Skip to main content

Full text of "Dictionnaire topographique du département de l'Aisne, comprenant les noms de lieu anciens et modernes; rédigé sous les auspices de la Société académique de Laon"

See other formats


HANDBOUND 
AT THE 



LXISERSITY OF 
TORONTO PRESS 



1 J 



DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQLE 



DE 



LA FRANCE 



f;oMPRE^'A^T 



LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES 



PAR ORDRE DU MINISTRE DE L'INSTRUCTION PURLIQUE 



ET SOIS LA nillECTlOK 

DU COMITÉ DES TRAVAUX HISTORIQUES ET DES SOCIÉTÉS SAVANTES 



V... f 



DICTIONISAIRE TOPOGRAPHIQIJE 



DU 



DEPARTEMENT DE L'AISNE 



COMPRENANT 



LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES 

RÉDIGÉ 

SOUS LES AUSPICES DE LA SOCIÉTÉ ACADEMIQUE DE LAON 

PAR M. AUGUSTE MATTON 

MEMBRE DE CETTE SOCIÉTÉ 
CORRESPO."«DANT DU MINISTERE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE, ARCHIVISTE Dl DEPARTEMENT 




jl"^} L>^ 



PARIS 

IMPRIMERIE NATIONALE 

M DCCC LXXI 



DC 



INTRODUCTION. 



Le département de l'Aisne, situé entre les 48° 5 1' et 5o° k' de latitude nord et entre 
les 0° S'y' et i° 55' de longitude à l'est du méridien de Paris, est borné : au nord, par 
le département du même nom; au nord-est, par la Belgique; à l'est, par les départe- 
ments des Ardennes et de la Marne; au sud, par celui de Seine-et-Marne; à l'ouest, 
par ceux de l'Oise et de la Somme. 

Sa configuration est un triangle irrégulier présentant quelques singularités remar- 
quables. La commune d'Escaufourt reste au nord, complètement enclavée dans le 
département du même nom; à l'ouest, des parcelles détachées de plusieurs communes 
du département de l'Oise sont comprises dans la partie de la forêt de Retz appartenant 
au territoire de Pisseleux. La carte du Dépôt de la guerre, malgré son exactitude, 
ne peut reproduire la forme, excessivement anomale, de ce territoire. 

Le cadastre, commencé en i8o8, terminé en 1889, repris conformément à un 
vote du conseil général de l'Aisne en i8/i5, interrompu par la loi d'août i85o et 
définitivement arrêté en i852, donne au département de l'Aisne une étendue super- 
ficielle de 736,731 hectares 09 ares 69 centiares, ainsi répartis : 

Arrondissement de Laon 946,070'' 96' 79' 

Vervins 139,616 36 65 

Saint-Quentin 107,276 72 70 

Soissons 124,546 76 10 

Château-Thierry 1 19,220 27 45 

Ce département est divisé, par rapport à la constitution du sous-sol, en deux par- 
ties à peu près égales limitées par une ligne oblique qui , partant de l'extrémité ouest 
du canton de Neufchâtel, passe par Laon et la Fère. 

Ainne. a 



II INTRODUCTION. 

Au sud de cette ligne sont les terrains tertiaires, dont le peu de consistance rela- 
tive a déterminé pendant les déluges quaternaires ces déchirures larges et profondes 
au fond desquelles coulent la Marne, l'Aisne et leurs affluents; au nord, les terrains 
secondaires, dont la surface est moins tourmentée. 

Ces deux terrains se divisent en nombreuses formations. On y rencontre diverses 
natures de roches dont l'agriculture et l'industrie tirent de grands produits. Les corps 
organisés fossiles y sont aussi très-variés et nombreux. 

Au-dessous de la terre végétale on trouve d'abord dans le fond des vallées, soit un 
dépôt alluvien produit par les matières terreuses que les eaux y déposent au moment 
des grandes crues, soit des tourbes qu'y détermine la végétation active de sphaignes, 
de graminées, de carex et de joncs. Les vallées de la Marne, de l'Aisne et de l'Oise 
s'élèvent incessamment par suite du dépôt terreux dont nous venons de parler, et 
la tourbe domine dans celles de l'Ourcq, du Clignon, de l'Ailette, de l'Ardon, de la 
Souche, de la Somme et de l'Omignon. 

Viennent ensuite les terrains diluviens. C'est d'abord l'alluvion ancienne (lœss), com- 
posée généralement d'argile et de sable, qui recouvre presque partout les terrains an- 
ciens; elle constitue la majorité des terres arables, dont la qualité varie suivant son 
épaisseur et sa composition. 

Sous le lœss on trouve, surtout dans les vallées, le diluvium proprement dit [diluvium 
gris des géologues). Cet étage est très-développé dans les vallées de l'Aisne , de la Marne 
et de l'Oise; on y recueille fréquemment les restes des grands animaux qui peuplaient 
autrefois nos contrées, et qui ont disparu au moment du dernier cataclysme. 

Les couches les plus récentes du terrain tertiaire appartiennent au calcaire lacustre 
supérieur (i" sous-étage [tongrien] de l'étage des faluns d'Alcide d'Orbigny) : on le voit 
dans la forêt de Villers-Cotterèts sur les points les plus élevés; viennent ensuite les 
sables et grès supérieurs ou de Fontainebleau, que l'on remarque dans les mêmes loca- 
lités. Ces deux groupes sont très-peu développés dans le département. 

Le calcaire lacustre moyen (^travertin moyen et meulières de la Brie, 2 5° étage [parisien] 
d'Alc. d'Orbigny) occupe la plus grande partie des plateaux de l'arrondissement de 
Château-Thierry. Il se compose généralement d'argile compacte, de meulières, de 
marnes et de calcaires de diverses natures , et recouvre en certains endroits les marnes 
gypseuses et le gypse lui-même, qui est avantageusement exploité dans tout l'arrondisse- 
ment de Château-Thierry. 

Le groupe des sables et grès moyens (^sables ou grès de Beauchamp) est immédiatement 
au-dessous et se voit sur la partie moyenne des pentes des vallées de la Marne et de 
ses affluents, 11 occupe dans les cantons de Neuilly-Saint-Front, de Fère-en-Tardenois , 



INTRODUCTION. m 

de Villers-Cotteréts, d'Oulchy-le-Château et de Braine d'assez grandes surfaces, où 
sa présence est signalée par des blocs de grès plus ou moins friables. Plusieurs couches 
sont très-fossilifères. 

Ces sables recouvrent le calcaire grossier, qui est très-développé dans ce département, 
puisqu'il occupe toute la partie comprise entre l'extrémité sud, d'une part, et Saint- 
Thomas, Festieux, Laon, Crépy et la Fère, de l'autre. 

11 se subdivise en plusieurs étages, dont les principaux sont : le calcaire grossier supé- 
rieur [calcaires à cérites), qui aflBeure sur les plateaux de Craonnelle, Aubignv, Saint- 
Thomas, etc.; le calcaire grossier moyen (^calcaire à milioles, à orhitolites , à ceritliium gi- 
ganteum), \agtaucunte grossière et les sables, dont la puissance totale atteint parfois aB à 
3o mètres. Il donne lieu à des exploitations importantes de pierres de taille à laFerté- 
Milon, Silly-la-Poterie et sur beaucoup d'autres points du Soissonnais et du Laonnois. 
Un lambeau de ce groupe se voit entre Hannape et Mennevret, où il est caractérisé 
par les orbitolites. 

Au calcaire grossier succèdent les sables inférieurs du Soissonnais ( 2 k" étage [suesson- 
tiien] d'Alc. d'Orbigny). Les divers étages qui les constituent sont : les sables et glaises, 
qui forment un niveau d'eau très-important et qui se voient au pied des pentes de la 
vallée de la Marne, tandis qu'ils existent presque au sommet des montagnes du Laon- 
nois. 

Les lits corjuilbers viennent ensuite; une épaisse couche de sable y succède (45 à 
5o mètres sur quelques points), puis le calcaire lacustre, les lits coquilliers, les lignites, 
ï argile plastique, la gl/iuconie inférieure et enfin les sables de Bracheux. 

Les lignites exploités dans le Soissonnais et le Laonnois sont d'une grande ressource 
pour l'agriculture; l'industrie en tire aussi, dans plusieurs localités, l'alun et le sulfate 
de fer. 

De nombreux lambeaux de la glauconie inférieure (sables plus ou moins purs e( 
grès friables) se rencontrent dans les arrondissements de Laon, Vervins et Saint- 
Quentin, en contact avec le terrain crétacé. Ces grès contiennent de nombreuses em- 
preintes de végétaux décrits récemment par M. Wattelet, de Soissons. 

Si Ton en excepte une partie des cantons de la Capelle, d'Hirson et d'Aubenton, où 
se montrent les terrains dits de transition, tout le reste du département appartient 
aux terrains secondaires (^crétacés ai jurassiques^. 

Le terrain crétacé ( étages. s^ionrà, luronien, cénomanien et albien d'Alc. d'Orbigny) 
commence à affleurer dans l'arrondissement de Laon : là, sa puissance est énorme (3 00 
à !ioo mètres probablement). Il occupe tout l'arrondissement de Saint-Quentin, partie 
des cantons de la Fère, de Grécy , de Laon, de Sissonne, de Craonne et de Neufchâlel, 



,v INTRODUCTION. 

les cantons entiers de Rozoy-sur-Serre, Marie, Sains, Guise, VVassigny, du Nouvion , 
de Vervins, et partie de ceux d'Aubenton, de la Capelle et d'Hirson. 

Sa composition est partout constante : c'est d'abord la craie pure, puis la craie à 
silex, qui n'apparaît que dans les arrondissements de Saint-Quentin et de Vervins, les 
manies bleues et grises exploitées en grand pour la poterie dans les cantons de Wassigny, 
la Capelle , Vervins et Hirson ; enfin, le grès vert, qui, on le sait, forme le niveau aqui- 
fère auquel s'alimentent les puits artésiens de Grenelle et de Passy. 

Les terrains jurassiques sont représentés dans l'Aisne par les formations oolithigue 
(étages 10° [hajocien] et i i'\bathonien] d'Alc. d'Orbigny) et liasique {marnes supérieures , 
étage 9° \toarcien\)- 

On voit les calcaires gris marneux dans la vallée du Ton , entre la Hérie et Auben- 
ton, superposés presque constamment aux calcaires à terebralula decorata. 

Les calcaires blancs et noduleux se voient surtout à Martigny et à Leuze; on trouve^les 
calcaires oolithiques miliaires dans les vallées de l'Oise et du Gland , à Neuve-Maison , 
Effry, Obis, Saint-Micbel et Any-Martin-Rieux. Au-dessous on peut constater la pré- 
sence de YooUlhe inférieure. 

L'étage liasique n'est enfin représenté que par les marnes inférieures, qui affleurent 
dans les mêmes localités. 

Les terrains de transition, les plus anciens du département, occupent ie territoire de 
quelques communes du canton d'Hirson et celui de Rocquigny (canton de la Gapelle) : 
ce sont d'abord les schistes et les calcaires dévoniens (pierres bleues), exploités à Roc- 
quigny; les schistes gris verdâtres, siluriens, les schistes violets, les grès et poudingues, qui 
constituent le sol du versant droit de l'Oise et du Gland à Mondrepuis, à Hirson, à 
Saint-Michel, à Watigny et à Any-Martin-Rieux; puis, enfin, les schistes phylladiens 
(système cambrien), dont on peut constater l'existence dans les forêts d'Hirson et de 
Saint-Michel '. 

007,000 hectares, occupant les plateaux et une partie des vallées, sont consacrés à 
la culture des céréales, des plantes fourragères, oléagineuses, textiles, tuberculeuses, 
légumineuses et saccharifères. Ces dernières occupent annuellement 4o,ooo hectares, 
qui alimentent 85 fabriques de sucre et 9 'distilleries. 

6,000 hectares sont consacrés à la culture du lin, 3, 000 hectares à celle du 
chanvre. Cette culture était autrefois très-importante dans le Soissonnais, le Laonnois 
et le Vermandois : la confection des fils et des toiles formait la principale industrie de 
tes deux dernières provinces. Chaque ménage fournissait autrefois des fils d'une finesse 

' La partie géologique de cette introduction a été rédigée par M. Pilloy, agent voyer. 



INTRODUCTION. v 

et d'une solidité remarquables aux nombreux merquiniers ou mulquiniers, véritables 
intermédiaires entre les producteurs, les fileuses, les tisserands et les négociants de 
Saint-Quentin, protégés pendant deux siècles par le pouvoir souverain , qui leur conser- 
vait le monopole du commerce des toiles. La liberté commerciale, favorisée sous le 
règne de Louis XVI , a éteint cette industrie. Les bras inactifs se sont adonnés de- 
puis à la fabrication des étoffes de laine, soie et coton, qui, en élevant parfois les 
salaires, a produit un bien-être se changeant en misère lorsque les travaux cessent ou 
chôment. Cette fabrication s'est étendue depuis un demi-siècle dans les arrondisse- 
ments de Vervins et de Saint-Quentin, ainsi que dans plusieurs communes des cantons 
de Crécy-sur-Serre, de Marie, de Rozoy-sur-Serre, de Neufchâtel, de Sissonne, 
d'Anizy-le-Château et de Coucy-le-Château. 

Le sol de la Thiérache, si l'on en excepte néanmoins les riches vallées de l'Oise* et de 
la Serre, était encore peu fertile au dix-huitième siècle. On n'a commencé qu'en 1 720 
à faire rapporter, en certains endroits incultes (n'ei), du sainfoin, un peu d'orge, 
d'épeautre et de froment. La culture du colza, qui s'étend chaque jour davantage, a 
été introduite vers 1760, à Bernoville, par Daniel de Camp-Laurent, commissaire 
des guerres ; mais ce progrès n'est point comparable à celui que commença à réaliser, 
vers 1760, dans le Laonnois et la Thiérache l'emploi des terres pyriteuses comme 
amendement. Cet emploi et de meilleurs modes de culture ont enrichi considéra- 
blement, en moins d'un siècle, un pays qu'on s'accordait autrefois à regarder comme 
l'un des plus pauvres de la Picardie. C'est aujourd'hui l'un des plus riches de la 
France. 

Malgré sa richesse, la condition des ouvriers ne s'y est pas améliorée autant que 
dans la partie méridionale du Laonnois et dans les vallées du Soissonnais, où la pro- 
priété est considérablement morcelée, grâce à la viticulture, qui tend aujourd'hui à 
disparaître pour faire place à la culture des légumes secs. 

Le département de l'Aisne compte un peu plus de 61,000 hectares de prés natu- 
rels, vergers et pâtures grasses disséminés dans les vallées de l'Oise, de l'Aisne, de la 
Marne, de la Somme et de leurs affluents. Les prairies des vallées de la Somme, de 
l'Ailette, de la Souche, qui reposent sur un sol tourbeux et marécageux, donnent 
de médiocres produits, à moins qu'on ne les consacre à la culture des légumes. Elles 
contrastent beaucoup avec celles de l'arrondissement de Vervins, qui en compte jusqu'à 
95,000 hectares. Le produit avantageux que les populations en retirent, parl'engrais 
des bestiaux et les plantations d'arbres à fruits, les excite à l'accroissement de cette 
quantité, que la fraîcheur du sol semble favoriser, surtout dans le voisinage des bois. 
L'humidité des terrains alluvionnaires du nord-est de l'arrondissement de Vervins 



yi INTRODUCTION. 

convient également à la culture de l'oseraie, qui forme une branche de commerce rap- 
portant annuellement près de 9 millions. Le village de Wimy semble devoir son 
nom à cette culture ^ Les cantons de Wassigny et de Bohain, de leur côté, consacrent 
370 hectares de semblables terrains à la culture du houblon. 

Le sol compacte et imperméable de la Brie, plus rebelle que tout autre aux amélio- 
rations , oblige d'y tracer de 3 à A mètres des sillons profonds pour faciliter l'écoule- 
ment des eaux et l'assainissement du terrain. 

La difficulté de cultiver les terres compactes où l'argile domine , le voisinage des 
cours d'eau , la nécessité de se rapprocher des terrains boisés convertis en prairies ou 
en terres labourables, ont disséminé les populations dans des centres éloignés des 
chefs-lieux. Cet avantage avait été bien compris, au xii^ et au xin° siècle, par les 
mona'stères, qui concentrèrent tous leurs efforts et leur intelligence à faire disparaître 
les bois et surtout les haies de la Thiérache, qui permettaient de surprendre faci- 
lement l'ennemi et le gibier. Ces défrichements ont été faits par les abbayes pour se 
procurer des revenus qu'elles n'eussent pu trouver en conservant des forêts dont le 
produit ne suffisait pas pour les faire vivre ou les enrichir. Ces forêts étaient cepen- 
dant précieuses aux populations : elles y trouvaient le bois mort pour leur chauffage 
«t l'herbe propre à la nourriture de leurs bestiaux. 

La mer, se retirant du pays que nous décrivons, y a laissé des points qui en domi- 
nent le niveau de 87 mètres (Quierzy) à 28/1 mètres (bois de Watigny). Ce dernier 
est le plus élevé du département de l'Aisne; il dépasse de 10/1 mètres le plateau de la 
mohtagne de Laon , remarquable par son isolement complet , qui le fait découvrir de 
fort loin. Celle-ci se trouve à 5 kilomètres au nord de la chaîne la plus voisine et 
forme un triangle irrégulier dont les côtés ont une largeur moyenne de 1 60 mètres; sa 
plus grande longueur est d'un kilomètre. De semblables interruptions dans les chaînes 
constituent également des monticules entièrement isolés, mais qui présentent moins 
d'importance, à Cessières, à Mauregny-en-Haie et à Crépy. 

Les plateaux qui dominent les collines ont une largeur variable de 60 mètres à 
7 kilomètres. La pente du sol et la direction des vallées, qui sont généralement de l'est 
à l'ouest, font dominer les vents d'ouest et du nord. Les déboisements effectués depuis 
un demi-siècle tendent à rendre la température plus douce en diminuant la quantité 
des eaux pluviales, et, comme conséquence, celle des eaux qui jaiUissent du sol. A ces 
déboisements entrepris à l'imitation de ceux des xii' et xiif siècles'-^, il faut attribuer 

' Dans les anciens comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , ^ La culture intelligente de ces temps reculés a in- 

le mot Wimiaux est souvent employé pour désigner les diqué la voie qu'il fallait suivre pour rendre plus pro- 
brins d'osier qui servaient à rattacher la vigne. duclif un sol naturellement froid. M. Brayer, dans sa 



INTRODUCTION. vu 

l'éloignement ordinaire de l'Escaut, de la Somme, de l'Omignon, du Pérou, et 
d'autres cours d'eau, de plus de 2 kilomètres de leurs sources. Il y a tout lieu de croire 
que les profonds ravins creusés en beaucoup d'endroits n'ont eux-mêmes d'autre 
origine que l'abondance des eaux amenées par l'influence météorologique des vastes 
forêts qui couvraient autrefois le sol. 

Le département de l'Aisne appartient aux bassins de la Sambre, de l'Escaut, de la 
Somme, de l'Oise, de l'Aisne et de la Marne. Ces trois derniers servent à former celui 
de la Seine. 

Les principaux cours d'eau de ces bassins sont, dans le département de l'Aisne : 

Bassin de la Sambre : La Sambre et la Petile-Helpe ; 

Bassin de l'Escaut : L'Escaut et la Selle ; 

Bassin de la Somme : La Somme, l'Omignon et la Germaine; 

Bassin de l'Oise : L'Oise, l'Automne, l'Ailette, la Serre, la Souche, la Brune, le 
Vilpion, le Heurtant, le IVoirieu, le Ton, la Marnoise, le Gland, l'Artoise et le Petit- 
Gland; 

Bassin de l'Aisne : L'Aisne, le ru de Vandy, le ru d'Hozier, la rivière de Retz, 
l'Orillon, la Crise, le ru de Jozienne, le ru Preux, la Vesle, la Miette, la Suippe et 
la Retourne; 

Bassin de la Marne : La Marne, l'Ourcq, le Clignon, le ru Gobert, le ru d'Alland, 
le ru de Savières, le ru de Chauday, le ru Garnier, l'Ordriniouille, le Petit-Morin, le 
ru Dolloir, le Surmelin et la Dhuys. 

Des travaux importants ont assuré la navigation des rivières , utilisé les cours d'eau 
non navigables, activé le dessèchement des marais, procuré l'écoulement des eaux plu- 
viales et enfin augmenté la circulation par l'établissement de nouveaux chemins de tout 
genre. 

La rivière d'Ourcq a été rendue flottable de LLzy-sur-Ourcq à SilIy-la-Poterie, vers 
1 5 6 4 , pour favoriser l'approvisionnement de Paris et l'exploitation des bois de la forêt 

Slatittique de l'Aime, M. Dexmier d'Archiac, dans la laines années la moisson est faite presque simultané- 

Géologie du même département, assurent que la ré- ment. Ce résultat est dû au déboisement , à des labours 

colle était bien reculée de trois semaines dans la Thié- plus profonds et à des amendements mieux combinés 

rache, comparativement au reste du département. Elle qui ameublissent parfaitement la terre et la rendent 

suit aujourd'liui d'une dizaine de jours, et dans cer- moins humide. 



vm INTRODUCTION. 

domaniale de Villers-Cotterêts. Au siècle suivant, Henri de Lorraine canalisa le Braon 
ou Nbirieu, pour faciliter l'exportation des bois de la forêt du Nouvion qui manquaient 
de débouchés; mais le flottage, autorisé par lettres patentes de décembre i 662 , n'ayant 
pu s'efl'ectuer d'une manière convenable, fut abandonné vers 1680. 

Les canalisations de rivières ont produit de nos jours de plus heureux résultats. La 
navigation de l'Aisne a été considérablement améliorée depuis Compiègne jusqu'à 
Condé-sur-Aisne, où des obstacles plus grands ont rendu indispensable l'emploi d'au- 
tres moyens : de là la construction, en 18^2, du canal latéral à l'Aisne, de Condé-sur- 
Aisne à Vieux-lez-Asfeld (Ardcnnes). 

Des travaux ont été exécutés récemment dans la rivière de Marne, en amont de 
Château-Thierry, pour faciliter la navigation de cette rivière unie à la rivière d'Aisne 
par un canal qui commence à Berry-au-Bac, se dirigeant vers Reims. 

Un réseau de navigation a été créé au nord et au nord-ouest. Le canal de Saint- 
Quentin, d'une longueur de 98,400 mètres, de Chauny à Cambrai, unit l'Oise à 
l'Escaut. 11 comprend deux parties bien distinctes : la première, d'une longueur de 
40,700 mètres, de Chauny à Saint-Quentin, a été terminée en 1788 par de Crozal, 
qui lui a donné son nom : elle a, de Fargniers à la Fère, un embranchement de 
3 kilomètres latéralement à l'Oise; la deuxième, de Saint-Quentin à Cambrai, n'a été 
livrée à la navigation qu'en 1810 : elle est d'une longueur de 62,700 mètres, dans 
laquelle il faut comprendre 5,677 mètres d'un souterrain large de 8 mètres au-dessus 
des deux banquettes de halage. Ce canal reçoit les eaux du Noirieu par une rigole 
souterraine, dite de l'Oise, qui traverse les territoires de Vadencourt, Verly, Etaves, 
Bernoville, Croix et Fonsomme, côtoie la Somme jusqu'à l'étang de Lesdins et se 
réunit au bassin de partage. 

Les canaux de la Somme et de Manicamp ne sont que des accessoires du canal de 
Saint-Quentin. Le premier s'en détache à Saint-Simon pour se diriger vers la Manche 
par Péronne, Amiens et Abbeville; l'autre, à Chauny, pour aboutir à Manicamp. Ce 
dernier est continué par le canal latéral à l'Oise jusqu'à Janville, près de Compiègne. 

Le canal de jonction de la Sambre à l'Oise, construit en 1889, complète ce réseau. 
Il se détache de la Sambre à Landrecies, point où cette rivière cesse d'être navigable, et 
suit une ligne parallèle au ruisseau du Braon ou Noirieu jusqu'à Vadencourt et à la 
rivière d'Oise jusqu'à la Fère. 

Un canal de plus de trois lieues , de nombreuses rigoles et fossés de dessèchement , 
terminés en i83i, ont assaini les terres sans augmenter considérablement le produit 
des terrains tourbeux traversés par la rivière de Souche. De semblables travaux ont été 
exécutés sur les bords de l'Ailette et du ruisseau d'Ardon. son affluent. D'autres 



INTRODUCTION. 



IX 



ont été entrepris pour le dessèchement des étangs et des marais tourbeux de la Soniuic 
Kniin, le Fossé Usinier ou Canal des Torrents, creusé de 17/11 à 17/18 et en 1807. 
recueille et entraîne, de Bohain à Gouy, des eaux pluviales et bourbeuses qui voiil 
se mêler aux eaux limpides des sources de l'Escaut. Des digues ont été élevées, vers le 
milieu du dernier siècle, pour prévenir des désastres à Fresnoy-le-Grand , près du 
Fossé Usinier, et à Pouilly, dans le voisinage de la Serre , grossie par les eaux tor- 
rentielles du Cornin et les eaux marécageuses de la Souche qui rempHssaient son li( 
de vase et occasionnaient parfois des débordements très-nuisibles. Ils ne sont |)ius à 
craindre, la profondeur des labours et les travaux d'art facilitent actuellement l'ab- 
sorption des eaux pluviales, ou les obligent à modérer leur cours, 
département de l'Aisne est sillonné par huit chemins de fer. 



j- (i 



Longueur. 

ta routes impériales 61 3,44 1 mètres. 

3o routes départementales 671,6/10 

85 routes vicinales i,/i3i,/i29 

93 chemins vicinaux de moyenne communi- 
cation 1,152,733 

Et un nombre considérable de chemins vi- 
cinaux de petite communication , présen- 
tant un ensemble de 3,869,85a 

dont à l'état d'entretien 3,683,65a 



DIVISIONS TOPOGnAPHIQBES AVANT LA CONQUETE ET APRES LV CONQUETE PAR LES IIOMAINS . 
JCSQU'À L'OCCUPATION DU PAVS PAU LES FRANCS. 



le IH 



Les rivières jouent un grand rôle dans la constitution des anciens peuples de 
Gaule. Les Veromandui occupaient le bassin de la Somme; les Nervii, ceux de la Sanibrc 
el de l'Escaut; les Bemt, les versants de celui de l'Oise jusqu'à la rivière d'Ailette qui les 
séparait des Snessiones. Ceux-ci possédaient le surplus du territoire qui constitue main- 
tenant les arrondissements de Soissons et de Château-Thierry, en en exceptant quelques 
localités. Leurs limites extérieures au nord-est étaient celles des territoires de Filain et 
d'Ostel, où l'on remarque un monolithe de 1 5 mètres de hauteur, sur lequel on célébra 
la messe lors de la fête de la fédération en 1790. 

Les frontières septentrionales séparant les Rémi et les Veromandui des A^erwV étaient 

marquées par celles de la forêt deTbiérache, se reliant autrefois à l'est à rimnieiisc 

forêt des Ardennes, et |)ar la forêt d'Arrouaise qui semble avoir été une dépendance 

de la forêt Charbonnière. Les frontières méridionales des Veromandui , du côté des Sues- 

Aisne. b 



V INTRODUCTION. 

siones sont inconnues. 11 ne faut pas s'en étonner, car la démarcation des diocèses de 
Noyon et de Soissons ne fut bien fixée qu'en 8 1 /i , par un acte du concile de Nov on. 

Les Stiessiones, limités au nord, au nord -est et à l'est par les Remi, au nord- ouest 
par les Veroinandui, à l'ouest par les Bellovaci, avaient une certaine importance. Jules 
César leur reconnaît douze oppides, dont il serait difTicile aujourd'hui de déterminer 
la situation exacte, une certaine civilisation, une a<]riculture en progrès et des rela- 
tions commerciales qui les unissaient étroitement avec la Grande-Bretagne, où l'un de 
leurs chefs avait commandé. 

F^es Romains perfectionnèrent ce qu'ils trouvèrent dans le pays conquis, au moyen 
des camps', des colonies et des routes destinés à prévenu' les séditions, ou à résister 
aux hordes germaniques, attirées par des productions meilleures et un climat plus doux 
que celui de leur pays. 

Les camps de Vermand, de Vigneux, de Saint-Thomas, de Condé-sur-Suippe , de 
Prouvais et d'Epagny, et cpelques positions militaires que la nature s'est elle-mêmi," 
chargée de fortifier, telles que celles de Goucy-le-Château'-' et de Laon, où quelques his- 
toriens placent Bibrax^, avec assez de vraisemblance, devinrent autant de postes occu- 
pés pour résister aux invasions. 



' Ces camps et ces roules sont presque toujours 
iivoisinés par des monticules naturels ou élevés de main 
d'homme , dont on s'est servi pour favoiiser les signaux. 
, On en remarque à Blanzy-lez-Kismes , à E treillers, Beau- 
rijvoir, Festieux, Laniscourt, Landouzy, Ponlarcy, 
l'onlru, Marie, Ro»vroy,Villequier-Aumont, Vouël, etc. 

- L'emplacement de Coucy, véritahlo sentinelle 
avancée en pointe escarpée aux dernières ramifications 
des montagnes, était très- convenable pour la dé- 
fense contre les intrépides Bellovaci. Etait-ce celui de 
Koviodunum Suessionum ou d'un autre oppide dos 
StiesHiones ? 

' Dudon, Vila Wiltelmi ducin : Wiltelnins tevù, refte 

f.reicituqtte »uo relieto , Lmulunum Ctavatum , quod 

Hihiax diritur, pelivit ciu), antécédente e])isc(>pofum 
Franckcw genlis choro, etc. — Guibert de Nogent, De 
rilii mil , lib. m , cap. lï : Vxot quoque Rogerii Monlis 
Aruli dnmini, Armengardis nomme. . . legmine sumptn 
jier ronvallem Ribracinam ad Sanctum contenait Vincen- 

liiiiii per vineas ilaque inter duo brachia montis 

posita», die illà, et nocle ilerjugienlium, et clericorum, 
et mnlierum fuit . — Légendaire de l'abbaye d'Origny- 
Sainte-Bcnoile,en parlant de sainte Benoîte : Ctnnqiin- 



dum coUeclaned et servuld Laudunuin veiiil, quod unli- 
quior œtas Bibrax nuncupari maluit. — .\ncien manus- 
crit Consulté par Etienne Delalain et Jérémie Laurent, 
auteur d'une histoire abrégée de Laon : Macrohiux . 
prœtov Bomanut , œdifieavit civitatem Laudunensem .su- 
per montem excçlsum, nomine Bibi-ax , et vocnvit eam 
Laudunum. — Flodoard et Hincmar no sont pas con- 
traires à cette assertion. — Ancienne prose de saint 
Vincent chantée avant l'introduction de la réforme : 

iiaudeat ecdesia , 
Sedoi secunduria, 
Decus Laudunicum ! 
Vincens sut) Vincentio 
Cujua Bibrax brachio 
Dextrum munit brachium. 

Kpilaphe do Baudouin II de Courtrav, ahbé de la 
même abbaye, mort vers 129a: 

Ahbas Bnlduinus jdcet hic pietatig amtitor. 
Cui parcal Dominas cœli terrœque crcator. 
Tramite divinofuil eleclus : ffenuino 
More pim , pacis npoadum lumen que Bibraci» : 
Martius i» binitfuit idibu» en» sibi finis. 

L'Eleii, qui rite les paroles d'un vieux légendaire 



INTRODUCTION. x, 

Les colonies d'étrangers, que favorisait roccupation des terres fiscales et des camps, 
entraient trop profondément dans les habitudes des Romains, pour qu'ils en négli- 
geassent l'établissement là où leurs intérêts les nécessitaient. Nizy-le-Comte , où tout ré- 
cemment on a trouvé une pierre votive, et Cologne, hameau situé à l'extrémité des 
pays des Atrebates , des Veromandui et des Nervii, avaient certainement été habités par 
des colonies. 

Celle des Lœti BaUaii de Condren était spécialement destinée à donner plus d'impor- 
tance et d'activité au commerce des grains d'un pays dont le sol a été privilégié [)ar la 
nature, et à mieux dominer les Rémi, les Suessiones, les Bellovaci et les Veronmndui. 
Du reste, il est à remarquer que ce point, reculé aux dernières limites de la naviga- 
tion de l'Oise, était admirablement choisi pour faciliter les relations extérieures. La 
colonie des Lœù Batavii, reliée à Soissons et à Reims par une route stratégique , pouvait 
à bon droit s'attirer de jour en jour les sympathies d'un pays essentiellement agricole, 
en lui créant des débouchés certains. 

Le système voyer des Romains se rapproche beaucoup du nôtre. Leurs voie,-; princi- 
pales se rattachaient à Rome et aux chefs-lieux de provinces; d'autres voies reliaient 
ceux-ci aux cités, et les cités aux oppides et municipes '. 

'Ce réseau de routes était nécessaii'e pour assurer la subordination des soldats , des colons 
et des indigènes et la perce])tion des im|)ôts. C'est aussi à ce besoin d'ordre qu'est due la 
formation de la deuxième Belgique. Tout ce (jui dépend actuellement du département 
de l'Aisne appartenait à cette province, qui avait Reims pour capitale, et se subdivisait 
en pogi, dont on peut seulement conjecturer les limites, à l'aide des divisions et des 
subdivisions ecclésiastiques, qui, selon l'opinion généralement adoptée, ont été consti- 
tuées à l'exemple de celles des Romains. 

De nombreux souvenirs se rattachent au nom de la rivière d'Aisne, sur les bords 
de laquelle Jules César livra l'une de ses plus sanglantes batailles. Ce fut également 
sur ses rives qu'expirèrent les derniers représentants de la puissance romaine, à laquelle 
les Soissonnais restèrent fidèles jusqu'au dernier moment, en défendant l'ancienne 
civilisation dont ils n'étaient [ilus que l'ombre. Mais, pour vaincre ceux qui avaient été 
la terreur des nations, ils avaient été obligés de se faire soutenir par les Francs. Ceux- 
ci se tournèrent ensuite contre eux, pour se procurer le bien-être que l'excès de popula- 

de Saint -Gobain, reproduites par les boUandistes : Nicohshehnir, Hixivire civile H ecriesiasiiquo du diocèse 

!!0 jain; t. IV, p. a4 : Bealtin tacrrdns et martyr Go- de I.aon: M. Mclieville; MM. Cardon et Mathieu dans 

battu» petiit fcBtinan» Landunensem beatie Mariœ eccle- leurs notes sgr l'histoire de l'abbaye de Saiiit-Vinceiil 

mam ormv, nimqve ml Lauduntim noiUem, qui aittiquo de Laon, par Robert Wiard. 

sermone Bibrax niiiieupnbalur, >einper ad seqnentiatn ' Voyeï les mots Voiee romaine» , Voie» anciennes. 

psallerii iiilenlionem cnrdis «m dirigeiis , {iscendi»»et . . ■ 



Tr. INTRODUCTION. 

lion et un soi moins riciie ne leur permettnient pas de trouver chez eux. Les exactions 
romaines étaient d'ailleurs bien de nature à seconder ces entreprises favorisées peut- 
être par les populations. Aussi peut-on dire que la victoire des Francs sur Siagrius fut 
un simple événement dont saint Remy, l'une des principales lumières des Gaules, 
eut l'adresse de tirer parti, pour faire courber sous son autorité les Francs et, avec 
eux, leur chef principal , qui ne dédaigna point d'accepter le titre de consul et de 
porter la toge romaine. Glovis, toujours prêt à profiter des circonstances, ne reculait 
devant aucun moyen pour affermir son pouvoir. Il savait bien que ses troupes ne 
suffisaient pas pour le conserver et qu'il fallait se résoudre à plier devant ceux qui 
tenaient en main la véritable force, et représentaient le vieil élément gaulois adouci 
par la morale chrétienne, dont le chef religieux de la deuxième Gaule Belgique était 
l'un des plus fervents défenseurs. Celui-ci, au nom de Dieu, maître unique des em- 
pires, fit reconnaître aux nouveaux venus les droits des anciens. 

DIVISIONS ECCLÉSIASTIQUES. 

Le pays, guidé par le clergé, .semble entrer dans une ère nouvelle de civilisation 
moralisatrice. L'alliance de saint Remy avec les Francs se resserre chaque jour davan- 
tage; sa parole persuasive et douce les entraîne à partager sa foi. Il fait régner entre 
eux des idées de justice dont le chef franc tirera parfois des conséquences terribles. 
Malheur à qui louchera aux biens des églises! Le souvenir des spoliations ne s'éteint 
pas. 

L'occupation du pays par les Francs, la conversion de beaucoup d'entre eux. les 
difficultés d'apporter une surveillance active sur un vaste territoire, firent démembrer 
le siège de Reims et créer, en ^97, celui de Laon, dont la circonscription a peu varié 
depuis'. 

Les diocèses de Reims, Cambrai, Laon, Noyon, Soissons. Meaux et Troyes ont. 
servi à former le département de l'Aisne dans les proportions suivantes : 

Diocèse de Reims : Logny-lez-Aubenton, du doyenné rural de Rumigny. 

Diocèse de Cambdai : Fontenelle et Papleux, du doyenné rural d'Avesnes (Hainauf ): 
Barzy en partie, Fesmy, Molain, Ribeauville, Saint-Martin -Rivière, le Sart, Vaux- 

' Lor, du doyenné de Germainemont et du diocèse Au xvii' siècle, la cure de Chivy-lez-Étouvelles fui dé- 
de Reims, a été échangé, en 1692 , contre Avaux, qui tachée du doyenné de Bniyères pour être réunie à celui 
était du doyenné de Neufthàtel et du diocèse de Laon. de Mons-en-Laonnois. 



INTRODUCTION. xm 

Andigny, Wassigny. du doyenné du Gateau-Gambrésis (Gambrésis. arrondissement de 
Vervins); Becquigny et Escaufourt , du même doyenné; Aubencheul-aux-Bois, Bohain, 
Bony, le Gatelet, Gouy, Lempire, Prémont, Serain et Vendbuile , du doyenné rural 
de Gambrai (arrondissement de Saint-Quentin). 

Diocèse DE Laon : enclavé tout entier dans le département de l'Aisne, hormis 
Brienne et la Neuville-aux-Joutes réunis aux Ardennes. L'arrondissement de Laon en a 
recueilli la plus forte part, qui consiste en ce que lui ont laissé ceux de Saint-Quentin , 
de Soissons et de Vervins. Le premier a pris ce qui constitue le canton de Bibemont 
et en outre Alaincourt , Berthenicourt, Brissay-Ghoigny, Brissy, GhâtOlon-sur-Oise. 
Hamégicourt et Moy ; le deuxième, Glennes, Révillon et Soupir; le troisième, toute 
sa circonscription, à l'exception de quelques territoires des diocèses de Gambrai et 
de Reims. 

Diocèse te Noyon : les doyennés de Saint-Quentin et de Vendeuil en entier, le 
doyenné de Ghauny, moins Mondescourt. 

Le département de l'Aisne a pris également au doyenné d'Athies : Gaulaincourt , 
Hargicourt, le Haucourt, Maissemy, Marteville, Pontru, Trefcon et le Verguicr; au 
doyenné de Ham : Aubigny, Auroir, Beaumont-en-Beine, Beauvois, Bray-Saint-Ghris- 
tophe, Douchy, Dury, Eaucourt, Germaine, Hérouël, Lanchy, Ollezy, Pithon, Som- 
inetle et Villers-Saint-Ghristophe; au doyenné de Noyon : Guivry. 

Diocèse de Soissons : la circonscription des arrondissements de Soissons et de 
(Jhâteau-Thierry lui appartenait en entier, en exceptant du premier Glennes. Ré- 
villon et Soupir, qui dépendaient du diocèse de Laon, et du second, Brumetz, Gandelu 
et Montigny-l'Allier provenant du diocèse de Meaux, et enfin la Gelle, de celui de 
TnoYEs. 

DIVISIONS TERRITORIALES SOUS LES FRANCS. 

Les fils de Glovis se partagèrent, en 5 1 1, les peuples soumis à son autorité et cons- 
tituèrent, au profit de l'un d'eux, le royaume de Soissons qui comprit les diocèses de 
Soissons, de Vermand ', de Tournay, d'Arras, de Thérouanne, d'Amiens et de Beau- 
vais. Le diocèse de Laon (it partie du royaume d'Austrasie. 

' Transféré à Novon en 53 1 . 



\iv INTRODUCTION. 

Les chefs francs disséminèrent çh et là leurs compagnons d'armes dans les terres 
liscales. Ils y créèrent des centres sous ie nom de comtés ou duchés et y énarpilièrenl 
leurs forces, à distance des habitations, pour les réunir au premier signal. Ces com- 
|)agnons d'armes, ne pouvant eux-mêmes exercer tous les pouvoirs, confièrent ;i 
des subordonnés l'administration des domaines et de la justice. Les luttes qui ensan- 
glantèrent le pays, à diverses reprises, les contraignirent de donner à ces préposés 
des attributions plus étendues. Ceux-ci devinrent peu à peu inamovibles comme leurs 
chefs, ot purent même transmettre les bénéfices soumis à leur autorité, la continuité 
du commandement les ayant rendus, pour ainsi dire, indispensables. L'importance de 
leurs domaines augmenta ou diminua ensuite, selon leur hardiesse et leur valeur 
personnelle, la force et la ruse constituant le droit. Ce fâcheux état de choses rend la 
circonscription des pagi bien difficile à déterminer jusqu'au xii" siècle. 

On sait seulement que le Soissonnais était limité, au nord, par le Laonnois qui se 
rattachait intimement à la Champagne; au sud-est, par le Tardenois [pagiis Tardanensis. 
Tnrdanismy, au sud-ouest, par l'Orxois {pngus Orcensis, Urcisus); au sud, par la Brie 
{])agus Briegensis, Briegitis) et par une faible partie du Multien {pagus Meldensis). Le 
comté de Soissons ne s'étendait que sur une parcelle du Soissonnais. 

Le Vermandois [pagus Veromatidensis) comprenait le pays des Vcromandui et le 
Noyonnais. 

DIVISIONS CIVILES, ADMlNISTniTIVKS ET JUDICIAIRES SOCS LA TROISIÈME RACE. 

Les domaines acquis et usurpés dans le comté de Laon par les sires de Coucy limi- 
taient au nord le comté de Guise absorbé par le comté de Vermandois, et s'éten- 
daient un peu au delà de la Serre et de ses affluents. Le surplus du Laonnois resta 
en partie soumis à la suzeraineté de l'évoque de Laon, qui exerça les pouvoirs des 
comtes laïques, lorsque les rois de la troisième race cessèrent de faire de Laon le sé- 
jour habituel de la cour. Ceux-ci ne craignaient pas, du clergé qui leur prétait son 
appui moral, les inconvénients de la transmission héréditaire, à redouter des laïques. 
Le but ne fut pas atteint: la plupart des chefs du clergé séculier, recrutés surtout dans 
la noblesse, n'eurent point la constante fermeté de protéger les intérêts des classes 
inférieures de la société féodale. Les [)rélats se trouvèrent dans la nécessité de recou- 
rir à des seigneurs puissants par l'usurpation et les alliances, pour conserver ie pou- 
voir que la royauté ne tarda point à ressaisir, à l'aide de son châtelain et de son pré- 
vôt, chargés de préparer les éléments de force que les exactions des feudataires 
accrurent beaucoup dans le Laonnois et le Soissonnais. Les aspirations du peuple 



INTRODUCTION. 



vers les libertés qu'on Jui inarchandail, pour les lui ravir aussitôt accordées, accrurent 
les sympathies des populations pour le pouvoir royal, qui se constitua enfin, après 
quelques fâcheuses hésitations , le redresseur des torts et le véritable représentant de 
la civilisation, en faisant désormais une continuelle application des principes éternels 
de l'équité. 

Des circonstances anomales aidèrent à ce progrès. Les souffrances communes des 
croisades, entreprises par excès de générosité chevaleresque, ra|)prochèrent les serfs 
de leurs maîtres. L'esprit des uns et des autres, familiarisé par les poétiques récits 
des Orientaux et des croisés, habitua le peu[)lc aux idées de grandeur, que Phi- 
lippe-Auguste et ses conseillers partagèrent et utilisèrent au profit de leur autorité, 
consolidée par la victoire de Bouvines, où les milices communales du Soissonnais et du 
Laonnois firent des prodiges de valeur. Le diocèse de Laon , confinant à la Flandre et 
à l'Pimpire , se trouvait lié étroitement aux destinées du pouvoir royal ; Philippe- 
Auguste se décida facilement à choisir pour conseiller et l'un do ses pairs l'évêque du 
Laonnois. La nouvelle institution engagea ce dignitaire ecclésiastique à agrandir ses 
domaines et à faire reconnaître sa suzeraineté par les propriétaires des terres allodiales 
de son voisinage ; mais il le fit sans ostentation , désigriant ses domaines par les qua- 
lifications de baronnie, de comté et de duché, qui exprimaient seulement son auto- 
rité'. 

Dans le Soissonnais, les comtes laïques continuèrent à subsister, mais leurs territoires 
subirent des modifications successives. 

La concession de la suzeraineté de la Fère, par Roger de Kozoy, évoque de Laon, 
à Philippe-Auguste, en 1 1 85, et la réunion du Vermandois à la couronne, en 1 1 g i , ren- 
dirent indispensable l'établissement d'un agent énergique réunissant les pouvoirs judi- 
ciaire, administratif et militaire : telle fut l'origine de la création du bailliage de 
Vermandois par Philippe-Auguste. Celui-ci réalisa une partie des réformes réclamées 
par le peuple, qui devaient avoir pour consécration l'unité du pouvoir rendue indispen- 
sable par l'abus de la force. Le clergé n'ayant pu conserver l'autorité nécessaire pour 



' Le grand carliilaire de révèché de Laon , folios 3 /i , 
i6,4o,af),3ieta'4, indique ces changements : en 
1218, rabloye do Saint-Qiientin-en-1'Ile reconnaît 
((n'elle est justiciable de l'évêque de Ijaon pour ses 
possessions dans le Laonnois. L'évêque de Laon ac- 
quiert, en 131 8, les droits de vidamie sur Anizy- 
le-Châteaii , Pouilly, Septvaux et Versigny; en 1220, 
le fief de Chambellage. Au mois de février i9-!3, le 
seigneur du franc-alleu de la ville (eiitonique de Sis- 



sonne reconnaît la suzeraineté de révè([uo. Cet exemple 
est imité par quelques seigneurs tels que le sire de 
(]lacy et les prévôts du Laonnois. Le même cartulaire 
fait connaître qu'en 1221 l'évêque donnait à sa terre 
les qualifications de duché etdecomté;en 1235, celles 
de comté et do haronnie; on 1265, celles de baronnie 
et de duché; en 1266 et i^îfig, celle de duché, et 
enfin, en 1387, celles de baronnie, de comté et de 
duché. 



XVI INTRODUCTION. 

mettre un terme aux nombreuses exactions des feudataires de tous rangs sur leurs vas- 
saux, la royauté fut obligée d'intervenir et de confier le pouvoir à des chefs entrepre- 
nants et animés par l'amour de l'équité ot du droit, dont ceux-ci, pres([ue toujours, 
firent preuve pour s'attirer les sympathies des po()ulations. Ces sympathies s'accrurent 
davantage encore par l'octroi de nombreuses franchises, que Philippe-Auguste défendit 
et concéda , selon les exigences de sa poiiti(|ue, qui l'obligeaient de former, à l'exemple 
des Romains, des centres actifs entre les populations, pour les associera ses efforts, 
tendant presque toujours à constituer i'unité nationale et à se créer des ressources 
de tout genre. 

Le parlement de Paris aida beaucoup les rois dans l'accomplissement de cette mis- 
sion, que des circonstances particulières favorisaient. Toutes les juridictions luttaient 
avec une grande ardeur pour étendre leur compétence; la Cour du roi intervenait 
partout pour rétablir la paix et l'ordre, et surtout pour agrandir le cercle de ses at- 
tributions judiciaires, au détriment des justices féodales et communales. 

Dans ces temps reculés , la circonscription du bailliage de Vermandois était très- 
étendue. Elle fut morcelée de tous côtés, lorsque l'autorité des baillis royaux fut 
assise et bien reconnue : les fonctions de ceux-ci, à raison du trop grand nombre 
d'affaires à juger, étant très-difficiles, on fut obligé de leur adjoindre des lieutenants 
choisis comme eux parmi les légistes, puis d'ériger de nouveaux sièges à Ribemont. 
Saint-Quentin, Chauny, Noyon, Soissons, Reims, Roye, Montdidier, Péronne, etc. 
De nouveaux besoins amenèrent la création de présidiaux à Laon et à Château-Thierry 
en i55i, à Soissons et à Saint-Quentin en 1696, de maîtrises royales des eaux et 
forêts à Soissons, Laon, Chauny, Coucy-le- Château, la Fère, Villers-Cotterèts et 
Crécv-en-Brie ^ et enfin, de tribunaux consulaires à Saint-Quentin et à Soissons. 



GRANDS GOUVERNEMENTS MILITAIHES DE CHAMPAGNE, DE PICARDIE ET D'ILE DE FRANCK. 

Les baillis de Vermandois et leurs lieutenants étaient, dans l'origine, chargés de 
pouvoirs illimités; les rois leur retirèrent presque toute leur puissance militaire, qui 
aurait pu devenir dangereuse entre des mains entreprenantes, et la confièrent à de 
hauts personnages de leur famille et de la cour, qu'ils voulaient se rattacher plus 
intimement, par des faveurs toujours enviées. Telle fut l'origine des grands gouverne- 



' La maîtrise de (Irécy-fin-Brie empruntait au deparlemenl de I Aisri" les territoires situés sur ia rive 
gauche de la Marne. 



INTRODUCTION. xvii 

ments de Champagne, de l'Ile de France et de Picardie, dont les limites ont été 
modifiées à plusieurs reprises, jusqu'au xvi' siècle, selon les exigences de la politique. 
Elles n'ont été fixées d'une manière bien régulière que sous Richelieu. On retrancha 
alors de la Picardie le Soissonnais, le Valois et la partie méridionale du Laonnois, 
pour constituer définitivement le gouvernement de l'Ile de France, auquel on donna 
pour limites septentrionales celles de In Thiérache, pour limites orientales et méri- 
dionales, la Champagne et la Brie, qui constituent aujourd'hui une très-forte partie 
de l'arrondissement de Château-Thierry. La Thiérache fut conservée avec le Verman- 
dois et le Noyonnais au gouvernement de Picardie. 

ADMINISTnATION FINANCIÈRE ET POLITIQUE. 

L'établissement de grands centres où le pouvoir militaire pouvait organiser ses 
forces nécessitait des ressources que l'institution des receveurs de Vermandois et 
l'affermage des prévôtés ne pouvaient assurer complètement. Les rois, obligés de re- 
courir aux expédients, chargèrent des financiers du soin de recueillir partout les sub- 
sides nécessaires pour faire face aux exigences de toute nature, équilibrer la situation, 
s'assurer, par une solde régulière, les troupes indispensables au maintien de la tran- 
quillité publique et à la résistance à l'ennemi commun. Telle fut l'origine des généra- 
lités, des élections, des aides, des gabelles et des tailles établies au xiv" siècle. 

Le Laonnois et la Thiérache, de l'ancienne généralité de Champagne, ne formaient 
qu'une seule élection dont le chef-lieu était Laon. Cette généralité a été considérable- 
ment amoindrie par un édit de novembre iSgS , daté du camp de la Fère, qui ins- 
titua la généralité et le bureau des finances de Soissons, dont les élections de Château- 
Thierry, Clermont \ Crépy-en-Valois et Soissons , démembrées de la généralité de 
Paris; l'éleclion de Noyon, détachée de la généralité d'Amiens; celle de Laon, prise 
à la généralité de Champagne, formèrent le ressort. 

Cette organisation assura la perception des impôts, mais elle fut impuissante pour 
faire face aux nécessités administratives et politiques; le cardinal de Richelieu pourvut 
aux nouvelles exigences et créa, en i635 , l'unité administrative, en choisissant, pour 
chaque généralité, des commissaires ou intendants, auxquels il donna un contrôle très- 
efficace sur l'administration, la police, les finances et la justice. 

Le département de l'Aisne a été formé de partie des généralités de Soissons, 

' L'élection de Clermont était entièrement détachée des autres; il fallait, pour s'y rendre, traverser quel- 
ques paroisses de la généralité de Paris. 
Aisne. 



u 



xv.ii INTRODUCTION. 

d'Amiens (Picardie), de Paris, de Châlons, et des intendances de Valenciennes et de 
Lille, dans les proportions suivantes : 

GÉNÉRALITÉ DE SOISSONS. 

BIECTION DE CHÂTEAU-THIERRY. 

La subdélégation de Château-Thierry, à l'exception de Cilry, Méry-sur-Mame , Saint-Ponce et Vaux- 
sous-Goulonibs. 

La subdélégation de Fère-en-Tardenois en entier. 

Subdéiégation de Montinirail : Artonges, Baulne, la Cliapelle-Monthodon , l'Épine-aux-Bois , 
Essises, Fonteneile, Marchais, Montfaucon, Montlevon, Pargny-en-Brie, Rozoy-Bellevalle et Ven- 
dières. 

ÉLECTION DE CREPY-EN-VALOIS. 

Subdélégation de Grépy-en-Valois : Coyolles et Retheuil. 

Subdélégation de la Ferté-Milon : la Ferté-iMiloa et Oigny. 

Subdélégation de Neuilly-Saint-Front : Chézy-en-Orxois , Daniniard, Marigny-en-Orxois, Marizy- 
Sainle-Geneviève , Marizy-Sainl-Mard , Neuilly-Saint-Front, Passy-en- Valois. 

Subdélégation de Viliers-Cotterêls : Ancienville , Corcy, Danipleu, Favernlles, Fleury. Haraniont. 
Largny, Longpont, Louâtre, Mortefontaine . Pisseleux, Silly-!a Poterie , Taillefonlaine, Viliers-Cotte- 
rêls, Villers-Hélon , Vivières. 

ÉLECTION DE GDISE. 

Subdélégation de Guise, à l'exception d'Honnechies (Nord ). 

Subdélégation d'Hirson, à l'exception de la Neuville-aux-Joules (Ardennes). 

ÉLECTION DE LAON. 

Subdëlégations de Laon; de Goucy-le-Châleau ; de Craonne, à Texceptioii de Brienne (Ardennes); 
dç la Fère; de Marie; de Ribemont; de Rozoy-sur-Serre et de Vervins. 

ÉLECTION DE NOYON. 

Subdéiégation de Chauny en entier. 

Subdélégation de Ham : Annois, Artemps, Beaulieu-en-Beine. Fiavy-ie-Marlel. Ollezy. Sainl- 
Siinon et Sommette. 

Subdélégation de Noyon : Guivry. 

ÉLECTION DE SOISSONS. 

Subdélégation de Soissons, excepté Atticby, Autrêches, Berneuil-sur-Aisne, Bitry, Biétigny. 
Caisnes, Ghoisy-au-Bac , Couloisy, Courtieux, Croutoy, Culs, Jaulzy, Montmacq. Mouiin-sous-twil- 



INTRODUCTION. xiic 

Vent , Nampcel , Plessis-Brion , Rethondes , Saint-Crépin-aux-Rois , Saint-Léger-aux-Rois , Saint-Pierre- 
lez-Ritry. Thourotte, Trosly-Rreuil. 

Snbdélégalion d'Oulchy-ie-Château en entier, excepté Rassevelle et Nanteuil-sur-Marne. 

GÉNÉRALITÉ DE CHÂLONS OU DE CHAMPAGNE. 

Logny-lez-Aubentoii , de l'élection de Reims et de la subdélégation de Rocroi. 
La Celle . de l'élection et de la subdélégation de Sézanne en partie. 

GÉNÉRALITÉ DE PARIS. 
Rrumelz et Montigny-l'Allier. de l'élection de Meanx. 

GÉNÉRALITÉ D'AMIENS. 

L'élection et la subdélégation de Saint-Quentin, à l'exception de Ranteux, Douilly, Estouilly, 
Gonnelieu, Honnecourt, Malincourt, Offoy, Saint-Sulpice. Sancourt. Ugny-l'Éqnipée , Viliers-Guis- 
lain et Villers-Oulre-Eau. 

INTENDANCE DE VALENCIENNES OU DU HAINAUT. 

Barzy en partie, le Sart, de la subdélégation de Landrecies. 
Vloiain . de la su))délégation du Quesnoy. 

INTENDANCE DE LILLE OU DE FLANDRE. 
Aubencheul-aux-Bois , Becquignette , Lempire, Pi-émont et Serain, de la subdélégation de Cambrai. 

Le pays compris dans ie département de l'Aisne ressortissait à la chambre des 
comptes et à la cour des aides de Paris avant 1 790. 11 était sujet aux aides et grandes 
gabelles (chaque élection avait sa direction des aides). Il comptait deux chefs-lieux de 
département : Soissons et Saint-Quentin. 

Le département de Soissons comprenait les gieniers à sel d'Aubenton, de Château- 
Thierry, de Cormicy, de Coucy-le-Château, de Crépy-en-Valois , de la Fère, de la 
Ferlé-Milon , de Laon , de Marie , de Noyon , de Soissons et de Vailly. 

Nous mentionnerons seulement les localités du département de l'Aisne qui dépen- 
daient autrefois de greniers à sel situés hors de son enclave actuelle, le surplus étant 
indiqué dans le dictionnaire. 

Grenier à sel de Cormicy : ce qui se trouvait dans la ligne à partir des territoires de 
la Malmaison, Amifontaine, Goudelancourt-lez-Berrieux, Saint-Thomas, Aizelles, 
Craonne, Craonnelle, Oulche, Vassogne, Beaurieux, Maizy, Muscourt et Glennes. 



j;x INTRODUCTION. 

Coyolles, Harainonl, Largny, Mortefontaine, Rotheuil et Taillefonlaine apparte- 
naient au grenier à sel de Crépy-en-Valois. 

Abbécoiift, Audignicourt, Beaumont-en-Beine, Blérancourdelle, Blérancourt, 
Bourguignon-sous-Coucy, Caillouël, Camelin,Gaumont,Gomnienchon, Gugny, Guivry, 
Manicamp, Neuflieux, Neuville-en-Beine, Quierzy et Ugny-le-Gay dépendaient du 
grenier à sel de Noyon. 

Le département de Saint-Quentin comprenait les greniers à sel de Guise, Montdi- 
dîer, Péronne, Roye , Saint-Quentin et Vervins. 

Berlize, Lor, Montigny-la-Cour, Mouchery, Nizy-le-Comte et la Selve étaient du 
grenier à sel de Ghâteau-Porcien , qui se trouvait dans le département de Châlons. 

La direction des fermes de Saint-Quentin avait dans sa circonscription les bureaux 
suivants : Albert, Bapaume, Bohain, Brancourt, Braye, la Gapcllc, le Gateau-Gani- 
brésis, le Gatelet, Fins, Guise, Ham, Hirson, Miraumont, le Nouvion, Péronne, 
Ribemont, Saint-Ghrist et Saint-Quenlln , ainsi que le bureau à tabac de Vervins. 

La direction de Soissons comprenait les bureaux d'Aubenton, Berry-au-Bac , Brune- 
bamel, Ghauny, Gonnicy, Craonne, Grécy-sur-Serre , la Fère, Laon, Marie. Mont- 
cornet, Noyon, Pontavert, Regniauwez, Rozoy-sur-Sorre , Saint-Michel et Signy-le- 
Petit. 

Cet ancien système ^ finit par ne plus répondre aux exigences des populations, qui 
réclamaient de profondes réformes. Le roi Louis XVI, pensant que rétablissement 
d'assemblées provinciales suffirait, pour calmer les esprits, créa, au mois de juin 
1787, des assemblées de province,- d'élection et de paroisse. Gelle du Soissonnais 
tint sa dernière séance le 1 7 décembre 1 787 ; sa commission intermédiaire se réunit le 
99 du même mois et seconda, autant qu'elle put, l'intendance jusqu'au iSjuin 1790, 
époque de la cessation de ses travaux; elle fut alors remplacée par l'administration 
départementale de l'Aisne, conformément aux décisions de l'Assemblée nationale. 

Cette dernière assemblée voulait ne pas mécontenter les provinces, tout en cherchant 
à réaliser le vœu exprimé parla ville de Paris de devenir chef-lieu d'un département qui 
ne fût pas susceptible d'alterner. On ne savait connnent faire pour donner satisfac- 
tion à cette ville, à raison de sa situation et de son importance exceptionnelle, sans 
blesser les villes importantes qui l'avoisinent, telles que Versailles et Melun. On finit 
cependant par s'entendre, et un décret du i5 janvier 1790 divisa l'Ile de France en 
(juatre départements; ce qui aplanit un peu les difficultés pour fixer la circonscription 
du département de Vermandois et de Soissonnais, décrétée le 8 du même mois, et 

' Les circonscriptions de la maréchaussée ont été du diocèse de Soissons, publié en 1788, par Pierre 
clairement indiquées dans l'Elat ecclésiastique et civil Houiiiier, chanoine de Soissons. 



INTRODUCTION. xvi 

anéantir complètement la prétention f|u'avait Château-Thierry de devenir (-lief-lieii 
d'un d<;[)artement. Dé^'u dans son espoir et gagné peut-être par Soissons, il manifes- 
tait ses préférences pour cette ville et dédaignait Meaux, dans la pensée que Soissons 
obtiendrait tout ou partie des établissements principaux. 

Les Soissonnais s'agitaient beaucoup, voulant à tout prix obtenir le chef-lieu de dé- 
parlement. Ils s'adressèrent au comité de constitution, et, dans une séance de ce comité 
tenue le A janvier 1790, proposèrent de laisser le district de Saint-Quentin à Amiens, 
et d'étendre le département jusqu'à Montmirail, pour mieux se trouver au centre: 
niais le député de Noyon, qui avait eu aussi l'espoir d'obtenir un chef-lieu, réclama 
au nom de cette ville et de sa province, faisant valoir les inconvénients qui résultaient 
de leur réunion à Beauvais. et manifesta ouvertement leur préférence pour Laon. Les 
trois députés de cette dernière ville l'appuyèrent chaudement, et, comme leur arrière- 
pensée était d'empêcher Soissons d'acquérir une centralité inquiétante, ils déclarèrent 
qu'ils abandonneraient le district de Château-Thierry, si celui-ci se décidait enfin à se 
réunir à iMeaux. Ils échouèrent dans leurs tentatives. Enhardi par ce succès, M. Brayer, 
secrétaire de l'intendance de Soissons, demanda la division du département en cinq 
districts ayant pour chefs-lieux Château-Thierry, Soissons, Saint-Quentin, Laon et 
Guise. Il pensait, en agissant ainsi, éprouver moins de difficultés, lorsqu'il serait 
question de fixer le chef-lieu de département; ce qui ne l'empêcherait pas ensuite de 
concourir, avec chance de succès, pour obtenir le tribunal, sauf à laisser à la ville de 
Laon le siège épiscopal. 

De son côté, Chàteau-Tliierry, craignant que la ville de Laon, placée au centre, ne 
fût préférée, demandait enfin à être uni à un département ayant Meaux pour chef- 
lieu. 

La formation du département paraissait très-prochaine, un membre du comité de 
constitution, M. Lecarlier, défenseur énergique de la ville de Laon, ayant dit que le 
comité pourrait bientôt rendre compte à l'Assemblée nationale, plusieurs départements 
s'étant conciliés sur la distribution de leurs districts, et qu'il ne serait pas possible. 
avant que la division des départements fût consommée, de s'occuper de la fixation des 
départements en désaccord. 

Les députés du Vermandois hésitaient entre cinq et huit districts. Une hésitation 
semblable existait, du reste, dans tous les coins de la France, plus de quinze cents per- 
.sonnes se trouvant alors en députation à Paris, afin d'obtenir des chefs-lieux ou des éta- 
blissements pour les localités qu'elles représentaient. Cet état de choses, qui se compli- 
(piail tous les jours, entravait l'organisation, et l'on détruisait le lendemain ce qu'on 
avait fait la veille. 



^x^ INTRODUCTION. , 

La ville de Laon combattait avec avantage les inlelligODces que la ville de Soissons 
s'était ménagées dans Paris en tySg, par des envois de grains qui diminuèrent d'au- 
tant les ressources de la généralité de Soissons. La ville de Soissons résuma ses niovens 
dans un mémoire qu'elle remit au comité de constitution le ik janvier. Les députés 
du Vermandois en prirent connaissance le même jour, et firent connaître leurs préfé- 
rences pour Laon. M. Devisme, l'un d'eux, résuma leurs motifs. 

La ville de Soissons députa, le 21 janvier, dix-huit personnes, qui arrivèrent à Paris 
le 98, et tout aussitôt allèrent réclamer la protection de la Commune. Une députation 
les suivit au comité de constitution. Quelques députés du Vermandois, étant entrés par 
hasard dans la salle où divers commissaires recevaient les députations, se disposaient 
à se retirer, craignant de paraître indiscrets, lorsqu'un des députés de Soissons leur 
dit qu'ils .se trouvaient là fort à propos, leur intention étant de parler en faveur de 
Soissons. M. Vauvilliers, lieutenant du maire de Paris, fit valoir les bonnes relations 
(le Soissons avec la capitale; mais les députés du Vermandois répliquèrent qu'il fallait 
préférer les intérêts d'une province à ceux d'une ville, et qu'il suffisait de jeter les yeux 
sur la carte pour reconnaître que Laon, se trouvant au centre, devait provisoirement 
être préféré. Vauvilliers leur répondit que le vœu d'une province ne pouvait jamais 
être une injustice. 

Le 96 janvier suivant, le comité de constitution j)résenta un projet de décret récla- 
mant la convocation des électeurs à Anizy-le-Château, mais l'Assemblée nationale 
préféra Chauny et décréta l'établissement de six districts, dont elle fixa les chefs-lieux 
à Laon, Soissons, Chauny, Guise ou Vervins, Saint-Quentin et Château-Thierry. Le 
même décret autorisait les électeurs à déterminer le choix du chef-lieu, et ceux du 
district de Chauny à proposer la fixation des établissements de leur district en les 
partageant entre Chauny , Coucy-le-Chàteau et la Fère'. 

Les démarcations des districts et des cantons ont été fixées les 5 , 1 7 et 1 8 février 
1 790 par les députés du Vermandois et du Soissonnais, qui autorisèrent , le 3 du même 
mois, les députés de Château-Thierry à régler avec ceux de Meaux les limites du dis- 
trict de Château-Thierry. Celles-ci ont été fixées le 19 février 1790. 

L'indécision pour la dénomination du département cessait enfin. L'Assemblée na- 
tionale voulait-elle indiquer tacitement aux électeurs quelle ville ils devaient choisir? 
Cédait-elle involontairement à la pression de la Commune de Paris, en donnant, par 
un décret du 96 février, au département de Vermandois et de Soissonnais le nom de 
l'Aisne qui traverse Soissons? Quant au nom de province, aucun n'avait été conservé 

' Les électeurs du district de Cliauny donnèrent à Ciiauny les établissements administratifs, et à Coucy-le- 
C/liàleau, le tribunal. 



I.NTRODUCTlOiN. xxui 

en France. La haine que le peuple ressentait pour i'ancien réjj'ime les avait fait pros- 
crire. Du reste, il est à remarquer qu'au moment où la nouvelle circonscription prit le 
nom d'une rivière, aucun autre nom de cours d'eau ne pouvait être donné. Des quatre 
principales qui traversent la circonscription, trois avaient donné leurs noms à autant 
de départements. Celui de l'Aisne n'avait pas été employé : on l'adopla. 

La loi du U mai 1790 subdivisa le département de l'Aisne en 63 cantons', et 
les électeurs, pour en fixer le chef-lieu, conformément aux décrets des 17 février et 
i5 avril 1790, se réunirent à Chauny le 17 mai. L'assemblée électorale ferma le 
•3 mai la discussion que les électeurs des districts de Château-Thierry et de Boissons 
cherchaient à prolonger, et l'on procéda au scrutin. Sur 45o votants, Laon obtint 
^it voix, Soissons 87; un bulletin adoptait l'alternat; un autre, par sa blancheur, 
témoignait de l'indécision d'un électeur entre les deux villes rivales. 

Ce résultat fut annoncé au son des cloches et au bruit du canon , mêlés aux bruvant(\s 
démonstrations de joie des électeurs. Ceux des districts peu favorisés tentèrent, mais 
vainement, une protestation; l'Assemblée nationale ratifia purement et simplement, 
par un décret du 9 juin 1790, sanctionné le même jour, la décision prise. 

Avant de se séparer, l'assemblée électorale exprima le vœu qu'une fontaine fût élevée 
à Chauny, pour conserver le souvenir des bienfaits à espérer des institutions nouvelles. 
Fille rejeta la demande de formation d'un septième district à Villers-Cotterêts. La 
motion par laquelle son secrétaire, Jean Debry, réclamait une ville neutre, pour as- 
surer la liberté des suffrages entre Guise et Vervins, eut le même sort (a5 mai i7<)o). 
(ies deux villes, luttant avec un égal acharnement pour obtenir le chef-lieu de district, 
faillirent en venir aux mains, sous les murs de Guise, où quelques irrégularités dans 
le vote s'étaient produites, ce qui décida l'Assemblée constituante à choisir la ville de 
Marie. Les électeurs y partagèrent les nouveaux établissements entre les deux villes 
rivales. Ils donnèrent à Vervins les établissements administratifs, et laissèrent à Guise 
li; tribunal de district, que Jean Debry fit transférer à Vervins, sa ville natale, peu de 
temps après son entrée à l'Assemblée législative. 

La multiplicité des cantons, loin d'activer la marche des affaires, était une entrave. 
La constitution de l'an m augmenta les difficultés en supprimant les districts pour 
leur substituer des administrations cantonales, que le département ne put organiser 
d'une manière satisfaisante. Pour mettre fin à cet onéreux état de choses, l'adminis- 
tration centrale du département proposa, le 6 janvier i7f)8, de diviser l'Aisne en 
97 arrondissements et en .336 communes. L'un de ses membres les plus actifs, Aubry- 

' Voyez dans le cbclionnaire, imtir connaître ces cantons, Chàlean-ThieiTy, Channy, Laon, Saint-Quentin, 
Soissons et Venins. 



XXIV INTRODUCTION. 

Duboclict, ox-conslituant, proposa i5 arrondissements. On prit un moyen terme : la 
loi du 18 janvier 1800 divisa le département, privé du canton d'Orbais par celle 
du 98 décembre 1798, en cinq arrondissements, et réunit le territoire de l'ancien 
district de Chauny à l'arrondissement de Laon, pour donner plus d'importance au 
chef-lieu, dont la population, à raison de sa situation, n'avait point de chances d'ac- 
croissement. Un arrêté des consuls du 9 5 septembre 1801 réduisit à 87 les 6.S can- 
tons qui subsistaient encore. 

Les limites du département de l'Aisne, rectifiées à l'est en 1 792, n'ont varié qu'au 
sud et au nord-est : au sud, par le réunion au département de la Marne du canton 
d'Orbais, qui comprenait Orbais, le Breuil, Corribert, Corrobert, Margny, Suizy- 
le-Franc, Verdon et la Ville-aux-Bois ; au nord-est, par suite de quelques rectifications 
faites en 1819, eh vertu du traité de Paris du 3o mars 181/1, pour rendre la fron- 
tière moins accessible à la fraude du côté du Luxembourg. Le procès-verbal de démar- 
ation a été signé à Courtray, le 28 mars 1820, par les commissaires de la France et 
des Pays-Bas, et sept bornes, au millésime de 1819, furent placées pour séparer les 
territoires d'Hirson , de Saint-Michel et de Wattigny, des Pays-Bas. 

Le tableau suivant indique l'importance des 87 cantons du département de l'Aisne. 

l. ARRONDISSEMENT DE LAON. 

(11 cantons, 288 communes, 1 68, i83 habitants.) 



c 



1° CANTON D'ANIZY-LE-CHATEAU. 
(aa communes, 9,45o habitants.) 

Aiiizy-ie-Chàteau, Bassoles-Aulers, Bourguignon-sous-Monlbavin , Brancourt. Cessières. Gliaille- 
vois, Glievregny, Faucoucourt, Laniscourt, Laval, Lizy, Merlieux-et-Fouquerolies , Monampteuil , 
Mons-en-Laonnois-et-les-Creuttes, Montbavin, Pinon, Royaucourt-et-Chailvet, Suzy, Urcel, Vaii- 
ceiles-et-Beffecourt, Vauxaillon, Wissignicourl. 

2° CANTON DE CHAUNY. 

(ao communes, 39,587 liabilants.) 

Abbécoiirl, Amigny-Rouy, Autreviile, Beaumont-en-Beine , Bélhancourt-en-Vaux , Gaillouël-Grépi- 
gny, Gauniont, Ghauny, Gommenchon, Gondren, Frières-Faillouël , Guivry, Marest-Dampcourt . 
-Neuflieux, la Neuville-en-Beine, Ognes, Sinceny, Ugny-le-Gay, Villequier-Aumont-et-Guyencourt. 
Viry-Noureuil. 



INTRODUCTION. xxv 

3° CANTON DE COUCY-LE-CHÂTEAU. 

(33 communes, 17,800 habitants.) 

Audignicourt , Auffrique-et-Nogent , Barizis, Besmë, Bichancourt, Blérancourdelle , Blérancourt. 
Bourguignon-sous-Coucy, Camelin-et-le-Fresne , Champs, Coucy-la- Ville , Coucy-le-Château , Crécy- 
au-Mont, Folembray, Fresne, Guny, Jumencourt, Landricourt . Leuilly, Lonibray, Manicamp, Pier- 
reniande. Pont-Saint-Mard , Prémonlré, Quierzy, Quincy-Basse. Saint-Aubin. Saint-PauI-aux-Bois , 
Selens. Septvaux, Trosly-Loire, Vassens. Vemeuil-sous-Goucy. 

V CANTON DE CRAONNE. 
(Ao communes, 1 1,977 habilants.) 

Ailles, Aizelles, Aubigny, Beaulne-€t-Ghivy, Beaurieux. Berrieux, Bouconville, Bourg-et-Comin , 
Braye-en-Laonnois, Cemy-en-Laonnois , Chamouille, Chermizy, CoHigis , Corbeny, Courtecon , Cran- 
delain-et-Malval , Craonne, Craonnelle, Cuiry-lez-Chaudardes , Cuissy-et-Geny, Goudelancourt-Iez- 
Berrieux, Juraigny, Lierval, Martigny-en-Laonnois, Monthenault , Moulins, Moiissy-sur-Aisne, Neu- 
ville. Œuilly. Quiche, Paissy, Pancy, Pargnan, Sainte-Croix, Saint-Thomas, Trucy, Vassogne. 
Vauclerf-et-ia-Vall<?e-Foulon , Vendresse-el-Troyon , Verneuil-Courtonne. 

5° CANTON DE CRÉCY-SUR-SERRE. 
{■20 communes, 13,3^0 habitanis.) 

Assis-sur-Serre. Barenton-Bugny, Barenton-Cel . Barenton-sur-Serre . Bois-lez-Pargnv, Chalandry. 
Cliëry-lez-Pouiily, Couvron-et-Aumencourt , Crécy-sur-Serre, Dercy, Mesbrecourt-Richecourt , Mon- 
tigny-sur-Crécy, Mortiers, Nouvion-Catillon, Nouvion-le-Comte, Pargny- lez -Bois, Pont-à-Bucy, 
Pouilly, Remies, Verneuil-sur-Serre. 

6° CANTON DE LA FÈRE. 

(37 communes, 33,368 habitants.) 

Achery, Andelain. Anguilcourl-le-Sart , Beautor, Bertaucourt-Épourdon , Brie, Charmes , Courbes , 
Danizy, Deuillet, Fargniers, la Fère, Fourdrain, Fressancourt, Liez, Mayot, Mennessis, Monceau- 
le.s-l,eiips. Oiiessy. Rogëcourt, Saint-Gobain . Sainl-Nicolas-aux-Bois, Servais. Tergnier, Travecy. 
Versigny. Vouël. ., 

T CANTON DE LAON. 

(37 communes, 30,778 habitants.) 

Arrancy, Athies. Aulnois, Besny-et-Loisy, Bièvres, Bruyères-et-Montbérault , Bucy-iez-Cerny, 
Cerny-lez-Bucy. Chamhry, Cherét, Chivy-lez-EtouveJies , Clacy-et-Thierret , Crépy, Eppes, Étouvelles , 
Festieux. l^aon, .Molincharl, Montchâlons, Nouvion-le-Vineux. Orgeval . Paribndru , Ployart-ct-Vaur- 
seine. Presles-et-Thiemy. Veslud, Vivaise, Vorges. 

Aisne. o 



XXVI INTRODUCTION. 



8° CANTON DE MARLE. 
(aS communes, i2,6a8 habitanls.) 

Agiiieourl-et-Séclie]les , Autreiuencourt , Bosmont , Cliâlilion-lez-Sons , (Jilly , Cuirieiix , Erlon , Fi-oid- 
iiiont-Cohartille, GrandIup-et-Fay, Marcy, Mai-le-el-Behaine , Monceau-le-Wast, Montigny-le-Franc , 
Montigny-sous-Marle , la Netiville-Bosmont, Pierrepont, SainUPierreraont, Sons-et-Ronchères , Ta- 
vaux-Pontsericourt , Thiernu. TouUs-et-Attencourt, Vesles-et-Gaumonl , Voyenne. 

9° CANTON DE NEUFCHÂTEL. 

(a8 communes, 10,883 habilanls.) 

Aguilcourt, Amifontaine, Berry-au-Bac, Beriricourt, Boufligiiereux , Chaudardes , Goncevreux. 
(jondiS-sur-Suippe, Evergniconrl, Gernicourt, Guignicourt, Guyencourt, Jiivincourt-et-Dammarie, Loi-, 
Maizy, ia Malmaison, Menneville, Meurival, Muscourt, Neufchâtel, Orainville, Pignicourl, Ponta- 
vert. Prouvais, Proviseux-et-Plesnoy, Roucy, Variscourt, la Ville-aux-Bois-iez-Pontavert. 

10" CANTON DE ROZOY-SUR-SERRE. 
(38 communes, i5,854 habilants.) 

Archon, les Autels, Berlize, Brunehamel, Ghaourse, Ghéry-lez-Rozoy, Gleriuont. Guiry-lez-lviers, 
Dagny-Lambercy, Dizy-le-Gros , Dohis, Dolignon, Grandrienx, Lislet, Montcomet, Montloué, Mor- 
gny-en-Thiérache , Noircourt, Parfondeval, Renneval, Résigny, Rouvroy, Rozoy- sur-Serre, Sainte- 
Geneviève, Soize, Vigneux, la Ville-aux-Bois-lez-Dizy, Vincy-Reuil-et-Magny. 

H° CANTON DE SISSONNE. 
(ao communes, 19,919 habitanls.) 

Boncourt, Bucy-lez -Pierrepont , Ghivres-et-Mâchecourt, Goucy-lez-Eppes , Gourlrizy-et-Fussigny, 
Ébouleau. Gizy, Goudelaiicourt-lez-Pierrepont, Lappion, Liesse, Marchais, Mauregny -en-Haie . 
Missy-lez-Pierrepont, Montaigu, Nizy-le-Gomte, Sainte-Preuve, Saint -Erme-Outre-et-Ramecourt, 
Samoussy, la Selve, Sissonne. 

II. ARRONDISSEMENT DE CHÂTEAU-THIERRY. 

(5 cantons', lai communes, 69,1 13 habitants.) 



f CANTON DE CHARLY. 
(19 communes, 11, 865 habilanls.) 

Bézu-le-Guéry. ia Ghapelie-sur-Ghézy, Ghézy-l' Abbaye, Charly, Goupru . Crouttes. Domptin, 



INTRODUCTION. xxvi. 

l'Épine-aux-Bois, Essises, Lucy-le-Bocage , Montfaucon, Montreuil-aux-Lious, Nogent-l' Artaud , Pa- 
vant. Rnmeny. Saiilchery. Veudières, Vieils-Maisons , Villiers-sur-Marno. 

2° CANTON DE CHÂTEAU-THIERRY. 

(21 communes, 16,00g hahitants.) 

Azy-Bonneil, Belleaii, Bézu-Saint-Germain , Blesmes, Bonneil, Bouresches, Brasles, Château- 
Thierry. Chierry, Kpaux-Be'zu , Epieds, Essonimes. Etanipes , Etrépilly. Fossoy, Gland, Marigny-en- 
Orxois. Mont -Saint-Père, Nesles, Nogentel, Verdiliy. 

3* CANTON DE CONDÉ-EN-BRIE. 
(27 communes, 1 1,1 '18 habitants.) 

Artonges, Barzy. Baulne, la Celle, Celles-lez-Condé, la Ghapelle-Monthodon , Chartèves, Condé- 
en-Brie, Gonnigis, Courboin, Courteniont-Varennes , Crëzancy, Fontenelle, JaiJgonne, Marchais, 
Mézy-Moulius , Montliurel, Montigny-lez-Gondé, Montievon, Pargny, Passy-sur-Marne . Reuilly-Sau- 
vigny. Rozoy-Bellevalle . Saint-Agnan, Saint-Eugène. Tréloup, Viflbrt. 

4° CANTON DE FÈRE-EN-TARDENOIS 

(a3 communes, ii,3ij9 habitants.) 

Beuvardes, Bre'cy. Bruyères, le Gharmel, Cierges, Cohan, Coincy, Coulonges, Courmont, Dra- 
vegny, Fère-en-Tardenois . Fresnes, Goussancourt , Mareuil-en-Dôle , iNanteuil-Notre-Dame , Ron- 
chèr&s, Saponay, Sergy, Seringes-et-Nesles . Vézilly, Villeneuve-sur-Fère, Villers-Agron-Aiguizy, Vil- 
lers-sur-Fère. 

^ 5° CANTON DE NEUILLY-SAINT-FRONT. 
(3/i communes, 1 1,692 habitants.) 

.Aruienlières , Bonnes, Briimetz, Bussiares, Chézy-en-Orxois, Ghouy, Cointicoui't , Courchanips. 
la Croix, Dainmard, ia Ferté-Milon, Gandelu, Grisolles, Hautevesne, Latilly, Licy-Clignon, 
Marizy-Sainte-Geneviève, Marizy-Saint-Mard, Monlhiers, Montigny-l' Allier, Montron, Nanteuil-sur- 
Oureq-et-Vichel, ÎNeuilly-Saint-Front. Passy-en-Valois, Priez, Recourt, Rozet-Saint-AIbin, Saint- 
Gengoulph, Saint-Quentin, Silly-la-Polerie, Sommelans, Torcy, Troësnes, Veuilly-la-Poterie. 

m. AHRONDISSEMEiM DE SAINT-QUENTIN. 
(7 cantons, 127 communes, 1 42,334 habitants.) 



1" CANTON DE BOHAIN. 

(i4 communes, 36,591 habitants.) ' 

Recquigny. Bohain, Braiicuurt, Croix-Fonsomine, Escaufourt, Étaves-et-Bocquiaux . Fontaine- 



vxvm INTRODUCTION. 

Uterte, Fi-esuoyle-Grand, Montbrehain , Montigny-Garolte, Prémonl, Raiiiieourl. Seboncoui-l, Sp- 
rain. 

2° CANTON DU CATELET. 
(18 communes, 18,578 habitants.) 

Aubencheul-aux-Bois, Beaurevoir, Belienglise, BeHicourt, Bony, le Calelet, Estrées, Gouy, Har- 
gicourt, le Haucourt, Joncourt, Lempire, Levergies, Magny-la-Fosse , Nauroy, Sequehart, Ven- 
flhuile, Villerel. 

3° CANTON DE .MOY. 

(19 communes, i3,i/io habitants.) 

Alaincourt, Benay, Berthenieourt, Brissay-Choigny, Brissy, Gerizy, GhâtiUon-sur-Oise , Essigiiv- 
le-Grand, Gibercourt, Hamëgicourt, Hinacouri, Itancourt, Lyfontaine, Mézières- sur -Oise, Mnv, 
Neuville-Saint-Amand , Remigny, UrviUers, Vendeuil. 

4» CANTON DE RIBEMONT. 

(i5 communes, i6,33i habitants.) 

( Jhevresis-Monceau , la Ferté-Chevresis , Mont-d'Origny, Neuvillelle, Origny-Sainte-Benoîte, Pai- 
peville, Pleine-Selve , Regny, Renansnrt, Ribemont, Sery-lez-Me'zièi-es , Sissy, Surfontaine, Thenelles. 
Viliers-le-Sec. 



5" CANTON DE SAINT-QUENTIN. 
(ili communes, âo,ioi habitants.) 

Essigny-le-Petit , Fieulaines, Fonsomme, Fontaine-Notre-Dame, Harly, Homblières. I.esdins, Marcv. 
Mesnil-Saint-Laurent, Morcourt, Omissy, Reniaucourt, Rouvroy, Saint-Quentin. 

6° CANTON DE SAINT-SIMON. 
(28 communes, i5,3i8 habitants.) 

Annois, Artemps, Bray-Saint-Ghristophe, Castres, Glastres, Gontescourt, Cugny, Dallon, Dury. 
Flavy-le-Martel , Fontaine-les-Clercs , Gauchy , Grugies , Happencourt, Jussy, Montescourt-Lizerolies . 
Ollezy, Pitiion, Saint-Simon, Seraucourt, Sommette-Éaucourt , Tugny-et-Pont . Viller.s-Saint-Chris- 
tophe. 

7» CANTON DE VERMAND. 
(3/1 communes, i'i,385 habitants.) 

Aubigny, Beauvois, Caulaincourt, Doucby, Étreillers, Fayet, Fluquières. Foreste, Germaine, Gri- 
court, Holnon, Jeancourt, Lanchy, Maissemy. Marteville, Pontru, Ponlruet. Roupy. Savy. Trefcon, 
Vaux, Vendelles, le Verguier, Verniand. 



lîMRODUGTION. 

IV. ARRONDISSEMENT DE SOISSOiNS. 
(6 cantons, 166 communes, 71,586 habitants.) 



1° CANTON DE BRAINE. 
(43 communes, 1-2,621 habitants.) 

Acy. Augy, Barbonval, Bazoches, Blanzy-iez-Fismes, Braine, Breiielle, Bruys, Cerseuil, Chas- 
seiny, Chéry-Chartreuve , Ciry-Salsogne, Coui-celles, Couvreiles, Cys-la-Goramune, Dhuizel, Glennes, 
Jouaigiies, L«sgcs, Lhuys, Lime, Longueval, Merval, Monl-Noire-Dame, Mont-Saint-Martin , Pènrs , 
Perles, Presles-et-Boves , Quincy-sous-le-Mont , Révillon, Saint-Mard, Saint-Thibaut, Serclies, Ser- 
inoise, Serval. Tannières, Vasseny, Vauxceré, Vauxtin, Vieil-Arcy, Villers-en-Prayères, Viilesavove. 

2" CANTON D'OULCllY-LE-CHÂTEAli. 
(ac) communes, 7,3/17 habilarils.) 

Ambriel', Arcy-Sainte-Restitue, Beugneux, Billy-sur-Ourcq, Branges, Breny, Buzancy, Cliacrise, 
Ghaudun, Graniaille, Gugny, Cuiry-Housse, Droizy, Hartennes-et-Taux , Launoy, Loupeigne, Maast- 
ct-Violaine, Montgru-Saint-Hilaire, Muret-et-Grouttes, Nampteuii-sous-Muret, Ouiciiy-la-Viile, Oul- 
cliy-le-Ghàleau, Parcy-et-Tigny, le Plessier-Huleu , Rozières, Rozoy-le-Grand-ot-Gonrdoux . Saint- 
Remy-Blanzy, Vierzy, Villemontoire. 

3° CANTON DE SOISSONS. 
(ao communes, ig.ôSg habitants.) 

Belleu . Berzy-le-Sec , BilIy-sur-Aisne, Ghavigny, Gournielles , Crouy, Guflies, Juvigny. I.eurv, Mei- 
rin-et-Vaux, Noyant-et-Aconin , PasIy, Ploisy, Pommiers, Septmonts, Soissons, Vaiixliuin, Vaure- 
zis, Vcnizel, Villeneuve-Saint-Germain. 

à° CANTON DE VAILLY. 
(37 communes, 10,689 habitants.) 

Aizy, .\llemant, Braye, Bucy-le-Long, Gelles-sur-.Aisne, GLavignon, Ghavonne, Gliivres, Glamecy, 
Gondé-sur- Aisne, Filain, Jouy, Laffaux, Margival, Missy-sur- Aisne , Nanteuil-la-Fosse, Neuville-sur- 
Margival. Ostel. Pargny-Filain , Pont-Arey, Sancy, Soupir, Terny-Sorny, Vaiily, Vaiidcs.soii . Vregny. 
Vuillery. 

5" CANTON DE VIC-SURAISNE. 
(37 communes, 11, 365 habitants.) 

Anilileny, Bagneux, Bemy-Rivière, Bieuxy, Breuil, Gœuvres-et-Valsery, Guizy-eii-Almoiil. Gutry, 



XXV INTRODUCTION. 

Dnriiiniers, Épagiiy. Fonlenoy, Laversine, Missy-aux-Bois , Montigiiy-Lengrain , Morsiiiii, Morlefoii- 
laine, Nouvron-et-Vingré , Gsly-Gourtil , Pernant, Ressons-ie-Long, Saconiii. Saint-Bandry, Sainl- 
(ihrisloplie-à-Berry, Saint-Pierre-Aigle, Tartiers, Vézaponin, Vic-sur-Aisne. 

6° CANTON DE VILLERS-COTTERÊTS. 

(31 communes, 9,975 habitants.) 

Aiicienvilie,C]orcy, Coyolles, Dampleu, Faverolies, Fieury, Ilaramonl, Largny, Longpont. Louàtre, 
Montgobert, Noroy-sur-Ourcq , Oigny, Pisseleux, Puiseux, Retheuii, Soucy, Taillefontaine , Villprs- 
GoUerêts. V iHers-Hélon , Vivières. 



\ . ARRONDISSEMENT DE VERVINS. 
(8 cantons, i3q communes, 120,609 habitants.) 



r CANTON D'AURENTON. 

(l3 communes, 10,607 habitants.) 

Aiiy-Martin-Rieux, Aubenton, Beaiimé, Besmont, Coingt, Iviers, Jeantes, Landouzy-la-Ville, 
l.,euze, Logny-iez-Aubenton . Martigny, Mont-Saint-Jean, Saint-Clément. 

2° CANTON DE LA CAPELLE. 
(18 communes, 15,769 habitants.) 

Buironfosse, la Capelle, Chigny, Clairefontaine, Cnipilly, Englancourt , Erloy, Éti-ëaupont. la Fla- 
mangrie. Fontenelle. Froidestrées . Gergny, Lerzy, Luzoir, Papieux, Rocquigny, Sommeron, Sorbais. 

3° CANTON DE GUISE. 
(ai communes, 20,553 habitants.) 

Aisonville-et-Bernoville, Audigny, Bernot, Flavigny-le-Grand-et-Beaurain, Flavigny-le-Petit, Guise. 
Hauteviile, Iron, Lavaqueresse, Lesquielles-Saint-Germain , Longchanips, Macquigny. Malzy, Marly, 
Monceau-su r-Oisp. Noyai, Proisy, Proix, Romery, Vadencourt-et-Bohëries, Villers-lez-Guise. 

4° CANTON D'HIRSON. 
(i3 communes, 15,988 habitants.) 

Bucilly, Buire, Ed'ry, Éparcy, la Hérie, Hirson, Mondrepuis, Neuve-Maison. Ohis. Origny. Saint- 
Micliel. Watigny, Wimy. 



INTRODUCTION. xxxi 

5» CANTON DU NOUVION. 

( 10 commîmes, 1 1,378 liabitants.) 

Barzy. Bergues, Boue, Dorengt, Esqiiehéries , Fesmy, Lescheile. la Neuville-lez-Doreiigt . le Non- 
vion . le Sart. 

6° CANTON DE SAINS. 
(19 communes, 18,337 liabiUnte.) 

Herlancourt, Chevennes, Colonfay, Franqueville, le Hérie-la-Viéviiie, Housset, Landifay-et-Bei- 
laigneniont. Lemé, Maifontaine , Monceau-le-Neuf-et-Faucousis , la Neuville-Housset, Puisieux-et-Glaii- 
lieu, Jiongeries, Sains, Saint-Gobert, Saint-Pierre, le Sourd, Voharies, VViége-Faty. 

7» CANTON DE VERVINS. 
(26 communes, i6,'ig3 habitants.) 

Autreppes. Bancigny, la Bouteille, Braye-en-Thiérache, Burelles, Fontaine, Gercy, Gronard. Har- 
cigny, Hary, Haution, Houry, Laigny, Landouzy-la-Gour, Lugny, iNampcelle-la-Gonr, Ploraioii. 
Prisées. Rogny. Saint-Algis, Thenailles. la Vallée-au-Blé , Vervins. Voulpaix. 

8° CANTON DE WASSKiNY. 
(là communes, 16,719 habitants.) 

Étreux, Groiigis, Hannape, Mennevret, Molain, Oizy, Ribeauville, Saint-Martin-Bivière. Tnpigny. 
la Vallf^e-Mulafle, Vaux-Andigny, Vënérolles, Verly, Wassigny. 



LISTE ALPHABETIQUE 

DES SOURCES 

où VOy \ PUISÉ LES RENSEIGNEMENTS CONTENUS DANS CE DICTIONNAIRE. 



inehin. — Chartes. Archives du Nord. 

Archevêché de Heimt. — Chartes et ti- 
tres. Archives de la Marne. 

Archives communate$ de presque toutes 
les communes du département de 
l'Aisne. 



Archive» de l'Empire. — Séries diverses 
de chaque section. 

AulTwit. — Comptes de la seigneu- 
rie, 1613 à iS65, au château 
de Roucy. Collection de M. d'Imé- 
court. 



Aty-llonneil, — Chartes et titres de 
la fabrique. Archives de l'Aisne. 

Bailliages. — Aubenton , Bancigny. 
Charly, Chauny, la Fère, Foignj, 
Guise (royal, ducal, des bois). 
Iron, Laigny, Landifay, Laon (du- 



XX.XII 



INTRODUCTION. 



cai , du cliapitro r-athédral , de Saint- 
Jean ) , Luvai|iieiessc , Leschelle , 
Lucy-lB-liocage, Maifontaine, Marie, 
Ribeinont, Quierzy, Saint-Micliel , 
Saint-Pierre, Saint-Quentin, Tlie- 
naiiies , Vaux-en-Arrouaise , Vervins , 
Villers-Cottcrêts , Vouipaii , des ar- 
chives de l'Aisne (les bailliages de 
Chauny, la Fère, Marie etRibemont 
sont inventoriés) ; Chàtcaa-Thicrry, 
dii (frcffe du tribunal de Château- 
Thierry; de Pierrepont et de Roucy, 
des archives du château de Roucy ; 
Saint-Quentin , du grelTe du tribunal 
de Saint-Quentin. 

liariiis (Prn'oté de). — Diplôme de 
Charles le Chauve, de 867, donné 
aux archives de l'Aisne par M. Des*- 
prez. 

tleniirevoir (Dénombrement de), xï' s'. 

— Chambre des comptes de la Fère. 
Archives de l'Aisne. 

Hibliothèque de l'Arsenal. — Chartes E 
.Soi et E 803. — Voy. Du Cange. 

Hibliothèque de la ville de Cambrai. — 
Mss. 6 '11 et O08. — Voy. Fesmy. 

Bibliothèque de taon. — Chartes et 
eartulaires. 

Ribliolhèque de Lille. — Chronique de 
France. Ms. n" a6. 

Hibliothèque de Reim». — Fonds Rnus- 
siu. 

Itibliolhèque impériale. — Maniisc. di- 
vei~i. — Fonds de Bétliuue 8912 
et 9104 ; supplément français 1 i4a 
et 1195. — Cabinet dos chartes. 

— Collection Dccamps. — Collec- 
tion de dom Grenier et le supplé- 
ment. — Manuscrit 9.328, fonds 
latin. 

Bnhain (Comptes de la châielknie). — 
Chambre des comptes de la Fère. 
\rch. de l'Aisne. 

lionnefontnim (Abbaye de). — Titres. 

— Arch. des Ardennes. 
Bourgfontaine ( Chartreuse de). — Char- 
tes et titres des archives de l'Aisne: 
dénombrement. Arch. de l'Empire. 
I.L 1/(87. 

Bouteille (La). — Registre de la fa- 
brique. 

Bruyères (Ville de). — Chartes et ti- 
Ires. Arch. de la ville de Bruyères. 

Bugnûtre ( Dont). — Histoire du Laon- 
uois. Bibl. im])ériale. 

Bureau des vingtièmes de Soissons. — 
Fonds classé de la série C des ar- 
chives de l'Aisne. 



Buzancy ( Comptes de lu seigneurie). -- 
1399. .archives du château de Roucy. 
collection de M. d'Imécourt. 

Cabinets de MM. Desprez à Laon. 
Druet à Douchy, Edouard Pictte à 
Vervins, de Sagnes à Nouvion-ie- 
Vineux. 

Cambrési» ( Carte du). — In-f°, manus- 
crit de Deuze , ingénieur. Arch. du 
Nord. 

Camelin (Fabrique). — Chartes et li- 
tres. 

Cartulaire de Chaourse, in-i*. — kveh. 
de l'Emp. LL 117a. 

Cartulaire de l'abbaye de Bucilly. ■ — 
Ms. du xni' siècle, n° loiat , fonds 
latin, Bibl. imp. 

Cartulaire de Corbie (cai'tulaire noir). 
— Bibl. imp. 

Cartulaire de Fenaques. — Ms. des 
xvn' et xvm" siècles, grand in-f im 
papier de 9.97 feuillcls. .Arch. de 
l'Aisne. 

Cartulaire de Fervaques. — .Ms. du 
xiu' siècle, parchemin, n° 11071, 
fonds latin. Bibl. imp. 

Cartulaire de Fesiiijj. — ,Ms. du sviii* s', 
in-f, papier. Arch. de Guise. 

Cajiulaire de Foigny. — Ms. du xin' s'. 
parchemin, ri° 1 887 '1, fonds iatin (ja- 
dis Notre-Dame, n° iU\). Bibl. imp. 

Cartulaire de Foigmj. — Ms. du xii's', 
l)arcliemin, donné par M. Peigné- 
Delacourt à la Bibliothèque impé- 
riale. Fonds iatin , n° 18873. 

Cartulaire d'Iîomblièrcs. — Manuscrit 
du xviii" siècle, in-'i", papier, de 
38 feuillets. Arch. de l'Aisne. 

Cartulaire d'igny. — Ms. du xm' s', 
parchemin, fonds latin, n° 990I, 
Bibi. imp. 

Cartulaire de Lamlroy. — Ms. de la 
fin du xii' siècle, parchemin , fonds 
latin. 109A5. Bibl. imp. 

Cartulair.e de Licssies. — wii' siècle, 
in-f°, papier, de 5-ii feuillets. Arch. 
du Nord. 

Cartulaire de Longpont. — Manuscrit 
d'une écriture moderne , papier, de 
1 1 7 feuillets, in-f. Arch. de l'.Aisne. 

Cartulaire de Longpont. — iNlanuscrit 
du xin' siècle, parchemin, fonds 
latin, n° iioo5. Bibl. imp. 

Cartulaire de Mont-Saint-IHartin. — 
.Ms. du xviir siècle, in-fol. papier, 
de /io6 feuillets. .Vrcbivcs de 
l'Aisne. 

Cartulaire de Notre-Dame de Soissom. 



— Ms. du XV' au xvnr siècle, p.i 
pier, in-fol. de 693 feuillets. 

Cartulaire d'Ourscamp. — Ms. du xm' 
au xv' siècle, in-fol. parchemin, de 
a3o feuillets. Arch. de l'Oise. 

Cartulaire de Prémontré. — Ms. di'..^ 
xm' et xiv* siècles, in-fol. en par- 
chemin. Bibl. de Soissons. 

Cartulaire de Saint-Corneille de Cnni- 
piègnc. — Arch. de l'Emp. 

Cartulaire de Saint -Crcpin- le -Grand 
de Soissons. — Ms. du xvm* siècle , 
in-fol. papier, de 371 feuillets. Arch. 
de l'Aisne. 

Cartulaire de Saint-Denis. — .Ms. 1.1, 
1 1 58 et 1109, parchemin. Arch. de 
l'Empire. 

Cartulaire de Saint-Jean-des-Vignes dr 
Soissons. — Ms. du xni* siècle, par- 
chemin, fonds latin , n° 1 100/1. Bibl. 
imp. 

Cartulaire de Saint-Jean-des-Vignes de 
Soissons. — Ms. du xni° siècle, in-fol. 
parchemin. Bibl. de Soissons. 

Cartulaire de Saint-Léger ( Soissons ). — 
xiti* siècle, parchemin, in-4°. .Sé- 
minaire de Saint-Léger. 

Cartulaire de Saint^Martin de Laon. — 
3 vol. in-fol. papier; écriture de 
1733. Arch. de r.\isne. 

Cartulaire de Saint-Mertin de Laon. — ^ 
xiï' siècle, in-fol. parchemin. — 
Bibl. de Laon. 

Cartulaire de Saint-Médard de Soissons. 
Ms. des xiii' et xiv' siècles, in-Zi", 
parchemin, de i/)3 feuillets. Arch. 
de l'.Aisne. 

(.Cartulaire de Saint-Médard de Soissons. 

— xiii" siècle. Ms. en parchemin . 
fonds latin, 9986. Bibl. imp. 

Cartulaire de Saint-Michel. — Fonds 

latin, 18875. Bibl. imp. 
Cartulaire de Sainl-Nicolas-des-Prés de 

Bibemont. — .\rch. de l'Empire, LL 

ioi5. 
Cartulaire de Saint-Quentin-en-l'Ile. — 

xMii' siècle. — Mss. -\.V et .\B. — 

3 vol., l'un de 19-2 feuillets, l'autre. 

de 8/1. Arch. de i'.iisne. 
Cartulaire de Saint-Quentin-en-VIle. — 

LL 1016 à 1018. .\rch. de l'Emp. 
Cartulaire de Saint-Rcmy de Beims. — 

Mss. A et B. Bibl. de Reims. — 

Ces manuscrits appartiennent aux 

archives de la Marne. 
Cartulaire de Saint-TItierry de Reims. 

— Bibl. de Reims. Même observa- 
tion. 



INTRODUCTION. 



.\X\1II 



Cartuhirt de Saint-Yved de Brame. — 
LL i583. Arch. de i'Emp. 

Cartulaire de Saint-Yved de Braine. — 
Bibi. imp. fonds ialin, ôlt-jg. 

Cartulaire de Sauve-Majeure. — Bibl. 
de Bordeaux. 

l'.arlulaire de Siffny. — Ms. iu-4°, par- 
chemin, xiii" siècle. Arcli. des Ar- 
deones. 

Cartulaire de Thenailles. — Ms. du 
xni" siècle. Bibl. imp. fonds Ialin , 

Cartulairede Vauclerc. — Ms.fin du xn' 

etduxiii'sièele,n°' jio73etit07Ù, 

fonds latin. Bibl. imp. 
Cartulaire de Vermaiid. — Ms.duxni's*. 

n^ 11 069, fonds latin. BiLI. imp. 
Cartulaire de Vicoigiie. — Arch. du 

Nord. 
CartuUnre de la teigneurie de Guiie. — 

XI»* et xï' siècles. Fonda latin, 17777. 

Bibl. imp. 
Cartulaire de la ville de Ckauny, ou 

Livre rouge. — In-fol. parchcnjin. 

Collection de M. Peigné-Dclacourl. 
Cartulaire de la ville de Laon. — xiv' 

au xvm' s% parchemin. Bibl. de I^aon. 
Cartulaire de lu ville de Sainl-Quetitin. 

— In-fol. parchemin. Arch. de 
Saint-Quentin. 

Cartulaire de l'évéché de Laon. — Grand 
cartulaire des xiii" et xiï" siècles, 
parchemin , de 1 1 1 feuillets. 

Carttikire de l'évéché de Laon. — Petit 
cartulaire, xm" siècle, fiagments 
in-S" de 4f) feuillets. 

Cartulaire de \otjon. — In-S", parche- 
min , de 353 feuillets, xiii* et xiv' 
siècles. Arch. de l'Oise. 

Cartulaire de l'Hôtel-Vieu de Soinoti». 

— xiii' siècle, parchemin, in-8°. 
Cartulaire D de miippeAiiffutlc. — 

Ms. 9809 .V. Bibl. imp. Remis aux 

.\rcli. de I'Emp. 
Cartulaire de Valpriez. — Ms. in-.'i", 

parchemin , donné aux archives de 

l'Aisne parM. Le Sérurier, conseiller 

honoraire à la Cour de cassation. 
Cartulaire du chapitre de Camlrai. — 

Ms. du XIII' siècle, fonds Ialin, 

n* 10968. Bibl. imp. 
Cartulaire du chapitre de Heimn. — E 

et G , xv' siècle. Bilil. de Reims. 

— Ces deux cartuiaires appariien- 
nent aux archives de la Marne. 

Cartuiaire du chapitre de Saint-^Juentin. 

— Ms. du XIV* siècle, n" 11070, 
Tonds latin. Bibl. imp. 



Cartulaire du chapitre de Soissoits. — 

xv' siècle, in-fol. de 826 feuillets en 

papier. Arch. de l'Aisne. 
Célestitu de VUleneuve-lez-Soiaottê. — 

Chartes et titres. Arch. de l'Aisne. 
Cer/roid (Trinitaires). — Titres, .^rch. 

de l'Aisne. 
Chambre du clerffé du diocèse de Laon. 

— Titres. Krcb. de l'Aisne. 
Chambre du clergé du diocèse de Notjon. 

— Titres. Arch. de r,\isne. 
Chaittrnd {Prieuré de). — Chartes. 

, Arch. de l'.\isne. 
Chapelains de ta Madeleine de Laon. — 

Titres. .\rch. de l'-^isne. 
Chapelains de Saint-Corneille de Laon. — 

Titres. Arch. de l'Aisne. 
Chapelains de Saint-Quentin. — Titres. 

Arch. de l'.iisne. 
Chapitre de Gttise. — Titres. Arch. de 

r.\isne. 
Chapitre de Laon. — Actes capitu- 

laires. Ms. in-fol. parchemin du 

xm' siècle. (Collection deM. Hidé. ) 

— Chartes ettilres. Arch. de l'Aisne. 
Chapitre de Moij. — Titres. Arch. de 

l'Aisne. 

Chapitre de Notre-Dame-dei-Vignes de 
Soissons. — Titres. .\rch. de l'Aisne. 

Chapitre de Noijon. — Charles. Arch. de 
l'Oise. 

Chapitre de Saint-Jean-au- Bourg de 
Laon. — Chartes et titres. Arch. de 
l'Aisne. 

Chapitre de Saint-Julien de Laon. — 
Chartes et titi'es. Arch. de l'Aisne. 

Chapitre de Sainte-Pécinne de Saint- 
Quentin. — Titres. Arch. de l'Aisne. 

Chapitre de Saint-Pierre-au-Marché de 
Laon. — Comptes de i45o-i45i, 
ms. 9999, fonds latin. Bibl. imp. 

Chapitre de Saint-Pierre-au-Parvia de 
Soissons. — Chartes et titres. Arch. 
de r.\isne. 

Chapitre de Saint-Quentin. — Chartes 
et titfes. .\rrli. de l'Aisne. 

Charme [Prieure du). — Chartes et 
titres. — krcb. de r.\isne. 

Chartreuve. — Titres. Arch. de l'Aisne. 

Château de Caulaincourt. — Arch. de 
M. le duc de Vicence. Dénombre- 
ments, etc. 

Château de lioucij. — Archives de 
M. d'Imécourt. Dénouibrements, 
comptes , registres d'audience. 

Chauny ( Ville de). — Chartes , comptes, 
délibérations. .4rch. de Chauny. 

Cliczy-l' Abbaye ( Abbaye de). — DiplAme 



de Charles le Chauve donné par 
M. Cadot au département de i'.\isne. 
Titres. Arch. de l'Aisne. 

Chronicon ecclesiœ ac monastetHi de No~ 
gento-subtus-Cociacum, par dom Vic- 
torCotron , prieur, ms. de 489 pages 
in-r, sans la table. Archives de 
l'-^isne. 

Clairefontaine [Abbaye de). — Chartes 
et titres. Arch. de l'Aisne. 

Commanderie de Laon. — Terrier el 
titres. .\rch. de l'Aisne. 

Congrcijntion de Château-Thierry. — 
Titres. .\rch. de r.\isne. 

Congrégation de Laon. — Titres. Arch. 
de r.\isne. 

Co.igrégntion de Soissons. — Titres. 
.\rch. de l'.^isne. 

Corbie [Abbaye de). — Chartes et li- 
tres. Arch. de la Sommn. 

Coucy-le-Chùtcau [Ville de). — Arch. 
de cette ville. 

Cuissy (.ibbaye de). — Titres. Arch. 
de r.\isne. 

De Camps. — Voy. Bibl. imp. 

Dépôt de la guerre. — Correspondance 
miiilaire, de iG5o à 1667. 

Du Cange [Manuscrits de). — Bihi. 
imp. et bibl. de l'.^reenal. 

Election de Guise. — Koiids classé de 
la série C. .\rch. de l'Aisne. 

Enfant-Jesus de Soissons. — Titi-es. 
.\rch. de l'Aisne. 

Essommes [Abbaye d'). — Chartes et 
titres. Arch. de l'Aisne. 

Etat civil de l'arrondissement de Laon. 
— Collection du greffe du tribunal 
de I,aon. 

Évéchéde Cambrai. — Chartes. Arch. 
du Nord. 

Évéehé de Laon. — Chartes et titres. 
Arch. de l'.Xisne. 

Éoéché de Soissons. — Arch. du secré- 
tariat de l'évéché de Soissons. 

FamiHes Béguin , Bertboult, Capendu 
de Boursonne, de Coigny, de Con- 
flans. Desfossés, de .Madrid de Mon- 
taigle, Martin-Dézilles, Mennechet, 
de Montmaur, de Montmorency-La- 
val, de Rogres de Champignclles , 
de la Trénioille, de Villequier-Au- 
niont. — .4rch. de l'.iisne. 

Fère [ Ville de la). — Comptes de la chà- 
tellenie. Arch.dei'Aisne. — Comptes 
et délibérationsdu xv* au xv!!* siècle. 
.4rch. de la ville. 

Ferté-MUon (La). — Archives de la 
fabrique. 



Ai.sne. 



INTRODUCTION. 



Fenaijuc* (Abbaye de). — Chartes cl 

litres. Arch. de l'Aisne. 
h'csmij i Ahbttiic de). — Martyrologe. 

Ms. 780. Bibi. (le Cambrai. 
Fois et hommages du marquisat ik \'cr- 

n'iî». — 1753-1763, in-fol. (le 3a5 

feuillets, .\rcli. (le l'Aisne: 
Iknlis (Abbaifc de Saintc-Wisabeih de). 

— Arch. (le l'Aisne. 
(ienlis (Marquisat de). — Chartes et 

titres. Collection (le M. de Sainte- 

Aldegonde à Viliequier-Aumoiit. 
th-enier. — Voj. Bibl. imp. 
Grenier à sel dfi Guise, — Archives de 

l'Aisne. 
Gren'er à sel de Saint-Quentin. — Ar- 
chives de i' Aisne. 
Grenier à sel de Vervins. — .\rcli. de 

r.\isne. 
Gruerics de Vervins et du Nouviou. — 

.\rch. (le i'Aisne. 
tluise ( l'iVfc de). — Titres et compte?. 

Arch. de la ville de Guise. 
Ilam (Abbaye de). — Chartes. .\rch. du 

Pas-de-Calais. 
liant (Comptes de la eluitellenie de). — 

\rch. de l'Aisne. 
Ilermann. — De miraculis beatœ Ma- 
ria,' Liuidunensis. Mss. des bihl, de 

l.aon et de Soissons. 
Ihnnecourt (Abbaye de). — Charles. 

.\rch. du Nord. — D(?noinbremei]l. 

Bibl. de Cambrai. 
Ilnpitttl de Soi.isons. -- Comptes el (](•• 

libérations. 
lI'Uel-Dieu de Cluîteau-Tliien'y. — Char- 
tes. Comptes. Titres. .\rch. de ce! 

Ilotel-Dieu. 
Hiilel-Dieu de Chamnj. — Chartes. 

.\rch. de celle maison. 
Ilolel-Dieu de Coucy-k- Château. — 

(Charles. Comptes de i55o à i555. 

Titres. Archives de cet Hôtel-Dieu. 
H<ilel-Dieu de Crécy-sur-Serre. — Titres. 

\ich. de cet Hôtel-Dieu. 
Ihitcl-Dieu de la Fère. — Charles. 

('omptes. Titres. Arch. de cet Hôtel- 
Dieu. 
llntel-Dieu de Guise. — Comptes du 

xvi" siiicle. Titres. Arch. de cet Hrt- 

lel-Dicu. 
Ilntcl-Dieu de Laon. — Chartes du xii" 

au Xï" siècle. Comptes de 1889 au 

xvii' si(icle. Cueillerets du xiii" siècle 

el do 1 3a6. .\rch. de cet Hôtel-Dieu , 

il.issi^es par M. Malton. 
Ilolel-Dieu de Marie. — Comptes du 

xïi' et du xvni" siècle. Titres. Arch. 



de cet Hôtel - Dieu , cla8s(Ses par 

M. Matton. 
Ilolel-Uieu de Sninl-Quenlin. — Charles. 

Comptes. Titres, .archives de cet 

Hôtel-Dieu. 
IIiilel-Dieu de Soissons. — Charles du 

XII* au xv° siècle. Comptes de 1890 

au xvii" siècle. Cueilleret du xiii° s'. 

Archives de cet Hôtel-Dieu , classées 

par M. Matton. 
',?■"!/ (Abbaye d'). — Charles el titres. 

Arch. de la Marne. 
Insinuations du bailliage de Château^ 

Thierry. — xviii* siècle. GrefTe du 

tribunal de Château -Thierry. 
Insinuations du bailliage de Coucy. — 

i63.'(. Greffe du tribunal de Laon. 
Insinuations du bailliage de lîihcmont. 

— xvii* siè.'le; classée.s. Arcdi. de 
r-^^i-i-ne. 

Insinuations du bailliage de Saint-Quen- 
tin. — xïi' sièelc au xviii' siècle. 
Arch. de l'Aisne. 

Insinuations du bailliage de Vcrntau- 
dois. — i5.')3 à i6a5. Archives 
de l'.iisne et greffe du tribunal de 
l.aon. 

Intendances d'Amiens et de Soissons. — 
Série C ; classées. Arch. de l'Aisne. 

Ineentairede Vauclerc. — Ms. du xiii' s', 
fonds latin, 1 1075. Bibl, imp. 

Ijuon ( Ville de). — Chartes. Ac(iuils de 
comptes. Comptes. Arch. delà ville. 

Launoy (Comptes de la seigneurie de). 

— i4oo. — Collection de M. d'I- 
mécourt, au château de Roucy. 

Lnvalroy (Abbaye de). — Charles el 
titres. .\rch. des .\rdcnnes. 

Liber privilegiorum et liber rubcr. — 
Vbbaye de Saint-Amand , info), par- 
chemin. Arch. du Nord. 

Uen-Restauré (Abbaye de). — (Chartes 
et litres. Arch. de l'Oise. 

Livre de Foigny, par Jean-Baptiste de 
Laiicy. Arch. de l'Aisne. 

Longpont (Abbayede). — Titre?. Arch. 
de l'Aisne. 

Mailrises des eaux et forêts de Coucy - 
le-Chàteau , Crécy-cn-Brie , la Fère , 
Laon, Soissons et Villers-Cotlerèts. 
Arch. de l'Aisne, 

Manicamp (Cueilleret de). — Ms. de 
1Ô75 à l58i, in-fol. Archives de 
l'Aisne. 

Marchiennes (Abbaye de). — ("hartes. 
Titres. .Vrch. du Nord. 

.Marie (Comptes de la ehâtellenie de). 

— -Arch. de l'Aisne. 



Maroilles (Abbaye de). — Cbai-tes el 
titres. Arch. du Nord. 

Mémoires de VEleu sur le Laonnois. — 
Possédés par la famille. 

Mémoires sur la Ligue , par Antoine Ri- 
chart. — 336 feuillets in-fol. Bibl. de 
Laon. 

Minimes de Chauny, Guise , Laon , Sois- 
sons. — Titres. .Arch. de l'Aisne. 

Mininiesses de Soissons. — Titres. Arch. 
de i'Aisne. 

Montaigu (Dénombrement de la ehâtel- 
lenie de). — Arch. de l'Aisne. 

Montrmiil (Abbaye de). — Titres. Arch. 
de i'Aisne. 

Monl-Saim-Marlin (Abbaye du). — Ti- 
tres. Arch. de l'Aisne. 

Musée de Soissons. — Charles. 

yizy-le-ComIe ( Comptes de la seigneurie 
de). — 1 '180-1 5/i,'i. Coilection de 
M. d'Imécourt , au château de Roucy. 

logent (Abbaye de). — Chartes et ti- 
tres. Arch. de i'.Aisne. 

yogent-l'Artaud( Abbayede). — Charles 
et titres. Arch. de i'.Aisne. 

Notaires. — Minutes de Baillet , xvii' s", 
archives de i'Aisne. — Barbier, 
xvii' siècle , chez M. Prévôt, notaire à 
Villequier-Aiimont. — Bossus , 1 .55(> 
au greffe du tribunal de Laon. — 

— Bourget, notaire à Vailly, 167^ , 
an greffe du même tribunal. — Car- 
lier, xvii* siècle, chez M. Larmu- 
seauï, notaire à Vervins. — Carré 
(Antoine), xvif siècle, chez M. Fia- 
inaul, notaire à Vervins. — Chal- 
vois, xvi' siècle, chez M. Cardon, 
notaire à Saint-Quentin. — Cons- 
tant Ferry, xvi* siècle, chez M. I..ar- 
museaux, notaire à Vervins. — 
Constant, xvi' siècle, chez .M. Fla- 
mant, notaire à Vervins. — De- 
cioistre, i559,au greffe du tribunal 
de Laon. — Dupeuly, notaire à Ver- 
vins, étude de M. Flamant. — De 
Langeiierie , 1609, chez M. Pru- 
vost, notaire à Ribemonl. — De- 
monchy, i56a, au greffe du tribu- 
nal de I,aon. — Desmarest, xvii' s', 
ibid. — Destremonl, xvii" siècle, 
chez M. Boucher, notaire à Vervins. 

— Pierre Gallois , xviii' siècle , chez 
M. Toffin, notaire à Bohain. — Ge- 
get, notaire à Craonne, au greffe 
du tribunal de Laon. — Gosset, 
xvii" siècle, chez M. Senart, notaire 
à Viilers-Cotteréts. — Grignon , 1 584, 
au greffe du tribunal de Laon. — 



I!\TROD[JGTION. 



Ilerbiii, ivi' siècle, ibid. — Pierre 
Guynet, notaire à Chariy, afcli de 
l'Aisne. — Heile et Huail , xvi" siècle , 
chez M. Cardon, notaire à Saint- 
Quentin. — Lance, i524, notaireà 
Vailly, greffe du tribunal de Laon. 

— Laplanche, xvii* siècle, chez 
M. Senart, notaire à Villers-Cot- 
teréls. — I,edou.t (Jean), i586, 
et Liégeois, i6a5, au grclTedu trib. 
de Laon. — Macqueliu, xvi' siècle, 
au château de Roucy. — Morelet , 
Normant, Pi^ache, Rillart, xvi" it 
xvir siècles , au gi-effe du tribunal de 
Laon. — Roland , xvn' siècle , même 
greffe et archives de l'Aisne. — 
Raoullet, étude de M. de Rimpré, 
notaii^ à Soissons. — Ozias Tei- 
iingc , XTii* siècle , chez M. Flamant , 
notaire à Vervins. — Tbouille, 
Adrien, François et Michel, xvii" et 
xviii* siècles , archives de T.^isne. — 
Tupigny, xvi' siècle. — Vignois, 
XTU' siècle. — Wallé, xMi' siècle, 
greffe du tribunal de Laon. — 
Wilcq-, xvir siècle, chez M. Fovet, 
notaire à Roucy. 

yotre-Dame de liraitie [Abbaye de). — 

Titres. .\rcb. di; l'Aisne. 
Notre-Dame de SoUsoM {Abbaye lU). — 

Chartes et titres. Arch. de rAi«n!\ 
Obiluaire de Priez. — Ms. du xv' s'. 

-^ch. cuiuDiunales de Priez. 
Ognet {Fabriqiw d']. 
Ordonnancée de Louis XI , Louis XI L — 

Ordonnances enregistn-es au |mrle- 

ment. Arch. de l'Empire. 
Ori/rny.Sainte-Benoite {Abbaye d'). — 

Titres. Arch. de l'Aisne. 
Plan de Bièvres. — *739. Archives 

couim. de Bièvre». 
Plan de Brenelle. — 178a. .Vrch. de 

i'.^isne. 
Plan de Bruyère», par Ixidoublc. ^- 

jvi" siècle. Collection de M. Hidé. 
Plan de CourjumeUe: — 1703. Arch. 

de l'Aisne. 
Vlan de» Coulure» à AnUy-le-Clidleau. 

— 17O7 Arch. de l'Aisne. 

Plan d'Eireilleri. — 1718. Archives de 

l'Aisne. 
Plan de la Flamangrie. — 1718. Arch. 

de l'Aisne. 
Plan de Magnimlleri. — 170». Arch. 

de l'Aisne. 
Plan de HUcrt- Saint -Chritlophe. — 

Arch. comra. de Villcrs-Saint-Chris- 

topbe. 



Plan cadastralde le Hérie-la-ViéviUe. 
Pouillé du dioc. de Soissons. — 1573. 

Ms. in-i" sur vélin. Bibl. dcrévébé 

de Soissons. 
Prémontré {Abbaye de). — Chartes et 

titres. -Arch. de l'Aisne. 
Prévôté d'Hirgon. — Arch. d'Hirson. 
Prévoté de Ribcmont. — Fonds classé. 

Arch. de i'.Aisnc. 
Prévôté de S<iint-Qumtin. — Saisines. 

Arch. de l'Aisne. 
Recueil des fief 1. — iviii' siècle, .\rcli. 

de r.iisne. 
Registre des assises du bailliage de Ver- 

mandais. — 1 4(5-2 - l'ttiG. Greffe du 

trib. de Laon, 
Registre des causes du roi du bailliage 

de Chaany. — xvn" siècle. .4rch. de 

l'Aisne. 
Registre des décrets du bailliage de Ver- 

mandois. — i6i3-i6a'i. Greffe du 

trib. de Laon. 
Registre des ventes de domaines nalio- 

naui. — An 11 -an vi. Archives de 

l'Aisne. 
Registre d'office du bail iage de Verman- 

(lois. — xviT siècle. Greffe du trib. 

de Laon. 
Registre des reliefs de la seigneurie de 

Chevennes. — '77a- .Archives de 

l'Aisne. 
Registres du parlement de Paris. — .\rch. 

de l'Empire. 
Registres du trésor des chartes. — .Arch. 

de l'Empire. 
Ribcmont { Ville de). — Délibérations 

municipales. 1646-1667. Arch. de 

Ribemunt. 
Roucy ( Comptes de la seigneurie de). — 

ililiS à i54A. Collection de M. d'I- 

mécourt. 
Saint- André du Catean-Cambrésis {Ab- 
baye de). — Chartes. Archives du 

Nord. 
Saint-Crèpin-en-Cltayo de Soissons {Ab- 
baye de}. — Chartes, titres, inven- 
taire. Arch. de l'Aisne. 
Saint-Crépin-te- Grand de Soissons {Ab- 
baye de). — Titres. Archives de 

l'Aisne. 
Saint-Eloi de Aoyon {Abbaye de). — 

Chartes. Arch. de l'Oise. 
Sttint-Eloi-Fontaine (Abbaye de). — Ti- 
tres. Arch. de l'Aisne. 
Saini-Jsan de Laon {Abbaye de). — 

Chartes et titres divei-s. Archives de 

l'AisiK'. 
Saini-]ean-des-Vigttes de Soissons {Ab- 



baye de). — Chartes. Archives de 

l'Aisne. 
Saint-Léger de Soissons {Abbayede). 

Titi-es. Arch. de l'Aisne. 
Saint-Miirtin de Laon {Abbaye de). - 

Chartes. Arch. de l'Aisne. 
Saint-NicoUis-aux-Bois {Abbaye de). 

Chartes, titres. Arch. de l'Aisne. 
Sainl-Mcolas-des-Pi-es de Ribcmont {Ab- 
baye de). — Chartes, liti-es. Arch. 

de r.\isne. 
Saint-Paul de Soissons {Abbaye de). — 

Titre.^. Arcîi. de l'Aisne. 
Sainl-PatU-aur-Bois {Prieuré de). — 

Titres. Arch. de l'Aisne. 
Saint-Priv de Saint-Quentin {Abbaye 

de). — Titres. Arch. de l'Aisne. 
Saint-Quentin {Ville de). — Arch. de 

cette ville. 
Saint-Quentin-en-l' lie {Abbaye de). — 

Titres. .Vrch. de l'.^isne. 
Saint-Reniy de Uraitte {Abbaye de). — 

Titres. Arch. de l'Aisne. 
Saint-Remy de Reims {.ibbnye de). — 

Chartes, titres. Arch. de la Marne. 
Saint-Tliierry de Reijns [Abbaye de). — 

Cbai'tes , titres divers. Archives de la 

Marne. 
Saint-Vincent de Laon {Abhaye de). - 

Chartes, titres. Arch. de l'.iisne. 
Siiinî-Yved de Braine {Abbaye de). — 

Chartes, titres. .\rch. de l'Aisne. 
.SijMpoii- ( Abbaye du). — C hartes . titres. 

.Arch. de l'.Aisne. 
Séminaire de Soissons. — Titres. Arch. 

de l'Aisne. 
Signy (Abbaye de). — Chartes et titres. 

Arch. des Ardennes. 
Terrier de : Abbécourt , 1 58 1 . — Any- 

Martin-Rieux , 161a. — Aubenton , 

161a. — Beaurain, lOia. — BeaU- 

revoir, j53i. — Besmont, 161a. 

— Bichancourt , 1 58 1 . — Bièvres , 
i585. — Boucourt, i5o8. — Ca- 
tillon-du-Teniple , » 6o3. — Cerseuil, 
178a. — Chaourse, xvui" siècle. — 
Chermizy, i585. — Chivres, i5a5. 

— Etaves, 1730. — Flavigny, 1612. 

— Guise, 1619. — Juvincourt. 
1799. — Laon (Commandirie de), 
1 6o3. — Leuze , 1 726. — Martigny, 
1735. — Maupas, i6'ig. — Mon- 
drepuis, »6ia. — Montcbàlons, 
i585. — Pont-à-Bucy, 1610. — 
Rocquigny, 1726. — Saint-Paui- 
aux-Bois, i663. — Samt-Simon, 
1777. — Sery-lez-Mézières , xvii' s'. 

— Sorbais, )6ia. — Voiilpaix , 



INTRODUCTION. 



1573. — Wimy, 161a (archives de 
l'Aisne). — Alaincoiirt, 1677 (ca- 
binet de M. Gaugcr, arpenteur à 
Mayot). — Coulouges, 1G57-1671 
(arcli. fonira.). — Marest, 1751. 
— Noiireuil, 1760. — Ognes, 1730 
(étude de M. Pruvost, notaire à Vii- 
icquier - Aumont. — Mareuil - en - 
Dùle, i0,î7 (arcli. comni.). — Mont- 
.Sainl-Père, xviii' siècle (coHection 
de l'ancien maire de Mont-Saint- 
Père). — Pavant, i65o (archives 
coinrn. de Pavant). 
Tetictment de saint Remy. — Bibl. inip. 
.incien fonds, ms. 53o8. 



Tliori/rnij (Inventaire de la leig'neurie 
de). — i6!io. Arch. de l'Aisne. 

Transcrits de Verniandois. — P i35ct 
P i3(i. Arch. de l'Einp. 

Val-Chrétien (Abbaye du). — Titres. — 
Arch. de l'Aisne. 

Val-Sttint-Pierre (Chartreiite du). — 
Chartes, titres. Arch. de l'Aisne. 

Val-Secret ( Abbaye de). — Chartes , ti- 
tres. Arch. de l'Aisne. 

Valsery (Abbaye de). — Chartes, ti- 
tres. Arch. do l'Aisne. 

Vaucelles (Abbaye de). — Chartes. 
.\rch. du Nord. 

VendmUl (Fabrique de). — Titres. 



i'cnérolles (Cueillerel de). — i63a. 

Arch. de l'Aisne. 
Verger-le:-Oiiy(Abbayedu). — Chartes. 

Arch. du Pas-de-Calais. 
Vermand (Abbaycde). — Titres, .irch. 

de l'Aisne. 
Vicoiffne (Abbaye de). — Chartes. 

.Arch. du Nord. 
Vidamie de Laon (Comptes de la). — 

xvi' siècle. Collection de M. d'Imé- 

court, au château de iloucy. 
Visites diocésaines du doyenné de Hu- 

migny. — 1.5/|0. Archives de la 

Marne. 



IMPRIMES ET INSCRIPTIONS. 



Achery (D), Spicilegium, etc. 

.Acta sanctorum ordlnis Sancti Bene- 

dicti. 
.4ctes du parlement de Paris , par Bou- 

taric. 
Aimoin. llistoriœ Fraucorum. 
.\nnales Bertiniani. 
.\nnales Metcnses. 
Annales Vedastini. 
Balderic. Chronicon Cameracense et 

Atrebatense. — in-8°, i655. 
Baiuze. Capituîaria re/^uni Francorum. 
Bellotte. Itilus ecclesiœ Laudunensis. 
Blacu (Guillaume et Jean) [Cartes de). 
Boilandislcs. /lf(« Sanctorum. 
Brussel. Usage d£s fiefs. 
Bulletins de la société académique de 
* Laon. 
Bulletins do la société archéologique 

de Soissons. 
Bussy-Balnilin. Mémoires de la Gaule 

Belgique. 
Cabinet des médailles. — Bibl. imp. 
Carlier. Histoire du Valois. — 3 vol. 

in-4°, 1764. 
Carte du dépôt de la guerre. 
Cartulaire de i'abbayc de Saint-Bertin 

de Saint-Omcr, par .M. Guérard. 
Cartulaire de l'abbaye de Notre-Dame 

de Paris, publié par M. Guérard. 
Cartulaire de l'abbaye d'Ourscamp, 

publié par M. Peigné-Delacourt. 
Cassini (Carte de). 
Catalogue de Joursanvault. 
César. De bello Gallico. 



ChampoUiou (Aimé). Louis et Charles, 

ducs d'Orléans, 
Chartes latines et françaises publiées 

en fac-siuiile chez Didot en i8ii. 
Chcuaye des Bois (La). Dictionnaire 

de la noblesse. 
(jhronicon de Normaunornm gestis. 

Fontaneilense. 

— Moissiacense. 

(^Iironiques de Frédégaire et de son 

continuateur. 
Chroniques de Froissart. 

Guillaume de Naugis. 

.Monstrelet. 

Saint-Denis. 

Cloches des églises de Camelin , 1 3 1 1 . 

— Pommiers, i552. — Lenilly, 

i646. — Vaurezis. 
Collection de M. Dassy : monnaie mé- 
rovingienne, 
(jolliette. Mémoires du Vermandois et 

fouillé du diocèse de Noyon. — 3 vol. 

in-/i°, 177a. 
Combrouse. Monnaies mérovingiennes. 
Cosmographia Uavennensis anonymi. 
Damien de Templeux. Allas. 
De gestis Caroli Calvi et fratnim ejus 

ac nepotum. 
Desnoyers. Topographie ecclésiastique 

du moyen âge. 
Dion Cassius. l'aiftaÏKMii îalopiâv. — 

1606, Hanoviœ, typis Wechelianis. 
Dormay (Claude). — Ilist. deSoissons, 

de ses rois, comtes etgouverneurs. — 

a vol. in-W. Soissons, i663-i664. 



Doublet ( Jacques). Histoire de l'abbaye 
de Saint-Denis. — 2 vol. m-lt". i6a5. 

Eginhard. Annales. 

Enseignements pour l'étude et bornages 
des mouvances et droits de censives 
appartenant au prieuré île Nostre- 
Dame d'Auchy-le-Chasteau, iii-fol. 
sans nom d'imprimeur. 

Epitaphes dans les églises d'Arrancy, 
Bauine, Charmes, Cilly, Coucy-lez- 
Eppcs , Coulonges , Couvrelles , 
Coyoiles, Cramailie, Dhnizel, En- 
glancourt, Etampes, Leuilly, MoH- 
thiers, Neuville-sur-Maigival , No- 
gentei , Nogeut-i'.\rtaud , Passy-sur- 
Marne, Pavant, Perles, Pemant, 
Bévillon, Rozet -Sahit- Albin , Tou- 
iis , Vézilly, Viilers- Agron , Viliers- 
Hélon , Viilesavoye. 

Expilly. Dictionnaire géographique , 
historique et politique des Gaules et 
de France. 

Fortunat. 

Frodoard. Chronicon metropolensis He- 
mensis historiœ. 

Gallia christiana. 

Gazette de France. — i65o-i658. 

Gilbert de Mous. Chronicon Hannoniœ. 

Germain. Histoire de l'abbaye royale de 
Notre-Dame de Soissons , 1675 , in-i^ 

Godefroy. Histoire de Charles VHI. — 
Paris, 1675, 1 vol. in-i°. 

Grégoire de Tours. Hisloria Franco- 
rum ecclesiastica. 

Guibert , abbé de Nogent. De viut sud. 



lATUODUCTlON. 



Ijuillauine to Hroton. 

Haton {Claude) [Mémoires de). r—^-o\- 

tecUuit des documents inédits sur 

l'Histoire de France. 
Iléméré (Claude). Auffiista Vironian- 

(luoitiHi vindicata et ilhistrata. — 

Paris, in-'r. 
flincniar, archevêque de Reiuis. 
Itisturîpns de France (Recueil des), 
ilugo. abb(î d'Estival. Orrfmw Prœmon- 

slrafensis Annales. — 1734-1739. 
Inventait'*- sommaire des archives du 

département du Nord, 
itiuéraiit* d'Antoniii. 
Joinvillf. Histoire de saint L/nùn. 
Laurent de Lyonne. Discours sur le ca- 

nalde Picardie , in-'i°. — ■ Paris, imp. 

dn (^ailteau. 
I.i'ttres de Henri IV. — Collection des 

documents inédits 8ur l'Histoire de 

France. 
Levasseur (Jacques). Annale$ de l'v- 

glite caUiedrale de Noyon. — i633- 

iG3/i . a vol. in-4**. 



Lucain. PUarsaU-. 

Mabillon. Annales nrdinis Sancti Hene- 
dicli. — De Be dipîomaticâ. 

Marlot. Historia metropolis Heinensis. 

Martène. Amplissinia loUectio veterum 
siriptortini . 

Mirée {kuhevlj.Diphmaticafielgicti. — 
3 vol. m-/i°, 162/1-1639. 

Muldrac (Antoine). Compendimn ab- 
hatiœ Longipontis Suessionensis chm- 
nicon. — Paris, i65a, 1 vol. 

Nithard. De dissentionibtts Jiliorum Lu- 
dovici PU. 

Olim ou registres des arrêts de la co in- 
du roi , publiés par le comte Beugnot. 

Orderic Vital. Historia eccîesiastica . 

Ordonnances des rois de France (Re- 
cueil des). 

Pierre votive de Nizy-le-Corate. — 
Musée de Soissons. 

Pitbou. Coutume de Troyes, édition de 
1628. — 1 vol. in-û". 

Poey d'Avant. Monnaies féodales dr 
France. — 1863, 3' volume. 



Polyptyque de l'abbajode Saint-Kenn 
de Reims, publié par M. Guérard. 

Ptolémée. Géographie. 

Relation véritable des ^ruuds ïncendio 
arrivés dans le bourg de Bohain eu 
Picardie. — 1 page in-V', sans nom 
d'imprimeur, i'^-îl'y. 

Restitution d'un olini, par \1. Léopold 
Delisle, in-i". 

Sanson (Nicolas) [Carte de). 

Sceau de Robert , seigneur de Puisieux, 
de 1373. — Arch. de l'Aisne. 

Suger. De vitâ Lûdovid Grossi régie. 

Sully [Mernoireti de), édition de Lon- 
dres, 17 '40. 

Table Théodosienue ou de Peutinger. 

Teulet. Layettes du trésor des chartes. 

Valois (Adrien de). Notitta Galliantm. 
— 1675, in-fol. 

Varin. Archives administratives et légis- 
latives de la ville de Reims. 

\ertus (De). Histoire de Coincy-l'Ah' 
haye. 

Vita Arnidpbi Siiessiom-nsis episcopl. 



EXPLICATION 



ABRÉVIATIONS EMPLOYÉES DANS CE DICTIONNAIRE. 



abb. 


abbaye. 


habit. 


habitations. 


acad. 


académique. 


h.-d. 


Hôtel-Dien. 


acta s. s. 


acta sanclorum. 


bist. 


histoire, hisloria. historiens 


actuel]. 


actuellement. 


hop. 


hôpital. 


anc. 


ancien. 


imp. 


impérial. 


nnn. 


annales. 


insin"". 


insinuations. 


appart. 


appartenait, appartenant 


int. 


intendance. 


arch. 


arcliives. 


inv. 


inventaire. 


archcv. 


archevêché. 


lib. 


liber. 


arrond. 


arrondissement. 


liv. 


livre. 


audienc. 


audiencier. 


m. 


mètres. 


aiij. 


aujourd'hui. 


malad. 


nialadrerie. 


autr. 


autrefois. 


ms. 


manuscrit. 


baîll. 


bailliage. 


mém. 


mémoire. 


bibl. 


bibliothèque. 


m*" 


maison 


cap. 


capitulaire. 


m'". 


moulin. 


cart. 


cartulaire. 


N.-D. 


Notre-Dame. 


Cass. 


Cassini. 


n* 


numéro. 


ratb. 


cathédral. 


ord". 


ordonnance. 


ch". 


château. 


P- 


page. 


efaap. 


chapitre. 


par. 


paroisse. 


chàtell. 


cbàtellenie. 


P"- 


pièce. 


ch.-l. 


chef-lieu. 


p-. 


preuves. 


chron. 


chronicon. chronique. 


P*. 


petit. 


<■". 


commune. 


Pol)T- 


polyptyque. 


col. 


colonne. 


pop. apifl. 


population agglomérée. 


coll-. 


collection. 


prov. 


province. 


com. 


communales. 


r". 


ruisseau. 


coinm'" 


commanderie. 


rej;. 


registre. 


c". 


canton. 


relev. 


relevait, relevant. 


déiib. 


délibérations. 


Rem. 


Remensis. 


dénombr. 


dénombrement. 


ressort. 


ressortissajt, ressortissant. 


dép. 


dépendance. 


riv. 


rivière. 


dép'. 


départemenl. 


ruiss. 


ruisseau. 


dét. 


détruit. 


s'. 


siècle. 


dioc. 


diocè«e. 


seign. 


seigneurie. 


dipl. 


diplôme. 


suppl. 


supplément. 


eccl. 


eeclesia. 


terril. 


territoire. 


él. civ. 


état civil. 


lit. 


titre. 


CT. 


évèché. 


1. 


tome. 


fab. 


fabrique. 


transe. 


Iranscripts. 


faub. 


faubourjf. • 


Tr. des ch. 


trésor des charte*. 


f. 


fenne. 


trib. 


tribunal. 


r. 


folio. 


tuil. 


tuilerie. 


font. 


fontaine. 


vill. 


village. 


h. 


hameau. 







DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQUE 



DE 



LA FRANCE. 



DEPARTEMENT 



DE L'AISNE 



<B4.icociii, fief, c°' de Brenelie; vassal de Pontarcy. 

Abbatis (Les), f. c"' d'Epagny. 

Celle ferme dép. de Tabb. d'Ourscamp ; elle est 
détruite. 

Abbatk (L') , f. et m'° à eau, c"' de Bucilly. 

Abbaik (L'), f. c" de Cliézy-1' Abbaye. 

AsBtTE (L'), h. c"' de Commenchon. — Ce hameau 
doit son nom au voisinage de l'abbaye de Saint- 
Éloi-Fonlaine. Il a élé construit avec les matériaui 
provenant de celte abbaye, démolie en i8a5, et 
fait maintenant partie de la population agglomérée. 

Abb*ib (L'), m" isolée, c" de Courcellcs, unie mainte- 
nant à la partie nord de la population agglomérée. 

ABBATE(L'),m''° isolée. c"'de Fcsmy. — Emplacement 
de l'abbaye de Fesmy. 

Abbaïe (L') , m°° isolée, c"* de Saint-Nicolas-aux-Bois. 
— Celte maison doit son nom à l'abbaye de Saint- 
Mcolas-auï-Bois, sur l'emplacement de laquelle elle 
a été construite; il ne reste plus de l'abbaye qu'une 
petite tour. 

Abbécoirt, c"" de Chauiiy. — Abecurt, i i5i (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Habecourt, 116/1 (cart. 
de Préraontré, C io5). — Abbecurt, 1186 (charte 
des arcb. de la ville de Cbauny). — AbecorI , 1209 
(cart. de l'abb. de Longponl). — Abecmirt, 1360 
(cart. de l'abb. de Saint-Médard, P 71, Bibl. imp.). 

Aisne. 



— Abbecort, 1284 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, 
f i46). — Abbatis Curia, i383 (ch. du musée de 
Soissons). — Abbescourt, i6a/i (baill. de Chauny, 
B 1860). — Habecourt, i65i (arcb. comm. de 
Commenchon). — Abbecour, 1711 (arcb. comm. 
d'Abbécourt). 

Ce village, d'après la tradition, doit son origine 
et son nom à une ferme bâtie par un abbé de Saint- 
Médard de Soissons. La seigneurie, vassale de 
Chauny, a été unie, au vaois de mai i645 , au mar- 
quisat de Genlis;clle en a été séparée depuis i685 
jusqu'au mois de juin 1786 (arch. de l'Empire, K 
1977). 

Abbevii,!.!;, f. c" de Fontaine-Notre-Dame. — Abbatii 
villa, liai (cart. d'Hombiières, p. 6). — Abe- 
ville, iSog (cart. AA de l'abb. de Saint-Quentin- 
en-rîle,p. 3o8). 

Celte ferme, qui appartenait autrefois à l'abbaye 
d'Hombiières, est détruite. 

Abbiette (L'),petith. c"'deGauchy. — Villa que dici- 
tur Vetun-Villa prope Sanclum-Quintinum, 1216; 
Vieville, i3i3 (cart. AB de l'abb. de Saint-Quen- 
tin-en-1'lle, p. i36 et i38). — Terroir de Viesville, 
i3i3 (cart. de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'ne, 
arch. de l'Erap. LL 1016). — Viefville-emprk- 
Saint- Quentin , Vielzville-dalesSaint- Quentin , 1 3 8 i 



DEPARTEMENT DE L'AISINE. 



(transcrits de Verniaiidois, P. i35, f 255, arch. de 
i'fimp.). — ViefviUe lez-Saint- Quentin , 1610; La- 
hiette, iCa'i (titres de i'abb. de Saint-Quentin-en- 
i'Iie). — Abiette (carte de Cassini). 

Domaine de I'abb. de Saint-Quentin-en-l'llp, 
relevant autrefois de Gaucby. 

Abu, ni°" isolée, c" de Chevregiiy. 

AnoiLAnD, lieu-dit, c°" de Barcnton-sur-Serre et de 
Froidmont-Cohartille. — Aboitardwn, 1 1 36 ( Mém. 
iiis. de l'Eleu , 1. 1 , p. 353 ). 

Abonvalou Ploisv, fief, r." de Braine. — Une rue de 
lîraine porte encore le nom (ÏAbonval. 

Abrecvoib (L'), petit h. c" de Missy-aux-lSois. 

Abise (L') ou liL'issEAU d'Offemom, (jui traverse le 
territ. de Villequier-Aumont de l'est à l'ouest. — 
.Sa force motrice n'est pas utilisée. 

AcBtRï, c°° de la Fère. — Achiriacum, io65 (Mépi. 
ms. de l'Eleu, t. I, p. 191). — Acheri, )i5i 
(ch. du musée de Soissons). — Fines parrochie de 
Acheri et de Maine, laig (grand cart. de l'évèché 
de Laon, ch. 878). — Domus de Achiriaco, 1279 
{Olim, t. II, p. i'i7). — Tenitoriimi de Achn-ij- 
prope-Sartum, 1290 (ch. de I'abb. de Saint-Vin- 
cent). — Acheri-y, lioi; Achery- sur-Oise, ligS; 
Chei-y-et-Mayol, iSag (comptes de l'Hôtel-Diou de 
Laon, E 6, 26 et 56). — Achery-suv-Oize , i58a 
(baill. de la Fère, B 677). — Acheri -le-Maiol, 
Acheri le- Main , 1 588 ; Chery-Mayot , 1 598 ; Achenj- 
lez-Mayot, 1601 (titres de I'abb. de Prémontré). — 
Achery-le>Maiotz, i6o4 (titres de l'év. de Laon). 
— Chery-lez-Mayol , 162/1 (titres de I'abb. de Saint- 
Nicolas-aux-Bois). — Ackm-y-le-Mayot, i63o (titres 
de I'abb. de Prémontié). — Paroisse de Sainl-Mar- 
lin-d'Achery-Mayot, 1668 (état civil d'Achery, Irib. 
de Laon). 

La seigneurie dép. autrefois du coiiilé d'Anizy-le- 
Chàteau et relevait de la châtell. de la Fère. — Le 
village ressorlissait pour la justice au baill. ducal du 
Laonnois, et pour les cas royaux, au Laill. de Laon. 

AcuERï, petit ilef, c°* de Neuvillette; vassal de I'abb. 
d'Origny-Sainte-Benoîte. 

AcoLBvi, 111'° détr. près de Beaulne etdeCorain. — lu 
lerrilorio de Coumi et de Beaune juxta molendinum 
quod dicitur Acolevi, laaS (ch. de l'Hôlel-Dieu de 
Laon, B 65). 

AcoMN, h. c"* de Noyant-et-Aconin. — Aconimn, 1 1 43 
(cari, de i'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, p. Ix). — 
Acconi, I 2 1 9 ; villa de Acoyii, 1 289 (cart. du cliap. 
lath. de Soissons, f° 99). — Aconnin, 1297 (suppl. 
de I). Grenier, agi). —Asconnin, i4o6 (coniptesde 
l'Hôlel-Dieu de Soissons, 827, f a 6). 

Ce hameau était du Valois et dép. de la chàlell. 



de Pierrefonds. Il est traversé par un ruisseau qui 
prend sa source sur le territoire de Villeniontoire, 
passe au bas de Berzy-le-Sec et alimente deux mou- 
lins à blé et une sucrerie dans son cours de 4, 660 
mètres, avant de tomber dans la Crise à .Voyant. 

AcQUEviLLE, fief, c" de Mont-Saint-Père. 

Acre, fief, c"" de Braine; vassal du comté de Braine. 

AcT, c°"de Braine. — Absiacus, 868 (cart. de I'abb. 
de Notre-Dame de Soissons, f 33). — .iciac«m, 
8g8; Acceium, 11 43 (cart. de Saint-Crépin-le- 
Grand, p. 127 et 3). — Ascy, i23g (arch. del'Emp. 
L 1000). — Aciacmn - »upra - Billiacum , Acn/uni , 
is-jlt; Acyacum-prope-Siteasionem, 1284 (cari. 
du chap. cath. de Soissons, f" 10a à io4). — 
Acy-devant-Soissons, i354 (arch. de l'Empire, Tr. 
des ch. reg. 85, 11° 1 19). — Atay, i64i (titre des 
Célestins de Villeneuve-lez-Soissons). — Aacy, 
1733 (intend, de Soissons, C. 2o5). 

.Autrefois châtell. 1222 (col. de D. Grenier, 
30° paquet, n° 1 ); puis vicomte vassale de la châ- 
tell. d'Oulcliy-le-Chàteau. Ce domaine appartenait 
au chap. cathédral de Soissons et à I'abb. de Saint- 
Crépin-le-Grand de la même ville. 

Acy devint, en 1790, le chef-lieu d'un canton du 
distr. de Soissons et comprit dans son enclave : Acy, 
Ambrief, Billy-sur-Aisne, Dhuizy, Droizy, Launoy, 
Maasl-et-Violaine, Nampteuil-sous-Muret, Serches, 
Sermoise et Venizel. 

AcïZEL, m°° isolée, c°' d'Acy. 

.Adam-Petit-Frère, petit fief, c"' d'Achery; vassal de 
la Fère (baill. de la Fère, B 660). 

Agache (L'), f. c°' de Guivry. 

.\gnicocbt-bt-Sécuelles, c°" de Marie. — Aj^nicort, 
1128 (cart. de Foigny, f 280). — Molendinum de 
Aignicurte, 1 1 45; Aignicurt, 1 i5g; terrilorium de 
Aldenicurle , 1171 (cart. do I'abb. de .Sainl-Maitin 
de Laon, t. Il, p. 3i4). — Aignicort, i2o4 (arch. 
de l'Empire, L 1006). — Aignecort, laai (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, B 78). — Aignicourt, i34o 
( Bibl. imp. fonds latin, ms. 9228). 

La seigneurie appart. autrefois au chap. cath. de 
Laon; le moulin à eau, à l'abbaye de Saint-Martin 
de la même ville. 

.\goiit, bois, c" du Plessier-Huleux. 

Agcilcourt , c'" de Neufchàtel. — Curtis Acutior, 877 ; 
Curtia Agutior, Angutior curtis, ix° siècle (polypt. 
de Saint-Bemy de Reims). — Agulieurtis, iio4 
(ch. de I'abb. de Saint-Remy de Reims, arch. de la 
Marne). — Agullicortis , ii5i (cart. de Saint- 
Thierry de Reims, P 166). — Aguilicort, 1171 
{id. r 376). — Agulicortis , 1354 (cart. de l'Hô- 
tel-Dieu de Laon, ch. io3). — AguHlicurlis , 1979 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



(cart. de Chaourse, arcb. de l'Emp. LL 1172). — 
Anguillicourt , i34o (Bibl. impériale, fonds latin, 
ms. 9338). — Gullicourt, i385 (arch. de l'Emp. 
P reg. 3o, cote 177). — AguilUeourt , i4o5 
(mêmes arch. J Soi , n" 1 ). — AfruUlecourt , 1669 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). 

Ln seigneurie relevait de la chàtell. de Cormicy. 

AiniiiZT, 11. c°' de Viilers-Agron-Aigiiizy. — Aguisi, 
itôlx; Agttisiacut, xii° s' (cart. de Sainl-Yved de 
Braine, arch. de l'Empire). — Agrni, 1310 (cart. 
de l'Hôtel-Dieu de .Soissons, 190). — Afrustacus, 
1310; Aguieium, 1211 (ch. de l'Hôlel-Dieu de 
Soissons, 9). — AguUeium, 1331 (cart. de Tabb. 
d'Igny, C 182). — Aguysij, %n\° s' (cneill. llôtel- 
Dicu de .Soissons, 191 ). — Agiiisy, i3o6 (ch. du 
même fonds, 9). — Aiguisi, i638; Egnùy, 1699 
(arcb. comm. de Villers-.\gron-.\iguizy). — Es- 
gvisy, 1710 (intend, de Soissons, C 97^1). 

La vicomte, vassale de la châtcll. de Cbàliilon-sur- 
Mame. ressortissait au baill. de la même ville. — 
1^ commune d'Aiguizy, qui formait autrefois une 
[Kiroisse avec Berthenay, a été unie à Villers-Agron 
par ordonnance royale du 9 juin 1819. 

Aile, m'° à eau, c"* de Royaucourl-et-Chailvet. — Mo- 
lendinum de Af/uila, ii5i (cart. de l'rdmontré, 
P ao). — Molendinum de Aile, isi.^ (gr. cart. 
de l'év. de Laon, ch. (J7). 

(^e moulin est détruit. Un pont construit sur l'Ai- 
lette , en amont de l'ancien, conserve encore son nom. 

Ailette, rivière qui prend sa source à Corbeny, limite 
beaucoup de territoires : sur la rive droite, Clier- 
inizy, Pancy, Monamptcuil , Lrcel , Chaillevois, Anizy- 
le-Cbéttau, Landricoiirt et Jumcncourt; sur la rive 
gauche , Vauckrc , .\illes , Cemy-en-Laonnois , Filain , 
Pargny-Filain , Cfaavignon , Pinon , Vauxaillon, Crécy- 
au-Moiil, (juny etTrosly-Loiro, et afdue dans l'Oise 
à Manicamp, après un cours de 62,760 mètres. 
— L'Ailette alimente les moulins à blé de Cosse- 
\''rhe, Ecoufleaux, Henry, la Folie, Nogent, du 
Tempet, du pont d'Aasl, du Bac et de Mani- 
camp, puis la scierie de bois du Moulinet. Les 
marais traversés par cette rivière viennent d'être 
desséchés. — Aléa, gas (chron. Flodoardi, presb. 
l'ccl. Rem.). — AqvUe fluvium, 976 (p. cart. de 
l'év. de Laon, ch. 90, dipl. du roi Lotbaire II). — 
Aila, 1160 (cart. de Thenailles, f 46). — Aele, 
1 174 (gr. cart. de l'év. de Laon, ch. 2). — LetU, 
1875 (Chron. de Nogenio, p. 279). — Aillette , 
i383 (arrh. de l'Emp. P. i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Aillet, i5o5 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, t. II, p. 157). — Eslecte, i54o 
(arch. comm. de Coucy-Ie-Château). — Etleltre. 



i58i (terr. d'Abl)écourt). — Ehllo, 1669 (terr. 
de Saint-Paul-aux-Bois, f 70). ' 

Ailles, c"" de Craonne. — Villa que dicilur Aquila 
1224 (arcb. de l'Emp. L 996). — Aille, i334 (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. 6C et 76). — Ayllo, 
i4ii (arcb. de l'Emp. J 801, n° 4). — Par. de 
Saint-Martin^d'Aisle, 16G9 (état civil d'Aillés, trib. 
de Laon). 

La seign. d'Aillés appartenait autrefois au chaj». 
cath. de Laon. — L'église est annexe de Bouconvilie 
en vertu d'un décret du 1 5 novembre 1811. — Le 
village semble avoir pris son nom d'un bois où la 
rivière d'Ailette prend sa source. 

AiLLcvAL, petit h. c'" de Vauxaillon. — .iilml , i688 
(baill. de Ribemont, 15 248). 

Le fief d'Aiileval relevait autrefois de Coucy-le- 
Chàteau. Le bois du même nom appartenait à l'abb. 
de Notre-Dame de Soissons ot dép. de l:i grnerie do 
Coucy-!e-Cbàteau. 

\lsi^cE, h. c"" de liarenlon-Bugny. — Ce hameau, 
d'origine récente, a été uni au territ. de Laon en 
vertu d'une ordonnance royale du 3 octobre i8ai ; 
il en a été distrait par arrêté préfectoral du 99 dé- 
cembre 182.5. 

Aisne, rivière qui prend sa source à Vaubêcourt 
(Meuse), devient navigable au-dessus de Neufchâ- 
lel et afOue à l'Oise près de Compiègne. Cette ri- 
vière, dont le parcours dans le déparlement de 
l'Aisne est de 98 kilomètres, divise celui-ci en deux 
parties inégales; elle passe à Evei'gnicourt, Neufchà- 
tel, Ben-y-au-Bac, Beaurieux, CKuilly, Vailly, Sois- 
sons, Fontenoy et Vic-sur-Aisne. — Axima(L César, 
De liello Gnllicn, lib. IV). — A^ova (Dion Cas- 
sius, lib. XXXIX). — Artena (ex Cosmographià ra- 
vennensis anonyini). — Axoniis, 893 (ex annal, mel- 
len.). — Eiua (Ilugonis de Clericis niilit. Andeg.). 
— Autona, 1923 (cart. de l'Hôlel-Dieu de Laon, 
ch. 359). — Atuonna, 1229 (ch. du même fonds, 
B 5g). — Auttona, 1260 (grand cart. de l'év. de 
Laon, cil. i54). — Aine, 1274 (arcb. de l'Emp. 
LggS). — Ayne, i3o4 (>6i(/. 99G). — Azona, 1809 
(chartes de l'Hôlel-Dieu de Soissons, B 8). — 
Aysne, i442 (comptes du même fonds, 34i).-— 
Rivière d'£«n«, i443 (comptes de la scign. de 
Roucy). — Axone, ihï>-] (cari, de Saint-Martin de 
I>aon, t. 1, p. 8i3). — Aynne , ligS; Axite, i5oo 
(ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon). — Aixne, iSgo (tit. 
duchap. de !Notre-Dame-des-Vignes de Soissons). 
Aisostille-et-Bersoïille, c"" de Guise. — AiaunvUla , 
I i.")j ; Aisuntillp, 1 i5i (cart. de l'abli. de Fesmy, 
f" 283 et a84). — AtionriUa, 1 1,')3 (liber privi- 
legioriiin. P 4, abb. de Saint-Amand). — Aysm,- 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



villa, 1 i8o (cari, de Liessies, (° 86). — Aùonvile, 
laio (cart. de l'abb. de Foigny, f 8g). — Aysoii- 
ville, 1 4 1 1 (arcli. de l'Einp. J 8o i , ii" 4 ). — Eson- 
vitle, i579 (arcli.de la ville de Guise). — Eaizon- 
viUe, i6ai (lit. de l'abb. de Saint-Prix, arch. de 
l'Aisne). — AizonviUe, i63o; Hezonville, i6/ia 
(cbambre du clergé du diocèse de Laon). — Yson- 
ville, 1 669 (arch. couini. d'Aisonville-et-Bernoville). 
La seigneurie relevait autrefois de Guise et de 
l'abb. de Vermand. 
AizELLEs, c°" de Craonne. — Aisella, i\' s' (polypl.dc 
Saint-Remy de Reims). — Altare de villa quedicitur 
Aaella, 1098; AisuUa, iigS (chartes de l'abb. do 
Saint- Vincent). — Aiselc, 124/1 (cart. de l'abb. 
de Vauclerc, f" 4). — Aiselle, i353 (cart. de l'abb. 
de Foigny, f 167). — Aisselle, 1827 (arch. de 
l'Enip. Tr. des chartes, reg. 64, n° Say). — Ter- 
ritorium de Aizella, loag; Villa à'Aiselles, 1897 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent). — Ayselle, i4ii 
(arch. de l'Enip. J 801, n° 4). — Aizelle , i6o3 
(dénonibr. de la châtell. de Montaigu, év. de Laon). 

— Ezelle, i6!ia (minutes de Wilcq, notaire). — 
Paroisse de Saint - Quentin -d'Aizelles, 1674 (état 
civil, trib. de Laon). 

La seigneurie, ayant titre de marquisat, relevait 
de la chètell. de Monlaigu. — Aizelles ressortissait 
par appel au baill. du comté de Roucy, et pour les 
cas royaux, à celui de Laon. 

Aizï, c°° de Vailly. — Aziacus, 858; Aisiacus, 1 147 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f" 33 
et 37). — Homines de Esiaco, 1 177 (ch. de l'abb. 
de Vaucelles, arch. du Nord). — In lerritorio de 
Aissiaco, laSg (arch. de l'Emp. L ioo4). — Aisy, 
1255 (suppl. de D. Grenier, agS). — Aysiacum , 
1377 (arch. do l'Enip. L 1006). — Aiziacus, 
i3i7 (suppl. de D. Grenier, 2g5). — Aysy, l'ioa 
(pouillé du dioc. de Soissons, f° 3g). — Ay.y, 
1669 (arch. comm. d'Aizy). 

Seigneurie de la prévôté de Vailly , appartenant 
à l'archevêché de Reims et relev. de la châtell. 
d'Oulchy-lc-Cliâteau. — Un ruisseau prend sa source 
à Aizy et se jette dans la rivière d'Aisne à Vailly, 
après avoir alimenté, dans un parcours de 5,goo 
mètres, trois moulins à blé, un à tan, une usine à 
polir les glaces et une scierie. 

.^i,ADE (Bois d'), c°'d'Oulchy-le-Château. 

Alaincourt, c"' de Moy. — Halincurt, 1 168 (cart.de 
l'abb. d'Hombhères, p. a). — Elleiiwourt, 1174 
(suppl. de D. Grenier, 291 ). — Allaincowt , 1 18g 
(cart. AA de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile, p. 23). 

— AHincourt, 1243 (arch. de l'Emp. L 1161). — 
Allaincourt, 1353 (suppl. de D. Grenier, 2g 1). — 



AHeneourt , 1 2 70 ( ch . de l'Hôtel-Dieu de Laon , B 8 1 ). 

— Ville d'Alincoiirt, i35o (cart AB de l'abb. de 

Saint-Quentin-en-l'Ile , p. a 1 g ). — AllincourI ,1577 

(frag. du terr. d'Alaincourt). 

La seigneurie dépendait du marquisat de Moy et 

relevait de Ribemont. 
Albabs (Les), m°° isolée, c" de Prouvais. 
Albigby, territ. c" de Thenailles. — Alodium de Abu- 

gnies, ii44; territoire de Aubignis, ii47; Inter 



168 (cart. de l'abb. 
i4i 



Estran et Abugniez et Geiigni 
de Thenailles, f" i5, 20, 36). — Albunies, 1 1 a« 
(cart. de Bucilly, f 3). — Fond d'Alblgny, 1789 
(aud. du baill. de Thenailles). 

.Allaihs (Les), f. c"" de Montlevon. — Aliiii (carte du 
Dépôt de la guerre). 

Allan (Rc d'), ruisseau qui prend sa source à Somme- 
lans et alimente trois moulins à blé dans le dép' de 
l'Aisne, où son parcours est de 1 6,5a 8 mètres. — Rù 
d'Allain, 1567 (comptes de l'Hôtel Dieu de Soissons, 
453 ,{'li2). — RÛ Ballon ,157g ('*»'^- 466, f 1 1 7 ). 

Allemagse, f. c°° de Laon. — Alemaigne, i4i2 (arch. 
de l'Emp. J 801, n° 5) — Censé et bois (TAlle- 
maingne, 1 486 (comptes de la seign. d'Aulnois). — 
Censé lï Allemaigne , 1669 (tit. des Chapelains de 
Saint-Corneille de Laon). 

Allemasdebie, étang, c"d'Aubenlon. — Cet étang est 
situé vers Mont-Saint-Jean. 

.\li,emant, c°" de Vailly. — Villa quœ dicilur Allemant in 
pago suessonico, vers 980 (Gallia christiana, t. IX, 
p. 35g). — Alemant, ii84 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin, f" gô, bibl. de Laon). — Alemanz, xiii* s* 
{Olim, t. Il, p. 72). — WWeiV Aimant, membre de 
la baronnie de Coucy, 1 368 (arch. de l'Empire, Tr. 
des chartes, reg. gg, n° 424). — Aleman», i435 
(titre du cabinet de M. de Sagnes). — Alleman, 
160a; Aimant, 1688 (lit. de l'abb. de Prémonlré). 
Prieuré fondé au i\° siècle par Elefas, abbé de 
Saint-Guislain (Gallia chrisliana, t. 111, col. 91 ). — 
L'abbaye de Saint-Méilard de Soissons possédait une 
partie de la seigneurie, qui était vassale de Pinon 
(0/im,t. II, p. 72). — AUemant dépendait, eu i4i6, 
de la paroisse de Laffaux (cab. de M. de Sagiies). 

Allemonts (Les), bois, c" d'Erlon. — Ce bois est dé- 
friché. 

Allemo\ts(Les), bois, entre Neuville, Marligny, Cha- 
mouille et Chermizy. 

Allelx (Les), fief, c"" de Belleu. 

.\lliame, bois, c°* de Laigny; défriché. 

Allois (Les), petit h. c°° d'Acy. 

Alloix (Les), h. c°* de Courboin. — Allai», 167a 
(arch. comm. de Montlevon). — Aloyt (carte de 
Cassini). — Ancien domaine de l'abbaye de Chézy. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Alloi'Ette (L'), m°° isolée, c°' d'Ktaves-et-Boc(]uianx. 
Allol'ette (L'), m°° isolée, c" de Mennevret. 
Alma.ny, bois et château, c" de Vaudessoa. — Le clià- 

teau est détruit. 
Alta , 11. c°' de Dury. 
.4m*i»ïille, m'° à eau, c'" de Neuiliy-Saiiit-Front. 

— Autrefois vassal de iNeuilly-Saint-Fronl. 
AiiBERCï, h. c°' de Haution. — Hambrectes, Hambre- 

chies, 1900 (cart. delà scigii.de Guise, f" itii et 
162). — Fundum de lliimhrecies , 1268 (cart. de 
l'abb. de Foigny, f° 74). — Hambrecis, 1261 (suppl. 
de D. Grenier, 291). — Censé de Hambressy, 1620 
(minutes de Carlier, notaire). — Hambercy, iCa.l 
(baill. deRibemont, B 7). — Ambresy, 1681 (baill. 
deLaigny). — Hambersy, 1709 (élection de Guise). 
La ferme d'Ambercy appartenait autrefois à l'ab- 
baye de Montrcuil et relevait de Laigny. 

AuBEnct, m'° à eau , c°'de Saint-Aigis. — Ce moulin , qui 
appartenait autrefois à l'abb. de Monlreuil, est ali- 
menté par un ruisseau affluent de l'Oise à Saint-Algis, 
dont le parcours est de 6, 1 76 mètres et qui fait égale- 
ment mouvoir le moulin de la Goupille et le moulin 
Neuf. 

Ahrleiit, c"" de Vic-sur-Aisne. — Villa Amblolaci, 
«o8g (carl. du cbnp. calli. de Soissons, f 1). — 
Ainblenitig , 11 43 (suppl. de D. Grenier, agi). — 
Polestas Ambiiniaci, 11 84; Amblonacuê, 1189; 
Amblenyacus , xii' s* (même cart. f" 3 et 4). — 
Amblmi, lai 1 (suppl. do D. Grenier, aga). — Am- 
blegniMu*, iai8; villa Ambleniaci que est de Cas- 
tellaniaPetrefontis, 125.5 (même cart. f" la et 19). 

— Ambteigny, 1258 (arcb. de l'Erop. Tr. des cil. 
reg. .3o,n° aSa). — Terroir de la ville d'/lnift/eg-rii, 
1 326 (même cart. f 9). — Amblegny, i583(Hôtel- 
Dieu de Soissons, i4). 

Les rois de France de la troisième race possé- 
daient le domaine et la maison fortifiée d'Amblcny, 
que le roi l'Iiilippe le Bel vendit, le 6 juillet 129(1, 
au chap. catli. de Soissons, propriétaire de la plus 
grande partie du territoire. — Le village ressorlissait 
pour la justice à la pn^vôlé do l'exemption de Pierr» 
fonds et au baill. de Senlis, i383 (arch. de l'Em- 
pire, P i36, Iransrriti de Vermandois). 

Amblot, bois, c"' de Cnirieux. — Ce bois est défricbé. 

.\iiBiiisE, petit ruisseau qui prend sa source à Monl- 
Saint-Jean et tombe dans le Ton à Logny-lez-Auben- 
lon. Il alimente le moulin à blé de Mont-Saint-Jean 
et celui de Logny-lcE-Aubcnlon. — Son parcours 
est de 6,192 mètres. 

A«uiiAi>E, m"" à eau, c"* de Nogent-l'Arlaud. 

ABBnAvsE, fief, c^d'Ognes; vassal d'Abbcrourt, i58i 
(terr. d'Abbécourl). 



.\mbbief, c°° d'Oulcby-le-CliAteau. — Ambreium, 1 163 
(cart.de Saint-Crépin-le-Grand, p. 3). — -Ambriers, 
xiii* s' (cueilleret de l'Hôtel- Dieu de Soissons, 191). 
La vicomte appartenait en parlie à la comm'" 
deMaupas, ibOg (terr. de Maupas,p. 76), et rele- 
vait de la cliàtell. de Pierrefonds. 

Ambboïon , f. c"" de Bucy-le-Long ; détruite. — Broyon, 
1 5 7 3 ( pouillé du dioc. de Soissons , f° 2 1 ) . 

Amiette, f. c" de la \ille-aux-Bois-lez-Pontavert: dé- 
truite. — Elle éUiit située près de l'emplacement 
d'un moulin à eau également détruit, dit Bouche 
d'Amiette, i455 (comptes de la seign. de Roucy). 

AuiFOKTAïKE, c°° de Neufchàtel. — /Imia, 1 i4i ; Amie, 
11 53 (cart. de Vauclerc). — Amia villa, 11 99; 
Amya, 1252 (arch. de l'Enip. L 996). — Amye, 
i4it (arch. do l'Emp. J 801, 11° 4). — Amyes, 
i4a5; Amyefoiilaines , i53o; Amyefontaine , i55i 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 1 4, 57 0176). 

— Atmjfon laine, i565 (lit. de l'év. de Laon). — 
Amifotttaines , iî>8'] ; Amyfontaines , 1 588 (mêmes 
comptes, E, 108 et 109). — Amijfotilayiie , i6i8 
(minutes de VVilcq). — Sainl-Remi-tV Amifontaine , 
1672 (arch. comm. d'Amifontaine). — Amiefon- 
taine, 1709 (intend, de Soissons, C 274). 

Ce village semble devoir Torigine de son nom aux 
sources de la Miette. — La seigneurie avait litre de 
vicomte et relevait de la châlell. de Montaigu. 
Amigm-Rolï, c"" de Chauny. — i4»ii)H'acws (Mabillon , 
De Re diplomalicà , p. 4o4). — Ameni, 1 189 (col. de 
D. Grenier, paq, 24, n° 22). — Amigni, laio (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent). — Ameigni, i24i (cart. 
de Saint-Médard, f° i38, arch. de l'Aisne). . — Ami- 
gniacui», 1361 (ch. du chap. cath. de Laon). — 
Amipiy-Roy, i4ii (arch. de l'Emp. J 801, n°4). 

— Amijpty, 1498 (lit. des Célesliris de Villeneuve- 
lez-Soissons). — Amegni, 1607 (lit. de l'abb. de 
Prémontré). — Amigny-el-Ruuy, 1 5C8 (arch. de la 
ville de Laon). — Amigny-lez-Chauny, 1677 (arch. 
de l'Emp. 20,ao4). 

La seigneurie appartenait aufrefois à l'abb. de 
Saint-Wast d'.\rras, d'après la relalion des miracles 
de ce saint { Boltandisles acta sanclorum, t. I, feb. 
col. 1, p. 806); elle fut ensuite possédée par les 
Céleslins île Villeneuve-lez-Soissons. — Le village 
ressorlissait par appel au baill. de la Fère. — Manu- 
facture de faïence établie en 1796. 

Ancien-Moilis (L'), m°° 180160,0"* de Nogent-l' Artaud. 

ANCiEi«fiE-BBiQiETEBiE(L'), Hi^isolée, c"' de Monligny- 
le-Franc ; détruite. 

AscIE»^E-BBlQUET?nlE ou Patte-d'Oie, h. c"' de Rozoy- 
sur-Serre. — Ce hameau dép. autrefois de Maj;ny. 

Anciekne-Fibbique, ni°° isolée, c"" de Fressancourl. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



AnciEXNE-TATiNEniE ( L' ) , m°° isoiée , c°* de Brunehamel. 

Ai^ciEUTiLLE, c°°deVillers-CoUerêt3. — Uncivilta. 1 1 lo 

( rart. de l'abb. de Saint-Jean-des-\ ignés , Bibl. imp.). 

— Antiffua rilla, Ancieiivitta, taio (ch. de l'alil). 
(le Saint-Jean-des-^ ignés). 

Fief vassal de la Fonlaine, arrièrc-fief de la chà- 
tell. de \ illers-Cotterèts. 

Ancï, habit, détr. c"" de Limé. — ■ In comitalu Tarda- 
nensi viliam Anciaeum silam super fluvium Wellula 
(dipl. de Cbarles ie Cbauve, Historiens de France, 
l. VIII, p. 663 A). — Anci, 11/17 (™rl. de l'abb. 
de Saint-Yved de Braine; arch. de l'Emp.). — An- 
»ay, 1673 (pouillé du dioc. de Soissons, f 31 ). 

La ferme du pont d'Ancy subsistait encore en 
1715, à l'extrémité du territ. vers Courcelles (arcb. 
oomm. de Limé); elle a été détruite vers 1770. 

Andelaih , c°" de la Fère. — Altare de Andelen, 1 1 au 
(suppl. de D. Grenier, 286). — Andelein, imlt 
(cil. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Andel- 
tttin, l'ioi (complcsdel'Hôlei-Dieu de la Fère,E5). 

— Andlin, 1697 (reg. de la maison de paix, arch. 
de la ville delà Fèro). — Paroisse de Saint-Denii:- 
d'Andlin, 1679 (arch. comra. d'Audelain). 

Andelain dép. autrefois de la châtell. de la Fère. 

— Fabrique de produits chimiques (alun, nidfates 
il'alumine et de fer) établie en 1811. 

Andigky, P", c"' de Vaux-Andigny. — Aldigneis, 1110; 
Andeirnies, 111/1 (cart. AA de l'abb. de Saint- 
Quenlin-en-l'Ilcp. i/i et 1 13). — Ardegniis, 11 4,') 
(aixli. de l'Emp. L 11.56). — In territorio de An- 
dengiis, quod est in comitatu et episcopatu Camera- 
ccnsi, 1 165 (suppl. de D.drenier, a88; Bibl. imp.). 

— In bosco de Andignis, 1178; Andegnis, 1177, 
Icrritoriuni de Andennis , 11 85; grangia de An- 
denis, 1198; Andignies, 1219; grange de Andei- 
gnies, 1999 (arch. de l'Emp. L 999). — Andiguyes, 
censé à^Andignys, 157 a (arch. de la ville de Guise). 

— Andegny, 1 69 1 ( lit. de l'abb. de Maroilles , 35 1 ; 
arch. du Nord). 

Ferme et fiefapparlenaiit autrefois à l'abb. de Bo- 
héries; ils ressorti.ssaient à Guise pour la justice. — 
Les fermes d'Andigny, qui constituaient une com- 
mune, ont été unies à Vaux par ordonnance royale 
du 9 juin 1819. 

Ansaise, f. c" de Versigny. — L'Engaigne, 1679 
(baill.de la Fère, B 9/18). 

Cette ferme, construite dans le voisinage du mou- 
lin de Frcssancourt , appartenait autrefois à l'abb. de 
Saint-Nicolas-aux-Bois et relevait de l'év. de Laon ; 
elle est détruite. 

Ange(L'), fief, r"° de la Chapello-Monlhodon ; vassal 
de Dormans. 



Ahoe-Gabdie» (L'), f. et fabr. de sucre, c" d'AUemanl. 
— LaSault, 1671 (arch. comm. de Vaudesson ). 

ANGE-GAnDiEN (L'), h. c" de Landouzy-la-Ville. — Hue 
des Gardiens, 1783 (badl. d'Aubenton, B 95o8). 

AsGEs (Les), petit ruiss. affluent de celui de la Vallée- 
Foulon à Guiches. — Son parcours est de 1,900 
mètres. Aucune usine. 

AsGiN, f. c°" de Vaux-Andigny. — Engeain, 178/1 
(baill. de Ribemont, B 85). — Engent (carte de 
Cassini). 

Anoobste (Bois d'), c" de la Ville-au-Bois-lez-Dizv. — 
(îe bois, défriché en grande partie, appartenait 
autrefois à l'abb. de Cuissy. 

AsGOZiES, territ. c°' de la Hérie. — Alodium de Ango- 
riis , 1 1 a ; territorium de Angoiies , 1 1 4 8 ( cart. de 
Bncilly, t" 2 et 3). — Angousis, 19/10; Angozie, 
xiii" s" ( cart. de l'abb. de Saint-Michel-en-Thiérache , 
p. 60 et 53). — Angonzies -juxla - Leheri , 12/19 
(cart. de l'abb. de Thenailles, f 5/i). 

Angozies tenait à la voie antique de Vervins à 
Maquenoise au passage du Ton. Le pré de Nangouzy 
figure encore au plan cadastral de la Hérie. 

Anci ilcodrt-et-le-Saiit, c°° de la Fère. — Anguti- 
curtii, 1 i3i (ch. del'abb. de Saint-Vincent). — An- 
guiUicors, iai5 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux- 
Bois). — Anguillicurtis , 1387 (gr. cart. de l'év. de 
Laon, ch. a33). — AgtiiWcnurl , i3/io (Bibl. imp. 
fonds latin, ms. 9338). — Anguiltecourt , i383 
(arch. de l'Emp. P. i35; Iranscrits de Vermandois). 
— Angtiillicourt , i55/i (lit. de l'Hotei-Dieu de Laon). 

— Paroisse de Saint-Qtimlin-d'Anguilcotirt, 1675 
(état civil, trib. de Laon). — Angtiikinirt-au-Sart, 
1677 (arch. comm. d'Anguilcourt-le-Sart). — Aguil- 
court, 1709 (intend, de Soissons, C 27/1). — Serre- 
y-Court, 1798; Séricourl, Seiricourt, 179/1 (arcli. 
comm. d'Anguilcourt-le-Sart). 

Le domaine d'Anguilcourt appartenait autrefois à 
l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois; d relevait, au xviii' 
siècle , de la châtell. de la Fère et ressortissait au baill. 
royal de celle ville. — La ferme d'Anguilcourt est près-' 
que entièrement détruite. — La commune devrait 
porter le nom de le Sort , sous lequel elle est mieux 
connue. 
Amzï-le-Ch.\tbac , arrond. de Laon. — Villa quse dicitur 
Anisiacus, vu' s' (Duchesne, t. III, Script, franc 
p. 8G 9, ex \Hà et niiraculis Sancii Remigii episc. Uem.). 

— Anisi, 1 1 3a (ch. du musée de Soissons). — Ane- 
siacum, 1 1 89 (ch. de l'abb. de Prémontré). — Ani- 
siacum, 1 189 (cart. del'abb. de Saint-Martin, Pi 09, 
bibl. de Laon). — Anisiacum-in-Laudunesio , laag 
(p. cart. de l'év. de Laon, ch. /i8). — Amjsi, I25i 
(cart. de l'abb. de Saint-Marlin , (* 170, bibl. de 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Laon). — Anity, i332 (cart. de la seigu. de Guise, 
(° 11 3). — Sancla Geiiovefa de Aniiiaco, Sanclus 
Hemigius-de-Anisiaco , lilto { Bibl. imp. fonds lalia , 
ms. gaaS). — Anùiacum - Castrum , i36i (arcfa. 
de i'Emp. Tr. des ch. reg. 92, n° i84). — Ville 
lï AiiUy-le-Cha»tel , 1869 (ch. de l'év. de Laon). — 
Aniii-k-Chastel , i383 (cart. de l'abb. de Saint-Mar- 
lin de Laon , t. II, p. 3a , aich. de IWisoe). — Ani- 
ty-le-Chatteau , 1.563 (min. do Demouchy, greO'e du 
Irib. de Laon). — Anizij-lc-Clutstet , 1 710 (intend, 
de Soissons, G 276). — Anizy-la-Rivtère, 1798. 
Domaine donné par le roi Clovis à saint Remy, 
évèque de Reims, qui le céda à l'évèché de Laon. 
Anselme de Mauny, évéque de Laon, transféra sa 
n'sidence à Aniîy le-Chàlcau en 1286 et en 1287. 

— Comté érif;é en 1 897, comprenant .\chery, Anizy- 
le-Gluileau, Brancouit, Lizy, Ponancourl, Versigny 
et VVissignicpurt. 11 ressorlissait par appel au baill. 
du duché de Laonnois. 

En 1790, Anizy-le-Ghàteau devint le chef-lieu 
d'un canton du district de Gliauny. Ce canton com- 
prenait les c°" d'Anizy-le-Cliàteau, Bassoles, Braii- 
courl, Faucoucourt, Lizy, Pinon, Suzy, Vauxaillon 
et Wissignicourl. 
Ahïois , c" de Saint-Simon. — Aliwil , 1 1 1 4 ( cart. A A 
de l'abb. do Saint-Quentin-en-lfle, p. ti3). — 
Alnelum, 1271 (livre rouge de Saint-Quenlin-en- 
l'Ile, f" i55, arch. de l'Enip. LL 1018). — An- 
my, i35S (arch. de I'Emp. Tr. des ch. reg. 86, 
n* 1 3i ). — Aulnoy, 1 082 (arch. de la ville de Saint- 
Quentin ). — Aulnoi» ,1670 (arch. comni. de Doiichy). 

Seign. va.«sale de la chàlell. de Ham. 
\n>ois ou AissioT, f. et m'° à eau, c" de Ployart-et- 
Vaurseine. — Alnelum suh monte CaWlIonis , 1 1 5g ; 
Anioth, xu* s'; Curlis de WUmoil, iiiaS; Launoil- 
jujla-Vawe»»uine, ncmus de Alnelo curlis, 1200 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, fus, 
188, i45 à i.'i8, bibl. de Laon). — Motendinum 
de Aniot, 1260 (cart. de l'abb. de Foigny, f 162). 

— Maison de VAniwyt dales la ville de Vauressaine , 
i3a0(carl. de Saint-Martin, ^1,58, bibl. de Laon ). 

Ce moulin à eau , qui apparl. autrefois à l'abbaye 
de Saint-Marlin de Laon et relevait de la chàlell. de 
.Monlaigu, est détruit depuis un temps immémorial. 

Arsone, ruiss. aflluent du ru de Vassens à Morsain; il 
alimente le mouhn à blé de Vaux. — Son parcours 
n'est que de j,i86 mètres. 

A<iTEi:iL, h. c"* de Monampteuil. — Anioilum, 978 
(ch. de l'abb. de Saint- Vincent). 
Ce hameau est détruit. 

knTix , ûef, c"' de Villequier-au-Mont ; vassal deGenlis. 

Asï-M.iiiTi.>-RiBui, 0°° d'.\ubenlon. — /lij/iiV, 1128 



(cart.de l'abb. de Saint-Michel-en-Tliiéraclie, p. ao). 

— Anic, 1 182 (cart. de Bucilly, C 71 ). — Aignies, 
11 38; Aegnies, 11 55 (cart. do Saint-Michel-cn- 
Thiérache, p. ai et 178). — Aengniis, 11 55 (cart. 
de Foigny, f 4i, Bibl. imp.). — Agnii», 1169 
(cart. de Sainl-Michel-en-Thiérache , p. 289). — Aiiiu , 
1 ig8 (cart. de Foigny, P 44, Bi])l. imp.). — Ilo- 
mines de Ani et de Saiicti Martini rivo, 1288; 
Aneya, i!!42 (Bibl. imp. fonds latin, ms. 9227). 

— Paroisse de ^nye et do Saint-Marlin-lUeu , 1396 
(cart. de Foigny, 1^58, Bibl. imp.). — Agnie, 161 a 
(terr. d'Any-Martin-Rieux). — Agnie-et-Marlin- 
Rieiix, 1709 (intend, de Soissons, C 374).- 

Châtell. comprenant Any-Martin - Rieux , Fligny, 
la Neuville-aux- Joutes et Tarzy; elle dépendait de la 
baronnie.de Rumigny et du duché de Guise. — Anvest 
qualifié de bourg dans le terrier de 1 6 1 a. — Les maire 
et échcvins jugeaient jusqu'à 60 s. d'amende. Les 
appels de leurs sentences étaient portés au baill. de 
Rumiguy, qui connaissait des autres afl'aires en pre- 
mier ressort; les appels de ce dernier baril, étaient 
portés an baill. royal de Vitry. 

Anzoï, bois , c"' de Pontarcy. — Ce bob , de la contenance 
do 71 arpeiils, appartenait autrefois à la comm'" 
de Maupas. — Anzois, 1 756 ( maîtrise de Soissons). 

Ai'PLi.iicoBiiT, fief, c"' de Limé. — Ce fief relevait dr 
Limé; il a été uni à cette seigneurie vers 1679. — 
Le manoir était au nord-est du village. 

Apuemo-xt, h. c"" de Rozoy-sur-Serre. — Asfirenumt, 
1 34o (arch. de l'Enip. Tr.des ch. reg. 75, n° 1 34). — 
Appi-emont, 1745 (intend, de Soissons, C ao6). 

La seigneurie appartenait autrefois au chap. dn 
Rozoy-sur-Serre). 

AotENCï, ruiss. nlHuent de la Bouillonneuse à Pont- 
Sainl-Mard. — H n'alimente point d'usine dans son 
parcours de 1,100 mètres. 

Arançot, h. c"° d'Arrancy. — Arenclwl, 11 '11; curlis 
lie Erenclwt, 1 ili8;Arençot, 1161 ; villa que dicitur 
Erencho», m' s' (cart. de Foigny, f" ig4 et 196, 
Bibl. imp.).— Erenzoth, 11 48; Arenzolh, 1168 
(cart. de Foigny, f 4i et 68, P. D.). — Arenzol. 
1165 (ch. de l'abb. de Saint-Martin). — Grangia 
de Aremol, 117g (Livre de Foigny, par de Lancy, 
f°28a). — Arechot, i-34o (cart. de Foigny, f° 157). 

— Arenrol-la-Cour, i4ii (arch. de I'Emp. J 801, 
n" '1 ). — Aramol, i 5o 1 (arch. comm. de Parfondru ). 

— Arencault, 1785 (arch. comm. d'Arrancy). 

La ferme d'Arançot appartenait aulref. à l'abb. 

de Foigny et relevait de la châtell. de Montaigu. 

Ani.vooK, m'°à eau et château, c" de Chivres-et-Mà- 

checourt. — Arengun, laog (cart. de Saint-Martin , 

t. 111, p. 56, arch. de l'.Msne). — Super sede mo- 



8 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



lendini sila super riïum de Erengan, ia6o (cart. 
de Bucilly, f 96). — Chaslel d'/lrrag'on, lequel est 
de longtemps enruyné et desmoly à l'occasion des 
guerres, \h-]'\ (dénombr. de la cliâtell. de Pierri!- 
pont, ëv. de Laon). — Aragon, iGaS (min. de 
Wilcq, notaire). 

Le château d'Arangon rolevail autrefois de la chà- 
tell. de Pierreponl. — Pelit étang desséché en 1 .5 1 G 
(comptes de la seign. de Pierreponl). 

Arbalète (L'), h. c" de la Bouteille. 

Arbesoï (L'), petit miss, qui prend sa source près de 
la Cense-aux-Lièvres et se jetlc dans le ruisseau 
de Chaudière près du moulin de Haul-Bugny. — 
11 n'alimente aucune u.sine. — Son parcours est de 
9,590 mètres. 

AnBLncornT, h. et m'". — Voy. Bac-Arbuncoubt. 

Arblincoirt, bois, c" de Saint-Paul-aux-Bois. 

Arbre-Chablot (L'), c°' de Vendeuil. — Rond-point 
de la route impériale n° 44 où se trouvait autrefois 
un arbre. 

Arbre-d'Andodille, h. c"* de Brancourl. — On devrait 
écrire la Bredam>odille. 

AnBRE-nE-GiJisE, h. c"' de Sainl-Martin-Rivière et du 
dép' du Nord. 

Arbre de Saist-Eloi, c" de Chauny. — Cet jrbre se 
trouvait, en 1878, près du chemin de Rouez (ch. 
de l'Hôtel-Dieu de Chauny). 

Arbbe-Haut ( L' ) , m°° isolée e( m'° à vent , c" de Mont- 
brehain. 

.Irbre-Joli (L'), h. c"" de Landouzy- la-Cour et de 
Plomion. — Censé de VArhrp-Joly, i6o5 (enquêtes 
du bail!, de Vermandois, greCTo du trib. de Laon). 
— Arln-e-Jnlly, 1718 (baiil. de Foigny). 

Ce hameau ra pris son nom d'un certain tillut 
(tilleul) illec beau et droit, fort élevé en hauteur, 
venuz en ce lieu ; dans le gros duquel arbre a esté 
rais autrefois une image qui a subsisté fort longtemps 
et péry depuis naguères.» 11 a été ruiné presque en- 
tièrement en i65i, et réédifié en 1667 (Livre de 
Foigny, 1*' 46 et 47). 

Abbre-Poilain (L'), fief, c°' de Brenelle. — Ce fief, 
d'une très-faible imporlance, était vassal de la ba- 
ronnie de Ponlarcy (plan de Brenelle, 178a ). 

Arbbe-Saint-Martin, f. et bois, c"' de Filain. — 
■ Censé àe Sainl-Marlin , 1576 (tit. de l'abb. de Saint- 
Vincent). 

Ce domaine appartenait à la comm"° de Maupas 
(terr. de Maupas, f° 187). — On donne aussi ce 
nom à un tilleul près de la forme de la Royère. 

Abbrisseai'x, f. c"* de Dizy-le-Gros. — Cette ferme 
appartenait autrefois à l'abbaye de Cuissy; elle 
est détruite depuis longtemps. 



Arcbaktbé, ra'°àeau, c"' de Remies. — Herchenlré, 
Il 46; in molendinis de Erchentré, 1 149; /lrf/ip»i- 
tré, i5o2 ;L« C/iflttfjw, 1 646; La C/mn(crai/e, 1678; 
Ar[rentre, 1 780 (ch. et tit. de l'abb. de Prémontré). 
Ce moulin est détruit; il appartenait à l'abb. de 
Prémonlré. 

Arche (L'), m'° à eau, c"' de Brasles. 

Arche (L'), Cef, c°° de Chalandr)'. — Ce Gef , acquis 
en partie, au xvii' siècle, par les religieuses de la 
Congrégation de Laon, relevait de la seigneurie de 
la Molle-de-Chalandry. 

Archies, f. et forêt, c'" de Bohain. — Nemus de Har- 
chias, 1180 (cart. de l'abb. du Mont-Saint-Martin, 
p. 5i). — Harchies, 1 299 (cart. de la seign. de Guise. 
1*47). — Archj-lps-Bohain, i53g; //n/rAîV, 1676 
(tit. de l'abb. de Vermand). — Harchy, 1 7 1 1 ; Archy, 
1718 {ibid.). — Archie (carte de Cassini). 

Archies dépendait autrefois du baill., de l'élection 
et de la subdélégation de Saint- Quentin (intend. 
d'Amiens, C 77a). — Le prieuré de Saint-Biaise, 
vocable de la paroisse d'Archies, a été fondé au 
xii' siècle par l'abb. de Vicoigne; il a été cédé par 
cette abbaye à celle de Vermand. — La paroisse a été 
unie à celle de Bohain en 170a. — L'ancienne ferme 
d'Archies ne subsiste plus. — La forêl a été aliénée 
par l'État les 29 avril i833 et 28 décembre i834. 

Archon, c°° de Rozoy-sur-Serre. — Archon-cn-Therat- 
che, i464 (reg. des assises du baill. de Vermandois, 
trib. de Laon). — Arson, i642 (tit. de l'abb. de 
Saint-Remy de Reims). — Archon-et-Oignis , 1745 
(inlend. de Soi.ssons, C ao6). 

La moitié de la seigneurie appartenait autrefois 
à l'abb. de Saint-Remy de Reims. 

AaCBv, fief, c"' de Chézy-en-Orxois. 

Arcï-Sainte-Restitue, c°° d'Oulchy-le-Cbàteau. — 
Arceius, 1110; Arciacns, 11 9,5; Arci, 1191 (cart. 
de Saint-Jean-des-Vignos, Bibl. imp.). — Arceiiim. 
1995 (suppl.de D. Grenier, 296). — Territoriura 
domini de Arseyo-Sainle- Restitue, isk"] (cart. de 
Saint-Médard, f 38, Bibl. imp.). — Arcy-Saintc- 
Bestilue, i3oG (arrh. de i'Emp. L looa). — Arcy- 
Sainte-Itetieule , i3i5 (suppl. de I). Grenier, 997 
P J96). — Ville i'Arsy, i383 (arch. de I'Emp. 
transcrits de Vermandois, P i36). — AreySaint- 
Rethieule , 1899 (comptes de la seigneurie de Bu- 
zancy). — Arcy-Saiute-Restitmle , iSGa (comptes de 
la ville de Chauny, fGa , arch. de la ville de Chauny). 
— Arceinm-Sainte-Restitiite, 1578 (pouillédu dioc. 
de Soissons, faa). — AcysSaincte-Reslilude, 1657 
baill. de Villers-Cotteréls, B 187). . 

La seigneurie dépendait autrefois de Fère-en-Tar- 
denois et relevait du comté de Boissons. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Ardwnes, h. c"' de Suiy; autrefois ferme. 

AnDiLLiERS (Les), f. c"" de Cliézy-en-Orxois. — Ar- 
diltier, 1687 (arcli. comm. de Chézy-en-Orxois). 

Celle ferme est mainlenant unie à la population 
agglomérée. 

AiiDLï, petit ruiss. aflluent du Rivelon à Ambleny. — 
Son parcours est de 3,743 mètres. 

Abdos , faubourg de Laon. — Ardo ,1128 (gr. cart. do 
l'év. de Laon, cil. 3 ). — Villa ie Ardtm, laaS (p. 
cart. de Signy, f 177, arch. des Ardennes). — Ardo- 
sublui-Laudunum , 1388 (ch. de l'Hôtel- Dieu de 
Laon,B3i). — //nrdo, 1265 (0/im,t. l,p. 644). 
— Ardon-de»sou»-Loon , 1293 (suppl. de D. Gre- 
nier, 287). — Ardon-stn-Liaue , i344 (arch. de 
l'Enop. Tr. desch. reg. 74 , n" 161 ). — Ardon-soubz- 
Laon, i4i6 (ch. de l'Hotel-Dieu de Laon, A 1). 

Autrefois domaine de la comm'", de Pabb. de 
Saint-Jean et de THôtel-Dieu de Laon. 

Aniiox(L'), ruisseau qui prend sa source dans le bois 
du Sauvoir, à i'esl de Laon, traverse les territ. de 
Laon , de Chivy, d'Elotivolles , de Laval, de Vaucclles- 
el-Be(fecourt, d'Urcel et de Royaucourt-et-ChaiWet 
et afflue dans la rivière d'Ailetle à Royaucoiirt-el- 
Chailvet, après un parcours de 13,960 mètres. Il 
alimente le moulin à blé de Chivy-lez-Elouvellos. — 
Molendinum super .4r(/»ne«i fliivium in alodio situm , 
1 189 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent"). Ce moulin, 
donné en 961 par l'archidiacre Herbert à l'abbaye 
de Saint- Vincent de Laon, a été détruit en 1674 
(comptes, arch. de la ville do Laon ). — Le prévôt et 
les gouverneurs de Laon exerçaient une fois par an 
le droit de pèche dans le ruisseau d'Ardon. 

Abdron, bois, c"' de Chigny et d'Englancourt; auj. 
défriché. 

.Ardwihes ( Les), m" isolée, c"' de Vauxaillon. — Her 
duenties (carte de Cassini ). 

Argextel (L'), m°° isolée, c°* de Crécy-au-Mont ; dé- 
truite en i858. 

Abgemeile (L'), pelit h. c" de Juraencourl. — Ar- 
^enlel, i68.ï(arcli. comm.de Landricourl). 

Il dépendait autrefois de la par. de Landricourt. 

Abcentol, h. et m" à eau, c"' du Charmel. — Arfjcn 
tele, Argenteole, 121 j (cart. d'Igny, 1* 190, Bibl. 
imp.). — ArgmIoUe, f^'ti (arch. comm. du Char- 
mel). 

Ce hameau donne son nom à un petit ruisseau 
afllucnl de la Marne à Jaulgonne et qui alimente 
quatre moulins à blé dans un parcours de 3, 1 00 mè- 
tres. 

AiiLii.vES, c"" de Fonlenoy. — Emplacement couvert 
de di'brLs romains. 

\niiAAct, lief, c"' de Loupeignes. 

Aisne. 



.Abmentières, c°" de Neuilly-Saint-Front. — Armente- 
rie, 1243 (cart. de l'abb. de Sainl-Médard, !° i3o, 
arch. de l'Aisne). — Ermentières , i3oa (pouillé du 
dioc. de Soissons,. f° 4o). — Armantièi-e, i6o8 
(cab. de M. de Vertus). — Armentièiv, 1711 (intend, 
de Soissons, C 20,'j). 

Marq. vassal d'Ambleny et d'Oulchy-le-Chàteau. 

Arnoul, pelit fief, c"" de Macquigny ; vassal de Guise. 

Arnï, petit fief, c"' de Chézy-l' Abbaye. 

Arrasct, c°"de Laon. — Areiitiacus, ix" siècle (polypt. 
de Saint-Remy de Reims). — Àltare de Arenceio, 
1 145 ( ch. de l'abb. de Saint-Vincent). — In lerri- 
torio de Arenci , 1 156 (cart. de l'abb. de Vauclerc, 
f 21 ). — Erenci , 1161 (cart. de l'abb. de Foigny, 
f i48, Bibl. imp.). — Herenci, 1196 (cart. de 
l'abb. do Thenailles, f° 47). — Wai-mci, maneriura 
monachorum , xiii* siècle (gr. cart. de l'év. de Laon , 
ch. 1 19). — Arenciaciim, islio (cari, de l'abb. de 
Saint-Marlin de Laon, t. III, p. 35). — Arenceyum , 
1246 (cart. de l'abb. de Vauclerc, 1" la). — Aren- 
chi, 1256 (cart. de Foigny, (° 170, Bibl. imp.). — 
Armcy, i383 (arch. de l'Emp. P. i36; transcrits 
de Vermandois). — An-ensy, i56o (arch. delà ville 
de Laon). — Armsi (tombe on l'église d'Arrancy de 
Philippe Duglas, mort le 4 décembre i633). — 
Aranci), 1709 (inlend. de Soissons, C 274). 

La seij^eurie, vassale de la châtell. d'Eppes, 
semble avoir eu tilre do marquisat au xviii' siècle; 
elle relevait alors de Montcbâlons. 

Abriei; ( L'), petit aflluent du Ton à Landouzy-la- Ville. 
— II n'aUinente aucune usine, et son parcours est 
de 3,352 mètres. — Rainoumi-liiu , 1289 (cart. de 
Foigny, f 82, Bibl. imp.). 

Arroiaise, forêt qui joignait à l'est celle de Thiérache; 
à l'ouest , celle de Vicoigne dans l'Artois. Elle a laissé 
son nom à Fresnoy-le-Grand, Gouy, Montigny-Ca- 
rotle et Vaux [voy. ces noms], et à un bois près de 
Fesmy, défriché récemmenl. — Silva quœ diritur 
Arida-Giiiimntia (ex vità beali Hildemari Eremitœ, 
Bollandisles acla sanctorum, i3 janv. p. 83i). — 
-Aromia, 1 166 (mcm. du Vermandois de Collietle, 
t. Il, p. 436). — Aruinia, Arrovuasia, 1 181 ; Ar- 
roua»ia, xiii' s' (cart. du chap. de Cambrai, fonds 
latin 10,968, Bibl. imp.). ^ — Arrouaysia, 1289 
(arch. de l'Empire, L 998). — Arotiaise, i356 
(chambre des comptes de la Fère). — Aruyoise, 
i462 (arch. comm. de Lesquiellcs-Saint-Germain). 
— Aroysp, 1 65o (Gazette de France). — Arrouayse, 
i65o (baill. ducal de Guise). — AiTnize, 1698 
(élection de Guise, C 853). — Aroise, i709(intend. 
de Soissons, C 374). 

AnnoujisE, f. c" de Fesmy; de construction récente. 



10 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Arroviiid, h. c"' df! Chézy-J'Abbaye et d'Essises. — 

Arouart (carte de Cassini). 
Absent, m'° à eau et f. c"' de Bcaiirieux. — Moulin de 

Harsant, i553 (comptes de Boucy). — Molin Her- 

tan, i586 (min. de Macquelin, notaire). 
Arsonvil, fief, c" de Dhuizei; vassal de Ponlarcy. 
Arsokville, petit lief, c°' de Maizy; vassal de Roucy. 
Artemps, c°" de Saint-Simon. — Artam, xiii* siècle 

(cart. A A de l'abb. deSaint-Qiientin-en-rile, p. 70). 

— Artaing, 1279 (cart. du chap. de Saint-Quentin, 
P 67). — Arteng, i384 (arch. de l'Erap. P. i35; 
transcrits de Vermandois). — Arthen, 1 Ai 8 (comptes 
de la maladrerie de la Fère, Hôtel-Dieu de la Fèrc). 

— Artheng, 1683 (arcb. de la ville de Saint-Quen- 
tin). — Artem, i.'igi (suppl. de D. Grenier, 287). 

— Harten, 161/1 (baill. de Chauny). — Arlan, 
1(173 (arch. comm. de Pithon). 

Seigneurie appartenant en partie au chapitre de 
Saint-Quentin et relovant des seigneuries de Jonc- 
quière et de Saint-Simon. La mairie, vassale du 
chap. de Saint-Quentin, comprenait : Artemps, Gi- 
bercourt, HappencourI, Hinacourt et Montescourt. 
L'ancien emplacement du village était probablement 
au lieu-dit Fiecourf, couvert de débris de construc- 
tions. 
Artois, f. c"' de Beuvardes. — Artoil, iSog (suppl. 
français, ins. iigS, Fiibl. imp.). 

Autre!', vicomte. Chêne d'un diam. de t5 mètres. 

Arioise, manoir et fort, c°' de Watligny. — Wartoisia, 

1198 (suppl. de D. Grenier, 989). — Maison de 

Wartoiu, i33o (cart. de Guise, f 90, Bibl. imp.). 

— Arthoise, 1690 (prévôté d'Uirson, B 2.572). 
- «En la forest dudit Vualigny, pendant les guerres 

de Louis XI commencées en i46o, les ouvriers des 
forges, fourneau et autres lieux deppendans de la 
censé bastirent un forlenicelle appelle la Place d'Ar- 
toise avec fossés allentour où ils se réiugioient pour 
eslre peu plus grande asseurance. Lors l'on fit en 
icello un four à verre appelle le Foui- des Moines.'^ 
(Livre de Foigny, par do Lancy, p. itili.) 

Artoise (L'), rivière prenant sa source dans le bois 
de Chimay et limitant, sous le nom de Ruisseau des 
Waiiietln, la France et la Belgique. Elle alimente la 
forge (le Grattepierre , le moulin des Bochetles et une 
filature, puis devient un aflluent du Gland à Saint- 
Michel. Son parcours dans le déparlement de l'Aisne 
esl de 9,55o mètres. — Rivus de Warteis, 1 170 
(cart. de Saint-Michel, p. 180).— Wa7-tosia, 119S 
(.suppl. de D. Grenier, 989, Bibl. imp.). — Rivnm 
de Warloise, 1354 (cart. de Bucilly, (° 76). 

Artonges, c™ de Condé. — Hertongie, io38 (suppl. 
de D. Grenier, 296). — Herinnges. I9i4(cart.de 



l'abb. de Saint-Jean-des-V ignés, f° 1 06, Bibl. imp.). 
— Haitonges, i5o3 (suppl. français, ras. iigS, 
p. 43 0, Bibl. imp.). — Artonge, i583 (arch. comm. 
de Coincy). — Paroisse de Saint-Pierre-d' Artonges . 
1699 (arch. comm. d'Artonges). 
Seigneurie vassale de Monlinirail. 

Artosgioles, f. c"* d'Artonges; auj. détruite. — Herlnn- 
giolis, 1 138 (suppl. de D. Grenier, sgfi). 

Ascension (L'), f. c" de Poulru. 

AscoNï, fief vassal de Nesles et de \ogentel. 

.\ssis-sli\-Serre, c°" de Crécy-sur-Serre. — Aseeium. 
1065 (ms. de l'Eleu, L I, Tigi). — Ascim pago 
Laudunensi, 1110 cart. A A de l'abb. de Saint- 
Quenlin-en-l'Ilo, p. i4). — Aceium, 1198 (Cbro- 
nicon deNogento, p. 433). — Acy, 1817 (abb.de 
Saint-Vincent). — Achm, i338 (arch. dn l'Emp. 
Tr. des chartes reg. 71, n° 86). — Atcy, i4oi 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 5). — Assy- 
sur-Serre, i4o5; Assy-sur-She , i4ii (arch.de 
l'Emp. J 801 , n°' 1 et4). — Ascy-les-Crècystir S'erre , 
i435 (cab. de M. de Sagnes). — Assy, i44o 
(comptes do l'Hôtel-Dieu de Laon, E 18). — Astye, 
i65o (carte de Nicolas Sanson). — Atsi, 1666 
(tit. de l'abb. de Nogent). — Assù-surSère , 1 709 
(inlend. deSois-sons, C 374). 

Seigneurie dép. autref. de la châtell. et du comté 
de Marie. Le village ressortissait au baill. de cotte ville. 

AssosEviLLE, f. c"* de Macquigny. — Assonville • les- 
Macquigny, 1688 (baill. de Ribemont, B 948). 

Celte ferme, détruite depuis longtemps, apparte- 
nait autrefois à l'abb. de Bohéries. 

Atiiiémont, h. c"° de Villequier-Auinont. — Hatie- 
mont, i64g (min. de Barbier, notaire). — Hattie- 
monl, lOSo (baill. de la Fère, B io46). — Al- 
liemont (carte de Cassini). 

Autrefois fief. — Distrait de Viry-Noureuil par 
ordonnance royale du 38 janvier 1838. 

Athies, c°° de Laon. — Atijes, 1 i3i (cart. de l'abb. 
de Saint-Marlin, f° 1 26, bibl. de Laon). — Aihyes. 
1254 (rh. de l'abb. du Sauvoir). — Alhis-tuUus- 
Ijaudunum, 1981 (suppl.de D. Grenier, 288, Bibl. 
imp.). — Alhiz, 1394 ((W. 384). — Alis,Aliz, 
xiii' siècle (cflri. de Thenailles, f 106). — Alliiez, 
i34o (suppl. latin, g2a8, Bibl. imp.). — Alhii, 
i864 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent). — Alys. 
i4o4 (comptes de i'Hôtel-Dicu de Laon, E 6). — 
llatis, près Laon, i56o; village A^Athys, i564 
(arch. comm.deBruyères-el-Montbérault). — Atliy. 
i582 (tit. do l'Hôtol-Dieu de Laon). 

Seigneurie appart. autref. au chap. catli. de Laon. 

ArnicoTS (Les), petit bois, c°' do Dercy. 

ATTENcornT, f c"* de Toulis-et-Atlencourt. — Alo- 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



11 



dium apud Hatnncuriem , ij4i (coll. de D. Gre- 
nier, ai' paquet, n° g, Ifibl. imp. ). — Territo- 
rium de Halencmt, vers n66 (ch. de l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — Molendinum de Ottin- 
curt, xii' s' (ibid.). — Westmcort, laao; le»lin- 
corl, i-!a4 (cil. de rUôtel-Dieu de Laon, B 98). 
— Terrilorium de Hatencoii, laoa (ch. de l'abb. 
de Saint-Vincent). — Curtis de Halencourt, 1268 
(ibid.). — Hathencoiirt , 1/111 (arcb. de l'Empire, 
J 801 n° 4). — Domus de Haltencourt, i/i55 (tit. 
de rHôlel-Dieu de Laou, B 78). — Censé de Hac- 
tencourl, 1578 (min. de Tupigny, notaire, au greffe 
du trib. de Laon). 

Dép.dès le m' s' de l'abb. deS'-Vincent de Laon. 

\tiillï, h. c" de Marteville. — Athelti. xii" s'(cart. 
d'ilomblières, p. 54). — Territorium d'Alitli, 
1295 (cart. de l'hôtel de ville de Saint-Quentin, 
r 43). — Ateli, i33t); Alelli, vers i34o (arcb. de 
l'hôtel de ville de Saint- Quentin, liasses a8 et 
2C8). — Athilly, i5C5 (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Saint-Quentin). — Alhily, 1576 (min. de Chal- 
vois, notaire). 

Aulref. domaine de l'abb. de Royaumont, vassal 
de Fonsonmie.- — Le hameau dép. originairement de 
Misery-en-Carnois ^aich. comm. d'Holnon) et avait 
sa municipalité distincte (intend. d'Amiens, C 775). 

Aube, pelit bois, c'" de Plojart-et-Vaurseine. 

.\t»i (L'), h. c" d'Acy. 

AtBKKCHEiL-iiuii-Bois, c"" du Calelet. — Aubenchiiel, 
I (77 (arcb. de la ville de Saint-Quentin, liasse 3o, 
dossier A). — Aubenceul, Auhenckoel , xiv' s'. — 
Aubeiichoml, i54g; AubenchoeiiLc-au-liois , 1076 
(ch. de l'abb. de Xolre-Dame-du-Verger-lez-Oizy; 
arcb. du Pas-de-Calais). — Aubenceux-au-Boii , 
1672 (ms. 64i, bibl. de Cambrai). — Auhencheul- 
en-Camhreaif , 1681 (min. de Pierre Gallois, no- 
taire). — Auhenclietd-aii-Boiii , 1694 (arcb. comm. 
d'Aiibeucheul-aux-Bois). 

Domaine de l'abb. de Nolre-Dame-du-Verger-lez- 
Oisy, vassal de la châtell. de Cambrai. Le village Tcs- 
sorlissail au baill. de cette ville; il faisait partie du 
Catubrésis, à l'exception de deux ou trois maisons. 

AiBEitizEL ou Petit-Aubigvï, f. c"' d'Aubigny. — An- 
begniiel, i383 (arcb. de l'Emp. P. i35, transcrits 
de Vermandois). — Aubei;iiy-le-Petil , i j3>j (compl. 
de la châtell. de liain , chambre des comptes de la 
Fère). — Aubii;ny-te-Petit , i63o (tit. des Minimes 
de Chauny). 

Aulref. domaine des Minimes de Chauny et des 
religieni de Villeselvc; il était vassal de la châtell. 
de Ham. — La ferme est détruite. 

AiBEMo», arrond. de Vervins. — Albenlon, 1 lOg^cart. 



de l'abb. de Saint-Michel, p. aSg). — Feodum de 
Aubentonio, 1264 (cart.de la seign. de Guise, l^ôo). 
— Atibentonnum, 1296 (suppl. deD. Grenier, 278, 
Bibl. imp.). — Beata-Maria-de-Aulientonnio , i34o 
(fonds latin 9228, Bibl. imp.). — Notre-Dame~ 
d'Aubenlon, 1 63o (chambre du clergé du diocèse de 
Laon ). 

La rivière séparait la ville du faubourg Saint-Ni- 
colas, où il y avait une église paroissiale, Sanctus 
Nickulaus de Anbentonno, i34o (fonds latin 9228, 
Bibl. imp.). — • La châtelienie relevait en i264 de 
Saint -Quentin (arcb. de l'Empire, Tr. des ch. 
reg. 3o, pièce 88); elle comprenait Aiibenton, 
Beaumé, Besmont, Leiize etMarligny, qui formèrent 
un gouvernement militaire, une gruerie et un bail- 
liage seigneurial. — Ce dernier siège ressortissait à 
Rumigny; la gruerie étendait sa juridiction sur les 
liois du Bosquet-Loiseaii, de Carnièie, du Grand- 
Vivier, du Porte-Bois et de la Vallée-Anceau. 

Aubenlon était aussi le chef-lieu : 

1" D'un doyenné rural dépendant de l'archidia- 
coné de Thiérache cl comprenant dans son enclave 
ag cures et 35 paroisses. Cures : Any, Notre-Dame 
d'Aubenton, .Saint-Nicolas d'Aubenton, Aulreppes, 
Besmont, la Bouteille, Bucilly, Buire et la Hérie, la 
Capelle, Clairefontaine. Élréaupont et Gergny, la 
Flamangrie , Roubais - et-Petit- Bois -Saint - Denis , 
Ilirson, Landoiizy-la- Ville et Eparcy, Lerzy-et-Froi- 
deslrées, Lcuze-el-Beaumé, Luzoir-et-Effry, Marti- 
gny, Mondrepuis, Neuve-Maison et Obis, la Neu- 
ville-aux-Joutes, Origny-en-Thiérache , Rocquigny, 
Saint-Michel, Sorbais, Wattigny et Wimy. 

2° D'un grenier à sel : Brognon, Regnauwez, Sé- 
vigny-la-Forèt, Rimogne, Harcy, Renwez, Lonny, 
le Ham-les-Moines, Haudrecy, Remilly-les-Po- 
thées, Saint -Marcel, Neufmaison, Marlemont, 
Signy-la-Poterie, Moranwez, Saint-Jean-aux-Bois , 
Mainbresson, Borqiiigny, la Hardoye, Rubigny et 
Vaux-lez-Bubignyen formaient leslimites intérieures 
dans les Ardennes; peut-être faut-il reconnaître ici 
celles de la Thiérache. 

3° D'une maîtrise seigneuriale des eaux et forêts 
établie par lettres patentes d'avril 1779 : elle com- 
prenait les grueries d'Aubenton, d'Hirson, de Rumi- 
gny et de Saint-Michel. 

Aubenton, enclavé dans le district de Guise en 
i79o(Vervins), devint le chef-lieu d'un canton com- 
prenant Any-Martin-Rieux, Aubenton, Beaumé, 
Besmont, Bucilly, Iviers, Landouzy-la- Ville, Leuze, 
Logny-lez-Aubenlon, Martigny, Mont-Saint-Jean et 
Wattigny. 

Le nom d'Aubenton vient des rivières d'Aube et 



,12 



DÉPARTEMEINT DE L'AISNE. 



du Ton unies à Hannapes (Ardennes). Les armoiries 
de ia ville d'Aubenton sont : d'or à nn château ou- 
vert , pavillonm et girnuelté de gueules. 

AcBE.MON , petit h. c°' de la Bouteille. 

AuBENTON-LA-CouR OU CE^SE d'Aibenton , f. c"" d'Elréau- 
pont. — Albenlwn, 1 107 (Marlyr. de Fesmy, 780, 
bibl. de Cambrai). — Aubentons, xii's'; Grangia que 
dicitur Auhenion, laai (cart. de l'abb. de Foijjny, 
f" 1 90 et a , Bibl. imp.). — Aubentott-la-Court , 1 709 
(int. de Soissons, C 274) k est un ancien lorrouer de 
la deppendance autrefois de l'abbaye de Fesmy où il y 
avoil un fief dit de Saint-Estienne. Barthélémy, évèque 
de Laon, en étoit le seigneur (iefvé. Il le donna à 
celle maison religieuse, qui en possédoit la terre 
principalle ainsi appcUée et située sur la rivière 
d'Aubenton composée d'Aube et de Ton, qui s'es- 
tanl joints ensemble va passer par le milieu de ses 
prelz et lui en fait porter le nom. Est ainsi nommé 
pour le faire différer d'avec Aubenlon-la-Viile, par 
l'addition de ces mots la cour, autrement dit la 
ferme, grange ou métairie d'Aubenton. Consistoit, 
au commencement de son établissement, en sence 
savoir en terres labourables, pretz,boisel étangs. Les 
murs de cette ferme ont servi à la construction de la 
place de ia Capelle»(Livre de Foigny, par de Lancy, 
p. 18). — Cette ferme a été reconstruite en un 
autre endroit: voy. Aibentos. 

Adberge (L'), f. c'" de Bézu-le-Guéry. 

AiiBEBLATE (L'), tecrit. c°' de Crouy. — Abeltacus, 
I 179 (cart. du chap. cath. de Soissons, 1^90). — 

, Abellai, iai5 (arcb. de l'Emp. L ioo3). — Abel- 
Inij, 1 a 16 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
{° g6 , bibl. de Laon). — Territorium de Auberluco, 
prope Croyacum, laSo (cart. du cliap. calbédral 
de Soissons, f ttiti). 

Ai'BEBMOST, Bebmont OU CoBKE- AU- Blé , bois, c"' de 
Lerzy. — Ce bois appartenait autrefois à l'abb. d'Ori- 
gny-Sainte-Benoîte ; il est défriché. 

Ai'BEBMOivT, h. c" de Sorbais. — Aubemont, laio; 
Abemont, ia6o (cart. de Saint-Médard do Sois- 
sons, p. 3o6 et 3io). — Aubremoul, Bermont, 
1612 (terr. de Sorbais). — Le Bourmont (carte du 
Dépôt de la guerre). 

AuBEBMOM, fief, c"" de Travecy et de Liez. — Maison 
(VAubermont, 1 4o5 (comptes de la maladrerie de la 
Fère, arch. de l'Hôtel-Dieu de la Fère). — Bermont, 
iSag (ibid. f i3). — Aubremont, 1760 (baill. de 
Chauny, B iSgi). 

Désigné au plan cadastral de Travecy sous le nom 
de l'Obermont. 

AuBEBT, fief, c"" de Beautor; vassal de la Fère. 

Acbes-Tebbes (Les), h. c"" de Vauxaillon. 



AuBiGM, c°° de Craonne. — Albiniacut, go6 (dipl. de 
Charles le Simple, Hist. de France , t. lX,p.5oi D. 
— Albeni, il 58 (ch. de l'abb. de Saint-Vinccnl 
de Laon). — Territorium de Albigniaco, 117(5 
(carL de l'abb. de Foigny, P ao3). — Homines de 
Aubijrniaco, 1310 (ch. de l'abb. de Sainl-Vincenl 
de Laon). — Albegniacus-in-Laudunesio, laSa; 
Aubegni, ia/i3 (cart. de l'abb. de Foigny, f°' i54 
et 167). — Aubeni, isUi ; Aubigni, 1261 (ch. du 
chap. cath. de Laon). — Aubegny, i/io5 (arch. de 
l'Emp. J Soi, n° 1). — Aubt/gny, i536 (comptes 
de Roucy). — Paroisse de Saint-Nicolas-d'Aubigny, 
1G7:! (état civil d'Aubigny, trib. de Laon). 

La moitié de la seigneurie relevait de la châtell. 
d'Eppes; l'autre, de l'évèché de Laon. 

A^;BIG^T, c"" de Vermand. — Albigni, ii5o (coll. de 
D. Grenier, i6' paquet, n" 2). — Aubegui, 1197 
(cart. de l'abb. de Fervacques, p. 191, arch. de 
l'Aisne). — Aubegny-as-Qunistwt , i383 (arch. de 
l'Emp. P. i35; transcrits de Vermandois). — Au- 
begny, i532 (comptes de la chàtelleiiie de Ham, 
chambredes comptes delà Fère). — Obigny, 1678; 
Aubegnie, i6g6 (arch. comni. d'Aubigny). — Aubi- 
gny-aux-Queines (carte de Cassini). — Aubigny- 
aux-Caisnes, 177C (arch. comm. d'Aubigny). — 
Aubigny-au-Kaisnes , 1788 (int. d'Amiens, C 768 ). 
Aubigny était antref. des paroisses de Bray-Saint- 
Chrislophe et de Brouchy, doyenné de Ham ; il avait' 
sa collecte particulière et formait une communauté 
avec Auroir, dont il a dépendu jusqu'au aâ mai 
i843, époque de son érection en commune. 

AuBiLLT, fief, c" de Connigis ; vaFsal de la baronnie 
de Connigis. — Obilly, 1782 (arch. comm.de Saint- 
Eugène). 

AccHE, f. c"' de Courboin. — Oclie (carte de Cassini). 

Au-delà- de-l'Eai, p. h. c" de Chivres-et-Màchecourl. 

Au-DEssus-DL-MoLLiN, f. c"' d'Achorv. — Détruite. 

AuDicoLiiT, bois, c™ de Guivry. — Ce bois, d'une con- 
tenance de ag hectares 35 ares, a été aliéné par 
l'État le 2a juin 1821. 

AiDiCMCOURT, c°°de Coucy-le-Chàteau. — In monte de 
Audignecorl, 1199 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, 
f Al ). — Audegniconrt , 1220 (cart. de l'abb. de 
Saint-Médard de Soissons, f° loli, Bibl. imp.). — 
Audenieurtis , AldinicurtU , xiii' s' (cart. du chap. 
cath. de Soissons, P 126). — Oudinicourl , i58a 
(arch. de l'Empire, E 12527). — Oudiguicourt , 
1710 (intend, de Soissons, C 274). — Audignccouvt 
(carte de Cassini). 

Audignicourt dép. aulref. du marquisat doCoucy- 
le-Châleau et ressortissait au baill. de cette ville. 

AroiGNï, c°° de Guise. — Aldiniacum , io65 (mémoire 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



13 



ms. de i'Eleu, t. I, f 191). — Aldinisia, 1161 
(cait. de l'alib. de Saint-Piicolas-des-Prés de Ribe- 
inoDt, f 28, arcli. de l'Empire, LL ioi5). — 
Oldenm, Audiniacus , 1 167 (cb. de Tabb. de Sainl- 
Nicolas-des-Prés de Ribemonl). — Audegnis, 1 168 
(cart. de Saint-Martin, t. II, p. 171 ). — Audenis , 
1 197 (c.h. E 801, 80a, bibl. de l'Arsenal). — Feo- 
dum de Audignies, naS; Audegnies, laai (cart. 
delaseign.deGuise,f" 71 et 7a). — Audegniacuin , 
1370 (ch. de l'abb. de Saint-Marlin). — Villa de 
Audigniaco , 1370 (cart. de l'abb. de Saint-Marlin, 
f 97, bibl. de Laori). — - Audignia, 1 it3 (arch. de 
l'Emp. J 801, n" ,■)). — Auldigny, i58o (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Guise). 

Audigny dépendait autrefois de la seign. de Guise 
et ressorlissait au Ijaill. ducal de cette ville. 

AiDOKcoiBT, f. détr. dans le voisinage de Ribeniont. 
— Auducurtis, \ io4 (cart. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemonl , f" 2 7, arcli. de l'Emp. LL 1 o 1 5 ). 

AiBBOï, bois, c°* d'Étaves-et-Bocquiaux. — Défricbé 
en partie. 

AlffhiijijE-kt-Nogbni, c°" de Coucyie-Ciiâteau. — AuJ- 
fricque, 1/477 ("^l'- ^^ l'Hôtol-Dieu de Coucy-le-Châ- 
tcau). — Affricijue, 1 536 (pièces justificatives de 
comptes, arch. de la ville de Laon). — Offricque, 
i685 (délibérât, hôp. de Soi.ssons). — Auffrique», 
1710 (inlend. de Soissons, G 276). 

La seigneurie apjjartenail ù l'abb. de Nogent. La 
commune devrait porter ce dernier nom. 

AtGicoLBT, village délr. c°" d'Ébouleau. — Agicoiiil, 
1 i'i8; AgUcourt, 1 i5i (cart. de l'abb. de Bucillv, 
t" 3 et à). — Algiscourt, Algicnurt, ii65 (cart. 
de l'abb. de Saiut-Martin de Laon, f «5, bibl. de 
l^onj. — Algùcitrt, 116,"); Algiicurlh, 1169 (th. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — Molcndinum 
de Angîcurte, 1171 (cart. de l'abb. de Saint-Mé- 
dard de Soissons, f 47, arrb. do l'Aisne). — Ne- 
inus do Aldengicurl, 1 1 78 (cari, de l'abb. de Saint- 
MaKin de Laon, t. III, p. 383). — Angicurt, laai 
p. cart. de Signy-l'Abbaye, f ia8). — Augicort, 
ia'i3 (ch. de l'abb. de Saint-Marlin de Laon). 

Le village ressort, autrefois au Iwill. seigneurial 
de Pierrepont. Lasoign. relevait de Bucy-lez-Pierre- 
ponl; elle a été acquise le 10 août 1C98 par la Gon- 
gri'galion de L-ion. La cure a existé jusqu'en 1661. 

AiomoM, f. c" de la Selve; détruite. — Censé d'.4u^i/- 
monl, i48o( comptes de la seign. deNizy-le-(;omle). 
Son emjilacenient est désigné au plan cadastral 
sous le nom de Fond de Gimont. 

Ai'osr, m"" isolée, c"" d'Arcy-Sainte-Restitiie. 

Aïoï, c" de Braine. — Atgeyum, 1 109; Algi, xiii' s' ; 
Gapellania de Augi, 1389 (areh. de l'Empire, 



L lOoC). — Attgù, i53'ii Augys, i55j (tit. de 
l'abb. de Saint-Yved de Braine). 

Vicomte vassale de Fère-en-Tardenois (arch. de 
l'Emp. Q 8); elle a été unie au comté de Braine le 
i5 février 1757. 
AuiEBS, h. c°* de Rassoies. — Atistare, 1 lao (Chroni- 
con de Nogento, p. 29). — AuUei-s, i i3a (musée 
de Soissoiis). — Amlers, 1182 (cart. de Prémon- 
tré, f° 18, bibl. de Soissons). — Altare deAusleirx, 
1 145 (Ghrouicon de Nogento, p. '127). — Anleira. 
1 207 (cari, de Prémontré, f 23 , bibl. de Soissonsj. 

— Auliers, 1 266 (musée de Soissons). — Anlei-s, 
i34o (fonds latin 9328, Bibl. imp.). 

Aulers. relevait de Coucy-le-Château. 

AiLSEJEOis, h. r" de Vendières. — Les Aulnets-Johai» 
(carie de Cassini). — Aulnejoyes, 1786 (baill. de 
Château-Thierry). 

AlL^KS (Les), m°° 180^6,0"' de Chivres-et-Mâchecourl. 

AiLXEs-Boi'iLLAXTS (Les), f. c"' de Blesmes. — Les 
Aules-Bouillauts (carte de Cassini). 

AiLSEiTEs (Les), h. c"* de Logny-iez-Aubenton. 

AtiLSOis, c"" de Laon. — In territorio do Almto, laa.H 
(ch. de l'IIôtel-Dieu de Laon, B 6). — Atinoit. 
1369 (ch. de l'abb. du Sauvoir). — Aunoi, i-2-jli; 
Annoi, 1 280 ; Atmois, 1 288 (ch. de l'Hôlel-Dieu de 
Laon, B G). — Aimoy, 1826 (cueilleret de l'Hôlel- 
Dieu de Laon, B 63). — Amwit-soi(bz^Laon , i336 
(ch. de l'abb. deSainl-Vincent de Laon). — Aiinoyl . 
i366 (ch. de l'év. de Laon). — Amwijl, 1897 (ch. 
des chapelains de Saint-Corneille de Laon). — Aul- 
noy, l'ig'i; Ausnoy, iUqH (comptes de la seign. 
d'AuInois). — Aonnoy, i5ii {ibid.). — Atilnoys. 
iSag; Annoi», 1589 (til. des chapelains de Saint- 
Corneille de Laon ). 

La châtellenie relevait de i'évèché de Laon. 

AiLNOis, m'" et f. c°* de Clacy; détruits. — Molondi- 
nura de Alneto, 1 174 (gr. cart. de l'év. de Laon, 
ch. a). — Maison de VAnnoil, assise-de-lez-Clacy, 
i3o6 (cari, de l'abb. de Saint-Marlin, 1. 1, p. aSâ). 

AlL^0Is, h. c"' d'E.ssommes. — Molendinum de Ahtfto. 
1 188 (cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soissons. 
f° 18, arch. de l'Aisne). — Aulnoye, 1681 (baill. 
d'Essonimes, greffe du trib. de Château-Thierry). 

— Auliioy, 1 708 (arch. comm. d'Essommes). — Aii- 
nois (carte de Cassini). 

AiLsois, fief, c™ de Blesmes. — Ce fief appartenait 

autrefois à l'abb. de Chézy. 
Allkois-Bostemps (Les), f. c"' de Coupru. — /rf» Aid- 

noia (carte de Cassini). 

Cette ferme a été vendue le 28 mai 1 787, par Jean 

.\lexi3 de La Loge, à l'abbaye do Notre-Dame de 

Soissons; la ferme de Beauregard lui avait élé unie. 



u 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



AiMENCOiRT, h. i" d'Auffrique-el-Nogeiit. — Allare in 
villa Otmundi ciirti», iioo (suppl. de D. Garnier, 
agi, BiW. imp.). — Hornancourt, ii38; Ilomen- 
court, ii5i; Onmicourt, it58 (cart. de Prémon- 
W, f" 19 et ao, bibl. de Soissons). — Homunâi 
curtù. ti45; Ecclesia Sancli Pétri île OmencourI, 
1 1 g3 ( Chronicon de Nogento , p. '128, '1 33). — Hau- 
mencourl, 1669 (cUit civil d'Aiiffrique-et-Nogent). 
Seigneurie appartenant autrefois à l'abb. de No- 
gcnt. Le hameau ressorlissait au baiil. de Coucy-le- 
Ohâteau. 

AmERCoiiBT, f. c°* de Couvron. — Omundi curtis, 1 1 :?3 
(suppl. de D. Grenier, 28O, Bibl. imp.). — Parro- 
chia de Aumoncurte , 11 34; parrochia de Omnn- 
curte, 1 173 (cart. de Saint-Martin, f° 70, bibl. de 
Laon). — Amencotirl (intend, de Soissons, C aoC). 
La ferme d'Auniencourt, qui appartenait autre- 
fois à l'abb. de Saint -Martin de Laon, a été unie à 
Couvron par arrêté du directoire du département 
de l'Aisne, du at octobre 1791. 

AuMEvcouBT, f. c°' de Craonnelle. 

Aumône (L'), f. c"° de Recourt. — Cette ferme appar- 
tenait autrefois au prieuré de Coincy; elle fait main- 
tenant partie de la population agglomérée. 

AuMÔvERiE (L'), f. c"° de Soissons. — Cette ferme, dé- 
truite depuis longtemps, était dans le voisinage de 
l'abbaye de Saint-Médard. C'était l'endroit où l'ab- 
baye distribuait ses aumônes. 

Ai'Kois (L'), petit ruiss. qui a sa source dans la basse 
forêt de Coucy, territ. de Barizis, traverse au nord- 
ouest le territ. de Pierremande et se jette dans la 
rivière d'Ailette à Cliamps. Il n'alimente aucune 
usine. — Son parcours est de 7,500 mètres. 

Ar\ois-MiLOT, h, c"" do l'Épine-aux-Bois. — Launois- 
Milnl (carte de Gassini). 

AuRoiB, b. c™ de Foreste. — Oratwium, \' s° (cart. 
de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, p. i4a). — 
Wlan Sancti-Martini-in-Evredio , Qf9:i (cart. d'Hom- 
blières). — Oroir, 1327 (ch. de l'abb. de Sainl- 
Eloi de \oyon, arch. de l'Oise). — Orooir, 12/10 
{iMil.).— ()roil, i26'i (cb. de l'abb. de Prémontré). 
— Oiroy, i4i2 (abb. de Saint-Eloi de Noyon). — 
Àuroy, 1697; Orroir, lfia4 (tit. de l'abb. de Gen- 
lis). — Saint-Médard-d'Orroir-et-Aubigny, 1670; 
Orrois. tOga (arcb. comm. d'Aubigny). 

La seigneurie appartenait autref.à l'abb. de Sainl- 
Éloi de Noyon et relevait de llam ; la paroisse dé- 
pendait du doyenné de celte ville. — Auroir a été 
distrait d'Aubigny et uni à Hérouel par ordonnance 
rovale du aô mai i843, pour former une commune 
du nom de Foresle. 

AiinoRF, (L'), m°" isolée, c" do Brav-en-Laojinois. 



AissiGKT, f. c"' de Saint-Gobain. — (^ense à'Auisijftnj, 
paroisse de Saint-Gobain, i6o3 (baill. de la Fère, 
B 1 1 a 2 ). — Auciipiy , Atisigny, 1 6 1 3 ( ibid. B 8 1 5 ). 
Détruite : on n'en connaît plus l'emplacement. 

Ai'TELs (Les), c""" de-Rozoy-sur-Serre. — Altaria, 
1 190 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — 
Les Auteh, i4o5 (arch. de l'Empire, J 80) , n° t). 
— AnIels-les-Uisy, i5o6 (lit. de l'abb. de Bonne- 
Fontaine, arch. des Ardennes). — Les Autels, 1674 
(arch. comm. des Autels). — llosteh, 1677 (état 
civil des Autels , Irib. de Laon ). — Les Holeh ,1724 
(minutes de Thouillc, notaire; arch. de l'Aisne). 
Comté relevant autrefois de Rozoy-sur-Serre. 

Autosise (L'), rivière qui a sa source entre Coyolles 
et Pisseleux et vase jeter dans la rivière d'Oise à Ver- 
berie (Oise) ; elle alimente le moulin de Coyolles et 
n'a dans le département de l'Aisne qu'(m parcours 
de 6,970 mètres. — Ahona, 920 (dipl. de Charles 
le Simple, Hist. de Fr. t. VIII, p. 547, C).— Flu- 
violum Altumnam, \' s' (cart. de l'abb. de Saint- 
Crépin-le-Grand, p. i4a). — Autm}ne, 1727 (maî- 
trise de Villei-s-Colterèts, reg. des assises). 

AuTRECOunT, h. c"'' de Bézu-Saint-Germain. 

AiTiiEMEscoiRT, C™ de Marie. — Oslre,iioncurlis, 1 iSa 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, f 55, 
bibl. de Laon ). — Ostromoncmt , 1 1 06 (ch. de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — Villa de Oslremen- 
curt, Ostremonctirt , 1226 (cart. de l'abb. de The- 
nailles, f 4i ). — Ostremencort , i24i (ch. du chap. 
de Saint- Jean-au-Bourg). — - Aulermencourt, i357 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin, t. 111, p. iga). — 
Autremoncourt , i4o5 (arch. de l'Empire, J 801, 
n° 1 ). — Oultremeneouit , i482 (comptes de lachâ- 
tellenie de Pierrepont). — Aullremeiicnurt , i5i3 
(comptes de l'Hôtcl-Dieu de Laon, E 4a). — Au- 
tremoncourt, i66i (chambre du clergé du dioc. de 
Laon). — Oulremencourt , 1678 (état civil d'Autre- 
mencourl, trib.de Laon). 

Seigneurie relevant autrefois de la chàtellenie de 
Pierrepont. 

Altreppe (L'), ruisseau qui doit son nom à une ferme 
qui existait encore en 1782 (prévôté de Ribemont). 
Il prend sa source à l'extrémité des territoires du Sart 
et de Favril, où il sépare les départements du ^'ord 
et de l'Aisne , et se jette dans la rivière de Sambre 
près de Robizeux, à l'extrémité des territoires de 
Fesmy (Aisne) et de Catillon (Nord). — Ce ruis.seau 
n'alimente aucune usine dans le département de 
l'Aisne, où son parcours est d'environ 5 kilomètres. 

AiiTREPPES, c°° de Vervins. — Villa Allrippia in pago 
Laudunansi, 879 (Doublet, Hist. de l'abb. de Saint- 
Denis, p. 78a). — Autri'pe, xii' s' (cart. de l'abb. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



15 



de Saint-Denis, arch. de l'Empire, LL 1 158). — 
Ahrepia, 1 1 25 (p. cart. de Chaourse, f i 38 ; arch. 
de l'Empire, LL 117a). — Aulveppia, i3/io (fonds 
latin, ms. 9238; Bibl. inip.). — Aultreppe, 1610 
(reg. des offices du Laill. des bois de Guise). — .Iti- 
treppe, 1710 (intend. deSoissons, C 274). 

La rue Neuve relevait do Guise et ressortissait au 
baill. ducal de la même ville; le reste du territoire 
dépendait de la baronnie de Wiége. 

AuTBEïiLLE, c°° de Cliaunv. — .4n(reiï'i7/a, 867 (dipl. 
de Charles le Chauve, Hist.ile France,!. VIII, p. (ioG, 
B). — Altaritia, ti'i5 (Chronicon de Nogento, 
p. '137). — Altmlla, ii.")3 (Collielte, Mém. du 
Vermandois, t. II, p. 335). — Autrevilla, i4o7 
(Chronicon de Nogento, p. 1G6). — AuUrevilte, 
i-Sfig (lit. de l'abb. de Saint-Nicolas-aiix-Bois). 

La seigneurie appartenait autref. à l'abb. du Sau- 
ïoir et relevait de Coucy-le-Chéteau. — Le terri- 
toire d'Aulreville a été détaché de celui de Sinceny 
par ordonnance royale du 18 mars i836, pour for- 
mer une commune séparée. 

Aviix.bois, c°' de Crécy-snr-Serre. — Avieux, ia4o; 
Avieu, ia56 (ch. de l'Hôtcl-Dieu de Laon, B i4). 

— Bois d'j^i'i'ai/j', 1 583; bois d'/Iimuir, iSga (lit. 
de l'abb. de Saint-Jean de Laon). 

Ce bois était situé vers Mortiers; il est défriché. 
AvïHTinE (L'), m" isolée, c°' d'Aulreville. — L'Adven- 

ture, 1 579 (comptes de la ville de Chauny, f 3i ). 
AïEMi'RB (L'), m°" isolée, c" de Lœuilly. 
AvESTiRB (L'), f. c" de Maizy. 
Ates.'>e (L'), c" de Saint-Simon. — Avetnet, 1379 

(cari, du cbap. de Saint-Quentin, f 67, Bibl. imp.). 

— Aveinet-en-Vermandois , i3-j!i (ch. dcl'abb.de S'- 
Vincent de Laon). — Avesiie-Saint-Simon , paroisse 



d'Avesne, 1706 (arch. comni. de Saint-Simon). — 

Notre-Dame-d'Avesnei-Saint-Simon, i-jkS (chambre 

du clergé du diocèse de Noyon). 

Le fief d'Avesne dépendait jadis du duché de 

Saint-Simon et relevait du prieuré de Vendeuil (abb. 

de Saint-Vincent de Laon). — Avesne était autre- 
fois chef-lieu de la paroisse d'Avesne-Saint-Simon. 
AvES.Mïs (L'), c°* de Tugny. — Lavesne (carte de Cas- 

siui). 

Seign. apport, autref. au chap. de Saint-Quentin. 
.\ïiii| , f. c°' de Laon. — Avaim ,1133 (cart. de l'abb. 

de Saint-Martin de Laon, f 172, bibl. de Laon). 

— Aven (carte de Cassini). 
AïizE, f. c"de Tréloup. 
AvoRSY, petit terril, c" de Billy-sur-Aisne. — Avhorm, 

Avoniiacum, 898 et 11 43 (cart. de Saint-Crépin- 

le-Grand, p. 127 et a ). 
AïOCEBiE, fief, c" de Fresnoy-le-Grand. 
AvoiEBiE, fief, c"" de Bessons-le-Long. — Ce liel' a 

été acquis en i345, de Pierre de la Pierre, par 

l'abbaye de Noire-Dame de Soissons. 
AvocERiEs (Les), bois, c" de Cessières. — i\emus si- 

lum inter Cessièt-e» et Suisiacun) quod dicilur Se- 

greil, 1239; Nemus de Scf;n7, i34i (ch.de l'abb. 

de Saint-Vincent de Laon). — Bois àesjldvouerie», 

1680 (ch. de l'abb. de Saint-Jean de Laon). 
AvRÉAi'i (Les), m°° isolée, c™ de Chézy-l'Abbaye. 
,\zï-BosNEiL, c°" de Château-Thierry. — Azyacus, xii' s' 

(suppl. de D. Grenier, 298 , Bibl. inip.). — Azi, 

t35o (arch. del'Emp. L 1006). — Asy, ligS (ch. 

de l'abb. d'Essommes). — Asy-stir-Manw, i484; 

Aacy, 1674 (fabr. d'Azy-Bonneil). — Aazy, 1710 

(inlend. deSoissons, Ca74). 

Aiy ressortissait autrefois au baill. de Vitry. 



B 



StBiLOS.iES, m°° isolée, c" de Vauxaillon. 

RiBtÉ, Tief , c" de Benay. — Ce fief, vassal de Guise, 
a été uni en 1700 à la baronnie de Benay. 

Bic (Le), h. c" de Chartèves. 

R»c (Le), f. c"* de Coucy-la-Ville. — I^ Bac, censé, 
1709 (intend, de Soissons, C 274). 

Bac (Le), h. c" de Pasly. — La ferme du Bac appar- 
tenait autrefois au chap. calh. de Soissons. 

liiC-ARBLAi^coiRT, h. et m'° à eau, c°* de Bichancourt. 
— Erhlencourt, i34i (arch. de l'Emp. P i36; 
transcrits de Vermandois). — Erbetaincourl , Erbe- 
Innneourl, )4io (arch. de l'Emp. J 801, n° 4). — 
HrrMninrourl , t'ii3(i6iV/. n" •")). — Aiblincourt, 



ErblancourI , Erblaincowt, i458 (arch. de l'Emp. 
302o'i). — Hn-blancourt , i533 {ibid. P 16). — 
Bac-AMaincourt , i58i (Icrr. d'Abbécourt). — Bar- 
de-d'Arblaincourt, ihgli (arch. de l'Empire, PPi, 
f 326). — Erbimcourt, 1663 (terr. de Saint- 
Paul-aux-Bois, fôg). — Bacq-ArblaincourI , 1679 
(arch. de l'Emp. 20 3o4). — Bac-d' Arblaincourl 
(carte de Cassini). 

Le châleau était déjà détruit en i58i. — La sei- 
gneurie, vassale de Coucy- le -Châleau et de Mani- 
camp, a été incorporée au marquisat de Genlis au 
mois de mai i645 (baill. de Chauny, B i5o5). 
Bac-de-Charlï, petit h. c°' de Charly. 



16 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Bac-de-Mtssï (Le), m°" isolée, c°' de Sermoise. 
Bac-de-Romesï, petit h. c°' de Romcny. 
Bachelotte, c"' d'Eparcy. — Fourneau à traiter le fer 
appartenant autrefois à l'abbaye de Foigny ; il a été 
détruit en 1789. — Un petit ruisseau qui prend sa 
source près du bois d'Eparcy et se jette dans le Ton 
à Eparcy a conservé son nom. Il n'alimente aucune 
usine. Son parcours est de 1,154 mètres. 
Baco (Le), petit h. c" de Saint-Paui-aux-Bois. 
Bacqiencoiht, fief, c"' de Pommiers. — Bacancoiirl , 
i654 (Hôtel-Dieu de Soissons, io5). — Bnquen- 
coitrt, i^/ia (tombe de Marguerite-Françoise de 
Reims on l'église de Pernant). 

Badelle (La), h. c"' de Fossoy. 

Bagneux, c°" de Vic-sur-Aisne. — AHare de Balneolis, 
1117; Bagnols, iig.3; Baignons, 1212 (Chroni- 
con de Nogento, p. Ai, 435, i38). — Baigneux, 
i4io (cart. du cbap. cath. de Soissons, f° 246). — 
Baingneux, lAaS (ch. du cbap. cath. de Noyon, 
Oise). — Baignieux, i5o5 (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Soissons, 879, P 17). — Baigneu, i5io; Bai- 
gneid, i5iC; Baigneulx, 1578; Banevlx, 1628; 
Bagnm, 1628 (tit. de l'abb. de Prémoutré). — Ba- 
gneiilx, i55i •,Bannyeulx, 1669; Baignieulx, 1682; 
Bagnieux, i64o; Bangnieu, i65o (tit. des Céles- 
tins de Villeneuve-lez-Soissons). 

Seigneurie appartenant autrefois aux Céleslins de 
Villeneuve-lez-Soissons. 

Bahecoubt, fief, c°* de Vassens. 

Baillabd, f. c" de Barzy; détruite. — ■ Elle avoisiuait 
Jaulgonne. 

Bailleau, f. c°' de Brécy. — Boileaue, iSoa (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 874). — Boilleaue, 
i5ao; Boileau, i5a4 (arch. comm. de Brécy). 
Détruite au xviii" siècle. 

Baillibel, petit h. c"" de Narapcelle-la-Cour. 

Bâillon, bois, c"' de Barizis. 

Bâillon , b. c°° do Mareuil-en-Dôle. — Fief vassal pour 
un quart du comté de Braine. 

Bâillon, bois, c°' de Montigny-Carolte. 

Baillot, petit ruiss. passant à Lucy. — 1 698 (Famille 
la Tréraoïlle). 

Baillï. h. c"' de Marchais. 

Baillï, {. c" de Pont-Saint-Mard. — Bailli (carte de 
Cassini). 

Baillï (Le), faubourg de Chauny, au sud-ouest de la 
ville. — Grmid-Bailly, 1775 (baill. de Chauny, 
Bi5o4). 

Baine, fief, c°* d'Épagny. — Situé près do Mareuil, il 
appartenait autrefois à l'abb. d'Oursc^mp et était 
vassal de Coucy-le-Château — Bayne, li \% ; Beyne , 
1680 (arch. de l'Emp. Ei258i). 



Bains-des-Dames , c°° d'Auffrique-et-Nogent. — Ferme 
détruite appartenant autrefois à l'abb. de Nogenl; 
convertie en bâtiments ruraux. 

Baisemoni, f. c'" d'Oigny. — Baizemont, 1722, autre- 
fois domaine de la chartreuse de Bourgfontaine. 

Balaise, petit fief uni à la .seign. de Cbassemy. 

Balance, bois, c"' de Rogny. — Défriché en i884. 

Balanchères, h. c"' de Fresnes. — Baleneher (carte 
de Cassini). 

Bal-Champêtbe (Le), petit h. c"' de Belleu. 

Baltiiazahd, f. c" de Cilly. 

Banc-de-Pierre (Le), h. c"* de Lœuilly. 

Banciont, c°° de Vervins. — Bencimiees, vers 1182 
(cart. G du cbap. calh. de Reims, f° 10 v°). — 
Ecclesia do Bnncegnies, Bancengiez, xii' s' (cart. de 
Tbenailles, f 10). — Bancegni, 1210 (cart. G du 
cbap. cath. de Reims, (° 64). — Bancignis, Banei- 
gnies, 1227 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 7). — 
Banscegnis, 1228 (gr. cart. de l'év. de Laon, ch. 
i56). — Bangscignis , 1 281 (cart. de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, ch. i(i8). — Bancigniez, 1244 (cart. de Tbe- 
nailles, (° 27). — Bansegnis, 1254 (cart. de l'abb. 
de Saint-Michel, p. 1 1 2 ). — Bansignis, 1 898 ; Ban- 
seigny, i4o6 (arch. de l'Emp. P 186). — Banci- 
gnys, 1616 (min. de Teilinge, notaire). — Ban- 
cigny-en-Thiérache , 1767 (baill. de Bancigny, B 
2816). 

Chef-lieu d'un comté érigé par le roi Henri IV : il 
relevait de Rozoy-sur-Serre et comprenait Bancigny, 
Brayenpartie, Cuiry-lez-lviers, Dagny, Dohis, Gran- 
drieux, Harcigny, Iviers, Jeantes, Morgny-en-Thié- 
rache, Nampcelle-la-Cour, Plomion et S'-Clément. 

Banlieue, m" et bois, c"' de Laon. — Molendinum 
deBanleu, 1 i3i (cart. de l'abb. de Saint-Martmde 
Laon,f lafijbibl. de Laon).— Molendinum de/Jan- 
leuga, 1189; Molendinum de /?a«fa)ca, ii58(ch. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — Boscus de la 
Banliue, 1280 (gr. cart. de l'év. de Laon, ch. 9). 
Le moulin est détruit; on ne connaît plus l'em- 
placement du bois. 

Banlieue (La), m" isolée, c"' de la Fèrc. 

Banru, m°" isolée, c"* de Montigny-l'Engrain. — Baru , 
1 65 1 (arch. comm. de Montigny-l'Engrain ). 
Autrefois fief vassal de Picrrefonds. 
Bar, bois, c" de Gouy. — Nomus de Ballio ante ah- 
batiain, 1217 (cart. du Mont-Saint-Martin, p. 81). 
Bois du Bar, i63i (tit. de l'abb. du Mont-Saint- 
Martin). 

Ce bois, d'une contenance de 70 hectares 2a ares, 
a été aliéné par l'État le 6 août i833. 
Baraille, fief, c" d'Abbécourt ; vassal de Genhs. 
Baraquin, pelit fief, c"' de Caillouël-Crépigny. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



17 



Babbàst, petit h. c'" de Villemontoire. 

BiRBENÇos , fief, c"° de la Fcrté-Chcvresis. — Ce fîef, 
situé en la rue Basse, ressorlissait au bail!, de Ribe-- 
niont. François de Barbençon lui a laissé son nom. 

Babbières (Les), h. c"' de ^esles. 

Barbillos, bois, c"" de Brasies, Gland et Verdilly. — 
.Nenius de/?ar6i7/on, 12/19 (cari, de l'abb. de Saint- 
Médard do Soissons, f 27). — Neraus de Rahillon, 
iûC>i (cb. de l'abb. d'Essommes). 

Barboise, bois, c™ de Laon. — Défriché. 

Barbo>tal,c°° de Braine. — BarbeTallis , 1 169; Bar- 
bunval, 1308 (cari, de l'abbaye de Saint-Yved de 
Braine, arch. de l'Empire). — Harhoval, xi\' siècle 
(arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois). 

— Barbonvatie, t-joh (arch. comm. de Barbonval). 
Vicomte vassale de Bazoches (transcrits de Ver- 
mandois, f°83. Ht supra). 

BARBOTiÈnE(LA), m°" isolée, c°' de Nouvron-et-Vingré. 

BvBtLi.E, bois, c"' d'Arcy-Sainte-Rcstitue. — Domaine 
de l'abb. du Val-Chrétien. 

Baremon-Bignv, c"" de Crécy-sur-Serre — Barmloii- 
Buigni, 1 367 ; Barenton-Bugni , 1271 (ch.de PHôtel- 
Diou de Laon, B 65 et H 4). — Barenthon, 1266 
(ch. de l'abb. de Saint-Mcolas-aux-Bois). ■ — Baren- 
ton-Buigtti/, xm' siècle (.Actes cap. du chap. cath. de 
Laon). — BaranUm-Bui'ny, l'AZ-j (ch. du chap. cath. 
de Laon). — Bnneulon-Buygny, 1 3 9 '4 ; Barenton-Bux- 
gny, 1 488 ; Barranton-Bugni , 1 5a 1 (comptes del'Ho- 
tel-Dieu de Laon, E 3, 2.'i et 48). — Barenton-Bu- 
gny», i568 (acquits de comptes de la ville de Laon). 

— Barrenlon-Hujrny, i588 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Laon , E 108). 

Scign. appartenant aulref. au chap. cath. de Laon. 

Bare«to!(-Cel, c"° de Crécy-sur-Scrre. — BarenUm- 

Cella, i34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). — 

Barenlon-SeUum , i365(ch. dcl'év.de Laon). — Ba- 

rentoii-Sel, i4i 1 (arch. de l'Empire, J 801, n° 4). 

— Terroir de BarrentonSel , 1 586 (lit. de l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — BarentonSeel , i568 
(acquits de comptes de la ville de Laon). — Ba- 
rentoiSecq, 1697 ('*'• ^^ l'abb. de Saint-Nicolas- 
aux-Bois). — Barenlon-te-Scel , i644; Barenton- 
k-Secq, 1C74 (lit. de l'Hôlcl-Dicu de Laon, B 7). 

— Barenlon-le-Sel , 1709; BarenUm-leSec , 1710 
(intend.de Soissons, C 274 'l 2o5). 

La chàtellcnie, acquise en 1 297, deOaucher H de 
Chàtillon, par l'évêché de Laon (ch. 348, gr. cart. 
de l'év. de Laon), a été cédée, le 4 mai 1 36 5, au 
chap. cath. de la même ville (ch. de l'év. de Laon). 
Babexton-sir-Sebre, c°° de Crécy-sur-Serre. — Ba- 
rmtum-êuper-Seram , 12 43 (ch. de l'Hùtel-Dieu de 
Laon, B7). — Barentun - tuper- Seram , ia44 (ch. 

Aisne. 



du chap. de Saint-Jean-au-Bourg). — Barenlon-su- 
perSeram, laôa (cart. de l'abb. de Saint-Martin, 
t. m, p. 486). — Barenlon-sevr-Sère , 12O4 (suppl. 
de D. Grenier, 288, Bibl. imp.). — Barenton-sitpra- 
Seram, i34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). 
— Barenton-sur-Cere , iSSg; Barrenlon-sur-Serre, 
1476 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E a et 
E 21). — Baranton-sur-Seire . 1739 (inlend. de 
Soissons, C 2o5). 

La .seigneurie, qui avait lilre de vicomte, appar- 
tenait au chapitre cath. de Laon. La maladreric a 
été unie à l'Hôlel-Dieu do la même \il!e par lettres 
patentes du 10 juin i6g5. 

Barestoks (RuissEA'j DEs), qui prend sa source à Fes- 
tieiu, passe à Eppes, Samoussy, Athies, Charabry, 
Laon, Barenton-Bugny, Verneuil-sur-Serre et Ba- 
renton-SLir-Serre, où ilsejettcdans la Souche;il ali- 
mente les moulins Bécret, du Pré, de la Plaine, de 
la Prée et Oger. Son parcours est do 25 kilomètres. 

Bargaine (La), h. c"' de Saint-Bandry. — Berguine 
(carie de Cassini). 

Baricocrt, m'" isolée, c"* do Tavaux-el-Pontsericourt, 
habitation détruite. — Bairicort, 1211 (cart. de 
l'abb. de Saint-Denis, f° gS). 

Bariïal, fief, c"' de Renansart; vassal de Landifay. 

Barite, f. c"' de Sainte-Preuve. 

Barizis, c"" de Coucy-le-Châleau. — Villa nunciipata 
BangiacKmsiUn inpagoLaudunensi,662(Mira?um in 
dipl. belgicis, p. 5 ). — Barisiacus, 84o (dipl. du roi 
Lothaire 1", Martène, amplis, coll. col. 98, t. I). — 
Bwitiucum-Sancli-Amattdi , xii* s* (ex Vilà Guiberti 
abbatis de Novigento). — Baritelum (acta Sancto- 
runi BoII. 1. 1, feb. p. 899). — Bairpsy, 1 3o5 (cab. 
de M. Desprez). — BarUy, i34o (fonds latin, ras. 
9228, Bibl. imp.). — Barrisy, i422 (arch. de l'Emp. 
Tr. des ch. reg. 171). — Bnirzy, i5i8 (cab. de 
M. Druet, maire de Douchy). — Barxy, 1 53 1 (cab. 
de M. Desprez). — Baritis, i533 (comptes de la 
maladrcrie de la Fère, Hotel-Dieu de la Fère). — 
Baresis, i555 (maîtrise de la Fère). — Bairesis, 
i58o (arch. de l'Emp. E 12629). — Barzin, iSgg 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). — Bairezy, 
1676 (baill. de Chauny, B 1270). — Barezis, 1O87 
(étal civil, trib. de Laon). — Barizy (carte de Cas- 
sini). — Barisis-au-Bois, 1768 (baill. de Chauny, 
B i365). 

11 y avait autrefois deux paroisses à Barizis; l'une, 
sous le vocabl(! de Saint-Remy, in Barisiaco villa : 
altare Smicti-Remigii (Liber privilegioruni, f' 3i, 
abb. de Saint-Amand , arch. du Nord ) , a été donnée 
par l'évéque Élinand à l'abb. de Saint-Amand en 
io65; l'autre, sous le vocable de Saint-Médard, 



18 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



allare Saneti-Mrilardi de Bariaiaco, a lité donnée, 
en 1 I 36, par Barthélémy, évoque de Laon, à ladite 
abbaye (mémos sources, f° 3a). — Le hameau du 
Petit-BarizU est aujourd'hui réuni au village. Il reste 
encore quelques bâtiments de la prévôté de Barizis. 
— Le ruisseau de Septvaux, qui passe à Barizis, 
sépaiail autrefois les chàlellenies de Cnucy-le-Clià- 
leau et de la Fère. 

BAno^Eiiic (La), m°° isolée, c°' de Pavant. 

Barkaqie (La), f. c'" de BellengILse. — La Haratjue 
(carte deCassini). 

Barbaquks (Les), h. c"' de Housset. 

BABRAyiEs (Les), h. c"' de Saint-Gnberl. 

Barre (La), fief, r'" d'Abbécourt. — Apparteuail autre- 
fois aux Célestins de Villcneuve-lez-Soissons. 

Barre (La), h. c'° d'Ambleuy. — La Bare (Cassini). 

Barre (La), petit h. e"' des Autels. — La Bare (carte 
de Cassini). 

Domaine appartenant à l'abbaye de Sainl-Martin 
de Laon depuis l'an 1 163. 

Barre (La), fief, c°° de Berzy-ie-Sec. — Il était aussi 
connu sous le nom de Maison de la Cour-l'Evéïiue. 

Barbe (La), ni'" à eau, c'" de Bruyèrcs-et-Montln'- 
rault. — Molendinellum ad Banain in exitu ville de 
Brueriis versus Laudunum, 1291 (cart. de l'abbaye 
de Thenaiiles, f 4(5). 

Ce moulin appart. autref. à l'abb. de Thenaiiles. 

Barre (La), h. c" de Château-Thierry. — Ecciesia de 
Barra de Castro Theodorici, i2/i3 (arch. de l'Emp. 
L 1006). — Ecciesia de Barra-juxla-Castrum- 
Theodoricum , ia58 (suppl. de 1). Grenier, 298, 
ch. 57, Bibl. imp.). — La Barre-lei-Chasteau-Therry, 
ir)35 (lit. de rHôtcl-Dicu de Château-Thierry). 

Abbaye de filles de l'ordre de Saiut^Augustin 
établie en 1 23.5 , supprimée en i 74,5 pour être unie 
à l'abb. de Saint-Paul de Soissons. 

Barre (La), h. c"' de Rethouil. 

Barrière (La) , m°° isolée, c'" d'Acy. 

lîiRniÈRE (La), fief, c"" d'Aulnois. — Belevail autre- 
fois du duché de Laonnois. 

Barrière (La), h. c'"'de Clairefonlaine. — (]e hameau 
est uni M)aintenant à la population agglomén-e. 

Barrières (Ruisseau des), petit affinent de la Brune 
à Morgny-en-Thiérache, où il prend sa source. — 
Son parcours est d'environ 700 mèh'e^. 

Barteau (Le), h. c"' de Selens. 

Bartel, m'° à eau, c'" de Trosly-Loiii'. — Donne son 
nom à un petit allluent de l'Ailette à Champs. 

Baiitiiel, m'" à eau, c'"' de Lizy. — Molendinum de 
Barelel, 1 125 (cart. do l'abb. de Prémoniré, f° 18, 
bibl. de Soissons). — Barethel , 1 1 Sa (ch. du mu- 
sée de Soissons). — Bartclle, 1 780 (arch. comm. de 



Lizy). — Barlel, 1 7(17 (plan des Coulures à Auizy, 
arch. de l'Aisne). 

Le nom de ce moulin vient probablement de la 
donation qui en a été faite en 1 1 25 par Barthélem» 
de Vir, évéque de Laon, à l'abbaye de Prémontri', 
<|ui l'a échangé en 1 291 pour le bois de Rousselois. 

— Ce moulin donne son nom à un ruisseau qui 
alimente les moulins à blé de Suzy, de Maneux, de 
Tervannes et de Barlhel et se jette dans l'Ailelte à 
Suzy, après avoir fait la séparation des territoires 
d'Anizy-le-Châté'du, deLizyetde Wissignicourt. .Son 
parcoui-sest de 7,5oo mètres. 

Barzï, c"" de Condé. — Barsi, i648 (tombe d'Em- 
manuel d'Anglebermer en l'église de Passy-sur- 
Marne). — Paroisse de SaiiU-Eloi-<le-Barsi , 1670. 
Barxi-Marcilly, 169'j (arch. comui. de Barzyj. — 
Barcy (carte de Cassini). 

Vicomte vassale de Braine et de Châlillon- sur- 
Marne. — Barzy dép. du doy. rural de Dormans. 

Barzï, c°" du Nouvion. — Villa que dicitur Baists, 
1 1 r>3 (cart. du chap. de Cambrai , f 1 7, Bibl. iinp.j. 

— Barisi» , 1 2 2 7 ; Baresis ,1229; Barisiacus , 1 3 4 3 ; 
Barisi, 1346 (cari, de l'abb. de Foigny, t" a3i. 
282, 269 et 353). — Barzi, i335 (cart. delà seign. 
lie Guise, 1" 189). — Barizis, i34o (fonds latin, 
ms. 9228, Bibl. imp.). — Barsi, 1895 (arch. de 
l'Emp. P 1 35 ; transcrits de Vermandois). — Barzts, 
i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — Barsis, 
iào6 (carL de la seign. de Guise, (° 325, Bibl. 
imp.). — Berzis, 1^98 (arch. comm. du Nouvion). 

— Barizy, 1699 (chambre du clergé du diocèse de 
Laon). — Barzy-en-Picardie , i6i5 (min. d'f)zi,i> 
Teilinge, notaire). — Barzys-sur-Hainaut, Barzy- 
sur-Franci', iBai (élecl.de (iuise,C 85j). — Bur- 
zys, !6'j2 (chambre du clergé du dioc. de Laon). 

— Barzy-Henatdt , 1778 (grueriedu Nouvion j. 
Barzy dép. de la seigneurie de Guise et ressor- 

tissait au baill. ducal de cette ville. La portion du 
lerrit. située au nord de la rivière qui passe à Barzy 
était de rintendance du Hainaut (Valenciennes) et 
de la subdélégation de Landrecies. 

Bas-Bugnï, hameau. — Voy. Buurt (Hai;t et Bas). 

Basce, m"" isolée, c"" de Quincy-Basce. — Baza, 1 1 65 : 
Bassa, II 65 (ch. de l'abb. de Saint -Martin de 
Laon). — Basce, 1 174 (gr. cart. de l'év. de Laou, 
ch. 3). — Domus leprosorum de Basche, 1228 
(ch. de l'abb. de Prémontré). — Basse, i4ii (arch. 
de l'Emp. J 801, n° 4), — Basse-ta-Béalle , 1619 
( arch. de l'Hôtel-Dicu de Laon , 3 E 1 ). — Basse-ln- 
Bnyale , 1 669 ( ibid.). 

La maladrerie de Basce a été unie à l'Hôtel-Dien 
4e Laon par lettres patentes du mois de juin i6g5. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



19 



— Uii ruisseau qui séparait autrefois ia châtellenie 
de Coucy-le-Cliàteau du comté d'Anizy-le-Château 
porte le même nom; il limite encore les cantons de 
Coucy-le-Château et d'Anizy-le-Cliâteau. Ce ruisseau 
prend sa source à Quincy-Basce et se jette dans l'Ai- 
lette à Landricourt; son parcours est de 7,200 mi- 
tres. — Riu do Basée (gr. cari, de l'év. de Laon ). — 
Rivus Batcie, ru de Baise, iS'jo (Clironicon de 
Nojjento, p. 48, i64 et 179). 

Bas-Chemin, m°° isolée, c"' de Septvaux. 

Ba»-Cherost, h. c" de Nogent-l'Arlaud. 

Bascon, h. c" d'Essommes. — Bacon (carie de Cassini). 

Biscos, bois, c" d'Origny-Sainte-Benoîte. — Ce bois 
est défriché; il se trouvait dans la prairie près de 
l'emplacement qu'occupe auj. une scierie mécanique. 

Basesliri' , bois, c°° de Faucoucourt. — Bois de Bnsen- 
Ikus, 1983 (cb. de l'abb. de Saint-Vincent de Laoïi). 
On n'en connaît plus l'emplacement. 

Bas-Konbiî, f. c"* deCbarly. — Fondez , i63a; Fondé. 
I <)()4 (baill. de Charly). 

Elle est connue aussi sous le nom de Boit-Fondii 

Ba-s-Fohét, h. c"' de Courboin. 

Bas-Covlbt, f. c" de Laigny. — Petil-Gnulel , itigû 
(baill. (le Laigny). 

Bas-Laval, f. c"' de Pargny. 

BAS-LrSRVAL, h. c'" de Lierval. — Bas-Gxtiej-val (Cass.). 

Bas-Mosbeutoix , b.c°* de Montreuil-aux-Lions. 

Bas-Rozières, h. c" de Fresnes. — Bas-Boitiire (carte 
de Cassini ). 

Basse-Boi LOG^e , ra°" isolée, c" de l'Empire. — Baise- 
Boline (carte de Cassini). 

Basse-Caillbisc, f. c"' de .Saint-Pierre; auj. delruile. 

Basse-Ciiaourse, b. c" de Chaoïirse. 

BAssE-CorR (La), m"" isolée, c'" de Pimin. — Dépen- 
dance du château de Pirion. 

B^ssE-CmiBMELLE ( La ) , f. c°* de Omrmelle»; détruite 
sous la première révolution. — Celle ferme appar- 
tenait à l'abb. de ÎVolre-Dame de .Soissons. 

Bassih (Le), h. c" de la Bouteille. — Il doit son ori- 
gine à une ferme construite par les rolijpeuv de Foi- 
gny : 'elle a pris ce nom d'une herbe ainsi appellée 
qui croist en ([uantil/^ de paslures froides et hiunides 
de ce lieu.Ti (Livre de Foigny, par dp Lancy, p. ().) 

Bassinet, cliâf. délr. c"' de Rouvroy; vassal de (iauchy. 

BASSJ:^ET ( Le), ch.it. c" de Fourdrain; auj. détruit. — 
Bacinel . i383(arch.de l'Emp. P 1 36; transcrits de 
Vermandois). 

Bassirot, m'° à eau, c"' de Ployart-el-Vaurseine. — 
C,e moulin est détruit ; un élang reste sur son emjila- 
O'menl. — On devrait écrire Massinnt. 

Bassoi.e,'hAi;lbbs, c°° d'Anizy-le-Château. — Villa de 
BatcMts, iaî8 (cb. de l'abb. de Préinontré). — 



Villa de Baschole, 1 238 (cart. de l'abb. de Prémon- 
tré, f 2a, bibl. de Soissons). — Bassolie, laSi 
(cart.de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 190). — Bascole, 
I 287 (gr. cart. de l'év. de Laon , cb. 176). — Bas- 
sole, 1 266 (cb. du musée de Soissons). — Bassolles , 
iSgli; Basâtes, i4i3 (comptes de l'Hôlel-Dieu de 
Laon, E 3, E 9). — Aullers-et-Bassoles , i536 (ac- 
quits de comptes de Laon). — AuUerê-et-Bassoltes , 
172g (intend, de Soissons, C 2o5). — Aiilers- 
Bassole (carte de Cassini). 

La seigneurie relevait autref. de Coucy-le-Chàteau. 

Basiards (Les), fîef, c"° de la Ferté-Chevresis ; vassal 
de la baronnie de la Ferté-sur-Péron, 

BASTOiiBNÉ, étang auj. desséché, c°' de Gandelu. — 
Batourtié, i554; Bastorné, i56/i (arch. comm. de 
Gandelu). 

Bastiieval, domaine, c" de .Sains. — BaslreuaUis , 
1168 (cart. de Saint-Michel, p. tCg, Bibl. imp.). 

Bataille, fief, c"' de Miss\-lcz-Pierrepont. — ^ Relevait 
autrefois de ia cbâtell. de Pierrepont. 

Bataille , Gef, c°" d'Ognes. — Appartenait autrefois aux 
religieuses de Sainte-Croix de Chauny. 

Bataille ( La ), b. c'"' de Bassoles-Aulers et de Quincy- 
Basce. 

Bâtard, petit ruisseau affluent de l'Oise à Mondrepuis. 

— Son parcours est de 6 kilomètres. 

Bâtis, bois, c°° d'Amifontaine, — Silva que vocaliir 
/ialciz de amiâ , xii' s' (cart. de l'abb. dcVauclerc. 
f' 5fi). — Balilio, Baluin .Silva, 1161 (arch. de 
l'Emp. L 996). 

Bâtis, l)ois, c°' d'Erlon. — Bois dn Bnsly, itJoU (fa- 
mille Béguin). 

Ce bois, qui appartenait autrefois à l'abbaye di' 
Sainl-Vincent de Laon, a été aliéné par l'Etal le 
1 3 février 1 8 1 .ï. Il est défriclié. 

Bâtis (Les), f. <■"" de Cbéry-I^bartreuve. — (Construite 
en 1 865. 

Bâtis (Les), pelil affluent de l'Ailette à Pargny-Filain. 

— .Son parcours (>st de 1,100 mètres. 
Bat-le-Tesips, m'" à eau, c"' de Venizel. — .Moirliii 

Bat-le-Tein , i364 (c4irt. de l'abb. de Saint-Crépin- 

le-Grand, p. 291 ). 
Batrakd, m'" à eau, c"* de Muret-et-Craulles. 
Batrez, m'" à eau, c"° de Braine; auj. détruit. — lu 

moiendinis Bâterez de Brana, 1208 (cart. de l'abb. 

de Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp.). 
Batï, m°° isolée, c"' de Pargny-Filain. — .Moulin détr. 
BATï(LE),f. c°'deGercy. 
Batï (Le), b. c"' de Neiivemaison. — Ballye, xvii" s' 

(arch. comm. de Ncuvemaison, reg. de fabrique). 
Baicais.ie ,petitrief,c"'' d'Origny-Sainte-Benoîte; vassal 

de l'abb. d'Origny-SaintoBeiioile. 

3. 



20 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Badchets (Les), m" isolée, c" de Sainl-Agnan. 

Baucis, f. c" de Braine; auj. détruite. — Elle apparte- 
nait autrefois à l'abb. de Saint-Jean de Laon. 

Baudièr e ( La ) , h. c"" de Domptin. — Baudrieres (rarle 
de Cassini). 

Baidos, ruiss. qui prend sa source à Vendresse, passe à 
Verneuil-Courlonne et se jette dans l'Aisne à Moussy- 
sur-Aisne. Il n'alimente que trois moulins à blé. — 
Son parcours est de /i,85o mètres. 

BAiiDOtis-TAr.ttsr, fief, c" deMarest-Dampcourl. — Il 
relevait autrefois de la seign. d'Abbécourt. 

li.iuLNE, c°'' do Condé. — Delna, iigi (cari, de l'abb. 
de Saint- Jeaii-des-V ignés, Bibl. imp.). — liiaune, 
xiï° s* (tombe en l'église de Baulne). — Beaune-en- 
Brie, i5o2; Bcauliie-en-Brye , i5i7 (til. de l'Hôtel- 
Dieu do Château-Thierry). — Beaulne-en-Brie , 1 54 1 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, /io8, f Sg). 

— Beauliw, i636 (tit. de l'abb. d'Essorames). — 
Beaulnea, 1710 (int. de Soissons, C 2o5).- — Beaune 
(carte de Cassini). 

Baulne dép. autref. du doy. rural de Dormans. 
Bai'lt, ruiss. affluent de la Vesle à Saint-Thibaut. — 

11 n'alimente aucune usine. Son parcours est de 

3,600 mètres. 
Bai've (La), m" isolée, c" de Croultes; détr. en i83o. 
Babïergdieb, fief; vassal de Thorigny. 
B.iTAi\D, m°° isolée, c'" de Chézy-l'Abbaye. 
Bavard, petit fief, c"° de Wiége; vassal de Guise. 
Baïempom, chat. détr. c"" de Regny. — BaieiijtoiH, t 1 1 o 

(cari. A A de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'île, p. i3). 

— Curtis Baiepontis, 1 1 /i3 (cart. de l'abb. de Saint- 
Nicolas-des-Prés de Riljemont, P 1 , arch. de l'Emp.). 

— Curtis Baieititonlis , 1 156 (ch. de l'abb. do Saint- 
Nicoias-des-Prés de Ribemont). 

Seigneiu-io vassale du comté de Ribemont. 

Bazin , h. c"' de Bicbancourt. 

Bazocbes, c°" de Braine. - Ecclesia Basilkaritin in ho- 
nore healorum marlirum Rufini et Valerii, ii35 
(cart. du chap. catb. de Soissons, P i53). — Ba- 
zolchiis, \u' s' (cart. de l'abb. d'Igny, f a, Bibl. 
imp.). — B((sii('epHse monasterium , 1186; terri- 
toriuni Bazochiarum , Basilice, 1 201 (cart. du chap. 
cath. de Soissons, f" i54 et i55). — Basoches, 
1209 (suppl. de D. Grenier, 298, Bibl. imp.). — 
Basoche, I 4 (5 7 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
35o, f 18) — Basosche, |5S^ {Ma. h^li,{° 96). 

— Paroisse Saint-Pierre-de-Bazoche , 1668 (arcb. 
connu, de Bazocbes). 

Le nom de Bazocbes vient d'une chapelle (basi- 
lica) construite sur l'emplacement où saint Rufin et 
saint Valère souffrirent le martyre. — Prieuré fondé 
en 11 36 (coll. de D. Grenier, 2/4° paquet, n° h. 



Bibl. imp.). — ChâlcUenie en 1 iaS (arch. de l'Emp. 
Tr. descb. reg. 17a, pièce 267). — Baronnie vassale 
de l'évéché de Soissons (arch. de. l'Emp. P i36; 
transcrits de Vermandois). — Maladrerie unie à 
l'Hôtel-Dieu de Soissons par arrêt du Conseil d'Etat 
du 3 août 1696. — Chef-lieu d'un doyenné rural 
de l'archidiaconé de Tardenois. Il comprenait dans sa 
circonscription le doyenné rural de Fère-en-Tar- 
denois, qui on a été démembré en 1661, et en outre 
Barbonval, Bazocbes, Blanzy -lez-Fismes, Bruys. 
Chéry-Chartreuve, Courcclles, Jouaignes, Lbuys. 
Limé, Longueval, Merval, Mont-Notre-Dame, Mont- 
Sain (-Martin, Paars, Perles, Quincy-sous-le-Mont, 
Saint-Thibaut, Tannières, Vauxccré et Villesavoye. 

Bazocbes devint, en 1790, le chef-lieu d'un can- 
ton du district de Soissons et comprit dans son en- 
clave : Barbonval, Bazocbes, Blanzy-lcz-Fismcs, 
Chartreuve, Chéry, Glennes, Longueval, Merval, 
Mont-Notre-Dame, Mont-Saint-Martin, Paars, 
Perles, Revillon, Saint-Thibaut, Serval, VauKceré, 
Villers-en-Prayères et Villesavoye. 

Bazoches, fief, près de Septmonts; vassal de la cbâtell. 
de Picrrefonds. 

Beakcodrt, f. et m'" à eau, c"" de Nanteuil-Vichel. — 
Beantcoiirt, 1696 (arch. comm. de Nanteuil-Vichel). 
Autrefois fief vassal do Neuilly-Saint-Fronl. 

Beart, f. c°' de Grugies, auj. détruite. — Autref. fief. 

Beaucamp, b. c°' du Nouvion. — Biaucamp , 1 3o6 ; Ca- 
pella beati Nicholai in domo de Beltocampo, Biati- 
champ, i3i7(cart. de la seign. de Guise, f"i9.5,6o). 
Fief relevant autrefois de Guise. 

Beaufav, c" de Mauregny-en-Haye. — Fief relevant 
autrefois de la chàtell. d'Eppes; il est désigné au 
plan cadastral sous le nom de Boisjay. 

Beaifort, fief près de Fourdrain , relevant autrefois de 
Laon (insin. du baill. de Vermandois de i6i3, trib. 
de Laon). 

Beaufort, f. c"" de Lesquielles-Saint-Germain. — Le 
château de Beaufort, vassal de Guise, dépendait de 
la paroisse de Montreux. 

Beaulieu, h. c"* de Beaumont-en-Beine. — Ecclesia 
de Bello-I/)co, 11 53 (cart. de l'abb. d'Homblières, 
p. 5 1). — Beaulien-en-Bcine , 1 63i (baill. de Chauny, 
Bi/i36). 

Prieuré de Bénédictins fondé" en 1117 par l'abb. 
d'Homblières. — - Le hameau fait maintenant partie 
de la popidation agglomérée. Il doit son origine à une 
ferme acquise en 1779 par le seigneur de Beaumonl- 
en Béine. 

BEAntiEii, f. c"" de Buironfosse; auj. détruite. 

Beaulieu, f. c'" deVervins; auj. détruite. — Elle ap- 
partenait autrefois à l'abb. de Thenailles. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



21 



Bbaul>e-et-Chiïï, c"" de Craonne. — Dehelna, i t43(cli. 
mém. ms.de l'Eieu, t. I, r375). — Betna, ii8i 
(cart. de Philippe Auguste, f 38, Bibl. imp.). — 
Biaune, 1307; Beaune, i2a3 (ch. de l'Hôtel-Dieu 
dp Laon, B 8 et B 6.")). — Byamw, 1 889 (arcli. de 
l'Emp. P 1 36 ; transcritsde Vermandois). — Beaunne, 
1 /io5 (arcii. de l'Emp. J 80 1 , n° 1). — Paroisse do 
Saint-Victor-de-Beaulne , i679(élat civil de Beaulne- 
et-Chivy, trib. de Laon). — Baune-el-Chivy, 1709 
(int«nd. de Soissons, C 274). 

Communeinslituéeen 1 1 84 parPhilippe Auguste. 

Beichiiiais, bois, c" de Ponlavert. — Bois de Byau- 
mares, i353 (dén. cab.de M. d'Imécourt, GG 1). 
— Beaumarelz, 1^98 (audiencier de Roucy, ibid.). 

Bbaimé, c°° d'Aubeiiton. — Biaiimes, 1 189 (cart. delà 
seign. de Guise). — Beaumc», i3i8 (arch.del'Emp. 
Tr. des ch . reg. 5 5 , pièce 133). — Biaumez , 1 3 2 6 
(cart. de la seign. de Guise, T' 36 et 1 44). — Byau- 
me», i383 (cart.de l'abb. deBucilly, f'96). — Beau- 
met, i568 (acquits, arch. de la ville de Laon). — 
Beaulmay, 161 a (leiT. d'Aubenton). — Beaulmez, 
1 685 (baill. de Ribemont, B 4o). — Beaumee (carte 
de Cassini). 

La seigneurie dépendait de la chàtell. de Marligny 
et ressortissait au baill. d'Aubenton. Le lieutenant 
général de ce baill. laissait aux officiers municipaux 
l'exercice de la justice foncière. 

Beai'hé, f. c°' de Mondrepuis; détruite. 

Beaviiokt, f. c"' de Juvigny. — Autrefois domaine de 
l'abb. de Saint-Crépin-en-Chaye de Soissons. 

Beaumont, f. c"' de Noirecourt. — Censé de Beautmont, 
iboU; Grangia de Bellomonte, 1527 (tit. de l'abb. 
de Bonnefontaine, arch. des Ardennes). 

Beauiiost-e>-Beinf. , r°° de Chaimy. — Curtis de Bol- 
motil , Bnlmunt, 1 1H8 (ch. de l'abb. de Prémontré, 
bibl. de Soissons). — Boumonl, 1910 (ch. de l'abb. 
de Corbie, Somme). — Beaumonl-en-Bayne , Beaii- 
montr^n-Beynes , iSSa (comptes de la chàtell. de 
Ham, chambre des comptes de la Fère). — Beau- 
mont-en-Baine , 1616 (baill. de Cliauny, Il i48o). — 
Beaumun, 1G88 (arch.de Beaumont-en-Beine). 

Beauuiont-cn-Beine était du doy. rural de Ham 
et ressortissait au badl. de Cliauny. 

Beau-Moi Li\, fief, c"' d"Oulcby-le-Châleau; vassal de 
Ponlarcy. 

Beaiiiai:<, h. c°' de Klavigny-le-(jrand-ct-Beaurain. — 
Bellut-Ramus , Biawain, i afii ; ville de Biaurainc, 
i33i ; Biauraini;, i335; Byaurain, t337 (cart. de 
la seign. de Guise, f" 5o, 99, 387 et ao4). — 
Beaurains, i483 (comptes, arch. comm. de Lcs- 
quielles-Sainl-Germain). — Sainl-Médard-de-Beau- 
raim, 1688 (arch. comni. de Flavigny-le-Grand-et- 



Beaurain). — Beaurin, 1709 (intend, de Soissons, 
C 374). 

Fief vassal de Guise, uni à cette seigneurie au 
XTii° siècle. Le village ressortissait au baill. ducal de 
Guise pour la justice. 

Beabregakd, h. c°' des Autels. 

Beal REGARD, m°° isolée, c"" de Baulne. 

Beaubegabd, f. c"' de Charly; détruite. 

Beaireoahd, h. c°° de Clairefontaine. 

Beairegard, fief, c" de Lafi'aux. — Ce fief, vassal de 
Malhôtel, appartenait à l'abb. de Nogent. 

Beauregard, petit h. c" de ia Malmaison, près de Lor. 

Beauregard, f. c" de Montloué, entre le Thuel et le 
bois d'Angoute. 

Beairegard , f. c"" de Muscourt. 

Beauregard, h. c" de Nogent-l'Artaud. 

Beauregard, f. c"" d'Orgeval. — Détruite vers le milieu 
du xïiii' siècle. 

Beaurepaire, f. c"" de Charly. — Beaurepeire, J234 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f aSa). 
— Biaurepaire, laSa (arch. de l'Emp. L ioo4). 

Cette ferme appartenait autref à l'abb. de Notre- 
Dame de Soissons. 

Beaurepaire, h. c"" de Laigny. — Bospalimn, in pago 
Laudunensi, 87a (dipl. de Charles le Chauve, 
Acta SS. ord. S. Bened. p. 1 , Sœc. 3 , p. 119). — 
Bellus redditus, ia38; Biaurepaire, xiii° s" (cart. 
de Foigny, P a4n, Bibl. imp.). — Beelrepair, 1 a36; 
Belrepair, un" s" (cart. de l'abb. de Thenailles, f" 8 
et 43). — Biaulrepaire , ia48 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, t. II, p. a53). — Biaurepair, 
1874 (arch.del'Emp. L 1 155, A,a'liasse). — Benu- 
repaix, i45i (reg. des assùses du baill. de Verman- 
dois, trib. de Laon). — Beaurepere, 1618 (baill. de 
Laigny). 

Fief vassal de la chàtell. de Voulpaix et du comtt' 
de Marie. Le hameau est maintenant uni à la popu- 
lation agglomérée. 

Beaurepaire, f. c"' de Laon. — Cette ferme, autrefois 
dépendance du faubourg de Leuilly, est détruite. 

Beaurepaire, fief, c'" de Lierval; vassal du duché de 
Laonnois. 

Beaurepaire, (. c" de Longpont. — Ancien domaine 
de l'abb. de Long])ont. 

Beaurepaire, fief, c"" de Montiguy-sur-Crécy. 

Beaurepaire ou Beaurepas, fief, c°" de Pont-Saint- 
Mard et de Crécy-au-Monl. 

Beaurepaire, m'°'à eau, e" de Rouvroy. — Beattre- 
pair, xiv' s' (arch. de l'Emp. P i35; transcrits de 
Vermandois). 

Le mouhn appartenait au chap. de Saint-Quentin; 
il est détruit depuis un temps immémorial, 



22 



DEPARTEMENT DE LAFSNE. 



Bgiurepaire, f. c" de Vieray. — Biaurepair, 1897 
(manuel de l'Hôtel-Dieii de Soissons, 3 28). 

La ferme de Beaurepaire, vassale delà cliâtell. de 
Pierrefonds, appart. autrefois à l'abb. de Longponl. 

Beaiirepairk, étanjj, c°' de Viry-Noureuil ; desséclié. 

Béai REPAIRE, ruisseau (|ui prend sa source à Cliau- 
dardes el se jette dans le Ployon à l'ontavert. 

Beaurepas, b. c°" d'Oizy. — Ancien fief vassal de Guise. 

Beaiirevoir, c°° du Catelet. — Belvoir, xn' s* (ex Gisle- 
berti Montensis Hannoniœchronico, Hist. de France, 
t. XIII, p. 566 E). — Riauvoir, laoa (cart. de 
l'abb. du Mont-Saint- Martin, f 96). — Bellum 
vùum, 1 339 (cart. delà seign. de Guise, l''7/i)- — 
Hélium vùlere, alodium in marcha refjni et imperii 
in castellania Sancti-Quinlini, 1268 (Olim, t. I, 
p. 578). — liiauroer, i26i (arcb. de l'Emp. Tr. 
des ch. reg. 80, pièce 78). — Relmoart, 18^7 
(areh. de l'Emp. J 620, n° ho). — Beauvoir - en- 
Armiaiae. i356 (cbambre des comptes de la Fère). 

— Riaurevoir, i386 (arcb. de l'Emp. P i35; trans- 
crits de Vermandois). — Reauvoir- en - Camliresis , 
1575 (arcb. de l'Emp. P 9/i8-3). 

La sei{;neurie, située dans le Cambrésis (d(''- 
nombr. de Louis de Luxembouq;, connétable de 
.Saint-Pol, chambre des comptes de la Fère), rele- 
vait autrefois des châtellenie et prévôté de Saint- 
Quentin et ne devait, à chaque mutation, qu'un 
bois de lance sans fer; elle a été engagée le 10 juin 
1 ^tc)li , par le roi Henri IV, à deBalagny, et en i65i, 
par le roi Louis XIV, à la famille de Maillv-Ncsles. 

— Le territoire sis au sud de la chaussée Brunehaut 
semble, d'après la carte du diocèse de Noyon dédiée 
à M"' Louis-André de Grimaldi, évèque de Noyon, 
avfiir fail partie du diocèse de celte ville. 

Bbai REVOIR, f. c"' de Nouvion-et-Catillon; détruite. — 
Elle appartenait aux abbayes de Saint-Jean de Laon 
et de Saiiit-Nicolas-aiix-Bois. 

Beauribaii. on Beaurivail, fief, <•'" deSissonne; vassal 
de Sissonne. 

liEAiiRiEiix, c"" de Craonne. — Relni , ii5o; Rerilh, 
1 t53; Bellwrirus, 11.^8 (cart. de l'abb. de Vau- 
l'Ierc, f" 12, t6 et 28). — Reaureu, 1827 (arcb. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. fi'i, n° 78^1; reg. 90, 
n° i55). — Riaurm. 1878 (arch.comm.deBruyères- 
et-Montbérault). — Riauru, 1898 (dénombr. cab. 
de M. d'Imécourt). — liinurieu-en-Laonnois , i/i6'i 
( reg. des assises ilii baill. de Vermandois). — Rean- 
rieux , xh\l\ (audiencier de Roiisy). — Paroisse de 
Siiinl-Hemy-de-Reaiirieu . 1 .569 (étiit civil de Beau- 
rieux , trib. de Laon). 

La .seign. appart. à l'abb. d'Origny-Sainte-Benoîte . 
de laquelle relevait la vicomte do Beaurieux. 



Beaurieux devint, en 1790, le chef-lien d'un 
canton du district de Laon. Il comprenait dans sa 
circonscription Beaulne-etChivy, Beaurieux, Bourg- 
et^Comin, Cerny-en-Laonnois, Cuiry-lez-Chaudardes, 
Cuissy-et-Geny, Jnmigny, Moulins, Moussy-sup- 
Aisne, CCuilly, Paissy, Pargnan, Troyon, Vassogne, 
Vendresse et Vemeuil-Courtonne. 

Beaurouabt, h. c"' de Fresnoy-le-Grand. — Riaurevart . 
1209 (cart. de l'abb. de Fervacques, p. 4i6). — 
Riaurcwart, 1299 (cart. de l'abb. de Fervacques, 
l''88,BiM. imp.'). 

La ferme appart. aulref à l'abb. de Fervacques. 

Beautob, c°° de la Fère. — Parrochia île Reantnr, 
1210; Bauthm; 121 4 (ch. de l'abb. de Saint-Vin- 
cent de Laon). — Rautnt; 1229 (arch. de l'Emp. 
L 99^). — BautnrI, taôo (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Rautour, 1298 (restitution 
d'un Olim par M. Léopold Delisie, p. 448). — Vau- 
tour, i4oo (arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. 171). 
— Rautor-lez-Lafère, i48i (arch. de l'Emp. 
P 248-1). — RaulUmr, 1498 (ch. des Céleslinsile 
Villeneuve). — Rauthorl, i583 (comptes de l'Hô- 
tel-Dieu de la Fère). — Raulthor, i.56i (déhb. de 
la chambre des comptes delà Fère). - — Bauthnril , 
i635 (bailL de la Fère, B 719). 

Membre de la chàtell. de la Fère jusqu'en 1600 , 
le village avait son ressort immédiat au baill. de la 
Fère. — Port assez important sur le canal latéral de 
l'Oise servant d'entrepôt à la ville de la Fère. 

Beaitroux, b. c'"d'Elaves-et-Bocquiaux. — Riniitrou, 
1 «42 (arch. de l'Emp. L 1 161 ). — Riimlrau, 1974 
{ibid. L 998). — Censé de Reautrou, 1Û61 ; Reau- 
troucq, 1569 (arch. de la ville de Guise). — Remi- 
Ireau, 1 586 (arch. de l'Emp. J 791). — Beaulreaux, 
1 778 (tiL de l'abb. de Clairefonlaine). 

La ferme de Beautroux appartenait autrefois à 
l'abb. de Clairefonlaine et relevait de Bohain. 

Beacteau ou Briiikecobrt, fief, c"* de Gouy: vassal de 
Saint-Quentin. 

Beadvillé, f c" de Vaux. 

Beapvoir, f. c" de Benansart. — Curtis de Belveor, 
11 58; in tcrritorio de Bello-Visu m parrochia ilc 
Chievresi loco qui dicitur ad crucem de Bellovisu 
juxta viam que dicitur chemin Roumcres, 1 278 
(ch. de l'abb. de Sainl-Nicolas-aux-Bois). — Maison 
de Riaumir, 1296 (cart. rouge de Saint-Quentin, 
f 54 ). — Renuhoir, vers i34o (arcb. de la ville de 
Saint-Quentin, liasse 268). — Censé de Remtmy. 
I 588 ; censede Reauvois ,1660 (lit. de l'abb. de Sainl- 
i\icolas-aux-Bois). — Reaurevois, \\i\' s' (dénombr. 
d'un fief à Fay-Ie-Noyer, famille la Trémoïlle). — 
Reauvait, 1799 (lit. de l'abb. de Prémonlré). 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



23 



Bealïoip., r. c" de Saint-Aubin. — Bauvoire, 1739; 
Bauvoir, 1778 (tit. du prieuré de Saint-Paui-aiix- 
Bois). 

La ferme de Beauvoir dép. autrefois du prieuri- 
de Saint-Paul-aux-Bois. 

Beadïoib, fief, c" de Vassens 

BEiiïois, f. c" de Goudeiancourt-lez-Pierrepont. — 
Beevoir, 1169; Bealvoir, ii()5: Beelvoir, 1181 
(cart. de i'abb. de Saint-Martin de Laon, t. 1, 
p. 4i 1 et 4 18). — Curtis de Biauvoii; laig (cart. 
de I'abb. de Buciliy, T 17). — Biavoir, laO.") (cli. 
de l'Hôtel-Dieu de Laon , 8 B ). — Bellum- Vismn , 
1 -iHg ; Biauvoir-daks-Pierrepont , i3qo; Beauvoir, 
i38i (cart. de I'abb. de Saint-Martin, t. III, p. 81 
et 83). — Beauvaiz, iliSU (comptes de Pierrepont, 
cab. de M. d'Iniécourt). — Beauvais, iù86 (ch. de 
l'Hôtel- Dieu de Laon , B 9 1 ). — Beauvuys , 1 496 ; 
Baumù, i56o (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 37, E 3a). 

Les fermes de Beauvois appart. autrcf. à I'abb. de 
Saint-Martin de Laon et relevaient de la chàlellenie 
de Pierrepont. Elles ont été unies à Goudeiancouit- 
lei-Plerrepont, le 25 juillet 1788, par l'assemblée 
provinciale du Soissonnais ; elles ressortissaient alors , 
pour la justice, au baill. de la chàtell. de Pierrepont. 

Beacvois, c°° de Vemiand. — Beharium, 11 if); 
curtis do Beauvoir, 1 180 (cart. d'Honiblièrcs, p. 8 
et 78). — Biauvoir, 1275 (cart. de Guise, f 79). 
— Beauvoijr-et-Tombe* , ifig'i (arch.conim. de Beau- 
vois). 

Village érigé en paroisse en ia38; il dépendait 
auparavant de Tombes. Beauvois et Tombes étaient 
du doyenné de Ham et faisaient partie du marquisat 
de (Jaulaincourt. 

Beacvoisis, fief, c°'de Travecy; vassal de la Fère. 

Beauvot, f. c°' de Parcy-Tigny. — Cette ferme, dt'- 
truite depuis longtemps, appartenait autrefois à 
I'abb. de Longpont. 

Beccoroet, fief, c" d'Etreillers. — Becordel, i64(> 
(arch. de la ville de Saint-Quentin, liasse 176). 

BiBCNAié, h. c"* de Marly. — Btichoitot. 1797 (baill. 
de Bibemont, B 260). 

Béchehet, m'" à eau, c°' de Froidmont-Cohartille. — 
Molendiniim quod dicilur Bekerel, 11 43 (di. de 
I'abb. de Sainl-Jean de Laon). — Beseherel, 1607 
(famille Berlliuult, litres). 

Bécheuet, m"° isolée, c°* de Toulis-et-Altencour(. 

Becocebel, m'° à eau , c"' de Saint-Quentin. — Molen- 
dinum de Becherel, 1 176 (cart. du cliap. de Saint- 
Quentin, f° 98 C, Bibl. imp.). — Moulin de Beke- 
rel, H79 (cart. de I'abb. de Saint-Quentin-en- 
rile, f. 2, arcb. de l'Emp. LL 1017). — Bequeiel, 



1357 (cart. de la même abbaye, t 1 v°, arch. de 
l'Ëmp. LL 1016). 

Ce moulin est aujourd'hui connu sous te nom de 
Moulin de Saint-Quentin. 

Becqbigxette, I. c°° de Becquigny. — Beqnignetes , 
i4i 1 (arch. de l'Emp. J 801 , n° 4 ). — Becquigniete , 
1067 (arch. de la ville de Guise). — Bequeniette, 
1728 (carte ms. de Dense, ingénieur; arch. du 
Noiti). 

Celle ferme dép. autrefois de la paroisse de Pré- 
mont et ressortissait aux baill. et chàtell. de Cam- 
brai. 

Becquigbï, c"° de Bohaiu. — Bekefpites, iitj3 (cart. 
de Saint-Corneille de Compiègnej. — Bequignies, 
i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — Becqw- 
gnies, i55o (comptes de liohain, (" Ay, chambre 
des comptes de la Fère). — Becquigtiie, i5f)7 (arch. 
de la ville de Guise ). — Becquignies , 1 (598 ( baill. de 
Bibemont, B a53). 

Béchet, m'° à eau, c'" de F'estieux. — Molendiniuii de 
Bekerel, 1178 (cart. de I'abb. de Saint-Martin, 
f" I ûi, bibl. de Laon). — Molendinum quod dicitur 
Bequeriaujc, 1228 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
ch. a35). — Bequerel-deiseur-Velui , j368 (cart. 
de la \ille de Laon , f 87, bibl. de Laon). 

Beffecouiit, h. c"' de Vaucclles-et-Befl'ecourt. — bef- 
frecurtis, n38 (ch. de I'abb. de Saint-Martin de 
Laon, f° i35). — Bejrecourt , 1370 (ch. de I'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — Befcouri . i4i3: 
Breffecvurt, 1 5o4 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
E 9, E 35). — Beufcourl, i âôH ; BeuJ'ecomi , i582 
(tit. de I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Beffe- 
cour, 1709 (intend, de Soissons, C ao5). — Beuve- 
court (carte de Cassini). 

Membre du duché de Laonnois. 

Bécabe- Vallièbe , m°° is. c"' de Mesbrecourt-Bichecotirt. 

Bégui>es (Les), fief, c" de Marcy; vassal de Marie. 

Behaise, c°' de Marie. — Alodium Betiumuf, n'i-j 
(cart. de I'abb. de Fesmy, p. 179). — Behaigne. 
xin' s' (carl. de I'abb. de Thenailles, f" 76). — 
Villa de Behamgne, 1269 (suppl. de D. Grenier, 
290, Bibl. imp.). — Behainne», i523 (comples de 
l'Hôtel-Dieu de Marie, E 5). — Paroisse Saint-Hu- 
hert-de-Behagne , ifi43 (arch comm.de Marcy). — 
Behaianes, 1709 (int. de Soissons, C. 274 et 2o5j. 
Fief vassal de Marie. Behaine formait autrefois 
une paroisse ayant son territoire distinct; cette pa- 
roisse était déjà unie à celle de Marcy en i7o3(baill. 
de Leschclles). 

BÉaiBicoiiBT, bois, c°' de Caillouël-Crépigny. 

BÉHETTEs (Les), carrières habitées, c" de Chevreguy. 
— Traces de construction. 



M 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Beine, nom d'une forêt dont ies bois de Frières-Fail- 
louel, de Liez, de Genlis, et le bois Venet sont des 
restes. Eile a laissé son nom aux communes de Beau- 
raont-en-Beine et de la \euïille-en-Beine. — In bosco 
de Boyne, i 993 (arch.de l'Emp. Tr. des ch. reg. 53 , 
f |4). — Bois de Baynne, i53a; Beynes, i53a 
(comptes de la chàlell. de Ham , chambre des comptes 
de la Fère). 

Beixe ou Bevne, fief, c"* de Vassens. — Baine, i/i58 
arch. de l'Emp. E 1 2,53 1). 

Belair, m"" isolée, c'"'de Barzy. 

Beiair, m°° isolée, c" de Chézy-l'Abbaye. — On la 
considère cependant comme faisant partie du hameau 
de Grande-Saule. 

Belaib, m™ isolée, c™ de Mont-Saint-Jean. 

Belaib, f.c'^de Prouvais; détruite. — Censé de Bellâtre, 
1 686 ; Belaire, 1 756 (arch. comm. de Prouvais). 

Belair, h. r"' de Sissonne. — De construction récente. 

Belleau, c°" de Château-Thierry. — Balolium, ia3i ; 
Bayllitel , 1 3 3 3 ; Bailluel , 1 2 3 8 ; Baillex , 126/1; 
Bailleax, i3oi (ch. de l'Hôtel-Dieu de Boissons, 
89). — Bailleau, 1 358 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. 
reg. 86, pièce 926). — Railliaux, 1/100 (comptes 
de l'Hôlel-Dieu de Boissons, Sa/i). — Belenu, 1/108 
(ch. de l'Hôtel-Dieu de Boissons, 90). — Beitlattx, 
1/163 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 3/19). 

— Bateau, 1/177; Baleaue, 1/18/1 (ch. de l'Hôtel- 
Dieu de Boissons, 189). — Boiliaux, i486 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 36o, f° 79). — Boy- 
Uaux, 1/188 (ihid. 36i, P3/i). — Baliau, 1/191; 
Bnllean, 1 /197 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 9 1). 

— Baileau, i5o9 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, 3'jli). — Balleaux, i5o8 (lit. de l'Hôlel- 
Dieu de Soissons). — Boileaue, i5i6 (arch. de 
l'Emp. Q carton 4). — Bailleaux, i5-2Ç);BaiUeauc, 
i533 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 21). — 
Baillatilx, i544 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, 4i4, f 23). — Belleaûe, 1709 (intend, de 
Soissons, C 9o5). 

Une ordonnance royale, du 22 mai 1823, a uni 

Belleau à Torcy; elle a été rapporiée par une autre 

du 6 juillet 1882). 
Belle-Aulne (La), petit ruisseau qui prend sa source 

dans la foret de Rie et se jette dans la Marne à 

Jaulgonne. 
Bellecour, f. c" de Remaucourt. — Constr. en 1889. 
Belle-Epine (La), m°° isolée, c"" de Froidestrées et de 

Logny-lez-Aubenton. 
Belle-Etoile (La), m°° isolée, c"de Villers-lez-Guise. 
Belle-Fontaine, f. c"" de Cutry. — La Fontaine (carte 

de Cassini). 
Belle-Fontaise, f. c"" de Nampcelle-la-Cour. — Cette 



ferme appartenait autrefois à la chartreuse du Val- 
Saint-Pierre. 
Beile-Fontaine, m"" isolée, c"' de Villeneuve-sur-Fère. 

— La ferme de Belle-Fontaine appartenait autrefois 
à l'abb. du Val-Chrétien. 

Bellenglise, c°° du Catelet. — Belninejrlise , 1190 
(cart. de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 674). — 
Bellana ecclesia, 1 195 (cart. AA de l'abb. île Saint- 
Quentin-en-l'Iie, p. 69). — Territorium de Biaul- 
taineglise, 1896 (Colliette, Mém. du Vermaiulois, 
t. H, p. 559). — Belenneglise , i384; Berengtise, 
1890 (arch. de l'Emp. P i35; transcrits de Ver- 
mandois). — Belenglise, i565 (tit. de l'Hôtel-Dieu 
de Saint-Quentin). 

Bellenglise relevait de la seigneurie de Thorigny 
(Recueil des fiefs, p. io5). 

Bellenglise, bois, c"° de Benay; défriché. 

Bellepercue, f. c°° de Landouzy-la-Cour. — rEstainsy 
appelle au subjectque dans l'esteudue de cette terre, 
qui estoit anciennement partie en bois , il y avoit des 
arbres et des perches fort eslevées en hauteur et 
très belles à la veue , pourquoy ce nom luy a esté 
donné. 1 (Livre de Foigny, par de Lancy, p. 5o.) 

Belles-Foxtaises, petit ruiss. affluent de celui de 
BoufTignercux à Guyencourt. — Il n'ahmente aucune 
usine dans son parcours de 1,060 mètres. 

Bellette , fief, c"' d'Audignicourt. 

Belleu , c°" de Soissons. — Ecclesia de Bello-Loco , 1 1 43 
(suppl. de D. Grenier, 296 , Bibl. imp.). — Nemus 
de Beloy, tai5; Nemus de Belloi, 1222 (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons, 166). — Belleu-emprh- 
Somom, i384 (arch.de l'Emp. P i36; transcrits 
de Vermandois). — Berleu ,1/147 (comptes de l'Hô- 
tel-Dieu de Soissons, 343). — Bellu, 1491 (ihid. 
36a, f 3o). 

Autrefois seign. vassale de l'évêché de Soissons. 

Belleïalle (Grand et Petit), h. c" de Rozoy-Belle- 
valle. — Territorium de Bellavalle, ii54 (cart. de 
l'abb. do Saint-Crépin-le-Grand, P 9). — In nemore 
de Beleval, 1284 (cart. de l'abb. de Baint-Jean-desr 
Vignes, f° 64, Bibl. imp.). — Belevale-Gvand-et- 
l'elk (carte de Cassini ). 
Autrefois seigneurie vassale de Montmirail. 

Bellevallée, m°° isolée, c"' de Brancourt; détruite. 

Bellevle, m'" isolée, c"" d'Alaincourt, Courcelles, 
Cuissy-et-Geny, Evergnicourl,Louélre, Saint-Quen- 
tin , Vaux-Andigny, Versigny. 

Belleïie, chat, c'" de Billy-sur-Aisne. 

Bellevue, petit h. c"' de la Capelle et de la Flamangrie. 

— Belleveue, 1716 (plan de la Flamangrie. arcli. 
de l'Aisne). 

Bellevue. h. r"" de Cierges, Pargny, Vauxaillon. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



25 



Bellkïie, m" isolée, c°'de Courceiles. 

Bellevle, m°° isolée , c" deCrépy. — Ferme apparte- 
nant autrefois à l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois. 

Belletce, f. c°" d'Esqueliéries et de Gouy. 

Bellevce, f. c" du Hérie-la-Viéville. — Cette ferme 
appartenait autrefois à l'ahb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemonl. 

Belletie, h. c" de Landouzj-ia-Ville. — Uni actuel- 
lement à la population agglomérée. 

Belletde, c"" de Louàlre. 

Belletue, m'° à eau, c" d'Origny-Sainte-Benoîte. — 
Ce moulin , construit sur le bras principal de l'Oise , 
est abandonné depuis 1860. 

Bellevie, m" isolée, c°' de Vaux-Andigny. 

Bellicocbt, c'" du Calelct. — Belleincourt , 1228 (cart. 
de l'abb. du Mont-Saint-Martin). — Bei-incort, 1 164 
(ch. de l'abb. de Fervacqnes). — Belycourt, i565 
(ch. de l'Hôtel-Dieu de Saint-Quentin). 

Seign. vassale de Malincourt-en-Cambrésis, ven- 
due le 3 février i638, par Jean delà Porte, aucbap. 
de Saint-Quentin. — Chapell. dite de Liessart , Irans 
férée en l'église sous le vocable do Notre-Dame. 

Belliuokt, f", c" de Burelles. — Grangia de Banni- 
Manie, liait (suppl. de D. Grenier, 287; Bibl. 
imp.). — Bellymon, lôAi (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Marie). — Belimont, 1710 (inlend. de Boissons, 
C 39 0). 

Les fermes de BellimonI appartenaient autrefois 
à la cbartrcuse du Val-Saint-Pierre. 

Bellois, bois, c°' de Lœuilly. 

Bellosière, f. c°* de Viffort. 

Bclot, fief, c" de Renansart; vassal du comté de Ri- 
bemont. 

Belsart, m'" à eau , c"' de Torcy. 

Beltal, (. ot chat. c°* de Goudelancourt-lez-Berrieux. 

Beitédeb (Le), m°° isolée, c°" deFossoy etde Vivières. 

Besat, c°° de Moy. — Benais, 1 «3 1 (cart. de l'abb. de 
Saint-Michel , p. i5a, Bibl. imp.). — Benaii, i384 
(arch. de l'Emp. P i3.5; transcrits de Vermandois). 
— Benays, ifidlt (comptes de la maladrerie de la 
Fère, Hôtel-Dieu de la même ville). — Sainl-Mar- 
tin-(h-Benay, 1697 (chambre du clergé du dioc. de 
Noyon). — Benaix, ifig.! (arch.comm.de Benay). 
Autrefois baronnie vassale du duché de Guise, 

BE?iicotRT, f. c'" de Marchais. — Be(rnicoitrt (carie de 
Cassini). 

HÉSITE ou LA Ko^(TAI^E-BÉ^lTE, h. c" de Vielsmaisons. 
— Beniire (carte de Cas.sini). 

Berceau (Le), h. c" de Bassoles-Aulers. 

Bkrgeaumokt (FoRÉT de), r°" de Bois-Iez- Pargny etde 
Dercy. — Bnrgeanmont, 1H06 (maîtrise des eaux 
el forêts de la Fère). — Berj-anmonl , 1627 (lit. de 

Aisne. 



l'Hôtel-Dieu de Laon). — Bourgeaumont , i645: 
Berjaumont, 166a (lit. de l'abb. de Saint-Jean de 
Laon). — Bargemont (carte de Caesini). 

Le bois des avoueriesde Bergeaumont ou de Saint- 
Jean appartenait aulref. à l'abb. de S'-Jean de Laon. 

Bergère (La), m°° i.«olée, c" de Bellenglise. 

Bergerie (La), f. c°' de Monichâlons; détruite. — Était 
à l'extrémité des terril, de Cherèt et de Parfondru. 

Bergeries fLEs),f. c"de Bonneil; convertie en grange. 

— La Bergerie (carte de Cassini). 

Bergeries (Les), f. c"' de Saint-Paul-aux-Bois; dé- 
truite. 

Beboicoubi, ruiss. qui prend sa source sur le territ. 
de Remies et se jette dans la Serre à Pont-à-Bucy. 

— Aqua de Bergicort; aqua de Belgiarrt, 1234 
(cart. de l'abb. de Saint-Marlin de Laon , P 61 , bibl. 
de Laon). 

L'ancien territoire du même nom situé à Mes- 
brecourl-Richecourt est couvert de débris de cons- 
tructions romaines. — In territorio de Bergicort , 
lao'j ( ibitl.f 60). 

Bergces, c°" du Nouvion. — Berglies, ,i3-i-^ (cart. de 
l'abb. de Foigny, f 232, Bibl. imp.). — Ber- 
gues - en - Thié'aehe , i344 (arch. de l'Emp. Tr. 
des ch. reg. 127, pièce i5a). — Bergues-au-Sard- 
de-Nomion, i385 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. 
reg. i5o, pièce 1.^6). — Bergue, 16 '18 (chambre 
du clergé du diocèse de Laon). 

Le village dépendait autrefois du duché de Guise 
et ressortissait au baill. de ce duché. 

Berjoiterie (La), p. h. c"* de la Cbapelle-sur-Chézy. 

Berlancoiet, c°° de Sains. — In territorio de Berlain- 
curl, ii44; altare de Berleinetirt, 1177; Berlen- 
curl, 119.5 (cart. de l'abb. de Thenailles, t" i.5, 
3a, 33). — Bellaineort , 1944 (cart. de l'abb. de 
Foigny, f 364, Bibl. imp.). — Bellmcourt, i39g 
(arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. 67, T 21 v°). — 
Bellancourt, 1660 (arch. de l'Emp. Q 7). — Bar- 
lanconrt, i544 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Marie). 

— Barlencoiirt, xvi* s' (arch. de l'Emp. P 949-3 ). 

— Beillencnurl, i6o3 (terrier de Catillon-du- 
Temple, f5). 

Seigneurie vassale du comté de Marie (arch. de 
l'Emp. PP 1 7 ), et dont la justice a été unie à celle 
de Marfonlaino en 1781 (baill. de Marfontaine). 

Bebl^val, h. c"' do Morsain. — Bertmval (Cassini). 
C'était une dépendance du marquisat de Coucy- 
le-Chàteau. 

Berlise, f. c" de Bertricourl; ancien château. — Bei- 
tize (carte de Cassini). 

Berlize, c°° de Rozoy-sur-Serre. — Villa que dicitur 
Bertisia, il 48; Berlise, iifiG (cart. de l'abb. de 



^♦i 



DliPARTEMKNT DE L'AISNE. 



Signy, f 66 , arch. des Ardennes). — Bellige, 1 280 ; 
BeltUia, 13/10 (cil. de l'Hôtel-Dieu de Laon ,887). 
— Belise, 1248 (cari, de l'abU. de Saint-Denis, 
arch. de i'Emp. LL 11 58). — Berlyse, l'igS 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E a6). — Pa- 
roisse de Saint-Martin de Bertize, 1676 (étal civil 
de Berlizc, trib. de Laon). 

Terril, très-accidenté formant trois valions de l'est 
à l'oncst. — La seign. rcl. aulref. de Rozoy-sur-Serre 
(reg. des décrets du baill. de Laon, i6i3-i6a/i). 
Berlusistte (La), ni°" isolée et m'" à veirt, c"' do la 

Malmaison. 
Reiisa, bois, c"' de Vauxailion. — Ce bois dépendait 

du lief de Malvoisine. 
Bkrnagk, fief, c"" de Beugneux. — Dépendance de la 

baronnie de t/ramaillcs. 
HKn>AL\ (Les), m°" isolée, c'" d'Hannape; construite 

en 1857. 
Bebseuieb, ra'" à eau, c" de Laon. — Molendinum 
Rernehiet; 1 ia8 (cli. de l'abbaye de Saint-Mncent 
de Laon). 

(^e moulin, donné par Barthélémy, évèque de 
Laon, à l'abb. de Saint- Vincent, était déjà détruit 
iMi ijSp. — Juxta locum qui dicitur locusMolen- 
dini de liernehin- (gr. cart. de l'év. do Laon, ch. 9). 
BEr,>OT, c°" de Guise. — Villa quae dicitur Biesnoth, 
\' s' (cari. d'Homblières, P 28). — - Villa quie Bre- 
iioat appellalur, .\i* s' (Aug. Virera, etc. Claude Hé- 
meré, prouves, p. 38). — Breuol, 1 lia ; Bresnoit, 
1 156; alodia de Brosnono , \u' s' (cari, de l'abb. de 
Fervacqiies, S" 71, 69, 68). — Brmnorl , 1157; 
Beniolh , 11 65 (ch.de l'abb. de Saint-Marlin de 
Laon). — Bfrnort, 1199 (arch. de I'Emp. L 996). 
— Brrnordium ,1378 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
B 81 ). — Bnmrt, 1 296 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, t. III, p. 6). — Brenodium, iSlio 
(fonds latin, ms.9328, Ribl.imp.). — Brenod, 1875 
(arch. do I'Emp. P 2/48-2). — Bernod , 1600 (til. 
de l'abb. d'Origny-Sainte-Benoîte). 

Seigneurie dépendant autrefois de la chàtellenie 
lie Bohain et relevant de Guise. 
Iii:R\oviLLE, h. c°° d'Aisonville-et-Beriioville. — Be- 
rnnviUii, 1157; Brrnmvilla, xii" s' (cart. de l'abb. 
de Liessies, f 88, arch. du Nord). — Terrilo- 
rium àoBernonvile, 1238 (ch. de l'abb. de Fer- 
vacques). — Benioncille , 18A0 (fonds latin, ms. 
9328, Bibl. imp.). 

Autrefois seigneurie vassale de Guise. 

BEcNï-RiviÈne, c°" de Vie-sur- Aisne. — ■ Baiiacum, 

villa publica, vu' s' (ccKitinuateur de Frédégairc, 

ch. 120, L. V). — Beniacha, villa, ix' s° (Nilhard, 

lib. III , cap. 3 ). — Berneinm , Berneyum , ix" s' 



(dipl. de Charles le Chauve, cart.de Saint-Médard. 
C 125). 

Seigneurie vassale de Pierrefond.s ; elle apparte- 
nait à l'abb. de Saint-Médard de Soissons. — L'é- 
glise a été érigée en chapelle vicariale par ordon- 
nance royale du 20 mars 18a a. 

Bérolle, f. c"' de Berzy-le-Sec; auj. détruite. — Elle 
appartenait autrefois au chap. de Berzy. 

Berrieux, c°° de Craonne. — Besru, 11/16; Berrit. 
Il 53; Berriu, 117/1 (cart- de l'abb. de Vauclerc, 
f" 6 et 5o). — Berrucmn , 1262 (arch. de I'Emp. 
L 996). — Betrieu, i/io5 {ibid. J 801, n° 1). — 
Berietix, i5i5 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E /i8). — Besreu, i537 (comptes de Roticy). — 
Berieu, i6o3 (tit. de l'év. de Laon). — Paroisse de 
Saiiit-Civ de Benienx, 1668 (étatcivilde Borrieux. 
Irib. de Laon). 

Autrefois seigneurie vassale de Neuville. 

Berry, h. c°' de S'-Christopbe-à-Berry. — Berrij-Sainl- 
Chri»tophe, 1357 (ch.de l'Hôtel-Dieu de Soissons). 

— Bery, i6g5 (tit. du chap. cath. de Soissons). 
Ane. dépend, du marquisat de Coucy-le-Chàleau. 

Berrï-al-Bac , c°° de Neufchâtel. — Baiieius, iv" s' 
(polypt. de Sainl-Romy de Reims). — Berriacum . 
1081 (méui. ms. de i'Eleu, 1. 1, p. 2o5). — Allare 
de Baire, 1 1/1 5; Bain, xii' s" (ch.de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Bayri, 1 156 (cart. de l'abb. 
de Vauclerc , f° a ). — Baireium ,121/1; Bairiacum . 
1285; Bery, 18/1/i (ch. de l'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Bery-au-Bac , i/iog (comptes de l'Hô- 
tel-Dieu de Laon , E 7 ). — Bac , 1 536 ( ibid. E 62 ). 

— Bery-au-Bacq, 1/191 (baill. de Roucy, cabinet 
de M. d'Imécourt). — Bacq-à-Berry, 1 56/i (abb. de 
Saint-Bemy de Reims, arch. do la Marne). — Le 
Bacq, i586 (lit. de l'abb. do Saint-Vincent de Laon). 

— Bac-à-Berry, i652 (arch. du Dépôt de la guerre, 
intérieur; corresp. milit. pièce i'|/i). — Bacq-à- 
Bi'ry, 1 663 ( lit. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon ). 

— Paroisse de Saint-Hylaire-de-Bery-aii-Bacq , 1675 
(état civil de Berry-au-Bac, trib. de Laon). — Bery- 
au-Baq, 1682; Berry-au-Bac, 17/10 (tit. de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — Berrye-au-Bacq , 
1766; Berri-aa-Bac , 1767 (chambre du clergé du 
dioc. de Laon). 

Ce village ress. aulref. par appel au baill.de Roucy, 

et pour les cas royaux à celui de Laon. — La seign. 

avait litre de vicomte (arch. comm. de Juvincourt). 

BERTAlGNEMo^T, f", c"° do Laiidifay-ct-Berlaignemonl. 

— Brelejptiiiions , Bertijpwnons , \i\' s' (cart. de 
l'abb. de Foigiiy, f" 1 98 et 190, Bibl. imp.). — Bci-- 
tignemont, 1 258 (cart. de l'abb. de Sainl-Michel , 
p. 368). — Bretiijiwmoiis , 1278 (gr. cart. de l'év. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Je Laon, cb. 171). — Bretigtiemont , i333 (cart. de 
la seigneurie de Guise, f° 1 ao). — Breleignemonl , 
Bretrgnemont , iTiOi (arch. de la ville de Guise). — 
Berthainemont , ifio3 (terr. de la comm'" de Laon, 
f 6a). — Berleinemont , i^'io (liaiil. de Ribe- 
mont, B 35). . — Berihemont (carie de Cassini). — 
Bertennemont , I7')9 (baill. de Landifay). 

(jomni"' unie à celle do la ville de Laon. Les 
fermes formaient une comnuine; elles ont été unies 
i Landifay par ordonnance royale du 9 juin 1819. 

Bertaiicocrt, h. c°* de Pontru. — Chef-lieu d'une mu- 
nicipalité avant 1789 (inlend. d'Amiens, C 776). 

Bertaucolrt-Époirdoi», c°" de la Fère. — Bertoleurl, 
1 1 33 (cb. del'abb. de Saint-Vincent de Laon). . — • 
BevUiucnrl, 1-2 il (cb. de l'abb. de Saint-Nicolas- 
aux-Bois). — Bertaucourt-ft-Eppowdon , i38i ;Bn- 
thaucnurt , lûaS (cb. de l'abb. do Saint-Vincent de 
Laon). — Berteancourl , i683 (mailrisede la Fère). 
Ancienne dépendance de la cbàtell. de la. Fère. 

— Le bailliage ressortissait autrefois an baill. de la 
même ville. 

BEr.TBiii.iME, fief, c"' de Wassigny; vassal de Guise. 

BERTHE>Ar, b. c°' de Villers-.\gron-Ai}juizy. — Bre- 
ihpiwy, l'iofi; Bretenay, i'i26 (comptes do THôtel- 
Dieu de Soissons, 827, 387). — Brrltenay, i6C'i 
(arch. comm. de Viilers-Agron-Aifjuizy). — Bn-- 
tenay, 1706 (lit. de l'Hôlel-Uieu de Soissons, 9). 

— Bertenet, 1783 (intend, de Soissons, C 2o5). 
Bertbe!«icolrt, c°° de Moy. — Bertefrnicoitrt , in pago 

Laudunensi, ni4 (cart. .\A de l'abb. ilo Saint- 
Quentin-en-l'Ile, p. ii3). — BrriPgnicort , Berti- 
;;nicourt, i'-!35 (cart. de l'abb. de Saint-Quenlin- 
on-l'llo, f" laâ, arcli. de l'Krap. LL «017). — 
Berlignicorl , la.ïB (suppl. de D. Grenier, 191, abb. 
de Montreuil, Bibl. imp.). — Berthegnicourt , 1675 
(cart. de l'abb. de Saint-Quenlin-en-l'lle, P 56, 
arch. de l'Emp. LL 1017). — BertUnicourt , «577 
(terr. d'Alaincourt, cab. de M. Gauger, arpenteur à 
Mayot). — Bertlifghnicourt , 161 3 (abb. do Ma- 
roilles, 35i, arch. du Nord). — BertenicourI , 1619 
(lit. de l'abb. de Saint-Quentin-cn-l'Ile). — • Berli- 
nirom-l , 1 66a (chambre du clergé du dioc. de I>aon). 

BtUTRicoiRT, c"" de Neufchâtel. — Bcririci-curtis , 
1093 (cb.de l'abb. de Saint-Thierry de Boims,arch. 
de la Marne). — Berluricurtit , 1 ia6 (cart.de Saint- 
Thierry de Reims, {° 386, arch. de la Marne). — 
Berihricourt , i547 (coll. des bénéfices du dioc. de 
Laon, secr. de l'év. de Soùssons). 

Ancienne dépendance de la cure d'Oraiiiville. 

BeiiZi-LE-SEC , c°° de Soissons. — Bersiams in comitatu 
.Sufissonico, 877; Berzitut, 879 (Hist. de France, 
I. Vl[l, p. 666, et t. IX, p. 4i6). — Berziactu, 



893 (dipl. du roi Eudas; Mabillon, De Re diplnm.). 

— Bei'zi, 1161 (cart. de l'abb. de Sainl-Médard , 
P5i, arch. de l'Aisne). — Berzicum, 1389 (cart. 
de Longpont, f 89, arch. de l'Aisne). — Bersy. 
)383 (arch. de l'Kmp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois).' — Bor:y-le-Secq, xviii' siècle (tit. de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons, a 5). 

Autrefois mairie et vicomte vassales du comté 
de Soissons. — Chapitre établi en i5a4. 

Besace (La), m'" à vent, c"° de Saint-Erme-Outre-el- 
Ramecourt. 

Besmé, c"" de Coucy-le-Cbàteau. — Besvwz, 1576 
(arch.de la ville de Chauny). — Besmcs (Cassini). 
Ancienne dépendance du marquisat de Bléran- 
court et de la paroisse de Camelin. — Autrefois 
seigneurie vassale de Coucy-le-(/liàloau. Le village 
ressortissait au baill. de cotte ville. 

Besmost, c"" d'Aubenton. — Bovis-Mons, 1 iSi ; Uue- 
mont, 119a; Bue/mont, 188a (cart. de l'abb. de 
Bucilly, f" 7a, 81, 96). — Beumont, iliob (arch. 
do l'Emp. J 801, n° i ). — Beufmon, Bœiifinout, 
1612 (terr. de Besmont ). — Beufmnnt, i6a5 
(min.de Roland, notaire, arch. de l'Aisne). — Ues- 
mond, 1684; Besmon, 1700; Bémont, 171/1 (baill. 
d'Aubenton, B 3507). — Besmont - en -Thiih-ache, 
1705 (min. de Tbouïllo, notaire, arch. de l'Aisne). 

Autrefois membre de la châtell. de Martigny. — 
Le village ressortissait pour la justice au bailliagt; 
d'Aubenton. 

Resnt-et-Loisï, c°° de Laon. — Bisiniiwum in coniitalu 
Laudunensi, 87 7 (Hist. do France, I. VIII, p. 666 B). 

— Benni, 1 178 (cari, de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon, r 70, bibl. de Laon). — Altare de Besni, 
1188 (coll. de D. Grenier, a/i° paquet, n° 5).. — 
Bemiacutn, ia6i (cb. de l'abb. de Saint-Vincent do 
Laon). — Beetny, i84o (fonds latin, ms. 9228, 
Bibl. imp.). — Begny, 1899 (comptes do l'Hôlel- 
Dieu de Laon, E a). — Betiy, 1897; Bemy-les- 
Laon, \ 'io3 (cb. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

— Beesjriiy, 1 670 ; Beêf^iy, 1 5 1 5 (comptes de l'Ho- 
tel-Dieu de Laon , E 21, E 48). — Bemin , 1729 
(inlend. de Soissons, C 2o5). 

La soifpieuiie appartenait autrefois à l'abb. de 

Sainl-Andr»! du Caleau-Cambrésis. 
BïssT (Les), f. c" de Vauxaillon. 
BÉTiiANconRT, h. et m'° à eau, c"'de Crécy-au-Mont. — 

Bertheinicurtit , n45 (Chron. deNogento, p. 427). 

— Bethencourt, xn' s' (cart. de l'abb. de Prémoii- 
tré, bibl. de Sois-sons). — Betfiirniirl, 1 a46 (cli. de 
l'abb. de Prémoniré). 

Ce hameau doit son origine à une forme qui 
appartenait à l'abb. de Nogent. 



28 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



BBTHARCOum-BTi-VABX, c°° de Chauny. — Bethencourl , 
ii53(Coliiette, Mém. du Verinaiidois , l.U , p. 335). 

— Territoriumclei?e(on<-o!(r(, laaG (cart. de Saint- 
Médard, f 6o,Bibl. imp.). — Betactiitis, xiii's'; 
Bethencourtr-en-Vaus , i984; Belheiicourt-in-Valli- 
bui, 1285 (cart. de l'abb. d'Oui-scamp, f" a, i45 
et i48). — Bethencourt-ès-Vaux , ti-jS (arch. de 
l'Emp. P i3ô; transcrits de Vermandois, C 807). 

— Bethencourt-ès-Vaulx , i525 (til. de l'abb. de 
Genlis). — Belhancourt, 16/17; Saint-Médard-de- 
Betencotirl , 1697 (arch. comni. de Villequier-Au- 
mont). — Belaitcourt-en-Vaux , 1710 (inlend. de 
Soissons, C 206). — Bethancourt-en-Veaux (carte 
de Cassini). 

Autrefois vicomte unie au marquisat île Guiscard 
érig(! en 1708. 
Briigneux, c°° d'Oulchy-le-Cliâteau. — Buingnaus, 
viii" s' (cueilleret derHôtel-Dieude Soissons, 191). 

— Bujfneiix, i46/i (ch.de l'abb. de Sainl-Jean-des- 
Vignes de Soissons). — Burrnieu.y , i5i5 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 386, f° 27). — Bu- 
ipieulx, i5i9 {ibid. 391, fi). — Buigneux, 1678 
(pouillé du dioc. de Soissons, f°3!i). — Beugneulx , 
1627 (arch. comm. de Beugneux). — Beugneitx- 
Vuaiyo, 1733; Beugneu-W allée, x-fkâ (intend, do 
Soissons, C 206). 

.\ulrefois seigneurie vassale d'Oulchy-le-Chéteau. 

Beiivabdeli.e , h. c"' de Beuvardes. — Buvardelle 1 Cass.). 

Beivardes, c°° de Fère-en-Tardenois. — Beuvarda, 
1323; Biiverdf, i464; Beuvarde, 1009 (suppl. 
français, n° 1190, Bibl. imp.). — Bavarda, Beii- 
eerde, \t)'j3 (pouillé du dioc. de Sois.sons, f 33). 

— Buvarde, 1 58o (tit. de l'abb. de Saint-Jean-des- 
\ ignés de Soissons). — Buvardes, 1710 (inlend. 
de Soissons, C 27/1). 

Justice unie à celle de Mont-Saint-Père par 

lettres patentes de février 1788. 
Bevièiie, fief, c'" d'Ebouleau. — Relevait autrefois de 

la chàtell. de Pierrepont. 
BÉzABDEiuF. (La), m°" isolée, c" de Chézy-rAbliaye. 
BÉziiET, 11. c°' de Bozu-Saint-Germain. — Besuel, 1217 

cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, f* 5 1, Bibl. 

imp.). — Baisuel, 1 9 96 (suppl. de D. Grenier, 298, 

Bibl. imp.). — Bezois (carte de Cassini). 
BÉzn-i,E-Gi'ÉRï, c°° de Charly. — • Altare de villa que 

BesuaeuD-Yttstatus nuncupatur, 1186 (suppl.de D. 

Grenier, 293). — Bezu-hz-Gaery, 1067 (comptes 

lie l'Hôtel-Dieu de Soissons, P 29). — Bezu-le- 

(juerri, 1678 (pouillé du dioc. de Soissons, f° 25). 

— - Be:u-les-Guanj, 1679 (arch. comm. de Bézu-le- 

Guérv. 

Autrefois vicomte. 



B^zu-les-Fèves, h. c'' d'Épaux-Bézu. — Baytu, Be*u, 
1110 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de 
Soissons, Bibl. imp.). — Besu-prope-Clincanipum , 
1220 (suppl. do D. Grenier, 298, Bibl. imp.). — 
Bcsu-les-Feuvres , 1397 (ch. des arch. de la ville de 
Chauny). — Bessu-les-Fevre» , siu' s" (cueilleret de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons , 191). — Bezu-les-Febvret , 
|554 (insinuations du baill. de Vermandois). — 
Bnu-les-Febves , 1680 (arch. comm. d'Épaux-Bézu). 
— Bezu-les-Fevres , 1744 (int. de Soissons, C 306). 
Bézu-lcs-Fèves a été uni à Épaux par décret du 
2 janvier i85i . 
Bézi;-Saint-Gf.hmaik , c'" de Chàleau-Thierry. — Beiu- 
Saint-Gerinain , i4io (siippl. de D. Grenier, 994, 
Bibl. imp.). — Bezu-Saincl-Germain , i5oo (ch. de 
l'abb. de Nogent-l'Artaud). — Bezu-Saincl-Ger- 
main, 1624 (arch. comm. de Brécy). 
BicHANcouBT, c"" de Coucy-le-Chàteau. — Altare de 
Beceiicurte, 1 o5g (coll. de D. Grenier, 94* paquet , 
n° 6, Bibl. imp.). — Bekencurtis, 1 120; altare de 
Bckencurl, 1174; ecclesia de Becenicurte, 1198 
(Chron. de Nogento, p. 1 14 , 989, 433). — Bes- 
sencoiirt, i84o (fonds latin, ms. 9238, Bibl. iinp.j. 
— Bechancourl, i34i (arch. de l'Emp. P i36: 
transcrits de Vermandois). — BeschencourI , i568 
(acquits, arch. de la ville de Laon). — Bichencoiirl . 
i58i (terr. de Bichancourt). 

Seigneurie incorporée au marquisat de Genlis au 
mois de mai i645 ( baill. de Chauny, B i5o5). 
BiECXY, c°° de Vic-sur-,\isne. — Bietixi, 1 1 2 9 ; Bietiei, 
1 4 47 ; Bietixy-les-Espaigny, 1 458 ; Bieuxy-les-Bai- 
gneux, il>8i ; Bieuxy-en-Soissonnais, i546(ch. du 
chap. cath. de Noyon, arch. de l'Oise). 

Autrefois seigneurie vassale deCoucy; elle appar- 
tenait au séminaire de Soissons. 
BiiivKEs, c°° de Laon. — Beveria, 1 1 86 ; Bevra, \i\' s' 
(cart. de l'abb. de Foigny, f" 118 et 189, Bibl. 
imp.). — Bièvre, 1189; Biei'ra, 1261 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, f" i43 et 149, 
bibl. de Laon). — Byevra , i34o (fonds latin.' 
ms. 9928, Bib. imp.). — Byèvres, 1498 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Laon , E 99). — Byeuvres, 1 555 
(taxe des décimes du dioc. de Laon, secr. de l'év. 
de Soissons). — Byevrc-les-Orgeval , xiv' s' (arch. de 
l'Emp. P 349-2). — Parrochia de BieuiTc, 1668 
(arch. comm. de Martigny-en-Laonnois). 

La seigneurie de Bièvres relevait autrefois de 
l'évèché de Laon. 
BiEZ, f. c'" de Courboin. 
BiGASSE, bois, c"" de Villers-le-Sec; défriché. 
BiBÉconnT, il. c"' de Vermand. — Buiecourt, xiii' s' 
(Livre rouge de l'abb. de Saint-Quentin-en-rile, 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



29 



f igS, arch. de l'Emp. LL 1018). — Molendinum 
de Bunercourt, ia'i5 (arch. de l'Emp. L 788). 

Billets (Rc des), petit affluent du ruisseau d'Ardon à 
Urcel. — 11 alimente les moulins de Boncourt et 
Sylïot. Son j arcours est de 9,5oo mètres. 

BiLLOs (Le), h. et moulins à vent, c" de Montaigu. 

BiLLONNEBiE (La), f. c" de Viffort. — Bioneiie (carte 
de Cassini). 

BiLLT-suR-AisNB, c°° de Soissons. — Rilliacus, 858 
(cari, de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, C 33). 

— BilU, 1 i.'i3 (cari, de l'abb. de Saint-Crcpin-le- 
Grand, p. 73). — Billiacum, laig (ch. de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, 166). — Billiaciis-stipra-Axo- 
nom, 1968 (suppl. de D. Grenier, 389, Bibl. iinp.). 

— Billiartit-'!ii/ei--Auxonam, BHU-sur-Aine , 1268 
(ibid. 9.^a). — liilli-seur-Aini' , lagA (ibid. 998). — 
Billi-seur- Aisne, i3.")'i (ch. duchap. do Saint-Pierre- 
au-Parvis de Soissons). — Bitliaciis-super-A roiiai» , 
i36i (arch. de l'Emp. Tr. des ch. rcf[. 81, n°38f)). 

— Billy, I 36'i (ch. du chap. deSaint-Pierre-au-Par- 
ïis de Soissons). — BitU-sur-Asne , i384 (arch. de 
l'Emp. P i36; transcrits de Verraandois). — Bally- 
■tur-Aùnp, i38'i (cari, de l'abb. de Notre-Dame do 
Soissons, r /lô). — Billy-mr- Aixne , ihilx (ch. du 
chap. de Saint-Pierre-au-Parvis de .Soissons). — 
Billy-iur-Aine, 1788 (inlcnd. de Soissons, C 20.5). 

La vicomt(î, vassale de la chàteli. de Pieri-ofonds, 
appartenait autrefois à l'abbaye de Notre-Dame de 
Soissons. Elle a été acqui.se de Jean de Thumerv 
le 5 août i5i8 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de 
Soissons, f 4^2). 
BiLLï-SLB-OuRCQ, c" d'Oulchy-le-ChâU?au. — Billi-tu- 
per-l'rcamRuvhmi ,1199; Billi , Billi-tuper-Orcham , 
11 43; Biliacm-»ujipr-Llcam , 11 84; Billincus-su- 
jm'-Urcam, 1936 (cart. de l'abb. de Saint-Cré- 
pin-le-Grand de Soissons, p. 70, 3, 698, 956). 

— Billiaeuin-super-lJrcum, 1947 (cari, de l'abb. do 
Saint-Médard de Soissons, C 199). — Billiacus- 
Muper-Urcum, 1958 (suppl. de D. Grenier, 994, 
Bibl. imp.). — Billi-iur-Ourc , i345 (arch. de 
l'Emp. Tr. des cli. reg. 80, pièce 160). — Billy- 
fur-Ourrq, iftù/i (tombe de Charles de Ligny, on 
l'église de Bozet-Saint-Albin). 

BiMosT ou Côte de Bimont, fiof,c' 
ItiseAiDeme (La), m°" isolée, c'" 

Fayaudry (carte de Cassini). 
Bisselet, h. c°' de Breny. 
Biî* , f. c°* de Missy-sur-Aisne. - 

i6g5 (délib. hôp. de Soissons) : ce lief appartenait 

en partie à la prévôté do Chivres. 
BLA:<c-CHêsB, m"" is. c"' do Beaurevoir; délr. en iS56. 
BLA!«c-ForiT, h. c"' d'Orignv. 



do l'aiicoucourl. 
de Montfaucon. — 



Fief dos Boullel» 



Blancbabd, f. et plàlrière, c°° de Château-Thierry. 

Blakcbe, f. c'" de Burelles. — Fons, 1900 (ch. de la 
Chartreuse du Val-Saint-Piorre). 

Blasciiecourt, h. c"° de Rogécourt, — Ancienne dé- 
pendance de la paroisse de Versigny et seigneurie 
vassale de la chàtell. de la Fèro (baïU. de la Fère, 
B 660). 

Blanchefontaine, f. c°'de Dohgnon. — Censé de B/œk- 
chefontaiiie , 1745 (arch. comm. de Doiignon). 

Elle fai t aujourd'hui partie de la population agglo 
mérée. 

Blanchisseeik (La) , m°" is. c" de Manicamp; détruite. 

Bla\cmost, fief, c"' de Grugis. — Ce fief limitait le 
territ. d'Urvillers (inlend. d'Amiens, C 770). 
I Blancmont (Le), m'° à eau, c°° de Saint-Ciénient. — 
] Alimenté par les ruisseaux de Ringeat et d'Iviers. 

Blancpai!», fief, c" de Vcrly; vassal de Guise. 

Blabc-Sablon, m°° is. c"" de CraonnoUe. — B/aniiy- 
Sablon, 161 5 (appointés du baill. de Vermandois). 

Blascs-Fossés , m" isolée, c"" de Vaux-Andigny. 

Blaxcs-Fossés (Les), bois, c'" de Fontaine-Notre- 
Dame; défriché en i846. 

Blanques- Voies, m°° isolée, c"' de Monceau-le-Neuf: 
détruite. — Blatujues-Voyet , 1 4 1 6 (arch. de l'Emp. 
J801, n'ô). 

Blanzï, h. c"° de Saint-Remy-Blanzy. — Blanziaais, 
1219 (areh. de l'Emp.' L ioo3). 

Seign. appart. autref. à l'abb. de Saint-Pharon 
de Meaux ; elle était vassale d'Oulchy-le-Château. 

Blaszt-lez-Fismes, c°° de Braine. — Blanziaci \illa, 
1 1 35 (cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, Bibl. 
imp.). — Grangia de Blanzi, 1219 (ch. de i'ahb. 
de Saint-Yvod do Braine). — Blanzis, xiii° s'(arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. 3o , pièce 343). — Blanzy- 
les-Feimet , i5i5; Blanzy-les-Feime , i528 ;B(anit/- 
tes-Fymeê, i533 (arch. du comté de Roucy). — 
Blmizy-le»- Perles (carte de Cassini). 
Dépendance de la baronnie de Pontarcy. 

Blaurt, petit ruiss. affluent du Petit-Gland , avec lequel 
il se confond sur le terril, de Wattigny. Son par- 
cours , dans le départemeni de l'Aisne, est de 1 ,58o 
mètres. Ce ruisseau n'alimente aucune usine. — Ri- 
vus de Blaaiiignis, i960 (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. 258). — Blanc-Rieu; ruisseau Blancq- 
rinix, 1612 (terr. d'Any-Marlin-Rieux). 

Blécocrt, fief, c°" de Marest-Dampcourt ; vassal de 
Varonnos. 

BLÉBAitcocBDELLE, c°° do Coucy-lc-Châteaii. — BU- 
rencnurdel, i(j']g;Blrh-ancourdel, i679(arcli.comni. 
de Blérancourdelle). 

Blérancolrt, c°° de Coucy-le-Chàteau. — Blarencurtis , 
1 188 (Chron. de Nogonto, p. 1 19). — Bleiencorl , 



30 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



1387 (cart. del'abb. d'Ourscamp, f i56, arch.de 
rOise). — Bléreneourl , 1998 {Otim, t. II, p. /i)6). 
Chef-lien : 1° d'un marquisat relevant de Coucy- 
le-Châleaii; 2° d'un doyenné rural de l'archidia- 
coné de la Rivière. Ce doyenné comprenait Audigni- 
courl, Blérancourdelle, lilérancourt, Bourjjuijjnon , 
Caisnc, Camelin, Cutz, Manicamp, Morsain,Namp- 
icl, Quierzy, Saint-Aubin, Sainl-Paul-aux-Bois, 
Selens, Trosly-Loire, Vasséns et Vézaponin. 

Biérancourt avait une mai.son de Feuillants fon- 
dée en i6i/i par Bernard Potier de Gesvres. L'or- 
phelinat date de 1661 ; l'hôpilal, de 1726. 

Biérancourt devint, en 1790, le chef-lieu d'un 
canton du district de Chauny; ce canton comprenait 
Audijjnicourt, Blérancourdelle, Biérancourt, Bos- 
nie, Bourguignon, Camelin, le Fresne, Lombray, 
Saint-Aubin , Saint-Paul-aux-Bois et Vassens. 

Rlesmes, c°° de Château-Thierry. — Bilesmia, ii3i 
(arch. de l'Emp. L ioo5). — Ville et terroir de 
Belemm;, iSS'j (suppl. de D. Grenier, 298, Bibl. 
imp.). — Blesme (carte de Cassini). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Chézy; elle relevait de Monlmirail. — Maladrerie 
unie à l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry par arrêt 
du conseil d'Etat du 3 mars lôgti. 

BLEUcounT, fief, c"° d'Amifontaine. — 11 relevait, dans 
l'origine, delà chàtell. de Montaigu,et avant 1789, 
directement de l'évèché de Laon. 

B1.ISSÏ, h. cl m'° à eau, c"" de Saint-Michel. — Blicia- 
cum, 1128; BUceium, 11 A 5 (cart. de l'abb. de 
Saint-Michel, p. 39 et 97). — RUci, 11/18 (cart. 
de Bucilly, f 3). — Bfci, 1169 (suppl. de D. 
Grenier, 289 , Bibl. imp.). — Bliey, 1217 (cait. de 
laseign.de Guise, PGS). — Blicicurlis, i932(cart. 
de l'abb. de Foigny, f° 60, Bibl. imp.). — Bleci, 
laio (cart. de l'abb. de Bucilly, f 68). — Ble,-y, 
1260 (cart. del'abb. de Foigny, fa 78, Bibl. imp.). 

Blocus (Gband et Petit), h. c°' de VénéroHes. — 
Blocqu, i58/i (baill.de Ribemont, B 19^1 )• 

Ces hameaux doivent leur origine à une ferme qui 
appart. à l'abb. de Saint-Médard de Soissons. 

BiosBEL, fief, c" de Vasseny; vassal de Fère-en-Tar- 
denois (arch. de l'Emp. Q 8). 

BoBiGNT, h. c"' de Leuze. . — • Villa Bubigneium, 1 ) 30 
(mém. ms. de l'Eleu, t. I, f° 353). — Balbinies, 
11 48 (cart. de l'abb. de Bucilly, f° 3). ~ Banbi- 
Ijniacus, 11 63; Bauhignies , 1178 (cart, de l'abb. 
de Foigny, f°' h\ et /19, Bibl. imp.). — Baubi- 
gmj, 1622 (insinuations du baill. de Ribemont, 

B 17)- 

Autrefois château relevant de la cliâtell. de Mar- 
tigny, puis filature de laine et enfin hameau. 



BocHAGE (Le), h. c" de Courboin. 

BocHAGES (Les), h. c" de FontencUe. — Haut-Beau- 
sages, 1789 (arch. c.omm. de FonteHelle). — Haut 
et Bas Bochages (carte de Cassini). 

BocHAT, m"" isolée , c"' de Rozoy-Bellevalle. — Beawhat 
(carte de Cassini). 

BociiET, h. c"' de Bézu-Saint-Germain. 

BocHET (Le), m°° isolée, c"" de Bouffignereux et de 
Grandrieux. 

Bochet (Le), m'° à eau, c"' de Venizel. 

BocQUEAD, c" de la Neuville-Bosmont. — Bouque- 
teaulx, i56i (délibérations de la chambre des 
comptes de la Fère). 

Fief peu important relevant autref. delà Neuville- 
Bosmont, et au xviii' s', du marquisat de Venins. 

BocQCETEAu , petit fief, c'" de Rogécourt. — Il a été 
aliéné, \e ib février 160/1, par les commissaires du 
roi Henri IV (arch. de l'Emp. Q 8). 

BocQiiiAULX , petit fief, c"' de Cliaourse; vassal de Mau- 
creux. — BocquiaiXx, 1702 (dénombr. de lachâtell. 
de Pierrepont, présenté à l'évêque de Laon). 

BocouiAux, h. c"' d'Étaves-et-Bocquiaux. — Boskiaui , 
198/1 (cart. de l'abb. de Fervacques, T 8/1, Bibl. 
imp.). — Bocqneaulj: , i.'iôi (arch. de la ville dr 
Guise). 

Seigneurie vassale de Fieulaine. — Chapellenie 
sous le vocable de Sainte-Anne. 

liocQtiLLABT, petit fief, c"' de Franqueville; vassal du 
marquisat de Vervins. 

BocouLLÈRE, bois, c" de Marfeville. 

BocouiLLON, petit fief, c"* de Bernot; vassal de Guise. 

BoCQUiULOs , petit fief, c'"deChevennes; vassal de Che- 
vennes. — Bocqtiillion , 177/1 (reg. des reliefs de la 
scign. de Chevennes). 

BocQuiLi.oN, petit fief, c^de Condren. 

BoDu , petit fief, c'" de Renansart; vassal de Ribemont. 

BoGNiEux, m"" isolée, c" de Bernot. 

RoiiAiN, arrond. de Saint-Quentin. — Bohang, 1 138 
(CoUietle, Mém. du Vermandois , t. II, p. 27,')). — 
Bohaing, 1 156 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemont). — Bnchammum , xii' s* {ibid. f 3 2 . 
LL ioi5, arch. de l'Emp.). — Botihaing, ia3o 
(cart. de l'abb. de Fervacques, p. /160, arch. de 
l'Aisne). — Boshaing , Boshaiti , 1992 ; Bhouaing-in- 
Tareêca, Bouhaing-en-Thiérache , 1298 (cart. de la 
seign. de Guise, f" 48 et 56). — Bourg de Bohain- 
en-Picardie, 1728 (relat. véritable des grands incen- 
dies arrivés dans le bourg de Bohain-cn-Picardie). 
Cliâteilenie vassale de Guise et de l'abbaye de 
Vermand. Ce qui relevait de cette abbaye (les bois 
des Ramettes et d'Arcliies, Archies et quelques 
terres jusqu'au chemin de Busigny, et jusqu'au bois 



DÉPARTEMKiNT DE L'AISNE. 



31 



de la Sablière enclavé dans la forêt de Bohain) res- 
sorlissait pour la justice au baill. de Saint-Quen- 
tin ; le surplus, à celui do Ribemont. — Seigneurie 
unie au domaine de l'État par l'avènement du roi 
Henri IV, enga{;ée le la juin lâg'i à M"' de Bala- 
gny, et le 8 septembre i65.'i à la famille deMailly. 
Elle a été érigée en comté en 1708. 

Chef-lieu, en 1790, d'un c°° du dislr. de Saint- 
Quentin. Il comprenait dans son enclave: Becquigny, 
Bohain, Brancourt, Escaufourt, Fresnoy-le-Grand, 
Montbrehain, Prémont, Ramicourt et Serain. 

Les armoiries de Bohain sont : de gueules à la 
lettre B capitale il'or, couronnée de même. ' 
BoHÉriKS, h. 0°" de Vadencourt. — Ecclesia Sancle- 
Marie-de-Bo/ienV» , 11 56 (suppl.dc D. Grenier, 388, 
Bibl. imp.). — Bolieri», 1167 (ch. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon). — Boheris-suj/er-Hesiam , 
1 170 (suppl. de D. Grenier, 988, Bibl. imp.). — 
Boheria, 1 170 (cart. de l'abb. de Foigny, T 181 ). 

— Beheriu», 11 83 (arch. de l'Emp. L 999). — 
Behorie», 1189 (suppl. do D. Grenier, 988, Bibl. 
in)p.). — Bohoriet, i 299 (arch. de l'Emp. L 999 ). 

— Bàhoris, t 3gô ; Bohories-dales-Guiae , j333(t'arl. 
do la seign. de Guise, f 119). — Behoris, j3'io 
(fonds latin , ms. 9998, Bibl. imp.). — Bonhories, 
1895 (cart. de la seigneurie de Guise, f" 39 'i)- — 
Botihouri», i584 (arch. de la ville de Guise). — 
Bouhoury, 1G99 (arch. comm. de Lesquiolles-Sainl- 
Germain, comptes des pauvres). - — Bohery, 1709; 
Boii-Heriex, i7io(int. deSoissoiis, C 97/1, <■ Sac). 

Abbaye de Bernardins sons le vocable de la Vierge , 
delà filiation de Foigny, établie en 1 1/11. — Bohéries 
ressorlissait au baill. de Guise pour la justice. — 
Ce hameau a formé une commune et n'a été uni à 
Vadencourt qu'en vertu d'un décret du ao janvier 
181 1 et d'une ordonnance royale du 19 juillet i8a6. 

— Voy. Kpi>ois. 

HouéniEiTe (La) ou BorBï, f. c'" de Jouy; détruite en 
i6o3 (appointés et expertises du baill. de Ver- 
mandois, greffe du trib. de Laon). — Elle appar- 
tenait autrefois à l'abb. de Bohéries et se trouvait 
près d'IIameret. 

Boi9-a-Leop, petit h. c" d'Auffrique-et-Nogent. — 
Boi»-Aleu (carte de Cassini). 

BoisABT, petit h. c°'de Brancourt; détruit. 

Bois au Tii.i.kiji., bois, c" do Marie; défriché. 

Bois-BAiiLAni) , petit ruisseau affluent de celui de Par- 
fond-Chemin à Concevreux. — Son parcours est do 
740 mètres. 

Bois-BnÉLiî, m'° isolée, c"' de Montigny-sur-Crécy ; 
détruite. 

Boi»-CAnBo>^KTOU i.\ i'oi.in, h. c''*d'.\ubenton. — Boy- 



Carbonnet, 16 ta (terr. d'Aubenton). — La FoUie, 
i()6o (min. de ThouîUe, notaire, arch. de l'Aisne). 
Seigneurie vassale de la châtell. d'Aubenton. Elle 
faisait partie de la paroisse de Saint-Nicolas d'Au- 
benton. — Le château a été démoli vers 18 -'10. 

Bois-d'Aast, h. c" de Champs. 

Bois-de-Blamzï, f. c°° de Saint-Remy-Blanzy. 

Bois-de-Bkaxges, fief, c'"de Chéry-Charlreuve; vassal 
do Braine. 

Bois-de-Foiu5ï, m°° isolée, c"' de la Bouteille. 

Bois-de-Halt, f. c"" de Clairefontaine. — Construite 
récemment sur l'emplacement d'un bois qui, selon 
d'Expilly (Dict. géogr. t. Il, à l'art. Ealx et Fo- 
Bêrs), était d'une contenance de 70 arpenls. 

Bois-de-l'Abbaïe, f", c"' de Clairefontaine. — Deux 
fermes ont été construites récemment sur l'enipljce- 
ment d'un ancien bois de l'abb. de Clairefontaine. 

Bois-de-i'Abbaïe, h. c°° do Fesmy. 

Bois-de-Laignt, h. c™ de Laigny. — Boisde-Lagni/, 
iG'ii (min. d'Ant. Carré, notaire). 

Bois-de-Mabfomai\e, h. c"' de Marfonlaino. 

Bois-DE-PÉTBET, m° ' isoléo , c" de Montbiers. 

Bois-DB-PnÉiioNT, m°° isolée, c"°de la Ferté-ClievresL^. 

Bois-DE-SAi\T-GEnjiAi,\ , m°° isolée, c"" de Lesquielles- 
Saint-Germain. 

Bois-de-Saint-Piebbe, m°° isolée, c°* de Morsain. 

Bois DES Jiirs, bois, c"" de Louâtre. — Ce bois conte- 
nait autrefois 4o arpenls (d'Expilly, Dict. géogr. 
t. II, p. 790). 

Bois DES Moines, bois, c" de Clairefontaine; défriché. 
— Il contenait, on 1768, 3o arpents (d'Expilly, Dic(. 
géogr. à l'art. Eai x et Foeéts). 

Bois-DES-NuÉEs, f. c"" d'Iviers; construite on iStia. 

Bois-oes-Plartis, fief, c"' d'Escaufourt. 

Bois-DES-BosEs, h. c'^* de Fayet. 

Bois-des-Vacof,s, h. t" de Champs. — Boisles-Vaches 
(carte deCassini). 

Bois- de-Tipig>t, f. c°' de Tupigny. 

Bois-BE-\ViMï, f. c"' de Wimy ; construite en 1 8() 1 . 

Bois-d'Icnv, m"" isolée, c" de Dravogny. — Petit-Boix- 
d'Igny (carte de Cassini). 

Domaine ancien de l'abb. d'Igny. 

Bois-du-Brùle, f. c"' d'Hargicourt. 

Bois-du-Cabaret, f. c°' de Gouy. 

Bois-Dij-CoMCBOv, m°" isolée, c°*de Chacrise. 

Bois-du-Crelx, h. c"' do Beaumé. — Boi»-du-Crmu , 
1706; Boia-du-Creu, 1748 (minutes do François 
Tliouille, notaire). 

Bois-DU-MotUN,m'°àvent,c"'d'Aulnois;détr.cn 178g. 

Bois-dd-Parc (Le), m°° isolée, c°"de la Fère. 

Boi.s-DC-PiED-DE-Lorp, fief, c"' de Gricourt; vassal 
d'Estrées. 



32 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Bois du Roi, bois, c°' de Lii(»ny; presque entièrement 
défriche. — Ce bois contenait, en 1768, 3oo ar- 
pents de terre (d'Expilly, Dict. géogr. à l'art. Eaux 
ET Forêts). 

BoiSENCOUBT, dans le voisinage de Clacy. — Boisencurl, 
iii3; Bosencurt, 1189 (cart. de l'abb. de Saint- 
Marlin de Laon, t. II, p. 384; t. I, p. 261 ). 

BoisETS (Les), h. c°' de Saint- Agnan. 

Bois-Fat, fief, c°* de Berlancourt; vassal de Marfon- 
taine. 

Bois Fkrin , bosquet , c™ de Fontenoy. — On y a trouvé 
des monnaies gauloises d'or. 

Bois GÉRARD, bois, c"°de Wimy. — Ce bois contenait, 
en 1763,135 arpents (d'Expilly, Dict. géogr. t. II, 
à l'art. Eaux et Fobéts). 

Bois-Griffard, fief, c" de Presles-et-Tbierny ; vassal 
de l'év. de Laon. 

Bois-Hapart, fief et bois, c'" de Jussy. — Bois-Apart, 
1670 (baill. de Chauny, B i5gi). 

Bois-Habiez (Le), m'"' isolée, c°* d'Haramont. 

Bois-Herbin, petit ruiss. affluent de la Marne à Fossoy. 
— Il alimente le moulin à blé de Moulinet. Son par- 
cours est de 1,920 mètres. 

Bois-Hérédy, petit h. c"" de Leuze. 

Bois-Hochet, petit ruiss. qui prend sa sourre à la 
Ciiapelle-snr-Cbézy et se jette dans celui de Lorges 
à la Cbarnois (Nogent-i' Artaud). — Son parcours 
est d'environ 5 kilomètres. 

Bois-Jeas, b. c'" de Vendières. 

Bois-l'Abbé, h. c"' de Frières-Faillouel. — 11 est uni 
maintenant à la population agglomérée. 

Bois l'Abbesse, bois. — Ce bois, d'une contenance de 
30 arpenLs en 1768, appartenait autrefois à l'abb. 
de Notre-Dame de Soissons (d'Expilly, Dict. géogr. 
t. II, à l'art. ËAiiX et Forêts). 

Bois-la-Dame, f. c°° de la Flamangrie. — Elle doit 
son nom à un bois en partie défriché qui contenait, 
en 1763, 230 arpents (d'Expilly, Dict. géogr. t. II, 
à l'art. Eaux et Fobèts). 

Bois-la-Haut, h. c'" de Fontenelle. 

Bois-la-Haut, f. c"' de Lerzy ; de construction récente. 

Bois-LAviER,fief relevant de la Fère, à l'extrémité des 
lerrit. de Couvron et de Fourdrain. 

Bois-les-Dames , chat. c°' de Logny-lez-Aubcnlon ; dé- 
truit. — Bois-la-Dame, 1753 (minutes d'Adrien 
Thouïlle, notaire à Aubenlon). 

Bois-lez-Pabg>t, c°" de Crécy-sur-Serre. — Buxus, 
io65; Buscum, ii36 (mém. ms. de l'Eleu, t. I, 
p. 191 et 353). — Boi», 1236 (ch. de l'abb. de 
Saint-Jean de Laon). — Boscus, 1273; Boscus- 
juxta-Parigniacum , 1389 (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, H 1). — Boy», i338; Bois-destttt-Crécy, 



i34i (ch. de l'év. de Laon). — Boix, iio5 (arch. 
de l'Emp. J 801, n° i). — Boiz, i4i 1 (ibitl. J 801, 
n° i ). — Boys-emprèa-Pargny, 1 i 2 5 ; Boix-lez-Par- 
gny, ii3i (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 1 3 , E 16). — Boys-îes-Pargny, 1 5 2 1 (lit. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon , B 9 ). — Paroisse de Sainl- 
Remy-à-Bois , 1669; Boy, 1696 (état civil de Bois- 
lez-Pargny, trib. de Laon). 

La seigneurie appartenait à l'abb. de Saint Jean 
de Laon; elle était vassale du duché de Laonnois. 

Bois Loquet, bois, c°' de Sommeron. — Il contenait, 
en 1763, 30 arpents (d'Expilly, Dict. géogr. t. II, 
à l'art. Eaux et Fobêts). 

Bois-LoTiN, m"" isolée, c"' de Monlescourt-Lizerolles. 

Bois-LovER, f. c"* de Sissonne; détruite. — Elle rele- 
vait de la châtell. de Sissonne. 

Bois-Macon, p. ruis-!. afHuent de celui d'Aizy. — Son 
parcours est de 4(')G mètres. 

Bois-Madame, f. c"" de Lerzy. 

Bois-Madame, f. et bois, c"° de Rocquigny. — Boit- 
Madame-de-Moustreuille , 1613 (terr. de Rocquigny). 

Bois-Maillaed, h. c"' d'Aubencheul-aux-Bois. — Res- 
sorlissait autref. aux châtell. et baill. de Cambrai. 

Bois-Midi , h. c" de Folembray. — Ce hameau dépen- 
dait autrefois de Champs; il a été uni à Folembrav 
par ordonnance royale du 7 mai 1828. 

Bois-MiLo.v (Le), h. c"' d'Artonges. — Melion, 12G7 
(ch. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes). 
Seigneurie vassale de Montmirail. 

BoIs-MIBA^D, m°° isolée, c"' de Prémont. — Bois- 
Meigncrain, 1677; Boi's-Mircn, i684 (arch. comm. 
de Prémont). — Bois-Miron (carte de Cassini). 

Ressortissait autrefois aux bailliage et cbàtellenie 
de Cambrai. 

Bois-MiTEL ou Hauïs, fief, c°' de Rollicourt; vassal de 
Thorigny. 

Bois-MoRsiEUB, f. c"" de Bohain. 

Bois-MoNsiEUB , petit h. c"' de Plomion. 

Bois-MoRiN, h. c" de Presles-et-Boves. — Château de* 
Bois-Morins (carte de Cassini). 

Bois-PlERBE , petit ruiss. qui prend sa source à Blesmes 
et tombe dans la Marne à Chierry, après avoir ali- 
menté deux moulins à blé et une machine à battre. 

— Son parcours est de 2,/i8o mètres. 
Bois-Plasté, m°° isolée, c"" de Lerzy. 
Bois-RoGEB, ra"° isolée, c"' de Laniscourt. — Boscus- 

Uogeri, 1236 (gr. cait. de l'év. de Laon, ch. i35). 

— Bols-Rogiei; 1829 (cart. de la seign. de Guise, 

Le fief du Bois-Roger, ayant sa paroisse distincte, 
relevait de Guise et faisait partie de la vicomte do 
Mons-en-Laonnois. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



33 



Bois- Roger , m'" isolée , c" de Pasly. — La ferme de 
Bois-Roger a été acquise en l'an 1279, par l'abbaye 
de Sainl-Crépin-en-Chaye , de Colard de Dommiers 
(inv. de Saint-Crépin-cn-Chaye, p. 38). 

Bois-SAiHT-M.inD , bois , c°" d'Essommcs. — Il apparte- 
nait autref. à l'abb. de Saint-Médard de Soissons. 

Bois-Saist-Piebre, h. c" de Molain. — In territorio 
Sancli-Petri-Vallh, 1198; Saint-PietTeval , i3oo 
(suppl. de D. Grenier, a88, Bibl. imp.). 

Le territ. est couvert de traces de constructions. 

BoissiÈRE, h. c" de Crézancy. 

BoissiÈr.E, fief, c°' d'Epagny; vassal de Coucy-le-Cbà- 
teau. 

Bnis-TiBOCL, c°* de Montcornet. — Boit-Tyroul, 1A96 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E ay). 
Autrefois fief relevant de l'évèché de Laon. 

Bois-Ve5et, b. c" d'Lgny-le-Gay. — Doivmet, 1720 
(baill. de Cbauny, B 1891 ). 

BoLOCiEn, m" à eau, c°* de Laon, entre les faubourgs 
d'Anlon et de Leuilly; auj. détruit. — Molendinum 
de Bnlncier, Botochier, 1980 (gr. cart. de l'évèché de 
Laon, fh. 5 et 10). 

BoMBEBT, fief, c" de Bucy-le-Long. — Il appartenait 
autrefois au chap. cath. de Soissons. 

BonAiBE, f. c" deOouy; détruite en i858. — Bon- 
Air, 1787 (inlend. d'Amiens, C 77")). 

BoscoiRT, c°° de Sissonne. — Bounntrti», 1107; 
Boncurtii, 1 1 38 ; Boncort, 1 1 .'jy ; Rouncort, 1 1 57 ; 
Buncurt, 1 169 (cart. de l'abb. de Saint-Mirbel-en- 
Thiéracbe, p. 20, 287, 24i, 11 4). — Hospitale 
de flona curia, I2a5 (gr. cart. de l'év. de Laon, 
ch. loâ). 

Comm'" fondée par les Templiers vers 1 1 4o. — 
Ce village ressortissait au baill. de Laon. 

BoKcoiBT, bois, c°' de lîeaurieux. — Il appartenait 
autrefois à l'abb. d'Origny-Sainte-Benoîte. 

Bo.fcoiBT, m'° à eau, c°* d'Urcel. 

BoFiDELETTE (La), h. c" de Chavignon. — Il se trouve 
il l'est du village, dont il est séparé par un pont. 

BonDOT, m"" isolée, c°* do Pierremande. 

BojijiEFonTAijiE ou PtruART, f. c"' de Chormizy. — Cette 
ferme , détruite depuis longtemps déjà , appartenait 
autrefois à l'abb. de Foigny. 

BosNEFOUTAiNE, f. c"' de Moutbavin. 

Botinsroï, fief, c"°de la Cliapelle-Montbodon; vassal de 
Dormans. 

Bonje-Idée, m°° isolée, c"' de Chaourse. 

Bonne-Idée (La), m°" isolée, c"" d'Artongcs. 

RoKNEiL, c°° de Cbàteau-Tliicrry. — Bonoj;ilum villa, 
88Î1 (Vila Ludovici régis imp. magni fiiii, cb. i5, 
Hitt. de France, t. VIII, p. iiôA). — Bonnet, 112a 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f 262). 

Aisne. 



— Bonoil, i26'i (ch. de l'Hùlel-Dieu de Soissons, 
89). — Bonelium, 1270 (cb. de l'abb. d'Essommes). 

— Bonolium, 1801 (Ordonn. des rois de France, 
l. XII, p. 349). — Terrouer de Bonnoil, i3i8 
(arch. de l'Emp. L, 11 65). — Boneil, i355 (suppl. 
de D. Grenier, 998, Bibl. imp.). — Bnnneul, xvu° s' 
(arch. de l'Emp. Q ."> ). 

Autrefois comté. 
BoxNEMAisos, feruie, c"" de Pont-Sainl-Mard. — Bona 

dormis, 1 igS (Chron. de Nogento, p. 435). 
Elle appartenait autrefois à l'abb. de Nogent. 
Bo!l^ESlOE, territ. près de Vauberon. — Terra Boni- 

modio, 11/18; Bonnemne, iao4 (cart.de l'abb. de 

Saint-Crépin-le-Grand, p. 3 et 536). 
Bornes, c°° de Neullly-Saint-Front. — In territorio 

de Bannis , 1 1 4 5 ; ecclesia de Bonniis , i a 1 o ( cart. de 

l'abb. de Saint-Jean-des- Vignes, P 95, Bibl. imp.). 

— Villa ieBones, ia56 (suppl. de D. Grenier, 298, 
cb. 5i, Bibl. imp.). — Bonne, i5o9; Saitit-Martin- 
de-Bonnes (arch. comm. de Bonnes). — Bosne, 1768 
(maîtrise de Soissons). 

La seigneurie appartenait aux Célestius de Ville- 

neuve-lez-Soissons. 
BoNNE-VoLONiÉ, m" isoléc, c"' de Saint- Ermo-Outre- 

et-Ramecourt. 
BoNNE-VoLOSTÉ, petit b. c"' de Neufchàlel. 
Bosoi, f. c"* de Lesquielles-Saint-Germain. — Bonno , 

Il 52 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — 

Censé de Bomiot, i344 (cart. de Guise, P 176). 

— Bonnes , 1 5 1 7 (arch. comm. de Lesquielles-Saint- 
Germain). 

Elle appartenait autrefois à l'abb. de Fesmy. 

Bons-Hommes (Les), f. c"" do Seringes-et-Nesles. — 
Elle appartenait autrefois à l'Oratoire de Paris. 

Bons-Jabdiks, f. c"' d'Acbery. — Construite sur l'em- 
placement de l'ancien château épiscopal. 

BoRïAL, h. c"" de Saint-Christopbe-à-Berry. — Bon- 
valle, i656 (arch. comm. de Saint-Christophe-à- 
Berry). 
Dépendance de la chàtell. de Vic-sur-Aisne. 

BoNï, c°° du Catelet. — Locus Boon! vulgariter diclus, 
1119; in Boenensium ecclesia, 1 136; Boetii, 1 188 
(cart. de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 612, 83, 
4oo). — Bonni, 1847 (Livre rouge de l'abb. de 
Saint-Quentin-en-l'Ile, f° 74, arch. de l'Emp. LL 
1018). — Boony, 1780 (lit. de l'abb. du Monl- 
Sainl-Martin). 

Bony n'étaitqu'un hameau delà paroisse duMonl- 
Saint-Martin (intend. d'Amiens, C 776) et n'avait 
qu'une chapelle. 

BoQUETS (Les), f. c"" de Montreuil-aux-Lions; détruite 
vers 1789. , 



3â 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



KoRDi (La), h. c°' de l'Epine-aux-Bois. — La Borde- 
Chailly (carte de Cassini). 

Borde (La), h. c°' d'Essommes. 

Borde (La), h. c°° de Vielsmaisons. 

Bordeaux (Les), m™ is. c°° de Nesles. — Ane. château. 

BoRDE-DE-LA-CoUABDE (La), h. c" de Vielsmaisons. 

Bordes (Les), h. c" de Montfaucon. 

BoRDET, scierie, c"' d'Anizy-ie-Cliàteau. — Bordel, 
i546 (.tit. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). 
Autrefois mouiin à eau. 

Borne-Vit-Trop (La), f. c°' de Villers-sur-Fère. 

BoRNï, bois, c°" de Saint-Quentin-Louvry et do la 
Ferté-Milon. — Buisson-de-Bourn»/, 1682 (maî- 
trise de Villers-Cotterêts). 

BoRï, petil ruiss. affl. du Toty à Jouy. — Il n'alimente 
aucune usine. Son parcours est de i,535 mètres. 

BosMONT, c.°" de Marie. — Bolmunt, ii3a (musée 
de Soissons). — Bealmont, 1 165 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, f° i5, bibl. de Laon). — 
Territorium de Boulmunt, 1169 (ch. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon). — Boemont, I2i3 (cart. 
de l'abb. de ThenaiUes, f i3). — Boumont, 1316 
(cart. de l'Hotel-Dieu de Laon, ch. 176). — Bo- 
mont, ia3i (ch. de l'Hotel-Dieu de Laon, B 69). 

— Boomont, ta/iS (gr. cart. de l'évêché de Laon, 
ch. aSg). — Beaumont, i4o5 (arcb. de l'Emp. 
.1 801 ). — Paroisse Sniiict-ltemy-de-Bomont , 1675 
(état civil de Bosmont, trib. de Laon). 

Comté relevant autrefois de Laon. — Le village 

ressortissait au baill. de cette ville. 
Bosquet, m" isolée, c°' de Villers-Cotteréts. 
BosoiET-DE-BELLEVtE (Le), m°" isolée, c°° de la Fla- 

mangrie. 
BosQiiET-DE-CiMPiGNï, f. f"" de la Nouville-en-Beine. 

— Origine moderne. 
BosQiET-LoisEAU, m'" ù eau, c"" de Voulpaix. 
Bosquet-Saist-Lazare, h. c"" d'Autreville et de Sin- 

ceny. 

Bosse (La), b. c"' de la Chapelle-sur-Chézy. 

Bossu , fief, c°' d'Essigny-le-Grand. — Ce fief appar- 
tenait au chap. de Saint-Quentin. 

Bot-sur-Sart, habit, détr. c°'d'Etouvelles, lôôa (min. 
de Demouchy, notaire; greffe du trib. de Laon). 

Bouchât, m°° isolée, c°" de Montfaucon. 

Bouche-à-Vesi,e, fief, c"" de Giry-Salsogne, à l'embou- 
chure delà Vesle dans l'Aisne; vassal du comté de 
Braine. 

Boocokville , c°° de Craonne. — BuncunviUa, 11 53 
(cart. de Vauclerc, f 17). — Boconùvilla, u55 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent). — Boucotwilla, 
1 160 (cart. de l'abb. de ThenaiUes, f ^7). — Bu- 
cunvilla, 1179; Bocumvilla, 1192; Bochunville . 



itQ^; Bochum- Villa, Bocunvilla , xn' siècle (cart. 
de l'abbaye de Vauclerc, f" 5o, 87, 91, 96, 85). 

— Boceonville, laa'i (arch. de l'Emp. L 996). — 
Bouconvile, i 289 (cart. de l'abb. de Foigny, C 1 36). 
— Territorium de Boncomille, 12^7 (cart. de l'abb. 
de ThenaiUes, f 5o). — Bouconville-soubz-la-Bore , 
i3i 1 (arch. comm. de Bruyères-et-MontbérauIt). 

La seigneurie relevait de la châtell. d'Eppes. 

BouDEBOLLEs, h. c" de Cuizy-en-Almont. — Le nom 
de ce hameau vient de l'habitude où on était autre- 
fois de mettre ses habitants au bout du rôle de la taille. 

BouÉ, c°° du Nouvion. — Bonum-Vadum, i227;Bon- 
wez, 12 33 (cart. de l'abb. de Foigny, f*"23a, a36). 

— Bonweis, 1933 (arch. de l'Emp. L ggi). — 
Ville de Boumeis, i3o6 ; Bouwees, 1 335 (cart. de la 
.seign. de Guise, {" ig5, 187, Bibl. imp.). — Bou^ 
wez, 1295 (arch. de l'Emp. P i35; transcrits de 
Vermandois ). — Boues , 1 4 06 ( cart. de la seigneurie 
de Guise, (°3sb). — Bâtiez, 1698 (arch. comm. du 
Nouvion). 

Boue dépendait du duché de Guise et ressortissait 
au baill. de cette ville. 

BourpiGNEREUx , c°° de Neufchàtel. — Wulfiniaci-Bivus , 
Bulfiniaci-Rivus , ix' s' (Flodoard, Hist. Bem. eccle- 
»i(P, lib. II, cap. 11; lib. I, cap. 11). — Bulphinian- 
Rivutn, 1112 (ch. del'év. deLaon). — Biiffinonrin , 
1 lig; Bn/egnonriu , t 178 (cart. de l'abb. de \au- 
clerc, V" 55 et 53). — Boufflgnirivus , i34o (fonds 
latin, ms.9228, Bibl. imp.). — Boujflffmjriu , i353; 
Bouffignowu , 1887; Bouffigniru, 1893 (dénorahr. 
GG 1, cab. de M. d'imécourl). — Boujfftgnirieu , 
i-'io5 (arch. de l'Emp. J 801, n" 1). ■ — Boiift- 
gnenru, 1/191; Bouffigneuru, 1^92 (audiencier de 
Boucy, cab. de M. d'imécourl). — Bouffignmue, 
i5i5 (comptes de Boucy, ilnd.). — Bojpgnereu-x , 
i568 (arch. de la ville de Laon). 

BouGENEULE, bois, c°° de Gouy. — Neuius de Bouge- 
nelée, 1 198; Nemus de Bougmmle, 1 198 (cart. du 
Mont-Saint-Martin). 

On n'en peut préciser l'emplacement maintenant. 

BouiiouRï (Le), h. c"de Leriy. 

Bouillon (Le), petit ruisseau qui prend sa source à 
Parfondeval, où il se jette dans la Giberderie. . — 
Son parcours est d'environ 3 kilomètres. 

B0UILLOKKEU6E (La ), petit ruisseau qui a sa source à 
Pont-Saint-Mard et s'y jette dans un autre sans 
nom, affluent de l'Ailette. — H fait tourner un 
moulin. Son parcours est de 2,100 mètres. 

Bouis, fief, c"' de Fluquièrcs. 

Boujo.\ (Le), h. c"* do Buironfosse. — Bougeon , 1610 
(baill. des bois de Guise). 

BouLAGE ou GnAJiDE-Miiso.N, liof, c°' de Brécy. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



BoinN, h. c" de Vendières. 

BoiLiNcÈnE (La), f. c" de Tréloup. 

BotiLAST, h. bois et miss, c"' de Guny. — Le ruisseau , 
affluent de l'Ailette à Guny, alimente les deux mou- 
lins de Guny. Son parcours est de 2,.5oo mètres. 

BouLKAr, f. c°° de Besny-et-Loizy. — Esboilleaux , 
1 583 ; censé des Boulleaux , 1 6 1 3 ; censé des Bouil- 
leanr (lit. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

Auj. détruite; elle devait son nom à l'essence 
d'arbres qui y dominait. Un lieu dit EhouUau in- 
dique encore son emplacement au plan cadastral. 

BoiLsiD, f. c" de Sinceny; détruite. 

Boulleaux, h. c°' de Chéry-Chartreuve. — Le» Bou- 
teaux (carte de Cassini). — Fief vassal du comté 
de Braine et d'Oulchy-le-Chàteau. 

Boulleaux, b. c°' de Franqueviile. — EboulUatur, 
1741 (baill.de Marfontaine). 

Boulleaux (Les), f. c" de Bohain. 

BouLLEScouRT, f. c" de Jouy. — Cette ferme apparte- 
nait autrefois à l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de 
Soissons. 

BouLLOis, h. c"" de Nanteuil-la-Fossc. 

BouLoiE , bois et f. c"* de Gercy. — Ainsi nommé à cause 
de l'essence qui y domine. Ce domaine appartenait 
autrefois à l'abb. de Thenailles; le bois est presque 
entièrement défriché. 

BouLOis, b. c'"de Montreuil-aui-Lions; détruit. 

BouLORES, f. c" de Courboin. 

Bousï, bois , près de Coulonges. — In nemore de Bou- 
■ny-tupra-CouUmget , laSi (cari, de l'abb. d'ignv, 
rt73). 

BouKBELAin , f. c°' de Saint-Gobain ; détruite. 

BouBBEur, m'° à eau, c" de Craonne. 

BoiBBETi», b. c" d'Essommes. 

BoiRBouT, m'" à eau, c''*de Montigny-l'Enjjrain. 

BouRDOR , fief, vassal du comté de Ribemont. 

BouRDoniiERie (La), h. c"' de Saint-Gobain. — Uni à 
la population agglomérée. 

BouRESCHEs, c°° de Château-Thierry. — Borraehei, 
1 264 ; Borrachie, 1 37 1 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, 89). — Bourretehe, i636 (arch. comm. de 
Bourescbes). — Boureche, 1700 (tombe d'Antoine 
de France en l'église de Monthiers). — Boureache, 
1718 (arch. comm. de Bourescbes). 

BouRFAux , petit h. c"" de Condé-sur-Aisne. 

BoDBG, f. c" de la Ferté-Milon. — Domaine de la 
chartreuse de Bourgfonlaine; relevait de la châtell. 
de la Ferté-Milon. 

Bourg, fief, c°'de Saint-Quentin. 

BouBG, centre actuel de la ville de Laon. — Burgus 
Laudunensis, 1281 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B70). 



BouRGEMOST, fief, c"" d'Abbécourt. 

Bourgeois (Le), petit b. c"' de Coban. 

BouBG-ET-CoMi\ , c°° de Craonne. — Burgxtm-et-Cu- 
mimim, 11 84 (cart. de Philippe Auguste, f* 38, 
Bibl. imp.). — Btirgum-super-Aoconam , 1324 (cart. 
de l'abb. de Vauclerc , f 5 1 ). — Bourc, i2 4o(ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, B 9). — Bore, 1261 (ch. 
du chap. cath. de Laon). — Bourc-seur-Aisne , xiii s' 
( cueilleret de l'Hôtel-Dieu de Laon , B 6 2 ). — Villa 
de Btirgo, 1276; ville de Bourc-sur-Aisne , 1377; 
BourgI , 1889; Bourch, i3qI\ (ch. et comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, B 9, E 3 et E 3). — Bourg- 
mr-Aisne, xiv' s' (arch. de l'Emp. P i3G; transcrits 
de Vermandois). — Bourc-en-Lannoys , i4o.5 (ch. de 
l'abb. de Saint-Yved de Braine). — Bourg-en-Lao- 
nnoi», i4i2; Bnurg-en-Launnoy> , i5i5 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 8, E 43). — Bourg-en- 
Lnnnoy, i5i.5; Boiircq- sur -Aime, i564 (tit. de 
l'abb. de Saint-Yved de Braine). — Bourcq-et- 
Commin, i58o (arch.de l'Emp. 20,200). — 
Bourcq-m-Lannois, i583; Bourcq-en-Laonnoi», 
i6i4; Bnurcq-en-LaunoU, 1638 (ch. de l'abbaye 
de Saint-Yved de Braine). — Bourcq, 1659 (tit. de 
l'abb. de Cuissy). — Paroisse de Saint-Martin de 
Bourg, 1674 (état civil, Irib. de Laon). — Bourg- 
el-Comain, 1729 (intend, de Soissons, C 2o5). 

Seigneurie relevant autrefois de Laon. — Le vil- 
lage ressortissait au baill. de cette ville. 
BouRGPOîiTAiNE , 11. c"' de Pisseleux. — Burgus-ju-rta- 
Feritatem-Miloni» , 1360 (cart. du chap. de Sois- 
sons, P216). — Fontaine-Notre-Dame, i338 (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. 65, n° 74). — Nostre- 
Dame-en-Valoin , 1839 ('''•<'. reg. 147, pièce tSa). 

— Fons-Beate-Marie-in-Valesio , i338 {ihid. reg. 80 , 
pièce 84). — Bourgfonlaine-en-Valoys , i339 {ibid. 
reg. 73, n°9). — Fontaine-No8tre-Dame-en-Vahis , 
i34o {ibid. reg. 71, n° 3ùt ). — Fontainne-Notlre- 
Dame-en-Valoys, i34o (ibid. reg. 119, pièce 890). 

— Borgfontaine-ès- Valoiz , 1 3 4 4 ( i6id. reg. 7 5 , pièce 
233). — Noitre-Dame-de-la-Fontaine-en-Reit, iSgS 
(arch. de l'Emp. K 1 85 ). — Nostre-Dame-de-Bourg- 
fantaine, i4o4 (suppl. de D. Grenier, 294, Bibl. 
imp.). — Fons-Beale-Marie-in-Vallesio , ili']b (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. igS, pièce i345). — 
Eglise NoHre-Datiie-en-Best, dite de Bourgfonlaine , 
i5o3 (suppl. français, ras. 1 355, Bibl. imp.), 

La chartreuse de Bourgfontaine , établie en 1 3 1 6 , 
était vassale de la châtell. de la Ferté-Milon. 
BouBoiES, f. c"" de Seraucoiirt. — Bourgy, i664; 
Bourgi, 1681 (arch. comm. de Seraucourt). 
1 II y avait autrefois deux fermes à Bourgies; l'une 

1 d'elles a été incendiée et détruite vers i835. 



36 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



BoDRGUET, chât. c°' de Vendeuil. — Bourgel-de-lez- 
Venduel, lagS (Olim, t. II, p. 4i6). — Bourgel, 
i4i8 (comptes de la maladrerie de la Fera, Hôlel- 
Dieude la Fère). 

On remarque encore au plan cadastral de Ven- 
deuil la rue du Bourget. — Le château est détruit. 

BoDBBUiGriCN-soiis-Coucï, c°° de Coucy-le-Cliâteau. — 
Oudancourt, i58o (arch. de l'Emp. E laSag). — 
Doulchencottrt , 1619; DoulcencourI , 1682; Oiisan- 
courl, 1687; Doussencourl-dict-Bourguignon , 1674 
(baill. de Chauny, B 1862, i't88). — Ossanconrt, 
1711 (inlend. de Soissons, C 2o5). — Doiissan- 
courl (carte de Cassini). 

Le village ressorlissait au baill. de Chauny. — 
Doussancourt était la partie de Bourgui{;non où so 
trouve l'église, dont la cloche seule indique encore 
le nom; celui-ci ne figure même pas au cadastre. 

BnuBGuioKON-soLS-MoNTBAViN , c°° d'Anizy-le-Châtoau. 
— Fnrnum de Buigentim , 1128 (ch. de l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — Burguinum , 1 1 38 (cari. 
de l'abb. de Prémontré , bibl. de Soissons). — Bow- 
ghengnon, iiaa (cart. de l'abb. do Saint-Martin 
de Laon, t. III, p. 176). — Burguegnum, ii53 
(ch. de l'abb. de Saint-Martin). — Bourguinon, 
1 158 (cari, de l'abb. de Prémonlré, bibl. de Soi.s- 
sons). — Terrilorium de Burgegnmis , 1 187 (ch. de 
l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Burguinon , 
1180, xw" siècle (cart. de l'abb. de Préinontré, 
f° 11, bibl. de Soissons). — Borgegnon, Borgenon, 
Borguegnon, 1206 (cart. de l'abb. de Sainl-Maiiin 
de Laon, t" Co et 81 , bibl. de Laon). — Bourge- 
non, 1 ao6 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon , 
t. II, p. 436). — In territorio de Bourguignons, 
127g (ch. de l'abb. de Saint- Vincent de Laon). — 
Bourgtiynon , 1 5 1 8 ( comptes de la maladrerie delà 
Fère, Hôtel-Dieu de la Fère). — Bowguignion, 
1.576 (tit. de l'Hôtel- Dieu de Laon,B 9). 

Bourguignon-sons-Montbavin dépendait du du- 
ché de Laonnois et ressorlissait pour la justice à la 
prévôté de Mons-en-Laonnois. 

BounouiGNOjiS (Les), h. c" de Monthurel. — Bour- 
guignon (carte de Cassini). 

BoBRGCiGNORS (Les), h. c™ de Selens. 

BouBtiER (Le), h. c" de Besmont. — Bue-du-Boimetz , 
1720 (terr. de Besmont). — Bourier, 1768 (baill. 
de Bibemont, B 277). — i?ue-rf!(-/?0Hriier (carte de 
Cassini). 

BouRREViLLE , bois pi'ès de la Ferté-Milon. — Il dé- 
pendait du marquisat de Bourneville, érigé au mois 
de janvier 1728. 

BouRDOKviLLE , potit Cef, c" de Quincy-Basce. — Ce 
fief était situé entre Basce et Lobray. 



BoHHNOKviLLE, Cef, c"" de Thiemu. — Brenotill», 
1 56a (délib. du conseil de Navarre, f 1 96 , chambre 
de.<! comptes de la Fère). — Boumoville, 1577 
(comptes de la chambre des comptes de la Fère). 
Fief aliéné en 1600 par les commissaires royaux 
(arch. de l'Emp. B4o4). — Le château a été détruit 
au xviii" siècle. 

Boursier, Cef, c°" de Chouy; vassal de Nesles. — Il 
appartenait autrefois au chap. cath. de Soissons. 

Boi'Bï, fief, c" de Bièvres; vassal de la châtell. de 
Montchàlons. — Boury-les-Bim-es , i6âi jBouzy, 
1 7 2 ; Bourry, 1 7 3 5 ; Bo «scy, 1760 ( lit. de l'év. de 
Laon). 

Boi'SSELLE, Cef, c"" de Cliarly; vassal de Charly. 

BoussEisE (La), f. c"' de Chavignon; détruite. — Elle 
appartenait autrefois à l'abb. de Notre-Dame de 
Soissons. 

BoLssoN, fontaine, c°' de Laon. — Fons de Buumn, 
fons de Bouszon, 1280 (gr. cari, de l'év. de Laon, 
ch. 107 et 258). — Bosson, ia58 (ch. del'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 25). 

Celte fontaine alimente la ville de Laon. 

BouTACiiE, f c°' de Beuvardes; détruite. — Ancien Cef 

Bout-d'Edi-à (Le), h. c" de Bézu-le-Guérj. 

Boui-DE-LA-ViLLE (Le), h. c°' de Ressons-le-Long. 

BoiiT-Du-Mo\DE, h. c" de Guivry. 

Bouteille (La), c°° de Venins. — LaBoutaille, i554 
(reg. des insinuations du baill. de Laon). — Boul- 
taille, i564 (inin. d'Herbin, notaire; greffe du Irib. 
de Laon). — Parochiade/oBowfei/fc-i'n-T/iiVascWa, 
i638 (arch. comm. de Martigny-en-Laonnois). — 
Village de Boulilly, vulgairement dit la Bouteille, 
1667 (reg. de la fabr. de la Bouteille). 

La Bouteille rel. du comté de Marie ittLa Bouteille 
est un nom d'un village qui a pris sa dénomination 
première d'une verrerie establye en ce lieu , à laquelle 
se faisoit quantité de bouteilles plus que tout autre 
sorte d'ouvrage de pareille nature. Les premières 
maisons baslies environ du four à verre en forme 
d'un hameau servoient de demeure et relrailte aux' 
gentilshommes verriers (Tassarset Gaspars), à leurs 
serviteurs et marchands qui y abordoient pour les 
achepler, les porter vendre es villes et bourgades. 
Estoit ce lieu communément appelle la rue de la 
Bouteille au subject que celte marchandise s'y fai- 
soit, et par aucuns, la rue de la Verrerie. Ce village 
de la Bouteille composé de retranchement de trois 

lerrouers : celui de Foigny, de Landouzy La 

Bouteille est à présent une paroisse de la nouvelle 
dalle.» (Livre de Foigny, pardeLancy, Pi.) 

Bouteille (La), f. c"" de Fontaine; détruite. 

BouTiLLEBiE (La), fief, c°° d'.4ssis-sur-Serre. — Ce 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



37 



fief, vassal de l'évèché de Laon , appartenait pour deux 
tiers à la Congrégation de Laon. 

BoiTiLLiEB , fief, c°" de Fargniers et de Quessy ; vas- 
sal de la Fère. — Bouletly, 1714 (baill. de Cliauny, 
BïioS). 

UoizENTÀL, bois, c" de Versigny. 

BoiziNCAMP, h. c°' d'Étaves-et-Bocquiaux. — Butin- 
camp, 1107 (cart. d'Homblières, p. II']). — Do- 
mus Boioncaiiip que est ecclesie Clarifontis, laaa 
(cart. de la seign. de Guise, f" 81 ). — Bougencamp , 
1267 (ch. de l'abbaye de Fervacques). — Boignon- 
champ, 1274 (cart. de la seign. de Guise, f° 3i ). — 
Bouzencan, 1579 (arch. de la ville de Guise). — 
Bougincamps , 1667 (min. de P. Gallois, notaire). 
— Bouginean, 1 7 38 (lit. del'abb. deClairefontaine). 
Ancien domaine de l'abbaye de Clairefontaine; 
vassal de Guise. 

BoczT, fief, vassal de Guise. 

BoVE (La), f. et chat. c°' de Bouconville. — Bova, 
jaog (cart. de l'abb. de Thenailles, f 5o). — 
Baulve, i58i (terr. de Montchélons). — Bauve, 
1693 (arch. comm. de Bouconville). 

Autref. maison forte et bar. rel. de l'cv. de Laon. 

BovK (La), f. c°' de Montgobcrt. — Bosve, iGlilt; 
Bauve, 1699 (tit. de l'abb. de Longpont). 
Ancien domaine de l'abli. de Longponl. 

Bo»E (La), fief, c°' de Sainl-Pierre-Aigle. 

Boïe-di-Garaimer (La), m°° isole'e, c°° de Branges. 

BoïE-DU-GRARD-GtiST, bâtiment rural, c"' de Maast- 
et-Violaine. 

BovELLE (La), f. c'" de Ccrny-cn-Laonnois. — Elle 
appartenait autrefois à la comm"' de Boncourt. Les 
granges, écuries et bergeries qui en dépendent sont 
creusées dans la roche. 

Botes (Les), h. c°' de Juvigny. 

BoïES ( Les) , f. c" de Presles-et-Boves. — Notre-Dame- 
de»-Bovet, i79a(reg.des ventes du distr. de Sois- 
sons). 

Bo»es(Les), hameaux, c°" de Roiet-Saint-Albin , de 
Sermoise et de Troësnes. 

BoïEiTE (La), h. c"" de Fourdrain. — Bauvette, Bo- 
vette-Surmain , 1G06 (bailL de la Fère, B 690). 
Ce fief relevait de Rogécourt. — La justice a été 
unie au comté de Manicamp en 1 708. 

BovETTE (La), h. c°" de Pargny-Filain. 

BovETTE (La), fief, c" de Saint-Michel. — Bo»vette, 
i643 (baill. de Saint-Michel). — Beauvelle (carte 
de Gassini ). 

Fief appartenant autrefois à l'abb. de Bucilly. — 
Le hameau est uni à la population agglomérée. 

Bo»ETTE (La), fief, c" de Soupir. — Bove, i363 (ch. 
de l'év. de Laon). 



BovETTEs (Les), h. c" de Launoy. — Ij>s Bauvettes, 
1697 (arch. comm. de Launoy). — Les Bouvelles 
(carte de Gassini). 

BovETTES (Les), f. c°' de Presles-et-Boves. 

Bov, h. c°° de Bertricourt. — Détruit sous le règne de 
Louis XIV (arch. comm. d'Orainvilie). 

Bbacheux, h. c°° de Pontni; détruit. — Bvaaehuel, 
i3i6 (arch. de la ville de Saint-Quenlin). — Bra- 
cheul, i'4io (cart.de l'abb. de Fervacques, p. 270, 
arch. de l'Aisne). — Bracheiiil, i77a( pouillé du 
dioc. de Noyon, par CoUiette, p. 2o5). 

BiiADOuLET, petit h. c°" de Louâtre. 

Bradoilet, bois, c" de Villers-Hélon. 

BRAiNE,arrond. deSoissons. — Brennacum, 56o (For- 
tunat, Hisl. de France, t. II, p. SSg D). — Brin- 
nactim, 578 {ibid. p. 5ao B). — Castrum super 
Vidulam situm nomine Bruina, gSi (Fiodoard, 
Hitt. Bem. ecclesiœ, iib. IV). — Poteslas Breimie, 
1 i/i3 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, 
p. 76). — Ecclesia beati Evodii de Brana, 11 63 
(pièces justificatives de l'Histoire du Valois, p. xiii 
et XIV ). — Brenna, xii* s" (ch. de l'abb. de Saint- 
Nicolas-aux-Bois). — Castrum quod JSraniMin vocaut . 
xii' s' (Guillaume le Breton). — Breina, \ni' s' 
(cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soissons, (* 62. 
arch.de l'Aisne). — Brainne, 1288 (ch. de l'abb. 
de Saint-Yved de Braine). — Brena, 1296 {Olim, 
t. 1, p. 3o8). — Terre de Brenne, i3ig (cart. de 
l'abl). d'Igny, f' 17a, Bibl. imp.). — Brayne. i35.'i 
(ch. de l'abb. de Sainl-Yved do Braine). 

Abbaye de Prémontré sous le vocable de Saint- 
Yved; prieuré de Saint-Remy ; couvent de religieuses 
de jVotre-Dame fondé en 16 '17, en remplacement 
d'un hôpital établi en 1201. — Membre du comté 
de Valois (Pilhou, Coutume de Troyea, p. 785, 
édition de 1628). — Vassal d'Oulchy-le-Chàteau, où 
la justice du comté ressortissait. — Le grenier à sel 
de Braine, établi le i5 septembre i486, a été rem- 
placé en t549 par une chambre à sel. 

Braine devint, en J790, le chef-lieu d'un canton 
du district de Soissons. Il avait dans son enclave 
Augy, Braine, Branges, Brenelle, Bruys, Cerseuil, 
Ghassemy, Giry, Courcelles, Couvrelles, Dhuizel, 
Lhuys, Limé, Loupcigne, Quincy-sous-le-Mont, 
Salsogne et Vasseny. 

Bbarcoubt, c°° d'Anizy-le-Châtoau. — Brouncourl. 
1100 (Chron. deNogento, p. 4o). — Broicurtiz, 
JI3 1 (ch. du musée de Soissons). — Broiuncurtis , 
ii3a (ibid.). — Broiencourt, 1182 (cart. de Pré- 
montré, bibl. de Soissons). — Molendinum de 
Brouencurlh, ii4o (ch. de l'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). - Parrochia de Broincurt, 11 4a (snppl. 



# 



38 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



de D. Grenier, 290, Bihl. imp.). — Boiencurt, 1 165 
(cil. de l'abl). de Saint-Martin de Laon). — Broicurt, 
ii-jli (Chron. de Nogento, p. 289). — Broiencurt, 
1178 (ch. du musée de Soissons). — BermcurI, 
1193 (Chron. de Nogento, p. 435). — Villa de 
Brmjencort, miS; Broiencort, 1218 (cil. de l'abb. 
de Prémontré). — Broyencourt, 1287 (gr. cart. de 
rév.deLaon,ch. 1796). — Brancour, 1729 (intend, 
de Soissons, C 2o5). 

Brancourt dépendait autrefois de la mairie de Lizy 
et du comté d'Anizy. Ce village ressort, au baill. du 
duché de Laonnois, et pour les cas royaux, à celui 
de Laon. 

Brancoubt, c°° de Bohain. — In villa que Bei-incurtis 
dicitur, 1127; Brancort, ii3C; BerencorI , Beren- 
curt, 1 138 (cart. de l'abb. du Mont-Saint-Marlin, 
p. 6o5, i54, 4oo). — Brandicurtis, i]45; Bra- 
hencourt, *i5i (cart. de l'abb. d'IIomblières, p. 7 
et 68). — In parrochia vel potestate de Bruencori , 
1 160; Berincort, 1 176, Berencurti» , 1 198; Braiii- 
coH, 1222 (cart. de l'abb. du Mont-Saint-Marlin, 
p. 735, 748, 870 el 89). — Berincourt, 1295 
(cart. rouge de Saint-Quenlin, f° 53, arch. de la 
ville de Saint-Quentin). — Braincourt, 1873 (arch. 
de l'Emp. p. i35; transcrits de Vermandois). . — 
Brancouri-la-Vitle , i54o (tit. de l'abb. du Mont- 
Saint-Martin). 

Seigneurie acquise par l'abb. du Mont-Saint-Mai^ 
tin du cbap. de Saint-Quentin. 

15bancoui\t-le-Cocbt, f. c"' de Brancourt. — Brancou- 
courl, 1610 (tit. de Tabb. du Mont-Saint-Martin). 

— Brancocourt (carie de Cassini). 
Brandigsos, bois, c"' d'Hary. — Terra de Branti- 

gnum, xii" s' (cart. de l'abb. de Thenailles, f 28). 

— Brandignion, 1649 (baill. de Vervins). 
Défriché en i858, il a laissé son nom à un ruis- 
seau qui prend sa source à Burelles et n'alimente 
aucune usine avant de se jeter dans la Brune à Gro- 
nard. Son parcours est de 2,5oo mètres. 

Brandoiiii,le, c" d'Etréaupont. — Dépendance du ha- 
meau d'Entre-deux-Bois. 

BnA»D0ii2ï, chat, c"' de Malzy. — Brandousis , i488 ; 

Brnntlouzi, 1690 (arch. comm. de Lesquielles-Saint- 

Germain). — Brandouzis, i568 (arch. de la ville 

de Laon). 

Aiilref.châtell.relevant de la vicomte de Vadencourl. 

Brwges, c"" d'Oulchy-le-Chàleau. — Brangla, 1 179 
(cart. du thap. cath. de Soissons, f 166). — Brange, 
i645 (baill. de Château-Thierry). 

Seigneurie vass. deBraineetd'Oulchy-le-Chàteau. 

Brangicoi'rt, m'" détr. dans le voisinage de Feslieux. 

— Molendinum de Brangicurt, 1 1 59 (cart. de l'abb. 



de Saint-Martin de Laon , t. III, p. 477, arch.de 

l'Aisne). — BrangicouH, 1178 (cart. de la même 

abbaye, f 1 4 1 , bibl. de Laon). 
Braszons (Les), bois, c"' d'Aizelles. 
Bras de Travect, bras de la rivière d'Oise de la Fère 

à Beautor. — Il alimente le moulin de Beautor. Son 

parcours est de 9,100 mètres. 
Bbasle, monticule, c" du Mont-d'Origny. — Bratte, 

xii' s'(cart. del'abb. deFoigny, f i42, Bibl. imp.). 

— Braslia, xii" s" (cart. de l'abb. d'Homblières , 
p. 78). — Terroir de i?ra3ie, i4i5 (arch. de l'Emp. 
p. 2 48-2, pièce t34). 

Le mont de Brasle figure encore au plan cadastral 
du Mont-d'Origny. 
Brasles, c"" de Château-Thierry. — Berella, 1188 
(suppl. de D. Grenier, 298, Bibl. imp.). — Berale, 
1267; Bei-alle-leZ'Chasiiau-Thieri-y, i355; Beralle, 
t483; Beralles, i549 (ch. de l'abb. d'Essommes). 

— Berelle, ib-j'i (pouillé du diocèse de Soissons, 
P25). — Bralles, 1709; Berfwfe», 1710 (intend, de 
Soissons, C 2o5 et 274). 

Brasserie (La), m°° Lsolée, c"' de Moy. 

Bbaï, f. c°'de Jussy; détruite. — Curtisde Braio, 1 198; 
curtLs de Brayo, 1271; Bray-les-Jussy, i63i (ch. 
et tit. de l'abb. de Saint-iNicolas-aux-Bois). — La 
Braie, l'jid (baill. de Chauny, B 1726). 

Autrefois seign. vassale de Chauny. — Ce domaine 
appartenaità l'abb. de Saint-Mcolas-aux-Bois. 

Braï, h. c"' de Mont-Notre-Dame. — Les moulins à 
eau et à huile appartenaient autrefois au séminaire 
de Soissons. 

Bbay, ruisseau qui prend sa source sur le territ. de 
Clairefontaine, près de la Bue de Paris, alimente un 
nr.oulin auquel il a laissé son nom , et se jette dans la 
Gerbais ou ruisseau de Beauregard, à l'extrémité du 
territ. de Luzoir. — Son parcours est de 3 kilomètres. 

Bbaye, c°° de Vailly. — Villa de Brayo, 1 281 (arch. 
de l'Emp. L ioo4). — Brmj-dessoubz-Clamecy, 
i888 (arch. de l'Emp. P. 186; transcrits de Ver- 
mandois). — Bray-som-Clameci , i454 (ch. d(? 
l'abb. de Prémontré). — Bray-souê-Clampiy, Braye- 
soubz-Clampsy, 1672; Braie, 1767 (arch. comm. 
de Braye). — Braie-sous-Clamecy, 1777 (lit. de 
l'abb. de Saint-Crépin-en-Chaye). 

Le moulin a été vendu par l'abbaye de Saint-Mé- 
dard à celle de Saint-Crépin-en-Chaye de Soissons, 
en 1982 (inv. de Saint-Crépin-en-Chaye). — Au- 
trefois seigneurie vassale du comlé de Somy. 

Braïe-eu-Laonnois, c°° de Craonne. — Braium, 1 186 
(mém. ms. del'Eleu, t. I, P 353). — Brai, 1208: 
Brayum-in-Laudmiesio, i258 (ch. de l'Hôtel-Dien 
de Laon, B 10 el B 65). — Braytim, 1961 (ch. du 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



39 



chap. cath. dp Laon). — Braium-in-Lamluneiio , 
ia65 (gr. cari, de l'év. deLaon, ch. io5). — Bray- 
in-Laudunetio , 1978; Bray-en-Laonnoi» , 1 826 ; 
Ville de Bray, i333; Bray-en-Laonnoys , 1887; 
Bray-en-Lannoyi , iSgi (ch. de l'Hôtei-Dieu de 
Laon, B 65 et B 10). — Paroisse de Nolre-Dame- 
de-Braye, t684 (étal civil de Brave - en -Laonnois , 
trib. de Laon). 

La seign. appartenailautref. au chap. cath. de Laon. 
Braïe-en-Thiérache, c°° de Vervins. — Brai, 1 1 4i ; 
Brait-in-Thiranchia , ii'j4; Brait, 1 1 Us ; Braiuin , 
ia53; Braium-in-Theriuca, 1275 (cart. de l'abb. 
de Thenailles, P" 1 5 , 2Ô , ai ). — Brayum-in-The- 
r(uca, i84o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). 

— Brmt-en- Theraigche , l'io.^ (arch. de l'Emp. 
J 801, n° 1). — Brail-en-Thieraiche , i4i6 (ibid. 
n" 6). — Brait-en-Therasclie , i466 (Journ. des 
assises du baill. de Vermandois). — Kray-en-The- 
raste , 1 6 1 5 ( min. d'Ozias Teilinge , not. ). — Bray- 
en-Thiéache , 1710 (inlend. deSoissons, 0274). 

La seigneurie, relevant du comté de Bancigny et 
du marquisat de Venins, a été acquise, le 4 février 
1690 et le 30 mars i6g6, parla chartreuse du Val- 
Saint-Pierre. 

Brat-Livesse, petit h. c°' de Bray-Saint-Christophe. 

Bïaï-Saint-Chbistophe, c°° d» Saint-.Simon. — Bray, 
1 1 89 ; Braium , 1 1 97 ( cart. de l'abb. de Fervacques , 
p. 177 et 191, arch.de l'Aisne). — Bray-emprèa- 
Tugny, i383 (arch. de l'Emp. P i35; transcrits de 
Vermandois). — Bray- Saint -Chriitopkle, 1629 
(baill. de Chauny, B \htjZ).--Sainl-Chri»t<>phe-de- 
Bray, 1687; BraySainl-Chrislophe , 1710 (arch. 
comm. de Bray-Saint-Christophe). — Braye-Saint- 
Chrùlnphe, 1788 (intend. d'Amiens, C 768). 
Seign. vassale de la chàlell. de Saint-Quentin. 

Bbazicoubt, h. c" de Orandlup-el-Fay. — BranzicurI, 
1 I Sg ; Brangicort , 1 2 2 4 ; Braiigeeort, 1227; Bran- 
ticort, ia3o (ch. de l'Hôlel-Dieu deLaon, B 28). 

— Brataiconrt, iiii' siècle (cart. de l'abb. de The- 
nailles, f 106). — Branzicourt , t4o5 (arch. de 
l'Emp. J 80 1 , n" 1). — Brunfricourt , i4g(); Brau- 
gyeourl, 1 496 ; BanzicourI , 1 5o4 (comptes de l'Hô- 
tel-Dieu de Laon, E 27 et 3.5). 

Brazicourtdépendaitautrefoisdu prieuré deChan- 
trud , relevait de la cliètellenie de Pierrepont et res- 
sortissait à celte cliâlellenie pour la justice. 
BiiécY, c'" de Fère-en-Tardenois. — Breciacut, 131 3 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, f 1 13, 
Bi}>l. imp.). — Breceium, 1228 (arch. comm. de 
Brécy). — BtTceium, 1228 (cart. de Saint-Jean- 
des-Vignes, f" Ci, ibid.). — Berci, Berdaetu, 1227 
(cart. du chap. cath. de Soissons, P i.'ia). — Par- 



rochia de Breci, 1281 {ibid. f" i54). — Sainct- 
Bemy-à-Brecy, iSao; Biecy-le-Moncet, i5oo (arch. 
comm. de Brécy). — Bercy-le-Buismn , x\\' siècle 
(tit. cab. de M. de Vertus). 

Autrefois seigneurie vassale d'Oulchy-le-Ghâleau. 

Bbbllemont, f. c°' de Septvaux. — Bretemmt (carie de 
Cassini). 

Breveha, m'° à eau, c" de Brancourt. — Il apparte- 
nait autrefois à l'évéché de Laon. 

Bbe^ielle, c" de Braine. — Braiielta, 1 147 ; Bernetle, 
iao8 (cart. de Saint-Yved de Braine, arch. de 
l'Emp.). — Bernella, 1 a 08 (arch. de l'Emp. Liooo). 
— Brenelles, 1869 (ch- 'l" l'abb. de Saint-Yved de 
Braine). — BemeUes, 1788 (inlend. de Soissons, 
C ao5). 

Autrefois seigneurie de la dépendance de la ba- 
ronnie de Ponlarcy. — Paroisse succursale érigée en 
vertu d'un décret du 1 5 novembre 1811. 

Bbemoise, f. c"" de Bcugneux; détruite. 

Bbesï, c°° d'Oulchy-le-Château. — Berny, 1 654 (arch. 
comm. de Breny). 

Bresset, f. c"' de Crézancy. — Autrefois fief. 

Bresson , h. c"' de Camelin. — Bessorlissail autrefois 
au bailliage de Coucy-le-Cbiîteau. — Le fief de Bres- 
son portait aussi le nom de Craullart, 1627 (baill. 
de Chauny, B i588). 

Bretagne, f. c°* du Hérie-la-Viéville; détruite. — Bre- 
taigne, i568 (arch. de la ville de Guise). ~- Ber- 
taigtie, i586 (arch. de l'Emp. J 791). 

Elle ressorlissait à la justice du Hérie-la-Viéville 
et relevait de Guise. 

Bretagke, h. c°" de Puisieux-et-Clanlieu. — Il est de 
formation moderne. 

Bbetei;il, f. c"" d'Epieds. 

Bbetignt, fief, c""d'Épagny ; vassal de Coucy-le-Château. 

Bretignï, fief, r°' de Vauxaillon ; vassal de Coucy-le- 
Château. 

Bretok (Le), petit afiluent du ruisseau d'Orillon à 
Cohan. Il prend sa source à Coulonges et n'alimente 
aucune usine. — Son parcours est de 1,760 mètres. 

Bretonue, petit fief, c-" de Chaourse; vassal de la 
châlell. de Pierrepont. 

Breuil, c°° de Vie -sur-Aisne. — Mons de Bruolio, 
1271 (arch. de l'Emp. L 1001). — Brueit, 1387 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, bibl.de 
Soissons). — Brueul, i46o (comptes de l'Hôlel- 
Dieu de Soissons, 346, P 28). — Brmil-sur-Sa- 
conin, 1624 (ibid. 507). — Brueil-sur-Saconin, 
1698 (arch. comm. de Breuil). — Breuil-sur-Sa- 
conin, 1710 (intend, de Soissons, C 274). 

La seign., vassale de la châlell. de Pierrefonds, 
appartenait à la trésorerie de la calh. de Soissons. 




M 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Bbeiil, liois, c" de Laon. — Brolimn, 1288 (fonds 

latin, nis. 9237, P3, Bibl. impér.). — Brolium- 

subtus-Laudumim , 1267; Bruillium, 1268 (cart. 

de l'abb. de Saint- Martin de Laon, f i8a, bibl. de 

Laon ). 
Brei'il, fief, c" de Travecy; vassal de la châlellenie 

de la Fère (baill. de la Fère, B 660). — Fief de 

Breul, i634(i6id. B 717). 
Bbeuil (Le), f. c"* d'Abbécourt; détruite. 
Bbei!il(Le), m'" à eau, c°' d'Ambleny. 
Bbeuil (Le), f. c" de Bruyères-et-Montbérault. — 

Brolium, io65 (mém. ms. de l'Eleu, t. 1,0" t4i). 

— Boscus dou Brtiel, xin" s" (cart. de l'abb. de 
ThenaiUes, f io4). — Brueil, 1287 (ch. bibl. 
de Laon). — Bois de Brueil, 1291 (arch. comm. de 
Bruyères-el-Montbérault). 

Bbeiil (Le), b. c" de Neuilly-Saint-Front — Bruel, 
xï° siècle (obituaire, arcb. comm. de Priez). 
Autrefois seign. vassale de Neuilly-Saint-Front. 

Bbeuil (Le), fief, c"" d'Ognes. 

Bbeuil (Le), c"' de Saint-Quentin. — Predecessor 
noster ,\lbertus ( Viromandensis cornes) in confinio 
suburbis Sancti-Quintini in manso indominicato 
loco qui dicitur Broilus, uhi placita et malles (enebat 
jussu Lotharii (Cl. Hémeré, preuves, f 87 , Augusla 
Viromanduorum , etc.). — Emplacement do l'abbaye 
de Saint-Prix. 

Bricabt, fief, c" de Soissons. — Domaine de l'abb. 
de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons (cart. de 
Saint-Crépin-le-Grand, p. ^187). 

BniCAX, bois, c"' de Saint-Remy-Blanzy. — Ce bois 
contenait no arpenLs (d'Expilly, Dict. geogr. t. II, 
p. 720). 

Bricomville, c"" de Laon. — Lieu de l'établissement 
primitif des religieuses du Sauvoir. — In Veteri Sal- 
vatorio quod dicebatur Briconvile versus Rameum , 
1259 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, JJ 3i). 

Brigonïille, fief, c™ de Flavigny-ie-Grand-et-Beau- 
rain ; vassal de Guise. 

BnicouBT, bois, c"" de la Neuville-en-Beine. 

Bricquet, fief, c"' de Nouvron-et-Vingré ; vassal de 
Coucy-le-Cbàteau. — Son emplacement est désigné 
sous le nom de Champ-Bricquet au plan cadastral. 

Brie, c"" de la Fère. — Brearie in page Laudunensi? 
81)5 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, 
p. loi). — Bris, 1209 (suppl. de D. Grenier, 290, 
Bibl. imp.). — Bry-en-Laonnois , Bris-les-Crespy, 
1 466 (Journal des assises du baiil. de Vermandois). — 
Bry, 1 5 00 ( comptes de l'Hôtel- Dieu de Laon , E 3 a ). 

— Brye, i59fl (cbambre du clergé du dioc.de Laon). 

— Paroisse de Saint- Quentin-de-Brye , 1672 (état 
civil de Brie, trib. de Laon). 



Autrefois seigneurie vassale de Laon (arcli. de 
l'Erap. Pi36,f 27). 

BiiiK (La), petite province de la Champagne. — Bci- 
eium, 64 1 (Gesta Dagoberti, Hist. de France, t. II, , 
p. 59/i). — Briegitu pagtu, 77.5 (Mabillon, de Be 
diplmn. p. -'197). — Bria (Exgestis Ambasiensium 
Dominorum, Hist. de France, t. X, p. 289 D). — 
Pagus Breensis, 855 (cart. de Saint-Crépin-le- 
Grand, p. io4). — Brigia (Orderic Vital, Hisl. de 
France, t. II, p. 267 A). — Briegensis pagus (Ex 
Fulcono arcbidiacono Meldensi, Hist. de France, t. X 1 , 
p. liUo A). — Pagus Briacensis, 1110 (cart. de 
l'abb. de Saint-Jean-des- Vignes de Soissons, bibl. 
de Soissons). — Briensis pagus , xii' s' (Suger, de 
vitâ Ludovici grossi regù). — Brye, ihab (arch. 
comm. de Parfondru). 

Tout ce qui est à l'est de la Marne , dans le dépar- 
tement de l'Aisne, jusqu'à Nogentel, appartient à la 
Brie. Nogentel, Viflbrt, l'Epine-aux-Bois , en for- 
maient l'extrême Limite, d'après Nicolas Sanson : ce 
géographe pensait que la rivière de Marne séparait 
ta Brie du Soissonnais. 

L'archidiaconé de Brie comprenait les doyennés 
ruraux de Chàlillon, Château-Thierry, Chézy-l'Ab- 
baye, Dormans, Montrnirail et Orbais : c'était peut- 
être là ce qui constituait l'ancienne Brie. D'autres 
pensent que les limites de cette petite province sont 
formées par les territoires de Ronchères , Cierges , 
Villeneuve-sur-Fère, la Croix , Sommelans , Priez et 
Veuilly-la-Poterie. 

Brieox, bois, c"' de Villers-Hélon. — Ce bois conte- 
nait 26 arpents (d'Expilly, Dict. géogr. t. Il , p. 720). 

Bbillant(Le), ruisseau qui prend sa source au nord 
du territ. de Wimy, alimente un moulin et se jette 
dans la rivière d'Oise, à l'extrémité du même terri- 
toire. — Son parcours est de 4,5oo mètres. 

Bbiquenaï, f. et m'" à eau , c"' de Saint-Gobain. — 
ttrikenay, 1328 (ch. de l'abb. de Prémontré). — 
Bricquenay, i4o8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de la 
Fère). — Briquenet, 1708 (baill. de Ribemont). 

Bbiquet, h. et m'" à eau, c"' de Bazoches. 

Briqcetebie (La), m*"" isolées, c"" de Bosmont, la 
Bouteille, Hary, Levergies, Marly, Montigny-le- 
Franc , Bougeries , Vermand , Voulpaix. 

Briqueterie (La), m™ isolée, c" de Bucy-lez-Pierre- 
pont. — Connue aussi sous le nom de l'Espérance. 

Briqueterie (La), h. c"' de Chézy-en-Or.xois. — Au- 
trefois fief vassal de la Ferté-Milon. 

Briqueterie (LA),p.h.c"'' d'Oignyet Rozoy-sur-Serre. 

Briqueterie (Là) ou Warnelle, bois , c"" de Villequier- 
AumonL 

Briqueierie-Féra (La), petit h. c"" d'Iviers. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



il 



Bbisk, m'° à eau, c" de Monthiers. 

Brisegault, Gcf, c" de Pont-Saint- Mard; vassal de 
Coucy-le-Cliàtean. 

Brissat-Choiom', c°" de Moy. — BrisA, ixkh; liris- 
leel. ii53 (ch. de i'al)l). de Sain(-Nicolas-aux- 
Bois). — BrisseUum, 126a (di. do rilôlel-Dieii de 
Laon, B 64). — liriasel, 1 378 (gr. caii. de l'évcché 
de Laon,ch. 171). — Bricais, 1282 (actes capidi- 
laires du cliap. de Laon, cab. de M. Hidé). — Bris- 
let-ei-Choitny, 1 568 (arcli. de la ville de Laon). — 
Briiset, 1 636 (chambre du clergé du dioc. de Laon). 
Autrefois vicomte. 

Brissi, c"" de Moy. — Briasiacu», 1 123; Ri-isseium, 
1 i3o (méin. ins. del'Eleii, t. I, f" agi , 363). — 
Brisi, 11 'i5 (th. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux- 
Bois). — Kcclesia Sancte-Genovefe de Brissiarco, 
1 36 1 (ch. dii chap. cath. de Laon). — Brissi, 1 268 
(arch. de l'Emp. L 9g4). — Brici, 1388 (actes du 
parlement de Paris, parBoutaric, p. /lai ). — Bris- 
nacum apud Hanifjpcurlem , 1 366 (Tr. des chartes, 
r^. 91, n" i3o). 

Seigneurie dépendant autrefois do Vendeuil, 

BmvARDE, bois, c°' de Guivry; défriché en i83o. 

Broche, petit fief, c"° de Beaumont-en-Beine. 

Broches (Les), petit fief, c°" de Berlaiicourl-Epour- 
don; vassal do I.1 chàtoll. de la Fère. 

Brochet (Le), petit affluent de la rivière d'Oise à Hir- 
«on. — Il n'alimente aucune usine. Son parcours est 
de 4,/ioo mètres. 

Brocbot, f. c" de Chéiy-l'Abbaye. — Brochet (carte 
de Cassini). 

Brocourt, petit fief, c"* de Bernot; vassal de Guiâc. 

Bbocoirt, i**, c'"d'()missy. — Brovccouri, 1 1 1 (cart. 
A A de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'île, p. i4). — 
Molendinuni de Bratircourt, 1168 (cart. de l'abb. 
de Fervacqucs, p. 2, arch. de l'Aisne). — Biaul- 
court, 1699 (lit. de l'abb. de Saint-Prii). 

Les deux fermes de Brocourt appartenaient au- 
trefois à l'abb. do Saint-Prix. 

Broie, bois, c"* de Guny. 

Bboit (Le), m°° isolée, c°* d'Acy. 

Brosse (La), m'" Lsolée, c" de Chevregny. — Château 
détruit. Le fief de la Brosse avait titre de comté. 

Brosses (Le.s), fief, c" de Coincy; vassal du marquisat 
d'Armentières. — Il était aussi connu sous le nom 
de Lua. 

Brosses (Les), f. c"' de Monifaucon. — La Boute 
(carte de Cassini). 

Brossette (La), écart, c"' de Landouzy-la-Cour. — 
C'était autrefois l'une des fermes de Belleperche, 
entre la Hobinetle et la Grisolle. 

Brossette (La), petit ruiss. affluent du ru du Mesnil 

Aisne. 



ou ru de Servais à Servais. — Il n'alimente point 
d'usine. Son parcours est de i,5oo mètres. 

BnoiAGE, m'° à eau, cours d'eau ot faubourg, c"' de 
Chauny. — La dérivation do l'Oise alimente les 
moulins ilu Brouage et d'Alîbécourl. Son parcours 
est de 4,6.^0 mètres. — Petite-Oise, i533 (comples 
de Chauny, f 75). — Petite-Oue, 1 53i (xbid. P 1 1 8). 

BnoYKR (Le), m'° à eau, c'" de Cherèl. 

Brcce (La), m'° à eau, c"' de Fresnes. 

Bkugxos , petit ruiss. qui prend sa source à Saint- 
Michel et y alimente trois petits étangs et le moulin 
de l'abbaye. — Son parcours est de 7,500 mètres. 

Bnlli^T (Bois de), près de Voyenne; défriché. — 
Boschus de Bruiant, versus Voienne, i256 (cart. 
de Foigny, f^ 26:1 ). 

Brûle, h. et m'° à eau, c"' deMalzy. — Bruisle, 1966 
(cart. de l'abb. de Fervacques, p. 559). — Le 
Bruylle, i33g; le Bruijle, i355 (cart. de la seign. 
de Guise, f" 232 et 298, Bibl. imp.). — Bruille, 
1 568 (arch. de la ville de Guise). — Bruslle, i Sgo 
(arch. comm. de Lesquielles-Sainl-Germain). 
Autrefois seigneurie vassale de Guise. 1 

Brclé, fief, c"' de Seraurourt; vassal de Seraucourt. 

— Bruille, i'i8i; Brusle, i5o6; Brulle, 1607 
(arch. do l'Emp. P 248-2). — Broeul, i58i (ibid. 
PP. 7). 

Bbile, fontaine, c"* de Vénéroiles. — Fontaine du 
Brtiile, fontaine du Brt(//e, i632 (cueillcret de Vé- 
néroiles, arch. de l'.^isne). 

Brûle (La), petit ruiss. affluent de l'Aisne à Presle. 

— Il n'alimente aucune usine. Son parcours est de 
83 mètres. 

Britlb (Le), bois, c" de Boaumonl-en-Beine; défriché. 

Brûle (Le), m'° à eau, c"' de Saint-Pierre. 

Brilins, petit h. c°* de Molinchart. 

Brûlis, bois, c°' de Coincy-I' Abbaye. 

Brûlis (Les), bois, c" de Tugny-et-Pont. — Autrefois 
fief vassal de Villevêque. — Terra do Bruili, itaa 
(Becueil des fiefs, p. io5). 

Brllois, m"' il eau, c" d'Urcel; détruit. 

Brumetz, c"" de Neuilly-Saint-Fronl. — Bniniez, 
i344 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 76, 
pièce 24o). — Brunies, i48o (ch. des Trinitaires 
de Corfroid). — Brumet, i554 (arch. comm. de 
Gandelu). — Bntmelz, 1674; Brenmeltz, 1678; 
paroisse de Samt-Crépin-de- Brumetz, i684 (arch. 
comm. de Brumetz). 

Autrefois seign. vassale de la cbàlell. de Gandelu. 

Briîichamps, f. c" de Champs. — Domiis leprosorum 
de Brunchant, 12 45 (arch. do l'Emp. L 997). — 
Bnimchamp», i648 (til. de l'Hôtol-Dieu de Crécy- 
sur-Serre, a B i) — La maladrerie de Brun- 



'i2 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



champs a été unie à l'Hôtel-Dieu de Crocy- sur- 
Serre par letlres patentes de décembre 1 6g5 et arrêt 
du Conseil d'Etat du lo juin précédent. 

Brune, rniss. qui prend sa source à Brunelramel, tra- 
verse ies terril, de ce bourg et des c"" de Dohis, 
Cuiry-lez-lviers, Dagny - Lambercy, Nampcelle-la- 
Cour, Burelles, limite ceux de Gronard, Dagny- 
Lambercy, Saint-Clément, Rogny, alimente les mou- 
lins à blé do Dohis, Cniry-lez-Iviers, Morgny, Du- 
buquoy, le moulin N euf et ceux de Malvanx , Braye , 
Hary, Burelles, Prisées, Hary et Rogny, et afflue 
au Viipion après un parcours de 38,817 mèlres. 

Briikehamel, bourg, c"" de Rozoy-sur-Serre. — Biune- 
kaut-Meis, 1 260 (cart. de l'Emp. L 997). — Bru- 
nehautmez, 1290 (cli. de l'abb. de Saint-Jean de 
Laon). — Bviinehanmet, iliio (Bibl. imp. fonds 
latin, n° 9228). — Brunehmilmez , 1027 (lit. de 
l'abb. de Bonnefonlaine, arch. des Ardennes). — 
Bruiwhumet -en- Tévasse , Brnnehamel-en- Tliiraêse , 
1618 (reg. des offices du baill. do Vciniandois, 
greffe du tiib. de Laon). — Bruhainel-eii-TItic- 
rache, 1621 (baill. de Cbauny, B i43o). 

La seigneurie comprenait, en i^gS, Bruneha- 
rael, les Autels, Mainbresson et Mainbressy (arch. 
de l'Emp. 1' i36; transcrits de Vermandois). 

Bbinebadi, f. c" de Laon; auj. détruite. — Fontes de 
BrunehmU, i3gi (acquits de comptes, arch. de la 
ville de Laon). — Bruiwhaut- sous- Laoïi , 1763 
(intend, de Soissons, C 4i). 

Cette ferme était près de l'emplacement actuel de 
la gare du chemin de fer. 

Brunerolles, ni°° isolée, c°° de Terny-Sorny. 

Bbuni ou Franc Bois, bois, c" d'Aubigny. — Terra 
Marculfi que dicitur Silva de Bruni, 1 161 ; ad ti- 
liam de Briiniaco, 1 170 (cart. de l'abb. de Foigny, 
f° 1/18, Bibl. imp.). 

Ce bois a été cédé par le monastèi'O de Saint- 
Remy de Reims à l'abb. de Foigny, qui l'a ahéné le 
28 juillet i643 à Catherine-Diane de Bezanne, en 
échange de la ferme de Belleperche, siseàLandouzy- 
la-Cour. L'abbaye de Foigny avait fait défricher une 
partie du bois pour y étabhr une ferme qui exploita 
90 arpents de terre et i3 de pré; un lieu dit la 
Terre de Fmsigny indique l'emplacement de cette 
ferme , détruite depuis longtemps. 

Brcnis, f c"''de Cerny-en-Laonuois. — Nemus de &•«- 
nain versus Aquilam, 1286 (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). 

Un petit ruisseau, affluent de l'Ailette près de 
Neuville, porte son nom. Son parcours est d'environ 
a kilomètres. 

Brlkot, m"" isolée, c'" de l'resles-et-Thierny. — Molen- 



dinum Brimoit, 1 1 39 (carL de l'abb. de Saiul-Marliii 
de Laon, t. II, p. 7, arch. de l'Aisne). 

Ce moulin, détruit depuis longtemps, apparte- 
nait autrefois au chapitre cath. de Laon. 

Bri'Sse, bois, c"' deVerdilly. — 11 appartenait autre- 
fois à l'abb. de Jouarre. 

Briisses (Lus), f. c°° de Belleau. — /.a Briisse, lûog; 
les Britces, 1608 (lit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
2,). 

Brussettes (Les), bois, c"' de Villers-Hélon. — Ce 
bois contenait 26 arpents (d'Expilly, Dict. géogr. 
t. Il, col. 730). 

Bruxelles, h. c°" de la Chapelle-sur-Chézy et de No- 
gent-l'Artaud. — Bruieltc (carte de Casaini). 

Bri'ière (La), h. c'" de Grougis. 

Bruièhe (La), f. c" de Vendières. 

Bruyères, c°° de Fère-en-Tardenois. — Bruerie, 1 13<) 
( cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-V igii es , Bibl . imp.). 

— Biiteria, 1271 (cart. de l'abb. d'igny, f° 102, 
Bibl. imp.). — Brtiières, 1573 (ponilié du dioc. de 
Soissons, 1° 33). — Briiyh-es-les-Voulpaix , 1618 
(arch. comm. de Bruyères). — Brvyères-Val-Clires- 
tien, 1708 {ibid.). — Bruyère, 1710 (intend, de 
Soissons, C 27a). 

Bruyères, (. c°° de Quincy-sous-le-Mont. — Bruene, 
1 <mj ; Bruières , l'i'is; Bruière, 1 396 (ch. de l'abb. 
de Saint-Yved de Braine). 

Cette ferme, vassale d'Ouichy-le-Chàteau , ap- 
partenait autrefois à l'abb. de Sainl-\ved do Braine. 

Bruyères (Les), h. c°° de Bertaucourt-Epourdon. ■ — 
Uni maintenant à la population agglomérée. 

Bruyères (Les), h. c"* de Chavignon. 

Bruyèhes-et-Mo.mbérault, c°° de Laon. — Bruerie, 
) 098 ; Bruerie-in- Rocheforl , 1 1 60 (ch. de l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — Bruere, 1 1 60 ; Brueria , 
1173 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de liaon, 
f 1/1 et i38, bibl. de Laon). — Bruerie.i-sublm- 
Laudunuin, 1289 (arch. comm. de Bruyères). — 
Bruerie- in -Laudunesio, 12.54 (cart. de l'abb. de 
Vauclerc, f 47). — Bruières- en -Loonoit, iSati 
(ch. bibl. de Laon). — Brueres-en-Laoïmoi», i33o 
(arch. de l'Euap. Tr. des ch. reg. 66, pièce i54). 

— Bruières, i34o (fonds latin, ms. 9238, Bibl. 
imp.). — Bruyère, i34i (arch. de l'Emp. Trésor 
des chartes, reg. 73, pièce 338). — Bniicrcs-en- 
Loenois, Bruiers, i353; Bruières - en -Laoniwis, 
j355; Bruierei, i365; Bruiere' -en- Laonnois, 
1871 (arch. comm. de Bruyères). — Bruei'es, 
1889; Bruine, i44o (comptes do l'Holel-Dieu 
de Laon, E 2, E 18). — Bruyères-en-Launoys , 
i52 2 (arch. comm.de Bruyères). — Bruyères-soubz- 
Laon, 1.534 (DéUbérations, arch. de la ville di' 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



&3 



Chauny). — Bruyerr'es, i536 (acquits, arch. de 
la ville de Laon). — Bruyères-rn-Vcf mandais, ihlih 
(arch. comm. de Bruyères). — Brutjk-es-m-Lmn- 
noys, i563; Bruier, i-'Jtig (ibid.). — Bntere»-en- 
Laimoii, t. 58 4 (plan et vue de Bruyères, par Le- 
double, collection de M. Hidé). 

Eaux mini^rales sulfureuses qui ne sont utilisées 
que pour alimenter lu ville. — Commune reconnue, 
en 1139, por le roi Louis le Gros; elle ressortissait 
au baill. de Laon. — Bruyères a été fortifié en i3.")7 ; 
on y comptait dix leurs et quatre portes. La mala- 
drerie, qui existait déjà en lati (petit car), de 
Siîjny, f 196, arch. des Ardennes), a été unie à 
l'Hôlel-Dieu de Laon en vertu de lettres patentes du 
mois de juin i6g5. 

Bruyères était autrefois chef-liou d'un doyenné 
rural de l'archidiaconé de Laon. 11 comprenait : 
Athies, Bruyères, Cherêt, Chevregny, Coucy-lez- 
Eppes, fitouvelles, Festieux, Fussigny, Gizy, Laval, 
Lierval, Liesse, Marchais, Martigny-en-Laonnois, 
Mauregny-en-Haye, Missy-lez-Pierrepont, Mo- 
Dsmpteuil, Montbérautt, MontchAlons, Monlhe- 
nault, Nouvion-lc-Viueux, Orgeval, Parfondru, 
Prestes, Samoussy, Tliierny, Urcel , Vesliid et Vorges. 
— En 1790, Bruyères devint chef-lieu d'uu camion 
du district de Laon. Ce canton comprenait Arrancy, 
Athies, Bièvres, Bruyère, Chambry,Cherèt, Eppes, 
Festieux, Lavergny, Monthérault , MontcliAlous, 
Orgeval, Parfondru, Ployart, Preslcs-ct-Thierny, 
Vaurseinc, Veslud et Vorges. 

Bninrs, c°"de Braine. — Bniyl, 1.507 (cart.del'abb. de 
Noire - Dame de Soissons, f Itai). — Bruy (carte 
de Cassini). 

Autrefois baronnie. Le mouliir de Bruys était 
vassal de la baronnie de Pontarcy. 

Bi cHAKCoini, f. c°' de Sissonne. — Beconis-Curttt , 

1 1 '1 1 (cart. de l'abb. de Vauclerc, f° 90 , Bibl. imp.). 

Le fief de Buchancourt, situt; près de ta Selve, 

relevait autrefois de la chàtell.de Pierrepont, 1681 

(év. de Laon). 

BrcHET (Le), h. c°*de FaveroUes. — Vaêtil»ieliet(arch. 
comm. de Faverolles). 

BrcHET { Lk), m°° isolée, c°' de Troësnes. 

BiciLu, c°°d'Hirson. — Alodium de Bvciliaco, Burel- 
lerui» eccleêia, ecclesia de Veleri Buriliaeo, in ho- 
nore beati Pétri apostolorum principis ,1120; Buci- 
Uentit efcleêia ,1189 (cart. de l'abb. de Bucilly. f" 1 o 
eta). — Tcrritorium de Buredï», 1 12. 5 (cart. de l'abb. 
de Foigny, T 1 7, Bibl. imp.). — Buceiliaeum , 1 1 3 5 ; 
ecclesia de BuciUin, 11/18 (cart. de l'abb de Bu- 
cilly, f 3/1). — Bnccilianim, 1 16a (cart. de The- 
nailles, C a5). — Buceli, 1169 (cart. de l'abb. de 



Sainl-Michel-cn-Tliiérache, p. aii). — Ecclesia 
de Bucrllies , 1 1 87 ; Bucillies , 1 1 98 ; ecclesia Sancii 
Pétri Biicpltiensis , laaC (cart. de l'abb. de Bucilly, 
f" 6, /i3, 6(5). — Bueélta-la-Vile , ia4o (cart. do 
l'abb. de Snint-Michel-cn-Thiérache, p. 65). — 
Ecclesia Sancti-Petri de Bucillia , terroir de BiiciUia- 
la-Mle, 197'!; Bucilis, i3oo (cart. de l'abb. de 
Bucilly, f • 58 , 70 et 85 ). — Couvent de BuMUis . 
1826 (i-art. de la seign. de Guise, P' 1 5 et i83). — 
Église de Bimllis, Btisnilies, i835 {ibid. f" i83 et 
1 8 '1 ). — Bos de Buchilliea , Biieh iUies-le- Ville , 1 3 4 4 
(iUd. f" 339 et249). — BuciUis-eit-Thieraisse , i36o 
(cart. de l'abb. de Sainl-Michel-en-Thiérache, 
p. i3o). — Bueitlis-V AbOeye , i386: Saint-Pierre- 
de-BucilliK-ni-Thiermehe , 1889 (cart. de l'abb. de 
Bucilly, f» i65 et 88). — Busseilis, xiv' s' (cart. E 
duchap. cath. de Reims, f° 189, arch. delà Marne). 

— BucHlis-V Âbbie , Bucilly-la-Ville , i4o5 (arch. de 
l'Emp. J 801, n° 1). — - BiissUys, i45i ( comptes 
de la chàtell. de Pierrepont, cab. de M. d'Imécourt). 

— Biiygsyli, i5o5 (comptes de Chivres, ibid.). — 
Bunsily, iâ6i (délib. de la chambre des comptes de 
la Fère). 

Ahliayc de Bénédictines fondée vers 941 par le 
comte Elbert, rerapl. en 1 148 par des Prémontrés. 

Bccoiov (Le), fief, c"' d'Audigny. — Censé de Btie- 
quoy, i56i; Bnuequoy, i56-j (arch. de la ville de 
Guise). 

La ferme do Bucquoy fait maintenant partie de la 
population agglomérée; c'était un fief vassal de Guise. 

Bucr-LE-BRAs on Bcct-le-Bezard, f. c°*d'Arcy-Sainte- 
Restitue. — Bucetum, 1110; Buciaeus-Berardi . 
xii' siècle (cart. de l'abb. de îiaint-Jean-des- Vignes, 
BibL imp.). — Bttei-le-Berart, 1800 (arch. de 
l'Emp. L ioo5). — Bucy-te-Bérart, i336 (ibid. 
L 1CO9). — Bnssy-le-Bras , 1710; Buzi-le-Bras . 
1747 (lit. de l'abb. du Val-Chrétien). — Busiy-le- 
Bas (cart. de Cassini). 

(e domaine appartenait autrefois à l'abb. du Val- 
Cbrélien et relevait d'OuIcliy-le- Château. 

BiGT-LB-LoNG, c°° de Vailly. — Buci, 1183 (ch. du 
mu.sée de Soissons). — Buci ne us- super -ripam- 
Asone, 1 187 (ch. de l'abb. de Prémoniré). — Bu- 
ciacum, xii's'(ex Vilâ Guiberti abbalis dcNogento, 
cap. i5). — Bucy, iift-j (cart. de l'abb. de Notre- 
Dame de Soissons, f'38). — Bueeium, 1 178 (Chron. 
deNogento,p. 435). — Bueyncum, 1195 (cart. du 
chap. cath. de Soi.ssons, f° i33). — Busei, xiii" s' 
(ch. de l'Ilôlel-Dieu de Soissons). — Busciacum, 
i3o6; Bucy-sur- Aisne, i865 (cart. du chap. cath. 
de Soissons, P" i35 et i42). — Buey-en-Soisson- 
nays, 1878 (arch. de l'Erop. Tr. des ch. reg. 1 14 , 

6. 



àh 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



n" ti8). — Bnssy; Bncy-le»-Soissom , siv' siècli 
(arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Verniandois). 

— Bussy-sur-Aistie, i/i4a (comptes de l'Hôtel-Dieii 
de Soissons, 3'io, f36). — Buissy-sur-Aisne , i656: 
Bussy-le-Lojig, 1753 (tit. de i'abb. de Prémonlré). 

Vicomte appartenant autrefois au chap. catli. de 
Soissons et aux comtes de la même ville. L'abbaye 
de Sainl-Médard possédait également une partie di^ 
la seigneurie en i5ï!5 (terr. de Chivres, 1* 1). — La 
maladrerie a été unie par arrêt du Conseil d'Etal 
du i4 mai 1696 à l'Hôtel-Dieu de Soissons. 

Bucy-le-Long devint, en 1790, chef-lieu d'un 
canton dépendant du district de Soissons et compre- 
nant Braye, Bucy-le-Long, Cliivres, Clamecy, Laf- 
faux, Margival, Missy- sur- Aisne, i\euviile-sur- 
Margival, Sorny, Terny, Vregny et Vuillery. 
Bi!Cï-i,ez-Cehnï, c°" de Laon. — Altare do Buceio cum 
appendicio suo noniine Rivulo, i la.'j (suppl. de I). 
Grenier, 986, Bibl. imp.). — Villa do Biici, 1181 
(D. Grenier, ai'paquet, n° 7). — Buissiacum, 1260 
(arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. 3o, pièce 36 1 ). 

— Villa et lerritorium de Biicy, 1 97A ; villa do Bu- 
ciaeo, 1387 (ch.de I'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

— Bucy-dalez-Samy, i358 (comptes, arch. de la 
ville de Laon). — Bucy-en-Lammoi»-les-Lre»py, 
i Z-](i;Bucy-lrs-Cre,ipy, 1 i 5 4 ; Bucy-les-Saniy, 1 '1 99 ; 
Bussy-les-Serny, i5oo : Bucy-près-Sariiy, i5i7; 
Bticy-juxia-Cresfy, )5a.') (tit. de I'abb. de Saint- 
Vincent de Laon ). — Bussy4es-Crespy, 1 53(5 ; Bucy- 
tes-RamoHts, i583 (comptes de l'Hôtei-Dieu de 
Laon, E 63, E 106). — Bucy-en-Laonnois , i546 
(min. de Boussu, notaire, greffe du trib. de Laon). 

— Bucy-au-Ramon , 1675 (mailrise de la Fère). 

— Bussy-les-Cemy, 1729 (intend, do Soissons, G 
.jo,^). — Bussy-lcs-ltamoiits (carte de Ca.ssini). 

La seigneurie appart. à I'abb. de Saint-Vincent 
de Laon. 
BiiCT-LEZ-PiKiinEi'ONT, c™ de Sissonne. — Bussi, 1 1 56 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin de Laon, I. III, 
.,. 4 , ). — Bussiacus, 1 1 63 (ch. de I'abb. de Saint- 
Martin de Laon). — Ecclesia Sancti-Jobannis de 
Busci, 1178 (ch. de I'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Buissiacum, laSo (ch. de l'Hôlel-Dien 
de Laon, B 1 1 ). — Buissi, 1295 (ch. de l'Hôtel- 
Dicu de Laon, Ai). — Btiissy, i3i2; Biixi-dc- 
ies-Piei'ivpont, i365 (dénomb. cab. de M. d'Imé- 
courl). — Buissy-les-Pietrepont , lioô (arih. de 
l'Emp. J 801, n° 1). — Biwy-les-Pierreponl. , ih')'j 
(ch. de I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Bussy, 
147.5; Bussy-lez-Liesse , 1696; Bussi-les-Piei-re- 
pont, i.'>36; Bucys-lei-Pierpont , 1^76 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Lion, E 20, E 3,5, E 62 , E 97). 



— Bussy-les-Pierpont , 1729 (intend, de Soissons, 
C ao5). 

Bucy-lez-Pierrepont dépendait autrefois pour 

moitié de la châtell. de Pierreponl; l'autre relevait 

de celte châtellenie. 
BuKRiE (La), h. c"" de Soissons. 
Bugi.e( Le), petit fief, c"" de Wassigiiy : vassal de Guise. 
Bdgnï, petit ruiss. aflluent de la Bouillonneuse à Pont- 

Saint-Mard. Il n'alimente aucune usine. — Son 

parcours est de i,5oo mètres. 
BiiGBï (Haut et Bas), hameaux, c'" de la Flamangrie. 

— Feodum de Brcjpiy, iao3 (cart. de Guise, 1"' .'13 
et 43). — Villa de Biinyes, 1212 (petit cart. de 
Chaourse, f° i64, arch. de t'Emp.). — Capella in 
villa de Bujpiies , 1 a 1 2 ; Buegnies , 1226 ( cart. de 
I'abb. de Saint-Denis, f° 126, arch. de l'Emp. LL 
ii58). — Buirpiies, 1233 (cart. de I'abb. de Saint- 
Denis, P 1/19, arch. de l'Emp. LL 1179). — Bas- 
Bugni, 1686; Haubugny, 1691 (baill. de Itibe- 
mont, li 3i9et aûo). — Bas-Beugni, 1706 (plan 
de la Klaniangrie, arch. de l'Aisne). 

Le ruisseau de Haut-Bugny, aflluent de la Chau- 
dière, n'alimente aucune usine. Son parcours est de 
1,950 mètres. 

Bui» , f. c°* de Barizis. — Buyn , 1 5 1 a (cab. de M. Des- 
prez). — Buain, 1678 (arch. de Coucy-la-VilIej. 
Ancien domaine de la prévoie do Barizis. 

BuiRE, c°" d'ilirson. — Bures, ii45 (cart. de I'abb. 
de Saint-Michel, p. 98). — Altare de Buire, 11/18 
(cart. de I'abb. de Bucilly, f° 3 ). — Buiie~, 1 161 ; 
Ilaia de Buirues, 1 170 (suppl. de D. (irenier, 288, 
Bibl. imp.). — Buyres, i33.5 (cart. de la seign. de 
Giuse, P 181). — Buyre , Nolre-Dame-de-Buyre , 
1673 (arch. comm. de Buire). 

BiiiBE, h. c"' d'Epaux-Bézu. — Buires, xiu" s' (cueill. 
de l'Hotcl-Dieu de Soissons, 191 ). 

Seigneurie vassale d'Oulcby-Ie-Chàteau. 

BuiiiEFOfiTAivK, h. c"" d'AuLcnlon. — Buirefontaitie , 
labâ (cart. de I'abb. de Saint-Michel, p. 76). — 
Burefontaine , Burcfrmtaines , 126/1 (arch. de l'Emp.' 
Tr. des ch. reg. 3o, pièces 87 et 88). — Buirjon- 
taines, 1606 (baill. de Bibemont, B 195). — Buii- 
fonlaiiie, i6a4 (min. de Nicolas Roland, notaire, 
arch. de l'Aisne). 

BuiBos , f. c"' de Selens. — Biroii , 1 709 ( lit. de I'abb. 
de Prémonlré). — Buiroii-de-V Eau (Cassini). 

Cette ferme appartenait, depuis le 16 août 1672, 
à I'abb. de Prémonlré; détruite au xvm' siècle. 

BfiRONFOssE, c"" de la Capelle. — Buivonfnssa , Bui- 
runfossa, xu° s' et 1 a 1 a (cart. de la seign. de Guise , 
f i6fi et i/i3). — Biretifosse, i3a3 (petilcart.de 
Chaourse, f 199, arch. de l'Emp. LL 1 173). — 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



.'10 



Biireiifosse , iSSg (chron. do Froissart, cli. 75). — 
Biii/ronfosse, i5/u (arcli. comm. d'Krloy). — Bu- 
ronfosse, 1761 (baill. de liiberaont, B. ta). 

Buironfosse l'ais.iit partie du duché de Guise el 
resîorlissait au baill. de cette ville. 

Biissos (Le), cliàt. f. et m'°, c"' de Brécy. — Autre- 
fois seign. vassale d'Armentières. 

BiissoN (Le), fief vassal d'Aubentou. 

Buisson (Le) ou Mo.\t*baldière, f c^de la Chapelle- 
sur-Chézy. 

Buissox (Le), h. c" de Château-Thierry. 

Boisso» (Le), f. c" d'Essigny-le-Petit. — Construite 
vers i8io. 

Buisson (Le), f. c"' de Sissonne. — Buitton-Gauché , 
1773 (til. de l'év. deLaon). 

,4ulref. fief rel. de la chàtell. de Sissonne. La ferme 
dépend, de la par. de Saint-Erme en 1 608 (enquêtes 
du baill. de Verniandois, greffe du trib. de Laon). 

Buisson-Comtesse (Le), fief, c°* d'Ebouleau. — Rele- 
vait autrefois de la chàlell. de Pierrepont. 

Buissok-deCrépï (Le), m°° isolée, c"" de Chéry-lez- 
Pouilly. — Construite en 1 84o. 

BuissoH-MiDAHE ( Le ) , ra°° isolée, c°' de Monlaigu. 

Bcissos-Roberi (Le), h. c'" de Fontcnelle. — Il est 
uni au hameau du Garmouzel. 

Bi'RcoinT, petit fief, c" de ContescourI ; vassil du chap. 
de Saint-Quentin. 

BunELLES, c"" de Vervins. — Buruelles, 11/17; ^"' 
rôles, 1 160 (cart. de Thenailles, f" 1 9 et i3). — 
Pa.scua de BuroU», 1178 (suppl. de D. Grenier, 
387, Bibl. imp.). — Terra de Buirole», 1200 (ch. 
du Val-Saint-1'ierre). — Boureullet, H38(cart. de 
Thenailles, f° 77). — Burotie, iSai (suppl. de D. 
Grenier, 287). — Bureuttet, i34o (Tr. des ch. 
rcg. 7."), pièce' 334). — Ville de Bureules, t30i 
(Minimes deLaon). — Biirellez, l'i 10 (Hôtel-Dieu 
de la Fère, comptes de la nialadrerie). — BuroUns, 
1/116 (arch. de l'Emp. J 801, n° G). — Buirelle», 
i446 {ihid. n° 7). — Bureuitles, ij8ô; Burotillc, 
1 6a I ( Minimes de Lion ). — BurcUe-m-Tliirmchia , 
i664 (arch. comm. de Martigny-en-Laonnois). — 
Bureille$, 1681 ; paroi.ssc de Saint-Martin de Bu- 
reille, i685 (arch. comm. de Burelles). — Bureul, 
1717 (Famille de Coii;ny, arch. de l'Aisne). 

La seign. faisait partie, au lïii'ct au x»iii* siècle, 
de la riiàlell. de Voulpaix et relevait de Marie. 

BiiiGiET (Le), m°" is. c°' deClastres. — Biirgel, 1270 
(arch. de l'Emp. L 788). — Maison du Bm-j^uel, 
i384 (arch.de l'Emp. P i35; transcrits de Verman- 
doLs). — Autrefois fief relevant de Monlescourt. 

BiiHT, h. c°' de Tugny-el-Pont. — Burvis, 1 197 (cart. 
de l'abb. de Fervacques, p. lyi, arch. de l'Aisne), 



— Bury, xiv' s" (arch. de l'Rmp. P i35 ; transcrits 
de Verniandois). 

Ce hameau , détruit depuis longtemps, élait entre 
HappencourtetTugny,lelong<lela rivière de Somme. 

Bcs-Petrarum, Lois, c"' de Gouy; défriché. — Nemus 
do Bus-Petrarum , 1198 (cart. de l'abb. du Mont- 
Saint-Martin). 

BussiABES, c™ de Neuiily-Saint-Front. — Bosseie, 
1169 (lellrc du pape .Vlexandre 111 à Henri, arch. 
de Reims, Uisl. de France, I. XV, p. 87.J D). — ■ 
Boissuerre, 130/1 (cart. dei'Hôtel-Dieude Soissons, 
190). — Boiissuerie, i25o (cart. du chap. catli. de 
Soissons, f° i'i9). — Boismeira, iSoa (pouillédu 
dioc. de Soissons, f 4o). — Btiiserre, i5o6 (lit. 
de l'Hôtcl-Dieu de Soissons, 117). — Biissieir, 
iSiS (comptes de l'Holel-Dieu de Soissons, 1° 10). 

— Bussieire, 1578 (pouillé du dioc. de Soissons, 
f a3). — Btissiart, Bmsiare, 1710 (intend, de 
Soissons, C an5 et 97/1). 

Autrefois seign. vassale de la Ferté-Milon. 

BussiÈBE (La), h. c"" de Flavigiiy-le-Grand-et-Beau- 
rain. — Molendinum de Buxeria, situni juxta Gui- 
siam, I3a5 (cart. de l'abb. de Foigny, P 908, Bibl. 
imp.). — Molendinum do Biisseria, 1 839 ; Mohn de 
la Boussière, t3'io (cart. de la seign. de Guise, 
F" 5i et aali). — La Bomatiere, 1/118 (arch. de 
l'Emp. J 801, n° 5). 

Le moulin de la Biissière, qui appartenait au- 
trefois à l'abb. de Prum,a été converti en i83o en 
un établissement de tis.sage et en filature de coton. 

BissiÈRE (La), ft°'d'Origny-Sainte- Benoîte. — Cette 
ferme, qui appartenait autrefois à l'abbaye d'Ori- 
gny-Sainle-Benotte, est détruite depuis un temps 
immémorial. 

Brssioï, fief, c" d'Esquchérie; vassal do Guise. 

Bti, i. c" d'Andolain. — Cuiia .Sancli-Nidiolai que 
dicitur Aldimbu», 11 56 (ch. de l'abb. de Prémon- 
tré). — Curtis de Bus, 1 a/i8 (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon ). — Censé du Bœuf, 1791 (baill. 
de la Fère, B 1096). 

Celte ferme appartenait autrefois à l'abb. de 
Saint-Nicolas-aux-Bois; elle a été détruite en 1596, 
lors du siège de la Fère par Henri IV. Un lieu dit la 
Ferme du Bœuf indique encore son emplacement. 

But, f. etm°°is.c''°deCrépy. — Bus, 1 i36 (rh.de l'abb. 
de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Bu, 1166 (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Censé de Bus-les-Crespy, 
1464 (Journal des a.ssLses du baill. de Vcnnandois). 

— Censé de /ÎHfi, 1.198 (min. de Ledoulx, notaireà 
Crépy, greffe du trib. de Laon). — Grand et Petit 
Bamf {carie de Cassini). 

But- Martin (Le), h. c"' do Bourguignon-sons-Coucv. 



ki\ 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



BcTiiT (La), f. c°' de Becquigny. — Autrefois fief 

vassal (le Bohain. 
BiTTB (La), {. c°' de Saint-MicbeL — Construite vers 

i84o. 
BrTTE-BRtNEHAiT (La), tumulus, c°' de Laniscourt. 

— In territorio de Moreines sicnt exlendit a via que 
ducit ad tumtilum BrunehauiUs ultra Lanisieurtem , 
1 187 (cil. de i'abb. de Saint-Vincent do Laon). — 
Tumba-Bruitehaut , laSo (g. cart. de l'év. de Laon, 
ch. 9). 

BiZAxcî, c°° d'Oulchy-le-Cliâteau. — Birsenci, 12.38 
(cart. de l'Hôlel-Dieu de Soissons, t° 90, ch. 81). 

— Busnicy, l'iSli (arch. de l'Emp. P i36; trans- 



crits de Verraandois). — Buzency, i5ii (comptes 
de l'Hôlel-Dicu de Soissons, .38/i, f° i5). — Bu- 
sancy-en-Soi»tonnay, iGfii (arcli. de TEmp. Q, car- 
ton 5). — Busaney (carie de Cassini). 

Le seigneur était le plus ancien quart-comte de 
Soissons; il était vassal du comté de Soissons (arch. 
de l'Emp. Q, carton 5). 

Buzancy devint, en 1790, le chef-lieu d'un can- 
ton du district de Soissons comprenant Berzv- 
ie-Sec, Buzancy, Chacrise, Chaudun, Coutremin, 
Droizy, Noyant-et- Aconin , Rozières, Septmonts, 
Taux, Tigny, Vierzy et Villemonloire. 
Blzancï, fief, c"' de Camelin. 



Cabase (La), m°" isolée, c" de Bourg-et-Comin. 

Cababet, f c°' de Grisolles. — Cette ferme appartenait 
au prieuré du Charme. 

Cabaret (Le), f.c"''deGouy. — Construite , vers i838, 
sur l'emplacement du bois de Cabaret. 

Cababet (Le), m°° isolée, c°° de Relheuil. 

Cabbaude, chat, c" de Dammard; détruit. 

Cagnï, petit h. c°" de Saint-Christopbe-à-Berry. — 
Domaine relevant autrefois de la châloll. de Vic- 
sur-Aisne et ressortissant au baill. de Soissons. 

Cagnt, m°° isolée, c°" de Vaux. — L'ancien fief du 
même nom était entre Vaux et Elreillers. 

Caignt, fief, c"" d'Audignicourt. 

Caiiikijse (La), f. c'" de Rougeries. — Cailtietisc, 
1616 (baill. de Marfontaine). — Petite-Calleitse , 
1616 (min. de Teilinge, notaire). — Petite-Cail- 
Imse, i6j6 (min. de Constant, notaire). — Cail- 
leme, 1618; Petite-Cailleuze, 1G21 (min. de Car- 
tier, notaire). 

Autrefois fief vassal de Marie. 

Cailleuse (La Grande-), h. c"" de Saint-Pierre. — 
Grande-Cailleuse , 1667 (baill. de Marfontaine). 
Autrefois fief vassal de Marie. 

Caillomont, territ. c"' de Gronart. — Territorium 
qiiod dicitur CaiUomont, 11 44; Cailhtimont ,\\n' s' 
(cart. de I'abb. de Thenaiiles, f i5 et ()4). — 
Cailloemons, xiii" s" (ch. de l'Hôtel-Dieii de Laon). 
Le territ. de CaiUomont appartenait autrefois à 
I'abb. de Thenaiiles. 

Gailloubl-Crépiosy, 0°" de Chauny. — Cailloci, 1 153 
(CoUiette, Mém. du Vermandois, t. II, p. 335). — 
Calloe, 1 186 (arch. de la ville de Chauny). — In 
territorio de Crespeijpii-et-de-CaUloue , xii' s' (cart. 
de Longpont, Bibl.imp.). — Cailloe, 1 a 1 7 ; Cailleoi, 



1970 (cart. du chap. cath. de Noyon,f' 168, Oise). 

— Cailloel, i3io; Cailloue, i3ii (cart. de I'abb. 
d'Ourscamp, f A et 6). — Cailouel, i583; Cail- 
Uouel, 1612 (baill. de Chauny, B lAOg, B 1476). 

— Saint-Pierre-de-Caillouel , 1647 (arch. corom. 
de Béthancourt-en-Vaux). — CaiUoiUe, 1755 (état 
civil de Travecy, arch. comm.). 

Cailloux (Le), m°° isolée, c"" de Sery-lez-Méiières. 

Caisnel (Le), h. c"° de Villequier-Aumonf. — Cais- 
neel, i2o3 (cart. de I'abb. d'Ourscamp, f° 16). — 
Quainnct, 1647; Quesnel, i6âi (min. de Barbier, 
notaire). — Caisnel, 1698 (baill. de Cliaunv, 
Bi632). 

Calais, fief, c"' de Lesdins; v<issal de la chàtell. de 
Saint-Quentin. 

Californie (La), m"" isolée, c™ d'Anizy-le-Cbâteau. 

Caufohme (La) , petit h. c"" de Concevreux. 

Calogeons (Les), h. c"' de Nogenl-l'Arlaud. — Les 
dalles- aux-} ono (carie de Cassini). 

Calvaire (Le), h. c°' de Dommiers. 

Calvaire (Le). — Mont-de-Callevaire , i548 (comptes 
de la maladrerie de la Fère, arch. de l'Hôtel-Dieu de 
la Fère). — Mo7it - de- Cahaire-les-le-Moiit- Saint- 
Gilles, i563 (comptes de la châlell. de la Fère, 
chambre des comptes de la Fère). — Notre-Dame- 
de-Pitié-sous-le-Mont-dii-Calvaire, 1 586 (min. de 
Jean Ledoulx, notaire, trib. de Laon). — Notre- 
Dame-de-Pilyé-soubz-le-Mont-du-Calvaire, i63o 
(baill. de la Fère, B713). 

Abbaye de Bénédictines établie en 1527 par le 
cardinal de Bourbon et par Marie de Luxembourg . 
duchesse de Vendôme, sa mère; elle a été détruite 
lors du siège de la Fère en 1 696. 

Calvaire (Le), m°° isolée, c"' de Longchamps. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



47 



Calvaihi! (Lk), c" de MoiUcornet. — Chapelle où l'on 
ofBcie. 

Calïaire-de-la-Ciiapelli! (Le), m°° isolée, c"' de 
Neuill y-Sain t-Front. 

Caltaibe-de-Saist-Germain ( Le ) , petit h. c"' de Les- 
quicUes-Saint-Germain. 

Calïisb, ûef, c"* do Louàtre; vassal de la cliâtell. de la 
Ferlé-Miloii. 

Camas, h. c°' de Jussy. — Camac, 1369 (cart. del'abb. 
deFervacqucs,f° 78, Bibl. imp.). — Camach, 1271 
(ch. del'abb. de Saint-Nicolas- aux- Bois). — 
Kamat, 1277 (arch. de la ville de Saint-Quentin, 
liasse 3o, dossier A). — Chaîna», 1387 (ch. du 
cliap. catli. de Laon). — Cania, 1082 (arch. de la 
ville de Saint-Quentin, liasse 182). 

Cambotte (La),1i. c"dn Sart. — Cambol , t738(carte 
du Cambrésis de Deuse , inniénieur, arch. du Nord). 

(liMBiiÉsis, petite province de la Flandre. — Pagus 
Kambiiaccmit , 677 (ch. de l'abb. d'Honnecourt, 
arch. du Nord). — Pagus Camaracemia , 799 (Ma- 
billon, de Re diplnm. p. 5o3). — Pagus Camera- 
ceniis, 799 (Doublet, //i»(. de l'abbaye de Saint- 
Denis, p. 721). — Cameraceim» comilatu», Hti'i 
(Annales Bertiiiiani, //«f. de France , I. \11, p. 2). 
— Cumeiacensi» provmcia , ij.53 (Hi»l. deFrance, 
t. XIII, p. 5il E). — Pais de Cambrésis, 1870 
(cari, de l'abb. de Sainl-Quentin-en-l'Ile, P 47, 
arch. de l'Ëmp. LL 1018). — Cambraisis, i4o2 
(Ordonn. des rois de France, t. IX, f 199, reg. A 
du parlement de Paris). — Cainbrezy, 1689 (man. 
d'Antoine Richard, bibl. de Laon, 490). — Pais 
de Cambreiis, 1092 (arch. de la ville de Saint- 
Quentin, liasse 18a). 

L'ancien pays et comté de Cambrésis comprenait, 
dans le département de l'Aisne, les portions de ter- 
ritoire qui dépendaient autrefois des doyennés ru- 
raux de Cambrai et du Cateau-Canibrésis (voy. la 
préface). — Le département de l'Aisne a emprunté 
au Cambrésis moderne Aubencheul-aux-Bois, Lcm- 
pire, Molain, Préniont, le Snrt et Serain. 
Cambbin, fief, c" de Lesquielles-Saint-Gcrniain; vassal 

de Guise. 

CiMBRi.t , fief, c°' de Molinchart ; vassal de i'év. de Laon. 

CmBROn, h. c"" de Fontaine et de Gercy. — Terrilo- 

riuDi viculi qui dicitur Cameron, 1186 (mém. ms. 

del'Ëleu, t.I,P353). — Terrilorium de Camberon, 

iiii's' (cart. de l'abb. de Thenailles, f" 60 et 61 ). 

Fief vassal de Marie avant i556, et, depuis, du 

maix|uisat de Vervins. 

Cambbonne, fief, c" de Cuulonges; vassal de la ba- 

ronnie de Rognac. 
Gambii, f. c"' de Sissy. — Cameli, 1 189; territorium 



de Camelin, 1206 (cart. AA de l'abb. de Saint- 
Quenlin-en-i'Ile, p. 109 et 28). — Terroir de Ca- 
mery, 1809 (cart. AB de la même abb.p. 808). — 
Cameri, i384 (arch. de l'Emp. P i35; transcrits 
de Vermandois, f" 956). — Cambrie (Cassini). 

Elle appartenait autrefois à l'abbaye de Saint- 
Quenlin-en-l'Ile. 
Camelin, c°° de Coucy-le-Chàteau. — In Carnaleio? 
ix° s' (dipl. de Chsrles le Chauve : cart de l'abb. de 
Saint-Médard de Soissons, f 127, arch. de l'Aisne). 
— Cameli, 1160 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon). — Kameli, 1907 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, 
f° 199, arch. de l'Oise). — Kammely, i3i 1 (cloche 
de l'église de Camelin). — Kamely, 1894 (arcb.de la 
fabr. de Camelin). — Cumely, i4oi (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de la Fère). — Cammely, iligi (arch. 
de l'Emp. PP 17). — Kamelin, i5']3 (pouillé du 
dioc. de Soissons, f 3i). — Camelain, i624; Cam- 
mete», i6a5 (baill. de Chauny, B i488,B 1489). 
Camelin ressorli.ssait autrefois au baill. de Chaunv, 
à l'exception de Fresne et de Bresson , qui ressortis- 
saient à celui de Coucy-le-Château. 
Camelï, fief, c°' de Travecy ; vassal de la chat, de la Fère. 
Camp ( Le ) , f. c"" de Sorgy. — Cans , 1 2 1 o ( cari. d'Igny, 
f 167, Bibl. imp.). — Camps, 1784 (arch. comni. 
deSergy). 

Elle appartenait autref. à l'abb. de Saint-Médard 
de Soissons. 
Campagse, f. c" de .Neuflieux. 

CAMP-DE-CÉsAn, c" d'Epagny. — Emplacement d'un 
camp où l'on trouve des sarcophages à i°',75 de 
profondeur. 
Camp-dl-Bkaivaisis (Le), fief, c"' de Travecy; vassal 

do Travecy en 1899 (arch. de l'Emp. PP 17). 
Campigsolle , m°° isolée , c"" de Royaucourt-et-Chailvet ; 
détruite. — Elle existait encore en i685 (arch. 
conam. de Chaiilevois). 
Campigni (Grand et Petit), f", c"° de la Neiiville-en- 
Beinc. — Campasnier, 1 279 (cart. de l'abb. d'Ours- 
camp, 1" 16, arch. de l'Oise). — Campaigny, it)48 
(min. de Barbier, notaire à Genlis). — Campemj, 
iC25; Campagity, 1670 (baill.de Chauny, iî i4o5, 
B i45i). 
Cahp-Mainabd, port, c"" de Chauny. — Camp-Mai- 

nard, i6'i6 (baill. de Chauny, B i5o5). 
CiNÀi, (Le), b. c°" de Jussy. 
Cakai. (Le), m°° isolée, c" de Neuvillelle. 
Canali , m'° à eau, c"' de Saint-Quentin; auj. détruit. 
— Molendinuni de Canali, 1110 (cari. AA de l'abb. 
de Sainl-Quenlin-en-i'Ile, p. i3). — Saiictus-Pe- 
Irui-in-Canali , 1211 (Collietle, Mém. du Verman- 
dois, t. H, p. 545). 



/.8 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



m 



Casabderif., f. c"' de Bézu-Saint-Germain. 

Canabdièbe (La), f. c" de Charly. — Cannardière, 
1786 (liaiU. deCbarly). 

Les fermes de ta Canardière et de la Grande- 
Canardière étaient contigués, iGSa (baill. de 
Charly); l'une d'elles est détruite. 

Canivet, h. c"° de Pernant. — QuennivH, t384 (cart. 
de l'abb. de Notre-Dame de Soissons , f" A 3 ). — Ca- 
nivet, i65o (tit. del'abb. deSaint-Jean-des-Vignes). 

— Cannivet, 1697 (arcli. comm. de Pernant). 
Canlaib ou ViLCAB, fief, c" de Landifay; vassal de la 

vicomte de Landifay. 
Cajilebs, f. c"' de Travecy. — Fief de Can/eis , i6i3; 
Cantiiii; 1617 (baili. de la Fère", B 699, B 700). 

— Canlaire, 1717; Caiilei; 1765; Cantere, 1767 
(arch. comm. de Charmes). 

Autrefois seign. avec titre de baronnie. — Le bois 
de Canlers fait partie des lerrit. de Travecy et de Liez. 

(Ias.ms ou Cassï, fief, c"" do Mont-Notre-D;uiie; vassal 
du comté de Braine. 

Cagnotte (La), m°° isoliie, c"" de Mous-ei'.-Laonp.Diï. 

Cantine (La), m"" is. c" de Merlieux-et-Fouquerollos. 

Capellk (La), arrond. de Vervins. — Cay,eW«, 1179 
(cari, de l'abb. de Tlienailles, T 12). — Lo Cha- 
pele, 1318 (cart. de la seigii. de Guise, f° 81). — 
La CappelU, 1 4og (arch. de l'Enip. J 80a ). — Cha- 
pelle-en-Thierasche , i46fi (Journal des assises du 
baiJl. de Vermandois). — Chapelle-en-Thierache , 
ili'/'J (comptes de l'Hôtel-Dieu de la Fère, f i3 v°). 

— La Chapelle, i.")ô3 (arcb. de Cliauny, comptes). 

— La Capelle-en-Tliiefaisse , 1.568 (acquits, arcli. 
de la ville de Laon), — La Capele, iSgi (Corres- 
pondance de Henri IV, t. I, p. kUd). — La Cappelle- 
en-Ttnéraiche , i5y'i (famille Berthoult). — LaCha- 
pelle-en-Thiérache , 1628 (baill. de Chauny, B iSâg). 

La moitié de la seigneurie appartenait autrefois 
au domaine de l'Etat; elle a été aliénée à M. d'Her- 
villy, le 18 avril 1785, en vertu d'un arrêt d'i 
Conseil d'Etat du 20 septembre 178/1. 

La Capelle était le chef-lieu d''in gouvernement 
militaire d'une très-grande étendue, d'après Pelii- 
Bourbon, la carte publiée à Amsterdam par Guil- 
laume Blaeu et Jean Blaeu et le Dictionnaire géo- 
graphique d'Expilly. — Le gouvernement a été sup- 
primé au mois d'avril 167/1. Les localités qui en 
dépendaient ont été unies aux gouvernements mili- 
taires d'Aubenton, de la Fère et de Vervins. 

Territoires extrêmes du gouvernement de la Ca- 
pelle : la Flamangrie, la Capelle, Lerzy, Froides- 
trée.s, Gergny, Étréaupont, Autreppes, Hanlion, la 
Vallée-aux-Blés, Marfontaine, Chevcnnes, Housset, 
la Neuville-Housset, Berlancourt, Thiernu, Marie, 



Marcy, Erlon, Voyenne,Toulis-et-Altencourl, Veslcs- 
et-Caurnoiit, Màchecourt, Bucy-lez- Pierrepont, 
Sainte-Preuve, Boncourt, Dizy-le-Gros, laVille-anx- 
Bois-lez-Dizy, Lislel, Montloué, Soize, Chéry-lez- 
Uozoy, Arclion, Dolignon, Renneval, Dagny-Lam- 
bercy, Sainl-Clénienl, Bancigny, Jeantes, Besmont, 
Iviers, Bcauraé, Anbentou, Any-Marlin-Rienx, 
Wattigny, la Neuville-aux-Joutes, Saint- Michel. 
Mondrepuis, Clairefontaine et Bocquigny. 

En 1790, la Capelle, du district de Vervins, de- 
vint le chef-lieu d'un canton comprenant Buironfosse, 
la Capelle, (Mairefonlaine, Etréaupont, la Flaman- 
grie, Froidestrées, Gergny, Lerzy, Rocquigny-Mon- 
treuil, Sonimeron et .Sorbais. 

Capelle (La), f. c'" de Manicamp; autrefois fieL — 
La Capell", 1 4i3 (arch. de l'Emp. J 801, n° ■>)-^ 
Ctiapelle-en-F'ehvre , 1670; Capelle-eu - Fève , 1786 
(baill. de Chauny, B 1785). 

Capellerie (La), petit fief, c'"d'lron. — Ce fief , vas.sal 
de la baronnie d'Iron, appartenait autrefois à la 
chapelle de Saint-Louis de Ribemonl. 

Capet, fief, c"' de Ilappencourt. — Ancien domaine du 
cbap. de Saint-Quentin (recueil des fiefs, p. 160). 

Capignolle (La), m°" is. c" de Vaucelles-et-Beffecourl. 

Caposne, f. c"' de Benay. — Capones, 1278 (arch. de 
la ville de Saint-Quentin , liasse a65 ). — Cappotmes , 
iklxU (délibér. arch. de la ville de la Fère). — 
Capponne, i.56o (arch. de la fabr. de VendeuiL — 
Cupone (carte de Cassini). 

Cappebon (Le), bras de la rivière d'Oise à la Fère. — 
Son parcours est de 1 ,000 mètres. 

Caql'ebets (Les), h. c'" d'Essises. — Caquerei, 1698 
(rcg. d'office du baill. de Chàtean-Thierry). 

Caquet (Le), m'" à eau et f. c"° de Merlieux-et-F'ouque- 
rolles. — Molin du Quaquet, i546; Cacquet , i553 
(comptes de la vidamic de Laon, cab. de M. d'Iraé- 
court). 

Caqietons (Les) , h. c°' de la Chapelle-sur-Chéiy. 

Caranda , m'° à eau, c"* de Cierges. 

Cabamon, f. et distillerie, c"* de Ribemont. — Creen- 
ton, 1176 (cart. de l'abb. de Saint-Denis, f° s'iô, 
arch. de l'Emp. LL 11 58). — Carenlon, i4oC 
(arch. de l'Emp. P i35; transcrits de Vermandois). 
— Crenton, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — 
Cranton, i588 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent). 
Cette ferme appart. autref. à l'abb. de Corbie. 

Cabbin , petit h. c"" de Trosiy-Loire. — Le moulin ap- 
partenait autrefois au prieuré et à la seign. de Saint- 
Paul-aux-Bois; converti, en 1868, en usine à teillcr 
et rouir le chanvre. 

Cabbonniebs, bois vois. d'Origny, 1537 (arch. de l'Emp. 
P a 4 9-3). — On n'en peut préciser l'emplacement. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



/i9 



Cabc»ssoi(SE, fief, c" de Coiiry-Ia-Ville. 

C*bdo>sette( Là ),in°" isolée, c°' de Monligny-PEngi'ain. 

Cablefust, bois, c"' deVillers-Agron-Aiguizy; défriclié. 

CiBLETTE (La), h. c" de Bassolcs-Aulcrs. 

(anuETTE (La), h. c" de Vaurezis. 

CiRMASERiE (La), m°' isolée, c°' de N'ogent-rArtaud. 

Carsièbes, ni""' déiruilcs, c°' de Cuii-y-lez-Iviers. — 
Camyer, 1662 (min. de Nicolas Rolond, notaire). 
Elles dépendaient autiofois d'Iviers, lien dit la 
Carcinirre. 

CiBnor, f. cl bois, c°' de Marleville. — Nemiis de 
Carnoy, i356 (Livre rouge de Saint-Qoentin-en- 
i'Ile, r 300, arcb. de TEmp. LL 1018). 

Domaine appartenant autrefois à l'abb. de Vcr- 
mand. La ferme est détruite. 

Caroeus, f. c" d'Andelain; détruite. 

Cabosse (La), h. c" de Vivièrcs. 

CiBntrorR (Le), h. c°' de Thenailles. 

CABREForR-DES-CoRitiLLARDS (Lï), m°° isolée, c"' de 
Dampleux. 

Carbeix, petit II. r°' de Missy-sur-Aisne. — Quen-eu, 
Charreu , 12.S0 (cart. de l'abb. de Saint-Médard , 
Bibl. imp.). — Citreux (carte de Cassini). 

Carrier (Le), h. c"' d'Acy. 

Carrière (La), m°° isolée, c°" de Beaurevoir, Chéry- 
lez-Pouilly, Coincy, Condé-sur-Aisne, Lor, Moulins. 

Carrière (LA),m'°à vcntet m°° isolée, c"' de Berrieux. 

Carrière (La), h. c"" de Billy-sur-Aisne et Dommiers. 

Carrière (La), f. c" de Sanry. — Cette ferme appar- 
tenait autrefois à l'abb. de Saint-Ouen de Rouen; 
elle fait maintenant partie de la population agglo- 
rocrëe. 

Carrière (La), liabit. souterraine, c°' de Vauclerc-et- 
la-Vallée-Kouion. 

Cabbière-à-deli-Gceli.es (La), h. c" d'Aizy. 

Carrière-Bécret (La), m"" i.solée, c"" de Ciiizy-en-AI- 
monL — Anciennes carrières autrefois habitées; 
elles ne sencnt plus qu'aux exploitations rurales. 

Carrière-Rlin (La), m'" isolée, c"' do Camelin. 

Carrière-Biiiot (La), m°° isolée et m'° à vent, c°" de 
Sis.sonne. 

CARRiÈRE-D'AnniEs (La), petit h. c" de Selens. 

Cabbièbe-d'Ai LES (La), c°' de Pasiy. — Carrières ser- 
vant autrefois d'babilalion. 

Cabrière-de-Pai L (L\), m" isolée, c" de Froidmont- 
Coliarlillo. 

Carrière-iies-Bittes, habitations souterraines, c" de 
Clamccy. 

CABRiÈifE-DEs-Gniuoi>Es (LA),m°'' isolée, c" de Bemy- 
Biïiôre. 

Carrière-des-Lorraiks (La), m°° isolée, c" de Saint- 
Thibaut. 



Carbière-de-Thurier (La), habitation souterraine, c°' 
de Laversine. 

CARBiÈnE-Du-PoRT-Aux-PEBCHES , m°° isolée , c" de Silly- 
la-Polerie. 

Carbière-du-Soibd (La), petit h. c" d'Aizy. 

CARRiÈnE-ÉTREux , h. c"" de Barzy et de Fesmy. — Car- 
rée-Estreux-sur-Hainaut , t685 (baill. deRibemont, 
B II!)). — Caie- Estreu - Cambresis , Care-Estreu - 
France, Care-Estreu-Hainaut , 1728 (carte du Cam- 
brésis de Dense, arch. du Nord). — Can-e-Estrmx , 
1760 (gruerie du Nouvion). — Cartetrm.v (carte 
de Cassini). 

Ce hameau dépendait autrefois du Cambrésis, 
du Hainaut et de la France; le chemin de Carrière- 
Etreux au Sart séprait le Cambrésis du Hainaut; la 
rivière séparait la France de ces deux provinces. 

Carrièbe-Jean-Leclebc, m°° isolée, c"' d'Aizy, près de 
la Carrière-du-Sourd. 

CAERiiRE-jEAK-LECLERC, h. et m'°' à vont , c°' de Mon- 
taigu. 

Cabbière-l'Évéqce, f. c" de Septmonls. — Quarrié- 
dessmre-Septmons , i354 (arch. de l'Emp. Tr. des 
ch . reg. 8 5 , pièce 1 1 9 ) . — Maison de la Quan-ière , 
II?* s' (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Carrière -Levesque, 1669 (terr. de 
Maupas, f 376, arch. de l'Aisne). 

Cette ferme appart. autref. à l'év. de Soùssons. 

CABRièBE-MisocPLET (La), f. c°' de Saint-Bandry. 

Carrière-Roloe (La), h.c"* de Prémontré. 

Carbibres (Les), h. c°"d'Achery, Aubenlon, Bagneux, 
Barenfon-Bugny, Brancourt, Braye-en-Laonnois, 
Cclles-sur-Aisne, Chavonne,Chéry-lez-PouiUy, Chi- 
vres, Ciry-Salsogne, Crécy-au-Mont, Muret-et- 
Croultes, Pargny-Filain, Prémontré, Rocquigny, 
Verges, Wissignicourt. 

CARBiàBEs(LEs), lief, c°'deLuzoir; vassal delà chàtell. 
d'Hirson. 

CABBièRES (Les), m°° is. c°" de Moulins et Vaudesson. 

Carrières (Les), habit, souterraines, c"' de Saconin. 

Cabbièbes-de-Jiime.\coirt (Les), h. c'" de Jumencourt. 
— Im Qunrière, 1 4 iG (arcb. del'Emp. J 801, n°6). 

Carrièce.s-di:-ia-Ville (Les), h. c°' de Barizis. 

Carrièbes-de-Sai.me-Bertiië, h. c°° de Sancy. — Son 
nom lui vient de la ferme de la Carrière, qui appar- 
tenait autrefois ù l'abb. de Saint-Ouen de Rouen. 

CABRlÈRES-DE-SAlNT-GoBAI^, habitations souterraines, 
c°' de Saint-Gobain. 

Carbières-des-Coi'il'res, h. c°' de Saint-Gobain. — 
Carrières-en-Couture (carte de Cassini). 

Carrières-des-Le.millières (Les), h. c"' de Barizis. 

Cabrières-du-Point-du-Joiii (Les), h. c°" d'Auffrique- 
el-Nogcnt et de Jumencourt. 



Aisne. 



50 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Garrièbe-Tbouée (La), h. c°' de Chavonne. 

Carriebette (Là), m°° isolée, c" de Chavigny. 

CiHBiERETiE (La), m°° isolée, c°* d'Ostel. 

CAERiÈnE-VÉBON (La), m°° is. c°° de Muret-et-Croulles. 

Carriveai! (Le), m°° isolée, c°' de Cliavignon. 

Cabtohnerie ( La ),m°" isolée, c" de Braye-en-Laonnois. 

Caserne (La), c'" de Saint-Michel. — Poslede douane 
construit en i84o. 

Gasinièbe (La), f. c"' de Chézy-l'Abbaye: démolie en 
iSaâ. — Il ne reste plus qu'une grange. 

Castel, petit fief, c°' de Dhuizel. — Ce fief était en- 
clavé dans la seigneurie de la Roclie-le-Comte , près 
du moulin de Vieil-Arcy. 

Castellaria , domaine situé autrefois près de Landil'ay 
et de Faucouzy, peut-être au lieu dit le Vert donjon. 

— Terra de Castellaria, 1168 (cart. de i'abb. de 
Thenaiiles, f°36). 

Castres, c"" de Saint-Simon. — Castra, ii43(carL 
de I'abb. de Saint-Crépin-le-Grand , p. 78 ). — Castre , 
1 58/i (min. de Claude Huart, notaire.) 

Seigneurie appartenant autrefois au cbap. de 
Saint-Quentin. 

CÀTELET ou C11ÂTKLET, fief, c'" de Viry-Noureuil. — 11 
appartenait autrefois au chap. de iNotre-Darae de 
Paris. 

CÂTELET (Le), arrond. de Saint-Quentin. — Chaslelet, 
liSi (comptes de l'IIôtel-Dieu de Laon, E 8). — 
Bourgdu Chaslellet, iSyi (délib. do la chambre des 
comptes de la Fère). — Castellet, 1677 (chambre 
du clergé du dioc. de Noyon). — Caslelet, iSgS' 
(Corre.sp. de Henri IV, t. IV, p. lio6). — Cha- 
telet^ Catellet, iG5o (arch. du Dépôt de la guerre, 
luj, Corresp. militaire). 

Seigneurie vassale de Saint-Quentin (arch. do 
i'Enip. Q 11). — Forteresse construite en iSao, 
démantelée en 1674. 

Lo Càtelet, du district de Saint-Quentin, devint 
en 1790 le chef-lieu d'un canton comprenant le 
Càtelol, .\ubencheul-aux-Bois, Beaurevoir. Bellen- 
glise, Bolliconrt, Bony, Estrées, Gouy, Hargicourt, 
Jeancourt, Joncourt, Magny-la-Fosse , Nauroy, Vcn- 
dlmile, le Verguier et Vilieret. 

CÀTELET (Le), bois, c™ de Mondrepuis. —• Bois des 
Chastellevs , i335 (cart. de i'abb. de Buedly, 1^ 101). 

— Bos des Castelers, bois du Castellm; i335 (cart. 
de la seign. de Guise, t" 181 et i8i). — Bois du 
Caslelet, étangs du Castellet, 1612 (terr. de Mon- 
drepuis). 

Ce bois, couvert de tuiles et de débris de poteries 
romaines, contenait, en i763,35oarpents(d'Expiiiy, 
Dict. géogr. t. II, p. 720). 
Gâterie (La), petit b. c°* de Vielsmaisons. 



C.iTiÈRE, f. c"' de Trosly-Loire ; détruite au xvii" siècle. 

Catifez , h. c"" de Louâlre. 

Catillon, f. c"" de Crécy-au-Mont. — Castellio, 1 145 
(Chron. de Nogento, p. Uug). — Castilion, 1680 
(état civil de Crécy-au-Mont, trib. de Laon). 
Détruite en i853. 

Catillon-dij-Temple, h. c"" de Nonvion-ct-Catillon. — 
Castellio, 1197 (cart. de I'abb. de Sainl-Nicolas- 
des-Prés de Ribemont, LL 1 oi5 , f° 6a ). — Chas- 
lilton-du-Temple , 1 iog (arch. de l'Emp. J 80 1 , n° 1). 
■ — Chastillon, ibi8;Chaslellon, iSa.^ (arch. comm. 
de Brnyères-et-Montbérault). — Castilion, i6o3 
(lerr. de la commanderie de Catillon, f° 5o). — • 
Castillion-du-Temple , 1607 (baill. de Ribemont. 
B 236). — Catillion, 1710 (intend, de Soissons, C 
32o). — Chalillon-du-Tomple , 172g {ihid. C ao5). 

— CathiUon-du-Temple , fji'i (baill. de Ribemont, 
B 268). 

Commanderie établie au xii' siècle. 

Catterikettes (Les), m°°is. etm'"àvent, c"" deCherét. 

Caijlaikoourt, c°° de Vermand. — Caidencurt, 1187 
(cart. de I'abb. de Prémontré, f° 84, bibl. de Sois- 
sons). — Canlemurt, Chainlencurl , 1147 (ch.de 
I'abb. de Prémontré). — Canllaincorl , 1 187; Can- 
laincort, xii* s° (cart. du chap. calh. de Noyon, arch. 
de l'Oise). — Canhiicorl, i224 (suppl. de D. Gre- 
nier, 290 , abb. de Préraonlré, Bibl. imp.). — Cau- 
lencort, 1229 (gr. cart. de l'év. de I^aon, ch. 5o et 
52). — Caunlencort, 1229 (ch. de l'év. de Laon). 

— Coulleincort ,1287; Colaincourt ,1626; Caullain- 
courl, t46o (ch. du chap. cath. de Noyon, arch. de 
l'Oise). — Collincourl, i634 (arch. du Dépôt de la 
guerre, intérieur; Corresp. militaire, i57,pièce43). 

— Sainct- Quentin de Caulaincourt , 1660 (arch. 
comni. de Caulaincourt). 

Châtellenie érigée en marquisat en 1 7 1 5 , relevant 
du marquisat de Nesies. Ce marquLsat comprenait 
Beauvois, Caulaincourt, Texli'y, Tombes, Trcfcon 
et Vrecliy. — Autrefois cure du doyenné d'.^thies. 
Cabhom, c°" de Chauny. — Calmant, i\' s'; Calmunt, 
1075 ; C(diniinl-in-Valles , iog3 (cart. de Saint-Ber- 
tin de Saint-Omer, publié par M. Guérard). — 
Caulmont, 1570 (arch. comm. do Bélhancourt-en- 
Vaux). — Cauhnonl-loChauny, 160g (baill. de 
Chauny, B 1478). — Camont, i05a (arch. comm. 
de Bélhancourt-en-Vaux). — Paroisse Saint-Pierre- 
de-Caumont, 1708 (arch. comm. de Cauniont). 

Seigneurie appartenant autrefois à i'abb. de Saint- 
Berlin de Saint-Omer. 
Caumont, f. c"° de Gouy. — Cette ferme, qai apparte- 
nait autrefois ù I'abb. du Monl-Saiul-Martin, a été 
détruite sous la Ligue. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



5i 



Caoiiost, bois, c" de Grandlup-et-Fay. 

Cacmost, f. c" de Vesles-ct-Caumont. — Molendinum 
cnriis et terre de Cotimont, 1167; Curia do Col- 
mont, 1 177 (cart. de l'abb. de Tlienailles, f" 38 et 
lio). — Comont, laig (cart. de l'abb. de Bucilly, 
f 17). — Cosmont , 1710 (int. de Soissons, C Sao). 
Ferme appartenant autrefois à l'abbaye de The- 
naiiles, laquelle y fonda , en 1 1 .35 , une communaulii 
de filles qui dura pen de temps. — La ferme relevait 
de la châtell. de Pierrepont. 

Cadeette (L.t), h. c'" de la Neuville-lez-Dorengt. — 
Corette (carte de Cassini). 

Cacbrbi'i, petit fief, c°° de Marly; vassal do Guise. 

Ciinno.N' ou Marignï, fief, c" de Nanteuil-la-Fosse; 
vassal do Pontarcy. 

(JACRROT, maladrerie , c" de Venizel ; détruite. — Cmir- 
roi, 1.578 (pouilli; du dioc. de Soissons, (° 25). 

Unie à rHôlel-Dieii de Soissons par arrêt du con- 
seil du .3 août 1 6gfi et lettres patentes du mois de 
décembre suivant. 

Cactignt, f. c"' de Lcsdiiis. — Molendinum de Cahe- 
tenifico, 11 58: Molendinum àeCauveigni, 1222; 
Chmijrtiiacnm , 1807 (cart. de l'abb. deLongpont). 
Domaine de l'abb. de Longpont jusqu'en 1070; 
il relevait de Saint-Quentin. — Le moulin est auj. 
détruit. 

Cadtigîit, f. et fabr. de sucre, c°" deTrefcon. — Cal- 
vini, ii3î (ch. du musée de Soissons). — Cahe- 
niacum, i)48 (Collicltc, Metn. du Vermarulois , 
t. II, p. 338). — Calvenni, Ii6a (cart. du cbap. 
de Noyon, (° 89, arch. de l'Oise). — Calveni, 1 190 
(cart. de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 597). — 
Cauvejrni ; i384 (arcb. de l'Emp. P i35; transcrits 
de Vermandois). — Com'ijpxy, 1 660 (fit. de l'abb. de 
Prémonlré). 

Autrefois fief vassal de Saint-Quentin. 

Catb (La), m°" isolée et m'" à vent, c'"de Sissonne. 

Cavecï, 11. c"' de Blérancourf. 

Cave-l'Abbé (La), m"" isolée, c"* de Braine. — Autre- 
fois domaine de l'abb. de Saint-Yved de Braine. 

Caves (Les), c"° de Cuizy-cn-Almont. — Habitations 
dans les carrières. 

Catbt (Le), fief, c"' d'Abbccourt; vassal de la seign. 
d'Abbécourt. 

Cavet (Le), fief, c"' d'Audigny; vassal de Guise. 

Catet (Le), fief, c"* de Lesquielles-Sainl-Germain; 
vassal de Guise. 

Catib, bois, c°' de Puisieux-et-Clanlieu; défricbé. 

Ce (Le), m" isolée, c-'dePasIy. 

Cébères (Les), m°° isolée, c"' de Berrieui. 

Celle (La), c°° de Condé. — Celle-gou-Montenil , pa- 
roisse de Saiiii-Martin-de-lorCelle-tous-MoiUmirail, 



17^1 ; Celh-tout-Montmirait , 17W (arcb. comm. do 
la Celle). 

Autrefois seigneurie vassale de Montmiraii. — 
La Celle dépendait des doyenné, archidiaconé, élec- 
tion , subdélégation , prévôté et baill. de Sézanne , de 
l'intendance de Châlons et du dioc. de Troves. 

Celles-lez-Condé, c°" de Condé. — Kala , 1 i5G (coll. 
de D. Grenier, ai* paquet, n° 9, Bibl. imp.) — 
Cella, CiHrs-prope-Condntum, xiii° s* (cueilleret de 
l'Hôtel-Dieu do Soissons, 191). — Celles-en-Brye , 
i384 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois ). — Selles-Embi-ie , ihou; Cellps-m~Brie , 
1/197; Cilles-tn-Brye , ihha (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, 'i'ih, 338, 36o). — Celles, i5io; 
Celle-en-Brie , liJôi (tit. de l'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, lio). — Vallon-Libre, 1798. 

Autrefois mairie royale ressortissant à la prévôté et 
au bail!, de Cbâieau-Tliierry. — Seigneurie vassale 
de Montmiraii. — Justice seigneuriale unie à celle de 
Mont-Saint-Père par lettres patentes de février 1788. 
— Doyenné rural de Dormans. 

Celles-sl'r-Aisne, c"" de Yailly. — Cella, 1 129 (cart. 
de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons, 
p. 70). -— Celles, 1 185 (cart. de Philippe Auguste, 
f /12, Bibl. imp.). — Ville de Sek-de-lez-Vaitly, 
i3io (cart. du cbap. catb. de Soissons, f" i38). — 
Selle-stir-Aixne, i5i6 (arcb. comm. de Condé-sur- 
Aisne). — Celle, 1670; Selle, 1702 (tit. de l'Hô- 
tel-Dieu de Soissons, 89). 

Seigneurie vassale d'Oulchy-le-Château. 

Cellier (Le), chat, et m'" à eau, c"' de Marligny-en- 
Laonnois. — Cellarium-de-Cotirpiene, 1 166 (cart. 
de l'abb. de Foigny, T 202 , Bibl. imp.). — LeScel- 
lier, 1710 (intend, de Soissons, C 820 j. 
Autrefois domaine de l'abb. de Foigny. 

Ce>drièbk (La), m°" isolée, c""d'.\ubenlon et de Mont- 
Notre-Dame. 

Cesdrièbe (La), petit b. c"' d'Eppes. 

Censé (La), h. c"" de Beuvardes et de VilTort. 

Ce.xse (La), f. c" d'Essommes. 

Cb>se (La), f. c'" de Fresnes. 

Cekse-à-Dieu (La), f. c°° de Mont-Saint-Père. 

Cense-ai'\-Lièïres (La), h. c"' de la Flamangrie. 

Ce>se-aux-Pernelles (La), m°° isolée, c"" de Wattigny. 

Cesse-Bastier (La) , f. c" de Laval, — Censé de la Mon- 
tagne, i58o (bail!, de la Fère, B g'ig). 

Cense-Bermer (La), petit h. c°' de la Bouteille. 

Cesse-Bleue (La), f. c"' de Fontaine. 

Ce.\se-Bleue (La), m°" isolée, c"'du Nouvion. 

Cense-Bollktte (La), f", c°'de Luzoir. 

Cesse-Brûlée (La), f. c"' de Vervins. — Ceitse-Brus- 
tée, )6i5 (min. d'OsiasTeilinge, notaire). — Censé- 



5S 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Brullé, i68'i (collection de M. Edouard Pielle, 
de Vervins). — Cetwe-BruU, 1688 (baill. de Ver- 
vins). 

Cinsb-Careée (La), f. c" de Fontaine. — Fliegniea, 
terra de Fliegiim, xu* s'; Flehegnies, Flehignies, 
1 168 (cart. de l'abb. de Foigny, f" 7, ig6, aoi et 
s3,Bibl. imp. ). — Fleinhies, ia83 (suppl. de D. 
Tirenier, 289, Bibl. imp.). — tFligny est un petit 
lerroiier du village et paroisse de Fontaine, deppon- 
dant de l'abbaye de Saint-Jean de Laon, qui estoil 
donné à surcens de plusieurs particuliers, et est situé 
entre les terres de l'ancien domaine d'Aubenton et 
le village de Fontaine, aujourd'hui appelle commu- 
nément la Censé Can-éeiy (Livre de Foigny, par de 
Lancy, p. 3 1 et 3 3). 

Crvse-de-la-Prée, f. c°" de Saint-Quenlin. — Cetle 
ferme appartenait autrefois à l'abb. de Saint-Prix; 
elle était déjà détruite en i.^gS. 

Cesse-de-Maîtbe-Piebbe-Clément, f. c°' de Wattigny; 
détruite. — Aliénée en 1669 par l'abb. de Foigny 
pour le payement d'une subvention de guerre (Livre 
de Foigny, par de Lancy). 

Cbkse-des-Dames (La), f. c"' de Chéry-Chartreuve. — 
Cetle ferme appartenait autrefois à l'abb. de Cbar- 
treuve. 

Cense-be-s-Fostaines (La), pelil h. c"' de fa Bouteille. 

— Autrefois domaine de l'abb. de Foigny. i-Les fon- 
taines Sainl-Bernard, au nombre de sept, compren- 
nent aujourd'hui ce qui estoit appelle la Censé, le 
Monl et le Ponceau, de dom Vuathier, d'où il estoit 
économe envoyez là pour veiller au desfrichement des 
terres emboschces et les rendre en nature de labeur. 
Sa situation estant voisine de l'abbaye avec le nom 
qu'elle porte donne lieu et sert de diverlissemcnt 
aux roligieuTti' (Livre de Foigny, par de Lanry, p. 1 
et 1/1). 

CE1SE-DES-GA^D0lII^s ou LA Cesse, h. c°° de Bosniont. 

— Rue de la Ceiise-des-Gandouins , 1787 (baill. 
d'Aubenlon, B aaoo). 

Ce hameau doit son nom à la famille des Gan- 
douins, qui l'habite encore. — Il n'est que le pro- 
longement de la rue Charles; on ne le désigne plus 
dans le pays que sous le nom de la Censé. 

Ceuse-des-Nobles (La), h. c"' de Landouzy-la-Villc. 

Cf5se-des-Raises (La), m"" isolée, c"' de Quierzy. 

— Cense-de-Ileyne , 1785 (baill. de Quierzy). 
Autrefois ferme. 

CRNSE-BES-Tnois-CiiEMijis (La), f. c"' de la Bouteille. 
sKst une censé dislraictc et de la deppendance au- 
trefois d'Aubenton faite par M* Robert de Coucy ; 
elle est ainsi appellée pour eslre environnée de trois 
chemins, du levant et midyu (Livre de Foigny, 



par de Lancy, f° 11). — Cetle ferme appartenait 
autrefois à l'abb. de Foigny. 

Cesse-Dei:ii, ou BRANUoriLLE, f. c°' de Hary. -rFernie 
de Rabouzy appellée anciennement la ferme de Ma- 
dame-Deuil, n 1775 (prévôté d'Hirson, B ■'Sgli}- 

Cesse-Driset (La), m°°is.c"de Noircourt-et-le-Thuel. 

Cense-du-Soubd (Li), f. c"' du Sourd. — Sourdet, 
1219 (Olim , t. II, p. 289). — Ceme-du-Sour, 
1685 (investissements, arcli. de la ville de Guise). 

Cense-Élie (La), f. c°' de Prouvais; détruite. 

Cesse-Haïon (La), m" isolée, c" de Sorbais. 

Ce.nsb-Hotel. (I^a), f. c"' de Sermoise. — Chatsotel, 
1236 (cart. de l'abb. de Sainl-Jean-des-Vignes de 
Soissons, ^63, Bibl. imp.). — Chasotcl, i765(tit. 
du prieuré du Charme). — Jansaulel (Cassini). 

Cette fenne appartenait autrefois au prieuré du 
Charme. Elle est détruite; on en voit encore le» 
ruines et les grottes qui servaient de bergeries. 

Ce>se-Itasse (La), C, c"" de Luzoir. 

Cesse-Lekgl8I (La), f. c" de Tlienailles. — Enjolriu, 
1 190; Injorriu, 1389 (cart. de l'abb. de Thenailles, 
f" 8 et .'1 ). — Crcvecuer, 1 267 {ibid. T 3 ). — En- 
joriu, 12.10 {ibid, f° 2). 

Cette ferme apparl. à l'abb. de Thenailles, dont 
les titres la désignent encore au xviii* siècle soiis les 
noms de Crcvecœur ou de Journieux. 

Ce>se-Lapel (La), f. c°' de Laigny. 

Ce.xse-Maoame (La), f. c"" de Lierval. — Scncc-.Mo- 
dame (carte de Cassini). 

Cexse-Moret (La), f. c"' de Saint-Eugène; détruite. 

CEvsE-MononET (La), m°" isolée, c"' de Mondrepui»; 
détruite. — Morgrel (carte de Cassini). 

Cense-Piat (La), f. c"' de Chauny; détruite. — Elle 
se trouvait au faubourg do Sonicourt, en 1720 
(baill. de Chauny, B 15S2). 

Cent-Jalois (Les), bois, c"' deWimy. — Ce bois con- 
tenait, en 1768, 3o arpents (d'Expilly, Dict. géogr. 
au mot Eal'x et Foiiêis). 

CÉPi.ï, h. e"° de Crécy-sur-Serre. — Cepleium, 11 36 
(mém. ms. de l'Elèu, t. I, f 353 ). — Terriiorium 
deSepli, 1190 (coll. de D. Grenier, ai* paquet, 
n° 10). — In molendino de Cej)li, laaS; Cepli- 
jitxla-Creci, 1287; CeppU, la'io (cb.de l'abb. de 
Saint-Jean de Laon). — Cqili, 12^8 (Hôtel-Dieu 
de Laon, B 1^1). — Sfli-mr-Sère , 1827 (arch. de 
l'Emp. Tr. des ch. reg. 6 '4, n° 606). — Seply, 
i/io7 (comptes de la maladrorie de Laon, arcli. de 
Laon). — Seply-leys-Crécy, i'17'i (ch. de IHôtel- 
Dieu de Laon, B 1 ). — Seply-sur-Serre , iC68 
(état civil de Crécy-sur-Scrro , trib. de Laon). 

Le village de Céply faisait partie de la c"' de 
Crécy-sur-Serre et se trouvait dans la plaine, vers 



DÉPARTEMENT DE l/AISNE. 



5;{ 



Chalandry, entre k rivière de Souche et le nouveau 
lit de la rivière de Serre; l'emplacement de l'an- 
cienne église appartient encore auj. à la fabrique de 
Crécy-sur-Serre. 11 est maintenant détruit. 
CsPT, f. c'" de Saint-Quentin. — Cepeium, io45 (Col- 
lietle, Mém. du Vermaiidois , t. I, p. 685). — Terri- 
toriuni de Cepi, 1 189; Cypi, xu' s' (cart. de l'ahb. 
de Fervacquas, p. 28/1 , 809 ). — In valle de Chipi, 
1282 (cart. de l'abb. de Fervacques, f 53, Bibl. 
imp.). — Chypiacum ,1234 (arch. de l'Erap. L 998). 

— Cypiacus, xiii' s' (Collielte, Mém. du Verman- 
doit, t. Il, p. 3-'i8). — In valle de Chipiaco, laSi 
(cart. de l'abb. de Fervacques , p. Soi). — Chypi, 
1 287 (cart. de l'abb. de Foigny, P 267, Bibl. imp.). 

— Terrilorium de Chepi, mgô (GoUiette, Mém. 
du Vermandoie, t. II, p. 54i). — Chepy, i38/i 
(arch. de l'Emp. V i35; transcrits de Vermandois). 

— Sepy, iu84 (lit. du cliap. de Saint-Quentin). 
Autrefois fief appartenant au chapitre de Saint- 
Quentin. 

CERrnoiD, h. c"* de Brumetz. — CerJroy-jiucla-Wan- 
deluz , diocesis Meldensis, 1198 (Hitt. de France, 
t. XVUI , p. 76 1, ex chronico Alberici Trium p'ontium 
nionachi).^ — Cervu» Frigidu», Cerfroy, 1282 (cart. 
de Guise, f 68 et 69). — Cer/roi, 1 3/ii (Tr. des 
ch. reg. 75, n° alio). — Cerfrois, 1689 (maîtrise 
de Valois). 

Chef-lieu de l'ordre de la Sainte-Trinité pour la 
rédemption des captifs. 

OtBFROiD, f. isolée, c" de Monligny-Lallicr. 

Cbdisier-Plidgart, m°" isolée, c°* de Villers-lcz-(juiso. 

CiRisT, c'" de Moy. — Parrochiatus de Chirmaco, 
laâa (arch. de l'Emp. L 998). — Cherislacu» , 
ia53 (suppl. de D. Grenier, 291, Bibl. imp.). — 
Cheriii, 1281 (ch. de l'abb. de Saiut-N'icolas-aux- 
Bois). — Ceruiisi, xiii* s' (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, P 252). — Serisy, i43i (comptes de l'Ilo- 
tel-Diciide Laon, E 16). — Cheriiy, 1709 (intend. 
deSoissoas,G 274). 

Le village dépendait en la 53 de la paroisse d'L'r- 
villers. La seigneurie relevait de Begny. 

CïBLUD.f. c"" de Chevresis- Monceaux. — Cherliu, 1 172 
(cart. de 1 abb. de Foigny, f" 8t et iq3, Bibl. imp.). 

— Sertiu, i i83 (suppl. de I). Grenier, 289, Bibl. 
imp.). —Charluz, 1609; Cirlti», iG55 (familles 
la Tremoîlle). — Cerlu, i665 (baill. de Ribcmont, 
B 209). 

Cette ferme a été détruite vers la fin du itii* siècle ; 

on en rcconnait encore l'emplacement. Elle relevait 

delà Fert(.'-sur-Péron. — Voy. FEnré-CiiEVREsis (Li). 

CEB.ir-E«-Liojiîiois, c°° de Craoune. — Cesurnicum, 

53o (testament de saint Remy, ms. de l'ancien fonds 



58o8, Bibl. imp.). — Cerni, 1 i5o (cart. de l'abb. 
de Vanclerc, f i5). — Cerniacum, i i84 (cart. de 
Philippe Auguste, P 38, 9852 A). — Cerniacum- 
in-Landunesio , iai3 (cart. de l'abb. de Yauclerc, 
f 69). — Sarniactun, 1218 (petit cart. de l'év. de 
Laon, ch. 68). — Cemy-eu-Laoïiois , 1276 (cab. 
des ch. ce 32, Bibl. imp). — Cerni-en-Laonnoia , 
1281 (Livre rouge de l'arch. de Reims, p. 7'i). — 
Cerni-enLanois , Sam-en-Lanois , xiii" s° (cueillerel 
de i'Hôlol-Dieu de Laon, B 63). — Sarny, i3i 1 
(arch. comm. de Bruyères-et-Montbérault). — Cer- 
ny, i34u (ms. fonds latin 9228, Bibl. imp.). — 
Serny, i4i2 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 8). — Cerny-en-Laonnoys , iSlo; Cerny-m-Lan- 
noi» , Sei'uy-en-Laonnois , i5ii {ibid. E 4o). 

On remarque dans les archives communales de 
Cerny que la commune établie en 1 1 84 par Philippe 
Auguste était encore composée, au xvii° siècle, de 
Beanlne-et-Cbivy, Bourg-et-Comin, Cerny, Cha- 
Diouille, OEuilly, Pancy, Pargnan, Troyon, Veii- 
dresse et Verneuil-sur-Aisne. 

Cerstlez-Buci, c"" de Laon. — Saniiacum, 1129 
(cart. de l'alib. de Saint-Martin, f 174, bibl. de 
Laon). — Snrni, xiu' s" (arch. de l'Emp. Tr. des 
ch. reg. 8q, pièce 343). — Villa de 5arg-«iaco, i334 
(mém. ms. del'Eleu). —Sarny, i383 (ch. de l'év. 
de Laon). — Sarny-les-Bussy, i4i 1 (arch. de l'Emp. 
J 801 , n° 4). — Serny, i4 16 (comptes de l'Iiôtel- 
Dieu de Laon , E 10). — Serny-let-Dussy, 1 5 a i 
(comptes de la chàtellenie d'Aulnois). — Samy- 
les-Bucy, i6a4 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Ceniy-les-Bussy, 1627 (tit. des Minimes 
de Laon ). — Semy-tes-Bucy, 1 709 (iulend. de Sois- 
sons, C 274). 

La seigneurie avait titre de viconilé ot relevait 
de la châlell. de Loizy. 

Cerselil,c'"' de lîjaiue. — Cersoilus, i\° s' (polypt.de 
Saiiit-Remy de Reims). — Cetsiolus, 1 187 ; Cerseo- 
lum, 1147; Ceriiolum, 111' s' (cari, do l'abb. de 
Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — Ser- 
chueil, 1 219 (cart. del'abb. deSainl'.Médijrd, T 61, 
Aisne). — Cetsolium, 1221 (cart. de l'abli. de Saint- 
Jean-des-Vignes, 1*74, Bibl. imp.). — Cersolium, 
1288 (ch. de l'abb. de Saint-\ved de Braine). — 
— Cersueil, i5o8 (chap. de Notre-Dame de Sois- 
sons). — Certeul, 1073 (pouillé du diocèse de 
Boissons, f aa). — Cerseuile, 1679 (arch. conim. 
deCerseuil). — Cerceuil, i7io(intend.dcSoissons, 
C 376). 

La seigneurie, vassale d'Oulchy-le-Chàteau, fai- 
sait partie de la baronnie de Ponlarcy. 

CiRTiti, f. c°' d'Ostel. — Curia de Saiieat, 1147 



5A 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Curia de Sarleh, i i5/i (cari, de l'abb. de Saint- 
Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — Grangia de 
Satellis, curia de Sartellis, t iC6 (suppl. de D. Gre- 
nier, 396, Bibi. imp.). — Sartiaux, laijo (gr. cart. 
de l'év. (le l,aon, cb. 8/1 et io5). — Certeaux (Cass.). 

CEniEir, f. c"° d'Aulromenconrt. — Sartels, 1 iC6 (cli. 
de l'abb. de Sainl-Marlin de Laon). — Sarteaux, 
Sarliaiix, 117'!; Sartiax, la 09 (r.h. de l'abb. de 
Saiiit-Vincenl de Laon). — Villa de Sartellis, 1 379 
(cart. de l'abb. de Tbenailles, f° 87). — Sertaux, 
i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — Sarteaux, 
i5.36 (acquits des comptes de Laon). — Saint-Ni- 
cotas do Sarlanx, 1 5A3 (coll. des bénéfices du dioc. 
de Laon, secrétariat de l'év. de Soissons). 

La seigneurie, aliénée en 1609 par les commis- 
saires de Henri IV, re.'isorlissait au xmi* s°, pour la 
justice , à la chàlell. de Voulpaix (baill. de Voulpaix). 

Cehteic (Lk), h. c°' de Laniscourf. 

Cebtel (Le), bois, c"' de Frières-Faillouël; défricbé 
vers 1806. 

Cebtkli.es (Les) , m°" isolée, c" de Condren, 

Cessebecx, f. c"' d'Aisonville-et-Bernoïille. — Chesse- 
reolum, 1177 (arcb. de la \ille de Saint-Quentin, 
liasse 3(19). — Ccssenid, \n' s° (cart. de l'ibb. de 
Verniand, f° 3, Bibi. imp.). — Chesserd, i358 
(arch. do l'Emp. ïr. des cb. reg. 86, pièce 98). — 
Censé de Cfssereul, i56i (arch. de la ville de 
Guise). — Censé de Sessereux, ib']3 (min. de Cbal- 
vois, notaire à Saint-Quentin). 

Le fief de Cessereux dépendait du duché de Guise ; 
il en a été détaché en faveur de M. de Puységur par 
Henri de Lorraine, qui en a réservé la jusiice et la 
mouvance audit duché. 

Cessières, c°° d'Aniîy-le-Château. — Cesserie, 1120 
(suppl. de D. Grenier, 986, Bibi. imp.). — Cessa- 
ne, \u' s' (cart. de l'abb. de Prémontré, bibi. de 
Soissons). — Cesseres, 1289 (ch.del'abb. de Saint- 
Jean de Laon). — Cessièrez, 1889; Cessièrres, 1^17; 
Cessière, iliko; Seuièi'es, i'i97; Cessiers, iholi 
(comptes de l'Ilôtel-Dieu de Laon , E 2 , E 1 1 , E 1 8 , 
E98ctE3^). 

La seigneurie, qui avait litre de vicomte et dépen- 
dait de la châtell. de la Fère, a été distraite du 
domaine de l'Etat et aliénée en 1600 pour relever 
de ladite cbâteilenie. 

Cuir.nisE, c°° d'Oulcby-lc-Château. — Carcajusta, 858; 
Allare de villa que dicitur Carcrisia, 1057; Cha- 
crisia, 11/17 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Sois- 
sons). — Chaeriue, 1 892 (Manuel des dépenses de 
l'Hôtel-Dieii de Soissons, 828).- — Chaeryse, 1897 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons). — Chacrize, 
xTii" siècle (lit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons , 4 1 ). 



Seigneurie vassale de la châtell. d'Oulchjle-(;hâ- 
teau; elle appartenait à l'abb. de Sainl-Médard do 
Soissons. — Chacrise ressortissait an haili. de Senlis 
(arch. de l'Emp. P 1 86 ; lran.scrits de Vermandois). 
Chef-lieu de doyenné rural de l'archidiaconé de 
Soissons, comprenant dans sa circonscription .Acy, 
Ambrief, Arey-Sainte-Beslilne, Branges, Buzancy, 
Corseuil, Chacrise, Ciry-Salsogne,Couvrelles,Cuiry- 
Housse, Droizy, Hartennes, Launoy, Lesges, Maasl- 
et-Violaine, Muret, Nampteuil-sous- Muret, Parcy, 
le Plessier-Huleiix, Serches, Taux, Vasseny, Vierzy 
et Villemontoire. 

CuAFABDERiE, p. ficf, c"* de Fontaine; vassal de Venins. 

CiiAFOsSE, h. e'" de Sainl-Picrre-Aigle. 

Chaillevois, c°°d'Anizy-le-Chàleau. — Challevoy, 1 17^ 
(gr. Ciirt. de l'év. de Laon , cb. a ). — Caillovoi, t j 88 
(coll. de D. Grenier, 9/1' paquet, n° 5). — Clieroie, 
13 i4 (ch. de l'abb. de Prémoniré). — Challevoii , 
1216 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Clialavoie, 12/11 (fonds latin, ms. 9227, f i5, Bibi. 
imp.). — Chaînait, 12/18; Chniltevoi, 12/19 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon, f" 9/1 et io5, 
bibi. de Laon). — Chaltevoi, lab'i (cb. de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 12). — Chailliroi, 1968 (cart.de 
l'Holel-Dieu de Laon, cb. A 28). — Chailtevoy, 1 27/1 
(chap. cafh. de Laon). — Chaitlevoys, 1/400; Cltal- 
levoys, i588 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 5, E 109). 

La seign. appart. autrefois au chap. cath. de Laon. 

CiiAiLLEïois, petit fief,"r.'"' de Chcvresis-Monceau; 
vassal du fief de Monampteuii. 

Chaillocet-l'Abbé, m°° isolée, c"° de Chézy-l'Abbaye. 

Chaillouet-les-Bllots, i. c" de Cbézy-l'.Ahbaye. — 
Les Bulots (carte de Cassini). 

CnAiLVET, h. c"' de Boyaucourt-et-Chailvet. — Chali- 
veel, ii38; Calleviacum, 1181 (cart de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, P" i85 et 166, bibb de 
Laon). — Chalivel, 1 2 1 5 (gr. cart. de l'év. de Laon , 
cb. 67). — Cliaillevel, 1265 (ch. de l'Hôtel-Dieu 
de Laon, B 5i ). — Chaitleveil, i 889 (ch. de fév. 
de Laon). — Chaillcvellum , i36i (arch. de l'Emp. 
Tr. des ch. reg. 92, pièce 290). — Challeves, Chai- 
levet, 1/480; Cliaillevel, iSig (comptes de i'Hôtel- 
Dieu de Laon, E 16, E /17). 

La seigneurie, acquise en 1162 par la trésorerie 
du chapitre calh. de Laon, a été ahénée en i55/i; 
elle relevait de l'évêché de Laon. 

Chainchï, f c"' de Villoneuve-sur-Fère. — Chinchy, 
1572 (prieuré du Charme). 

Cette ferme, qui appart. au prieuré du Charme, 
a été démolie en 1786 (reg.desdélib. deVilleneuve- 
sur-Fère, arcb. de cette c"'). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



55 



CHtméE (Li), f. c°' de Martigny-en-Laonuois; détruite 
vers i8'i5. — Ferme de la Chennee, 1709 (arch. 
comm. de Martigny-'en-Laounois). 

Bois du même nom, défriché récemment. 

CaiisÉE (L.t), l>ois, c" de Parpeville. — ■ Silva que di- 
citur CItesneel, 11 56 (cli. de i'abb. de Sainl-Nico- 
las-des-Prés de Ribemonl. 

Ce bois, auj. dérriclic, était dans le voisinage de 
la ferme de Torcy. 

Chai<iée (La), b. c°" de Tartiers. — Uni maintenant 
à la population agglomérée. 

C^Al^ÉE (La), ruiss. affl. de celui de Saint-Nicolas à 
Glennes. — Son parcours est de 5 1 o mètres. 

Chaise (La), h. c" de Marchais. 

CuAis^E, anc. afll. de la Souche près de l'ancien châ- 
teau de Picrrepont. — Chaisne, iCo5; CIteité, 1703 
tit. de l'év. de Laou). 

Ce ruisseau n'existe plus depuis les travaux de 
dessèchement des marais de la Souche. 

CnALAUsne, petit fief, c"' de fa Neuville-Bosmont. — 
Autrefois vassal de la seigneurie de la Neuville- 
Bosmont. Le lieu dit la Qialandre indique encore sa 
situation. 

CBiLA!iD«r, c°" de Crécy-sur-Serre. — Kalcndreium, 
ii30(mém. ms. dePEIeu,!. I, f \hi). — Kalen- 
driacum, 1161 (coll. de D. Grenier, a'i* paquet, 
n'g). — Chalendri, 1360 (ch. de PHôtel-Dieu de 
LaoQ, B 13). — Chalendnj, 1889; Challendri, 
1/186; Challendry , lâa A (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Laon, K 2, E a3, E 5o). 

La seigneurie appartenait à I'abb. de Saint-Jean 
de Laon, qui l'aliéna au xvi' siècle, en se. réservant 
la suzeraineté. — Une autre seigneurie, vassale de 
la chàlell. de Marie, fut aliénée en 1C02 par les 
commissaires du roi Henri IV. 

CnALKT, h. d" de Coiucy; détruit au iv' siècle. 

Ciiii-OTs (Les), h. c"* d'Epaux-Bézu. 

CiiAïBEBLiN ou MoxTiosE-DES-GuEiLES , m°° isolée , c°' 
de Bruyèrcs-et-Moutbéraul(. — Mouliti à vent détruit 
en 18 '16. 

Chamblom, h. e°' de Monllevon. — Chaublon, tQoi 
(suppl. de D. Grenier, 296, Bibl. imp.). — Chaiil- 
lon, 1361 ; terra de Chaoloi», 1272 (cart. de I'abb. 
de Saint-Jean-des-\ ignés, bibl. de Soissons). — 
CImulon, 1817 (ch. de I'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes). 

Au XVII* s*, Chamblon formait encore une paroisse. 

CiiAMBRE-Aux-LoiPS (La), f. c°' de Montchàlons; auj. 
détruite. — Elle relevait autrefois de la chàtellenie 
de Montchàlons. 

CiiAMBRY, c"" de Laon. — Chaume i, 11 41 (cart. de 
I'abb. de Thenailles ,('15). — Chameriacum , 1 a 1 '1 



(cart. de l'Hôtel-Diou de Laon, ch. 17a). — Chau- 
meriaciim, laCa (cart. de I'abb. do Saint-Martin de 
Laon, t. III, f 172). — Cltaumery, 1889; Champ- 
mery, l'igo; Chammery, ligG; Chamcry, 1^97 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E a, 26 et 37). 
Couvent de frères de Nazareth , fondé au xi l' siècle , 
détruit au xiv'. — La seigneurie, appartenant à l'ab- 
baye de Saint-Jean de Laon , a été aliénée le 1 2 mars 
i585. — Le château a été détruit en 181 5. 

Chamerï, h. c"'' de Coulonges. — Cameri, n 54 (cart. 
de I'abb. de Saint-Yved de Braine, Bibl. imp.). — 
Chaumeri, Chamery-le-Monscel , laoa (carLdelabb. 
do Saint-Médard de Soissons, f" 106 et 38). — 
Chameri, iai8 (cart. de I'abb. de Saint-Yved de 
Braine, Bibl. imp.). 

CuAiiiTEAijx (Les), h. c" de Saint-Michel. — Cliamy- 
Miteaiix, 1687 (baill. de Saint-Michel). 
Uni maintenant à la population agglomérée. 

Gbamoreau, fief, c"'de Viry-Noureuil. — Emplacement 
à l'est de Viry-Nourcuil, couvert de traces de cons- 
tructions. 

Cuamouille, c°° de Craonne. — Camolia, ii5i (coll. 
de D. Grenier, au* paquet, n" 9). — Ckamoyle, 
f |56 (cari, de I'abb. de Vajclerc, f° aa). — Camul- 
gia, 1109; Chamulgia, 1186; Chamnlia, ii83 
(ch. de I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Ca- 
moilla, 1 1 85 (càrt. de I'abb. de Saint-Martin de 
Laon, P' lia, i35, 100 et 181, bibl. de Laon). 

— Chamolia, laao; curlis de CItamoille, 1326; 
Communilas ville de Chamnelle, laCo (ch. de 
I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Chamoullia, 
1371 (suppl. de D. Grenier, a8(), Bibl. imp.). 

— Chamûidle, iSlio (ch.de I'abb. de Saint-Vin- 
cent de Laon). — ChamouiUia , l'ifio (fonds latin, 
nis. 9338, Bibl. imp.). — Chamouilla, i86i 
(arch. de PEmp. Tr. des ch. reg. 9a, pièce 809). 

— Cliamotiille-en-Laonnois , 1872 (ch. de I'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — Chamoiiilles , i555 
(comptes de l'Hôtcl-Dieu de Laon, E 81). 

Seigneurie appartenant autrefois à I'abb. de Saint- 
Vincent de Laon. — Le village faisait partie de la 
commune royale de Cerny. 

Chaupagne, province. — Campania, 1016 (ex gestis 
consulum Andegavensium ). — Comitalus Campa- 
niensis, ti52 (ex Roberti de Monte appendice ad 
Sigebertiim , Hist. de France, t. XII, p. 298 C). — 
Conté de 67iom/)ai«//He,xiii''s'(Hist. de saint Louis, 
par Joinville). — Champav've, i5i5 (arch. comm. 
de Parfondru). 

Nizy-le-Comlc, le comté de Roucy et la baronnie 
de Bozoy-sur-Sorre relevaient de la Champagne. 

Chasip-aiix-Oies (Le), h. c" de Condren. 



56 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Champ-Blih (Le), m" isolée, c°' de Prémonlré. 

CHiMP-BoiJViEB (Le), h. c'" de Clairefonlainc. — 
Champ-Boiirt/er, i565 (min. d'Herbin, greffe du 
trib. de Laon). 

Champ-Bi isso>- (Le), h. c" d'Urcel. — Les Champs- 
Bnissons, 1760, (arcb. comm. d'Urcel). 

Champcoibt, P", c" de Cliàtillon-loz-Sons. — Chans, 
ii64 (cari, de i'abb. de Thenailics, f j8). — 
Champt, 1269; Champ-le-Court , i5o8 (ch. de 
I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Chanconrt, 
1669 (l)aill. de Marfontaine). — Chamcourt, 1710 
intend, de Soissons, C 9 7^1). 

Elles appartenaient aniref. à I'abb. de ïhcnailles. 

Champ-d'Asile (Le), f. c"' de Cuin-lez-Cbaudardes. 

Champ-d'Asile (Le), m" isolée, c"' d'Évergnicourt. 

Champ-d'Asile (Le), b. c"' de Saint-Simon. 

Champ-d'.4sile (Le), m°" isolée, c"' d'Urvillers. 

Cbamp-de-Faïe (Le), h. c"' de Monlfaucon. — Champ- 
Faye (carte de Cassini). 

Petit rnisseau affluent du ru de Dolloir, à Mont- 
faucon. — Il prend sa source à. Rozoy-Bellevalle. — 
.Son parcours est de 6,'ioo mètres. 

CoAMP-DE-n-Cnoix (Le), petit h. c°° d'Urcel. 

Champ-de-l'Étbï (LE),h.c""deSaint-Michelct deWat- 
tigny. — Camptis-de-l' Eslrit , i3oo (cart. de la 
seign. de Guise, f 53). — Champ-de-Lestry, 17)9 
(baill. d'Aubenlon, B 3607). — Champ-de-Lelerie 
(carte de Cassini). 

CiiAMP-DE-i.'Oniis (Le) , f. c"' de Montcbâions; détruite. 
— Elle était située entre le bois de la Tombe et les 
territ. de Bièvres et d'Orgeval et relevait autrefois 
de la châtell. de Montcbâions. 

CnAMP-DE-PiE (Le), m°° isolée, c"' de Pargny-Filain. 

CaAMP-DKs-PAiTBEs (Lb), m°° isoléc , c"" de Courtrizy- 
et-Fussigny. 

Champêtre, fief, c°" de Fonfenoy et de Bcrny-Rivière ; 
vassal de Coucy-lc-Cbâteau. 

Champ-Gommez (Le), m°" isolée, c°° de Vaucelles-et- 
Beffccourt. 

Champillok, h. c°' de Bussiares. 

Champili.ok, b. et (. c°' de Gland. 

Champ-Jolimoi (Le), petit h. c°" de Laval et d'Urcel. 

Champlec, f. c'" de Laon. — Chanletts, iiaS; Chan- 
hx, tQoli (cari, de I'abb. de Saint-Martin de Laon, 
f" 119 et 181). — Campus-Liipi , laio (ch. de 
I'abb. du Sauvoir). — Cliampleux , laAG (cart. de 
I'abb. de Saint-Martin de Laon , (° 1 96 ). — Cham- 
letts, t^ôb; Chaiilius, 1260; Chamleu, I966(cart. 
de la même abbaye, t. I. p. 34; t. 111, p. 3i5 et 
278). — Ecclesia de Chanleu-sublus-Laudunum, 
1368 (cb. de I'abb. du Sauvoir). — Champleux, 
j 496 (comptes de riIôtel-Dieu de Laon, E 97). 



Cette ferme, qui formait autrefois une paroisse et 
une mairie avec le faubourg Saint-Marcel, appar- 
tenait à l'abbaye du Sauvoir et était située entre ce 
faubourg et la ville de Laon; elle a été détruite en 
l'année 1867. 

Champliisam, fief, c"" de Cbavigny et de Juvigny. — 
Ce fief, vassal de Manicamp, appartenait autrefoi.? 
aux Célcstins de Villeneuvc-lcz-Soissons. 

Champluisant, f. c"' de Verdilly. — Champluisant , 
1998 (charte des archives de la ville deChauny). — 
Champtuysant, 1.589 (tit. de I'abb. du Val-Secret). 

CuAMp-Pi.ET, petit b. c"' de Septvaux. 

CHAMPnEl^E, m°° isolée, c°' de Crouttes; détruite. 

CnAHP-RoBi>, bois, c"' de Chéry-Chartreuve. — Ce 
bois contenait, en 17C3, 80 arpents (d'Expilly, DiW. 
géogr. l. II, p. 790). 

CuAMPBUcnE, f c" de Crouttes; détruite. — Champ- 
ruse, 1673 (pouillé du dioc. de Sois.'^ons, f a,5). 

Champs, c"" de Coucy-lc-Cbâleau. — Altare de Chavum , 
1069 (coll. de D. Grenier, ■îh' paquet, n° 6). — 
Chaum , 1089; Chmm, i 193 (Chron. de Nogento, 
p. /419 et 43.')). — Chauns, 1 188 (cart. de I'abb. 
de Prémontré, P 12, bibl. de Soissons). — Campi, 
1 34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl.imp.). — Champ- 
dos, i4ii (arcb. del'Emp. J8oi,n°4). — Champ- 
d'Aue, i568 (acquits, arcb. de la ville de Laon). 

— Chaons, i58o (arcb. de l'Emp. E 19629). — 
Champ, i(io3 (insin. du baill. de Vermandois). — 
Varoissc Saint-Pierre-de-Champs , 1687 (état civil de 
Champs, trib. de Laon). — Champ-Datte , Champ- 
Dattes, 1709 (intend, de Soissons, C 974 et ao5). 

— Chaomps (carte de Cassini). 

Seigneurie relevant autrefois deCoucy-le-Chàteau. 
Champs (Les), fief, c°'dcChauny. — Fief des Chorus, 

1 eSg ( baill. de Chauny, B 1 5 1 4 ). 
Champteaux ou Fief Jean-Jacques, fief, c"de Martigny; 

vassal de la chàtellenie de Martigny. — Ce fief était 

situé au nord de Martigny, tout près de la Fosse-au- 

Conin. 
Champ-Vaillv, petit h. c°' de Vauxaillon. 
CHiMPVEBCï, m°" isolée, c"" de Bézu-le-Guéry. — Chen- 

versie, 1678 (baill. de Charly). — Champversy, 1673 

(arcb. comm. de Bézu-le-Guéry). 

Ce hameau doit son origine à un château détruit 

en 1798 et dont on voit encore quelques ruines. 
Champvoicy, petit ruisseau qui prend sa source à Gous- 

sancourt et se jette dans la Sémoigne à Villers- 

Agron. — Il alimente le moulin de Goussanroart. 

— Son parcours est de 4, 800 mètres. 

Champï, petit ruisseau affluent de la Dhuis à Pargny. 

— Il n'alimente aucune usine. — Son parcours est 
de 2, 4 00 mètres. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



57 



Chiuït (Le), h. c" de Connigis. — Le Charnel (carte 
deCassini), petit ruisseau aflliient du Surmelin à 
Connigis; il n'aliiiionle aucune usine, el son par- 
cours est de 800 mètres. 

CnAMSRLLEs, quartier de Laon. — In Chanisella, anie 
porlam de ChaniseUa . que est sub turre Régis, 1 9 43 
(ch. de l'Hotcl-Dieu de Laon, B 27). — Fontes et 
Vada de Clienùella, 1890 (acquits des comptes de 
Laon). 

Chanois, f. c" de Mont-Saint-Pèrc. — Cette ferme 
appartenait autrefois à l'abl). de \al-Secret. 

Chast-des-Oiseaix (Lk), m°" isolée, c°* de Boliain. 

CairiT-DEs-OisEAix (Le), petit h. c°" d'Elréaupont et 
de Froidestrées. 

Chautbad, m°" isolée, c°' de Marchais. 

Chaite-Mecle , h. c°' d'Epaux-Bézu. 

CHAfiTcnAïKE, p. h. c"' de Celles-sur-Aisne. — Chanle- 
reine {carie de Cassini), petit ruisseau affluent du 
ruisseau de Sancy à Celles-sur-Aisne; il prend sa 
source à S.incy, n'alimente aucune usine et a un par- 
cours de 700 mètres. 

CuiSTESAiNE, f. c"' de l'Epine-aux-Bois. — Chanta- 
renne (carte de Cassini). 

CniBTKRiisE, petit h. c°* de Vendières. 

CiiAUTEBAiNE, 11. c"* de Vilieneuve-sur-Fère. 

Charterei, m'°, c"' de Saint-Tliomas; détruit. — Mo- 
lendimim quod dicilur à Chanteret, i25i (rli. de 
l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

CHA."iTRAr>E, m'°à eau, c"de Rougeries. — CanUirana , 
Canloranum , 1 177 (cari, de l'abb. de Foigny, f" 66 
el 16, Bibl. imp.). — .Sedes Molendini de Canle- 
raine, 1 1 89 (cart. de l'abb. de Thenailles, T 1 9 ). 

Chakthi'D, f", c"' de Grandlnp-et-Fay. — In loco qui 
dicilur de Canlrtivia, 111/1 (mém. ms. de l'Eleu, 
t. I, p. a66). — In curie que Chanlruis vulgo dici- 
lur, 1 145 (arch. de l'Emp. L 1 i5a). — Chanlni, 
II 59 (cari, de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
t. III, p. '176). — Prioralus de Chantrus, I96.'i 
(Otim, t. I, p. 19.3). — Chainiru, xi»" s' (cart. E 
du chap. do Reims, T 189). — CImmptrut, 1 38g 
(cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon, E a). — Chmilriil, 
iSgS (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Champlriid , 1 /196 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
E 47). — Chantreu-r, 1710 (iutend. de Soissons, 
C .îao). — Chniilrude (carte de Cassini). 

Prieuré fondé en 1 099 par l'abbaye de Saint- 
Martin de Toiirn.ny. Il relevait de la châtellenie de 
Pierrepont, à laquelle il ressortissail pour la justice; 
une partie de la seigneurie était du domaine de celle 
châtellenie. 

CuAocRSE, c°°de Rozoy-sur-Serre. — Cattuiacum, sta- 
tion romaine (itin. d'Antonin). — Cadussa villa in 



comilatu Laudunensi super fluvium Serse, 867 
(dipl. de Charles le Chauve; Doublet, Hisl. de l'abb. 
de Sainl-t)ems, p. 802). — Cadiirca , 1055 (mém. 
ms. de l'Elei!, t. I, f° 179). — Cluiiirsm, ii/iâ 
(cart. de l'abb. de Saint-Marlin de Laon, t. Il, 
p. 910). — Chniirse, 1 169 (cart. de l'abb. de The- 
nailles, f° 3'4). — Chaourcia, 11 63; Chatirsa, 
1 177 (cart. de i'abb. de Saint-Denis, f" 89 et 91, 
LL ii58, arch. de l'Emp.). — Canna, iao6 (cart. 
de Chaourse, arch. de l'Emp. LL 1172). — Chaor- 
>in, 1907 (cart. de l'abb. de Saint-Di?nis, f° 9a). 

— In Molendinis de Caursio, 1 3 1 1 (cart. de Cha- 
ourse). — Chaosia, 121a (cart. de l'Hôtel-Dieu de 
Lnon, ch. i4). — Chaoursia, 12 i4 (ch. de l'abb. 
de Saint-Marlin de Laon). — Chausia, laao (cart. 
de l'abb. de Signy, P 1 37, arch. des Ardennes). — 
Chnorsia, i25i (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon). 

— Ch,'ijiisse, xiï' s* (dénombr. cab. de M. d'Iiné» 
court). — Chaotirce, 1 444 (arch. de l'Emp. Tr. des 
ch. reg. 177, n° i56). — Chaourses, i568; Cha- 
ouifse, I 093 (arch. delà ville de Laon). — Chaitsse- 
et-la-TlécoiiJiture , 1709 (inlend.de Soissons, C 37/1). 

— Ctiaoïisses, 1710 (t6iV/. C 39o). 

La seigneurie a été donnée en 867 à l'abb. de 
Saint-Denis, qui l'a possédée jusqu'à la Révolution 
(HL1I. (le France, I. VIII, p. 601 E); elle était vas- 
sale de Montcornet. 

CiiAocBSE, bois, c""" de Chaourse et de Vigneux, auj. 
défriché; le môme, probablement, que la Haye- 
de-Vigneux. — Ce bois, qui appartenait autrefois à 
l'abbaye de Saint-Denis, a été aliéné par l'État le 
3 février 181 5. 

CuAPEAi'MOUT, f. c"" de Berny-Riviére. 

Chapelle , bois , c" de Chézy en-Orxois. — Il contenait, 
en 1763, 100 arpents (d'Expilly, Dkt. géogr. t. Il, 
p. 790). 

CuArELLE (La), f. c"' de Corbeny. — Autrefois fief de 
la Chapelle-du-Clos. 

Chapelle (La), ra°" isolée, c" de .Mercin. — Cette 
maison doit son nom à une chapelle oii l'on officiait 
aritrefoi.s. 

Cuapelle (La), f. c'"'de Mont-Saint-Père. — La Chap- 
prlte, 1 61 1 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry). 
Celle ferme appartenait autrefois à l'abb. du Val- 
Secret. Elle est détruite. 

Chapelle (La), petit affluent d'un ruisseau sans nom 
venant de Coingt. — Il traverse les territ. de Jeantes 
el de Dagnv. Son parcours n'est que de 7/10 mètres. 

CiiAPELLE-ME.vTABD(LA), fief, c"* de Moulgobcrt; vassal 
de la chàtell. de Pierrefonds. — Nemus nostrum do 
Mentart, 1169; domus Mentardi, 1170 (cari, du 
l'abb. de Saint-Léger, f" 3o el 1 2 ). 



Aiîiio 



58 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Chapelle-Momhodon (La), c°" de Condi. — La Cha- 
pele-en-Brie , ia65 (ch. de l'ahb. de Sainl-Jean- 
des-Vignes de Soissons). — La Chapelle-en-Mon- 
thaudon, i48i (comptes de l'Hôtel-Diou de Soissons, 
359, f° 67). — Chapelle-Monthauldou , i5o8 (lil. 
de l'IIôtel-Dieu de Chàleau-Thierry ). — Chapelle- 
xoiibz-Monlaudoii , 1668 (arch. comni. de la Cha- 
pelle- Monlho<lon). — La Chapelle - Montaudoii , 
1709 (intend, de Soissons, C 274). 

Autref. mairie royale unie à la prév. de Chàleau- 
Thierry. — La paroisse était du doy. de Dormans. 

CHAPiiLLE-si!R-CiiÉzï ( La ) , c°° de Charly. — Chapelle- 
sur-Chesi, 1659 (arch. coram. delà Chapelle-snr- 
Chézy. 

La seigneurie appart. autref. à Tabb. de Chézy. 

Chappigmï ou Sapignï, petit fief, c°' de Mesbrecourt- 
Uichecourl; vassal de la Ferté-sur-Péron. — Voy. 
Fkrté-Chevresis (La). 

Chabcï, f. c"' de la Ferté-Milon. — Altare de Char- 
cyaco, Charciacmn, Cliarci-juxta-Firinkalein-Milo- 
nis, 1360 (cart. du cliap. cath. de Soissons, f" ai6, 
217 et 221). — Charchi, 1673 (pouillé du dioc. 
de Soissons, f° 29). — Sainl-Pierre-de-Cliarcy de la 
Ferté-Milon, 1768 (arch. de la Ferté-Milon). — 
Chany, 1778 (maîtrise de Villers-Collerèls). 

Seigneurie vassale de la Ferté-Milon. — Autrefois 
paroisse sous le vocable de Saint-Pierre. L'église a 
été abandonnée en 1 '190 (arch. de la fabrique de la 
Ferté-Milon). 

Cuardoïi-Vert (Le), m"" isolée, c°" de Neuville-Saint- 
Aniand. 

Chardos-Vekt (Le), h. c" de Sequehart. — La pre- 
mière maison a été construite vers iSa'i. 

Cbaremigsï, h. c"' de Villemonloire. — Chai-entigni , 
1219 (suppl. de D. Grenier, 289, Bibl. imp.). 

Fief et mairie relevant autrefois de la chàtell. 
de Pierrefonds. 

Charfiors (Les), petit ruisseau affluent de celui de 
Dolloir à Chéz^-l'Abbaye. — Il n'alimenle point 
d'usine. — Son parcours est de a,4oo mètres. 

Charité (La), f. c°° de Chaour.se; auj. détruite. — Elle 
était située vers Agnicourt, au lieu dit te Ponl-aux- 
Dames, et appartenait autrefois à i'abb. de Saint- 
Denis. 

Charité (La) , hospice isolé, c"' de Château-Thierry. 

Charles-Foutaibe, h. c°' de Saint-Gobain. — Four à 
voires de Charlefontaine-lei-Sainl-Goubaing, 1/J17 
(inv. du xvi° siècle de la chambre des comptes de 
la Fère). 

Ce hameau doit son origine à une verrerie fort 
ancienne, remplacée en 1809 par une fabrique de 
soude qui a été transférée à Chauny eu 1 8-2 3. 



CuARLï, arrond. de Châlean-Thierry. — Carliacus, 8.^a 
(cart. de I'abb. de Notre-Dame de Soissons, C 33). 

— Charliaai», 1 1 10 (cart. de S'-Jean-des-Vignes, 
Bibl. imp.). — Charleiiis, 1 1 54 (cart. de I'abb. de 
]\olre-Dame de Soissons, f 38). — Charli, 1 158: 
Challiaoïs, ia6i (suppl. de D. Grenier, 29.Î, Bibl. 
imp.). — Challi, 1266; ChurlUncmii, 1278 (arch. 
de l'Emp. L ioo4). — Challiacum , 1279 (ch. de 
I'abb. de S'-Jean-des-Vignes de Soissons). — Cltailia- 
cum-super-Matemam, i348 (cart.del'abb. de Notre- 
Dame de .Soisson.s, f° a4/i). — Chaally, i384 (arch. 
de l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois). — 
Chally, i48i (comptes de l'Holol-Dieu de Soissons, 
359, l" û"]). ^ Chally-sur-Marne , i484 (ihid. 3(io, 
f° 79). — Charly-tur Marne , 1 553 (arch. de Charly). 

Chàtellenie vassale de i'év. de Soissons (arch. do 
l'Emp. P i36). Elle a été aliénée par I'abb. de Notre- 
Dame de Soissons le 23 mai 1787. Cette chàtelle- 
nie avait son bailliage , dont les appels étaient portés 
directement au Chàtelet de l'aris depuis 1847. — 
Maladrerie unie à l'Hôlel-Dieu de Château-Thierry 
le 3 mars 1696. 

Charly, du district de Château-Thierry, devint en 
I 790 le chef-lieu d'un canlon comprenant Bézu-le- 
Guéry, Charly, Coupru , Crouttes , Domptin , Drachy, 
Gennevrois, Montreuil-aux-Lions, Romeny, liuvet, 
Saulchery et Villiers-sur-Marne. 

Charme, m'° à eau, c"° de Nanteuil-Notre-Dame. — 

Moulin-du-Baille , 1 676 (tit. du prieuré du Charme). 

Ce moulin appartenait autrefois au prieuré du 

Charme; on le désigne maintenant sous le nom de 

moulin de Natdeuil. 

Charme ( Le) , m"" isolée, c"' de Couvron-et-Aumencourt. 

Charme (Le), c"' de Grisolles. — Ecclesia de Charma, 
1200 (arch. de l'Emp. L lOoG). — Ecclesia de 
Canno, i2o3 (cart. de l'Hôtel-Diou de Soissons, 
190). — Charmut, 1217; ecclesia Beati-Nicholai- 
dc-Channo, 1220 (ch. du prieuré du Charme). — 
Ecclesia de CAarmei/a, 1220 (arch.de l'Emp. L 996). 

— Karmeia, 1 279(16»/. L looG). — Cherine, i384 
(cart. de I'abb. de Notre-Dame de Soissons, f 44 ). 

Prieuré conventuel, de l'ordre de Fontevrault, 
fondé sous le vocable de Notre-Dame en 1098. 

Charmel (Le), c"" de f ère-en-Tardenois. — Parrochia 
de Charmello, 1191 ; Chermel, 121 1 ; Chermelum, 
1922 (cart. de I'abb. d'Igny, f°' 190 et i38, Bil>l. 
imp.). — Charmeel, 1398 (arch. de la ville de 
Chauny). 

Seij;nem'ie érigée en comté vers la fin du règne de 
Louis XIV. — La'paroisse élait du doy. de l'ormans. 

Charmes, c"" de la Fère. — Cliernws, i34o (fonds la- 
tin, ms. 9.138, Bibl. imp.). — Chermct, i5io(reg. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



59 



de ia maison de paix de la Fère). — Cherme», 1 556 

(maîtrise de la Fère). — Charme, i583 (cab. de 

M. de Sagnes). — Saint-Reiny-de-Charmet , 1679 

(élal civil, arcli. comm. de Charmes). 

Ce village ressortissait autrefois au baill. de la 

Fère. 
(laiRMoiE (La), f. c" de Saint-Eugène. — Cette ferme 

appartenait autrefois aux Picpus de Condé. 
Charmois, bois, c°' de Monthenault; défriché. 
CH*ii>iois(LA),h. c°'de Nogentel. — Charmoiae, 1718 

(arch. comm. de Nogentel). 
CHiRMOis (La), f. c" de Vielsmaisons. — Charmoy 

(carte de Cassini). 
Char.-îois (La), h. c" de Nogent-l'Ariaud. — Haut^- 

Chm-nnis (carte de Cassini). 
Cbabrïe, bois, c°' do Festieux. — Quarrée, i5o3 

(comptes de l'IIôtel-Dieu de Laon, E 3i). 
On n'en peut plus préciser l'emplacement. 
CBAHtàrES, c°° de Condé. — Cliartovorum-super-Ma- 

temam, ja'ia (suppl. de D. Grenier, 396, BibL 

imp.). — Charireuvo, 1077 (lit. de l'Hotel-Dieu 

de Chéteau-ïhierr)). 
CuABTnEtve, c" de Cbéry-Chartreuve. — Cartobra, 

II' s* (Flodoard, IIi»l. Ilemensis, lib. II). — Char- 

lovra, 1 i3a (cart. del'abb.d'Igny, f 1, Bibl.imp.). 

— Cartovra, 1198 (Ann. l'raem. t.I, col. 877). 

— Cartovoriim , i3o8(arch. de l'Emp. L 1000). — 
Ecdesia Carthovori, 1 309 (cart. de l'abb. de Saint- 
Yved de Braine, Bibl. imp.). — Karlovorttm , Char- 
tovorum, lai/i; Chartuevre , la 59 (cart. de l'abb. 
d'Igny, f" 99 et loa). — Chartiemp-oii-Tardenois , 
1359 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. go, 
pièce ai 5). — Chnrluemw , 1899 (comptes de la 
seign. de Buzancy, cab. de M. d'Imécourt). — Clmr- 
leuvre, 1/17/1; Chartreve, i655 (lit. de l'abb. de 
Val-Secret). — Chartreuve» , 17/15 (intend, de Sois- 
«ons, C 306). — Chartriwe (carte de Cassini). 

Abbaye de l'ordre de Prémontré fondée en 1 138. 

Cbasseiii, c°° de Braine. — Cunuma, ix' s' (dipl. de 
Charles le Chauve, cart. de l'abb. de .Saint-Médard 
de Soissoiis, f 137, Aisne). — Chmsnni, i3i5 
(cart. de l'abb. (le Saint-Yvedde Braine, Bibl. imp.). 
La seigneurie, vassale d'Oulchy-le-Château , dé- 
pendait autrefois du comté de Braine. 

Chassims, h. et m'° à eau, c"' de Tréloup. — Chacin», 
1117/1 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de 
Soissons, bibl. de Soissons). 

Chassi'ss (Les), petit fief, c" de Lesges; vassal du 
comté de Braine. 

Chastelaib , fief, c" de Vadencourt; vassal de Guise. 

Chàiaigniebs (Les) ou les GtiEitLiPins, m°° isolée, c"' 
de Béiu-le-Guérv. 



Chaté (Le), f. c°' d'Ambleny. — Cha»tel, 1/179 

(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 809). 

Le licf, vassal d'Ambleny, appartenait autrefois 

à l'alib. de Valsery. — On désignait aussi le Chati' 

sous le nom de Margouille. 
Cbîiead (Le), m°" isolée, r,"' d'Arlonges. 
Château (Le), h. c"" de Beugneux. 
Châteao (Le), h. c°' de Buzancy. 
Château (Le), f. c" de Chalandry. 
CiiÂTEAC (Le), h. c"" du Charmel. 
(Château (Le), f. c" de l'Epine-aux-Bois. 
Château (Le), h. c"' de Fontenoy. 
Château (Le), m°° isoléet c"'' de Fossoy. 
Château (Le), m"" isolée, c'" de Fresnes. 
Château (Le), ni'° isolée, c"" de Frièrcs-Failloiiel. 
Château (Le), f. c"* de Gouy; détruite vers i 770. 
Château (Le), f. c°' de Grisolles. — Elle appartenait 

autrefois au prieuré du Charme. 
Château (Le), h. c" de Largny. 
Château (Le), f. c'" de Monifaucon. 
Château (Le), f. c"' de Monlhiers 
Château (Le), m°" isolée, c" de Nesles. 
Château (Le), h. c"' d'Ostel. 
Château (Le), f. c"' de Ferrant. 
Château (Le), château, c"" de Pinon. 
Château (Le), m°" isolée, c"' de Ponlaverl. 
Château (Le), m°° isolée, c'" de Quincy-Basce. 
Château (Le), h. c"' de Seringes-et-Nesles. 
Château (Le), m°° isolée, c'" de Vaux. 
Château (Le), petit h. c"" de Verneuil-sous-Coucy. 
Château (Le), h. c" de Veuilly-la-Polerie. 
Château (Le), f. c"' de Ville-aux-Bois-lez-Diiy. 
Château-de-Bbasles (Le), h. c"' de Brasles. 
Château-de-Buct (Le), m°° is. c" de Bucy-lez-Cernj. 
Château-de-Fère (Le), h. c"" de Fère-en-Tardenois. 
Château-de-Mostmiraii, (Le), f. c°'de iMonanipleuil. 
Cuâteau-»e-Nesles (Le), f. c"* de INosles. 
Château-dbs-Hullates (Le), m°° isolée, c'" de Ville- 

montoire. 
Château-des-Tehpliers (Le), f. isolée, c°' de Presles- 

et-Thicrny. — Le Chdteau-dc-Prellfs , 1710 (intend. 

de Soissons, C 830). 

Ce chat, a appartenu aux Templiers, puis à l'év. de 

Laon; il existe encore quelques restes de la chapelle. 
Châteac-de-Verdillï (Le), h. c""de Verdilly. 
CHÂTEAU-DE-ViLLERECVE (Lï), m°° isolée, c°'de Ville- 
neuve-Saint-Germain. 
Château-be-Villiers (Le), f. c'"de Villiers-sur-Marne. 
CuÂTEAi-DE-ViLMAiNE (Le), f. c°' dc Marcliais. 
Château-Frileux (Le), h. c°' de Brasles. — Château- 
Frileux, 1687 (tit. de l'abb. de Val-Chrétien). 
Autrefois domaine de l'abb.. de Val-Chrétien. 



8. 



60 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



ChÀteai-Gaillabd (Le), c°*d'Aizelles. — Einplacemonl 
couvert de traces de constructions vers S'-Tliomas. 

CHÀTiiAi-GAiuLARi) (Le), m°° isolée, c" de Baulnc. 

Châtead-Gaillard (Le), h. c"' de Cugny. 

Coàteai-Gaillard (Le), m°" isolée, c'" de Foiitenello. 

Cbàteai-Jclien (Le), lieu-dit, couvert de ruines dans 
le bois de Monceau-lez-Leups, du côte de Versigny. 

Cbàteai-Renaud (Le), c"' d'Alhies. — Emplacement 
couvert de traces de constructions. 

Chàieac-Resaid (Le), c" do Licy-Clignon. — Empla- 
cement couvert de traces de constructions entre 
Courchamps et CUgnon. 

Chàteai-Tiiierbï, chef-lieu d'arrond. et do c°". — Cas- 
trum-Thcodeiici , gaS (ex Chron. Turonensi, Hist. 
de France, t. IX, p. 5i A). — Castellum-Theoderici , 
928 (Chron. Flodoardi presb. Remensis). — Cat- 
Irum-Teodericl , 1157 (cari, de l'abb. de Vauclerc, 
f'ii). — Castriim-Theodorici, 1218 (epistola Ho- 
norii papa; 111, Hist. de France, t. XIX). — Chas- 
hd-Thierri, xiii' s' (Hist. de saint Louis, ])ar Join- 
ville). — Chasteau-Thierry, i3o3 (Ordonn. des rois 
de Frauce, t. 1, p. 385). — Chaaliau-Thiery, i323 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame deSoissous, f° 305). 

— Chdleau-Thienj, )3a6; Chostiaii-'FiMcrry, tikh 
(arch. de l'Emp. Tr. descli. reg. 64, n"* Sig et '19). 

— Caslrum-Thieriid , Chnslel-Thiernj , i3'i?i [ibid. 
reg. y.î, n°' 6oi et 871). — Caslrodoiicum , 161 5 
(arch. comm. de Charly). - - Egalité-siv-Marne, en 
verlu de la loi du 8 brumaire an 11 et des arrêtés de 
rAdminislratioii centrale de l'Aisne des h thermidor 
et 1 3 fructidor an vi ; Château-Thierry reprit son 
ancien nom en vertu d'un arrêté du 1 3 frimaire an vu 
de la mémo administration. 

Seigneurie érigée eu duché-pairie aii mois do niai 
1 '100 et les 8 février 1 566 et 9 décembre 1 065. Ce 
duché comprit, en i566, les chàlellciiies de Châ- 
teau-Thierry, de Chàtillon-sur-Marne et d'Epernay 
(Dictionnaire de la noblesse de La Cbenaye-Des- 
bois). — Brussel met la vicomte de Château-Thierry 
au nombre de celles qui relevaient directement de la 
Champagne. — La baronnie de Montmirail a été 
distraite de sa mouvance avant 1 645. 

Château-Thierry était chef-lieu d'un doyenné de 
l'archidiaconé de Brie, d'une prévôté, d'un bailliage 
uni au présidial créé en 1761 (le bailliage de Cliâ- 
tillon-sur-Marne ressorlissait à ce présidial); d'une 
élection comprenant les subdélégalions de Château- 
Thierry, de Fère-en-Tardenois et de Montmirail; 
d'un grenier à sel, d'une direction des aides, d'une 
maréchaussée et d'une maîtrise ducale des eaux et 
forêts. 

Le doyenné rural comprenait Chàleau-Thieri-y, 



Belleau, Bézu-Saint-Germain, Blesmes, lîtasles. 
Bonnes, Ronresches, Biissiares,Cbartèves,Chézy-ea- 
Orxois, Chierry, Ciézancy, Epaux, Epieds, EssLses, 
Essommes, Etampes, Kossoy, Gland, Hautevesne, 
Licy-Clignon, Lucy-le-Bocage, Marigny-en-Onois, 
Mézy-Moulins, Monifaucon, Mont-Sainl-Père, Mon- 
tbiers, Neslos, ÎVogentel, Pri<'z, Saint-Ongoulph, 
Sonmielans, Torcy, Verdilly, Veuilly-Ia-l*oleric et 
Viffort. 

La prévôté elle bailliage comprenaient : le canton 
de Chàleaii-Thierry; celui de Charly, moins Charly, 
(Joupru, Lucy-le-Bocage, Pavant, Romeny; celui de 
Cimdé, moins la Celle; celui de Fère-en-Tardenois, 
moins Bruyères, Cohan, Coulonges, Dravcgny, 
Gou.^sancourt, Nanteuil-Nolre-Dame, Saponay, Vé- 
zilly, Villcrs-Agron-Aiguizy. Us ne prenaient au can- 
ton de Neuillv-Saint-Front (jue Bonnes, Bussiares, 
Courchamps, la Croix, Dammard, Gandelu, Gri- 
solles, Haulevesne, Licy-Clignon, Monlhicrs, Priei, 
SaintGengoulph, Sommelansen partie et Veuilly-la- 
Poterie. — Lt maîtrise des eaux et forêts de Château- 
Thierry avait la même étendue. Elle a été supprimée 
en 1 656 et partagée enire celles de Crécy-en-Brie et 
de Soissoiis. 

La sidtdélégation comprenait : le canton de Châ- 
teau-Thierry, moins Belleau, Bézu-Saint-(jermain , 
Epaux-Bézu, Epieds, Marigny-en-Orxois; le canton 
de Charly, moins Charly, Coupru, l'Epine-aux-Bois. 
Lucy-le-Bocage, Montfaucon, Pavant, Romeny et 
Vendières; le canton de Condé, moins Arlonges, 
Barzy, Baulne, la Celle, la ChapcUe-Monthodon , 
Fontenelle, Jaulgonne, Marchais, Monllevon, Par- 
gny, Passy-sur-Marne , Hozoy-Bellevalle et Tréloup; 
les coiumunes de Bussiares, Cointicourl , Courchamp, 
Gandolu, Uautevesne, Licy-Clignon, Montron , 
moins Macogny, Priez, Saint-Gengoulph, Somme- 
lansetVeuilly-la-Poterie, du canton de Neuilly-Sainl- 
Front; Brcny, du canton d"Oidcby-le-Cbàteau; celles 
de Citry, Méry-sur-Marne et Vaux-sous-Coulomb», 
du département de Seine-et-Marne. 

Le grenier à sel avait pour limites extrêmes les 
territoires de Dormans, Soilly, Courihiézy, Comblizy, 
Igny-lc-Jard , Breuil, Veidon, Orbais, Corriberl, la 
Chapelle-sous-Orbais, Jeanvilliers, Vauchamps, Ber- 
gères, Courbetot, Montmirail, Marchais, la Celle, 
Montolivet, Mont-Dauphin, Sablonnières, Boitron , 
Orly, Sainl-Ouen, Bus-sières, Bassevelle, Pavant, 
Drachy, Croutles, Nanteuil-sur-Marne, Lusancy, 
Sainl-Aulde, Montreuil-aux-Lions, Marigny-en-Or- 
xois, Licy-Clignon, Courchamps, Bonnes, Epaui, 
Bézu-les-Fèves, Bézu-Saiut-Germain, Epieds, Jaul- 
gonne, Bar/y et Tréloup. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



61 



En 1790, Chàteau-ïliierry devint le chef-lieu 
d'un district comprenant les cantons de Château- 
Thierry, Charly, Chéïy-P Abbaye, Coincy, Condé, 
Coulonges, Fère-en-Tardenois, la Ferlé -Milon, 
Gandelu, Mont-Sainl-Père, Neuilly-Saint-Front, 
Orbais et Vieismai-ons; cl le chef-lieu d'un canton 
composé d'Azy, Bonncil, Belleau, Blcsnios, Bou- 
resches, Brasies, Château -Thierry, Cliierry, Es- 
sommes, Etrépilly, Fossoy, _\esles et Nogentel. 

Établissenienls : Abbaye de la Barre, ordre de 
Saint-Augusiin, fondée en 121 3, unie à celle de 
Saint-Paul de Soissons par lettres patentes de février 
1778 et décret de l'évèque de Soissons du 1 3 mars 
suivant. — Cordeliers établis en 1479; Minimes, 
itioi; Gapucius, iGaS: hôtel-dieu et prieuré de 
Saint- Jean, i3o'j; hôpital, 166/1; Dames de la 
Congrégation, i633. 

Les armoiries de Chûteau-Tliierry sont : d'azur, A 
un château de 5 tour» d'arjjetU , charffé de deuj:Jleurt 
de lys en chef et une en pointe. 

CHiTEAu-VERT(LK), m"° isoléc , c°' d'Any-Marlin-Bien.x; 
de construction récenlo. 

Cuîtïiu-Vbbt (Le), ra°" isolée, c" de Morit-Nolrc- 
Damc, au sud du lillage. 

Cbatelet, f. c°' de .Montigny-l'Engrain. — Cutlelletum 
(Gall. Christ, t. IX , p. /i86). — Ca»telhtm , 1 1 'i3; 
Terriforium de Chattetet, i a36 (cari. deSaint-Cré- 
pin-le-Grand, p. 3, 2.58). — Chasteler, 1 256 (cari. 
d'Ourscamp, (° 170). — Chaslet, i54'i (comptes 
de l'Hôlel-Dieu de .Soissons, f 26). — Chaslellay, 
1619 (cliap. de Nolre-I)ame-des-V ignés de Sois- 
aons. 

Ancien prieuré. — Seigneurie vassale de Pien-c- 
Soaâs. 

Cuàtklet(Le), bois, c"' de lîosniont. — EmplacemenI, 
soit d'un camp, soit d'un château, dont on distingni: 
encore les fossés. 

CuÎtelet (Le), chàleau, c"' de la Fère. — Chtutelet, 
1295 (gr. cart. de l'évèché de Laon, ch. igû). — 
Chaslel de Chattelter, membre de la cbélell. de la 
Fère (arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. i55, pièce 
347). — Chattelkt, 1 562 (délili. de la chandire des 
comptes de la Fère, f 187). 

Ce chàleau a été démoli par ordre du roi Louis XI 

La maison qui se Irou- 



(arch. de l'Erap. 45). 
'^ 



vail encore près de la porle a été détruite en 1 65o 

par des soldats de l'armée du maréclial Duplessis- 

Praslin, campée à bi Fère. 
CiÙTELET (Le) , m'" isolée, c"' de Vauxaillon. 
CiiÏTELLEBiE ( La ) , bois, c"' de Saint-ifarlin Rivière. 

— Nemus Cattellarie, 12 55 (arcli.del'Emp. L 992). 



Ghàtemokt, bois, c"' d'Épaux-Bézu. — Ce bois con- 
tenait 1 27 arpents en 1763 (d'Expilly, Dict. géogr. 
t. Il , p. 720). 

Chàtillon , h. et m'° à eau, c°° de Fontenoy. — Molin 
de Cha»tilton-près-Fontenoy, 1571 (chap. de Notre- 
Dame-des- Vignes de Soissons). 

Le moulin appartenait aulref. à l'abb. de Saint- 
Médard de Soissons ; il a laissé son nom à un petit 
ailluent de l'Aisne à F'onlenoy, qui ahmenle trois mou- 
lins à blé et dont le parcours est de 6,628 mètres. 

Châtillon, fief, c" de Troë.snes. 

Chàiii.los-lez-Sons, c'" de Marie. — Villa de Co»- 
tillon, 1319 (cart. de l'abb. deFoigny,f 207, Bibl. 
imp.). — Castellio, 1 2 1 7 ; villa de Castellion, 1226 
(cart. de l'abb. de Thenailles, T 3i ). — In terri- 
lorio de CasleHioiie-jnj:ta-M(dlam, i\>.ht (arch.de 
l'Emp. L ii55 A). — Casleillom, 12/18 (cart. de 
l'ahb. (le Foigny, P 269 , Bibl. imp.). — Chastittom , 
Chostillon: , ecclesia de ChaslelUone, siii° s" (cari, 
de l'abb. de Thenailles, t" 88 et 58 ). — ChastiUoni- 
les-Som, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n" 1 ). — 
Chatleillon , 1 4 1 o ( comptes de la châlell. d'Aulnois). 

— ChasliUon, i46o (arch. de l'Emp. Q, carton 7). 
La seigneurie faisait autrefois partie du comté de 

Marie; elle a élé aliénée, en 1601, par les commis- 
saires du roi Henri IV. 
CB.Îiii.r.o.N-siiK-OisE, c°° de Moy. — Castelliacum-êuptr- 
haram flumen, ii24; Caslellulum, ii46; Cm- 
tellio, 11 56 (cart. d'Ilomhlières, p. 6, 48, 5o). 

— Cdflellon, 1873 (arch. de l'Emp. P i35; trans- 
crits de Vermandois). — Chaslillons-sur-Oiie , 1 4o5 
(arch. de l'Emp. J 801, n" 1 ). — Chastillon, i56ô 
(arch. de la ville de Saint-Quentin). — Chaslillon- 
tur-Oise, 1 536 (acquils, arch. de la ville de Laon). 

— Casiitlon, I 646 (délibérationsmunicipales, arch. 
de la ville de Ribemonl, UB 5). — Canlitlon-sur- 
Oiw, 1667 {ibid. BB 7 et 8). — CattUton, 1679 
(arch. comm. de Ghàlillon-sur-Oise). — CatiUon- 
tur-Oiêe, 1699 (insin. du baill. de Vermandois). 

La seigneurie étail vassale de l'abbaye d'Hom- 
blières (arch. de l'Emp. P i35). — Chàtillon-sur- 
Oise a été uni à la subdél. de Laon en 1 77g. 

CiiAiivÉ, m'"; auj. détruit. — Ce moulin appartenait 
autrefois an prieuré d'Oulchy-le-Chàleau et relevait 
de la seigneurie du même bourg. 

Chaudakdes, c"" de Craonne. — Villa Kaldarda, 1 136 
(méra. ms. de l'Eleu, t. I, p. 353). — Catdarde, 
11 46; Caldarda, ii5o; Caldaldra, ii5o; terri- 
lorium de Chaldardria, 11 58 (cart. de l'abb. de 
Vauclerc, f" 9 , i a , 1 6 et 22 ). — Chaudanle, 1317 
(arch. de l'Emp. L 994). — Chaudardia, i34o 
(ibid. L 996). — Chaudardret, i36i [ibid. Tr. des 



6S 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



ch.rej». 91, pièce 187). — Chaudardre, i385 {ihid. 
reg. 127, pièce a3o). — Chaiitdarde, i544(compt. 
de ia soigneiirie de Roiicy). 

Vicomte appartenant autrefois à Fabh. d'Origny- 
Sainle-Benoîte et relevant du comté de Roucv. — 
La commune a été instituée en 1216. 

Chaiiday (Ri de), ruiss. qui prend sa source à Rozov- 
le-Grand , passe à Oulcliy-lc-Cliàteau et se jelle dans 
l'Ourcq, après avoir alimenté deux moulins à blé. 
— Son parcours est do 7,i<jo mètres. 

CflABDiÈnE (La), ruisseau qui prend sa source sur le 
terril, de la Flamangrie et se jette dans la Petite- 
Helpe à Rocquigny. — Ce ruisseau alimente à la 
Flamangrie plusieurs moulins, et à Rocquigny celui 
de Montreuil. Son parcoui-s est de 5, '100 mètres. 

Chaudièbes, h. c°' de Mercin-et-Vaux. — Chaudims- 
les-Maidpas , iSig (chap. de Notre -Dame-des- 
Vignes de Soissons). — La Chaudière (Cassini). 
Seigneurie vassale de Pierrefonds. 

Chaudron (Le), h. c" d'Origny. — Buiaaon-Chaiddron , 
161 5 (min.d'OziasTeilinge, notaire). — Le bois du 
Tillieu rappeliez par aucuns le Buisson-Chandronn , 
xTii* siècle (Livre de Foigny, par de Lancy, p. 44). 

CHAUDUN,c°°d'Oulchy-le-Chàteau. — Caudumim, 1 1 47; 
Chaldan, 1167; Caldun , 11 84 (cart. de l'abb. de 
Notre-Dame de Soissons). — Caldiinum, 1179 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de Sois- 
sons, P 1, Ribl. imp.). — Cusdunum, 1 199 (arch. 
de l'Emp. L 1000). — Cosdimum, laio {ibid. 
L 1006). — Chaudimum, 1219 (cart. de l'abb. de 
Saint-Jean-des-Vignes de Soissons, f jio, Bibl. 
imp.). — Mons de Chaiidiiin, 1281 (ch. de l'abb. 
de Saint Joan-des-Vignes de Soissons). — Chaid- 
dim, ii84 (cart. de l'abb. de Notre-Dame, f" 42). 

Chauffoiib (Le), fief, c" d'Acy. 

Chacffouh (Le), h. c"' de Beaurevoir. — Les Caitf- 
fours, xv' s* (dénombr. de Beaurevoir, chambre des 
comptes de la Fère). — Chatifoiir (Cassini). 

Il est maintenant uni à la population agglomérée. 

Chaiffoih (Le), petit h. c"" de Blérancourt. 

CHAiiFFOun (Le), m°° isolée, c"' de Crépy. 

Chai'Ffovr (Le), f. c"' de Dommiers. — Eschafou, 
1277 (ch. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de 
-Soissons). 

Cdauffouk (Le), m°° isolée, c"de Folembray. 

CiiAiiFFOL-n (Le), m°° isolée, c"" de Lappion. 

Chalffoub (Le), m°° isolée, c"" de Laversino. 

CHAiiFFOcn (Le), p. fief, c"" d'Origny-Sainte-Benoîtc. 

Chacffour (Le), pelit fief, c" de Villeneuve-Saint- 
Germain. 

Chaeffoibs (Les), h. c" de Saint-Michel. — Chaux- 
four, 1700 (min. de Michel Thouiille, notaire). 



La ferme des Chauffours appartenait autrefois à 
l'abb. de Saint-Micliel. 

CiiADMiÈRE (La), f. c" de Billy-sur-Aisne. 

Chadmont, f. c"' de Monthenaull. — Ckalmon», 1 189 
(ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — Cha- 
mont, 1160; Ckaumons, 1200 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon , f°' 1 3 et i 33 , bibl. de Laon). 

— Chaumoiit-dc3»eure-Coutliij>is, i438 (ch. de 
l'abb. de Saint-Jean de Laon). — Chaulmoiit, 1710 
(inlend. de Soissons, C 32o). 

Chaumont était de la paroisse de Oandelain lors- 
que l'abbaye de Saint-Jean céda ce domaine, en 
1 1 45 , à celle de Saint-Martin. 

Chacmom, bois, c""" de Pommiers et de Vaurezis. 

Chausi, arrond. de Laon. — Cainacum, castellum su- 
per Isaram fluvium, g4g (Cbron. Frodoardi). — 
Castrum Caunuwi, 10G7 (carU de l'abb. de Notre- 
Dame de Paris). — Calniaciim , 1 133 (ch. de l'abb. 
de Prémontré). — Pagus Calniacenii» , ii'i4 
(Cbron. LongipontisMuldrac). — Calni, ii53 (Col- 
lietle. Mémoires du Vermaiidois, t. Il, p. 335). — 
Chauniacwn, vers laaS (cart. de Notre-Dame de 
Paris, Guérard, t. H, p. 333). — Canniacum, 1280; 
villa de Chaiinetjo, 1290; communia de Channiaco, 
1999; \i\\e àe Channy-sw-Oiap , 1296 (Livre rouge 
de Chauny, f° i4). — Chntini , i334 (cart. de la 
seigneurie de Guise, f° 180). — Chaumj-seur-Oise , 
1370 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Chauny). - — Calnia- 
cum-super-ïsarmn , Calniacum-super-Ysarem , i384 
(arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. ii4, pièce 297). 

— Chaumj-snr-Oyse , )44i (Ordonn. des rois de 
France, t. 111, p. 35 1). — Channy-lez-Selaigne , 
i48o (ch. de l'Hôtel-Dieu de Chauny). — Chautny, 
i58i (lerr. d'Abbécourt). 

Chauny était chef-lieu d'un doyeimé rural, d'une 
subdélégalion de l'élection de Noyon, d'un bailfiage 
royal, d'un gouvernement militaire dépendant du 
gouvernement de l'Ile-de-France et d'une maîtrise 
des eaux et forêts ayant la mémo étendue que le 
bailliage. — Le ressort de ce dernier était d'abord 
très-étendu; mais, par lettres patentes de i354, la 
ville de Noyon fut distraite des bailliage et prévôté 
de Chauny, et on donna aux vassaux de l'évéque de 
Noyon pour juge royal un officier appelé prévôt 
de l'exemption de Chauny, dont les appels étaient 
portés devant un lieutenant du bailli de Vermandois. 
Ce qui avait formé la prévôté de Noyon a constitué , 
en vertu de lettres patentes du 1 4 octobre 1 4 35 , le 
baill. de Noyon (reg. des causes du roi du baill. de 
Chauny ). 

L'ancienne prévôté de Chauny, qui re.ssortissail 
au bailliage de Roye, a été unie au baill. de Chauny 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



63 



par cdit de novembre i56o. — La compétence de 
ce dernier était égale à celle du bailliage de Laon. 
Les appels de la ville et des faubourgs étaient portés 
au présidial de Laon ; ceux des communes rurales, au 
parlement de Paris. Le bailliage de Cbauny avait 
sa coutume particulière , au silence de laquelle celle 
de Laon suppléait. 

Le marquisat de Genlis ayant été érigé en ducbé- 
pairie au mois d'avril 177'!, sous le titre de Ville- 
quier - Aumont , les appels de ce duché furent portés 
directement au bailliage de Noyon, en vertu d'une 
décision royale. 

La cbàtellinie de Chauny, unie au domaine par 
le roi Philippe Auguste, fut abénée en 1.353. La 
réunion au doiname, décidée par lettres patentes ihi 
37 mai 1878, ratiiiées par autres lettres d'octobre 
1 à 1 1 , n'a été effectivement opérée que par l'avéne- 
ment de Louis, duc d'Orléans, au trône. La cliàtel- 
ienie a été engagée le 93 décembre 1 57a , au mois 
de mai 1606 elle Jaoût 1674, puis réunie do nou- 
veau par arrêt du Conseil d'Etat; elle a encore été 
aliénée, le iG octobre 1699, par voie d'échange avec 
le comte de Guiscard, qui devait la tenir directe- 
ment de la tour du Louvre. Ce domaine a été, par 
lettres patentes de janvier 1708, uni à la seigneu- 
rie de .Magny, pour ne former à l'avenir qu'un seul 
corps de seigneuiie érigé en marquisat sous le nom 
de Giiiteard. Les lettres patentes ont été enregistrées 
au parlement le 20 avril 170.). Le roi se résona la 
haute justice. La justice était rendue en la maison 
du roi, reste de l'ancien chAteau de Chauny. 

Circonscriptions : 

1' Du doyenné rural : Abbécoiirt, Béthancourt- 
en-Vaui, Cailloucl-Crépigny, Caumont, Chauny, 
Comraenchon, Condren, Fargniers, FritTes-Fail- 
louël, Genlis, Guyencourt, Marest-Uampcourt, Mon- 
descourt, NeuQieux, Neuville- en -Bcinc, Ognes, 
Quessy, Tergnicr, Ugny-le-Gay, Viry-Noureuil , Vouél. 

a " Du bailhage : Abbécourt, Annois en partie, 
Uadicourt , Bailly, Bi'augies, lleaulieu , Beaumont-on- 
Beine, Berlancourt, Bélbaucourt-en-Vaux, Bichan- 
courl , Bourguigiioii-sous-Coucy, Boutavent, Brétigny 
en partie (le prieuré), Brouchy, Buchoire, Buvercby, 
Cailloucl, Camehn, Candor, Caumont, Chauny, 
Conimenchon, (Condren, Grisolles, Cugny (pour 
ce qui relevait de la vicomte de Renansart), Cuv, 
Dives, Eaucourt, Emery, Flavy-le-Martel, Flavy- 
le-Mcldeux, Fréniches, Frières, Golancourt, Gre- 
denville, Guyencourt, Hombleux (pour ce qui rele- 
vait du manpiisat de Nesle), Jussy, Luunoy, Liez, 
Manicamp, Marest, Maucourl, Mennessis, Mondes- 
court, Muille-Villclle, NeuDieux, Neuville-cn-Beine, 



Ollezy, Ourscamp, Pimprez, Potière-Pesée, Quen- 
nezy, Quesmy, Quiquery, Bemigny, Ribécourt, Sa- 
lency et le lief d'Orléans à Dominois, Sempigny. 
Ville, ViUequier-Aumont, Villeselve, Vouël; à Ap- 
pilly, le fief d'Etay; à Biibeuf, celui des Onze-Ma- 
sures; à Ercbeu, le château de Lannoy et Rame- 
court ; à Ham , l'Hôtel-Dieu , les faubourgs de Chauny 
et de Noyon , depuis la rue qui descendait à Muille 
et à P'iamicourt; à Libermont, Fressancourt et l'Hô- 
pit;d-du-Temple; à Magny, la rue de l'Epée-de-Bu- 
choire ; à ^'esle , le faubourg Saint-Jacques ; à Noyon , 
riiôtellerie de Longpont; à Ugny-lc-Gay, les fiefs de 
Walompré et de Vaugnyon ; à Viry, la rue Châtelaine, 
la seigneurie du Sart, Rouez et Hellot. 

3° De la subdélégation : Chauny, Abbécourt, Be- 
nay, Bélbancourt-en- Vaux, Caillouël-Crépigny, 
Caumont, Ccrizy, Clastres, Commenchon, Condren, 
Contescouit, Essigny-le-Grand, Fargniers, Frières- 
Faillouël, Gibercourt, Guyencourt et Plessis-Godin, 
Hinacourt, Jussy, Liez, Lyfontaine, Marest-Damp- 
court, Mennessis, Montescourt-LizeroUes, Neuflicux, 
Nouville-en-Beine , Ogncs, Quessy, Remigny, Serau- 
courl, Teigniir, Travecy, Tugny-et-Pont, Ugny-le- 
Gay, Urvillers, Vendeuil, Villequier-Aumont, Vin- 
Nourcuil et Vouël. 

Le départ, de Cbanny, de la direction des aides 
de Noyon, avait pour extrêmes limites les territ. 
suivants, qui en dépendaient : Vendeuil, Lyfon- 
taine, Gibercourt, Hinacourt, Montescourt-Lize- 
roUes, Jussy, Frières-Faillouël, Villequier-Aumont, 
Ugny-le-Gay, la Neuville-en-Beine, Beaumont, Gui- 
. vry, Commenchon , Béthancourt-en-Vaux , Neuflieux , 
Marest -Danipcourt, Abbécourt, Ognes, Bichan- 
court, Autreville, Picrrcmande , Sinceny, Chauny, 
V iry-Noiireu 1 , Condren , Vouël, Tergnier, Fargniers , 
Quessy et Travecy. 

Le district de Chauny comprenait les cantons de 
Blérancourt, Chauny, la Fère, Genlis et S'-Gobain. 

Dates d'établissements : La maladrerie et l'Ilotel- 
Dieu, au xu" siècle; le collège, avant i363; cha- 
noines du couvent de Sainte-Croix, ordre de Saint- 
Augustin ,1^80; les Cordelières , 1 5oo ; les Minimes, 
1C16: les filles de la Croix pour l'instruction des 
jeunes filles , 1 65g ( leur iHahlissoment a été approuvé 
par lettres patentes de mai itiSa); l'hôpital et l'or- 
phelinat ont été institués au mois de décembre 1712 
et reconnus par lettres patentes de novembre 1781, 
enregistrées au parlement de Paris le ao janvier 
1 789. — Les armoiries de la ville de Chauuy sont : 
d'azur à une tour d'or maçonnée et ajourée d'uni- 
porte et de fenêtres de sable, accompagnée de «ix 
Jieur» de lys mises en orle. 



m 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Cbicssée (La), faubourg de Chaciny, au sud. 

Chaussée (La), h. c°" d'Etréaupont et de Fontaine. 

Chaiissée (La), h. c" d'Hary. 

Chacssbb (La), h. c" de Neuilly-Sainl-Froiit. — Sei- 
gneurie vassale de Neuilly-Saint-Front. — Autrefois 
paroisse. 

Chacssiette (La), m"" isolée, c" de Fourdrain. 

Chatailles, 11. c"° de Martigny-en-Laonnois. — Cha- 
valla, 11 65 (di. do Tabb. de Saint- Vlarlin). — 
Chavaille, laaS (suppl. de D. Grenier, 292, Bibl. 
imp.). — Chavalle, 1986 (cari, do l'abb. deFoigny, 
(° 194). — Chavail, xvi" siècle (tit. de la char- 
treuse du Val-Saint-Pierre). — Viculus Chavallie, 
16.59 (arch. comm. de Martigny-en-Laonnois), 

La ferme de Chavailles appartenait autrefois à la 
chartreuse du \ al-Saint-Picrre en vertu de legs fait 
en i5o7 par Jean de Veiideuille et d'acqnisilion en 
1716 (arch. de la charhvuse du Val-Sainl-Pierre). 

Chatesai, fief, c"" de la Cbapolle-Montbodon ; vassal 
de Dormans. 

CnATioNOn, c°° de Vailly. — Cavinioniis, 858 (cart. de 
l'abb. de Notre-Dame de Soissons, Ç 33). — Cavi- 
nio (ex Remensi concilio Sancii Basoli, Hisl. de 
France, t. X, p. 597 B). — Cavengmim , xii" siècle 
(arch. de l'Enip. L 1006). — Chme<;non, 11 58; 
Chavegnum, 1 180 (cart. de l'abb. de Saint-Martin 
de Laon , P' <)5 et 96 , bibl. do Laon ). — Chmeij'iium, 
1 178 (cart. de l'abb. de Saint-Léger de Soissons, 
f° 33). — Charinr;tion , 12G7 (ch. arch. de la ville 
de Laon). — Chavignion, i3io (snppl. de D. Gre- 
nier, 995, Bibl. imp.). 

Autrefois vicomte vassale du comté de Roucy et 
de l'abbaye de Notre-Dame de Soissons; celle-ci 
a fait abandon de la seignaurie à M. de l'Espinoy 
le 1 1 août iC'19. 

CHATIG^ï, c°° de Soissons. — ùwenni, xii* siècle (arch. 
de l'Emp. L 1006).— Caviniacus, 1161 (cari, de 
l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f i5a). — Clia- 
vegni, 1928 (cart. de l'abb. de Saint-Médard, P 1 37, 
arch. de l'Aisne). — Chavigni, 1288; Chavegni-le- 
Sor, 1960 (coll. do D. Grenier, 3o' paquet, n" 12 
et 1, Bibl. imp.). — In monte de Chavengniaco , 
1981 (arch. de l'Emp. L 1006). — Chavigni-lc- 
Sol, 1807 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Sois- 
sous, f 153). — Chavignimum, 1862 (arch. de 
l'Emp. Tr. des ch. reg. 91, pièce 352). — Chavini, 
Savigny-le-Sol, i38'i (arch. de l'Emp. P. i36;trans- 
ctits de \ ermandois). — Chavignile-Sor, 1 46i (ch. 
du chap. de Nolre-Damo-des-Vignes de Soissons). 
— Chavegny-le-Sor, 1 hSo (comptes de l'IIolel-Dieu 
4e Soissons, 359, f 53). — Chevigny-te-Sor, 1 488 
s(ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 44). — Cbavi- 



gny-lc-Sort , 1 658 (lit. du chap. de Notre-Dame-des- 
Vignes de Soissons). — Chavigny-le-Sec (Cassini). 
Les divers surnoms de Chavigny proviennent 
peut-être de la source abondante de la Fonlaine-des- 
Templeset des anc. croyances. — La seign. appart. 
aulref. à l'abb. de Saint-tirépin-en-Chaye de Soissons 
(inv. de Sainl-Crépin- on-Chaye, p. 90 à 98). 
CuAïiGNï, h. c"' de Monigobert. — Chavegni, 11 45; 
Cavegni , Chardgnncum , t 161 ; CVing-mV/cum, 1909; 
(cart. de l'abb. de Saint -Léger de Soi.ssons, f" 8, 
9, 36, 44, 64). — ChavignijSmul-JjégtT, i384 
(arch. de l'Emp. P. )36; transcrits de Vermandois). 

— Chavegni-detsmre-Cavresson . i536; Chrwigny- 
dpsseiiro-Cravençnn, 1070 (tit. du chap. de Notrc- 
Dame-des-Vignes de Soissons). — Chavigni, 1780 
(maîtrise de Villers-Cotterèls). 

La ferme de Chavigny appartenait aulref. à l'abb. 
(le .Saint-Léger; elle relevait de Pierrefonds. 
Chavonm:, c°° de Vailly. — Cliavounes-super-Jlmniim 
Axone, 1198 (carL de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon, t. Il, p. 3). — Cavonia, 1 143 (cart. de l'abb. 
de Saint-Crépin-le-Grand de Sois.sons, f° 119, 
bibl. de Laon). — Charones, 1 185 (cart. de Philippe 
Auguste, f° 42, Bibl. imp.). — Chavonum, 1917 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, Bibl. imp.), 

— Chaiwonnes, 1920; Cfiavomics, 1948 (ch. de 
l'abb. de Prémonlré). — Charomm, i356 (ch. 
de l'abb. de Saint-Jean- des-Vignes de Soissons). 

— Chavongnes , 1673 (pouillé du dioc. de Soissons, 
1*9 1 ). — Chavon, 1710; Charone, 1745 (intend, de 
Soissons, C 974 et 906). 

Dép. de la prévôté de Vailly et y ressorlissail. 

Chazelle, h. c"' de Berzy-le-Sec. — Fief de Chazellfs . 
1872 (arch. de l'Emp. P 186; transcrits de Ver- 
mandois). — Chaselle, 1471 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, 354, f 1 7). — ChazMrs, i5oi 
(ibid. 879 , f° 1 4 ). — Chazel (carte de Cassini). 
Autrefois seigneurie vassale de Pierrefonds. 

Chebbet, bois, c°' de Beaiiiieux. — Ce bois appartenait 
autrefois à l'abb. de Cuissy. 

CiiEF-DF.-i.A-ViLLE, m°" isolée, c"* do l'Épine-aux-Bois. 

CiiEF-DE-LA-ViLLE, h. c"' de liozov-Bellevalle. 

Ciiemin-d'Aijtreppes, m°" isolée, c°' de L-rzy. 

CHEMiN-Di.-BiiiRO>FossE, 111°° isoléo , c"' do Lcrzv. 

Ciiemin-de-Feb, m"" isolée, c" de Silly-la-Poteric. 

Cheuin-de-Maudroit, petit h. c" de la Capelle. 

Gbemis-de-la-Reise, m°" isolée, c°° de la Flamangric. 

C^ES^l^-DE-RouTlEn, m"" isolée, c"' de la Capelle. 

Chemin des Rois, chemin entre Penancourt et Bordet, 
qui séparait le comté d'Anizy du duché de Laonnoif . 

Chemik-di)-Bac, petit h. c"' de Pontarcy. 

CllES!l^-Dl'-Rol, h. c"' de lirancourt. 



DEPAllTEM'EÎNT DE LAISNE. 



65 



Cbbiiis-Piomeret, h. c°' de Ribemont. — Chemin- 
Romers, i'i67; Chetnin^ommeret , 1618 (abb. de 
Maroilles, 35i, arch. du Nord). 

(Ihemiu-Vert, m°° isolée, c°'de Guyenooiirl. 

(jHEKiRDiÈnE (La), fief, c°' de Luzoir; vassal d'Hirson. 

Ohèse (Le), f. c" de Montgrii- Saint -Hilaire. — Le 
Chetne («rte do Cassini). 

Seign. relevant aulref. de Neuilly-Saint-Fronl. 

CiiÈKE (Le), h. c" de Pernant. 

CHêxE-BesoÎT (Le), h. c"' de Viffort. — Cliasne- 
Benoiêt, i56i (til. de l'Hôtel-Diou de Soissons). 

Cnê.sE-BLANC (Le), m°° isolée, c"" deVifTort. 

Ofiéne-Boirdox-de-Bas (Le), c"' de Bucillyet de Lan- 
douz)-Ia-Villo. — Chesne-Bourdon-de-Bas, 1770 
(grenier à sel d'Aubenton). 

(".iii>iE-BoiRDO\-DE-HA!T (Le), c" dc Landouzy-la- 
Ville. — Chesne-Bourdon , 1622 (min. deTcilinge, 
notaire). — fA pris sa dénominalion d'un cliesne 
fort droit creu en ce canton, que l'on a jugé à pro- 
pos pour faire un bourdon à la maison de «lie. On 
remarque an Cbesne Bourdon plusieurs maisons et 
hastimens, entre autres un four à verre 1 (Livre 
de Foigny, par de Lancy, p. 1 07 ). 

CiiÉ^iÉE (La), f. c"* de Romeny. 

CiiésELOï. petit fief, c" de Marizy-Sainle-Genevièvc; 
vassal de la Ferté-Milon. 

CHi.iERo^ (L«), fief, c"* de Barbonval. — Chetneron, 
1698 (arch. comm. de Barbonval). 

(:HéllE-Bo^D (Le), m°° isolée, c°'deCbarly;auj. détruite. 
— Chetne-Rond, i63i (baiJI. de Charly). 

ChAse-Sec (Le), f. c" de Grougis. — Ferme de Pii- 
la-Vachi', 1 7.52 (haill. de Rihemnnt, B 1 .3'i ). 
Les habitants prononcent Coéne-cé. 

CiiiivET (Le), bois, c°' de Chermizy. — Nemus quod 
Quercelum vocatur, 11 lu (cart. de l'abb. de Vau- 
clerc, f a, Bibl. imp.). 

Chêke-Tosiet (Le) ou Bois bes Hebmites, bois, c"' de 
Brumetz. — Il appartenait autrefois aux Trinitaires 
de Cerfroid et se trouvait enclavé dans les bois du du- 
ché de Gesvres et dc la seigneurie (te Bourncville. 
.Sa contenance était dc 85 arpents 57 perches. 

CuEiiEii, h. c'" de Ressons-lc-Long. — Le Cheneu 
(carte de Cassini). 

Ce hameau donne son nom à un petit afllucnt de 
l'Aisne, à Berny-Rivière , qui prend sa source à Rcs- 
sons-le-Long et n'alimente aucune usine, et dont le 
parcours est de 9,5i?i mètres. 

Cheml(Le) ou LA Vénerie, m°° isolée, c" de Villcrs- 
Cotterètf;. 

Cbesmevières (Les), m'° à eau, c°' de Coincy. 

Cnésois (Le), bois, c" de Launoy; auj. détruit. — 
Coynetut, 1219 (snpp. de D. Grenier, 396, Bibi. 

Aisne. 



imp.). — Chaneiitm, 1 334 (cart. de l'abb. de Saint- 
Jfian-tles-Vigiies,f 56, Bibl. imp.). — Chami, 1278 
(siippl. de D. Grenier, 29(1, Bibl. imp.). 

Cnêfiois (Le), m°° isolée, c"' de Lor. — Connue aussi 
sous le nom du Pelit-Saiiit-Remy. 

CiiÊxoT (Le), h. c"' d'Esquehéries. 

ChÉnoï (Le), h. c°' de Saint-Gobain; maintenant uni 
à la population agglomérée. — Boys des Cheanols , 
XVI* siècle (comptesdudomaine de Navarre, chambre 
des comptes de la Fère). 

Cherequel, h. c"" de Cherêt; auj. détruit. — Cliereket, 
i2o4 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
f i56, bihl. de Laon). — Clurrequel, 12/17 {&'■ 
cart.del'év. de Laon, ch. 287). — Cherquel, xiii's' 
(cueilleret de l'Hôfel-Dieu de Laon, B Ca). — 
Cherkel, 1 294 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon ,679). 

CiiERÊT, c^dc Laon. — Molendinum do Chère, 1128 
(mém. ms. de l'Éleu, t. I,p. 291). — Characmn, 
1 129 (gr. cart. de i'év. de Laon, ch. 68). — Cnra- 
cuin, 11 86 (cart. de Philippe Auguste, f° 89, Bibl. 
imp.). — Ciretum, 1 1 86 (gr. cart. de I'év. de Laoïi , 
ch. 7 ). — Chet-ec, 1218 (cart. de l'abb. de Foigny, 
f 119, Bibl. imp.). — Cherech, 1220; Chereth, 
I 23'i (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 81 et B 79). 

— Chen-acum , i 4 1 1 (arch. comm. de Bruyères-et- 
iMontbérault). — Cheresl, 1709 (intend, de Soi.s- 
sons, C 274). 

Cherét était autrefois de la commune de Bruyères 

et dépendait de la cure de cette ville. 

Chermizt, c°° de Craonne. — Charmetius, Calmesiu», 

Calmeii, 1 1 46 ; Charmeseiiis , 1 1 5o ; Carmisi, 1 1 53 

(cart. de l'abb. de Vauclcrc, f°' 7, 8,9, i5, 17). 

— Territorium de Carmeseio, 1 176 (suppl. de 1). 
Grenier, 292, Bibl. imp.). — Chei-misi, 1 1 90 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Char- 
mitei, 1311 (cart. de l'abb. de Signy, (* 1 26 , arch. 
des Ardennes). — Charmwacum , 1234 (arch. de 
l'Emp. L 996). — Germisi, 1254 (cart. de l'abb. 
doThenailles, f 1 1 1 ). — Chermisij, 1 34o (fondsiatin 
9938, Bibl. imp.). — Chermisiacum , i30i (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. 81, pièce 187). — Char- 
misy, i!f]ti (ch. de I'év. de Laon). — Chermisis, 
i585 (terrier de Chermizy). — Charmiiy, 1699 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). — Paroisse 
Ae Saint-Event-de-Chetmtisy, 1670 (état civil de Cher- 
mizy, trib. de Laon ). 

Cherot, h. c" de Nogent-l'Artaud. — Cherott, 1587 
(tit. de l'abb. de Nogent-l'Artaud). 

Cber-Tesips (Le), petit ruisseau qui prend sa source 
près de la ferme deLongpré, alimente sur le terri- 
toire de Vervins trois moulins à blé , la filature de 
coton de Sainte-Anne , et à Gercy la papeterie Pou- 



66 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



poil , et se jelle ensuite dans le Vilpion. Son parcours 

est de 9,860 mètres. 
Chérï-Chartbeijte, c°" de Braine. — Chehcrinm, 

Il Sa; Cheberi, ii5o; Caherium, iilia; Chaheri, 

Chaeri , xii' s' (cart. de l'abb. d'Igny , f"' 1 , 6 , 85 , 

gi ). — Cheriacii», 1 1 86 (cart. de l'abb. de Saint- 

Yved de Braine, Bibl. inip.). — Ckeri, xiii' s* (arch. 

de l'Einp. Tr. des cli. reg. 3o , n° o43). 

Vicomte relevant du comté de Braine. — Mala- 

drerie unie le 3 mars 1 696 à l'Hôtel-Dieu de (Ihà- 

leau-Tliierry. 
Chéby-leï-Poijillï, c°" de Crécy-sur-Serre. — Chiria- 

eum-Villa, io65 (mém. ms. de l'Éleu, I, 1, figi). 

— Ciriacum, 11 45; Chéri, 1198 (Chron. de No- 
gento, p. /128 et /i33). — Chiri, 1198 (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, 1? 77). — Cheriacum , laSo 
(ch. dei'abb. du Sauvoir). — Chrry, 1 889 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu do Laon , E a ). — Chery-les-Pooilli , 
iio5 (arcb. de l'Emp. J 801, n° 1). — Chunj- 
Us-Pooilly, 1/11 5 (t6id. P. nig-S). — Cliery-sur- 
Sère, itiSo (comptes de i'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 16). — Chery-en-Laonnois , i5o4 (tit. des Mi- 
nimes de Laon). — Chery-les-Poilly, i536 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Chery-en-Lannois , 
i554 (reg. des insin. du baill. de Vermandois). 

— Cherry, i586 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Chery-en-Laontioia , 16'] II; Clwric- 
m-Laonnois, 1697 (état civil de Chéry-lez-Pouilly, 
trib. de Laon). — Chery-lez-Poilly, 170g (intend. 
de Soi.ssons , C 37'! ). 

Autrefois seigneurie relevant en partie du comté 
de Marie (aich. de l'Emp. P 348-3). 
Chérï-lez-Rozoï, c°" de Rozoy-sur-Serre. — Chéries, 
1 187 (cart.de l'abb. de Saint-Martin, t. III, p. 53). 

— Chéri, xiii" siècle (carL de l'abb. de Thenailles, 
r 83). — Chery-in-Therasca, i34o (fonds latin, 
ras. 92 38 , Bibl. imp.). — Chery-en-Thirasse , 1 896 ; 
Chery-en-Thérache, 1898 (arch. de l'Emp. P i36). 

— Cheriacus-juxla-Roaelum , 1 545 (coll. des béné- 
fices du dioc. de Laon, sec. de l'év. de Boissons). — 
Chery-Ua-Rozoy-en-Thiéraehe , i56a; Chery-lez,-Ro- 
zoy, 1574 (tiL do l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

— Cherry, iG3o (chambre du clergé du dioc. de 
lyBon ). — Chery-Mmiceuux , 1710; Chcry-les-Rozoi» , 
1745; Cherry-cl-Montceau-lès-Rozoy, 1750 (intend. 
de Soissons, C aoa et 206). — Chery (Cassini). 

Autrefois seigneurie relevant de Rozoy-sur-Serre. 
OiiEsxEAU (Le), h. c" de Cbàteau-Thierry. — Chasnel- 
Irs-Chasleau-Thierry, i3g3; Chasnel, iltai; Chas- 
neaulx-les-Chiisteau-Thierry, i46o; Chasneaux, 
i46g (ch. de l'abb, de Val-Secret). — Les Ches- 
notix (carte de Cassini). 



Chiskotis (LE),'bois, c°' d'Essommes. — Cheiniolis. 
1698; Chenolis , 1786 (maitr.de Soissons). 

Ce bois contenait 83 arpents; il appartenait autre- 
fois à l'abb. d'Essommes. 

CiiETÉ (Le), m"" isolée et m'° à vent, c"' de Mons-en- 
Laonnois. 

Chevalet (Le), petit fief, c™ de Franqueviile; vassal 
du marquisat de Vervins. 

Chevalet (Le), h. c"' de Papleux. 

(Chevalier (Le), bois, vers Buire et Mondrepuis. — 
Bos du Chevalier, i335 (cart. de l'abb. de Bucilly, 
fioi). 

Chevance, f. c°' de Chézy-l'.^bbaye. 

Chevesnes, c°° de Sains. — Chevesnie, 1128; Allodium 
de Chevesnio, 1129 (cart. de l'abb. de Saint-Mi- 
chel, p. 3o et 2 5). — Chavesnes, 1128 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin , P 1 30 ; bibl. de Laon ). — In 
territorio Cavesnense, ii3g; Cavesnes , ii44 (cart. 
de l'abb. de Thenailles, f" 3g et i5). — Chevegiies. 
1 16g (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 34i ). — 
Chevesnez, i24g (cart. de l'abb. do Thenailles, 
f 35). — Cheveniw, i64o (baill. de Marfontaine). 
La seigneurie de Chevennes relevait de la Neu- 
ville-Housset (min. de Raoulet, notaire, i566; et. 
de M. Petit de Reimpré). 

CiiEïiLio», h. c°' de Saint-Gengoulph. — Chevillion , 
i554 (arch. comm. de Gandelu). 

Chèvre (La), bois, c"" de Samoussy ; défriché. 

Chevregsï, c"" d'Anizy-le-Chàteau. — Capriniacum in 
pago Laudunensi, 898 (Mab. De Redipl. p. 46o). 

— Chivrigniacum , 1 1 7 4 ( gr. cart. de l'év. de Laon , 
ch. 2). — Capriniacus, 1176 (cart. de l'abb. de 
Saint-Yved do Braine, Bibl. imp.). — Chievreni , 
1237 (cart. de l'abb. do Foigny, 1" 5o, Bibl. imp.). 

— Chievrigni-in-Laudunesio, 1229 (gr. cart. de 
l'év. de Laon, cb. 5i ). — Chevrigiii, i 248 (arcb. 
de l'Emp. L 994). — Chievreigni, 1 95o (gr. cart. de 
l'év. de Laon, ch. 84). — Chevreniacus , i2 58 
(cart. de l'abb. de Sainl-Jcan-des-Vignes , f" 91, 
Bibl. imp.). — Chiemigniacum , 1269 (ch. de l'Hô- 
lel-Dieu de Laon, B 58). — Caprigniacum , 12G1 ; 
Chievregni, 1265; Chevriniacum , 1387 (gr. cart. 
de l'év. de Laon, cb. i65, io5 et 18a). — Caprin- 
niaciis, I2g6 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon). — Chieoringni . Chivringni, xiii' s" (cueille- 
ret de l'IIôtel-Dien de Laon , B 63 ). — In territorio 
de Chievreni, i3oo (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 58). — Chievregny, i4o5 (arch. de l'Emp. J801, 
n° 1). — Clievregnys, i568 (acquits, arch. de 
Laon). — C4à'regiii/ "(intend. de Soissons, C 2p5). 

Autrefois vicomte relevant de l'évécbé de Laon et 
ressortissant à la prévôté de Monanipteuil. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



67 



Clievregny fut, en 1790, le chef-lieu d'un can- 
ton dépendant du district de Laon tt formé dos c"" 
de Braye-en-Laonno's, Cliamouille, Clievregny, 
(loilijjis, Courlecon , Crandelain etMalval,Marligny- 
en-Laonnois, Monampleuii, Monthenault, Pancy, 
Trucy et Urcel. 
(;nEmEsis-LES-DA«iEs, h. c°' de la Ferté-Chevresis. — 
Chevrefis, 1 156 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Rihcmont). — Chievresis, 1 182; Chicvirsi , 
1 184 (cari, de l'abb. de Prcmonlré, f°* 46 et /i.j ). 

— Chivritei, Il 84 (arcb. de i'Enip. L ggS). — 
Chwre$i$, 1218 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
ch. 177). — Chevri»iacum-Beate-Marie ,Chiviesiacum , 
1262 (coll. de D. Grenier, 24' paquet, n° g). — 
Kievrem-Notre-Dame , 1819 (ch. del'abb-de Saint- 
Nicolas - des - Prés de liibemont). — Chievreais- 
Nolre-Dame , i52 2 (arch. de l'Emp. P 249-8). — 
Chievresij-Notre-Dame , 1 5 28 ; Chivrety-Nolre-Dame , 
i53G (comptes de l'Hôtcl-Dieu de Laon, E 49, 
E 63). — Clievresys-NottreDame, i536 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Chevrezy, i63o 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). — Chererti- 
In-Damet , 1702 (baill. de Ribemont, B 256). — 
Chetn-eti»- Noire-Dame, 1708; Chevrezi» ~ Notre - 
Dame , 1 7 5 o ( int. de Soissons , C 274). — Chevrety- 
let-Dames , 1 7 8 4 ( lit. de l'abb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemont). 

Autrefois vicomte relevant de la baronnic de la 
Ferté-sur-Péron (la Ferté-Chevresis); elle apparte- 
nait à l'abb. de Saint-Nicolas-de.s-Prés de Ribemont. 

— La c'" de Chevresis-les-Dames a été unie à celle 
de la Ferté par ordonnance royale du 2 juin 1819. 

CHBïREsis-MoNCEiij, c"" de Ribemont. — Chieiresiz- 
le-Merdeux, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). 

— Chevreni-le-Merrleiu- , 1527; Chevresù-te-Mei-- 
denx , xvi" s" (arch. de l'Emp. P 249-8). — Clw- 
vrcsyle-Meldeiix, 1 578 ; Chevrezy-lc-Meldeitx , 1 6oy 
(famille La Tremodle). — Chevresye-le-Meldeujc , 
1677 (">'"• <1g Baillet, notaire). 

La seigneurie de Chevrcsis-le-Meldeux relevait 
du fief de la Motle de la Ferté-sur-Péron. 

Cbevbesson, c" de Laon; quartier détruit lors de la 
exinstruction de la citadelle. — Capricornium , 1 248 
(ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, H 4). — CKievrecon, 
J2g4 (suppl. de D. Grenier, 284, Bibl. imp.). — 
Chevretton, i498(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
E29). 

Ghevrecx, h. c" de Craonne. 

CaEVRELx, m°° isolée, c"' de Dhuizel. 

Chevbecx , h. c°' de Soissons. — Molendinum de Che- 
triel, Clwvrueil, 1274 (cart. du chap. calhédral de 
Soissons, [° io3). — Molendinum de Cheuvrel, 



1 !78 (arch. de l'Emp. L 1 006 ). — Molendinum de 
Chevrenl, 1807 (cart. de l'abbaye de Notre-Dame 
de Soissons, f° 6 1). — Chevroil, 1 4o5 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Sois.sons, 827, (" 3o). — Cheve- 
rien.r, 1479; Chevereux, i48o; Chevereulx, i48i 
(ibid. 859, f" 7, 80, 65). 

Le moulin de Chevreux a été vendu par le cha- 
pitre de Saint-Gervais de Soissons à l'abbaye d>' 
Notre-Dame de la même ville. 

CuEviiOTAi.NE, f. c"' d'Artonges. — Elle appartenait 
autrefois aux missionnaires. 

Chevrotine, f. c"' de Reuilly-Sauvigny. — Elle appar- 
tenait autrefois aux Picpus de Condé. 

CnÉzv, h. c°" de la Chapelle-Monthodon. — Chezi-le- 
Menil (carte de Gassini). 

Ciiézï-en-Orxois, c°° de Neuilly-Saint-Fronf. — Che- 
sis-en-Ausois , 1809; Chesi-en-Auasoyit , 1812; terra 
du Chesiaco-in-Orceyo , i8i5 (arcli. de l'Emp. ïr. 
des ch. i63, n°' 86, 67 et 02). — Chesy-en-Or- 
ceois , 1 54 9 ( Hotol-Dieu de Soissons , 1 5 1 ). — Chezi- 
en-Orchois, 1578 (pouillé du dioc. de Soissons, 
r a 5 ). — Cliesy-en-Orçoi» , 1 5 7 3 ; Clieay-en-Orxois , 
i585 (arch. comm. de Brumetz). — Chezy-en- 
Oxoi», i586 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
478 , f" 2'i ). — Chezy-eu-Orsois , 1711 (inicnd. de 
Soissons, C 2o5). — Chezy-en-Orsoy, i726(niaîlr. 
- de Soissons). — Chezy-en-Orceoi» (Cass.). — Chezy- 
on-Orzoi», 1788 (maîtr. de Villers-Colterèts). 

Prieuré uni vers le commencement du xii" siècle 
au monastère des Bénédictins de Saint-Arnoul de 
Crépy -en- Valois, qui possédait la seigneurie; celle-ci 
relevait de la Ferlé-Milon. — Maiadrerie unie à l'Hô- 
tel-de-Dieu de Château-Thierry le 8 mars 1 (igô. 

Chézï-l'Abeate, c" de Charly. — In villa Casiacus, 
855 (dipl. de Charles le Chauve, arch. de l'Aisne). 

— Caaiei villa regia, 887 (ex Vilà Alfredi Anglo- 
Saxonum régis, Hisl. de France, t. Ylll, p. 1 00 B). 

— Garziaca super Maternam lluviuin , 940 (dipl. de 
Louis d'Outre-mer, //i»(. de France, t. IX, p. 698)? 

— Abbatia Sancti Pétri quée dicilur Casiacus-»uper- 
}tatronam, vers 980 (lettre du pape Benoît Vil, 
confirmative des privilèges de l'Église de Paris, Hint. 
de France, t. IX, p. 247). — Galiaeus, 987 (An- 
nales Vedastini, Hist. de France, t. Vlll, p. 86)? 

— Gauziacii», 987 (ex chronico de gestis Norman- 
noriim, Hi»l. de France, t. Vlll, p. 96)? — Ca- 
ziacum, 1288 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
190, ch. 81). — Chezi, i24o (cart. de Saint- 
Médard de Soissons, f" 20, Aisne). — Sanctus 
Martinus de Caia, 1264 (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, 2o5). — Chaisi, 1888 (arch. de l'Emp. 
P186; transcrits de Vermandois). — Chezy-La- 



68 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



hahie, iSgo (arcli. comiu. d'Azy). — Chczy-sur- 
Marne, 1798. — Chézy reprit son ancien nom de 
Chézy-I' Abbaye en vertu d'une ordonnance royale du 
8 juillet 1 8 1 û et d'un arrêté préfectoral du 1 2 fé- 
vrier 1816. 

Chézy-l'Abbaye avait autrefois deux paroisses : 
Saitcttis Martiniia stipmior, ou Saint-Martin-le-Haul , 
et Sanclus Martinus inferim; i585 et 16/ig (arcli. 
conini. de Cliézy-r Abbaye). — .Abbaye de Bénédic- 
tins fondée vers le viii' siècle. 

Chézy-rAbl)aye élait de l'arcbidiaconé de Brie et 
chef-lieu do doyenné rural. Celui-ci comprenait : 
Azv, l'assevelle, Bézu-le-Guéry, Bonneil, la Clia- 
pelIe-siir-Chézy, Charly, Chézy-l'Abbaye, Citry-Saint- 
Ponce, Croultes, Domptiu, Montreuil-aux-Lions , 
Nanteuil- sur -Marne, Nogent- l'Artaud, Pavant, 
Saulchery et Villiers-sur-Mariie. Ce doyenné élait 
autrefois plus important: le doyenné de Montmirail , 
créé le 4 mars 1 762 , qui n'en était qu'un démem- 
brement, comprit Artonges, Courboin, Léchelle, 
l'Épine-aux-Bois , Fontenelle , Janvilliers , Corrobert , 
Montigny-lez-Condé , Montlevon, Montmirail, Par- 
gny, Rozoy-Bellevalle, Vauchamps, Vendières, Ver- 
delet, Vielsmaisons et Villeneuve-sur-Bellot. 

Chézy-l'Abbaye devint , en 1 790 , le chef-lieu d'un 
canton dépendant du district de Château-Thierry el 
formé des c°" de la Chapelle-sur-Chézy, Chézy-l'Ab- 
baye, Essises, Montfaucon, Nogent-l' Artaud, Pa- 
vant et Viffort. 
CniKBHY, c°° de Château-Thierry. — Chierriacum , 1 2 1 S 
(cart. du chap. cath. de Soissons). — Chiery, 167g 
(tombe d'Antoine de Pinterel, seigneur d'Etampcs, 
en l'éghse d'Etampes). — Chiary, 171g (arch. 
comm. de Chierry). — Chian-y, 1764 (intend, de 
Soissons, C 206). 

Seigneurie relevant autrefois de Montmirail. 
Chignï, c™ de la Capelle.. — Cisnis, i333; Chinis^ 
i335; Chisnis, i344; terroir de Cini», i349(cart. 
de la seigneurie de Guise, f" 118, 276, 287). — 
Cigny, i532 (comptes de la châtellenie de Ham, 
chambre des comptes de la Fère). — Cigiiys, i633 
(famille La Trémoïlle). — Chiny, i56i (arch. delà 
ville de Guise). — Chinie, i586 (arch. de l'Emp. 
J 791 ). — Chigni-sur-Oise, 1669 (baill. de Guise, 

B'973}- 

Seigneurie relevant autrefois du Hérie-la-Viéville. 

CiiiMiY, bois, c°" de Saint-Michel et de Wattigny. — 

Bosum de Cimaco, bos de Cimay, i3oo (cari, de la 

seign. de Guise, f°' 53 et 54 ). 
Chihï, f. c"' de Celles-sur-Aisne. — Mous de Chamiaco, 

1 191 ; Chiemin, laig; Cliemi, Chaimi, 1229 (cart. 

de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand , p. 555 à 557). 



— Chaimmi, 1 262 (cart. de l'abb. de Saint-Médard 
de Soissons, T°gg, Bibl. imp.). — Chimie (Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abb. do Sainl- 
Crépin-le-Grand. 

Cbitres , c°° de Vailly. — Capra, 877 (dipl. de Charles 
le Chauve, cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soi.*- 
sons, f° i38, arch. de l'Aisne). — Caprea, 898 
(Mabiilon, De Re diplomaticd, p. 557). — Villa de 
CAitm, »2o3; Chivre-supm-- Axonam , 1226; Villa 
que dicitur Chivre, 1228; Chivria, 1280 (curt. 
de l'abbaye de Saint-Médard, t" i56, 99, 108, 
io5, Bibl. imp.). — Chierre, 1265 (Olim, t. J, 
p. 626). — Chim'e-sur-Aixne , i56o (arch. coram. 
de Missy-sur-Aisne). — Chyvres, i58g (comptes 
do riIotel-Dieu de Soissons, 476, f 64). 

La seigneurie appartenait autrefois au prévôt do 
Chivres et au chapitre cath. de Soissons. — Lo 
ruisseau de Chivres prend sa source à Nanteuil - 
la -Fosse, passe à Chivres, se jette dans l'Aisno 
â Missy-sur-Aisne et alimente cinq moulins à blé. 
Son parcours est de 1 2,3oo mètres. 

CuiïnES-ET-MÂCHECOBRT, c°° de Sissonne. — Chivre, 
1171 (cart. de Lavalroy, P i4, Bibl. imp.j. — 
Chirres -lez-Liesse, i462; Chivres -lez -Pierreponl. 
1 4oC (Journal des assises du baill. de Vermandois). - 

— Chyvre, i6a3 (min. de Wuilcq, notaire). 
Autrefois membre de la chàtell. de Pierrepont. 

ressortissant à la justice de cette châtellenie. 

Chivht, f. c"" de Rozières. — Cette ferme appartenait 
autrefois au chap. cath. de Soissons. 

CuiTï, h. c°' de Beanlne-et-Chivy. — Chevis, ii8'i 
(cart. de Philippe Auguste, f 38, Bibl. imp.). — 
Chievi, i2o3 et 1 254 (ch. de l'Hôlel-Dieu de Laon, 
B 8). — Chiviacuntr-super-Auxonam, j 3i3 (cart. 91 
do l'abb. de Vauclerc, f 69, Bibl. imp.). — C/iifi- 
snper-Axonam, Chievi-supei'-Aiixonam , 1931 ; Chie- 
vi-supcr-Aiixonem, Chievi- super -Axoiiam, 1254; 
territorium de Chiviaco, 1 958 ; villa de Chivi, 1 264 ; 
Chivi-super-Aurouam , 1279; Chivi-super-Axonam . 
1 809 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon , B 8). — Chivi- 
sm-Aigne, 1826 (cuoilleret de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
li 63). — Chivi-sur-Ainstie , 1827 (arch. de l'Emp. 
Tr. des chartes, reg. 64, pièce 54o). — Chivy- 
stipra- Auxonam , i34o (fonds latin, ms. 9228, 
Bibl. imp.). — Chivy -sur- Aine, 1889; Chivi-sur- 
Aime, Chivi-sur-Aisne , 1894 (Hôtel-Dieu de Laon). 
— Ciry-supra- Auxonam , iiv' s' (comptes de Saint- 
Pierre-au-Marché de Laon, fonds latin, ms. 922g, 
Bibl. imp.). — Chivy- sur-Aixne , i4oi (Hôtel- 
Dieu de Laon). — Chivy-sur-Aisne , i4ii (arch. 
de l'Emp. J 801, n° 4). — Chi^y-sur-Aysne , i463; 
ville de Chivi-Beaune, l'fjU; Chery - sur - Aisne . 



DEPARTEMENT DE L'AISME. 



69 



i488; Ckivysur-Ayniie, ligS; Chivi-sur-ATiw, 
i5oo,; Chivy-et-Beaulne, i6o3 (Hôtel-Dieu de 
Laon). — Ecclesia domini Pctri Chiviaci-ad- Axo- 
nam, 1699; Chky - ad - Axonam , 1629 (arcli. 
<-omni.de Alarligiiy-eii-Laonnois). — Chivy-Beautne, 
168Ô (arcb. connu, de Beaulne-et-Chivy). 
CHiTï-LEz-ETOiiïELLEs,c°°deLaoii. — Chiviacus, 1 ia8, 
Chievi, 1 1 û 4 ; Chivi, 1 1 78 ( cart. de l'abb. de Saint- 
iMartiii, t. II, p. 1, JO, 1 1 ). — Chéri, Chmaeum, 
laSo (gr. cart. de l'év. de Laon, eh. 9 et 10). — 
Chivy, i3!io (fonds latin, ms. 9328, Bibl. imp.). 

— Chivy->oub:-Laon , 1889 (comptes de l'Hôtel- 
Dien de Laon , E 2 ). — Chivy-le»-Estouielle» , 1 4o5 
(arch. de l'Emp. J 801, n° 1 ). — Chiviacum in Lmt- 
duiiefio, i455 (Hôtel-Dieu de Laon, Fa). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'évêché de 
Laon. Le \iilage ressortissait à la prévôté de Mons- 
en-Laonnois pour la justice. 

Ohoigsolle, petit fief, c"' de Quiiicy-liasce. 

(]iioiGM, 11. c" de Brissay-Choigny. — In territoiio 
Cholvengiace ville , Cholvengiacum , Chovengiacurn , 
10.89 (^^- de l'abb. de Saint-Nico!as-aux-Bois). — 
Cauvirii-auper-heram , 1 1 lo (cart. .\A de l'abb. de 
Saint-Quenlin-en-l'lle, p. i4). — Cavegniacum , 
I ) 1 .3 ; Caveiffniacum , 1 1 1 4 (cb. de l'abb. de Saiut- 
.\icolas-aux-Bois). — Choinniacnm , 1128; Choi- 
gniet, 1 i38(cart. dcl'abb. de Saint-Michel, p. 20. 
•.!37). — Choetii, 1 145 (cart. d'Homblières, p. 49). 

— CauuiacHë , 1 1 45 (cli. de l'abb. de Saint-Nicolas- 
aux-Bois). — Chuigniacum , 1 169; Chuoigniet , xn' 
s* (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. a4o, aa). — 
Choelli, 1197; Choegnis, iai.ô; curtis de Chouini, 
laiO (cil. de l'abb. do Saint-Mcolas-aux-Bois). — 
Saiut-Denin-de-Choegni , i235 (arch. de l'Emp. 
L 1 1 .56) — In territorio de Chooigni, 1 «44 (ch. de 
l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — CItoigni, 1 atia 
(cb. de l'Hôlel-Dieu de Laon, B 64). — Chœgni, 
1380; Choitgni, 13 go (ch. de l'abb. de Saint- 
.Nicolas-aux-Bois). — Choingni, laga (gr. cart. de 
l'év. de Laon, ch. 197). — Choingny, i466 (comptes 
de l'Hôtel -Dieu de la Fèrc). — Choiani, l'j'jg 
(comptes de l'Hôtel -Dieu de Laon, E. aa ). — 
Clioitgny-leiz-Vendmit , 1 497 (ch. de l'abb. de Saint- 
Nicolas-aux-Bois). — Choysni, i5i.J (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, E 43). — Ckoitgny, i634 
(reg. de la maison de paix, arch. de la Fère). 

— Chogni, i64o (arch. de la fabrique de Ven- 
deuil). 

La seigneurie, vassale de Vendeuil, appartenait 
autrefois à l'abb. de Saint -Nicolas -aux -Bois et 
formait une commune , qui a été unie à Brissay par 
arrêté de l'administration départementale du 6 dé- 



cembre 1790. — Cboigny n'est séparé de Brissav 
que par une ruelle. 

Choisel (Le), h. c'" de Vendières. — Ce hameau a 
laissé son nom à un ruisseau qui prend sa source à 
l'Épine-aux-Bois, traverse le terril, de cette com- 
mune et celui de Vendières, ou il verse ses eaux 
dans le Petit-Morin. Son parcours est d'environ 
1,600 nièlres. 

CaoïzEL (Le), m'" à eau, c"° de Montliiers. — In mo- 

" lendino quod vocatur Choisel-de-Saint-Marlin , 1 aS^ 
(arcb. de l'Emp. L 1006). — MouHn de Choistel. 
i4oo (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 3a4). 

Chol, bois, 0°' de Chartèves. 

Choléra (Le), m°° isolée, c"' de Berry-au-Bac. 

Choléb.i (Le), m'°à vent, c" de Saint-Erme-Outre-et- 
Ramecourl. 

Cholet, petit llef, c"' de Brissay-Choigny. 

Chollet, petit lief , c"" de Saint-Simon. 

Cbohi, fontaine, c" de Laon. — Fons qui dicitur 
Chomi, ii65 (cart. de l'abb. de Saint-Martin, 
f 101 , bibl.de Laon). 

On ignore l'emplacement de cette fontaine. 

Choleite (Li) , f. c"" de Blirancourt; détruite. 

Cholteaux (Les) , h. c" de Marchais. — Les Chanteaux, 
(carte de Cassini). 

Ghouv, c"" de Neuilly- Saint -Front. — Choa, 87 a 
(HisLde l'abb. de Notre-Dame de Soissons, p. 476). 
— Choy, 1147 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de 
Soissons, f" 87). — Choi, iao8 (cart. de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, f 190). 

La seigneurie relevait, au xvi" siècle, de la chà- 
lell. d'Oulchy-le-Chàteau et appartenait à l'abb. de 
Notre-Dame de Soissons. Elle ressortissait, pour la 
justice, à la prévôté de Neuilly-Saint-Front et au 
baill. royal de Villers-Cotterêts. 

Chbistopuerie (La), m°" isolée, c°* de Vorges. 

Cierges, c°" de Fère-cn-Tardenois. — Cirgis, 11 54 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, arch. de 
l'Emp.). — Cierge, ia34 (cart. de l'abb. d'Igny, 
f ig8). — Sierges, i883 (arch. de l'Emp. P i36; 
transcrits de Vermandois). 

CiGKE (Le), fief, c" de Mercin-ct-Vaux. 

CiLLï, c°° de Marie. — Villa Ciliaci, 1187 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, f° lag, bibl. de 
Laon). — CiHi, ii38 {ibid. P iib). — Cilliacum, 
ia45(gr. cart. de l'év. de Laon, ch. aSg). — Cylli, 
Cylliacum, ia66 (cart. de l'abb. de Saint-Martin, 
t. ll,r 375). — Cylly, i34o (fonds latin, ms. 
9328, Bibl. imp.). — Silly, ifiç)3 (comptes de la 
ville de Laon). — Cillici vicu» (épitaphe de Frédéric 
de la Bove, seign. de Cilly, mort le i5 novembre 
1373). — Chilly. 172g (int. de Soissons, C ao5). 



70 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Autrefois marquisat vassal du marquisat de Ver- 
vins; la me Franche et le château relevaient du 
comté de Marie (arch. du baill. de Vervins). 

(jiHY, fief, c°' de Sermoise. — Il relevait autrefois de 
Fère-en-Tardenois (arch. de TEmp. Q 8). 

CiIBT-Salsogne, c°° de Rraine. — Ciri, laia (cart. 
de l'abb. de Saint -Jean -des -Vignes de Soissons, 
f° 58). — Ciriacum, i 222 (cari, du chap. cath. de 
Soissons, P 19C). — Cyriacus, laaS (cart.dorabb. 
de Saint-Jean-des-Vignes, f° 58, Bibl. imp.). — In 
lerritorio et villa de Cyri, 1289 (arch. de l'Emp. 
L 1001). — Cyry, 1267 (cart. de l'abb. de Sainl- 
Médard, C 43, Bibl. imp.). — Cyriacus, 1278 
(cart. du chap. cath. de Soissons, f° 200). — Synj, 
i4o5 (comptes do l'IIotel-Dieu de Soissons, .326, 
f 26,v''). — Siry, i/iC4 (suppt. français, ms. 1 iga, 
Bibl. imp.). 

La seigneurie, vassaied'Oulchy-le-Châleau , appar- 
tenait aulref. au chap. calhédral et à l'abb. de Saint- 
Màiard de Soissons. La partie de seign. de l'abbaye 
a été unie à la justice de Saint-Médard par lettres 
patentes d'octobre 17/16. 

V.né, fief, c"" de FaveroUes. — Emplacement couvert 
de ruines. 

(".I.ACÏ, c°° de Laon. — Claciacum, 1 1 22 (cart. de l'abb. 
de Saint-Martin de Laon, f 173, bibl. de Laon). 

— Claci, 1161 (ibid. f 176). — Claceium, 1222 
(gr. cart. de l'év. de Laon, ch. 80). — Claceyum, 
«11° siècle (inv. de Vauclerc, Bibl. imp.). — Clacci, 
1896 (cucilleretdel'Hôtel-DieudeLaon, B 63).— 
Clacy-sous-Laon , 1827 (arch. de l'Emp. Tr. des 
chartes, reg. 64, n° 740). —- Clachy, l'tli'] (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Clasty, 
1498 (comptes de l'Hôlel-Dieu de Laon , E a5). — 
Clascy, Ctnssy-et-Thiéret , 1568 (acquits, arch. de 
la ville de Laon). 

La seigneurie relevait autrefois de l'év. de Laon. 

Clmrcoiht, m" isolée, c"' de Sissonne. 

Claibefontaine, c°" delà Capelle. — Clara-Foniana , 
X]i° s° (ex iib. III Herniani monachi. De Miraculis 
lieatm Mariœ haudune>isis , ms. bibl. de Soissons). 

— SancUis Nicholausile Claro finie, 1 188 (cait. de 
l'abb. de Saint-Michel, p. 287). — EcdesUi Clare- 

finlemis, 1 170 (cart. de Bucilly, f 52). — Cleres- 
fonlainnes, 1199; Clei-ejfotitahies , 1200 (cart. delà 
seign. de Guise , f" 53 , 82 ). — Ecclesia Ctnrifontis , 
1211 (arch. de l'Emp. L 1006). — Clerefinlaines , 
1232 (cart. delà seign. de Guise, r82). — Abhatia 
de Clarisfintanis , i24i (fonds latin, ms. 9227, 
f" i3, Bibl. imp.). — Clerefintainne , 1820; Clere- 
fontainne», i3a8; Clerfontaine,ii'i5;Clerfintaines, 
i34o (cart. de la seign. de Guise, f" »3, 69, i84. 



a 22). — Clerefinlaine , i5i9 (lit. de l'Hôtel -Dieu 
de Laon). 

Claircfontaine ressortissait à Guise pouija justice. 
On donne comnmnément le nom de Petit-Versailles 
à la partie du village qui avoisine l'église. — Abbaye 
de Préniontré, fondée vers ii3i. 

Clairekontaise, h. c"" de la Chapolle-Monthodon. — 
Ce hameau donne son nom à un petit ruisseau aflluenl 
de celui des Vieux-Prés, qui alimeule un moulin à 
blé et dont le parcours est de 1 ,1 5o mètres. 

Clairval, 11. c" de Tavaux-Pontsericourt. 

Clamecï, c°° de Vailly. — Altare de Clamici , 11 24 
(coll. de D. Grenier, 24* paquet, n° 6, Bibl. imp.). 

— Altare de Clameci, ji48 (suppl. de D. Grenier, 
294 , Bibl. imp.). — Villa de C/aniec/it/, 1274 (arch. 
de l'Emp. Livre rouge de l'abb. de Saint-Quentin- 
en-l'llo, f° 159). — Ctamecy-lez-Sfmsoiis , i4o7 
(arch. de l'I'mp. Q 5). — Paroisse Samt-Gaiij;ery- 
de-Clamecy, 1788 (arch. comm. de Clamecy). 

Seigneurie relevant autrefois de Pierrefonds. 

Clamecy ou Corbie, fief, c"' de Longueval. — Il rele- 
vait autrefois do la baronnie de Pontarcy. 

Clanliel', f", c°' de Puisieux-et-Cianlieu. — Territo- 
rium de C/aiH/m,i 160 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin, t. H, p. i63). — Clainleu, xu' s' (arch, 
de l'Emp. L 1008). — Curia de Clanliu, 1167; 
Clemliu, 1189 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon). — C/niniiu», 1282 (cart. de l'abb. de Foigny, 
f° 288, Bibl. imp.). — Clamlev , 1285 (cart. de 
l'abb. de Saint-Michel, p. i65). — Clenliu, 1286; 
Clanliu», 12 48 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon). — Clanleu, 1247; Claileu, 1248; Court de 
Clainlieu-dales-Puisiex, 1278 {iliid.). — Claimlieu, 
1398 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon , f 88, 
bibl. de Laon). — Clamliu, i3i4 (cart. de la seign. 
de Guise, f 7). 

L'abbaye de Saint-Martin de Laon possédait la 
ferme et n'avait de justice que dans i'enrlos; les 
appels étaient portés à Guise. — La commune de 
Clanlieu a été unie à celle de Puisieux par ordon- 
nance royale du 2 juin 1819. 

Clapied , petit bois , c"" de Louàtre. — Ce bois apparte- 
nait autrefois au prieuré de Nadon. 

CEAnï, m'° à eau, c"" de Merlieux. — Molendinum do 
Clariaco ,1189; Clairi, 1 1 53 (ch. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon). — Clayri, Clairy, I25i; Clyri, 
1 260 (cart. de la même abb. f° m, bibl. de Laon). 

— Moulin de Cleri, i5o5 (cart. décolle abb. t. II, 
P i58, arch. de l'Aisne). 

Ce moulin appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Martin et lui avait été cédé, au xii' siècle, par 
Barthélémy de Vir, évéque de Laon. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



71 



CusTRES, c°° de Saint-Simon. — Munitio Clastrin, ni 
pago Veroraandinsi , çjiU (Chron. Frodoardi). — 
Clautlrei, 1174 (Chron. de Nojjenlo, p. 289). — 
(laitres, io'n (arch. de l'Emp. P i36; transcrits 
de Vermandois). — Clastres, 1611 (tit. du cha- 
pitre de Saint-Quentin). — Claires, 17/13 (chambre 
du cierge du diocèse de Noyon). — (jlatre (carte do 
(îassini). 

La seigneurie, qui avait titre de vicomte, apparte- 
nait autrefois en parlie au chapitre de Saint-Quentin 
(Recueil des fiefs, p. lay); le surplus dépendait du 
duché de Saint-Simon. 

• Ilitre, bois, r°' de Mennessis. 

(JLAïE (Li) ou Ci.É , fief, c°' de Pisseleux. — Relevait 
autrefois de la seign. de May-en-Mullien e( appar- 
tenait à la congn'galion de Soissons. 

('.LÉiii!\ci> , f. c." de Crouy. 

(li.KBiiMBiiTS (Les), bois, c"' d'Essommes. — IjPs Cle- 
rembatix, 1 tigS ( mailr. de Soissons). 

Ce bois, contenant i34 arpents, appartenait au- 
trefois à i'abb. de Collinancos. — Défriché en 1 8() r . 

Clrkhoxt, c°° de Rozoy- .sur -Serre. — Clarusmons, 
11(53; Clermon», 11 65 (ch. de I'abb. de Saint- 
Martin de Laonj. — Clêremont, iAo4 (comptes do 
l'Hôlel-Dieii de Laon, E 6). 

Qn comptait à Clermonl, en 1780, sept fermes 
appartenant à I'abb. de Saint-Martin de Laon; elles 
relevaient de la chàlell. de Pierrepotil. 

Ci.iG.'ïoR, h. et m'° à eau,c°° de Licy-Clignon. — Cïin- 
i^non, 1900 (ch. de I'abb. de Saint-Jean-des-Vignes 
(le Soissons). 

Autrefois vicomte. — Ce hameau donne son nom 
à un ruisseau qui prend sa source à Bézu-lcs-Fèvcs , 
passe à Épaux-Bézu, Monthiers, Licy-Clignon , Bus- 
siares, Gandelu, sépare Torcy de Licy-Clignon, 
Hautevesnes do Bussiares, Saint-Gongoulph de Gan- 
delu et en partie de Veuilly-la-Potcrio, et les dépar- 
tements de l'Aisne et de Seine-et-Marne depuis Bru- 
metî jusqu'à son embouchure dans l'Ourcq à l'ex- 
Irémilé du territoire de Monligny-I'Allier. Ce ruis- 
seau alimente douze moulins à blé, et son parcours 
est de 95,0ou mètres. 

Cliiichaïp, c"' d'Epaux-Hézu. — Ctincampum , 1220 
(siipp. de D. Grenier, 'jgS, Bibl. imp.). 
Habitations détruites. 

Cloperie (Li), II. c" do la Bouteille. — «Cloperie est 
un nom ancien procédant du bois qui y a esté couppé 

pour donner plus d'air à la prairie La censé 

esloit autrefois du village de Landouzy-la-Conr avant 
l'érection de la Bouteille en village; à présent est 
de celui de la Bouteille n (Livre de Foigny, par de 
Lanry, p. i3 et 47). 



Cloperie (La), m"" isolée, c°' de Watligny. — Clop- 
perie, 1612 (torr. d'Any-Martin-Ricnx, baill. ducal 
do Guise). 

Clos (Le), petit h. c"' de Latilly. — Moidin du Cloz . 
i64i (arch. comm. du Plessier-Huleux). 
Autrefois fief vassal de Neuilly-Saint-Front. 

Clos (Le), m°" isolée, c"" d'Oslel. 

Cios (Le), f. c"' de Proisy. — Le Clos, i4io (arch. 
de l'Emp. J 801, 11° 3). 

Clos (Les), h. c°° de \ illers-lez-Guisc. 

Clos-Bersard (Le), f. c°' de Hozières; auj. détruite. 
— Appartenait au chap. de Notre-Dame de Sentis. 

Clos-de-la-Bove (Le), fief, c"" de FaveroUes. 

Clos-de-la-Folie (Le), polit fjef, c"" d'Augy. — Dé- 
pendait autrefois du comté de Braine. 

Clos-des-Temps (Le) ou Viecx-Moilin, m'" à eau, 
c" d'Achery. — Ce moulin appartenait autrefois à 
i'abb. de Prémontré. 

Clos-Dlpuis (Le), m°° isolée, c"' d'Arlonges. 

Clos-dï-Roi (Le), h. c"' d'AuCfrique-et-Nogent. — 
Clos-du-Roi {carie do Cassini). 

Ainsi nommé parce que les premiers rois de la 
troisième race y possédaient des vignes. 

Closeai; (Le), petit bois, c" de Louâlre. — Ce bois 
appartenait autrefois au prieuré do Nadon. 

Closealx (Les), f. c"' do Cbézy-en-Orxois. — Cette 
ferme fait maintenant partie de la population agglo- 
mérée. Elle donne son nom à un petit affluent de 
la Marne à Blesmes, qui alimente le moulin de Mou- 
lignon et dont le parcours est de 1 kilomètre. 

Closeabx (Les), fief, c"" de Noyant-et-Aconin. 

Clos-Poulaih (Le) ou Fief PiÉno^, petit fief, c"' de 
Fla\igny-le-Petit; vassal de Guise. . 

Clos-Saint-Martin (Le) , m"° isolée, c"" de Jumencourt. 

Clos-ïata (Le), m"" isolée, c"" de Monlaigu. 

(^los-Waieaii (Le), m°° isolée, c°' d'Archon. 

Cloiais, h. c°' de Reiiilly-Sauvigny. 

Clobterie-Farï (La), f. c"' de Beuvardes. 

Clozel, f. c"* de Juvigny; auj. détruite. — Censé du 
Closel, i55o (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
494, ("7). 

Cette ferme appartenait autrefois aux Célestins de 
Villeneiive-lez-Soissons. 

Clozel, (ief, c" de Pont-Saint-Mard; vassal de Coucy- 
le-Chàteau. 

Cocherel, bois, c"' de Mont-Saint-Martin. — Nemus 
de Chocherel, itSo; Nemus Cocheriaus, I235; Co- 
chrel, 1989 (cart. de I'abb. d'igny, f" 85, 96 et 
1 43, Bibl. imp.). 

CocHEVEssE, ni'° à eau, c"* de Pancy. — Vivarium quod 
C*«ai»»i i)e»»e vocatur, ir88; Quatse vexce , ia34; 
Cyouckevetse, 1 588 (ch. cl tit. de I'abb. de Saint- 



72 



DÉPARTEMENT DE L'AISN'E. 



Jean de Laon). — Cocheeesne, 1710 (int. de Sois- 
sons, G 374). — Moulin Couvesse (carte de Cassini). 
Ce moulin appart. aulr. à i'abb. de S'-Jean de Laon. 

CocQ-À-i'HriiLE (Le), petit h. c" de Brenelle. — Autre- 
fois fief vassal de la baronnio de Pontarcy. 

Cocq-Banm (Le), h. c""" de Jeantes. — Con/j-Banny . 
1676; Coq-Banny, i6gU (mimiles de Thouïile, 
notaire). — Coc-Banny, 1720 (baill. deBancigny). 
Ce hameau donne son nom à un petit affluent 
du Hulteau ou Jeantelle, lequel n'alimente point 
d'usine et dont le parcours est de 8,026 mètres. 

Cocq-Hardi (Le), m"" isolée, c°° de Bruyères. 

CocQUEBiN, fief, c"'de Bucy-lez-Pierrepont. — Cocque- 
hain, 1720 (dénombr. cab. de M. d'Imécourt). 

CocQCEMPRix, 11. c°' de Wattigny. — Quoquiinprier, 
i.SGO (cart. de I'abb. de Saint-Micbel, p. i84). — 
Coqmnprix (carte de Cassini). 

La ferme de Cocquemprix appart. autref. à I'abb. 
de Foigny. 

Cocq-Vrbt (Le), h. c"' de Logny-lez-Aubenton. — 
Cocq-Verd, 1678 (min. deThouïtle, notaire). 

<1ocq-Vert (Le), h. c"" do Saint-Michel. 

CocRÉAUHONT, ficf, c"' de la Neiiville-lez-Dorengt. — 
Cocqvereaumont , i64'i (baill. deRibemont, B 20). 
Ce fief relevait de Guise et formait une commu- 
nauté ayant maire et échevins. 

CocBÉACMONT, h. c"' de Saint-Michel. — Coa'emonl, 
1667 (minutes de Destremont, notaire). — Cmt- 
ijuerinmont, 1676 (baill. de Saint-Michel). — Cn- 
quereaumanl (carte de Cassini). 

Uni maintenant à la populalion agglomérée. 

Cobdtres-et-Valsebï, c°" de Vic-sur-Aisne. — Covn, 
1 1 59 (chap. de Saint-Pierre-au-Parvis de Soissons). 

— Queuves, i 2o4 (cart. de I'abb. de Saint-Crépin- 
le-Grand de Soissons, p. 536). — Keuve, t235 
(cart. de I'abb. de Longpont [Aisne], P 80). — 
Kova, 1 280 (suppl. de D. Grenier, 297, Bibl. imp.). 

— Ville de Qumve, 1288 [ibid. 292). — Cumves, 
i53o (comptes de l'Hôtel-Diou de Soissons, 3g8). 

— Keuves, iTi.'io; Coeuves, i556 (tit. du chap. de 
Saint-Picrre-au-Parvis de Soissons). — Ceiwres, 
JSgo (fonds de Béthune, ms. 91 o4, f 19, Bibl. 
imp.). — Coeuvre, 1710 (int. de Soissons, C 27/1). 

Cbâtellenie, puis marquisat et enfin ducht^pairie 
érigé en i648, sous le nom d'Estréos, pour relever 
directement de la couronne et non de la cbâtellenie 
de Pierrcfonds (9" vol. dos ordonn. de Louis XIV, 
RRR, r 469, arch. de l'Emp.). — Le moulin a été 
cédé en i554 au seigneur par le chapitre de Saint- 
Pierre-nu-Parvis de Soissons. 

Cœuvres fut, en 1790, le chef-lieu d'un canton 
dépendant du district de Soissons et formé des com- 



munes d'Ambleny, Cœuvres. Cutry, Dommiers, 
Laversine, Missy-aux-Bois, Montigny-l'Engrain, 
Morlefontaine, Pernant, Saint -Bandry, Saint - 
Pierre-Aigle, Ressons-le-Long, Saconin et Valsery. 

CoPFREMONT, fief, c" de Vaux-Andigny. 

CoHAN, c"" de Fèrc-en-Tardenois. — Corhaon, xii* s'; 
grangia de Cohauni, 1174; Cohaom, i2o3; Con- 
haun, 121 4 (cart. de I'abb. d'igny, f 26, 168, 
96, 99, 203). — Terra de Cuulmon, issli (cart. 
de I'abb. de Saint-Médard de Soissons, f 1 06 , Bibl. 
imp.). — Terra de Cohaon, 1364 (cari, du chap. 
cath. de Soissons, f" i55). — c Terra de Coiihan, in 
et de ressorte castri dePimeis, olim ad cenobium Ma- 
jorisMonasterii acprioratum deVentelayomembruni 
predicli cenobii pertinensn (Ordonn. des rois di> 
France, t. IV, p. 645). — Ville de Coulham. i38'i 
(arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Vennandois, 
r 3o). — Chouhan, iSgô (ms. de l'Hôtel-Dieu 
de Soissons, 828). — Couham, 1475 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons, 356, f° 6). 

La partie unie autrefois à l'archev. de Reims res- 
sortissait au parlement de Paris; le surpins, à .Sois- 
sons. — La seigneurie relevait d'OuIcliy-le-Châlcau. 

CoHARTiLLE, h. c°' de Froidmonl-Coliarlille. — Gun- 
hardi-imula, ii36 (mém. ms. de l'Eleu, t. I, 
f 353). — Gohardi-imvla, 1 180 (coll. do D. Gre- 
nier, 21" paquet, n° 4, Bibl. imp.). — Gonhartile, 
1227; Couhartille , 1928; Corhartilte, i253 (ch.de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, B i3). — Gonhartille, Go- 
hartilte, 1 35g (cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon). — 
Gonhartil, 1265 (arch. de l'Emp. L 996). — Cou- 
hartire, xiii" s' (cart. de I'abb. de Thenailles, P' 78 
etio4). — Conhaitilf, 1889; Conhartille, i4i6; 
Cohartil, i52g (comptes de l'Hôtel-Dien de Laon, 
£2,5, 10, 36). — Couhartil, i556; Coharlile, 
i563 (tit. de I'abb. de Saint-Jean do Laon). — 
Conhartil , 1 6o3 ( terr. de la comm"" de Laon , f° 46). 

— Coartil, 172g (intend, de Soissons, C 2o5). 
La seigneurie appartenait autrefois à I'abb. de 

Saint-Jean de Laon et relevait de Marie. — La pa- 
roisse dépendait de la cure de Barenton-sur-Serre. 
CoHATos, f. c"' de Laon. — Villa que dicitur in Curte- 
Hiigonis, io65 (mém. ms. de l'Eleu, 1. 1, f° 191 ). 

— Couhaion, 1209 (cart. de I'abb. de Saint-Martin 
de Laon, f° 181 , bibl. do Laon). — Courthaion, 
1210 (cart. AA de I'abb. de Saint-Quentin-en-l'lle, 
p. 78). — Corthaion, 1227 (ch. de l'Hôtel-Dieu 
de Laon). — Courhayon, 1377 (cart. do I'abb. de 
Saint-Martin de Laon, 1. 1, p. 889, arch.de i'.4isne). 

— Waillon, i358 (ch. de la ville de Laon). — 
Couhayon, i4o4 (comptes de l'Hôtel-Dien de la 
Père, f° 31). — Conhayon, i563 (comptes de la 



DÉPARTEMENT DÉ L'AISNE. 



73 



seign. d'Aulnois). — (Jense de Couhahion, 1668 

(arch. comm. de Crécy-siir-Serre) Cohaon, i 788 

(intend, de Sois-'ons, C ao.")). 

Celte ferme relevait autrefois en parlie de la cUà- 
lell. de Pierrepont, en parlie de celle de Vendeuil. 

CoHATO> , petit fief, c°° de Mesbrecourt-Ricliecourt; 
vassal de la baronnie de la Ferlé-sur-Péron (baill. 
deRibcmont). 

Coi-dc-Vem (Le), petit h. c°" de .Mont-.Saint-Jean. — 
H remonte seulement au xviii* siècle. 

CoiMES, franc-alleu, c" de Braye-en-Thiérache. — 
Cotimie, 1 ] 39 ; Ctimbi inferinres , 1 1 35 ; Cumhi >u- 
periores, 1 135 (cart. de Tabb. de Saint-Médard). — 
Alodiumde Coimei, de Coimi» siiperioie cl inferiove, 
1300 (chartreuse du Val-Saint-Pierre). 

CoiJîCï, c°° de Fère-en-Tardenois. — Comiacus, 1 1 6/1 
(suppl. de D. Grenier, 298, Bibl. imp.). — Ecclesia 
Coneiarf-niis , 1160 (cart. ;\A de i'abb. de Saint- 
Ouentin-en-l'lle, p. 63). — Comi, i2o5 (cart.de 
I'abb. d'Igny, f 1 08 , Bibl. imp.). — Ecclesia Sancti- 
Coiisiaci, ïiii' s" (cart. de I'abb. de Saint-Médard, 
f" »s8, ai-cb. de l'Aisne). — Coinsiacut, i aaa (cart. 
de I'abb. d'Igny, f° i38). — Coimsiacns, laSo 
(suppl. de D. Grenier, agS, ch. 5i, Bibl. imp.).— 
Cointsy, i3a8 (cart. de I'abb. de Saint- Crépin-le- 
Grand de Soissons, p. 807). — Coinsti, iSIfj 
(suppl. de D. Grenier, 287, Bibl. imp.). — Prioratus 
sive ecclesia Sancti-Petri-de-Cointnaco , i354 (arch. 
de l'Emp. reg. 8a , pièce 209). — Cueruy-l'Ahbeye, 
1898 (Vie de Louis d'Orléans, par Aimé Cbampol- 
lion). — Coinchi, 1 4oo (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, B 'i-'i). 

Prieuré de Bénédictins fondé en 107a par Thi- 
baut, comte de Champagne. — Coincy a été disirait 
du ressort de la châtell. d'Oulcby-le-Châleau par 
ordonnance royale du 6 mai i35/i, pour être an- 
nexé à c«lui de la prévôté de iMcaux (Ordonn. des 
rois de France, t. IV, p. a8G). 

Coincy devint, en 1 790, le chef-lieu d'un canton 
dépendant du district de Château-Thierry et formé 
des communes d'Armentières, Bézu-les-Fèves, Bézu- 
Saint-Ormain, Brécy, Bruyères, Coincy, la Croix, 
Epaux, Grisolles, Nanteuil- Notre-Dame et RocourI 

CoivcT, f. c" de Ciry-Salsogne ; unie à la population 
agglomérée. — Autref. domaine du prieuré de Coincy. 

Con-Di-Bois (Le), petit h. c"" de i,i Capelle. 

CoiN-Di-Bois (Le), m°° isolée, c" de Mondrepuis. 

CoiscT, c°° d'Aubenton. — Cuhni», 1 138; Cuin, 1 160 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin do Laon). — Cuingt, 
i4o5 (arch. de l'Emp. J 801 , n° i ). — Cuingi, 
»4ii {ibid. n° 4). — Cuym, i5o'i; Cuing, Cuin, 
i5a7; Coin, i65o (til. de I'abb. de Bonnefontaine, 

Aisne. 



arch. des Ardennes). — Coing, 1739 (intend, de 
Soissons, C 2o5). 

Coixos (Le), m°° isolée, c"* d'Acy. — Moulin-Coinmi 
(carie de Cassihi), 

CoiKTicoDRT, c°° de Neuilly-Saint-Fronl. — Qm-nli- 
court, 1178 (cart. de I'abb. de Saint-Médard, f ij), 
(arch. de l'Aisne). — Quenlkort, 1387 (Actes du 
parlement de Paris, par Boutaric, 1. 1). 

Seigneurie dépendant autrefois de la prévôté de 
Marizy-Saint-Mard. 

CoLis-NicAisE, petit fief, c"' d'Etaves-et-Bocquiaux ; 
vassal de Guise. 

CoLLiGis, c°° de Craonne. — Curlegis, 11 36 (raém. 
ms. de l'Éleu, I. I, (° 853). — Corlegis, 1196 
(gr. cart. do l'év. de Laon, ch. 8). — Corlegia-in- 
Laudunesio, Coullegis, 1388 (ch. doTabb. de Sainl- 
Jean de Laon). — - Territorinm de Cotirlegis, 13/12 
(cart. derabb.deVauclcrc,f°5a). — Curliegis, ia'i8 
(cart. de I'abb. de Saint-Marlin , f 183, bibl. de 
Laon). — CotirUegis, 12G1 (suppl. de D. Grenier, 
291 , Bibl. imp.). — CoUegis, iSgS (dénombr. cab. 
de M. d'Imécourt). — Coullirgis, i4o5 (arch. de 
l'Emp. J 801, n° 1). — Coitliegis, 1 '1 1 1 (ibid. n°!t). 

— Couliegi» ,1/118 (ibid. n° 5). — Coulliegy, 1619 
(comptes de l'Hôtel-Dicu de Laon, E /17). — Col- 
liegis, i554 (reg. des insinuations du baill. de Ver- 
mandois). — Coulligis, 1617 (arch. comm. de 
Briiyères-et-Montbéraull, état civil), — CouUiegit. 
1680 (chambre du clergé du dioc. de Laon). — 
Coilcgi», 1675; Coittigis, 1690 (état civil de Col- 
ligis, tribunal de Laon). — Cowdlegiê, i709(intend. 
deSoi.ssons, C 37/1). 

Colligis fit partie, en 1196, de la commune de 
Crandelain. La moitié de la seigneurie était vassale 
du comté de Roucy (arch. de i'Enip. P 186; trans- 
crits de Vermandois). 

Cologne, h. c"* d'Hargicourl. — Bos de Couloigne. 
1 883 (arch. de l'Emp. P 1 85 ; transcrits de Verman- 
dois). — Coullongne, 1/196 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, E a6). — Coulogtw, 1787 (intend. 
d'Amiens, C 775). 

Colombe (La), f. c'' de Jouy. — Columpnœ, 1139 
(cart. de I'abb. de Saint-Crépin-Ie-Grand, f 70). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Crépin-le- Grand de Soissons. 

CoLOXBiEn (Le), f. c" d'Acy; détruite. — Elle appar- 
tenail autrefois au chapitre cathédral de Soissons. 

Colombier (Le), f. c°' de lîohain; limitrophe de Régni- 
court. — Colombier-les-Bohain , 1 55o (comptes de la 
seign. de Bobain, chambre des comptes de la Fère). 

— Coulombier, tb-jG (arch. de l'Emp. P 2/18-3). 
Cette ferme dépendait du domaine de Bohain. 



7/1 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



CoLOHBiEB (Lk), r. c" (le Cliàteau-Thierry. 

CoLOMBiEB (Le), petit ruisseau qui afflue à celui de 
Chassins , à Tréloup. — 11 n'alimente point d'usine. 
Son parcours est de i,o4o mètres. 

CoLosFAY, c°° de Sains. — Colunfait, 1161 ; Columfail, 
1169; Coluiifais, xiii° s"; Cotilonfail , i348; Cou- 
lonfay, i'idli (cari, de l'abb. de Saint-Michel). — 
Cotomphay , ii/i5 (cart. de l'abb. de Fervaques, 
p. 557 , arcb. de l'Aisne). — CouUonfoy, 1 508 (ac- 
quits, arch.de la ville de Laon). — CoHonfay,i&i3 
(terr. de Beaurain). 

Autrefois seigneurie vassale de Guise; elle ressor- 
Ussait à Puisieux pour la justice. 

CoLSï, lief, c"' de Vaux-Andigny ; vassal de Guise. 

CollBEll^o^ (Le), I'. c°' de Fère-en-Tardenois. — Com- 
brenoii, 1628 (arch.comm. de Villeneiive-sur-Fère). 
Seigneurie appartenant autrefois au prieuré de 
Saiut-Heniy de Braine. La justice a été unie à celle 
de Mont-Saint-Père par lettres patentes de février 
1783. 

^OMBEBZicouBT, f. c" de Tavaux-et-Poutscricourl; auj. 
détruite. — Combrezicourt , Combm'sicourt , 1708 
(tit. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B ."17 et B /lo). 

Elle appartenait autrefois à l'abbaye de Saint- 
Pienc de Beims. 

ConELANCouBT, II. c"" de Morsain. — Courblaincourt , 
1264 (cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soissons, 
rSo, Bibl. inip.). — Gomelancourt (carte de Cas- 
sini). 

Coinelancourt était du marquisat de Coucy et res- 
.sortissail au baill. de cette ville. 

GoMiN, f. et château, c"' de Bourg-et-Comin. — Comi, 
1 176 (cart. de Vauclerc, f 54). — Cuminum, 1 184 
(collect. Decamps, vol. ag, Bibl. imp.). — Coumi, 
laaS (ch. de l'IIôtel-Dieu de Laon, B. 6.')). — 
Commi, 1228 (cart. de l'abb. de Vauclerc, f 60). 

— In territorio de Coumin, 1244 (ch. de l'Hôtcl- 
Dieu de Laon, B 77). — Comain, i729(intend. de 
Soissons, C ao5). — Commun (carte de Cassini). 

CouMAADEBiE (La), f. et m'° à eau, c" de Montigny- 

l'Allier. 
CoMiiANDEBiE ( La ) , f. c"' de Viffort. — La Comman- 

drie (carte do Cassini). 
CoMMEsciioN, c°° de Chauny. — Caummchon, 11 53 

(cart. du chap. de Saint-Quentin, Bibl. imp.). — 

Camnencon, i24o (ch. de l'abb. de Prémontré). 

— Comenchon, 1571 (tit. de l'abb. de Genlis). — 
Notre -Dame- lie -Commenckon, i684 (arch. comm. 
de Commenchon). 

Seigneurie vassale de Chauny. 
GoHnii.iE (La), II. c°' d'Auffrique-et-Nogent. — La 
Commune-deii')ub:,-Coticy, 1 468 (comptes de l'Hôtel- 



Dieu de la Fère). — La Commune -soubz -Coucy, 
1690 (baill. do Chauny, B 1469). 
Autrefois ferme. 

CoMMi'NE (La) , petit ruiss. qui prend sa source à l'extré- 
mité du territoire de Bassevelle, traverse le terri- 
toire de Nogent-I' Artaud et y devient un affluent dn 
ru de Lorges après un parcours d'environ 5 kilo- 
mètres. 

CoMPOBTÉ , m'° à eau , c°' de Nanteuil-Notre-Dame ; auj. 
détruit. — Il appartenait autrefois au prieuré du 
Charme. 

Comporté, m'" à eau, c°' de Royaucourt-et-Chailvet; 
auj. détruit. — Comporlet, il4i ; Compoilek, ii5a; 
Comportalum , 1178 (cart. de l'abbaye de Saint- 
Martin de Laon, t. I, p. 262; t. Il, p. 8; t. III, 
p. 76). — Molendinum Comporte, 1208 (gr. cart. 
de l'év. de Laon, ch. 149). 

Il avait été construit vers iiaS par l'abbaye de 
Saint-Martin de Laon. C'est là que s'est livrée, en 
1 1 77, la lutte entre la commune du Laonnois et Ro- 
ger de Rozoy, évêque de Laon. On désignait encore 
par comptes de Comporté ceux de la taille des habi- 
tants de l'ancien territoire de cette commune, sup- 
primée en 1 1 90 par Philippe-Auguste. 

CoMPKÉs (Les), bois, c™ de Vendeuil. — Défriché 
vers 1849. 

CoNCEByos , h. c"' de la Celle. — Coussermont ( carte de 
Cassini). 

CosCEïKECi, c°° de Neufcbâtel. — Superior Curtis, 
876 (ex Libro miraculorum sancti Dionisii episc. 
par. acta SS. ordin. S. Bened. p. 1 , sœc. III, p. 36 1). 

— Curtis êuperinr, 1 1 4 5 ; Corcevreus , 1 2 4 6 ; Cour- 
eevres, 1260; Concevreus, 1275 (cart. de l'abb. 
de Saint-Denis, f 174, 117, 187, 179, arch. de 
l'Emp.). — Courcevreus, i34o (fonds latin, ms. 
gaaS, Bibl. imp.). — Courcevreux , i35i (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. reg. 80, n° 255). — Con- 
nevrex, i353 (dénombr. GG 1 , cab. de M. d'Imé- 
court). — Cmicevreu, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, 
n" 1 ). — Concevreulx , i536 (acquits, archives de 
Laon). — Concepvretix , i545 (comptes de Roucy). 

— Paroisse de Sainl-Pierre-de-Concevreux , 1668; 
Conseoreux, 1677 (état civil de Concevreux, trib. 
de Laon). 

Seigneurie donnée en 870 par Berthe, lille de 
Charlemagne, à l'abbaye de Saint-Denis. La partie 
du village qui dépendait de la vicomte ressorti.ssail 
en partie à Roucy pour la justice. 

Conclaibe, m'° à eau, c°° de Montfaucon. 

CoHCOBbE (La), m"" isolée, c"' de Barzy. 

Concorde (La), m'° à eau, c" de Jaulgonne. 

CoscotBS (Le), m°° isolée, c°' de Housset. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



75 



CoHCRois (Le), m°° isolée et bois, c°* de Chacrise. — 
Nemus de Concroi, laii (arch. de t'Ernp. L 1006). 

— Concroy», 1Ô97 (cart. de i'abb. de Notre-Dame 
deSoissons, f 3i8). 

Co^DÉ, arrond. de Cbâteau-Thierry. — Conde-in-Bria , 
i2o5 (cari, de I'abb. d'Igny, f 108, Bibl. imp.). 

— Condetwn-in-Bria, ia6i (arch. de l'Emp. L 
1001). — Condé-en-Drye , 1890 ( comptes de l'Hôlel- 
Dieu de Soissons, 3a3). — Vallon libre, 1798. 

Principauté vassale de Montmirail. — Paroisse du 
doyenné rural de Dormans. Picpus établis en 1657. 
Condé devint, en 1790, le chef-lieu d'un canton 
dépendant du district de Château-Thierry et formé 
d'Artonges, Baulne, la Celle, Celles-lez-Condé, 
ta Chapelle-Monthodon , Condé , Connigis , Gourboin , 
Crézancy, Monlhurel, Monligny-lez-Condé, Sauvigny 
et Vcrdilly. 

Co»j>É-8rR-Ais»g, c"" de Vailly. — Condetilum (dipl. de 
Charles le Chauve, cart. de I'abb. de Saint-Médard 
de Soissons, f 127)? — Condé, ii85 (cart. de 
Phihppe Auguste, fia, Bibl. imp.V — Condeium, 
laig; communia de Condeto, laaa (cart. de I'abb. 
de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons, p. .555). — 
Condelum-fiiper-AtLroiiam , laga (arch. de l'Emp. 
L 1002). — Condetutn-super-Atisonam , i3i-3 (cart. 
du chap. cath. de .Soissons, f i33). — Condey, 
iSaS (ch. de I'abb. de Saint-Remy de Reims, arch. 
delà Marne). — Condetum-jn-ope-V ailliaeum , xu* s' 
(cart. E du chap. de Reims , f 1 89 ). — Comlé-aeur- 
Aitne, i363 (arch. comm. de Condé-sur-Aisne). — 
Condé -$ur-Aixne, iSôg (lit. de I'abb. de Saint- 
Thierry de Reims, arch. de la Marne). 

Autrefois vicomte vassale du comté de Rrainc. — 
Maladrerie unie à l'Hôtel-Dieu de Soissons par arrêt 
du Conseil d'Etat du 3 août 1 G96 et lettres patentes 
du mois de décembre suivant. 

Cii>DÉ-scR-ScippE, c"" de Neufchâtel. — Condatum 
auper Jluvium Suppiam, 906 (dipl. de Charles le 
Simple, //wf. de France, t. IX, p. 5oi E). — Con- 
deium, iia6 (cart. de I'abb. de Saint-Thierry do 
Reims, f" 386). — Condeda curtU, 1 136 (cart.,B 
de I'abb. de Saint-Remy de Reims). — CondeUun- 

■ tublut-A/rulgicurtem , 1 163 (ch. de I'abb. de Saint- 
Remy de Reims, arcb.de la Marne). — Condé, iaa6 
(cart. de I'abb. de Vauclerc, f° at ). — Condé-iur- 
Supe, i334 ; Condé-iur-Suppe , i3/io(arch.derEmp. 
Tr. des ch. reg. 69, pièce 189). — Reini-turSuippe , 
.793. 

Autrefois seigneurie vassale de Roucy. — Condé- 
sur-Suippe dépendait de la cure d'Aguilcourt. 
ConDREK, 0°° de Chauny. — Contrajrinnum (Itinér. 
d'Antonin). — Altare sancli Pelri-de-Condrinio , 1 toa 



(suppl. de D. Crenier, agi ., Bibl. imp.). — Contran , 

I lûa (ch. de I'abb. de Prémontré). — Condrinus, 

I I 74 (Chron. de Nogento, p. aSg). — Comlnim , 
1228 (cart. de I'abb. d'Ourscamp, f° 89, arcli. de 
l'Oise). — Parrochia de Condren, 1233; Condram , 
1265 (Olim , t. I , p. 2 3 5 ). — Condrein , 1 2 7<) ( ibid. 
l. II, p. 172). — Cottdran, 1836 (arch. de l'Emp. 
Tr. des ch. reg. 66, n" 167). — Cotidrem, t365. 
(arch. de la ville de Chauny). — Couldran, 1/198 
(ch. de I'abb. de Prémontré). 

Prieuré de Bénédictins fondé vers 1 1 03 et uni à 
l'abbaye de Nogent. Couvent de croisés établi en 
1 a8a. — La seigneurie faisait autrefois partie de la 
châteilenie de Chauny ; elle en a été distraite pour 
en relever (arch. de l'Emp. J 786). 

CoKDDiTS (Ri- des), petit affluent du ruisseau d'Ardon, 
à Vaucelles-et-Beflécourt. — Ce ruisseau n'ali- 
mente aucune usine. — Son parcours est de i,a5o 
mètres. 

CosFAïRECi , f. c°° d'Armentières. — Villa que dicitur 
Curtù fahrorum in pago Breensi, 855 (cart. de I'abb. 
de Saint-Crépin-le-Grand, p. io4). 

Autrefois seigneurie vassale d'Oulchy-le-Château. 

CojiPLAss, fief, c°° de Chassemy. — Vers Condé-sur- 
Aisne. 

CoNPLADS, f. c" de Trcloup. 

CoNFRÉcoiiRT, f. c°* de Bcmy-Bivière. — Cnrbinificurlis , 
898 ( Mabillon , De Be diplomaticâ , p. 557 ). — Gun- 
freeourt, 1208 (cart. de I'abb. de Saint-Médard de 
Soissons , P" 1 56 , Bibl. imp.). — Gonfrottcort ,1226; 
Gonfroieourt , 1 a36 (ibid. C 72 ). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye do 
Saint-Médard de Soissons et dépendait de l'exemp- 
tion de Pierrefonds. 

CoKFREMiiix , h. c°' de Courboin. — Confremeaux ( carte 
de Cassini ). 

CoNGiiLLARD (Le), h. c™ de Coucy-la-Ville. 

Congé , bois , c°' de Leuilly. 

CosJDOAN, petit fief, c"' de Missy-lez-Pierrepont. — 
Relevait de la châteilenie de Pierreponl. 

CossÉTABLE (Le), fief, c"' d'Hamégicourt. — Relevait 
du comté de Ribemonl. 

CosKiGis, c°° de Condé. — Conegi, iai8 '(cart. de 
I'abb. de Sainl-Jean-des-Vignes, f° 54, Ribl. imp.). 
— Connejry, 1 567 (tit. de l'Hôlel-Dieu de Cbâteau- 
Thierry). — Connegi, 1578 (pouillé du dioc. de 
Soissons, (° a6). — Conigi, i684; Conijry. 1676 
(famille Capendu de Boursonne). — Connigy, i68t 
(arch. du baill. de Château-Thierry). — Connegi», 
1709 (intend, de Sois.sons, C ao5). 

Connigis était autrefois du doyenné rural de Dor- 
mans. 



76 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



CoNSTANTiNE, 111°° isoléc , c"" (le Crépy et de la Neu- 
ville-Bosraoïil. 

CosTEscouRT, c°" (Ic Saint-Siiiion. — GundescoH, 1 1 aS 
(cart. AA de Tabb. de Saint-Quenlin-en-l'Ile, 
p. 1 o5). — Condescurt , xiï' s" ( cil . du cliap. de Sainl- 
Queiitin). — Condescouit , i384 (arch. de l'Emp. P 
1 35 ; transcrits de Vermandois). — Excondescoml , 
XIV* s' (Livre rouge de l'abb. de Saint-Quenlin-en- 
l'Ile, f 59, arch. de l'Emp. LL 1018). 

La seigneurie apparlenait autrefois au chapitre 
de Saint-Quentin (Recueil des fiefs, p. 119). 

(^ONVEiisEBiE (La), f. c" de la Bouteille. «Dit la Con- 
verserie au subject de la demeure ordiilaire de 
quelque frère conversn (Livre de Foigny, par de 
Lancy, p. 118). — On ne connaît plus l'eroplace- 
uient de celte ferme. 

GoPETOiE, h. c"° d'Aisonville-et-Bernoville. — Coupe- 
«oye (carte de Cassini). 

CoQrAiRix (Li),cliàt. c°' d'Épieds. 

CoQUEMBiLE, f. c°° de Gcrcy; auj. détruite. — Coc- 
qmmbille, 161 5 (min. de Teiiinge, notaire). 

CoQiEREAix , rri°° isolée , c"" de Coupru. — Cocquereaujc , 
1682 (baill. de Charly). — Cocrcnju ( Cassini ). 

CoQUEBEL, bois, c"" d'Aniiois, de Neuville-en-Beine et 
de Flavy-le-Martel; défriché en grande partie. — 
Autrefois fief relevant de Chauny. 

CoQBEREL , f. c"" de Saint- Aubin. — Coqtterel ( carte de 
Cassini). 

Cette ferme et le bois du même nom appartenaient 
autrefois au prieuré de Brétigny. 

Coquet, m'° à vent, c" de Dizy-le-Gros. 

CoQiiBus, f. c'" de Thenailles. — Cocquibus, i6i5 
(min. de Teiiinge, notaire). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abb. de The- 
nailles. 

CoRBAis, m°° isolée, c°" de Fontenelle. 

CoRBANCHE, fief, c°" de Merval. — Relevait autrefois de 
Boucy. 

Corbeaux (Les), h. c°" de Courboin et de Saponay. 

(jOrbevï, c°" de Craonnc. — Carbnactim (monnaie mé- 
rovingienne, Combrouse). — Corbcmmcum , 768 
(Œuvres d'Hincmar, t. II, p. 179). — Corbonacum 
villa, 771 (Mab. Dipl. t. II, annal. Bened. p. 7a4). 
— In villa Corb'iniaco (ex Libro miracuiorum Mar- 
culfi, acla SS. ordin. sancti Bened. p. 2, saic. IV, 
p. 519) — Villa que Carbonaca vocatur, 771 (De 
gestis Caroli Magni lib. 1 ). — Corbanacum palatium 

' regium, 84i (dipl. de Charles le Chauve, Hist. de 
France, t. VIII, p. l)3i D). — Corbenacum, 98a 
(Chron. de Flodoard). — Corbeniacum, 1 090 (cart. 
B de l'abb. de Saint-Remy de Reims, p. 119). — 
Corbeni, 1 1 60 ; Corbeigni, 1172 (cart. de l'abb. de 



Thenailles , f° 1 7 ). — Sanctus Marculfus , 1 1 85 (cart. 
de Vauclerc, P 63). — Couibeneyum , xif* siècle 
(cart. E du cliap. de Reims, P 139). — Sainl-Mar- 
coul-de-Corbeny, 1477; Saml-Marcoul-de-Corbigni , 
i484 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. reg. 201, n° 60, 
et reg. 211, n° 5o6). — Saint-Marcoul, iltgS 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 2j). — Cor- 
bijpiiacum, i5oi (tit. de l'abb. de Saint-Remy de 
Reims, arch. de la Marne). — Bourg de Corbeny- 
de-Saint-Marcoul , li-jâ (arch. de l'Emp. Méiiuirial, 
555, f" 174). — Bourg de Saint-Marcoul-de-Cor- 
bigny, i635 {ibid. E laa). 

Palais et domaine des rois carlovingiens donnés 
par Charles le Simple, en 906, à l'abb. de Saint- 
Remy de Reims pour y fonder un prieuré. 

CoBBENV, f. c"' de Bruyères. — Autrefois domaine de 
l'abb. de Val-Chrétien. 

CoRBENï, h. c"de Pont-Saint-Mard. — Courbent {carie 
de Cassini). 
Autrefois fief. 

CoKBE.\ï, h. c"" de Villers-Saint-Christophe. — Corbe- 
gny, 1873; Corbeni, i383 (arch. de l'Emp. P i35; 
transcrits de Vermandois). — Corbigny, 17/13 (plan 
de Viller.s-Saint-Christophe, arch. de l'Aisne). 

Ce hameau forme aujourd'hui l'extrémité sep- 
tentrionale de l'agglomération de Villers-Saint- 
Christophe. 

CoRBERON (Hait et Bas), h. c" de Vendières. — Fief 
relevant autrefois de Montmirail. 

CoKBESSON, 11. c°' de l'Epine-aux-Bois. — Courbesson 
(carte de Cassini). 

Ce hameau donne son nom à un petit ruisseau 
dont le parcours, dans le département de l'Aisne, 
n'est que de 1,600 mètres. 

CoRBiAULCuAiNE, petit ruiss. (xiv° s", cart. de la .seign. de 
Guise , f° 7 8 ) qui prend sa source au bas du bois des 
Ronces, sur le territoire d'Origny, où il fait tourner 
le moulvi du Routy avant de se jeter dans le Ton. 

CoRBioN (Le), h. c°° de Sorbais. — Scorpion, i565 
(minutes d'Herbin, notaire, greffe du tribunal de 
Laon). — Censé des Corbions, 1609 (tit. de l'abb. 
de Clairefontaine). 

Autrefois ferme appartenant à l'abb. de Claire- 
fontaine. — Ce hameau donne son nom à un petit 
affluent de la Fontaine-Royale dont le parcours est 
de 1,780 mètres et qui n'alimente aucune usine. 

Corchevacx, f. c"* de Barenton-Bugny; auj. détruite. 
— Censé d^Escorcheveau, 161 5 (justice du chap. 
calh. de Laon). 

Elle appartenait autrefois au chapitre cathédral 
de Laon. — On lui donnait aussi le nom d'ËcorcAe- 
vache. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



77 



CoRci , c°° de Villers-Colter^U. — Corci, 1 1 67 ; ferme 
de Corsy, i384 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de 
Soissons, f°' 87 et 38). — Courci, i4ii (archives 
de l'Emp. Q, carton li). — Courcy, 1 63o (maltr. de 
Villers-Colleréts). 

Corcy ressortissait en 1 384 au baill. de Senlis 
(arch. de l'Empire, P i36; transcrits de Verman- 
dois). 

CoRDELLE , fief, c°* de Clievennes ; vassal -de Che - 
vennes. 

CoRiLLoN, f. c°* de Pancy. — Villa Curleum, n58 
(cari, de l'abb. de Saint-Martin de Laon, f° lag, 
bibl. de Laon). — Courtion, 1 175; Curleun, 1 179 
{ihid.f i3u).—Corllon, iqUq (iiid. f»i3i).— Censé 
de CorîlUoH, 1612 (insin. du baill. de Vermandois, 
greffe du tribunal de Laon ). — Coreillon (carte de 
Cassini). 

Cette ferme, auj. détruite, appartenait autrefois 
à l'abb. de Saint-Martin de Laon. 

OiiiiNAiLLE ou LA JusiiCK, ficf, c" du Haucouit; vassal 
de Thorigny. 

I ^DH.Miitx, h. c" d'iviers. — Maison de Comial, 1 898 ; 
Comuel, i4o6 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits 
de Vermandois). — Corgneaux, 1671 (min. de 
Thouidle, notaire). — Comiatuc, 1697 (aud. du 
baill. de Baucigny). 

(^orhe-be-Ceri' (La), f. c"* de la Forté-Milon. — Cette 
ferme appartenait autrefois à la chartreuse de Bourg- 
fontaine; elle fait maintenant partie de la population 
agglomérée. 

(^oB'ïEiL, bois,c°' de Prcsles-et-Tbierny. — Saltus de 
Coriiela, 1 1 a3; nemus de Cornelle, quod anliijuitus 
Puhim vocabatur, vers 1 1 4o (ch. de l'abb. de Saint- 
\ incent de Laon). — Domus de Cornele, 1 380 (gr. 
cart. de l'év. de Laon, oh. 9 ). — Sanctus Cochonus, 
in censâ de Coitietlet, i53i (collation des bénéfices 
du diocèse de Laon, secret, de l'éï. de Soissons). — 
Corneille, 1710 (inteud. de Soissons, C 27'!). 

Il y avait jadis un château auj. détruit et autrefois 
lief vassal de l'évèché de Laon. 

CoBKELLE, petit fief, c°° de Voyenne. — Relevait autre- 
fois de l'évèché de Laon. 

(JOK.MFLEBT, f. c"' de Landifay-ct-Bcrtaignemont. 

(^anMLLiER (Le), h. c"' de \ iels-Maisons. — Comillet 
(carte de Cassini). 

CoRKiN (Le), ruisseau. — Rivusde Comuei inler Biau- 
voir etRokignicort, 1289 (cart. de l'abb. de Sainl- 
.Martin, t. III, p. 05). — Rivus de Corgnuel, i255 
(cart. de l'abb. de Bucilly, f° 25). 

Il prend sa source à Cuirieux et tombe dans la 
Souche à Veslcs-et-Caumont ; son parcours est de 
8 kilomètres. On donne également !>■ nom de Cor- 



iiin à un ravin qui d'Ébouleau à \ esles reçoit des 
eaux pluviales et les rend au lit du ruisseau. 

CoBREAï, fief, c" de Fieulaine. — Relevait autrefois 
de Guise. 

Corbeaux, f. c" de Nouvillette, auj. détruite. — Cau- 
reau, i564 (tit. de l'abb. d'Origriy-Sainle-Benoîte). 
Elle appartenait autrefois à l'abbaye d'Origny- 
Sainte-Benoîte. 

CoRREBiE (La), h. c"' de Braye-en-Tliiérache. — La 
Conrarie, i3ah (suppl. de D. Grenier, 287, Bibl 
imp.). — Cliorerie, 167» (état civil de Renneval. 
tribunal de Laon). — Colei-ye, 1690 (arch. comm. 
de Burelles). — Culki-ie, 1701 (aud. du baill. de 
Bancigny, B 27C8). — Corarù, 1710 (intend, di- 
Soissons, G 820). 

La ferme de Correrie appartenait autrefois à la 
chartreuse du Val-Saint-i'ierre. 

CÔTE-DE-LiïERSEAi; (La), m°° isolée, c" de Laversine. 

CoTTERÉTs (Les), fief, c" de Chouy. — H relevait au- 
trefois de celui des Fossés et appartenait au cha- 
pitre cathédral de Soissons. 

Couarde (La), h. c" de Viils-Maisons. — Fief relevant 
autrefois de Fère-en-Tardenois (arch. de l'Emp. 
Q8). 

Coi'BEHCBY, f. c"' de Monthurel. — Coberchy, 1687 
(arch. comm. de Monthurel). — Couberchi (carte 
de Cassini). 

Coccï, bois, c"° de Lugny. — Coucy-les-Lugny, 1670 
(déhl). de la chambre des comptes de )a Fère). 
Auj. défriché. 

CoiiCï-LA-ViLLE, c°° de Coucy-le-Châteaii. — Cociacum- 
vilta, 1 120 (Chron. de.Xogento, p. n4). — Altare 
de Codiciaco-viUa, 112a (suppi. de D. Grenier, 29 1 , 
BibL imp.). — Coci-t-illa, 1 ia8 (Cliron. de Nogcnto, 
p. l'u). — Cuuci-vitla, il 58 (cart. de l'abb. de 
Prémontré, bibl. de Soissons). — CociïiHe, 1207; 
Couci-villa-suhtus-Couci-castrum, 1268 (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Couchi-la- Ville, i3o3 
(Liber privilegiorum, abb. de Saint-Amand, arch. 
du Nord). — Cotwy-vilta , i3^io (fonds latin, ms. 
9228, Bibl. imp.). — Coucy- la-Vallée , 1798. 

Coucy-la-Ville était des châtell. et baronnie de 
Coucy-le-Chdteau. 

Coicï-LE-CuÀTiAii, arrond. de Laon. — Codiciacum, 
53o (testament de saint Hemy, Bibl. imp.). — 
Chocit, denier carlovingien frappé à Coucy (Bulletin 
de la Société académique de Laon, I. Vi, p. 82). — 
(Manum ( Vie de suint Hubert, Bollandistes, t. \II, 
mai, p. 378). — Terra que Megium dicitur in qua 
est castellum Cociaci, iiifi (mém. ms. de l'Éleu, 
t. I,p2C8). — Codiciacum rastrum, 1121 ; coitrum 
Codiciacense , 112a (Chron. de Nogenio, p. 211, 



78 



DKPARTEMENT DE L'AISNE. 



3 1 3). — Coci, 1 i3.'i (ch. de l'abb. de Prémontré). 

— Coucincum , 1 1 35 (cart. de l'abb. de Sainl-Mar- 
lin de Laon , f (19 ). — Ciicci , 1 1 .'1 i ( cart. de l'abb. 
deTbenaiilos, r t3). — CasteUum Coceium, ii'i.") 
(Cbron. de Ncffenlo, p. Aa6). — Caslrum Coda- 
eitisc, 1173; Altare de Coci Castro, 1176 (ihid. 
]). 263). — Choeiacus, ii7fi; Couci, xii' siècle 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, archives 
de l'Emp.). — Couci Ccutrum, 1 188 (cart. de Pré- 
inontré, bibl. de Soissons). — Couchiacum, 1188 
(cart. de l'abb. de Tbenailles, S° 38). — Cociacus, 
xiii" siècle (denier de Raoïd 11 , Poey d'Avant , mon- 
naies féodales, t. 111, p. 356). — Couchi-le-Coxiiel , 
i3o3 (Liber privilegiorum, f° 10, abb. de Sainl- 
Amand, arch. du Nord). — Couchi, 1 3o.') (ch. cab. 
de M. Dcsprez). — Coucy-le-Chastel , t327 (arcb.de 
l'Emp. Tr. des ch. registre 64, n° 683). — Coucy 
Caslrum, 1 3/io (fonds latin, ms. 9328, Bibl. imp.). 

— Couchy, i433 (Chron.de France, n° 26, bibl. 
de Lille ). — Co«ssi/, 1 436; Cnucy-Ie-Chasteau , ifiio 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 17, E 4o). — 
Paroisse Saint - Sauveur de Coucy- le-Chasteau, 1 690 
(étal civil, tribunal de Laon). — Coucy-la-Moii- 
iagne, 1793. 

La ville de Coucy est construite à l'extrémité 
d'un plateau élevé; ses anciennes fortifications for- 
ment presque entièrement son terriloire, complè- 
tement entouré par celui d'Auffrique-ot-Nogent. — 
Domaine donné par Clovis à saint Remy, évéque 
de Reims. Hervé, l'un des successeurs de celui-ci, y 
fit faire, en 920 , un château qui a élé reconstruit au 
commencement du xiii' siècle par Enguerrand 111, 
sire de Coucy. — L'abbaye de Nogent y fonda, en 
1 138, le prieuré de Saint-Remy, quia élé uni à la 
cure vers 1760. — La baronnie de Coucy relevait de 
la tour de Laon. Elle a été érigée en pairie en 1 4o4 
et i5o5. 

Le fief de la châtellenie de Coucy comprenait 
Champs, Pierremande, Pont-d'AasI, Praast et Vil- 
lette. 

Le grenier à sel de la même ville, établi au 
XIV* .siècle , a été aboli le 1 2 décembre 1 4 1 5 , puis 
rétabli en i442; les localités suivantes en dépen- 
daient: Amigny-Rouy, Andelain, Anizy-le-Château, 
.Anffrique-et-Nogent, Bagneux, Barizis, Bassoles, 
Beautor, Birhancoiirt , Brancourt, Brie, Champs, 
Charmes , Chauny, Condren , Coiicy-la-Ville, Coucy-le- 
Château, Crécy-au-Mont, Danizy, Deiiillet, Ep.igny, 
Épourdon, Fargnicrs, Faucoucourt, la Fère, Fo- 
lembray, Fresne , Fressancourt, Guny, Jumencourt, 
.luvigny, Landricourt, Leuilly, Morsain, Pierre- 
mande, Pinon, Pont-Saint-Mard,Prémonlré, Quessy, 



Quincy-Basce, Saint-Aubin, Sainl-Gobain, Saint- 
Paul-aux-Bois, Selens, Septvaux, Servais, Sinceny, 
Ïrosly-Loire , Vassens, Vauxaillon, Verncuil-sous- 
Coucy, Vézaponin, Villequier-Aumont, Viry, Vouël 
et Wissignioourl. 

Coucy-le-Château avait autrefois un gouvernement 
militaire dépendant de celui de l'Ile-de-France. Son 
ressort était celui du bailliage royal, au(]uel une pré- 
vôté a été unie par édit de juillet 1 563 (2° vol. des 
ordonn. de Charles IX, AA f 92, arch. de l'Emp.). 
Elle a été rétablie par un édit d'aoùl 1768, qui a 
supprimé le bailliage el réuni sa circonscription au 
bailliage royal de Soissons. Le bailliage de Coucy, 
qui avait sa coutume particulière, au silence de 
laquelle celle de Laon suppléait, a été de nouveau 
rétabli par édit du mois de mars 1780: Cutz, Bour- 
guignon-souiî-Coucy, .Saint-Paul-aux-Bois, Pierre- 
mande, Barizis, Septvaux, Prémontré, liassoles- 
Aulers, Quincy, Landricourt, Pinon, Vaudesson, 
Vauxaillon, Leuilly, Juvigny, Crécy-au-Mont, Val- 
priez, Bieuxy, Montécouvé, Épagny en parlie, Vas- 
sens, Audignicourt et Blérancourdelle formaient 
ses limites intérieures et en dépendaient. 

La subdélégation de Coucy-le-Château, de l'élec- 
tion de Laon, comprenait Auffrique-et-Nogent, Bas- 
soles, Barizis, Bichancourl, Brancourt, Champs, 
Coucy-la-Ville, Coucy-le-Château, Courson , Folem- 
bray, Fresne, Jumencourt, Landricourt-et-Cour" 
val, Pierremande, Prémontré, Quincy-Basce, Sept- 
vaux, Sinceny, ïrébecourt, Verncuil- sous -Coucy 
et Wissignicourt. 

Coucy-le-Chàteau fut, en 1790, le chef-lieu d'un 
canton dépendant du district de Chauny et formé 
des communes d'Auffrique-el-Nogent, Champs, 
Coucy-la-Ville, Coucy-lc-Chéteau, Crécy-au-Mont, 
Folembray, Fresne, Guny, Jumencourt, Landri- 
court, Leuilly, Pierremande, Pont-Samt-Mard. 
Prcmontré , Quincy-Basce, Trosly-Loire et Verneuil- 
sous-Coucy. 

La forêt de Coucy appartient à l'État ; elle contient 
3,267 heclares 8 ares. 

Les armoiries de la ville de Coucy-le-Chàteau sont: 
vairé d'argent et de gueules de six pièce». 
CoiCT-LEZ-EppES, c°° de Sissonne. — Couci, ii64: 
Couaci, 1173 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon, f° i4i, bibl. de Laon). — Coceium, Cocia- 
cum, 1 178 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 
— Couciacum, 1190 (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. 172). — Couciaciim-ju.rla-Apiam, i2o4 
(p. cart. de l'év. de Laon, ch. 79). — Coucy-villa, 
1344 (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 295). — 
Couci-villa-juxta-Apiam, i345 (ibid. p. 137). — 



DEPAUTEMENT DE L'AISNE. 



79 



Couciacug-juxta-Apiam , ta kit (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, t. III, p. 353). — Coticy- 
juxta-Appiain , iSio (fonds latin, ms. 9228, Bibl. 
imp.). — Coucy-les-Aippe , i4o5 (arch. de i'Einp. 
J 801, n° 1). — Coticy-leH-Eppe, 1 46'4 (comptes de 
la maladrerie de Laon, arch. de Laon). — Coucy- 
empris-Eppe , liyâ; Couchi-emprès-Eppe , 1676; 
Cotuty-empièt-Eppe , 1^89 (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Laon, E 20, 21 et a4). — Coucy-leaAippes , i[>i(i 
(acquits de comptes, arch. de la ville de Laon). — 
Cou»êy-lei-Eppe , i54o (épitaplie de Jean de Ciivil- 
liers en l'église de Coucy-lez-Eppes). — (Àoucy-ks- 
CEppe, 1559 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 
83). — Coucy-lez-Heppes, i643 (comptes de 
rilotel-Dieu de Laon, E i5C). — Coucy-hz-Aippes , 
16C1 (cliambre du clergé du diocèse de Laon). — 
Cou»»y-le»-Aippe» (carie de Cassini). 

AnlrefoLs seigneurie qui relevait de la châtellenio 
d'Eppes. 

CouDKE (La), bois, c°' de Flavy-le-Martel. 

CoiESNO.N, petit h. c" de Viels-Maisons. 

Cm LE^oinE, petit b.c"' d'AufTriqne-et-Nogent. — Coul- 
leiuiire, 161 3 (arcb. do l'Hôtel-Dieu de Coucy-le- 
Cliéteau). 

Ce hameau était autrefois de la |ianii«se de l^oucy- 
le-Chéleau. 

CouLcis, h. c'" de Marchais. 

Coi LLE-Ai-MouTOii, petit fief, c" de Marly. — Relevait 
autrefois de Guise. 

(^i)tioMMEBs, bois, c"* de Barizis. — Columbarie , 83i 
(dipl. Hi»t. (le France, t. VI, p. 069). — Sylva de 
Coiilemièret , iai2 (Chron. de \ogento, p. i38). — 
Nemus de Coulomier, 132.) (arch. de l'Einp. Tr. des 
ch. J 334, n° 4). — Silvadc Couloumieis , 1248 
(Chron. de Nogento, p. 257). — Boscus de Coluin- 
iiVt;», 1 365; parcus de Colomiert, 1267 (01im,t. I, 
p. 325 et 751 ). — Bos que on dit de Conlemnier, 
ia85 (Liber privilegioram , (° 9, abb. de Saint- 
Aiiiand, arch. du Nord). — Omlommier, 1298 
(arch. de la ville de Chauny). — Bos de Coulemier, 
iiv's* (Liber ruber, tj, abb. de Saint- Aniand, arch. 
du Nord). — Bos de Coulomiers, i364 (Chron. de 
Nogento, p. 374). — Bois du Coulomnier, 1756 
(chambre du clergé du diocèse de l.^on). 

Ce bois appartenait autrefois à la prévôté de Ba- 
rizis et contenait 25 1 hectares 81 ares; il a été 
aliéné par l'Etat le 20 octobre 1819. 

•JoCLOSGES, c°° de Fère-en-Tardenois.. — C,olunj',ie. 
Il 53; ColuHj;et, 1319 (cart. de l'abb. d'Igny, 
f* a4i, Bibl. imp.). — Colonge, 1219 (charte de 
l'abb. de Saint-ïved de Braine). — Coloiiges, 1 334 
(cari, de l'Hôtel-Dieu de Soissons, i90,ch. xix). — 



Colunge, 1 289 ( Hôtel-Dieu de Soissons , 9 ). — Cou 
longez, 1364; Coulongie, i3i5 (cart. de l'abb. 
d'Igny, r* 2 43 et 171, Bibl. imp.). — Coulmigex- 
en-Tardenois , i359 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. 
registre 90, pièce 220). — Coullonges, i4ori 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f 17). — 
Coulonge, i5i4 (tit. do l'abb. do Saint-Yved di- 
Braine). — CouUonge, 1660 (tombe de F. Berarl . 
curé, eu l'église de Coulonges). 

Autrefois seigneurie relevant d'Oulcby- le -Châ- 
teau. Le village ressortissait pour la justice à la pré- 
vôté de Fismes (arch. de l'Emp. P i3(5; transcrits 
de Vermandois). 

Coulonges fut, eu 1 790, le chef-lieu d'un canton 
dépendant du district de Château-Thierry et formé 
d'Aiguizy, Cohan, Coulonges, Dravegny, Goussan- 
court, Vczilly et Villers-Agron. 

CouPABViLLE, fief, c" de Soissons. — Couparvillu, 
1921 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 190). — 
Coparlville, 1280 (cart. de l'abb. de Saint- Jean- 
des-Vignos, f 64(Bibl.imp.). — Courparville, i25i 
(arch. de l'Emp. L loui). — Couparvilla - prope- 
Smiclum-Lazarum , i355 (suppl. de D. Grenier, 
ch. 55 , Bibl. imp.). — Coparvitle-prope-Suessiunem , 
1357 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, p. 169). — 
Couppaville, i333 (cart. .de l'abb. de Saint-Crépiri- 
le-Grand, p. 58l). — ComparviUe-dalcs-Soiamna . 
xiv° s* (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Coupaville, i442 (comptes de l'Hôtol- 
Dieu de Soissons, P 82). — Coulpavilte, i452 
(cart.de l'abb. de Saint-Crépia-ie-Grand, p. 583). 
Ce fief relevait autrefois de Pierrelonds. L'abbaye 
de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons l'a acquis, 
en 1 332 , de Gilles de Rosoy. 

CocPETTEs (Les), h. c"' de Verdilly. — (MippeUe, 
i582 (lit. de l'abb. de Valsecret). 

CooPiG.NT, h. c" de Monllevon. — Ce hameau donne 
son nom à un petit ruisseau qui ii'.ilimente point 
d'usine et dont le parcours est de i ,600 mètres. 

Goupille (La), m'" à eau, c"" de Sainl-Algis. 

CoLPPET, f. c°* de Mesbrecourt-Richecourt. — Coupol, 
Couppel, i4ii (arch. de l'Emp. J 801, n° 4). — 
Coppet, i54i (cab. de M. Gauger, arpenteur à 
Mayot). — Couppet, i568 (acquits, arch. de la 
ville de Laon). — Censé de Coupet, 1699 (lit. de 
la comm"" de Laon). 

Cette ferme appartenait aulrefois à la comman- 
derie de Laon; elle était située à l'extrémité des 
territoires d'A.ssis-sur Serro et de Mesbrecourl. Sa 
destruction date de 1595. Le lieu dit (lOupet-Brùlé 
indique encore l'emplacement de celte ferme au plan 
cadastral de Mesbrecourl. 



80 



DÉPARTEMEiNT DE LAlSNË. 



CoiiPiti-, c°° (le Charly. — Nemus de Copperu, 1 187; 
boscns de Coperni, iao4; nemus de Coupjirn, 
I a 1 9 ; territorium de Cnpei-u , 1 a 4 3 ( cari, de l'abb. 
de Notre-Dame de Soissons, p. 280, 981, 9 5 9 et 
■38a). — Cnuperii, I95a; Coiippertt, 1966; Coti- 
perm , ia()3 (arcli. de l'Emp. L ioo4). — ùmp- 
periie, i538 (ardi. comm. de Charly). — Couperue, 
i633 (arch. comm. de Domptin). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Notre-Dame de Soissons et ressortissait pour la jus- 
tice au Châtelet de Paris. 

CouB (La), f. c°' de Courboin. — Autrefois fief rele- 
vant de Pavant, 

CoDii (La), fîef, c" de Courtemont-Varcnnes. — Il 
relevait autrefois de Montmirail. 

Cour (La), fief, c" de Pont-Saint-Mard. 

CoDR-AiJX-Bois (La), f. c"' de Ghézy-en-Orxois. — 
.\ncien domaine des Bénédictins de Crépy-en-Valois. 
Unie à la population afjglomérée. 

CocR-Acx-MoiNEs (La), f. c" de Chézy-en-Orxois. — 
.ancien domaine des Bénédictins do Crépy-en-Valois. 
Unie à la population agglomérée. 

Codbbe, petit fief, c" de Chassemy. — Belevait autre- 
fois de Rraine. 

Courbes, c°" de la Fère. — In villa que dicitur Curhis , 
1 1 15 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Curhe, 1139 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux- 
Bois). — Curbes, 1 226 (gr. cart. de l'év. de Laon , 
ch. 70). — In territorio de Courbes, 1247 (ch. de 
l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Courbe, i645 
(baill. de la Fère, B 11 Sa). 

Le domaine de Courbes a été donné en 1 1 1 .') par 
Helvide, veuve d'Ébert, vidame du Laonnois, à 
l'abb. de Saint-Vincent de Laon; il relevait de la 
chàtellenie de la Fère. — La paroisse dépendait 
de la cure du Sart. 

(".ocKBESAUT, fief, c°' de Fargniers. 

CocRBEssEAux, h. c"" de Champs. — Conrbesmult, 
1087 (baill, de la Fère, B 819). — Corbeeeau, 
1709 (baill. de Chauny, B t39o). 

Fief relevant autrefois de la baronnie de Coucy. 
— Le hameau donne son nom à un petit ruisseau 
qui prend sa source à Folembray et traverse le territ. 
de Champs avant de se jeter dans la rivière d'Ai- 
lette. Son parcours est de a,4oo mètres. 

GoDRBETiN, f. c°' de Vendières. — Courpetin, 1719 
(tit. de l'abb. de Nogent-l'Arlaud). 

CouRBiLiONERiE (La), h. c" de Domptin. 

".oïRBoiN, c°° de Condé. — Curbiiin, 116g (ch. de 
l'abb. d'Essommes). — Villa de Corboyn, 121 4; 
Corboin, laSi (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes, f 9a, Bibl. imp.). — Courhuuyn, 1607 



(tit. do l'Hôlel-Dieu de Château-Thierry). — Cw- 
houin, 1573 (pouillé du dioc. de Soissons, P 26). 
Autrefois communauté de Bénédictins. — Sei- 
gneurie relevant de Montmirail. 

CouRBOs, pelit fief, c"' de Couvrelles. — Relevait 
. autrefois de la seigneurie du Plessier. 

CouRBODViK , m°° isolée, c"' de Pargny. — Courbouain , 
i3oo; Courbouvain, i3o4 (suppl. de D. Grenier, 
997, Bibl. imp.). — Courbevain, 1 3o5 (ch. de l'abb. 
de Saint-Jean-des-Vignes de Soissons). 

CooRCEiLE, f. c°' de Fonsomme. — Villa que dicitur 
Curcelas, io43; villa Curceto, 1 ia4 (cart. de l'abb. 
d'Homblières, p. 68 et 6). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abb. d'Hom- 
blières. 

CocBCELLE, f. c°' de Lesquielles-Saint-Germain. — 
Allare de villa cui Cî/rfi/d's nomen est , 1 133 (ms. de 
Ducange ABCDE, Bibl. imp.). — Territorium 
de Corceh», 12 43 (cart. de l'abbaye de Foigny, 
^260, Bibl. imp.). — Maison de Courcelles, i334, 
maison et censé de CourceUe»-dale» - Guâe , iSSg 
(cart. de la seign. de Guise, f" 171 et 913). 
Cette ferme appartenait autref. à l'abb. deFesmy. 

Courcelles, c°° de Braine. — Curcelle, 1147 (cart. 
de l'abb. de Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp.). 

— Curceles, 1901 (pièces juslificativesde rf/i»(oire 
du duché (le Valois, t. III, xxxi). — Corcelle, 1208 
(cart. de Saint-Yved de Braine, Bibl. imp.). — 
Corchelle , 1 2 1 7 ( ibid.). — Courceles ,1228; Corceles , 
1929 (cart. du chap. cath. de Soissons, f 288). — 
Courcelle, lôSg (tit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons. 
55). 

Autrefois seigneurie relevant du comté de Braine. 

Cocbcelles, fief, c"* de Chevregny. — Relevait autre- 
fois de i'évêché de Laon. 

Courcelles, h. c^de Sancy. — Villa que dicitur Cor- 
cella'm page Laudunensi, 855. — Courcelle, laoo 
(cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, p. 1 o4 
et 168). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abb. de 
Saint-Crépin-le-Grand de Soissons. — Uni mainte- 
nant à la partie sud-ouest de la partie agglomérée. 

Courcelles, h. c'" de Tréloup. — Courcelle (carte de 
Cassini). 

CouncExoN, h. c°' de Brasles. 

Courcenon, m'° à eau, c"* de Verdilly. 

CouRCHAMPS, c°" de Neuilly-Saint-Front. — Corchamp, 
laaG (ch. de l'HAtel-Dieu de Soissons). — Cureiu 
campus, 1281 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 89). 

— Courchanl, xv' siècle (Obituaire, arch. comm. de 
Priez). — Courchampl, i544 (comptes de l'Hôlel- 
Dieu de Soissons, f 17). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



81 



Autrefois seigneurie vassale de Fère-en-Tardenois 
(arch. del'Einp. Q8). 

Cour-d'Aibai.\ (La), f. c°' de Marchais. 

CouRDEAU, f. c°' de Laon. — Courdaue, iSiy (lit. do 
l'Hôlel-DieudeLaon). — Courdaut, i568 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Courdaux (carte do 
Cassini). 

Cédée, on 1672, par l'abbaye de Saint-Nicolas- 
aux-Bois au séminaire de Laon. 

Cobb-de-Bbaïe (La), h. c" de Clairefontaino. — 
Braium, 11 38; Bray, Ji38 (Ann. Prœm. t. 1). 

Coub-de-Labonv , fief, c°* de Largny. 

Coub-dk-l'Esfa,\t (La), h. c" de Luzoir. 

CouRDEMAiiCHE, c°' do Montlevou. — In territorio 
Curtis dûuiinici, 1 a63 (cart. de l'abb. de Saint-Jean- 
des- Vignes de Soissons, bibl. de Soissons). — 
Courtdemenche-subtu»-MolU-von-m-Bria, la'jli (arch. 
de i'Emp. L looi). 

Cette localité a laissé son nom à un ruisseau qui 
prend sa source à Monlarmaut et se jette dans la 
Dhuis près de Picheny. Ce ruisseau n'alimente au- 
cune usine. Son parcours est de 1 ,600 mètres. 

CoDB-DE)iisF.Li.E-MAniE, fief dans le voisinagedcJeantes. 
— Il relevait de liancigny en i3g8 (arch. de I'Emp. 
P i36; transcrits de Vermandois). 

Cobr-des-Badchets (La), h. c°' de Besmont. — Cour- 
des-Bauchét , 1706 (minutes de Michel Tbouïlle, 
notaire). — Rue de ta Cour- des -Ilauchets, 1725 
(terrier de Besmont). — Cour-des-Bochets , i7'io; 
Cour-det-Bauchels , 17/17 (baill. d'Aubenton, B 
2008, aÛ2o). 

Ce hameau doit son nom à la famille Bauchet. 

CoBB-DEs-MoiNES (La), f. c"' d'AssIs-sur-Sorre ; auj. 
détruite. — Elle appartenait autrefois à l'abb. de 
Nogent et se trouvait au centre du village. 

CoBîl-OES-MoiiiES (La), f. c°" de DhuizeL — Elle ap- 
partenait aulrcf. à l'abb. de Saint-Remy de Reims. 

CouR-DE-Soi piR (La) , f, c" de ."ïoupir. — Curtis Pre- 
nionslralensis que dicitur Souppiacum, CuriU'Ue- 
Soupiaco, 12.^)0; Court-de-Suuppy, i3a4 (arch. de 
I'Emp. L 995). — ta Cuurl-detstu-Souppy, \ti\i 
(arch. de I'Emp. J 801, n° 4). — Court-de-Sounpy, 
i554 (tit. de l'abb. de Prémontré). — Court-de- 
Souppire , i585 (terrier de Bièvres). — Court- 
de-Soutpir, iSgO (tit. de l'abb. de Prémontré). — 
Cour-deSoupire (carte de Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Aubert de Cambrai. 

CoBRDODx, b. c"* de Rozoy-le-Grand. — Curdul, • 1 10; 
Courdoul, i25o (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes de Soissons, Bibl. imp.). — Teriitorium de 
Cordolio, 1282; Cordoul, 1298 (arch. de I'Emp. L 



1002). — Villa de Cardol, 1 3 1 6 ( ch. de l'abb. de 
Saint-Jean-des-Vignes). — Ville de Cm-dou, i383 
(arch.de I'Emp. P 1 36 ; transcrits de Vermandois). 

— Courdou, i4o9 (ch. de l'abb. de Sainlr-Jean- 
des-Vignes). 

Seigneurie vassale d'Oulchy-le-Château et res- 
sortissant à la prévôté de. ce bourg. 

CouB-DU-CoRKAï (La), fief, c"' de Mont-Saint-Père. 

Cobh-du-Fief-d'Abbecocbt (La), petit fief, c"" de 
Juvigny. 

Codr-db-Fieï-du-Baillï (La) , fief, c" d'Haramont. — 
H appartenait autrefois au prieuré de Longpré. 

CoBR-DuvAL (La), f. c"" de Trosly-Loire. — Cmir- 
Douval, i3o9 (arch. de I'Emp. L 995). — Cmr- 
du-Val, i4o7; Coxirt-Duval , 1478 (ch.de l'abb. 
de Prémontré). = On devrait écrire Coiir-du-Val. 
Cette ferme et le bois du même nom apparte- 
naient autrefois à l'abb. de Prémontré. 

CoBREABX , h. c°' de Serches. 

Coub-Farocx (La), petit h. c°* de Sommeron. 

CoiRGisES, bois près de Launoy; auj. défriché. — 
Nemus de Cwgetm , 1 1()5 ; super ncmore de Corjène , 
I2i4 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de 
Soissons, 1° 44, Bibl. imp.). 

Ce bois appartenait autrefois à l'abb. de Saiiil- 
Jean-des-Vignes de Soissons. 

CoBRJEssoN, f. c"* de Parguy. — Curgesnum, 1195 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, f° 44, 
Bibl. imp.). — Courgenêon (carte de Cassini). 

CocRJUBEBLES , f", c" d'Origny-Sainte-Benoîte. — Les 
Cours-Jumelles, i4o5 (arch. de I'Emp. J 801, n° 1). 

— Les Grans-Courjumellet , 1 4 1 3 ; /e» Petiles-Cour- 
jumelles, i4i3 (ibid. n° 5). — Courjumelle , i568 
(acquits, arch. delà ville de Laon). — Cuurjuinelle- 
le-Bcu, 1678 (minutes de Baillet, notaire). — 6'ou»-- 
jumel, 1745 (inlend. de Soissons, C 20G). 

Coi R-LK-MoiNE ( La ) , petit h. c" de Chcvresis-Monceau. 
Cette feime appartenait autrefois à l'abbaye de 

Saint-Mcolas-dcs-Prés de Ribemont et dépendait 

de Monceau-le-Vieil. 
CoBR-LE-Mol^E (La), f. C' de Travêcy. — Coun-les- 

Moinnei, i .36i ; Censé de Cour-le-Moùne , 1 525 (ch. 

de l'abb. de Sainl-iNicolas-aux-Bois). — Court-les- 

Moynes, i6i3 (baill. delaFère, B 695). 

Celte ferme, unie maintenant à la partie sud-est 

de la population agglomérée, appartenait autrefois à 

l'abb. de Saint-Nicolasaux-Bois. 
CoBBLEVo.v, h. c'"de Monlfaucon. 
CouRMELLES, c°° de Soisiîons. — Colmnella, 858; Cor- 

tnella, 11 84 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de 

Soissons, f" 33 et 71). — Curmella, 1190 (arch. 

de I'Emp. L 1006). — Cvurmelle, 1210 (cart. de 



Aisne, 



82 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f° '167 ). — Cour- 
mella, laSo (suppl. deD. Grenier, ayS, Bibl. imp.). 
— Carmeli, Cormelis, laiS (cart. de Tabb. de 
Longpont, T'AS et44). — Coumele , ia5o(arch. 
de l'Emp. L ioo4). — Courmeilles, xiii' s' (cueil- 
leret de i'Hôlel-Dieu de Soissons , 191). — Cormele , 
i3io (suppl. de D. Grenier, 390, Bibl. in)p.). 

La seigneurie de Courmelles appartenait autrefois 
à l'abb. de Notre-Dame de Soissons; elle relevait de 
Pierrefonds. 

CouauoM, c°° de Fère-en-Tardenois. — Curremons, 
II 58; nemus de Curremont, xn' siècle; Cor-re- 
mont ,13 23 (cart. de l'abb. d'Igny, f" 1 /i , a , 1 38 , 
Bibl. imp.). 

CouRMONT, h. c°' de Marchais. 

CouBMONT, m™ isolée , c°° deVendières. — Ancien cbâ- 
tcau. 

CounoKNE (Li) ou MAHioi-LE-MiiBE, pelit fief, c"* 
d'Artemps. 

CounpiERRE, h. c"' de Martigny-en-Laonnois. — In 
territorio de CtirtpieiTe, 1101 (cart. de l'abb. de 
Foigny, f° 118, Bibl. imp.). — Curtapetra, >iài 
(suppl. de D. Grenier, «89, Bibl. imp.). — Cur- 
pierre, 1173 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon, f° i4i, bibl. de Laon). — Cuqiirer, 1182; 
Curpetra, Culperia, \n' s' (cb. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Curpere, xii' siècle (cart. de 
l'abb. de Foigny, P 64 , coll. de M. P. D.). — Cm-- 
pière, laSi (cart. de l'abbaye de Saint-Martin, 
f°i33). — Corpetra, i64i; Courtpiei-re , i67o(état 
civil, areb. comm. de Martigny-en-Laonnois). — 
Crotipiè-e, 1710 (intend, de Soissons, C Sao). 

CoiiRPoiL, b. c"' d'Epieds. 

CoBHQiiEux, petit h. c"" de Brasles. 

CoiiiRoiT, terril, c"' de Lovergies. — In territorio de 
Coui-roil, 1 a35 (arch. de l'Empire, L 738). 

CoiiHS (Le), h. c"° d'AmIjIeny. — Il dépend du ha- 
meau du Soulier, dont il n'est séparé que par un 
chemin. 

Gom-SAiMT-MiBD , f. c"" d'Epieds. — Cette ferme , 
détruite depuis longtemps, appartenait à l'abbàye 
d'Essonimes; une rue d'Epieds conserve encore son 
nx)m. 

Oour-Saist-Mard, f. c°' d'Essommes. — Cette ferme 
est détruite depuis longtemps. Elle était située dans 
l'intérieur du village, vers le sud , et appartenait à 
l'abb. d'Essommes. 
(Cocr-Saist-Remy ou Saint-Remï, f. c"* de Monceau- 
sur-Oise; détruite récemment — CourtSainl-Remy, 
1 .S86 (arch. de i'Emp. J 791). 

Elle appartenait autrefois à l'abbaye de Sainl- 
Remy de Reims. 



Cobrson, h. c°' de Landricourt. — Molendinum de 

Courcon, 1 158 (cart. de l'abb. de Prémonlré, bibl. 

de Soissons). — Ponl-à-Courson , 1707 (archives 

comm. de Landricourt). 

Ce hameau dépendait autrefois delà liaronnie de 

Coucy (arch. de l'Emp. Tr. des cb. registre 99). 
CounsoN, fief, c"" de Monceau-les-Leups. — Relevait 

autrefois de la Fère (baill. de la Fère, B 660). 
CouRTAiLus, m°" isolée, c"" de Viels-Maisons. 
CocRT-Au-Bois (La), f. c"° de Celles-sur- Aisne. — 

Celte ferme appartenait autrefois à l'abb. de Saint- 

Crépin-le-Grand de Soissons. 
CouRTEAu, h. c" de Chàteau-Tliierry. — Courlint, 

147/1 (ch. de l'abb. d'Essommes). — Courteaux. 

1661 (fabr. d'Azy-Bonneil). — Haut et lias Cour- 

taus ( carte de Cassini ) 
CouRTEAux, f. c"' de Coulonges. — Curia de Curtliitih. 

1 147; curia de Corihiaut, 11 54 (cart. de l'abb. de 

Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — Cour- 

lialt, 1 1 58 (ch. de l'abb. de Saint-\ved de Braine). 

— Clioitiaut, 11 58 ; Cm'tiaut, 1 1 59 (cart. de l'abb. 
d'Igny, f° aoa, Bibl. imp.). — CouHeaux, i5i4; 
Courteau, i654 (lit. de l'abb. de Saint-Yved de 
Braine. 

Baronnie vassale d'Oulchy-le-Chàteau. 
CoiRTEcON, c"" de Craonne. — Curlecon, 11 36 (mém. 
ms. de i'Eleu, t. I, f° 353 ). — Coiilrecon, 11 64 
(cart. de l'abb.de Saint-Martin de Laon, I.I, p. 323). 

— Cortecon, 1196 (reg. de Philippe- Auguste, ms. 
gSôa, r 37, Bibl. imp.). — Courtecon-in- Latidu- 
nesio, 121 3 (cart. de l'abb. de Vauclerc, f°65, Bibl. 
imp.). — Ecclesia de Cortrecon, ia33; in lerrilori4> 
de Cortrekmi, laSo; Courlreco/i, 1360 (ch. de 
l'abb. de Saint-Jean de Laon). — Coutrecon, i34o 
(fonds latin, ms. 9338, Bibl. imp.). — Cmirtcon, 
i684 (état civil de Courtecon, tribunal de Laon). 

— Courcon, 1738 (inlend. de Soissons, C 3o5). 
La seigneurie appartenait autrefois à l'abb. de 

Saint-Jean de Laon et le village dépendait de la c°' 

de Crandelain. 
CouRTEiiATE, m'" à eau,ic"'' de la Celle. 
CouRTELi.N, h. c"° de Connigis. — Cuilelanum , ia63 

(arch. de l'Emp. L ioo5). — Courlrlins (carte de 

Cassini). 
CouRTEMANCiiE, f. c°° de Flavy-le-Martel ; auj. détruite. 

— Elle relevait de Chauny. 

CouHTEsiANCHE, petit fief, c"' de Travecy. — Courte- 
manches, 161 3 (baill. de la Fère, B 696). 

Relevait autrefois de la chàtellenie de la Fère, 
1678 (arch. de l'Emp. PP 17). 

CouBTEMABCUE, garenne, c"' de Villequier-Aumont. 

CoïRTEMÈCHE, h. c"' de Suzy. — Territorium de Cour- 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



83 



demetnche, is43 (ch. de l'Hôlel-Dieu de Laon, 
B 77). — Cotirdemence , 1260; Courdenwinche, 1271 
(ibid. B 55). — Counlemanche , i.SSg (ibid.). — 
Courdemences , 1387 (arch. de l'Erap. P a48 E). 

— Cotirlemanche, i5io (comptes de l'Hôtel-Dieii 
de Laon, E 39). 

f.oBRTEMONT-VAKESNEs, c"" de Condé. — Corlemoiit, 
1 1 55 (cart. du cliap. cath. de Soissons, f° 283). — 
Courtemont - et - V arennet , i5oc) (suppl. français, 
ms. 1 195, Bibl. imp.). — Courlemon, 1627 (arch. 
comm. de Barzy). 

Courlemont-Varennes était autrefois du doyenné 
de Dormans. 

('.ot)RTENÇo-5, h. et m'" à eau, c"' de Sainl-Bandry. — 
Molendinuiii de Corihrnon , 1128 (cart. de l'abb. do 
Saint-Jcan-des-Vijjnes de Soissons, Bibl. imp.). — 
Courtencon , 1275 (suppi. de D. Grenier, 296,61!^. 
imp.). — Courlemon, i3o.S (ibid. 297). — Cour- 
foiuon, 1629 (til. du chap. cath. de Soissons). 
Autrefois seigneurie vassale de Picrrefonds. 

< ioDBTERiE ( Là ) , f. c°' de No{jenl-l'.4rlaud. — La Cour- 
tric (carie de Cassini). 

OocnTEs-EAtix (Les), m" isolée, c"de Baulne. 

OïDBTE-SoiPE ( La ) , h. c°' de Re.iumé. — Çourte- 
fntippe, 166g (min. de Thouïtle, notaire). — Rue- 
de-la-Coiirte-touppe, 1700 (min. de Michel Thouille, 
notaire). 

CoBBTE-SocPE, petit h. c°* de Vitîorl. 

<^ociiTHCis, f. c°' de Vorges. — Courlimix, t5o'i : Cor- 
tieuLx, i5i3 (lit. de l'év. de Laon). — Courtuij, 
1709 (inicnd. de .Soissons, (> 276). 

Autrefois fiof de la paroisse de Montbérault, rele- 
vant de l'évéclié de Laon (areh. de la ville de Laon , 
acquits de |568). 

(JovRTiER, petit fief, c~ de Bemot. — Il relevait de 
Guise. 

t^oiRTiEux, m'" à eau, c~ de Montigny-l'Allier. 

OouBTiGiL (Le), h. c" de Crécy-au-.Mont. — Entre le 
Paradis et Crécy-au-Mont, au bas de la montagne, 
sous l'église. 

■CocRTiGis, f. c"* de Condé. — Cortergi», Courtigy, 
Km's''(cueillerel del'Hôtel-Dieude Soissons, 191). 

— Coutregit, i384 (arch. de l'Empire, P i36; 
transcrits de Vermandois). — Court^ie», i4o8 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 827). — 
Cour tigi (carie de Cassini). 

CoDRTiCNï, h. c" de Savy; auj. détruit. — Autrefois 

domaine de l'abb. de Royaumont. 
<;ouRTiL, h. et m'° à eau, c"* d'Osly-Courlil. — Car- 

tjhiim, 893 (dipl. du roi Eudes en faveur de l'abb. 

de Saint-Médard : Mabillon, De Ile dipl. p. 557). 

— Villa Curtit, 1067 (dipl. de Henri I", Hist. de 



France, t. II, p. 582). — Conrlieiix, 1216 (cart. 
de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, f° 5o, Bibl. 
imp.). — Villa Courli, 1217 (cart. de l'abb. di- 
Saint-Médard, f 1/12, arch. de l'Aisne). — Coiir- 
titis, 1 282 : Courlis, xiii' s' (cari, de l'abh. de Siiinl- 
Médard, f° 76, Bibl. imp.). — Coiirlieu.c-jii.rta~ 
Pommiers, 1256 (cart. du chap. cath. de Soissons, 
f° 234). — Cortiex, 1269; Courtiex, 1292 (suppl. 
de D. Grenier, 289 el 297, Bibl. imp.). — Corlis, 
xiii' s* (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 3o , 
pièce 2'i5). — Saint-Quentin, 1589; Sainct-Quen- 
tin-à-Cnurlil , 1612; Saint-Quenlin-à-Courly, i63o 
(lit. de Saint-Pierre-au-l'arvis de Soissons). — 
Courly, t643 (lit. du chap. cath. de Soissons). 
Autrefois seigneurie vassale de Pierrefonds. 

CoLHTii.LET, m'" à eau, c" de Vcndhuile, 1389 (arch. 
de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 72, pite 809). 

CouRTMEMBLAiN , h. c"' de VaucIcrc-el-la-Vallée-Fonlon. 

— Hameau détruit près de l'emplacement duquel 
l'abbaye de Vauclerc a été construite ( Gallia Christ. 
t. IX, col. 633). 

Un étang porte encore le nom do Camenblanc. 

CoDRTOKNE, h. c" de Veraenil-Courtonne. — Cour- 
tonna, 1254 (cart. de l'abb. de Vauclerc, (° 68, 
Bibl. imp.). — Courtone (carte de Cassini). 

Coi'RTRizis, fief, c"' d'Autremencourl. — Il releviiil 
autrefois de la châtell. de Pierrepont. 

CouBTRizr-ET-FiJssiGKT, c°° de Sissonne. — Curtesie, 
1 1 78 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Conrtpsis, i2o5; Coiirtysis, 1284 (cart.de l'abb. 
de Foigny, f" 208 el i52 , Bibl. imp.). — Cortisis, 
1286 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
C^rtesis, 1255 (cart. de l'abb. de Foigny, P 169, 
Bibl. imp.). — Courlisis, xiii' s' (arch. dp l'Emp. 
Tr. des chartes, reg. 80, pièce 843). — (Courlisis, 
i384 (arch. de l'Emp. P 186; transcrits de Ver- 
mandois, f 29. — Courtrisi, ih-^k (lit. de l'év. de 
Laon). — Courlrisy, i536 (acquits, arch. de la ville 
de Laon). 

La seigneurie relevait autrefois de la châtell. de 
Pierrepont et y ressortissait pour la justice. — I^ 
paroisse dépendait de la cure de Fnssigny. 

CoDRTSouRis, h. c°' de Serchcs. 

Coi SON, h. c°' de Monlfaucon. — Couzon (carte de 
Cassini ), 

CooRVAL, h. c'"* de Landricourt et de Quincy-Basce. 

— Corral, 1 65o (baill. de Coucy, Irih. de Laon). 
Autrefois vicomte relevant de Conry-le-Château. 

CoiiTENVAL, h. c°* de Jeanles. — Consternai, 1677 

(baill. de Bancigny, B 2766). 
CoDiREMis, h. c"* de Parcy-Tigny. — Cortermin, Cor- 

termi, 1222 (cari, de l'abb. de Saint-Jean-des- 



84 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Vignes de Soissons, f" 66 et 68, Bibl. imp.). — 
Courtermin, laùg (arcli. de l'Emp. L looi). — 
Coutermin, i384 (ibid. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Ctitermin, 1 486 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, f° 170). — Coustermy, ligS 
(ibid. ^ 3). — Coutermy, i5o6 (ibid. f 48). — 
Coutermyn, 1609 (ibid. f 3). — Courlemain (carte 
de Cassini). 

Seigneurie appartenant autref. au cliap. calli. de 
Soissons; elle était vassale de la cliiilell. d'Oulclij- 
le-Chàteau et y ressortissait pour la justice. 

CouTCBE (La), 11. c"* de Montfaucon. 

CoDTunE-PAQUETTE (La ), f. c°' de Louâtre. — La Cou- 
ture (carte de Cassini). 

Autrefois fief relevant de la Ferté-Milon. 

CoBTiiRES (Les), f. c""deCoincy; détruite en i86.5. — 
Elle appartenait autrefois au prieuré de Coincy. 

(îocvAiLLE, in'° à eau, c°' de Celles-sur-Aisne. — Cou- 
vait, 17G8 (maîtr. de Soissons). 

Ce moulin appartenait autrefois à l'abb. de Saint- 
Crépin-le-Grand de Soissons. 

CouvAiLLE, m°° isolée, c°° de Vailly. 

CoDVRELLEs, 0°° de Braino. — Coverellœ, Coi-porelte, 
893 (Mabillon, De Re diplomat. p. 557). — Cor- 
prella, 1109 (cart. de i'abb. de Saint-Médard de 
Soissons, r 83, .4isne). — Terra de Chaourella, 
Chovrella, 11 43 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin- 
le-Grand de Soissons, p. 3 et 78). — Couvrelc, 
1 258 (cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soissons, 
f° 35 , Bibl. imp.). — Cuvei-ella, xui' s' (cart. de la 
même abbaye, Pô), arcb. de l'Aisne). — Quou- 
vrelles, 1897 (comptes de i'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, 324). — Couvrelk, 1470; Couverelles, 1491; 
Couvre!, i5i3 (ibid.). — Couvreslles, 1783 (intend, 
de Soissons, C 2o5). 

Autrefois vicomte relevant du cosnlé de Braine. 

CoEVBON, f. c"' de Beuvardes. — Autrefois fief. 

CouvRON, f. c"" de Macquigny. — Coveron, ia5o 
(cart. de i'abb. de Saint-Martin de Laon, t. II, 
p. 254). — Couveron, i3i4 (cart. de la seigneurie 
de Guiso, f°7). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Marlin de Laon. 

Cobïbon-ei-Almbncodrt, c°° de Crécy-sur-Serre. — 
Allare de Cuveron, 1126 (suppl. de D. Grenier, 
286, Bibl. imp.). — Coveron, i2o4 (cb. de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — Couveron, xiu' s' 
( arcb. de l'Emp. Tr. des chartes , reg. 3o , pièce 343 ). 
Baronnie relevant autrefois de la cbàtellenie de 

D 

la Fère (arch. de l'Emp. - 45). — Un tiers de cette 
seigneurie fut aliéné, le 2 3 juillet 161 4, au profit de 



l'abbaye de Saint-PJicolas-aux-Bois, qui conserva la 
suzeraineté. 
CoïoLtEs, c" de Viliers-Cotteréts. — Coliole, 858 
(preuves de l'Histoire de Notre-Dame de Soissons, 
p. 43o ). — Cullolie, 1212 (cart. de l'abb. de Saint- 
Jeau-des-Vignes, f° 45, Bibl. imp.). — CoiUoles, 
1277 (arcb. de l'Emp. L 1000). — Cottlloles, i363 
(ibid. Tr. des cbartes, reg. 93, n° 3io). — Col- 
loteê, i545 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
(° 3a).—CouUioltes, 1 558 (ibid.ï° sli).—Cm,lliolet, 
i583 (tombe de Jacques Bannier, curé de Vau- 
ciennes, doyen de Coyoiles, en l'église de Coyolles). 

— Coullioles, 1593 (famille Desfossés). — Col- 
liollea-en-Valois , 1617 (min. de Gosset, notaire). — 
Couiollcs, 1679 (maîtr. de Villers-Cotlerêts). 

Autref. mairie relevant de la cbâteli. de Crépy- 
en-Vaiois. 

Coyolles était cbef-lieu d'un doyenné rural de 
l'arcbidiaconé de la Bivière. Ce doyenné comprenait 
Auteuil, Bonneuil, Coyolles, Dampleux, la Ferté- 
Milon, Haramont, Ivors, Lieu-Bestauré, Marolles, 
Montigny-Bussy, Oigny, Ormoy-le-Davien, Pisse- 
leux, Betheuil, Silly-la -Poterie, Taillefontaine, Vau- 
ciennes, Vaumoise, \ei et Villers-Cotterêts. 
Crahaut, autrefois l'une des portes de la ville de Laon. 

— Crahout, 1 2 46 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
ch. 354). 

Cramaille, petit fief, c"" de Dammard. 

Cramai LLE, petit fief, c°" de Missy-aux-Bois. — Ce fief 
dépendait de la baronnie de Cramaille. 

Chamaille, c°" d'Oulchy-le-Château. — Cremelle, 
1 147 (cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine,arcb. 
de l'Emp.). — Cramelie, 1228 (cart. de l'Hôtel- 
Dieu de Sois.sons, 190). — Cramail, i652 (arch. 
comm. de Cramaille). 

Baronnie, la première des quatre du Valois; elle 
relevait de Pierrefonds et d'Oidchy-le-Château. 

Cramaillièse (La), f. c"'dePargny. — Cramaitlerie , 
(carte de Cassini). 

Chamoiselie, petit h. c" deCramaille. — CrenmoiseUei , 
1221 (ch. de l'abb. d'Igny, arcb. de la Marne). 

La seigneurie relevait d'Oulchy-le-Chàteau; elle 
prit le nom de Vaubourg en vertu de lettres patentes 
du mois de janvier 1699 (arcb. de l'Emp. K 1277). 

Crandelain-et-Malval, c°° de Craonne. — Cruande- 
len, Cruandelein, 11 36 (raém. ms. de l'Éleu, t. I, 
f 353). — Parrocbia de Crandelain, 1 1 45 (ch. de 
l'abb. de Saint-Jean de Laon). — Communia Cran- 
delanii, xiii* s" (Guill. Arm. de geslis Philippi Aug. 
Hisl. de France, t. XVII, p. 101 C). — Crandeiein, 
1361 (suppl. de D. Grenier, 286, Bibl. imp.). — 
Grandelayn, 1268 (Olira, t. I, p. 558). — Com- 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



85 



miinia de Croandelain, 1 385 (Olim, t. Il, p. sli'i ). 

— CrandeUn, xiii* s* (petit cart. de l'év. de Laon, 
ch.8). — Grandelair^ , iio5 (arch.de l'Enip. J 801, 
n' 1 ). — Crandelain-en-LaonnoU , li^o; Grande- 
lain, 1579 (tit. de l'abb. de Saint-Jean de Laon). 

— Crendetain (carte de Cassini). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Jean de Laon. Cette abbaye créa, en 1 J96, à 
Crandelain une commune, à laquelle elle adjoignit 
les villages de Colligis, Courtecon, Trucy, Lierval et 
la ferme de Malval, et lui lit l'abandon de ses droits 
de justice. Cette justice communale a été unie au 
domaine et incorporée au bailliage de Laon par arrêt 
du Conseil d'Etat du aa juin 1 658 et lettres patentes 
de mars 1C60 (reg. des chartes du baill. de Ver- 
ras ndois, trib. de Laon). 

Criiiikbe (La), m"" isolée, c"" d'Happeacourt. — Dé- 
truite en i85o. 

Cra.mèbes (Les), h. c" de Saint-Gobain. 

Cbaoke, f. c"' de Coucy-la-Ville. — Crenne, 1/1 16 
(arch. de l'Emp. J 801, n° 6). — Craines-sous- 
Coucy, i'i66 (Journal des assises du baill. de Ver- 
mandois, trib. de Laon). — Crenni, i'ig5 (tit. de 
l'abb. de Prémontré). — Crotne, '1568 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Censé de Creanes, 
1 709; Censé de Crene», i745(iDtend. de Soissons, 
G 274 et 206). — Cratne, 176^ (tit. de l'Hôtel- 
Dicu de Coucy-le-Château ). 

Crao.mie, arrond. de Laon. — Gruuhenna, ix* s' (po- 
lypt. de Saint-Remy de Reims.). — Croona in comi- 
talu Laudunensi, 906; Crauna (dipl. de Charles III 
le Simple, Ili»t. deFrance, t. IX, p. 5oi D et53o). 

— Craunna, 91 1 (cart. B de l'abb. de Saint-Remy 
de Reims, T m). — Craubena, vers 991 (cart. 
A de la même abbaye, p. 85). — Creunna, 1090 
(cart. R de cette abbaye, p. 1 19). — Croana, 111a 
(ch. de l'év. de Laon). — Chroonia, 1 1 'tô (cart. de 
l'abb. de Vaurlerc, f° '1, Bibl. imp.). — Craueima 
villa, 1 i54 (cart. de l'abb. de Saint-Remy de Reims, 
f 19). — Villa de Craonna, ia3o (ch. de l'abb. 
de Saint-Remy de Reims, arch. de la Marne). — 
Craule-en-Laonnoi» , iSSg (Chronique de Froissart). 

— Cranne, i65i (carte de Nicolas Sanson). 

Le domaine de Craonne a été donné, en g 1 8, par 
la reine Fréderonne à l'abbaye de Saint-Remy de 
Reims, qui l'a conserva jusqu'en 1790. 

Craonne était le chef-lion d'une subdélégation de 
l'élection de Laon. Cette subdélégation comprenait 
Aguilcourl, Ailles, Aiielles, Aubigny, Beaurieux, 
Berrieux, Rerry-au-Bac, Bertricourt, Bouconville, 
Bouffignereux, Brienne et Radouais, Cemy-en- 
Laonnois, Ghaudardes, Concevreux, Condé-sur- 



Suippe, Corbeny, Craonne, Craonnelle, Cuiry-lez- 
Chaudardcs, Guissy, Dammarie, Evergnicoiirt , Geny, 
Gernicourt, Glennes, Goudelancourt-lez-Berrieux, 
Guignicourt, Guyencourt, Jumigny, Juvincourt-le- 
Grand, Juvincourt-le-Pelit, Lor, Maizy, Menne- 
ville, Meurival, Muscourt, Neufchàlel, OEuilly, 
Orainville, Oulches, Paissy, Pargnan, Pignicourt, 
Pontavert, Prouvais, Proviseux, Revillon, Roucy, 
Sainle-Croix , Variscourt, Vassogne, Vauclerc, la 
Ville-aux-Bois-lez-Pontavert et Villers-cn-Prayères. 
Craonne fut, en 1790 , le chef-lieu d'un canton 
du district de Laon et formé des c"" d'Aillés, 
Aiïelles, Aubigny, Berrieux, Bouconville, Chei^ 
mizy, Corbeny, Craonne, Craonnelle, Damniarie- 
et-Fayaux, Goudelancourt-lez-Berrieux, Neuville, 
Sainte-Croix, Saint-Thomas et Vauclerc. 

Craonrelle, c°° de Craonne. — CreuneUa, ii4o; 
Creonella, ii4o; Craonnella, ii4i; Croenilla, 
ii46 (cart. de Vauclerc, f" 1, 8 et 109, Bibl. 
imp.). — Croenela, 1320; Croenella, ia48 (cart. 
de l'abb. de Signy, f° i3i, arch. des Ardennes). 
— Cranmlla, i36i (arch. de l'Emp. Tr. des 
chartes, reg. 92 , pièce ala). — Cronnelle», 1 497 ; 
Crannelle, i545 (tit. dej Minimes de Laon). — 
Sainte -Benoîte de Craonnelle, 1676 (état civil, trib. 
de Laon). — Craonele, 1746 (intend, de Soissons, 
C 277). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye 
d'Origny-Sainte-Benoîte. — Le village dépendait 
de la c" de Ghaudardes. — La cure a été érigée en 
I «63 (ch. du chap. cath. de Laon). 

Craot, moulin appartenant autrefois à l'év. de Laon; 
auj. détruit. — Molendinuni Craot, ia6o (gr. cart. 
de l'év. de Laon, ch. i54). 

Gbaulart, petit fief, c°' de Camelin-el-le-Fresne. 

Chavarcox, f. c" de Chaudun. — Cravemon, 1628; 
Cravenê$on, 1662; Cravencon, 1699 (archives de 
l'hôpital de Soissons). 

Cette ferme dépendait de la maladrerie de Saint- 
Lazare de Soissons. Elle a été unie à l'hôpital de 
Soissons par arrêts du Conseil d'État des a j janvier 
1695 et 4 mai 1696. 

Cbécï-au-Most, c°° de Coucy-le-Chàteau. — Villa que 
dicitnr Creci, 1 1 07 (Ghron. de Nogento, p. 48). — 
Creui, 1 1 43 ; Creui$, 1 1 46 (cart de l'abb. de Saint- 
Crépin-le-Grand , p. 4 et 5g6). — Altare de Cre- 
ciaco, 1 1 45 ; ecclesia de Cresceio, 1 1 98 (Chron. de 
Nogento, p. 429 et 434). — Crécy, 1219 (cart. 
de l'abb. de Saint- Médard, Bibl. imp.). — Crescy- 
dtiius-Nongent, i368 (arch. de l'Emp. Tr. des 
chartes, reg. 99, u° 434). — Cre.icy-au-Mont , 
itiki ( comptes de l'Hôtel-Dieii de Soissons, P aa). 



86 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



— Creey-ies-Nongent. i5o8 (arcli. de l'Emp. 0. 
30190). — Cressy-ati-Mont, i65i (cil. derHôtel- 
Dieii de Soissons, 63). 

.autrefois vicomtiî relevant de Coucy-ie-Chàteau. 

CnÉcï-Ar-MoxT, fief, c" de Danizy. — Il appartcnail 
autrefois à l'abb. du Calvaire de la Fère. 

CnÉnï-sm-SiiiiBE, arrond. de Laon. — Crissi, 1182 
cil. du musée de Soissons). — s Villa et poteslas Cre- 
riaci, cuin appendiliis suis Moiiliniaco videlicet et 
majori parledeCc/)i('io, CncittcKBi, 1 136» (niém.ms. 
del'Éleu, I. I.f 353). — Creceium, 118/4 (cari, de 
l'abb. de Foigiiy, f° 901, Bibl. imp.). — Creci, 
1307 (càrt. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 1. 1, 
p. 6). — Crechi, 1 ai6 (suppi. de D. Grenier, 988, 
Bibl. imp.). — Terrilorium de Creceyo, 1 968 ; Cre- 
siacnm, ia65 (cb. de l'Hôlel-Dieu de Laon, B li). 

— Crky. 1 987 (yr. cart. de l'év. de Laon, cb. a3o). 

— Creciacum-supra-Seram , i3i5 (Cliron. de No- 
gento, p. 156). — Crécy-et-SepK-sur^SeiTe, 1337 
(arcb. del'Emp.Tr.des cbarles,reg.6A, pièce6o6). 

— Crécy-mr-Cere , 1889 (arcb. de l'Emp. Tr. des 
cliartes, rcg. 128). — Cressy-sur-Sere, lUag 
{comptes de l'Hôtel -Dieu de la Fère, f 9). — 

Crécy-sur-Sèie , ii6o (arch. de l'Emp. Q 7). — 
Crésy-sur-Sen-n, i5oi; Crescy-stir-Sere, i5)5 
( comptes de i'Hôtel-Dieu de Laon , E 35 , E 43). — 
Crécy-sur-Cerre , 1690 (Corresp. de Henri IV, 1. 1, 
p. 808). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Jean de Laon, qui institua une commune 
en 1 190. — La justice communale a été unie au 
domaine par arrêt du Conseil d'État du 22 juin 
i()58 et lettres patentes de mars 1660, pour être 
incorporée au baill. de Laon. — Hôlel-Dieu fondé 
en 1695. 

Crécy-sur-Serre, de l'arcbidiaconé de Tliiornclie, 
était autrefois chef-lieu d'un doyenné rural compre- 
nant les paroisses de Berlancourt, Bois-lez-Pargny 
et Pargny,Clievennes, Cbevresis-le-Meldeux, Ciécy- 
sur-Serre, Dercy, Erlon, la Ferté-sur-Péron, le 
Hérie-la-Viéville , Housset et la Neuville-Hou-sset, 
Landifay, Lemé, Lugny et Voharies, Marcy et Be- 
haine, Marfontaine et Rougeries, Mesbrecourt, 
Monceau-le-Neuf et Monceau -le -Vieil, Montigny- 
sous-Marle, Montigny-sur-Crécy, Mortiers, Neuville 
ou Saint-Nicolas-sous-Marie et Thiemu, Rogny, 
Sains, Sons-et-Châtillon. 

Le bourg de Crécy-sur-Scrre devint, en 1 790, le 
chef-lieu d'un canton du district de Laon qui com- 
prenait les c"" de Barenton -Bugny, Barentoncel, 
Barenton- sur- Serre, Bois-lez-Pargny, Chalandry, 
Chéry-iez-PouiHy, Crécy-sur-Serre, Dercy, Mesbre- 



court, Montigny-sur-Crécy, Mortiers, Pouilly et 
Yerneuil-sur-Serre. 
CRÉPIG^T, h. c°' de Caillouël-Crépigny. — Crispini, 
1187 (ch. de l'abb. de Prémontré). — ùvspinia- 
cum-nuper-Eseram , Crespiniaciim , ii4/i (Chron. 
Longipontis, Muidrac). — Crispegnich , 1 158 (Coi- 
iiette, Mém. du Vermandois , t. Il, p. 355). — 
Crispiiiiuciiin , Crespeigny, xii' s" (cart. de l'abb. de 
Longpont, Bibl. imp.). — Crespiipù, ia3o(carl. de 
l'abb. d'Oursrnmp, P i56, arch. de l'Oise), — In 
territorio de Crespegni, 1 2?io (chap. catb. de Noyon , 
arch. de l'Oise). — Crespingny, i34o (arch. de 
l'Emp. P i85; transcrits de Vermandois). — Cres- 
pigny, i6'i6 (baiil. de Cbauny, B i36i). 

Autrefois seigneurie relevant de la châtcllenie 
de Chauny. 
Cniipï, c°° de Laon. — Cri'speium villa, 1068 (mém. 
ms. de l'Eleu, t. I, f° 192). — Sanclus-Pelnu-df- 
Crispeio, 1 io3 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux- 
Bois). — Parrochia que dicitur Crispiactis, iia5 
(cart. de l'abb. de Prémontré, f 36, bibl. de Sois- 
sons). — In villa Crispi, 1182 (ch. du musée de 
Soissons). — Crespi, 1 160 (ch. de l'abb. de Saint- 
Martin de Labn ). — Crispeium-in-Laudimesio , 13'ii 
(ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 89). — Commu- 
riitas de Crispiaco-in-Lauduneaio , 1969; Crespia- 
cum-in-Lauduneaio , 1266 (ch. de l'abb. de Saint- 
Nicolas-aux-Bois). — Crespi-en - Loonoi» , 1976 
(arch. de la ville de Saint-Quentin, liasse 182). 
— Crépy-e)%-Laonnois , 1276 (cab. des chartes, 
ce 222, Bibl. imp.). — Crespi-en- Lonois, Cretpi- 
in-Laiidunesio , xiii° siècle (cart. de l'abb. de The- 
nailles, f° 8 4). — Communia de Crispeyo-in-Lau- 
dunesio, 1337; Crespy, i3'i5 (ch. de l'abbaye de 
Saint-Nicolas-aux-Bois). — Ville et commune de 
Crespy-en-Laonnoy, 1877 (ch. de l'abb. de Saint - 
Vincent de Laon), — Crespy - en - Lannoit , l'iig 
(Chron. de France, ms. 36, bibl. de Lille). — - 
Crespy-en-Laonnoia , i5o6 (ch. de l'abb. de Saint- 
Jean de Laon). — Crepy-en-Lannois , i643 (baill. 
de Marie, B 5o8). 

Crépy comptait autrefois deux paroisses, dont les 
églises subsistent encore sous les vocables de Saint- 
Pierre et de la Vierge, Beala-Maria de Crespiaco, 
Sanctm-Petrus de Crespiaco, i34o (fonds latin, 
ms. 9928, Bibl. imp.). L'église de Notre-Dame n'a 
été établie qu'en 1268. 

Crépy possédait une prévôté royale ressortissant 
au baill. de Laon. 

Crépy devint, en 1790, le clief-lieu d'un canton 
dépendant du district de Laon et formé des c"' d'As- 
sis-sui^Serre , Aulnois, Aumencourt, Besny, Bucy- 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



87 



lez-Cerny, Oniy - lez - Bucy, Cessières, Couvron, 
Crépy, Molincharl, Ri'mies et Vivaise. 

Les armoiries ilo Crépy sont : de gueules à trois 
apis d'or, posés en pal et en sautoir, avec un chef 
d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or. 

i'.RSsvt, bois, c""tle Noroy et de Troësiw. — Chresne, 
i5i3 (maitiise de Villers-Cotterèls). — Bois de 
Graine (carte de Cassini). 

Cressoknebie (I.»), f. c"' de la Chapelle-.VIonthodon. 
— Chersonnière , 1C77 (•"•'"'^l'- comni. de la Chapelle- 
Monlliodon). 

OnEssovsiÈfiE (La), f. et filet d'eau , c"" de Bosmont. 

CBEssoNMÈnE (La), f*', c"' de Landouzy-la-Cour. nLa 
(Cressonnière est une ferme qui a pris son nom de 
la quantité de cresson qui y croist par le moyen des 
fontaines qui sourdent en ce lieu ; Peau desquel'.iîs se 
jetlant dans un polit étanj» voisin fait tourner un 
moulin à papier. Elle a esté autrefois un hameau 
avec des masures, et à présent il y a deux maisons. 
Ce moulin à papier basty par Pierre Lothmet, par 
la permission de François Denoiers, intendant de 
messire Nicolas de Neufville, abbé de Foijjny, sur 
un petit ruisseau qui vient des fontaines de la Cres- 
sonnière» (Livre de Foigny, par de Lancy, P" '16 et 
'19). — Quertonière (carte de Cassini). 

Cressonmbbe (La), petit fief, <■" de Marest-Damp- 
court. 

CiiEssonHiÈRE (La), m"" isolée, c"' d'Urcel. 

(Cbeitte (La), m°° isolée, c°* de Bièvres. 

Cbeitte (La), m°° isolée, c" de Bourguignon-sous- 
Montbavin. 

Cbeitte (La), petit ii. c'" de Brayc-en-Laonnois. 

Cbeitte (La), m"^ isolée, <f de Cuissy-el-Geny. 

Cbeittes (Les), h. c" deLaon. — Criplœ, 1 l'iH (cart. 
de l'abb. de .Saint-Martin de I.aon , 1^ 1 .'i;') , bibl. 
de Laon). — Creuptet, I336(gr. cari, de l'év. de 
Laon, cil. 135). — Creuti», 1273 (cart. de l'abb. 
de Saint-Martin de Laon , t. III , p. 363 ). — CreutU-s- 
de Saint-Vineeut , fj'tli (tit. de l'abb. de Saint- Vin- 
cent de Laon). 

Cbeittes(Les), h. c" de Mons-cn-Laonnois. — Criptc, 
I 1 î)'i ; Creptit ,1176 (cart. de l'abb. de Saint-Mar- 
lin de Laon, t. il, p. 1 1 ; t. III, p. 3(i'i). — Terri- 
(orium de Creutis, 1970 (cb. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — (^rentes, laSo (gr. cari, de 
l'év. de Laon, cb. 9). — Crueulte», 1 463 (comptes 
do la raaiadrcrie do Laoïi, arcli. de Lion). — 
C.reuste», i555 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Saint-\Va»t-ilet-Creuttes , i599(cbambre 
du clergé du dioc. de Laon). 

La seigneurie appartenait autrefois à la trésore- 
rie de l'abbaye de Saint-Vincent de. Laon et faisait 



partie de la vicomte de Mons-en-Laonnois. — Fa- 
l'oisse de la cure de Laniscourt. 
• L'église a été détruite en 179'! et la commune 
des Creultcs unie à celle de Mons-en-Laonnois par 
décret du ig septembre 1806. 

Crecttes (Les), f. c°° de Vauclerc-etr-la-Vallée-Foulon. 

Cuèvecoëub, f. c°* de Courcelles. 

Crèvecokir, m'° à vent, c"' de Levergies. 

Crèvecoeur, f. c°' de Montgobert. 

Crèvecosur, petit h. et m'° à eau, c" de Soissons. — 
Molin de Crevecueur, 1.^)70 (comptes de l'Hotel- 
Dieu de Soissons, f" 3). 

Cbevet, h. c"" de Courboin. 

Crézascy, c°° de Condé. — Crésancy, ii64 (suppl. 
français, ms. 1 196, Bibl. imp.). — Cresenci, i!J73 
(pouillé du dioc. de Soissons, f 26). — Crezency, 
i7'i'i (intend, de Soissons, C 206). 

MaladrerieunieàrHôtel-DieudeCbàleau-Thierrv 
par arrêt du Conseil d'Etat du 21 janvier 1G9."). 

Cbiers, bois, c"" de Prouvais; défriclié en grande 
partie. — On trouve sur son emplacement nn camp 
et des médailles gauloises et romaines. 

Crise ou Saist-Avdbé, faubourg de Soissons qui dé- 
pendait autrefois de la di,^tell. de Pierrefonds. — 
La Chapellette, i635 (hôpilal de Soissons). 

Gbise, ruisseau. — Crisia, 1 183 (cart. de Saint-Cré- 
pin-le-Grand de Sois.sons, p. 280). — Rivière do 
Crize, 1296 (arcb. de l'Emp. L 100/1). 

Ce ruisseau, affluent de l'Aisne à Soissons, prend 
sa source à Launoy, sépare d'abord Rozières de Sepl- 
monls et de Noyant, puis Vauxbuin de Soissons. Il 
alimente seize niouUns à blé et un moubn à tan dans 
un parcours do 98,1 .'i4 mètres. 

CaoïîiEs, m'° àcau, c"" deCberèl. — Ildonne son nom 
à un petit ruisseau qui prend sa source à Clierèt, 
passe à Bruyères, où il portait autrefois lis noms de 
//mer, 1 9^6 (cart. de l'abb. de Foigny, 1° 26, liibl. 
imp.), et de riu Rn-nart, 1 326 (cueilleret de l'Hô- 
tel-Diou de Laon, B. 63), ot se jette eiilin dans le 
ruisseau d'Ardon. 

Croabt, ni'° à eau, c°" de Nouvion-le-Vineux. — Mo- 
lendinuin de Curvala, vers 1 1 ao. — Molin séans ou 
terroir de Laval , au lieu que on dit à Cruale, 1 3.")3 ; 
Molin de Cruaitles, i366 (abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Molin do CrouaÙe, i6i3 (insin. du 
baill. de Vermandois). — Crouar, 1609; Craual, 
lôSi ; Cronart, 1692 (tit. de l'abb. de Saint-Vin- 
cent deLaon). 

Ce moulin appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Vincent de Laon. 

Cbocbets (Les), b. c"' de Nogent-l'Artaud. 

Cbogt, b. c'" d'Essnmmes. — Crogi, xii" siècle (suppl. 



88 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



de D. Grenier, 298, Bibl. imp.). — Crogis, i684 
(baill. d'Essommes, greffe du trib. de Château- 
Thierry). 

Ce hameau donne son nom à un petit ruisseau 
qui n'alimente aucune usine, se jette dans la Marne 
à Essommes et a un parcours de 3,o4o mètres. 

Cboisée-Caucuï, h. c°" de Barzy etdeBoué. — Croisy- 
Cauchy (carte de Cassini). 

Croisette (La), m°° isolée, c" de Becquigny. 

CnoisETiE (La), h. c°° de Beuvardes. 

Croisette (La), h. c°" de Coupru et d'Essommes. — 
CroisseUe (carte de Cassini). 

Doit son origine à une plàtrière exploitée autre- 
fois par l'abb. de Notre-Dame de Soissons. 

Croisette (La), petit h. c" d'Eppes. 

Croisette ( La ), f. c°' de Fontaine-Uterte ; auj. détruite. 

— Croisetes, 1296 (cart. de l'abb. de Fervaques, 
P/10, Bibl. imp.). 

Croisette (La), h. c"" de Viffort. — CroisseUe (carte 

de Cassini). 

Autrefois seigneurie vassale de Chàteau-Thierrj'. 
Croisette (La), h. c°' de Viileneuve-Saint-Germain. 
Croix (La), c°° de Neuilly-Saint-Front. — La Croix- 

en-Tardenois , 1578 (pouillé du dioc. de Soifsons, 

f°34). 
Croix (La), h. c°" de MontigUy-Lerigraîn. 
Croix (La), bois, c°' de Neuville. — rNemUS.,, juita 

Criicem, quod dicitur nemus de Aquila, 1 aSo» (ch. 

de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 
Ce bois est limitrophe de l'Ailette. 
Choix (La), petit fief, c°" de Vassens. 
Cboix-à-l' Arbre (La), m"" isolée, c" de Cuizy-en- 

Almont. 
Croix-aux-Arbres (La), c"" de Crandelain-et-Malval. 

— Emplacement où la justice de la commune se 
rendait encore en 1787 (audiencier, bail!, de l'abb. 
de Saint-Jean de Laon ). Ce lieu-dit figure au plan 
cadastral. 

Croix-Bax (La), m°° isolée, c"' de Bézu-Saint-Ger- 
main. 

Cboix-Bahlet (La), h. c" de Lucy-le-Bocage. — Croix- 
Barlin (carte de Cassini). 

Croix-Belval (La), m°° isolée, c'" de Neuilly-Saint- 
Front. 

Cboix-Blarghe (La),, h. c"' de Jaulgonne. 

CRoix-BLANCirB (La), h. c'" de Rozoy-Bellevalle. 

Croix-Butin (La), petit h. c™ de Longueval. 

Croix-de-Damplebx (La), m°" isolée, c"° de Dampleux. 

Croix de Fay (La), croix, c" de Chacrise. 

Croix-de-Fer (La), m"" isolée, c°' de Chaudun. — 
Croix -Blanche, 1608; la Hutte, i66'i (arch. de 
l'hôpital de Soissons). 



Croix-de-Fère (La), petit h. c"" de Coincy. 

Croix des Hermites (La), c" de Monligny l'Allier. — 
Calvaire attribué à Jean de Matha, fondateur de 
l'ordre des Trinitaires. 

Croix du Greffier (La), croix, c" d'Itancourt. 

Croix-du-Moulis (La), m°° isolée, c"° de Pinon. 

Croix-du-Vieux (La) ou la Sucrerie, petit h. c°' de 
Berny-Rivière. 

Croix-Fonsomhe, c°° de Bohain. — Crux, xii' siècle 
(CoUietle, Mém. du Vermandois, t. Il, p. 261). — 
Curlis de Crois, 1289 (arch. de l'Emp. L 1006). — 
Croiz, 1867; Crois-dales-Fonsommes , i38't (arch. 
de l'Emp. P t35; transcrits de Vermandois). — 
Croix-le-Fervaques , 1692 (tit. du chap. de Sainte- 
Pécinne de Saint-Quentin). — Croix-le»-Fmismnme , 
1744 (chambre du clergé du dioc. de \oyon). — 
Croix-Méricourt , 1787 (intend. d'Amiens, C 775). 
La seigneurie appartenait autrefois au chap. de 
Saint-Quentin par échange avec l'abbaye de Saint- 
Foillans de Roeux (Recueil des fiefs, p. 181). 

Croix-Gilbert (La), fief, c"" de Faucoucourt. — Rele- 
vait autrefois de l'évêché de Laon. 

Croix-Lahobs (La), m°° isolée, c°° de Billy -sur-Aisne. 

Croix-Morel (La), poste de garde forestier, c"' de 
Taillefontaine. 

Croix-Pigsard ( La), petit hameau, c°' de Rozoy-Belle- 
valle. 

Croix-Romain (La), petit hameau, c"' d'Auffrique-el- 
Nogent. 

Croix-Rouge (La), m" isolée, c"' de Fère-en-Tarde- 
nois. 

Croix-Rouge (La), f. c°' d'Hinacourt. 

Croix-Saint-Genest ( La ) , c" de Viry-Noureuil. — Fon- 
taine autrefois fréquentée par les pèlerins. Ses eaux 
tarissent souvent. Les pèlerins attachent des liens 
autour du tronc des branches d'un arbre qui l'avoi- 
sine, croyant, par ce moyen, obtenir guérison de la 
fièvre. 

Croix-Sezaine, calvaire en la foret de Saint-Gobain, , 
construit, dit-on, en expiation de l'assassinat de 
trois jeunes enfants par le sire de Coucy. 

Croix-Verte (La), petit h. c"" de Berlaucourt-Epour- 
don. — Ce hameau doit son origine ù une ferme 
qui dépendait autrefois de Missancourt et appar- 
tenait à l'abb. de Saint-Vincent de Laon. 

Crolart, m'° à eau, c™ de Soucy. — Moulin de Cro- 
lart, 1620; Mouhn de Crouslart, i64u (lit. de l'abb. 
de Valsery). 

Autrefois moulin à drap et à huile appartenant 
à l'abb. de Valsery. Il a été détruit vers iG4o. 

Cbolet, m'° à eau et scierie, c'^de Chivy-lez-Étouvelles. 
— Molendinum cui CroUet nomen est, 1 128 (cart. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



89 



(ie l'abb. de Saint-Martyi de Laon , f 1 20 . bibl. de 
LaoD). — CroUetum, 1178 (ibid. P 1 ig). — Croetet, 
1392 (gr. cart. de révêché de Laoa, ch. ao6). — 
Cranullet, lôC'i (tit. de i'abb. de Saint-MartiQ de 
Laon ). 

Ce moulin a été donné, en ii'i5, par Barthé- 
lémy de Vir, évèque de Laon, à l'abbaye de Saint- 
Martin de Laon. 

Crolles ( Les), bois, c°' de Cbavigny. 

Cbolois(Le), m°° isolée, c"' de Meurival. 

Cbooi ET (Le), petit fief, c°' d'Origny-.Sainle-Beno!le. 

— i683 (baill. de Ribemont, B -îh'o). 

CnoTioiB (Le), f. c" de Barizis. — Cruatidum , 867 
(dipl. de Charles le Chauve, prévôté do Barizis). 

— Crolorium, n 98 ; Creuioir, 1 a35 (Liber privile- 
j;iorum,abb. de Saint-Amand, arch. du Nord). — 
Crotuy, i4i 1 (arch.de l'Emp. J Soi, n° 4). — Cro- 
toire, i685 (cab. de M. Desprez). 

Cette ferme appartenait autrefois à la prévôté de 
Barizis. 

Ckoctelle (La), h. c°* d'Acy. 

Choiiies, c°° de Charly. — CriiUei, iao8 (cari, de 
l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de Soissons, f g5 , 
Bibl. imp.). — Paroisse de Saint-Quiriace-de- 
Croules, i699(arch.comm. deCroutles). — Croûtes, 
1709; Croutte», 1710; Croiitle, 1711 (inlend.de 
Soissons, G ao5 et 974). — Croulles-sur-Marne , 
1 789 (arch. comm. de Crouttes). 

CiiocTTEs, h. c"' de Cugny. — Crotule»-sou»-Cugny, 
«678 (hôpital de Sois.sons). — • CrouUr (carte de 
(^assini). 

.\utrefois seigneurie relevant d'Oulchy-le-Chà- 
teau. 

Croi'ties, h. c"' de Miiret-et-Crouttes. — Croustes, 
1898 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 82'! ). 

— Croutte:, iào8 (lAiii. f 84). — Croule», 1690 
( tit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 71). 

IjSi seigneurie appartenait autrefois au chapitre 
calhédral de Soissons et relevait d'Oulchy-le-Châ- 
teau. — Une partie de ce hameau portait au.ssi, 
avant 1790, le nom de Petile-Croute et dépendait de 
la paroisse de Maast. 

Croiities (Les), m'° à eau, c"' de Chouy. 

Cbouites (Les), h. c°* de Montigny-Lcngrain. — Lex 
Crautei, 1277 (suppl. de D. Grenier, 489, Bibl. 

'""?■)■ 
(iRouï, c" de Soissons. — Croviacu* (ex Vità sancti 
VIolardi, Spicil. d'Achery, t. Mil, p. 897). — 
Croiacu», 870 (dipl. de Charles le Chauve, lli»t. de 
France, I. Vlil , p. 629 B). — Territorium de 
Croyacco, 1 190 (cart. de l'abb. de Sainl-Médard , 
r 1 13, Bibl. imp.). — Croi, laSô (cart. de l'abb. 



de Longpont, f 8). — Croy, ia5i (suppl. de D. 
Grenier, 298, ch. 58, BibL imp.). — Croy-delez- 
Soissons , 1 383 ( arch. de l'Emp. Tr. des chartes , 
reg. 66, f .")o'i). — Croiiys, 1890 (comptes de 
rilôlel-Dieu de Soissons, SaS). — Croui, i638 
(tit. de l'abb. de Saint-Crépin-en-Chaye). 

La seigneurie appartenait autrefois au chapitre 
cath. de Soissons et à l'abbaye de Saint-Médard de 
la même ville. 

Crouy donne son nom à un ruisseau qui prend 
sa source sur le territoire de Laflaux, traverse ceux 
de Neuville- sur-Margival , Vuillery et Braye et se 
jette dans l'Aisne à Crouy. Il alimente six mouhns 
à blé dans un parcours de 1 8,2 ')5 mètres. 

Gruaux (Les), h. c°" de Chéry-Charlreuve. — Croaut, 
1 1 a6 (cart. de l'abb. d'Igny, f° 92 , Bibl. imp.). 

Grupilly, c°° de la Capeile. — Crupeliacum , 1 1 69 ; 
Crupiliacu» , xu° s* (cart. de l'abb. de Saint-Michel , 
p. aio et aa). — CruptlU, 1261 (ch. du chap. 
cath. de Laon). — Crupillis, ia6o; Crupitlies, 
1 34/1 (cart. de la seign. de Guise, f" 1 et 286). — 
Crupilty, i56i (arch. de la ville de Guise). 

Dépendait autrefois du duché de Guise et ressor- 
tissail au baill. de ce duché. 

CcBEi, m'" à eau et batteuse, c°' de Coulonges. 

CcFPiBS, c°° de Soissons. — Cupheie» (Annal. Bened. 
t. V,p. I 2,n°i3). — Cuphies, 1 382 (suppl. de D. Gre- 
nier, 298, ch. 87, Bibl. imp.). — Cufies, laSS 
(cart. de l'abb. de Longpont, f 80). — Cuffiez , 
1 366 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Cujjyes, 1/179 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, f° 2). — Cuffies-an-Mare» , lôaO 
(Hôtel-Dieu de Soissons, 96). — Cuffye, 1571 
(arch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 7a). — Cuffie, 
i63i (tit. de i'abb. de SaintCrépin-en-Chaye). — 
('iiffy, 1711 (inlpiid.de Soissons). 

Autrefois seigneurie relevant de Pierrefonds. 

CiGSi, c'" d'Oulchy-le-Cliiiteau. — Ciiigniactis , xu' s' 
(cart. du chap. cath. de Soissons, P 288). — Cugni, 
iao3 (arch. de l'Emp. L 1006). — Cuigni, Cui- 
gny, i4o5 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
P" 19 et 97). — Kugni, 1578 (pouillé du dioc. de 
Soissons, P 21). 

Uessortissait, en i383, à la prévôté d'Oulchy- 
le-ChiUeau (arch. de l'Emp. P 186; transcrits de 
Vermandois). 

Gbgsï, c"" de Saint-Simon. — Cauviniacus , vers gSi ; 
Caviniacu», gô6; altare de Cahunengy, ni.") (cart. 
de l'abb. d'Homblières , p. 16 et 19). — Vile de 
Keugny, 1878 (arch. de l'Emp. P i85; transcrits 
de Vermandois). 

Châtellenie vassale de Ham en lôSa (comptes 



Aisne 



90 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



de ia châtellenie de Ham , chambre des comptes de 
laFère). 
('iUniBfx, c°° de \farle. — Atodium de Cuiriex, 1 1 1 3 ; 
territorium ville de Cuirtie», n 20 ; iu territorio de 
Curello, 1 1 56 (cart. de l'abb. de Buciily, f" a et 3i ). 

— Curuez , 1 1 59 (suppl. de D. Grenier, 288 , Bibl. 
imp.). — Curie.r, 1209 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, t. 111, p. .'iô). — Domus de Curio- 
lis, i9i3; Cuirex, 1937; Cur'ms, xiii's' (cart. de 
l'abb. de Buciily, f" i3, 18, 106). — Cuirims, 
1 3/16 (arch. de l'Emp. L 998). — Curieux, i/io5 
{ibid. J 801, n° 1). — Cuireux, Cuinua, ilfjë 
(comptes de i'Hôtel-Dieu de Laon, E ai ). — Cni- 
rieu, i486 (ch. du même Hôtel-Dieu, B 91). — 
CMyrieux, 1 /198 ; Curielx, 1 BaS (comptes de la châ- 
tellenie de Pierrepont). — Cuyrieu, Cuirieulx, 
i554 (reg. des insin. du baiil. de Vormandois). — 
Curieu, 1 596 (chambre du clei^é du dioc. de Laon ). 

— Curieulx, iGo3 (lit. de l'ëv. de Laon). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Buciily et dépendait de la châtellenie de Pierrepont, 
où elle ressorlissait pour ia justice. 

OoiET-HoussE, c°° d'Ouichy-le-Château. — Curi, u 67 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, arch. de 
l'Emp.). — Cury, i383 {ibid. P i36; transcrits 
de Vermandois). — Cuyri, 1608 (arch. comm. de 
Loupeigne). — Cury-Uouate (carte de Cassini). 

Le fief de la tour de Cuiry relevait jadis de Pon- 
tarcy. 

Cuikt-lez-Cbacdabdes , c°° de Graonne. — Villa de 
Curi, 1 i5o (cari, de l'abb. de Vauclerc, f i5). — 
Cury, 1359 (arch. de l'Emp. Tr.des chartes, reg. 90 , 
n° i55). — Cuiry-ks-Chaudardres , i4o5 (mêmes 
archives, J 801, n° 1). — Curry, i535 (comptes de 
Boucy). — Cuiry-les-Chaudarde , i568 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Cuin (carte de Gas- 
sini). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye 
d'Origny-Saiiite-Benoîte. — Le village a été érigé en 
commune en 1 316. 

Oiiirï-leï-Itiers, c°° de Bozoy-sur-Serre. — Curi, 
xni' siècle (cart. de l'abb. de Thenailles, f° 83). — 
Cury, i34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). — 
Cuiry-en-Thiérarche , 1 398 (arch. de l'Emp. P 1 36 ; 
transcrits de Vermandois ). — Cury-les-Yviers , 1 4 o5 
{ibid. i 801, n° 1 ). — Cury-tes-Dohis , i553 (reg. 
des insin. dn baill. de Vermandois). — Cury-le>- 
Ivier», 1630 (famille ia Trémoîlle). — Cuiry- 
lei-Yvier>, 1709 (intend, de Soissons, G 974). — 
Cury-leê-lviez (carte de Cassini). 

Ge village faisait partie du comté de Bancigny et 
relevait de Rozov-sur-Serre. 



GcisE, fief, c°' de Belleu. — Acquis par i'Hôlel-Dieu 
de Soissons, ie 8 septembre 1 43i, de Hugues de 
Moirancourt, écuyer. 

CuissT (Bois de), c"° de Bouconville. — Botcus Cuit- 
siaci, 1 1 60 (cart. de l'abb. de Thenailles, f 47). 

Gbissi-et-Genï, c°" de Graonne. — Cuisaiadus, xu' s' 
(ex lib. 111 Hermanni monachi. De Miraculis Béate 
Marie Laudunensis , bibl. de Laon). — Cussiacum, 
Mhh (cart. de l'abb. de Thenailles, f 1.") et 35). 
— Abbatia de Cosêeio , 1 1 4 5 ( cart. de l'abb. de 
Vauclerc, f 29). — Cuissiacensis ecclesia, 1160 
(cart. de l'abh. de Thenailles, f 47). — Qninia- 
cum, 1173 (ch. de l'abb. de Prémontré). — Mo- 
nasterium de Cuissyaco, 1390 arch. de l'Emp. L 
998). — Cuissi-eii-Loonois , 1299 (arch. de l'Emp. 
L 998). — Cuim, xiii' s° (cart. de l'abb. de The- 
nailles, f 95). — Cuiaseyum. vers 1 346 (cart. E du 
chap. cath. de Reims). — Cuyssy, i523 (comptes 
de Roucy). — Cuizy, 1760 (int.de Soissons, G 283). 
Abbayede l'ordre de Prémontré fondée vers 1 1 aa ; 
elle possédait la seigneurie du village. — Geiui-ci 
ressorlissait au baill. de Ghàtillon-sur-AIarne. 

GuIZï-EN-ALMO^T, c"" de Vic-sur-Aisne. — Cusiacum, 
8g3 (dipl. du roi Eudes, Mabillon, De Re diplom. 
p. 557). — Cuisi, 1217 (cart. de l'abbaye de 
Saint- Médard, f j42, arch. de l'.^isne). — Cuizy, 
Curzi, 1376 {ibid. f° 78). — Cuysy, 1390; Quity- 
eu-Allemonl, 1898 (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, 323). — Cuisy-en-Aillemont, 1567 (lit. 
du chap. de Nolre-Dame-des-V ignés de Soissons). — 
Cuisy, 160J ; Cuisym-Aîleninnl , 1708; Cuiti-en- Aile- 
mont, 1768; Cuizy-en-Allemont , 1776 (lit. du sémi- 
naire de Soissons). 

Autrefois chef-lieu d'une justice dite pottée, rele- 
vant de l'abb. de Saint-Médard de Soissons; celte 
justice comprenait Guizy-en-Almont, Osly-Courtil 
et Viiiers-la-Kosse. Elle a été unie à celle de Saint- 
Médard par lettres patentes d'octobre 1746. 

GuLAVÉ, petit h. c"" do Taillel'ontaine. 

GuLELAsc (Le), m°" isolée, c°' de Septvaux. 

Giit-de-Leip (Le), h. c" de Saintr-Gobain. — Cul-de- 
Leu (carte de Gassini). 

GuuÉE (La), bois, c'"de Ghavigny. 

CuLEBiE (La), m°" isolée, c"' de Saint-Gobert. 

GuBBiGHT, L c°* d'Houry. — In terrilorio de Curbi- 
niaco, 11 47; Cuerbigni, 11 64 (cart. de l'abb. de 
Thenailles, f" 16 et 18). — Curbini, 1167 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon. t. I, 
p. 4 1 6 ). — In territorio de Corbiniis , 1 1 78 ; in villa 
que dicitur Curbinni, 1194; in territorio de Cuer- 
bigni, 1228; Curbigniacum , 1275 (ciirt. de l'abb. 
de Thenailles, (" la, 3o, 27 et 19). — Courbi- 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



91 



gnie», l'jgS (arcb. de l'Emp. P 968-2). — Cour- 
liigny, iSgg (comptes de la chàtellenie de Marie, 
chambre des comptes de la Fère). — Curbiny, 
i68r. (coll. de M. Edouard Pietle). 

Le domaine de Curbigny dépendait autrefois 
de la cbâtellenie de Voulpaix et relevait du comté de 
.Marie. Une partie du territoire de Curbigny a été 
unie à Gronard par arrêté de l'administration dépar- 
tementale de l'Aisne du i5 février 1797. La ferme 
est détruite. 

CuRENVAL, f. c" de Couvron-et-Aumencourt? Détruite. 

Cctrt, c°° de Vic-siir-Aisne. — Cutri, 1 143 (cart. de 
l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons, p. S). 
— Cxileri, 1217 (cart. de THôtel-Dieu de Soissons, 
190, cb. 17). — Cutrei, laaS (cart. de l'abb. de 
Saint-Jean-dcs-Vignes, Bibl. imp.). — Cutery, 135.5 
(cart. du cliap. cath. de Soissons, f 1 ). — Cuteria- 
ctim, i358 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, 
reg. 86, n° 46o). — Qutery, 1897 (Manuel des 
dépenses de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 'i-i'i). — 
Cutery-tes-Queuvfiê-en-Soi»sonnait, 1 ')66 (Journal des 
assises du baill. de Vermandois). — Cutiri, i5i3 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f 55). — 
Cutlcry, iSig (tit. du chap. de Saint-Pierre-au- 
Parvis de Soissons). — Cuitry, 1629 (comptes de 



l'Hôtel-Dieu de Soissons, f° 10). — Cuttry, 1699 
(tit. du chap.de Saint-Pierre-auParvis de Soissons). 

-Mairie de la chàtellenie de Pierrefonds. La sei- 
gneurie relevait de celte chàtellenie (arch. de l'Emp. 
Tr. des chartes, reg. 3o, pièce 2/1 5). — La pa- 
roisse ressortissait pour la justice à la prévôté de 
Pierrefonds et au baill. de Senlis en i384 (arch. 
de l'Emp. P 1 36 ; transcrits de Vermandois). 

Cutry donne son nom à un petit ruisseau affluent 
du Rivelons à Cœuvres, ([ui prend sa source au 
territ. de Dommiers et traverse celui de Saint-Pierre- 
Aigle et dont le parcours est de 8 1 6 mètres. 
Cïs-LA-CoMMiNE, c°° de Draine. — Cis, i\' s' (dipl. de 
Charles le Chauve, cart. de l'abb. deSaint-Médard, 
f° 1 3 7, arch. de l'Aisne ). — Cis-super-Atonam , 1 1 8 '1 
(cart. G, chap. cath. de Reims, f° 26). — dis, 
1 355 (pièces justificatives de l'Histoire du duché 
de Valois, xcii). — Sis-outre-Aisne, iSgS (cart. de 
l'abbaye de Saint-.Martin de Laon, t. I, p. 83). — 
Commune de Siste, i464 (Journal des assises du 
baill. de Vermandois). — Ciis-la-Commune , 1711 
(intend, de Soissons, C 3o5). 

Commune érigée en 1191 par Thibaut, comte 
de Champagne; elle ressortissait pour la justice au 
baill. de Fismes. 



D 



D*Gm-LA-CotR, m'" à eau, c"' de Dagny-Lambercy. 

— Daàgnis-la-Courl, 1898 (arch. de l'Emp. P 1 36; 
transcrits de Vermandois). 

La seigneurie appartenait autrefois à la mense 
abbatiale de Saint-Nicaise de Reims et relevait de 
Rozoy-sur-Serre (arch. de l'Emp. P i36; transcrits 
de Vermandois). 
DAGNi-LiMBERcr, c°° de Rozoy-sur-Serre. — Daaffni, 
1 1 '19 (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 168). — 
.Allare de Aegniis, ii't/i; altare de Aeniit, ti6i 
(carL de l'abb. de Thenailles, f" 35 et 8). — Da- 
gnUi, 1 169; Daeffnii», 1176; DaifpiieÊ, xn' siècle 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 3 '10, 99 et 9 43). 

— In territorio de Agmes, 1 2o5 (cart. de l'abb. de 
Thenailles, f 5 )'. — In loto territorio de Daegnies, 
iiii's'(ii. f°6i ). — Daijrnis, 1898 (arch. de l'Emp. 
P 1 3() ; transcrits de Vermandois). — Daignis- 
el-Lambrecy» , i568 (acquits, arch. de la ville de 
Laon). — Dagni, 1730 (baill. de Bancigny). — 
Dofrnis-Lambrmi , 1709 (int. de Soissons, C 976). 

La seigneurie relevait autrefois de Rozoy-sur-Serre 
(arch. de l'Emp. P i36). 



Dallo!< , c"" de Saint-Simon. — Dalon, 1 1 53 (cart. de 
l'abb. d'Homblières, p. 54). — Saint-Médard-de- 
Dalon. 1670; Dalltm», 1694 (arch. comm.de Dal- 
lon). 

La seigneurie relevait autrefois du chapitre de 
Saint-Quentin à cause du fief de la Coutrerie , dont 
elle a été démembrée ( Recueil des fiefs, p. i35). 

Daualis, petit ruiss. affluent de celui de Billy à Billy-sur- 
Aisne. Il n'alimente aucune usine. — Son parcours 
est de 1,873 mètres. 

Dames (Les), f. c" de Cbéry-Chartreuve. 

Dahhard, c°° de Neuilly-Sainl^Front. — Datnpmard- 
m-Orxoit, i5i 8 (Hôtel-Dieu de Soissons, i5i). — 
Dampmard, 1 569 (tombe de Robert de Lenoncourt, 
en l'église de Passy-en-Valois). — Dammart, i582 
(arch. comm.de Dammard). — Damart, 1631 (tombe 
de Catherine de Fleurigny, en l'église de Rozet-S'- 
Albiu). — Damars, 1 709 ;/)OTnar(, 1760 (intend, de 
Soissons, C274et278). — Dammar» (Cassini). 
Autrefois baronnie. 

Dammabie, h.c"'deJuvincourt-et-Dammarie. — Donna 
Maria, 1136 (cart. de l'abb. de Saint-Thierry de 



92 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Reims, (° 386). — Feodiimtle Dona-Maria, 1223 
(p. cart. de l'év. de Laon, ch. 66 et 67). — Dama- 
ria, Damerie. is'i'i (cari, de l'abb. do Vauclerc, 
P h ). — Damemaria , 1 3 A 6 ( cart. de Saint-Thierry do 
Reims, f° 186). — Tcrritorium de Domina Maria, 
ia68 (gr. cart. de l'év. de Laon, ch. 78). — Dame- 
Marif, xiii° s' (cart. de l'abb. de Thenailles, f° 97). 
— Dame-Marie , Daleiz-Jevincottrt , 1 363 (ch. de l'év. 
de Laon). — Damc-Marie-et-Faiatilt , 1 568 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Dannemarie , 1729 
(intend. doSoissons, C 2o5). — Damarie, 1785 (état 
civil de Juvincourt, Irib. de Laon). — Dammemurie 
(lerr. de Juvincourt). 

La seigneurie relevait autrefois de i'évèclié de 
Laon. — La paroisse dépondait de la cure de Cor- 
beny. — Dammarie a été uni à Juvincourt par l'as- 
semblée provinciale du Soissonnais, le 20 juillet 
1788, et par l'administration départementale de 
l'Aisne, le 21 octobre 1791. 

Dammemarie ou Tilvot, fief, c°' d'Étampes; vassal de 
Monlmirail. — Damnemaryp, 1627; Dannemarie, 
1.586 (arch. du baill.de Château-Thierry). 

Dampcourt, h. c°' de Marest-Dampcourt. — Doencourl, 
1221 (cart. de l'abb. de Prémontré, P io5, bibl. 
de Soissons). — Dancmirl, i5oo (arch. du mar- 
ijuisat de Genlis). — Dampcom; 1682; Damcourt, 
1666 (baill. de Chauny, B 1^96 et B 16/49). 
Le fief relevait autrefois de Chauny. 

Dampleh, c°" de Viilers-Cotteréts. — Damlou, 11 65; 
Donmus lupus, xu' s" (suppl. de D. Grenier, 292, 
Bibl. imp.). — Grangia de Danleu, 1189; Dam- 
leu, 1267 (arch. de i'Emp. L ioo5). — Territo- 
rium de Àania , iî66 (ch.de l'abb. deValsery). — 
In territorio de Dampleu, 1971 (suppl. de D. Gre- 
nier,2g6, Bibl. imp.). — Dampleu, i348 (cart.de 
l'abb. de Noire-Dame de .Soissons, p. 46). — Dam- 
leujc, 1710; Danleux, i']lxô (intend, de Soissons, 
C 306). 

La seigneurie appartenait en partie à l'abbaye de 
Valsery et relevait de la cbâtell. de Crépy-en-Valois. 

Danurï, f. c" de Crépy. — Daneri , 1 1 66 (ch. de l'abb. 
de Prémonlré). — Dennery, 1 il 2 (comptes de la 
cbâtell. d'Aulnois). — Damery, 1696 (chambre 
du clergé du dioc. de Laon). — Dandri (carte de 
Cassini). 

Celte ferme appartenait autref. à l'abb. de Pré- 
monlré. 

Darizï, c°° de la Fère. — Danisiacus, 1267 (ch. de 
i'Hôtel-Dieu de Laon, B 68). — Dennisy, i4oi 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de la Fère, P. 16). — 
Dennysy, i444 (délibérations, arch. de la ville de 
la Fère). — Daniay, 1 /i65 ; Dannisy, 1 56i (comptes 



de l'Hôtel-Dieu de la Fère). — Saint-Piene - de - 
Danisi, 1680 (arch. comm. de Danizy). — Danisi, 
1780 (chambre du clergé du dioc. de Laon). 

Autrefois vicomte relevant de la châlell. de la 
Fère. — La paroisse dép. de la cure de Charmes. 

Dasisejeu, h. c"' de Celle-lez-Condé. — Donjeu (carte 
de Cassini). 

DARBour.ET, f. c°° de Nogent-l'Artaud. - — La Dardou- 
rette (carte de Cassini). 

Ancien domaine de l'abb. de Nogent-l'.^rtaud. 

Dartois (Le), f. c"' de Manicamp. 

Daubipis (Les),' h. c"" de l'Epine-auxBois. — Les Do- 
bins (carte de Cassini). 

Daclle ou IIaute-Maisos , fief, c"' de Vezaponin. 

Dauttecourt, fief, c" de Vaux-Andigny. 

Dealx (Le), m°" isolée, c°' de Vieil-Arcv. 

Déconfiture (La), f. c"' de Chaourse; auj. détruite. 
— Elle était située près de Montcornet. 

Défense (La), petit bois, c"' d'Épaux-Bézu. — Ce bois 
contenait 35 arpents (d'Expilly, Dict. géojp: t. II, 
p. 720). ■ 

Dehi-Lieoe (La), h. c" d'Obis. — Demy-Lieue, 1760 
(prévôté d'Hirson). — Demie-Lieu-x («arte de Cas- 
sini ). 

Demi-Liece (La), h. c" de la Vallée-Mulâtre. — De- 
my-Lieue, 1602 (arch. de la ville de Guise). — 
Demi-Lieux (carte de Cassini). 

Demi-Lieue (La), f. c°' de Verly. 

Demi-Lu.ne (La), h. c°° de Ciry-Salsogne. 

Demiville, m'", c°' de Molincbart; auj. détruit. — H 
appartenait autrefois à l'abbaye de Saint-Nicoias- 
aux-Bois. 

Demoiselle (La), petit h. c°' de Venizei. 

Desizets (Les), h. c" de Vendières. 

Deinhet, fief, c°' de Mesbrecourt-Richecourt; relevant 
autrefois de l'év. de Laon. — Anel , 1788 (lit. de 
l'év. de Laon), 

Son nom vient de la famille d'Ennet , qui le pos- 
sédait. 

Denteuse (La), h. c°' de Vervins; — In treffundo ejus- 
dem ecclesie (Thcnoliensis), ioco qui dicitur Dain- 
teuse, 1267; in toto territorio de Dointeuse, iiii" s' 
(cart. de l'abb. de Thenailles, t" 5 et 62). — La 
Denteuze, 1617 (min. d'Ozias Teilinge, notaire). 
Les fermes de la Denteuse appartenaient autrefois 
à l'abb. de Thenailles. 

Debcï, c°" de Crécy -sur-Serre. — Derctaruni, io65 
(mém. ms. de l'Éleu, t. I, P 191 ). — Derci, 11 44 
( cart. de l'abb. de Thenailles , P 1 5 ). — Dersiaeus , 
11 56; Dierci, 1 1 6j ; Dercis, 1186 (ch. de l'abb. 
de Saint-Nicolas-des-Prés de Ribemont). — Derchi, 
1217 (suppl. de D. Grenier, 288, Bibl. imp.). — - 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



93 



Dereeium, i^'m (arch.dal'Emp. L 999 et LL 101 5). 

— Derceyum, ia'17 (cart. de l'abb. de Thenailles, 
fg). — Drery, 1 'i3i (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, E 16). - Derti», i568 (arch. de la ville 
de Laon). — Derrys, i5g6 (minutes de Tupigny, 
notaire, greffe du trib. de Laon). 

La seigneurie faisait partie du comté de Marie; 
elle a été aliénée, le 1 7 mai 1 600 , par les commis- 
saires du roi Henri IV (arch. de l'Emp. Q 8). 

Dernieo-Soi (Le), petit h. c°' de la Capelle. 

Desbordes, f. c°' de Viffort. 

DÉsoi.Aiio«i (Li), petit h. c°" d'Audigny et de Flavi- 
gny-le-Petit. 

DÉsoLATI0^ (La), f. c°* de Pontru. 

D^,soLATio)« (La), petit h. c" de Regny. 

Dessovs-la-Cahitte, m°° isolée, c"* de Laversine. — 
De construction récente. 

DÉTR01T-B1.E1 (Le ), h. c"* de Flavy-le-Mar(el. — Des- 
Iroict-de-Flavi , 1608; Destrnyt, 1611 ; Dsstroy-du- 
Ftavy, 162 4; Gratul-Deslroit , 1668; Détroy-Bleu, 
176Ô (baill. de Cliauny, I! 1876, 1877, i/ioa, 
t^So, i46o). 

A pris son nom de la Maison-Bleue {ibid. 1 45o ). 

DÉTnoiT-o'AsNois (Le), h. c°* d'Aunois. — Denlruy, 
1 635 ; Dettroit ,1661; Destroit-d'Antwy, 1 696 (baill. 
de Chauny, B i/i46, 1870). — Détroit -Danmy 
(carie de Cassini). — Détroit-Ponthieu , 1777 (baill. 
de Chauny, B 1 66.'>). 

Deiillet, c"" de la Fère. — DuUliacus, 1182 (cart. 
de l'abb. d'Homblières, p. 54). — Dolelum, 1 145 ; 
Ihillet, 1 198 (Chron. de Nogento, p. '128 et '188). 

— Diieillet , ia'i4 (gr. cart. de l'év. de Laon, 
ch. a-j). — Duillalum, 1266 (ch. de l'Hotel-Dieu 
de Laon, II 3). — fleuiVfet, 1 386 (arch. de l'Emp. 
Tr. des cliarlcs, reg. 70, pièce 129). — Duellel, 
i34i (161V/. reg. 70, n° 934). — DeuUet, i4o5 
(ibid. J 801, n" i). — Dœuillet, loSg (mait. de la 
Fère). — Dœtiiller, 1.Î77 (lit. de l'abb. de Saint- 
Nicolas-aux-Bois). — Dœmlliet, 1745 (intend, de 
Soissons, C 274 et 906). 

La seigneurie relevait autrefois de la châtellenie 
de la Fère. 

Deux-Arbres (Les), m" isolée, c" d'Annois. 

DEVAM-SAiNT-PAn, m"" isolée, c"* de Crouy. 

Dezilles, petit fief, c" de Brissay-Choigny. ' — Rele- 
vait autrefois de Clioigny. 

Dm is (La), rivière qui prend sa source à Arlonges, 
traverse Pargny et Condé, fait encore tourner six 
moulins dans un parcours de 8 kilomètres, et se 
jette dans le ru de Verdon au-dessus de MonKgny- 
lez-Condé. — Ses eaux ont été détournées en partie 
pour alimenter la ville de Paris. 



Dhdizel, c°° de Braine. — Dutel, 11 46 (cart. B de 
l'abb. de Saint-Remy de Reims, P 80). — Dtisel- 
lum , 1 1 47 ; Dtmel, xii" s° (cart. de l'abb. de Saint- 
Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — Duisellnm, 
1225 (cart. B de l'abb. de Saint-Bemy de Reims, 
i° i34). — Duizel, i544 (min. dePigache, notaire, 
greffe du trib. de Laon). — Prévosté de Diiysel, 
iSôg (ch. de l'abb. de Saint-Remy de Reims, arch. 
de la Marne). — Dhutsel, 1630 (lit. do la Congré- 
gation de Laon). — Paroisse de Saint-Remy de 
Duiscl, 1686 (arch. conim. de Dhuizel). — Dui- 
zetle, 1795 (tombe de Henri-Louis deCauchon, en 
l'église de Dhuizel). — D' Huizel {carie de Cassini). 
Autrefois vicomte. — La partie de la seigneurie 
qui appartenait au prévôt de Dhuizel relevait de 
Braine; et le surplus, de la baronnie de Ponlarcv, 
depuis 1601. 

Dhlizï, h. c"' de Serches. — Dusi, xu' s' (cart. de 
l'abb. de Saint- Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — 
Dhuy.ii, 1 202 (arch. de l'Emp. L looo). — Dnisy, 
i6o4 (état civil de Beaurieux, trib. de Laon). — 
Dhuisi, 1669 (terr. de Maupas, f 58). — Grand- 
Dhuisy (carte de Cassini). 

Seigneurie relevant autrefois de Fère-en - Tarde- 
nois (arch. de l'Emp. Q 8). 

DiALE, bois, c"' d'Annois; auj. défriché. 

Différead (Le), bois, c" d'Harcigny; auj. défriché. — 
Il appartenait autrefois à l'abb. de Bucilly. 

Distillerie (La), m°° isolée, c"" de Bucy-le-Long. 

Dix-Maisons (Les), h. c"' de Servais. 

Dizi-le-Gros, c°° de Rozoy-sur-Serre. — Diseie (Re- 
lation des Miracles de saint Thierry, acta SS. ord. 
Ben. sffic. p. 626, n° 16). — Villa Disiacum, 907 
(dipl. de Charles le Simple, Hist. de France, t. IX). 

— Dysi, 1176 (cart. de l'abb. de Sainl^Yved de 
Braine, arch. de l'Empire). — Dysy, 1192 (cart. 
do l'abb. de Saint-Denis, Pgi, arch. de l'Emp.). — 
Altare de Disi , ubi oiim villa fuit sed post destructa , 
cum parrochia, 1 197 (ch. dn chap. cath. de Laon). 

— Dysiacus, i25o (arch. de l'Emp. L 994). — 
Disy-ta-Ville , l4l i {ibid. i 801, n° 4). — Magntu- 
Diziacu», 1647 (arch.comm. de Martigny-en-Laon- 
nois). 

Le domaine de Dizy-le-Gros, qui appartenait au 
fisc royal, fut donné en 1060 à l'abb. de Saint- 
Martin-des-Champs de Paris {Gall. Christ, t. VII, 
col. 33), par Henri I", roi de France. Il fut acquis 
au xii' siècle par l'abbaye de Cuissy, qui accorda 
en 1194, de concert avec Philippe Auguste, une 
charte de conrimune aux personnes qui l'habitaient. 
DoDiERS (Les), petit h. c"' de Viels-Maisons. — Les 
Dogttels (carte de Cassini). 



n 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



DoHis, h. c°' de LescbeUe. — Dohy, iGag (famiUe 
Je Madrid de Montaigie). — Ohy (carte de Cas- 
sini). 

DoBis, c°° de Rozoy-sur-Serre. — Dois, i i/t5; Doys, 
xii*s'(cart. del'abb.de Saint-Michel, p. 27 et 343). 

— Dhoy, 1 190 (mém. ms. de l'Éleu, 1. 1, p. 467). 

— Dhohis, i64a (chambre du clergé du dioc. de 
Laon). — Dohy, 1076 (baill. de Bancigny). — 
Dhois, 1 729 (intend, de Soissons, C ao5). — Dohys 
(carte de Cassini). 

La seigneurie dépendait du comté de Bancigny et 
relevait de Rozoy-sur-Serre. 

DÔLE, h. c"' de Chéry-Chartreuve. — Daulle, iGSg 
(tit. de l'abb. de Chartreuve). — Daule, 1714 (tit. 
du prieuré de Saint-Remy de Braine). 

Ce hameau doit son nom à la forêt de Dôle, qui 
relevait du comté de Braine : Foresta de Daule, 
ia47 (cart. de l'abb. d'Igny, f 170). 

l)oLlG^o^ , c°° de Rozoy-sur-Serre. — Dolignon-juxla- 
Hainneval, xiii" siècle (cart. de l'abb. de Thenailles, 
f» 83).— Doll%rwn, i6i4 (baill. de la Fère, 
B 8i5). — Dolignon-en-Tiérache, 1699 (arch. 
comm. de Dolignon). 

La seigneurie relevait autrefois de Rozoy-sur- 
Serre. — La paroisse dépendait de la cure de Sainte- 
Geneviève. 

DoLLOin, ruisseau qui prend sa source à Viffort, passe 
à Montfaucon, Essises, Chézy-i' Abbaye, et afflue à 
la Marne, après avoir alimenté dix moulins à blé 
dans un parcours de 11,280 mètres. — VOlloire 
(carte de Cassini). 

Doiï, m'° à eau , c°' de Cliartèves. — Ce moulin donne 
son nom au ruisseau qui l'alimente. Ce ruisseau 
prend sa source sur le territ. du Charrael, sépare 
Beuvardes de Chartèves et se joint à la Marne dans 
cette dernière c°% après avoir alimenté deux moulins 
à blé et une scierie et parcouru 5,280 mètres. 

DoMiiNE (Le), f. c°' de la Capelle. 

DoMiiNE (Le), petit h. c°* de Juvigny. 

DoMMiERs, c°" de Vie-sur- Aisne. — Domarie, 1110; 
Domarium, 1179 (cart. de l'abb. de Saint-Jean- 
des-Vignes, f° 1, BiW. imp.). — Domiers, 1200 
(ch. de la même abb. ). — Dommies , 1 206 (cart. du 
chap. cath.de Soissons, f 101 ). — Doumiers, 1236 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes, f° 71, 
Bibl. imp.). — Dommières , 1 268 (cart. de l'abb. de 
Longpont, V a 5). — Dompmiers, i5o2 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, P 4). — Dommyer, 
1689 (ibid. f 10). — Dommier, 1783 (intend, de 
Soissons, C aoS). 

DoMPTi», c°° de Charly. — Dontin, i3a3 (cart. de 
l'abb. de Notre-Dame de Soissons , f 2 .5 4 ). — Don- 



tain, 1 606 (arch. comm. de Montron). — Domptain, 
1618 (arch. comm. de Nogent-l'Artaud). 
Seigneurie relevant autrefois de Gandelu. 

DosJON (Le), petit h. c"° de Saint-Eugène. 

Donjon (Le), m°° isolée, c°' de Seringes-et-Nesles. 

Donjon (Le), fief, c"' de Verly. — Relevait autrefois 
de Guise. 

Donjon-d'Oi'Lchî (Le), petit fief, c°' d'Oulchy-le-Châ- 
teau. 

Dobengt, c°° du Nouvion. — Dorenc, ii55 (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Villa ([ue Doreniacns dici- 
tur, 1^4] (cart. de l'abb. de Fesmy, p. 444). — 
Dorench, xii* s' (cart. de l'abb. de Foigny, f° 19a). 

— Dorenk, i333 (suppl. de D. Grenier, 290, Bibl. 
imp.). — Dorent, i.")6i (arch. de la ville de Guise). 

— Doretig, 1710 (intend.de Soissons, C a74). — 
Dormigt, 1754 (baill. de Ribemont, B i4o). 

DoBMicouRT, f. c"' de Montigny-sous-Marle. — Dormi- 
curtis, 1147; Dormicurt, 1174; Dormicort, 1243 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Dor- 
mycour, i537 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 64). — Dormicour, 1699 (tit. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Vincent de Laon et elle relevait du marquisat 
de Marfontaine. 

Dossu (Le), petit fief, c°' de Nouvion-le-Comte. — 
Relevait autrefois de Choigny. 

Doucnï, c°° de Vermand. — Douci», 11 63 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, t. II, p. aSi). — 
Doiici, 1196 (cart. de l'abb. de Prémontré, P 83, 
bibl. de poissons). — Douchi, 1 398 (cart. du chap. 
cath. de Noyon, f° 233). — Doucii, 1271 (suppl. 
de D. Grenier, 289, Bibl. imp.). — Dutdey, i56i 
(tit. du chapitre de Saint-Quentin). — Doulchy , 
1087 (tit. des chapelains de Saint-Quentin). 

Ce village formait autrefois, avec Germaine, une 
paroisse du doyenné de Ham. 

DoKLiRE (La), m'° à eau et chat. c°' de Montfaucon. 

DoBLTRE (La), h. c"' de Vicls-Maisons. 

Don (La), petit fief, e°' de Ressons-le-Long. — Il 
était situé entre Gorgny et Mainville. 

DoïENMÎ (La), petit fief, c"" d'Achery. — Relevait 
autrefois du comté d'Anizy. 

Drachï, h. c"* de Charly. — Trachi, 1260 (cart. de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons, 190, ch. 89). — Dra- 
chyacum, ia66; parrochiade Drachi, 1371 ;Z)ract, 
i4o8 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 77). — 
Dracy, i4o6 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
r 3 5 ). — Drachy-sur-Marne , 1 4 a 7 ( ibid. f a 3 ). — 
Dreschy, \hhh {ibid. f° 6i ). — Parrochia de Dre- 
chiacy, i545 (arch. comm. de Pavant). — Dressy, 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



95 



j563 (tit. de i'Hôtel-Dieu de Soissons, 78). — 
Drachie, 1600 (comptes de i'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons, f 8'i). — Draichy, t65o (terr. de Pavant, 
arch. de cette commune). 
DnATEGST, 0°° de Fère-en-Tardcnois. — Draviniaca 
(Rclat. des miracles de saint Denis, acla S. ord. 
Bened. sapc. 111, part. 2, p. 363, C i3). — Dra- 
Mni, 1 177 (ch. de l'abb. d'Igny, P" 2 et 199, Bibl. 
imp.). — Ih-aeeigneium , 1327; Dravetmutn, laSo 
(ch. de l'abb. d'Igny, arch. de la Marne). — Dra- 
eeny, i383 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de 
Verraandois, P 8a). 

Vicomte relevant autrefois du comte de Braine. 

— Le village ressortissait .pour la justice à la prévôté 
d'Oulchy-le-Cliàteau. 

Droizt, c'° d'Oulchy-le-Chàteau. — Truceie in page 
Suessionico , hg3 (Gesla regum Francorum). — 
Tr««oinpagoSuessionico(Aimoin,liv.IlI, ch. 81). 
— Droùiacus, 1 1 38 ; Droseius, 1 1 39 (cart. de l'abb. 
de Saint- Jean-des-Vignes, Bibl. imp.). — Droùy, 
iaa6 (cart. du chap. cath. de Soissons, f 357). — 
Drain, 1229 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-dos- 
Vignes, P 63, Bibl. imp.). — Droysi, Divjjsia- 
cum, ialtd (ch. de l'abb. de Saint-Jean des Vignes). 

— Trmui, i36i (bibl. de Reims, ms. du fonds 
Roussin, f a56). 

La seigneurie relevait autrefois de Pierrefonds et 
dépendait du comté de Muret. — Le village ressor- 
tissait à la prévôté d'Oulchy-le-Château (arch. de 
l'Emp. P 1 36; transcrits de Vermandois). 

DiXBKSiiE , petit fief, c'" de Guise. — Relevait de Guise. 

bi'CBES.vE, petit fief, c°* de Landifay-ct-Bertaignemont. 

— Relevait de la vicomte de Landifay. 
DnisELiB, village détruit, c" de Lemé. — Durteyleir, 

1 1 61 (cart. de l'abh. de Foigny, f 67 M. P. D.) — 



Duiserleir, Duiserler, 1161; Ditrsiler, Durêelei-s, 
Dur sérier, 1 1 64 ; Dursellers, 1 1 67 ; Durselei; 1179 
(cart. de l'abb. de Foigny, f" 64, 65 et 246, Bibl. 
imp.). — ChsduSurlé, i4ii (arch. de l'Emp. 801, 
n° 4). — Clos-de»-L'rlez , i5.5g {ihid.i']^i ). 

itLe Clotz des Urletz ou Urselets, qui est le nom 
ancien porté par les chartes, a esté autrefois un tei^ 
rouer particulier ayant bornes qui fesoient la sépa- 
ration d'avec ceux de Lemé, Richaumont, Colonfav 
et Sour. Il deppendoit de l'abbaye Notre Dame du 
Bois , au diocèse de Terouenne , et fut acheté par les 
religieuses de l'abbaye de Fervacques; mais elles, 
se voyant pressez de paier la convention de l'achapt, 
vendirent les deux parts l'année ensuivante à l'ab- 
baye de Foigny n (Livre de Foigny, par de Lancy, 

P- >97)- 
DcLCBLOs, h. détr. près de Lesquielles-Saint-Germain. 

— Dulcilio, 11 32 (cart. de l'abb. de Saint-Martin 
de Laon, f 54 v°, bibl. de Laon). — Dulcillwi, 
1 i6i (ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — 
In territorio de Dulcilon, 11 56; Docéllon, 1200 
(suppl. de D. Grenier, 288, Bibl. imp.). — Terri- 
lorium de Docelon, 1 1 ÇfS ; Docellon , 1217 (arch. 
de l'Emp. L 992). 

DiPosT, petit fief, c°" de Chavignon. 

Durcis, fief, c" de Pisseleux. — Ce fief relevait du 

Plessis-aux-Bois et appartenait à la Congrégation 

de Soissons. 
DiKï, c°" de Saint-Simon. — Altare de Duri, 10/10 

(carton 1790, Bibl. imp.). — Dtiriacum, 126a 

(Olim, t. I, p. 537). — Dtiry-lez-Hen , i445 (arch. 

de l'Emp. ao,2o3). — Saint-Médard-de-Dury, 

1688 (arch. comm. de Dury). 

La seigneurie relevait de Béthancourt (Somme). 

— La paroisse dépendait du doyenné de Ham. 



ÉjtucocRT, h. c"* de Somraette-Éaucourt. — Yauecourt, 
1308 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, f 181, arch. de 
l'Oise). — Aquicurtu, ia33 (cart. du chap. cath. 
de Noyon, f 281, arch. de l'Oise). — In territorio 
de Sommete et de Aqttacurte, i3i2 (ch. du chap. 
cath. de Noyon, arch. de l'Oise). — Yaucowl, 
i384 (arch. de l'Emp. P i35; transcrits de Ver- 
mandois). — laucouri, 1624 (baill. de Chauny, 
Bi488). 

Cure du doyenné de Uam donnée en 1 i3o par 
Simon de Verraandois, évêquede Noyon, à son cha- 
pitre. La seigneurie appartenait à ce chapitre, à 



l'abbaye de Notre-Dame de Ham et aux Minimes de 
Chauny. — Le village d'Eaucourta été uni à Som- 
mette par ordonnance royale du 2 juin 1819. 

Ebéqcis (Les), h. c"" de Beaumont-en-Beine. — Et- 
beguit, 1625; Etbecquis, Heabecqué, hameau des 
Becquis, hameau des Becquetz, 1629; Ebequieri, 
ifoi (baiil. de Chauny, B 1489, B i493,Bi434, 
B j394). 

Ce domaine dépendait autrefois du prieuré de Ma- 
rizelle ; il a été aliéné le 7 février 1780. — La ferme 
a été détruite vers i8o4. 

Éboeleau, c" de Sissonne. — Boeliaut, 1237 (cart.de 



96 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



l'abb. de Saint-\fartin do Laoïi, t. III, p. 63). — 
BooUaus, 1254 (cart. de l'abb. de Saint-Denis, 
r 1 20, arcb. del'Emp. LL 1 1 58). — Le.i Boulemts, 
Booleawi, 1205 (cb. de l'Hôlel-DieudeLaon, lî a3). 
— Villa de Bouliam, 1370 (suppl. de D. Grenier, 
387, Bibl. imp.). — Budellis, i3Ao (fonds iatin, 
ras. 9338, Bibl. imp.). — Villa de BoMWt'ax , iSGg 
(arcb. de l'Emp. Tr. des cb. reg. 100, n° ^79). — 
Rùiliaus, i3']l> (cart. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon, t. II, p. 275). — Bouleau.!-, iio5 (arcbives 
de l'Emp. J 801, n° 1 ). — Boulieaujc, 1 486 (cb. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, B 1). — Bouliaux, i488; 
BouUeaux-lez-Montigtvj-le-Franc, ligô; Botiil- 
leaux, iSaâ (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E ail, E 28, E Ho). — Bouliaux , i568 (arcb. delà 
ïilie de Laon). — Ébolecm, 1 687 (tit. de la Congré- 
gation de Laon). — Boulleaux, 1709 (intend, de 
Soissons, C 27^). — EsbotileauT (carie de Cassini). 
La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Denis et relevait de la châtell. de Pierrepont. 

Ébouleau, f. c" de Sinceny; auj. détruite. — Elle ap- 
partenait autref. à l'abb. de Saint-Nicoias-aux-Bois. 

Ébiirgms, f. c"' de Nampcelle-la-Cour; auj. détruite. 
Fief acquis, au xvm" siècle, parla cbartreuse du 
Val-Saint-Pierre. — Les Eburnij, 1 709 (audiencier, 
bain, de Bancigny). 

EciiLLE (L'), petit fief, c"" de Cbigny. — Relevait 
autrefois de Cbigny. 

EcAiLLc (L'), b. c"' d'Éfaves-et-Bocquiaux. — Maison 
de l'Escaille, 1 700 (baill. de Ribemont, B 255). — 
Les Cailles, 1772 (pouillé du dioc. de Noyon, par 
ColUette, p. i58). 

Ecaille (L'), fief, c"" d'Etreux et de la Neuville-iez- 
Dorengt. — Relevait de Guise. 

Ecaille (L'), f. c" de Froidmont-et-Cobartille; auj. 
détruite. 

Ecaille(L'), manoir, c°* de Jouy ; auj. détruit. — Mai- 
son de l'Escaille, i45i (cab. de M. d'Imécourt). 

EcAiLLON (L'), f. c°' de Ribeauville. — Les Caillons 
( carte de Cassini ). 

EcHAMPs, b. c"deCrézancy. — Eschamp (carte de Cas- 
sini ). 

Echelle (L'), m"" à eau, c"' de Pargny. 

EcLOSBAux (Les), b. c°" d'Obis. — Eclusieux (carte de 
Cassini). — Eclosiaux, 1782 (baill. d'Aubenlon, 
B 2522). 

Ecldse(L'), m"" isolée , c°" de Bernot, Bertbenicourt, 
Bourg-et-Comin , Brissy, Cbàtillon-sur-Oise, Fon- 
tenoy, Hamégicourt, Hannape, Hauteville, Jussy, 
Noyai, Origay-Sainte-Benoîle, Vadencourtet Verly. 

Écluse (L'), petit b. c°" de la Ferté-Milon, Serau- 
court, Sissy, Tergnier, Vieil-Arcy. 



ÉcLBSEs (Les), petit h.c°° de Chassemy. 

EcoBEST, f. c"' de Cbivres-et-Mâcbecourt. — Esquorel, 
1 1 70 ; insula que dicitur Eschovel , in lerritorio de 
Cbivre, 1171 (cart. de Lavalroy, ("' i 7 et 1 A , Bibl. 
imp.). — Escorel, 1 171 (cart. de l'abb. de Vauclerc, 
r 47, Bibl. imp.). — Eni/uarel, 1 175 (cb. de l'abb. 
de Lavalroy, arcb. des Ardennes). — Cmrelum , 
1 1 8a (ihid.). — Bois d'£»core(i, i63o (tit. de l'év. 
de Laon). 

Elle appartenait autrefois à l'abb. de Lavalroy et 
relevait de la cbâiell. de Pierrepont, à la justice de 
laquelle elle ressortissait. 

ÉcoRSETS, petit fief, c'° de Villers-Sainl-Christopbe. — 
Fief d'Êscorne(; , i53a (comptes de la cbâtell. de 
Ham, cbambre des comptes de la Fère). 

ÉcoTiERs (Ri des), ruiss. qui se jette dans le ru des 
Feuillants à Bourguignon-sous-Coucy. — Il n'ali- 
mente point d'usine. — Son parcours n'est que de 
1,000 mètres. 

ÉcoicliEREL, bois, c°° de Domplin. — Bois A'Escou- 
cherel, 1828 (cart. de l'abbaye de Notre-Dame de 
Soissons, f 254). 

On n'en connaît plus l'emplacement. 

EcoBFFE (L'), b. c°' de Cbigny. — Lescoiijfe , 1626 
(baill. de Guise, B 1985). — Escouffe, 1669 (élec- 
tion de Guise, C 882). — Lecouffre, 1696 (baill. 
de Ribemont, B 84). — Ecoiifre, 1696 (élection de 
Guise , C 882 ). — Ecoujle, 1787 (famille de Madrid 
de Montaigle, déuombr. de Cbigny). 

EcoiFFEAUx, m'° à eau, c"' de Crandelain-ct-Malval. 

— Escouffault, i565; Escou/ault, 1609; Escouf- 
faulr, lèdli; Ecoufaulx, 1697; Ecoufatdt, 1788; 

Ecouffeau, 1749 (tit. de l'abb. de Saint-Jean de 
Laon). — Moulin Couffeauc (carie de Cassini). — 
Moulin à Coujfeau.v (carte du Dépôt de la guerre). 
Ce moulin appartenait autrefois à l'abb. de Saint- 
Jean de Laon. 

Ecobte-.«'il-Pleui, f. c"' de la Chapelle-sur-Chézy. — 
Démolie en 1 885. 

Ecoite-s'il-Plebi, m'° à eau, c°° de Clairefontaine. 

— Moulin Escoute-sil-Pleut, 1603 (baill. de Guise, 
B a5o2 ). — Moulin des Fonds-tle-Wimy ou Ecoule- 
sil-Pleut, 1726 (terr. de Wimy). 

EcoiTE-s'iL-PiEUT, 11. c"' de Marigny-en-Orxois. 
Ecoute-s'il-Pleut, petit ruisseau afiluent du ruisseau 
de Cbéry-Cbarlreuve. — Il n'alimente point d'usine. 

— Son parcours est de 1,800 mètres. 
EcnEVEAi'x ( Les) , b. c'" de Wimy. — Esaéveau ,161a 

(ton. de Wimy). — Ecreveau de haut et de bas, 
1 736 (ibid.). — Crevaux de bas, 1742 (baill. d'Au- 
benlon, B 25i6). — Rue de Crevieux, 1782 (gre- 
nier à sel do Vervins). 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



97 



ÉcuiBï, h. et m'° à eau, c"* de Rozières. — Escttri, 
1319 (cart. de THôlel-Dieu de Soissons, igo, 
ch. 71 ). — Escury, iaf)6 (arch.del'Emp. L loo'c). 
— Eêcuiry, i383 {i6iV/. P i3G; Iranscrils de Ver- 
raandois). — Ecwy, 1 38 '1 (cart. de i'abb. de Noire- 
Dame de Soissons, fia). — Ecuiries, 1 707 (arch. 
comm. de Rozières). — Ecuyri-Mesmain, 1745 
(iatend. de Soissons, C 2o5). 

Le fief d'Ecuiry relevait de Pierrefonds. — Le 
hameau a été uni à Rozières le 27 septembre 1788. 

ÉcDBï, fief, c°' de Fontenelle. — Relevait de Montmi- 
rail. 

Kdrolles, ra°°isolée, c"' de Billy-sur-Ourcq. — Capel- 
lania beati Nicholai de Wederotes, ia'12; Yoderoles, 
1263 (cart. du chapitre cath. de Soissons, p. 286 
et 387). — Edralte (carte de Cassini). — Edrolle, 
1776 (lit. des Sœurs de l'Enfant-Jésus de Sois- 
sçns). 

Autrefois fief relevant d'Oulchy-le-Château. 

É DROLLES , m"" isolée , c" de Gbouy. — EdroUe ( carte de 
Cassini). 

Seigneurie relevant autrefois de la Ferté - Milon 
et y ressortissant pour la justice. 

Ediiis (Les), m'" à eau, c" de Lierval. 

KrrKMiRT, f. c" de Bertaucourt-Epourdon. — Molen- 
dinum de Eieoforl, it'Sg (ch. de I'abb. de Sainl- 
Nicola»-aux-Bois). — Hevicourt, 1 a44 (gr. cart. de 
l'év. de Laoïr, ch. 37 B). — Evecourt, i4i6 (arch. 
de l'Emp. J 801, n°6). — Hevecourt, 1.563 (tit.de 
i'abb. deGenlis). — Heffecourl, 1631 ; Heffrecourt, 
i6'iO; llefvecourt , 16/18 (baill. de la Kère, B 708, 
B 896 et B io44). — Efcourt, i663; Efoec<jurt, 
1687 (lit. de I'abb. de Genlis). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Genlis et relevait de la chàtell. de la Fère. 

Effbt, c°° d'Hirson. — Alodium de Ejjfrù, 1 120; £/"- 
freii, 1 148; Effrie», 1 i.ji (cart. de i'abb. de Bucilly, 
1"' 9, 3 et 4). — Erfrie», 1389 (cari, de I'abb. de 
Foigny,r9i3, Bibl. imp.).— OE/ri», i344 (cart. 
de la seign. de Gui.çc ,f° 349). 

EctiSTiER (L'), fief, c"' de Coulonges. — Relevait 
d'Oulchy-le-Châleau. 

Eglise (L'), h. c"de Lierval. 

ÉGI.18ES (Les), bois, c"" de Dommiers et de Missy- 
aux-Bois; auj. défriché — Bois des EtglUes, 1674 
(maitr. de Soissons). 

Ce bois appartenait autrefois aux abb. de Saint- 
Jean-des-Vigncs et de Notre-Dame de Soissons. 

Egrei'I'ï, petit fief, c" de ta Kerlé-Milon. — Masure 
nommée le Château d'EgreJin, 1471 (dénombr. de 
la chartreuse de Bourgfontaine,Tr. des chartes , LL , 
arch. de l'Emp.). 

Aisne. 



Ellemont, petit fief, c"' de Neuve-Maison. — Elmont, 
1611 (baill. de Ribemont). — Le Monl, 1766 
(arch. comiii. de Neuve-Maison). 

Il relevait de la châtell. d'flirson et ressortissait 
à la prévôté de ce bourg. 

Elrest, bois, c°' d'Englancourt. 

Elvat, bois, c°' de Montchâlons; en partie défriché. — 
n contenait 320 arpents. 

Emmeré, fief,c°° d'Hinacourt; vassal de Benay. 

Emot, petit h. c"' de Saint-Agnan. 

Empreville, f. et bois, c°' d'Alliies. — Empirevitle, 
1217 (cart. de i'abb. de Saint-Martin de Laon, 
t. I,p. 4a4). — Empreville, 1661 ^lit. de l'Hôtel- 
Dieu de Laon). 

lis appartenaient à I'abb. de Montreuil. — Le bois, 
aliéné par l'État le 3 février 181 5, a été défriché, 
et la ferme détruite. 

Enfer, m"" à eau, c°' d'Essommes. — Moulin à'Enfert, 
1 675 ( baill. d'Essommes , trib. de (Jhàteau-Tliierry). 

Ekglancoort, c°°de la Capelle. — Ain^lencourt , 1200; 
Ainglancourt , AynglencDurt , 1211 (cari, de la seign.' 
de Guise, f" i4.5 et 161). — Enj(laincourt, i3 34 
(cart. de I'abb. de Saint-Michel, p. aai ). — Anglen- 
court, i3i5 (arch. de l'Emp. L 1006). — Eaglain- 
caurt, i335 (cart. de la seign. de Guise, f" 375). 

— EglancourI, i4o5 (arch. do l'Emp. J 801, n° 1 ). 

— Englencourt, ii6i iAi^latwourt, i579(arch.de 
la ville de Guise). — Unglencourt , 1607 (arch. 
comm. d'Erloy). — AgIancourI, 1670 (arch. comm. 
d'Englancourt). 

Une partie de la seigneurie dépendait du duché 
de Guise ; l'autre en relevait. Le village ressortissait 
au baill. ducal de Guise. 

Ektbe-Deux-Bois, h. c" d'Etréaupont. — Ainsi nommé 
parce qu'il se trouvait entre les bois de Foigny et 
d'Efi^ry. 

Épacnï, c"" de Vic-sur-Aisne. — Eapagni, 1 i3i (cart. 
de i'abb. de Saint-Léger, 1* 6). — Spanni, 11 58 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin de Laon, t. U, 
p. 43i ). — Sphani, 11 64 (suppl. de D. Grenier, 
393, Bibl. imp.). — E.tpanj;i, 11 64 (ch.de I'abb. 
de Prémontré). — Espaigneum, 1209 (cart. de 
I'abb. de Saint-Léger, f° 48). — Hespaigniacum , 
1326; Espaigny, 1389; Espaigniacum , 1361 ; E»- 
pagni, 1 379 ; Espengny, 1 407 (cart. du chap. calh. 
de Soissons ( f" 2 4 i , a6a, a68). — Espagny, i683 
(lit. du chap. cath. de Soissons). 

Epagnï, petit fief, c"" de Presles-el-Thierny. — Maison 
d^Espagny, i63i (lit. de l'év. de Laon). 

Appartenait autrefois aux chapelains de la Made- 
leine de Laon et relevait de l'évéché de la même 
ville. 



98 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Epaissïhoux (L'), bois, c"'de Cliigny. — Epessenault, 
i58a (comples de la ville de Guise). 

Ce bois fait partie de la forét de Regnaval. 

EpiBCr, c°" d'Hirson. — Ville ffEsparsi, n3o; viHa 
oui Spariiacux nonien est de casamento Laudunensis 
ecclesie, ii3ir: Esparsi, ulta (cart. de la seign. 
de Guise, f" i56, )55 et «.'ig). — Sparsi, ii4a 
(carl. de l'abb. de Foigny, P a5 M. P. D). — Tene- 
ment (VEs/mrsy, xii' siècle (cart. de la seign. de 
Guise, f 157). — Es))arcy, 1710 (intend, de Sois- 
sons, C H 7 A). 

r< Le fief d'Epai'cy, relevant autrefois de l'évesché 
de Laon, a M'i iloiiné en 1 i3o par Ciérembaud de 
Rozoy à i'abliaye do Saint-Martin de Tournay, qui 
l'a cëdé à l'abb. de Foigny en 1147, avec l'agré- 
ment de Barthélémy de Vir, évesque de Laon. . . au- 
trement dit lieu espars ou terroir do grande éten- 
due...» Le territoire de Landouzy-la- Ville en a été 
distrait en i 1O8 (Livre de Foigny, par de Lancy, 
p. (ia). 

ÉpABGNEMAitLK, f. c°° de Saiul^Quentin. — Espargne- 
maille, 1208 (arch. de i'Enip. L 788). — Epanie- 
maille, iSpS (min. de Claude Huart, notaire). — 
Pargnemaille, 1716 (tit. de l'abb. de Notre-Dame 
de Soissons). 

La chapelle d'Epargnemaille, mentionnée en 
1292 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, 
f° 190), subsistait encore; mais la ferme était dé- 
truite. Ce domaine appartenait à l'abbaye de Notre- 
Dame de Soissons. 

Épaux-Bézo , c™ de Château-Thierry. — Espaus , 1 2 5 1 
(suppl. de D. Grenier, 298 , Bibl. imp.). — Eapaux, 
itièli (suppl. français, n° 1195 (ibid.).- — Espaulx, 
1600 (arch. comm. d'Épaux-Bézu). — Epaulx (carte 
de Cassini). 

Vicomte érigée en comté vers i68o. 

Épée (L'), f. c°° de Marteville. — Domus de Spata, 
I 2i8 (arch. de l'Empire, L 788). — Bois de l'Es- 
pée, 17/18 (maîtr. de la Fère). 

Autrefois comm"' qui se trouvait dans la paroisse 
de Miséry-en-Carnois. — La ferme appartenait, 
en 1610, â l'abb. d'Étampes; un bois l'entourait. 
Auj. détruite. 

Épieds, c°° de Château-Thierry. — Spicarium jaita 
villam que dicitur Ëspiers, 1110 (cart. de l'abb. de 
Saint-Jean-des-Vignes, Bibl. imp.). — Espieg, 
Eupierg-en^Brie , i343; Espiers-en-Tardenoys , i344; 
Espierz, 1847 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, 
reg. 75, pièces 892, 187, 891). — Espisz, i432 
(ch. de rPlôtei-Dieu de Châleau-Thierry). — Espied, 
1698 (arch. comm. de Bézu-Saint-Germain). — 
Eupieds, 1 709 f intend, de Soissons, C 2o5). 



.autrefois vicomte appartenant à la prévôté de 

Marizy-Saint-Mard. , 

ËPiiiE (L'), f. c" de Pancy; auj. détruite. — Chasteau 

de l'Espetne, 1612 (appointés dubailL deVerman- 

dois, grelfe du trib. de Laon). — L'Espine, 1709 

(intend, do Soissons, C 274). 
Épine (L'), f. c"" de Vivières. — Spina, 1229 (arch. 

de l'Emp. L 100.0). — L'Espim, 1688 (baill. de 

Villcrs-Cotteréts). 

Elle relevait de Crépy-en-A'alois et appartenait à 

i'abb. de Valsory. 
EpiNE-Atx-Bois (L'), c°° de Charly. — Espinauboin , 

I2i4 (cart.de l'abb. de Saint-Médard , f i3o,arch. 

de l'Aisne). — Spina adNenms, 1578 (pouillé du 

dioc. do Soissons, f 26). — L'Espine-au-Boi» , 

1 709 ; l'Espine-aui-Bois, 1745 (intend, de Soissons , 

C 2o5 et ao6). 
Epine-de-Dallox (L') , h. c°° de Dallon. 
ÉpiNEirE (L'), h. c°" de Jeantes, Landouzy-la-Ville et 

Plomion. — Secq-Epinetle , 1726 (audiencier, baill. 
de Bancigny). 
Épikeite (L'), fief, c"" de Marest- Dampcourt. — Il 

relevait autrefois du fief de la Motte de Marest- 

Dampcourt. 
Épisette (L'), bois, c" de Mcnnessis. — Appartenait 

autrefois au chapitre cathédral de Laon. 
Épinettes (Les), m'° à eau , c" de Mauregny-en-Haie. 
Epinettes (Les), m°° isolée, c" d'Ohis. 
ÉpiNois, c" de Macquigny. — Spinetum, m' siècle 

(Herraann, De Miraculi» BeaUe Mariw Laudunemii , 

ms. bibl. de Laon). — Ecclesia Beate-Marie-de-Spi- 

neto, 11 44 (cart. de i'abb. de Foigny, f° 79, Bibl. 

irap-)- 

Ancien établissement de Bernardins transféré à 

Bobéries en 1 1 48 ; auj. détruit. 

Épinois, fief, c" de Vaux-Andigny. — Il relevait de 
Guise. 

Épinois, bois, c"° de Villequier-Aumont. 

Épinois (L'), h.c" d'Etaves-et-Bocquiaux. — Territo- 
rium de Spinoit , 1 2 9 5 ( cart. rouge , T 4 3 , arch. de 
la ville de Saint Quentin). — Espinoia , 1 56i ; Espi- 
noyt, 1679 (arch. de la ville de Guise). — Etpi- 
noy, 1710 (intend, de Soissons, C 274). — Epinoy, 
1772 (pouillé du dioc. de Noyon, par CoUiette, 
p. iâ3). 

Ressortissait autrefois au baill. ducal de Guise. 

— Auj. détruit. 

Épocrdon, h. c°' de Bertaucourt-Épourdon. — Allare 
de Spordon, 1189; Espurdon ,1 ih':> -, Espourdon, 
1876 (ch. de I'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Etbourdon, i56o (tit. de la fabr. de Vendeuil). 

— Censé de Mwigon, 1626 (baill. de la Fère, 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



99 



B 955). — Paroisse de Saint-Marlin-d' Expourdon , 
1678 (arch. comin. ae Bertaucoiirt-Epoiirdon ). 

Seigneurie relevant autrefois de la cliàtell. de la 
Fère. — Le nom de censé Mongon était donné à 
la ferme d'Epourdon ( 1 62 5 «J supra ). 

Eppbs, c°° de Laon. — Apia, 1 1^47 (ch. de l'abb. de 
Saint-Nicolas-aux-Bois). — Appia, laSo (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, t. III, p. a8). — 
Apya, 1 293 (cari, de l'abb. de Signy, p. /180 , arch. 
des Ardennes). — Aipe,\ui' s' (cueilleret de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 62). — Espe, 1837 (arch. de la 
ville de Bruyères). — Eppe, i34a (ch. de l'abb. du 
Sauvoir). — Aii>j]e, lào.j (arch. de l'Emp. J 8oi, 
n° 1 ). — Aeppe, 1670 ;/!«/>;«», 1677 ;£/)es, i6a4; 
Heppe, i63't; Aippes, 1681 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, E 9'! , E 97, E i4i , E ii8, E 190). 
Baronnie relevant autrefois de la châtellenie de 
Pierrepont. 

RpRiTEL, f. c°* de Couvrelles. — Grangia de Spritelln, 
1219 (ch. de l'abb. de Saint-Yved de Braine). — 
Domus de Esiieritello , i3ia (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
S<)issonB, 61). — Esprilail, iS'ji (comptes del'Hô- 
lel-Dif'u de Soi.ssons, '107). — Epritelte (carte de 
Casiini ). 

Cette ferme relevait d'Oulchy-le-Château et dé- 
pendait de \asseny; elle appartenait à l'abbaye de 
Saint-Yved de Braine. 

Éqdippke (L'), petit h. c" de Lanchy. 

Éraucocit, f. c°' d'Autremencourt. — Airoldicurtùs , 

I o65 (mém. ms. de l'Eleu, t. I, P igi ). — Altare 
Arialdicurte , 11 46; allare de Ariadkurte, nâ5; 
advocatia de Aralcurl, 1147; Eraucurl, Eroleourt, 
«II' s*; curtis qui dicitur Arroleurt, 1 174 (cart. de 
l'abb. de Thenailles, f" lô, 36, 30, 4o, 4t). — 
Airolcurt, 1174 (ch. de l'abb. de Saint- Vincent de 
Laon). — Eroucurt, 1175; curtis de Ermirourt, 
ia36 (cart. de l'abb. de Thenailles, f 36 et 28). 
— In territorio de Breucorf , ia36 (ch. de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 69). — Eraucourt, 1 279 (cart. de 
l'abb. de Thenailles, f 37). — Eraulscourt , i564 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 88). — He- 
raucimrt, 1086 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Rauenurt, 1709; Erraucmirt, 1710 (in- 
tend, de Soissons, C 2o5 et 274). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Thenailles. 
Eblok, c" de Marie. — Villa que dicitur Aralêonii, 
1 1 13 (ch. de l'abb. de Saint- Vincent de l.aon). — 
Villa que dicitur Erlons, ii3i; Herlona , ii4i 
(coll. de D. Grenier, 2 4' paquet, n° 3o). — Erlttm, 

I I 38 (oh. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
hrlunz , 1174 ( cart. de l'abb. de Thenailles, {° 36). 



— Herhn, 1679 (arch. de l'Emp. P a48-3). — 
Paroissede Notre-Dame-d'Erlnn, 1686 (arch. comm. 
d'Erlon. 

La seigneurie, possédée en partie par l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon, relevait de Marie. 
Erloï, c°" de la Capelle. — Erloi, 1308 (cart. de 
Chaourse, f i43, arch. de l'Emp.). — Erloit, 
xiii' s" (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. i6t). — 
Erloyt, i333 (cart. de la seign. de Guise, f ii5). 

— Erloy», 1 565 (min. d'Herbin, notaire, greffe du 
trib. de Laon). — Erloict, r568 (acquits, arch. de la 
ville de Laon). — Erel*y, 157a (arch. de la ville de 
Guise). — Erloir, 1611 (baill. des bois de Guise). 

— Artny, 1613 (terr. de Guise). — Herloy-en-Thié- 
raiche, Herhy-en-Thié-ache , 1633 (arch. de la ville 
de Chauny). — Erh-in, 1676 (élection de Gui.ie, 
C 833). 

Erloy faisait partie du duché de Guise. 

EnnoviLLE, f. c°' de Fieulaine. — Hermennville , 1 276 
(cart. de la seign. de Guise, f 3i). — ErmemvUla 
infra nietas Castellanie de Guysia, i385 (Olira, 
t. 1, f° 65o). — EmouUle, 1710 (intend: de 
Soissons, C Sao). — Censé d'Henumville, 1711 
(baill. de Bibemont). — Am<mv>lle, 1731 (arch. 
comm. de Fieulaine). — Reiu>vilte (carte de Cassini). 
Cette ferme, auj. détruite, était située près d'une 
fontaine. Elle était autrefois de la paroisse d'Étaves 
et relevait de Bohain. 

Erolle, hameau, c" de Tréloup. — Lerolle (carte de 
Cassini ). 

Errancoibi, h. c"' de Saint-Gobain. —Ranrourt, 1 557 
(maîtr. de la Fère). — Esrancourt, 1 563 (compt. 
de la châtellenie de la Fère). — Hérancaurl, iSga 
(lit. de l'abb. de Saint-Vincent). 

La ferme d'Errancourt appartenait autrefois à 
l'abb. de Prémontré. 

EscAtiroiiBT, c"" de Bohain. — Les Caufmir$ , te* Caaf- 
fimrs, I a34 (cart. de la seign. de Guise, f° 78). — 
E$cnuffour.i , i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). 

— Encauffourl , i 568 (arch. de la ville de Laon). — 
Ecattffimr, 167'! (arch. comm. d'Escaufourt). — 
Excnupiur, 1710 (intend, de .Soi.ssons, C 274). 

La seigneurie relevait autrefois d'Honnechies et 
ressortLssait en partie aux cbAtellenie et bailliage de 
Cambrai. — Les fiefs d'Elvacq et de la Couronne, qui 
faisaient partie du territ. d'Escaufourt, ont été unis 
au territ. de Saint-Soiiplet (Nord). 
Escaut, rivière qui prend sa source,' au Mont-Saint- 
Martin, c"* de Gouy, passe à Gouy et au Câtelet, 
alimente le canal de Saint-Quentin, baigne Vend- 
huile, puis entre dans le département du Nord à 
l'extrémité du territoire de cette dernière commune. 

i3. 



100 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Cette rivière, que les Flamands désignent sous le 
nom de Schelde, fait mouvoir les moulins à blé de 
Mont-Saint-Miirtin, du Câtelet et de Quincampoix 
et est navigable à Cambrai depuis le ivii" siècle. 
Son parcours dans le département de l'Aisne est 
de 7,5oo mètres. — Schaldis (Fortunat, Hist. de 
France, t. II, p. 5i2, C). — Scald (ex Vilà sancti 
Bertini, acta SS. ord. Bened. p. i). — Scaldm 
(Aimoin, préface, Hist. de France, t. III, p. 781). 
— Scaldea (ex anonymo Ravenn. de Gallia, Hisl. 
de France, t. I, p. 1 20). — Scalt, 706 (Mabillon, 
De Re diplomalicà, p. /181). — Scalda, 771 (Ann. 
Eginbardi). — Scaltus, 860 (dipl. de Charles le 
Chauve en faveur de l'abb. de Saint-Denis, Hitt. de 
France, t. VIII, p. '108, A). — Sclutld, ix' siècle 
(dipl. de Charles le Chauve en faveur de l'abb. de 
Sainl-Bavon de Gand). — Scalta, 880 (Ann. Fuld. 
Hist. de France, t. VIII, p. 89, D). — Scalth, g53 
(Cbron. Balderici, Hist. de France, t. VIII, p. a8o, 
B). — Escald us , xni' siècle (Guillaume Le Breton, 
Philippide, liv. x). 
EscLivoLLE, fief, c"' de Baulne. — Appartenait au 

prieuré de Saint-Jean de Château-Thierry. 
Espagne (L'), h. c°" de Montbrehain. — Son origine 

remonte à peine à 181 3. 
Espérance ( L' ) , m°° isolée , c""' de Beaumé , Croii-Fon- 
somme, Fontaine, le Haucourt, Mont-Sainl^Jean et 
Sissonne. 
Espérance ( L), f. c"' de Tavaux-et-Pontsericourt. 
Esquehéries, c°° du Nouvion. — Scheriis, 1 1 57 (cart. 
de l'abbaye de Lie.ssies, f° a'i, arch. du Nord). — 
Escheheries, 1199; Esquehms, la 00 (r^rt. de la 
seign. de Guise, f" 53 et 161). — Escherie, 1228 
(arch. de l'Emp. L 992). — Esqiieheryes , 1.586 
(ibid. J 791). — Queherie-en-Thierasse , xvi' siècle 
(minutes de Cl. Huart, not. ). — Esqueherry, 1 63o ; 
Esquerie, i643; Esqueherye, i644 (chambre du 
clergé du dioc. de Laon). 

Dépendait du duché de Guise et ressortissait au 
baiUiage ducal de cette ville. — Le moulin relevait 
de la baronnie d'Iron. 
EssARTS (Les), m°° isolée, c°' de Fontenelle. 
EssARTS (Les) , f. c'" de Gandelu ; auj. détruite. 
EssARTs (Les), petite font. c°' de la Vallée-Mulâtre, 

près du Tonnelet. 
EssENLis, f. et m'° à eau, c°' de Chavonne. — Moulin 
de Senlj/, 1617 (lit. de l'abbaye de Prémontré). 
— Cour i'Essenlisse, i685 (famille Marfin-De- 
zilles). 

Autrefois fief relevant de Conrcelles. — Essenlis 
donne son nom à un petit ruisseau qui prend sa 
source à Ostel , alimente deux moulins à blé et afflue 



dans l'Aisne à Chavonne, après un cours de 4,68o 
mètres. 
Essignï-le-Graud, c" de Moy. — Aissegny, 1110 
(cart. AA de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile, 
p. i/ii). — hseni, ii52 (arch. de l'Emp. L 1 161). 

— Aissigni, 1222 (ch. de l'abb. du Sauvoir). — 
hsigniacum, laSà (Livre rouge de l'abb. de Sainl- 
Quenlin-en-l'Ile, f 174, arch. de l'Emp.). — Ais- 
seigni, 1945 (mêmes arch. L 788). — Villa de 
Aisseigniaeo , 1245 (cart. du chap.de Saint-Quenlin . 
r45, Bibl. imp.). — Ysegny, iraSi (arch. de la 
ville de Saint-Quentin, liasse 1S7). — Assigni. 
1 269 (cart. de l'abb. de Foigny, f 270 , Bibl. imp.). 

— In villa de Eùsigniaco, 1276 (cart. du chap. de 
Saint-Quentin, f" 98, Bibl. imp.). — Aisseigny, 
1279 (Livre rouge de l'abb. de Saint-Quentin-en- 
l'Ile, f° 44, arch. de l'Emp.). — Aissegni, 1399 
(ch.de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Essigni, 
1822 (ch. de l'abb. du Sauvoir). — Ysseigny, 1 368 
(arch. de l'Emp. P 1 35 ; transcrits de Vermandois). 

— Magnum - Essigniacum , 1870 (Ann. de Noyon, 
par Levasseur, p. 996). — Domus de Aissigniaco , 
villa de Essigniaco , xiy' siècle (ch. du chap. de Sainl- 
Quenlin). — Essegny, Ynsegny, i384 (arch. de 
l'Emp. P i35). — Essigny, i5o5; Grant-Essigny, 
1 54 1 ( tit. de l'abb. du Sauvoir). — Grand-Essigny, 
i56o (tit. de l'Hôlel-Dieu de Saint-Quenlin). — 
Grand - Esseigny, i584 (iiiiW.). — Grand -Esigny, 
1087 (lit. de l'abb. de Sainl-Quentin-en-l'île). — 
Esseigny, iCi4 (comptes de l'Ilôtel-Dieu de Saint- 
Quentin). 

Seigneurie et vicomte appartenant autrefois au 
chapitre de Saint-Quentin et relevant de Moy et de 
Chauny (Becueil des fiefs, p. 235). 

Essignt-le-Petit, c°" de Saint-Quenlin. — Essigni, 
1147; Isiniacensis parrochia , 1 i55 (cart. de l'abb. 
d'Homblières, p. 45 et 43). — hsegni, xii' s' (cart. 
de Vicoigne, arch. du Nord). — Yssegny, 1262 
(arch. de l'Emp. L 998). — Yssigny, 1275 (cart. 
de l'abb. de Fervaques, f" 87, Bibl. imp.). — ais- 
segny, i324; Essegny, i33o; Aissegny, i348 (cart. 
delà seign. de Guise, f" 25, 90, a53). — Pelit- 
Essigny, 1671 (min. de Herte, notaire). — Petil- 
Esseigny, 1695 (min. de Cl. Huart, notaire). 
La seigneurie relevait autrefois de Fieulaine. 

EssisES, c"" de Charly. — Essise, 1620 (lit. de l'Hôtel- 
Dieu de Château-Thierry. 

Maladrerie unie à l'Ilôtel-Dieu de cette ville par 
arrêt du Conseil d'Etat du ai janvier 1695. 

EssoMMEs, c"" de Château-Thierry. — Solma, ix' s' 
(cart. de Sainl-Médard,f° 137, Aisne). — Sosmeiws 
prejmsitura , 1 166 (cart. de l'abb. de Sainl-Médard , 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



101 



r 17, arch. de l'Aisne). — Soma, 1 169 (cart. de 
la même abb. f° 3o , Bibl. imp.). — Ecclesia Sancti 
Ferreoli de Sosma, il 81 (cari, de l'abb. de Saint- 
Médard, f° 18, arch. de l'Aisne). — Yssolmus , 
1 188 (cart. de la même abb. f aS, Bibl. imp.). — 
E»»ome domun ecclesie Sancti Medardi, la'ig (cart. 
de Saint-Médai-d, f' -i-j, arch. de l'Aisne). — Es- 
touine, 1111° siècle (cuilleret, Hôtel-Dieu de Soissons, 
191). — Etsomes, i3i8 (arch. de l'Emp. L 1000). 

— Euotnez, 1896; abbaye Sainct-Feneute d'Et- 
»onne», t5.Si; abbaye Sainct-Ferreole d'Essotnes, 
I 54.3 (tit.de l'abb. d'Essommes). — Esmsmes, i664 
(fabr. d'Azy-Bonneil). 

Abbaye de chanoines réguliers fondée vers la fin 
du xi' siècle, remplacés au xtii' siècle par des Géno- 
véfains. — La vicomte appartenait à ces commu- 
nautés et à l'abbaye de Saint-Médard. — Maladrerie 
unie à l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry par arrêt du 
Conseil du 9 mars i6g6. 
EsTRAOs, h. c"" d'Hary. — Strado, 877 (Mabillon, 
De Re diplomalicà , p. 4o4). — Straum, 1 147; Et- 
tran, 1168; Ëslraum, xii' siècle (cart. de l'abb. 
de Thenailles, f" ao, 30 et a3). — Territorium de 
Etiraon ,118."); Eitrahon , 1 ao5 (cart. blanc de l'abb. 
de Saint-Corneille de Compiègne, arch. de l'Emp.). 

— Esiraun, 1 187 (suppl. de F). Grenier, 987, Bibl. 
imp.). — Ettrain, i4ii, arch.de l'Emp. J 801, 
n" 4).— E»tahm, 1689 (baill.dela Fère, B ia36). 

— rrai'n, 1709 (intend. deSoissons, C •i'jli). 

Le domaine d'Estraon appartenait autrefois à l'ab- 
baye de Saint-Corneille de Compiè.'jne et relevait de 
Marie. — Ce hameau est uni au village et n'est plus 
connu que sous le nom de rue d'Hary. 

EsTRÉBs, c°° du Câtelet. — In territorio de Etirée, 
ii84 (cart. de l'abbaye du Mont-Saint-Marlin, 
p. 643). — Etlréet-en-ArowaUe , i3a3 (cart. de la 
scign. de Guise, (° 4). — Etréet, 1099; E»trép-en- 
Arrouaite , 1 6 1 o ( til. de l'abb. du Mont-Saint-Mar- 
tin). — Paroisse de Saint-Laureut-d' Entrée, 169a 
(arch. comm. d'Estrées). 

La chaussée Brunehaut séparait les diocèses de 
Noyon et de Cambrai. La portion de territoire située 
vers Jonrourt di'pendait de la paroisse de ce dernier 
village. — Baronnie relevant de Guise. — - Elle a 
été érigée de nouveau avec le Tronquoy par lettres 
patentes du ai août 1748. 

Esthelles-soisCoicï, h. c"' d'Auffrique-et-Nogent. — 
Ealrellet-toubz-Coucy, 1673 (arch. de l'Emp. E 
1 a5a6). — Ettrelle, 168a (tit. de l'Hôtel-Dieu de 
Coucy-le-Châleau). — Ettreil, 1707; Ettreitk, 
1718 (état civil de Coucy-le-Château). 
Autrefois fief relevant de Coucy-le-ChAteau. 



Etampes, c°° de Château-Thierry. — Stapula, xii' s' 
(cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand, f i4). 

— Estampes, i42i (ch. de l'abb. de Valsecret). — 
Eslamples, tli-i'j (baill. de Chéteau-Thierry). — 
Esleinpes, 1699 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Château- 
Thierry). 

Autrefois comté dépendant du duché de Château- 
Thierry et relevant de Montmirail. — Maladrerie 
unie à l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry par arrêt du 
Conseil d'Etat du 3 mars i6g6. 
Etang (L'), f. c"" d'Audigny. — Neufville d'Audiifny, 
i464 (arch. comm. de Lesquielles-Saiut-Germain). 

— Chasteau de la Neujvilte, lôia (terr. de Fla- 
vigny). 

Seigneurie relevant autrefois de Guise et ressor- 
tissant au baill. ducal de cette ville. 

Eta\g (L'), f. c"' de Château-Thierry. — Elle appar- 
tenait autrefois aux Bénédictins anglais. 

Étang- dd-Bois-Allemand (L'), m°° isolée, c" d'Ami- 
gny-Bouy. 

Etangs (Les), m°° isolée, c" deConnigis. 

Etangs (Les), petit h. c" de Danizy. 

Etangs (Les), m°° isolée, c" de la Ferté-Milon. — 
Domaine dépendant autrefois de la chartreuse de 
Bourgfontainc. 

Etangs (Les), (. c" de Watigny. — L'Etang (carte de 
Cassini). 

Etangs (Les), petit ruisseau aflluenl du ruisseau des 
Conduits à Vaucelles-et-Beffecourl. — Il n'alimente 
point d'usine. — Son parcours est de 600 mètres, 

Étaquoï, petit fief. — Belevait autrefois du comté de 
Braine. 

Etaves-ei-Bocqi'iaiix , c"" de Bohain. — Stabule, 1 o45 
(Colliette, Mém. du VermandoU, t. I, p. 685). — 
Territorium deStatiles, 1 396 (cart. rouge de Saint- 
Quentin, f° '19, arch. de cette ville). — Estabtes, 
i56i (arch. de la ville de Guise). — Estaves, 1639 
(baill. de Guise, B 1913). — Saint-Martin-d'Etavet 
(chambre du clergé du dioc. de Noyon). — Étave- 
el-Boequeaux , 1709 (intend. deSoissons, C ao5). 

— Elave, 1730 (terr. d'Etaves). — Etaves-les-Boc- 
quiaux, 1749 (famille de RogresdeChampignelles). 

La seigneurie appartenait en partie au chap. de 
Saint-Quentin; elle relevait de Fieulaine et ressor- 
tissaitau baill. de Guise. 

Eternes (Les), bois, c°" de Vaudesson. 

Étolins (Les), m"" isolée, c" de Cbézy-l'Abbaye. 

Eiots ( Les), h. c°* de la Bouteille, n Est un retranche- 
ment de la censé du Sart-Raoul-Moulon qui a retenu 
le nom des étots de chesnes qui y furent arrachésn 
(Livre de Foigny, par de Lancy, p. i3). — Let 
Hétots, 1731 (grenier à sel de Guise). 



102 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Rtoubnelles (Les) ou les Tournelles, f. c"" He Crécy- 
aii-Mont. — Autrefois fief. 

KTncïBi.LES,c°° de Laon. — Scamhulta, villa ante Lau- 
dunuiii (Relation des miracles de saint Gibrien, Rol- 
land, mai, t. Vil, p. fil 1 , n° i). — Storetla , i i3i; 
Estovelos, ii3'i (cari, do l'abh. de Saint-Martin de 
Laon, f 196, bibl. de Laon). — Slovelte, 1 1 7.3 
{Md. P i3i). — Eatouvele», ia44 (ch. de PHôtel- 
Oieu de Laon, lî 77). — EslouveUei: , ta 53 {ibid. 
B Ag). — EaUmvAlea-dalez-Lnnn , Eatouvelles-tovbz- 
Laott, i4i4 (ch. de l'abb. de .Saint-Vincent de 
Lion). — Eitouvelle, 1A86 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Laon , E iS). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'évêché de 
Laon. — Le village ressortis,sait pour la justice à la 
prévôté de Mons-en-Laonnois. — La cure a été unie 
à celle de Chivy par décret de l'évéque de Laon du 

I 3 novembre i665 (arch. comm. de Chivy-lez-Étou- 
velles). — La maladrerie a été unie à i'Hôlel-Dieii 
de Crécy-sur- Serre par arrêt du Conseil d'Ktat du 
10 juin 1696 et lettres patentes du mois de dé- 
cembre suivant. Sa chapelle était sous le vocable de 
Saint-Nicolas. 

ÉTBÉAcroNT, c°° de la Capelle. — Streia, 1196 (cart. 
de l'abb. de Foigny, f° 17, Bibl. imp.). — Strala, 

I I 39; Eiitrea, 1 tSg (cart. de l'abb. de Saint-Mi- 
chel, p. 93 et ao). — Strea, 1 177 (ex Gisleberti 
Monlensis Hannoniae chronico, Hiat. de Frnnce, 
t. XIII, p. 678 R). — Estrée, 1 178; Eatréea, 1 199 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 1 oà et 53). — 
Heatrea-villa , xii' s' (cart. de Foigny, f j6 M. P. 
D.). — EatrSea-oulre-Oise , villa de Estrées-ultra- 
Oiaiam, tasli (cart. delà seign.de Guise, P 76). — 
Eatreiea, ia65 (suppl. de D. Grenier, 989, Bibl. 
imp.). — Heatrei, xiii" s' (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. 5i). — Strate, l34o (fonds latin, ms. 
gaflS, Bibl. imp.). — Ealrez-sur-Oiae , 1379 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin, t. I, p. l'i). — Eatrees- 
au-Ponl, 1893 (suppl. français, ms. 11 42, Bibl. 
imp.). — Eatrée - au- Pont , i553 (reg. des insin. 
du baill. de Vermandois). — Eatréaupont, i548 
(archives de l'Empire, P a49-3). — Eatrepmt, 
if)6']; Eatraupont, i573(arch. delà ville de Guise). 
— Eatrez-au-Pont, i6/i3; Estre-nu-Pnnt, 1780 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). 

Baronnie relevant de Guise sur la rive droite de 
l'Oise, de Marie sur la rive gauche. Cette rivière 
séparait aussi les baill. de Ribemont et de Laon. 
Etbeiilebs, c°° deVermand. — Aintraillier, Eiatraillier, 
io45; altare de StrahileU), iia4 (Colliette, Mém. 
du Vermandoia, t. I, p. 685; t. II, p. 5a8). — 
Attrelelum , 1 1 4 a ; Strateliera , 1 1 90 ; Strailiera , 



1 1 90 (cart. de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 556, 
.")74 ot 597). — Strailletnm, laai (Livre rouge 
de l'abb. de Saiiit-Quentin-en-l'lle, P 68, arch. de 
l'Emp.). — Estraliffi-a , i 987 (cart. de l'abb. de Foi- 
gny, P 957, Bibl. impér.). — Eslreiliera , ia42 
(arch. de la ville de Saint-Quentin , liasse 178). — 
Ealrelierz, i9()4 (ch. de l'abb. de Prémontré). — 
Strailetum, 1387 (Livre rouge de l'abb. de Saint- 
Quentin-en-1'Ile, P 68, arch. de l'Emp.). — Etrel- 
liera, 1994 (cart. de l'abb. de Fervaques, P 60, 
Bibl. imp.). — Eatraillera, lagS (cart. de l'Hotei 
de ville de Saint-Quentin, P 53). — Estrnilliea, 
1 997 (cart. de l'abb. de Saint-Marlin, t. II, p. «57). 

— Eatrelliea, 1867 (arch. de l'Emp. P 1 35; trans- 
crits de Vermandois). — Ealrilliera, 1 484 (arch. de 
la ville de Saint-Quentin). — Eatrrillicra, 1574 
( tit. de l'Hôtel-Dieu de Saint-Quentin ). — Ealrelly. 
i665 (arch. comm. d'fitreillers). — Eatreilly, 1677 
(tit. do l'abh. de Prémontré). — EUrilly, i685 
(grenier à .sel de Guise). — Etrillier, 1718 (plan, 
arch. de l'Aisne). 

Village érigé en paroisse en 1 1 34. — Seigneurie 
donnée en 1308 par le roi Louis IX à l'abbaye de 
Royaumont. 

Etrépillï, c°" de Château-Thierry. — Eatrepilli, 1 a63 ; 
Eslrejieitli, 1999 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
89 et 84). — In terrilorio de Eatrepelliaco , lagS 
(Hôtel-Dieu de Soissons, 77). — Eatripilli, i4o5 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, P i8). — 
EstripiUy, i5gi (arch. comm. d'Essommes). 

Etréi'Oix, f. c"' deSamoussy. — Eatrei>oil, 1 i5g (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon , P 119, bibl. de 
Laon). — Eatrepoi, 1217 (cart. de la même abb. 
t. I, p. 4a4). — Eatrejwyt, 1 4i 1 (arch. de l'Emp. 
J 801, n" 4). — Eatrepoia, i486 (lit. de l'Hôtel- 
Dieu de Laon , 9 R 1). — Eatrepoix, 1 498 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 99). — Eatrepoya, 1 536 
(acquits, arch. de la ville de Laon). — Eilreanpoia, 
1710 (intend, de Soissons , C 390). 

Ces fermes appartenaient autrefois à l'abbaye de 
Saint-Martin de Laon; elles relevaient de la châ- 
lellenie de Pierrepont et y ressortissaient pour la 
ju.stice. 

Etreux, c°° de Wassigny. — Eatron, iii4; Territo- 
rium de Eatttum, 1 189 (cart. de l'abb. de Fesmy). 

— Eatrttem, 1907 (arch. de l'Emp. L ii56). — 
Eatreuil, Eatrent, i56i; Eatreur, 1 566 (arch. 
de la ville de Guise). — Eatreuoc-Landrena , i568 
(acquits, arch. de la ville de Laon). — Eatreui, 
1687 (arch. de la ville de Guise). — Eatrett- Lan- 
drena, 1699; Eatrettr-'LMndrenal , 1661 (chambre 
du clergé du diocè.<e de Laon). ^ Eatreux-Lan- 



DEPAHTEMENT DE L'AISNE. 



103 



drenas , 1709 (inteiid. de Soissons, C ■i']h). — 
Estretu-Landemat , i']a'6 (lerr. du duché de Guise). 
— Etreu-let-Landema, 1742 (baill. de Ribemont, 
B. 187). — Ettreux-Lundema , 1778 (gruerie du 
Noiivion).' 

Dépeudance du duché de Guise. 

Kthicouri, h. c" de Nauroy. — Ostricourt, ii58 
(cart. de i'abb. du Mont-Saint-Martiii , p. 56û). — 
Estricourt, i/i64 (suppl. français, nis. 1196, Bibi. 
imp.). — Etrecourt, 1787 (iutend. d'Amiens, 
C 775). 

EijRT, h. et m'" à eau , c°' de Morsain. — Oiry, ia64 
(cart. de i'abb. de Saint-Médard de Soissons, I* 80, 
Bibl. imp.). 

Eïaux(Lbs), h. c"° de Chierry. — Moulin de Vaux, 
1735; moulin des Evcaïuc, 174/1 (lit. de l'abbaye 
de Chézy). 

Ce moulin appartenait autrefois à l'abbaye de 
Cbézy; il a été converti récemment en une fabrique 
de machines à battre. 

ÉvÉcHK (L'), m°° isolée, c" de Villers-.^gron-Aiguiîy. 

ÉvERCAiGKE, h. c°* de Chenuiiy. — Molendimmi Evre- 
canie, 11 5a (cart. de I'abb. de Foigny, f 189, 
Bibl. imp.). — Herviehaine, 11. jC (cart. de I'abb. 
de Saint-Martin de Laon, t. III, p. 4i). — Curlis de 
Evrechanne, ii8a(ch. de I'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Etrrecagnia , 1 1 83 ; Evrekania, 1 ao6 ; 
Evrekai/pies , i a 06 ; Evrekagiw , i a a 5 ; Evrecaingne , 
1236; Evrekaigne, laio; Evrecainne, 1267 (cari, 
de I'abb. de Foigny, C i33, i34, 1 a5, ia4, 187 
et 136). — Esvrekaingne , ia55 (cart. de I'abb. de 
Saint-Martin de Laon, f i5i, bibl. de Laon). — 
Evrecaigne, i364 (cart. de la même abb. t. I, 
p. a83). — Curtis de i'uiTf coig'/K' , 137.") (cart. de 
I'abb. de Foigny, f° 1 4 4 , Bibi. imp.). — Evregaigne , 
i6o3 (tit. de l'év. de Laon). — Vercaines, 1739 
(plan, arch.connn.de Bièvres). — Verque$ne (carte 
de Cassini). — «ÉYercaigne est un nom corrompu 



sijjnifiant champ renvei'séi' (Livre de Foigny, par 
de Lancy). 

La seigneurie d'Evercaigne appartenait autrefois 
à l'abbaye de Foigny. 

EvEBUMCouRT, c"" de Neufchàtel. — Ebemeicartû, 
Eberiieicurtu , 1071 (Martène, Ampl. coll. t. IV. 
col. 931). — Everneicurt, 1074 (ex Vitâ beati Theo- 
derici abb. Andaginensis acta SS. ord. Ben. sœc. VI , 
part. Il, p. 5.5). — Ecclesia béate Marie de Evre- 
gnicurt, 11 4a (cart. de I'abb. de Saint-Martin de 
Laon, t. II, p. a83). — Ewmicurtis, 1160; Evre- 
gnicurtiê, ii6i (ch. de l'Hôlel-Dieu de Laon, 6, 
B 1). — Evemicurtii, 1 1 64 (ch. de I'abb. de Saint- 
Martin de Laon). — Evernigcortis , 1169 (cart. de 
I'abb. de Saint-Martin de Laon, t. II, p. 2i3). — 
• Evreinicurtù, 1178 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 18). — Saiicta-Maiia de Ebemeticorte , Evringi- 
curlis, xii" s' (cart. de I'abb. de Vauclerc, f" 87 et 
38). — Errignicourt , lai 1 ; Evrignicorl , ia35; do- 
mus hospitalisde£èei7ucorte, 1 287 (ch. de i'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 18). — Evregnicortù , 1 948 (ibid. 
B 44). — Ebemicourt, ia5i (cart. de I'abb. de 
Vauclerc, P a5). — Evringnicourt , \iii''s''(cueilleret 
de l'Hôtel-Dieu de Laon , B 6a ). — Etivrignieurtù , 
i34o (fonds latin, ms. 9398, Bibl. imp.). — Evre- 
gny court , « 4 o 4 ; Ecregnicourt , 1 4 o 8 ; Evrygnycourl , 
i4i6 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 6, E 7, 
E 10). — Evemeicourl, i643 (chambre du clergé 
du diocèse de Laon). — Paroisse de Saint^Hubert- 
d'Evetgnicourt, 1680 (état civil d'Évergnicourt, 
trib. de Laon). 

Prieuré sous le vocable de Saint -Hubert, fondé 
vers 1071 par saint Thierry. — L'abbaye de Saint- 
Hubert possédait la seigneurie dès le xii' siècle. 

ÉvRY , f. c°' de Dravegny. — Evre, 1 1 63 ; Evrit, 1 a83 
(cart. de I'abb. d'Igny, f" go et 1 1 3 , Bibl. imp.). 

ÉïRï, h. c" de Saint-Agnan. — L'Evry (carte de 
Cassini). 



FiBRiQiE (La) , fabrique de sucre , c'" d'Abbécourt. 
FtBBiQii (La), fabrique de produits chimiques, c"' 

d'Andelain. 
Fabriqi'i (La), fabrique de sucre, c'" d'Aulnois. 
Fabrioie (La), fabrique de sucre, c''*d',\ulremencourt. 
Fabrique (La), fabrique de produits chimiques , c'"de 

Bourg-el^Comin. 
Fabrique (La), fabrique de sucre, e"' de Cerny-en- 

Laonnoit. 



FABBiguE (La), fabrique et raffinerie de sucre, c" de 

Flavy-le-Martcl. 
Fabrique (La), fabrique de sucre, c°' de Fonsomme. 
Fabriqi E (La) , fabrique de produits chimique», c''*de 

Jussy. 
Fabrique (La), fabrique de sucre, c°* de Misay-lez- 

Pierrepont. 
Fabrique ( La ) , fabrique de sucre , c"' de Niiy-le-Comte. 

— Construite en i865. 



104 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Fabrique (La), fabrique de sucre, c" de Noyant-et- 

Aconin. 
Fabhiqije (La), fabrique de sucre, c" d'Omissy. — 

Établie en 1857. ' 

Fabrique (La), fabrique de sucre, c" de Pommiers. 
Fabriqde (La), fabrique de sucre, c" de Pouilly. 
Fabrique (La), fabrique de sucre ,c°' de Quessy. 
Fabrique (Rd delà), petit ruisseau aflluenl de l'Ailette 

à Chaiivet. Il prend sa source à Cbaillevois et n'ali- 
mente aucune usine. — Son parcours est de i,45o 

mètres. 
Fagnedl, bois, c°* de Couvron-el-Aumencourt, auj. 

défriché. — Bois de Fagmel, xvi" siècle (chambre 

des comptes de la Fère). 
Fagkolei, fief, c"' de Serain. — Relevait de la châtell. 

de Cambrai et ressortissail au baill. du comté de 

Cambrésis. 
Fagnon , fief et bois, c°' de Bucy-lez-Pierrepont. — Le 

fief relevait de la chàtell. de Pierrepont. — Le bois 

est défriché. 
Fagnon , fief, c"" de Jaulf»onne. 
Fagots (Les), petit h. c°' de Viels-Maisons. 
Failleux (Les), f. c"' de Voulpaix. — Bois du Faieii, 

1701; bois du Faiau, 1705 (bailliage de Voul- 

Cette ferme doit son nom au voisinage d'un bois 
défriché. 
Kaillouël, h. c'"de Frières-FaillouëL — Folloel, 1 280 
(cart. du chap. cath. de Noyon, f 9a4, arch. de 
l'Oise). — Foilloel, 1268; Foillouet, 1289 (cart. 
del'abb. d'Ourscamp, 1*' i8i et j 68, mêmes arch.). 

— Fohwl, xiii" s' (arch. de la ville de Saint-Quen- 
tin). — Failloel, 1826; Flaillotiel, i34o; Fouit- 
louel, l'Slih; villa de Foillo vello, 1878 (arch.de 
l'Emp. Tr. des ch. registre 66 , n" 1 67 ; registre 7 1 , 
n" 2^0 ; registre 75, n°' aio et 284 ; registre 1 1 4 , 
pièce 397 et J 786). 

Autrefois dépendance de la châtell. de Chauny. 

— Prieuré de croisés de l'ordre de Saint-Augustin, 
dépendant de Sainte -Croix -de- la -Bretonnerie et 
fondé vere 1 182. 

Failh, fief, c"' de Chevresis-Monceau. — Relevait 

autrefois de Chevresis-le-Meldeux. 
Faillï, bois, c°' de Corbeny. — Ce bois appartenait 

autrefois au prieuré de Corbeny et portait souvent le 

nom de Petit-Couvent-du-Fay. 
Faisanderie (La), h. c"" de Villers-Cotterêts. 
Falaise, chat. c°° de Seraucourt; auj. détruit. — Il se 

trouvait au nofd-est du village et a donné son nom 

à une rue. 
Falaise (La), m°° isolée, c°° de la Croix; détruite en 

1862. — Elle n'était pas d'ancienne origine. 



Falaise (La), h. c"' de Louâtrc. — La seigneurie 
relevait autrefois de la Ferté-Milon. 

Falloises (Ri des ), petit ruisseau qui prend sa source 
à Clamecy et se jette dans le ru de Josienne à Crouy. 

Faloise, petit h. c" de Nouvron-et-Vingré. 

Fasiaisie (La ) , petit h. c" de Wattigny. 

Fargmers, c°° de la Fère. — Villa que dicitur Far- 
neriis, ii8o; Farneriutn, 1189 (ch. de l'abb. de 
Saint-Nicolas-aux-Bois). — Fat-net , 1 1 65 ; Favneth, 
ii9o(cart. del'abb. du Mont-Saint-Martin , p. 428, 
439). — Farnien, i 269 (Olim, t. I). — Faimiers, 
1529 (tit. de l'abb. de Sainl-Nicoias-aux-Bois). — 
Fargmjer, i562 (baill. de la Fère, B O72). — 
Famier, 1 097 (état civil de Chauny, trih. de Laon). 

— Fargnim-, 1681 (tit. de l'abb. de Sainl-Nicolas- 
aux-Bois). — Fargny, 1709 (intend, de Soissons, 
C274). 

Prieuré sous le vocable de Saint-Denis, fondé en 
1182 par l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois, qui le 
céda à l'abb. de Nogent. — La seigneurie relevait 
de la châtell. de la P^ère. 

Faron, fief, c"' de Chivres. — Ancien domaine de la 
prévôté de Chivres. 

Farsois, f. c"° de Brasies. — Fersuel, ib6li;Fanoy, 
1589; Farmy-lès-Vahecrel, i648 (tit. de l'abb. de 
Val secret). 

Cette ferme appartenait autref. à l'abb. de Val- 
secret. 

Farï, f. et étang, c°° de Beuvardes. — Farry, i58o 
(tit. de l'abb. de Saint-Joan-des-Vignes de Sois- 
sons). 

Fatï, h. c"* de Wiège-Faty. — Faslicum, iiU-i (cari, 
de l'abb. d'IIomblières, p. 71 ). — Territorium de 
Fasti, 1 161 (cart. de la .seign. de Guise, f° i58). 

— Terra de Fastis, 1189 (coll. de D. Grenier, 
3i' paquet, n° 2 ). — Fasthi, xii' s* (arch. de l'Emp. 
L992). — Fasty, laSf) (cart. de la seign.de Guise, 
f° 270). — Fatly, 1.569 (arfh. de l'Emp. J 791). 

Dépendait autrefois de la baronnie de Wiège et 
y ressorlissait pour la justice. — Faty-Wiège et le 
Sourd ne formaient qu'une cure avant 1789. 

Fabbourg-de-Crise, h. c"* de Belleu. 

FAEBOURC-D'EcnRï, h. c°'de Rozières. 

FiDcoMMÉ, h. c"" de la Neuville-lez-Dorengl. — Faul- 
commé , i564 (arch. de l'Emp. J 791). — Foucomé, 
1691 (élection de Guise). — Faucnmé, 1698 (baill. 
de Ribemont, B aSi). — Maison de Faucosmé, 
1710 (intend, de Soissons, C 820). 
Fief relevant autrefois de Guise. 

Fauco MrRÉ , f. c"' de Beaumont-en-Beine ; auj. détruite. 

— Faulcompré, i589 (comptes de la châtell. de 
Ham, chambre des comptes de la Fère). 



DÉPARTEMENT DE LAISNE. 



105 



Faucompbé, petit fief, c" de Roupy. 

FincoBcouBT, c°° d'Aniiy-le-Château. — Foucoucourt , 
120D (ch. de l'abb. de Saint- Vincent de Laon). — 
Fmicaucourt, 1219 (gr. cart. de i'év. de Laon, 
ch. 1 13). — Foukoucourt, laSa (cart. de l'abb. de 
Prémonlré, f° 29, bibl. de Soissons). — Feucou- 
court, 1 257 (gr. cart. de i'év. de Laon, ch. 3o). — 
Faulcoucourt , i.yGa (déhbér. de ia chambre des 
comptes de ia Fèrc). 

La seigneurie relevait aatrefob de ia châtell. de 
la Père. 

Fjiicotsis, h. c"' de Monceau-le-Neuf. — Fouknutiet, 
Fulchozyei, 11 43; Fukozies, Folcozies, it44; Fol- 
rottzies, 1 1 liô (cart. de l'abb. de Foigny, f" 80 , 84, 
79 el 238, Bibl. imp.). — Foucouzie», Foucousiei, 
1 145 (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 177). — 
Foukozies, Faucauiis, Fulcosit, 1161 (cart. de la 
seign. de Guise, f i53). — Folchozie , 1167; Fou- 
ensiei, 1169; Fulchozie», 1173 (cart. de l'abb. de 
Foigny, f" 82, 4i et 81, Bibl. imp.). — Parrochia 
Fochozies, 116g (cart. de la même abb. f 7.5). — 
Altare de Fiilchotiù, 1173 (suppl. de D. Grenier, 
289, Bibl. imp.). — Foukousiei, iao8; Foucozyi, 
i3lt; Fokoêie, 12 13 (cart. de l'abb. de Foigny, 
f" 2o5, 84 et 85). — Foucozies, i2i3 (arch. de 
l'Erap. L 994). — FoukotU, 1235 (ch. de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — Folkotuiet, 1281; 
Foucotiê, 1258 (cart. de l'abb. de Foigny, f 88 
et 96, Bibl. imp.). — Foucauzis, i4i5 (arch. de 
l'Emp. P a48-2). — Foucouzi», i554 (reg. des in- 
sinuai, du baill. de Vermandois). — Fauchouzi, 
1607 (arch.comm.de Lesquieiles-Saint-Germain ). 
— Faulcotuy, iGai ; FauLccouiy, 1621 (minutes de 
Wallé, notaire, arch. de l'Aisne). — Fauco«»y, 1 7 1 o 
(intend, de Soissons, C 3ao). — rFoucouzy est 
un nom composé, dérivé du substantif latin /atr et 
du verbe carpo (quasi faice carpere), comme qui 
diroit en françois couppor quelque chose avec une 
faux ou faucille. A esté autrefois un village ayant un 
petit chasteau ou chasiellet (jui servoil de retraittc 
aux habilans en temps de guerre et mauvais bruict. 
H y a encore à présent une terre en deppendant au 
niesmc lerrouer qui porte ce nom de Chastelleti! 
■ (Livre de Foigny, par de Lancy, p. lûg). 

Autrefois ûef relevant de Guise. — La commune 
de Faucousis a été unie à celle de Monceaif-le-Neuf 
par ordonnance royale du 9 juin 1819. 

Faijsse-Rivikre (La), petit ruisseau qui va se jeter 
ilans le ruisseau d'Ardon à Chivy-leî-Etouvelles. — 
il n'alimente point d'usine. — Son parcours est de 
i,aoo mètres. 

Faiivkttb ( La ) , f. c"" de Résigny. 

Aisne. 



Faix ou Petit-Faux (Le), h. c"' de Bassoles-Aulers. — 

Le Fau, i4i6 (arch. de l'Emp. J 801, n" 6). 

Autrefois fief relevant de Coucy-le-Château. 

Faux (Les), bois, c°' de Dizy-le-Gros; auj. défriché. 
— Appartenait autrefois à l'abb. de Cuissy. 

Faux-Bâton (Le), h. c" de Proisy. — Dépendait de 
la baronnie de Wiège. 

Faux-Beauregard (La ) , fief relevant autrefois de l'abb. 
de Nogent. 

Favebolles, c"" de Villers-Cotteréts. — Faverole», 
nHg; Faverole, 1294 (ch. del'Hôlel-Dieu de Sois- 
sons, 86). — Favroltes, 1898 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, 32 4). — Faverolle, i4j2 (tbid. 
33o, f i5). 

Seigneurie relevant autrefois de Pierrefonds. Le 
village ressortissait à la prévôté de cette châteilenie 
et au baill. de Valois. 

Favktte (La), f. c" de Manicamp. — Fabvette, 1697; 
Censé de la Favette, 1696 (baill. de Chauny, 
B 1359, B 1718). 
Autrefois fief. 

Faïièbï, f. c°' de Vic-sur-Aisne. 

Fatières, Lc^de Grandlup-et-Fay. — Faverie, iaa5; 
Favitres-emprh-Pietrepont, i 430 (ch. de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, B 28). — Faviére, i482 (comptes 
de la châtell. de Pierrepont). — Favier», i5ii; 
Falmère», i594; Favyers, iSag; Favyères, i548; 
Favier, i557 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 24 el 
B69). 

Cette ferme, qui appartient à l'Hôtel-Dieu de 
Laon, avait autrefois territoire et paroisse dont Bra- 
zicourt dépendait et ressortissait à la châtell. de 
Pierrepont. Cette paroisse a été unie à Grandiup 
par lettres patentes de juillet 1748, en exécution 
de décrets de réunion des 26 août 1740, 3 1 janvier 
1742 et 12 juin 1748. L'union n'a été faite qu'en 
•777' P^'' '"■''' ^^ l'opposition du curé de Grand- 
iup (Hôtel-Dieu de Laon, Ci). 

Favières, f. c"' de Sergy. — Faverie, i24o (cart. de 
l'abb. de Saint-Médard, f 106, Bibl. imp.). 

Autrefois prévôté dépendant de l'abb. de Saint- 
Médard de Soissons. 

Faï, petit bois, c°' de Blérancourt. 

Faï , m" à eau , c"' de Chacrisc. 

Fat, h. c"' de la Chapelle-sur-Chézy. — Fat, 11 54 
(cart. de l'abb. de Saint-Crépin-Ie-Grand, f 7). 

Fat, fief, c" de Chéry-Chartreuve. — Relevait du 
comté de Braine. 

Faï, bois, c"' de Cilly; auj. défriché. — Il relevait 
autrefois de Vervins. 

Faï ou LE Petit -ContBiiT, bois, c" de Corbeny. — 
Ce bois appartenait autrefois au prieuré de Corbeny. 



106 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Fat, bois, c" de Flavigny-ie-Grand-et-Beaurain. 

Fat , f. c" de GrandIiip-et-Fay. — Faiaeum , 1 1 3 a (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de I,aon, f° 55 , bibl. de 
Laon). — Foi, la/i'i (cb. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 69). — Vile de Fayt-dalez-Pierrepont, i3oo 
(suppl. de D. Grenier, 287, Bibl. imp.). — Fayt- 
juxta-Petrapontem , i34o (fonds latin, ms. gaaS, 
Bibl. imp.). — Fay-ks-Piprrepont , i536 (comptes, 
arch.de la ville de Laon). — Fay-k-Secq , i5'i6 
(cab. de M. de Sagnes). — Paroisse de Sainte-Ge- 
neviève -de- Fay, 167a (état civil de Fay, Irib. de 
Laon). — Fay-le-.Sec, ijliS (lit. de l'év. de Laon). 
— Fai-le-Sec (carie de Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
.Saint-Vincent de J^aon et relevait de la châtellenie 
de Pierrepont, où elle ressortissait. — Fay a été 
uni à Grandlup par le directoire du département de 
r.4isne, le 17 novembre 1791. 

Fat, bois, c°' d'Orijjny-Sainte-Beuoîte ; auj. défriché. 

Fat , bois , c"* de Pargny-Filain. — Appartenait autre- 
fois à l'abb. de Notre-Dame de Soissons. 

Fat, bois, c" de Wiège-Faty. — Ce bois, d'une con- 
tenance de 26 muids, a été acquis en 1366 par 
l'abb. de Ferva(|ue3; il constituait un fief relevant 
de la baronnie de Wiège. 

Fai (Lb), f. c°' d'Essigny-le-Grand. — Autrefois fief 
relevant de Chauny (arch. de i'Emp. P 2217). 

Fat (Le), m°" isolée, c"' de Flavigny-le-Petit. 

Fat (Le), m°° isolée, c'" de Tbenailles. — Fagetwn 
Sancti Comelii, 1 198 (cart. de l'abb. de Foigny, f° 1 a , 
Bibl. imp.). — Fagniii, laoo (ch. de la chartreuse 
du Val-Saint-Pierre). — Nemus de Fait, laSi; 
Curtis de Fayt, xiii's' (cart. de l'abb. de Tbenailles, 
f" 7 et a 4). — - Fay-la-Court, i-'u3 (arch. de I'Emp. 
J 801, n° 5). — Fai , 1616 (minutes d'Ozias Tei- 
linge, notaire). 

Fataux , f. c°" de Corbeny. — Territorium de Faielln- 
juxta-Corbeni, 1160; {erritoriam Ae Fayel-juxla- 
Corbeni, xiii* s' (cart. de l'abb. de Tbenailles, f" 46 
et 97). — Fayel, 1228 (cart. de Saint-Thierry de 
Reims, ri85). — Faiauh, iligi (baill. deRoucy). 
— Fayaulx , i4g6 (ibid.). — Fayaux grand et petit, 
1789 (terr. de Juvincourt). — Le» Fayaux (carte 
de Cassini). 

La seigneurie relevait autrefois de celle de IMau- 
champ. — La ferme ressortissait au baill. de Roucy; 
elle a été unie à Corbeny le 2 5 juillet 1788. 

Faïelle (La), m°" isolée, c"* de Nogent-l' Artaud. — 
Autrefois fief. 

Faïet, c°° de Vermand. — Faiet, 1 145 ; Faikel, 1 1 56 
(cart. de l'abb. d'Homblières, p. 8 et 5o). — 
Fayel, 1200 (Colliette, Mém. du Vermandoia, t. II, 



p. 526). — Faiel, 1200 (suppl. de D. Grenier, 
290, Bibl. imp.). — Faieltum, la'ii (cari, del'abb. 
de Feivaques, p. i33). — Fayellum, 1275 (arcb. 
de I'Emp. LggS). — Saint-Sulpice-de-Fayet , 1789 
(chambre du clergé du dioc. de Noyon). 

Seijmeiirie qui relevait autrefois de la baronnie 
d'Estrées. 

Faïet, h. c" d'Essises. 

Faïet, m"" isolée, c"° de Montfaucon. 

Faï-le-Noveb, h. c" de Surfontaine-el-Fay-le-Noyer. 
— Fai, xii" siècle (cart. de l'abb. de Saint-Denis, 
f° 199, arch. de I'Emp.). — Fais, iai5 (ch. de 
l'abb. de Saint-Nicolasaux-Bois). — Fagetum, 
123 1 (ch. de l'abb. de Prémontré). — Fay, 1 277 ; 
Fayacum, i3o3 (cart. de Chaourse, f 228, arch. 
de I'Emp.). — Fayt-le-Noyet , i34o (fonds latin, 
ms. gaaS , Bibl. imp.). — Fay-k-\oyé , 1 4o5 (arch. 
de I'Emp. J 801, n° 1). — Fay-le-Noyel , i448 
(ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Fay-te- 
Noier, 1547 (tit. de i'Hôtel-Dieu de la Fére). — 
Fay-le-Nouyer, i568 (arch. delà ville de Laon). — 
Faye-le-Noier, i58i; Fays-le-Noyer, 1662 (tit.de 
l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Fays-le-Nayer- 
et-Cerfontaine , 1745 (intend, de Soissons, C 206). 
Domaine appartenant autrefois à l'abbaye de 
Saint-Nicolas-aux-Bois et relevant de .Marie. 

Fémï, fief, c" d'Arcy-Sainle- Restitue. ^ Relevait 
autrefois de Pierrefonds. 

Féba, f. c°" de Cessières. — Détruite en i855. 

FÈRE (La), arrond. de Laon. — Fera, 898 (ex chro- 
nico Sithiensi, llisl. de France, t. IX, p. 78, D). — 
Ferra, 8g8 (Annales Vedasiini, Hint. de Franee, 
t. VIII, p, 92 , C). — Fara, g58 (Hiat. de France, 
t. VIll, p. 311, Chronicon Flodoardi). — Ferin, 
1188 (ch. de l'abb. de Préraontré). — La Fen-e, 
1196 (cil. de l'abb. de Saint-Nicolas-anx-l!ois). — 
ttCanonici deFan-a recognoverunt domum leproso- 
rum de Farra, sila esse in parrochiatu de Beaulor,-^ 
12 i4; la Fère, 1817 (ch. de l'abb. de Saint-Vin- 
cent de Laon). — La Fère-sur-Oiae , i4oo (arch. 
de I'Emp. Tr. des ch. registre i55, pièce 847). — 
Lajfere, i4o8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E7). — Le Fere-en-Vennendois , i449 (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f 78). — La Fère- 
sur-Oise, 1 453 (tit. de l'Hôtel-Dieu de la Fère). 
— Lafire-sur-Oyie , iU'jS (délib. de la ville de la 
Fère). — La Ferre-sur-Oyse, i553 (reg. des insi- 
nuât, du baill. de Vermandois). 
La Fère était autrefois chef-lieu : 
1° D'un doyenné rural comprenant les paroisses 
d'Amigny, Andelain , Autre ville , Barizis , Beautor, Bi- 
chancourt , Champs , Charmes, Coucy-ia-Ville , Coucy- 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



107 



le-Cbàteau, Courbes, Danizy, Épourdoii, la Fère, 
Folembray, Fresne, Fressancourt, Picrremande, 
Quincy, Rouy, Saint -Gobain, Saint- Nicolas-aux- 
Bois, ie Sart, Septvaux, Servais, Sinceny et Ver- 
signy ; 

3° D'une cbàlellenie qui comprenait, en i502, 
Andelain, Beaufor, Bertaucourl-Kpourdon , Cessières, 
Charmes, Couvron, Danizy, Deuillet, Fargniers, 
Faucoucourt, la Fère, Monceau-les-Leups, Nou- 
vion-le-Comte, Pont-à-Bucy, Rogécourt, Rouy, 
Saint-Gohain , le Sart, Suzy, Travecy, Versigny et 
Bariîis en partie ; 

3' D'une prévôté faisant partie du comté de 
Marie et relevant de la tour de Laon. Cette prévôté , 
qui n'avait pas de coutume particulière, a été rem- 
placée par un bailliage royal érigé au détriment de 
celui de Laon, en vertu d'une déclaration du roi 
du ag décembre 1 607 , vérifiée par le parlement de 
Paris le a avril 1623. Celte vérification ne comprit 
dans le bailliage de la Fère que Charmes, Danizy, 
Deuillet, Epourdon, la Fère, Fargniers, Fressan- 
court et Servais, du bailliage de Vermandois, et 
défendit d'y joindre les domaines qui dépendaient 
auparavant du ressort pour la réception des devoirs 
féodaux; mais ou ne tint pas compte de cette 
restriction au iviii* siècle, et Andelain, Beautor, 
la Fère , Saint-Gobain , Pont-à-Bucy, Rogécourt et 
Versigny formèrent le ressort immédiat , et Achery, 
Aroigny, Anguilcourt, Bertaucourt, Cbarmes, 
(>ourbe6, Danizy, Deuillet, Epourdon, Fargniers, 
Fressancourt, Rouy, Servais en partie etTergnier, 
le ressort par appel; 

/i° D'une maîtrise royale des eaux et forêts qui 
s'étendait sur les bail!, de la Fère, Marie, Ribe- 
mont et Saint-Quentin '; 

5' D'une subdélégatioii de l'élection de Laon , 
i»niprenant Achery, Amigny, Andelain, Anguil- 
court-et-le-Sart, Assis-sur-Serre , Beautor, Bertau- 
court, Bric, Brissay-Choigny, Brissy, Cbarmes, 
(bourbes, Couvron, Danizy, Deuillet, Epourdon, 
Faucoucourt, la Fère, la Ferté-sur-Péron,Fourdrain, 
Fressancourt, Hamégicourt, Mayot, Monceau-les- 



' VoyeE U mol LaO!1. — Let commisBaires royaux unirent, it 
17 décembre 1597, la juridiction des eaux et forêts du comté de 
Marie à ta justice ortlioaire. Leur décision fut conOrmée par lettres 
pateules du roi Louis \HI , de juillet i6i3. — ha maîtrise de la 
Fère et du comté de Marie n'a été régulièrement instituée que par 
l'ordonnance des eaux et forêts d'août 1 669 ; la maîtrise de Saint- 
Qaentin lui a été unie par arrêt du Conseil d'État du 37 juin 1690 
(baill. de la Fére , B S98). Les bois de la cbAtellenie de Vendeuil 
ont été unis k la même maîtrise par arrêt du Conseil d'État du 
3i mai 1701, et les forêts de Bobain et de Beaurevoir en ont été 
dittrutes. 



Leups , Nouvion-i'Abbesse , Nouvion-le-Comte , Pont- 
à-Bucy, Remies, Renansart, Rogécourt, Rouy, Saint- 
Gobain, Saint-Nicolas -aux-Bois, Servais, Suzy-et- 
Sebacourl , Versigny ; 

0" D'un gouvernement militaire : lès territoires 
de Crécy-sur-Serre , Montigny-sur-Crécy, Mesbre- 
court, Pont-à-Bucy, Nouvion-le-Comte, Nouvion- 
i'Abbesse, le Sart, Achery, Mayot, Brissay-Choigny, 
Vendeuil, Lyfontaine, Remigny, Travecy, Fargniers, 
Tergnier, Quessy, Vouël, Beautor, Andelain, Deuil- 
let, Servais, Rouy, Saint-Gobain, Barizis en partie, 
Saint-Nicolas-aux-Bois, Suzy, Cessières, Fourdrain- 
et-la-Bovetle, Fressancourt, Versigny, Monceau-les- 
Leups, en formaient les limites intérieures. Le roi 
Louis XIV adjoignit à ce gouvernement, par une 
déclaration du 18 avril 1674, Agnicourt-et-Sé- 
clielles, Autremencourt, Bosmont, Bucy-lez-Pierre- 
pont, Cuirieux, Dercy, Dizy-le-Gros, Ehouleau, 
Erlon, Goudelancourt-lez-Pierrepont , Lislet, Mon- 
tigny-le-Franc , Montloué, Mortiers, la Neuville- 
Bosmont, Richecourt-et-Certeau , Sainte-Preuve, 
Toulis, la Ville-aux-Bois et Voyenne. 

En 1 790 , la Fère devint le chef-lieu d'un canton 
du district de Chauny. Ce canton était composé des 
communes d'Acbery, Anguilcourt-et-le-Sart, Beau- 
tor, Catillon-du-Temple, Charmes, Courbes, Da- 
mzy, Fargniers, la Fère, Mayot, Monceau-les-Leups, 
Nouvion-i'Abbesse, Nouvion-le-Comte, Pont-à-Bucy, 
Quessy, Richecourt, Rogécourt, Tergnier, Travecy 
et Versigny. 

Dates de fondations et de suppressions d'établisse- 
menls:avantle \i' siècle, chapitre de Sain t-Montain; 
1207, charte de commune; vers ia4o, l'Hôlel- 
Dieu, auquel on réunit la maladrerie en i6g5; vers 
ia5o, les Annonciades, supprimées en i553; 
xn' siècle, Sœurs Augustines; 1527, l'abb. du Cal- 
vaire; j.'iSf), chapitre de Notre-Dame et de Saint- 
Louis; i6i5, collège; vers i6.")0. Capucins; 1666, 
arsenal; 1677, Filles de la Croix pour l'instruction 
des filles, l'hôpital des vieillards et des indigents; 
1719, école d'artillerie ; 1719, mouhn à poudre 
supprimé en l'an xii; 1798 et 1767, casernes; 1788, 
les écoles chrétiennes; 8 avril 1756, école des 
cadets, supprimée en 1766. 

Les armoiries de la Fère sont: fascé de vair et 
d'or de »ix pièces. 
Fèrk-en-Tardenois, arrond. de Château-Thierry. — 
Fera, 1 1/17 { cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, 
arch. de l'Emp.). — La Fen-e , 1296 (suppL de D. 
Grenier, 297, pièce 175, Bibl. imp.). — Fera- 
in-Tardenetio , i363 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. 
registre 96, n° 19). — Fère-en-Tardenoys , ligo 



108 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, fôy). — 
Fère-en-Tartenoù, i6o5 (appointés, baiH. de Ver- 
mandois, greffe du tribunal de Laon). — Fer-en- 
Tardenoù, 1607; Fère-en-Tardanois , i()33 (arcli. 
comm.de Beuvardes). — Fère-en-Tartmois , lôos 
(arch. du Dépôt de la guerre, Corresp. milit. i3'i, 
pièce 386). 

Baronnie relevant autrefois du comté de Braine. 

Fère-en-Tardenois était chef-lieu : 

1° D'un doyenné rural démembré, en i6t)i , de 
celui de Baïoches ; 

a° D'un grenier à sel du département de Sois- 
sons; 

3° D'une subdélégation de l'élection de Château- 
Thierry, 

Et enfin d'un baill. royal dont les appels étaient 
portés directement au parlement de Paris, et pour 
les cas présidiaux , au baill. de Château-Thierry. 

Le doyenné rural comprenait Aiguizy, Cierges , 
Cohan, Coulonges, Courmont, Dravegny, Fère-en- 
Tardenois, Fresnes, Goussancourt, Loupeigne, 
Mareuil-en-Dôle, Ronchères, Saponay, Sergy, Se- 
ringes , Vézilly, Villers-Agron et Villers-sur-Fère. 

Le grenier à sel avait pour limites intérieures îss 
territoires de Villers-Agron -Aiguizy, OlUzy, Vé- 
zilly, Cierges, Sergy, Seringes-et-Nesles, Sapo- 
nay, Cramaille, Cugny, Breny, ta Croix, Grisolles, 
Rocourt, Brécy, Beuvardes, Fresnes, Champvoicy 
et Ronchères, qui en dépendaient. 

La subdélégation comprenait le canton de Fère- 
en-Tardenois, moins Bruyères, Cohan, Coulonges, 
Dravegny, Goussancourt, Nanteuil-Notre-Dame, 
Saponay, Vézilly, Villers-Agron-Aiguizy ; les com- 
munes de Belleau, Bézu-Saint-Germain , Epaux- 
Bézu , du canton de Château-Thierry ; Barzy, Jaul- 
gonne, Passy-sur-Marne et Tréloup, du canton de 
Condé ; Bonnes , la Croix , Grisolles et Monthiers , du 
lanton de Neuilly-Saint-Front; Lesges et Paars, 
du canton de Braine. 

Le baiUiage se composait de Fère-en-Tardenois, 
Lesges en partie, Villers-sur-Fère, Seringes en par- 
tie et Saint-Gilles près Fismes. 

Fère-en-Tardenois fut, en 1790, chef-lieu d'un 
canton dépendant du district de Château-Thierry et 
formé des c"" de Fère-en-Tardenois, Courmont, 
Fresnes , Mareuil-en-Dôle , Nesles , Ronchères, Sapo- 
nay, Sergy, Seringes et Villeneuve-sur-Fère. 

Les armoiries de Fère-en-Tardenois sont : de 
sinople , chargé d' un fer à cheval d'or, surmonté d'une 
couronne de même. 
Ferme (La), m°° isolée, c°" d'Andelain, d'Artonges et 
Je Sommeron. 



Ferme Blanche (La), f. c°° de Brumetz. — Autrefois 
domaine de la comm'" de Moisy-le-Temple. 

Ferme Blanche (La), f. c" de Villers-sur-Fère. 

Ferme de Paris (La), f. c" de Coupru. . 

Ferme des Bois (La), f. c" de Brunehamel. — De 
conslruclion récente. 

Ferme des Innocents, f. c°° de Nouvion. 

Ferme des Marolois (La), f. e°" du Nouvion. 

Ferme du Bois, f. c'^d'Éparcy. — Construite versi8'i5. 

Ferme Dlval (La), f. c"' de Pernant. — Elle apparte- 
nait autrefois à l'abbaye de Saint-Crépin-le-Grand 
de Soissons, et fait maintenant partie de la popula- 
tion agglomérée. 

Ferme Marie (La), f. c" de Pavant. 

Ferme Necve (La), f. c°' de Charly. — Im Ferme- 
Noeuve, 1710 (baill. de Charly). 

Ferme Neuve (La), f. c"" de Rogecourt. — Construite 
en 1867, sur l'emplacement du bois de Tranois. 

Ferme Paris (La), f. c" de Dizy-le-Gros; auj. détruite. 
— Elle appartenait autrefois à l'abb. de Cuissy et se 
trouvait au sud-ouest de Dizy-le-Gros. 

Ferme Roiiart (La), f. c"" de Pargny-les-Bois. — 
Construite sur l'emplacement du mouhn Neuf, dé- 
truit en i85o. 

Ferme Rouge (La), f. c"" d'Annois. — On la comprend 
dans le hameau du Détroit-d'Annois. 

Ferme Rouge (La), f. c°' de Soramette-Eaucourt. 

Ferme-Sèche (La), m"" isolée, c°° de Chermizy- — 
Détruite en 1862. 

Ferme-Sèche (La), m°° isolée, c"° de Monlaigu. 

Fermiette (La), f. c" de Becquigny. — Fremielle, 
1689 (baill. de Bibemont). 

Cette ferme dépendait autrefois de la paroisse de 
Prémont , relevait de la châtellenie de Cambrai et 
ressortissait au baill. de cette châtellenie. 

Férolle (La), f. c" de Vouël. — Ferreole, ii.'j8 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — In 
domo de Ferrole, laSg (cart. de l'abb. de Pré- 
montré, f° lo'i, bibl. de Soissons). — Censé de 
Farok, 1G08; censé de ta Farolle, 1689 (baill. 
de Chauny, B 1^172, B l'ijî)). 

Détruite vers la fin du règne de Louis XIV , elle 
appartenait à l'abb. de Prémontré et dépendait de la 
paroisse de Quessy; un lieu dit la FeVo//e indique en- 
core son emplacement, couvert de débris de cons- 
tructions. — La Férolle relevait de Chauny (arch. 
de l'Emp. P 2217). 

FERONS, bois, c°°de Prières- Faillouël. 

Féronval, h. c"" d'Haution. — Féronva, t'jUli (griie- 
rie du Nouvion). 

Férotterie(La), h. c"" de Nogent-l'Artaud. — PeJile p( 
Grande Feroterie (carte de Cassini). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



109 



Ferbièbe (La), f. c"* de Beaurieux; auj. détruite. 

Febrières, f. c"' de la Ferté-Chevresis. — Ferreres, 
ii56 (siippl. de D. Grenier, 390, BiM. imp.). — 
Ferreole, 11 58 (cli. de l'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Ferrarie, 1 168 (ch. de l'abbaye de Pré- 
montre). — Ferières, 1182 (cart. de i'abb. de 
Saint-Nicolas-des-Prés de Ribetaont, P 4o, archives 
dei'Emp.). — Ferierie, laai (cart.de l'abb. de Pré- 
montré , r a 2 , bibi. de Soissons). — Ferrière, 1 536 
(tit. de l'abb. de Prémontré). — Censé de Ferrier, 
i635 (famille La Trémoïlle). — Ferière, 1676 
(tit. de l'abb. de Prémontré). — Ferier, i-joli (int. 
de Soissons, C 974). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Prémontré. 

Febté-Cheïresis (La), c°° de Ribemont. — Firmitas, 
1167 (cil. de l'abb. de Prémontré). — - Ecclesia 
leprosorum apud Firmitatem - BUhardi , 11 58 (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Le Frété , le 
Freteit, feodum deFen'fad», 1228 (cart. delà seign. 
lie Guise, P" 45 et 76). — Frété, 1 24i (Livre rouge 
de l'abb. de Saint-Qiientin-en-1'Ile, f i54). — La 
Fretei, 1 279 fgr. cart. de l'év. de Laon, ch. 1 7 ). — 
Freté-HUart, i3o6; Fretet, i3i5; Freteit-Bliart , 
1339 (oh. de l'abb. de Saint- Vincent de Laon). — 
Freité-Beliarl , Fruité, i38o (arch. dei'Emp. Tr. 
des di. reg. 117, n° 18). — LaFrettee, l'i^k 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 3). — Ferté- 
Blyart-nur-Péron, i464 (joumaldes assises du bail!, 
de Verraandois). — Fretté-iur-Peron , Freete-aur- 
Péron, ili-js (lit. de l'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Frété-tur-Perron , i475; Laffreté-nur- 
Péron, itiff] (comptesdel'Hôtel-DieudeLaon.Eao, 
E 28). — Freté-iur-Péron , iï>s'S (reg. de la mai- 
son de paix de la Fère). — Laffreté, 1 53a (comptes 
de l'Hôtcl-Dien de Liion, E 59). — La Fre<te',i536 
(acquits, comptes de Laon). — FrettéSupperon , 
1 568 (tit. de i'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Ferté-BlyartSupjiéron , 1577 (arch. de la ville de 
Laon). — Frelté-sur-Péron , 1077 (tit. de l'abb. de 

■ Saint-Vincent de Laon). — Ferté-aur-Péron , 1598 
( tit. de l'abb. d'Origny-Sainte-Benoîte). — Ferté- 
Superon, 1600 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent de 
l^on). — Feité-Belliart , i6o3; Ferté-Blyard-iur- 
Péron, i6o4; la Ferté-Bliard - soubi-Péron , 1618 
(famille La Trémoïlle). — Ferté-»u»-Péron, t63o 
(ch. du clergé du diocèse de Laon). — La Ferté- 
tur-Crécy, 1691 (just. cap. de Laon). — La Ferlé, 
1695 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Laon, Ai). — La 
Ferté-mr-Péron , 1729 (int. de Sois.sons, C 2o5). 
Prieure de Bénédictins, fondé sous le vocable 
de Saint-Gilles vers 1 090. — La baronnie releva , au 



xiii" siècle, de la seign. de Sains (cart. de la seign. 
de Guise, f 76, arch. de l'Emp.) et ensuite du 
comté de Marie. — La léproserie de la Ferté a été 
unie, en 1695, à l'Hôtel-Dieu de Laon. — La rue 
Basse de la Ferté ressortissait au baill. de Ribe- 
mont; la rue Haute, à celui de Laon. 
Ferté-Milon (La), c°° de Neuilly-Saint-Front. — 
Theudo de Firmitate quae appellatur Urc (dipl. de 
Henry I", Hi»t. du Fa/01», par l'abbé Carlier, t. HI, 
pièces justificatives). — Feritas-Milonis, 1221 
(Ord. des rois de France, t. XI, p. 3io). — Freté- 
Milon , 1 265 (ch. de l'abb. de Valsery). — La Frelé- 
Millon, 1 4o6 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons , 
f 8). — Loffreté-MUon, i484 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, P80). — Saint-Yuoêt de-la-Ferté- 
Millon, 1745 (intend, de Soissons, C 2 06). — Fertér 
rur-Ourcq, 1798. 

Chef-lieu de châtellenie et prévôté royales dont 
l'existence est antérieure au xiv" siècle : son res- 
sort immédiat s'étendait sur Chouy, Édrolies, la 
Ferté-Milon , Lionval , la Loge-Tristan , Marizy, Mau- 
creux, Noroy, Saint-Quentin et Villers-le-Petit. Un 
édit de janvier i638 a substitué à la prévôté un 
bailliage ressortissant au présidial de Crépy-en-Va- 
lois; ce bailliage a été remplacé, en 1703, par une 
prévôté royale. 

La Ferté-Milon était également le chef-lieu d'un 
grenier à .sel du département de Soissons et d'une 
subdélégation de l'élection de Crépy-en- Valois. — Le 
grenier à sel avait pour limites intérieures Vivières, 
Soucy, Montgobert, Fleury, Corcy, Loiiâtre, Ancien- 
ville , Noroy, Chouy, Billy-sur-Oiircq , Oulchy-la-VilIc, 
Oulchy-le-Château , Nampteuil-sur-Ourcq, Montgrii- 
Saint-Hilaire, Laiilly, Sommelans, Priez, Saint-Gen- 
goulph, Veuiliy-la-Poterie, Hautevesne, Gandelu, 
Germigny, Coulombs, Gesvres, May-en-Multien , Va- 
rinfroy, Etavigny, Assy-cn-Multien , Crouy, Vaux-sous- 
Coulorabs, Brumetz, Chézy-en-Orxois, Saint-Quen- 
tin, Mareuil , Villeneuve-sous-Thun', Tlmry, Antillj, 
Marolles, Silly-la-Polerie, Oigny et Dampleu, qui en 
dépendaient. — La subdélégation comprenait An- 
teuil-et-Bilmont, Boullares, Échampeux, Etavigny, 
la Ferté-Milon, Fulaines, Mareuil, Marolles, May- 
en-Multien , Oigny, le Plessis-Placy, Rouvres-en-Mul- 
tien, Rozoy, Varinfroy et Villeneuve-sous-Tliury. 

La Ferté-Milon devint, en 1 790 , le chef-lieu d'un 
canton dépendant du district de Château-Thierry et 
formé des communes de Chézy-en-Orxois, la Ferté- 
Milon, Mariîy-Sainte-Geneviève, Montigny-l' Allier, 
Passy-en-Valois, Saint-Quentin, Silly-la-Poterie et 
Troësnes. 

Château démoli en 1 694 par ordre de Henri IV. 



HO 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



— Domaine engagé par Catherine de Mëdicis à 
Charlotte de Beaune, et par le roi Louis XIV 
à Philippe d'Orléans le a8 juin lôg'i (arch. de 
l'Empire, Q 4 ). — Hôtel-Dieu fondé par édit de 
juin 1698. — Collège établi en 1709. — Compa- 
gnie d'arquebusiers instituée en 1751. 

Les armoiries de la Ferté-Milon sont : d'azur à une 
tour d'argent crénelée. 

Febvacqde, f. c°* de Lierval; auj. détruite. — Elle de- 
vait son nom à l'abbaye qui la possédait. 

Febïaques, f. c"* de Fonsomme. — Favarkes, 1188 
(arch. del'Emp. L 998). — Ecclesia Favarcarum , 
xn' s" (cart. de l'abb. de Fervaques, Bibl. imp.). — 
Favairches, Favarchie, 1200; Favarchet, 1206 
(cart. de l'abb. de Fervaques, p. i3o, 197, 139, 
arch. de l'Aisne). — Farvaches , 1222 (cart. de 
l'abb. du Mont-Saint-Marlin, p. gS). — Favarche, 
ia38 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
t. III, p. 289). — Favarques-juxta-Sanctuin-Quin- 
tinum, xiii' s' (cart. E du chap. cath. de Reims). — 
Farvakes, I2.5i; Farvachie , 1819 (cart. de l'abb. 
de Fervaques, p. 344 et 76, Aisne). — Fare- 
vaches, i3:!6 (cueilleret de l'IIôtel-Dieu de Laon, 
B 63). — - Fervacq, 1709 (intend, de Soissons, C 
274). 

tFervacque, anciennement nomé Favarchque, 
est situé au comté de Vermandois , ressort de Sainct- 
Quentin, une lieue des pays de Gambresis entre le 
village de Croix et Fonsomme; ces pourquoi les 
religieuses anciennement esloient appelées les reli- 
gieuses de Fonsomme (voy. Fossommk). La maison 
est située dans ung valon avant l'estang qui borne 
une partie de la maison; le dict estang prenant son 
accroissement des fontaines qui sont dans l'abbaye, 
proche la place nommée le Pont-de-Camhray, et le 
dict estang avec les fontaines font l'origine de la ri- 
vière de Somme. Le dict lieu semble estre appelé 
Fervacques (a Ferventibus aquis) à cause des eaues 
qui sont fort fréquentes et qui semblent bouillonner» 
(cart. de Fervaques, p. Sg, arcli. de l'Aisne). Cet 
étang est desséché et la Somme tarit quelquefois à 
Fervaques. 

L'abbaye de Fervaques, de l'ordre de Citeaux, éta- 
blie en ii4o par Renier, sénéchal de Vermandois, 
a été incendiée en 1567, rétablie en 1080, détruite 
en partie en iSgS, rétablie de nouveau en i632, 
puis enfin abandonnée en iG3.'). — La seigneurie 
relevait de Guise. 

Fervaques , f. c°* de Villeret. — Petit-Fervaques ( carte 
de Cassini). — Petit-Fervaque , 1787 (intendance 
d'Amiens, C 776). 

Cette ferme était aussi connue sous le nom de 



Cense-du-Pré. Elle appartenait à l'abbaye de Fer- 
vaques. 

Fesmï, c°° du Nouvion. — Fidemium, iio3 (ch. de 
l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Monasterium 
Sancii Stephani-Fidemensis , 11. ')5 (ch.de l'év. de 
Laon ) . — Ecclesia Fidememi» , 1 1 5 5 ( cart. de l'abb. 
de Saint-Martin de Laon, t. Il, p. iCr, arch. de 
l'Aisne). — Faimy, nSg; Faimil, 1211; Faymi, 
126."); Feemy, 1269; Faimiiy, église Saint- Estienne- 
de-Fesmy, 1 334; ville de Fémy, l'iSç) (cart. de la 
seign. de Guise, f" i64, i63, 7, 91, 176, 212). 
— Fesmy-en-Thiérasie, i57.'S (minutes de Herte, 
notaire). 

Abbaye de Bénédictins, fondée en 1080 sous le 
vocable de Saint-Etienne; elle ressortissait pour 
la justice à Ribemont (baill. de Ribemont, B 7, 
f° 1 ] 0). — Fesmy, du dioc. de Cambrai et du doy. 
du Câteau-Cambrésis , relevait du duché de Guise, 
qui on possédait le domaine jusqu'à la Sambre. — La 
commune a été distraite du canton de Wassigny et 
unie au canton du Nouvion p.ir ordonnance royale 
du 26 juin 1822. 

Festieux, c"" de Laon. — Feitols, 1 1 26 (suppl. de D. 
Grenier, 286, Bibl. imp.). — Festulium, 1121 
(petit cart. de Signy, f° 89, arch. des Ardenncs). — 
Festul, Festids, 1147 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — • FesleoHs, 1 1 61 ; Festiou», 1 1 7') (cart. 
de l'abb. de Foigny, f" i48 et 2o3, Bibl. imp.).— 
Festuez, 1 178; Fp»/uffl<!!(»i, 1182 (cart. de l'abb. de 
Signy, -f" 70 et i42, arch. des Ardeunes). — Fes- 
touze, i2o3 (ch. de l'abb. deSainl-Remy de Reims, 
arch. de la Marne). — Feslulis, Festuel , 1 aao (cart. 
de l'abb. de Signy, f" 107, arch. des Ardennes). — 
Festioli, 1 247 (Hôtel-Dieu de Laon, B 20 ). — Fe»- 
tues, 1 264 (cart. de l'abb. de Foigny, P 283 , Bibl. 
imp.). — Pestiez, 1268 (ch. de l'Hôlel-Dieu de 
Laon, B 20). — F^tliut, Festins, xnf s' (cueil- 
leret de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 62). — Pestiez, 
1837 (ch. du chap. cath. de Laon). — Festieulx- 
en-Laonnoys, xvi' s' (tit. de l'abb. de Signy, arch. 
des Ardennes). — Fetieu (carte de Cassini). 

La seigneurie de Festieux a été vendue , en 12 45, 
par l'abb. de Saint-Vincent de Laon au chapitre 
cathédral de la même ville. 

Feuillants (Ru des) ou du Ponceau, petit affluent de 
l'Ailette à Bourguignon-sous-Coucy. — Ce ruisseau 
prend sa source à Blérancourdelle. Il traverse le 
territ. de cette commune et ceux d'Audignicourt et 
de Bourguignon-sous-Coucy et alimente, dans un 
parcours de 1 1,200 mètres, les moulins de Bléran- 
courdelle, de Blérancourl, de Besmé, de Bourgui- 
gnon-sous-Coucy et du Ponceau. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



m 



Fbuillée (La), h. c°' irAjjfl'rique-et^Nogent. — Foilc- 
lum, Folioel, 1 157 (Chron.de Nogenlo,p. 128). — 
Feullie, Feuillye, lâûo; Feuiltye, 1 5 5. 'i (comptes 
lie l'Hôtel-Dieu de Coury-le-Chàteau). — Fœuillye, 
ifiS'i (niaîtr. de Coiicy). — La Feuilly (carte de 
Cassini). 

Il dépendait autrefois de Coiicy-la-Ville; l'abb. 
de Nogent en possédait la seigneurie. 

Feiillée (La), h. c°* de Bautne. — Feullel, i54i 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons , f° 89 ). 

La paroisse subsistait encore en i684 (arch. 
comm. de Baulne). 

KEniixiE (La), f. c"' d'Hary. 

Feiillie (La), fief, c'" de Pierreponl. — Feuillye, 
ib'ja (audiencier de Pierrepont, cab. de M. d'Imé- 
court). 

Il relevait autrefois de ia chàtellenie de Pierre- 
pont. 

Fief (Le), f. c" de Buironfosse. 

Fief (Le), ni°" isolée, c°* de Luzoir. 

FiENSES, petit fief, c" de ia Neuville- Bosmont. — Il 
relevait autrefois de Vervins. 

F1ECLAINE, c°" de Saint-Quentin. — Fiulaineê, 1 110 
(cari. A.Vde l'abb. de Saint-Quentin-en-l'île, p. i4). 
— Fillene, 1146 (Martène, Ampliss. coll. I, 
798). — In territorio de Fitlanis, 11 58 (cart. de 
l'abb. de Saint-Nicolas-des-Prés de Ribemont, 
f 37). — Villa que dicitur Fuhnis , 1 107 (cli. de 
la mêm. abb.). — Villa que dicitur Filleinis, 1 186 
(cart. de celte abb. f° 7). — FiuUane, laia (arch. 
de TEmp. L 998). — Fiulainnes, ia66 (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Findlaine», 1295 (cart. 
rouge de la ville de Saint-Quentin , f 4a ). — Fiu- 
layne: en la prévosté de Ribemont, i3.')8 (arch. 
de l'Emp. Tr. des ch. registre 86 , pièce 90 ). — Fut- 
laines, i384 (arch. de l'Emp. P. i3ô; transcrits 
de Vormandois). —Fieiileirw, 17^2 (baill. de Ribe- 
mont, B 1 1). 

Fieulaine dépendait autrefois de la paroisse de 
Fontaine-Notre-Dame. — La seigneurie, vassale 
de Guise, appartenait au chap. de Saint-Quentin. 

FlLAiN, c°° de Vailly. — Filaines, 1 143 (cart. de l'abb. 
de Saint-Martin de Laon, t. II, p. 385). — Pki- 
lenit, 1 1 72 (ch. de l'abb. de Ham , armoire 3 , arch. 
du Pas-de-Calais). — Filenis, 1 185 (cart. de Plii- 
lippe Auguste, f 427, Bibl. imp.). — Filaim, 1310 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin, f° 92). — Fileru, 
121a (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes , 
t° 5o, Bibl. imp.). — PKillenis, i236 (arch. de 
l'Emp. L 995). — Fiulain», 1826 (cueilleret 
de l'Holel-Dieu de Laoïi, B 63). — Fi7«ai«», i384 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, P 4i ). 



— Fieulaim, 1389; Filtain, i488; Filain, 1496; 
Fieulain, i5i5 (comptes de l'Hôlel-Dieu de Laon, 
E 2 , E 24 , E 27 et E 43 ). — Philains, 1 5i 8 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin, t. I, p. 375). — Fillain^ 
lez-Pargny, i556 (abb. de Sainl-Jean-des-Vignes 
de Soissons). — Philain, ib'j'i (pouillé du dioc. de 
Soissons, f° 21 ). 

Dépendait autrefois de la prévôté de Vailly (arch. 
de Reims, layette 34, liasse 116). 

Filature (La), m°" isolée, c"° de Lislet. — Construite 
eni854. 

Fiiatihe (La), h. c"' de Saint-Michel. — Ce hameau 
doit son origine et son nom à une filature établie en 
i8o4 sur l'emplacement de l'abbaye de Saint-Mi- 
chel. 

Filature Saiste-Anne, filature de coton, c" de Ver- 
vins. 

Filliebx, fief, c°' de Villers-en-Prayères. — Relevait 
autrefois de Pontarcy. , 

Flacque (La ) , f. c°' de Chivres-ct-Mâchecourt. — Elle 
dépendait autrefois de Sissonne. 

Flamasgrie (La), c"" de la Capelle. — Flamingeria, 
1209 (cart. blanc de l'abb. de Saint-Denis, f° 89, 
arch. de l'Emp. LL 1 169). — Flaniengeria , laia ; 
Flamigeria, 1233 (petitcart.deChaourse, P" i65 et 
199, arch. de l'Emp.). — > La Flamaingerie , 1228 
(cart. de la seign. de Guise, C 45). — Flamengria, 
1226 (mém. ms. de l'Éleu, 1. 1, p. 543). — Fla- 
menguerie, i36o (arch. de l'Emp. Tr. des ch. re- 
gistre 90, n° 565). — Im Flamangry, i6Si (baill. 
de Marfontaine). — Flammangrie, 1704 (baill. de 
Ribemont, B 2 56). 

La Flamangrie formait autrefois, avec Bugny, 
Roubais et le Petit-Bois-Sainl-Deois , une chàtellenie 
en franc-alleu. 

Flavighï, petits fiefs, c°" de Dercy, Ognes et Pouilly. 

Flaïighï, fief, c"' de Fontaine-Notre-Dame. — Rele- 
vait autrefois de Guise. 

Fi.AviGNï-LE-GnABD-ET-BEAtRAiw, c°° de Guise. — 
Flaviniacum , 11 56 (ch. de l'abb. de Saint^Martin 
de Laon). — Flavigniacum , 1 178; Flavigni, i348 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin, t. II, p. 287). — 
Flavengiis, 1 189 (ch. de l'abb. de Saint^Martin de 
Laon ). — Paroche Saint-Salveur de Flavigny, eccle- 
sia parrocbialis SancU-Salvatoris de Flavigniaco, 
i335; terroy de Flavignis, i336 (cart. delà seign. 
de Guise, f" 287, 286). — Flavigniacntn-Magnum , 
1 3Ao (fonds latin, ms. 9328, Bibl. imp.). — Fla- 
vigny-le-Grant , 1 4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). 

— Grand-Flavigny, 161 a (lerr. de Flavigny). 
Flavigtiy-le-Grand-et-Beaurain formait autre- 
fois deux communautés distinctes. 



112 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Flatig>'ï-le-Peiit , c°" de Guise. — Flavegniacus , 
1 j ag; Ftavegni, 1 1 4a ; Flaveni, 1 1 69; Flavegniacui- 
Parvui, Flavigni, 1187 (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. ai, 168, a4o, j88, 189). — Flavi/fnt/- 
jiucta~Audeni$ , 1197 (bibl. de l'Arsenal, E 801 et 
802). — Flaveniacum , xn' s°; Flavigniacus, ia44 
(cari, de l'abb. de Saint-Michel, p. aa et aiC). — 
Flavigni-de-les-Guiie , Flavegni, Flaveigni, 1256; 
Flavignis, i33i (cart. de la seign. de Guise, P Sa , 
3, 108). — Flavigny-Saint-Sottj>ply, i56l (arch. 
de la ville de Guise). — Flavigny-lez-Guise , i584 
(ibid. comptes des pauvres). 

Flavigny-le-Pelit dépendait du duché de Guise 
Pi ne formait , en 1612, qu'une seule communauté 
avec Saint-Suipice et Flavigny-le-Grand. 

Fi4vy-le-Martel, c" de Saint-Simon. — Flalevi, xu's' 
(cart. de l'abb. de Prémontré, f 84 , bibl. de Sois- 
sons). — Flavi, 1279 (cart. de l'abb. de Fervaques, 
f° 73, Bibl. imp.). — Flavy-le-Marteau , i()6i 
(délib. arch. de la ville de la Fère). — Saint-Remy- 
de Flavy-le-Martel,x\u' siècle (arch. de Flavy-le- 
Marlel). 

La mairie relevait autrefois de Chauny (arch. de 
l'Emp. P 2317). — Un décret du 7 janvier '.808 
a transféré le siège de la cure cantonale de Saint- 
Simon à Flavy-le-Martel. 

FtATï-LEz-BocgniAui , f. détruite et fief, c" d'Étaves- 
et-Bocquiaux. - Ce fief relevait autrefois de Fieu- 
laine. 

Flèche (La), f. c°" de Dizy-le-Gros ; auj. détruite. 

Flekrichet (Le), petit filet d'eau affluent du ruisseau 
de Mauregny. — Son parcours est de 800 mètres. 

FLEUBicounT, f. c°° d'Amifontaine. — Altare villœ de- 
sertœ Floricurlis, 1 1 34 ; Floricort, u 53 ; Floricurl, 
1167; Floricourt, 1171 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, 1. 1, p. 4i6; t. II, p. a6o, a6i , 
399). — Fleuricour (carte de Cassini). 

Ce domaine , acquis en 1 1 34 et en 1 1 53 par l'ab- 
baye de Saint-Martin de Laon , relevait de la châ- 
telienie de Pierrepont. 

Fleuhy, c°° de Viilers-Cotterêts. — Altare de Ftori, 
1147 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, 
i''38). — Floriacus, 1189 (ch. de l'abb. de Val- 
sery). — Floriacum, 1 197 (arch. de l'Emp, L ioo.5). 
— Ville de Flory, i384 [ibid. P i36; transcrits 
deVermandois). — Floury, i544 (lit. de l'abb. de 
Valsery). 

La seigneurie, relevant de la Ferté-Milon, appar- 
tenait à l'abbaye de Notre-Dame de Soissons et à 
la chartreuse de Bourgfontaine. — Le domaine de 
celle-ci a été uni au duché de Valois le 16 novembre 
1771 (maîtr. de Viilers-Cotleréts). 



Floart (Le), ruiss. affluent de la rivière d'Ailette 
à Chamouille ; il prend sa source à Arrancy, où on le 
désigne sous le nom de rttisseau SaintrJacques , tra- 
verse les terril. d'Arrancy, Bièvres, Chamouille, el 
alimente les moulins d'Arrancy, Vaurseine, Bièvres 
el Chamouille. Son parcours est de i6,i5o mètres. 

— Ductum aque que dicitur rivus Floardi usque 
ad molendinum Evrecanie, 11 5a (cart. de l'abb. 
de Foigny, f° i3a, Bibl. imp.). 

Floch (Le), bras de l'Oise à la Fère, qui doit proba- 
blement son nom au flottage entrepris en 1662 par 
Henri de Lorraine. — Ce cours d'eau alimente le 
mouUn de Saint-Firmin de la Fère. Son parcours 
est de 800 mètres. 

Floxgeard, petit h. c°' de la Flamangrie. 

Flonval, h. c°'de Montigny-Lengrain. — F/arn/ (carte 
de Cassini). 

FuiQuiÈREs, c°°de Vermand.^Fc/ffcî^f», 1 190 (cart. 
de l'abb. de Fervaques, p. 234, arch. de l'Aisne). 

— Villa de Fleschières, 1 194 (coll. de D. Grenier, 
1 6" paquet, n" a ). — Flekières, 1 ao8 (cart. de l'abb. 
de Fervaques, p. 236). — Territorium de Flekeriis, 
1 264 ( ch. de l'abb. de Prémonlré ). — Flequiè-es , 
1276 (cart. de l'abb. de Fervaques, P 48, BibL 
imp.). — Floquières , xi\' s'(arch. de l'Emp. P i35; 
transcrits de Vermandois). — Flruquière, 1599 
(cab. de M. Gauger, arpenteur à Mayol). — Flec- 
quière , 1 6 1 4 ( comptes de l'Hôlel-Dieu de Laon , 
E i32). — Flucquihe, i 633 (lit. du chap. de Saint- 
Quentin). — Sainl-Médard-de-Fluquières , 1674; 
Flucquières, 1676 (arch. comm. de Fluquières). 

Seigneurie donnée en 1288 à l'abbaye de Pan- 
tliemont, aliénée par celle-ci le 11 janvier 1700 et 
acquise par le chapitre de Saint-Quentin le 2 4 mai 
1749. 
FoicKï, h. et m'° à eau, c'" de la Bouteille. — Fusni, 
1107 (bibl. de Cambrai, martyrologe de Fesmy, 
ms. 730). — Allodium sancti Michaelis, quod Fus- 
niacus vocatur, xii" siècle (cart. de l'abb. de Foigny, . 
f°' 27 et 190, Bibl. imp.). — Ecclesia Fuimiacensit , 
1 1 39 (cart. de l'abb. de Thenailles, fa). — Beata 
Maria Fosniacemis ecclesie, 1 1 4 1 (suppl. de D. Gre- 
nier, 289, Bibl. imp.). — Eghse de Foysni, 1 147 
(cart.delaseign.de Guise, f i58). — Fusiniacum, 
ii5q (ex Boberti appendice ad Sigebertum, Hiit. 
de France, t. XIII, p. 33a , E). — Fusniacum, 1 243 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin, f iSa, bibl. de 
Laon). — Foimi, I244 (cart. de l'abb. de Foigny, 
r 1 10, Bibl. imp.). — Foisny-en-Thiérasche , église 
de Fuini, i3i 1 (cart. de la seign. de Guise, f° 7). 

— Foefà, 1827 (arch. de l'Emp. Tr. des ch. registre 
64). — Foitni-en-Thirasce , i334; Foyni, i34a 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



113 



(cart. de la seign. (Je Guise, f" laS et aaa). — 
Foismj, l'iof) (arch. de l'Emp. J 801, n° i). — 
Foysny, ilii i{ibid. 11° 4). — Foisgtiy, i6i3 (min. 
de Féry Constant, notaire). 

Ablmye de Bernardins établie, en liai, sur un 
terrain cédé par l'abbaye de Saint-Micbel. — Le roi 
Louis XIV a décidé, par lettres patentes de juin 
1678, que la justice rendue à Wattigny, Landouzy- 
la-Cour, Lemé, Éparcy et la Bouteille par un lieu- 
tenant du bailli de Foigny serait désormais rendue 
par ce bailli. 

FoisiEs(I.Es), petit b. c" d'Aubenton. 

FoLtMBRAY, c°° de Coucy-lc-Chéteau. — Altare de 
Foleinbrayn , io59(coll. deD. Grenier, paquet a4°, 
n° 6). — Fmdenibrai , 11 58 (cart. de l'abbaye de 
Prémonlré, bibl. de Soissons). — Folembrai, 1 1 7^; 
ecclesia de Folemhraie, 1198; Foulembray, 1209 
(Chron. de Nogento,p. a.Sg, 43'i, ttSg). — Nemus 
quod dicitur parcns de Folembrai, 1376 (Olim, 
t. Il, p. 79). — Fiilenbraye , iSSg (arcb. de l'Emp. 
E 1 3527). — Fimlletnbray, i5g9 (baill. de Clmuny, 
B 137.5). — Follembray, iSg"); Folainbray, 1696 
(Corresp. de Henri IV, t. IV, p. fiHi et 'igo). — 
Paroisse Saint-Pierre-de-Folembrai, 1681 (arch. 
communales de Folembray). — Folembraye , 1729 
(inlend. de Soissons, G 20a). 

Résidence royale sous la troisième race. — Châ- 
teau construit en taoo par Enguerrand, sire de 
Goucy, et embelli par François I". — Verrerie éta- 
blie avant le xv° siècle (arch. de l'Emp. J 801, 
n" 4). — Folembray ressorlissail à Goucy-le-Châ- 
loau pour la justice. — Domaine réuni à la cou- 
ronne le 3i décembre 1C68. 

Foi.EiipnisF., f. c"* de Fressancourl. 

FoLEMPRisE, f. c°' d'Oslel. — FoUemjirinae, i56/i (lit. 
de l'abb. de Prémoniré). — Folanprùe (carte de 
Cassini ). 

Ancien domaine de l'abb. de .Sainl-Nicolas-aux- 
Bois. 

Fotiiî (La), h. c" d'Aiiy-Martin-Rieux. - Follie-près- 
Al^ny, 1G75 (min. do Tbonïlle, notaire). 

FouE (La), ni°° is. c^de Barenton-sur-Serre. — i535, 
la Folye (arcli. de t'Hôtel-Dieu de Laon, B 7). 

Folie (La), manoir, c" de Bruyères-et-Montbérault. 
— Bois de /rt Fnllye, i54.5 (arcb.rx)mm. de Bruyères- 
et-Montbérault). 

Celte maison, auj. détruite, était située entre le 
bois de Breuil et la ferme de Lavergny, au lieu dit 
le Vieier. Ce domaine a été cédé, au mois de janvier 
I 391, par l'abbaye de Saint-Martin , à la commune 
de Bruyères (mêmes arch.). 

Folie (La), m°° isolée, c"' de Cerny-en-Laonnois. 

Aisne. 



Folie (La), petit fief, c"' de Cerseuil. — Il relevait 
autrefois d'Oulcby-le-Cliâteau (terr. de Cerseuil de 
1782, t. I, p. 46g, arcb. de l'Aisne). — Château 
du Haut ou de Celso (Notice sur le château de la 
Folie, par Stanislas Prioux). 

Folie (La), petit h. c°' de Cbéry-lez-Rozoy. 

Folie (La), h. c" de la Ferté-Milon. 

Folie (La), fief, c-" de Grandlup-et-Fay. — Follie- 
les-Pierrepont , tli']li; Feuilly, 1702 (lit. de l'év. 
de Laon). 

Ce fief rolevait autrefois de la châlell. de Pierre- 
pont. 

Folie (La), fief, c"' de Guise. — Relevait de Guise. 

Folie (La), f. c"' de Jeantes. — Détruite vers 1 8o5. 

Folie (La), f. c"* de Jumigny ; auj. détruite. — La Folye, 
i6o3 (insin. du baill. de Vermandois, greffe du trib. 
de Laon). — Follye, ifi4g; laFolly, i658; /aFoiic, 
1681 ; la Follie, 1700 (lit. de l'abb. de Cuissy). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbave de 
Cuissy. 

Folie (La), m°° isolée, c°'de Missy-aux-Bois ; détruite. 

Folie (La) ou la Planchette, petit fief, c°' de Mon- 
ceau-le-Neuf. — Relevait autrefois de la seign. de 
Monceau-le-Neuf. 

Folie (La), m°° isolée, c"' de Mont-Saint-Jean. — 
Détruite par un incendie. 

Folie (La), bois, c"' de Pavant. 

Folie (La), ni"" isolée et m'" à huile, c"" de Plomion; 
auj. détruits. 

Folie (La), f. c" de Pont-Saint-Mard. 

Folie (La) ou la Riviâre. h. et m'° à eau, c"* de 
Vauxaillon . 

Folie (La), fief, c"' de Villencuve-Saint-Gcrmain. — 
Maison de la Folie, xiv' s' ( arch. de l'Emp. P 1 36 ; 
transcrits de Virmandois). 

Ce fief appartenait autrefois au chap. de Sain(- 
Wast de Soissons. 

Folie (La), in°° isolée, c°* de Villers-Hélon. 

Folie (La), h. c" de Villers-sur-Fère. — Uni mainte- 
nant à la population agglomérée. 

Folie (La) , m" isolée, c"" de Wimy. 

Folie-l'Abbé (La) , h. c"" de Brasies. 

FoLLEMPnisE, f", c°' d'Estrées. — Censé de Folemprise , 
1686 (arch. comm. de Bony). 

Les fermes de Follemprise appartenaient aulre- 
fois à l'abb. du Mont-Saint-Martin et dépendaient 
de la paroi.sse de Bony. 

FoLLE»viE, petite f. c°' d'Aulfrique-et-Nogent. — Fmd- 
Imivye, xïi° siècle (arch. de l'Emp. E 19527). — 
Follenvye, lâio (arch. de Coucy-le-Chéleau). — 
Foleiivy, 1720 (état civil de Coucy-le-Chdteaii). 
— Folenvie (carte de Cassini). 



lU 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



KotLEPKi.vE, f. c°" de Trucy. — Forpeine (carte de Oas- 
sini). 

Unie mainlenanl à la population agglomérée, 
cette ferme a donné son nom à une rue de Trucy. 

FoLLKviLLE, fief, c"" de Caumont et d'Ognes. 

Fo\BEiu,iEL', bois, c°" de Clacy. — Nenius de Fonber- 
lieu, i33i (cart. de i'abb. de Saint-Martin , t. III, 
p. 338). 

On n'en connaît plus l'emplacement. 

Ko»B-DE-D4MPLEii (I.e), petit b. c"" d'Oigny. 

Fom)-d'bk-Vaox (Le) ou u Vallée, b. c°' de Verneuil- 
sous-Coucy. — En Vaux (carte de Cassini). 

FoND-DES-BouRDOKS (Le), petit ruisseau qui prend sa 
source à Verdilly, abmente cinq moulins à blé et se 
jette à Brasles dans la Marne. — Son parcours est 
de 3,36o mètres. 

FoKU-DES-Rocs (Le), m™ isolée, c" d'Ohis. 

FoND-DoDu (Le), f. c"' deLuzoir. 

FoND-Du-Roi (Le), fief, c" de Nampcelie-la-Cour. — 
Acquis, en 1611, par la cbartreuse du Val-Saint- 
Pierre. 

Fqsd-du-Rii (Le), m°" isolée, c'" de Saint-Agnan. 

Foxb-Fouel (Le), fief, c" de Dagny-Lambercy. — 
Fond-Forelle ou Seigneurie de Blanchart , iGo^î (lit. 
de THôtel-Dieu de Laon, B 68). 

Appartenait autrefois à la cbartreuse du Val- 
Saint-Pierre (cbambre du clergé du dioc. de Laon). 

Foi<d-Gibebt(Le), petit ruiss.aflQuent du ru de Sainte- 
Clotilde à Mortefontaine. — 11 n'alimente aucune 
usine. — Son parcours est de 8, 1 1 3 mètres. 

FoHD-MooKçoN (Le), petit ruiss. affluent de celui de 
Paissy. — Parcours : 1,000 mètres. 

F0HWIIU.0N (Le), b. c"' de Cutry. 

Foud-Saint-Jean (Le), fief, c°' de Nampcelle-la-Cour. 

— Acquis, en 161 3, de i'abb. de Saint-Jean de 
Laon par la cbartreuse du Val-Sainl-Piorre. 

FoND-S.iiNT-LÉGEK , petit ruisseau affluent du ru Saint- 
Léger à Vézaponin. — Parcours : 919 mètres. 

FoKSOMME, c°" de Saint-Quentin. — Fumomis, 1 i4o; 
territorium Fontissome, iiâa (cart. de Tabi). de 
Fervaques, Bibi. imp.). — Ecclesia Fontissumme , 
I 16/1 (cart. de I'abb. de Foigny, P 6/1, Bibl. imp.). 

— Kcclesia Fontissomine , 1171 (cart. de I'abb. de 
Fervaques, p. 171, arch. de l'Aisne). — Ecclesia 
Fontis-Somcne , 118A (suppl. de D. Grenier, 387, 
Bibi. imp.). — Fonlis-Sumena , 1 186 (cart. de i'abb. 
de Fervaques, Bibl. imp.). — Ecclesia Sancte-Marie 

Jontis Somone, 1188; Fonlis-Summa, 1 1 98 (arch. 
de l'Kmp. L 998). — Fomomes, 1193 (cart. de 
I'abb. de \ermand, Bibi. imp.). — Monasteriuni 
Béate Marie de Fonte Sumo, ecclesia parrocbialis 
Sancti-Petri-Fontissume , xu' siècle (cari, de I'abb. 



de F'ervaques, f°' 71 et 73). — Fonsummes, 1262 
(arch. de l'Emp. L 1161). — Territorium et par- 
rochia de Fomummis, 1275; Fonsomnws, 1293 
(cart. de I'abb. de Fervaques, f^' 18 et 2/1, Bibl. 
imp.). — Fonsmimnei, logS (minutes de Claude 
Huart, notaire). 

Cure donnée en 1160 par I'abb. de Saint-Prix 
à I'abb. du Fervaques. — Seigneurie relevant autre- 
fois de Saint-Quentin. 

Konsomme fut, en 1790, chef-lieu d'un canton 
dépendant du distr. de Saint-Quentin et formé des 
c°" de Croix-Fonsomme , Essigny-le-Petit, Etaves- 
et-Bocquiaux, Fieulaine, Fonsomme, Fontaine- 
Notre-Dame, F'ontaine-Uterte , Harly, le Haucourt, 
Homblières, Lesdins, Marcy, Mesnil-Saint-Laurent, 
Montigny-en-Arrouaise, Morcourt, Omissy, Seque- 
bart, Renansart, Rouvroy et le Vergies. 
Fontaine, c°°de Vervins.. — Fontes-Regie , 1 136 (mém. 
ms. de l'Éleu, t. I, T 3.53). — Fontanis, 1180 
(coll. de D. Grenier, 21° paquet, n° 4, Bibl. imp.). 

— Fontaimies, 1209 (carl.de I'abb. de Thenailles , 
P 6). — Funtanis, laôi (cb. du cliap. catb. de 
Laon). — Fontainnez, i34o (fonds latin, ms. 9328, 
Bibl. imp.). — Fontaines, i385 (arch. de l'Emp. 
P i36; transcrits de Vermandois). — Fontaine-lez- 
Vrevin, liii (ihid. J 801). — Fontaines-le»-Vei'- 
vin, làgS ( comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E, 29). 

— Fontaine-tes-Vervins , i709(intend. de Soissons, 
C374). 

Ce village dépendait du marquisat de Vervins et 

relevait du comté de Marie. 
Fontaine, b. c" d'Hirson. — Fontanis, ii23; Fu«- 

(am's, 1169; Fontaienez-sur-Yresson , l'ibg (cart. de 

I'abb. de Saint-Micbel, p. 20, aio, loa). 
Autrefois village. 
Fontaine (La), m°° isolée, c" de Bucy-lez-Pierrepont. 
Fontaine (La), fief, c" de Chouy. — Appartenait 

autrefois au chap. catb. de Soissons. 
FosTAiNE (La), f. c°'de Pargny. 
Fontaipie-à-Jet (La), petit ruisseau, affluent du ru' 

d'Hozier. — Il n'alimente aucune usine. — Son 

parcours est de 809 mètres. 
Fontaine à la Goutte (La), fontaine, c"' de Saint- 

Gobain. — Fontaine-à-la-Gontle, i56i (délib. de la 

chambre des comptes de la Fère). 
Fontaine-Alix ou HARLiroNTAnE, b. c'" de Billy-sur- 

Ourcq. — Ancien domaine appartenant à l'abbaye 

de Longpont et relevant d'Oulcby-le-Cbâteau. 
Fontaine Alix (La), fontaine, c°' de Juvigny. 
Foktaine-au-Bab, h. c°° de Marcy. 
Fontaine-ah-Chéne (La), i. c" de Saint-Remy-Bianzy. 

— Fontmne-aux-Qiesnes , 1668 (tit. de I'abb. de 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



115 



Saint-Crépin-le-Grand de Soissons). — Fontame-au- 
Cheme, 1681 (arch. coram. de Saint-Remy-Biaiizy). 
Seigneurie relevant autrefois de Braine. 

FoKTAiNB-Aii-ViTiEB (Li), f. c°' de Cliaudardes. — 
Fontaijne- au -Vivier, 1628 (baili. de Ribemont, 
B .7). 

Kontai.ve-aux-Charmes (La), f. c" de Biesmes. 

FoNTAiNE-AUï-CHABMiis (La), petit ruiss. afHuent du 
Petit^Gland à Wattigny. — Aucune usine. — Par- 
cours de 760 mètres. 

Fomaijie-aix-Faix (La), petit ruiss. affluent de celui de 
la Chaudière à la Flamangrie. — 11 alimente le moulin 
du même nom. — Son parcours est de 870 mètres. 

FoMAiSE-AU-FiÈvRES (La), 11. c" de lioiet-Saint- 
Albin 

FoNTAiNE-ADi-LoiJPs (La), fief, c" de Faucoucourt. 

FosTAiNE BoinDoiiLLE (La), fontaine, c""de Monceau- 
sur-Oise. — Fontaine-Berdouille , 1 70g (baiil. ducal 
de Guise). 

Fo»IAlSE-Bmz»MI^B (La), petit filet d'eau affluent du 
ru de Pontoise à Béthancourl-en-Vaux. — Par- 
cours : 1,800 mètres. 

FoRTAiRE-DE-CouBTEcos (La), petit ruiss. affluent de 
rAilettc. — Il n'alimente aucune usine. — Son par- 
cours est de 1,000 mètres. 

Fokiaise-be-Jeak-le-Soliid (La), petit ruiss. affl. de la 
FontaineSainl-Cyr à Monampteuil. — Son parcours 
est de 1,000 mètres. 

Fohtaike-de-la-Grande-Vente (La), petit ruiss. affl. 
(le la rivière d'Ailette à Monampteuil. — II n'ali- 
mente aucune usine. — Son cours n'est que de .5oo 
mètres. 

Fo^TAl^E-DE-L'ORFÉvRK (La), petit ruiss. affluent de 
l'Ailette à Landricourt. 

FoNTAisE DES Bernars(La), foulalne, c" de Leury. 

FofiiAiNE DES Cailles (La), fontaine, c"' de Vaurezis. 

FosTAUiE-DES-CoBBBAix (La), petit ruisseau , affluent 
de l'Ailette à Landricourt. — Son parcours est de 
1,700 mètres. 

Fo.^TAl^E-DKs-MÉcl^AI^ES (La), h. c°* de Mondrepuis. 

FosTAiNE DES MoBCEAtx (La), fontaine, c" de Vau- 
rezis. 

FoiiTAiNE-DiiS-NorEiis (La), petit ruiss. affluent de la 
rivière d'Ailette à Chevregny. — Son parcours est 
de 1,700 mètres. — Traces d'habitations sur ses 
rives. — Fontaine-des-Noyets (carte de Cassini). 

Fo.itaike-des-Paivres (La), h. c" du Nouvion. 

FoxTAiNE DIS Temples (La), fontaine, c'"de Chavigny. 

Fontaine-dd-Gbet (La), petit ruisseau qui prend sa 
source à Blanzy-leï-P'ismes et y alimente deux mou- 
lins. — Son parcour.'i dans le département de l'Aisne 
est de 1,954 mètres. 



FoNTAiN e-dd-Lége» ( La ) , petit ruiss. affluent de la Serre 
à Agnicourt, où il alimente le moulin du Léger. — 
Son parcours est de 1 00 mètres. 

Fontaine-dc-Prince (La), m"" isolée, c°*de Corcy. 

Fontaike-do-Quessoi (La), m'" à eau, c"' de Vincy- 
Reuil-et-Magny. 

Fontaine-Ferrée, bois, c°° de Flavy-le-Martel. — Il 
appartenait autrefois à l'État. 

FoNTAi.NE GÉxoT (La), fontaine, c°* de la Bouteille. — 
Fong-Joiienech , 1239 (cart. de Foigny, f° 4, Bibl. 
imp.). 

Elle se trouve vers Fontaine , entre les hameaux 
de l'Arbalète, de la Rue-des-Carettes et de la Rue- 
Saint-Étienne. 

Fontaine-Halte (La), petit ruisseau affluent, à Laval, 
d'un ruisseau sans nom qui vient de Nouvion-le- 
Vineui. — Il n'alimente aucune usine. — Son par- 
cours est de i,3oo mètres. 

Fo.itaikk-Hédbin (La), f. c" de Braye-en-Laonnois; 
auj. détruite. 

Fontaine Léa(La), fontaine, c°" de Vigneux, près d'un 
cainp romain. 

Fontaine-Lebeal (La), petit h. c™ de la Chapelle-sur- 
Cliézy. 

Fontaine-les-Clercs, c°° de Saint-Simon. — FontarUi- 
supra-Somenam , ia34 (Colliette, il/em. du Vei'inan- 
dois, t. I, p. 876). — Fontane-jtixIa-Dalon, 1288 
(arch. de l'Emp. L 788 ). — Villa de Fontanis, 1 «58 
(Olim, t. I, p. 5i). — Fontainnes-dales-Dalon , 
i8ai (arch. de la ville de Saint-Quentin, liasse 269). 
— Fontaines, 1882; Fontaines-les-Clercs , i336 
(Livre rouge de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile, 
f°' 45 et Sa, arch. de l'Emp.). — Fontaine-les- 
Clerq», 1616 (Recueil des fiefs, p. lôa). 

Seigneurie appartenant autrefois au chap. de 
Saint-Quentin. 

Foriaike-lk-Vivier, fief, c"' de Fontaine. — Fontaine- 
l'Eêtaiii;, 1601 (baill. de Saint-Jean, reg. d'office). 
Relevait du marquisat de Vervins. 

Fontaine-Marteau (La), petit ruiss. affl. de la Serre 
à Tavauï-Pontsericourt. — 11 n'alimente aucune 
usine. — Son parcours est de a, 100 mètres. 

Fontaine-Nantier (La), m°° isolée, c"* de Bazoches. 

Fontaine-Notre-Daiie, c°° de Saint-Quentin. — Fon- 
Uina, 954; territorium Fontanense , 1162 (cart. de 
l'abb. d'Homblières, p. 58 et 70). — ïota terra 
que in Fonlanis-juxtct-Fillani» erat, 1 152 (arch. de 
l'Emp. L 998). — Fonleit-juxta-Fidaine» , 11 55 
(cart. de l'abb. de Fervaques, p. 21 4, arch. de 
l'Aisne). — In territorio Fonlanis-beale-Marie , 1 276; 
Fontainnes-Notre-Dame , 1294 (cart. de l'abb. de 
Fervaques, f" 27 et 24, Bibl. imp.). — Fontaine- 



116 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



No»tre-Dame, 15-4 (arch. de ia ville de Saint- 
Quentin). 

Seigneurie relevant autrefois des grandes et pe- 
tites censés de Moy, sises à Ribemont. 
Foktaine-Preuse (La), petit ruiss. affluent de celui de 
Sorcy à Longueval. — Il n'alimente aucune usine. 

— Sou parcours est de i^5 mètres. 
FoNTAiKE-RAïuBiiT, f. détruite, près do la Ferté- 

Chevrcsis. — Grangia que dicitur fotis Rainbodi, 
1 186 (cart. de i'abb. de Prémontré, f 'i6, bibl. de 
Soissous). 
FoKiAiNE-RoYALE ( La ) , petit ruiss. qui prend sa source 
à ia Capelle, alimente une usine à tourner le bois, 
deux moulins à la Capelle, deux à Lerzy et deux 
autres à Sorbais et va se jeter dans l'Oise à Lerzy. 

— Son parcours est de i i,3ao mètres. 
Fo^lTAl^E-SAlNT-A^DRÉ (La), m°" isolée, c"" de Bol- 

leu. 
Fontaine-Saint-Amoine (La), petit ruiss. affluent de 
l'Ailette à Chevregny. — 11 n'alimente aucune usine. 

— Son parcours est de 2,200 mètres. 

Foutaise Saint-Aubin (La), fontaine, c°' de Chalan- 

dry. — Fréquentée par les fiévreux. 
FoKTAiNE-SAiNT-CrR (La), petit ruisseau affluent de 

l'Ailette à Monampteuil. — Il n'a qu'un parcours 

de i,5oo mètres. 
Foktaine-Sainte-Salabeege (La) , f. et fontaine, c°' de 

Laon. — Apud Ardonem prope Ibnlem Saiwte Sal- 

laber<re, laSi (cart. de I'abb. de Foigny, fiai, 

Bibl. imp.). — Sainte-Saudebierge , i33() (arch. 

comm. de Bruyères). 

La ferme est détruite. — Chapelle reconstruite 

eni868. 
Fo.\taine-Saint-Fro,\t (La) ou la Grille, m°° isolée, 

c°' de Neuilly-Saint-Front. 
Fontaine Saint-Laurekt, fontaine, c°' de SaintPaul- 

aux-Bois, à une faible distance de l'étang du Moulin. 

— Ses eaux ferrugineuses, analysées par Lecat, ont 
beaucoup d'analogie avec celles de Forges et de Passy. 

Fontaine Saint-Martin (La), fontaine et m°° isolée, 

c"° de Chaudardes. 
Fontaine Saint-Martin (La), fontaine, c°' de Molin- 

chart 
Foiitaink Saiht-Maurakt (La), fontaine, c" de Mar- 

gival. 
Fontaine Sairt-Nicolas (La), fontaine, c" de Vau- 

rezis, près de Villers-la-Fosse. 
Fontaine Saint-Pierre (La), m"" isolée, c'" de Cbaiile- 

ïois. 
Fontaire-Saint-Pierre, ruiss. qui prend sa source près 

du pont d'Ancy et se jette dans la Vesie un peu plus 

loin. 



Fontaine-Saint-Pierhe (La), petit luiss. affluent de la 
Serre à Tavaux-Pontsericourt. 

Fontaine-Saint-Remï (La), h. c"' de Leuilly. — Prend 
son nom d'une fontaine dont les eaux se jettent dans 
la rivière d'Ailette après avoir alimenté trois mou- 
lins; l'un d'eux porte le nom de Foiilaine-Sainl- 
liemy. — Le parcours de ce ruisseau est de 3,900 
mètres. 

Fostaise-Saint-Remv (La), m"" isolée, c"de Vassogne. 

Fontaine-Saint-Tuiébaijt (La), ruiss. c'" de Mcsbre- 
court- Richecourt. — Rieu de la Fi/nlaine-Sainl- 
ThiébmU, iuC6 (arch. de l'Emp. P lUS-a). 

FoNT*iNE-SoBHiEi;x (La), petit ruiss. affl. de ia Serre 
à Tavaux-Pontsericourt. — Il n'alimente aucune 
usine. — Son parcours est de i,5oo mètres. 

FosTAiNE-TiioMAS (La), h. c" de la Bouteille. 

Fo^TAl^E-UTERTE, c°" de Bohaiu. — Fontanis-in-Colie , 
1 1G8 (cart. de I'abb. d'Homblières , p. 3). — Fon- 
taine, xii" s" (cart. de I'abb. de Fervaques, 1° 63). 

— In lerritorio de Fonlanis, nah (arch. de l'Ëmp. 
L 998). — Fontaittnes-ou-Terlre , laga (i6irf.). 

— Fontaine-Uterque , 1601 (arch. de la fabr. de 
Vendeuil). 

Seign. relevant autref. de Bobain et de Thorigny. 
FosTAiNBs (Les), h. c" de la Bouteille. 
Fontaikes-Faroux (Les), petit ruiss. affluent de celui 
de Marfontaine. — Il alimente ia papeterie Dussart. 

— Son parcours est de 354 mètres. 
Fo.ntenailles, h. c'" d'Acy. — Il donne son nom à 

un ruisseau qui n'alimente aucune usine et dont le 
parcours est de 1 ,3 » 1 mètres. 

FoNTENELLE, c°° de la Capelle. — Fonlanis, iiiy; 
altare de Fontanellis, 1 158 (cart. de I'abb. de Lies- 
sies, arch. du Nord). — Fonteles, laaS (caH. de 
Chaoui-se, f° igg, arch. de l'Emp.). — Fonlenellen , 
1223 (mêmes archives, LL 11 58, pièce 18). — 
Fonthenelle, i53G (acquits, arch. de ia ville de 
Laon). — Fontlienelles , 1572 (arch. delà ville de 
Guise). 

Fontenelle était du Haiuaut, du doyenné rural 
d'Avesnes, de l'archidiaconé de Valenciennes et du 
diocèse de Cambrai. — La seigneurie appartenait à 
l'abbaye de Liessies et ressortissait au bailliage 
ducal de Guise. 

Fontenelle, c°° deCondé. — Fonteneles-en-Brie , iSag 
(cart. de l'abbaye de Saint-Jean-des-Vignes, bibl. 
de Soissous). — Fontenellez, i582 (arch. comm. de 
Pargny). — Saint-Thibaul-de-Fontenelte, 16G8 
(arch. comiu. de Fontenelle). 

Fontenelle, h. c"* de Montigny-lez-Condé. 

FoNTENiLLE, f. c"' de Wissiguicourt. — Curtis Fonta- 
nella, ii4i (ch. de l'abbaye de Prémonlré). — 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



117 



Curtis Fotitenelle, 



; curtis de Fontenellis , 



(cart. de fa même abb. f" 2A et ao, bibl. de Sois- 
sons). — FonlaniUe, 1 170 (cart. de l'abb. de Saint- 
Médard de Soissons, f 38, Bibl. imp.). 

Monastère de filles établi en 1 1 '10. Après sa sup- 
pression , Fonteniile est resté à l'abbaye de Pré- 
montre-. 

FoNTBNOï, c°° de Vic-sur-Aisne. — Fontenoi, laa'i; 
Fonteneium , laCS (cart. de l'abb. de Saint-Médard, 
P' 70 et 6g, Bibl. imp.). — Fonlemlitm, i3i() 
(Obm, t. III, p. io8()). — Fmlemis, 1706 (tit. du 
séminaire de Soissons ). 

La seigneurie relevait autrefois de Pierrefonds; 
elle appartenait à l'abb. de Saint-Médard de Sois- 
sons, à la justice de laquelle elle a été unie par 
lettres patentes d'octobre 1746. 

FomisEiTEs (Les), f. c°* de Bibeauville; auj. détruite. 

FoNTifiETTES ( Les ) , petit ruiss. qui prend sa source à 
GuyencourI , se jette dans le ruisseau de Roucy et 
n'alimente aucune usine. — Son parcours est de 
1,520 mètres. 

FoREST, bois, c" de Gouy; auj. défriclié. — Nemus 
de Vieille-Fm-est, nemus de Forest, 1 198 (cart. du 
Mont-Saint-Martin, p. Sgo et 467). 

FoBEST, f. c°' de Morsain. — Cette ferme appartenait 
autrefois à l'abbaye de Saint-Médard de Soissons. 
Elle a donné son nom à un petit ruisseau affluent du 
ru d'Hozier à Morsain, qui n'alimente aucune usine 
et dont le parcours est de 1,768 mètres. 

FoRESTE, c°° de Vermand. — Furest-tes-Doully, 1 jo5 
(ch. de l'abb. de.Prémontré). 

Cette commune a été érigée par ordonnance royale 
du a5 mai iSls3. 

FoRESiEi, bois, c"" d'Autreville et de Sinceny. — Ne- 
mus quod appellatur parviim Forestellum (Livre 
rouge de Chauny, f 69 , coll. de M. Peigné-Dela- 
court). — Forestel, ili-j'y (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
Chauny). 

Ce bois a été défriché en i835. 

FoRESTEL, bois, c" de Monlbreliain. — Nemus dcFo- 
restel-de-Bereticort , 1197 (cart. du Monl-Saint- 
Martin, p. 36). — Fôregtel, i5ào (tit. de l'abb. du 
Mont-Saint-Marlin). 

O bois était situé au nord-ouest de l'Arbre-Haut. 
Le lieu dit Huis <le Forte indique remplacement de 
ce bois, qui est auj. défriché. 

FoRESTELLE , bois , c'" de Flavy-le-Martel. 

FoRÉT, bois et territoire, c°* de Ponl-à-Bucy. — Ne- 
mus de Fore»*, 1216; territorium de Forest, 1220 
(ch. de l'abb. de Saint-Martin do Laon). 
Le bois est défriché depuis longtemps. 

FoBÉT (Hait et Bas) , h. c" de Courboin. 



FoBÉT-MoRMEAUï, bois, c°' de Travecy. — Défriché 
vers i83i . 

Forge-Blasgis (La), m"" isolée , scierie mécanique , c" 
d'Hirson. 

FoBiNviLLE, fief, c" de Leschelle. — F<iruinviHe, 
i645 (tit. du chap. de Guise). 

Ce fief appartenait autrefois au chapitre de Guise 
et avait son manoir près du Val. Il relevait de la 
chàtell. de Leschelle. 

Fo«T (Le), m°° isolée, c°* de ta Bouteille. 

Fort (Le), f. c°' de la Chapelle-sur-Chézy. — Unie 
maintenant à la population agglomérée. 

Fort (Le), petit fief, c'" de Charly. — Relevait de la 
seigneurie de Charly. 

Fort (Le), m" isolée, c°° d'Happencourt. 

Fort (Le), h. c°* de Mennes-sis. 

Fort (Le) ou le Vivier, f c"' d'Oizy. 

Fort (Le), m°° isolée, c" d'Origny. 

Fort d'Aurentok-la-Coir (Le), c" de la Bouteille. — 
«En 1557 le fort d'Aubenton-la-Courfutbasty pour 
servir de retraitte au fermier en temps de guerre 
afin de faire valoir les héritages. En i582 le fort du 
dit Aubenton fut bruslé par des soldats de la garnison 
de Marie et la grange vint en ruine aussi bien que la 
chapelle. En 1628, 1661, i66'.! , i663 et 1 664 le fort 
du dit Aubenton avoit ses murailles toutes diffamez 
par dedans .sans comble, couverture ny plancher» 
(Livre de Foigny, par de Lancy, p. 28 et 29). — 
On reconnaît encore l'emplacement de ce fort à 
1 60 mètres à l'ouest de la censé d' Aubenton. 

Fort-de-Castres (Le), c" de Castres. — Autrefois 
isolée, cette maison fait maintenant partie de la 
population agglomérée. 

Fort-de-Dallon (Le), f. c" de Dallon; auj. détruite. 

— Elle était autrefois située dans la prairie vers 
Giffécourt. 

P'ort-de-la-Ville (Le), h. c°° de Rozoy-Bellevalle. 

Forte, i. c" de Grougis. 

Forte-Fontaine (La), f c" de Fontaine-les-Clercs. 

— Détruite vers 1811. 

Forte-Maison ou Creuil, petit fief, c" de Guny. — 11 

relevait autrefois de Coucy-le-Château (areh. de 

PEmp. E 12,527). 
Forte-Maison (La), fief, c"* de Nogentel. — Relevant 

autrefois de Montmirail. 
Fobtesse, f c"' deCoulonges. 
Fort-IIenbï (Le), m°° isolée, c" de Bézu-le-Guéry, à 

l'extrémité du bois du même nom, au centre duquel 

on trouve des traces de constructions. 
Fort-Mutin (Le), petit h. c"' de Viry-Noureuil. 
Fort-Saint- Paul (Le), m"" isolée, c"* de Neuf- 

châtel. 



lis 



DEPARTEMENT DE LAISNE. 



FoBT-ViviER (Le), m°" isolée, c°' d'Happencourt ; auj. 

détruite. 
PoBzi, h. et m'° à eau, c°' de Villers-Agron-Aiguizy. 

— Furzi, laSg (di. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
9). — Fourgy, i48o (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, f° 36). — Fourni/, iligli {ibid. f 1/1). — 
Fossi/, 1624 (tombe de Charles de Ligny, en l'église 
de Rozet-Saint-Albin). 

FossK (La), f. c°' de Courmont. — Autrefois domainr 
de l'abb. d'Igny. 

Fosse (La), m'° à eau, c°' de Montlevon. 

FossE-Ai-CocQ (La), f. c"' de l'Epine-aux-Bois. 

FossE-Ai!-CoKiN (La), h. c°° de Martigny. — Molendi- 
nuni de Fvssa, 11 48; raolin de la Fos»e, laali 
(cart. de l'abb. de Bucilly, f" 3 et 83). — Fosse- 
au.r-Connins, 1689 (baill. d'Aubenton). 

Fossk-ae-Labon (La), f. c"" de Viffort. 

FossE-At-Lori' (La), bois, c°' de Chéry-Chartrcuve. 
— Ce bois contenait autrefois 56 arpents (d'Expilly, 
Dict.géogr. t. II, au mot Eaux et Forêts.) 

Fossb-aiï-Larbons (La), h. c" de Landouzy-la-Cour. 

— Forts Latronum, 1179 (cart. de l'abb. de The- 
nailles, S° .')). — Fosse-au-Laron , 161C (minutes 
de Constant, notaire). — «Est une censé ainsi ap- 
pellée à cause des fosses emboschées, où autrefois 
des larrons se retirèrent comme estant un lieu d'em- 
bnsradc pour voler les passans. Anciennement c'('- 
toit au lieu dit , selon les chartes ,. le Jardin de la 
Fontaine de» Larronsn (Livre de Foigny, par de 
I.«incy, p. hU). 

Ce hameau a donné son nom à un ruisseau, 
Fons-Latronum , 1170 (cart. de l'abb. de Foigny, 
r 1 3 , Bibl. imp.), qui prend sa source à Thonailles. 
pa-sse à Landouzy-ia-Cour, n'alimente aucune usine 
i^t se jette dans le Viipion à Plomion, après un par- 
cours de 1,3.^)9 mètres. 

FossE-AuxrLotiPS (La ), h. c°" de Wattigny. — Fosse-à- 
Ijoup, i634 (min. de Roland, -notaire). 

La ferme de la Fosse-aux-Loups appartenait au- 
trefois à l'abb. de Foigny. 

FossE-AiJX-Li.TONs (La), m'° à eau, c" d'Essorames. 

FossE-Aux-MÈLiEBs (La), f. c°* de la Bouteille; auj. 
détruite. — «La fosse aux Mesliers est une censé ou 
hameau de la contenance de onze muids neuf jalois 
quatre verges i) ( Livre de Foigny, par de Lancy, p. 7 ). 

KossE-DoKVAi , bois , c"" de la Neuville-en-Beine. 

Fosse-Gai;dieb (La), f. c'" de Viffort. 

Fosse-Mahut (La), petit ruiss. qui prend sa source 
à Vailly et se jette dans le ruisseau d'Essenlis, sans 
avoir alimenté d'usine. — Son parcours est de 8a'i 
mètres. 

Fosse-Mathon ( La ), m°° isolée , c"^ de Sorbais : détruite. 



Fosse-Segard, fief, c" de Largny. — Il appartenait 
autrefois aux religieuses de Longpré. 

Fossés (Les), petit h. c°° de la Celle. 

Fossés (Les), petit fief, c"' de Chouy. — Il relevait 
autrefois du fief de la Fontaine. 

Fossés (Les), m"" isolée et châl. c°' d'Haramont. — 
Autrefois fief relevant de Crépy-en-Valois. 

Fossés (Les), f. c"* de Neuilly-Sainl-Front ; détruite 
vers i83o. Elle relevait autrefois de Neuijly-Saint- 
Front. — Un bois du même nom contenait, selon 
d'Expilly (Dzc(. géot;. t. Il , au mot Eaux et Forêts) , 
65 arpents; il est presque entièrement défriché. 

Fosses-d'en-Haut-et-d'e.'s-Bas ( Les) , h. c°' d' Ambleny. 

— Molendinum de Fossa, 1388 (suppl. de D. Gre- 
nier, 292, Bibl. imp.). 

FossoT, h. c"" de Chézy-l'Abbaye. — Fait actuellement 
partie de la population agglomérée. 

Fossoï, c"" de Château-Thierry. — Fausoi, 1216 (cart. 
de l'Hôtel -Dieu de .Sois.sons, 190). — l'arrochia de 
Falsiaco, 1 235 ; Falsoy, xiii" s' (ch. de l'Hùtel-Dieii 
de .Soissons, 88). . — Faussoy, xiii' siècle (cart. de 
l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f 3 48). — Faul- 
soy, ihSij (tit. de l'abb. de Valsocret). — Faukoy, 
i4g8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, P 20). 

— Faussoy in Brya , 1 5 1 2 ; Faiissoy in Bria , 1 52 o 
(tit. de l'Hôtel-Dieu de Soi.ssons, 88). 

La seigneurie relevait autrefois de Montmirail; 
elle appartenait à l'abbaye de Valsecret et ressortis- 
sait pour la justice à la prévôté de Château-Thierry 
(arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois). 

FoicoccoiiBT, bois, c"" de Mennessis. 

FoBÉE, bois, c"' de Lerzy. — Ce bois appartenait au- 
trefois à l'abb. d'Origny-Sainle-Benoîte. 

FocFRï, h. et m'" à eau, c°* d'Arcy-Sainte-Restitue. — 
Fojeri, 1208 (cart.de l'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes de Soissons, f 53 , Bibl. imp.). — Villa de 
Forferi, 1217; Molendinum de Fourferi, Fourfri, 
Fmtrfry, 1267 (cart. de l'abb. de Saint-Médard de 
Soissons, f" 106, 33 et 3'i, Bibl. imp.). — Fou/ery, 
16/17 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 343). 

— Fauffery, 1677 (arch. comm. d'Arcy-Sainte-Res- 
titue). — FauJ'iy, \-j(ih (mailr. de Soissons). 

Foi LERiE (La), petit h. c°* de Berzy-le-Sec. 
FotLERiE (La), m'" à eau, c"' de Bourg-et-Comin. 
FooLEBiE (La), filature, c"' de Montcornet. 
FoDLEEiES (Les), m'° à eau, c"* de Montlevon. — Au- 
trefois le Buisson. 
FovLON (Le), h. c°' d'Etréaupont. 
Foulon (Le), m'°à eau, c°' de Saint-Bandry. 
Foulon (Le), m°" isolée, c"' de Soucy. 
Foulons (Les), m°° isolée, c°" de Pont-Saint-Mard. 
FoBQiEROLLES, h. c°' de Merlieux-et-Fouqueroiles. — 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



119 



Fulcherollet , 1 158 (car(. de Prémontré, f° 1 1, biU. 
de Soissons). — Fouket-oles , i aag ( ibid. P 5'4 ). - — ■ 
Foucrolea, lîiSg (ch. de i'Hôtel-Dieu de Soissons, 
B 75). — Fouquerolle (carie de Cassini). 

Autrefois fief et communauté de la mairie de 
Liiy et du comté d'Anizy. — Fouquerolles a été uni 
à Merlieux en 1 791 . 

FoBQOEROLLEs, m'° à eau, c" de Tartiers. — Fidche- 
ruadu», 89.3 (dipl. du roi Eudes en faveur de l'abb. 
de Saint-Médard de Soissons (Mabillon, De Re ilijil. 
p. 557). 

Ce moulin appartenait autrefois à l'abbaye do 
Saint-Médard de Soissons el relevait de Pierre- 
fonds. 

Foun-i-CiiAi t (Lk), m°° isolée, c°' de Crouy. 

Foih-à-Ch4iix (Le), petit h. c°' de Thenailies. 

FoDHAS, fief, c°* de Seraucourt. — Relevait autrefois 
du chap. de Vincennes. 

Fouk-aui-Veubes (Le), h. c" de Beuvardes. 

FouB-4-VKiinE (Le), f. c" de Saint-MicheL — Appar- 
tenait autrefois à l'abb. de Sainl-Micbel. 

ForiiBKTTERiE ( La ) , m"" isolée, c™ d'Epieds. 

FoiBCHE ( La ), f. c°° de Baulne. — Autrefois fief. 

FouECHEBON (Le), m°° isolée, c" de Luzoir; détruite. 

ForBCiÈBE (La), f. c°' de Barizis. — Fourrières (carte 
de Cassini ). 

FoDBCiÈBE (La), b. c°' d'Étréaupont. — Il donne son 
nom à un petit ruisseau qui alimente quatre mou- 
lins à blé et se jette dans l'Oise à Sommeron, après 
un parcours de 8,790 mètres. 

FoiiBDRAiN, c"" de la Fère. — Fundren, 1 16O (ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Fordrain, 1209 (suppl. 
de D. Grenier, 290). — Fourdraitir-en-Laotmois , 
1/102 (Ordonn. des rois de France, t. IX , p. j 1 8 ). 
— Fourderain, itfib (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, E i3). — Fouldrain, l'igS (comptes de la 
chàtellenio d'Aulnois, cab. de M. d'Imécourt). — 
Fordrin, i634 (baill. de la Fère, B gSG). — Noalre- 
Dame-de-Fottrdrain , 167'); Nontre-Dame-de-Four- 
drin, 1697 (arch. comra. de Fourdrain). 

La seigneurie relevait autrefois de Laon (arch. 
de l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois); elle a 
été unie au comté de Marie en 1 70a. — La paroisse 
dépendait de la cure de Brie. 

FouBDBisois, fief près de Brie et de Fourdrain (insin. 
du baill. de Vermandois de l'année i6oa). 

Fkaicoubt, f. c°' de Brancourt. — Freacourl, i5/io 
(lit. de l'abb. du Mont-Saint-Marlin). — Frecowt 
(carte de Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye du 
Mont-Saint-Martin. 

Fbaillois (Ru des), petit ruisseau qui alimente le 



moulin du Roi et se jette dans la Marne à Château- 
Thierry. 
Fbamboisièbe, fief, e°° de Vadencourt-et-Bohéries. — 

Ce fief, possédé par La Framboisière, médecin du 

roi Henri IV, a été uni au duché de Guise en 1723. 
Fbaxc-Bois, f. c°° d'Aizelles; auj. détruite. — Elle 

avoisinait le territ. de Chermizy. 
Fbancbois, f. c" de Barizis; auj. détruite. — Censé 

àe Franboii, 1666 (maîtr. de Coucy). 
Fbancbois, bois, c°' d'Hirson. — Ce bois contenait, en 

1763, 900 arpents (d'Expilly, Diet. géogr. t. II, 

au mot Eaux et Fobèts). 
Framchène, h. c°° de l'Epine-aux-Bois. — Franchaine 

(carte de Cassini). 
Fba.>chèsb, petit h. c'" de Viels-Maisons. 
Fbascillï, h. c" de Fayet. — Frarwelti, 1200 (cart. 

de l'abb. de Fervaques, p. ia8, arch. de l'Aisne). 

— Franceli, laii (cart. de l'abb. d'Ourscamp, 
f 180, arch. de l'Oise). — Francilli, 1807 (ch.du 
chap. de Saint-Quentin). — Franchili, i38'i (arch. 
de l'Emp. P i3."); transcrits do Vermandois). — 
Franceliy, i584 (min. de Claude Huart, notaire). 

— Franchilli, 1 677 (tit. de l'abb. de Saint-Prix).^ 
Les habitimts prononcent Franchilly. 

Franc-Jalé, f. c°° de Château-Thierry; auj. détruite. 

— Appartenait autrefois à l'abb. d'Essommes. 
Fbanc-Quartieb (Le), fief, c^deCamelin-et-le-Fresne; 

vassal de Guny, 1627 (baill. de Chauny, B 1088). 

Franc-Saist-Quentin, f. c"" de Villers-le-Sec ; auj. dé- 
truite. — Cette ferme appartenait autrefois à l'abb. 
de Saint-Quenlin-en-l'Ile (arch. de l'Emp. P i3.^); 
transcrits de Vermandois, f° 267). 

Fra.\cs-Bois (Les), f. c"* de Frières-Faillouël. 

Fba.mquefobi, petit fief, c"" de Montigny-sui^Crécy. — 
Relevait autrefois de Maurepaire. 

Franquet (Le), f. c"* de Charme. — Framjuest, lôig 
(lit. de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry). — Les 
FranqueU, 1710 (intend, de Soissons, C 274). 

Franqcevilie, c°° de Sains. — Loleniacum que nunc 
dicitur Franthevitte , 1157; Molendinum de Ijule- 
gniis, 1 16a (cart. de l'abb. de Thenailies, 1" 17). 

— Terrilorium do Loligmis, 1 167 (cart. de l'abb. 
de Foigny, P GG, Bibl. imp.). — Frankevile, Franco 
villa, 1270 (arch. de l'Emp. L 997). — Franco 
villa, i34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). — 
FrancqueviUe , i5(>8 (acquits, arch. de la ville de 
Laon). — Nostre-Daine-de-Francville , Francville, 
1 GGg (arch. comin. de Franqueville ). — Franqville, 
1776 (baill. de Marfontaine). 

La seigneurie, qui dépendait du comté de Marie, 
a été aliénée, le 8 novembre iGoa, par les com- 
missaires du roi Henri IV; elle relevait, au xïiu' 



120 



DEPARTEMENT DE L'AISNE 



siècle, de Venins. Franqueville était probablement 
autrefois un La Neux comme ceux de Saint-Gobert. 

FnAWAL, h. c"" de Saint-Aubin. 

FntDON, fontaine, c"' de Namplouil-sous-Murol. 

FnKMiN , toirit. près de liucy-le-Long. • — In territorio 
de Fremin infra meta.s parrothie de Buciaco, 1255 
(suppl. de D. Grenier, 296, Bibl. imp.). 

Fbbmoxt, bois, c"' de Villers-le-Sec. 

Fbesiielest, manoir, c°' de Yillers-le-Sec; aiij. détruit. 
— Il appartenait autrefois à l'abbaye de Sainl- 
.\icolas-aux-Bois. 

Frénois, m°° isolée, c°' de Berlaucourt-Epourdon . — 
Ecclesiola de Fraisnoit , 1 1 89 (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). 

Frehoisb, bois, c°' de Braine; défriché en partie. — 
Freiioy»e, 1765 (maîlr. de Soissons). 

Freske, c°° de Goucy-le-Château. — Frastus, iiSa 
(ch. du musée de Soissons). — Altare de Fraimo, 
I i5>>; altare de Fraxino, 1 187 (Liber privilcgior. 
abb. de Saint-Amand, arch. du Nord). — Fraisne, 
xii's'(cart. de l'abb. do l'rémonlré, bibl. de Sois- 
sons). — Ville de Frainnes, i3(J8 (arch. de l'Emp. 
Tr. desch. registre 99,pièce4a4). . — Frasna,\i\' 
siècle (Liber privilegiorum , ut supra). — Fresne, 
i'io5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — Fraisties, 
1 /i6o ; Frestws, ] '166 {ibid. E 1 ,953i ). — Fresntie. 
1671 (état civil de Frosnos, trib. de Laon). — 
Saint-Martin de-Fresnes, 1G98; Prenne , 1 7io(arcli. 
comm. de Fresne). — Frenna, 1728 (intend, de 
Soissons, G 2o5). 

Dépendait de la baronnie de Goucy et de la cure 
de Septvaux. 

Fbïsnk (Le), h. c°' de Gamehn-et-le-Fresne. — Les 
Fresnes, lôSg (baill. de Ghauny, B i5i4). — Le 
Frêne (carte de Gassini). 

Fresne (Le), f. c"" de Gbouy. — Appartenait autrefois 
à la chartreuse de Bourgfontaine. 

Fbesnes, c°° de Fère-en-Tardenois. — Fraximim , 1 1 07 ; 
Fraisne, 1176 (cart. de l'abb. de Saint-Yved de 
Braine, arch. de l'Emp.). — Fraines, i233 (cart. 
de l'abb. d'igny, f° i84). — Frênes, 1260 (carL de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons , 190, ch. 5o). — Fresnes, 
1710 (intend, de Soissons, G 974). 

Vicomte relevant autrefois du comté de Braine. 

Fresnoie (La), bois, c™ de Leschelle. — Ge bois 
était situé près de Dohis (cart. de la seign. de Guise, 
r 202 ); l'emplacement en est inconnu. 

Frbs.ioï-le-Granu, c°"de Bohain. — Fraxiniacus, gSi ; 
Fransiniacv^, 982; Fraisindum, Fraisnedum , Frai- 
netum, 11 26; Fransnium, ii45; Frainocetum , 
1 i5i (cart. de l'abb. d'Homblières, p. 53, 29, Sg, 
7, 68). — Fraisnoyl, n5i (cart. de l'abb. du 



Mont-Saint-Martin, p. 735). — Framelm» , 1 152; 
Fraiinetum, 11 (i8 (cart. do l'abb. d'Homblières, 
p. 3). — Fraisneliim, 1188 (arch. de l'Emp. L 
999). — Fraisnoi, 1 220 {ibid. L 998). — Fresnoit, 
1322 (cart.de l'abb. du Monl-Saint-Marlin, p. i5o). 

— Fresnelum, 1289 (cart. de i'abh. de Fervaques, 
p. iuk, arch. de l'Aisne). — In territorio de Fres- 
neto-in-Arrouaysia , i2.'Î9 (arch. de l'Emp. L 998). 

— FraisneImn-in-Viromandia , i^liC); Fresnoy, l'ib'j 
(Livre rouge de Saint-Quentin-en-i'lle, P 1 70, arch. 
de l'Emp.). — Frainetum, xi»' s* (ch. du chap. de 
Saint-Quentin). — Crand- Fresnoy, 1577 (arch. 
de la ville de Saint-Quentin). — Frasnoy, i652 
(arch. du Dépôt de la guerre, 187; Corresp. milit. 
pièce '10). — Saint-Floy-du-Grand-Fresnoy, 174/1 
(chambre du clergé du dioc. de Noyon). — Fresnoi- 
le-Gratul (caite de Gassini). — Frenoi-le-Granil . 
I 789 (intend. d'Amiens, C 780). 

Le fief de l'avoueric de Fresnoy-ie-Grand relevait 
de Guise. 
Freskoï-le-Petit ou Petit-Freskoy, h. c" de Gricourl. 

— Frrsnatum, 1270 (Livre rouge de Saint-Qiientin- 
en-l'Ile, f 63, arch. de l'Emp.). — Frainoy-deseur- 
Gricourt, i3i i (ch. de l'Hôtel-Dieu de Saint-Quen- 
tin). — Fresnoy-dales-Gricourt , 1867 (arch. de 
l'Emp. P i35; Iranscrils de Vermandois). — Fres- 
noy-les-le-Trouqimy, liig (mêmes arch. Tr. dos 
ch. registre 172). — Petit-Fresnoy (carie de Gas- 
sini). 

Seigneurie relevant autrefois de la chétell. de 
Saint-Quentin. — Frcsnoy-le-Petit avait sa munici- 
palité avant 1789 (intend. d'Amiens, G 775). 

Fressahcocbt, c°°de la Fère. — Munitioqux Francomm 
curtis dicitur? xii' s' (ex Hb. Mirac. beali Marculfi 
acta SS ord. sancii Bened. sœc. '1 , part. 2 , p. 5 1 9, el 
Bollandistes , 26 mai, p. 589, n° 26). — Freseett- 
eort, 1282 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de 
Laon , t. Il I , p. 6 8 ). — Fresentourt , 1 4 o '1 ( comptes 
de la maladrerie de la Fère, Hôtel- Dieu de la 
Fère). — Fressencourt , i!f]h (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Laon, E 20). — Fressancour, 1729 (int. 
de Soissons, G 200). — Parois.se de Saint-Pierre-de- 
Fressancourt , 1750 (arch. comm. de Frcssancourt). 
La seigneurie relevait de la chàtellenie de la 
Fère. Elle a été donnée , le 1 novembre 1 674 , par 
Françoise de Harzillemont, veuve de Jean de Sciron , 
lieutenant général et gouverneur de Sainte-Mene- 
hould, à l'abb. de Saint-Martin de Laon. 

Fressascoubt, fief, c"^' de Bernot. — Belevail autrefois 
de Guise. 

Frette (La), h. c°' de Fargniers. — ■ Ancien fief reie- 
\ant de la châtell. de la Fère, 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



121 



Frbtte (La), m°° isolée, c" de Tergnier. 

FEiÈBEs-FAiLioiÊL,c°°cle Chauny. — Ferrarie, ii3o 
(Collieltc, Mém. du Vermandois, 1. II, p. a6o). — 
Ferieres, 1289 (cart.de l'abb. d'Oiirscamp,P 168, 
arch. de l'Oise). — Frière-Faillouel , 1576 (arch. de 
la ville de Chauny). 

Seign. relevant de la châtell. de Chauny, dont 
elle a été une dépendance au xi' et au xvi* siècle. 

Frique (Le), h. c" d'Auffrique-et-Nogenl. 

FniïAt, f. c°' de Brancourt. — Frira, 1751 (tit. de 
l'év. de Laon ). 

Froidefostaine, petit ruisseau affluent du Sunnelin. 
— Son parcours est de i,.3ao mètres. 

Fkoidestrées , c°° de la Capelle. — Frele-Estrei , m' s° 
(cart. de Tabb. de Saint-Denis, f 9i5, arch. de 
l'Erap.). — Fracla strata , \n' s' ; Fraitfslrées, laSo; 
Fraiestrées, Freiestréei, ia53 (cart. de l'abb. de 
Saint-Michel, p. a63, 199, 338, 339). — Fn- 
gideSlrate , l'Mto (fonds latin, ms. 9328, Bibl. 
imp.). — Fretestrées, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, 
n° 1 ). — Froitetlrée» , 1 4 1 6 ( ibid. n° 6 ). — Froicte»- 
Iréen, 1568 (acquits, arch. de la ville de Laon). — 
Froilestrée, i.'>79 (arch. de la ville de Guise). — 
Festre-Eslré , 1610 (baill. des bois de Guise). — 
Froidélré, i658 (Gazette de France). — Froidettré, 
Foi»-Destrée , 1710 (intend, de Soissons, C 27^ et 
ïo5). 

La seigneurie de Froide.strées relevait autrefois 
du duché de Guise. 

Fboidmost, h. c"' de Braye-en-Laonnois. — Frémon, 
1668 (tit. du chap. calh. de Soissons). — Froide- 
mont ( carte de Cassini ). 

FnoiDMONT, f. c" do Ploniion. — Froiinonf, 1 148 (cart. 
de l'abbaye de Bucilly, f 3). — Frosmont, i6ai 
(min. de Carlier, notaire). — Frémon, 1721 (baill. 
de Bancigny). 

Froidmont-et-Cohartille, c" de Marie. — Territorium 
de Frigtdo monte, laSa; Fromom, xiii* s* (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, I. III, p. 485 et 
ki)^> , arch. de l'Aisne). — Ville de Frnidmont, 1 260 
(ch. de l'abb. du Sauvoir). — Frotjmont, 1889 
(arch. do l'Emp. Trésor des chartes, reg. 128). — 
Frueinont, 1889 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E a). — Froimont, i4o5 (arch. de l'Emp. J 801 , 
n' 1 ). — Fromont, 1 46o (ihid. Q 7). — Fremont, 
Fretmont, i563 (lit. de l'abb. de Saint-Jean de 
Laon). — Froimonl-H-CohartU , 1599 (comptes de 
la cbàlellenic de Marie, chambre dos comptes de la 
Fère). — Fresmond, i6og (tit. de l'abb. de Saint- 
Jean de Laon). — Frotmond, i65i (carlede Sanson, 
géographe). — Paroisse de Sainl-Quentin-de-Fres- 
mont ,1681 (état civil de Froidmont , Irib. de Laon ). 

Aisne. 



— Fraismont, 1710; Froismont, 1729 (intend, de 
Soissons, C 374 et 2o5). — Frémon, 1730 (tit. du 
chap. cath. de Laon). 

Les seigneuries de Froidmont et de Cohartille 

appartenaient autrefois à l'abbaye de Saintrjean de 

Laon. 
Froidmosts (Les), h. c" de Parfondeval. — Froidz- 

monts, 1682 (min. de Thouille, notaire). — Les 

Freinons ( carte de Cassini ). 
Froidville, territoire, c"' de Saint-Nicolas-aux-Bois. 

— In territorio de Froivillè, 1 2 1 4 (ch. de l'abb. de 
Saint-Nicolas-aux-Bois). 

Ce territoire avoisinait probablement le Torloir, 
où la charrue fait à chaque instant découvrir des 
traces de constructions. 

Froimost, I*', c"* de Bony; auj. détruites. — Froymont, 
i54o (tit. de l'abb. du Mont-Saint-Martin). 

Ancien domaine de l'abbaye du Mont-Saint- 
Martin. 

Fromestel, fief, c°* de Terny-Sorny. — Ce fief donnait 
à celui qui le possédait la qualité de quart-comte de 
Soissons. 

Fromciiine, fief, c"' de Viry-Noureuil. 

Frontent, f. c"" de Saint-Remy-Blanzy. — Fontenil, 
1191; Frontenil, 1206 (cart. de l'abb. de Saint- 
Jean-des-Vignes, Bibl. imp.). — Fronteni, 1206 
(suppl. de D. Grenier, 296, Bibl. imp.). — Domus 
Frontigni que dicitur Novilla ,1217 (arch. de l'Emp. 
L 1001). 

Celte ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Jean-des-Vignes de Soissons. 

Fhomigst, f. c"' de la Malmaison. — Terra de Fronte- 
ncio, 1 146 (cart. de l'abb. de Vauclerc, T 5). — 
Territorium de Fronteni, 1 148 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon , 1. 1 , p. 38 1 , arch. de l'Aisne). 

— Frontini, ii5o; Fruntegni, 1169; Frontegni, 
Il 84; Fronteniacum^ 11 85; altare de Fnmteneto, 
xii' s'; grangia que vocatur Frontignianis , t3i3 
( i art. de l'abb. de Vauclerc, P" i4, 44, 82, 73 et 
37). — ■ Frontiniacut , i233 (arch. de l'Empire, 
L 996). 

Fronligny appartenait autrefois à l'abbaye de 
Vauclerc et formait communauté et paroisse avant 
sa réunion à la Malmaison, ordonnée, le 21 oc- 
tobre 1791, par le directoire du département de 
l'Aisne. 

FBrcuELiE(LA), f c""d'Hary. 

Fritï(Le), m™ isolée, c"' d'Allemant. — Frutieum,ne- 
mus quod dicitur Fruitis, ncmus de Frutich, 1 152 
( cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de Sois- 
sons, p. 74, 17801 174). — Fhitis, 1262; Grand- 
Fnily, ililtZ; Fruyty, i443; Grand-Frully, 1490; 

16 



122 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Grant-Fruitit, 1699; Fruitil, isag; censé du ; 
Frttitif, i55o; Fruicti, iSgS (tit. de l'hôpital de I 
Soissons). — Grand-FrutU , i6-'i3; le Fruitil, 1710 
(intend, de Soissons, C 27/1). ' 

La ferme du Fruity, qui appartenait à la mala- 
dreric de Saint-Lazare de Soissons, a ëté détruite 
au commencement du règne de Louis XIV. 

FuLLOiR (Ru de), ruisseau. — Voy. DoLLoin. 

FcssiGNï, h. c°° de Courtrizy-et-Fussigny. — Fussen- 
gies, 11 48 (cari, de l'abb. de Foigny, f /u, coll. 
de M. P. D . ) . — Fussegnies , 1 1 /i 8 ( cart. de l'abb. de 
Foigny, f 1 96 , Bibl. imp.). — Fmsenie, 1 1 78 (ch. 
de l'abb. de Saint- Vincent). — Fusegniis, 1180; 



Fusegnies, Fustegnis, 12-35; Fussigtn», 12/17 (c^rt. 
de l'abb. de Foigny, P" 1/19, i5i et 160, Bibl. 
imp.). — Fmsignies, xiii* siècle (invent, de Vau- 
clerc, Bibl. imp.). — Fussignys, 1497 (comptes de 
la vidamie de Laon, cab. de M. d'imécourt). 

La seigneurie de Fussigny relevait autrefois de la 
cbàtellenie de Montaigu et formait, sous le vocable 
de Saint-Remy, une paroisse qui dépendait de la cure 
de Couririzy. 

Ce hameau est alimenté par un ruisseau qui se 
jette dans le ruisseau de Haie à Couririzy. 
FiissiGNT, fief, c"' de Villers-en-Prayères. — Relevait 
autrefois de Ponlarcy. 



Gadeffet, petit fief, c"de Vendeuil. 

Gadiffet, f. c"' de Seraucourt; auj. détruite. — Elli' 
était située vei-s Roupy. 

Gaillard , petit fief, c"" de Rocourt. 

Gaillardon, petit fief, c°' de la Ferté-Chevresis. — 
Relevait autrefois de la Ferté-sur-Péron. 

Gaillardon , petit fif f , c" de Villers-le-Sec. — Galtar- 
don, lô'jS (arch. de l'Emp. P 948-2). 
Relevait autrefois du llérie-la-Viéville. 

Gaillot, chat. c"° de Laon. — Chastel de Galiot, 
i44o (comptes, arch. de la ville de Laon). 

Construit vers g.io par Herbert, comte de Ver- 
mandois; détruit en 1740. 

Gain (Le), petit affluent de la Marne à Tréloup. — Il 
n'alimente qu'un moulin à blé , dans un parcours de 
1 ,900 mètres. 

Gaîté ( La ) , m°° isolée , c°' d'Omissy. 

Galerme, m°° isolée, c"° de Chartèves. 

Galland, petit fief, c"" de Bertaucourt-Epourdon. — 
Relevait autrefois de la châtell. de la Fère. 

Gandelu, c™ de Neuilly-Saint-Front. — Wandeluz, 
1198 (ex Chron. Alberici TriumFontium monachi, 
Hiat. de France, t. XVIII, p. 761, B ). — Vuandelu», 
iai8(Chronicon Longipontis, Muldrac). — Gande- 
luz, 1292 (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Sois- 
sons, f 282). — Gandelus, i352 (ch. de l'abb. 
d'Essommes). — Gandelluz, i564 (arch. comm. de 
Gandelu). 

Chàtellenie et ensuite marquisat. Cette cbàtellenie , 
qui comprenait Gandelu, Brumetz, Cerfroid et la 
Grange , a été cédée par Oudart de Chambly à Phi- 
lippe le Bel (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, re- 
gistre 87, pièce 1 1 ) et érigée en titre de pairie avec 
Fère-en-Tardenois , le 6 juin 1899 (Recueil dos 



ordonn. des rois de France, t. VIll, p. 33i). — Le 
marquisat a été distrait, le aC juin i652, de la 
mouvance du duché de Château-Thierry, pour re- 
lever directement du Louvre (arch. de l'Empire, 
K 1377). 

Le doyenné de Gandelu, du diocèse de Meaux et 
de l'archidiaconé de France , comprenait les paroisses 
de Brumetz, Chamigny, Cocherel, Coulombs, Cré- 
poil, Crouy-sur-Ourcq, Dhuisy, Echampeu, les 
Essarts, Fulaincs, Gandelu, Germigny- sous -Cou- 
lombs, Jaignes, Lizy-sur-Ourcq, .Mary, May-en- 
Multien, Méry, Montigny-l'AUier, Ocquerre, Rade- 
mont, Saint- Aulde, Tancrou, Ussy, Varinfroy et 
Vaux -sous -Coulombs, avec Vendresl et Villers-le- 
Rigault. 

Gandelu devint , en 1 790 , le chef-lieu d'un canton 
dépendant du distr. de Château-Thierry et formé des 
c""' de Brumetz, Bussiares, Courchamj)S, Gandelu, 
Hautevesnes , Licy - CUgnon , Lucy - le - Bocage , Mari- 
gny-en-Orxois, Monthiers, Saint-Gengoulph , forc> 
et Veuiily-la-Poterie. 

Ga»to> , petit ruiss. affluent de l'Oise ( Brouage). — Ru 
de Ganton-au-leZr-devers-Oingne , 1878; ru de Gau- 
ton, i38o (ch. de l'Hôtel-Dieu de Chauny). — Ru 
de GaulUm, i536 (comptes, arch. de la ville de 
Chauny). — Ru Qmton, 1697 (baill.de Chauny). 

Gab (Le), petit ruisseau, affluent de celui de Mont- 
châlons. — Il n'alimente aucune usine. — Son par- 
cours est de 900 mètres. 

Gabd (Le), f. c" d'Any-Marlin-Rieux. — Le Gard- 
d'Any contenait, en 1768, 3oo arpents (d'Expilly, 
Dict. géogr. t. II, au mot Eaux et Forêts). 

Le bois du Gard-d'Any, qui dépendait de lagruerie 
de Rumigny, esl auj, défriché en grande partie. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



M 



GiHD (Le), h. c" d'Étreux. — Il n'existe que depuis 
l'étahiissement du canal de Sambre-et-Oise. 

Gabd-d'Assis (Le), bois, c" d'Assis-sur- Serre; auj. 
défriché. 

Gard-de-Gerct (Le) , bois, c°' de Gercy ; auj. défriché. 

Gahde (La), petit fief, c"' de Flavigny-le-Grand-et- 
Beaurain. — Relevait autrefois de Guise. 

Gabde-de-Dieii (La), h. c"' de Grandrieux. — Riu la 
Planche, i5o'i (lit. de l'abb. de Bonnefontaine , 
arch. des Ardennes). 

Il donne son nom à un petit ruisseau qui n'ali- 
mente point d'usine et se jette dans celui des Froids- 
monts à Rozoy- sur- Serre après un cours de i,o43 
mètres. 

Gahde-de-Diei. (La), h. c"' de Sommeron. 

Gare (La), h', c""de Château-Thierry, Ciry-Salsogne, 
Laon , Soissons et Terjjnier. 

Gaee-de-Vai'hoise (La), m°° isolée, c" de Corcy. 

Gabe>!ie (La), f. c°* de Coincy. 

Gabesie (La), m°° isolée, c" de Ronchères. 

GARg!«^B-DE-LA-GnANGE (La), bois, 0°' de Chéiy-en- 
Orxois. — Ce bois contenait 43 arpents en 1768 
(d'Expilly, Dicl. géogr. t. II, au mot Eaux et Fo- 
rêts). 

Gabes^e-Motel (La), m°° isolée, c"" des Autels; auj. 
détruite. 

Gabhouzet (Le), h. c°" de Fontenelle et du Nouvion. 
— La verrerie est sur le territoire du Nouvion. 

Garkieb (Ri), ruiss. qui prend sa source dans le bois 
du Châtelet , passe à Recourt , puis à Armcntières , où 
il alimente un moulin à blé et un moulin à battre, et 
se jette dans l'Ourcq, après un parcours de 7,420 
mètres. 

Gai'cbt, c'" de Saint-Simon. — Gauchi, Gauci, 1 189 
(cart. A A de l'abb. deSaint-Quentin-en-l'Ile, p. 16 
et 101 ). — Gaulchy, 1766 (tit. du cbap. de Sainte- 
Pécinne). 

La seigneurie relevait d'Estrées; elle a été incor- 
porée au duché de Saint-Simon en i635. 

Gagcoubt, fief, c"' d'Omissy. — Gaulcovrt, l'jhç) 
(arch. de l'Emp. Q cari. 1 1 ). 

La seigneurie relevait de Saint-Quentin (intend, 
de Soissons, C 775). . 

GiDDOS (Ru), ruiss. qui prend sa source sur le terri- 
toire de Folembray, qu'il traverse ainsi que celui de 
Cham]». — ■ Il n'alimente aucune usine dans un par- 
cours de 3,3.")0 mètres. 

Gatot (Le), petit ruisseau qui prend sa source sur le 
terril, de Villemontoire, traverse celui de Buzancy 
et alimente deux moulins à blé dans un parcours de 
3,787 mètres, avant de se jeter dans la Crise à Ro- 
lières. 



Gaze, fief, c'" de Froidmont-et-Cohartilie. — Ce fief, 
relevant du comté de Marie , a élé donné , le 5 fé- 
vrier 1744, au chapitre de Saint-Pierre et de Saint- 
Jean - au - Bourg par François-Joseph de Martigny. 

Geffrin, m"" isolée, c°° de Guivry. — Détruite vers 
i855. 

GsiéE (La), petit h. c"' de Vauxaillon. — Gellée, 1722 
(tit. de riIôtel-Dieu de Soissons, 2 48). 
Uni maintenant au chef-lieu. 

Gelinière, bois, c"' de Chézy-l'Abbaye. — Gelignye, 
1706 (maîtr. de Crécy-en^Brie). 

Ce bois appartenait autrefois à l'abb. de Chézy. 

Genette (La), f. c"' de Charly. — Gmest, 1682 (baill. 
de Charly). 

Gbneva, m"'à eau,c"' de Chaourse. — Gisenval, 1221 
(cart. de Chaourse, LL 1172, f° io3, arch. de 
l'Emp.). 

Ce mouhn donne son nom à un petit ruisseau 
afilucnt de la Serre à Chaourse. — Ce ruisseau porte 
aussi le nom de Fontaine-Evon, — Son parcours est 
de 4,4oo mètres. 

Gekève, m°° isolée, c" de Beaurevoir. 

Gehevboï (La), f. c°' de Rocourt. — Genevroye, i53i 
(tit. du prieuré de Charme). — Gennevroie, 1710 
(intend, de Soissons, C 274). — Geneoroui (carte 
de Cassini ). 

Cette ferme, reconstruite en 1626, appartenait 
au prieuré de Charme. 

GÉsissARi, m'° à eau, c"" d'Anizy-le-Châleau. 

Gi-iNETRois, h. c"° de Bézu-le-Guéry. — Genevroie, 
1696 (arch. comm. de Bézu-le-Guéry). — Gmne- 
vroie, 1710 (intend, de Soissons, C 274). 

Gent, h. c"* de Cuissy-et-Geny. — Gmtiacum, 1081 
(mém. ms. de l'Eleu, t. 1, f 2o5). — Jeniacum, 
1 133 (arch. de l'Emp. L 1 154). — Altare de Gem, 
1 148 (cari, de l'abb. de Bucilly, f» 3). — Gmi-en- 
Laonoit, laijfi (coll. de D. Grenier, 94' paquet, 
n° i5). — Paroisse de Sainct-Piem>-<le-Geny, 1668 
(état civil, trib. de Laon). 

Vicomte appartenant au chapitre cathédral de 
Laon depuis ia55. Geny était alors de la paroisse 
de Pargnan. — Le village ressortissait au baill. de 
Châtillon-sur-Marne, bien qu'il fût enclavé dans 
celui de Laon. 

Gebbais, petit ruisseau qui prend sa source sur le ter- 
ritoire de Clairefonlaine, où il alimente le raouUn 
d'Ecoute-s'il-Pleut , traverse le territoire de Luzoir, 
où il fait tourner un autre moulin, et va enfin se 
jeter dans la rivière d'Oise. — Son parcours est de 
6,800 mètres. 

Gerberot, petit fief, c" d'Étampes. 

GtRBETTE (La ) , petit h. t' " de Sommeron. 

.6. 



13& 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Geiirttes (Les), m" isolée, c°' deLozoir. — Cons- 
truite sur l'emplacement du bois des Gerbettes. 

Gerct, c°° de Vervins. — Terrilorium de Gericiis, 
1162; Gericies, xii* s'; Gercis-juxta-Vervinum, 
Gercis, xiii' s' (cart. de l'abb. de TlienalUes, f" 1 7, 
10, 84 et 60). — Gerecies, i3i3; Gerechies, 
un* s* (arcb. de l'Emp. L 999 ). — Gerecis, 1222 
(petit cart. de l'év. de Laon, cb. 2a). — Gyreciis, 
un* s' (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 22). — 
Gerciez, 1278 (cart. de l'abb. de Tbenaillos, f 1 1 ). 

— Gercies, 1 ag'i (ch. de l'év. de Laon). — Gersis, 
i4io (comptes, arch. de la ville de Laon). — 
Gercys, i4ii (arcb. de l'Emji. J 801, n° 4). — 
Gercyes, i/nîi{ibid. Vï''2,[°Q0i). — Gerciies, i46o 
(ibid. Q 7). — Gersys, i544 (baill. de la P'ère, 
B810). 

Châtellenie du comté de Marie , aliénée le 9 dé- 
cembre 1 590 par le roi Henri IV, sous la condi- 
tion qu'elle relèverait du comté de Marie. Le mo- 
narque se réserva la baute et moyenne justice, qui 
furent unies au bailliage de Marie. — La cure a été 
unie à celle de Vervins le 1" octobre 1 709. 
Gerckï, c°° de la Capelle. — Grimacus, Girimacus, 
65o (Surins, t. VI, 3 décembre). — Gerigniacum , 
1193; Gerignies, 11 65; Gereniacum, 11 6q (cart. 
de l'abb. de Saint-Michel, p. 90, 3i5, 94o). — 
Gereignies, 1921 (cart. de l'abb. du Mont-Saint- 
Martin, p. 178). — Geregnis-juxla-Streian , Gerei- 
gnis-juxta-Estreiam , i 249 (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. 197). — Gerignis, i34o (fonds latin, 
ms. 9998, Bibl. imp.). — Gergnys, i565 (min. 
d'Herbin, notaire, greffe du trib. de Laon). — Geri- 
gnyes, i568 (acquits, arch. de la ville de Laon). 

— Gergnis, xvi* s* (arch. de i'Enip. P a49-3). — 
Gerigni, 1780 (chambre du clergé du diocèse de 
Laon). 

Vicomte relevant autrefois de Guise. — L'église a 
été érigée en chapelle vicariale le i3 mai 1892. 

Gebonï, bois, c"" de Thenailles. — Gerenies, itSg 
(cart. de l'abb. de Bucilly, f 5). — Geregniez, 1 168 ; 
Gerrengiis, ii72;boscus de Gerignis, 1201 (cart. 
de l'abb. de Thenailles, f 36 , 3 et 4 ). — Rue de 
Gerignies, i6i5 (min. d'OziasTeilinge, notaire). 

Le bois et la rue de Gergny figurent encore au 
plan cadastral de Thenailles. Le bois, qui contenait 
374 hectares, a été défriché vers i838. 

Gbblaox, f c" d'Ostel. — Allodium apud Gillodi fontem, 
m' s* (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — 
Gerlau, 1728 (chambre du clergé du diocèse de 
Laon). — Gerlot, 1766 (maîtrise de Soissons). — 
Gerleaux, 1 75g (lit. de l'abb. de Saint-NicoIas-aux- 
Bois). 



Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint-Nicolas-aux-Bois. 
Germaine, c°° de Vermand. — Alodium de Germania, 
n35 (ch. de l'abb. de Prémontré). — Germanie, 
1 196 (cart. de la même abb. f 83, bibl. de Sois- 
sons). — Germaine», 1280 (arch. de l'Emp. L 998). 

— Geremonia, i23i (ch. de l'abb. de Prémontré). 

— Germainnes , 1288 (cart. de l'abb. d'Ourscamp, 
f° 2o3, arch. de l'Oise). — Villa de Germanis, 
1263; in territorio de Germaigties , 1964 ch. de 
l'abb. de Prémontré). — Germainez, i383 (arcb. 
de l'Emp. P i3,^; transcrits de Vermandois). — 
Gei'inaine-en-Vermandois, 1748 (maîtrise de la 
Fère). 

Germaine possédait, avant 1789, une munici- 
palité et dépendait de la paroisse de Douchy. — La 
seigneurie appartenait à l'abb. de Prémontré. 

Cette commune a donné son nom à un ruisseau 
qui prenait autrefois sa source près d'Etreillers et 
qui tarit ordinairement à Germaine, et dont les 
sources en sont maintenant à .5oo mètres, au lieu 
Aille Mont-Blanc. — La Germaine se jette dans la 
Somme près d'Offoy et n'alimente aucune usine dans 
le département de l'Aisne. 
Gernicoiet, c°° de Neufchàtel. — Gerniaca curtis in 
pago Laudunensi, viii' s" (BoUandistes, 4 janvier, 
p. 174; Vie de saint Rigobert, archev. de Reims). 

— Gernicurtis, 1112 (ch. de i'év. de Laon). — 
Gernycourl, i545 (coll. des bénéfices du dioc. de 
Laon, secret, de l'év. de Soissons). — Gergnicourt , 
i568 (acquits, archives de la ville de Laon). — 
Paroisse de iS'aml-Pterrc-iie-Gecîiicourf, 1678 (état 
civil de Gernicourt, trib, de Laon). 

Emplacement d'une métairie mérovingienne don- 
née , en 690 , par Pépin à saint Rigobert, archevêque 
de Reims. La seigneurie est restée depuis à l'arche- 
vêché de Reims. — Le village ressortissait à Roucy 
pour la justice. 

Géromesnil, f c°' de Billy-sur-Ourcq. — Géroménil 
(carte de Cassini). , 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint -Crépin- le -Grand de Soissons et elle relevait 
d'Oulchy-le-C bateau. 

Gehvelï, m" isolée, c~ de Leuilly. — GervUly, Ger- 
velly, 1722 (tit. de l'abb. de Nogent). 

GiBERCoiiRT, c°° de Moy. — Gibertcort, 1 1 53 (cart. du 
chap. cath. de Noyon, Pgg, arch. de l'Oise). — 
Gibercurt, 1169 (ch. de l'abb. de Saint-Michel). 
. — Gibecourt, i4i8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, E 77). 

Seigneurie relevant autrefois de Vendeuil. 

GiSERCoDBT, petit fief, c"' de Pontruet. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



125 



GnïHTFJT, bois, c°' de Surfontaine-et-Fay-le-Noyer. 
— Bos de Giherl-Fay-delez-Serfontttine , 1298 (cart. 
de l'abb. de Saint-Denis, f 25 , arch. de l'Emp.). 
GiFFÉcouBT, h. c" de Castres. — Chcumcurtis, ji53 
(cart. de l'abb. d'IIomblières, p. 5i). — Chijfe- 
murt, 1C89 (tit. du chap. catb. de Noyon). =^ On 
écrit et on prononce souvent Chijfécourt. 

Seigneurie appartenant autrefois au chap. de 
Saint-Quentin (Recueil des fiefs, p. i55). — Giffé- 
court avait sa collecte particulière avant 1789 (in- 
tend. d'Amiens, C 770). 
GiLCiRT, petit fief, c"' du Hérie-la-Viéville. — Rele- 
vait autrefois du Hérie-la-Vicville. 
GiLcovRT, f. c°* de Brancourt. — Giltecourt, i54o 
(tit. de l'abb. du Mont-Saint-Martin). 

Cette ferme, qui appartenait autrefois à l'abb. du 
Mout-Saint-Martin , a été détraite vers i834. 
GiLETTERiE (La), petit b. c"* de Chézy-l'Abbaye. 
GiLLE>T, f. c"' d'Ostelj auj. détruite. — Domusde Cil- 
lent, 1393 (suppl. de D. Grenier, 291, Bibl. imp.). 
Gillks-Lescot, petit fief, c°' de Couvron-et-Aumen- 

court. — • Relevait autrefois de la Fère. 
GiLLioTTE (La), h. c"" de Saint-Gobain ; auj. détruit. 
GiLLOTiKs, f. c°° de Montfaucon. — Gilotins (carte 

de Cassini). 
GiLKO.^T, f. c°' de Bony. — GiUemont, 1689 (tit. de 

l'abb. du Mont-Saint-Martin). 
GiLOTin (Le), m'" à eau, c°' de BarizLs. — Il est de 

construction récente. 
GiHGon , petit h. c°' d'Allemant. 
GiROKSART, f. c"' d'Harcigny. — Gilonsart, 131 4; 
bois de Gitlonsart, 1 2 615 (cart. de l'abb. de Bucilly, 
r* 35 et 36). — Giromsart, 1607 (enquêtes, baill. 
de Vermandois, greffe du trib.de Laon). — GUron- 
lart, 1618 (min. de Constant, notaire). — ■ Gir- 
roruart, 1621 (min. de Teilingc, notaire). 
GisoMPHi, petit fief, c"° de Guise. — Ce fief, sisprèsla 
poterne de Guise, relevait de la seign. de cette ville. 
■ GiTiAr, h. et filature , c"" de Bruyères. — • Gtvi-oy, 
i6o3 (arch. comm. d'Oulchy-le-Château). 

Baronnie relevant autrefois d'Oulf!iy-le- Château ; 
elle a été inféodée à Cramaille le 2 novembre 1617 
(arch. del'Emp. Q, carton 5). 
GiTRT, h. c°" de BcUeau. — GiverS, I233; Giveri, 
lafi.'i; Givri, 1268; Giviriacum , lagS (Hôtel-Dieu 
de Soissons, 77). — Gyvery-lez-Iialeaue, i484 
(ch. de l'Hotel-Dieu de Soissons, 89). — Givery, 
1 5 1 6 ( arch. de l'Emp. Q. 4 ). 

La seigneurie de Givry ressortissait à la prévôté 
de Château-Thierry pour la justice (arch. de l'Emp. 
P 1 36 ; transcrits de Vermandois). 
Gjii, c" de Sissonne, -r- Gisiacta, 1 n3; Gtsi, 1 18a 



I (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Gisy, 
I i34o (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). — Gi- 
siacum, xiv° s' (cart. E du chap. cath. de Reims, 
f 139). — Gizy-les-Liesse , i43o; Gysi, 1476 
; ( comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , E 1 6 et 2 1 ). — 
I Gigy-m-Laonnois , i566 (tit. du sémin. de Laon). 
i Prieuré fondé vers 1 7 9 et dépendant de la Sauve- 

\ Majeure de Bordeaux; il a été uni au séminaire de 
I Laonen 1671. — Vicomte relevant de la chàtellenie 
I de Pierrepont. 

i Glacis (Le), m'° à eau, c"" de Merlieux-et-Fouque- 

roUes. 

Gland, c°° de Château-Thierry. — In molendinis de 

\ Glandis, 1318 (suppl. de D. Grenier, 398, Bibi. 

imp.). — Glané, 1578 (pouillé du dioc. de Sois- 

' sons, f° 25). 

Seigneurie relevant autrefois de Château-Thierry ; 
I sa justice a été unie à celle de Mont-Saint-Père 
par lettres patentes de février 1 788. 
Glasd (Le), petite rivière qui prend sa source à la Cha- 
pelle-des-GIands, dans le bois de Beaulieu (Ar- 
dennes), traverse dans le département de l'Aisne 
le territoire d'Any-Marlin-Rieux, où il prend le nom 
de rivière des Champs, \imile les territoires de Wat- 
tigny, Leuze et Marligny, et traverse ceux de Saint- 
Michel et d'Ilirson avant de se jeter dans la rivière 
d'Oise à Hirson. Son parcours dans le département 
de l'Aisne est de 88,878 mètres; il y alimente cinq 
moulins à blé, deux filatures de laine, une de colon 
et une forge de fer laminé. • — Clam, i258 (cart. 
de l'abb. de Foigny, P 07). — Glan, 1260 (cart. de 
l'abb. de Saint-Michel, p. 802). — Glant, 1800 
(cart. de la seign. de Guise, f 54). 
Glandoks (Les) , h. c"" de Gandelu et de Marigny-en- 
Orxois. — Glandon (carte de Cassini). 

Ce hameau, distrait de Veuilly-la-Poterie , a été 
uni à Gandelu et à Marigny-en-Orxois par décret du 
22 février 1812. 
Glapieds (Les), h. c°* de Baulne. 
Glauart (Lï), petit fief, c'^e Lesquielles-Saint-Gcr- 

main. 
Glaiie(La), h. c"d'Acy. — La G/ar(cartede Cassini). 
Glace (La), petit fief, c"' de Courcelles. — Relevait 

autrefois du comté de Braine. 
Glace (La), f. c"' de Dommiers. — Gloue, 1370; 
domus de Gloa, 139a; la Glau, i65i (ch. et tit. 
de l'abb. d(; Saint-Jean-dcs-Vignes de Soissons). — 
La Gleau (carte de Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Saint- Jean -des-Vignes de Soissons et elle relevait 
d'Oulchy-le-Château. 
Glaue (La), bois, e" de Trosly-Loire» 



126 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Glauktte (La) , petit h. c" de Pinon. 

GiAcx-RosE (La) ou Régis», m"" isolée, c"' de Mon- 
taigu. — On y chante le Rejrina cœli aux Rogations. 

Glknnes, c°° do Draine. — Glanna, ix° siècle (polypt. 
de Saint-Remy de Reims). — Glenna, 1 1 a.'H (raom. 
ms. derÉtcu, t. I, P agi). — Glene, 1206 (cli. de 
i'Hôtel-Dieu de Laon, B ai). — Glana, ia6i (ch. 
du cliap. cath. de Laon). — Glanne, xiii* siècle 
(cueilleret de l'Hôtel -Dieu de Laon, B 6a). — 
Glenne, i6'ii (tit. de l'Hôtcl-Dieu de Laon, B ai). 
— Glene», 1701 (tit. du cliap. cath. de Laon). — 
Gksnes, 17/16 (intend, de Soissons, C 9o5). 

Seigneurie appartenant autrefois au chap. cath. 
de Laon). 

GtEiiSE (La), lieu-dit, c" de Dercy, où l'on remarque 
les restes d'un château fort. 

Globie (La), h. c" de Crécy-au-Mont. 

Gloriette (La), petit h. c°° d'Auffrique-et-Nogent. 

Gloiiiette(La), m°° isolée, c"" de Morcourt et de Rou- 
vroy. 

Gloriette (La), fief, c°' de Suzy. — Relevait autrefois 
de la Fère. 

GoBAiLLE ou Bbetèche, petit fief, c"" de Braine. — Il 
relevait autrefois du comté de Braine. 

Gobelets (Les), h. c"' de Vaux-Andigny, — Doit son 
origine à des fermes qui appartenaient à i'abb. de 
Bohéries. 

GoBERT (Ru), ruiss. qui prend sa source à l'extrémité 
du territ. de Marigny-en-Orxois, passe à Bou- 
resche, Belleau, Torcy, et se jette dans le Clignon 
à l'extrémité du territ. de Torcy. 

GoLETS (Les), m°° isolée, c°" de Nanteuil-la-Fosse. 

GoMEFossE, h. c°' de Saint-Michel. 

GoMERÉ, petit fief, c°" de Prémont. — Relevait de la 
seign. de Prémont. 

GoMMERo\ , petit h. c"" d'Auffrique-et-Nogent. — Gome- 
ran, ii)8a (arch. de l'Kmpire, E ia527). — Gou- 
meron, 1679 (arch. comm. de Coucy-ia-Vilie). 
Ce hameau dépendait autrefois de Goucy-la- Ville. 

GoMONT, h. c"* de Marly. — Goumunt, 1161 (cart. de 
I'abb. de Foigny, C Sg). — Territorium de Gomunl, 
1 163 (cart. de la seigneurie de Guise, f° iû3). — 
Goumnnl , \icus qui est in parrochia de Marli ,1317 
(ch. de Saint-Vincent de Laon). — Gosmond, 1673 
(arch. de la ville de Guise). — Gosmont, i085; 
Gaufimita, 17.58 (tit. de I'abb. de Saint-Vincent de 
Laon. 

GosDBAm, c" de Couvrelies, ravin. — Carrières jadis 
habitées. 

G0SE1.LE ou Beabreoard, m" à eau, c"' de Laigny. 

GoKEKCoiRT, petit fief, c"' de Saint-Quentin. — Rele- 
vait autrefois de Benay. 



GoxETEBiE (La), f. c" de Bouresches. — Gonneterye, 
1075; Gonnelerie, i.5g7 (tit. de i'Hôtel-Dieu de 
Château-Thierry). 

GoRET, fief, c°' de Largny. 

GoBGE (La), petit h. c'" de Riily-sur-Aisne. 

Gorge (La), f. c°' de Montigny-Lengrain. — Gorgia, 
lagi (suppl. de D. Grenier, ag'i, liibl. imp.). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Longpont et relevait de Pierrefonds. 

GoBGXï, h. c°* de Ressons-le-Long. — GoMmet( carte 
de Cassini ). 

GoRjAL, territ. c°* de Saint-Thomas. — Un ruisseau 
porte encore le nom de raUseau de» Gorgeats. — 
Voy. Viecx-Laon. 

GossoiNS (Les), petit h. c°° de Viels-Maisons. 

Gocdelancouri-lez-Uebrieix, c°" de Craonne. — Gmji- 
detencourt, 1 1 "j li ;. Gundeleirtcourt , xii° s' (cart. de 
I'abb. de Vauclerc, T' ht et 85). — Gondelemurt , 
1186; Goniiflaincourt , iigg (arch. de l'Emp. 
L gg6). — Goudelaimurl , i34o (fonds latin, 
ms. gaaS, Bibl. imp.). — Godalaincourt , i34o 
(arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 75, n° a34). 
— Gotidelancourt-les-Berrieu , 1 4o5 (mêmes arch. J 
801 ). — G<mdelancimrl-le»-Berieux , 1729 (intend, 
de Soissons, C 3 0.5). 

La seigneurie relevait autrefois de Montchâ- 
lons. 

GouDELANCocRT-LEZ-PiEBBEPOST, c°° de Sissonnc. 

Curtis de Gundeleicurt, 1177 (cart. de I'abb. de 
Saint-Denis, LL 1 158, arch. de l'Emp.). — Gond- 
lecort, iai6 (cart. de I'Hôtel-Dieu de Laon, 
ch. 176). — Goudelincort , 1317; villa de Gondel- 
lencort, iaa4; Gmidelaincurt , 133-5; Gotidellein- 
corl , 1 3 a 7 ; Goudelaiticnrl , 1 3 3 1 ; Goudelaineorl , 
i<iSli; Gontdelaincuft, 1337; Godeleincourt , ia56; 
Gondelaincourl-juxta-Petrapontem, 1256 (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon), B 69 et B 28). — Goude- 
Jencourt, i483; Goudelanconrl , ligS; Goiulelrain- 
courl, i5o6 (comptes de I'Hôtel-Dieu de Laon, 
E ai, a5, 36). — Godellencourt , i536 (acquits,' 
arch. de la ville de Laon). — Godelancotirt , 1596 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). — Godeten- 
court, i6o3 (comptes de i'Hôtel-Dieu de Laou, 
E lai). — Goudelencourt-lez-Pierrepont, 1621; 
Goudlencnurt-lez-PieiTepont , 1635 (min. de Lié- 
geois, notaire, trib. de Laon). — Goudelatiemirt-len- 
Pierrepont, 1739 (intend, de Soissons, C 3o5). 

Le village était déjà érigé en commune en ia5o 

(ch. de l'Hôtcl-Dieu de Laon). — La seigneurie 

relevait autrefois de la châtell. de Pierrepont. 

GouiLLE, territ. c°° de Brancourt. — Territorium 

de Gottilk, 11 38 (cart. de I'abb. du Mont-Saint- 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



i2l 



Marlm, p. 4oo). — Un lieu-dit vers Fraicourt 
porte encore le nom de BuUson-Gouillard. 

GoujoKS (Les), ruisseau qui prend sa source dans la 
haie d'Aubenlon, entre Mont-Saint-Jean et Iviers, 
traverse le territoire de Besmont, puis celui de Mar- 
tigny, où il se jette dans le Ton après avoir alimenté, 
dans un parcours de i5,iio mètres, le moulin de 
Risquetout. 

GoiLÉE (La), petit miss, qui alimente le moulin de 
la Bruce et se jette dans l'Ourcq à Fresnes. — Son 
parcours est de 5,i3o mètres. 

GoiiLET (Le), f. c°' de Voulpaix. — Un petit ruisseau 
du même nom prend sa source au Bas-Goulet et se 
jette dans le ruisseau de Laigny à Voulpaix , après 
un parcours de 3,706 mètres. 

GoUBKULLE, petit ruisseau qui af&ue dans l'Aisne à 
Sermoise et n'alimente aucune usine. — Son par- 
cours est de 9,4 a mètres. 

GoiiBKAr, chapelle, c" de Caniclin-et-le-Fresne. — 
Goumay, 107.3 (pouillédudioc. deSoissons, fSi). 
— Elle était sous le vocable de Sainte- Callierine, 
i648 (baill. de Chauny, B 161 q). 

GoDBDAT, manoir, c" de Laval. — Gomai, 1 aoâ (arch. 
de l'Emp. L 993). — Goumay- le» -Eslouvelles, 
1 4g8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 39). 

Déjà détruit en 1/198; il a été rétabli depuis. 
On n'en voit plus que les fossés au milieu d'un bois 
qui a conservé son nom. 

GoBBjiAiE, petit h. c" de Soucy. 

GociAEAU (Le), petit b. c°' de Retheuil. 

GoKSSAjîComT, c°° de Fère-en-Tardenois. — Gozotii- 
curtù, ii63; Goxetwurlit , 1178 (cart. blanc de 
Saint-Corneille de Compiègne, f" 76 et 7a, arch. 
de l'Emp.). — Gouceiu-irrt , 1219 (ch. de l'abb. de 
Saint-Yvi'd de Braine). — GouscettcnrtU , laSi 
(cari, de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 190, ch. 53 et 
76 ). — Gitueettcottrt , 1 aôg ( cart. de Saint-Corneille 
de Compiègne, arch. de l'Emp.). — Gocencourt, 
1 3 1 7 (cart. de l'aljb. d'igny, f 1 '18 , Bibl. imp.). — 
Giimsencuurt , i4ii (arch. de l'Emp. reg. 166, 
P 98). — Cuu-aancourt (carte de Cassini). 

La seigneurie relevait autrefois d'()ulcby-lc-Châ- 
teau. Elle a été pcssédée d'abord par l'abb. de Saint- 
Corneille de Compiègne, et ensuite par les Dames 
du Val-dc-Gràce de Paris. 

GouTTièsE (La), m"° isolée, c"' de Bézu-Saint-Ger- 
main. — Goutière-Boileaur, ir)3.'i (lit. de l'abb. du 
Valsecret). 

Appartenait autrefois à l'abbaye du Valsecret. 

GoOT, c°" du CâUlet. — Goi, 1178 (cart. du Mont- 
Saint-Marlin, P C09). — Goiaeum, 1195 (cart.AA 
de failli, de Saint-Quentin-en-l'Ile, p. 69). — Goy- 



en-Arroasia, xu' s* (ex Chron. Balderici, Hist. de 

France, t. XIII, p. 535 D). — Goi-en-Arouaise , 

1347 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 96, 

pièce 48). — Gouy-en-Arouaise , 1619 (arch. comm. 

de Gouy). — Gouy-en^Arrouaise (carte de Cassini). 
Seigneurie 'cédée par le chap. de Saint -Quentin 

à l'abb. du Mont-Saint-Marlin. 
G0UY-AU-M0BT, h. c" de Gouy. 
Gocï-LA-ViLLE , h. c" de Gouy. 
Goier-Marais, petit fief, c°' de Chauny, au faubourg 

de Senicourt. 
GnÂCB (La), f. c" de Monllevon. 
Graxd-Ballois (Le), h. c°' de Nesles. — Balloy, i566 

( tit. de l'Hôtel-Dieu de Chàteau-Thieri-y ). — Grand- 

Balloy ( carte de Cassini ). 
Gband-Campigsï, f. — Voy.CAMPiGNï (Grand et Petit). 
GbanihChamp, f. c'" de Jumencourl. — Grand-Champt , 

1647 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Coucy-le-Chàteau). 
Grand-Cuamp, h. c°* d'Urcel. — Autrefois fief relevant 

de l'évéché de Laon. 
Grand-Cbehik (Le), h. c"" de Juvigny. 
Gbasd-Coriiont (Le), h. c" de Marigny-en-Orxois. 
Gbakd-Cornoclt (Le), h. c"' de Viels- Maisons. — 

Grand-O/rnou (carte de Cassini). 

Distrait de Verdelet pour être uni à Viels-Mai- 

sons en 1811. 
Gband-Cocb, f. c°*de Gouy. 
Gram)-Cocrt-de-Biza>cï, fief, c°* de Buzancy. — Il 

relevait autrefois du comté de Soissons (arch. de 

l'Emp. Q. 4). 
Grande-Bocllois, h. c°° de Martigny. — Bouloy, 1 683 

(baill. d'Aubenton, B a5o4). — Grande-Boulloye , 

1791 (ihid. B 3007). — Grande-Bouloye , 1735 

(terrier de Martigny). — La BouloU, 1783 (baill. 

d'.^ubenton, B 35o8). 
Grande-Boclloïe (La), f. c°° de Marigny-en-Orxois. 

— Botdoye (carte de Cassini). 
Gbakde-Cailleijse, h. — Voy. Cailleuse (La Grande-). 
Grakoe-Carbiébe (La), f. c"" de Preslos-et-Boves. 
Gbakde-Cense (La), fief, c"' de Landifay-et-Bertaigne- 

monl. — Relevait aiitref. de la vicomte de Landifay. 
Gbasde-demi-Lieve, f. c°* de Cilly; auj. Détruite. — 

On en reconnaît encore l'emplacement. 
Grande-Folie (La), (. c" de Serain. — Censé de la 

Folie, xvi° siècle (arch. de l'Emp. P a48-3). 
Elle ressortissait autrefois aux baill. et châtell. 

de Cambrai. 
Grande-Fontaine (La), h. c" de Baulne. — Grant- 

Fontaine, 1 667 ( tombe de Gilles de Bois, en l'église 

de Villers-Agron). — Grand-Fontaine, 1666 (arch. 

comm. de Baulne). 
Gba.nde-Forêt (La), f. c°° de la Chapelle-siu^Chézy. 



128 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Grakde-Foi BcièRE, h. et m'° à eau, c°* de Gergny. 

GaiNDE-LoKGiiK (La), f. c°* de Bézu-le-Guéry. — 
Détruite en i8a5. 

Grands-Maison, f. c°" de Saconin. — Elle appartenait 
autrefois à l'abb. de Notre-Dame de Soissons et est 
unie maintenant à la population agglomérée. 

Grande-Maison (La), fief, c°" de Bucj -le-Long. — Il 
appartenait autrefois au cliap. catli. de Soissons. 

Grande-Maison (La), petite f. c°' de Chaudun. — Elle 
appartenait autrefois à l'abb. de Notre-Dame de 
Soissons et fait maintenant partie de la population 
agglomérée. 

Gbande-Mazure (La), petit h. c"" de Nogent-1' Artaud. 

Grande-Montagne (La), h. c"" de Besny-et-Loisy. 

Grande-Prairie (La), m°° isolée, c°" d'Etampes. 

Grande-Quece (La), petit h. c"" de Chézy-l'Abbaye. 

Grande-Ramée (La), m°° isolée, c°° de Corcy. 

Grande-Saule (La), h. c°' de Chézy-l'Abbaye. 

Grandes-Briïères (Les), h. c" de Merlieux-et-Fou- 
queroUes. 

Grandes-Carrières (Les), f. c°" de Nanteuil-la-Fosse. 

Grandes-Fontaines (Les), petit ruisseau qui prend 
sa source à Margival et se jette à Vuillei7 dans celui 
de Crouy. — 11 n'alimente aucune usine. — Son 
parcours est de i,33a mètres. 

Grandes-Noijes (Les), f. c" de Nesles. 

Gbandes-Vailées (Les), petit h. c°" de Viels-Maisons. 

Grande-Taille (La), bois, c'"' de Wimy. — Ce bois 
contenait, en 1768, 170 arpents (d'Expilly, Dicl. 
géogr. t. II, au mot Eadi et Forêts). 

Gband-Faux (Le), fief, c°°de Bassoles-Aulers. 

Grand-Heurtebise (Le), f. c°' de Nesles. 

Grand-Jacqi;et (Le), h. c"' de Guny. 

Grand-Lieu, f. c" de Barizis;auj. détruite. — Elle était 
sur le haut de la montagne , près de la Queue-de- 
Beltemont, 1608 (baill. de la Fère, B gSi). 

Gband-Loudier (Le), h. c"" de Neuve-Maison. 

Grand-Lcgms, c"". — Voy. Lucsy. 

Granolup-et-Fat, c" de Marie. — In parrocbia Sancti 
Remigii de Grandi-Luco, 11 45 (arch. de l'Emp. 
L 1 iSa). — Gratidis-Liicus , 1220 (cart. de l'abb. 
de Saint-Martin de Laon, t. III, p. 22). — Granlu, 
1221; Granliu, laai (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, B 28 et 69). — Granliu, laSi (petit cart. 
de l'év. de Laon). — Grandis-Locus , laSi (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon). — Granlut, 1377 (cartul. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 1. 1, p. 889). 
— Grandlut, 1292 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 57). — Grantliu, 1857 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, t. III, p. 192). — Grantlut, i/ia5; 
Granllus, 1476 (ch. de l'év. de Laon). — Grand- 
lut, 1476; Grandlud, jà88 (comptes de l'Hôtel- 



Dieu de Laon, E 21, E ai). — Grandleur, i536 
(acquits, arch. de la ville de Laon). — Grandleup, 
1729 (intend, de Soissons, C aoa). = On devrait 
écrire Grandlud. 

Ce village relevait autrefois de la châtellenie de 
Pierrepont et y ressortisisait pour la justice. 

Grandmaison (La), f. c"" de la Ferté-Milon. — Grande- 
Maison, 171^ (baill. de Villers-Cotterêts, B 1878). 
Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Sainte-Geneviève de Paris et relevait de la Ferté- 
Milon. 

Gbandmaison (La), chat, c"" de Royaucourt-et-Chailvet. 

Grand'Maison (La), f. c"" de Vailly. — Appartenait 
autrefois au ebap. cath. de Laon. 

Grand'Maison (La) ou Dollé, fief, c"' de Vezaponin. 

— Relevait autrefois de Coucy-le-Château. 

Grand-Marais (Le), h. c"" d'Acherj' et de Gauchy. 

Grand-Mabais (Le), m'° à eau, c" de Berny-Rivière. 

Grand-Marais (Le), fief, c"' de Courcelles. — Rele- 
vait autrefois de Braine. 

Grand-Marais (Le), m°° isolée, c"' de Liez. 
Grand-Mesml (Le), h. c"' de Rozet-Saint-Albin. — 

Mesny, 1698 (arch. comm. de Rozet-Saint-Albin). 
Grand-Mongivrault (Le), h. c"' de Lucy-le-Bocage. 

— Montgiveroth , 1208 (ch. de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, 117). 

Grand Moulin (Le), m'" à eau, c"' de Chézy-l'Abbaye. 

— Appartenait autrefois à l'abb. de Chézy. 
Grand Moulin (Le), m'° à eau, c"' d'Eparcy. — Dé- 
truit vers i84o. 

Grand Moulin (Le), m'° à eau, c"*de Fourdrain. 
Grand Moulin (Le), f. et m", c"* de Juvigny. 
Grand Moulin (Le), m'° à eau, c"' de Laigny. 
Grand Moulin (Le), m'° à eau, c"' de Lavaqueresse. 
Grand Moulin (Le), m'° à eau, c" de Venins. 
Grand-Norvins (Le), f. c"° de Nesles. — Grandr-Nor- 

vin (carte de Cassini). 
Gband'Picardie (La), f. r.°* d'Élrépilly. 
Grasd-Pignon (Le), fief, c" d'Augy. — Appartenait 

autrefois à l'abb. de Saint-Paul de Soissons. 
Grand-Pont (Le), m'° à eau, c" de Pont-Saint-Mard. 

— Autrefois fief. 

Grand-Priel (Le), f. c" de Pontru. — In grangia de 
Perrero, x\i' siècle (cart. de l'abb. de Vermand, 
BiU. imp. fonds latin 1 1069). — Nemus de Priers, 
123 2 ; Pej-ifTs, 1225 (arch. de l'Emp. L 1161). — 
Pries, i884 (arch. de l'Emp. P i85; transcrits de 
Vermandois). 

Cédée le 7 août i648, par l'abbaye de Ver- 
mand, au chap. de Saint-Quentin. 

Grandrieux, c°" de Rozoy-sur-Serre. — Grantrieu, 
1827 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 61, 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



129 



pièce i3o). — Gi'andù-Rirus , i3'io (fonds latin 
ni9. 9328, Bibl. imp.). — Cranrieu, lAoS (arcli. 
(le t'Emp. J 801, n" t ). ■ — ( irunlriev-emprès-Hosoi , 
i4n6 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 19). — 
Granirieux, i/i58 (arcli. de l'Emp. Tr. des chartes, 
rcg. 187, f° 171). — Granrietuc, 16/1 a (chambre 
du clergé du dioc. de Laon). — Graiidriu, 1709 
(intend. deSoissons, G 27'!). 

La seigneurie faisait autrefois partie du comté de 
Bancigny et relevait de Rozoy-sur-Serre. 

ljRAi\UKiiiix, f. c°' de Gronard. — Grandis-ltivus, ii!fj; 
Magniis-Hivus, 1157; GraiUriu , laio (cart. de 
l'alib. de Thenailles, f" 16 à 18), — Grantrieu, 
i46o (arch. de l'Kmp. Q. 7). — Granârin, 1710 
( intend, de Soissons , G 2 7 A ). — Granrimx , 1 7 'j 5 
(161V/. G 306). 

Gelle ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Thenailles et relevait du comté de Marie. — Ruisseau 
aflluent du Hutteau, à Jeantes, et donl le parcours 
est de 'i,655 mètres. 

Gni.>DRie(;x, m°° isolée, c'" d'Origny. — Rue de Gran- 
rieux, I7'i3 (arch. conim. d'Origny). 

Git»»D-RoTAL (Lk), fief, c°* de Champs. 

Gbasd-Ru, f. c"' de Cliâteau-ïliierry. Elle apparte- 
nait autrefois à l'abb. d'Essommes. 

(JKA^D'R^E, b. c"' de Chézy-l'Ahbaye. Grande-ltue 
(carie de Cassini). 

Gbasd'Ri e (La), h. c"* d'Esquehéries. 

Gbasds-Ciiunets, f. c°" de Nogent-l' Artaud. — Grand- 
Chesnel (carte de Gassini). 

GBA!«us-JmDi>s (Les), m"" isolée, c" de Billy-sur 
Aisne. — Grand-Jardm (carte de Gassini). 

G«A5DS-Jabdi!I8 (Les), h. c" de Gelles-sur-Aisne. 

<JRANDs-jAaDns(LEs), m"" isolée, c°° de Moulins. 

Gbasbs-Mabais (Les), petit h. c" de Gauchy. 

Gbaxds-Ouis (Les), h. c°" de Hrunelianicl et de Par- 
l'ondeval. — Grandes-Ilouye» (carte de Gassini). 

Grasds-Pbés(Les), petit ruisseau qui prend sa source 
à L'gny-le-Gay et se jette dans celui de Viry à Ville- 
(|uier-Aiimont. — Son parcours est de 2,700 mètres. 

Gbakds-Riez (Les), f. c"' d'Homhlièrcs. 

Gbaxds-Taillis ( Les) , f. c°' d'Hirson. — Grand-Tailty, 
1772 (arch. comm. d'Hirson, délib. municipales). 

Gbasd-Trais, f. c°' de Malzy. — Détruite en tSaS; 
elle devait son nom à l'affluence du roulage. 

GBA>D-ViviEn (Le), f. c"' de Pinon. — Convertie en 
hàliments ruraux. 

Gband-Voisis, f. c"' de Muret-et-Grouttes. — Détruite 
an xvii' siècle (enseign. pour l'étude, etc.). 

Gbasb-Wez (Le), h. c°' d'Esqueliéries. — Grand- 
llaué, 1690 (élection de Guise). — Grand'houé, 
1758 (grenier à sel de Guise). — GramI-Owz , 



1760 (gruerie du Nouvion). — Grand-Hwé, 1781 
(terr. d'Ohis). 

Grange (La), f. c"' de Braine. — Granges, 11^17; 
Grun^^irs, ii-ji (cart. de l'abb. de Saint-Yved de 
Braille, arch. de l'Emp.). - G mnife- les -Moines 
(carte de Cassini). 

Cette ferme appartenait autrefois au prieuré de" 
Braine. 

Grange (^ La) ou la Gba\ce-ai-\ iïieb, h. c'" de Long- 
pont. — La lérnie appartenait autrefois à l'abb. de 
Longpont et relevait de Pierrefonds. 

Grange (La), fief, c"' de Morsain. — Relevait autre- 
fois de Pierrefonds. 

Grange (La), f. c°' de Nogent-l'Artaud. 

Gba!!ge(La), h. c" de Saint-Gobain. 

Grange-al-Bois (La), f. c"" de Gliézy-en-Orxois et do 
Saint-Agnan ; auj. détruite. — Elle appartenait autre- 
fois au prieuré de Saint-Arnoul de Grépy-cn-Valois 
et était déjà en ruines en 17A9 (présidial de Ghà- 
teau-Tliiorn ). 

Grange-au-Marais (La), fief, c"' de Bruyères. — H 
relevait autrefois d'Oulchy-le-Gliàloau. 

Grance-ai-Pont (La) , m"' à eau , c"" de Sergy. 

Grange-alx-Bois (La), f. c"* de Bcaumé. — Grange- 
au-Bos, i4t3 (arch. de l'Emp. J 801, n° 5). — 
Gratij'^e-mix-Boys , i.')68 (ac(|uits, arch. de la ville 
de Laon). 

Autrefois seigneurie avec moulin à eau relevant 
d'.^ubenton et de Beaumé. 

Grance-aux-Bois (La), f. c"' de Coincy. — Grange- 
aiur-Boijs, iGa'i (arch. communales de Brécy). — 
Grange-des-Rois (carte de Gassini). 

Ane. domaine du prieuré de Coincy. — Hameau 
et église détruits au xvi' siècle. 

Grange-Goei BET (La), f. c°" de Brumetz. Grange- 
Cwet, f]!i-2 (mailr. de \ illers-CotteréIs). 

Cette ferme appartenait autrefois aux Trinitaires 
de Gerfroid. 

Grange de-Ciioiiï (La), f. c" de Chouy. — Appartenait 
autrefois à l'abb. de Notiv-Dame de Soissons. 

Granoe-des-Bois (La), h. c" de Domptin. 

Grange-des-Moines(La), f. c°* d'Audignicourl. — Elle 
appartenait autrefois au prieuré de Pierrefonds. 

Cbange-Dîheresse (La), fief, c" de Paars. — Relevait 
autrefois de Braine. 

Gbange-en-Chabt (La), petit h. c"* de Msrchais. ~ 
Les Granges (carte de Gassini). 

GRANCE-i'EvêocE (La), manoir, c"'de Laon. — Grange- 
t'Evesque, 1680 (tit. de l'év. de Lion). 

Cette maison était à l'entrée du faubourg de 
Vaux , vers Laon. 

Gbange-iez-Oilcht (La)ou LA Grangk-Oison, fief, c" 



Aisne. 



130 



DÉPARTKMENT DE L'AISNE. 



(rOulchy-le-Chàteau. — Grange-les-Houchies , i3'ia 

(arcli. de l'Enip. Tr. des chartes, reg. -jli). 
Relevait autrefois d'Oulchy-ie-Cliàleau. 
GnABce-LoMBAnD (La), m™ isolée, c" de Nogent-1'Ar- 

taud. 
(irange-Marcham (La), m°" isolée, c°'de Charly; aiij. 

détruite. 
Grange-Marie (La), m°" isolée, c"" de Chartèves. — 

La Granjf&-Monn (carte deCassini). 

Domaine de rHôtel-Dieu de Château-Thierry. 
Grasge-Morel (La), fief, c" de Marizy-Sainte-Genc- 

viève. — Relevait autrefois de la Ferté-Milon. 
GRA\GE-RorGETTE (La), f. c'" de Charly. — Celte 

ferme, qui appartenait à i'Hôlel-Dieu deSoissons, 

est délruilo; un bois conserve encore son nom. 
Granges (Les), f. c'" de Gandelu. 
Gbattepierri;, fabrique de socs de charrue, c"' de 

.Saint-Michel. 
Grattrëux, h. c"° de Résigny. — Gralreid, i .ï-jy (til. 

(le l'ahb. de Ronnefontaine, arch. des Ardennes). 
Grairie (La), m°" isolée, c°'d'Aizy. 
Gravelle (La), petit ruisseau qui prend sa source à 

Perles. — Son parcours dans le déparlement de 

l'Aisne est de i,.3'ii mètres. 
Gravklles (Les), m°" isolée, c"' de Luzoir. — Rois auj. 

défriché. 
Gravelles(Les), f. c" de Nogent-rArtau<l. 
Gravier (Le), m'" à eau, c" de Chézy-l'Abbaye. — 

Ancien domaine de l'abb. de Chézy. 
Gravier (Le) , petit h. c" de Mont-Sainl-Jean. 
Graïier-de-Cmimaï (Le), h. c" de la Flamangrie. — 

Ce hameau était autrefois de la paroisse de Roubais. 

— Ruisseau aflluent de celui de Petit-Rois-Saint- 
Denis. Parcours : i,4oo mètres. 
GcAviÈBES, fief et bois, c"" de Quierzy. 
Gravier-Maurert (Le), h. c" d'Esquehéries. 
Gréance , autrefois paroisse de Saint-Quentin. — Giian- 

cia, 1 920 (arch. de i'Emp. L 788). — Ecclesia de 

Grianchia, iiqi (Colliette, Mpm. du Vpnnamiois . 

t. II,p. 420). 
Geehen, f. c" de Sinceny; auj. détruite. — Curtis de 

Greham-»Ufi>i--Ysaram, 1931 (suppl. de D. Grenier, 

aijo, Bibl. imp.). — Grehem, Mv' siècle (ch. de 

l'Hôtel-Dieu de Cliauny). 

Elle appartenait autrefois à l'abb. de Saint-Nicolas- 

aux-Bois et relevait de Ricliancourt. 
Grelines (Les), f. c°* de Braye-en-Laonnois. — Gre- 

line, i.'Sgy (audiencier de Roucy). 

Elle appartenait autrefois au chapitre cath. de 

Laon. 
tjREuss (Les), petit h. c°' de Cuissy-et-Geny. 
Gbenabx (Les), f. c°' de Marchais. 



Grenolillère (La), petit h. c°' de Crécy-au-iMonl. 

Grenolillère (La), h. c"' de la Flamangrie. — Uni 
maintenant à la population agglomérée. 

(iRENOBiLLÈRE ( La ) , m°°isolée, c"deGouy. — Détruite 
vers 18."),"). 

Grenocillère (La), ni°" isolée, c"' de Lappion. — 
Autrefois les Vallées. 

Grenoi iLLÈiiE (La), m°° isolée, c°'de Mondrepuis. 

Grenoiiillèbe (La) ou les Patireai\, petit h. r"' 
d'Ognes. 

Grés (Les), petit h. c°' de Pernant. 

Grève (La), m°" isolée, c" de Beuvardes. 

Grèves (Les), f. et chat, c'" de Saint-Eugène. — Au- 
trefois fief. 

Grèves (Rii des), ruisseau qui prend sa source dans ta 
Basse-Forèl de Coucy, au territoire d'Amigny-Rouv. 
traverse les territoires de Sinceny, de Pierremandc 
et de Bichanrourf , et n'alimente aucune usine dniis 
lin parcours de 7,100 mètres. Il séparait autrefois 
Ricliancourt de Rac-Arblincourl. — Riu de la Grercr . 
12 35 (Liber privilegiorum , f .">, abb. de Sainl- 
Amand, arch. du Nord). — Rû de Gretve, 1 •)()() 
(maîtr. dos eaux et forêts de Coucy-le-Châtoau ) . 

Grévière (La), m"' isolée, c°' de Variscourl. 

Gricourt, c"" de Vermand. — Griciirt , 1 170 (cart. de 
l'abbaye de Longpont). — Villa de GrecorI , ia3() 
(Colliette, Mnn. du Vermandois , t. II, p. 68'i). — 
GricorI, la'io (arch. de I'Emp. L 99^1). — Grain- 
courl, 1 275 (arch. de la ville de Saint-Quentin). — 
Griecourt, lag') (cart. rouge de la ville de Saint- 
(Juentin, C ba). — Sainl-lkmy-de-Gi-icourl , 1743 
(chambre du clergé du dioc. de Noyon). 

La seigneurie , qui appartenait autrefois à l'àbb. 
de Royaumont, relevait en partie de l'abb. de Saint- 
Eloi de Noyon. 

(jBiL, petit ruisseau qui prend sa source à Pas.sy-en- 
Vaiois et se jette dans i'Ourcq à Marizy-Saint-Mard. 
— Son parcours est de 4 kilomètres. 

GhiLi.E (La), f. c"* de Longpont. 

Grimechonbus, bois, c" de Fieulaine. — Nemus de 
Gi-imechonlius inter quatuor metas quarum una sita 
est versus Fiulanas, alla versus Fontanas, tortia ver- 
sus Riautrou et quarta vei-sus Favarchias et Fun- 
sumines, 19 '12 (arch. de I'Emp. L 1 161 ). 

Ce bois était celui de Fieulaine, lequel a élé 
défriché en i84o. 

Grimom, manoir, c"' de Landifay-et-Rertaignemout; 
aujourd'hui détruit. — Mansum qui dicitur Grimiil- 
bvein», in pago l..audunensi juxfa villam que dicitur 
Puteolù, 808 (cart. de l'abb. d'Hombhères, p. -t? 
et i5). 

Traces de constructions. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



131 



GrimoiWal, fief, c" de FaveroUes. 

(iRiMPERiE (La), (ief, c'" de Vic-sur-Aisne. — Relevait 

autrefois de Pierrefonris. 
Gbingaise (Le), m°° isolée, c"' de Marcliais. 
Grisolle (La), f. c°' de Landouz) -la-Cour. — Cette 

ferme dépendait de la soigneni-ie de Belleperclie et 

du domaine de i'abb. de Foignj . 
Grisolles, f. c"' de Beuvardes; détruite au x\' siècle. 

— On y remarquait une chapelle sous le vocable de 
Saint-Leu {llistoin- de Coiiic>i,pat de Vertus, p. 219). 

(jRisOLLES, c™ «le Neuilly-Saint-Kront. — Grinotie, 
xn' s' (suppl. de D. Grenier, 298, Bibl. imp.i — 
Villa de Glisoriis, 121^1 (cart. du chap. catli. de 
Soissons, r 2G9). — Glùoles, 1 26'i (ch. de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, 20.j). — Grisolle, 1709; Gri- 
zolle, 1710; GrmoUe, 1711 (intend, de Soissons, 
C ao5 et 274 ). — Paroisse de Saint- Remy-de-Gri- 
solleê, 1745 (arch. del'Emp. L 1 iC'i). 

C'était jadis une seigneurie qui appartenait au 
prieuré de Charme. 

(JBisos (Le) ou LE Moili.\-Griso.\, f. c" de Joncourt. 

Grokard, c°" de Vervins. — Groimart, ia3o.(cart. de 
I'abb. de Foigny, P 346, Bibl. imp.). — Gronimrt, 
1201 (ch.de I'abb. de .Saint-Marliii de l..aon). — 
Gronart, 1 288 (cart. de I'abb. de Thenailles, f 1 1). 

— Gronnar, 1 668 (baill. de Marfonlaine). — Gro»- 
imrt, 1678; paroisse Au Saint-Tliéodul/e-de-Gro- 
iiart, 1687 (arch. comm. de Gronard). 

La seigneurie faisait autrefois partie du comté de 
Marie; elle a été aliénée, le 1.') octobre lOoi, par 
les commissaires du roi Henri 1\ . — L'église de 
celte commune a été érigée en chapelle vicariale le 
ao février 1822. 

(iROKART, m'° à eau , c™ de Saint-Quentin. — Molen- 
dinum quod vocatur Grounart, 1110 (cart. A A de 
I'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile, p. 10). — Mo- 
lendinum de Grunarl, 1176 (preuves de Claude 
Hénieré, Au^wila Viromamluorum , etc.). — Mo- 
lendinum de Gronnart, 1176 (cart. du chap. de 
Saint-Quentin, (° 98, Bibl. imp.). 

rA esté desmoly et de tout ancienneté par les 
abrègement et fortillicalions de Sainrt- Quentin,» 
i384 (dénombr. de Saint-Quenlin-en-i'lle, arch. 
de l'Emp. F 1 35 ; transcrits de Vermandois). 

Grosbrl, m'°, c°' de Saint-Thomas; auj. détruit. — 
Molendinum quod dicitur à Gros-Bel, ia.')i (ch. 
de I'abb. de Saint- Vincent de Laon). 

Gros-Blisso» (Le), m"' à vent, c°' d'Athics. 

Groslot, f. c"* de Priez. — Grooloi, 1 200 (prieuré de 
Charme). — Groloit, xt' s' (obituaire , arch. comm. 
de Priez). — Grotoy, i549 (ch. de l'Holcl-Dieu de 
Seissons, i5o). — Grauloy, iGo4 {ibiil. comptes. 



f 70). — Groslois, 1O81 (arcli. comm. de Som- 
melans). — Grolloy, 1711 (arch. comm. de Mon- 
thiers). — Groslaij (carte de Cassini). 

Gros-Marais ou le I'étré, h. c°' de Vesles-et-Caumont. 

Gros-ÎIoiliv (Le), m'" à eau, c" de Brasles. 

Grosse-Sacle (La), petit ruisseau qui va se jeter dans 
le ru de Chéry-Chartreuve. — Son parcours est de 
780 mètres. 

Ghosses-Herbes (Les), bois, c"' de Neuiily-Saint- 
Front. 

Gros-Trate (Le), m°" isolée, c°° de Mauregny-en- 
Haie. 

Gbobchet ou Saim-Amand, petit fief, c°' de Marest- 
Dampcourt. — Il relevait autrefois du fief de Bau- 
doin-Targny et devait son nom à la famille Grou- 
chet, qui le possédait au xv° siècle. 

Groigis, c"" de Wassigny. — Gerolgies, 11 3a (cart. 
de ral)b. de Saint-Martin de Laon, f° 55, bibl. de 
Laon). — Gerohies, 1157 (cart. de I'abb. de Lies- 
sies, P 87, arch. du Nord). — Gei'olgiis, 11 65; 
Grangia de Gretlgies, 1 igi (cart. de I'abb. de Ver- 
mand, f 5, Bibl. imp.). — Greugiis, 1197 (arch. 
de l'Emp. L 992). — Gerosis, 1200; Grouziet, 
1220 (suppl. de D. Grenier, 288, Bibl. imp.). — 
Grogies, ville de Grouj^ies, 1275 (cart. de la seign. 
de Guise, f° 5). — Grougiz, lUi'i (arch. de l'Emp. 
J 801, n° 5). — Grougys, i536 (acquits, arch. de 
la ville de Laon). — Grottgyes, i568 [ibid.). — 
Grougi, 1Ô99; Grugù, i64/i (chambre du clergé 
du dioc. de Laon). — Grougy-en-Arouaise, 1698; 
Grougis-en-Arrouaite, 1711 (baill. de Ribemont, 
B 21 et 259). — Grougiei-en-Thiérache , 1785 (tit. 
de I'abb. de Verraand ). 

La seigneurie, acquise et érigée en commune en 
1275 par l'abbaye de Vermand, relevait de la vi- 
comte de Vadencourt. 

Groi'illièbe (La), petit h. c°° de Viflbrt. — Lu 
Gruyère (carte de Cassini). 

Grue (La), petit ruisseau qui prend sa source à Bre- 
nelle et se jette dans la Vesie à Braine. — Son 
parcoure est de 8,295 mètres. 

Grlerie ou HuGDEBOis, bois entre Domptin et Villiers- 
6ur-Marne. — Il appartenait autrefois à I'abb. de 
Notre-Dame de Soissons. 

Griet, fief, 0°' de Pouilly. — Relevait autrefois du 
comté d'Anizy. 

Grugies, c°° de Saint-Simon. — Gurelziacus, io5o 
(Gallia ehrittiana, t. X, col. 365). — Garelgiet, 
1 1 1 6 ; Grougies , 1 1 4 '1 ; Gurelgeie , 1 1 4 5 ; Gerol- 
gies, 1 17g (cart. du chap. deîNoyon, f" 61, 101, 
71, arch. de l'Oise). — Greugie», i34i (arch. de 
l'Emp. P i36). — Greugiez, i883; Greuzies-let- 



\M 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Saint-Qitentin , i459 (rli. du cliap. de Noyoïi). — 
Grugie, 1071 (tit. de rHotel-Dieii de Saint-Quen- 
tin). — Gruijfyf, 1.Ï83 (minutes de Claude Huart, 
notaire). 

Domaine du chapitre de .\oyon , vassal de la rliâ- 
tellonie de Saint-Quentin. 

(ini LLiÈnE (La), petit ruisseau affluent de celui de 
Oouy à Neuville-sur-Margival. — Son parcours est 
de 77a mètres. 

Gbumillï, h. c"* de Billy-sur-Onrcq. 

GniiciiE, petit ruisseau affluent de celui de Roucy. — 
Son parcours est de i,55o mètres. 

GvÉ (Le), petit h. c°'d'Aizy. 

Guérite (La), petit h. c.°" de la Neuville-on-Beine et 
d'Ugny-le-Gay. — Gueritte, i65i (min. de Barbier, 
notaire). — Guéritte-du-Vau/fuyon , 1 766 (bailK de 
Chauny, B 1 Sgo ). 

(juEi;LE-D'ENFEn, ruisseau qui prend sa source à Billy- 
sur-Ourcq, qu'il sépare de Cliouy, puis va se jeter 
dans rOurcq à l'extrémité du territoire de cette der- 
nière commune. 

GuEnLB-Di -Loup (L*), m°" isolée, c"" du Sari. 

Giiei:le-Hoé (La), f. c"' de Beaurieux ; auj. détruite. 

Gi'EULEs (Rit des), ruisseau qui prend sa source près 
de la Terme de la Folie et se jette dan.s la Marne 
entre Barzy et Marcilly. 

GuiCNicoBRT, c°° de Neufcliàtel. — Allare apud Gtmii- 
curtem, 1082 (mém. ms. de l'Eleu, t. I, f aoS). 

— Gungiciirtis , 1 1 ;{7 (cart. de l'abb. de Saint-Mar- 
tin, f" 119). — Winicttrtis, iiôo; Gumniewl , 
1 1 6a ; Gtiimcurl, 1178; GugnictiH, xii* s' (rart. de 
l'abb. de Vauclerc, f°' i5, 36, .")3, 56). - — Gtiigne- 
ntrt, 1 187 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

— Guignicort , lani; Gitignecort, laa'i; Guyni- 
cort, 1 aafi (suppl. do 1). Grenier, t.çfa , Bibl. imp.). 

— Decanatus de Gtiigniciirte , 1 aSa (cart. de l'abb. 
de Vauclerc, f° 38). — Guingnicor: , 1387 (suppl.de 
D. Grenier, aga, Bibl. imp.). — Villa de Giiigna- 
curia, i3o8 (arcb. de l'Empire, Tr. des chartes, 
reg. ho). — Guignycourt, i488 (comptes de l'Hô- 
lel-Dieu de Laon, E a'i). — Guygnicouri , i.')g() 
(cbambre du clergé du dioc. de Laon). 

Dépendait aulrefois du marquisat de Nazellc. 

Voy. Necfcu.àtel. 
GuiiiAucHE, h. c" de Viffort. — Galeschis, 1 190 (cart. 

de l'abb. de Saint-Jcan-des- Vignes de Soissons, 

f 44, Bibl. imp.). — Gilloche (carte de Cassini). 
Goilubme-Desains, petit fief, c"" de Vouël. — Relevait 

autrefois de la Fère. 
Gdillomets (Les), h. c'" de Domptin. « 
GuiLLOTERiE (La), h. c"' de Villiers-sur-Marne. 
GiiiLioiîVBAï, {. c"' de Montigny-l'Allier. 



Gdinant, bois, c."' de Saint-Paul-aux-Bois. — Tracas 
de constructions à l'entrée de ce bois. 

GimctETTE (La), b. c"" de Foreste et de Moy. 

GriKGiiETTE (La), m°° isolée, c"" d'Annois, Sancy, 
Saponay, Sommette-Eaucourt. 

Guise, arrond. de Vervins. — Gnsia, hujus Laudii- 
nensis pagi castellum est, xii* s* (Guibert, abbé de 
Nogent, Devitd miii). — Gusgia, xii' s' (Hermann, 
De Miraculis beatw Maria; Latiduncnsin , lib. 1, bibl. 
de Laon). — Guzia , iiCi (cart. de l'abb. do 
Fesmy, p. 390). — \fisia, 11 64 (abb. de Sainl- 
Remy de Reims, arch. de la Marne). — Goisia , 
1166 (cart. de l'abb. de Clairefonlaine, d'après 
Adrien de Valois). — Gnisa, ii'jfi (ex Gislebeiii 
Montensis Hannonia; Chronico, Hint. de France, 
t. Xlll, p. 57.") E). — Castrum Guiaiense, 1176 
(ex Chronico anonymi canonici Laudunensis, IlisI, 
de France, t. Xlll, p. 681 D). — Gusium-Caslriim , 
Ml* s° (cart. de l'abb. de Foigny, f 16, M. P. D.). 

— Guysia, laoa (cb. de l'abb. de Prémontré). — 
Gutsia, 1211 (cb. bibl. de Laon). — Ciiria, 1217 
(ch. de l'abb. de Vaucelles, arch. du Nord). — 
Guize, i3i2 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). 

— Guise-en-Thycrache , i3i2: Giiyse, i33i ; Guise- 
en-Thiéraische, 1806 (cart. de la seign. de Guise, 
f" 8, 97, 3oo). — Guise-en-Tierasne , i4a3 (Chro- 
niques de France, f" 189, n° a6, bibl. de Lille). 

— Guhe-en-Thei-aisclie , i423 (arch. de l'Emp. 
Tr. des chartes, reg. 173, pièce a4i). — GuUe- 
cn-Terrace, i494 (Chroniques de Monstrclet). — 
Guise- en -Thierace, 16)8 (arch. de la ville de 
Chauny). — Retmion-sur-Oise , 1798, en vertu d'un 
décret de la Convention nationale du i5 vendé- 
miaire an 11, réclamé par la société populaire de 
(iuise. 

(luise élait autrefois cbef-lieu : 

1° D'un doyenné rural dépendant de l'archidia- 
coné de Thiérache et du diocèse de Laon ; 

a" D'une élection créée en 161 4, comprenant 
les subdélégations de (^luise et d'Hirson ; 

3° D'une subdélégalion; 

4" D'un grenier à sel ; 

5" D'un gouvernement militaire ; 

6° D'un bailliage royal, depuis 1768, en vertu 
d'édits de décembre 1764 et de mai 1766 (voy. 
Ribemo.m); 

7° D'un l)ailliage ducal ; 

8° D'un bailliage des bois converti en maîtrise 
en 1779, et enfin d'un bureau de marque des toiles 
ayant la même étendue que la siibdélégation. 

Le doyenné rural comprenait .\isonville, Audi- 
gny, Barzy, Bea.irain, Bernoville, Boué-et-Bergues, 



DEPARTEMENT DE LAISNE. 



133 



Buironfosse, Chigny-el-Crupilly, Dorengl, Esque- 
Iiéries, Etreux, Faly-el-Wiège, Fiavigny-le-Pelit, 
Grougis, Guise, Hannnpe, llautevillo, Iron , La- 
vaqneressc, Lesclielles, Longcliomps, Macquigny, 
Malzv, Marly-et-Englancoiirt, Mennevret, Monceau- 
siir-Oise, Monireiix, la Neuvil!c-lez-Dorengt, le 
Nouvion, Noyai. Ohy, Proisy, Proix, Puisieiix-el- 
Colonfay, Saint-Algis-et-Erloy, Saint-Germain- 
et-Lesqiiielles, le Sourd, Vailencourt, Vénérolles, 
Verly et Villers-lez-Guise; 

L'élection était formée de parties de l'élection de 
Novon (Essigny-le-l*elil, Kieulaine, Konsomnie-et- 
Kervaques, Kontarne-Noire-Dame, Horabliùres, llan- 
court, Marcv et Mesnil-Saint-Laurenl) et de l'élec- 
tion de Laon. Cette dernière partie comprenait le 
canton de Guise, moins lîornot; celui de \Vassigny, 
moins Molain ; celui du Nouvion , moins la rive droite 
de la Sambro; les communes de Buironfosse, Clii- 
gny, Crupilly, Englancourt, Erloy, Elréauponl, Fon- 
tenelle, Lerzy, Papleux et Sorbais, <\u canton de la j 
Capelle; Aulreppes et Saint- Algis, du canton de 
Vervins ; Berlaigneniont, Colonfay, Puisieux, le 
Sourd, Wiège, Falj et les rues de Bohain et des 
Mannoiiseaux à Lemé, de celui de Sains; Becquigny, 
Boliain, Escaufourt, Etavos-cl-Iîocqniaux, Monlignv- 
Carolte, Seboncourt, de cilui de Boliain; le Wont- 
d'Origny. Origny-Sainle-Benoîle, Begny et Tlie- 
nelles, de celui de Bibemont, et enfin Honnechies, 
de celui du Gàteau-Cambrésis ( Nord), (^es territoires 
formaient la subdélégation de Guiso. L'élection de 
Gnise comprenait aussi la subdélégalion d'Hirson. 

Le grenier à sel , dit de Thiérache, a été établi au 
iiv' siècle. Vers la fin du tvii" siècle, les cbambres à 
sel d'Aubenton et de Vervins en ont été démembrées, 
pour former de nouveaux greniers. Depuis cette 
époque, le grenier à sel de Guise a compris les can- 
tons actuels de Guise et de Wassigny, moins Molain ; 
le canton du Nouvion, moins le Sart; les villages de 
Buironfosse, Oliigny, Grupilly, Engkncourt, Erloy, 
Fontenelle, Papleu.x, du canton de la Capelle; ceux 
de Colonfay, Landifay, le Hérie-la-Viéville, Mnncean- 
le-Neuf, Puisicux, Sains, le Sourd et Wiège-Fatv, 
du canton de Sains; Becqnigny, Boliain, Escaufourt, 
Étaves-el-Bocipiiaux, Monligny-Carotte et S?bon- 
courl, du canton de Boliain; Fieulaine, du canton 
de Sainl-t^uentin; Monceau-le-Vieil, Origny-.Sainte- 
Benoîte, Parpeville et \illers-le-.Sec, du canton de 
Bibemont, et Honnechies, du canton du Càteau- 
Cambrésis (Nonl). 

Le gouvernement militaire comprenait ce grenier 
à sel , moins Becqnigny et Boliain. Sainl-Algis et la 
rue Neuve d'Autreppes, du canton de \ ervins ; la rue 



de Boliain à Lemé, du canton de Sains; le Monl- 
d'OrignyetNeuvillelte, du canton de Bibemont, fai- 
siiient aussi partie du gouv' militaire de Guise. 

Le bailliage ducal comprenait Aiidignv, la rue 
Neuve d'Autreppes , Barzy, Bec(|uigny en partie , 
Bergues , Boue , Buironfosse , Cbigny, Clairefontaine , 
Crupilly, Englancourt, Erloy, Esquehéries, Etaves. 
Etrjux, Flavigny-le-Grand-et-Beaurain, Flavigny- 
le-Petit, Fontenelle, Guise, Lesquielles-Saint-Ger- 
main, Macquigny, Marly, Mennevret, Monceau-siir- 
Oise, la Neuville-lez-Dorengt, le Nouvion, Oizy, 
Papleux, Saint- Algis, Saint-Martin-Rivière, Sebon- 
court, Somniei'on, Vaux-en-Arrouaiiie (Vaux-Andl- 
gny ) et Wassigny. 

La prévôté d'Hirson et les bailliages d'Aubenton 
et do Runiigny y ressortissaient. Ce dernier bailliage 
comprenait Any-Martin-Rieux, Bay, Bogiiy, Bossus, 
la Ferée, Fbgny, Liart, Logny-lez-Aubenton, la 
Neuville-aux- Joutes, la NeuvilIc-aux-Tourneurs et 
Bumigny. 

Le bailliage des bois avait probablement dans 
l'origine la même étendue que le bailliage ducal; 
il a été subdivisé en grueriesdont les cbefs-lieux ont 
été fixcsà Aiibenton, Guis.', Hirson,le Nouvion, Ru- 
niigny et Saint-Micbel. — La gruerie de Guise com- 
prit les forêts de l'Arrouaise et de Begnaval et les 
bois d'Oizy, des Aulneaux, de la .Motte, de Marly, de 
lieaiirain, du l'uits-des-Alliers et de l'Epaissenoux. 
Elle fut convertie en maîtrise des eaux et forèls par 
letlres patentes d'avril 1779, qui lui unirent la 
gruerie du Nouvion. 

Guise fut, en 175)0, pendant quelques mois, le 
clief-lieu du district de Guise-Vervins (voy. le mot 
Vtnvns). Son canton comprit alors Aisoniille, Aii- 
(Kgny, Bernot, Bernoville, Bertaigncinont, Bolié- 
ries, Claiilieu, Colonfay,. Crupilly, Dorengl, E.sque- 
béries, Étreux, Faty, Flavigiiy-le-Grand-et-Beau- 
rain, Flavigny-le-Pelit, Grougis, Guise, llautevill., 
Iron, Lavaqueresse, Lesclielle, Lesqiiielles-Sainl- 
Gcrmain, Longcbamp, Macquigny, Malzy, Monceau- 
sur-Oise, la Neuville-lez-Dorengt, Noyai, Proix, 
Puisieux, Roinery, le Sourd, Tupigny, Vadencourt, 
VCrly, Villers-lez-Guise et V\'iège. 

Etablissements : chapitre de Saint-Gervais et de 
Saint-Protais avant le xii' siècle; bôpilal existant 
déjà en 1219 (arcli. de l'Einp. L 993). — Mala- 
drerie du xii" siècle. — Béguines fondées en i a4(i ; 
archers, en lôio; Minimes, en iGio; sœurs de 
l'Enfant-Jésus pour l'in.slruction des jeunes filles, et 
l'Hotel-Dieu, en 1680; frères de la Doctrine chré- 
tienne, en 1681 ; collège, en 1741. 

Les armoiries de Guise sont ; d'azur semé dejlciiis 



■J3/I 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



de lys d'oi; tiii lion brochimt sur le tout à dextie. | 
Celte ville a aussi porté : smié de France au franc | 
caulon d'arjreni chari;é d'un lion de sable armé el 
lampusué de gueules. ! 

Iil;lsl■l^^:s, 1. c"'de Dizy-le-Gios; auj. détruilc. — CeUe 
ferme appartenait autrefois à l'abbaye de Cuissy et 
se trouvait au sud de Dizy-le-Gros. 

Glistellk, f. et fief, c" de Vendeuii. — GuislMIe, 
i5(ii (délibérations de la chambre des comptes de 
la Fère). — Ghistelle, i563 (comptes de la châ- 
tellenie de la Fère, chambre des comptes de la 
Fère). 

Cette ferme, située à l'est de Vendeuii, à peu de 
distance de l'éijlise, est détruite; son emplacement 
contient des sarcophages mérovingiens. Une rue de 
Vendeuii a conservé son nom. 

GuiVRV, c°" de Chauny. — Guiveri, ia37 (cart. du 
chap. cath. de Noyon, f aoa, arch. de l'Oise). — 
Guyveri, i3iA (ch. du chap. cath. de Noyon, arch. 
de l'Oise). — Guyvery, 1 53g (tit. ibid.). — Guieery. 
i.")7f) (arch. conim. de Chauny). — Gurery, i6a.^) 
(baill. de (Miauny, B i36o). — Paroisse de Sainl- 
Jean-Baptisle de Guitry, 1690 (arch. comm. de 
Guivi-y. 

Guivry était uni au marquisat de Guiscart, lequel 
avait été érigé en 1 708 , et il dépendait du doyenné 
de Ham. 

GtiZAvcûuiiT, h. c°' de Gouy. — Gisencort, 1 1 '1 1 (cari, 
de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 618). — Guy- 
sencourl, i5/io (tit. de l'abbaye du Mont-Saint- 
Martin). 



La seigneurie appartenait autrefois au chapitre 
de Saint-Quentin. 
GuNï, c°" de Coucy-le-Château. — Guniacus, 858; 
ville de Guny, 11/17 (''art. de l'abb. de Notre-Dame 
de Soissons, f 33). — Gunni, 1 1 58 (cart. do l'abb. 
de Saint-Martin de Laon, f 80, bibiioth. de Laon). 

— G«m, 1 iG'i (ch. de l'abb. de Prémontré). — 
Gugny, i/i58 (arch. de l'Empire, E i953i). — 
Paroisse de Sainl-G(urges-de-Guny, 1677 i**^' '''*'' 
de Guny, trib. de Laon). 

La seigneurie relevait autrefois de la baronnie de 
Coucy. 

Glvencockt, c°° de Neufchàtel. — Guiencowt, 1969 
(ch. du chap. cath. de Noyon, arch. de l'Oise). — 
Guyanconrt, paroisse de Saint-Cyr et de Sainle-Ju- 
litle-de-Guiencourl , i(i83 (état civil de Guycncourt, 
trib. de Laon). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abb. de 
Saint-Pierre de Reims. 

(JLïE."iCOURi, h. c"" de Villequier-Aumont. — Guien- 
court, laaô (ch. de- l'abbaye de Fervaques). — 
Paroisse de Sainl-Quentin-de-Guyaneoiirt, l'/ài) 
(arcli. comm. de Villequier-Aumont). 

La eomraune de Guyencourt a été unie à Ville- 
quier-Aumont par ordonn. royale du 2 juin 181g. 

Glz, village, c°' de Vesles-ct-Caumont. — Allare do 
Veela et de Guz, 1196 (arch. de l'Emp. L 1006). 

— Guiz, 1277 (cart. de l'abbaye de Thenailles, 
C 43). 

Peut-être dans le voisinage du lieu-dit l'Ancien 
cimetière. 



H 



HACOT-BnÛLÉ (Le), m°° isolée, c"" du Charmel. 

Haie (La), h. c"" d'Armentières. 

Haie (La), f. c"' de la CapeUe. 

Haie (La), bois, c"" de Chàtillon-lez-Sons. — Haia, 
1 1 77 ; Haia de Blaincourt, 1 1 89 (cart. de l'abb. de 
Thenailles, T 33 et 3o). — Bois de la Haye, 
wi's' (chambre des comptes de la Fère). — Bois 
de la Hay, 160G (famille Béguin). 
Défriché en partie. 

Haie (La), f. c"de Mauregny-en-Haie; auj. détruite. — 
Un lieu-dit Mont-d'Haie indique encore sa situation 
vers Marchais. 

Cette ferme a laissé son nom à un petit ruisseau 
qui prend sa source au territoire de Courtrizy, ali- 
mente le moulin de Mauregny et va se perdre dans 
la foret de Samoussy, après avoir traversé les terri- 



toires de Mauregny et de Coucy-lez-Eppes. Son par- 
cours est de 8,800 mètres. 

Haie (La), bois, c°° de Plomion ; auj. défriché. 

Haie-d'Aubentok (La), bois, c"' d'Aubenton. — Ce 
bois contenait, en 1768, 3,G4o arpents (d'Expilly, 
Dict.géogr. t. H, au mot Eai;x et Forêts). 

Haie-de-Martig.vï (La), bois, c" de Martigny. — Ce 
bois contenait, en 1763, 670 arpents (d'Expilly, 
Dict. géogr. t. II , au mot Eaiï et Forêts). 

Haie-de-Wimï (La), bois, c"° de Wimy. — Haye-du- 
Merdier, i385 (cart. de la seigneurie de Guise, 
ri85). 

Ce bois contenait, en 1763, 200 arpents (d'Ex- 
pilly, Dict. géogr. t. II, au mot Eaux et Forêts). 

Haie-Equiïerlesse , h. c°' de Fonlenelle. — Haie-Quié- 
vreleche, i3o6; Haye-de-Kevrelesche, Haie du Ài>- 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



135 



vreletche, iSSy (airt. de la scign. de Guise, f"' ig5 
et 398). — Haie-Exqiiievrelexxe , 1610 (baill. des 
bois de Guise). — Haie-Cuverlesnp , 1760 (baili. de 
Ribemonl, B 189). 

La forêt d'Equiverlesse , contenant 299 hectares 
69 ares, appartenait autrefois à i'abl)aye de Liessies. 
Elle a été aliénée par l'Etat le 33 juillet i8.33, et 
défirichée en gran<le partie peu de temps après. 

Hainadt, petite province de la Flandre à laquelle Fonte- 
nelle, Papleux et la partie de territoire comprise sur 
la rive droite du ruisseau de Barzy appartonaienf. — 
llainan pagus, vers ft'i'i (ex Vità sancii Landelini, 
abb. ('rispiniensis, acta .SS. ordin. sancti Bened. sœc. 
II, p. 87.'!). — Har^nauvum territorium, vu' s" (ex 
Vità sancti Ansberti, idid. p. io!iH, Hist.de France, 
t. III, p. 619). — Pagus Hainoneiuis (ex Vite sancii 
Vulmari , abb. Silviacensis , acta , ibiJ. p. 1 ; sœc. III , 
p. 93?i , Hùt. de France, 1. 1|[ , p. 626 C). — Pagus 
Hainoavitu , 7/19 {Hial. de France, t. IV, p. 716 B). 
— - Pagus Haitwieniis , gao (cari, du ch. de Cambrai , 
fonds lalin, ms. 10968, Bibl. imp.). — Hagnauinim , 
vers 1 1 o4 ( Relation des miracles de saint Quentin , 
par Raimbert: CoUiette, Mém. du Vermandou , l. I, 
p. 37g ). — In pago Hainuacemi , 1 1 07 ( Liber pri- 
vilcgiorum, f .Ji , abb. de .Sainl-.\man(l , arcb. du 
Nord). — Henau, Hanonia, i355 (arcb. de l'Emp. 
Tr. des ch. reg. 99, n" 358). — Henatit, i3-jô 
(Recueil des ordonn. des rois de France, I. VI, 
p. 111). — Henault, vers lAoo (arcb. de k ville 
de Saint-Quentin , liasse 197). 

HiiMACT, fief, c°* de Bois-lez-Pargny. — Il relevait 
autrefois de l'év. de Laon. 

Halliei\s(Les), m"" isolée, c" de Biiironfosse; auj. dé- 
truite. - — On en connaît encore l'emplacement. 

Halloise, bois, c°* de Mennessis; auj. défriché. 

HiLoiT, petitterrit. c" de Saint-Pierre. — In Ireffundo 
de Haloit, m i* s' (cart. de l'abb. de Thenailles, f° 6/1 ). 
On n'en connaît plus l'emplacement. 

HiLOT, bois, c°' de Frières-Faillouél. 

Halots (Les), petite f. et m'° à vent, c" d'Aulremen- 
court. 

Haloi DnAT, f. c" de Latilly. — llaurodroi, 119a (suppl. 
de D. Grenier, 296, Bibl. imp.). — Harodroi, 
1 ig5 ; domus de Harondroi, 1 308 (cari, de l'abb. 
de Saint^Jean-dcs-Vignes, f 5o, Bibl. imp.). — 
AUondret, »743(arch. comm. dew Latilly). — Alou- 
draij (carte de Cassini). 

Cette ferme appartenait au prieur»'^ de Charme et 
relevait de NeuillySaint-Front. 

MiLOip, h. c"' de Montreuil-aux-Lions. 

Hameau (Le), h.c" de Coucy-la-Viile. 

Hamkgicoirt, c'" de Moy. — HnmigicorI , i338(rh. 



de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Hamigi- 
courl, i3'io (fonds latin, ms. 9228, Bibl. imp.). 

— Iiamii;ecourt, 1610 (arcb. de l'Enip. PP 2). — 
Hamijkowt, i6'i2 (lit. du chap.de Saint-Quentin). 

— AmegicouvI, 1698 (baill. de Ribemonl, B 250. 
Dépendait autrefois de la chàtell, de Vendeuil. 

Hamel (Le), petit h. c"° de Beautor. 
IIamel (Le) , autrefois b. de Lierval. 
Hamel (Le), m°° isolée, c°° de Mézières-sur-Oise. — 

Ilamellum, 1188 (ch. de l'abb. de Saint-Mcolas- 

aux-Bois). 

Autrefois ficf relevant du comté de Ribemonl. 

i385 (arch. dei'Emp. Trésor des chartes, reg. i 27. 

pièce 8 ). 
Hamehet (Le), (. c" d'Aizy. — Ameret (Cassini). 
Hasiet ou PETiT-SEnAicoiRT, h. c'" de Seraucourt. — 

— Curtis que dicitur Hamel, 1 1 84 ; Hamelum ,1188 
(cart. A A de l'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile , p. 1 00). 

— Petit-Seraucourt , 1/175 (ch. de l'abb. de .Saint- 
Jean de Laon). — Pelit-Seraulcourl , i5o3 (arch. 
de l'Emp. P 2/18-1 ). — Seianlcourt-le-Petil , i583 
(minutes de Claude Huart, notaire à Saint-Quen- 
tin). — Hamelel, 1 78C (baill. de Cliauny, B. 1 703). 

La .seigneurie, vassale de la cliàlellenie de Saint- 
Quentin , appartenait aux abbayes de Saint-Jean de 
Laon et de Saint-Quentin-cn-l'île. — Ce hameau 
avait sa municipalité et il dépendait de l'intend. 
d'Amiens, élection et subdélégalion de Saint-Quentin 
(intend. d'Amiens, C 77Ô). 

IIamets (Les), b. c'" de Domplin. 

I1a\gestou Genlis, fief, c' «le Beautor. — Relevait 
autrefois de la chàtell. de la Fère. 

Hangest, fief, c°' de Chauny. — Relevait autrefois de 
la chàtell. de Chauny. 

Haksape, c°° de Wassigny. — Villa Hanapio in pago 
Laudunensi, 845 (dipl. de Charles le Chauve, Mar- 
tène, Ampliss. coll. col. 109). — Territorium Ha- 
napie, 1 1 38 (ch. de l'abb. de Prénionlré). — Hena- 
pia, 1 i56 (ch. de l'abb. ^de .Saint-Martin de Laon). 

— Ueiinape» , 1 2 1 o ; in terrilorio de Hanapea, 1 a 1 o 
(cari, de la seign. de Guise, t°' 55 et 5G). — Hen- 
nappes, 1 'io5 (arch. de l'Emp. J 801 , 11° 1 ). — 
Ville de Hennaples-lez-Guiae, i'i65; Hanapphx, 
Uanappes, i535 (lit. de l'abb. <le Pi-émontré). — 
Hennaplea, 1573 (arch. comm. de Lesquielles-Sainl- 
Germain). — Hanaples, 157g (arch. de la ville de 
Guise). — Hanappe, 1617 (lit. de l'abb. de Prt'- 
montré). — Hennape, 1710 (intend, de Sois.sons, 
C 820). — Hanape, 1780 (baill. de Ribeniont, 
B 10). — Hennappe, 1780 (lit. de l'abb. de Pré- 
montré.) 

Commune érigée en 1210. — Les seigneurs de 



13G 



DEPARTEMENT DE LAISNE. 



Guise étaient avoués. — Les liabllaiils avaient le 
choix de l'appel devant le baillia{;e ducal de Guise 
ou devant le bailliage de l'abb. de Prémonlré. 

II.<N.vETO\NEiiii;s (Les), petit b. c" de Brasios. 
,Hannot, clijt. c°" de Barenlon-Cel. — Hanoi, 17:10 
(liL du cliap. ca(b.deLaon). — Hanoij, i-^b'S (baill. 
du clmp. cath. de Laon). — - Censé du Iluanol, 
t')-]i {ibid.). 

On remarque encore l'emplacement des fossés et 
des traces de construction. 

IlAprEvcounT, c°° de Saint-Simon. — - Hapencourt, 
i58i (arch. de la ville de Guise). — Appmcowl , 
1671 (baill. de Cbauny, B 1.362). — Apcncouvt , 
1720 (til. du cliap. de Saint-Quentin). 

La seigneurie relevait auli'efois de la chàtellenie 
de Cliauny. 

HiPTAiiD (Le), m°° isolée, c"" d'Acy. 

Habamoist, c"" de Villers-Cotterêls. — Harimont, «igj 
(cart. de l'abb. de Saint-Médard de Soissons, P 5o, 
.\isne). — Haramons, 19/ia (suppl. de D. Grenier, 
2()3, cb. /|5, Bibl. imp.). — Havaiiwtid , 1617 
(min. de Gosset, notaire). 

Ancienne mairie de la châtell. de Crépy-en-Valois. 

HAnoEs, f. c°* d'Housset. — Curia de Hai-hin, ii.')8 
(carL de l'abb. de Thenailles, f° 3.'i). — Domus de 
Harbies, )iG8 (cari, de l'abb. de Saint-Michel, 
p. 16g). — Harbe, 1728 (chambre du clergé du 
dioc. de Laon). 

Cette ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Thenailles. 

IlAnciG.vï, c™ de Vervins. — Alodium de //«rcigni», 
1120; Harcennie, iiSô (cart. de l'abb. de Bu- 
cilly, f" a et 34). — Harceng7tis , ii'i'i (cart. de 
l'abb. de Thenailles, P i5). — Ecclesia de Harcen- 
nies, 1 1/18; ecclesia de Harcignios , Hurrennis, Ar- 
rennis, 1163 (cart. de l'abb. de Bucilly, f" 36 et 35). 
— Harcegnies, 1169 (cart. de l'abb. de Saint- 
-Michel , p. 2 /i 1 ). — Harcegnis, ia3i (cart. de l'abb. 
(le Bucilly, (° 3()). — llarcenie», lai/i (cart. de 
l'abb. de Thenailles, f° 27). — llarsignis, i36o 
(arch. de l'Emp. Tr. des ch. registre 88 , n° /i 2 ). — 
Ihritegnys , 1 '100 (comptes de l'IIôtel-Dieu de Laon, 
E 5). — Ihrcignijs , 1616 (minutes d'Ozias Tei- 
linge, notaire). — Hanigmj, ifigg (lit. de la char- 
treuse du Val-Saint-Pierre). — llmsigny-en-Thie- 
yitche (carte de Cassini). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abb. de 
Bucilly et relevait de Rozoy-sur-Serre. 

iUnDECouiiT, fief, c"° de Macquigny. — 11 relevait 
autrefois de Guise. 

Une des rues de Mac()uigny porte encore le nom 
de Hardecoiirt. 



llAnoRETS (Les), lieu-dit, c"' de Pasiy. Havdree, 
laGa (suppl. de D. Grenier, agG, Bibl. imp.). — 
Hardrez, 1 667 (tit. du cliap. de Soissons). 

Hakcicocht, c°° du Càlelet. — Nemus de Wongicorf , 
1200 (cart. de l'abbaye du Mont- Saint-Martin, 
p. 763). — Argicort , 1201 (carL du ch. cath. de 
Noyon, i* 161, arch. de l'Oise). — Nenius de Hai- 
gicort, 121 A (cart. de l'abbaye du Mont-Saint - 
Martin, p. '17/1). 

Hargicourt dépendait aulrcf. du doyenné rural 
d'Atliies. 

Haiicivai., f c°' de Vendliuile. — Orffival (carte de 
Cassini). 

Celte ferme relevait de Boliain ; elle apparlenail à 
l'abb. et à la paroisse du Mont-Saint-Marlin (inlend. 
d'Amiens, C 776). 

Hargie (La), bois, c"' de Saulchery; auj. défriché. - 
Il appartenait autrefois en partie à l'abb. de .Notre- 
Dame de Soissons. 

Haiilt, c°° de Sainl-Quentin. — Altare Sancli-Marlim- 
de-llaleio, gSa (cari, de l'abb. d'Homblières , p. 2/1). 

— Harli, Uaileium, g8() (cart. A A de l'abb. de 
Saint-Qnentin-en-l'lle, p. 12 et 100). — Itar- 
liaetim, laAi (cart. de l'abb. du Mont-Saint-Marlin, 
p. aS'i). — Arbj, 1688 (arch. comm. d'Harly). 

La seigneurie appartenait autrefois au chapitre 
de Saint-Quentin et relevait de la chàtellenie de la 
même ville. — Petit ruisseau qui prend sa source à 
Homblières et se jette dans la Somme à Rouvroy, 
après un parcours de 3 kilomètres. 

Harmakdot, f c°' de Chézy-l'Abbaye. — Armandol 
(carte de Cassini). 

HABQBEBusiEn, fief, c"' de Buironfosse. — Il relevait 
autrefois de Guise. 

Hartaing, bois, c"" de Flavigny-le-Grand-et-Beaurain 
et de Wiège-Faty ; auj. défriché. 

Harteknbs, c°" d'Oulchy-le-Chàteau. — Ilarhiine, 
1280 (cart. du chap. cath. de Soissons, f 371). — 
Hartene, ligi (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soiç- 
sons, f a5). — Hartenes, 1G26 (arch. comm. 
d'Hartennes). Artmnes, i6.5.j (tit. de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, iG). — Hartamte, 1783 (intend, 
de Soissons). 

La seigneurie, \ assale de Pierrefonds et d'Oulchy- 
le-Chàteau, dépendait de la vicomte de Buzancy. — 
La nialadrerie & été unie à l'Hùlel-Dieu de Sois- 
sons par arrêts du Conseil d'Etat des 1 '1 mai et 
16 juin i6gG. 

Harï, c°" de Vervins. — Hairiaeiim, 877 (dipl. de 
(;harles le Chauve, Hisl. deFratice, t. VU, p. 660 C). 

— Aherien, 1 iGa (cart. de l'abb. de Bucilly, (° 34). 

— Haaris, iSafi (suppl.de D. Grenier, 387, Bibl. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



137 



imp.}. — Httris, 1 /io5 (arch. de l'Emp. J Soi, n" i). 

— Hui-y», i55o (charirpiise du Val-Saint-Pierre). 

— Haris-et-Train, i568 (acquits, arch. do la ville 
de Laon). — Ilnrie, 1O61; Hari.i-Esiraon . 16I}-; 
Hary-Hétrain , 1 696 (chambre du clergé du diocèse 
de Laon). 

La seigneurie relevait aulrefois du conilé de 
Marie. 

Hatot, bois, c°* de Pavant. — Ce bois contenait 66 
arpents en 1768 (d'Expilly, Dicl. /{cogr. l. II, au 
mot Ea€ï et FonÈTs); il a été ri'duil à deux heclaros. 

Hattois, f. et m'° à eau, c"' de Boufllgnereux ; auj. dé- 
truits. — Censé du Haloys, liioi (tiL de Tabl). de 
.Saint-Hemv de Reims, arch. de la Marne). — Censé 
de Halioi/s, i.")8r) (minutes deMacquelin, notaire, 
cab. de M. d'imécouri). 

Ancien domaine du prieuré de Corbeny. 

IIatches, {. c"' de Courboin. 

Haicoirt on Haiiikcoi:rt, fief, c°° de Vaux-Andigny. 

— Aullecourt, i7.'i8 (baill. de Ribemont, !> 374). 
Ce fief relevait autrefois de Guise. 

Haucourt (Le), c°" du Càtelet. — Ludolficurlig , 1 1 a'i ; 
IJaipinctirtù , 11/1.') (cart. de l'abb. d'Homblières, 
p. 6 et 7). — iMihircourt, ii48; Li'haucouvl, 
1 190 (cart! de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 4 16 
«1576). — 'Lahoucurl, 119a ( Collielte , -Wcmoi'rci 
du Vermandois , t. II, p. '190). — Lehouchoit, iai6 
(coll. de I). Grenier, paquet 6, n° .5). — Ij^haiicorl , 
1-^9 1 ; l^hoHcorl , 1995 (cart. de l'abb. du Mont- 
S'-Marlin, p. 179 et 768). — Lehaultcourt , 1997; 
Lhaucotirl , laôo (cart. de l'abb. de Fervaqiies, 
p. 305 et 3Ci, arcb. de l'Aisne). — Lehmtleourl, 
1996 (Collietle, Mémoiret du Vermandoi», t. Il, 
p. 345). — Lehanlcoiirl , i454 (arch. delà ville de 
Saint-Quentin). 

La seigneurie relevait autrefois de Cléry (Somme). 

Havdrrvii-le, {", c"' de Marie. — Allare Saifti-Mur- 
tini-dr-Hudmlla, ii5/i; Hildonis -Villa, ii83; 
Hodovilla, 1 i83; Hurdiivilla , i 187 (cart. de l'abb. 
de Fesmy, p. 76, 80, 94, 78). — Houdevilla, Hu- 
durville, 1 188 (cart. de l'abb. de Thenaillcs, C" 98 
et 99). — Houdrevilta, 19 94 (cart. de l'abb. de Saint- 
Michel, p. 1 7 1 ). — Houdrmlle, 12 44 (cart. de l'abb. 
de Foigny, f 965). — fJoudrevilc, 1966 (suppl. de 
I). Grenier, 987, Bibl. imp.). — Houdivilta, i3oi 
(cart. de l'abb. de Fesmy, p. 1 17). — Hntildreville , 
lâao (lit. de l'Hôlel-Dieu de Marie). — Hondre- 
villf, 1693 (arch. de la ville de Marie). Hmidcl- 
ville, i048 (baill. de Marfontaine). — Audreville, 
1714 (lit. de rilôtel-Dieu de Marie). — HaudevilU, 
1 780 (chambre dn clergé du diocèse de Laon). 
Le prieuré et la ferme de Saint-Nicolas de Hau- 

Aisne. 



dreville, construits en 1 1 1 1 par l'abbaye de Fesmy, 
dépendaient de la communauté de Bebaine. 

FlAi'DRiLLiEn, petit ruisseau qui alllue dans la Crise à 
Chacrise. — H n'alimente aucune usine. — Son 
parcours est de 810 mètres. 

Haudkoii, h. c' ' de la Flaniangrie. — Haudroy, paroisse 
de Robay, 1676 (minutes de Constant, notaire). — 
Hauldroy-les-Huttes , 1716 (plans de la Flaman- 
grie). 

Habger, petit fief, c" de la Ferté-Chevresis. — Rele- 
vait autrefois de la Ferté-sin'-P('ron. 

Hauldroit, bois, c"' d'Étaves-et-Bocquiaux; défriché 
en partie. — Hauldroyt, 1678 (minutes de Pierre 
Gallois, notaire). 

HAUMO.»iT ou LES Haijmoms, 11. c" do Lerzv. — On pro- 
nonce les Aumonl». 

HAViioitT (Le), f. c" de Coucy-Ia-Ville. — Haultmonl, 
1666 (baill. de Chauny, B 1699).— Haullemonl , 
1679 (arcb. comm. de Coucy-la-Ville). 

Hacbie (La), f. c"' de Beaurevoir. — Grande et petite 
Haulrie, xv' siècle (dénombrement de Beaurevoir, 
chambre dos comptes de la Fère). — Le Haurie . 
1573 ; fief de laHaurye, 1574 (arch. de l'Emp. 
P «48). 

Celle ferme dépendait, en 1 578 , de Montbrebain 
(arch. de l'Emp. P 948-3) et appartenait au chap. 
de Saint-Quentin. — Détruite vers 1 798. 

Haurie (La), f. fief, c'"de Frières-Faillouël. — Censé 
de ^i Uaurye, 1576 (registre des délib. arch. de la 
ville de Chainiy). 

Appartenait au chap. de Saint-Quentin et rele- 
vait autrefois de Vendeuil. — Auj. détiuite. 

Haui-Bois (Le), m'° à eau, c" de Buironfosse. — Au- 
trefois Gef relevant de Guise. 

Habt-Bugrï, h. — Voy. Bugnt (Haut et Bas). 

Halt-Biiissos (Le), (. c"' de Jeancourl; auj. détruite. 

Haut-Chemin, f. c"* de Nizy-le-Comle. — Haull- 
Chemin, 1697 (arch. comm. de Nizy-le-Corate). 
Elle appartenait aulrefois à l'abb. de Lavalroy. 

Haut-Chemin (Le), h. c" des Autels. 

Haut-Cobbero.v, h. — Voy. Corberon (Haut et Ba.*). 

IIait-des-Bois (Le), h. c"* de Cugny. 

IIautdevir (Le), bois, c°' de Landouzy-la-Ville; dé- 
friché en partie. — Boscum Houdvini, 1957 (cart. 
de l'abb. de Foigny, f 18, Bibl. imp.). 

Hautdevis (Le), h. et m'" à eau, c"' d'Origny. — Moulin 
de Hauldevyn, xvi" s" (chambre des comptes de la 
Fère). — Haudevin, 1G16 (minutes d'Ozias Tei- 
linge, notaire). — Rue des Iklvins, ce qui tenait 
autrefois au moulin, 1680 (baill. de Foigny, en- 
quêtes). — Rue du Haudvin, 1 740 ; rue des Haudh- 
vin, i-jhi (arch. comm. d'Origny), 



138 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Haltedaidièbe (La), f. c°' de Domplin. 
Haute-Bomie (Li), h. c°° de la Bouteille; sprincipal 

hameau de la Bouteille se divise en grande et petite. 

La grande est tirant vers le corps du village, où il y 

a une haute bonde (détruite) au milieu d'un chemin, 

et la petite vers l'Espiu-maille, paroisse de Landouzy- 

la-(lour. Cette dernière a esté autrefois de reste 

mesme paroisse avant l'érection de la Bouteille en 

cure; à présent elle y est joints (Livre de Foigny, 

par de Lancy, p. 7). — llaulle-Bonde , 1 7a 1 (baill. 

de Foigny, inventaire). 
Haute -BnuviihE (La), f. c'" de Pontru. — llautes- 

Brtiijhvs {carie de Cassini). — Haiite-Biuière, 1773 

(Collielle, pouillé du dioc. de Noyon). 

Ce domaine appartenait autrefois à l'abbaye de 

Vermand. 
Hactecoiht, f. c" de Vigneux; auj. détruite. — On 

n'en connaît plus l'emplacement. 
Haute-Épi.ve (La), h. c"' de l'Épine-aux-Bois. — 

Haulé])ine (carte de Cas.sini). 
Haite-Laine (La), h. c'" de Beuvardes. — Hotelin 

(carte de Cassini). 
Haute-Maison (La), h. c"' de Bazoches. — Eaulte- 

Maisou, i6.'!5 (lit. de l'Hôtel-Dieu de Cbàteau- 

Tbierry). 

Uni maintenant à la population agglomérée. 
Hute-VIaison (La), f. c"' de Cbézy-en-Or.\ois. — Cette 

ferme appartenait autrefois à la commanderie de 

Moisy-le-Temple. Unie maintenant à la population 

agglomérée. 
Haute-Pie (La) ou Tourï, fief, c°° de Vassens. — 

Thory, lôûf); Thorry, 1608 (arch. de l'Empire, E 

1^5.32). — Hautepye, 1700 (maîtr. des eaux et 

forêts de Coucy-le-Cbàteau). 

Relevait autrefois de Coucy-le-Châleau. 
Haute-Pie (La), f. c"' de Vaudesson. — Haut<^ye 

(carte de Cassini). 
HACTE-PiEniiK (La), f. c"° de Couvron-et-Aumencourt; 

auj. détruite.— La Hatdle-Pierre , lAii (arch. de 

l'Emp. JSoun'/i). 

Elle dépendait autrefois de Monceau-les-Leups. 
Haute-Rive, fontaine près de Braine. 
Hautes-Brates (Les), b. c"" de Saint-Agnan. — Haut- 

tebi-ay (carte de Cassini). 
Haute.s-Riïes (Les), fabrique de sucre, c"" de Maizy. 

— Construite dans le voisinage d'un fief du même 

nom qui relevait autrefois de Roucy. 
Hautes-Roches (Les), b. c"' de Cbézy-l'Abbaye. 
Hautevent, fief, c"' de Bellicourt. 
Hautevesse, c°° de Neuilly-Saint-Front. — Aidtevesne, 

1611 (arch. de l'Emp. Q A). — Allaveima, 157.3 

(pouillé du diocèse de Soissons, f 2 5). — Haiil- 



tevesnp, 1676 (tit. de l'Hôtel-Uieu de Chàliaii- 
Tbierry). — Haultevesws, 1709 (intend, de Sois- 
sons, C 30.')). 

.Seigneurie vassale de Château-Tbierry en 1 A 1 i , 
et au xnii° siècle, des fiefs de Saint-Vulgis et de 
Vcuilly-la-Poterie. Elle ressortissait à Villers-Collc- 
rèts pour ce qui relevait du premier fief et à Châ- 
teau-Thierry pour ce ([ui était mouvant du second. 

Hauteviule, c"" de Guise. — Terra in pago Laudii- 
nensi sila in ioco qui dicitur Allavilla, 1018 (cail. 
de l'abb. d'Homblières, p. 87). — AltavUh quf 
est in pago Vermandensi, 1 148 (calai, de Joursen- 
vaull). — Atilnilh, xiii' s' (ch. de l'Hôtel-Dieu di 
Saint-Quentin). — Haulleville, i.'iSi (tit. de Talili. 
de Corbie, arm. .3 n" 7, arch. de la .Somme). 
Aulteville , u-iB'-i (baill. de Ribemont, B7.r ("16). — 
Hauleville-lez^Bei-nol , 1617 (tit. du cbap. de Sainte- 
Pécinne). — Authcvitle, id'.Ui; Ilaullmlle. ^(>!\'.^ 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). 

La seigneurie, vassale de Guise et appartenant 
autrefois à l'abb. d'Anchin, a été cédée vers i.")0(. 
à l'abb. de Saint-Pierre de Corbie. 

Haute-Ville-du-Câtelet (La), b. c^deBonv. 

Haut-Fondé (Le), m"" isolée, c"' de Charly: détruite 
au xnii" siècle. 

Hact-Foiiêt, b. — Voy. Foiièt (Haut et Bas). 

Haut-Goii.et ( Le) , f. c"" de Voulpaix. — Agoulel , xiii' s' 
(cart. de l'abb. de Tbcnailles, f° 6a). — Goullel , 
îGa'i (minutes de Teilinge, notaire). — Goullay, 
1707 (baill. de Vervins). — Cmsp-Pleitn (cart<' de 
Cassini). 

L'ancienne ferme est détruite; une autre a été 
construite à .3oo mètres de là, vers Fontaine. — 
Voy. Goulet (Le). 

Haction, c°° de Vervins. — Hautymt, 1260 (cart. de 
l'abb. de Foigny, f'280, Bibl. imp.). — Haullwn, 
1 49;) (arch. de l'Emp. P 268-2). — llauttion, itii 7 
(minutes d'Ozias Teilinge, notaire). — Haution-en- 
Thiérache, 1628 (baill. de Ribemont, B 7, P 157). 
— Authion, 1709 (élection de Guise). — Himtlùm- 
Féionval, 1766 (intend, de Soissons, C 206). 
La seigneurie relevait de Laigny. 

Haui-Laval (Le), in°" isolée, c'" de Parjpiy. 

Halt-Monbebtoin (Le), b. c"' de Montreuil-aux-Lions. 
— Monbn(ouin (carte de Cassini). 

Hauthûxt (Le), f. c"" de Frièrcs-Faillouël. — Cons- 
truite, en 1 856 , sur l'emplacement du bois du même 
nom. 

Hautbieux, h. c"' d'Iviers. — Uaurieur (carte de Cas- 
sini). 

Hacts-Cauvés (Les), m°° isolée, c"* de Saiot-Erme- 
Outre-et-Ramecourl. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



139 



Haot-Vent (Lb), m°° isolée, c" de Bucy-lez-Pierre- 

poot. 
Hactwissok, hois, c" de Chouy. — Enovyzoni, i5i3; 

buisson de Haiihison , 1681 ; buisson de Houilzun, 

1 733 (maitr. de Viilers-Colterèts). 
Hiiïs, f. c°° de Mennevret; auj. détruite. — Elle 

appartenait autrefois à l'aLb. do Bohéries. 
HAïE-I,o\Gi'nÉ (La), li. c" de Barzy. — Haye-Loni;- 

prnt (carie de Cassini). 

Il donne son nom à un ruisseau ([ui afflue au iNoi- 

lieii et doul le parcours est de 7,600 mètres. 
IIaïb-Massebesse (La), h. c""de Molain et de Vaux- 

Vncligny. 
Il vi e-Maibecqlk (La), li. c"° de la Capelle. 
llAïF.-PAïE.Mit (La), 11. c°' de la Flamangiie. 
Haïette (La), bois, c°° de Bcsny-et-Loisy ; défriclié. 
Haïette (La), il. c" de Logny-lcz-Aubenton. — 

Haielte, lôai (minutes de Roland, notaire). 
Relevait autrefois de la cliàtell. d'Aubenlon. 
Haïette (La), f. c"' de Montigny-le-Franc; anj. dé- 
truite. — Son emplacement est couvert de raosai- 

i(ues gallo-romaines. 
Hatette-dc-Coipe-Col (La), bois, c°" de Travecy. -- 

bois appartenait autrefois à l'abb. du Calvaire 
de la Fère et faisait partie du bois de Canleis. La 
tbntaine servait de rendez-vous de cliasse. 

Haïettes (Les), b. c"" de Rocquigny. 

Hatettes (Les), h. c" de Saint-Algis. 

Hatov (Le), f. c" de Gizy; auj. détruite. — Elle a|i- 

|)artenait autrefois à l'évêché de Laon. 
M iïo\ (Le), f. c"' de Montigny-le-Franc. — Waittoii, 

1 «.").) (cart. de l'abb. de. Saint- Martin-de-Laon, L I, 
|). 'i3.">). — Haion, lO.'iS (liL de la même abbaye). 

Cette ferme, située vers Ëbouleau, appartenait 
^putrefois à l'abbaye de .Saint-Martin et relevait de 
la cliâtelleiiie de l'ierrepont, où elle re.ssortissait 
|)our la justice. Elle a dépendu juscpi'en 147/1 d'^' 
Montigny-le-Franc, et ensuite de Clerinont. Sa des- 
Iruction, qui date de i636 à i638, est due aux 
troupes du comte de Tresmos, compagnie de Goui- 
iiay. 

Hazoit., petit fief, c"* de RibeauviUe. — Relevait autre- 
fois de Guise. 

Hazomi, in'° à eau, c"' de Saint-Mard. 

IIkaiiie(Le), petit fief, c"" d'Aubonton. — Heyaumc 
i7oy (minutes de Tlioinlli', notaire). — Hueaume, 
1 789 (baill. d'Aubenton). 

Ce fief consistait en une maison sise près de la 
halle et relevait de la cliàtell. d'Aubenlon. 

Heaime, habitation détruite près de Couiinonl. — 
Heaumes, 1 3.3i (cart. de l'abb. d'Igny, T 191, Bibl. 
imp. ). 



Hébereaux (Les), f. c°' de Monampteuil. — Éberemi. 
1693 (baill. du duché de Laon). 

Hélin (Le), II. c°' d'Origny. — Rue de Helitt, 1708 
(audiencier, baill. d'Harcigny). — Bue dci Hrlim. 
17/17 (•Tcli. conim. d'Origny). 

Hélot, h. c" de Viry-Noureiiil. — Hcllol, 1670 (baill. 
de CliTiiiny, B 1 /i.")i ). 

.HÉMOjiLiEi:, f. c" do Seboncourl; auj. détruite. — 
Elle avoisinait Cessereux. 

HEiNKECin , f. et bois, c" de Seboncourt. — Uanechirs , 
1 157; Hanecies, 1176 (cait. de l'abb. de Liessies, 
f" h et 83, arch. du Nord). — Hennechies, 1710 
(intend, de Soissons, C 2o5). 

Ancien domaine de l'abbaye de Liessies, relevant 
de Bobain. 

Hensepielx , h. c°" d'Esquehéries. — Territoriuni d(! 
Heniippiuel, 1939 (grand cart. de l'év. de Laon, 
cil. io4). — Hanepieul, lîîôg (cart. de la seign. 
de Guise, f 29). — Hennepie, iSSIi (arch. de l'Emp. 
P i35; transcrits de Vermandois, f° 360). — Hen- 
tiepiel, Hennepioel, l'iii (arch. de l'Emp. J Soi, 
n° II). — Hennepini, 1610 (baill. des bois de Guise). 
— Henppieux, i6-jo (élection de Guise). 

La seigneurie a été aliénée , en 1075, par l'abbaye 
de Vermand. 

Hex.vet, petit fief, c" d'Essigny-le-Grand. — Relevait 
de Benay. 

Herde.vseuie (L'), h. c" de Fossoy. — Herbinnerie, 
1 73() (insin. du baill. de Château-Thierry). 

Hedbins (Les), m"" isolée, c" de Viels-Maisons. 

HÉKiE (La), c°° d'Hirson. — Lanlime, 1117 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon , f 1 60 , bibl. de 
Laon). — Leheries, 1130 (cart. de l'abb. de Bu- 
cilly, Ta). — Lehe,-ie, 1161 (ihid. C 55). — 
Lehcrk, 1271 (ibid. C 61). — Lcheiis-en^Thie- 
rasse, i3o7 (arch. de l'Empire, L 1006). — Le- 
hfi'it-en-Tlieratce, lielieris - en - 3'hé-asclie , i34a 
(cart. de la seigneurie de Gui.se, f a3). — Pelitf- 
Harye-ett-Theraiiêe , 1617 (minutes d'Ozias Tei- 
linge, notaire). — La llairie, 1698 (minutes de 
Tliouïlle, notaire). — La HeiTy, 1710 (intend, de 
Soissons, C 3ao). 

La Hérie dépendait autrefois de la cure de Bu- 
cilly. 

Hérie-la-Viéville (Le), c"° de Sains. — Lalieri», 
11/i/i (cart. de l'abb. de Thonailles, f i5). — 
l.-eerie, 11 53 (cart. de l'abb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemont, arch. de l'Emp.). — Leherie, 
11 08 (cart. de l'abb. d'Homblières, p. 9). — 
Lanberis, 1 175 (cart. de l'abb. deTlienailles, f36). 
— • Lcheris, laii (cart. de l'abb. de Saint-Martin 
de Laon, f° 18, bibl. de Laon). — Lehcrie», ia/17 

18. 



140 



DÉPARTEMENT DE IVAISNE. 



(cart. dp l'abl). de Foigny, f (j'i, Bibl. imp.). — 
Le Hnys, i 556 (famille de Madrid de Monlaijjle). 

— Lfeherii'S-el-la-VipfviUi' , iSijS (acquits, aicli. 
de la ville de Laon). — Lehet-i, 1Ô78; l.herys, 
1 587 (famille de Madrid de Montaigio). — I^lin-y, 
i6o3 (terrier de la commanderie de Câtillon). — 
//f/i (T!/e , I 6 9 9 ; Leh mjes -en- Vermandoii , 1 G 9 5 
(famille de Madrid de Montaigle). — La Hirry,. 
i63o (chambre du clergé du diocèse de Laon). — 
Hérie, 1 700 ; Ln/teriV.*, 170") (baiil. de Ribemonl, B 
■j.'jG et 957). — La Hairie-la-VifviUe , 1709 (inlend. 
de Soissons, C •■7/1 )• 

La seigneurie relevait autrefois de (juise. 
Hkrignt, h. c°" de Fieulaiue et de Fontaine-Notre- 
Dame. 
Hériselve, forêt, c" de Vauclerc-el-la-Vallée-ï'oulon. 

— Hei-i-SiUm, 11/11 (cart. de l'abb. de Vauclerc, 
P a). — Hairi-Silra, 1161 (arch.derE1np.L99f)). 

Klle comprenait autrefois la forêt de Vauclerc et 

couvrait la vallée de l'.Ailelte. 
Hf.rii, bois, c" de Vaiidesson. — Forest de Rely, 

\'ili'] (arch. de i'Emp. F 1 lôSi ). — Bois d'Arly, 

i.'iSa (ibid.V. 19597). 
HEiinieT, petit fief, c"* d'Acbery. — Relevait aulrefois 

do l'évêché de Laon. 
Herlct ou Hkrnct, fief, c" de Gbéry-lez-Pouilly. • — 

Relevait autrefois du comté d'Anizy. 
Hermitage (L") , petit h. c™ de Beaumé. 
Hermitage (L'), f. c" de Beaurevoir. — Détruite vers 

1793. 
Heruitage (L'),c°'de Bézu-Saint-Germain. — L'Er- 
mitage, 1698 (tit. du prieuré de Charme). 
Hermitage (L") , m°" isolée, c°' de Crépy. — Détruite 

en 1789. 
Hermitage (L'), b. c"" de Fesmy. 
Hermitage (L'), f. c" de Laiinoy. 
Hkrmitage (L'j, h. c" de Lesqiiielles-Sninl-Germain. 
Hermitage (L'), h. c" de Leuilly. 
Hermitage (L'), m°" isolée, c"" de Marchais. 
Hermitage (L'), cimetière de Monlcornet. 
Hermitage ( L' ), fontaine , c" de Pargny-les-Bois. — 

Elle se trouvait près d'une habitation d'hermites 

détruite vers 1 789. 
Hermitage (L'), m" isolée, c" de Saint-Gobain. — 

Ancienne maison religieuse détruite eu 1 798 , oii les 

hermites du dioc. de Laon faisaient leur novicial. 
Hermitage (L'), f. c"° de Saint-Paul-aux-Bois. — 

Détruite vers 1798. 

Elle appartenait autrefois au prieuré de Sainl- 

Paul-aux-liois. 
Hermitage (L"), m"" isolée et fontaine, c"' de Verges. 

— Uermitage-Sainte-Madeleine (carie de Ca?sini). 



Hermitage-Saint-Antoine ( L' ) , m" isolée, c" de Fave- 
rolles. — L'Hei-milngc (arch. do TEmp. LL 1 487 ). 

Hermitage-Sainte-Yolaine(L'), f. c" de l'Ieine-Selve ; 
auj. détruite. 

Hermitage-Saint-Fhont (L'), m"" isolée, c°' de 
Neuilly-Saint-Front. 

Herne, bois, c" de Charly. — Ane. domaine de l'abb. 
de Notre-Dame de Soissons. 

Héroderies (Les), h. c" de Mont-Sainl-Père. 

HénoNVAi,, bois, c"' de Caillouël-Crépigny. 

HÉRoiiEi,, h. c"* de Foreste. — Lihiriwez, 1 1 3a (ch. du 
musée de Soissons). — Lihurweis, ii5i (cart. 
de l'abl). de Fervaqiies, p. 177, arch. de l'Aisne). 
— Le Hé-ove: (Chron. de Nogento, p. i38). — 
Heroe: , 1991; Heioes, i93o (cari, de l'abb. de 
Fervaqiies, p. 178 et 983). — Herouues, if)3o 
(arch. de I'Emp. L 998). — Ueroues, ia55; />■- 
herues, i964 (ch. de l'abb. de Prémontré). — 
Herouez, i W8 (arch de I'Emp. MM 1 1 1). — He- 
roiiez-en-Vermmdois , i588(i''if/. Q 11). — Heroiié, 
1601 ; Hérotiel-en-Vermandois , 1 7G7 (arch. comm. 
de Foreste). 

Autrefois cure du doyenné de Ham. — Domaine 
aliéné par l'abb. de Nogent. 

Herse (La) ou i,e Clos, f. c°' de Crécy -sur-Serre. — 
Censo de Lei-se, i532 (tit. de l'abb. de Saint-Jean 
de Laon). 

Aliénée par l'abbaye de Saint-Jean de Laon en 
1628, elle est auj. détruite. 

Herviné (Les), h. c"' de Celles-lez-Condé. 

Heurdehie, f. c"" de Viels-Maisons. 

Heurtait on Mora.ité, ruisseau qui prend sa source a 
.Moranvé (Ardennes), traverse, dans le déparle- 
ment de l'Aisne, les communes de Beriize, Noir- 
ceur!, Montloué, Lislel, Montcornel, et alimente les 
moulins à blé de Beriize, Noirceur! , Montloué, 
Mon!cornel, ainsi que la filature de Lislet, avant 
de se je!"r dans la Serre, à l'extrémité du terril, de 
Montcornel. — Son parcours est, dans le déparle- 
ment de l'Aisne, de 1 1 ,3oo mètres. 
Heirtebise, 11. c" de Goussancourt. — Hurlebite . 
1699 (arch. comm. de Goussancourt). 
Uni à la population agglomérée. 
Heirtebise, polit h. c°*de Nesics. — Hurlebise, i3()3 
(arch. de l'Empire, L 1006). — Petit-UurU'bhe . 
1680 (lit. de l'hôtel-Dieu de Cliàtean-Tbierry). — 
Heurlebize, xvii* siècle (inv. des lilres de la seign. 
des Grèves). — Petit et Graml-Hurtebise (carte de 
Cassini). 

Ce hameau avait aulrefois son territoire. 
Heurteïille, m'° à eau, c" de Gandelu. — Oaine- 
Saincte, i.')5'i (arch. comm. de Gandelu). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



1/il 



Heïb, ni'°à eau, c" de Berry-au-Bac: auj. détruit. 

Hézettes (Les), h. c"" de Guivry. — • Ancien domaine 
de l'abb. d'Ourscainp. 

HiDEïiÈRcs, bois, c'" de Quicrzy. — Défriché en partie 
en i80i. 

HiGMÈREs, h. c°*d'Ambleny. — Ignières (carie de Cas- 
sini). 

Hi.t.tcoLBT, f°° de Moy. — UainacourI , 137.3 (arch. 
de l'Emp. P 1 35 ; transcrits de Verinandois). — 
lloynacourt , i4i i (comptes de la inaladrerie de la 
Fère, Hôlol-Dieu de la même ville). — Ugnacourt, 
lias (arcli. de l'Emp. Tr. desch. registre 171). — 
Henaeourl, lùôa (comptes delà maladrcrie de la 
Fère, Hôtel-Dieu de la même ville). — lleinatoiul , 
1 IlSij; Hynacourt , 16I1H [ibid.). — Hennacourt , i 710 
( intend, de Soissons ,€27'!). — Hinancourl ,1717 
(arch.comni. d'Essigny-le-Grand). — 'Sotre-Dame- 
d'ilinacowl, i7-'t3 (chambre du clergé du dioc. de 
Noyon). 

La seigneurie relevait aiilrefois de la cliàlellenie 
de Saint-Quentin. 

lliRETS (Les), h. c'" de Pavant; auj. détruit. — 
Hirelle», 1707 (baill.de Charly). 

HiR$o.<c, f. c" de Dercy; auj. détruite. 

HiR.so.^, arrond. de Vervins. — Iricio, 1 i3fi (rarl. de 
l'abb. de Clairefontaine, d'après Adrien de Valois). 

— Ireziin, 1 1 83 (suppl. de D. Grenier, aSg, Bibl. 
irapér.). — Terra Yricioni», 1187 (cart. de l'abb. 
deBucilly, (° 6). — Yrizun, 1 189 (cart. de l'abb. de 
Clëircfontaine, d'après Adrien de Valois). — Ericon, 
I a3'i (cart. de l'abb. de Saint-Michel, f° mu ). — 
Hirechon, i-.)/i3; ïrfchum , 1263 (cari, de la seign. 
de Guise, P' a'iG et 1/18). — ïrirhon-in-Theratieri , 
196) ; Irechon, xiii' s' (cart. de l'abb. de Biicillv, 
1" 7, 8')). — llyrrcon, 1371 (cart. de l'abb. de 
Koigny, (" 918, Bibl. inipér.). — Yrecon-en-Tliié- 
raiche, i333 (cari, de la seign. de Guise, f 33). — 
Ileiicvn, Iteinon, llerson, 1828 (cart. de l'abb. de 
Thcnailles, f" 91 7 et 219). — Ireson, i3.)9 (cart. 
de rabb.deThenaille9,f°fi7). —Hyrechon, i335; 
ïrerkon-fn-Theraichf , 1879 (cart. de la seign. de 
Guise, f" 186, 3o8). — Yrettoii, i/io.") (arch. 
de l'Emp. J 801, n° 1 ). — Yrson, l'igS; Hinson, 
i543 (compt(s de l'Hotel-Dieu de Laon, E 29, 
E 70). — lliremo», i.')67 (arch. de la ville de 
Guise). — Herytton, 1676 (arch. comm. d'Hirson). 

— Hyre»»on , 1 6 1 a ( terrier de SorbaLs). — Hirson- 
en-Tliiirasche , iC32 (lit. des Minimes de Laon). — 
frton, i6.')0 (arch. du Dépôt de la guerre, Corres- 
pontlance mihlaire, 119, pièce 3/i4). — Notre-Daine- 



d'Uirmn-m- Thiérarht 
B i3), 



'58 (baill. de Ribemont. 



Commune érigée en itSfi. — Jîaladrerie unie. 
en 1610, atix Minimes de Guise. 

Chef-lieu de chàtellenie, prévôté et gruerie com- 
prenant Hirson , Luzoir, Momlrepuis , Neuve-Maison , 
Ohis, Rocquijjny, Sorbais et Wimy. Les appels de 
celle prévôté étaient portés au haill. d'Aubenton. Cet 
usage a été confirmé par arrêt du parlement do Pa- 
ris du 18 avril 1756. — La gruerie a été supprimée 
par lettres patentes d'avril 1779 et unie à la mai- 
Irise seigneuriale des eaux et forêts d'Aubenton : 
elle comprenait alors les bois de Francbois, de Hauly. 
de Milourd, de Roberlfay, des Ronces et de Wimj. 
liirson , de l'élection de Guise, était aus.si le chef- 
lieu d'une subdélégation comprenant Any-Mar- 
tin-Rienx, Aubeiilon, Beaumé, Besmont, la Bou- 
teille, la Capelle, Clairefonlaine, la Flamangrie, 
Hirson, Landouzy-la-Ville, Leuze, Luzoir, Marti- 
gny, Mondropuis, la Neuville-aux-Joutes, Origny, 
Roapiigny, Saint -Michel, Sommeron, Walligny et 
Wimy. 

Hirson devint, en 1790, chef-lieu d'un canton 
ilépendant du district de Vervins et formé des com- 
munes de Buire, Ell'ry, Kparcy, Foigny, la Hérie. 
Hirson, Luzoir, Mondrepuis, Neuve-Maison, Ohis, 
Origny, .Saint-Michel et Wimy. 

HocQUET (Le), h. c'" de Vigneux. — Ilauquct, i6a6 
(insin. baill. de Vcrmandois, greÛ'e du tribunal de 
Laon). 

HoLETTE, lief, c"* de Brissay-Choigny. - Il relevait 
autrefois de Choigny. 

Hollande, m°" isolée, c" de Ronchères. 

HoLNo», c"" de Vermand. — Tenitorium'de Holenon . 
1325 (cart. de l'abb. de Fervaques, p. /loa, arch. 
de l'Aisne). . — llollenon, iSHIi (arch. de l'Emp. 
P i35; transcrits de Vermandois). — Paroisse de 
Saint-Quenlin-en-Misery-Carnois, àil Holnon, 168a 
(arch. comm. d'HoInon). 

La seigneurie relevait de Fayct. — La paroisse a 
été distraite du doyenné d'Alhies, pour être unie au 
doyenné de Saint-Quentin, lors du synode de i66/i 
(arch. comm. d'Holiion). 

HomiiiÈBES, c°" de Saint-Quentin. — Allare Sancti- 
Stephani que est in villa Hamolarias , 9/17; Humo- 
laritp, 9'i8 (cart. de l'abb. d'Homblières , p. 35 
et i3). — Cella Hmnolaiieiisii , 959 (Mabillon, 
De Itediplomaticâ, p. 571 ). — Villa Sancle-Marie 
llumolaria, xi" siècle (cart. de l'abb. d'Homblières, 
p. 38). — HumUerie, 1 1 :i5 (ch. de l'abb. de Pré- 
inontré). — Ihnbleres, 1 160 (suppl. tie D. Grenier. 
391, Bibl. 'mp.). — llomblarie, 1188 (arch. de 
l'Emp. L 998). — Ilombetieres, 1933 (cart. de ia 
seign. de Guise, f" 80). — Honblière», 1 234 ; Hum- 



\ 



\'r2 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



hlires, 1367 (arch. de la ville de Saint-Quentin, 
liasse aC.')). — Humhleries, xiii' sit*le (cari, de 
l'abl). de Saint-Micolas-des-Prés de Ribeniont, f ô'i, 
arch. de TEinp.). — Homhlires, 1 SJig (suppl. <le 
I). Grenier, i88, BiLi. imp.). 

Abbaye de Bénédictins fondée en 65o. - - La sei- 
gneurie relevait dp la cliàtellenie de Saint-Quentin. 
— Le village dépemlait de l'élection et de la subdé^ 
légation de Guise. La portion de territoire comprise 
dans l'élection et la subdélégation de Saint-(}uentiu 
consistait dans l'abbaye et quatre maisons (|iii Tavoi- 
sinaient (intend. d'Amiens, C. 77.")). 

HoMBLiÈnEs, bois, c"" d'L'rcc-1. 

HoMET (Le), petit ruiss. affluent de celui de Bouffigne- 
reux à Guyencourt. — Il n'aiimenle aucune usine. 
— Son parcours est de /i 4 o mètres. 

HoNTONVAL, bois, c" (l'Abbécourt. 

Hôpital (L'), f. c°° de MonIreuil-aux-Lions. — Ancien 
domaine de la comm'" de Moisy-le-Tomple. 

Hôpital (L'), pelit h. c"' de Vieil-Arcy. — Doit son 
noùi à une ferme qui appartenait à la comm'" de 
Maupas (lerr. de Maupas de 1 fiGg, p. iCy). 

HôpiTAL-DE-CEiiSï(L'), f. c"° (le Cerny-en-Laonnois. — 
Cette ferme appartenait autrefois à la comm"* de 
Boncourt. 

HooLETTE (La), m"" isolée, c"' de la Gapelle. 

HoRBE (La), f. c'" de Barizis; auj. <létruite. — Elle 
était située vers Septvaux et relevail de la Fère avec 
le fief du Mesnil, dont elle dépendait. 

HojiBE (La) ou la Hohke, f. c" de Fieulaine; auj. 
détruite. — Elle dépendait autrefois de la seign. de 
Croix et appartenait au chapitre de Saint-Quentin 
(Recueil des fiefs, p. 9Ô5). 

HoRDEvoiE, f. c°' de Laon. — Horsdetoie, i536 (ac- 
quits, arch. de la ville de Laon). 

Cette ferme appartenait autrefois à i'abb. de 
Saint-Jean de Laon ; son nom vient de sa situation 
a quelque distance de la voie romaine de Reims à 
Saint-Quentin. 

HoRNAï, petit fief, c"' de Ribeauville. — Il relevait 
autrefois de Guise. 

HoBNE, petit fief, c°' de Chevregny. — Relevait autre- 
fois de i'évéché de Laon. 

HoRTiE (L'), h. c" de Barzy. 

HoRVENNES, bois, c" de Roupy. — A clé défriché au 
xii" siècle. 

HossoT, bois, c" de la Croix. — On écrit aussi 
Hausmy. 

HAtel-des-Pierrots (L'), m™ isolée, c"* de Seize. 

Hotte (La), h. c°" de Gizy et de Sainto-Erme-Oulre- 
«t-Ramecourt. 

Hotte-dk-Gaiigantua (La), c"' de Molinchart. — Amas 



assez considérable et isolé de grès qui ne sont point 
couverts de terre. 

HoTTERcoir.T, f. c"" de lienay. — OUencourl, i53o 
(comptes de ta maladrerie de la Fère, Hôtel-Dieu 
de cette ville). — Houtencourt , i56i (til. de 
l'Hôtel-Dieu de Saint-Quentin). — HaultmeouH, 
i.'iOg; Hunllencnuit, vers ifi'io (tit. ducliap.de 
Saint-Quentin). — Haidencottrt (carte de (^assini). 
— Auteticourt, 1779 (pouillé du dioc. de Noyon, 
par Collielte, p. aoS). 

Autrefois fief relevant de Moy. — HoltencourI 
est mieux connu actuellement sous le nom de Cliâ- 
teau. 

HocBLOXMÈBE (La), m"° isolée, c"' de Soissons. 

HoLDiEii, bois, c"' de Crécy-sur-Serre. — Nemus 
Houdipt; \-ilifr, nemus llouderii, fih-3 (ch. de 
l'Hôtel-Dieu de Laon). 

On ignore son emplacement à Crécv -sur-Serre. 

HouDiMOSï, bois, c"' de Lesquielles-Saint-Gennain; 
mieux connu sous le nom de 601» de Courcelles. — 
On le déiriche. 

Hoi DBiET, bois et fief. — Ce bois appartenait autre!, 
à l'abbaye de Noire-Dame de Soissons (cart. de cettt- 
abb. f ?I9 ) et relevail de l'évèchéde Soissons (arch. 
de l'Emp. 1 ."16 ; transcrits de Vermandois). 

Bons (Les), f. c"" de Blesmes. — Houys, 1689 (tit. 
de i'Hôtel-Dieu de Château-Thierry). 

Hotiis (Les), m'° à eau, c" de Waltigny. — Maison de 
Hautouy, 1699 (haill.de Foigny). 

Houppe (La), pelit fief, c" d'Aubenton. — Relevait 
autrefois d'Aubenton. 

Hoibbe(La), h. c"'de la Bouteille, cest un Heu ancien 
où demeuroient autrefois la plupart des maneuvres 
scrvans es granges de Foigny et Aubenton pour 
battre les grains et faire autre cho.se de leurmestier; 
y avoient leur mesnage et leui-s maisons les unes 
près des autres, comme celles des ville et bourg, ([ui 
descend du latin urbis. Le champ Saint-Bernard esl 
compris dans son estendue , qui est du domaine des 
religieux» (Livre de Foigny, par de Lancy, p. 13). 

HoLRDix, fief, c°° de Becquigny. — Relevait autrefois 
de Guise. 

HoiRDRis (Les), m°" isolée, c"' de Marchais. 

HorBY, c°" de Venins. — Olherif, 1117; Oheriet, 
1 138 (cart. de l'ahli, de Saint-Michel, p. 9.37). — 
Homes, ii.")9 (cart. de Tabh. de Saint-Martin de 
Laon, P 119, bihlioth. de Laon). — Terriloriuin 
àeHoeriis, 116a; Oheris, ii87(cart. de I'abb. de 
Thenailles, T" 17 et 19). — Ofc^riV, xii' s' (cari, 
de I'abb, de Saint-Michel, p. 99). — Oheriez, 1979 
(cari, de I'abb. de Thenailles, f 19). — Okoris, 
i34o (fonds latin, ms. 9998, Bihl. imp.). — Horis, 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



143 



I .igS (ch. des arch. de I9 ville de Laon). — Horys, 
1571 (délibérât, de la chambre des comptes de la 
Fère). — Hnri/, i6i3 (min. de Véiy Conslaiit, 
notaire). — Houris, 1710 (intend, de Soissons, C 
.'Ho). 

La seigneurie de Houry était vassale pour moitié 
de la baronnie de la Ferté; faulre moitié relevait 
directement du comté de Marie. 

Housse, terril. c°' de Cuiry-Housse. — Terra de 
Hoitselix, 1303 (cart. de Tabb. de Saint-Jean-des- 
Vignes de Soissons, P 78 , pibl. imp.). 

Fiel relevant autrefois de Pierrefonds. — Habita- 
tion et maladrerie détruites. Cette maladrerie a été 
unie à l'Hôtel-Dieu de Chàteau-Tliierry par arrêt du 
Conseil d'État du 9 mars 1696. 

HoussEiiï, b. c" d'Any-Martin-Rieux. — Houêseltmn, 
13 23; Hniseltum , 1 a 9 '1 ; Houssflliu-versuii-Aneiam , 
1937 (cart. de l'abb. de Foigny, f" /17 et tig). — 
Houmiaux, iC'is (minutes de Roland, notaire). 

— Housmux (carte de Cassini). 
HocssEAix (Les), bois, c"* de Frières-Faiiiouël. 
Hoissf s , fief, c'" de Coucy-la-Ville. — Vivier Hnutien , 

i/iid (arch. de l'Emp. J 801 , n" 6). 
HoDssBT, c" de Sains. — HumA, 1 1 89 (cart. de l'abb. 
de Thenailles, f° 3.5). — Hou»»el, 11 4a; Uutel, 
1 1()9 (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 167 et 
•il\o). — Hôtel, XII* siècle (suppl. de D. Grenier, 
38g, Bibl. imp.). — Houcel, Huusel, xm' siècle 
^ cueilleret de i'Hotel-IJieu de Laon , B C 9 ). — Ouf- 
»el, i3i9 (cart. de l'abb. de Saint-Marlin de Laon, 
t. II, p. aoi ). — Terrilorium de Housnetlo, i33o 
(cart. de l'ablwye de Foijjny, f' 88, Bibl. imp.). 

— Hntiatez , 1099 (comptes de l'Hotel-Dieu de 
Laon, E j5). — Hoxusey, 1579 (arch. de l'Emp. 
Pa48-3). — Houtel, i64o(baill. deMarfonlaine). 

Housset dépendait pour une moitié du comté de 
Marli!; Tautre relevait de ce comté. La première a 
été aliénée, le 8 novembre 1603, par les commis- 
saires du roi Henri IV (arch. de l'Emp. y). 

HoussiÈRE (L»), f. c°' de Nogent-l'Artaud. 

Hocx (Les) , m°° isolée, c"' de Champs. 

IloïiER (Ri i>"), ruiss. qui prend sa source à Bagneux 
et à Audignicourt, traverse les terril. d'Epagny cl 
de Vézaponin, alimenle dans le dép' de l'Aisne sept 
moulins à blé et deux féculeries et se jette dans 
l'Aisne à Vic-sur-Aisne. — Son parcours dans le 
département est de 19,903 mètres. 

IkARDEiiiE(LA), f. c" de Viels-.Maisons. 

HiiBEnTPONT, m'° à huile et scierie, c°' de Prémontré. 

— Ilnnberti pnns, 1 i32 (cari, de l'abb. do Pré- 
monlré, (" iS, bibl. de .Soissons). — Molendinum 
de Humherii j/onte . i 1 '1 5; molendinum de //«iéT(t 



ponte, 1193 (Chron. de Nogento, p. /127 et /i33). 

— Huberpont, 1287 (grand cart. del'év. de Laon, 
ch. 175). 

HiCHEz, h. c" de Nampteuil soiis-Murct; aiij. détruit. 

— Distrait de Cliacrise par arrêté préfectoral du 
90 janvier 1891 et paror^onnance royale du 1 6 juil- 
let 1892. 

HucQuiGBï, h. c°* deFlavigny-le-Graud-et-Beaurain. — 
Huquignis, i32 2 (cart. de la seign.de Guise, (^ôo). 

— Hufiuigniez , 1 A 1 3 (arch. de l'Emp. J 801, n° 5). 
HuET, h. c°* de Lizy. — Molendinum de Guez, 1 108; 

molendinum de Weiz, 1 188 (cart. de l'abb. de Pré- 
montré, f" 10 et 1 1 , bibl. de Soissons). — Wi-: . 
1919 (grand cart. de l'év. de Laon, ch. 1 i3). 
Hii£, i684 (insinuations du baill. de Vermandois). 

— Censé du Vez, 1709 (intend, de Soissons, C 
974). — Censé de Duvet, 1745 {ibid. C ao6). 

Fief relevant autrefois de la chàtell. de la Fért- 
et dépendant de la paroisse de Faucoucourt. 

HiGOTERiE (La), petit h. c°'de la Bouteille. — Autre- 
fois Beauregard, 

Hlit-Setieiis (Les), f. c°* de la Neuville-en-Beine. — 
De construction moderne. 

HuLEiiX, fief, c"* du Plessier-Huleux. — Hulmi-m- 
Valois, iGalt; Herleu-en-Vatois , 1609; Heuleux- 
m-Valois, 1 798 ( lombes de Charles et d'Antoine de 
Ligny, en l'église de Rozet-Saint-Albin). 

HiiMOST, f. c°° de Beautor. — Heumont, làtti) (arch. 
de l'Emp. P 9 48, E). — Censé de Humott, i.jgo 
(comptes de la chàtell. de la Fère). 

Aliénée, en 1601, par le conseil privé de ^a- 
varre. 

lltiiOM, f. c°° de Borlaucourt-Epourdon. 

Détruite vers 1787, elle relevait autrefois de la 
chàtell. de la Fère. 

HunEAix (Les), h. c'" de Silly-la-Poterie. — llmiaii. 
174') (arch. comm. de Silly-la-Poterie). 

IlcnÉEs (Les), h. c™ d'Origny. 

IL nmovT, terril, près de Laigny, xm" siècle (cart. de 
l'abb. de Thenailles, f 63). — On n'en connaît plus 
la situation. 

lliiiTEBisE, b. c" d'Aubenton. — Cen.se de Hurtebize. 
1612 (terrier d'Aubenton). — Heurtebine, 1624 
(^minutes de Micolas Rolland, notaire). 

HinTEBisE, I'. et h. c"° de Malzy. — Hurbii (carte de 
Cassini). 

L'emplacement de l'ancienne ferme se trouvait au 
nord-est de Brûle. On désigne actuellement .sou.< 
le nom de Htirtebise la nouvelle ferme construite 
en 1888 à l'ouest du hameau du même nom. 

Hl-btebise, f. c"' de Vauclerc-el-la-Vallée-Foulon. — 
Vêtus Hurtebite, 1 1 85 (cart. de l'abb. de Vauclerf . 



\kll 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



t° 6!i). — Hurlrebise, lô^o (minutos de Gofjel, 
noiaire à Craonne, firellc du frih. de Laon). — 
Heurtebise (carie de Cnssini). 

Ancien domaine de Tabb. de Vaiicb^rc. 

HuRTBïENT, fief, 0°° de Beliicourt. — (le fief avait son 
territoire appartenant ù l'abbaye ibi Mont-Saint- 
Martin et relevant do la haronnie dICstrées. 

HiiTTE (La), ni"° isolée, c"° de Boiirji-et-Coinin. 

HuTiEAi' (Le), f", c'" de Landouzy-la-Coui', «est une 
censé la plus considérable de Landouîiy, ainsi appelé 
pour avoir esté anciennement un lien de rolraitte 
aux chevaux pendant le labeur du jour et d'un par- 
qiiis des moutons et brebis en l'été .... y avoit là , 
pendant le grand mesnage de la censé de Landouzy, 
des huttes et balles fermées de palissade pour leur 



seurtté; près la dite maison, un four à ver où les 
ouvriers firent des bultcs, d'où vient la continuation 
de ce nom Hulteaiin (Livre de Foigny, par dp Lancy, 
p. li-i et 43 ). 

Ce hameau a laissé son nom àl'ancienneyeo'iffi/e, 
ruisseau qui prend sa source à Jeantes, alimente les 
moulins de Jeantes, Bancigny, Plomion, Harcigny 
et la Tortue, et se jette dans la Brune à Plomion, 
après un cours de ig,.'J8.") mètres. 

Hutte-d'Eai' (La), ni°" isolée, c" de Bernot. 

Huttes (Les), petit h. c"' de Coingl. — Dépendait, 
en i6go, de Saint-Clément (baill. de Bancigny, 
B 2780). 

HuïOTS (Les), b. c"' de Verdilly. — Dépendait autre- 
fois de Brasies. 



Ii,e-d'Amoii» (L'), m°" isolée, c"° de la Fère. 

Ilots (Les), m'° à eau, c°* de Neuve-Maison. — Cons- 
truit en 1 796. 

lnviDONCoDKT, habitations détruites, c"' d'Étaves-et- 
Bocquiaux. — Itividunctirlis , 1 o/i5 (Colliette, Méni. 
du Verniamlois , t. I, p. 685). 

Inos, c°" de Gui.çe. — Vi-un, 1 156 (ch. de i'abb. de 
Prémontré). — Irun, 1 173 (ch. de I'abb. de Saint- 
Martin de Laon). — Yrm, 1 178 (cart. de la même 
abbaye, t. II, p. 287). — Hiroti, i6'i3 (chambre 
du clergé du dioc. de Laon). — Hiron, 1668 (arch. 
comm. de Lavaquercsse). 

Baronnie relevant autref. de Guise. — Le village 
a donné son nom à un ruiss. qui prend sa source à 
Buironfosse, entre sur le territoire de Leschclle, où 
on lui donne le nom do Gravier-Bourijeois , sépare 
ceux de Dorengt et de Lavaqueresse , traverse ce 
dernier, où on lui donnait autrefois le nom de ru 
du Torchon, 1688 (baill. de Lavaqueresse), et ceux 
d'Iron et d'Hannape, pour se jeter dans le Noirieu. 
Il alimente, dans un parcours de 27,382 mètres, 
huit moulins à blé. 

IssENCODRT, petit territ. c" d'Aizelles. — Un heu dit 
les Senconrls en indique encore la situation. 

IssoNGE, f. c"" de Marigny-en-Orxois. 

Itascoïbt, c°° de Moy. — Aintencort, 1218 (arch. de 
l'Emp. L 788). — Ayntencort , 1237 (chartes latines 
et françaises imprimées par Firmin Didot en 18/11 ). 
— Etencourt, Ataineourt, 1878 (arch. de l'Em- 
pire, P i35; transcrits de Vermandois). — Ytm- 
court, i5o6 (comptes de la maladrcrie de la Fère, 

• Hôtel-Dieu delà même ville). — Intencourt, i5i2 



(tit. do I'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — Intan- 
court, 1677 (tit. de I'abb. de Saint-Quentin-en- 
l'Ile). — Itencourt, i6o3 (terr. de la commanderie 
de Laon, P ûa). — Aylmicourt , 170g (intend, de 
Boissons, C 27^1). 

I^a seigneurie appartenait autrefois en partie 
au chapitre de Saint-Quentin (Rocneil des fiefs, 
p. 207); elle relevait de la cliàlellenie de la mémo 
ville. 

IvÈ»iE, m'°, c" de Vorges; auj. détruit. In grandi 
molendino de Ivene silo in villa de Vorgiis, ia6o 
(cb. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 60). 

IviEBS, c°° d'Aubenton. — Yvieis, i568 (acquits, arch. 
do la ville de Laon). — iviets-en-Thiéranse, i58.'> 
(audiencier de Roucy). — Iviev-en-Tiérace , du gou- 
vernement de la Capelle, i65i (arch. comm. de 
Prémont). — Ivier, 1676 (baill. de Bancigny). — 
Yvier, 1779 (baill. d'Aubenton). — Iviez (carte de 
Cassini). 

La seigneurie relevait autrefois de Bancigny. — 
Le ruisseau d'Iviers prend sa source à Nampcelle- 
la-Cour, ahmenle les moulins à blé d'Iviers, de Cor- 
neau, des Blancs-Monls, de Saint-Clément et de 
Lambercy, et se jette dans la Brune à Saint-Clément. 
Son parcours est de 1 3,882 mètres. 

lïBEGNï, h. c"" de Douchy; auj. détruit. — Yvregni, 
1285 (arch. de l'Emp. L 990). — Yvregtiy, 1898 
(arch. de l'Emp. P i35; transcrits de Vermandois). 
— Yvergny, 1686 (til. de I'abb. de Genlis). 

Dépendait autrefois du duché de Saint-Simon 
cl relevait de Ham (1777, terrier de Saint-Si- 
mon). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



\U5 



Ivregiiy figure encore au plan cadastral de Douchy. 
Détruite. 



IvREUL, r. c°' de Coingl; auj. détr. — Ivreux- (plan cad. 
de Coingl). — • Elle bordait le territ. de S'-Clément. 



Jacqies-Mathibu, h. c"' de la Flamangrie. 
JtiLLAiiD, m'" à eau, c'" de Chézy-en-Oraois. 
Janvier, m°" isolée, c"* deMonlhurel. 
Jaiuji.n (1-e), h. c°' de Saint-Pierre-Aigle. — Le» Jar- 

(linn (carte de Cassini). 
JAllDl^ET ou Bellevie, h. c°" de Bucilly et de Mar- 

Jauloosse, c"" de Condé. — laugunne, laaS (ch. de 
l'abb. d'Igny, arch. de la Marne). — Jargonia, 1 2a4 
arch. de l'Emp. L too6). — Jaugone, i3i3 (ch. 
de l'abb. de Valsecret). — Jaugonne, 1 3a6 (arch. de 
l'Emp. Tré.sor des chartes, reg. 84 , n° 60 bit). — 
Jogimne, i6o3 (tit. de l'abb. de Valsecret). 
La seigneurie relevait en partie de Draine. 

Javagk, m'° à huile, c°' de Chouy. - Ancien domaine 
de la chartreuse de Bourgfontaine. 

Javagi, f. c"° de Kaverolles. — Jaragia», \o'iH (coll. 



Jav 



âge». 



de D. Grenier, ah' paquet, n° 17). 
■ 471 (arch. de l'Emp. LL 1/187). 

Jeancodbt, c°° de Vermand. — Jehancourt, 1 igfi (ch. 
de l'abb. de Fervaques). — Johanni» curtis, \u' s' 
(ch. de l'abb. de Saint-Éloi de Noyon, arch. de 
l'Oise). — Terra de Johaitcourt, .xii' s' (cart. de 
l'abb. de Fervaques, p. 934). — JehancorI , 126.) 
(arch. de l'Emp. L 738). — Jonni» curtis, 1399 
(cari, de l'abb. de Fervaques, f° .jo , Bibl. imp.). - 
Jehancour, i3o3 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Saint- 
Quentin). — Jantcourt, ir)r>9(arch. de Saint-Quen- 
tin , F n° 1 ). — Paroisse de Saint- Marlin-de-Jehan - 
court, iti58 (arch. de Jeancourt). — Jancourt, 
1783 (intend, de Soissons, C 786). 

Autrefois cure du doyenné d'Alhios (Somme), 
donnée en 1049 à l'abbaye de Saint-Eloi de Noyon. 
Ilébécourt (Somme), partie de Vendelles et de Vil- 
lechole, dépendaient de la paroisse de Jeancourt. 

La seigneurie appartenait eu partie au chapitre 
de Saint- Quentin (Rocueil des fiefs, p. ao4) et 
relevait de la chàtell. de la même ville. 

jEAv-LEEKAr, bois, c"' d'Anizy-le-Châteai 
domaine de l'abb. de ['remontré. 

Jeau-Mahie, fief, c"* de Vaux-An 
autrefois de Guise. 

Jeantes, c°' d'Auberdon. Jante, xn' s' 
l'abb. de Saint-Denis, arch. de l'Emp.). 
ii6o;./aH/ra, tao^t; Janla-villa, f^'.i'i 



ligny. 



Ancien 



Il relevait 



(cari, de 
— Janta, 

(cart. de 



Aisi 



l'abb. de Saint-Michel, p. io4, 88 et 96). — 
Jantes, i.t43 (arch. de l'Emp. P i36). — Jatile- 
en-Thiérache , 1671 (baill. de Chauny, B i55i). — 
Jeante-ta-Ville , 1691 (baill.de Bancigny, B 98o4). 
La seigneurie relevait autrefois de Rozoy-sur- 
Serre. 

Jeantes-la-Coi;r, f. c" de Jeantes. — Janta-Curtia. 
xii' s\èc\e;Jante-le-Court, i3.')i (cari, de l'abb. de 
Saint-Michel, p. 81 et 79). — Jante», 1 409 (arch. 
de l'Empire, J 802). — Cour -de -Juntes, 1498 
[ihid. P i36; transcrits de Vermandois). — Janle- 
la-Cour, iGii (min. de Constant, notaire). 

La ferme et le moulin de Jeanies-la-Cour appar- 
tenaient autrefois à l'abb. de Saint-Michel et rele- 
vaient du comté de Bancigny. Cette ferme est unie 
maintenant à la population agglomérée. 

JEorriiEcotiRT, f. c°' de Sissoime. — Altare de Joffridi- 
Curtn, ii4i; Jojfroieurt, ii4G; Jojfredicurlis . 
11 46; Joifroicurt, Gefreieurt, 1179; Gefroicurl . 
1181; Jofrocurti», ii85: Gaufridicurti» , 1189: 
grangia que vocatur Gaufridicuria , 1 iga (cart. di; 
l'abb. de Vauclerc, f" 1, 6, 10, 9, 81, 78, 74, 
79, 79). — Jojredicurli» , 1267 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, t. II, f° 262). - Joijriii- 
courl, 1292 (sHppl. de D. Grenier, 293, Bibl 
imp.). — Gefroicorf , xiii*s'(arch.de l'Emp. L 996). 

- Gieffroycourt , i384 (arch. de l'Emp. P i36: 
transcrits de Vermandois). — Geoffroironri , i63o: 
Jeojfrecourt , 1681 (tit. de l'év. de Laon). — Geo- 
froirnurt , i684 (arch. comm. de la Malmaison). 

— Geoffroicour, fjot ; Joffi'ecourt,i'/lio (tit. de 
l'abb. de Vauclerc). 

Ces fermes appartenaient autrefois à l'abb. de 
Vauclerc et ressorlissaient à- Sissonne pour la jus- 
tice. 

JÉRusALE!i,h.c''" d'Hannape, d'Iron et de la .Neuville- 
lez-Dorengt. 

Jeton, faubourg d'Aubenton vers Leuze. 

JiNGO.v, petit h. c"' d'Allemant. 

JoiNviLLE, fief, c"" d'.\ny-.Martin-Rieux. — Doit son 
nom au chapitre de Joinville, qui le possédait. 

Joisis, bois, c"" de la Vallée-Mulâtre; auj. défriché. — 
In loto terrilorio de Yu»i sitis que dicuntur sar- 
Inm de lusi, 12J6 (arch. de l'Emp. L 999). 
Il était situé près du Tonnelet. 



'9 



l/i6 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



JoMMABDs (Les), m°" isolée, c°' de Viels-Maisons. — 

Jomars (carie de Cassini). 
JdMoivT, (letit fief, c°° de Martigny-en-Laonnois. — 

Relevait autrefois de l'évèclié de Laon, 
.Io\c (Le), f. c" de Villiers-siir-Marne. — Conveilie 

en bâtiments ruraux pour les récoltes. 
JoNCoiiBT, c°" du Càtclel. — JoencorI . i).")'i (cari, de 

l'abl). du Mont-Sainl-Martin, p. 56l ). — Jomcourt, 

i48() (arcb. do la ville de Saint- Quentin, liasse 

'87)- 
La seigneurie relevait autrefois de la chàtell. de 

Saint-Quentin. 
.lo^cs (Les), petit li. c™ de Brunehamel. 
.loNNEcouRT, fief, c"' de Urancourt. 
.lo^Q^lElSE, f. c°* de Macquigny. — Jmicosus, 11/1 .3; 

Joncona, xii' siècle (cart. de l'abb. de Foigny, f°' 80 

et 190). — Juncosa , iiy-î (suppi. de D. Grenier, 

a88, Bibl. imp.). - Jonkeuse, i35.3 (cart. de la 

.seign. de Guise, P 284 ). — Joncqiieuse, 1 .061 (arcb. 

de la ville de Guise ). 

Domaine cédé , en 1 144, par l'abbaye de Foigny 

à celle de Bohéries, en échange d'immeubles sis à 

Faucousis (Livre de Foigny, par de Lancy,p. 161); 

il ressorlissait à Guise pour la justice (niss. de Du 

Gange, bibl. de l'Arsenal). 
JoRQiJiÈnE (La), f. c"' de Manicamp; détruite vers 
' i83.>. — Joticqmire , 1576 (délib. arcb. de la ville 

de Ghauny). 

Fief dépendant autrefois du comté de Manicamp 

et relevant de Cbauny. 
.lonQiois (Les), b. c" d'Any-Martin-Rieux. — Le 

hameau des Joiiquois se trouve uni actuellement à la 

population agglomérée. 
Jo^vELLE, f. c'" de Nizy-le-Comte ; auj. détruite. 
.loiiAiGNES, c°" de Braine. — Joheniii , ii/i3 (cart. de 

l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons, p. 3). 

— Goina, 1 1 Uh ; Joigna , 11 54 (cart. de l'abb. de 
Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp. LL i583). 

— Joagne, lai 1 (cart. de l'abb. d'Igny, (° go). — 
Johogrws, ia38 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le- 
(jrand de Soissons, p. 558). — Johagnes, 1288; 
Joognes, 12 3g (cart. du chap. cath. de Soissons, 
f° 272). — Jouengnes, i358 (arcb. de l'Emp. Tr. 
des chartes, reg. 86, pièce 877). - Jehaignes, 
i384 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Jouannes, i462 (Journal des assises 
du bail!, de Vermandois). — Jouengup, ligS; 
Jouungnes, iQ'i-i\}ouangne, i684 ( chap. de Nolre- 
Dame-des-Vignes de Soissons). — Paroisse Sainct- 
Pierre-de-Jouaigne , 1692; Jouanne, 1694 (arch. 
conim. de Jouaignes). — Jouagne, 1700 (lit. du 
chap. cath. de Soissons). — Jouagnes, 1714 (lit. 



des Minimes de Soissons). — loanne, 1781 (arch. 
comm. de Jouaignes). 

Vicomte relevant autrefois de Soissons. 

JocABHE, bois, c"" de Chartèves. — Ce bois, Umité au 
nord par le ruisseau de la Loude , contenait 1 07 bec- 
tares; il a été abéné par l'Etat le 39 avril i833. 

Jotï, c°" de Vailly. -Joi, 1147 (cart. de l'abb. de 
Saint-Yved de Braine, arch. de l'Emp.). — Joia- 
cum, 1 184 (cart. G du chap. cath. de Reims, f a5). 
— Jorj, 1822 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le- 
Grand de Soissons, p. 782). 

La seigneurie dépendait autrefois de la prévôté 
de Vailly et relevait d'Oulchy-le-Chàteau (Ordonn. 
des rois de France, t. VI , p. 483). 

JoziENNE (Rd de), ruiss. qui doit son nom à un 
nioidin détruit depuis longtemps et qui était situé 
au faubourg de Saint-Médard de Soissons. — Ru de 
Jossimne, 1 298 (arch. de l'Emp. L ioo4). 

JiiMENCouRT, c°" de Coucy-le-Chàteau. — Injamarcouri . 
1 i3a (cart. de l'abb. de Prémontré, bibl. de Sois- 
sons). — Jumacourt , 1 45 1 ( reg. des assises du baill. 
de Vermandois). 

La seigneurie relevait autrefois de Coucy-le-Chà- 
teau. 

JcMiGKï, c"" de Craonne. — Jumigniacum, 121a (cart. 
du chap. cath. de Soissons, f 274). — Jumigni, 
xiii" s' (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 3o, 
pièce 448). — Jumegny, j46o (comptes de l'Hôtei- 
Dieu de Soissons, 346). 

La seigneurie relevait autrefois de la châtell. de 
Monlcbâlons. 

Jusiatï, b. c"' de Wattigny. — Gemegnies, Gemegiiix. 
un' s' (cart. de l'abb. de Foigny, S° 48). — Jume- 
lye, 1694 (min. de Tbouille, notaire). 

JuMÈiiE (La), h. c"° de la Neuville-lez-Dorengt. - ioi- 
gnièt-e, i663 (baill. delà Fère, B i234). 

JcHï, h. c"" d'.\cy. — Allare Smicti-Remigii de Jury, 
ij48 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de 
Soissons). 

Jdssï, c°" de Saint-Simon. — Jussi, 1 257 (Livre rouge 
de Chauny, collection de M. Peigné-Delacourt). - 
Domus Templi de Justiaco, 1269 (Olim, t. 1, 
p. 538). — Jusay-et-Cama , i582 (arch.de la ville de 
Saint-Quentin). — Jmsii-Camas, 1729 (intend, 
de Soissons, C 274). 

La seigneurie appartenait en partie à l'abbaye de 
Saint-.Mcolas-aux-Bois et relevait de Chauny. 

Justice (La), bois, c"' de Barizis. 

JisTiCE (La), b. c°' de Barzy. 

JiïiGNï, c°° de Soissons. — Juviniaemn in pago Sues- 
sionico (ex Vità Sancli Arnulfi martyris , Bollandistes, 
18 juillet, Hiêl. de France, t. III, p. 388 D). — 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



1/i7 



Aitare de Jminiaeo ,1110 (ardi. de l'Emp. L ggi ). 

— Juvegni, 1174; ecclesia de Jtweniaco, iig3 
(Chron. de Nojjento). — Juveny, iSgo (Manuel 
de l'Hôtel Dieu de Soissons, SsS). — Juvegny, 
i463 (comptes de l'Hôtel-Dien de Soissons, f° 6). 

— Juvigni, i5o2 {ibid. P 28). — Juvini, 1617 
(arch. conim. dejuvijjny). 

La seigneurio relevait autrefois de Concy-le-Châ- 
teau. 
JrviNcoiRT-ET-DAMiiAisiE, c°° de Neufchâtel. — Juvini- 
lUrlU, 1089 (mém. ms. de l'Éleu, t. I, f ao5). — 
Jorincwl, 11 56; Jovinicurti$ , 11 63 (cart.de l'abb. 
de Vanclerc, f" ai et i3). — Givincurt , u65 
(c'art. de l'abb. de Foijjny, f 6:^ P. D.). — Juvin- 
corl ,15 3 1 (arch. de l'Emp. L 998 ). — Givincourt . 



ia33; villa de Givincorl, ii!34; Juvineorth, ia38 
(cari, de Saint-Thierry de Reims, (" 18a, 187 ot 
27'!.) — Jovincwtis , 1 263 (cart. de l'abb. de Vau- 
clerc, f 111). — Gevincoiirt-Magnus , i3Ao (fonds 
latin, uis. 9J38, Bibl. imp.). — Gevincourt, i3'i3 
(arch. do l'Emp.Tr. des chartes, reg. 74, pièce '107). 
Juvincourt-le-Grand et Juvincourt-le-Potit for- 
maient autrefois deux paroisses distinctes : la pre- 
mière ressortissait au bailliage de Chàtillon-sur- 
Marne; l'anlre, au bailliage de Vermandois. Elles 
relevaient de Roucy et constituaient une chiltellenie. 
La justice seigneuriale de Jnvincourt-le-Orand et de 
Mauchnmp a été unie à celle de la Bove par lettres 
patentes de février et mars 1778 (arch comm. de 
Juvincourt, FF 2). 



l.iBBï, f. c"" de Bosmont. — Censé de Labrye, 1696 | 
(arch. comm. de Cilly). — Le Bry, 1789 (arch. î 
comm. de Bosmont). — />c Une (carte du Dépôt de 
'a guerre). 1 

LirrAci, c°" de Vailly. — Lalojao. 596 ( Frédégaire). 
— Lufao, 679 (Gesla regiim Franconim). — Lo- i 
rofao, 680 (continuateur de Frédégaire). - — Ltico- 
fao, 680 (ex clironico veteri Moissiaccnsis , Hitt. de 
France, I. Il, p. 653 A). — Laffou , 1 146 (cart. de j 
l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f 89). — La- [ 
fou . 1 1 93 ( Chron. de Nogento , p. 436 ). — Lafau , 
1277 (arch. de l'Emp. L ioo4). — Laffau, i5oi 
(comptes de l'Hôtol-Dieu de Soissons, I* 12). — 
Ufault, 1578 (161V/. r 3i). — LdfnouLr, ibg'j 
(cab. de M. de Sagnes). — Laffaou , 1599; Laf- 
faulx, 1638; La/aux, xvii* siècle (tiL du séminaire 
de Laon ). 

La seigneurie appartenait aux abbayes de Sainl- 
Mëdard et de Notre-Dame de Soissons. 

LAFrREiié, f. c" de Beautor; auj. détruite. — - La Fret- 
itoye, 1 745 (baill. de la Fèrc, B 935). — La Fret- 
naye, 1760; Lajrenay, 1702; Lajfrenay, \'jîyh 
(baill. de la Fère, B 985, B 1 io4 el B 1 io5). 
C'était un fief qui relevait de la Fère. 

LAffRE^É, fief, c"' de Viry-Nourouil. 

Laioxy, c™ de Vervins. — iMegnis, ia36 (cart. de 
l'abb. de Thenaillcs, f° 9). — iMtigniei, ia48 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, t. H, 
p. 253). — Laaingni» , 1260 (cart. de l'abb. de 
Saint-Michel, p. 366). — Laaignù, 1266 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon, (° 26, bibl. de 
Lion). — l'Otgny, i565 (minutes d'Herbin, no- 



taire, greffe du trib. de Laon). — Laigiiis-el-Beau- 
repaire , 1 5()8 (acquits, arch. de la ville de Laon). 

— Lagny, 1676 (arch. comm. de Laigny). — La- 
gny-et-Beaurepaire , 1709 (intend, de Soissons, C 
274). 

Comté relevant en partie de la chitellenie de 
Voiilpaix; il comprenait Laigny, Haution et la Val- 
lée-aux-Blés (foi et hommages du marquisat de Ver- 
vins). 

Laiomt (Ru he), ruisseau qui prend sa source n Laigny, 
alimente plusieurs moulins et se jette dans le Vil- 
pion à Voulpaix. — Son parcours est de 9,9'i3 
mètres. 

Lalouzï, h. c°' du Nouvion. - Aitare de AlotUn cuni 
silva Taruscia, 1107 (Martyrologe de Fesmy, ms. 
780, bibl. de Cambrai). — Aliiizy, 1708 (élec- 
tion de Guise). — Lahuzy-Franie (carie de Cas- 
sini). 

Laloiizi-Haikaut, h. c" de Barzy. — Laloim-sw-llai/- 
iiault, i685 (baill. de Ribemont, B 4?i). 

Lamiuv, f. c"' d'Urvillers. — Lambais, 1 145; Lambai, 
1 155; Lainhaidi» , 1 156 («ut. d'Homblières, p. 7, 
'12, 5o). — Lambays, \iv' s" (cart. de l'abb. de 
Saint-Quentin-en-l'Ile, arch. de l'Emp. LL 1016). 

— Censé de Lambel, 1709 (intend, de Soissons, 
C 374). 

Ancien domaine de l'abb. d'Homblières. 
Lambeecv, h. c°' de Dagny-Lambercy. — Lamlrrecies, 
1216; villa de iMinbercis , i24o (cb. de l'abb. de 
Saint- Vincent de Laon). — Lambreci», xiii' s' (cari, 
de l'abb. de Thenailles, f" 83). — Lambiecy, 1 '102 
(ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Lam- 



'9- 



l/iS 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



breatia, l'ioC (arch. dei'Emp.P i36; transcrits de 
Vermandois). 

Vicomte possédée aiilrofois pour moitié part'abb. 
de Saint-Vincent de Laon et relevant de Rozoy-sur- 
Serre. 

L*Mï, fief, c°' d'Origny-Sainte-Benoîte. — Appartenait 
autrefois à l'abb. d'Origny-Sainte-Benoîte. 

Lanchy, c" de Vermand. — Lanciacum, i i 'i,"> ^carl. 
de l'abb. d'Homblières, p. 8). — In territorio de 
Lanci, terra de Lanchi , 1 1^17 (cb. de l'ai)!), de Pré- 
montré). 

La seigneurie relevait de Ham. — Lu cure était 
du doyenné rural de la même ville. 

La\dercoi)rt, bois, c°' de Lebaucourt. — A été défricbé 
vers i854. 

Lasdifay-kt-Bebtaionemont, c"" de Sains. — Landerjai. 
li'ii (suppl. de D. Grenier, 289, Bibl. imp.). — 
Landerfak, 1 1.3.5 (cb. de l'abb. de l'rémontré). — 
Landirfagetum , 11 45 (cart. de l'abb. de P'oigny, 
P 99 P.D.). — Landerfaz, 1 145 (carL de la même 
abb.f 80, Bibl. imp.). — Lande/ai, 1 164 (cart. de 
l'abb. de Tbenaiiles, T 18). — Ecclesia .Sancd JMi- 
chaelis de Landierfait, 1 169 (suppl. de D. Grenier, 
289, Bibl. imp.). — Landerjai, \ii° s" (cart. de 
l'abb. de Foigny, f" '1 ). — Altare de Landieifageto, 
xri" s' (cart. de la même abbaye, P 4i, Bibl. imp.). 

— Landierfais, iai8 (suppl. de D. Grenier, 288, 
Bibl. imp.). — Landierfai, laiS (même cari. 
P 210). — Landierfay, laSo (cart. de l'abb. de 
Fervaques, P82, Bibl. imp.). — Landierfayt , 1278 
(cart. de l'év. de Laon, cb. 171). — Landiefaye, 
liif) (arch. de l'Emp. P 348-a). — Landiefay, 
l'igS {ibid. P 948-i ). — Landiejfay, ljC-'i (tif. de 
l'abb. d'Origny-Sainle-Benoîte). — Landyfay, 1 6o3 
(terrier de la comnianderie de Càtillon, f° 3). — 
Landiffaye, 1729 (intendance de Soissons, G 20.5). 

— Landiffay, 1745 {ibid. G 306). — Landifai, 
1780 (cbarabre du clergé du dioc. de Laon). 

Vicoinlé relevant autrefois de la seigneurie de la 
Motte de la Ferté-sur-Péron (la Ferté-Chevresis). 
Landoczt-la-Coor, c°° de Vervins. — Tumba de Lan- 
duziis, 1 162 (cart. de l'abb. de Thenailies, P aa). 

— Territorium de Landozies, 1170 (cart. de l'abb. 
de Foigny, P i3, Bibl. imp.). — In territorio de 
Landusis, Landuzies, 1 179 (cart. de l'abb. de The- 
nailies, P 5). — Landozie-Grangia , 1 226 (cart. de 
l'abb. de Foigny, P 4, Bibl. imp.). — Landousies, 
1239; Landomis, 1200 (cart. de l'abb. de The- 
nailies, P' 4 et 3). — Landouzis-la-Court , io3G 
(ac(piils, arch. de la ville de Laon). — Landousi- 
la-Court, 1710 (intend, de Soissons, C 820). 

Petit ruisseau qui prend sa source à Landouzy-la- 



Cour et alimente le moulin de ce village et celui de 
Thenailies. — Son parcours est de 7,226 mètres. 

Lasdouzï-la-Ville, c"" d'Aubenton. — Landousiit , 
1162 (cart. de l'abb. de Bucilly, P 35 ). — Advoca- 
tia de Landouzies, territorium de Landozies, 1 168: 
Landnmi-villa , 1170; Landozies-villa, 1226 (cart. 
de l'abb. de Foigny, P' 28 et i3, Bibl. imp.). — 
Lauduziis, 11 83 (suppl. de D. Grenier, 289, Bibl. 
imp.). — Laitdousis-la-Vile , xiii* s" (cart. de l'abb. 
de Saint-Michel, p. 182) — iMiidouziea- villa, 
12'U) (cb. de l'abb. de Foigny). — Landoiit, lah-j 
(cart. de la même abbaye, P 18). — Landouzii-en- 
Therasche, 1398 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, 
reg. t53, pièce 384). — Landouzis-la-Ville , i536 
(acquits, arch. de la ville de Laon). 

Landouzy-la-Ville a été érigé en paroisse en 1 1 68 ; 
ce village dépendait auparavant d'Eparcy. 

Lasprenat, h. c"' d'Étreux. — Uni actuellement à la 
population agglomérée : c'est la rue des Cresson- 
nières. 

Landbicobrt, c°° de Goucy-le-Ghàteau. — Villa ([ue 
dicitur Landricurtis , 1069 (Ghron. de Nogento, 
p. 4 1 6 ) . — Landricicurtis , 1 1 5 1 ( suppl . de D . Gre- 
nier, 391, Bibl. imp.). — Landficort, 1260 (cart. 
de l'abb. de Saint-xMartin , t. 11, p. 325). — Saint- 
Martin-de~Landricourt , 1688 (arch. conm^un. de 
Landri court). 

C'était autrefois une dépendance de la baronnie 
de Goucy (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 99. 
n° 424). 

Lakdricoort, f. c°* de Fresnoy-le-Grand. — Landercuri , 
1124; iMndicurtis, 1 1 45 ; Landrectirl , 1 1 48 ; Im7i- 
decurt, 1168 (cart. de l'abb. d'Homblières, p. 82, 
7,46, 2). 

Ancien domaine de l'abb. d'Homblières. 

Laneux (Le), h. c°' de Thiernu. 

Lakiel, petit (ief, c"° de Charmes. — Relevait autre- 
fois de Rogécourt. 

Labiscourt, c"" d'Anizy-le- Château. — Laniticort. 
1 102 ; villa de Lanisicurte, 1 166 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, t. III, p. 4i5 et 36i). 
Lanesicort, Lanesicurti» , iai4 (ch. de l'abb. di 
Saint-Nicolas-aux-Bois). — Lanisicourl, i236 ((;r. 
cart. de l'év. de Laon, ch. 282). — Lanizicouri . 
1284 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). 
Lanyaicourt, 1889; Lanisecourt , i488; Laniasc- 
court, i5i6 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon. 
E 2, 24 et 44). — Lanicecourl, 1729 (intend, de 
Soissons, C 2o5). 

La seigneurie dépendait de la vicomte de Mons- 
en-Laonnois; elle relevait de Guise et de l'évêché 
de Laon. 



DÉPARTEMENT DE LAISNE. 



ilx9 



LA>.\EDi-DU-GAnD, 11. et filature, c" de Sainl-doberl. 

LA^^E^;x-PÉcllOl« , h. c" de Saint-Gobert. 

Lakneix-ïocloise, I). c" de Saint-Gobert. 

Lankois, bois, c"' de Barizis. — Ce bois, de la conte- 
nance de 1. 5 'i arpents, appartenait à la prévôté do 
Barizis. 

LA!iNois OU Fo.staise-d'A.vnois, f. c°' d'Hirson. — An- 
noi'ï, 1671 (arch. comm. d'Hirson). — Censé de 
Lawiy iCg 6 (arch. comm. de Neuve-Maison). — 
Censé de Lannois, 1697 (prévôté d'Hirson). 

Fief appartenant autrefois à l'abb. de Bucilly et 
relevant de Guise. 

Lankoi, fief, c°' de Villeneuve-sur-Fère. — Lamioit, 
f]û3 (famille de Conflans). 

Lakso» , fief, c"° de Marest-Dampcourt. — Relevait 
autrefois de Bréligny. 

Laos, clief-lieudu département de l'Aisne. — Bihrax} 
(J. César, De Uelto Gatlico, lib. H, cap. vi). — Bi- 
bracina Convallis, xii' s* (ex Vità Guiberti, abbatis de 
.Novigento, Hisl. fie France, l.Xll, p. 9 5.5 D). — Ltig- 
dunum, 53o (testament de saint Bemy, Bibl. imp. 
ancien fonds ms. .53o8). — lAigJunum Clarattnn, 
58 1 (Grégoire de Tours, liv. VH). — Mons Clara- 
liu (monnaie mérovingienne, collect. de M. Dassy). 

— Leudimum , 632 (Hist. lU Frarue, t. IV, p. 46). 

— LaoJunum, 680 (l'itrf. t. H, p. 653). — Lau- 
dunum-Clavaluin, (j8o (Gesta regura Francorum). 

— Urbs Laudunensis , 8'ia (Nithardi Caroli Nepo- 
lis Hisl. lib. III). — Latidunnmmons , 990 (Hi»t. 
de France, t. VIU, p. 368). — Luedunicum, g63 
(dipl. du roi Lotbaire II, Hisl. de France, I. IX, 
p. 6a8 E). — Urbs lAt^dunentis , 968 {ibid. t. IX , 
p. 633 C. ) — Urbs Laudmiica, 975 (dipl. du roi 
Lotbaire II , petit cart. de l'év. de Laon). — Lauoti , 
xiii' s* (cueilleret de l'Hôtel-Dieu de Laon. B 6;)). 

- Loun, ia53 (ch. arch. de la ville de Laon). — 
Loon, laïi'j (cart. de l'abb. de Saint- Michel, 
p. a6i). — Lan, i433 (Chroniques de France, 
n° a6, bibl. de Lille). 

Le diocèse de Laon a été formé, en '197, d'une 
partie du diocèse de Reims, égale sans doule à 
celle que roprésenlait le comtù placé sous le com- 
mandement d'Emile, père de saint Bemy (Flo- 
doard, Bibl. imp. ras. 5575). — Comilatus Laudu- 
nenti», n' s' (ex V'ilâ sancli Reniigii). — Le dio- 
cèse de Cambrai le bornait au nord , celui de .Noyon 
» l'ouest, celui de Soissons au sud et enfin celui de 
Reims à l'est. Il comprenait deux arcbidiaconés, 
dont l'un ne semble remonter qu'au xi' siècle : le 
grand archidiaconé , le plus ancien, était composé 
des doyennés ruraux de Bruyères, Laon , Mario, .Mon- 
taigu , Nerifchàtel et Vcrvitis ; l'arrhidiacooé d" Thi».'- 



rache,deceuxd'Aubenton,Crécy-sui'-Serre, laFère. 
Guise, Mons-en-LaonnoisetRibomont. Cette subdivi- 
sion ne répond pas à un état de choses plus ancien. 

Le doyenné rural de Laon ne comprenait que les 
paroisses de la ville et de la banlieue, moins la Neu- 
ville. Celte banlieue, Banhica de Lauduno, laau 
(grand cart. de l'év. de Laon, ch. 80), était com- 
posée d'Ardon, Lœuilly, Semilly, Saint-Marcel, 
Saint-Ladre, Champleu, la Neuville et Vaux-.sous- 
Laon ; elle constituait avec la ville le pays ou la paix 
de Laon (pax l,auduncnsis),.i i:)8 (grand cart. de 
l'év. de Laon, ch. 3). — Pays de Laon, i333 (ch. 
del'abb.du Sauvoir), qui n'était autre chose que le 
territoire de la commune. Celle-ci a été supprimée 
définitivement en i33i, pour être administrée par 
un prévôt royal secondé par dos gouverneurs et des 
conseillers électifs qui se rassemblaient dans les 
salles voisines de la tour dite de Louis â' Oulre-mer . 
De celte tour relevaient les chàlellenies de Bosniont, 
Coucy-le-CbiUeau , la Fère et Marie , et les seijjneu- 
ries do Bouconville, Bourg-et-Comin, Brie, F'our- 
drain, Montloué et Neiifchàtel. 

Indépendamment de cette prévôté, (pii a été unie 
au bailliage de Laon en 1731, Laon avait encore une 
prévôté foraine dont la juridiction s'étendait, en 
1871, sur le .Soissonnais, le Laonnois, laThiérache, 
le Porcien et une |)arlie de la Champagne (arch. de 
l'Emp. Tr. des chartes, reg. 103, pièce 2 15). Le 
ressort de cette prévôté était primitivement celui 
du bailliage de Vemiandois, dont le cliof-lieu était 
à Laon; mais ce bailliage, ayant été à diverse.* 
reprises considérablement démembré, ne compre- 
nait plus, dans le iviii* siècle, que ce qui consti- 
tue les cantons de Laon et de Sissonne; celui de 
Crécy-sur-Serrc , moins Xouvion-l'Abbesse, depuis 
1737, Nouvion-le-Comte, Pont-à-Bucy, Riche- 
court; celui d'Anizy-le-Chàteau, moins Rassoles- 
Aulers, Pinon et Vauxaillon : celui de (^raonne, 
moins OEuilly en partie, Oïdches, l'argnan -en 
partie, Vassogne; celui de Mario, moins celti 
ville; celui de Neufchàtel, moins BouHlgncreux . 
Concevreux, Condé-sur-Suippc, Dammarie, Ger- 
nicourl, Maizy en partie, Meuiival, Muscourt. 
Roucy et la Vilte-aux-Bois-lez-Pontavert; celui de 
Rozoy-sur-Serre, moins (jhaourse; celui de Vervins. 
moins Sainl-Algis, Autroppos et Gercy; celui de 
Sains, moins .Sains, Colonfay, le Hérie-la-Viéville. 
Landifay-el-BerlaignenionI , Lomé, Monceau -le - 
Neuf, Puisieux-et-Clanlieu, le Sourd, Wiége-Fat\. 
Il ne prenait du canton de la Fère que Brie, Four- 
drain, Monceau-lcs-Leups, Saint-Nicolas-aux-Bois; 
de celui de Coucy-le-Chàleaii, que la partie do Bariz'S 



150 



DEPARTEMEINT DE L'AISNE. 



où se trouve l'église , Septvaux ; de celui d'Aubenlon , 
que Goingt, Iviers, Jeantes, Monl-Saint-Jcan , Sainl- 
Clémenl; de celui d'Hirson, qu'Eparcy, Origny en 
partie; de celui de la Capelle, qu'Etréauponl en 
partie (rive gauche de l'Oise); de celui de Ribe- 
mont, que la Ferlé-Chevresis en partie; de celui de 
Vailly, que Soupir; de celui de Draine, que Revillon 
et Villers-en-Prayères ; et enfin , Radouais et Briennc 
en partie, du canton d'Asfeld ( Ardennes). 

La maîtrise des eaux et forêts de Laon a été suppri- 
mée en 1 669 pour èlre unie à celle de Coucy-le-Chà- 
teau, puis rétablie par édit de novembre 1689. Ses 
limites ont été fixées du côté de la maîtrise des eaux 
et forêts de la Fère, le 9 octobre 1700, de la ma- 
nière suivante : la rive gauche du Noirieu, depuis 
Kaucommé jusqu'à Vadencourl; l'Oise séparait en- 
suite jusqu'au-dessous de Riheraont; de là, une ligne 
droite fut tirée vers le ruisseau du Pérou, à 1 kilo- 
mètre environ au-dessus de Monccau-le-Vieil et le 
l'uisseau servait de limite jusqu'à la Serre. Cette 
démarcation ne tarda pas à être contestée de part et 
d'autre, la maîtrise de Laon voulant avoir les bois 
de Versigny, et sa rivale , ceux d'Origny, de fancien 
ilomaine de Na\arre. Enfin un arrêt du conseil des 
finances, du ig août 1733 , attribua à la maîtrise 
de la Fère la circonscription des bailliages de Saint- 
Quentin , de Marie et de la Fère , et à celle de Laon , 
les bailliages de Ribemoiit et de Laon : de cette façon , 
le bois de Versigny fut laissé à la maîtrise de Marie 
et la Fère et celui d'Origny à celle de Laon, qui fit 
abandon de quelques bois à sa rivale. 

Laon élait aussi le chef-lieu d'une élection com- 
prenant les subdélégations de Co>icy-le-Chàteau, 
Craonne, la Fère, Marie, Ribemont, Rozoy-sur- 
Serre et Laon. Cette dernière empruntait à l'arron- 
dissement actuel de Laon le canton de Laon , ensuite 
celui d'Anizy-le-Chàleau, moins Rassoies -Aulers, 
Brancourt, Faucoucourt, Pinon , Suzy, Vauxaillon et 
Wissignicourt. ¥A\e prenait au canton de Craonne 
Bourg-et-Comin , Braye-en-Laonnois, Monthenault, 
Moulins, Moussy-sur-Aisne, Neuville, Pancy, avec 
Saint-Thomas, Trucy, Vendresse-et-l'royon, Verneuil- 
(Jourtonne; à celui de Crécy-sur-Serre, (Jrécy-sur- 
Serre, Barenton-Biigny, Baienlon-Cel, liarenton- 
8ur- Serre, Chalandry, Cbéry-lez-Pouilly, Pouilly- 
et-Verneuil-sur-Serre; à celui de Marie, Grand- 
lup-el-Fay, Monceau-le-Wast, Pierrepont et Vesles- 
et-Caumont; à celui de Neufchàtel, Amifontaine, 
la Malmaison; à celui de Sissonne, Sissonne, 
Boncourt, Chivres-el-Màcbecourt, Coucy-lez-Eppes, 
Courtrizy-et-Fussigny, Gizy, Lappion, Liesse, Mar- 
chais, Mauregny-en-Haie, Missy-lez-Pierrepont, 



Montaigu, Saint-Erme-Outre-el-Ramecourt, Sainte- 
Preuve, Samoussy et la Selve; à celui de Braine, 
Glennes, Revillon et Villers-en-Prayères ; à celui de 
Vailly. Soupir. 

Le grenier à sel de Laon comprenait le canton 
du même nom, plus le canton d'Anizy-le-Cbâteau, 
moins Anizy-le-Chàteau, Bassoles-Aulers, Bran- 
court, Chevregny, Faucoucourt, Monampteuil , 
Pinon, Vauxaillon et Wissignicourt. 11 prenait à 
celui de Craonne Ailles, Aubigny, Cliamouille, 
Cbermizy, Colhgis, Crandelain-et-Malval , Lierval , 
Martigny-en-Laonnois, Monthenault, Neuville, 
Pancy, Sainte-Croix , Trucy ; à celui de Crécy-sur- 
Serre, Assissur-Serre, Barenton-Bugny, Barenton- 
Cel, Chalandry, Chéry- lez-Pouilly, Couvron-et^Au- 
mencourt, Mesbrecourl-Ricliecourt, Pont-à-Bucj, 
Pouilly, Remies, Verneuil-sur-Serre; à celui de la 
Fère, Anguilcourt-le-Sart, Courbes, Fourdrain, 
Monceau-les-Leups, Saint-Nicolas-aux-Bois et Ver- 
signy; à celui de Marie, Monceau-le-Wast; à celui 
de Sissonne, Sissonne, Coucy-lez-Eppes , Courtrizy- 
et-Fussigny, Saint-Erme-Outre-et-RamecourI, Gizy, 
Liesse, Marchais, Mauregny-en-Haie, Montaigu et 
Samoussy. 

Laon était également chef-lieu d'un gouverne- 
ment militaire de la province de l'Ile-de-France et 
d'un présidial créé en 1 .j5) . 

La \ille de Laon devint, en 1 790 , le chef-lieu du 
département de l'Aisne, composé des districts de 
Château-Thierry, Chauny, Saint-Quentin, Soissons, 
Vervins et Laon. Ce dernier comprenait les cantons 
de Beaurieux, Rruyères, Chevregny, Crécy-sur- 
Serre, Crépy, Laon, Liesse, Marie, Montcornet. 
Neulcbàlel, Roucy, Rozoy-sur-Serre et Sissonne; le 
canton de Laon fut composé des communes d'A- 
thies, Bourguignon-sous-Montbavin, Chaillevois, 
Chambry, Cliivy-lez-Étouvelles, Creutles, Étou- 
velles, Laniscourt, Laon, Laval, Loizy, Merheux, 
Mons-en-Laonnois, Montbavin-et-Montarcenne, 
Nouvion-le-Vineux, Puisieux, Rovaucourl, Vau- 
celles-et-Beffecourt. — Le district de Chauny a 
été uni à celui de Laon par la loi du 1 7 février 1800, 
pour ne former (|u'un seid arrondissement ayant 
pour limites : au nord , les arrondissements de Saint- 
Quentin et de Vervins; à l'est, les départements 
des Ardennes et de la Marne; au sud, l'arrondisse- 
ment de Soissons, et à l'ouest, le déparlement de 
l'Oise. 

Dates d'établissements , d'institutions et de mai- 
sons religieuses à Laon : chapitre c<ithédral, v' s': 
chapitres : de Saint-Pierre-au-Marcbé, 545; de 
Sainte-Geneviève et de Saint-Julien , avant le vu' s' : 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



151 



de Sainl-Jean-au-Bour({, io65; — abbayes : de 
Saint- Vincent, â8o et 9G1 (Bénédictins); de Sain!- 
Hilaire, vers 710 (l'iiV/.); de Saint-Jean et de No- 
tre-Dame-la-Profonde( Bénédictines), vu' siècle; de 
Saint-.Nicolas-du-Vid-des-Ecoliers et du Sauvnir, 
1200; — Hôtel des monnaies, i/iSô; collège, 
1 578; Minimes, 1610; Capucins, i6i3; Sœurs de 
la Congrégation, vouées à l'instruction des jeunes 
filles, i6q3; association de NoIre-Dame-de-Paix, 
i5 janvier i6'42; séminaire, 1660; hôpital, i663 
el 1669; Frères des écoles chrétiennes, i()83; 
Sœurs de la Providence, vouées à l'instruction des 
jeunes filles, lOSÔ, rétablies en i8o3; maison de 
retraite des prêtres du diocèse, 1687; école nor- 
male primaire, i83i ; hôpital de Saint- Fiacre-de- 
Vaux-sous-Laon : voj. Vaih. 

Les armoiries de Laon sont : d'argimt à trois mer- 
hlte» (le sable, posées deux et une, au chef d'azur 
rharfré de trois fleurs de lys d'or. 
Lao.vsois, pfiys. — Paj;us Lauduiiensis , 662 (Auherl 
Mirée, Dipl. belg.). — Laudunisus , 853 (Capitularia 
(jarnli Caivi ). — Ijiuduiiensis jiniTochia , 807 (epistola 
Hincmari arch. Rem. ad Mcolaum pnpam, Hisl. de 
France, t. VII, p. 336 C). — Laudunensis civilas, 
936 {Hist. de France, t. IX , p. 05 D). — Laudu- 
nensis provincia, 978 (Chronique de Guillaume de 
Nangis). — Laudunensis episcopatus, laoa (pelit 
cart. de l'év. de Laon, ch. 103). — Ijoenois, t^rd 
(arch. comm. do Bruyères- el-Montbérault). — 
iMimiwys, 1359 (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, 
reg. 90, pièce 35o). — Pays de Launoys, iSè'j 
{ibid. reg. 99, pièce ft6). — Lonois, xiv' s' (actes 
du chap. calhédral de Laon, collection de M. Hidé). 

Celle petite province avait la même étendue que 
le diocèse de Laon. Les prélats qui gouvernèrent 
celui-ci au moyen âge mirent souvent dans leur 
formule les mois episropus lAïuduneimium , poui 
indiquer que leur autorité s'étendait sur ceux qui 
habitaient le Laonnois. Ce nom, dans son acception 
restreinte, n'indique que les domaines épiscopaux : 
Lauduwsus , 1 1 3 .j ; IjOudunesium , 1174 ( grand 
cart. de l'év. de Laon, chartes 39 et a ). — Terre de 
Loonois, 1383 (Olim, t. II, p. 318). — Loonnois, 
lagS (grand cart. de l'év. de Laon, ch. 311).- 
Laonnois, i3'i7 (ch. de l'év. de Laon). 

Ces domaines ont formé le duché de Laonnois, 
comprenant le comté d'Anizy et les villages de Beffe- 
court, Etouvelles, Fouquerolles, Laval, Lizy, Mer- 
lieux, Mons-en-Launnois, Nouvion- le -Vineux, 
Presles, IJrcel, Valaveigny, Vaucelles et W'issigni- 
court. 

L'évéque de Laon était, en sa qualité de duc de 



Laonnois, suzerain des châtellenies d'Aulnois, Moii- 
taigu, Pierreponl et Sissonne; de la baronnio de 
Thiernu, etc. Son bailli rendait Injustice à Laon, 
curia ducalus, 1369 (Olim, t. 1, p. 779). — Salle 
de la duchée de Loon, i336 (ch. de l'év. de Laonj. 

— Dès le xis" siècle, le duché de Laonnois tendait 
déjà à prendre celui de duché de Laon , qu'il a con- 
servé depuis. 

Laonnois, bois, c"" de Barizis. 

Lappion, c°° de Sissonne. — Lapion, xin" s' (Hul. de 
France, t. XVIII, p. 7i4 E).— /,o/)io, i3/io (fonds 
latin, ms. 9398, Bibl. imp.). — Lappyon, 1/111 
(arch. de l'Emp. J 801, n" 4). 

La seigneurie appartenait autrefois au prieuré 
de Saint-Paul-aux-Bois et relevait pour moitié de la 
baronnie de Nizy ( Bulletin de la Société académique 
de Laon, t. II, p. a36). — La maladrerie a été unie 
à l'Hôtel-Dieu de Vervins par lettres patentes de no- 
vembre 1696. 

Lapbé, m"" isolée, c"* d'Allemant. 

Larget, f. c°' de Bézu-le-Guéry. — Autrefois fief. 

Largnï, c™ de Villers-Colterêls. — Ecclesia de Ler- 
niaco, 11 33 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes de Soissons). — Lerni, xiii" siècle (Miracles 
de saint Louis, Hist. de France, t. XX, p. i5i D). 

— In villa et territorio de Lergni, 1370 (arch. de 
l'Emp. Tr. des chartes, reg. J 333). 

Mairie relev. aut. de la chat, de Crépy-en-Valois. 

Larris (Les), h. c°" de Versigny et de Vieil-Arcy. 

Lahzii,i,e, h. c"' d'Etr(>aupont. 

Lauziluère, petit fief, c"" de Proisy et de liomer\. - 
Relevait autrefois de Guise. 

Lasaclï ou Pné-WiLLOT, petit fief, c"* de Malzy. — Il 
relevait autrefois de Guise. 

Latillv, c" de Neuilly-Saint-Front. - LasliliacuH , 
1 1 1 ; Lastilli, 1 1 39 ; Lastilly, 1317 (cart. de l'abb. 
de Saint-Jean-des- Vignes, Bibl. imp.). - Lalely, 
i383 (arch. de l'Emp. P i3G; transcrils de Ver- 
mandois). — iMtylly, 1/10.') (comptes de l'Hôlel- 
Dieu de Soissons, f° 30). — iMltiUy, liiG'i (Bibl. 
imp. suppl. franfais, n" iigS). — Lallily, 1710 
(intend, de Soissons, C 3o5). 

Chàtellenie du duché de Valois ressortissant à la 
prévôté de Neuilly-Sainl-Fronl. 

Latillï ou Vieux-Château, m'" à eau, c"' de Cour- 
melles. — Lalely, xiv° siècle (arch. de l'Emp. P 
i3(5; transcrits de Vermandois). 

Latolb, fief, c°' (le la Cliapelle-Monthodon. -- Rele- 
vait autrefois de Dormans. 

Lainaï, h. c"" de ConnigisetdeCrézancy. — Alnetutn 
1 .573 (pouillé du dioc. de Soissons, f 36). 
(ionnu autrefois sous le nom de Launoy-le-Bnilli. 



ir)2 



DEPARTEMENT DE [/AISNE. 



l.AUNAï, m°° isolée, c°' do Jaulgonnc. — Lamy (carte 
()e Cassini). 

liAunoï, c°" d'OiiIcliy-le-CliAteaii. — Alneluiii, i i3g 
(cart. de l'abb. de Saint-Jean-des- Vignes, Bibl. 
iinp.). — Lannoy, 1/1^7 (comptes de l'Hôtel- Dieu 
de Soissons, f° 17). — Laonnoy, 1677; Laiiliioij, 
i()i7 (lit. de l'abb. de Sainl-Jean-des-Vigiies). — 
Lmmnoys, i6-'i8 (Minimesses de Soissons). — /.««- 
iioiny 1733 (inleiid. de Sois.son3, C -'.oS). 

La seigneurie de Launoy relevait autrefois d'Oiil- 
cliy-le-Cliâtean. 

Laczf.rov, fief, (■"' d'Houry. ^ Relevait autrefois du 
marquisat de Vervins. 

Laval, c°" d'Anizy-le-Cliàteau. — In territorio de La- 
val, 1938 (arch. de l'Emp L 99^1). — Laval-en- 
iMonmis, \\tl\b (cab. de M. de Sagnes). 

Vicomte vendue en 1B67 par Enguerrand II, sire 
de Coucy, à l'év. de Laon. 

Laval ressortissait pour la justice à la prévôté de 
Prestes et au ducbé de Laonnois. 

Laval, f. c°* de Crézancy; détruite en 181 4 par l'in- 
vasion. 

Laval, h. et m'° à eau, c" de Cuizy-cn-Almonl. - - 
Lavalum, 893 (dipL du roi Eudes, Hist. de France. 
t. IX , p. '160 D). — Lavalle, 17O1 (maîtrise de 
Soissons). 

LAVAijrEOKssE, c"" de Guise. — Lavakerecce . 1970 
(arch. de i'Emp. L 999)- — Lavasqiieietche , i/io5 
{ibid. J 801, n° 1). — Le Vacqueretse, i435 (arch. 
comin. de Lcsquielles-Saint-Germaih ). — Lavas- 
^«*re«»e, i6'jo (baiil. de Ribemont, B i8,ri4?i). 
— Lavacresse, i643 (chambre du clergé du dio- 
cèse de Laon). 

La seigneurie dépendait pour moitié de la baron- 
nie d'Iron; le surplus dépendait de la chartreuse du 
Val-Saint-Pierre. 

Lavah, fief, c"' de Fonlaine-Nolre-Dame. — Relevait 
du comté de Ribemont. 

LivERONï, (. c'" de Paifondrii. — Labriniacum , 53o 
(test, de saint Remy, Bibl. imp. ms. 53o8, ancien 
fonds). — Laverniacum , 1187 (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin de Laon, f" 129). — Lavreniacus, 
1 1 Ô9 (cart. de l'abb. de Signy, P 23). — Lavreni, 
1. i6'j; Laverneium, 1166 (charte de l'Hôtel-Dieu 
de Laon, B 76). — Lavregni, i2o4 (petit cart. de 
l'abb. <le Signy, T i5i). — Lavrigni, lao'i; Laver- 
gni, iai6 (cart. de l'abb. de Saint-Martin, l. Il , 
p. 77, 399). — Lavrcgny, 1 'io8 (comptes de l'Hô- 
tel-Dieu de Laon, E 7). — Lavregnys, iMS (ac- 
quits, arch. de la ville de Laon). 

Célinie, mère de saint Remy, a été inhumée à 
Lavergny, où elle était née. Ce domaine étant échu 



à .sfiint Remy, celui-ci le donna à Lalron , évéque de 
Laon, son neveu (Marlot, Hist. metrop. Rem. (. I"). 
— 11 fut ensuite acquis par l'abbaye de Saint-Martin 
de Laon, qui le donna, au xii° siècle, à l'abbaye de 
Signy; il relevait de l'évèchéde Laon et formait une 
communauté. Celle-ci a été unie à Parfondru par 
arrêté du directoire du département de l'Aisne, du 
ai novembre 1791. 

La forêt dom. de Lavergny contient a3i hectares. 

Laversiise, c°° de Vic-sur-Aisne. — Lavercine, xii* s' 
(cart. de l'abb. de Saint-Denis, f 109, arch. de 
I'Emp). — Lfwerciîiea , ii53 (cart. de Chaourse, 
arch. de l'Emp.). — Lnversinie, 1 154; Laversines, 
>ao4 (cart. de l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand , 
p. 9 et 536). — Lavrecinit, latii (carL de l'abb. 
de Saint-Denis, f 1 6 1). — Lavrecincs, 1 960 (cart. 
de Chaourse, C 9 , arch. de l'Emp.). — Lavercinnes . 
1578 (pouillé du dioc. de Soissons, f° aa). 

La seigneurie relevait autrefois de Pierrefonds. 

Lavier (Le), f. c'" de Crépy; détruite en i85o. — 
Elle constituait autrefois un fief relevant de la Fère. 

Lavroy ou LouvBor, f. c°' de la Ferté - Chevresis ; 
auj. détruite. — Le Latiroy, i536 (acquits de 
comptes de Laon). 

Léchelle, h. c'" de Bcrzy-le-Sec. — Leschielles, i5oi 
(comptes de l'Hôlel-Dieu de Soissons, f° i/i). — 
LeschieUe, i53i (ihiJ. r38). 

Léchelle, bois, c"' de Sissonne. — Bois de l'EscItelle. 
1773 (Ut. de l'év. de Laon). 

Léchellois, petit fief, c"' de Vaux-Andigny. — Rele- 
vait autrefois de Guise. 

Ledolx, petit Gef, c"' de Montigny-sur-Crécv. — Il 
relevait du fief de Maurepaire. 

Lefèvbe, petit fief, c"* de Flavigny-le-Petil. — Rele- 
vait autrefois de Guise. 

Légères (Les) , m'° à eau , c°° d'A{;nieourl-et-Séchelles. 

Lebo.ne, ruiss. qui afllue dans l'tJise à Tergnier, après 
avoir traversé les territoires de Liez, Quessy, Far- 
gniers et Tergnier et alimenté les moulins à blé de 
Fargniers et de Quessy, et dont le parcours est de 
1 kilomètres. — Rivulus qui dicilur Lehona, 962 
(cart. de l'abb. d'Homblières, p. 19). 

Lelel , petit fief, c°' de Crupilly. — Relevait autrefois 
de Guise. 

Lembreval, h. c°' de Cbigny. 

Lemé, c°° de Sains. — Grangiaque Mare dicilur, 1161 
(cart. de l'abb. de Foigny, f° 6't, Bibl. imp.). — 
Terre de Lnmer, 1173; Lamere, 1903 (cart. delà 
seign.de Guise, t" i54). — Lemer, fi-jli (cart. de 
l'abb. de Korvaques, C 1 a , Bibl. imp.). — Leme: . 
i4o5 (arch. de l'Empire, J 801, n° 1). — IjC- 
meiz, i.'h 1 {ibid. n° h). — Lemetz , i633 (délibér. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



153 



arch. delà ville de Guise). — Lcmée, 1780 (chambre 
(lu clergé du dioc. de Laon). 

Ancien domaine de l'abb. de Foigny. Le nord du 
village dépendait du baill. de Ribemont, et le sud, 
de celui de Laon. 

Lkupike, c" du Càlelet. — Lempire-en-Cambré»is, 
1766; Lempirc-Cambrésis , 1766 (grenier à sel de 
.Sain(-Quenlii)). — Lumpire (carte de Cassini). — 
Sart-Lempire , 1791 (arch. conim. de Lempire). 

Dépendait autrefois de la paroisse de Vendhuile 
et ressortissait au bailliage et à la châlellenie de 
Cambrai. La seigneurie relevait de Crèvecœur. — 
Commune érigée en 1791. 

Lentï, fief, c°* d'Eparcj. — Alodium deLentù, 1 lao; 
lietUi, ia6i (cart. de l'abb. de Bucilly, f" 3 et 58). 
' Est un nom ancien divisé en grand et petit, faict 
un lerrouer p.irliculier à ces terres fortes à labourer 
et humides à cause de la lenteur de la terre, ce qui 
fait quelles ne sont pas de grand rapport, à moins 
d'estre bien cultivez et amendez pourquoy le nom 
de Lenty lui est donné •; (Livre de Foigny, par de 
Lancy, p. 77). 

LcPiHor, m°° isolée, c°' de Cugny. 

Lkpoi'Rdoa, petit fief, c" de Monceau-le-Neuf. — Il 
relevait autrefois de Guise. 

Lehzt, c"" de la Capelle. — Lehertiacum , its'i; Le- 
herti», 1 169 (cari, de l'abb. de Saint-Michel, p. ao 
eta4i). — Leherzie», 118,"! (coll. de D. Grenier, 
3o* paquet, 11° i). — Lersies villa, ia53; Lelieri- 
ne», 126a (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. lôS 
et 3a3). — Lerziet, 1 387 (arch. de l'Emp. L 992 ). 

— Lerti», i34o (Bibl. imp. fonds latin, ms. 9238). 
— Leretit, i568 (acquits, arch. de la ville de Laon). 

— Lerzi , 1613 (terr.de Sorbais). — Leray, 1710 
(intendance de Soissons, C 820). — Lerzi», 1780 
(chambre du clerjjé du dioc. de Laon ). 

La seigneurie appartenait autrefois à l'abbaye 
d'Origny-Sainle-Benoitc. 
LKscueLLE, c"° du Nouviou. — Cella, \-ikk (cart. de 
l'abb. de Foigny, f* ai5, Bibl. imp.). — La Celle, 
12^8 (cart. de Saint-Martin, t. II, p. 2.J3). — Le 
CeU, 1361 (suppl.de U. (irenier, 288, Bibl. imp.). 
— Le Celle, iiii' s* (cari, de l'abb. de Thenailles, 
r 63). — Chele, la ChieU, iStifi (arch. de l'En.p. 
Tr. des chartes, rog. 127, pièce lUIt) — Lecel et 
Levai, i5(i8 (acquits, arch.de la ville de Laon). — 
Letchietle, 1 7>-j-2 (til. de l'abb. de Saint-Reniy, arch. 
de la Marne). — Letchelle, i.")79 ( arch. de la ville de 
Guise). — La Selle, 160 3 (terrier de CAtillon- 
du-Temple). — L'Etchelle, i66i (chambre du 
clergé du dioc. de Laon). 

Châtellenie relev. autref. de la baronnie d'Iron. 

Aisne. 



Lesciiellois, petit fief, c°' de Lavaqueresse. — Leche- 
/oi», 1731 (bail!, de Leschelle). 

Relevait autrefois de la baronnie d'Iron. 

Lesbins, c°° de Saint-Quentin. — Lesdin, j i/i6 (cari. 
de Longpont). — In terrilorio de Lesdino, 13^18 
(arch. de l'Emp. L 788). — In territorio de Lais- 
dino, laSo (Livre rouge de Saint-Quenlin-en-l'Ile, 
f° 187, arch. de l'Emp. LL 1018). — Lesding, 
1395 (cart. rouge de Saint-Quentin, f° .^)3, arch. 
de la ville do Saint-Quentin). — Lcsdaing, 1807 
(arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 8'i ). — Lais- 
din , i386 (mêmes arch. P i3ô; transcrits de Ver- 
maridois). — Lesdain, i65o (archives du Dépôt de 
la guerre, iig, Corresp. militaire, guerres de la 
Fronde). — Lédin, 1G61 (Saisines, prévôté de 
Saint-Quentin). — Lesdaim, 1700 (grenier à sel 
de Saint-Quentin). 

Lu seigneurie relevait autrefois de Fonsommc el 
de la chàtell. de Sainl-Quenlin (arch. de l'Emp. 
Q 10). 

Lesces, c°° de Braine. — Legia, 11Û7; Lesge, xii" s' 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, arch. de 
l'Emp.). — Lesges, i4oi (Manuel de l'fiôtcl-Dieu 
de Soissons, 323). — Leges, i683; Lege, i646 
(lit. de la Congrégation de Soissons). — Laiges, 
1709 (intend, de Soissons, C aoo). 

La seigneurie relevait autrefois de Fère-en-Tar- 
denois. 

Lesquielles-Saint-Germain, c"" de Guise. — Le»che- 
rie, 1 133 (cart. de l'abb. de Foigny, f° 309, Bibl. 
imp.). — Casirum de Lecherii» in parocliia Sancti 
Germani, ii33 (mss. de Du Cange, AfîCDE, Bibl. 
imp.). — Lischeria, 1 133 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin, t. 1, p. 26 1). — Ecclesia de Lesceriis, 1 134 
(suppl. de D. Grenier, 386, Bibl. imp.). — Leske- 
rie, 1 189 (cb. de l'abb. dePrémontré). — Lecherie, 
1 145 (cari, de l'abb. d'Homblières, p. 8). — Le- 
cerie, 1 iSa (cli. de l'abb. deSaint-Marlin de Laon). 

— I.etcheres, 1 i5/i (cart. de l'abb. de Saint-Nico- 
las-des-Prés de Ribemont, P 35, arch. de l'Emp.). 

— Leikierea, 11 58 (cart. du Mont-Saint-Martin, 
p. 56o). — Leiehieres, 1161 (cart. de l'abb. de 
Bucilly, t° 55). — Leichirie, 1176 (suppl. de D. 
Grenier, a88, Bibl. imp.). — Letchœrie, 1186 
(ch. de l'abb. de Prémontré). — Eschelie, 1196 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, f 45, 
bibl. de Laoji). - Letkhei-ie, 1 202 (ch. de l'abb. de 
Prémonlré). — Letchierie, I248 (cart. de l'abb. 
de Foigny, f aSo). — Leschiele», Letchiellet, ta45 
(ch. de l'abb. de Saint- Vincent). — Lesquerie, 1248 
(ch. de l'abb. de Prémonlré). — Lenqtiielei , 1272 
(cb. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Les- 



154 



DEPARTEMENT DE L'AISNE, 



chierez, i3ri9; Leiquieres , iSaS (cart. de la seign. 
de Guise, f" 98 et 64). — Prioré de Saint-Jehan 
de Leiiele, 1 898 (ch. de l'abbaye de Saint-Vincent de 
Laon). — Lesquiles, i334 (cart. de la'seign. de 
Guise, f 171). — Scalis, i34o (Bibl. imp. fonds 
latin, ms. 9398). — Lesquieltez, i359 (cart. delà 
seign. de Gnise, f° a83). — Lesfjnielles-eii-Tlw- 
raisee, ),'J66 (arch. de l'Emp. P 249-3). — Les- 
quielle, i6ao; Lcquelles, i643; Lesquelle, 1681 
(tit. de l'abb. de Saint- Vincent de Laon). 

L'église de Saint-Jean-Bapliste, distraite de la 
paroisse de Saint-Germain, a été érigée en paroisse 
en 11 3a. Barthélémy de Vir, évéque de Laon, y 
fonda, l'année suivante, un prieuré régulier de Bé- 
nédictins pour remplacer le chapitre. 

Lessakt, f. c"' de Montron. — Lessard, 175g (maîtrise 
de Villers-Collerêts). — L'Essart (carie de Cas- 
sini). 

Ancien domaine de la prévôté de Marizy-Sainl- 
Mard. 

Lessart, f. c°' de Vivières. — L'Essart (carte de Cas- 
sini). 

Celte ferme appartenait autrefois à l'abbaye de 
Valsery et relevait de Crépy-en-Valois. 

T.EssART, petit ruisseau qui afilue dans la Semoigne à 
Villers-Agron-Aiguizy. — Son parcours est de 1,600 
mètres. 

Lesub, petit fief, c"° deLesquielles-Saint-Gcrmain. — 
Relevait autrefois de Guise. 

Leiillï, c°° de Coucy-le-Chàteau. — Luliamm, 53o 
(Bibl. imp. test, de saint Remy, ms. 53o8, ancien 
fonds). — Luit, 1 i3a (cb. du musée de Soissons). 

— LuUiacm, ii'ii (suppl. de D. Grenier, 3S9, 
Bibl. imp.). — Altare de Lulli, 1174 (Chron. 
de Nogento, p. 989). — Curtis de Luilli, 11 88 
(cart. de l'abb. de Préraontré, bibl. de Soissons). 

— Lvili, xii" s" (ch. du musée de Soissons). — 
Luylli, iyi3 (ch. de l'abb. de Prémontré). — 
Luilly, 1219 (cart. de l'abb. de Saint-Médard, 
C io5, Bibl. imp.). — Luilliacum, 1 sô'i (suppl. de 
D. Grenier, 291, Bibl. imp.). — Luillium, laSo 
(gr. cart. de i'év. de Laon, ch. 9). — Luilli-de-les- 
Nongent, i385; L^ilIy, 1899 (ch.de I'év. de Laon). 
— Leidli, 1673 (pouillédudioc. de Soissons, f 30). 

— Limdy (pierre tumulaire, en l'église de Leuilly, 
de Pierre de Longueval, mort le 17 janvier 1689). 

— Lœuly, i64a (tit. de l'Hotel-Dieu de Coucy-le- 
C.hàteau). — Lœuilly (carte de Cassini). 

Domaine donné en 498 , par ('lovis, à l'évêché de 
Reims, qui le laissa usurper. — La seigneurie avait 
titre de comté et relevait de Coucy-le-Châleaii. 
Leups (Les), bois, c"" de Trosly-Loire. 



Leiîpve (La), f c" d'Amifontaine; auj. détruite. — 
Elle tenait à un ruisseau. 

Lecry, c°° de Soissons. — Ville de Loiry, i383 (arch. 
de l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois). 

La seigneurie relevait autrefois de Coucy-ie-Ché- 
teau. — Rui.sseau prenant sa source à Leury et allant 
se jeter dans celui de .luvigny à Juvigny; son par- 
cours est de 1 ,7")9 mètres. 

Leobï ou Lhéby, petit fief, c°° de Landifay-et-Bertai- 
gnemont. — Relevait autrefois de Landifay. 

Lei'Ze, c°° d'Aidienton. — Loiisa, 1 1 07 : Loosa, 1 1 28 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 19 et 90). — 
Lothosa, ii63; Lnlosa, J173; Leusa, 1178 (cart. 
de l'abb. de Foigny, f°' '11 et 49, Bibl. imp.). — 
Lathnsa, xu' s' (cart. de l'abb. do Bucilly, P 80). 
— Leiise, 1286 (cnrt. de l'abb. de Saint-Michel, 
p. 989). 

Leuzc dépeiiilail de la chàtellenie de Martigny et 
ressortissait au bailliage d'Aubenton. — L'église a 
été érigée en chapelle vicariale le 6 mai 1899. 

LEUZILI.Ï, f. c"° de Merlieux-et-Fonquerolles. — Alo- 
dium Leusiliaci, 1 14.''); LuziUies, 1 198 (Chron. de 
Nogento, p. 498 et 483). — Ltisilli, 1288 (grand 
cart. de I'év. de Laon, ch. 8). — Luseillies, la'ii (cart. 
de l'Hôtel-Dieu de Laon , ch. 3 2 0). — In terri torio de. 
Lusilliaco, lafio (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 
.5,5). — Luziltiacum, i36i ; Lusilly, 1 365 (Chron. 
de Nogento, p. 43, 970). — Luseli, 1889; Lu- 
selly, 1894; Lusilis, 1897; LusiUis, i4i6; Lu- 
zylly, 1 496 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon , E 9 , 
E3, E 4, E loetE 97). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Nogent, qui 
l'a ali inée le la janvier 168g. — La prévôté avait 
été établie en i36i. 

Levergies, c°" du Càtelet. — Vergie, 1320 (cart. de 
l'abb. de Verraand, P 8 , Bibl. imp.). — Lm-egies, 
1 970 (Livre rouge de Saint-Quentin-en-i'lle , arch. 
do l'Emp. LL 1018). — Le Vergie, 1970 (cart. de 
l'abb. de Fervaques, f° 77, Bibl. imp.). — Levregiez , 
i384 (arch. de l'Emp. P i85; transcrits de Ver- 
mandois). — Lcvregye, t5G6 (insinnalions, bail), 
de Saint-Quentin). — Levei-gyes, i584 (minutes 
de Claude Huart, notaire). 

La seigneurie appartenait autrefois au chapitre de 
Saint-Quentin ; le doyenné de Levergies en relevait. 

Levustre, fief, c°° de Champs. — Relevait autrefois 
de Goucy-le-Chàteau. 

LÈVRE (La), 11. c" de Leuilly; auj. détruit. 

Lhbïs , c°" de Braine. — Lmj, 1 1 47 (cart. de l'abb. de 
Saint-Yved de Braine, arch. do l'Emp.). — Lui, 
1388; Luyssiacum, 1364 (cart. de l'abb. de Saint- 
Crépin-le-Grand de Soissons, f" 558 et 867). — 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



155 



LMyacum, 1366 (cart. du chap. cath. de Soissons, 
1» a85). — Luis, i38'i (cart. de l'abb. de Notre- 
Dame de Soissons). — Liiijs, 1470; Lhiii/s-lez-le- 
\{ont-.\otre-Danie , 1 Sa 1 ; Lhmj, i T; 26 ( tit. de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon). — LhuU, i.")5'i (reg. 
des insin. du baill. de Vermandois). — Paroisse 
Sttint-MeJardet-Sainl-Gildard de Lhuy» , 1701 (arch. 
comra. de Lbuys). 

Vicoralé relevant d'abord de Fisnies, et ensuite 
de Soissons. — Maladrerie unie à l'Hôtel-Dieu de 
Cbâleau-Tbierry par arrêt du Conseil d'Etat du a 
mars 1 696. 

Liberté (La), m" à eau, c" de Jaulgonne. 

LiBBETTE (La), petit ruisseau qui prend sa source sur 
le territoire de Sorbais, sépare Gergny d'Elréau- 
pont et se jette dans l'Oise sur le territoire de celle 
dernière commune. 

Licï-Cligso.v , c°° de Neuilly-Sainl-Front. — Lussi, 
1333 (cb. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 117). — 
Licy-tur-Marne, i36'i (arcb. de l'Emp. Tr. des 
chartes, rcg. 74, n° ag). — Li»<j-au v-Chaimiw» , 
1^98 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, P 20). 

— Lis»y-ad-ùinonico» , iôo5 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, f° 20). — LÀcy-let-Chanoimes , 
iâo6 (tit. de l'Hôlei-Dieu de Soissons, 117). — 
Lisiy, 1^1'A (pouillé du dioc. de Soissons, I* 26). 

— Lhy-Qij;non, i7'i6(inlond. de Soissons, C ao6). 

— Ucy-tei-Chanoine» (carte de Cas.sini). 
Licy-Clignon a repris son nom do Licy-let-Moines 

en vertu d'une ordonnante royale du 8 juillel 1 81 4. 
Cette commune devrait prendre le nom du bameau 
de Oignon , où est la population agglomérée : Licy 
n'est qu'une ferme. 

LiKBuiN, m'° à eau, c"' de Brancourl. — Liebinmim, 
Liebuinum, ia5a (grand cart. de l'évèché de Laon, 
cb. i3o). 

LiEscouhT, fief, c" de Méiières-snr-Oise. — Relevait 
de la Ferlé-sur-Péron. 

LiKBVAL, c"" de Craonne. — Liretvalliii , 1 13.") (cb. de 
l'abb. dp Saint-Martin). — Lirivalli», 1 187 (cart. 
de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 1° 129, bibl. de 
Laon). — Lerival, ii5o (cart. de l'abb. de Vau- 
dere, f i5). — Lerivalti», 1 1.56 (cb. de l'abb. de 
Saint-Vincent de Laon). — Très Hanielli de Ijerval, 
11 74 (grand cart.de l'év. de Laon , cb. a). — Lere- 
taUit, ii8y (suppl. de D. Grenier, 387, Bibl. 
imp.). — Liireval, 1 192 (ch. de l'év. de Laon). — 
Lereval, i:)5o (cart. de l'abb. de Saint-Martin, 
f i33, bilil. de Laon). — Lyereval, iii<>g (suppl. 
de D. Grenier, ilibl. imp.). — (n territorio de Lie- 
rmatie, 1268 (arch. de l'Emp. LL 1 161). — Lyer- 
val, 1495 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 26). 



— Paroisse Notre-Dame-de-LiermI , i68'i (arch. 
comm. de Lierval). 

Lierval dépendait de la commune de Crandelain 
et avait pour seigneur le maréchal héréditaire du 
Laonnois. La seigneurie relevait de l'évèché de Laon. 
Liesse, c"" do Sissonno. — Lienlia, i\' siècle (polypt. 
deSaint-Remy de Reims). — Lience, 1 163 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, t. HT, p. 127). — 
Lyencia, i34a (Bibl. imp. fonds latin, nis. 9238). 

— Liense, 1898; Lyence, i4o4 (compte.s de l'Hôtel- 
Dieu de l^aon, E4, E6). — Leesse, t '1 1 1 (arch. do 
l'Empire, J 801, n° 4). — Liitnce. l'iaa (arch. 
de l'Empire, Tr. dos chartes, rcg. 17!). — Liesse, 
1437 (ch. de l'év. de Laon). — Ecclesi» BeaUe-Ma- 
ricF-de-Letilia , i44a (mém. mss. de l'Éleu, t. H). 

— Notre-Dame-de-Lience , 1471 (arcb. de l'Empire, 
reg. 201, n° 169). — Lyesse, i4g3 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, E 2.")). 

La seigneurie relovait de la châtellenie d'Eppes; 
elle a été unie à la baronnie de Marchais en 1740 
(arch. de l'Emp. K 1 977 ). — Le village otait de la 
paroisse de Marchais. — Pèlerinage très-fréquenlé. 

Liesse devint, en 1790, le chef-lieu d'un canton 
dépendant du distr. de Laon et formé des communes 
de Bucy-lez-Pierrepont, Chivres-et-Mâcbecourt. 
Ebouleau, Fay-lez-Pierrepont, Giîy, Goudelancourt- 
lez-Pierrepont, Grandiup, Liesse, Marchais, Missy- 
leî-Pierreponl, Monceau-le-Wast, Pierrepont, Sa- 
rooussy et VcsIes-ct-Caumont. 
LiEVAL, (", c" de Rozières. — Lyn'al, i5i(i (abbaye 
de Saint-Jean-des-Vignesde Soissons). 

Seigneurie appartenant à la commauderie de 
Maupas. 
Liez, c°° de la Fère. — Leie- Villa. 1 i3o (Colliette, 
Mém. du Vermandois, t. H, p. 260). — Territo- 
rium de Lier, 1196 (cari, de l'abb. d'Ourscamp, 
r 16). — Liet, i444 (délibér. arcb. de la ville de 
la Fère). — Lyé, 1608 (haill. de Chauny, B 1472). 

— Liel, 1619 (baill. de la Fère, B 71 1). — Pa- 
roisse de .Sam(-Af'><iar(i-(/e-Lic: , Lip, 1690 (arch. 
comm. de Liez). — Lich, 1781 (intend. d'Amiens, 
C801). 

La seigneurie appartenait à l'abbaye de Saint- 
Eloi- Fontaine et au chapitre de Saint-Quentin; la 
part de ce dernier a été acquise par la famille de 
Flavigny pour relever de ce chapitre. 

LiGjiièRES, h. c" de Chéry-Chartreuve. — Lineres. 
1126 (cart.de l'abb. d'Igny, fga, Bibl. imp.). 

Ligsièhes, fief, c"' de Flavy-le-Martel. — Il était situé 
vers Frières-Faillouël. 

LiMé, c" de Braine. — Limeir, 1147; Limer, 11 54 
(cart. de l'abb. de Saint-Yved de Braine, arch. de 



156 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



l'Enip.). — Lùnerie, Limers, 1296 (cb. de l'abb. de 
Sainl-Yved de Braine). — Lymers, i33i (cartnl. 
de l'abb. de Saint-Yvcd do Braine, Bibl. imp.). — 
Limay, ii68 (cb. de l'abb. de Sainl-Yved de Braine). 

— Lymer, i5o8 (lit. du cbap. de Notre-Dame-dos- 
Vignes de Soissons). — Lymé, iSig (lit. de l'abb. 
de Suini-Yved de Braine). — Lyrnel, lô'jti (min. de 
Bourgel, notaire à Vaiiiy). 

LixEVAL, bois, c" d'Harly. — Ce bois était déjà dé- 

friclié en i384 (arch. de i'Euip. P i35; transcrits 

de Verniandois, f° 356). 
LiiioNVAL, f. c"" de Crécy-au-Monl. — Liemiindi vallis , 

1 1 'ifi; Curlis Leiiionvallis, 1 ig3(Chron.deNof'enlo, 

)). hs() et /i34). — Lymonval, i5i3 (til. de l'abb. 

de Prémontré). 

Ancien domaine de l'abb. de Notent. 
LiKCEUN, b. c°' de Cbarly; auj. déiruil. — A l'extrémité 

du bourg , vers Crouttes. 
LioNïAL, f. c"" de Cbouy. — Lyonval, 1688 (lit. de 

l'abb. de Saint-Crépin-le-Grand de Soissons). 
Ce domaine appartenait, dès le xm° siècle, à 

l'abbaye de Saint-Crépin-en-Chaye et relevait de la 

Ferté-Miion. 
LiniMOM, fief, c"' de Bertaucourt-Epourdon. — Il 

relevait de la Fère (baill. de la Père, B 660). 
IjIslet, c°° de Bozoy-sur-Serre. — In territorio ville de 

Litlel, 1188 (cart. de l'abb. de Tbenailles, f 10). 

— LUet, iSaG (cueillerelde l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 63). — Ullet, i3/io (arcb. de l'Emp. Tr. des 
chartes, reg. 75, n° 334). — Lilletum, i34o(Bibl. 
imp. fonds liitin , ms. gaaS). — Lilkl, i363 (cueil- 
leret de i'Hotel-Dieii de Laon, B 63). — Lylet, 
l'igh (comptes de l'Holel-Dieu de Laon, E 3). — 
Litlet-les-Moncornet-en-Thierache, i63o (tit. de 
l'év. de Laon). — L'hlet, 1709 (intend, de Sois- 
sons, C 374). 

La seigneurie relovait de Soupir. 

LizEBOLLES, b. c"" dp Monlescourt-Lizerolles. — Le Li- 
serote, 1269 (cart. de l'abb. de Fervaques, f° 78, 
Bibl. imp.). — Lyzet-ole, 1398 (ch. de l'abb. de 
Saint-NicoIas-aux-Bois). — Liserole, i38'4 (arcb. 
de l'Emp. P i3."); transcrits de Vermandois). — 
LisroUe , i635 (baill. de Chauny, B 10/17). — Li- 
zeroUe (carte de Cassini). 

Lizï, c" d'Anizy-le-Chàteau. — LUi, 1122 (ch. du 
musée de Soissons). — Leziacus, 1203 (ch. de l'év. 
de Laon). — Lisiacus, iaia;Lti», 1 a 3 ; Lysiocu» , 
\iii' s° (grand cart. de l'év. de Laon, ch. 91, 107 
et ao4). — Lisy, Lizyacus, i34o (Bibl. imp. fonds 
latin, ms. 9328). — Leizy, i568 (acquits, arch. 
de la ville de Laon). 

Lizy, membre du comté d'Anizy, était le chef-lieu 



d'une mairie comprenant Brancoiirt, Fouquerolles , 
Lizy, Merlicux et Wissignicourl; la paroisse dépen- 
dait de la cure de Saint-Remy d'.\nizy-le-Châleau. 

LoBEniOT, c"' de Franqueviile. — Tilleul placé sur un 
terrain Irès-élevé, et arraché en i863. On trouve à 
peu de dislance de cet emplacement des restes de 
consiruclions. 

LoBiETTE (La), m'" à eau, c'" de Saint-Michel. — La 
Lohieite, i34() (cart. de l'abbaye de Saint-Michel, 
p. ,;3). 

LoBRAT, f. c°* de Quincy-Basce; détruite vers ]83o. 

— Lobraie, 1718 (arch. communales de Quincy- 
Basce). 

Loches (Les), petit ruisseau (|ui afflue dans l'Artoise à 
Saint-Michel. — Son parcours dans le département 
de l'Aisne est de .5,700 mèlres. 

Loco.xois, f. et plàtrière, c"' de Château-Thierry. — 
Lauconoy (carte de Cassini). 

LocQ, château et m'° à eau, c" d'Anizy-le-(Jhàteau. 

— Ijocques, i55i (tit. de l'abb. de Prémontré). — 
Iiocq, i634 (insin. du baill. de Coucy). — Locqne, 
167/1 (arch. commun. d'Anizy-le-Châleau). — 
Locres (carte de Cassini). 

Relevait du comté d'Anizy. 

LoELiLLY, faubourg de Laon. — LiiliantiK , iii3 
(cb. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — L«i7- 
liacum, 11 38 (reg. de Philippe Auguste, Bibl. 
imp. (° /19). — Lulliacum, 11/11 (cart. de l'abb. de 
Foigny, 1° 117). — In territorio de Luilli, 1388 
(ch. de l'abb. de Saint-Jean de Laon). — In terri- 
torio LMHWtaco, 1263; LuUy, i383 (ch. de l'abb- 
de Saint-Vincent). — Luylli , 1/100 (comptes de 
l'Hôlel-Dicu de Laon, E 1/1). — Luilly, 1/107 (tit. 
de l'abh. de Saint-Vincent). — Luly, 1 '^ng ; Leuilli, 
i5/ii (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 56 et 
E 68). ~r Lhuitly, 1567; Lœuilly, 1659; Lieutly, 
1670 (tit. de l'abb. de Saint-Vincent). — Ijœuillel , 
1 766 (intend, de Soissons, C 977 ). — Lpifiit/ (carte 
de Cassini). 

La seign. appartenait à l'abb. di' Saint-Viiiceiil 
de Laon. 

LoEiiii.Lï, petit h. c"'de Largny. 

Loge (La), f. c°' d'Épaiix-Bézu. 

Loge (La), f. c"' de Montrouil-aux-Lions. — La Iio/;e- 
Pennier (carte de Cassini ). 

Loge (La), m"" isolée, c"' de Sancy. 

LoGE-Aiix-BoEBFS (La), h. c'" de Passy-en-Valois. — 
Les hiires (carte de Cassini). 

La seigneurie relevait de la Ferlé-Milon. 

LoGE-AUX-CoLOMBiEKS ( La ) , f. c" de PiiTrcmânde ; auj. 
détruite. — Loge-aur-ùmlombin» , l'iii (arch. de 
l'Emp. J 801, 11° '1). 



DEPARTEMENT DE LAISNE. 



157 



l.oGE-Aux-SiiJTAGES (L*), fief, c°' (le Chouy. — Rele- 
vait de la Ferté-Milon. 

LoGE-TBisTAN(Li), f. c™ de Chouy. — Ijoge-Trislrand , 
i53o (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f° fxU). 
Appartenait au chap. de Vincennes et relevait de 
la Ferté-Milon. 

LoGïTTE (La), m°° isolée, c"' de Beiivardes. — O^ies, 
1(170 (arch. coinm. de Beuvardes). 
Vicomte. 

LoGETTES (Les) , h. et m'" à eau, c"' de Wattigny. — 
LeLogete, i3-3'i (cart. de la seign. de Guise, f° 90). 

Logis, bois, c" de Renansart. 

LoG5v-LEï-AiiBESTo\ , c°° d'Aubenton. — Loognis, Loo- 
gny, 1 a58 (arcb. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 3o, 
pièce» 87 et 88). — iMn/inis, 1361 (ch. du chap. 
cath. de Laon). — Ijonnis, Lonnys, i346 (cart. E, 
(hap. cath. de Reims). — Longny, i546 (visites 
diocésaines du doyenné de Rumigny, arch. de la 
Marne). — Longni, lOai; Longni-te.i-Aubenton, 
i6a8 (minutes do Roland, notaire). — Longny-les- 
lubentrm, 176.) (baill. d'Aubenton, R 9.J06). 

Logny-lez-Aubenlon était de la province et de la 
généraUté de Champagne; de l'élection do Reims et 
de la subdélégatioii de Rocroy; de la cure d'Han- [ 
nape, doyenné rural de Rumignv, grantl archidia- 
coné et dioc. de Reims. — Ce village faisait partie | 
delà baronnie de Rumigny (Ardenncs). Il ressor- 
lissait à la justice seigneuriale do ce bourg, et pour 
les cas royaux, au liailliagc et à la maitrisc des eaux 
et forèls <le Sainle-Monehould. 

LoiBE, f. c" de Trosly-Loire. — Leorf 867 (dipl. de 
Charles le Chauve, arch. de l'Aisne). — Loyrre, 
1197; Loàre, laoti (suppl. de l). Grenier, ago, 
Bibl. imp.). — Loyre, 1217 (cart. del'abb. de PrfW 
montré, 1" 05, bibl. de Soissons). — Curtis de 
iMire, 1939 (cart. de l'abb. de Saint-Médard, f 85, 
Bilil. imp.). — Monsde Aiwrre, Lnerre, in loco qui 
dicitur la TomhAle. laSg; Luozre, 1360 (ch. de 
l'abb. de Prémontre). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Prémontre. 

L01SEI.ET, petit fief, c"* de Gronart. — Relevait de la 
chSlell. de Marie. 

UjisTiiE, petit fief, c'" de Limé. - Relevait de Brainc. 

LnizT, f. c"* de Besny-ot-Loizy. — Lautcilum? 53o 
(testament de saint Remy, Ribl. imp. anc. fonds, 
ms. 53o8). — Liutittcu», 1 laS (suppl. de D. Gre- 
nier, 286, Bibl. imp.). — Ijoùiacum, 11 38 (cart. 
del'abb. de .Saint-Martin de Laon, f° i3.'), bibl. de 
Laon). — Loêeraem , 1 1 46 (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Lion). — IjùUi, 1 160 (cart. de l'abb. 
do Saint-Martin de Laon, f° i.t, bibl. do Laon). — 
Imjiiî , I I 89 (( b. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). 



— Loisiaciis, la'iô-b (arch. comin. de Bruyères- 
et-Montboraull). — Loisy, i36i (ch. de l'abb. do 
Saint-Vincent de Laon). — Loy>yt 1396 (comptes 
de l'Hôtel -Dieu de Laon , E 3 ). 

La chàtellenie relevait de la châtellenie de Veu- 
deuil. — La ferme a été unie à Besny par arrêté du 
directoire du département de l'Aisne, du «7 octobro 

179»- 

LoMBRAï, c°" de Coucy-le-Chàteau. — Lotiffbray, 17/15 
(intend, de Soissons, C 206). 

Ce village dépendait de la seigneurie de Blérau- 
court et relevait de Coucy-le-Cliâleau. 

LoMBBY, NoBBY OU RoïoT, petit ruisseau (|ui prend sa 
source à la Folie-Bonjour, près de Malaise, et se 
jette dans le Gland ou rivière des Champs à Any- 
Marlin-Rieux, après un parcours dans lo départe- 
ment de l'Aisne de 9,5oo mètres. — Ruisseau de 
Natihrye, 1G12 (terr. d'Any-Martin-Rieux). 

LoNGAMCHART, bois, c'" de Goussancouct (cact. de Saint- 
Corneille de Compiègne, arch. de l'Emp.). — Ou 
n'en connaît plus l'emplacement. 

LosGCHAMPS , c"' de Guise. — Longut-Campiu , 1 19/1 
(cart. de l'abb. de Vermand, f° 5). — Lonc-Chatnp . 
19(17 (8rch. de l'Emp. L 99^). — Mohn do Loii- 
rhaiiiii-dalp-llohefU, 1279 (ch. de l'abb. de Fer- 
vaquos). — Loncamp-ile-les-Boherie , 1979 (cart. do 
l'abb. do Fervaques, (° 85, Bibl. imp.). — Lm- 
chamiis, i5()8 (ac([uils, arch. de In ville de Laon). 

— Long-Champ», ifi/i3 (chambre du clergé du 
diocèse de LaonJ. — Ijonccimmp» , 1710 (intend. 
de Soissons, C Sao). 

La seigneurie relevait de Guise. 

LoNGEARDS (Les), h. c"' de Courboin. 

LoNGEviLLE, h. et m*" à eau, c°" de Dravegny. — L>n- 
gevilla, Il 56; Lor^avilla, 1170 (cart. de l'abb. 
d'Igny, f°' 10 et 6). 

La seigneurie relevait de Braino. 

LoKCPONT, c°° de Villers-Cotterols. — LungiM-l'ons , 
11 18 (ex chronico Mauriniacensi, Hi»t. de France, 
I.XII, p. 79 fJ). — Loncpont, ia6i (arch. de l'Emp. 
L 1001). — Lompont, 1965 (cart. Je l'abb. de 
•Saint-Jean-des-Vignes de Soissons). — Lon/iont , 
fi7i (arch. de l'Emp. L 1001). 

Abbaye de l'ordre de Citeaux fondée en iiba. 
La seigneurie lui appartenait et relevait do Pierre- 
fonds. 

Lo^GPRà, f. c"' d'ilaramont. — Loitgus-lH-alus , 1908 
(ch. du prieuré de Longpré). — Ecclesia Sanctœ- 
Trinitatit-Longi-prati, 1925 (l'abbé Carlier, Hi»l. 
du duché de Valois, XL). — Ecclesia Beate-Marie- 
de-Longiio-Prato , 19/18 (suppl. de D. Grenier, 993, 
(h. '19, Bibl. imp.). — Longprez, xv* s" (dénombr. 



158 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



de la chartreuse de Bourg-Fontaine, arch. de l'Emp. 
Tr. des chartes, IX i'i87). 

Prieuré de religieuses de l'ordre de Foiilevrault; 
fondé vers 1 180. 

LosGPnÉ, f. c"' de Vervins. — Ijon^tua-Pralu» , laia 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 119). — Censé 
de Longprez, 1616 (minutes d'Ozias Teilinge, 
notaire). — Lonpré, 1669 (baill. de Vervins). 

LoNGCATESRE , h. et m"" à eau , c'' de Vivières. — Lon- 
jravene, xiii' s' (arch. de rKmp. L ioo.5). - — Long- 
dmmne, 1689 (baill. de Villers-CotlerêLs, B 1872). 
— LonjTue- Avoine (carte de Cassini). 

Le moulin de Bécret ou de Longuavesne apparte- 
nait autrefois à l'abbaye de Valsery et relevait de la 
chàtell. de Crépy-en-Valois; il a été détruit par un 
incendie en 1866. 

Longue (La), f. c"' de Bézn-le-Guéry. — Autrefois 
Petite- Lotigue. 

LoxGUEDEAD, m°" isoléo , c"° d'Aulnois. — Longue-ïaue , 
i36(j (ch. de l'év. de Laon). — Longtiiaue, l'iog 
(ch. de l'ahbaye de Saint -Nicolas -aux -Bois). — 
Censé de Longueau, iTmi (comptes de la châtell. 
d'Aulnois, cabinet de M. d'Imécourt). 

Lo[(GOE-OGNE,f. c°'de Seraucourt ; auj. détruite.- -Elle 
se trouvait près de Bourgie. 

LoacuE-BiiE (La), h. c" de Jeantes. 

L0N6UETAL, c°° de Braine. — In lerritorio Longevallis ? 
1169 (cart. de l'abb. de Saint-ïved de Braine, 
arch. de l'Emp.). — In territorio Longivallef 1925 
{ibid.). — Longuavatlis , 1O89 (arch. comm. de 
Longueval). — LonguevnUe , 1768 (tit. du sémin. 
de Soissons). 

Comté qui relevait autrefois de la baronnie de 
Bazoclies. 

LoNGBEVAL, f. c"' de Folembray. — Lo«f;Mei)a(fc( carte 
de Cassini). 

LoNGiEVAL, petit fief, c°' de Marest-Dampcourt. — 
Belevait d'Abbécourt. 

LiiB, c" de Neufchâtel. — Villa que dicitur Ortus, 
1 1 83 ; (h-fhtis ,1186; Lior, 1 1 89 ( cart. de l'abb. de 
Vauclerc, t" 65, 78 et 76). — Liort, 1189 (arch. 
de l'Emp. L 996). — Lort, 1198; Hort, 1197; 
villa que dicitur Liorz, xii" s* (cart. de l'abb. de 
Vauclerc, P* 71, 7'! et ga). — -Laurum, vers i346 
(cart. E. du chap. cath. de Reims). — Laure, 1 45i 
(visites diocésaines de l'archev. de Reims, arch. de 
la Marne). — Lorre, 1619 (épitaphe d'Anne Le- 
comte, veuve du sieur de Lor, église de (loucy-lez- 
Eppes). — Loor, 1 736 (chambre du clergé du dioc. 
de Laon). 

Lor faisait partie du doyenné de Germainemont, 
des diocèse et archidiaconé de Reims, et ressortissait 



pour la ju.stice haute cl moyenne au bailliage de 
Reims; il dépendait du marquisat de Nazelle pour 
la basse justice. Ce village a été détaché du diocèse 
de Reims et uni à celui de Laon en 1692, en 
échange d'Avaux. 
LoKAMBERT, h. c°' dc Mactigny. — Lauranbert, itiai; 
Lauramhprt, 1G26 (minutes de Roland, notaire). 
— Censé ou fief de Loi-eirherg ou Ijamhotly, 1700; 



Lambellis, 1721; Lainbcli^ 



y, 16 (baill. d'Auben- 
- Ijoreinbert (carte de 



ton, B a5o3 et B s5i6). 
Cassini). 

Le fief de Lorambert appartenait à l'abbaye de 
Bucilly et relevait de la chàtell. de Marligny. 

LoRGE (Rr de), ruisseau qui pnnd sa source dans la 
grande forêt à Viels-Maisons, reçoit à sa gauche le ru 
de la Commune, à sa droite, celui du Bois-Hochet, 
et se jette dans la Marne à Nogenl-l'Artaud, au- 
dessous du moulin d'Ambraine. — Son parcours est 
d'environ l'i kilomètres. 

LoBGNE, h. c°° du Sart. 

LoRGODET, m°" isolée, c°' de Chigny. — LM-guodel 
(carte de Cassini). 

LoniE\T, m°" isolée, c"" de Dommiers. 

LoRiEix ou Lacrieux, bois, c" d'Harcigny. — Ce bois 
appartenait à l'abb. de Bucilly. 

LonivAL, f. et bois, c°' de Neuville-Saint-Amand. — 
Silva quse dicitur Liicosa valli», 1 1 10 (cart. A A dit 
l'abb. de Saint-Quentin-en-l'lle, p. i3). — Bon 
de Leuzeval, xii' s' ; Bos de Ixmevul, 1 338 (cart. de 
la même abbaye, f°' 55 et 07, arch.de l'Empire, 
LL loiG). 

Ce bois est défriché. 

LoHMissET, f. c"' de Gouy. — Lorinisset, i6iti (lit. de 
l'abb. du Mont-Saint-Martin). — Ormicet, i()90 
(arch. comm. de Gouy). — Lourmiiié, 1798 (carte 
du Cambrésis, par Deuse, ingénieur, arch. du Nord). 
Cette ferme appartenait à l'abb. du Mont-Saint- 
Martin. 

LoRMissET, petit lief, c"' de Montigny-sur-Crécy. — , 
Relevait du fief de Maurepaire. 

LosiAiNE, petite (. c"' de Septvaux. 

LocAiLHER, f. c'"de Brasies; auj. détruite. 

LouARDE (La), h. c" de ViUeneuve-sur-Fère. 

LouATRE, c°° de Villers-Cotteréts. — Lotlria, 1110: 
panochia de Loistria, 1 164 ; Loittrit, 1 199; Loy»- 
tvea, 1335; parrochia de Loislre», 1262 (cart. de 
l'abb. de Sainl-Jean-des-\ ignés, Bibl. inip.), — 
l'arroche de Loilres, 1265 (cart. de la même abb. 
bibl. de Soissons). — Louastre, 1606 (arch. comm. 
de Louâlre). — Loistre, i665 (arch. comm. de 
Villers-Hélon). — Loatre, 1672; Loastre, 1678 
(arch. comm. de Louâtre). 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



159 



LoDDiEn (Le), h. c" de Neuvemaison. — Lorirdier 

(carte de Cassini). 
l,ou«\, petit fief, c"* de Landifay-et-Bertaignemont. — 

Relevait de la vicomte de Landifay. 
l^oup (Le) ou les Écoliers, bois, c°" d'Azy-Bonneil 

et d'Essommes. — Ce bois appartenait à l'abbaye 

d'Essommes et au collège de Presles de Paris. 
LorpEiGSE, c°° d'Oulchy-le-Chàteau. — Lupjjinis, Lu- 

pinù, I9i4; Loupijjne, xiii" siècle (cart. de t'abb. 

de Saint-Médard de Soissons, P" 4o, Bibl. imp.). 

— Loupegne, 1 6.^.3 (arch. comm. de Dammard). 

— Loupeigne-et-Vattx , 1708 (arch. comm. de Lou- 
peigne). 

La seigneurie relevait de Pierrefonds. 

LorTEKnr, fief, c" d'Essommes. — Louvergny, t-jfio 
(arch. comm. d'Essommes). 

Ce fief était situé dans l'intérieur du village. 

LocvET, h. c°' de Parfondeval. 

LoivETAi», petit h. c°' de Beaumont-en-l'eine. — An- 
cien fief avec château; ce château est détruit. 

1>odïièbe(La), petit h. c°*de Villiers-sur-Marne. 

IjOiitrt, f", c" d'Audigny. — Grangia de Lnveri, 1317 
(suppl. de D. Grenier, a88, Bibl. imp.). — Lou- 
veri, I 978 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
I. I, p. Sg'i). — Luveri, iig'i (arch. de l'Emp. L 

999)- 

Domaino donné, en 1 1 '16 , par l'abbaye de Foi- 
gny à l'abb. de Bohéries; il relevait de (juise, où il 
ressortissait pour la justice ( mss. de Du Gange , bibl. 
de l'Arsenal). 

l.oBTRT, petit h. c°" de Ghézy-en-Orxois. — Louveri, 
(pouillc du dioc. de Soissons, f° 2 5). 

Le prieuré appartenait aux Bénédictins de Saint- 
Arnoul de Crépy-cn-Valois et relevait de la Ferté- 
Milon. 

l,i:cKRn> , f. c" de Chaudun ; auj. détruite. — Luxeron , 
1 18.3 (arch. del'Etnp. L ioo3). — Luitteron, 127O 
(eh. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes). — Lu$»e- 
ron, fjlxb (tit. de l'abb. de Longpont). 

I.UCHET, petit h. c"' de Louàtre. 

Lbcv, b. c"' de Ribemont. — Luciaeua, io83 (ch. de 
l'abb. de Saint-Nicolas-des-Prés de Ribeniont). — 
Lulgiacum, vers iio4 (relation des miracles de 
saint Quentin, Mém. du Vermandois, t. I, p. 379). 

— Terrilorium de Luchiaco, 1382 (ch. de l'abb. 
de Saint-Nicolas-des-Prés). — Lutty, 1 609 (min. de 
Langellerie, notaire à Ribemont). — Luci, 1622 
(dt. de l'ëv. de Laon). 

LiicT-LE-BociGE , c°° de Charly. — Lutsy, 1933 (ch. 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 117). — Lucheytu, 
1279 (arch. de l'Emp. L. looli). — Lucy, i383 
(arch. de l'Emp. P i36; transcrits do Vermandois). 



— Lucy-te-Boquage, i/i63 (comptes de l'Hôtel- 
Dieu de Soissons, f° 3). — Lucy-le-Boscage, i!>n5 
(ibid. ffi). — Lucy-le-Bocaige , 1/179 {'bid.fS). 

— Lussi, 1573 (pouillé du dioc. de Soissons, f° 25). 

— Lunay-le-Bocage , 1700 (tombe d'Antoine de 
France en l'église de Monthiers). 

La seigneurie appartenait au chapitre cathédral 
de Soissons et à l'abbaye de Saint-Martin de Tours. 
Elle ressortissait pour la justice à la prévôté de 
l'exemption de Pierrefonds et suivait ia coutume 
de Senlis. 

LcD, bois, c°" d'Oulchy-le-Chàteaii, de Breny et d'Oul- 
chy-la-Ville; auj. défriché en partie. — Ce bois con- 
tenait, en 1 753, 1 96 arpents (d'Expîlly,i)ic(.^«'o^r. 
au mot Eiux et Forêts). 

LcoNï, c°" de Vervins. — Luigitis, 1129; Ltiegiii, 
Luegniei, ii38; Lttignies, iiHg; Luegnis, 13/14 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 2/1, 237, 288, 
aie, a/i5). — Loingnie», 1246 (arch. de l'Emp. 
L 994). — Luignit, i34o (Bibl. imp. fonds latin, 
ms. 9228). — Lugniê, 1478 (arch. de l'Empire. 
P 248-3). — Lugny», i568 (arch. de la ville de 
Laon). — Lugny -touhz-Marle , 1610 (minutes de 
Constant , notaire ). — Lugnys-soubz-Marle , 1617 
(min. d'OziasTeilinge, notaire). — Lugny, 1780 
(chambre du clergé du dioc. de Laon). 

La seigneurie relevait de Marie (arch. de l'Emp. 
PP 17 et 1' 2 48-3). 

LcoNv-LA-CoiR ou Petit-Li;ghï, h. c'" de Thenailles. 

— Alodiiim de Luinies, 1 1 48 ; alodium de Luigniei . 
ii5i; Luegniê, laSi (cart. de l'abb. de Bucilly, 
f" 3, 4 et 6). — Lugnis-la-Court , i4i i (arch. de 
l'Emp. J 801, n''4). — Ltmgnis-la-Omrt , Lugny»- 
la-Court, i6i5 (min. d'Ozias Teilinge, notaire). 

— Pelk-Lugny (carie de Cassini). 

LiiMKRON (Le), petite ferme, c°' de Nesles. — Lmiie- 

ronl (carte de Cassini). 
Luqïis (Grard et Petit), hameaux, c"° de Ghézy- 

l'Abbaye. 
Li RU, fief, c"' de Bois-lez-Pargny. — Relevait de l'év. 

de Laon. 
LivRT, f. c"° de Froidmont-et-Cohartille. — Luveri, 

1235 (cart. de l'Hôtel-Dieu de Laon, ch. 296). — 

Luvri, i53() (acquits, arch. de la ville de Laon). 

— Leuvry, i66i (tit. du prieuré de Cliantrud). — 
Louvry, 1709 (iiitend.de Soissons, C 374). — Censé 
Lin-y, I7'i4 (arch. de Froidmont-et-Cohartille). 

Cette ferme appartenait au prieuré de Chantrud. 

Llxehrourg (Le), m°° isolée, c°* de Nogentel. 

Lbzotr,c''" de la Capellc. — Altare de Lutoir, 11 48 
(cart. de l'abb. de Bucilly, f 3). — Luzorium, 
1 169 (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. 9 4o). — 



160 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Luaoir, i a3a ; Luaor, i aija (cart. de i'abb. de Foi- 
^ny, f" 3, ai3, 19, Bibl. imp.). — Lusoit, ia6i 
(cari, de la seign. de Guise, f 91). — Lnitoir, 
1 :i38 (suppl. de D. Grenier, 987, Bil)l. imp.). — 
Luzoys, iSôô (min. d'Herbin, notaire). — Luzoir, 
1 .")72 ; iMznirc, 1 ."Syç) (arcb. de la ville de Guise). 



Ce village dépendait des chàtellenie et prévôté 
d'Hirson, duché de Guise. 
LïFO^T*IIlE, c°° de Moy. — LÀffontaine, iSfio (arcb. 
de la fabrique de Veudeuil). — Lisfonlaine, 170;) 
(intend, de Soissons, C 97/1). 

Dépendait de la cbâicll. de Vendenil. 



M 



Maast-et-Violai.ne, c°" d'Oulchy-le-Château. — Pa- 
rochia de Maas, ia6o (cart. de Tabb. de Saint- 
Médard, f° 8a). — Mas - devant - Villanes , i38)i 
(arch. de l'Empire, P i3t); transcrits de Verman- 
dois). 

MÀCHECouRT, c°' de Cbivres-et-Mâchecourt. — Maxi- 
rurtis, iiaô (ch. de i'abb. de Saint-Vincent de 
Laon). — Massecuvrt, 1161; Massicourt, laSa 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin de Laon, t. III, 
p. 'la et 70). — Mainsicourt, 1261 (ch. du chap. 
cath. de Laon). — Maiisicourl, lafiô (ch. de l'Hô- 
tel-Dieu dn Laon, 8 B 1). — Maissacourt, i38i 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin de Laon, t. IH, 
p. 85, arcb. de l'Aisne). — Maessecourt , 1/174 (ch. 
de l'év. de Laon). — Machecourt-lez-Pierpont , 1^87 
(arcb. de la ville de Marie). — Maisecourt, iSig 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 47). — Afoi- 
checourt, lOSg (comptes de la châtell. de Pierre- 
pont). — Moichfcourt, i()fi/i (lit. de l'Hôlel-Dieu 
de Laon). 

Ce village dépendait de la chàtellenie de Pierre- 
pont et y ressorti.ssait pour la justice. — La paroisse 
était de la cure de Chivres. 

.Macheru, petit cours d'eau qui afflue dans la Souche à 
Froidmont-et-Cohartille. Il a été canalisé depuis 
quebjues années. On ne le connaît plus que sous le 
nom de RiveloUe. — Macherieu , Mi-rchereti , 16 a 8 
(tit. de I'abb. de Saint-Martin de Laon). 

Macoonï, h. c" de Moutron. — Macongni, i5i4 
(comptes de l'Hôlel-Dieu de Soissons, f 3-]). — 
Maceogny, 1660 (bailliage de Château-Thierry). 

— Uacognie, i665 (arcb. comm. de Monlron). 
Ce hameau formait une communauté avec Lessart. 

— La seigneurie relevait de la Ferté-Miion. 
Macquignï, c°" de Guise. — Makegni, 1137; Maki- 

gni, 1 138 (cart. de I'abb. de Saint-Martin de Laon, 
(" lu et i35, bibl. de Laon). — Makigniacum , 
1 187 {ibid. f 129). — Altare de Makegniaco , 1178 
(ibid. f 4a ). — Macuniacus, xii's' (cart. de I'abb. de 
Foigny, f 1 1 v°, P. D.). — Tcrrilorium Maquiniaci, 
1176 (suppl. de D. Grenier, a88, Bibl. imp.). — 



MaciigniacuH , xu" siècle (cart. de I'abb. de Foigny, 
Pipa, Bibl. imp.). — Parochia de Makigni, i 264 
(cart. de I'abb. de Saint-Martin de l.aon, f° 35, 
bibl. de Laon). — Maquigny, i34o (Bibl. imp. 
fonds latin, ms. 9928). 

Ce village dépendait du duché de Guise. 

Macquignï, f. c" de Lappion. — Macqueny, Macheni , 
1 096 (cart. de I'abb. de la Sauve-Majeure , p. 1 59 , 
l)il)l. de Bordeaux). — Macheni», 11 85 (arch. de 
l'Emp. L 996). — Grangia de Makeni, 1189; 
grangia de Maquigniaco, iai3; grangia de Maki- 
gniaco, 1222 (cart. de I'abb. de Vauclerc, F" 71 et 
72). — Maquigny, 1709 (inlend. de Soissons, C 
274). 

Ce donjaine appartenait à la comm'" de Ron- 
court. 

MACQtiGîiï, f. c" de Versigny. — Ancien domaine de 
i'abb. de Saint-Mcolas-aux-Bois. 

Macqiin, fief, c'" de Vassens. 

Macquincoibi, b. c" de Bony. — Makencort , ii4i: 
et pro libertale curia» quae Mahncorl dicilur, quae est 
parrochiîB de Vendulia, 11 '18: Machincort, 1210 
(cart. de i'abb. du Mont-Saint-Marlin, p. 17."), 
4i6, 43o). — Maqitincourt , i54o (tit. de I'abb. du 
Monl-Saint-Martin ). 

Madeleine, fief, c"' de Bieuxy. — Il appartenait au 
séminaire de Soissons et relevait de Coucy-le-Cbà- 
teau. 

Madeleine (La), f. c"' de la Ferlé-Milon. — Elle doit 
son nom au prieuré de la Madeleine, qui la pos- 
sédait; elle a été unie ensuite à Saint-Pharon de 
Meaux. — Fait aujourd'hui partie de la population 
agglomérée. 

Madeleine (La), fabrique de sucre, c" de Marie. — 
Établie en i855. 

Madeleine (La), b. c"" de Monlfaucon. 

Mage.nta, m°" isolée, c°" de Gizy et d'Urcel. 

Mag.nivilleks, f. c"' de la Malmaison. — Magiievillerii , 
1 i4a (cart de i'abb. de Saint-Martin de Laon, t. Il, 
p. 383). — MeiievUer, 1 1 46 (cart. de i'abb. de Vau- 
clerc, f 7). — Magnivitei; 1147; MagnivUers. 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



161 



1 1 4 8 ( cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon , t. II , 
p. SgS; t. I, p. 38 1). — Territorium quod dicitur 
de MeniviUare, ii53 (cart. de l'abb. de Vaiiclerc, 
r ig). — Curtis de Magiievilers, 116/1 (cart. de 
l'abb. de Saint-Martin de Laon, t. II, p. 887). — 
Magniviteir, 11 64 (ch. de l'abb. de Saint-Martin 
de Laon). — Maignevileir, 1267 (cart. de l'abb. de 
Vaucierc, f 18). — Mannivilkrs, 1-554 (reg. des 
insin. du baill. de Vermandois). — - Magnivile: , 
1705 (plan, abb. de Saint-Martin de Laon). 

Celte ferme appartenait à l'abb. de Saint-Mar- 
tin de Laon ; elle a été unie à la Malmaison par un 
arrêté de l'administration départementale du 38 oc- 
tobre 1791. 

Magui, b. c"' de Vincy-Reuil-et-Magny. — Maegnis, 
un" siècle (cart. de l'abb. de Thenailles, f 83). — 
Maigni, xiï' siècle (ch. de l'abb. de Lavalroj, arch. 
des Ardennes). — Magnù, i'io5 (arch. de l'Emp. 
J 801, n° 1). — Maingny, i5o4 (til. de l'abb. de 
Bonnefontaine, arch. des Ardennes). — Maigny, 
1702 (baill. d'Aubenton, 2507). 

La seigneurie relevait de Mzy-le-Comte. — La 
parois.sc dépendait de la cure de Vincy. 

MAG5V-LA-Coin, fief, c°* de Fresnoy-le-Grand. 

M*G!(V-LA-Fo»SE, c°° du Càtelet. — Manni, 1 190 (cart. 
de l'abb. du Mont-Saint-Martin, p. 574). — Ma- 
gni, lerritonum de Magniaco, 1 227 (cart. de l'abb. 
de Fervaques, p. 355 et 357, arch. de l'Aisne). — 
Maigniacum, i a k3; Maigni, 1253 (Livre de Sainl- 
Qucntin-en-l'Ile, T' 170 et 169). — Maigniacut, 
n57 (cart. du chap.de Saint-Quentin, P 109, Bibl. 
imp.). — Maigni-en-te-Foue, 1390 (arch. de la 
ville de Saint-Quentin, liasse 86y). — Magni-in- 
Fovea, 1295 (cart. rouge de Saint-Quentin, (° 43). 

— Maignyacun-in-Fovea , 1^76 (mêmes archives, 
liasse agi). — Maigny, xiv' s' (arch. de l'Emp. 
P i35; (ranscrits de Vermandois). — Magny-en- 
le-FoMe, 1 453 (arch. de la ville de Saint-Quenlin). 

— Maigny-à-la-Fotte , i5gi (minutes de Claude 
Huart, notaire). 

La seigneurie relevait de Fontaine-Uterle. — La 

cure a été démembrée de celle de Joncourt. 
Mahosmi, petit h. c"' de Coucy-la-Ville. 
Mah^koole, fontaine, c"* du Nouvion, près du hameau 

de la Fontaine-des-Pauvres. — Supprimée. 
Mabï, fontaine, c°' de Pasiy; au versant de la montagne 

vers Cuffies. 
Mail (Le), cliât. c°' de Guny. 
Mail (Le), h. c" de Soi.ssons. 
Maillicourt, f. c"" d'Oiïy. — Fief relevant autrefois de 

Guise. 
Maillors (Les), h. c"' de Montrenil-aux-Lions. 



Mailiï, h. et bois, c°' de Laval. — Mailli, 1168 
(cart. de l'abb. d'Homblières, p. 1 ). — Magli, 1 1 86 
(cart. de l'abb. de Thenailles, P 5i). — Nemus de 
Mailliaco, 1343 (cart. de l'abb. de Saint-Martin 
de Laon, P 1 19, bibl. de Laon). — Maillui, i55o 
(cabinet de M. de Sagnes). 

Celte fermea été aliénée par l'abbaye de Bohéries 
vers 1760. 

Maimebces , h. c"' de Laval. — Maimercen , Meimencum , 
Maimrncon, xiii" s' (grand cart. de l'év. de Laon, 
P' 32 et 119). — In territorio de Maimencon , 1 a33 
(arch. de l'Hôtel-Dieu de Laon). — Matimencon, 
ia43 (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
P 1 ig, bibl.de Laon). — Mainmencon , 1267 (arch. 
de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 3o, n° 876). 

Ce hameau , qui se trouvait au sud-ouest do Laval , 
près de Maiily, est aujourd'hui détruit. 

Mainkerme (La), h. c"* de Rozoy-sur-Serre. 

Mainville, h. c" de Ressons-l.e-Long ; autrefois fief 

Maiby, fief, c°' de Benay. — Relevait de la baronnii' 
de Benay. 

Maisgnï, fief, c"' de Vassens. — Relevait de Coucy-le- 
Chàleau. 

Maison-au-Veri (La), fief, c.°" de Versigny et de 
Courbes. — Relevait de la Fère (baill. de la Fère, 
B 1029). 

Maisok-Barbe (La), m°° isolée, c" de l'ernanl. 

Maison-Belleville (La), f. c°' de Versigny. — Chau- 
cié-Robert-des-Bove» , laoi (grand cart. de l'év. de 
Laon, ch. ig5). — Chauêtéc-Jhhrrt-de-la-Bove , 
i563 (comptes de la châtellenie de la Fère). — 
Chaussée-Robert-de-la-Bame , iî>']ô (arch. comm. 
de Danizy). 

Maison-Bertabt (La), m°° isolée, c"" de Mortiers et 
de la Ville-aux-Bois-lez-Dizy. 

Maison-Berion (La), m"" isolée, c" d'Erloy. 

Maisos-Bi-akche (La), m°° isolée, c"" de Barenlon- 
Bugny, Bouconville, Bucy-lez-Pierreponl , Chermizy, 
Macquigny, Montfaucon, Monthiers, Saint-Aubin et 
Vic-sur-Aisne. 

Maiso>-Blanche ( La ) , h. c°" de Chivrcs-et-Mâchecourt , 
Lucy-le-Bocage et Merlieux-et-Fouquerolles. 

Maison-Bleiie ou Belleïde, (. c"' d'Hary. — Cette 
ferme appartenait à la Chartreuse du Val-Saint- 
Pierre. 

Maisox-Blebe (La), f c" de Cuizy-cn-Almont. — Ane. 
domaine de la Congrégation de Soissons. 

MAI80^-BLEDE (La), m"" isolée, c" de Remaucourt. 

Maison-Blele (La), h, c°* de Saint-Erme-Outre-et- 
Ramecourl. 

Maison-Blot (La), petit h. c"' de Mennevret. 

Maisoii-Bi<ûi.ée (La), m°° isolée, c"" de Froidestrées. 



Aisne. 



163 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



MAisox-BRCTUs(Li), m"" isolée, c" do Mortiers. — 
Construite en 1796. 

Maisox-Bl'Chet (La), m°" isolée, c" de Saint-Pierre. 

Maison-Corbet (La), ni°° isolée, c°' de Fontenelle. 

Maisok-Cokniquet (La), m°" isolée et m'° à vent, c°' 
de Maisseray. — La maison a été détruite en i863. 

Maisos-de-Pibrbe (LA),f. c°'de Prisées; atij. détruite. 
— Censé de la Maison-de-Pierre , xvi' s° (chambre 
des comptes de ta Fère). — Ferme de la Mine-Pierre, 
1609 (baill. de la Fère, B 1917). 

Maison-des-Lecps(La), m°° isolée, c"" de Monceau- 
les-Leups; auj. détruite. 

Maison-bes-Ventes (La), ni°° isolée , c°' de Domraiers. 

Maison-des-V)gnes, m" isolée, c°' de Barizis. 

Maisom-Diot (La), m°° isolée, c°° de Lenze. 

Maisovdu-Bois (La), f. c"* d'Assis-sui^Serre; auj. dé- 
truite. 

Maison-dl-Bois (La), m°" isolée, c"' de Beaurieui; 
auj. détruite. 

Maison-dd-Bois (La) , f. c"" de Bézu-Saint-Germain. 

Maison-dc-Bois (La), m°" isolée, c"" de Château- 
Thierry et de Saponay. 

JWaison-dii-Cuemin (Lj), f. c"" de Chaudun. — Celte 
ferme appartenait à l'ahb. de Sainl-Jean-des- Vignes 
de .Soissons. 

MAisoN-Durois (La), m" isolée, c"" de Folembray; 
auj. détruite. — Un arbre très-gros, dit l'arbre Du- 
puis, en indique encore l'emplacement an point de 
jonction de tous les chemins de la forôt de Coucy. 

MAisox-DL-TEMPr,E (La), petite f. c°' de Billy-sur- 
Ourcq; auj. détruite. — Cette ferme appartenait à 
l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. 

Maison-Eclusièrb (La), m°" isolée, c°° de ifacquigny. 

Maison-Feiidrei"! (La), m°° isolée, c"" de Dommiers. 

Maison-Fourqceux (La), m°" isolée, c"" de Savy. 

Maison-Gagkieb (La), m™ isolée, c"° de Lesquielles- 
Saint-Germain. 

Maisos-Gol'urt (La), m°" isolée, c" d'Hamégicourl. 

Maisok-Goyat(La), m°" isolée, c°* de Fontaine-Notre- 
Dame. 

Maison-Guinguette (La), m°° isolée, c'^'de Vanxaillon. 

Maison-Liesse (La), petite f. c"" de Beugneux. — An- 
cien domaine de l'abb. de Saint-Léger de Soissons. 

Maison-Lbneau (La), m™ isolée, c" d'Aiiizy-le-Châ- 
teau. 

Maison-Machoire (La), m°° isolée, c°° de Saint-Aubin. 

Maison-Madame (La), m"" isolée, c"* do Gergny. 

Maison-Maquet (La), f. c" de Rozoy-Bellevalie. — 
Lu Maisnn-Maqucr (carte de Cassini). 

Maiso\-Morlai.\, m°° isolée, c°' de Malzy. 

Maison-Mortier (La), m"" isolée, c°' de Seraucourt. 

Maison-Moutier (La), m"' isolée, c" de Vivaise. 



Maisonnette (La), petit h. c"" de Leuilly. 
Maisonnette (La), m"" isolée, c" de Liïy. 
Maisonnettes (Les), h. c°° de Verdilly. 
Maison-Nedye (Ija), f. c" de Chaudun. — Novadomu», 

1278; Domus nova ecclcsie Sancti Johannis prope 

Chaudunum, 1976 (abb. de S'-Jean-des-Vignes). 
Cette ferme, vassale de Pierrefonds, appartenait 

à l'abb. de Saint- Jean-des-Vignes de Soissons. 
Maison-Neite ( La ) , f. c°" de Montigny-Lengrain fil de 

Villenenve-sur-Fère. 
Maison-Neuve (La), m*° isolée, c°" de Mercin-et- 

Vaux, Puiseux, Beuilly-Sauvigny et Vieil-Arcy. 
Maison-Neuve ( La ) , petit h. c°" d'Aubenton etdeTerny- 

Sorny. 
Maison-Neute (La) ou Tuilerie de Bosaï, m"" isolée, 

c°' de Passy-sur-Marne ; auj. détruite. 
Maison-Pigeon (La), m°" isolée, c"' de Malzy. — Pijmi 

(carte de Cassini). 
Maison-Qbemet (La) ou Maison-Barrée, m°° isolée, 

c°* de Vauxaillon. 
Maison-Boisse (La), petit h. c" de Dommiers. 
Maison-Rougr (La), f. c°°' de Fres,sancourt, Mohn- 

chart, Montlevon, Nesles, Pommiers, Pontrii. 

Saint-Paul-aux-Rois , Viffort. 
Maison-Bouge (La), h. c"" d'Aubigny, Lesqnielles-Saint- 

Germain , Montaigii. 
Maison-Bouge (La), m°° isolée, c°** de Berlaucourt- 

Époiirdon, Dury, Macquigny, Saint -Gobain , Ta- 

vaux-Pontsericourt, Vendelles. 
Maison-Bolsse (La), fief, c°' de Courcelles. — Bele- 

vaitdu comté de Braine. 
Maisons (Les), h. c°" de Chézy-l'Abbaye et d'Essises. 
Maisons-Bois (Les), h. c°° de Fontenelle. 
Maissemt, c°° de Vermand. — Mnissemi, iii'ii (cart. 

d'Ourscamp, f 180). — Terrilorium de Maissimi, 

1267 (ch. de l'abb. de Fervaques). — Messemi ,1296 

(CollioUe, Mémoires du Vermandois, t. II, p. 346). 

— Mes.^rmi-emprèn-Saint-Qufntii} , i383 (arch. de 

l'Emp. Pi3f)). 

Cure du doyenné d'Athies. — Vicomte vassale de la 
■ baronnie d'EsIrécs, à laquelle elle a été incorporée. 
Maître-Eudon, fief, c'" de Coiicy-le-Chàteau. 
Maizi, e°° de Neufchâtel. — Maisi, xiii* s* (cueilleret 

de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 69). — Maity, «iS'io 

(Bibl. imp. fonds latin, ms. 9238). — Maisy- 

sur-Ainne, i358 (arch. de l'Emp, Tr. des chartes, 

reg. 86, pièce /i5A). — Maysy, 1/196 (audiencier 

de Boucy, cabinet de M. d'Imécourt). — Maisy- 

lur-Aytie, i5i5; Maùsy-sur-Aisnes , 1,098 (comptes 

de Boucy, ibid.). — Mezy-sur- Aisne, 1676 (arch. 

comm. de Maizy). 

La Seigneurie relevait du comté de Roucy. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



163 



MALABBEiivie (La), petit b. c" d'Aubenlon. 

MiiACQUisK(LA), f. et m'°, c" de Festieux. — Mai- 
son de Maie acquise, séant ou terroir de Festieux, 
i36o (suppl. deD. Grenier, liibl. imp.). 

On n'en peut préciser l'emplacement. Elle appar- 
tenait au chapitre catbédral de Laun. 

Maladbebie (La), f. c°' de Bazoches. — La Maladi-xe 
(carte de Cassini). 

Celle ferme appartenait à l'Hotel-Dieu de Sois- 
sons; elle a été aliénée sous la Révolution, 

Maladrekie ( La ) , m°° isolée c" de Brasles. — La Ma- 
ladrie (carte de Cassini). 

Maladrerie (La), m™ isolée, c°' de Bucy-le-Long. 

Maladrerie (La), f. c°* de Ressons-le-Long. 

.Mauorebie (La), f, c"' de Sainl-Gobert;auj. délruite. 

— Elle était près de Septbois. 

MiLADRiE, ruisseau qui afllue dans le BartLel à Wissi- 
gnicourt et qui n'alimente aucune usine. — Son 
cours est de i,3oo mètres. 

Malaise, h. c"' d'Any-Martin-Rieux. — Uni actuelle- 
ment ù la population agglomérée. 

Malaise, chat, c"" de Chambry; auj. détruit. — Ma- 
Ittue-de-lei-Puitieu» , i33i (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, t. III, p. i83). — Malaize, i633 
(tit. de l'abb. de Saint-Jean de Laon). — Matlaise. 
1682 (baill. de la Fère, B 1 175). 

Malaise, petit fief, c"" d'Étaves-et-Bocquiaux. — 11 
relevait de Bocquiaux. 

Malaise, f. c" de Tavaux-Poutsericourt. — Malaùe- 
juxla-TaveUo$ , iaa3 (cart. de l'Hotel-Dieu de 
Laon, cb. 72). — MalaUet, i/iaS; Malaise-leyt- 
Taveaulx, ilf]â;Malai»e-le7^Tltaveaux, i4()3;Afa- 
iaize-leZ'-Thaveaux , i5oo; Malaite-lez^Thaviaux , 
1 535 (comptes de l'H()tel-Dieu de Laon, E i3, 20, 
aô. Sa, 6a). — Malaia»e, iCa4 (tit. de l'abb. de 
Mon treuil). 

Celle ferme appartenait à l'abb. de Montreuil. 

Malaise, h. el sucrerie, c°' de Vadencourl-el-Bobéries. 
-.- Malama, laoi (arcb. de l'Emp. L 996). — 
Granfpa de Ma/a«inquce8l curtisde Bolieris, ia56; 
Halaite, 136a (suppl. de D. Grenier, 2H8, Bibl. 
imp.). — Mallaize, 1 56i (arcli. de la ville de Guise). 

— Malaite-le*-llouhouri$ , i646 (min. de Vignois, 
notaire). 

La ferme et le bois de Malaise appartenaient à 

i'abb. de Bobéries. 
Malaise, m°° isolée, c" de \ ivières. 
Malaeoff, f. c" d'Hargicourt. — Conslniite vers i858. 
Malaquai, m'° à eau et scierie, c°' de Baulne. — 

.Moulin Malaqitet (carte de Cassini). 
Malassise, b. c°" de Barzy et du Nouvion. • — Maia- 

nzt, l'i'ii (gruerie du Nouvion), 



Malassise, f. c"" d'Essommes. — Mallassye, iGga 
(baill. d'Essommes, greffe du tribun, de Châleau- 
Tliierry). — Malazise, 1727 (arcb. comiii. d'Es- 
sommes). 

Malassise, f. près de Lierval, vers Chauraonl. — Il 
n'en reste qu'une cave. 

.Malassise, b. c°" de Mennevret el de la Vallée-Mu- 
lâtre. 

Malassise, f. c°' de Montreuil-aux-Lions; détruite 
vers i8i5. 

Malbàtie (La), m" isolée, c°" de Barenton-sur-Serre , 
Laon , Vendrt'sse-et-Troyon. 

Malbâtie (La), m°" isolée, c" de Montaigu; auj. dé- 
truite. — Cette maison dépendait autrefois de Sis- 
sonne. 

Malcompté, f. c"' de Craonne. 

Malet (Le), m°° isolée, c" de Coucy-la-Ville. 

Malgarnï, 11. c°° de Watligny. — La ferme de Mal- 
garny appartenait à l'abb. de Foigny. 

Maibomme, petit ruisseau qui prend sa source à Cher- 
mizy el se jette à Rièvres dans le ruisseau du Bas- 
sinet. — 11 n'alimente aucune usine. — Son cours 
est de i,5qo mèlres. 

Malbôtel, f. c°' de Crécy-au-Monl. — Maihostel, 
i58a (arch. de l'Emp. E 12537). — Malautel, 
1699 (•"■ch. comm. de Crécy-au-Mont). 

Elle appartenait à l'abb. de iNogenl el relevait de 
Coucy-le-Châleau. 

Maliiôtel, fief, c°' de Gricourt. — Malhoatel, 1639 
(insin. du baill. de Saint-Quentin). 

Relevait du chap. de Sainl-Quentin (Recueil des 
fiefs, p. /ia6). 

Maliioiière (La), f. c"' de Saint-Paul-aux-Bois. — La 
MuUolière (carte de Cassini). 

Celte ferme appartenait au prieuré de Saint-Paul- 
aux-Bois; elle a été détruite en 1793. 

MALllAlso^, petite f. c°' de Feslieux; auj. détruite. — 
MallenuMon , x»i°s'; Malmaisoti-lez^Feêlieux , 1623 
(tit. de l'abb. de Signy, arth. des Ardennes). 

Elle était située près de Malacquise et relevait 
de l'abb. de Signy. 

Malhaison, petit fief, e" de Limé. — Relevait du 
comté de Braine. 

Malmaison (La), f. c"" de Cbavignon. ~ Malemaiaon 
(suppl. de U. Grenier, 29"), Bibl. imp.). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Notre-Dame 
de Soissons. 

Malhaison' (La), c°" de Neufchâtel. — Maladomu», 
ia37 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon). — Maiemai- 
»on, tioô (arcb. de l'Emp. J 801, n° i ). 
Cure érigée en laoï. 

Malmaisoh (La), b. c°° de Vifibrt. 



164 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



MiLPEiKE, fief, c" de Chevennes. 

Maltara, petite f. c°* de Laigny. 

Maltolunée, m" isolée, c°' d'Essommes. 

MALTotjRHÉE, f. c"' de Viels-Maisons ; détruite en i85i. 

MiLVA, m°° isolée, c" de Septvaux. 

Malïal, f. c°' de Crandelain-et-Malval. — Maleval, 

1196 (grandcart. del'év.deLaon, di. 8). — Mala- 

vallU, iao3 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 10). 

— Malleval, i536 (acquits, arch. de la ville de 

Laon). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Saint-Jean de 

Laon. 
Malvacx, h. c" de Nampcelle-la-Cour. — Doit son 

origine à une ferme qui appartenait à la Chartreuse 

du Val-Saint-Pierre. — Ruisseau affluent de la 

Brune à Nampcelle-la-Cour et dont le parcours est 

de 3,026 mètres. 
Maltacx, h. c" de Plomion. 
Malvoisine, h. c°* deManicamp. — Malvoisinne, 175/1 

(baill. de Chauny, B 1467). 

Domaine donné à l'abb. du Sauvoir par Jeanne 

de Flandre. 
Maltoisiise, f. et m'° à eau, c"' de Vauxaillon. — Male- 

voisine, i35o; Mallevoisitw , liyS (arch. de l'Emp. 

202o3). 

Relevaient de Coucy-le-Châleau. 

Malzï, c°° de Guise. — Malùi», 1 270 (cart. de l'abb. 
de Fervaques, f° 5 , Bibl. imp.). — Malesis, Makis, 
Malezis, 1 335 (cart. de la seign. de Guise , T" 270 , 
286 et 287). — Malcsis-les-Guiso-en-Thm-aisse, 
i386 (arch. de l'Empire, Tr. des chartes, reg. 
12g, n° 137). — Maleth, iliii [iliid. J 801, 
n° 5). — Mallesii, i/i65 {ihid. Tr. des chartes, 
reg. 195, n° 386). — Malsis, i483; Maki, 1690 
(arch. comm. de Lesquielles-Saint-Gerraain). 

La seigneurie appartenait aux chanoinesses de 
Maubeuge et relevait de Guise. 

Manaflucq, bois près de Craonne, dont la moitié a été 
donnée en 1112 au prieuré de Roucy (évêché de 
Laon). — Emplacement inconnu. 

Manencouiit, h. c°" de Ramicourt; auj. détruit. 

Maneux, f. et m'° à eau, c"' de Faucoucourt. — Ter- 
ritorium de Manneu, 1256 (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Manleup, 1/127 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Laon, £ i4). — Manneux, i543 
(tit. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). 

Manicamp, c°° de Coucy-ie-Chàteau. — Magnus-Cam- 
put (Vie de saint Hubert, Bollaudistes , 3o mai, 
t. VU, p. 278, n° 17). — Mainechamp, 1262 
(arch. de l'Emp. L 996). — Mainicamp, i3o3 
(chambre des comptes de Lille, B /161, collection 
des inventaires sommaires). — Manichamp, 1829 



(arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 66, n" 7/1). 

— Magnicant, i4/i8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Boissons ). — Magnicamp, 1676 (cueilleret de Ma- 
nicamp, arch. de l'Aisne). — Manicampt, 1676 
(reg. des délibérations de la ville de Chauny). — 
Manican, 1 Sgi (Corresp. du roi Henri IV, t. I). — 
Matinicamp, 1696 (tit. du chap. cath. de Soissons). 

La baronnie de Manicamp relevait de la sei- 
gneurie do la Motte. Elle a été érigée en comté par 
lettres patentes d'octobre lôgS , avec les seigneuries 
de Malvoisine, la Motte, Jonquière, la Tour-Rol- 
land, la forêt de la Queue-de-Monceau, elles sei- 
gneuries de Fourdrain et de la Bovette : ces deux 
dernières devaient conserver leur justice. 
MA^N0ISES, f. et bois, c"' d'Athies. — Selve Mainoi»e 
inter villam que dicitur Aties et villam que dicitur 
Vallès subtus Laudunum , Saive Maisnoise , 1220 (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Boscus de 
Mennoise, lai.ô; Boscus de Mainoise, isbli (ch. 
de l'abb. du Sauvoir). — Mawnowe , xiv' s' ( actes du 
chap. cath. de Laon, p. 12, collection de M. Hidë). 

— Mainnoisc, i364; Matwise, iSgS; Matwitet, 
1 55 1 ( ch. et tit. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon ). 

— Menoize, 1716 (tit. du chap. cath. de Laon). 
Le bois des Mannoises appartenait au chap. cath. 

de Laon. 
Manoib (Le), f. c" de la Ferté-Milon. — Appartenait 

à l'abbaye de Sainte-Geneviève de Paris. — Elle fait 

partie de la population agglomérée. 
MA^BET, bois, c"" de Neuilly-Saint-Front. 
MABCFACiDiiE (La), m" isolée, c°'d'Essigny-le-Grand. 
MAKCFACTunE (La) , h. c"' d'Urcel. 
Mant, f. et bois, c"" de Chavignon. — Mani (carte 

de Cassini). 

La ferme appartenait à la comm'" de Maupas 

(terr. de Maupas, f i8i). — Le bois est défriché. 
Masï, f. c°° deMargival. — Magny, 1707 (tit. de l'abb. 

de Saint-Paul de Soissons). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Saint-Paul 

de Soissons. — Auj. détruite. 
Maqba , petit h. c°" de Rocquigny et de Sommeron. 

— Doit son origine à une fonderie d'essieux et de 
poêles établie sur le ruisseau du Gravier. 

Maqiëmont, bois, c"' de Caillouël-Crépigny ; défriché. 

en partie. 
Marais (Le), h. c"*' d'Ambleny, Charmes, Craonne, 

Guny, Jouy, Liei, Mayot, Pasly, Taillefonlaine et 

Trosly-Loire. 
Marais (Le), m"" isolée, c"" de Cœuvres-et-Valsery. 

— Ce domaine appartenait à l'abb. de VaLsery. 
Marais (Le), m°° isolée, c°" de Craonnelle, Remies 

et Vendresse-et-Troyon. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



165 



Mauis (Lb), f. c" do Laffaux. 

Marais (Lïs), f. c°' de Marchais. — Relevait de Mont- 
mirail. 

Marais-aux-Vaches (Le), m°° isolée, c°' de Dury. 

Marais-Bocaux (Lk), m"" isolée, c°' de Lombray. 

Maeais-de-la-Court, petit ruis.seau qui afflue à celui 
de la Fontaine des Nojers à Chevregny et dont le 
cours est degoo mètres. — ■ Ce ruisseau n'alimente 
aucune usine. 

Marais-de-la-Rivière, petit h. c" de Vauxaillon. — 
MaUon-det- Rivière» (carte de Cassini). 

MARAIs-DE-TROG^ï, m°° isolée , c"* de Fourdrain. 

Mabais-de-Varsosïal, petit ruisseau qui prend sa 
source à Béthancourt-en-Vaux et se jette dans le 
ruisseau de Marest-Dampcourt. — Son parcours est 
de 900 mètres. 

Marais-du-Gras (Le), Ii. c" de Taillefontaine. 

Marais-Fontaine (Le), h. c" de Selens. 

Marais-Lisandre (Le), h. c°° de Champs. 

Marais-Vert (Le), m" isolée, c" de Crécy-au-Mont. 

Maro-Aubrt, fief, c°" de Cliàteau-Thierry. — Relevait 
de la Ferté-Milon. 

Marchais, c°° de Condé. — Marchei», Marcheium , 
Il 10 (cari, de l'abb. de Sainl-Jean-des-\ ignés, 
Bibl. imp.). — Marche*, i38.'l (arch. de l'£mp. 
P i3(); Iranscrils de Vermandois). — Marchaiz, 
it>76 (arch. comm. de Marchais). 

Marchais, c°° de Sissonne. — Ten-a Uarconii, xii' s' 
(cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — Mar- 
chaix, 1 4o5 (arch. de l'Emp. J 80 1 , n° 1 ). — Mar- 
rhaiz, 1/110 {ibid. n° A). — Marchay, 1/186; Mar- 
rhay», 1497 (comptes de l'Hôlel-Dieu de Laon, E 
■ili, E a8). — Marchetz, i544 (arch. comm. de 
Bruyères-et-Montbérault). 

La baronnie relevait d'Eppes. — Commune érigée 
en 1 3 1 o. 

Mabcbatebne, f", c°' de Grougis. — Morencaxenna , 
ii.jy (cart. de l'abb. de Liessies, f 88, arch. du 
Nord). — Morcnchaven , 1 166; Morenchevenne , Mo- 
rtnchevenna , 1 1 70 (suppl. de D. Grenier, 988 , Bibl. 
imp.). — Grangia de Moraincaveane , ugi (cart. 
de l'abb. de Vermand, (° .j , Bibl. imp.). — Morein- 
eaveme, t a i a ; Morenkaveina , la'ifi (suppi.de D. 
Grenier, 988, Bibl. imp.). — Monchavetnet , i4i 1 
(arch. de l'Emp. J 801, n° 3). — Morchavetne, 
1 693 (baill. de Ribeiiiont). 

.Ancien domaine do l'abb. de Bohéries. 

MARCiAtx, petit affluent de l'Aisne à Concevreux, qui 
alimente le moulin Rouge. — Son parcours est de 
2,ô5o mètres. 

.Marcigf!V, ruisseau qui afflue dans celui de Rourbout 
à Monligny-Lengrain. — Parcours: 8a 1 mètres. 



Marcillette (La), rn°° isolée, c" d'Esquehéries. 

Mabcillv, h. c°' de Barzy. — \farcelli, 11 35 (cari, de 
l'abb. de Saint-Jeau-des-Vignes, Bibl. imp.). — 
Marsilly (carte de Cassini). 

Marcilly, h. c°" de Faucoucourt. — In villa Marci- 
lieux), 867 (dipi. de Charles le Chauve, arch. de 
l'Aisne). — Marcili, 1 1 33 (ch. du musée de Sois- 
sons). — Marcelliacum, 1 il\!S (Chron. de Nogento. 
1*438). — Marcilli, 1 9 ii (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Mari-eilli, 1219 (grand cart. 
de l'év. de Laon, ch. ii3). — Marcilliacum , 1965; 
Marselly, 1899 (ch. de l'év. de Laon). — Mamilly. 
i383 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Marcely, i4o3 (ibid. V a48-a, 
pièce 17a). — Marcilly-lez-Foiicaucourt , i446 (ch. 
de l'Hôtel-Dieu de Laon , B 19). 

Fief placé en 1 36.') par Simon, seigneur du Sart, 
sous la suzeraineté de l'évêché de Laon. 

Marcogmers, f"', c°' de Wassigny. — Marcoignet, i960 
(arch. de l'Emp. L 999 ). — Maison de Marcoingnet , 
i33o (suppl. de D. Grenier, 988, Bibl. imp.). — 
Marcmgnet, i4i3 (arch. de l'Emp. J 801, n° 5). 

— Marconnet, i56i; Marcouette, 1567 (arch. de 
la ville de Guise). — MarcunneUe, i568 (acquits, 
arch. de la ville de Laon). — Marcognier, 1641 
(baill. de Ribemont). — Marconier, 1739 (ibid. 
B 10). — iWarconm'er ( carte de Cassini). 

Relevait de Gergny (baill. de Ribemont, B 181). 

Marcotte (La), m°° isolée, c°° de Macquigny. 

Marcotte (La), petit fief, c" de Neuvillelte. — Rele- 
vait de l'abb. d'Origny-Sainte-Benolte (baill. de 
Ribemont, B 4o). 

Marcï, c" de Marie. — Altare de Marci, 1 1 45 (cart. 
de l'abb. de Thenailles, P 36). — Marchi, 1188 
(arch. de l'Emp. L 1006). — Marsi, i338 [ibid. 
Tr. deschartes, reg. 65, n° 990). — Marcy-emprès- 
Marie, 1478 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 17). 

— Manis, i486 (arch. de l'Empire, P 9'i8-«, 
pièce i4i). — Paroisse Saint-Médard-de-Marcy, 
i643 (arch. comm. de Marcy). — Marcy-soun- 
Marle, lôgS (état civil de Marcy, tribunal de 
Laon ). 

La seigneurie relevait de .Marie (arch. de l'Emp. 
PP17). 
Marcv, c°° de Saint-Quentin. — Marci, 11 33; Mur- 
ceium, 1 i45; territorium Marchei, 1 147; Marchi, 
ii54 (cart. de l'abb. d'Homblières, p. 7, 34, 46, 
67). — Marchy, iv" s" (dénombr. de Beaurevoir, 
chambre des comptes de la Fère). — Many, l'ji'à 
(arch. comm. de Neuville-Saint-Amand). 

La seigneurie relevait de Guise; le domaine de 
l'abbaye d'Homblières, de Saint-Quentin. 



166 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



Mabdenson, fief et vivier, c" de Berlaucourl-Épour- 
dou. — Merdenson, j648 (baill. de la Fère, B 961). 

MiSDKKSON , f. c°' de Mortefonlaine. — Appartenait à 
l'ordre de Malte. 

Mabdensoss (Les), fief, c'" de Fontenoy. — Se trou- 
vait au centre du village, du côté de l'église. 

MiRE-Aux-JoNCS (La), f. c°° d'Essommes; auj. détruite. 

.Maréchal, petit fief, c"' de Bernot. — Relevait de 
Guise. 

Marécuauerib (La), h. c" de Nogent-l'Artaud. — La 
Mareschalerie (carte de Cassini). 

Maréchai X (Les), h. c°" de Lierval. 

MARÉCHiiiX (Les), f. c" de Saint-Agnan. 

Marengo, m°° isolée, c°' de Marchais. 

Mareqoiez , h. c°' de Fargniers. — Uni à la population 
agglomérée. 

Mares (Les), f. c"* de Bussiares. — Les Mimes (carte 
de Cassini ). 

VIabest^Dampcobrt, c"" de Chauny. — Mares, laai 
(arch. deTEmp. LggS). — Marez, 1682; Maretz, 
)53 3 (arch. du marquisat de Geniis). — Marestz, 
1676 (délibérations, arch. de Chauny). — Moret, 
1609 (tit.derabb.de Prémontré). — Marets, 175a 
(terr. de Marest, étude de M. Prévost, noU-'ire à 
Viliequier-Aumont). 

Marest était autrefois un hameau de Dampcourt. 
— La seigneurie relevait de la châtell. de Chauny; 
elle a été unie en 16 4. 5 au marquisat de Geniis, 
désunie en i685 , réunie en 1 786. 

Mabkuil, f. c°'d'Epagny. — Mareail-auj:-Toumelles , 
1 458 ; Mareul-les-Tourneltes , 1 5 1 8 (arch. de l'Emp. 
E i353i). — Mareid-aux-Toumelles , 1574 (tit.de 
"l'év. de Laon). — Mareul, 1622 (tombe de Pierre 
de Longuevai, en l'église de Lcuilly). — Mareuilk- 
d'Estournelles, 1729 (arch. comm. d'Epagny). 

Vicomte dépendant, en i368, de la châtellenie 
de Coucy (arch. de l'Emp. Tr. des chartes, reg. 99, 
n° 4a4). — Elle appartenait, au xv!!!" siècle, aux 
Célestins de Villeneuve-lez-Soissons. 

Mabedil-en-Dôle, c°" de Fère-en-Tardenois. — Ma- 
ruel, 1 a 1 9 (cart. de l'abb. de Saint-Médard , f 1 06 , 
Bibl. imp.). — Afa)-Mei7g, Marueilg-en-Tardenois , 
1399 (cari, de l'abb. d'Igny, f i46). — Mareuit- 
in-Tardano , 1578 (pouillé du dioc. de Soissons, 
fSa). — Mareuil-en-Dolle , 1628; Mareuille, 1657; 
Mareuil-en-Daule , 1714 (arch. comm. de Mareuil- 
en-Dôle). — Mareuil-en-Dosle , 1710 (intend, de 
Soissons, C 3o5). 

La vicomte de Mareuil-en-Dôle relevait pour 
moitié du comté de Braine. 

Mabfoivtaise, c"" de Sains. — Marfontanis, 1128 
(cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. a 2). — Mar- 



fontaines, 1 1 Gi (cart. de la seign. de Guise, T j 08 ). 

— Marfontainnes , i84o (Bibl. imp. fonde latin, 
ms. 9928). — Marfontainne, 161.') (min. d'Oziiis 
TeiUnge, notaire). 

Marquisat. — Une prévôté comprenant Marfon- 
taine, Bcrlancourt, la Nemille-Housset , Rougeries 
et Voharies a été établie par lettres patentes de 
janvier 1781. 

Mabgats (Les), petit h. c°' de Nogent-l'Artaud. 

Maugival, c°° de Vailly. — In territorio Mar/rimiUis , 
11 58 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des- Vignes, 
Bibl. imp.). — Mongival, Magival, i38A (arch. de 
l'Emp. P 186; transcrits de Vermandois). — Mar- 
gival-en-Laonnoys , iSgu {ibid. Tr. des chartes, reg. 
1 48, pièce 243). 

La seigneurie relevait du comté de Soissons (arch. 
de l'Emp. Q 5). 

Mabgival, fief, situé autrefois entre Cutry et Laver- 
sine. — Il appartenait au chapitre cathédral de Sois- 
sons. 

Margcet, petit bois, c"de Septmonts. 

Marignï, anc. fief. — Voy. Cairrok. 

Marig.vv-en-Obxois, c"" de Château-Thierry. — JMa- 
reigni, Marigny-kz-Gandeluz, 1887 (arcb. de 
l'Emp. ïr. des chartes, reg. 81, pièce 5). — Mai- 
ipiy, 1491 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry). 

— Marigny-en-Chçoii , 1756 (arch. comm. de Ma- 
rigny-en-Orxois). — Marigny-en-Oreenis (carte do 
Cassini). 

Marquisat érigé en 1705 (arch. du bailL de Châ- 
teau-Thierry). 

MabimoiNt, f. c°' de Rassoles-Aulers; ancien fief 

Mariozot, m"" isolée, c" de Vivières. 

Mabiïal, h. et m'" à eau, c"" de Mortefonlaine et de 
Taillefonlaine. — Marrival, i383 (arch. del'Emii. 
P 186; transcrits de Vermandois). 

La seigneurie relevait de Pierrefonds, 1 255 {ihid. 
Tr. des chartes, reg. 3o, pièce 245). 

Marivaux, h. et m'° à eau, c"' de Camelin-et-le-Fresne. . 

— Marivau, 1677 (baill. de Chauny, B i8Ca). — 
Mariveau (carte de Cassini). 

Marizelle, h. c°° de Bichancourt. — Marisel, 1298 
(ch. des arch. de la ville de Chauny). — Martzel, 
i58i (terrier d'Abbécourt). — Marizailles, 1045 
(lit. de l'abb. de Saint-Eloi-Fontaine). — Marizel 
(carte de Cassini). 

C'était un fief qui relevait autrefois de Chauny; 
il a élé incorporé au marquisat de Geniis au mois 
de mai i645. 

Marizelle (RuissEAi de), qui passe à Sinceny, à Bichan- 
court, et se jette dans l'Oise à Manicamp après un 
parcours de 6 kilomètres. — Aucune usine. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



167 



MàmiT-SiiitTE-GENETièvE OU Marizt-le-Gband, c°° de 
NciiiHy-Saint-Front. — Villa aposloloruni Petri et 
Pauli et Sancta» Genovcfa; quae Maritiacus nomina- 
tur (dipi.de Henri I", ffi»(. rfcFr(jnce,t. XI, p. 65i, 
B). — Marysiacus-Sancte-Genmephe , laSa (arcli. 
deTEmp.J aSs). — MariaySainte-Geneviève , i63i ; 
MarizySainle-Geneviefve , 1C69 (arch. comm. de 
Marizy-Sainte-Geneviève). — Marisy - Sainte-Gens- 
mefve, 1677 (maitr. de Vitlers-Cotterèts). — Maii- 
zù-Sainte-Genniève , 1749 (lit. de l'abb. de Val- 
sery). — Grand^Marisy (carie de Cassini). 

La seigneurie relevait de la châtell. de la Ferté- 
Milon. — La commune a repris son nom de Ma- 
rizy-Sainte-Geneviève en vertu d'une ordonnance 
royale du H juillet 181 4. 

M*Rizr-Sii^T-MARB, c°° de Neuiily-Saint-Front. — 
Marmacus, 879 (Mabiilon, De lie diplomaticâ, 
p. hl>H). — Mttresiacum, 1178; Mariiy, laai ; 
Marysi, la'io; Maretii, 1275 (carl.de l'abb. de 
Saintr-Médard, (" i4, 26, 20 et a.5, Aisne). — 
Marisy -Saint- Mort, i33o; Marity-Saint-Maart, 
i35o (Ordonn. de» roi» de France, t. II, p. 55 et 
388). — MansiSaint-Mjird, 1 383 (arch. de l'Emp. 
P 1 36 ; transcrits de Vermandois). — Marizi-Sainnl- 
Mard, 1578 (pouillé du dioc. de Soissons, f 3'i). 

— Mariiy-Saint-Mard, 1G80 (baill. d'Essommes, 
^effe du tribun, de (ItiàtcaH-Thierry). — Marizy- 
Saint-Marc, 170g (inlend. de Soissons, G m7'i). 

— Pelit-Marùy (carte de Cassini). 

Auxiv' siècle, le village ressorlissait, pour la jus- 
tice, à la prévôté de Château-Thierry et au baill. de 
Vitry (arch. de l'Emp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). 

Marlaucoubt, c"' do Liesse. — Emplacement couvert 
de restes de constructions romaines. 

VIadle, arrond. de Laon. — Castt'llimi Mamit, i 1 1 !! 
(ex Vilà Guiborti, abhatis de Nogento). — Maria, 
1 1 90 (cart. de l'abb. de Bucilly, f 1 o, BiM. imp.). 

— Malla, laoC (ibid. f i4). — MarU-en-Thié- 
raehe, i333 (arch. de TEmp. Tr. des chartes, reg. 
m, f ry:>H). -^ fleata-Maria-de-Marla, i3'io (Bibl. 
imp. fonds latin, ms. 9998). — MarUs-m-Thié- 
raehe, 16117; Marle-en-Picardie , 1 6 1 o ( lit. de l'Hô- 
tiH-Dieu de Marie). 

La chàtellenie de Marie, possédée jusqu'en i4i3 
par la famille do Coucy, a été érigée en comté 
avec celle de la Fèrc et celle do Montcornet, on 
août i'ii3, en faveur de Bobcrt de Bar (arch. de 
l'Emp. Tr. dos chartes, reg. 66, f 588). — Ce 
comté passa do la famille do Bar dans celles de 
Luxembourg et de Bourbon et lut réuni à la cou- 
ronne par l'avènement du roi Henri IV. H a été 



engagé le g juillet iC.'i'i au cardinal de Mazarin , et 
donné en apanage nu duc d'Orléans en 1 766. 

Marie avait deuxéghses : l'une, de Saint-Martin 
et de Notre-Dame; l'autre, de Saint-Nicolas. — 
Prieuré de Bénédictins établi au xii' siècle, sous le 
vocable de Saint-Pierre. 

Marie était chef-lieu : 

1° D'un doyenné rural; 

a° D'un baitliagn érigiî en vertu d'une déclaration 
du roi du ag décembre 1607, vérifiée par le par- 
lement de Paris le 20 avril 1639, au détriment du 
bailliage de Laon ; 

3" D'une subdélégation qui dépendait de l'élec- 
tion de Laon ; 

4° D'un grenier à sel. 

Le doyenné rural comprenait Agnicourt, Autre- 
mencourt, Baronton-Bugny, Bnrenton-Ccl, Baron- 
ton-sur-Serro, lîosmont, Bucy-lez-Pierrepont, 
Chalandry, Chambry, Chaourse, Chivres, Cilly, 
Cohartille, Cuirieux, Dizy-le-Gros, Ebouleau-et- 
Augicourt, Fay, Froidmont, Goudelancourt-lez- 
Piorrepont, Grandiup, Lislct, Màchecourt, Marie, 
Moncoao-le-Wast, Montcornet, Montigny-le-Franc, 
Montloué,la Neuville-Bo.smont, Pierreponl, Pont- 
sericourt, Bichemont-ct-Certeau, Saint-Piorremont, 
Séchelles, .Seize, Tavaux, Toulis, Verneuil-sur- 
Serre, Vesles-el-Caumont, la Ville-aux-Bois-lez- 
Dizy et Voyenne; 

Le bailliage : Bohaine, Gercy et Marie; 

La subdélégalion : Agnicourt-et-Sécbelles, Autre- 
mencourt, Berlancourt, Bois-lez-Pargny, Bosmont, 
Bucy-lez-Pierrepont, Chàtillon- lez-Sons, Che- 
vennes, Cilly, Clermont, Cuirieux, Dercy, Ebou- 
loau,Erion, Kroidmont-ot-Coharlille, Goudelan- 
courl-loz-Pierrepont , Housset, Lemé, Lugny, Marcy, 
.Maribntaine, Marie, MontIgny-lo-Franc, Montigny- 
sous-Marle, Mortiers, la iNeuvilie-Bosmonl, la 
. Neuville-Housset, Pargny-lez-Bois, Richaumont, 
Richcmont, Rogny, Rougerics-et- Voliaries , Sains, 
Saint-Piorremont, Sons, Tavaux -Pontsericourt, 
Thiernu, Toulis et Voyenne; 

Le grenier à sel : Agnicourt-el-Sécbelles, Autre- 
mencourt. Baron ton-sur-Serre, Berlancourt, Bois- 
lez-Pargny, lioncourt, Bosmont, Bucy-lez-Pierre- 
pont, Chaourse, Chàtillon-lez-Sons , Chevennes, 
Chevresis-le-Meldeux , Chivres, Cilly, Clermont, Co- 
h«rtille-ct-Froidmont, Crécy-sur-Serre , Cuirieux, 
Dercy, Dizy, Ebouleau , Erlon , la Ferté-sur-Péron , 
Franqueville, Saint-Gobcrt, Goudelancourt-lez-Pier- 
repont, Grandiup, Housset, Lappion, Lomé, Lislet, 
Lugny, Màchecourt, Marcy, Marfontaine, Mario, 
Missy, .Montcornet, Montigny-le-Franc, Montigny- 



168 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



sous-Marlc, Montigny-sur-Crécy, Mortiers, la Neu- 
ville-Bosmont, la Neuville-Housset , Pargny, Saint- 
Pierremoiit , Sainte - Preuve , Prisées, Rogny, 
Rougeries, Sons, Tavaux-Ponlsericourt, Thiernu, 
Toulis-et-Atlencourt, Vesles-et-Caumont, la Ville- 
anx-Bois-lez-Dizy, Voharies et Voyenne. 

.Marie fut, en 1790, clief-lieu d'un canton dépen- 
dant du district de Laon et composé des communes 
d'Autrcmencourt, Bebaine, Bosmont, Châtillon-lez- 
Sons, Cilly, Cohartiile, Cuirieux, Éraucourt, Erlon, 
Froidmont, Marcy, Marie, Montigny-sous-Marle , la 
Neuville-Bosmont, Richemont, Saint-Pierremont- 
et-Rary, Sons, Thiernu et Toulis. 

Commune instituée en 1 17/1. — Léproserie fon- 
dée au xii" s'. — Hôtel-Dieu. La léproserie lui a été 
unie par lettres patentes de janvier 1 696. — Frères 
de la Doctrine chrétienne, i684. 

Les armoiries de Marie sont : d'azur à trois tours 
maçomtées et ajourées de sable; celle du milieu sur- 
montée d'une Jleur de lys d'argent. 

Marlemokt, petit fief, c'" de Beuvardes. — Ancienne- 
ment MoUemont. — Relevait de Beuvardes. 

Marlempebche, h. c"" de Fonteneile et du Nouvion. — 
Marlimperche , 1610 (baill. des bois de Guise). 
Une seule maison dépend de Fonteneile. 

Marlette (La), h. c"* de Bobain. 

Marlevoux, f. c°" d'Essises. — Marlevous (Cassini). 

Marlier, bois et m'" à eau, c°° de Voulpaix. — Bois 
de Marlys, 1.^73 (terr. de Voulpaix). 
Le bois est défriché. 

Maruère ou Me.nde, fief, c'" de Vregny; vassal de 
Montgobert. 

Marlière (La), m°° isolée, c"* de Chivres-et-Mâche- 
court. — Fief relevant autrefois de Pierrepont. 

Marlières (Les), f. c" de Château-Thierry . — Pelites- 
MarUère», 1787 (insinuations du baill. de Château- 
Thierry). — Petile-Marly (carte de Cassini). 

Cette ferme dépendait de la paroisse de Saint- 
Crépin de Château-Thierry. — Auj. détruite. 

Marlï, c"" de Guise. — Altare de Marli, 1 134 (suppl. 
de D. Grenier, 986, Bibl. imp.). — Marley, 1166 
(coll. de D. Grenier, 3o* paquet, n° 1 ). — Parro- 
chia de Marliaco, inlii (ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent). 

Dépondait du duché de Guise et ressortissait 
au baill. de cette ville. 

Marly fut, en 1790, chef-lieu d'un canton du 
district de Vervins et qui comprenait Autreppes, 
Chigny, Englancourt, Erloy, Haution , Marly, Proisy, 
Saint-Algis et la Vallée-aux-Blés. 

Marmoiïseadï , f. c°' de Brancourt ; auj. détruite. — Elle 
appartenait à la comm'" de Boncourl. 



Marne (La), rivière. — Matrvna (J. César, De IMlo 
Galtico, lib. V). — Maderna (ex anonymo Baven- 
nate de Galliâ, Hisl. de France, t. I, p. 120). — 
Materna, x* siècle (ex Vilà Regiili episcopi). 

Cetle rivière limite, dans le département de 
l'Aisne, les territoires de Tréloup, Reuiiiy-Sauvigny, 
Passy-sur-Marne , Azy-Bonneil, Barzy, Blesrnes, 
Braslcs, Charly, Chartèves, Chézy-1' Abbaye, Chierry, 
Jaulgonne, Mézy-Moulins , Mont-Saint-Père, Cour- 
temont-Varennes, Essommes, Fossoy, Gland, No- 
gent-i' Artaud, Pavant, Romeny, Saulchery. 

Marnoise (La), ruisseau qui prend sa source à Mon- 
drepuLs et alimente le moulin de ce village. 

Marnotte, f. c"" de Chézy-en-Orxois; auj. détruite. 

Marolles, m°° isolée, c"° de Fontaine-JNotrc-Dame. 

Maronne, fontaine, c°' d'Ognes. — Elle tarit une par- 
lie de l'année. 

Martelets (Les), bols, c" de Septmonts. 

Marteïille, c"" de Vermand. — Marlevile, 1190: 
Martis villa, xii" s' (cart. de l'abb. de Vermand, 
Bibl. imp.). — Martheville, xiv' s" (arch. de l'Emp. 
P i30; transcrits de Vermandois). — MarlevilUs, 
1572 (tit. de l'Hôtel-Dieu de Saint-Quentin). 

Cure du doyenné d'Atbies, donnée en 1068 par 
Baudouin, évêque de Noyon, à son chapitre. — La 
baronnie appartenait en partie au chap. de Saint- 
Quentin (Recueil des fiefs, p. a66). 

Martignier, petit ruiss. affluent delà Vesle à Bazoches. 
— Son parcours est de 700 mètres. — Ce ruisseau 
n'alimente aucune usine. 

Martigsï, c°° d'Aubenton. — Marligniacmn , 1120 
( cart. de l'abb. de Bucilly, T 2 ). — Martigni , 1 a 1 9 ; 
Marligni-in-Terasca , 122."); Martegni, ia/10 (cart. 
de l'abb. de Saint-Michel, p. 56, 319). — Mar- 
ligniacum-in-Tlierasca, 1-281 (suppl. de D. Gre- 
nier, 288, Bibl. imp.). — Martigny-en-Tlieraische , 
i4o5 (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — Martigny- 
en-Thieraiche , i4i() {ibid. n° 4). — Martigni-en- 
Therasche, i545 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
E 72). — Martigny-en-Thiérache , 1 709 (intend, de 
Soissons, C 274). 

La chàtellenie ressortissait au baill. d'Aubenton 
(terr. de Marligny, de 172. j). 

Martigxï, petit fief, c"" de Montigny-sur-Crécy. — 
. Belevail de Maurepaire. 

Mabtignï-er-Laonnois, c°° de Craonne. — Martinia- 
cum, 1 162 (cart. de l'abb. de Saint-Martin, f i3i, 
bibl. de Laon). — Martinni, iiC.5; Marlhengi. 
1169 (ch. de l'abb. de Saint-Martin de Laon). — 
In terntorio de Martinniuco, 1191 (arch. de l'Emp. 
L 994). — Martigni, Marligniacmn, 1236 (cart. 
de l'abb. de Foigny, f» 1 28 et 1 34 , Bibl. imp.). — 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



16!) 



Martigniacum-in-Laudnnetio, 1263 (cil. de l'Hôtd- 
Dieu de Laon, B 76). — Marlegni. ia66 (cart. de 
l'abb. de Foigny, P 299 , Bihl. imp.). — Martingni- 
m-Laonnk, xiii' s° (cueilleret de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, B 69). — Martigny-en-Laonnoys , )6i3 (ap- 
pointés du baill. de Vermandois). — Martigny-en- 
Launois, 1568 (acquits, arch. de la ville de Laon). 
— Martigny-in-Lamlunesio , i63i (arch. comra. de 
Martign y-en-Laonnois ). 

Vicomte acquise, en 1187 et 13/17, par le chap. 
cathëdral de Laon (Bellotte, fli'fu* ecclesiœ Laudii- 
nensin, p. igS, col. 1). 

Mautimom, m°° isolée, c" de Marchais: auj. détruite. 

Martine, petit fief, c'" de Vassens. 

Mautiset (Le), f. et martinet, c" de Pinon. — La 
ferme était désignée jadis sous les noms de Chautsée 
et de Tordoir. 

Mabtispbez, f. c°'dePlessier-Huleu. — Mar(iii;>ré(Cass.). 
Cette ferme appartenait à l'abb. du Val-Chrétien 
et relevait d'Oulchy-le-Chàteau. 

Mabtiii-Rieii , h. c" d'Any-Martin-Rieux. — Villa de 
Sancd-Martini-Rivo , 1388 (cart. de l'abb. de Foi- 
gny, f 5'i, Bibl. imp.). — Saint-Martin-Riettx, 
i3.5i (cart. de l'abb. de Saint-Michel, p. G). — 
Saint-Martin, l'iog (arch. de l'Emp. J 8o-.!). — 
Martin- Ryeux , iSAg (arch. comni. d'Any-Martin- 
Bieiu ). — Martin-Rietilx , Sainct-Martin-Rieu ,161a 
(terrier d'Any-Martin-Rieiix). 

Ce hameau ressortissait au baill. de Rumigny. 

Martolois, fief, c°" de la Ferté-Chevresis. — Relevait 
de la Ferti;-sur-Péron. 

Mabtoi, fief, c°* de Charly ; vassal de la châtell. deCharly. 

Mabzilliers (Les), petit h. c"' de Merval. 

Massomèbe , petit fief, c°' de Montigny-lez-Condé. 

Masdre-Baudet (La), m°° isolée, c" de Concevreux. 

Matencocbt, petit fief, c°° de Dercy. 

Matuis, petit fief, c°* d'Augy. 

Matière (La), h. c"" de Coucy-la-Ville. 

Maiibeige, petit fief, c" de Vadencourt-et-Bohéries. 

Macbbd, h. c" de Fresne. 

Maibbu», h. c" d'Ambleny. — Monihaubren, i3()7 
(cart. du chap. cath. de Soissons, f 75). 

Mai BRI», h. c" de Saint-Bandry. — Domaine ancien 
de l'abbaye de Saint-Jeandes- Vignes; il relevait de 
Picrrefonds. 

MAtJBBr, h. c°' de Neuilly-Saint-Front. — La seigneu- 
rie relevait d'()ulchy-le-Cliâteau. 

Maicabée (La), m"° isolée, c°' de VieLs-Maisons. — 
Unie actuellement à la population agglomérée. 

VIaucuamp, f c°' de Juvincourt-et-Dammarie. — La 
seigneurie de Saint-Elienne-sur-Suippe relevait au- 
trefois de la seigneurie de Mauchamp, qui avait 

.Aisne. 



toute justice et reconnaissait pour suzerain le comté 
de Roucy. 

Maicrecx, chat, c"" d'Ebouleau. — Maiicrves , 1331 ; 
Malum crmnm, 1 aSo (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon , 
B 78 etB 39). — Mauavu, 1597 (aiiiliencier de 
Pierrepont, cabinet de M. d'Imécourt). — Maii- 
creuLv, i6o.5 (tit. de l'év. de Laon). — Moncrues 
(plan cadastral d'Ebouleau ). 

La seigneurie de Maucreux relevait de la châtel- 
lenie de Pierrepont. On reconnaît encore les fossés 
du château dans un bois. 

Maicreix, h. et moulin à eau, c" de Faverolles. — 
C'était autrefois un fief assez important. 

Mauoabny, petit fief, c" de Prisées. — Relevaitde Marie. 

Maigimost, petit fief, c"' d'Aubencheul-aux-Bois. 

Maupas, petit h. c°" d'Epaux-Bézu. — Montras (carte 
de Cassini). 

Mai PAS, f. c°" de Rozières. — Unie maintenant à la 
population agglomérée. 

Maupas, f. c°' de Saint-Paul-aux-Bois ; auj. détruite. 

Macpas, h. c" de Soissons. — Main» passtia , 1203; 
Maupas-sulitiis-lex-Chaudières , 1360 (cart. de l'abb. 
de Notre-Dame de Soissons, P" 837 et Ss/i). — 
Malpat, 1819 (Hôtel-Dieu de Soissons, 189). — 
Mauppa», i4o8 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Sois- 
sons , f° 98 ). — Maulpas , 1 /i 1 5 ( ibid. f 1 '1 ). 

La seigneurie relevait autrefois de Pierrefonds et 
le hameau dépendait de Mercin. 

Maupertuis, h. c°' de Nogent-I' Artaud. — Matiper- 
lhuit{caHe de Cassini). 

Mairegsï-e\-Haiï, c"" de Sissonne. — Molriniacum, 
1187 (cart. de Saint-Martin de Laon, f° 18g). — 
Molreni, Moriniactim , 1178 (cil. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Altare de Morigny, n83 
(coll. de D. Grenier, 36' paquet, n° 5). — Parro- 
chiatus de Mouriniaco , 1391 ( ch. de l'abb. de Saint- 
Vincent de Laon). — Mon-eni , 1999 (ch. de l'Hô- 
tel-Dieu de Laon, f 1). — Moregny, 18/1.') (ch. de 
l'abb. de Saint-Vincent de Laon ). • — Maiiimy , 1 ioS 
(arch. de l'Empire, J 801, n° 1). — Manrreny- 
en-Laonnois, i/i3.5 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Maureni, i'i5i (reg. des assises du 
bailliage de Vermandois). — Moregni, t/>gli (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent de Laon ). — Morgny, 
1579 (audiencier de Pierrepont, cab. de M. d'Imé- 
court). — Mauregnier, 1608 (minutes de Nicolas 
Baillet, notaire). — Maurgny, iCai; Mauregny, 
ifilxa (tit. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Momye-en-Vertnandois, i045 (reg. des chartes du 
baill. de Vermandois). — Mauregiii, 1 780 (chambre 
du clergé du dioc. de Laon). 

La seigneurie, donnée en 1 178, par Roger de 

an 



170 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Rozoy, évéque de Laon , à l'ahbaye de Saint-Vincent 
de Laon, relevait de la chàtell. de Montaigu. 

Maurkpaibe, fief, c"' de Montigny-siir-Crécy; relevait 
du fief de Maurepaire sis à Vauxaillon. — Maure- 
pair, 1/188; Morepaire, iSog (arcli. de l'Empire, 
20ao3). 

Mii'REPAiiiE, fief, c" de Vauxaillon. 

Macrepas, f. c°' de Ciigny. — Maurepasl , iSyS (arcli. 
de i'Emp. P i35; transcrits de Vermandois). — 
Hostcl de Matrepasl, i539 (tit. du eliap. catli. de 
Noyon). — Bois de Manpas, ifig': (mattrise des 
eaux et forêts de la Fèrc). 

Prévoie de la dépendance de l'abbaye d'Hom- 
blières et de la mouvance de la seigneurie de Sa- 
vriennois. 

Mabbepas, fief, c"" de Missy-aux-Bois. — Il relevait 
d'Ambleny. 

MAtBEPAs, f. c°* de Montigny-lez-Condé. — Morpai, 
1760 (arcb. comm. de Monthurel). 

Mabbepas, bois, c°' de la Neuville-en-Beine. 

Maiivason , m'° à eau , c"" de Courtrizy-et-Fussigny ; auj. 
détruit. — Moulin de Mmivason, l'iSa (comptes de 
la châteil. de Pierrepont , cabinetdeM. d'Imécourt), 
c lequel est de longtemps en ruyne et desmoiyi!, 
iti']li (dénombr. de la chàtell de Pierrepont, év. de 
Laon ). 

Mabtinage, fief, 0°" de Lugnj et de Voharies. — 
Montvinage, 1C98 (tit. de l'év. de Laon). 

Ce fief dépendait du domaine de Marie. Il a été 
engagé, au mois de février 1G01, à Catherine de 
Lorraine, comtesse de Vaudemont. 

Matecrs (Les), petit ruiss. affluent de la Fontaine- 
Royale. — Parcours ; a, 160 mètres. 

Mayot, c°° de la Fère. — Maioc, laig; Mayoc, 
Mayoch, ) 962 (ch. de l'Hôtel- Dieu de Laon, B 64). 
— Mayoch, laSa (ch. do l'abb. de Saint-Nicolas- 
aux-Bois). — Mayhoc, l'io'i (comptes de l'Hôtel- 
Dièu de Laon, E 17). — Maiocq, i4i7 (comptes 
de la maladrerie de la Fère). — Maihoc, i43G; 
Maiot, tltgS; Mayo, i^s3 ; Mayot-sur-Oise, iB^i 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 17, E a5, E 
49,E95). 

La seigneurie appartenait à l'évêché de Laon et 
relevait de la chàtell. de Vendeuil. 

Mazacban, f. c°° de Ccssières. 

Mazube (La), f. c"' de Charly. — Maznre-Mqnaise , 
i664; Mazure-Nicaise ou Maùon-des-Uois , iGgi; 
fief, terre et seigneurie de Boisvillers , ancienne- 
ment et vulgairement fef des Bois, 1720 (baill. de 
Charly). 

Ce fief relevait de la chàtell. de Charly. 

Mazure (La), m°° isolée, c"" d'Oslel; auj. détruite. 



Mazibes (Les), h. c" de Chézy-l' Abbaye. 

Mazdres ( Les), h. c°' d'Essises. — Mazure-MicM (carte 
de Cassini ). 

Mazibes (Les), h. c"' de Fontenelle. — Les Masures 
( carte de Cassini ). 

Mazlres (Les), h. c" de Longueval. — Masures, lô'i'i 
(Pigache, notaire, greffe du trib. de Laon). 

Mazdbe-Vatris (La), m" isolée, c°' de Chézy-l' Abbaye. 

Méaultre, petit fief, c°* de Trosly-Loire. 

MéciiAMBBE, f. c"' de Renansart. — Mecunia, 11 45 
(cart. de l'abb. d'Homblières, p. a). — Mechumia, 
1177; Mechume, laoa; Mechumia, laaS; Mechu- 
ma, 1 a45 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent). — Cur- 
lis de Meschumes , la/io (arcli. de l'Enip. L 788). 

— Meschames, l'ioG (arch. de I'Emp. P i35; trans- 
crits de Vermandois). — Meschame, i6a3; Mes- 
chamhes , Meschamhrcs , i063; Meschammes, 1690; 
Mecliamme, 171a (arch. comm. de Renansart). 

Cette ferme appartenait à l'abb. de Saint- Vincent 
de Laon. 
MÈOE, contrée. — Terra que Megium in quà est cas- 
telium Cociaci (mém. ms. de l'Eleu, t. I, p. afiS). 

— Voy. QiiiEBZï. 

Mégissiebs (Les), petit affluent de l'Ourcq à Neuiliy- 
Saint-Front. — Il alimente quatre moulins à blé. 

— Son cours est de h kilomètres. 
Medault, petit fief, c"' de Montigny-sous-Marle. 
Mélèze, petit ruisseau affluent du ruisseau de Bois- 

Herbin à Fossoy. — Il n'alimente aucune usine. — 
Son cours est de i,o'io mètres. 

Meluisakt, fontaine, c°' de Maast-et-Violaine; peut- 
être la fontaine Saint-Ursace (suppl. de D. Grenier, 
ay3, ch. 5g, Bibl. imp.). 

Mémento, petit h. c"'do Rozet-Saint- Albin. 

Ménil (Le), f. c" de la Croix; auj. détruite. 

Ménil (Le), h. c^de Pernant. 

Mékillot (Le), h. c°' de Nogent-l' Artaud. 

Meniiejean, f. c"' de Nanteuil-la-Fosse. — Maiitegm, 
iSç)S;Mannegent, 16-2-; Maillèrent, 1097 (hôpital, 
de Soissons, 808). — Mennegent {carte de Cassini). 

Menressis, c"" de la Fère. — Manassie, 1 i3o (ch. du 
chap. de Saint-Quentin, Colliette, Mémoires du Ver- 
mandois, t. II, p. 360). — Terra Manessiarum , 
II 33; territorium de Manessies, 1 9(i3 (cart. de 
l'abbaye d'Ourscamp, publié par M. Peigné-Dela- 
court, p. ao et 468). — Menassies, 1 3o3 (actes du 
chap. de Laon , coll. de M. Hidé). — Manissi, 1 887 ; 
Metinesies, i,5io (ch. et tit. duchap.cath. de Laon). 

— Mennesye, iSfia (déliliéralions de la chambre 
des comptes de la Fère , f° 1 3 a ). — Mannesye ,1607; 
Mennesie, i6i3 (tit. du chap. cath. de Laon). — 
Mennesy, i63'i (chambre du clergé du diocèse de 



DÉPARTEMENT DE L'AISNE. 



171 



Noyon). — Mannesy, i658 (tit. du chap. cath. de 
Laon). — Mennestie», 1710 (intend. de Soissons, 
(', ao")). 

La seigneurie appartenait au chapitre de Laon et 
relevait de la vicomte de Trosly. 
Mknkeville, c°° de >feufchàtei. — - Muenua, m' s' (Iti- 
néraire d'Antonin). — Moieiine vile, xiii' s* (cueil- 
leret de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 62). — Villa de 
Mannevuila, i3o8 (arch. del'Enip. Tr. des chartes, 
reg. 4o). — Media-nlla, i3io (Bibi. imp. fonds 
latin, ms. gaaS). — Mainneville , i385; Meitieville, 
1893 (arch. de l'Enlp. P i36; transcrits de Ver- 
mandois). — Maineville, i4o5 {ibid. J 801, n° 1). 

— Magneville, i5C8 (acquits, arch. de la ville de 
Laon ). 

La seigneurie dépendait de la chàtellenie de Neuf- 
chàlel et relevait du comté de Roucy. Elle a été unie 
au marquisat de Nazeile, érigé en 1753 (reg. des 
chartes du bail!, de Vermandois). 
Metoevrei, c"" de Wassigny. — Meskvrel, iai7 (cart. 
de la seign. de Guise, T 169). — MeisUvrel, laao; 
MMevriel, laSa (suppl. de D. Grenier, 388, Bibl. 
imp.). — Mainlevrel, 1 360 (arch. de l'Emp. L 993). 

— Maisnevrel, i.55o(corapte8deBohaiii,chambredes 
comptes de la Fère). — Maiitevrel, i5Gi ; Mainle- 
vrel, i,')67 (arch. de la ville de Guise). — Mainne- 
vret, Mainevrelle , i(J3o; Mainevrette, i64a; Main- 
n«t!r«7,i709(ék'ct. de Guise). — Maiuetireet, 1710 
(intend. de Soissons, C 374). 

Commune instituée en 1317. — Le village dé- 
pendait du duché de Guise et ressortissait, pour la 
justice, au baill de ce duché. 

MEjiio>, petite ferme, c°* de Montigny-Lengrain. — 
Construite récemment près de celle de la Gorge. 

Mepas, h. c°' de Mcnnevret. — \feupa$ (carte de Cas- 
sini ). 

Uni actuellement à la population agglomérée. 

MÉBiLtiED, m°° isolée, c°* de Fieulaine. — Meraulleu, 
I l'il) (cart. de l'abh. de Saint-Nicolas-des-Prés de 
Ribemont, f° 3 v°, arch. de l'Emp.). — Merallu, 
1186 (ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-des-Prés de 
Ribemont). 

La seigneurie relevait de Fieulaine. 

MEBAiJLiEt', m°° isolée, c" de Monligny-Carotte. 

\lEnci>-ET-VAn, c"° de Soissons. — Mawciut, 871 
(dipl. de Charles le Chauve , Hist. de Notre-Uame 
de Soissons, preuves, p. iag). — Uercinniu, ni-] 
(cart. de Tabb. de Notre-Dame de Soissons). — 
Muercinut, iao3 (arch. de l'Emp. L ioo3). — 
Muercm, I3i3 (carL de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 
190). — Mercitu, laaS (cart. de l'abb. de Notre- 
Dame de Soissons, f° 839). — Muercyn, iaa6 



(cart. de l'aJjbaye de Saint-Médard de Soissons, 
f 108, BibL imp.). — Murcin, ia/i3 (cart. de 
l'abb. de Longpont, f° 4/iO). — Mercinus, laGo 
(cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons, f°327). 

— In territorio de Muer«m, ia73(suppi. de D. Gre- 
nier, 396, Bild. imp.). — Mercym, l'igù (Manuel 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 3a3). — Mei-siii, lUo'j 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 827, f° 06). 

— MeTcin-le:>Soi88om , 1 à 1 9 ( ch. du chap. de Saint- 
Pierre-au-Parvis de Soissons). — M(Tcyn, Mertain, 
1 491 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f" 8 et 
1 3 ). — Sainl-Léj'^er-de-Mercin (carie de Cassini). 

Vicomte acquise, au xiii' et au xiv' siècle, par 
l'abbaye de Notre-Dame de Soissons ; elle relevait de 
Pierrefonds. 

MÉmcoijBT, h. c°* de Croix- Fonsomme. — Merulji- 
rar(i«, 977 (letlredu pape Jean XH, Hist. de France , 
t. IX, p. 334 E). — In lenitorio de Meurincort, 
1 2o3 (arch. de l'Emp. L 738 ). — Merincort . 1 aaS ; 
Murincort, iaa6 (cart. de l'abbaye de Fervaques, 
p. 4i6 et 419). — Muerincort, iaa8 (arch. de 
l'Emp. L 998). — Mélicourt (carte de Cassini). 
La seign. relevait de la chàtell. de Sainl-Quentin._ 

Mérie, fief, c°' d'Erlon. — Sedes molendinorum in 
vicuio Mairi, 1 136 (mém. ms. de l'Éleu). — Mé-y 
(tombe, en l'église de Charmes, de Charles Dupas- 
sage, mort le 2 janvier 1(178). 

Le château de Mérie se trouvait dans la rue du 
même nom , vers Dercy. 

M^BIE (La), cbât.c"* de Besmontjauj. détruit. — Lame- 
rye, 1687 (min. de Thouille, notaire). — Lame- 
rie, 1C87; château de la Mairie, 1714 (bailliage 
d'Aubenton). 

Meblet, h. et m'" à eau, c°' d'Aguilcourt. — Merlée, 
1337; Merletz, i544 (comptes de Roucy, cabinet 
de M. d'Imécourt). 

Ce hameau, distrait de Variscourt, a été uni à 
Aguilcourl par ordonnance royale du 7 mai 1838. 

Merlet, petit fief, c"' de Condren. — Relevait de Chauny. 

Merlier, fontaine, c"' de Bichancourt. 

Merlieix-et-Focqueuolles, c°° d'Anizy-le-Chàteau. — 
Met'U, 1 i5i (ch. du musée de Soissons). — Melliu, 
1319 (cart. de l'abb. de Vauclerc, (" àg). — Mo- 
nasterium de iWer/iu , i34i (grandcart.de l'év. de 
Laon, ch. 3ao). — Meilieu, 1889; Mellieu, i4i3 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E a , E 9). 

Merlieux faisait partie du duché de Laonnois et 
de la mairie de Lizy. 

Mbrlou, fief, c" de Pont-Saint-Mard. — Il relevait 
de Coucy-le-Chàte<m. 

Mebval, c"" de Braine. — Marnai, iaa4 (arch. de 
l'Emp. L 998). — Malval, 1 aaS (cart. de l'abb. de 



172 



DÉPARTEMEINT DE L'AISNE. 



Saint-Yved de Braine, Bibi. imp). — Mena, 1/191 
(baill. deRoucy, cabinet de M. d'Imécourl). 

Merveille , m°° isolée et m'° à vent , c"" du Haucourt. 

MÉSANKÈRE (La), m°° isolée, c°° de Connigis. 

MESBRECOLRT-RiCiiECOLRT, c°° de Crécy-sur-Serre. — 
Maibeeourt, 1374 (cb. de i'abb. de Saint-Vincent 
de Laon). — Maimhrecourt , i384 (arch. de l'Emp. 
P i36; transcrits de Vermandois). — Mebecotirt, 
i4o5 (arcb. de i'Emp. J 801, n° 1). — Mesbecotirt 
(ibid. n° 3). — Meblecourt, 1/160 {ibid. Q 7). — 
Meubrecourt, i536 (acquits, arch. delà ville de 
Laon). — Membrecourt, i555 (taxe des décimes du 
dioc. de Laon , sec. de l'év. de Soissons). — Paroisse 
Sainte -Benoite-de-Mesbrecourl. 16G8 (état civil de 
Mesbrecourt, trib. de Laon). — Mebrecourt, 1699 
(arch. de Laon). 

La seigneurie relevait de la Ferté-sur-Péron. 

Mesle, châtellenie, c°' de Bruyères-et-Monlbérault. 

— Châtellenie de Mede-lez-Bruyèves , i58o (arch. 
de l'Emp. 20300). 

Mesloï, bois, c°%le Chevresis-Monceau; auj. défriché. 

— Silva de Mesloi, ii,53 (suppl. de D. Grenier, 
390, Bibl. imp.). 

11 tenait au terril, de Valécourt (cart. de l'alib. 
de Prémonlré, (° liQ, bibl. de Soissons). 
Mesmin, b. c" de Rozières, — Maissemi, 1267 (cart. 
de l'abbaye de Saint-Jean-des-Vignes de Soissons, 
bibl. de Soissons). — Messemi, Maissemy, 1276 
(Bibl. imp. suppl. de D. Grenier, 296). — Mes- 
semy, i38i (ch. del'abb. de Saint-Jean-des-Vignes 
de Soissons). — Messemin, 1691 (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de Soissons, f° 34).- — Messemy-le:- 
Rosièi-es, i5o6 (ibid. I'° /19). — Mescheniins, i5i 1 
{ibid. f° 17). — Meschemin, 1627 (ibid. f 28). — 
Muêsemy, 1,538 (tit. de I'abb. de Saint-Jean-des- 
Vignes de Soissons). —Messemain, 1669 (terrier 
de Maupas, f 85). —Mesmain, 1745 (intend, de 
Soissons, C 275). 



La seigneurie relevait de Pierrefonds. 



Le ha- 



meau a été uni à Bozières le 27 septembre 1788. 
Messil (Le), h. c" d'Acy. 
Mesnil (Le), petit fief, c" de la Chapelle-Monthodon. 

— Relevait de Dormans. 
Mesnil (Le), f. c'" de Nogent-l' Artaud. — Le Menil 

(carte de Cassini). 

Celte ferme appartenait aux Célestins de Paris. 
Mesnil (Le), h. c"" de Parcy-Tigny. 
Messil (Le), chat, c™ de Septvaux. — Mesny, i648 

(baill. de Chauny,B i44i). — Menilk, 1691 (arch. 

comm. de Septvaux). 

Il ne reste qu'une cave de cet ancien manoir. — 

Celui-ci a donné son nom à un ruisseau qui prend 



sa source à Septvaux , traverse les territoires de Sept- 
vaux, Barizis, Saint-Gobain et Servais et se jette 
dansi'Oiseà Ainigny, après un cours de 17,900 mè- 
tres, pendant lequel il alimente les moulins Gilotin, 
de l'Abbaye, d'En-Bas, de Rossignol, de Briquenay 
et de Servais. 

Mesnil (Le), h. c" de Vassens. — Manil, \iiiS (cart. 
de I'abb. de Saint-Marlin , f° 80). — Hmit-Mesnil 
(carte de Cassini). 

Mes.ml-Saist-Laurent, c°" de Saint-Quentin. — Mais- 
nit, 1 1 1 ; Maisnill, 1 1 84 ; terra de Maisitilio ,1187 
(cart. de I'abb. de Saint-Quentin-en-l'lle, p. 12, 
1 13 et 54). — Mainnil, 1970 (arch. de la ville de 
Saint-Quentin, liasse 969). — Maianil-emprei- 
Saint-Laurent, xiv" s' (arch. de l'Emp. P 1 33 ; trans- 
crits de Vermandois). — Mesnil-Saincl-Latirent , 
1572 (de llerte, notaire à Saint-Quentin). — Me- 
nil-Saint-Laurent , 1670 (arch. comm. d'Harly). 

La seigneurie appartenait au chapitre de Saint- 
Quentin et relevait de la châtell. de la même ville. 

Mesmzel , f. c°^ de Mesnil-Saint-Laurent. — Maisnisel, 
i384 (arcb. de l'Emp. P i35; transcrits de Ver- 
mandois). 

Elle était probablement située au lieu dit la Vallée- 
l'Ecuyei; où l'on trouve des traces de construction. 

Metz (Le), petit fief, c"" d'Amigny-Rouy. — H appar- 
tenait au collège de Presles. 

Metz (Le), f. c°' de Moussy-sur-Aisne. — Territorium 
de Maidi, 1228 (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, 
B 39). — In valle de Moirfrft, 1 936 (cart. del'abb. 
de Prémontré, f 3o, bibl. de Soissons). — Meel, 
i338 (ch. de l'év. de Laon). — Le May (carte de 
Cassini). 

Metz (Le), fief, c" de Travecy. — Masure où «sonl- 
loit jà piécà avoir maison appellée» la maison du 
Metz, 1491 (arch. de l'Emp. P 348-9). — Fief du 
Maitz, i6i3 (baill de la Fère, B 696). 
Ce fief relevait de la châtell. de la Fère. 

Metz (Le), f. c"' de Trosly-Loire. 

Meble (La), f. c°* de Nogent-l'Artaud. 

Meules (Les), bois, c"" de Montbiers. — Ce bois con- 
tenait, en 1763, i3oarpents(d'Expilly, Oicl.g-eogr. 
t. II, p. 720). 

Meulière (La), h. c" do l'Epine-aax-Bois. — Us 
Meulières (carte de Cassini). 

Meuniers (Les), bois, c°° de Goussancourt. — Bois de 
Mignières, l'jih; Munike, 17.54; forêt de Afeu- 
nière, fj63; bois de Menière, 1766 (maîtrise des 
eaux et forêts de Soissons). 

Ce bois dépendait de la mense abbatiale de Saint- 
Corneille de Compiègne, unie au Val-de-Gràce de 
Paris. 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



173 



Meibcï, f. c"' (le Seriiif[es-et-Nesles. J 

Mei :BiïAL,c°°delVeufcliàteI. — Morival, i246(cart. de 
l'abb. de Saint-Denis, f 1 17, arch. de l'Emp.). — 
Mérival, i34o (BiM. imp. fonds lalin, ms. 9928). ' 

— Murivat, i553 (comptes de Roucy). — Meury- 
val, i568 (acquits, arch. de la ville de Laon). — i 
Paroisse de Sainct-. Nicolas- de -Meurival, 1688; 
Meurivalle, 1783 (arch. comra. de Meurival ). 

Mectrc, fief, c°' d'Arcy-Sainle-Restitue. 
MÉziÈREs, c°° de Moy. — Macerias, 931 (dipl. de ! 
Charles le Simple , Hitl. de France, t. IX , p. 55o C ). 

— Mascerie, io83 (ch. de l'abb. de S'-Nicolas-des- 
Pr^s de Ribemonl). — Macherie, ito4 (CoUiette, 
Mém. du Vermandoi», t. IF, {). 109). — .Altare 
Sancti-Remigii-de-Macei-iis, 1116 (cart. de l'abb. 
de Maroilles, C 35i, arch. du Nord). — Macerie, 
1 183 (coll. de D. Grenier, ai* paquet, n° 19). — 
Mnnseria', 1 168 (cart. d'HomMières, p. a). — Mai- 
sières-seur-Oise , 1372 (cart. de l'abb. de Maroilles, 
f° •!7, arch. du Nord). — Territorium AeMaisihei, 
199.5 (CoUiette , A/em. du Fwmnndoi», t.Il, p. 558). 

— Uaserie-supra-Ytaram , xiT* s' (cart. E du chap. 
cath. de Reims, f° 189 ). — Masière$, iA96(comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 37). — Maizière», 
1 565 (arch. de la ville de Saint-Quentin). — .Me- 
sierre-tur-Oize , J579; Maizièt-et-ttir-Oùe , i586 
(tit. du ch. de Saint-Quentin). — Mezière-sur-Oize , 
1709 (intend, de Soissons, C 976). — Maizière 
(carte de Cassini). 

Avouerie relevant autrefois de Ribernont. 

MÉziènES, m'° à eau, c" du Mont-Sainl-.Martin. 

VfiiZï-MorLiMS, c°" de Condé. — Me»y, ii36 (tit. de 
l'abb. du Val-Secret). — Meti, i464 (Bibl. imp. 
siippl. français, n" 1 195). — Mesy-nur-Marne , lU^h 
(tit. de l'abb. du Val-.Secrel). — Mezi, 1 578 (pouillé 
du dioc. de Soissons, f sC). — Mézy-Molin» , 1710 
(inlend. de Soissons, C. 2o5). 

MiCHELETTi, bois, c°' de Crézancy. 

MiciiBTTKs, f. et sucrerie, c"*d'Auffrique-et-Noj5ent. — 
Li ferme de Michcltos a donné son nom à un bois 
qui appartenait à l'abbaye de NogenI et qui a été 
aliéné par l'Etat le 38 février 181 5. 

MiDELLET, petit fief, c"' d'Autremencourt. — Relovait 
de la chàtell. de Pierroponl. 

Miette (La), ruisseau qui prend sa source à la der- 
nière maison d'Amifonlaiiie, traverse les territoires 
(le Juvincourt-et-Dammarie, de la Ville-aux-Bois- 
lei-Ponlavert et de Ponlaverl et se joint à l'Aisne 
dan.s cette dernière commune, après un cours de 
i3 kilomètres. Il n'alimente que deux moulins à 
blé. — Amielle, 1789 (terr. de Juvincourt). 
Ce dernier nom devrait être conservé. 



MiGKOT, fief, c"° de Prosles-et-Thiemy. — Relevait de 
l'év. de Laon. 

MiLLANCoiRT, m°" isolée , c°' de Chavigny.. — Millen- 
coxirt, xii' s* (arch. de l'Emp. L 1006). — Milieu- 
couvt-dessoubi-Chavegny-lc-Sors, ia6o (coll. de D. 
Grenier, 3o' paquet, n° 1). — Milleincourt , i383 
(arch. de l'Emp. P i36; Iranscritsde Vermandois). 

— Milencourl, 1/186 (comptes de l'Hôtel-Dieu de 
Soissons, f° i43 v°). — Mylencowt, i5ii (ibid. 
P i5). — Miliaiicourt (carte de Cassini). — Mil- 
lancourt. 1775 ( titre de l'abb. de Saint-Crépin-en- 
(ihaye de Soissons). 

Ce domaine appartenait à l'abb. de Saint-Crépin- 
en-Chaye de Soissons et relevait de Soissons. — 
Millancourt formait un hameau en i383 (arch. de 
l'Emp. P i36; transcrits de Vermandois). 

MiLLEMPiRT, bois, c" de Juvigny. 

MiLLEMPART, m"" isolée, c" de Villeneuve-Saint-Ger- 
main. 

Mii.Lï, village détruit, c°" de Tartiers. 

Miserv-en-Cahnois, villa;;e détruit, e'" de MarteviUe. 

— Miseri, i883 (arch, de l'Emp. P i35; transcrits 
de Vermandois). — Boys de Mont-Palin dict Miseri- 
Carnois, ih'-jh (min. de Chalvoix, notaire). 

Atlilly et la ferme de l'Epée dépendaient jadis de 
Misery-en-Carnois. Ces localités ont été distraites, 
en i66'i, du doyenné d'Athies et unies à celui de 
Saint Quentin. 

MissANCoiRT, h. et m'° à eau, c"' de Berlanoonrl- 
Epounion. — Mus»ecourl, i4i6 (arch. de l'Emp. 
J 801, n° 6). — Mufsencourt , iha-j (maîtrise des 
eaux et forêts de la Fère). — Mussancouvt , 1709 
(intend.de Soissons, C 37'! ). 

Ce hameau, dépendant autrefois de la paroisse 
d'Epourdon, doit son origine à une ferme de l'abb. 
de Saint-Vincent de Laon et donne son nom à un 
ruisseau qui prend sa souree à Sainl-Gobain et se 
jette dans le ruisseau de Saint-Larabert, après un 
parcours de II kilomètres. 

Missel, bois, c"' deTravecy. — Il appartenait au chap. 
cathédral de Laon. 

Missr ou Moisv, fief, c°'de Chevregny. — Musciacum. 
1 1 56 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent). 
Relevait de l'évéché de Laon. 

Missv-Aix-Bois, c'" de Vic-sur-Aisne. — Altare de 
Maiii, 1 1 67 ; in territorio de Miiicy, 1 367 ; Mansi. 
i88'i (cart. de l'abb. de Notre-Dame de Soissons. 
P' 38 , 46o , A4 ). — Mincy-au-Bot , 1 46o (comptes 
de l'Hôtel-Dieu de Soissons, f° 33). — Miscy-ou- 
Boi», i463 (ch. du chap. de Saint-Pierre-au-Parvis 
de Soissons). — Mitsy-au-Boys , 1571 (déhbéra- 
tions de la chambre des comptes de la Fère). 



17/1 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



MissT-LEz-PiERREPONT, c°° de Sissonne. — Missiacum, 
11 3a (cart. de l'abb. de Saint-Martin de Laon, 
(° 55, bibl. de Laon). — Misai, ii5o (ibid. 
1* lia). ■ — Ecelesia parrocbialis Sancti-Martini- 
de-Misfiaco , 12G0 (cart. de la même abbaye). — 
Miasy, Masty, 1A75; Massi, 1/176; Mity, i5o8 
(comptes de l' Hôtel-Dieu de Laon, E ao, E 91, 
E 38). — Missy-lez-Ijyesse , \VAf> (acquits, arcb. 
de la ville de Laon ). — Mixsy-prope-Lœlitiam , 1 585 
(taxe des décimes, secret, dei'év. de Soissons). — 
Miiuy -lea-Pia-pont , 1709; Missy-hz-Pierrepont, 
1709 (C 2o5 et a7''i, intend, de Soissons). 

Missï-siB-AisNE, c°° de Vailly. — Minciacum, \x' s* 
(dipL de Charles le Chauve , cart. de l'abb. de Saint- 
Médard de Soissons, f° 127, Bibl. imp.). — Mincy, 
1916; Mincyacnm, 1919; Minci-super-Auxunam , 
1921 (ihid. i°' lo'i, io5 et i4i). — Mimiacus, 
19 2(5 (cart. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de 
Soissons,- P 70, Bibl. imp.). — Minry-mper-A.ro- 
nani, i93o (cart. de l'abb. de Saint-Médard de 
Soissons, f° 101, Bibl. imp.). — Minciacum-aupra- 
Axonam, 127a (Bibl. imp. suppl. de D. Grenier, 
993, ch. 66). — Minciacum-super-AH.r<mam, 1 976 
(ch. de l'abb. de Marchiennes, archives du Nord). 
— Miry-sur-Aime , l'i'i'S (arcb. de l'Emp. Tr. des 
chartes, reg. 66, pièce ôti). — Minry-sur-Aisne , 
1 383 (arcb. de l'Emp. P 1 36 ; transcrits de Verman- 
dois). — Mincy-snr-A.rone , iSgS (cart. de l'abb. de 
Saint-Martin, 1. 1, p. 85). — Michi-sur-Asiie , 1898 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 3 2 A). — 
Mincy-sur-Ame , iào6 {ibid. 827). — Mittysur- 
ïsne, 1UI12 (ibid. Sic, T 87). — Micy-sur-Aiane , 
1/489 {ibid. 36o, f° 16). — Micy-snr-Aixne , iBaS 
(terr. de Chivres, f 1). — Missy-sur-Aixne , i5i8 
(chap. de Saint-Pierre-au-Parvis de Soissons). — 
Miasi, i565;M)«st-sur-/4î™e, 1687 (arch.comm. de 
Missy-sur-Aisne). — Misai/, 1687 (titres du chap. 
cath. de Soissons). — Miasy-siir-Aine , 1709 (inteiid. 
de Soissons, C 9o5). 

La seigneurie appartenait au chapitre cathédral 
et à l'abbaye de Saint-Médard de Soissons. 

MivoiE (Li), fief, c" d'Aizy. 

MiïoiE (La), f. c°' de Sissonne. — Mivoy, 17/15 (tit. 
de l'év. de Laon). 

MoBiLiOT, m°° isolée, c" de Marchais. 

MocsouBis, h. c" de Baulne. — Montaouria (carte de 
Cassini). 

MocsoBKis, m'° à eau, c°" de Blesmes. 

MoiLiE."i,f. c" de Cœuvres-et-Valsery ; auj. détruite. — 
Moulien, i5o9; Mollien, Moslien, 16/11; Molieti, 
1696 (tit. de l'abb. de Valsery). 
On n'en connaît plus l'emplacement. 



Mol^EnIE (La), f. c"' de Lappion. — Cette ferme 
appartenait au prieuré de Saint-Paul-aui-Bois. 

Moisï, h. c"' de Montigny-l'Aliier. — Moiaiacua, ii5K 
(ch. de l'abb. de Saint-Jean-des-Vignes de Sois- 
sons, f° 98, Bibl. imp.). 

Ane. comm"' de Moisy-le-Temple; la seigneurie 
relevait de la Ferté-Milon. 

Moizï (Les), f. c"" de Vauxaillon. — La Montaj;ue 
(carte de Cassini). 

MoLAiN, c™ de Wassigny. — Moylaina, 1990 (cart. de 
l'abb. de Foigny, f i85, Bibl. imp.). — Moalain . 
161 1 (haiil. des bois de Guise). — Molainjr , 167.1 
(minutes de Pierre Gallois, notaire). — Mollin-m- 
Cambresis, 1700 (baill. de Ribeniont, B 355). — 
Moulin - en - Cambreaia , 1767 (grenier à sel de 
Guise). 

Molain était du Cambrésis, de la subdélégation 
du Quesnoy, du diocèse de Cambrai, des châlellenie 
et doyenné rural du Cateau-Cambrésis. 

MoLioNEAU (Le), h. c"" de la Flamangrie. 

MoLiGSEAii (Le), m°° isolée, c" de Guny. 

MoLiGNEAu (Le), h. c°° de Rouvroy. — MoUneau, i/ii 1 
(arcb. de l'Emp. J 801, n° /i ). — Motinneau, 1 /i5i 
(reg. du baill. de Vermandois). — Le Moulinemi 
(carte de Cassini). 

Le moulin de Mohgneau appartenait au chapitre 
de Rozoy-sur-Serre. 

MoLifiCHARï, c"° de Laon. — Molinchal, ii35 (cart. 
de l'abb. de Prémontré, f /ii, bibl. de Soissons 1. 

— Molincatum, 11/17 (cart. de l'abb. de Notre- 
Dame de Soissons, t° 879)- — Molincelh, 1187 
(ch. de l'abb. de Saint-Nicolas-aux-Bois). — MoUn- 
chal, 1 195 (ch. de l'abb. de Prémontré). — Mue- 
linchat, 1287 (ch. de IHôlei-Dieu de Laon, B 89). 

— Moulinchat, 1896 (cueilleret de l'Hiitcl-Dieu 
de Laon, B 63). — Mollinchart , i56o (comptes di 
l'Hôtel-Dieu de Laon , E 8/1 ). 

La seigneurie appartenait à l'abbaye de Notre- 
Dame de Soissons et relevait de l'évêché de Laon. 
MoLiNEL, bois, c"° de .Seboncourt; auj. défriché. - 
Nemus de Molinel, 1 990 (arcb. de l'Emp. L 998). 
On n'en connaît plus l'emplacement. 
MoLiNET ( Le), m'°, c"' de Saint-Quentin; auj. détruit. 

— Molinellum, 117/1 (cart. AA de l'abb. de Sainl- 
Quentin-en-l'Ile, p. 58). 

MoLiNois, petit h. c°' de Nogent-l'Artaud. 

MoLiNïAL, m'", 0°' de Suzy; auj. détruit. — Molen- 

dinum à&Molinval apiid Suisi, 198/1; Molinval-aub - 

tua-Siiiai, 1201; Molendinum de Mo/otni'ai, 1277" 

(ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B 55). 
MoLLOï, h. c" de la Ferté-Milon. — Moleium, 1218 

(Hist. du \alois, pièces justificatives, XXXH). — 



DÉPARTEMEiNT DK L'AISNE. 



175 



Motloy, 1 /171 (arcli. de l'Emp. LL 1 '187 ). — Mait- 
toij, 17A5 (inlend. de Soissons, G 9o()). 

La ferme de Molloy appartenait à l'abb. de Sainte- 
Geneviève de Paris et relevait de la Ferlé-Milon. 

'ilntoï, bois, c°' de Saint-Remy-Blanzy. — Sartum de 
Moloi, «197; Moloy-desouz-Blanzi , laaS (archives 
de l'Empire, L ioo3). — Censé de MoUoy, iSag 
(tit. de l'Hôtel-Dieu de Soissons, 78). 

Ce bois a été donné, vers la fin du xii' siècle, à 
l'iibbaye de Longpont. 

MoLïON, f. 0°'. de la Chapelle-Monthodon. — Mauk- 
von, 1396 (arch. de l'Emp. L 1003). 

MoNAMPTEuiL, c°° d'Anizy-le-Château. — Mons Nan- 
Inlium, 973 (ch. de l'abb. de Sainl-Vincent de 
Laon). — Villa NantoUi , 97g (mém. ras. de l'Eleu). 

— Xalolium, iiaS (suppl. de D. Grenier, a8(j, 
liibl.imp.). — Mona NantoUi , 1198 (cart. de l'abb. 
de Saint-Marlin de Laon, f lao, bibl. de Laon). 

— Mons Nanlherii, 11 36 (mém. ms. de l'Eleu, 
I. I, p. 3i3). — Monaiitilium , 1 1 /19 (cart. de l'abb. 
d'Homblières, p. 89). — Mon» NanUiolii, iao6 
(ch- de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Mon- 
nantuel, tao8 (cart. de l'abb. de Vauclerc, P 5o). 

— Monantuet, i aio (cart. de l'abb. de Saint-Martin 
de LaoD, t. I, p. Sao). — Montnantuel , 1 365 (gr. 
«•art. de l'év. do Laon, ch. io5). — Montnanthueil , 
Montnanthtieu , i363 (ch. de l'év. de Laon). — 
Moiinaiithueil, 1 4o5 (arch.de l'Emp. J 801, n° i). — 
Monnanihuel , 1 4 1 9 ( ch. de l'év. de Laon ). — Mont- 
napteut, i433 (Chroniques de France, ms. a6, 
bibl. de Lille). — Munnanteuil, iliôa (comptes de 
l'Hôtel-Dieu de la Fère). — Montnanttteil , ligS; 
Montnampteul, tliÇ)6; Montnantheul , 1 .') 1 7 (comptes 
de l'Hôlel-Dieu de Laon, E a."), E 97, E 6.')). — 
Monanteuilte , Monlnampteuil , i533; Monanlheul, 
1 597 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Marie). — Mont- 
nanteuH-sur-Praeiile-l' Écexque , t. 537 ('■'• *^* l'Hô- 
tel-Dieu de Laon). — Monanihueil, i54o (comptes 
lie l'Hôtel-Dieu de Marie). — Montnanteuit , i55o 
(min. de Bossus, notaire). — Monantheulle» , i563 
(comptes de l'Hôtel-Dieu de Marie). — Moiaian- 
tkeuille, i568 (acquits, arch. de la ville de Laon). 

— Monanthriiille , 1 564 (lit. de l'abb. de Saint-Jean 
de Laon). — Monanleitil , 1669; Monamteuil, 1687 
(chap. de Saint-Julien de Laon). 

Vicomte inféodi'e par l'év. de Laon ,1e 19 mai 
1397, pour relever dudit évéché. — Monampteuil 
était chef-lieu d'une prévôté comprenant Monamp- 
teuil, Cbevregny et Urcel et dont le^ appels étaient 
portés au bailliage ducal du LaonnoLs. — L'église 
a été érigée en chapelle vicariale par ordonnance 
l'oyalc du 3 décembre 1 828. 



MoNAMPTELiL, petit fief, c°' de Chevresis-Monceau. — 
Relevait de Chevresis-le-Meldeux. 

Mo^CAssI^, petit fief, c"' de Neuvillette. 

MoNceAU, chat, c"" de Chéry-lez-Rozoy. — Ancien châ- 
teau démoli de Monciaus, 1837 (arch. de l'Emp. 
Tr. des chartes, reg. 61, pièce i3o). — Mondai, 
MoHciaits, i383 (arch. de l'Emp. P i36; transcrits 
de Vermandois). — Monceatix-les-Rozoi, i/io5 
(arch. de l'Empire, J 801, n° 1 ). — Monceau-lez- 
Rozoïj, 1709 (intend, de Soissons, G 97^). — Monl- 
ceau-ks-Rozoy, 1750 (ibid. C ao6). 

Movceau-le-Xelf-et-Faixousis, c^de Sains. — Mun- 
ceh-»uper-Pei-on , 1 187 (ch. del'abb. de Saint-Mar- 
tin de Laon). — Monceh-super-Perron , 11 55 (cari, 
de l'abb. de Saint-Marlin de Laon, f àa, bibl. de 
Laon). — Monciaus-super-PerroH , 1 »63 (cart. de la 
même abbaye, t. IH, p. 126). — Moncelli, 1 178 
(cart. de l'abb. de Foigny, f aoS, Bibl. imp.). — 
MoncelU-super-Peron, 1916 (ch.de l'Hôtel-Dieu de 
Laon, B 75). — Moncelli-sur- Perron , laao (arch. 
de l'Emp. L 999). — Monciaiis-sus-Perron, 1928; 
Moncelli-siipra-PeiTon , 1 a38 ; Monchiaus-sus-Péron , 
1811 (cart. de la seign.de Guise, P' 45, 7). — Mon- 
ciaiu, i33i (ch. de l'Hôtel-Dieu de Laon, B it). — 
Monceati-stir-Perron , 1 iog (areh. de l'Emp. J 809 ). 
— Monehiaulx-mir-PetTOH , i4i5 (arch. de l'Emp. 
P 2 4 8- 2). — MoHceaulx-sui^Purron , 1A17; Mon- 
ceaux-aur-Pa-ron , Monceaulz ~ êw-Perron , 1476; 
Monceaux -aub-Péron, l/igS; Munciauv-le-Neuf, 
1 496 ; Monceaux-le-Naeuf, 1 497 ; Mottceau-Superon , 
1499; Monceaiilx-te-Netif, i5i l ; Monaimdx-aur- 
Péront, i5i3; Monceaulx-te-lSœuf, i5i3; Mon- 
ceaux-le-Neu , 1 5 1 8 ; Monceau-sur-Péron , 1 5 1 5 ; 
Mo)Uceau-aur-Péron , i586 (comptes de l'Hôtel-Dieu 
de Laon, E 11, E 91, E 96, E 98, E 80, E 4i, 
E 49, E 43, E 107). — Monteemi-le-Neuf, 1745 
(intend, de Soissons, C 906). 

La seigneurie relevait de Guise. — La paroisse 
dépendait de Monceau-le-Vieil. 

Monceaij-les-Leups, c°° de la Fère. — Moncala iu pago 
Lauduaensi, 1110^ MonceU, iti4 (cart. AA de 
l'abb. de Saint-Quentin-en-l'Ile, p. i4, 1 j3). — 
Moncil, 1125 (suppl. de D. Grenier, 386, Bibl. 
imp.). — Mondais, 1181 (cart. de l'abb. de Saint- 
Martin de Laon, f° 87, bibl. de Laon). — Monti- 
cfUi-anper-Seram Jlumum, 11 45 (cart. de l'abb. de 
Saint-Quentin-en-l'Ile, AA 77). — Monciaus, 
Monceau, 11 53 (cart. de Saint-Martin de Laon, 
f" 69, biU. de Laon). — Monceals, 1160 (ch. de 
l'abb. de Saint-Marlin de Laon). — Moncelli, i3o4 
(cb. de l'abb. de Saint- Mcolas-aux-Bois). — Mmi- 
celli-aupra-fiomant, 12 r 8 (cart. de l'abb. de Saint- 



176 



DEPARTEMENT DE L'AISNE. 



Yved do Braine, Bibl. imp.). — Moncelli-supra- 
Sefain , i3.'io (Bibl. imp. fonds lalin, ms. 9228). 
— Monciaus-sur-Sère , i3'iG; Monciaus-les-Leus, 
1 .355 (ch. de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — 
Monchaux-ks-Lejip , i384 (arch. de l'Emp. P i35; 
transcrils de Vermandois). — Monceaux, 1 898 (ch. 
de l'abb. de Saint-Vincent de Laon). — Monceaux- 
les-Leup, ihoïi (arch. de l'Emp. J 801, n° 1). — 
Monceanls-lez-Levpz , i5oi (comptes de la maladre- 
rie de la Fère, Hôtel-Dieu de la Fère). — Moneelli- 
luporum, i516, coll. des bénéfices du diocèse de 
Laon, secret, de l'év. de Soissons). — Montcmux- 
lez-Leups, 1577 (baiU. de la Fère, B 11 ^19). — 
Monceaux-les-Leups , i^Ç)Q (chambre du clergé du 
dioc. de Laon). — Momeaulx-les-Leups , Monceaulr- 
le-Lpup, 1610 (terrier de Pont-à-Bucy et de Mon- 
ceau-les-Leups , baill. de la Fère , B 1 2 ^i 7 ). — Mim- 
cemix-les-Leups , 171/1 (arch. de l'Emp. Q. 8). 

La seigneurie dépendait de la châtellenie de la 
Kère. Elle a été aliénée, le 1 1 juillet 1601 , par les 
commissaires du roi Henri IV; elle a relevé depuis 
de cette châtellenie. 

AIoNCEAu-LE- Vieil, h. c"' de Chevresis-Monceau. — 
Moncelli, io83 (ch. de i'abb. de Saint-Nicolas-des- 
Prés de Ribemont). — In territorio de Monciaus, 
1 1 83 (cart. de i'abb. de Prémontré ,1*49, bibl. de 
Soissons). — Décima Veteris Moncelli, 1219 (suppl. 
de D. Grenier, ago , Bibl. imp.). — Vetera Moncclla, 
Vies Monciaus, xit' s' (cart. de la seign. de Guise, 
f° 45). — Monchiaus-le-Vies , i3i 3 (ch. do l'abb. de 
Saint-Nicolas-des-Prés de Ribemont). — Monceaulx- 
le-Vieil, i53o (comptes de l'Hôtol-Dieu de Laon, 
E 63 ). — Monceaux-le-Vieux , 1 63 2 ( délibérations , 
arch. de la ville de Guise). — Monceaux-l