capi- 
taine des Chaflcs du Roi au Comté du Maine & du Châ- 
teau-du-Loir, époufa, i<^. en 166^5, Gabrielledc Guille- 
bcrt de Siquevillc , fille de Louis & de Louife d'Apchon ,. 
!•. Jacqueline-Françoife de Bille, fiUe d'Antoine & de 
Françoife de Vipar. Ehi premier nuria^e font venus Louis- 
Jofeph, Baron de Couloncc, &c. ne en 1666 , mort en 
1^98^ il avoit été marié en 1(^91 avec Louife-Maric Ma- 
kcr , fiUe de Claude & de Geneviève de Houdclot: donc 
Marie-Anoe-Geneviève , mariée en 1711 avec, Philiptse- 
Claude , Marquis de Montboiffier. Du fécond mariage , 
4c René II de Maillé , font iifus René-François, qui 
fiiit > Anne-Ho|iorat , morte jeune , & Confiance , lie- 
Ji|ieafc. 
. R^Ni'FiuVNÇQi^ de Maillé > Marquis de Bénehart ,. 



19» E N T ' E N T 

Seignear de la Jaillc , Sec époufa en 1710 Françoîfc- 
Madelcinc de la Luzerne , fille de Gui-Cëfar> & de Ma- 
deleine-Françoife de Potninereuil ; dont plufieurs enfant. 

Branche des Marquis & Ducs de Bre:(é, 

Gilles de Maillé y fils puîné de Païen m de Maillé, 
Seigneur de Brezé 3 & de Marie de Maillé , avoir époufé 
Jeanne Amenard, fUle de Jean , Seigneur de Bouille , &c. 
& de Marie Turpin: donc Hardouin, qui fuit > Jacques; 
Guionne *, Mahe y & Catherine , mariée à René de 
Rotrou. 

Hardouin de Maillé, Seigneur de Brezé , roort en 
I soS y aroit époufé en 1480 Ambroife de Melun , fille de 
Charles & de Philipf)e de la Rochefoucault : dont Har^ 
douin , mort fans poftérité \ Gui , qui fuit \ Marie , mariée 
à Jean de Brezé Maillé *, & Ambroife y mariée à Jacques 
de Pcrrières , Seigneur du Boucher. 

Gui de Maillé , Seigneur de Brezé , &c. Chevalier de 
rOrdre du Roi , époufa en 15 lo Anne de Louan , fille de 
Jean & de Madeleine Cleret : dqnt Artus , qui fuit ; Si- 
mon , Archevêque de Tours , mort en odeur de fainteté 
en I $6j 'y Philippe , Vicomte de Verneuil , tué au camp 
de Valenciennes , fans poftérité de Jeanne de Hangeft ^ 
fa femme \ Jacques , Abbé de Montfaucon Se de Mar- 
mouticr y Jeanne , Abbcife, du Roncerai *, Yvonne, Abbcffe 
après fa fœur j Françoife, Rehgieufe; Charlotte, mariée, 
x«. à Lancelot de la Touche, 2^. à François de Mont- 
gommeri ; Marie , alliée, i*. à François Bourré, Seigneur 
de Jarzé , 1^. à Jean de Leaumont , Seigneur de Puigail- 
krd > Jeanne , femme de Heâror de Monteron , & Renée , 
Abbeffe de Noirmoutier, 

• Artus de Maillé , Seigneur de Brezé , Chevalier de 
rOrdre du Roi, mort en \SJ^iy avoir époufé Claude de 
Gravi, fille d'AnJbroife & de Renée-Claude du Bellai 
Langei : dont Claude , qui fuit \ Se Catherine , mariée 
en I $ji à Jean de Sanfac , Capitaine de la Pone du Roi. 

Claude de Maillé , Seigneur de Brezé , &c. tué à la 
bataille de Coutras , en 1587, avoit éppiifé en if j8 Ro- 
binette Hériïfon , fille de Jean & de Jeanne de Pennevairc : 
dont Charles , qui fuif, Jacques , mort en 1 610, fans pof- 
térité de Julienne d' Angenne , fa femme , fille de Jean ; 
Claude , Chevalier de Malte, tué en duel en 1606 , par le 
Seigneur de Talhoet^ Charles, Chevalier de Malte ^ Jeanne» 
«lariée à Hercule de Charnacé > Simonne > Abbefle da 



É P A E P I £99 

Ronccrai, morte en 1^4^; Yvonne, AbbeiTe du Ron- 
cerai, après fa fœur, morte en 1^50 , & Eléonore, 
mariée à Chartes, Marquis de Jalefne, morte en i<739. 

Charles de Maillé, Seigneur de Brezé, &c. épouTa 
en IJ97 Jacqueline de Thévalle, fille de Jean III, Sei- 
gneur de Bouille , Comte de Créans , Chevalier des 
Ordres du Roi , &c, &: de Radégonde Frefiieau : dont Ur- 
bain , qui fuit ', & Charles , mort jeuhe. 

Urbain de Maillé, Marqiis de Brezé, Maréchal de 
France , Chevalier des Ordres du Roi , avoit époufé en 
1617 Nicole du Fleffis-Richelieu, fœur puînée du Car- 
dinal , fille de François , Chevalier des Ordres du Roi> 
Grand Prévôt de France , & de Sufanne de la Pottc : dont 
Armaiïd, Duc de Fronfac & de Caumont , Grand- 
Maître, Chef & Surintendant-Général de la Navigation 
& Commerce de France , tué au fiége d'Orb^telle en 
1646, âgé de 27 ans, fans alliance^ & Claite-Clcmence ^ 
qui fuit. 

Claire-Clémence de Maillé Brezé, morte en 1^94, 
avoit été mariée en 1641 à Louis II de Bourbon, Prince 
de Condé , mort en 1686. 

Voyez la fuite h l* article Maine y Généalogie de lu Maifon 
Royai^ de France. 

ÉPAIGNÉ, Bourg & ParoifTe, de TArchidiaconc dtt 
Châtcau-du-Loir , dans le Doyenné de Troo , Eleâion 
du Château-du-Loir , au S. S. E. du Mans , dont il efl 
éloigné de dix lieues trois quarts. Pour s'y rendre , il faut 
aller à Chahaigné , 1. 2 ; ; Brette , 1. J t ) Ruaudin , 1. i ; 
Pontlieue , 1. 1 ; Mans , 1. \. 

Il y a d'Épaigné à la Charrre, M. 1. i f> Château-du- 
Loir , M. 1. 3 î ^ Grand-Lucé , M. 1. j r -, BeiTé , M* 1» f î 
Moritoire, M. 1, 5 5 ChaTiillé, 1. {\ Rorthre, 1. i\ les 
Pins , 1. n Beaumont-la-Chartre , 1. i ; Touraine , 1. ^. 
• La ParoifTe eft arrofée à. TE. par le ruifTeau de Domé , 
& au S^ par un^ikre petit, qui forme un étang. 

La Gure , eftimée 400 liv. , efl à la préfcntation de 
TAbbé de Vaas. Il y a 140 Communians. 

Le fol produit du froment, de Forge & de l'avoine, 
a y a des vignes , dont le vin efl de bonne qualité. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Lufîgnan. 

' ÉPINAI (r ), Bourg & ParoifTe de TArchidiaconé de 
PafTais , dans le Doyepné de PafTais au Mahie , Election 
ëe Mayenne , au N, O. du Mans , ^ont il eft éloigné de 



1 



îêé t P î É 9 I 

dix-nciif licucs» Pouf ^y rendre , Il faut aller à S. Ftaîm* 
fcauld de Prière , 1. 4 | ; Marcillé-Ii-Ville , L i i i Bais , 
I. 2; Yzé, L 4', Tennie, L j ; la Quinte, L i> Mans, 

Uy a de rèpinaiàGorron, M. 1. i J; Paflais, M. L 
I iy Ambrièrc, M. L 5 J , FougeroUçs , M. 1. 1 i i S. .Dcnis.- 
dc-Gaibnes, M. 1. 3 ; S. Aubin-Foffe-Louvain , L t» le 
Bois 1. i 'y Vaucé, l. ^; Montillé ,1 i i'y- Dcfertinc> L i \ 
Vieuvi , 1. I j Normandie , 1. i. 

La Paroiflc eft arrofée à l'O. par la rivière de Colmont. 

La Cure , eftimée 500 liv. eu à la préfentation du Sei- 
gneur de Domfront. Il y a Communians. 

II y a à Tbpinâi la Preftimonie de la Hautelandc, au- 
trement l'Aicre au Boucher , eftimée 60 liv. , à la préicn- 
tation des héritiers du Fondateur. 

Le fol produit du feigle , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffe eft un Membre de Domfront , 
qui appartient à Mgr le Duc' d'Orléans. 

ÉPLNJEU-LE-CHÉVREUIL , Bourg & Paroiffe . l'une 
des quarante du Chapitre de TEglife du Mans , de VAt* 
chidiaconé de Sable , dans le Doyenné de Vallon , Elec- 
tion du Mans , à l'O. N. O. par E..de la Ville du l^^ans, 
dont il eil éloigné de cinq lieues un quart. Pour s'y rendre, 
ilfaut aller à Coulans , 1. 2 i -, Fal, L i ii Mans , L i\. 

Il y a d'Epineu à Vallon , M. 1. z > Loue , M. 1. i J j 
Conlie, M. 1. 1 J-, Brullon , M. h- ^| ; Stc Suzanne , M» 
U 4', Bcfnay , M. 1. i 4 j Montreuil ,1. i v ÇhaffiUé , 1. î i 
Longue y L i'y Amné , L i > RuiUc > L i î Chemjrc a^ 
Charnie, 1. i ^. 

■ La Paroiffe eft arrofée au N. & au N. E. par le ruîffeau 
de Quineau , à TE. au S. E. Se au S. par la rivière de Vé^- 

Î;re , un autre petit ruiffeau prend fa fourçe à l'O. de la 
^aroiffe. 

La Cure , eftimée 500 liv. , eft à la préfentation du 
Chapitre de l'EgHfe du Mans. Il y a 550 Communians. *, 
" Il y aà Epineu la CliapeUc de S. Louis, eftimée 170 liv., 
à la^réfentation du Seigneur > ( je la crois réimie à celle 
du Château de Sourches ) ; Se celle de la Cour , eftimée 
I j liv. xàh. même préfentation. 
Le fol produit du froment, du fe^Ie Se de l'avoine. 
La Seigneurie de Paroiffe eft un Membre du Marquifat 
de Sourches , qui appartient à M. le Marquis de Sourches* 
Voyez y2r Qénéalogie , à l'article S. Simpk&rUn* 

L'Eveque Hod , qui fiégca au Mans dcp^^s Tan K>Sj 



É P r E R M 301 

i^fqu'à 1097 , donna aux Chanoines de là Cathédrale U 
1 aroiffc d'Epineu-le-Chevreuil , qu'il avoit fondée, Caur^ 

^Mfier ,pagt 581* Bondonrut , page ^^^ Ctnomania» 

De Pallu abandonna au Chapitre du Mans en 1 118 , la 
iToifième panie de la dixroe qu'il avoit droit àc prendre 
dans la Paroiffe d'Epineu. Rtgifire du Chupure. 

Jean Coflet > Dodteur de Paris , Gardien des Cor- 
deliers du Mans , né à Epincu-le-Chévreuil , eft Auteur 
d'un livre intitulé : La BdtailU dt Dieu & de Gédéon corurf , 
Madiarijfous la dcjcriptionde la bonne & de la mauvaife Conf- 
êUnce. Impi. au Mans en Ij.fj. La Croix du Maint. 

; ÉPINEU-LE-SÉGUIN, Bourg &' Paroiffe de l'Archî- 
diaconé de Sablé , dans le Doyenné de Brullon , Eiedtion 
du Max^ , à YO. S. O. de la ViUe du Mans , dont il eft 
éloigné de neuf lieues .& demie. Pour s'y rendre , il faut 
aller à Vallon , 1. 5 ^ Souligné , L i i'y Grand S. Georges ^ 
1. I r> Mans,L i {. 

Il y a dEpineu à Loué, M. !• } t> Sablé, M. L 1 rî 
kuUon , M. 1. ij Ballée, M. L ^ i Beaumont-Picd-dc- 
Jœuf , 1. i i'y Auvers-le-Hamon , 1. i-, Coffé-en-Cham- 
paene, 1. {\ Sauge , 1. 1 ii la Cropte , 1. ij Banne ,1. u 

La Paroiffe eft arrofée au S. & à TO. par la rivière d'Ervc, 
^ TE. par le ruiffeau de Trulon» Se au N. par un petit 
courant d'eau. 

La Cure , eftimée 700 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur Evcque du Mans. U y a joo Communians. 

D y a à Epineu le Prieuré de Varennc-l'Enfant , eA 
limé 350 liv. , à la préfentation du Prieur de Châteaux en 
FHcrmitage. 
- ^ Le fol produit du froment , du feigk & de l'avoine. 

La Seigneurie de Paroiffe appartient à M. le.Marquil 

tie la Châtre. Voyez fa Généalogie à l'article Malicorne, 

. ERMITES (les ) , Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconi 
du ChâteaU-du-Loir , dans le Doyenné de la Chartre , 
tleétion du Châtcau-du-Loir, au S. E. par S. du Mans , 
dont il eft éloigné . de douze lieues un quart. Pour s'y 
rendre , il faut aller à Marcè , 1. i i Tréhet \. ih Pruillé- 
rEguillcr, 1. 4 ^i Brette , 1. x f 5 Ruaudin , 1. 1 i Pontlieue , 
L l 'y Mans , 1, 7. 

. Il y a dès Ermites à la Chartre, M. L ^ i'y Montoire , 
M. L 3 xi Chatcau-du-Loir , M. L 6; Beffé, M. L 4 ^s 
^. .ChriApphe-fia-Teiii:aifie^.M. 1. i « Rorthre» 1, lA'y 



.^ 



Ipi E s s EST 

Chanillé^ L i ^^ Montrouveau , L i ; Morcc , L i; b 
f orêc-dc-Gaftincs , 1. demi-quart-, Bléfois^ L ^. 

Le Bourg eil iimé fur le ruiiTeau de Domée, qui coape 
la Paroifle de TE. à TO. & forme pluiieurs éungs. 

La Cure , eihmée 800 liv. ^ eil à la préfaitadon de 
TAbbé de Vendôme. Il y a joo Communians. 

Le fol produit du froment y du feigle & de rorçe. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à TAbbé Se Ven- 
dôme. 

ESSARDS (les), petit Bourg ic Paroifle de rArchidia^ 
€oné du Chateau-du-Loir 9 dans le Doyeimé de Troo, 
Élection du Château du-Loir , au S. E. par S. du Mans, 
dont il eft éloigné de dix lieues. Pour sy rendre y il faut 
aller à Coulture 9 l' \j Poncé 3 1. t î Courdemancbe* 
L 2> Grand-Lucé > 1. 2 J, Parigné-l'Evcque, L 2 f j Pont** 
lieue y 1. 1 î j Mans , L r« 

Uyades Eflards à la Chartre, M* L 2 *} Montoire» 
M. L 2 i i Beflc, M. I..2 iy S. Calais, M. L 4 f i Vildicu, 
L I ^ Montrouveau , L |î les Hayes, 1. |i femai, L 
li; Trchet, L i ^. 

La Paroifle eft arrofée à TE. par le ruifleau de Sandrine, 
te au N; par deux petits courans d'eau. 

Il y a clans la Paroifle le Château de la Poiflbnnière j 
d9nt dfépendent 1000 arpens de bois Se de landes. 

Le fol produit du feigle , du froment & du carabin. 

La Cure , eftimée 200 liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur Evéque du Mans. Il y a 80 Communions. Le 
Prieuré des Euards , eftimé 100 liv. , eft à la préfentarion 
de l'Abbé de Vendôme. 

La Seigneurie de Paroifle apparrient à M. de la Roche- 
boufleau. 

ESTIVAL-EN-CHARNIE , Bourg Se Paroifle de l' Ar- 
«hidiaconé de Sablé , dans le Doyenné de BruUon, Elec- 
rion du Mans , à TO. N. O. par O. de la Ville du Mans, 
dont il eft éloigné dcfept lieues un quart. Pour s'y rendre , 
il feut aller à Chcmire-en-Charnie , L J-, Epineu-leChe- 
vreuil, L i iy Fai, 1. } f ; Mans, L i |. 

Il y a d'Eftival à Loué, M. L 2 ^ BruUon, M. 1. x|| 
Conne , M. L 3 iy Sillé , M. 1. 4; Ste Sufanne, M* 1. 1 7 9 
Neuvillette , L i > Viviers , L i ^ Blandouet-Auxilière-d^ 
Viviers , 1. 1 î i S. Denis d'Orque, L i. 

La Paroifle eft arrofée à !'£• par le tuifleau de Palais^ 



EST E S T }Q) 

«ai fonne plufîeurs étangs Se fait marcher une petite 
forge , dépendante de l'Abbaye d'Eftival. 

Lz Cure , eflimée loo liv», , eft à la préfentacion dt 
TAbbefle d'Eftival. U y a 80 Conimunians. 

D y a à Eftival la chapelle de S. Louis y eflimée 1 10 liv. , 
& celle de S. Nicolas du Parc, eftimée ijo liv. , toutes 
deux à la préfentation de TAbbeâb. 

En Tan 1 109 , Raoul , Vicomte de Beaumont , Baron de 
Ste Sufanne, fonda, à la foUicitation de S. Aleaume, tç 
commença à bâtir une Abbaye dans la Foret d'Eflival oi^ 
Charnie, pour y placer des Religieufes de l'Ordre de S. 
Benoît, fous la conduite de Godéhilde, fa fœiir, qu'il 
avoit fait venir d'un autre Monaftèrc. S. Aleaume , natif 
des Pavs-bas , menoit une vie pénitente dans cette forêt i 
après la mort il fut inhumé dans TEglife de cette Abbaye. 

Raoul > Vicomte de Beaumont , Fondateur ^ un autrs 
Raoul , auifi Vicomte de Beaumont , Bienfaiteur , ondt 
de Marguerite , Comteife de Fif , Fondatrice de la Ctiar- 
treufe du Parc , & Ces dcuxfenfans Guillaume & Richard» 
^ont le dernier avoit époufé Mathildc, Dame d'Am- 
boife & de Montrichar , qui donna la ParoiiTe de Livet à 
l'Abbave d'Eflival , furent tous inhumés dans une des 
chapelles de cette Abbaye , deftmée pour la fépulture des 
Vicomtes de Beaumont. Courvaifiery page 419. 

Le fol pnxluit du feigle , de l'avoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à l'Abbaye. 

En II 18, Tljibauld VI, Comte de Blois, fonda, au- 
près de Château Renaud, le Prieuré du Boullai, à la 
nomination & fous TobéifTance de l'AbbelTe d'Eftival. 

Là première Abbeffe d'Eftival fut, comme nous l'avons 
dit , Godéhilde , fœur de Raoul , Vicomte de Be^ttr 
fiiont. 

2. Héremburge, de la Maifon de Neuvillette. 

3. Bafilie de Poillé, fille de Geoffiroi. 

4. Julienne 3 depuis 1 1 89 jufqu'à environ iziS. 
j. Héremburge. 

6. Béatrix. 

r. A^ès Payenne , depuis 1270 jufqu'à environ ijoou 
t. Hélois de Chemiré , en 1 302. 

9. Catherine de Laval , fille de Gui &c de Jeanne de 
Beaumont , fœur de Gui , Evêque du Mans , gouvernait 
l'Abbaye en 131} & en 1333 *, après fa mort l'Abbaye fut 
vacante jufqu'en 1 340. 

10. Marie de Beaumont, jufqu'en 1549, 
i|. Nicole de Rabaud,en 1350. 



i: 



$04 È s T t S T 

xju Tiq>haine de Chatensi , en ij7i* 
13. Béatrixde Broui&n, fille da Se^neur de BrooffiM^ 
en la Paroifle de Fai. 

14* Bcarcix de SiSié, depaîs 1405 jufqa'à i4)4« 

ij. Catherine de f Hcé, iufqo'en 1440* 

lé. Jeanne de la Motte> fiUe du Seigneur ^ VaBofi j 

mone en i^u 

17. Margaeiite de BooiUé, fflle de Foulque^ )afqii*en 

' 18. Jeanne de Laval, fœar de Gilles, Doyen de ÏEgfilt 
àa Mans , morte en iji}. 

1 9. Antoinette de Souvré , nièce de la précédente , morte 
enijjj. 

20. Anne du Bellai , fœur da Cardmal du Bellai ^ ju^ 
^'cn IC45. 

zi. Renée Daunai, nièce da Cardinal du BcUai» elle 
fut nonanée par le Roi. 

22. Catherine de la Hage, eH 1582 ; elle fut enfiiite 
Ft-ieure de S. Blaife de Q^ncc. 

2^. Angélique de Cofle, fille naturelle du Maréchal de 
Briâac, Prieure de S. Blaife de Quincé, mourut en i62|. 

24. Henriette d'Epinai de Saini-Luc y elle réfigna à k 
foivante , en fe retenant une penfîon. 

ij. Claire Nau, Religieuib du Pont«aax*Dames , dans 
k Dtocèlede Mcaux , depuis Fan 1^27 jufqu'en 1660. 

26. Marie-Françoife-Ënfabeth de Kerveno , elle réfigna 
À k faivante en 167J. 

27. Charlotte d'Eftampcs de Vahnçaî. 

25. de Pezé Courtalven , depuis 171 4 Jufr 

qu'en i72<^. 
29. N. • • de Rabondange : elle s^eft déimfe. 

30- 

ESTIVAL-LÈS-LE-MANS ^ Bourg 8c Paroîffedans les 
Quintcs" du Mans , Élection du Mans , au S. O. de la Ville 
du Mans , dont il eft éloigné de deux heues un quart. Pour 
s'y rendre , il faut aller au Grand-Saint-Georges, L Jj 
Mans , 1. 1 |. 

11 y a d'Efcival à la Suze, M. 1. 1 1; Vallon, M. 1. 2 i} 
Loué, M. 1. 4î Malicome, M. 1. 44 > Louplande, I. ij 
Voivres, 1. i 5 Pruillé-le-Chétif , 1. J5 Souligné, L ij 
FlacQ,L I. 

La Paroi/Te cft arroféc à TE. par le ruiflfcau d*Ome , 8c 
au S. par un atttre. petit ruiffeau» ^ 

La 




É V A Ê V A 

Là Cure , èflitnée 700 liv. , cft i là prcfcncation de FAI 
de S. Michcl-du-Mont. 

S. Bertran , après la mort de l^infâme Evêque Badégifile» 
fut fait Evêque du Mans *, ce S. eut bien de la peine à rc* 
tirer des mains de la méchante femme de Badegifîle , les 
biens de l'Eglife qu'il avoir envakis j en ayant enfin re- 
couvré une pairrie, il l'employa à réparer les torts que TE- 
vêché avoir foufFens , Se a établir une Paroifle & un Mo- 

naftère à Eftival. Courvaifier^ page 176* Ctnonumia. 

Le fol produit du froment ^ du feigle 8c de l'avoine. 
La Seigneurie de Paroifle appartient à M. le Marquis 
de Vilenne. Voyez fa Généalggic-a Vartidt LoupUmdi. 

ÉVAILLÉ , Bourc & Paroifle de l'Archidiaconé de 
Mont^ortj dans le Doyenné de S. Calais , Eleâion du 
Chatéau-du-Loir , à le. S. E. du Mans , dont il eil éloigné 
de fept lieues & demie. Pour s'y rendre y il faut aller à 
Changé , 1. 6 ; Mans , 1. i î. 

Il y a d'Evaillé à Beflc , M. L 1 J5 S- Calais, M. L ij 
Grand Lucé, M. L 2. {\ Bouloire, M. 1. 2 ^ ; Dolon, 
M. L z xS Ste Ofmanc, 1. \\ Congncrs, 1. i; Stt Cé- 
rotte ,1. i\\ Ecorpain, 1. 1 \ Maifoncelle ^ 1. i ç > Treflbn , 
L 1 1. 

La Paroifle eil arrofée au N. £. & à l'E. par le ruifleaU 
de Tuflbn. 

La Cure eft eftimée 600 liv. , à la préfentatîon du Scb. 
gneur Evcquc du Mans, il y a 45 Communians» 

Le fol produit du froment , du feigle & de Forge. 

La Seigneurie de Paroifle eft une Baronnie annexée à 
la Cure. 




FAI FAI 

fAI, Bourg & Paroifle dts Quintes du Mani, Elec-, 
rion du Mans , à l'O» N. O. par O. de là même Ville , 
dont il eft éloigné d'une lieue trois ouarts. 

La Paroifle eft arrofée au N. à l'O* & au S. par le ruif- 
feau d'Orne & par quatre autres petits ruifleaux ; il y a 
des landes &c des bois. 

La Cure ^ eftimée 800 lîv. , eft à là bréfentation dtt 
Chapitre Royal de S* Pierre de la Côur^ Il y a 500 CàxXir. 
munians. 

Tom l. Y / 



3oé F A I F À 1 

Il y a à Fai la chapelle du Coudrai , eftimée ioo lîv. ; 
celle de Thébert, euimée 300 liv., toutes deux à la prc- 
fentacion du Seigneur de la Maflerie y Se celle de la Gaf- 
felinière , eftimee i© liv. , à la préfentation des héritiers 
Jean Lamoureux > & à leur défaut , du Seigneur £vêquc 
du Mans. 

Le fol de la Paroifle, qui a environ trois quarts de 
lieue du N. au S. produit du froment , du feigle, de 
l'orge, du carabin & du chanvre; s'il croit amélioré par 
la marne, qu'il ne feroit pas difficile de fe procurer, il 
rapporteroit beaucoup plus qu'il ne fait. U y a plufieurs 
clos de vignes, qui donnen{ du vin rouge ae petite qua- 
lité. On cultive avec fuccès des arbres fruitiers. Il y a des 
bois taillis , qui dépendent des Terres de Broufun , de 
Vandœuvre Se de la Mafferie*, & les bois l'Abbé , oui dé- 
pendent de l'Abbaye de Beaulieu , ils étoient en Tutaic 
qu'on vient d'abattre. 

La Seigneurie de Paroifle eil annexée à la Terre de 
BroUflin , qui appartenoit anciennement à la Maifon de 
Champlais, enfuite à celle de Brullart, & aujourd'hui à 
celle de TrefTan , dont on trouvera la Généalogie ci- 
après. 

Brouffin eft un vieux Château , accompagné de tours 
•& tourelles , d'où part un chemin fouterrein , <jui fc 
rend dans une pièce de terre dépendante de la métairie 
^u Grand Beauvais , à un grand quart de lieue de diftance 
du Château: on voit encore dans cette pièce de terre l'ou- 
verture de ce chemin couvert , elle eft carrée , large d'en- 
.viron fix pieds. Se murée ; le menu peuple appelle cette ou- 
veaure la Tour de la Fée. 

U j a dans la Paroifle de Fai deux autres Terres fieffées , 
favoir Vandœuvre & la Maflerie , qui ont chacune une 
chapelle domeftique -, ces deux Terres ont autrefois ap- 
partenu , comme cell« de BrouiTm , aux Seigneurs de 
Champlais. 

La Terre de Vandœuvre appartient à M. Louis Ca- 

£** 'tan le Vayer , Ecuyer, Seigneur de Faurolle , à caufe de 
Dame Larçonneau de la Jalaife, fon cpoufe, dont le 
père l'avoir acquife des créanciers de M. le Vayer de Van- 
dœuvre, mort Confeiller au Parlement de Paris. Cette 
Terre a deux Fiefs, celui de Vandœuvre, qui relève de 
Ja Baronnie de Pihiii, & celui de la Rouvillière, qui 
relève de celle de Coulans. La maifon , bâtie à la mo- 
derne fur aae éminence^ a tous les agrémens pof&bles^ 



.« ^ ^ * . . i^ A I 307 

bdlés promenades , bois de haute futaie , parterres , po- 
tagers, vergers , &c. 

La Tetre de la Maflerie appartient à M. Blondeâu des 
Ardillicrs; elle pofsède trois Fiefs, dont un reporte au 
Roi , & les deux autres à la Baronnie de Coulàns. 

On voit repréfenté , dans un des vitraux de la chapelle, 
un ancien Seigneur de Ghamplais , qui fit le voyage de la 
Terre-Sainte. 

La Commenderie dU Guéliand pofsède une portion 
de Fief dans le B^urg de Fai , auffi bien que le Cfhapitre 
de S. Pierre de la Cour , qui prétend que la Seigneurie de 
Paroiffe lui appartenoit autrefois. 

Il y a dans la Paroiffe un canton , nommé les Mon- 
neries, autrefois rAumôncrie , dont les propriétaires de- 
yoient l'hofpitalité aux paffans étrangers. 

Il y a aum dans la Paroiffe de Fai plufieurs jolies mai- 
fons de campagne , qui appartiennent à différens habi- 
tons du Mans , qui y pafient tous les ans une panie de 
r^té & de l'automne : telles font la Livaudière , qui ap- 
partient à M. Champioii de la Livaudière, Gentilhomme 
îervant chez la Reine ^ le Grand Gau , qui appartient à 
M. Ronfard, de la famille du Poète Ronfard , Louvrinière , 
dont M» le Roi , Avocat au Préfidial du Mans , eft pro- 

griétaire ; le Grand Beauvais , qui appartient à M^ 
rovôt. 

Louvrinière eft bâtie à mi-côte d'une cminence d'où 
partent trois fontaines, dont une eft minérale Ôc fc 
teint d'un violet léger , en y infufant de la noix de galle. 
H fe forme à la fuperficie une crcme légère , fi Ton plonge 
tout doucement dans l'eau une lame de fer*, cettfe crcmé. 
fe retire aux extrémités des bords de la fontaine ; mais fî 
Ton y plonge une pièce d'argent ou d'autre métail , cette 
crème ne fait aucun mouvement: il fe forme au fond dô 
cette fontaine une rouille épàiffe. 

Le Curé de Fài a droit d'aVoîr une fuie à pied & à bou- 
lins. On attribue ce privilège à la réception que fit un 
Ciiré de Fai au Connétable de Mohtmorenci , lequel 
paffant pat Fai dîna chez le Curé, le Connétable loua fe 
repas du Curé , mais il lui dit qu'il y manquoit des pi- 

Îreons ; le Curé dit qu'il n'àVoit point de fuie : le SeigneuC 
ui répondit que dans peu il en auroit une •, & effec-: 
tivcmertt il lui fit expédier une permiffion du Roi , pont 
lui & fes fûccéffeurs Curés, d'avoir une fuie à pied. 

La perdrix rouge & grife , & le lièvre font affez com* 
muns dans la Paroiffe , 3c d'une qualité paffable. 

Yij 



3og F A I FAI 

M. le Roi deLottvrinière^ Avocat an PiéfidialdnMsuis» 
m'a fourni un Mémoire* 

La Vergne de i reiTan e(l une Maifon noble , établie en 
Languedoc au commencement du quinzième ficde. 

N. . . de la Vergne eut pour enfans Pierre > Rigaod» 
qui fuit j Jean^ Lvêque de Lodeve , mort en 1410 , U 
aVoit acheté la Seigneurie de Treflan , au IKocèCe de 
Beziers. 

RiGAUD de la Vergne tefia en i45i*,îl avoit epoule Ai- 

giies de Cairac: dont Georges^ qui fuit^ Gêniez; Aftore; 
éatrix ', Jeanne ; & Catherine , femme* de Pierre de la 
Salle ^ Seigneur de Montaigu. 

G£ORG£s de la Vergne ^ Seigneur de Treilàn ^ &c. 
cpoufa, 1°. en 1431 > Jeanne de Voilins ^ 2*. Jeanne de 
l'Etang y il eut du premier mariage Jean y qui fuit > Rigaad , 
Chef de la Branche de Montbazen , qui fubfifle à la 
feptième génératicm dans les perfonncs de N... de la 
Vergne , oeigneur de Montbazen » né en 1710 , marié en 
1745 à Mane Roufifel , mone en 17449 N... de la Vergne » 
né en 1715 9 N».. ne en 1723 vN... né en 1724 v N... de 
la Vergne de la Tour , né en 1725 ; & N... nie en 1723 ; 
tous enfans de Jean Lambert de k Vjcrgne y Seigneur de 
Montbazen , mort en 1739 , & de Marie de Lon y fa 
troifîème femme ^ ^rte en 1741. 

Jean de la Ver^e , Seigneur de Treflan , &c tefta 
en 1740 9 il avoit epoufé Marguerite de Maffred : donc 
Antoine , qui fuit j Jofeph y Seigneur de Puikcher ^ An- 
toine y Seigneur àç Montmalet ; Jeanne-Catherine , mariée 
à Louis-Pierre , Seigneur de Montolivet du lieu de Md- 
8ueil9 & Veliade y femme de Pierre de Caylar. 

Antoine I de la Vergne , Seigneur de Treflan , tefla 
en 1J2O9 il avoit epoufé y en 1475 , Galienne de Pou- 
zoUes : dont Antoine II y qui fuit 9 Rigaud 9 Bertran 9 
Jean y Prieur de Trcfiàn y mort en 1520 \ Jean , Semieuc 
de b Valette 9 Catherine, Magddeine , femme de âcard 
Ycheri , ou Yterii 9 ôc Majrguerire , Religieufe. 

Antoine II de la Vergne > Seigneur de Treflan , &c. 
teAa en 1553 9 il avoit époofé y avant 1520 y Marguerite 
de Montredon> dont François y qai fuit 9 Antoine y Prieur 
de S. Aîgnan > 8c Chanoine de Monq)ellier en 1553 , Se 
Françoîfe > mariée à Denis Pataut. 

FRANÇOIS I de la Vergne > Seigneur de Treflan , &c* 
tcfta en 1 $97 ^ il avoit epoufé > en 1^4$ , Anne de Mont- 
bouton y fiUe de Fukrand> Seigneur de Coulombîer , 8c 
d'Iiabelte de Cocoillan^ à6oi Û eut dix-fept enfans (noufr 



FAI ^ FAI j» 

jic rapporterons que ceux qui ont pris des ctabliffemcns ) 
favoir : Antoine , Seigneur de Puilacher , qdi époufa , en 
1584, Fulcpande de Grégoire des Gardies , dont Marthe, 
mariée à Jean d'Aireboudouze •, Pierre , Seigneur de Cal- 
metz , marié , en 1612 , à Marie d'Auzoles , dont Pierre, 
Chanoine de l'Eglife de Rouen j l^lidore, qpi fut Secré- 
taire de la Chambre du Roi-, Marie, mariée , en 1637, 
à Charles de Combas *> Jean , autre fils de François I , 
Seigneur de Claufels , cpoufa Jeanne de Challons ;*Annc , 
mariée à N... Arnaud , Seigneur de Haumez ; Marie , 
alliée à François Arnaud, Seigneur de Neffiez; Ifabeau. 
mariée à Galpard-de-Bonpar j Se Jérémie , qui fuit : 

JÉRÉMiE I de la Vergne , Seigneur de Treflan , époufa , 
en 1598, Anned'Izarn, fille de François, Seigneur da 
Villars , & de Marguerite du Lac de Boutenac : dont 
François II , qui fuit ; Louis *, Alfonce , Seigneur d'Agnac , 
marié , en 1646 , à Ifabeau de Sarret > Gabrielle, AbbefTç 
de Clermont de Lodêve j Anne , femme de N... de Graves *> 
Henriette , mariée à Barthelemi le Noir ^ Fleurette , alliée. 
à Henri le Noir \ Françoife & Marie , Religieufes. 

François K de la Vergne , Seigneur de TrefTan , &ç. 
tefla en 16 <o ; il avoir époufé, en 1^x7, Louife de Mon- 
tainard , fille d'Antoine , & de Blanche de Seguins : dont 
Jérémie II , qui fuit *, Louis , né en i6j8 , qui fut pre- 
mier Aumônier de M. le Pue d'Orléans , Evêque de 
Vabres, puis du Mans , en ï6yi , mort le 17 Janvier 171 2 i 
Guillaume ; Alfonce j Chanoine, Comte de Lyon , Elifa- 
bech, mariée à Charles de la Motte Houdancourt , mortç 
çn 1741 , dans fa quatre-vingt-dix-neuvième amïée y Made- 
leine , née en 16^6 y Marie , alliée en 1676, à Jean-Paul 
de Gourdon , fans enfans. , 

JÉRÉMIE n de la Vergne , Seigneur de Treflan , ôcc. 
Maréchal de Camp, époufa, en 1667, Marguerite dç 
Boon, fille de François & d'Agnès de Lévis Mirepoix , dont 
François tll , qui fuit î & Louis , premier Aumônier de 
M.* le Duc d'Orléans , qui fut Prieur de S. Vidtor du 
Mans , Chanoine , Comte de Lyon , Abbé de Lépau , 
Evêque de Vanne , enfuite de Nantes , & enfin mort 
Archevêque de Rouen en 1743 , âgç de 6y ans. 

François III de la Vergne , Seigneur de Treflan , époufa 
Louife Iviadeleine Brulart , fille de Pierre , Seip;neur du 
Brouflin & de Catherine Bouhin, dont N... Comte dç 
Treffan , qui fuit. François III avoir été premier Guidoa 
des Gendanries^ de U Garde î U mourut en 17J0 , âgé de: 
95 ans. 

Vuj 



5IO F A T FER 

N... Comte de Trcflan , Seîgncur de Fai, fut d'abord 
Enfeigne, puis Lieutenant de la Compagnie ËcoJToife des 
Gardes du Corps , Brigadier d'Armée en 1740 , Marécbal 
de Camp en 1744, & Lieutenant-Général en 1748, Com- 
mandant pour Sa Majefté dans la Lorraine Flamande. 

M. le Comte de 1 reffan a donné au public plufîeurs 
Ouvrages de littérature , en profe & en vers, entr'auçres 
une Lettre fur quelques fujets de THifloire Naturelle , 
imprimée àParis en 17C} ; elle eft inférée dans le mélange 
d'Hiftoire Naturelle de M, Aleon du Lac. Tom. I , pag, 
166'iSi. 

Cette Lettre efl une critique du Catalogue raifonné des 
Minéraux , Coquilles , & autres curiofités naturelles con- 
tenues dans le (Jabinet de feu M^ GeoflFroi de TAcadémie 
des Sciences (par feu M. GeofFroi, Doékeur en Médecine 
de la Faculté de Paris) Paris > Guerin 175} , in-12. 

M. le Comte de Treffan eft de l'Académie Royale de§ 
Sciences de Paris , de la Société Royale de Londres , ôc 
de l'Académie de Berlin. Bibliothèque Franfoife , gom. 2 » 
page 138, 

M. de Treffan a de fon mariage deux garçons Se deux 

filles. Etrennes à la NobUJfe. 

PATINES , petit Bourg & Paroiffe de l'Archidiaconé 
de Montfort , dans le Doyemié de Montfort , Election 
du Mans , à l'E, de la Ville du Mans , dont il eft éloigné 
de deux liçucs & demie. 

Il y a de Patines à Montfort M. !.. i \ Connerré y M. 1, 
X \\ Torigné , M. 1. z\\ Dolon , M. 1, 5 { -, Ballon , M, 
I. 3^; Champagne , 1. î ; S. Mars-la-Bricre , L \y Pont 
de (jênes, L i; SaulTé, L ij S- Corneille, 1. {\ Sargé , 

La ParoiiTe eft arrofée au S, par la rivière d*Huifiie3 & 
au N. par le ruiffeau de Merdeteau, 

La Cure , eftimée 500 liv. , eft à la préfcntation de 
rAbbeffe de S. Avi. Il y a 200 Communians. 

Le fol produit du fcigle , du froment , & de l'avoine. 

La Seigneurie de Paroiflç appartient à M. Ainellon. 

FERÇÉ , Bourg & Paroiffe de TArchidiaconé de Sablé j^ 
dans le Doyenné de Vallon , EledBon dç la Flèche , aa 
S, O, par O, du Mans , dont il eft éloigné de quatre lieues; 
pn quart, Pour s'y rçndre , il faut aller à Voçvres > L i ^i 
Petit S^ Gçprges > 1, i i v Mans , L v 

U y a de Fcwé à k Suxc^ M. 1, \ i Vallon* M, I^ x ^j 



FER FER xit 

Malîcome , M. L i\\ Loué , M. 1. 3 s Bnillon , M. 1. 
i \yS. Jcan-du-Bois ,1. i i S. Benoît-fur-Sarce , 1. r î Che- 




par 
Reiion. 

La Cure , éflimée j fo liv. , cft à la préfentation de 
TAbbé de S. Laumcr de Blois. 11 y a 400 Communians. 

Il y a un Prieure , eflimé 600 liv. > à la même préfen- 
tation que la Cure, 

Il y a auffi , à Fercc , la chapelle des Rivières eftiméc 
15 liv. à la préfentation du Seigneur*, au Château de Vau- 
l^é y une Chapelle domeilique ', & près ledit Château , 
une Chapelle de dévotion, dédiée. à S. Ria^ch. Il y a un 
Collège fondé pour les garçons. La rivière de Sarte par- 
tie la Paroiffe du N. au S. ; celle de Gée coule à TOuefl : 
CCS deux rivières nourriffent de fort bons poiflbns, carpes, 
perches , brochets , &c. & font bordées de bonnes prai- 
ri«s > il y a des moulins fur la rivière de Gée. 

Le fol eft de deux natures -, la partie , fituée à FOueft de 
la rivière de Sarte , produit du froment , du méteil & de 
Torge y'û y z dans cette partie plufieurs erands clos de 
vignes , qui produifent de fort bon vin, plus délicat que 
vigoureux.: Tautre partie de la Paroiffe, fituée à TEil de 
la même rivière , ne produit que du feigle & du carabins 
il y a beaucoup de landes arides. 

La Seigneurie de Paroiffe a, d'ancienneté, été annexée 
à la 1 erre de Vaulogé ^ mais il y a quelques années que 
M. le Comte de la Suze Ta revendiquée , & fe Tefl fait 
adjuger au Parlement. 

La Terre de Vaulogé , fituée à un quart de lieue du 
Bourg , appartenante a M. de Vahais de Vaulogé , Che- 
valier de l'Ordre Militaire de S. Louis , & relevante du 
Comté de la Suze, en partie, & autre partie de la Ba- 
xonnie de Pikni , a un Château bâti fur la rivière de Gée , 
orné de deux bouquets de bois de futaie , d'avenues &C 
. de gracieufes promenades. 

Outre la Terre de Vaulogé, il y en a dans la Paroiffe 
trois autres fieffées , avec maifons de Maître. La pre- 
mière efl celle de Vilclair, quia pendant très-long-temps 
été poffédée par la Maifon de Vahais , d^où elle a pafTé 

Sar alliance en celle de Sallaine , qui vient de la vendre à 
1. Courte , Avocat à Laval. Cette Terre efl décorée d'une 
avenue & d'une grande pièce de taillis. La féconde cft 
celle de Médmauche ^ doat M. Jamiart cft propriétaire > à 

Vi? 



412 F É R FER 

cxufe de Madame le Roage , fon époufe % iflue par & 
mère de Tanciennc Maifon de le Vaycr -, cette Terre eft 
décorée d'un bouquet de bois de haute futaie. La troi- 
iîème eft celle de la BufTonnière y décorée d'une avenue ft 
d'un bouquet de taillis , bâtie à l'Eft & près de la rivière 
de Sarte , cette Terre appartient à Madame Cliapelain , 
veuve de M. le Boindre, Cohfeiller au Siège Préfîdial da 
Mans. 

Il y a encore dans la Paroifle le Fief de la Petite Buf- 
fonnière ^ appartenant à Mademoifelle de Vaulogé. 

Vahais eft une ancienne noblefle qui a pris ou a donné 
fon nom à la Terre de Vahais , fituée dans la Paroifle 
de appartenante à M. des Boisguitton , Che-< 

valier de l'Ordre Militaire de S. Louis , à caufe de N. • . . 
fie Vahais de Vaulogé, fon aïeule. 

N. ... de Vahais époufa N. . . . dont Julien, qui 
fuit -, & Pierre , Seigneur de Mauni & de la Terforicre. 

Julien de Vahais , Seigneur dudit lieu , époufa Renée 
le Vicomte: dont Gui y qui fuit y & Antoine ^ Seigneur 
de Forges. 

Gui, Seigneur de Vahais & de S. Ouen, époufa 
Renée de la Duflerie : dont Madelon , qui fuit y & Cuude, 
qui fut Religieufe à Laval, ôc mourut à Fougère. 

Madelon de Vahais , Seigneur de Vaulogé , époufa 
N. . . . dont N, . . de Vaulogé, qui fuitj N. . • de 
Vahais , Seigneur de Vilclair, oui époufa N. . . Morin, 
dont N. . . Seigneur de Vilckir , qui époufa en 170^ 
N. . . des Aies , dont N. . . Demoifelle de Vilclair, 
mariée à N. . . de Sallaine , dont N. • • de Sallaine , 
mort fans alliance , & qui a vendu Vilclair à N. . . Courte i 
N. . . morte Religieufe à la Vifitation du Mans -, & N. . . 
mariée à N. .. de Sallaine. N... de Vahais & N. .. 
Morin , eurent encore N. . . de Vahais, qui épou& 
en 1707 N. . . des Aies , .Bailli de Vallon , &. Avocat au 
Mans. 

N. . . de Vahais, Seigneur de Vaulogé, époufa ,1*. 

N. dont un fils, mort fans alliance j z**. N. . . de 

Sallaine , dont N Seigneur de Vaulogé , & N. . . 

Demoifelle de Vaulc^é, tous deux fans alliance. 

Sous le Pontificat de l'Evêque Sigeffroi , qui fiégea au 
Mans depuis 971 à 994 , Robert de Fercé fut pré- 
fent à l'acceptation que fit Afcclin , Abbé de la Coulture, 
de la donation du Prieuré d' Auvers4e-Hamon , qui lui 
fut faite par Gu i d'Avoifc , fondateur de ce Prieuré. Cour- 

f^ifier, page }Xj. 



FERRIÈRE (k), Boui^ & Paroîffc de rArchidiaconc 
de Pafiais y dans le Doyenne de Paûais , en Normandie > 
au N. par O. de la Ville du Mans, dont il eil éloigne de 
dix-neuf lieues & demie. Pour s'y rendre , il faut aller à 
NuiUi-le-Vendin ,1. 4 ^ ', S. Aignan , 1. 1 *, Vilpail , 1. i î î 
S. Mars-du-Dcfert , 1. 3 j Mont-Saint Jean , 1. i i*, Pezé , 
h 1 i'y Neuvillc*Lalais ,1. 1 1 ; Aignc, 1. ^ y Mans , 1. 2. 

Il y a de la Perrière à Domfront, M. 1. ij la Ferté- 
Macé , M. 1. 3 ^ Juvigni , M. L 2 1 > Paffais , M. 1. j ; 
Madré, M. 1. 4!; Banvou, 1. ^j Dompierre, 1. iila 
Coulonche , 1. i ^ la Forêt-Dandaine ,1. ^ > la Forêt de 
Dieufi , 1. 4 i Normandie , 1. j. 

La Perrière eft d'une Généralité de Normandie , la 
ParoiiTe eft arrofée à l'E. par un ruifleau & deux étangs , 
Se au S. par un autre & deux étangs. Outre les deux 
forets dont il eft fait mention ci-devant , il y a auifi les 
bois de la Perrière. 

La Cure, eftimée joo liv. , eft à la préfentation du 
Seigneur du lieu. Il y a 1000 Communians. 

Il y a à la Perrière la chapelle de S. Clair , aliàs S. Elier , 
à la préfentation du Seigneur Evêque du Mans. 

Le fol produit du fcigle, de l'avoine 6c du carabin. H 
y a une verrerie , anciennement établie par Lettres-Pa- 
tentes. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. le Comte 
de Fiers. 

La Terre de la Perrière a domié le nom à une ancienne 
famille qui fublîfte encore , quoiqu'elle ne pofsède plus 
cette Seigneurie y elle relève du Roi , & lui eft rendue 
fous le titre d'ancien Comté. Elle eft fuzeraine des Fiefs 
de Banvou, appartenans à la Maifon de Neuville , de très- 
. ancienne nobleiTe y de celui de Juvigni , appartenant à 
- M. le Marquis de Lantage , Brigadier des Armées du 
Roi : du Fiet de Juvigni, relèvent deux autres Fiefs , Ha- 
leine 8c Beaulandais -, à ce dernier reportent ceux de la 
Creux Se Ménilepalet. 

Les Fiefs de Crinais & de la Benardois, ûtués dans h. 
Paroiffe de S. Fraimbaut relèvent aufli de la Terre de la 

Perrière. Mémoire du Curé de Domfront, 

En 142c) le Capitaine Talbot, Anglois, s'empara de la 
Ville de Laval j mais les Sires du Hommet, du Bouchet , 
Bertran de la f errière & Jean de Champchevrier la re- 
prirent bientôt après. Annales d* Anjou , page 138. P. Làbi'» 
M4jiu , HiJL de Bretagne. 



314 F E R FER 

Jean , Seigneur de la Ferrièie > eat onq garçons ; Gail- 
laume^ qui fuit j GeofFroi & Jean > qui vcndirenc en lo^j 
le Chàcel de Seigneurie de Mejflfé > poux faire le voyage de 
la Terre'Sainte> Henri & Joffelin, qui fuivirenr le Roi 
Guillaume le Conquérant en Angleterre > Se y demeu- 
lèrent. 

Guillaume, Baron de la Perrière , époufa en 1 115 » 
Jeanne Maréchal : dont Roger , qui fuit j Émée qui fut 
mariée en 1 149 à Robert , Seigneur de Goué y Raoul , qui 
fiit tué à la prife du Château de Saint-Hillaire-k-Har- 
coùrt. Ckartre de l'Abbaye tic Savigrd , près Saint-Hi/lalre-lt'' 
Harcourt, 

R06ER , Seigneur de la Perrière , époufa , i •. en 1 1 47 , 
Berrfie,' fUle de Goflelin Humehn : dpnt Valéran, qui 
fuit y 2°. Jeanne Dindrai : dont Richard , qui fit le voya^ 
de la Terre-Sainte avec Richard I, Roi d'Angleterre, 

Ç>ur quoi il vendit les Seigneuries de S. Front & de Bois 
hibaut en 1 171. 

Valéran, Baron de la Perrière, époufa en 1183 Ifa- 
belle , fUle d'Olivier Pretteau , Seigneur de Radepont : 
dont Gautier , qui fuit y & Yves , Moine à TAbbaye du 
. Bec. 

Gautiir , Seigneur de la Perrière , défendît le Château 
de Domfront pour le Roi Jean-fans-Terre, contre le Roi 
Philippe-Augufle, qui l'afliégeoit, & qui par fa lettre 
Tinvitoit à le lui rendre , s'obhgeant de le prendre , Se 
tons fes biens , fous fa protedion, envers Se contre tous* 
Gautier époufa en 1220 Mabille Teffon : dont Jean II, 
qui fuit; Se Robert , tige de la branche d'Hugueville. 

Jean II , Seigneur de la Perrière , époufa Mathilde de 
Harcourt , fille de Robert , Seigneur de Conche , Cures, 
Beaulandais , &c. dont Philippe, qui fuit j & Guillaume, 
qui fut toujours attaché au parti de TAnglois, & fe maria 
en 133 1 à Jacquettede Ros, en Angleterre. 

Philippe, Seigneur de la Perrière, Cures , Préaux, 
&c. époufa en 1320 Jeanne de l'Aigle, fille de Robert & 
de Sufanne , fille du Vidame de Paffais : dont Jean III , 
. qui fuit. 

Jean III , Seigneur de la Perrière , Vautortc , S. Oucn, 
Maniljalu , Cures , Sec. Gouverneur de Bayeux pour le 
Roi de Navarre , qu'il défendit contre le Sire de Coucî, 

5ui Taffiégeoit pour le Roi de Prance, époufa en IU4 
eanne de Malemains , Dame de Saint-Hillaire-le4iar- 
court, &c. ils confirmèrent la même année les dons que 



FER FER jij 

leur» prédécdTeurs avoîcnt faîts à l'Abbaye de Savigni : 
ils eurent fix ou fept enfans, dont Tainé fut Gautier II, 
qui fuit. 

Gautier II , Seigneur de la Perrière , Gouverneur de 
Mantes , époufa en 1427 Alionnetre de Paci : dont Chrif- 
tophe, qui fuie -, & Jean , Seigneur de Vautorte. 

Christoiche , Seigneur de la Perrière , fut père 
d'Etienne, qui fuit. 

Etienne, Seigneur de la Perrière, çpoufa Prançoifc 
Perrot , fille du grand Sénéchal du Maine , dont Gabriel, 
qui fuit.j & Jean , tige de la branche des Barons de 
Vernie. 

Gabriel, Seigneur de la Perrière, Cures, &c. époufa 
en lyii , Françoife de Montchauveau : dont Jeanne, qui 
fuit ; Pierre , qui époufa en ijjj Charlotte d'Orton- 
villiers , fans cnfans j Se Joachim , Protonotaire du Saint 
Siège. 

Jeanne , Dame de la Perrière après Pierre , fon frère » 
époufa en 1J48 Jean de Falaife, Seigneur de Bernai & de 
Batilli: dont Joachim , qui fuit j & , peut-être , Charlotte 
qui fut Abbefle de Vignars. 

Joachim de Palaife, Seigneur de la Perrière, vîvoit 
en 1601 , il époufa Roberde de la Vigne , de la Maifon de 
Tubcuf : dont Marie, qui fuit> & Gabriel, Seigneur de 
Ja Pçrrière , qui époufa Françoife de Froulai , fille de 
René II de Froulai , Comte de Teffé , Baron d'Ambrièrcs 
& de Vernie , & de Jeanne d'Efcoubleau *, il mourut en 
161J , fans enfans. Cette Dame, veuve de la Perrière , eft 
la première fondatrice de la Communauté des Religieufes 
de la Vifitation du Mans en 1634. 

Marie de Palaife, Dame de la Perrière, après Gabriel, 
fon frère , fut mariée, i''. à Claude de Goué , Seigneur 
de FougeroUe, Montreuil, 8cc. fans enfans; 1^. àChrif- 
tophe de Halei , Seigneur de la Chapelle , Boifnel , Bois- 
JiellQuin , &c. duquel n'ayant point d'enfans , elle lui 
vendit la Perrière. 

M. de Halei, quelqu^temps avant fa mort, vendit la 
Seigneurie de la Perrière à Louis Bcrrier , dont le fils , 
nommé Jean-Baptifte , mort Doyen des Maîtres-dcs- 
Requêtes, & Miniftre d'Etat en 1745 , voulant fruilrcr 
M. Nicolas Berrier , Seigneur de Ravenouille , Procureur- 
Général du Grand-Confeil , fon fils , de la Terre de la 
Perrière , l'a donna en 17 au Père Fouquet , Oratorien, 
d'où elle a paffé à M. Louis-Augufte Fouquet de Belle- 
.Xde^ Maréchal de France^ fon neveu. 



ji(î FER FER 

En 175 M. le Maréchal de Belle-Ifle vendit ht Sd- 
gneurie de la Fcrrière à M. Dupleix, Fermier-Général, 
qui en 175 la vendit à MM. Ange-Hyacinthe Ango de 
la Motte y Comte de Fiers, & Thomas de la Barberie , de 
Falaife j mais en 1764 cette Terre fut faifie en décret fur 
M. Dupleix , & vendue Se adjugée en 1766 par Sentence 
des Requêtes du Palais , aux mêmes Meuleurs de Fiers & 
de la Barberie. Mém. de Madame de la Chaux. Mim* de AL U 
Curé de Domfront» 

FERTÉ - BERNARD f la ) , ViUe murée de PArchidîa- 
coné de Montfort , Chef-lieu du Doyenné de la Ferré , 
à TE. N. E. par E. du Mans , Eledion du Mans , dont 
>clle eft éloignée de huit lieues un quart. Pour s^ rendre , 
il faut aller à S. Aubin-des-Coùdrais, 1. i > la Cnapelle S. 
Rémi ,1. 2 ^ ; Mans, 1. 4 ?. 

Il y a de la Ferté à Bonneftable , M. 1. ^ 7 j Vibraie M. 
1. j ^; Connerré , M. L 4^ S. Côme, M. 1. } J» Mont- 
fort, M. 1. $ -, Cherré , 1. iî Cormes, 1. i j Avezé-, I. 
I i -, Souvkné , 1. i ; la Chapelle du Bois , 1. i J ; Dehaut , 
1. I r i S. Gcorees-du-Rofai , 1. 1 ri la Boflc, 1. 1 j S. Aubin- 
des-Coudrais 1. i . 

La Ferté eft fituée dans une prefqu'Ifle , formée par 
les rivières d'Huifne & de Même , qui fe réunifient au 
Sud; la Paroiflè eft auffi arrofée au Sud-Sud-Eft par le 
ruifieau de Valmer. 

Le fol produit du froment, de l'orge & de Tavoine. 

La Cure , eftimée 400 liv. , eft à la préfcntation de 
TAbbé de la Coulture.U y a i70oCommunians. 

La Ferté-Bcrnard fe nomme en latin Feritas-Bemardi. 

Le Pape Clément III , dans fa Bulle de Tannée 1189* 
portant la première inftitution des Religieux de S, Benoît 
dans l'Abbaye de la Pélice , appelle ce territoire Ferîtas 
Bernardi. On a donné à ce lieu le nom de Ferté , dérivé du 
mot latin Feritas , parce que tout le pavs Fertois eft com- 
pofé de plaines fertiles & de bois, qui nourrilTcnt un 
grand nombre de beftiaux , de bêtes fauves & de gibier. 
Aujourd'hui fcs beftiaux , fon beurre & fon fromage font 
plus prifés que fa venaifon. 

On ne doute point que le nom de Bernard ne lui ait été 
donné par un Seigneur de ce nom > mais on regarde 
comme une fable ce qui eft rapponé dans la Légende Dorée 
manufcrite de TEvêché du Mans , que Défenfor , Prince 
ou Gouverneur du Mans , qui fut converti à la foi chré- 
tienne par S. Julien , avoit quatre fils , dont Taiiié j nommé 



FER ^ FER J17 

Bernard, eut en partage la Ferré, & lui donna fon nom; 
le cadet, nomme Guillaume, eut Sillé, a^iquel il donna 
le nom de Guillaume s le troiQème , appelé Gui, poiTéda 
Laval : pourquoi fes fuccelTeurs Seigneurs de Laval onc 
porté le nom de Gui , & la Ville celui de Lavalguion i 
enfin le Quatrième , nommé Judicacl ou Juhel , fuc apa« 
nagé de la Ville de Mayenne, qui depuis lui a toujours 
porté le nom de Mayenne-la-Jutel ou i# Juhée. 

Les différentes étymologies qu'on a données au nom de 
U Ferté , ont donné occafion à 1 Auteur d'un Mémoire qui 
m'a été communiqué fur la Ville de la Ferté par M, de 
la Taille , de faire f'épigramme fuivante : ^ 

Us magna orta fuit , Fertivox unde venirct» 

Ht quoi firma fit arx nomen kabere puxant % 
llli propur pUbis bilem, ammosque firoccs ; 

Sunt , quia luxuriat fertilitat^ folum. 
Tluribus kincplacidt quod ferrea vifcera claudat: 

Afi alii quoniam rura refertaferis. 
Terra ferax , urbs firma , fer a , ferraria , vulgus 

Corde fera , coeunt omnia « quid ftatuis f 

Jufqu'en l'année 13(57 la Ville de la Ferté tfavoît pour 
Eelifc Paroiifiale que celle de $• Pierre du Bourg de . 
Cnerrér, qui en efl éloigné d'un quart de lieue, dans la- 
Quelle les Seigneurs de la Ferté ont toujours été en pof- 
feilion des droits hohorifîques & du patronage de cette 
Eglife , defTervie autrefois par un Religieux de l'Abbaye 
de la Coulture du Mans , & aujourd'hui par un Vicaire 
perpétuel , à 0ai le Prieur de Cherré fait un gros pour 
la lubfiflance. Ces droits des Seigneurs de la Ferté dans 
l'Eglife de Cherré , font voir qu'ils en font fondateurs , 
& que Courvaificr a ajouté foi trop légèrement à un Car- 
tulaire qu'il cite dans la vie de Hamelin , quarantième 
Evêque du Mans , qui attribue la fondation du Prieure 
de Cherré à un Seigneur du Mondagron, petite Terre 
fituée dans la Paroiffe de la Boffe , qui n'a qu un Fief par- 
tiaire, flmplé voirie ic bafTe-juftice. D'ailleurs, par une 
tranfadion , datée du Mercredi d'après l'Odave de S* 
Pierre & de S. Paul 1133 > entre Hugues de la Ferté & 
le Prieur de Cherré , ledit Seigneur amortit la maifon & 
enclos du Prieuré de Cherré , & renonce à tous droits de 
prééminence 6c lucratifs \ mais en même taups il fe ro- 



}i8 FER FER 

terve tous fcs autres droits fur fe furplus des domaîncs de 
ce Prieuré. Il n'v a auffi que les Seigneurs de la Ferté qui 
ayenr pu accorder aux Prieurs de Cherré les droits qu'ils 
avoient, comme il eft porté dans les anciens aveux, de 
partager la plus grande partie des droits fur la foire de 
S. Barthelemi avec les Seigneurs de la Ferté. 

La Ville de la J^erté d'aujourd'hui n'eft pas la même 
que celle dont on vient de parler , Tancienne étoit bâtie 
lur la colline du*Fauxbourg de S. Barthelemi, nommée 
Tancienne ville dans un dénombrement du Fief de la 
Mourandière, du ii Septembre 1472. Les premiers Sei- 
gneurs de la Ferté n'avoient pas^ voulu qu'on bâtît des 
maifons aux environs de leur Château, parce qu'elles en 
auroient facilité l'approche aux ennemis : ce ne fut qu'après 
la paix entre Philippe-Augufle & Richard, Roi d'Angle- 
terre , que les Seigneurs de la Ferté confentirent qu'on 
édifiât dans Tille formée par la rivière d'Huifnei c'efl: ce 
qui forme aujourd'hui la nouvelle Ville de la Ferté. 

Le Fauxbourg de S. Barthelemi étoit, comme on vient 
de le dire , de la Paroiffe de Cherré , on y avoit bâti une 
chapelle pour la commodité des habitans ; les Seigneurs 
de la Ferté donnèrent pour la defferte de cette chapelle le 
dixième^des mouturages des grains qui feroient moulus à 
leur moulin du Boucher, au Fauxbourg S. Julien-, il y a 
au tréibr du Château un nouveau titre de cette dona- 
tion , pa/Té le premier Lundi d'après la S. Barthelemi dé 
l'an 1281 , par Hugues, Seigneur de la Ferté , au profit 
du deflcrvant de cette chapelle , cjui y eft nommé Reâor 
Feritatis BemardL Outre cette rétribution , on trouve 
qu'il fut donné à ce deflcrvant un Presbitère derrière 
cette chapelle , dont il refte encore quelques mafures j la 
place de cette maifon & le jardin, y joignait, qui en dé- 
pendoit , nommé autrefois le Champ QuéUn , ayant été 
joint à la Cure de la Ferté , a depuis été donné à rente 
foncière à différcns particuliers , qui nommèrent ces prifes 
les Lottics de la Cure , dont les Curés de la Ferté ont 
toujours joui , ainfi que des autres domaines & fonds lé- 
gués à ce deflcrvant. Les habitans ont entretenu cette 
chapelle , y ont établi une Confrérie & un Prêtre qui y cé- 
lèbre la MciTc tous les jours. 

La nouvelle Ville de la Ferté fe trouvant bâtie & bien 
peuplée , les habitans firent démolir une chapeUe , qui 
étoit fondée fous le nom de N. D. des Marais ,• &c de S* 
•Sébaftiep , pour cdnftruire au même endroit une EgUfc , 
qui fut érigée en Paroifle le 8 Avril 1 367^ cette ércdioa cil 



FER FER jto 

feîtc , fans qu'elle puiffe préjudîcîer aux droits de u 
Cure de Cherré, à laquelle on confcrva toutes les dixmes 
& autres droits qu'elle avoir coutume de percevoir. Les 
habitans chargèrent leurs maifons de payer annuellement 
à leur Curé au jour de Pâque , chacune fept deniers , 
fous le nom de droiture ; les plus zélés les chargèrent de 
quelques autres rentes *, les Seigneurs de la Ferté y ajou- 
tèrent les deniers provenans des fermens judiciaires qui 
& faifoient & fe payoient alors à la Jurifdiâion de la Fetté. 
Marguerite de Flandre, veuve de Guillaume de Craon, 
Vicomteffe de Châteaudun & Dame de la Ferté , qui vi- 
voit en 1376 , légua à cette même Cure la métairie dar 
Rochou , fituée dans la Paroifle de Boeffé. Une déclara- 
tion des droits 8c domaines de la Cure de la Ferté y rendue 
à cette Baronnie Pairie le 7 Juin 1477 , fait mention d^ccs 
différentes donations. 

Les habitans de Rochefort, du fauxbourgS. Julien, qui 
appartenoient à la ParoifTe de Cherré', incommodés de 
la difficulté du chemin pour ^'y rendre , firent auili bâtiç 
une chapelle fous l'invocation de S. Antoine, laquelle fut 
érigée en Eglife Succurfale, du confentement du Curé de 
Cherré , & fans préjudicier à fes droits, en Tannée ijij. 
On n'a point de titres qui faffent connoître le temps de 




armes qui font gravées fur un pilier de cette chapelle 
font les mêmes que celles qui ont été appofées au bas de 
fon effigie en bas relief à l'Autel de la cnapelle de S. Ca- 
tien , dans l'Eglife Paroifllale de la Ferté. Ces armés font 
d'azur à troiç grappes de raifins d'or , deux en chef brifécs 
d'une étoile d'arçcnt & l'autre en pointe. 

Comme par l'ere^Bon de la nouvelle Eglife Paroiflîale 
de la Ferté tous les droits du Curé de Cherré avoient été 
réfervés , ce Curé a toujours été en pofleffion d'officier 
dans cette Eglife les quatre Fêtes folennelles de Tannée , 
Se le jour de TAffomption de la Ste V|erge , Patronne de 
cette Eglife •, dans les commenccmens il percevoir toutes 
les oblations & rétributions cafuelles^ dans la fuite, il ca 
donnoit une partie au Curé de la Ferré , ce qui caufoit 
des çonteftations qui ont été terminées par Arrêt du Par- 
lement du 18 Mars 1675, par lequel la Cour a ordonné 
que toutes les oblations & cafuei de l'Eglife de la Ferté 
appartiendroient au Curé d'icelle ^ à la charge qu'il payeroi^ 



%iù FER ^ ^ FER 

tou les ans , le jour de Pique > vingt-cinq livres de France 

au Curé de Cherré. 

La première Ëglife ParoiiEale de la Percé , que les ha- 
bicans avoient fait bâtir , n'étant pas aflez vaile pour les 
contenir, on fut obligé de la démolir pour en bdtir une 
plus étendue 3 qui fut achevée l'an 1574 ; cène époque cil 
gravée fur une pierre , au haut de l'arcade qui fépare la 
nef d'avec le cnœur : l'on rétablit dans les bas côtes & à 

3uelciues-uns des piliers les infcriptions des fondations 
es cnapelles & ftipendies qui y ont été faites. 
I **« De la chapelle de S. Catien , eftimée 300 liv. de re- 
venu , fondée en 1 r8j par Jean Grouper , dont il eîl 
parlé ci-devant , à la prefentationde l'Aobé de la Pélice» 
cette Chapelle a été reunie au Séminaire S. Charles au 
moi^ de Juillet 1731 , de même que la Menfe Monacale 
de l'Abbaye de la Pélice , par Lettres-Patentes , enrcgiftrées 
au Parlement le 7 Août fuivant* Voyez à CarticU Chcrreau 
Us conditions de cette réunion, 

i". De la chapelle de S. Nicolas-des-Brières , eftimée 
xio liv. , fondée par Jean Véron & Jeanne Bellenger, fa 
femme , à la préiéntation du Seigneur de la ParoifTe de 
Chaffiilé , dans le Doyenné de Vallon. 

5**. De celle de S. Jérôme , autrement des Huilans^ 
eftimée 80 hv. , fondée en i^a^ par Denis Huilant , Con- 
feiller au Siège Préfidial du Mans , & augmentée en 1559 
par Thomas Huilant ^ Bailli de la Ferré , à la préfentation 
des héritiers Huilant , originaires de h Ferré. 

4*». Celle de S. Nicolas de Rambouillet , fondée pat 
Claude d'Angennes, Evêaue du Mans, à la préfentation 
du Seigneur Evêque du Mans : le PouUier dit à la pré- 
fentaftonde l'Abbé de la Pélice. 

5*. La Stipendie de Ste Catherine, à la préfentation du 
général des habitans de la Ferté. 

6*". La Preftimonie du Crucifix , à la même préfen- 
tation. 

Outre les chapelles fondées dans TEglife, & la cha- 
pelle de S. Barthelemi du Fauxbourg , il y a auifi celle de 
S. Liphar , bâtie dans la Cour du Chàreau , qu'on dit 
avoir été conibruite & fondée par Louis de France , Duc 
d'Orléans , frère du Roi Charles VL On ne trouve point 
de titres de cène anecdote y cette chapelle eft à la préXen* 
tationdu Seigneur. 

U y a à la Ferté l'Hôtel-Dieu de S. Julien , fi ancien qu'on 
•n'a point de titres de fon établiflement. Avant TEdit de 

Charles 




^ î^ Ë R F Ê îl )u 

Charres IX en i jéi y pour la réformadoB génétale de« 
Hôpitaux, qui en attribue Tadminiflration aux habîcanii 
des Villes i cet Hôtel-Dieu étoit adminiftré par les Con- 
frères de N; Ds de rHptcl-Dicu de Cocftort , près li 
Mans , fondé par Henri II , Roi d'Anglctcn-e , Comte du 
Maine , environ Tàn 12201 Depuis ledit £dit de Charles 
JX^ les habitant trânfîgèrent avec ces Confrères; & pour 
les engager à fe déponer de leur droit, ils s'obligèrent de 
leur payer tous les ans cent foixante livres de France; C9 
qui s cxécire encore aujourd'hui au profit des Prêtres de 
la Million , qui ont fuccédé aux Confrères de CoelFort. 
Oii voit , par un appointemeiit du 17 JuiUrt ijio, que 
les Enfans-Trouvcs doivent être nourris aux dépens dé 
cet Hôtel-Dieu, dans lequel il y a une Preftimonie fpndée 
a lapréfentationdes liabitans du Fauxboorg $• Julien* 

d'aum 
laquelle. 

Dieu , ôc par les* mêmes Adminiftrateurs; il y a cette dif-« 
férence, qu'il y a titre de bénéfice pour im Cbàpelainj qui 
eft nommé par la communauté des habitans au Seigneur 
de la Ferté ^ qui le préfenté au Seigneur Evêque du lAànÉ , 
pour obtenir la collation ; cet ufage eft àutorifé par un 
Arrêt du Grand-^Gonftil dii 11 Septembre 161 Xé Ce$ deux 
Maifons de Charité font régies car des Admîniftrateurs , 
choifis parles Seigneurie de là Ferté , qui en font fondrlteurs^ 
Se par les habitans : ces Adminiftrateurs rendent compte 
de leur geftion devant lejl Officiers de la JurifdicUon a$s 
Seigneurs , & devant les habitans^ 

Ce 18 Juillet 16873 les habitans, du donféntement des 
Seigneuris, traitèrent avec les Dames HoAsitalières de N. 
D. pour gouverner les makdes de leur Hôtel-'Dieu , SC 
elles s'y établirent auffi-tôti 

Lé 2 Janvier 1608 , Charles de Lorraine , STeieneur da 
Ja Feité , ^onda le Couvent des Récollets , proche la Ville y 
leur Maifon ^ut bâtie en 1610, fuivant Tinfcription mifb 

fu haut du pohail deléur Eglife , compofée par le fictV 
L juillet de Beauchamp , Bailli de la Ferté. 

CàràliLS antiquX) veniens ix fangiune Rtgûm ^ 
Dux bcllo infi^nis , nulii pietate fecundus > 
Hic cûiieâorum Francifd ex Ordim , facrurti 
Cœnohiumi proprio tibî , Chrîfie , dicavit in àgrOi 
fefiùt Regînaldus RoullUt apud tcrtcnos juridiçus, l$tOi 
Tome i« XI 



}ii FER FER 

Les Rdigieiifcs de la Vifîtation de Sainte Marie fuient 
ç^pçlés à la Fercé par la Dame Mahe Heollin , veuve du 
fkur de Boisricbai'd , qui obtint le 6 Juin 165 1 , de M. le 
puç de VlUars > lors Seigneur de la Ferté , la permii&on 
de les établir en cette Ville » mais la communauté des 
habitans y qui fouhaitoient que cette Dame v établit des 
Rçligieufes Urfulines pour infbxitre leurs fuies » avant 
fbtnié quelques obûacles au deffein de la Dame Heullin , 
ils ne furent levés qu'en 173) ,- après la promefle que 
nrent les Viiîtandin^s d'inflruire les jeunes filles de la 
Ville: elles fe renfermèrent, du confentement de Beau- 
manoir , Evcque du Mans , & des habitans, le premier 
Dimanche de Carême 1655 , dans une maifon au milieu 
de la rue du Bourgneuf. Ayant trouvé cet emplacement 
trop étroit > elles achetèrent la maifon, où pend au- 
jourd'hui pour enfeigne le Chapcau-Rouge « au fauxbourg 
4e S. Bartnelemi , où elles furent rransfit^ées puroceiilon^ 
nellement par le Clergé de la Ville > ayant oifuice trouvé 
ce lieu trop humide & mal-fain , elles achetèrent en 1636 
\ts b^cimens & terrein des trois premières lotties du 
ÇhampGuiUot ,aubcuicdu même fauxbourg, où elles 
ont commencé une très-belle maifon, qui , ielon les ap- 
parences , ne fera jamais achevée , faute de moyens. 
. Il Y a à la Ferté un Collège ,^ dont le revenu eil très-^pea 
conndérable, 6c a été réuni au temporeL 

Dès le premier établiiTement de la nouvelle Ville de la 
Ferté , les nabicans fe firent autorifer à élire entre eux des 
O^ciçrs Municipaux *, favoir un Capitaine, Quatre Ecbe- 
vins , un Syndic , un Greffier , un Huiilier , deux Gardes 
& un Tambour \ aujourd'hui les Echevins -font réduits à 
d^ux. Le Roi leur accorda. la levée des droits d'oâroi, 
dont il s.'eft » depuis , attribué. la moitié. 

La Terre de la Fercé n'étoit originairement qu'une iiinple 
Seigneurie ,*fai£mt partie du Comté du Maine \ en 844 
Clurlcs U , dit le Chauve , Funit au Comté du Perche -, 
eUç retourna à la Couronne en 1Z84 , par la mort de 
Hugues, autrement dit Huet de la Ferté, le dernier des 
Comtes de cette ancienne Maifon, qui mourut fans enfans 
fous le règne de Philippe III , dit le Hardi, U. paroît que 
ce Roi érigea la Ferté en Châtellcnie , & la vendit enfuite , 
avec ce titre » à Guillaume de Craon , premier du nom , le 

Ï>etit-fils duquel, nommé auflkGuillaume^la vGndit,eaviroa 
'an 131S , a PhiUppe de Valois , lors Comte du Maine , 
& depuis Roi de France V celui-ci la donna à Jean, fon 
fils aillé , qui la veivlit peu de t«nps après à Georges d'Am- 



F £ R F Ê R jij 

boife & à Marie de Flandre , fon époufe j cette t>zmi 
étant morte fans enfans , Marguerite de Flandre , fa fœur , 
fenimc de Guillaume de Craon, troifième du aom, lui 
fuccéda dans la Seigneurie de la Ferté , laquelle après leiit 
mort, échut à Pierre de Craon, Seigneur de Sablé ^ leui! 
fils puîné , fur lequel elle fut confifquée au profit du Roî 
Charles VI , à caufe de Tattentat commis par ledit Pierrd 
de Craon fur k perfonne du Connétable de CÛffon to 
j^03 ; peudctem]^s après, le Roi la donna à Louis, Duc 
d'Orléans , fon frère, après raffafllnat duquel , par urdrô 
du-Duc de Bourgogne en [407 , Marie de Blois , veuve 
de Louis d'Anjou j étant créancière décent mille livré* ât 
Pierre de Craon , fe fit adjuger la Terre de la Ferté pâ^ 
Arrêt de la Cour , & là laiffa a fa poftérité dans la Maifoh 
d'Anjou 5 il paroït que Louis II d'Anjou , fon fils , fit 
ériger la Ferté en Baronnie en 141 1* Voici commènjÉ 
ÎWerre de Craon devoit looooo liv. à la DuchelTe d'AnjoUâ 
» Pierre de Craon étoit frère de l'Evêqùé Jean de Craon ^ 

3Ui fiégca au Mans depuis Tan 1348 julqu'à 13 5 j, Mari<* 
e Blois , femme de Louis I, Duc d'Anjou & Comte du. 
Maine» chargea Pierre de Craon de faire remettre à fort 
mari , occupe à la conquête des Royaumes de Naples 8â 
de Sicile , une fomme de cent mille livres , qu'elle lui 
délivra 5 ce bon Seigneur s'en divertit & la dimpâ^ Cour'» 
vaifiêr » page j8<5. Dont L%bineau , Hift, de Bretagne i 

Châties d'Anjou , troifième du nom , Comte du Mdinfi ^ 
donna Tufufruit de la Baronnie de la Ferté à Maurice du 
Maine , l'un de fes enfans naturels s ce Maurice étant 
tnort fans poftérité en 141 3 , Charles d'Anjou , quatrième 
du nom , ie dernier de cette Màifon , rentra en poffef* 
fion de cette Baronnie, qui après fà mort, fans enfens , 
Vint au Roi Louis XI , que Charles lY d'Anjou âvoit inf- 
titué fon héritier univcrfcL Le Roi Charles VÎII ^ fils dd 
Louis XI, pofléda la Ferté pendant quelque temps , 66 
ên(uite k donna à Jean d'Armagnac , Duc de NemotirS ^ 
fils de Jacques d'Armagnac , qui fut décapité , & de Louifd 
d'Anjou. Après fa mort , fan^ enfans , René de Lorraine, 
comme héritier & repréfenrant Yoland d'Anjou , fi 
mère , fe nîit en poflcfllon de k plus gravide partie dé 
cette Terre , qu'il partagea avec les néritiets d'Armâgnâc , 
qui , dans la fuite lui Vendirent leur portion \ fes fuccef» 
feurs ont joui de cette Terre entière jufqu'au xi Septembre 
1621 , aue Henri de Lorraine, qui k pofTédoit, fut tu^ 
devant Montauban , fans laiiFer ^d'enf ans. 
CWks de Gonzague deCléves, Duc déNes^er^ . fill 

Xij 



J14 F Ê R F Ê ft 

de Charles , auiTi Duo de Ncvers , de à^ Catherine dft 
Lorraine, fœur de Henri, & Renée de Lorraine , Duchcfle 
tfOriiano, auffi iœur de Henri , héritèrent de la Terre 
de ^ Ferré , cu'ils vendirent au Duc de Villars , Pair de 
France , à la cnarge dUin décret paflc au Châtelet de Paris 
en i6zSî fur lequel elle fut enfuite vendue âc adjugée » 

Ïar autre décret , expédié à la Seconde des Requêtes da 
aJaiSj & confirmé par Arrêt de la Cour^ du 21 Aoûc 
1641 , à Armand-Jean, Duc de Rjchelieu, Cardinal & 
Miniftre d'Etat , dont la Famille la pofsède encore au- 
jourd'hui. Voyez ce qui regarde la Mai/on de Richelieu k la fia 
de cet article. 

En 1540, le 15 de Septembre, Claude de Lonaine» 
Seigneur des Barpnnies de Mayenne , de la Ferté & de 
Sablé, obtint dii Koi f rançois 1 1 crecïioa de ces trois Ba- 
ronnies en un ieul Marquiiat Pairie , fous le nom de Mar- 
quifat Pairie de Mayemie , avec la claufe que les appel* 
lations du Siège de la herté ne fe pofteroient point à celui 
de Mayenne \ & pour les en exempter , & en même temps 
les foullraite au Siège du Mans , il fit donner à fa Baronnic 
de k Ferté les privilèges de Pairie , pour les porter direc- 
tement au Parlement de Paris» 

Quelques années après , Charles de Lorraine > fon fils , 
t>btint du Roi Charles IX Téreâion du Marquifat de 
Mayenne , comprenant la Ferté £& Sablé , en Duché Pairie , 

Ear Lettres-Patentes du mois de Septembre 1 573 , avec 
L cbuie de pouvoir féparer , toutes fois & qualités , la 
Terre de la i erré de ce louché *, ce qui arriva en faveur du 
mariage de Catherine de Lorraine , fille de Charles , avec 
le Duc de Ncvers , le 21 Septenlbre 15999 & depuis ce 
temps-là , la Terre de la Ferté a retenu le nom de Bjb- 
ronnie Pairie : mais comme par Téreétion des Préfidiaux 
de la Flèche & de Château Gontier on démembra du Prc- 
iîdial du Mans plufîeurs Sièges & Bailliages , ce dernier 
Préfidial repréfénta au Confeil du Roi le peu d'étendue 
qui reftoit fous fa Jurifdiition , & il obtint un Arrêt qui 
remit la Ferré fous le refforr du Mans. 

M. le Cardinal de Richelieu ayant acquis , comme oa 
a dit ci-defTus, cette Terre en 1641 , obtint du Roi Louis 
XIII, des Lettres-Patentes datées du 13 Janvier 1642, 
par lefquclles il confirma , & en temps que befoin icroit , 
érigea la Terre de la. Ferté en Pairie i ces Lettres furent 
cnregiftrées au Parlement le cinq de Février de la même 
année. 

Avant rOrdonnancc de Rouifmon de Tannée i J75 » 



FER FER jij 

^ par rartjclé 34 ordonne que les Seigneurs dans cha- 
cune de leurs Terres n'auroient qu'un fcul dcgrc de. )u- 
rifdiâion , celle du Châtelain de la Ferté ne s etendoic 
que fur la ville & fauxboures , Se fur deux Bailliages , 
fun nommé de la Bourgeoine , lequel , avec la viHe & 
fauxbourgs, comprenoit le refte de l*crcndue de la Paroifle 
de la Ferté , & l'autre nommé le Bailliage des Chapelles , 
qui confîftoit dans la Jurifdidion des Paroifles de la 
Chapelle du Bois , de la Chapelle de Dehaut , Se de la 
Chapelle de Gaftineau , depuis érigée en Chatcllcnic , & 
nommée Préval , par Lenres-Patcntcs du mois de Février 
1679 , regiftrées le 1 Mars fuivant, La JurifdiéHon de la 
PlefTe comprenoit deux^ Bailliages -, favoir celui de Cherré 
& celui d'Avezé y le Bailliage de Chcrré comprenoit les 
Paroifles de Cherré , Berfai en partie , Villaine-li-Gonais , 
Cormes , Duneau en partie , le Luard en partie & Vou- 
vrai ; le Bailliage d'Avezé comprenoit les Paroifles d'Avezc 
en partie , Chevreau & Souvigni , avec cette différence 

3ue de temps immémorial la mcfure des prés & prairies 
'Aveié n*ell que de foixante perches par arpent , & que 
celle des prairies de Souvigni eft de cent vingt. Un autre 
Mémoire qui m'a été communiqué , dit au contraire que 
Tarpent de pré contient à Avczé cent vingt perches Se 
n'encontient à Souvigni que foixante. La JuriididHon de 
la Châtellenie de la Boflc , dont !e boifleau & là pinte font 
plus grands d*un quart ou cinquième qu'à la Ferté , corn- 

{)renoit les Bailliages de la Bofle & de Nogenr^le-Demard; 
e Bailliage de la Bofle renfermoit les Paroifl*es de la Boflc 
en partie, d'Aulaine en partie, de Beillécn partie, de 
Boefle-le-fec , de Bonneftable en partie , de Connerré en 
panie , de la Chapelle S. Rémi en partie , de S. Aubin- 
dcs-Coudrais , de S Denis en partie, de S. Georges-du- 
Rofai^n patrie , de S, Hilaire-Ie-Lierru en partie, de SI 
Mnrtin-des-Monts , de Tuflfe en partie & de Courcemont 
auflî en partie. Le Baiîliagc de Nogcnt-le-Ecrnard com- 

Srenoit le Bourg 8c Paroifle de Nogcnt en partie , de 
ellou-le-Trichàtd en partie, & de S. Georges-du-Rofai 
en partie. Par cette Ordonnance de RoufîlUon, citée ci- 
dcfms , toutes ces Juiifdiftions Se Fiefs furent réunis au 
Bailliage de la Ferté , à la réferve de ceux des vaflaux qui 
fervent toujours leur ancien Fief dominant , pour la cou* 
fervition de leurs mefures. 
M. de Hupry , Bailli de la Ferré , a augmenté en Tannée 
Tancien boifleau , qui ne pefoit q»aè quarante livrer , 
êc Ta porté à ciiiquantc pour le marché ^ mais le procrs* 

Xiij 



}i« F E R FER 

verbal de cechangcmcni porte que les rentes qui £eMye'H 
en toutçs efpèees de grains dans toute 1 étendue de Ta Ba- 
jTonnie de la Ferté , h Chàtellçnie de la Bofie exceptée j 
ne repayeront à l'avenir, coimpe jur k pafic , qu'à la me- 
fïire de l'ancien boilTeau , qui pèle quarante livres^ celui 
de la Boflc pçfoit avant cette augmentation cinquante 
Evres, & avoit quinze pouces dix Bgnes de diamètre, fur 
(Efept pouces onze lignes de profondeur. 

Le Roi François 1 ayant ordonné par un Edit du ptc* 
Plier jour dç Juin 1 541 , que le fel fcroit vendu à l'avenir 
au profit de la Couronne , dans route Tctendue de ion 
lloyaume, on établit un Grenier à Sel , avec fa Jurit- 
âic!xîon , à la Ferté-Bernard , & cinq ch^cnbres ou xna* 
èafîns où les Officiers du Grenier à'^el de la Ferté aUoienc 
^ifhribuer le fel; ces chambre^ étoient établies à Boti« 
ipire , Connerré , Bonntftable , Momdoublcau & Nogenr- 
jc-Rptrou j ce qui a duré jufqu'eu i<>94> que le Rcâ % 
établi un Grenier & des OiSciers dans chacune de ces 
ç}iambres^ 

. Le Grenier à Sel de la Ferté cft coropofé d'un Préfident , 
un Grcnetier, un Piocurçur du Roi & un Greffier; il s*y 
confonunoit en 1700 dix-huit muids de fel par an, MémoinÊ 

Dans la même année la Paroiflc de la Ferté contenoit 
|6 f feux , & payoit ^8;; liv. de tailles, 

I^ marché tient à la Ferté tous les Lundis î il y a foire 
_ie quatre Déceuibre, 

Avant réreûion du Grenier à Sel , le fel étant vénal , 
chaque marchand qui en vendoit dans la ville & faux- 
i>Qurgs payoit au Seigneur un quart de fçl tous les ans \ 
cette redevance fe nommoit le petit minot. Ceci çft prouve 

eir un titre du 6 Juin 1460 , çonfcrvé dans le trçfor du 
hateau de la Fertp. 

Dy a à la Ferté une Brigade de Maréchauffée. 

L'Ëveque Avefgaut» qui fîé^ea au Mans depuis l'an 
•94 jufqu'à 10^6 y ctoit fils puîné d'Yves, Comte de Beh 
îêmé , & de Godéhilde , & frère de Guillaume Ù , Comte 
d'Alcnçon & du Perche. Le Comte du Maine Hcrbcn , 
dit EvciilerC bien , le pcrfccrta tant qu'il vécut, & le 
força de fç retirer à la l-crcc-Bernard , qui étoit de fan 
patrimoine* Il ajouta quelques fortifications au Château ^ 
le Comte Herbert l'y affiégca & l'obligea de fe rendre , 
Yie fie bogues fauves. Ils fe réconcilièrent , mais cette ré-^ 
conciliation m fut pas de longue durée ; ils fe querellèrent 
|>Iu$ VÎYÇlwm <ju'4upîiravant ^^ £i TEveque fut rçdoit 4 



F E Ê ^ FER 327 

faire fa réfida^ce dans fon Château de la Ferté jafgu'à ce 
qu'il prit le parti de faire le voyage de la Terre-Sainte, 
au retour de laquelle il mourut en pajXant à Verdun. 

Courvaifier f^pûge 331* CtnatTianiét. 

En ran 1 189 le Roi Philippe II , dit Augufte , & Henri 
n, KcM d'Angleterre, fe faifoient une guerre cruelle, ce 

3 ai retardoit l'exécution de la Croifade, à laquelle ces 
eux Princes s'étoient engagés j c'eft pourquoi le Pape 
Clément III envoya en France le Cardinal d'Anagnia, ion 
Légat , pour moyenner k paix entre eux; ces deux Pnnccs 
remirent la déciiion de leuts dlBerends au Légat & aux 
Archevêques de Rhekiis , de Bourges , de Rouen & dt 
Cantorbéri, La ville dé la Ferté-Bernard fut choifie pour 
Je lieu de raflemblée. Le temps de FafTignation étant ar« 
rive , Philippe , Henri 8c Richard , fon fils , le Légat du 
Pape ^ & les Archevêques , ci-deffus nommés , avec beau- 
coup d'autres Evêqdes , -Comtes & Barons, le rendirent 
à la Fetté. Mais cette affemblée n'ayant produit que plus 
d'animofité entre ces deux Monarques, l'armée de rhi- 
lippe, qui ctoit à Nôgent-le-Rotrou, ptit fâ route vers 
le Mans, où TAnglois s'étoit retiré v &: en paffant prie 
d'emblée , la Ferte-Bernard & Montfort , qui étoient fur 

fon chemin* Courvaifier, page 463. Bondonnet , page 406., 
Cenomania^* Sponde ^ contirmation de Baroruus, 

En 110^ Bernard de h Ferté figna, comme témoin , la 
Chartre de Geoffroi III , Comte du Perche , confirma- 
tive des privilèges de l'Abbaye de Tiron. Ménage, Hifi. 

de Sablée 

On voit par un titre de Tan 1 263 , au'alors k ville de la 
Ferté n'étoit pas clofe de murs : on lit dans ce titre que 
Bernard de la Ferté dorma à l'Abbaye de la Pelice la mai- 
fon de Mauconfeil , fur l'emplacement de laquelle efl au- 
jourd'hui la chapelle de la Vierge en l'Eghfe Paroifllale > il 
eft accordé par ce Seigneur aux Abbé & Religieux de cette 
Abbaye le droit de paffer & repaffer par-denus*les fofré& 
de la ville , à la charge que quand ledit Bernard & fes 
fuccefleurs Seigneurs de la Ferte , voudront enclorre cette 
ville de murs , ces Religieux ne pourront les en empêcher v 
il paroit par plufîeurs titres, qu'à la fiii de ce même fiècle 
la ville de la Ferté étoit enceinte de murs.. 

Envirpn Tan 1422 , Louis d'Avaugour , Capitaine desi 
Château & Ville de la Ferté , fit conftruire le moulin du 
Pavillon dans ta ville, ^ afin qu'en cas de fiégc. Ton y 
eut facilement de la farine. 

Environ Tsm 1424, le Contre de Sarisbéd, Anglois^, 

. X It 



}z8 FER ; FER 

mit le fîége devant h Ferté , où cooamandoit le vaillant 
d'Avaugour , dont on vient de paxler^ il foutint le fiégc 
pendant quane moi? entiers , au bout dcrquel^ , fe voyant 
fans efpérance d'être fecouru , il Jfe rendit par çonipofitioa 
au Comte da Saqsbcri » cjui , contre la foi du traira, le re- 
tint prifonnier dans le Château, d'où il fe fauva çn fautant 
du haut du donjon dans la rivière , qu'il traverfa à la 
nage , Se fç rendit fur un cheval de charbonnier au Cha^^ 

teaude Sablé. CQw^aifier ^ page 684. D. Ifibinçau^ Hifioirt 
(U Bretagne* Ménage , Supplément à /'Hiji. de Sablé^ MS, 

En IJ.32 U y eut à la Ferté un duel entre un François 6c 
un Anglois , nopiiné le Peintre j ce dçmiet fuç vaincu. Vi- 

gnôles fut le juge, Courvaifier» page 701. 

En Ï477 les Margiiillicrs firent conftruîrc uji aquéduQ 
pour conduire Tcau de la fontaine de la Gougère par- 
delTous la rivière d'Huifne y au carrefour qui eft devant 
TEglife > ce qui ne leur coûta que foixante livres , en f our^ 
fûiunt des matériaux \ Taqueduc & le ba|Gn dç cette foiw 
raine ayant été riiinés , le fieur Robert Hoyau de la Re* 
3;andière les fit rétablir & remettre en l'état qu'ils font au* 
jourd'hui , çu 1651 , le tout à fes dépens. 

En i486 l'on éleva les prçraières halles , elles furent 
cooftruites au dépens des 5cîg?:!7urs , & les rues furent 
pavées. Les Seigneurs peimirent aux habicans de bâtir les 
porches de la grande ruç, qui, pour cette raifon, n'a 
point été pavée. En 1535 Antoinette de Bourbon, veuve 
de Claude de Lorraine , premier Duc de Guife , Seigneur 
de la 'Ferté , donna ordre , comme mère & njrrice de 
fes enfans, de conilruire de nouvelles halles ^ d'édifier 
âu-deflus un auditoire, elle y fit mettre leurs armes , que 
l'on voit encore aujourd'hui. Avant ce temps on tenoitbi 
Jurifdiâion au-dcflus de la porte de S, Julien. 

En 1 481 le Roi Louis XI confirma les privilégei oue fes 
prédéccueurs avoient accordes aux habitans de la Ferre , 
a condition qu'ils rcpareroie;it les foifésj murs & bou- 
levards de leur ville. 

E.n I f xz le Seigneur de b Ferté donna à rente foncière 
& inféodée, à différens particuliers * en dix-huit lottiesle 
champ de la Conjère , pour y bâtir des maifons & fûre 
des jardins , à la réferve d'un arpent de terre , deflinc pour 
faire un ^Cimetière j c'efl: cç qui forme aujourd'hui les 
maifons & jardins des Guillotières , au-de/Tus defquek 
cft le grand Cimetière de la paroifle de la Ferté , dont les 
habitans de celle de Chcrré fc font empares. Les rcntos 
fur ces différentes lotties ont été depuis kguvcs à k 



FER. F E R jif 

fabricc de la Perte par Claude de Lorraine, le 4 Oftobre 

En \ J89 le Roi Henri III érigea une Eleétion panica* 
Hère dans la ville de la Ferré , pour le Perçois*, cciîc Eko- 
rien fut fupprimée au mois cfe Mars 1654 , & réunie à 
celle du Mans, 

Sur la fin de 1^89 le Roi Henri IV voulut fe rendre 
maître de la Perte. Dans ces circonflances , le Bailli Gau-» 
din s'étant rendu fufpeâ: aux habitans , qui ne vouloient 
pas fe rendre » ils requirent plufieurs fois M. de Dra* 
gués de Cooinène, leur Gouverneur, de le mettre hors 
de la Ville avec Tes plus proches parens , amis & aflbciés , 
ou du moins de s'aifurer de léUrs perfomies. M. de Corn- 
nène ne fe rendit pas à leur requifition^ il fe contenta de 

E rendre toutes les mefures pour bien défendre ùi ville & 
L conferver au Duc de Mayenne. 

Le 18 Avril 1590, M, le Prince de Conti fit Inveftir la 
vilk par fes troupes , Se le jo du même mois , il le rcndir 
maître , par furprife , du ftiuxbourg de S. Antoine, 

M, de Comnène fit fucceiTivement mettre îe feu aux 
fauxbourgs de S, Barthelemi & de S. Julien , poui en*- 
pêcher les ennemis de s'y retirer. 

Plufieurs femmes ^ avec leurs familles , avoient aban«> 
donné la campagne pout fe retirer dans le fauxbourg de 
S. Julien ; elles demandèrent au Gouverneur la liberté de 
fortir & de fe retirer dans leurs villages , ce qu'il lent ac* 
corda ; étant forties par le pré du château , des foldat!» af; 
fiégeans coururent à elles pout les cajoler: ceci ayant été 
rapporté au Gouverneur , le lendemain , environ à la 
même heure , il fit fortir par le même endroit une troupe 
de ks foldats dcguifés en femmes , bien armés fous leur 
habits. Quand les ennemis les apperçurent ils firent la 
même démarche que le jour précèdent ; mais ils furent 
mal accueillis : ce qui rejouit les aifiégés , & même les 
.aifiégcaris , témoins de ce ftratagcme. Ne feroit-ce point 
cette a(fdon oui auroit donné lieu à un proverbe oui 
court toute la Province -, favoir qu'il ne faut qu'une agnelle 
de la Ferté pour étrangler deux loups > 

Le fix Mai , M. le Prince de Conti fit doimer ajDTauti^ 
la ville 'y mais les afiaillanjs furent repouifés. Le quatorze 
pareil affaut & même fuçcès ^ enfin après une fi longue 
réilftance ^ la ville fut rendue par compofition vers le 
i6. 

Le r6 Septembre 1(324, la rue du Bourgneuf, ditc3^tt? 
jcurd'hui la jaic Bxullée , fut coulumce par le fca^ 



3 



5je FER, F E R ^ 

La plus grandt partie de cet article a itê tirée de deux Mémoires 
qui m* ont été communiqués par M, Dabon de la Taille , Ancicft 
Offcier au Grenier à Sel de la Ferté^ 

Jean Glapion , né à la Ferté-Bcmard , fc fit Corddicr 
m la Maifon du Mans. C'étoit un homme d'efprit , d'in- 
trigue & de politiauc \ il étoit Dodeur en Théologie \ il 
fut ConfeiTeur de TEmpercur Maximilien , qui le nt Ar- 
chevêque de Tolède , après la mort de Tillultre Cardinal 
Ximènt, arrivée le 8 Novembre IJ17. Glapion compofa 
plulieurs livres Latins & François , tant en profe qu'en 
vers y que Nicolas Volkir , connu fous lejnom de Polygrar- 
phe , fit imprimer en mi 3. Erafme étoit Tami de Glapion , 

Suoique Biondeau , dans l'éloge qu'il fait de notre Cor- 
clier Archevêque , fe déchaîne avec amertume contre 
Erafme , qui avoit rapporté que Glapion avoit prononcé 
de mauvaife grâce une. harangue devant l'Empereur , ce 
ui avoit fait rire raflemblée. Glapion mourut d'un flux 
é fang à Vailladolid le 11 Septembre 1512. La Croix dk 

Maine > Bi&liotkique Franfoifi» Biondeau , hommes illuftres, 

Robert Gamier , Poëte François , né à la Ferté-Bemard 
en 15*34» f^t premièrement Cbnfeiller -, puis Lieutenant- 
CrinMnel au Mans , où il mourut en i J90 •, il s'acquit une 
grande réoutation par fe^ Tragédies , & par fon Poème 
intitulé , iHymne de la Monarchie. Ses Tragédies font 
intitulées : Hippolite, Cornélic, Marc-Antoine, la Troade, 
Antigone , Bradamante , Sédécias. Etienne Pafquiet, dans 
fcs recherches pour la France , liv. 7 , p. 618 , eilimc beau- 
coup les pocfîcs de Gamier. Effeikivementc'étoitun grand 
Poctepour fon temps; on a du nôtre regardé comme mé- 
diocres, ou mauvais Poètes ceux qui fe font contentes de 

l'égaler, La Croix du Maine , Bibliothèque Franfoife, Baillet , 
Jugement des Savons , tom, 4', page 480. Lavocat , Di&ion-- 
naire hîfiorique, 

Mathurin du Rochet , né à la Ferté-Bernard , fut Avocat 
au Mans ; il a compofédes Mémoires qui furent préfentes 
aux Etats de Blois en 1576. La Croix du Maine , Bibliotfùqui 
Franfoife, ^ 

Bartheîemi Poulhrd , Avocat au Mans , étoit né à k 
Ferté-Bernard i il avoit compofé en Latin , & traduit en 
François, un difcours de 1 immortalité de l'âme, & du 
inepîris de la mort \ le karin a été imprimé. Il vivoit en 

l^i^ La Croix du Maine y Bibliot. Franf. Biondeau, hom^ illufi. 

Généalogie de Richelieu, 

La Maîfon du riefiis Richelieu tire fon nom de la 



FER FER )}i 

Terre du Pleilis en Poitou , & de celle de Richcuca 
auill eu Poitou , où le Caldinal de Richelieu fit bâtir une 
jolie villie , avec un beau château en 16J7. 

Laurent du i'ieflis , Seigneur de Lauriaquc , en Chipre» 
fe fignala {bus le règne de Philippe II Auguile. 

Guillaume I du rleffis , neveu de Laurent y Seigneur 
du Pkilis 3 de la Vervolière^ &c. eut pouir enfans Guil* 
laume 11 , qui luit , & Jean qui s'établit en Angleterre , où 
il cpoufa , !•. Chriiline de Sanford , 2^. Marguerite , 
Comceffc de Vark, 

. Guillaume II du Flcflîs , laifla pour enfans, Pierre ^ 
qui a continué jufqu'à préfentla branche des Seigneurs du 
I kiËs 'y Sauvage, qui fuit^ & Je«in. 

Sauvage du Plcffis, Seigneur de la Vervolière, eut 
Geoffroi , qui fuit, 

GjiOFPRoi du Pleflis , Seigneur de la Vcrvolicre, ôcc* 
époufa I eriine-Clérembaut , fœur & héritière deLouis, 
Seigneur de Richelieu, &c. dont François I, qui fuit, 
FRANÇOIS I du Plcffis , eut François II , qui fuit. 
François II du Plefîis , Seigneur de Richeficu , cpoufa 
Guionne de Laval, dont François III , qui fuit, 

François lil du Plcffis , Seigneur de Richelieu , époufa 
Anne le Roi , Pâme de Chillou , dont Louis , ^ui fuit^ 
Jacques , Aumônier du Roi Henri II , puis Éveque de 
Luçon^ François , Meftre de Camp d*un Régiment, tué 
au ïîége d^ 1-iàvie-dc-Grâce en 1563 j &. Antoine , dit le 
Moine , parce qu'il Tavoit été : ayant quitté le froc , il 
devint Capitaine de deux cents Arquebuiiers à cheval j 
deâinés à la e^de du Roi. 

Louis du Pleffis , Seigneur de Richelieu , &c. cpoufa 
Françoifc de Rochechouart , dont François IV , qai fuit j 
Louis , afTai&né à Champigni -, Anne , mariée à François 
de Champbcau , Baron de Pont-Château , en Bretagne i 
&Trançoife qui époufa, i^. N... de Sauve, 2^. le Baroni 
de Marconnai, 

François IV du Pleffis , Seigneur de Richelieu, ôoc, 
fuccéda à Louis fon frère aîné , dont il vengea k mort y 
le Roi Henri III , qu'U avoit fuivi en Pologne , k fit Grand* 
Prévôt de France, Se Chevalier de fes Ordres en ijS^i 
le Roi Henri IV le fit Capitaine de fes Gardes. Il époufa 
Sufamie de la Porte , dont Françoife , qui fuit *, Antoine-e 
Louis , qui fut nommé à rEvccné de Luçon, qu'il remif 
à Armand fon frère , pour fe faire Chartreux : ce bon 
Religicaj^ dçvint Arçhçvcijuç d'Aix , çnfuite de Lyon ^ 



3}ï FER. FER 

Cardinal Se Grand- Aumônier de France >^il mourut à Lyoïi 
. le 2} Mais 1655 5 Henri , Maréchal de Camp , tué en duel 
par le Marquis de Thémine, fans laifTer denfans de N.«» 
Guiot fa femme , Dame d'Anfac ; Armand Jean , ne à 
Paris le j Septenibrc i^Sf . Le Roi Louisf XIII érigea en 
fa faveur , en 1651 , la Terre de Richelieu en Duché Pai- 
rie, pour lui, fes héritiers, fucccffeurs & ayants-caulc» 
mâles & femelles \ Armand devint Abbé-Général de Cluni , 
de Cîteaux , &c. Pair & Amiral de France , Comnundeur ^ 
des Ordres du Roi , Cardinal „ Grande-Maître , Chef êc 
fur-Intendant-Général de 1^ navigarion ôc conunerce de 
France , Gouverneur de Lieutenant-Général pour le Roi 
en Bretagne , Secrétaire & puis Miniftre d'Etat : il mourut 
à Paris le 4 Décembre 1641 -, Se Nicole , qui fut mariée 
à Urban-fle-Maitlé , Marquis de Brézé > Maréchal de 
France , morte au château de Saumur le 30 Août 16 jj. 

Françoise du Pleflis Richelieu , ^poufa René-ae-Vî* 
gnerot , Seigneur du Pont-de-Courlai , dont Armand Jean , 
qui fuit s Jean-Baptifte Amador , Tigt des Ducs d'Aiguil- 
lon V & Marie-Madeleine , mariée à Antoine du Bourg ^ 
Seigneur de Combalet , dont elle fe fépara. Le Cardinal 
de Richelieu , fon oncle , la fit Ducheiie d'Aiguillon > elle 
donna ce Duché à Marie fa nièce , comme ileft marqué 
dans la branche d'Aiguillon , qui fuit. 

Armand-Jean de Vignerot du Pleffis , Duc de Riche- 
lieu , Pair de France , Œevalier des Ordres du Roi , &c. 
cpoufa , i^. Anne PouflardHde-Fors ^ fans enfans-, 1*. Anne 
«FAcigné, 3^, Marguerite Rouillé: il eut de fort fécond 
mariage , Louîs-FrançoiSrAnnand , qui fuit ; Catherine- 
Armande, qui époufa , en 1714 , François du Châtelet » 
Comte de Clemiont , Gouverneur de vincennes ; Marie- 
Gabrielle , nommée Abbefle du Tréfor , au Diocèfe de 
Rouen , en 1714-, & Elifabcth, Prieure de la Préfèntatîon 
à Paris. 

Louis-François-Armand du Pleffis > Duc de Riche- 
lieu & de Fronfac, Pair de France, Noble-Génois par 
décret du Sénat de Gènes de 1748 , Maréchal de France , 
Chevalier des Ordres du Roi , premier Gentilhomme de 
fa Chambre , &c. né le iz Mars 1696, époufa , i^. en 
171 1 y Anne-Catherine de Noaille , morte fans enfans en 
I7i6i 2^. en I7J4 , Elifàbeth-Sophie de Lorraine , fœur 
du dernier Prince de Guife , mone en 1740 , dont Louis* 
Antoine-Sophie, qui fuit, & Jeannc-Spphie,ncecn 1740, 
mariée en 1756 au Comte d'Egraond. 



^ Ê R .FER j« 

Louis-ANTOiNE-Soi^Rit > titré Duc de Fronfac , Nobhh 
Génois, Maréchal de Camp en 1756 , premier Gentilhomme 
de la Chambre du Roi^ en furvivance» eft né en 17^64 

Braneki éTAiguiHon, 

Françoise dû Pleifit Richebeu ^ époiiia , comme c^ 
iKoit cinleflus , Renénde-Vignerot , dont Armand-Jean , 
pue de Richdleu y Jean-^Baptifle Amador , qui fuit î St 
Aïarie^Madeleine * Duchefle d* Aiguillon. , 

Jban-BAptiste Amador du Pleffis Vigufcrot , Marquis ^ 
fubfticué au Duché de Richelieu , époui'a Jeanne de Beau^ 
vau 9 dont Louis-Armand , qui fuit , Se Marie^Thérèfe ^ 
Duchefle d'Aiguillon ^ par le don que lui en fit Marie^ 
Madeleine , fa tante > morte fans enfans d'Antoine de 
Beauvoir du Roure y Seigneur de Combalet. 

Louis-AnMAND , Marquis de Richelieu , EHic d'AiguiU 
lon , en 1704, après la mort, fans alliance, de Marie^ 
Thérèfe fa fœur y époufa Marie de la Porte-Mazarin » dont 
>\rmand-Louis, qui fuit. Louis-Armand mourut en 17304 

Armand-Louis de Vignerot, Duc d'Aiguillon, mort 
en 1740 , avoir époufé , en 171 8 , Anne-Charlotte dt 
Cruiiolj fille du Marquis de Fronfac d'Uzès , dons 
£manuel-Armand , qui fuit« < 

Emanuel-Armano de Vignerôt, fubititué aux nom Se 
armes du PleiEs Richelieu , Duc d'Aiguillon , Pair è$ 
France , Noble^rénois , dans la même année que M. te 
Duc de Richelieu , Chevalier des Ordres du «Roi , Lieu- 
tenant-Général de fes armées , & au Gouvernement du 
Comté Nantois , &c. né en Juillet 17x0 , époufa, en 1740 , 
Louife-Félicité de Bréant-^Mauron , fille du Comte de 
Plélo , & d'une fœur de M. le Duc de la Vrillière , Mi- 
ni/Ire & Secrétaire d'Etat , dont Armande-Elifabeth-FcU^ 
cité , née en 1746. 

Lmocente-Aglaé , née en 1747. 

Armande-Amélie , née en i7ii% 

LA FERTÉ-MACÉ » gros Bourg & Paroifle de 1' Ap- 
chidiaconé de Paflais , obns le Doyenné de la Rocher 
Mabille , EleéUon de Normandie , au N. par O. de la 
Ville du Mans , dont il eft éloigné de feize lieues trois 
quarts. Pour i'y rendre , il faut aller i^ S. Calais du Défcrt . 
L } y Gefvres ,L}i'y Montreuil le Chétif , L j i j Vernie^ 
L ï i\ Milefle, L}iy Mans , L 1 1^. 

U 7 a de la Ferte à Lighicre* M. 1. } *, Domfiront » M. 



l 



H F Ë R . FIE 

. 4 î; Juvigni , M. L il; Laflai^ M. 1. 4 t» Maclrc^ 
MA. i{y Bagnole , 1. i i; Magni le Défert, 1. i 5 Antoi- 
gné > L I 7 >^* Maurice ^ L f *, Normandie-» I. i ; k Forêc 
d'Anciainc , 1. i J ; la Foret du Mont-dc-Here , L i î. 

Il y a marché à la Ferté toas les Jeudis > & foire le 12 
Septembre & le Z9 Oétobre. 

La Paroifle eft arrofée au S. & à l'O. par le ruifleau de 
le More , & à FEft par un autre petit ruiflfeiu. 

La Cure ,.eftimée 600 liv. , eft à la présentation de 
TAbbé de S. Julien de Tours. Il y a 1980 Communians: 

Il y îii à la Ferté un Prieuré , elumé 2 cco liv. à la même 
prcientation que la Cure 5 il y a auffi la CnapeUe de Beziers, 
eftimée y s Ji^- ^ ^ préfencatLon du Seigneur , Evcque du 
Mans > & celle de la Dronnière , cftimée iro liv. 
. Le toi produit du feigle*, de l'avoine & du carabin. 
Outre les deux forêts , dont il eft parlé ci-deflus , il y a 
lès bois de la teaé , qui contiennent 1681 arpens. 
- La Ferté-Macé eft une ancienne Barcnnie , fituée en 
NoîT£:andic pour le temporel j elle a une iergenterie Se 
une Jurifdiéhon » conipofée d'un Bailli , im Procurair du 
Roi , &c. Plufieurs Paroiffes en relèvent : favoir , Wagni 
le Dîéfert , S. Oucn k Brifoul, f la partie de cette ParoilTe 
coi eft Alt Maine, rdève delà Seigneurie de Boishamelin , 
•& reporte à Laffai ) Méhoudin, Antoigné > Codteme , la 
Couionge , la Sauvagcre & S. Maurice. Cène Baronnic 
relève du Rôi , comme il paroit par une Enquête faite 
en 1214. 

Robert du Bouchct, Seigneur de la Ferré-Macé* S. Léo-= 
«ard des Bois , &c. eut Robert li , qui fuit. 
. Robert II du Boucbct , fit le voyage de la Terre-Sainte \ 
Û époufa en 126} Gabriclle de Lonvai , dont Pierre du 

Bôuchet. Voyez à V article s, SimpkQrîen la GitUalogic du 

Le Roi eft adhiellement Seigneur de la Fetté-Macc > 
j'ignore comment cette Terre a oaffé à la Couronne, 
madame de Montreul de la Chaux m*a fourni xm 

Mémoire. ... 

FIEZ , Bourg &.Paroiire de FArchidiaconé de Sonnois , 
dans le Doyenné de Frefnai y Eleâion du Mans y au N# 
par O. de la Ville, du Mans > donc il eft éloigné àt huit 
lieues. Pour s'y rendie > il faut aller à S. Germain-de-la- 
Coudte^.L ijBeaumont» L i ^> S. MaK:eau; L i ^; la 
Bafoge ,1, x\ Mans , 1. i 5. 
. ]i;adeFis8èf]^tûlai>M.l^I$;.Afic-k^Boifile^ M. 



FIL F r L )}f 

L I |y René ^ M. L z | ^ Mamers , M, 1. j ^ S. Ouctwle-» 
Mimbré , L i -, Rocffé-Fontaine , 1. 1 i ; Bourg k-Roi , L £ ^ 
Bccon , 1. ii S. Viclcur> L ii la Forêt de Pcricigne, 1. 1. 

Lîii^aroifle eft arrofçe au N. y à F£. , au b. & a i'U. par 
deux ruiiTeaux. Il y a deux grandes pièces de bois dépen* 
dances du Chàceaii de Cohardon* 

La Cure eftimce iioo liv. eft à la ptéfenration du Sei- 
gneur Evêque du Mans- Il y a 787 Communians, 

Il y a à Fiez le Prieuré de Cohardon , eftimé loo liv. > 
à la préfencacion de TAbbé de S. Nicokts d'Angers s il f 
a auill la chapelle de«S« Jacques , eftimée ^ liv. , à la pré-^ 
feotadon des Paroifliens^ & celle de S. Nicolas^la-Marrej' 
elliaiée 33 liv. ^ - - 

Le fol produit du froment , du feigle & de? l'avoine. 

La Seigneurie.de ParoifTe appajnient à.M« le Vidaim 
d€ Vaffé. 

FILLÉ , Bourg & Paroiffe dan5 k^ Quintes du Mans^ 
fur la rivière de Sarte^ Ekcèion du Mans, au S. S. O.. 

Sar S. de la Ville du Mans, dont il eft éloigné de deux^ 
eues & demie. Pour s*y rendre , il lEaut aller à Arnage y^ 
L I •, PontUeuc , 1. i > Maiis , 1. \. 

Il y a de Fille à la Suzc, M. 1. i 4^ Vallon, M. 1. 3 \% 
Ecomoi, M. 1. 2 J; Loué , M. 1. 5 j îloczé, 1. i \ Pariené- 
ie-Polin, L I ï5 S. Gervais-en-Blin, L J Ji Moncé, L i j' 
Spai , 1. r > Voévres, 1. 1. 

La rivière de Sarte coupe la Paroiffe du N. E. au S. ,' 
eUe eft arrofce à VO. par un petit ruiffeàu. Le grand che- 
min royal du Mans à Angers traverfe la Paroiffe du 
N. au S. 

La Cure , eftimée 800 liv. , eft à la préfentatîon de 
l'Abbé de la Coulturc. 

U y a à Fille la preftimonie Gaupuceau, eftimée N,... 

Le fol produit de bon fciglc , de 1 avoine Se du carabin ; \ 
il y a des vignes , dont k vin eft médiocre , le rouge n'eft 
pas mauvais. Il y a à Fille beaucoup de landes, entre 
autres une partie de la grande lande du Bourrai. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Château du 
Gros Chefnal, dont M. Daniel de Beauvais a fait Tac- 
quifition des héritiers de N. ... le Boindre , Confcillér à 
la Granck-Chambre du Parlement de Paris , mort à la fin • 
de l'année 1757 , fans laiffer d'enfans de N; . . . Tiraqueau , v 
fon époufe & fa coufine. 

Le Château du Gros Chefnal , dans le Paroiffe de Fille > * 
eft bien bâti, décQsé d'une cbapelk , de belles avenues, ^e^ 



^i« F L A ÎF L À . 

ftaËent^ pièces d'eaii y de parterres 8t jardins ^ & dé boâ 
de Aita.es & taillis. ^ 

Ceîte Terre a été pofledéc pendant plnfîeurs géné*^ 
ntticnis par là famille oe k Boinare> originaire du Mkns « 
djct il y en à encore du même nom dsUis cène ville. Le 
v^e & TaVeuI du dernier le Boindre j Seigneur du Gros 
Cbeûiaji» font morts Doyens du Parlement de Paris. 

FLAGÉ 5 Bourg ficPâroiffe de rÀrchidiaconé de Sable , 
dans le Doyenné de Vallon . Eieâjon du Mans , à TO* 
S. O. par S. de la ViUe du Mans , dont il eil éloigné de 
trois ueues un ou^. Pour s'y rendre , il faut aSer au 
Çrand Si Georges, 1. 1 r> Mans, 1. 1 {y 




par 

Renon^ ëe à TO* par tfit autre petit ruifleau^ 
^ La Cure , eftimée 400 liv. , eft à la préfentation de 
^bbé de la Coulture. Il y à 160 Communians. 

Le Prieurç de Roéfé y à préfent réuni au Séminaire ds 
S. Charles du Mans , a droit de percevoir la moitié des 
grofics dixmes de la Paroifle. 

n y a à Placé la chapelle de S. Jean dé la Richàrdicre ^ 
Icftimée 15 liv. , à la préfentation du Curé \ Se celle de la 
I^icoulièré, eftimée 70 liv*, defTervie au Château du Bois 
de Maquillé , à la préfentation du Seigneur y cette der- 
nière chapelle a été fondée en 1476 plr Dame^Perrine de 
Champagne « veuve de Jean du Bois , & par Thibaut du 
ioîs y fon fils y fous l'invocation de Ste Anne. 

Le fol produit du froment & de Torge; il y a quelques 
vignes dont le vin eft de très-médiocre qualicéi 

La Seigneurie de Paroiffe eft attachée à là Châtellcnîe 
de Maupertuis, qui appartient à M* Amiot de Viviers» 
k Seigneur fait ùl demeure au Château du Bois de Ma- 
quillé s licué dans la Paroi/Te. « 

La Tcrre-du Bois de Maquillé eft compofée de plufîeurs 
Fiefs , dont les uns relèvent de la Baronnie de Pihni y & 
les autres de Sourches > de Lavardin y du Gros Chefnai , 
de la Verrerie » de Louplande & des Epichehères ; la Gha- 
tellenie de Maupertuis relève de Pilmi* Les autres Fiefs 
de la compofition de cette Terre, & fitués dans la Pa- 
roifte font celui de la Richardière, relevant de Sourches; 
celui de Bonveu > relevant des Epichelières^ Se cwx d'Au- 
wrs & du Bois , rekva.nc de Louplande. . 

La 



t t i -^ f t È ijt 

Là Terre dà Bcris de Mâqumé 1 été poiTédée ancien- 
nement par la famille da Bois , de cette jProvince , qui à 
ajouté à (on nom celui de Maquillé , par l'alliance d'un 
Sîeigneur du 6ois avec une Dame de MaquiUç en Anjou» 
îl ne rubjQLUe plus que deux branches de cette famille da 
bais^ l'une cft celle de M* du Bois de Courcfxiers ( voyez 
Vartidt Cottrceriers ) y 8c l'autre eft celle du Bois de ^aquiUé 
de Vaujours > établie en Anjou. 

La branche de cette' famille qtii poiTédoir le Boh , eft 
fondue par alliance dans celle de CToutçme ^ Se le Bois V 
A demeuré ^ jufqu'à ce qu'une veuve du Comte d'Eftivâ 
Couteme fe flt adjuger cette Terre pour fes repri&s , & la 
porta dans 1^ familk de la Rivière . d'où elle a pafle par une 
alliance dan's la Maifbn de Mailli d'A^court^ Voyeg tar^ 
èic/e RequtU^ M* k Comte de MailU Ta échangée avec une 
Terre fituée en Picardie , apparcenaiu à Madame deBaU* 
ton I femme de feu M. Amiot d'Inville , après le décès du^ 
quel , fans enlans « cette Terre eft paflée à M» Amiot de Vi^ 
viers, frère du aéfunt (leur d'Inville ^ par licitation avec 
ladite Dame veuve Amiot d'înviUe. 

Le Château du Bois de Maquillé eft bien b&ti âc décoré 
4'une grande 8c belle avenue , qui part du chemin qui con- 
duit du Mans à Maigné i il eft environné d^autres avenues 
ëc de promenades percées dans^des taillis dépendant de 
cette Terre. 

M. Amiot de Viviers & feu M. Juré» Curé de Placé ^ 
m'ont fourni un Mémoire» 

« 

FLÉE , Bourg Se P^roiffç de l'Archîdiaconé du Château- 
du-Loir , dans le Doyenné du Chàteàu-du-Loir , Eleâion 
de même , au 5. S» £• par S» du Mans » dont il eft éloigné 
de fept Jiieues un quàn. Pour s'y rendre . U faut aller i 
Toiré . 1. U JupiUe , 1. i î> S. Mars d^ÔuftiUé, 1. i} 
Pontlieue , L j > -Mans , 1* 7. 

Il V a de Fiée au Château-du-Loir , Mi* x ç i k Chanre^ 
M. î. z. l'y Grand-Liicé , M^ 1. 5 ; Ecomoî', M. l, 4 , fieffé , 
M. L^Tî Luçeàu, L i ^5 Ste Cécile, I..^-, Chàhaignç; 
1. i } Toiré» Il r ) Quincampoix ,h n la Forêt de Berfâi , 
1_ — * 

La Patoiâe eft àrrofée à l'Ê. par le ruidèàu de Dinan * 
& à ro: fJar celai d'ivre. - * 

La Cure, eftimée 560 liv. eft à là préfentaticHi de l'Âbbl 
de S. Vincent. Il y a 400 Commuiiians. 

Il y a à Fiée la cho^dUk de Boiicamus. 

Le fol produit du froment Se de l'ot^k 



J 



j3» , F O N F O- N 

L'Evcqde Geofïrol Ac la Chapdle » qui ûégca. aii M^n$ 
depuis 1^38 jufqu'à 1347, acheta pour Ton Églife le Fief 
de la Villette , Hcué dans la Paroiue de Fiée , avec toutes 
fcs jufticcs, droits & appartenances. Courvaifier, page $ju 
Bondomut » page 6o8. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient à M. de Cource- 

riers. Voyez la Généalogie à i'articie Courceriers. 

FONTAINES , Bourg & Paroifle de rArchidiaçonc du 
Château du-Loir » dans le Doyenné de Iroo, Eteition 
du Chàteau-du-Loir , à l'E. S. £• par S. du Mans , dont 
il eft éloigné de onze lieues & demie. Pour s'y rendre y 
il faut aller à Congners > l 3 4 9 Ste Ofn)ane , L 1 9 Volnai> 
L 1 î > Changé ; 1. 3 ^) Mans > L i ;. 

U y a de Fontahies à Montoire ^ M. 1. i \\ Bécé, M. L 
1; S. Calais, M. 1. 3^ Grand-Lucé, M. 1.6 i^ laChaxtre, 
M. 1. 5 » Troo , L ^ î S. Quentin-de-Varenne , 1. ^ > les 
Roches-rEvêque , 1. 1 i i Lunai ,1. 1 5 j Sellé , 1. 1 i 5 Bon- 
nevau , L i f 

Fonuines eft fitué fur un petit ruifleau , qui prend (à 
fource dans la Paroifle. 

La Cure, eftimée 800 liv. , eft à la préfenratio|i de TAbbé 
de S. Calais. U y a 400 CommunianSf 

U y a à Fontaines le Prieuré de Grandri » eftimé 400 liv. 

Le fol produit du froment, de l'orge & de Tavoinc. 
Xa Seigneurie de Paroifle appartient à M. Fredureau, 
Officier à la Chambre des Comptés. 

FONTAINE-SAINT;MARTIN (la). Bourg & Pa^ 
roifle de TArchidiaconé du Château-du-Loir , dans le 
Doyenné d'Oizé, Élcdion du Château-du-Loir,auS. S. 
O. par S. du Mans , dont il eft éloigné de cinq lieues 
trois quarts. Pour s'y rendre ,. il faut aller à Serens , 1. 
i %y rarigné-le-Polin , L :îî Arnage, 1. 1 i\ Pontlieue» 
L i^Mans, 1. f-^ 

U y a de la Fontaine-Saint-Martin à Malicome , M. L 
2 t; la Suze , M. 1. 2 | i Ecomoi , M. 1. j î ; Manfigné , 
M. 1. 1 ^) Pontvalain, M. L 2^ Ligron, 1. i ; S. Jean de 
la Motte , L I j Réqueil , 1. i t > Oifé , 1. i i Courcelles , 
\ I l'y Mczeré, l.r. \ 

La Paroifle eft arrofée au N. par un petit ruifleait qui 
forme rétaiie delà Rochelki elle eft bornée à l'O. par la 
foret du Dé&is , & au S^ par celle de la Chaufle Paillère. 

Le grand chemin royal du Mans à Angers pafle par la 
fontaine-Çaint-Martin. 



la Cure , eftimée iôo liv* » eft à la préfcntatiôti de 
TAbbefie de S. Snlpice de Rennes. Il y a )oo Com^ 
munians. 

Il y a à la Fontaine un Prieuré Conventuel de Religieufes 
de rOrdrc de S. Benoît, eftinaé 4000 liv. de revenu. La 
Prieure , à qui 6n donne le nom d'Abbefle , cft perpc- 
cuelle, & à la nomination de rAbbefle de S. Sulpice de 
Rennes , du même Ordre. 

Ce Prieuré efl régi depuis long-temps par des Prieures 

: la Maifon de Broc» 

Je ne rapporterai point ici la rencontre miraculeufe de 
S. Manin & de S» Démétrie à la Fontaine-Saint^Martin ; 
ceux qui feront curieux de la favoir la trouveront dans 
Courvaifîer , page 90 & 95. 

Sous le Pontificat de rÉvêque Hildeberc ^ qui fiégea au 
Mans depuis Tan 1097 jufqu'à mj. Foulques, Comte 
d*Anjou & du Maine, & Héremburge, fille de Hélie » 
Comte de la Flèche , fa femme , dotèrent le Prieuré de la 
Fontaine-Saint-Martin, & y mirent dts Rcligieufcs de 
rOrdre de S. Benoît , qu'ils affujettircnt à TAbbeffe de S. 
Sulpice de Rennes. Ils donnèrent droit à ce nouveau 
Couvent de pernage & chauffage , fans marque ni mefure 
dans leur foret de Lon^aulnai j & lui odroy èrcnt plufieurs 
privilèges ôc immunités , qui fe trouvent dans Tadte de 
fondation , donné au Mans dans la falle de leur Palais , 
en date du ii Novembre 11 17, Cette donation fut ap-* 
prouvée au Château de la Flèche par GeofFroi, leur fils ^ 
qui invertit les Rcligicufes du Prieuré , par Tentremife d'un 
Moine, nommé Raoul, auquel il donna fon anneau, pour 
les mettre en poflefUon. Courvaifier, page 420. 

L*ade de la fondation du Prieuré de la Fontaine-Saint- 
Martin eft rapporté dans le Ctnomania de D. Denis Briant , 

MS^ Voici comment il finit : kujus donathnis teftes funt 
Fulcouis Dapiftr, Gaufridus filius Garnirez Hugo fitius Beraidig 
Gau/ridusde Ramaforti^ Saiomon de Brione, Qaufrîdus JEilètmo^ 
Jinarius ^ Raduiphus monacus j Gervafius de Trocu^ liugo de 
Cleers , Odo de VUlers , Rodulphus ToreUus , Jojfetinus Sum-^ 
mûris , Turreus de Rotundo Coiducio. *f Sig* Fulconis Comitis^ 
'f Sig. Gaufridi Comieis. 

Hfenri, Duc de Normandie,- Comte d*Anjou & du 
Maine , Roi d'Angleterre, confirma le don de foixante liv* 
que Geoffroi , fon père , avoir légué au Prieuré de la Fon- 
taine ; & en outre lui affigha 20 liv. de rente , à prendre 
fur fon revenu d'Anjou , & pareille fommé de 20 liv. fur 
celui de Touraine^ le tout payable au jOQt S» Nicola€« 



ÎS 



P O N F O M 

/aâe de cette donation fot {Mttfé à Beaugé Tan ityi « e» 

préfence d' Angelbert , Archevégue de Tours j GuiUaimie ^ 
Hvéque du Maiis ) Norman, ÊvèqUe d'Angers^ Gai de 
Sable 3 Geofiroi Se Guillaume de Siué ^ fes nereux v Tho- 
mas i fon Chapelain y Héfelin de leurs , GoUkume ^ 
fils d'Amon -, Geoffiroi de Cléers , Hugues de Clcers , Pépin 
de Tours 4 $imon du Château» Durand fiurei, Burcard 
des Mâchoires. Cenomania , MS^ 

Raoul Vicomte de Beaumont , donna au Chapitre de S« 
t^ierre de la Cour cinquante fols de rente annuelle pour 
setour de vignes qui furent abandonnées au Prieuré de la 
Fontaine , en échange d'auties vignes que ce Prieuré pof-* 
iedoit près de l'endroit où Pona bâti le Couvent des Corde- 
liers du Mans ; & ce afin d'agrandir le terrein de ce Cou^ 
vent. Ceci fe pafla environ Tan 12.37» Cenomania ^ MS» 

Le fol produit du feigle ^ de l'avoine & du carabin; on 
]^ recueille auffi beaucoup de marons. U y a une grauide 
étendue de landes. 

La Seigneurie de ParoiiTc eft annexée au Prieuré » dont 
Madame de Broc eft Prieure. 

Louis Aubri) Seigneur du Mauner, fils de Benîamin 
Aubri > Ambaifadeur en Hollande ^ & qui mourut Pro* 
, teftant en fa Terre du Maurier en 1636 » petit-fils de Jean 
Aubri y Seigneur du Maurier , qui mourut en i j8; > Louis , 
dis-je, étant fort jeune ^ accompagna fon père en Hol* 
lande > d'où il pafla à BerUn , enfuite en Pologne , ic àt4k 
à Home, enfin il repaiTa en France , & fixa fa <kmeure à 
fa Terre du Maurier ^ où il fit imprimer, en 1680 y pat 
Jacques Laboc, Imprimeur de laTlèche^Nl^s Mémoires 
pour ifervir à l'Hiftcûre de Hollande , qu'il dédia à M« 
de Treifan, Evêque du Mans : ces Mémoires font ^timés. 
Louis Aubri fut toujours Catholique > & mourut à fa 
Terre du Maurier en lôi-jy ne laiifant qu'une fille qui fat 
inariée à M. d'Orvaux. , 

Le Maurier eft une petite Terre fieffée , bâtie près le 
Bourg de la Fontaine^aint-Martin. 

Charles Ancillon imprima» ia-ii en 1709, à Berlin, 
Mémoire concernant la vie ,&c les ouvrages de Benjamin 
Aubri, Confeiller d'Etat, Ambafladeur du Roi Louis 
XIII en HoUande. Gonjet , - SufpUm. d^ Moriri. £iiliot. 
Hiftor. dt la, Franu» AttUU i^kS^^» 

■ FONTENAI, Bourg & Paroiffe de l'Ajchîdiaconc de 
SAblé , dans fe Doyenné de Brullon , Éleétion de U 
rlèchQ^ àlXX & O. par&duMâins^dont ileftélopédc 



# Ô N f 6 fi i4t ' 

icpt lieues un quart. Pour s'y rendre, il faut aller à Chaiir •v 
tcnai, L I Js Maigné, 1. i i\ Grand S. Georges, 1. x ^s 
Mans , 1. 1 1. 

n y a de Fontenai à Sablé , M. L z î ^ Malicome , M. 
k 1 tJ ; Brullon, M. L i iv Vallon, M. l. } •, Loué , M. 
L 1 1 -, Afiiièrcs , 1. 4 5 Avoife , 1. ^ j Taflc,l. ij S. Ouenr 
cn-Champagne , 1. 1 j Cheville , 1. 1 •> Poillé , 1. 7. 

La Faroine eft arrofée à TO. Se au S. O. par la dvière 
de Vcgre , qui produit d'excellent pblffon , & à TE. par 
le ruifleau die Noyora, 

La Cure eftimec 400 liv. , eft à la préfentation de TAbbé 
de la Coulturc. B y a 400 Cotnmunians. 

Il y a à Fontenai un Prieuré , cftimé fio liv. , à la pré- 
fentation de TAb&é de la Coulturc y la Chapelle de la fon- 
taine Bouel , eftiméc 70 liv. , à la préfentation de Théri- 
tier du fondateur > celle de la Tremblai, cftimée 1/ liv., 
à la préfentation du Seigneur*, celle de S. Yves , eftimée 
KO liv. à /la' préfentation des héritiers du fondateur -, Se 
Î3L preftimonie Roffignol , eftimée j liv. , à la préfentatioa 
du Seigneur. 

Le K)l produit du froment & de l'orge. 

En Tan 1409 il y eut Arrêt du Parlement qui adjugea zçL 
Seigneur Evcque au Mans la correéBon du Prieur de Fou- 
tent, membre dépendant de l'Abbaye de la Coulture^ 
cette Arrêt eft rapporté dans le Canulaire rouge de l'Evc- 

ché , foi, 81. Cenomanîa , MS. 

La Seigneurie de Paroiife appartient à M. de Baftar, ap- 
pelé M. de Fontenai, Chjcvalier de IXDrdre Militaire di 
5. Louis. 

FORCÉ , Bourg Se Paroiffe de l'Archidiaconc de Sable , 
dans le Doyenné de Sablé , au-delà de l'Ouette , Ekâion 
Ac Laval , à YO par S, du Mans , donc il eft éloigné de 
miacorze lieues Se demie. Pour s'y rendre , il faut aller à 
S. Jean-fur-Erve , 1. j ; Joué-en-Chariie, . i. 5 ; ChafliUé , 
L I ï> Fai , 1. 3 1 ; Mans , 1. i 5. 

* Il y a de Forcé à Laval , M. L i | i à Chiteaugontier , 
M. 1. j; à Cofle-!e-Vivien ^ M. 1. 4 j , à Monfcurs, M, 
1. j i>^à Sablé , M. 1. 7 i •, Entrâmes , 1. 1 > Parenai , 1. 15 
Bafougers , 1. i J ; SougéJe-Bruant , 1. 2 j j Louvigné , 
L I -J^ Bonchamp , 1. 1 j Avenicres , 1. 1 ^ î Montigné , 1. 2. 

Forcé eft fitue fur la rivière de Jouannc , qui coupe la 
Paroiffe du N, E. au S. O. 

La Cure , eftimée 300 liv. , eft à la préfentation du ScÎt 
gnear, Evêque du Maas. H'y^ ^50 (Jonmiumans. 

Yiij 



}4X f O ^ FOR 

On révère dans l'Eglife de Forcé , les reliques de S. 

Placide, Martyr. 

Il y a à ri-iôtcl-Dieu de Laval , dit môpital de S. 
Jofeph » un lit , fondé en 173Z , par la Dame Jeanne 
Langlois> veuve de François Bidaut , Seigneur de Jutigné^ 
pour un pauvre malade de la ParoiiTe de Forcé. 

Le fol efl aride, & produit du froment » du feigle^ de 
Torge & du carabin ^ les arbres fruitiers font de bonne 

Sualité y le pommier efl refpèce qui domine : il y a le taillis 
e Brétizon , d'environ cinquante arpens , qui appartient 
au Seigneur de la Terre de Poligni. La ParoiiTe a un tiers 
de lieue d'étendue de TEft à l'Oueft , & demi-lieue da 
.Nord au Sud. Le gibier , favoir la perdrix rouge & grife, 
le lièvre & le lapin , y eil affez abondant Se de bonne 
.qualité. La rivière de Jouannc fournit de fort bon poiflbn j 
favoir , du brochet , de la carpe , de la perche & de la 
brème. On vient de conftruire lur cette rivière , une arche 
de trente-fix pieds d'ouverture , pour le grand chemia 
Jloyal qui conduit par Sablé à la Flèche & à Tours. 

Le commerce de la ParoiiTe eft celui du bétail & des 
toiles de lin. 

On a établi à Forcé en 1767, une blanchifferie, dont 
les toiles qui en Torrent Tont du plus beau blanc : on 
attribue cet avantage à la qualité des eaux dô la Jouanne ^ 
qui font douces & Tavonncufes. 

On fabrique dans le Bourg , une efpèce de feuillance. 
. La Seigneurie de ParoiiTe efl annexée à la Terre de 
Poligni , appartenant à M. le Marquis de Croiili , par 
Madame de Cogni, fille du Maréchal de Cogiii, ion 

Cpoufe. Voyez ia Généalogie à i'artic/e Sablé, 

En 16ZG y la Terre de Poligni appartenoit à René de 
Monbouchet , Marquis du Bordage > qui avoit époufé N... 
de la Houflaye \ ils profefToient l'un & l'autre la Religion 
prétendue réformée , qu'ils abjurèrent enfuite. M. JBoi* 
vier , Curé de Forcé m'a fourni un Mémoire. 

FORTAN j petit Bourc de l'Archidiaconé de Moncfon> 
dans le Doyenné de S. Calais , Eledîon de Vendôme , à 
TE. S. E. par S. du Mans , dont il efl éloigné de treize 
lieues. Pour s'y rendre , il faut aller à Savîgné-fur-Brayc , 
J. 1 i Sainte-Cerotte , 1. 2 J j Changé , 1. 7 j Pontlieuc , 
h i {\ Mans , 1, r-^ 

Il y a de Fortan à Montoire , M. 1. 1 ? ; Vendôme , 
M. 1. 1 fi BeiTé yUA.xi\ S. Calais , M. 1. 5 i; Mont- 
itoubleau ^ M. L 5 | } Lunai » 1. i > S. Martin-de-Sargé ^ 



FOR FOR Î45 

!• X :!; Sellé, 1. 2 ri Fontaine, 1. i 4 j le Bléfois, 1. J. 

La Cure eft un Prieuré régulier de l'Ordre de S. Benoit ; 
elle eft eftimée 6co liv. , & eft à la préfentation de l'Abbé 
de S. Calais. Il y a i6o Comraunians. ^ 

L'Eglife eft dédiée à $• Calais : ce n'étoit autrefois 
qu'une Chapelle , dédiée à S. Blaife , que l'on regarde 
encore aujourd'hui comme fécond Patron. La nef a érc 
ajoutée à cette Chapelle, qui forme aujourd'hui le chœur ^ 
& charicel. Ce Bénéfice faifcit autrefois partie de l'Ab- 
baye de S. Calais : ce qui paroit par les anciens aveux 
rendus aux Seigneurs de Vendôme. On ignore le temps 
de fon ércékion en Prieuré-Cure. 11 y avoir un Prieur- 
Curé au commencement du quinzième fiècle. ^ 

Le fol eft maigre & ne produit qu'à force d'engraîs , qui 
eft rare , n'y n'ayant aucune fontaine ni ruifteau qui puiïTe 
entretenir des prairies : on n'y recueille que du froment $c 
de l'avoine •, l'orge n'y réuflit pas j le froment eft d'une ex- 
cellente qualité : on en recueitleroit une plus grande auan-^ 
tiré fi Ton àvoit foin de marner les terres ; on feroit bien- 
tôt dédommagé de la dépenfe, une marne d'afiez bonne 
qualité fe trouvant dans le tiers de la Paroifle. U y a beau- 
coup de vignes , dont le vin feroit beaucoup meilleur fi 
Ton vouloir chaneer l'efpèce de fepage , qui n*a de qualité 
que de produire beaucoup de fruit : le vin rouge domine 
fur le blanc. 

Il n'y a' point de métairies dans la Paroiffe , qui a demî- 
lieueduÎMordauSud, &un tiers delieuederÉftàrOueft j 
il y a feulement dix à douze petits bordages , & des terres 
que plufieurs propriétaires Se autres particuliers font 
Yaloir. 

On cultive bç^ucoup d'arbres fruitiers de toutes bonnes 
efpcces pour la table , dont on porte les fruits au marché 
de Vendôme. 

Le menu gibier de toutes efpèces , outre le lapin , y eft 
afiez abondant & de bonne qualité. 

La Seigneurie de Paroiffe eft annexée au Prieuré •, le Fief 
jàc Fortan , qui la donne , eft régi par la Coutume d'An- 
jou , avec moyenne & baffe Juftice, cjui reporte^ diredo- 
ment au Roi , à caufe de fon Duché de Vendôme. Ce 
Fief contient les deux tiers de la Paroiffe , & s'étend dans 
celle de Savigné-fur-Braye , de Lûnai & de Malangé : 
cette dernière Paroiffe eft du Diocèfe de Blois. Il y a aufli 
dans la Paroiffe de Lunai , deux Fiefs attachés au Prieuré 
de Fortan ^ favoir , celui de Pçrle & celui de Cibot. 

Il y a à Foxtan trois' auiS» Fiefs > celui de Chemiron.» 

YlY 



Hl FOU F O ^ 

fidâuitpaitkdckTcntdc&àioiitiefièiic en ûmai, »* 

Joiaiic «de S. Lcsois ^ odui de Mali^^ 
cb Chai^dier , CD ^^a^r^pc i & œhû de fî^ 
M. Ijmiaixi 9 Fneur«Cuié ^ m a footsi un Màacnici. 



FOUGEROLLES, gros Eomg & Paroîfiç de r Aixii- 
dJarc^nc de Laral, dsms k Doyenné dlEmoe, EicaboB. 
de Martine y aa N. O, par O. du Mans , de» â cft 
éloigne de Tîngt-deox Ikucs un ipsait. Pcnir s'y xeadi^ 
£uir aOcr à Gocron , M. L 1 1^ Airon, L j ; Hambccs , L 
a|;Ntan,L yi, TEangc, 1, 2 ^i Mans, L i^ 

n y a de Fot^;croUes à Lacodivi » JSl. L i , MoataiidaxR« 
M.L 2^Pairais,Ml. 4I; Teiiiciii,M. L xi^hD^xéc^ 
L I ; S. Mars-fur-ia-Fscaye , L I iiDcSaxtaCyh 1 i^l^a»' 
mandâTa L x* 

LaCure, eâimécôcoliv., eftà la prrfenfiaâan de TAbbs 
^ LonlaL II y a 1200 CoiDPMinian^. 

H y a a Fou^r^dlcs la Chapelle de Stc GcocvièwB, 
câimée xo liv. ; & cdle de S. Jacques Lantonoicse, iHl'îniét 
4j liv. a la préfcncation du Scigreiir de (saotnanièrc. 

La Paniife c& anoféeà TOueil&^ui Sadpar iesôE- 
lean de Csarbrc , &: an ^k}rd par un annc 

Le marché tient à Fou^ioUes txjqs les Samedis , il j 
a Foire le Samedi d'après la Pariiîcacion , le Samedi d'aprèi 
rAnnondation , le Samedi d après F Affoosptian , k Saoïedî 
li'^ès la KariTitc de ia SaîoDe Vkrge & k 26 Juin. 

Le fol prodent du fdgk, de f a.voinc ^ xi» casahin» il ^ 
|L beaaoDwp de bois dans la Parole. 

La Seigneurie de Paroiffe cù. annexée à la Terre de 
€oaé,fimée dans iadiKPaxoiâè;,:sq3|axixnarariM2d2ine 
ff«g«uc de Bflugi , vaxwt de M. k Marquis de S. Poiak 
Cette Terre a donné k qom à une très ancienne ^fatr^iiw» 
tpii V^ podedée jnfc^u^ fesctinâion de la ii^rançiac xmée , 
à la fin du dix-fcptieme iiède. Les armes de Goué croicDC 
d'or au han de gueuk, 

LIEvôqpoe Jean de Tanlai , qui , felan nos Isâokes^ 
£égea aa Mans depuis 1179 )ulqa'à 1294 (M. i'Ardii^ 
diacie Bdin^ dans fonabréçedc Tiûâaiie des E^iraues da 
Mans , a cqcri^ on daces , 6c dcmontcé <^ie itoai de 
Tanlai dl mort en 1692, )\ cet £véque ayant &t en* 
fcrmer dans ks priions de r£yeche, par Qiiilaimie 
4e Blanchdande, (an Ecnyer, on fan fiaiHi, ks Fcr^ 
piiers d'Amanri de Joilk , oui avaienf enkvé qnelqaeB 



FOU F O U 54f 

lai âppartcaiir , ceM-d lui' fit denuuider inatOenxnr 
la liberté xle fes ^sas : ce refus le porci à vomir det 
itères & des menaces contre TEvêque , qui , poar Ten 
|»iinîr ) fie appréhender Amauri au corps , & garder dans 
«ne chambre du château de Touvoye. Jean deMondamers 
Seigneur de Sopt-Forges ^ Se Jordan de Beaupceaax , Sel- 
ftneur de Fougeroiks^ beaux-frères d'Anuuiri, pour venger 
raÂront cpe TËvêque lui faifoit , fe liguèmt avec graïKl 
nonrine ue Genttlshonimes » leuri parais , ou alUés , 6c 
firent une petite armée avec, kouâle ils ravagèrent lec 
Terres de rEvcque , minèrent le château de Ccaulcc , 

Îi'ils ^bssaivcxit 6c allégèrent ks maifons à'Yvvé & de 
ouvoye -, ib fe mirent en cmbufcade pom* prendre TEvc* 
que luf-ttiême , mais ils manquèrent leur coup. L'Evêque 
}es excommunia. On ignore qudle fut rifUie de cette 
^£bJIc^ Courvaijkr » pagt jjCît 

ARWtPttE deGoaé^Àoit père de Hétouk^ qui vivent 

dans le dixième fièclc. 

; Herouit de Goûc , fat père de Edmond. 

*£dMond de Goué , époufa en ïoio , Mahée de la Van* 
pûon ^ de la Maifon de Laval : dc^tic Robert y qui fuit ; 
Arnottî^ qui fût Seigneur du Feu ^ & tnatié à Anne de 
f^uffon de Montaban -, Hélène, qui époufa ReHot deMott- 
fàban de Btie j Se Danielk y mariée à Roger de Brecé, 
^i^ïeur de M^nta«ir. 

Robert de Goué , époufa en 1031 , Cécile de BcUcfrnc: 
doift Guillaume , <iui fikit j Thomas , Guyon & Alain 
ifii paffèient en Aiîgktcnpe avec Roger de Belfcfme leur 
oncle ; & Cécile , mariée à Maurice da Gaft , Seigneur 
iic Pferr^Ptte. 

GoittA^ME dcGouc , époufa, ï'^. Jeanne Ouval : donc 
fl eut Tiennot , oti ne fait s'il fut marié ; a®. Pcronneile 
■du Plcffis : dont Gorgon , qfui fuit , Jeanne , mariée ea 
408©, à Roger Paind-, Antoinette, qui époufa N.., Sei- 
gneur de la Vaîrie. 

GoROONdc Goué , époufe en iioi , Catherine de Mon- 
%fflec: dorit Rébeit H , qui faît^Peirot , tué à la gocrre 
contre les Anglois au fcrvice du Roi Louis-le-Gros ^ & 
ffftgues , Seigncm* de Longbois, 

RôBïRT n de Go^ué ^ époufa en T149 , Emminc de la 
Ferrièrc : donft il eut Alain , qui fuîtj Louifc, mariée à 
^Giml^4v^¥o&i, Sei^^cieià: des foi^^^aiiicsj Georges, ti^e 



J4« F O U FOU 

des Sd^eurs de Lorcî & de la Fofle ; Jeanne > mariée 
1189, a Geoffroi de Nancreil^ 8c Anne > qui époufa le 
Seieneur d'^Tvoi. 

^ Alain de Goué , avoit commandé cinq navires fur les 
côtes de Bretagne' Se d'Angleterre , comme il paroit par 
les lettres à lui adreiTées , Tan 1 193 > figné^ Louis, Roi de 
France. ( Il y a erreur dans cette date , parce que Philippe 
II Augufte a été Roi de France depuis Tan 11 80 juiqu'à 
1213 ). On trouve dans la lifte des Seigneurs qui fe croi- 
sèrent avec GcofFroi IV de Mayenncpour la Terre Sainte 
en 1 1 58 , Goflelin de Goué , Alain de (joué > dit de Flandre » 
ic Paulin de Goué. Alain de Goué , époufa en i iSi , De^ 
nife d'Antenaife, qui étant veuve 3 fie plufieurs dons aux 
Abbayes de Fontaines-Daniel , de Clermont & de Lonbd: 
ils eurent de leur mariage Galoran , qui fuit \ Se Philippe , 
qui fit le voyage d'outremer avec le Koi S. Louis. 

Galoran de Goué , époufa en 1224 , "Marie Painel , 
iille de Julien , Seigneur a Aubigni : dont Jean , qui fuit > 
Florent , qui époufa Péronne de Gié , fans enfans 9 Marce- 
lin > marie à Sufanne Achard en 1253 ^ & Jeanne , qui 
époufa le Seigneur de Limille. 

Jean de Goué, fut Valet Tranchant dutRoi Philippe- 
le-Hardi ; il époufa Gilette de NoLant : dont Antoine , qui 
fut Chcv^er de rOrdre du Croiffant par Lcttres-l atentes 
de 1299 , dans lefquelles Philippe-le-Bel , dont il étoit 
favori, le traite de coufin> il fut tué à la guerre contre 
les Flamands, fans laiffer d enfans de Raimonde du Verger, 
Dame de Goron & d'Ambrières , qu'il avoit époufée en 
1297 i & Perrot , qui fuit : 

Perrot de Goué , époufa Antoinette de la Hauton* 
nière , fille de Raoul & de Julienne d*Ernée :dont Robert^ 
qui fuit^ &.Gillot. 

Robert III de Goué, époufa, i^. en 1331 , Bcxine 
de Landivi : dont Guillaume , qui fuit ; un autre Guil- 
laume , Seigneur de Pont-Méchain , qui époufa Perronellc 
de Grigni *, Jeanne , mariée au Seigneur de Montigni. Ro- 
bert époufa i"^. Claudine . . . dont fortirent Jean de Goué , 
Seigneur d'Averton ^ Marie , & Simonne. 

GUILLAUME II de Goué, épouft en t ;n? Jeanne Prévôt 
de Harcourt : dont Robert « qui fuit) & Jeanne , mariée à 
Robin du Parc. 

Robert IV de GoUé, époufa en 1424, Jeanne des 
Vaux , fille de Samfon & de Léonored'Avaugour-du-Parc : 
dont Thomas , qui fuit y Jean , Seigneur du Gué 8c de 
Langoftière, en la ParoilTe de la Dorée , tige de la branche 



FOU FOU U7 

^c Goué de'Langoftière^ finie dans le fils unique du 
Comte de Rugle y petit-fQs de M. du Pleflls Châcillon » 
Comte de Ru^e , & de N ... de Goué 5 Françoifc , mariée 
à Louis de Grigni » Seigneur de h Mordantière > Mar- 
guerite^ femme d Alain , beigneur dTroi j & Guillemette, 
mariée à Jean de Launai-Balure. 

Thomas de Goué , époufa en 1460 , Marguerite de 
Boifgamas y fille du Seigneur de Montaudin : cette Mar-' 
t;uerite avoit pour fœurs N... mariée au Seigneur de 
Momecler , & N... qui époufa N... de Bouille. Thomas 
& Marguerite eurent Patrice , qui fuit j Jean , Seigneur 
de Moiuignes & de Clivoi , tige de la branche de Clivoi,. 
continuée dans les Seigneurs de la Rocjie & de la Guyon- 
iiicre, fortis de Jacques de Goué , qui avoit époufé , en 
Poitou, Louife Pharon j Patrice époufa Gui du Domaine > 
Seigneur du Rocher ; Anne, époufa en 1509, Robert de 
Vauborel , Seigneur du Plefits ; Marie , alliîée à Jean de 
h, Bunache , Seigneur du Rocher & de la Gaudonnlère ; 
Louife y femme de Richard Cheradame , Seigneur de la 
Motte de Goulet -, Guiliemette , mariée à Cilles de la 
Touche-furiair ; & Jeanne , femme de^ Gilles II de Vau- 
borel , Seigneur de Lapenti. 

Patrice de Goué, époufa en 1480 , Ambrofîne d'An- 
tenalfe : dont Jacques , qui fuit y Se Roberte , mariée à 
Guillaume de Hercé. 

Jacques de Goué , Chevalier de l'Ordre du Roi, 
époufa en ijA^ y Gabrielle d*AuInai , fille de Charles , 
Seigneur d'Aulnai/ & de Louife du Bellai : dont Jean , 
Seieneur de Goué , qui fut tué à Paris au maffacre de la 
S. Barrhelemi 1571 , aux pieds de l'Amiral Châtillon , fon 
parent , laiffant Anne de Ville , qu'il avoit époufée en 
I j68 , groife d'une fille qui ne fut point mariée j & Char- 
les • qui fuit: 

Charles de Goué , époufa Marie Prîvot de S. Cir : 
dont Jean-Baptifle , mé à Buais , fans alliance y Claude, 
qui fuit ', Henri , Religieux Clunifte -, Roberte , morte 
^une 9 Madeleine , Abbefle de Villechaifoi^ > & Marie , 
Prieure de Moret. 

Claude de Goué , Seigneur de Fougerolles, Montreuil, 
Villeneuve , la Guerre en Bourgogne , &c. époufa en 1610 , 
Marie de Falaife , fille de Joachim, Baron de la' Perrière , 
& de Roberde de la Vigne : dont Jean , qui fuit ^ Aane , 
mariée , j^. à Louis de (juerlai , Seigneur cîe Bellefontaine, 
&c. 2^. à Maurice de la Hautonniere j N... mariée à Ber- 
nard de Champigni i Renée , qui époufa , i^. Yve de 



tjfi FOU-. ' , #' O U 

Fontavice , z^. Jean àvt Bois , SéigRcuc de Bouvet ^ Gjh* 
brid , Chcvdier de Malte. 

Jean II de Goué , éponfaen 1640, Fiançoife de la 
Hautonnicre, fille de Jczn , Scigncor dudit lieu, de Ghainc, 
&c. Chevalier de TOrdre du Roi : dont Jean , qui fuît y 
Charles , Prieur de Vauxmangcs ; Gflks , Chevalier de 
Malte , tué en 16^1 ; & GabrieUe , mariée à Guillaame 
de Baugi. 

Jean m de Goué, Seigneur de Fougerolles , fut Con- 
fciller au Grand-Confeil -, il époufa Françoife Martincau ,* 
fflle de N... Confeillcr au rarlcmcnt de Paris, & de 
Françoife Bordeaux : dont un fils mort jeune , & une 
fille morte en 1690 , âgée de treize ans , fans alliance. 
Eugène , Marquis de Baugi , fon coufin ^ fils de Gabridlc 
de Goué & de Guillaume de Baugt lui fuccéda, comme 
devenu aînc de la Maifon de Goué ^ il époufa 'en 16^^ , 
Anne Bonne-Caille , fille d'Honoré , Seigneur cte Fourni, 
êc de Anne Parent : dont Eugénie , qui fuit -, trois fiUcç 
RcKgieufes ; un fils mort Pcnnonnairc au Collège de U 
Flèche •, & Marie- Anne-Madeleine Chariotte , mariée eu 
iyz^ y morte en 1757, à Anne- Jacques Tuffin , Mar<juis 
de ia Roguerie , mort en 1730 , Vicomte des Portes ; 
Seigneur de Carnet, dont deux garçons: Taîné a époufé 
fcn 1750 5 N... de la Bdinais, dont-dcux garçons j le cadet ^ 
nommé le Vicomte de la Roguerie, aépoufc N... de Farci. 
' Eugénie de fiaugi , Dame de Gotic . époufa en 17x9 , 
Benoît Daurai , Marquis de S. Prix , seigneur de Fouge- 
rolles , mort en 1757 , laiflant trois garçons , & unefilic, 
mariée à N,.« de valorî. 

Il y a auffi dans la Paroiffc de FougerôHcs , la Terre ^ 
Fief or Seigneurie de la Hautonnîère; cette Terre a donne 
le nom à une très-ancienne famille. Dès le neuvième 
fièclc , les Seigneurs de la Hautonnière tenoient un rang 
rrès-diftingué ', leurs armes font d'or au fautœr noué de 
fable 3 cantonné de quatre étoiles de gueule, ; 

Raoul de la Hautonnière , donna oeaucoup de biens 
à l'Abbaye de Savigni ; il fe croife en 1158 , avecGreoffroî 
IV de Mayenne , pour le voyage de la* Terre-Sainte. En 
î2i8 , Guillaume fon fils fit pYuficurs donations à F Ab- 
baye de Fontaine-Daniel \ ce Guillautne ifut père de Robert, 
qui fuit! ^ 

R6bert de la Hautonnière, domia en iijp , une Terre 
confidérable 8c des Fiefs à TAbbaye de Savigni i il y a appa- 
rence qu'il fut père de Raoul II ^ qui fuit : 

Raoul II de la Hautonnière , Chevalier, fit avffi' pla^* 



î^ O U y O U 549 

llfcitr^ dons à T Abbaye de Savigni en ii6c^ , 6c raïifia ceux 
de ies aïeuls > il époufa Julienne d'£mée de la Maifon de 
Mayenne : dont Guillaume II , qui fuit ^ 

Guillaume It de la Hautonnière y Chevalier , époufa 

?eanne de Çoetquai, fille de N... de Coetquen & de 
J... de RoHan : donc Guillaume III , qui fuit. On voit 
dans TEglife de S. Elier > les armes de la Hautonnière avec 
celles de Coetquen , qui font d'argent à trois bande$ dç 
gueule. 

Guillaume III de la Hautonnière, Chevalier, cpoufr 
Agnès de la Perrière, fille de Guillaume , Seigneur de Vau- 
torte : dont Jean y qui fuit. Ils donnèrent i j liv. de 
rente, tant en argent que blé, à prendre fur le Bourg de 
Souvigné , Paroifle de Montaudin , pour aumienter la 
fondation de la Chapelle de la Hautonnière. Les armes 
de la Feriière font d'or à fix fers de mulet d'azur , cloués 
d'argent j , 2 , i. ^ ^ 

. Jf.an ae la Hautonnière, époufa Philippote de Guéj^rc ^ 
fille de Renaut & dlfabelle de Champrond : dont uuil- 
laume IV , qui fuit* Les armes de Guépré font d'azur à 
la face d'or. 

Guillaume IV de la Hautonnière , Chevalier , époufa 
Guillemètte de la Pihoraye s fille de Guérin & de Gillette 
de Boisgamas : dont Pierre , qui fuit. Les armes de k 
Pihoraye font de fable ^au lion rampant d'or , &c celles de 
Boisgamas fcxit de gueule au chef d'aigent , chargé de trois 
rallcs béqués & membres de gueules. 

PiERRi de la Hautotuiière , Chevalier « Seigneur de la 
Pihoraye , époufe Jeanne de Poillé: dont Alraot, qui fuit. 
Les armes de Pcnilé font parti d'argent ôc d'azur > au lion 
pafTant de gueule. 

Almot de la Hantonriière , Chevalier, Seigneur de la 
PlhoiÀye> époufa Gillette de Champagne: dont Heâ:or, 
qui fuit (Robert, qui fut tué à la bataille de Cartdain, 
contre les Anglois, fous le Roi Charles VU j ôc Guillemecte, 
mariée à Guillaume de Chafné. Les aimes de Champagne 
fontécartelées au premier & quatrième d'azur à la bande 
d'argent , accompagnée de deux cotices pocencées 8c 
cntrepotencées d'or , au fécond & troifième fretté d'argent 
. & de fable , au chef d'argent chargé d'un lion naiffant dç 
gueule. Leurs armes font dans k Chapelle de la Pihoraye.' 
. Hector de k Hautonnière , Chevalier Capitaine dt 
Domfront , fous le commandement <ki Duc d' Alençon ^ 
^30Ufa Macée de Chafné, fille de Samfon, Seigneur du 
l^e/fis CXI Bretagiie^ f<eur du mari ^ GuiUemette: dont 



Ijo F O U FOC. j 

Pierre, qui fuit } &Mathurine, mariée à Robert du Bait- 
Icul. Les armes deChafnc font au lion 

coupé d'or & d'azur , armé & lampaJlé de gueule. ' 

Pierre lï de la Hautonnière, Chevalier, époufa en 1486^, 
Guîonne d'Antcnaifc , fiUc de Charles Se d'Iùbeau des 
Eglantiers : dont Charles , qui fuit j ôc Guillaume , tué. I 

Les armes d'Antenaifc font d'argent à trois doubles cotices 1 

de gueule ; celles des Eglantiers font vairé d'or & de fable. .' 1 

Charles de la hautonnière , Chevalier Seigneur de la II 

Pihoraye, &c. époufa en 1515 , Marie de la Vairic , fille / 1 

de Guillaume & de Mathurine du Bois de Monbourcher : J L 

dont Gilles , qui fuit ; Renée , mariée à Joacbim Pitard, I % 

Seigneur de S. Hilaire; Louife, qui époufa Gui Achard, t dr 

Seigneur de Beanrcgard ■, & Frânçoife , Rehgieufe. On voit 1 ici 

dans le chœur dertgUfc de Fougerolles , le tombeau élevé, / îk- 

Ec les armes de Charles. Les armes de la Vairic font d'azur j En 

à fix tnacles d'argent, trois en chef, deux en face & une I i d 

en pointe ; celles de Monbourcher font d'or à trois mar- | tilli 

mites de gueule. 1 J, 

, Gilles de la Hautonnière , Chevalier de l'Ordre du Roi, # Mo 

époufa en 1547 , Léonarde le Féron , fille de Guillaume , 1 tn 1 

Seigneur de la Poupardièrc , & d'Hélène de Fonienailles : I niu 

dont Jacques , qui fuit ; Jean , mort fans alliance ; Bartho- j ccfii 

lomée , mariée en i J70 - à Cîiltei de Gauhi : Marîp . mil I i. u 

époufa N... de Verdun, 

de S. Elicr , le tombes \ 

collier de l'Ordre du R< 
Jacques de la Haut< 
Roi , Seigneur delà Pih 

Bcucherie , la Poupatdi 1 

Rouillon , Hcuffé , &i , 

Fcrrière, fillede Jean , I ^ 

& de Françoife de Rave 
tué au fiége de Mont; 
alliance. Les armes de F 

tenr , chargées d'un lior 
ans le chœur de l'EgL 
Jeanne de la Perrière dai ; 

on voit dans ces deux 
^rmes. 

Jean de la Hautonnii 
Seigneur de la Pihorayt 
bre du Roi, époufa en i 
de François , Comte de 
nier : dont René , qui é 



FOU T n A fft 

téclcr » fans enfans ; Charles \ qui Axit ; Fiançoife , tnariée 
à Jean ^ Sei^eur de Goué > Marie , qui époufa Biaiidelis 
de Valori , Seigneur de la Motte ^ & Eiéonore , Religieufe. 
Les armes de Trémigon font d'or à crois écufTous de 
Kueule» chargés chaotn de trois fufées d'or^ celfes de 
Bonnier font d'argent à trois trèfles de finople. 

Charles II de la Hautonnière , Seigneur de Montau- 
din , &c époufa Guyonne de Miniac , fille de Pierre , 
Seigneur de la Moinerie , morte en 172 1 , a^ée de quatre- 
vingt-treize ans : dont Jofeph , qui fuit -, Charles , mort 
Lieutenant au Régiment des Gardes-Françoifes; Jean , 
Religieux Capucin j Marie , Religieufe -, Françoife , qui 
devint héritière principale de fa Maifon , & mourut fain* 
lement à la tihoraye en 17} i , âgée de quatre-vingt-un ans; 
Eiéonore , qui époufa Louis René de Counalvert de Pézé , 
fans enfans. Le^ armes de Miniac ix>nt de gueule à l'aigle 
i deux têtes , éployée d'argent , accompagnée de fepc 
billeues d'areent , quatre en chef & trois en pointe. 

Joseph , Marquis de la Hautonnière, Seigneur de la 
Pihoraye, &c. Gouverneur de la Ville de Rennes, mort 

en 1710 y avoir époufé fans enfans *, fa iuccefEoa 

échut à Françoife fa fœur , & après Françoife aux petits 
enfans de Adarie de la Hautonnière , femme de Brandelis 
de Valori. 

Marie de la Hautotmière, & Brandelis de Valori., 
Seigneur de Pommeraye , eurent N ... qui fuit : 

N ... de Valori , Seigneur de la Pommeraye , époufa 
N . . . dont Paul-Gervais , qui fuit : 

Paul-Gery Ais de Valori , Seigneur de la Pommeraye , 
la Roé , les Chapelles , &c. mort en 1720 , avoir époufé ' 
en 1703 , Renée-Catherine d'Argentré , morte en 17J0 , 
dont Alexis , né en 170J -, Paul , né en 1708 ; Annibal , né 
en 17H -, Eugène, né en 1716 j Jean-Baptiftc , né en 1717: 
tué à la Bataille d'Ettinguen en 1743 > N... Prévôt de 
Lille -, Pauline , née en 1704, Religieufe > Elifabeth , jumcUc 
de Paul j Enailie , née en 1709 -, Julie , née en 171 3 î Angé^ 
ligue , née en 1714 > Séraphine , née en 171 j -, & Mélanie ; 
née en 1719. Mémoire de Madame de la Chaux. 

FRAIMBAULD-SUR.PISSE (S.), Bourg & Paroiffe 
^e V Archidiaconé de PafTais , dans le Doyenné de PafTais 
au Maine , Election de Mayenne , à , du 

Mans , dont il efl éloigné de dix-huit lieues. Pour s'y 
rendre , il faut aller à Cigné , I. 1 i Montrçi?l-du-Gafl ^ 



m P R A' F R A - 

£ I i ; ChampgcnétcttX , L } |^ Trans , L i -, S* MartîiHÎet 

Coraiéc, h 2 j Cures , i 4 î*, Mans , 1. 4- 

. Il y a de S. Fraimbauld à Pâflais , M. 1« x ^ C^alcc , M* 

1. 1 i ; Scpt-Forçcs, M. 1. 1 î'y Ambrièrcs, M, 1. 1 i Garron» 

M.L 1 l^iVaucé,!. i >Coucrnies,L^^Soacé>L lîlosc, 

I. 2 *, Epinai-k-Corate , L z. 

La ParoiCe cft arrofée au Nord par le ruifleau de Piiïe , 
qui forme un étang , & à TEft par la rivière de Varcnne. 

La Cure cft un Prieuré Régulier de l'Ordre des Cha- 
noines tic S. Auguftin 9 elle cft eftimée 1800 liv. à la pré^ 
ientation de TAbbé de Beaulieu. Il y a Communians* 

11 y a à S. Fraimbauld , la preftimonie Bilheuft , eftitnéê 
5 livres. 

Cette Paroiffc tire fon nom^ d'un S* Solitaire , nomma 
^fraimbauld, Auvergnat de nation > qui , du temps de 
'rEvcque S. Innocent, s'établir dans la foret de Nu*, au 
Bas*Maine , & mourut & fut inhumé dans un Village 
voifin , qui eft aujourd'hui la ParoilTe de S. Fraimbauld-» 
fur-Piflfc. L'Eglife Collégiale de Scnlis lui cft dédiée^ & 
pofsède Tes Reliques : fon aube & la chafuble dont u fe 
fer\'oit , fe font confervécs fans altération. L'Evcque de 
Scnlis s'en fert tous les ans , lorfqu'il officie dans l'Eglife 
de S, Fraimbauld , le jour qu'on célèbre fa fête. Courvaifier^ 

p. 133, Bondonnec ^ p, 165. Cenoniania ^ MS. 

. GeofFroi , Comte du Maine , donna à l'Abbaye de 6eau« 
lieu, pour augmenter fa fondation, la Terre de S. Fraira- 
bauld-fur-Pifle , franche & quitte de toute redevance* 

Courvaifier ^ page ^11, 

Le fol produit du feigle , de Tavoinc & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiffc 

U y a <îans la Paroiffc de S. Fraimbauld , le Fief & Sei- 
gneurie de Teflé , qui a donné fon nom à une famille 
éteinte depuis long-temps* 

En 1515 , Teffé apparccnoit à Jean de la Perrière. 

EiiENNE de la! Fcrrière, Seigneur de Teffé , épouf^ 
Françoife Perrot , Dame de Vernie , fille de Chriftophe , 
Grand-Sénéchal du Maine. 

Jean de la Perrière , Chevalier de l'Ordre du Roi ^ 
Gentilhomme Ordinaire de fa Chambre, Seigneur Baron 
fle Teffé ; Vernie & Ambrière , époufa Françoife de Ra- 
fcton : dont René, mort fans cntans; Thomaffe, mariée 
en I J67 , à André , Seigneur de Froulki ; Jeanne , mariée 
à Jacques , Baron de la Hautonnière, Chevalier de l'Ordre 
du Koi*, & luUemie » qui ipûttia N..«de JaCorbinayc» 

Seigneur 



F R À F R E J5^ 

Seîgneur de Bourgon. Mémoirt dt Madame de la Chaux. 

La Terre de Teffé a été érigée en Comté en faveur de 
René de Froulai , Baron d'Ambrières & de Vernie , aïeul 
de feu M. le Maréchal de i ciTé , Chevalier des Ordres 
du Roi«. En 1697^ TeiTé appartenoit à M. de Bonnetos. 

Mémoire MiroméniL 

FRAIMBAULD-DE-PRIERES (S.O , Bourg & Paroiflc 
de TArchidiaconé de PaUais , dans le Doyenné de Jauron , 
Election de Mayeïine , au N. O. du Mans , dont il elt 
éloigné de quinze lieues & demi. Pour s'y rendre > il faut 
aller à Marcillé-la Ville, 1. 1 1 jBaiSjLii Roueffé,!. 3 \\ 
Tennie , 1. 2 t > la Quinte , 1. 2 r > Mans , 1. 3. 

II y a de S. Fraimbauld a Mayenne , M* L i\ Ani- 
bdères , M. 1. i j j LafTai , M. h 2 i j Bais ^ M. 1. 3 | ; . 
Villaine-la-Juhel , M. 1. 4 jv Airon ,1. i î ; Marcillè- a- 
Ville y\. i \\\2k Chapclle-au-Ril>ouI ,1. i z\ Hardange , 
1. 2 5 ; Champéon , f. 1 > Grand-OiiTeau , 1. i j:, 

S. Fraimbauld eft fituc fur la rivière de Mayenne , qui 
coule du Nord au Sudj la ParqiiTe eil arrofée au Nord 
& au Sud par deux ruiffeaux. . ^ , . 

La Cure, eftimée 1900 yV, , efl à Ja prefcnratioh du' 
Seigneur Evêquedu Mans,. Il y a 600 Çorhmunians. 

11 Y a, à S. Fraimbauld , laCtiapelIc de l'Iifle'du .Gaft, 
cflimée 200 liv, à la préfentation du Seigneur de Tlfle. 

Le fol produit du fcigle, de l'avoine ^ du cafàbin. 

La Seigneurie de ParoiiTe appartient a M^ Eliant d'Am* 
PQigné. 



\ » 



FRESNAIS,(la) Bourg ,&i P^xoiUTe de TArchidiaconé' 
de Sonnois, dans le Doyeiiné de;Linièpes,' Eletlion du 
Mans , au N. par E.. de la VHte du Mans , dont il cil 
éloigné de heut lieues un quart. Pour s*y rendre., il faut 
aller à Lefmées , 1, 2 :; ^ JRTaié , M. L i '> Nouans , 1. i ; 
S. Oueri-foiiSrÈâllon , X \ z> Montreuil-fur-Sarte, 1. i ^ -, 
Coulâines , 1. i f i Mans y I.' ;i. . . 




de Perfeigne ^ 1. 4* 

La Paroiffe efl: arrofée à TEft par un ruilTeau qiii f 3rme 
Un étang , au Nord & à l'Oueft par deux petits ruiffeaux. 

Tome /, Z 



3/4 J^ ft E F R E 

La Cure, cftinlécooo livres, cft à la préfenration da 
Seigneur Hvêque du Mans. Il y ooo Communions. 

Il y a à la Freinais le Prieuré cic Louie , elïimé 300 Ut. , 
à la préleiitation de l'Abbé de S. Martin de bées. 

Le fol produit du feigle « du froment , de ravoine 8c 
du carabin. 

On travailloît autrefois à la Frefnais plufieurs petits 
ouvrages de buis , comme cuillers , gobelets , &c. J'ai 
vu CCS petits ouvrages fort à la mode î aujourd hui on 
les méprife. 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. Duchefne , 
Procureur du Roi au Bureau acs Finances d*Alençon. 

FRESNAI , petite Ville de FArchidiaconé de Son- 
nois , chef-lieu du Dovcnné de Freinai, Election du 
Mans , au N. par O. de la Ville du Mans , dont elle 
eft éloignée de fept beues un quart. Pour s'v rendre , il 
faut aller à Affé-le-Riboal, 1. 2 f j S. Jean d^'Afle , L 1 5 
la Bafôge , L i î ; Mans , 1. 2 |. 

Il V a de Frefnai à Beaiimont, M. 1. 1 J; Affé le-Boifne, 
M. 1. 2 r ; Sillé , M. 1. 47 > René « M. 1. 2 ^ Ballon , M. 
1; 4 f •, Douillet, 1. I 5 ; S. Aubin de Loquenai , l. ^i Moi- 



tron, L i •, S. Germain-de-Ia-Coûdre, 1. 1 i j tié, 1. 1 f *, S. 
Videur , 1. i 5 S. Ouen-de-Mimbré , 1. {. 

Frefnai eft fîtué fur Ja rivière de Sarte , qui coupe la 
Paroiflc du N. O. au S. E. Il y a Marché tous les Same- 
dis , & Foire le Samedi de la Paffion , le Lundi d'après 
l'Afcenfion , le 14 Février , le 16 Juillet, & le 2j Noven». 
bre. 

La Cure, eftimée j à ^00 livres, eft à la préfentation 
de TAbbé de S. Aubin d'Angers. 11 v a 1000 Communians. 

Il y a à Frefnai le Prieuré du Château , cftimé f 00 Uv. , 
à la mêrtîc préfentation que la Cure y la Chapelle de S. 
GiUcs , eftimée 60 hvres ; cdle de S. Jean , eflimée loj li- 
vres : ces deux Chapelles font à la préfentation du Sei- 
Geur Evéque du Nians > ily ^ ^uiTi la Chapelle de Saint 
dre ou S. Lazare. 

Le fol produit du feigle , du froment , de Torgë & de 
Tavoine. 

I a JurifQi£Uon de Frefnai eft compofée d'un Bailli , un 
Lieutenant , un Procureur , un Greifier , &c. Elle repone 
par appel aii Prélîdial de h Flèche. 

II y a à Frefnai un Grenier à Sel, composé d'un Pré- 
fident . d*un Grenetier , d'un Frocurcur du Roi , Se d'un 
Oieâicr, ca 1 700 > on y confoiTunoit 10 muids de fel par an« 



. F R E ^ F R E ?^j 

1-a Paroiffc contenoît , en la mcmc aimée, iji feux > 

& payoit 38oohviCS de tailies. Mémoire Mi.onujiul. 

l-a, Ville &Baroiuâe de rreâiai ap^arrenv-it, aiicieiiiic* 
ment , aux V^icomtes de Beaumont , d'où elle a palTc a la 
Couronne. \'oyez Tamcle Beaumjur. 

Sous le Ponnficac d'Arnaud, oui fîiga au Mans depuii 
ran 1067 à J084, la 1 rovince au Maiiie fut agitée d^ 
cruelles guerres , & ravagée par Guillaume le Bâtard , 
Roi d'Angleterre, Duc de iNornEU>die, qui s'ctoit em- 
paré de la ville du Maiis \ celle de Freinai fut aïlijgét 
deux fois par ce Prince , & chaque fois il s'en rendit 

maître. Hift. des Comtes du Maine , par TrouiUard ^ pag. 68. 
Courvciper, pag, 3J9 & 36J. Bandomut ^ pag, 41}. D. Lôbi^ 
neau y Hifi. de Bretagju. 

Sous le Pontificat de Hocl , qui fuccéda à Arnaud, U 
Province du Maine ne fut pas plus tranquille. Frciliai» 
qui appartenoit à Hubert qe Sainte Sufaiine , fut pris 
par Guillaume-le-Bàcard j enfinfH paix fe fit entre ce Prince 
& Hubert, auquel on reilitua Frefnai. Courvaifier^ p. 37J, 

Après la mort de Guillaume -le -Bâtard, arrivée Taii 
1087^ GuillaumeJe-Roux , fon fils & luccefleur , amena 
une armée de cinquante mille hommes dans Ifc Maine ; 
& en paflant , il affiéga dans Frefnai Raoul de Beaumont, 

2ui demanda à compofer , & fuppïia le Roi de lui accor- 
er une furféancc d'armes , afin qu'il ne lui fat pas repro- 
ché de s'être lâchement rendu le premier , fans fe défen^ 

dre. Couyaifier y pag, ^cyy. Trouillard ^ pag, 8j. 

En 141 7, les Anglois s'auparèrent de Frefnai & de 
plufieurs autres places ae la Province, que Ambroiic de 

Loré leur reprit. Cowvaifier ^ pag, 690. Cenomania» 

Les Anglois reprirent Frefhai , Sr le premier de Mai de 
Tannée 1432 , ou 33 , les Anglois qui y étoient en garni- 
fon, fortirent pour aller planter le Mai devant le Château 
de S. Ceneric. Ambroiie de Loré , qui y étoit , monta 
à chevaLpour leur donner la chaffe , à quoi il réuffit , 
& envoya de fes foldats reporter le Mai , & le planter 
devant Frefnai y lui il s'étoit mis en embufcade , afin de 
combattre les Anglois , au cas qu'ils fortiiTent pour s'op-' 
pofer à la plantation du Mai : effectivement ils fortirent , 
& de Lore les cftvironna fi bien , qu'ils furent taa^ tuérf 

ou feitS prifonrders. CoUrvaifier » pag. 703. TrouiUard^ pag^ 

167. 

M. le Cctthte de Teffé , Grand d'Efpagne, premier 
Ecuyer de la Rcinti Brigacfier dc^ Armées dû Roi, Lieu^' 



À 



jj6 F R O F R O 

tenant au Gouvernement des Coîntés du Maine , du Per- 
che & de Laval ^ efl Seigneur aâuel de Frefnai , ainiî que 

de Beaumont. Voyez Ja généalogie k Vaniclt Beaumont. 

Voici comment Beaumont & Frefnai font entrés dans 
k Maifon de Froulai de leflc. M. le Maréchal de-Tcffé 
acquit yPar un contrat d'échange immuable , du Roi 
Louis XTV , en date du ij Mai 1701 , les ViUe & Do- 
maine de Beaumont-le-Vicornte , & les Ville, Baronuie 
& Domaine de Frefnai, châteaux , fiefs & dépendances, 
pour plufieurs fiefs , droits de Seigneurie , cénfîves , 
juftice haute, moyenne & baffe, maifons, fermes, ter- 
res , prés» bois , cnâtellenie & héritages , fitués dans les 
parcs de Verfailles & Maxli , açpartenans à mondit fîeur 
Comte de Teffc , acceptés en échange par le Roi i il y a 
un décret fait au Parlement de Paris le 11 Janvier 170^, 
des héritages cédés au. Roi. M. le Maréchal dé Teffé a 
obtenu des Lettres - Patentes du iz Septembre, même 
année, & autres du mois 4jjÉvril 1703, enregilltées au Par- 
lement le 13 Mai fuivant^& à la Chambre des Comtes 
le 9 Février 171 5 , par lefqucUes le Roi a uni en un feul 
& même corps de fief la Baronnie de Vernie , les fiefs , 
châteaux , domaines '& métairies en dépendants •, les 
châtcllenies de Clermont-le-Mont , la Seigneurie de Cuf -. 
fonnière, la Chauvières, les terres, fiefs & feigneuries 
de Ségric , S. Chriftophe du Jambet, leurs appartenan- 
ces Se dépendances \ les terres & fcigneuriçs de Beau- 
mont-le- Vicomte Se Frefnai, érigé en titre & dignité de 
de Comté, fous la dénomination de Froulai , pour relever 
de Sa Majefté à une feule & même foi & hommage , à 
caufe de la groffe tour du Louvre. 

Le Roi a affis le titre de la Grandeffe d'Efpagne , ac- 
cordé au Maréchal de Teffé , par Philippe V, Roi d'Ef- 
pagne , fur le Comté de Froulai. Almen. Mahc, 1764 ^ 

FROIDEFONT, Bourç Se Paroiffe de rArchidiaconc 
de Sablé, dans le Dovenne de Sable , en deçà deTOucttc, 
Eledionde Château Gontier, à TO. p. S. S. O* du Mans, 
dont il eft éloigné de treize lieues & demie. Pour s*y 
rendre» il faut aller à Beaumont-pied-de-Bœuf , 1. } ^5 
S. Ouen en Champagne , L 3 î î Vallon , L z ? j 'Grand S. 
Georges , 1. 1 ^ *, Mans , 1. i ^.^ 

Il y a de FroidefoiK à Cnâtcao-Gontier , M. L j J ; 
Gréez en Boire^ XL L i ; > Sablc^ M. L 3 i î Ballce ^ M* 



F R O F R O jj7 

L 3 Tj Mdlai, M. 1. 1 ; Fromcntîèrcs , 1. 1 > Longucfaic j 
L T > ^ Charles » 1. 1 ^ s Ruillé en Anjou , L î 9 S. Ger* 
main-de-rHommcau , 1. 1. 

La ParoilTe eft arrofée au Sud-Eft par k raiiTeau de VU 
lette , & au Nord & à TOucll par un autre petit ruifleau. 

La Cure , eftimée 300 Itv. , eft à la préfentativn de 
rAbbcffe du Pré. II )^ a 80 Communians. 

Le fol produit du méteil , du froment & de l'orge. La 
Seigneurie de Paroiffe appartient à M. de Cumont. 

FROMENTIÈRES , Bourg & Paroiffe de F Archidîaco- 
né de Sablé^ dans le Doyenné de Sablé> endeçàdel'Ouene, 
Eleâion de Château-Gontier , à L. O. S. O. par S. du 
Mans , dont il eft éloigné de ia lieues & demie. Pour s'y 
rendre^ il faut aller à Gréez ^ i* 1 f > Auvers-Ie-Hamon ^ 
L 2 ^^ Ballée, 1. 1 i > Chantenai, 1. 1 1 9 Maigné > L 2 î > 
Grand S. Georges , 1. 2 ; ; Mans^ 1. 1 1. 

11^ a de Fromentières à Charcau-Gonticr , M. L |; 
Sable,M.l. f ^'yMelbi, M.I.} î^Grez-en-Boire,M.L2i; 
Evron , M. 1. 4 î j Gênes , I. i ; Froidcfont , 1. 1 ; Longue- 
foie , 1. I y S. Germain-de-rHommeau , 1. î i Anjou , 1. L 

La Paroiffe efl coupée du N. au S. O. par le ruiffeau ck 
Manfoue , arrofée au N, £ par celui de Taude^ Se à TE. 
par celui d'Aillières. 

l^ Cure y eftimée 1200 liv. , eft à lâprélèntaticm de 
TAbbé de S. Cerge d'Angers. Il y a 800 Communians. 

Il y a à Fromentières le Prieuré ^ eftimé 200 liv. , à la 
même préfentation que la Cure ', k Chappelle de Sainte 
Anne, fondée parGervais Hérouin en 1J26, eftimce 50 
1. y celle de Baubigné, eftimée 20 liv., à la préfeiïtation du 
Seigneur de Baubigné , celle de Sainte Barbe, eftimée 5 liv. , 
& celle de Sainte Marguerite-la-Canterie, eftimée 120 livi 
Le Collège de Buel d'Angers & la Chapelle de l'Annon- 
ciation , dite de Beauchefne , fondée dans l'Eglife de la 
Chapelle Rainfouin , à la préfentation du Seigneur de la 
Chapelle , dont je fuis Titulaire , ont droit de percevoir 
en commun la plus grande partie des dixmes de bled de 
la Paroiffe de Fromentières , & font au Curé un gros de 
quarante fetiers. La Chapelle de Beauchefne , eftimée 20 L 
ne prend rien dans la dixmedu vin -, ce n'eft pas dom- 
mage,, car je ne cçois pas qu'on en puiffe boire de plus 
mauvais. 

Le fol produit du méteil,, dû froment , de l'orge & 
de l'avoine. Il y a beaucoup de vignes. 

Z iij 



î|îî F R O F H O 

La Seigneurie de Paroifle eft annotce au Château , doux 
M. de Martiiieaù de Fromentièrcs eft Sei^ueur. 
■ D ya dans la Pardiffe la Terre & Fief des EtoaUes, 

FRONT ( S. ) , Pouiç &: Paroiflle de l'Archidiaconé de 
F^is , dans le iJoycnne de l'ailais en Normandie , Gé- 
néralité & Election de Nunnajidie -, cout lé copogiaphi7 
aue de cet aiticle ed le même que celui de Domfionc , donc 
n'n'eÛ éloigné que d'un quart de lieue. ■■ 

La Cure eftimce looo liv. , ell un Prieuré Régulier des 
Chanoines de S, Auguibn , de la Congrégation de i-'raiice, 
à la préièiitatiun de l'Abbé dç Deaulieu. Il y a 1500 Com- 
puniaiis. 

Un taint Hermite nomrné Front, s'établit dans le Par- 
fais , fur les extrémités de la Forêt d'Andaine, du temps 
de l'i-véquc S. Innocent i il a donné le nom à la Paroiffe 
de S. Front. Courvaijier, pag. ijjj, Bondonnet , pag, 167. Ct- 
Komania. 

Le Toi produit du feîgle , de l'avoine & du candïin. 

La Seigneurie de Paroiffe eJï«H~litige. 

U y a à S, 1 ront plufieurs Fiefs, qui relèvent deDorOr 

tout, entr'autrescelui de Coltères. En 1430, Guillaume 
cfiié , Scieur de la Motte de Drouge , en Btetaene , 
avoir épouie , fuivant toutes les apparences, une fille de 
l^ben Roger, Seigneur deCoUieres, &c. Car dans les 
partages de la fucceiTion dudif Robert , il eut pour là 
PQirié du riers la Terre de CoUières. Roland de Chauvi- 
gjié , Seigneur de Sept-Forges , ctoit Seigneur de CoUiè- 
res , par Fraiiçoifc Lefné, ià femme, fille de François 
\^m , Seigneur de la Morte de Drouges. 

Càiii de Vilames , qui cû un Fief de Haubert, appar- 
tenant à M. de Ménisbeufs- 

Celui de la Renaudière , qui appanienc à M. de Tor- 
sbfflnp. 

^iL>/L-.-... j. Jif-j j. I. /-i t. j.. r..^t j. n £. 



SAS G A U «9 

Ravigisé» k i > Moulins» L 2 ; Ftcfhai, 1 4 ^S. Jean d'Aile> 
L j T > la BafogiB, L i jj Mans, L 1 J. 

Il y a dç Gau4el^n à Lignièire-la-Doucdlc, M, 1. 1 ; 
Coupecrain , M. L 3 ^ ^ Prez-eo-Pail > 1. 1 1 > la Pôté-de^ 
Nids, M.l. 1^ Alençon, M.L } rîlaLacelle, 1. ^;Ro- 
chemabilé» 1. ^ > la Forêt d'Ecouve, L i > Cirai » 1. 1 > Nor- 
mandie 3 L 7* 

La Paroiile eft arrofée au S. par k rui/Teau de Chan- 
don, celui de la Patrie prend fa foorce dans la ParoilTe. 

LaCure, eftimée ifoo liv. , eft à la préientation du 
Seigneur Evêque du Mans. Il y ^ Soc Conununians. 

11 y a à Gandelain la chapelle de S. Jean de BafTonnet » 
eftimce 10 liv. , à la préfentation de l'Abbé de la PelLfle. 

Le fol produit du feigle, de l'avoine ôc du carabin*, il 
y à des landes & des montagnes. 

La Se^eurie de Paroifle appartient à M. de FoUevillo. 

. GASTINEAU. Voyez Pr/vo/. 

GASTINES, Bourg' 6ç Paroîffe de l'Archidiaconc de 
Sablé, dans le Doyenne de Sablé, en-deçà de TOuctte, Elec- 
ClQiiideIaFlècbe,àro.S. O. par S. du Mans , dont ile/l 
éloigné de neuf Ueues trois quarts. Pour s'y rendce > il 
£amt aller à Aihiçres, L 2 i\ Chantenai, L i î î M^ûgné, 
h i i'y -QKind S. Georges , L z | ^ Mans, 1. i ^. 

Il y a de Gaftines à Sablé, M. 1. \ •, Brullon, M. 1. } ^.^ 
Loûe,M. L4^^Ballée,M.l^ 1 |:',Gréez.M.l. i^vJuigné 

VcrdcHe, L 

I. i^ Boeflai 

LaParoi/fe 
VO. par celle de Véç;EC 

La .Qarc , eftimce 
l'Abbé de laCoulture. Il y a ip Commumans.^ 

Il y a à Gaftines la chapelle qe S. Jean , eftimée 30 liv. 

Le fol produit du xneteil , du froment , de l'avoine 8c 
du carabin. 

La Seigneurie de ParoifTe eft un membre du Marquifat 

de SaUé. Voyez la Ginéahgic du Seigneur à l'artk/é SabU, 

GAUD ou GAULT ( S. ) , Bourg & Paroîfle de l'Atv- 
chidiaconé de Laval, dans le Doyenné de Laval, Eleâion 
de Laval, à l'O. S. O. du Maps , dont il eft éloigné de 
feize lieues. Pour s'y rendre y il faut aller à S. Sulpice » 
1. I ; Préaux , L 4 .^ , Epineu-le-Seguin ,1. 1 î v Aveflc ^ 
La îi Vallon, L 3 ii'^. Georgçs, L i.iiMans,U 4% 

Z iv 



La .Qure, eftimée ;oo liv., eft à la pré&ncation de 
~ .11 



jto <5 E N * G E N 

H y a de S. Gaud à Laval , M. 1. 4 ; Cpffé-lc-Vîvîçn ^ 
M. \.x\\ Mellai, M. 1. 4 5", Chateau-Goritier , M. 1. 2> 
Craon, M. 1. z 5 -, Houflai , 1. i j Origni , L i î v Que- 
laine^ 1. T> Anjou, limitrophe, 

S. Gaud eft finie fur le ruifleau d'Hièrc, qui coupe la 
Paroifle du N. au S. 

La Cure, eftimée 400 liv. eft à la préfcntation de TAbbe 
de S. Aubin d'Angers. Il y a 200 Communians. 
Il y a à S. Gaud la chapelle de la ViUate , eftiinée iij liv. 
Le fol produit du méteil , du froment , & de l'avoine \ 
il y a des vignes , dont je ne connois point la qualité du 
vin. .^i 

La Seigneurie de Paroifle appartient à M. du Buat. 

GENELLAI , Bourg & Paroifle de f Archidiaconc de 
J?afîais , dans le Doyenné de Paflais en Normandie , Gé- 
néralité de Normandie , au N. N. O, par O. du Mans , 
dont il ell éloigné de dix-fcpt lieues. Pour s'y rendre j il 
faut aller à la Baroche-Gondbuin , 1. î i Villaine-la-Juhcl , 
1. 5 \\ SiUé , 1. 4 ii Conlie, 1. 2 \\ Lavardin> 1. 2; 
Mans, 1. 3. 

Il y ade Genellai à Sept-Forges, M. L i ^ Laflid, M. L i ^ ; 
Madré , M. 1. i | j Ceaulcé , M. 1. 2 ; Juvigni-fous-An- 
dame. M* 1. i i Rennes , 1. i 5 Tubeuf , L \ \ Halaincs, 
\. z'-i S. Denis de Villenctte , 1. i > Etrigé ,1. î j la Forêt 
d'Andaine , 1. 1 f . 

La Paroifle eft coupée du N. au S. par le ruifleau de la 
Cour , arrofée au S. par la rivière de Mayenne, & à TO. 
par un autre ruifleau. 

La Cure , eftimée 1000 liv. , eft à la préfentacion de 
l'Abbé de Lonlai. Il y a 600 Communians. 

Ily a à Genellai la chapelle de la Rebourière , eftimée 
2 j hv. , à la préfaitation du Curé de Tubeuf. 

Le fol produit du feigle, de Tavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroifle eft annexée à la Terre & S/A- 
gncurie de i cfle , qui appartient à M. de Bercin, Gran(^ 
Audiencier de France. Voyez l'ankU Teffé. 

Il y a à Genellai le Fief de Coulonge , qui relève du Mar- 
quifat de Laflai , & qui s'étend dans la Paroifle de Ha- 
laine. 

GENEST (S. ) , Bourç & Paroifle de l'Archidiaconc de 
Laval , dans le Doyenne de Laval , ElcéHon de Laval , à 
rO. du Mans » dont il eft éloigné de dix-lept lieues un 
quart. Pour %*"] rendre ^ il fout aller à Laval > !• 2 ^ Lour 



G E N G E N 361 

Tîgné , 1. 2 5; Vaiges » L 2 | ; S. Denis d'Orque, 1. 5 i > 
Cnaflillé ,1. 2 J5 Fai, L j 1 î Mans, L i {. 

11 y a de le Geneft à Coffé-le-Vivîen , M. L ) J-, S. 

Oucn-des-Toits , M. 1. 1 ^ Loiron , M. L i 5 5 Monfeurs , 

X M. 1. 5 i'j S. Avi, 1. r> S. Benevin, 1. i ^ ; Grenou, 1. i 

f 5 Change , L i i; S. Germain-leFouilloux, 1. 2^ OUvet, 

1. I ^ la tirulatte, L i. 

Le Geneft eft fitué fur la rivière de Vicoin , & arrofé à 
TE- par un petit ruiffeau. 

La Cure, eftimee 1300 liv. , eft à la préfentation de 
TAbbé de la Coulture. 11 y a 700 Conununians. 

Il y a à le Geneft la chapelle de la Rouflelinièrè , eftiméc 
60 Uv. 

Le fol produit du feigle , de Tavoine & du carabin. 

La Seigneurie de Paroiâe appartient à M. TAbbé de 
. Chalut. 

GENEST-DE-LAVARDIN (S,)> gros Bourg & Par 
roiffe de TArchidiaconc du Cnâteau-du-Loir , dans le 
Doyenné de Troo , Eleâion du Château-du-Loir , à TE, 
S. E. par S. du Mans , dont il eft' éloigné de treize lieues 
un quart. Pour s'y rendre , il £aut aller à Mentoire , M. 
1. i'y Troo , 1. 1 ', Challes, 1. 7 J i Changé ,1. 2 |i Pont- 
lieue, 1. 1 i'y Mans , 1. î» 

' Il y a de S. Geneft à S. Calais M. 1. j *, Befle , M. 1. 3 l'y 
Bouloire, M. 1. 8 ^ la Chartre, M. 1. j |; S. Amoul , 1. 
I i', Sanièrcs, L ij Villavaf371. r> S. Ouftrille, L i'y 
Ambloi , 1. I :?. 

S. Geneft eft (itué fur la rivière du Loir, & arrofé à 
TE. par un ruiffeau. 

La Cure i eftimée 800 liv. , eft un Prieuré de l'Ordre , 
des Chanoines Réguliers de S. Auguftin, à la préfenta- 
tion de TAbbé de S. Georgcs-du-Bois. Il y a 2jo Com- 
munians. 

Il y a à LavarHin un Hôtel-Dieu , & la chapelle de S. 
Laurent, eftimée 

S. Geneft-de-Lavardin fe nommoit anciennement La- 
▼ardin ; cette Terre a appartenu à la Maifon d'Affé , d*où 
elle a paffé dans celle oe oeaumanoir. Voy? -. /'article La^ 
vardin-Tucé. Elle appartient aujourd'hui à M. de Quer- 

rhoent. Voyez ia Ôénéaiogie , à V article Montoire. 

Le fol produit du froment, de l'orge & de l'avoine j il 
y a des vignes , dont le vin eft de bonne qualité. 

Les Anglois occupoient la Ville du Mans en 1447. Le 
Roi Charles VII les fit afliéger par le Comte de Dunois , 



o 



tillene -, pendant ce fiége le Roi fq i^ochî àLavardiii ^ à 
Montoirc , avec çça^id n.oi^t>ïc dp noïJeiO^ & dp Gendai:- 
merje. i.a v iik f^t ren4j^ B^ cc^ppfiripn ô( Fen^iXc à 
Charles d'Anjou ^ Comte dtt M%P>c. Courvaifier^ ^age -72,/. 
^ L*Eyêque Hildefaért , qui ficgea ^11 Mans depuis 1007 
jafqu'à i\x$ , éto^t iip à L^yard^n^ de parens d'honncte 
condition , mais médiocre. On % 4^ Kû , Vita S, Hugonis 
AI>batU ; cett^ vie e^ jntprii^ée (jai^ la piBdotJuca Clunin- 

êenfisy page ^i^.B^rifiîs 10X4, i?-^/. 5ç eutXC Ics (ËUVrQS 
Eadem cum Commentario Danieiis Papobrocki^ ààXi^ le Xft" 

eueU de Bxi^^^clus^ au 1^ Avril. L'Abbé Hugues ell more 

en 1 10^. Biiiiot^ Franfoiji, U Long; 9 Tome L page 7}8. 

Hiideierti Epifcopi Cenomanenfis EpifioU Hiftoricé q^iA a^ 

res Gallicas pertinent fiib fhilippo I ; ces Lettres font im- 
primées avec tpu^s les (Eavi;ies 4r içêm^autçui Parijfis , 

1708, in-fol. 



^, tes 4ç Hitdç^rt , à T^ç^pt^oa de t^roi^ pièces que 
M. B^^se aRubliées dans le Totne VÎldP.fes HÛJsdfemw. 
HiId^t^eri^^xor:t Ç|l ll^^.^BibJiot^ F'^a^ioife, Tqme m» 
article Z9770. Lavocat. Diàiàn. Hiftor, Bipf^^u, VP9*}^ft 

G£QRÇ]&S-nE-BALLON {S..)> S«pQwfalç de Saitit 
MgjçS:cfc-BjyHo.P , eftimée 4PP. V- 4e i3P»nji., à la préfcn- 
tation de TAbbé de la Coulture. Il y a 4fp Cotximuiùans. 

I^ tPpfigçajBbiquç^ft temc«iP\q»ejjQ»r fiallom 

GEOR<SE&E^y-B0e v LÇ GRAN© S. G^QRCES (S.) , 
Bourg 6c Paroiile À^ les Quintes du M^ns » Eleâion du 
Mans ,.au S. O, p^ S. cfc M paetne Ville ^ dgut il cft éloigné 
d'une lieue trois quarts. Pour s'y rendre , il f^t aller à 
S. Georg^-tdo-J^l^ % «^.k petit %j^(k9X9^ > L 1 9 Mans , 

fiyadeS.CkîQrgçsàlaSuae. M*Liv VaBcm,M.L 
ii; Lqué, M.L 4 ii CoiOic, M. 1. 4r5 EftivîU, L fî 
louplande , L x ii Vpévrcs, J. i, Akwic* Lii Pruillé- 

le.ChétifJ. 4. 

LaParoiffe eu acrofée à fO» par k ruiffeau d'Orne , & 
k TE. par la ravine de S. MftCCin. 

La Cujce . oftigoée 400 liv.> eift à U préfeoiatkia d(e 
l'Abbefle du Pré. Il y a 180 Commuoiaos. 

Il y a dans TEsUft de S* Georges a^ifio