(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières"

Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //book s .google . coïrïl 



*l^ 



ENCYCLOPEDIE 

METHODIQUE, 



o u 
PAR ORDRE JQ^E MAtTè RES*y . 

PAR UNE S O Cl ÉTÉ' DE GENSDE LETTRES^ 

DE SAVANS ET D^ARTISTES; 

Précédée 4tun Vocabulaire univerfel ^ fervant de Table pour tout 
l'Ouvrage, ornée des Portraits de MM» Diderot SQ d*Alembert^ 
premiers Éditeurs de /'Encyclopédie. 






.1 .-■--. 



t 



• » 



9 



*» • 



V# 



■ ^.. 



t 



• •. ^ 



■ ** 



* P 



•-v 



^jr 






'•%***. 

^ 



K 






1 



• • 



•» 






«rv 



i 



ENeYeLOPEDIE 

MÉTHODIQUE. 

HISTOIRE NATURELLE. 

IN SECTES. 

' Par M. OLIVIER, 

Docleur en Médecine , de [Académie des Sciences, Belles-Lettres & 
Ans de Marfàlle, Correfpondant de la Société Royde d'Agriadtme 
de Paris. ' 

TOME CINQUIEME. 




A PARIS, 

Cher PANCKOUCKK, Libraire, hôtel de Thou', me des Poiterins, 



M. D CC.'^'XC 



mo- 



TRI MW TOU -i 
PDMJC UBftA-RT y 

T'»" '.••'•0* I 



• • 



AS' 



TÎL 



^ ?>ituNy 



A. . 

■a 



s 



MKBMMMI 



B. 



BoMBIX» BoMwTX. Genre Hnkacs de 
rOr^rc des L^dcpcèrcs. 

Les Bcn^ , aarremenc nommés Phalènes fileufes , 
iosLi des infcdcs à ouarre ailes bicmbraoeufcs , rc- 
ccarcrrcs d'nne rouuîèrc éc«illeufe , cjui fc dérache 
par le moindre froctemeot. Ils ont deux antennes 
p.cs ou moins pcûk^cs , deux ancemiules compri- 
mées , relues j une trompe roulée en fpirale , p!us 
ou moins courte , fouvenc imperceptible ; enfin le 
corps aic2 gros , couTert de poils fins ^ ferrés , qui 
le aêa:hent facilement. 

Lmné , n*ayan€ établi qne tiob genres dansTOrdre 
^es Lepidopières , a compris les iiomhix dans celui 
^ PkÂlè&e, donc il a (eulemenc fait plufieurs di- 
'V'x^ùxis. Le genre de BomMx , tel que nous le pré- 
fcnacxis ici , reniccme les deux premières dirilions 
ces Plulcnes de cet autenr, PkdUJuu Auaci 3c Fka- 
lézé, Bomhyces. 

Cramer a fuiri les diyifions de Linné » 8c a nommé 
ces i n fe c te Phalènes à mitoir , Atiaci , êc Phalènes 
fileaics , Bmmhycti. 

M. Geo&oy a féparé du genre des Phalènes de 
LL&né les Teignes & les Ptérophores , êc l'a dirile 
cm uirc en deux grandes familles ^ dont la première 
répcod à notre genre de Bamhix. 

De Geei , ;^rès avoir féparé les Ptérophores (bas 
le aom de Phaîcnes-Tipules^ a divifé le genre des 
Phaièi:es de Linné en plufieurs fiunilles , aaprès la 
forme des antennes 3c la longueur de la trompe. 
Le genre de Bamhix répocd a-peu-près aux deux 
premières ^milles des Phalènes de cet auteur. 

L'aureor de Fourrage intitulé Papillons d Europe , 
défignanr tous les Lépidoptères fous le nom géné- 
rique de Papijjti , les dîltingue en Papillons de 
foor 3c Papiiioos de nui; : il diyife ceux-ci en (ept 
daâês , dont les Bomhix forment la première fous 
le oem de jUeufcs, 

Les Bomàix appartiennent à la famille des Pha 
lèaes. Os ont beaucoup de rapports avec les Noc- 
caellcs , les Phalènes proprement dites , 3c les Hé- 
pialcs. Les antennes fétac^ » 3c les antennules com- 

Smees , velues 3C cylindriques à leur extrémité » 
tmguent fjAfamment lesNoâuelles. Les antennes 
cooires S: fiàfonnes font aifémeat reconnoître les 
Hépiales. £z£n les antennules cylindriques, pref- 
CGC eues, empêchent de confixidre les Phalènes 
avec les Bomhix , qui les ont comprimées 3c velues. 
Les antennes des Bomhix font peâinées : elles 
font compofées <f mi nombre coofidérable d'arddes^ 
de chacun defqsels partent deux filets latéraux , 
kaocoop ph» grands dans les mâles que dans les 
fgneUcs. Cellcs-ct qième ont pour la plupart ces 
âc9 laxéranz fi cotons 3t fi pcdts , que Fanteane | 
E4ou€ Nmnlk, k^fiAes. Tome V. 



paroît au premier rceard fimplemcnt filiforme ; mais 
quelques mâles ont leurs aniennes grandes 6c très- 
pecbnées , 3c femblables à nue plume d*oifcaa , les 
filets latéraux font eux-mêmes très-plumcux. 

La bouche efl formée d*ane langue ou trompe 
3: de deux antennules. 

La trompe des Bomhix eft très -courte Sr prclque 
impercepdble dans les elpèces qui ne prennent au* 
cune nourriture. On la dillicguc très- bien dans 
quelques efpcces : elle eft roulée en fpirale , 3t 
formée de deux lames mcxnbrancufes , crenfcs d*im 
côté y convexes de Tautre , pointues & un peu hé^ 
rillees à leur extrémité. Lorfque Tuifctâe n'en fait 
pas ufage , la trompe relie cachée entre les deux 
antennules. Lorfquil veut s'en fcrvir, il Tétend» 
la roidit, 3c la ploi^ dans les fleurs , pour en ex- 
traire le fuc midleux. 

Le corcelet, que nous avonsconfbndujufquàpré* 
fent avec le dos ou la parrie fup^ncmre de la poi- 
trine, cfk court, aflcz large , 3c placé entre la poi- 
trine 3c le dos : il donne nailïance à fa paire iafé- 
rieure , aux deux pattes de devant. Cette pièce ell 
difUnd^ dans tous les Lépidoptères , 3c on la con- 
fondue mal à propos avec le dos , qui donne naif- 
fance aux quatre ailes , 3c qui fe trouve placé entre 
la pièce dont nous venons de parier 3c Tabdomen» 
Le dos , auquel nous conferverons encore dans 
nos defcriptions le nom de corcelet , ell ordinaire- 
ment convexe 3C couvert de poils loc^s , fins , qui 
fe déuchent facilement. A la baie fupérieurc des 
ailes , on voit , de chaque côté , une grande pièce 
triangulaire , en forme d'omoplate ; quelques au- 
teurs Tout nommée épaule , a caule de fa forme 
3c de fa pofiaon. 

L*abdcinen de ces infeclcs efl aucz gros , fur- 
tout dans les femelles ; il eib compote de fix an- 
neaux , couverts de poils fins , 3c munis d'un (Hg- 
oute de chaque côté. 

Au-defibus de la pièce que nous avons nommée 
dos , efl celle qui a pris le nom de poitrine , 3c 
qui donne naiflànce aux quatre pattes podéricures : 
elle efl ordinairement couverte de poils longs 3c 
très-fins. 

Les pattes (ont de longueur moyenne > les cuillès 
font très-velues > les ïambes terminées par deux 
épines ^ 3c les tarfes fiUformes , ccmpofés de cinq 
arrides. 

La géndradon 3c l'accouplement det Bomùix 
n'offrant nen de plus parriculier que dans les autres 
genres des Lépidoptères , nous n'en dirons rien ici» 
Nous nous contenterons de renvoyer aj'artide La- 

PIDOPTâl.1. 

Les larves des BomUx , coonacs fous le ikmk 

A 



3 B O M 

it (htniUt, ont le corpi alongé . ptcfqne cyhn- 
rlri<}uc , allez mol , lifle ou couvtrt de tubercules , 
de pitils, K cumpofô de <louie anntaui didinbls, 
l'ur neuf iJc!'(|uc!i il y a un i>igmatc de chaque 
côct*. Leur (e;c cit (ûcm^c de deux plaquet hjmil- 
phétiqucs , d'une (ubilance allez fofidc. Leur bou- 
che ell munie de deux mâchoires allez grolTes Se 
alTcz dures, figurées en forme de cuiller à boids 
traocbans , par le moyen defquellcs elles ron^ni 
les feuilles ds végccaux. Quelques crpèccs , telles 
que le CelTus , le Bombix dti Matrontct , tic. qui 
aitaqucni le buis mùr.c , ont Icuit màdioitcs btca 
plus lolidcs , bit'11 (lus fotics , bien plus tianchan- 
■ts . &; îiiucs pli ilc^ mulUcs bien pius vigoureux 
q':c celiez dc^ clic :ii lies , qui Ce r.ovrillent lîm- 
flk'ni.iit di icuillc: de végéiaui. 

Au-dcllous de la bouche , on remarque une pciice 
eiiv;:;tuTC, numincc //im , par eu pàilk le lil de 
fi>ie deltiDc i 1.1 l'urmaiion des coques , dans Icf- 
qir.IIcs les cheDiîIiis doivent le mitamoEphorct en 
Cliryîalide'. 

Les chenilles des Jjomjjx ont oïdinairemeni feize 
pji:cs i qutlqiics-uncs cependant n'en ont que qua- 
tciie , & ui) très petit nombre n'en a que douze. 
Le-, lit premières , nommées paiiij écaUhufei , font 
placier lui les irvispicmiers anneaux, Ef lépondcni 
ai:! lii pattes que rinleâc patfait doii avoir { lei 
aurcs.iiniiimccs /-n/fM mtmbruntuftt , dil'pjroiilirnt 
avec la dcpouiUc de lachenilie. C cUcs-ci fout placées 
fuivant leur nombre , lur le Axicme A: te fcptièmc , 
fui le huitième , lur le neuvième a-incao , fic^ enfin 
fur If dernier i elles font terminées par un nombre 
conhJiijbIc de petits ciochcn. dirpofes en cou- 
ronne ou en demi-coutonuc , propres à faire cram- 
ponner la chenille fur les aibies , les feuilles > ou 
«uitiiciip-.. 

Toutes les (henilles ont la faculté de filet ou de 
Forr.cr delà foie i mais leu:s produits en ce ccnte 
crkrcnt bf.-.ncoup Tclon Us ef^ £ccs. Lci. unes , vi- 
Ï4I.I en r(.:iùï , loimcni ûti tillus ou cnveli.ppes 
di* l'ie, fus Icll'ucls ell.:s paileni enl(S|ble le 
pic-i.ii-r tcmpï de icut vie , a labti des intcrapé- 
f.c it I jn &; de U votante des oifeaux. Qucl- 
firK-<.iii-i.s h.er:t A: .ivai.!iï.il un fimpic lil fur les 
t'o:!". uj c'.c* le trouvent, ti femb;ab:es a U plu- 
pj-i des ,>.i.:/,nie«, e:lci évt:cnt le péril qui les 
rica^: ci: k Liiiant lumbct : tufpenducs i leur 
M . ij! ! ■■le le J-ipertnnimiie ; elUi ne remontent 
■| h'i que litr.;ue le dain;« ejl c:i- 



jjiï. 



Pj;V 



, apte. 



t fait 



:,d.:,l-;.- , :o .I,-.- ;es de, iU-^iix cvircni de 
r^cr, le vuidei't de tous leurs eïctttn^ns , Si 
licL t ui.e t.oiii: et lue. Ui» que la coque tll 
,t-e, ii.'.z\ \ Iu:'i:!(<i: icui picmir.'c niétamor- 
: , ^^ cc\it.M:ri.: i.'.nipKcs, autrement noni- 

t ou J'tr.-.i Htiirs ; <lîct y palIcni fouvcat l'bi- 
, U a.iii\t quel>-^ii'.:tu:s an «a OU deux , aptes 



B O M 

lequel temps, elles quittent l'envclopptde nymphf l 
percent la coque , & fe montrent fous la ferme d'in- 
feâe ailé ou de Doit^Hx ; c'eft cette faculté de filer 
une coque, qui a fjii donnei le nom de liomiiix 
aux infcdcsqui piuviennenidc ces chenilles filcufes. 
Ces coi]ucs font oïdinairemcnt ovales ou alone^cs : 
cUet font plu; ou moins dûtes , li fbtmées aune 
foie plui ou moins fine Se divcrfemcnt colorie, 
l'our mieux faire connoîtte la manière de travailler 
de ces infcAes , nous allons patler de la chenille 
du Mûrier, que tout le mande conno'it& que chacun 
pcutobrctver. Nousdiront cnfuiie unmot de celles 
qui font entrer daps la conflruclion de leur coque, 
ou de la fciure de bois , ou les poils qui rccouvrcBi 
leur corps. 

La chenille du Mûrier , connue fous te nom et 
Ver-j-foie , originaire Je la Chine , du Tibet , dti 
Mogol , S;c. (levée depuis pluficurs fièeles cii 
Italie, en Effagnc,B: dans les provinces mtridiimJci 
de la France , file fur le Muncr une coque qui fur- 
palTc pour la beauté & la fiiicflé de la foie , dont 
elle eft fiarmée , touscs celles que nous connoiHôoi 
iufqu'j préfent. Cette chenille, aptes avoir ceffé 
pendant quelques jours de manger , après s'être 
ruidéc de les excrémens , 8t avoir rodé quelque 
temps pour trouver un lieu convenable , com^ 
mcncc , vers la fin du pi intemps , à jetter , 
pour ainlî dire , les fbndemens de fa coque : 
elle attache ^à Se là quelques fils d'une foie forte , 
Se stolTièrc , qui fc ctoifcnt en diâétens fens : elle 
coiiliruit enfuite vêts le centre de ces fils , la W- 
lîtable coque, qui prend bientôt une figure ovale 
B: t^guliire. Les fils dont la chenille fe fert , fortent 
de la filière , S: fe dévident a mcfure qu'elle lei 
place : mais ditti'rcnie de l'Atii|;nic , dont les patres 
de dcriièrc fixent la lutc qu'elle fait fatiit de 1'*- 
uus, la chenille ne fe firr d'aucun inllrumeni; 
apfuytcfurfespatîcsmcmbiancBfes, elle fait, avec fa 
ii:e , les mcnvemens mftcflaire^ pour placer & fixer 
le lil ou elle juge ï propos ; Se ce fi! , pat fon gl-itcn 
r.amcl, fe coiïe tout.ie i"m:c arcmîiou oti la ..he- 
i:illc 1 place. C'ell ainfi qu'elle vit;nt a bout , dans 
l'efpace de deux ou trois jours , à formet fa coque. 
La furf'acc eitct.'.e de cette roque eft un pm iné- 
gale , inaw la lurfacc interne cil iti- m k , & lurmêc 
d'une flic bcaiic;iup plus fine. Kous avi>n« i\t , 
en porlan: des Ataii^iiécs , que leur hl étoit compofé 
d'un millier d'autr'es fils d'une fir.cllè i'rn.ii;;icure ï 
relui de la chentllc lu conrraire ell finipte , quoi- 
que beaucoup plus fôii A: beaucoup plus •'p-i'i- 
La foie, comme on le perfc bien, n'ixiilc pas 
fous cette forme dans le corps de la chcnilic. tJlc 
cil (onienuc dons deux grands ré:~i.tvi>i:s , r»us 
la futmc d'un fluide ipais, virqueux, d'un jaure 
igc i.ran);.: ; lilc rc prcn.i de la 



fil de l'At. 



ik^n'/e, qu'au fot- 






foli.hté, amli qi 

mcat -que la cbcniMi 

faite loitir U liqucui ^i y cft ccutca^c, elle 



filer , Se qu'on ea 



B Q M 

féfjuiEra à l'air , dlc dcyicndra dure , trèsnaaf- 
ôquc , iTunc belle couleur de fuccia 5 eÛc fera in- 
dilBlublc à feau , à rcfprit de vin , à Tacidc ni- 
trcox , Se aux autres agens chimiques : elle ne fe 
ramollira point par Tadion de la chaicttr 5 eu un 
Œ^t , dlc rcftera inaltérable , comme on peut s'en 
aflîircr par des expériences. La matière qui fournit 
la (bic cft donc d'une nature particulière , bien difFé- 
rentc des gommes 6c des rédncs , auxquelles quel- 
ques naturaliftcs Tout comparée. 

& on ourre le corps aune chenille du Mûrier 
prête à filer fa coque , on trouve , à côté du grand 
inteftm on cftomac, deux grands réfcrvoirs qui 
«x>adilênt à la filière par un canal très-miuce , qui 
s'élargit enfuite peu à peu. Chaque canal , parvenu 
▼ers la féconde ou troifième paire de pisittcs mcm- 
brancufes, forme un coude & fc replie fur lui- 
même en remontant jufques vers les pattes écail- 
Icufcs, après quoi il diminue de volume peu à 
peu & forme un aurre coude , enfuite un troifième & 
pois an nombre confidérable de finuofités & de 
replis, que l'on perd par leur petitcflc. Il' eft pro- 
bable que ce font ces finuofités & ces replis qui fé- 
parcnt la matière à foie des autres humeurs de la 
chenille , laoerfi^dHotment & la verfcnt enfuite dans 
I« grands réfervoirs , d'od elle fort lorfque le tcnis 
de la première métaraorphofe oblige là chenille à fe 
conftroirc Ca coque. 

Leuwcnboek & Reaumur ayant exarniné au"mi- 

aofcope le fil de foie que nous avons dit être fimple / 

ont cependant reconnu qu'il étoit double , & fourni 

par les deux vaifièaux qui aboutifl*cnt l'un 8c l'autre 

a la filière. « Les contours des bouts des vaifiçaux 

» à foie (ont à-peu-près ronds , comme le font en 

» général ceux des autres yaifieaux j ils fc terminent 

» apparemment à la filière par des ouvertures rondes. 

» Si le fil étoit fourni par un feul vaiffcau , & que 

» la filière ne changeât pas la figure qu'il a en fortant 

» du vaifieau , le fil (eroit rond , comme le font 

» les fils ordinaires j mais le microfcope nous met 

» en état de voir que ce fil eft en quelque forte 

" plat , qu il a au moins p^us de largeur que d'é- 

» paifieur. Le microfcope nous fait voir plus en- 

» c«ce , il nous feit découvrir que le milieu de 

» chaque fil eft comme creufé en goutièrc , c'eft à- 

» dire , qu'on voit que le fil eft comme formé par 

» deux cylindres , ou par deux cylindres applatis , 

» collés l'un contre l'autre , d'où il eft naturel de 

» conclure que le fil eft compofé de. deux brins , 

» chacun defquels eft fourni par un des réfervoirs , 

« ou vaifieaux à foie. Il y a même des fils de foie 

» où l'on voit la féparation des deux brins qui les 

» compofent. II arrive apparemment; quelquefois que 

» les deux fils qui dévoient fecoller Tun contrerautrc, 

» ne fe font pas aficz bien ajuftés , ou que quel • 

a Que frottement les a féparés lorfqu'ils fortoient 

a de la filière. On croit reconnoîtrc au microfcope 

» les portions de fils à qui cet accident cft arrive , 

** iorfqu on voit des fils dont un des bouts eft four- 

• chn, & que chacun des b^ins qui forment la 



n 



33 



)3 



33 



B O M ) 

» fourche , paroît précifément femblabje à Une des 
53 moitiés de fil confidéré avant la bifurcation. Ceft 
» fur- tout quand ce fil fe place hcureufçpient dans 
M le microfcope , de façon qu'on en puifie voir la 
M tranche , qu'on recoimoît bien qu'il eft moins 
» épais que large. La ftruâure des fils de toutes 
M les chenilles , ni même celle de tout le fil d'une 
même coque , ne font pas parfaitement femblables. 
J'ai obfervé de très-gros fils , qui paroiflbient vi- 
M fiblcment compofés de deux cylindres appliqués 
l'un contre l'autre. J'ai obfervé d'autres fils beau- 
coup plus plats , & qui fembloient formés par la 
réunion de deux cylindres applatis ». { Rçaum. 
Mém, :om, i. p, 4^^ ). 

Lorfqu'on dévide un cocon, on aoperçoit que 
le fil n'y eft pas difpofé comme il l'eft fur un pe- 
loton 5 il n'entoure pas la circonférence entière du 
cocon , mais il y forme des zigzags fur un petit 
efpace. Ce fil , après avoir fait pluficurs de ces zig- 
zags affcz ferrés les uns contre les autres , va fu- 
bitement en faire de pareils à quelque diftance de là ,^ 
& quelquefois à l'autre bout , fans .qu'il paroiflc y 
avoir aucun ordre dans la manière dont le fil eft 
conduit. Si on obfervé la chenille dans fon travail , 
on verra qu'elle porte alternativement la tête à droite 
& à gauche , & qu'elle alonge en même-temps ou 
raccourcit un peu fon corps , à mefure qu'elle de- 
vide 8c place fon fil. Lorfqu'clle veut travailler à 
un autre endroit de la coque , elle change de place , 
& elle colle en même-temps fon fil fur toute la lon- 
gueur de la furface qu'elle eft obligée de parcourir » 
après quoi elle recommence fcs zigzags. Elle place 
ainfi fucceffîvementjplufieurs couches les unes fur les 
autres, fuivant l'épaiffcur ou la folidité de la coque. 
Malpighi a mefuré la longueur du fil qui peut fc 
dévider , & il l'a trouvée de plus de mille pieds. 

La plupart des naturaliftcs ont penfé que le fil de 
foie , cp fortant du corps de 1 infede , quoique 
promptement fec & folide, confcrvoit cependant 
encore aficz xl'humidité pour contrader un peu 
d'adhérence & fe coller aux autres par fon gluten 
naturel. Il parojt cependant probable que la che- 
iiille fe fert pour cela d'une nuticre gomraeufc, 
qu'elle fait fortir à mefure qu'elle veut coUçr fon 
fil ; car nous favons qu'un cocon de foie contient 
beaucoup de matière loluble dans l'eau. Pcrfonnc 
n'ignore que pour retirer la foie , il eft néceifairc 
de laifler tremper le cocon dans l'eau bouillante ^ 
qui , en diflplvant la matière qui donnoit de l'adhé- 
aon aux fils , fait que la foie fe dévide avec aflcz 
de facilité. L'eau , chargée de la matière di [foute ^ 
devient jaunâtre & un peu trouble. D'un autre côté , 
la matière à foie eft infeluble dans l'eau , ainfi qu'on 
peut s'en aflurer par des expériences j donc le cocon 
eft formé, de deux fubftances différentes , de la ma- 
tière à foie , & d'un corps gommeux ou gommo- 
réfineux , qui lie entr'eux les fils de foie , & con- 
tribue à donner de la folidité au cocon- qui reftcroit. 
mol , s'il étoit feulement formé • de la matière à 
foie. Nous ne connoiifons cependant point d'au- 

A z 



•. 



4 B O M 

crcs réferTotrs ^e ceux dont nous aTons parl^ 
plus haur. Nous ne favoQS pas fi les deux matières 
ibnt contenues dans les mêmes r^fervoirs , & li elles 
y font mêlées enfemble. Nous ignorons û la partie 
gommcufe on gommo-rcfineufe lort en même-temps 
eue le fil , êc fi elle Tenduit Amplement pour le 
taire coUer. On n'a point encore fait les expériences 
convenables fur une fubftance auil feroit peut- 
être intêrcfiânt de connoitre , Se dont nous pour- 
rions retirer de grands avantages. 

Reaumur croit avec raifcn qnela matière à foie 
de toutes les chenilles fileulcs pourroit être em- 
ployée avec fuccès à faire ^c% vernis. On lit dans 
les mémoires de Trévoux , du moisd'Oâobre 1704 » 
pag. 1818, ce que dam la province d*Yucatan , 
» ( à coté du Mexique) , le vernis le plu: ordinaire 
>» efb une huUe faite avec certains vers qui vieimcnt 
» fur les arbres du pays. Ils font de couleur rou- 
«> gcatre , & prefque de la grandeur des Vcrs-à-foie. 
M Les indiens les prennent , les font bouillir dans 
» un 'rhaudron plein d'eau, 3c amalTent dans un 
» auue pot la graiffc qui monte au-delTus de Teau : 
M cette graiHc ell le vernis même; il devient ex- 
•> trêmement dur en le figeant ^ mais pour l'em- 
•» ployer , il n'y a qu'à Te faire cbaufter ». Ces 
▼ers ne font (ans doute que des chenilles filcufes 
peu différentes de celles d'Europe. Il feroit bien 
a de&icr que l'on fie quelques expériences , foit 
avec le Vcr-à-foie , foit avec quelque autre chenille 
de ce genre. Peut-être parviendrions-nous à retirer 
un vernis qui ne le céderoit pas , on qui furpaffc- 
roi: même tous ceux que Ton a employés jufqifa 
préfcnL 

La matière à foie clk fi peu abondante dans quel- 
ques efpèccs, qu'elles ne parviendraient pas a k 
former «ne coque alfez folide , fi elles ne âûfoient 
entrer , daiis la formation , quelques corps étran- 
gers. Un grand nombre emploient à ce travail les 
poils qui recouvrent leur corps & qui tombent alors 
avec facilité. D'autres , après avoir confhnit leurs 
coques y font for tir de leur anus une liqueur 
qui , en fe deffcchant , devient une poudre 
jaune , qui tapiil^ tout l'intérieur de la coque , 
êc en pénètre même la fubflance. La ccK]ue que ces 
chenilles conÛruifent eft de foie 8c d'un tifiu affez 
tâche. Lorfqu'elic e(l entièrement achevée , la che- 
nille jette par l'anus une matière jaune, molle « fcm- 
bUble à une bouillie épaille : elle la f^ifit aufli-iôr 
avec fes mâchoires » la porte en diflércns endroits ; 
après quoi elle l'ctend & l'uni; en frottant avec | 
fa tête. La coque ordmaircment blanche , mince Bc 
tranfparente , devient bientôt jaune 6c opaque. La 
chcnUlc répète deui ou trots fois cette opération , 
jufqu'a ce qu'elle fe foit entièrement délivrée de 
cette matière laune , 5c que tont rintéiieur de la 
coque en (bit Dten tapiA. Cette matière , en partie 
liquide , diflnboée le étendue fur toute la furfiue 
Inrernc de la coque , OcbeafTez vite , & fe montre . 
lorftin'oQ ouvre la coque , (bus la forme d'une 
foofiicc ttêt-fiatb 



B o M 



Oo feroic d'abord porté à croire que cette 
tière eft un relie d'excrémens que la chenille n'a 
pas rejettes avant de travailler à la coque ; mais elle 
ne vient ni de l'eftomac , ni des intefVms : elle ne 
reflemble d'ailleurs en rien aux excrémens or* 
dinaircs de cette chenille , ni d'aucune autre eC* 
pèce. Reaumur a obfervé qu'à la fuite des réfef« 
voirs de la matière à foie , il y a quatre gros troncs 
de vaificaux , qui« après avoir été droits & cylin* 
driques» deviennent tortueux » ond^s & comme, 
▼anqueux. Ces vaiifcinx variqueux forment une ef* 
pèce de lacis autour des inteltins , & aboutillcnt 
enfuite à l'anus j ce font la les réfcrvoirs de la ma* 
tière qui forme la poudre jaune dont nous venons 
de parler. Si on ouvre une chenille qui a fini fa 
coque , mais qui n'a point encore jette la matière 
jaune , les vaiflcaux tortueux font gros , bien 
diflinâs , ils font alors bien remplis ; 3c fi on ouvre 
une autre chenille qui a jecté la matière }auoe , les 
mêmes vaiiTcaux font plus petits, peu colorés ^ en 
un mot y ils paroid'ent prefoue vuidcs. 

Quelques chenilles hleufcs n'ayant pas une afièz 
grande provifion de matière à foie pour fournir 
a la conflruâion d*une coque folide , capable de 
les bien cacher , & n'ayant pas la reilburce de la 
poudre jaune, employée par les cfpèces dont nous 
venons de parler , fe fervent des poils qui recou- 
vrent leur corps. Ces poils , après avoir couvert 
l'infede fous la forme de chenille , lui deviennent 
encore utdes ; ils fervent à le garantir & à le mettre 
à Pabri fous celle de chryfalide. La chenille com- 
mence d'abord à coaflruire fa coque ^e pure foie , 
mais bientôt après elle s'arracne peu-à-peu les 
poils avec fes mâchoires , les applique fur la couche 
de foie 4 & les y fixe folidement en filant par- 
defTus : elle continue ainfi à s'arracher les poils 
qui fe détachent facilement , jufqu'à ce qu'elle foit 
entièrement épilée. Si on ouvre une pareille coque, 
au moment qu'elle e(l fime ^ on ne reconnoît plus 
la chenille , on la trouve entièrement rafe , au lieu 
qu'elle étott quelquefois très* velue auparavanr. 

Mais il y a des chenilles fileufcs fournies de très- 
peu de foie , privées de la poudre )aune , rafes ou 
à peine velues , & qui ont cependant befoin de 
donner un peu de foUdué à leurs coques : celles-ci 
ont recours alors à des matières étranetres. Quel- 
ques-unes rapprochent & lient cnfcmolc plutiemrv 
feuilles. D'autres emploient des brins d'herbes , des 
rognures ou de la fciurc de bois : elles en font un 
ama; fuflifart avant de comircncer leur travail ; 
enfuite elle les lient enfemble avec de la foie & en 
forment la couche extérieure » après quoi elles s'oc- 
cupent à la conilru^ion de la coque. I! y en a qui 
font entrer les rognures ou la fciurc de l>ois très* 
fine , dans la conflrudiun de la coque même , de 
cela en les plaçant 5: les fixant enfuite avec de la foie 
On voit , par ce qne nous venons de dire , que 
toutes les chenilles des Bomhix fiUnt une coque 
plus ou moins épailfe , plus on moins folide « êc 
d'une foie phts ou moùa belle pour s'y renfcroKi^ 



B O M • 

te te disf^ei cncliiyralide. Le plu granJ nombre 
cooftnm ccnc coqnc fui les uhca , les atbiilTeaux , 
Im pUatcs i^ui les ont nouniu j d'autres Lci cooT- 
tnulcDt Jans les broudÂUIes ^ conue un mui , le 
tioac f un aibre. Tons nae piene ou autres lieux 
jèmlrfablcs : i]nclqac»Hines s'enfoncenc dans la tciie , 
ft apris avoir êtmé on «rpace allez grand , en 
pcdaiit de toute part ia terre qui les eaviionne, 
elles y conftiuifeiit leur ccquc : ce Cont la plupart 
des efpèces (jui doivent paUct l'biver dans l'ûtat de 
«brytalidc. Mus on grand nombre de chenilles £- 
lealcs, parvenues un peu tard & toute leur CToifT- 
lànce . & obligées alors de paJfer l'hiver dans l'état 
4c chiyralide , s'cnfôoccnt dans !a terre pour y 
cooiUuïte leur coque , Se. ttte , par ce moyen , a 
Tabri dcsiigueundecettefaifon , tandis que pendant 
l'ét^, n'ayant rien à craindre, eues Te contentent 
ie filcx leur cecoa entre des rameaux d'arbres. 

ta plupart Aes cocons des chenilles fileulès pour- 
nient être employés dans les arts ,8c fetvit à notre 
uilité : on a trop négligé de faire des expériences 
idacÎTes à cet objet. Il feroit fans doute difficile , 
te peuE-cTTc -m£me impoQïble , de parvenir à trouver 
foêiquc efpcce qui nous fouuit une foie auHi bcUe 



B o M î 

qoe ceUa qii Te nontrit du M&tici , connoe ÙM 
le nom de Ver-à-foie ; mais le Ver-à-foit ne peut 
itre élevé daui toute TBiiTope , & quelques erpècer, 
même parmilei plus opmmunes , nous foutniroicpc 

une matière, lînon aufli belle , du moins aulE «tile . 
que la ibie. Celles qui vivent en fociété, telles 
que celles du Pin , & celle nommée vulgairement 
la communt, confltuifcnt une enveloppe générale 
tccs-Brande, faite d'une foie aflcz forte, très-fine, 
ès-iàbondaute , Si qui pourroir être facilement 



cardée. L'efpècc 



qui 



le Pin eft trè»- 



commune dans les provinces métidionales de la 
France ; eUe pourroit , prclque fans frais , être mul- 
tipliée à un poiar, que la ibie qu'on en rctiteroit , 
fetoit auffi abondante que celle du t^tr-à-foie. J'ai 
vu des cocons de quelques Bombix étrangers, for- 
més d'une foie prefque aufli beHe que cdie dit 
ytr-à-jbic. La chenille du Bomiix grand Taon eo 
coaflruir un trh-foJide, 4: dont le'fal eft aolTi fotç 
qu'un chcvpu. Je ne doute pas qu'il ne fe dévîdïl 
avec facilité , fi on le foumettoit à des épreuves j 
& la foie quoa en retireioit , pourroit etic cn>- 
ployéc i des étoffes dont le mérite confiftc moiM 
iaat 1» fisellc qiie da^s U Cblidûé. 




fi> 



^uit€ de l'IntroduOitit à FBiftoifi ÈàturtlU Jks lHfiH*ti 



B O M B I 

BOMBYX. Fax. 
P H A L jE N Ji. Lin. G m o r t. D z •. 

CARACTERES GÉNÉRIQUES. 
A N T 1 N N E S filiforaics , peainées. Articles courts , très nombreux. 

Bouche manie dune norope , ou langue fttacét , membraneufe , courte > fouvent 
imperceptible, diviféc en deux pièces, roulée en fpirale, Se cachée entre les an. 
tennules. 

Deux antennules égales , comprimées & velues. 

Larve rafc ou viluc^ à ioui(€ , quatotift wfibfe paacs. 
Nympht cachet dans unt coqut dtfoie. 



ESPÈCES. 



PREMIERE FAMILLE. métangéu de 'ferrugineux, avec unegrande 

tacki trrangulain tf tranf par ente. 



Ailes étenduis. é 

1 . B o M B I z Atlas. j 

Ai Us étendues, tn faucille % mdbmgéts àt 
jatmt & de ferrugineux ; les fup/rieuf4S avec 
utu grande 6r une petite tache tranfpamnits» 

1. Bo MBix Ethra. 

Ailes /tendues ^prefque en faucille , fauves ; 
tes fupérieures avu deux bandes blanches 1 6r 
tttu tache tranfparente. 

)• B o M B I X Herperide. 

Ailes étendues, en faucille; les fupérieures 



4. B o M B I X Aurore. 

Aiks étendues , en faucille , jaunes , avec 
utu tonde blanche (t une petite tache en croif 
font t tranf partntii 

5. B o MBi X Cécropie. 

Ailes étendues ,pref que arrondies , brunes , 
avec une bande fawfe & une tache en croif 
fant f iun blanc ferrugineux^ 

i. BoMBix Paphie. 

AiUs étendut s t en faucille , jaunâtres, avec 
des raies tranfverfales fauves , & une tache 
oculée , tranfparente. 



* StâiK \U fbarêAOiôn À:^ByibïH Jf^kintl^'i^Jn/tlip; 



BOMBIX. (Infciâes) 



7. BoMBix Polyphème. 

AiUs éttnduts en faucille ^d^ un gris row 
gtâire , avec une bande noire & une tache ' 
octdte , tranfparente ; tache des inférieures ; 
plus grande» 

8. BoMBix Cicherée. 

< 

Aiks éttndues^ prefque en faucille , gri- 
sâtres y avec des raiïs tmnfverfaUs cendrées , 
6r une tache oculée ^ tranfparente. 

9. B o M B I X Mylicce^ 

Ailes /tendues , en faucille , jaunes » avec 
une bande tranfverfaU , ftrrugineafe , & une 
tache oculée^ tranfparente , rayée. 

lo.BoMBix Alinde. 

AiUs /tendues , prefque en faucille , fr- 

Z'neufes , avec des raies tranfverfales.^on- 
, obf cures ; les fupérieures avec une tâche 
tranfparente ; les inférieures avec une grande 
tache oculée. 

II. B o M B I X Phœdûfe. 

AiUs étendues y enfaucilUy cendrées ; les fu- 
périeures avec trois raies obf^es & une tach§ 
tranfparente ; les inférieures avec une grande 
tache oculée % noire. 

IX. BoMBix Pronaéthce. 

Ailes étendues , prefque en faucille fbrk^s 
ou ferrugineufes ; les fupérieures avec une tache 
oculée ^ noirpé 

15. BoMBix Erythrrne. 

Aiks étendues , obfcures , avec une rait 
tranfverfale , ondée y noire. 



14. B 0MB IX Janus. 

Aifei étendues ;" tes fupérieures bariolées y 
avec une tache oculée en- deffous ; les inférieures 
rouges , avec une tache oculée , noire. 

15. B o M B I X Hippodamie. 

Ailes étendues^ prefque enJauciHey obf- 
cures , bor-^ées de pâle « avec une raie tranfver- 
fale , blanche , interrompue , fuY les -fupé- 
rieures. 

m 

16. BoMB I X Jana. 

Ailes étendues , en faucille ^fauveS , avec des 
raies obfcures & une tache oculée. • 

17. B o M B I X clignoteux. 

Ailes étendues , d*un rouge brun ; les in 
férieures avec une tache oculée 5 ferrugineufe , 

dont la prunelle efi. tranfparente, 

• • • ■ ■ , ^ . 

18. BoMBix Sémlramis. 

AiUs étendîtes > en queue , de différentes 
couleurs 9 avec un point tranf parents queues 
tris longues. 

19. BoMBix Borée. 

Ailes étendues s en queue ^ cendrées ^ mélan- 
gées dobfcur^ ; Us fupérieures avec deux 
points ; les inférieures avec un feul point 
tranfparent. 

20. Bp M B I X Lune. 

. - ' . •« • 

Ailes étendues ^ en queue y et un blanc ver^ 
ddlre^ avec une tache oculée , en croisant, 

2 1 . B G M B I X EpimècKée. 

Ailes étendues , en queue , un peu obfcures , 
avec une r-aie tranfverfale , blanche j les in^ 
férieuresavzc une tache oculée ^ fauve. 



* y. 



Smxe itthmiàXoÈ i fM^tin ÎMmOe des ttftStf. 



BOMBI^C. (Infeâcs). 



it. BoMBiz Argos. 



Ailes ét€adiu$^ en qtuui^ ftrruginmrts 
pâles 9 avec beaucoup de petites taches ocuUcs , 
eran/pa rentes ; queues tris- longues, 

13. BoMBi X vitré. 

jlile9^ étendues^ /aunes i lesfapérieufes avec 
uni doubU tache tranfparente\ les infirieures 
avec une feule. 

14. B o M B I z Pénélope. 

Âileséttndues Jaunâtres^ parfemies de points 
obfcurs ^avec une tache oculée ^ tranfparentes 

I j. B o M B I z Tyrrhée. 

Ailes étendues « grifes » avec des raies hlan^ 
cheS9 ^we tache ocuUe » dont la prunelle efi 
tranfyarente. 

itf.BoifBiz Cynchie. 

AiUs étendues % en faucille $ avec une tache 
blanche en croiffant fur chaque , tt une tache 
oculée à r extrémité des fupérieuru. 

17. BoMBiz Lucine. 

AiUs étendues » enfaoêilk^ mélangées iobf 
cur & de ^endré^ avec des raies ondées » noi- 
ritres » fr da taches circulaires 1 miritres vers 
le bordpoftérieur. 

28. BoMBiz ApoUonie* 

Ailes étendues^ mélangées de blanc tr de 
brun 9 avec une raie Jaune & une tache ocu- 
lée ^ noire* 

19. BoMBiz Alcinoc. 

Ailes étendues % en faucille , obfcuresg avec 
une bande blanchâtre ; tache traif/parente fur 
tes fupérieures. 



}o. BoMBix tranfparenc. 

Ailes étendues » obfcures ; Us fupérieures 
avec une bande courte « tranfparente. 

31. B oMBix Artnide. 

Ailes étendues , jaunes^ avec des points , 
des taches 6r une bande pofiérieure violets. 

31. BoMBiz militaire. 

Ailes étendues , jaun:s » avec des taches & 
f extrémité violettes j les fupérieures avec des 
taches blanches vers l extrémité. 



3). BoMBiz Nuipana. 

Ailes étendues » eTun bleu foncé » avec des 
taches jaunes ; difque des inférieures jaune. 

34» B o M B I X Caftalie. 

Ailes étendues , arrondies , blanches au mi- 
lieu ; les fupérieures avec une tache oculée ; 
les inférieures avec un point noirâtre. 

35. BoMBix grand Paon. 

Ailes étendues % arrondies , Jun gris brun , 
avec une tache ronde , oculée au milieu de 
chaque. *# 

3^. BoMBiz Paon moyen. 

Ailes étendues^ arrondies f mélangées de 
ffis tf de brun » avec une tache oculée^ noire , 
au milieu de chaque. 

37* B o M B I X petit Paon. 

Ailes étendues^ arrondies^ mélangées de 
jaune 9 de ferrugineux y d'objfcur tf de c«- 
dré i tache oculée fur chaque , & tache rou^ 
giâtreà l extrémité des fupérieures. 



lOMBUT 



Sidiè dé PlntroâMamà riRJiovrk Nàmnlk xtts IhftBtii 




6 O M B I X. (Infères). 



3 S. BoMBiz Achcloiis. 



AiUsétaiducs^fcrrugin^ufis^ avec une tonde 
Hmnchefur chaque^ ù un point blanc fur Us 
[Jupéricurts. 

» 

# 

)9. B o M B I X anguleux. 

AiUi étendues ; tes fupériiurts dentelées , 
prefqae déchirées ; ks inférieures obtufes. 

40. BoMBiz Egée. 

^/7es étendues; les fupérieurts obf cures ; 
ks inférieur» cendrées ^ rouges à leur bafe ^ 
avec des bandes noires & une tache ocuUe. 

41. BoMBiJc Ârminie. 

Aiies /tendues ; les fupér/eures brunes p/hns 
taches ; Us inférieures ïun rouge brun , avec 
tuu tache ocalée 9 ovale. 

4X» B o MB I X Libcrie. 

AiUs étendues ; Us fupérieures cendrées- 

\ferrugineufes i avec des raies obf cures; les 

imfirieuresfkrrugineufes^ ave$ une tache oculée, 

43» BoMBix Cjrbèle.* 

Aiies étendues i fauves , pointi liées de brun , 
afec une raie tranjverfale , noire; les fupé 
riasres avec trois taches tranfparentes ; tes 
infirieures avec une feule. 

> 
é^. B o M B I X Tau« 

Ailes étendues , tefiacées 9 avec une tache 
octtlée^ violette 9 (f ta prumelU en forme de 
T blanCm , 

^5. BOMBIX lo. 

Ailes étendues » jaunes \ Ju fupérieures en- 






dejfous ^ b tes inférieures en-dejfus^ avec une 
tache, pculée , noire , 6 la prunelle blanche. 

4^. B o M B I X Âbas. 

Ailes étendues; ks fupérieures qbfcuresy 
'fans taches; les infirieures cendréef^ avec une 
tache ociUée » rougeâtre. 

47. Bo MBix Salmonée* 

Ailes Rendues ; ks fupérieUres ôbfcur^ , 
avec une raie noire; les inférieures ferrugi- 
neufes ( avec une ^ tache ocutée ^ noire ^ & la 
prunelle blanche. 

4S. BoMBix Proferpine. 

Aiks étendues > arrondies , noires > avec 
u^. bande bl(utche 6r une tache noire ^ prefque 
.oculée. 

I 

t 

49. BoMBix Laocoon. 

Ailes étendues , obf cures » avec des lignes 
Jerrugineufes & des taches /aunes ; tu infi- 
rieures Jaunes en- dejous ^ rayées de ferrugi- 
neux. 

(o.BoMBix Icmine. 

Ailes étendues , prefque en faucille , fer- 
rugineufes\ avec U. bord pofiér leur fauve ; les 
inférieures avec une tache oçulée^ rouge ^ & 
la prunelle jaune. 

1 

ji. BoMBix Fabia. 

• 

' Ailes étendues , jaunes 9 avec plu fleurs raies 

franfverfaks , cndées » obfcures. 

51. BoMBix fpécieux. 



Aiks étendues^ couleur de rofe ; tes fupé- 
rieures avec une tache blanche en forme de Y* 




Mre Natmtk ,infiffès. Tome IK. " 



fo 



fltttfûék&m 



B O M B I X. ( Infeâes. } 



53. BoMii X Agis. 



jlifts éttnduts ; tes fap^rituns milangén 
de blanc fir ii roft ^ ti vtinéts dob/cur ; Us 
infirituns brunis , rofes à Uur txirémité. 

54. B O M B I X rWoleux. 

Ailes éundues , Jun brun pâU % âme plu- 
[uurs raies tranjverjales , ondées^ cendrées fr 

*l\''%:ures. 

SEC ONDE FAMILLE. 

AUis rcf€rfa. 

55. BouBix NaoCca. 

Ailes reverfey^ les fupérieuresi unroux cen 
dri^ avec da raies obfcures ; Us infirieures 
cendréu^ js»tc um taetu ocaléirf^itffc^ dr deux 
bandes courta » noires» 

5^. BoMBtx Agrfos» 

AiUs reverfis t (fun brun marron ; tes in- 
firieuresjiins taches , Us fupérieure^ avec deux 
raies trûnfverfales , ondées » noirâtres. 

57. Bo MB I X feuille-morte. 

Ailes reverfes , ééntées , firrugineafes ; 
bouche ^jambes noires. 

j8. B o M B I X feuille de Peuplier. 

Ailes reverfes^ dentées , teflacées , avec plu- 
peurs taches obfcures ^ en croijfant. 

59. BoMBix fcuille-feche. 

AiUs reverfes t en fi te ^ roufs atra , avec U 
bord poli ri: ur blanc ^ pointillé d'obfcur. 

60. BoMBix Promule. 

AiUs reverfes^ pref^e déniées ^ ôbfcurts^ 
fans taches , abdomen brun. 



(i. Bo MBix Ci(findïc 

Ailes reverfes 9 firrugineufeSf avec des r 
tranfverfaUs , obfcures ; corceUt brun ai 
ritunment. 

62. Bt)MBix da Cap. 

Ailes reverfes ; Us fupérieures jiuniti 
avec deux raies tranfverfales » blanches j 
infirieuresprefque cannelles. 

6j. BoUBi X Aluco. 

AiUs reverfes^ obfcures ^ cendrées à . 
extrémité. ' 

6^ Bon BIX auftral. 

Ailes reverfci , roufsàtres ; les infériei 
ferrugineufes tndtffous « à Uur bafe. 

65. BoMBix qaatre-bandes. 

AiUs reverfes , brunes , avec quatre pei 
bandes pâUs. 

66. BoMBix du Hccre. 

AiUs reverfes^ dua roux cendré^ t 
deux bandes jaunes , linéaires & (inueis. 

67. B o M B I X du Trede. 

AiUs reverfes y ferrugineufes iUsfupérie. 
avec une raie eranfverfale if un point bloA 
Us infrieures fans taches. 

dS.BoMBix du Cbêne. 

AiUs reverfes ^ ferrugineufes ^ avec u7:e 
tranfverfaU ^jàune; poine blanc fur Us f 
rieures. 

6^. BoMBix (ligmare. 

j Ailes reverfes , tejlacées, parfemées Je po 
^obfcwrs ; point blanc au miliea des fupéna 



Saitf Je (fnt^ûdHBôH ^ foyiatir libtureilttter Infines. 



U 



m 




fr'aM B IX. (InfeAesi) 



70. BeiTBis'loachft 



rt 



78. B*#MBXx Dcjopée. 



f« 



Aitesrevtrfts^fifrttginïàfts iUsfupériturcs 
MiÊtc unt eacie rondt , néirt , & ùnt autrt ïn 
croijfanti blanche. 

ji. BoMBix du Pirunier. 

Ailis nverfes^ dentées^ fauves ; les fupé- 
rieares avec deux raies tranjvtrfalts » ohfcurtSy 
^ un point blanCm 

72. B o'M B I X Âmphinome. 

jiîies reverfts^ entières ^ cendrézs^ avec deux 
raies tranfverfales , noires ; les fupérieures 
avec un point faavem 

75. B o M B I X Aftyuome. 



Ailes reverfes ^A'ousfâtres brunes ; les fu- 
périeures avec une raie droite , obfcure & un 
point blanc ; les inférieures fans taches. 

74« BoMBix buveur. 

Ailes reverfes^ prefque dentées^ jaunes; 
les fupérieures avec une raie tranfverfak & 
dem points blancs» 



• • V. 



Aiks revirfes , brunes ; les fupérieures avec 
une bande & l'extrémité cendrées, 

79. B oM-Bi3f: Periphe». 

Ailes reverfes y dentées , roafsâtres i réti- 
cuîéisdebruny avec des taches blanches » /rj/^- 
parentes. 

80. B o MB I X Aconite. 



»• • 



75. JBoMBi X ocolé. 

Ailes peu reverfes^ blanches 9 avec beau* 
coup de^etites taches oculées , noires. 

j6. B o M B I X de l*Hibifcu5. 

Ailes peu reverfes , jaunes ; les fupérieures 
avec deux raies tranfverfales ^ obfcures ; les 
infirieures avec une feule. 

77. BoMBix Cynire« 

Ailes reverfes » jaunes ,• avec deux ^es 
tranfverfales , obfures , fur chaque , tr une 
triple tache annulaire fuf^ les fupirieuns. ^ 



iiiles reverfes , brunâtres ; les fupérieures 
avec deux raies & une bande cendrées ; les in- 
fleures fans taches. 

m • - ■ 

81. B O M B I X Claudia. 

Ailes reverfes^ dentées , roufsâtres , mélan 
géis de^gris ; les fupérieures avec trois raies\ 
les inférieures avec une feule ^ jaunes. 

82. BoMBix du Cerifier. 

Ailes reverfes ^jaunes\ avec deux raies & un 
point au milieu, noirâtres ,& un autre point 
blanc pojlérieur. 

63. BoMBix Juftine. 



Ailes reverfes ^errugineufes ; les fupérieures 
avec une raie obfcure & un point blancs les 
inférieures fans taches^. , 

84. B6 MBix Phidonia. 

Ailes reverfes 9 grifes^ pointi liées eTobf 
cur ; les fupérieures avec deux rates , ondées , 
obfcures. 

85. BoMBfx du Pin. 

Ailis reverfiis , ^un gris roufsâtte \avec un e 
bandt ferrugitèeUfi fir un point triangulaire ^ 
blano^-^ i - 



i 



1 • '•• . . • . • • 



« • -- 



■w^ 



B X 



m 



w-:^ 



à% 



Smti de VhUfpdM3hnÀfHi0oîrc NatutelUictlnftBai^ 



B0M9IX tloitQ^.\ 



t€. BoMiix de U Laûue. 

AiUs'r€Virfcs% okfcures ;hsfupérUwn$ avec 
tpii bande ^ un point ^ 8r U bord pofiiritur 
Jaunes. 

S/. B o M B I X du Piflènlîr. 

jliles rtverfes » pâles ; Us fupérieures avec 
un point obfcur , au milieu ; corps fauH. 

88. BoMiix Yerficolor. 

Ailts reverfes^ g^'fis» ^cc deux raies tranf 
vcrfalesn noires & blancikiM; cortelii blanc tM 
téneuremtnt. 

89. BoMBiz de la Ronce. 

Ailes rêver fes , roufsâtres \ Us fupérieures 
:vec deux raies tranfverfaUs y blanches \ Us 
nfirieuresfam^flches. 

90. B o M B I X qaeue-fourchue. 

Ailes peu rever/esj blanchâtres , avec des 
veines & des raies obfiures ; corps blanchâtre , 
pointillé de noir. 

5>i. BoMBiz cotonneux. 

AiUs reverfes » dune couleur cendrée^ un 
peu violette , avec des veines obf cures. 

m 

^x. BoMBix laineux. 

AtUi reverfes , fcrrugiiieufes^ avec une raie 
tranfvtrfaUp unetackâ. à Ut bafty^ un point au 
mêùeu 9 blancs. 

9j. Bo M BIX du Peuplier; 

Ailes revirfes , obfcuréS , . a^ec mm taie 
tranfverfale , pnuée , ^ un4 autre courte^ 
^blanchâtres ; corps obfcur ^ pâU antérieun- 
ment. 



94. BoMBJx Caouc. 

AiUs nverfeSf/irrugineiifes ; Usfmpêr im ru 
avec un point âlanc , €xtrémiié dueorps cotmtr 
euufe & noirâtre. 

95. BoMii X Evetie. 

Ailes reverfes i jaunes f brunes dates la fi- 
nulle , avec un point blanc d textrétnitipâk. 

96. BoMBix proceflionoaire. 

■ 

Ailes reverfes , obf cures , avec utu raie tranf- 
verfaU , plus obfcuru 

97* B o M B I X pithyocampt* 

Ailes reverfes , grifes ; les fupérieures avec 
trois raies tranfverfaUs , obfcures ; Us infi- 
rieures avec un point blanc i ïangU itutriatr. 

98. BoMBix^foie. 

Ailes reverftSy d'un blanc fak^ avec trois 
raies tranfverfaUs , obfcures , peu marquées. 

P9. B o M B I X Aegine* 

AiUs reverfes , brunes ; Usfupérteares avic 
plupeurs raiti obfcures i les infirieures cendrées 
en dejfous , avec une petite tache otmtée^ noire. 

100. B o u B I X Verago. 

Ailes reverfes ^ fer rugi neuf es yparfemietde 
points obfcurs ; la fupérieures avec quatre 
raies noires ^Sf un point noir eneouré de blanc. 

lOf. BoMBi X omé* 

AiUs reverfes , blanchâtres 9 avec une raie 
tranf verfaU , ondée , obfcure ; les infirieures 
, rougeâtrcs » bordées de blanc. 

101. BoWbix agrefte. 

AiUs rever/is f . ferrugineufes ^ ane teste 
tache 6f une bande irréguUires « blanches. 



^i^p 



Hmt* île tlntm'ittSion k VIRfioitt NMardU iu InfiSdh 



«ï 



B O M B I X. ( Infeâes. ) 



J. B o if Bi z Hynaca. 

es rever/is , firrugîneufes ; les fnpé* 
lavec une tache noire marquée Jun potnt 
, & l extrémité obfcure^ 

\* fi o M B I X moncftgnard. 

is reverfts , noires , avec une tache Çf le 
lancs. 

;• BoM BIX Amilie» 

rs revtrjes , cendrées ^ obfcures , avec 
lies J un brun roufsâtre \ lesfupérieures 
i€ tache didymtj blanclu^ tranfparente^ 

u B o M B I X rural. 

es reverfts , obfcures , les fupéricures 
eux raies tranfverfales , ondées , pâles ; 
*irieures fans taches. 

f. BoMBix uicolor. 

r^ptu rtverfesj blanches , avec une ran^ 
nfvcrfaU de points noirs ; corce le t blanc f 
ç points rouges. 

• BouBix à livr(fe. 

s reverfts « Jun gris roufsâtre , avec 
'aies tranfverfales , ferrugineufes y en- 
& une raie pâle 3 en dejfous. 

. B O htB I X de la Jacéé. 

s reverjesy obfcures y avec deux raies 
rfales , pâles. 

L B0MB.IX franconienne. 

s revit fis y blanchâtres y unpeutranf 
\s y avec une raie tranfverfale y pâle y & 
' noir. 



III. BoMBix cendré. 

.Ailes peu reverfts , cendrées ; les fupérieur es 
avec quatre points noirs > prefque ocuUs^ 

III. BoMBix du Pomniier» 

Ailes revetfes » cendrées , avec une bande 
obfcure & un point noir. 

iij. BoMBix du Noifecier. 

Ailes reverfes , de couleur cetfdrée y obfcure, 
avec une bande Jinuée , obfcure y fans taches. 

il 4* B o M B I X de rHieracium. 



AiUs peu reverfes y toutes d^ un noir de fuie. 

TROISIEME FAMILLE. 

Ailes penchées. 

115. B o M B I X lagopode» 

Ailes penchées y obfcures y avec des points 
& deux raies noirâtres; pattes antérieures 
avancées & velues. 

ii^.BoMBix impérial. 

Ailes penchées y jaunes , avec dès fâches 
obfcures y & une tache au milieu y prefque ocu- 
lée y fèrrugineufe. 

1 17. Bo M B i X groflè-corne. 

Ailes penchées y cendrées y avec des i^ies on- 
dées 6r de petits points obfcurs. 

118. BoMBix Hyphinoé. 

Ailes penchées y bleues iUs fupérieures^vec 
des taches jaunes. 



" u 



'*4 



Sain th VUtnitàHm a rwjioiri. Nâltt^dU dét IhfeSeK 



vas 



BO M BIX. (Infeâes.) 



119. B o M B 1 X CyAne. 

Ailapcnch.\s. miins^ avec des taches tranf- 
pjrifitcs ; i:s inj^ricuns avtc des taches en 
cro/Jjnr ^/\iancs, 

120. Bo M Di X Strix. 

yiila pcnchéis , mélangées de cendré tf de 

noir i corps obfcur. 

1 1 1 . B O M B I X Coifas. 

Ailes penchées^ nébuUufes; corcelct avec 
une bande noire , poflérieurt ; antennes lamel" 
léa. 

iii. BouBi X ctrière. 

Ailes penchées , cendrées , avec des points 
^ des raiis ondées , d^'un brun ferrugi- 
neux ; corcekt avec une ban4< blanchâtre , 
poflérieurt. 

125. BoMBix Cbryfeis. 

Ailes penchées , blanches ; Us fupérieures 
avec beaucoup de taches annulaires ^ noires ; 
abdomen mélangé en-dejfus de jaune ù de bleu. 

1 14. B o u B t X Canégonde. 

Ailes penchées » blanches , avec des taches 
obfcur{s% entourées de noir ; abdomen noirâtre^ 
avec des taches jaunes. 

nj*. BoMBix da Marronier. 

Ailes penchées « blanches » avec beaucoup 
de petites taches d'un bleu noirâtre ; corcelet 
blanc , avecjtx taches bleues. 

116. BoMBix dirpartte. 

» 

Ailes penchées^ obfcmres dans te mile, 
blanchâtres dans lafemtUe , avtc des rata on 
dées , noirâtres. 






117. BoM BIX AcnaGs« 

Ailes penchées; les fupérieures blanchâtres^ 
avec des raies noires ; les inférieures jùtmts^} 
avec des taches noires \ abdomen noir ^ avtc des *\ 
bandes rouges. 

ni. BoMBix Prochce* 

Ailes penchéesyblanches; les fupérieures anc 
quatre raies ondées , & des points fur le bord 
obfcars ; les injîrieures fans taches* 

iip, BoMB I X lunule* 

Ailes penchées , cendrées ; les fupiritares 
avec des raies on iées , obfcures tf une tache 
noire ^ en croijjîwt $ abdomen a* un rouge 
pâle. 

130. BoMBix paccecctnchie. 

Ailes penchées , cendrées , avec trois raies 
tranfverfales , ondées , obfcures. 

I ji. BoMBix Agace. 

Ailes penchées , cendres » anc des poisUs 

âr deux raies Jituiées , fauves. 

ijt. BoMBix bucéphale. 

Ailes penchées » grifes « avtc deux ràiafer 
rugi neuf es , ^ une grande tache jaune à f ex- 
trémité des fupérieures. 

13). BoMBix Hélopt» 

Ailes penchées , nébuleufa ; Us infiriettref\ 
brunes ; abdomen brun avec des taches annu- 
lai res^ noires. 

134. Bon BIX barbare. 

Aiks penchées^ noirtSf avec des tacha 
blanches ; Us fupérieures a^êc des peéntsjé 

vers le bord intime. 



i 



Suite de eintroducliûn à F Hi/loire Naturelle dis Inftclis. 



îT 



B O M B l X. (Infeûes.) 



. BoMsix tcte-bleue. 

i yciy-'h-^cs ^ 7jii>âtP€S ; Us fupéritures 
ux l'ci'i^:. J.rrugdncufis fif une double 

. B o M E I X oléagineux. 

f penchées , vcrd'treSy avec des rares peu 
rs , ondé:$ , 6' rZ-fz/x taches blanchâtres , 
première przfque oculée , fi/"- /a féconde 
in de, , 

. Bo MB! X argencîn. 

\ penchées , dentées , gr//7'5 , jvec J^i/x 
irgentées , ^0/2/ /tf première en coeur. 

. B o M B I X décora. 

; penchées ; les fapérieures mélangées 
r, de jaune & de noir ; les inférieures 
avec le bord noir. 

. B oM BIX Celtia. 

: penchées » vertes en-dejfus , tf^'^i; tt/z^ 
lauque y Jinuée & dentelée^ 

. B o M B I X Dioné. 

\ penchées , blanches , tfv^c J^5 /?r/>s 
points noirs ^ & le bord en - dejfous 
n. 

. B o M B I X zigzag. 

5 penchées , dentées fur ledos^ grisâtres^ 
; raies ondées , obfcures , 6r f^/ze rûc/« 
oca//(( ii f extrémité. 

m 

. B O M Bi X Chameau. 

î penchées , àentéesfur le dos , obfcures , 
e //icAe tfa milieu jferrugineufe , entou- 
lanc. 



145. Bo M BIX élégant. 

yrf/Yé5 penchées , glauques , ^vec i^wx rn/Vs 
tranfverfales^ une tache noire , & w/w j^/r^ €« 
croijant , rouges. 

144. B CM BIX porcelaine. 

/^/7« penchées \ les fapérieures diun roux 
brun , jv^c i//2f grande tache blanchâtre ; /ei 
inférieures gri filtres ^fans taches. 

145. BoMBix Dromadaire. 

^/7(CS penchées \ les fupérieures dentées fur 
le dos , nébuleufes , jv^c tt/z<; rj/V à Ai bafe-ù 
fanus jaunâtres. 

I ]f ^. B o M B i X' du Coudrier. 

^/7if5 penchées » glauques^ avec une Bande 
firrugineufe & un point blanc annulaire ; cor- 
celet mélangé, • 

147. B CM BIX tache-jaune. 

Ailes penchées , dtun gris obfcur^ avec une 
large bande anguleufe , noire^ 6r une tache mar- 
ginale 9 jaune. 

148. BoMBi X nud. 

Ailes penchées; les fupérieures nues , tranf 
parentes; les inférieures cendrées^ avec une 
tache marginale , nue , tranfparentt. 

■m, 

14.9. BoMBix morio. 

Ailes penchées^ noir es y unpeu tranfparentes ; 
abdomen velu, noir ^ avec le bord des anneaux 

jaune. 

150. Bo MBi x pâle. 

Ailes penchées^ d'un roux pâle^ prefque 
tranfparentes^ avec un point plus pâle vers le 
milieu. • • • , 



MÉMWa^ta 



1^^ 



i5 



Suite de V IntroduSioH à TK^oift Naùtrttte des Jnfe3t$» 



I 



SE 



B O M B I :X. ( Infeâes. ) 



151. BoMB IX Âlphce. 

Ai lis penchées y firrugineuCiS ^ avec un 
point bien: ûu milau , ù une fuite de points 
obfcurs , phcéi tranfvcrfaltmtnt. 

151. fi o M B I X moine. 

Ailis pznchùs , blanches « avec des raies 
ondéis , noires ; abdomen noir , avec des bandes 
rouges, 

1 5 3* BoMBix fond. 

Ailes penché.'S^ tris jaunes ; Us fupérieares 
, '.c trois points noirs vers leur extrémité. 

154. BoMBix jaune* 

Ailes pçnchécs , trb- jaunes , fans tachts. 

155. BoMBix minidce. 

Ailes penchées ; tes fupérieures ferrugi- 
neufes , roufsâtres » avec quatre lignes tranf- 
ytrfale$ , obfcures ; Us inférieures cendrées , 
/ans taches. 

15^. BoMBix hauflfe- queue. 

Ailes penchées « gLiuques , avec des raies 
tranfverfaUs , blancfrâtres , 6r une tache ftfia- 
:ée à r extrémité. 

157. BoMBix reclus. 

Ailes penchées^ grifts % avec des raies tranf- 
vzrfdUs , blanchâtres^ une tache à f extré- 
mité ^ fetrugineafe^ ft un potfU margieul, 
blanc» 

158. B o i^B I X tnachorecte. 

ÀéUs penchées %grifes , avec du raies tranf- 
verfaUs » blanchâtres , une tache dun brun 
ferrugineux 1 (j une raie ondée , blanche. 



159. Bqmbix aoaftoitiore. 

* 

Ailes penchées ygrifes^ avec trois raies tranf- 
verfaUs ^aniifionwjées ; porcelet avec uni tackt 
ferrugineufe brune. 

160. B o u 1 1 X Tortue. 

Ailts penchées , jaunes ou fauves « âv€c 
deux raies tranfverfaUs , obliques » obfcures^ 

161. B oMB 1 X Afelle. 

AiUs penchées » obfcures %fans taches. 

idi. B o M B I X Clqporce, 

AiUs penchUs^ jaunâtres ^ avec une large 
bande obfcure t à deux taches jaunes. 

i^j. BoMBix Cippus* 

Ai Us penchées » e>bf cures ^ avec trois tacAa 
vertes. 

1^4. BoMBix i mviîeâU. 

Ailes penchées » dentées , hUnchiires t w- 

nées de noir; antennuUs hngua^ avasicées^pùt' 

meufes. 

« 

i6y BoMBix timide. 

Ai Us penchées » uni dentées intérketrematt ^ 
avec un point oculé^ au miUeu^ & une rangea 
de taches obfcures pojlérieurement. 

166. B O M B I z demi-lune. 

AiUs penchées » grifa » avec trois ramgkê 
noires | placées fur un fond blanc. 

• 

1^7. BoMBix Dodooe. 

Ailes penchées » eendréu » a^ec 
ondées , ob/cures 6 blanches ^ tt mu tacha «i 
croiffant^ blanche. 



i 






Sk&« Jk yiiitroéiMàH à fJiyiolfi VtureUt det Inf^Ut. 



•Wf 



•^M-M**»* 



iVi««ii« 



S 



B O M B I X. (InCeOes.} 



. BoMBix Chaonie. 

; penchées , cendrées » étvec trois raies 
'JaUs y obf cures , une bande blan- 
& une tache en croijfant^ noire^ 

. B o M B I X Gnome. 

penchées , prefque dentées » bïan 
> avec une ligne marginale | noire , fr 
he blanche^ 

BoMBi X capucin. 

penchées y dentelées^ ferrugineufes ; 
e interne recourbée» 

BoMBix crcce de coq. 

penchées , dentelées , brunes % avec 
' au bord interne de chaque. 

B o M B I X aulique. 

penchées ; les fupérieures brunes ^ avec 
ts jaunes ; les inférieures rougeitres 
taches noires. 

, B o M B I X roafsarre. 

penchées , roujsâtres , avec des taches 
aie tranf ver/aie pojlérieure^ cendrées. 

BoMBix onde* 

penchées , cendrées , avec deux taches 
, dont les bords font gris fir ondes. 

B o M B I X lubricipeilt. 

: penchées , Jaunâtres , avec des points 
abdomen Jaune en-dejfus $ avec cinq 
de points noirs. 

B O M B I X Tigre. 
penchées 9 blanches j avec des points 



noirs ; abdomen avec cinq, rangées de points 
noirs i b d* un jaune brun en-dejfus. 

I77. B oii B 1 X mendiant. 

Ailes penchées » blanches ou noirâtres » avec 
quelques points noirs ; abdomen blanc ^ avec, 
cinq rangées de points noirs. 
\ 

178* B.OMBix avencuder. 

Ailes penchées ; Us fupérieures obfctires^ 
avec des points blancs fur k bord antérieur ; 
les inférimres noires % avec utit tache fauve 6f 
un point noir^ 

179. BoMBix éclatant. 

Ailes penchées , d'un jaune pâle , avec U 
bord pofiérieur ferrugineux. 

iSo.BoMBix en deuil. 

■ 

Ailes penchées^ noires^ avec F angle in- 
terne jaune ; abdomen jaune en-deffus , avec 
une rangée longitudinale de points noirs» 

181. BoMBix Lièvre. 

Ailes penchées f blanches 9 avec des points 
noirs , branchus ; abdomen fans taches. ^ 

181. BoMBix Rofe. 

Ailes penchées ^ de couleur rofe « te^ fupé- 
rieures avec des points noirs ^tfUs infiricures 
fans taches. 

183. BoMBxx modefte* 

Ailes penchées » cendrées , avec un point 
noir au mi lieu ^ b une raie purpurine % brifée^ 
poflérieure. 

184. B OH BIX joyeux* 

AiUs penchées ; le^ fupérieures blanches « 
avec une large bande noire ; antennes fimpks. 



re Naturelle y ïnfeéles. Tome V. 



i6 



) 



^« IfâùmlU in InfiSts: 



I 

I 
» 




•SM»! 



] 9^. B o M B I X touc blanc. 



^ m m '^ 



i "hit^ 7-^» 



a. . ■ »■ 



- ■ ■ ■ 

^u^tMii» • Hjnchts 9 

. .. .^ . Vi^a'-r, & une au 

^.,««< i'^« àJMdt Nancht. 

^ ««.«*> . ^Jicidtns f tf vec Aux 
. ^:i . (4 •'r» ^ jntennts ptâinécs , 

.... ^,\'.* <fntté* 

> «. i ^ « » 1 X m^prifé. 

...^ %.ts\^is^ mélangées il jaunt & de 
.1 « ujr, tfv^c ifri/x ou trois petites 

1$^. BoMBix Lincus. 

.*: Aj penchées , «o/rr^ ; les fupérieures fau- 
is ^ j /rttr extrémité^ te ks inférieures À leur 

Mje* 

1 90. B o M B I S de rOrme. 

Àth* penchées ; les fupérieures grifes , avec 
./o rjirj blanches b noires à leur extrémité. 

191. BoMBix Bcgga. 

^4i/^5 penchées , blanchis » âvrc Ir forJ ex- 
eeriiur noir. 

192. BoM Bi X V noir. 

>fi/r» penchées 9 blanches^ avec §tm tache 
notre informe deV» 

19). BoMBiz apparenr. 

Ailes penchées^ et un blanc fale; pettus nmirts^ 
,:vec dei antitaux blancs. 



jtilcs penchées i d*un bhnc argenté^, 
taches ; antennes noires. 

19^. BoMBix ckryforchce. 

Ailes penchées , blanches ; anus velu , 
rugineux. 

196. BoMBix caI-doré« 

Ailes penchées , blanches ; les fupéri 
avec le bord antérieur noirâtre endej) 
anus velu , fauve. 

197. BoMBix bicolor. 

Ailes penchées , blanches , avec une gt 
tache jaune » marquée de noir. 

198. Bo MBix CaffinL 

Ailes penchées^ g^'fts > avec plufieuf 
tites lignes courtes , noires. 

1P9. BoMBix cemrollgne. 

Ailes penchées^ mélangées de cendré & 4 
cur , avec une petite ligne au centre , blj/ 
bordée de noir. 

100. B o M ir I X de rAub^pine. 

Ailes penchées , arrondies , cendrées , 
une bande obfcure ; anus barbu. 

101. BÔMBix Eridan. 

Ailes penchées , d'un bhnc de neige 
domen blanc f avec des bandes jaunes. 

20X. B oMBix tibiat. 

Ailes penchées , d'un blanc de neige ; /, 
antérieures jaunâtres , avec des points 




Sitit€ de flninJuKoH à tfftfloire Naturelle des In/ecla; 



«5^ 



«Mai 



mmm 



B O M 01 X. (Infeâes.) 



205. B o M B f X ntcidule. 

Ailes penchées y dm blanc de neige ; Us 
fupérieures avec deux taches fur U bord an- 
térieur » & une ban4e marginale » glauques , 
bùjanies. 

xo^. fioMBix porte*pl|pie* 

Ailes penchées , un peufefrugineufes^ a\>ec 
me raie tranfverfak ^ jaunâtre i antennes 
du mâle tris-peâinées. 

205. BoMBi X effâcé. 

Ailes penchées » blanchâtres ; bêrd anté^ 
rieur des fupérieures fir antennules ftrru" 
gineaXm 

%o6. BoMBix Coronis* 

Ailes penchées ; les fupérieures cendrées ; 
les pofiérieures îun blanc de neige. 

jtmj. Bo M Bi X agréable. 

Ailes penchées , jaunâtres f avec des taches 
bleues à leur bafe , tf des points noirs à leur 
exiréfMité. 

xo8* BoMBix Dryas. 

Ailes penchées » obfcures ; abdomen fauve , 
des points 6r F anus noirs. 

aof. BoMBix blanc de neige. 



penchées^ d'un blanc de neige ; les 
infirieures avec trois taches obfcures. 

iio. BoMBix Nécrix. 

Ailes penchées ^ blanches ; les fupérieures 
\mHe trois bandes^ & le bord poflérieur jaunes, 

111. B^MBiz diaphane* 

stfil» peaehéa » blamches « tranfparentes 1 
tacha. 



ni. BoMBix Albine. 

Ailes penchées , et un jaune pâle ; les fu- 
périeures avec une tache noire ; les inférieures 
fans taches. • 

115. B o M B I X enfanglantc. 

Ailes penchées , jaunes , avec le bord an- 
térieur eufanglantéy & une tache en croiffant , 
obfcurei les inférieures fans tachesen-deffous. 

114. BoMBix carmin. 

Ailes penchées^ noirâtres; les fupérieures 
avec une nue b deux points rouges i les infé- 
rieures rouges; bordée^ de noir. 

2i5«BoMBix Chouette* 

Ailes penchées » jaunes ; les fupérieures 
rayées de noir ; les inférieures avec une bande 
noire fur le bordpojlérieur. 

ti6. BoMBXx mouchecc. 

Ailes penchées; les fupérieures jaunes ^ 
avec des taches noirâtres ; les inférieures 
rouges , avec des taches noires. 

117. BoMBix du Plantaitu 

Ailes penchées ; les fupérieures noires , 
avec des raies blanches; les inférieures jaunes , 
avec des taches & le bord po^iuir noirs. 

iiS.B.OMBir raye. 

Ailes penchées , noires » avec trois raies 
longitudinales , courtes , blancha. 

ai^. BoMBix lugubre. 

Aile^ penchées ; les fupérieures jaunes ^ avec 
des raieM b des points noirs; les inférieures 

noirâtres. 



««M 



«■■■•H 



C» 



\ 



r.' 



k-a ^ . . • 



10 



SuUt Je rintroduSion à tHifioke NûîmdU itf InftSai 



B O M B I X« ( Infcâes. ) 



1X0. B o MBi X veuf. 



Arles penchées , où/cures ; les fupérieures 
prefque avec des bandes cendrées; k$ infi- 
Heures avec une tache à la bafe^ tr UMe bondi , 
rougeâtres. 

111. BoMBix Matrone* 

Ailes penchées ; les fupérieures obfcmres ^ 
avec des taches /aunes; les inftrieures jauttes , 

avec des bandes noires. 

122. BoMBix Fhvia. 

Ailes penchéa « les fupérieures noires ^ 
rayées de jaune; Us infirieures /aunes , avec 
trois taches noires. 

115. BoMBix marbré. 



avec une raie blanche^ enfornu de Y ; tes 
iofirieures rougeâtres. 

ii8. BoMBix Gija. 

Ailes penchées ; les fupérieures obf cures , 
rayées de blanc; les inférieures dun rouge pur- 
purin , avec de petites taches noires. 

129. BoMBix pudique. 

Ailes penchées , blanches ; les fupérieura 
avec des taches obfcures ; les inffrieures fans 
taches. 

130. BoMBxx chafte. 

Ailes penthées: les fupérieures noires % tt^ec 
deux bandes dentelées i blanches; les inférieures 
rouges j avec des taches inarginaks ^ obfcures. 



Ailes penchées ; Us fupérieures noires , avec \ ijf.BoMBix tacheté. 
huit taches blanches ; les infirieures jaunes , 
avec des taches noires. 



124. BoMBix Hébé, 

Ailes penchées ; les fupérieures blanches , 
avec des bandes noires i Us inférieures rouges , 
avec des taches noires. 

125. Bo M BIX Calipfo. 
Ailes penchées ; Us fupérieures blanches » 



Ailes penchées , tachetées de noir i Us fupé- 
rieures obfcures , flr les inférieures rlHigiU - 

132. BoM Bi X Argé. 

Ailes penchées ; Us fupérieures blanchUf 
avec des raies & d:s taches ob longues , noires; 
Us inférieures (tan rouge pâle , avec des tacha 
noires. 

25J. BoMBix vierge. 



avec de^ bandes &des taches noires ; Us in fi- | -.- , . , ^ . . 

m«r« d-un roug< fcuv< , avec des tJlu» f '« ^"^^*'\ ' '" ^"^". 
nnir,€ ^^'ées de rougcûtre ; Us tnjéri 



noires. 



liC. fioMBix Tarquin. 

Ailes penchées ; les fupérieures cendrées , 
avec une tache noire , marquée d'une U'gne 
rameufe^ blanche. 

227. BoMBix Tarquinie. 

AiU$ penchées ; les fupérieures noirâtres^ 



fupérieures noires t 
rm^'Hs de rougcatre ; tes inférieures rouges ^ 
avec des points noirs. 

134. BoMBix Mcnere. 

AiUs penchées ; Ls fupérieures noires^ avec 
des taches blanches ; les inférieures purpurin 

f' nés » avec une tache au centre, & le bordpof 
térieur noir. 

2^ y BoMBix dcfloré. 

Ai Us penchées; Us fupérieures blancigs^ 



M*Mi*i 



m 



Suite de Pîtttrùduâlon à l'Hifiein NaturtUe des Inficlesl 



itl 



B O M B I X. ( Infedes. ) 

arec des taches noires; tes inférieures noires i Ifis inférieures rouges , avec trois taches 
en deffous , avec des brides Hanches. ' nnins. 



xjtf. BoMBix Phyllire*. 

Ailes penchées; Us fupérieures noires ^ avec 
des raies 6r deux VV blancs ; les inférieures 
rouges j avec des taches noires. 

i}j. BoxBix anicolor. 

Ailes penchées; les fupérieures jaunes; les 
infirieures d^un jaune pâle ^ fans taches. 

xi%. BoMBix Helladîe. 



noires. 

143. BoMBix Doniinula. 

Ailes en recouvrement ; les fupérieures noi- 
res , avec des taches dun blanc jaunâtre; ailes 
infirieures rouges^ avec des taches noires. 

144. BoMBix crédule. 

Ailes en recouvrement 1 noires , pointillées 
de blanc ; corps noir. 



145. BoMBix Leâtix. 



Ailes penchées f jaunes; les fupérieures avec Ailes en recouvrement; les fupérieures noi- 

• _ _ « * 



un point au milieu^ noir^ orbiculaire^ tf la 
moitié d'une bande obfcure, 

QUATRIEME FAMILLE, 

Ailes en recouvrement» 

239. B o M B I X de la Crotulaire. 

Ailes en recouvrement; les fupérieures pref 
fuc purpurines y avec des taches annulaires ^ 
noires i les inférieures rouges ^ avec des taches 
noires. 

9 

XAO. B o M B I X du Ricin* 

« 

Aiks en recouvrement; les fupérieures ohf 
curts 9 awec des taches annullaires » noirâtres ; 
les inférieures rouges , tachetées de noir. 

X4I. BoMBix faiiguinolenc. 

Ailes en recouvrement j dun blanc de neige; 
/b fupérieures avec le bord antérieur rouge ; 
Us inférieures avec des taches noires. 

X41. BoMBix chiné. 

Ailes en recouvrement ; ks fupérieures dun j 
[ao/r verdâtn^ lui f ont ^ rayées de jaunâtre ; 



res y avec des taches bleues ^ jaunes &' blan- 
ches ; Us inférieures avec des taches rouges à 
blanches. 

ij^6. B o M B I X fourchu. 

Ailes en recouvrement ^ grifes , blanches & 
pointillées de noir à la bafe ù à f extrémité ; 
corceUt mélangé. 

247. B o M B I X Colon. 

Ailes en recouvrement 9 d'un gris obfcur ^ 
avec deux points noirs , di flans. 

248. B o M B I X du Tremble. 

Ailes en recouvrement , d^un gris lutfant , 
avec une rangée de points noirs , vers le bord 
postérieur. 

249. BoMBix écoilé. 

Ailes en recouvrement ; les fupérieures fer- 
rugineufes , avec une tache étoilée à t angle 
interne ; femelle aptère. 

250. BoMBix foucieux. 
Ailes en recouvrement , obfcures , avec 






t» 



Sait* de rLanduMiM A tmUoki KéturtiU dts iMftSesi 



mÊm» 



B O M B I X, (Infcdcs), \ 

ùiLx idchts Hanches oppofécs ; fimeUi.^ 158. BoMBix orné. 
aptère. 



15 r. BoMBix iiândoie. 

* 

CK rtcouvnment ; ks/upériiures mi- 
ta iohfcwr & de cendré 9 avec une tache 
UeUf blanchitre ; k$ infirieurts nôtres; 
f. Ue aptère. 

151* BoMBiz Zone. 

Aiks en recouvrement^ noires^ avec des 
fondes /auna ; abdomen é^ir , avec k bord 
ies anneaux » rouge ; femelk apure* 

15 )• BoMBiz Uinbcr. 

Aiks en recouvrement^ routées ^ noires i 
(iront tt abdomen fawfa. 

154. BoMBix HiftrioQ. 



ec tei 



u u s ilanchof eniottréa de 



155. BoMBiz Pylotls» 

Aiks en rtcouvremint i ksfuptrîeurêsfêU' 
9 avec fix rangées tranfverfaks de points 
toirs; les infirieura Jautus ^ avec dix peiites 
taches noires. 



15^. BoMBix joli. 

Ailes en recouvrement , roulées ; les fupé- 
rieura Jaunes f avec fix rangées tranfverfaks 
U points noirs ; ks inférieures rouges 9 noires 
i leur extrémité. 

^57* Bo MB I X gentil. 

Aiks en recouvrement ^ roulées ^ Hanches; 
Vi fupérieures pointillées de noir tr de rouge ; 
les inftrieures noires à leur extrémité. 



Ai ies en recouvrement , déprimées ; Us . 
périeures rouges , pointillées de noir ; les 
flrieures mélangées de blanc fir de noir. 

159. B o M B 1 z Prtverne. 

Ailes en recouvrement; les fupérieures { 
cures t avec une bande jaune ; les infiria 
fauva , avec U bord pofiérieur noir. 

r6o. BoMBiz Francifcain. 

AiUs en recouvrement ; les fupérieures t 
rouge de chair » avec une raie interromi 
noire; ks inférieures tranfparentes. 

16I. BoMBXZ Jéfuice. 

Ailes en recouvrement , noires , avec 
raie tranfvetfak » fauve. 

x6i. B o M B I z annollé. 



Aiks em recouvrement ^ moires ^ avec 
taches itut blanc de neige ; jamba avec 
anneaux blancs. 

1(3. BoMBiz da Gnimen. 

Ailes en recouvrement 9 déprimées^ g 
tfes t avec une Ugne trifourchue ^ b uni 
blanchâtre. 

26^ BoMBiz populaire. 

Ailes en recouvrement; ks fupérieures 
cures veinées de blanc; ks inférieures 
châtres. 

i6y. Bo M B I X fulminant* 

Ai la en recouvrement , dentées , mêla 
dTobfcur tf de gris ; corselet blanc antéri 
meut f avec une Ugne tranfverfaks noire 



Suite dt PïntroiuSïon à l'HîJloîrt Naturtlîe in Jnft&es, 



'flj 



BOMEIX, 

t66. Bombix du Glonofa. 

vf/V« m ruouvTimtnt; Usfapiriturtsnoi 
res , mélangitsdi rouge & dejaunti la injï' 
TieunsnoirtSt avec U tord jaunt, 

z6-j, BoHBix du Ciinuoi. 

AiUs en recouvrement i le^ fupiri tares noi- 
ra, firruginitt/ts vers k iord poftf rieur ; lu 
iafirituris blanches. 

1.6%. BoMBix Rofecte. 

jlifts en recouvrement, couleur de rofe , 
tvtc trois raies noirâtres , dont fane tr'ts- 
omàity & lei troifieme poaâuée. 

x6^. BouBix coliiei'- rouge. 

jtilts m recouvrement » noires ; corps 
JMvr * aie ua coUier rougt i 6 t abdomen 



. { Infcâes }. 

173. BoMBix fuligineux. 

AiUs m recouvrement t d'an rougt fuligi- 
neux, avec deux points noirs; abdomen rouge, 
noir fur le dos. 

271, BoMBix crible. 

Ailes tn recouvrement ; les fupe'rieures 
Hanches , avec despoints noirs , placés tranf- 
verfalement, 

Z71. BoMB IX obfcuï. 

Ailes en recouvrement, roufsâtres, prefqut 
bruntii lesfupéricuns avec deux ou trois points 
trênfpartns;al>dominjaune^vec une ligne noire. 

27 j. BoMBiz poniftué. 

Ailes en recouvrement ; les fupéritures d'an 
brun roufsâcre , avic plufuurs points blancs, 
tranfpçrens i les inférieures jaunes , avec l'ex- 
trémité noirâtre. 




lit B O ? 

PREMIERE FAMILLE. 

A:les KTENDOrS. 
Lts qujtfi di'is étendues k^ri^ontaUment^ 
I. BouBfx AtUs. 

B{yM»Y\ Atljs. 

Bom^x alis patentihuj fuUatis iuteo variis , 
mjiiija jlntjifjtj , antiàs Jtjquialtera, F Al. Syft. 
tntom. fùg. ff^. n^\ i.— i^r»r. injl tom, ^.p^g* 
167. /!**. I. — Mjnr. inf, tom. i. p, 108. i**. I. 

àfA^s^Afij A::»:*: us Ml^s peJii.iù'ornis elinguh ^ alis 
fiUatis con^'sj/ori^us luteo^uriis mcculu fe ne fi rata , 
ft^pe* ion iu ( Jljlitt:a!eera. Lin, Syfi. nat, pa g. Hot. 
m'\ i. — M:iJ'. Luii. Vin p. ^6$. 

Cram. Pdf m. ex or, tom, 1. p, 1 1. />/. ^. fig, A. 
tcm. 4. f». iko C^ i8},p/. }8i. fig. C, fi pL j8x. 

FiTiv. C^j^of». w3. S. fig, 7. 

Knorr. Deiiâ. iuu, feUJ. tah, C. 4. n^, t. 

SàiA ^Vii/ 4. ta^. f7« ^^* I, |. 

Valint. Afj//, &. 168. iaS. 54. 

Il varie beaucoup pour la grantlcur. Le mâle eft 
ordinairement plus peut que u femelle. La largeur 
ic cet infcde , lorl«]u*il a les ailes ëcendue», eft 
à-pcu-près «le huit a dix pouces. Le corps eft d'un 
louge fauve. Les antennes font fauves & pedinccs. 
Les ailes fut>cneures font recOnrbécs en faucille à 
leur extrémité : on y remarque i®. la bafè qui eft 
d'une couleur fcrrugineufe , un peu grisâtre , ter- 
mince par une petite l>ande inégale , blanchâtre ; 
a^. le difque qui eft fauve ^ ferrugineux , au 
■âlica duquâ ou voit une uche tranfparentc , 
lâns couleur ni écailles , triangulaire , bordée 
de Doirârre , & quelquefois une autre uche plus 

C:t:e , oblorgue , tran (parente & fans couleur , 
;dec de noir , placrc vers le bord cxccmc i 
1^. une bande blanchâtre , qui féparc Se diviTe eo 
dcjx le difque ferrugineux : on voit à U portion 
^u; fe trouve vers rcxtremité une bande d'un noir 
bl.jïtrc; 4\ rcxtremité qui eft d'un jaoDC fauve ^ 
Ir burù pjîlrncur cjui a une ligne noire « ondée. 
Ll» ailes in:' ::c.::cs di!^vicn: peu de^ fupérieurcs.. 
On y voi: la mtxc tache riarfparcntc , placée 
mu xzuLcu des mc.iics bandes. Le bord poiléricur a 
œ pm dr :aar: f^uve , & une l'gnc noire , plus 
larjc , n>c-.".s oai.c &: moins maïqutc que celle 
du t<f:d yo-i'-iiCkiT de l'aiic fupvncurc. Le rlcilbus 
cil p::lc3c *c -a mcxc «:c-j!cur que le dctius; li 
cil I&:. pcj !-:'.> clair i la bar.dc blar.cîic du difque 
eft p-Iji lai^c , ii .TA.-çuric toui du îo: j» lî'u.ïc lignc 
foir: ià'JM i cn£i U r*r:jc dj difruc , ai:-d^.Ia de 
cc:-t barde, c:t pirlc:n-.c de pcnrs poiMs jau- 
lit::*. p!::. ^U xi di r t &: cucux n:a:qucs qu'au- 
dif .- i: "*j c. 

! • *'r.r. z z1i\ d'jne :ouIcur bc^ucuup plus pâ!c 
C-. : !; cLc , âc les bindcs &: ligr.cs i.c lut.: pa> lî 



".-'. c 



CL C4kr.c, a^i iilcs Moluqacs. 3cc, 



6 O M 

i BOMBXX Ethra. 

Bombyx Ethra, 

Bombyx alis patentibus fubfaicatîs rufis , fi^'^P* 
diiabus albis ^ macula fenefii ata, 

Pkaiena Aurota QKAU.pap. exotiq, tom. i, féig, 
II,/»/. 8. fig, A. 

Me RI AN Surin, tfib, y t. 

S£BA Muf, tom. 4. tab. 57. fig, $6. 

Linné & Fabricius* ont regardé ce BomUx 
comme une (ùnple variété du précédent : Cramer» 
au contraire , le regarde comme une efpèce 
diftinde. Il eft un peu plus petit que fautrc | 
les ailes ne font prefque pas courbées en faucille à 
leur extrémité , & les couleurs font un peu differcD* 
tes. Les fupérieurcs font d'un fauve r^ugeicre , 9c 
elles ont une petite bande blanche coudée^ TCt» 
leur bafc s une autre courte & arquée , au bord ia» 
terne i une tache irrégulicre tranfparentc , ùuit cem^ 
leur ni écailles , & allez grande , placée au miliev % 
une bande formée de quatre cjulcurs dtftinâss» 
fa voir» noire» blanche, rougeâtre & obfcurc, mi 
coupe Tailc } enfuite des taches triangulaires, longà* 
très» placées à côté les unes des autres & co&fiandaci 
enfemble s enfin , une petite bande d'un jaune âuv^ 
irrégulicre » vers le bord poftérieur. Les ailes s 
rieures diffèrent peu des fupérieurcs ; elles 

d'un rouge fauve» & elles ont une pecice b 

blanche» yet% leur bafc 5 une tache cranfpaicait^ 
au milieu s la même bande quadruple ; les mêflM 
taches trianjgulaires » rougeâtrcs; la même frwtjh 
d'un jaune nuve^ mais fur celle-ci» fe trouTCot éê 
pentes taches noires â la fuite les unes des aucrct. Lt 
dcflôus des Quatre ailes eft prçfquc de U mime 
leur que le deflus. 

Il le trouve à Cayenne » à Surinam. 
La larve eft figuréç dans la planche drée de _ 
rian : clic rcncmblc un peu à celle do BotmàiMPâ 
d'Europe. £lk eft d'un beau verd avec le boid 
anneaux jaunes» & des tubercules élevés , 
partent des piquans roidcs» droits» courts , cul 
de rayon. Elle vit fur le Citronicr , l'Onu^er* 

i. BoMBix Hcfpértdc. 
^OMarx Hejpenu. 

Bombyx alis patentibus falcatis Lato vérUs^ 
cala fencfirata ^ pofiuis rotundatis. ÏAM.Sy/ï 
F^i" fS7- n^- t* -7 Spec, inf, tom. 1, ^mg. I«|^ 
«•. 1. «^«» Mant, mf, tom. 1. pag. 1 08. n\ r. 

Phalena Attacus Hcfpcrus peBimîcormis 
guis , alis fubfalcatis luteo^variis : macmlm 
trata folitaria, LiN. Syfi. nat. pag, %o$. «•, 
Muf Lud. Ulr,pag, J67. 

Phalena Hijperus. Cram. Psp. €X0i. 
pag, lof.pl. él.fig.A, 

MiRiAbi. Sarin, tab 6^. 

Siba Muf, tom, 4. tab. $7. fig. S ff é. 
st. fig, II O ij, 

DAl'bint. pi. enUm, é6,fig. 1. 

Sriz Mifi, inf tab. xi. fig^ i. 

Ce Bomhix faôc an peu pou U grandcor 



■h 





B O M 

•idùuircmcDt de cinq à fii pouces de largeur , lorf- 
^u'il a les ailes écendues. Les ailes fupericuics ont 
kur cztrémicé un peu recourbée en faucille , mais 
moûts que celle du Uombix Atlas ; les inférieures font 
anondies. Le corps e(l fauve , quelcjuefbis jaunâtre : 

00 Y voit uac bande blanche à la partie aatéricure 
do corccicr, fie une autre moins marquée il la partie 
todéheure. Les ailes font prefque de ta même cou- 
leur i elles ont une grande tache d'un fauve ferru- 
gineux â leur bafe, terminée par une petite bande 
moitié btanckâ:rc Se moitié noirâtre. Le milieu des 
ailes cû d'un £iuve brun , avec une tache ctanfpa- 
renie . {ans couleur ni écailles , triangulaire fut les 
ades l'apéricures , & prefque ovale , SE un peu plus 
naadc lui les infetiaures. Après cette couleur fauve- 
bnuc, il y a une petite bande moitié noitârre fit 
noîiié 'blanchâtre , après laquelle on voit une large 
bande d'uniituve tougcâtrc, lur laquelle c(l répandue 
une pouAïcre blanche. L'citiémiié des ailes fupé- 
nCBics cft d'an jaune d'ombre. Le bord des quatre 
ailat cft ombté , avec des traits noirâtres. 

La cfacnille eft figurée dans la planche que noua 
aroos citée de Mériao : elle cH entièrement glabre 
& tva jaune &uve. On y voit aulfi Ton cocon , dont 
h ooalcot cft un peu biunc. 

EUcvicfitrlcsOnuigcrs Se les CiDonniersdcl'Amé- 
iiqK diéridionale. 

• Ce Bomhix nous vient aflcz ËéqucailBcnt -de 
C^cBDc, de Suiùum, des AaiiUcs. 

JBouaix Anrote. 
OMMTX .Auratus. 

fiomtyx alis pMtatîhiu faUatis foncoloribat fia- 
^cuuitKx : fiifaa alhida ùatu/aque difc't frntfirata, 
lu. M^fU. iitf. 'tout, i.pag. io8. n". j. 

Balafbanc Ce pteCquc la grandeur da précédent. 
Tavcs les ailes (ont iannâttes , avec une ou deux 
faites bandes blancocs, à la bafe, une grande 
ncfce tnnfparcntc , en croilfant, placée au milieu , 
b^KOe fe termine poftéricutcmcnt pat une tache 
âme, figoiéc en croiiTant. On voit enfuite une large 
Midc blancbe ; puis une tache oculéc , noire , Se. 
WK ocbc bUncne, en ctoillâai, àl'cxtiémitédcs 
aks &péiietiics. 
n te tiotiTC en Amérique. 

j. BouBix Cécropie. 
MOMMTT Cteropia. 

~tÊityx ati* pattKtibus grifiis , fafiia fulva ; 
iioetUofubftJtefiriitoftTmginto. Fab. Syfi. cm. 
|J^.I(7.B«. î. — 5;«. inf. tom. x. pag. 167. n*. j. 
■ •— Ndar. inf. tom. i. pug. loS, n°. 4. 

1 fhmUiu Attaeuj Cectopia pcHinkomli elin- 
I pu , a/û fuifalauU grifiis : fafiin fidva , fupc- 

' "' «a» fuiftntfirato ftnuginto. LiN. i>yfi. 

t-P«g. 8ûj. n», j. -^ Muf. Lad. Vlr.pag. ji8. 

DttBi. ùLtft.inf. tom. i.taB. 18.^. i. 
I f^4U.iJ» Cteropia. Ckam. Pap. txot. tom. i, pag. 

Bifoirt Natarei't , Infttiit. Toitu V, 



B o M 



'S 



Clerce. icon. inf. tab. ^9.jig. i. 

Catesb. CJrol. i.pag. S6. tai. S6. 

Il cft à-peu-ptès de la grandeur du Bomhix Jlcfpi- 
ridt. Les antennes font brunes fi: trcs-pciiinces. Le 
corps eft fauve on fctrugincui , avec une bande 
blanche à ta partie antérieure du corcelct. Les ailes 
ont leur extrémité prefque recourbée en feucilte. 
Elles font brunes , & couvertes d'une poulTitre blan- 
che qui les fait patoîcre grisâtres. On y remarque une 
petite tache £iuve à leur bafe ; une tache prefque 
tranfparente , figutée en croidànc , fcrrugincutc , 
bordée de noir , placée au milieu j cnfiûte une bande 
fauve, une bande blanche, fmuée, vers le bord 
poftérieur-, placée fur un fond d'un gris veidàtrc ; 
en£n , une tache ocutéc , noire , vêts l'eiirémité. 

Les ailes bféticures font à-pcu-prés de la coulent 
des fupérieures : on y remarque une tache en croil- 
fant , prefque tranfparente , fètrugincufe , bordée 
placée au milieu ; une bande moidé &uve , 



itié blanche ; le bord p 



]ui ed d 



ngns 



verdâtre , avec des lignes fit de petites taches noires. 
Le dcfTbus des ailes efl à-pcu-ptès femblable au 
dclfus. 

Il fe trouve à la Caroline , à la Nouvelle- Yorck, 

à la Jamaïque 

6. BOMBix Paphie. 

hoiisTX Vaphia. 

Bombyx atit pattnùbiis faleatis eontohriitu fa- 
vis, firigis rufis ocelhqut ftntfirato. îab, 5yj!. tut. 
pag. 5J7. n". 4. — 5>ec. inf. tom. 1. pag. \6t. 
n". 4. ^— Mant. inf. tom. i.pag. 108. ti". j. 

PhaUna Attacus Paphia ptSinicomis tliitguis 
flava J alis faleatis toncoloribas ocello feneftratis. 
Lin. Syfi. na(. pag. to^.nP, ^. — Muf. Lad. Vlr. 
pag. ^69. 

Fetiv. Ga^opk. tab. 19. fig. ). 

Il eft à-peu-près de la grandetu du précédent. Les 
ailes fupéneures ont leur extrémité recourbée en 
faucille: elles font d'une couleur jaune briquciée , 
avec le bord antérieur cendré. On y remarque une 
bande d'un blanc jaunâtre } une tache oculée , blan- 
che , doTit le milieu ell grîs , l'iris brun , fie la prti- 
oere tranfpaiente; le bord biiqueté, fut lequel on 
appetçoit une raie d'un noir violer. Un peu avant l'ez- 
ttÂnité, il y a une tacbe marginale noitatre, peu mai? 
quée. Les ailes infétieurcs font jaunes , arrondies i 
on y remarque une lachc oculéc , fcmblabic à la 
précédente , placée au milieu : elles font plus pâles 
vers leur bord poftérieur , & elles ont des raies on- 
dées , peu marquées. Le dcITous cfl d'un jaune fèr- 
rugineuT rougeatre , 8e on y voit les mêmes tache* 
oculées qui fe trouvent à la partie fupéiieure. 

Il faut remarquer que les taches oculées des ailes 
du mâle font oblongues , & que celles de la femelle 
font rondes. 

Il fe trouve dans t' Amérique fepienuionale. 

T. BoMBix Polyphemc. 
BoiitTX Polyphemiu, 



iS 



B O M 



Bomhfx alis faitntiiiu fa/edtit pifc 
fjfcU Mra oit.Uoque ftatfirato pofiitarum m^ori. 
Sa». Sptc. inf, tom. x, ptg. !<!. n". f. — Maal, 
inf.u- - --■ - -" ' 



Phaltnj Palyphcmut, Crah. Piip, txot. loin. 1. 
g. t. F'. (.jÇ-.AfiPB. 



11 cil à peu prii de la f>ran(lrui du -précMcr 
Le coipi en lcnuj>ineux , avec la lèie & 1 ab<lomcD 
ccndrci. Les ailes ru|>^(ictiici ont leur «traité 
recouibce tt\ faucille j cUci Tobc Eouj^eâuei à leur 
bafc Si a leur bord poftcricur : elles font d'une 
couleur fauvc-ceodiéc au milieu, fi: ccicc coatcut 
cit terminée par une petite bande blanche du côté 
de la baie , & par une double bande notre fie blandic 



i oppofc. On ri 
tacuc ocuice , tj 



i le milieu. 



pcciie taclic ocuice , tranfparentc , ovale-ob longue , 
D[):déc d un double anneau tautie U noir. Les ailes 
iiit.iicurcs func d'un fauvc-f>tit . avec le boid pof- 
lûicut rouj^eâtre , une bande moitié blancbc te 
muiiiê noirv placée veri ce bord , & une grande 
laclie ocuke noire, avec l'irii jaune fie un point 
iranlparcnt placé au milieu. Les quacrc ailes font 
plus obfcures cn-dellous , avec une bande blancbîtrc 
Tcn le bordpoUériciir, fie les tacb» ocuMci plus 
petites «lu'en-deiruï. • 

Il fe ttouve i la Jamaïque , dans l'Amérique Sep- 
icntrionate. 

S. BouiixCiihétée. 

Bouarx Cith^rtj. 

Bom^x alis paiernihus taatploriiu griftis , 
fi-igis untrtit octlluqut fentfiriiiù. Fa». Syfi. tiuom. 
P''g- S f7- *"• i-——Sptc. inj. tom. i. pag. KS. 
«*•, *, Mant. inf. tom. x.pag. loS. ■'. 7, 

PkaUnit ciiptnjù. Ckau. Pap. txot. tom. 4. pag. 
Xi.pl. îol/^A-B. Pag.74.pl. jij./^.G. 

iitz. H.fi. i-.f. (ui. II. fig. t. 

Il a près Jt lii lignes de largeur lorfqu'il a les ailes 
é;cnduei. Les kniènncs font ircs-peâuiéei A: fcrtU' 
gmeufes. Le corps crt d'un jaune fauve &: velu. Les 
aite« fuprrieures onclear extrémité un peu recourbée 
en faucille i elles font d'un gris jaunâtre ou d'un jaune 
Kun , avec dcui petites bandes blanches . dont l'une 
«en la bafc clt undrc. Entre ces bandi 
■ne grande tache ocuice , formée 1 
rircmaircs blaa;bc, noiic fc jaune. 
oanrparent & fans couleur. Les aitci inféticures ont 
au milieu une cache ovale , oculée , plus grande 
que celle des ailes rupcricures , fie {larcillement for- 
■léc de (rc'li larges lignes blanche , noire Se jaune , 
avec le centre petit Bi iranfpatent. Au-deU de cette 
•acbe on remarque une bande blancbc. Le delTuus 
des ailes eft brut) , avec une cnuleui gtifc au mi- 
heu , te les caches ocaiccs plus petites fie inoini dif- 
•nUet. 

La Chenille efl d'ua bnm obfcur. A: comme par- 
fcmcc de points jaunes , vcidâuei, un peu doris. La 
rite Cculc elt faune. 

U le BM1C M dp de SvBBft-Etfitutte. 



: on tcmarquc 
: trois ligtKs 



BO M 

9. BouBix Mylitte. 
BoM,rx Mylitia. 

Bomiyx alit paicniikus , falcatù , JÏ«« iP'H* 
ftniigiiua oce/hque ftntfirato panito. Fil. Ay/. 
tniom. pag. jj8. n\ 6. -— Sptt. inf. tom. ». 

pag. lit. a*.-}. Idani. "if. tout. i. pag. lo>. 

n". 8. 

'PkaUna Paphia. Cxau. Pap. exot. tom. ». pag. 
7I. Bl i/ 8t. Planch. 145. fg A. —Pi. l47-«- 
A. B. PL H,t.fg. A. 

Dkuky. lUufi. inf. lom. ». tai. f. fig. I. 

S ISA. Mu/ tom. 4 tdi. ii.Jig.S& f. 

RuUPH. Amboin. parf. i- pag. It). tai. yj. 

Ce Sombii varie un peu pour les couleurs. It 
a environ fix pouces de largeur lorfqu'il a ka ailes 
étendues. Le corps & l« quatre ailes (ont jaunes oa 
d'un jaune fierrugineui. On voie à la patiîe antérieure 
du corccici une bande d'un gris bleuâtre, qui t'é- 
lend tout le long du, bord antérieur des ailct fu- 
pétieures. Les ailes Tupi-rieurcs funi un peu tccouT- 
bces en faucille à leur excrcmité. On y remarque hoc 
ou deux bandes ferrugineufes értoices , fie une graodc 
taclic oculée ovale, donc le cencte cft tranCpaieiu, 
coupé par une ligne ou nervure ^trugineufe ^ & 
dont le tour efl formé de itoit lignes , favoir , noite, 
lèrrugineufe Se gtifacre. On remarque vers le botd 
podérieur une perite bande blanctûtre. Les aitcs 
mfifiieurï» font anondies, fie à peu près fcmblaUe» 
aui fupéticuies pour les couleurs. 

11 fe pouve a Amboine , fui la côtf de Coib- 
mandcl, au Bengale. 

La chenille, doncon peut voit rbiAoiic dans RoB- 
phius, cft nommée, par ki laàiaa , Mugg^Wtty 
Silk Worm. Elle vit fur le Rhamnos Jujubss. Lm. 
Elle cfl verte . avec une raie longicudinale |aUBe de 
chaque côté. Se deu4 tubercules poileiix fur chaque 
.anneau. Elle leircmblc un ^n à ta chenille du grand. 
Paon. Parvenue à coure fa gioflcur, elle file onc 
coque de foie qu'el!» attache à un rameau p« k 
moyen d'un long pédicule de foie. 

10. BoMBtx Atiude. 
BoMtYx A.'ÎKàa. , 

Bumîyjt alïi pu:uHs fihfjlçaiit nifs , griffa mm- 
dJtii ffiit , aatUis mai.ulj ftntfirdta ,pi>fiii,ii ottUa 



lujori 






Pkjl±na Altnda. Dava». lU"]!. '"f. 1 



I- 



pcu plus de lëpt pouces de largeni Imfî. 
que fcs ailes font iliendues. Les antennes foorbnncL 
peu pedinées. Se fécacées a leur eiirémitc. Les yofe 
funthiuiu. Le corcelci clt dunbtun fcirug^H , 
avec utie petite bande faunÀire a fa pattic anieriente,- 
Si un peu de gris a fa paiiie l'upérieurc. L'abdoaea 
ell d'un brun Ixtiugincui. Les aJci fous toul'sâucs . 
avec les bords poiléii^uis plus fovéi. Si. pltlicuis 
raies rranfvcrfàles , otulées, brunes. Les iupéricutea 
ont leur eitrcmité légèrement cccnurbée ; on y re- 
marque une tache tranfpaitnte, fans bordure coloc^ 
placée vcn k ccanc. Les ufciiauics font a 



B O M 

On y Toic au milieu une grande cache oculée , dont 
U prunelle eft cranfpareuce & entourée de trois 
cercles , dont le premier e(l jaunâtre , le fécond 
soirâcrcy & le troifîème noir. Tout le driT—i éa 
corps & des ailes eft d'un jaune fauve oblcur , & 
les raies ondées au'on remarque à la partie fopé- 
rieure des ailes lont mieux marquées en defTous. 
On y Yoit dci^x caches noirâtres auprès de la cache 
xianlpareote des ailes fupérieures , & deux autres 
pins grandes auprès de la tache oculée des infé- 
rieures. • 

Il fe croûye à Sierra-Léon eu Afrique. 

II. BouBix Phxdufe. 

B0M3YX Ph£dufa, 

Bomùyx alis pattntïbïu falcatis obfcure-griftis y 
ûJuiciM Jirigis tribus fàfcis maculaque triangulari fc- 
lufirata ; pqjiicis occllo.majori nigro, 

Pkaldita Phddufa. O&URY. Illuft, inf, tom. 3. 

n cil de la grandcUr du précédent. Les antennes 
(ont d'un gris brun, très-pcâinées & fétacées à 
leur czcrémicé. La tête eft brune. Le cor celer & 
fabdomen (ont d*un gris brun : on voit une bande 
blaucbârrc au-devant du corcelct. Les ailes fupé- 
neurcs font un peu dentelées & leur extrémité eft 
recourbée en feucille ; elles font d'un gris -brun, 
& 00 j remarque trois raies tranfverfales^ brunes, 
& une petite tache triangulaire , tranfparence « placée 
un peu au-delTus du centre. Les ailes inférieures (ont 
brunes, grifatres , prefque dentelées; & on y re- 
marque une grande tache oculée , dont le centre ou 
la prunelle m d'un très-l^au noir , entouré d'un 
cercle fauve obfcur , d'un autre jaunâtre , & en- 
fince «Ton troiiième très-grand , d'un brun ferrugi- 
neux. Le defibus eft d'un gris plus pâle que le 
defits : on y remarque une raie brune ; une large 
bande irrégulière ^ placée vers le bord poftérieur , 
Il ime double tache brune auprès de la cache trian- 
gulaire , cranfparente , des lupérieures , & quatre 
aucres bnines , dont deux grandes & deux petites , 
au lieu de la cache oculeb des ppftérieures. 

Il a été trouvé fur la cote d'Afrique , près de 
^xia-Léon« • 

12.. BoMBix Prôméchée. 
Bombyx Promcthta. 

Bombjfx alis patulis fub falcatis^ margine grifeis , 
^nticis utrinque oceUo atro. Fab. Syfi, entom, pag, 
5jt. Jt®. 7. ^-^^Spec. inf. tom. i. pag. 1^8. n^. 
t.'-^Matu. inf, tom. x. pag. 10 S. n^. 9. 

PhaUtta Promttkta. C&Aiâ. Pap. exot. tom. 1. 
fâg. IIS 6 119- f^« 7S- fie' ^' ^' fi'^' -"^ P^' 
7^- fg' A. B. mdii, 1 

Dbv&t. liiuft.inf. tom. x. tab. 11. fig i. 1. mâle, 
"^Tab. XX. fig. I. X. fem. 

Ce Bambix eft; un peu plus pecit que les précé- 
dais ^ il a à peine quatre lignes de largeur lorfqu'il 
«Jcs ailes étendues. Le mâle &*la femelle difièrent 
*K ks cottkors. L*ua eft noirâtre ea-dcffus, avec 



^ o M 



27 



une petite bande claire , le bord poftérieur gri- 
fatro', & une tache oculée , noire , à l'extrémité. 
Lm ailes de la femelle font fèrrugineufes à leur 
I w i fc , brunes au milieu^ avec une pctice. tache 
fouve ;■ enfuite fcti t rgiti eufcs , avec le oord pofté- 
rieur d'un gris jaunâtre , & vers rextréraité on ap*» 
perçoit une tache oculée , noire. Le dcdbus ne dif- 
fère pas beaucoup du defTus. Les ailes Aipérieures 
du mâle Se de la femelle ont leur extrémité re- 
courbée en faucille. 

La chenille eft verte, pointillée de noir, de 
armée antérieurement de quatre épines rouges. 

II fe trouve dans l'Amérique Septentrionale , k 
la Nouvelle Yorck , à la Jamaïque. 

15. BoMBix Erythrine. 

Bombyx Erythryns.. 

Bombyx alis patulis fufcefccntihus yftriga undat4^ 
pallida, Fab. Spec, inf. tom. 1. pag. i6f. n9. 9. 
Mant. inf tom. 1. pag. 108. «**. ïo. 

PhaUna Armida. Cram. Inf tom. 3. pag. ^« 
pL 191. fig. A. 

PhaUna Cajfandra. Cram. //î/ tom. l* pag. 7. 

P^' ^91' fig' B- 

Merian. Surin, tab. 11. 

Seba. Muf tom. 4. tab. ^i. fig. i. x* 5. 6. 

Cramer a regardé le mâle & la femelle comme 
deux efpèces différentes. Le mâle eft un peu plus 
petit que la femelle , & fcs ailes inférieures lont 
anguleufes. Il a un peu plus de cinq pouces de 
largeur lorfqu*il a les ailes étendues. Les antennes font 
brunes & un peu peâinées. La crompe eft courte 
& prefque imperceptible. Le corps c(k brun. Les 
ailes font d'un brun clair , depuis la bafe jufqu'au 
milieu s elles font enfuite d'un brun un peu plus 
foncé , & vers le bord poftérieur on voit une raie 
prefque ondée gridtre. Le deiTous eft à peu près 
femblable au deflus. 

La femelle a ordinairement plus de Ax pouces 
de largeur : elle eft d'un brun clair prefque fauve » 
avec quelques raies brunes. On voit vers le bord 
poftérieur la raie grifâtre , pftfque c>ndée , qu'on 
remarque à celles du mâle. Les ailes inférieures 
font un peu plus obfcures que les fupérieures : 
elles font arrondies , avec des dentelures peu mar- 
quées 3 au lieu que celles du mâle ont un angle fail- 
lant, & ne font pas du tout dentées. 

La chenille figurée au milieu de la planche que 
nous avons citée de Mérian , eft liflè , jaunâtre , - 
avec les ftiemates noirs. Elle vit fur les Erychrines. 

Ce Bombyx fe trouve à Cayenne , à Surinam > 
ou il n eft pas rare. 

14. BOMBix Janus. 

Bombyx Janus, , 

Bombyx alis patulis , anticis variegatis , fubtus' 
ocello atro , pofiicis fanguineis occllo atro. Fab. 
Spec. inf, tom. 1. pag, 169. n®, 10. ■ Mant^ 

inf tom, 1* pag. 10^. /i°. 11. * 

D % 



38 



B O M 



PhaUna Jaaiu. Ckau. Pop, 4Xot. tom. t. peg. 
i^c. ;./. *4. fig. &. B. 

Ce Bom.ix 4 un peu plus de lîx pou^'cs de Ur- 
ccut lorlt]u'il a les ailei étendues. Lci antennes 
Unt brunes & un peu pciflin^cs. Le corps cil d'un 
giû obfirui, avec ciuclt^ucs bandes brunes fui l'ab- 
domen. Les ailct (up^cicurci l'ont obfcurcs cn- 
delfus, avec quelques lachcs irrégultties d'un fauve 
gtilattc , &: <e bord poAéncui giis : elles Tont d'un 
gtis rougcàcte en-dillout, avec une granJc tache 
ocule'e, noiie , marqui-e au milieu d'une prunelle 
blanche oblongue. Les ailes infccieuics foui rouges, 
avec une uèi-f;randc tache ocuUe , noiie , bordée 
At fauve , marquée au milieu d'une prunelle fi- 
gitrée en croilfant : le bord puH^eur e(l d*un gris 
jaunâtre. Le dcllous cil d'un giit un peu fauve , 
ùnt tache. 

Il fc trouve à Caycnoc Sl à Surioam , od il efl 
allez rate. 

If. SOHBix Hippodant*. 

JioMuTi HippodJmia. 

BjtkIt^x jtit patalit fubfalcatis fufcit , margiat 
p.iUiitioiikuM , fi'iga ii/ij aniùarum inttrrupta. 
1 ta. 5/rL-. inf. tom. ». pag. tif. a", |i. .. . . 
•il:i\ i-f. tom. ». fiig. lo?. n". i;. 

l'hjùitj Uippodjmia. Ckam. Pap, txot. tom. 
». F^-g. H' H- ^i-fig- B. 

Il relieiiiblc un peu au Boitiix Prom^thée mâle, 
m.iis il cil plus grand, avant un peu plus d» ûx 
pouccf de largeut lotfqu'iJ a les ailes étendues. Les 
aniennes l'ont un peu pcclinéci, La trompe ell 
courte. Le corps cil brun. Les quatre ailes font 
brunes , avec le bord pollcrieut des rupérieures 
gril'jiic , une raie blanchâtre vcti ce bord , te une 
petite raie ondée . lêrni};ineufe. On voit ver» l'ex- 
tcrmitc de l'aile une pente tai:he d'un noir bleuâtre, 
preltjue oculée. Le botJ des ailes inférieures ell 
d un brun c^air , avec une raie blancbàcie vers ee 
hoid, 1 c dellbus des quatre ailci e(l a peu prùs 
feitiMab!; au dcl1u^, luaii le* couleurs y ibnr plus 
foncL^«. L'ciiiéiuitc des ailes fnpciKurc» cil un peu 



11 fe t 



e à Cavenne, â Surinam. 



t*. BnuB:x Jara. 

if, *r..t-x JjiiJ. 

tiomfyx ulit ;-attiliiui f,il.j:it ctiitcoloribui rjfo 
htttâ , ^ ig 1 f~Jlii ; fi'.gulii m-ieuh l'ccUttri. 

PA-- au i-nj. Ckam. i'--/-. ixot. tom. 4./. tai. 
//. .,*.>f. A 

Il a un peu p!iiidcqiia;rc pouces de largeur, les 
ail.» 'teriju,^. Les an-cnnc* font TOLiles' &: tiès- 
rvsi.T^ct. Tout le tiT^t c^ roui. S; on vmr une 
bj:> !c ■a::e xU jiti.t a^-eruure du cor celer. Les 
iilct l'ii)' ':i.Liie< !oi'\ li'un ijuiic tauvc, plus ilair 
k ;'<»:t i.iitt: & j la paia antéiicirc .'c i'-iile. On 

crn:Tc eu jaune & tiiiouré ie cols a-'ncaul . l'uti 
kuii , i'aauc jaitne , k le usdîime blcoâirc. Cette 



B O M 

tache oculée ell placée r«r uite raie traorvcrfatc 
obfcurci 3c, derrière celle-ci, on en voit une autre 
brune. I.'cx:témiré de l'aile eft recourbée co fan- 
cillc. Les inférieures font d'an jaune fauve : on y 
remarque dens ou irois raies ondées , obfcnre* , 4c 
une tache «culée , bleuâtre , avec un point blanc aa 
centre, entourée d'un anneau fauve Bc d'un autre 
brun. Le bord polléticur de l'aile ell arrondi. Is 
couleur du delfouf ell femblablc à celle du del£tf* 
11 fe trouve à Java. 

17. BouBix clignotcux. 

BoMBTX nUtitans, 

Bombyx alts pattntibus fafco incamatis , pofiUU 
octUo ftTTuginio , pupilla ftiu^nta. Fab. . Syft. 
intom.p. J18. n'. 8. — — 5/cc. inf. tom. i. p. H9. 
n". 1». — Maïu.ii ' 



.inf.t 



i.p. 109. B". 14. 



Il cil un peu plus petit oue le Bombix Pronétlife. 
Les ailes fupérieures font d'un rouge brun , avec une 
raie obfcure vers le bord pollérieur. Les faifïriciires 
font arrondii.s , de la couleur des fupérieurcs , avec 
une grande tache oculée , (errugineufe , cniouréc 
d'un anneau brun bordé de rouge , 8t marquée , a» 
milieu, d'une petite prunelle tranfparcnte. Les qiutre 
ailes font oblcutcs en-dcllcus , avec des taîn ttoi- 
tàtres. 

La femelle e(l un peu plus grande que te mâle. 
Se elle a une tache tuùre iKuIée aux aîlet iafi£« 
rieures. 

11 fe trouve en Afrique. 

18. Bombix Sémiraiqii. 

BoMèTx Stmirjmii, 

Bomiyx alit pattntiiuM caudttit vffieotoritia , 
punilo ftatfirato , cnudit longi^mis. FaB. Gtm, 
inf, mant, pag. 177. — Spic. inf. tom. 1. p. 170. 
n". 1). — Mani. inf. tom. i. pag. 109- "*• if- 

Ph^Una Semirjmit. Chah. Pap. txot. tom. t. 
fag. 19. pi. ii.fg. A. 

Ce Domiix ell très- remarquable pu les loagM» 
queues qui terntineni les ailes iiif^rieures. Il a un 
peu plus de quatre pouces de largeur lorfiine fcs 
ailes lonc étendues. I es antennes font peâinees, fe 
ia trompe cil tmpcrccpriSle. Le corcelct eft d'tp 
jaune fauve, & l'abdomen eft jaunâtre. Les ailcB 
lupéticutcs font d'un jaune fauve â le«r bafe , flc 
le telle ell nuancé de fauve , de brun , de bUac 
5c de gtilàtre. On voit au milieu aïK taclic vta^ 
gulaire, trjnfpaicnte. Les ailes in^rreurcs font hant 
a leur bafe, avec le bord pollérieur brun, & une 
ta,.he ronde tranfparcnte placée vêts le mdica. Ella 
(ont rerminécs par une elpèec de queue tioii o« 
quatre fbt% plus longue que le corps , mince ft 
brune depuis U bjfe iulqu,:s vers fon ntrcniitf , 
oit elle eft un peu plus large. Se d'une conleM 
blai:;hâtrc. Le Jellv:us des atJes dilïïrc fort pc« d« 
deitu* pour les coulcms. 

Il fe tiouve r-rr les cannes â fucre que foo ntW 
tivc dans l'Ainériquc Méridionale, 



B p M 

i9. BouBTic Borée. 

Bombyx Boreas. 

Bomhyx alis patulis caudatis cînertis fufco va- 
riit , amicis punSis duobus /pofiicis unico fenef- 
Zratis, Fab. Spec, inf, tom, i. p, 170, n9, 14. - — 
MàiMt. inf, tom, X. p. 1 09. n^. 4 6. 

PAa/dJta Boreas, Cram. Pap, exot. tom. i. p. 
iio.pL 70. fig. B. 

Il a. plus <ie cinq pouces de largeur lorfque Tes 
ailes font étendues. Les antennes (ont un peu pec- 
tinécs. La trompe eft imperceptible. Le corps c(i 
grilarre. Les ailes fupérieures onr leur eztrcmicé 
recourWe en faucille ; elles font grifes à leur bafe , 
& mélangées de gris , de gr'.s fauve & de brun 
dans tout le refte. On y remarque deux taches 
orales, tranfparcntes , placées l'une à coté de l'autre 
Tcrs le milieu de i'ailc. Les inférieures font grifes 
depuis leur bafe jufques un peu au-delà du milieu , 
qui eil d'an gris brun , avec des raies brunes. On 
Y remarque une petite tacke ronde « tranfparente , 
placée Yers Ijc milieu , & uue efpèce de queue de 
fepc à huit lignes de long qui la termine. La cou- 
leur du deilous des quatre ailes eft la même que 
cdle da deffiis. 

D fe trouve aux Indes occidentales. 

10. BOMBix Lune. 

BoMMTX Luna, 

Bomhyx alis patentibus 'caudatis , concoloribus 
vîrtfcemibus , octllo difci iunato, Fab. Syft, entotn. 
TH' )5** '*®* 9. ^-"^ Spec, inf, tom, 1, pag. 170. 
■*. I j. ^^Mant. inf tam, t,pag. 10^. n*. 17. 

FkaÎAua yittacus iMn^peHinicomis elînguis , alis 
uudaiis fiavihvinntibus concoloribus : octllo difci 
iburi^. Lin. Syftnat.pag. 810. n^, 5. — Muf Lud. 
Vlr. pag, 370. 

Clibcc. Icon, inf tab. $i. fig. i. 

DmuRY. llLifi» inf tom, i. tab, i^, fig. T. 

Pkalêna Lana, Cram. pap, exot. tom, i. pag, %, 
planck, 1. fig, A. '^•^pag. 5 o & 5 1 . ;•/. 31. fig. A, B. 

Catesb. £ar9l, tom, 1. tay, 84. 

Petit. Ga^oph,tab, i^.fig* f. 

Ce Bombix di£rire par les couleurs & la grandeur. 
Celui qui nous vient de l'Âméiique fcprenmonale , a 
ccviron cinq pouces de long , lorfqu'il a les ailes 
érendoes. Les antennes font pedinées & brunes. La 
trompe eft imperceptible. La tète eft blanche , pe- 
tite, peu avancée. Le corcclet eft d'un jaune très- 
clair, quelquefois verdâtre, avec une bande d'un rouge 
brun , a fa partie antérieure , qui s'ctcnd tout le long 
^1 bord antérieur des ailes fupérieures. Les quatre 
«les (ont d*un verd trcs-clair : on y voit au milieu 
^ chaque une tache oculée , dont le milieu ou la 
pninclle eft traufparente & fans couleur , & qui eft 
c&tonrte <fan cercle jaune , au-devant duquel il y a 

«B demi cercle noir. Les ai -es inférieures fonr prcfquc 

ietiicUîs, & elles fe terminent par une large queue 

^ttD pouce de longueur, de la couleur des ailes. Le 

^flous eft a-pcu-prl-s fcmblablc au-dcllus. Les pattes 
{oQt fctnigineules. 



B O M 



2P 



Celui qui nous vient des Inuc> orientales, eft 
ordinairement de cinq à lix pouces de largeur, & 
même jufqu a fept pouces. Il difRre de l'autre , en 
ce qu'il eft d'un verd plus clair, prefque blanc. La 
bande du corcelet & le bord antérieur des râles fu- 
périeures, font d'un rouge prcfquc cramoifî. La 
bafe des ailes eft blanchâtre, & on remarque une 
raie d'un jaune brun vers le bord poftéricur. Enfin , 
la queue eft un peu plus longue. 

La chenille fe nourrit , fuivant Cramer , des feuil* 
les de Sallafras. 

Il fc trouve dans prefque toute l'Amérique fep- 
tcntrionalc & à la Jamaïque , à la côte de Coro-' 
mandcl, à Ceylan, à la Chine. 

II. Bombix Epimethécr 

Bombix Ep'tmethea, 

Boml-yx alis patulis caudatis fubfufcis , firigar 
alba, pofticis Bcello difci fulvo, Fab. Spec, inf 
tom. 2. pag 170* /x". \6. — — Mant, inf tom. 1. 
P^ig' 109. n'\ 18. 

Drury.///u/?. inf tom, 1, tab. 13, 

PkaUma Epimetkea.CKAU, Pap. exot, tom, 1, 
pag. lit, pi. Jj^.fig. A. 

Il a environ cinq pouces de largeur lorfqu'il a 
les ailes étendues. Les antennes font brunes 6c pec- 
tinées. La trompe eft trcs-courte ; les yeux font 
noirs. Le corcelet eft d'un brun ferrugineux, & 
l'abdomen d'un gris brun. Les ailes fupérieures font 
d'un brun clair , un peu ferrugineux à leur bafe. 
On y remarque une raie prefque ondée, moitié 
grife , moitié obfcurc , placée vers la bafe , & une 
autre droite , moins marquée , placée vers le berd 
poftéricur. Lc# ailes inférieures font brunes , & on 
y remarque une grande tache oculée , dont la pru- 
nelle eft d'un beau jaune fauve , entourée de deux 
anneaux, l'un noir & l'autre rouge; au-deffus de 
ces yeux , les ailes font fort obfcures, prefque noi- 
res ; & au-defTous , il y a une raie moitié obfcure , 
moitié grisâtre, qui les traveife. Ces ailes font ter- 
minées poftéricurement par un angle très-faillant 
qui forme une efpèce de queue, allez courte. Le 
deflbus des quatre ailes eft à-peu-près femblable au 
deflbs , mais on n'y voit point la tache oculée des 
ailes inférieures. 

Il fe trouve fur la côte de "Guinée. 

11. Bombix Argus. 

BoMiiTx Argus, 

Bombyx alis patentibus caudatis pal'ide ferrugi^ 
neis ,punclis oc^Jjribus fe.nefiratis numerojis , caudis 
longljftmis. Fab. 5^ff. inf tom. i.pag. 17c. «°. 17. 
— * Alant, i::f tom. i. f, 109. n-, 19. 

PhaUna Brachyura. Drury. Uuji. inf tom. 3, 
tab, 1^. fig. I. 

I! a un peu plus de trois pouces de largeur lorf- 
qu'il a les ailes éccndiics. Les anrcrnes' font noirâ- 
tres, cC le corps eft a une couleur fciiiîjiT.cufe pâle. 
Les quatre ailes font fcrrugir.cufeb pâles, eu d'un 
jaune fauve. Ou remarque au milieu des fupérieures 



li B O M 

PhaUna Janiu. Ckau. Pap. txoî. tom. i. pag. - 
ICC. p/. *4. fig. A. fl. 

Ce Bom.ix a ua peu plut de Ai pouces de lac- 

Î;cut lotrtfu'iJ a le$ ailci étCDduet. Les ancenDcs 
oni biuucs Si un peu pcAio^cs. Le corps eft d'un 
ais obfcuï , jvcc ciuelc;ucs bandes brunes fui l'ab- 
oomen. Les ^les rup^iicuces font obr<:urGs cd~ 
deirut, avec qucitjun lackcs injgulitrcs d'un tâuvc 
gcillitic , Si ie bord poA^rieut gris : elles fonc d'un 
gtis roiigcâtrc cn-dLllout , avec une gtande tacbe 
oculi'e , noire , marquée au milieu d une prunelle 
blanche ob longue. Les ades infericuics font rouges, 
avec une uti-f;rande tache oculfe , noire , bordce 
de (âuvc , martjurc au milieu d'une prunelle G- 
eure'e en croilfant ; le bord pulléticur efl il' un gris 
jaunâuc. Le delloui efï d'un gris un peu fauve , 
lâns tache. 

11 Te trouve à Cayenac & à Surinam , od il efl 
adn taie. 

K. BOMSix Hippodasitt 

BoMkTi HippôJitmia. 

Bjmiyx jtrs piituiii /utfa/cath fujiit , margiat 
pj//idioriiia , fi'iga ii/iii amUiiruin imcmipia. 
1 *B. i><-f. inf. tom. X. pag. itf. n«. il. — — 
;.i.-ir. irf. tom. ». pag. 109. n". 15. 

Fhjùn.1 Hippodiimiii. Ckam. Pûp, exol, tùm. 
». F^g. 4,\. fi. ii.jif. B. 

11 rellcmblc un peu au Bemiix Proro^ihcc mile, 
mjîi il cil plus grand, ayant un peu pluj d» fis 
puuccf de largeur lorfiju'Ù a les ailes étendues. Les 
antennes l'ont un peu peclin^et. La [rompe ett 
courte. Le corps cil brun. Les ({uacte ailes font 
biunes , avec le bord poUJrîeur des fupérieures 
gtifjiue , une raie blanchâtre ver* ce bord , Se tinc 
petite raie ondée, lëri«i;ineufe. On voit ven l'ei- 
ticmiié de l'aile une peate tache d'un noir bleuâtre, 
p(cli)ue oculée- Le boiJ des ailct inférieures ejl 
d un brun c'air , avec une raie bUnchàire *en ce 
bord. 1c diillbus des quatre ailes clt a peu près 
feniblable au delfus . mais le« couleurs y l'ont plus 
Amcvvt. L'eitiÉmiic des ailes fjpcricures cA un peu 

Il fe trouve à Cayeone , à Surinam. 

K. Bous:x Jara. 

V.om'iyx ^lii paittiibu) faLj:is (Oncoloribus rjfo 
iittft , jtig.i f-f'iii i fitg^lii miituU ettiLiri. 
Ph.ia.-ij JùitJ. CKaU. Pjp. txot. tom. 4.^. iir, 

,;. i9*-jig. A ■ 

Il a un l'iu flui de <]uattc pouces de lar|;eur, les 
ail.» ( tcnJu.:^. Les an;cnnc( font louiies ic tiès- 

tccin-cv Tout le co;p efl loui. & on voit une 
ai'ic ra'irt a L j-ari.c ^"rïntuie du cotcelct. Les 
ailct l'iip'ri.utct Eon^ii'un iiuiie fauve, plus cUir 
à l'ciri-imtc & j la parti antriiejre .te i'ailc. On 
y (c:iiai<iuc . au milieu , urre r4:hc oc. ..c, l'.oni le 
(rD:rc eu (aune A: tniouir de dois a->ncaui , l'un 
hiuu , Cautic jaune , & k uoilitinc bituâiic. Lcttc 



B O M 

tache ocnlée t(k placée far une taie tranfTerralc 
obfcutei Se, dcniéie celle-ci, on ca voit une aune 
btune. I.'exfrémtté de l'aile dl recourbée en fau- 
cille. Les inféricutes font d'un jaune fauve : <m j 
remarque deui ou trois raies ondées , obfcare» , Ac 
une tache «culée, bleuâtre , avec un point blanc an 
centre, entourée d'un anneau fauve & d'un autre 
brun, te bord podéricur de l'aile eft arrondi. Is 
couleur du delTous eft fembli^tc à celle du dcl&tt. 
U fc trouve à Java. 



Bamiyx atii piiurttibut fufco tncamatit , pofiuiâ 
octlio jcrrLginio , pupitlit ftat^rata. Fat. . &yp, 
tatom.p. fft.n', 8. Sfce. iitf.iom.x. p. tif. 

ff". I». ^ M^M. inf. tom. t. p. loy. n". 14. 

Il eft un peu plus petit que le Bomiix Ptoraéth^. 
Les ailes fupcricures font d'un rouge brun, avec une 
raie obfcure vers le bord poflérieur. Les faiféricnrcs 
font arrondies , de la couleur des fupérieutcs , avec 
une grande tache oculée , fcrrugineufc , entourée 
d'un anneau biuii bordé de rouge , & marquée , •■ 
milieu, d'une petite prunelle iranfpairnte. Les quatre 
ailes font obfcures ea-dedvut. avec des cain noi- 
râtres. 

La {emellc eft un peu fins grande que le mâle , 
& elle a une tache noire ocuUe Uiz ailet ioff- 
tieutes. 

11 fc trouve en Afrique. 

18. BoMBix Sémiraiqis. 

BoMtTx Semiriimù. 

Bomiyx alU patrntiiia cavdatu vtrptoiarihia ^ 
puncla fentfirato , caudis longiffimij. F*l. Gt». 
inf. mant, pag. 177. — Sptc. inf. tom. 1. p. iyo. 
rt". 1).— Mdn(. l'n/ tom. X. pag. 109. n". i^. 

Pk^lMH Semiramii. CkaM. Pap. txot. tam. t. 
pag. 19. pt. li.fig. A. 

Ce Bomiix eft rris-remarquablc par les hnigac* 
queues qui terminent les ailes iufirrieuret. Il a dq 
peu plut de quatre pouces de largeur lerfquc fcs 
ailes font étendues. I es antennes font peâineet, SE 
la trompe efl inipercepiiMc. Le corccict cil d'y 
jaune fauve, & l'abdomen elt jaunâtre. Les ailes 
fupcricures font d'un jaune fauve à le«t bafc, ft 
le telle cil nuancé de fauve , de biuo , de bbac 
& de grilàtre. On voit au milieu une tacite trian- 
gulaire, ttanfparcncc. Les ailes infétieures font hmvtt 
a Icurbafe, avec le bord puiléiicur brun, tt anc 
rai:he ronde tranrpaicntc placée vêts le milicn. Elles 
font terminées par une crpècc de queue trots oa 
quatre toi^ plus longue que le corps , mmcc ft 
brune depuis la bafe jufqucs vers ton eiirémii^ , 
od elle cH un peu plus lai^ , Se d'une cauletH 
blat:.:hâtrc. Le JclUiUs des ailes ditïïre fort pc« d« 
dell'us pour les couleur». 

Il l'c tiouve f^it les cannes â fucre que foa oiW 
(ivc lUnt l'AiDétiquc Méiidionale. 



B O M 

1 

I9« BouBTic Borëc. 

Bombyx Boreas, 

Bombyx aiis patulis caudatîs cînertis fufco va- 
fiis , aiuicis punBis duobus /pofiicis unico fenef- 

tratis. Fab. Spec, inf, tom. i. p, 170. n?. ^14. 

Mont, inf. tom, 1. p. 1 09. n9. 4 6. 

Pha'âna Bore as. Cram. Pap. exot, tom. i. /?, 
iio.pL 70. fig. B. 

Il a. plus de cinq pouces de largeur lorfque Tes 
ailes font étendues. Les antennes (ont un peu pec- 
tinées. La trompe eft imperceptible. Le corps cii 
grilairc. Les ailes fupërieures onr leur eztrcmicé 
rccoixrWc en faucille ; elles font grifes à leur bafe , 
& mélangées de gris , de gr'.s &uye & de brun 
^ans tout le refte. On y remarque deux taches 
ovales , tranfparcn tes , placées Tune à coté de l'autre 
Ters le milieu de l'aile. Les inférieures font grifes 
depuis leur bafe jn(que$ un peu au-delà du milieu, 
qui eil d'un gtis brun , avec des raies brunes. On 
Y remarque une petite tacke ronde « tranfparente , 
placée vers Iç milieu , 8c une cfpèce de queue de 
fcpc à huit Ifjgncs de long qui la termine. La cou- 
leur du deflous des quatre ailes eft la même que 
celle du deflus. 

U fe trouve aux Indes occidentales. 

10. BOMBix Lune. 

Bombyx Luna, 

Bombyx aiis patentibus *caudans , concolorîbus 
vîrefctntibus , oceiio difci iunato, Fab. Syft, entom. 
P^g' )5*» '^^' ^. ^.-.^ Spec, inf tom, 1. pag, 170. 
ji*. ly. ^^Mant. inf, tom, %,pag. 10^. n*. 17. 

Pka.'djut j^etacus Luns. pe^inicomis elinguis , aiis 
taidatis flavo^inntibus concolorîbus : ocello difci 
biAdto.lAin. Syfinat,pag, 810. /i*>. 5. — Muf Lud, 
Vlr, pag. 370. 

CtiBcc. Icon.inftab, $^* fig. i. 

DmuRY. llLfi. inf tom, i. tab, i^.fig, T. 

PhaUna Lana, Ckaja, pap, exot, tom, l, pag, ). 
flanck, 1. fig. A, — pûg. 5 o 6» 5 1 . /:/. 31. fig, A^ B. 

Catesb, jCaroI, tom, i. tak, 84, 

Petiv. Ga^oph,tab, 14./^. J. 

Ce Bomhix difiire par les couleurs & la grandeur. 
Celui qui nous vient de l'Améiique feprcnp-ionale , a 
environ ciaq pouces de long y lorfqu il a les ailes 
étendues. Les antennes font peôinécs & brunes. La 
trompe eft imperceptible. La tète eft blanche , pc- 
liie, peu avancée. Le corcclet eft d'un jaune très- 
clair, quelquefois verdâtre, avec une bande d'un rouge 
brun , à (a partie antérieure , qui s'étend tout le long 
^o bord antérieur des ailes fupéricures. Les quatre 
ailes (ont d'un verd trcs-clair : on y voit au milieu 
de chaque une tache oculée , dont le milieu ou la 
^Dclle eft tranfparente & fans couleur , & qui eft 
entourée dBen cercle jaune , au-devant duquel il y a 

un demi cercle noir. Les ai-es inférieures fonr prefquc 

éenicl-ts, & elles fe terminent par une large queue 

^un pcîucc de longueur , de la couleur des ailes. Le 

Atffous eft a-pcu-près femblable au-dcilus. Les pattes 
W fcrruginenfes. 



B O M 



2P 



Celui qui nous vient des Indes orientales , eft 
ordinairement de cinq à fîx pouces de largeur, & 
même jufqu a fept pouces. Il difR-re de l'autre , en 
ce qu'il eit d'un verd plus clair, prcfque blanc. La 
bande du corcelet & le bord antérieur des aiîes fu- 
péricures, font d'un rouge prcfque cramoifî. La 
bafe des ailes eft blanchâtre, & on remarque une 
raie d'un jaiine brun vers le bord poftérieur. Enfin , 
la queue eft un peu plus longue. 

La chenille fe nourrit , fuivant Cramer , des feuil* 
les de SalTafras. 

U fc trouve dans prefque toute l'Amérique fep- 
tcntrionalc & à la Jamaïque , à la côte de Coro- 
mandel, à Ccylan, à la Chine. 

II. BoMBix Epimethée. 

BoMBjx Epimethej. 

Bombyx aiis patulis caudatîs fubfufcis , firigd^ 
alba^ pofticis fcello difci fulvo. Fab. Spec, inf 
tom, 1, pag 170^ /i". \6, —— Mant. inf tom. i. 
P^g' 109. n'\ 18. 

DR\3KY,Iilufi, inf tom, 2. tab. 13, 

PhaUma Epimethca.C'RAhL, Pap, exot, tom, 1, 
pag. iii.p/. Jj^.fig. A. 

Il a environ cinq pouces de largeur lorfqu'il a 
les ailes étendues. Les antennes font brunes 6: pec- 
tinées. La trompe eft très-courte 5 les yeux font 
noirs. Le corcelet eft d'un brun ferrugineux, & 
l'abdomen d'un gris brun. Les ailes fupéricures font 
d'un brun clair, un peu ferrugineux à leur bafe. 
On y remarque une raie prefque ondée, moitié 
grife , moitié obfcure , placée vers la bafe , & une 
autre droite , moins marquée , placée vers le berd 
poftérieur. Le# ailes inférieures font brunes , & on 
y remarque une grande tache oculée , dont la pru- 
nelle eft d'un beau jaune fauve , entourée de deux 
anneaux, l'un noir & l'autre rouge 5 au-deffus de 
ces yeux , les ailes font fort obfcures, prefque noi- 
res 5 & au-delTous , il y a une raie moitié obfcure , 
moitié grisâtre, qui les travcrfe. Ces ailes font ter- 
minées poftéricurement par un angle très-faillant 
qui forme une efpècc de queue, allez courte. Le 
deflbus des quatre ailes eft à-peu-près femblable au 
deflus , mais on n'y voit point la tache oculée des 
ailes inférieures. 

Il fe trouve fur la côte de 'Guinée. 

11. BOMBix Argus. ^ 

Bo.\fiiTx Argus, 

Bombyx aiis patentibus caudatîs pal.îde ferrugî^ 
nets ypuncîis ocKilarîbus feneftratis numéro fts , caudis 
longljftmîs, V Ah. S pcc, înf tom, i.pag, 170. «°. 17. 
— * Alunt, î.if tom, 1. p. 109. n^. 19. 

PhaUna Brackyura, Drury. Lluji, înf tom, 3, 
tab, 1^. fig. I. 

Il a un peu plus de trois pouces de largeur lorf- 
qu 'il a les aiîes curndues. Les antennes font noirâ- 
tres, cC le corps eft a une couleur fciiagircufc pâîc. 
Les quatre ailes font fcrrugincules pâles, eu d'un 
jaune fauve. On remarque au milieu des fupéricures 



30 B O M 

iii fcciicb (a.iics TappiOi-b^'c<, tianrpatcntci , cntou- 
iit:i (ii: d<.'i\ Ji:i!i'j.x, i t>i; j4unc, à; l'auuc: Doit. 
Li'^ irtViu,]LiM>i'.: Li.:>j ;jci-C'< pjrcilics , moins r^- 
l'roi'lKCS, j''j;.i;> '.<.:s k,inilii:u. LlIic\-ci fc tcinii- 
I1CI11 polK'r:cu:i>..t:i'.t } ji une (rcs-]onguc(|U(,-uc lur- 
iiit;irivuri; , 4VC1: l'ciinnu-.c jjunc. Le dcflous du 
curps ctl fau-.âtie t ^ '^^ pjncs ibnc IciiugineurK. 
le tltlVouf (les a>k% cil [idiûûcmcnt iVnibUblv au 
(IdlUt. 

Il le ttouTc i Sierra Lcoa en Afrique. 

1). BOMttX TÎ:!!.'. 

BoT.b^x jùs pactniibut eoneo!orituS fiavii , anii- 
€isjer,(jlra duplit.i , pofiUit fimplitî. Fai, Syfi, tnt, 

rif- (jï- "'■'■ 'o- — ^e"- '"/• """• '■■ PU- '7«- 

« . m. ^J.iUjn(. l'n/. tom. ». />. loj. n", 10. 

Pk^Una Atfjciu ÏKxif.^tU.i ptiliii(3r-.it ffinlir.. 
gui,, ul„ (or...i^i^u, fijvh .■ f^riorh^^s Jtntfiru 
auriici, iiferijribui f.TTtpiici. LiN, S\fi. nui. p^g. 
ï I I . n". y. — Ma/. Ud. Vlr. pag. J71. 

CttRtJt uoa. in}', tji. ji.jïf. I. 

II a ciiriion croii poucct de largeur lorf^u'il a 1» 
a:!ei étendues. Lct anieniici font noires At peAinées. 
Lci ailes rupûricurcs l'oni jaunet : on y jpperfoic 
dnii taches iranljarentes , liuis couleur, placée^au 
milieu , dont la lupûrieurc ell un peu plus petite <)ue 
l'autre. Les ailci intvrieures font enucrcmcni bUn- 
thes , avec le bord pol>t'rieur arrondi 8t velu. 

Il Ct Bouvc aui Indes orienulcs. 

14. BomUx Kni-Iupe. 

B ,M»ri Penthpt. 

bo-nkyx ai'ii pjitnniatfiavefctniiiiu , /"f-O irrv- 
rJ!is. oulU ..tr.trjii fr.tftraio. ïab. Ctn. hf. 

M^nl. pug. 173. ^pt(. ittf. tom. 1. pag. 171. 

ti'. 19. Atjni. inf. tom, ^.pjg. loj. /i", 11. 

PijUna Ptr.e.'oft. Ct.*». pup.txot.iom. i.pag. 
■jz. pUiuh. 4ufie- ^■ 

II a rnviioii cin<] pouces de largeur , lo(r<]ue Tes 
ailes TcHii ctenducs. Les antennes (ont bcuiics , pcc- 
tinrcs, 4vec leur eittimitc f.'ueéc. Le corcclct cil 
d'une couleur t'c;[U};ineule brune, & l'abdomen ell 
d un jaune tjuve, avec la bafc de thatjuc anneau 
reriupncurc. Les ijuaitc aïk^ Tom d'un jaune fau- 
ve, parfi'iii-cs de foinii bruns. On icmarque , 
fur l.s fuprnLurcs, une taie angulcufe , brune, 
vers la ba.^~ i une auriï droire, noiiàce , vers le 
bordpoltiiKUf i uneuvbc tijn!faten:c, botdie de 
nuii . au niiiie-j . Si d.ui points caiifparens vers le 
bord an:<.;KU[. Li^ aiics inti;:ieutcs feiir de la mtnic 
cou'eur <]uc les l'up^rturcs : 0:1 y rctnar<]ue une 
ta:lie tonde, i:..!'!ji4ifii!e , bo: Jcc de noir , placée 
au milieu , K v. .; :aic iini[à:ie , ttjulvei fale , Jer- 
JU!C !.i tacl.e . !c Ih.:J pi,!'.. rieur elt ar:oi'di. Le 
4=sUi^ 'U^ Li;..s ct( :djna:;ci on y voit moins de 
pi :;:ts Iiturn , &; îj taie noiiiirc y elt blandic , aiuli 
•juc le Ua! 1 .li-i ra-îic- :.a: l'j utt-TLi. 

Il fe i:otiie .. Su:ii:ain , lUuu Climcr, 3c ioi 
InJcs , re!on M. i^i|ttus. 



B p M 

if. BOHMX Tytrhéc. 

iiuMarx lynhtii. 

Lo-n!>yx aiis pattalHiU griftit , firîgU »!hh ; 
octilo ctnirali afù*, pupilli ftatfirata. f*». C<«, 
inf. M^nt. iig. 17Ï. — ipn. inf. tom. 1. p. 171. 
t". 13. — Mum. iiij. tom. t. p. loj. «•, 11. 

PhaUnu Tyrrkcj.Cv.kU.pjp. txot. i»m. L-fg^ 
T\. pi.^^é.fig. A. 

Il a pii de lîz pouces de largeur , Ittrfnac fcs 
ailes fonc étendues. les antennes lonc jeclinecl, 8c 



jaune fauve. Le cotcclcc efl grisâtre , avec une 
raie tranfvcifale, blanche, à Ta pucic aou'iieiÉtc, 
L'abdomen cil d'une couleur tcmigincure plie. Lct 
ailes lup^ricurcs faut d'un gris fbncé , formé par lia 
mélange d'écaillei noitLres Se d' écailles gnfes. On y 
appcrçoii une raie à plulicurs angles , vers la bafc ^ 
A: une autre plus large, ond^e, au milieu de laquelle fc 
trouve une laie noire, vers le bord poftétieur. As 
milieu de l'aile, il y a une tache oculéc. dont U 
prurclle c(i tranTparenic, St l'iris e(l fermé de deux 
anneaux , l'^n blanc & l'autre noi'. La ailet infî- 
ricurcs font d'une couleur brune claire, & d'un 
gris fcmblabic à celui dct TupérieuTCS â leur cxtr^- 
miti'. On Y voit une raie angulcufe blancbc , vcn 
la bafc , &. une autre ondée , coupée dans route la 
longueur par une petite raie notre, placée ven Tci- 
rréniiEé. On. voit au milieu de l'aile une tache ocn> 
lée, donr la pninellç elt petite fit transparente. Se 
dont l'iris ell liormé de deux anneaux , Tun jaunâtie 
Se l'autre très-noir. Le dcUbus des ailes cil ^ddc 
couleur plus claire , ks raies blanches ne s'y tTr)UTcnt 
pas , ainlî <]uc les aua^ui autour des tackci ir«nf> 
patentes. 

Il fe trouve au Cap d: Bonne-Erperaoce. 

a«. BOHiix Cynihie. 
BoMtrx Cyntkia. 

Bombyx atit patiiHs faleatis coiUolorHat grifo»^ 
brunniii , macula alia iuaari ; octtio ttpiu «wi* 

Dni-KY. IltaJI. Inf. tom. 1. r*ii. 6.Jtg. a. 
Pktiltna Cynihia Cilau. pop. txot. tom. i. p^g, 
6t. pL jj-Af. A. 

D'AuBiMT. ;;/. enlum. 41. fg. 1. le croilTant. 

Il a tm peu plus de cint] pouces de largeur , lor{^ 
tjuc feï ailes font étendues. Les antennes font d'aa 
brun clair & crÉi-ptclinées. La tète Se le cotccla 
l'ont d'un gri% brun. L'abdomen ell de la même CIM> 
leur , niai> on y voir (juclques taches blanches. La 
ailes loni d un gris biun, iS£ on y rctiutquc ■■( 
blanche , aiiguleul'c , vers leur baie \ hk 
;ache blanche, fieutéc en cioiHani , placée an ■}• 
on voit cnluite une raie, moitié obfctiie tL 
é blanchâtre, au de!a de Ia(]uell%la cnuleof 
nln elt un peu plus claire. L'cxucmitr dd 
aiks l'uptricures elt un peu tccouibéc en fauciHc, 
tache oculéc , dont la prunelle elt 
iauiu:[c, U luis blanc d'uneôié Se noir de i'Wutrc* 
Le dciTous des «ila elt à-pcu-pti» ^bbbte au,dcr<i 



B O M 

fui '■ Ict couleurs y font feulement plus clairet & 
CKMDs iQart] liées. 
Il Ce douve à la Gbioe, 

' »7. BoMBlx Lucine. 

BoMiTx Lucina. 

Bomàyx alix patuUi f^lcaùs , fufco cinereoque 
\aTiis ; firigit andittU -fu^ùs i apke macuiit anitu- 
Uriiiu nigrit. 

PkaUHit Luciita.'DKVS^Y. J!!u0, inf. tom, j, tat. 

II a enTÎToa fix pouces de largeur, lorfque Tes 
ïilcs [bot dteoducf. Les antctues font jaunâtres Sl 



fs mt leur citr^ite recouchée en faucille ; elles 
lÔDt mélangées de bruo clair 3c de gris Jaunâire. Ou 
yrcmarquc, à la bafc , des raies cranUerrales, ar- 
ques, noirâires; des caches noires vers le milieu j 
on raicï ondées , noirâtres , qui viennent enfuitc; 
mfin, des laches annulaiics, ovales, noires, tout 
It loQg du bord poftécieur. Les inférieures font 
brunes à leur bafe-; leur milieu cCl grisâcrc , avec des 
nies naafVetralcs , brunes ; elles lent enfuuc brunes 
ncc des taies ondées d'an brun plus tbticé ; enfin , 
«ra le bord poAérieui , on voit une fuite de taches 
srates, annulaires , noires. Le delTous des ailes dif- 
fue peu du defTus. ies pattes foDt jaunâcres. 
Il fc trouve a Sierra Léon , en Afrique. 

il. BOHBix Apollonic. 
SoMMTi Apallonia. 

Boaibyx alU patulii , alho obfcureqitt nifo variis, 
fng3 Litta ,- in mtdio octilo nigro. 

yknUna Âpoiloaia. Cxam. Pap. eioi. tom. ). 

il a environ quatre pouces & demi de largeur, 
les ailes étendues. Les antennes font brunes £c pec- 
ODccs. Le corcelet eft blanc ^ avec une grande tache 
iaonâcTC au milieu. L'abdomen ell jaunâtre. Les ailes 
fupéiieurcs font mélan"écs d'un brun clair cendré 
te de blanc avec une raie ondée noire fit jaune vers 
U bord cxtériciir. Se une autre plus petite Se plus 
coune uft peu au-delà de celle-ci. On voit au mi" 
heu ane tacb: ocnlce noire , entourée de trois an- 
KaiU , l'un jstinc , l'autre noie , & le troifieme 
blanc. Les ailes iat^ricuresTonc blanchtî, avec une ta- 
the oculéc plus petite, mais fcmblabk à la précédente. 
Bue raie ondée, d'uti brun cendié, ttès-clair, & une 
aune , moitié jaune & moitié noite , ondée. Les 
quatre aucs font d'un gris fauve vers leur bord poHé- 
ncur. Se légèrement bordées de jaune. Le delfous des 
«les e(l rcmblable au delTus. 

U fe trouve au Cap de BoEme'Efpérance. 



if. BouBix Alcinoe. 
l BoMtTx AUiiioé. 

I Bomfiy:: atii pauittUus falcatis fafài. 

I /c^'-'u >::bidai aniicit macula fenefiraca, 

r 






B o M 51 

I PhaUna Alcitioi, Caam. Pap, txot. H.m, ^.p, S7, 
pl. itx. j!g. A. B. 

Il a environ fîx pouces de largeur , les ailes éicn-> 
dues. Les antennes font brunes & très-peiUnécs. La ■ 
trompe cft imperceptible. La tttc & le corcelet font 
bruns- L'abdomen eft d'un brun fcrrugincuï. Les 
ailes fotit bnincs : les fupéiicures ont leur extrémité 
tccoufbée en faucille. On y remarque une petite ta- 
the , tranfparcnte fans couleur , prefque quarréc , 
Se une petite bande blanchâtre vers le bord «lé- 
rieur. Les aileî inférieuics font arrondies, & on y 
remarque une grande tache oculée , dont le milieu 
o» la prunelle cil d'un jaune fauve , entourée de deux 
anncaui, l'un blanc Si l'autre noir. Derrière. ces 
yeux , on voit la mime bande que nous avons re- 
marquée fur les ailes fupérieures. Le delTous eft d'un 
brun plus rougeitre , avec quelques écailles en forme 
de poils, blanches. La tache oculée des ailes infé- 
rieures y eft prefque efTacée : on n'y Toit que la 
tache tranfparcnte des ailes fupérieures. 

Il (e trouve...- 

)o. BoMBix tranfparcnt, 

Boaarx ptrfpicua. 

Bombyx alis patentibiu fufàs hnticîs fafcla 
ftntfiracibrc-vl. Fab. 5yj!. emom.pag. jj^. 11.— 
Spec. inf. tom. 1. pag. 171. n", ïi. — Mant. inf, 
tom. x.pag. joj. n". r\. 

PkaUna Aliacus pcrfpicua pe^iniamii fpirilin- 
guit , alisfufcii : fuperioribtu fafcta fcntfirata brtvi. 
Lin. Syfi.nat.pag. 611. n". lo. — Mnf. Lud. Ulr. 
pag. )7J. 

Ce Bombix eft petit , & n'a pas deux pouces de 
largeur lorfque fes ailes font étendues. Les anten- 
nes font longues, noires , pcflinée; & terminées en 
poiiite. Les ailes fupérieures font noirâtres , & on 
y remarque une bande tranfparcnte , courte , qui 
n'atteint pas les bords, placée vers l'extrémité. Les 
inférieures ditfèrcnt dans les deux ailes ; celles du 
màlc font noirâtres en dcllus avec le bord interne 
bleu ; elle; font jaunes en delfous , avec le bord pof- 
tëricur noirâtre, le; ailes infitieurcî de la femelle 
font noirâtres en delTus Se en delTous , avec une 
bande obiique , jaune. 

n fc trouve aux Indes orientales. 

)i. BoMBtx Armide. 

Bombyx Âimida.' 

Bombyx alii paltntihus fiavis : alomis maculit 
firigaque pojiica violactis. Fab. Mant. inf. tom. t. 
pag. ioj.n^i,4. 

11 cft grand. Celui que M. Fabricius a décrit e(l 
une femelle donc le corps cft gros ; les antepnes 
jaunes , à peine peâinécs ; la tête jaune , fans tachesj 
le corcelet jaune , avec une tache violette à fa partie 
fupérieurc ; l'abdomen jaune , avec une tache vio- 
lette fui- Ic^ picmicrs anneaux j les ailes étendues t 
jaunes , avec beaucoup de points violets. On voit 
outre cela, fur les fupéricutcs, trois taches vio- 
lettes , dont deux rappr«chécs , placées au bordca* 



3» 



B O M 



téricur , & U troihcmc folirairc , au bord incerne , 
TcTs U bjfc y on y voit aufli une nie cranfvcrfale 
de la couleur des u:hcs > placée vcis la bafe. Les 
aiics inlcrieurcs ont une tache au milieu , & 
deux raies tranlvcrfales ^ courtes, dont rancéxieure 
cfl ondée. Elles font jaunes en dellous, avec une 
uchc au miliju. Les pattes font violettes. 
Il le trouve a Caycnnc. 

31. BoMBix niilirairc. 

hojéarx militaris. 

Bombyx aiis patulis concoloriîfus lut et ^^ apice 
ma^idif^ue vIo/*:ceis , antich cxtus aho macuiatîs, 
Tab. ^yfi» tntom^f, f jt|. ix"*. 11. — Spec, inf, tom, 2. 
pd^, 171. /z". II. — Ma.^t, inf, tom. x. pag. iic. 

l^haUnd Attdcus militaris peSlinicomis [ptrUîn- 
guis « dus concotoribus apice maculifque violaccis : 
Jupe "iori bus ex tus albo fubfdfâatis, LiN. Syft, nat, 
pj^. 811. r'*. II. — Muf. Lud, Vlr^pag, 375. 

KOESEL. i.if, tom, 4. tdb, 6, fig, j. 

PhdU/tu miiitdris. Cr am. Pap. exot. tom.i.p» 46, 

/*/. 19. fig' ^' 

D'AiiiNT. r/. tnlum. 6'j.fg i. L'^fltquim, 

Ce joli Bomhix a un peu plus de trois pouces de 
largeur » lorrijue les ailes font étendues. Les anten- 
nes font obfcures & {>c^nées. La trompe e(l roulée 
en fpirale. La tête cil jaune \ les yeux font noirs , 
& on apperçoit une ligne rouge entr'eux. Le corcelet 
cA jaune , avec deux bandes noires. L'abdomen e(l 
Jaune , fans ttcfaes. Les aîles fiipërieures font jaunes, 
avec des taches d'un noir violet , depuis la bafe 
iuli]u au milieu ; elles font d'un noir violet, avec 
d«s taches blanches azurées , depuis le milieu juf- 
C|u*a l'extrémité. Les ailes inférieures font jaunes , 
avec des taches d'un iK>ir violet , contiguës , au bord 
ponéiicur. Le dclfous eft fem!>lable au deâus. Les 
pattes font bleuâtres. 

Il fe uouve aux Indes orientales , à la Chine. 

3). BoMBix Num.:na. 

Bombyx Suntd.ia. 

Bo'ni^x dlls pdculis oSfcure cœruleis ^fiûvo mjcu- 
/«:.j ; po/t^.i^ u.j\oJi.:\iK 

VhdUnd S^^ri^ id. LR %m. Pdp. exot, tom, }. pag, 
^^ pi iiç.Jj.A.ti;^f. u:,tl, tii.fig.A. 

II r^iL.T.^.c ^.uw.iuip pour la forme & la gran- 
deur a.i Hon.^-u miiitdi.'C. I es antennes font un 
l'CU pcctt: es. La ct-:e & la partie antérieure du 
corwclct lu:i; jumii;^. Le milieu du corcelet efl coa- 
\wrt de puii' ifo::s. L'.ilKiomrn c4 laune , avec de^ 
banics r.t'irc L s a'!c\ fiipcajuic» font d'une cou- 
leur Ueue , trt toncce , a\cc dc^ rachcs jaunes. Le< 
iiiîrricurcs o.: ««r xaAw p'jitc , a leur bafe , & 
irut le m: ;*'j x\i\ :. L'hc i::a:"ie paitie de l'aiie 
•:j boid ptti: riLii: cl li'un . îeii lo.icé « avec iii 
i^.hrs |aui.c%. le octtou» cl: «cKiblaMc au-^ietli:'^. 

( raincï a !:•'•!. iint \a;'c iia'i- rJ;:«:Jc co.niilc 
).* nuiie do!<t ic i/. 1 d^ « .«. d l.i p.ilc. 

Il ie tzoQvc aux llle. Mo!w«.^«;k. 



B O M 

34. BouBix Caftalic. 

Bombyx Caftait a. 

Bombyx aiis patentibus rotimdatis mtdto aibh ^ 
anticis ocello , pofticis puniio fufco, Fab. Syft, tnt. 

pdg, 559. n^, 13. Spec, inf, tom, 1. pag. 17I. 

n®, 23. Mant. inf, tom. x.pag, 110. n"^, x6. 

Il reHemble au Bombix grand Paon , le corcelet 
e(l noirâtre , & la poitrine eft blanche. L'abdcaca 
efl gris en dcdus , blanc en de/fous , avec des poinci' 
noirs fur les côtés. Les pattes font velues , noîra* 
très en dc(l*us , d'un beau rouge en dellous. Les miles 
fupérieurcs font noirâtres à leur bafe , blaachacres 
au milieu , avec une gf ande tache oculéc , blcuicre , 
entourée d'un anneau noir s elles font enfuite noirâ- 
tres , avec le bord poftérieur cendj;(é , & deux raies 
ondées , noirâtres. 

Il fe trouve à la Nouvellc-HoUande. 

}5. BoMBix grand Pao& 

Bombyx Favonia, 

Bombyx alis patent'bus rotundatis gfifto-^ubm^ 
lofs fubfdfciatis , octlio niâitante fuhftmItrûtOm Fab. 
^yft. ent, pag, ff^. n". 14. — Sptc, inf twn. x, 

pag' 171. «°. 14. Mant, inf tom. i. pMg, I lO. 

«S 27. • ^ 

Phal^na Attacus VzyoïÀz jpeBinicomis êlingtis ^ 
alis roturdatis grifeo-nebâlofis fubfétfciaiis : ouLo 
niait ante fubfeneftrato, LiN. Syft» nat. pag. Iio. 
n^. y\^~^Faun, fuec, ««♦. 1099. 

PhaUna ptSIinicornis elinguts, afù cintna^fiù , 
pianiufculis , finguUs octlio ^ major. GeOI* i"/* 
tom, 1. pag, 110. M^. 4« ^ 

Le grand Paon. Geof. Ib, 

Reaum. Mim, tom, i. pi, 47 & 48. 

ROESEL. tom. 4. tdb, 15^ 16 & 17. 

PhdUna Pavonia, Scop, entom, cam. n^. 4I1. 

EsPER. tom, 3. tab, i & 1, 

Seba. Muf tom. 4. tab, 59. fig. i8. tab, éo*fg» 

IX. II. 

ïviiL, Inf n^, 6^j, pag, 33. 

PODA. Muf, GrdLcpag, 83. 

Ray se H theat, anim. tom, x, tab, 7. 

GOLDART, Hift, inf, tom, i. cap, x^ pûg. éx. 
fig. Z. 

Knorr. Délie, inf tab. C, ^.fig. x. 

Bombyx Pyri, NTiEN. Ker^. pag. 49. H*. 1. 

Le grand Paon de nuit. Ernst. Papili. dEmrçf. 
tom, 4. pag, 71. pi. 1 30 & 1 3 X . /i\ 17^, 

Ce Bombix a depuis Quatre jiifqu'à cinq pooccff 
& demi de larj^eur , loi (que fes ailes ionc érendncs. 
Les antennes font d'un jaune fauve , Bc crcs-peâi- 
nées dans le mâle» La tète eft brune , le corcelet 
cil brun , avec tme bande blanchâtre à fa partie an- 
tciicure. L'abdomen efl d'un brun grisâtre. Les ailes 
fupé rieur es font brunes & couvertes d'une efpècc 
de pouiii^re grife. On remarque une cache bront 
a li bafe , & une raie tranfverfale , qui n^atcciac 
pas \c l(trd aiUMÏcur. Verdie milieu , on voit une 
(.i.he oluL-c , dont le milieu elt noir , Marqua 
d'un naît arqué , tranfparent , çntouié d'un cercle 

- &UTC 



B O M 

&I1TC obfcur , d'an dcmi-ccrcle blaâc , d'un aUtre 
iwigcâtrc, enfin d'an cercle noir. On voit enfuice une 
nkoodce, rougeâcre, cendrée. Lebordpoftéheureft 
blaDchàtre 6c gris #bfcur. Les ailes ioftricures font 
à-peu-près de la couleur des rupérieures , mais 
aoins couTcrtes de poufCère grile. On y voit au 
milieu une cache oculée y fcmblable à la précédente , 
& cnfuitc une raie ondée grisâcrc. Le bord poilé- 
ncur cCt blaachacre & gris obfcur. Le corps en def- 
(ons eft brun. La couleur des ailes eft femblable 
an def&is ; elles font feulement plus grifes. Les 
taches oculécs font çxaâcment les mêmes. 

La chenille aommée par Reawnur , chenille à 
tuherctde du poirier, vit indifFércmmenc fur tous 
les arbres fruitiers que l'on cultire en Europe. Elle 
vit aulli fur le Peuplier , l'Orme, le Rofîer, la Ronce , 
plus fouvcnt fur le Poirier , le Pommier , le Prunier 
le le Saule. Elle eft d'un très-beau verd. Son corps 
cfl compofé de douze anneaux très-liiTes , mais 
garnis de huit tubercules élevés , d'^e belle cou- 
leur bleue , armés de piquants & de longs poils fili- 
fonnes , terminées en malTc. Elle a une tête écail- 
kafc , vcne , rayée de noir , fîx pattes écaiileufcs 
aux premiers anneaux > huit intermédiaires & deux 
à rextrémité du corps. Parvenue à tout fon accroif- 
Icmcnt y elle file ordinairement fur l'arbre qui l'a 
oourtic , ou dans quelque buiHbn à portée , une co- 
({ne irès-folide s brune , ovaie » faite d'une foie 
tr.s-£[>rte , dans laquelle elle fc change en chryfa- 
liic » & ou elle pafic l'hiver dans cet état. Le boni- 
bii fort ordinairement vers la fin du printemps. 

On le trouve fréquemment au midi de l'Europe : 
3 n*efl pas rare aux environs de Paris , en Aile- 
jnagne. 

5^. BoMSix Paon moyen. 

Bombyx Pavonia média. 

Bombyx alis patent ihus rotundatis grifeo fufcoque 
^ariis y fingulii ocello nigro, 

PkaUna peciinicomis elinguis ^ alis cinereo fufcis 
plviiufcuUs ^ fingulis ocello, mirion Geoff. /«/I 
/DOT- 1. pag, ICI. n®. 2. ? 

Le Paon moyen. Geof. /^. ? 

ESPER. tom. ^. pag, 5 3. taù, 3, 

Pkaldna Bombyx Spini. Wiènn. Ven^. pag, 49. 
É*. 2. 

Bombyx Pavonia média, b, Fab. Mant. inf. tom, 
2.»pag, 1 10. «»>• 17. 

Le Paon moyen. Ernst. Pap, dEurbp, tom, 4. 

Ce Bomhix a été confondu avec le précédent par 

beaucoup d'auteurs. Il lui reffemble beaucoup pour 

\cs couleurs & p»ur la kiïoc du corps , mais les 

diemUes (^ff^rent. Les antennes du mâle font forte- 

Qcnt peâinées , tandis que celles de la femelle le 

^ uès peu. Le corps e(l d'un brun cendré. Les 

«les (ont brunes à leur bafe , cendrées au milieu , 

k Tari«écs de brun & de cendré vers l'extrémité. 

Oa remarque au milieu de chaque , une tacl c ocu- ' 

^Jtoire Naturelle Jnfeaes. Tome T. 



B O M 



5Î 



lée , dont le difque efl noir , avec un petit traie 
blanc y & environné d'un cercle jaune , de deux au- 
tres , dont l'un rouge & l'autre blanc , 6c enfin d'un 
autre noir. Un peu au-delà de ces yeux , on voit 
une ou deux raies ondées , brunes. Le dellbus des 
ailes eft à-pcu-près fcmblable au defl'us. 

Il efl douteux que ce foit cette efpèce que M. 
Geoffroy ait voulu décrire 5 mais il eft certain qu'il 
n'avoic pas fous les yeux le Bombix grand Paon dé- 
généré , comme l'auteur des Papillons d'Europe pa- 
roît le croire , puifquc ce naturalifte , û exaA & fi 
recommandabic, a eu occafion d'obferver la chenille , 
qu'il dit être verte & avoir des tubercules couleur 
de rofe. Il eft plus vraifemblable qu'il ait pris pour 
efpèce une variété du fuivant. 

La chenille de ce Bombix vit fur le Prunier (au« 
vage ou épineux , Prunus fpinof a. Lin. Elle eft noi- 
râtre ou d'un brun foncé , deouis fa naifiance juf- 
qu'à fa transformation en chryuilide > elle a fur cha- 
que anneau iix tubercules d'une couleur bleue pâle , 
hériffés de poils d'un gris jaunâtre j mais après la 
Quatrième mue, ces tubercules & ces poils changent 
de couleur & deviennent d'un jaune fouci. Vers le 
commencement d'août , environ deux mois après 
leur naifiance , ces chenilles filent une coque fur 
les arbrillcaux qui les ont nourries , s'y transforment* 
en chryfafidcs , & y paflent Thiver. Cette coque 
eft à-Dcu-près Icmblablc à celle du grand Paon ; 
clic clfc un peu blanchâtre , ovale , mais comprimée 
par les côtés, d'un tiidu auffifort, &jpref<]ue aufli 
ferré. La chryfalidc eft brune j elle eft plus groffc 
&,plus alongée que celle de l'efpèce fuivante, Ôc 
l'extrémité de l'abdomen eft terminée par un bouquet 
de poils courts & roides. 

Ce Bombix fe trouve en Hongrie & aux environs 
de Vienne : on ne le trouve pas aux environs de Paris» 

J7. 9bMBix petit Taon. 

Bombyx Pavonia minor. 

Bombyx alis patentibus rotundatis , flavoferrugi^ 
neo fufco cinereoque variis finguHs ocello nigro , an^ 
ticis apice macula rubra, 

PhaUna Pavonia minor, Far. a. Lin. Syft, nat. 
pag, 810. n^, 7. 

Bombyx Pavonia minor. Var. a. Fab. Syfi. entom, 

P^i* 559' ^^' ï4- — ^P^^' if^f' tom. ^^ pag, 171. 
K«». 14. — Mant. inf. tom. x.pag, 1 10. «<». 17. 

PhaUna peUinicomis elinguis alis planiufculis 
ferrugineo lutcoque variis , fingulis ocello , fafcia- 
quefiifca. Maf. Geof. Inf. tom. z.pag, loi.w^. 3. 
pi. ii.Jig. I. 1. 

PhaUna pedinicornis elinguis alis cinereis in 
medio ulbid:s , fingulis octllo , fefciaque fufca, Fac- - 
mina. Geof. lb.pl. ix./^. y. 

Le petit Paon. Geof, /^. 

Phalène à antennes à barïîes , fans trompe , à ' 
tache noire en œil fur chaque aile. Dec. Mém, torn» 

1 ^ F^g' ^97' P'- l9'fig' 7- 8. — Id. pag. 170. ^ 
fuiv. pi, ip. fig. I. — 11. 

PhaUna major pulchra , m^cults.ophta'moid'bus 

1^ 



^4 



B O M 



i"î j/.j fir.^alis. Rai. infeB, pag, 14^. n". 1. 

l^nj.'à/tu F»r^jnùi.j. ^^op entom, cwn. n". 4S^. 

Kl Al' M. yiem. rem, 1. />/. 4^. Jig. 7. fr /ï/. 50. 
iv'. 1—11. 

Kof s. tort, I . dajf. i.pjp. no:i. tab. 4 & 5. 

M i R : A N. Lurop. inj. tab, 13 & 1 j . 

] ETiv. C^'jrr/'. r. j». tub, \}.Ji^' li. 

Mo;. : }. I r.cti:. i".]. r. yc. jÇ^, 5. 

.S- ! A. yii»f. nrrt. 4. :«;A. 6;>,fig, 9. »<^ II. 14. 

r ! M ï. i-ij'. rcrr:. i . p. 108. 

1 • ' • D " i"»» • • ■ s M 
• ■^ • - n. • '•• • « taak'» A* 

•'^ i I-. Iri. 4. .'ji. ic. II. 

..:.r:n. lij.ial». ;-. 

Kvup.K. Dtii:. hf. :db. â. 4. fig. 7. 

*» - H A ï f F . /.«n. /;; /. rom, i . riii, 8 ^ . jf^. 1 — 5 . 

i-h^.^nu Boftbîx Cjrfirû, IVitnn» V^ri, p, I9. 

Lj pcrit Taon de nuic. Ernst. Pap, tTEwop. 
:o-\ 4. /•.:■•. h,. //. in.-T^. i"*î. 

t c rj::ilMx rcîîi'.nblc hcau<:oup aux deux prcct'- 
I**. :-; ^•(.•:u la loniic bi les cuu!cur!(. II a environ 
rc.jx fouTc. &: demi Je hr^cur , lorAiiie fcs ailes 
[\}' : cccndïicç. La couleur du mâle & de la femelle 
i:ant un peu difii-rcncc , nous allons les décrire le- 
paieinenc. 

I.c mile a Ie« jnccnnci d'un brun fauve & rrc*:- 
pcwhnt-es. La tèrc cft brune. Le curceiec ell brun , 
avec une bande blanche a (d parrir antjneurc. L'ab- 
dom«:n efl brun & uns uciies. Les uiics Tups-rî^ru- 
fes lonc d'un brun fcuuîrjncjx. On v rcmarr^ue \ers 
la bail- une raie traiWverfalc , b!âi;chc , un ptu 
ttr;u'^i';ejre , a tôij de huyielle il y en a une a-.i- 
Ifc brune , au milieu une ta^hc blaîîciiârre , î'ui- ia- 
cuclie on voit une tache ocuk-e , dont le tMU;uc ou 
la p.U'.x:lîc eil ncire , en:ou;Jc d'un ceicie jâu^.e , 
ti'ui: Jc4ni-,.c:tlj, j-wU manjUL* , bîar^c , 5: C-xw au- 
tr»: cctjle nor. ;. on voir cn(u::c uî'C raie oc i.e , 
dont le milieu cil bLnch-irre \- les co:ts noiiàîrc*: , 
le 00: d poHcneur elt moinJ blaMchà:rc & imiri.- 
d'u:i «::is br-::-.. l.'witi'.':iu:c de i'aile cfè mauva 'c 
d'une îaLht ir:v^ii!iùe , ro;i;:c & d'une autie V.dw- 
ch^. Les a! A s n.i icu.c font d'un jaiire {dvuc , 
a^cl: une taclie ikuI'.'*- au milieu, femSlable - la 
PU »:. dente , u::e ] L-.ite lare ondcc , brune, ur.c 
bj'. le brune, w\: \< lord pofLricur fauve & fc::, :- 
jv uux. le dtîîons dis .-lîîes l'iptriturcs e!l d'irn 
)a.i:.c U.\\^ , i< tc'uî Jcs i?îfL:uî!rcs ell pref.vae 
tiuji roiti'i: «ic I.iv|:u- , awc les mêmes taches on- 
d'.cs «|ii'un it.n.iujiie a^- ie:iiiN. 

1 .1 te.iîcl'i- Lii d'un ÏMun phn c!.i r , i;Tiî7»:re. 
Les ;;ptei:rv.% io:.: f'ai.'.v*'. «"-•:-{:'■ :s , a peu. t pcli- 
11- ■ . I.t L'ii .le- : \i rucit kinJc- bîatKbe .1 îj \\i\:w I 
an*.-i.'.re. I »■ ';;..i:-w ..i v lo.ir tfi»::cs Je !a Ui.ii.c 
c»..-.:'.T . tar: e:i dciK- «ti-'cm diil. -.iv On rcniar.]i!e 
Iw. ;■• i-^:.î ::ri-s, i-: n- "ij dci'i 1 ■ , î.: mtme rallie 
oi-.: c . .1 :-:. m. '-r S: la la.i;. r.v-c ix Im.v.Jic 



a'» ■«»:.. tî. ivi: I ; ia M !ic i».:iî e r.s ai!cs 



.txicuus cit j'atce lui un ttjJ j.aiJ-.hitrc. 



B O M 

La chenille de ce Bombix a été nommée par Rcaa- 
mur , chenille à tubercules ^le la charmille , par- 
ce que cet obfervaceur l'a trouvée plus frrijuein- 
mcnt i'ur la Charmille qu'ailleurs. Elle fc nourrie 
auHî de feuilles de Poirier , de Pommier . de Saule, 
d'Orme , de Cliêne , de Frêne , de Bouleau , de Ro- 
licr , de Ronce , d'Aubépine. Elle n cft pas rare aux 
enviror.» de Pans. 

Cette chenille varie un peu pour les coulcars. 
LIlc cil ordinairemcnc d'un beau verd. La cc:c &: 
les patres membrancufes font de la mi-iuc couleur : 
les lîx pactes écailleufcs font d'un jaune brun. Son 
corps cit compofë de dou2e anneaux , fur chacun 
delquels il y a (ix tubercules aflcz élevés , dure 
belle couleur de rôle , & quelquefois d'un jaui c 
orangé. La bafe de chaque tubercule cft cntottice 
d'un cercle noir 5 & quelquefois ils font places tous 
ks lix fur une bande d'u.i hoir de velours. Cha- 
que tubercule cit garni de plu lie 1:1 s poils noirs , 
roides & courts , en foi me de pi juanis. Ces poils 
ne l'ont pas termine» par un bouton comme le 
font ceux du Bombix grand Paon. Les llipraris 
l'ont ovales , d'un jaune d'orange & cacoutts d'un 
cercle ncir. 

De Gecr remarque qu'en touchant les piquacs 
de ces chenilles , il fort du tubercule même une 
peâte goutte d'eau claire , très-llctide , dont Todcur 
cik ar.ez femblabîe a culle de R-uilIes pouirK<. 
M Peut-être^ ajoute-:- il « que ces chenilles ont des 
» ennemis , à qui l'odeur de cette eau cft nuiiibic, 
3» & qu'ellw's tâchent par ce moyen de les cludcr 
33 ou tlw leur faire peur. Tom. L pag. 173. 

l'eu de jouis api es leur dernière mue elles filcitt 
une cc\\ic lunblablc a celle du grand Paon, mail 
plus pc:Ke j elles i'anachent a une branche d'ar- 
bre , ôc elles y pallui: l'htvcr. L'iiifeclc parlai: l'cb 
f;;»t qu'au mois d'avril ou de mai de l'anncc lui- 
v.ii!'.c. La chi;. faiide eft d'un noir b!ci!â:re , atcc 
des blindes blanches entre chaque anneau. L'cxitc- 
r;icj de l'abv^onien elt termine , comme dans l'ef- 
I (.ce prcccdcMe ^ pai une touilc de poils ru:dci , 
w;.>i:!jci , par le iuo\ eu dclquels elle cft accrochcC 
a 1.1 LOtiuc. 

38. BoMsrx Aci:elous. 

Lwn-'yx di'éS i^:^lis ftmt^incîs , tun.yiisiS f^fii* 
k/. ; : . Ixiu e fûn.:o al tu. I- a s . A/ r i . ir^f, tom, t* 
/-^-. 171. n\ if. — Mant. itif. lotn. 1. p*ig. Ito. 
r:'-\ 18. 

Vh^ljir,a A*.hilo^s. Cram. Pap. exot. tom* 1. ^ 
II. /A III. fif. A. 

Il a un p{.u plus de quatre lignes de largeur. 
îor;'qi:c ûs a: le s font «'rendue*. Les antennes font 
fi'taL.cs f: p.i! pec^ir.'.es Tout le corp> cft d'ungni 
fa ave. Lc> «^:.a:ie a? les font d'une couleur Cinvc 
ferMi«/,ircuû- i!.;i:o , a*. ce une bande blanche ^ 
par: Je li.x.:'r:i:: .i».' fupericnrcs &: !:s ::arcnc 
touics îw. i: •..:::;■. Pcrri^-c cc:te bande on en *t«t. 
une autre un peu pla^ «orge, biucc , deni ic^on^ 



B O M 

poft^ricar eft comme onde. On voit un pomc blaac 
an milieu des ailes (upërieures. Le deffous des aîles 
eft bnm pâle , & la bande cranfyerfale e(l d*une 
couleur de cendres obfcure. Il y a fur le milieu 
des fiipéneures » un point blanc , & Ton voit une 
petite tache femblablc avee un point noir au milieu 
des aîies inférieures. 
Il fe trouve en Amérique. 

;9. BoMBix anguleux. 

BoMMTX ûngulata, 

Bontyx ails paeu/is erofo dentdtis ^ pofticts trun- 
cétis o^tufijjhnis. Fab. Spec, inf. tom, i. pag* 171. 
n?, 1^. — . Mant, inf, tom, x.pag, 1 10. /i**. 19. 

PhaUna angula^a. Cram. Pap, txot, tom, i. 
frf^. ^6. pL 61. fig,E, F, 

Ce Bombiz eft très-remarquable par la forme de 
fcs aîles. Il a environ deux pouces oc larijcur , lorf . 
^*il a Tes ailes étendues. Les antennes (ont obfcu- 
rw & peâinées. La trompe clt imperceptible. Le 
corps e« obfcur en deflus , & ferrugineux en def- 
fous. Les ailes fupérieures ont leur bord poftéricur 
comme déchiré \ elles font obfcurcs depuis leur 
bife jufqucs'un peu au-delà du milieu ou elles font 
d'un lauve obfcur. On remarque une petite tache 
bleuâtre , peu marquée , vers le bord poftéricur. 
Lc^ ailes inférieures font grandes , comme coupées 
à leur bord poftéricur , avec trois angles , dont le 
dv-mier eft le plus faillant , à l'extrémité latérale \ 
elles font d'un brun fauve , & marquées d'une pc- 
tire bande ^ & de trois taches fauves peu marquées. 
Les aîles inférieures font d'un gris ferrugineux au 
milieu , d'un jaune fauve à leur oafe , & d'un rouge 
blanc à leur extrémité. 

Il fe trouve à Cayenne , à Surinam. 

40. BOMBix Egée. 

BombTx Egea, 

Bombyx alis patuHs , anticis fufcîs ; pnfticis 
tinertts , nigro fafciatis ^ haji rubris , in mfdio ma- 
tii/a ocelUri cinerttu 

PhaUna Egea, Cram. Pap, exoc. tom, l,p, 100. 

pL ^A'fg' ^. 

II a environ quatre pouces de largeur , les ailes 
étendues. Les antennes font brunes & pedinées. 
La trompe eft imperceptible. Le corcelet eft brun , 
^ l'abdomen ronge. Les ailes fupérieures font mé- 
langées de brun clair & de brun foncé : leur bord 
poftérieur eft arrondi Les inférieures font cendrées , 
mais leur bafe eft rouge , & on voit au milieu une 
tache oculée d'un gris foncé , entourée d'un anneau 
noir. Derrière cette tache , il v a une raie tranfver- 
làie y noire , arquée, & derrière celle-ci une bande 
ttoire , dont le bord poftéricur eft régulièrement 
crcnelé. Le defibus des aîles eft d'une coulenr fauve , 
cendrée \ on voit au milieu des fupérieures une 
tache brune y marquée au cetitre d'un point blanc , 
^ nnc petite tactie blanche au milieu des infé- 
ntttrcs. 
U fc trouve à Surinam* 



B o M 



5; 



4f . BoMBix Arrainic. 

BoMsTX Arminia, 

Bombyx alis patulis , anticis brunneis immacu^ 
latis ; pojiicis fufco-rubis , ocello ovato atro, 

Phalina Arminia, Cram. Pap, exot,' tom, 4. 
pag, 116, fig. A, D, 

Il a environ quatre pouces & demi de largeur , 
les ailes étendues. Les antennes font fauves & pcc- 
tinées. La trompe eft impfcrccptiblc. Tout le corps 
eft d'un brun rougcâtrc. Les ailes fupérieures, (ont 
d'un brun plus rouge que les fupérieures , & on y 
remarque une grande tache ovale , noire , oculée , 
entourée d'un cercle jaune , & dont le centre ou 
la prunelle eft blanche. On voit derrière cette tache 
une raie , & une petite bande ondée , noirâtre. Lei 
pattes , le deffous du corps & des ailes font d'un 
rouge brun ; mais on voit au milieu de chaque 
aile une tache blanche , oblongue , entourée d u|i 
anneau noir. 

Cramer a donné la figure d'un Bombix qu*il re- 
garde comme le mâle de celui que nous venons de 
décrire. Il eft beaucoup plus petit 5 fcs ailes fupé- 
rieures ont leur extrémité recourbée en faucille , & 
ont une grande tache jaune à leur an^le pofté- 
ricur. Les ailes inférieures font d'un brun plus rouge 
que celles du précédent , & on y voit deux raies 
jaunes , une derrière la tache oculée , & l'autre vers 
le bord poftéricur. Le deffous eft fcmblable à celui 
dû prccédeat , que cet auteur regarde (;ommc la 
femelle. 

L'im & l'autre fe trouvent à Surinam. 

41. Bombix Libérie. 

DOMBYX^ Libéria, 

Bombyx alis patulis , anticis cineree ferrugineis ^ 
ftrigis fufcis i pofticis rufis^ Oyclco nigro. 

Bombyx alis patulis , anticis variis , pofticis 
fulvis ^ ocello atro, Fab. Spec, inf, app, pag, 504. 
— Mant, inf, tom. i,pag. 1 10. n^. 30. 

Phalina Uberia, Cram. Paf, cxot, tom, }*pag. 
119' pL \6%,fig, F, G, 

Merian. Surinam, tab, 11. 

Le mâle eft beaucoup plus petit que la femelle. 
Il n'a guèrcs plus de trois pouces de largeur , tan- 
dis que la femelle a environ quatre pouces & demi. 
Les antennes du mâle font brunes , pedtinées. Le 
corcelet eft noirâtre & l'abdomen ferrugineux. Les 
ailes fupérieures font d'un gris fauve : on y remar- 
que deux ftries obfcures , peu marquées , & une 
tache obfcure , irrégulière , placée au milieu. Les 
ailes inférieures font ferrugineufes » avec le boril 
poftéricur d'un gris fauve. On remarque au milieu 
une tache oculée , ovale , gris fauve , entourée d'un 
cercle noir , & dont le tentre eft noir , avec un traie 
& des points blancs. 

Les ailes fupérieures de la femelle font fauves , 
avec la même raie & la même tache obfcure que 
nous avons remarquées à celle du mâle. Les ailes 
inférieures font plus rouges que celles du mâle , 
avec une tache oculée plus grande , dont le centre 

E 1 



^^ 



tà O M 



c(l noir , vrcc on tratc & des points blancs & deux 
petites caches ^ une de chaque côié. On voit der- 
rière cette cache oculce une raie & une petite bande 
ondées y noirâtres , plus marquées que dans les ailes 
du niale. Le dcllous des aîlcs du mâle font d'un 
brun jaune , ^ celui de la rcmclle cil d'un brun 
rouge ; on voit au milieu des fupcricurcs une tache 
Doire , & un point blanc au milieu dc& luf^xicorcs. 
Il fc croavc à Surinam. 

4). BOMBix Cybcle. 

BombTx CybeU. 

Bomhyx ait s patulis concoloribus fulvts , hrunnco 
funHatis , ftrig*^ nigra ; antUis maiulis tribus , 
fofticis unie a fcntfirath, 

PhaUna Pénélope, Crau. Pap, exot, tom. x ,p, 70. 

Ce Bombix a environ cinq pouces de largeur , 
lorfque fcs ailes font étendues. Les antennes font 
d'un brun fauve &jpcdinocs. Tout le corps cA fauve. 
Les quatre ailes (ont d'un jaune fauve , & parfc- 
mecs de points d'un brun rougeâtrc. On y remar- 
que une bande ^crpice , noire » qui part de l'excrc- 
mité des ai'es fupérieures » & qui les craverfe toutes 
les quatre. On voit une raie anguleufc , brune vers 
leur bafc. Les fupcrieures ont crois caches cranfpa- 
rcnres , entourées d'un cercle noir , donc deux pe- 
tites y placées , une vers la bafc , & l'autre vers le 
milieu du bord antérieur s & la troifîème pliK grande 
que celles-ci eft placée vers le milieu de l'aile. Les 
inférieures ont une pareille tache circulaire , tranf- 
parcnre , entourée d'un cercle noir. Le dellous des 
ailes cfl d'un jaune fauve, moins faîi de points bruns ; 
la bande noire que nous avons remarquée au dellus 
y cil blanche , au>iî que les cercles qui entourent les 
caches tranfpateiitcs. 

Il ell de Cayennc & de Surinam. 

44. BoMBix Tau. 

BoM.tTx Tau. 

Bombyx aUs parulh tejidceis ^ ocello fuhvlolmceo ^ 
pupiiU kafttitd albd, Fab. Syfi, tntom. pug, f60. 
n". I s.^-^pec. inf, tom, i.fdg. 171. n^, i7.-^Af«//ir. 
inf. tom. 1. pdg, I ic. n'\ j i. 

Pkalena Attucus Tan pedir.icomis elinguis , alis 
teftacfis : oce./a fiinioLueo , pupilla kjjlata dlba. 
Lin. Syfl. njt. pdg. Su. n*\ 8.— ïdun. fue^. 
n*. I ic î. 

PkaUnu Tdu.Scop, Entom, earn.n*, 484. 

A:f, Huim, i-^^if.pdg, 1 1^. tdb. 4. fig, 8. 

RoîsFL. Inf. tom. 4. tdb. -^.fig. $ & 4* & tom, 3. 
cldff. 1. P^p. nod. tdh. f7. pg. i. Chenille. 

ScHAEFr. Ico-:. inf. tdb. ^S-fg. ^ j. ti 6. 

FrrsLY. Inf. pjg. jj. n'". ^35. 

EsrrR. rom. \. tdb. f./j. 1-— 8, 

Pkdiànd Bombyx Tau, U'ie.in, /"Vrj. ptTg, 49. 
«•. P. 

La hacl.crrc. Epî:st. Pdp. ^ Europe, tom. 4. 
Il a depuis deux jufqu'à Jeux pouces & demi 



B o WL 

de largeur lorfque fcs ailes font étendues^ le nâlt 
& la icmcile ditterenc un peu par les couleurs. Le 
mile a les antennes £iuves êc crès-pcâin^es. La 
couleur des quauc ailes eft d'un jaune (àuve , avec 
une bande étroite ^ noirâtic , vers le bord poftérietir. 
On voie vers le centre une cache oculée , violene^ 
au milieu de laquelle efl une prunelle blancke , em 
tbrmc de T , plus ou moins régulier. Cccce cache 
violette e(l entourée d'un cercle noir. Le dcdbus 
des ailes fupcrieures efl plus pâle que le dcffus j on 
y remarque la même uche oculce i la baode du 
dclliis y cik cendrée , & on voie une cache cendrée 
à l'exuéniiié. Le dellous des ailes inférieures eft cen- 
dré à la bafc , & a l'excrémité antérieure : on y voie 
une bande étroite , cendrée vers le bord poftcrieur» 
Si la tache oculée du milieu y eft biune , avec U 
prunelle blanche en ibrmc de T. 

Les antennes des femelles fooc féucées. La cco* 
leur du corps Se des ailes e(l d'un jaune crè^pâlc. On 
y remarque d'ailleurs les m«mcs caches le !c nème 
dellcin qu'a celles du mâle. 

La chenille nommée , chenille du Marceau, daof 
l'ouvrage des PdpiUons d'Europe , fc uourric des 
feuilles du Saule marccau , Sdlix caprea, LiN. du 
Bouleau , du Hêtre y & quelquefois au(li du Chêne, 
de 1 Orme , du Charme & même du Poiiier êL da 
Pommier. La chenille c(i d'un beau vcrd cendre» 
avec une raie longitudinale , blanche * de chaque 
côté du corps y au-dellbus des ftiemaccs. Son corps 
eil rafe Se comme chagriné 'y elle clt lourde & pacoàC 
fe crainer avec peine aprcs fa dernière mue» au 
lieu qu'elle étoic très-agile auparavant. Parvenue à 
couce Cà grollcur vers le milieu ou la fin de Juil- 
let , elle forme un creux en terre , donc elle bou* 
che l'ouvcrrurc par le moyen de quelques fils de 
foie ^ 5c clic condruit une coque de couleur brune » 
entrcmclcc de fra^mci.s de Icuilles » dans laqucUe 
elle fe transforme en chryTalile d'un rouge orun« 
L'infede patfait en fotc au mois de mars ou d'avril 
de l'année fui van :e. 
Il fe troi^c dans toute FEurepe. 



4^. Bombix Io. 

BtjMATX Io, 

Bombyx dlis patulis , fidvis : antich fuktus ^ f^ 
tiiisfuprd ocelio atro : pupilia alba, Fab. Syjt. gmtm 
pag. 360. n". 1^. — iipec. inf tom, x.pQg. 17|*a** 
18. Mdnt, inf tom, i^pag. 1 10, «•. |i. 

Il rclfemble au précédent pour U forme du coips^ 
Les antennes font ;aunâ::es & tccs-pccUnccs. La 
tcte Se le corcckt font jaunes & velus. Les adcs 
fa^'éricuic. font )«uncs , avec une tache fenugineule 
au milieu, l.llcs font faunes en dellous , avec une 
tache ojuléc noire » de ne le centre ou la prunelle eft 
blanche : on voit derriciC cetce tache une raie cranl- 
.verûle , loalfe. Les ailes mféricurcs Con: ;anncs eu 
dclîus , avec une etauJe tache oculée , noire , 
place an milieu , iioi.i la prur.ci!: eil en forme de 
laïc M.irui.c; dwi:i-re ce::c tache , il y a une raïf 
cciui cuculairc uoiic , 5: u::c auuc icrrugiscufc. Ces 



B O M 

wla font jaunes en defTous , avec nae taie tranf- 
'Tcrfalc y fernigineafe. 

Il Ce croavc ep Amérique. 

44. BoMBix Âbas." 

Bombyx Ahas^ 

Bomfyx a/is patulis fufciSy pofticis cînefcis^ 9cello 
mfa. Fab- Spec. inf. com, x. pag. 17}. 11°. 19. ^— - 
Mant, inf, tom, i»pag. 1 10. n**. 33. 

PAalsna AbaSé Cram. Pap exot. tom. i. p, m. 

?^ 77- fig- A. B. 

Ce Bombix a depuis deux & demi jufqu'à trois 
pouces de largeur , lorfquc les ailes font étendues. 
Les antennes du mâle font pedlinées , & celles de la 
femelle ne le font prcfque pas. La trompe cft imper- 
ceptible. Le corps eft brun. Les ailes fupéricures font 
brunes. Celles du mâle font un peu recourbées en 
faucille à leur extrémité : on y apperçoit, vers la 
bafe , quelques points jaunes , peu marqués , ôc une 
ligne tianfverfale de la même couleur vers le bord 
podérieur. Celles de la femelle font arrondies & 
Drunes 5 on y voit feulement une raie noirâtre vers 
k bord poftéricurr Les ailes inférieures , dans les 
deux fexes, font cendrées, avec une grande tache 
ocnléc y d'un rouge brun , entourée d'un cercle noir , 
& dont le centre ou la prunelle e(l blanche. Le def- 
(bas des ailes du maie eft brune & d'une feule 
CQuIear : on ne voit au-de(Ibus des ailes inférieures 
qu'on feul point blanc » au lieu de la tache oculée. 
Le deft>as des ailes de la femelle ed brun. On voit 
au milieu des fupérieures une tache oculée , & une 
fcnle petite tache jaunâtre au milieu des inférieures. 
Il le trouve à Surinam. 

• 

47. Bombix Salmonée, 
Bômbtx Saimonea, 

Bombyx alis patulis , anticîs fufcis ^ firîga atra ^ 
pcfiicis rufis oullo nigro ^ lunula aiùa.lAn. Spec, 
izf, tom, 2. pag. 175. n®. 30. •*- Mant, inf. tom, 1. 
pjg. 1 10. n?, 34. 

Pka'£na Salmoma, Cram. Pap, exot, tom, 1. 
pag. 101./7/. i6%, fig, A. 

I! a près de cinq pouces de largeur, lorfque fcs 

ailes font étendues. Les antennes font brunes & 

pecllnccs. La tête & le corceict font bruns &" fans 

taches. L'abdomen eft brun , avec des bandes rou/fes. 

Les ailes fupéricures font brunes. On apperçoit vers 

le milieu deux petites raies très-courtes , prcfque 

parallèles , jaunes , & une raie droite , tranfvcr- 

fale ,. notre , vers le bord poftérieur. Les ailes infé- 

tieufcs font loufsâtres 3 on y apperçoit une grande 

tache oculée, noire, entourée d'un cercle jaune, 

avec uue raie blanche , en croi/Iant, au centre. Dcr- 

xierc cette tache oculée , il y a une raie ondée , 

noirâtre . & une autre brune. Le dcdbus des ailes 

y cft dun K)uge brun, 8c il y a au nulieu de chacune 

L «n point blanc. 

K II fc trouve à Cayenne , à Surinam» 

I ... ... .... 



B ô m: 



37 



Som'btx Proftrpîna. 

Bombyx alis patulis rotundatts ni gris ^ fafcîm 
alba, macula fubocellari nigra, Fab, Syft. entom. 
pag, 561. n°, 17. — Spec, inf. tom, 1. pag, i-j}. 
n^, 31.— Mant, inf. tom, t. pag, 110. /i°. 35. 

PhaUna maja, Drury. Illuft, in/, tom, x. tab, 14. 

fig' 3- 

PhaUna maja, Cram. Pap, exot, tom, 1. pag, j-» 

tab, $%.fig. A, 

Ce Bombix a un peu plus de deux pouces de lar- 
geur, lorfque fes ailes foo^ étendues. Les antennes font 
noires & très-pccHnées. Le corps cft noir avec Tex- 
trémité de l'abdomen rougc-fauve , & une bando 
grisâtre au-devant du corcelet. Les ailes font noires, 
minces , prefque tranfparentes ; on voit une bande 
blanche qui les traveife toutes les quatre , plus large 
fur les ailes inférieures que fur les fupérieures. On 
remarque fur cette bande une petite tache oculét 
noire , fur laquelle eft une efpecc de prunelle blan- 
che en forme de croillant. Les pattes font noires, & 
les cuilFcs rougeâcres. La couleur des ai(es en deflbus 
eft à-peu-près femblable à celle du defTus. 

Il ic trouve dans l'Amérique feptcntrionale ^ en 
Virginie , à la Nouvelle-Yorck. 

49. Bombix Laocoon. 

Bombyx Laocoon, 

Bombyx alis patentibus fufcis , Tufo lîneatis ,' 
macuUs jiayis ; pofticis fubtus^avis , rufo lineatis. 

PkûUna Laocoon, Ckau, Pap, tom, 1. pag^'io^ 
pi. 1 1 7. fig. A, B, C, 

Le mâle & la femelle diffèrent un peu pour les 
couleurs , & fur-tout pour la grandeur. Le mâle a 
environ quatre pouces de largeur , lorfque fes ailes 
font étendues. Ses antennes font pedlinées. Sa trompe 
cft imperceptible. La tète & le corcelet font jaunâ- 
tres. L'abdomen cft d'un jaune fauve. Les ailes fupé- 
ricures font noirâtres , avec les nervures rougeâtrcs , 
une tache & une bande irrégulicres , jaunes, & deux 
lignes tranfverfales ondées rouges, dont l'une borde 
poftérieurement la bande jaune , & l'autre eft pla- 
cée vers le bord poftérieur. Les ailes inférieures font 
d'un jaune un peu ferrugineux à leur bafc , enfuite 
brunes , avec les nervures rouges. - 

La femelle a près de fix pouces de largeur. Ses an- 
tennes font fétacées. Sa trompe eft imperceptible. 
Les quatre ailes font brunes , avec les nervures rou- 
geâtrcs , & plufîeurs taches jaunes , beaucoup plus 
nombrcufes fur les fupérieures. Le de/Tous des ailes 
fupérieures/eft à-pcu-près femblable au de/Tus ; mai» 
le dcffous des inférieures cft jaune , avec les nervures 
rougeâtrcs. Le corps en.deiTous eft jaune ^ Se Iw 
pattes rougeâtrcs. 

Il fe trouve au Bengale. 

50. Bombix Irmine. 
Bombyx Irmina, 

Bombyx alis patulis fubfalcatis rufis , margîne 
pofteriori fuivo y pofticis occllo rufo^ pupilla Jlava, 
Phaltna Irmina. Ckaîa, Pap, exot , tom, ^* pag* 



t» 



BO M 



B O M 



-i - . S> 1*1 



.*«< ^ ttEfctcepnblc. Le corps 
^. ^ « ;ii^>jBtac ic5 Ailes hiptriciires cft 
. ^>..>>»^>.< ai àuciHc ; Icor couleur cil 
. .vv>^ « «etc «ne raie tr^Lorvcrfale, ëcroire 
>. . . *.:x ivN->:n^: tache brune, entourée 
^ . ^ 4k. >c « r^.actc Tcrs le milieu , une raie 
^ 1^ V s»K.x;c \cr5 rcx:rcmité> enfin, le 
^^ ^ »o.^v»•*^;c c^.! jTttn ^aune fauTC. Les ailes infc- 
•^'-— -**-^ vs-Ni \i>--.*jises a leur bafc , roufsacres au 
i^^->*^ * ^ X ^'c^ viwjc ùuTC à leur bord poflérieur, 
<^ «^ - >^v ^ 4^ eisacu, une tache. ovale, oculce, 
^Vx ^ ^ ^ ,•> « £ «feccaii noir « d'un autre rouge , 3c d*un 
•^ >^NM^" « fvict au centre. Le dellbùs des quatre 
V ^<^ a «me belle couleur jaune fauve, avec unc« 
«v^tK Klanchc 8l moitié brune qui les traverfe. 
^f^KT^xftit au milieu des fupcrieures une petite 
,-,ikI«c b%une, Seau milieu des inférieures^ un point 
«xM< criourê.de jaune & de £iuve. 
Il fe trouve à Surinam. 

ft. BOMBix Fabia. 

i^oA/arx Fahiû, 

Bo'nf*yx alis patuUs concoloribus luUÎs j ftrigîs 
fiunmts undûtis fufcis. 

PhdUna Fithid. Cram. Pup. $xot. tom, 5. p. 98. 
/•/. x;o./^. B. 

Il a environ trois pouces &: demi de largeur, 
lorfque les ailes font étendues. Les antennes font 
obfcures & très-peâinées. La tète & le corcelet font 

I aunes & fans taches. L'abdomen e(l jaune, avec des 
>andcs obfcures. Les quatre ailes font jaunes , avec 
plusieurs bandes brunes, ondccs, étroites. Le dcil'ous 
du corps & les pattes font jaunes , &: les ailes y on: 
Li même couleur que deiTus , mais les bandes ondées 
y font beaucoup moins marquées. 

Il fe trouve lur la côte de Coromandcl. 

52. BoMBix fpécieux. 

BoMêTx fptciofa, 

Bomhyx ûlîs patuUs concolonhus rofcis , anticîs 
litttra Y, Alf*a notât h, 

Phéi/âfij j'ftciofa. Cram. Pap, exo:. tom, i. p. 1 6, 
pi, i07.)5'^-. D. 

I! a environ trois pouces 5: demi de largeur , lorf 
cLic les i\^% font étendues. Les antenaes font noi- 
rÂrres fie un peu pcclinées. La trompe efl impercep- 
tible. La ucTc, le corcelet £c l'extrémité de labdomcn 
font ferrugineux. L* abdomen c(l noir» avec des ban« 
des blanches. Les quatre ailes font d'un rouge clair de 
îjque, avec U baie un peu f.rrugioeufe. On apper- 
^oit au miîiwu des fuicrieurcs une tache blanche, 
bordcc de Botr , en forme de Y. Les ailes en defTous 
font d'un \iolet pâle , couleur de rofe ; oD voit .lu 
milieu d<.\ fupéricure» la mc.nc icitrc que mous avons 
rcmarqii':e au dclFus. 

Il ù trouve a Surinam. 

ig. BOMBix Agiw 



^ x; 'vJ> ,e :-M^ Tances de «ars^nr , lorf- f BommTX Agis. 

. ^«.v \.ah. . .X!««uiies. « »«ic<iioes font roulfes Bombytc alis pat ulis , anticis alhê têftoqui 1 

fufco vtnofis ; pofiicis iafihrunneis apiu rofà 
PhaUna Agis, Cram. Pap, exot, tom, i. p 
pi. 10, fig. F. 

Il a environ trois pouces de largeur , lorfq 
ailes font étendues. Les antennes fon( noirâî 
pedinée^ La trompe ell courte 6c imperccpiib 
corcelet cï\ d'un rouge pâle , 5c l'abdomen cil 1 
avec des bandes noires. Les ailes fupéricurc 
d'un blanc légèrement lavé de rouge , avec J 
chcs d'un rouge pâle y elles ont les veines obi 
& elles font parfcmécs de trcs-peiics points 
Les ailes inférieures font un peu brunes a leur 
elles (ont enluitc d'un rouge couleur de roic 
une bande brune. La couleur du dellbus efl 2 
près la me me que celle de deilus 3 elle cH fcul 
un peu plus pâle. 

Il fe trouve à Surinam. 



54. BOMBtx onde. 

ÀioMBTX rivulofan 

Bombyx alis pat ulis concoloribus palliât bru 
ftrieis plurimis undatis cinereis Jufcifqut, 

rhaUna rivuloja. Drury. Illufi, inf. toi 
pi, li.fig. f. 

PkaUna rivulofa, Cram. Pap, exot, tom. 1 
1;. f/. lOf.fg, A. 

Il a prés de crois pouces de largeur^ lorfqi 
ailes font étendues. Les antennes font oblco 
pedinécs. La trompe eik imperceptible. Le coi 
brun clair. Les ailes font de la même couleur : 
voit des raies ondées « obfcures & cendrrcs , 
une grande tache brune , qui occupe tout le n 
Les inférieures font un peu plus claires que les 
ricurcs^ & elles ont moins de raies ondccs. 
bord podtrieur e(\ un peu dentelé. Le deiloi 
ailes cil cendré « avec une raie tranfverfale , b 
ondée , & une tache obfcure vers leur baie. 

Il fe trouve à Surinam. 

SECONDE FAMILLE. 



AiLBS REVERSE 



s. 



Ad.'ts tn toit aigu. Le bord antérieur des infcr 
déparant celui des Jupérieures. 

ff. BoMBix Naufica. 

Bombyx Naufica, 

Bombyx alis reverfis anticis rufo cinereis , j 
fufcis ; pofticis cinenis ^ oceilo rubrofjf:iiJt^ui 
bus abbreviatis nigris. 

PhaUna Naufica, Cram. Pap, exor, eo* 
r^g' 97- P^' »49. fig* O. t. & tom, 4. pjg 

Il a environ deux pouces &: demi de lari^cur , 
que les ailes font étcnduc«i. Les antennes l'on: | 
n.-cs 8c roulsjcrc^. 1 .1 tiompe ell trcs-courti 
lôie de le corcelet font rouûâtrcs bi uas. L'aL>d< 



B O M 

cft roufsâcre en cIciTus & ferrugineux cû deflbus. Les 
ailes fapérieures ont leur bord poftérieur un peu 
dccoupé. Elles font d'un gris roufsâtre , un peu plus 
clair vers le bord poftérieur, avec plufîcurs raies 
iranfvcrfkles , obfcures , & une pedce tache oblon- 
gac roufsâtre vers le milieu. Les ailes inférieures 
lont un peu découpées à leur bord àntéricnr , & 
arrondies an bord poftérieur : elles font cendrées, 
& on y remarque une tache noire à la bafe , une 
ochc oculée , rouge , entourée d'un cercle noir , 
placée aa milieu ,- cnfuite deux bandes noires» fi- 
nuées , arquées , qui ne vont pas abourir aux bords 
ktéraux. Le dedous des quatre ailes eft ferrugineux , 
avec des nuances claires ou blanchâtres , & une 
pedtc tache oblongue , noire , vers le milieu des 
lupéricurcs ^ & un point noir au milieu des inférieu- 
res. Tout le corps en deflbus eft. ferrugineux. 
Il Ce trouve à Surinam. 

j^. BoMBix Agrius. 

Bombyx j^grius. 

Bomifyx alis revtrfis rotundatis cafianels y antîcis 
firigis duaBus undatîs fufcis , pofticis immaculatis. 

Sphinx Otus. Drury. llluft, of Inf tom, i. 
Uth, i6. fig^ }. 

Il a environ quatre pouces & un quart de largeur 
iorfquc les ailes font étendues. Les ancennes font 
brunes , fortement pedmécs , recourbées à leur 
extrémité. Tout le corps eft d'une couleur ferrugi- 
seufc brune. Les ailes fupérieures font d'un brun de 
maron clair, plus obfcures à leur bord incerne» avec 
deux raies tranfverfales , ondées , noirâtres. Les in- 
ftricures font d'un brun de maron clair, fans taches. 
La couleur des quatre ailes en delfous eft roufhâtrc. 

U fe trouve dans le Levant , à Smirne , fur la 
cox de Syrie. 

M. Drury a pris mal-à-propos ce Bombix pour un 
Sfhinx« ^ 

57. Bombix feuille-morte. 

B0J13YX quercifolia, 

Bomh^x alis rcxcrfis dtntatîs ferrugîneis , ore 
dtiiQue nig is, Fab. ^yji* c-uom, pag, 561. n?, i^. 
— Spe*:, i.if. tom, i.pag, 173. n^. 31. — Mant, inf, 
tom. 1. pûg, m, n°, 37. 

Pk^lma Bombyx quercifolia elingids ^ alis re- 
^irfis fcTTiiuciis dtntatis fcrruglntis margint poftico 
ii^ns. Lin. Syfl, nat, pag, 8ii, n^, 18. — Faun, 
j^'4*. n'*. I II o. 

Fhaldna pcclinuornis elinguis , toia rufa , alarum 
margifie ftrrato. Geoff. Inf, tom, 1. pag, 110. 



B O M 



t> 



6*. 11. 



La f^uiilc morte. Geoff. Ib, 
PhdidLiia maxima, tota oifcure rùfc^anccrfnts plu" 
rtnjîs ^ ca/^:e grandi y alis intcriori!>us ^ cum fedit ^ 
tltrj Ciuriores txtantibus ^ furfutn reficxis. Rai. 
izf, 14s. fi*. I. 
Phul±na quercifolia, Scop. Entom, carn, n^, 48 c. 
AiBiN. Inf, 1. tab. 16, 
MiRiAN. Europ. tab^ ly 



KiAVU.yMém. inf tom, z. pi, ly. fig. t— i j. ' 
KoEs. Inf tom, i, dajf. 1. Fup, nojh ta6. ^u 

h' 1—7- 

l-RiscH. Inf 3. tab. i,fig, 3, 
WiLK. Pap, 17. tab, 3. ^.1. 
EsPER. ro;72. 3. tab, 6, fig, 3 — 7. 
SuLZ. Inf, tab, i6,fig, ^^, 
J^ODA. Muf Grétc, pag, 84. 
ScHAErr. Icon, inf tab, jufig. 4& S- 

PhaUna Bombyx qu^rcifoLa, Wicnn, Vcr^. pag, 
$6, n?, l, 

La feuille morte. Frnst. Pap, dEurop, tom, 4. 
pag, J^^. pi, 166, «^ 117. 

Ce Bombix y nommé par Réaumur paquet de 
fcuUUs mortes , à caufc de fa couleur ôr de la poli- 
tion ordinaire de fcs ailes , a environ depuis deux 
& demi jufqu'à trois pouces de largeur, lorfquc lèè 
ailes font étendues. Le mâle eft ordinairement plus 
petit que la femelle. La couleur de cet infcûe eft fcr- 
rugincufe plus ou moins brune. Les antennes font 
noirâtres, pedinécs & arquées. Les antennules font 
brunes, portées en avant, comme une efpcce de 
bec. Les ailes font dentelées à leur bord poltéricur. 
On voit fur fcs fupéricures, trois raies tranfvei- 
falcs, noirâtres, ondées, & deux feulement fur les 
inférieures , moins ondées que fur les fupérieurcs. 
Le bord poftérieur des ailes du mâle eft d'un brun 
noirâtre , ce qui le diftingue de la femelle , dont la 
couleur des aii'es eft d'un brun ferrugineux. ^ 

On le trouve prefque dans toute l'Europe, 

La chenille le nourrit des feuilles de Poirier , 
de Pommier , & rarement de celles de Pcclicr 
& de Prunier. Elle eft d'une couleur brune claire , 
5c quelquefois cendrée. On y remarque deux ta- 
ches tranfverfales bleues , à la partie (upérieurc du 
corps , un peu au-dcia de la tête , & deux tubercules 
rougcatres fur la partie fupérieurc de chaque anneau. 
Vers Textrémicé du corps , elle a une élévation en 
forme de queue allez courte, tcl'e qu'on la rc.Tiîi^ 
que dans les chenilles des Sphinx'. De chaque côté ifu 
corps, près dés ftigmaccs, on voit des appendice* 
charnues, dirigées horizontalement, & bordées de 
poils roux allez longs & aflcz ferrés. La partie fupé- 
rieure du corps eft'un peu velue, & les poils lont 
très-courts. 

Cette chenille fait beaucoup de tort aux arbres 
fruitiers 'lorfqirclle y eft en grand nombre. Elle ne 
mange guèrcs que la nuit , & elle fc tient collée 
pcnclanr le jour contre quelque branche ou quelque 
rameau. Elle flIc une coque prefque ovale, d'un 
liflu peu ferre ^ d'une coniîftaiice peu folide, dans 
laquelle elle fc change en cliryfalidc, & d'où l'iu-* 
fede parfait fort environ vingt jours après. 

58, BoMBix feuille de Peuplier. 

Bombyx Populifolia, 

Bombyx alis reverfis tfftaceis dentatis : lunnliâ 
numerofis fufcis, Fab. Mant, inf tom, z, pag, 11 ©• 
n°, 16. 

MiRiAN. Inf, Europ, tab, 3 1, 



l 



40 



B O M 



EsPER. tûm. }. pag, 61. ia&, 7. fig, x. Populi- 
folij. 

PhaUna Bombyx Populifolia. WUnn. Vc/j, pag. 
}io. n^. 5. 

I.a feuille de Peuplier. Ernst. Pap, d'Europ, 
tom, 4. pag, 103. pi, i6j, n^. 118. 

II reflcniblc au prcccdenc pour la forme & la gran- 
deur. La bouche 5c le delTous des anccnnulcs ibnc 
noirs. Les antennes font arcjuccs, pecUnces & brunes. 
Le corcclet ell d'un jaune ferrugineux, avec une 
r^ic longitudinale, noire. L'abdomen e(t d'un jaune 
fcnugiueux. Les ailes fupéricures font fauves. Se 
font niar(]uces de pluiîcurs raies cranfverlalcs^ on* 
dtes , interrompues , qui forment un grand nombre 
de croilfans les uns à la fuite des autres. Le bord 
pollcrtcur ci\ an peu grisâtre & dentelé. Les ailes 
ij^fcrieuies font moitié lauves & moitié pâles , avec 
oudques raies ondées. Elles font arrondies & un peu 
aentcrécs. 

Il fe trouve aux environs de Vienne en Autriche. 

La chenille, figurée dans la planche de Mérian 
<jue nous avons citée, relTcmblc beaucoup à la pré- 
cédente pour la forme du corps : elle en diffère Icu- 
Icaienc un peu par les couleurs. Elle fc nourrit des 
feuilles de Peuplier. Elle ne fc uouvc point aux envi- 
rons de Paris. 

59. BOMBI3Ç feuille-sèche^ 

UoMbTx ilic if 01 ia . 

Bombyx a!is rcverJU femluBîs firratls grtfch , 
margine pofiico albopuaMatQ.ïk%. à^yjl. tntom.pag. 
j6i. B*. le. — Szec.inf.tom. t. pag. 174. «°. 35. 
— Mant. inf, tom. 1. pas, I II . n®, 38. 

PhaUna Bombyx ilicifolia eUnguis , alis reverfis 
ftmiteàis ftrratis griftis , margine pofticoalho varie» 
gu:o. Un. Syfi. nat. pag. Sij.a*». 1^. — Faun. 
Ju€c, n9. 1 10^. 

Phalcnc à antennes k barbes , fans trompe } d'un 
brun roofsâtre mêlé de nuances ^rifcs, fie dont les 
ailes inféricorps débordent les fupcrieures. Dec. Mém, 
tont. î.pag. é^-j, pi. l4'fig' 7* *• 9-'^ là, corn. i. 

pjg. 119. 

VhAcncpttii paquet tUfcuiiiiS scckes , à antenocs 
boibucs, fans trompe, à ailes débordées, dencc- 
Ices, d'un brun roufsâcrc, avec des raies ondées, 
obfcures , des nuances d'un giis d'agathc , fie b<?r- 
dées de blanc. Dic. Mém.tom, x.p*ig* x^*« 

FuiSLT. înfpag, 33. ^^ 637. 

Esf IR. Tom. }.pag. 6^, tab, 8. fig. I — f, 

h'aturf. I j. pag. 5-. tab. J./^; î — ^^. 

PkaiAOABomlyx iiicifuiia. Wican. Ktq^. p. $6^ 

La petite feuille -morte. Ermst. Pap. d'Europ, 
tom. 4. pjg, ic<. fi. 148. «*'. iiî5. 

Il rclîemble aux précédent, mais il cft beaucoup 
f !•-■ îctir, i/a\an! j^ucrcs plus d'un pouce fie demi 
df Ij'Ztur , les ailc% étendues. Les antennes (ont 
l-i'cî, tKrcu'i', ti XX font pa^ anjuécs comr.ie 
r^- • \t\ deui priwédcns. I c co'P% cft d un brun fer- 
it/ -taj, pluiou rogms ouic Je gti^âuc Les 4Ùcs 



B o M 

font d'un brun ferrugineux, avec trois raies tranf* 
verfales, ondées, fie le bord poftérieur grisâuc. Le 
bord poftérieur des fup^eurcs cft dentelé , fie on 
remarque un peu de blanc entre chaque dentelure. 
Les inférieures dépaifent beaucoup les fupéheares 
par leur bord antérieur, fie ce bord fe recourbe un. 
peu -y il eft anguleux vers la bafc , arrondi fie dentelé 
poftéricurement. 

Il fe trouve en Allemagne , en Suéde. 

Sa Chenille fc nourrit des feuilles de Saule , de 
Bouleau , de Frôic , de Peuplier , fie de Chêne. £Ue 
eft d'une couleur cendrée , un peu jaunâtre en deiTus^ 
fie noire en deffous, avec des uchcs blaucfaes fie 
jaunes. Elle eft velue à (a partie fupéricurc s mais 
les poils en font courts fie peu ferrés. De chaque côté 
du corps , on voit des tubercules charnus , éle- 
vés , d'où partent des poils beaucoup plus longs quç 
ceux du dos. On remarque un peu au*delà de û 
tctc deux taches tranfvcrfales , d'un bleu foncé 
noirâtre, tachées de jaune au milieu. Elle Hle une 
coque ovale , blanchâtre , entre plufîeurs feuilles « 
dans laquelle elle fc change en chryûdide , Se d'oiî 
elle ne lort que le printems fuivant. 

^o. BoMBix Promule. 

Bombyx Promuia^ 

Bombyx alis reverjii fuhdentatis fafcis immacum 
iatis, abdomim brunneo. Fab. Spec» inf. tom, x. 
F^i' *74« '»°. 34» — Maf^s inf. tçm. x. pag. iiu 



n\ 39, 



Pha/d/t4 Promu/a, Cram. Pop. exot^ tom. i« 
pag, 11^, tab, yx.fig. D. 

11 a un peu plus de deux pouces de Ufgetir. Les 
antennes (ont brunes Si peâinécs. Le corcelet eft 
brun noirâtre , Se l'abdomen eft brun ferrugineux. Les 
ailes font d'un brun noirâtre fans taches. Les iiifJ^ 
rieurcs ont leur bord poftéricur peu dcntclc. Lc 
deflbus eft femblable au dcilUs. 

11 fe trouve à Java. 

^1. BOMBix Caffandre. 

Bombyx Cajfandra, 

Bombyx alis fubrtverfis ferrugituis : firigU ahf* 
curioribus , thoract anticc brunneo, Faj. Mant. iaf^ 
tom. 1. pag, m, n^, 40. 

Il cft de grandeur moyennç. Les antennes Ame 
pâles fie â neinc pedisées. La tcte cft roufsâtre. Le 
corceler cft d'un brun obfcur , 9vec la partie pofté* 
lieure cendrée. L* abdomen eft cendré, fans taches^ 
Les ailes (ùpéricures (ont ferrugtneufcs , avec trou 
raies tranfverfales , diftinûçs , Si quelques-unes 
prcfque effacées, obfcures. Le dciîous eit pâ!c «c 
fans taches , fie le bord poftéricur cft dentelé. Les 
ailes inférieures font cendrées , fans ucUcs. 

11 fc trouve. . . . , 

61. BOMBix du Cap, 
Bombyx captJiJis, 

Bombyx alis rtxtrps hclxoiis , anticis fi'igii 
dudi/us rtpuHdis ^pofieriQrt ntgra induâa^ Fab. Sy/I, 

iMtom 



B O M 

aa»m,pag. féu nO. xi.— S^^rc inf, tonu %.p* 174* 
«•. I $,''^Mant. tonu %, p, m. n^» 40* 

PAa/dMa Bombyx Capcnfis cUnguis , dis reverfis 
àihfoiis , fapenorihus jtrigU duabus répandis albis : 
pofteriore nigro induUa. Lili. Syft. nat. pag. 815. 
«*>. 10. 

U cft plus grand que le Bombyx fetdlle-mortt, 
Les aateoncs des maies font peâinées, & delà 
looencur da corcelet j celui-ci eft d'un jaune pâle. 
L'^domen cil jaune. Les ailes iupérieures font 
jaunes en deffiis , avec deux raies cranfverfales , 
donc la première eft blanche, ondée ^ & plus large 
que f autre : 1» féconde eft oblique ^ finuée ^ blan- 
cbc à fa partie antérieure^ & noire à la poftéiieure. 
Ces ailes font pâles vers le bord poftëheur. Les 
ailes tnfiSrieures font d'une couleur jprefque canelle « 
tant en dcffus qu*en deifous y ainu que la partie 
inféncore des ailes fupérteures. 

Il fe trouve en Afrique , au Cap de Bonne-£fpé- 
rance. 



i). BOKBIX ÂluCO« 

Bombyx Aiuco, 

Bombyx ails nverjis fufcis ^ apiu cinereis, Fab, 
S^c. inf. tom. i. pag. 174. n9. 36. — M,ant. inf, 
têou X. pag, X 1 1. /i^. 41. 

n eft eiand 5c point du tout luifanc. La tite & le 
coicdec lont d'une couleur cendrée-noirâtre. Les 
aiks fupérieures four noirâtres^ avec une grande 
finie du bord poftérieur cendrée. Les quatre ailes 
MU ferrugineufcs en defTous & parfeméçs de points 
cendrés, juabdomen eft ferrugineux & velu. Les 

Kfent velues, U les taries ont des anneaux 

U fe troave au Cap de Boane-Efpérance. 

^4. BoMBix auftraL 

BoMMix aufiralafijL. 

Bombyx alis reverfis kelvolis , pofticis bafi fubtus 
ferrugineis. Fab. Syft. ent. pag. 561. n^, ii. — Spec, 
inf, t<mu X. pag, 175. /i**. J7. — Mant. inf tom. 2. 
pag, m. «•. 4X. 

Il reiTcnible aux précédcns. Les antennules font 
j^nodes , très-comprimées , obtufcs. Le corps eft 
cotfsâtre. Les ailes font entières , fans dentelures , 
nmfsâtres. Les poftéricures font fcrrugineufes en 
MoQS^ depuis la bafe jufqu'au milieu. 

11 fe trouve dans la Nouvelie-Hoiiande. 

4$. BoMBix quatrc-bandes. 
Bojrarx quadricin&a. 

Bombyx alis reverfis brunneis : flrigis quatuor 

pdbdis. Fab. Mant. inf tom. t. pag. m. «*. 44* 

n eft grand. Les antennes font pedinécs. Le corps 

tft Vnm & velu. Les ailes fupérieures font brunes & 

naïqaées de quatre raies tranfverfales plus pâles. 

Les poftérieures font brunes & fans taches. 

H Ce trouve aux Indes orientales. 

«(. BOHNX du Hêtre. 
Utftoin NatureÙe , înfeiUs* Tom€ K 



B o M jf I 

Bombyx F agi. 

Bombyx alis reverfis rufo-cinertis , fafciis duabus 
linearibus iuteis fiexuofis. Fab. Syfi, entom. pag. 
j6i. /i*. X3. — 5/7<c. inf tom, x. pag. 175. n^. 58. 
— Mant. inf. tom. 1, pag, m. »®. 45. 

Pka/éuia Bombyx Fagi elinguis , alis reverfis rufô^ 
cinereis : fafciis duabus lintaribus luuis fiexuofis. 
Lin. Syft. nat. pag. %i6, «**. jo. — Faun. fuec. 
/2°. 1113. 

MouFF. Tkeat,inf.pag. i^S. 

Albin. Inf. tab. yS, 

j43a Holm. I74#. pag. 1 3X. tab, 4. fig. 10—1,4. 

RO£s. Inf tom. 3, tab. iz. fig. i — 7. 

Uddman. Dijf, 61, 

£sP£R. Inf tom, 3. tab. xo. fig, 1—7. 

FutSLY. Inf pag. 34.71°. 648. 

PhaUna Bombyx Fagi, jt^ienn, Ver^.p/ïg. ^j« 



r^, 1, 



.i» 



L'EcureuiL Ernst. Pap. <CEurop, ^om. ^.p. iix» 
pL xoy. n®. X70, 

Il a depuis deux jufqu'à deux pouces & demi de 
largeur « lorfque les ailes font étendues. Les anrcnnqs 
du mâle font peéHflées^ excepté à leur extrémité. La 
tête & le corcelet font d'un gris cendré un peu jau- 
nâtre. L'abdomen eft cendré^ avec quelques taches 
obfcures , peu marquées. Les ailes iiipéricures font 
d'un gris cendré un peu brun ^ avec deux raies tranf- 
verfales jaunâtres » ondées , placées l'une ailcz prés 
de l'autre , vers le milieu de Taile. La bafe eft cen- 
<}rée. Le bord poftérieur eft un peu cendré, avec 
quelques taches noirâtres. Les ailes inférieures font 
cendrées & nuancées de jaunâtre & de brun à leur 
bafe. Le deflbus des quatre ailes eft d'un gris cen* 
dré , jaunâtre pâle. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille eft très-remarquable par fa forme S: 
par la longueur de<i pattes antérieures. Elle fe nourrit 
des feuilles du Hêtre , du Chêne » du Bouleau , du 
Noifctier. Sa couleur eft d'un jaune roufsâtre , avec 
des nuances de brun. La féparacion des anneaux eft 
très-profonde , & fur trois de ces anneaux , on re- 
marque des élévations terminées en pointe obtufe. 
On apperçoit à la partie inférieure des derniers an- 
neaux , des éminences charnues , arrondies , qui ont 
de petites échancrures en forme de fcie. Le corps oft 
terihiné par deux appendices dures, en forme de 
fourches. Les pattes antérieures ou écailleufes donnent 
à cette chenille un -air fineulier \ les deux premières 
font courtes , & femblables à celles des autres che- 
nilles 'y mais les quatre autres font très-longues , & 
l'mfcdie paroît plutôt s'en fcrvir pour fe défendre 

3ue pour marcher. Elle file une coque ovale , affcx 
ure , dans laquelle elle fe change en chryfaUde. 



6-j, BouBix du Treâe. 

Bombyx TrifoUi. 

Bombyx alis reverfis ferrugîneis , anticis ftriga 
punUoque albis , pofticis immacul^uis ,- Fab« Mont^ 
inf. tom. X, pago iiz,n^,^6. 



B O M 

wttita atra : buada nivea. Fab. Mont. litf. tom. i. 

Il teflctnble eniièremcnt au pt^cJdcns. Le corps 
cft velu & fcrrugincut. Les antcan» foui courtes 
& tiès-peâiDéei. Le corcclet a une peiiic bande 
oblctfrc au m'iicu. Les ailes fupérîtures font fcrru- 
Ô'icufcs, ii ont une giandc cactic au milieu réoi- 
tormc . noire , dans laquelle on apperçoit une iu- 
nale blanche. Vers le bord pofl-éricut , il y a une 
laic fûiméc par une fuite de poinn noirâtres. Les 
poflchcurcs , en dcITus , & le dcITous des tjuaire 
ailes font d'une conteur férnigincufc fans taches. 

n Te dbuTC fur la côte de CotomandeL 

71. BoMBix du Prunier. 

BaM.rx l'runi. 

Bombyx «lit nverfit dentatis fiavh , firigh dua- 
iKf fu/iii pitndoqiu a:io. Fab. iyj*. entom. pag. 
j6j. l". lÉ. — Spcc. inj.iom. 1. pjg. t-^6. n". ^i. 
— Mant. inf. lom. i. p^g. 1 1 1. «". jo. 

PkjUaA Bomoyx Pruni tUnguis , alis rtverju 
Latu ; firigit duAbui fuhis panUoque alio, LlM. 
Syfi. «M. pag. Siî.ffl". 11. 

Rois. Inf. tom. i. ciaf. 1. Papil. noB. tai. j*. 

EsntL. Tom. j. pag. jx.taô. to. fig. t— 4. 

FuEïLY. Inf. pag. J4. n". 6js. 

ScHACïF. Icoa. inf. tab. éo.fig. 6 & 7. 

KMtiuf. t. pag. 101. 1°. j. 

PkoiMa BonUtyx Pniai. Wimn, Veq. pag. s 6. 

La fcoille œorie du Prunier. Eknst. Pap, £Eur. 
nm.^pxig. 109. pi. Kj.no.iti. 

11 A depuis un pouce Se trois quarts jufqu'à 
&»x ponces & un quart de largeur . lorsque 
Itx ailes l'oni étendues. Les antennes font fauves St 
pcâinces. Les antennules font portées en avant , 
&; ferment une efpèce de bec. Tout le corps clt 
d'un jaune fcrrug'neui. Les ailes font d'uu jaune 
fciragincQK ; les fupéticures ont deuï raies tranf- 
TtrCJes, brunes, & enir' elles, un point d'un très- 
beau blanc , légèrement bordî de btun. Le bord 
■oftéficor cft brun De dentelé.- Les ailes inférieures 
bat moins jaunes que les fupérieuics j elles n'ont 
n raicï brunes ni point blanc , mais feulement une 
faandc pctt maïquéc, obfcutc. Le deiTous des quatre 
des eft-à-peu-ptès de la même couleur que le 
J>*i^ : on 7 Toit une ou deux bandes d'un brun 
inacus , plus ou moins marquées. 
Te neuTC dons toute l'Europe. 
la cJ)CniUe fc nourrit des feuilles de Prunier , de 
TttiiicT. d'Abricotier, de Ceriiicr de Chêne, de Til- 
leol , de Bouleau , 8cc. EUc eft un peu velue , d"unc 
coulear cendrée, obfcure, avec des nuances noirâtres, 
k des taches bleuâtres dctriètc la tète. Les côtés du 
ntgatnisdcpoilsplus longs que ceuï du deifus. 
la dctnièce paire de pattes efl garnie de poils , qui , 
ceux des côtés du corps, ont tme dircâion 



B M 



i% 



>refqué botizootale , ce qui les (ait patoictc Ibit 
arges, & a fait quclquefijis donnera cette chenille 
c nom de iheniLt à qutut dt poison. EUc file une 
oquc blanchâtre , ou d'un blanc jaune , d'un tillu 
peu ferré. Se d'une conlïllancc peu folide, dans 
laquelle elle Te change en chryfalide, Bi. d'où elle 
l'art au bout de trois femaincs fous la forme dln- 
k&t parfait. Les œufs de ce Bomiix font blancs, 
ronds , âc de la granjeut de ceux du Bomiix du 

71. BoHBix Arophinome. 

BuuàYX Jbnphmome: 

Bombyx alis fuhrevtifis inugris cint'afetatibus ,' 
^dgit îUiabiis nigris , anticis puncto mtiuo }u£\ o. 
■AB. Syft. intom. pag. jÉj. n". ly. — Sfic. inf. 
om. 1. pag. iy6. n". 41. — Manl. /«/. lom. i. 
ag. III. «".51. 

Les antennes de ce Bomiix font noirâtres 8c crts- 
pc^tinécs. Le corps e(i velu Si fauve. Le corcclec a 
Icui hgnes longitudinales , noires. L'abdomen a des 
inncaui noirs, en delfus. Les ailes font entières, 
:cndrécs, avec deux raies tranfverfales , ondccs, 
loites : entre ces ILries , on voit fur les aiics fupé- 
:ieures une pciiie tache fauve. Les quatre ailes ont 
en dcllbus une feule raie tranfveifale, noire, dioitc. 
i.es pattes font f.LUves &,les tarfcfi noirs. 

Il fe tiouve à la Terre de Feu. 

73. BoMBTx Adynome. 
i(oj/Bri ^fflynomt. 

Bombyx aiis rcvrrfïs rvfo-irumteit , aruleU firiga 
^fca punaoqut mtdio a.io , pofii..is immacututis. 

PhaUna oomiyx virginitnff. Drurï. lUufi. af 
inf tom. i.tai. ij.fig.i. 

Il a euviton deux pouces Scdcmi de largeur lorfquc 
lei ailes font étendues. Les antennes ionr un peu 
peilinées. Tout le corps cft fcrrugincui. Les ailes 
lupéricurcs font d'une couleur toufsâtre, brune, 
avec une raie tranfveifale , droite , qui va de l'extré- 
mité au milieu du bord interne; au milieu de l'aile, 
il y a un point blanc tond. Les inféticurcs font de 
la couleur des fupérieures, fans taches. 

Il fc trouve dans ta Caroline , la Virginie. 

74. BOMBix boTCur. 
BoMiTx poiatoria. 

Bom!yx adf revtrfs fubdentatis fiavîi , firiga 
falva rtpaitdaqut , punSit duobut aliti. Fab, i>yfi, 
tnt.pag. jS^.. n". j8. — S^tc. inf tom. i. p. i-j6. 
n°. 43. — Mani. inf. corn. i. p.n . n". ji. 

PhaUrta Bombyx potatoiia tlignii , alii rtverfis 
fiavis : ftriga fu.va lepaadaqut punBis dudiut alits. 
Lin. Syfi. nul. pag. Si j. n°. ij, 

GOiD. Inf \.ta\. 11. 

Lisr. GoiD. p. 19J. n". ti. fig. 81. 

Albin. Inf. tab. • 7. 

Mejiian. Europ. tai. S(, 



♦> 



B G M 



RiATU. T<m. 1. pag. jio. pi- !• fg. ip. La 
Chenille. 

Roiî. Jnf. tom. 1. claf. i. Pa;-. nod. toi. )5. n. 
^, 4 & î-t" "A- iI-'-JÏ5- '■ »■».■ , 

tfPTK. ^4ip. (om, j.pdg. «7.(36, iS-pg- I— '- 

MiKiAN. /n/I Eurv^. mi. ijf. 

FuESLr. InJ.pag. j4,n". «4). i>um«i. 

PhaUna Bombjx Trifolii. Wiinit. Vtr^. p. î?- 

Le peiit minime i baniles. Ernst. Pdp. iEunp. 
tom. f. pag. i).f/. 176. it". lie 

Ce Bombyx rcflemble fi (bit A riiivani , qu on les 
ftcndroit tous deui pour U mfmc cfféce, Ti leuK 
thcnilleï ae diflcroient leî unes des autres. Le* an- 
tennes du mâle font très-pc^ncM , & celles de U 
femelle ne le font prefque pa>. Tout leur corft eft 
d'une couleur féirugineufe brune, tjuelqucfois un 
feu pâle. On voit fut les ailes fup^ncuies une bande 
jaunâtre , qui ne fe trouve pas (ur les ailes înfJrieU' 
rcs, ou <jui y ell moins marquée que dans le Vom ji'x 
fuivant i on y voitaudi un point olanc place vers le 
milieu. Le delTous des quatre ailes clt d'un brun 
fauve, un peu cendré, plus clair nue le delTui, Bi 
légérenient roarqué d'une bande obfcure. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille fe nourtir de diffécemcs plante), & 
des feuill» de différens arbres. On la trouve dans les 
ptaiiies , fur les Giaminées , fur le Trèfle , Bs. quel- 
quefois aulTi fur la Ronce , fur le Charme , fur 
lOrme, Elle eft velue , Se d'une couleur brune, un 
peu cendrée à la partie fupciieuce de fon corps. On 
y remarque quelques pomts Se la réparation d« 
anneaux, bleuiires. Il une lachc tranfvctfjle rouce, 
un peu au-delà de la tête. Elle £le une coque ovale , 
arrondie Se égale par les tieui bouts. La chryfalidc- 
clL jaunâcte a fa partie inférieure , Se brune à fa 
partie fupérieure. Idle relie dans cet état environ 
fil fcmaincf , 3c l'ioleâc parfait fe montre oïdinai- 
remcnt dans le mou de juÙlct ou d'aoiti. 

6i. BOMSix du CliJne. 
Boj/.rJE QutrcMt. 

Bombyx alii revirft fcmigintit : flriga fiava , 
snticii puncio a'.bo. F*B. Syfi. tnlom. pag. fti. 
n". 14. — A/«. inf. (ont. i. pjg. lyf. a". )?. — 
inf. tom. 1. pjg. I 1 1. n". 47. 



Ph^Unn Biir 



ifxQ^c 



% elinguis , a/is mfrfij 



ftirugintil : fitfiiéi JIjvj puniloqut albo. LiN. Syfi. 
mal. pag. 814. a". 15. F,ia/t. fvn. n". t 1 oi. 

Phalmj ptHinitornit t/inguh rufa , alît roiuit- 
djthfaftiapallidiori,fufttionbit*pun3oalbo.Qt.Ol 

1./,.™. ..,«,. 1,.. „•.,,. 

Le minime a bande. Giof. Ib, 

ReAUH. Mim. lum. j.f/. if.fig. I — ij. 

Rois. In/, lom. i. c/jj! », i'4j;ii7. noU. tab. )| 
tjg. I. 1. (. b tab. j(. b. fig. 4. j. 6. 

rhiiUnj Qutrcui. Scop, tniom, tant, n°, 487. 



flTiv. Gaiop. îiib. ■if.fy. ). 
Ai«iN. InJ.ui. it.jig, >}. 



B O M 

Goto. Inf. I. fi. tai. 7. 
Vax. 11. «". II. lab. 4<. 

Ammir. Inf. tab. 31. r t U 

EsPiR. Tom. j. pag. Bi. M*, il-fg- *— *• ^ 
lab. 14. fg. 1. 1. 

ScHAETF. Icon. inf. tab. tT-fig- •■ »■ î- 

FuiSLV. tnf. pag. J4. n". 641. 

PbaUna Bombyx Q.erau WUnn. Vtr^. pag J*. 

Le minime à bande. Ernst. Pop. ttEurvp. nm. j. 
I>ag. 9. pi. 174. ^pl. 171- n". iij. 

Ce Bombix a ordinairement depiiis deux jufqtfà 
irois pouces de largeur , les ailes étendues. U m^ 
eft d'une couleur ferrugineufe brune , t U femeUe 
dune couleur frirugineufc pâle. Les antenne» da 
mâle font fortement pcilinées , Se celle* de la fcnieUe 
le font itès-peu. On voit vers le mUieu de* aifc» 
fupérieures , un point blanc , bordé de brun , * 
une bande jaune , qui traverfe les quatre ailes , fm^ 
large, & plus marquée fur le mâle que fur la «- 
meîlc. Le delTous des ailes eft d'une oxîleur plot 
tlaire que le delTui , Se U bande jaune y eft pi» 
pale & moins marquée. . 

Il fe trouve dans toute l'Europe. Il n'eft pai me 
aux environs de laris. 

La chenille fe nourrit des feuilles du Chêne , dn 
Charme , de TOrme , du Prunier épineux , du C«- ■ 
nouiUcr . de l'Aubépine, du Grofcillct , &c., & 
quelquefois auffi du Saule, du Peuplier, du Bon- . 
Icau. Elle eft velue, noiiâttc ou dun brun ctair, «l 
quelquefois tirant fur le gtiîâire , avec Aiclques »- , 
cites blanches plus ou moins numbrcules, |4iM OB 
moins marquées. Les poils qui couvrent loa ton» 
font lourûtics. Elle vit en fociécédaiis fa jetipdk, 
palTe ordinairement l'hiver dans fon premier éax, 
& ne fe change en chryfalide que le prinicmp* f»- 
vani. Elle hic une coque iembljble à ccHc da 
Bombix précédent , Se l'infede en fort dans Icf oM 
de juillet Se d'août, 

6f. Bombix ftigmaie. 

BoMtTx fiigmit. 

Bomôyx alU merfi , ufiauli , fufto irrantù 
pundoque ttnirjii nhto. Fab. Syfi. tni. pag, fê). 
n». if. —Spii. inf. tom. i. p^g. I7<- »•. 40.— 
Mani. inf. tom. t. p. IIi. n"- 4*- 

La icrc de ce Bombix eft velue Se d'une cetfnr 
de briques. Les aniennes font comtes. Les aSes jh- ' 
périeuics font briquettes , paifemées de pOÎM 
noits , avec un point blanc au milieu , Se om nw- 
oblique, noitâitc, placée au-delà du point Uidc 
Les ailes inférieures font briquetée» , îanf Ocho. 
Les quatre aiks font briquettes en dellbui, «KC 
detfuints Se une raie noirâtres. 

Il fe tiouve dans ["Amérique métidioniJe. 

73. Bombix louche. 

àh.M,VX /ufi^. 

Bombyx aiis rtverfn frmigiMÛ , Mtic/* «COM 



B O M 

wmiia atra : bututa nivta. Fab. Mont, litf. tom. i. 
pag. iii.B*. ♦j. 

Il TctTcmble eocièrcment aox préc^dens. Le corps 
cft Tcla Bc fenapaeai. Les antennes Tout courtes 
Se très-pcâinces. Le cotcclcc a une pciiic bande 
obicdrc au m'iieu. Les ailes fupérîtnres font fcrru- 
èocufcs , Se om une grande cache au milieu réni- 
forme , noire , dans laquelle on apper^oit une iu- 
noie bUnchc. Vers le bord poftérieur , il y a une 
taie formée par une fuite de points noirâtics. Les 
poftérieuces, en dcITus, 3c le dcflbus des quatre 
ailes Coat d'noe conicur lèinigincufc fans taches, 
U fe crôuTC fui la côte de Cocomandcl. 

71. BouBEx du Prunier. 

Bombyx alis nvtrjis <Untatis fiavh , fir'tgis dua- 
iax fi/i-" pundoqiie aiio. f ab. '^yfit entom, pag. 
f6j, n". i.6. — 6p*c. ia]. lom. i, pug. 176. a». 41. 
— Mant. iaf. tom. 1. pdg. 1 1 1. n". jo. 

PkjUnu Bomôyx Pruoi tlingais , alis revtrjU 
LutU ; fi^'g^ dûabut fidvis puaitoque albo. Lin. 
Syfi.iiiU.pag.iii.n''.xi. 

Rois. in/, tom. i. ciaff. 1. PapH, itoS. tab. j6, 

fe- 1 — *■ 

EïtiR. Tom. ypag.7x.tab. 10. f g. 1—4. 

fflïLif. inf pag. î4. n°. 6}?. 

ScHAEir. leoa. inf. tab. éo.fig. 6 V ■}. 

Natiuf. 9. pag. 101. «". j. 

PkjtUiut Boinbyx Pnaù. WUiut. Ver^.ptg. j6. 

La IcntUe morte du Prunier. Ernst. Pap, ttEur. 
t^m,^.pag. i.09. pi. lÉy. n". m. 

U a depuis un pouce & trois quarts jufqu'à 
&MK ponces & nu quart de largeur , lo[U|ue 
les ailes foni étendues. Les antennes font tauves & 
fc&nées. Les aniennules font portées en avant , 
8l fonncnc une efptcc de bec. Tout le corps cil 
d'un jaune (errug'.ncux. Les ailes font d'uu jaune 
fermeinenz : les Tuperieures ont deux raies tranf- 
TCrCJes, brunes, & entr'cUes, un point d'un ttis- 
bcau blanc , légèrement bordé de brun. Le bord 
pofténcnr cft bmn 2c dentelé.' Les ailes iniericures 
ioat moins jaunes que les fupécieures ; elles n'ont 
ni [aies brunes ni point blanc , mais feulcmeni une 
iMade peu marquée , obfcuie. Le dclkus des quatre 
ailes cft- à- peu -pris de la mime couleur que le 
iff ^ f : on j voit une ou deux bandes d'un brun 
ftmifnneux , plus ou moins marquées. 
n ^creuve dans toute l'Europe. 
La chenille fc nourrit des feuilles de Prunier , de 
hiiici, d'Abricotier, deCerifier deChène, de Til- 
leul , de Bouleau . Bec. Elle eft un peu velue , d'une 
coo^r cendrée, obfcate, avec des nuances noirâtres, 
L fcdcs tacbcsbkuânes demirela tête. Les côcés du 
k corps fonigamisdc p<Hlspluslongs que ceux dudelTus. 
■ La demjire paiic de patus eft garnie de poils , qui , 
B csiomc ceux d« côtts da corps , ont une diieâioa 



B o M 



i% 



vrefqu^ horizontale, ce qui les (ait patoîire fort 
larges , Se a fait qudque&is donner à cette chenille 

le nom de tkcniUe à qutut dt poijfon. Elle file une 
coque blanchâtre , ou d'un blanc jaune , d'un ciflu 
peu ferré, & d'une conllftance peu folide, dans 
laquelle elle fe change en chryfalidc. Si- d'où elle 
l'on au bout de trois femaincs fous la forme d'in- 
îcùe parfait. Les ccufs de ce tiomhix font blancs, 
ronds , âc de la graniJeur de ceux du Bombix du 
iVlûrier. 

7L. Bombix Amphinomc. 

BonaYX Amphiaomt. 

Bombyx alis fubreveifis integris ciitfafccntibus i 
^ngis duabiLs nigris , anticis punllo mtuio jut^ o. 
Ub. Syjl. entom. pag. 56). rf\ 17, — S^'^e. iaf. 
om. ï. pûg. ij6. n**. 41. — Mant. înj. tom. i. 

Les antennes de ce Bombix font noirâtres Se tris- 
peâinées. Le corps cft velu & fauve. Le cotcclei a 
Jeux lignes longitudinales , noires. L'abdomen a des 
anneaux nuits , en deifus. Lcb ailes font cnticrcs , 
:endrées, avec deux raies iranfverfales , ondées, 
loires ; entre ces ftrics , on voit fur les aiics fupé- 
rieures une petite tache fauve. Les quatre ailes ont 
ia deAbus une feule raie iranfverfale , noire, dioite. 
1 es pattes font fiiuvcs ££,les laifcs noirs. 

U fe trouve à la Terre de Ecu. 

7). BouBix Aftynome. 

Bombyx Afi^nomt. 

Bombyx mil revtrjis nifo-bmaneîs , ant'icis firiga 
fufca puniloqut medio a.bo ,pofiiuis immiicululis. 

PhaUita bomiryx virginitnfts. DltUBV. lllufi. of 
inf.tom. x.tab. i^.fig.x. 

Il a environ deux pouces Se demi de largeur lotfquc 
les ailes font étendues. Les antennes ^nt un peu 
pediiiées. Tout le corps cft ferrugineux. Les ailes 
lupérieures font d'une couleur roufsâtte , btune , 
avec une raie iranfverfale , droite , qui vi de l'cxiré- 
mité au milieu du bord interne j au milieu de l'aile , 
il y a un point blanc rond. Les inférieures font de 
la couleur des fupérieures, fans taches. 

Il fe trouve daits la Caroline , U Virginie. 

74. Bombix buveur. 
BombTX potaloria. 
Bom'=yx aàs reutrfis fubdeatatis ûavii , fliiga 

fitbva npandaqat , puaSis duobus albts. Eab, ^yfi. 
tnt.pag. JÉ4. n°.i%. — Sfec. inf. tom. 1. p. 176. 
n°- 4j. — Muni, inf tom. i. p. n . n". ji. 

Pka^taa Bombyx potatoria tligiJs , alis rtverfis 
fiavis : flrigafu.va lepandaque punàis dttobiu albis. 
Lin. Syfi, aat. pag. Si;. n">. i j , 

Go.»././: ,.,«..■!. 

Lisr. Goii>. p. 195. B", it.fg. Si. 
Albin. Jnf tai. ■ 7. 
Meriam. Europ. tai. 66, 

F 1 . 



4^ 



B O M 



Roi'i. Inf. tom. I. clafi t. Papil. mo8. toi* i. 

EsPER. 7o/iff. 3. tëh, ii./f. i«-»5* 

Sipr. /.t/I 4. p<i^. i-j.tah. 8. 

FifrsLY. i*i/I fom. i.pag. 170. 

Se H AIT F. /coff. /n/I fii5. JT^fig* 10. 11. 

Pkalâna Bomf»yx potatorij Wienn, Ktr^. p, $€. 



Ji®. 1. 



La Bureufc. Ernst. Fap, ^Eurap. tant. y. p. i. 
fl. 171. il®, 115. 

Il cfl de la grandeur do Bcfmhix du Pnm'tr, Les 
antennes font fauves & crè^-pe^nées. Le corps zl\ 
d'une couleur jaune fcrrugineufc. Lesaiks font d'une 
couleur d'ocre plus ou moins claire. On remarcjuc 
lur les fupi heures deux rates cranCverfalcs brunes, 
•i'.^nr l'une droice 3c oblique. Se l'autre poftérieure^ 
or.d.-e. Vers le milieu de Taile, il y a deux points 
h!ancs , don: Tun plus grand que l'autre. Les ailes 
infcricurcs font fcrrugineufcs , avec une raie brune, 
peu marquée. Le dcllbus des quatre ailes cft plus 
pâle que le defltis 5c fans taches. 

Il Ce trouve en Europe. 

Lz chtnille fè nourrit de ta pHipart des plantes 
graminées : on la trouve fur le Brome itérile , Bro- 
mus Jieri.îs , fur les Rofeaux , &c. Elle eft un peu 
velue , 6c d'une couleur cendrée brune. Elle a fur le 
premier & fur le dcri.icr anneau deux aigrettes ou 
tJufTcs de poils. Tune inclinée vers U tête , & l'au- 
tre vers la queue. De chaque côté du dos, il y a 
deux rangccs de petites biofTes de poils noirs , très- 
courts , 6c au deUous une ligne longitudioale , for- 
mée par de petites taches jaunes. Oa remarque un 
peu plus bas une autre rangée de petites touîSes de 
poils blancs , très-courts , qui manquent quclqoe- 
i^m. Parvenue ordinairement a toute fagroikur dans 
les m Dis de juin &, de juillet, elle iie une coque 
oSIongue , grisâtre , molle , entre les tiges des 
plantes qui l'ont nourrie, 3c fe change en ckryfa- 
lide. Cette coque t\ ouverte par le bout fupéricur , 
Bc l'infcdle parnic en fort environ un mois après. 



7f. BoMBix oculr. 

Bt*Mêrx fxu^ana. 

BomSyx aiis fui>rtverfis , Mi» .• pmtBts octUa^ 
ftiuf aigris , nuntfrofis. Fai. Syft, ent, pag. 5^4. 
••. 19. — — 'S^/'Ci. inf. tom, 1. pag, 177. «•. 44, — — 
Manr, inf. tom. x,pttg, 1 11. /i^. jj. 

Il eft Jf and. Les antennes (ont noires 3c fntR)r- 
mes. La lète ell blanche , avec un point noiritie de 
chaque côî4 , fous les antennes. Le corcclet eft 
bfauCy avec douze points noirs, à fa partie fupé- 
nc'.:rc , dont deux fîus (grands que les autres , 3c 
fecoo:bi5s. Les quatre ail:« font de la même couleur, 
les f*p'ncures fcnt blar.cJies, avec plufieurs point» 
rrT* , picfqjc o:u!cs , Si rvXticinicc obfcure. Les 
MifrKu.'cs Jvpaffcnc un peu Li autres par kur Sord 
ar.:r:K-'jr s eUci font blanches, avec plulieurs pomts 
nQks. Lu pattes £»bc bbticks p 9l m wkt ont 



B O M 

d)es anneanx noîrs* L'abdomen eft noîr tm 
blanc en dellbus , 3c rouge de chaque côté. 
On le trouve dans l'Anéxiquc mésidionak. 



yé. BoMBix de l'Hibifcus. 

BoMarx âiihi/ci, ^ • 

Bomùyx aiis J^ànvtrfis cQnc^ionhus àiuis , «s- 
tlcis Jlngis d.»uifus pofiiciS unica, >Aa. ^jfi- t'^tom, 
pdg, 5^-»* '*^*« jo. — \€C. inf. tom. i. pag, 177» 
n"-', 45. — Ment, uif tom, i. pag. il), n®. 54. 

Il lelTemblc au B^tn^tx buxcur. Le cotps ciï jau* 
•oâtre, & le corcclcc ek jaune antérieurement Lct 
ai«es font jaunes, entières. On vou fur les fupc* 
ricuies deux rates tranfvcrfales^ noirâtres, donc la 
première ei\ courte. Les «liics polténeuies ont une 
l'eulc raie pan f ver fale, noirâtre. 

Il fe trouve aux Indes orientales. 

La chenille fe nourrit des feuilles d'une efpecc 
4'Hibifcu$ , Hiùifcus popmliuus,, LxM. 

77. BouBix Cynirc. 

Bombyx Cymra, 

Bombyx aiis trvtrps iateis , fpgU dK^hus mam^ 
lifqut tribus anticarum cormatis Jafcis. Fab. Sptc*- 
inf eam, x,pag. 177. «*. 4e. — ^iMLuM; iii/I rMi. a» 
pag, iij./i^. 5;. 

Fkaid.ia Cynira, OLàM. P17. txot, tmn. t^p. tf» 
pi. iji. fg. C. 

Ce Bombix a environ crois poocet de largcnr^ 
lorfque les ailes font étendues. 11 eft d^una bdk 
couleur jaune claire. Les antennes font pcâméail 
On voit fur lct ailct deux rases cranfverCilcs brnaes» 
quelques pointi bruns , peu marqués » 3c fur ka 
uipéricures feulement, une tache en ferme de tnia 
anneaux bruns , l'un à la fuite de Tattcre , placée 
vers le milieu. Les quatre ailes font d'un iaone pile 
en delTous, avec beaucoup de points bnms cten» 
fans raies ni taches. 

yf. BOMBix Déjopéc. 

Bombyx Dtjop^a, 

Bombix aiis rextrfis bnameis ^antieis fÊfUm ^iet^ 
que cinereis, 

Fitui^nû Pithiocampa. Cicaii. Pjp. ixot. tmr^ ^ 
pag. ij. pL >04. fg. £. F. 

Il a depuis deux pouces 3c demi jnfqn^à croii êL 
demi de largeur, lotfque les aiies font éta 
Les antennes font trè^-pcûinecs , 9l d*unc ti 
roulle brune. Le corcelct eft gris brun» l'abi 
eli brun clair. Les ailes tont d'an brun dair ^ 
£iuvc dai » les mâles. On remarque aux inpéi 
une bande cendrée , à quelque diîlance dt In bnfit^ 
3c une partie de l'aile tout le Irng du bor4 ftMh 
rieur d la même couleur cendrée ; ccUe-ct eft fl^ 
parée dxi brun pat une raie obfcnrc. Les nikt infl^ 
rieures font d'un brun clair, aifec le bwd p ^ * ' 
cendré 3c arrondi. Le bord poftérkiir dct 
mâle lire tm peu fur le jaune* Le dci b w en 
dii flûU eft velu le cendré » 3t kl tftn ' *^ 





B O M 

■lu nchei. Le delTons du corps ft dêt ailes Je la 
emcile cil ccndié biunâne , lans uchn. 
Il Te nooTc as Cap ie Bonne-Elpeiance. 

79. BOMSix PcriphctL 
BoJtaTX Ftripktta. 

Bvm'iyx alit nvtrpt dtmatîs ctrviiùt , Jvfi» 
rttuuia:u , tnaea/it uliit ptUucidh. 

Phit/djta Firiphtta. Ckam. l'ap. txtit. tom. 1. p. 

Sua. Aluf. tom. 4. toi. jy^pg- ?.&>©& '«*■ Î7. 

fri!». & M. 

Kcntr/. j. pag. 1. tai. 1. 

Ce BomBix cfl lulTi remarquable pai Tes coulcuts 
qae par la forme. Il a environ uob pouces & demi 
de largeur . loifquc Tes ailes font étcnducl. Les 
UECnaes font un peu pcâinécj. Tout le corps elt 
^ure couleur fauve biuDC, alTcz claire. Les ailes 
fânc ir.a:<]uécs de pecites lignes & de petits uaits 
iirégul:ers , obfçurs ; on y teinar<]ue des caches 
de toiinc &: de grandeur difi'ércnics , û'un blanc laie , 
uaaipatciuu, fur UrqucUes il y a une efp^ce de 
lïlc^u biua , formé par les lignes irtégulieics donc 
tans «TL>ns parlé. Cramer compare ces ailes k des 
feaillcs Jarbies donc le parcnckime cil détruit , & 
dont il Bc rcfte plus que le réfeau. Les rupéiteurcs 
on.- leur extrémité pointue Si courbée , it leur bord 
poilîtieur dcnicJé. Les iu&ieuies fout arroodies à 
leur bord poftérieur ; mais on y voit une denieture 
ada faillaocc Sl pointue à la partie antétieurc du 
bord pollfrieui. La couleur du dcdbus cft fcmblable 
à cdic du dellus. Le corps, de cet uifeâc cû alot^é 
4c cyliiulriquc. 

•o. BOMBix Aconytc. 

BoMtT* Âtonyta, 

Bomhjx alis rt\€rfit lumatiùs, antieis firigit 
4masiu Jafciaqu* àntrtû , fOfiicU iaumKuiatit. 

fkJ/Mjia Atonyta, Cram. Pop. txot, tom. x. 
fmg. st.pl. ni.fg.A. 

U a nn peu plus de trois pouces de lai^ur , loif- 
■uc les ailes (ont étendues. Les antennes font un 
fc-j pcclinécs. La couleur du corps & des ailes dl 
i'vae couleur de laque brune, ou d'un bcuu de 
faic. Les ailct Tupéricures font artondîci , fie on y 
KMurqucdeui raies tranfverfale^ , d'un j^ris brnnj 
fc cafonc une bande de la incmc couleur , allez 
fem , i-it laquelle on apper^oii dc^ points de la 
■emc couleur de l'aile. Les ailes infiéricures ibnt un 
|ca plus claires que les fupétieurcs , SL fans aucune 
lacLc. Les ailes en ddlous fune a-peu-ptii de la 
^muc contctir que le dclfus , & fana lachet. 

11 le UOUIC au Benea.ej à U cote de Cwo- 



B O M 



4J 



ti. BOK«rx~ CTzutfia. 

Moimoy* *.U rtvtr^ deniMÙ mriais, grifi» 
wiu, aMtuit fif'gù uitiu , gefiiçir «wm Iuuu^ 



Pka/Ma Claudia. Cxau. Pap. exot. tem, 4. 
pag. iif.pl. iZ}.fig.A. 

Il a pr^ de trois pouces de largeur , lorfquc les 
ailes font étendues. Les ancennes font peCtinécs, 
Le corps eft velu Bc d'une couleur roufsàtre brune. 
Les quatre ailes ont leur bord poAcricur dentelé. Les 
fupérieures font roufsâucs brunes, mais une grande 
farcie , depuis la bafc , cil cendrée & pointiUée de 
noitàcrc. On y remarque rrois raies ttanfverfalcs 
jaunes, donc la dernière eil ondée, des lunules 
noires, tout le long du boid poAérieur, & enfin 
le bprd poftérieur l^éremciit jaune. Les inférieures 
font roufsàtres briincs , avec un pca de cendré le 
long du bord antîticur, une raie ondée, vers la 
bord poftérieur , des lunules noires le long de ce 
bord. Se enfin le bord lui-même légèrement jaune. 
Le dcllbus du corps cil d'un brun jaunâtre , Se le 
dclîous des ailes cU à-peu-piis femblable au dcdus. 

11 fe ttouvCà Cayeoac , à Surinam. 

Sl. BoMsix du CctiCcr. 

BoiiBTi Ctraf,. 

Bombyx aiii revtrps lutiis, firigis Juatitt ptwe- 
loque mtàio fufàs pofticoqut alho. f ab. i>yfi. tnt. 
P^' 1*4- "ï' M* — ^i""* "/■ *•"»• *■• fS' *77- 
»"• 47- 

U rcfTemble beaucoup au Bomiix du Pninitr, 
mais il ell plus petit. Le corps eft jaune Se vriu. Les 
ailes fupérieures font jaunes , avec deux raies crauf- 
Tcrfales , noirâtres , dont la première cit la plus 
grande. Ou voit, entre ces deux raies, un point 
noirâtre, & un autre point blanc , vers l'eirremité 
de l'aile , entouré d'un anneau noirâtre. Les ailes 
inférieures font pâles en dellus , plus pâles en dei- 
fous , avec un point noirâtre au milieu. 

Il fe trouve en Angleterre. 

La chenille fe nourrit des feuilles du Cctilîer. 

>). BOMBix Juftine. 

Bomiyx Jafiina. 

Bombyx alit nvtrfi ftrruginels , antUis firiga 
fafca puiiHoqiit alho, pofiuis immaeatalis, 

i'kâitna Jafiina. Ckam. Pag. txoi. tom. 4. pag. 
lié.pl.m.fig.E. 

}| reflèmble-un pcu.an AvRAtx.^PnuuVr, mais 
il ell plus petit , n'ayant pas deux pouces de lat-» 
gcur, les ailes étendues. Les antennes font adcx 
longues & peu jpeâinéu. Le corps & les ailes fsnt 
d'une cau:cuc nuive ferrugineufe. On voit, au 
m lieu des fupéiicum , une raie droite , obfcurc , 
ttânfverl'aîe ; et derrière cette raie un peint blanc , 
un peu tranlêaretK. Les inftriinrM n'ont ni raies ^ 
ni poinr. Le dcâbui des ailes eft de la même ceuIcKr 
que le dclliis : un n'j «ok poiiu d'uinci ik)ici ^bc 
le pMÎni blanc 4» ailct fupàicuEei. 

U fe traîne s S ^ - 



t^ 



♦^ 



BO M 



Bam&yr m£s nvtrfis grifeis , fitfco pumÛaeis j 
ttnrûzs Jl, i^s MtoSas undâiis fufcis, 

PkétU.^4t k'kidoaia, C&am. i^up, exot, tam 4. pag. 

Il A près àc crcns poaccs de largeur , lorfqae les 
aile^ ioQt étendues. Les anccooes ibnc obfcures & 
pecUnccs. Le corps eft obfcur & velu. L^% ailes (ont 
^uarres & parfcmécs de petics points noirs. Ou voit, 
lur les lupcncures , deux lignes tranfverfales , on- 
dées , en zig-zag , obfcures. Le bord poftéricur eft 
crcs->lcgrremcnt dcntelc , prcr4ue arrondi. Les ailes 
infcricuics font rondes âc dentelées. Le defTous des 
ailes c\ï à-pcu-près de la même couleur que le 
dcil'us. 

Il le trouve à Cayenne , à Surinam. 

85. BOMBix du Pin, 

Bombyx tint. 

Bomlyyx a lis rcverfis grifcis , fafda ftrrugimta 
punctoque tria ,gu.ari alào. Fab. Sjfi. entom, p, jéj, 
n*''. }i. — Sfec, ir^f. tom, 1. pag- l'rj. n*. 48. — 
Mj .t irtf. tom.\, pûg. 11). «**. c6. 

PhaU a Bombyx Rmi eùnguis , a/is reverfis gri- 
fcis : ftrgis duaius cinereis y pu^tâo albo triangU" 
Uri, Lin. ^jfi, nat. pag. 814. n**. 14. ^.^m^ faun, 
fuic, n"^. ne 4. 

KOES. InJ, tom. 1. claff. x, Pap, twâ, tab, 4^. 
J^. 1-^6, 

Frisch. Inf, 10. tab. lo, 

ViLK. pag, Xf, tab, 61. 

£sPER. tom, 5. tab, i^-fg* t— 6. 

ScHAtïf.Icon, inf, tab, %6,fg, 1. i. 5, 

Phuéétna Bombyx Pini, Wienn, Ver[, pag, 5^. 
«**. 4. 

La fcuilIe-morte du Pin. Ernst. Pap, dEurop, 
tom, 4. pag, II I. pi, 170. d pi, 171. /!**. 111. 

11 ell a-pcu-près de la grandeur du Bombix du Pru- 
nier, Les antennes {ont crès-peûinées. Tout le co'rps 
eft d'une couleur roufsatrc brune. Les ailes fupérieures 
font d'une couleur rouTsàtre brune, un peu cendrée» 
prcfiiue fcrrugmcufe à leur bafe. On j remarque un 
poHit blanc , placé au milieu , vers le bord anté* 
iiciir , & enluice une bande rouiTe. Le bord poflé- 
rieur cil un peu dcntelc. Les ailes inférieures font 
d'un roux brun » fans t«àches. Les quatre ailes en 
dcflbus font d'un roux bran » plus clair qu'en dcifus , 
êc ûta taches. 

Il fe trouve dans prefque toute l'Europe } mais il 
eft plus commun au nord qu'au midi. 

La chenille fe nourrit des feuilles de différentes 
cfpiccs de Pin. On la trouve prefque toute l'année à 
diHcrcns âges. Quand le froid fe fait vivement fen- 
tir , clic fc cache fous Técorce des arbres , ou dans 
qu Iquc trou « & elle en fore dès que le cems devient 
plus doux. Elle eft velue , &: ne vit point en fociété. 
Sa couleur eft gtisâtre » plus ou moins foncée , 6i 
un peu bleuâtre, avec des taches irtégulières, noi- 
i;t:ics, deux ^;raiidcs tac he< bleues, a la partie fu- 
péncurc du curi's vers U tëie, & deux taches rou- 
gcitrci uc cha*iuc wô:é. 



B o M 

Noté^ Linaé Se M. Fabricius citent la 
des plantes & infedèes d'Europe de Mcn. 
ne trouve. ce Bombix ni fur la planche ci 
aucune autre de cet auteur. 

86. BouBix de la Laitue. 

Bombyx du^mui. 

Bombyx aLs reverfis fufcis , anticis / 
margintque poftico iuteis, Fab. Syfi. en 
«". }}. — ^pec, inf tom, 1. pag, 177, 
Mant, inf, tom, 1. pag, ii j. «". 57. 

Phu.eia Bombyx dumcji elinguis , 
f„fcefcentibus : Juperioriùus punao Jaf 
quepojiico iuteis, LiN. SyJI. nat, pa^, 8 
— Fmun, fuec, n*. 1 107. 

pETiv. Ga^op. tab, ^^. fig, 13. 

Fu ES L Y. Inf /!**. 643. 

EsPER. tom, 3. tab, i^.fig. 3. 4. 

SuLZ. Hi/i, inf tab. ti, Jig. 3. 

hiaturf, 6. tab. ^,fig, i — 4. 

PhaiâJia Bombyx dumcti, Wlenn, Vt 



/i°. y 



La brune du Piflenlit. Ernst. Pj/ 
roifi. y pag, 15. pL i77.n*. 117. 

Il a environ deux pouces de largeur , 
ailes font étendues. Les antennes font 
peâinées. Le corps eft d'un jaune brui 
lont biuneSj plus ou moins obfcures 
bande jaune , qui les traverfe, & le bore 
légèrement jaune. On voit de plus , fu 
rieures , un point jaune , placé au de 
bande , vers le milieu de l'aile. Le dcllou- 
ptés femblable au de/lns, mais la cou 
des bandes y eft roufsâtre. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille fe nourrit de la Lairue , di 
& d'autres plantes chicoracées. Elle ne v 
fociété. Elle eft velue , & {^ poils font 
Le corps eft noirâtre , avec des taches n 
Hxx, y vers la fin de juillet , une petite ca^ 
terre , l'enduit de fils , & y fait une < 
tillu trés'léger, dans laquelle clic fubii 
morphofe. L'infeûe parfait en fore dans 
feptembre. 

87. Bombix du Piflcnlit. 

Bombyx Ta raxià. 

Bombyx alis fubreverfis palliais un 
anticis punclo mtdio Jujco , corpoc / 
Mant, ii\f. tom, i.pag. 1 1 y. n'\ 73. 

Es Pi R. tom, 3. ta' . i^.fig. 3. 4. 

FuESLY. Inf 6. tab, i^Jig, i — >. 

Pha.^na Bombyx Taraxici, Wicnn. l 
n". 7. 

La jaune du Pidenht. Ebnst. Pap, d'à 

Il eft à-peu-prcs de la grandeur du pré 
antennes font roulfcs 5c pcclinécs. Le co 
jaune fauve , avec la partie fupcneurc de 
noiie^ ôc eauemcléç de quelques poils ; 



1 

â1 



B O M 

ailes font jaunes , avec un point noir vers le milieu 
des fupéncures. Les ailes du mâle font d'un jaune 
an peu plus foncé qUi ce{ui de la femelle. 

11 (c trouve en Europe. 

La chenille vit fur le Piifeniit & autres plantes 
chicoracées. 

88. fioMBix verficolor. 

BojiBTx verficolora. 

Bombyx alis reverfis grifeis , ftrigîs njgro^albis , 
tkorace antice albo, Fab. Syft, entom, pag. $6$. 
n?, 54. .. Spec. inf, tom, 1. pag, 178. n®. 50. — — 
Miznt, inf. tom. x. pag. 1 1 j. /i°. 58. 

Phal^na Bombyx verficolora elinguis , alis rt- 
ntffis griftis : ftrigîs nigro^aibis , frontt alba. Lin. 
Syft. nut. pag. 817. n®. 51. "Faun.fuec. /i^. 1 1 1 1. 

PkaUna alis lintis albis & aigris undatis. Gadd. 
Satag. 81. 

ViLK. Pdr/7. 45. rj^. 89. 

Rois. Inf. tom. j. rû^. i9'fig* 3. 

PfuiUna BomJfyx vcrficoloria. Wienn. Ver^, pag, 
49. «•. i. — ^tf^. 304.^^. I. 

Le Tcrficolor. Ernst. Pu/?. ttEurop. tom. 4. 
^i^SS'P^' ï*5* &?^» i*^« '»°' *^P« 

n a depuis un pouce & trois quarts jufqu'à 
fcès de deux pouces & demi. Les antennes font 
BQÎrkres Se pe£tinées. Tout le corps eft velu. 
Le corcelet cft d'un gris ferrugineux, avec une 
Smde blanche ^ à (a partie antérieure. L'ab- 
àancD efb gris ferrugineux , avec des bandes 
«bficnres , peu marquées. Les ailes font d'une cou- 
kiir d'ocré foncée dans les mâles , & grisâtres dans 
b fianelles. On y remarque du gris & du ferrugi- 
MU à la bafe ; deux raies tranfverfales , moitié 
k»cs & moitié blanches s un mélange de ferrugi- 
de blanc & de brun entre ces raies , avec une 
brune , en forme de croisant, a/lez didinde ; 
I des caches & des lignes blanchâtres vers l'ex- 
né. Les ailes inférieures font ferrugineufcs dans 
ts wlcs , & UB peu grisâtres dans les femelles , 
Mcconeraie tranfvcrfale, obfcure, & quelques ta- 
Aei obfcures , placées vers le bord poitérieur. Le 
àâan des ailes cft à - peu - près femblablc au 



B O M 



47 



w 



Hfe trouve en Europe. 

la chenille fe nourrit des feuilles de l'Aune , du 

Ganae , du Bouleau. Elle eft liflc , fans poils , d'un 

:"^-^^^^JSttndrc, pointillée de jaune, avec des lignes 

OQ blanches, obliques, de chaque côté du 

On lui remarque , à la partie poftérieure & 

du corps, une queue courte, relevée. Ces 

ne vivent en fociété que pendant les prc> 

fanaines de leur vie , après quoi elles fe fé- 

k vivent ifolées. Parvenues à toute leur 



v^■^ 






^ 



, elles cherchent des débris de feuilles 
■:|Jj*tt hcat cnCtmblc avec des filç de foie , & s'en 

^"'^^^5B'^*""*^^^*^^ dans la terre, ou elles fe chan- 

n. ..^••«««Wfidide, & d'où eUes ne fortcnt que le 

■■■luinravt. 



89. BOMBix de la Ronce. 

Bombyx Rubi. 

Bombyx alis revtrfis cervinîs , ftrigis duabus <z/- 
bidis , fubtus nullis, Fab. Syft. cnt. pag. ^6^.n?. 3 ) . 
^^Spec.inf. tom, x, pag. 178. n^. $i.'^^^Mant. 
inf. tom. 1. pag. 113. n^. 5^. 

Phaléina Bombyx Rubi elinguis^ alis reverfis cer- 
vinîs immaculatis : ftrigis duabus albidis , fubtus 
nullis. Lin. Syft. nat. pag. 81 3. /i^. 11. -i^— Faun, 
fucc. n^, 1103. 

PhaUna Rubi. ScOP. Entom, cam, n^, 4^1. 

Me RI AN. Europ, tab, 11 ? 

Ro£s. Inf. tom, 3. clajf. i. Pap. nocl, tab. 49, 

fie- I— ^. 

EsPER. tom, 3. tab, ^.fig^ i — 6, 

FuESLY. Inf. p, 34. n^. 638. 

WiLK. Pap. 15. tab. 5. a. 19, 

i^MMiRAL. !nf tab. 31. 

PhdUna Bombyx Rubi, Wienn, Ver^. pag. ^6, 

La polyphage. Ernst. Pap. d^ Europ. tom. y. 

P^g' 5- pl' 17 3 • ^^' 2.2.4« 

Il a depuis deux pouces jufqu'à deux pouces Se 
un quart de largeur , lorfque les ailes font étendues. 
Les antennes font pedinées. Tout le corps Se les ailes 
font d'une couleur roufsâtre brune plus ou moins 
flaire. On voit fur les ailes fupérieurcs deux bandes 
étroites, jaunâtres, qui les traverfent. On y voit 
encore quelquefois une ligne fînuée , peu marquée , 
vers le bord poftérieur. Les ailes inférieures n'ont ni 
raies ni taches. Le defTous des quatre ailes cft un 
peu plus clair que le defTus & fans aucune tache. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille fe nourrit des feuilles de Ronce , de 
Saule , de Chêne. On la trouve quelcjuefois fur les 
Bruyères. Elle eft brune & velue j & chaque anneau 
eft féparé l'un de l'autre par une raie jaune qui de- 
vient noire après la dernière mue. Elle Paflc l'hiver 
dans cet état , & n'a guères pris toute (a croiifance 
que dans les mois de mai Se de juin. Elle file alors 
une coque grisâtre, oblongue, peu folidc ^ dans 
laquelle elle le métamorphofe es chryfalide , & d'où 
elle fort , un mois après , fous la forme d'infede 
parfait. 

• 

50. BoMBix queue-fourchue. 

Bombyx Vinula. 

Bombyx alis fubreverfis , fufco venofts ftriatifque , 
corpore albo nigropunHaio, Fab. Syft. entom. p. ^66. 
n°. ^6, — ^ Spec. inf tom. i. p. 178. no. 51 — • 
Mant. inf tom. z. p. 113. «**. 6c. 

PhaUna Bombyx Vinula elinguis albîda nigro 
punBata, alis fubreverfis fujco venefisftriatifque. Lin. 
Syll. nat. pag. 8 1 5. «<». x^. — Faun. fuec. n^. m 1. 

PhaUna peciiriîcomis , elinguis, alis deflexis 
albidis didpkanis, vafis obfcuris, Geo F. inf tom. x, 
pag. IC4. n^. 5. 

La queue fourchue. Geoff. ib. 

Phalène à antennes à barbes , ians trompe ; cen- 
drée à nuances noires ^ à ailes velues, le dont le 



«• 



4t B O M 

êorcclet eft i points notn. Dio. Mem^ tom» t.pag. 

/f . tf. La coemlle. Fig, i x. La cliryralicie. 

Phalène grande fuemt iouUt à antennes barbaet» 
fans trompe , à corcelet hup^ pîcmé <ie peines noirs » 
dont les ailes font vduesy cendrées blanchâtres à 
uches & nuances noirâtres. Dec. hUm, tom. i. 

/^. JU. «•. ?. 

Pia/drut Vtnul^. Se or. Etuam. cam, n^. 41t. 

Reauu. Ai^m. //:/ rom. 1. /y<2^. 1^5. pL 11. 

MouFF. Tkeat. inf. pag, l%i.fig. lo. Vimula^ 

ALOacv. Inf, pag. x6%.fg. i. j. tf. 7. t. 

M^aiAN. Inf, Europ, tah, 140. 

GoiD. Inf tom, I. tah, 6$.'^ tom, x. m^. 57.«- 
iom. |. ftf». 100. 

I.IST, GOCD. pag. $6, «•. ^O.fig. lO, tf. ^. 

PhaUna major pulcJunima , it/tr amplis , cxr^- 
fiorihus cinereis maculis ■ 6^ /lAf// n/^rû tleganur 
dtpiSis. Rai. Inf pag. 155. «•• 5. 

Petit. Ga^oph, tah. 45./^. 5. Semicolon. 

faiscH. /ff/! ^. /a^. 8. )Îp^. 6. Mal. 

llOES. //i/T rom. I. claff, i. Ftf^ im^. tai. i^. 
/^. I— II. 

SuLZ. Imf tom. 1 • ^ir^. 1 f ) . 

FUESL. ill/I f tf^. )4« 11% ^47. 

Espix.rom. ^.pag. $^.tab. it.fig, 1—7. 

VfLK. Piip. ^«/^. 13. tah. tf. 

PhaUma Bomhyx Vinula, Wienn. Vtr^. pag. 64. 

La queue fourchue. Ernst. Pap. ttEarop. tom. f. 
pag. iif. pL t04, «•. 171. 

L'besmine. Exnst. Pap. dEarop.tom. $. p. 130. 
p/. X05. a^. 171. 

BomkjM erminta, EsFta. 3. rtf^. %$> fig. 1. 1. 

Il a depuis deux jufqu'à trois pouces de largeur, 
lorfque les atlcs ibut exendues. Les antennes font 
pedin^cs. Le corps eft gris , aTCc quatre ou ûx 
points noirs , fur le corcelet, & des bandes fouyent 
interrompues , fur l'abdomen. Les ailes fupérieures 
font grifcs , un peu tranfparentcs , aTcc les ncr- 
5rurcs obfcures , de| points noirs à la bafe , & des 
lignes noirâtres, en zigzag, répandues fur toute l'aile. 
Les infrricures font gtifcs, fans taches. 

Il fc trouve dans coûte l'Europe. Il n'eft pas rare 
aux environs de Paris. 

Sota. Le Bom^/x donné par Efper , fous le nom de 
ermima, & fous celui de Chermint dans l'ouvrage 
des Papillons d'Europe » ne paroit pas diiFérer de 
celui que nous venons de décrire. Les Chenilles 
dift^eut feulement par la couleur d'on rouge brun 
dans l'une , & vcrd dans l'autre. 

La chenille de ce BomhtJt eft très-r enurquable par 
fa forme. El'e fe ooorrit des feuilles de l'Olier & des 
di.4rrcnces efpèces de Saule, dePcurlier. Elle eft rafe, 
5rercc fur les côtes , d'un gris cendré verdàrre fur le 
dos, avec une ligne blanche, longitudinale, angu- 
ieufe « qui fcparc le* deux couleurs. l>ii voit^ aulli 
«0 peu de rouge autour de b tite de à ' 



B o M 

tn'droics du eorps. La tétc cil petite. Le corpt eft 
ailêz gros , & il eft terminé par deux appendicct 
longues, féucées, qui fbnÉhit une double queve 
ou une efpèce de fourche. Dans l'eue de repos , la 
chenille retire prefque entièrement la céte fooa le 
premier anneau j elle relève beaucoup le dos & la 
queue , ce qui lui donne une forme très-fingulière* 

De Gcer a obfcrvé que ces chenilles avoienc au 
deflbus du premier anneau du corps ^ entre la tète A( 
les pattes antérieures , une fente tranfverfale , loo* 
gue d'une ligne & demie , abreuvée d'une eau claire 
Hc tranfparente , qui débordoit de tous les côtés de 
la fente lorfqu'il touchoit ces chenilles on peu 
rudement. Il a même fouvent obfervé qu'elles 
.avoient la faculté de faire jaillir cette liqueur avec 
force lorfqu'on les inquiéroit , & q^ue cette liqueac 
écoit allez acre pour caufer de Tirricacion 5c ooc 
douleur cuifante dans l'œil. 

Parvenue à toute fa groifeur, vers le mois de 
juin ou de juillet^ cette chenille fe £ze à une bran- 
che on au tronc de l'arbre qui l'a nourrie , & elle 
conftruit une coque très - folide avec des fils de (bk 
jU des rognures du bois , dans laquelle elle fe change 
en chryiahde»*^ d'où elle fortlcpriiueios fuivant 
£bus la forme d'infcâe parfait. 

^x. BoMBxx cotonneux. 

EojiBTx lanata. 

Bomhyx alis rever/û concolorîhus cituno^iota» 
ceîé fufco venoju. 

PkaUna lanata. Cram. Pap. txot. tom. |. p^ 
130.//. xé$.fig. F. G. 

Merian. iurin. taè. 19. 

Le mâle eft beaucoup plus petit que la fèmeUe : 
l'on a un peu plus de deux pouces de largeur « ât 
l'autre un peu plus de trois , lorfque leurs ailes (bat 
étendues. Les antennes font un peu peâinées. Le 
corps eft velu. Le corcelet & la bafe des ailes (bat 
garnis de poils d'un violet obfcur « à travers leqad 
on voit d'autres poils plus courts d'un vioiec ceadié» 
L'abdomen elk orné d'anneaux bruns obfcurs , it 
d'autres d'un violet clair : l'extrémité eft ffanac d* 
etoHe .toulte de poils un peu roufsâcres. Les 
lupcrieurcs fonc d'un violet cendré . avec les 
vures obfcurcs. Les inférieures font d un violet 
drc plus clair que les fupérieures , avec les 
obfcurcs. 

Il fe trouve à Surinam. 



La chenille eft gtoffe, un peu velue , Ul......^ 

avec des raies noirci. Les poils font longs , fioiples^ 
& inférés fur des tubercules élevés. Elle fe *~ * 



des feuilles de Goyave. Elle fik une coque 
grolfe , ovale , dans laquelle elle fe change ca 
chr)'fatide. On peut voir la chenille , le eocoa » la 
dépouille de la cbryfalide ôc le Bomôix , daas la 
planche 19 de l'ouvrage de 

fX, lk>M0TX- laineux. 
BoMMYx lanefiris. 



y 



B O M 

Bontiyx a/ît reverjû firrûgintU î firiga alba , 
auioii pumHo èafique albis. F a b. Hyfi. tntom. 
F^g. $66. n". î7.— Spec. inf. lom. i. pag. I73. 
«o. j j. — Mant. inf. tom. x.pag, 113. n°, éi. 

PkaUna Bombyx lai.eftiis eiingais, alis merfis 
femifiittii : firiga alia ; fu^trioriius punBo bafique 
albii. Lin. Hyfi. uat. pag. Bij. n". 18.— Faun. 
futctt". IIOJ. 

PhaUaa laatfiris. ScOP. Entom. cant. n*. 455. 
Popj, Muf. Gnc.pag. té, 87. 
Merian. Europ. eut. 107. 

RtADM. Mém. inf. tom. I. j)af, jo». p/. ji. 
]^. 1 1 . 1 1. La cbcntlle Se la coque. 

ROESEL. laf.tom. i. clajf. i. fu;. no£l. tab. Si. 
/f. 1— <- 

EsPER. Tom. ). mi. 17- fig> i — 8> 
ViLK. Pa;-. II. "i- 5}- 
SCHAEFE. IcoTi. înf tao. li.fig. 10. II. 
Icsstr. Inf. pag. J^. n". «4^. 
PKaldna Bombyx lantfiris. Witnn. Keq[. p. 57. 
■•.1. 

La' Iwneofe da CeriGer. Erhst- P*f . d'Europ. 
lom. f. pag. ti. //. 178. n". ijo. 

11 l'tnwon un pouce & demi de largeiu , loif- 
qu'il a les ailes éccndues. Les antennes lonc un peu 
fcâmict. La couleur du corps cft d'un brun tou- 
ecâire , ua peu plut claii dans le mâle. Les ailes 
fapéncam lonc de la couleur du corps , & on y 
rcmaioDc ane lache blanche à leur bafe , une 
anm*plus petite vers le milieu, & enfuite une raie 
Enurvetfalc, blanche. Les ailes inférieures font d'un 
bnu rougcâtie , plus clair que les Tup^ricures , fans 
tacbet, mus travcrfties égalemenc par une raie 
btxtcbe. Le dcllbas des ailes eft d'ua brun rougcâ- 
se , cUir , avec la raie blanche que l'on remarque 
{ SB «kfiu. Le corps cft cris-velu. 
U Ce nooTC dans toute l'Europe. 
ta cbcoîlln fc nouniflénc des feuilles de Ceri- 
fe , du Pmnicr fauvage , de Tilleul , de Saule. 
~' lÎTcnt CD foci^té {bus des tentes de foie qu'elles 
, tt 4oK elles enveloppenc le bouc des bran- 
eues en forcent pendant le jour pour chercher 

BoairiiBKt Ac s'y retirent pendauc la nuic. 

IjyPt"''-'!" font laffafiJes , elles te collent concte 
ne onnche les ones à côcé des aucies. Elles foni 
pcv Tclucs, d'un noii violet fur le dos , d'un 
pk abr«ir fuc U tixe & Tous te ventre : on remar- 
^Êt fur chaque .anneau crois taclics blanches , pU' 
des omc deux taches touges formées pacun alTem- 
Ifap de poils. 

Patvoincs à toute leur grofTeuc vers le mois de 

wMa, ces chenilles filent une coque ovale , bhn- 

c^Ete, d'un tilTu Tcrr^, d'une couiïltance afTci 

^Ê lélide , attachée à une Quille ou à l'écorce d'un 

^LarAite dans laquelle elles Te changent en chryfalidc > 

^ftk Soà elles fottcnc fous la forme d'infeflc parfait 

^Bm waa d*aviil de l'annie fuivuitc. 

m H^.Nm. inftaa. Tom VI. 



B O M 



4^- 



9}. BOMBix dit Peuplier. 

Bombyx Populi. 

Bombyx fufca antiee pallida , alis reverfs fufctf- 
centibas , jlriga ftxqui altéra repanda albida. Fab. 
Syfi, entom. pag. jis. n", jg. _ Spec. inf tom x. 
pag. 173. n". j4. — Mant. inf. tom. 1. pag. n}, 
n". 62.. 

PhaUna Bombyx Populi tlinguii fufca aniice pal- 
lîda, atis rtvtrps immaculatis fitfcêfcentihus ; Jlriga 
ftxqui altéra albida repanda, LiN. i>yjl. nat. p. 818. 
n". )4. —Faun.fuec. iioi. 

RoES. Inf tom. i. clajf. 1. pap. noil. tah. Co. 
fig. I — 6. if lom, f. claJf. 1. pap. no^, lab. 71. 
^g C. 7. C. S. C. j. Chenille , coque & chryfalidc. , 

Vitic. ij.n". 1} «i. 48. 

EsPER. tom. ), pag. ijÉ. tab, tf.fig. i— !. 

ScHAEFF. Icon, inf. lab. 17J, fg. i 6" t. 

Pkaluta Bombyx Populi. Wienn, Ver^. pag. j(. 
n". jp. 

La phalène du Peuplier. Ernst. Pap. d'Eurp, 
lom. f.pjg. jS. p/. iSj.n", i)«. 

Il reffemblc au pr^cédenr pour la forme & la 

f;randeuT. Les antennes du mâle font pcâin^es. Tout 
e corps eft d'une couleur brune , mais la céce ât la 
partie antérieure du coccelet font d'un brun clair un 
peu cendré. Les ailes fupérieures font d'un brua 
rougeâtre, depuis leur bafe jufqu'aui deux tiers, 
8c enfuite d'un btun cendré jufqu'à leur bord pofté- 
ricur. On y remarque deux raies ttanfvetîales d'un 
jaune pâle ou blancliâtre , dont l'uue vers la bafe, 
& 1-amrc vers les deux tiers ; celle-ci eft ondée & 
prcfque anguleufe. La bafe des ailes inférieures cft 
d'un btun clair, & le reftc cft d'un brun cendré. Ces 
deux couleurs font féparées par une raie rtanfver- 
falc, grisâtre, peu marquée. Le dcllbus des quatre 
ailes eft d'un brun cendré , plus obfcur à leur bafe : 
elles ont vers leur milieu une raie tranfverfale blan- 
châtre - 

Il fc trouve dans prefque toute l'Europe, mais 
plus particulièrement au nord qu'au midi. 

La chenille fe nourrit des feuilles de Peuplier , de 
Poirier, de Pommier, de Noifctier, de Tilleul: 
elle paroîc deux fois par an , au ptlmems & eu 
automne. Celle qui écioc au ptintems, fe montré 
infcâc parfaic à la fin de l'été ou en automne ; l'aucrc 
paflc l'hiver fous ccc écat , ne fait fa coque qu'au 
ptintems , & n'en fort fous la forme de Bombix 
qu'au coromcucemenc de t'en'. Ces clienilles font 
un peu vctucs. Se elles varient beaucoup pour les 
couleurs 1 elles font ordinairement d'un biun cendré 
fur les côtés du corps , Sl d'un brua obfcur tout le 
long du dos : on en voit dont les côiés font d'un gris 
nébuleux , 2c te delTus du corps d'uu brun nuancé 
de couleur cendrée. Parvenues à toute leur cro.Teur, 
elles fe fixent à une branche ou au tronc ne l'arbcc i 
qui les a nourries , elles en rongcuc l'écorce , & fe 
conftruifcnt une coque allez folide , en mêlant cn- 
Icœbte la foie qu'elles filent fie les rognures de 
l'arbre. 

G 



T» 



B O M 



54. BOMBix Catax. 

Bombyx Catax. 

Boml^x alis nverfis ftrrugineis untcoioritus , 
punBo ulbo. Fab. Syft, entom. pag. 5^7. «®. 5^« "^ 
Sfic, inf. tom, x* pag. 17^, «•. 55. — Af<iiif* /«/I j 
iom. l»p*Jg' il}.n^. é\. 

PkdUna Bombyx Catax tlinguîs aiis nyerfis Jîfl- 
vis uriico/oribus pimHo albido, LiN. Syfi. nat. pag. 
81 5. «•.17. — Faun.fuec.n^. 1108. 

Roci. il/, tom, 3. w^. 71. Jl^. tf I. tf X. tf J. — 
/9m. 4. r«2^. 54. fig. «/. ^. 

£spE&. //i/ tom, j. rd^. Itf. /^. 1—5. 

FUESLY. Inf pag, J4. «o. ^44. 

PhaUna Bomi^yx nmicola. Witnn. Ver^, p. 57. 

La laincufe du Cbène. Ernst. Pap. itEurop, 
gom» f. pag, 10. pL 178. /i*\ 1x5. 

Il c(l de la grandeur des prëcédens. Les antennes 
font pedin^cs. Tout le corps e(l d'une couleur fauve 
fcrrugiiieufe , excepte rcxcrcmité qui e(l noirâtre & 
crès-cotonncufc. L^ quatre ailes (ont d'une couleur 
fauve fcrrugincufe, avec une feule petite ucbe 
blanche vers le miUeu des fup^rieurcs. Le dedbus 
cA de la même couleur que le dellus. 

Il fe trouve en Europe, mais plus pardculiëremcnc 
tQ Suéde , en Allemagne. 

La chenille vit fur le Chêne. Elle efl on peu velue, 
âe fa couleur e(l d*un gris cendré , nuancé de brun , 
avec deux lignes longitudinales , noirâxres , fur le 
dos , et deux points rouges fur chaque anneau, pla* 
ces iur les lignes noires. On voit derrière la tête 
4eux bgnes arquées, rouges. Elle file une coque 
•vale , allez folide , dans laquelle elle fe change en 
•hryfa ide. Celle-ci eft lougeatre en dcdbut, & d'un 
fouge brun en ddlus. 

<M. BoMBiz Everic. 

BoMMTx Eviria, 

Bombyx alis rtverfs àutls ( bnanuls fun. ) 
funâo aibo apict palltdioribus. FaB. Mont. inf. 
tom. 1. fag. 1 1 ) . il®. ^4. 

Bombyx Evtria, Knoch. Inf. \.tab. 1. j^. 1—7. 

PhaUna lentipts. £sp. tom. y tab. l^^fig. é — f. 
9f tab. 1 7. fe. I . 

PhaUna Bombyx Catax. Wlenn. Vêr^., pag. 57. 
»•. j. 

La laineufe du Prnnelier. Eknst. Pap. dEurop. 
tom. y pag. 14. pi. 179. n*. 1)1. 

11 reflêmble aux précédcns pour la forme & la 
grandeur. Les antennes du mâle font pedbnécs \ fon 
corps 3c fes ailes font d'un jaune fonce. Les antennes 
de la femelle font peu pedinées \ fbn cofps & fes 
ailes font bruns. L'exnémité des ailes fupéricures eft 
pôle dans le mâle , & d*un brun clair dans la femelle. 
On y remarque dans les deux fexcs une petite tache 
fonde » placée vers le jniHcu. Les ailes mféncures 
font plus claires que les fupérieuret, & fans taches. 
Le dcilotts des ^uattc aiks cft à-peo prèf fcmbUbk 



B O M 

Il fe trouve en Autriche, à Brunfvrkk, en DaopUflA 

Les chenilles vivent fur le Prunelier ou Prunier 
fauvage , Prunus fpinnfa , Lin. , & ouclqucfeii 
auOî iur l'Aubépine. Elles vivent en fociéié jafqn'n- 
près leur quatrième & dernière mue. Au lortu im 
l'auf , elles filent en commun des toiles oii cMcf fe 
mettent à labri du foleil & de la pluie. Les ocufil 
font groupés & recouverts d'un duvet que la mère 
y a mis en les pondant. Ces chenilles (ont velues , 
brunes , avec des taches bleues pointillécs de jaanc 
de chaque côté , U la féparation àes anncatfx notre. 
Parvenues à toute leur croiflance vers le mois de 
juillet , elles conftruifent fur l'arbre une coque 
ovale , folide , dans laquelle elles fe changent^ en 
chryfalide, & d'où elle s fortent fous la forme d*ni- 
fede parfait environ trois mois après. La chryfalide 
eft d'une couleur jaunâtre. 

$6. BoMBXx procefllonnaire* 

Bombyx procejponea. ^ ^ 

Bombyx alis rtvcrfis fufcefantibus , JtrîgA •bj^ 
curiort. Fab. Syfi. tntom. pag. 5^7. «*. 40. -^ 
Sptc. ïnf. tom. 1. pag. i8o. n*. 5<« — " Mont. mmJ^ 
tom. i.pag. 114. n*. 6j. 

PhaUna Bombyx ftoccSiont^ iUnguis , aÛM 
reverjis fufctjcentibus ftriga obj'curiore. Lut. ^^ 
nat. pag. %i^. n*. 57. 

La procedLonnaire du Chêne. RlAQU. tom. t^ 
P^g' 179* P^' 10 &pl. II. 

EsfiR. tom. j. tab. x^.fg» 1—5. 

hiaturf, 14. tab. 2. Jig. B — 1 1. 

PkuléLna Bombyx procsffionta. Wtetui. Ftffi 
pag. 58. A*. 10. 

La proceilîonnaire du Chêne. Eau st. Pjjp. dEm^ 
tom. 5. pag. 41. pL 184. A*. 158. 

Il n'a guèrcs plus d'un pouce de largeur » lorCrat 
les ailes lont étendues. Les anteimes lont peûÎMCS» 
Le corps eft d'une couleur brune cendrée. Les aiks 
fupérieurcs font d'une couleur cendre , pUtt om 
UâOins obfcure , avec deux raies tranfveriales « efaC» 
cures , vers leur baLc , 9c une autre notrkre » «itT 
peu au-dcla du milieu. Les deux piemiêrcs fett «lB«-i 
peu marquées dans la femelle. Les ailes inféri< 
lont cendrées , avec une raie obfcure , peu man^ 
Le delfous des ailes cft cendré , un peu oUcuB^ K 
Càns taches ni raies. 

Il fe trouve fréquemment dans tonte l'Earope* 

Les chenilles vivent en foctété , non f< 
dans leur premier état , mais encoje fous edai Aij 
chryfalide. Elles fe nourriffcnt des feuilles de Cfaèae|. 
leur corps eft velu , d'une couleur cendrée oUoMC^ 
avec la partif fupérieure noirâtre , & quelques 
hercules ;auucs. Elles filent en commun , dacs 
jeune âge , de légas tillus de foie qui leur ' 
de tente pour le menre a couvert ; elles cl 
alors fou vent de domicile , fans cependant qi 
l'arbre. Mais au coaunencemcnt de jum , om ^^ 
ktti uoifiênc aiiC| elles fonens ose luhiaM|r 



r 



ai 



B O M 

k CMamnne » & elles he la quittent plu$. Le 
lûfl des chenilles proceflionnaires obfcrvé , décric 
9l figuré par Reaumur, refTemble ordinaircmenc à 
«ne c(pèce de fac plus ou moins aloogé & arrondi 
far les deux boucs : il efl attaché à une branche de 
Cbéne , & il eft compofé , en dedans ^ de plufîeurs 
toiles ferrées qui y forment différences cellules^ 
lefquelles font entourées d'une toile ou enveloppe 
g^érale , qui n*a qu une petite ouverture à Texcré- 
micé fupéiieure, par où les chenilles forcent & ren- 
trent dans leur nid. Elles vont ordinairemcnc cher- 
cher leur nourriture après le coucher du folcil j & 
fi elles (brtenc de leur nid pendant le jour , elles fe 
csplleoL les unes contre les autres, fur une branche , 
ou quelquefois elles fe mettent par tas les unes#fiir 
les autres. Mais ce qu'il y a de plus fingulier, c*eft 
Tordre qu'elles obfervent dans leur marche. On 
diroit qu'elles ont un chef qui leur fert de guide , & 
^ui règle tous leurs mouvemens. On en voit une qui 
marche la première j à celle-ci en fuccède une le- 
conde , une troifième , une quatrième. La file (è 
4onbIe cnfttite « fe triple & le quadruple, c'cft-à- 
dire, que les premiers rangs font compofés d'une 
chenille , les fuivans de deux , & puis de trois , de 
quatre ma d*an nombre plus confiderable , qui toutes 
cxécaccnt les mêmes mouvemens que la premiè|:e , 
^ai s*arrccenc avec elle , ou fuivenc les concours & 
les /Inuoficés qu'elle décric. C'eft cec ordre qui leur 
« Bni donner par Reaumur le nom de proctjjpon- 
MMires, 

Pairenacs à toute leur groffeur vers la fin de juin 
«X au commencement de juillet , elles filent , cha- 
conc ea particalier » une coque l'une à côté de l'au- 
tre , dans le dffu duquel tÛcs font entrer les poils 
çn recouvrent leur corps s elles s'y changenc en 
wyfàlidc , & en fonenc fous la forme d'mfe^c par- 
tit an commcncemenc du mois d'août. 

Lorfqu'on touche au nid de ces chenilles , on en 
fm ibnir des poils fi fins , que le moindre venc les 
emporte s ils s'attachent aux mains & au vifage , & 
j cjnfcnc de la démangeaifon & même une légère 
mflammacion. 

fj. Bon BIX pichyocampa. 

BoMtTx pitnyocampa. 

Bombyx alis reverps grifcis : ftrigis tribus obfcu- 
rioribus , pofiicis paliidis ^ punHo anali fufco, Fab. 
MLutt. injl tom. %. pag. 1 14. n^. 66. 

KMX9U. Mém. tom. &• pi. 7. fig, 3 . La chenille. 
fL t.fg. 1—1%. 

EsPEJi. tom. j. tab. %$. fig. 6. 7. 

Pkaidna Bombyx pitkyocampa. Wicnn. Vcfj. 
f^.^%.n?. 11. 

La proceffionnaire du Pin. Eunst. Pap. d'Europ. 



B O M 



Hù 



n rciîemble au précédent pour la forme & la 
fjpndear. Les antennes font un peu pedinées. Le 
ciKcdcc cft d'un gris brun. L'abdomen eft jaunâcte , 



8c terminé, dans les femelles « par une infinité de 

Ectites écailles brunes , luifantcs , pointues par un 
out, arrondies par l'autre , un peu convexes à leur 
partie fupérieure, & pofces en recouvrement. Lçs 
ailes fupérieures font d'un gris cendré obfcur , avec 
trois raies tranfverfales , noirâtres. Les inférieures 
font cendrées , avec un pomt obfcur à leur angle 
poftérieur interne. 

Il fe trouve en Europe. 

Les chenilles fe nourrirent des feuilles dé Pin , 8c 
vivent en fociéié comme l'cfpèce précédente. Elles 
fortent de l'œuf en fepcembre , £ucnc en commun 
une t&ile ou elles fe mettent à couvert , & dans la- 
quelle elles paHent l'hiver. Au commencement de la 
belle faifon , elles quittent leur nid , en conftrui- 
fenc un aucre^ & l'augmentent enfuite à mefure 
qu'elles grofllfl'ent. Ces nids font, dans certaines 
années, très-communs dans les provinces méridio- 
nales de la France. Ils font grands de Biits d'une 
foie affez belle & alTez foiide, dont on pourroit 
peur-être tirer parti. Cecce foie eft force & fufcep- 
cible d'êcre cardée & filée, mais elle fe diiîouc dans 
l'eau bouillante. On peut confulter le tome i. mé- 
moire 3 c. de Reaumur , fur le petit nombre d'ex- 
périences qui ont été faites à ce uijec. 

La chenille eft bleuicre & couverce de poils roux* 
La cêce eft noire , & on voie quelques caches jau-^ 
nacres fur le dos. Parvenue à couce fa grolfeur vers 
le milieu de mars ^ elle creufe un crou ckns la cerre ^ 
file une coque ovale , aflêx folide, & fe chanec en 
chryfalide, d'où elle fort en juillet fous la tounc^ 
d'infecte parfaic. 



$8. BOMBix à foie. 

Bombyx Mo ri. 

Bombyx alis reverfis palliais , fliigis tribus ob" 
foletis fufcis. Fab. Syft. cntom.pag. 5^7. n9. 41 • — 
^Spee, inf. tom. i. ^ag. 180. n®. ^-j.^Mant. inf. 
tom. 1. pag. 114. n?. 6%. 

FkaUna Bombyx Mori elinguis, alis reverfis pal* 
lidis ; ftrigis tribus obfoletis fufcis maculaque lu-* 
nari. Lin. Syft, nat» pag. 8 1 7. /i^. 3 3. — Aménité 
acad, tom. ^» pag. 563. 

PhaUna peBinicomis elinguis tôt a alha ^ alis 
deflexis , Bombyx di^a. Geoff. Inf. tom. t.p.ll6^ 
w®. 18. 

Le ver à foie. Geoff. Ib. 

PhaUna mori. Se op. Entom. cam» nP. 48^* 

MOUFF. Theat. inf. pag. 181. 

Alduov. Inf. 180. 

JONST. Inf tab. ti. 

Merian. Europ^ tab. r. 

GOED. Inf tom. j. tab 42» 

LiST.GOED. fig, 31. 

Blank. pag. 47 — 54. tab. $. fig. D. E. P. 

âlb. Inf. tab. 1 2r. fig. 1 60 

BZADL. nat, tab. 17» fig. K 

VAvu}9.AL. Inf. tab. ^. • 



ya 



B O M 



$r.BA. Muf. tom, 4. tub, so,fig. 5— ij. 

RlaVm. Mcm. tom, i. péig, 17X. ^ fuîv, pL 4. 
/^. 14. La chenille. — Id. tom. 1. /*/« $.fig, 1. 1. ). 

Rois. Inf. tom, j. c/tfj^ x. Pap, noà. tab, 7. 8. 9, 

Fi'iSLV. Ifif^pag, J4. «". 651. 

PhaU/id Bombyx Mon» Wienn. Ver^, pag, 49. 
1?*". I. 

Le ver à foie. Ernst. Pj/^. d'Europ, tom. 4. 
/><:^. 14. f/. 115. &/)/. 114. «*'. 168. 

lia depuis un pouce & quart jtifqu'à près de deux 
pouces de largeur lorU]ue fcs ailes font étendues. 
Les antennes au maie font trcs pcdinéçs , blanches 
au milieu, avec les filets latéiaux bruns. Les yeux 
ibnt noirs. La trompe ell imperceptible. Tout le 
corps eil d'une couleur blanchâtre. Les ailes fupé- 
heures font un peu recourbées en faucille à leur ex- 
trcfaiité , fur-tout dans le mâle : elles font blanchâ- 
ries y avec deux ou trois raies traiifverfalcs , obfcu- 
res , peu marquées. Les inl^rieures font ariondies , 
bLn^.hâtres , avec une feule raie tranfverfale , obf- 
cure , peu marquée. Le dellôus des ailes cft à-peu- 
près fcmbLble au deilbs. 

Il fc trouve naturellement dans la Chine, de dans 
les climats un peu chauds de l'Aiie. 

La chenille de ce Bombix , à laquelle on a donné 
le nom de vtr-j-Joie, cd élevée depuis long-temps 
en Italie , en Efpagne , dans les provinces méri- 
dionales de la France , 6cc. à caufe de la loie qu'on 
retire de fa coque , & dont nous dirons un mot à 
Tarticle vtr-a-^oit. Elle ti\ iilfe , d'un grb cendré , 
obfcur dans Ion jeune âge , & jaunâtre an moment 
qu'elle va fi!er fou cocon. Mais on en trouve plu- 
fieurs qui con fervent toujours leur couleur cenorée 
brune. On apper^oit derrière la tête de cette che- 
nille quelques ridcs«ibrmées par la peau, & une 
efpèce de queue au dcllus du dernier anneau. Par- 
Ycnue à toute fa grolleur » elle file en Chine , fur 
le Mûrier dont elle fe nourrit , une coque ovale , 
folide , d'un tiifu très -ferré» d'un beau jaune » 
d'une low trcs-Hne , trcs-forte & très-belle , dans 
laquelle clic fe change en chryfalide, & d'où elic 
fotr au bout de quinze ou vingt jours fous la forme 
d'ini'cde p^ufait. 

99, Bombix Aeginc. 
BitM vx Aegina, 

bom.'\x aàs reverfis brunnets , fuptnoribus fttîgîs 
piurimià f.Jihf injtiioriôus fubtus cinenis pundo 

Ph,^L «• /tgtna, Cram. Pap, txot, tom. 4» piig* 
191. tatf. 3 S4. fig, D, £. 



U a c* viron un pouce 8c trots quarts de largeur » 
loifquc îr* ^il^'" ^"^^ étendues. Les aiue: nés font 

ob:*. Uics ôii fcainJc"- ^^ corps eft d'un brun louf- ^ , „ .,^. ._^,. 

sjcfc. le- .1 L-. f.ijû. cures f^^l brunes, avec plu- i^ue if e^u/jrîù^ a:bis. 

ficurs raic\ tunùcrfaîc^, noirâtres, & îc i^CrJ |oftc- 1 phu/tnu ug.cjtu, Caam. Pap. 

ncur jauAiuc . avec une raie ondfc » obfcuie. Lt^ \ pL 50^. /^. A. 



B p M 

inférieures font brunes , fans taches. Le deifc 
ailes fupérieoies e(l brun , avec le bord po( 
jaune. Le de: ous des inférieures eft d'un gri 
dré y avec un peu du bord poikéricur jaunâtre 
raie tranfverfale obfcure vers le milieu, & * 
un point noir entouré d*'uu anneau blanc. 

U fe trouve à Surinam. 

ICO. Bombix Vcrago. 

Bombyx yerjgo. 

Bombyx alis uvcrfis femigîncîs , ft^fco irn 
anticis ftrigis quatuor nigrU , puncio^ue nig/ 
annuldto, 

Pkalâna Verago. Cram. Pap. cxot. t 
pmg, 101. pi, 161. fig. D, E. & tom. 4. pu 
pi. }o6, fig, D, E, 

Il a depuis un pouce & demi jufqu'â deux 
de largeur , lorfque les ailes font étendues. 1 
tenues font brunes , roufsâtres & tres-pcetinéi 
ailes fupérieures ont leur bord poiléticur 1 
dentelé : elles font d'une couleui fcrrugineufc 
parfemée de petits points noirâtres , plus m 
dans le mâle que dans la femelle. On remarqu 
ou quatre raies tranfverfales , obfcurcs , &: ur 
noir au niiieu, entouré d'un anneau biaii 
ailes inférieures ont leur bord poftérieur u 
dentelé \ elles font fcrrugineufcs , avec ur 
jaunâtre , tranfverfale , peu marquée. Le < 
eft d'un gris ferrugineux^ avec quelques tat 
nuances brunes & jaunâtres. 

U fe trouve à Surinam. 

101. Bombix orné. 

BoMarx omata. 

Bombyx ails reverfis , anticis aibidis firi^ 
data objcura , pofticis rups margiru aiho. 

Pkaiâna omata, Cram. Pap. txot, tom. 4. f . 
pi, \o6, fig, G. 

Il a environ un pouce & trois quarts de la 
lorfque les ailes font étenducN. Les antenne! 
corps font d'une couleur roufsâtre , avec de 
ches blanches a la partie poftéiicure du corccU 
ailes fupérieures (ont blanchâtres, avec icm 
un peu toufsâue, & une laie ondée, angu 
d'uu brun roufsâtre , vers le bord poftétuu 
une autre petite, reu marquée , placée au milic 
s'étend depuis k bord iiiterne , fufque vers le 
de l'aile. Les ailes iiifcru-ures f nt rouf^^âircs , 
un peu de blanc vers le bi^rd polU-ricnr. Le ce 
les ailes en defloa*^ font d un blanc fale grisâti 

Il fe trouve a Surinam. 



ICI. BoMBiX agreile. 

Bi.rn!fyx alis ttvei fis ftrrugineis ^ macula j 



cjrpr. tom. 4. 



,. B Q M 

II cft un peu plus petit que le précédent^ Les an- 
tennes font pcOméos. Tout le corps cft d*unc cou- 
leur fcrruçineufe brune. Les ailes font fcrrugineu- 
ics , rotilsatres , avec une tache peu marquée , 
blanche , irrtgulière , au milieu , & une bande de 
la même couleur vers le bord poftérieur. Les infé- 
rieures font ferrugineufes roulsâtres , avec un peu 
ck blanc vers leur angle lacérai. Le dell'ous des ailes 
aï d'un brun ferrugineux fans taches. 

Il fe trouve à Surinam. 

105. BoMBix Hyrtaca. 

Bombyx Hyrtaca, 

Bomèyx alis reverfis ferrugimis , anticis pofticc 
fi^fâs , macula nigra punBo albo, 

PJtaUnà Hyrtaca. Cram. Ptfp. cxot* tom, 3. 
pag. 97. tab. 2.^9. fig. F. 

Il cft à-peu-près de la grandeur du précédent. 
Les antennes f<Mit peâinécs. Le corps eft d'un brun 
fetmeineax. Les ailes Tupérieures font ferrugineufes 
loofsacrcs , avec une tactie noire , oblongue , mar- 
quée an milieu d'un point blanc s une partie de Taile 
vczs le bord poftérieur eft brune. Les ailes infé- 
rieucs fcmc ferrugineufes roufsâtres, fans taches. 
La ooiilear du defibus àcs ailes ne ^différe pas du 
àsSo^ La tache noire des ailes fupérieures y eft 
firg lfiiKut beaucoup moins marquée. 

n fc trouTc à Surinam 4 à Cayenne. 

104. BOMBxx montagnard. 
Bombyx montana. 

Bomhyx alis reverfis concoloribus nigrîs , macula 
êiha limhaquefiavo* 

PkaidMa montana, Ckam* Pap, ixot» tom. 4. 

/^.U7-i^- Sy^-Z^-^- 
Il a envircm un pouce 9c trois quarts de largeur , 
brfôae le$ ailes font étendues. Les antennes font 
HMuâtrcs êc peâinées. Le corps eft brun & velu. Les 
aies (bat noires , avec une tache blanche au milieu 
•e chaque , & le bord légèrement jaunâtre. Le def- 
(ms des quatre aûles ^ d'un brun roufsatrc ^ avec 
tache blanche au milieu , fcmblable à celle du 



B O M 



n 



B fie txoavc ^u Cap de Bonne-Efpérance. 

10 (. BoMBix Amifie. 
^ ^K BojTBTx Amilia, 
^ ^K Boniyx mUs reverfis fiefco-cinereis, firîgis duabus 
^ ^El|fÊ»-n^ j amticis macula tUdyma alba ptUucida, 

f^âlÊxa Amilia. Cu'am. Pap. exot. tom. 3. 
i|.i)0.p/. xé5. ^. £. 

H a dcpins deux jvfqu'à deux pouces & demi de 

*^^* ^'^H"^ ^^ ^^ ^^'^^ étendues. Les antennes 

/'^««tt**-peâinécs. Le corps cft d'une couleur ccn- 

' ""^ ^"""ae * «tt çcu roa^ae. Les ailes fupérieures 

jh^cf ^"^ cttolcur ccndiécoUcore , avec deux raies 

. k- r ■^d&ks , d'an bnm tott&âto^ plus marquées 



i> « 



(4^ 



dans le mâle que dans la femelle , ic une double 
tache tranfparcnte , placée au milieu : vers le bord 
poftérieur , la couleur de l'aile cft un peu obfcure. 
Les inférieures ont leur bord poftérieur irrégulière- 
ment dentelé 3 elles font de la couleur des fupé- 
rieures j avec une bande obfcure vers le bord pof^ 
téricur. Le dcifous des ailes cft à-peu-près fcmblable 
au deifus. 

Il fe trouve à Surinam. 

10^. BoMBix rural. 
Bombyx nirea. 

Bombyx alis reverfis fufcis : ftrigîs undatls paliï" 
dioribus, Fab. Mant, inf, tom, 1. pag, 1 14. n®. éy. 

Le corps de ce Bombix eft noirâtre & fans ta^ 
ches. Les ailes fupérieures font obfcurcs noirâtres » 
avec des raies tranfvcrfales , à peine diftiiidcs , 
d'une couleur plus claire que celle du fond. Les pof- 
térîeures en dclFus^ & les quatre ailes en deûous , 
font obfcures fans taches. 

Il fe trouve en Autriche. 

107. Bombix tricolor* 
Bombyx tricolorà. 

Bombyx alis fubreverfis coccinea , thorace nîveo 
coccineo punit ato , alis anticis niveis : ftriga punC" 
tonim nigrorum, Fab. Mont, inf, tom, 1. pag, 114, 

Il reifemble , pour !a forme & la grandeur , an 
Bombix à livrée. La tête eft rouge. Les antennes 
font noires & peâinées. Le corcclet eft blanc , avec 
(îx points rouges , difpofés en cercle. L'abdomen eft 
rouge. Les ailes fupérieures font blanches , avec 
le bord antérieur rouge , & une raie tranfveffale , 
formée par des points noirs , placée au milieu. Les 
poftérieures font rouges, fans taches. Le deilous 
des quatre ailes eft rouge. 

Il fe trouve à Cayenne. 

108. Bombix â livrée. 
Bombyx neuftria. 

Bombyx alis reverfis grifeis , firîgis duabus fer^ 
rugineis , fubtus unica. Fab. Syfi. entom. pag, 567. 
no. 41. — Spec. inf. tom. i. pag. 180. n^. 58.— 
Mant. inf. tom. 1. pag. 114. «®. 70. 

PhaUna Bombyx neufbia elinguîs , alîs reverfis : 
fafcia fcfquialtera ; fubtus unica. LiN. Syft. nat. 
pag. 818. n^. 35. 

PhaUna pehinicomis elinguis , alis deflexis pal^ 
lidis ^ fafcia alarum tranfverfali faturatiore, Geof. 
Inf. tom. 1. pag. 1 1 4. «°. 1 6. 

La livrée. Geof. Ib. 

R AJ. Inf. pag. 1 1 3 . «o. ^. 

Reaum. Mém. inf. tom. i. pL s.fig* 7. La che- 
nille. — Id. tom. 1. pi. ^.fig» 1-^13. 

GOED. tom. 1. fie. lo. 

List. Gqed. taS. 8^. . 



s* 



B O M 



Mttl&N. Etinp.tai. )j. 

R.011. I/tf. (Offi. 1. (^JT t. pàp. uo8. tah. t. 

k '— 7- 

AittN. laf. rai. ij./f. 17. 

Fbisch. I. tai. X. fig. 1 — 6. 

Vin. II. n". 10.Mi.4j. 

ScHAtff. ho», inf. tai. ;05. j(/. I. *. ^ W- 
(ji. iisfS- '■ »■ 

PhaUmu Bombyx Htufiria. Wttmt. y*r\.p«g.i7. 
"°. 4. 

L» livrée. fuNtr. Pûp. d^Eurvp. lom, 5. pug. 17. 
/t ilo. fl». »,t. 

II a depuis an pouce lufcju'à un pouce Se demi 
de largeur, loiû^ue Ict ailes fonc cicnduet. Lc« 
antcnnci font un peu pc£bnces. Le coipt cil d'ane 
couleur etife jaunarie ou luufïâire. Les ailei Tupc- 
iknies (mit de la couleur du coq» . fie coupées par 
4eux lignes tranfrcrralct kruncs , ou par une laree 
bande roufûtrc , un peu obfcurc. L« ailes înK- 
licurct l'ont de U couleur du corps, mais un peu 
pins fbncce à Icui bafe. Le dcifoui des ailes ûipé- 
rieurct efl un pe« brun , arec une raie cranrverrale, 
claire. Le dcHous des inférieures eft fcmblable au 
dedui, ti coupé par une l^c obrcute, oès-peu 
aunjuéc. 

II Ce trouve en Europe ; il eft nit-coininan aux 
cnvitooi de Paris. 

La cbenillc fe nourrit noo-rralcmcnt des feuilles 
de tous les arbrts iiuiiicn . mab encore de ccllei de 
Cbtne, d'Orac, de Saule, d'Aubépine. Elle vit 
en Tociécé , Il canfe fouTetit beaucoup de dommage 
aux aibrct. Elle eft peu velue. Sou corps eA mar- 
iné de lignes longiiudinales bleuâtres Se rouecàttes , 
& par une ligne longitudinale blanche au miSeu du 
dos. La difpalition,dcs lignes relTemblatiE , en quel- 
«ue forte a un habit de hvtée , a hit donner à cecce 
cnenillc , par Reaunur , le nom de livrit. Parve- 
nues à toute leur grollêut ven le ctKmncnceineni de 
}uio , CCS cbenilles fe retirent dant de* feuilles on 
dans des crcui d'arbres ou fous des branches , pour 
y bifc leurs coquet , te fe mcilmoiphorer en àtry- 
ulidc : elles en forteni lous la forme d'iufeâe parfait 
VX bout de <\ii\mc à viagi jours. 

Lct onifs de ce Bomiix font arrangés d'une ma- 
Biïre adex fiagulibe } ils font dépof£ en fbnnc de 
braflclct ou d anneau , autour d'une pcàtc bituche 
les uns à côté des auncf , en ligne rptralc. 

I09. BoMBix de la Jacée. 

BoMtrx eâfrtafis. 

BomiyM miit revtrfii «bfcitrU , fifdts Jitahu 
p*llidi*. Fai. Syfi. tntom. fag. jél, u". 4). — Sftc. 
iuf.ipm. t.pag. iti. fl". $f.-^ALiMt. uif. torm. a, 
pag. Ilf. »'. 71. 

PluUtna Btmiyx cafttcnfii tUngmis , alit mtrfit 
griftit : firigii itakut pmUiMt ; fiiiiyj imita. Lm. 
' - -- »•. ,«. — f«w. /«(. a* I. 



ijr/. M^t. pag. lit. m: 
jT'.Iji.m. t. 4. it«a. 



VO M 

Ptul&ic à utomes i barbes , Tant troffl] 
la femelle eft btuiie à dcui raies d'un jau 
fie te mile d*ua jaanc-blanc à taict biuo 
Mém. tom. i. pag. 6f6. pL i). fg. 1 
pag. xi€. 

Pbaiinc livret 4tt prit à antennes barbi 
trompe , à ailes débordées brunet à deux r; 
(jucs, <fun jaune cUii danc la fx:mclle , fi 
blauchiitei à raies brunes dans le mâle. Di 
tom. t. pag. 1^9. a". \. 

Mekian. kurop. tab. ijj. 

Ro£«. Inf. tom. 4. tab. H.fig. i^-4. 

FrISCH. Inf. 10. lab. S. 

EsPIR. Inf. tom. ;. pag, 147. tai. it. fi 

PkaU„a Bombyx cJfirtnfH. JUtun. V< 
«•. J. 

La livrée des prés. Einit. Pap.JEmrop 
pag. i«.pi. iïi. if fi. Il*, a", rjj. 

Ce Bomiix relTemblc beaucoup au pn-ccc 
la forme fie la grandeur. Le inâlc U la r.nit 
reot encr'eux p;ir les couleurs. Lct aiiti:iv'c< 
font peâinéct. La têic , le curcckt Sl li- d 
ventre font d'un gris jaunâtre. Le dcllus i 
cfl d'une couleur cendrée brjnc. Les ait 
rienies font d'un gris jaunâtre , avec une lar 
oblique , brune , vanée de gris jaunaitc 
au milieu ; une raie oblic^ue brune, vers 
fie quel JUCS nuances brunes vers le boid p< 
Les aiics inférieures fonc d'une couleur 
brune , lans taches. Le deCous dei ailet fu] 
efl de la mime couleur , avec une rate cia 
jaunâtre. Le dclfous des inférieures eft d'un 
oinc, avec deux raies itanfrer laies, brunes 

La femelle a les >ntennct très-peu pccHn 
eft plus grolTe que le mâle. Son corps cil d' 
leur brune, mêlée d'un peu de roui. Le^ ai 
ricurcs font d'une eouleut cei^d ée bnmc 
rouliàtic, avec deui laics prcfijuc ordre 
quel , d'un jaune pâle. On voie entt'cllct u 
bande d'un brun plus obfcut que le refte 
Endefibus, les quatre aîL^i ont chacune u 
taie oblique , duo jaune pâle. 

U fe trouve en Europe. 

ta chenille reflcmble un pen à celle de 
précédente. Elle vit fur U Jacée , la Pilofclk 
qucs cfpèces dé Géranium ou b.:c de grue , 
pendule, les Titimales, fiic. Elle ell un pe 
Se fon corps eft couvert de raies loogiiudinaJc 
noires Se ipugcârrcs i mais ccllcs~ii fout p; 
de ucfacs noires. Ctle lîle une coque fc nbl 

S>récédcnre , vers le milieu de juin , ti l'inû 
ait en fort environ tioii fcnumcs apits, 

110. BoHBix ftanconieonc. 

BoM»Tx frantonica. 

Bombyx alis rrvtrfÏM kyalino albidit : / 
HJii , iimio nigro. Fai. M^U.inf. tom. t, 
«•.7». 



B O M 

Isrim. sam, 3. pag. 1 j^. taL %6.fg. 1— !• 
Bombyx fraïuonina. Wunn. K>rf. pûg. 57. 

*•. 6. 
La francomenne. Eknst. Pap. ^Europ. tom. 5. 

fétg. 53. pL \%x. n9. 1)4* 

Le mâle cft un peu plus petit que celui des deux 
tfpèces précédentes. Ses antennes font obfcures. La 
tête & le corcelec font velus & jaunâtres. L'abdomen 
cft obfcur. Les quatre ailes font un peu tranfpa- 
lentes , grisâtres dans le milieu , avec les nervures 
& les bords bruns. On y apperçoit une raie tranf- 
vcrfale, blanchâtre , peu marquée , veis le milieu. 

La femelle cft une fois plus grande que le mâle. 
Tout fon corps & les ailes, tant en deflus qu'en 
de^us , font d'im brun rougcâtre , fans uches. On 
appcr^oit feulement les nervures , dont la couleur 
A un peu obfcure. 

Il fe trouve aux environs de Francfort-fur-le- 
Mcia. 

La chenille fe nourrit fur le Chiendent. Triticum 
npetu. Lin. 

XII. BoMBix cendré. 

BojêbTx cinerta. 

Bmikyx ûUs fubreverfis cintreîs : antîcis pun3is 
^ÊStMcréÊtrisfuboctUanbus, Fab. Mant, inf. tom, 2. 
pMg xi5.«*.74. 

Il eft de grandeur moyenne. Les antennes font 
•oircs & peâ:nées. Le corcelet efl velu & cendré. 
L'abdomen cft noirâtre. Les ailes font cendrées. On 
«oie for les fopérieiires quatre points noirs , entourés 
iwa cerde blanc. Le deilbus des quatre ailes eft 
cendré fit (ans taches. 

n fe crcnive en Autriche. 

III. BOMBix du Pommier. 

Bombyx Mali. ^ / . ^ ^ . ^ .^ 

Bomhyx aUs reverfis anenis : fafaa Jsnuata ob} 
mriorei punQo atro. Pab. NLanu inf. tom. 1, p. 11-5. 

H reâbmble bcamcoup au Bomhix de la Jade. Les 
neaoes fiâe isèt-peâinées. La tète & le corcelet 
fau TeVns , cendrés. Les ailes fupérieures font cen- 
' • • avec une large bande obfcure , placée au 
ji , laquelle Ce termine en avant & en arrière 
HK une ram finuéc, noire. Au milieu de cette 
i wmkt 9 on apperfoit un point noir. Vers le bord 
«É ftéri c ar , il y ^ on^ ^^^ tranfveifale y obfcure , 
iai marquée. Les inférieures font plus obfcures que 
IB fopéncares » avec une raie tranfvcriale , noirâ- 
«c. Le deffous des quatre ailes eft obfcur , & coupé 
far une raie noirâtre. 

11 (e aoove en Dannemark. 

»« fe nourrit des feuilles de Pommier , de 
£Uc vk foliuic^ i fon corps cft Yclu ^ 



B O M 



s$ 



brun » avec une raie longitudinale au deifus » pâle, Ù 
les ftigmates bleuâtres. 

113. BoMBix du Noifetier. 
Bombyx Avellarié, 

Bombyx alis reverfis ohfcure cînereis : fafcia 
finuata obfcunore i,nmaculata, Fab. Mant, inf% 
tom. 1. pag, 1 1 6. «o. 7^, 

Reaum. Mém. tom. 1. pL ^>fig» 7 — 13. 

11 reffemble beaucoup aux précédens. Les antennes 
font un peu pedinées. La tête & le corcelet font 
velus , d'une couleur cendrée obfcure , fans tachef. 
Les ailes font d*une couleur cendrée obfcure ,' avec 
une large bande ûnuée^ plus obfcure que le fond 
des ailes. 

Il fe trouve en Dannemark, aux environs de 
Paris. 

La chenille fe nourit des feuilles de Pommier^' 
de Noiferier. Elle vit folitaire. Son corps eft velu » 
brun , avec une bande étroite , d*un jaune fouci 
fur chaque anneau , & une raie longitudinale , 
formée par une fuite de taches blanches , placée fur 
le dos. Elle file dans la terre une coque mince , dans 
laquelle elle fe change en chryfalide, & d'od l'ia- 
fîeâe parfait fort au bout de quelques femaines. 

114. BoMBix de l'Hieracium. 
Bombyx Hieracit. 

Bombyx alis fubreverfis atro fuHginofis, Tab; 
Mant. inf, tom* 1. pag, 116. n". 77. 

Tinea gramineÛa, Wienn. Ver^. pag. i, ijjj 
«^ I. 

Il a près de trois quarts de pouce de largeur; 
lorfque les ailes font étendues. Les antennes font 
noires & pedinées. Le corps eft noir & peu velu. 
Les ailes font noirâtres , un peu tranlparentes , fani 
taches , avec les nervures noires. 

U fe trouve en Europe. 

La chenille fe Fait un fourreau â.Ia manière des 
Teignes , avec des brins de feuille. Elle vit fur leà ^ 
plantes gi:aminées. Suivant Tauteur allemand du ca- 
talogue fyi^ématique des Papillons des environs de 
Vienne , c'eft cette chenille que M. Geoffroy a défi-* 
gnée par la phrafe fuivante. 

Tinea involucro pa'earum longitudinalium ordine 
mifitipiici compofito, Gxoif . JnJ, tom. i. pag, loj. 
n^ SI. 

TROISIEME FAMILLE, 

A1I.XS BXMCHizS. 

Anes penchées de chaque côté, les inférieure^ Hf 
. dépajfant pas les fupérieures. 

115. BOUBXZ h^opçdc. 



• 



ailei font étendues. 
;m , te celles de la 
i. La tête ii le «M- 
:ur. L'abdomen çft 
éricures font lué- 
loir. Les inférieures 
ureî , & mûlangécs 
i dcsailcs cft Usa- 



va. Je n' 
i fcul indivitlii que 
d'Ambsme. II c 



Â( , tkoract pq/li 
Fab. Syfi.ento> 
tam. 1. /iii^. iS 
f. Ilé.n*. 8}. 
f«M, alit defitx 



f'- 



» , alis aiâo-eiite- 
BÏgrîs i aèdomiitc 
'..pag. lot. «'.4 

;(<>rmes feuilletées , 
ec une bande noiic 
n gris cendré avec 
noues. Dec. Mém. 

fcentihas , Untolii 
, abdomine annulis 
'qre. Kaj. Inf. i jo. 



cam. «•, joo. 
iig. I. La chenille. 
". 8î7. 



*</. 8o, tab. l8. — 
>'^. 17-". - Id. 
: qui ronge le boii 

'«;, iiaA. ruA. iS. 



ff. t— «. 

nn. fcq;. fuf, ta. 



B O M , ï7 

' "Pkaluia- Coffia. Foorc. fjwam. Ftfr. pdg. i.jl. 
«•. 4. 

Le Cofliis. ExticT. Pap. ^Egnp. mm, j. p«y, <|' 

;•/. i8j. &;»/. ijo. «*. i.4tf. 

Il a environ ^lepuu Jeiuf paiicet ic àem râCm'i 
trois pouces 8: qd quart de* largenr, lorfquc vêt miet 
fontécendues. LesuitcDiKillÔat iuipcapcâioJc«.La 
couleur de tour le corpt cft 4'uii vù cendre oÂs- 
Ieuz,avcc des bandes ccudrëei.p&.daiiçt AfiJ'ab- 
domcn. Les ail» fupjrieures {bat catdxéàj aTCc ica 
lignes irrëguliircs , ttanfTaEfàlct, noiiïtrci^ ^lû 
ccndcct les allu nébuJcufci. L^'infittieuiet &acde 
la couleur des fapëriearet , mais noiiu nébul^iiiV. 
Le dclTous des qaane aitet cû à-pe«-pi(s JmbUUc 
audenbï. . 

Il fc uouTc dans tonte rEurope. 

La chenille fe noatrit da b«ît.dc Sude, Ae Vem~ 
plier , d'Orme : elle ronge d'abord U Ucondc ^coiu 
Bl i' aubier, te penéitc cnfoite daoi tiatéàem .am 
bois. Les ceufs font dépofét dani la gtzçiuti Jr^ 
bois , ou dan* la ptaics de l'aibce , vcnua^moù de 
juillet 3c d'août. Les cbetiillec naiflêot pco de. tûu 
après, s'eubacent & craijrcat à l'abri pcndaù rË> 
ver. Elles fonc alTcz grolTct, peu TeAus, te Sntt 
couleur rougeître : leur titc eh noiic, Scannjc de' 
deux fortes mâefaoirec Pirrcnucs.. 'à tant Icv 
accroilTcmcnE . elles cherchent 4a U^ Poutipou 
faire leur coque & fc chu^ci ca chnulîdé ,, toi 
elles fortcot fous la fenae d'iotêAe pUrfiù It 
même aimjc ou l'anal fuiv^ntc, fiÛTWU fépome 
à laquelle elle* fc font daapet m cfa^&lide. X« 
coque ed formée de qncIqiK* filtde tôte, kdél^ 
fciuie de bois fortement liu cnfcoiblc. 

Cette chenille a me odcvr force, èUMBéMCf 
due à une Itquenr hnilcnfe qu'elle tend ni u bon- 
cbc , 8c qui c(b contenue dan* denx réicrroîn r oa 
velTics crts'mincct , "pUc^ct prèi de fiateftia qui 
fait les fbnâions de l'ulomac. Il cft à pi^fnmei ^na 
cette liqueur fctt à bumeftcr ft ramdUc Ici fibrei 
du bois pour le rendre plos ûTé à-mtcbcc it 1 
digérer. 

Le chevalier linn^ a àk que cette cLciiilIc Aiiit 
le Cofliis de Pline , onc Ict Romaii^ i^arfeicM 
comme un nictt trtt-délîcat. - M, Gfeofiojr rejette 
i'opinion de Linn^ , A^parolt pln(Ac porté à doiic 
que le CoTu» des Romaini étMt la um da Cb*^ * 
ranfon palmille . que l'on fait ttrc nn met* a&^ 
agréable. Mais cette larve ne {c aoùttlt ^e 4>nl ' 
(e bois du Palmier, qû ne fé troavoit'Miat ta 
Italie , St le Coffiu des Romains fe noaaiflbït 4d^ 
quement du bois de Chine fur leqael notre Cc^hi 
ne fe trouve jamais. D'ailleun , cette dier"*- — *■-- 
lant une odeur alTez fïtidc , il n'cft pu vtn 
qu'elle ait jamais iti am mcnJoicnc; 
pat les riches. Jam quidim Romamis îk ko* ùvrmnM 
tffe etepît , }prtgrand^qut ttoiorton vtrma iUUaOKt ^ 
funt i» tiio, Coffn votant ^ at^ut Miom féri»^ 



j« B O iM 

g!,,~. rt^_-.t. Jlj.i, . ;.^,.-j ^r.ti.u ;^iuJ.., «.-- 
J.i_,r:ij. l.ii. -V,,-. r«tom. fa,:. <uS. «-, 41. — 

A:,.. !rj: ,„T. i. p^f. iKi. n-. m. — yUui. i'if. 

(■-•7. 1.; J^. III'. n". --. 

( t: l'.otzi'ix cil uii iiL-t plus t>rj!:.i<. Les Uitcniicl 

fo. : un fîu p-Lliiiit-f. Le tuiUl^ri cit ol'l..ur. Les 

^l'i'-.i.ui [.itlitï i:Lii:j:rit. >1uiti lune u;bi>;ui^>[e , 
& .jj:[i: ici.iliniiiL'. Vuv U- tfoid i-ulttrr:.:u[, il y J 
u> ^- pcEKL' i.iL- iijiirvL-rr.tlL- l>ijii.:i]JEie. Lci J:k'i 
1: : ...iiiL^ limrjjuiuTLCt. Ll's j-..i:k:i anlciiciuci l'oni 



Il Û II 



c lijns U Cixnc. 



1 16, BOM 
Ho-r 



mpctu 



if.,. «".4«. — i;".- '"/"''"■ 1-/-Ï- lïi."-. " 
— ."•/-■«. J^y. f<'i;. :./-Jj. lift. r.'\ -, . 

JVj.'i.tj i-r-iirUlh . Dkl'Rï, t.liij. tnf. lom. i 
'-■■'■ ïjV '■ ^■ 

Ce bel iiu'tfilc j 

li.- litgtUI, lulft^l 

uii:i:;ji'ci Ibni brancf, pc^tiiii-ei , avec rctcrcmicé 
ûu^-i...-. La ti'ic clt )iunr. Le corcïlcE cil jjunc . 
ai .< (juvlijucs laclics obfcuicf. L'abdomen clt 
jaiii.c, mvcc un peu de cot.lcat brune cU'ic i là 

Cdf.ii l'uptiicuic. Let ail» TupcriLurci l'ont mc- 
l'^j^.ci d'un beau jaune Se de b;un cendré , Se rou- 
ge ne avec dn points oblcuri Tur les taches 
].i.:ni:t. Les ailcv infciicutLS l'ont jaunes , a*ce une 
ij.he iriL^ulicce &: une bande biunc cendrée : on 
\oM an milieu une pcuie lache ocol^c brune, avec 
la ptuncllc plus claire. Le dcllbut des ail» elt d'un 
i:cs''l>cau jaune , légciement poiniiUc de bton. Les 
l'.ipciieuics ont une tacbe ocul^c, brune, ft <u 
puini brun à cône , A le bord poftiikur btnn cm- 
d[.-. Les itifciicutcs ont feukmcnt une acbc ocnUe 
brune , Teniblable è celle de dcibi. Le dcfim da 
Ctfip* & les pactes font ftok 

Il Te trouTc à rjteMp fcwfmiJi, 1 k 
qu'il A mare m 

117. AHHaEjï^&- 

BaMmt* antp^ofiTÎf. 
WMdM'Hjmk^jA*. Syf. t. 

iirf.mm. i.ftg. tu. m\ ta. 




BOM 

11 e(V p2nA. La ihc i-ft obrcurc. Le* aniennei 
l'uni coui[>ics, pict .-.tes , tiJiiics a leur bjte, 

m:nccs i '.lut i:t:iL'nii;e. Ll curtietet «i l'^bdomca 
lui'c cbûiirs. Li.'' di:!,. ]jj-;i;L'uies luni ccniiites , 
pan'iiHiiis lie [-U111LS l-;>.lu:s, &: uni, veis le bord 
l'utt-.r:tut , >1lui :jil's [r.iiil'veiùks , ubùdtes , 
Uï^-Dudves- Le^ ii.liii(,u:kS font cendii-c^ , lans 
i.clict. L^s t]L:a:[i: ail.s 1. n: cendrée» en delTuus, 



11 Iciiouvc 



I Indes 



iicnutci. 




iiS. BcuBiK Hvplimcc. 

li"MBY^ Ilyph!J.Ui. 

liomkyK ul,i.iifiixit cotruiti* , aiiticiifijvo ma- 
.-^/jdi. FAb. Ayiv. ir.f lam. 1. /•'£. >Sl. k". 6*. 
— Mjr.t. ir.f, tom. l. fi^. 1 16.1". ïl. 

PAj.'anu tiyfkin&i. CkaM. ïr.f. lom. t. f^ig. 9I. 
pi. IJ+.A'.^. 

Il a cnviioii <]uairc pouces & demi de long loti- 
que les ailis font étendues. Les antennes du mile 
l'eulcinent Loni un peu peintes. Tout le coipt ctl 
d'une couleur bleue loiicéc. Les ailes Lupiiieuict 
l'unt bkucs avec des taches inéj^ulièics, a; le bord 
[>olU-ticur)auncs. Les ailci iiiltiicutes l'ont bleues, 
uns laches . avec un peu du botd polUtieut ;auac. 
Le dcllous des ailct cA a peu-frcs fcnibl^lc au 
deilut. 
11 fc trouve aui lilcs iloluques. 

II;. BOMBix Cyanc. 

BuMtrx i.yani. 

Bomiiyx a.iJ dtfiixii iitris hyaliHo mMulatU , 
pofliiit Utuills fuUii. Fab. Spti, inf. App. lo-m, x. 
pag. J06. — Muai. i>if. tum, t.pùg 1 1 a. a". 11. 

fiiti^iia Lyunt. Ckam. l^iip, txot, tvm, j, p. 1 17. 
pl.i67-h-^- 

Il a un peu plus de trois pouces le demi de Ur> 
geuT , l<itl<]ue les ailes l'unt étendues. Les aotcaocs 
font noires tt pcdinées. Le cotps cil d'un braa 
toufsâcre en dcllus , avec des bandes jaunes Titr Fab- 
domcn , te jaunâtics en dclTous. Les ailes fup«- 
rieures font d'un noir blcuàue, avec de* uaMl 
blaïKbcs , tranfpaicnies. Les înHrieuics Coat d'ao 
noir bleuâtre à leur bal'e , blauebes te uaafpucaics 
au milieu . fie d'un noir bicuàite cnfuiic . zvcc cÎM 
ou fa ucbes jaunes , figurées en ctoilUnt. Le de^ 
foos dei tjuatie ailc^ clt lemblabk au deAut. , 

11 le nouvel Amt>oiiic. 

11,0. BoMiix San. 

BoMtrx StriM, 

Bomijs *tu dtfttmi ,' timm w/rufur vgnù f 

fkaié.M Strhe. Cxah. r«^ exM, «rat. a. f. jj, 
//.M(.A -<- 

^ Ce Bêmiir tedcnible bcsncouf au Cv/w dlSK^ 
'^^. mbBcftbuUKOaf (lugnadi il « cavttf^. 



Y 



is, qu'un fcul individu qui 
1 de Ville d'Ambaine. Il ci 



BO M 

fil pwicct de largeur , lorfijue les ailes font étendues. 
LesaptCDocs da màlc fon[_pcLTiiiûes , & celles de la 
firoeUc font (iaiplcmcnt (ecaeécs. La céte & le cor- 
mIm font dur, gris nébiileui ohfcur. L'abdomen cft 
Ctos & coirârte. Les ailes fupéricurcs font uié- 
laiiHécs de gris, de cendré & de noir. Les inférieures 
fon: pluï ebfcurcs ijue les fupérieures , & mélangées 
i: cendré & de noir. Le deflbus desailcs cîi ftm- 
olabk audcilTus. 

Il fe trouTc à Amboinc , i Jsva. Je n'en connois 
dini les cabinets de Paris 

M. Maudutt avoii reçu 

«oaferTé au cabinet de M. Paris. 

m. BoMBjx CoJlui. 

BoMMTX Cofus. 

Bomiyx aiis dtfitx'u neiuloJU , thorace pqfiice 
fsfàaatra, aituanù lameliatis. F*B. Syfl. tncom. 
J'-ï- J*9- ""■ +8. — Spte. ittf. tom, i. pag. 181. 
"°- *î- — Marte, tuf. tom. t.. pag. 116. n*. 8}. 

Pki/tJta Bomiyx Coffui tiinguU , etis dtfitxis 
viaiéfit , tkoract pofiic* fafcia atra , ^Kttnnii ta- 
i^lUis LiH. Syft. nat. pag. 8,7. „». 6j. 

rhaUtut piSinicomU tlinguit , alis alho-àne- 
nii, fini* tranfverfj ntbtttofs nigrii ; aiéoniiat 
sinjilû alèis. GlOir, Inf.tom. x. pag. lot. n'. 4 

Le Colfus. Gbofi. li. 

Phalïne Cofus à antennes fiUâ>rmes feuilletées , 
lâns tioiiipc , à corcelei hupé avec une bande noire 
tt on collier blanc, à ailes d'un etis cendré avec 
ue infinité de veines itanfTcrfe! noirei. Dec. Mém. 
ma. t..pag. )<«. «*". I. 

fkaUtia pandit , alit cÎHtrafctntihut , lineohs 
frdvrimh nipieaatihu variis , abdomint annulii 
traafçtrfit mipit & a^u verjicoli^e. Rai. /«/ ijo. 

FhaUim Co§ks. ScOP. Entom. can, b', joo, 

Uovn. Tktai.inf.pag. ijâ. jî^. i. La chenille. 

GxONor. Ga^ep. pag. 10^. n'',%^-j, 

GoïD. /n/ i. lai. J5, 

List. Co£D.^a£. tof.Jig, jj, 

Miuax. Europ. [ai. IJ7. 

Kvtïn.lnf.pag.^^.jig. ,6. 
TirtcM. Inf. 7. toi. i . 

P»T|». Canp. laè. ji. j^. j. j 

»ï*«M. Min. w/: tcra. i.pt. f,,fig.l~t. 

l-roKH. MoHog. Hog. lyti. phil. to.iay.\%. — 
U. Kotc fni Leiser, tah, i, fg. 17-11, — îi. 
Tiàié aaatomLqnc de la chenille qui ronge le boif 

loi». /»/. rooi. 1. tlaff. t. P«f. xaif. fui. 18. 

I TiLt. ptfp. ij.tai. jt. 

ScHAHï. L-OB. «/-.rai. «i.^. 1. 1. 
^ Esrti, In/ fom. j. lab. 6\. fig. i~4. 




B O M y7 

PAaftna Cojfas, Fourc. Erttom. Far, pag. ij8, 
n". 4. 

Le CoCus. Ernst. Pap. itEurop. tom. f . pjg. éj 
f/. 183. &;>/. ijo. n". 146. 

Il a environ depuis dsux pouces & demi iufra'à 
crois pouces fc un quart de largeur, lorfquc les ailei 
fontétenducs. Les antennes font un peu pcdinécs. La 
couleur de tout le corps eft d'un gris cendré nébu- 
leux, avec des bandes cenilrécs, plu>^ diùres furl'ab- 
domcn. Les ailes fupéricurcs foHi ccndrdes, avec des 
lignes irréguhéres , tranfvotlàics, noirâtres^ qui 
tendent les ailes nébuleufcï. Les inférieures font de 
la couleur des fupérieures , mais moins nébuleufi;' . 
Le deiTous des quatre ailes eft à-pcu-ptis fcmblabk 
au dell'us. 

Il fe trouve dans toute l'Europe, 

La chenille fe nourrit du bais de Saule , de Peu- 
plier , d'Orme : elle ronge d'abocd laTeconde écorce 
Sl l'aubier, & pénètre enfutte dans l'intérieur m 
bois. Les œuis fout dépofés dans les gerçures da 
bois, ou dans les plaies de l'arbte , vers les mois de 
juillet fc d'août. Les chcuiltes naiffcnt peu de tcms 
après . s'enfoncent & croiHêni i l'abri pendant l'U- 
ver. Elles font alfcz groHes , peu velues , 6: d'une 
couleur rougeàtre : leur tète c(l noire , &: armée de 
dcui forits mâchoires. Parvenues à tout leur 
accroilTemcnt , elles cherchent du boit poarri pour 
faire leur coque & fe changer en chrytalidc, d'où 
elles foricnt fous la forme d'infeÂe parfait la 
même année ou l'année fuiv^ncc , fuivant l'époqac 
à laquelle elles fe font changées en chcyfaline. La 
coque eft formée de quelauei fils ne foie, U de la 
fciuie de beis fortement hes enfemble. 

Cette chenille a ubc odeur forte , défagréablc . 
duc à une liqueur huilcufc qu'elle rend par la bou- 
che , A: qui eft contenue dans deux réCcrvoirs , ou 
vellïes ciès-minces , 'placées près de l'inteftin qui 
fait les fonctions de l'eftoraac. 11 eft à préfumer que 
cette liqueur ferc i humcâer & ramollir les fibres 
du bois pour le rendre plus aifé à mâcher fie à 
digérer. 

Le chevalier lioné a Gin que cette chenille ^lotc 
le ColTus de Pline , que les Romains regardoient 
comme mn mets irès-délicat. M. Geoffiroy rejetto 
l'opinion de Linné , &, paroît plutôt porté à croire 
que le Coll'us des Romains étoit la larve du Cha'- * 
ranfon palmifte , que l'on fait être un mets alTex 
^éablc. Mais cette larve ne fe nourrit que dans 
le bois du Palmier , qui ne fe trouvoit point eo 
Italie , & le ColTus des Romains fc nourrillbit uni- 
quement du bois de Chêne fur lequel notre ColTus 
ne fe trouve jamais. D'ailleurs , cette chenille exha- 
lant une odeur aflcz fétide , il n'eft pas vraifcmblablc 
qu'elle ait jamais été un mets délicat , recherché 
par les riches. Jam quidrm Romanis in hoc iuxuria 
tffe capit , \prtgrand^ifut Roiorvm vermci dcticatiort _ 
fuM im cii» , Coffos vacant , aique etiam farinm 



}« B O M 

fagiaati; hi gito^ue aUilts fiiiu, Plim. lib. 17. 
Mj». 14. Quclqoti auceuM penfent, arec plus <ie 
raifoa , que te Cutrut dci Roonains ëioic la Uivc iJu 
Lncaoe Cerf-volant. Lucamus Ctnas. 

IXl. BOHBIX uiiitc. 

BoMBTX ttrthrj. 

Bombyx tlit drftxit do-fo dentatlt cinereis : Me- 
mil ftrigifqut unaatit fufiù ftmigiiuis y thofatt fcj'~ 
tict 0riga aliida. Fas. Munt inj. lom. x. fag. 116. 
«-. 84- 

MiRtAM. Europ. lai. i6i. 

PkaldiM Bomiyx ttrtbra. WitM», ftri.fitg, to. 
«". t. 

La tarife. Eknit. Pap. J'Eunp, tom, f. p. iS. 

ft. tyO. »". I4<. /. 

11 relTeinble bcanconp au ColTus poai la forme & 
la fjrandcnr. On le prcndioic même poar une lïmpic 
Taiiét^ du précédent , fi la dicnille o'éioit difiifrcDtc. 
Les antcnaei Toai blanchâtrci & peu peâinécs. Le 
corcdet e(l obrcuc , avec une taie ttaulvctrale bian- 
cbâire à fa partie poA^ncnic. Le^ailcsfupéricuret 
lôu un peu aiiguleuTei à leur bcrd interne ; tlJct 
font cendre, avec dct points 8c de pctttci lignes 
.in^gulittei noirànet. Les ailet inféiicurii font cat- 
■ dréct. Lci quatre ailet en deltbus (ont cendrjet , 
ce qui diibogue le plu cette cfptce An la fié- 

]l le trouve ctt AUemagnc. 

La chciûlle fe noumt dant le bois du Peuplier 
noir. Elle cil blaachluc , à l'excepù» de la tétc 
qui ell bninc. 

11). BoMiix CkryOis. 
BomiTx Ouyftù. 

Bomiyx ûtU dt0txis a&ii , axtleU ntatuli* ttu- 
tMmMlmniiU migrii ; aidnmÎHt fuprit jtdtv 
M vitritgtto. 
n a ordinairement trou pouces & demi de lar- 
|cat lorCquc kt ailes fooi étendues. Let antciuKi 
Mot noires, féiacéct, à peine pcâinjes. La i(tc cil 
Uaacfac , «vec une laic uanCvctfale noire au devant 
des antcoacs. Le torcelct e(l blanc , avec pluUcuti 
anneanx noiri. L'abdomen cfl mélange en delTui de 
jaine fauve & de bleu vetdârrc luil'anr. Le dellôus 
• dn corps eft blanc , avec quelques tubes nôtres. 
Lo ailes fup^curci font blanches^ avec beaucoup 
de tacbes annulaires noires. Les inJî^rieurcs lotti 
blaocbet , a«c qticlqnes pciiics tacbct noires vers 
k bord pod^ticur. 

n fe troave dans la Virf^ie , ta Caroline. Il m'a 
dté cMMBoniqu^ pat U. Jonb FtanciUoo. 

114. Boiuiz Cnn^gande. 
BoMtTx CàMtgmMd*. 

Bvmtyx atit àÉftxit éiiù , mmtmlit nmmenft 
fifeit mign anmaUtii ; siiamim* fuf» métiJëU, 



tdnlto* 



B O M 

PAa/*na CaMtguada. Cftaii. Pap. txot. 
pag. 104.P/. i44. fig. D. F. 

Il refTembtc beaucoup au pr^cMent : il 
dena jurqu'à dcui pouces & demi de largcu 
les ailes font étendues. Les antennes font m 
à peine peflin^es. Le corcclci cK blanc , a< 
tacbcs annulaires noires, à fa partie ant^iî 
plufieurs taches annulaires oblonguci , à I 
fup^iicuic. L'abdomen eft noirâtre , avec d< 
d'tm jaune fbncj. Les ailes fjpéticures fc 
cbcs , avec bcaucoap de cacbcs obfcurcs , c 
d'un cercle noir. Les inférieures ont de 
taches vers le bord poft^tiear, & elles fo 
cures à leur bafe. 

Le mâle, félon Cramer, a fcs ailes ial 
cniiéremeni blanches. 

Il fc trouve à Caycnne , à Soiinam. 

■ if. BouBix du Marrooier. 
BoMMTx Atfcali. 

Bombyx alvta , alis pxnSis MMmtmfit 
^ris,tkoractfenij. ^At. liant, inf. tom. a. 
a». Bj. 

Uepialuj Atfculi. Fal. Syfi. Enlom.fa, 
A". 4. — Sptc, inf. tom. t. pag, tôt. n". 5. 
Pkaùuia KoBua Acfculi t/inguis Uvit 
aiuennu tkoract irevioriiiu , alis piotHit tu 
^AnUto-ttigrit , tkoract finit, Lix. Syjl. nat. 
1°. I3. — Faun.futç. n*. lijo. 
PoDa. Uf. II. n". ifr. 
Naruai. ir.tab, x.fig. 8. 
RiauH. Jttei. tom. 1, pi, )t. fy. 1^4. 
Rois. Inf. tom. ). tab. ^t.fg. J * «. 
Hakkis. inf. angl, tab. 1. fo. ) (f 4. 
ScHAEFf. leon. inf. tab. ji-JV- * ^ 9- 
EsriK. tom. j. tab. 6u fg. 1^-7. 
PhaUn* hilarii. f OOKC. iMom. par. p^ 
«'. ijS. 

Pkaluia Bombyx AtftaU, Witnn. Vtr^. p 
n*. j. ïiïA. tit.prâf,fig. é, 

La coqneiie. Exnst. Pap. f Europ. tom, j 
fl. ijo. «'. 147. 

Il a environ depuis dem infqu'à dcni pot 
ilcmi de largeur, lorfque les ailct font in 
Les aniennes du mile font courtes 8c un peu 
n^es i elles font fétiches dans la femelle . 1 
{'lus longues, avec un duvet blanc à leur ba 
ic:e eft blanche 3c fans taches. Le cofcelcc cA 
avec lîi taches noites. Le corps eft noir , peu 
Avec des poili blancs au bord des anneaux it 
ilomen & à la poitrine. Les ailes font blu 
avec beaucoup de pecicc* taches d'un bleu noi 
(Iles ont des nervures très- marquées , o. 
.;ievécs. . 

On le trouve dans toute l'Europe. Il ne 
bien commun ans eavirous de Paris. 

l* cheaiUc fc ooinic jn fagi* im Mac 



B O M 

jlnJe 9 AifcuUs Hippocaftanum , du Poirier , du 
Pommier, daFr&ie, derAune» du Peuplier ^ &c. 
Elle cft rafc , jaunâtre , avec deux taches noires 
ûir la tête, & des tubercules d*un brun noir fur 
chaque anneau.On découvre facilement ces chenilles 
dans le mois de feptcmbre,après leur première mue, 
par les plaies que Ton appcrçoit aux branchés des 
arbres dans lerquelles elles vivent. Elles jettent au 
dehors leurs excrémens , & ont foin de fermer Tou- 
verture du trou qu'elles ont fait , avec des rognures 
* de bois • liées par quelques brins de fils , foit pour 

' - ■ "• * ^ rabri 

' dans 
parvenues â toute leur grof- 
feur vers le mois de juin , elles conftruifent avec de 
la foie & de la fcinre du bois , une coque dans la- 
quelle elles fe changent en chryfalide, & d'od Tin- 
itâc par£ût fort dans le courant du mois d'août. 

1x6. BoMBiz difparate. 

Bombyx difpar. 

B<mihyx alis aefiexis , mafçuUs grljeo fufcoque 
ntbtdofis , ycnùntis albidis , iituris nigris. Fab. 
Sjft, Entom, pag, 570. ti*. 49. — Spu. inf. tom, 1. 
pûg. kSx, «**. 66. — Mant^ inf. tom, z.pag. X17. 

n:%6. 

Pkûldna Bomhyx difpar elinguis , alis dtfiexis : 
mafcalis grifeo fufcoquc nebulofis y femineis aUidis 
liaris nigrij. Lin. S0, nat.pag 811. n>\ 44. 

PkéiUna pe^inicomis elinguis , alis dejtexis, 
êlhis y fafcîa qumdruplici tranjverfa nigra , acute 
aiduùua. Geoff. tom» 1. pag. m. n^. 14. 

Le zigz;^. Gfoff. Ih» 

Phalène difparate à antennes barbues fans trom- 
f c , à ailes étendues blanches , avec quelques ta- 
cha noires dans la femelle , & brunes à raies on- 
dées noirâtres dans le mâle , à pattes & antennes 
noires dans la femelle. Dec. Mém. tom. 1. p, 293. 

PkaUma dijpar. ScoP. Entom. cam. n^. 49 1 . 

Mexian. Europ. tab, 18. & tab. $ 1. femina. 

RxAUM« Mém^ inf. tom. 1. pi. ^6/fig' i — 5. & 
t$wi.x. pi. i. fig. 11^-1$. 

Fkisch. /o^ tom. I. pag. 14. tab. )• 

Rois. In/, tom. i. cù^. 1. Pap. noH. tab. 3. 



B o M 



S9 



Wiut. Pq^ pag. 10. tab. 41. 

ScHAEFf • tcon, inf tab. x%.fig. 3—^. 
. BihUoth, reg. Par, pag. xj.fig. omnes. 

Blamk. Inf tab. é.fig. A, C, 

Bombyx difpar, Wienn, Ver^. pag. $x.n^. 6. 

Le zigzag. Eunst. Pap. d* Europ. tom, 4. p. 106. 
fi^\%.n^. l%6. 

PkaUna dijpar. lovtic. Entom, par. pag. 161. 
1^.14. 

Ce Bombix difFère dans les deux fexes par les 
i tookuis & la erandeur. Le mâle n'a guères plus 
^nn pouce & demi de largeur , lorfque fes ailes 
fow étendues. Ses antennes font obfcurcs & très- 



en deilous. Les ailes fupérieures font d'une couleuc 
cendrée obfcure , avec des raies tranfverfales » 
ondées, noirâtres. Les inférieures font un peu moins 
obfcures que les fupérieures , & elles n'ont que 
quelques raies ondées , peu marquées , vers le bord 
poflérieur. Le deflbus des quatre ailes efl d'une 
couleur cendrée , roufsâtre , avec une petite tache 
noirâtre , arquée , au milieu de chaque. 

La femelle efl plus grande que le mâle ; elle a 
ordinairement depuis deux jufqu'à deux pouces Se 
demi & même davantage de largeur, lorfque les 
ailes font étendues. Les antennes font noires & peu 
peélinées. Le corcelet td blanchâtre & très-coton- 
neux. L'abdomen & la poitrine font d'un gris (aie. 
Les ailes fupérieures font blanchâtres , avec des 
raies ondées, en zigzag, noirâtres. Les inférieures 
font blanchâtres , avec une rangée de points noirâ- 
tres tout le long du bord poflérieur. Le deflbus des 
quatre ailes efl blanchâtre , avec des points noirs à 
leur bord poflérieur. Les pattes fontgrisâties, avec 
les tarfes noirs. 

Il fe prouve dans prefque toute l'Europe. 

La chenille fe nourri^^ des feuilles de Chêne ^ 
d'Orme, de Tilleul, de Pommier, de Poirier , 8C 
de tous les arbres fruitiers , auxquels elle fait fou- 
vent beaucoup de tort. Elle eft velue , noirâtre , 
avec quatre lignes longitudinales, jaunâtres ou gri* 
sâtres , & quatre tubercules peu élevés , fur chaque 
anneau , bleus fur les cinq premiers , & rouges fur 
Cous les autres. La tête efl groffe , d'un brun un peu 
verdâtre. Se pointillée de noir. Parvenue à toute 
fa groifeur vers la fin de juin ou au commencement 
de juillet , elle fait , entre des feuilles , fous l'écorce 
d'arbres , ou dans quelque creux, une coque d'un 
tifTu très-lâche , dans laquelle elle fe change en 
chryfalide , Se d'où l'infede parfait fort environ un 
mois après. 

La femelle fait fa ponte pdi de temps aprè^ fa 
dernière métamorphofe. Elle dépofe fes œufs fur 
l'écorce de quelque arbre , en un feul ras , & les 
recouvre des poils qu'elle porte à l'extrémité du 
ventre , & qui fe détachent peu à peu. Les ceufe 
n'éclofent que le printemps fuivant. 



2x7. Bombix Amafîs. 

Bombyx Amafis. 

Bombyx alis d^exis albidis , ftrigis nigris , pof 
ticis fiavis nigro maculatis , abdomine atro, cinguiis 
rubris. Fab. Spec. inf tom. i. pag. 183. «®. 67. — 
Mant. inf. tom. 1. pag, 117. «**. 87, 

Pka/éuia Amafis. Cram. Pap. exot. tom. ^.p. 13. 
pi. xo6. fig. B. 

Il a environ deux pouces & trois quarts de lar- 
geur , lorfque les ailes font étendues. Les antennes 
(ont noirâtres & périnées. La tête «le corcelet 
font blancs, avec des taches noires. L'abdomen 



fcâinécs. Le corns efl obfcur en dcflus. Se cendré efl noir, avec des bandes rouges, & l'extrémité 

H 1 



eo 



B O M 



jaune. Ici ailfi (iifirieutes font blaocbÂcrct, xree 
uo'n raiei njnlVeililK angolcttCH noires. Les infé- 
rieures Ibni )>unrs , avec cin<f cachet noires . dont 
uois rapprochées les unes des autres. Le dclTciii des 
ailes rup^tieurc! ell mjrtiué d'une lachc d'un rouge 
pâle au milieu. Tout le rené clï fcmblable au 
dellus. 

Il Te ttourc à Surinam. 

)tS. BoMBix rio:li^c. 

BoMtrx ProcAtj. 

Bomiyx it:it dt^txlt fl/ii'x , antliis firrgi't qua- 
tuor uiiJtit , puTitiifjUt miirgir.uLiut fjf~ii , fof- 
tii.it immjf^uljiii. 

PhjUr.,1 Broîkta. Cbam. Pap. *AOt. tom. 4. 
fZ- *>■ /'■ )*!• h- ^• 

Il a environ deux poucei le un t]uari de 
largeur , lorù]ue les ailes lanr étendues. Les an* 
lenites font roullatiei Si itcs - pcchnécs. Le corps 
c(i blanc. Les a:les rupéneures font blanches ; on 
y rcmari|uciiuati« raies ondrct, tranlvcrfiilcs , deux 
points a 'J milieu , dont l'un en c roi (Tint , 3c l'au- 
tre atrouJi ; enfin , ur.e ran^cc de points au bord 
poiérieut , d'un biun ToulTjrre. Les ailes inf^- 
lieures font blanches &: fans taclics. Les pactes font 
l-iiiartes. Les ailes en délions l'ont d'un blanc fale, 
avL-c des bandes i[aii{vctUlcs , cendrées. 

Un le iiouTC à Ambolue Se fui U côte de 
Cor o min de I. 

\xf. BOMiis lunuié. 



I» , tuiicit fiript 
Il ni^rtf , aidomint 



Bombyx alit dtfixh 
undjlit fufd* /«lîu.'ojiif 
f^iiJi rojio; 

PAnUna lumatj.CKxu. Pup, txti.ttm. a- PH- 
»54- Pl- »*»■ fS- *■'• 

Il a cnviroti troll pouces de largeur lorrcjuc 
les ailes font étendues. Les antennes l'ont obfcu- 
res At rtès-pi'âin/cs. La trompe efl imperceptible. 
La tète ett cendrée , avec des lukes d'un niuge 
fbfcar lui les côi^s. Le coicelit cil cendré , «vl-i: 
des nuances obCLUtci. L abdomen ell d un rou--c 
ttîS'pàlc. Lcv ailes fupciieutes l'ont ccndc^cs , ave^ 
des taches r.oiiâiies a Icui bil'c , pluticurs taies 
traiilvcriales , onJi.es , oblcucei , doHi i]uelt]u<)- 
unes loimci.c une t'uicc de lunules , entin une rache 
noiiâcrc , en ctotJai t , placée vers le milieu. Les 
a:lcs iiiféniu:.:s l'ont ceni]:ées , av^c ui.e ceinte 
de rouge pùic a leur ba^'e. Le dcllous des ailc^ 
dl eenJ.J , avec une Icj^éte temic de rouge piit 
i leur baie. On voir »eis" le milieu des Tuptcicuick 
OBC tache uoite , eu ciaillanc , l'cDU>labk a cei;.' 
du dcdus. 

U (t croule à Ambome. 

ijo. ■OHiTX patte-étendue. 



B o M 

Somiyjt alis dtf.<xïi einirtit , f^'igi* triiju 
unjjiii fufiit. FuL f\fi. tnti/m. pug. J73. «•. 
)0. Sptc. inf.com. t.pi'S- iSj. n°, «s — miiat. 
1./; «m. ,. fUf. 1,7. n'. «». 

PAj.'anj Bombyx pudîbunda elinguii cnfijta , a^lt 
eitttrjfctiuiius :j\ij'i.iis tribus fujc't Hai-iriius uH' 
(Clij'j. Lin. S\fi. nai. pag. 814. n". J4.— /"dua. 

yi«c. «•. 1118. 

PkiiUna ptHiniconis tlingait , a'ii dtfitxîs ,, 
tiatrto-unduljiit ,fjf(iii tranfvirfs ofciirioribms ^ 
capitt iniir ptdci porrtdos, GiOfF. inf. tom. i, 
pJg. iij. If. ij. 

La patte étendue. Geot. ii, 

PhuUna mtdiiî tintrta , tUs obbngu , exttrîtm- 
but quatuor liniis nigricaniiiuj tranjvtrjh dif- 
tinSiJ. Kai. inf. pag. igj, b". 7. 

Phalène à aiiteunes à barbes bnui - jaUBâtrcf , 
fans trompe , gris - blanchâtre , à i]uclt)ues taici 
itanrvctlalcs ondées brancs, Dia. ntént. tom, t. 
pag. «97. ub. 16, fg. Il 6r ik, pag, 1.45. liai. \C. 

fis- 7~»i-: 

rhalènc pattt - iitndtu blanth* à antenne* à 
barbet (aunes , Tans trompe , à corcclct huppé , 
à ailes cendtées blanchâtres avec des taies itaaf- 
verfes ondc'es brunes & cendtées. Ots. mim, (cm. x, 
pag. )17. 

Ptuli-ia puJibunJa. Seop. Eutom. tant. n*. ^t^ 

MikiAN. I^f. Euiop. tab. 47. 

Reaum. Mém. tom. t. pi. j;. /;. 4.^— 11. 

Rui*. Inf. tom. t. tUff, t., Pap, mȑ. ui. 
,1. fg. ,_rf. 

GoiD.i./. J./d*. j. 

List. Gosd. pt^. iji./f. 11. 

Ali. Inf. lab. t*. 

AuMiK. lif. lab. II. 

■W.iK. inf ;f>. tab. «). C. 1. 

Esur. Inf ctm. j. «». s^.jlg. 1-7. 

SCH^iT. Jcott inj. lab. A4.fig. f.-io. U. tab. fOk 

{"id-A-m Bombyx pudibunUa. Wiinn. rtri-f^, 

Li pacte écenJiic. Ernst. Pap. àZuop. tom. 4 , 
fjg. 17a. Pi. ifo.n' 107. 

l'k-iUaa pudibuada.tovlic. Entom.par.pag, x«t, 
1' 1 t. 

II a enviion depuis un ponce Siderniiar^u'àdeoi 
puucesK im ciujk de laigcur, lorftfue les ailes fooi 
cien.Ji.cs. les anrcnncf tout brunes loufsiitet II 
j'n.rir.ces. Tout le corps ctl d'une couleur gnle, ■■ 
p,ii ccndue. Ici -l'es l'u^'^iieiites l'ont cci-drée». 
avec truii cjIci canùciûici, peu ondées ,obûwa. 
Ccl'n dij nijk (oniiin peu obu-nres au nu lieu, cm- 
tte la ptem:crc Se U l'crondc t jic. 1 c» int'énejrei fool 
d en }:r s î.;:i.^r^' , >]iiiK]iiel<.>i< l'ansiaciivs , ou avec 
iT.e ia:c iia:i[\ci.'ale Oi u..e tatli^ peu mai.iuéct 
■bkutcs. Le deilbui des ai!<.t ctt d un gris ecwM b 



B O M 

trcc oac raie & une racke obfcures , plus on moins 
rqaécs. 



B o M 



61 



Il Ce trouve dans toute FEurope. 

La chenille fe trouve communément dans les 
aïob d'août , de fe^mbre & d'oâobre , fur le Châ- 
taignier, leMarronier , le Pommicc , le Poirier ^ le 
Noi(cticr & autres arbres fruitiers. Elle cH velue , 
& elle porte quatre faifceaux de poils jaunes fur le 
dos , en forme de pinceaux , & un cinquième plus 
1^^ > p'us mince & rougcâtre, en forme de queue , 
à la partie fupérieure du dernier anneau. Tout le 
cotps clk d'un jaune plus ou moins clair. Parvenue 
à toute fa groâ'eur au commencement d'odobre ^ 
elle file une C€K)ue ovale , jaunâtre , d'un tiflu peu 
ferpé , dans laquelle elle fe change en chryfalide , & 
ifoii_^elIe Coït au mois de mai ou de juin de l'année 
finvancc, Lsl. chryfalide eft noirâtre à fa partie an- 
céhcure , d'un brun rougeâtre , avec des points jau- 
aes a la partie podérieure. 

151. BoMBix agate. 
BuMBT X fafceiina. 

Bombyx alis dtfiexis cinéreis ^ atomis nigris 
frigifqtu duabusfuîvis rtpandis. Fah. Syft. Entom» 
^^g' 57 1» '»*• 51. — Spec. inf, tom. 1. pag. 184. 
**. ^^— Matu inf. tom 1. pag, iiy. /z". S^. 

PkalâOM Bombyx fafcelina tlinguls criftata cîne^ 
na y aiis Juperioribus antice fafciis duabus an^ 
gKfiis faivo-fu/cis , fcutello bipun^ato fiUvo, Lin, 
fyfi, nat.pag. 815. /i°' j ^'"^Faun.fuec. «". iii^. 

PkiUna obfoUtt cinerea. Rai. inf, pag. il6, 
«•. t. 

Phalène à antennes â barbes « fans trompe ; d'un 
gris agate 9 à deux raies noires bordées oc jaune , 
ft à tache noire bordée de blanc. Deo. mém. 
i9m. i.pag. 6$j.pi. 15./^. il — 15. 

Phalène patte - étendue agate à antennes bar 
bues fans trompe , â corcelet huppé , d'un gris 
dsgaze , avec deux raies noires boraées de jaune , ' 
ftane tache noire bordée de blanc fur les ailes 
fapérieures. Die. mém. tom, 1. pag, 318 /ï°. 7. 

JiouFf. Theat. inf, pag, 185 fig. 7. Larva. 

GoiD. inf i.taù, )^. 

List. Go^9,fg. 80. 

lUiiXAN. Europ. tah, S. 

Albin. lf\f* tab. z6. 

Rois. Jnf tom, 1. clajf, 1, Pap. no8, tab, 37. 

ViLK. Pap, 30» tab, 61, 

EsFia. tom, 3. tab, SS*fig' I"~5* 

FhaU^ Bombyx fafceUna, Wienn. Veri. pag, 
5>. JI-. 3. 

La pacte étendue agate. Ernst. Pap, d'Europ. 
1001. 4. pag. 175. pL \é\, n°, lo^. 

Il refiTemble au précédent pour la forme & la 
gandeur. Les antennes font pedinécs. Tout le 



corps eft d*une couleur cendrée^ avec des nuan« 
ces obfcures. Les ailes fuptrieures font, cendrées ^ 
poincillées de noirâtre , avec deux raies cranfvcrfalcs , 
roullâtres , peu marquées, & une autre obfcurc. 
On voie quelquefois un peu de jaune rou/Tâtre à 
la bafe & vers le bord podérieur , & une tache 
vers le milieu de l'aile. Les inférieures font cendrées , 
fans taches. Le deffous des quatre ailés efl d'un 
gris cendré , avec quelques taches obfcures , peu 
marquées. 

Ce Bombix & le précédent , lorfqu'ils font 
on repos , appliquent les antennes à la par- 
tie latérale du corcelet & ponent en avant les 
deux pattes antérieures de forte qu'on prend au 
premier afpeâ les pattes pour les antennes de 
rînfeaow 

Il fe trouve dans prefque toute fEnrope. 

Les chenilles fe nourriflênt des feuilles dii Trèfle , 
du Pilfcnlit , du Fraifier^ de la Ronce , du Grofciller Se 
même quelquefois de celles du Peuplier , du Saule, du 
Prunier. Elles vivent en fociécé dans leur jeune âge, 
paffent l'hiver , & ne prennent route leur croif- 
fance qu'au printemps fuivant. Leur corps eft brun 
fur les côtés & noir fur le dos. Elles font très- 
velues , & leurs poils , difpofés par aigrettes fur 
de petits tubercules , font d'un gris rouflatre ; mais 
il s'en trouve parmi eux quelques uns de noirs. On 
remarque au milieu du dos, cinq faifceaux de pcils 
en forme de pinceaux , moitié blancs moitié noirs ; 
deux autres noirs, plus minces & plus longs, en forme 
de corne , un de chaque coté de la partie pof- 
térieure de la tête , cimn un autre afl'ez long en 
forme de queue à la partie fupéricure du pénulcieme 
anneau. Parvenues à toutes leur groffeur vers 
la fin de Mai , elles filent entre des feuilles une 
coque ovale , blanchâtre , entremêlée de leurs poils , 
dans laquelle elles fe changent en chryfalide « & 
d*oii elles fortent un mois après fous la forme d'in- 
fede parfait. 

La chryfalide e(l brune , & on y remarque une 
raie de poils roudâtres , placée tout le long du 
dos. . 

131 BOMBix Bucéphale. 

Bombyx Bucephala. 

Bombyx alis acflexis cinéreis , ftrigts duabus fer- 
rugincis maculaque terminaii fiava, Fab Syft* in- 
tom, pag, ^71. «*, 51. Spec, inf tom. i.pag, 

184. n?, 70. ■ Mant, inf tom. 1. pag 117. 

Phalàna Bombyx Bucephala fubclinguis , alis 
fubreverfis cinenis : ftiigis duabus ferrugineis ma- 
culaquf terminaii magna flava. Lin. Syft. nat,pag, 
8 16. n^. 31. — Faun.Jatc. n^. 1115. 

Phd/dna fellinicorn.'s clinguis , alis teBiformi^ 
bus fiiperionbus cinéreis fafcia dupUci fcrrugitiea , 6» 
excremo elraUariterpalUjcentejfubtus omnibus ftavif- 



Ct 



BO M 



tenùbus , fafctM mndulata fufca. Gior. inf. tom. &. 
fûg. 11). «•. it. 

La lunule. Geoff. ib. 

Vkalcne à antennes à barbes en bouquet de i>oils, 
fans trompe j d'un grU de perle obfcur , à gran- 
de tache jaune blanchâtre vers le poftérieur des 
ailes fupéricures. Dec Mém. tom. i, pag. 6^7. 
pL X). j^. 14- — «y- 

Phalène lunule à antennes barbues fans trompe , à 
cotcelet huppé jaune raie de roux, dont les ailes 
fupérieures font gris-de-perle cendré , avec une 
grande rache jaune à Tcxtrémité. Dio. Mém. tom, 

PhalâJia Bucephaia . Scop, Entom. cam. nr,$\$, 

PkaUnd média ^ alis ohlongis ex rufo cirurto 

fuho & alhicame variis. Rai. inf.pag. ifti. n^, 

M- 
GOED. inf. X. tah, )4. 

LxsT. GoiD./^. 55. 

Merian. Europ. toi. 141. 

Albin. Inf. tah, i). fg. 35. 

Frisch. Inf. XX. tah. 4. 

Bihûot, Reg. paris, pag. x6. fig. 1 — I. 

Rois. Inf. tom. i, clagis. 1. Pap.noê. toi, 14. 

/^* X— — 7. 

ScHaliF. lcon.inf.tab. )i. JC^. lo. xx. 
VxLK. PjM^. 11. tab 4j. 

EsPER. lom. \ P^g< **'• '^* **• J^* ï— 4* 
Pkalàna Botnbyx Buuphala. Wienm. req^. pag. 

La Lunule. Ernst. Pop. etEur. tom, 5. pag. 

49* p/. xS) A*'. 140. 

PhaUma BucepJuUa. FovtLC. Etuom. par. pag. 

\U. n^ iS. 



Il a depuis an pouce 9c troit <]iiarts jaCqu'à deux 
pouces 9c demi de largeur » lorfque les ailes font 
ctendues. Les antennes foot rouUatres^ un peu 
pedinces dans k roale^ 9c féucées dans la femelle. 
La tête 9c la partie antérieure do corcelet font 
d'un iaane hure , terminé par une raie fermgi- 
neafc : le refte du corcelet eft gris. L'abdomen 
eft cendré , légèrement roufsâtre. Les ailes fupé- 
rieures font gnfes , parfemées d*une pou/fiere noi- 
râtre : on y remarque deux raies tranfverfales , 
(crnxgineufes 9c noirâtres , 9c une grande, .«.^he 
|anne , placée à Teitrémité de Taile. Les in^ieures 
font grifcs 9c fans taches. Les ailes en deHout font 
grisâtres 9 avec une teinte obfcure au-milieu des fu- 
Dérieures & un peu de brun au milieu des in- 
férieures. 

Il fe trouTe dans toute TEurope. 

La chenille fe nourrit des feuilles du Tilleuls 
du Saule , du Peuplier , du Chêne , de TOrme , 
de l'Erable , de l'Aune , du Bouleau , 9cc. Elle eft 



BO M 

Telue 9 noire » avec des lignes longitudinales tt M 
\>andes jaunes. Ces chenilles vivent en fodété In&aTà 
leur dernière mue , 9c parvenue^ à touie leur atoScm 
vers la fin du mots d'Août^ elles entrent dans h 
terre , forment une coque » s'y changent en dvf* 
falide , y paflcnt l'hiver 9c en fortent fous Im foill 
d'infcde parfait , dans le courant du oms et 
mai de l'année fui van ce. 

La chryfaLde e(l brune j 6c fon corps cft ter* 
miné par deux pcùtes pointes roides* 

X5) BOMBix Hélops. 

Bombyx Ue'ops. 

Bombyx alis dejlexis mbulofis , poficis bntMUtif^ 
abdomine brunneo nigro annulato. Fab. Sptc. mf^. 
tom. X. pag. X85. n^. yi Mant. inf.tom^ ^P^ 
X 1 7. JI*. ^ I . 

PhaUna Helops. Cram. Pap. exou tom. I« * 
pag. XX 3. pL 71. fig. C. 

Il a un peu plus de deux pouces 9c demi àt 
largeur lorlque les ailes font étendues. Les mt^ 
termes (ont un peu pedtinées. Le corps eft d*inie 
couleur roufTe- brune ^ avec des bandes noires fig 
l'abdomen. Les ailes fupérieures font obloimes» 
obfcures, avec des taches ferrugineufes-bnmes, ms 
marquées. Les inférieures font roufsâtres fans cacML 
Les deflbus des quatre ailes eft d'un jaanc roof* 
sâtre fans taches. 

Il fe trouve à Surinam* 

X54 BoMBxx barbare. 

Bombyx barbara. 

Bombyx alis d^xis concoloribus , nigris , 
maeulatis , antias ad margimem imttrmmm 
pumBads. 

Bombyx barbara. Crau. Pap. txot. $mm. 
pag. isi.pl. \b%.fg.B. 



Il a environ deux pouces 9c demi de 
lorfque les ailes font étendues. Les antc 
noires , 9c très pedHnées. La tête 9c P., 
font jaunes. Le corcelet eft noir » avec des 
jaunes. Les ailes font noires, avec une ^ 
tache blanche & deux ou trois petites. On m» 
perçoit vers le bord interne des fupérieures , pin* 
fieurs petites caches jaunes. Le dcft>us des «1 
eft femblable au deffus ; mais on n'y apperçoit poi 
de taches jaunes. 

Il fe trouve à Amboine. 

1^. BouBix céce- bleue. 

Bombyx Céruieocepkdia, 

Bombyx atis deflexis grifeis , fafjis dmalmfjbi 
rugineis macuhque alhidd dupltcato didymt^ FaS. 
Syfi. Entom. pug. ^71, «o. 5,. ._5^^. ^if^ 
tom. 1. pag i8y. n\ ^i. .— Mani. imf. iatm^ 
x.pag. XX7. A*. 53. 



BOM 

PluJdM^ Bombyx uciulcoccphala ellitguis crif- 
Utiif a£j d^txit grifeit : fiigmatibui aliidii 
(mÂb^tm. Lin. Syfi. nat. pag. 8ifi. n°. Jj.— " 
Ftm*. fue. n"- 1117. 

Thalàaa peSïnicomis tUnguis , alis defiexisfuf- 
(Ù 1 macttia duplici albido favefceate geminat^ 
GtOf. Inf. tam. t. pag. Ml. n". 17. 

Le doablc-oDiéga. Geofï. it>. 

Fkaldjui mtdia kabuior, liit exterioribiu pul/is, 
igttas tribufvt macutit a/bis , daobui circulii' , 
umpcfitù eoaiiguîf noiatit. Rai. Inf. f. 16}. 
»\ 17- 

GOED. hf. I. tab. éi. 

List. Goid. ixi. tab. 47. 

UuiAM. Euntp. tab. 9, 

Llk«. Ja/. tab. i^. fig. 17. 

iBliCH. inf. 10. lab. j. fig. 1—4. 

RiAiiM. Jnf. tom. t. pag. joj, pi. iS. fig. 1 

Ro». laf. tom. I. ciajf. 1. Pap.aoa. 16. fig. 

ScHAi». /«on. i«/ wi. 17J, )î^. 4 & J. 
PUou Bombyx ttntUocrphaia, Wienn. Vfi^. 

Le doaUe-omcga. Ekkit. Pdp. d'Lurop. iv. 

fktUMA cae mUocepkala. FouKc. Entom, par. 
ptg. itj. «•. 17. 

Il a cnTÎTon an ponce & demi de largeur lorf- 
OK Ici ailct font f cenduci. Les antennes du mâle 
but oa pea pcâinëes te celles <lc la femelle font 
tes. La tiic 8c te milieu da corcelei font d'une 
cendrée, foncée, un peu bleuâtre. La partie 
rc du corcclec Se l'abdomen foiic d'un 
koi roalsârre. Les ailes fupérieutcs font d'une 
aAv ceodrée foncée , quelquefois un peu bleui- 
R, avec deux bandes biuncs , peu marquée! j l'une 
t k bafe & l'aucre vers le bord poftétieui. On 
■fctçoic au milieu une double cache en forme 
* <kns O réunis. Lei jpféiieures font cendrées 

staebes. Le dcfiôus des quatre ailes ctl d'un brun 
tmàzè, a*ec dci nnancei brunes , peu marquées , fie 
■e petite tarhc noîtâire au milieu des inférieures,^ 

n (e nonvc dans coure l'Europe. 

la cbenille fc nourrie des feuilles de tous les at- 
Ueifraicierï ,mais principalement de celles de l'A' 
■adier .dn Cecificr, daPruntei; elle cfV lijfc, d'un 
eis bleuâtre avec de petits tubercules noirs , 
ÎEktés , St trois raies longitudinales . jaunes , dont 
tiH alfcz. large au milieu du dot , & l'autre écroice , 
it duqoc côti , au deffous des fligmatcs. £lle 
lil {b&taitc , fit parvenue à toute fa grolTeur dans 
kl mois de juirt o» de )aiUct , elle file une caque 
blnclâtrc , ovale, d'un ôfTa alTci ferté dans ia- 

rt elle fc ehanee en ehryfaliéc , Bc d'où elle 
(ou la forme d^infcâe pai&ii dans les mois de 



BOM €} 

feptembtc & d'oâobrc ;inais quelque foir elle pafle 
l'hivei dans l'état de chryfalide , Ce le Bombyx ne 
fe montre qu'au commencement du piincemps, 

ij£. BOMBiz oléa^eux. 

BoMsrx oleagina. 

Bombyx ails deficxis viridibus fufco fabundatls 
maculis duabus a.bis . anteriore pupilUio, poÛt-, 
non majort, Fab. Mant. inf. tom. 1, pag. 117 
n'. SI. 

EsFEX. Inf. tom. j, p. joo. tab. 6a. fig. 4. 

PhaUita Bombyx oleagina. Wtnn. Vtrr. pag. 
!9- «"• *• „ r. 

L'Olive, E^NST. Pap, d'Europ. tom.j.p.jj pi, 
tZù.n". 141. 

Il ed un pea plus grand que le précédent auquel 
il teflemble beaucoup. Les antennes font un peu 
peâinées dans le mâle & fétacées dans la femelle. 
Le corps eft d'une couleur brune roufastce. Lei 
ules fupérieures font brunes mélangées de vert, 
avec deux caches dans le milieu, l'une blanche 
dans laquelle on remarque deux petits points brans , 
l'autre grisâtre qai contient une aune petite ta- 
che brune dans l'intéctcur. Le bord pg^écieur eft 
étés légèrement dentelé. Les inférieures font grifcs, 
avec le bord poftéiieur brun. Les ailes en defr' 
fous font d'un gris jaunâtre nuancé de bnm veit 
le bord poflérieur. 

Il fe. trouve en Allemagne. 

La chenille f^ nourrit des feuilles du Prunel- 
lier Prunus fpinofa : elle eft cendrée, poîntilléc 
de noir & de rouge, avec un collier rouée, poi» 
Cillé de noir. * "^ 

IJ7. BOMBix Argentin. 

BombTx ÂTgtncina. 

Bombyx alis defltxis dorfo dentatis grîfiis .• 
maculis duabus argtnuis , anteriori cordata. Fab. 
Mant. inf. tom. 1. pag. 117. n». 94. 

Bombyx alis defiexis dtniatis griftii argemto 
macalatit, Fab. Sptc,. inf. tom, 1. pag. 1 16. n". 7;, 

PhalMa tiiaguit criftata . alis dtfiexis ,fupe- 
rioribus drntatis , ollvacto griftis , maculis punc- 
tisgat argtnteif. Witnn. Vrr^. pag. i^j, tab. t. 
a. fig, i.-^cab, l. b. fig, i, 

EsPEK. Inf. tom. j. tab. jj. fig. i. 1, 

L'Argentine. Ernst. Pap. d'Europ. tom. t. 
pâ^io^. pi. 19S. n". i6i, 

II a environ un pouce & demi de largeur lorf- 

2 ne les ailes font étendues. Les antennes du mâle 
ont un peu pcâinécs , & celles de la femelle , 
font fimplemeni ftcacées j tout le corps eft d'une 
conleur cendrée roufsâire. Les ailes fupérieures 
font cendrées brunes ou ronTsâites , avec dem 
taches & crois points argentés , bti i Un es , placés Ict 
uns auprès des autres vers le milieu de l'aile. 
On voit au bord interne une efpècc de dent a- 
vancée qui donne une forme finguliere à l'infeâe 
loilque lït ailes font dans le lepos. Les infciieuic* 



(Ç+ 



E O M 



fo;;i cer.Jucî rottfsitiM oa i»iiofc:rM f-n* tachci; 
le dctlout cil ccd4[« raui'ïétie uns lachci. 

Toiri^u.- ce Bottiix eft dans le rcpo* . on »oit 
i Ij piitic fopàio.ii; de ion torps di'i»; éiévi- 
ti. ;:< en tbime Jciicie, t'orruccï pu les deoiclurt» 
d<: U paiiic interne des ailes. 



U ù t 



c en Allemagne. 



ir 



Li d'ciiille le noiirni des f.-mllct de Chêne : 
e!lc rclTcmble ta premitt afpca à une jeune 
hrar.-lie ifjibtc. Son eorpï cil raie 8c dune eou- 
k-ui f.-iidiée, un peu biimc iouf;câcre. On *oit 
ij- !c cuairiemo anrcau deui tubéfeulcs élcvtt, 
i:>.. : ljïu;ci.\i jlic/lar.;ei Se lu.- le» deni demiew , 
('l'.'iiL.iij tut>et>.-u!o avec des ucbei Dotiiocs. 
Tjiver.uc Jiourc la gcoiieur vers U fin du au» 
à .loù'. , elle file une cotjuc d'un lilTu ^au , mait 
[-.:: reiiê , d^jis laquelle elle le change en chry- 
l'^liJc Se d'où l'inreAe pAtl'aïc Tort oïdinaircment 
AU bout de nu» reoi-iiii». Miit c{ueI<)uet'oi« elle 
pa^Fe rhivet dans cet eut de cliryCalide , ti le 
B^ntiix ne fe montre que dans l« premie» beaux 
ju^rs du piintcmp* 

j tS Bouiix décote. 

Kojvarz dtcora, 

Bottiit liii Jrpxh , aiiCÙii nérv', fiavo ni- 
vjriegjtii , foJiiciM mirh margint nigrv. 
Spte. iaj'. tom, t. pig. itt. tfi, 74. — 
JMjji'. /"/. tom. 1. p^. 117. n". »(. 

Phaltna Hoifu^ deeoia fpirilmguh , atli 
fii-i'ioribiti , alha nig oqut \Jriigiiiii , inferiéribiu 
ruir.i, mjrgiite nigro. Lin ^yfl- "•"• ^•td.p. totft. 
a\ 14. Muf. LuJ. V:r. p. [Si. 

fk>iltnit dtior.1. CsAM. Pép. tMot. rem. ). pag. 
44. //. 119. fig. t. C. -■ Pkitlà»» Jttliaî Crau. 
x-K.t.pjg. ii.pl. j.jig.t.t'. 

Il a depuis un pouce ti demi jor^u^ deux pouces 
de lareeui , lotlquc les ailes font ëicnducs. Les 
B:.;er.iics roiitnuiccs & iLiacéci. Le corpt cft noi- 
jAi.K , avec des nckci , & le boni des anneaux de 
I 4!>.!oincn d'un faune taufïàcre. Les ailet lupcncurei 
li'it milanjri'cs de no:[ . de jaune 6c de rou[;e. Les 
iMficurcs û>n< d'un ii.>u^c brun , avec une li|;nc 
iu<t:e (uut le lon^ dd bucj palléncur. Le dcfloas 
dc) ailes cd d'un louf^e b:uii , avec des lachn 
jaunes , d( une ligne noue tout le long du boid 
polir lieui. 

A l'ciemple de M. I^biicius nous rangeons cet in- 
f'ccle pauni les UomiiM , (]uoii]ue Lioité Se Ciamcr 
t'aient placé paimi Itt NoCluct. Nous n*rfVOfli pas 
pu ciaminer encore a quel genre il appaitiint. 

U (t trouve au Cap de Bonne -Efpcraace. 
i|f. BoMiii Ccllia. 
B»miyM utij jrJltMÙfi^ràvinJUiu : ffftttftrMétt 



B o M 

dtniiiia g.'auca. Fab. Mant. inf, t»m. x, pag. 
>«?■""• 5*- 

P/ijidnu Bombyx Cellïa fpiriliHguU tri/tata , 
ails dtpr.Jîi fuprà viridibus -./afiia griftm àtiUMA. 
Lin. iv;î. n»:. pag. 8ji. n». 77. — Fam*. Ji«. 
r". 1141. tji. i..fig. II41. 

II a près de deux pouces de largeur , lorfauc Ici 
ailes font cienducs. Les antennes l'ont roultàtRi. 
1 a icie cH verdâire. Le eorcclei & l'abdomen loat 
couverts de poili glauques , un peu ficmigineiu. 
Les ailes riipécicnres fonc verdâues , avec une bande 
grtfc , étiaite , demcc , & le boid polléneur obri:ut. 
Les aiics iiifâicures font obfcurcs , fans taclies. Le 
Jjllous des quatre ailes cft obfcut , avec une bande 
plus obrcure. Se uu point au-devant de ta bande. 

Il fe trouve au nord de l'Europe , ea Saéde , (m 
le Houblon. 

140. BoMitxDîonJ. 

BoMsvx Diane. 

Bomhyx .ilis dejltxis a.'iij migr* ^liaxis pimMt- 
tifijat ,jub:iiS murgint purpuno. Fax. Syji, Eimi«.'/. 
(7ï- "*• S4- — Vi'f- '"/ lom.x. pdg. il«.«". 7». 
— M^n. iTtf.l^m. 1. pag. 11», «•. jy. 

Les antennes font pennées. Le coicclct cft «Ci- 
dre, avec trois lignes loi^tudinalet, noùci. L'ab- 
domen a des puints noirs en delFous. Les ailex it- 
Eéricurcs Ibot blancLes, avec desftrïe* ooim àlcuc 
afe , ic des points nuiis a leur cxtréaiti. Ea- 
deilôus le buid aiiiL-r^cur Si. le bord pollérieui font 
de couleur pourpre. Les inféiicuics font blançho , 
avec quelques points noirs. 

U fe trouve en Amétique. 

■ 41. Bowiix cigzig- 

Bf3i»yx î/fjjc. 

Bombyx alit ^et\txij fdurfit denraiif apUÎ&utfMt 
mjculii grijtj Jubuitl/iiri , anunnu fyaamMiM, Fa*. 
Syfi. Entom.pag. (75. n", jj. —Sprc, inf. tam. 
». pag. itt, it'. ~« ^Mjiit.inf. tom. x.p^g- tll* 
«•■ »!. 

Pkitlàna BoT.byx ZicTic fitieHr.gu!* , mUs dtfffxiâ 
dorfodmidth apuibutijui maeuiii grifta fuho<tit*n , 
antenah Ume.UtU. Lin. Syfi. nat. pag. ttj. a*. 
éù~F^^n.fue..^'. III*. 

Pha.ttJ parir.imrnit tllnguîi , atis txierioniu 
fujeit , vtnis p/urimii , /•ifch circalitri , 6f marginis 
initriorit afptr.dJLt nigricanliiai |; infirioriiëS 
albiaii limbo lintjri j'ufea. (ifotr. /«/T t«m. x. 
pag. 114. n". 1,. 



. Gtori. it. 



Le bois V 

Phalcne a antennes a baibe , fans ttamfc; «fua 
biun paie , dunt les ailes fupêticuïet font mazmtiet 
vcn leur baie d'une giande tathc oblcorr. Dis- 
Mtm, tom. 1, ptg. tft. pt, t. fig. 1—10 

Phalène Z'i^iic à mit (aitrcti/cf à antennes bai- 
b«cs f faos UompCf à cwccict buppc , dow le* aik> 



B O M 

fi»t fun brun claîr à naancçs couleur d'agate , 
avec une mode plaque ovale , nuancée & bordée 
de brun obfcur lui les rupéricurcs. Dec. liém, 
tom, 1. pag, 30^. 

Goio. Inf. tom, 5 . tab. E, 
List. Goed. Jnf,fig.ii. 
Max.iAN. Europ, tab, 147. 
AiBiM. Inf. tab. 14. fig, xo. 
FX.ISCM. Ittf.tom. ^.tab, l.fig. 1. 
RcAUM. Mém, Injl tom» 1. ta^, iz. fig, 8 — 16. 
Roxs. Infm tom. x. cLiJf, i. Pap, noH. tab. 10. 
êg. 1—8. 

WiLK. Pap, pug. 11. tab» iS. 
ScH^Ff • Icon. inj. tab. 69. fig. i. 3. 
EsPXK. rom. 3. tab. y^. Jij. i — 4. 
PhaUna Bombyx [iciac. îrienn. vtn^, pag. ^3. 

Le bois veiné. Ernst. Pap. d Europ. tom. $. 
pag, iij. pL xoo & pL loi. H®, lié. 

rka/ana vtnofa. FOURC. Entom. par. pag. x66. 

Il a ordinairement depuis un pouce & demi juf- 
^u à un pouce & trob quans de largeur , lor^ue 
les ailes ibnc étendues» Les antennes du mâle (ont 
peâinécs^ 9c celles de la femelle font amplement 
fétacées. Tout le corps eft d'une couleur cendrée , 
TomCâtic y plus ou moins foncée. Les ailes fupérieures 
iSnt-gpsatrcs , avec plufieurs raies irréguliéres , 
tranfverrales » brunes , dont quelques-unes ondées. 
Le bord interne a une dentelure Taillante. Les 
ioftrieuret (ont grisâtres , avec quelques nuances 
obfcures. Le dedous des quatre ailes e(V d'Un gris ' 
plos on moins foncé ou cendré, 

11 fc trouve dans toute l'Europi^. 

La chenille fc nourrit des feuilles de Saule. Elle 
eft remarquable par fa forme affez (înguHcre : il efl 
très-: are de la voir dans une pofition alongée. Elle 
tient ordinairement fa tcte fort élevée « ou feulement 
rczirémité de fon corps 5 quelquefois elle élève en 
même - temps ces deux parties , ne fe tenant alors 
cramponnée que par le moyen des pattes intermé- 
diaires; mais fouvent la céte , le milieu & Textrëmité 
da corps forment des angles & des élévations diftéren- 
les, ce qui lui a fût donner par Reaumur le nom 
it 2U<7zag. Son corps eft lifTe , d'un gris lilas , ou 
fcrdâtre , avec l'extrémité du corps rouflatre : la tête 
cftpetire, 5c la partie antérieure du corps cil plus mince 
ne la partie podérieure. On apperçoit vers le milieu 
ia corps deux élévations égales » en forme de boffes. 
Parvenue à toute fa groileur vers le commence- 
BKat de Juillet , elles hic une coque dans laquelle 
die (e change en chryfalide & d'où elle forte 
(bis la forme d'infede parfait , environ un mois 
ifrh. lAaûs quelques unes plus urdives ne parvien- 
fitma toute Icut groffcur que dans le courant du 
nobèe Septembre : celles-ci palfent Thivcr dai^s leur 
coqoe après $*être changées en chryfalidei , & n'en 
uincat ou* an commenccmeat du printemps. 
Hi/f. Ntf/. Inftats. Tom. FI. 



B O M 6$ 

141. BoMBix Chameau. 
Bombyx Tritophus. 

Bombyx aiis defcxis dorfo dentatis /ufca-nebulo- 
fis : lunula média ferruginea albo cinâa. Fab. Mant. 
inf, tom. x.pag. 116, n°, 99. 

PkaUna Bombyx Tritophus. Wicnn, Vêr[. pag, 
6y n?, 6. 

EsPER. tom, j. tab, 60 fig, i — 3. 

Phalène t^ic^ac à cinq tubercule^ à antennes bar- 
bues fans trompe , à corcelet un peu huppé » d'un 
gris obfcur , avec des raies ondées tranfverlales d*un 
roux foncé fur les ailes fupérieures & une tache cou- 
leur de fouffre à leur origine. Dig. Mem, tom. i. 
pag. 109.pl, 4, fig. 15& 17. 

Le Chameau. Ernst* Pap. d^ Europ. tom. j. 
pag. 116. pi, ICI. «®. x6-j. 

Il reflemble au précédent pour la forme & la 
grandeur. Les antetmes du maie font peftinées , & 
celles de la femelle font fimplement fétacées. La 
tête & le corcelet font obscurs & velus. L'abdomen 
eft cendré. Les ailes fupérieures font obfcures , avec 
quelques raies tranfverfales , plus obfcures , peu 
marquées , & une petite tache en forme de croisant ^ 
blanche , marquée au milieu d'une ligne en croiiTant, 
ferrugineufe. Les ailes inférieures font d'un gris cen* 
dré. Le deflbus des quatre ailes eft d'un gris mêlé de 
brun, avec une raie grife fur les fupérieures , & une 
raie obfcure fur les injFérieures. 

Il (e trouve en Autriche. 

La chenille (e nourrit des fouilles du Peuplier , de 
l'Aune y du Bouleau &c. Elle reffemble beaucoup à la 
précédente ; elle prend les mêmes attitudes y mais 
elle en diffère par la couleur & par un plus grand 
nombre d'élévations charnues fur le dos : elle eft rafe. 
La tcte c(( d'un brun clair , avec plufieurs petites ta- 
ches d'un brun plus obfcur , di(pofées en raies. Le 
corps eft en dcffus d'un vcrd jaunâtre , mais en dcf- 
fous cette couleur y eft plus foncée , avec quelques 
nuances brunes Les pattes écailleufes font d'un brun 
clair ; mais les membraneufes font vertes ^ mêlées de 
brun. Les deux pattes poftéricures font aflTez lon- 
gues, & repréfentent quelquefois deux efpèces de 
petites queues. On apperçoit fur le dos quatre éléva- 
tions inégales, coniques, un peu courbées en ar- 
rière 'y les âeux intermédiaires font un peu plus pe- 
tites que les deux autres. Parvenue à toute fa grof- 
feur à la Hn d'Août ou au commencement de Sep- 
tembre ^ elle file une coque dans laquelle elle fe 
change en chryfa ide , & d'od elle fort dans le mois 
de Juin de l'année fuivante. 

143 BoMBX^ élégant. 

Bombyx tlcgans. 

Bombyx alis dtfitxis glaucis : firigis duabui ma^ 



66 



B O M 



culaqui nudla nigris , iunula famguiaiM, Fai. Mont» 
inf. tom. t. pûf^ i itf. n9. loo. 

Il cfl de grandeur moyenne. Les antennes font 
noires & très peu peâinées. La téie eft obfcure avec 
des points jaunes. Lt% antennulcs font jaunes. Le cot- 
<elet eft velu , cendré , avec quatre aches |aiines , 
fur la partie fupcricurc. Les ailes fupcrieures font 
glauques avec deux points a leur bafc âc deux raies 
ondées, r.o ires , pUcecs vers le milieu. La couleur de 
Faile tiï un peu plus oblcure entre les taies , 6e on y 
apper^'oit une tache noire 5( une autre en crotdant 
d'un rouge de li^ne. Les poflérieures en deAis & les 
quatre aiks en deirous font obfcures. 

Il fe trouve au cap de Bonnc-Efpéraoce. 

J44BOMBIX porcelaine. 
Bombyx dicidû, 

Bomkyx alis ieftxis txufiis : piaga mihîda , pof- 
iicis ahis. Fa a. ^yft. emtom, append.pag. S51 — 
Sfec, inf. tom, 1. pjg. 1S7. n®. 77. ^^Mant. inf, 
êçm. 2. pag, 116 tt^. 101. 

Pka/éna Bombyx diûxa elinguis , alts dtjtexis 
éxufii* pliigû ahiéa ; inftrr.or.hus alhis. LxN. Sy]t. 
met, pag. %xé.m^. éo. ^ 

EspiR. inf. tom. |. taL st.fg. 5. 

Pkaiéma Bomkyx dîBéa. Wienn. Ver^. pag, 61. 
«?. I. 

La Porcelaine. Ernst. Pap, d^Etuvp, tom» j.pag, 
102 pL I97. A^*l6o & x6i. 

Il a environ depuis un pouce Se trois quarts » juf- 
oa'a deux pouces de largeur , lor(que les ailes font 
étendues. Les antennes du inâle (ont pedHnées , 3c 
celles de la femelle font fétacées. Le corcelet eft 
cendré brun. L'abdomen cfl roufsâtre brun. Les ailes 
fupérîeures font roufsâtres brunes , avec une grande 
tache blanchâtre dontles bords font peu marqués , les 
inférieures font cendrées. On remarque au bord in- 
cerne des fupérieures une dent faiUante. Le deifous 
des quatre a.les eft d'un blanc cendré , nuancé de 
brun. 

Il fc trouve en Allemagne. 

La cfaenillcfenoutrit des feuilles de Bouleau, deTeu* 
plier &c. EUc eft rafc, vcrte^ avec une ligne longitudi- 
nale , jaune , de chaque côte du corps au*de(Iou« des 
lii,;mates ; ou remaroue un tubercule élevé fur I4 
partie fupéricurc du pcnultienne anneau. Elle fe me- 
lamo'.piiofe en chiyUltde vers la lin de fttc , p.ii]'e 
l'hiver d^ns la cr.que qu'elle a blre » & ù 11 ontre 
foui h forme «iinûctc partait dans les prcmius beaux 
joj:s Jj pnntc.iips. 

14 t. BoMiix Dromadaire. 

BoMâYX Drvmidd'^iiiS, 

Bomkyx *iis d^^ixis liMiàs ntiulufs , dorfo 



B O M 

demtMtis , Htwra haftos aniqiu Jkvrfaniiim 
Syfi, enram, app. pag, 8ji. — Spec, inf. ti 
pag. 187. n; 78. — Mont, inf, tom. t. pag 
«•, loi. 

Phulâna Bombyx Dromedarius êiinguis 
diflexis : fyperiorihus ntbidofiê dorfo dentaits 
ra hafeos aniqut fiavefcentihus. LiN. Syfl. Ad 
817. n«. 6x. 

AuMiHAL. Inf. tah. 14. 

EsPiR. Inf tom. j. tab. $9. fig> 5-*9* 

PhitUna Bombyx Dromedarius, Witnn, Vei 
6). n^. 7. 

Le Dromadaire. Eunst. Pap. ttEurop, ti 
pag. lit. pi. ICI. no. xét. 

Il a environ deux pouces de largeur > 1 
les ailes font étendues. Les antennes du mal 
pedtinées , & celles de la femelle font (implem 
tacées. La tète & le corcelet font bruns. L'ab 
eft d'un bnm roufsâtre. Les ailes fupérieun 
brunes « avec des nuances 8c des raies plus 
rcs & plus claires » & deux taches cendrées » 1 
très » peu marquées , placées vers le milieu , 
du bord antérieur. Les ailes inférieurs foo 
drées » avec une tache obfcure à Tangle ii 
Les fupérieures ont une dentelure faillante » 
milieu du bord interne. Le dcflbus des ailes e 
dré nâ>uleux , avec une tache peu marquée 
lieu de chaque. 

U fe axNiTe en Allemagne. 

La chenille fe nourrit des feuilles du Bo 
de TAune , du PeupKer , du Noifetier. Elle ei 
verte , avec quatre élévations fur le dos & un 
fur le dernier anneau. Elle reflcmble beau 
celle du Bombix [ig\ag, 

14^. Bombix du Coudrier» 
Bombyx Coryli. 

Bombyx alis éefkxlt glands ^ f*f^^^ f^^^" 
punHo nigro alboannulato , tkorace va rit f au 
Syfi. entom. paf^. 575. n®. 56. — Spec. in 
I. pag. 187. n^. -y 9. — Mant. inf. tom. 



119* 1* 



lor. 



PkaléMd Bomh\x CotyVx elinguis ^ t^c.i^-e 
gato^ aiis antia fr/fto ntifulofis : fojin.c i 
ccnti'glaucis ^ arttnnij f.a\is^ Lin. ^%/. 1. 



815. 13 



λJ 



aun 



. jC^v. n*. 1 1 



H. 



Phjlcnc à antennes en filets & à courte rr 
inoiti: Sri*:ieK mo.:ic ccndrv blancl;Â:;c. ITio 
tom. i.pjg. 69y. f/. iZ.Jî^. 5. 4> 

Pbalcnc du Solftticr^ à antenne^ larbu» 
trompe, a lorcclct bcppc, rayé de gr> & d< 
dont les ailes inpc'twures font moitu- tiu 





Q fe troure en Europe. 

La chenille fe nourrie des feuilles du Noifeticr , 
da Bouleau. Elle eft d*une couleur rofe pale , un peu 
ja uMic S: parfemée de points noirs. On voit fur le 
1er anneau une cache noirâtre ^ pc fur le dos une 
de la même couleur oui s*étend fur prcf<que 
la longueur du corps. Elle eft yeluc , Se le qua- 
tniiiie, le cinquième 8c le onzième aimeau ont chacun 
uufnfceau de poils courts & rougeâtres. On voit auflî 
fis le fécond anneau deux faifceauz de poils aifcz 
' ;, rougeârrcs^ formant deux efpèces de cornes, 
[ue mue elle roule une feuille , ou en lie deux 

lie pair k moyen de quelques fils de foie ; elle 

tt fine ane efpècc de loge , dans laquelle elle fe 
KÛt pour «mitter fa Tielle peau. Parvenue à toute 
làeroftur dans le courant du mois de Septembre , 
die file une coque entre plufieurs feuilles attachées 
cafaoble , 8c s v change en chryfalide : elle pafTe 
Tbver dans cet état , $c l'infedèe parfait fe montre à 
Il fa dTATril oa an commencement de Mai de l'an- 
ifefiiiTante. 

147 BoMBix tache-jaune* 

Bojfjrx flavonuiaUa, 

^amhyx ails dcfiexis ohfcure cirureis : fafcia 
Uiaangulata ntgra : macula marginaii Jlava. 
ïàx MûMt. inf. tom, a. pag, 11 7. n\ 104. 

n A de graildetir moyenne. La tète & le corcelet 



B O M 

BicitiJ cendrées blanchâtres , à raclic ovale blanchâ- 
ne bordée de noir. Dig. Mcïïi, tom. 1 pag. 31^. 

Albin. IuJ[ tab, po. 

&OES. lnj\tem» y, clajps, %, pap, noct, tab, 58. 

ViLa. Pap, }i. tab. 66. 
Se pp. tnf, 3. tjb. 17. 
EsPER. fom. j. tub. jo, fig. 1 — y. 
PnaUna Bombyx Coiylu IVicn, Ker^, pag, y y, 
n^. 4. 

Phalène du Noifeticr. Ernst. Pap. d'Europ. 
mm, 4. pag, 178. planck. ï6i. n^. 110. 

Il a environ un pouce & quart de largeur , lorf- 
qac les ailes font étendues. Les antennes font rcuf- 
satres brunes & un peu pennées. La tête & le corce- 
let font mélangés de cendré & de brun roufsâtre. 
L'ahdomeneft cendré. Les ailc<;fupcrieurcs foiugrifc$, 
aTcc une large bande d'un gris brun fàrrugi*'. eux, 
au mîlien de laquelle on apperçoit un petit point 
Boir , entouré d'un anneau blanc , lequel ell bordé 
de noirâtre. Au delà de cette bande , en voit une 
taie tianfverfale , de la même couleur, dentelée 
fo ft é ikm cment . Les inférieures font d'une couleur 
ecoMc jaunâtre, avec le bord poftérieur obfcur. Le 
dcfint des quane ailes cil d'une couleur cendrée 
touinoe , avec quelques raies obfcures , peu mar- 



B o M 



<f7 



font noirs & velus. Les ailes fupérieures , font d'une 
couleur cendrée , foncée , un peu luifantc , avec une 
large bande au milieu ^ noire , qui forme vers le 
bord extérieur un angle dans lequel il y a une gran(^ 
tache jaune. Le bord poftérieur eft noirâtre , avec 
quelques points noirs. Les ailes inférieures en dcfîous 
lont cendrées , avec un point noir^ & une raie tranf- 
vcrfalc , vers le bord poftérieur , noire. Les pattes 
font noires , avec des anneaux jaunes. L'anus eft 
jaune. 

Il fe trouve ci\ Dannemafk. 

148. BoMBix nud. 

Bo^fBYx nuda» 

Bombyx a lis deflexis anticts nudls a quels , pojll ' 
cis cincreis : macula marginàli nuda, Fab, Mant, 
inf, tom. 1. pag. 1 17. «*. icy. 

Il eft de grandeur moyenne. Les antennes font 
noirâtres & pedinées. La tête eft d'un rouge tefcacé. 
Le corcelet & l'abdomen font cendrés. Les ailes fu- 
périeures font nues , tranfparentes , un peu cendrées 
à leur bafe. Les inférieures font cendrées , avec une 
grande tache marginale, nue , tranfparente. 

Il fe trouve aux Indes orientales, fur l'Amaranthe 
épineux. Amaranthus fpinofa, 

149. BoMBix morio. 

BommTx mono. 

Bombyx alis dejkxis hyalino-nigris , abdomint 
villofo atro : fegmentis marginc fiavis, Fab. ManCm 
inf, tom. X. pag, 117. a». io6, 

PhaUna Bomhyx morio elingtùs , alis nigris atro 
ftriatis : abdominis incijuris fiave/cencibus. Lin. Syfi^ 
nat.pag. 8x8. n*. 66. 

PhaUna Bombyx tlinguis nigra , alis fubkyalinis 
marginibus atris. G R O N G v . Zoopk. 857. 

PhaUna Bombyx morio, Wienn, Ver^. page jo. 
n^, I. 

Le Nègre. Ernst. Pap, dtEurop, tom, ^*'pag. 85 , 

pi, 154 /l^ i7^. 

Le mâle a environ un pouce de largeur & la fe- 
melle trois quart de pouce , loifque les ailes font 
étendues. Les antennes du mâ!e font très pedtinées. 
Le corjps eft noir & velu. L'abdomen eft noir, avec 
k bord des quatre ou cinq derniers anneaux d'un 
jaune obfcur roufsâtre. Les pattes font d'un jaune 
obfcur. Les ailes font à demi tranfparentes, obfcures, 
veinées de noir, tant en dcllus qu'en deifous. 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille fe nourrit fur l'Ivraie vîvace , I.0- 

I 1. 



6i 



B O M 



Uum perenne. Elle cft noire , aYCC fix rangées de 
petits cubercolcs vcrruqucuz 6c poilcux. 

Je crois qne ce Bombiz devroit être rangé ^ns la 
f^mtère famille. » 

150 BoiiBix p^e. 

Bombyx Ruhia, 

Bomhyx alis dtftxis kyalino pallidi rufefantihus : 
pun&o medio paJido» F Al. Mant, inf, iom. 1. pag. 
X 1 7. «•. 1 07. 

PkaUna Bomhyx Rubea. ÎVienn. Flrrj. pag 5 1 . 
«®. 1. 

Il e(l un pea plus grand que le précédent. Les an- 
tennes font pcûinécs. Les quatre ailes font d'un 
roux pâle , prefque traniparcntcs , arec an point pâle 
Tcrs le milieu. 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille fe nourrie des feuilles de Chine. 

151 BOMBJX Alphce. 

Bombyx Alpkéa. 

Bomhyx alis deflixis , ferrugimis : punBo midio 
alho fi'îgaqui futiHata fufca, F Al, Syft. tntom pag. 
(73. r?, ^7. — Spec, inf, tom, x.pag, l^S. »•, So. 
— Mant, inf.tom. i.pag. iio.flo. loS 

Il rcflcmble au Bomhix Catax » mais Tes ailes font 
penchics au lieu d*ècre rcvcrfcs. Les antennes fonc 
courtes & pecHnées. Le corps eft velu , ferrugineux , 
{jiïïs taches. Les ailes Tupérieures font entières , fèr- 
rugincufcs , avec un petit point blanc au milieu j & 
une rate tranfvcrfale , formée par une fuite de 
points , au bord poftérieur. Les inférieures font 
fcrrugincufes fans taches. 

Il fc trouve dansla Nouvelle- Hollande. 

rji BouBix moine. 

Bombyx monacha» 

Bomh.x a 1» de^.txts a^his ^ atro undatîs , ahdo^ 
minU în.ijurtj fa gaines. Fab. Sy)f" tntom. pag, 
574. n . j8. — b,ec, i.,f. tom, % pag. lïS. 11 . 
• 1. — A/u.ir inf, iom, 1. pjg, ;io. n^. 109. 

Pka 'a .a Bomhyx e /induis , uiis de/!exii : fupertO' 
nhui al^ts utrO'unaatis ^ ahdomia's incijuris fan^ 
gui mis, l IN. SyJ. nat, pag. gii. «•. ^3. -^laun 
Jfuec, n\ I jo. 

Pha.àna monaina, Scov, entcm, cmm, «**. 490. 
MiBiAN. ImJ, E^rof, tah, 71. tah, 77. & tah, 
11,. 

Phalina média tx cinereo alhicante fif nigro co^ 
iorih^ réuia. Rai. inf. pag, i^t, a». 7. 



B O M 

Vue. Pap.pag, 1^. tah. 55. 
PhaUna Bomhyx monacha. Wimn. V€f\. pé§^ 
51. «**. 3. 

Le Zigzag à ventre rouge. Ernst. Pop. ttEMrofp. 
tom, 4. pag, 103. pL ly, n^. 183. 

Il a depuis un pouce & trois quarts iufqo'â 
deux pouces de largeur , lorfque les ailes font éten- 
dues. Les antennes font pcûinées. La tète eft blan- 
châtre, avec les yeux noirs. Le corcelet eft bUnc, 
avec des taches noires. L'abdomen eft noir, avec 
le bord des anneaux rouge. Les ailes lupéneures font 
blanches & coupées par plu(îeurs lignes noires oo* 
dces en zigzag. On voit au bord poftérieur une 
fuite de points noirs. Les inférieures font cendrées 
avec une bande obî'cure vers le bord poftérieur. Le 
dcflbus des quatre ailes eft cendré avec quelque» 
raies obfcurcs ondées. 

Il fc trouve en Europe. 

La chenille fe nouriit des feuilles du Pocnmier , if 
Saule, du Chêne, du Framboifîer. &c. Elle eft^dac» 
d*une couleur cendrée plus ou moins obfcure. Sa tte 
cft brune , avec des traits noirâues. On rcmarqf 
une ucbe noire , en caur , fur le fécond «oacaft» 
& une l^ne blanchâtre , peu marquée , de cbam 
côté du corps. Elle marche très-lentement , vti to* 
litaire , 3c fe cramponne fi bien à Técorce des arbres 

Î|u'il eft difficile de l'en détacher. Parvenue à to«tt 
a groffeur , d..ns le mois de Juin , e!k file une coque 
d'un tifTu très>lâcke & fe change en chry(âlMe| 
elle en fort (bus la forme d*infe& parfait , quinxc 
ou vingt jours après. 



La chryfalide eft d'un brun roimeltrc 9c ^ 

de petites touftes de poils de la cou£ur du com. 

13). BoMBXx fouci. 

BoMsYx flâva, 

Bomhyx alis difiexis favifimls » épia 
trihui nigris, Fab. Syjl. tntom, pag. 374. m\ |f» - 
— Sptc. inf, tom, 1. pag, 18t. n, ta, — MtfiTf _ s 
inf tom, 2. pag, iio.n^. iio. 

Les antennes font courtes 8c peélinées. Le 
cclet eft poilcux & jaune. Les ailes font d'un 
beau jaune. On voit fur les fupérieures fi 
trois points no rs , dont deux placés vers 
mité ôc le troiiième à l'angle interne. 

Il fe trouve aux Indes orientales. 

134. BoMBix jaune. 
Bombyx lutta, 

Bomhyx alis dtfiexis Jlétvifmis ii , 

Fab. S{fi. tntom. pag, 374. m\ éo — Sft€. y(. 



dL 



B OM 

X. pûg. iSS. A*. 83. — Manu inf, tom. 1. 
pag, ixo. A*. III. 

H rdlcmble a» prétëdcnt^ mats il en diffitc en 
ce qae les ailes (bnc cnaèremenc d*an beau jaune 
(ans caches ni poims. Tout le corps eft jaune , les 
ycQx (eols (ont noirs. 

Il fe trooTc <laiis la NouYelle^HoUandc. 

155 BoMBix Miniftre. 
BoM MTx ^ Minifira. 

Bamiyx alis dcftxls ftrrugincis , anticis firigis 
fiaxMor fufcis , pofticis cinereis immaculatis, 

PkMUnA Minifirm. Djlurt. Illuftm ofinjl tom, i. 
tMh. 14. fg. %. 

n 7 «I près de deux ponces de laf^eur, lorfque 
les ailes (onc étendues. ^ Les antennes du mâle font 
peâinccs. La tète & la partie fupérieure du coicclcc 
lonc (eriugineax.r L*abaomen & les ÇQiés du corce- 
let (bot «Ton gris roufsâtre. Les ailes fupéiieurcs 
Çaaz on pco (crruginenfes , avec quatre raies tranf- 
\txCùa , obfcures , idcpites , dont la dernière e(l 
Le bord poftérieur eft prefaue dcnielé. Les 
Bl le deâbus des quatre ailes eft d'un gris 
iMiiskrc 9 (ans taches. 



B O M 



69 



n fe tromre dans la Caroline. U m'a été commun!- 
fi£ par M* John Franciilon. 

15^. BoMaix hauflê-queuc. 
BoMMTX curtula. 

Bomèyx ailt dejtexis glaucis : firigts alhis ma- 
€aUifÊ€ mpice tefiacta immaculata. Fab. Manu inf» 
taauxpag, 1x0. »<'. m. 

BcmVyx ait s âeûexis glaucis ^ firigis alhis mû- 
cMUqma ésptcis fajca, Fab Syft, entom. pag. 574. 
I*. éi. — Spec, inf. tom. 1. pag, 1 88. n^, 84. 

Pkalatim Bomfyx curtula elinguis y thorace fer- 
ngtMaxOf aiîs deflexis glaucis : firiga alba ûpici- 
èas macula uftaua. Lin. 5y/?. nar. pag, 813. n*. 
}!. Fésxn. face. \ 2 14. 

Phalène kaujfe-^ueue blanche , à antennes bar- 
bes (ans trompe , à cor celé t huppé avec une 
node cache en lozange d'un brun obfcur , à ailes 
•m gris de perle , à quatre lignes tranfvcrfalcs , 
«dccs , blanchâtres & une tache roufle. Dec. Mîm. 
teau X, pag. 319. ««. 9. pL 4. fig, ii. — z6, 

FxiscH. Iif tab 6. fig, I *— é. 

£s?ER. Tom, 3. tab 51. fig, 5. 

PÎLslina Boinbyx curtula. W'icnn, Ver^, pag, 
5f. «•. X. 

La Hauflc-qucuc blanche. Ernst. Pap. (TEurop. 
d^. pag. 195. pi. i6y n^. xij. 

Il a dcpiis on pouce jufqu'à un pouce de trois 



quarts de largeur , lorfque les ailes font étendues. 
Les antennes font grifes & pedlintes. La téce & le 
corcelet font d'un gris un peu roux , avec une tache 
d'un brun ferrugineux » qui part de la partie pofté^ 
irieure de la tête & fe termine à la partie fupér\cure 
du corceleti L'abdomen eft d'un gris roulsàtre & 
terminé, dans les mâles, par une loufFc de poils 
bruns à leur extrémité. Les ailes fupérieures font 
d*un gris un peu ferrugineux , avec trois ou quatre 
raies tranfver laies ^ blanchâtres , & une grande tache 
ferrugineufc à rcxtrémitc. Cette tache eft plus claire 
à Textrémité de Tailc, elle eft quelquefois mar- 
quée d'une petite ligne noirâtre, & elle eft féparce 
du fonds de Tail? par une raie plus blanche que 
les autres. Le deiVous des quatre ;;ilcs eft d'un gris 
roufsâue fans tache. 

Ce Bcrmhix relevé ordinairement la partie pof- 
térieure de l'abdomen , ce qui lui a fait donner par 
quelques naturahftcs , le nom de Haujfe^ucue. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille a été décrire & figurée par de Gécr , 
e< elle eft de grandeur médiocre. EWc attache cnfem- 
3> blc deux ou trois feuilles , & demeure ordinai- 
» rcment dans ce paquet j elle a fcize patchs. La 
» couleur du corps eft d'un veid très-clair & blaii- 
» châtre. Le long des côtés elle a des élévations en 
» forme de tabercules d'un jaune citron , les trois 
» premiers anneaux en ont un plus grand nombre 
y> que les autres. Les côtés du coips foi.t encore 
» marqués de pluficurs points noirs.-Sur le dellus du 
» quatrième anneau , on voit un grand point ou une 
M tache circulaire noire & comme veloutée, & furie 
» onzième anneau il y a un point femblable noir & ve* 
» loutc en forme d'un tubercule élevés ces deux points 
M noirs font très-propres à faire reçonnoître la che- 
n nille. La ttte eft d'un brun clair & griQtre. Les 
» pattes font de la couleur du corps. Tout le corps 
»3 de même que la tète eft garni de poils Hus bian- 
» châtres , qui partent tant des tubercules que de la 
» peau même \ mais ils n'y f;jnt pas en grand nom- 
M bre , ils ne couvrent la peau qu'imparfaitement , 
» de forte que la chenille peut-être rangée parmi 
a» les demi velues. Dec. Mém. tom. t. pag, ?ti n. 

Parvenue à toute fa groffcur dans le courant du 
mois d'Août ; cène chenille file une coque très- 
mince de foie blanche , dans laquelle elle le change 
en chryfahde, parte l'hiver, & d'oui lie fort fous la 
forme d infede parfait vers le mois de Mai de l'an- 
née fui van te. 






I^ota. Linné, & M. Fabricius, citent mal-à-propos 
Rocfcl. 

157 BoMBix reclus. 

Bombyx rcclufa. 

Bombyx alis dtfitxis grifeis j firigis albidis fuba* 



70 



B O M 



Héftomofantîbus , isacuij aplcis fcrruginea : punclo 
marginaii alho, F as. Mant. inf, tom. i. pagi iio. 

«*. 1 1 J. 

Rois. înf, rom, 4. eaS. H^fig» I— ^• 

KsPiR* i.-:/. /<>'». 5. rtf3. ji,fig,6. 7. 

l'kaUna Bombyx reclufa. Wienn, Vcr^. pag. 66. 



/i*. 4- 



I.a Hau(Tc-<]ucuc brune. F.rnst. Pjjp. d'Europ, 
tom, 4« />j^. iy7. f/. I65. «'. 116. 

Il cft un peu plus petit qu;: le prJcédcnc auquel il 
rcfTcmMc b^Mucoup. Les a: Ternes Tout roufsàtres iL 
pcc>inéc«^. La lètc & le co^clcc font gm, avec la 
tacl.e i]uc n )us avons rciar a.'c a i'efpècc précé- 
dente , mais un peu plu^ v,ran<'j dans celle-ci ^ d'une 
couleur moins brune. L'abdomen cil cendré rouf«>â- 
trc ^ Zi termine ^ dans le mâle , par une touffe de 
poils noirâtres à leui citrunicé. ! es ailes Aipérieurcs 
lont d*un grisccndii , avec plu/icurs raies tranfver- 
Talcs , unies Tune a l'autre par d'autres raies longi- 
tudinales. On voit à r extrémité de l'aile Tup^rieure 
une tache brune plus petite & moins marquée que 
dans le Borobiz haufe-qucue. Les inférieures font 
cendrées , fans taches. Le dedous des quatre 
atles cft d'un gris an peu brun , fans uchcs. 

Il fc croave en Allemagne. 

La chenille fe nourrit des feuilles de Saule » de 
Peuplier , de Frêne. Elle eft très peu velue , d'une 
coulear brune , avec une raie longitudinale , cendrée 
ou blanchâtre » marquée de deux taches noires» tout 
le long de la partie fupéricure du corrs » une raie 
jaunâtVe de chaque cAté 5c rextrcmitc du corps d'un 
)aune fauve , fouvent roui^eârre. Parvenue à toute fa 
grofTeor dans le mois ((e Juillet, elle file entre 
des (èuilles une eorpt crès-fhincc de foie blanche , 
<lans ttquelle elle fe change en chn falidc, & d^où elle 
fort (bus la ferme d*inuâe paruit au bout d'une 
vingtaine de joon. 

If t. BOMBxx anachorète. 

Bombyx anachorètes 

Bomhtx alis dejlexis grîfeh :Jlrîgts alhidis , ma- 
cuia apu'it (ufio-ferruginia : fixiga umdata éièa. 
Fa a. Mant, tnf, tom, 1. pag 1 10. a'*. 114, 

Phalène kauffi queue fourchue à antennes bar- 
bues fans trompe ^ a corcelet huppé avec une grande 
tache ovale d'un brun obfcur, a ailes d'un gris de fourîs 
avec quatre lignes tranfvcrfales blanchâtres , un 
point blanc 5c une tache rouiTe. Dio. Mem. tom. i, 
pag, jij.ii". II. pL $.fig, I. 

Ross inf, tom, 1. i/ajf, %, pap, noâ, tab 45. 
fg. î— y. 

EsFCR.rom. ^.tab. sx^fg' î— 4. 

Phalana Bombyx anachoreta. Wienm, Ver^, pag. 



B O M 

La Ha^iTc-queue fourchue. ErKST. Pap. tEarof. 
tom. ^. pL 16;. n'*, 114. 

Il refTemble beaucoup au Bombix haufle-qume » 
mais il en dttfîre en ce que les ailes font d'un grh 
cendré , que la tache ferru^incufe de l'ex iiémiic de 
l'aile fupéiieure efl couple j ar une ligne blanche , ic 
qu'il y a une ou deux petites taches obfcures vet» 
l'ang'e poftéricur des ailes fupétieures. 

Il le trouve en Allemagne. 

La chenille diffcre beaucoup de celle du Bombis 
hau.'fc-c]ueue. Elle vit foliraire fur le Suule , le 
Pcuphcr, le Tremble, l'Aubépiue. Dès qu*eBc et 
fortie de Tœuf , elle lie cnfcmblc pîuficurs fbiHles 
qui lui fervent en même-tcm^s de iogenicnt 5c de 
nourriture. Quand les feuilles font conibmmées en 
grande partie , elle abandonne fon premier loge* 
ment, en conttrutt un nouveau, & paflê mivii 
cachée tout le premier temps de fa vie. Elle eft fOi 
velue , fa tète €ll groiic & la fëptration des anseiBl 
peu profonde. Son corps e(V brun ^ avec une rate d'où 
rouge de chair tout le long du dos « 6t une pe» 
tite raie longitudinale de chaque cAré. Oi ^ofc 
au-deflus du corps deux tubercules élevés roogelacs. 
Elle file en différens temps de Tété entre piafieait 
feuilles , une coque mince de foie blanche ; dms b* 
Quelle elle fe change en chryfalide 6c d'où elle fort 
fous Aa ferme d'infede pmrfdt an bout d'une vingcnae 
de jours. 

159 BoMBix anaftômofe. 
Bombyx anafiomofis, 

B&mbyx aHt defiexis gnfeîs , J^rigis irHas ai- 
biditfitboHaJiomofmttibtts^ thantcefemtginato.ftkÉ* 
Syfi, entom. pag, jjj, «**. ^1. •-^« Spic. inf, toêu 
i,.pag. 189. A . S;. '"-^ Mant. inf tom. x, f^. 
ixo. «•. !%$• 

Phalana Bombyx anafiomofis ttinguù, ikcracit 

femiginato , alis deiexis grifeo-cintrafcentièmâ .- 

ftri^s tribus palliJus fubanafionwfantiiêts. LUL 

Syfi, nat, pag. «14. n*. 5). — Faêtn.fm£€. «*. 

1115. 

Phalène haujfe^quetèt grife k antennes barbues, 
fans trompe ; à corcelet huppé, avec une grande tacke 
ovale d'un brun obfcur , à ailes d'un gris-b 
melc de roux , avec des lignes tranfvetfales , ood 
pâles. Dec. Mém. tom. 1 pa^, 511. n®. n. 

PhaUna anafiomofis. Scop. entom. carm. «*. 

GOED. Inf i, tab. j j. 
LystGoid. Pag. ij. tab. xj. 
Rots. Inf. tom, i, Clajfis, 1. Pap. noû, toL 
lé. fig. I — ^ 

PhaUna Bombyx anafiomofis. Wienn, Vcri.pag 



B O M 

la HuiflèqaeDe grifc. Eunit. P^p. fEurop. 
tem. 4- pi. \%9.pi. {«4. i>°. II]. 

It > depuis un pouce & quart îurqu'à un pouce 
a: demi de brgcut, lorfqne les ailci ibui fceodiics. 
Les antennes fout peâineci } le corps cft d'un giis 
rDaftâiTC & (]uel<]uefois ^un gm bcnn. On voie 
une cache oblongue, d'un lougc bran foncé, plfifée 
à la parde pon^ricure de la cftc 8c antérieure du 
corcckt. Lci ailes fupérieutts font d'un gris roufsâ- 
tie , on d'un gris bran , avec trois ou quatre lignes 
Dzôi'verralci , plus elairct que le fond , Bc une cache 
«bliqne, un pcn obfcure, placée vêts le milieu de 
Tailc cncte deux lignes. L'clttémité a un: nuance 
plus foncée que te relie de l'aile. Les inféticurcs 
te«i tua gris toursitrc , ou d'un gris brun fans 
tacbesi le deflbus des quatre ulci eiï Temblablc au 
ddTus des ailes infétienrcs. 
Il fe EtMiTC en AUemagne. 

La CbcnUle vit fur U Saule , le Peuplier & qucl- 
ipcfois asAi fu l'Aubépine , le Pionier , le Ncâicr. 
XJIe eft «n peu velue ; foo coip» cft brun , avec 
tofosMs Ueii* ou petits ndxxculcs blancs &jau- 
, ncs; forledos, cftune lignclongiiuditale , jaune, 
iiit lniiclir ibni des lubeiculcf louges de chique 
côc^nrwcBUC à toute fa grolTeut , vers U coin- 
neKCBcnt de Juillet , elle £lc entre les feuilles de 
Tarbre fuf lequel elle a. vécu , une coque de foie 
iQOgeâire , allez mince , dans Ut^uiElle elle fc change 
CB ciuyfàÙdc ft d'où elle fort an bouc de quinze 
jours , fous la forme d'infcâe paiivc. 

lio BouBiz Tortue. 
BoMwrx Tefiudo. 

Bcmiyx alis dt^acis flfvis , fiu firrugiaeh , 
pipijMMktuMi^tobfennoribiu ^TAa.Mant. Inf. 
tmn. %. p»g. itU n", ii6. 

Bomtyx fulptinrea, aitt dtfitxit flavî^mh^ffrigis 
éBakat oUiquis ohfeurioribus, Fab. Geit. Inf. Mail. 
ftg. »7y, ^~-Sp€c. inf, tom. i, pag. iBj. n". 8 S. 

WiLK, Pap. p. 44. lai. S8. 

EsPSt. Inf. tom. j. tai. i.6. fi§- }— ^S- 

KlÉeh. Pag. jii. tab. )8. jîf. i— lo. 

fkaùaa Bombyx tefiudo. Witnn. Vtr^. pag. éj. 
I*. 1. 

La Tortue. "Et-viT.Pap.d'Eumpe. tom. f. pag. 
Ht. pUntk. ilo. «". »8i. 

n a depuis onxe jufqu'à treize lignes de largeur , 
krfaue les ailes font étendues. Les antennes font 
rb'peu pcûin^s dans le mâle, & elles font fil i- 
k-.fon d»ns U femelle. Tout le corps eft gris jau- 
itutt ou légircmcnc fcctagineus. Les ailes Cupé- 
ncuics font de la même couleur ; mais on y re- 

Ïvfli: deux raies tranCvcTrAlcs , oblicjucs , un peu 
.."■-i.'i. Les ai'.cs inféciïures font d'un gri; ;.:u.ic 



B o M 



7' 



un peu plus brun que les fupéiieures. Le l'clTou 
des quatre ailes elt d'un gris jaune fans taches. 

Il fe 
Paris. 

La chenille vit fut le Hitre & fut le Chêne. Son 
corps efl court de très-renflé , & la fcpataiîon des 
anneaui cft peu marquée. Elle cft lilTe , verte , avec 
deux lignes longitudinales , jiuncs , fur le dos. Elle 
n'a que les lîi pattes écailieufcs ; les membraneu- 
fes manquent, & font rempJaccis par des efpèccs 
de tubercules- luifjns , d'où elle exprime une hu- 
menr vitqucufc , qui fert à afliirer (a marclic. Var- 
venuc à toute fa groflcur dins le courant du mois 
d'Oélobre, elle cherche fur l'arbre qui l'a nourrie, 
□n endroit commode pour fa niétamorphofc. Elle 
commence par l'enduite de ^hl , & y attache cnfnitc 
un léger liflu de fils irtéguli^ renient difpofés , d^ns 
l'intérieur duquel elle file une coque ovale, biunc, 
inégale à l'extérieur, &t fort lilTc dans l'intérieur, 
à laquelle elle ménage à l'une des citrêniitcs, une 
cfpéce de foupape par où elle fort fous la forme 
d'iqfcâe parfait , au ccmmencemcnt de Juin de 
l'année fuîvante. 

léi BOMEix AfcUc, 
BoiitTX Afdla. 

homhyx ails dtfiexîs fafctfcttiùhxs immaeulatU, 
FiB. MaAt, inf. tom. i. pi^g. m. n", J17. 
Phaltaa Pomiyx Afella. Wienif. Vtr(_. pag. 6$, 



Ce Bombyx dont M. Fabricius fait uno cfpèce, 
n'cft peut-Êire qu'une variété du fuivant : voici la 
difcription que ce naïutalifte en donne. 

Il rciremble entièrement au précédent, ma:s il efl 
beaucoup plus périt, U entièrement d'une couleur 
brune, luilance , fans aucune cache. 

II fe trouve en Allemagne, 

La chenille reifemble à la précédente; elle eft 
rouge , avec les côtés verts , & uiie ligne longitu- 
diuJe , jaune , ponctuée de noir , fur le dos. Elle 
vit fur le Peuplier. 

ifii BoMBix Cloporte. 

BoMBTX Bufo. 

Bombyx alh dtjîexis fiavtfctnilbus fafcla latà 
fufca^ maculis favis, ïab. Man:. inf. tom. 1. pag. 



Le Cloporte. Ernst, Pap, SEurop. tom. S'Pig* 

IJI.p/.lIO./.". 18t. 



> de largeur lotfquc Us 



7a 



B O M 



ailes font étendues. Il rcflemUe bcanconp lux deini 
préccdcns. Les antennes font prcfqae fétacée*:. Tout 
le corps cft d'un gris jaunâtre ; les ailes fupcrieures 
Ti^nt jaunâtres , avec une bande obfcure , beaucoup 
p!us lar«^c au bord interne c]u au bord externe. On 
appcr<;ou une petite tache jaune au milieu de cettr 
bande , & une autre plus grande placée à l'angle in- 
terne. Les inRneures font obfcures , avec un peu de 
jaune au bord interne. Le delTous des ailes eft jau- 
nâ:re , mais les lupcrieures ont leur milieu un peu 
brun. 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille vit fur le PcupHer noir fuÎTant Tautciir 
de l'ouvrage des Papillons d'Europe. 

i()3.BoMBix,Cippus. 

BoMitYx Cippus, 

Bombyx aJis dtfexîs fufcis , macults tribus viri» 
dibus. Fab. Spe*:, înf, tom, t pag. 1S9. i|0. 87, 
— Mant, inf. tom. x. f^g. m. n*>, 1x9. 

PhaUna Cippus. Cram. Pap. txot. iom. i pag. 
14. pianch. j|. fig. E. 

Il reifemble un peu aux précédents : il a environ 

Îjuinze ou feue lignes de Urgeur » lorfque les ailes 
ont étendues. Les antennes font fétacées « très- 
eu pedinées dans le mâle. Tout le corps eft brun, 
es ailes fupérieures font brunes » avec trois 
uches vertes , difpofées fur une ligne longitudinale. 
Les inférieures font brunes & fans taches. La cou- 
leur du dedbus des ailes eft un peu plus pâle que 
celle du deilus. 



Bp M 

mnfeau applati. De«. Mim. tom. 1. pa^ 



«**. 1. 



f. 



Il fc trou Te â Surinam. 

164. Bombes à mufeau. 
Bombyx palptna. 

Bomhyx d/is defexn dentatis albîjis , nigro ve- 
ncfis , pdlfis port.iis pcinû^eir. Fab. Syft. tniom, 
r^'f' SIS' '»"• *4 — ^ftc. inf. tom, 1. pag, i8y. 
n^, ti* — . Af-vr. i'if, eom, 1. pjg. m, /i**. 110. 

PhaUtii U.^Tt'>yx pa*pina elir.gJs ^ cn'fijrj ttiis 
difif^i* ctntatii 'i:^rv wnofis , pali :s porrt.tis pen- 
natis, lis. ^ ,jf .::,::, pag. 818. /i ', 6^. -^ ftiun. 
fuec, n*^, 1 14V. 

Phalcnr à anrenncs à barbes & à trompe ; grife , 
à ailes en tuit , dont le corcclct e(l raboteux , Ac 
dont les barbillons longs &Iai<.Tcs^ s'avancent en 
mufeau. Dio. Alt.i:. lom, \, pag. 69 j, pf. ^. fig. 
7. — /'«/. fJg. 6 1 . 

Phalène j mufta-j x antennes barbues â trompe } 
à forccic: hurjé.a j. les en toit aigu, dcncclccsgMles, 
djfit les bail) liions de la te te s'avancent en long 



Clerck. Uon, inf, rar. tab. f. Jig. 8. 
Seba. Muf, tom, 4. tab. 48. fg. 8. 
Sipp. Inf 4. pag, ij.eab. 4. Jfg. x-— 
Naiurf i.tab. I. fg, j. à 6. — id, | 

ÈsPER. Inf }. tab, 6^. fig. i-«— .4. 
PhaUna Bombyx palpina* Witnn. Vtr 

Le mufeau. Ernst. Pap. dEurop, tom. 
99. pi. 19^* «°« 159- 

Ce Bombix a depuis on pouce & demi 
un pouce & trois quarts de largeur , lorfque 
font étendues. Les antennes (ont peâinées. i 
tennules longues , avancées , donnent à fa t 
feime fînguUère s elles font aplaties rar lc< 
Se g.irnics à leur partie fupérieure le inféri< 
poils ferrés , femolables aux barbes d'une 
Tout le corps eft d'une couleur grife , un p 
drée. Les ailes fupérieures font grifes , yc 
brun , avec des traits noirâtres » qai formei 
que des raies ondées. Le bord pofténeur e 
remenc dentelée fur-touc vers l'angle inie 
le bord interne eft muni d*une denc un p< 
lante. Les ailes inférieures font d'un gris < 
plus ou moins obfcur. Le dedbus des ailes e 
avec un point noirâtre au milieu des inf^ 
L'abdomen du mâle eft alongé & terminé 
toufte de poils* 

Il fe trouve en Europe. 

La Chenille fe nourrit des feuilles <le Saule, 
plier. Elle eftrafe, d'un y erd clair, avec une li; 
gitudinale , jaune ^ de chaque côté du corî 
venue à toute fa groflcur , vers la fin de 1' 
s'enfonce dans la terre » y fait un trou ov 
ferme l'ouverture 9c file une coque avec de 
entremêlée de fils de foie« dans laquelle 
change en chryfalide & d'où elle fort fous 1 
d'infcdlc parfait , le printemps fui vaut. 

L'auteur de l'ouvrage des Papillons 4' 
rapporte qu'un amateur du Dauphiné , lui 
que les cticnille^ qu'il a rencontrées dan^ ce 
vincc » ont fait leurs coques dans dc^ ici 
con.mcnccmciit de Juillet , & en ont 60 
Bomhtx dans le mrtne nioi^ , arrr« avoir 
cnxiron trois fcniaiius en chryuliJe. 

16$ Bombix timide. 
Bombyx trer idj . 

Bombyx alis de'^txis dorfo unid^ntans 
pur.cio mtàio ocelluri (i'igjcue poftica .-^Jv uIj 
Fau. Mant. inf. tum. i, pag. m. «* . i; 

Rots. /•:/*. tom. j. ilaf. i, f j/*. n*jd. 
fig. 3* la Chenille. 



B O M 

Vkaléna Bomhyx Trcmula. Wienn. Vtr^. pag, 
4>- «•. 4- 

La ciinide. Ermst. Pap. d^Europ, tom. 4. pag, 
^i. pL X17. n9. 171. 

H cft an pcQ plus grand que le précédent. Les 
antennes font fernigîneafes & pcdinécs. Le corce- 
Ict eft obfcur. L'abdomen eft cendré. Les ailes fu- 
péricures (ont d'un gris obfcur^ avec un point oblong, 
obicur, entouré d'un anneau blanc, au milieu, 
& une raie formée de fix points obfcurs, vers le 
bord poftérieur. Le bord interne eft muni d*une 
ient Uiliantc. Les ailes inférieures font blanchâtres, 
avec le bord intérieur gris. 

Il fe cromre en Allemagne. 

La cbcniUe fe nourrit des feuilles du Chêne. Elle 
cftnue» folitaire, verte, avec deux lignes longitu^ 
dmales, blanches fur le dos ^ & des lignes jaunes, 
obliques» fur les cotés. Elle fait , comme la précé- 
dente , fon cocon dans la terre. 

xtf^. BouBtz demî^lune. 

BoJtMTX quema. 

Bomiyx é/is defLexis gnftis : ftrigis tribus atris 
âlSoinuatis, F Al. Mant, inf^ tam, 1. pag. m. /i*. 
ii-r. 

PhaldttaBomfyxqiuma.Wlenn,Veri.p,^^.n?.f. 

La demi-lune grife. E&nst. Pop. ttEurop. tom, 
4- P^^ ^h pi^ 117. «•. 17%. 

Il a cnTiron utf pouce & trois quarts de largeur, 
iorfooc les ailes font étendues. Les antennes font 
loafsatres 5c pNcdinées. Le corps eft vehi & d'un gris 
cendré. Les ailes fupérieurcs font cendrées , avec 
trois raies noirâtres, tranfverfales , bordées de gris. 
On voit anffi un peu de gris au-delà de la troi- 
fième raie. Les ailes inférieures foot grifes & fans 
taches. Le delFous des quatre ailes eft gris , avec 
la point noir au milieu des inférieures. 

H fe trouve en Allemagne. 

La chenille vit fur le Chêne: elle eft liflTe , verte, 
avec quatre lignes longitudinales , jaunes , & les ftig- 
■»es noirs. 

i€j. BoMBix Dodone. 

Bombtx, Dodondo^ 

Bomkyx ails defiexis einereis , ftrigis duahus un- 
dm'ufiijcis alhifque : macula liuiata alba. 

fhaUna Bombyx Dodonxa. WUnn. Veri. pag. 49 . 

U demi-lont blanche. Ernst. Pap. ttEurop. 



B O M 



75 



Il eft un peu plus petit que le précédent. Les an- 
tennes du mâle font un peu périnées. Tout le corps 
eft d'une couleur cendtée un peu roufsâcre. Les ailes 
fupérieures font grifes cendrées. On voit à leur bafc 
deux petits points noirs iuivis d'une bande brune » 
terminée par une raie tranfverfale , moitié noirâtre 
& moitié blanche. Vers les deux tiers de l'aile une 
autre raie femblable à celle-ci , termine pareillement 
une bande brune. Entre ces deux raies , il y a une 
tache en croifTant, blanche ^ bordée depoir. Les ailes 
de la femelle n'ont point les deux petits points noirs 
delà bafe. Les inférieures font grilcs & fans taches. 
Le dcflbus des quatre ades eft cendré , avec des nuan- 
ces obfcures. • 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille vit furie Chêne* 

168. BoMBix Chaonie. 

Bombyx Chaonia. 

Bombyx aiis defiexis einereis ^ ftrigis tribus fuf ci s 
fafcia que albida macula lunata nigra. 

RoES. Inf. tom, i. claJT* 1. pap. no&. tab. yo, 

fig, I — 4. 

PliaUna Bomhyx Chaonia. Wienn. Veq^. pag. 
49. «•. 7- 

La demi-lune noire. Ernst, Pap. d'Europ. tom. 4» 
pag. 6j.pL ii8. «o. 174. 

Il a environ un pouce & demi de largeur lorfque 
les ailes font étendues^ & il reifcmble beaucoup au 
précédent. Le corps eft d'une couleur cendrée un peu 
rouCsâtre. Les ailes fupérieures font d'un gris brun, 
avec une bande blanchâtre , vers le milku , & trois 
raies tranfverfales^ moitié noirâtres, moitié blanches. 
On voit fur la bande blanche une tache noirâtre ca 
croiflànt. Les inférieures font grifes & fans taches. Le 
deffous des ailes fupérieures eft cendré avec une raie 
tranfverfale noirâtre & la même tache en croiffant que 
nous avons remarquée au-deffus. Les inférieures font 
grifes, avec quelques taches obfcures, peu marquées. 

n fe trouve en Allemagne. 

La Chenille fe nourrit de feuilles de Chêne : elle eft: 
liiTe j d'un vert clair , avec ouatre lignes longitudina- 
les jaunes, dont^eoxfurle dos & lufe de chaque côté. 
Parvenue à toute fa groflear dans le courant du mois 
d'Août , elle defcend de l'arbre , creufe en terre 
un ttouaffez fpacieux, y file une coque gnfe aflcx 
lâche & s'y change en chryfalide. Elle y pafle l'hiver 
& le Bombix en iort au mois d'Avril de l'année fui-* 
vante. 

16$ Bombix Gnome. 
Bqmbtx Gnoma. 



74 



B O M 



Bûmhyx ûHs itfiixh fubdentatis cintno albis , 
vîita mar^inalî atra , mmculm alha. Fab. %àen, inf. 
Marti, pag. 179. — Spet, tuf, tom, %• pag. x^o. n^, 
89. -^Maiu, inf, tom, x. pag, iti. n^. ixx, 

11 rcflcmble, pour la ferme & la grandeur, à la Noc- 
eut i^ au Virbufcum ^ No^uu y eriufci. Les antennes 
font AliformcSy à peine pcâintcs. Le corcelec c(l 
gris « avec une petite rkic tranlvcrfale à fa partie 
antérieure 9 & une autre à fa partie poAérieure. Les 
ailes fuptrieures font blanches , avec le bord interne 
cendré & anc raie longiiudinale , noire. On appcr- 
f oit vers rextrrmité , une tache obfcure , deux pe- 
tites lignes noires & une tache blanche. Les infc- 
neures (on c blanchâtres. Le deiious des quatre a:les 
td gris « avec une tache obfcure au bord extérieur 
dc% inféneures. L'abdomen e(l gris» Ôl l'anus blanc. 

Il fe trouve en Allemagne. 

170. BoMBix Capucin, 
BombTx Cdpiicîna, 

Bombyx ails deflexts dinticuljtîs fcrrugintîs , 
denrictUoque doifaii nflexo, Fab. Syfi, en tom, pag. 
57 j. n?, 65. —Sp€i, inf.tom, l.pdg, 150. n®. ^o. 
'-^Mant, inj\ tom, i» f*3g, x 11. «**. x 1 j . 

PkaUna Bombyx CjlVmc\ï\z fpirilinguis criftata^ 
aiis dij.cxis denticuUtis ferrugineis : dtnticuloqtu 
dorfali rejiexo fafciaque firruginea, LxN. Syft, nat, 
pag, ljl.ii\79- — Faun.fuecn''. il 44. 

Pludûna pcciinicomij eiinguts , pailido - rufa , 
€fifia dorfali nigra, GftOî. inf, tom, x* pag, xii. 
n', 11. 

La crètc de Coq. Geof. th. 

Pkalàna Bombyx C^fixcin^ IVienn. Veri.pag, 6}, 

PhaUna crifiata, FOURC. entom. par, pag, itf x. 
«•. 11. ' 

La crête de Coq. Eumst. Pap d'Europ. tom. 5. 
fdg, 106, pi, i^^,n?, x6\. 

Il a un peu plus d'un pouce & demi de largeur , 
lor'.que les ailes font étendues. Les antennes font 
rouisâtrcs & un peu peâinées. Tout le corps e(l 
d'une couleur roufsâtre. Les ailes fupérieurcs font 
J'une couleur fcrrugineufe rou(sâtre, avec nne bande 
obfcure , plus étroite au bord interne , terminée , de 
chaque coté , par une raie ondée , plus obfcure , 
presque noiiârre. On apper^oit nne dent failtantc au 
tord interne de Taile qui répond à la bande ob(cure , 
le le bord pcilérieur efl un peu dentelé , fur-tout 
vers l'angle interne. Les ailes inférieures font d'un 
rrif rouUatre , un peu obfcur vers Je bdrd pofté- 
ncut. Le dellbus des ailes fupcrieures eft d'un gris 
fcrrueincux , & le dcflous des inférieures cft d'an gris 
launâtie laas taches. 

11 fc uottvc co Europe. 



B o M 

La cbendle fe nourrit des feuilles de Saule. 1 
d'un vert tendre, très clair^ principalement fur . 
avec une ligne longitudinale , jaune , de cha«]U 
du corps. Elle porte fur le dernier anneau deux 
cules faillans de couleurpourpre. Elle parvient 2 
fa grollcur dans des temps diAérens : elle fe mé 
phofc en été dans une coque légère ou'ellc fik 
des feuilles feches & d'où elle fort au oout de tr 
niaincs , & clic s'enfonce dans la terre a la Hn <j 
pour y paffer 1 hiver, Zl n'en fortir fous la forme 
fc^c paiiair, qu'au ipois de Mai de l'aniiée fui 

I7X. BoMBix crête de Coq. 
Bombyx camelina. 

Bombyx dits difi:xis denticu-atts brunneis , 
ùui denticulodorjuli, Fab. Syfi, eruom,fag, 5^ 
do. — Sfic, inf, tom. %. pag, 1^0. n^, 51. — . 
inf tom, 1. pag. m. /i**. 114. 

PhaUna bombyx camelina , fpirilinguis c 
dits dcfiexis denticulatls brunneis : omnibus de) 
dcrfaâ, Lin,SyJl,nat, pag, 8)i. n®. 80. — 
fuec, n'\ i I4J. 

RfiAUMUR. Mém.inf tom, z. tjb. to,fig. 

ROES. Inf tom» I. clajf„ x, pap. nod, ta 

Phdléna Bombyx camelina. Wicnii. Ver^ 

Il redcmble aux précédents pour la ferme 
grandeur. Les antennes font peu peCtinées d 
maie , 5c elles font fétacées dans la femelle. Le 
et^d'un grisrouisatre. Les ailes fupérieurcs for 
brun clair roufsâtre ^ avec trois raies tranfver 
noirâtres , à côté defquelles il y a un peu c 
roufsâtre. Le bord poftérieur efl dentelé , & 1< 
interne efl muni d'une dent (aillante , femb 
celle de l'efpèce précédente. Les ailes mféi 
font d'un gris rouisâtre, avec un peu de c 
obfcure, vers le bord pofléricur. Le bord inie 
muni d'une dent faisante. Lorfque 1 infcde 
repos , les ailes font pendantes , & on voit dci 
vations en foi;me de crête , ou de deux belles < 
ont feit donner par Linné , le nom de camciin 
Chameau. 

11 fe trouve en Europe. 

La chenille fe nourrit des feuilles de T 
d'Aune , de Bouleau. Elle cft rafe , vcrd;i:rc, a 
Ibgmatcs pourpres , U deux perus tubercules c 
pourpres, fur le dernier anneau. Elle file , cor 
précédente, une (t>quc U'gère entre des feuilles l 
dans laquelle elle fe chauge en chr>'faliiie 5 
i'inl€C\c parfait fort au bout de trois femaines. 

X71. BOMBXX aulique. 
Bombyx aulica, 

Bomhyx alis defiexis , anticis brunntii /* 
ctUatis : £ofiicis fu^vis migro ma^alaùs. 



B O M 

^ B^miyx alis dtfiexîs dmicis gnfeh fiavo punSa- 
Kf» pofiuUfitlvis nigro maculatis. Fab, Syft^ entom» 

1^- J7^. n^. 6y, — Spec. inf, tom. t. pag. 150. 

»**• 9&. — iiftfiir, iif/I tom. 1. pag. m. a**. 1x5. 
PàaldMa Bombyx aolica fpinlinguis alis defU^ 

^Î9 2 fttptri^rihtis grifeis fiavo punHatis : infiri^n- 

^ms pÊhis nigro maculatis. LxN. Syfi. nat. pag. 

tx^, «•. 68. — Faun.fuecn?. 113}. 

PkaléHO. ptSinicomis elinguis ^ alis deflexis , fu- 

peno/ihus fafcis , maculis luteis , infcrioribus ru-- 

iris y muicuiis quatuor nigris. Geoff. Inf. tom. i. 

pag. 105. n9. 10. 

L'écaillé brune. Geoff. ib» 

Pkaijuta auUca. Cle&ck. Icon. inf. rar. tab. 4. 

Naturf. 4. tab. i. pg. 8. — id. 6. tab. S'fig' 5- 
Pkaiona tcfiudinana. FouRC. Entom. par. pag. 

«60. il**, «o. 
PkaUna, Bombyx aulica. Wienn. Fer^. pag. ; 5 . 

i^. 6. 

La petite ëcaille brane. Ernst. Pap. £Europ. 
mm^ 4. pag. 1^6. pi. 14^. n9. i^|. 

Il a ordinairement depuis un pouce 8c quart juf- 
qnaun pouce 8c dcnsi de largeur, lorfc|ue lesaiies 
£oot étendues. Lés antennes i«nt d'un brun clair 8c 
pcdinécs. La tète 8c le corcelet font d'un brun 
clair, un peu fauve, avec une légère ligne iranf- 
^ctùlc , d*Qu brun jaunâtre , au-devant du corce- 
let. L'abdomen eil noirâtre en dellus , avec le bord 
des anneaux dun jaune brun. Les pattes 8c le 
ddlcMis éa corps font d'un jaune brun. Les ailes 
fapérieiircs font d'un brun clair , un peu iàuve , 
a?ec quelques taches 8c deux ou trois points jau- 
nes, donc le nombre, la forme 8c la grandeur 
Tahenc dans les difKrents individus. Les inttérieurcs 
ibnx ordinairement d'un jaune-fouci, 8c quelquefois 
d'an rouge pâle , avec quatre grandes taches noires, 
donc la première , /vers la baie , forme une bande. 
Les quatre ailes en defibus ont les mêmes taches 
qu'en deflîis , mais moins marquées , 8c placées ^ur 
■n fond plus pâle. 

On le couve en Allemagne , en Suéde Se quelque- 
fois aux environs de Paris. 



B o M 



•7t 



Il eft de grandeur moyenne. Les antennes font 
pe6tinées. La tète 8c le corcelet font rours&trcs. 
L'abdomen eft cendré Se l'anus eft rouTsâcre. Les ailes 
fupérieures font roursâtres, avec des taches cendfées, 
8c une raie tranfverfale vers le bord poftérieùr , 
cendrée, mais peu marquée. Au-devant de cette 
raie , on apperçoit quelques points c(Hidrés. Lcc 
ailes inférieures font cendrées. 

Il fe trouve à KieJI. 

174. BouBix onde. 
Bombyx undataé 

Bombyx alis deflexis cinereis : fafcils duahiH 
fufcis clnereo undatis. Fab. Mont, inf, tom. x.pag, 
m. «o. 117. 

Il eft de grandeur moyenne. Le corps eft cendré. 
Lesaiies fupérieures font cendrées, avec deux bandes 
obfcures, placées, l'une un peu au-delà Ôc l'autre 
un peu au-deçà du milieu , dans lefquelles on ap-* 
perçoit quelques raies tranfverfalcs , cendrées vers 
le bord poftericur , il y a auflî quelques points obf- 
curs. Les ailes inférieures font cendrées. 

Il fe trouve à JCiell. 

175. BoMBix lubricipede. 
Bombyx lubricrpeda. 

Bombyx alis flavefcentibus : pun£lis nigris , ab* 
domine quinquefariam nigro punâato. Fab, Mant. 
inf, tom. I. pag, 115. /ï*^. 118. 

Dec. Mcm. ir.f. tom, i pi, il* fig» 7. 

ROES. Inf. tom. t. cUJf. 1. yap. noii, tab. 47. 
fig. 1—8. 

Merian. Inf. Europ. tab, 6^. 

PhaUna Bombyx lubricipeda. Wienn, Ver[, pag. 

La Phalène lièvre. Ernst. Pap, d'Europ. tom.. 



Nota. Celui qu'on trouve aux environs de Paris , 
a ordinairement les ailes inférieures rouges, 8c telles 
que les a décrites M. Geoffroy. 

La chenille vit fur la CinoglofTe , l'Ortie , la Mil- 
k^ÉBuille , 8cc. LQe eft très-velue , noirâtre , avec 
des tubercules blanchâtres. Les poils du delfus du 
corps font grisâtres 8c ceux du deflbus font fauves. 

17;. BouBix rottfsâtre. 

Bombyx helvola. 

Bcmbyx alis deflexis helvolis : maculis ordina^ 
nis^ri^aque pofiica cintreis. Fab. Mant. inf. tom. 
a>. ;a^. vi*i. n**. ix6. 



Il a ordinairement depuis un pouce Se qiiart jufqu'à 
un pouce & demi de la geur , lorfquc les ailes 
fontétendues. Les ancefines lont noires 8c pedin^s. 
Le corps eft d'un jaune pâle. L' abdomen ^ en dcffus, 
eft d'un jaune fauve, avec trois rangées de point« 
noirs , dont deux latérales , Se une fupcrieure formée 
de points plus gros que les autres. Le dellbus de 
tubercules blanchâtres. Les poils du delfus du- -l'abdomen eft i'un jaune pâle , avec deux rangées 
r =_'_ o. j.. j^ii r c jç petits points noirs. Les cuiffcs des pattes anté- 

rieures font ferrugineufes 8c les jambes Se les tatfcs 
font noirs. Les ailes fupérieures foot jaunes , avec 
quelques points noirs , dont quelques-uns forment 
louvent une rangée prefque parallèle au bord poftc- 
rieur. Les ailes inférieures font de la couleur des 
fupérieures , & ordinairement marquées d'un fcul 
point npir. La couleux du deilbus eft à-peu-près fem- 



B O M 

r.îiame. Eknst. Fap. d'Europ. tom, 4. pflg- 



B o M 



17 



lif. 



05- 



:A un peu plus petit que Ic< dcus pr^cédcmi 
lIs il reilcmblc beaucoup. Le mâle dltfere de 
ae.'ic par les coiileiirs ; les antennes Tonl 
( &: pci^inécs. Le corps cfl brun , plus du 

clair. Les ailes font d'un brun obfcur , ou 
iiun grisâtre , avec quelques points noirs. Les 
■• font d'uti jaur.c un peu fauve. La femelle a 
xDiies noires & fctacécs , le corps blanc , avec 
uugccs de points noirs, dent quatre latérales 
lue k' dos; les cuilles fcirugincufes , avec les 

noirs i ct-fin les jiles blanches avec itois ou 
: points coiis fur les fuDerieures & un feul 
s inrViiuures. La partie lupéiieiirc de l'abdo- 
l'cic jamais jauiie comme dans l'cfpècc pre- 

r.c n'a connu que le mâle , & M. Geoffroy a 
aiu cct:c cfpècc avec la précédcatc. 

[c ntiuve en Europe. Il cft afiez commun dans 
>vtrccs mériJionales de la FraniCi Biais il eft 
rare (]uc les deux précédents aux environs de 



c^nil'e fe nourrit de dtfFérentes plantes. On 
lavc fur la Tanailïc, la Vipérine, la Laïtiic, 
dencc, le Plantain, queltjues cfpèces de Vé- 
tK & de LamioD , fur U Vigue , Sec, Elle ell 
; fon corps e(i brun , Bi. les poils qui le cou- 
CoDi coirâires. Parvenue à toute la groUcur 
a fin de Septembre, elle fe cache dans quel- 
Bon ou s'enfonce un peu dans U terre , y file 
nqae . fc change en chryCalidc , tt en fort 
b forme f infcâe paifaîc dans le taois d'Avril 
e Mai de ramiéc fuivanee. 

>. BoMBix aventurier. 
iMBTx edvtna, 

misyx alit dt^txis fufcit : pun9is cofialihus 
, fcfiicii aigris : macula média fulva, punSo 
K 7ab. Maat. inf. tom, i. pag, il). r°, 1)0. 

rcitcinble au précédent pour la forme & la 
dccr. Les antennes font peâinées , noires, avec 
et da milieu bUnc. Le corcelet Se l'abdomen 
ytias & cendrés. Les atles fupcrieures font 
kict , avec une petite ligne à la bafe . & trois 
n blancs . prefquc oculés , placés fui le bord 
rc«r. Les infccieuies font noires , avec anc 
t^ (3:bc oblonguc , faDve , marquée d'un 
m UNI. On voit une petite ligne inierrooipue , 
k bord interne. 



a Efpagne. 



BoMsTX ntilant. 

Bombyx dits dtfitxit pallidt ^avis ! mar/iat 
poftii:o Jirrugine». Iai. Mont, mf, tom, 1. ptff. 



Il eft petit. Les antennes font pcâinécs & cri>f- 
cures. Le corps cA d'an jaune paie. Les quatre ailes 
font jaunes, avec k b«[d poilnient fen^ncus. 



Il fe I 



e à Siam. 



iSo. BOMBix en deuil. 

BoMtrx luaifeiv. 

Bombyx «lis dtfitxit atris 1 muh/* «ni jf«iiï , 
aidomine ft^ra tava , linea doifm puitSatanigra. 
Fab. Mant. inf. tom. 1. pag. ii]. n". iji. 

Pk*l*nti Bomiyx haifen. Witm. Vttx. p*f 



Le deuil. Ekmst, Pap. iEunp. tom, 4. pag, 
lit. pi. 159 ^ pi, té». A», loi. 

Il a environ un pouce Se quart de largeur, lorf- 
que les ailci font étendues. Les aniennes font 
noires Se fétacécs : elles {bat tris-peu peâinées éata 
le mâle. Le lèic & le corcelec (ont noirs. L'abdo- 
men ell noir en delfous & jaune en delTus, avec 
une rangée de points noirs. Les ailes font noirâtres ; 
avec un peu de jaune à l'angle interne des infé- 
rieures feulement. Le dcflbus des ailes cfl fcmbU- 
blc an-dediu. 

n fe trouve en Allcma^ic. 

La chenille vît fut diSifreimi pbiiKs. On la 
trouve plus ordinairement fur le Mantùn ^ feuilles 
lancéolées, PUntago UuutoUta. Lin. Et quelque- 
fois aullî fur la Scabieufe, la Pilofelie, le Pied* 
d'Alouette , &c. Son corps eft noirâtre , couvett 
de longs poils obfcnn , avec nne ligne jaune tout 
le long de là partie fupérieure. Parvenue à toute 
fa groOcuT vers le mois de Juilln , clic file une 
coque de foie , fe change en chty&lide , y paflc 
rhiver , ta eu fort fous la forme d'infèâe parfait 
dans le moii d'Avril on de Uai de l'année &ii- 



ili. BOMBix Lièvre, 
BoMMTX Uporina. 

Bomhyx miit dtÛtxh a&h , piàxBi» li^ri» ra- 
mofit , mhdomint immaeulato. Fab. Sptc. tnf, toit, 
i. pag. ijn. b". j4. 

Phaltum NoSua leporina fpiritîngmt Uvis, aUs 
dtfitxis alhit s punais aigrit ramôfit. Lim. Syfi* 
nat. pag. IjS. a*, loj. — Faïa. jiuc, n*. 117*. 

Phalinc à antennes en fittu ad blanche , i pot»» 



7« 



BOM 



le taches noirct. D£G« Mém. tùm. i. pL it*//* 
11— 17. 

Phalène focon de Jaine k antennes filiformes à 
trompe , à ailes rabattues en toit évafé blanches , 
avec quelques points & taches noirs. Dio. Uim. 
tom. X. pag, 411. 

Go ED. Inf. tom. 3. iah. H, 

LitT.CoiD. pjg. i99.n**. tj.fig.tj. 

FuESLY. Maga^, x,taîf, l.fgm I. 

EsPER. laf. ^'Pag, 8j. tah. 9i.fig* l — f. 

Phuléjui nodua leporioa* IVitfin. ytr\ pag. ^7. 
«•. 8. 

Le flocon de laine. EawsT.Ptf^. ^Eurûp.tom. é. 
pag. xy.pl. 11^. «^. X96. 

Il a or<Iinaîreisicfic depuis on pouce 3c demi, jufqu'à 
an pouce 6c trois quans de largeur, lorfquc les aUes 
ëceudues. Les antennes iont (etacces. La trompe cft 
a/Icz longue & roulée en Ipiralc. Tout le corps cft 
blanc , avec un peu de noir de chaque côté de û tète 
& du coicclet. Les ailes fapérieures &nt blanches 
avec de petites taches noires. Les infcricures font 
blanches avec quelques points noirs plus clair- fcmés 
que fur les ailes fupéricures ^ le quelquefois d'un 
blanc (4ns uchcs. 

Il fe ccouTC co Enr#pe, 

La Chenille fe nourrit des ftuUlcf de Saule , de 
Bouleau, d'Aune. Elle elt très-velue ; fon corps cft 
d'un beau jaune citron ou verdâtre , couvert de poils 
longs , ferrés , jaunes ou blancs , qui lui ont £ii: 
donner par de Geer , le nom de flocon tU laine. Par- 
Tcnue a toute (â erollêur au commencement du mois 
d'Août , elle cooltruit une coque , contre la branche 
de quelque arbre, avec de la foie , les poils qui 
cou vient fon corps & des parcelles d*écorcc ou elle 
déuiLe. Elle fe chanee en chr7falide, padc r hiver 
dans cet état, U Tinkde parfait en fert rannée fui* 
Tinte dons le courant du mois de Mai. 

181. BoMBix Rofe. 

BoMarx Rofd, 

Bomfyx alis defiexis concolorihus rofeh , anxicii 
puniàis nigris , pojiius immacuUtis, 

La Rofe. Ernst. Pap.^Europ.tom, ^»^4r/.|0. 
pL II*. «*. 197. 

11 reikfiible entièrement au précédent pour la for- 
meAc la grandeur. Les antennes fonc noires 5c prefque 
fcucécs. Tout le corps efl d'une belle couleur rôle. 
On voit fur les ailes fupcricurcs quelques pomts 
noirs &: une rangt'c de poiuts de cette couleur tout 
le long du bord potlérieur. 

U fc trouve à Bnmfvidi, 



BO Rî 

L'auteur de Fouvrage des Papillons d*! 
a donné le nom de Rôle , tiré de celui de 
M. Jablonski a voit donné à ce Bombiz 
envoyant. 

183. BoMBix modefte* 

BoMMTX lût a. 

Bombyx ëlts deflexts eineuis , punBo 
pofticeque flriga purpurafcente fraHa, F a b. 
tom. X. pag, 191. A<*. 9 1. ^—Mant. inf, ton 
114. «o. 154. 

Pha/éuta Bombyx Xox^fpirilinguis , alis 
punâo (iifci atro pofiiceqae ftriga purpuraj'cci 
Lin. Syft. nat. pag. 8jo. n*. 70. — /"a 
«**. Il 17. 

Cl ERS. Icon, inf. tah. %* fig. i. 

Phalana noâaa Iota. IVienn. Vtr^, 

Il eft de grandeur moyenne. Les antenc 
peine peâinées. Les ailes fuptrieures font 
avec quelques petits points noirs 5c deux ca 
nurquées , un peu apparentes feulcmcni 
bords y dont l'une antérieure orbiculairc , . 
pofltrieure rénifbrme. On voit a la partie i 
celle ci on point trçs noir. Vers le bord poli 
1 aile, il y a une raie tranfverl'ale^ fauve ou p 
5c blanche du coté poAéricur, l c deffous de 
d'une couleur cendrée pâle avec un point n< 
raie obfcure arquée » peu marquée. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille fe nourrit des feuilles de Sault 
cendrée avec des lignes noires 6: blanches , 
ques points blancs. 

184. BoMBix joyeux. 

Bombyx lêxa. 

Bombyx alis deflexts : antiiit nl\€is : f 
nigra^ anttnais fimpiitiihus^ Fab. Syft, entom 
n^. 6q. — Spec, inf tom, i. fjg, ly^, 
^^Mant. inf tom. x, pag. 114. n**. i;ç. 

Les antennes de ce Bombix font hmplcs 3 
La tète 5c le corcclet font d'un blanc de m 
quelques points noirs.. La poiuuic cil oK.î 
ailes i'upérieurcs font blanches, avec une lar 
noire au milieu , 5c le bord poll<fricur poi 
noir. Les inférieures font cendrées à icu; 
obfcures à leur extrcmitc. Les quatxc ailes 
fes en dcllbus. 

Il fe trouve en Suéde. 

185. Bombix dorfal. 
BoMMTX commiulimacula. 



B O M 

r mUs dejlexis palUdc carnets : macula ma^ 
\ fufca, Fab. Mant, inf, tom. i, pag, 1 14. 

r noSua communimacula, Vienn, Ker:^. 
• /• 

tic : tout le corps efl blanchâtre. Les ailes 
> font d'un rouge de chair pâle , avec une 
:he oblongue , obrcurc, placée au bord 
L moitié fur chaque aile. Les inférieures 
ement blanchâtres. 

lYc au midi de TEuropet 

>MBix comprimé. 
X comprelfa. 

alis comprejfo adfcendentihus niveis : 
imuni fufca , ccntrali grfea : lunulu alha, 

inf. tom, 2. pag, 191. /i®. ^7. — . Mant, 
, pag, 114. no. 137. 
Bankiana ails aibis , macula commuai 
. Syft, intom. pag, 6^^, n^, \. 
Bombyx fpinula.JVienn. y^cr^,pag. 64. 

Byx eft petit. Les antennes font obfcu- 

cs. Le corps eft pâle 6c les yeux fonr noirs. 

tnt très-comprimées par les côtés & re- 

rière. Les Aipérieurcs font blanches^ avec 

cache au bord interne , dont la moitié 

aile & une tache grife au milieu , mar- 

crcs-petitc tache en croiflant , blanche. 

•rd poftérieur , on apper^oit de petites 

urcs , en croilfant, & le bord poftérieur 

fl obfcur. Les inférieures font blanches. 

des ailes fupéiieures eft gris &c le dcflbus 

ires eft blanc. • 

uve en Allemagne. 

Ile vit fur le Prunelier ou Prunier épi- 
cfl noirâtre , avec quatre épines ^ à la 
ieure du corps , & deux à la partie 



B o M 



75 



MBTX Dragon. 

X Milkaufiri. 

ails dejlexis canis , maculîs duabus 
fufcis^ antennis apice fetaceîs, Fab. 
■.pflg, 577. n®. 70. — Spec, inf tom, 1. 

iUS. Idonog, Drefd. an. 17^}. tab, i. 
fx MUkauferi, EsPER. Pap. tom. j. pag. 

ȉ VuLm. Kkocx. Supp. ent. l . pag, 48. 

iuu Eombyx terrifca. Wienn. F^rj. pag. 



Le Dragon. Ernst. Pap, d^Eurgp, tom, $.pag. 
110. pi. xox. n?. %6$. 

Il a ordinairement depuis un pouce & demi jiif- 
qu'à un j)ouce & trois quarts de largeur , iorfquc 
les ailes font étendues. Les antennes (ont obfcurcs, 
pcdHnées depuis leur bafe jufqucs vers leur extré- 
mité où elles font fimplcmcnt fétacécs. Les ailes 
fupéricures font blanchârreSy avec des nuances brunes 
& deux taches obfcurcs , les inférieures font blan- 
châtres, avec une tache obfcure à 1 angle interne. 
Le deflbus des. fupérieures eft d'un gris cendré. Le 
dellbus des inférieures eft à-peu-près femblable au 
deiius. 

Il fe trouve en Allemagne , en Saxe. 

La chenille vit fur le Chêne. Elle eft rafe, verte, 
avec une rangée d'épines tout le long du dos. Par- 
r venue à toute fa grodêur dans lé courant de Juil- 
let 5 clic file contre le tronc ou les branches du 
Chêne fur lequel elle a vécu , ime coque iblidc , de 
la couleur de l'écorce de l'arbre , dans laquelle elle 
fe change en chryfalide. L'iafcàe parfait fort de 
fa coque vers le mois de mai de l'aimée fuivante« 

z88. BoMBix méprifé. 
Bombyx fpreta, 

• 

Bombyx defiexis carneo luteoque variis .'Jligma" 
tibus albis. Fab. Mant, inf, tom, %, pag, 114-, 

PkaUna ^'ini^crda, fpirilinguis criftata, alis défit* 
xis : fuperionbus rubicundo luteo' variis , macula 
tranfyerfali albidiori dolabriformi : inferioribus 
grifeis pallidius fimbriatis,VAHZ, Monograp. 51. 
tab, I. fig. I — iz. 



Il eft de grandeur moyenne. Les antennes font 
fimples & obfcurcs. Tout le corps eft obfcur & 
fans taches. Les ailes fupérieuies font mélani^ccs 
de rouge de chair & de jaune, avec une ou âeux 
raies tranfverfales, blanches, & deux taches blan- 
ches , dont l'une antérieure orbiculaire , & l'autre 
poftérieure réniforme. Les inférieures font obfcurcs. 
Le dcdbus des ailes eft cendré , avec une raie tranf- 
verfàlc, un peu obfcure. 

Il fe trouve en Allemagne. 

Les chenilles fe nourrirent des feuilles de Pin fil- 
vcftre, Pinus filvefiris, LiN. Elles font quelque- 
fois multipliées à tel point , qu ellesdétruiffenc entié* 
rement les feuilles des aibtes d'une fbiêt. Elles font 
rafes , y/crtes , avec une ligne blanche tout le long da 
dos, de ime autre ferrugineufe de ^chaque coté»; , 

189. Bombix. Liocus. ; r i 

Bombyx Lîacus, . , 



L 



So 



B O M 



Boniyx a'Js dtfexis ûiris , ^nticis âpice p^fitcis 
^afi fmhis. Fab. Spec. inj\ tom. &. pag, 191. «**. 
ff.'-^Mjnt, inf. tom, ^* P^g* ï^-J» '»*• 140. 

PkmJéna Lîocus. Cram. Fop. rxor. tam. i.pag. 

Il a environ an ponce Se demi de largeur » lorf- 
que les ailet font étendues. Le$ antennes font à 
peine pennées. Tout le corps eftjannâtre. Les ailes 
lupcrieures (ont noires , depuis leur bafe jafques 
vers les deux tiers ; le rede cft jaune. L'angle in- 
terne e(l terminé en pointe aiguë. Les ailes snKrictires 
font iâunes depuis leur bafe iafques vers le milieu ; 
le reftc eil noir , avec le bord poftérieur jaune. 
La couleor du dedbus des ailes eft femblable au 
defliis s nuis elle y cft beaucoup plus pale. 

Il Te trouve à Surinam, 

s 90» BoUBiz de rOrme. 
BmMMTx firigula. 

Bombyx aiis defiexis amicis grifiis , 0pic€ ûlho 
nlgroqui firiatis. Fab. Syft. tntom, pag, 577. 
M^. 7s.— • Sd€C. inf. tom. 1. pag, ifi. n^m loo. 
m^m Mant» inf. tom. i. pas. w^.tr. 141 . 

PhaÙMM Nodua Ulmt. Witnn. Frq. pag. 44. 
n: I. 

Il reflèmble pour la ferme fie la grandeur au 
Bombyx du Gnmun. Les antennes font filiformes. 
Le corns eft cendré. Les ailes fupérieures font grifes» 
avec des raies tranCverfales , peu marquées » cour- 
tes , obfcures « -U, des uches demi -circulaires cen- 
drées à la bafe , deux taches , au milieu , dont 
l'une antérieure j petite, entourée d'un cercle noir, 
fie Tautre poftérieure » plus grande & traiirverlâle. 
On voit à reztrémicé de l'aile, quelques ftries blan- 
ches fie noires. Les inférieures font cendrées à leur 
bafe , 9l obfcures à leur extrémité. 

U fe trouve en Saxe, en Alieaagne. 

If I. BoMBix Begga* 

Bombyx Begga. 

Bombyx aiis defiexis albis : coâû atrm. Fai. 
hlant. Spec. mf. tom. i. par. ixfin^. i^x. 
Phaiâna Begga, CAam. Fap. exot. tom. ^pag. 

Il a un peu pins de deux poocct de largenr , 
lorfone les ailes font éiendues. Les antennes loot 
jaunâtres 9c peâinéet. To«t le corps eft Uanc iL 
£uis taches. Les ailes rupérictircs foor blaadics , avec 
tout le bord aniéncur noir. Les aScs- infibieures 
font bhuiches Se fans taches. Le àtthm des ailes 
eft blanc. Les pattes font javaes $L Ici têxùs noirs. 



U fe trottve à Surin 



B o M 

191. BOMBix V. noir. 

Bombyx V. nigrum. 

Bombyx aiis defiexis alhis V.nîgro notai 
Syft. entom. pag. 577. n^. 7}. — Spec, i 
i.pag, 191. H**. 101. ^-^Mant.inf. tom. 

115. A®. 14)* 

Naturf, 11. tah. i.fig. 8. 9. 10. 

PkaUna Bomifyx nivofa. Wienn. yeij, 
ll^ I. 

Le V. noir. Ernst. Pap. d^Europ. tom, 
87. pi. 154. n^. 180, 

Il a ordinairement depuis un pouce fie troi 
jufquà deux pouces de hrgcur, lorfc^ue 
font écenduei. Les antennes font roufsatre 
tinées. Tout le corps e(l blanc fie fans tac 
ailes font blanches , avec nne tache noire 
fant ou en forme de V. far les ailes fu] 
feulement. Le deifous eft femblable au de 

Il fe trouve dans prefque toute TEurop 
très-rare aux environs de Paris. 

La chenille vit fur le Chêne , le Hctre , 
leul. Elle eft brune , ou d'un brun jav 
couverte de faifceaux de poils , dont les 1 



châtres fie les autres roufsatrcs. On voit d 
tête , tout au tour du corps ^ une plus gran 
tîté de poils que par-tout ailleurs. Parvenu* 
fa grofleur dans le courant de Mai, elle 
coque dans laquelle elle fe change en chr) 
d'où elle fort fous la forme d'infeâ< 
au bout de quelque temçs. La chryfalide < 
avec une ucne obfcure lur le corcelet. 

15). BoMBix apparent. 
Bombyx Salicis. 

Bombyx aiis defiexis albis ^ pedibus m 
annulatis, Fab. Syft. entom. pag. 5 -'S. m* 
Spec. inf tom. x.pag. ijj. «•. 10 j. — A 
rcMi. I. pag. 1x4. n'^. 147. 

Phjdsna Bombyx Salicis elinguis , alii 
albis , pedibus ni gris albo annulatis. Lin. . 
pag. 8ii. «*'. 4e. — ¥aun. fuec. ii*. 1 1 : 

PhaUna pe&inicomis elinguis, aiis defe 
pedmm annu-is ^ autennifque nigris. Gl< 
tom. a pag. 116. n^. 19. 

L'Apparent. Geoff. Ib. 

Ffialène à antennes noires à barbes , fa 
pci ués-blanches « a jambes ficot'.cs 
DI6. Mém^ tom. I .pag. 49b. pi. 1 1. fig. i 

Phalène apparente, à antennes barbues n 
trompe , i ailes en toit à vive arrête \ 
dont les pattes font tachetées de noir. D\ 
tom. t. pag. 501. ii\ t. 



B O M 

: Salich. Scop. Entom. ttm, n\ 4Jf . 
hf. t . tab, 5, 
OED.JÎg. 87. 

Inf (jA. 8. jiff. A-D, . 
I. Eamp, taè. jn. 

inrtub. 84. fo -4— Z>. 

i,/ 1 tab. 4. 

M*ni. l'n/. «m. l.pag- JOj. pi. H-fig 

litf. tom. I. cljff. i. -Pdf. ttoH. tab, y. 

7«/ rai. 44. 

t Bombyx S jlicis. Wienn. Vtri.pag. ît. 

■ SalUit. FOURC. Entom.par, pars, i. 



mt. EtNtr. Pjp. ttEump. tom. 4. /i^^. 
Ij. «". 181. 

inairenieiiC depuis on pnuce St demi juf- 
pouccs de larêeur, lorftiue les ailes font 
,es ancenncs font pefliiidcs ; leur tige cft 
les filets latércauTfoniroufsâtres, Tout le 
ouvert d'un duvet cotonncuï, blanc. Les 
blanches , luifantes , fans lâches. Les 
t blaocbcs. Les jdTnbes Se les tarfcs font 
ec des anneaui noirs. La feroellc aulTi-tôr 
accouplement, pond tes œufs fur les 
Saule ou de J'cuplicr , & les recouvre 
ère blanchâtre , écumeufc , qui devient 
féi-liam. Ces Œufe ^clofent au bouc de 



ive dans toute l'Europe, 

lillcs fc nourrilTcnt des feuilles des diffé- 
:es de Saule & de PeupLet. Elles éclolTent 
Juillet ou au commencement d'Aoûc, 
iffeoc alors des feuilles les plus tendres, 
hcs du froid , 0c avant même la chute des 
les fe cachent fous l'^coree de quelques 
s des brouflailles , ou dans quelque trou, 
'cloppcni d'une pecicc loîle pour paOét 
ibri des injures du temps. Elles en fortcnt 
; première s eha'eurs du printemps les ont 
four fe répandre for les feuilles & les 
iTes. Elles fo.^t noirâtres, un peu velues. 
fuite de taches blanches fur le dos , Ec 
ics taches rouges fur chaque anneau. Par- 
lute leur ciolleur , vers le commencement 
elles filent une coque mince , entre des 
arbres ou dans les gerçures de l'^corce , 
elles elles fc chanecnt enchyfalidc acjd'od 
Bt fous la forme ilinfeâe parfait, au bout 
oa vingt jours. 

WWBtx tout blanc. 

.Tx Btpna. 



"B O M 



Si 



Bamhyx alis dtf.cxis argeaietâ 
ancennit nigrii, 

PhaUna lUgiita. Cram. Ptfp. "Cf. tom. ^.fag* 
141.. f/. tyx.fig.A. 

Il varie pour la grandeur. Il a ordinairement 
depuis un pouce Se. itois quarts jufqu'i deui pouces 
S: uti quart de largeur, locfque les ailes font éten- 
dues. Les antennes font noire; & peAinéeJ. Le 
corps cft blanc. Les ailçS font d'ua blanc argenté, 
fans taches en deHus , & d'ua blauc mat en 
delTous. 

Il fc trouve à Surinam. 

Ijj. BoMBix cbryforrhftl 
Bombyx thryforrkta. 

Bombyx alis def.t*U aivtîs, ano baiiato ftrrw 
gineo. Fab. Syfi. entom. pag, (77. n", 74. — Spte. • 
inf. tom, i.pag. isf. it''. lol. — Mont, inf, tom, 

1. pag, iij. b", 144. 

■ PhaUna Bomhyx chryforrhra tlinguis , alis 
dejiexis albidU abdomint apîcc bërbato liueo. LlH. 
Syfi, nat, pag, 812. «'. 4}. —^ Faun. fuec. 

""■ "*'■ 

Pkalâna peStnicomis tlinguis^ .' aUs dtftxis aU 
bis ,fiimiii* ano pilofo ferntgiato. GiOir. inf. tom. 
î. pag. 117. n". 20. 

La Phalène blanche à cul brun. Gtott. lé. 

PhaUna ckryforHtAa.Szor, Entom. eant.ii^.^$\, 

P/ialtna média ^ alii nivtts , cauda obtafa lanii- 
gine denfa fulva objîta. Rai. inf. p, ij<.n°,i, 

Meriak. Europ. tiib. 10. 

Reauu. Mtm.inf. tom. l,pag. l8<. pi. 6, fg. 
I — 10, id. tom. 1. pag. ?S. pi. j. fig, 4 — u. & 

pag. iii.pl. e.'fig. i—s-Jf K y-fis '- 1- 

ROES. Inf. tom. I. elaff^ z. Pap. no3. tab, it> 

h- I— î' , , 

ViLKES. inf. pag. 1%. tab. jj. 

ScHAIF. Icon. inf. tab. i j I. fig. l & i. 

PhaUna Bombyx chryforrkM. W'iean. ferj^. pag. 
SI. «'. ). 

PkaUua ekryferrkta. FoUKC, Entom. par. pan, 

2. pag. i«i. /«». 10. 

La Phalène blanche \ cul brun. Eknst. Pap. 
iEurOp.tom, ^pag. gf.pl.Hf.n". iSa. 

il a ordinairement depuis un pouce te quart jur- 

Ju'à un pouce fie demi de largeur lorfque les ailes 
}nt étendues. Les antennes font peAinées , blanches 
âlcur tige, avec les filets Ut^raui roufsâtres. La t£te, 
le eorcefet tt le defTous du corps font couverts d'un 
duvet blanc , cotonneux. Le delfus de l'adbomen eft 
brun , 8C l'extrémité cft couverte de poils fins très 
ferras, ferrugineux. Les ailes font blanches, oïdinai- 
remcni fans taches , ou rarement avec deux ou trois 
poiau n()i[f,tiis petits fui celles des mâles. Le dcifoiu 

if 



«a 



BOM 



des ai!es eft entiircmenc blanc dans les femelles, mais 
le bord antérieur des rupërieures efl brun dans la 
plupart des maies. 

La femelle porte à rextrjmirt du ventre une quan- 
tité conHdcrable de poils qui le dcucfaent pcu-à-pco 
lot(î]u'elic fait fa poiicedc qui recouvrent Icsaufsà 
mefurc qu'ils fint pondus. Ces aufs tclofent au bout 
de deux ou crois lemaines , c'cil-à-dire , vers la fin 
du mois d'Août, & les jeunes chenilles fe nourriiTcnt 
des feuilles tendres» vivent en foci^té & pafTent Thi- 
ver dans une cfpècc d*engourdiiïemcnt fcuis une toile 
blanchâtre, alTei forte, qu'elles ont filée en commun. 

Il fe trouve dans t^te rEuropc. Il eft très com- 
mun aux environs de Paris. 

La chenille vit îndifT'remment fur tous les arbres 
fru:tiers , & fur prcfque tous les autres arbres : on la 
trouve aufl^ fréquemment dins les forées que dans 
les jardms. Elle vit en fociété fous une toile û\éc en 
commun , jufqu'àla dernière mue ««près quoi chacune 
TÎt ifol'^e. Ille ç(i velue , noirâtre , avec une doublé 
raie bngttudinile, rouée, fur le dos, & une autre blan- 
che de chaque côté , interrompue à chaque anneau. 
Farvermue à toute fa grodeur vers le commence- 
ment de Juillet, elle file une coque mince entre des 
feuilles 5c s'y ch^pge en chryfalide. L*infeâe 
parfait fe mont:e au bout de dix-huit à vingt 
jours. 

196, BoMBix cul- doré. 

Bombyx aarijîua. 

BomlyxaUs dtfexis albis : anticijfuktus ccfiafufca, 
m^o tfjrhjtjiuceo. Fab. Mant. inf. tom, l.pag, iij. 
«•• I4J. 

RcAi*u. Mtm. tom, i, pag, )o;. //. i^. fg, 

S II. 

Rois. Inf. tom. |. claff. 1. pap. noH, tah» &i. 

fi' I— «• 

Phalâna Somiyjr aurifiua. tl^tenn. ^tr^.pag, 51. 

«•.4. 

Phalcne blanche à cul jaune. Ernst. Pap. d'Europ, 
iom. ^.pag. 100. pL 1 jé. n^. 113. 

Il reffeiiblc entièrement au précédent , pour la 
forme, la grandeur Si les couleurs. Ce qui lediflingue 
le plus , ce font les poils de l'excrémité de l'abdo- 
men qui font d*un beau iaune fiiuve dans cette 
cfpccc : de plus les ailes fupérieures du mâle ont , 
en délions , leur bord fupérieur d'un bran plus fon- | 
ce que celui de lefpcce précédente , 5c le delTus a 
quelquefois une tache obfcure à fangle interne. 

11 fc trouve en Europe. Il n*e(l pas fi coinman que 
k précédent aux environs de Paris. 



BOM 

ptne 5c fur prefque tous les arbres fmidi 
noire , avec quatre lignes longitudinale 
dont deux rapprochées, fur le <tos, 3: une 
côté , fous les (ligmatcs. On voit auffi i 
longitudinale, blanche, de chaque côte 
elle fort de l'œuf en automne, £c paie l 
les fentes, les rides 5c lc« crcvalfcs de 1 
arbres, après s'y être envelopp-'e Jun tiilu 
brun 5c aflèz ferré. Dès que les boutons 
commencent à s'ouvrir au printemps , cil 
rctr^ike 5c les rc^nge. Pat venue a toute fa 
commencement de Juin , elle file une coc 
cîîTrc h't feuilles, s'y chanc;e en chryfalide 
troi^ kmaines après ^ feus la forme d*infc 



197. BOMFix bicolor. 

Bombyx bicolora, 

Bom^x a!h d^fltxis alhis : macu?a m 
nigro nota ta, Fab. Mant. inf, tom, i. 
n". 146. 

Naturf, II. tah, 1, fg, 9. 6? 10. 
PhaUna Bomhyx bicoloria. Wienn, \ 
4#. ll^ j. 

Le bicolor. £&nst. Pap. d'Europ, 
pi. iid. /!**. 170. , 

Il c(l de la grandeur des deux précédcni 
tenues font pe£linécs : leur tige efl blan 
filets latéraux font jaunes. Tout le corp5 
5c fans taches. Les ailes fupérieures font 
avec une uche Jaune, vers le bord intctr 
quelle on remarque un ou deux trairs non 
auin quelquefois une petite tache jaune , ^ 
lieu de l'aile, pareillement marquée d'un tr 
y a vers le bord pofléricur «ne rangt'e 
ncirs, très petits , 5c plus ou moins manqué» 
inférieures (ont blanches 5c fans taches. Le < 
quatre ailes eft blanc. 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille fe nourrit des feuilles du 
Elle efl d'un vert foncé , avec des tubercul 
qui donnent naiilance à des faifceaux de poi 
affcz longs. 



la chenille vit for k Poickr, k Pioiaycr , l'Aobé 



. 



J58. BoMBix Caifini 
Bombyx Caffiniu, 

Bombyx alis deflcxis grifeis , itneolis ji 
nigris Jparfis, Fab. Mant, inf, tom, i. / 
Il . 148. 

Rois. Inf tom, j. clajf, 1. Pap, nod, 
k' »— 5- 

EsrtK,lnf ;. eaB.^9,fig, 1 — |. 

PhaUna Bomhyx Caffiiia. Wienn, y€r\. 
«**. 1. 



B O M 

la Caffini. Ernst. Vap. <tEurop» tom. S*PV'^7' 

n a depuis un pouce & demi jufqu'à un pouce 8c 
trois quarts de largeur lorfque les ailes font étendues* 
Les aoceones du mâle font pedinées , & celles de la 
frmdllc font (implcmenc fétacées. Le corceléc eft 
d'un gris cendré , avec une ligne fur la partie fupé- 
nearc, & une autre de chaque côté , noires. Les ailes 
fupéiieores font d'un gris cendré ^ plus ou moins 
I obfcnr , avec plufîeurs petites lignes longitudinales , 
' Boîrcs. Vers le oord poltérieur on apper^oit une raie 
ajiifver£de , anguieufc, d*une couleur plus claire que 
le fond, mais peu marquée. Les ailes inférieures font 
^on gris clair un peu roufsâtre. Le dellbus des 
quatre ailes e(l grisâtre j avec une petite^taclie au mi- 
liea oo peu oblcure. 

U fe trouve en Allemagne. 

La clienilie vit fur le Tilleul. Elle eft rafe , d'un 
verd bleuâtre fur le dos , & d'un verd jaunâtre fur 
ks côtés, avec deux lignes longitudinales, jaunes, 
de chaque côté, & une cinquième d'un jaune paie ou 
blanchâtre fur le dos. Parvenue à toute fa groflcur au 
Biois de Mai ou de Juin , elle file une coque & fe 
change en chryfalide. L'infeélc parfait fe montre or- 
dbiairrmcnt au mois d'Oâobre. 

19^ BouBix centroligne. 

BoBfMTX ciiitro/inêa. 

Bombyx mUs defiexis , cineno fujcoque nehulojts : 
tÊtoU uturali Ma atrê, innata. Fab. Mant, inf, 

n eft grand & il reflemble au précédent pour la 

^Inne. Les antennes font ferrugineufes. Le corps efl 

ido. Le corcelet eft gris , & l'abdomen obfcur. Les 

des fapétieures font mélangées de couleur cendtée 

fcnoitâtre.avec quelques raies ondées, noires. Vers 

knû&cu on appcrçoit une petite ligne cou tte , blan- 

[4k «bordée de noir de chaque côté. Le deflous eft 

f»j avec le centre obfcur. Les ailes inférieures font 

:s en deifus , blanchâtres endelFous , avec une 

; obfcore au milieu. 



B OM 



«J 



L|», a% 
[mcuxei 






H Ce trouve en Autriche. 

100 BouBix de l'Aubépine. 
Bojiirz CratégL 

B«aiyx o/zi d^xis rotundatis cînereis : fafcia 

jàfamrt , ano larbato. Fab. Spec, inf, tom, i. 

.•W"M4- **. 104. — M.ant, inf, tom» ^* P^g» n^- 

yhdina Bmhyx Cratxp elinpiis , aiis defiexis 
ft!r\y"^^^ • Mcîa ohfcuriort , ano harbato. 



Phaline à antennes à barbes , fans trompe ; d'un 
brun grisâtre , à large bande obfcure fur les ailes fu^ 
péricures. Deo. Mém. tom. i. pjg, 696. pL il. ^ 
fig, 18 — II. — id,pag,i^^. 

Phalène queue fourchue à antennes barbues , fans 
trompe, à ailes un peu débordées d'un gris cendré 
avec une large bande tranfverfc obfcure fur les fu- 
péricures. Deg. Mém, tom. l»pag, 300. n^\ 3. 

Reaum. Mém, inf, tom, i.pag. $^^»pL 44. fig* 

ScHilFF. Icon. inf. tab. l^^.fig» J. 4. 
EsPER. Inf. tom. ^.pog. 153. taô. 4^. fig. î— ^. 
PhaUna Bombyx Cratagi. Wienn. Ver\,pag ^%^ 
no. 8. • 

La queue fourchue. Ernst. Pap. d'Europ. tom, j. 

Nous foupcoT^nons que ce Bombix devroit être 
placé daf.s la leconde famille. Il a environ un pouce 
& demi de largeur lorfque les ailes font étendues. , 
Les antennes font un peu pedinées. Tout le corps eft 
d'un gris un peu brun. Les ailes fupérieurcs font d'un 
gris brun , plus ou moins clair , avec une large bande 
obfcure vers le milieu ^ & une raie ondée , de la 
même couleur, vers le bord poftéricur. Les infiéricu* 
res font d'un gris cendré. Les quatre ailes en deflous 
font d'un gris brun , avec une petite bande moitié 
obfcure , moitié pâle. L'abdomen eft terminé par det 
poils qui , dans le mâle , forment une efpècc de 
fourche. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille vit fur l'Aubépine , le Pommier , le 
Chêne , le Saule &c. Elle eft noire , velue , avec 
quatre tubercules jaunes ou rougeâtres 3c une bande 
jaunâtre , fur chaque anneau , & une fuite de taches 
blanchâtres de chaque côté du corps. Rcaumur rap-* 
porte, dans le p'us grand détail, la manière tout-à-fait 
(îngulière dont cette chenille s'y prend pour conftruirc 
fa coque. Parvenue à toute fa groflcur vers le mois 
de Juin , elle fe fait , fur l'arbre qui la nourrie , une 
coque de foie dont le tiflii eft peu ferré. Quand cette 
coque eft avancée à un certain point, la chenille va 
chercher de la terre ; elle en porte à différentes rc- 
prifes dans fa coque & en fait une petite proviHon } 
après qupi elle achevé de fermer la coque de foie* 
Elle prend enfuite quelques parcelles de la terre 
qu'elle a mife en provifîon ; elle les humeâe avec une 
eau que fa bouche fournit ; elle applique cette terre 
ramollie contre les parois intérieures du grillage de 
foie. La terre délayée à la confîftance dune noue 
très liquide , paflc au travers du réfcau de foie cou-» 
tre lequel elle eft prcifée j elle arrive fur la furface 
extérieure , elle s'y étend & y prend un aflcz beau 
poli en féchant peu-à-peu. Ce travail achevé, la 
chenille ic change cnchryfalide , & en fort à la bnu 

L I 



u 



B O M 



d'Août, oa dans le courant de Septembre, Ibosia 
ferme d'infcdc par£ût. 

101 BouBix Eridan. 
Bombyx Eridanus. 

Bombyx alis dejitxii ntved , abdomînefuho annU" 
iutù, Fab. Sftc, mf, tom, t. pag, 194. n**. 105.— 
Mdnt. inf. tom, s . pjg. 1 1 6. n'\ i j i . 

PhaUna Eridanus, Crau. Pap. exot, tom. i. 
P^g> 107.//. 6t,fig. G, 

Il a environ deux pouces 8c demi de largeur , lorf- 
^ne les ailes font crcndues. Les antennes (ont noires 
Ù, fccacccs. Tout le corps cft blanc « avec des bandes 
jaunes fur l'abdomen. Les quatre ailes font blanches 
& iàns ucfaes tant en deûus qu'en dcflbus. 

n fc CTOuve à Surinam. 

Nota. Cramer a placé cet infcdc parmi les Phalè- 
nes Hiboux. ( SoduéL. ) 

>oi BoMBix tibiaL 
Bombyx iibiaJis. 

Bombyx aiis defitxis nivàs , tiàits anticis fiavif- 
CÊHtibus nigro punclatis, Fab. Syft, entom, pag. 578. 
jio. 'j6,'-^Spcc, ir,f,tom, x* pag, 1^4.1x0. lOiS.-*- 
JâoMt. inf. tom. t.p*ig. 1x6. no. iji. 

Il reflcmble au Bombix du Saule. Les antennes 
font (impies & noirâtres. Le corp< 5c les ai!es font 
d'un blanc de nctgc , fans radies. Les partes font 
blanches, avec les rarfcs noirâ:res. Les cuiflies des 
pattes de devamfont obrcuresà leur partie antérieure, 
4t les jambes (ont jaunâtres^ avec iiuatrej>omu noirs. 

U fc trouve dans la Nouvelle-Hollande. 

10) Bombix oitidule. 

BommTx nitidu/d. 

Bombyx tiiis dcfexis niveis : anthis macufis 
dumbus rofl '/s -us fjfc a que murginii/:' g/jucii nici- 
duUs. Fai. Mai:. i..j'. :om, x. } g. 1 16. a • iç r . 

Il e(l de grandeur moyenne Les aryennes font 
filiformes, fimi^lcs 5c )aunjcr.*«. Le corps eiV d'un 
blanc de nci};c , (ans taches. L.s ailes Ai^^riicures 
font blanches , avec deux raches (w le bord anté- 
rieur, d'une couleur glauque foncée luifante , dont 
Tune antérieure eft oblongue. On viut une larp;e 
bande de la même cou'eur vers !e bord piWUrtcur, 3c 
ce bord cfl blanc , av ec des points bijuàcrcs. Le< infé- 
heures font blanches , avec leur extrémité obfcure. 

Il fe trouve fur la côte de Coromandcl. 
t04« Bombix (oru-plome 



B o M 

MommTx plumtgera. 

Bombyx aiis defitxis fubferruginets , finfi^ 
cente, antennis maris ptHinatis. iab. Al 
tom. l.pttg. 137. «o, 154. 

EsPER. inf. tom. j. tub. yo. Jlg, 6, 7. 

Naturf. ) . pug. I . tab. i fig. i. 

Phaiina Bombyx piumigera. Wlenn. Ve 
^1. «o. 1. 

Le porte- plume. Ernst. Vap^ eTEurop. 

Il a près d'un pouce 6c demi de largeur , 
les ailes font étendues. Les antennes du m 
très-pedinécs ^ elles ont les filets latéraux pli 
que dans les autres efpèces. Le corps elt 
ferrugineux. L'abdomen cil jaunâtre. Les : 
péricures font d*un biun ferrugineux ou d'i 
brun, avec quelques raies obfcurcs & quclqu 
ces plus claires. Les ailes inférieures font d ui 
peu jaunâtre , avec la frange du boid pollen 
rugincufe. 

Il fe trouve en Allemagne. 

La chenille fe nourrit fur l'Erable. Elle c 
& marquée de différentes r^ics , les uni 
fombrcs , les autres plus claires que le foud. 

105. Bombix effacé. 

Bombyx ohfo'Ma. 

Bombyx tdis defex'.s , alhidis : coda pa/pîj 
rugineis. Fab. S) fi, emom. pag. 579. no. 

Spec, inf tom, l.p^'f. 104. "<'. 107. — — 
inf. tom. l. pag, 127. no. 15 y. 

Il cft à peu rrcs îe la gran«'eiir des pré 
Les a^tenîics foît j cctinccs , avec L t\:c 
Se ics iîicts laicraiiv :ioirs. Les antennes îov: 
coniî*rtmé^$ ^ terrui'incufes. Le corccîc: c 
ic Vviu. L'abirmcn elt cendré. L<.sqi:a-c a 
blavclu's , avec le bord antch.ur des ùpJnci 
iu;iineux. 

I! fc trouve dans la Noavclîc-Ho'.Iandc. 

206. BoMnx Coronis. 

BoM Yx Co-onis, 

Bii'nbvx a-.is Jffiexis : antiiis eine^iir ^ 
niveis. Fab. Syft. entom. p'g. f-o. n.\ 7 
SrtC, inf r*'r. 1, pjg^ ij4 fi;. »c8. — 
tnf tom. 1 pag. 127. no. 156. 

Les antennes font rcvfbnées. La ic:e ^c îe 
font ceu(i;vS, 6C U bouche ell pref«.]ue coi 
fan»;, l'ahdomer ell d un blan: de f c ^'.e. 
fupérieures font v.»- ' es, .ivwc L b. :d i 
1 couleur de fa'jg. Les mféxieurcs lont d uu 1 



B OM 

rec une raie obfcare vers le bord poftë- 

roQTe dans la Nouvelle-Hollande. 

)OMBix agréable. 

rx ftfilva. 

X alis dejlexîs , flavefcentîhuT : bafi CdTU- 
acis , apict nigro punctatts, Fab. Syfi. 
H' f 79. ''o. 7p. "-^Sptc. inf, tom. 1. pag. 
loc;. — Mant. inf. tom. 1. pag, i-ij no, 157. 

rennes font noires & filiformes. Le corce- 
iunâcrc , avec trois lignes longitudinales , 
. L.CS ailes (ont jaunes , 8c elles ont deux 
ngitudinales à la bafe , une bande bleue, 
milieu , enfuite une raie blanchâtre , & 
îs lignes formées par des points blancs, à 
é. Les inférieures font obfcures. 

xouve en Amérique. 

» 

lOMBix Dryas. 

Tx Dryas, 

\i a'is défie xi s fufc'is , ahdomîne fulvo, 

moqué ni gris. Fab. Spec, inf, tom. i. fag, 

10. — 2dant. inf tom. 1. pag, 1 27. no. 1 5 S . 

w Dryas, Cram. Paf. exot, tom. In pag. 
70. /^. C. 

1 pcn moins de deux pouces de largeur , 
es ailes font étendues. Les antennes font 

& un peu pedinées. Le corcelct efl brun, 
rn eft jaune ^ avec deux rangées longitu- 
e points noirs & Textrémité noire. Les ailes 
es font brunes , avec de petits points jau- 
jeu marqués , fur les principales nervures. 
icurcs font bleues à leur oafe & brunes 
irémité. Le dcflbus des quatre ailes eil a- 
femb!ablc iu-dcllus 5 maison n'y voit point 

points jaunâtres dont le deffus des fupéiieu- 
larqué. 

trouve à Surinam. 

BouBix blanc de neige. 

rx nïvea, 

yjf alis àefiexis niveis j pofticîs macutis 
ifds , 

uia nlvta. Cram. Pap, exot, tom, 4, pag, 

environ <lcux pouces & un quart de largeur , 
t les aUcs fon^ tterdiics. les anrennnes (ont 
iti. Le corçs cft b:*inc ôl velu. Les ailes font 
Ks , & ou apj'crçoit trois petites taches 



BOM 



«y 



brunes « vers Tangle interne. Le dcflbus des quatre 
ailes c{t blanc & fans taches. 

Il fe trouve à Surinam* 

110 BoMBix Kétrix. 
Bombyx Netrix. 

Bombyx alis defiexis albis , anticis fafciis tribus 
margineque poftico luteis, 

PhaUna I^etrix, Cram. Pap, exot, tom. 4. jCtf/. 
IS^fl. 307, Jîf. B. 

Il a près de deux pouces de largeur , lorfque les 
ailes font étendues. Les antennes (ont jaunes & pec- 
tinées. Le corps & les pattes font jaunes* Les ailes 
fupérieures font blanches , avec trois larges bandes 
& le bord podérieur jaunes. Les inférieures fout 
blanches ^ avec une petite bande jaune vers le mi- 
lieu. Le deH'ous des quatre ailes eft à-peu-près fcm- 
blable au deifus. 

f 

Il fe trouve à Surinam, 

HZ. BoMBix diaphane. 

Bombyx diaphana. 

Bombyx alis defiexis atbis ^ pellucidis , imma* 
culatis. 

PhaUna diaphana, Cram. Pap, exot» tom» 4, 

II n'a cuèi-es plus d'un pouce & demi de largeur, 
lorfque les ailes font étendues. Les antennes font 
brunes & pedinées. Le corps eft blanchâtre. Les 
quatre ailes font blanches, tranfparentes , fans 
taches : elles font couvertes d'un duvet court, fin, 
en forme de poils , au lieu d'écaillés. 

Il fe trouve à Cayenne ^ à Surinam. 

XII. BoMBix Albine. 

Bombyx Albina. 

Bombyx alis defiexis pallide luteis , anticis mtf- 
çuliL nigra ^ pofiicis immaculatis, 

Phaiéna Albina. Cram. Pap. tom, ^, pag, 234, 

Il a depuis un ponce & trofs quarts jufqu'à deux 
pouces de largeur ^ lorfque les ailes font étendues. 
Les antennes font périnées. Le corcelet & le deflous 
du corps font blanchâtres. L*abdomen eft jaune en 
deâus. Les ailes font d'un blanc un peu jaune, avec 
une tache ovale au milieu des fupérieures. Le delTous 
des ailes eft femblable au deffus. 

Il fe ttouve au Japon. 

1x3. BoMBix enfanglanté. 



L. 



tg 



B OM 



BoMtTX rwffk/a. 

Bomiyx atit érfiixh /ateît ' margjnt fùnguituo 
iuiuUifut f.if^a j pojlitii fuitiu immacatatii. Fab. 
iyj/, tnto-n. pag. (7J, no. £o. — Spet. inf, lo-a. 
>■ p-ig- l'M- ""• !'•■ "~ Maitt.'wf. Mm. 2.. p«g. 

il-'.r.o. IJ,. 

l'hjUia Bomhyx tnllula fpinlingaii ; alts àefif 
xit iaitii , mjrgut fangitiato luitulaquc frftm •' iafe- 
rioriii^i fubtus immafUlalii.Lm. Syft.iul, pjg. tjo. 
n.-. 71. 

Vk^Una Bomiyx Sannio. LiN. fMM.fate, éd. t. 
ta. II)j. 

Fna.'tna So/3ea ruffaU fpirili$tfmu l*»u , aih 
fa.\-ij rubio vtnofit , m*citlaqueftrrugiiut , inft- 
ri^iiius nigro vtriegMÏt, Lin. Fumh, Jatt, ci. i. 
«... ilî*. 

Ffi^ltnt peàinUornli fphiliagitit , mU$ dtfitxis 
pailiio - ikteii timi» ifjta , fu^triariku m^mU , 
L-firiorihu fifùa éipLci rùfti. GiOff. inf. tim. 
i. fjg. Ils- «o. i9. 

La bordure cnfinglaDi^c. Geoff. Ib. 

f/imtoKa Sanaio, Scor. Entom, eam, no, jjo. 

PhaUitm aiitor corport erafo t fufeo (f niiro 4i- 
vtrfico-ore , *lit txitrictku' oifiurt r-fiijti pu/lù , 
au^xiiij maiulit xigrit notaiit , iuftnoribut eptUo & 
nLinvariii- Rit. inf. p. IiI.ad. 7f. 

ROBiKT. /cot. tai. fo jif. i, 

Cllkck. Icon. lah. ^. jig. I 

ScH^rr. hon.inf.tab. \\.fg 4. f . 

yi\,ttUà.it. ïaf.tom. t. ub. 10. 

«0. i|. 

Fhilàta vitlpiiMiia, Foukc. Emimh. for. /on 1. 

L'ccaillc i bofduic cnraDf;lantcc. ExMiT. Pap, 
d' C-mp. lùm. 4. p^g. IfJ. p!. Ifi- "".«oi. - 

Ce Bomhix a environ un pouce & demi de br- 
f;c>tr, loil'quc Ici ailes loot étenduci. Le* anKn- 
n» l'uni ruufiàrrct U un feu ptAtn^ci. La têce 8c 
le corcclet font jjunei. L'abdomen e(l d'un grii 
un peu jiuiiâ:re. Lc< ailei lupérieutct font cTun 
jj'juc paie & Ir'eîrcincni bordcti <le rouge- La bor- 
dure rouj^e du bord iutcrïcui' clt beaucoup piui large 
tjucccliciicla paciic ancciieutc Icpolléricurc.Onvoii 
au mil'cu de t'aile une cache inoiciè noiriue & moicié 
r^ut;eJ:ic. Lc^ jilct infâicur» l'onr d'un grit uo peu 
iauùâire , avec une ta:be oblcnre au milieu , une 
bande iioiiicrc vcci le bord poRérieur , 5c ce bord 
i<.u;;c. Le d^llbut dcf aitct (upérieuTei cil mélange 
At taune , de noi ' 
noire vert le rra il 
tÎEurct font d'un 

On trouve une variété , dont 1) icte & le corcc- 
Ic; fotir d'un j4ane H'rrnçini.uï ; l« aiies fupJricu- 
rci d'un iiji.e uran^i; tyi fcirugtncui . avec une 
taclic biuQc au uiLcj & ht boilt raugcàu(t, L» \ 



I Se les bxTttt rougci. Lct infé" 
iG clair Ijni taches. 



SOM 

infîfricares font noire* i leur bafe , enfui 
faune ferrugineux , avec une lachc noire ai 
& une baude noiie , Foimée par une fuite de 
ven le boid pollérieur \ ce bord tft touge: 
dclbu^ des (juacie ail» cil d'un jauuc fauv- 
det nuances ubfcurcs Ac une lâche noiie , 
milieu de chaque aile. L'abdomen efl d'u 
fcrrugiiieos avec dci baudet Doiref. 

Il fe trouve dans toute l'Europe. La vai 
rate aui environs de Paris , elle cil plus ce 
en AUetnagm. 

La chenille fe nourrit fur la Scabicnfc , la 
le Plantain , elle ell velue : fun corps < 
brun foncé noirârre , avec une ligne lonj;i:t 
pâle , fut le dos , cntieiBêlée de points routes 
autre iiguc fuiméc par une fuirc de points 
de chatjuc côté du vtnttc. £llc lile une coii 
tilTu peu ferré, dans latjucUe elle fc clu 
chrylalidc iL d'où l'infcûe pai£ûc fort au 
douze ou quinze jours. 

114 Bouatx carmb. 

BoMtrX JdCobtt, 

Bombyx ala defltxU fiifiii , aiuh u lint. 
fil ditobiis nkrit , poftiiU niéns nig'O nj 

Bombyx aiis a'ftxîs iHcumbfUiiut f-fa 
^mtdiJuut dui/bul lubrh , pQfiUit , ni^rii r:ij 

gîtant. Fa», iyff. enitoi.' ptg. f|3. «0. 
ip€c. iaf.ivm. ». pug. i^f. no. m, — . M 
tom, 1. F>ig. 117. no. \éa. 

PhuUia SoUua Jacobex JpirUingvii Uv 
fufci-i .' i-nta fuaHuqjt duobvs niiiit , i 
bi.$ ratrii aigro mj'^inatU. Lit*. Svjfl. »> 
<}j. 10. tll. Faun.fiitt. no. iisj^ 

Pi^Una f,Uconûs fpmlingM, ^ii, f^. 
f'fcu , tînt: pimàifqut duobus rubrit , infi 
ntbrit. GlOFf, laf. tom, t. pjg. \^6. ko. 

La Phalène eanmn du Sencfon. Gtoti. 

PhjUna Jatoiit. Scot. E'Ham, (urt. 1 

Pha-tna média , alit eaitfionktu iv.' -t 1 
fjn^uinto \a-'iis , txîimo d.i.ii.txji nj-g:: 
Rai. Inf. pjg. i6t. no. 16. 

PkjUitu wnbricj , linej m^c-j'fjJt /-'i 
Periv. Gaiop. p-ig. fl. fji, a.fig (■. 

Movtt. Ttrj,. in/.fag. v-.f-g. *. 7. 

JoNSTOH. /:/, rui. t-. uia. ;, 

RoikRT. Itoa. lab. to. 

Planch. Inf. tji. \. fg. C. K, 

MlKiAN. Eurof. lai. Ii9t 

GOID. Inf. t. lab- f. 

Us t. Cott». ui. J4. 

Alun. Ir.f tab. %\. fg. C. H. 

RiAUM. hf tom. I, pi. \6- Jin, 1—". 

Rots. Iitf. lom, I. tia^. X l'^f. r.^, 
I— «. 

Hakii*. Atirtl.tA. 4, 



B O M 

RAL. Inf, tah» 3. 

Ro. Av. tab. 271. 

. Pap. Europ. 4. p. 17. tàb. ^l.noS. i», 

• 

FP. £/ffli. inf. tab. 98. /^. 3. — Icon inf, 

. Mttf. gTâcum, pag, 89. 

ta JacoheéL, IVUnn. Veri-pag. 48. no, 12. 

irmin. Ernst. P^y, d'Europ. tom. 6. pag. 
L21. no, 312: 

• 

iviron un pouce <îc largeur ^ lorfquc les 
: étendues. Les antennes font noires & fili- 
Tout le corps cft très-noir. Les ai!es fupé- 
înt d'un noir mat ^ peu foncé, avec une 
itadinale , rouge , tout près du bord anté- 
nc autre plus petite & plus courte , le long 
Intérieurs & deux taches de la même cou- 
ard poftérieur. Les ailes inférieures font 
; bordées de noir , le deflbus des ailes efl 
; au deflus. 

louve fréquemment dans toute TEurope. 

nille vit fur les différentes efpcces de Se- 
mais plus particulièrement fur la Jacobée , 
icohca. Lin. Elle eft très-peu velue, noire, 
bande jaune fur chaque anneau. Elle Hle 
ic de foie très-lachc , dans laquelle elle f e 
n chryfalide. 

tOMBix chouette. 
TX grammica. 

'X alis defltxts luteîs : anticîs fiavîs ntgro 

poflicis jafcU terminali nigra, Fab. Syft, 

'<• S79- ^o 81. — Spcc inf. tom, 1 pag, 

115. — Mant, inf. tom. !• pag. 127, 

ta Bombyx grammica Jpîrîlinguïs , alis 
HteJs : fuperioribus fiavis nigro Uneatis ; w- 
• fafcia terminali ntgra. Lin. Syfi, nau pag, 
-jS. — Faun, fuec. /lO, il 34. — amcui. 
tom. j . tih. 3 . fig. 3 I . 
ia pe^inicomis elinguis , alis deflexis : 
hus fdfciis pallido'fiûvis nïgrifque alurnis 
nadhis , inferioribus croceis fafcia marginali 
iiOFT. inf. tom, 2. pag. 115. «0. 17. 

oâitne Chouette* G£0FF. Ih. 

M' V^î» 1^9. «o. 18. ^ pag. 280. «o- Ï3. 
làK. Europ, tah. 15, 

il. \nf, tom, 4. tab. il, fg. A, B. C. J3. 
«i. Lpnr inf, tab, 9 1. fig, 1. 
»i«a Bombyx grammica, Wicnn. Verj^. pag. 
15. 11. 

»«^ falladia. EouRC. tntom. par. pars. i. 
**i. ««, 17. 



B OM 



*7 



L'écaîlle Cbo>uette. Ernst. Pap, tE^rof. tom. 

Il eft de la grandeur du précèdent. Les anten- 
nes font noires & pedinées. Le corcelet eft nié- 
langé de noir 8c de jaHneJ L'abdomen eft jaune , 
avec des bandes noires ou cinq rangées de points 
noirs. Les ailes fupérieures font jaunes , avec des 
lignes longitudinales , noires , très-ferrées. Les infé- 
rieures font jaunes, avec leur bord antérieur & pofté- 
rieur noir. La frange du bord poftérieur eft jaune. 

Il fc trouve en Europe. 

La chenille vit fur le Chêne , le Frêne , TAu- 
ronne , le Plantain. Elle eft un peu velue , noire , 
avec une ligne longitudinale d'un jaune foncé fus 
le dos. 

21^ BoMBix moucheté. 
Bombyx purpurea. 

Bombyx alis deûexis , anticis fiavts fufco punc^ 
tatis y pofiicis rubris nigro macalatis. Fab. Syfi. 
cntom. pag, 580. no. 81. — Spec. inf, tom. 1, pag. 
1^6, no. 114. _ Mant. inf. tom, 2. pag. 117. 
no. i€%. 

PhaUna Bombyx ^nx^uxcsi'ilinguis , alis deflexis : 
fuperioribus flavis fufco punSatis : inferioribus 
rubris nigro maculatis. LiN. Syft. nat, pag. 8t8. 
no. 67. t 

PhaUna peâlinicomis elinguis , alis deflexis , /i- 
perioribus flavis ^ maculis fufcis j inferioribus rubris 
nigro maculatis. Geoîf. Inf. tom. 2 pag. loj. 
no. 6. 

JL'écaille mouchetée. Geoft, Ib. 

Merian. Europ. tab. 6. 

AtBiN. Inf, tab. 12. 

ROES. Inf. tom. 1. clajf. 2. Pap. noB. tab. lo* 

fig' 1—7. 

Se H if FF. Icon. inf, tab. ^9. fig, 4. p 

PhaUna Bombyx purpurea. W'itnn. Ver^. pag^ 

53. no. 9. 

Phalêna purpurata. FouRc. Entom. par. pars. 

2. pag. 259. 720. 6. 

L'écaillé mouchetée. Frnst. Pap. d*EuTop* tom. 
^. pag. 145. 1>^' iSh «o. 19^' 

Il a ordinairemenr depuis un pouce Se trois quarte 
jufqu à deux pouces de largeur , lorfque les ailes 
font étendues. Les antennes lont jaunes & peéHnées. 
La tête & le corcelet font jaunes & fans taches. L'abdo- 
men eft jaune en deflus , d'un jaune rougeâtre en 
deflbus, avec une rangée de petites taches noires 
fur le dos , & une fuite de poiiits noirs de chaque 
côté. Les ailes fupérieures font jaunes , avec beau- 
coup détaches noires plus ou moins foncées; Les inr 
férieures font rouges 3 avec cinq ou ûx taches noires. 
Le bord interne & la fraoge da bord poftérieiu 



L 



S8 



B O M 



f'.^nt jaunes Le delloas des quatre liles eft d*un Jiane 
plus ou moins rouge , avec des caches noiics. 

II fe trouve en Europe. Il eft rare aux cnTirons 
de Paris. 

Lc< chenilles vivent fur le Grofciller , le Cail- 
lc'«ul»!ânc, L Renoncule, la Renouée, le Meii- 
lor , la Benoîte. Elles font velues , & les poils qui 
les couvrent font jaunâtres. Le corps ell grisâtre , 
avec une fuite de taches jaunes de chaque côté. 
Elles vivent en fociérc lufqu'a la Hn de l'automne, 
mais alors, elles fc difperlent & cherchent un afyle 
pour paifer Thiver. Quelques-unes réunifient des 
feuilles mortes par le moyen de quelques fils de 
foie s d'autres fe nichent dans dti fentes » des 
crevatres ou fiius Técorce des arbres , dans Icfque'les 
tlks s'enveloppent d'un tiffu qui les met à l'abri 
du froid. Elles fortent de leur retraite dès le com> 
menccment du printemps , & fe jettent fur les ditti- 
rentes plantes dont elle^ font leur nourriture. Par- 
venues â toute leurgroileur vers la fin de Juin^ elles 
filent une co^]ue dans les broullailles 6c s*y chan- 
frcnt en chryfaltJe. L*tofeâe parfait en font au 
bout de trots femaines. 

217. BOMBiz du Plantain, 

BoJiBTX P/antjg'nism 

- Bombyx ait s àef.cxis ûtrS , nvitfis alhh , pofiicts 

unis ^ muT^'tnt mn^^ulijque nl^ns, F ai. Syfi, entom, 

fag, 5S0. ii3. Ij. — Spec. inf. tom. 1. pag. if6. 

«u- ï*^ — ALni. iif. tom. 1. pag. 117. 

PhdUr.a Bomhyx Plantaftini; elinguis , élU de* 
fi^yis atris : rivu.is Jlavis ; tifenonius runo ma- 
(,:Lt:s. Lin. byjL nar. pujr, Sio.* «o, 41. Faun. 
Jute, no, 1151. 

Phdhna dlpicoU. Se or. En:om, cam, «*. 507. 

ROES. l:j\:or:,Ar /^. ^4 /"V* »— iO. 

%iL5:is. pjp. 14.^-3. ;. A. ij. 
ScHwfir. Uoi, î j'iJ, tJù. si'fig* y. ^. 7« — iV. 
ttih, I ^6.jig, I. 1. 

£«MR. l-îf, torr., \. M<. \^'*fig. 5. 4« 

Fhj/àia Eomhyx Pljn:a:v::i%. Wicnn. Ver^, pag. 

yj. /;•. 4. 

PhdUna Bomhyx\\z^piJL. U'itnn, Firrj. apptnd, 

L\'jail!e noire à bandas jaunes. Ernst. Pj/>. 
iTEump, tom. 4. pjg. 117. fi' 145- & /'• I46« 

rêcai'Ie noire à ban l:s blanches. EaNST. Pap. 
dkurvf. tom. 4. pag, ij 1 . /7. 1 47. /i*». i y i 

Il a pr js d'un pouce de demi de largeur » lorfque 
les ailes font étendues. Les antennes font noires , 
filifoimcs. très-peu peâinées dans le mâle. Le cor- 
cclcc cft ikoir « avec on peu de jaimf à Ppriginc dci 



B o M 

ailes $c une Irgne jaune de chaque côté. L* 
men eft jaune » avec un petit point noir de e 
côté , & t>;ut le dcAus roir. Les ailes fupcr 
fontnoire*^, avec des raies longitudinales &c 
verfales, iiréîçiilicrcs, jaunes. Les infrieuic! 
jaunes , a\cc des raies «$c des caches noires. Le * 
& les ailes iiiféricurcs font ordinairement rou^ 
dans le mâle. 

Il y a une légère variété de ce Bombix do 
ailes inférieures font blanches , avec des raies 
taches noires , & dont les raies des aJes fupér 
font d'un blanc un peu jaunâtre. L'auteur de 
vrage intitulé Papillons d* Europe , flcc. la u 
comme une efpècc didinde. 

Il fc trouve en Allemagne » au nord de TEi 

La chenille vit fur le Plantain. Elle eft p< 
velue s mais le quatrième ^ le cinquième , le 
me , le feptième, le huitième & neuvième an 
font d'un rouge brun en dcflus. Elle fe rouh 
qu'on la touche ainfî que toutcsles chenilles not 
nirijfonr.ts. Parvenue à toute fa grolleur d 
courant du mois de Mai , elle filo une coque 
che f alTcz lâche , dans laquelle elle fe char 
chryfalide ^ & d'où l'infede parfait fore au U 
quinze jouts. 

118. BoMBix rayé. 

Bombyx vitcata. 

Bomhyx élis dtfiexis atris : vietis tribus aki 
tis albis, Fab. Mant. inf. tom. 1. pag. i X7. n* 

Il a la forme du ptécédcnt. Les antenne 
noires & à peine pc^flnu'es. La tête cW noire 
un point blanc fur le front. Le corcele: cil 1 
avec deux points noirs â la partie anténcuf 
trois raies de la même couleur. Les ailes fapéj 
font noires , avec trois raies longitudinales , blai 

3ui ne defcendent que jufqu'au milieu , & 
eux font placées fur les bords. La frarge di 
poftcrieur eft blanche. Les inférieures font o 
avec une tache rou:;c â leur baie. Le deda 
quatre ailes ell ilmolable au dcii'us. 



Il fe trouve en Amérique, 

x\f, BouBix Irgjbrc' 

BnMBTx luguhrism 

Bombyx a'is def.exîs fa\i< , rîxulis pun 
atris ^ pofii^ s fuj*,:s. ïaB. Gi.n inj\ M^.i 
iS«. — AVii.. M/i .vn. 1. pag, Î97- «'"• « 

Mant, inf. tom. i. /-:?• *^*» '**• '^f* 

PhaUna Pyral s luîphuraîis a:is fuprr 
fjvis : lineis duabus , punUij'quc qJnquf , 
dujbus pofiicif nigfis, LiN. Syfl. nat. pag, 



\B O M 

tnea alU ftétvis , fafciis macuKfque nigrtt. 
SlOFF. laf, tom. % pdgm 1 84* n?. f. 

L'arlcquioetce jaane. Geoff. /^. 

ScHiifi. ItoM, tuf. tab, 9.fig. 14. ry. 
FlutUaa NoSua fuipharea. Wutin. Ve/\, pag. 

Tinta arleqtÙHetta^ FO0R«. Entom. par. pars. 

n a an peu moins d'un pouce de largeur , lors- 
que les ailes foac étendues. Les antennes font 
Boires êc filiformes. La céte Se le corcelec font mé- 
bt^jfs de noir & de jaune clair. L*abdomcn e(l 
famc , avec des raies noires , tranfverfales. Le 
dcflbns du corps & les pattes font d'un jaune gri • 
skre. Les ailes fupérieures font d'un jaune cuir^ 
9l on remaroue deux raies parallèles , longitudinal 
le^ noires « dont l'une fur le bord interne , qui dcf- 
ju(qa'au milieu de Takle , Se qui font ter- 
piar une raie tranfvcrfale irregulière, de 
la même couleur , après laquelle on en voit une 
mac toinnéc par des taches contiguës. On voit 
iKore cinq à fis taches noires , vers le milieu de 
râle ^ da cocé da bord poftérieur. Les infirieures 
but noirâcns « avec la tirange du bord podétieuc 
twBk iaune blanchâtre. Le deflbus des fupérieures 
eft noirâtre , avec- les bords mélangés de jaunâtre 
êL de noir : les inférieures font jaunâtres j avec des 
noirâtres. 



6 o M 



H 



n fe trouve en Europe : il eft aflTcz commun aux 
omcons de Paris. . 

ito. BoMBix veuf. 

Bombyx vidua. 



aiis deftexîs fufcis xantîcts cinereo , fuh 
fifâaùs pojticis macula Bafeos fafciaque rufis. Fab. 
J^ emtom. pag. 580. n^. 8^. — Spec. inf. tom. 
tmfag. Xfj.n^. 117. ^^Mant, inf. tom, x.p. 118. 

I * tkaiâMéÊ. NaQua Parthentas fpmlinguis , alîs 
t é^ans frfco aUmque variis ; inferioribus luteis : 
JtpMJiV ^uoSas nigris. LxN. Syft, nat. pag. 83;. 
. ^. ^4. — Faon. fuie. n^. 1 1 ^o. — Ittr Wcfirogoth. 

jÊg. 141. a*. I. 
Fkalanm NoBua Parthenias. Wienn. Krr^. pag, 

fi. «•. 9. 

n a la ferme du Bombix du Plantain ; mais il 
eft an peu plus grand. Lzs antennes font un peu 

Cécs. Le corps eft noir & fans tacnes en deilus 
vcR d'an duvet iceadré en de(Ibus.|Lcs ailes fu- 
féntares Cbnt ob(cures en dcfTus , avec des bandes 
i: ies lâes tranfverfales, cendrées, fans ordre. 
U ianx (crrugineufes en deifous , avec une raie 
kocdantérieur^ obfcure, alfez grande^ 3c Tcxtré- 
~ obfcure. Les ailes inférieures font obfcurcs à 
bafe > on y remarque enfuite une tache oblon-' 
, flcminneofe , au bord extérieur , une large 
M4. Noi. Infeàcs. Tom. VI 



bande (èmi^eufe au milieu » & enfin le bor< 
poftérieur qui eft obfcur. 

Il fe trouve en Angleterre, en AUeraigae, ai nord 
de l'Europe. 

itr. BouBix Matrone. 
Bombyx Matranuia.^ 

Bombyx alîs defiexts fufcîs , extemis jlavo ma- 
culaùs , inferioribus fiavis nigro fafciatis. Fab» 
Mant. inf. tom. x, pag, Xl8. «o. i6j. 

PkaUna NoSua MsittonulaLjpiriiinguis Uvis , alis 
fuperiorihus grifeis : extenus fiavo maculatis ^ infe^ 
rioribusflavis nigro fubfafciatis. Lin. Syft. nat, pag. 
8j;. a . 5t. 

RO£s. Inf. tom. %. elaff. i. Vap. noSi. tah. 59^ 
ftg* I. *. 

PkaUna Bombyx Matronula. Wlenn. Ver[. pag. 

La grande écaille brune. Ebnst. Pap. dEurop. 
tom. ^ pag. ly^.pL 148. fi pi. 149. «•. 194. 

n a près de trois pouces de largeur ^ lorfque les 
ailes font étendues. Les antennes font noires & 
filiformes. La tête & le corcelet font rouges » 
avec des taches noires plus ou moins' grandes. 
Le corcelet eft fouvent noir , avec deux lignes 
longitudinales rouges. L'abdomen eft rouge , avec 
une fuite de taches noires^ fur le dos^ & une fuite 
de points noirs , de chaque côté. Les ailes fupérieu- 
res font brunes « avec des taches jaunes tout le 
long de leur partie antérieure. Les inférieures font 
jaunes , avec des taches noires « ou didindcs , ou 
réunies en forme de bandée irrégulicres. Le deflbus 
des quatre ailes eft jaune , avec des taches noires. 

Il fe trouve au nord de l'Allemagne. 

La chenille vit fur le Tilleul , l'Armoife. Elle eft 
très -velue, d'une couleur brune ^ avec des tuber- 
cules rougeâtres. 

m. Bombix Flavia. 

Bombyx Flavia. 

Bombyx alis deflexis, anticis nîgris rivuiis fiavis: 
' pofticis fiavis maculis tribus nîgris, 

PkaUna Flavia. Cram. Pap. exot. tom. 4. pag. 

1x9. pL J97- fig' O. 

FuESLt. Inf. 1. tab. i.'fig.iv 

L'écaillé jaune. Ernst. Pc^. dEurop. tom. 4. 
pAg. 119. pi. 142- ^** !''• 

Il eft de la grandeur du précédent. Les antennes 

font noires, filiformes , légèrement pcdinées. Le 

corcelet eft noir au milieu & rouge lur les côtés. 

i L'abdomen eft louee en delTus « & noir à foa extré* 

M 



yo 



BO M 



•icé. La poicriDC eft noire ^ a?cc quatre taches 
rooges. L'abdomeo eft noir en dc£ous , avec le 
milKo do ventre ronge. Les panes font noires. Les 
ailes fnpëciettrcsfoat d'un noir dranc fur le bn« » 
avec qnef^ues bandes jaunes qui fc dirigent en dijxe- 
rens lens. Les inférieures font jaunes « avec trois 
taches noircie dont dcua grandes & une plus 
petite. Le deibus 4cs ailes eft a-pcu-près fcmblaole 
au dclTus. 

. Il fe trouve en Sib^e. 

SX). BOMBix marbré. 
BoMêTx viUica. 

Bomèyx alis dejlexis atris : maculis oBo miUs « 
pf/èiàs fétvis , migro maaUaùs. Fab. Syfi, emiôtn. 
pag. (St. Ji^. Sf . — Spic. inf. (om. i. pûg. 1^7. 
•^. i\%.'^Mani. imf. tom. X.pmg. ix%. m^. 16%. 

PhaUna Bombyx villica fpiriiinguis aiU dtfUxis 
atris : maciUis oQo aUidis ^ Uferiorihiu navis 
migro-mmctUatij. LiN. Syft. net. pag. 810. n • 4I. 

Fkaléuia pêSinicondt eiinguis ^ alis dtfUxis ^fa- 
pttivribus atris , areis fLavcJctntihus , infirioriius 
imten nigro macuiatis , aUomitu ruiro. GiOf r. 
Inf, tmm, 1, pag. lo^. n^. 7. 

L écaille marbrée. Gsojf. lè. 

PkaidJta média, aiis ohlamgis^ êxteriorikms nigris^ 
macuJn majufcuiis oekroleucis iiiitis , ituerionias 
iuteis ^ moiuiû nigris dipîBis, Rai. Inf, pag. ifé. 
«•.4. 

Pkaiâna villica. Scop. Entom. cam. n*. 504. 

Faiscn. Gtrm. 10. pag, 3. tak. x. fig. !• t. 

Rlaum. M<m. tom. i, pL ji. A- i— •. 

Kois. Inf tom. 4. taà. t^.fg. s. if tak tf.fg. 

I 4. 

Albin. Inf tah, ii. 

PiTiv. Gk\oph, tah. ^^-fig. 10— li, 

ScHJÊff. Icon. inf tah, i jo. fig, 1. 

EsPia. Inf tom. 3. tah. 35. 

Sil'P. Ntderl, inf ^. tah. lé, 

PhtiUia Bombyx villica. Wienn^ ^^' P^g' 5 5* 
»•. 7. 

PhaUna viUica, Fouac. Entom. par. pan. x. 
pag. X5^. «•.7. 

L'écaifle marbrée. Ebmst. Pap, d'Europ, tom. 4. 
pag, i}Z.pl. ifoBpL ifi.n*. lyi. 

Il a ordinairement depuis dcu« ]«f<]u a près de deoi 
pouces flc demi de Ur);etn , lorfquc les ailes font éten- 
dues. Les antennes l'ont noires &c redmées. La téteell 
ft'jire avoc mn peu de rouge derrière les yeui. Le cor- 
ccict c(k noir, avec une tache blanche à l'or igioe 
dc^ a les La poitrine elt rouge , avec une tacbe 
noire et chaque cÂt^. L'abdomen ctk jaune en ddiTus, 
roui»e fur les côtés 8c à l'eitrémité « êc obfcur en 
étitout. Les ailes fupéneures font d'im beau noir , 
«vte kfî pm Immi lachaa d^im htec «1 p«a jaMt» 



fi O M « 

& quelquefois deux ou crois points de la même cou- 
!eur vers reztréroi^. Les ailes inférieures !iocit 
jaunes» avec quelques taches noires» de k bord 
pofVérieur noir , avec une ou deux aches {aunes. 
Le deflous des ailes fupérieures eft femblaUc aa 
deiTus , mais le noir y eft moins fencé.ft on 7 icfliu^ 
que une raie roime , tout le long du bord aatérieur* 
Les iniërieures (ont d'un jaune tougeârre , avec les 
bords antérieur & noftéiieur .rouges ^U àc% taches 
noires , femblables a celles du dellus les pattes fooc 
noires , avec on peu de roi^e aux ciiidcs« 

Il Ce trouve dans toute rEoropc. 

La chenille vit fur la plupart des plantes pocagè- 
res, fur l'Ortie. laMorgcline, Aliuu AUdia. Lin. la 
Millefeuille &c. Elle eft très vchie. Son corps eft noi- 
râtre avec des uches roufsâtres, & la léce ft les pactes 
rougeaires. Parvenue prtfque à fon entier accroiie« 
ment à la fin de l'automne » elle paflc l'hiver da^s me 
efpèce d'engourdi^Femcnt, cachée (bus des fcmlka 
féches , fous Técorce d'un arbre ou flans ^dqaa 
crcvaile : elle fort de cet état vers la fin de Février 9 
prend quelque nourriture , (ubit fa dernière mue , fit 
peu dctemps après ime coque trè»>fp^iea(è , daM 
laquelle elle fe change en chryfalide uToà dlc fore 
au bout de deux à trois femaines (bus la forme Âh 
feâe par£ût« 

SX4. Bombix Hébé. 
Bombyx Hgbe. 

Bombyx alis deJUxis albis ^igro fafciatis ^pafitia 
fanguineis nigro macuiatis, Fab. Syfi, entom, pag. 
;8i.ii*. S 6. — Sptc. inf tom, i. pag. 1^7. «•. n^ 
~^Mant, inf tom, x. pag, i x9. n*, i éy. 

Pkaléuia Bombyx Hebe elinguis , a is éej 
atris : fafciis a/bis ; infcrioribus rubr»s : rivaus 
gris. Lin.Syfi. nat, pag. 8x0. n^. 40. * ' 

PkaUna peÛinicomts tiinguîs , alis difitxis^f^ 
pcrioribiis albis , rivutis tranfvzrps nigris , infêx ' 
bus rofas , macula triplici nigra. GiOFf* Inf. 
i.pag. 109. Mq. 9. 

L*écaille couleur de rofe. GiOFf. ib. 

Frisch. Inf tom. 7. tab. 9. 
ROFS. inf tom. 4. tab, Xy./ig. 1. i. 
Klicu AH, Inf, i. tab, i^.fig, 1—^-4. 
ScH/iFF. /co;i. inf t. x8. fig, i. x.— rV. ele> 
tab, 9t. fg. I. 

Phaldna fcfitva. Btrlin. Magaf tMm. x . pag. 




m^. jx, 



. Kr^. 



PkaUna Bombyx Hebe. 
jC 1. 

Phalana monacka. FooRC. Entom. par. p< 
pag. xéo. n**, 9. 

L'écaillé rofe. Ernst. Pap. d'Europ. ti 
110, pi, 14). no. iSy. 

Il a ordinairament deptiis «a ponce ft noîa 



B O M 

, )ii(qa*à deaz poaces de largeur , lorfqae Tes ailés font 
^ccôdues. Les antennes font noires 5c pcdHnécs. Le 
coccdec eft noir j avec nne ligne cranfvcrfale , rou- 
ge « i ià partie antérieure. L'abdomen eft rouge de 
OMi^ac coté , noir jen defliis , en defibus 6c à 
fezmmifié. La pokrine eft noire, avec une uche 
vo^e k fa pâme antérieure. Les pactes font noires , 
avec un peu de rouge à la bafe des cuiffes antérieures. 
Les ailes fapéneures font blanches , avec des bandes 
CKS->noires , donc quelques-ancs réunies ouintcrrom- 
poes^ 5c couces bordées de fauve. Le bord poftérieur 
eft noir. Les inferieutes font rouges , avec le bord 
fdftériear noir 5c quelques taches noires. Le defious 
des quatre ailes eft lemblable au dcffus , mais on voit 
un pcn de rouge au bord antérieur des fupérieurcs, 

n £c douve dans prefque toute 1 Europe , mais 
il eft aâêz rare aux environ de Paris. 

La dieoille vit fur la Millefèuille , Achillea 5 fur 
rinaotle . Arthgmifia ; le Titimale , Eufhorbia, Elle 
câ aoicarre , velue , avec un peu de brun fur les 
premiers anneaux. Elle eclot en Septembre,* 
: riûver enveloppée dans des feuilles 5 5c parve- 
aac k touce fa groûeur dans le mois d'avril ou de 
■à, cflc file une coque affirz folide , dans laquelle 
de fc change en chry(alide , 5C d'où Tinfeâe parfait 
ton an bouc de vii^ jours. 

i&f. BoMBix Calipfo. 
BommTx Caiîpfi. 

hcmhyx aiis dejlexîs andcis alhis J^afcits macuiif- 
fÊt mipis ; po/ticis fulvîs nigro macuimtis. 

PkaUna Bomhyx fafciata alis deflexis , /upenori- 
ku favefcentièuSy fafciis macuUfque crenatis fufcis ; 
ÎMfrnoTikas ùacis , rubro iaduUis , maculis minorihus 
mm. Vux. Entom^ lojvt. i^pag. 151. nP. ^6, tab. j. 

11 ceflêmble au précédent pour la forme 5c la gran- 

m. Les antennes font noires 5c un peu peâinées. 

la Kte eft noire , avec une ligne tranfver fale , rouge , 

« la partie poftérieure. Le corcelet eft noir , avec 

Me cache bUncfae à Torigine des ailes. L'abdomen 

Aïoa^ , avec une fuite de points noirs en deifus , 

àtcsuémiié noire. Les ailes fupérieurcs font blan- 

vi« avec ane tache 5c deux ou trois points noirs à 

«Wc « ttob bandes quelquefois interrorapues ^ vers 

"n , 5c quatre grandes taches noires , diflind^es , 

Vue à l'extrémité 5c une autre fur le bord 

> Les inférieures foi\f d'un jaune fauve , 

le long du bord poftérieur , avec quelques 

T^Ms ac des taches tranfverfales noires. Le 

,*•*» des ailes eft Cemblable au dcflus. Mais on 

•■*foi4t toa^ au bord antérieur des fupéricu- 

!Sbl!^ ^^ ^^ inférieures eft d'un rouge un peu 

Jtt UttouTc en Provence , en Languedoc , vers les 
.■*«Mai&deJuiii. 



-. ^ 



^ f^ 



B O M pi 

xx6, BoKVix Tarquin. 

Bombyx Tarquinius, 

Bombyx aiis deflexis cinenis ^naoila média atra, 
Unea ramum exjcrtnte alba, Fab, Gêner, inf. Manu 
pag, 180. ^^'Spec, inf. tom. 1. pag. iy8. a^ 110. 
'"""Mont, inf. tom. i. pag, 1 18. «♦. 1 70. 

Phahna Tarquinius, Cram. Pap. exot. tom. i- 
P^g'7'P^' ^fig' B. C. 

Il a un peu plus de trois pouces de largeur lorfque 
les ailes font étendues. Les antennes font roufsàtres 
5c peâinées. La tête 5c le corcelet font noirs 5c làns' 
tacnes. L'abdomen eft d'un rouge pâle , avec nne ta 
che tranfverfale , noire, à chaque anneau, en def- 
fous. Les ailes fuDérieuies font grifes , parfemées de 
petits points obicurs , avec une grande tache noire 
au milieu, prefque trftingulaire, entourée d'un an* 
neau blanc , 5c coupée par une ligne blanche en for- 
me de Y. On voit vers le bord poftérieur une fuite 
,i^c taches irréguliéres , obfcurds , peu marquées. Les 
mférieures font d'un rouge pâle, avec une tache 
oblongue, noire au milieu, 5c deux bandes obfcures 
peu marquées. Le dcflous des quatre ailes eft d*ua 
rouge pâle , fans uches. 

Il fe trouve à Surinam* 

Nota. Cramer foupçonae que ce B^mbix eft le 
mâle dufuivant. 

117 BouBix Tarquinie. 

Bombyx Tarquinia. 

Bombyx alis deflexis ^ artticis nigris linea ka» 
mata fnter flrigas duas albas. Fab. Gêner, inf 
Mant. pag. iSi. -* Spec, inf tom, 1. pag. 19t. 
«o. m. — Mant. inf. tom. 1. pag. 118. ir^. 171. 

PkaUna Tarqainia* Cbam. Pap, exot. tom i. 
pag. 6. pL 4. flg. A. 

Ce Bombix eft beaucoup ^ plus grand que le pré-, 
cèdent. 11 a ordinairement plus de cinq pouces de 
largeur , lorfque les ailes font étendues. Les an- 
tennes (ont noires » peu peâinées 5c prefoue fili- 
formes. La tête 5c le corcelet font noirs. L'aodomen 
eft noir , avec une bande d'un rouge pâle for chaque 
anneau. Les ailes fupérieurcs font d*un brun noirâ- 
tre , avec une tache quarrée , d'un brun rougeâ- 
tre à la bafe, entourée d'une raie blanche, une 
autre raie blanche en forme de Y « qui parcourt 
une grande partie de l'aile, enfin une raie droite tranf- 
verfale , blanche ; vers le bord poftérieur. Les in- 
férieures font rougeâtres , avec une tache oblon- 
gue, noire au milieu, une bande obfcure 5c !e bord 
rottfsâtre. Le deffous des quatre ailes efl d'un rouge 
pâle fans taches. 

H fe trouve à Surinam. 



92 



B O M 



lit. BOMBix Caja. 

Bombyx Caja. 

Bomkyx aiis difexis fufcis , nvulis alhls ^ .pof- 
ticis yurpureis nigro pundatis. FaB. SyJI. entom. 
pag, 5S1. /i*. S7. — - Spic, inf, tom. x. pag. 1^8. 
if^. m. — Maru. inf. toht. x. pag. ii8. »<>. 

PhaUna Bombyx Cz]2. eiinguli , alis dtfiexis 
fi^Jiîs : rivuHs albis ; inferioribus purpureis nigro 
punâatis. Lin. Syfi, nat^pag, 81 9. n^. i%.'-^ Faun, 
fuec. ««». II j I. 

Phalénd pcdinicomis elinguis , ii//V dtfiexis ; fu" 
periorihus fufcis , rivulis albis ^ inferiorious purpU' 
rets , punâis fex ni gris, Geoff. i/:/I roi». 1. pag. 
108. A*'. 8. 

L*écaillc martre oa hcriffisnnc. Geof f • 1^. 

Phalène à antennes à barbes , fans trompe , dont 
ks ailes fupérieures font brunes 5c blanches ^ |C 
les infî^rieares rouges à grandes taches noires. DiJl 
Mém. iom. i. pag. 6fé. pi. ii. fig. I. 5. -» id, 
pag. ifé. 



\ 



Phalène Heriffonne à antennes barbues fans 
trompe ; à ailes en toit arrondi , dont les fupcrieures 
font brunes à raies irrégulières bUnches , 6t les 
inférieures routes à taches noires. Dio. Mim. tom. 



X pag. 



Pkaisna major aiis amplis obiongis , athicante 
ff fufco coloribiu pidchre variegatis , interioribus 
rutttis cum macu/is aigris. Rak laf.pag. 151 a*. 3. 
•-i id. pag. 1 5 X. «•. 7. 

Pkaiana Caja. Scqp. Entom, cam. n^. 505 • 

MovFF. Thiat. Inf. pag. 9^. fg. x* 

ALDftOT. Inf. pag. 146. f g. 11. IX. 

GoiD. Inf. 1. taf. 17. 

List. Goid fig. f$. 

Mi RI AN. Eurov. tab. j & tab. \6o» 

Albin. Inf tab. 10. fg. C. D. 

faiscM. Inf X. tab. f. fg. 1. x. |. 

Ri AU M. Mém. inf. tom, u tab. lé.fg. i^mmmm'j. 

Rois. Inf tom. 1. ciaf. x. Pap. noM, tab. i. 

SiFP. Inf 4. pag. f. tab. x. fg. 1—7. 
ViLX. Pap. 18. tdb. )f. 
Blanch. in/, tab. 9. fg. A. B. C. 
SoLZ. inf tab. lé. /^. 94. 
ScMiiFr. icoff. lii/ rtf^. X9. fg, 7. 8. 
hiatmrf x. tab. 1. n^. 4. 

Phaiéna Bombyx. IVisan. ^er^. pag. jx. h: t. 
Pkaiana Caja. Fou&c. Emtom. par. pars. x. 
pag. Xj9. A«. 8. 

récaillc martre. E&nst. Pap. ^Earop. tom. 4. 
pi. i}9. pi. 140. //. 141. & pi. 14&. n^. 187. 



B O M 

{tendues. Les antennes font on pea pcâhiécs , Ac 
leur tige eft blanche. La tête 6t le oorcelcc font àim 
roux brun , avec un peu de rouge à la P^^c pofté- 
rieurc du corcelet , & une Ugne tranlVct (àlc , de 
la même couleur » à la partie antérieure. La poicfiac 
eft brune avec plus ou moins de poils ronges. L'ab- 
domen eft rouge en dclTus^ avec une fuite de taches 
noires , &• brun en deffous , avec le bord des an- 
neaux rouges. Les ailes fupëricures font d'un bnm 
roufsatre , avec des raies blanches irr^pilièrcs c|oi 
fe dirigent en divers fensXes inférieures (ont roogcss 
avec onq ou (ix taches d'un noir bleuâtre. Le dcnoitt 
des ailes eft à-pcu-près femblable au deffiis , maif 
les couleurs y lont plus pâles. 

Il fe trouve dans prefque toute ITorope. 

La chenille fe nourrit de différentes ptanttt. Ott 
la trouve fur l'Ortie « la Laitue , fur l'Orme', ftcc 
Elle eft très- velue » noirâtre, ave^ quelques tiAci^ 
cules élevés bleuâtres. Les aufs éclofeat ^ets ta £a 
de Juillet , êc les chenilles n'ont pas pris bo«c 
leur croiÂmce à la fin de Tété. Elles paflent rhhrcr 
dans une efpèce d'cngourdiUement, cachées enac • 
quelques feuilles , ou dans quelques crcvaflcs. Ellci * 
lortcnt de cet eut au commencement du printcaft» 
prennent de la nourriture, fubiâcnt leur dernière bmk^ 
& filent peu de temps après une coque lâche dans t 
laquelle elles fe changent en chryfahde, 9L t^A 
Tinfeâe parfiât fort au bout de trois ou qsatrc fe* 
maines. • 

xxf BOMlBX pudique. 

Bombyx pudica. 

Bombyx aiis defexis aibis : anticis fafco wt^ ^ 
cuiatis , pofiicis immacuiatis. Fab. Mont, inf 

X pag. 1X9' «"*• «75. 
Bombyx pudica. EtPiX./f/. tom. ^.p. 177. 

L*écaille blanche à taches noires. Exnst. Aftt 
d'Europ. tom. 4. pag. 1)5. //. 148. »o. if|. 



U a environ un pouce 8c demi de largeur 
que les ailes font étendues. La tète eft d'an 
pâle. Le corcelet eft velu fie Jaunâtre. L' ' 



11 a ordinaircmeAr depuis deux îufqu'à deux 
pouces U demi de largev, loKi«|uc ks wk$ bm 



eft d'un rouge pâle , avec une luite de taches MM^ 
à la partie lupérieure. Les ailesj fupérieares ta| 
blancnes avec plufieurs taches noirâtres. Lct hli^ 
rieures font blanches , fans uches. Le dcfc n i êt^ 

Înatre ailes eft femblable au deflns ; nudB ^^fiÉ 
eux taches obfcures aux inférieures. • *^j 

Il fe trouve dans les provinces mi^ridioMlft ■ 
la France. 

xto. BOMBix chaftc. 
BoMMTx €afa. 



B O M 

B&miyx aiîs defitxis atris : fafciis duabus 
dÊMtatis alhis , pofticis ruhns : macuUs margina- 
iikms fufcis* Fab. Mant inf. tom. 2. pag* ^x^. 
M^. 174. 

U rcilemble pour la forme & la grandeur au 
B^mMx tacheté. Le corps cft noir , mais on voit 
Que bande pMe , à la parrie antérieure du corcelet , 
& éci points ronges , à la bafc de Tabdomen. Les 
ailes fuptricures. font noires , avec deux baudes 
blanches , jnarqaëes d*une detatelure. On voit un 
foinc de la même couleur au milieu du bord an- 
tciieur » & une petite raie vers Textrémité. 

U fe trouve en Allemagne. 

2}i. BoMBix tacheté. 

Bombyx maculofa. 

Bomhyx aiis defiexis nlgro maculatis : anticis 
fifcis^poJtîcU mhriSn Fab. mont. inf. tom. x.p,i x^. 

«•• 175- 
£sP£B. Inj. tom, l*pag. 17^. tab. l^^fig, 4. 5. 

Kenoch. Beytr. 3. tab. $*fig» 1. 

Tkalûna Bombyx maculofa. Wicnn. Ver^. pag, 54. 



B o M 






B^. 10. 



L'écaiUc tachetée. Ebnst. Pap. ttEurop. tom. 4. 
pag.i4%.pL 154. a*, i^^. 

n reâcmblc beaucoup au Bombîx moucheté , mais 
ilcftbeaocoap plus petit. Se les couleurs font un peu 
££cienres. Il n'agneres plus d*un pouce de largeur 
[, Icrique les ailes lont étendues. Les antennes lont 
bmnes & peâinécs.\Le corcelet eft d'une couleur 
ccadréc jannâtre , avec trois raies longitudinales , 
Mires. L'abdomen eft noir , avec un neu de rouge 
àt diaqiie coté. Les ailes fupérieures (ont obfcures 
k tachetées de noir.Les inférieures font rouges & ta- 
pesées de noir. Le dedbns des quatre ailes efl rouge, 
j appcrçoît les mêmes ucnes qu'à la partie fu- 



ÏLCc nooTcàla partie méridionale de TAllemagne. 
La cfacniDe fe nooirit fur quelques efpèces de 



>|&.l0HBix Argé. 

MomwYxJrge. 

* Bwlyx oBs ddUxis , anticis alkis maculis plu' 
^tts tihngju aigris , pofticis pallide rubris nigro 



PUoui Arge. Dbvbt. lUufl. of inf. torft, i . tab, 

llatimron un pouce & demi de largeur lorfque 
«I âks (bot étendues. Les antennes (ont noires & 
F*»te. La tête cft blanchâtre. Le corcelet cft 



blanchâtre avec trois taches eblongues noires. L*ab* 
domened blanchâtre avec cinq rangées longitudinales 
de point noirs,dont crois en deffus^deux en dcdbus^ 
Les ailes fupérieures font blanchâtres avec beaucoup 
de taches oblongues noires , dont quelques-unes 
triangulaires. Les inférieures font d'un rouge trcs- 
pâle, avec quelques taches noires vers le bordpofté- 
rieur. Le deffous des ailes eft fcmblable au defrus , 
mais le bord antérieur e(l rouge. Les cuiiTes des pat- 
tes antérieures font rouges. 

II fe trouve à la nouvelle York , à la Caroline. H 
m*a été communiqué par M. John FranciUon. 

• 133. BoMBix vierge. 

■ 

Bombyx virgo. 

Bombyx a lis deflexis atris , rivulis rubicundis , 
pofticis rubris nigrp punilatis. Fab. Syft, entom, 
pag. 581. /i®. 88.— 5f»^c. inf, tom. i. pag. 1^9. 
n^. 113.. — Mant. inf. tom. 1. pag. ii^. n^. ij6. 

PhalâMa Bombyx virgo elinguis ^ alis defiexis 
atris : rivulis rubicundts ; inferiorîbus rubris t^igro 
punâatis.Liu. Syft. nat. pag, 810. n®. j^. '^Mus. 
Lud. Ulr.pag. 381. 

Clercs. Icon. inf. rar. tab. ^t>ftg. j. 

Il efl un peu plus petit que le Bombix Caja, Les 
antennes font ferrugineufcs , à peine peétinées dans 
le mâle , & elles font féucées dans la femelle. Le 
corcelet efl pâle & tacheté de noir. L'abdomen efl 
rouge en dcuus & noir en deffous. Les ailes fupérieu- 
r>js font noires, avec plufîeurs raies qui fe dirigent 
en tout fens , un peu rougeâtres. Les inférieures 
font rouges & tachetées de noir. Le defibus des quatre 
ailes efl à-peu-près femblablc au defliis. 

Il fe trouve dans rAmérique feptentrionale , en 
Penfylvanie. 

134. Bombix Ménete. 
Bombyx Mené te 

Bombyx alis dejlixis nigris , maculis dîbis , /jo/l 
ticis purpureis , fnacula centrati margineque nigris^ 
Fab. Spec. inf. tom. 1. pag. ij^j. n^. 114, 
-^Mant, inf. tom, x. pag. 119. n*». 177. 

PhaUna Menete. Cram. Pap» exot. tom. i. pag. 
110, pi. 70. fig. D. 

m 

Il a environ un pouce & trois quarts de largeur 
lorfque les ailes font éctedues. Les antennes font 
noires & filiformes. Le corcelet eft noir & l'abdo- 
men jaune. Les ailes fupérieures font noires - on yre« 
marque une tache blanche^orbiculaire vers le bord an-^ 
térietu: , trois ou quatre taches blanches les unes à la 
fuite des autres formant une raie longitudinale vers 
le bord interne, enfin une raie blanche tranfverfale» 
courte vers l'extrémité. Les ailes inférieures font itun 
beau jaune avec une tache noire Im milieu ^ une 



.MH«-*>^ <^'<f «tf/^xtJ >iAlm migfo macu/éiiis , pofli- 

«.s.^ ^.'.-i ^yjLiis a.'Aû. Fa». SyJI. entom.pag. 

i. k\ S<4, ■ m ip ti^. inj, rwH. x.pag, 195. «<>. 115. 

,^.V. Ayi :«//«. %. P^g* tXf. M^. 178. 



X..». 



X^ 4 



U> ■iiiWiiuc^ À>ot roire«. La t^re cft blanche flcjc 
tivsk; iicji. le wwcckt cft <l*iin blanc de neige , avec 
^^u\ (N^ui^ % itti le dos , 5c deaz de chaque côté , 
v^iv ti:\ 4x\<\ ionc blanches » arec plulicurs ucbes 
vv^u'v l'abdomen eil blanc en delTous , avec une 
luu« de |H).nts noirs. Les pattes ibnt noires 9c les 
|4ii\bcik font blanches à leur bafe. 

Il le trouve en Amérique* 

%léi. BoMBix Phyllire. 
Bombyx Pkyliira. 

Bombyx ûiis difkxis mnticis migris « rivulîs aihîs^ 
pofiicis rukriê migra ptmAatis. 

Phdéna Phyllira. D&uily. Ulufi, 0/ itif. tom, i* 

Il a un pttt plus d'un pouce 5c demi de largeur 
forfqu'il étend les ailes. Les antennes font noires 5c 
pcttinées. La tète eft blanche à fa partie fapérieure. 
Le corcelet eft blanc , avec trois taches obfongucs , 
noires au milieu du dos, 5c 4eux points noirs a la 
partie anténeore. Labdoroen cft rouge , avec le dos 
noir. Les ailes fupérieures font noires, avec les bords 
antérieur 5c poftérieur blancs, une raie longitudinale 
blanche , deux autres tranfverfales , 5c une troilicme 
vert le bord poftérieur formant deux VV l'un à côté 
de l'autre^ Les ailes infcrieures font rouges avec quel- 
ques taches noires vers le bord poftérieur. 

Il fe trouve dans la Caroline : il m*a été commu- 
niqué par M. John Irracillon. 

157. BOMBix unicolor. 

Bombyx unicotor. 

Bombyx aiis defiexis comcoiorièus Uteis immacM* 
Util , pojlûis pailidiaribus. 

PhdUnj Jlavatd. C&am. Pup, exot.tom. 4.^. j^. 
//. 107. fig. C. 

n a environ un nouce 5c demi de largeur lorfque 
les aiUs fooi étcMoes. Les anccooct (ont jaunes 5e 
peAioécs. La trompe eft crés-eoum. Le corps 5c les 



B O M 

ailct fupérieures font d*un beau jaune fouci 
ftricures font d'un jaune plus plie. 

II fe trouve à TiHe de Java. 

i^t. BoMBix Helladia. 

Bombyx UtUédia. • 

Bombyx ait s dtfitxis lurtis , annJs puni 
orhUutari ntgro, fafiiaque dimidiaid/uj^j, 

Phalàna Utiladia. Cram. Pap, txo:. 
pag. 134. f^. }9%.fig.H. 

II n*a gueres plus d'un pouce 5c quart de 
lorfque les ailes font étendues. Les .:iucr 
jaunes 5c pennées. La trompe ell très-cou: 
le corps e(l jaune , fans taches. Les ailes iuj 
font jaunes » avec un point noir , rc 
milieu , 5c une rafe cranfverfaic , droite , 
ui part du bord interne 5c va fe terminer s 
e l'aile : les inférieures font d'un jaune p; 
taches. Le deflbus eft à - peu - près ûiub 
dclfus. 



3 



Il fe trouve au Japon. 
QUATRIEME FAMIL 

Ailes en R i c o u v r e m l h 

Le bord interne des unes recouvrant un pd 

interne des autres, 

1)9. BoMBiK de la Crotulaire. 

Bombyx Crotuiarié,. 

Bombyx alis incumbentibus , anttcis pur 
tibus ^ mdculis oceliaribus atris ^pojiicis ''ut 
maculdtis, Fab. Syfi, entom, p, 5!). n»^'. yo 
inf.tom, 1. pag, 199, no. 116, ^^^^Linc. 
i.pag, ijo, /•■>. 179, 

Phaléna Syringa. Cbam. Pap, exot, tom 
t. pi. s.fig. C. D. 

Il a environ deux pouces de largeur lor 
ailes font étendues. Les antennes font noirci 
mes , prefque pcclinécs. Le corcclet cft 
avec lîz pomts noirs. L'abdomen eft rouée , 
rangées de pointi^poii s. Les ailes fupcrici 
d'un rouge purpurin clair , avec des bandes g 
fur lefqueÛes on voit beaucoup de poin 
entourés d'un cercle jaune. Les inférieures 1 
rouge purpurin clair, avec plufieuts u^hc 
Le dellous des quatre ailes cft rougcâ:ri 
des taches noires , 5c l'extrémité des fu 
obfcure. 

Il fe trouve aux Indes orientales » fur U 
Coromandcl. 




B O M 

CutUe TÏE (or I4 Ciotiilaiie. CrotJana. 



3MBIZ dn Rkia. 

n Ritiiti. 

X alit iiuumbtntibas eifeuris , maeulis nu- 

tiocetlarihiu fufcis , pojlîcit ntirit nigm 

. Fab. Syfi. tntom.pag. fSj, «•, ji,— 

tom. t.pag. i)j. n°. 127, -^Mani. inf. 

Jg. t ]0. ffO. ito, 

mblccDuèrcment au précédent, mais les 
plus obreutes & les taches fom noitâirct , 
dan cercle ccndt^.Lccorcelct cft obfeur, 
uche ombrée de chaque côié. L'abdomen 
ut de fang avec des bandes obCcures , & 
les de la même couleur fur l'anus^ donc 
nilieu cft la plus grande. 

xmvc aux Indes oHcaulet, 

nillc vit fur le Ricin. 

OMBix rangninolcDt. 
n fangaiitoUnta. 

X alis iniumiemiiui niveU , atutch eofia 
■ , poflUh macaiù ttris, Fab. Sptf. inf. 
'g- isy.»". li-i-—Mant.inft0m.i..pag. 

tM leSiitea. CXAU. Vap. txot. tom, %, pag, 

viroo deux pouces Bc demi de lai^ur lorf- 
lics font ccenducs. La tête c(i blanche avec 
« Tougc à la partie fup^iicure. Les antennes 
ïrmes & noires. Le corcelct cft blanc avec 
e rouge à la partie ani^tieure. L'abdomen 
jaune fauve cn-dellu5, blanc co-delTbus, 
bande noire, fur chaque anneau ; les ailes 
es font blanches, avec quelques points im- 
ita noin & le bord cicérieur louge. kes 
es fout blanches avec quelques petites taches 
-e dellbus dei quatre ailes ell fembl«ble au 



xo«ve ans Indes orientales, à Batavia. 

BOHBix chiné. -' 

..ri Mtra. 

Ay* al'u ittcurrbtniituj vinfctnci nigrli , ri- 
Uvii , niiiUimdi! , maculis tribut nigris. Fab. 
(Wo«.pag. S ï )./.». gi—fpec. inf. tom. i. 
Vx.^. il,-. — niant, i^f tom. 1. pag. Ijo. 

WiM nOuM Heta fplrilmguii , alii difiexis 
N»«trt«, riv>iM ^vu . inf trio, ihui nibi- 



B O M 



n 



euiUis Mfm-maculuit. Lin. Syft. Mat. pag. 834. 

KO. Jl. 

PkaUna ftticontis fpirilinguit . *lit itftxîi , 
faperionbas atris rivulis fittvii , infnioriéMS niriâ 
mofulis itigfù. GïOfF. Inf. ton. x. f*g. 14;. 
«*. 74- 

La Phalène cbméc. GEOir. Ib. 
FhaUna planzaginis. Se op. Entwn, cam. 

MouFr. thtatr. inf. pag. 9l*fig. 4. 

AlDKOV. Inf. tab. }. n". i. 
, JoNiT. Hifi. nat,pars x.lib. ^.tah. \.fg. i. 

'R.OKt. laf, tom. ^.tab. 3.9. fig. j. 

K^ttMAW.pag. }4y. tab. 41. J^. 1— J. 

ScH^FF. £ltm. eiuom, tab. 10. fg, 1. —Icon, 
inf. tab. if.fg. I, 2. - 

PkaUita quadripunOaria. Poi>a. Muf. ptc. 

PhaUna ktra. Fwesly, Inf. pag. î«, 

Pkalutaplantagiuii. Fouxc. Enmn.par. p. 189.' 
n*. 104, ■ 

Pkaiéna Bombyx hera. Wienn, Vo\. pag, ji, 
"'• ï- . , 

La Phalène chinée. Eknst. Pi^. tTEunp. toi». 4, 
pag. il], planch. 144.it'*. ijo. 

Elle a depsis deuï jurqu'à deut pouces 8c demi de 
largeur lorfquc les ailes font étendues. Les anccnnes 
font noires & fciacées. La t£[e eft jaanitre avec un 
pobt noir fur le front , Se un auite à la bafe de cha-' 
que antemie. Le corcelec ed jaunâtre avec trois raies 
loogitttdinalcs noires. L'abdon^en eft &uve en-defliu 
jaunâtre en delîous, arec quatre rangées loneitudi- 
ualesdc points noits,dont crois rangées en deflousAc 
une feule en dcfTus. Les ailes 'ap^rieurcs font noires 
avec un reSec brillant d*- .ûrt bronzé. £lles ont le 
bord incerne blanc , St trcHS bandes blanehârm dont 
les deui dcrsieres ferment un Y. Il 7 a encore quct- 
quesspeiites lignes blanches. Les ailes îoféticurct 
font d'un rouge vermillon avec crois taches & du 
point noir. LedefTous des ailes fupcrieBrcs cft mé- 
langé de rouge, de fauve, de noir & de blanc ^ celui 
des inférieures efld'uii beau rouge fauve , ave.c une 
feule tache noire. La poitrine & les panes font d'un 
jaune fiuvc avec des taches noiies. 

Il fe trouve en Europe -, il ell très-commun dans 
les mois de 7mn & de Juillet dans les provinces mé- 
ridionales de la France. 

La ctcnille vit foHtaire & fc nourrit des feuilles 
de la Renouée , { Po.'igonum , ) du Mufle de Veau , 
(Anikirrkinitm^) du Plantain . de ta Sanicle , de 
rOrtte, du Lierre ccrrcllrc &c. Elle ccl6c en au- 
tomne , & palTe l'hiver dans des brou/lailIe<i , cachée 
fous des feuilles. Elle eft difficile à découvrir , 
même au printemps , parce qu'elle telle ptefque 
toujours cachée & qu'elle ne fort que pour aller 
prendre fa nourriture. Elle ell un peu velue , uoiic 




B O M 

iles fupéricurcs font noires, dvcc ^f s 
ics , j^iuacs SCr bleuâtres j les inférieures 
avec des taches routes & blanches. Le 
uatrc ailes ed rembiable au dcfliis. 

/cxD Chine. 

* 

BIX fourchu. 

farcula, 

horacc variegato, ails grifeis , bafiapLe- 
çro punclatis. Fab. Syfi. entom. pag, 
— Spec, inf. tom, i, pag. lo x . n^. 1 5 3 . 
^,tom.z,pag. 130. /r°. 186. 

\omhyx furcuîa elinguis , thoracc varie- 
'Jets fbafi apiccqiLC alhis nigro punciatis, 
lae. pag. «13, no^ ^i. — Faun. fucc. 

ïcoa, inf, rar, tah. f.fig. ^. Furcula. 

3.rtf^. 15,./^. 3 — 7. 
^p.jah.i^.Jig, I. 

4. p. 4^. tab.e.fig.i — 8. 
f. rtf^. 1. /ir. M , 14* 
bombyx fafvula. IVicnn. v^rj, ;7tf^. ^4. 

jneoefouichue. Ernst. Pap. (CEurop. 
to pi, %q6, n9, ijj, 

1$ on pouce & quart jufqii'à an pouce 
rgcor , lorfque les ailes font étendues. 
i font peé^inées , un peu crochues à 
té. La lêe cft cendrée. Le corcclet 
avec des bandes noirârres. L'abdomen 
avec des 'bandes obfcures en-deflus , 
écsdc points noirs en-defTous. Les a' les 
>ot gritcs t avec des points noirs à la 
ctrémité, quelques l'gnes ondées , obf- 
e Urge bande au milieu ^ d*unc cou- 
. obfcure , bordée d'une double ligne 
• hcs ailes inférieures font grifes , avec 
•oints noirs le long du bord poflérieur. 
es aiîcs fupércarcs cft cendré , avec 
fcores , & une fuite de points nofrs 
poftérievr. Les inférieures font ^ en- 
bLbles an deflus , ôc ont en outre une 
c , co croiilant ^placée vers le milieu. 

: en Enropc. 

irdTciiible beaucoup à celle de la queue 
le a quatorze pattes Se deux longues 
a forme de fourche ^ à la place des 
le l'extrémité du corp?. Elle vit folitaire 
des feuilles des difFérens Saules, de 
Tremble , du &>uleau. Elle eft verte , 
ipngeâtre. Parvenue à toute fa croif- 
l'ih de rété, depuis la fin de Juillet 
le Septembre , elle conftruit uhc coque 
«ie qu'elle file « & des rognures de 
CDiBC avec fcs dents , Se dont elle 
ir 6m myîGon. Elle s*f change en 



B a M n 

chryfalide 1 & paiTe envtciih dix mois dans cet état, 
après quoi elle en fort (bus la £;>rme d'iofèâe par£ûc, 

147» BoMBiz Colon. 

Bombyx Cohn. 

Bombyx alis incumkentHus grifeo-fufcis , punO' 
tis duobus aigris dijiantibus, Fab. Ctn. inf, mont. 
pag. t8i. — Sp€c, inf tom, i-pag, lol. «**. 154, 
— Mont, inf. tom. i. pag. 130, «**. 187. 

Il eft de tagrandour du Bombfx fbarcbn. Lee 
antennes font noires & peélinées. Les antenaules ^ 
font noires. Le corcelei cft gris Se velu. La poi* 
tripe eft. bia|nchat:«. Les ailes (ont d*an gris obfcur , 
avec denx*points noirs, lun à la ba(e Se l'autre 
au-delà du milieu : elles font obfcures en-deflbuf » 
avec un point noir au milieu d<.s inférieures, 

. Il fc trouve en Allemagne. 

148. BoMBix du Tremble. 

Bombyx Populeti. 

Bombyx alis incumhentibus grifeo nitîdis , ftng^ 
poftica punâorum nigrorum^YAB. Spec* inf tom. x. 
pag. 101. n®' 135. — Mont, inf tom. 1, pag^ 130. 
/i*. 188. 
Bombyx Populeti. Fab. Iter. Norw. Jle j. aug. 

Il eft de grandeur moyenne. Les antennes font 
pedinées. Le corps eft grisâtre. Les élyties font 
grjfes , luifantes , avec une tache pâle au milieu » 
Se une ligne peu marquée , formée par trois ouquatix 
points noirs , placée à la partie poftérieuie. 

Il fe trouve en Norvigc. 

La larve eft verte : fa tête feule cft tache- 
tée de noir . elle vit fur le Peuplier , entre deux 
feuilles rapprochées Se liées par quelques fils de foie. 

249. BoMBiit étoile. 

Bombyx antiqaa. 

Bombyx alis incumbtntîhus , anticis ferrugineis , 
lunula aJba anguli poftici y fàmina aptera.lAB. SyJ^. 
entom. pag. 584. n^. 58. -^Spec. inf tom. i.pag. 
xoi. /!**. 13^. — iiant. inf som. i. pag. i^o.n'^. 

Phalàna Bombyx antiquâ elinguis , alis planius* 
culis ; fuperioribus ferrugineis lunula alba anguli 
poftici s fâmina aptera. LiN* Syfi. nat. p, 815. «•» 
^6. — Faun.fuec. u®. il 10. 

PkaUnapeBiriîcornis elinguis, alis rotunda tis fu/co^ 
ferrugineis ^fuperioribus mai^kla alba anguii ani ; fi^ 
mina aptera. Geôff. Inf tom. 1. pag, iif.n: x|^ 
L'étoilce.<;EOPF./^. 
Qoï.p,'Infiom,i.tab.^9^ • 
Lisr^'G6iD.pag.i9i.fig. 79. Fdmina» 
Raj. Inf pag. lOD. u*. 14. Maf --^ag, ij^é 
n^. 14: Ftmina. 

5vAMU£R9, Bib. nat. tdi.xufig* i t^* . 

N 




j« 



BO M 



MfxiAH. ïtifS'Emvp, Mi. >4. 

RtAQH. ïnf.iom, j.pi. 19- fg. 4— 17> 

Roti. hf. tom. t, cUff, 1. Pép. no&, lai. )y, 
fig. I — I. btom,f,cùff.i.P^. MoS. toi. ij./f. 
1—4. 

AiviN. Inf. tai.if. 

VlLK. y^p.p. JO. Mi. <^ 

PhaUna atuiqua, Scor. Entam, tant, S*. 49 lî. 

PkaUn* antiqua, FouRc. Ennm, par. f, xé^. 
«*. »J. 

PkaUiuSomiyM «tn'ju. Wiat». vcr|. ^. jj. 
■'. ï. 

L'fiotl^e. Eknst. Fdfi d'Eunpt um. 4.^. 181. 
//. t#t& 16), n*. m. 

Il a «Dviioo un pouce Je Urgeni 1k£)uc les 
Ùlei fooc ëtenduci. Les aotcood font biuncs & 
trèi-pcâia^ci. La léte 8c le coicclci font d'an brui 
funigiacux. L'alxbincn eft noîiitte. Lct zilei fu- 
p^ricuces Toot fcrrngiiiearct , avec deux riin tranf- 
Tetfalet , noiiâires , ondées , k une tache blancbc 



vcn l'aDgle interne. le* tnfïrieniei font (enngi- 
Dturct, laaitacbci. Lei quatre ailcscn dclTous font 
ftrti^incufci fâu«et , Cua tacbcs. 

La (ÈmcUc cft fanf aitei, d'un erii obrcnr , qnel- 
^BefbU jaunâtre , afléz groffe. Elle eft lourde Bc 
pelante. Si ne t'^lo^nc piefque pai du cocod d'où 
elle eft fotiic. 

II Ce trouTC daot tesw rEurspc, 

LacbenillcTÎt fui rAbficotîcr, le Prunier, TAnb- 
Ipioe , l'Ofier , le Saule , l'Aune ^ le Cfaéne. Lci 
ttult pondui , pat la fftnellc , Ten le moît de 
Septembre , font dirpoRt pat tai fut dtffi^tcni at* 
brci 1 ili font blaoct & luifans , tm peu almgét, 
appUcis d'un côté , bordés d'un cctcle brun , avec 
un point de la même couleur dani le milieu. Ils 

faflenc l'hiver , & Ici chenilles éclo cnt au printeins 
uivani : cellct-ci font noirâtres , arec des lignes 
longiiudinales blanches & des taches jaunes j elles 
font Teluci , le ont dcui faifccaui de poils noiri , 
longs, au-devant de la tête , quatre jaunes, en 
forme de pinceau au-deflus du corps , & un autre 
long & ooititri au-ddTus du dernier anneau : le corps 
cft ctico'c tcunné par quatre amrei petits pincetui. 
Parvenues à toute lent grolTcur vers la fin de Juil- 
let , elles filent une coque , dans laquelle c!lct fbrit 
entrer les poils qui recouvrent leur corps j elles Te 
chuigcut en chryfalidc , X l'infcâc parfait en fort 
au bout de quinze on vingt joun. 

afo. BoMBix Itmcieu. 
Bombyx gonùJUgma. 

Bomiyx alii imeumitiuiiMJ fitfiii , maeM.'ù iaa- 
ittatiii oppofilh ; ftmina apttra.f A%. Syfi, eiuom. 
pag.%i\.H'. f9. — Spte. inf. lom. X. p. »o». «". 
1)7. — Mmi. iaf. lom. x,p, ijo. n*. lyo. 

PkaiAiia Bcmtyx goaoflÛRia tliitguU ; aUs pU^ 
mafiu.it ! f^ptrioribai, othraftit macula trigaita 
goguii popti j fémina apttra, LlM. Sjp, mat, p. 



BO M 

PhaUiugonafitgma. Scor. Entom. . 
Rois. ïitf, tom, t. (UJf, x. Pap. 1 
fy- 1—10. 

Pkahita BombyK gonofiigma. WUnr 
n". t. 

La Soueieufe, Er'nst. Pap, d'Eu 
p. it(.pl.i6j .n". tii. 

Il teflemblc beaucoup au ptécédem. 
Tonc biunci 3c tiès-pcâinéis. Le corps 
ailes Tupérieurcs font in^lanf;ccs de bri 
roufsitrc : elles ont chacune une tache 
l'angle interne. Ce une aune irréguliïic 
citerne. Les ailes inféiieures font brunc« 

Le dellous des quatre ailei cfl brua , 
des fupérieuie* cft roufsâtie. 

La iêmellc eft aptère , d'une cou 
obfcurc. El c cft g oflc , lourde Se pefai 

Il fc trouve en Europe. 

U chenille vit fur le Chîne . I 
rAuUp ne , la Ronce , It Roficr , le : 
le ^^unier : elle rclTemblc » la prccrde 
velue , noire, avec trois lienrs Ion 
blanches on jaunâitcs. Elle a deui hou 
noirs, alTez longs, à la parnc ant'i 
tête, une autre fut le dernier anticau 
crpèces de pinceaux jaunes fur le do 
à toute fa gtolTcUT, dans le c. ur_nt 
Juillet, elle file une coque, dam la 
de laquelle eUc fait entrer les poiU qui 
fon orps i elle t'y change en chtyra id< 
cet état qu nie ou vingt jours , ap.cî 
fort foui la fojmc d inkâc parfiiit, 

xfj. BouBiz paradoxe. 

BoJttrx paradoxa. 

Somiy» alit fuiincumheiuihu* fujo 
variit : matuia etiuiali altida , popui 
mina apura. Paa. Matu, iaf, tom. 

Le mâle cft noir. Ses antenres font tti 
avec la tige blanche. Les ailes f<'ri m 
brun 8c de cendré . ptineipalimcni n 
interne ; elles ont une gtandc tache 
milieu , 8c une fuite de points blancs 
pnftérieur. L;s ailes infi^ricurcs font m 
des cîli blancs. 

La femelle cft Aptère , fans aucun cou 
Jaile. 

Il fc trouve en RulCc. 

La chenille fe nourrit fur le Cbicnicni. 
rrptiu. Lin. ) 

ifi. BoMiiz Zone, 

BoMMTxZaiM, 



B OM 

Bcmhyu aOt intvmhinûbiu nipia i fafciU *fi{'S 
âiéamiat atn { figmtutomn mtrginibusfaiigùiuis ; 
fmin* gfttn.lt.it Mont, inf, («m, i. p. t)i, 
>*. 191. 

PkmUtia lùitaria, Wîenn.vttX. p. too. n". 5* 

n leâëmble «idèieincnt pour U forme & la graa- 
iau ta Bvmiix itoûé. L» antennet font pc^tinécs , 
Boiics. avec la tige blanche. Le cor celet cftvc;u, 
çtniti , avec ccoisnigDct loDgiiudinalcs , noires. Les 
«Ict rapërienrci Coat noiici , avec une raie Ion- 
pu&uie , couitc , la^c , à h bafe , qui s'étend 
KhIc boid extérieur, une bande blanche, oblique , 
■BBÏica, 8c une raie tianfvcrfale , de la-mcme 
caottar , Tcn le boid podéiicur. Les altcs infMeuics 
ÙMK htîacbiact , avec une laîe tiaorvcrfalc , au 
BÛtio), Se le bo[d poU^iicui noir. L'abdomen efl 
f.l« , noir , avec le boid de chaque anneau d'un 
I BD^ de Cing. 

U femelle eft Apifie , giollc, Telue{ (Ile a 
I k bord det anneaux de l'abdomen rouge. Ou ap- 
I pynt de chaque côcJdeuzmuignonsd'ailcscouccct, 
I Cj^ndnqna , noitcs Oc velues, 

Ufe trouve en AUcmaene. la cbcoillc k nottiiit 

>f). BoMiix Umber. 

BoMÊrx Umhtr, 

M*miyx aiit coavo/utis atrîi ,fnnue a^mliuque 
I^4m. Fab. Gtn, inf. mant, p. tSi. ■'~^ptt. hf, 
1 m, 1. /. io». «•. ijS. — Mani. inf. tom. 1. p. 

PWiM Vmitr. C&AH. Pap.txot.iom, t. p. i4> 

• Il 1 dein poDcei ft demi de largeur lorfcjue les 

''liûait étcndoei. Lct autcnnei Coat noires, fîli- 

, pca pcftiB^et, La partie antérieure de h 

^A bvrt. Le corcclei eft noirâtre , Tans taches . 

' c eft nù 3tre , arec une pe:ite tache fauve 

, e cénA. L'abdomen eft fauve cn-delTus , 

■CB-deAbot. Le* ailes font noirâtres , longues, 

: dict l'appliquent contre le corps, lorf- 

i&âc eft dam le repot , 3c l'ertibiadcnt i !a 

K iet Tci^ct. Le dcdôot ed Temblable au 

PftBMnc à Soriaani. 
!■ loaiiz HilbioB. 
Iluiiri Bififio. 

fKtIù tjnvotatu frhh, maeutis alhit nu- 
uuktfinSit.tAM, Spte.iaf.tom. x.p. tO}. 
— Mmi. inf. tom. i.p. I ; I . R«, 1 54. 

^1 «faible entièrement, rour la fortne Se la gran- 

^kj n BchUm gcndl, Lci antennules font corn 

' i| Uuckcsà lew bafe , noûei i leiu exu^ 



B O M 



99 



mit^. Le eoieelct eft d'un noir bleuâtre , svee dei 
points blancs Se deui taches fauves. Les ailes fa- 
p^iicutcs font fauvet , avec plufieurs jioints blaoct 
ontoui^E d'un anneau bleu j leur extt^mtcé cil bleue . 
avec deipointsbiancs. Les ailct inférieures cn-delTui, 
Se les quatre ailes cn-defTous font noires , avec, U 
IraDgc , qui les lerminej blanche. L'abdomen eft 
lilanc cu-defTcus, avec dei bandes noires, L'vius 
eft fauve. 

Il fe trouve à l'iOe de Tab^o , dans rAmfii^oa 
tneridio&alc. 



%SS. BOMBii: Pylotîs. 

BoJtBTX Fylotit, 

Bomiyx alis incumhtntibus jlavis , fafcih fin 
piuiSomm nigroram , pofiicis ntgro pmtSatis . f t*. 
Syfi. eniom. p ^85. i". 100. ~-Spe(. inf. tom, i„ 
^. loj. «•. 140. — Afant. inf tom. i, b.iji.b". 
'«■ 

PkdUna crihraria. Clekcc. laf. tab. H-fig. 4; 

Pi^tUna Pylotis. DauKY. Inf. tom, 1. tab, (, 

llaenviron un pouce 8c demi de largeur , loifqae 
les ailes font étendues. Les antennes Toat noires 8c 
(étici'es. LaiSie eft fauve, avec les yeux noirs. Tout 
le corps eft fauve. Les ailes fupérieurcs font fauves, 
avec fi X bandes blanches , dans chacune dcfquellea 
eft une fuite de «oints noirs. Les ailes inférieures 
font jaunes, avec dix petites taches noires. Le defloui 
des quatre ailes eft à-peu-près fcmblable au deflus. 

Il fe rrouve dans la NouyelIc-Horan>!e , â la 
côte d'Or en Afrique , au Cap de Bonoe-Efpt tance. 

1^6. BOMBIX joli. 

BoMsTx létla. 

Bombyx alii zonvolatit fiavis .,fafeiis fex punc- 
torum wgrarum , pojlitit rubris apict nigris. Fa». 
Syfi. tntqm. p, $i^. n°. loi. — Sptc. inf. tom, 1. 
p. toi. «**• '4'- — 31«w. iaf tom. i, p, iji. 
n". I9'* 

PhtUna Tinea bella atis fiavis .- fiiptrlorHus 
fefdii fix punSonm nigrorum. Lin. Syfi. nat.p, 
884.»». i^t.-~Muf. Utd. Vlr.p. jîj. 

Pkaldoa mino' fuha maeulît nigrit a!b* iintê 
pulckre ai^peifj.KAt.inf.p.iii,n''.ï. 

PEriv. GapjjA. r. 11b. j-A?. i. 

Catesb. Carol. i. f6.iat.f6. 

PhaUna bella. Crau. Pap, exot. tom. x, p. 19. . 
pt, 1 07. 6g. C. D, 

PhaUaa btlld, Drort* /"/• t<»«. 1, tab, 14. 

h- '• 

11 a environ un pnuee 6c trois quarts de Jargciir, 
lorfiue les ailes font étendue». Les antennes font 
agites fc litMivi. .U titcScU coicelet font blva 
N 1 



«00 



B O M 



le PoiodiMt de noir. L*ab4om?n eft blanc , fanr 
Caclies. Les ailes rupérieures fùtit fauves , avec fix 
bandes blanches , fur chacune (lef(]ucllei e(l une 
fuicc de points noirs. Les ailes inférieures font 
rouges, avec le bord jK>(lérieur noir. Les quatre 
ailes font rouget en-dcflous , avec des taches noires. 

Il fe trouve dans les iHes de l'Amérique méridio- 
nale , à la Jamaïque , à Samt-Chriflophe ,. à An- 
tigoa 6c dans la Caroline^ la Nouvelle-Yorck* 

1J7. BoMBix gentil, 

BombTx pulchella. 

Bomhyx alis albis , amicis nigro fanguineoque 
fumHatis , pofi'uis apict nigrts» F Al. ^yfi» tntom, 
p, 58^. /i^. ICI. ^^Sptc. inf. tom. 1. p. 10 j. n*. 
1 41. --^Mant. in/, tom • i.p. 1 j 1 . /i^. 197. 

Phatûna Tinta palchcUa aiis alhis : fuperioribus 
uigro fanguintoqac punâans ,• infcrioribus margine 
pofiice nigris. LiN. SyjK nui. p, S 84. n?. 549. 

PhaUna ruichelU. icÔP. Entom. cam, n"*, 5 14. 






cx<?r. ri>/x. X. /. 10. 



Pftiv. Ga^oph, I. fd^. î.)f^''- J» 

Pkalétia lotrix, 
pL 109. fig. E, F. 

SuLZ. i///?. in/, tab. 1%'fig. xi. 

Se H A cr F. Icon. in/ tab. 111. fg. x . 

IVitnn.vtr^. p, 69. «•.9. 

La gentille. Erhst. Pap, d'Europe tom. 6. p. 48. 
pi. tii.ii'^. ^09. 

Il reflcmble beaucoup au précédent pour la forme 
& la grandeur. Les antennes fonc noires & féracées. 
La tête c(l blanche , avec un point noir fui le front. 
Le corceleted blanc & pointillé de noir. L'èàlxiomen 
cft blanc , avec une rangée de points noirs de 
chaque c&té. Les ailes fuptricufcs l'ont en recou- 
vrement , pcnch '-es de chaque côté , blanches , avec 
piuiieurs taches rouges & beaucoup de points noirs. 
Les inférieures for.t blanches , avec le bord poiicricur 
noir. Le dcffous de; ailes fupérieurcs cil blanc , 
:ivec des taches noires & des taches rouges fur le 
bord antrfieur & le bord polléricur. Les inférieures 
fmnt blanches , avec des taches noires. 

Il fc trouve aux Indes orientales , en Afrique , en 
AGe , dans toute l'Europe méridionale. Il c(ï com- 
mun en Provence & très- rare' au 1^ environs de Paris. 

La chenille fc nourrit fur d:ficrcnrcs efpèces de 
Solanum, fur llicrbe aux verrues (Ht.'iotrvplum 
'EMroptum ) , fur !a fiante nommée par les boranitics 
Myo/otis &<crpioki€i. Elle eil velue» p^tf , avec une 
ligne blanche tout le long du dos > 6c dcf {»oiDU noirs 
èL rougeâtrcs. 

15 S. BoMBix orné. 

BoMMTx omatriM. 

Bombyx alisderr^Jps rubrls atropunSatis ^pojlicis 
mtbo ntg'oq'Jê vdriis. Fab. Syft. intom. pag. 5S6. 
••. loj. '^Sftc, in/ tom. 1. p. xo). n**. 143. 
%^Mam. in/.t9m. s./« 151, ji\ i^. 



BO M 

* ThaUna noÔua omzttix Jpiriiinguis iâvîi 
dtprtfis rubrts otropunHatis : in/erioribus û 
poqut variis.' Lm. Syft. nae.pag. 859.» 
^Mti/ Lud. Uir. p. 5 84. 

Seba. Mu/iom. 4 tab, i^.fig- T9. 20. 

Clebck. Icon, in/tab. sufig* 5 > 4- 

Pkaltna ornatrix. Cram. Pap. txot. tom. 
^oy.p/. \66.fig. CD. 

PhaUna ornât rix. Drury. In/, tom. 1. 
>/. 1. 

Il eft à-peu-prcs de la crandenr du Bomk 
til. Les antennes font ncircs 5^ fétacécs La 
le corcelet font d'un blanc un peu lofe , ave 
ques points noirs. L'abdomen efl Clanc , a^ 
rangée de petits points noirs, de chaque cor 
deltous. Les ailes fupérieures fonc rôles , a' 
taches rouges & des points noirs fur le b( 
tétieur & vers le bord pofléricur 5 les inf 
font blanches , avec des taches noires réunies 
le milieu jufqu'à l'extrémité. Le dcflous d< 
fupérieurcs cft rouge , avec des taches no 
le bord antérieur & vers le bord poftciic 
voit une fuite de points noirs fur le bord 
rieur. Les intérieures font en dclfous fcmbla 
deflus, mais le bord antérieur e(l rouc;cârrc. 

11 fe trouve dans l'Amcrique méridionale. 

159. Bombix Priverne. 

Bombyx Privema. 

Bombyx alis incumhendbus , anticis /u/ci\ 
flava , poftiC s /ulvis margine atro. Fab. 5/ 
t&m.'x.p. 104.fl**. i^/^-^Mant.in/ tom, i. 
/i*. 199. 

PhaUna Privema. Cram. Pap. exot. tar 
108.//. l66.fig.E. 

Il redchible un peu aux nréeédens; il a < 
un pouce & trois qtiarts de largeur , lorfquc I 
font étendues. Les antennes (ont noires ^: HI. 
La trompe c(l touk'e en fpirale. Latrte A: îe c 
font jaunes. L'abdomen eÛ f^uve. Lesa'k'S lupr 
font noir.ntres , rayées de fauve , avec i::îc 
yaunc , allex large , vers le bord porter eur. L 
inférieures font fauves , avec tout le l>or.i ro 
r.cir. ledellou^ des ailes fupérieurcs e!l ù j 
faune dans U milieu. 

Il fe trouve à Surinam. 

i^c. Bombix Francifcain. 

Bombyx F ranci/a. 

Bombyx aiis ineumbintibus : anticis êameh 
imtrruptaat'é ^ poflk*:is hyaituis. Fab, Mu. 
tom. i. p. I ji. /i*. loc. 

La tfte de ce Bombix e(l noire , avec la 
ÛÊféAcmc couleur de lofc Le «oreelet cil < 



B O M 

ie rofe, avec une large raie longiimliDale , noire. 
let ailes fiipérieurcs fonc couleur de rofe en-dedus , 
avec une raie traûfverfaie , large , noire , interrom- 
paepoflërieuremcnt. Il y a en outre quelaues petits 
pdmts Qoirs. Les ailes inférieures f(xit tranlparentes , 
(ans caches. L'abdomen eft noirâtre en-defTous^ 
loage en-deflus , avec quelques uches noires. Les 
fartes font noires , de les cuiifes fonc fauves à leur 
partie antérieure. * 

Il fc croavé fur la cote de CoromandeL 

x6l, BOMBix Jéfuite. 

BommTx Jefuita. 

Bptn^yx alis incumbtntïhus atris , flrîa fulva. 
lA2.Syjf.'€nt.p. 58^. n^. 104. — Sp. inf, tom, 1 p. 
204, n*^ I4*y. — Mant. inf tom. 2. ;>• 1 5 1. n?. 201. 

Les ancennes de ce Bombix font peâinëes , fé- 
lacées à leur eztrémitë. Le corps efl noir. Les ailes 
ioDC en recouvrement, noires, obfcures , avec une 
nûe large , fauve , qui va de la bafe à l'extrémité de 
dttqtic^ ians coucher cependant au bord. La baie 
èi bord excérieur des aUes inférieuics^eft pareille- 
mcac Àuve. 

Il fe trouve aux Indes orfentalotf. 

tii. Bombix aimulé. 

BojrjFX annulât a. 

Bombyx ails incumbentthus atris ntveo maculatis , 
àUis alho annalatis. Fab, Gen.inf.mant,p, i8i, 
•^ftc. inf. tom. i.p. 104. «•. I47. -^Mant. inf. 
ton, 2. P' 13 a.. «**. 207. 

La tète & le corcelet de ce Bomhtx font noirs 
k mélangés de blanc. L'abdomen efb gris. Les ailçs 
fapérieutcs font noires , avec une tache blanche , 
à leur baG: , poincillée de noir ; enfuite une petite 
tde & deux petites ftries noires fur le bord interne. 
H 7 a » ao milieu de l'aile , une bande large , in- 
Kmmpae vers le bord interne , bifide vers le bord 
cnenic. Près de Teitrémité, on voit une raie ondée , 
fâfe termine par une tache ovale, àcôiédu bord 
^' ' nr; en deHbus elles font noirâtres, avec des 
blancs fur le bord. 



n fe trouve à Hambourg. 

xc-^. Bombix du Gramen* 

BoMMTX Granùnts, 

Bombyx alis âeprefis grifeis , linca trîfurca punBo^ 
fu alhidts, Fab. Syfi. entom, p. ^24, n^. 106, 
r^ftc.ifif, ton?. 2. p. 204. n®. 148. '^^Mant. inf, 
up. I J5^ito. 108. 

ïalâna Bombyx Gramiois fphilinguis ; alis de- 
S^fii^ ^ linea trîfurca pun&oque albidis. Lin. 
fut. naz. /. 8$o* «î- 7}» «R»ffr fmç. n\.li^o. 



B O M ICI 

Aâa. Stockh, 1741. f. 40. tab, 2. 
Frisch. J/z/. i#. tab, 21. 
Raj. I^f.p* 218. «?. 104.» 
Harris. i/i/I angl. tab, s,fig. 7. 
Wienn, ver(.p, 8x. «*• j. 

Bombyx popularis alis déjlexis fafcis alto ftriatis^ 
fiigmatiùus albis , pupilla brunnea. Fab. Syft. entom. 
p. 577. «^ 71. 

11 a environ un pouce & quart de largeur , lorf- 
Que les ailes font étendues. Les antennes du mâle 
lont pedinées , & celles de la femelle font fimple- 
ment fétacécs. La tête & le corcelet font cendrés , 
un peu roufsârrcs. L'abdomen eft cendré. Les ailes 
fupérieurcs font cendrées , avec quelques taches 
obfcures , peu marquées , & des ftries ou nervures 
blanches , & une tache blanche au milieu , à la 
réunion des nervures. Les ailes inférieures font 
obfcures , fans taches. Le deflbus des quatre ailes 
eft cendré obfcur. 

Il fe trouve au nord de l'Europe» 

La chenille fe nourrit de prefque toutes les plantes 
graminées : elle fait beaucoup de mal aux prairies. 
Me eft glabre , obfcure , avec trois lignes longitu- 
nales , jaunes , une fur le dos , & une de chaque 
côté. 

1^4. Bombix populare. 

Bombyx popularis. 

Bombyx alis incumbentibus fufcis albo venofis , 
pofticis albidis, Fab. Mant, inj, tom. 1. />. 13J, 



n*. lo^ 



Il reflcmble beaucoup au précédent. Les antennes 
font noirâtres & pcdinées. Les ailes fupéricuresL font 
obfcures , avec les nervures blanches ^ & une tache 
blanche au milieu. Vers Tcxtrémiié, il y a une raie 
formée par une fuite de petites taches roircs, en 
forme de fer de lance. Les ailes inférieures fonc 
blanchâtres cn-dclTus , avec le bord obfcur ; elles 
font cendrées en-deflbus , avec un point obfcur au 
milieu. 

1^5. Bombix fulminant. 

Bombyx fulminca. 

Bombyx alis Incumbentibus dentatis grifeo fufioque 
variegatis , thorace antîce albo , ftriga nigra. Fab, 
Gen, inf, mant, p. i8i. ^^-^Spec. inj\ tom, 1. pag. 
loy. /i^. 14p. — Mant, inf, tom, i,p, 133. n^, 210. 

PhaUna noâua leucophéLu, Wicnn, ver^.pag, 81, 

Les antennes font fcrrugincufcs & peâinées. Le 
corcelet eft gris , blanc à fa partie antérieure , avec 
une ligne tranfvcrfalc , noire : il y a de chaque 
coté une petite tache blanche, en croilfant. Les 
^ jûlet fupérieures font blanches à leur bafe ^ avec 



101 



B O M 



èc% lignes noires } elles font cnruite g*^iret , flc elles 
onc au milieu une large bande obicurc » ^oc les 
côccs font termines par une raie ond^c , blanibc. 
11 y a des taches blanches fur cette bande. Ueztré* 
mi.é de Ta le ctt griie , avec une raie oodée, noire, 
les ÀiIes ial^rieutes (ont giifes. 

Il fe trouve en Allemagne. 

166. BoMBix d4i GbrioÛL 

Bombyx Glonofd, 

'Bombyx alis îiuumbtntthus , atris , fuhro favo* 
firr var.egatis : poftieis nigris margine Ûav0. Fab. 
Syft. nat. p. 587. «*. 107. Spé£. inj. tom. s» p. 

ftoj. n9. 1 50. mmmMant^ inf. tom. t.p. ij^.n^.xii. 

n eft de grandeur moyenne. La titc eft neire ^ 
avec un point jaune , à la bafe , de cba<^ue côcé. 
Les antennes ibnt fétacées. Le corcelet eft noir, 
avec Quatre poînts fauves à la partie poftéiîeure. Les 
ailes fupdieures fonr noires, avec un trait rouge 
à la bafe , deux points noirs i enfuite une raie tranf- 
▼er(àle , finuée , (aune » 9c, puis deux taches jaunes , 
àoni la première oculée , ronde , avec la prunelle 
iioires la féconde reniionne, avec la prunelle rouge. 
Après ces taches , on apperfoit une raie tranfver- 
(âle , ondée , jaune , & une bande fermée par des 
taches rouges. L'aile eft terminée, vers le bord 
extérieur & vers le bord interne, par une grande 
cache jaune. L'abdomen eft noir , & l'anus eft jaune. 
Lc$ panes font noires , avec des taches jaunes. 

Il fe trouve aux Indes orienules. 

La chenille fe nourrit des feuilles du Gtoriofa. 

%6y. BOMBix du Crinum. 

Bombyx Crini. 

Bombyx alis ineumbtntibus atris , nnu mûrginem 
fubferrugimis , pofiicis aibh. Fab. Syfi, tntom. pag. 
517. «•. 108. "^ptc. inf. tom. 1. p. 105. a*. 151. 
9^Mmnt, inf. tom, i. ^. 1 ) ). a®. 1 1 1« 

U eft de la grandeur du précédent. Les antennes 
(ont fétacées. La tère 8c le corcelet font noirs 8c velus. 
L'abdomen eft cendré. Les ailes fupérieures font 
noires , luifanres , avec une uche au milieu , réni- 
Ivrme , fer ugineufe Les ailes inférieures fent pref- 
que ferrugineufes , avec le bord noir^ 9l une raie 
cranfvcrfale , ondée, noire. 

U fc trouve aux Indrs orientales. 

Le chenille fe nourrit des finiillet du Cnmxm 
êJUtUum. LiM« 

a^l. BoMBix Rofettc. 

Bombyx rofta. 

BomàvM élis incmmètMtiUts mfiis t fnitU trihu 



BO M 

ifitom.p^ Jly, »•. 199. '^■^ptf.inf.tom. 
n9. l$t* — Afa«. inf. tom. 1. /. 1 5 ). n*. 

Phalâtui piSinicomii eiinguis , aiit itftê 
fuptriortbus punSorum arciumque nigror 
àuplici, GtOfr. Inf. tom. x. p. m. no, ij 

La Rofette. Gxorr. ib. 

PkaUna miniaca geometra fettcorms ; à 
datis , omnibus paUi'îe miniatis , anticis 
data ad bûjin^ charaQenbus in média ^ 
vtrfus margînem pofiiçum nigris. Foks. 

PhaUna minor^ alis velus miniaceit , 
iineolis nigris in medio notatis. Rai. Inf. 
/l^ t6. 

PhaUna Bombyx rofta. Esf xm. Pt^. 
p. i%6. sab. %7'Pg' '%*»)• 

Haeexs. Inf angl. tab.'^o.fg. P. 

NatUff I X. tab. X . fig. i B. 

PhaUna noSua rubicunda. Wienn. ver^, 
«•. 10 ' 

PhaUna rofea. Fouac« Entom. par. / 
a*. Bf. 

La rofette. Ebnst. Pap. ttEurop. tom. 
pi. XXI. a*. )io. 

Il a environ un pouce de largeur lorfc]u 
font étendues. Les antennes font filiformes 
couleur rofe pale. La tête 6c le corce cr ( 
couleur rofe pâle , fans taches. Les yeux i 
Les ailea fupérieures font d'une belle c< 
chair, avec une l^ne tranfverfale , crc 
placée on peu au-delà du milieu , & une 
pomts noirs vers le bord poftérieur. Les l 
lieures font d'un rouge pale couleur de cl 
taches. L'abdomen eft pâle en dell'us , & 
deiTous. 

U fè trouve en Europe , dans les bois 

La chenille eft courte & très-velue ^ le^ 
gris ac difpofés par Êiifccaux 5 la bouche 
rouge orangé. 

B^9. BoMBix collier-rongc. 

Bojtfjrx rubricollis. 

Bomlyx alis incambentibus atra , colla 
neo ; abdomine flavo, Fab. Syft. entom. p, 
1 10. ^'•^Spec inf tom. x. p. xo6. n^. 153, 
inf tom. X. p. ijj.a®. 114. 

PkaUna no&ua t\ibïico\\h Jpirilinguis U 
coiUrd purpureo; abdomine Jlavo, Lin. i 
p. 840. a*. 1 1 ^. ^^Fuun. futc. /i°. n 54. 

Phaidna feticomis fpinlinguis ; al s d/Jle 
cantibus , coU:r: purpureo ^ abdomine jt ave 
Inf tom. x.p, 148.11*. 79.pl. ii.fg, i« 

La Veuve. GBorr. ib. 
CUAÇS.ifta, inf tab. i. fg* i« 



B O M 

EiP. Pof, Europ. 4. p. 90. tah, 9t. fig, I , 

ScHAETf. Icon- tai. }9-fig- i , ?• 

PhaUiut niiricoUii, Foukc. Entom.par.p, 191. 

f. lOf, 

PhaUna itoSua fuirieolUi. Wîtan. Vtr^. p. il. 
a*, ir, 
La Veuve. ZtMtr.Fap. tCEurop.tom.C.pt. m. 

.-.,.■• 

11 a environ on pouce & un quart ie largeur lorf- 
^tt les ailes Tont étendues. Les antennes font noiies 
ft Céacici. La cète eft nolic ; la trompe eft femi- 
gmeure & roulée en rpirale. Le col ou la paicic an- 
térieure An cercelct elt louge en-dclTus ; le refte du 
condet eft noir. Les ailes font oblongucs te noires ■ 
ÙPt taches. La potthnc eft noire , Ac l'abdomen eft 
)aanc. Les panes (ont noires. 

n fe trouve en Europe , dans les bois. 
. La chenille Te nourrit d'une efpèce de lichen qui 
fc tronvc fur te Pin Scie HJtre. Lllceft velue , noire, 
itec des bandes d'ua noir ttès-foncj. La tétc cit 
Wbcc & marciuée d'une tac bc triangulaire, blanche. 

Les aoteuis du Catalogue Syl^ématique des Pa- 
|3Ioas dei enviions de Vienne allîgnent pour iiour- 
mue à cène chenille la plante nommée par les Bo- 
t^&a Jungermania complaaata, 

170. Bousix fùUginctix. 

BtijtM rx fulipaofa, 

B»mhyx ath incumhtittibut , rairo futigînoff : 
fu8» getnino aigr» ; aidamiTU faagainto ; dorfo 
■ip». Fa». Syfi. ttttom. p. j«B. n". 1 1 1. — Spte. 
i^,um.i.. p. \o(. no. i^^.—Maatt taf. tom.i. 



B O M 



103 



PkéUaa noSut fiiliginora fpiriiittguit l^vU ; élis 
liât. gag. 8,*. 



- ufa-fuIigiaofM puaâogemi.. 

lâti nùo margiitath. Lin. Syfi. 
■*. Jî.— JFffltn.jiwe.Ji'. I — 



PkâlâMa minor. 



r obfeurt 



■ufis fiu putlit 
Inf. pag. 



fkalêMM ^lipnofa. ScOP. furent, cam, m. 50!. 
Rois. laf tom. l. daff, t. Vof. noS, tab. 4]. 

Ahhulal. laf. tab, jo. 

HatKis Aurtt.tab. i\. 

▼iiK. Pop. p. aj. ub. 4j. 

ScHaiit. leùn. inf, tab. jj-fig. 7 > t- 

PIuUm^ Bombyx faUgitufti, Wienn, vtr^. pag, 
H.»'. II. 

L'^câUc ciamoifie. Ekhst. Pap, d'Europ. tom, 4. 
Mj».^l{4&p/. I5f. n«. 100. 

Il K CBviton un ponce Ec tm quart delargenr lorf- 
^-Ici aies {bttt jtendacs. Les anieoncs font à 
■<■' pcâiaéci. La tite te. le corcelct font d'un 
Mi bna. L'abdomea eft longe wdciTal ^ aVfcc 



nne faite de taches noires fur le dos j il eft rous , 
brun en-delTous. Les ailes rupérieures font d'un roui 
brun , avec deux points noirs au milieu. Les infë- 
rieures font rouges , avec une bande noire vers le 
bord poftéricur , ou une fuite de taches noires veis 
le bord. Les pittcsfonT noirâues. avec les cuillc* 
rouges. 

Il fe trouve en Europe. 

La chenille' eft couverte de poils toufsâtres. La 
tête & les âi paitcs jcailleufes font noires. Son corps 
eft brun. On la tiouve fut la Rave , la Moutarde , 
la Patience. l'Ofcille , le Fufain, la Ronce, le 
Framboifier, le Gtofeillet , l'Epilobe. le Plantain , 
le Bouleau , le Maironier , Sic, &c. Elle fe cache 
pendant l'hiver fous les ailTeMes des branches d'aibres. 
Parvenues à toute leur grollcur vers le mois de 
Mai , ces chenilles fc £lcnt une coque mince , dam 
la conftruâion de laquelle elles font entrer auel- 
qucs poils , apris quoi elles fe chaînent en chty- 
lalide , & eu foiteat fous la forme dlafcâc parfait 
au bout de trois femùaes. 

x-ji, BouBiz crible. 

Boj^trx cribnm. 

Bombyx al'is incumieniibai aacîcîs al&ït cranjverfi 
nigro punStuis. Fab, Syjl. tmom, p. j8l. n". 1 1 1. 
~—Sptc, inf. tom. i. p. lotf, n", i(j'. —MaiU, 
ir^f.tom.i.pjg,. 154, b". ii«. 

Pkaltna Bombyx crtbrum fpirilingois ; alis in- 
cumbtntibui , fuperioribut albiSy tranfvtrft nigro 
punSaiis. LiH. Syfi. aat.pag. 8ji. n". 7<. —Faun, 

/«C.BO.Iljtf. 

PhaUna Bombyx crièmm. Esfeil. Pap, Eiirop, 4. 
ptg jî). tab.49.fig I. 

Tinta aiii argtituii .eorpori ciiciamioiuiis ,faftia 
duplici tranjvtrfa punSorum nigronan, GïOfï. inf, 
tom, x.pdg. 190. a', il } 

RiAUM. Mém, inf. lom. i. tab. ji.fig, 7, S,9Î 

Witnn. ver^.pag. 6Î. n*. 8. 

Le crible. Ernst. Pop. d'Europ, tom. S.p. 47. pi. 
tio. n". ,08. 

Il eft un peu plus petit que le Bombyx di^ Séneçon. 
Les ailes fupétieutcs font blanches , avec plulieurt 
raagées irantVcrfalcs de points noîts. Les inlïrieuijF* 
font obrcures , fans taches. Le dc^ous des quatre 
ailes eft obfcur. Le corcelct eft blanc , avec quel* 
qucs points noîts. L'abdomen eft jaunâcic. ^ 

Il fc trouve en Europe. 

%ju BouBix obfcur. 

Bombyx ohfcura, ._ ■ 

Botnbyx aiis ineumientHus coxcolorihui fofeit .- 
antieis punSis tribus albo kyolinis ; abdomintfimvo i 
lima niera. ïai Sptc. inf. tom. 1. pag. io<. ■•. 
i;6, ^Manc.ii ~ 



inf. tom, X. pag- 134. 1 



1.-4 B O M 

i - ,". :-■ ■:. .,',j Ar.cilla a!ii [af^ls : fuptfioriiut 
ftiJj s_\-<j.'i/JM gtuumor athis ; iafiiioriiiu luttit , 
»^rg'Ht triuqut fufio. LlK. Syfi. tut. ptg. 8j J. 

■% 9i- 

PltiUaa ftticamU JpJii/înguU i afii Afitxh , 
fi.ptr.ùribat nigrii , punâît quatuor ml'/tM , tnfiri»- 
riiui f.j\ii fuf.o mar^inatis. GiOfT. Inf. tom. i. 
fjj;. ié8. b*. 114- 

La l'h^line a quadiillc. GtOFF. ii, 

ScHAïf r. hofi. inf. laK 17g. fig. 4 — 7. 

Pha'»!t.i i'tmopiàii. FouKc. EnXOm. par. p. jot. 
■*. 144- 

PhaUna NoUum And/la, Witna. vtnf. pag, 
4p. »f. 14. 

La rcivaoïe. Ernit. Pap.d'Earop. lom. 6.p.$t, 
pl. iij.n". 114 

Il a environ dix ou onze lignes de largeor 
lorfque les aitcs font érer.dues. Les antennes Tant 
filiformes. Le corcelei cil d'un roui brun. La partie 
fup^'ieU'c de l'abdomen cil jaune , avec une rangée 
' .lor.giiudinalc de points noirs. Les ai'es fupérieurci 
fo' t toufsàtici, brunes, a*ccdeui , trois ou <^uatie 
points ovales, blanchâitet , tranfpircns. les ailes 
intl-rietircs fart roufiâtres , obfeuies , fans tacbcs. 
Le dcllbui du coips Se Ici pattes font obfcurs. 

Il varie un peu par le nombte des tathci te par 
la couleur des ailes infcrieuies , <{ui font ^uclque- 
foii jaunâtres , & bordées de brun. 

Il fc irooTc en Ettr^c, 

La climille eft velue, Doir«i avec uois lignes 
longitudinales , jaunes , dont une fut le dos un peu 
plus gtanJc que les auuci. Les pattes polléiicuics 
ivni jiuncs. 

17). BOMSix ponitu<!. 
Bû.virx pMr.Bata. 

Bombpx a!ri iacamtiii:iiuj cottcoiortiat , aatuh 
ftifi-i ttib-i puntljlii .pefiiai pivitapict/iifiit. Jau. 
Sptc. ir.f. lom. 1. p. 107. «-'. tJ7- —Mant. inf. 
tom. i.p. I J4.n". ni. 

Esrtt. Pop, ^Eiirop, iw. 4. p, j}. tai. tj. 

fg- i- 

La ménagère. Eknst. Pop, ^Eunp. 19m, 6. pag, 

«0.f/.llj. (••.(!(. 

llrcflcinUe bcauto'içao précédent, les aDtenoet, 
ta tète & le corcelci lont noiràitcs. L'abdomen cft 



jaune , avec une ligne longitudinale , formée par 
Jtsp«inn noirs. Les ailes fu,-<c[icut^-i lont obfcures , 
avec dcus peii.es lachct ovales au mi icu , & mis 
Tcis le botd ponéricur, blanches, traalpareniet. 
La tache ciicceuic des trois dcrni-rcï ne forme 
fouveoi^u'un petit point. Les aile* mtciieurn font 
iatinct , avec le botd pofténeui noirâtre. Le d^nbut 
rfes quaiie ailes cil fcmblable av-dclTus. . 
llB't <tf ta^»ji in but Oanphiad fuM. Daa* 



SOS 

thoinc ; Il fe trouve aulll en Italie 8: atu cnrâo&i 4e 
Lyon. 

BOMBTX. Vpyt^ BoiHix. 

BOX.D, M.<Kco. Ona donné , ca E nt c w o t o^ * 
le nom de kord à la circonfércoce des x&n , a la 
panie qui tciminc le coicclet antéricuremcBt . 
pollcrieutement te latétalement , à ccUe <|ni ter- 
mine latéialcment les clftret , à celle qai ter> 
mine poflétieurcmenicbaque anneau de rabdomeat 
à celle enfin qui termine la livïc rupét-cOTc , la lèvre 
inféttenre , le ch^peroa , les mandibules , les ml* 
cboires, &c. Le bord de toutes ces paniescftcntierva 
cilié , crénelé, denté, dentelé, en fcie , épiucKi, 
déchiré , Sec. On lui i donné le nom de r*hord)aiX' 
qu'il eft un peu relevé. 

BOSTRICHE , BoïTUfcwt//. Genre d'infeûei Je 
la troiftcmc Set^ioo de t'Ordte des CoUoptèict. 

Les Bofiriektt (ont des infeâcs pecfqoe cy ia- 
diiqucs , dont le corcelet eft elobulcui , otJioaii*- 
meni épineux, on dente â fa partie antétinue A( 
fupciieure , dont les deux ailes font cacbécs bw 
des étuis , qui paroifTent fouvent ttooqnéi dt éa^é \ 
vers leur eitrémi'é; enfin dont les taifes root 'S* : 
formes , Oc compcfés de quanc articles. 



M.Geofiroycdle pretnier adtenrqniwd _ 
ce genre d'inlcâes : Linné, St prcfouc km» les i»- 
loniologiflcs , qui ont écrit aptes lui , l'oat COB» ' 
fendu avec celui de Dermclle , auquel ilnc r 
ni par aucune partie du coips , ni car (â 
de vivre. M. ViWii a d^^cnt deux elpîces ùc J 
ttUhti Ibuï le nom pifnciique de Ligaiptrda , c'd 
dite l'ercriois, M. Fabricini'a établi deux geof 
l'un fous le nom de Apatt , qui léptmd àccW \ 
Bofirickiu de M. Geoftroy, & l'autre fod^ < 
de BofirUhai , qui cfl le même ti<ic celui deSi 
du même auteur. Nous îgaotons quels ont M|l 
motifs de M. Fabiicius, en tranfpoUntiksM 
lefus. Il cous patoitquc ce natutalillc. d 
aés-esad . n'avou pas examiné le Bo/trijK inm 
GcoAioy , puifqu'il ne l'a point placé pats' 
Apaui. Nous croyons devoir ccnfcrvet k | 
Bofirithi tel que l'aétibliU. Gcotttoy ,ea fl^ 
tutlescfpïccs découvertes depuis ce céliMC ■ 
luialiftc. Nous confeivcrons aullï le gentc S 
que M. Fabiicius a mal a propos coofoaduanC'i 
Bojlrithf capucio. 

Ce genre a quelques rapports avec celui de 
lytct mais il en dtaite par plulîcors codtoiis 
mafTc , qui termine les antennes des Scolytcs , p 
d'une r.;ulc pièce , tandis ouc celle des B«Jlri 
cft compoféc de tiois aiiicles petfeliéi : de f 
les tatfci des Scolytcs font gatnit en-4cdÔM 
pclottcs , Ac ceux des Bofiritktt Toot 
wÛbiiBci. 



3 o s 

mes des Bofirichti Coat courus , \ 
longueui de la rooici^ du corcclec , 

malTe pcrfuliée , un peu comçiwaii : 
Tipolees de dix arEÏcIes, donc te piemier 
, plus long (]ue les autres ; le fécond 
ouc le pTcmiet , mus plus gros que' les 
apeu^lobuleui ; les autres font courts, 
lue globuleux ; les crois derniers fonc 
oliée ; leur figure cA convexe d'ua côcé 
tatre j le dernier ell ovale. 

petite , arrondie polUrieuremenc , un 
: dans le corcclet , & l^gèiemenc in- 
:ux fout petits , ronds & fatHaas. 

eft compcfée d'nt:e lèvre fup^ricure, 
fldibules, de deux mâclioiics, d'une 
^e &. de quatre ancennules. 

p^riesrc eft plate, peu large, corîacéc , 

emcoi écbanci^e. 

bules font eomécs , très-dures , poin- 

dcniées ; les dents placées vers le mi- 

raillantes Se arrondies, 
•ires font membraneufes, bifides; les 
: inégales i l'extécieure eft un peu plus 
'autre , ciliée , pointue, L'iotcinc eft 

inférieure eft membraneufe , petite , 
:. LesdiviGoos font arrondies & égales. 

luIes font filiformes ; les antérieures , 
mzues que les autres , font compofiiiTs 
cides , donc le premier eft court & 
ond Sl le rroiCème font coniques ; le 
■vale , alongé ; elles font iurérée? au 
aires. Les poftérieurcs font compofiics 
.es prefqac égaux , & inférées à la bafe* 
lènc inféncute. 

t eft grand , anoadi , pre&uc globu- 
le que les ^ly très : il eft ordinûrcmenc 
t pâme antérieure St. fupérieurc , de 
teIcTées& umpeu coorbées.Ces épines 
es, & fbncpattiedelafubftancc cornée 
Latfquc l'infcâe eft dans une pofîrion 
& <ju on le regarde en dclTus , on n'ap- 
: (a tête j elle dt caaitemeiK cachée par 



B O S 



lOJ 



L'Jcaflôa eft crèi- pettc; il eftj>rdlàaîremcnr arco&jt 
ou coupé poftéricutement. 

Le> élytres font à-pëu-prfcs d'égale latgeut dans 
toute leur longueur ; ellct font alTez grandes , Se 
enveloppent une parric de l'abdomen : elles foi» 
arrondies vers leur extrémité , fbuvcuc elles font 
comme coupées & armées de dentelures ou d'épines 
à l'eadroit de la troncature. Au dcfTous des élytres 
il y a deux ailes merobraneufcs , repliées. 

Les pattes font d'utie longueur moyenne & aflcs 
déliées. La cuîHe eft allez mince 3c un peu compiT- 
méc. La jambe eft mince , un peu comprimée , ft 
terminée par plufieurs épines très-peu apparentet. 
Les urfcs font compofts de quatre articles nlifbrmef. 
Le premier de ces articles eft prcfque cylindrique , Se 
plus long que les autres ; le fécond Veft beaucoup 
moins ; le troifiime eft le plus court ; le demiêc 
eft long, &unpcurenBé verslcbouc: ileft annédc 
deux ongles forts , ugns & ciochus. 

Les larves des Bofirichet rellemblent à un vet 
mol , court , un peu renflé : leur corps , ordinaire- 
ment courbé en arc , eft compofé de douze anneaus 
diftindls ; il eft muni de (Ii pactes écaîlleufci & d'une 
tête écaillcufc , alfcz dure , armée de deux mâchoirei 
très-duces , ttis-folidcs & tranchantes. Ces larves , 
fembhbles à celles des Vrillecces , vivcnc dans le 
bois mort , le rongenc , le percent de toute part 
& le réduifent en poufliète. Elles ne parviennent A 
toute leur croilTance que dans l'efpacc d'une ou de . 
deux années : elles font leur mue , Si fubiffent leur 
méiamorpKofe dans le bois qu'elles ont rongé , Se 
elles n'en forcent que fous la forme d' in feâe par- 
fait. Ou peut élever ces larves dans la farine de 
feigleoude froment: elles y vivcnc trts-bicn, s'y 
changent prefque toujours en chryfalide j mais on 
obtient rarement par ce moyen l'infeélc parfait. 

C'eft autour des arbres à demi morts , fur t^ 
branches mortes , fous l'écorce i demi poume 
èa vieux arbres , & fur-touc des Chéucs , enfin Cu 
le bois coupé depuis quelque temps, tju on rencontre 
les Bofirichts , foit au moment qu'ils en forcent , 
foie lorfqu'ils y cecournent pour y faire leur ponte. 
Ces infeéles ne fréquentent jamais les flenri & ks 



feuilles des végétaux , 4c ils 
ivcment le bois vivant. 



1 attaquent que 



net* 




t»oè 



Suite ie flntrodi^Un à tWfloire Naturdk des InftSul 



BOSTRICHE 

BOSTRICHUS. Geofi. Fab. 

VERMESTES, Lin. A P A T E, F a è: 

CARACTERES GÉNÉRIQUES. 

Aktbkkbs coones , en maflè , compofees de dix articles : premier an 
gros & long ; les autres grenus ; les trois derniers en mafTe peifoliée^ 

Bonche compofee d^une lèvre fupérîeure » ât deux mandibules corn< 
pointues» de deux mâchoires membraneufes , bifides, dune ièvre infcriei 
petite t membraneufe ^ bifide » & de quatre antennules filiformes. 

Tar(ès (impies » filiformes ^ compofés de quatre articles. 

CorctUt globuleux , oriimairemcnt armi antériturenuru de pentes épines crocl 



ESPECES. 



I. BosTHiCHi taricrt. 

Bran noir \ éfytrts rabottufis , rMcuUts » 
coupéis & dcmtéts À kur extrimiiéi co^tUi 
tubercuU , épineux. 

1. EosTEicKi mendiant. 

Noir ; ûbdomtn brun ; coraUt ghbubujt ; 
étytns un peu coupées^ oftc deux dinitluru 
obtufii fur chaque* 

}.BosTAicHi céphaîote. 

Voir ; coreetit globuleux , épineux mué* 
rieurtment i éfytrarabateu/a^ un peu tron- 
fuéts b dentéts. 

4* BosTAiCHi coma* 

Voir ; corettei tubercule^ biconm UMi&ieÊS^ 
rtmtni p éfytra ensiires » ci rinées. 



5* BosTRicHi crochu.* 

Voirâtn; corctUt arrondi^ armé de 
crochets dentés , élytrts munies d une ^ 
déni. 

6. BosTRicui moine» 

Noir : corcelet convexe , tubercule; él 
un peu coupées , prefque dentées , avec 
lignes longitudinales , élevées. 

7.B0ST RICHE Jéfuiie. 

Voir i éfytres entières » fortement j 
tillées > corcekt élevé » épineux aniéri 
mentm 

%. BosTHicHE en deuil. 

Voir ; corcelet globuleux^ couvert de p 
ikvés ; éfyeres rabottufes , entières.. 



■ f 



• * 




Sube de tlntroduclion à tHifioire Naturelle da InfiSesi 



107 



B O S T R I C H E. (Infeûes.) 



>sTRicHE Capucin. 

élytrcs ent lires f rouges i corcelet 
: , couvert de points élevés , pointus» 

osTRiCHE bimacuic. 



14. BosTRicHB Hermîte. 

Noir ; élytres coupées , pointillées ; corce- 
let globuleux , tubercule antérieurement. 

ij*.. Bostriche brun. 

/ ^ , r , . D'unbrun ferrugineux ; corcelet globuleux, 

corcelet globuleux avec une tache \ un peu épineux aLrieurement s lires col 
nduéede chaque côté; élytres cou- pécs , noires poftérieurement. ^ 
nneujes. ' 1 

I^. BoSTRlH£COUpe« 

Brun; antennes fauves ; élytres pointillées ; 
coupées , fan^ épines ni dentelures. 



o s T R I c H E double-épine. 

re , pubefcent Ulytres brunes , forte- 
fitillées^ tronquées ^ armées de deux 
rus. 

os TRICHE murlqué; 

élytres brunes , coupées & Jixdentées 
lité ; corcelet convexe y mûri que. 

'RICHE (ixdeucéf 



antennes fauves ; élytres prefque 



17. Bos TRICHE nain. 

Noir s élytres entières , pubefcentes , poin- 
tillées , brunes; corcelet élevé ^ tubercule. 

18. Bostriche bordé. 

Noir; élytres ent lires ^ pâles ^ avec tout le 
bord noir* 



19. BpsTRiCHB marginé. 

- . -. , .,.~^ Noirâtres corcelet velu ; élytres entières , 

., CBupées, munies de Jix petites obfcures, avec les bords & quelques poinù 

{ferrugineux. 



\ 




)■ • «^ f fciÉM^aa^riMMfcwÉM 



iifinii lairiTi 



S 



■MlMÉHdUMwiHn t 



O. 




:n:5 I C 5 B O S 

: ... ._ . _- .^— ^^ . ^,. ., j. ^^,-. ^ - -.^ t: 5*:i pj» panJ que le Bofir'ul 

^ ^^. — i,,: I. i^ *V, ** ~:'"-~iu:T ti't |:'.ôc cw, on peu avance & r 

'" *" ? i»i ^M-:» -icr, ar.:'::Cwrcment. L *ccui or 

--'^^ T..:.--— ". -r:. -.-r:: r.:; ^ xsl- I^î i.Tr:n .".-c: fcrrrrccnt poiniillccs, • 

- ^':-— -. '• — —-.'-.._• .---.. r ^. -"•/- rr- lincs îL«^îc« l-r^^ridinalcs lur chaque , i 

'"^. — - ■■■ — - ^i. -:. -•^. ^-i5^» »- iict la j^i iC-T««, xTusie <ie dcui iub< 

^ — '--*■■ •* r.-r. -^- T.j. . - ^4i:ii: :ics, Labôcaien cft un peu ccndu 

-^ . . : =-:<rrs 1 . :r.e de Bourbon . d oii 

~ ■ " ■ n ";t- . ri: V! David , gouTCiccui. 

' r r: rr-^i ^ ^tt^sut i szn rzn\ T'i .z&rur^ ii :ci. 

C'.i .^ -,:. «•:•«■:':*. ^ f-izu l'cczc xu cior ^^.-r--- ixjri iziegrs. En:, 0€ k:jl, •: 

- yLL-zsTiTu:, . îoz: a !oc3ic & .a par. ce u: 
.-,fif acjii'i- . .--: .i cc:t* ci: :rcs-r.oir. l- ; 

.... - i:_'vu ^ i rrrr^-^-, i^ un-. ;. la .^^ „ i^, ^.^,^«^L«=jrcaeù ::cs-rc::: 

■ rs jjn ^A^^:^••.». arTo:iJ.es &: cz:!t:cs a . 



\ • 



j-^v -, •-. • , -1 . ^.•.».*s;i. , n;rï- i'im ce: cs^«;zc sou lignes lor.^ 






I ^ XKsnear ai Mr-}.-ér cpiccsx , aui« :. 1 
•.^ n:. - : :^...- . ^ ^*-mMx. r jur ft [ ^aw y miuj csxL U ?ê« et'; roirkrc , a% c> :. 




BusTMKmtfs 






B O s 

ft^o tmncato. Fab. Syft, entom,p, J4. n^, 1. 
Szec, i'zf, tom, \, p. 62.. no, i.^^ Mant, inf, corn, 

Ligniperda comuta, Pall. SpîciUg. [ooloj^ inf, 
f. 8. eah. i. fg.^'i 

H rcflemble aa Boftriche Jéfuite , pour la forme & 
2a grandeur. Tout le corps ed noir en deffus, & 
brim en dedous. Les antennes font d'un brun clair , 
tL un peu plus longues que la tèce. La tête eft cou- 
verte antérieurement de poils fcrrugineui bruns ^ très- 
fcrtés. Le corcelet efl convexe , tout couvert de 
points cievcs , un peu plus faillans à la partie an- 
léncure. L'écuflbn eft très-petit. Les élytres font for- 
tement pointillées , & elles ont chacune trois lignes 
longitadinalcs élevées. La partie poflérieure e(l 
on peu tronquée , pointiHée, & on y remarque (ix 
petites dentelures ^ qui font la fuite des lignes longi- 
■idkna!cs. / 

Il fc trouve en Amérique. 

Du cabinet de M. Banks3 il fc trouve au/I! au cabi- 
■ec du roi. 

, II a été rapporté du Sénégal , par M. Adanfon. 
Les Nègres de ce pays nomment cet infcde 

7. Bo s TRICHE Jéfuite. 
^oiT%iCHVS Jefuita, 

Bofirichus elytris integris variolofis , thorace 
maici truncdto fpinofo, 

Apaxe jefuica elytris integris variolofis ^ thorace 
êtuice truncjto. Fab. Syfi, entom, pag, 54, n^, 3, 
— Sfec, inf. tom. i . p. ^ i . no. j . — Mont, inf. tom . 
'•FiS- 3J- «o. 4. 

n eA prefque une fois plus grand que le Bofirîcke 
C^ucin. Tout le corps eltnoir.Le corcelet eft élevé, 
fBDvexe, entièrement tubercule ^ fur-tout à la par- 
er antérieure, avec des dentelures élevées, un peu 
vqaécs & pointues à la partie antérieure. L'écuubn 
cft très-petit. Les élyttes font fortement pointillées 5 
;Ia points font très -rapprochés , & ils forment des 
I frics aflez régulières : Teztrémité n'efl pas tron- 

fe , mais feulement un peu déprimée. Le deflbus 
corps cft noir , avec des jpoik rouflatrcs bruns , 
Itmèmcmcnt couru , & yiubles feulement à la 



n fe trouve à la nouvelle Hollande* 
Pu cabinet de M. Banks. 

S. BosTRicHE en deuil. 
BoirJt/cjfiri luMuofus. 

icftnchi» niger, thoract pbho muricMù ; efjh 
^ fcatris , inugris. Eut. tm kiJI, net. éu uif. 
"rBiCHi.p/. i.jCg.^. 

effcmUe tnnlremcBt n JÊq/hidk C^PKiii^ 



B O S 



ïop 



noir. Le corcelet eft prefque globuleux , 6c couvert 
de points élevés, pointus. Les élycres font un peu 
rabotcufcs , luifantcs. Le dciTous du. corps & les 
pactes font luifances. 

3'ai trouvé cet infcdlc fréquemment en Provence, 
fur le bois coupe du Chêne vert, Quercus Ilex. 

p. BosTRicHE Capucin. 

BosTRiciii/s Cap^'cinus, 

Boftnckus nigcr elytris integris punâiatis ru^ 
bris i thorace gibbo muri^ato. En:, ou hift. nat, des 
inf, BoSTRlCHE, /?/. i.fig* I. B. C. 

Boftrichus niger elytris ^ ruhris. GCOYY. 'Inf 
tom. l.pag, joi. /?o. 1. tab. S.fig. I. 

Boftrichus capucin us niger , elytris abdom'ne^ 
que rubris y thorace emarginatoretujo. Fab. Syft. ent, 
pag. f9. «o. I. — Spec. inf tom. i.pag. 67, n^. i. 
— — Mant. inf tom. i.pag ^6. ne. i. 

Dermeftes capucinus. LiN. Syft. nat. pag, f6i. 
no. 5, — taun.Juéc n^, 41 éî. 

ScHAEFF, Elem, inf. tah. iZ.—^hon. inf tab. 
lS9.fig. I. 

SuLZ. Hift. inf tah l.fig. 5. tf. C. 

Dermeftes capucinus, Schrank. Enum. inf auft. 
«^ ^8. 

Dermeftes capucinus. Vill. Entom.tom. i,pag^ 
46. n°. 5. 

Il varie beaucoup pour la grandeur. Les antennes 
font noires. La tête eft noire, petite, inclinée. Le . 
corcelet eft noir, grand, prefque globuleux, légère- 
ment échancré ancérieuremenc , couvert de points 
élevés pointus. LécuHon cft noir. Les élytres font 
rouges, couvertes de points enfoncés , prelque rabo- 
teules. Les pattes & le defTous du corp} font noirs. 
L*abdomen eft fouvent rouge, & rarement d'un brua 
noir. 

■ 

Il fe trouve dans prefque toute TEuropc^ fur les 
troncs à demi-pourris des arbres. 

10. BosTRzcHEbimaculé. f 

BoiTtLiCHus bimaculatus. 

Boftrichus niger thorace gibbo fubmurîcato , utrin-^ 
que macula grifea , elytris retufis bifpinofis. Ent. pu 
hift. nat. des inf Bostriche. PL Z. fig. 14* 
A. B. 

II cft une fois plus petit que le Boftriche Capucin. 
Les antennes font d'un brun teftacé. La tête eft 
ncnrc , it la lèvre fupérieure cft ciliée de fauve. 
Le corcelet eft noir , globuleux , couvert antérieu- 
rement de points élevés , avec une tache gri(àtre , 
fermée par un duvet cotonneux » qui laiflfe voir quel- 
quefins un ou deux points noirs. Les élytres font 
noirci» rabotcufcs, couvertes d'un duvet rouflatre 
phtf OD tnâÎM Caié. Elles fenc coupées à rexorémité , 
ft Hitticf chtcmie d'ant épine fectci comte , arquée. 



- - H BO S 

- ■-^~ — "-- : -:^ i i-.it- ' -sharsa. Trnr « ::r:-ï c.'t 1:1 peu pubc 

" ■ • • 

- "_" . . :rtQii::L 

-Il JC rrcTS cz Prorcncc, duif le bo 

^ T ... ri i. raicî- Je lai :roDTc pl-s orii: 

1- r.Jl, ^"' —- ...TI J^ ^^^^ »^ -^^"^ ^ î* ^igoc> coupe jep^u 



Ji/'^.Â^ sTjrf?' tlyznM nzLfu nth:î::s 






J/ i^'^'9. £ar. M «y^. juf. 









LE • 



-<Lnz: .ff . ' mt. z . rjy. j : . ne. j . 

tl TdeniTu: . socr la forme A: Ii p:u 
Jn'ir-^ffe «'g^fif-rr* To.:: le câips cil co;: , Ii 
. iiuc £1X1 ms retire. Le corcciec eft 
- Li AS I Tcittncic Âk !cs bcràf Iatè»i:i; i! 
£ ucc=L-i:<: I û nrt:-e lurtnccre &: ar.:c7. 
lunrv^c» \izsmi tz.ztr.CLn lonc un peu ; 
•av M. m Tcx 7\:zs cr^ oae les Âorrcs. L. 

rrnxinifrzF M.^:£2ri:e=:es; » laos cp:rc« 
s:uzr& Lz zzcri , en dciToas , &: 1: 



*;«- . ..^ ■' .'mS^m ^.r^ «^'«a* M^». 

liUC ZCIC^ 

Z II r-mt- .rr la r3« et Coronunicl. 



- ■• T^ « ^ r-^zx* * - — * • 

m 

.» A. ««^^ «« i r~ sr «1 r.3 ç^a^~. Le5 «^terres •».. 

I ci::^'c*. la rcrt c\''^ÙJi-^z & cxihzt loii 

..;: r».v^jcirs;^rc:, u= pr-: cr.-eji a .a 7 
: :. -.-.-i S: .Vptr.rirt. Ln ci\:rc* foa: pc: 

\\* ^ , " 1 ./•- î. .": iroiTC a=x ina ca Cap- Vert, 

. . } :?. BosTiLxcKi co^ipc 



;. iK Lt ■»- ■» • "»--.'-- • 



B os 

I Inuauus , oMtnnitfàvil } tfyltîs putâ^ 
tit iiurmitiu. Em. ou Hifi. nat. dit hf. 
Wfi. i.Jtg. x.J.B. 
it, cjlîndrïqoe, bmn , luifaat, an pea 
Les antennes fani d'un jznnc fanTe. Le 

prcfqae globuleux , cbagnné antédea- 
è Se luifant poftéricuiemeiit. Let f lytrei 
Mes, obliquement coupéei à leur excr^- 

dcnri li (âni ^pinct. Let putei font 
loirâttc. 
vé cet infeâe le TÎfi|;t-qoam juin , uis 

Puis, fur k bois moit deCluia^icr. 

TKICKE Daîn. 
tBVM mintaut. 

t nîger tfytrit inttgris ptuiBatU piteux, 
hc aniUt ftabn. Eut. ou kifi, nat, dts 
■RICHE. ^/. i.,fig. \^.A.Bt 
Datuin'-ger,elytns inttgris pictU , tho- 
ftâiro.lAa.^yJl.tiuoiH.piig. $4.110.4. 
f. tom. I. pag, il, no. j. —Maitt. iaf. 
'. Jî.«°. *. 

ne fcàs plus périt que le Bofirîche 
:s antennes foni jaunâtres , un peu plus 
; la tête. La tctc cfl noire ic ijlTe. Le 
noîi, tie'd, aïioadij tubercule, fur- 
iitic anifrieute St (upéricute. L'^cuIToa 
t. Les^lfcres font brunes, pubcTcentcs, 
«ûnôll^s & arrondies pon^rieuiemcnt. 
Se le dellous du coipi &nc d'un bran 

re dans la Nouvelle-Zélande* 
et de H. Banks. 

iicHE bord^ 
mal iimiatat. 
I sttr, liytrisiiuegrîtpailidîs, margiiu 

mbatiis dM/-, ifytris inttgris paliiÂis : 
ùaîgro.jAa.MMi.inf.tom. i.fug.^^, 

X. La t(te eft noire , luilante , faos tacbes. 
cft gIcAukvx noir , couvert d'un duvet 
. Les i\jiits Coot UÂcs, pccrquc ftriées, 
tout le bord noir, 
vcàKielL 

TRicHS margÎBJ. 

:mv» Marginaiiu, 

u pLjcus fthiTMce vitlofô ;elytTÎi iaitffis- 

'pat piiuSififitt femigiaeis, 

>ar^inatns thoract viliofo ., efytris inttgris 

irpM faiBifqucfinmgiiUÙ.'iÀt. iUiU, 



B OU 



'ii-f 



n cft feàx. Lei oundibnlet font avance , en 
ferme de pinces. Le cOTcclct eft éltti , arrondi pot 
térieurcirteni(Ciinei,vdD, ooi^uc, Letélytccslbnt 
eutitres, presque ftriéet , noiiitics, obfclircs , avea 
les botdi Ac quelques pointa ictrueîneui, difpofifs 
tarctnat en lùnc cranlveilâle ondée. L'abdomen eft 
noirSnc avac u bord fetroffaoïx. Les pattes ftMit 



Il (ë tioBTe en Saxe. 

BOUCHE, M, infirtpntnta ciianti Ancime dadk 
dn itgnc animal , fani en excepter mime celle de» 
Yen, ne préfente autant de diffibcnces daiu Ie> 
paitics de la ioatÂg , que celle des înfcâes. Du qua- 
drupède ruminant au eamivere , de roiTeln de proie 
an granivore, dn Servent à ta Tottne > de la Rait 
i la Sole , de la Baleine an Dauphin . d'un coqait 
lage i un molorque, la dîffiîrence a'cft pas £ gnnde 
que celle qu'on obfcrve entre un Papillon fc «ti 
Scatabé , une Mouche ft un Cnbe , une Punailï 
& on f otinnilion , ooc Abeille fc tuie Arai^ëe. L'é- 
tnde des parties de la bouda des in{cûc« eft fi c» 
rienfc ft u. iotéicflânte, qu'elle fenlc peut jeter «h 
grand jour fui leur hiftoire i 8t fi l'Entomologie fût 
dans la fuite de plus grands ^regris, elk les devt« 
fani doute à h (orbite connotfEiiace de ces parties t 
en eJFet , fi les bakiiudes & la manitie de vivre 
des animaux , dépendent niùquettient de» oraanct 
dont iU font pourvus , la bauekt des înfeâes , beau- 
coup ^ni compliquée qw celle des ioires aniaunt, 
comparée de poueurs pifeees '^nî ftcembincat, K' 
qni tendent unes à les noomt ft i les défeodtc. 
munie d'inftiument qui fervent «u taâ , de pince»' 
propies' à (âifir la^oic,' tte, doit aécdbiiêmcnc 
jouet on' nès-gtana i^k dans Téconomic aûnale. 

On peut ail&nent reconnoître , à la feule infec- 
tion de la bouche d'un infeâe, qoelles {ont lëa h» 
Intudetfft quelle eft £à manière die vivre La. trompe 
duPapiQon,alongéc, moUeSc fiexibk.o'cftpnme 
qu'àrecirer Ics'fuei contenus dans les fleurs;. elicn eft 
pas aflex forte pour peiccr m£the les coips Ici.plDÎk 
moat ; lamoinore pellicifk foffiioit pour l!anCier s 
celle de la Punaisé , an contraire , compoféc de pfa> 
fieitrs parties cttt-finct,' iiti-déKFci, It cependant 
iiét-folidcs , peut pénétrer danslc tiflit des plante*, 
oapercct la peao dci animaux, ^s ntandibuks je 
rAraighéei.mcé^t grandes, 8c années «funpîquii^ 
ircs-'<mr fc 'tiis-ajgn ^ Ibnt propres à fâiCt Ac à tuer 
des infeâct. Ui ÂMicAe dû Ponft ccUe dci^lHicç 
font années d'nn daidJ' raie fibeAextrCme, qui s'iih 
finne allez facilement dans la cbaîi des animaux , tt . 
^i'; inu^fé'Ci Imadc, eft compeAc ^'pluûéui» 
pitcca.&fiùt. l'afficc ^on fnçoîr, apsts avoir fiifc 
-oeini itim dard. lad^cndaauBent «r fk tron^^ 
h Onèpei cA 9fmt» de mandibdâ • p«r le najtA 
defquclEés elk «oepe ft «Uchire Icsfcnn 8t les mnis 
dont ellQiciire ka fecs; elle tes cin|t(iie 'nmm.l^ 



xnicMiv-les lïib&nccs.ptomti bkir'><w nid.-llw 



^moUOiiilça fôttoi* I 



I 12 



B O U 



^11 ps>ince ûguc, annonccnc» <lans (es Colcopcèrcs , 
des inlcâcsi]ui vivent Je rapine & qui ton: la guerre 
aux 4'Jties. Des mandibules groilcs & épail'cs , ter- 
miner s par un rebord tranchant , déhenent uif in- 
icc\c i]ui ronfre le bois &: les corps les plus durs. 
Celui i]ui le nourrit limplcment de teuiîles de végé- 
taux , a les mandibules moms grolFes & moins 
(o:u^ -j ciu-s ont de légères dentelures, & leur rebord 
cil p^'u tranchant. 

Le fjlK'me cntomologiquc de M. Fabticius » cé- 
IcLmj iû:u[^ille de Kiell, e il fondé lur l'examen 
des ^ arties de U houckc des inledcs, re!a:ivcnient au 
nonure, a !a proportion & a la lituation des pièces 
^ùi la compolenu Ce rydème qui fc:a faits dou:c 
époque dans l'hiltoire dcsinfedcs» ell cependant en- 
core bien éloigné de U perfection donc il clt fuûepii- 




qu;: qucL]ucs au:res qui ne préfentent piefque point 
d. iiirtc:cnces , Ion: cependant placés dans oesclalles 
d..icicn:es. Par exemple ^ nous voyons avec furprifc, 
d.iis les mèmwS claifes, le Monocle, la Frigane 6c 
1 Al'e lie j la Libellole, la Scolopeiidie 6c l'Araignée ; 
L Mouche , le Pou 6c U Mittc , &c. £t dans des 
c «lies dii^.' rentes, le Cloporte U l'Iule, le Monocle 
& rLL:«.M le , la Mit:c ^ le Faucheur, le Pou 6i 
l« l'UwC, Uc. Cependant, quelque d;tiicile â établir 
qLc U.: un p^uil 1) Itcme , a caufc de la petitcfie des 
f ^:(:cs de la^a^(Âr , &. de l'impodibilité quelquefois 
de les développer pour les appecccvoir , il eit far.s 
Jjutc a dciirer que les Entomulogiftes s*at:aehent à 
U\ cxa:c:r.cr a'.tcntivcmcn; , & a les écudici' beau* 
<oj/ ^lusru'cn li'a fait ju [qu'a ptéfeots car elles 
l-c/^t:»: c:jc employées avec le plus grand 
•ft\ai;tj^^ , a 1 t:aM:lii:ncnt des genres : mais 
r'iLS t'f>'ju>ns que la hout^ht des infcdles four- 
rific jfT.A'.'. ces caractères de claflcs, plus faciles à 
JÂifi: &: plus ::ancbés que ceux que fourntllent les 
ailes. L?s part:cs de la bouche font très- apparentes « 
& on le^ d itu.guc bien avec une (impie loupe, dans 
les tr.fe«^et l.-i peu gros , Ôc inêinc dans tous ceux 
qui ors au-dcf^-js de Jeux à trois lignes de lon- 
gueur j rr.a:s a :iicfure que rinfcclc eit plus petit, 
en éprouve la p!us grande di/fîmlté à les mettre en 
évidence ; il clt même quelquefois impolTîble d*]r 
farvcnir. Le monirrt le plus propre pour les obfcr- 
*" . c'cil locffue 1 iifcLte vient de mourir, ou 
r^'-'^ t-n Va ramolli a U vapeur de Teau, parce que 
♦4-k*-, :tucnacat «dors la policioo qu on leur a 



^"•a* £9' 



•• .* 




troît grandes divifiont dei in- 

de leur koucke , U ida* 

^^'ili Drconcnt. Les mu pour- 

*j*im<man Icf diiléffCBCct 
***"—^-uii ils cpngCDC le 

fie 




B o u 

font la giserre aux autres infedlcs , &c. Tels Ton: !n 
Coléoptèies, les Orthoptères , les Ncvroptcicf. L%s 
autres, pourvus limplcment d'une trompe , ne peu- 
vent le nourrir que de liquide répandu (ur les fleurs 
& en diftérens endroits , ou qu'ils vont chercher dans 
le tilTu des plantes & à travers la peau des animaux : 
les Papillons , la plupart des Diptères font dans !e 
premier cas ; les Punaifes, les Poux & quelques Dip- 
it-rcs font dans le fécond. Enfin, quelques infci^s, 

(pourvus en mcmc-tcmps de mandibules 3c d'une 
rrompc , vivent indifféremment de fubflances folides 
& de macièrcs liquides : les Abeilles, les Guêpes, eo 
un mor, tous les Hyménoptères & la plupart dci 
Araignées , nous en rourniilcnt un exemple. 

On compte dix parties ou pièces principales dans 
la bouche àc% différcns infeâcs. 

1^. La lèvre fupérieure, ( laiium fuperîas, Ciy» 
peu s, Fab. ) 

i^. L a lèvre inférieure , ( iatlum inferius^ Iwûhiwm^ 
Fab.) 

)*. Les mandibules , ou mâchoires fapcxieiireii 
( mandibulA, ) 

I 4*'. Les mâchoires » (m<tx.'//a.) 

f *• Les galères , ( gale a.) 

6^. Les antennules, (paipi,^ 
7<>. La langue , ( iingua, ) 
8^. Le bec , ( f9)fr«m. ) 

9®. Le fufoir^ ( kaufUllum. 

lo^. La trompe j {pro&ofcis, ) 

La fi'vre fupérieun eft une pièce tranfvcriâict 
mobile, coriace ou membraneufe» qui fc oroifC 
à la partie fupérieurc 6c antérieure de la bouckc,^ 
6c qui recouvre , en tout ou en partie, les mn^K ^ 
bu les , lorfque la bouche de rinfeûc cft fcf ifc ^ 
On appercoic facilement cette pièce dans les inrcAci 
à étuis , les Sauterelles , les Abeilles , les Icknca» 
mons y 6cc. On a aufli donné le nom de Icvrc à vit ' 
pièce meoibrancufe , très- mue e , qui cnvclof|C# 
la bafe des foies des Cigales & des Pnnaîfes • 61 fNf* 
l'on n'apperfoit bien que lorfque ces foies fi»l ic*|r 
tirées de leur fourreau. Les Papillons , ks «'«{^■ir 
à deux ailes 6c IcsCruilacés , n'ont pinaK dclcfl^' 
fupérieure. 

Il faut remarqaeranc Linné dL M. Fabcicias , dat^ 
la defcriptîon qu*ib donnent des ScaraMs , 
tons. Cétoines 9 Aec. (c fenreiic du 

Eour défignec la partie fupjiicart Ml 
ï tète de ces infcâcs » qoc ooot wtff 
crès-dîffërcnte de la lènc Ay^ncwc. C cflarf 
toujours moUle « tandis qu m chyci ou m d 
t!f(u , 6e Eût partie de b léic dct mMttÊ, H»f 
y ;-i... p.-^ ^^- €^^-wim la lèm b " 



9 • 



-.• 1* .> ^ 



B O U 

La levrt inférieure cft une pièce tran(ver(ale* mo- 
bile , coriace » fouvcnc divifée en plufieurs parties , 
qui ccrminc U bouche infoieu rement. On ne la 
trouve point dans les infeâes à demi-écuis , & dans 
ceux qui n*oac point de lèvre fupérieurc. 

L'ufaze des lèvres dans les înfedlcs eft defHné , 
cocime oans les autres animaux , à contenir , à di- 
cigcr les alimens , & à garantir les autres parties. 

Les mattdihults (ont deux pièces dures , fortes p 
de la condflance de la corne , aicucs , tranchantes 
ou dentées, placées à la partie laceialc & fapéricure 
de la bouche , immédiatement au-de^Tous de la lèvre 
fupJricure. Leur mouvement eii latéral, tandis que 
celai des lèvres s'exécute de bas en haut & de 
haut en bas« Ces pièces font déiignces par tous 
les naturalides fous le nom de mâchoires. Les in- 
fectes qui prennent des alimcns folidcs , font les 
fculs pourvus de mandibules plus ou moins fortes , 
fuivanc la dureté de ces alimens. Ceux qui vivent 
de rapine ont les mandibules plusalongccs &plus 
Càliances que ceux qui rongent le bois , & ceux-ci 
les ont beaucoup plus fortes que les autres qui fe 
BOurriiTenc de feuÛles de végétaux. 

Les mâchoires font deux petites pièces fouvent 
minces & prcfi^juc membrane u Tes , d'une conlî (lance 
& d'une figure différentes de celle des mandibules : 
elles font termine es par des dentelures allez folidcs , 
& elles font pre(que toujours ciliées à leur partie 
interne \ on les trouve immédiatement au-dellbus 
des nundibules, encre celles-ci & la lèvre inférieure. 
Leur mouvement s'exécute latéralement. Les mâ- 
choires n'ont pas alTez de contiftance, & ne font 
fis mues par des mufcles aflcz forts pour couper 
& diviser les alimens dont les infcâes font ufage ; 
nuis elles fervent à les diriger , à les conrenir , à 
ttnnincr la maftication ^ & à &vorifer peuc-étrc la 
déglatition. Si nous en exceptons les infedes de 
h daflc des Hyménoptères^ dans lefquels ces parties 
fimt remplacées par une efpèce de trompe, tous 
kl autres qui font pourvus de mandibules lé font 
«fi de mâchoires. 

Lis gatetes. M. Fabrîcins a donné le nom de 
^dea à une petite pièce membraneufe , large ou 
crlindrique, qui fc trouve placée à la parue ex- 
imcarc de chaque mâchoire des infeâes de la fa> 
BÎ le des Sauterelles » & qui les recouvre prefqu'cn- 
lièrement. Ce n'eff que fur Texillence de cette pièce 

£\ ce natutalifte a éubli Gi féconde elailë , celle 
Uionaies^ Vloncaa» Les galè-es font inférées 
M dos des mâchoires , entre celles-ci & les anten- 
ttks antërienrcs. Elles diffiètent très - pca de la 
lièce czcécieure de la plupart des mâcnoires des 
CoUopcèrcs, qui font diTifees en deux parties : elles 
Ak fcukineDC on peu phts grandes & un peu 
^bi annces : cUcs paioidcnc fervir à cacher & dé- 
fafo Im auKct parties de U boiiche^ conjointe- 
avec Ifis deù lènct. 

Us MMumtMUs {ont an nombre de deox, de 
.H(|. Ito. au Irfêgii. Tûm FI. 



B O U 



«ï| 



quatre ou de fii ; ce font de petits filets mobiles » 
articulés , rc/Tcmblant en quelque force à de petites 
anteimcs. Elles ont leur attache à !a partie cxicricure 
des mâchoires & aux parties latérales de la lévre in- 
férieure dans les infcdcs à étuis, dans ceux à quatre 
ailes, nues, réticulées^ &c. Elles accompagnent la 
trompedcs Abeilles^ des Iclineunions,&c. M. Fabri- 
cius a pareillement donni le nom d'antcnnukskdcur 
peti;s nlcis qui fc trouvent à la bafc de la trompe 
des Diptères ou qui accompagnent les foies. Les 
Hémiptères font privés de ces parties. L'ufage des 
antcnnules , ainfi que celui des antennes , n*efl pas 
encore aflcz bien connu. Elles iemblent cependant 
deftinées à palper & reconnoitrc les alimens ou à les 
fonder , comme les mots latins àtpaipi Bc îentacula 
le dcfignent. Ces parties ne font point abfolumenc 
nécelTaires à la vie de l'infcéle , puifque s'il perd fes 
antennules par une caufe ifuelconque , il vie 
néanmoins & ne paroît pas foufFrir de leur priva- 
tion. Les antennules font compofécs de deux, de 
trois , de quatre ou de cinq articles, rarement de 
(ix , & jamais d'un nombre au-delliis. f^oy^^ An- 
tenne , Antenkule. 

La langue efl une pièce plus ou moins longue « 
fétacée, divifée en deux parties, roulée en fpirale^ 
lorfque l'infeéle n'en fait pas ufage , & placée entre 
les antennules. Elle forme la bouche des Lépidoptères; 
elle eft compoféc de deux pièces ou lames convexes 
d'un côté & concaves de 1 autre , qui , en fc réu- 
nifiant , forment un cylindre creux , propre à lailTcc 
paifer les fucs mielleux des ficurs dont fe nourrilTcnc 
ces infeâes. On fépare facilement ces deux lames ^ 
par le moyen d'une pointe un peu fine. 

Le èecclï cette partie qui forme la bouche des 
Hémiptères. C'eft un fourreau mobile , articulé » 
recourbé fous la poitrine » crcufé antérieurement 
pour recevoir trois filets ou foies, fctA^ très-minces 
& très-déliés, que ccsmfcéles incroduifent dans le 
corps des animaux , ou dans le dnii des plantes donc 
ils fe nournifent. Les foies font ordinairement au 
nombre de trois ; elles font contenues par le moyen 
de la lèvre ^ dans une efpèce de gouttière creufée 
tout le long de la partie fupérieurc du fourreau. 

Lefufoirctï formé d'un ou dcplufieuis petits filets 
très-minces 6c très-déliés qui accompagnent la bouche 
des Diptères , & qui fe trouvent fouvent renfermés 
dans une gaipe : ils rcfTcmblert à ceux des Héjiiip- 
tères donc nous venons de parler , & ils portent de 
même le nom de fuies» C'cll par le moyen de ces 
foies que les infedcs à deux ailes reti ent les fucs 
dont ils fc nourrin'cnt. L'exiftcnce feule de ces par- 
ties conftitue dans le Syftême entomologique de M. 
Fabricîns « la claife des Antliatcs , Ânt/iata. La 
trompe on gaine manque quelquefois^ mais Icsiu* 
foirs fo trouvent toujours. 

La trompe eft la pièce qui fert de bouche aux ia« 
feâes à deux ailes; elle eftun peu charnue, rétraâibie, 
1 dTunc fcttle pièce, fouvent cylindrique, & terminée 

P 



"* 



B O U 



par dcai divifioni, qui repp^rentcDi eemfflc dcm eC- 
fica ic livm : du cft cieuCic à Ct fune Cape- 
ricutc , pour rcccvoii It fufoii fbniitf pu plufieun 
fuies. 

On voit p3r ce <]ue nom Tenons ie dire , que 
le bec & U rcoinpc re d:rt>reiit lun ie Tautie , 
qu'en ce que le picmicr cH aniculii & t-.'ttt pas ré- 
traflibîc , (uidii que U itompc cd tonjoun d'une 
feule piice , Se r^tia^ible ; celle-ci d'ail'.cms c{l fou- 
vent accompagnée d'antennulcs , undis qu'on n'en 
voie jamais aTaucie. 

On ■ donné improprement le nom de fufoit atii 
pièces dont la iiompr des infeâcs ell compolée : 
ce mot ptéffiite d'abord une idée faulTe de la ma- 
nièie dont Ict fucs font poncj â la koucfie Se ^aus 
rclïoraac. Ce n'eft point çu une efpèce de fucdon 
<|uc Ici infcâes 'i ttompe rctiient lei fucs des 
planta-, il faudtoit fuppofct pout cela que les in- 
fe^es afpirent, ti. rue l'ait cfï le principal agent 
de cccic lue c ion , ce qui cH abfulutncnt nui. Les 
nfcâïs, comme on uic, ne peuvent ^fpîrcr, ils ne 
peuvent pai iniioduiic , ^u la bonche , l'ait dont ils 
ont beloin pout leur iclpiradon : pctfonrc n'igrioie 
^ue les infères ne refptrcnc que par les Higmates 
placés âb patcie latérale de Icut corps. Svammct- 



B O U 

daiD l'ell donc trempa , loilqall a compara ta VMBpt 
à nnc efpice de pompe, U In fitcn mt'cBc naStt^ 
-" ' '■■.-" ,^ po«Pei Ica 



La trompe & le bec des infeâci font compo(?f 
de deut , de trois , de quatre ou de cina filen Etts-^ 
déliés, eafcrmés d;ins une gaine. Ces sien, reiiréf 
de la gaine , S: introduits raui enfemUc dans la peaa 
d'un animal , ou dans le lîlfu d'une plante , fc dtf- 
tendcnt un peu , fc féparent à leur extrémité , tt 
permettent au liquide eitravafé de fc ptércntct à 
l'ouvcrcutc ; alors , par une cTpicc d'ondulation , pu 
un réttc cille ment fucccHlf, le liquide eft porté pcn- 
à-peu de l'cxtrémitr à la bafe de la ttompe, & delà 
au fond de la bouche ie, dans l'eflonuc. I^ trompe 
des Papillons n'c 11 comporée que de «'eux pièces nues, 
très -apparente s ; elles foitt crcufccs en goutière tnté< 
ricuremeni. Se elles font convexes extérieurement j 
elles forment , par leur tcunion , un cylindre cm». 
Le Papillon inctoduit fa trompe dans une fleur, es 
applique l'citrémiié fur la matière liqnide , répandue 
au fond : ce liquide fe prcfcnte à l'onvertore , il cft 
introduit dans la trompe. Se enfnite par uik récréctCi 
femcnt fuccellif, il parvient iufqu'à l'eftomac «le 
ri.if.ae. 




ï7r 



TABLEAU 

)E LA DIVISION SYSTÉMATIQUE 

DES INSECTES, 

D' A P R Ê S M. FA BRIC lus, 



DONNÉ EN 1775. 



JD o u C H B munie de mâchoires & de quatre ou de fîx antennules. 

I • Mâchoire nue , libre. 

* 
2* Mâchoire couverte d'une gaieté obtufe. (^) 

3. Mâchoire unie avec la lèvre. (**) 

4. Point de mâchoire inférieure. 
{..Bouche munie de mâchoires & de deux antennules. 

Mâchoire inférieure fouvent armée d*un onglet. 

.* 
i. Bouche munie d'ancennules & d'une langue ca fpirale. 



7. Bouche munie d'un bec : gaine ai ticulée. 
it. Bouche munie d'un fuçok.: gaine inarticulée. 



E tE UVEKATém 

Ulonatâ» 
Synistatj^ 

AGOVAt â» 



Uho oata. 

Gl OSS ATA. 

Ryugoi A, 

AniLlAt A. 



J^ ) Noos n'avons pas cru devoir traduire gaUa par cafque; ce mot pièftnteroit une idée ùnSk de cettt 



(**) Ccft de la lèvre inférieure donc M. Fabricius veut parler. 



174 Tî O U 

la première cfaffc , celle des lîcutérafci, rtfpond 
à celle (ici Coléoptères dcf aMUct auccan. £lle cft 
diviféc en fit Scdioiis. 

I. Antennes en malTc lamellce. 
1, Antennes en malTc pcrJbliéc 
3. Anrcnnes en maflc foli^.c 
4» Antennes monilifQrmcs. 
5. Antennes fiLformcs. 
€. Antennes fctacées. 



La féconde clafTe, celle des Uîcnates . répond à 
notre cUlI'e des Onkomèrcs : elle comprend la fa- 
niillc des Sauterelles , les Plantes « le Forfi^ule flc la 
Blatte. Dans le Syftèmc entomologiquc de M. Fa- 
bru ius , la dtftcrcnce <]ui fe ttouTC encre cette dafle 
& lapiéccJente, c'eft dans le Galta, dont les mâ- 
choires des Ulonates font rccouTertes^ candis ^ue 
cette pièce man<|ue, félon M. Fabricius » aai Elea* 
triâtes. Cette diflîvrence» cependant» cft bien peu 
de cliofe » & le g^ita ne diftère gucres dt la pièce 
eitéricure de la pluf^arc dt% mâchoires bifides des 
llèutrrates. Si cesinleCks navotent pas vn port qui 
les ùu icconni>urc au premier afpccl, on feroic 
loiitciit tiè%-embarrat1e de placée» d'après lescarac-» 
tel es dont nous venons de rarler , un infeâe qu* on 
découvre « pour la première fois « dans Tune ou 
dans rauice clarfc. M. Fabricius divife ks Uloaues 
eu ttois Sc%hons. 

1. Antennes filifo mts. 
t. Antennes entîl'oimes» 
). Antennes rétacêcs. 

Dana U itoiiicmc clalle , ceitt i<% Srniftates , M. 
>ab4K-ius a j^U«:e des uifccks tiès-didérttts encre 
va& » non UulemcttC pat toutes les paicics 4a 
^01 p^ i n%ai% \'t** . i/a!ciuent par les parties Je U bmicke* 
!.«' ^atactvie Je Kettcwlatle ne cvntunt qu aui Hy- 
itu'iiv»pi^u« , en (up|Vianc. avec M. Fa&^Kna»^tie 
U\ dcui pièvct latt^atc^ Je la tccap< des AbciUcs » 
J«% Khiieumou^» JKc. • fotcnc Je» m^b«iits » & «^iic 
la iu»ut|N- cl!c même ù^u ta l^^ice tuxvncure. Mattoa 
MC volt i^t pK*uiv;'»:oi k M^iuKlcoit jc l Aùalapke » 
Ml c\cmi*Ic » ti^pi i**ave^ J^i^% wet:e cLiffe. P*apeès U 
Khwïk Jv K-ui ts'uau- . *c uo^ftSiV ^ !a iViuv^rc des 
4\rtJiwui\*« pl^se^ \]i U ^vinpvu'^r? « CCS Joli ^ett" 
i«« a^^ait'-^'i^uv'ti «^' î^:v!iK*-'; 4 'a «U:^e Jcs L^'a<- 
ICI ,i\% * l a V*» »« .U* ^\ » *:> v«»K'N M cxistvuotc: unt- 

II».»: »a ,■ . ^îsM* 11-4 u«'."*u *> »v.vc<^ . Jkm^;<^ , 
%l, . \ .^•^.l^»•l \i J iU"*U-\ . ptv.^j* vv»t%"\-%. stil.es. 



B O u 

ttrre înfifrîeure. Ainfi donc, ces înfeûef n'ayant 
point leurs mâchoires nnies à la lèvre infirieurct 
mais ayant au contrai» ces pièces très diftinâes , 
ayant les mâchoires ni^ & libres » & ayant enfin fis 
antcnnules» ces infeâes» dis-je» appartiennent à U 
claflê des Eliéucerates , & non pas i celle des Synif* 
cates. La Panorpe t*ft dans le même cas ; fa bouche 
eft femblable à celle des Coléoptères i elle a une 
IcTrc fupèrieure longue 9c ciliée , deux man iibules 
terminées ppr deux dents, des mâchoires diftinâe» 
portant leurs anrennulcs au dos » enfin » une^ le m 
inférieure diftinûe » point du tout unie aus mâchoi* 
res , & portant une antennule de chaque côté On 
pourroit en dire jutant de la Rafidie ^ de TEphémère» 
de la Frigane , Sec , dont la bouche ne reflcmble au- 
cunement à celle dcsCynips , des Guêpes » des Spbei» 
& dont les mâchoires ne font pas du tour unies k 
la lèvre inférieure. Le Monoclb > le Cloporte» ne 
conviennent pas plus à cette dafle , que les kifcâes 
que nous venons d'examiner. La Pelure » la Forbi« 
eue n'y conviennent pas davanta^, conme ira peut 

s'en convaincre par l'infpeûion dt la koucht. ■ 

• 

M. Fabricius » dans Ton ouvrage intitulé : Philo» 
fopkiét Emamohgica ^ a divifé cette daile ca dciiB 
Seétions. 



1. Sans tanguer 
u Langue avancée. 

La quacrième dafle» celle des Agooacct» 
prend prefque tons les Cniftacés : (on caraâèrc eft 
de n'avoir point de lèvre inférieure. Une qnaoïné 
contîdérable d'infe^'^ss manque cependant de lèvre 
infi:rieure. Les Flémipcères^ les Lépidopt è res » ks 
Diptères n ea on: poior, & ne (ont pas pour cela 
compris dans ccne dadê \ ils en font eichM» 
parce qu'ds n*oor pas des mâchoires , êc quasce 
ou fix antennules. »lais » pourquoi le Mooode » 
qui n'a ras plus de lèvre inférieure que les autres 
Cxuftacesyoc fe croore t-tl pas placé dm cène dafe \ 

Si nous palTons a fa cnquiême dafle » celle des 
Unonces » nous tnwvaas les caïaâéres Inivans : 
Bo«& sMueù 4t mà^k^rts ff et étux MMtemmmium 
hLikàt/:irx imfaûurts fogytmg ^nméts imm mmgUi » 
mitxiJ^ iaifi^9 fépiaj sLt£ai,-mUtA, Ce dernier a* 
Awière nnas pacotr » ou inecile , •« mauvais : ê cet 
•od:tet tt'cik p«s oecediufe pour caraâénfer cette cUAe» 
le cva»:tè.'; ci\ lauolc ; s' il eft au contraire aécedaire» 
tl eft auuvars» les infoftts^vês de cet ooclec, ne 
Jotvect pas Àlers erre puhcés dans cette claire. Le 
ir;a: ca:a^tere ccfuiftcra Jixtc dans la prcfence des 
oui^âorrci , :!c en siène-censpt dans le oooibfe dit 
a^^^.-ui'ïti.'es 4^ue AI. F^brvnus fixe à deux. Efccb- 
^ ^:cc*:a . !4s LVcçares c'oc: eue deux aotennulcs » 
s.er.re îji Joivcn: avoir en mè<iie- temps des rtâ* 
L-e^t . Ic5 Leruicpceres & les Diptères qui n'en 
v-c: ïcc:: c.i .ce: eidus» quoiqu'ils n'aient t; 






B O U 

( bonches de la Libellule, de Tlule êc ia 
n l N'eft-il pas évident que (fes crois genres 
oc , dans un arrangement (ydématique « fon- 

les parties de la bouche^ être placés dans 
iflês différences. La bouche du Trombidion 
k peine de celle de l'Âcarus, £c cependant M. 
is place le premier dans la claile des Unoga- 

le fécond dans celle des Ancliaces. 

Lxicme clafle répond exaâement à celle des 
ptères. 

rptième répond à celle des Hémiptères. M. 
is a feulement ajouté à cette claiie le genre 

luicième , enfin , comprend les Diptères aux- 
I. Fabricius a ajouté le genre de Mitte » Aca-- 
celui de Pou ^ Pedicuius, 

Icuz dernières clafles ont pour caradères ; fa- 
ï première , un bec , ro^rum , la gaine étant 
e } & la féconde , un fujoir » hai/^cUum , la 
tant inarticulée, 

a certainement de la dilRrence entre le rof- 
1 bec des Hémiptères , & Wprobojcis ou trom- 
Diptères ; l'un ncft point rétraâible & paroit 

, rautre cft récraâible , & paroit d'une feule 
Vlais on ne voit pas précifément ce que M. 
is entend par hauftellum , fuçoir. Cet enrô- 
le donne ce nom aux foies renfermées dans 
e des Diptères y & non.pas à celles conte* 
ns le bec des Hémiptères : ce nom paroic 
LBt également convenir aux foies ou filets 
qui retirent les fttcs nourriciers, (bitexcrava- 
les corps > foit répandus au fond du calice 
:ur , foit renfermés dans le tiffu d'une plante, 

la peau des animaux. Dans ce cas , le bec 
jnaife & la trompe de la Mouche ont cha^ 
fuçoir , dont l'un ne diffère de Tautre, qu'en 
elui de la Punaife efl plus fort , quoique auflî 
e celui de la Mouche , que l'un perce la peau 
ime , ou le parenchime des fèuiUes , & l'au- 
c feulement les fucs des différens corps ^ ou 
s fur les fleurs. L'un & l'autre font enfermés 
c gaine , dotit la forme feule eft diiiR^rente. 
onoerons , dorénavant , le nom de fuçok à 
t déliés, quoique ce nom (bit impropre, 
nous l'avons déjà dit, & comme nous le 
ns avec plus de détail au mot fuçotr. 

n^ntrer que le mot hauftellum a une figni* 
vague, indéterminée dans les ouvrages de 
ridus, je vais préfentcr la définition que ce 
fte en donne, & quelques exemples.. 

felium , fitîs conftans vagina nue nalla^ atu 
inarticulata inclufis, 

ifcis^ camofa fiipite cylindriea, reBa^ ca- 
le Ûlabiato ^ rctraâUi, ItAh. Phii^ cm. 



B ou 



177 



PrôbofiU tanthm antUintis propria , ' nec omnia 
ilU en gaudent. pag. 49. 

HauftiUo antltûtîs folts proprio omnia gaudent» 
Suçoir , compofé de foies renfermées dans une 

gaine inarticulée, bivalve ou nulle ^ c*eft-à*dire^ 

qui manque. 

Trompe charnue , compofée d'une tige cylin* 
driqae , droite , & d'une tète bilabiée, rétraôible. 

La trompe n'efl propre qu'aux Aat}iates » 3c tout 
n'en font point pourvus. 

Le fuçou: eft propte aux ijitliates , ^ coos en font 
pourvus. 

On voit, d'après ces rapprochemens, en premier 
lien , que M. Fabricius ne donne point le nom àt 
fumoir aux pièces qui font renfermées dans la trom«r 
pe ou bec des Hémiptères \ en fécond lien , que coof 
les Diptères en font pourvut, enfin que quelquet 
Diptères n'ont point de trompe , quoique sous aient 
un fufoir. 

U nous refte mamrenant à préfenter quelques 
exeniplcs pris dans les ouvrages du même auteur ^ 
pour rendre plus clair ce que cet entomologifte en-« 
tend par hauftellum , fuçoir. Le Bombille, félon lui^ 
a un fuçoir fans trompe : os hauftello palpifquè 
abfque probofcide. Hauftellum elongatum^ reSum^ 
fetaceum : fumoir allongé, droit, fetacé. Gén. inu 
pag. 105. Ainfi, cette pièce allongée, mince , déliée ^ 
prefque auilî longue que le corps des Bombilles , 
qui lert à ces inle^es à retirer le nedar des fleurs, 
eft un hauftellum , félon M. Fabricius , & non OQ 
probofcis. Voy, Bombille. L*£mpis, au contraire, 
a une trompe & un fuçoir. Os probofcide hauftello 
pàlpifque, Prohofcis tlongata^ exferta ^ &c^ Hauftel^ 
lum probofcide breyius inflexum , &c. On pourrait 
penfer que l'on doit trouver dans ces deux exemples, 
la différence d'e Vhauftillum & du pfobofcis; mais 
en examinant ces parties , on voir la miême con-* 
formicé , le même nombre de pièces , la même con« 
figuration : la feule différence qui (é trouve dans 
ces genres, eft dans la proportion des pièces des par« 
tics de la bouche. L'une & l'aurrc de ces trompes font 
coœpofécs de ^inq pièces , dont trois au milieu fbr-^ 
ment le fuçotr renfermé entre deux pièces plus gran- 
des , dont l'une fiipérieure ,. & l'autre inférieure bifide 
ou bilabiée. 

Le Confin a , faivant M. Fabricius^ un fuçoir fans 
trompe , & cependant , d'après Texumcn de cet in-» 
fede , on trouve dans fa bouche le même inftru- 
ment qui conftiiue une trompe. Cette bouche ef^ 
compoSe de ùx pièces, dont l'une inférieure, uoi 
peu plus jgroflc que lès autres , cylindrique , bifide 
ou bilabiée à fon extrémité , eft cannelée à fa partie 
fupéricure , pour recevoir les foies : la trompe des 
cou(îns ne diSere donc pas de celle des autfes 
diptères. 

Si nous avons voulu relever quelques fautes dans 
lefquelles^a dû tomber M. Fabricius , enétabliflàatfiis 



é 



Ii8 



BO U 



In pjnin de la hatke Aa inCe&nti divilion de Ton 
fyllccnc , ce n'cft pat poui aAoiblir le ni<:i(e de cet 
eniomalofLifte , uila rcconnoiflaDcc de ceux oue fvs 
grandet recherches doivent éclaiier; nous avoos 
voulu prouver far là même , combien fon enire- 
riifc étoit hcnircc de dilficulici infurmonrab!». 
Nous avons été iu>us-mcmes d'^boid fruits p^t 
toute! les relTourcci (]ue lèmbloit pt^fenict an jp- 
pareil auOi combina 6c aullî iai^reflant , li clIcDm-i 
« la vie de l'animal , & qui doit uat influer iur l't 
manière de vivre. Mais U réflexioo noui a bientôt 
appris ijue ce font les parties les plus fimples & 
U% plui apparentes, «c non des partieî compliquées 
& cachées, qui doivent (crvir de bafc aux premières 
<iiviJîons d'uD aiiangeiDCDt ryftcmaiiqiic. Nous avons 
vu ccpcndaM de qucUc unHté pouvoicnc £cre les 
fardes de la ioucht dans la divilîoa des genrct. Sans 
doute , nous icadoss un hommaec Gncère aux con- 
ooillinc es profondes deM. Fabricius^ mais Ici égards 
<fue Ton doit au favanc, ne doivent marcher qua- 

5 lis ceux que Ion do.t à la fcicnce , fit c'cft Tui-Tout 
sns le* liiences le plus immcdiatement lices à I hif- 
toirc de la nature, que l'on doit être le plus au- 
Aeffm de tous les pccin m^oagcmcni de raniour- 
proprc. 

Tout facilicer la coimotdaacc des parties de la 
Kii^fit, nous allons t^pocici ^uclijucs exemples 
piis fur diâtieos iofcftes. 

Le Hanneton vulgaite. 
Mt oiattkj V4àlgarit , F&B. 
Staraitttu m*>oiomtha. Lin. 
Le Hanneton, Giorr. 

Schaiif. 7cm. tuf. pi, 9j , 'fg. \ , i. EUta. 
Eju.fi.t,fig.i, 

La Itvre fup^rieuie, piaeée immédiatement au- 
deHous de la partie aotineure du chaperon , ell 
large, ailes épaidc, It profondément échucrée : 
clic cfl Tcluc & cillée fur fct bords. 

Les mandibules , cachées en partie par la IJvrc 
ftipéricufc , font coortct, 'paiflcs & tris-dnres : 
cMcs ont , i leur partie interne , depuis leur bafc 
iufqucs vers leur milieu , des élévations itanfvcr- 
Talc* , un peu tranchantes ; elles font compriinrcj 
fur Ici dites , depuis leur milieu jufqu'a leur ex- 
Trtmiré, 6i elles .'e terminent en une poiotc adez 
aiguë : la paitic citerne ell uo peu Gf;uiéc en aie. 

Les mâchoires . placées encre les mandibules 8c 
la livre infcrieutc , funt counes, aflez dures 8i 
un peu a:quéet : elles font icrniinvcs par pluficuts 
dcniclutcs ullcï foEcei : leur pa/tte cxtétieuic cli 
couvcce de puils longs ii. lOides. 

la lévte inFciieurc , qui recmine la bouclic , 
cft alon|>''e, appiatie , un peu m>-ini larce nue la 
fèv.'c l'upincuic , Ac d'une tonlill^ncc alki dure : 
clic cA cuuvciK CD dclToit de ^uel<]utt poils allez 
longs. 



B O U 

Let antennnlet foni au iKMnbre île qoatrc i Itt 
deux antérieures font compofïct de quatre articlci , 
dont le premier cil périt & ptcfijue elobuleu ; le 
Iccimd c(l plus alongé , <c il a une figure 0rer<)uc 
conique ; le creiliime e(l plut crwn que le lecoad | 
Ce le dernier, le plus, long de tous, a une figure 
ovale , tiés-alongée. Elles ont leur infenioii a U 
partie extérieure des mâcboitcs. 

Les poftérieures , un peu plus eonrtc* que la 
antérjeuies , font compolées de tiois articles , dont 
le premier cil le plus court , & Ici deux aucra 
beaucoup plus aloneés , font à-peu-pri* d'égale • 
loiigueut cntr'eui. Etlcs ont leur ialciuoo à la pattic 
latérale de la livre inférieure. 

Le Carabe doré. 

Carakiu tmratus , Lih. Fab, 

Le Buprelle doré & lîlloniié à larges baadct. 
Ct.OtJ.Fl, t.fig. f. 

La lèvre fupéricnic , fortement unie à la partie 
an:crieurc du front , ell large , profbndéaicac 
écliancice 8c uu peu ciliée : elle ed couveite , à fa 
parâc inférieure , de poils irès-coutts & très fcirét. 

Les mandibules font grandes , arquée* , Se d'une 
contiflance très-dure : t\ki font comprimées fur le* 
eocés , te. rranchantes à leur bord intérieur; elles 
uni quelques dentelures vers le milieu , tt cUcs làat 
(ctmuées par une pointe itts^iguif. 

Les mâelioires , beaucoup plus courte* , plMpe- 
tites , & moins dures que les mandibules , font ciuéea 
a leur partie interne ; elles font lermiuécs par une 
po ntc forte . ttcs-aiguc fie rcconibéc. 

La livre infér'eure ell crcs-pciite , picfqoe iiieai> 
brancufi:, entière, terminée en pointe & ciliée: 
clic ell app'iquéc fur une pitce échancréc, ni^ 
dure , qui t'ait partie de la tctc de l'infeâe. 

Les antennalcs font au nombre de lïx , doot qoatrc 
allêi tJtif>iict k iici-appareotcs . & deux couttes le 
cacht'cs dans la tojîhi , lorfque l'infcâc la deat 
Icnnée: e les font divifccs en antcricurcs , nwycoacs 
& poltéricurcs. Lnanc'ticuics font peii-cs, courtes , 
compafccs de deui articles picfqu'égaux , Se infés^t 
à la pati e extéiieurc des mâchoires , euDc celles- cl 
le les anccnnulcs moyennes. 

Les aniennulcs moyennes ou extérieures font nac 
Ibis plus longues que kv antérieures : elles font coa- 
pofccs de quatre articles , dont le prcmict cil aie» 
court , Al le fécond alongé , le demici efl trit-tooR , 
jn peu comprimé , & beaucoup plus large à fa p«NBi* 
nui fa bafc. Elles ont leurmferdoa àU patrie nté* 
iicure des màchoitei , i côté des anteanulct aatt' 



Les poftérieures font compofces de trois aitidct à 
dont le premier c(l rrès-conri . le fec(»d a l oi ^ , 
li le dernier plus court que le fécond , un peu c«»* 
frimé, dt plus large i là pointe qu'à (à bafc. 



B O s 



B O S 



Ï19 



Elles ont leur infertioa à U partie lat&ale de la ' ces foies par le moyen d'une aiguille trb-fine; 
Uvre inftneure. La gaine a fon infercion encre la tête & la partie ia« 

ftricurc du corcelet , candis que les foies font inC* 



lèvre infirieuie» 

La Sauterelle i coutelas. Geofp. tom, i. 

Locufia viridijjtma , Fab. 
Grylias viridiffimus , Lin. 

La lèvre fupérieure eft mcmbraneufe , grande , 
applatie 8c arrondie : elle couvre rupéricurcmcnt une 
partie des mandibules. 

Lesmandiboles font grandes» larges à leur bafe, 
convexes extérieurement ^ noires & dentées incérieu- 
remcnc , & terminées en pointe aiguë« 

Les mâchoires fonc membraneufes , écroires , 
ailcz alongéês « terminées par crois dents longues , 
courbées ^ tres-fortes <c coriaces. 

Les galères font depx pièces alongées , étroites , 
on peu aplaties 8c membraneufes , qui couvrent les 
flùcboixcs, le qui ont leur infertion entre celles-ci 
le ks aotewinles antérieures. 

La lèvre inférieure e(l mcmbraneufe , large , 
arrondie le un peu écbancrée antérieure- 



Les anteniinles font au nombre de quatre ; les 
deux antérieures font filiformes , plus longues que 
les poflérieures , 9l compofées de cinq articles , 
dont les deux premiers font les plus courrs , le les 
aurrcs prefqu'égaux entr'eux & cylindriques; le dcr- 
mer paroît tronqué ; elles ont leur infertion à la partie 
cxtcricure de la mâchoire , au bas des galètcs. 

Les ponéncures font compofées de crois articles , 
dont le premier c(l le pIus coure ^ le les autres fonc 
prc(qu'êgaux & cylindriques ; Je dernier paroît tron- 
^aé : elles ont leur infercion à la bafc latérale de la 
Jcvre inférieure. 

La Cigale plébéienne. 

CicacLa fUheia ^LiH» 

Tiztigonia or m , Fab. 

Ki A\j u, Mém. tom, ^, fi. 16. fig. i 



1,5,6. 



1^ bec eft alongé le appliqué couc le long de la 
poirrine , lorfque l'infcâe n'en fîiic pas ufage : il 
comprend la gùîne le les foies. 



La g^înc efl la pièce qui fe montre à découvcrc , 
le <]cii cil compofée de crois articles » donc le prc. 
fâer cil nn peu plus grand que le fécond, le c:Iui-ci 
«n peu pins rcnâé : le croitieme t(i aloQgé le cylin- 
dri^oc : clic eft creufée en gouctière à il parcic an- 
térieure , pour recevoir crois foies égales , minces , 
txès-d^î^es , qui parcent de la partie antérieure le 
idferieurc de lacère , le entrent dans la gaine à une 
ligne de diilance de leur bafc. La portion des foies ^ 
Saà Dcft pas enfermée dans la gaine , e(l recouverte 
I impc pièce crès^miMcc 4ei très-i^nc , nommée fevre. 
K O^ peut, lorfsMic rinfe^ic.ed vivant ou fiiffifaiii- 
I Beat ramoJi à la vapeur de Teau chaude , déca<ifaer J 



ré es à la partie la plus antérieure de la téte« 

La Libellule E'éonore. 
Ubellula deprejfa , Lin. Fab. 
L'Eléonore. Geoff. row. i./7. 13./?. T. 

La lèvre fupérieure eft large ^ meml'ia'.-.cufc, 
arrondie à fon bord antérieur 5 elle couvre picLoirca-* 
tièrement les mandibules. 

Les mandibules font courtes , épaifles , très-dures , 
armées de dents fortes le aiguës. 

Les mâchoires fonc pref ]ue membraneufes , larges 
à leur bafe , comprimées, ciliées à leur bord in* 
terne , armées^ à leur extrémicé, de plufieurs dencs 
longues » très-aigu'és le très-fortes. 

Les antennules font au nombre de deux 5 elles ne 
paroifFent compofées que de deux articles ^ dont le 
premier eft très-court , le le fécond alongé , un peu 
courbé , presque terminé en pointe : elles ont leur 
infertion a la partie externe des mâchoires. 

La lèvre inférieure eft très grande , mcmbraneufe^ 
convexe extérieurcmcnc le appliquée fur la bouche » 
qu'elle couvre prefqu'cn tièrement : elle eft bifide , le 
chaque divifion eft arrondie. Quand on enlève ceccc 
pi. ce , on voie un peu au-deflbus des mâchoires une 
ancre pièce qui reffemble à une lèvre inférieure : 
elle eft alongée , un peu renflée , prefquc véfîcu- 
leufe « ciliée coùcaucour , angulcufe , crois fois plus 
étroite que la lèvre inférieure , le beaucoup plus 
épaiJfe. 

Le Papillon atalante. 

Papiiio atalanta , Lin. F'ab. 

Le Vulcain , Geoff. 

RÉAUM. Mcm,tcm, i.pL 10, jig. 8, ^. 

Les deux antennules (ont droites , dirigées eâ 
avant , un peu renflées vers leur milieu , le velues 
dans toute leur éccndue : elles fonc compofées de crois 
aniclcs , donc le premier eft crcs-courc, le fécond 
Cil très-long & prefque cylindrique 5 le dernier eft 
court , un peu plus pccic que les ancres , le prefque 
ccrmmé en poince : elles onc leur infercion à la partie 
latérale un peu inférieure de lacrompe. . 



La langue ou crompe eft de la longueur de la poi- 
crinc , diviféc en deux pièces fécacées , creuffes en 
gouttière à leur partie interne, convexes à leur par- 
tic externe , réunies , roulées en fpirale , le placées 
entre les deux antennules, iorfque i'infede n'en fait 
pas afage. 

L'Abeille tcrreftre. 

Apis teneflris , LiN. Fab. 

L'Abeille a couronne du corcelet , Icc.n^. 14 ^ 

GtOFF. 

RÉAUM. Mém. tom, VL ^L j yfig i. 
La lèvre fupéiicu^ç.» eft courte « large, aplatie; 



>ISO 



B O U 



fnembrancQie €c coarcrte de poik à foa bord an* 
oérietir. 

Les mandibules font (brtcs , très-dures , eo ferme 
de cuiller , convexes , cannelées à leur partie exté- 
rieure , arrondies & tranchantes à leor bord interne. 

• 

La trompe c(l longue , compofée de cinq pièces : 
les deux extérieures tiennent lieu de mâchoires : die s 
Ibot longues « coudées « larges , aplaties , terminées 
en pointe ; elles embralfent les trois pièces du mi- 
Ika : celles-ci font réunies à leur bafe « )u(c|u*à leur 
courbure : elles Te dirifent en trois pièc:s i les deux 
latérales fer? cnt de gaine à celle du milieu , qui eft 
la Tériuble trompe de rinfcûd^ celle qui lui fen à 
extraire les fucs des fleurs. 

Lrs antenaules font au nombre de anatre : les an- 
térieures prennent naiflance à la couroure des deux 
pièces extérieures î elles font filiformes $c compofées 
et deux arrides, dont le fécond eft un peu plus 

r:ttt y Se terminé en pointe. Les podérienrcs naiuciit 
l'extrémité des deux pièces qui enveloppent la vé- 
ritable trompe. Elles font counes , filiformes , 6c com- 
pofées de deux articles , dont le premier eft un peu 
sias long que l'autre > 6c prefquc conique. 

Le Bombtle ponâué. 
Bomhyiims meditts , Lin. Fab. 

ScHAEFF. £/em. Ent.pL ty^fig. i»Icon. inf. 

La trompa eft de la longueur des deux tiers du 
forps i elle parott comme un filet mince 6c délié. M. 
fabridus la nomme /L/oiV, ouoiqu'elle ne diffère pas 
de la trompé de U plupart des autres Diptères : elle 
fft implantée d^s une cavité qui fe trouve au-devant 
lie la tite, un peu au-delfous àc% antennes; elle eft 
compoféc de cinq pièces principales; on en voit 
deux un peu plus grandes , qui fervent de gaine aux 
crois autres. La plus erande 6c la plus longue eft 
fdic qui (è trouve au-oedous ; c'eft un filet mince , 
lÛié. aloogé, ^té droit en avai^« légèrement 
creuu en gouttière à la partie fupérîeore 6c bifide « 
pu divifee eu deux parties à fon extrémité. L'autre 
pièce» placée fur celle-d» eft beaucoup plus courte; 
elle eft mince , d;!ice , 6c terminée en une pointé 
près-fine : elle fca à conrcmr les foies d^ns la can- 
odure de la uompe. 

Les foies font d'inégale longueur : celle du mi- 
lieu eft un peu plus longue que les deux latérales ; 
celles-ci font a-peu-pus de U longueur de la pièce 
Supérieure» 

Les antennules , au nombre de deux , font très* 
tonnes , très velues , compofées de trots aiôdes , 6ç 
jpférées à U bafe latérale de 1^ uonipe. 

Le Syrphe tenace. 
Syrpkus ttnsx^ Fât. 
Mmfcd tenûM^ LiN. 
La mouche apifonnc • Gxori • 



B O U 

[ la trompe eft atôneée , rétraâible , cout 
tk bafe» de figure nrluidrîqtte» 6c terminée 
efpèce de tête divi(ee en deux parties ou 
cette trompe eft creufée fupérteuremcnc , êc 

Eaine à quatre (oies fobulées 6C un peu con 
itéralement» dont deux extérieures beauco 
courtes que les deux autres. Ces (oies for 
fufoir. 

Les antennules, a^ nombre de deux , font 
6c cqppofées d'articles peu difttnûs ; elles < 
infertion à la bafe externe des foies eztéi 
dont elles ont pre(que la longueur. 

L'Araignée domeftiqae. 
Arama dêmefiica. Lin. Fai. 
L'Araignée brune domeftique, Giofk 
Clieck. Arau. Suec.pL i, jfjf. f. 

Les mandibules, nommées gri£Fes 6c tei 
font grandes , 6c compofées de deux pièces 
la première eft très-groffe, affez dure , un f 
lue y prefque cvlinorique , coupée oblique 
fon extrémité, du côté de fa partie interne , 
mée , à cet endroit , d'une double rangée de 
l'autre pièce , nommée crochet, eft très-mfnc< 
dure , entièrement glabre , courbée êc tcrmi 
une pointe très fine : ce crochet n'cft poir 
lant , mais placé entre les dentelures de I 
mière pièce , lorfque l'Araignée n'en fait pas 
il n'a qu'un mouvement de flexion 6: d'ex te 
undis que la première pièce fe meut dans tous I 
C'eft par le moyen des mandibules que les Ar 
faifîflcnt leur proie , 6c qu'elles piquent. 

Les mâclioires placées au-deflbus des roand 
entre les deux antçnnulcs, font courtes, du: 
fez larges , 6c ciliées à leur panic interne. El 
vent à l'Araignée pour manger ou fucer fa 

La lèvre inférieure eft une pièce alongcc 
mince , prcfoue membraneufe , ciliée 6c 1-. gc 
échancrec à Ion cxuémité t elle termine la 1 
polléricurement. 

Les antennules font au nombre de deux : el 
été regardées comme de véritables antennes , 
plupart des Naturaliftes qui n'avoient pa^ faU 
tion qu'elles faifoient panie de la bouche de 
fcélcf. Ces pièces dift'crcut dans les deux 
elles font hlifbrmes 6c compofées de cino ar 
dont le dernier , dans les mâles feulement , t 
plus renflé que les autres , renferme les p^t 
la génération : elles ont leur infertion à ! 
latérale externe des mâchoites. 

Le Crabe rameur. 

Cancer depuiûtor ^LtH. Fai. 

Cancer ramipes , Barre t. non. t&t7^ ji^ 

SàBA. Muf. ) ^/. 1 1 , jC^. f. 

Les antennules font au nombre de huit. De 
leur atuchc à la partie latérale des maodi 
deux à la lèvre inférieure. 6c ^uaue uo pe 
dcflûtts dç la touchée 



B O U 



B O U 



121 



Les ézux premières , guère pics Icnriicç que les 
auodibulcs, font fiiifcrnies , velues 6i compofccs 
de dcQi articles bien didmcls , donc le premier e(l 
plus court que le fécond » Se celui-ci e(l terminé en 
pointe. Elles ont leur acc^fchc a la partie latérale ex- 
CCTDC des mandibules. 

Les fécondes , plus longues que les premières ^ 
fboc compofées de deux articles , dont le premier 
aloi^é , égal , prifmatiquc , & le fécond plus mince, 
fétacé êc recourbé : elles ont leur atuche à la bafe 
externe de la lèyr^ inférieure. 

Les troilîèmes , immédiatement au-deïïbus de 
celles-ci, font bifides, ou compofées de deux pièces^ 
djnt l'extérieure^ femblablc à Tantennule précé- 
dente , eft feulement un peu plus grolTe : l'intérieure 
cft conipo(2e de cinq articles , donc le premier efl 
court 8c très-large , le fécond alongé & prifmatique ; 
les crois derniers font prefqu'égaux , courts & 
Tclus. 

* Les quatrièmes » inférées au-derant des pattes , 
loot bifides : la pièce extérieure eft fembiable à 
cette de la précédente s clic eft feulement un peu 
pins groflc : l'intérieure eft compoféc de fîx arti. 
des , dont k premier eft large $c très-court , le fé- 
cond aldngé 8c priûnatique , le troifième large , 
aybd 8c prefqve rond , les deux fuivans courts & 
^nx ^ le dernier terminé en pointe. 

La lèrre inférieure eft double , & divifée en qua- 
tre parties , appliquées fur quatre autres prelque 
fêmblables , dont la moiaé d'un côté ^ & la moitié 
de faatrc : ces pièces font membraneufes , ciliées à 
learbords on en voit deux de chaque côté qui font 
fbnement ciliées» & qui relfemblent 
mâchoires de la plupart des infères : elles font 
^jpfiqaées contre les mandibules. Par la réunion de 
ca deux pièces ciliées, la bouche fe trouve exaâe- 
aent feméci peut-être font- elles auffi l'office de 



Les mandibnles (ont très* fortes » très-dures , d'une 
prefqn'oflèufe , convexes d'un côté , con 
oa en forme de cuiller , à bords tranchans » 
de TaBire. Ces mandibules fe meuvent latéralement, 
éa& que celles de tons les infeâes. 

Je n'ai doooé ici que les difFérences les plus re« 
■irquabfes qui Ce trouvent dans la bouche de qnel- 
^Ks iniedes. Dans un ouvrage qui a pour objet la 
Mmpcîoo 8c rhiftoirc générale des infedles tant in- 
ê^nes qu*cxodques, ) ai donné, avec beaucoup 
fns de détail , l'anatomie de la bouche d'un grand 
Acxsbre d in(eâes de chaque genre , perfuadé que 
cette partie, obligée ou peu connue jufqu'à pré- 
fait, doit rendre notre travail irès-intérefTant , & 
^*cUc peut offrir l'explication des faits finguliers 
ft fiirprenans que nous préfentent , à chaque inf- 
t«t, ces pcdts a n i m aux, auxquels on fait peu d'at- 
«Moo, mais qui, malgré leur petiteffe, jouent 
•cpcndanc on très-graad rôle dans l'économie de 
baacorc. 

fl^. Nai. JmfaUs. Tonu F. 



I EOUCLIER , PriT/s , Silpija. Genre d'infcdce 
de la première Sectioiï de l'Ordre des Coléoptères. * 

Les Boucliers ont deux ailes recouvertes par deux 

étuis ; le corps un peu déprim ' 5 les antennes un peu 

plus groHcs par le bout ; le corcelct grand , dilaté , 

prefquc aufll large que les élytrcs, àc cachant \ài 

tétc j les tarfes filiformes & compcfés de cidq 

articles. 

f 

Ce genre avoit d'abord été confondu avec celi^î 
des Calfidcs , par Linné, Il l'a en fuite fcparé fous le 
nom de Silpha. M. Geoffroy en a aufli formé un 
genre particulier , fous le nom àz Bouclier , en 
latin, jPeltis, Je confcrverai le nom latin Siipha , 
parce qu'il eft généralement adopte ^ & je le ren- 
drai en françois par celui de Bouclier, à l'imitation 
de MM. Geoffroy & de Geer. 

Le genre de Silpha , dans Linné « comprend ceux 

de l'Elophore , du Sphéridie , du Nicrophore , de 

rOpacre , & de la Nitidule : mais tous ces genres 

• fe diftineuent sûfément par les caradères- que no\M 

avons afugnés à chacun d'eux. Voy. ces mots. 

Les antennes des Boucliers , un peu plus courtes 
que le corcelet , font compofées de onze articles très- 
diftinéb. Le premier eft auffi long que les deux ou 
trois fuivants; il eft étroit à la bafe, & il va en 
grodlffant. Les autres font prefque globuleux, mais 
ils deviennent plus larges èc plus courts en avan- 
çant vers la pointe; de forte que les derniers qui 
forment la maffe , font larges , aplatis par les deux 
bouts , 8c enfilés les uns oans les .autres ^ à leur mi- 
lieu. Le dernier eft un peu aplati à fa bafe, STil (ê 
termine en une pointe moufle ou arrondie : ces an- 
tennes font un peu comprimées , fur-tout à la par- 
tie qui forme la maffe, & elles font chargées dc^ 
quelques poils affez longs 3c affez roides. 

La bouche eftcompofée d'une lèvre fupérieure^ de 
deux mandibules, de deux mâchoires, d'une lèvre 
inférieure , & de quatre antennules. 

La lèvre fupérieure eft large, cornée, échancrét; 8c 
xiliée antérieurement. 

Les mandibules font cornées , arquées , fimples , 
un peu cihées intérieurement. 

Les mâchoires font cornées à leur bafe, pref- 
que membraneufes & couvertes de poils, depuis 
le milieu jufqu'à leur extrémité. On remarque parmi 
les cils une dent arquée , aigu'q & cornée. 

La lèvre inférieure eft avancée , cornée , membra- 
^ neufe 8c échancrée à l'extrémité. 

Les antennules antérieures font filiformes & com-^ 
pofées de quatre articles. Le premier eft très-perit ,' 
a peine apparent. Les deux fuivans font coniques , a(-. 
fez grancls : le dernier eft plus petit , plus mince , 
terminé en pointe mouffe. Elles (ont inlérées au dos' 
des mâchoires. Les antennules poftérieures, prefquc 
aufli longues q«c les antérieures , fojit compofées de- 



111 BOU 

Tots anicin, tlootlei dem ptemicre foni cenJqnet 
& ^ura entre «<■> > le denûcc clt un peu pint pcdi 
& ovale. Elles font inCététi à la pamc laiéialc anic- 
heure de la Itvrc iaftiicuic. 

Lati:c<fl petiKi ellecft aphde, iaoiw,tL ua 
mew aloDB^c ; elle déborde toujoun le coiectet , 
|crr£iac i'uiCcÙe la ponc boriroocalement , nuii le 

EIui fouvent elle eft baiiïre ou înclinJe, fui tout 
irfcju'on le prend , & alori elle Te tiouve entitie- 
neni cachée pat le cotceict. Lci yeux root faillaiu, 
londi, ou un peu ovalct. 

Le coicclei eft plut étroit que le eotpi. Il e(l re- 
crniveir par une pUcjDc duie , écailleufc , pTcfquc 
«ulli la[g;e ^ue ki flytfcs , icrniinc par un rebord 

eu* ou moioi marqua. Cciie plaque, eo forme de 
lucltcr , déborde beaucoup le cof celet , pai Ici c^ 
léf. C'cll celle pièce qui a lâti doiuci le nom de 
B«»ttUr à ces iafeâes. 

Let élytrei , un peu plot hrgei que le corpl , 
«ni latéralement un teboid aftxgraod, relevé, H 
ferment une cfpice de gouticrci dcplui, cUo (e 
terminent en delToui par une marge , ^ui em- 
bi JTc &: iccouvtc on peu Ici cMi de la poitrine H 
de l'abdontcn. Toof en ioTcâct font pourvut d'un 
éculloQ irianeolatre. Les ailei manquent, ou (ont 
tt^j-ceaites dans quelques erpïcei ; elles font re- 
pliiks foi» Ict ëlyttes dans let ancres, K l'infeâc 
•aroit s'en (ervir trêt-raremcnt,'ft faire plus vo- 
Luiicn uf^e de Tel pattes ; cependant, la plupart 
•or une démarche altcx lourde , nlle, à-pcu-piès ^ 
^c celle ^s T^nébriont. 

la poiiiinc ft rabdomen font aflèx lan;cs ; eclui- 
ri clt diviC en fix anneaux, dont le dernier, ter- 
niné par une fetiEe iianfvetfâle , donne paHa^ aux 
cxcrjmens S aux panici de la g^^ration. L'infcâc 
ahmgr qnclqacfiaucoBlid^rablcflwni let deroicrt an- 
BCiui ; de lorK qu'il patoit avoir ai«n lac longue 
queue, mobile Si. léuaâibic 

Les pattej font de lon^cnr moyenne. Les eniffes 
fani un peu t:nâéit : let j-^nibct beaucoup plus d^- 
b^cs a leur paritc ruptiicute , loot léf^èrcment corn- 
•riniées : cllvt ont J;t ncrvurci ou clevatioai toogi- 
ludinalci, & des /pinct [tct-peities , nuis nom- 
bteufo à leur boid imerne & ciicme : elles font 
Ktioin'ct par deux ^ptnct longues et droites. Let 
lailc» font compol?» de ona aritcles . un pcn plus 
longs aux quatre p^tcei de dcitiéie qu'aux deux de 
devant Le premier article cU no peu plut long ; 
ceux qui l'uivcni luot count, ptut \u^<t à leur 
pointe qu'à leur bafe. Le dernier , le plut long de 
tout .etl i;i;tiemcnt courbé ; il va un pm engruAf- 
Ûn , Bt ti eii lerminé par deux credicn foret, cour- 
ba .*& d^i tct pointe* fboi aliéx dillantcs Tune de 

i'AUIIC. 

les BéMlurt ddîfMnt kfTti par Icw Malpro- 



BOU 

rifle efl leur maniée de vivre , te le fia oc Joa iiK 
leur habitation. On les trouve quelqucfbtt daas 
les champs ; mais ils recherchent habituellcivcBt 1m 
lieua fombces & tertres , qui recèlent les cadAvra 
ou Ici exctémcD) des animaux , dotK Ui fost Icor 
nourrituie. Ce qui doit prouver qne lear odcut cft 
l'elTei de cet maticict animal» en pucréfaâioaB 
qu'ils fouillent , & dont ilt fe nuurr flcut , c'efl qat 
ceux qui ne (bot que de naître , de uui n'oiu pat cn e a i» 
fait uUcc de ce gentc d'aliment, n ont aucune oJcoc, 
Ain'i , futilité qu on pourroic donnera ces iofcâd, 
datii léconomie générale de la nature , c'cft ék 
purger la teire des immoadicei que la dcOroâioa 
ou la décumpofition des êtres doit 'ans cdTc ^^ 
jiaîncr ; comme à la plupan ia larves de MoucbcSi 
de DermcAes, de Nie opboics, de quelques Si^ 
pbiUnt,&c., qui femblcot étte dcftinét de mtèmm 
a confumer les cadavres . pour cnw^ber oiie Ti^ 
feâion répandue dans 1 air , ne (oit nuifiok i li 
f>i»é li funefle à la vie Ainfi , on doit confidénr 
la nature dans l'cnfcmbic de touiet fca o 



Se le l^Acnc de tous fei réfuliats .pour jagcr 4^ 
la cooiditiacion des ittcs à uoc feule fis onivcrrelc^ 



wucbc Bc pat l'a' us , U' c {■>■■• 
' ' , dont rodcin ^ 



le b en. Lotfqu'on prend laBomclit/t avec U n 
ils font romrpailaoou< 
d'une liqueur noire 2c boutbcufc , 
des plusdéfaeréables. Cenc ItqiKv n'cll paspi 
pari'ettctde lacomprellicn , poîfqu'à mcfurc qrflB 
l'cfluie , elle lepaioît auflî-toc , lulqu'â ce qoc h 
fourtc en foit épuifée : elle fcrt Uns doute à hÊtUf 
la putréfaâion dc« viandes , 3c à préparer à cet |t>> 
feâet la nonrriiore qui leur convient. Si ce ceaM 
ne fournit pas un grand nombre d'efpèccs étranglniB 
quoique les cfpecct connues foitntailt>grandes,c1ai 
(ans doute parce oucdani les pays chauds fur-w*"^ 
on ces inleAcs doivent fc trouver , le uam 
n'eftpastenié d'aller les furprendrc auci 
fcâs te dangereux qu'ils habitent. 

Les larves des Bouclitrt viveur daas la ■ 
dm les funicrs, Bc rurtooi doBS les cbi 
c'c(l-là qu'on les trouve (ouvcnt à cité de l'iafci 
parlait \ on les voit auHi courir qudquclbis f* I 
terre. Le corf* eft plut oti meio* alongé da" 
différentes clpiccs , applati fie compofé de t 
anDcani on feemcnt , leiminci laréralcncot |^ 
un angle aAei aigu, Acilont le dctnicr clt (|^ 
de deux pctiict appendices coniques : elles MkK. 
pattes courtes , compofécide tiois pièces fenlcMta^ 
la deraiète , qui patoit tet)fi:tmt[ les tai fci , ef^fc;, 
minée pat un fcul crochet La têcc cil pcn^^^ 
armée de deux fotiet mâchoires i elle a de^^^_ 
cmnes filiformes, un peu plus longuet qu'eU~-^^^ 
compofées feulement de trois aTiicIct. Cet 
couiGot avec aflcx de piomptitudc , & ac (o^^^^ 

jnachcct a lem proie cotnnic bien des lar»^ , 

quand clW ont cunfumc Uuttftoviliunt, | i 
«Ua cbeichani de* ptuviliana noavcUo , ^^^^ 
l«atvoii a Ien:t nouveaux bcfoins. Elles »*« ~ -^ 
daat U terre foiu fubir leur ménmorfh»£"^^^a 



Stàte Je PlrurojÊiSîm i l'Hffiaîrt Ntuunlle Aï IitfiHu. 



BOUCLIER. 

s s L F H A, Lin. F a a, 
P ELTIS j Geoff. 

caractères' Génériques. 

Ahtinkbs en malTe perfolit^, un peu compnm<le, prefque de U longueur 
da cotce'ec onze anicles ; le premier glos , alongé , en malTe,) les aunes ÏDlènd 
blemeot pîtis eoucts & plus larges î te dernier prefque ovale. 

Bouche munie de mandibules cornée), fimples » de mâchoires oogl^ , 6e de 
qoure antennutes inégalesj filiformes. 

Corcelet large > applati , rebocdé. 

Tarfes filiformes jCamporés de cinq articles: le premier alongjj les autres coorcs; 
le dextûei atongé, lerminé par deux ongles ciochus Ôc dilhns. 



i.BoucirtER furînamois. 

N'o/r, atoagé ; ffytrtt avec trois lignes 
Il lonptudinatts , ihvéts , & uae tande fauve 
11 itn la partit pofi^rieure. 

1- BoucLiEK Hctoral. 




ESPÈCES. 



}ioir,aIottg/ ; ffytres avec trois lignes 
l&»/ci, (/ une petiie èojfe tranfvtrfaU. 

). BoocLi EU. livide. 

^«TàlTticarctltt , éfytres If pattes HyiJes. 

4-fioiiciiETi ind'rcn. 



*'w'i ilytrts avec deux bandes /irrugî- 
^itvttUt Mtnté antéritartmeat. 



5. BovcLiiK «méiiâtR. . 

Déprimés tu>ir ; eoreclet iasaâtrt, noir 
au milita.. 

6. BoucLiEK thoracique. 

Noir, ovale', déptimi; corcelet faavt ; 
Hytrtt avec rfw lignes élevées. 

7. Bouclier lévicolle. 

Hoir, ovale ttit peu convexe; corcelet lijfe, 
éehàncré ; éfytres raiofeufes , avec trois lignes 
élevées. 

8. BoucLTen granulé. 

Voir, un peu déprimé ;corctUt lijfe; élytres 
avec trois lignes tievéest & quelques poitits 
enfoncés. 



Sidiê Je flmrodiMon à PHiftcirê Naturitti ia It^éttii 



r 

I '^oir ; corctUt & éfytres pointillés ; élytrts 
avec trois lignes élevées , Ujif. 



B O U C LI E R (InTeaes). 



9* BoucLiiR pointillé. 






10. Bouclier œargiiul. 

Noir i tords du corceUt pâUs ; élytrts 
objcures. 

Il* BoucLiifi raboteux. 

Noir; élytres rabottufts^ avtc trois lignes 
élevées ; eorceki raboteux t finué pofiérittire 
ment. 

11. Bouclier atre. 

Tris-noir ; élytres pointilUes , avec trais 
lignes élevées 9 Hffts ; corcelet entier. 

I). Bouclier inégaL 

Noir^ ovale ^ déprimé; corcelet inégal^ 
échancré ; élytres avec trois lignes peu élevées. 

14. Bouclier échaoaé. 

Noirâtre $ élytres pointi liées f etvee trois 
lignisélevéeM « li f es i corcelet courte échancré 
antérieurement. 

15. Bouclier li/Te. 

Noir^ convexe i élytres point iUées 5 liffes. 

\6. Bouclier obfcur. 

Noir I un peu convexe ; éfytrespointillées , 
avec trois lignes élevées , peu marquées., 

17. Bouclier liàcuM* 

Noir t un peu convexe ; élytres avec trois 
lignes élevées 9 tt deux petites élévations tranf- 
ver/aies. 



18. Bouclier opaque. 

Noir ; corcelet /oyeux ; élytres avec trois 
lignes élevées. 

19, BoucL 1ER finué. 

Noir; corceltt prefqui raboteux; éfytres 
avec erois lignes élevées 9 6 t extrémité fiutée. 

io.Bouci.iBR quadriponâaé. 

OvaU , déprimé^ noir ; éfytres dt un fourni 
pile 9 avec deux points noirs fur dtafUê. 

1 1. Bo u c L I B R piémontois. 
Teftacé ; antennes noires à leur extrémité. 

11. Bo u c L 1 E R ferrugineux*^ 

Ovale , déprimé^ dtun hrun ferruginaati 
élytres pointillécs , avec fix lignes éUfées. 

* ij. Bouclier oblong. 

Oblong^ un peu déprimé^ noir; éfytres 
pointi liées f avec fix ligues élevées. 

24. Bouclier denté. 

Oblong « noir ; corcelet antérieurtmini » 
éfytres vers V extrémité^ bidentés. 

15. Bouclier bordé. 

Ovale I dun brun noirâtre ; bords élu co^\ 
celé ttf des élytres ferrugineux i éfytres ftriétSm* 

i6. BoucLiiR onde. 

Noir ^ luifant ; élytres avec deux,* 
ondéfs % il un point vers t extrémité btamcu 



'Jv 



B ou 

I. Bovcuu &tuamoU. 

in p^ieù ^Mtaiis. £m. ou. Hifi, nai. <Us tnj. 

Sibàafitriaamimfit, Fai. Syfi. eM««. F-W- 7*- 
^. t.—Spet. inf. um. 1. J.«r- ^ï- »■- L— «*"■ 

n reflemble enriireinent , pour la forme Si la gran- 
^n an BoaeStr litioral. Les aoicnncs foni temu- 
iCa pu qae malTe pcrfoWe. Les yeux font jaunes 
km», faillaïu. U cotcelet eft arrondi , pe» échari- 
oé aatéricaronau , avec une impicffion longwudi- 
1^ <k duqne c6t*. L-^cuflon eft «ffifi grapd & 
iBBVuLdrc. Lei élyties ont tioLï fttics kmprodi- 
■ks élcT^, Mes, indépendammeni da rebord 
«<k la fuiure: entre ces lignes, les «yir« font 
■BBôU^cs. On YMt une petite élévation tranfrcflale 
tm U pwtic poltirieurc , & une petite bande m- 
KTompoe fau»e , derrièie l'ilivarion. L'abdomen 
4s miK% eft tciœiné en pointe, Bt les cuiffcî 
foilnkiires font tiès - groifiï. Toni le corps eft 

H fe trooTC Jaos rAmérique miridionile , à 
Ofcnne , à Snrinam, 

%. BoucLizft littoral. 

Sit^a^ Bttor^Us. 
' Si^Ju atra , lîytHs Uviiat', lintis tlevMÎt tii- 
i» , tkor^ict «rhicuL^o nitido. Etu. ou Hift. nat. àts 
^f. Boocuui , pi. i.fg. t. A. B. 
t-£^i« tùtoralh. LiH. SyJI. mat.pag. J70. n'. 1 1- 
«■fiMia. faee. n". 4 (O. ^ 

-'Sifyàa liaondii. Fa». Syfl. tntom. p. 7». « - *■ 
•^fyu. inf. tom. 1. pa^. I5. »°. i- — M""»- "■/■ 

P^if v/ra, efym* Jûicif trihiu tUvatU, prima 
fuMuda gilAofitate conatxU , tkoract Iwi- 
tan.l*f. tom. i.p*g. no- «'• J- 
le fiMicorrà boOês. GlOfr. /£i^. 

Sifid niâxlaraia, oiloHga ni^a, thoraee orii- 

-^0 mitiJo, elytrit tîaeit t^tvatu triiiu , clava an- 

n^a. Dte. Mim. inf. tom. 4. pag. 17*. 

_ jr i ioafns mux, noir , à c»rps alongé , i 

ôrcalattc IniTaDt, j trois ariiics fur II^ 

y & à annnncs a boutons louz Dlc. iii^. 

Il StâraitMt cimptfirit. Frisch. Inf. 6. pag. i : . 
^luesTK. momtntlat. 1. 14. «. tai. i.fig.6.— 
VÂi^fe dxf'iva ftmor'ihut pofiUis incurva crafif- 



B O U 



nj 



5i^j|<i Uaot-atit. Scop. £nr«flt. a*, yy. 

Silpha iittonÛt, Schkank. Enum. inf. aufii 
n". 7 y. 

Si^ka liuordltt, I^tCHAXT. Inf. |. pag. 90. 
1". i. 

Pr/lrû gUhofa. FovKc. Entom. par. i. ; ^. }0. 

ViLL. Entom. j.pag.jt. n'. S, 

U a esTiran neuf lignes de long, fur quatre de 
brge. Toai Ton corps eft noii, OD peu plus alongé 
ouc celui des autres cfpices, & dd peu déprimé. Les 
antennes , plas longues que la moitié du coiccicr , 
ont leur premier iriicle gros , les rpiTaos petits , Ac 
presque arrondis, mais gtofliflànt infenublemcni, 
spplàtis pat les bouts , 6c cnfiUs dans leur milieu : 
Ici trois dernicts ont une couleur fauTc brune. Le 
coccelci eft circulaire , lille U luifant. Les étyttes foiV 
DU peu plus courtes que le venrre ; elles ont iroit 
lignes élevées , longitudinales & parallèles : les deux 
extérieures font jointes eoTemble par uac petice bafe 
OD élévaaon uaiirTcrfa'e , placée un peu au deflbitt 
du milieu de l'élyrre. L'éculTon cft ^rand 3t cian- 
t^ulairc. Les cuilles pofléricures font beaucoup plu^ , 
grolTes 8c ^us tcuflées dans le mâle que dans là 

Ce Bouclier vit dans les charognes & les ordures. 
C'cft là auffi que Ton trouve £1 larve. Il cft aiTc^ 
commun dans toute (Europe. 

), SoocLiEK livide. 
StirsA livida. 

Sifyha fufca , thomct efytrit pediiufque Uvtdîs. 
Ent. ou iiifi, nat. dt$ inf. Bodcliek ^ pi. I. fg, 

a.c 

Silpha livida.y Ai. Mant. inf. tom. i. pag. «S. 

'?• !• 

Silp/mliviila.I}iisi..Archiv. Coltopt.pag. 54. 
1'. 10. 

Cette efpèce teffemblc beaucoup à la prëcédeme ; 
mais elle eft une fois plus petite. Les antennes font 
d'une couleur (errugincufe ■ pâle. Tout le corps e^ 
d'un brun obfcur. les élytres font dunb/unpâle^ 
avec trois lignes loiigitudinales élevées, & une 
petite gibbouK rranfverfale , placée au-delà du 

U fe trouve en France, en Allemagne. , 

4. BODCLtiK indien. 

Silpha a.gra , tlytris fafciis duabas femiginâs , 
thoraee arAicc blétntuto. LtN. iyfi. nat. pag. ^-jo. 
n". 6.— hinf Lua. U.r. lag. j6. 

Silpha indiea. Fab. Syfi. ent. paf. 7). «". J. — 
Spec.infto-n. i.pag.ti.a''.).-~Mant.iitf. cok. 
i.pag. 48. n°. 4, 



%26 



B O U 



II e(l toQt noir , Se à-peu-près ic la grandear du 

Îrtccicni. La ccrc ciï ua peu arrondie. Les antennes 
ont de la !.*ngucur du corccict. Le corcclet cft al- 
longe , noir, reborde, coup^ ancériciirement , & 
tcrminvf latcrzlcnienc par un ani^le aigu. L'écuilôn 
ei\ petit, i es ciytres l'ont de la longueur de l'ab- 
doin^n. tllcs frnt noirci, prévue j'gucs , avec de^ 
roinis enfonc.'s rapgt's en llricf, & deux bandes 
fcrtui;incuîcs di*ii:clccs de chaque côcé , l'une placée 
▼ers la bj.x , & fautrc vers la pointe de Télytre. 

Il fe trouve dans l'Amérique méridionale» 

j. Bouclier am-iiicain. 

StifMA amtricana, 

SUpkd ovata fuf^d ^ clypio jtavo , centra nigro 
intra annu'um fulvum, Ent» ou Hiji^ nat, des inf, 

BOI'CLIER. Pi. l.fig. 9. A. B. 

Silpha éuturicantu Lin, Syft. mût. pëg. }70. 
«•. 7. 

Siipka amerîcana depnjfa nigra , ihêraceSavo , 
ctttro nigro, Fab» ^yft* tntom. pag, 73. n , 4. — 
Sptc. tnf, tom, I. pag, 8;. n*. ^^^ Mont. inf. 
iom. l P'ig» 48. «°» S* 

Il a U forme du Boacfitr thoraciquc , mats il eft 
beaucoup plus grand. Il cft noir & dvprimë. Les 
antennes font terminées par une mafle perfoliée. 
Les yeux font bruns, peu Caillans. Le corcclec efc 
jaune , a%'ec une <*r4nde tache noire au ailieu. La 
partie antérieure au corcclet cil écliancréc, & la 
partie pollêricurc e(l un peu avancée. L'écuflbneft 
noir , tiur^ulaitc , adez large. Les élyttcs font 
brunes, raboteufcs , avec trois lignes lungitudiaales 
Crcs-pcu marquées. 

11 fc trouve dans l'A me tique méridionale* 

4. DorcLiER thoracique. 
StiFHA ihoracica, 

SiU'ha nigrj , elytns ohfcurls : /inea etevata 
unîca y Ci'yrto refitfo reftëcco, Ent, ou Hifi. nMt, dts 
inf Boi'ctiiR.P/. 1. Jfr. j. A, B. 

^i/fha thorûcUa, Lin. Syfi. nat, pag, jjl» ji*. 
|c. -^ Faur..Jueç.n^. 4îi. 

5i pha thoracica , nig'a , elytns Unea e!evatû 
unie a ^ thorau ieftaceo, Fab. Syft, entom, pag,'rj. 
il*. <.— 5//C. in},tom. I. pag. S<. a*. 6.^Mjnt, 
inf, tom. i.pag. 48 i:", 7. 

}*e'tis ni^ra ^ Une' s irUms elcvatii aeurit , eho» 
met ferr^^ineo, Ciorr. Inf, tom. i, pmg. m. 

Ix Bomelîer â corcclet jaune. GEOrr. lUd, 

Siipka nigra ^ thotaci ferrugineo^ efyt is iineis 
tri''*at i^ngtthUnu/ièus : mmcx eicwatiâ. DlAmtUm, 1 
iiff/; fM. 4* fog. 174. m\ |. fl. é.fg. 7. ■ 



B O U 

Bouclier h eonelet rouilU. noir , icorcelc 
à étuis , avec trois lignes lonc;itudinaIes, d 
eft élevée en arrête. Dlg. Ibtd, 

Scarahéus primo fimtiis pantm eanmlicuU 
puUs crocas. Km /in f pag. 90. n*. 10. 

Ca/fida nig'-a ^ clypeo latijjtno pal ide ru 
culu laea y nigra nîtida. Gaoo. Satag. pag, 

Stroem. aB, ttidfof 5. pag, 384. • 

ScH^FF. leon, inf tab, ^s^fig. 4. 
SuLZ. Inf tab. l.jig, H, 
Bercstr Nomcn:!, i. i). $,tah. j-fg, 
Silfka thoracica, Scop. Ent. cam, «**. 54 
Siîpka thoracica. PcTd a. mu'\ g'Acpag, \ \ , 
Si'fha thoracica, Schrank. Enum, i.;, 
«•. 76. 

Silpha thoracîea, L aichakt. Inf, tom, i. 

Silpha thoracica. y ILL, Entom, tom, i. 
«•. 10. 

Peltis thoracica. FouRC. Entoaupar. t. ^ 
«•. 6. 

Ce Bouclier a environ fix ligiKS de long , 
de quatre de large. Il eft noir , ovale 5: ap| 
antennes font un peu plus courtes que le c 
le premier article eft gros y le Iccond & le t 
font un peu plus gros & plus alongés que 
fuivans , prelque globuleux ; les quatre dcrr 
nu(k, (ont enfilés dans le milieu, 5c app! 
les bouts, 8c le dernier eft terminé en poin:c 
Le corcclet eft large, reborde, raborcux 
vé au milieu , plat fur les côtés, échancré 
vaut pour lailler paroitre la tète ; il ell d'u 
leur de rouille luilantc, produite par d(.s poi 
qui ne paroilfenc qu'a la loupe : on voit < 
poils de Ja même couleur fur la tête , pli 
que ceux du corcclet , mais en crc^ -pente c; 
Les éiytres , d'un noir mat « ont ht.T«îcmci;i 
bord large , un peu relevé , 8c formant u: 
tièrc. Leur furface eft raborcufe & inceale 
voit trois lignes longitudinales élevées : Tcxt 
un peu au-Je:rous du milieu, rciure en • 
& forme une p.:cite bolTc angulaire. 

Il vît dans les charognes, dans les excrJ 
les endroits U% plus fales. On le c:ouve dai 
TEurope. 

7. Boucher lévicoUe. 

Sur H A lâvicoflis, 

Silpha gihba r.içra^ elytris rufpfis , Iineis 
tribus ^ th^'Uie Uxi emarginato. Ent. ou H. 
des inf. Bouclier. Pi\ ufig. i). 

Silpha tavicoUis, Far. Syf. etmm. pag, 
7,^Spee, inf, tom. 1. pag. Se» a*. 7.«- 
imf tom, I. pag. 48. «*• S« 



B O U 

n eft un pea plus grand que le Bouclier thon- 
cique ; nais fon corps eft ovale & convexe en- 
idSus, Les antennes vont en groffiffant infen- 
fiblexnenc : les derniers ardcles font plus gros 
ft perfbliés. La te ce eft peu faitlance. Le corcelet 
cft très ^chancre pour recevoir U tête : il eft fine- 
aient pointillé , convexe au milieu « & un peu ap- 

ei par les côtés. L'écuflbn eft petit & triangulaire. 
élytres (ont rabotcufes : elles ont trois lignes 
longitudinales peu Taillantes^ & ou remarque entre 
chacune d'elles unt auue petite ligne peu marquée. 
Tout le corps eft noir , & point du tout luifant» 
II fe tronre dans la Nouvelle-Hollaode. 

I. Bouclier granulé. 

SiLfMA granulata» 

S'Jpka atra , elytrîs lineis eievatis tribus punSif- 
fur grmnuiaûs , tnoract tmarginato, Ent. ou Hifi, 
Mr. dts iuf. Bouclier. PL i.fig. lo. 

Silpha graHuluta.TÂM. Mani. inf, tom. l,pûg, 4^. 
■•• 11. 

Silpha mgoja. ScoP. Ens. cam. n^*S^» 

Il cft un peu plus grand que le Bouetitr obfcur. 
Tout le corps cft noir, un peu déprimé. Le^ antennts 
font pins courtes que le corcelet : celui ci cft aflêz 
grand, légèrement chagriné » très-peu échancré an- 
Béricnrcmcnt , & un pen (inné poftérienrement. L'è- 
cntfba cft triangulaire^ légèrement chagriné. Les 
âjcrcs (ont pointillées : elles ont trois lignes longi- 
nîdÎDalcs élevées , & une fuite de points enfoncés de 
chaqnc côté des lignes. 

Il fc crouYC dans les Provinces méridionales de la 
fcancc 9 en Afrique , dans le Levant. 

y. B0UCLIE& pointillé. 

StLPMA funSulata. 

Sî^ka migra dtpreffa punSata, efytris lineis tri- 
hsUvihus^ Eut. ou Hifi. nat. des inf. Bouclier. 

n reflcnblc , poor la forme & la grandenr » au 
tmtfer granulé. Tout le corps eft noir , un peu 
ètfâmi. Les antennes font prefqne de la longueur 
èà corcelet. Le corcelet eft finement chagrine , un 
fm échancré ancérieurement. L'écnfibn cft trian- 
nbire , pointa. Les éU très font pointillées « & ont 
ttacnnc trcns lignes longitudinales lillcs : leur rebord 
cnattcz grand. 

n fe oovfc an Cap de Bonne-ETpéiancc 

M. Bouclier maxg^iaL 
Surit jt margîualis. 

Kfyka étprtgk «V^» tkarmcu mwrpne rufo, ely^ 
^^Utis. Em. m Éî^ tuu. ds* iaf. Boucuejl. F/. 



B O 



127 



Silpha margînaîis ûtra , thoracls mjrginc pdUido ^ 
efytris fufcis, Fab. Gcn, inf. Mafic, pag, 115. — 
Spec. inf tom, l, pag. %6. n^, Z.^-Mant. inf 
tom. I. pag. 48. «®. 5. 

Silpha noveboracenfis , nigra , e y tris piceis : 
lineis elevatis fubternis , clypeo retjfo difco atro , 
margine ruhro. For s T. Cent, inf pag, 17. 

Il eft de la grandeur du Bouclier raboteux. La 
tcte cft noire , raboceufo. Le corcelet eft coupé an- 
térieurement y un peu fînué poftérîeurement , par- 
femé de points enfoncés » noir au milieu , avec 
tous les bords ferrugineux. L'écufTon cft noir & 
triangulaire. Les élytres font brunes, avec trois 
lignes loneicudinalcs élevées « lidcs , & quelques 
points enfoncés. Le deflbus du corps & les pattes 
font noirs. 

U fe trouve dans TAmérique feptentrionale. 

st. Bouclier raboteuK. 

SiLBHA rugofa, 

Silpha nigricans , efytris rug^fis : lineis elevatis 
trîkiS , therace emarginato. Ent. ou Hifi. nat. des 
inf Bouclier. PI. X, fig. 17. 

Si'pha rugofa. Lin. Syft^ nat. pag. 571. «<>. i^. 

— Faun^fuec, n^. 455. 

Si/pha nigricans , elytr's rugops , tmeis elevatis 
tribus y thorace rugofo poftice finuato, Fab. Syft. ent m 
pag. 74. «°. 8. — Sp. inf tom. i. pag, 8^, «<>. ^. 

— Mant. inf tom. i.pag. 45. n^. 10. 

Pehis nigra, efytris lineis tribus elevatis acutis^ 
f patio interjecio veluti complîcato , thorace fcabro^ 
GeOIF. Inf tom. I. pag. 110. n*. 3. 

Le Bouclier à bolfes. Geoff. ibid. 

Silpha nigra opaca, efytris tubercuUtis : lineis 
tribus e.evatis insqualibui. Deg. Mcm. inf tom. 4. 
pag. 181. n^. 7. 

Bouclier raboteux , d*un noir mat y à plufieurs 
tubercules élevées, & à trois arrêtes inégales fur 
chaque étuL Dec. ib. 

Scarauus ntger in ter cadavera frequêns , deprejfus^ 
parum cana.iculatus , undiqug niger. Rai. Inf pag. 

50. /2*. 9. 

Si.pha fcabra. ScOP. Ent. carn.n^, 59. 
Si.pharugufa. ScHRANr.^n..;?:. t.f auflr. «•. 78, 
Silpha rugof a. V.AicHKli't. Inf. tom.i. pag^ ^f, 

n^. I. . 

Silpha rugofa. FuESL. /rchiv. Coleopt.p. JJ.»**. 

Silpha rugofi, VîLL. Ent. tom, 1. /:. 78. n^. ij. 

Peltis complicata FouRC. Ent. par. 1. p. 30. 
n®. 4. 

VOET Coléopt. tab. i^.fig. tf. I. 

Ce Bouclier eft long de cinq lignes, & Jarge dc 
près de rroi^ lignes, l e co^f^''- cft déprimé , d'un noir 
mat er-dcfTus, un pen liifanc en-d^^flbus. Les an* 
tcnnes font de U longueur dc U motâé du corcelet $ 



/ 



«Olf 



»T» 



fHii At U \off^«Mr de k moiài Ai coredrf. tes 

uob dci(tt\<(v% «MicicffcriKBi une nuft pcrfoliéc. 

1,4 tht tft coaircrec d^ui dmtct roofitlot. Le carce- 

Ui teft 4H'<eA ^^'S^ « ^ tf^ t^hiiic:^ iiméricurcmcnr, 

l^^ttmtoc Htïni pw ^ i ic mt mcnt , cowcrt cfim 

dtkvtt GO«Tt « Bp}r ft ctnAé, L*écuflba cft man- 

mWic. Ld clycres tont liikf . U ont chtciitic crois 

u^Mk tonjgitttdinéks élcv4«k O» mi une pedse 

|t Xt trucive dans pref^oe mue rSiuope » dans les 

If. HouciiER finué. 
$itrft.4y!i««tfM. 

Siif^a tkoract emmrgîiuito fcabro , gêyrris lineis 
^iptêtiê tfihus apice ftutarts. £nt. otf krf§. ruu, ici 
f/i/. HoucLim.f/.i./^. II. 

Stipha {èmkaia,ltA%. Siyfi.emt9m.p. 7f. it*. t). 
— 6f . î*/ '<'"** >•/'•<<•'>''• 1 ^ — >A£uis, inf. tam* i . 

i'ff/m nfjfrrf , tlyiris lituU irihus tlcvstis , Jpa» 
ri9 inîê^io mimuiijfimt pundaro^ tk^rau jiair». 
QtOff, Ânf. tom, t. /». II y. HT, x. 

I e BouMtr noir , à corcclec rabi^teos. Gioiff. 

Silpkû app^mdicmlatm. SOLZ. Hifi, imf. uh. i. 

Voit. CoUopt. t^b» }i.fg. a, i. 

Siifha Jînujta. LajchaRt. //i/. t,p. si.fg.^ 

Peitis Jcahra, FoDKC. Ent, par, p. jo. «•. z. 

Cette cfpcce rrflemblc beaucoup an Bouclier rj- 
hoieux. Les antennes , plus counesqucle cotcelcc. 
Jonc ccrmin^es en mafiè, un peu cumpitoiéc. La tétc 
êi k cor eîct (bot noiraties <c couTcns et poils très- 
cMisn » qui les iboc parokf e oa peu arg|uic4s à an 
certain iuor : cekii-ei a de» f ornes relèves, uiiCnt , le 
phis noirs CHie le feod. Les éiycres ooc trois lignes 
longitudinales^ trcs-éicvées, & un rebord aUcz grand, 
4|ut forme une goutaère : elles fom an peu pl«s 
toague^ <)uele corps , fle terminées en poiace moufle , 
«k ckaque côté ie laquelle il y a aat éekaacrare 



Ca le troore ca Earope , daas les elMW g a ei 9l les 
ieaies des animaat. B k tr«ave aafi a»Cap da 
laaae Ffp fraarr, 

lo. BovcLisR qoadripoaâaé» 

SêLPUjê ^êêsdripmmBatét. 

Si^à aiffm , êlfim péiLdiâ /■■la Ufifos «r- 
rfijBf mi§ro^ ikPKâêt eMÊurgUmsa, Ems, «m à^. tmi, 
éis #«/. Sovcuia,//. i*/f. 7. «. h, 

JUipéé fUtfiripMdUM. Lt». 6)q|. m<. p^. 571. 
flf. 14,— /Ma./aes. «•.415. 

5iXpAd ^MAàripmnQétû. Fab. Sy/. mr. /. '7 j n*. 
t^'^p.iMftom. t,p. SI. «•. 17. — ^AÛji/. m/ 
fi». I. /«f. 4V* ■**to. 



B O U 

et/ méeutt co/coptrormmqae pmnSis futnqu 

GiOlF. Inf, lom, i,p. XXI. «•. 7.^/. 1./^ 

Le Boulier jauni à taches noire*. Geoff. 

Silpk*i corpote n'gto , thorjce ttftacto : 

mmgna nrgra ^ thirts ûavo-tefiaceis : funiii 

nigris. Di G. MJm, inj. tom, 4, f . 1 ) 1 . n^.6 

! BoLc.ier à corps noir, à corcelec jaune 

tavcc une grande tache noire, & à étui 

làaves , à dlux points noirs. Dto. î^. 

Siipha quadripuuâata nigra^ ilyttii ex 
.macuHs quatuor nigris. Schreb. Injfi a. fy 

Siiphm fétv'icans, Lepich. /n'a. 1. soa. 

Sitpha quûéipmnBata. Laichart. //i/I 

VoET. CoUopt.tah^ 41 J^< f* 

Ce Bouclier a prè< de fis lignes de lon^ 
de large. II a une figure ovalc-along^c. S 
cft noir, uo peu luiunt & déprima. Les 
font plus courtes que le corcelec \ les trois 
articles font <f un noir mac & moins fcnc 
noir dcsauues. Le corcclet wlWcbanvié an 
meut , pour laiflèr paroitre la rète 3 il c(l 
milieu , le jaune- fauve fur les côt^ L'^c 
noir. Les élytres (ont d^un jaune «(auve le po 
dks ODC trois lignes longitudinales , peu m 
I: dtua points ou taches noirs , 1 uu à la 
l'auCK vccs k milieu , qui forment, avec 
poitfis de Fantre ^Ipue , uo quatre. 

Il fe trouve en Europt , danf les i 
Chênes. 

SI. Bouclier piémoatois. 

Siipha pedemontama, 

Siipha teftdcea ; antennis apict migrij, 
hiJI. n*it. des inf. BoucLiiR. pL l.fig* ^* 

Siipha pedemontama, Fab. Syfl» ent, f,is 
'^Sp, inf tom. I . p, %%. IX*. 1 s. ^^hiant, inj 
p. 4f. «•.11. 

Pclùs tota teftacea. CtOTf.lnf. pmr, eom 

sa|.«». f. 
Le Bouclier fauve. Giorr. ihid, 
Vdtis ufiacé^n Fouac. Ent. par. i.p. t 

Nous foap<çonnonf que rinlMe décrit pi 
brieius n*eu pas le même que cehti qu 
M. GcoiTroy , où ils différent beaucoup < 
deur Tua de lautre. Le Bouclier Jes coi 
Paris n'a pas crois lignes de long , undis <; 
de Pi.'monc en a environ cinq. Tout fou 
d'une wouleuc fauve-obf.ure » uo peu pli 
(ut les élyires. Las crois desniers arcKks 
cenncs fonc noirs. Les Clycres fenc fircroc 
ciJéif , le on y reaiarquc tsois lignes loog^o 
ële\res , très peu marquées. 

Il (V trouve eu néoMat, a oh< 
virons de Paris, 



B O U 

11. BôirciiEB. (erruglaeiix. 

SiLfMA fcrruginea. 

Silfha fcrrugima , tfytrîf lineis tlivatis fenis 
ÙÊT^ctemarginatoferrato. Eru, ou kift. nat, des inf. 
lOOCLiift y pL x.fig, 13. a. b. 

Si^mftrruglnea. LiK. Syft» nat.p» 571* n^» 19* 

Siipka fcrruginea, tlytris lineîs elevatiffimis ^ 
ikonue anarpnato c api te latiort. Fab. Syfi> ent, 
fâg. 7f . jf«. lé. -^— 5p i.nf. tom. l,p. Sj. /i®. I^. 
^^Mami, inf, um. î*pag. 49. n^> ix. 

SifpàM dinîcotics yî^rj /i</ro cafiatua rufo mar^ 
jtMTtf , fahiuM tufa ^ elyirU Umtis citvatis ftnxs 
fÊaStifyÊÊ €Êt^HUit. Dic. Mm. inf. tom. 4. p% 1 83. 



«OU 



»>^ 



Bosdicr Pânaift , bnin de marron en-dcffus , 
ânborc! roux , & toutrom co-deflbus , a iri arrêtes 
'ic des potncs concaTes fur les émis. Dec. ib. 

S€mF3ÊiAMS mimor, i rufo forJide nigricans , tly- 
mMfn^ÂS. Ra]« io/I p. 84. #1®. H* 

SUpk^ftrrmginea. ScoP. £iir. c^m. Ji<^. ^o. 

Ojt^maftrrugiiua. Laicuart. Jn/ rom. i. pag. 
Mkf. «^. a. 

SCHAE7F. IcOtU îtlf tah. ^0,fig. J. 

n a pr^ de qoatre lignes de- long, & deux & 
BDÎcdc large. Son corps eft ovale-alongë , déprimé 
H kxtmô ^uz. Les yeux feols (ont noirs. Les an- 
tennes font courtes , 4c la mail'e eft adez grofic , 
■■ pea comprimée. Le corcelec eft au/Il large cme 
les clypcs , êc échancré antirieuremcnt pour laifler 
MDoftrc la tcte. Les élyircs ont chacune fix lignes 
loogsndinales , élevées , entre lefouelles on voit 
nue <|«cs points enfoncés. Les pactes lont plus courtes 
4bns cette efpèce que dans les autres. 

n tt oonTC dans prcfijue toute TEucope. 
1). BoocLiEit oblong. 

\ SilpkM nigra^ e'ytnsftriîs punifatis : lîne's ele- 
]$[tmis y e'fùrjce emargtnato, Ent. ou hifi. nat. 
tuf BoocLiER. f/. i^fg 16. 
Sifyhn Monga. Lim. Syft, nat, p. 57I. ir^. ii. 
Téinn.fue^, a**. 4^0. 

U oblooga. ÏAB. Syji. ent. f- 7 J • «•• 1 7. — S^. 
imm. I. p. 89. «'• lo. "•^Mant. inf. tom. i. 

. ^ohUnga fufco-nîgra ; elytrh lineîs oSo tle- 
ifmiMiJqu£ exctKUsuis. Du». Mém. inf. tom. 4. 

EArr akngé t d'un noir tirant un peu fur le 
■ift hait arrêtes Jkdes points concaves fur les 

BH« âUêngsu Fuaa&. Arshiv. CoUopt. pqg. 14. 
.^aaLs0.j|p. aa. 



Sapha oh*Qj\gA, ViLL. Ent.tom. t. p. 8a.. 1^. r^. 

Il a une figure plus alongée que les aucref,,Sa 
longueur eft a^peu-prèi de trois lignes & demie , 
& la largeur d'une & demie. La coaleur de tout le 
corps eft d'un brun noir. Lès antennes font courtes , 
& la mafle ^ ui les termine eft un peu alongée. Le 
corcelct eft finement pointillé , peu rebordé , Ac 
échuncré antérieurement. Les élytres ont chacune 
huit ou dix lignes lonçisudinales élevées , féparées 
par autant de rangées de points enfoncés. 

Il fe trouve au nord de rEurope. 

14. Bouclier denté. 

SiLPHA dentata. 

Si/pha oblonga nigra t^orace antice efytrifqui dAiSt 
apice bideutatis. Fa9. Mont, inf êom. I. pag. 50. 
i«^ 24. 

n refTemUe , pour la forme Bc la grandeur , au 
Bouclier ohlong. Le corps eft hoir. Le ccrceîet eft 
noirârre , crès-rebordé , avec les bords latéraux dé- 
primés, arrondis, un peu ciliés. Le bord an érieur 
eft édiancrc » & muni de deux dentelures niacées 
au milieu. Les clytrés fout noiics , & ont cnacuue 
deux Igoes loi^uii*'ales trcs-éiev^es, bidcacécs 
poftérieu rement. Les pattes fontAoires. 

Il fe trouve en Europe. 

if. Bouclier bordé. 

SiLPHA limbata. 

Silpha nigra , tkoracts efytrorumque marginefub^ 
ferrugineo, eiyttis iineis e.'tvans pturimis oèfoieth, 
Ent. ou hifi, nat, des /iz/ Bouclier « pi. x', fig» 
14. a. b. 

Silpha Iimbata.¥A2. Sp.ir{f. tom. \. p. &y. n^m 
II. Maiti. inf. tom, i p, jo. n^» 15- 

II eft un peu plu^ pctirq-elc i^ox^/iVr fèrrugineov. 
Tout le corps eft brun noirâtre. Les antennes fout 
brunes, & terminées en mafTe ovale. Le corcelct 
eft prefque plus large que les élytres. U eft uni , 
finement pointillé , un peu convexe , échancré an- 
térieurement , & coupé droit poQérieureman. Le 
bord extérieur eft d'un brun plus clair & prefcjue fer* 
rugincux. L'éciiflbn eft petit Si triangulaire. .Les 
élytres font régulièrement ftriées , & elles ont leurs 
bords latéraux d'un brun ferrugineux. Les pattes 
font d'un brun noirâtre. 

Il Ce trouve dans l'Afrique équinoxiale, 

i6» Bouclier onde. 
S IL p MA undata. 

Silpha nigra nitida elytris fafcns dua^fis undatis 
jtunSoque apicis aibis. Fab. Mont, inf tom. !• 



»}» 



B O O 



Il rtStiAh un peu jaac b fonne 8c la ennJcur 

* au DcTlpHle oiiA^ ; mtti In antcnnct le diftingucnt 

■ it ce genre. La the de le rorcclet (bnt roin, faas 

tlctiei. Lei élvitn fooi liirn , ooiret , avec une 

bande Tcn la t>arc , nnc autre au-delà du milita , 

ac un perti point ve» r»tTéinitJ blancs. Le dcfibt» 

du corps 8f Ici paitci font noiiàtics. 

1) (e tioavc eu Suc, fous l'^coccc dct aibr». 

BOURDON, ^fi< toMiTL^xM.liméy 
M. GcoUVoy. U rUilîcuti antres cntomologiftes , o>.l 
divir« I» Abciilct en dcui fimiltcs , la prcmicie 
comprend Icï Abcillci ttis-veluei , ou BounAuu ; 
ic l'autic , Ici Abeilles niLius viluct, ou Abeilles 
pioprcmeat dites. 

Les BvHtJoits ne dàlRrent -des atmes Abeilles 
que par le corps plus gios , couvert de poili plus 
longs & plus rcttés , comme aulli par te bouidonne- 
ment plus fort qu'ils feat en volant, f^oy. AaiiLLi. 

Bourdon. F* vx BonanON. Fucm. On a délîgn/ 
fous ce nom le niâlc de l'Abeille domedique , ou 
Abeille âmicl Vay.Aatii.ii. 

BOURnONNEMENT, Boj/ar». Ceft le nom 
qit'on a donn j au bruit (|itc fon: !ct infeAc); en voUnt , 
tcK QUc U plupait des ( oléupièiet , ptel'que tous les 
Dipttics, Icf Abeilles, Ils (juipes , &c. La caufe 
au bcu'iiiiniitmiat , allez mi/iedante iconiiottrc, 
avoii iii «uUliée pat Ici na'uralil)es , ou n'avoit 
point «nco te Clé bien ciplii]uce jur<:|u'à picfcnt. Les 
aileronslc Icibalwc.eTsn']) o-i point de part , f uif 
que les infcdci (ant silcions le font entendre. 
Urgcer n'cll pas mieui fonde, torfciu'il croit ([uc 
^c £ourionntm<Ht z^ produit pat le fcoctcmcuc de la 
baie mtore de l'aik contre les paioii de U a^ni 
du cotcefct (]ai (t trouve fous lc< aileror.s , puil- 
Que les abeilles, & une multitude d'infe^lcs, bour- 
doDDcnE en volant, quuiiui'tl ny air point eeicai 
ntfflcnt de froriemcar .'e V^ilc coniis le corcclet. 
tVaprci dis cspcricnces polîtives , nous croyons, 
avec plus de fondement , tjuc ce btuit cil du fim- 

C'cmcnt a U vive aj;iiaiioii det ailes , ti a une vj- 
ration allei toite 3c âlkz rapide puut occjlïonoer 
le foi» dans l'air. Lei in cCtei <]ui ont Ici aîles ties- 
grandc',& tjuir.c peuvent pailcimouvuir avec beau- 
coup de liiclTc.iel. i|uc Ici I apilloiu , ki Libellu- 
les, les Friganct, les Myrmclto s , ne bourdon- 
nent pas; mais cnnime la [Crccpton r'u fon doit 
avoir fcs limites, naut ne pouvons ra''ie mention 
auni Je (Cl petites eficccs J n fedes , dotir le bour- 
donnemcn:, iiup léger , ne nom elt point (enltlvc. 
K«/. AïK. 

BOUSIFR. Cofit. Genre dinfcftcs de tartc- 
Duèie ieu.oii .k- lOiJiv des Co:l. piiics. 

L« BvaJU's , confondus par pclîjue tous les 
Wtcuts , avec ks Scarabci , «n diftticat par ic <ba- , 



B O U 

peron ttcs-largc , par le manque de Mintt \ 
rieuic, par les mandibules memonDeurcs , pcT 
Ibuvcnt imperceptibles , enfin , pai la forme i 
l£vte infêiieurc te des antennoles. 

M. Geoffroy a Uvxii des Scaiab^s cens qui i 
point détulfon . & it en a ^abli un genre fo: 
nom de BouJUr, en latin Copris, du moi etec K*« 
qui (îgnific habitant des fientes , des ordntet. 

Le manque d'ccalTon ne fuffiroir pat potn I 
ter le^ Boufttrt des Scarabés, li la bouche ne 
l'entoic ras d'auTCci caraAètes. Leuc manici< 
vivre. J'allleurs , d flérenre de celle des Scai 
de la première divifion , le corps plw raceaici 
pon qui leur eft particuliei, & qui lei fait n 
nuître au prcniîer coup-d'fit ■ tout nans poi 
fuivre l'ciemplc de M. Geoffroy , & à confervi 
genre de Copris que ce c^èbtc naturalise à ci 
Mais nous tioyons dévoie joindre anx Bai 
quelques auctcs iafefles qui n'en dilïcreRi , 

fiarce qu'ils ont un /culton , fc qui ont d'ail 
a Riêmc coi^formacioa Ac les mêmes babiii 
M. GcotlVoy ne confidéranE que rdcnlToa les i 
places parmi le$ Scarabés. 

Les amennci des Boufitrj difftrert clTent' 
ment de celles des Srarabéi : el es for.t comp 
de neuf irticlci reniement , dont le fitcmict cil li 
prefque eylindtHiiie, un peu renflé à ion citrea 
les fuivans font cou ni «t );ranuleuxi le cinqui 
& le liiicmc font comprimés pries bouts > ici 
demictt (ont en malle ovale lenilletée. 

La itiî cft plus large que celle des Scarab* 
cbapcton efl avancé , appla'i , arrondi, é^ka 
ou dentelé i il couvre cniictcmcnt tes parties • 
bouche. Les yeux l'ont arron is , peu failtaoi 
places i la paciie pu?i-iicuie & Lteule de la i 
ih y fou: (iiés pjr une petite portion de 1* fobfl 
coinre de ta tête , qui patoli fouveni les di' 
en deux paciics é|;a'ei. 

la bouc! e eft compofée Je dcu< màclioi 
d'une ièvre inli-ncuic Si de qi-airc antcnnulcs. 
mandibules taillent , mais illcs font trtvpee 
a,plaiics, mcmb-ancufes ; elles paroiffeni ne 
l'crvir a l'infi-Clcijui , v.vant dam une mal 
molle, n'a rat bulon de mandibules pour ce 
& divtf'er fc^ .ilimci-.^, La Icvrc fupéikuic mai 
enti^rcn.ent : on volt r.'ulcmenr , lotl'qu'on a ca 
toutes les patics, un: ^f,^^^ membrane appli 
i la pjiEi: t'uféticutc & interne de la boud 
S: cn:ii.-emcnt caclu'e pat les mâchoires A: les ai 
parties. 

Les m.iclioires foi-t bifides : la pièce ( 
licuie, bc.iiicoup pus Jurande que Taurre, 
mcmi u:ici[fL', apptaiie , arrondie : l'auitc pifn 
trc<-coii;;e. ncinVrarcufc 8c app!a:ic. 

la Uvîc irfVicatc ell .iivilée, à fon « 
r.ité., en Atut pièces merabrancDici * **!■ 
Tgalcs '■ les divilions font inlieiéct t*i ant | 



«ou 

rrts-jttrc, pcnleufe ^ tfrrotidie oaécbanerée. 
ncennules antérieures font (îliformes , un 
longues Que les poftérJeures, compofées de 
rcicîes , dont le premier eft coure & petit > 
fuivans font pre(que égaux & conic]uç« s 
er e(l alonge , terminé en pointe. Les 
ires font' très- velues 3 elles font composes 
Litides» dont le premier efl gros, fouvcnt 
pplatis presque dilaté > le ucond eft plus 
le dernier eft très-petit , arrondi à fon 



rccîct eft légèrement rebordé , convexe ', 
armé de cornes plus on moins longues y 
îurcs plus ou moins Taillantes , de tuber- 
s ou moins grands & élevés. 

ion eft triangulaire y un peu ar>ondî podé- 
nr , dans quelques efpèces : il eft prefque 
cible , ou il manque entièrement , dans -le 
d nombre. 

[ftrcs font, dures , convexes , rebordées , 
itrtes : elles cachent deux ailes membra- 
alTcz longues & repliées. 

rps eft plus court , & un peu plus large 
i des Scarabés. L'abdomen, fur-tout, eft 



itrcs font afTez ^rofles & afTez longues : 
rïcures fur-tout font très-longueç dans la 
des efpèces. Les jambes antéreurcs font 
le trois ou de quatre dentelures latérales ^ 
médiaires ont fouvent plufieurs épines ^ 
& les poftérieures font ordinairement g-of- 
ir extrémité. Les tarfes diffeicnt beaucoup 
des Scarabés. Les articles de ceux-ci font 
gios & arrondis à leur extrémité , ceux des 
, au cor.traire^ font triangulaires , Se von: 
mant de grolfeur, c*cft à dire, que le nre- 
ic e eft le plus gros , «c le dernier eft le 

IL 

« 

jues Boupers^ tels que le Sphinx, ITnuus, 
t, n'ont point de tarfes aux pattes anté- 

les jambes font alors longues, arquées à 
rémité , & velues en deflbus. Ces tarfes , 
, ne manquent qu'à l'un des deux fcxes, 

les paacs figurées U conformées comme 
s antres efpèces. 

\otfiers vivent dans les ordures , les cxcrc- 
Ics fientes des animaux ; ces infedes font 
-e tous les côtés par Todeur de ces matières. 
af, uu Cheval,, un Homme, ne fc font 
wi délivrés de leurs excrcmens , qu'on cn- 
ïkrdcs Bcujnrs en bourdonnant, & qu'on 
t fc précpucr fur ces excrémens. Prefque 
Ic^elpèccs qui n'ont point d'écuilon former t 
■e»ott-|NHilcr ëe • ces matières fiscales, les 
o« cafuite, & y dépofcnt leurs œufs. Arif- 



B OU 



nf 



tote & Pline ont parlé de ces inddei , & Ici ont dé- 

lignés fous le nom de Pilulaires, Piiuiarîi, ;. 

On a donné le nom de pilulaires à quelques BoUr 
fiers y à caufc quils forment, dans la nente des 
animaux , une boule alTcz groAe , en la roulant , 
par le moyen des pattes de derrière. Cette boulc^ 
fort humide d'abord, ne prend une figure parfaite* 
ment fphcriquc, qu à mefure qu'elle sèche, l'in^ 
fc(fte continuant de la f«iire tourner fur elle-même» 
Lorfqu'ellc a acquis un peu de foîidité , îc Boufier 
la fait rouler par le moyen dé deux pattes polté- 
rieures, 3c en ma'çliant lui-même à reculon fur 
les quatre pattes de devant, jufqu'à ce que, par- 
venu à fon trou , il Ty précipite. Cette boule eft 
dcftinée à fervir de piovilion, & à nourrit la larvb 
dès l'inftant de fa naidjrcc. On ne trouve , aii 
refte , aucun de ces iniedes au nord de TEurope^ 
mais il y en n piuficurs efpèces au midi, & un plus 
grand nombre dans les pays chauds. i 

• . . . ' * i 

C'efI ordinairement à la fin du printemps , & vefs 
le milieu de l'été , qu'on voi^ les Boufiers^formàt 
leurs pilules, &: travailler à Tcnvi, avec d*autaqt 
plus d'ardeur que la chaleur eft plus forte. Il y a 
quelquefois, fur une feule fiente, un grand noni-' 
bre de qcs infedes, occupés chacun a la forma* 
cion de fa boue. Ils fe léonifTcat fouvent deux ou 
trois, foit pour la former, foit pour la faire roii« 
1er s & cela leur eft d'autant plus avanffi^eux» 
qu'on en voit à chaque inftant faire la culbute & fjs. 
lenverfer fur le dos, tandis que la boule roule i'ùtk 
autre côté , fouvent à quelques diftance d'eu^^s 
fuivant que le terrein eft plus ou moins inégal » 
ou incliné. Il arrive alors prefque toujours qise 
d'autres viennent fe faifir de cette boule , & que 
ceux-ci , relevés de leur chute , vont s'emparer ^ 
la première qu'ils rencontrent* Il paroïc que ces in- 
fedes ne conrvoiifent pas le droit de proprioré , paif- 
qu'ils s'emparent indifféremment ae-la prernièie 
qu'ils voient à portée , 6c qu'ils abandonnent faicy- 
Jcmcnt celle qu'ils ont conftruite > au premier €ti 
fe préfente , pour aller travailler à fa formatfjn 
d'une autre. Peu fermes fur les quatre pattes du- 
térieûres , & obliges de marcher à reculon , ces tè- 
feâes font rcnverfés à chaque inftant, fur todt 
lorfque le terrein eft inégal , Se qu'ils ont des él^ 
vations un peu confidérab.'es à franchir. Les i^q^- 
fiers fc relèvent avec beaucoup de peifije lo>rfqu'i|s 
font renverfés fur le dos, ce qui rend quelquefois 
leur travail très-long & très-pénible. Les difficà)- 
tés, cependant, bien loin de les rebuter, redoii- 
blcnt au contraire leur ardeur : on eft étonné dk 
voir ces iufeôes, naturellement lourds & pefanf, 
devenir trcs-agiles & infat gables, & furmontcr, 
p.ir leur opiniâtreté, des obftacles qu'on auroit ji|- 
gés infiïrmontablcs. ï 

Les larves des Boufiers reflcmblent à celles dis 
Scarabés : elles vivent dans la terre , & fc noi^<- 
riflent pendant quelque temps dé ' la ptotiiipa 
qu'elles trouvent à leur portée. 



«)4 



Stun it riutnAiaUn à fWJhire NêtwelU ék$ h/Hkc 



Z!9 



B O U s I E R. 

C OPRIS. Gmor 9. 
SCARABEUS. Lis. F d m. 

CARACTERES GÉNÉRIQUES. 

AHTtNHis coones, en imflê , compofifes de neof articles : le ptemier lo 
prefoiie cjrtiudriqoe ^ les autres coûtes , granuleux ; les trois derniers en mâflè ot 
feuiliccée. 

Chtperoo a?tacé , Urge , Um lèvre fiipérieure. 

BcvQche munie de deux mandibules oiembraneufirs très- pet très , de deazmâchi 
membraneufes , bifides j d'une lèrre inférieure, membraneufej 8c de quiirt 
tennules filiformes. 

Jambes épineufcs. Tarfes compofés de cinq articles , ttiai^laires , qui dimtn 
infenfiblement de giofleur. 



ESPECES. 



%• A EcussoN. 
* rire coniiie ou tahreaUt. 
I» Bousier Foflbjeur. 

Naîr ; coraki aPte um Ugtr tnfoneemint 
aaiériiur ; tin tsHC irois iutercuiu i cJkaptron 
échémcré. 

1. Bousim jtfiaU 

Noir ; ttte avec trois tatereuta ^au» ; 
éfyires Jlriéts , ftrrugintufcs à leur extrémiié. 

j« BousiiiL (buterrain« 

Noir; tête prefjut anguUt^t % munie de 
troifttit I Êiàbercuks ; élyirts firiées. 



4. Bousier terreftre. 

Noir , lui font ; corcelet life ; ttu avec 
tubercules égaux ; élytres firiées. 

5. BousicR rougeatre. 

Noir; ûbdomen irun ; éfyfns rougtA 
tkt ûsftc trois tuàercul s poiutus ; eof 
WHC une légère imprefftom. 

6. Bousier fimettire 

Noir; tête avec trois tubercules ; /l 
rouges 9 Jtriies ; bords du corcelet tefimt 

7. Bousier bicolor. 

Corcelet prefijue life ; tête awte mn e 
cuJe\ noir en-deJluSf brum en-defous. 



StiUêét rUméÊmm trmflMê HiumHt in M/taes. 



Mf 



S 



BO U'S I fifU (Inftâes.) 



BousiEB erriHt 



tr ; eha^trtm afrondi\ itté fuHrculh ; 
firiéiSi oifcuns: 

B o u s I B R fcjrbalaîre. 

ir ; eorceki Uffc\ tête éÊvee trois tùbtr- 
élytrtsfiriécs^ Ufiacécs^ avec ont tackt 
X 9 marginak. 

. Bousier brûlé. 

ir^luifant; corcetet lift ; tttt OPte trois 
mks ; élytrts ttfiacées , avec u/u tacite 

. Bousier fale. 

nr ; tête avec trois tubercules ; bords du 
ht pjlis ; élytres Jlriées , grifes , avec des 
\ noirs ^ obtongs. 

.. Bousier fi>rdMic. 

►/>; tête avec trois petits tubercules; 
du corcetet , éfytres & pattes pâles. 

. Bousier grenaille. 

ir ; chaperon échancré\ tite avec un 
aie; éfytres,ftriées , firmgineufis à leur 
ùté. 

Bousier hémorioïdal. 

ir'y ciaptronpnj^-éciaturi'ytitttu' 
:e\ élytrtsfiriéis ^ farrugineufes à leur 

Bous 1ER caché. 

r, luifimê; têH4KV0f trois Uiircuhs; 
firiécSf mélangées de noirb de ttfaU. 

. BovstBRr bimacolé. 

ir, luifant; tite avec trois tubercules 



V^u élevés ; élytres (triées , avec une tache 
\rougeâere à leur Af^ 

17. Boue 1 Eli (munc. 

Noir; tite avu trois tubercules / éfytres 
■priées ^noires » avec la future fir le bord ferru- 
gineux. 

18. B0USIBR livkicb 

Livide ; tite taberculéé , liviit antérieure^ 
ment; élytres ftriéeSf avec une grande t^he 
oblongue^ noirâtre. 



I. A É 



C u s s o N« 



^ * Tite fans cornes ni tubercules. 

19. Bousier rufipède. 

Noir ; antennes ti pattes brimés j cpfcelet 
lijfe ; éfytres Jlriées. 

20. Bousier jayer. 

Noirs chaperon arrondi ; entres poia- 
tiUées (tpiées. 

XI. Bousier fèpc-caches. * 

Tilt ; tite & coreelet un peu obfcurs ; 
élytres Priées^ avecfept tacha nuira. 

11. Bousier rdevé. 

NoiTf lui/ont^ eoHHxe : ehapèrou éekàn- 
cré; élytres ftriéaj 

13. Bousier meideitz. 

Trh-noir; dte écà ancrée ^ angidei{fi de 
chaque côté; élytres Jlriées. 

14. Bousier fafciéé 

Noit i tite ttcàreekt lijjes; éfytres Ûriéts, 
noires , avec h bord 6 une bande popériiure 
rougâtres. 



, I 



^64 



Suîu ii tïntroduaUm à Vmfioin Nâtuf^U du hfeOai 



BOUSIER. (Infeaes}< 



15. BousiBR luride. 

Noir; chaperon arrondi i élytrts ftriéts ^ 
grisâtres^ avec des lignes longitudinales ^ 
courtes^ noires* 

x6. BousiBR pubefcenr. 

Livide 9 puhefcenti élytres ftriéeSf dun 
gris/aunatre^ avec des pointsoblongs^obfcurs. 

27. Bousier marginé. 

Ifoin'tre ; bords du corcetet , des élytres & 
pattes jaunâtres; tête & corcclet lijfesm 



i8. BousiBR biponâué» 

Corcelet noir^ bordé de rouge; élytres 
rouget, avec un point noir fur chaque* 

19. BousiBR quadrimaculé. 

Noir; élytres priées, noires 9 avec deux 
taches rouges fur chaque ; pattes rougeitres. 

50.J3ousiER Poarceau. 

Ptf/f rouge bripi; élytres teflacées^ avec 
des taches noires. 

m 

)!• Bousier i plaie* 

Noir ; chaperon prefque échancré ; élytres 
flrièes 9 avec une tache oblongue^ rouge* 

ji. Bousier Tortue. 

Noir; élytres pilonnées ^ noires ^ avec des 
points ferrugineux. 

)). Bousier Truie. 

Noir 9 oblong; élytres noirâtres ^ légèrement 
ftriées. 



j4. BousiBR. ridé. 

Noirâtre; amènes tt pattes ferruginei^ 
corcelet avec des rides tranfverfales. 

35. Bousier fooille-merde. 

Noir; élytres ftriées ^ teftacées^ ava 
{future noire. 

36. Bousier ordurier. 

Noir 9 luifant; élytres & pat tes d'un ja 
tefiacé; élytre» firiées. 

27. Bousier fillonné. 

I 
Noirâtre; tête & corcelet lifts; éfy 
}llonnées. 

38. BousiBR arénalce. 

Oblong 9 noir ; pattes brunes ; chapû 
échancré; élytres firiées. 

1. Sans Ecusson. 

* Corcelet cornu ^ denté ^ tubercule. 

39* BousiBR Ancénor. 

Noir; tête avec une corne tranfverfale , 
dentée ; corcelet coupé ^multidenté. 

40. Bousier Hamadryas. 

Noir; corcelet coupé antérieurement ^ 
fiinq émintnces ; tête avec deux cornes com 
égales. 

41. Bousier Buccphate. 

Noir; chaperon prefque anguleux ; 
avec une corne élevée ; corcelet coupé , qu4 
denté. 



Suite dt l'IntroduSion à l'Hifieire KaturelUdes lu/eÛes. 



U7 



m 



BOUSIER. (Infcûes,) 



1. Bousier Midas. 



oir ; corctUt coupé & velu antérieure 
) avec irais éminences ; tite cnguUufe , 
deux petites cornes élevées , latérales. 

} . Bousier MolofTe. 



r_ • 



oir 9 opaque; corcelet coupé ^ avec une 
e pointue^ latérale ; tite avec une corne 
le ; éfytres lijfes. 

4.. Bousier Janus. 

Toir i corceht coupé ^ bicornu; tite avec 
conu relevée , dsntée à la bafe. 

^y. Bousier porre-lance. 

Piolet ;tite avec une corne fimple^ longue , 
rdiufe; corcelet denté; élytres fiUonnées. 

\6. B ou S I E r belliqueux. 

Vun noir violet ; tite avec une longue corne 
oarbée; corcelet coupé ^ inégal^ avec deux 
Tizs comprimées y élevées. 

47. Bousier Faune. 

Voir ; corcelet avec quatre cornes , dont 
MX intamédiaires , tris-courtes ; tite avec 
i longue corne recourbée > en fcie àfon ex- 



'mitL 



48. Bousier Némeflrinus. 

Voir; corceht avec deux cornes avancées , 
Ku divergentes ; tête avec une corne droite » 

49. Bousier Jacchus. 

K«r, lui font ; corcelet avec deux cornes 
, égaies ; tite avec une corne Jïmplt , 



50. Bousier Phidias. 

Noir ; chaperon bidenté ; tite avec une 
corne déprimée , courbée; corcelet bidenté. 

51. Bousier Borée. 

Noir ; tite avec deux petites cornes , dont 
fune antérieure j courte fr éc/iancrée ; corcelet 
coupé antérieurement, avec deux cornes courtes, 
échancrées. 

52. Bousier Belzébut. 

Neir ; corcelet avec fix petites cornes s 
tite avec une coi ne longue & recourbée. 

j}. Bousier Mimas. 

Noir & vert doré; corcelet avancé, coupé ^ 
anguleux ; tite avec deux petites cornes. 

54. Bousier Jafius. 

D*un vert noir ; chaperon bidenté ; tite mec 
une élévation tranfverfale \ partie antérieure 
du corcelet enfoncée. 

55. Bousier élégant. 

D'un rouge cuivreux , brillant ; tite avec une 
corne relevée ; corcelet avec deux cornes com- 
primées. 

5(9. Bousier éclatant. 

Vert bronié ; corcelet cuivreux , avec deux 
cornes comprimées » noires ; tite avec une 
corne noire , recourbée. 

57. B ousi BR Œdipe. 

Noir ; corcelet avec une corne plate , avan- 
cée ; tite avec une corne élevée 9 tridentée. 

5 g. Bousier Panifcus. 

Noir, corcelet coupé, avec te bord avancé; 
chaperon fendu ', tite avec une corne longue, 
recourbée. 




eOts.Tcm. K. 




i3« 



SuUe dt fl/arcdkSian à tHi/loin Naturelle des InfeQes. 



BOUSIER. ( Infeâes. ) 
{9. BoosiSR efpignol* 6S. Bouclib r Rhadamifte. 



^©ir >' carctUt coupé aiUériettrtmtnt ; cha- 
peron fendu i titt avec tint corne rtcourbit. 

és. Bou s lE R lunaire. 

Noir ; corctlet avec trois contes ; dont 
r intermédiaire large , abiufe , bifide i tltt avec 
une corne longue , recourbée. 

61. Bousier échancté. 

Noir i ckjperon échancré i corne courte, 
relevée , large , éckancrée, 

6t. Bousier Ancée. 

Noir ; tlte avec une corne recourbée ; eor- 
ctUt avec trois cornes \ V intermédiaire large, 
obluft i Lt latérales divergentes, pointues. 

6}. DousiER Capucin. 

Koir ; corctlet avec quatre dents ; tlte ^-ec 
une Corne un peu caurute , dentée àj'a bafe. 

£4. Bousier Pi^hccim. 

Ftrrvgineux ; corcelel avec deux cornes 
tris courtes ; tète avec une corne fimple , 
droite , élivie. 

6^. Bousier Sabxus. 

Noir; corcelet avec deux élévations poin- 
tues i tltt avec une tome éUvée , droite , 
Jimple. 

66. Bousier Tullius. 

Noir : tête avec une corne élevée i corcelet 
avec quatre petites cornes prefyue égales ,- 
élytrt. firiéet. 

■6-j. Bousier Paâole. 
Vert i tête i cotés du corcelet dorés ; tête 
av.c une corne relevée , longue , bidentte. 



Noirâtre ; corctlet bronzé , Tele%-é , ave 
corne recourbée ; élytres rougtâtres , m 
future (f deux points noirs, 

6g. Bousier Bifon. 

Noir; corctlet mucroné antérieure'. 
tête avec deux cornes arquées. 

70. B o u s I e A Doccas. 

Vertbronié; tlte avec deux lignes t 
verfales , élevées ; corcelet iieuberculé. 

71. Bousier Benafiu. 

Oifur ; corceletvert , avec deux émim 
tlte avec trois cornes , dont deux gr, 
arquées. 

71. Bousier frotteur. 

Noir, lui font; corcelet coupé ant/n 
ment , arec une élévation trjiifvtrfjU ; , 
de la tltt , courte , large , prefque echjr. 

7j. Bousier Sinon. 

Brun ; chaperon arrondi, prefque bid. 
tltt avec une corne longue , mince & rt. 
bée ; corcelet quadridenté. 

74. Bousier Amraon. 

Noir; tête avec une corne un peu recou. 
corcelet tridenté ; élytres ftrieei. 

7î. Bousier Sénicului. 
Noirâtre ; corcelet avec deux cor-.et .: 
cées i titeavec deux petites cornes e/^v., s. 

76. Bousic r C»lta. 

Pâ/e: corcelet bronjé , biden.'é : tfte Iroi 
avec deux lignes tranfverfales , élevées. 

77. Bousier Sagictaire. 
Oifcur; corctlet mmermé aatériturtm 



i iSMCIlJ 



une corne unpeu recoure. 



^^ 



'SuUi de tlntredaShn à tK/loire Naturelle des Infectes'. 



yS. BousiE R Veau, 

" Voir ; corciUt quadridenté i Itte avec deux 
paiUi cornes droites, élevées. 

79. B o u s I i R. Amyntas. 

Noir ; chaperon arrondi ; tlte avec une 
ligne tranfverfale y élevie\ carctUt coupé, 
Udtnté. 

%o. Bousier. Vache. 

Bronié i flytrts tejlacéts , obfcurcs i cha- 
ptron arrondi i tite avec une ligne tranfvcr- 
fdty ilevie, & deux petites cornes pojlérieures. 

81. Bousier Létnur. 

D'oJi noir ironie ; corclet ironie , quadri- 
ioad ; élytres teftacées, avec une bande de 
tcics noires, 

Sii Bousier bifafcîé. 

Hiorr; éfytrts avec deux bandes roujfes ; 
^^ " ani petite -corne ; corcelet avec trois 
tiltvit. 



S], Bousi BR bitleiic. 

iron^i; corcelet bidenté antérieurement; 
iCfe anc une iUvtttion tranfverfale , pointue 

ÉcfajDC côté. 

I4. Bousier bronzé^ 

D'un vtrt bronié; corcelet bituhercuU \ 
méftrts flriées. 

- S5. Bousier bicuberculé. 

Noir ; chaperon bidinti ; corcelet avec deux 
■tifylres teflacées, tachées de noir. 



R. (Infefles.) 

2. S AN S EcUSSON. 

** Corcelet fans cornes ai tubercules. 
Tête cornue. 

86. Bo D s TE R gcaitt. 

"Noiri tlte avec une élévation tranfverfale , 
tridentée ; corcelet un peu coupé antérieure- 
ment, avec une ligne faillante , tranverfale. 

87. Bousier Achate. 

Noir; chaperon arrondi; tête avec une 
corne courte , large , tridentée. 



Noir ; chaperon arrondi , prefqae bidenté; 
tite avec une élévation tranfverfali , bicornbe; 
corcelet un peu enfoncé antérieurement. 

83. Bou s I E R carolinois. 

Noiri tfte avec uni corne tris-courte \ 
corcelet un peu coupé antérieurement, avec 
une fojfette profonde de chaque c6té. 

90. Bousier bcniireau. 

Cuivreux; corcelet applati , raboteux ; tite 
avec une corne recourbée. 

91. Bousier Sphinx. 

Noir: chaperon arrondi , prefqae échancré , 
tlte avec une petite corne , corcuet avec quatre 
imprejfions. 

5>i. Bousier Nicai'or. 

Noir \ corcelet avec quatre points enfoncés \ 
tite avec une corne courte, recourbée , bidentée ; 
élytres firiées. 

tjj. Bousier Maris. 

J/o/r; tite avec une petite corne \ élytres 
avec des lignes longitudinales , élevém. 



i 



^ 



Suite de l' IntroduSion à l'HiJloire Naturelle des Infedes. 



Ï4» 



^Ol. 



BOUSIER. (Infères.) 
i. Bousier vcrcicicorne. np. Bousier large col. 



^ceUt lijfi , grisâtre , pointillé de noir ; 
vec une corne éltvée & courte, 

1. Bousier rebordé. 

ir ; corceht lijfe , tête avec trois tu- 
'es ; chaperon rebordé , échancré. 

}. Bousier ferrugincur, 

m \ chaperon échancré ; tltt avec une 
corne \ élytres fcrrugineufes , avec la 
noire» 

4. Bousier porte épine. 

mié\ corceht fimpk ^ arrondi ; t( te avec 
iguc épine recourbée. 

5. Bousier thosacique. 

i/if/; corceht cuivreux \ tite avec une 
corne recourbée ; élytres jaunâtres , 
me bande noire. 

^.Bousier fourchu. 

fr -, corceht lijfe ; tête avec trois cornes 
, droites , dont V intermédiaire large 6r 



1. Sans £cusson. 

** Corceht lijfe; tetefuMS corne. 

7* Bousier facré. 

>*, chaperon fixdenté\ tête avec deux 
des \ corceht & élytres lijfes» 

5. Bousier variole. 

ir\ chaperon fixdenté\ corceht grande 
« * variole ; cuiffes pojlerirures dentées. 






Noir -, chaperon fixdenté'y élytnsfillonnécs, 

110. Bousier Bacchus. 

Voir y pre/que hémifphérique\ chaperon 
bidenté \ corceht & élytres Ujjcs , convexes. 

m. Bousier Efcuîape. 

Tris-noiry chaperon quadri denté \ dentelures 
du milieu faillaates & arrondies j corceht & 
élytres lijfes. 

111. Bousier bolTu. 

Noir \ chaperon quadridenté\ élytres avec 
deux bejfesverslabafe. 

12}. B ou SI ER Icare* 

Broniéy un peu cuivreux \ chaperon qua- 
dridenté\ élytres convexes ,Jillonnées. 

114. Bousier cuivreux. 

Cuivreux , un peu bronzé \ chaperon échan- 
cré -, corceht & éfytres élevés. 

125. Bousier Aftyanax. 



D* un noir bronzé 'y chaperon bidenté j éfytres 
ftriées. 

12 â. Bousier Ménalque. 

Vert bron{é; chaperon arrondi •, éfytres te/- 
tacéesy avec laf^^^^ ^ des ligues éhvées ^ 
vertes. 

127. Bousier ongle. 

Noir 'y chaperon arrondi \ cuijfes dentées \ 
jambes antérieures avec un onght. 



-•»' 



»4* 



SaUi Je riiUfôéiMion à fHl/ioiré KdturtlU des InfiOu: 



B O U S I E R. ( Infeâes. ) 



1 18« B o u s 1 B R Hefpérus. 

D*un vert- doré tn'dcjjus^ cuivreux , tris- 
brillant endiJlpus ; titt avec trois petits tu-* 
bercuUs. 

1x9. Bo u S I S R ^meraude. 

D'un vert cuivreux , luifant ; ttte & cor- 
celet lijfes ; chaperon aident/. 

130. Bousier brillani. 

CuivreuiCi brillant ; chaperon quadridenté; 
corcelet avec un point enfoncé de chaque côté, 

1)1. Bous 1ER (\ti\xL 

Nûir-bronié 9 liffe i chaperon bi denté ; 
antennes Jaunâtres. 

i}i. Bousier lîflTe. 

Noir , unpeubron{é\ liffe ; chaperonprej- 
que bidemé \ élytres courtes , entières^ 

1}}. Bousier pilulaire. 

No/V, life \ chaperon échancré\ corcelet 
grande relevé » avec un point enfoncé de chaque 
cCté. 

134. Bousier flagellé. 

Voir^ chaperon échancré^corcdet flr élytres 
raboteux. 

135. Bousier Palcmon« 

Noir , luifant \ chaperon fix denté \ élytres 
frtézs , raboteufes. 

1 3^/ B o u s I E R de Koenig. 

^cir\ ehipercn bidenzé .corcelet rabotéux\ 
eSrrcs avec des peints bLzncs. 



137. Bousier de Schaeffer. 

Noir \ chaperon bidenté \ corcelet g 
relevé'^ pattes poftérieures longes ù dt 

138. Bousier longipède. 

Noir\ chaperon fixdenté\pattespofiéf 
tris-longues. 

139. Bousier oblique. 

Noirâtre \ chaperon arrondi \ r< 
bronié , obliquement tronqué de chaqw 

140. Bousier triangulaire. 

• 
Noirâtre ; tête broniée ; corcelet j 
avec une tache brçn{ée ^ triangulaire. 

141. Bou siBR fix-poinrs. 

Obfcur\ ttte life^ broniée \ Cêrcelet 
jaunâtre » avecjix taches noires. 

^141. Bousier fqualide. 

Noirâtre , bronié ; chaperon éck 
élytres firiées. 

143. Bousier miliaire. 

Noir ; chaperonjixdenté \ corcelet Sr 
avec des taches tris-noirts , luifantcs , 

144. Bousier éclatanr. 

Rouge-cuivreux^ brillante chaper 
denté \ corcelet & élytres varioles. 

145« Bou s i E R grenu. 

Noir » opaque \ chaperon échancré , 
leux \ élytres avec des firies grenues. 

146. Bousier ceint. 

"tfoir \ élytres firiées , bordées de 
chaperon échancré. 



Suite dsl'Introduêlion à t Uijîoire N'aturtllt des InfeSes. 



BOUSIER. { Infcfles ). 



Bousier flavipcde. 

.V obfcar ; tltt cuhreuft ; corcelit 
arrondi, curvreuxt ^vic le$ \.stii 
vida. 

Bousier pâle. 

■i- pâli i fans cornes j élytres Jlriéis , 
points /aunes. 

BousiE B. difcoïde. 

; chaperon bidenté\ilytrisd'un jaune 
avec une tacke noire fur la future. 

Bousier violer. 

7oir violet fluifant\chaptronhidentii 
•Tie à t extrémité de l'abdomen. 

Bo u siB R bleuâtre. 

bleu verdâtre t pointillé; corcelet 
élévations lijis ; élytres Jinuées. 

Bousier de Schreber. 

corcelet relevé. prefque coupé; élytres 
xvtc quatre taches rouges. 



rj"}. Bou s I B B quidtUle. ' ■ 

Noirâtre , ironjé ; tite & coT0et lijtes , 
d'un vert ironisé ; élytres noires , ayet quatre 
taches fauves, 

154. Bousier tcte-nuire. 

Tefiacé; ifte noire : chaperon bidenté; cor- 
celet avec une ligne longitudinale, noire. 

i^y. Bousier delà Nouvelle-Hollande. 

Noir; chaperon quadridentéi élytres fillon~ 
nées. 

1^6. B o u s I B R bipuftulé. 

Noir ; élytres firiées , avec une tache rouge 
à leur bafe latérale. 

1^7. BousiBR quadrîpaftulé. 

Noir--, tite prefque bicuberculée; ilytrts 
firiées , avec quatre tâches rouges. 

i$%. Boo s lE R ovale. 

Noir ; chaperon éckancri ; tite avec deux 
lignes tranfverfaleSi courtes , élevées. 




BOU 

>et antérieuKi oac mis fones ijctia U- 
onrc coEarope, danilesboures. 

fciaellacut nigtr , ehùmine tlytnfque 
V, tkorace anticc vix cxcavato^ çapite 
tribus. Ent. ou Hifi. nat, des inf. Scà- 

le la gnndeni du Boufitr fblToyeur , U il 
beaucoup au Scanb^ fîm^iaice. Les an- 

IDC d'un rouge brun. La tête efl noire , 
prefi^uc écfcncrie antérieurement, un 

ileafe fur les côtés, avec trois tubercules 
, dont l'un au milieu , ^Icvé & pointu. 

et c(t ooif , luifant, poindllé, un peu en- 

érieutemcnt, iTud touge brun fur les côtés. 

I eft noir , petit , triangulaire , un peu 

es ^lytrcs fout rougeâtrcs Se ftriées. Le dcf- 

orpi &. les panes font noirs luifansj Tab- 
les urfes lonc d'un lougc brun. 

oovc en Languedoc. 

oïliK fimétaiic, 

fcuttUatas , tkorace întrmi , capîu taler- 
lytris rutris., corport nigro. Ent, ou Hifi, 
»y:ScAXABÉ. Pi. it.fig. ,67. 

■tut fimetanas. Lm. Syfi, nat. pag. j+î. 

-Fauit.fuec.n'. \%f. 

fut (merariui. F*B. Syfi, entoiti. pag. i^. 

— Spte. inf. corn. i. pag. 16. n', 6^..—^ 

.iaf.com. i.pag. 9. «".70. 

nu caphe thoractqut nigro , aiuennis tiy- 

airit, Geoff. inf. tom, i. pag. 81. 

labé bedeau. Geoft. ïb. 

'MX pedelUis fcuttUatas ohlongus niga , 
Icatis rubris , tkorace aittice maeu/is bin'u 
c. tîém, tom. 4. pag. 166, n', lo.tai, 10. 

\tiu pitlatariiu aojiitt. KAi.Iaf. pag. 106. 

btat tquinus medîiu , Cottoptris ruhrit , 
WfTD. Frisch. Inf, 4. jf. tah, if,- 

iéMt fimttariuj. ScoF. Entom, canu 

U Muf. g'tc. pag. 18. B*. 4, 

tT. CoUopi. pag. f, n**. f.^Inf. htlv. 

ai"* fiattarîiu. SchbaKk. Ebujb. inf. aufi 

S^. Nif. dtt Influes. Tomt f. 



B OU 



"^f?. 



Seardiittt bicolor, Fouxc. Entom. par. pag. )i 
n'. iS. 

\ SU.. Entom. tom, i. pag. 18. n". i£. 
RoESEL. Inf, tom, i, claff, i, Scarab, ttrr. taii 
A.fg. ,. 

ScHAEFF. Icon, inf.com. 1. tab. 144. jtf. <; 
Vo£r. Coltopt. tai. ti, fig. 147, 
Jablonsk. Coitopt. I. tai. ii. fig. 4. 

Les antennes font rongeâtres. Le cbaperaa eft 
arrondi , prefque échancrî. La tête eft noire & 
munie de trois petits tubercules. Le corcelet eft noir , 
luifant, aTcc les bords latéraux rougeâtrcs. L'écuf- 
fon eft petit , noir & 'tnangmairei Les élyires font ' 
Itriées, rouges, fans taches. Le dcflbus dv corpr 
jc les pactes font noirs. 

ït fc trouve dans toute l'Europe , dans les bouféi 
î£ les fientes. 

Tai reçu de Cotfe & de Provence , nnc variété ,' 
dont tout le corcelet eft noifi & dont les élyttci. 
font d'un touge brun. 

7. Bousier bicolor. 
Co^nri bicolor, 

Coprii fcattUatiU ttoraee fuhintrmi , capite «rf 
bercuio unico , elytrîi aigris , aldomine rufo. 

Scarabtttt bicolor. TJtv.Syft. Elit. pag. if.n". <i; 
— Sp. inf. tom, 1. pag. ij. n". 6f, — Mant, taf^ 
tom, i,pag.y, n". 71. 

Le corps de cet infcAc eft petit , ovale, tris-" 
nveze. La tète eft noire, avec la bouche Ac let 
antennes tougeàires. Le chaperon eft entier, pcef- 
quc arrondi , mant d'un tubercule élevé , tecourbé, 
ercelet eft noir, glabre, poinrilléj il a au mt- 
, une ligne longitudinale enfoncée, & un point 
élevé de chatjue côté. Les élyttes font ftriécL Le 
delïous du corps & les pattes font lougeâncs. 
Il fe trouve en Allemagne, 

8, BoVsiEK criant, 

CotKit trratitus. ^ 

Copris tkorace intrmt Itvi , capite taiereulo unîco ; 
ejycris cejiaçcis, Ent. ou Hrfi, naf;Jts inf. ScABABi. 

Scarabtus erraticus. Lin. Syfi. nat. pag. f4S. 
pfl. i). — Faun.fuee.n*. jSj. 

Scaraitut tkoratt intrmt Uvi, capite tuherculo 
Uifico , elytrii fufcit. Fab. Syfi. entom. pag. \6. n", 
fj. — Sptc. inf tom, i. pag. 17. n*. 66.^- Mant, 
inf. tom. i.jiay. ?.«■■. 7». 

Scaraitus fcuttlljtof niger, elytris tefiactir fut- 
priatis , tapice tubtrculo unico ^ amenais nigris , De«^ 
MimtfQm, ^. pag, xjQ.n", ij, 



:i4'(( 



B OU 



ScHAirr. Icon, înf. tâh, xCfg^^i 

îuiSLY. CoUopt. I. pag. 5. n*. 10. tah. \f. 

fg. 1. 

Scarâhàus erraticus. Jablonsk« ColufpU I. tab. 

Scaraàâus erraticus, VjLLiRt* Enzom. tam, !•/. 

17. n^, 14. 

Il rdTcmble , poar la forme & la grandeur « au 
Boude f fim^tairc. Le corps eft noi acre. Le» ao- 
ccDnes fonr obfcurcs. Le chaperon eft arrondi. La 
céte c(k munie de rrois petits tubercules , donc dcui 
latéraux imperceptibles. Le corcelet eft lide & lui- 
Tant. L'^cu/Ton efl noirâtre. Lcs-élytres font drives» 
ceftacées» obfcures. 

Il fe trouve en Europe, dans les boufes. Il n'eft 
pas commua aux cnTitons de Paris* 

f. Bousier fcybalairc. 

CopRis fcyhalarius, 

Copris fcutei/dtMS , tharace inermi , eàpitt tuher 
tuiis tribus 4 intermedio actuo^ eiytnsfl iatis tefia- 
€iîs. Ent, ou hiji. nat. des inf. ScàRabL Pi. &<• 

Scarabdus fty ia 'anus. Tab. Spee. inf, tom l, p, 
26. «• 60. '^Aîd/it. inf. tom. I. p, ij. 

Voit. Cvleozt, tab. ^\. fg* 14^. 

Scarabàus jybdU/ius. Jablonsx. CoUopt. i« 
<4i. 11. fg. 1. 

Il eft on peu plus grand que le Boufier OXt. Le 
chaperon eft arrondi » légèrement coupr antérieure- 
aient. La tête eft noire , munie de trois tubercules , 
dont Tun au milieu » un peu plus élevé & pointu. Le 
corcelet eft liife, noir, luifant. L'écuflon eft noir. 
Les élynes font teftarées, avec une tache obfcnre 
Ters le b rd extérieur. Le deflbus du corps eft noir. 
Les pattes font livides , un peu obfcures. 

n (c txoQvc en Allemagne 

10. BovsiiRbrfilé. 

CorwLïS co/^Ugratus. 

Copris fcutelldtut^ thoracê mutico , eapite tuber- 
€mLs tribus , elytris teftaceis « mmcula oblonga fufca. 
Eut. ou Uiji. nat. dis inf. ScAftAli. Pi. x€. 

fg. iio. 

Scarabâus eonfiagratus. J a IL ON s x. CoUopt. 1. 

tab. 11./^* 7* 

Il reffcmble au Boufier fcybalaire. Le corps eft 
noir & luifant. Le chaperon eft prefque échancré. 
La tête eft manie de trois petits tubercules , dont 
Fun au milieu , an peu plus élcvc. Le corcelet eft lilfe , 
a peine pointillé. Uns taches. L'écufTon eft noir, pe- 
tit 8l trian::ulAire Les élytrcs font Arides, te4a- 
côes , avec une tache oblongue , obfcure , fur cha- 
(]uc. Les pactes font noires > les jambes aotéiieures 
oQt trois ocncs Uiéiales. 



Bon 

n fe troore en ADeratgne , en Pcotcoca 

II. Bousixft (aie. 

CofKiM eonfpurcaxms. 

Copris fcutellmtus , thoracê inermi ^marg' 
termiibms Midis ^ eapite euhercuUto^ e'ytri 
nigro maculatis. Ent. ou Hsjl. nat. ties inj S 
PL 14. /g. 210. a. b. & pL li. j 
a. b. 

SearabêMS confpureatus. LiN# Syjf. njt.p 
«•. ^^'-^Faun. f^c. n^. 587. 

Scarabéus cvnfpurcatus. FaB. Syft. enti 
li. «•. ï4. — «S/rv. inf 'om. i.pag. 17. n 
Mant. iif tcm. i. p. f, ii*. 7). 

Scarabâus capi e thoractque -igro glab-o 
grif is ^ , edibus foLiais. GiOFf. In], lom 
Bî. «•. 1^. 
Le Srarabé gris des boufes. Geof?. ib 
Scar.béLSU fcuteiiatus nigro^fufus, thorj 
f^int fuho^ e/ytris ftriatis fuàis : maculis i 
gris , amtennis ruf* . Dio. Mém. tom. 4. p 

n*. I J. 

Seata'caus confpureatus. ScHa^Hx. En, 
auft, n*. 5. 

Scarabdus piiuiarius decimus^Kài. Inf 

FuiSLY, Coieoft.pag, j.»*. 12. 

Scarabâus fimetarius. FouRC. Entom. j 
10. n9. i>. 

ViLL. Entom, tom. \.p. 1^. n9. il. 

ScHAEFF. /c#ii. 1 7/1 tab. x6 tg. 8. 

PoNTOP. Att. dan. tab. l-fg* 81. 

Voit. Coleo t. tab. ti.fg- I4f« 

Jablonsx. CoUopt. i.rab, tt.fg.S, 

Il eft à-peu-pres de la grandeur du Boufier 
Les antennes (ont noirâtres Le chaperon ei 
di. La tète eft no'.re & munie de trois petit 
cnlcs. Le corcelet eft noir , lifTe , luifant , ; 
bords latéraux pâles. L'écuflon eft noir êc 
laire. Les élytres font ftriéea , gnfes , avec à 
oblongs, noîrs. Le corps eft noir ; les pa 

1>âles. Les jambes antérieures ont troi 
atéràles. 

Il fc trouve dans toute l'Europe , i 
fientes. 

II. Bousua fordide. 

Cap Ai s fordidus. 

Copris fcutellatmSy eapite tubereu^ato , 
nigo , margine palUdo punBo nigro , elytris 
Ent, ou HiJI. nat. des inf. ScABABi. PL 
Il 6. a. b. 

Scarabâus fordidus. Fab. SyJI. entom. p. 
$ S . — Spec. inf tom. 1 . pag. 1 7., «•. ^8. — 
inf t^m, i.p. f /i*". 7J. 

FuESLY, Coleopt. pag. 6. ji^. 15, ta 
(g. ). 



B ou 

JabIONSX. Cùleopt. tah, H./^.^. 
ScHAEFF. Icon. inf. t^m. i. iah. '/^•fig. }• 

Il rcfTcmble beaucoup au Boufier fale , dotit 3 
i*cft peuc-écre qu'une varié ce. Le chaperon cft ar- 
coadi^ légèiemenc c«upé ancéricurcmenc. Les an* 
tames fooc pâles. I a tece efl noire » avec une pe- 
tite cache pale de chaque côte , & uois petits tu- 
bercules élevés. Lc*corcelcc eftaoïr, lifTc, luiGint^ 
avec les bords extérieurs P^lcs , fur lefqacls il y a 
im poipt noir. L'écuflbn elt iioir & triangulaire. Les 
âftres font pâles. Le deflbus du corps elt noirârre. 
Les pactes font pâles. Le^ jambes ancérieures on: trois 
dents latérales, 

n (è trouve en Europe^ dans les fientes , & fur- 
CDut dans les boufes. 

i^. Bousier grenaille. 

CoFtirs p-dnariiu. 

Copris fiutei/atus niger^ ikorace muticOy ciypeo 
taherculo foiitario , eiyeris pofiice teffaceis, Entom» 
«8 Hifi, nat. des inf, Scajlabb. P/. l8« fg, lyx. 
é. h. 

S4drmhêus grananus. F ai. Syft, entom, pag. lé, 
ai*. jé.'-'-^Spec. inf, tom, i. p. 17. «^. jo.-^Mant, 
inf tom. i . p. $. n^. 77. 

Scnrnbâus granarius fcuteilntus niger , tkorace 
ÎKtrmi : cfypeo tuhtrculato , tlytris fuhfiriatis mar'- 
|x« poJtic9 teftaceU. Lin. i*yjf. nnt, pag. 547. 
«•. xj. 

Scarnisus granarius, Jablonsx. CoUope. i. tai, 
lufg* 10. 

îfESLT. CoUopt.pag, é\ n^. 14, 
'SvLh\K%. Entom, tom, i,p, 14. /i*« 8. 

Urefenble beaucoup au Boujier terreflre. Tout 

k corps cft v^ & luifant. Le chaperon eft échancré. 

, la tece eft munie d'un tubercule peu élevé. Le cor- 

\ cekc eft loiT^nt, finement pointillé. L'écuHbs eft 

* tnaifiolaire. Les ély très font ftriécs^ & leur extré- 

■itè eft fèrmgineare. Les pattes font noires & quel- 

^bis bmncs. Les jambes ancérieures onc trois 

leaa latérales. 

U h trouve en Europe, dans les fientes. 

M- B0USIE& bémorrhoidal. 
Cof âif hâmôrrkoïdalis. 

^rl$ fcuttlUtus , thorace incrmî , capîtctuler^ 
•j^ , ttytns apice rubris. Ent. ou Hifi. nut, 
•tttt/.ScAïAii.p/. %6.fig.ixj. a. b. 

^«^«w hmorrhêidalis. LiN. Syfi. nat. pag, 
14». ■?• n.— ftfiw. fuec. n\ 38^. 

«cviitt, imtUatus nigcr efytris profunù fd^ 



B O U 



i4t 



catts apice rufs. Dec. Mém. inf tom, 4. pag, zj%, 
«•. 17. 

ScarabéLUS alpinus. Se op. Entom. carn, «®. 11.? 

ScarabéLUs héLmorrkoidaàs, Vill. Entêm, tom. f . 
p. 18. «o. 17. " 

Jablonsk. Coltopt. ï.tab. it.fig, ti. 
ScarabAus fanguinolentus FuESL. Archiv, p, ^. 
n\ ic, tab. i9.fig. 4. 

Je crois que cet infede n eft qu'une légère variété 
du Boufier grenaille. Tout le corps eft noir le 
luifant , avec Tcxcrémicé , & fouvent la moirié des 
élytres d'un rouge brun. Les antennes 8c les pattes 
(ont no rcs , & quelquefois d^un rouge brun. Le 
chaperon eft prefque échancré. La tète a trois pe- 
des cubercules, mais les deux lacérauz fonc â peine 
marqués. Le corcelec eft Me, finement pointillé. 
L'écufTon eft triangulaire. Les élytres font profon- 
dément ftriécs. Les jambes antérieures ont trois 
dents latérales. 

Il fe trouve au nord de l'Europe. 

IS. Bousier taché. 
Cotxis inquinatus, 

Coprîs fcutellatus , eapiie trituberculato , elytris 

griftis fufco maculatis, Entom, ou HJft. nat, des 

inf ScARABi. PL i6,fig. 111. a, b. 

Scarabsus inquinatus.fAB. Mant, inf tom, i,p, 

9, n^. 74. 

V O ET . Coleopt^ tab. 1 1 , fig, 1 49. î 
ScarabAus inquinatus. Fuesl. Arc h, 6,p, \6, 
Scarabsus inquinatus, Jamlousk,, CoUopt, i.tab. 

ix.fig. 13. 
ScarabêMS tejfulatus, Lajchart. Inf i. pag, 14. 

«*• 7. 

Il eft prefque de la grandeur du Boufier hémor- 
roïdal. Le corps eft noir & luifant. Le chaperon 
eft prefque échancré. La tête eft munie de trois tu- 
bercules. Le corceict eft liffe > pomtillé , noir , fans 
tachas, ou avec un peu de rouge brun fur les bords 
latéraux. Les élvtres ont des ftries pointillées , & 
font mélangées ae ccftacé & de noir. Les pacces font 
noires* 

Il fe trouve aux environs de Paris , en Al- 
lemagne. 

x^. Bousier bimaculé. 
CoBKis bimaculatus, 

Copris fcutellatus thorace inermi ^ capite fubtrU 
tuberculato , elytris ftnatis , macula bafeos rufa, 
Ent. ou Hifi, nat, des inf Se arabe. P/. 9 fig, yt» 
a» b, 

Scarabâus bimaculatus. Tab. Mant. inf tom. û 
pag, 8» /:?• 67. 

« 

Il eft «n peu plus grand que le Boufier quadri^ 
maculé. Tout le corps eft oou de luifant. Les éljf* 

T 4 



14« 



B O U 



^c« fcufcf ont chacune à leur bzCe, me tache fan 
towfijc rrèt foncé. Le chaperon eft légèrement 
échaacié. La tcte cfl munie de tiois tubercules 
CI èf petite. Le corcelct tiï poincUIë. L'écuilbn eft 
pccir & crianii^ulairc. Les éiytres font (Iriées. Les 
partes font noues » de les jambes antérieures ont trob 
dents latérales , ôc quelques crcnelores. 

Il Ce trouve en Allemagne , dans les proTÎnces 
méridionales de la France. 

II m*a éié envoyé deProTcnce, par M.Tabbé de 
Léoube, 



jy. Bousier puant. 

CopKrsfœuns, 

Copns fcutellatus ^ thorace inermi^ capiu tuher^ 
€ulis tribus êudîo acuto » eiytrorum iimbo ferrugiuto, 
Entom, ou Uifi.nat» des inf. Se arabe. PL 9'fg» 
71. a. b. 

Scaraiéus fœttns, ÏAB, Mane, inf, eom» i. pag. 

Scarahéus fœtcns. Jailonsk. Coitopt. x.p. 175. 
«•. 109. 

Les antennes & les antennnles font ferrogineufes. 
Le chaperon eft arrondi^ prefquc échancré. La tête 
. cft noire , armée de trois tubercules ^ dont celui du 
milieu eft un peu plus élevé oue les latéraux. Le 
corcelet cft noir , avec les bords latéraux cTun brun 
ferrugineux. L'écudbn eft noir. Les élytres font 
ftriées » noires , avec la future & tous les ooris fer- 
rugineux. Le corps eft noir » avec l'extrémité de 
l'abdomen jfcmigtneux. Les pattes font fernigineu- 
fes brunes» dans les individus que nous avons 

TUS. 

J'ai on în<fividQ trouvé dans les boufes en Pro- 
vence , dont le corcelet & Tabdomen font noirs , 
fans taches. Les élytres font rougeatres, avec la 
future noirâtre, laquelle couleur s'élargit un peu 
poftérieareœent. 

Je dbote ^oe cet tnfeéle foît le mhat que le 5cj- 
fatàus fœuns de M. Fabricius. * 

U fe trouve dans les Provinces méridionales de 
la Funcc. 

II. Bousiia livide. 

Cortiis lividus. 

Copris fcuteUatus , thoraci inermi ^ llvidus^ capiu 
iritmhirtMlato nigro anticc iivido , tfytris Jlnatis 
«M^tfAi oblonga nigra. Km. ou hifi. natur. des inf, 
ScAnABS. p/. x^* j%. m. tf. ^* 

il cft 110 pea plus petit qnc le Boufier uché. La 
i!t< ti\ notre , tcftacée antértcurement , prefque 
^bâocfée » un peu anguleufe fur Us côtés , avec 
fi#ii inbercoks bien marques à la partie f upérieure. 
W ^Ofokc cft noir . IttiiaAt, atcc tes côofs pâles ac 



BOf? • 

en point noir. L'écnflbn cft noà ft triai 
élytres font ftriées , teftacées , avec one 
cbe oblongnc, noirâtre, for chaque, 
dn corps & les panes bat d'onc couli 
livide. 

Il fe trouve rarement dans les booio 
rons de Paris. 



1. A. É c u 



s s O-K. 



♦ ♦ Tiufans conus ni tmhtrcm 

I9* BovsiER mfipède. 
CofRis rufpes. 

Copris fcMteiiants muticus ater^ thoraa 
tido , thytris firiatis. Ent. ou hifi. nat. dé 
RABÎ.P/. i«./^. 171. 

ScaraèâMs ntfpes. Fab. Syfi. entom. p. 1 
'^Spec. inf,tom. i.pag.xQ.no. 84. — 
tom» i./.io, «•. ^2. 

Scfraidus nifipes mutitus aur, antennl 
eiytris Idviku. Lin. Syfi. nat. pag. 55- 
— haun.Juec. «®. 403. 

Scarahdus czpitaxus fcuteUatus nifrv fu 
pore ohiongo , eiytris ftn'ûtis , cap i te m. 
Dec. Mém. tom. 4. pag^ 26 j. «o, - 

Scarabaus rvfipes. Schrank. Enum. 

00. )0. 

ScaratAusrufipes, Jaslonsk. Co/eopt. a 

FuiSLY. Coieopt. pag. 7. n\ lo. — L 
n®. 3 6. 

U eft un peu plus petit, plus étroit, 
moins convexe oue le Boufier folToyeur. 
tennes font d'un brun ferrugineux. Le ch; 
arrondi La tête eft fins cornes ni tubercu 
le corps eft noir. Le corcelet cft liffc ^ lui 
culFon cft triangulaire. Les élytres font ft 
pattes font d'un brun noirâtre. Les jambes 
rcs ont trois dents latérales. 

Il fe trouve au nord de l'Europe, 
fientes. 



10. Bousier jayet» 
CofSLis gagates. 

Copris fcutelidtus muticus nîger, clypto 
dato \ eiytris ftriatis puniUtifque. Ent, vu 
desinfSQAKA%i,P/. 14. >g. s 13. 

Scarahéus totus niger, capiu inermi. Gl 
tom. l. pag. 83. wo^ II, 

Le Scarabé jayet. Geoff. /^. 
Scarabâus gagaiinus. FouRC, Eaiom.B, 
«T. 11,. 



B O U 

ibic cntiiKDKal au Boitjïer ruiîpi Jc , mail 
j les pattes font noires , 



B OU 



Î4* 



'aruue des points enfonces entre cnaque 
ambes antétieuief ont trois deuts latéialcs 
-s créncluics. 
cranve aux CQTÎioas de Pacis, dans les 



rsiCR fcpt taches. 

ftpttm macuiatus, 

fcuuUatus miaUus , tlytris Jtriatit pallï- 

• matalath. Ent.tu hifl, aat.dts inf.SQ^- 

ai ftpum maeataiiu. Fas. Sptc, inf. tqfi. 
»«. Si. — Ma/tt. inf. totn. i, pag. lo. 

ible au Bouftr Ole, mais il cH une fois 
i. Le chaperon ell urondi. La tête eft 
ilc, avec une tache obfcure au niilieu. 
rt cft lilTc, pâlc-obfcur, avec deux gtan- 

obfcures. Les ^lytrcs font fttiécs , pales , 
taches noires : favoii , un point à la bafe 

élytrc, une tache au bord eiicrne vers le 
ic lachc commune fut la future , un peu 
i milieu , & enfin une tache à l'eitr^mité 
: ^lytre. L'^culTon cft petit , triangulaire 
. Le dcflôus du coips 6c les pattes font 

lUTc dans l'Afri<]ue ëquinoiîalc. 



'futtUatus mutîcus , nîger , eoitvixus , ely- 
'jitaio, tlytrii fittaiii, Ent. ou kifi, ntu. 
lAXABi. FI. Xi.fig. i?o. a. i. I 

clz grandeur du Boujîer Gmëtaire , mais il 
I plus convexe. Tout le co^ cft noir Se 
.a antennes (bat d'un brun ferrugineux, 
ft {ans cornes ni tubercules. Le chaperon 
ctt. Le cotcelet ell lilTe , luifant. VéeaC- 
iangulaire. Les ély trcs lonc ftri^es , Se les 
I puiniillées. 
touvé cet inteâic dans les bouff s ^ en 



OusiiK merdeilT. 

II ftnontor, 

tfaatUiuu miticus aterlémît^ elytris firiaio- 
ti dffta tmargintao. Eni. on hifi, ttai, dts 
»fcaii.p/.i7,j!y. ,J,. M.b. 

'A'vftrco'ator.'Stt.'Syfi. ntom.pag. ta. 

i»/.tw.i.f«g. ii.nç. 101. 



Ilteflèmble, poat la forme & la erandeur, aa 
Boufer fouieirain. Le chaperon eft éênancté , Se la 
tète eft un peu angulcufe de chaque côt^. Le cor* 
cclet eft liHe , finement pointillé , avtc le bord anté- 
rieur légircmcnc roux. LVculTan cft petit. Les ély- 
trcs font fortement ftriccs , Se les ftties font ponc- 
tuées. Tout l'infcâc cft d'un noir foncé pcil 
luifant. 

II fc trouve an Brélîl. 

14. BovsiEnfarcié. 

CotKiifafciatut. 

Copiis fcuttilatus muticus nigtr , t!ytrh firiiT' 
tis margiat fafciaqut pqfiica mbris. Ent. ou kifi, nal. 
det inf.Szh.XAhi. Pi. i^.fig, ijo.a.i. 

II cft de la grandeur du Boujttr terrcftte. Le aotp» 
eft itoir. Le chaperon eft un peu échancré. La tite 
&Ie cotcelet font ItlTes. L'éculTon eft triangalairc. 
Les élytrcs font ftri^es , noiics, avec le botd cxr-, 
tfiieut Se une bande poftéiicuic lougeâucs. 

Ufc trouve 

if. BoQsiEK luiide. 
CoTt-is luridas, 

Ccpritfcuullatut muticiu nur, elytrïi gnftis nîgr» 
firiat'u. Éni. ou Hifi. aat. dit iiif.tcAi.A%i. Pl. \t. 
fig. 16». &/■/. i&.fig- 1*8.6. 

Scarabtut luridut. Fab. Syfi. aitom, pag, I9-; 
KO. <7. "—Spte. inf.tom. 1. fag, x-j. «'. tf^. — 
Maat, inf, tom, 1. pag, f, n". jS. 

WoiT, Coltopt. toi. lï.fg, î^4,trfig. r4f. 

Jablonsk. Ccleopt. i.tab. it.fig. ). 

Searaitut ttffilaïus, Mull. ZojÎ. dan.projromi 

H cft une fois plus grand (]uc le Boafitr fUe, II 
cft noir Se luifant. Le chapeton eltattondi, la t£te 
Se le cotcelet font lides . lans tubercules. L'^uHou 
eft triangulaire. Les élyttes font ftriées , gtifes, 
avec des lignes longitudinales , courtes > noires. Les 
pattes font noires. Se les juntes antérieures ont ttoi* 
dents latérales. ' 

On le trouve en Europe . dans les boufes , les 
fientes. U eft aCcz commun aux c&vùons de 
Paris. 

2tf. Bousier pubcfcent. 

Cort-tt pttitfuns. 

Coprit fcuttllatas , muticus; eorport livid^S 
pubeftente; tJyCrijfinaiij , paliidis , puitHis oiioiî^ 
gis ,fufiii. Eut. ou Hifi. nat. dti inJ.ScAi.ABi.Pîi 
t4.fig.10j. a. i. ^ 

Il eft un peu plus petit que le Boufitr fàlc. Son 
corps cft pubcfccnt. Les antennes font livides. Le 
diapcion cft un peu coupé aotéticoicmcnL La. têw 



ip 



B O U 



êc le corcelet font obfcurs • li\iies, fini 6omefm 
tubercules. L'^culToa cil obkur. Les élycres l'ont 
ftriëeSy d'un gris jaunâtre » arec des points oblones , 
obrcurs. Le corps, cn-dei&u$« & les pattes, (ont 
livides. Les jambes aoccrienres ont trois dents 
latérales, 

11 fc crouTC aux eoTiroos de Paris « dans les 
boules. 

Il m'a été communiqué par M. Lermina. 

27. Bousier marginé. 

CortLJS margintllus, 

C^prts fcutellatus muticus niger^ tkoracis elytro* 
ntmque margiru tiftaceo. Em, ou Hiji, tuu. des inf, 
CA&ABÎ.P/. f}./^. lU» tf. ^. 

Scarahéus margituiius, F ai. Spec, inf. tom, i. 
]Mg. 21. it*. 9%.tmmmMani. uif. tom. I. pëg. II. 
«•. f 7. 

I! reflemble , pour la ferme 9c U grandeur , au 
Bopfier fimétaire. Le chaperon eft arrondi. La tète 
eft iimple , noire , avec une petite uchc tedacéc de 
chaque côté. Le corcelet CK convexe, noir, avec 
les bords latéraux tcftacés. L'écuflbn eft petit. Les 
élytrcs font ftriées , noires , avec le bord extérieur & 
l'extrémité teftacés. Le corps eft obfcur en dcflous. 
Les pattes font teftacées. 

U fe trouve fur la côte de CoromandeL 

Du cabinet de M. Banks. 

18. Bousier bipondué. 

Cor RI s bipunâatus» 

C^pris fcutellatus muticus tkorace nîgro ruhro mar- 
gitiaco y efytris ruhris punMo nigro. 

Scarahêus hipunUatui» Fax. Mant, inf, tom, i. 
pag, icno. 89. 

Scaraidus bipun<flatus muticus thorace nîgro ruiro 
margrnato, ely tris rubris punBo nigro, Lb r i c H . Itin . 
%.pag. ^14. tah, 10, /g. 7. 

Scarabéus bimaculatas. Laxmann. Nov. comm. 
fttrop. t4.p. f^j.ftf^. 14./)?. I. 

Scarahêus coccinelloides fiercorarîus » oblongut , 
muticus , ater : clypei Utcribus nifs ; elyttis rubris , 
mâcula orbieuUri nigra, Pall. ïrf. jtb. pag, ii. 
Sab. A.fig, rx. 

Scarabâus bipuKÛatus. 3 a%iovs%,. CoUopt, x. tab. 
té.fig. 10. 

Il eft à-pcu-près de la grandeur du Boujicr finie- 
taire. Les antennes font brunes. Le chaperon ell ar- 
rondi , prcf<itic éilijncîc. La rèrc ell linc , noire ; le 
corcelet eft Me , noir , avec les bords latéraux rou- 
geâtres L'écutlon ctl noir, pct:t, triangulaire. Les 
élytrcs font lifles , roueeârres ^ avec une petite uciie 
nnirc orbiculauc. Le delfous du corps eft noir , avec 
Tanut tougeitre. Les pattes font noires , avec les 
{ambcs biuaes. 



B o u 

Il fe trôtnre dans la Raille afi^ridiosale , 
VolRi. 

19. Bousier quadrimaculé. 

Copstrs quadrîmacuUtus. 

Copris fcutellatus muticus niger ohloM 
tris maculis duabus rubris, Ent, ou Hî 

« 

des inf. Scarabî, PL I9. fig, 174. a. b 
Scarabsus quadrimaculatus , LiN. Syfi, n 

558.il**. Z^.^^Faun.fuecn^. 398. 
ScarahéLus quadrimaculatus. Fax. Syft, €i 

19. H®. 70. — Spec, inf, tom. l,pag» xi.tâ 

Mant, inf tom, % . p, 10. «•. 94. 

Scarabéus 4. maculât us, Jaxlonsx. Co 

9âb. i%,fig. lo. 

Scarabéuis ^guttatus.^VtSL. Artfu 7. 11 
ViLi. Eneom. tom, x , pag. } 5. n^. 58. 
Il varie un peu pour la grandeur : ceux 
vinccs méridionales de la rrance font pic( 
fois plus grands que ceux des environs < 
Les antennes font rougeâtres. Le chaperon c 
di , prefque écbancré. La tète eft noire , li 
tubercules. Le corcelet eft liiTe ,noir ^ luifan 
quefois avec Rn peu de ronge fur les bo 
raux. L'écuflbn eft noir» petit & triangol 
élytres font ftriées, noires, avec deux tad 

Seâtres fur chaque, plus on moins gra 
eAous du corps eft noir. Lrs pattes fo 
geâtres. 

Il fe trouve en Europe , dans les bouC 
fientes. 

)0. Bousiir Porceau. 

CoPMisSus» 

Copris fcutellatus muticus oblongus ûhfcà 
e!ytris tefiaceis nigro maculatis, 

Scarabéuu Sus, Fax. Mant. inf tom. i. 

1^ 95- 

Scarabéus Sus, fxjtiL. Archiv,pag. 9. «* 

îf.fig» 14. A, B. 

Scarabéus Sus, Jaxlonsx. Coleopt. x. 

fig' 9* 

Il eft un peu plus grand que le Boufi^ 
La ce te eft liiïe. Tout le corps eft brun lui 
élytres font ftriées , teftacées & parfemées 
noirs. 

Il fc trouve dans les boufes, en Allemagi 

}i. Bousier à plaie. 
Cof A/S pljgiatus, 

Copris muticus niger ^ efytris pliage 1 
Entom. ou liift.nat. des inj. Scarabi. P 
Il f. a, b, 

Scarabéus plagiatus. Lin. Syfi. mat») 
no. 85. 

Scarabées plagiatus. Fax. Sffi. €Mt0m 



B O U 

Spee, îitf. tom. i.p'g- n. «o. 87. — 
tom. t.pig. II. rf. j*. 
uiom. tom. 1. p. j(, n'. jj. 

pcQ plus petit que le Boujîtr terreftre. 
>n eft légèrement échancé. La tête & le 
nt lilfes. L'^culfon eft petit & trungubire. 
3ips eft noir & luifam; le« Élytrcs font 
ODt chacune, an lailieu, une tai:he oblon- 
:. Les patiei font noires &i les jambes au- 
ne trois dents latérales. 
ive au noid-dc l'Europe , en Suïde. 



etiuUatus mullcas nigtr, t'ytrit jillcatU 
ginea puttSûiit. Eaiom. au siîfi. nai. dtt 

■>. P/. 10.%. i%6. a.i. 
ut ttfiidmarius. F*i. Syfi. tntom. p. 19, 
Spte. inf, tom. l.p.i.1. no. i$,-~Maat, 
.p. 11. «0,98, * 

Coùopt.pag. ■}. a"., ti. tab. I9.fig. 7. 

(E. CoUopt, x.tah. li.fig. I}. 
peu plus grand & un peu plus large que 
ûVotté , I» antennes font brunes. Le 
■A un peu i<^\,iT,cri. L^ tète eft noire, 
tubercule apparent. Le cotcelet eft noii, 
pubefcent. LlécufTon eft ooii. Les élytres 
idément Urines , noirâtres , avec des taches 
les. Le delTous du corps eft noir. Les pat- 
lugincnfes biunes. 

ivc en Anglcieïie, en Fiance : il eft laïc 
as de Pa.b. 

isiEnTiuie. 

Scn/ii, 

■Mul'atiu nuuiau dUngut nigtr , tlytris 

u Scnfa. Fab. Mont, inf, tom. 1 , /. 11 , 

la grandenr du Boii/ter Toitue.Lt tête 
let font M'es & noirs. Les éljrtres font 
obkures , Tans tachei , picfque ftriées. 



tuielliitiii nigrieuns, thorace tranfverûm 
vutnaii piaiiufque ftrriigintis. Eut. ou 
4u iaftS. ScAKAli. pi. X}. fig. »04. 

'.u (caid'atiu muricus , eapitt thoracequt 
mfiJcatU, tlytfii firittU. ïab. ^yfi. en- 



B OU 



»J» 



tom. p4g. 1 j, rf. 77. -^ Spte. tuf. tom. i. p»g. »i'. 
«o. 9^~~~wMant.inf. tom. i.pag. n, b". loj, 

Piinui ^tTmmus fiifiiu , thorace tranfverfim ru- 
gofo,ptdioiuftrrugint:s. LiNN. Syfi. nat,pag. fit. 



A. B. 



. Coleopt.pag. %. no. ij. tai, if.fig. 10. 



Il eft p'efque de la grasdeur du Boujîer fouillc- 
mcrde. Les antennes (ont jaunîltres, terminées en 
mafTe, comporte de trois feuillets, (èm^lablc 
celles des au:res Boujttrt. Tout le cor^'ï eft i»»ir, 
un peu briui. Le chaperon eft cchancié. La tète 
eft lifTe, Le corcelet eft convexe , poilcwi fur tout 
Tes bords} Se il a cinq lignes élevées, & cinq fil- 
ions plac^ tranfvetfalement. L'écuHbn eft trian^u. 
laire. Les élytres font ftriies ôc légèrement crfie- 
lées.Les pactes font fc rugineufes, brunâtres. Let 
jambes ant^cuies ont crois petites dcniclures la- 
térales. 

Il fe trouve aux environt de Patîi , Bc dans pref- 
que coûte l'Europe. 

]f. Bousier fouille-meide. 
Cor tilt mtrdanus. 

Coprit ftuttllittus mutic-js arer, tlytris teflattls , 
futurs nigra. Eut. ou kifi.nat. dtt inf. ScAtABÎ* 
pi. 13. fg. 17;. a. é. 

Scarabius merdariui.Y Ai. Syji. Entom. pag. If, 
n". jj.-^—Sftc. inf tom. i. pag.ii.no. jo, 

Scaraitut quifquilius. Yw.Mjnt. inf tom, 1. p. 
II. ro. joq. 

SearaBtiu merdariiu. Jaelonsk. CoUopt, t. tdb, 
ii-fig- S- 

FUESLY. CoUopt. pag. 7. no, xi. 

Il diftire du BmuftT oiduricr parla groflear^ 
par les couleurs , U. uir^tout par \i felme du corps. 
11 eft de la grandeut du Boufitr pubcfcent. Le 
corps eft noir 3c luifanc. Les anrenncs font noires. 
Le chaperon eft très-! égarement échancr^. La tête 
eft lîlTe , fans tubercules. Le corcelet eft lilTe , luifant . 
noir, avec les bords latéraux teftacés. L'éculTon elî 
noir, petit Jt triangulaire. Les élytres font ftriées, 
d'un jaune tcftacé , avec la future noire. Les pattes 
font noires. Les jambes antérieures ont trois dcntt 
latérales. 

On le trouve en Europe , dans les boufcf 8C les 
fientes. Il eft rate aux mvicons de Paris. 

]£. BotisiER ordoriet. 

Coulis qiûfquiiius, 

Copris feuteUatiu maiiciu aur, tlytrit ptdiiufqut 
livida-ttfiaczii . Eni. ou hift. nat.dtt iaf.lckKAxi. 
PI. li.fig. 170. tf. i. 

Scarabtus txfiuiellatus ater glaher., tlytris tividih 
ttjiacih Lin. Syfi, nat.pag. jjI.B*. 8}, — Ftfua. 
/««.«". (97- 



tyî 



BOU 



Scdrahâus fcuttUatus muticus aterl elytris Rvi* 
dis. Fa». Syfi. entom. p3g. xo. n*. 74. — Spec. 
inf. tom. I. pag. if. «•. ^i. — Mani. inf, tom. 
l.psg. II. «*• 100. 

ScétrtUMâ ixfcutilUtus ni^r nitidus , tlytrîf 
pHûtis fivido teftaceb.DiG. Mem. tom. 4* pttg. xyi. 

Mo. % S. 

Scarah^us minimas. Se OP. Entom, cam, nP, 19. 
Scarahâus quifiiûlius, Sch&ank. Enum. inf, 

FUESLY. Coleopt. pag. 7, «o. x3, iab. I^. 

Jablonsk. Colcopi. 1. fj^. 1%' fg' If. 

11 cil beaucoup plus petit , moins aloogé 6c plti$ 
coDveic que le Boufitr fbuiIle-mrT<k. Les antetines 
font noires. Le chaperon eft arrondi. La cêce & le 
corccîet (ont lilTcs , noirs , luifans , fans taches. L'é- 
cuflon efl noir pectc , & tiiang;ulaire. les élytres tont 
ftrîées , d*un jaune tellacé , lànt taches. Le deflous 
du corps cd noir, &: les panes font d une conleor 
ccllac^e livide , plus ou moins obfcure. 

M. Fabricius a réuni cet infeclc au Boufier îoniWt' 
mcrdc , cioyant c|uc l'un n'étou qu une Tariété de 
Tautie. 

Il fe troore en Europe. I! eft commun aux envi- 
rons de Pans, dans les b«ufcs» w commencement 
dujwitcmps. 

)7. BotsuRfilloné. 

Comts porcatus. 

Coprit fcuteUaius muticus fiifcus ^ elytris porea* 
ps. Ent. OM H^. nos. des inf. ScakkmL PL l^. fg. 

J7«. éf. h. 

Scarahâus f^rcatus, Fab. Syfi, entom, pag, to. 
H*. 75.— 5/»cc. inf tom. 1. pug. xi, n^. ^1. -?- 
Mont. inf tom, i. pag. ii.n^. 101. 

FuESLY. Coleopt, p, g. no. X4« tai. 15.*/^. 9. 

A. B. C. 

Scaraheus portât us. IablONSK* Coleopt. t. toh" 
li.fig. 11. 

ScjrjUusftn/Jiralis, ScHKAHK.. Enum.inf auft. 
ll^ x%\ 

J] reflimMe cntic rcment, pour la forme & la gran- 
deur , au Boufitr ixàL Tfjuc le corps c(l d'une cou- 
leur nciiâcie , brune, point du tout luiljuite. Le cha- 
peron cH It^crcmcnc i- chancre. La tcte & le corcelct 
font hnclrenc chagrines , ians cornes ni tubercules* 
L'ccuHon ell triai'. gu! aire. Les clyt:cs cnL des Arics 
piofeodeSy & chaouc Arie a des cévaiions tranf- 
▼ofalcs. Lcsiambcf antciicurcs ont trois dents là- 
génies. 

On le trouve en l'iope, dans les boufcs, les Ai- 
jcnicrt, les plante spou^acs. 11 dl ^cx commun aux 
ta f irons «le Paris. 



B O IJ5 

|t. BOYIT» ar&iaifc. 
CorsLis arenarims, 

Copris fcutellûtus maiicus oHongus niger, / 
piceis ; cfypeo emarginato : eiytris Jlriatis, £ 
Hffi, nat, des imf. Scajiabi. P/. 14. fig, 
a, b. 

Scarahàtts ZTcmnus fcute lia tus muticus ute 
tris ftnatis , tihiis piceis, Fab. Mant, inf te 
pag. II. «^ 105 \ 

ScarabiMS niger^ pedibus rvfa , elytns pr\ 
ftriatis. Geoff. Inf tom, i, pug, t€, m\ 

« 

Le petit Scarabë noir ftrié. Geo^ff. Ibid. 
Scarabdus putridus, EouAc. Entom. par, 
II. II®. 19, 

n reflemble , pour la ferme êc h gnua 
au Boufier fillone. Les antennes font bruni 
chaperon eft échancré. La tète eft (impie , i 
avec le bord antérieur quelquefois bran. Le ce 
eft noir ,,j)ointillé. L'éculTon eft iK>ir Ac triangt 
Les clyircs font profondément ftriées; ellei 
noires & quelquefois brunes. Le deflous du 
eft noir. Les pactes font brunes ^ les cuiflcs H 
peu plus oblcurcs que les jambes & les 1 
Les jambes antéiieures ont trois dents latéral 

On \c t^ave aux çnvirons de Paris. 

1. Sans Ecussok. 

^ Çorçelot cornu ^ denté , tubercule, 

$9. Bousier Anténor, 

Coruis Antenor. 

Copris exf'Utel/tJtus , tkorace truncato, muL 
tato^ capitis cornu tranfverfo tridentato, Ent, o 
des inf. Scarabi. PI. é.fig, 41. a, b. 

Il reflemble un peu au Boufier Hamadrias. L 
eft avancée , ridée en-deflus, ciliée fur les c 
munie d'une corne tranfverfale comprimée , t; 
téç. Le corcçlet eft finement chagriné, coup 
un peu ridé antérieurement, muni de plufieuis 
& dfc deux cnCcftncemens aflcz grands & liffes. 
d'écuflon. Les élytres fonr finement ftriées. L 
fous du corps eft couvert de poils feriugineui. 
le corps eft noir; les élytres (eulcs iont qudq 
d*un noir un peu brun. 

Il fe trouve au Sénégal , d'oii il 9 et j appor: 
M. Geoffroy de Villeneuve. 

40. Bousier Hamadr)'as. 
CorsLïS Hdmadryas, 

Copris exfuteV.atus , thorace tricomi ^ inte^ 
piano acuto bidentato , ciypeo rtjiexo btco'ni. 
ou hiji, nat. des inf ScaRABI. i'I. 10, fg. 5 
Ofi.%yfig.9i. c. 



B O U 

SearmitKs Samadryat, Fai. Syfi. tntotm. pag, 
t\. k". Sf. — Sptc. iaf. tom. i. pag. 14. x*. 107. 
— iS^Mt iaf, tom. t.pag. ti.no. 119, 

H eft sn pca plus grand que le Boujîer "tAïAw , aii- 
^od fl Tcflcmble bcancoup. Le chzperon cft arroadi. 
Aa-deffas de Uthe, il y a deux pccircs cornes droi- 
nt , luia Tane à l'Mictc ]ur une ligne très-raîUaDte. 
Le corcclet cft cntiiicmcnt pointiTlé i il c{V coupé 
McMesrenicnt , & on y tcitatcjuc uo avancement 
raocfaant, jbimanc trois pointes ou dents, dent 
dcDi coiutet , 8c la iroifitoie , au railien , beaucoup 

fSAt'OBcjC'qnc let deux autres : de chaque côt^ de 
parôe ancéricore du corcclct, il y a un autre 
«vwcancm tuScbant , & à la baCc Tupéricare de 
idoi-ci, OQ Toit deux cavités gtandes & alTez pro- 
tmieu Les élytiesiônt flii<!ct & lîneinentpoinEil- 
Ua, Ton rinlcâe eft noïi Se luifant ; les élyttcs 
hakt tm ê^vn noir on peu bnin. Le delTous du 
■WfiKil eoawat de poils louH^tres, 

nie trouve «nCap de BoniK-£lpérioce. 

il. fcibïkHU cite , avec doute , Voct Colcopt. uh. 
XTti%. )I.L'in{c^ %iu£ pat en auteai, eft bieb 
*" icdecclai-ci. 



BO u 



'55 



«t: Boosn* Bncéphale. 
CorKit Btueffutlut. 

Cpfrit atfaïutUtia , tkùrvet rttujh quaJriJaitaro , 
tmfii'u ehfpeo anguUut uiticomi. Ent. ou Hifi. nat. 

eu i»f. SCÂKAK^ P/. 4, ^g. 16. pL lO.JÎf. ^. b. 

*^ "• h- 9»- ^ 

StMraitMS Batepkaliu.J^i.Syfi.entom.paf^. 14, 
if. 9}. — Sptç. iaf. tom. 1. fog. \6. ao. 117. — 
ÈUu.iaf.tam. i.p. 14.110. H4. 

StMraifu Baeephaiiu, J^vLOttiti^ltopt. x.tai. 

■).*. .- •• 

D cefiëmble beaucoup au Boufitr Hamadryas , 
Mt il cil ni peu plus pent. Tout le corps eft noir i 
I kl âytrci renies ibni oudquefbis d'un rouge btun. 
le d ia p c twi eft arronai , prcfquc ai^uleux , lé^è- 
écbaocfé, La tête eft aimje d'une corne 
Le cwnict eft lé^emcni tidé ; il cTi con- 
|t aM^nearcaicut K otmi de quatre dcniï, dont 
Kulatéialesnn peu plus avaicées. Point d'écufloD. 
lo ilTtTcs font légèrement ftriécs. Les jambes an té - 
Dntes ont quatre dents laiéra1c«. 

n Te Boavc anz Indes orientales. 

41. BousiEK Hidos. 
Corn» tHïias, 

C^ txfrut'.Utut , ihoraa tneorni , dypeo 
1 Ç^iitorw. £«!.«( hifi. ait.dts inf. Sc*RAii. 



Sçv^ MidM. Ta». Syfi. tnt. pag. t 



II eft delà grandeur du Bou/cr Buaëpkale, auquel 
il rclTemblc un peu. Le devant de la tétc eft pteujue 
échancté ; on appcrjoir de chique côté , au derani 
des yeux, un angle failLant : la partie antérieure >& 
fupéiieure de U tête eft concave ; il y a , vers le 
milieu, dvux petits tubercules réunis par une ligne 
faillaute , qui tutmc enfuite foflérîcurcmcnt une ef- 
pÈcc de quarré : de chaque côté > >) Y > vÉ petite 
corne élevée, pointue. Le corcclet eft coupé anté- 
rienrement & couvert de poils d'un roux ferrugineui : 
on y remarque un avancement large à la partie Ca- 
péiicure , & un autre de chaque côté de h paT- 
tic antérieure. Tout le corc.elci ctl fotxcmcnt poin- 
tillé. Les éiyires font fttiées & finement pointillécs. 
Tout le corps de l'infeûc eft noir 8t luilant. Le def- 
(bus eft couvert de poils coulTâtiet. 

Il Te ttouTC en Amérique. 

4], ReusiER MololTe. 
Cousit Miloffus. 

Copris exfcatellatas , thoratt ntufo iiJeittem 
utri'qut imprtffo , cfypto utiicorni lunato inttgro , 
tlytrirlwiiiu. Hnt. ou Hifi. nac, dtt inf. ScaKa- 
BÉ. Pi. j.fig. ij.pi. i-fig. ij. 6rpL if.fig. if. 
c. d. 

Searahus M*!offas. Lis. Syfi. nat.pag. f+j.n». 
1^ — Muf. Lud. VI ic. p. 11. — Amtia. Aead, tom. 
6. p. if\. 

- ScarabtutMoloffas.fKt.Syfi.entom.p, 14. «*, 
04. — Sptc. inf. tom. t. p. itf. «'. tiS.-^Maiit. 
inf. tom. i. p. 1 4. «o. 1 ] 4. 

Scaraitus txfiuiellatui aigtr , capitis tlypto tu- 
naro uaicorai, thorace retufa bidtataio mrlnqiu im- 
prtffo , tlytnt Itvibttt. Dec. Mém. tom, 4.;. ]07. 
no. 4, pi. iS. fig. 1 1. 

Siorahtus Molojfiu. Dxukt. lUufi. ofinftom. 
I. lab. yi.fig. i. 

ScHROET. Âbh. I. tat. \.fg. J. 

Jvtsiy.Celeopi.p. ii-n",)*. 

VOïT. Coltopt. tat. tj. fig. j, 

Scaraitui abbreviatia, Jablomsk. Colnpt. i.MJ. 
%.fg. \t. 

Jaslonsx. Coltopt. t. tab, i^.fig,\.î 

It varie beaucoup pour la grandenr; il reffcmbfc 
unpcu au Bouger Bucéphale. Tout le corps eft noir, 
peu luifant. Le chaperrm eft grand, arrondi La tète 
eft armée dune cotire élevée , i la bafe de laquelle 
on voit, de chaque côté , une lign; élevée. Le cor- 
cclct eft coupé aiitérjeurcment & muni d'une petite' 
corne avancée de chaque côté. Au délions de la corne, 
il y a un périt enfoncement. Point d'écuffon. Les 
élytres font liiTcs , fa^s aucune ftrte. Let jambw 
antérieures ont trois petites doits latérales. 

La femelle a la corne dr U tète plus courte, «C 
les deux cornes du corcelet font à peine niait]ucGS. 

n fe tronTc en QÙRc. 



lyà 



60U 



Scdrahâiu fcutellatus muiicus anrl efytris Kvi" 
dis. Fa». Syfi. eiuom. p.ig. xo. n*. 74. — Spec, 
inf, tom, I. pag. i|. «•. ^i.-^ Marti, inf. iom. 
l,péig. II. ix^« loo. 

ScarthêMS ixTcuteilatut nîptr nitidus , tlytrif 
Jtriûtis iivido nftdMS.DhQ. Num, tom. 4* pttg, xyi. 

Mo. % S. 

Scarjh^us mtnîmus. Se OP. Entom. cam» nP. %f. 
Scdrahâui quifiiàlitts. Sch&ank. Enum. inf, 
mujtr. «•. t9. 

FuESLY. Coleoft. pag. 7. ao. x\, téh. I^. 

Jablonsk. Colcopt, 1. rj^. itfg. Xf. 

Il dl beaucoup plus petit , moins alongé 6c plti$ 
convexe que le Boufier fbutlle-iner<ic« Les antetines 
font noires. Le chaperon eft arrondi. La cête & le 
corocîct (ont lilVcs , noirs , luifans , fans taches. L'é- 
cudon efl noir pcci: , & tiiangulaire. les élytres font 
ftriées , d'un jaune tellacc , Ions caches. Le deflous 
du corps cil noir, &: les panes font duoe couleur 
Kcilacée livide , plus ou moins obfcure. 

M. Fabricius a réuni cet infccle au Boufier îoniWc" 
mcrdc , cioyant (|uc l'un n'étou quunc Tariécé de 
l'aucje. 

Il Te troQre en Europe. Il eft commun aux envi- 
rons de Pans, dans les b«ufcs» HQ commencement 
dufrinccmps. 

n. Boi'siiR filloné. 

CortLti porcatus. 

Copru fcMteUatus muticus fufcus , elytris porca* 
ms. Ent. oa H^. nat. des înf. Scaeabî. PU l9*fig' 

Scarahâuj f^rcatus. Fab. Syfi. entom. pag. to, 
H*. 75.— 5/»/c. //»/. tom. 1. pag. xi. n^. ^1. -r- 
Mantjnf. tom. i. pag. 11. n?. 101. 

Fi'ESLY. CoUopt. p. %. Ao. X4« fab. i$Cfig. f. 

A. B. C. 

Scarahius porcatus. IablONSK* Coleopt. t. tA* 

li, fig. IX. 

ScaraUta fenfftralis, ScHXK^t.. Enum.inf. auft. 
0^ vit 

Il reflimble cnnc rcment, pour la forme & la gran- 
deur , au Boufigr nàc. T»>ut le corps c(l d'une cou- 
leur nciiâtie , brune, point du tout luil'ante. Le cha- 
peron cil lt,;eremcn( i chancre. La tctc U le corcclct 
font findrenc rha|;ruic5» ions cornes ni tubercules. 
L'ccuflon eil triangulaire. Les clycrcs cnL des Aries 
profondes , 6c cKa«)ue Arie a des c.évations tranf- 
Yofa!cs. Lcs|«mbc5 antciicurcs ont trois dents la- 
térales. 

On le t rouve en I^rope , dans les boufcs , les fu- 
miers, les piante spou^.ics. 11 dt îUlcx Commun aux 
ts virons «le ratii. 



B o u, 

|t. Boy II» ar&iaifc. 
CortLiM arenarius. 

Copris fcuteilatus muticus oklongus niger, pedibuf 
piceîs ; dypeo emarginato : elytris ftriatis. Eni. ou 
Ht fi. nat. des imj. Scarabî. Pi, 14. fig. io(> 
a. h. 

Scarahàus ZTcnznuî fcutellatus muticus ater ely^ 
erii ftfiatis y tièiis piceîs. Fab. Mant, inf. tom. i. 
pag^ II. /I^ 105 î 

Scarabéus n'ger^ pedibus rufis » elytns profundi 
firiatis. GeOff. Inf. tom. i. pag. 16. n\ x9. 

Le petit Scarabé noir ftrié. Geo^ff. Ibid, 
Scarabdus putridus. EouJic. Entom. par. pugi 

IX. II®. 1^. 

Il reflemble , pour la ferme 6c la grandeur ; 
au Boufier Hlloné. Les antennes font brunes. Le 
chaperon eft échancré. La tète eft (impie, noire , 
avec le bord antérieur quelquefois brun. Le corcelet 
eft noir^^intillé. L'éculTon eft noir 6c triangulaire. 
Les élyircs font profondément ftriées; elles font 
noires 6c quelquefois brunes. Le defTous du co pr 
eft noir. Les pactes fon: brunes ; les cuilles font ua 
peu plus oblcures que les jambes 6: les rarfes^ 
Les jambes ontéiieures ont trois denu latérales. 

On \c t^uve aux enviions de Paris. 

1. Sans Ecusson. 

* ÇorçeUt cornu y denté ^ tubercule. 

jf. Bousier Anténor, 

CorRis Antenor, 

Copris exfcuteUûtus ^ tkorace truncato /multlden* 
tato^capitis cornu tranj've'fo t rident ato. Ent, ou ht fi. 
des inf, Scarabî. PI. 6. fig. 41. a. b. 

Il reflemble un peu au Boufier Hamadrias. La tête 
eft avancée» ridée cn-deflus, ciliée fur les côtés ^ 
munie d'uAC corne tranfverfale comprimée , triden* 
téç. Le corcçlet eft finement chagriné, coupé, 6C 
un peu ridé aotéiieuremenr , muni de plulieuis dents 
6c iz deux enCcmcemens alFcz grands 6: liifes. Point 
d'écullon. Les élytres fonr finement ftrices. Le dcf- 
fous du corps eft couvert de poils fcrtugineui. Tout 
le corps eft noir ; les élytres leules iont quelquefois 
d*un noir un peu brun. 

Il fe trouve au Sénégal » d'où il a et j apporté pax 
M. Geoffroy de Villeneuve. 

4c. Bousier Hamadr)'a$. 
Cofstis Udmadryas, 

Copris ex futeiatus , tkorace tricomi ^ intermedio 
piano acuto bidtntato , dypeo refiexo bico'ni. Eut» 
oa hifi. nat. des inf ScaRabi. PI, 10. fig, ,91. a. 
^fl*xyfig,9i. c, 

Scarabéëi 



B O U 

SearAàut Bamadryat. Fab. Syfi. entom. pag, 
\\. «". 8j. — Spte. inf. tom. i. pag. 14, «•. 107, 
— MtiMt iaf. tom, i,pag. 11, no. iig. 

H eft un peu plus grand que le Boufitr Midas , au- 
qodll itfTcinble bciocoup. Le chaperon eft atrooili. 
Au-delTas de latérc, il y a deux petites cornes droi- 
tes , iiaics l'une à l'autre jui une ligne ttès-ratllantc. 
te corcclct eft cutiiiement poiniillé » il cft coupé 
aoi6ricaicment , & on y icDiiirque un avancement 
l'ancbaoi, fotmant trois pointes ou dents, dent 
deux courtes , Se la troiûèine , au raiticn , beaucoup 

Êas Ai'-aoc^fluc les deux autres : de chaque côté de 
fanie atttéiienic du corcclct, il y a un autre 
auBcemcnt crasdianE. & à U bafc Cupérieure de 
tekii^i, OD Toît deux cavités grandes Se allez pro- 
fendes. Les élytres Ibnt ftiiéet Bc finement poiniil- 
Ua. Ton rinreâe eft ooii Se luilànt ; les élytccs 
fcmics iÔBt d'tm noîi an peu brnn. Le dclTous du 
cnpscft eoitvcn de poils loud^cs. 

n fe trouve auCap de BoniK-£(fétaDcc 
U. Sabcîcûis cite, avec doute , VoctColcopt. t^b. 
Tj,£%. )t. L'tnfeâc Gg(u£ fat cet autcw, eft bicA 
iiSimu de ccluî^L 

41; BODSiia Bacéplialc. 

CorMît BiuepkmUi. 

CcpritexfciatlUiut , ikùraet retufo quaJfidattaio , 
t^iiit ffypto angiUMto uaicomi. Enc, ou HiJI, nat. 
^ iaf. SCAKA3L FI. 4. fig, x6.pl. lo.fig. ^. b. 
itpL a», fig. 9». d. 

SféraidiU Bacepkalia. Tkt.Syfl. eiitom.pag. 14. 
^.9}. —~ SpK. inf. tom. i.pag. té. ao. 117.— 
Mtat. iaf. tara. i. p. 14, no. 1 ^4. 

Scmratâas Baetpluilus.Jhai,oi»%t.jCoIeopt. t.tai. 

n reflêmblc beaucoup au Boufitr Hamadryat , 
ma» fl eft un peu plus pcni. Tout le corps eft noir ', 
les âytres femcs tbat ducltjucfbis d'un roi^c brun. 
Le cntperen eft arronifi , prcr<{ue anguleux , légé- 
lanent ^chancre, La tîtc eft armée d'une corne 
tdrvéc. Le careelet eft légèremem tidf ; il cTi con- 
ft aoejnewcaKUt le muni de tjuatrc dents , dont 
d;ax latérales un peu plus ava >cécs. Point d'écuftiih. 
Les élytres font lég^tcment ftriées. Les jambesanic- 
r.cures ont qtiatrc dcnis latéiates. 

n Te aoaveaiis Indes orientales. 

41. BoDsiEK Midas. 

Camit Mîdat. 

Ccprit tief'-iut'.Utiu , thoraee tricorm , tfypeo 
fntutiicomi. Eut. ou Aifi. nat. du inf. Scakabé. 

eu, .fi., a,. 



BO U 



'ÎS 



II eft de la grandeur duBoo/ïcrBna^phale, aunuel 
il iclTemble un pcn. Le devant de U téie eft prelque 
échancré ; on appcrçoir de chaque côté , au devant 
des yeux , un angle Taillant ; la partie antérieure ic 
rupétieuie de U cècc eft concave; il y a, vers )s 
milieu , dt.ux petits tubercules réunis par une ligne 
faillanie, qui forme enfulte pofté rie urc ment une cf- 
pèce de quarré ; de chaque côt^ > *^ Y ^ "'"^ petite 
corne élevée , pointue. Le corcclet eft coupé anté- 
tiearemcnt St couvert de poiU d'un toux ferrugineux : 
on y remarque un avancement large à la partie fu- 
p^eure , & un autre de chaque côté de la par- 
tie antérieure. Tout I: corcelci eft Ibnemcnt pain- 
tillé. Les élyiies font ftriées 3c Ënemenc poiniillécs. 
Tout le corps de llnfcâe eft notr St luilaôl. Le dcf- 
fous eft couvert de potls roulTàircs. 

Il fe ttooTC en Amérique, 






SMTMkêMt Mîdat.tkt.Syfi.ent.pag. 11, «".84. 
^■Sf. iaf. tom. i.p«g,\4. n". 106,—^ Mont. irif. 
tim. \.pag. 11..»». iiB. 

Hi(l. Nu. Ufta<s. Tom* K 



4), RousiER Molofl'c. 

CoTKis Milofuf. 

Copris exfcttttUatut , thoraet rrtufo bidentct* 
utri-que imprejfo , cfypto aiticomi lunato itutgro , 
tlycrit'Uviiiu. Eut. ou Hijl, nat. de* inf. ScaKa- 

BÉ. Fi. s.fig. n-pi. ^.fg- »■;■ *' ?'■ »>■ h' »ï. 
c. d. 

ScaTakttti Mvlo^us. 1.1», Syfi. nat.pag. j^j.»'. 
t. — Muf. Lud. Vl.ic.p. II. — Amtta. Aead.tom, 

€. p. )J1. 

■ Scaréitut Moloffiu. Fab. Syfi. entom. p. 14. n*. 
04. — Spte. inf. tom. \.p. %6. n', ut. — Mal». 
inf.tom.i.p,i\.n''.ii^ 

Scaratuis exfcuteltatut aiger , eapUit tlypeo lu- 
nato unieomi, thoract rttufo bidentato larinque im~ 
prtjfo, ttytns Uvibus. Dec. Mim. tom. ^.p. }07- 
no. 4. pi. iS.fig. 11. 

Scarabtut Molofiu. Dauitv, Illufi. of inf, tom. 
1. tai. it.fig. 1. 

ScHKOiT. AiA. I. tal, i.fg, (. 

Tvtiiy . Coltopi. p. ii.n°, }<. 

VOET. Coleopt. tub. z%, fg. j. 

Scaraitus abbnviaaa.ià.n.ovît..&>leopt.l.tmi. 

i.fig. K. 

Jaslonsk. Coltopt. i. r<iï. 14.^.1.7 

Il varie beaucoup pour la grandear; il teffemble 
unpeu auBouJicrBiicéphatc. Toutlccoq» ednait, 
peu luifanr. Le chaperon eft grand , arrondi La t*ie 
eft armée dune corne élevée , à la bafc de Uquclk 
on voit, de chaque côté , nne ligne élevée. Le et)r- 
^ cclet eft coapé antéticurcincnt & muni d'une ^the' 
corne avancée de chnquc côté. Au délions de la corne , 
il y a un peiii enfoneemcni. Point décuflbn. Le* 
élytres font lilTes , fa.is aucune ftrie. Les jambes 
antérieures ont trois petites dents latérales. 

La femelle a la corne de b tête plus courte, 8C 
les deux cornes du corcclct font à peine marquées, 

nfetrooTCcnOùBc. 



iff B O U 

44. BOI'IIIK TAOUt. 

CofriitxJiatt.htMS,tharaet aittUe mafiiHeonu, 
tar'nt timii trtttù k-ili utriaqut uniAru-ito. Eut. ou 
hjl.nM.Ài iif. ScARABt.W. !<.>(. 117. 

rtt-fj; fAr.tf uni.ar.i iaraia iriigro , oculi mjgaî 
tK l'i.j',0 /-((.■- jASLONti. Loîropl. ». p. 117, no- 

Ijf. I.>^. I*./f. I. £' t. fciK. 

Voit. Coicoft. ui. li. fi^, ;). & tai, 17. 

Il rercmKc au B0..7&' Moto lie. Le chaperon eft 
aTronJi, h''.ù'[cincni linuc. La i«[c cil a nic'e Juiil- 
coinc telc«ce, Ut^c. & UTiiJcntcc à lab^l'c. Lcc^i- 
ccl.i cil ccM;pi: a'iit^Mcu-cmcni , & arme de dcui 
CO:Ret (OUI. Cl , ïvjnci'n , divcr(;er.t;s r le dcflui a 
un K'k^: lillon, 3: !» côtés un point enfonce, foin: 
d'ccjilon. Lci ciMiei font i ri t k'j^c ruinent ftri:ci- 
ToDt l'inrccU cl^ noir. Si <]llc^uctbit tfun noii 
brun. 

La femelle a ta come de la têie rcmblablc â 
celle Ai màle, m^it un ptu plus cuunc. Le cor- 
<clct u'a poinr de linon ni de cornes ; il eft coupe 
an[éiicu[cmcni , & le dciTus cl\ (aillant. 

U Te trouve dans l'Amétiiiac néridioflalc, aux 
Bctbiccs. 

41. Boi'tiiB porte-lance. 

C... :.njf,r. 

C.^pn's €xfititl'j!ui v'iaijctiu, tafîtt c»nut an^u- 
hio , tkorj, t !ii^uaii , ( S.t'itfiMatit. Em. <m hijl. 
R.-.-. iei :•:/ SiAKAai. P.-. 4.>^. 11. 

.V.jrjiAU Un^i-tr. Lin. Ayfi, b^j. /â^. f 44. a«. 

■•. M. 

Sttrai^Ai hrt'fVr. Fab. 5\f. tetom. pag. 14. 
«,''. «(. — Arc l'^f. ttMB, ). pat, 1*. «o. iiy. 

_M^«.;j..-..^.i'.,.-5. ,,. .'. li,. 

VotT. iWecpt. IJf.i^.jif. I. I. 

Va'JÀoii tan<;itec. Ja>i,on»k.Ci>/<»;'/ l.rdi. i;. 

1;!- I. 

Tj-ii M**<K. B-afi'. paf. 14-. 
ScKKOiT. .<.-*. 1. ÎJ^. ) Jig. 4. 

II cAune v4 •Jcui Mai pluspanduuc leBovfier 
MiiAM. Le ( b'fcron a dcui dents aiao.-Kt, dii- 
t-.a^iev la :ii£ Ctt t ir-^e à une co:i:c l'impie, un 
peu anpi'.u c, tci.^u^îvc, l:.-i-Ior.CJî ; 05 von, 
«( ibi.^ac i'':c de .a K. e , un: Tiirnc ùilfâr.tc , 
()ui «a i,- ic; n:e! a:;i i»ivdt tatr:aùi <1< .i -Jt:. 
ï.c.iV.-cU; tl.ctjj':-. i.ij.,: aniCK-urcmcr: ; p;i 

a-.:... .'.V ,■ -*i.. ..:,^ fjîx .v" i. :'.?.;" .V; 

e/iao o« «ctlbKtôui Icl^aeUcaiIya dcfcaici 



B o u 

élévations tranfverCales . qui les rendent très rab».: 
tcures. < c dciTus du coips cft d'une couleur tîo- 
lette , plus foncée fur les élytrcs & fur b i£ie (]ue 
fur le corccict : le delTous eft d'un noir violet , 
avec quelques poils roui btnns. Les )ambes aacé 
lieures ont quatre dentelures latérales. 

Il fc trouve au Brûfil , à Stuioam . à Caycnne. 

4$. BoirsitKbetliqneuK. 
Corxit btlUtofuf. 

Coprii exfiuit'ljiiu , ctpîiis corna itearvo , tho- 
race irjinciito irtaua^i , camuiui duoiut ton^prtjîi 
tre.ih. Ent. ouÂifi. nax.àtt in/. Scakabî ,p/. zi^ 

Il relTemble bcaucoDp as Boufirr potie-lancc . 
mais il cil plus peiii. Le chaperon a deux deucelures 
diUinâes , pointues. La tête ell aïmtc d'une come 
allez longue , (impie , rccauibécj on voit deux lignes 
l'allantes qui pattcni de la bafe , & vont fc leiaii- 
ncr aui.bords latéraux de la tnc. Le cotccIci cft le- 
gètcmcnt ridé ; il ell coapé. antérienrcmcni , & il 
a des lignes f^illames de ebaque côté. A U pâme 
fupérieurc & pofléricure , on voit deux conics éle- 
vées , comprimées, larges, ailcx courtes, entre 
IcrqucIIcs il y a une cavité alTci profonde. Poicl 
d'écuilôn. Les clyires font (hiccs , S: on voit une 
ligne élevée de chaque côté de la fntmc , depuis 
le milieu jul'qu'àreiuémité.Tonilc dcdns du corps 
cil d'un noir violet: le dctibus eft noit AtcIu , & 
lespoiis font d un roJxLmn. Les jambes aniéiiciuct 
ont quanc dents larcialcs. 

11 fc trouve à Caycnne. 

47. BousnK Fatute. 

Cork:t FanitMi, 

Ctiprit txfc>i:i!U:)u , r.%er*« qMMérieor*J, îiutr- 
mtâiii Ann ifinsii , cipitii eoruM recMTvof.rTato. Eu. 
M H/;!, r^. lUi «/. SCAKAlt. pi. IC. Jig. I7. 6r 

Siarjiâit FjaKt^. Fa*. 5^;^. ru«n. p. ix. »*. 
1*.^ Spee. ief-roiB. t. pdf. *j. af. i|i— ^jtC^sr. 

«/ w«- l./.l}."". 11;. 

Voit. S.J'J*- iat. t^fy- 1 i- 

S,_--.-*.! F.'iiat/. rniT. i.ùijl. ef îtf. to». tt 
(..-. 4*- .H- *■ 

I fwcru.jAtlOKll. CoJéOpl. Liai. 9. 

y. cH ^:ii^co.f f.M ^azii que !e BeiStr Munak 
Le ,■:;» r:;o r;î »-:::z-:. la ;«::e t:; a:iii,ï d'une 

r.:.:-, r:c:; ; i .1 b.:"; , il w tce iipie rai.:a.-t:e .le 
t.atf-c i-.xt,.^ui^i;V:.r.-3ii'e;iaibo.-iiU:é:aiu. Le 
co:cùe; cÛ coiii>c a ù fanic » i t ik«r c , & il cft 



I..*- 



B O U 

«rmé de quatre cornes , dont deux latérales , avan- 
cées , comprimccs , arquées, coupées a leur extré- 
nucé , & deux au milieu échaaciec&, très-courtes : 
à la p^tie poftéàeure on voit deux petites caviiés 
rapprochées. Les élytres font iillonnées. Les jambes 
antérieures ont trois dents latérales. Tout le corps 
eit noir , un peu velu cn-dclTous. 

La fèmcilc diffère du mâle en ce que la corne 

de la tcce ell iimpic 6c couitc j les cornes latérales 

du corcelct font très courtes , & au lieu des deux 

du milieu , il y en a quatre , dont deux de chaque 
coté. 

H fc trouve à Cayennc, 

4t. Bousier Némcflrinus. 
LorMis Nemefiriaus. 

Coprit exfcuteliatus ^ tkoracîs comuhus duohus 
forreSU acutis , capitis etcBo fubulato. Ent. ou 
^fi.nat.desinf.ScAKABÉ.pL ii.fig, 11;. 

_ • 

Scarah^s Ntmeftrinus. Fab. Spcc. inf. tom. i- 
fH' »-*.«**. 96. — Mant. inf, tom. i,p 1 1. /i©. 10^. 

Seamhéuts tricorautus eScfcuullatM^niger fpUn- 
dau , capitis clypcoii^naio : cornu rSB, thoracéje^ 
tujo: comuhus duàbuspontckis, Dec. Mém. tom, 7. 
f* ^}7* «•• 34- tah. 47./^. 1^. 

Jablonsk. Coleopt, i. tab. f,fig.€. 
FuESLT. Coleopt. mant. p. 155. n°, 48, tab. 43. 
//. 1. 

H eft on peu plus grand que le Bouficx Jac kus ; 
ï cft entièrement noir &luifant. La tête eft arrondie 
antérieurement , & armée , à fa pariie fupérieure , 
done corne droite , élevée, terminée en pointe. Le 
corcelcr cft armé de deux cornes égales , un peu 
divergentes , avancées 5 on appcrçoit un enfonce- 
acnt à leur bafe latérale externe : il y a aufTi une 
petite fbflttte de chaque côté vers les bords latéraux. 
Vcs élytres ont 'des ftries peu enfoncées. Le deffous 
do corps eft couvert de poils fauves , roufsàtres. 

H fe cxoave an Cap de Bonne-Efpérance. 

49. Bousier Jacchus. 
CortLis Jacchus. 

Copris exscuteliatus , tkorace prominente bilobo , 
upicis cornu recurvo simplici. Ent* ou hift. nat. 
eu inf. ScARABJB. pL 11. pg. 155. 

Scarabâus Jacchus. Fab. Syft. entem. pag, 10. 
*^. T^. — Spec, inf tom. i. pag. i%. n^» 97. 
— Muât. inf. tom. i, pag. 11. /x*. 107. 

ScurabéMs Jacchus. Jabjlonsk. CoUopt. i tab. 

H cft mi pea plus petit que le Bouficr Néœef- 
' ; Il cft cnièrcmcut noii & luifî«it. Le cba^ 



B ou 



îj; 



peron eft arrondi, avec k bord antérieur un pea 
relevé & légèrement échancré. La tête eft armée 
d'une corne aflcz longue ^ prefque triangulaire , 
un peu recourbJe. Le corcelet eft pointillé , lui- 
fant , et armé de deux cornes' courtes , égales , 
avancées : on voit de chaque côté du corcelct une 
folîète placée entre deux lignes faillantcs. Les ély- 
tres font légèrement ftriées & luifàntes. Le deflbus 
du corps a quelques poils fauves rouilatres. 

Il fe trouve au Cap de Bonnc-Efpérance. 

jo. Bousier Phidias. 
CopRis Phidias m 

Copris exfcutellatus , capitis cornu postico , d!f- 
prejfo , apice incurvo , thorace antice excavat» , 
bidentato, Ent. ou Hifi. nat, des inf Se akabé. pi. 17. 

fig' 153- 

Il eft de la grandeur du Boufier Œdipe. Tout 
le corps eft noir. Le chaperon eft arrondi , légè- 
rement bidcnié. La tête cft armée d'une coine pof- 
térieure , déprimée , affez large à fa bafe , relevée 
à fon extrémité. Le corcelet a une impreffion à fa 
partie antérieure, & une corne comprimée, peu 
relevée , arrondie à fon extrémité : il y a de chaque 
côté un point enfoncé , & §u milieu une ligne 
longitudinale , enfoncée ,• peu marquée. Point d'é- 
cu(k>n. Les é y très font très-légèrement ftriées. Les 
jambes antérieures ont rrois dents latérales. 

Il fe trouve à Corée, d'où il a été rapporté 
par M. Adanfon. 

51. Bousier Borée. 

CopRj* Boreus. 

Copris exfcutellatus , capite comuhus duobus ^ 
anteriore minore emarginato y thorace retufoy cor^ 
nuhus duobus hrevibus porrectis apice emarginatism 
Ent, ou Hift. nat, des inf 5c arabe, pi. 14. fig. 
123. & pi. 13. fig. I13- 

Il eft prefque de la grandeur du Boufier Némef- 
trinus. Le chaperon eft arrondi , prefque bidenté. 
La tête eft armée de deux petites cornes , don6 
l'une antérieure , très-courte , échancrée à fon 
extrémité , ou prefque bidentée , & une poftérieure 
un peu longue & pointue. Le corcelet eft coupé 
antérieurement ; il a deux cornes courtes , avan- 
cées , échancrées à leur extrémité : à côté de cha- 
que corne j il y a un enfoncement : on voit en- 
core une ligne longitudinale , enfoncée , au milieu , 
&,un point enfoncé de chaque côté vers le botd. 
Point d'écufTon. Les élytres font ftriées. Tout le 
corps eft noir. Le dcffous cft * couvert de pnils 
d un roux bun. Les jambes antérieures ont ttoii 
dents latérales , & une quatrième à peine marquée. 

La femelle ne- diffère du mâle, qu'en ce que U$ 
cornes foDt moins marquées. 

Y» 



IS6 B O U 

Il U trooTc à Caycn^ , «a htiSL 
51. BousiiE Rclzcbttt. 

Copris exfcuuiijiMj , thoraiê ptpmittêt^M enpfci^ 
cûpitt tricomi intermtjjo majori, Eni. om Hijt- 
nst, dts irf. ScARAii. //. 14. //. 1)4. a. b. 

if^. %l. — Sptc, éitf. ton. I. pag, ij.a^ 110. — 
Mant. inf. tom, l.p^f. »J.«*. 111. 

Scarahàiu fukatus- DnUAT. i/i*. of inf, tom. i. 
55. fig. I. Fœmiiu, 



«;. 



Il eft OA Dca plus pcck qac le Bonfier Mûnas. Le 
cbapeiaa clt arrondi , avec deux petites pointes à 
Ci pviic amcrieute , <)ui le ibnc paroicre ptcrque 
échancré. La tcce eft armée d'une corne longue » 
recourl>.*e , a la baie de laquelle on to t on pedc 
tubercule de cbaque côté. Le corcelcc eft cooune 
coupé aotérieurcmenc , de on y fcniar<}uc £x petites 
cornes , dont trois de chaque coté prelciiie égales : 
il 7 a une caviré de chaque côcé entre la corne 
eicéheure de les dcui autres , & une ligne fai linte 
entre U Ci'me 3c le bord citérieur : au lailieu de 
la partk raptrierre, il y a une ligne lenguudinale , 
en&ncé. ; & deux cavités rapprochées a côcé du 
bord poftcrieur. Les élytrcs font ftriécs, & les ftries 
ioDt larges & peu profondes. 

La femelle diffère du mâ'e , en ce que la corne 
eft beaucoup plu^ courte , de que les tubcAColes dt 
la bafe forment deux petites cornes. Le corcelcc n'a 
qw'c troit élévations moins fai laiites que dans le 
&âlc ; celle du milieu eft large , prefque traochante. 

Tout l'infecte eft d'un noir foncé peu luifaiic. Le 
deflbus eft couvert de quelques poils d'un roux 
bruo. 

U fc trouve eo Aoiérique. 

5). Bousiix Mimas. 

Co^Miê Miméu. 

Cofns iMfcuuUûtuê , ihoTS£€ iturmi rttufo smgm» 
iuo, capite o^foUte ^cormi^ elytris inaurûtisjhiatis. 
Em. ou Hfi. mu: du imf. Scaeabi. PL 7. fg. 50. 

^ b. t,d. 

ScmrMhéiu Mimas, lin. Syfi NéU. péig. 541. 
••. 17. - Muf Ud Vir. pag. ,. ^ '^^ 

S€armèéMS Mimas . Faa. 5yjf. entom. pag. 15. 
«•• >f-.— V*^ itj, tom. i. pi. %%. «•, 1x4. — 
àUmi. imf. tom. 1. pag. 15, «*. 141^ ^ 

R%,Ms. Inf tom. a, cta£i i . Sistrak. ttmfi. soi. 

SjLS. Hi/I. imf tah.i.jig, 4. 
rOBT. Coitapt. tak tn. ftg. 4. 

iM^^rnsB. Cmieopt. u ué. i$-Jig. a. j. 



tfiirf c^ ixcdva^. Eut. ou Hif. mat. du imf ScaJLAll* 



BO U 

IF ttt phis petit ijoc le Bouter Motoic. It chi* 
reroii eft arrondi, prcfqac bidcaie , f«r-cottC daot 
la firmeile. La tête cA acnre , avec une sache doré« 
de chaque cô:é poftéricuxeaitiic : eBc a une lîpM 
cxaDfvertale, ckv4Ée, & deux cornes ékvëet, courtes* 
Le cofceiet eft aois^ vert doré de chaque côlét 
élevé , ar galeux flt co4;pé ancérieuremeat : ott y rc« 
manque ua enibo.emenc de chaqoe côté, <c deex 
points rapprochés , enfoncés » à la partie poftéciear^b 
Point d'écudon. Les elytrcs font vertes & ftriéca. Le 
corps eft noir en dcdous , avec les côtés vens dorés, 
Lc$ partes (ont noires , flc les cuiffcs ont use tacbc 
veitc dorée. 

La femelle n'a point de cornes : e'Ie a deux Cgncs 
cranfverfales , élevées â U tétc » U une aysre a U 
partie antérieure du corcclet. 

Il eft très-comnum à Cayenae » à Surinam. 

54» Bousiix Ja&QS* 

Co^Ris Jafias. 

Copris exfcuteUatms mlgro^widis^ ^-^fP^ Udm» 
tatOy capitis cornu tramfxtrfo kfovifmo ; tkorasé 
antici excdva^. 

Voit. Coleopt. tah, X4 fig. ix. 

Il reffcmblc beaucoup au Bonfier Mimas. Le Aâm 
^roii eft bidenté. L». tête eft. ooittae » avec kt 
bords un peu vens , & une élévaûon tfanfvtiiâltMi 
mil eu. Le corceht eft d'un ven noir, avec Itt 
bords d'un vert doré : on y voit one impreflion a&x 

frande à la partie antérieure « 6c on point eofaacé 
c chaque côté. Point d'ccuAni. Les étyties loaa . 
noirâtres 6c un peu fiUonoécs. Le dedbu dn cotft : 
eft noir » couvert de poils rooiOcrcs. Les pattes fiM 
noires , avec les cuides vertes. Les jambes aocéskauB 
ont quatre dents latérales» 

U fe trouve à Cayenoe» à Corifao. 

5f. BoviiBR élégant. 

Copris ftfiivus. 

Copris exfcmtiltatus^ thoracegiUo Uconu^ tmpisiê ^ 
coQiu ertcto^ clytris rubro^-amiis, Emt. &u M{0. maU 
dis inf ScABABS. Pi, ^.fig' ti.a. i. ^ 

Scarabéus feâivus, Fab. Sp. inf Cffliu l^P^g* BU ^ 
m^. 101.^ mant. imf tom. i . péig. t x. «*. 11 1 • 

Scarahaus fefttvus» thorau nigro maemJato^tiymê ' 
mbro'smtit ^ stemo porrtBo, Ljn. Syf. mat. 
5J1. n^, 51. ( Famina. ) 

Scarahsus txfuttllatus , capixi butato 
thorace con\'exo rubro : macuiis migris ^ elytrù m» ! 
hro-aneis fuUatis. Dia« Inf tmm. 4^pag. |i {• mK ^ 
t. pi. xt.fg* 15- 

Rots. Imf tom. x. daf. i. S^araà. iemjt. t 
fg.%. 

Feemina. ) 



: 



B O U 

\6ir. Co/eop. toi. 1) . j^7. Maf.fig. $^ Foeminti I 

Jablomsjc. Coleopt, tah. 7./^. 8. 9. 

liefl ii»pea pku gran^ que le Bouficr bourreau 
le diapcfoa cit anondû La tête eft noire , amëe 
#«ae corne relevée » droiK , aiTcz longue. Le cor- 
cclet cft iuxi rouge cuivreux brillant» avec deux 
<vnies relevées , comprifliées , un peu courbées en 
^dans , noires à leur sommer : on voit de chaque 
câté un pomt enfoncé » & derrière ces points une 
ll§n« élevée , naoCverfale » noire : la partie pofté- 
rieare du corcelet s'avance un peu ^n pointe. Pbtnt- 
^écu/Ioa Les élytres font ftriées U d'un beau rouge 
cuivreux* Le defTous du corps & les pattes font 
noirs. Le ftcmum cft avance antérieurement , re- 
courba et pointu. Les jambes antérieures ont uois 
dents latérales, peu avancées. 

La femelle n*a point de cornes : (on corcelet eft 



BO U 



«n 



convexe , d'un roug<! cuivreux ^ avec des uches 
Boires. 

Il fe trouve dans FAmérique méridionale, à 
CayconCj, à Surinam. 

5^. Bousier éclatant. 
Codais fpUndidulus» 

Copris ex/cutellatMSy thoracemeOy comubus duohus 
comprcfis nigris, capitis cornu ertUo apice comprejfo^ 
Ent, ou BÏfL iuu. dùs inf. Sca&abs. Pi. 1. fig. 
It. «. è. 

Scarahéus SpUndiduius. Fab. Spee, inf, tom i , p. 
*J. It**. I •©» — Mont, inj tom-, i.pag, 1 1. «®. 1 10. 

U eft de la gxandeur du Bouficr bourreau. Le cba- 
(nou eft arrondi , entier. La. tète eft cuivreufe , & 
armée d'une corne noire , recourbée , un peu com- 
•rîmée à la bafe. Le corcelet eft cuivreux bcil- 
tant Y armé de deux cornes éfevées , comprimées , 
bngitudinaies^ , noiies à leur extrémité : il y a de 
cbaquc cocé un point enfoncé. Point d*écuflbn. Les 
éiyrrcs font vertes , un peu bronzées. Le deflous du 
oom cit bronzé. Les pattes font noires , avec les 
cuiues cuivreufcs. Les jambes antérieures ont trois 
I^eticcs dcats latérales. 

La fonelle n'a point de cornes : la tête eft munie 
d'âne ligne trfomrrale. Le corcelet a une petite 
imprelCon à fa partie antérieure , un large (îllcn à 
(a partie poftérieure , & un point enfoncé de chaque 
cité. 



Searabâus S£pus. Fab. Syft. entom, pjog. ii« 
ii\ 108. — Spec. inf. tom, i.pag. 11. «^. ^8. 
— Mant% inf. tom, ï.ptig, %i, n». 108. 

Il cft de la grandeur du BouGcr Jacchus. Tout 
le corps cft noir. Le ch^eron çft écbaocré.. La tête 
eft armée d'une corne relevée , aplatie , courte , 
tronquée & tridentéc. Le corcelet a une corne 
courre , aplatie ^ avancée , tronquée , & un point 
enfoncé de chaque côté. Point d'ecufibn. Les élytres 
font légèrement ftriées. Les jambes antérieures onc 
trois dents latérales. 

La fomeUe n'a point de cornes fur le corcelet « 5c 
la tète n'a qu'une petite élévation tranfveffalcy 

Il fe trouve au Cap de Botme-Erpésauce. 

58. Bousier Panifcus. 

CopRis Panifias, 

Copris exfcutellatus ^ thorace retufo. tltvato ^ Cif- 
pitis cornu recurvo', cfypeo fjfb, Ent. ou Wft, natm 
des inf. Se arabe. PI, s» fig' 34- 

Scara6âus^ Panîfcus, Fab. s^ y fi, entom, p a g. 14» 
96. — Spec. inf tom, l. pag, 17. n^. ne. 



n 



— Mont, inf tom,, i. pag* 14. /i'. 13^. 

Scarabàus marianut, Petiv. Ga^oph. tah, »7, 

fig^ ^ 

R.OES. tom* X, clajf, i, Scarab, tmr, téb% B* 

fii'^^ ' 

VOET. CoUcpt, tai, 14» fig, 15 ? 

Il redemble beaucoup au Boufier efpagnol , dont 
il n'eft peut-être qu'une variété. Le chaperon eft 
arrondi , un peu fendu au milieu. La téce eft armée 
d'une corne alTez grande , recourbée. Le corcelec 
eft coupé antérieurement , et le bord fupéricuc eft 
un peu avancé^ & prefque denté. Il y a , à la partie 
fupéneQre, une ligne longitudinale , peu enfoncée» 
Point d'éculfoo. Ixs élytres font ftiiées. Les jambes 
aotérieuicT ont trois dentelures. 

IL fe trouve eu* Afrique , fur la côte de Bar- 
barie; M. labricius dit qu'il- fc trouve en Amérique» 



Il fe. trouve dans l'Amérique Méridionale : il eft 
rqué au. o^incc du Roi , comme venant de 
Madai?a(îcar* 

57. Bousier Œdipe. 

CàptLts (ESpus, 

Copris ixfcuttllûtus , thoracis comw piano ^ fubtus 
âuuato ^capitis truncato trident a to, Ent, ou Hifi, 1 



MOI. des inf, Scaiam. Pi, ly.figf i%u a. b, [ 14. »^ 7> 



5^. Bousier efpagnoL 

CopRis hifpanus, 

Copris exfcutelUtUA , thoract mutico , clypto cor^- 
nuto emarginato , clytnsfiridtis , fkmoribusfecuhdis 
rcmotîjpmis, Errt, ou Hifi, nat, des inf Scarabi. 
, Pt, 6^ fig, 47. ^. b. 

i Scarabdus kifpanus. Lin. Syfi, nat, pag. ^4^. 
«•. II- — Muf. Lud. Utr pag, 11. 

Scarabdus kifpanus. Fa». Syfi, entom, pag, x6, 
n^, lO}. — Spec, inf tom, \\ pag, ij. ri?, 130. 
' — Ma^t, inf tom, t, pag, 15. n**. 148. 

Rhinocéros /ufitanicus , niger fp'endens vagimo 
■ftriatis, Petiv. Ga^oph. tab, 8 fig, 4, 
FuESLr. Coltopt, i^pag* 10. n'. 34. 
Scarabdus kifpanus, YiLi^ Entom, tomi \, pùg^ 



BO U 



«ic- 



-> -iV 



. * ^-^ . '*»K*. ji yen c 



^jai- 



ji 



,»te», « ••* "*• ^^ 



.^ ^^ •^«/wv.tfc & Àreratcs. Le cor- 

^^ .<^ ucft» «.ncïk On ▼ rcnarqae 

^ , . uc. .«Mite. 1 a pttràe an- 

* ^ •«> ^.v;<^»^'>K^c , peu cnÂJDccc au 



^^<u. 



^ ,,... i ^t^'ft'-èiu. 



r ■■ 



. . f'....'u.» » :^orjct /ait foveolato , tfa- 
. «^ ^ .i^crw ra^Cf y fut lira punUifque 



• •i, 



S i^ -. «.^^ C loJuimAus ixfcuuHattu » thorace latt 
V w . . » -. i . n. .«..'.. T** ' Ctfiin a , rtff /V^ intrmi , e yrr// 
.>. a... i :*aTwf: >a€ ûLQ^us ntgris, Fab. 5yjf. 
i .. '*.4 i; . ï'*. »*. — ^>^^. ««/ ^<^«. I. /'tff. »>. 

!' ctt (HTCK : le chaperon e(l arrondi , entier , 
^.Oi'i,- » S^iî^Uiire, arf^enré antérieurement. Le cor- 
^v ». ^'i ^ïAiïJ , j'ius long que les élytres, avec un 
^. ». sviî^Vjc -f!lt |:.ranJ à fa partie Aipérieure, un 
j, :>. l'v.i: \*t\ le bord latéral, 6c une petite corne 
i.v\'c ;>s\- a U jMîîic anttiieure : il cil bronzé « avec 
\ . X^ o\ !j!v i juK. |\Vcs ni.irt]u .'s d'un point bronze, 
l -» *:%•** i\^'n nuée, rou;Tcitrcs, avec U future 
\ .»sa\ p 'u\:* luMi».. Le dcïinus du corps cft noi- 
ij- >«• . a^ev !cN bords pales, Les pactes lonc noires^ 
X !•* ^ui.ic» lont pâles. 

U ,. :..ui\^ i Tianquebar. 
(.^ i\M Ml R liifoo. 

( .. . Il txf i:ulljtuy , tho'-ju a'*tice muçronaro , 
%t'ti%* i if*itts :ornuhus ''i/th ItncnbMy, En*, ou Hiji, 
•..:. M* r.J. SCAK^BI. PL 6. f:,. 4J. tf. ^. C. 

SkJ^M^ji-i lUfon, Lin. 5.y?. /wr. /a^. 547. 

5, r./-*:.i K'fi'n. Fab. S ,1 Entom.pag, i\. «•. 
^ , — .%. , .. iii. ro'K, I . fjtj, lé, n*, I j j. — tdant. 

Sijrjé-Ati^ Bijon. Jabionsk. Co/evpt. 2. rj^. ij' 



H cft piss peut que le Boufier lunaire. Tom le 
ell noir. La mafTe des antennes eft ferrugî* 
yenC^ brane. Le chaperon eA arrondi. La lètc « 
JBC hgrx tranfverCile ; élevée , & deux cornes ar« 
^jifcs. Le corcelet a une corne avancée, poiniue s 
tio voit un point enfoncé de chaque côté» <C 
dc-jx autres rapproches a la partie poiléricure : au 
iBîheu il y a une ligne longitudinale , peu ecfoncée. 
Point d*ccu(1bn. Les élytrcs font ftriJes. Le deffous 
du corps eft couvert de poils ferrugineux bruns. 
Les jambes antérieures ont quatre dentelures, doai 
une très-petite. 

U eft afTez common dans les boufes 6c les ficntcf 
en Provence , en Languedoc » en Italie^ en £ff agne^ 
en Bacbarie. 

70. Bousier Dorcas. 

CoPKts Dûrcës, 

Copn's exfcuttliatus xntus , thoract kituhiftuUto J 
vert:C€ lineis daatut tranjvetfis eltvatis, Ent, om 
Hifi, nat, des inf, ScababÎ. PL 4. fg, 19. 

Il eft de la grandeur du Boufier Boaafus. Le cha* 
peron eft arrondi. La tète eft d'un vert cuivreux » 
munie de deux lignes rranfretfales, élevées. Le cor* 
cclet eft arrondi , d'un vert cuivreux , muni de deux 
tubercules avancés. Peint d*éculIon. Les élvtres font 
d'un vert teftacé , avec des ftries peu marquces Le 
deffous du corps & les partes font d'un vert cui- 
vreux. 

Il fc trouve à Madagafcar» 

71. BousxiB, Bonafus. 

CttrKis Boiafus. 

Ccpris ex fi u ulU :us tkoraice preminenna éupKà , 
CMpire tr'uomi ^ laterjUbus mujorîsus tirtuuts, EaU 
ou Hiji. nat. des inf, Scarabs. PI. 9. fg. ti. 

Scarahàus Bonafus, Fab. 5y/f. efztom. pag. 2j» 
«•. fo. — Spec. inf tom. i. pag, 16. n*. 1x4» 
— Mtirte, inf tim, 1. pag. 14. «". i jo. 

Pall<.s inf llkir.pdf. f, tah. A.fi^, f. 

Sidrabàus raccc. ScHBOlT. Aù^i. i. rj^. |» 

Ps^ S- 

Jablonsk. Coleopt, \^ nh, M.fii;. t. 4. 
ïvisiv, L^Lcft, M^nt, fa£, 1)5. /i*. "4^. rat» 

4 5. A- i- 



II eft ur.c ci: «îeirx foi? plus prand oue le B 
fier Vaihe. Le (hapcron eft nrior<ii. La tête dl 
d'un \Lrt l^mirié; tlie a une lij;rc courte , tranC» 
verfaîc, arqiitc , & tro s corrcs a la par:;c poftè* 
neurc , dur.t une droirc, coirrrc , piacic au irihcQ» 
& deux i;randr\ . arquées, un peu plu^ longues ^ys 
1.1 tctr. Le co:jc!c: c\\ d'un vert brillant : il a OB 
filion un peu enfoncé , plus large acuéiicnreoftenCt 
5c une peiitc rminence de chaque côcé. Point é'é» 
çiidoiL |xs élytrcs oat des iliiçs peu ftoSomàtê 



Bas 

Ma Tant reftac/cs obfcurcs. Les pattes & le dcC». 
fous du corps font tcflacés obfcurs. Les jambes font 
armées de quatre dents latérales. 

Il fe trouve à. Tranquebai;^ 

71. Bousier frotteor. 
Co FR ts fricator. 

Coprîs exfcutellatus y Aerace antîce elevato acutOy 
capltis coma truncato fuhemargînato, Ent. ou Hiji. 
Mat, des inf. Se arabe. Pi. 16. fig. 149. 

Scarahàus fricator. Fab. Mant. inf. tom. i. pag, 
15. n*. 140. 

II rclTcmblc au Boufier]\ina\TCy mais il eft un peu 
pÎLis petit. Le chaperon cil arrondi , un peu fendu 
ar::.'rieurcmcnt. La tète eft armce d*une conie 
tljvje , un peu applatie, tronqu;fc &prefc]uc échan- 
crci;. Le corcclct eft coupe antérieurement ; il a 
une ciJvation tranfverfale au milieu , & un petit tu- 
bercule arrondi de chaque côte ; on voit vers les 
bords latéraux une imprcllîon de chaque côté, & 
une liç^nc faillante entre l'impreflion & le bord : 
au milieu du corcelet il y a une petite ligue enfoncée , 
longirudinale. Point d'ccullbn. Les élytres ont des 
flrics dans lefquelles on apperçoit des points tranf- 
Tcrlaux , Icrres , à la fuite les uns des autres. 

U fc trouve aux Indes orientales. 

75. Bousier Sinon, 
CopRis Sinon, 

Cofrif exfcutellatus , clypeo fuhhîdentato , capitis 
tomu fubulato ereHo recurvo : thorace retufo qua^ 
dridentato. Ent, ou Hift. nat, des inf, ScaRabe. 

M 9'fig' 79* 

Il rcflcmble entièrement au Boufier lunaire, 
mais il eft deux fois plus petit , & tout fon corps 
cil d'un brun ferrugineux. Le chaperon e(l arrondi , 
prcfque bidenté. La tète efl armée dune corne 
aifcz longue , mince , recourbée. Le corcelet ed 
coupé antérieurement , & armé de quatre dents : 
entre celles du milieu , il y a une ligne longitudi- 
nale enfoncée , & entre les dents latérales il y a 
un enfoncement : on voit de chaque côté , vers 
le bord, un point enfoncé. Point d'écudon. Les 
élytres font (Iriécs. Les jambes antérieures ont quatre 
^entr latérales. 

Il fc trouve à Corée , d'où il a été rapporté par 
M. Adanfon, 

74. Bousier Ammon. 
CoFRis Ammon. 

Copris exfcutellatus , thorace trîdentato , capitis 
ioma recurvo^ elytris firiatis, Ent. ou Hift, nat, 
dis inf ScaRabé. PL 1 1. fig, 11 1 . 
HiJi. Nat. Infères. Tom. K. 



B OU 



161 



Scarabàus Ammon. Fab. Spec. inf tom, j,p. 24. 
/i°. \o$.—Mânt. inf tom. i. p. il. n^. II7. 

ScarahiMs Silenus. Fab. Syft. entom. pag. 11. 
«°. 8}. 

Scarabàus Lar exfcutellatus , thorace trider.tato. 
capitis cornu erecîo , clypeo fijfo. F as. MaRt. inf 
tam, i./». 13./10. 114. ^ 

Il reffcmble beaucoup au BouJIer lunaire , & il 
eft de la grandeur du Scarabé cylindrique. Le cha- 
peron cft échancré. La tête efi armée û*une corne 
un peu recourbée , de la longueur de la tète. Le 
corcclct eft coupé antérieurement , & il a trois t !é- 
vations, dont une au milieu, plus large que les 
autres : il y a une fofîetc de chaque côté , & une 
ligne longitudinale^ un peu enfoncée au milieu. 
Point d'écuflon. Les élytres font profondcmenrftriccs, 
& les ftries ont des points enfoncés. Tout rinftdic 
eft noir & îuifant. On voit quelques poils ferrugineux 
au devant de la bafe des pattes antérieures. 

Il fc trouve aux Indes orientales. 

L'infeéle décrit par M. Fabricius , dans le cabinet 
de M. Hunter , fous le nom de Lar, eft le mtme 
que celui qu'il a décrit dans le cabinet de M, Eanks , 
fous le nom de Ammon, 

75. Bousier Sénicuîus. 
Cor RIS Se ni cul us. 

Copris exfcutellatus y thorace antice , clypeo pofiice 
bicorni. Ent. ou Hift. nat, des inf. Se arabe. 'P/. f . 
fig, $6. a. b» 

Scarabéius Seniculus. Fab. Spec, inf tom, j, 
pag. 13. n*^. 10 j. "-^Mant. inf. tom. i, pag. ii. 

ScarabAus Seniculus. Jablonsc. CoUopt, \. tab. 

ScarabjLUs brevipes.FuESLY. Coleopt. pag. 10. rt'', 
3 y. tab. 1 5?. fig. li ? Fœmina. 

Il eft un peu plus alongé que le Boufier Bonafus. 
Le chaperon eft arrondi , un peu pointu anté- 
rieurement, légèrement échancré de chaque coté. 
La tcte eft noirâtre, avec une ligne tranfverfale, 
peu élevée , & deux petites cornes droites , élevées , 
à la partie poftérieure. Le corcelet cft noirâtre , 
bronzé , avec les bords latéraux fauves : il a deux 
cornes droites , avancées, fortes , un peu divergentes , 
placées à la partie antéiicure. Point d'écuflbn. Les 
élytres font prefquc ftriécs , noirâtres , avec quelques 
petites taches ferrugineufcs à leur bafe. Le dellous 
du corps eft noirâtre , avec quelques taches ferru- 
gineufcs. Les pattes font noirâtres, avec les cuilTes 
forrugineufes. Les jambes antérieures ont quatre den- 
telures latérales. 

La femelle a le chaperon arrondi, la tcte fans 
cornes, mais avec deux lignes tranfverfales, éle- 
vées. Le corcelet a deux dents courtes , allez groilcs , 
placées à la partie antériettrc. 



aSi B O U 

Il fc cronTc for la côce de CoxomaiidcK 

7^. BorsiiaCacu. 

CorÂts Catta» 

Copris ixfoLulùuus , thoract sMiice hidtmtmto , 
c^p:ùs clypto i'Hth duabus tlevatis tranfverps ca» 
ri nazis. Ent. ou UJji. mat, dis imf, ScaRABI.P/. 15. 

ScjrahAUs Cattd. Fab. Mant. inf,tom. i.p. II. 
n®. 115. 

Il relTcmblc an peu , pour la formel la gran- 
de -j: , au U?ufi^r Vache. Les aoccnncs font pales. 
Le ch^rcron cil arroadi. La tèce eft broozée & mu- 
nie de deux lignes iran! Ver fales , élevées. I.ccorcc'et 
eil bronze , avec les bords lacéraaz pâlwS » il eft 
ari-ni antéiieurcment de deux dencs avances \ il 
ctl arrondi polUrieurcmenr. Point d'ccufon. Les 
<!vtres font (Iriécs , d'une couleur tedacée , 
clûcure, avec les bords latéraux pales. Tout 
le dcirùus du corps & les pattes font pâles. Les 
cl:: lies ont chacune une tache obloneue , noire. Les 
).Lmj es antérieures ont (]uaire fortes dents latérales. 

11 fc trouve fur la côte de CoromandcL 

77. BousiEâ fagittairc. 

Comis fa gît tari us. 

Copris txfcutelUtus , thorace antice mucrondto^ 
capiiis cornu folicario ercâo. Ent, ou Hifi, nat. des 

ir.f, ScAK ABÎ. W. I4. fg. 1 5 J. 

Scarabàus fjgutar.us. pAB. Syfi. tntom. p. 24. 
M^, 91. — Sptc, inf, tom. i. /. lé. «®. 1 16. 

Il rediemblc , pour la forme & la grandeur^ au 
Buufur nucluconie. Les ancenHCS font brunes, & 
la n^^fe cil d'un jaune roufsât:e. Le chaperon e(l 
airondL La tète cil noire & armée d'une corne un 
peu recourbée , de la longueur de la tcte. Le cor- 
cclct cil obfcur, avec hs bords latéraux pales: 
au devant il c(l armé d'une corne droite , avancée. 
II y a de chaque côté un petit point enfoncé. Point 
d écuilon. Les ély très font d'un gris roufsâtreobfcur, 
a^ecdes Anes peu mar<]uécs. Le deirorscll roufsâtre 
i»bûur. les patres antér cures font noires , & on y 
remarque une petite tache dorée à Lur bafe anté- 
rieure: It s autres pattes (ont mciani;>cs de jaunâtre 
le d'obl'cur. 

I( fc trouve au Cap de Boimc-Lipérancc. 

yS. Bot/siia Veau. 

Co/a/i Vitulus. 

Copris exfciitiHtitus , thoract quadrident^to , oc:i- 
piie iornu^its da^'hui indts buM^us , lorpott ut'o, 
tii. ru ilijî, nat, des trf. Se a A au. /''/. 10. fig, 
ill. a h. 

Sij'abàui Viîulus.Tkt. Gen, inf. mant. p, icy. 
— Srfi. ifif tum, I. pjg. i^. fl*. iiT. — 'iVij/ir. mf. 



BOU 

ScûrmiâMS Camelot ettfcmtdUtÊts tkormeé f nrff 
detudto^ dypto pofiiu fMuwrmi ^ imjpon mm. 
Fab. Mamu inf. ioma ^. s|. wfi. lit. 

ScAnAêMS Fituàu. ]kMLOM%K.Cabof€. i. ui. 
14. >f. ^. 

U eft de la grandeur , ou même oo fco plst fRBoJ 
que le Boufier Taureau. Toac le corps eft noir. Le 
cnaperoQ eft prefqne échancré. On remarque fur 
le devanc Je la tête une ligne tranfverfale , éleréc » 
5c deox cornes counes, droites, for le derrière. Le 
corcelec eft armé antérieoremcac de qoatre dente- 
lores içâcs. Point d'écuflbo. Les élytres but prc(- 
oue ftnées. Les jambes antérieures ou «quatre dents « 
dont une très petite. 

U fe trouve en Allemagne^ 

75. Bousier Amyntas. 
Coptits Amyntas. 

Copris txfcutellatus , nigtr , clypto roîitrvàato , 
vtrtict tinta tranfverfali tlevata : ikorace anzUt 
rttufo hidtntato. Ent. ou Hift. net. des inf.Sc aKamè. 

II reflemble braucoap , pour la ferme 5c (a gran- 
deur, au Boufier Veau. Il eft entièrement noir. 
Le chaperon eft arrondi, 5c la têie a une ligne 
tranfyerfale , affcx élevée. Le corcelet eft coupé 
antérieurement , 5c armé de deux dents ou petites 
cornes trcs-couracs , dont une de chaque coté , à 
quelque diftance du bord extérieur. Les élytres font 
prefque ftrtées. Point d'éculfon. Les jambes anté* 
ricures ont quatre dcnu latérales. 

J'ai trouvé cet tnfeûe en Provence , dans les boufes 
5c les fientes. 

to. Bousier Vache. 
CopRts Vaccd, 

Copris exfcuteilatus , thoract inermi rttufo, otci^ 
pi te fpina tre^afcmina. Ent. ou Hifi. nat. des inf. 
ScAâABi. P/.S.fg. 6s.a.b. 

Scarahâus Vacca. Lin. Sjfi.nat.p. s^J.m^. 1^ 

ScarahàMj Vacca. Fai. Syfi. tnt. p. iS.n9. loi. 
-^Sptc. iuf. tom. t. p. it. «•. u^. —Mitnt. inf. 
tom. i.p. ly.n*. 143, 

Copris obfcurt meus , capitt ponè hicomi , tko^ 
race antict promintntt , eîytris nfis nigro macu» 
iutis. GiOFF. Inf. tom. j.p. 90. ji°. y. 

Le Boufier à deux cornes. Geoff. ib. 

Se H A k I F . Jcon. inf. tab. 7 5 .fig^ y . 

Sidrabéus Vacca, Jablonsk. Coitopt, 2. tab. 14. 

h' î • ^• 

Scarabdus Vacca. ViiLint. Ent. tom. i. p. 1^. 
#1*». 10. 

Copris ionfpurcatus. FouRC. Entom. p^tr. pag^ 



1B ou 

II eft jttGjat de la grtndear da Boufier Taa- 
I^taa. Le chaperon eft arrondi. La tccc eft bronzée 
èc manie d'une ligne tranfverfale , élevée , & de 
deux coraes droites , élevées « plus courtes que la 
t^cc Le çorcelet eft bronzé , un peu coupé anté- 
rieurement y avec une dent ou corne très courte , 
échancrée. Les élytres font tcftacées , parfemécs de 
points irréculiers , obfcurs. Le dcllbus du corps 6: 
les pactes (ont bronzés, noirâtres. Les jambes anté- 
rieures ont quatre dents latérales. 

La femelle diffère du mâle en ce qu'au lieu des 
^cux cornes elle a une ligne tranfverfale , afTcz 
^vée : le corcclet ne difTcrc pas de celui du mâle. 

II fc trouve dans prefque toute l'Europe, dans 
les boufes & les fientes. 



B o U 



i6i 



8i. Bousier Lémur. 

CopRis Lemur. 

Copris exfcutellatus^ tkoréice quadrldentato cupreo , 
clypeo poflice tranfverfo carinato , elytris tefiaceis, 1 
Ént, ou iiift, nat. des inf. Se arabe. pU ^l'fig» 15 (• 
«. ^. 

Scarahâus Lemur. Fab. Spec, mf, app. pag, 49 j. 
^^Mam. inf, tom, i . p. 1 3 . /i*. 1 17. 

Scara&dus 10 punâatus exfcutellatus , thorace 
OHtîct tubtrculis tribus y elytris tefiaceis : fafcia 
tranfverfa oblongo punàata. A3, Nat. Cur, Hall, i. 

Scarahdus 4 tuberculatus, Laichart. Inf. i.pag. 

Scarabâus Lemur. Jablonsk. Coleopt. i. pag, 
II}. tab. \6.fig, ^, 

H reffemble beaucoup , pour la forme & la 
grandeur , au Boufier nuchicome. Le chaperon eft 
arrocKii. La tête eft d'un noir bronzé , & munie de 
deux lignes cranfverfales , courtes, dont Tune pofté- 
deare très-élevée. Le çorcelet eft bronzé , finement 
chagriné , armé antérieurement de quatre dents , 
doue deax intermédiaires , rapprochées. Point d'é- 
caSoïï. Les élytres font prefque ftriécs , teftacées , 
iTec une bande arquée ^ formée par une fuite de 
taches noires. Le deffous du corps & les pattes 
font bronzés. Les jambes antérieures ont quatre dents 
latérales. 

Il fe trouve à Léipfic, en Allemagne, €ti Provence, 
dans les boufes* 

8x. Bousier bi&fcié. 

CoFWits bifafciatus, 

Copris exfcuteUdtus , thorace prominentla tr'pUeî , 
eâpitis cornu ereSo , elytris ni gris , fafc'is uuabus 
n^f. Ent. ou hift, uat.dcs inf. Se arabe , j^/« 13. 
fg- 115. a. b. 



Scarabâus bifafciatus. Fab. Spec. inf tom, i. 
pag. ij. «o, m. ^-^Mant. inf tom, i. pag. 15. 
n^. 113. 

Il refTemble , pour la forme Se la crandeur , au 
Boufier de Schreber. Le chaperon eft arrondi. La 
tête eft armée d'une petite corne droite. Le corcclec 
eft élevé , & muni de trois tubercules égaux ^ élevés. 
Point d'éculTon. Les élytres font noires, ftriécs. 
avec deux bandes roufsâtrcs, angulcufes , prefque 
interrompues , dont l'une, plus large , eft placée 
à la bafc , & l'autre vers rextrémité. La tête & le 
corcclet font d'un noir un peu bronzé. Le deflbus 
du corps eft noir & luifant. ' 

Il fe trouve fur la côte de Coromandel.. 

83. BousrER bident. 
Cor RIS bidens, 

Copris exfcutellatus dneus ; thorace antice biden-J 
tato ; vertice linea tranfverfa eUvata utrinque acuta, 
Ent. ou hifi. nat. des Inf Se arabe. PI. 5, fig. 75. 
&;»/. X3.)î^. 75.^. 

Il reffemble^ pour la forme & la grandeur, au 
Boufier nuchicorne. Les antennes font fauves. Le 
chaperon eft arrondi. La tête eft bronzée , & munie 
antérieurement d'une ligne tranfverfale , peu élevée , 
& poftéricurement d une autre ligne tranfverfale , 
trcs-élevée , terminée de chaque coté par une pointe 
avancée. Le çorcelet eft bronzé , un peu enfoncé 
antérieurement j& muni fupéricurcment d*une corne 
avancée, courte, échancrée à fon extrémité. Point 
d'écufibn. Les élytres font légèrement ftriées , tefta- 
cées , avec une tache noire fur chaque , qui forme 
fouvent une bande. Le dcfibus du corps & les pattes 
font bronzés. Les jambes antérieures ont quatre 
dents latérales. 

m 

Il fe trouve au Sénégal , d*ou il a été apporté 
par MM. Adanfon & Geoffroy de Villeneuve. 



84. Bousier bronzé. 
CoPKis Âtieus. 

Copris exfcutellatus muticus viridi^étneus ^ thorace 
bituherculato. Ent. ou Hift, nat. des inf Se arabe. 
^^« l^ fig' ï^8. a. h. 

Scarabdus éineus.T\B. Spec. inftom, i.pag, 34.' 
n®. 1^6. — Mant. inf, tom. i.p^ 18. n^. 178, 

Il eft une fois plus grand que le Boufier ovale. 
Le delTus du corps eft d'un vert bronz*^. Le cha- 
peron eft arrondi. La tcte eft munie de deux lignes 
tranfverfales, courtes, élevées. Le çorcelet eft muni 
antérieurement de deux petits tubercules. Il eft 
arrondi poftéricurement. Poin d'écuflbn. Les ély- 
tres font ftriécs. Le de/Tous du corps & les pattes 
font d'un noir bronzé luifant. Les jambes antérieures 
k cx^c quatre dents latcr«Jcs. 



1(^4 



B O U 



il le trouve fur la cocc de Coromandcl. 

Sj. Pt)v$rtR bituocrcul.'. 

C' • j~ :; i ■? ifi:uh€i cula:us , 

L'i-'ls exf,:::c//jru5 niccr^ chpco hidcntdto^ tho- 

: •:. »;/ i^.;/. •.•.;/. jij rij, Slakabe. iV. zi. ff. 

1 9--. 4.*. *^. 

li c:^ de la jrr.indcjr d-i Ho'jficr niichicornc. la 
t.:: c:c iioijc, ic le cI\v^.ro:i Li!.i:''J. Le covccLi 
et noir , 5c muni , a l'a pair.c hij-v-.i^iiri- , liv Jeux 
tulnrcuîcs dTrcnilis , lari'r-.v! «'<;. Toin: il' ci.iicn. 
Ils élvîic^ (on: î-.'|^î.rtnur.: (hi 'es , uilacJcs, avec 
i;* c cuv-ilc tjcli*: i;o!ic li:r la ù;:*jrc , ^: dci:x eu 
ticiN joii.is t!c « ha»'.iic t';c. Les jambe** ai. •cr.curcs 
i :: 1:.:% t'.vi^is I.trJ:a!cs ^c \|;:«:îi]ucs ciJi.cluics. Tou: 
le cwlio'.:^ i"'ii CJ:p^ cil r.t.::. 

1! a i':.' ri:"»j'or:c du SJnJ^al par A!. GcofFioy 
de VilLrw'îvc. 

I. Jans Lcusion. 

* ' icutL :ji"s cornes ni :u3. •*.:..*«. Tt.v vV-T-f . 
Ff. Eoî iïiJt î'Jau. 

Cup ris t xj ' :. ,\- ! w :u : : •:: r j . ( i/tcrrrt r€:ufo ^ cap :te 
iri'-ri fuifd niJ'.ûnc^uc jî. .Ij:v, hn:,ou iiij. nj:. 
•;. i ;\y! ScAK^bE. iV. 14./^. M". 

.V. ..tj'm.'.j ffeas. Lin. i»/;?. ^iit» p* 54i;. 's**. j6. 

— /•/../! I--. i!r,p, Ifî. /; . 14. 

:î rc.l.' ni L" aux Uoufirs Y\iz\.\\^.A\: , I îar.i l'îrya*:, 
i: ».!s il ,.»tp!i:s \;rani. La i-j:e cil av. u.'»: , i;n j-..i 
L.l..i::;:t*: antviicurcnicnt , c:^.w!.c^c.|. ii .:V '": 
1..- .:j »:»"■: '•. Le deîîiis til lid* à: ii. :iu *; u «. ,i:.a 
r. ;. :..-.: .Vwi.AÎe , iiidciicc. Le lo:vl1l: ci: u:. i ..1 
«. . j w a"... :k jrCiV.cnt , Li::*iVvr.: |*oiiu:i.c , i: co t- 
• : .:c îi..^ retruiiineux. (>n r.; ;^tr "oic 1;: j h. -.c 

i :. , ;•. : .vcilalc , ùc i:. c "m v.i..;i i. rc 

*. .i...;iK* i:--:w'. Le d.iliis ».ii ;i.i.. I*).î:*Îl. ..I.'m 
j . (.". :ï^ i. i.; luïûaccs , Hr.tes. luu: i: wt'jiiu 
I..*;:. L." «ii. î >':s tfl lui:a:.t , fie couv».;: c.- j"'ils 
! ,;.■ •::■:«!. ' . ■■ 'i.i.lv . a".i-.*r : ;:*•« o'.: \\<'\^ Jciics 
1.'. *(i.. .* . wv it. i. .iiivS i'.t«t^'a- ^ [«ii'vr':* i)* 111 es I 

C et !'..k«.to II wi^ î %*.**•■ i*e (*'j ui.j \ariLlj «JUiCiic 
4la /. ■* •(' <• ••>•.■ eT» 



' _ •■ • 



S-. Doi iii3 /c!u:e. 
h.i}, .-Mf* «ici i.-:yl ^cAKABi. iV. 1.;%'. ]{. 



B O U 

Il c(l un peu p!u$ grand que le ^oLptr Paoîfcut* 
Tout le corps cil noir. Le chaperon efl grand 5c 
arror.di. La û:c cil armrc d'uj.c orne courte , 
lar.;»: , triikntt'e a Icr ex rémitc. Le corccici ell fi-:L- 
nK::c cliajzrinJ j il a une li.,nc cranûeilaîc, tl^v^-'c , 
à îa»pai:r- ant 'ri.':;e : une iiiinc Ir.r.Lîicuil.n^'.v , i c J 
cniii'.'.c.e , i'.i i';;:e:i , Zl \\\\ enioîîJcr.uM'.i r. wi.a.jjc 
Cl):.-. l'ont ii\-.-i:!o:^ L.s i'!y:.LS 1" r: 1.;. .'.•*. î .-* 
jaui>*:' .,i::'ii»iir.«: i r.t rro:-; .\:':l '...:.'■. !j.:wiales ; 
les w'.jifvS Ion: < :v.:'ls a îej: ei.:J».ii:". 

Il il' trcrv: j-: « 'p'^iî, V. r.ra été coin:r.'-."i ^'Jc 
Sy. ToisiFR Iri.lanuc. 

ùniLi t Y.ua'..w. Jb/;/. c»:^ ^/,.\ /ur, tfci //jy.ScARAi e. 

;V. i4.ftV. ri'. 

11 r.Llti.i'.i'j .■■.! ^'cw.TiT Caroline :s , ma's il cf" ;.; 
pe-j J lii>» 1 ».*■..!. Le cliaPt^on tli aire 1:, p.-S" c 
bu!'. .>: '. Le ^....us lie !a ie:e dl iî*i j-ei: ::■: : lî -a 
i:i.e L-i -vation rraLlse.iaîc ,terr.u;.t'e j ar .ij..:; j v ;...> 
corne'. Le devant du corcekt cil e::loi;CL ; i :: y 
\\;i: ui.e li;4iie k:n(xituJ:nale , enfoncée , aU ni.i kU « 
.'C i:n poiu: entonci* de chaque c»':é. 1 o.:i: r. .^ .. - 
! ,n. Lesélytics foni fliiées. Tout L* cc:j s lîw i'; - 
^e^.te cfl noir , mais Irs cuifles lont d'un nu:: h- . - . 
Les jambes an;érieures ont crois dents L:;.':alc)» 
CSc u:;e (^^attiênie crcs-pcu marquée. 

U fe trouve .... 

Du cabinet du roi. 

2'j. Bol' s 1ER. carolinois. 

Cep -.'S ix .,,uLj:us , thorjce rttufo , «.-Jr/r^- «;•. j/x 
i lUiio ^ l'ujr.ii ^ i-.'\tfij i:rl.:tts, Lrt:. ^'^ /:. ?. /tj:. 

.N..»....'. .-.m'^ lw'w .• ■'•mJ. 1^'!*. 0'ty/« fii^'0 /'••A* '4Î* 

/;^. le. 

5t J .' .sitâus exf. - :. A'.; :.; j , c.puis i . ••: ;. r-e . ; j .* r^- 
vii.r\' . t.'-, i ; ;•?.'. ro , c >r.iJ /.. ^.j.'*:. I .S. O* ''. 

cr.i.irn. p.:^, ?f. r;^. m-. — v; ... ; ;y. ;i -r, i./-. 17, 
n". 1 11. — 3iu..:. /.'.y. fi/-?:. i. ^, 14. .'i^. 1 57. 

Pk' ky. // ; \ il..-:'. :j7t. 1. :,:p, sç. ^t. 1. 
\i>i i. c'i'.i ;:. : .:». 14. .'^,. 14. 

J, • ■ ' r • 

1! ut]v.n.l«!c , pn::i !a ro:n;v \ L i:*^' !.-:r , au 
l>j^>;ii Viim.«s. le .!...ri:w)n Lit ..:i<j:iu1 «.«. .«^a'U':. 
La C(.:e e.; ..:::'.. e J'*...». «.«.ir.e co.mic , l.inj .e , a U 
b..lc «ie !.. ':.^l!w en n^.: d.: (.ha^'iu* a-i tn rcut 
:iibv...ilw- u r. i.j u: .»*'.::. I V *.^;.tet cil -..i. rca 
cou|c an:. :i.u:w.;A-*: , cw i :i y :v.;..a( ;i:c !c ridii'.Tcne 
d'une coine de cha'^uc cu:ê , dcifùie lcû|ucUc» 



B O U 

#n Toît mic fbfsè;c affcz profonde & bien marquée. 
Pcùnc cTécunoD. Les tlycrcs Tonc fcriJcs ^ & les 
£z ftrics du milieu font plus profondes à leur partie 
fQftérîearc , 6c ordinaire ment remplies de terre y 
êc non pas d*un duvet cotonneux. Tout le dcfius 
d3 corps c*ï rcir , un peu îu liant 5 le deilous clt 
Boir , trcs-luinmt , avec ciicL]iics pcils ferrugineux 
à la poitrine , ^ ouclv^ucs-uns ^ux panes. 

Il fc trouve dans rAxairiji^ue fepccnrrionale , à la 
Caroline. 

5c. Bousier bourreau. 



B o u 



16 s 



C OFFRIS cdrr.:t£x* 






Caprîs cxfcuuUdtus , thorace inerml plaio az- 
f^Uzo fi:iilro ^ capitis cornu ir.jîcxo » coiyore iricc 
Lz:. i/u kîj:,ndt. ces i.zf. ScaKj^h. PL 6./^. 40, 

Sc^r^huiS cjrrzljlx. LiN. SyJ!. aûZ. par, ^^6. 

5j.:rj}^iJ csrnifcx. TxZ.SyJt, enîom. fû^. i6. 
zr. iCi. —Spec, ir»f.:om, i.p. ly, /**. 118. — Ma/zt. 
hf. zonz. i,p, 15. n®. 146. 

S^^rjLJÂi.s 'ccmifcx. Drl^ky. /Ai^y?. ofinf.tcjn. i. 

Voi-x. Coleopt. zah, ^6.jig^ 51, 51, 
J.Ài-ossK. CoUopt. !• rfl^. 15./^. 4, 5". 

îl cfl une fois plus petit que le Bonjîei Mitnac. Le 
Ci *?cron cft arrondi. La tête eft c un vert driw , 
.= -.iC i jr^c corne noire, aîTez longue, recc^rl .. 
L; czrzJ^zz eft vert doré lur les cctis , cl1v:.i.x 
J-: le r.ulicu ; il eft raboteux, apbti, tri;:!::»L!2 ic 
i- ■-: .wd , terminé de chaque cote poiâ-ricuiciTie:.: 
;.: -n a:-2»e :«aliant. On remarque un point enfonce 
<.z LUS,: J.Z cote vers Ics bords. Peint a'rculî ir. Les 
<..-. i:ci font vcnes , rabotcufcs ^ avec p.iir.LJis 
i;_r.;s lorgitudinaîcs, élevce*. Le dw iL us c::. corps 
t.: :\:a vert bronzé. Les cuiiTes Ion: \cr:cs, &i 
L:: i::i:bcs &: les tarfes foc: nciraircs. 

îl .c trouve dans la CarolLic, la, \'irî;ir.ic, le 
M;i:v!::nd : il vit dans !cs ficnrcs , tz y lorxnc des 
jûu.es qu'il roule cnfuite jusqu'à ion nid. 

91. BousiiR Spbii:z. 

Cou.: s Sphirjc. 

Cc^'is cxfzLtcllaz:i.$ r,iger , zhorace ir.c'-^J , p^r.r:':s 
c-^^zzujr irr.p rtjfii > vert: et ce mu. bn '^'ijîfr: 0. £n:. oj. 
tlj. n^z, CCS inf, ScaXabe. P/. ".fi- S"- ^- -• 

Scd'^éiàjUiS SpLii.x cxfcuze.ldîus , thorazc incnr.i , 

pazâîj qaazuor imprcjfis^ cjpize Jurcom^io larjti 

ÊXZ:zi% nuJis. Fab. SyJ. er.zom, pcg. 2.5. 72^. <,'t. 

wi^^zcc. inf.zom, i, p, zj. k?, izi. — M^nz. izf, 

ira. I. /. 14. A*. 13)^. 

Dri XY. IlLifi, of'izf, tjih. is*fig' ^ ' Fœmina, 
Voit. CoUopz^ tuh. I^.JS^. 5:?. Maf. 



FuïStY. Coleopt. p. II. zah. I9. b, fg, 17. 
Jaslonsk. Coltopz, 1. zah. l'^.fig, 8? 

Il eft une fois plus grand c]ue le Boujzir Inuus. Le 
chaperon du maîe eft arrcnci. La tcrc a deux Ii:;r.cs 
cîevL-cs , tranlVcrfalc? , don: l'anuricure efi courte ; 
elle eft armée pci.t'riciiremcrt d'une corrc él^vcc, 
courte. Le corciîct clt JiCl' , prard, ccn-.exe , «vcc 
un point enfonce dj charuc c6:r , ce deux ^.liTw^ 
raprrochrs , à la partie pcfluicuic. LVcul:o:i eft 
trcs-pe:it oi iiV:pcrctr::lîc. Les ci\rrcs font l;fc». 
Les cuilfes font c^oilcs, faLS dcr.:^ Les jan.bcs 
font aficz ccurrcs j ics antcricures or*t quairc den- 
telures ÎCtLTjiwS. 

La f:.-r:!!c i-.-^-rz beaucoup du m nie. Le cha- 
peron c-. rrcicjj c.hancré, La tére eft fans coire. 
Les cuises font dcrtces; les premitrcs font j lus 
longi'.c- rue les autres , & on: une petite dentelure 
au milieu ce la pirtic ar.rvricurc. Les feccnfcs ion: 
gr.:ndcs, C(J^l^*:l:I;-^.s , avec une denr v«:rs la b^lc 
poilir'iwjrcmer.t : les dernittcs on: uiiC prcfcr.Hc 
tchancrure au miiieu de leur p:.rrie a:::c:icure. Les 
jambes de dcvar^r fon: lorguis, min::'; , ;5.rr':.:-.'t> , 
cihces intérieure ::;c::t , qjairidtLttes lxi'z:\-^iZ' 
ment* 

J'ai trouve ce: inûcte dans les ficnres c" ?roverre , 
en Languedoc 5 il fe troùvc auiii en liLic , cns 

€^ T /. ^ • -5 •- • 

52. BorsiiR Xicacor. 

CoiRis Isjca.icr, 

Cspris cxf.u:c.':.::us y Zr.orûce inerrr.: , puiSï:s 
qudiuwr :rr:pr^\: , c.:- LiiS i,or.iu rcciii\u bldtnZuij ^ 
ciyiris ''îr:ii:is. 

ScJTdzx::s Sphirx. Fae. SyJI. en:, p. ly. n^. 5,8. 
S^-jrjif£us y^icar.i'f. Pas. Spcc, inf, zom. i.p. 17. 



.7' 



:-i. — M^r.z,ir,J\ zom. i.p. 14. «^. 155^. 



Il paroît , rr.r îa defcrirrion que M. FJjricius 
donne de cctir:fw«ij , G: par b ciratj:p de !a pla;::î.c 
3c . £^. 1 , de I ouvrage de M. Diuiv , <;i:c cc£ 
Uî.'.c'ie r/cft aune chofc que- la femelle da h.Lj.Tr 
htlz^hùi. Voici la traduction de la dcfcyption que 
donne M, Fabhcius. 

Le chaperon eftavanc', tchancre- arté-ieurcmcrit, 
muni d'une corne courte, élevée , denite d-: .!.. ac 
coiJ a fa bafc. Le ccrccîet eft noir , ttM v\.' in- 
tr:::uremcrr , avec un po:n: enfonce «:e- '.i.«. :rj 
cê-:t : il eft arrondi poitcricur-. r^-.p:, i.ve-c 'i'.-x 
pc:r.:s cnfbr.cés , rap;rocLé:. Leséiyirei font i.ojici , 
ftrites. 

Il le trouve dans î'Arritriquc m'.'.'idlouaîe. 

^î- Povsiix Mxris. 

CoT'Lj: Maris, 

Cc'prii cxjiuzcllaïus azer , caplzc cornu brerijftmo^ 



i66 



B O U 



gran- 
Lc 



fA."/i iîtels élevât ts. Ent. ou Hîfi. fiât, des inf 
Si arab:. iV. !.. j5^ lyj. 

St,M*icéu$ Mrrns (.optideus ater , galea fuhtotunda 
inti^d , centro Ju'^cormteo , fei.ortrtus cnatis ^fo* 
X€o.ts tho'-aàs }\u:c.l irihus ^ j^uniio Ltinquc tm* 
T'fj!^' Pall. Icon, inf,[ib. p, ;. uô. A,fi^, i. 

r rcircmbîc Scaucoup , pr»ur la forme & la gi 
c\nr, ai Hcvjl:'- Inuus. Tout L' rorps cil noir. 
cÎj .pcîon cft arrondi , prcù]uc c'ii;.incrw. Li lètccll 
a: nue , à Çjl p..r:îc l'upciicurc , d'une pctiic corne 
coîrrte , poinru^ ; m -ppcr,|0 t au licvanr une ligne 
eicvic, cranivcrlale , iris-coui:c. Le corccieç ell 
convexe , avec une petite élcvjtron tranlvcilalc , 
peu nur^iuée , à la partie antcrieurc , un point en- 
l'orc • , de chaque c6t<f , &: deux autres rapprochtrs , 
a la partie pol^cricure. On appenioi: un petit éciiiVon 
irianiTulaire , pointu. Les clyrrciont dts dcvanor.s 
lo-.citudinalcs. Les cuilTes&: fur tout lcsantcricure5, 
Iop: allez çrolfes ; les jimlies antérieures ont quatre 
de ts 'atc ru!e<. Le deflous du corps ell couvert de 
quelques poils. 

Il fc trouve dam les défcrts de U Tartarie, daos la 
Tolcane. 

94. B0USII& Aygulc. 

LvrtLis Aygulus, 

Coffis txJcutelUzus , thorace tneo tnermî quadrl^ 
p.iJaio y cdpnc luhercuUto , efytris teftaccis, E^t, 
ûii lift, nat, des inf. Se a A Ait. P/. 1 s^fig- 1 >o. 

Scaralfàus fcuteliatus ^ thorace inermi quadripunc» 
ttzto , capite tuhrcu/étro « elytris tejtaceis , tarfis 
antuis nuUis, Fab. Spec. inf, tom. i^p, ij»n^*S7» 
^^Mant. inf som^ 1. /». 8. i^. ^o. 

Voit. Coleopt, tab. it. jig, 4X« 

Il eft plus grand que le Boufier Inuus. La tête eft 
d'un vcrc broDz^ » avec un petit tubercule , &:plu- 
ficursli{;Dcs cranfvetfales , élevées. Le corcelec e(l 
▼en bronzé , luifanc , très- finement pointillé , avec 
cjuatre petites fbfl^tes, dont une de chaque côté , 
& deux rapprochées vers le bord poAérieur. L*c- 
culTon eft à peine apparent. Lesélytres (ont tcftacées, 
lij;èîement filîonres. Le corps eft brun en dclfous. 
I.CS pactes font d'un vert bronzé. Les cuilfes anté- 
licuies fonr anguleufes , Si armées de deux petites 
épines. Les jambes font longues , minces , arquêrs 
àlcu' extrémité, &: armées, de chaque côté, de 
pluticurs épines : les tarfes manquent dans l'un des 
de x fcxes; les cuilfes poiU'rieures font pareillement 
arme. s de dcox ou trois pentes épines. Le corceict 
& les élytres font quelquefois bronzés. 

Cet infccle doit éttc place dans la divifion des 
fioufters fans ce u Aon. 

Il fe trouve aux Iodes orientales , tu Cap de 
Bonne -Erpérance. 

g(. Ho*' MI R Inuus. 

C'o/e.'f Iiuuj, 



BOa 

Coprif exfcutellatms , thorace inermi quaéripmmâ^ 
tato , nigro^neus , capite tuberctdato, Entm m^ 
Aijf. nat, des inf Scarabî. P/. i^fg» 1 H* <'• ^* 

Scaraùaus futeUctus , thcrace inermi quai^npmxcà 
tato capite fuhcrxiuato , tarfis anticis nul.ts, F Al» 
Spec. inf. tom. i.p. i j , n*". ^6. '^^Mant. inf iom, | • 
pjg.9. n^. S 9. 

^cjrjbéus Sp.h'r.x. Fab. 5%)? ent. p. 14. ii*. 4f. 

Il relfcmble beaucoup au Mon/ter Argu'e, mais 
il ell ordin..irement un peu plu»; p- 1 1. T»ut !e corps 
crt d'une couleur broryée ni'irjt-e. Le chaperon 
eft a-rondi. La tctc a plulieurs tl vaticns tranf- 
veriales , & le niâ^e a un tubercule peu cîevé v rs le 
milieu de la partie poftérieure. Le corcelet eft 
convexe, très tîncmcnt pointiil-, hlTe , avec quarte 
imprcllions , une de chaque côte , & deux autres 
rapproch es , à la partie poft.-rieure. Lccuircn eft 
imperceptible. Les cl y très ont des ftrics très-pca 
enfoncées. Les taries antérieurs manquent dans 
l'un des deux fexes. Les jambes fcnt longues , ar- 
quées, armées de plufieurs dents latérales; le* 
cuilfes font latéralement applaties ^ & un peu an* 
guleufes : les autres cuiflës font grofl*cs , on pca 
comprimées & dentées. 

Il fe trouve en Afrique , à Sicrra«Lcoo. 

96. Bousier Nifus. 
Cor Kl s Kifus. 

m 

Copris ex fcuteliatus nigercfypeo Hdentato, vertict 
contu èrcv'Jpmo emarginato , elytris ftriatis. Ens^ 
ouhifl.nat, des inf Sca&abî. PL x-fig. 17. 

Il eft de la grandeur du Boufier capucin. Tont fe 
corps eft noir. Le chaperon eft hidenté La tête eft 
munie d'une corne très courte, échancrée. Le cor* 
celet eft convexe , lilTe , ^ycc une hgne longitu* 
dinale au milieu , & un point de chaque côté en^ 
foncés. Point d'ecuflon. Les élytres (ont lillonoees. 
Les jambes antérieures ont quatre dentelures ^ doo( 
une très-petite. 

Il fe tiouve à Cayenne. 

97. Bousier crénelé. 
CortLis crifiatus, 

Copris exfcutellatus niger^ thorace inermi crenat0i 
clyfco tuhtrculato quaariddtJto. 

Scarahéus criftatus.ÏAt, Syft.enr.p. 1-. «•. ict, 
— 5frf. inf tom, I. /». ^i. n*. ijS. — AXjm, imf^ 
tom^ l.f. if. /:•. I f I. 

Il relTcmblc au Boufie^ Iar{;e-col , mais *1 eft la 
peu plus petit. Le chaperon ell quadndcntc ,& muni 
fuptrieurcmcnt d'un tubercule élevé , fcrruj:inctti« 
Le corcelec eft li:Ie , ar oni*i , avec les boids cré« 
ncK'S. Les clyrits font l.lL^. Les pattes font cilki^ 

U fc trouve en I-g^p:c« 



B ou 

CorM.t* tridtnt. 

Coprit txfcBttlUtat , thoract intntit tuprto, ea- 
fùt iaS mdtntato , tlytrit nigris. Ent, ou hifi. aat, 
du inf. ScAKASÉ. PL ii.fy. io«. 

Searmitut tridtiu. Fab. Sptc.inf.tom. t. p, i.}, 
■•• 119. — Mont. inf. tom. t. p. ij.«". 147. 

Il cil on peu plus pecic que le Boufier ioarnau. 
Le dbapcton cft arrondi. On voie au milieu de b 
téce oae ligne tranrverfale, ^Icvife , & une autre 
pofténeuiemcQi plus élevée, ceimiDée par crois 
poioECS ou dcD te lu les. La tète cfl d'un noir bronze 
antfricuicmcoc , & cuivieufe poll^ricurcmcoc. Le 
corcelet cft cuivreux, poir>rillé , un peu coupé an- 
tcrieurement j Se muni d'une ligne élevée, iranf- 
TcrCxIe, courte : on voit de ciiaque côré une petite 
feliète. Point d'écuflon. Les élytrfS font d'un noir 
■n peu bleuâtre , avec quclijucs liencs longitudi- 
luJn, régulières, tièspcu marquées. Les pattes 
& le de/lous du corps font d'un noir bronzé , avec 
quelques poils dun roux biun. 

11 fe trouve daas l'Afrique éqtiinozialc. 

ff. BoDsiEft Matfyas. 

Cor RIS Mar/yat. 

Cofn't txfcttttUatas , tntus ^ thoract mucico , 
tiypia rotundato , eapite linta iranfvi'fa eltvata 
t3r.:iLjue irtvi pofiieo, Ent. ou hifi. nat. des inf. Sca- 
liBl. PL Xl.fg. IJi. 

TelTcmble encictcincnt , pour la forme Se la 
raaiieai , au Boojler émeraude. Tout le corps eft 
Sun Tctï noiiâue- bronzé. Le chaperoa eft arrondi , 
ouier. La léte a une ligne iranfvctrale , élevée , Se 
uc corne courte, placée à la partie podirrieiire. 
Le coTCclec cft lifle, 8c a un point enfoncé de 
dtaqne côi^. Point d'éctilTon. les élytres ont des 
ftiietàpcioe marquées. Les jambes an:tricurcs ont 
paoc dentelures latcialcs. 

Il a iié iTOavé à Madagafcar par M. de Corn- 
etfon. Il m'aété auAi communiqué par M. Badîcr, 
qà favoit re(u de l'ille de France. 

100. Bousier onde. 

Cormi* uadatiUf 

Ctpris txfcuitllaïus viridi-tneut , elytris fufcls, 
/^u duiiija andatis ttfiattit ; capitis tontu pof- 
âa treSo, Ent. ou ii/l. aat. dis inf. Scarabî. 
«. ii.>j. 1,4. 

n cftde la grandeur dti £011^/- Bonafus. Le cha- 
feonclt irrondi. Latéte eCl verte, bronzée, armée 
pfténcaiemcot d'une corne droite , ckvée. Le cor- 
v!eT eft vert cuivreux , grand , convexe , avec un 
ipiai enfoncé de chaque côté , Se une ligne lon- 

todiaalc au milieu , peu enfoncée. L'éculfon elt 

>^rcepiible. Les clyuei font ftriécs j d'un noii 



B O U 



\s^ 



) 



bronzé, avec deuxbandcsondjes , te (Vacécs, placées 
l'une au milieu , l'autre vers l'excrémité. Le delluus 
du corps ti. les pattes font d'un vert bronzé. Lw 
jambes apcéiieures ont quatre dents latérales. 

Il a été trouvé à Madagafcar par M, de Gom- 
mer (on. 

loi. Bousier Apellc. 

CopKtt Aptllcs. 

Coprh e,ifcuttllasus , thoract ïntrmi , capitis eontu 
brcvijpmo , tlytris cintrtis panais clevath fafcis. 
Eat. ou hiji. ttat. dtf irf Se AtLABi. PL Il.fg.n7. 

Scaraitus Aptllcs fcuicHutus , thoract intrmi , 
capitis Cirnu brcvijfimo , liyfris cintnit panait 
cltvatis atris. Fab. Spcc. in] tom. 1, p. ij. nî. ^tf. 
— Maitt. inf tam. 1. p. 7. n". +8. 

VOET. CoUopt. tai. i^.fig. tj. 

Scarahiusfcabrofus. JuLONSK. CoUopt. x.taH 

Il eft de U grandeur du Boufier flagellé. Le de- 
vant de la cccc eft prcfque arrondi. La ictc eft d'un 
brun fauve , avec h partie antérieure d'un jaune 
doré : on y remarque des ligne* élevées, & une 
corne très-petite. Le corcelct eft raboteux, d'ua 
brun fauve , avec les côtés Se deux points fur le 
bord antérieur d'un jaune doré. L'éculTon eft trcs- 
petii , 8c à peine apparent. Les élytres font d un 
brun fauve , avec des lignes longitudinales , peu 
élevées , fur lefquclles on remarque des points 
élevés, luifans, noirâtres. Le dclTous du corps eft 
d'un jaune brun, les pattes font d'un jaune doré, 
avec du noir au-devant des cuilTcs aniéricuies, 3C 
au- derrière des cuiJTespoftéiteuies, 

11 fc trouve au Cap de Bonne -Efpéiance. 
101, Bousier Pelée, 
Comis Ptltus, 

Copris txfcuteUatus muttcus , thoract mutîco vît 
imprejfo , capitis cornu tlcvata Ircviffimo. Ent, ou 
hifi, nat. du inf. Scarabé. PI. x-j.fig. ijo. 

Il eft un peu plus grand Se plus épais que là 
Bovfier mioncur. Les anieiuics font pâle». Le cha- 
peron eft bidenté. La tête eft armée d'une corne 
élevée , très-courte. Le corcelct eft lifle , relevé, 
avec un léger enfoncement à fa partie fupérieure* 
Point d'écullon. Les élytres font lilTcs j mais avec 
la loupe on apperçoit quelques ftries à peine niar- 
quées. Les jambes antérieures ont trois denlt U-^ 
térales. Tout le corps eft noir, peu luifiuit. 

Il fc trouve au Sénégal. 

10}. Bousier lîllonncur, 

CorKis faUator, 

Copris txfcuteUatus aitr , capitis tuiirculo unie» ^ 
tlytrrs fiiiatis. Ent, ou hi^l, naît «^ /"/• ScA^ABi. 
PL le.fg- iH- 



B OU 



■ ■ • • . . - 



k L. 



f .|- 






.'•^•iXfA^ r^tTu- _-N. 5%.f. A.?:, r. o 

•• — -••'■ - .r - :. -r. i , r..v. i ■ . 



" I.' »■ 



_.- _ *ri«. II. ^ 



• • 4.^. 






■ • • ••- • '■ • • ■ • « 



" • 



*- - • I • ■ - . ■ • 

■ •■ ^ • 1 I • '. 



« - • » ■ 



1;t : 



1 J- 



. J L ».: :. .^ . w 



». 

:.■*-." . ; 



• « 



• --■■.••- •- . *. "•* 



f. 






L- 



T' 7»: 



■ !-,■«■ *> 



II - • •■ • 



»kC* «I. • 



1 : .».•. 



ii«. 



I «• '••. •• »- ' 



r. J i^« • •'•! 



,.i 



P . .^t 



... i t- - • ' ■ -« • ■ 

■ . •- , 

• :■ iT.ac* i:i:.:;Lu:c> or.: t:uj::c: *:. 
un peu coupe aiîtiruu.-c.: 






*■. ■ 



i. 



. '. 



• • 



Il '1 



I. ."^ :ro:;vc frci^ucmmcn: c:i lun^;:, : 

» ■ 

::-. j-o.»;tR. Ci.sV:-. 

/i rii:!. -:^^ • ^.-^'^-j^^j r-rz-J. F\p. .Ai.:.'.;. ;■ . . • 
., - . • I •'. • • i44- 



; :. .1. ..•..J;i 






.- 



. * - ■•• 



. II9< 



th.. 



'.^ \, ..••••- 



^.«^ . .¥fiU£ «MfW» ■ ••*¥ 



Il refît mbic , pour !.i i.ia.rcA: Iù \i:,i':. 
Bojfif Vaclu , :i-..iis il ti: i.nti.:.ri r.: . 
».hape:oii cil u:ioii».i. I ,î îi:. ^:: j;;i .^ r 
:.a3c:i: i*c JfUi p^iius co; . «. tic. ^^ . 
;ccouri'LCS. le li»:^^!^.: tft !*iu , r.- j^. 
..lE^ruurciiKi :. Ii- i.. î'w» o'i: ticv ti:-... 
rr-, peu cnto.u-.c^. les i«n."ïjs jiiiv : ,... 

Il l'.- irouvi- lU Aîli-niai.:.: ; J^, , l^* p 



B ou 



•x 



B O U 



idTp 



OTTSIER penché. 

nucans, 

exfcutellatus ^ tkoraee antîce împnjfo , oc- 
na erccia apice nucante. Ent, ou Hift. 
inf, ScARABB. P/. II. fig, i88. a, b. 

lus nutans. Fab. Mant.inf, tom, i. p, i y. 

us nutans.J ABLOUSK. CoUopt, i. tab^ 14. 

rnblc beaucoup au Boujter nuchicorne : 
crcment noir. Le chaperon cft arrondi, 
o.ntu , & relevé antérieurement. La tête 
pon-^rieurcraent dune corne déptimce 
, rc'cvée & reçue dans un enfoncement 
c. Le corcel t eft convexe , pointillé , 
un pc I enfoncé antér * uremcnt. Point 
Les élytres font courtes , puintillées , 
Iries légulières, formées par des points 
Les jambes antérieu.es ont quatre dcn- 
jraLs • 

-lie a le chaperon arrondi : In tête n'a 
orne, mais deux ligies tranlverfaîcs , 
rlcv'es ; la polteneurc cft plus élevée 
ic re. Le corccict ell un peu coupé 
ncn: , & il a q- arrc petites dents. 

>uvc en Languedoc , en Allemagne. 

>CsiER nu:hi:orne, 

nuchicomis , 

yfjutclLtus y tkoraee rotundato inermi , 

in a erecid gemina. Ent. ou Hifl, nat, 

C\RABÉ. P/. 7 fig. 55, 

:^ nuchicomis, LiNN. Syjl. Nat. pag, 

14. — taun, fuec, n*. 381. 

is nuchicomis. Fab Syft, Entom. pag. 

?4- — Spec, inf. tom, i. pag, 50. «°, 

lant, inf. tom, l. pag. ly. «*. i yo. 

'ujco-niger ^ capiteciypearoanguluto ^ penh 

'..ytris ferrugineo - ncbulops , brtvibus , 

OFF. Inf, tom. T. p. 89. «o, 3, 

fufco n'iger , capite clypeato angulato , 

>, t ytris brevibus ftrîatis.GLOii.p, 8p. 

us exfcute'latus ater , corpore ovato brevi , 

feis nigro maculatis , occipite maris fpina 

3tG. Mém. tom. 4. p. i6ç, n^, 9. 

visovinus.KkuInfp. 108. /i". x. 

37. Zooph. pag. 454. 

i\,Anf. tom. 1. clajf, i . Scarab, ttrr. tab. A. 

wi. Scarab. tab. j. fig. 9. —14. —EUm. 
» 49-j!^, i.^Icon, ir.f. tab. 73. /^. 4. & 

'^^^'^^-/'^/û^.i5.J%. 18. 

[ *^' nuchicomis. Jablonsk. CoUopt. %, 



Searaiâtts nuchicomis. Scurakjc. Enum, inf. 
auft. n®. 3. 

FouRC. Entom. par, i.p. 14. n®. 3. b pag. 14. 



«**. 4. 



ViLL. Entom. tom. i.p. 14.»*^. 9. 

Il reffemble , pour la fotme 6c la grandeur , aa 
Boufier Vache, Le chaperon eft arrondi. La tête 
eft bronzée & armée poftérieurcment d'une corae 
dépiiméc à fa bafc , unidentée de chaque côté » 
élevée , arrondie y & un peu courbée vers Textré- 
mité. Le corcclet eft bronzé : il a un enfoncement 
à la partie antérieure , un point éleyé de chaque 
côté , & une ligne peu enfoncée vers la partie poftc- 
rieure. Point d'écuÂbn. Les élytres font teflacées , 
& irréguhèrement pointillées de noirâtre. Le dellous 
du corps eft bronzé noirâtre. Les pattes fonc 
bronzées noirâtres ; les jambes antérieures onC 
quatre dents lat'iales. 

La femelle diffère feulement en ce que la corne 
de la tête eft très-courte , & que le corcclet a dcui; 
petits tubercules à fa partie antérieure. 

U fe trouve dans prefque toute r£urope« 

iio. Bousier cénobite. 
CopRis cœnobita. 

Copris exfcutellatus^ thorace rotundato inermi 
viridi , occipite fpina ereSia bafi depreffa, En't. ou 
hift. nat. des inj Se arabe. PI. %6.fig. xi8. a. b. 

Scarabdus exfiutil'atus thorace rotundato inermd 
viridi ^ occipite fpina erc^a armato, Herbst. Ar* 
chiv. p. 4. n^. 40. 

Cœnobita fulgens . Voet. Coleopt. tab. i$.fig.xo. 

Scarabdus cœnobita. Jablonsk. Coleopt. t. tab. 

Il n'eft peut-être qu'une variété du Boufier nu- 
chicorne. Le chaperon eft arrondi. La tête eft armée 
poftérieurement d'une corne d; primée a la bafe ^ 
pointue à l'extrémité. Le corcelet eft noir-bronzé , 
pointillé , légèrement enfoncé à fa partie antérieure , 
avec une ligne enfoncée, à peine marquée fur le 
dos. Point d'éculfon. Les élyt-es font teftacées , 
fans taches , prefque ftriées. Le deffous du corps 
& les pattes lont bronzés. Les jambes antéiieurcs 
ont quatre dents latérales , dont lUC peu marquée. 

Il a été envoyé de Nuremberg à M. Dancic. 

m. Bousier verticicornc. 
Copris verticicornis. 

Copris exfcutellatus , thorace inermi grifeo nigrm 
punBato , capitis cornu ereâo bnvijfimo. 

Scarab Aus verticicornis. Fab. Syft. ent. pag. 17. 
«°. lOf. — Spcc. inf tom. i. p. 30, n°, 135.—* 
Mant. inf. tom. i. p. 16. /x°. 154. 

Il rcfFemble beaucoup au Boufier nuchicorne ; 
. mais il eft un peu plus petit. Le chaperon eft arrondi , 
r onze. La ccte eft munie d'une corne très*courte , 



R?>..' 



B O U 

^renicefahhideniMo. Lin. Syfi. nat.p. ;4î. b». îS. 
—MuJ'.Luti. Wr.p. ij. 

Scaraitui ficer. Fab. Sy/Î. <nr. p. t!, n°. 109. 
^Spt£, inf. wn. 1, p, ji. n". ijj — Mant. inf. 
tom. i.p. 16, n°. i^j. 

S^araitut exfcutillatus ni^er , eapitis clypeo lu- 
Mjco , margint ontice deiuicuUto , ikoiace tiyziif- 
fMt Uxiiuj.^Dic. Inf. tom. 7. p. CjS. n". }6. wi. 
A7-fig. 18. 

Hcsraitas Uvis ^ tkoract ir.irmi , capite antîct 
frxtUatato. Osb. îttr.p. ç|. 

ScjTvktus pHuIarius niger , elypto ancice ftirato^ 
tty:rii ntha 'osi maculatis fubmoUiiul plaMiufculis. 
LO£FL. II. p. ÎO. 

Petiv, Ga^opk. tah. 41. fig. t. 

VOïT. S:arab. Cah. ^l.fig. }? & 40. 

ScHAETT. leon. inf.tab. iQt.Jig. j. 

S:jrabtiu faur. Jaslonse. Cvitopt, t. tab, \o. 
fi- 1- 

ViLi. Eatom. tom. j.p. ij.n^i 

H ett entièreincDr noir. Le chaperon efl Rxâeati. 
La tèic eft munie de deai tubercules. Le corcelet 
eiî lifle , convexe , de la largeur des clyires , arrondi 
poftérieutemeDC , cilié fur les boids laitiaui. Poinc 
d'tCQiiun. Les clyoTS font lilVcs. Le dcllbus du corps 
cTt couvert de poils noirs. Les pattes font ciliées. 
In jambes antu'fjeures font aimées Je quatre grandes 
Je=ts ; les po(té[i;utes font un peu arquées. 

Il efl ircs-cotninun dans les provinces inéridio- 
Ba-'cs <!c la France , vers les bords de la met. Il 
le Trouve audî dans tout le midi de l'Europe , 
«aEi rOtient , en Egypte , en Barbarie , au Cap 
le Bonzie-Efpcrance. Scdaus ptefque toute l'Afrique. 
Ccr infccie éccii autrefois en vénération en Egypte : 
«H le trouve fculpté Aie les colonnes autiques des 
éfTpaens , qui le trouvent à Rome. HU ia columnU 
*a:a4is RomA ixfadpius ab Mgyptiis. Li», Syfi. 

M^'f. J4Î. , 

iil. BovsiEK variole. 
CorM. li variolofiu. 

Copris txfciUiUitut mutictu nigtr , clypto fex- 
, ik»race puttUii imprtffis varlolofis , femi- 
<jii;ii wiidetlalis. EiU. ou Uljl. lUU. dtt inf. 
IScilAKÈ. PI. %. fg. 60. 

Sta^btiiS variolarus cxfcuttUatui mucicus, clypta 

I Uxmaato^ xhoract tlyirifqut nigrU,pua3is l'âpre^ 

\%riolcfu.Y\%. Mam.inf. tom. I. p. 16. n"- i«i. 

n leffembie beaucoup au Boufitr làeré , maïs il 

n peu pins petit. Il eft entièrement noir. Le 

cnriidcnt^ La tête eft fans cornes & fans 

^ Le co-ceict eft convexe , un peu plus 

lelesélytrcs, couvert de poiats enfoncés, 

Bsotout. Point d'écuflbn. Les élytrcs font 

t, laniftiies. Les jambes aniéncurcs ont quatre 

i Ici quatre auti es font ciliées. Les 

iret ont chacune une dent, 

R m n&âe dgiu IcfficnKs ^ tçt )?oniçt , 



B O 



17* 




vers les bords de la mer Méditerranée , dans le« 
frovinces méiidiocalcs de la ftancc. 

Ity. Bousier large-col, 

CofRIS htUollU. 

Lojns txfciucllatiis muiicis niger, thpeoftxJtit- 
taio , tîytris fulcaih . Eut. ou kift. nat, des inf. Sca- 
Rabb. Pi. i.fig. Éï. 

ScarahtUi iatito'.lis. LiN. Syjl. uat, pag. HJ- 
«'. jS. 

Sca'abtat laticoHis. FnB. Syfi. tni, pag. 1!. »". 
iio, — Spcc.inf.tom. 1. p. ji.n'. 140.— Muni. 
inf. tom. i.p. 16. n". iéd. 

Copris aiger ; capiti ctypearo, margiae ftrraio : 
tkoract Uso iàvi j t.'y tris firiatit.GiOfi. inf. toqt.i^ 
pag. 89. n". 1. 

LeHoticniot. Geoff. ih. 

ScarabdUî piùUûrius.RM. p. 10$, 4. 

VOET, Scarab. tab. %7-fig 41. 

Scarebius laticotiis. J&Bt-OMSK. Coitopt, t. tah, 

10. fg. 6. 

SuLx.Hi/l.inf.iab. i.fig. ). 
Coprit jertatui. FOUKC. Éntom. par. pars. I. 
pag.n. n". i. 

ViLLEas. Enfom. loni. i.f. ii.n".]!. 
U refTemble un peu au Boafiir facré, mais il eft 
plus pet't. 11 eft entièrement noir & luifanr. Le 
chaperon a fîx dentelures. La tête eft fans cornet 
& fans tubercules. Le corcelet eft un peu plus 
large que les élytrcs ; il eft liffe , convete, arron<li 
poftcricutcmenr. Point d'ccuffon. Lés élytrcs font 
(illiinnées. -Les bords du coicelet, le dclTous du ■ 
corps Bl les pattes font couverts de psils noirs. 
Les jambes antéticures ont quatre dantclures laie- 
Cet infeéle eft très-commun ^ans les provin- 
ces méridionales de la îranee : il vit dans les 
boufcs & les lîcntcs des animaux; il ferme des 
pilules, & il eft très-puant. On le trouve aulG 
dans ptefquc toute la Fiance, en Italie, dws une 
partie de l'Allemagne. 

110. BonsiïK Bacchus. 

Cotttt Bacckus. 

Cteris txfuie/.'atus mutîeiu , ciypeù qumiriitn- 
tatOy tkoracepbbo etytrifqut glabiis, Ent. ou H:fi, 
nat. des inf, Scababi. PI. 17- fig- Kl. 

Scarabtus Bacckus J av. Sptc. inf. tom. i. p'g, 
jt. n". 141. — Mant. inf. tom. 1. pag. 17. n". 
16), 

Searabttts hcsiifpbzricns coprideus , keaûfphji-' 
n'eus, aplems aitT opaciu ; gaUa intnni , femior* 
iiculita^ anticc obtufo-bidcntattf. PàLl. inf.Jiiir^ 
p. 10. taè. B. fig. 1}. A. 

Scarabtus. Bacckus JablOnse, Çoleopt, », tab, 
'9- fig- A- 

Il teâembic beaucoup an Boufitr hémirphéri- 
^uç , niais ii eft deux fois plus grand. Tpm \% 



'i7« 



B OÙ 



•orpi cft noir te IjsTxae : S a «se fotme ^ancSe, 
convexe en dtilas de f Lkce ea 4e£oa^ Le efaofc^ 
ron c(l rcnniné par irux iesailares iiôxiân , 
rUà!an!cs : od ^o : :'&r la zizz dsMJ, k'^cs ^ 

Le corcelet cil Ix.'Te , cflCTiie , arec aac infref- 

•» • 

€fKt» 



don irrégoltcrc , pea 3!arc>ie€ ^ 
Point d'ccodoa. L« *'7trM .cet '"*•''- 



Les jambes izzencz^r^^ ccc sn 
les rccoi''des o=c sro^ f gtcci ccviccs , aacx cri 
les poft^neores tocr mzroLoaîia, flc ooc de cba* 
^oe côci des crézeljres iiScz îùaianzr' 
Il fe GTOCTc aa Cap ^ 



Bîf. 



I. BocsiUL Efcvlapc 

Copris exfcmstILzTTU wuxi^ 
diiUAio , Atxsià^s ixi 

dis iyi ScaRaix. PL 14. fg, rc7. 

Il eft de U çranievr ia Bomftr (àcré. Tooc le 
corps eil d'an ooir cxès-feocé. La iccc cft niaii- 
gulaire, & les aocScs tatctaax fiant aigus. La partie 
ancêrieare cil mimie de ^«asxe ^sntelorcs , doot 
deex aa milieu, pîvs tai Uaces & anoadîes, & 
une de cka«^ae oxé, p^us coone ât pocnnic. Le 
deâas de la tète ed îtîîê. Le corcdct cft larre , 
convexe « Life , rebocdê » ar^c Us bocis dSés. 
Foinr <f cca,!on. Les ctyoes too: IîjSes , rcbordêcs , 
avec la future un peu ickTêc. Les lanodics aacé« 
xieares ont «^ua:re dents Latérales. 

Il îe trouve au Cap de Bonnc^Eipêraacc. 

m. BorsitR bodiL. 

Û€S inf, SCARAII. P/. i*.//, ifi.i, 

«•. lîl. — Sp€C. :mf fiMi. I. ^. ji, «•. i4|. 
— Mttnt, inf, rc«. i. /«t^, 1-, «•. 144. 

IlcU a peu ptèsdcU grandeur du Bo^hxt^t- 
col. Il clk non c«c peu lui ^cc. Le chapen>n efî'un 
peu iclevc de ch-t^uc cc«t « & il a «quatre deoce- 
lurcs « dotiC deux au m:heu« p.us pointues que 
les Utéralcs. Le cotcclet ell laitrcaicnt échancré 
anurieurcment pour reccwMr la tccc;ileft un peu 
^pguleux lur ks côics, luFe & conrcxe en dcflus, 
avec un point c cvc de chique côcc ; il cil ar.'ondi 
p)ll< r.ev lemcnt. I*oin: d'cvjtlon. Les clytrcs ont 
des lines peu ma.^u'cs, tormccs par des points 
^Icvvs &: cnîbuccs A!:c:na!:vcnieiu. On remarauc 
une liçiic tievcc , coi:;ic , Iorgi:udira!e , de cna- 

3UC cote de ta bàle » 5c une el^-\anon en forme 
c bollc de cii.ti] ic cô:c i^e la future , vers la 
l'ulc. Les ancniuilcs &. la n*.iflc des antennes^ font 
d u:.e coukur re:;i]';ircu:cbri;riC. On voit un^tachc 
biune a la baie ^i.icrt.arc des cuiifes de devant. 

JLfi jâuibci folUxiciucs loac joiaccs » longues & 



B o u 

a r^toées t les jambes de devant ont uois 
cxt.4iecres, & une feule interne. 
11 fe trouve en Amérique. 

II). BocsjiR Icare. 

CoFKîs Icarms. 

Cap'is exfcuti/fanu muticas éneus , d 
érimtnzMQ , efytris élevât is fulcads. Em 
«tff. des inf. Se ARABE. P/. id. /^. if 

Il cft de la grandeur du Boufier fa 
le corps cft d'une couleur bronzée , plus 
en dcâôus qu'en deflus« Le chaperon c: 
par quatre pemes dentcluies. La tête ei 
les cotes font un peu anguleux. Le ce 
|lêgcrement convexe , liiTe , prefque an^ 
es côtés, avec une petite inipreflion 1 
cliaque côté. Point d'écufTon. Les élytre 
kmées 5c un peu élevées an milieu. Les ] 
cuivreufes , les quatre jambes podérieuic 
fieurs lignes longitudinales élevées : elles 
longues Bi un peu arquées. 

11 fe trouve dans l'Amérique méxidioi 

Du cabiner de M. Banks« 

114. Bousier cuivreux. 
Cortits cmprtus, 

Copris exfcuteltatus mut t eus rugro-cup 
peo tWÊMrginatOy thoraci gikho. Lnt. ou 
et s imf. Se ARABE. PL 7*fig» 5 S. 

S^aréiSdus cupreuu Fab. Sy/i. Entom, 
»**• 115. — 5/ec. inf, tom, 1. pag, ji, 
^^ MdMt. inf tom, I. pag, 17. II*. 1 

U eft à peu près de la grandeur du Bouj 
mais il cil plus convexe. Tout le dellu< 
eft d'une couleur cuivrenfc, un peu br 
le deâbos cfl noir 5: iuifant. Le ch pcron 
dC La tête elt litlc , & ks côcc^ foi 
anguleux. Le corcelet eil litlè , huemctn 
avec un petit point clcvé de chacun m 
d*ccudon. Les élytrcs font blks & cciv 
pa:tcs font noires ; les cuuics anrtnc 
coœprimc'cs & comme tranch^r.'.cs :r.:c:: 
Les jambes poftérieurv s font anguleu cn 
arque es fi: ancz longues. 

Il f: trouve en Afrique , au 5éiu'k»al 
rapporté par M. Geoffroy de Vi.Liiwuv» 

ii5.BocsiiR Ailyanax. 

Cortiis jijiyjnjx,, 

C^fris exfcuttllattit mut Lus f,.fu^-A^i 
ôiuC'it^ito ilyiris firiatis. En t. va Ii:Jl. 
inf ScaRabi. P/. 1-;. fg, 155. 

U efl une fois plus petit que le IIjlj 
Tout le corps e(l bronze noirâire lui..i:: 
pcron a deux dents avancées ^ior.(:ic!>. 1 
lillc. Le corcelet ell liiTe & convexe. Tomt 

1 Leséijties fout iUiées. Les pattes iont noi 



B OU 

arcs font un peu plus longues que les autres ; 
es antérieures ont trois dents latérales. 

trouve .... 

abinet de M. Hédouin. 

Bousier Ménalquc. 

is Menalcas. 

I 

t txfcutellatus mutîcus ^ clypeo^ rotuniato ^ 
leus y elytris tefiaceis , futura lintifque tri - 
atis viridiSus, Ent. ou Hift. nat, des inf, 

!• Pi. 1. fig, II. tf. 6, 

hàus Mcnâlcas coprideus ^ fericeus viridi- 
, elytris grifeis ^ viridi-nervofis , gale a rhom- 
:omuta , pedibus anticis adaHyùs. Pallas. 
/>. pag, ^.\tah. A, fig» 4. a, b. 
bdus htimerofus. Pallas. itin, i. app. p» 
. 15. 

Vcmble on peu au Boufier 5phinx , mais il 
re elTenticlIcraent. Le chaperon e(l arrondi.* 

efl d'un vcrd bronzé ; elle a une petite 
1 cranverfale antérieurement , une ligne 
falc , élevée au milieu , & une petite elé- 
Dftérieure. Le corcclet eft vftt bronzé^ poin- 
Tec une ligne longitudinale , peu enfbn- 
:u marquée , un point enfonce » de cha- 
:é , & deux autres rapproches à la 
>o{îcrieure. Point d'écuflon. Les élytres 
lacées , avec la future , & trois lignes éle- 
: chaque , d'un vert bronzé. Le dcffous 
•s & les pattes font d'un vert bronzé, 
bcs aiitéiieures n'ont point de tarfcs : 
«it aifez longues & munies de quatre 
lérales. Les cuifTcs »oftéricures ont une pe- 
kt à leur bafe poftérieure , & une épine 

au milieu de leur partie antérieure* 
trouve au nord de la mer Cafpieune ^ vers 
i. 

Bousier ongle. 

js ungulculatus . 

s exfcutellatus muticus nîger ^ dypeo inte- 
norihus dentatis , tibiis anticis fubius un- 
is. Ent. ou Hifi, nat, des inf. Se arabe. PI, 
iSo. a. b. 

t un peu plus grand que le Boufier Inuus. 
c corps eft noir & luifant. Le chaperon c(l 
. La tétc a deux élévations trantvcrfalcs. 
:clct eft élevé , convexe , point lié , avec un 
usent de chaque côté , Se deux autres rap- 
s poftérieurcment. L'écullon eft inipcrcepti- 
c$ tlytres font ftriécs. Le dedous du corps 
ttîcrt de poils rouflatres. Toutes les cuillcs 
Icntécsi les poftéiieurcs ont une dent trcs- 
e, arquée Les jambes antcrieurcs ont quarc 
Uérales , & un onglet très-grand , un peu 
K )Ucé à la pattic infcricuxc. 



B O U 



17* 



Les cui/Tes de la femelle font fans dents» éc les 
jambes fans onglet. 

Il fe trouve au Sénégal; il a été rapporté par 
M. GeoSroy de Villeneuve. 

1x8. Bousier Hefpérus. 

CopR/s Hefpérus, 

Copris exfcutellatus muticus vifidis nitens , Céf^ 
pite fubtrituberculato y elytris ftriatls» Ent, ou 
H^ft, nat. des inf Se arabe. PL 14. fig, 1x9. 

Ce Boufier eft très-br:llant ; il eft d'une belle 
couleur verte dorée en-delTus , & d'une très-belle 
couleur de cuivre en-delTous. Le chaperon eft pres- 
que arrondi ; & on voit , au-defliis de la tète , trois 
tubercules très-petits > dont deux latéraux à peine 
apparens. Le corcelet eft élevé , convexe , finement 
pointillé , avec une petite foifette de chaque côté. 
Les élytres font (illonées , ftriées , & on apperçoic 
une fuite de points enfoncés dans chaque ftrie. Les 
côtés font un peu cuivreux. 

Il fe trouve aux Indes orientales , à Madra^l 

Du cabinet de M. ^^uiks. 

129. Bousier émeraude. 

Copris fmaragiulus, 

Copris exfcutellatus muticus éneus nitiduSy cfy" 
peo bidentato. Ent, eu Hifi* nat. des inf Scarabs, 
PI. 14. fig. 131. 

Scarabdus fmaragdufus. Fab. Spec. inf tom, i.' 
pag. 34. «o, 157, — Mant, inf tom. |. pag. 18. 
«°. 179. 

Il eft de la grandeur du Boufier Bonafus. Il eft 
d'une couleur verte foncée i^ès-brillante ea-deflus, 
& d'une couleur verte noirâtre luifante en-dcflous. 
la tète eft lille, & terminée antéiieurement pat 
deux dentelures. Le corcelet eft lilfe & arrondi» 
Les élytres font IiHes , fans points & fans ftries. Les 
antennes font d'un veit noirâtre , avec la rmHc 
qui les termine brune. Les pattes font noirâtres , 
luifantes. Les élytres font un peu plus courtes que 
l'abdomen. 

Il fe trouve dans l'Amérique méridionale , at 
Oréfîl. 

130. Bousier brillant. 

CoPKis nitens^ 

Copris exfcutellatus inermis , cupreus , clypeo qua^ 
dridentato^ ikorace uerinque puncfo impre^ffo. Ent, ou 
Hift, nat. des inf ScARAsi. PL 7. fig, 55. 

Il refl'embîc au Boufier pilulaire. Le defTus du 
corps & les pattes brillent d'une couleur de cui- 
vre rouvre. Les antennes A)nt noirv.'S ; le chaperon 
a quatre dentelures. La tète eft liirc> le corcelet 



>7* 



B O 



efl lifle, avec un cnfoncemcat de chaque cât^. 
Potnc d'^cudon. Les élycrcs font Hfl'es, un peu fl- 
ouées fur les côtes. Les jambes ancërieurcs ont trots 
dents latérales > les pollcricures font alTcz longues » 
& un peu arguées. 

Il fc trouve au Sénégal , d*ou il a été rapporté 
par M. Geoflioy de Villeneuve. 

1)1. Bousier finué. 

CoFRis Jînuatuf, 

Capris txfcutclldtus maticus n'ger ^ cfypto hi^ 
Jentato d/uennis fluvefcentibus. Ene, ou ÉJji, tutt. 
dês inf. ScA&ABi. Pi. II. fig. 189. 

Il refTemble beaucoup au i^o;</rr ptlolaire » mais 
il efV un peu plus grand , & un peu plus déprimé. 
Les antennes font d'un jaune fauve. Le chaperon 
eii bidenié , avec deux autres dentelures latérales « 
peu mari]uces. Tciut le ded'us du corps e(l d'un 
noir un peu bronzé. Le deflbus Se les pattes font 
noires. Le corcclet eft aflêz grand, convezc, avec 
un point enfoncé de chaque côté. Les élytres font 
litres, prcfque ftriées , (înuées de chaque coté. Point 
d'écuflon. Les jambes antérieures font crénelées » & 
terminées par trois dents. Les jambes poftérieures 
font aflex longues 8c arquées. 

Il fe trouve aux Indes orientales. 

1)2. BOUSII& liflc, 
Copttis Uvis, 

Covris txfcuttlUtus muticus niger fuhênems , ciy^ 
peo fuyhiitntato « efytris inttgris abdomine hrevio- 
hbus, tn(, ou Hijl. nat, dis inf, Scarabi. Pi. 

10. fg' %9' 

Scarahàus pilularû|^ Drc. Mtm. tom. 4. pmg. 
|ii. A*. 7. fi, it. jy. 14. 

Scdrabius i^vis, D&uey. ///. of inf, toi, 5 y. 

Scarahéus piitUarius. Catesb* Caroi» app. 
toi. II. 

Voit. Coltopt. tah. 17. fg. 37. 

Il diffère évidemment du Boufitr pilulaîre , avec 
lequel il a été confondu par p!u(îciirs Auieurs. Tout 
k corps eft noir, légèrement bronzé , fur- tout 
fur le corcelet. La tête c(l lilTe. Le chaperon a un 
petit rebord , Se deuz dents peu marquées i fa 
partie antérieure. Le corcelet ch KTe , un peu con- 
veie» arrondi poflcrieu:emcnt. Point d'cculTon. Les 
élytres fontliflcSy entièrcs^a'roadies latéralement, 
un peu plus courtes que l'abdomen. Les pattes font 
de longueur moyenne > les jambes antérieures ont 
Ilots dents latérales. 

Il fe trouve dans la Caroline , la Penfylranie. 
i}}«BoustiA pilulaire. 



B o U 

Copris txfcuttiiatus muticus niger opaci 
tiiorace poftice rotundato, Ent. ou Ht fi, nui 
SCARABÎ. Pi. 10. fig. ^i. 

Scarabéus pilularius txfcuttiiatus muti, 
opacus iàvis « fubtks dntus , tftoract pofiù 
date. Lin. ^yft, A'ar. pag, 550. n?, 40. 
Lud. Uir. pag, 19. 

Copris nigtr , capitt ciyptato , tiytris 
txttriort finuatis. Geoff. inf, tom. i. 
«^ 8. 

Le Bouptr à couture. Geoff. Ib. 

Scarabdus Mopfus copndtus , attr opaci 
rimus , guiea inermi , fubtmurginata iàvig 
hiis pofiicis arcuatis , tiioract utrinqut ja 
foitta, Pall. Icon, inf Sibir. pag, |. 

VOZT. Coitopt, tab. x6, fg. 18. 
SULZ. Hifi. tnf tab. l.fig. 7. 
Jablonsk. Coieopt, i. tab. xo. fig. y, 
ScHAEFF. Icon, inf tom. i. tab. 3. fi 
ScarabdUs finuatus, FOURC. Entom, par, 
a*». 8. 

ViLi.. Entom. tom. \. pag. 11. n*^. j 

Il eft prcfque de la grandeur* du Bou 
tanricr. Le chaperon eft échancré. La te 
lignes élevées, dont une lor>gituc{inaIe , ai 
Si deuz obliques. Le cotcclct cl\ grande 
levé* arrondi poriéricurcmenc , avec un 
foncé de chaque côte. Point d'ôculfon L. 
(ont li/Tes, (înuées fur les côté'. Le dw-iius 
eft noir; le de^Tous eft noir Si luiranr. 
bes antérieures ont trois dents latérales > 
térieures font adcz longues & arquées. 

On le trouve trîîs-fréqucmment àAT\^ 
vinces méridionales de la France , en Lfp. 
Italie y dans les fientes des animauz , ceci 
mer Se à rouler des pilules. 

154. Bousier flagellé. 

Cor dis fiagtiidtds. 

Copris txfcuttiiatus muticus nigtr opacu 
tmarginato , tiytris fcjbris. En:, ou H-Ji. 
inf SCARABÉ. Pi. 7. fig, 51. d. b. 

Scarabdus fidgtiidtut, Fab. Syfi. Entofn. 
«•. \\é,'^Sp€C, inf tom. i. pa^. ;i. 
'^ Mant inf tom. 1. p. 17. n'\ \c%. 

Scarabàus rugofus. Scor. Erro-n. c :rt 
Scarabdus coriarius txfcutîildrus mu::, 
tftoract eiytrifqut rugofis. Jablonsk. tt 
pag. jon. n»». ic^. tab, xo. fig. 4. 

Il refTemble beaucoup au Bouficr pilu^j 
il eft ordinairement plus petit : il eft noir 
peron eft échincré. La tête a dcui lignes • 

I élevées, le corcelet eft grand , convexe , r 
inçndi ^ftéricarcmçnt ; il a un f ^i^c p 



B O U 

:i. Les élytres font raboteufes, un peu 
: les côtés. Les pattes font de longueur 
les jambes antérieures ont deux ou 
:lure$ latérales 5 les poftcrieures font un 
es. 

ivé cet infede en Provence dans les fientes, 
former des pilules 5 il f e trouve auAi en 



3USIER Palcmon. 

Paicmo. 

xfcutzli'atus muthus , niger , clypeo fex 
tlytns fcdbr'ts fubfiriatis, Ent. ou Hift, 

x/i SCARAEÉ. PL Z'J'fig* ^34* 

is petit & plus déprimé que le Boufier^i- 
ut le corps eft noir Scluilaot. Le chaperon 
:Iurcs bien marquées Le corcelet eft plus 
es clytres, pointillé & cil:é. L'ccufïbn cft 
blc. Les clytres fcnt rabotcufcs , légcrc- 
es. Le flernum ell un peu avancé. Les 
c longues , un peu velues. Les jambes 
font arquées & quadridencécs. 

uvc au Sénégal, & m*a été envoyé par 
ralier de Sade. 

>usi£R de Koenig. 

KcenigiL 

xfcuteiiatus muticus , niger , clypeo bi^ 
lorace fcabro , elytrU puniils cinereis, Ent, 
le, des inf,ScAKABi. PL 9» fig* 77m 
'is Kocnigii exjcutellatus muticus , clypeo 
tkorace fcabro , elytris variolofis» Fab. 
n. p. 19, /z°. 114. — Spec. inf. tom, i. 
°- I45. — Mant, inf, tom, i. pag. 17. 

us fcriptus coprideus niger , galea biden- 

ei cdllis Uvigatis , elytris fuicatis , punc- 

bus canis ordine duplici, Pall. Icon, inf, 

4,fig.7. 

. Co eopt, p. 12. /2**. 43. 

«SK. CoUopt, i,tùb, li^.fig. 8. 

mble au Boufier pilulaire , mais il e(l 
plus petit. H e(l noir. Le chaperon eft 
Le coicclet efl grand , convexe ^ avec des 
:vés , liiîes , & un point enfoncé à la 
^érieure, couvert de poils grisâtres. Point 
Les élytres ont des (Iries élevées , & deux 
ranfycrfalcs de points oblong^ , enfoncés , 
de poils cendrés. Elles font finuéesde chaque 
> on remarque à cet endroit un point blatk- 
Lcs jambes antérieures ont trois dents aflèz 
jlfispoftérieures font adcz longues, & un 

•^ttouK j^ux Indes orientales , dans les défcrts 
Unuie, 



B o « 

lyj. Bousier de SchaefFer. 
CoPRis Sckaefferi, 



^ 



Copris exfcutellatus muticus , thorace rotundato^ 
clypeo emarginato ^ elytris triangulis , femorihus 
pofttcis elongatis dtntatis, Ent, ou hift, nat, des inf 
Scarabé. pi. S'fig*^l* 

Scarabâus Schaefferi. LiN. Syft, nat, pag, 550. 
«*^. 41. 

Scarabéuts Schaeffcri, Fab. Syft, ent. p. 1^. n\ 

117- — ^P^^- '"/ ^^'"- I. />. 31. n^, 148. — Mant. 
inf tom, i.p, 17. «*>. i^p, 

Copris niger , mdibus longis, ftmorum pofterio'* 
rum bafi denticulata , elytris poflice gibbis, Geoff. 
Inf tom, I. p, 91, n^, 9, 

Le ^o^/yî'^r Araignée, Geoff. iA. 

Scarabéius longi-ts, Scqp. Entom. carn. b®. 14^. 

ScHAEFF. Icon, ir.f tab, 5. fig, 8. 

Volt. Colcopt, tab. l^.fig. 17. 

Jablonsk. Colcopt,!, tab, !o» fig, 5, 

ScaraùAus Aracli(ioides , Fo U Rc . Ëntom, par. p. i ; 
pag.ij,n?.9^ 

ViLL. Entom. tom, i: p, 12. n^, 35. 

Il eft entièrement noir. Le chaperon cft biderité«< 
Le corcelet cft grand , relevé , échancré antéiieurç- 
ment , arrondi poitéricurement. Point d'écuflon. 
Les élytres font courtes , prefquc triangulaires. Entre 
les quatre pattes poftérieures , on remarque un en- 
foncement. Les pattes font affez longues ; les pofté- 
rieures , les plus longues de toutes , ont une dent à": 
Icurbafe , & une autre vers l'extrémicé : les j,4ii^bcs 
antérieures ont trois dents latérales. 

Il fe trouve en France, en Allemagne, en Efpagnc 
en Italie , dans les fientes. 



138. Bousier longipèdc. 

Copris longipès, 

Copris exfcutellatus muticus niger , clypto fex* 
denâato^ pedibus quatuor pofiich longioribus, Ent^ 
ou hifi, nat, des inf Scarabé. PI, i^, fig, 177, 

Il reffemble entièrement au Boufier de SchaefFer , 
mais il eft trois ou quatre fois plus petit. Tout le corps 
eft noir. Le chaperon a fix dentelures , dont deux au 
milieu , un peu faillantes , Si deux de chaque côté , 
arrondies , peu faillantes. Le corcelet cft grand , 
fimple , élevé , arrondi poftérieurement. Point d'ë- 
cufion. Les jélytres font fimples , beaucoup plus 
étroites à leur extrémité qu'à la bafe. Les pattes 
antérieures font de longueur moyenne, ciliées 3 celles 
du milieu font affez longues , & les poftéricures font 
très- longues. Les cuiffes font un peu renflées , 6c 
les jambes font légèrement arquées. 

Il fe trouve au cap de Bonnc-Efy^rancCa 

135». Bousier oblique. 

Copris obUqms^ 






\ \ 



'î'-^ 



B O U 



■tr 



« «« k ^ 



• «•• m. .kli 



■:n 



t ■ f ■ 



■ • ■ ^ • 1 






B O U 

obfccr. I-ç îam^cç an:é:icurs$ onr trois i 

■ 

ri! es bien miri]uic^. 
Il fc crouvc a Caycmc. 

ii>i. Bousier Hiualidc. 

CorK.-j J'huai: dus, 

C:,':s exfzutellatus mutîzus , n:g^O'i,n 
.u jc.VL.:: t.: arrarjwj: . Tfr i^^^il'.^ro ^e!\trîs Ji'iacis, 

:t.:.z uiii.a.î. «;.i'L. la '■■ • .-A-f --/•-•'•' .«^'V /''''''"• ^"'•■ 

. — J^T. iz!.:ont,\.p. 17.» . 171. 



■- r'.r.r , /l v^j, tho'ace ' 

' . . r. : 1 . J~ • . 9 ■ ^^' T ^ • 

• . riiLii 'j::: rciur^j :^: les 
.:. nu ?:»:nn m V rrr- 



ri-v ai 



i. 



L..-.. 






« 1 £ ::& Tvnmrxz vx 



fc^ 



•."rt - 



■ 1 



. . .. . Li 



n :.": i prine p!us grand que le BolJ:. •• 
Tr»L: li r.".rw c'.î broric , luiCint. l c ct\i 
.^^ m-âi-.r:. li:r:c eit lif.c. Le corceîctc!^ 

* ùfi:- 1 îur:-a;- cf: nés petit , & a pcii:c app 

:.-•- rî.î».'- .•.-.—:;.•: ?r.r*- L Ii r^ir^f li r eâ: , dans les bottfcs. 






*^ 



^ t ^ • 



J-. •'i 



/f. — ^ jî;.". ij:^- ^ru ?rLr.Vif , cl\peo f: 

- ■ ■ - * 



<». 






''-t: "^-s.*;: -*--." 



_w •• - 



-, *'. "ri. 



— — ï» 



\ - - i - 

r- . - 






zV :iiir .-* ir^"-i ;. r;»i- .'crr* jirr.2 :•-; .^ c 



*-l 



•" i' , 



-•■ ■■•■ lî.*'*"^** ^^«i'' 

I .. rriL'-i ai::. înjci :ir^z:a!es. 



J.« •:.'' 



-"•^i 



I ." 

■ 

T. •• • Tl*" ~ •• .^ • • * "jl*" 

■1:-. 4e«uiior.. L«* e.vccft ûcr v 



B O U 

Brooz^ct. les jamb» ani&ieures ont troii dents 
bcéralcf. 

Il a ^té rapporté de Corée par M. A<Iaiiroii. 

I4(. Bousier grcna. 

CortLis gratulatjS. 

Coprii txfeu'tllatus mat'eut nigtr'opactts , elypto 
anarginato atgu-ato , tlytris flriaio - g'anutatls. 
Elit, ou h'ft. aat. lits inf. ScaRabé. Pi H. fy. 6-j. 

Il eft un peu plus petit (]uc le Boufer f iani;uliirc. 
Tout le corps efl noir, point A\i tou;^ luiOtnt. Le 
chaperon elt échancré ant^ixurc:ncnt , ar}|:ulciii 
n>nt autour . avec les angles arrondis. I a cccv Se le 
cotceleï font finement cliietinés , & n'ont ni lignes 
ai tubercules. Point d ccDilon. Les élytres ont des 
points élevés , grenus, rai gc; en (l rie s. Les jambes 
an.étieutcs ont trots dents latérales & quelques pe- 
tites créncluTcs Les pattes poftéhcmcs font un peu 
plus longues que les aunes. 

U fc trouve 

1^6. Bousier ceint. 

CorKt* cinâus, 

Coprit txfiuttl/atas mulicus niger , etylroram 
margiae pal-'do , c'ypto emarginato. £nt, on Hijl. 
nmt. dit inf. ScaRabé. PL io. fig. yo. 

Scarahtui cinâat.TJt». SyS. ent. p. ^o. n". itj. 
^—Sptc. inf. tom. i. p. 54. n", 15S. —Mant. inf. 
tom. \.p. |8. n". lyS. 

Il rclTcmble un peu , pouih forme 8c la grandeur, 
an Boafitr flavipidc. Le chaperon cH un peu échan- 
'cré. Latéic cH noire Se lifTe. Le cotcclct ell arrondi , 
%n peu pln^ large que les élytres , noir le litre. Les 
clyttes lont noitcs , fttiécs , avec les bords latéraui 
tt rcxtrémiié jaunes ; cette couleur ne va pas cepen- 
dant infju'a la bafe. Le dclFous du corps cft noir 3l 
hifant. 
II fc iioirre dans la Chine. 

Ï47. BonsriR fiavipèdc. 
Corms fiavipel. 

Cocris txfeuuUatus mutîcui nigricans , thoracit 
mar'iit'itui , tlytrii pedîbufqut fia^tfctntilrui. En t. 
ou Hijt. „al. «M inf. ScAïABi. PI j.fig. (4. 

Scarab^at flayius. Tab. Sftc. inf. tom. 1. ^pp. 
fag. 4'>i<. — .Wjnt. inf. tom. up. l3. a". 177. 

Starabius pallipcs ixft^lei ans maiicus , Capite 
iho'aseque pulHuo viriaîque v^itgaiis , pedibus 
pa'Mdii. Fab. Syfi. int. lo-n. i. p. jj. n". ij). 
^~Mant.ir.f tom. i.p. 17. n*. I74. 

Co9'i- /■''■vw, tapitt tnio, iho'aeii utrinque dt- 
mnu laie-aj fufca- Ciuif. Inf, lom. i.pag. jo. 
«'. 6. 

Uifl. Nur. Infeaa. Tom. V. 



Bo ir 



»77 



SctfAirr. Ican. iitf. tom. i. tiA.-f\.fy. 6.. ■ 
FotsL Coleopt. p. Il, a°. 4«. mi. ijj. i.jig. i^ 
Scaraéâui fiavipts. Jablousi. Co/eopt, 1.. tab. 10. 

fis- 7. 

Scarabàus thoraco-cireularis. Laichart. Inf. 
n". 17. 

foURC. Eittom. par. i. f. 14. a*. 6. 

Il viri; pour la grandeur 8c pour les eouleura. 
Il rcllcmble beaucoup au Scatabé ceint. Le cba- 
peit>n crt prcft^ue échan ré. La tiie eft noirâtre 011 
verdi:re broniéo. Le cotceleï eft grand , atrondi, 
convc»e , noitfltr; , ou bro zé au milieu , avec lef 
bords tl'un jaine Ijvi'e, Si un point enfoncé, 
obfcur, de chaque côté. Les élytres font tcftacées, 
obfeures. Le corps ell jaune -noirâtre en dcfTous^ 
Les pattes font d'un jaune livide. Les jambes aa> 
réri.urcsoniquatre dentelures. 

Il fc tiouve très- fréquemment dans les province! 
méridionales de la Fiance ; il cH plus rare aux envi- 
rons de Pari». 

l.e Scarabtns pallipes de M. Fab:icîus , que j'aï 
vu dans le cjbinct de M. Baoks , ne diffcie que 
ttès-pcu de celui ci , Se n'cll point une eCpcca 
diftinae. 

148. EousitR pâle. 

Copris exfcuiellaiat muilcas , ttfiaCco-pjVitiius ,- 
elyiris Jiriatis Sav» pun3atis. En', ou Hifi. jwr, 
d» 'nfScAKAsi. P/. n.JÎ-.ioj.a.i. 

Il teffemblc be.iucoup au Bouger flavipède. Tont 
le corps cft dune couleur teftacée pâ'e. Le chapo 
ton eft entier , 8: la tcic a une ligne tranfverfajc , 
élevée , à fa partie fupérieute, La coicelet eft 
grani, î; raarquidc quelques points noirâtres, 
iuifans. PtMnt il'écuilnn. Le» élytres (ont ftnées, 
avec quelques poims jaunes , qui flirmenc quelque- 
fois deux lignet en croiirjnt. Le detlous du corps 
8c les pattes font pâles. 

11 a été trouvé au Sénégal , S; rapporté pat 
M. Adanl'on. 

149. Boi^siiR dUcoïde. 
CofK!s àij^cïJeus. 

Cpp'i' €xf,tt'UtU( imuicas ntgtr, etypto biJen- 
tato ; tl\tnM icfiacris , macu a fii!ur.;li nigra, Ent. 
ou H-fi.'ntlt. des inf SCAR.^Bt. W. lï. ^g. ■ 96. à. A. 

II eft un p«M plus peiii qi»c !e Bo-.fkr Kitubercuié. 
La tète eft noire, 8: le cha-cron cft bi.i.m-!. Le 
coreiet eft noir ,a rondi, fan;. tomesS: fans ti^bet- 
culci. Point d't'C.illon. Les élytres font llri-ies, 
d'un jannt- tcttac* ^ jcec une gran.ïf tac,r.« noité 
fur la future, qui s''iend un r-u à la baTe. lé 
de^lo-ts du cotps St Ici pattes font no:rs. L« janïbes 
anr'Tienres ont qoaiie d«nc», doar ync bcnucotif 
plus petite. 



173 



B O U 



Il a ^té rapporté da Sénégal 9c ic Corée par 
MM. AJ^nlou & Geofroy de Villeneuve. 

ijc. Bovsim violet. 

CorÂts v^o.ac€Us. 

Cop'îi iXjcuteila'ÊU mtttùtis , Uvis , ciypeo ii- 
d^'iMo, ub-iorùnu upi e r:ttia/j fijya, Ent, ou, 
kjl, ::u:. «lii inj. SCAilABt. Pi. fj.fir, n^. 

II efl un peu pîus pccit i]uc le Boufitr criangu- 
Ltce. Tc'.i: ic cu.^^s vit d'un noir violet tre$-»ui- 
f<ir.t » a\c\: une tache ronde, jaune , a l'excr^mité 
v'e l'abdomen. Le chaperon a tix dentelures , dont 
«îcuxau mi' eu avancées, pointues, & deux de chanue 
cà:r obti*!l-s, à retne apparentes La tête cil hlVe. 
Le corceLi t\\ lillc , allez grand. Les cl y très font 
liiies , fans aucune Une. Les pattes ibnt alfez Ion- 

fue\ \ Ic« jambes ant*^neuresont crois dents latérales 
ICO niari]uées. 

Il Te trouve à Saint Domlngue. 
ifi. Bousier Ucoacte. 

Copris exfiutei/jrus mneicMj , cly^to fcxdtntato , 
tkoract etevato varioio/o , elytris turinque finuatis. 
E/ttom, ou HiJI, mat. dts inf. Sca&abx. PL 17. 

Il reflemblc un peu , pour la forme & la gran- 
deur, au Boufitr niliaire. Tout le corps ett d'un 
vert blcujtrc. Le chaperon a ûx dentelures, dont 
deux au milieu bien mari]uc.s , pointues, & derx 
de cha']uc côté , a peine marquées , arrondies. Le 
•orcclec tH grand , élevé , pointillé , avec quel- 
ques clé^a:tonf longitudinales , lilFcs , lui Tantes, 
Potrt d ecuilon. Les clytres l'ont lînuées de chaque 
côté. Leur future efl un peu élevée , lille & luifante. 
Les pattes font d'un noir bleuâtre , alfez loagues. 
Les jambes antérieures ont trob dents latérales. Les 
poftcrieurcs font un peu arquées. 

U fe croave à Cocée , au SéoégaL 
151. Bovsxm de Svbrcbcr» 

Copris éxj\ u f e.Vj: mj «n- tUu s att* g*^l^ *" • iiy ^rïs 

MM. dis i.i/. ^CA&Aii. PI. iw. ^y. 176. «2.^. 

S^artt^duj Sihrt»€ri. Lin. Syji. «jr. pug. ffi. 

m", i&o. — Sp€i:, t^f. u^m. i. p^g. j^. «*. 151..-. 
Mu!tt. iaf, .vfli. i.f. f. ?t*. 1-1, 

Cop'if «i^f niridus • rkvjit ji:;Vf ^-^j*; duplui 
J. f. yi. 1 *. -. 

Lt Bot^r à poiao xougcs. Gioii. ii^ 



B o u 

ScHAirr. IccK. inf, tab. i^»fg^ €. 
Jablonsk. CoUopt, 1. tak* %o. fig. t« 
Lmchart. Ir,f, \.p. 14. «®. iS. 
ViLLERs. Entom tom. i.f. 24. ii^. ^6, 
Copris k^monoidalis. Fou RC. Eut, par. I . /. If 



n\7 



II e(l plus petit que le Boufitr noeUcome ; 3 
efl noir 3c lu la c. Le cluperon cft arrondi» prcf» 
que échaccré. La tête a deux lignes tranCvcrfales , 
courtes , élevées. Le corcelet eit grand » relevé , 
lilTe , prcfquc coupé antérieurement , avec deux 
élévations unperccpt blés. Point d'cculToo. Les «-ly très 
(ont courtwS , Icgcremcnt fttiées, noires, avec denx 
taches rougis fur cha-.]ue , une à la bafc & FausTC 
vers rextréniitc- Les pattes font d'un rouge brun. 
Les jambes ant-.'rieures ont quatre dents latérales « 
dont une trcs-peti:e. 

Il fe trouve très- fréquemment dans les provinces 
méridionales de la France « dans les boules. U eU 

rare aux environs de Paris. 

L'infeae décrit eft fieuré par Voce » ( ^ it , %. 
49. ) éc cité par M. Faoricius , cft differcnc ^cc^ 
lui-ci. Voyez ci-aprcs le Boufitr qnadrilk* 

In- BocsxLR quadrille. 

Coruis quadriguuatuJm 

Copris txfcuteUatus muticut lâvis , ctypeo r^ras- 
dato , thorace Aneo , eiytris migris moeurs qu^tmor 
rufis. Eut, où h.ft. nat. des tuf. ScaRabx. P/. 17. fg, 
1}C. a. è. 

Copris obliquatus. VOIT. CoUx^i. f. 47**** 49* 
tah. it. n''. 49. 

Il eftun peu plus grand que le Boufitr àt Sckrebcr. 
Les antennes font noires. Le chaperon cft arrondi. 
La té ce e(l litfe , & d'une couleur verdacrc brooxéc 
Le corcelet eli ItiTe , élevé , d'un vert bronza» faas 
taches. Point d'cculk>n. Les élytres ont des ftcks à 
peme marquées > elles foot noires , luifantes , Se oai 
chacune deux taches fauves » prefqoe quarrées » donc 
1 une placée vers la bafe , & l'autre vers rcxtrémiré. 
Le dclfous du corps 3c les pattes (boc d'aa ootf 
4in peu bronzé, lui ont. Les jambes antéhcuies oat 
quatre pentes dents latérales. 

Il fe trouve à Cavenne , à 



Cet infesf^e ditlcredu Boufitr dcSchreber , le par 
fa /orme , & par fes couleurs. 

174. Bousier téte-noirc. 

Ce F A : J m(Unoczpk»ilus, 

Copris txùuuLdtuj muù^us , cljpto Udtmiaro ; 
ttjsj^tus , rfsjrju lincj nigra , cjpite nigro. Eut. 
cii h:i. tj:. ic^ :ij\ Hanneton, Pi. ^^ fi^ iS. 

Il cf: jîu^ pcn: que le Boufitr triangulaire , au- 
quel il leilcoiblc uo pcupouc Ufamt é^ ooxfu icf 



B O U 

utefines fcvit tcftacées> & la mafTe qui les tennbe 
cft ovale & cendre. La tcrc cft noire. Le chaperon 
cft bidcncéy & les dents font un peu aguës. Le 
corcclet cft liflc , teftacé , avec une ligne longitudi- 
nale; noire. Point d'ccuff >n. j-cs clyrtrcs font tcfla- 
cées , Bc légèrement ftriées. Le délions dn corps 
ft les patcts font tcilac^^s. ! e« jambes antérieures 
'•at crois dents latérales . adcz grandes. 

U Ce trouve à la Guadeloupe , Se ni*a été donné 
par (eu M âe Radier. 

tf$. BousiEP de la NouvcUe-Holiande. 
CoFB.ts Navz" Hollandu, 

Copris exfcutel^atus mutlcus , clypeo quadriden- 
UUo , elyzris fulcads. Ent, ou kijf, nae» des inf, 

SCARABÉ. P/. l$'fig» 117.^ A. 

Scaraiéuts NovA-HoUandé, Fab. Syfi. ent. p, I9. 
«•. irj. — Spec. inf. tom. i. p^g. 31. «**. I44« 
^^Mant. inf tom. i, p. 17, u®. 165. 

Il cft noir , ovale , de la grandeur du Boufier 
de Schrcber. Le chaperon eft terminé par quafe 
dentelures. La tctc & le corceict font lifTes & for- 
temenr pointillés. Point d'écuflbn. Les (flytres font 
fillonnces. Les pattes font couvertes de quelques 
foiis couns. 

Il fc trouve dans la Nouvelle-Hollande. 

t$6. Bousier bîpuftulé. 

CoFRis hîpuftuiatus, 

Copris exfcutellatus mutîcus ater , elytrorum 
iaf -macula rufa. Ent, ou kft. nat, des inf, Scarabb. 
FL 1 ^nfig. 1 18. tf. h. 

ScarabAus exfcutellatus muticus ater, elytrorum bàfi 
Wiacu'arufd. ¥az. Syfi. ent, p, 30. /i®. iii. — Spec, 
inf tom. i. pag^ 3 3. n®, i^i, — Mant. inf tom. 1. 
/. 17. «•. 173. 

Il cft plus petit que le Boufier ovale. Tout le 
cocvs eft nor ; les élytes feules ont chacune une 
cacnc rougeâtrc à leur bafe lace- aie. Le chaperon 
cft 00 peu échancré. La tête & le corcclet font 
iftès. Lesélytres (jnt ftriëes. Les jambes anccricures 
oot trois dents latérales. 

Il Te trouve à la Nouvelle-Hollande. 

157. Bousier quadripndulé. 
Cor MI s quadripufiulatus. 

Copris exfcutellatus ater t/torace inermi , capite 
hituhercuidto , elytrîs maculîs duabus ru&ris, Ent. 
oukifi. nau des inf Se arabe. Pi, 1$. fig. 1 41 • a. b. 

Scarzb-ius quad'-îpufiulatus.YAB, Syfi, ent. p 27. 
B*. 107. — Sp. inf tom. i. p. 3 1. n*>. 137. — Alant. 
inf tom. i.p. \6. n^. 15^. 

H Tcflcmble au Boufier de Schrebcr , ma-s il cft 
la peu plus petit. Il eft noir flc luiCint. Le cha- 
|aon cft arrondi » légèrement échancré. La tète 



B R a: 



'«7^, 



c({ manie de deux petits tubereules rapprochés » i 
peine apparens. Le corcclet cft lifl*e , arrondi. Les 
élytrcs ibnt ftriées, & ont chacune deux taches 
rouges » l'une à la bafe & l'autre vers rexcrémité* 
Les jambes antérieures ont quatre dents latérales. 

Il fe trouve à la Nouvellc-HoUande. 

158. Bousier ovale. 
Copris ovatuSm 

Copris exfcutellatus muticus ntger^ thorace rotun^ 
dato fubâneo , elyrris abbreviatis. Ent. ou kifi. net* 
dcs i/x/TScARAiE. PI. 10. fig. 187. a. b. 

Scarabéuts ovatus, LiN. Syfi. nat. p. 551. w®. 4^. 

Scarabàus ovatus. Fab. Slyfi* ent. p. 30. a^. ii4« 
^-Spec, inf tom, t. p. 34. «^. 158. — Mant» inf 
tom. ï.p. 18./Ï**. 180. 

FUESL. Coleopt.p, ii.n**. ^^.tab. I9»^*fig' l8» 

Jablonsk. Coliopt. 1. tab. xo.fig. 9. 

Laichart. Inf \.p. t4.n^. 19. 

ViLL. Ent, tom. 1. p. 14. «•. 37. 

Il reflcmble entièrement , pour la ferme & Fa gran- 
deur , au Boufier feurchu. Tout le corps eft noir ; 
le corcclet feul eft d'un noir un peu bronzé. Le 
chaperon eft cchancré. La têre eft mu-^ie de deux 
lignes courres , tranfverfaîcî , élevées. Le corcclet 
cft convexe , a londi , un peu pubcfcent. Les *^lytrcf 
font pubefcentes, pr.fqtie »*ri^'es. Les jambes an- 
térieures ont quatre dentelures latcra'es. 

Il fc trouve fréquemment dans prcf uc toi't l'Eiî-. 
rope; il eft très commun aux enviions de Paris. 

BRACHYCÈRE. BRACHTCrKUs. Gcrrc d'îr- 
fe£les de la troifîcme Scdion de TOrdrc dts Coléop-^ 
tères. 

Les Brackyches rcflcmblent beaucoup aux Chà- 
ranfons : ils ont les antennes droites & a([ez courtes ; 
la tête inclinée & fcmb'ablc à une trompe , les 
élytrcs ovales ou eljbuîcufcs, rrunics , fans a.ilcs 
au-dcfTbus5 les tar'c*; enfin (îîiformc- , ^ans liouppcs. 

Ce gcnic a été confond 1 par tous les Entcrro- 
logiftcs , avec celui de ClicrinTon , c,iîoiv]u'il dif- 
f^îfe par la forme des antennes , des par ics de 
la bouche , des tarfes , & par la manière de vivre 
dç toutes les cfpèccs qui le compofcnr. Nous lui 
avons donné le nom ce Brcchyccre ^ è.z deux mos 
grecs qni figoifient antenne courte. 

Les antennes des B^^aïkycèrcs uc font poinr cou- 
dées comme celles des Cha^-anO^ns. Ellc^ font p'us 
courrcs que la lêre : elles f^r^fîilTcnt infenfiblcmcnc 
8c font compofccs de neuf articles , dont le pre- 
mier n'eft guères plus long que ks autres ; les 
fuivans font coupds q arr-^mcnt par les bout? j !c 
dernier , le plus gros de touf & le plus l.^ng , cft: 
tronqué à fon extrémité. Elles font inféré. « à la 
partie latérale de la trompe , un peu au devant 
des yeux. 

La bouche cH compofée de deux mandibules . 



s^ô 



B RA 



ciujr;c anit'tiiuks. LUc elt placïC a l'i. xtiiuiiii 
d'une cCytCK de ircmpe coinrc , iKs-(;rol!c. Lcf 
«naiitlibulci 10:11 iiOï-comiim, un |«:u (uinp:intto, 
cumôcf , niulinjcniict. l.i-s Ducliutivt funi ti^- 
cuuncs, un peu ci>nip!ii;itr^ , tunici-i, ticvciliéci 
intiiiciirenicni. Ij livre inKiiiuii: c.d un peu lîj;u- 
léc cil eisut. Lilc cit cocnec Se iris-duie. Les «n- 
tennulcs aniéiicurei loin iTci-coiiiics , k compo- 
Cên de quatre arucUs , dont le prcmiot cA un peu 
dilaté cit'.' ùurcirem, JÛ le tctm'ne ci: pointe avan- 
cée , ttit-îon{;ue j le fécond aiiicle cft Erts-court, 
& cnchallé «Uns le premier i le troilième cil uo 
pcti aaoim court que cclui-ei ; le dvmier cit ircs- 
pctii 3c à peine appareitt. LIki oni Iiut inTeftion 
a reittémité dci inach^iic!'. Les anterukules poT- 
ù'rieiiies foni Iciactci , tièi-counes , & tompo- 
i'vei il\i trois ainflcs , donc le premier cft le plus 
;;:ot , & le Jeruicr eft iiis-pctit. Elleî font in- 
Km'cs l'uni- j côté de l'autre , à rciircmiij de 
la Lïie iiif.dcute. 

La tè:e cil arrondie polie ri eu renient &: cnelar* 
1\.- il^nt le cercelcc. Elle ed inclîr.^c , & le ler- 
Biir'c tQ une tfpècc de trompe nés dure , uis- 
g[u:I^ , iTi<};uIii!icnKnt lilîonéc. Lci yeux lont en. 
cluiTci d4ii< li fitti^ [Hidércuie de la tête , Se 
lie font pôi;.! du tout faillaiis , mais applatit te 

Le co:cctct ell f\-n latf>e <]iie la tê:c ,pluf étroit 
que ies ilyiret, oïdinauenicni iiîbuteui , iiréeuliè- 
lemcDi liUuoê , aii^ukui un l'pir.cui de cnatjuc 
côté. 

Les él) trct Tuni ordioàrcmcnt cv^cs. £ll:s em- 
bialknt l'abdomen par Ict eôics, & font réunies à 
Icut riKutc. £!!« io,.t tilles , ou tubcrculécs . ou 



B R A 

Le» UrMhytim n'oot ai attet d itdSau. 

Lcî pattes font aflei longues. Le* cuillci ie 
tomes les efpèeeï^<[ue j'ai eu oeealîon de »oir , 
ne font point de.it^ev Les jambes fo»t cilitidri- 
<iues , un peu arquées ioiérieurtmeot à leur cX- 
itemité. Lescarfe. font filiformes, fanslioupci; 
les tttin premiers font épaux encre e x , & dé- 
terinim's en devons par dcui petites appcndicet 
avancées i le dem.cc article, un peu plus gtot que 
les autres , & un peu renflé à fou ejtréiSicé . e(fc 
tMn.iné par deui ongles ctochus , ailct (iau. 

Le corps de quelques efpècei eft plus on moins 
couveii en certains endro.ts . d'une pouAictc éeail- 
cuk imbriquée . qui fe détache ainfincni. & que 
hiifecle perd en vieilliflant. 

Le Genre de Cliaranfon étant confidérablcora 
étendu i nous avons cru devoir en détacher kt 
Broclncmt k en faire un noitwau .ente. 
Ui br^chyctrtt , daillcurs . difirent det Cha- 
ranlons , non-feulemenc par pUifieuri paniet. de 
leur corps , mais pat leur manière de vivre. 
Les premier! ne fréquentent point les deurs ft 
ne fe trouvent jamais fur les arbres ni fur Icc 
plantes , comme les féconds. N'ayant roinidaUe. 
ils ce peuvent ni s'élever , ni quitter ta furfice i 
la terre. Quoique, en général , les infeûes pri»^ 
dalles , aient reçu , pour dédommagement , une 
plus grande agilité dans les jambe» , nU que h 
plupart des Carabes , des Ténébricni , «ce. 1 la 
ISr^chycerti , avec des jambes alTez longues & afn 
etones , ne peuvent marcher qu'avec afiex de 

Ces infeûei ne fe trouvent que dans les pm 
étranger* , nous n'avons pu cocorc acquérir auciae 
conaoïlunce polîiiv* fur kus laivci. 




■ ( 



SuUe Je tUtrodaBion à tuyioirt Natureile des InfelUs:, 



iSi 



anMHK 



BRACHYCÈRE. 

BRACHYCERUS. 
CURCULIO. Lin. F a b. 

CARACTÈRES GÉNÉRIQUES. 

Antennes droites, plus courtes que la icre , groflîfTant înfenfiblement : neuf 
trcides; le premier un peu plus gros que les autres; le dernier, le plus long, eft 
tiofiqué à fon exciémicé. 

Tcce inclinée , alongée en forme de trompe épaifle. 

Boache placée à Textrémité de la trompe , ôc pourvue de mandibules , de mâ- 
choires & dantennules. 

Quatre antennules : les deux antérieures très courtes, compofces de quatre articles , 
donc le premier, plus large que les autres, eft terminé extérieuremenc par une pointe 
longue, avancée; le dernier td trcs-petitj les poftérieures font compofces de crois 
ariicles, qui ^diminuent de grolFeur. 

Quatre articles à tous les tarfes : les trois premiers égaux entr'eux. 



ESPÈCES. 



1. BRACHYcèRE aptère. 

m 

Noir; corceltt épimux ^ avec un enfonce- 
ment cruciforme ; corps avec des taches fr- 
Tu^ineufes. 

1. ÇrachycÈre tacheté. 

Noir ; corcelet épineux ; élytres ferrugi- 
ntujes , avec des taches noires. 

3. Brachycère épineux. 

Cendré ; trompe avec deux épines ; corcelet 
^ (lytres tubercules. 

4* Brachycère oculé. 

Grisâtre ; corcelet épineux ; élytres avec des 
Points ^ des tubercules élevés i noirs & luifans. 



3. Brachycère dentelé. 

Noir; corcelet épineux ^ inégal; élytres 
avec des ligues longitudinales , rouges , den- : 
telé:s. I 

6. Brachycère renflé. 

Noir; corcelet épineux ^ inégal; élytres 
brunes , avec des points enfoncés noirs. 

7. Brachycerb globuleux. 

Noir ; corcelet épineux , filloné; élytres 
lijfes , prefqae gloiuleufes; jambes tachées de 
gris fauve, 

8. Bkachycere chagriné. 

Noir; corcelet épineux f avec un fillon 
longitudinal ; élytres un peu chagrinées» 



iftf 



Sukt ii thufêiuXM à VHifloin NâtufilU des InfeStsî 



BRACHYCÈRES. (InfeOes.) 



9. BuACHTCiRi vemiqueux. 

Noir^ couvert d'une pouffière /crrugimu/i ; 
corcelei épineux; élyiresavic quatre rangées 
de tubercules verruqueux* 

10. Brachycerb inégiL 

Cendré noirâtre; trompe avec deux petites 
cornes ; corcelet £r élytres tubercules* 

11. Brachtcere vtriolé. 

Cendré noirâtre; corcelet arrondi^ iné- 
gal ; élytres avec quatre rangées de tubercules 
arrondis » affei gros. 

11. Brachyce RE perlé. 

Noirâtre ; corcelet arrondi , plloné ; élytres 
avec fix rangées de tubercules arrondis » ajfei 
gros. 

I). Brachyce RE cornu. 

Noirâtre ; corcelet épineux^ raboteux; 
élytres avec plufieurs rangées de eubercuks 
velus « ajfei gros» 

14. Brachyce RE barbirefque. 
Noirâtre ; corcelet prefque épineux » iné- 



gal'y élytres avec quatre éUvaiions longitudi- 
nales^ crifpéa. 

15. Brachtcirb tigérieii. 

Noirâtre ; corcelet épineux , irréguHire^ 
ment flionné\ élytres avec quatre élévations 
crifpées , prefque épineufes. 

16. Brachycere t>iipj. 

Cendré t obfcur; corcelet arrondi ^ rabo^ 
teux\ élytres coupées b dentées poftérieuretnent. 

17. Brachycere fpeâre. 

Noirâtre; corcelet & élytres globuleux. 

1 8. Brachycerb alongé. 

Noirâtre ; tête & corcelet prtfque çylitt^ 
driques » pilonnés ; élytres épineufes. 

19. Brachycere muriqu j. 

Cendré; corcelet pilonné ^ prefque épituux; 
élytres couvertes de tubercules épineux» 

10. Brachycere crénelé. 

Cendré ; corcelet arrondi \ élyêres gf^tm* 
leufes p avec desfiries crénelées. 




B R A 

ï. ftsjiCHTCÈKE aptère. 

B^Acarct%vt apunn, 

Braekyctrut thoraet. fpinofo , cniet imprtlfa , tor- 
fan miiro ftrrupaeo mticu'ato. Eut. ou Hifi. aal. 
ésUf. BxACKyciiti. Pt. i. fg. ). a. b- 

CkreuUo aptcrifS Brtviroftris , ptdibai muiicis , 
taifon atra , tkorMt fpinofo , tlytiii toadunatis , 
MUemiae panSalo. Lm. Syfi. nul. pag. 619. 
»*. 9S' 

iMfetiIia aptcius irtvirofiiis , thorace fpinofo , 
tnat impreffo , ttytrls ftrragineo puneiaiis, Fab. 
Sa.tnt.pag 1(4 «o. 14t.— S?«.i'./M":. l.;-. 
1^. Ji». to<. — Mdnt. inf. tom. i.p. III. no- 167. 

Cm/Cidio eruciatus aptinu brevirofiris cariaacas , 
aMWttti* rtBis , eo'pori (niato atra fuhtut macu- 
iti ruhris , thorace fpinofo cmeigem, Dec. Mém. 
imf. tom. j. pag. ijj. n". j. 

Cttaranfon ooD-aîlé à courte trompe à anîtcs 
te à anieanct droites , à corps ovate noii uch«é 
ie longe cd dclTous , à deux épines latérales K 
BDC aoiz Tni le corcelei. Dec. ih. 

tmremli» omatut. DKUnr. /iï. of inf. toia. t.. 

TOET. CoUopt. pars x, tai. }}./f. A. 

n cft ttfcs-grand. La trompe cil Doire . gtolTe , 
(Sbcc , avec des âévations inhales. Les antennes 
_jat Mwn tt beaucoup plus courtes que la tète. 
Le corcdet eft noir , avec quelques taches fcrru- 
ânlct. La partie Tupérieure cH ratwteufe , iai- 
pie. On f remarque an cofoncemcnt en forme de 
— — I.es élyaes font noires , avec beaucoup de 
fcnugincufcs , plus ou moins difliaâes. Le 
in corps eft noir . avec quelques taches 
"es. L'abdomen a rrois rangées de taches 
, bien marquées. Les pattes tbnt noires, 
^■cs diaeriaécs , avec une. tache fctiugineufe 

n fc douvc au Cap de Bonnc-Erpérance. 

ft. SsACHTciRS tacheté. 

0P tcÈtrciros maciUatut, 

^ndtyetnu thoract fpinofo , n'igtr , elytrii fufco- 
jtfmtuh nigro macuiatij. Ent. ou Hifi, nat, dit 
j^ Skachtcike. Pi. X. fig. t. 

A eft prefqae une fois phis petit que le Bra- 
Uàn apttrc. La tête eft ooiie , inclinée. Le cor- 
da eft épincui , irrégulièrement AUoné , noir , 
»« «odqucs taches fcrrugineufcs. Les élyttes font 
ftjft , prefqne globulcules , de couleur fettu- 
HKaTe ob(cuie , avec quelques petites taches 
OTEt. Les pattes font noires. 

n a été apporta vivaiK de Madagafcar , pu 
%, Baiguicrc. 



»8l 



v 



B R A 

). BuACHTci&i épineux. 

BuAcvTCtRva Jpinimfiris. 

. Brackycems àiurtus rafiiobifpinofo , ikoract ro- 
tundato eiytrîsqut fcairis, Ent. ou Hifi. nat. des 
inf, BrachycIkt. pi. a, j^. y, 

Il eft plus petit que le Braehycire apttre. Les 
antennes font cendrées , à peine de la longueur de 
la rtompc. La tête eft arrondie , noirâtre. La rrompe 
eft cendrée , ic armée de deux petites épines, donc 
une de chaque côté de la partie fupéiiruie. Le 
cotcclet eft arrondi , cend'é , couvert de petits tu- 
bercules rtis-élcvcs . Doitâircs. Les élytres fonc 
ovales, noitâires , pierquc fillonnées , couvertes 
de tubercules élevés , irréguliers. Le dcU'ous du 
corps Se tes pattes font cendrés. 

11 Te trouve au Cap de Bonne-Erpéiance, 

4. Brachycike oculé. 
BK/tcKTcttLV% oeetlatut. 

Brachyctfut thorace fpinofo antice exeavato ,' . 
elytris cinereis punQis atris fuijpinojù. 

Curcuiio ocellaïus brrviroflrit , tkoraet fpinofo 
antice txeavato , e/ytrii cinereis , piutSis atrit foi- 
Jpinofis. Fab. Syft. Ent. pag. 154. n*. 14). 
—Spec. inf. tom. i. pag. i^fi. n". xoj,~~Mant. 
inf. tom. i.pag. ixt. n°. x6t. 

Il eft de la grandeur du Brackycirt tenflé. Les 
antennes font noirâtres. La trompe eft adcz grofle 
8c inégale. Les yeux font petits , noirs , point du 
tom &llans. La tête eft ptefque toute enfoncée 
dans le corcelcr. Le corcetct eft cendré, inégal , 
très-raboteux , avec les élévations noiies St luî- 
Tantes. Il a une épine de chaque c6ié , & un en- 
foncement à fa partie antérieure , formé par deux 
lignes élevées, L'éculfon n eft prefque pas appa- 
rent. Les élytres font convexes , ovales- , prelque 
globulcufes , cendrées , couvertes de points élevés , 
noirs , luifans , irrréguliiremcm placés : elles ont 
chacune deux rangées longitudinales , formées de 
points plus gros , plus élevés , noirs & luifans , . 
dont quelques-uns pointus , prefaue épineux. Le 
defloui du corps eft obfcur. L'abdowen eft noir. 
Les pattes font obfcuTcs. Les cuilTes ont une bande 
on un anneau blanchâtre. 

Il fe trouve à Madagafcat. 

5. Bkachycère dentelé. 
BkachtcerVs fcalaris. 

Brackycerus niger , t/ioract fpinofo iiuquali , 
etytris firiis rufis dtntaiis. Ent. ou Hifi. n<ii. dit 
inf. Brachicèbe. pi. X. fig. 18. 

Curcuiio fcalaris brevirofiris , tkorac* fpinofo int- 
quali attr , elytris firiis rufis dtmiculatis. Fab. 
Gen. inf. Manc. pag. 11!. — Sp<c. inf. tom, i. 



6R A 



• • 






Céi'CiiJm globrfLS,Y>'Ki'n\. lilufl. rf in*\ rom, i« 



■ » • ■ 



• fig' 4- 






v». • m." ^' . ."v-rAnce. 



\« 



• # 



44 



- / . ru-..::* niins L\nftr:is. 
r. r.îi". Sii. — ^pe*:. /'«/. r. I. 
— Mw,:. i'tf. lOTi» l.f*'^' liO, 



1 jt -:*'•',: s rt^l s . thorace 'pi-oj'o mcUio 

(. liaunion à coriclet x ruScrculcs ron - aîîé , 
n»v. a Ci'iJr'c tiempc à Jircrcs 5: à Anrcnncs 
Jtoiir* , Ji *ic IX cpines lartfrjlcs & un cnfoncc- 
ri.iu un 'c ..ortclct.a Ci rps arrondi & ccuis d'un 
biuii Ak mairoiî. Dïù. iô. 

«*.-«';.> o.-^ty^f. FrisL. Arzhlv. Çoitopt. app. 
r..'.;. jr*". '•"•■ 4î- ^.*.** ^■ 

^1 ' "' 

' I i. .i. •». 

Il :i\*î put » t; q*'iîrc varircc du prccc.'ciit 
Il n.ii .iwîciJ t;u>n ic r.-ic les ■ î; rrc« foîir Sr^inci 

,,\: ,•; r.v.i , .|-.i.ï wx r r -1 '.1 : .11 »::'.: n!î ■•■.J. 
j .',.,. . |. :jNc: :. I c^ i'a::js îi'nt r.oiîCSp 

i: u- Mi:w .il C^p .ic I^onnîT-Lipaancc. 

/i' ,-. ':> *'-f :r^-.:'f t'.i i..".» .juirquf /«/.-•.•5, 



Il riiTciiiMc f .lîfa'rïTcnr , pour la f.y:n^: & !i 
p-andciir , ati Urj^^y^i e rcrri-. !«.< ar cm c* li r : 
noires , courto^, jv.lî'i.î'.* r:nrin .'es .1 îii:i ii:tû:;iTr. 
La trempe cît pri il ■ , ci-uîtc , av.j 'cs c"i\-t.or.i 
& des fillors irrc;;ul'cr5. Le ciiceîctcri roir , an- 
pnleux ou «fpinc.'x do chaijii-: cotr.a'cc un lillon 
larpo , profond '0 1< r«» de la pirtic fup licLrc , 
& plo (leurs auircs iu-k^nl ers .!c chaque cô: . L ccuf- 
foîi eft iînpcrccp:iMc. Lts lUtrcs û ni prcû^i.c plo« 
buleules , iillvS , hner.K'ut poinrii!i.cs , d'un b:un 
plus ou moins K-nwj , prc^u^- r.oir. Tout le dcf- 
fous du corps crt noir. Lc^ pitres font noirci, I?- 
^Irement raborcjùs , avec des taches ccndrccs , 
un peu robilârres. 

Xi, On îc rro'.iw 0;!!?' «Mie fois couvert d'un duv:s 
cendre ou ioiii;e fa:ii;inn« 

Il fc trouve au Cap de Bonne *Efpcrancc. 

8. Grachycère chaL:rHu'« 
BmctiYcrRrs f. al*rofus . 

Braih\ccrus ^if^tr , tkorjct fpinofo ful.jto , rA •• 
ir s fca brojis . En:, vu Hift. nat, des inj. B R a c h Y - 
CERf.. PI, 1. j4.;. I I, 

Il n'eft «uèrcs plus prand nue 1c Brjcht\e'e 
•globuleux. Tour le corps cft noir. La trompe clk 
tjroilc , incî née. Le corcelct c(l ^'pmcui , i-. ;^ rr- 
mcnr cha^trij . avec tin ft!lon Ion;,; cudina! i :a 
pa::ie hipinetirc. Les ilytrcs font ova.cs , cî:.^:;* 
nc^s a leur baie. 

Il fc trouve au C.ip de Ponnc-Efpcrancc. 

9. Brachvcliie verriiqueux. 
Bit.n :/''i I r i \ \€*ruii.j'ut. 

B . .; i .'I -, . l'ii J «/<,-'/.. .i ■: J , thcrjieffincfo ti\r n's yLi • 
^r.'j . iir.tîs. Ut a.u!iu% ianir^^u/urs. Lnt. eu Hif* 
ritit. iiiS r:Jni. FR\chYLkRi. iV. 1. jîf. 1. 

Il rii'.-niS''j p*'ir îa forme 3i la p-.i:v!cu: a* 
B'Ji^\^ 'i ♦■.1« '".Ml Ici: t. I ■ \r !c corps ilt "CMiàrrc. 
I.a :ro:nje Lii j;'«i:!.: , rV'ots:::iv , pl:s con:?e o^jC 
le iorccîrr. les a: •: • is '<»i.r a pcmc %:*: !a !on- 
qucur de 'a irr-ir-pi." L*." i<v*.cîrr lii tpînc.'i , "â* 
l^o'tux , avti .î»'M l: v»s I. P'.':v..'ir-!f% , cirvief p 
l'iîc^ , N: une t: i.i«.:.c u :t*v eu Jj rcUt ci , à 
p-it»e ma'Mi'e. !.. il.î'-is Uv t pc f.tie ^■«•b»* 
lew'V^ , T.kl«o-ci;li.< , .!• *" l'cui lûnces i!c 'ubcf* 
l'j \s 'l'v.n , ; iLii^ij cpin«:ux. Les partes fun: aoucl 



U fc trouve au 



Cap de BoQA c-Erpérancc. i 



B O U 

le. SkÀCHTCKitE îoégil. 
BKACHTCMKas intqualij. 

Brathycems fuf omnertai , mflro bicontuto , 
titrait rotuaiato ttytrisque f cabris tubtrailavt 
Ent. ou Hifi. nat. des inf. Bbachxcère. PI. » 

II eft un pcn plus petit que le Urachyctrt ^pi 
Deux. Les amenncs font cendrées , de la longueur 
Ac. la trompe. Tout le corps cil d'une couleur cio- 
dtéc noirâtre. La trompe a deux pctices comes ^ 
& partie fupérieure , un peu au devint des ytux. 
Le coECclet eft très-tabotcui , ationdi. Les élytrcs 
font raboteufes , & ont chacune deux rargfus de 
ubcrcules i\tiH. 

Il fc nouvc au Cap de Bonne- Efpé rince. 

II. BiACHTCÈRi variole. 
B*.dCMTCtAU% vanolofiu, 

Brachyceras fufio-cintrcus , tkoraee rotunditco 
huquali , tlytris lineis duabut luberculacis. Eue. 
ou Hifi. nat. dts inf. BBACHYcidE. PL i.jig.7. 

H eft à-peu-près de la grandeur du Brackyc'ert 
babate. Tout le corps eft cendré . plus 00 moins 
obfcur. Le cotcelet eft arrondi' , inégal. Les ily- 
tin ont deux rangées de tubercules élevés , allez 
grands , oblongs , liiTcs , ooin. Les pattes foni 
.taÎMieafes. 



B O U 



\tf 



I Cap de Bonac-Erp^rance. 



U fc t 

tr. BKACHYCÈitz perlé. 
BtACBTciKVf gtmmaïut. 

Br^ckycems nrg'O-einereut , thoract roiuniato 
fuUsto , elyttit lintis tribus tubercalutis. Ent. ou 
Mift. lit^. de* inf. Buachycibe. Pi, %. jig. it. 

Il reflcmblc , pour la forme Se la grandeur , au 

Brockycere a^érien. Les antennes font courtes , 

Doiràircs. La trompe eft grolTc , inégale. Tout le 

corps «ft noirâtre , un peu cendré. La léte eft lilTe , 

te. les ye.iz font applatis. Le corcclet eft un pcn 

inégal , prcf^ue arrondi ; il a à fa partie fapé- 

tïcare deux lignes longitudinales , preftjuc finuccs , 

mi forment entre elles une efpccc de tjlloo, L'écuf- 

Ion cfl imperceptible. Les élytres font ovales , 

obfcOTCS , avec trois rangées de tubercules affez 

ero^ , élevés , arrondis , obfcurs à leur partie Tu- 

féitemc Ce vn^tnvt , noirs & luifans à leur bafc 

. cziérieuce : les câté< font un peu luifans , A ont 

tjcspoinn enfoncés afiex gros. Les pattes font noires, 

■a* peu luifanics, ti. lei cuilîcs font faas épinps ft 

EM<ientaui«. 

^f ]l fc trouve. . . . 






hftâtt. Tpm. V, 



Braehycenit. nlgtr , tkoraet rugofo atrlnque fpi- 
nofo , tlytris tuitrcutis pilofs. Ene. ou Hifi. nut. 
des iif. Brachycere. Pi. x. fig. 14. 

Curailio cornuius brtvirofiiis dnereus , tkontce 
elytrifqat fubfpinolls , capitt cormto. Lin. Syfi, 
nai.pag, 618. «'.31. — Maf. Lud. Ulr. pag. (7. 

B*. 16. 

Curtidio conmtus. Fab. Syfi. Ent. pag. ifj. 
a". \^7.—Sptc. inf lom. 1. pa^. I3J. «".137. 
—Mant.inf.tom. i. pag. ito. n'. 1(7. 

Il eft on peu plus grand que le Braelcyche al- 
gérien. Tout le corps eft noir , mais il paroît 
cendré t«uflàtrc par une poutTiére dont il ert cou- 
verL Les antennes font noires , prcfqu: tronquées 
à leur extrémité. La trompe eft courte , ^rolTe , 
raboreufe , avec une petite élévation fur la bafc 
des antennes & fur les yeux. Le coreelec eft ra- 
boteux , anguleux ou épineux de chaque côté , 
k couveti de quelques poils aflëz longs. L'écuJloh 
eft petit fc arrondi pofEétieurement. Le» élytres 
font rabotcufesv elles ont des points aiTez grands 
& enfoncés fur les côtés ; fit plulicurs rangées de 
points élevés. 11 y a fur chaque él^trc deux TaD> 

Îées de tubercules couverts de poils. l.c dcl^iu 
u corps te les pattes font noirâtres. 

Il fe trouve aux Indes orientales. 

14. BrachtcÈxb barbarefquc 

BtLACnrcii.vs harbarus. 

Brachyceras niger thorace fubfptnofo , ttytrit an-» 
gulo duplici trifiato. Ent. O» H- fi.' nat, des inf, 
Brachvcère Pi. i.fig. if, 

Cu/Tu/oi barba rus brevirofiris attr . (hçraet/aA- 
fp':nofo , elylris angulo dapiici crifpaio, LlN. iiyfi% 
«ai. pag. 617. B. 88. 

Curcuiio barèarus. Fa». Syfi. Ent. pag.ijx, 
n", 174. — Spec. inf. tom, i, pag. 134, «". 15I, 
•~M<tnt. irf tom. I. pag. 110. h", ijo. 

Curealio barbants, VtfAÇK. Inf, Cal. pag. ij: 
»'. 67. ~~~ 

Il eft deux ibis plus grand que le Bnehyeire 
algérien. Tour le corps eft noirâtre , ou d'un noie 
cendré. La trompe eft noire , inctincc , alTez grolTe , 
raboieufc. Le coicekt eft raboteux , inégal , un peu 
épineux de cha<)uc"côté. Les élytre» font tabotcufcs, 
fc ont chacune deux lignes longiiudiiia'ct , crif- 
pées. Le dcdbus du corps te les pattes font rabo^ 
teuE. 

Il ft trouve en Afrique , for U côte de Bar- 
barie. 

ij. Brachvcère algérien, 
Bfi.ACHYetM.at algirut. ^ 

Bf«çfyctruf fufcffiiurtiu, , Awvtefp'otfofuh 
A 9 



■J»# 



13 R A 



BEL A 



*-uo , *!ytns tHguh ittflui crifpjlo , fpintfa.Ent. 
«« Hifi. Mf. Jti inf. BKACHTctitE. PI. l.A- K. 
CurcmHo algirn» ircvimfirit tîntrtas , thoratt 
fpinôfo fkUato , tfytris angiJo duplîti fpilwfo, FaB. 
Àlémi. inf. ton. i.ftg. iio.a". *-j*. 

Cet infcAe n'cfl pcut-énc , <iu*uoe Tiriflé du 
prëc^dtnt. linné ne l'a icgardé <]uc comme le mile. 
La principale iiffficncr <]ui le ihftinf^uc , c'elï qu'il 
<(l deux ou trois {bis plus pet t. Tout le corps c(l 
noitâitc. La crompe cfl giolTc , ioctiD^e. On y 
tctnatqitc une retuc code au dellus de chaque 
«Eil.qiii rcir«mblc un peu à une oreille. Le cot- 
cdct cft un peu épiocui , inégal. On V remarque 
un fillon longitudinal à fa piccic rupfricuie. Les 

^trct ODE des enfoncement in^eaus , trr^^iilien , 
& deux lignes longitudinal ci , élevées , ctirpécs , 

.<)ui fe termi:ient poIlciicutcracnE par quc^ucs tu- 
bercules diflinAs, p.cfque épineu Les paiict fout 
légèiemcot ràboccurcs. ^ 

Il k trouve dans Ici ptoviaces mctidionalei de 
L France , en Italie , Tut la côte de Barbarie. 



t<. BsACMTcixi coupé. 
BtMCMTcMtet ninfiu. 

Brjchyctnu fufcii-ciittrtui , thoraet ntttnilaio , 
tiytrh poflict Ttiufit Jtmatis. Emi. om Hifi, nat. 
Jif /n/ SaACHYciKi. PI. i.fg.6. 

Cureuli» returut grlfto-fufcut , tfytrù pt^C€ rt- 
i.t\:i jtatatît. Fai. Spti, inf. tom, i, pag. ijj. 
«', xf^'-^Maïu. inf. um. i. f-ig. lis. n". ijy. 

Il eft un peu plus Ions que le Brackycire al- 
Itétien. Touc le cuipi elT cendré ob te ur. Le* an- 
tennes font couriei , ceadréei , noirci à leur ex- 
tréinîté. La trompe ell courte , alTex groil'c Se ra- 
■boteufe. Les yeui font cacbci foui une peirce éli!- 
vation en forme de paupière. La lêce elf raboienfc, 
d< b Urfjcni de ta trompe. Le ceieclet efl rabo- 
ecux , ar.ondi . (ànt épines. L'écullbn cA imper- 
ceptible. Lci élvttcs font raboicufct , avec que^. 
«■es tignci lenginidioilrs , élevées , dentelées ; de 
ciu(|iie côté il y a une li^ne plus élevée. La partie 
polléiicuic paroit cnmme coupée , U muu: fupé- 
lieuiemcni .Je C|Uc!qu;« dïntl , donc ta plus fupé- 
TÎeure cfl auili la plat ûiJantc. Le dcUbas du corps 
If les pattes font gntàiict. 

Il (k nbuve au Cap de Roaitc-Efpcrjnce. 

17. BaACKTcifti TpcAic. 

Braehyctrus fitfms , ihermt tfylrit^ut gtoiaiù. 
ft. Eut. ou Hifi. nat. 4,i inf. BaAt-HvviKi. PI. 1. 
H- '■ 

Cutimlia frc^um irtvlmfirit fufm , ihorutt to- 
Itc/irii^at t)itl-uloft , Fa». Sp. inf. lom. t.pjg. I54. 



Il tR pin* petit que le Brechycin a^érieti. Le* 

antennes font noires , coartei , avec le dernier ar- 
ticle plus gros , ova'e , très-noir. La trompe cft 
trèt-courte , raboteufe. La tite e(l tabotcofe ^ dif- 
tinâe du corcelet. Les yeux font a<tocidi* , à peine 
raillani. Le corcelet ell raboteux & prffque clo- 
buleui. Point d'éculTon apparent. Les élyttei loot 
prefqne globuleufcs ; elles lout un peu laboicu- 
le* , & ont chacune p1u(ieura langéci de pctitt 
tubercules plut ou moins élevés. Tout le corps 
ainfi que les pattes font noîritres , un peu ca- 
drés. Les cu'liet font tïmples , ùri épines & Tana 
dentelures. Les laifeifont lïlifjfmcs , 8c les artidcc 
font un peu grenus 8c arrondis. 

Il fe trouve au Cap de Bonne-Efféiancc. 

II. BiiACKTCÎai allongé. 

Bn-tCHrcttu» rofiraïui. 

Brac/iyctriii fufus , thorûct tylindrico fitftal» , 
elytrii jpitteSs. Ea[ tu Hifi. nat. cUt inf, Bia- 
cHrcîiE. PI. i.fg. 4. 

CuraUio todraiat irtvirofirii f'fciis , capitt 
tfiorMtjut cyHndn..ii angufiiorihus , efyirii ftjtîc* 
fpinoRt "ÏKX. Sfte.inf tom. I.p'g. 194.1", 187. 
— Mant, inf tom. I. pag. 119. n". 141. 

Le coc^ de cet infeâe ell cendré , noii4cte , 



étroit. Lei antennes fo t à n 



: de la l^ni 



Inngueor 



de la tète , St. inféréet vers l'exircmiti' de la trompe. 
On appetfoit une petite corne en forme d'oiLilIc 
an dcflut de chaque exil , Se un lîllon à ia partie 
rupéiieuic de la trompe. Le corcelet c^ picfqu* 
cylindtique Se lïlloné. les élyttes font cojverrcs 
de tubercules trèi-élcvét , pointus , fur-tout vcts 
la partie poflétieure. Les pattes lonc cendrées , 
obUutes. 

Il fe trouve dani TAfciquc équînoxiale , & «n 
Cap de Bonoe-Erpérancc. 

19, BKACHTcîiti mntiqué. 

BtiAcmrcutvi i 



Brjckjttns tintrtui , ihoraei fpiaofo fut-aio ; 
elytrit tnaritttis. Enl. ou Hifi. nat. dit inf BkA'* 
CHTciaa. Pt. 1. fig. 15. 

I! eft deux fois plus petit que I^; B-jthyc'ti^ 
algérien. Tout le corps ell cendre, la trompe eft 
atlczgrofle, inclinée , «mrârre. On apper^oïc une 
très -petite élévation en forme d'orcill.: au dciTus da 
ycui. Le corcelet ell raboteux , iù\imi , un pc^ 
l'pireux. Les clvtres font prefque p'obui.:uf..t v— ; 
couvertes de tuDciculet élevés , preiijuc é*^>tiicui> 

Il fe trouve en Provence , en Languedoc. 



«le. - 



BrMhyu 



B R E 

^oiafafit, firîato papSath. En:, ou Wfi.ttat. des 
'M*. Bkachtcîki. Pi. i. fig. 17. 

U eft à'peu-ptti de ta gtuideiu du pt^cëdent. 
Tout le corps efl ccndié , plus ou moins obCcnr. 
La trompe eft inclinée , allez gtofle. Le corceiec 
cft arroDili , ciiagtb^. Les ^If trct fooc gk]bnleii{cs. 
KUcs ont des fltics ibrméa par dct points enfon- 
cés, aâêz grands. 

Il fe tiouTC au C^ de Bonnc-Erpérancc. 

BRANCMIPUS. Genre d'infcOci de la Emilie 
Jet Cniftaciî , établi far M. Schxffcr. Voyti 
UoNocLi, Binocle , & Entouostkaca. 

BRENTE , SjuKrtrf.GeiiTe d'inreâes de la 
troifièmc fcâiua de rOidre des Coléoptères. 

Les Brtntti appartiennent \ la famille des Cba- 
ranfôns. Ils ont le corps aioBgé , linéaire , une 
ooiBpe longue, cylindcique , deux ailes cachées 
fÔA des étuis durs , anfin les cuiiTcs Hmples ou 
dallées. Ces icleâes avoicni été placés parmi les 
Cfaara&rons a*cc tefquels ils ont quelques rapports. 
H. Fabiicias les en a Tépaiés dans Tes dctnicis ou- 
nagos , pour en former un genre patciculier fous 
le Dom de Brenmi. Les antennes lÎRipIci , moni- 
Kfbtmet , les didincuent des Charanfons , indé- 
pendamment de la différence qui Ce tiouvc dans 
ta parties de la bouche. 

Les antennes font filffomiei te comporée» de onze 
arâclcs , dont le premier ^ à peine plus long que 
ksaut:es , e(l un peu renflé à Ton eittémité; les 
utrcs font gténus , ptcrquc égaux entie eux. Elles 



B R E ^ t«7 

font bférées à U psitie latérale de la trompe^, 
à quelque d|llance des yeux te de reitrémite. 

La bouche ell comporée de deux mandiboles, 
de deui mâchoires , d'une lèvre inférieure , & de 
quatre antennules. La lèvre fupérieute manqu^ 
etitié rement. Les mandibules font cornées , arquées , 
fimples. Les machoiies font alon^ées , prcfque cj- 
linJriques , velues. La lèvre inférieure eft courte , 
cornée , très-dure , un peu échanciéc antérieu- 
rement. Les antcnnules antéiicuics font coB\poféct 
de quatre articles , dont le protnici à peine ap- 
parent , le fécond alTez gros , cylindrique ; le troî' 
fièmc cylindrique 8t plus petit ; U nuatrième trk».i 
petit : elles font inléiécs au dos uet mâchoires. 
Les antcnnules pofténcures font courtes, féracéei 
& conpofées de ttois aidcles piefqitc d'égale lon- 
gueur : elles font inféré» à la partie antérieure de 
U lèvic inférieure. 

La tète eft alongée , nn peu renflée ; elle Ce 
termine en trompe louvcnt très- alongée Se très mince. 

Les yeux font petits , arrondis i faillans. 

Le corcelet eft plus ou moins alongé. 

Les élytres font dures , de la longueur de l'ab* 
domen , on quelquefois un peu plus lon^acs. Elles 
couvrent deux aîles repliées , membrancttfes. L'écuf* 
fon n'cft point apparent. 

Les paires font de longueur moyenne Les an- 
tétieuics font ptefque toujours plus longues & plus 
groJTes aup les autres. Les cuiflcs font Hmplei 8C 
quelquefois aimées d'une petite épine. 

Ces' infeâes ne fe trouvent que dans les pays' 
chauds. On n'en a encore découvctt aucune cfpM^ 
en Europe. Ib rivent fui les Anm. 




iti 



Sûte déjl' 



n à VHifloire Naturâ{*ia In/iSai 



B R E N T E. 

BRb'NTVS. FjtB. 
C V R C V L I O. l J IX. 

CARACTERES GÉNÉRIQUES. 

Antennes monilifor mes : onze articles y le premier un peu plus long » lenflé i 
Ton excrémicé ; les tucres grenus , prefque égaux. 

Tcce alongée en forme de trompe. 

Bouche placée i reitrcmhé de la trompe ^ pourvue de m andihples , de mâchoires 
& d'aniem'iules. 

Quatre antennules courtes, fétacées. 

Quatre articles aui tarfes : les deux premiers triangulaires ^ le troifième large , bllobé. 



. • 



ESPECES. 



* Cuijfcs fimpUs. 

I • B R E N T E barbicoriie. 

Alongé ; trompt fris - longue , velue ea- 
IcJTfUs , élytrcs alongées , en majfe à leur ex- 
trémité, 

2. B R E N T E affimilc. 

Cylindrique \ trompe noire ^ lijft% luî/ante 
a textrémtté i él^tres avec quatre bandes fer- 
rugineufes. 

^. B R E N T B monile* 

Cylindrique ^ notr\ ély très pointues ^ unif- 
triées. 

^. Bk EN TE brun. 

Brun ; élytres o\*ales , alongées , liJTes. 



« « 



Cuiffes dentées. 



5. Br ENTE Anchorago. 

Linéaire ; corcelet tris - alongé ; élytres 
priées , avec quelques lignes jaunes. 

6. B R E N T E cannelé. 

Noir y luifant; élytres firiées^ avec un: 
ligne Jaune ; tite & corcelet cannelés» 

7. Bren TE nafillard. 

Alongé, cuivreux yCuiJTes de toutes les patt:: 
& jambes antérieures armées dune épin*. ; ély tre^ 
mucronées. 

8. B R B NT E difparate. 

Alongé , brun ; élytres firiées , avec quel- 
ques lignes Jmveu 



Atiu de rintrodaSian à PHiJhîrt Natur^U des InfeStûf 



l»5 



B R E N T E S. (Infeftes.) 
9. Br£nte cylindilcome. -i 11. B a bn te macule; 



Corctiet arrondi , fan noir cuivreux 1 
^■trrs firrugintafts , avtc plajttan lignes 
jamnts. 

10. BiLENTs linéaire. 

Bnut; tin b eorctUt ahagési ilytrtijiriiist 
avtc qutlqua lignes fauves , ft ttxtrimiU 
largt, arrondit. 



Corcelit cuivreux ; élytres bronzées , avtc 
des taches jaunes 

II. Brente bifcont. 

Voir ; ély très (triées , avec des tacAts/amts, 
lijfts. 

i|.^lLENTB nain. 

Noir, linéeirt ; éfytrti hnmti, firiits. 




1^0 



1^ 



B RE 

•.* Cuiffu fimpUi. 

]. Bit ENTE birbicorne. 

B^eSTVS Sarhicornis. 

Brentus cyitndricus rofiro *iongiffimo fubtMS itfr- 
hdti> , clytris tlongato eievatîs. Eut. ou Wfi. mat, 
€Ùs i/ï/Brente. PL l.fig. <. a. & P/. i Ji^. 5. i. 

Bre^tu% harhicomîs. Far, Mont, inf, iom. i. 

Cutcutio barbicomis, Fab« 5yyf. emtom,pûg» 1)4. 
«•.41. — Sp.inf.tom. i.pdg. 171. 11^. tfi. 

Cet infcAc varie bcancoup fonr U (grawkur. 
Ses aincnnes font nctres , de la longueur de U 
moitié de la trompe » composes dr pi^v^ articles , 
donc le premier coure , un peu rcnllé , & les autres 
cj^drioucs : elles . font velues » nuis les poils du 
dcïïbus ibnc plus lones ciue les autres. La trompe 
cft plus lons;ue que les clytres ; elle eft cylindri- 
ose f tant foit peu plus mince au milieu » un peu 
renfiée à Ton eicrcmitc ; elc c(i noire , & cou- 
Ycrtc , en dcllous y de poils fins alTez longs 5c ferrés. 
La tcte eil cylindrique , & les yeux iont ronds , 
bruns & Ciillans. Le coroclec eft un peu plus étroit 
i fa partie antérieure auà fa partie poftérieure i 
U a au milieu an fiUon longitudinal Jutrz .tmfbncéi 
Les élytres ont des points très-enfbacés , oui fbr* 
ment àt% ftiies aflcz ferrées > régoli^es : Ictir ÇR-» 
trémité eft alongée » 8c le bord poftMeur tk ^UtT 
large 9c un peu relevé » ce qui fait pacoitte te poiDôé ! 
prcique en mafle : elles font noires » atec dcoR 
ou trois uches fur chaque, d'un rm^bran-oca 
marqué. Tout le delTous du corps eft noir , 
aYcc quelques poils rouflàtres , courts. Les pactes 



B R E 

puis rinfeition des antennes jufqu'à l'exuéi 
yeux font bruns arrondis , Qillans. La 
prcique cylindricju: , avec quelques poils ro 
très-courts. Le corcdet eft noir » couvert 
qaes poils roullâcres. , très-courts : on y 
fillon longitudinal 'ati milieu. Les élytres 
points enfoncés qui fe ment des ftries très 
elles ont quatre bandes irrégulières » d'ui 
brun » peu nurquécs. L'extr:mité ciî poi 
dépafTe fort peu ' Tabdon.en. Le d^ilous d 
Se les pattes (ont noirs êc ont quelques pc 
(àtres , très courts. Les pactes Iont alFez 1 
Se les cuilTes font fimples , fans ép'nes 3c fai 
lures. 

U fe tcoure dans la Nouvelle-Zélande. 

). Brente mooile. 
Baestus moniUs. 

Brtntus cylindricut ater , efytris ûc 
uniftriatis. F ai. Mant, inf. tom. i. pag. 9 

Il a la fiirme alongée 8c cylindrique de 
dcfis i mais il eft plus petit. Les antennes 
niliformcs » de la longueur du corcelet. L. 
eft noire , cylindrique , ftUonée fupérit 
encre les yeux. Le corcelet eft cvlindrique 
ooir. Les élyt|;es font noires , (ans tacnes 
cuet^ leur extrémité , avec une feule 
thiqae' câié Je la future. Les pattes font 
.les cuiflcii fimt renflées de fans dents. 

-fl/fci^oSTç dans la Nouvelle-Hollanc 

% Srbntr brun. 
BMMMTvf Vrunntus^ 



font noires , afle» loneuts .avec quelques poils BrtmultrUMntus , ehtrîs ovato-ohlong 

rodiàtres , ttcscourts. Les cuifles font hmpUs . fans I tus. Ent. ou Wft, natûr, d€S inf, Brent 
^es 8c fans dentelures. tf- • tf. i. 



es 8c fans dencelures. 
U fe crouve dans la Nouvelle-Zélande. 

Brxnti afllmilé. 
Bmbntus éjpmiiis. 

Brtntus cylindricus rofiro dptce glabro atro , 
efytris femtgineo fubfafciatis, Ent, ou Hift, nat. 
du ins: Brints. PL 1. fg, 6. 

Brtntus ajpmiiis, Fab. Mant, inf, corn, i , pug. 9 f, 

Cufcuiio ajpmi/is. Fab. Syfi, Ent, pag, 1)4. 
ji^. 41 — 5/>. inf, tom, i, pag, 171. n^, 4o, 

Il eft plus petic que le Brtnte barbicorne. Les 
aRtennes font brunes , noirâtres » velues « guères 
flits longues que la trompe. La trompe eft noire , 
couverte de quelques poils rouflàtres , tièscourts , 
Jkpuis la bafc |nfqu*i rialcnion des antennes s elle 
eft cylindrique , Me » od-noiit de luifuite de* 



fg, 3. a. b. 

Il eft beaucoup plus petit que les p 
Les antennes font brunes , moniliformi 
le corps eft brun. Les yeux font ntirs , ; 
faillaos. La trompe eft cylindrique , un 
courte que le corcelet. Le corctlct eft 
alongé , un peu étranglé poftcricurcm 
élvtres (ont lilTes , 8c ont une figure ova 
gee. Les cuiiTes font (ans dents & fans 

Il fe trouve au Sénégal , d'où il a été 
par M. Adanfon. 

♦ ♦ CttiJTes dentées, 

f. Bremtx Ancborago. 

Bmlmhtus Anckoragp, 

Brent us iinearis fimoribus dentaiis , ety 
friatis , tkorace elomeato, Emt. ou Hifi, 
inf. Brimti, PL i. fi* X. a. b. 



B R E 

• Srentus Anchorago» Fab. M^n:, i'j. tcm 
fag, ^6. n^. 5. 

Carculio Anckorago. Fab. Syft, Er^:. r-/ 
«'. i6 —5/7. inf, tom, 1. pjr, lïz. r.\ :. 

Cursii/zo Anchorago longîroftùs ^ femo^ii^L^ 
îstij , Ejyzris flavo-ftriatis y rhorjsi iiorf^T: 
Syfi, na:, pag, 613. /i^. ^6. — -MtJ- -î— - 



« I 



"r^LT"^:- ■ 



ft 
r^"^ 




kU'n, irj, tOT.^ y, /j^g. 175. n . L 



! -:rr.r- 



^ • .' * ■ 

* ■- ■ — »-' ■> «^i ••>« • ■•• 

_ • • • d 

Voit, t^.rj::. r-'j 1. :uj. 






on 9C3 r.^ zozzics czz -1. irjmpc. . — .zr= 1 

jBh:cs, rrrs-aJongcc , -z peu :cnî±r . ;._r:zr ... ., ~ ' .1— — 

CCS in:cr*«^s 5c a i'cx:r^x:ri. Li :rt ::: ^r-Tt^ ' ■**• - -- - — 



f 



■ > llfc.. 



• TB 



SiK. 



:« panes ion: dz i^cTi^-ii" Jnr-"=. ^r szz 
Ttricurcs icnr pîis icrricr nar x= 2==. _t "T 



eiu 

icc; armées d'cne cztzc. i. lt. uuiii.isirr £l ncin. • 
D^s !'au:rc ûx^ !cs j-iiam Ez:ericurc: ;rr- ic ; 
La: èfine. 

L fc crouTC à Cay-^zim , a Sjnsaxr. . aœ iii- 
tlles. 

<• Brente cancelé- 

tÊangis canalizuUzis , "-f*^' Ln-Z'L: /-i^r.-.- irir 
E-fcitij. £nf. o:* hVî. "t-i.'. ii-- ;t'. Ii.î3'rî.. , 

^■- ^- /i"' -• ^- ^- '• 



V. tcflexblc au prc:titn: , ~l3 i cr sons 



^ ■•■ 



X#-Lrrrr ^.-sj 



m 



Xnzu 










»tf c:.'» 




«-•■.;, tî^a\c, poin: dj roi: rcr£z£ a i!;c. tir*- 
ïii=. Le corcclet cft obior.z , tîl-wE:i* a fo pachas 



-:"îu:c. Tou: le corps clt no'^ , ' -t-.rr. Les 

*«V^*"S on', une lian? l«n<yt-uf^ir.i!£ ^î--/» Jt ^^ 



. .j^m tV*'^ Qï^' une ligne longitudinilc u-ine , 8c c< 
\;'*''; ji» *-*'*^ iiw Usuelles on voi: ur.e faite de coin 



crcr^ s. 












C^rzuht àaaaxsïaasfmvm 

H' +• 






3 I n a eft pas fi ai» 



l^' 



A. -'^' V ^-^^^^ Les jambes aniéiieuzes Lonc un pca {Las ■ com dk i 



193' 



B R E 



flrîct pointill^i • Ac qaelqoes Itenes longitudinales, 
hlFcs y clevtcs « fuiivrs. Les jainDe^ artérieures-ronc 
ui»pcu plus grandes ^ue les autres. Toutes les cuides 
Iboc armées d'une petite épine. 

Il Te trouve dans TAmériquc méridionale. 

9. Brentb c}'Iindricome. 
Bâextl's cylindricomis. 



hrentus ftmùrikut dentari» , tkorjct rottmdato 
igro êjuo , ^tris ferrugmeis fiavo fuhftruuis. Fab. 
tant. inj\mn, i. />jf. ^6, n?. S. 



Il refTemble au précédent pour la forme & la 
grandeur. La trompe eft alongéc y cylindrique » d*un 
brun ferrugineux. Les antennes font brunes , une 
fois plus longues que le corcelet » avec les articles 
cyUndriques. Le ctncelet eft d'un noir bronzé , 
briUant , arrondi , lifle. Les ëlytrcs font obtufes « 
ftriées » ferruejneufes , kvec ptufieors lignes courtes , 
jaunes , qui Tonnent , vers la bafe & vers Textré- 
mité , prefqae une bande. Les cuiflcs font dentées. 

. 11 (e trouve dans la Nouvelle Zélandc. 

lO. BftiiiTi linéaire. 
Bifttntrs Ihuûris. 

hrenttu hrunfuus , ftmorihus étntûùs^ , êfytrit 
JlriAtis /2pVo lineatu , êpict fûtundatis fitkclavatU. 
Emt. ou kifi. Mdt. dû Uf. BUENTl. Pi. i.fig. 4. 

s. s. 

Il refcoible beaucoup au Brenu Aochorago. Les 
antennes font moniliformcs , un peu plus groflèr 
Yers Textrémité. La tcte & la trompe font aldTigés , 
lidcs : celle-ci eft un peu renflée à fon extrémité. Le 
coicelet eft alongé» cannelé à fa panie Supérieure. 
Tour le corps eft d'un brun plus ou moins obfcur. 
Les él)'tres font fthées & onc chacune quatre lignes 
longiiudiuales fauves , favair » une à la bafc , alTcz 
kmgae , deux autres courtes au milieu , Se une autre 
vers rextrêmité. Le bout des élytres eft un peu dir 
laté & arrondi. Le «Icflbus du corps eft d'un brun 

Eus foncé que le deflus. Les pattes font de la cou- 
tir du corps; les cuiiles font armées d*unc petite 
dent ; les antérieures font plus groll'cs de plus Ion- 
gtei que les autres. 

Il fe trouve à St. Domingue. 

ri. BitENTt ma:ulé. 
Samstps mêctUtitiu. 



% 



BrtHfus cofort e/0ifgâto ente , t'y tris fiHatts ni- 
ro ànets flavo mûcuiatis. Ent, ou htfi, nat. dei inf. 
acNTi. i^/. 1. fig. 9. 

Il rcilemblc un peu , potir la forme U la eran* 
dcur 4 au Brtntt linéaiic. Les antennes font hlifor- 
ACi, adex loiigues. La trompe eft mioce , plus longue 



BR O 

que le eotcelet. Tout le corps eft bronz< 
(ont noirs. Le corcelet eft cuivreux, ov; 
lilFe. Les élytres font ftriécs , terminées 
& marquées de i]'ielques taches jaunes , i 
Les jambes antérieures font un peu p 
que les autres ; & les cniflès ont une épin 
quée. 

Il fe trouve dans PAmérique mériJior 

« 

11. BaENTX bifront. 

BxiHTus bifrons. 

Brentus femoribus dtntatîs nîger , eiyt 
maculis glaèris fiavis. F Al. M*tn(. inj, i 
96. n?m 9. 

Il reffemble au précédent. L*un des d 
la trompe cylindrique » noire , & les ant 
tes, moniliformcs ; le corcelet purpurin 
lignes longitudinales , noires. L'au'rc fcx 
pc alougéc , cylindrique , un peu renflé 
mité » avec les nundibulcs avancées , ^ 
corcelet noir , filloné. Les ciyrrcs font fl 
râtres^ avec quelques taches lilTes, jaune 
tronquées poftérieurcmcnt , & munies 
piquant. Les cuifles font dentées. 

Il fe trouve à Cayeime. 

I). Brente nain. 
BM.MtrTUS minutus. 

Bnntus fimonius dtntatts , itnearis 
tnsfiriétii nigro hrunmh. Ent^ ou hifi. \ 
Brente. P/. 1. fg, 9^ 

Curculîo mimaut, DlURT. li/^fi. ofi 
P^* 4*. A- î-7- 



l 



n reflèmble an précédent, mais il ef 
plus petit. Les antennes font noires , mo 
!u^ longues que la tète. La trompe cfl al 
indriviuc. La tète eft noire ; les yeux 1 
arrondis & (aillans. Le corcelet eft noir , 
gé. Les élytres font d*un brun ncirâxfc , 
ques lignes brunes , lifTes : elles ont des 
mces par des points enfoncés. Le> pattes 
font un peu plus longues que les auuc& j l 
font armées d'une petite épine. 

11 fe trouve dans la Caroline , la Vir( 

BROSSE. M. CîeofFroy a donné le nor 
ou pelotte fponçicufe , à de petits poiîs ce 
& rudes , qui le trouvent fous les rarf'es • 
infères. C'cft par le moyen de ces hTjfts 
fede peut fe foutenir & marcher fur la 
corps les plus Itlfes & les plus po!is, «lu 
perpendiculaires , pr^^fentent tou)ouis .\i ( 
tes afpéricJs propres à lui fcrvir de ;^oi 
Ccft aioii que Ton voit tous les joui> ic 



B R. U 

tMBtxt aiffmcnt ou defcendrc le loog des^lacei let 

ËBt fines te les plus trsuilparcnccs. Ces poils vus à 
loupe paraiilêiiE crochus à leur ciir^mii^. On ï 
œore donné le nom de iroffii aux pcciis poiU Cetcés 
^ fè troaTenc fur les jambes pofléricures te le yce- 
mict arôde des atfcs des Abeilles , & qui leur fer- 
vent à rtanfpoitcc \a poulSèrc des étamines , pour 
en conlbuite leur gâteau. Voyri Taru. 

BRUCHE, BitacHvs. Genre d'inCcftes de la 
tnifi^me Seâion de l'Ordre des CoUopières. 

Lci Bnichet paroiflcnt appaTtenir à la Kunillc des 
Cliaranfonî. Lcuc tête eft diftiiiâe , déprimée Se in- 
cKoée, Les élyrtes fonc ordtnairemenc un peu plus 
comtes que l'abdomen , 3c recouvrent deur ailes 
vembrancufes , repliées. Les cuiflcs poftéricur*!. font 
trb-groflês, ordinaire ment épiucufes. Les taifcs 
cd£d font compofïs de quatre aiucles. 

te» Bruchgf diffcrent des CharanfoYis , par leurs 
tntenncs Ëlifermes , on peu en fcie , minces à leur 
We ; par le manque de trompe ; pat leur tête dif- 
onûe da corcelec , & par les pattiu de leur bouche. 

Dans les premières édiriont de fes ouvrage* , 
linné avoir placé ces infeûes parmi Icf Dcrmcftei 
fe paimi les Charanfons. Dans les cifirions pof^- 
rinuct. il les a réparés, &: en a écabli un Genre fooi 
k nom de Bruckas. M Geoffroy aïoit donné â c« 
iafedei le nom de Mylabre , qui n'a point été adopté 
fv ks Eniomologiftes qui ont écrit apris laL 

les anienties font filiformes , à peu-pi^t de la 
laagiKur de la moitié du corps. Elles ibot catugo. 
Ces de onze articles , dont le premier cft UA peu 
nnlé ; les iroii fuivaot font pccics , grenus \ les 
Mtrcs font à peu-près égaux entr'eux , Se plus ou 
■MHS en fcie. 

La boDche eft comnoCéc d'une lèvre fupérieure , 
^deux ouodibulei, de deux mâchoires, dune lèvre 
■liÉrieurc , 8c de quatre aocennules. La lèvre fupf- 
jpnK cft eomée , arrondie , ciliée. Les mandibules 
Ht cornées, à peine arquées, un peu comprimées , 
B»duDt« , fans dents. Les mâchoires faut avzn- 
cfci. un peu plus courtes que les aniennules , racm- 
.■ ^OMufcs , bifides , ciliées. La lèvre inférieure cft 
31 acBbtaDculc , arroudie , peu avancée. Les antcn- 
peu plus longues que les pof- 
fotit filihirmcs & compofccE de quatre 
. -Jot le premier eft tris-pecit ; le fécond eft 
ilaloM |c conique; le iroifième eft conique & 
^«H^ÏWïïw court; le quatrième cftalongé, ptcrque 
■•*''■ ï*^ * '"' ""émité. Elles lont infer es au dos 
^^choim. Les amennules poiU'ricurcs font fili- 
couTtcr, compofL-cs de crois articles , dont 
. — . . "tftitès-peiit,&Ies dcni autres font prcf- 
j)W^%>« entt'tUT. Elles font infcrtes à la partie 
,1^ wnSsB femntércure de 1» lèvre inférieure, 

I An!' j? '■'F*''" "i" corcdet par une efpèce de 
|*.Bl(tft inclinée, déprimée , un peu avancée 



B RU 



^9% 



an térien rement. Les ycat font atrcndii , pea faiU 
lans, allez grands &chagiiii/G. Us font un peu échaB» 
crés anti^iieutemcnr à l'infertion des anccnoei. 

Le corcclet cil large à fa patiie poftcrieure , plus 
étroit à fa partie antéiicurc. 

Les élytret ont une forme ptefqne qaairée. Ell«( 
font ord naircment un peu plus courtes ouc l'abdo- 
men , & elles recouvrent deui ."iles ^T-.cmbrancufei . 
tepliées , dont l'infeâe fait fouvect ufage. L'écuJloo 
eft petit , ptefque quarié. 

Les pattes font de longueur moyenne. Les qnatte 
antérieures n'ont rien de lemarquable. Icspofté- 
tieures font plu» longues que celles-ci. les euiflcs 
fonc grolfcs. comprimées, ordinairement dentées. 
Les jambes font quc1qucfi>is arqu-.es. Les ta r fes de 
tontes les pat es font alf.z larges, & compoféci de 
quatre arriclcs, dont les deui premiers (ont trian- 
gulaires ; le ttoilÎL'mc bilobé , plus large que les 
autres , muni en deObus de poils en forme de orofTs ; 
le quatrième eft alongé , alfez mince, uo peu arque* 
& terminé par deux crochets. 

Les larves de ces infefles ont le corps allez gros , 
renflé , ^qué , très-court , compofé de pluJïeurs an- 
neaux peu diftio As. Leur tét'e cft petite , écaillcufe , 
garnie de mandibules très-dures, tranchantes. Elles 
ont neuf ftigmatcs de chaque côté, par où s'intro- 
duit t'wr néceflâiie à leur vie. 

C'cft dant cet état de larve que les Bnuket ezer- 
cent tant de ravages fur les diiFérentcs graines de 
U plupan d«- plantes légumineufes & de quelques 
irUlH a BSyou : particulièrement dans les Fèves , les 
Lentilles . les Vefles , les Pois ; dans les graines du 
Gléditfla , du Tbéobroma, des Mimofa , Si de pk- 
(îeurs efpèccs de Palmien. La larve paûc l'hiver 
dans la graine , donc elle confomme une parcie de 
la fubftance intérieure , s'y change en nymphe au 
commencement du printemps , ou même avant la fin 
de l'hiver , & l'infcâe pathût en fort au pnntemps : 
avant de fubir fa métamorphofc , elle acul'attcn- 
don de fe ménager une ilTiie , en rendint , à un cer- 
tain endroit de U graine , l'écorce ou la peau cxii- 
ticure fi mince , que le moindre effort fuffit pont 
la petcei. Dans fon dernier état , la Bnuke ne fait 
plus aucun tort aux graines ; elle fréquente les fleurs 
ou différentes plantes , & chetche à s'accoupler. 
Après l'accouplement , la femelle revient fu: les jeu 
nés filiqucs, furksgouffes prêtes à fe former, pour 
y foire la ponte. Elle ned'pofe ordinârementqu'ua 
œuf dans chaque graine } cependant on trouve quel- 
quefois deux de ces larves dans des ftves de marais. 
Ces infeâcs ne font pas communs en Europe j on 
■en trouve cependant quelques efpèccs uès-répaH- 
ducs dans le midi de l'Europe & aux provinces mé- 
ridionales de la France: on les rencontre toujours 
plus rarement en avançant vers le nord. Dans no« 
contrées , ce font particulièrement les fèves , les 
( içniillcs , ûi Poil Se toutes Ici efpèces de \tSkt , 



«9* 



BRU 



Îni Potu le fini txfottt in> raragn de cet larrei. 
'eaveloppc ewtét eare de en lëgumci ne muiifcAc 
en aucune maniti c le fc|oui de U larve i Bt (]uel- 

ÎjueibU en ouvrani un Polt on une Jc*e , on eft 
utprii de nouvcT , au milieu d'un Tuide alTez confi- 
durable , l'inrefic pufaic inorc , n'ayant ya fans 
doute Ce pratiquer une ouverture, ijttnmc Us déeâti 
«{u'occafîonncnt 1m Brviktt font plui patliculiete- 
ment au détiim m de la culture & de la nourriiuie 
du peuple , on doit eue d'autant plut ja'oux de 
trouvet dei moyeni piopiei à Ict (Httuirc. Un des 
Boycns fut duute les plus cficucs, doit tac de 



BRU 

plofigerdanl l'etit bonîIbnicIcidiffffcntetremeBta 
qu'eiïci attaquent . dis que 11 reeolte n cft Aitc 
Mais il faut occéjîàiicmcnt les toutes (bamctnc fc 
cette immerfion, pout faire p^iit [ ouïes les Iwct 
c]ui y ibnt tenfctmécs, Sf dHtuirc cntiitemeat !• 
propaftacioB d'une famille auQî nufibic. On poumiic 
a (Il faire éproaver à ecs ligiim» une cbalcur im 
quarante à quaranic-cinq deer^i dans un fout : ctn« 
chaleur , Tanj les altérer , luffiruit pour la deflruc- 
tion de la larve. On fcni bien que ces deui moyc ns 
ne doivent pas fc ptatiquei Cui Ki graines dcAin^ 
à la reproduAîon. 




•H 

Suite dtTTntrôdûSioh i^THiflôirè NatUrtUe desIn/eSeîi^ 



se 



È. 



^95, 



■ ■^ '^r^ 







BRUCHE. 

B R U C H U s. L I If, F A S» 

MTLABRIS. Gkovt. 

CARACTÈRES GÉNÉRIQUES.» • 

r EN NES filiformes , un peu en fcie, compofées de onze aitides; fécond, 
le & quatrième articles petits & grenus. , 

he munie d'une lèvre fupérieure , de deux mandibules (impie* » de ' don mâ- 
bifides , d'une lèvre inférieure « & de quatre antennules. 

nnules filiformes: les antérieures quadrîarcicuIéeS| plus longues; les pofté- 
criarciculées» 

inclinée j diftinâe* 
re articles aux tarfes: les deux premiers tri ingulaires -^ lé troifième biloW. 



ESPECES. 



R u c H i du Palmier. 

éc ; cuijfis pofiéri tares renflées , préf- 
ets ; jambes arquées» 

RUCHE épineufe. 

tre; antennes filiformes; corcelet & 

pineux. 

RUCHE des ombelles. 

Uufe , grisâtre en-dejus , cendrée en- 



Iruck b du Pois. 

^itrt; élytres ftriées , avec audques 
^a; anu^ blanchâtre^ avec deux 






5. B R u c H B difTorme. 

Brune ; couverte d'un duvet cendré ; cuijfes 
pojiérieures avec une épine dentelée. 

6. Bruche de i'Âcacîa. 

Brune ^ couverte d'un léger duvet cendré ; 
etytres firiéts , de la longueur de (abdomen. 

7* Bruche ferrugineufe. 

Ferruginçufe ; antennes noires ; élytres 
noires , avec la bafe & la future fimigineuf es. 

m 

8, Bruche bofTue. 

Globuleufe ; corcelet bojti^ bitfiberculé; 
élytres raboteufes » avec plufieurs tubercules. 

9. fifiucHi da Gléditfîa* 

Brune ; antennes noires ; éfytres ftriées , 
de la longueur de f abdomen. 







^ 



SytH A rimt^éÊMùn à l 



Kmriik 4ks lAfiBu: 



BRUCHES. ( Infcâes.) 



19. Bruche da Cfte. 

Ifoirt , fans taches ; cuiffts pofiéi 
fmpUs. 

20. B BU c H 1 abdominale. 

Noin ; abdomin cendré ^fans taches ; 
antérieures tefiacées. 

IX. Bruche des feoiences. 

Notre ; ba/i des antennes fir jambes 
Heures rougeâtresi cuîffes poflérieures 
fiées , fimples. 

11. Bruche rachetée. 

Efytres poîntWéeSj tefiacées , avec des 
noires ; anus grisâtre , avec deux points 

!)• B R u c H 1 du Minofa. 

Tefiacée ; éfytres prefque ftriées ; 
pofiérieures munies tune dent atgué. 

Z4. Bruche ceftacée. 

Tefiacée i tête noirâtre ; élytres fi 
cuijfes pofiérieures fimpies. 

i5« Br ucttE fecraricorne. 

Grisâtre^ tsvec des taches noirâtres^an 
peâinées , plus longues que le corps. 

16. Bruche peAinicorne. 

CtnJrée; élytres noirâtres ^ avec une tache ^ Fauve cendrée ^ antennes en f ci e^ de l 



la Bruche da Cacao. 

Oh/carif mélangée de grisâtre. 

II. Bruche dentelée. 

Obfcure ; éfytres de la longueur de t abdo- 
men; cuiffes popérieures renflées ^ dentelées. 

IX. Bru che ondée. 

Noire ; éfytres noirâtres , mec trois ou 
quatre bandes ondées , blanches. 

I j . Bruche du Théobroma. 

« 
Efytra grisâtres^ tachées de noir ; pattes 
rougeâtresi écufon blanc. 

I4« Bruc HB pale. 

Tefiacée pâle ; élytres firiées , di la lon- 
gueur de r abdomen ; cui£es pofiértiures ren- 
flées , dentelées. 

15. Bruche marginale. 

Noire ; éfytres cendrées 1 avec trois taches 
noires , convexes. 

16. Bruche anale. 

Terrugineufe \ élytres noires œC extrémité ; 
anus noir^ avec une ligne blanche. 

17. Bruche biponâuée. 



notre , oculée ^ à la bafe. 

I S. Bruche des graines. 

Noire i éfyeres avec quelques points Uancs ; 
cutjfts poflérteures utudtntées. 




gueur du corps. 

17. Br u ch e ruBpède. 

Noire , couverte dun duvet rriiâtre 
tenues & jambes rougeâtra ; cuifes poftér 
renflées , fimples. 



BRU 



Qi» éa 

tfs BaBns. 

fufcm^inirens y fcmorihus poflich ïncraf- 
prtffis fMidentaùs , tihiis incurvis. Ent. 
f, des inf. Bruche. Pi.l.fig. i. 

• Ba^is efytris lâvibus , corpore fubin^ 
on^ pùfiicis ovatis. Lin. Syft. aat^pag. 

es Baâris , oèfaiete tomentsfus fuhinca* 

nuis filiformilms , tlytris Uviufculis , /è- 

ifiicis gibhofis. LiN. Amœn, acad. tom. 6. 

Ji<>. 6. 

Uifi. toi. 170* 

r Baâjis. Fab. Mant. inf, tant. i. p^g^ 

r BaBris. Fuesl. Arckiv. Coleopt. pag. 
sab. 10. fig. ii« 

très-grande. Les antennes font noirâtres , 
1 fcie , de la longueur de la moitié du 
tète eft inclinée ^ noirâtre antérieurement^ 
odérieureoient. Tout le corps- efl noir , 
xrt d'un duvet très-court , cendré. L*é- 
: petit , coupé , prefque échancré pQ(ké- 
t. Les élytres font de la longueur de Tab- 
lies ont des ftries régulières , formées nar 
i enfoncés. Les cuiiTes po(lérieures (ont 
:s , un peu comprimées , avec deux petites 
ne vers la bafe , & Tautre vers l'extrémité. 
es font arquées & prcfque dentées à leur 

ouve dans l'Amérique méridionale s il eft , 
Dun à Cayenne. * 

c de cet infère fe nourrit de Tamande 
ce de Palmier nommé à Cayenne Counana. . 
rueufis. Lin. 

JCHE épineufe. 

tus fpirtcfytt 

ts antennis fiiiformihus , thorace clytrisque • 
Fab. Syp, ent. pag. ^4. n^, i . — Spec. inf. 
oag, 74. n°, I. — Mant, inf^ tom, 1, pag. 

l. 

andibules d<cct infeéle font avancées. Les 
font filiformes , de la longueur de la moi-- 
orps. Le corcelct eft arrondi , plus étroit 
rcmcnt , grisâtre , muni à fa partie fupé- 
c trois épines élevées, pointues. Les élytres 
fes, prefque de la longueur du corps, mu- 
uuctqaes épines élevées^ courtes. Les pactes 
îubus du corps fonc gris. 

fc trouve à la Jamaïque. 

Ui3cHi des ombelles. 
wc«u« umbeliatarum^ 



B $1 U T91 

' BfÊûknÊ fihuumofiis pfiprM pifau » JAttu cine^ 
rtus. Fab. mant* inf. tom^ u pûg. 4^. n^* )• 

Elle eft afTex grande. Tout le corps eft céuyert 
d'une pouflière ecatlleufe grisâtre en defTns^ ceù* 
drée en deflbtts : il eft làns taches , mais il devîei\c 
noir avec l'âge , par la peru de la pou(Cère écai]p 
leufe* 

EUe fe trouve fur la côt« de Barbant j sur )es 

fleurs en ombelles. 

4. Bbux:hx du Pois. 

Bruchvs Pifi, 

Bruchus/u/cus , cinereth'tubuUfiu , ttytris ë/io 
punBatts , abdominis apice albo , punàis duoiits 
nigris. Ent, ou kift. nat, dès i/s/I Bruche* pL i. 
fig. I. a. b c. 

Bruckus Pifi efytris gnfeis cibo puaâatis, poiiçt 
albo maculis binis nigris. LiN. Syft. nat, pag. 60^. 
«o. I . — Mus. Lud. UL n*. j f . 



/ é 



Bruchus Tifi. Fab« Syft. ent, pag, 64^ /x®. 1, 
Spec, inf, tom, ï*pag, 74. «°. i.— Miinr, inf, tom, 
lé pag. 41. A®. 4, 

MyUbris fufca , einereO'neiaiofa , abdominis 
apice cruce aiba. Geoeb. inf, tom. i« pag, aiy* 

*n^. I. pi. A' fy'9* 

Le xnylabie à croix blanche. Geoff. ib. 

Bruchus rdgro-fufcus , macuiis viUofis fparfis mL" 
befientibus , abdominis apice albo maculis biais 
wgris, Deo. Mim. inf, tom. $>pag. 17 8, n^. i, pi. 
lé. fg. 3- 4. 

Bruche d'un brun noirâtre , à taches TeloQS d*im 
blanc fale , donc le derrière eft blanc avec dtfuz 
taches noires. Dec. ib, 

Curcuiîo Piforum, Lin. Amœn. acad. tom. 5. 

P^g* 547- 

Dermeftes Piforum. tlN. Syfi. ofit. edit. to, 

pag, 35^. 

f 

Bruchus America feptentrionaUs^KAj,H*Jt. Amaf, 
tom, 1. pag, 195. 

Laria Salicis. Se OP. Ent. car, n^. 6^, 
Bruchus Pifi, ScHU anck. EnumMnfimuftr, n^, i ^o. 
Mylabris crucigera. foptiC. Ent. par, i. pag, 

III. /2*». I, 

Bruchus Pifi, Vill. -£/«• fom. !• p, 170. ««. !• 
Ledermui-l. Obfçrv. micrçf pag. ips.tab.io^. 

Tout le corp& de ce petit inftâe eft noirâtre , 
plus ou moins couvert de petits poils cendrés , qui 
le font paiohre nébuleux. Les antennes font pre(qie 
de la longueur de la moitié du corps. Les quatre 
premiers articles font petits Bc rougeâtres j les atiCfcs 
font noirs, égcuix^éntr'eux. Les élytres fonc plè« 
courtes ^^aeTabdomen > ftriées^ parfemées de petns 
f oints btanes. -On remarque on point blanc à la 
partie poftéricur c du corcelet >. gc imc. petite épiÎK. 



l> 



^^ 



Satê A nmfûéÊKûm à l 



NéMrtlk 4ks lAfiOa: 



BRUCH£S.( Infcâes.) 



la Buveni da Ctcao. 
OhfcuTî^ milangéc de grisâtn. 
II. Bbuchi dentelée. 

Obfcurt i éfytrts de ta longueur de (abdo- 
men; cuiffes pofiérieures renflées » dûiteUes. 

IX. Bnu cHi ondée. 

Noire ; éfytres noirâtres , avec trois ou 
quatre bandes ondées , blanches. 

I j • Bruchb du Théobroma. 

Efytres grisâtres^ tachées de noir ; pattes 
roageiiresi écisfoa blanc. 

I4« Bruc HB pale. 

Teftacée pâle ; élytresftriées , de la lon- 
gueur de r abdomen ; cuijes poftéraures ren^ 
fiées , dentelées. 

15. Bruc II B marginale. 

Noire ; éfytres cendrées 1 avec trois taches 
noires , convexes. 

16. Bruche anale. 

Terrtigineufe \ éfytres noires mt extrémité ; 
anus noir^ avec une ligne blanche. 

17. Bruchb biponâuée. 

dnitéci éfytres noirâtres ^ avec une tache 
notre , oculéc ^ à la bafe. 

1 S. Bruchb des graines. 

Notre ; éfytrts avec quelques points blancs ; 
cutjis pofiériêura uoidintéa. 



19. Bruchb da Cifte. 

Noire , fans taches ; cuiffes pofl 
fmpUs. 

20. B RU c H B abdominale. 

Noire; abdomen cendré ^ fans taches 
antérieures teficcées, 

II. Bruche des femences. 

Noire ; bafe des antennes fir jambe 
rieures rougeâtres; cuiffes poftérieur 
fiées , fimples. 

ii« Bruche rachetée. 

Efytres pointilléeSj tefiacées , avec de 
noires ; antàs grisâtre , avec deux point 

%}. Bruchb du Minofa. 

Tefiacée ; éfytres prefque priées ; 
poftérieures munies dune dent atgué, 

Z4. Bruche teftacée. 

Teftacée; tête noirâtre ; éfytres 
cuijjes poftérieures fimples. 

15. Bruche fecraricorne. 

Gr/sâtref avec des taches noirâtres\a 
peâinées , plus longues que le corps, 

16. Bruche peAinicorne. 



^ Fauve cendrée \ antennes en fcie » de 
gueur du corps. 

ly. Bruche ruBpède. 

Noire , couverte iun duvet grisJtr 
tennis & jambes rougeâtra ; cuiffes pofii 
renflées , fimples. 



BRU 

iQi» éa Palmier. 

wtfs BaBns. 

\s fttfcm^ininns y fcmorihus poflich htcraf- 
nprejfis fubhidentaùs , tibiis incurvis, Ent» 
at. des inf, Bkuche. PLl*fig> i. 

ts Barris efytris iâvibus , corpore fubin^ 
moribus pirfiùis ovatis. Lin. Syfi. aat^pag. 

fies Baâris , oèfalete tomentsfus fuhinca'^ 
ennis filifsfrmibus , tlytris UviufcuUs , fe- 
oo/Hcis gibbofis, LiN. Amœn, acad. tom. 6. 
. Ji«. 6. 

Hifi. toi. 170* 

%s Baâris, Fab. Mant, inf, tom. i. p^g. 
•• 
\is BaSris. Fuesl. Archiv, Colcopt. pag. 

\. tab. 2,0* fig. ii« 

!l très-grande. Les antennes font noirâtres , 
en fcie , de la longueur de la moitié du 
1 tète eft inclinée , noirâtre antérieurement^ 
podérieureoient. Tout le corps- efl noir , 
ivcrt d'un duvet très-court , cendré. L*é- 
ft petit , coupé , prcfque échancré pQ(ké- 
nu Les élytres font de la longueur de Tab- 
elles -ont des ftries régulières , formées nar 
es enfoncés. Les cuiiTes podérieures (ont 
Tes , un peu comprimées , avec deux petites 
iine vers la bafe , & l'autre vers l'extrémité. 
bcs Ibni arquées & prcfque dentées à leur 

Touve dans l'Amérique méridionale s il eft 
imun à Cayenne. - 

rve de cet infère fe nourrit de 1* amande 
»èce de Palmier nommé à Cayenne Counana. 
ûneeafis. LiN. 

LUC HE épineafe. 

:hus fpirtcfyt, 

ïus antennîs filiformibus , thorace clytrisque 
, Fab. Syfi, ent. pag. 6^, n^, i. — Spec. inf, 

pag, 74. n^, I. — Mant, inf tom, 1. pag. 

l. 

tnandibules de cet infeéle font avancées. Les 
es font filiformes , de la longueur de la moi- 
corps. Le corcelet eft arrondi , plus étroit 
:utcmcnt , grisâtre , muni â fa parcie fupé- 
de trois épines élevées , pointues. Les élytres 
^fcs, prelque de la longueur du corps, mu- 
c auclqaes épines élevées, courtes. Les pattes 
Âcubus eu corps fonc gris. 

It fc uouve à la Jamaïque. 

hli^cHE des ombelles. 
*WCHV« mbellatarum. 



3 ^ U r^t 

' BfiÈAhitâ fihtéumcfiis pfiprM grifau , Jiitttê ciiU'» 
rtus. f AB. Aant. inf tom^ u pag. 41. n^. )• 

Elle eft afTex grande. Tout le corps tfk céureit 
d'une pouflière ecatlleufe grisâtre en defTns^ ceù* 
drée en deflbtts : il eft £ms taches » mais il deviet\c 
noir avec l'âge , par la perte de la pou(Cère écai]p 
leufe. 

EUe fe trouve fur la côt« de Barbant j sur les 

fleurs en ombelles. 

4. Bbux:hi du Pois. 
Bruchvs Pifi, 

BRUCHusfufcus , cintreo^nehulofus , ttytris ëlio 
punclatts , aidominis apicè albo , punSis duoiits 
nigris. Ent, ou kift. nat, dès 1 a/ Bruche, pi, i. 
fig. i. a, b c. 

Bruckus Pifi efytris grifeis cibo puaâatis, poiiçA 
albo maculis binis nigris. Lin. Syfi. nat, pag. 604. 
«o. I . — Mus, Lud. VI, n*. ^ f . 

Bruchus Tifi, Fab. Syft, ent, pag, 64. /i*. i..;r- 
Spec. inf, tom. \*p^g* 74. «°. i.— îtftf/îr, inf tom. 

^•P^g' 4»» «®. 4» 

Mylabris fufca , einereo-neinlofa , abdominis 
apice cruce aiba. GEOrr. inf tom. u pag, ai7« 

«^ I. pi. A' fy'9* 

Le xnylabie à croix blanche. Geoff. îb. 

Bruchus nigro-fufcus , maculis viUofis fparjis «/• 
befcentibus , abdominis apice Mo macuiis binis 
wgris. Deo. Mim. inf tom. s»pag. 178. n^. i, pi. 
lé.fig, 3. 4, 

Bruche d'un brun noirâtre , à -caches Teloes d*im 
blanc fale , donc le derrière eft blanc avec daax 
taches noires. Dec. ib. 

Curcuiîo Vi forum. Lin. Amœn. ncad. tom. 5. 

P^g* 547. 

Dermeftes Piforum. tlN. Syfi. nfit. tdit. to. 

P^g: 35^. 

BruclmsjimericAftptentrionaliSé%Ki.u*Iu Amtr, 
tom, 1. pag, 195. 

Laria Saiicis. Scop. Ent. car, n^. ^3. 
Bruchus Prfi. ScHB aNck. Enum^nfimufir, n^i 5^0. 
Myiabris crucigera, FouRC. Ent. par. i. pag, 

III. 72®. I. • 

Bruchus Pifi, Vill. Em. tom. i.. p. 170. «<>. i« 
Ledermui-l. Obfcrv. micro f pag. 19$. tab. rot. 

Tout le corps- de ce petit infèâe eA noirâtre , 
plus ou moins couvert de petits poils cendrés , qui 
le font paioîcre nébuleux. Les antennes font prefqie 
de la longueur de la moitié du corps. Les quatre 
prctBiersatticUs font petits 5c rougcâtres } les atitfcs 
font noirs ^éjrcuix^éntr'eux. Les élytres font plè« 
courtes que l'abdomen , ftriées^ parfemées de peths 

(f oints bhuics. On remarqué un point blanc à la 
partie poftéricur c du corcelet >. gt fine, petite épiÏK. 



/ é 



i 



tpS B K U 

ie chaque'c6:^. L'échIToq cTl petit ft freCupie tpùti, ' 
L'estrémicë ic ribdoaicu clî Uanchàtrc , avec JeuE 
peiiccj caches noirci , avaiM. Ln paiccs Coat noùâ- 
tres , avec les jjnibci & urfct antcrieurs, rougeâ 
très. Lct cuil'ci ponéncuTM foni peu tenfléci , te 
munici ifmnc épine. 

Elli; fc tiauvc en France , en Allem^ne , en Iia- 

Se.. en Eloigne , <Luii rADiéri(]ite rcptCDtiioiule , 
ir rei fl!un. 

Lalar»cvit dans l'itit^ricut des P«», des Lcntil- 
let , des Geflcs , dei ïcves , flc de toutes Ict erpcces 
de Veir«. 

5. BitDCUi dif&tme. 
Bjtvciiift difarmis. 

Bntchai fufco cinftto^utvanut ,ftmcriiui pojl'- 
eit incrùfjiis .fpina trrâa iaji aentafjt. Eut. ou àijl. 
ont. deiinf. Bkl'cui. l'I. i.fg. ).•'■'. 

£!1ee(l deuifois plus grofTeque ItBnu/ii duTois. 
La tiic eflcendice. Le corcelec cJld'un biun noi 
tïitc , couvcit d'un duvet ccndié , irït Miroita (» 
partie intccieurc. L'éculTon cfl très petit & trian- 
Kulaite. Les élyctcs font latgcs , aplaties , un peu 
plui eojitcï que rabdomeu , mvquccs par des Dries 
pginùUecs i eUcs l'oot noir» , plus ou moint cou- 
Tcttïs d'un duvet cendre Se (oufiâttc. Tout )e dcC- 
fous <lu corps c(t d'un brun noiijtic , êc cuavert 
d'un duvet ccndrt. Les quatre pactes aoEmcurcs 
fout rcrnigincufci- les pediTieures font brunes , 
cendrées i tes culITes Tout renflées & irntécs d'une 
épine alTez pandc . aiguë , dentelle i fa baie pof- 
terieure ; les jambes l'ont un peu arquées , le termi 
mict fit une épine. 

Elle fe trouve au ScD^gal , & m'a été cominuol- 
^uce par M. D<ntic. 

€. Bavent de l'Acacta. 
Bnt^hut Roiinu, 

BmcAuj c^jldntiu timerta - Jqusiwfitt , tlytrlt 
f fictif hngitu^itt Mdominiâ. Eiu. ou kif, ntt. dtt 
inf.BtiVcHt-Pl.i.Jig.4.a.i. 

Bnekiu ^giobitixr f^fio mitiéului , etytri» vix 
siào-nint trtviorkiu. F*a. 5^. ïnj'. tom. 1. pag. 
7J. B". |. —M^Ht, iitf. tom. I. pag. 41. «*. j. 

Elle cA uoe fois plus j^andc que la Bruthi du 
fo-s. I es antennes font u'un brun marron , de la 
longueur de la aïoitiv' du corps , prcfijuc en fcie. 
Ti^ui le corps ell d'un brun cliarain, recouvert de 
poils courts, cendrés , un peu louftâtrcs. Lcsyeui 
foDt noin, L'éculTon eft petit, prcrqu* quarté, on 

Îicualon^c Let elyne; «nttlcf llrict pointiUécs , Se 
ont a peu pris de la longucor de labdvmen. Les 
cuiiTcs ppllctieurct lont ait • peu rcaflécs , fani 
épines Se Cua dcntclurct 1 k» jwibct fgw KnMaép 



BRU 

Elle fe trovve dans T Amérique fcptciitr 

La larve vit dans la fubUancc des grain 
Acacia, RoUaiii pftiubmcacîa. 

7. Bkdchi lêtrugineufe. 

BaocMO* fcrragintus. 

Bmckui firnigiiitui , anttnniâ aigris, 
grit haR futuraqu€ ftrrugintis. Eut, ou 
étt inf SatrcHi. Pt. i.fg. j. 

Set anrennet font noires, plus courr 
moitié du corps , avec la bafe du prcm 
(errupineufc. La tète fil fe.rugineufe, ave 
noirs, un peu faillans. Le corcclet , î'ifcu 
le corps en deffout Se les pactes fqnt fc 
Les élytrcs font noires, avec la bafe, la 
un peu du bord cicérieur , ferrugineui. 1 
podérieuics font un peu reoll^cs, fans 
fans dentelures. Les jambes tom un peu 

Elle fe trouve à Cayeime , d'au cUc a 
rée pat M. Gautier. 

3. Bkdche boffue. 

BhvcHvs giiiofiis. 

Bruchut tkoract gibiofo euprto , ttvl'îi 
htraïUio-fpinofii. hnt.oitkifi.nar. dttinf. 
Pl.,.fg.€.a.k. 

JSrutkui gihbojus. F*b.. Gih. irf. mjnt. 
^Sp. inf.iowt. i.ptig. fj. b''.4. — AIji. 

Le corps de c< 
antennes manoULnt. 
cotce!ec;clIceftcou< 
Uifans. Les yeui font noirs. Le ijicclec 
tr:, mais couvert de poih courts , cuivicu 
il eft rc'evé St comme boffu . on apperçoi 
une grande élévation hiH>ic. L'écullon c: 
laite, mais en fcni iiiveile : la pointe ï'< 
peu dans le eorcelet , Se U pasiiè poftérieu 
pée droite. Le» éljtrc» font ttïs-rabote 
ont des tubercules ittégnlicn , élevés , Oc 
d'un noir cuivreux. Tout le deifous du 1 
panes font d'un noir cuîvreui. Les taifcs 
pofésde quatre pitces.dont deui aâêz lar 
gulaires, & la iioifitmi biidc. 

Nous croyons que cet infcAc poitrioit 
genre , pat des caradètes qui lui lont pro 
qne nous ne pouvons développer co^l 
n'ayant fous nui yeui qu'un inieâv très 

Elle fe tiQuve dans l'Amérique fcpten 

f. Bkuche duGlédttfia. 
BtOCMVt GlU-ifiê, 
BncAuj tlytrii flriatU lon^tmitnt 
(trforr pieto , Mnttnntt nigrU. Emi «a k- 
I ifif. BautHl. Pi. l-fi-r i-h 



infcâe eft prefqiif e}ob 
. La tète elt i.'!* ne 



BRU 

Glcditfié. IxN. 5y/?. naii pag, éo$, ' 
/ GlcStJU* LiN. Amœn* acad, tom. 6* 

prcfque nue fois plus grande que la 
Pois. Les antennes lonc noires , en fcie , 
5 courtes que le corps. Tout le corps cO: 
: , brun. Les yeux lont noirs. Le corceict 
1 , légèrement couvert d'un duvet cendré, 
iculTon efl petit 6c prcfque quarré. Les 
t ftriées, & couvertes d'un duvet fin, 
court , cendré obfcur. Les cuiiTcs pofté- 
: renflées, & elles ont des crénclurcs vers 
lité inférieure ; les jambes font un peu 

cuve dans TAmérique feptcntrionale. 
vit dans les graines du Gléditila. 

CHE du Cacao. 

fs Cacao, 

corpon fufco , grîfeo , macula to, Fab. 
mg, 64. /i°. 4. — Sp. inf, tom, i. pag, 
— Mant.inf. tom, i. pag, 41. n9, 8. 

emble un peu à la Bruche du Pois ^ mais 
peu plus petite. Tout le corps efl obfcur 
de grisâtre. 

rouve dans l'Amérique méridionale j aux 
Cayenne. 

fe nourrit dans le Cacao , Theobroma \ 



UCHE dcntc[ée. 

VI fcrratus. 

t fufcus , dytris lêngitudine aldomîms , ■ 
fofiicis ferratU. Eiu. ou hift. nat, des 
}ii.Pi. i.fig. 8. fl. ^. 

H à peu-près de la grandeur de la Bruche 
û. Les antennes (ont noirâtres ^ un peu en 
U longueur de la moitié du corps. La tête 
«re. Les yeux font noirs. Tout le corps eft 
{^Tcmcnt coQvert de poils courts ^ cendrés 
• les élytres font de la longueur de Fabdo- 
ont des ftries très-peu marquées. Les cuifTes 
•vcs font renflées , & munies de dentelures 
^^ inféncutc. 

fc trouve au Sénégal , & m'a été donnée par 
*oy de Villeneuve. 



B R U 



B^ocHi ondée. 

'«HVi \Lniatus. I 

"^^ ^^gydytTÎs fufcis : ftrigis undatis aiUs. 

* * grandeur moyenne , noire ^ fans racbç. 1 



Les élytres font llfles , noirâtres, avec trois on qua- 
tre bandes blanches y ondées. 

Elle (e trouve en Afrique , fur les fleurs* 

DaucME du Théobrcma. 

Bru CHUS Theobroma, 

Bruihus clytrls canefcentîbus nigro punHatîs , />«- 
dibus antlcU rufis ^f^utel o albo, LiN. byft,nat, pag, 
605. «*. 1. 

Bruchus Theobromx elytrls grrfcis nigro macu^ 
iatîs , pedîhus rufis , fsutellu alSo. Ir ab. Syft. Ent» 
pdg, 65. 7z®. f. -^ Sp. inj\ tom. t. pag. 75. n**, 7. 
'^^Mant, inf, tom, 1. pag, 41. n^, ig. 

Elle efl un peu plus petite que la Bruche èw-Voîti^ 
Elle cfb noire , nuis couverte a un léger duvet blan- 
châtre. Les ély très ont des points oblongs, noirs , 
qui forment prefque des bandes. L'écuffon eî^bîanc. 
Les pattes antérieures , & la bafe des antennes fonc 
rougeatres. Les cuiil'es poftcrieures font un peu ren- 
flées & munies d'une dent. 

Elle fe trouve aux Indes orientales. 

La larve fe pourrit des graines d'une efpècc de 
Theobroma. 

14. Bruche pâle. 

BruchU4 pallidusp ^ 

Bruchus paîlide teftaceus , elytrîs Jlrtatts ionghtt" 
dîne abdominis y femàribus pojiîcis Jerratis . Ent, au 
hifi.nat.des inf. Bruche. Pi. x.fig,^, a.b. 

Elle eft un peu plus petite que la Bruche du Pois« 
Tout le corps eft d'une couleur teftacée , pâle. Les 
yeux feuis (ont noirs. Les antennes font de la lon- 
gueur de la moitié du corps j & un peu en fcie. 
L'écuflon eft petit & prefque ouarré. Les élytrcs font 
de la longueur du corps 5c légèiemcnt ftriées. Les 
cuiffes poltérienres (ont renflées & dentelées à leur 
partie inférieure : les jambes font arquées. 

Elle fe trouve au Sénégal, & m'a écé donné.cpar 
M. Geoffroy de Villeneuve. 

15. Brt^chb margiqi^ . . 

Bkûchus margÎMatis 

Bruchus niger , elytrîs cinerêis^ maculis tribus ni- 
gHs margine co^nçxis. lAià, Gen./inf. mant. pdg. 
1X1. — Sp^ inf. t^m, 1. puf. yj. a*, i, — Mant^ 
inf. tom. I. pag. 4X. a*, x 1/ 

Les antennes .fçnt |^{(qi.. j,^ ttv^^jkX^xofitUt 
fpnt noies : on.yoit un pnînr cen^ > l> naCc cor- 
ceTec. ies-«y^ iW •. . ;-> 1 s 

tache ire ^ers la I è . 1 ^ 

anKev ». \1m r- 

l'extr :c oç e 

qoel » I 

noicek 



BRU 

Brvefàs femlnarius ater, anttitnarum haji pèii- 
ims^iu antieis ufiacth. LiN. Syfi. nat. pag. fioj. 
«•. 6. 

Bnchiu fimiiturius. Vin. Ent. loitt. i. p. 171. 
«•. J. 

Elle efl très-pcriie. Les ahtemict font en fcic, de 
la longueur de la moitié du corps , noites , rougca- 
ties à leac bafe. [.c corcclet tft aminci ancîticure- 
œent. La élytres font ftrices , plus couucs que Tab- 
Jobien. Les pattes font noites; les antérieures font 
teflacJcs ; les tuiflcs poftérieutes font fans dents Si 
Csns <!pines. 

Ei!c fc trouve au nord de l'Europe , en France , 
en /.ngleierre. 

La larve vit dans difTérentes graines. 

xi. Broche tacbccc'c. 
' BmcMUs macuUtuS. 

Bmchas tlyfis pun5atis t:Jldi:i!s nigro rrucu- 
t^ii , podice grifto , puntlis iinh nigrii. F^B. 5j/î. 
tM.pug. é%. a", j. — Sptc. inf. tom. i. pag. -jS. 
MO. ij.~—M.ar.t.mf.tont. i. pag. 41. Bq. 19. 

Elle relTcmbie , pout la ferme Se la grandeur , à 
la Bruckt des feniences. Les antennes fohc tefïa- 
e&ï , en fcic , de la longueur de la moiiié du corps. 
Le corcelet eft teftac^ , avec quelques taches obfcu- 
>ci. Les élyties font teftacées , avec trois grandes 
ucfaes noirâtres : elles font un peu plus courtes qiic 
Tabdomen , Se dbt des llries pointillécs. La partie 
foftéricurc de l'abdomen cil gtifc , avec deux points 



Elle fe 1 



e en Amérique. 



. p.76. . 



a.;. Bruche du Mimoft. 

Bkuchvs Mimoft. 

Bmehus ct^aceus tmmaculatus , 'Jycris fuhfiriath , 
fciKorious pojlUis acuie dtrttatis. Ént. ou kifi. nat. 
éutnf. Bruche. PI. x.fig.x^. a. b. 

Brachial Mimofi. îkb. Sp. inf. 

i.^Man:. in/.tont, i.pag.^i.. 

Elle cft prcfquc de la grandeur de la Bruche du 

MS, Les antennes font teftacées , quelquefois obf- 

ffcï , avec la bafe teflacéc , pâle ; «Iles font prcf- 

dc la longueur de la moitié du corps. Les yctis 

ooits. Tout le corps eft ccftac^ , plus ou moins 

ob&ur , couvert en dcllous d'un léger duvet cendré. 

Le» elyrtes font un peu plus courtes que l'abdomen , 

fc L^éiemcnt ftriéts, Les cuiffes poflÉrieurcs font 

■a pea renâéei , & ornées d'une petite épine. 

EQe fc trouve dans l'Amérique mciidionalc. 

La Urrc vit dans les graines des différentes cfpè- 
* te* de Mimofa. 

Hifl. Nm. dts InfeSes. Tomt V. 



2^^, 



BRU 20Ï 

"m^ BXucHÉ teftacée.- 

Bfii/Ctfifï tcfiactus, 

BiVckuf Itfiateus , capîu nigro ,femoriiui poJticU 
muiicis. Ent. ou kijl. nat. des inf. Bruche. Pi. 
hPg- M-"- *■ 

Elle icfTcmblc entièrement, pour la forme fie- la 
grandeur , à la Bruche du Mimofa. Les antennes font 
teftacécs , en fcic , un. peu plus courtes que la moi- 
tié du corps. La tête ell noire. Le corcelet eft obf- 
cur , légèrement couvert d'un duvet cendré , touf- 
(.ître. L'écuffon eft petit , quarré , un peu écliancté 
poftéricuremcnt. Les élyrrcs font ftriécs, plus collr- 
tes que l'abdomen , tcfticées , lécèrement couvertes 
d'un davcc coure, cendré , rouflairc. Le dcfTous du 
corps eft tcftacé, & couvert d'un léger duvet court, 
cendré. Les pattes font teftacécs ; les cuîlTes pofté- 
rieures font à peine tentlécs , fans épines & faus 

Eiic fc trouve au Cap de Bonnc-Efpéracicc. 

if. Bruche ferratîcornc. ' 

Bruchus fetr^cicornis. 

Bruckas anttnnit peHtnatit corpure langioribos', 
corpore grifeo fufcù macu'ato. Fab. Syfi. ent. pag. 
Éj. n° 10. — Spec. inf. tom. l,p. 77; n?. 17;^^— 
Mant.inf. tom, i. pag. ^i.. n° . 11. 



duc 



Le I 



ircclct eft trilobé pofté- 



dré. Les jflytrcs font cendrées , flriées , un peu plià 
courtes que l'abdomen. Les pattes Si le dcllous dn 
corps font ccnJrés. 

Elle fc ttouv,c dans l'Orient. 



i6. Bruche peAi 
■ Bkvchvs peBi 

Biuchus rufo-clncnus , aniennis pcBinatit , loagi- 
tudine corporis. Ent. ou kifi. nat. dct inf, BRUCHE. 
P/.l.Jîf. l].a.b. 

Brifèkus peâinicomis aatennit pellirutis corport 
tongionéus. LiM. Syfi. nat, pag. eoy. n", 7. 

CmrcuHo chinenfis. Lin, Syfi. nat. edii. to. pag. 
}%6.n'.79. 

Bruchus pcélinicornis antennis peclinatls corpo't 
ferruginto /ong.'on'éus, Fab. Syfi. ent. pag. 66. n". 
11.' — Spec. inf. tom. i. pag. yj, n". it. — Maat. 
inf tom. I. pag. 4». n". 11. 

Brutkus rufus rafo fufcus , elytris pediliasqut ru- 
fis , corpart grifeo ma:iliato , anicnnis ferratis. Dec^, 
Mem. inf. tom. (. pag. toi. n". t. 

ScHAEFF. Llem. inf. tab. t6. fig. i. 

Elle reftemblc à la Bruche du Pois , mais elle eft 



~3K. 









„ ij* .«■»■<- , 'tiutiiii* piJiiMsq:» nfs , ftmo- 

'j cil VI ton Mlle Iii:nc Je Iodj*. Leiantcnnci 
L>ui-i.i:i<;t , i )''"■< '^'' L Un){;UïUt ilii cart:clet. 
|-\\>iri rll non , Ji* ii^i-lf);i:iciiKiit couve» 
x,\<i^i.\-M\< I i-sci\iicMtom point de ftiKs, 
L ui< i-tti i'-"' soiT;;ei t)ue 1 jbJMiiun. Lei rac- 
11 n'in^Vio . Si lïwuiitVïrulKMïuieilonc 
* , iioi-ï^ . touftïiiie» i leur bjCe , l'an épir.e» 

I Jsi'Kltiiïv li:< »*"« ^ue^utloii. Ui an- 
loM tKniet.««^t U Ui'c iMi);*.'J;[e. Les p^- 

II iHKivi . 4iek le> Minbei utitiieiuu lou- 



^>u U luMiiv M\(»uMU Je P^iù.fui JiffÉrtatci 



til'.'K,tvl> . iti'fttuii. Genre iTinlcâei de U 

bk.K.Cï V.l Vil Je 1 ^.ntlie Je» Cul^opiitci. 

1 , , >t^ - , i. > ii>rt Jet iii('eCK'« •]«) ont deux itles 
4 ,., i..,^.Kect lou» Jï^^iuii itèt-ilais i Jei 

... .,1 I' L.o. »ti, tui.ie, Uuie i Jeini enloncile 
., . A .-■ ,iU: . !•: twipk ,klini|;c ; iinq ariiclci i 

1 . ., ,it •v'ii iiit . le pRRiict , j iliiniM le 
,,. ., ,;. H., ■. !.. * ict iiiUile». M. llcortiîov a 
,. .. , 1 .; t.-"ie. l'i '<4"\t"'". le n-'™ de Ri- 
...1 \ ,11 411.1 , M,'.'i .le ti..»/« ; J a tonCerré 
. ^. .{. • f. ju» ii<i>.ii:\ i)ue mnil Jéli)>neroni 
vwi 1 .■•■ ■- * *■-'■■» '■■'«( •' '■*»'• P""' "e r»* 
...... . i,." «■•--.' -.u luAineuii ont letié J4r.* 

. , ,^ ,f ..^k I -;>.tc* , iMui «.-unùivcfoni , 

, .... .. < .1 )'t>.l. '.'!•; . »^ iKHvi» jJdpi^t pai le 

^ 1 ... . .-t ..» .'lï '.t. \ îîiï-l'jvile î icjoo- 

^ t.- I -«o;-'*'^ '<«fl'."<i'>' icllcaiblent 

,., i.s>. >i '> k -.-i.». l>t uii« j^ 'ci jutict ont 

".....'. . »-n».t . iiM.»:cii.vv«utA< fl«rr,''< 

. ... „. »■ * ■ [-^it^C Pl*»itlKUtC * UtC- 

ijiR * il»» ^ue dfcrt I; T 

, ,K I ... ■ I 1-*. .c-v ptwK >;ui 



B UP 

« pwàc «H^lkare ik la poitrine , U qif Ten Hs 
t au^iBS à fx^cutct leiut lautt , lorfcgu'ili font ten- 
vcTtei fur le dos : Ici Buprrfiis ne l'alitent point. 
Le« partiel de la bouche pTcremcnc auili des difTc- 
tCDcci rrmanjiublci , conime on le verra biencot. 
lïlirormei , c'elt • 
llcui dcpuii leuï 
it cDmpufécs de 
k premier ell un 



Les antennetdes Bu^nfiit Çosa 






a-peu- pr 



t de la même e 



bafe juTt^u'à leur poinrc ; eWc: 

ofiic articles tiis-^ipparens , don 

peu alun^f , prcfquc cylindrique , un peu renlM a 

Ton exirtmité ; le l'econd efl beaucoup plus coutf , 

Elus petit , 3c preftjue fpl)cri(}ue. Lci aurres ont une 
}rme crianeulairc , moins mar.^ucc dins le tioiliimt 
& le quacTicme i ik l'une aplaiit , de leur parue in- 
terne s'avance en pointe & repitfcntc Ictdcuts d'une 
fcic : ces dentelures l'ont plus ou moins mattjuéct 
dans les diffi^Tcnccs cfpices. I e dernier anicTc a ooe 
figure avale, aplatie. Les antennes des Buprt/ltt 
font généralement plus courtes que le corecict ; 
eilel ont leur inicrtioo fur le front , à une petite 
dillance de la paiiie aDt-Jiteure & infcrieutc des 
yeui. 

la bouche cfl composée d'une livre fuptfiicurc, 
de dcui mandibules , de deui aiûhoiru , d'une 
lèvre infrrienrc .fc de (lU^tre antcnnulei. La lèvre 
lupciieutccllcoriacre, courte , a^-tondic , ou éelian- 
crée , Si cilice. L>s mandibules font cuunes , allés 
gioiVes , Bi cteulces iniiitieutement en forme de 
cùllci' ; les bords font icanclians U unidcntci. Le» 
mâcl.oircs loni cauiiet , ptefi^uc eoiucéet , ciliées, 
dentées à leur bafe. La levtc inférieure efl courte, 
cornée , petite , échattcrée , ou arrondie. Les aoteo- 
nulct anicrieuies font courtes , it compoféei de qua- 
tre articles , dont le picmiec tl\ trts-feiic , â peine 
apparent; le» trots autres font coniques 3; pteftjue 
égam enti'cui ; le dernier ctl trontjué à fon eitti- 
mi(ï : elles ont Icnr tnfcriion au dos des mJchoi.'ei. 
Les an:uiinu!es pjltcricurcs , nn peu plus cou.iet 
(juc les antcticure-i , font compokées Je trois aiii- 
cles . don: lu f teniîer clt à peine ^pa[c:ic ; les Jeux 
autres f.jnt coniijues & ^R""' enti'eux ■ elles ont 
Itiir infertion à la pai'.ie utétale de la Uvic infi- 
lieure. 

la ter: e(V aiTez fï'otTe , à moiiié enfoncée dan* 
le cotcelct ; les yeux font grands , avales , tict-pCA 
fJIians. 

Le eorcelet cil beaucoup fit» Iar|^ tfmt loag t 
(bns pîulicuii c'-'f ftet , il clt pidijiK ^udi Iai^c^m ■ 
les etmt. Il poii'it (ainnx coapi^ tra(ifveff«« ^ 

fapaitieariin^utc . 3< il fe icioûat »oAéiinM 
en trou U{'t» peu l'aiiUnk ; l'iij fitti a« a 
s'avance rm rr^nliMi t les 4>aB aatm liaac À|| 
HTii -.<- .i-utc 9t latérale . on «k i 
La -'ocneuic tiï adea aalanc d 

& il rc ;; 







- BUP 

R^ ju n41i<a elï (ôuvent ifUiei , Se tient 

Uiibn, En dclToLis il fe prolonge poll:ticu- 
en une pointe plus ou moins inarqu<fe dam 
reniu clpcccs, cjui va s'eiichâlTer dans iine 
lacje à l'origine de la poiciine , à-pcu pris 
on la voie dans les Taupins ; mais cetce pièce 
,DC i refTort , ni aulTi grande que dans ces 

infeAcs, 

illôn efl ordinaiiemcnt très-petit , Se ne pa- 
: comme un point un peu ^levé fie «londi. 

lytres font nès-dures , ftiiées , poîmill^es, 
couvertes de lugoJitfs. Elles recouvrent tout 
en,& fonc arrondie; à leut extrémité, on 
:s en une , deux ou trois pointes aiguës. Elles 
:laue(ôis de peiiies dcfiiclures , depuis le 
eu partie externe jurqu'à l'cxti^miié, qui 

relTeinblerà une fcie. Les ailes qui fetrou- 
-dellous.ne font point repliées, mais èten- 

placées en recouvrement l'une fur l'autre ; 
it à-pcu-près de la longueur des élytres. 

'attcs font de moyenne longueur : les cuifles 

^u renflées , k les jamMS cylindriques , 
I peu plus grofTes à leur partie inférieure. 
es font compofés de cinq articles , dont les 
•remiers vont en s'élargiflant de la bafe à la 

ils font courts , hrges, figurés en cceit , 
s en delTus , & aplaris en dclTous ; te der- 
efquc aulTi long que les quatre autres en- 
,e(t un peu courbé Bc aplati ; il eft dus éjtoit 
~e <\n'k fa pointe , & il cd ceroiioépar deux 
. alTei forts , recourbés & diltans. Ces in- 
: fervent plus fouvent de leurs ailes que de 
tes ; on les voit peu coarie , mais ils volent 
lucoap d'agiUié. 
rps des Buprtfits a une forme plus on noîns 

L'abdomen e(l convexe en dertbus.un peu 
n dcflus , Se «le Egure conique. II efi oom- 
cinq anneaux rris-apparcns. Se d'un fîxiime 
é dans le précédant , de forte que , peur le 
■oître , il faut preller aJTcz fortement le ven-' 

continuant la prdTion , on fait forât de 
uie de ce dernier anneau . des parties qui 
ifcnt le fcxe. Daat le derrikre du mâle , 
erctcs le moatrcni alors. L'une , placée en 
eft longue Se msmbraneufc , fortifiée par des 
E:aîllen^s , Se terminée par une lame mince 
: , «UIî écaiUeafe. L'autre partie efl en foriiK 

flilct loidc ou de fukftance de cocnc , ^pk 



BUP 



aoj 



on pea de vt^ume près de fou eztt^rait'î . 
niai'! qui fc rccrccit cnfuitc pour fe terminer en 
pointe moufle. Dans l'endroit où elle commence à 
fe former en pointe , elle a de chaque côté uu tris- 
petit crochet, tant fuit peu courbé feulement. Le 
bout de cette partie eft garni de quelques poils, Se 
accompagné de deux petits tubercules latéraux, qui 
ont aulfi quelques p«iU. Cette partie , placée en- 
deffous de la premùrc Se de même longueur , cil 
apparemment celle qui caraâérifc le fcxe du mâle, 
ou le fourreau qui la retifermc. En ptellânt le ven- 
tre de la femelle , on fait fortir du derrière une 
partie coriace , plate , en forme de lame , campo{ÎEe 
de trois pièces , dont les deux latérales fervent en- 
fcmbte comme d'étui à la pièce du miF'eu , Se elles 
font toutes trois pointues au bout. Cette partie eft: 
une efpècc de tarière propre à [ftccer le boit , pout 
la ponte dec cciift. 

LaktVfi 4e eesinfeâes n'cll pat encore connue; 
II elt cependant probable qu'elle vit dans lebpif. 
J'ai trouvé le Biiprtjit MariaKf fur le tronc d'un Pin 
maritime , mort- Se percé de gro^ trous , Se le B«- 
prifit huit tackts mou dans un trou îaxi à un Pin 
filvcftte. M. Degcet a trouvé pareillement le Bu- 
prtfit mfiiqut mott daiw les trous faits il une po-tte. 
Oc rltis «n trowre affei fouvent ces infeâKs dans 
les chantiers Se magalins de bois. 

L'infefle parfait viftrdinaitemcnt fur les arbret^ 
fur les buillbns , fur les plantes Se fur les fleurs. 

Ce Genre fouoiE les plus be«ui infeâes Coléop- 
tires , qui puilTent parer le domaine de la nature 
comme tes cabinets des nainralides. La plupart dci 
efpèces font vêtues de fi britlanrc<:, de fi ri-h:s coti- 
leurs, que M, GeofFroi a cru d"evoir les toutes dé- 
fignet fonslc nom générique -de Richard. C'eft l'édat 
de l'or poH fur un fc>J d'éracraudc , ou l'azur qui 
brille fur l'or. Se fouvent le même individu pré- 
fente le méUngc de plufieoct couleurs métalliquct. 
Ces infcâes font peu variés , peu nombreux au nord 
de l'Eufspe , j^us aboadans vers oos provinces mé' 
ridionalcs , ie très-variés , tris-communs aux cltmui 
les plus chauds des deux hémirphères j c'eft aufi 
de ces contrées qu'on nous apporte la plus grande! 
3c les plus belles efpices. 

les Buprefiet marchent allez lentement , mais is 
ont Je vol tris - agile , lerfaue le tcms cft chaud 
9c beau. Quelques-uns fe laiileat tomber djns Icf 
broulTaillçs , lorr^u'oa approche pour Jçi faifie. 




104 



Suite de l'Introdkaîon à PHifiotri Naturelle dU ItfeSis, 



ss 



BUPRESTE. 

BUPRESTIS. Lin. Fa». 

C U C U J U S. G E o F F. 

CARACTÈRES GÉNÉRIQUES. 

Antennes filiformes, en fcie ^ un i^u plus courtes que le corceler: onze 
atcicles ; le premier peu alongc ; le fécond petit , arrondi. 

Bouche compofée d*une lèvre fupcrieurej de deux mandibules cornées ^ courtes ^ 
à bords tranchans ; de deux mâchoires unidentées» d'une lèvre inférieure, ôc de 
qu^rre antennules ^ courtes» filiformes, tronquées. 

Tète à moitié enfoncée dans le corcelet. 

Cinq articles aux tarfes: les quatre premiers larges» en cœur; le dernier aloogé. 



<^m 



n 



ESPECES. 



■^— r»' 






* Eiytres unidcntécs. 

i« Bui^R£STE unidenté. 

D'un vert cuivreux; élytrcs unidtntéis^ 
avec Us bords latéraux £un rouge doré. 

2. Bupreste, bicolor. 

Eiytres pointues , unidentées , d^un vert 
bron{é y avec une tac hf jaane^ poitrine^ abdo- 
men jaunes, 

3» BurRRESTB changeant. 

D'un vert bronzé bri liant; eiytres iijfes , 
umdent/es't corcelet avec quatrtfQints enfoncés • 

* * Eiytres bidtntées. 
4. Bupreste géant. 

D'un vert cuivreux \ corcelet avec deux 
taches broniées\ élytres raboteufes ^ bi dentées. ' 



^. Bupreste baiide-dorée. 

D'un vert ifUuitn \ élytres bidtntée 5, pom- 
ti liées , avec quatre lignes élevées , & une raie 
longitudinale , dorée. 

6. Bupresta brillant. 

D*un vert doré brillant j nuancé de cuivreux ; 
élytres Jlriées ^ bidentées. 

* 7. B u p RE s T E collier-bleu. 

D'un vert doré brilhn} \ élytres bOauées » 
firiées ; corcelet raboteux , avec une large 
bondi lijft , d'un vert foncé. 

8. Bupreste faftueux. 



^i élytres tronquées % 






Suue de rintroduclion à tBiJlweïTatunlU des InfiSesi 



105 



BUPRESTES. (Infeûes.) 



»u PRES T E cîcatrifé. 

'es bidentéis , bleuâtres , broniées , ra- 
, avec des points & des taches blan- 



Bupreste chevalier. 

- doré en - defous ', élytres bideotées, 
avec des taches vertes , obfcures. 

Bupreste porte or. 

vert brillant \ élytres bidentées , pref- 
iées , avec des taches ir régulières , 



18. Bupreste décoré. 

Cuivreux ; élytres ftriées , bidentées , ver- 
dâtres , avec les bords dorés & une raie 
bleuâtre, 

19. Bupreste furdoré. 

Vert cuivreux i b ri liant \ future & bords des 
élytres dun rouge cuivreux très-brillant. 



Bupreste pointillé. 

res bidentées , Jïriées , d*un vert bril- 
vec des points violets. 

Bupreste marginal. 

vert bro nié i élytres bidentées^ Jiriées , 
:r bord grand & lijfe. 

Bupreste ftrié. 

reux\ élytres tronquées y prefque bi- 
, bronzées ; avec quatre lignes élevées. 

Bupreste rufipède. . 

res bidentées , d*un bleu violet , ai^c 
hes jaunes ,* corps mélangé de vert & 



I 10. Bupreste maure. 



D'un noir violet; élytrts bidentées yflriées i 
corcelet cannelé, 

21. Bupreste pruflSen. 

• ■» 

Elytres bidentées , mélangées de . verdâtrè 
& de noir j anus tridenté» 

21. BvpR£8Ti autrichien» 

Elytres bidentées , broniées ; tite à corcelet 
verts \ abdomen violet* 

25, Buprrste luride. 

Bronié\ élytres bidentées \ anus tridenté. 

24. Bupreste fafcic. 



* 



> I 



t. 



Bupreste bronzé, 

oteu:^ 9 bronzé tn-deJfuSy cuivreux en- 
\ élytres Jlriées , bidentées. 

Bu PRES TE reliiifanr. 

\nyert brillant; extrémité des élytres & 
m dorés. 



Vert brillant -, élytres ftriées , bleuâtres à 
leur extrémité 9 avec deux bandes fauvi s in- 
terrompues. 

2 y. B^u p RES.T E obfcur. 



l i f I 



Bronié J noirâtre \ éfytres bidentées y avec 
des points élevés » objcurs. 

• * 

2(>. Bu P RE STE indigo. 

Bleu \ élytres bidehfées , ftriées , avté tes 
côtés, bleus. . .;..': \.- .V, Al - 




|oP 



Suite diVhUfoèêSim 4t/m/bif$MumtUt des InfiSal 



BUPRESTES. (IniêAes.) 



27. BupafitTi î)OQâaé« 

Branlé *, éfytrcs JitkntÀs « firiéa i tiu 9f 
ahdomtn avu des poûiis jaunis • 

18. BuPKESTE villageois. 

Noir ; élytrtsponcluéts , bidcntécs\ corctlct 
anguleux , avtc un tnfincimtnt ferrugineux 
de ckjque côtén 

19. ^PRBSTE Durpurin. 

Purpurin-y élytres bidentéa^ vertes^ avec deux 
raies purpurines i corcéùt vert ^ fans taches. 

)o. Bo PRESTE rauque. 

Ehtresbiéintées ^prefquefiriées\corps itun 
noir hroni/f fans taches. 



*** 



Elytres tridenties. 






)1. BUPRBSTI Chf /fit. 

lyun Pirt doréMUant \ éfytres uidaaies , 
iun brun marron \ fiernum avancée 

31. Bupreste oairron. 

Noirâtre \ élytres trident/es ^ iun hrun 
châtain , avec une tache velue à leur b^fe. 

}). Bupreste fternicorne. 

Uun vert doré bféUant ; éfyiru trêdeatées « 
avec des points cendrés , enfoncéi\ fternnm 
avancé. 

}4. Bupreste interrompa. 

Elytres noires^ prefqui tridenties <, avec 
des lignes longitudinales blanches î fiernum 
avancé. I 

}j. Bupreste ocuU. 

Dm vert brillant \ éfytres tridmtées 1 etvce 



deux taches oUongmts^ dorée$ 3 tf ms autre 
jaune , pnfqae oculée. 

i6. BupRi^Ti verJtlec. 

D'un vert doré ; corcelct en cvtur \ éfytra 
Jlriécs% tri denté zs. 

)7. Bupresti xtLji. 

Cuivreux \ él\ très pref que tridentées » bron- 
lies^ avec deux nues iangitadmaies^/èrrU' 
gifte^fes. 

« 

36. BupRiSTE iticufpidé. 

Cuivreux^ brillant \ élytres bron{ées^ fériées^ 
tridentées. 

)9.BuPEESTB maculé. 

Elytres trtdentées^ Jhiées ^ bleuâtres ^ tU" 
chdes de jaune. 

40. Bupreste hait-ttches* 

Bronié; élytres coupées , quadridentées ^ 
flriées 9 d'un noir bleuâtre » avec quatre taches 
/aunes. 

41. B u p RE ETE cache*jioiie. 

Noir; éfytres tronquées ^ ekneéts f /triées 9 
noires , avec quatre taches jaunes. 

41. BupRiSTi vbUn 

Elytres tronquées , quadridentées^ viokttesi 
corps alongé^ bkm. 



« •« « 



Elytres en fde. 



45. Bupreste enflammé. 

Vtrt brillant en-defus^ vert doré trit^. 
brillant m defom \ éfytres en fait » 
pointiUées. 




9uîu de tliuroé^iM k PB^kr Jfatirdh As lafeScsi 



^n 



■ ^ ■■1 II 1^1^ 



BUP RE S T ES. (Infedes.) 
Bupreste fulgide. ^j, B u p re sn* e élcganf. 



doré brillant ] corcelct & élytres avec 
rges raies pourpres , élytres enfcie. 

Bupreste Iris. 

! vert doré brillant; corcelet trilobé ; 
priées y en fcie^ tachéis de jaune. 

Bupreste doré« 

res en fcie , dun vert doré brillant ; 
6r abdomen cuivreux. 

B u PRESTE Marlane. 

reux , brillant \ élytres en fcie , avec 
jncemens inégaux. 

Bupreste refferré* 

res en fcie^flriées , dun vert foncé ^ 
; abdomen doré; jambes anguleufcs. 

Bupreste farineux. 

vert bronié \ élytres en fcie , avec un 
mrt pris de la future. 

Bupreste ventru. 

foncé ^ brillant \ élytres en fcie , ponc- 
corcelet avec des enfoncemeus dorés \ 
n renflé à fa bafe. 

Bupreste fulminant. 

\\éy bri liant \ élytres en fcie , dorées 
extrémité. 

Bupreste émeraade. 

n vert doré tris-brillant ;' corcelet avec 
taches enfoncées ; élytres en fcie f avec 
ff^hns longitudinales. 



Vert doré brillant y élytres en fcie ^ avec 
quatre lignes élevées , 6r une raie dorée. 

54. Bupreste trilobé. 

Vert; corcelet lijfe^ trilobé; élytres en 
fcie^ obfcures. 

J5. BupRC STE hémorrhoidal. 

D*un bleu verdâtre , Brillant ; élytres avec 
une bande & quatre points fauves; anus/trrU'-^ 
gineux. 

j^. Bupreste cyanipcde. 

Verdâtre y brillant ; élytres en fcie 1 fifiées ; 
corcelet applati^ bleu. 

57. B u p R fi" S t £ déprimé! 

Cuivreux f déprimé \ élytres en fcie y avec 
des points enfoncés > rangés enftries. 

yS. Bu p R Rs T B nègrCr 

Bronzé i noirâtre ; corcelet trilobé ^ lobe in- 
termédiaire échancré ; élytres en fcie ^ ea^ec 
trois lignes élevées. 

59: Bupreste modefte. 

Vert dorer tris-brillant \ élytres en fcie^ 
moins brillantes ^avec trois imprejpons dàriis. 

i (>CX Bu FRESTB Uni. 

D*un vert cmvreux ^ déprimé; élytres en 
fcie^ vertes^ ptrintillées. 

6 in Bupreste charmant. 

Vert cuivreux \ flytres enfile^ amincies, 
avec des filions cuivreux. 



a*" 




»or 



SuhtéiVîntfoèêSiim À tBlfiolft JNktm^Ut des InfiSal 



BUPRESTES. (Iii&des.) 



17. BupaitTi pondue. 

Bronjé \ éfytres iijgntâs « Jlriéa ; titi Sf 
abdonun avu des pwUs jaunes» 

18. Bupreste villageois. 

Noir ; élytnsponSuéts , bid€ntéis\ corceht 
anguleux , avec un tnfbnamtnt ferrugineux 
di chaque côté, 

29. Bm PRESTE purpurin. 

Purpurin\ ély très bidentéa^ vertes^avecdeux 
raies porpuritus ; cvrtHu vert ^ fans iacAes. 

)o. BopRESTS rauque. 

Elytresbèiintées ^prefqutfiriéess corps d'un 
noir hroni/f fans taches^ 



««• 



Efytres tridenties* 



)I. BUPRBSTI Cfaf /fis. 

D^un 9irt doréhriUMHi \ Ûytru 
(tun brun marron ^ fiernum ûvasué» 

31. Bupreste manofu 

Noirétrit éfyira iridtntéa^ dan trun 
châtain , avec une tache velue à leur bafe. 

53. Bupreste fternlcorne. 

Uun vert doré bnUant ; éfyira irideatéès « 
avec des points cendrés , enfoncée \ fternmm 
avancé. 

34. Bupreste imerrompu. 

Efytres nôtres^ prefqui trideiitAs^ avec 
des lignes longitudinaks Hanches \ ftemum 
avancé. I 

}jr.BUPREITl OCuIé. 

D'un vert brillant \ éfytree tri déniées , en^ce 



d:ux taches obtongnes^ doréa» & fUU amtrt 
jaune , prefque oculée. 

i6. BupREiTTi ver<}ftlei:« 

Dun vert doré ; corcelct en eiotur \ éfytra 
friéiSy tri dent ézs. 

37. BUFBESTE xiyL 

Cuivreux \ él\ très prefque tridentées » 5raii- 
f/eit avec deux raies longUadmala^fem- 
gineufes. 

36. Bupreste iticufpidé. 

Cuivreux^ brillant \ éfytres broniées^Jh-iées^ 
tridentées. 

39. Bupeeste maculé. 

Efytres tridentéest firiêes ^ bleuâtres ^ ta^' 
chées de jaune. 

40» Bupreste hnit-tachei* 

Bronié; éfytra coupées , quadridentées ^ 
flriées » d*un noir bleuâtre » avec quatre tacha 
jaunes. 

41. B u p RE ETE cacbt-jtoiie. 

Noir; éfytres tronquéa ^ àeneia f prèéa ^ 
noires » avec quatre taches jaunes. 

41. BupRf sta vioUf. 

Efytres tronquées , quadridentées^ violetta; 
corps alongé^ Uem. 



• «« « 



Etffra en fcie. 



43. B u p R E s T E enflammé. 

Vert brillant en • dejfus , vert doré tris- 
brittant m defnu \ éfytra en feie , fmmaU 
pointilUes. 



ÎJ«« ie nnimétaHàn àPBî/htrt ITatiartUeiu la/eSesi 



\oi, 



■Wi^MMMMdM 



BUP RE S T ES. (Infedes,) 
BÙprbste fulgide. j-j, B u p rb s^ i élégmr. 



t doré brillant \ corccltt & élytres avec 
irgcs raies pourpres , élytres enfcie. 

Bupreste Iris. 

n vert doré brillant; corcetet trilobé ; 
firiées , en fcie^ tackéis de Jaune. 

Bupreste doré. 

tresenfcie^ d'un vert doré brillant; 
1 6r abdomen cuivreux, 

B u PRESTE Mariane. 

freux , brillant j élytres en fcie , avec 
incemens inégaux. 

Bu PRE STB refferré. 

fres en fcie ^ftriées , dun vert foncé ^ 
t; abdomen doré; jambes anguleufcs. 

Bupreste farineux. 

i vert bron{é \ élytres en fcie , avec un 
ourt pris dt^ la future. 

Bupreste veniru. 

t foncé, brillant \ élytres en fcie , ponc- 
corcelet avec des enfoncemeas dorés \ 
m renflé à fa bafe. 

Bupreste fulminant. 

7j;/, brillants élytres en fcie , dorées 
extrémité. 

BUPRESTE émeraude. 

i vtrt doré très-brillant ;' corcelet avec 
tches enfoncées ; élytres en fcie, avec 
dations longitudinales. 



Vert doré brillant \ élytres en fcie, avec 
quatre lignes élevées , fir une raie dorée. 

54. Bupreste trilobé. 

Vert; corcelet lijfe, trilobé; élytres en 
fcie, obf cures. 

5*5. Bu PRB STE hémorrhoîdàl. 

D*un bleu verdatre » Brillant ; élytres avec 
une bande Cf quatre peints fauves; anusftrrU" 
gineux. 

jtf. Bupreste cyanipède. 

r 

Verdatre, brillant ; élytres en fcie 1 fifiées ; 
corcelet applati, bhu. 

57. B u p R ff s t ï déprimé. 

Cuivreux i déprimé', élytres en fcie y avec 
des points enfoncés , rangés enftries. 

yS. Bu p REs tb nègrer 

Bronzé, noirâtre ; corcelet trilobé, lobe in- 
termédiaire échancré ; élytres en fcie ^ avec 
trois lignes élevées. 

59: Bupreste modefte. 

Vert dorer tris-brillant', élytres en fcie, 
moins brillantes , avec trois imprejpons doréis. 



60. Bu FRESTB uni. 

D'un vert cuivreux, déprimé; élytres en 
fcie, vertes, pointillées. 

6i» B u P R E s T E charmant. 

Vert cuivreux', élytres en fcie, amincies, 
avec des filions cuivreux. 



lo8 



Suite de TbUToditSÎQn à tHifloire Naturelle des InfiSeâ, 



BUPRESTES. ( Infedes. ) 



6i. Bupreste oripeau. 

D'un vert cuivreux : élytns en f^ie^ iijjes ; 
corctUt prefquc trilobé, 

6}. Bupreste alongé. 

Cuivreux \ corceht bronié ;élytres enfcUy 
flriées , dun vert cuivreux , rougeâtres a l ex- 
trémité. 

6^. Bupreste criponâuc. 

D'un vert bronié en-deffus \ élytres priées , 
en fcie , a vec trois points enfoncés » dorés » 
fur chaque* 

65. Bupreste cclatanr. 

D'un vert bleuâtre brillant; élytres en fcie ^ 
priées , avec des points d'un noir violet , 6r 
le bord doré* 

66. Bupreste noble. 

D'un noir bronié \ élytres en fcie , avec trois 
bjnJes Sr um ligne verte i titc & corcelct avec 
des taches obfcures. 

67. BuPRE STB enfonce. 

D'un vert bronié y élytres en fcie » obfcuns , 
avec trois points enfoncés , brillans. 

6S. Bupreste fronçai. 

Bronié; corct'let mélangé de vert & d'obf 
cur i élytres en fcie , obfcures , avec des taches 
vertes, 

Cy. Bupreste chryfoftigmare. 

Drcnié ; élytres en fcie « avec trois ligms 
longitudinales » élevées , Cr deux pot nt s dorés y 
enfoncés. 



70. Bu p RESTE dorfal. 

Bronié \ élytres en fcie \ abdomen bide, 
doré endejfus. 

71. BuPRESTi bofTu* 

Vert foncé 9 brillant] élytres firiées^ enj 
corps bofu, 

71. Bupreste enfanglancé. 

Noir ; élytres en fcie , (Iriées , avec 
taches jaunes , à deux taches rouges à l ex 
mité. 

7}. Bu> reste neuf- caches. 

D'un noir bleuâtre, luifant ^ prefque 
lindrique ; élytres en fcie , avec trois ta 
Jaunes. 

74. Bupreste orne. 

Noir y pubefcent ; élytres en fcie , 
noir violet^ avec des points irréguliersy jm. 

75. Bupreste bande. 

Noir^ couvert dun duvet b!i:n:h.Ue\ éh 
en fcie y priées , avec deux bandas j'.^n:s. 

j6. Bupreste biponâuc. 

Noir , pubefcent ; élytres en fcie , Jln 
avec un point jaunâtre, 

77. Bupreste agréable. 

^ Vert brillant ; élytres en fcie « flriée:^ , 
fix taches bleues. 

78. Bupreste cylindrique. 
Cylindrique , noir ; élytres enfci: , flr 



T^^ ♦* # 



Suite de tlntroduSion À l'ïïifteîre Naturelle des InfeSles. 



109 



BUPRESTES. (Infeftes.) 



«««*« 



Elytres tntiircs. 



t (J p R E s T E d*Ândré. 

rr£, Bronzé; élytrts entières^ rabo 
ivcc des lignes enfoncées , blanches. 

Bupreste variole. 

{é; élytres^ obfcures^ avec beaucoup 
enfoncées ; corcelet \canelé» 

Bupreste fafciculé. 

mx , velu ; élytres entières , pointil- 
ivertes de faifceaux de poils rouf- 



Buprbste pubefccnt. 

/, pubefceut\ élytres entières 9 ra- 

Bupreste de l'Onopordc. 

es entières j cuivreufes, avec des filions 
ir s points velus f blanchâtres \ corcelet 
c. 

Bupreste équinoxial. 

noir bron(é ; élytres entières , prej 
oteufes ; corceUt élevé. 

Bupreste comenteux. 

[é\ corcelet cuivreux; élytres entières , 
, avec des raies tomenteufes^ inter^ 

BupRESTB veliu 

, dun vert bronié ; pattes teftacées; 
ntières. 

Bupreste raboteux. 

veux ; raboteux ; élytres entières , tite 
e. 



88. Buprest E dilaté. 

D*ua noir bronié ; corcelet déprimé , di- 
laté de chaque côté ; élytres entières , firiées , 
bojfues, 

89. Bupreste rouillé. 

Bronzé > couvert d!une pouffiire grife , 
ferrugineufe ; corcelet avec une tache oblique^ 
roui liée ^ de chaque côté» 

po. Bupreste lugubre. 

Obfcur en^de^as , cuivreux en-dejfous ; 
élytres entières , avec de petites élévations 
longitudinales* 

91. Bup RESTE carié. 

Noir^ parfemé de points blancs ; élytres 
entières ; corcelet avec quelques taches va 
riolées^ très-noires. 

91. Bupreste Ténébriom 

Très-noir; élytres entières , avec des points 
en Jiries ; corcelet dilaté , variole* 

P5. Bupreste ténébreux. 

D'un noir bronié ^ élytres entières^ avec 
des points en /tries ; dejfous du corps avec 
des points enfoncés 9 dorés. 

94. Bupreste plébéien. 

Cuivreux ; tite & corcelet obfcurs « rabo- 
teux s élytres firiées , broniées , avec de petites 
taches cuivreufes. 

9;. Bupreste creufé* 

Noir , obfcMr ; élytres entières , corcelet 
avec un enfoncement de chaque côté. 



» ^at. des XHIe&es. lom^K* 



* 



OT 



i-MnJuSù^i J PHi.*»« Naturelle des InfeBet. 






' R £ S T £ S. (Infcia«.) 

io6. Bupreste bîmaculé. 

VirJ tri\ éhtrts tnti(rti,prUii ^avicunt 



,t . : S. 1. ^ I B uiiici>Ior. 



i t! iTRï s TB cannelé. 



ihtTti avtc dts li^rtti 
: un Ijr-^t J-Mon. 



8 U 1' K e s s T E 



ol)fc'.ir. 



.:.'-J 'ran jt.. JV* fji-Ais/:-ui Ji i.hj^u; ^\'tf. 

loo. BvpREsTt bioculé. 

Brcnjf, noirJ.'ri: ti\:r;s firit'is ; cori:tUt 
,n:\- Jiaxtti.i't'f noirci , c-uUts. 

ICI. But' RESTE laicial. 

AV/,; -l\tri!.li''ii,<iii..iii-. <:nrci.hi cjn- 

131. B u 1- H Es TE pointu. 

Cuivrtux, ot-fcur tndiftis, l-nïhnt tn- 
JiJI'oui i dytr€i tnriim t poiKtuii , priées. 

103. Bupreste bordé. 

D'an vert dmé; /lytns ftri/.-i , prtfjui 
biJenitii , v<tteij.nicUi borJi J,.r«. 

104. Bui' RESTE rudi.iue. 

D'un v.-r: fronii; é'.ytiti t-tiira , firiias 
.■or,:iUi pomtilU. 

loj. Bupreste Trocliîîe. 

D-'Tt ,fr.7<inr i doi.tl^tru 6pjttis viret. 



i.>7. BupRtJTE (ibt'rien. 



KoirJtr,- ; Jlytm enfUrcs , avii dtux rj:i 
hri^itudinaUs , aniriis. 



ic S. Bupreste cuivreux. 



Cuivreux, lijfe ; tlytrei eniUres ; cvtés du 
coretkt rabote-jx. 



109. Bupriste mcLillique. 

Cuivreux , br-HiV.t ; dUei dj. cor.elet 6 
lefoLS du corps raboteux, 

110. Bupreste large-col. 

Cuivreux, J'am taches ; ilytrts {ntiirti; 
c^rcelit plus larjc >jue les ilytra . 

1 1 1 . B u F R EST E dix poinis. 

linmiê , noirJtre ; /h très entières , avec dti 
jhiisdivJes , Sf cinj points j.:unesjur ../t i^u:. 

I II. Bupreste bariolé. 

Brm;é, déprimé ; ilytrts tatiiies , avec 
beaucoup dt pointi /aan.s. 

iij. BupRcs TE 1: oucKcic. 

D'un vert {•hu.îtr: en-.!tf^as, eorcelet tri- 
lobé, avec diiix taches do:.es. 

1 1 ,). fi u ? H E s T E lîlloné, 

nairkron^iCùretlatf à 

'.'.I.7tJ. 



Suite de tlntroductlon à tHiJloïfc^NaturclU des Infecles. 



m 



■ r t 



BUPRESTES. ( Infecles. ) 



1 15« Bup R. £ ST B fucural. 

Vert; corccUt enfoncé de chaque côté\ 
élytres entières , avec la Juture d'an rouge 
doré. 

ii6. Bupreste cyaiiicorne. 

Vert\ corcelet avec deux lignes parallèles^ 
ohfcures ; élytres entières , légèrement chagri- 
nées. 

117. Bupreste rubis. 

Lfun rouge cuivreux j corcelet avec deux 
raies obf cures \ élytres entières , 66fcures. 

118. Bupreste oblong, 

D^ un noir bronié\ély très entières , linéaires^ 
! pointues \ front avec un enfoncement, 

119. Bupreste linéaire. 

Alongé 9 Jtun noir bronié \ élytres entières , 
coniques^ nébuleufes. 

110. Bupreste onde. 



D* un vert bronzé; élytres entières ^ ob f cures ^ 
à leur extrémités avec des lignes tranjvcrfales^ 
ondées^ blanches. 

m. Bupreste de la Ronce. 

Noir , cylindrique ; élytres entières , avec 
quatre bandes ondées , grisâtres. 

1x2. Bupreste fiaué. 

I Linéaire \ élytres entières , pointi liées , d'un 
rouge violet obfcur \ dejous du corps bronié. 

123. Bupreste penHf. 

Vert cuivreux \ élytres entières ^ bron[ées ; 
tête & corcelet d'un rouge cuivreux. 

114. Bupreste barbarefque. 

Bronzé en - deJTus ; cuivreux en - dejfoas ; 
éfytres entières , prejque Jlriée^. 



115. Bupeeste pedoraU 

Noir; corcelet avec les bords & un point 
j aunes \ élytres avec trois bandes & /^ bafe 
jaunes. 

11 6. Bupreste quadrimaculé. 

Vert \ élytres entières i vertes , avec quatre 
taches d'un rouge doré, 

1 17. Bupreste deux- points. 

y Linéaire ; élytres entières , verdâtres , avec 
un point blanc ; abdçmend'un vert bleuâtre ^ 
avec trois points blancs. 



118. Bupreste porte-croix* 

Dun rouge doré en-dcjf::s ; éfytr:s entières . 
avec deux points & unccroix dun noir viol.t. ] 

iip.B u p R E st E ruficolle. 

Linéaire^ d' un noir bronzé \ élytres entières \ 
corcelet d*un rouge cuivreux. 

ijo. Bupreste joyeux. 



Doré ^ brillant \ élytres entières y vertes ^ 
avec la future dorée. 

% 

131. Bupreste du Saule. 

Vert brillant \ élytres entières , cuivreufs , 
ventes â leur bafe, 

r;2. BupRERSTE nitiduie. 

D'un vert doré , fans taches ; élytres en- 
tières , vertes , légèrement chagrinées. 

IJ3. Bupreste quadriponflué. 

Obfçur ; élytres entières , po inti liées \ corce- 
let avec quatre points tranfverfaux y enfoncés^ 



«i 



I 



U d 1 



kx-i': 



a 1 1 



Suite àt VlntroiuSion à VHl/lolfe NaturdUia hfeStsi 



BUPRESTES. ( lofcaei. ) 



i}4. Bupreste des Ombellîfcres. 

D'un noir bronié i élytrts cniiinsp l/gire^ 
ment chagrinéis. 

155'. B u p R E ST E difcoïile. 



139. B u PRisTE bleo. 

Bku I alongé \ éfytra tniitris | chagrimies, 

140. BvPRiSTB ëchâncré. 



Léginmcnt velu , bronié; éfytres eniiira , ' ^^^^-^^ 
avec le difque ttfiacé. 



13(9. Bu PRESTE Tert. 

Alongé , vert , bronié\ élytrts tntîira, Ir- 
néaires , pointiHéeSm 

1J7. Bupreste arrct 

Noir , alongé ; élytrts tntiirts 9 Unéairts , 
pointilUiS. 

13 S. Bupreste clancé. 

Doré^ brillant^ alongé ; éfytres eatilres^ 

linedins* 



141. Bu PRETE fuin. 

Bron{é\ éfytrts tntiirts ^ noirâtres ^ 
in bottées cendrées > ondées. 

141. Bupreste pigmée. 



Bronféi tête & êoretUt cuivreux i éfytru 
entitrUf bleues ^ pointiltées. 




B U P 

^ Efytres unidentiti^ 

I. BoP&ESTi anidcDC^. 

•MuFMEMTts unidentata. 

'Bupnfiis efytris unidentatis ântis , margînt aureo, 
Mmi, 0MÂi/i nau des inf. Bupreste. P/. ^•fig* 8i. 

Bmfinjtîs unidentatd. Fab. Syft. entom. pag. ii6. 
I. ^^mSpec* inf. tom, i. pag. 1^3. «**. i. 
• im/. tom. i.pag. ijj. a*, i. 



B U P 



211 



n rcfEmible CDrièrement » poor la (orme & la 

Cmètur , a<i Buprefie bande-dorée. Les antennes 
t braocs & en fcie. La téce e(l d'un verc doré 
ém cnTrcaz : le devant e^ enfoncé. Le corcelet c(l 

KUé , un peu raboteux , vert doré , avec, les 
latéraux , & une large raie longitudinale liflc , 
jVui rouge cuivreux. L'âuffon eft imperceptible. 
{es élyires (ont cuivreufes , un peu verdâtres , avec 
Ib bords latéraux d'un rouge cuivreux ; elles font 
iris-finenient pointillécs , & elles ont chacune qua- 
Éc lignes longitudinales peu élevées : Textréniité 
cft terminée pat une dent pointue. Le dedbus du 
•Ofps eft d'un vert cuivreux , avec le milieu du 
«orcefet , de la poi-rine & de Tabdomen d'un rouge 
ÎTreuz crès-brillant. L^ pattes font vertes brU- 



" H fc trouve .... 
D« cabinet de M. Banks. 

%• 3uFEESTE bicolor. 

' BurRxsrti hiulor, 

'J^K^rtfiis tlytris acumlnatis , xindi-àntU ^ ma- 
&a JUtva , ptSore , abdomincque flavîs. Fab. S^ft, 
tu, app. 81 y. — Spec. inf, tom. 1. pûg. 173. n°, 2. 
m^Mjm,inf, tom. 1. pag. lyf./i*. 2. 

n cft grand. Les antennes font noires , eh fcie. 
la cètc m d'un vert bronzé , avec les yeux teftacés. 
Lt corcelet cft d'un vert bronzé , avec une tache 
{Mac de chaque côté de la bafe. Les élytrcs font 
An vert bronzé , avec une tache jaune au milieu , 
É onc dent aiguë à l'extrémité- La poitrine, l'ab- 
ifcn c M flc le deffous de la tête font jaunes. Les 
fKZCS font bronzées. 

' n £c trouve dans PAœérique méridionale. 

|. BuPRESTk changeant. 

BurtiESTis mutabilis, 

BaprefilS tlytns unidentatis Uvihùs vîridi éncis 
tSùêîs , tkorace punâis quatuor imprejjis. Ent. ou 
i^. Mat." des inf. Bui'Rfcsre. PL 8. fig. 78. a. b. 

n eft prcfque une fois plus petit que le Bupnfte 

lMden:c. Tout le corps en dc/Tus eft d'un vert 

WnBxé brillant , un peu changeant fuivanr les reflets 

fc UVmaiëre. Les antennes (ont ca fcie , noirâtics , 

itcclc premier article vcrdatrc. La tête eft crcufée 



I antérieurement. Le corcelet a quatre enfoncemcns ^ 
difpofés en quatre \ les deux pofléricuis font p'us 
graads que les deux autres , &: un peu en croilbm. 
L'écufTon eft trcs-petît. Les cly très font lilVcs, très- 
finement pointillées, unidcncées & pointues à leur 
extrémité. Le deffous du corps eft d'un vert cuivreux 
très-brillant. Les pattes font vertes. 

n fe trouve. aux Indes orientales. 

Du cabinet du roi« 

* * Elytres bidtnfûs. 

4. BuPRiSTE géant. 

BupRESTjs gigantea. 

Buprefiis elytris bidentati's , rugofis , thorizce Uvi 
maculis duabus étneis , corpore inaurato. Ent, oU 
hift, nat. des inf. Bupreste. PI. i. jî^,'. i. a, b. 

Buprefiis gigantea elytris bldentatis , rugojis , 
tkorace /avï , corpore inauntto, Fab. Syft. eut, pag^ 
x\6, n**. 1. — Spec. inf tom.'x, pag. ij^.n'^, 3. 
"^ Mant, inf tom» 1. pag, ijé. n^, j. 

Buprefiis gigantea elytris fafiigiutis bdeit-uîs 
rugofis , thora^e marginato Uvi , cor fore inaurato. 
Lin. Syfi. nat. pag, 659. n*. 1. — Muf Lud. l/lr. 

F^g' 85* 

Buprefiis viridi-enea nitidifiima ^ elytris rugofo* 
fulcatis , thorace maculis binis nfgro-dneis, Di-6« 
Mem. inf tom, 4. pag, 134, n**. 1. 

Catabus Inné orientalis maximus. Grev. MuK 
pag. \6^. tab. 15. 

Cantharis maxima , elytris cuprei coloris , ful- 
catis, SlOANE. Hifi. ofjam, tom, i.png, no. tab. 

136- fig* n* 

SULZ. Inf tab, é. fi^, 38. 
Merian. Sunn, tab. 50. 
Seba. Muf tom, 3. tab, 84. fig, 12, 
VOET. Co.eopt, tab. ^^^ fig* 1. 
MordeUa gigantea. Scop. Ann, 5. Hifi, nat. 
pag, 104. n^. 84. 

Il eft très-grand , un peu déprimé. Les antcrwcs 
font plus courtes que le corcelet , en fcie , noirâ* 
très , & verdâtres à leur bafe. La tête a un léqer 
filîon à fa partie iupérieure. Tout le corps eft bronVt', 
un peu cuivreux , brillant. Le corcelet eft lillc » 
marqué à fa partie fupéricure de deux grandes taches 
lilfes & brillantes. L'écuflbn eft petit, icL-vé , ar- 
rondi. Les élytres font d'im vert cuivreux à leur 
bord extérieur & à la future , d'un rouge cuivreux 
plus ou moins brillant au milieu \ 'elles font rabo- 
teufes , & ont chacune trois ou quatre lignes longi- 
tudinales ; leur extrémité eft bidentée. La femelle eft 
remarquable par deux taches obîongaes , velues, 
placées à la partie poftéricurc de la poitrine. 

Il fe trouve trcs-fréquenunent à Cayenne , à Su* 

rinam. 



■-) J p 

...«.^-.c .c nouve aux InJcs 
4 ^«j^-M.b Ji:> .^uu'Uis le pic- 



s " 



' •«*« ^ » ' «j o I ^ c ■ 



...I , .:.■."*, put.Jj!:! , lineis elc^ 

^ i.:.'^ l'jrj d^rca. Lnt, 

. . .. ^..•.\i>it. i /. }. ^^^ ly» 

; »■: >• r. €•::, pjg, 21 6. n**. 

■■;.. I-"4. '• '- 4. — Mdr.:, 
■ 

' ■ • ■ 4 * 

• . . . . . \ e». 'i.'. 1 4. 
■ - -^ i ■ II 

■ » ^' vî. k'. 1 ..s aiUwii:ics îlvic nui- 

!>..., un peu en icic , de la 

i .:•.■::!. Ji* n»:;Lle:. La têrc clk ylicc, 
N^ :»: ri .Ml iiuYc: rouii.i:ri: , 4vcc un 
. . a . ; i.àî/j a la partie luptiiciirj. Les 
V . ; H, o. jn, u;i jcu (aillans . Le cc:- 

. . . , ■ k , .1' .n vc:: b'vuatrc , ::.s-l):i!!an:, 

» .. il. iioi .- , liiiv.- ; iij chaij^'c >. ô:J , a la 
. j'. i.^::^iî;c. iCiMÎoii cik Knpc:cLTtili!c. Les 
». .» . . ^i ii!^ vcit blcr.i;rc uc-i - l»:;llar.: , avec 
I. -, . . \n.:'.t..ivii- - , d'il:: icu.'w i^t. ; tlics lont 
j .• ï, ...^x , ave: (]ua:rv' I.^Uwf IjncmJfiuLs tic- 
%..N .« l\.iiiônii:c bidcnt.c. Le dcilous Ju corps 
« 1': Jii..- , lit"» biiilanc , 6^ c^averc d'un duvcc coco- 
iur\ . um.Nâ'.ie. 

11 le u«>w'.c aux L.Jw'S oricn:a!cs. 

t. Un R! sTF l)ii!!jiic. 

/.*. ■ '. ;.'« i \: .« t:.icn:,::':s Jf'ijrh ^ toyoreyirîjii 

r K l.iir»!e 'i».a:i.o ip , r ''-t Ij forme S: \à C'à-A- 
d..:: . ..'1 i»"/".'.*. *»v:..i Meii. 1 e^ anjjiines ion: 
|»'iK ; . .s , s.ii U.e I»'u: le \.l»:p^ v. il r:i pea xajo- 
u"\ , d *..i V.-: iîi-rc !»•! a:!:. Le vor^».!e: a iii-.c 
li^ } :::lii>.i a ia pit:;.- ..." ;:c , lî c!t t..'*.';^ i\ , 

i. . L* M..r i. .1 }■. ; -'.'.■ '.:. ^ , M:; w^ , li Uii v :: 
d*: , a".*- ic^ i •. . ■■ ^ ''.^ iîi-.sd'i:n roii":.»,- ,. .. 
v:w.\ \;«. v\ ::.... . ^'t '. i :u| k» x li.le:::-. .. I ; 
4:1 I n.' ...î v-vp\ V.:: :-■..'•■- ..i , ÎT! j:.: , r.v.-: ..- 

I! I; :!»'i:%c . a i * iv.! :'j w , d o . 1! a i :.■ «p: o.iv 



«.u. 



/f . f ■ I » ; • k ...... I , 



B U P 

yir* nitentibus , thjrace fcuhro aureo . /L 
Uviffima. Ent. ou kifi. nat. àis irj. Iki:; 

Il cil plus prand que le Buprejte falli 
Jnccnncs font liiirouiïes , Iv;j;crcincnt en 1 
noir bionzé, Ljl tctc cil rabotcufc , €k 
dorv. Le tuicclet clt lillc , & d un \er: 
milieu , r«bi):cux Se d'un vci: dore i la p 
rieijic & a la poilrricuic. L'c-.-utlon eJl 
Les cîyrres lonr d i:n vj-.t d- r.' tus-bri.:. 
Ls tleva:ions d'un loiij^e .uiv.cux ; cîîcs 1 
tcufcs, liii.cs & biJai c.s Le djlJojs du 
raboteux , d un v^rt .:o: . lùs-biilla-ît . ù.. v 
c'i".r.ux au milita lii: .i»rcJs.-t , de la p. «r 
iai» i.»:iuii. Les p«t.cs Ion: d'un ve:t hnW 
les Uifcs-noiiâtres. 

Il !*e trouve a ( à\'QnT\K: , fur difte:.n< ; 
ma ce- envo)L- r.'.-^ M. Ti.^ni , in^.i.iei 
\ lie du loi. 

S. BvrKEsTi ia'l j- -..x, 

Buprtflis t'yt'is (rjfCit:is ^/./Vt.v.'./ 
virUi us , futu'd .:u'tj. Erit, ou hi.L r.^: 
Bl-î'K*sti. /V. b. /V 8j. 

Uuprtftis fdju fj. Far. Syfl. er.:^^,. j 
'î'*. 4- —^pti* in/', lom. i.p^t:. 1-4, •. 
Mani.irj] tum. l. p*J£, lyt. n?\ ^. 

Il cft pîu» pctir cV plus court que L 
bande- de rce. Les anrer.r.cs font b:oi^4tc^ 
La tire c!l rib^neufc . cuivr.uî'c , axwc 
t:tn failianre au-delTus de la b...e d.ç «:.: 
coietîct c!l poi:in:iJ- , avjc d.i:x p^tit l :" 
pivs de lée.illiin ; il clt ver: e-.:iv:L.ii . ■ 
tuîl.ncll \er:cM puit. Lt » c!\ Tts :^i- -. . 
li.uiement , &: d'un ro: i^c eL::\rjuv u !. 
cl.c^ ont des po.:r.« enfon\cs .,:!./ -: ,1, . 
hfies : âCXtitir.ité ctlîroiiiji:é., y:c,\\. t::^ 
dji:x dentelun^ t.'e« - peî::.N. U- .:.:* > 
U !es |-a;:es lont d un ve:t eii:v:.ui j:::: 

Il fc tisiuvc en Air.rri.juc. 

Pu cabine: de NL BanKi. 

9. R- :-7i . r r cicarn e. 
-' v p^ .;..'. y.-.;. » /..j^. .._:. j^, . ;« 

i"' K • • * 



I! eiî •:: '^ 



• ■ . t . . . , » -■ 



■;• ■ • •> ....■; * • . 






:a ' :. ; 



eiiîon. wiîi.:-.: m: L* 1:0.:: , ^.oi.^.ir 
drr. Le korcclct cft »o;icn'.;r.: ;v . 

UL d'à wolcuc b:cua;ic L:.... 




B U P 

t petit & bsonzc. Les élytres font rabo- 
»lcuâtres bronzées , avec des points iircgii- 
foncts, blanchâtres : l'extrémité eft munie 
petites dentelures. Le delVous du corps eft 
, Se couvert d'une pouflicre blanciiw. Les 
it d*une couleur bleuâtre bronzée, 
xouve dans l'Amérique méridionale, 

j PRE s TE chevalier. 

ESTis equefiris. 

Vis clytris bidentatis flriatîs , fufco-virîdi 
s , corpore viridi-ûurato, Ent. ou hiji, nat. 
Bupreste. P/, 9'fig. 103. 

in peu plus grand que le Buprefie faftueux. 
:unes (ont en (cie , d'un noir bronzé. La 
verte & rabotculc. Le corcclct eft vert , 
, avec un enfoncement aiîcz grand , au 
c la partie poftérieure , & un autre plus 
ins marqué de chaque côté. L'éculfcn eft 
t & arrondi. Les tiytres font bidcfltées à 
émité , ftriccs , d'un beau vert , avec beau- 
petites taches iricgulières d'un vert foncé, 
us du corps eft raboteux , d'une couUur 
:, dorée , brillante. Les pattes fout vertes. 

rouve à Cayennc. 

abinct du roi ^ & de celui de M. Gigot 



UPRESTE porte-or. 

ESTis aurifer, 

fiis elytris biitntatis , fuhftrîatis , vîridi- 
:o maculdtis , pedibiis cyaneis. Ent, ou iiijc, 
inf. Bu PRES lE. PI, 9. pg, y^. 

cmble un peu au Buprefie chcv.ilier ; mais 
:fque une fois plus petit. Les anienncs font 
un ptu en fcie , & d'un n.^ir bronzé. La 
raboteufc , verte, avec les y^ux tcllacés. 
ele^^eft raboteux , fiîlonné .lu milici , avec 
>accmenc oblique de ciiaque côt^ -y il eft 
rc deux tachas obliques , lifies y d'un vert 
. L'écufTon eft petit & a ronci. Le*» élytres 
entées à leur extrémité , légèremcn- ft.ices, 
rabotcufes , d'un beau vert, avec dcb taches 
:cs , un peu enfoncées d'une belle couleur 
c deffo'js dLi corps eft raboteux , cuivieux 
viole:. Les pattes font violettes, 
trouve , je ci ois , à Cayenne j il eft cepen- 
\ic\ i au cabirvet du roi comme venant des 
irieataies. 

Bu IRES TE pointillé. 
FtxiTii punSliitîJfima, 

f^w tl'jtris bidentatis cupreis , punéîis vio- 
f wnicro/w. Ent, ou hift, nat, des inj. Bupreste. 



B u p 



^7 y 




Buprefiis puncîaîijfima, Fj\b. Syfi. ent. pag. iiy 
/i®. 5. — Spec, inj\ tom, i. pag, 174. n^, 6. — 
Mant, inf, tom. i. pag. i-je. n°. 6, 

Il eft de la grandeur du Buprefie tripanclué. Les 
antennes font cuivrcufes , lé«^èrcmcnt en fcie. Le 
defl'us du corps elt d'un vert doré très-brillant , par- 
femé de points violets. La tctc & le corcclct font 
un peu raboteux, L'ccuffjn eft très-petit Se airondi. 
Les élytres font ftiiées , & ont des points enfoncés : 
leur extrémité eft bid^ntéc. Tout le deflous du 
corps & les pattes font d'une ceuleur de cuivre rou- 
ge , très-brillante. 

Il fe trouve à Sierra-Léon. 

13. Bupreste marginal. 

BupRESTis marginalis, 

Buprefiis elytris bidentatis Jlriatis , margine rr- 
fiexo Uvi ^ viridi-Anea y t^orace canaliculaco, Ent, 
ouhift. nat, des inf. Bupreste. PI, 6.fig, 60. 

Il eft prefque une fois plus grand que le Buprefie 
ruftiquc. Les antennes font en fc e &. d'une couleur 
bronzée obfcure. La tête eft un peu raborcufc. 
Tout le deffus du corps eft d'un vert bionzés le 
deflous eft bronzé , peu brillant. Le corcelet eft 
pointillé , prefque raboteux , rebordc de chaque 
côté , (îllonné au milieu. L'écufTon eft petit & ar- 
rondi. Les élytres font ftriées 5 elles font prefque 
liifes vers le bord extérieur ; & le rebord eft aMez 
s;rand : l'extrémité eft bideutéc. Les pattes fbnc 
bronzées. 

Il fe trouve à Madagafcar. 
Du cabinet du roi. 

14. Bupreste ftrié. 

bupRESTis firiata, 

Buprefiis elytris truncatis fubhidentatis cupreis ^ 
linds eltvatis quatuor, Ent, ou hifl, nat, des inf. 
Bupreste. PL 7./^. 7-7, 

Buprefiis firiata, Fab. Syfi, ent, pag. 117. 72°, 8. 
— ^pec, inf, tom, l. pag, 174. n^, 10. — Mtfwr, 
inf, tom, i,'pag. 177. n®, ij. 

Il n'eft guères plus grand que le Buprefie rufti- 
que. Les antennes font noirâtres , en fcie , avec les 
trois premiers articles cuivreux. La tête & le cor- 
celet font bronzés, pointillés. L'écuflbn eft arrondi, 
déprimé , cuivreux. Les élytres font bronzées 5 elles 
font fortement pointillées Se ont chacune quatre 
lignes longitudinales élevées : Textrémité eft tron- 
quée, prefque bidcniée. Le deflous du corps. & les 
-pa^tces font de couleur de cuivre rouge, foncée , 
brillante. 

Il fc trouve en Pcnfylvanic» 

15. Bupreste rufipèdcj 
BuFRMSTis rufipes. 



Sli 



D U P 



Buprefl'S elytrls bidcntatis CAfuUts fiavo macU" 
latis , corport variegato , pedikus irfis, Ent, ou kift. 
njt.desinf. Bupreste. f/. j.fig. 73. 

Il a une forme along^e. Les antennes font rouf- 
facics. La tcte & le corcclet font pointillés » 6c ^un 
vcic plus ou moins foncé , briPanL UécufTon eft 
p. lit & Tiolcc. Les élytres font (Iriées, violettes , 
avec deux taches obloneues jaunes à la bafe , qua- 
tre au delà du milieu , de la même couleur , enfin 
l'cxtrunicé ed jaune & bidentée. Le delTous du cor- 
cclet , la poitrine & le premier anneau de l'abdo- 
men font Tcrts , avec des taches rouflatrcs \ Tex- 
ircmité de l'abdomen & les pattes font roulTatrcs. 

îl fe trouve dans l'Amérique feptentrionale , la 
Caroline. 

li. Bupreste bronzé. 

BvttLESTis Anea, 

Bupnilis tlyttii bîdentatU ftriûtis fcahris y fuprk 
âne a , fuhiùt cuprta. Eut, ou ht fi, nui, des inf, 
BuPRiSTE. PL 6. fig. ;7. 

Bupnftis jRiea ilytris emar^imaiit , punSis excM" 
va:is cicatrtfantiius , ûpice flnutis. LxN. Syfi. nat, 
pag^ ééi. «*». ly. '-^Faun.J'uic. «•. 7^8. 

Il e(l à- peu -près de la grandeur du Buprefte 
pomtu. Tout le corps cH raboteux , bronzé en dicf* 
fus » cuivreux en delfous. Les antennes font bron- 
zées , en fcic. La tcte 5c le corcelec font chagrinés. 
L'écuHon e(l petit A: arrondi. Les élytrcs font 
ftri*es , 5c les ftrics font mieux nurquécs vers la 
future : l'exuémité eft bidentée. Les pattes font 
cuivreufes. 

Il fc trouve rarement dans prefquc touce TEa- 
Topc. 

17. BrPRESTi rcluifant. 

BufMgSTis corufca. 

Buprefiis elytris bidentatis , Anta tutidlffimM ^ 
eiytns upice abdomineque aurtis. Eut* ou h fi. mat, 
dts inf. Bupreste. PL ^.fig. 99. 

Buprtfiit corufca. pAB* Niant inf, tom, !• pug. 

liuprefi s tcreticoliis crajpufcula ^ auratê^viridif* 
f:*n^ , poata ; thoract unttce cylinuraceo ; ilytris 
ià\ iJt'tîi prAtnOfpt , ap.ce auno^naUis» Pa ll. Inf 
jiif.r. fjg. 7j. tJb. D. fig. il. 

Il icifumSIe , pour la forme 5c la grandeur , ao 
B'^rujie rultîjue. Tout le corps elt d'une belle 
cojlcur verte doice» brillante. Les antennes font 
d'tn vert Foncé luifant. La tête eft pointiUife 5 les 
V' ji font biuns Le corcctet eft lifle » 5c « vu a la 
I>'jfo . 11 taioïc avoir quJqucs petits points enfon- 
c *.. Lcf dytrcs l'ont lilcs » avec deux taches ob- 
U;ij;>ics d'un rouge doic vasrcxtrcmitéuKcnctxc^ , 



B u P 

une de chaque côté : l'extrémité eft monû 
pointes éffàtt. On voit» aux côcés de l'a 
one belle couleur rouge dorée. 

Il fe trouve à la Jamaïque. 

il. Bupreste décoré. 

BuFAEsTis décora. 

Buprefiis elytris truncatls bidentatis s 
vit ta CAHilefcente marginibufque aureis. Ei 
nat. des inf. Bupreste. PL S. fig* Si. 

Buprefiis décora. Fab. Syfi. ent. pag. 
é, — Spec. inf tom. i. pag* 174. «*. 7. • 
inf. tom» i. pag. 17 6. «**. 9. 

Il reflemble entièrement , pour la foi 
grandeur, au Buprefte ruftique. Les ante 
noires , en fcie. La tête 5c le corcclet 
vreux g prefque bronzés 9 peu brillants , ] 
L'écuflon eft cuivreux. Les élytrcs foni 
verdâtres , avec la future 5c le bord ext.'r 
rouge cuivreux » 5c une raie longitudinale 
an milieu de chaque élytre : Textrémité < 
téc. Le deifous du corps 5c les pattes font < 
brillans. 

U fe uouve dans l'Amérique mi!hdion« 
Du cabinet de M. Banks. 

1$. Bupreste furdoré. 
BuFUESTts auruienta* 

Buprefiis elytris bidentatis riridibus , 
corporeque auratis^ thorjce fubpunâato. En 
nat. des inf Bupreste. P/. 9.)^. 9^» 

Buprefiis auruUnta. Lin. Syfi. mat. / 
«**. 10. 

Il reflemble entièrement» pour la foi 
gran 'eur , an Buprefie mftique. Les ante 
en fcie 5c d'un noir bleoâcrc. La tète 5c V 
font pointillés 5c d'une belle couleur verte < 
L'écuflbn eft d'un ven bleoâtre brillant. L 
font un peu chagrinées «éc elles onc chacu 
lignes longitudinales élevées : elles font 
un peu bleuitre cuivreux , avec la future 
extérieur d'un rouge de cuivre trè^-bri 
deifotts du corps 5c les pattes font d'un 
très-brillant. L'extrémité de chaque élytj 
pcdtes dents. 

Il fe trouve dans la Caroline. 
Du cabinet de M. Smith. 

to. Bupreste maure. 

BuftLtSTts maura, 

Buprefiis elytris bidentatis ftriatis , ^^rp 
vtolaceo , thorace fulcato. Ent. ou kifi. na 



B U P 

n eft de la grandeur du Buprefie autrichien. Les 
•ncennes font noires en fcie. Tout le corps en-def- 
iiis eft Tiolet noirâtre. Le corcelcc a one ligne lon- 
gitudinale enfoncée. L'écuflbn eft petit » arrondi. 
les ëlytres font bidentécs & (Iriécs. 

H fe trouve dans l'Amérique méridionale. 

&i. Bupreste pruiOen. 

BuTRESTis berolinenps. 

Bupnfiis efytris hidcntatîs viridi nigroque va» 
rils , ano trîdentato. Fab. Niant, inf, tom. i.pag, 
iy6. n^. 7. 

Buprefiîs aufiriaca. Sch&ank. Emun, inf. auftr. 

mardeila gigantea. Sco?. Ent.cam, n?, 187* 
Buprefiisoerolincnfis, Fuesly. Archiv, 
BMprefiis oxyptera oblonga , Atiea , cariofo^inaU" 

réua ; efytris jiriatîs , fubacuminatis , prâmorfis ; 

tkorace ùevL Pall. Icon. inf, fibir. pag. 70. tab. 

D.fg. II. 

Cet infeâc a été pris mal- à-propos pour le Bu- 
fn0h Amftriaca de Linné , par Schrank & Scopoli. 
L'infcâe de Linné que j'ai vu dans fa coileâion dif- 
fère de cçlui-ci ; il cil de la grandeur du Buprefle 
ob(car. La tcte & le corcclct loni verts ^ pointillés. 
\jes élycres font bidcntccs , prefque Criées , mélan- 
gées de noirâtre àc de bronzé. Le delTous du corps 
cil coiTreuz » & l'anus eft obfcur. 

U k trouve en Allemagne ^ en Prufle, 

%x. BUF&BSTi autrichien, 
BwFtLMiTis ëufiriaca^ 

Bmprejtis efytris bidentatls , ftriatis âneiSj. capite 
Aormceqae viridibus , abdomine violaceo^ Énti ou 
kî/i. mat, dis inf. Bupreste. P/. i: fg. 115. 

BÊifrejtis aûfiriaca. Lin. Syfi. nat. pag^ 661 • 

BmpnJUs au/hiaca efytris integris fulcatis âncis, 
«ofrc ikoraceame viridibus, Fab. Syft, mit, pag, m. 
î^, x^. ^^^Spec. inf tom. i. pag. iwj^. n^. 36. 
[^^ M^mi» inf eom. i. pag. i8x. n\ 53. 

n ccflcmble beaucoup , pour la ferme & la gran- 

e , an Buprefie ruiiique. Les antennes font en 

, noires , avec le premier article verdâtre. La 

jist U, le corcelec font verts & finement pointillés. 

I^knfiui eft bronzé. Lesélytres font ftriées, bron- 

técsytemûnées par deux petites dents. Le deflbus 

hk coccdct & la poitrine lont verts. L'abdomen eft 

tUet» crcs-brillaAt. Les pattes font violcucs* 

H (e trouve en Autriche. 
I^Acabbet de M. Smith. 



B U P 



a 17 



./<' 



!!• 



M*B\]?RisTE luride. 

hmnis lurida, 
^.He^Infeies.T0M. V. 



Buprefiis efytris bîdentatis , corpore obfcuro , ane 
tridentato, Ent. ou hifi. nat. des inf Buphests. 
PL 8. fig. Z^. 

Buprefiis lurida, Fab. Syft. ent, pag. iij. «*. 7. 
'^Spec^ inf tom. i. pag, 174, n*. 8. — j^<z/ir, inf 
tom. i.pag. ij6. n^. 10. 

Il eft de la grandeur du Buprefie ruftique , »als 
il eft uo^ peu plus alongé. Les antennes (ont en 
fcie 9 d'un noir bionzé. La tcte & le corcelet (on: 
pointillés , prcfque raboteux , bronzés. L'écuflbn eft 
petit , arrondi , cuivreux. Les élytrcs font cuivreu- 
Ics , prefque ftriécs , un peu rabotcufes j on y re- 
marque quek]ues pcriccs élévations longitudinales : 
elles ont leur extrémité un peu alongee 8c bideu* 
tée. Le deifous du corps eft bionzé , aind que les 
pattes. 

U fe trouve en Amérique, 
Du cabinet de M. Banks. 

24. Bupreste fafcté. 
BaPRESTis fafciata. 

Buprefiis efytris bidentatis vlridi^dneis apice 
cyaneis , fafciis duahus ferrugineis^ Ent. ou hifi. 
nat. des inf Bupreste. Pi. 5. fig, ^x. 

Buprefiis fafciata Jjlb, Mant, inf tom. i. pag. 
177. /x°. I}. 

Il refTemcle , pour la forme & la granJeur , au 
Bupnfie éclatant. Les antennes font d'un noir ver- 
dâtre , filiformes » à pcbe en fcie » un peu plus 
courtes oue le corcelet. Tout le corps , excepté l'ex- 
trémité des élytres » eft d'un vert un peu bleuâtre 
luifant. Le corcelet eft pointillé. L'écuflon eft pait» 
arrondi. Les élytres font ftrîées, bidcntées à leur 
extrémité ; elles font vertes , bleues à leur extré* 
mité , avec deux bandes fauves » dont la première 
eft finuée & interrompue à la future , & l'autre 
n'eft formée que de deux petites taches tranfver- 
falesqui ne touchent ni la luture ni les bords exté<* 
rieurs. On voie quelquefois un point &uve vers le 
milieu de chaque élytre , entoure de bleu. Les patter 
font de la couleur du corps. 

Il fe trouve dans l'Amérique feptentrionale. 

15. Bupreste obfcur. 

Buprefiis objcura* 

Buprefiis clytris bidentatis ohfcure snea , pun&is 
elevaàs obfcurioribus . Fab. Spec. inf tom. i»pag. 
174^ n^. 9, — Mant. inf tom. i. pag^ ij6m 
tt9. II. 

Tout le onrps de cet infede en- de/fus eft bronzé ^ 
peu brillant , avec des points élcyés plus obfcurs. 
Les élvtres font bidentées à leur extrémité. Le de(^ 
fous du corps eft cuivreux « très-brillant. 

■ 

fv U fe trouve dans l'Amérique feptentrionale». 

£0 



B U P 

^rttt» de points enfencés, aflcz gros. Les éïyttcs font 
rrès-fîncmcnt pomcillccs , liifes , d'un brun marron , 
avec un reflet vcrdàcrc à leur bafc j l'extrémité eft 
tridearéc. Le dciîous du corps cft d'un ve.t doré 
trcs- brillant. Le fternuiii clt avancé & conique. 
Les partes font brunes Se les cuiilbs font d'uyQ brun 
f.oIcr. 

II fe trouve aux Indes orieatales^ 

$1. BuPRESTx marron. 

BuftLEsris caftanta, 

Baprefi's elytris ferrato - trldentatis caftanùs , 
iafi mùcula xillojj. , thorace obiongo-punSato. 
E.t, ou hft. nat. des inf. Boprestb. PL i, fig, 8. 
§. c. 

II rcfTemblc entièrement, pour la forme & la 
^ra deur, au BLprzfte Chryfis. Les antennes font 
en fcie , d'un brun marron , avec les dentelures 
noirâtres, la tîte eft noirâtre , léecrcment rabo- 
teufc. Le corcclet eft élevé , noirâtre , avec des 
•oiuts enfoncés allez grands , couverts d'un duvet 
riuTc ; il eft un peu lobé podérieurement. Point 
^écuifon. Les élytres font un peu raboteufes , avec 
quatre liî^.^ longitudinales peu marquées , & une 
tarhc enfoncée , ronde , couverte d'un duvet fauve, 
placée vers la bafe de chaque élytre 5 'eur extré- 
mite eft tridentée. Le deffus du corps eft noir , 
avec un peu de ferrugineux fur l'abdomen. Les 
panes font d'un brun marron , avec un peu de 
noirâtre fur les cuilfes. Le fternum eft avancé. 

Il fe trouve au Sénégal ^ d'oti il a été apporté 
par M. Geoffroy de Villentuye, 

53. Bupreste ftemîcome* 

BufRESTis ftemlcomis, 

Buprefiis elytris ferrato - tndentatîs vîridîbus « 
Miâ/j clne-eis imprcjfts , fitmo porre£io conico, 
£jir. ou là fi, nat, des inf. Bupreste, Pi. 6, fig. 
51. ^ 

Bupreftîs fiernicoTTiis. Fab. Syft. ent, pag. ii8. 
«^. 11. — Sptc. infi- tom. i. pag, 175. n?. 17. 
mm^ Mant inf. tom. i. pag, I78. n*. 23. 

Buprefiis ftemicomis e!y tris ferrato -tridentatis ^ 
thorace purJiato , fier no porreBo^ cor pore inairato, 
LiNN. S^fi. nat, pag, 660, n^. 5. — Muf, Lud. 
VI', pag, %%. 

Ca abus orientalu craffus. Grev. Muf. pag. léj, 

Cùn:k::ris major , capite & thorace cavitatibus 
donatis , elytris Uvibus. Sloane. Uifi, of Jam, 
tah. 136. fie. 8. 

YOET. Ccliopt. tah. 48. fig, III. . 

Il eft un peu plu< grand que le Buprcfte fafcî- 
■'•• Les antennes font noirâtres , en fcie , un peu '1 



B UP 



219 



plus courtes que le corcelet. Tout le corps eft d'un 
vert doré trcs-bril'ant. Le corcdet eft élevé & cou- 
vert de [joints enfoncés. Point d'&uflbn. Les élytres 
ont plufîeurs rangées de points peu enfoncés , cen- 
drés , & un point beaucoup plus grand à la bafc 
de chaque élytre : l'extrcmité eft trident: e. Left 
pattci font vertes , avec les tarfes noirs. Le fter- 
num eft avancé & conique. 

Il fe trouve aux Indes orientales. 

34. Bupreste interrompu. 

BupRESTis interrupta, 

Buprefiis elytris fubtr-dentatis , iineis dbbrevia^ 
tis impreffis albis , fiemo antice porreùo* Ent. ou 
hifi. nat, des inf. Bupreste. Pi, 4, fig, i8. a, 
b, c. 

Il refTcmble , pour la forme & la grandeur , au 
huprcfie fternicorne. Les antennes font noies^en 
fcie. La tête eft d un noir bleuâtre , pointillce , 
avec un fillon couvert d'un du^et blanchâtre. Le 
corcelet eft noir , luifant , avec des points enfoncés 
blanchâtres. Les ély res font 1 gèr^mcnt chagri- 
nées , prefquc tridentées , avec quelques lignes ob- 
longues enfoncées, couvertes d'un duvet blanchâtre» 
à la b^fe, & une aucre plus longue interrompue « 
au-dclâdu milieu. Le delTous du corps çft bronzé « 
brillant , & couvert d'un duvet bUnchâtre. Les 
pattes font bronzées. Le fternum eft avancé U 
conique. 

Il fe trouve au Sénégal , d*oH il a été apporçi 
par M. GeofFioy de Yi.leneuve, 

3j. BuPAffSTi oculc. 

BurRESTis ocellata^ 

Buprefiis elytris trldentatis vlrldlbus , macufis 
duabus aurais ocel'arique fiava. Ent, ou kl fi, nat ^ 
des Inf Bupreste. PL i,fig. 3. û. b. 

Buprefiis ocellata v'ridi nltenf , elytris tn'den* 
tatls , maculis duabus aurels ocellarlqu: fiava, 
Fab. Syft, ent, p<ig, ii 8. n^, 1 1, — Spec, inf tom^ 
I. pag. 17 j. /i®. I4« — Mant. i/tf tom. i. pag. 
177. no, 19, 

SvLZ. Hifi, Inf tab. 6. fig, ly. 

Il ren*emble , pour la forme & la gr.indeur , au 
Buprefie enflamme. Les antennes font noirâtres , 
en fcie. La tctc eft veitc , petite & cannelée. Le 
corcelet eft pointillé , vert doré , avec une large 
raie longitudinale , bleue , Viffc. Les élytres font 
tridentées ^ d'nn v:rt doré , avec deux taches ob- 
longues d'un rouge cuivreux , Se une grande lachc 
jaune au milieu , entourée d'un cercle bleu. Le 
deflbus eft doré , très-brillant. Les pactes font d'un 
vert doré. 

Il fe trouve aux Indes orientales, à Chandcc< 
nagor. ' 

£e i 



ai9 



P T 



/ ^ 






B U P 

.-xt ^TT'r-îrt , br:!'2'S , rasis cr. rfts roa- 









< • 



\v ;. Etr. p.:g. 117. fI^ 

.,. rjj;'. 1').':'. IJ. — Mant, 
■ '. •**'. 'î>- 

.'..-, "o« . Vi t-VriTic & la grandeur , au 
.:»,i.^. î. -• »:o Jf'.ct cil i;uivrcui, poin- 
., ^ . 'y.' r :vc a la parnc ^tiir-^ricurc 

, ..•. X. I \^ :■*.' ^ t!*t f »*i: , .ITtriiil. I.i«: 

■ ï • .r: :i' :;.! , i::i j ci l^r. \.t : , a\»,-L- 

■'- •: \.";s , ûo;.: l i.\;. r.cu c va l't 

, »« . .a ,o.t::c. À. '.ut.': i.î:.w, un pL-.i \\..s 

,^.^ a >a'»: , rc J^i-tr.à \^\ iii-ji.'a ia j"i'iri- 

.v.\.'.-.:.u »î^* *.1-J.]»'»." t-^î"^: ^Ik iciiîuii c » a*" 

. .^ "^".rc* i*jnr. li:rc . îc Ja:1..:< t 11 r<.M tîi 

. ..>w- :^*' V wO'..îciir ciîivrciiV, a\cc un j'.i: *'c roi:- 

. .j: V- uu Jwil^'ii^ i<u torjc'cr, ic Je :x j>cc::^ jcir.r^ 

..•»..i:wN lut •*■* »i<>-^ï««;: aî'.sKJii. Ic prcii :^: dr.- 

â . »à Ja vjntrc a un fii.on Ion^i:u»l.iîai au milieu. 

Il le uouvc ilans l'Ani rii]uc nicriJior.aîc. 
U.-r r ■ ^ : •' * '''^ uQi.f*::Jm 

Ha r 'f/.' ; * .iT. ca r /» iris 1 • Identjtis , cor.- <?rr </:^o 

Il tll i'c U piardcii: Ju Bupr'fli rulhquc. Les 
^..r.iints r s'.r vuivrcu.cs, un peu en ll:c. La tcte 
kV !c coîc.'cc font ciîivrciiX , IriIUn^ , putncillct. 
l.i^cullon w-lk rii.ufi'uiv, cii:vijif\ le» cly:ics icnt 
It'iccs & l)T«ii/-c» : Lat tx:ri::ii::e cil munie de 
uois pcciccs d.DCcIuics, Le diolous du corps & kt 



II .\: rroLvc a la côic Je Coromar.icI. 
:j. Plpf. ists macule. 

pu. '^ejl'ts t\t .'r ."•/-vir.ir.^i cyane's flavo mjjM» 
*-•:/-. Lnt. ou r.ij. 74:;. . £S inf. Pi. 6. f^, ii. a. 

-r 6* p/. 10. />)j. 6f. iT. 

Bup "cjl :s macuU'a Tk^, Spec. irf, lOTt, I . r-'^. 
irr ""• l^- — -<>/j':f. t'if tom. I. r.:^-. 1-7, 
ff '. II. 

Il eft à reine pli!<: petit que le Buprfle rurtîoiiî. 
Les antcr«ncs iont r.orrcs , un peu en Lu. Ia :c:c 
eli <i'i:ii Mcu toncL- , jaune aut* rieur, iv.cnc , a^cc 
t!e$ po:n:s d'un Vv-rc noii.rri-. le corc.Itt ctl l-'eu 
foncé , avec les lu)r.is laiviaux & un p^u Ju bi^J 
ant. rieur ^ lacc-ralcnurc iaune^. I.'ccullon cit r«':;t 
&: b!cuf>nc(:. Les c!\:rcs «ont M^mcs , a\ec »i.j» 
ra.lic* oMo f;u.s, iru-^uiiires , i|uclij icKms «:i\i- 
iVes , fi T ciiauue ; cl!e$ l'ont frri.'.s , &: leur extiJ- 
n.iié ill m lire tU" trris petites den:ci:ris. Le 
dvllous ci\ coif^s cft I cil* bro: -zî , av-j uic u::c 
de faciles ;aunc> de cjuo'.ie côt. ik î'ajduiiîca. 

Il le tro ivc en S.b'ric, a Tripoli. 
4?. Prr;-. isTE Iiinr-ra hcs. 

■ ' « ■ • 

n-r. ûi J . ./. I i l Kl s I I . f .'. 4. Vj- ;6. 

B-'''/^:.i u»:!o.:n'î.ita t/\:rii ;jji: i.;:is rr-;:. ;"j 

/i4.*?'i ;;f i.J» l::j:j, 1 '. f. ivi. «t.'. rjr. 113, 
/l**. 1;. — .S. II. i.*:/. :. T. \,p.:f '-S. /! , j • . 

B p'fj'ii a ! î >o- p u :: c} a: .1 t ^ '.. .'« . - 1 . . •/ ;,. * j n îi ; /j ^ 
tfUîKi^t j/.vi. Pk.. /.'7i, 4, /-M.;. 1;:, /: , f. //. 

B^-T'ffse a p ::i;s N'»:'*.:« , Me : m •!.: !.i -••.: , à 
corceie: lo:d lic bai.: àC a luis car.iieii^ , ace 
cinti ia«.ius b!.i:KlK^. Du.. /.•*. 

/i.;: • * '; : j i . /i ^•.■:; ; j: j. V i l l . Eit. Ter. 1 . /--y. 



1 - 



t. 






II eiî .îc !a i:rar.!:'.ir iî.i P:i-—f'îe z-\\\\c\iz. I ci 
ai.tciiiu". loi.: n i";s , pie ^'ue i:e la U'i..!i.cijr da 
LoriTcîcî. I a îircc!: p:i:.:i[ ic , m i:a::e, .«^cw o»ïci- 
t|ues poui:^ ^. (]uc!.^uci Ii&;ue& jaunes a la pa.'M 



B U P 

atJricDre. Lecotcelcc cfl pointillé , noi-âtrc , avec 
E bord laiéial & un peu U bord ancricur jaanes. 
-es élytm font d'un noir un peu bleuâtre, avec 
lutTc poinn jaunes placés fui une ligne loafâta- 
bnalc. Elles font poinnilécs , (tiîécs , tronquées à 
cnr extrémiié , £c n<unies.de quelques pcciies den- 
xlnres. Le ditflôui du corps Se les patces fonc bron- 
tH , avec quelque; petics points jaunes. L'abdomen 
a ■juatrc rangées de poiais jauoGS. 

Il fc trouve en Europe. Je l'ai trouvé aux illcs 
dllièics dans un Pin cape. 

41. BuraESTE lache-jaune. 
Bort-csTii fiiivo-maculata. 

Buprtfiii ifycris tiuncatii dtntaiit firijth nigris : 
wamiit qaxtuor fiavU, Fab. Maat. inf. tom, i. 
tH- '77. "*• "• 

Baprefiis flavo-punâata nigra, tkoract margtne 
ftva , elytris punciit aidominequt futtÙJ maeulh 
favû qi,ai^^lici o'dlnt. Dec. Mem. inf. tom. 4. 
f^. lij. n". i. 

Sitprtftt à lachcs jaunes, noir , à corceLt bordé 
ie jaune d'ocre , à points jaunes fur les étuis , Se 
à i]uaTre langi de taches jaunes fur le delTous du 
ventre. Dec. Ib. 

Buj-nftis fiavo maculata, Dtri'K. Inf. 4, pag. 
Ij-T. n". 6. 

Il eft de la grandeur du B prtjU maculé. La 
lit.- cil d'un noir bronié , avec k front j*unc. -Le 
»::citt cft roirâtrc , bord- de jaune. Les l'Iyties 
fcr.: uor.quies, dentées, fîriécs , roiiâttts, avec 

JL-atrc tj.:)i.'S jaunes, dont la pofti'ricu.e e(V dj- 
Tme, l 'abdomen cft d'un noir bronzé , avec dcui 
pints j.iunes à reitrémtté. Les pattes fcnc noires. 
Il fc trouve en Suide. 

4t. Bdpkeste violet. 
BcrKriTii violjua. 

Bmprtflis ti'ytris truneato quadriilt tath viola- 

«cù , corport tioitgato cyanto, Fab. Mant. inj. tom. 

i.p'g. I7<- «"■ U- 

Le corps cft alongé , bien , brillant , fans tache*. 

I Icfélytict feules font violettes , tronquées & qua- 

I diUoitécs. 

n fe trouve à Sicrra-Leona , en Afrique. 

* * * * Eiytrts ta fiit, 
4V BcTaESTE enflammé. 

•tttTis ipùia. 
ifnjiii thftris ftrratis viridif^iti , corpo't fui - 
ùx lato , fpUadtnu. Ent. ou Aif. nat. dtt inf. 



B U P 331 

Suprefiis igniw tljtrit ftrratis , tkoratt imprtffô^ 
corpore iaauraco , liiiU ttrttibus. Lin. Syfi. nat. 
pag. 6ff. «». j. — Maf. Lud. Vlr. pag. tii 

Bupnfiis ignita tlytrU tridtntatts , tkoraet im- 
pre£b , corport inaurato. Fab. Syfi. tnt, pag. 117. 
a'. 9. '^Spee inf. tom. 1, pag. 174. n". ii, —m 
Maat. inf. tom. t. pag. 177. n'. 17. 

Il relTemble, pour la forme & la enindeur, an 
B«pr«/2c bande. doiéc. Les antennes font noitei, en 
fcic, avec le premier article brome. La tîte eft 
«rtc & profondément fillonée. Le cotcelei eft vert, 
lilTc , très-finement pointillé. Point d'écuflbn appâ- 
tent. Les élyires font vencs, lilîes , ttis-finemenc 
pointillécs , légèrement en fcic à leur citrémité. 
Le dclTous du coips eft d'un vert doré , un pca 
cutvieux , itts-brillani. Les pactes font verres. 

Il fe tronve aux Indes oriCBiaks. 
Je doute que cet infcde foit le Baprefiit ignita 
de Linné. 

44. Bdpreste fulgide. 
BatKESTis fulgida. 

Buprtfiit tlj/tris ftrratU , viridi-auna , tkoraet 
tlyinfqut viitit duabus purpunit. Eat. ou hifi. nat. 
dtt inf. BUPBESTE. PL ïï.fig. Ilj. 

It rclTcmble beaucoup au Bapnjlt bande-dorée, 
La lètc eft d'un vert doré, avec un fïlioo Icngita- 
dinal à fa partit: antérieure. Le corcclet e(ï Hflë 
au milieu , un peu raboieui fur les côt^i , d'un veri 
doré biillant , avec deux larges raies longitudinales 
pourpres. L'écufibo eft imperceptible. Les éljtres 
font eu fcic à Icu: eïcrémiré, d'un vert doré brit 
lani , avec une Isrgc ra e lungitud^n.'de pourpre , 
au milieu de chaque élyire. On voit aulE quel- 
ques lienes peu éltvécs & peu marquées. Le def- 
lous du corps & les pattes font d'an vert doré 
brillant. 

Il fe trouve .... 

4j. Bupreste Iris. 

JivfMtsTiî Iris. 

Buprtftis tlytns ftrratti ftriatit viridi-auratît 
fiavo mactt!aiis , thortct Iriloio. Ent. OU hifi. nat, 
des inf. BtiFRisTE. P/. ^. fig. )y. 

Il eft de la grandeur du Baprtjit unidcnté. Les 
antennes font pciiccs , en fci: , d'un noir bronzé* 
l c corps eft d'une belle couleur verte , dorée , bril- 
lante. Le corcclet eft ^Icvé , étroit aniirieuremcot , 
trilobé !f lar^c poftérîeuremcnt. L'éculTon eft en 
ctzur. Lcséljrnes font en fcic deouis la pointe jitf- 
ques vers le milieu; elles font ftnécs, vertes, avec 
une très-grande tjche commune , jaune , vêts la 
bafe , fur laquelle s'avance , de chaque côté , nn 
peu de vert e» arc ; un peu au-delà du milieu , il 
; a nnc bande courte , jaune. Les panes fonr d« 



»»♦ 



B U P 



ênvmm fA ê^wiïcé , at il eft cooTert de quelques 
fmèkk a^vdut , aiFez Umgi 9c griHures. 

■ le ttouTe . . • . 

fé. Bcp&isTi cyaotpéde. 

BortLMÊTis cyanipts. 

Buprtfis e ytris fcrratis jèriatis vfridi - dneis , 
tAi^rjce pléHo cénUto. Ent. ou hifi. mat. du inf. 
Bcp&iSTi. FU 9^ fig» 104. 

Buprtfiis cyanipti^ Fas. Mont. inf. tom. x. p. 

U rtdcmble entier emenc , pour la forme & U 
l^rantieur , au Buprefie dépiimë* Les an rennes font 
d'un noir bleuâtre, filiformes^ à Pcine en fcie , plus 
courtes que le corccler. La tête e(t bleue & les yeux 
ioat bruns. Le corcelct eft bleu au milieu , vert fur 
les côtes , fortement pointillé , aplati à fa partie 
fupé. icure. Les élycrcs font vertes, bleuâtres à leur 
future , cuÎTreufcs fur les bords extérieurs ; elles 
ojir des (Irics crénelées , & font en fcie vers leur 
extrémité. Le dclTous du i^orps eft d'un vert bril- 
lant : les cuifTes font vertes» 5c les jambes & les 
pattes fout bleues. 

Il fe trouve dans TAméxique méridionale. 

57. BupRisTi déprimé. 
Bt/FRisTii deprejfa. 

Buprtfiis chtris fcrratis porcatis punSis imprtjfu^ 
ioryore dtprèjfo àiieo. Ent» ou hifi. nat. dis inf. 
BUPRlSTIi P/. X* fig' IJ- 

Buprtfiis deprefla clytris fuhftrratis âneo ferru^ 
gîntis nervofo punBatis ^ thorace deprtjfo. Lin. Syft, 
nat, mant, %. p. ;))• 

Buprtfiis deprefla e^ytris ftrratis fuUatis , corpon 
diprtffo oèfcuro. Fab. Sjfi. ent. pas. 1x9. «*• 14. 
— Sfic. inf. tom. 1. pag. 176. « . tf» — Mant, 
inf, tom, 1. p* 178. n . x^. 

BuprtftLs porcata ifytris ftrratis porcâtis, thorace 
mnguLito , corporc fufo nitido, Fab. Syft, ent, 

pag, li>. I*. 17. — ^P^^' '"/• '^'"» *• P^i' ^77. 
j|0^ j|, ^^ Mant, inf tom. i.pag. 179» n\ 35. 

Il reflemble beaucoup au Buprefie cyanipcde . 
pour U forme & la grandeur. Il eft entièrement 
d'une couleur verte trcs-foncéc êc cuivrcufe. Le 
corps eft un peu déprimé en deffus : les antennes 
ii>nt d'une couleur bleuâtre (bocée. La tcte eft fol- 
lement pointiUée. U cofcelet eft fortement • pom- 
ûllé . un peu chagriné , déprimé fapeneurement. 
LécIifTon eft petit. Les élytrei oot des ftries regu- 
lit rci , formées par des points enfoncés très-rjppro- 
d./* rcïTiémité extérieure tft légèrcmciit dentelée. 
U* patici 6>at <^u» bku foncé. 



B u p 

Le Buprtfiis deprcjfa 8c le BupreJUs pùrcût^ ic 
M. Fabricius m'ont paru être le même* 

Il fe trouve dans F Amérique méridiociale^ am 
Antilles » à Cayenoe. 

58» Bupreste nègre. 

BurtiESTis ntgrita, 

Buprtfiis tiytris ftrratis , ù'ntis tribus elcvatis ; 
thorace pofiice triioio , inttrmtdio emarginato. Eut, 
ou h/fi. nat, des inf. Bupreste. Pi. 9. fig. 96. 

Il eft un peu p*us grand que le Buprefie cannelé* 
Les antennes font noires « en fcie : le corps eS 
brotizé noirâtre , peu luifant en-delTus . bronzé lai* 
fant en-deifous. Le corcelct eft li/fe , t ilobé pofté* 
rieurement , avec le lobe du milieu un peu p'us 
long que les autres 8c échancré. L'écuflbn eft alongé« 
trcs-pointu , enchafTé par fa bafe dans l'échaocrure 
du lobe intermédiaire du corcelet. Les élytres font 
en fcie depuis le milieu du bord extérieur juf^u'à 
l'extrémité i elles ont chacune trois lignes longitu- 
dinales élevées. Les pattes font de la couleur du 
corps. 

Il fe trouve au Sénégal. 

Du cabinet du roi« 

^9. Bupreste modefte* 

BufRËSTtt modefia. 

Buprtfiis elytris ftrratis eorpore ohfcMriorihmâ ^ 
maculis tribus imprejfis aureis. Ent. ou h: fi im/» 
des inf. Bupreste. PL t. fig. 72* 

Buptetis modefia. Fab« Spec. inf tom. t. pag. 
lyé. nP. la,— Aftf^r. inf. tom. 1. p. 178. n*. 31. 

U eft un peu plus petit que le Buprefie Mariane. 
Les antennes font d*nn Yert bleuâtre foncé , en fcie. 
La tête eft verte dorée , avec le front un peu en* 
foncé. Le corcelet eft doré brillant , crès-finemeni 
pointillé » avec cinq impreffioas , dont deux vers les 
angles poftérieurs , moins marquées. L'écuflbn eft 
Tert. Les élytres font d'un vert doré obfcur , brillaoc 
â la bafe flc à b future ; elles font prefque ftriécs 
êc ont chacune trois cnfbnccmens dorés » donc l'an 
plus petit en-defa du milieu » & les deux antres 
en-delà vers Textrémité ; i*extrémité latérale eft cm 
fcie. Le dc06^$ du corps le les pattes font dotte 
uès-bcillans. 

U fe trouve dans le Bréfil* 

60. Bupreste uni. 

Burt,tsTts pùtna. 

Buprefiis t h tris ftrratis , punBatis « virefcemti* 
bus , eorpore ieprejfo » yiridi^aurato. Eus. ou àifi^ 
mat. des inf Bupreste. Pi. é. fig. f j. a. b* 

U eft plut pctîc ^oc le Buprefie Maria&c. Le 



f^'^ 



14^, , 



Mant. inf, com, t. 

■a eitterea , coleoptrit 
futu edil. 1. n". 

• âitta , fubths nihro~ 
dtkifcentibuS' D£6> 

■ 4. h- "■ 

..<», okfa/tte rugolo , 
•>«. 7? 



bronza. Les i 
ix le cotps c(l cuivreux , 
■:n-ddrous. La têce J<; le 
:cusi on appcrçoir fur 
^icudiual, |>cu marqué . 
;tit& arroodi. Les dvirus 



Ix^v. 




aiS 



BUP 



Bupnfns fufiUs. Schkahk. Enum. inf, ûufir. 

Il eft un pcn plus petit que le Bttpnfie niflk|ac. 
Les antennes font ooirâcres : la tête cft léeèrcmenc 
raboteufe , d'un vert doré. Le corcelec eu légère- 
ment raboteux , d*un vert bleuâtre , avec les côtés 
d'un vert doré 6c «luclques points d'un noir riolcr. 
Les élytres font (hiées , trtdcntées , d'un vert bicuâ- 
cre , avec les côtés dorés 6c pluficurs points duo noir 
YtoJct. Le defToos du corps 6c les pacus font dTun 
vert bkuitrc brillant. 

Il fe nouve dans les provinces méridionales de 
France 6c d'Allem^ne. 11 m'a été envoyé de Pro- 
vence par M. l'abbé de Leoobe. 

46. fiuPRssTK noble. 

BufAÊSTiM nohilîs. 

Buprefiss eîytris ferratts , virids - ânea , capîtt 
tkoraccque frf^o macuiéitis , tlytris ai ris : fajfciis 
iri^ iintolaqut apicis viriMàus. Eut, ou kifctuu, 
dis inf, Bu#&isTi. tl. f*/f« 43» 

Buprrftis nQhiiis. T am. MoAt, snf, eom. i.p. i8o. 
«♦. 45. 

Il eft de la grandeur du Bmpnfte chry(bftigmate. 
'Lt% antennes font noires , d un duvet bronze à leur 
bafe. La tète eft d*uo vert bronzé , un peu enfon- 
cée 6c noirâtre antérieurement. Le corcelct efl vert 
bronzé brillant , avec deux larges raies longitudi- 
n^Ies d'un tK>ir violet. L'écuflon eft vert , petit 6c 
triangulaire. Les élytres font en fcie , d'un i^cnr vio* 
kt , avec deux bandes arquées « vertes, quelquefois 
iixerrompues , au mi!ico , une tacbe vene à la baie , 
6c une l^ne longitudinale vers reztrtmité. Le dcf 
lous du corps 6c ics pattes (ont d'ua ven bronzé 6c 
brillant. 

n fe trouve à Cayenne. 
Du cabinet de M. Paris. 

éy. BuPHiSTi enfoncé. 
BuwÊËSTts impnjfa, 

Bttpreftis tiytris ferrât is , pttnSIs trihus imprtfps* 
Fut, ou hift. ntU, d€S inf. fiCP&iSTi. PL 5. a*. 41. 
a. à. 

Bupnftis imprtffu» Fab. Sy/r. tnt. pjg. 110. «•. 
if. — 6' rc. inf, tom, i^pag. xfj. «o. ly. «....• 
MtLii. inf, tom. 1. pag. lyy. «<>. 40. 

n efl de la grandeur du Buprtfte ruftiqqe. Les 
mtcnncs (ont vcnes ^ un peu en fcie. La tête e(l 
vcne, 6c krs yeux (ont grands 6c tcUacés. Le cor- 
celer eA v rt , un peu cuivreux , trilobé poftérictire- 
incfic y avec un point enfoncé àc chaque côté. L*é- 
•udbn cit triangulaire , romru Lc^ élytres font 
bror.zé^i • 6c iraïqu es chacune de trots points en- 
f^nc t * brtllans : on rcuiarquc une ligne peu élevée 

é^ ck»|ac côcé d^ U fona^ ^depuis le miiictt juf^'à 



BUP 

rcztrémité : le bord extérieur eft eatîer » tma ttt* 
nelures^ dans les efpcccs ^uc j'ai vues. Le detfoot 
du corps 6c les pattes font veru , un pcti cuivrcus ^ 
avec le bord des amicaux de l'abdoom quelque» 
fois blanchâues. 

Il fc trouve dans PAmérique aétidiooale , à 
Cayenne, à 6uriium. 

4%, BuPtisTE frontaL 

BuFKESTis frontalif» 

Buprefiis elytrif ftrratis fufcu riri£ wuicuhaii ; 
thorace fufco viridique vaûo. Emt. ou kifi. nui. du 
inf. Bupreste. F/, f.fig. 44. 



Il efl à peine plus grand que le Bupn/lt chryfoftig- 
mate. Les antennes font en fcie 6c d'un vert fboce* 
La tète c(l verte , pointillée » avec le front enfonce » 
un avancenKntfaiilantàla partie antérieure^ 6c une 
ligne longitud nale , peu enfoncée, à la parte fu» 
pericure. Le corcelet eR pointillé , lobé pcflérieure- 
mcBt , un peu anguleux fur les c6cés , 6c mélangé 
de vert 6: d'obicur. L'écufloo eH petit, triangu* 
laire , pointu « noirâtre. Les élytres font en Cac ^ 
d une couleur noirârrc bronzée , avec fix tacbes 
ve tes fur chaque» deux petites a la ba e , deux vers 
le milieu , dont l'une en croiflant , deux autres rap« 
prochées au-dcla du milieu. Le deilçus du corps ât 
les pattes font d'un vert foncé. Les cuilTes amé<» 
rteures font dentées dans Tun des deux fezcs. To«e 
le corps de cet infede ell très brillant. 

Il fe trouve à Cayeime 6c aux Antilles» 

€9. BuPHisTi chryfoftigmate* 

Bl'puestim cA/yfofitgma» 

Buprefiis elytrisfirrutis longitudinalittr fu!cct:s l 
ma- ulis dudbûs ujureis impnjis , thorace pmnduio» 
Ent, ou kifi. nat. des inf, Buprists. PLd. f^. 54. 

Buprefiis chryfvfiigma, LiM. Syft^nat. pag, iéo. 
Ji*. 7. ^/•'<i«/i./uc*:./x**. 755, 

Burrefiis chryjfo/ligma. Fai. Syfi. ent. p. iif. 
/i*. iS. — 6p, inf. eom. \.p, 177. «•. i6.^AX«tJU^ 
inftom. I, p. 17J. Il®, }^. 

Cuzujus aunus , tlytrormm fofuiis quatuor /■;« 
pnfis nianti^us. GiOFF. Inf tom, i.p. 11^. a*, r» 
Le Richard à foll êtes. Giorr. ik 

Bup'efi s fufiu^ efytris fitguîLs mmcuUs triimê 
mèro auras i'npriffu ^ abd imine fuûtus xifiAi-au^ 
rto : nui'gt'ie purpureo lûtido. L)I6. ^Lm. inf tom^ ^ 
pag. ;i>. m^. j. 

Bn^nr/f/x chryfofHgma àtprtffa ^ t y tri s quadri* 
merviis » a'^eo is tmp tfis aiêt is ^ femor,kus amietÊ 
crafif^ u lidentitu, PaLLAS. Uou. inf Jiir. p. 7^ 

tak. D. Ji^. lé. 

ScHAEFF. Elem.tnt, tuL M-/^*I*^ 
5UL£. Biji. iuftéim é.fg. ^» 



n eftprefqaede la grandeur da Buprefte maculé. 
Tout le deOus da corps efb bronzé , obfcur ; le 
^loos cft cuivreux de brillant. Les antennes font 
CQ fcte , de la longuear de la moitié du corcelet. 
la tète. Je corcelet & les élytres font très-poin- 
ciUées. L'écuâbn eft petit , triangalaire , poinui , & 
d'ua beau vert. Les élytres font en fcie , &: ont cha- 
cune trois lignes longitudinales , élevées. & deux 
petites taches enfoncées , dorées. Les cuifles anté- 
rieures (ont grodes & dentées dans l'un des deux 
fcxes. 

Il fe trouve dans prtfque toute 1 Europe» dans 
les bots. 

70. Bupreste dorfkL 

3upMMSTzs dorfaiis. 

Bupreftis elytrîs ferratîs ohfcure ânea , aidomi- 
tus dorj'o aureo , ano bidcntato, Fab. Mant, inf, 
tom. I. p. i7f.li*. 38. 

n eflprefque de la grandeur du Bupreftt chy foftig- 
nate. Le^ antennes font cuivreu fes » légèrement en 
fcie. La tétc a une élévation trànfverule au- de/Tus 
du fror.c Tout le corps eft bronzé , plus brillant 
cn-dcflbns qu'en deifus. Le corcelet cd (înué po(lé- 
ricurefflent. L'écuflbn eft très-petit & arrondi. Les 
âytres 9c le corcelet font finement pouuillés. Les 
âytres ont deux petits enfbncemens vers leur bafe , 
It eUes font finement dentelées à leur bord extérieur , 
depuis le milieu jufqu à l'extrémité; lorfqucles élvtres 
font ouvertes , on apperçoit toute la partie lupé* 
neure de Tabdomen d'une belle couleur dorée. Les 
CBtiTes fooi alTez groflcs , & les antérieures , un peu 
plus groHes que les autres , font armées d'une forte 
dentelure. 

Il fc trouve dans l'Amérique méridionale* ^ 

gi. Bupreste boflîi. 
BuFKMSTis gîUofa, 

Baprtfiis elytris ferratis , firiatls , corpore vîrîdi 
phho. Eut. ou Uift. nat. des inf. Bupreste. ?L 6. 

n eft im peu pins petit que le Buprefie rudique. 
Les antennes font noires , en fcie. Tout le dcfTus du 
corps eft d'un vert foncé , avec un reflet bleu : il eft 
élevé à la bafe des élytres & paroit bo/Tu. Le cor- 
celet eft pointillé , avec un fillon longitudinal , & 
tn poiot enfoncé de cbaqne coté, vers le bord 
fofténeur. Point d'écuflon. Les élytres font ftriées , 
&lesftries (ont fortement pointillées : elles font en 
(àt , depuis le milieu jufqu'à leur extrémité. Le dçG> 
bm du corps U les pattes font bleuâtres. * 

n£eGronve»ocap*dc Bonne-£{pérancç. 
71. Buf&ESTE enfanglant^* 



BU P 



227 



Buprtfts ely tris ferratis ftriatîs nîg^s ^favo ma 
Culatis , cpiccque macula rubra» Ent^ ou Hifi. natm 
des inf. Bupreste. PL j./g'i-i. 

Ce Buprefte Si une forme fîngulicre. Les anreimef 
font noires , en fcie. La tête eft petite ^ d un noir 
un peu bronzé. Le corcelet eft large pofténeure- 
meut , plus étroit antérieurement ; il eft pointillé , 
noir , avec une tache rouge de chaque côté , 5c 
un .point aHcz grand » enfoncé , à cô;é de la tache. 
Les élytres font en fc e , ftriées , avec les ftrict 

Fonduées : elles font larges à la bafe , pointues à 
cxtrémiré , noires , avec plufieurs petites taches 
jaunâtres « Se une tache plus grande , rouge , à 
l'extrémité de chaque. Le deflous du corps fc les 
pattes font noirs « uns taches. 

Il fe trouve dans l'Amérique méridionale, à Saint* 
Domingue. 

75. Bupreste neuf-taches. 
BufKESTis novcm maculata* 

Bupreftis elytris ferratis , nigra , fronte punSé 
unico , tkorace duobus , elytris tribus fiavis. Ent. 
ou hift. nat, des inf Bupreste. PL 4. fig. }o. 

Bupreftis novem maculaa , elytris integerrimis 
maculis tribus longitudinalibus , fronte thoracijque 
lateribus luteis. Lin. Syft. nat. p. 66x. n^. 17, 

Bupreftis novem maculata » elytris ferratis nigra, 
fronte punâo unico , thàrace quatuor , elytris tribùi 
fiavis. Fab. Mont, inf tom» i.^. 17^. n?. |(^. 

Bupreftis novem maculata ^ elytris integerrimis 
ni gris ^ maculis tribus ftavis, Fab. Syft» ent.p» 11 j* 
/i*. 44. — S/ï^c. inf tom, i, p, 28 1. n^. 6Xé 

SuLZ. Hip. inf tab. 6, fig. 1 7. 

Bupreftis novem maculata. Naturf. t^,p, 3 3 . r^i^ i, 
ftg» 48. 48. b, 

Bupreftis novem maculata Petag. Spec'. inf 
Calab. p. 11. n®. 109. 

Schaep F. Icon, inf tai. to^.fig. 4. a. b. 

Il eft un peu plus petit que le Buprefie ruftique » 
& il a une rorme prefque cylindrique. Il eft noir , 
luifant , avec un reflet bleu , plus marqué fur les 
élytres & fur l'abdomen. Les antennes font noires » 
en fcie , plus courtes que la moitié ^ corcelet. La 
partie antérieure de la tête eft marquée d'un point 
jaune. Le corcelet eft pomtillé : il a une ligne lon- 
gitudinale , à peine enfoncée , Se deux petites taches 
oblongues, jaunes. L'écuffon eft très petit & arrondL 
Les ^y très font légèrement en fcie » pointillées » 
avec trois taches jaunes, dont l'une vers la bafe , 
prefque en forme de croiflant , & les deux autres 
tran l ver fales. L'abdomen eft fans uçhes. Tout le 
corps efl légèrement pubefceut. 

Lefpcce que Linné a décrite avoit quatre points 
jaunes fur chaque anneau de 1 abdomen. 

La tetç 5c le corcelet font quelquefois fans tacho6«, 
Il fe trouve en A&ique , & dans Içs provinces mi^ 
ri4ipnilc$ de la Fi^ncç , (usfiSitcns ^bres. 



22S B U P 

74. BitRisTi otnt. 

Bufrifil-, ti'ytih f.>r^tU . n^g-o-v.'v/j^ih , fia^o 
j---ÛUt'i.Er.:.çu k'::l. nj;, Mt ii., Biîbeîii. /"/. ■•. 

liuprtfiis orrara «/vtr/j /irrj'h , ohfiwh , «/io 
m.! uljtis. Fab. b.fi.'t-iiom. p. iii>. n '. la. — S.-. 
i:J'!j-7i. t,p.;£.i-j-,K'; t». — A/..',T(. i.t/.toni.l. 

p.ii-.'.-.^l. 

Il ;.:'.r.-'i\-, j-oiT h ferme & 'a j; atilevir , au 
.■ . C.K. T. ' • ;. ..■:[.< cfi .: Ir i; |-:V.!;..,.c ^ es • ly- 
I- ..- t^: , .1 î:>-*s m: .>. Le coi^v'.ct eU poin 
I .i;:!.!;. ■■■■ ,-,^ ; lori .i.ifi, iiiic de diaqui: ti'i t , & 

l.J.:..\nU;.i pcicArpaicm. I civlvae* (on: lltiit*, 
fc kur i-o:.! IjLir^i cù en Icie vas leimlmitJ. Les 
l-i-.Wi l'en .le la couleuc du cotpi. 
Il fe itouve dMtUPiriilyWanic. 

7f. Bi'FKiSTE bandé. 

ii^r-<jii' t.'-tr.i f^tr^rh tintno vi.'lifi , tlynh 
ni..''' ■■ /^./- 'J liujâ-^s ftrr.giiitii.L-.t.ou hifi'.na:, 

■*"■■'■*.. 

h^fi'i^i :i-.i^ij, f.\a. Mjfi.inf, tom. i,p. i te. 
'l\"-,jh YArx t/uns f.f.h , ^u:u!is jf-t/« 

V. eîï p!'!' ; ;r!: .^^i; !c /i..p r_'^ rnif-riches, ttt 
a':::i:.' l'j-: mu, lî.- f--(.iti , pi.» ci''.mcs que 
l. <.•:•:,.::. »i-.:: Jeceii^cit imt, plus o'j nioioi 
fcv.ïc. U;.--e 8l!l-c..: i!.c Toiit (l.j^rîi.-N . pu- 
L~:'tei;-'. le ( :i.i:l::[ tll itîevt , & auHÎ iari^ que 
1.1 ,".■.: .'. I-ï ■;;.!:ii l'.-:,: en ù\t , l-;;ÎTem-.nt pu- 
l.,;.t :-■» , ii;i tï, .i- i:i d.ua l-anilct li'in jaune 
t...ve . in : 'j ir.n'it-e ell pU.-tc »e[i le m iicu de 
!' :vv.;i.'. -1^ U' >■ 'du't 1)11 pi :iit iauoc UiiNCau* 
«;ij,.: » -J o.n.iic .!;• bar-.ic'. Le dellujt du 
eL.-iii.t..ii e:: û>:n Juvci biarj.i».-. 

I.r'i.'";T ■ ■ -ri'n: (;!.'":ef >■' ; 7l'-f ont •K*<poin» 
;. ,r..' -,- Ik-j <^t\'i:i.s,<-^ t!;.i ft'.it tans ucli-s. 

G .1.1111 1..: ^.> ( :_¥.: ce , lu: diiikii:»!» piaiicci. 



B U P 

l! r^rtviiiWc au B«rn,1t hindi , mais il efl <!c;rx 
f. h r!"' r-^:"'- Tour le .»rpï ift mit , pcl>: ;ei : , 
lui j!inii-.li:i;ii.:'. le t<>:ielcc efti'lcvè, iLiH i..-i:c 
que les clycï*. LVciilldii cil ii.ptrcepu'.^'.i:. in 

cntii'le iiiiu-uf.: l^iticmiié. Lct pdi-^isUi.t ::.i tt. 
J A foiivc c(.t inroklo fur dit!;::[!:cs ;Icu:! ca 



/-.. ^. .- ...;., ,^" ..M .-.-..-.•:» r.,fr,j, puitl^ 
f.\^, .-.■.■ I '. , Li.j,-i:t. L.;ii. Oit hijl. JM/, 
àti ir.J. iiitiwi. !•;. »./^. j«. «,i. 



7. BiTtirijï açtJal'îc 



. i-x 



.i:.;.j:j.i 



S).. 



[.r'h i-.Ufit'nnis ntjckit fix 
.■iij^iT.a t'oagitzo. Lin. .ïv :. 



DijrtjVi f.ljîvj Fm. Syjt, cnt.p. »:.. B^ 41. 
— bpii, i:)'. lo-n, 1, p. xii, b", j7. —Mj'.:, i.vI 
(om. Lp^iS- 1^4. a". Sa. 

11 g(1 un peu p!us large que le B^p'f'lt \crt. I.ci 
a':;enn£i font d'un r.ai: vcidâcre luil^ni, jccnl^ie. 
Tour le toipt e!l d'une couleur lerre , [iniUii:: , 
p>u< brilUme encore cn-dullbui. Le ccicelcr eÛ 
t'^.-un-.cr: p.oiii;t;L j il a dcu< pcritc! tmprclliort 
un peu blej.iircs , plact'ei vers le bord poUeiieur, 
I'..cul1>-in ell pc:it. Les é!ytr>'i lonr Urictt Jf un pca 
tdlioteurcï : Elles cnc chacune lis poinEt blcis , 
un vers la I>a''e , un autre veti le milieu , dcui 
placiii rraiilv. rûleiT).-ni , un pc4 au-JcU du milieu , 
un large au-delà , & un ancre à rcxrrénmé: on en 
voir cn^crc un pciit commua, pUcc fui U luturi 
au-dellbus de iL^^uilisn, 



11 fe r: 



IV c en Barbati;. 



7>, BlTiiiste cj-UndiiqiWa 

BiimrsTiM cyliadricj. 

BuprcJHt tlyim fefraât , firU:'* , torptrt tyiif 

inf. tom. I. p. 177. ■". tf. — Mtfw. ùf. nm. 1. 
ptg. I So. B" 44- 

11 eft peit. Let yer» G>ni kAk<*. le cotfc cA 
cylindrique , noir. Le corceki clLlife , Baitâui. 
avec un rcâct cuivicu. Les d|nvi .me es loi • 
lliiécs, noires. 

II fe uourc jlaiu l'OricaK. 

♦ * * * " fJj-.m tatiéTt*^ 
7f. Ri'rxiiTi d'.Si'.ii^. 
Ber»ttTit AaircA. 
Bjprif:is ttytris " ^M <àfMtt»»tti* ^ 



imprtA 
I inf. ByrkiiTi. rt, 1, 



'ju, «r Hp. jMb 4 



B U P 

II rciTemSIc au Bupnfu Clvyfîs , ir.a's il c'ï hp 

fu plus pi::it. Lts anicniics iViit nrirts , tii ùic : 
îctc cil bioni.'e , obrciiri; , rAbol^i.fo. Lt tùri^ii:! 
ef; bronié , obftuc, la'jorcjx , avec ini.-ipucs points 
L"cs. cuivreux, l'oiin d'iculToLi. I.ls l'Iyir^î foni 
tLiitTcs , d'un b!cii vcr(!à:rc bririi , raboîc'.;!":!: j 
l^:■: a^ijtri. li.'iKS loii!;if.:J inaies ciiliîrcvi:<; , bian- 
et-, i'.ir cl-.a^'iit. U- dt-lloi:; da corps clt A-.n: vio 
1.: :Vncc , cuivt^^iiï , n^CC oiu:tc poi-.ts bl.;-.:dir.:rc! 
i: c;..qM; co:.- d*: l-abJoraiii. U^ pa:tti fpr.: dui) 

i; iL' irouvc da:^5 î'Amiiîtnic fcfn'iitrioi'ale , d'oi 
ii tU cnvoyi; i M. Diciu; par M. Aaici, 

i:. BvPii&TE variole. 
liïrs.Fsrrs Viiriohrii. 
B^prcfiJi tiytrls iaiegrh obfcurl 



E^?n 



ir.f. BlPRtSTî. ?l. t.fig. Sj. 
'ih varioUrIs, Fab. Muni. inf. fi 



< *,/,. 



B-ifrefus Viiiolacis cragii , *nta , f:i&efcent!-fi,a- 
l^j, c/ytrorum m^cuHs imp'tJfU totttr.iojîs ^fierr.o 
«wVo. I>AIL. Injlp. pjg. «j. wi. iJ. JÎ'-. 1.— 

lt rclTcmble cmuicmcnt , pour la. forme El la 
I _e:--.J^ur,iu Jii:j-r^tt fafcicul- . dout il pareil, 
f ij premier afpeilt, n'être tju'uiie ïarictt!. l.ci an- 
iK^^acs f^m noires & en Icîc. Tour le corps iiil 
h:orié , couvert de (|uel^U>:s poils ccni'.rts. Le cor- 
c,;;t cft un peu ra'.wteui , K i[ a une Ii;^nc Ioiij;i- 
ti:-i.~a!c rcIcvOc, ce tjui le di(lin};ue k- pLi; du Bu- 
F'-iU f-fciciiL'. L't'cullbn eft très-pctii :ks tlytres 
i T.t ri'jcîciifcs. Se raaf^iui'ES de bcjiicinip de ta- 
rr.Li ar.'oiidti.'S , un peu cnfbncûes .- l'c^iEtcriiiié cft 

I; Ci trouve aux InJesoticnralcs. 
8j. E'.'FKESTE fardculé.* 
BtrrECSTis fufeieuitirù. 

Etif'tfii' c'y tris inttgrts panllatîs , punHît fif- 
ti r^îjio-viiiajis , eorpore ia-Uiato htr^fto. Eat, ou 
i;j}. cjr. Jtf înf. Bupreste. PL 4. /ff. }!■ "■ 
t. c. 

Ettpre/iïi fjfeieularh.Liv. Sjfi. ne[.^»g.t6i. 
»«. 11- 

BupnftU fifcicttlarii. F*b. Syft. tru. pùg. *io. 
^. t+. — i/-«. ii'f. tom. j.peg. 17!. n\ jj.— 
MoKi-'inj. lom. i. pag. lia. a*. 4S- 
' Bsprtfch viridi - oarala oijiura , capitr thofStt 
^tnfyi^ f "^ri* kiifmipimU , viiÙs fajéiailit^ue 
tnit & ru^ris. Dio. Mtm. inf. tùm. 7. p. tu. 

t'. 16. Pi. 47. fis- *■ 

BMfftfu vilm à- tou0i dt poilt 4'iin:«at don 



B U P 229 

foiicii , à tJtc , corcciet 3c éiuiî c!iij',rints très-r.ibo- 
teux , tout velus de poiis jaunâ tts , Se de (jucr^uu 
iout!;:S jaunes & rouges. Dïo. là. 

Biifirf.is f.ifc:cu(jris. Vl'I,f. J'f. t-ip.pag. 11. 
tcb. i. f^. 1:. «. 6. 

ScJ'-^ii'^S Amiiainenp, Seb. M:if. tom. ». tjh. 
10. j%. j. 

tfjis u.iUî^ue hirtvs. Petiv. Ui.-.-cp/j. 4, tab. Ij. 
h- S- 

SVLZ. Slfif: ir.f. Z^b. 6. fi,;. 4. 

Il eft un F^u [lus pciit .uc k /î.rr.yîc flc.i- 
■. Le djll..s du corps eft bioi^a 



rc. le: 



s font 



:Ia 



c(l dlevt' , raboteux > velu. Point 
d'ccuilôn. Lts <ilyttcs fùtit entières, raboteiifcs, 
avec cintj tat'géLi de points c Fonces , j'où pji:e:ic 
des f.ùrce.-.uï de poils ctndics un peu rouilàircs. 
Le dcirous du corps efl d'un noir bronzé, un peu 
vcîu , avec un faifceau de poils de chatiiic cûtc des 
anneaux de l'abdomen. 

Le Cï-rps eft iiuclquefoîs d'un noir MeL'âirc. 

II fc trouve au Cap de Bonnc-I-irptranec. 



!i.^i'PK.E5TE pubtfc-cnt. 




Burs.ESTU piilifictni. 




B-ir-tfzh elsirU iiitegris , corpor 
7.'. ou hifi nat. dts inf. flvp 


tr.to pohtfuntt, 
RïSTt. PL t. 



Pg. 16. 

Il tL.Teiitlile AU Buprifct faf^iculJ. Les anteanes 
foiK biouzccs , eu fcie. Tour le corps e(l bronzé 
en dedus , noirâtre en diiTous , lui peu velu. Le 
corceict eft tlevi- , raboteux. Point d'écuffan. I.cs 
ûlyircs font cniièrcï, raboieufes : les pattes font 



Il fc trouve dans le Levant , Se tn*a été cnvojé 
pai M. ic JonTilic. 

I). BuPKiiTE de l'Onopordc. , 

BufKMiTi* OnaporJi. 

Buprtftii eljtris iaitgnr taprtU : fafcit fwiSH- 
çiu imiiurofii alho.vHlofif , tkontt feabn, Fas, 
Maru, isf. tam. i.j|i^ 181. M. fi. 



i peu plcis- pcni 



ictfi^i^'^ lel 



n eRv , ^ 

cut^ Le coipt cil braniit , bijllaitt^ 

poi!» blanct. te eorcclet eR mtiowa il 

font entiircs , bior.iéet , avec ■'"-BIHF^*'' d» 
«ifo 11 cerne ut eoureiis de foilf b)aBC*> Les pute» 
r<nii (uirreufct. 



II fe tToi;^ 



en Efi-s. 



■ T'-ii let Orairoc<hs> 





32% 



B UP 



74. BtrKisTt orne. 

BuPKKSTiw ontata» 

Bupnjîis elytris fcrratls , ntgro-vlolaccis , favo 
j*un3atîs,Eiu, ou hift, nat, dts inf. Bupreste. P/. 7, 

Bupnjlîs ornara efyrns ferraùs , ohfcuris , alho 
ma:u/atts, Fab. Syft,entom, p, 110, «^. 10. — i^f. 
11/ r<?fli. %»pjg, 177. /i®. xZ.'^Manc. inf. tom. i. 
i^. 18c./:'. 41. 

II rc/Lmbîc, pour la forme & !a gandcur, au 
Bjpefu barde Les antenne font noires, u» peu 
e.î fJc. Tout !c -.orps cfl ocîr 3c pubciccnc. ! es c!y- 
tfws Iluîc^ fuîu d un noir >ioIe: , avec de petircs 
taches iin^:; .ljèrcs»> jaur.cs. Le corcclec cU poin- 
tillt , & I rcll]'ie plus îarge que les ély très ; il a trois 
i îiprdlii PS peu profondes, une de chaque côé , & 
la troilicinc àm nulicu , vers la partie podtricure. 
L'c.uiîcntlla peine apparent. Lestlytjes font llrices, 
& leur botd latcral eit ea fcie vers l'eitrciDit<f. Les 
pattes font de ta couleur do corps. 

Il fc trouve dans la Pcory Waoie. 

7f. BuPHESTE bandé. 
BvrtLisrts uniatu, 

Buprejiis eh tris fc tratis cînereo ville- fa , elytrîs 
lÛgris : f^f ii duahus ftrrugintis. Encou hift.nat, 
des inf Bl'PAkSTE. P/. $. fig. 41.0. ^c,d. i. ffig. 
49. tf. ^■ 

Buprtfils rànlatd. Km. Alan t, inf, tom, i,p. |to, 
II*. 41. 

B^P'ejîis hîrra 'elytrzs fi-fcis , macuUs fla\is 
x.:nef.:t:s ^ ri lis i.lifis rigidifque kirfuiis, VlLL. 
E.it. tom. I, ftig, j^8.«''. }f. tah, \,fig,^\ ? 

II efl plus pcri: que le B.^p e^e neuf-taches. Les 
antenne* tant roires, fil formes , plus courtes que 
le coîc.Ie:. Tru: le corps eii nosr , p!us ou mcûns 
b.onïé. l a tète & le corcckt font cliac^rints , pu- 
b^f%cos. Le c.rccict cil relevé, & auÂî iarç^ que 
les éUtrcs. Les tlyires font en fcie , Ifgrremtnt pu- 
bc fc en tes , ttrucs, avec dcui bandes d'un jaune 
fiuve , do t !a première eft placée vers le milieu de 
r.lytîc ; li y ^^lurU] icfoîs un p<^int jaune fauve au- 
devant <^ au d^tiric des barder. Le detloas du 
corps Cil couvert d'un duvet Uancliâtrf. 

le^cÎTtîct varirn: o3cîq!jtfo:s ; cl V s ont dc<; points 
jaunes au lieu de bandes , ou elles font tans tachvs. 

Il fc trouve au rnili de rturope. Je Tai trouvcfré- 
^jcmoicnt enl-iovcrce, fur dilîcicotes plantes. 

7<. P* r:;!STi lipondlué. 
BrrfrfTîi hipuncîata. 

B^/eJ j ei\r:i ferratis /In'iins nigris ^ puiâo 
JLno, i^r.ve nif^'v ;ôi*yitÂtrr, *£at. ou Jiijl. nat. 



I 



B U P 

II rciîemble an Bupnfle band^ , mais il efl dctn 
fois plus petit. Tout le corps eft noir , pubelccor , 
lui-ant en-delfous. Le corcelet eft élevé , aulfi large 
que les éiytrcs. L'éculfon eft imperceptible, les 
élytres fort en fcic, ftriécs avec un point jaun: p'a^é 
entre le m'iicu & rcitrémitc. Les pattes font nd tu. 

J'ai trouvé cet infcdc fur difFircntes fieurs ca 
Proveûce. 

77. Bupreste agréable. 

Bui '^ejlis fefiivd, 

Buye^tis eiyirîs ftrrjt's yViridh nitent^ e^trig 
mjculis fcx ciru!cis. Eit, ou h.fi. nat, aes ir.f 
Bupreste. VI, v- A'- ^^o. 

Bupreftis fcftiva, elytris intc^errimis macul s fx 
c^ruUis ^ cor^ore vifédijjimo elongaio. Lin. S>jl* 
njt,p, 66}, n^, 17. 

Buprejfis ffjliva Fab. SyJI, ent. p. xi%, n". 41. 
— Spec. ihf, tom, i. p. 181. h®, 57. ^-Mani, inf, 
tom, i.pdg. ii>4.n®. 86. 

Il eft un peu plus large que le Bupreste vert. Les 
antennes font d'un noir vcrdâtre luilant , & en fcie. 
Tout le. corps, eft d'une couleur verte « brillante , 
plus brillante encore en-dellous. Le corcelet eft 
fo.'-tcmcnt poiniillc > il a deux petites imprctlîors 
un peu bleu.i:re$ , placées vers le bord poileiieur. 
L'écudon eft petit. Les élytres font ftriéts^ un peu 
raboceufes : elles ont chacune ûx. poin:> ble.s , 
un vers la ba'c , un autre vers le mihcu , dcui 
placés tranfv^rfalemcot , un peu au*dcla du tiiil.cu , 
tiD large au-delà , &: un autre à l'extrénûté: on en 
voit encore un petit commun, place fox la future 
au-de(lbus de l'ccuilon. 

Il fe ucu\ e en Barbarie. 

78. BUPRESTE cyîiiiitique, 

BurRTSTts cyliadrica, 

Buprcfiis elytris fcfratii , fir'.a's , ccrpor: cyF.', • 
drico nigro, Fab. SyJÎ. ent. /». ii'. n^. 11. — Sff^» 
inf tom, i. p, 177. n". 1^. '-^Mant, ir,f, :om. t. 
pég, 180. «' 44« 

11 eft pe it. Les yeux font tcftacés. Le corpi cf> 
cylindrique , noir. Le cor^ jlit ell iilîe , no:: j. c , 
avec un rcHet cuivreux. Les clyues font en u.c » 
ftriécs , noires. 

Il fe trouve dans l'Orient. 



♦ ♦ iF ♦ ♦ 



Elytres ent il ns . 



79. HrUllSTE d*Al-dx:', 

BvrRTi ns Ar.dicA, 

B„prfJ is CL\:i^ trtererrimis eà'uie» Aieii fj 
hris il ne i s tn:rre>iis alh.s, Ent» ou hift,, n^, 
inf Bvri^tSTi. jP/. \* fg* ^. 



BU P . 

llrcOcmhle au Bupreftc Ch:yfis, ma:s il cfl un 

ru plus pccic. Les antennes font noires , en fcie : 
tctc cft bronzée , obfçure , rabotcufc. Le corceîcc 
cft bronzé, obfcur, raboteux , avec quelques points 

1 Mes, cuivreux. Point d'écuiTon. Les élytres font 
cnrifrcs , d*un bleu vcrdâtre bronzé , raboreufcs , 
avec quatre lignes longitudinales enfoncées , blan- 
ciîC5, uir chaque, le dellous du corps e(l d'un vio- 
lât foncé , cuivreux, avec quatre points blanchâtres 
«le claque côti de Tabdonicn, Les pattes fync d'un 
Tiûict noirâtre. 

Il fc trouve dans rAmérique fcptcntrionale , d*od 

2 a été envoyé à M. Daniic par M. André, 

80. BupjLK s TE variole. 

BupSJESTis Viiriolaris, 

» 

Bapre/i/s elytrls integris obfcurls , punciis îm- 
fnjjls numcrojis , thorace carinace. Ent, ou hift, 
zit. dis inf. Bupreste. PL ^. fig, 8;. 

Biiprefti:s 'varioiaris. Fab. Mant. inf, tom, i. p, 
\l\i «**. 50, 

B'jpnfiis variolaris crajfa , ânea , pubefcenti-fca- 
hdyclytrorujn maculls imprejfis tomtntofn ^ ftcrno 
mtLzùo. Pall. Injl-fiè, pdg. 63. tdh. D, fig, i. — 
hia, X. app* p* 4^4. «°. 17» 

11 rcflcmble entièrement , pour la forme & la 
gTindcur 3 au Riiprefte fafciculé , dont il paroît , 
au premier afpccl, n'être qu'une variété. Les an- 
toiaes lont noires & en l'cic. Tout le corps eft 
bronzé , couvert de quelques poils cendrés. Le cor- 
c:lît cft un p>eu raboteux , & il a une ligne longi- 
taiinalc rclcvcc , ce qui le diftingue le plus du Bu- 
pr:j'tc fifciculé. L'éculîon eft très-petit : les élyrres 
[.zt rabctcufes , & marquées de beaucoup de ta- 
ches arrondies , un peu enfoncées : l'extrémité efl 

I; Ce trouve aux Indes oiiencales. 

8j. Bupreste fafciculé.* 

BuPRBSTis fafcicularis, • 

Bi^ffftis elytrls integris punfiaîis ^ punHis faf- 
c'i'iljLic-'vzUoJis , corpore in^urato hirjuto. Ent, ou 
kif:. nue. des inf. Bupreste. Pi, ^. fig» 38. a, 

Buprcftls fafcicularis, LiN. Sjft, nat,^ag. 661, 

s^. 1%. 

Bi^prcftls fiifcicuLvis. Fab. Syft, ent, pag, iio. 
E«. 2.4. — ^pec, inf tom, i.pcg. 178. n^, 33. — 
Munt^'inj. tom, 1. pag, 18a. n^, 49. 

Bitprtftis virrdi - aurata ohfcura , capite thorace 
ehiinfquc f ahris kirfurijftmis , villis fajciculisque 
ûlixzj & rabris. DiG. Mem, inf tom, 7. p, 61 ), 
«•. 16. PL 47- fë' ^• 

Buprefte velu à toujfè de poils d'un vert doré très- 



B U P 



52^ 



foncé , à tôtc , corcelet & étuis chagrinés très-rabo- 
teux , tout velus de poils jaunâres , & de qucRju^s 
toufPcs jaunes & -rouges. Dec. Ib, 

Bupreftls fafcicularis. NTulf. Inf cap, pag. xx. 
tab, I. jig, \z, a, b* 

Scarabdus Amboinenfis^ Seb. Muf tom, i. tab^ 
10. fig, 5. 

Scarahdus virldis aureus ^ papulis pilis albis ob^ 
tufs undique hlrtus, Petiv, Ga^oph, 4. tab, 13. 

SULZ. Hift^ inf tab, 6. fig. 4. 

11 eft un peu plus petit que le Bupreftc ftcrnî- 
•cornc. Le dcfïus du corps eft bronz:, un peu vcr- 
dâtre. Les antennes font noires : la tête e(t r^jo- 
teufe : le corcelet eft élevé , raboteux, velu. Point 
d'éculfon. Les élytrcs font entières , raboteufes , 
avec cinq rangées de points ei foncés , d'où partent 
des faifceaux de poils cendrés un peu rouiîâtres. 
Le delfôus du corps eft d'un noir bronzé , un pcir 
velu , avec un faifceau de poiîs de chaque côté des 
anneaux de l'abdomen. 

Le corps eft quelquefois d'un noir bleyâtrc. 
Il fe trouve au Cap de Bonnc-Efpérancc. 

81. Bupreste pubefcent. 

BuPRESTis pulefcens, 

Bupreftls efytrls integris ^ corpore i,neo puhefcente* 
Ent, ou hift, nai, des inf. Bupreste. PL %, 
fig, 16, 

Il relfcmblc au Buprtfte fafciculé. Les antennes 
foiu bronzées , en fcie. Tout le corps eft bronzé 
en dedus , noir.itre en dclFous , lia peu velu. Le 
corcelet eft élevé , raboteux. Point d'écuiTon. Les 
élytres font entières , raboteufes : les pattes font 
noirâtres. 

11 fe trouve dans le Levant , & m*a été envoyé 
par M. de Jonvillc. 

83. Bupreste de l'Onopordc. 

BuPRESTis Onopordi, 

Bupreftls eljiris ir.tcgrls cuprtîs : fufcls punUfi- 
que nurnerofis albo-xillofis , tkorace fcubro, F as, 
Mant, inf tom, i. pag, 181. «". 51. 

Il eft un peu plcis petiij^uç îe Buprefe fafci- 
culé Le corps eft bronzt , biillant , couvert de 
poils blancs. Le corcelet eft raboteux : les élytrcs 
font entières , bronzées , avec des filions &: des 
enfonccmens couverts de poils blancs. Les pattes 
font cuivreufes. 

Il fe trouve en Efpagne , fur les OnpporJcs. 

84. Bupreste équinoxial. 
BupRESTis éiqulnociiaîis^ 



»l 



BOF 



74, Bl'xiitk oni, 

BeraitTi» ornmu* 

Bufrifi'n tfyinj firritû t mgn-vMêetU , *-'. 

k- *7. •;.. 

Bapti^ù omwm t^firit fim^ , vf/cc.-' 
wucuiûii. Fai. Sj/. «JUMi. fà «iO. «=■■ ; r. -? . 
iaf tam, l./dj. 177.41*. &t.r-J(Mt. ùy. lua^ 



h :.._ - i. - 

fclcui botd \»iha\ ta t:\ 

|uttc» foni lie U cogltL: 

n Te tmovc Jau U I 

7t< BnrmiTi l»<- 

éi, ir.l. t: 
4». *. *. 
Btif^ff: '' 



f 1^ 



B U P 



arec troii lîgncf pt 
ovicsi. Le coicclct Se h% il 
«Ton bteu iônci , avec dci 
Tducs blanc bâttci. 



. u peu lob^C. 
o«t d'un brun 
.ni^innltititet 

, .,E biAocki're 

I* & la fdttfs 



. .^*-» /^-^ 



■-^. »7».»*. IC— W-w- 

.»> ptu p«ii que II" Ho' 
..i;cMici (on: Mim, m 

rt ibiM d un «« brtf«# , 

^ UwKliin*. t^>ùi< ir^'DlIixi. 

^«. Mlbc^ . «1» pftt «elurt , 

•tcitdmJM IW chaque , ciciret . 

, .it io«t pi( ]iir>]<i'a Vet- 

'i>i eild'uB *cn bn>ai(. 



tl U (ë Doavc fiétjueinmcnt >u cap < 



(7. BvrEitTi raboteux. 

MarmuTii [cabra. 

BmfrtfH» tfyirU inttgrls , fronit / 
Ji^ n, MKito. Mat. ou kifi. nai. éti , 
K ïA- 15. 

B^fnfiit flaira. f*i. Syft. eai. 
«1. — *^«. in/- "™- !• pie- *7 
Jf«ju, i-f/T (Ml. 1. pag, iSo. n". 4 

Il eft pTcf()t)c de la grandeur du i 
mé, Lct anccnnct font noi.'Cf. To 
atnrcux brillant. La icte cH Ijrf>cii 
eorcclet eH rai>oEcux. LcculTon n'ifl 
Les élytres font labotcufcit , prcfi{tj' 
anc perire denc à leur ciitemiic. 
corpt efl couvert d'un duvet ccndtt. 
caivrcufei^ avec I» urfci d ua aoi 

Il fc trouve au Sénégal. 

>t. ButkEiTi dilaté. 
BvrKMtTii diljtata. 

Bt^nfH» '^"'■* inttgris frUiis 
tliPratt étprtffo utrinqui àtUiato. £• 
dm inf. BuFRitTi. H, f. ^g. 14. 

Le dcdîu du corpi de ce Buprijl 
tm peu bronié. Lei antennes fui 
fcic. Le corceict c(l un peu laboti 
(tiPérieure eft lïl'onée ; kt coté- I 
dilatés , arrondit citéricuremcnt. Le 
ftarrendi. Leiélyiret fontU iics.p 
estrcmiié t avec une éUntion <ur cl 
du milieu , vctt lct bordi larctaui- 
corps & les pattti font Jronzis , i^b 
mité de rabdQinca eft lulc , noi: 
làcbcs fauves. 

Il Te trouve an Sén'gal, 

ty. BvpaisTt roui'î.-. 
BvnLa$Ti* ockrtata. 

Buprtfiii atiemt , grifi» pulvtni/f 
taMalicalaio , mHifm mtrmté oàliq 
Fiu. «■ Aijf. ■ -,jMLi^.' Bvr\ 




B U P 



r une pouflière TOOilUe. 

'i Le» iljircï iont tabo- 
-:, p.efquc bidcniëes 
■ Se eouvcttcs d"une 

.ndiéc. L« pattes font 



>iigubce. 

. uguhrit. 

.:-.!ni integrli oifcurh nigro-fiairis , 
rus cup-eo. Eitt. ou kifi. rtat. des inf. 

PL .cjfj. M. 

lugubrii. Fa», Gtit. îaf.mim. p. ijjî. 
^ tom I. pi2g. \%o. fl°. 4«, —Malt. 

pag. 181./1". Éi. 

la grandeur <Ju Bupnfle Tinihnaa. 
s font noires , en fcie. ia iê(c & le cor- 
bfcuis , ttès-légireinenc raboteux. Vi- 
ipcrcectible. Les ^crcs font entières , 
vcc des élévations longicudinalct plus 
ngées en {Irici. Le ddlaus du coipsAc 
inc cuivreux. Le flctnum a ime ligne 
î enfoncée, 
ve en Allcmagoc.* 
ESTE caiié. 



B U P 



S31 



:zii 



nigra , anmîi aiiit , 
hijl. nat. des inf. Bu- 

■ 7. k- 6i. 

cariofa. F*B. Manl, inf. tom. I. pag. 

caiiofa itprtjfa , atra nuida , tkoraee 
ido-fieiro , macuiis Uvigatit piuniua , 
do liiaratis. Pall, /lin. \. a^p. pag. 
.. --in/ f,iir. pag. ii.fab. D. fig. 6. 

brutôa n/jrj punilis alb'cantibut ma- 
'tact variolofo dxla'ato albidiort , ma- 
lt nitidit aigrit noiato. PiTAC. Spec. 
ig. XI, n". log. uh. l.fig. 10. 

ible beaucoup au Buirejle Tcnébrioa , 
«ne fois plus grand. Tout le cor; s cft 
* Pa fcmé d.: pcirs \,oints blancs. Les 
■« noires, en lat . puToue-dc la Ion 
^%"'«. U coTc.U. .a pref<,ue a.fli 
"ilyjf^ ■ "'bo.cuj , bUncbât?e. avec 
gL, ^>^es. i,(Tc. . n^s-noires. Les i\y 
. "». aveedes t!;i(.s pointillees, 
r f gf''': ^"f '•= I^encitque, dans la 




Bapnjlit atra tl)tni integrif ISntêto ^nSatiSf 
theratt variplofo dilatato. Ent. ou kifi. nat, dtt 
i-jf, BupxESie. PI. 4- fig- %-j.a. b. 

Gaprtjlit Ttntirionh. LiN. Syfi. rtat. pag. t(t, 
n". II. Faun. fuie. n*. 761, 

Bupre/lii Tcncbtionw ucra , e'ytrit imegrît mat' 
cMij , tkorace variolofo diiatato. Fab. Syfi, tnt. p. 
m. n". î?. — Spec. inf. tom. 1. p, iSo.ll". 4}. 
— Mant. inf. tom. 1. pag. iti.n'.-ij, 

Buprefiis Tenebrioïdes iepnffa , nl^ra ~tioraet 
di aiato feabn y a'toiis quatuor poUcis _, aititmtit 
incrajfatis, Pallas. îcon. inf. fibir- pag. 67. tai, 
D. fig. 7. 

Cucujas attr , 'tkoract Jcatro , puivere aliicaatt 
conferfo, elycrit obfoUte firiaiif. GiOti. Jnf, tem» 
x.ptg. 118. 

Teaehrio variegaïa. Lbfech, liin. i. pag. jyjt 
tai. 17. fig. 7. 

Sutz. Hifi. inf. tai. i.fg. I*. 
ScHAiFF. Ifon. inf. tai, 104 jS^. y. 
ViLL, Ent. tom, 1. pag. ]}0. n". 6. 

Il vatie beaucoup pour la grandeur. Les antennes 
lônt naiies , en fcie , guires plus longues que la 
tète. Tout le corps rA d'un noir très- fbncf. Le 
coicdcc cH large , variole j les élévations font lidci 
& noires , les enfbncemens font raboteux tt blan- 
châtres. Les élytres font entités , Se om de petits 
points enfoncés. Les pattes, font uts-noircs. 

Cet infcâc a les'élyties ctts-durcs , difficiles 1 
percer avec une épingle. 

Il fc trouve fur la côté de Barbarie , Jus fet 
ptoviaces inéiidiona'cs de la France , fui le Pru- 
nier épineux & fur le Poirier fauvage } en Italie , 
eu AUciiiagne , dans la Sibérie. 

9;. Sdfkestb ténébreux. 
BumxsTit tentineofa, 

Buprefiis elytris inugns punBaio-firiatis , nigr»- 
tnta , fubtits puitBis impregis aureis. Ent, ou hifi, 
imt, dei inf. BuPittSTB. PI. f. fig, 4t. 

Il relTcmble no peu au Suprefle Ténébrioo. 
Tout le deHus du corps tll d'un noir broni-r peu 
luifant. Les antennes foni en fcie , guères plus tun- 
gucs que la tète. Le corcclci efl autTi large que 
les élytres i il eft pointillé, 1 gère ment cliagriné , 
un peu variole , avec un poinc très- enfooeé à (a 
partie pofléricure. L'écnflon cO périr te arrondL Lei 
élytres font cnricres , pointillees , avee quelque! 
points enfoncés ranges en Uries, St quelques légères 
imprcffîons bronzées. Le deflous du corps cft d*ua 
nrit bleuàre, avec des points enfoncés , dorés . 
brillans. Les pattes font noires, avec quelques foiais 
dotés > biiUaas « fui le* «ûdci. 



B U P 

bronza obfcur. Les yeux font tedac^s obfcan diat 
l'animal mort. Le corcdei a un large lîllon rabo- 
teux de chaque côt^ , près du boiiT L'éculToQ efl 
petii. Leî ilynti ont des ftrics peu mamufes, for- 
mées par de pcriis points enfoncés : on voit aufTi 
quclc]uc5 points entre les fliîes. Le dclTous du coips 
eft raboteux 8c bronzé , arec une fuite de taclies 
havcs de chaque côté de l'abdomen. Les pattes 
font bronzées. 

J'en ai tu deux individus au cabinet du toi . 
dont le corcelet avoît au milieu un lîllon longitu- 
dinal enfoncé ; ils relTembloient du reftc entiétc- 
mcnt à celui que nous venons de décrire. 

Il fc trouve au Cap de Bonne -Efpéraa ce. 

loo. Bupreste bioculé. 

BarKeiTit èioculata, 

Btcpre^is nig-o-âiea , tlyms Jlrîatit, tftoraet ma- 
at'ts daabut oceUarihiu atris. Eut. ou hifi, nat. 
dtf inf. BUPRESTÏ. f/. t.fig.90. 

Il relTeml'Ic , pour la forme & la grandeur , au 
hiif refit fttié. Les antennes fent noires, en fcie. 
Tout le corps c(l bronzé noirâtre. Le corcelet c(l 
l^iremcnt raboteux ; il a deux taches noires , lilTcs, 
hufantes, entoutées d'un cercle cuivreux. L'éculTon 
cil arrondi & très-petît. Les élytres font Ilriccs. 
Le dclTous du corps & les pattes font bronzés , un 
peu cuivreux, peu brillans. 

J'ai TU , chez M. Dupuii , un individu envoyé 
dn Sénégal, dont le deflous du corps étoit bronzé. 



d'iini 



poumirt 



gt.i 






<t de l'abdomen. Le eor- 
DcuUes , dont une très' 
pcrite de chaque coté. Les clytrcs avoient quelques 
poiais oblong; . viokts , lilTcs , placél entre les 

Il fe trouve au Sénégal. 

loi. BuPxESTE latéral. 
Bo»«iJr« laterdlis. 

tfrcfi'u tlytrii intrgerrimls , n'tgra , tktmct 
l [liiO* utriaque fcahro aurto, Ent. ou hifi. nat, dts 
■ ''SufRESTi. Pi, lo. jig, 108, 

U icfcEnble au Bupnfti obfcur. Les antennes 
i bntQoiies , en fcie. la tête cit raboteufe , noire- 
l U rotcïl» cd noir , avec les bords latéraux rabo- 
km II ciûvïcai ; le milieu a crois CUons , dont 
llcufcôts tcpeu marqués. L'éculTon ell très-petii. 
' t nôtres & liflès. Tout le deffous du 
, fans taches, 

gjt cioi' au cap de Bonne -Efpérance. 



B UP 2J3 

Baprtpit tlytiis incegrls attetiuato ■ acuminatU 
o^fcu.'U , corpore cupreo. Ent. ou hifi. nul. det inf. 
iiurnESiE. PI. s- fie- +*• 

Bupnfiit acttminata. Iâb. Mant. inf. tant, i. 
pjg. 181. n°. jj. 

Buprtfiis tnto-nicida , fupra eînerta , coltoptrii 
afice atttnuatis. Lin. Faon. fatc. edit. i. n^. 
5Ï7- 

Buprtfiis nitida fupra fufco-tnta , fuhths miro- 
ciiprta , elytris rugojis pofiice dthijcentibiu. Dec. 
Mém. tom, ^, p, 1 1.8. n°. I. p/. 4. fig. i9. 

Baprefiis acuminata oHonga tnea , panais eariofa- 
iUTtolis varia , thoract diljtato, obfoleie rugofo ,. 
■lytris lon^e acuminacir , rruncutij. PAI.L1 laf.fibir, 
fag. 6^. tah. D.fig. 10. 

l'ETlV. Garoph. tai. i.fig- t. 

ScHAEFî. Icon.inf.taii. iJ.fig. 7? 



Il reiïctnhle au Buprefit bronzé. Les 1 
font bronzées, en fcie. Tout le corps eft cuivreux , 
obfcur cn-dclTas , brillant en-dcJTous. La tête Si le 
corcelet font un pei| raboteux ; on apperçoit fur 
le corcelet un IIlloD longitudinal, peu marqué , 
peu enfoncé. L'écufToncft petit fit arrondi. Les tly très 
ibnt rabotcufes , fttiées , entières , alon^ées , Bc^ 
pointues à leur extrémité. Les pattes font cuivccufcs. 
Le deflous du corps cft raboteux. 

Il fc trouve, rarement, dans prefqae toute TEutope^ 
en Rufite , en Sibérie. J'en ai irouTé deux dart 
l'arfenal de Tonlon, fur des pièces de Clièue ve- 
aaes du Levant . te d'oii ils écoient viaifemblablc^ 
ment fottis. 

10}. BuFXESTi botdéi 

BirpBXSTis marginata. 

Buprtfiis elytris inttgris fuiiidentaiis firiatis v/- 
ridiius , margiat aurto , corport viridi-inaurato, 
Ent. ou kifi. nat. des inf. ^vtKiSTt. Pl-j-fig- ïi- 

Buprtfiis amuleniayû^rà oifcure viridis , efytro- 
rum margine aureo.ÏA». Mant. inf tom.i. p.iti.» 
n<. «7. 

Il eft de la grandeur du Buprefit ludique. Les 
antennes font d'un noir bronzé. La tête & I- cor- 
celet font d'un Tect brillant, légèrement pointillés. 
L'^ullbn ell arrondi. Les élytres font Ilriées , prcf- 
que bidentées , vertes , brillantes, avec le bord la- 
téral doré. Le defibus du coips 6c. les pattes font 
d'un vett cuÎTreux irés-britlant. 

Il fe trouve dans les provinces méridionales ic U 
France , Ci en Allemagne. 

104. BurEESTE mftique. 
BvfKtsTts rufiiea. 

Bupreltit elytrit imtgrit firiatit , viridi-tne» ^ 
Gg 



2Î2 



B U P 



B U P 



11 i\ trouve en Ptovcncc , en Corfc. 

9». r-TRFSTF ;:-.bcicn. 

U.: -i y.s € / . ; ■ . s I -; j 77: .•: jr • j cup 'as fufio 

r ■■:. I. r.:.; 1.:-. /:\ 41. — Mu.-.r. inf. r 

j .3. ii'Z. n°. (.0. 

r .fl \i\ pju plus grand c;!ic le B.:- 
c;.tL. I is uiucnncs foni noircf Ac en {\ . 
i-i'o:.Mc, bion/éc. Le corccicc »..■ 
ftii rahoccux , avec une ligne !r 
tîcvic. IijIj. L'ccufTon cft lar^:': 5: 
crcs îor.: ftr:cc$ , un peu riboii*. 
lîc pti:cs caches ou points crr, • 
i:n peu coupce. Le defloij^ 
i\ni «lune couleur cui\:. 
liatc. 

II fc trouve dans 1 I: ' 



, lii. ii^. 6S. 

"anJcur moyenne , 
..: , avec un rtri*^ ^ ^ 
•I\trcs font cnriOi-^ 
cvtcs , glabics ^ j 
irénclL-es ; au m 1 1 
{•• taclic loiii^c- r* 
l»o:d cxt'.Ticui . X 
ont noirâti c s. 



s CI 



icncal 



es. 



9f. Bi*FjKF.STr crc 
Bi'rKMSTxs ex:^\.- 

But n (lis t'y fis ; 
tkorjce m»\ui'a l-.:i 

B^rre!}i§ i'r:r-f:.'.: 
iSl. /:'• 61, 



11 :wi\-:::. 


r 


le ».r:p^ Ll; i > 


■ 


t . - j : . .^ : . 


1 ■ 


1 
& »• • 1 1 » «... 




C: : 




ci .. . 




■ 



- * é 



, r 



I >. 



: :f. T". 4. 

■ . TiTiincs font 

. , d un vert un 

' ,. . jv La tète 8c le 

,,^,! vré arrondi. Les 

' . ,''»ra vert bronzé . 

. .i.^p«- 

. cw. d'Europe, 



1 
". .1 



1. 



.' 







jiiii'î'''**!». ^.. p^c*^ dote, tris-biil!ant. Lespacics 

,jfc «»**•*" "* Ai.trùhc. 
u..riii>ii binia.u!^. 

BMf'fi" f-'y"'' inférer imis firitih ^ mj.ulu 
• ,>. — .Viw^. /-«.;. tVr. /.'. «ji. 



. Air, o:^ '^j 

J-jV- 79. 

■ -J. Fab. 'i/'. il/! /t»»;?. ï • / 
~M.»nt.ii:j. tom. i,p. :8i. t . f 

i<ur''t:R:s ratarica -■ r ^ , ovjcj ^-.v.; , 
: '; .Vi r/ j canalid i u:is , ju. . a ». ';:«■ t »• -. j .• / - ' * 
l' AL LA s. Inf. Jtif, p. 4Î4.. r.j.7. û,iL. ;.j. >. 
I. app. p. 464. n°. j8. 

Il cft d: crandour movcnnc **: 
antcr.ncs Ion: noires, 11:1 peu m 
le curcclcr fwnr noirs éc poitriiK 
noir & trcs-pcti:. Les clyirts l'o:-.: ::.:•' . . 
avej deux raies lon^îU.:in»îîcs,«.n"oi.^. .', . 
d'un duvet ccndic : i ur.c a'.i nuiu>i . *.-..:: i 

« 

nient de la baie cxtûiciiic a 1c\:; .m , 
de la future ; l'autre, un peu pus {-;-:i:l , 
tout le lon^ du bo:d exc^i'.cui. l.c ^wilo.is ô 
eftnoir, avec un duvet CLi.Jrè. 
Il fe trouve en Stbcitc. 

pti. Bumisri. cuivreux. 
Bi'r^rsTis ci^frta, 

Buprefl-s el%tris Integerr'mis ^ r^t)-.:.. 1 .' 
fcdhris , f.utelio t^beri.uidrt , t.v'fore ... ■» 
Lin. Syji nu:, p. 0^1» n^. 1. — Mi-:. L- 

Jiupreflis cuprta.lKH. S%jl. enr, p. m. 
— i?/7. irj. :oni. i,p, 2»o. ;.*. 48. — Mar,:. i- 

I. ;> iS;. «•. 71, 

Les antennes font noirâtres. Tout le coiy^ 
vreui. le co:cih: eti lillc , i:n pet) cor.>f7 
ferrement poincilU- , avec les co:c-sdiIj:ts , ci 
&: rabsicux. L'cLuflon eft arrondi 6: e c\ 
élvrvffjMt ciiturcs , de cooleur de cuivre ai 
J '^^%ks formées par des ponts cnl 

I ^^f dcllous du corps elt cuivreux 
[ ^éc% points 

II cil tl 

I 



nc<i.Ia parti 





- ^ JT 

« 

^^vc dans l'Améiique Tcptentrionale ^ la 

TT PRESTE métallique. 

metalliqua, 

■'s integerrJmîs , cuprea , immacu^ 
•biisj cabris, 

•id quclc'5w/>r<ry?fchryfoftig- 

ivrcux , très- brillant. La 

-ct cft lifTc , pointillé , 

'A largeur des élytrcs, 

clytres font cn- 

nfoncés , rangés 

' raboteux. Les 

La partie fu- 

.v-Efpérancc , d'où 



B U P 



âK 






a>i 



. 0-col. 

\.j Us, 
is integr's , cuprea , thorace lato. 
r.uc. des inf. BUPRESTE. PL j.fig, 6é, 

.'.tcp.ncs font en fcie , noires , cuivrcufes à 
: 'i^w. La tète cft cnfuncce dans le corcclet , 
j.-ci cft plus large que les Hytrcs & pointillé. 
culFon dt petit , & pi lis lari^e que long. Les 
rrcs font entières : elles ont des llries très-peu ^ 
rtjU'.'c^ , formées par une fuite de points oblongs , 
enfonces. Le dcll'us du corps eft d'une couleur 
eufc, un peu bronzée 3 le dcflbus eft cuivreux 

V 



trouve çn Barbarie. 

Bupreste dix-points. 

isTis decojiigma, 

is eljtris integrls elevato-ftriatîs fufcis , 
\inque fiavis, Fab. Mant, inf, tom, 1. 
i*. 47. 

iblc au Buprefte chryfoftigmatc. Le 

pointillé , noirâcrc , avec un reflet 

es élytrcs ont trois ftries élevées , 

es fort entières , noires , avec â^t 

, dont les deux premiers font fo itaircs, 

)nt difpôfés en cercle. Le dcflbus du 

noir bronzé. 

dans l'Autriche. 
TE bariolé. 

sintegris punSîs Innumcrîs flavis , 
étfnjfa étnea , elytris trincrviis , 




maculls multtformîbusjymmatricisfiavîs. Pal la s. 
Inf,fibir,pag,j^, tab, u.fg, ij,— /r//i. %, append. 
pag, 719. n^. ^6. 

II cft de la erandcur du Buprefte huit- taches. La 
tête eft bronzée, quelquefois couverte d'une pouf- 
(tèrc blanchâtre. Le corcelec eft bronzé , brillant. 
Les ély très font entic:es , pointues , bronzées , avec 
beaucoup de petites taches jaunes s elles ont cha- 
cune trois lignes longitudinales , peu élevées. 

Il fe trouve fur Ic;^ fleurs , dans la Ruffic méri- 
dionale^ près le fleuve Ja'icus. 

II}. Bupreste moucheté. 

Bvp&ESTis guttata, , 

Bupreftis viridi'CAru'efcens , thorace trîloho m<- 
culis duabus aureis, Ent, ou Hift. nat, des inf. Bi>- 
PRESTF. Pi, 6,fig. 58. tf. è. 

Il cft un peu plus grand que le Buprefte rubis. 
Les antennes font noires, un peu en fcie. La tête 
eft d'un vert bleuâtre. Le corcelet eft hflc , trilobé 
poftérieurcment , d'un vert i>leuâtre , avec deux 
taches dorées. L'écudbn eft très-petit & triangu-> 
laire. Les élytres font liffes , entières , d'un vert 
bleuâtre , fans taches : elles ont à leur bafe un petit 
point enfoncé. Le deffous du corps & les pattot 
font d'un vert brillant. 

Il fe trouve à Madagafcar* 

114. Bupreste (Illoné. 

BupRESTis fulcata. 

Bupreftis elytris integris , ohlonga fufco^àneal 
thorace elytrifque fulcis duobus aibis, 

Bupreftis canaliculata oblonga^ crajftufcula ifufcOm 
Anea ; thoract elytrifque fafcia impreffa alba cana^ 
liculatis, P ALLA s. Inf, fibir, p, 6$, tab. D, fig, 4. 

Il eft un peu plus alongé & plus étroit que la 
Buprefte rultiquc. Le deuus du corps eft d'une 
couleur noirâtre bronzée. Le corcelet a une ligne 
longitudinale , enfoncée au milieu » 5c uiv large 
fillon de chaque côté , couvert d'une pouflîère vcr- 
dâtrc , blancnâtre. Les élytrcs ont chacune un 
(Illon longitudinal , vers le bord extérieur. Le dcffous 
du corps eft cuivreux , brillant , avec les côtés 
couverts d'un duvet jaune. 

Il fe trouve dao$.la Ruflie méridionale , fur les 
fleurs. 

ii5.^UPR£ST£ futuraf. 

BupKMSTfs futuralis. 

Bupreftis elytris integer/imis , thorace utrinquc 
impreffo , viridis , futura aurea. Ent, ou hift^ nat. 
des 'tif, Bl? PRE s TE. PI, 6, fig, 6x, tf. b. 

11 eft à peine plus grani que le Buprefte rubis. 
Les antennes font d'un vert bronzé « en fcie» Le 

Cgi 



,.,,.. r..i./t. ti.O il. %.,%: îO. 



• Uni 



Ï).B 



--,■.', '.•t".é~> ••■Jif. pci!:'f V .lu^s. ViLL. £/.(. 

Il (clRniliIti un peu au Buprtjlt tubii , mail il 
eU un l'.Li plui i^r^niJ. Lci ;knicr.iiïS Coni d'un 
l.\j lotu.', dvcc'k picmtci arcu':c vtcc. Tout le 
tj. i^is >lu cuipi cil ^ct; , pi'u b.iiîiint , Uj^cicmcnt 
IjImiciii , jvl-c deux >:sn.-t '.jni^iiujtr J», obiVuict, 
fi,i iii.;.ii..-.-s , pj-j^:il.s IJ; kcoiti:;i[, LVcuflun 
cii p.'M, iiuiif;tiLi:c , Il 't & b!i-uàirc. Les i.'!v::c^ 
p,i,.>iT!<ir tnikic* i ir.aiï vue» J ]j îoiir,: , l'ci:rirnii:J 
j4 ■!!■. !ij;i:trni:r'; tr.i;c!-'c. Le Jv'îoji Uu corpi 3' 
I - p.t;;^ ùint dun vi.n ir.-^-lxiiljnt, avec une 

i:,..(vilts pclt'^iK lires font un peu icnflt*ei, 

l;..JCje f.tc viMc. Le o.r.dtt dt rou?,e.Ufe, 
a^.. .!l-.ii I:j;!;c> ol.;, jr.s. loiit le Jclloi» JÙ iwpt 
t!t Ju:i iuiij;c Juii-, nti l«rii!4nt. 1 li pjiîîs ibnt 
vctics, fjiis udut , fli Ui cuifl'ct pulïéiicuccs 
kv! finiplts 

.< Ji tinuvr a!ir<rT 'Il minent cet infi-cte far une 
II- ■i.TJS'ie t:ii.-<lcvr.-, i l'iftdc t;c-:uî, en l'ro. 
s.':. Il' , vers lj titi di; Juin. 11 le ttouve j'.illi ta 
( .i^-ihic. Il ville avec Ij |!u^ gijnde Ughctû li'uuc 
l'.ii.'.e j rauiic. 

I I-. rvmtSTI IUl'II. 



\.-.,,-r ';./«. L..S. .\ï 



•"•-■;■■'•'■ /■JJ- " 



;»...; 



/*.- 



■>.UdAX, (i/^f^i;. i./-.iSj.< 



B U P 

.... fl/:;». Crrwr /:/: /û-r.-. i,F- ix-.F'.X.fii. î- 

L>: RKlntd :ul<ii. Gïoii. ii. 

Ih-relh r.Vj.:«r.;.'j. ic»:iANK. Lr.!,rr.. i-.f. -•- J. 
«(."■(. 

C.K-.j..} r!.i:'.i^i. FOI'RC. Er.l. fjr. I. f-^- 3J. 
K'\ 4. 

Leecrps de ce; ii;ûi:li cfl tm peu dpiiti.é. If» 
antennes Sont noires. La ti:c cil cliaj;rint e , d'un 
Vire doré. Le cort'Lli.t c[\ chajitIrL , d'iin m.:î 
don' , avec diiit ligne! lonptudinales, aifei lati;;' . 



i>bki 



clip 



oblli 



l'ont inri.rc^, clugrin-j.î , ohCLurM. Le delfoûs du 
l'orps Si Icl fitKi l'ont d'un Touçre cuivreux, ttï^ 
brillant. Tout le corps ell U'^tTvinciii puSeûent. 

II fc itnuve en France , en Lï'pa^ne , eo Itaîic , cb 
Allemagne , l'uc les buiifons. 

iil. B'.'mESTi oblong. 

Bupfjlit tlytrit ir.trgtrrinth lintjriiut «.ut.-- 

Bupit/li$ juncea /inêjrii diio-a'f'.i ,/■.!■:,■** r»-». 
rj.-ij^ut fi>Jj r.»,j\j.'j , ty.tit li-.ij-i--iwr: -.^l.t, 
tongiliiiiii,:liur Ih^r.vtxii , oâr-jis. I'allas. l~~j. 
fii.p 6[. fji. D. ifi". f. 

Le corps de cet inTcklc cft alimcé , ptef^ue li- 
néaire , d'un non bronzé, peu tviliant en-Jcllns . 
noir Se tr^i-luifanc en dclious. Lj tête cil eut'j-c.e 

oblonj; a'j milieu de l'a partie rupécieutc. Lis i.'\t:el 
font cniiLr.'S, puu'tucs a leur citr^'niité, l:ni.ai:cs, 
avec une ligne lon-'iindinile , cieïéc. 



II fe t: 



E aux Indes oriï:i:a' 



II*. PiPRI! 

Bkf t;}:i /ir.iJ'ii ai'otgu mui':no-ir,ej , ih.rjn 
pofti.e : i.vi-v. tat. o^ /lîji. lut. mi itj. lifiiitii. 

iftr-f/f.j litiarit. LiM. S)'i. itJt. pjg. C*i. 
r.'. 1». 

c./.;;4 , fA.-..j .JV.-.r/i . î*..j.r -i.../.. f o f .» 

/■./f.i . Di».. .Mim. foii. 4. fjj. IJ-. i"». (.'iV, 
I-. A- 1'- 

< it irlcLlc eft ainngé, prcf.y.ie |lni.:i:t. Let atH 

li'liMi i U par^e liipér:eutr : ell- ell b-onice A; mé- 
Ln;;. i- ■'..: i;iim:!>-. Le cor.-elct ell ratmieai . mé- 
■.mI'. rn: 1<V pt.ltvri.uî^tncn; , Stoni* & 1 
ilc i;ri.;!::e. IV.ulI^ii eft petir & (iianj-nU-re.* 
ilyiic^ i»:'t aloiif^res , ininrel i leur ciiT^tnif^, ~ 
uci d e iongiradualc ûetie , t 




B U P 

mélangées ie grisâtre. Le delTous ia corps & les 
pacces font d'un ooii bronzf. 
Il Ce trouve à Caycnne , à Surinam. 

tio. Bupreste onde. 

Bt'rxgsTis unajta. 

Baprefi'is vlridi-tnea , elytrls intcgns apUe ohfm- 
rit : firigh utdalh alois. Fab. Mjic. inf. lom. \. 
pog. i8t. n*. 64. 

Il relTcmblc bcauconp au Buprejie de la Ronce. 
U (êtc & le torcclct font bromes , btillaQS, fjns 
lacbcs. Les élytres (bni entières , d'un vert bronzé , 
aTec (iue1<]ues lignes tranfverfales peu m3r<{uées , 
blanches à leur Dafc ; elles font noirâtres vers 
reiirénnitf , avec- des lignes tranrveifales blanches , 
aitmilcs, tris-ondées. 

Il fc trouve en Allemagne , te rarement aux envi- 
rons de Paris. 

m. Bupheste de la Ronce. 
Bi'etrsTis Rubi. 

Biiprtfiit nigrj , elytris fafciis cinereU unda- 
Uxit. Ent. ou hifi. nat. des inf. Bupreste. PI. 4. 

Btiprefih Ruii. Lin. Syfi. nal.pag. 6S1. tIq. T+. 

BuprtftU Ruii. ÎAB, Sy/I. enl. pag. 11 j, «o, 
JO. — Sptc. inf. tom. \. pag. 180. n°. 4^- — 
Ma»t. inf. tom. i. pag. iSt, n°. 66. 

Buprefiis Ruii. Petag. Spec. inf. dilui. p. ij. 
«■. m. 

n c(t de la grandeur du Buprtfie rubis. Le corps 
tft pieraue cylindrit[ue , noir en delTus , d'un noir 
btoozé luifant en deilous. Les antennes font noi- 
lej , en fcic , guèrej plus longaes que la tite. Le 
Eorcelei eft chagriné. L'écuflbn eft bronzé , en cœur. 
Les élytrcs font chagrinées, cntièies , prcf^uc en 
lac , avec quatre lirnes [ranfvcrfalcs , ondées, noi- 

ots. Les pittes Toai d'un noir bronzé. 

11 fe trouve danî les provinces méridionales de 
la France, fur les feuilles de Ronce. 

111. Bupreste floué. 

BnmmtTis Jînuata. 

BKprtfiit tlytris 
co-port tint 
■^ inj. BOPKESTE. Pi. lO.JÏg. 

iflcmble beaucoup , pour la forme & !a gran- 

au Btprijli deux-points. Tout le dellus du 

■afieil d'une couleur un peu pourprée, obfcure. 

'ovx d'un noir brame, La rêie eft 

chagrinée, avec une ligne longitudinale 

Le corctlei eft ^légèremrnt chagriné. 

ftâaox , large Se cjuarië à U bafe , 



B U P 



257 



tiu 



itegris pun^atii purpurafcen- 
f fuitîis *nto. Ent. ou kifi. 




avec une ligne tranfvetfalc , enfoncée. Les élytreï 
font légèrement chagrinées s elles patoiSeni entiè- 
res , mais avec la loupe on voit l'eiirémiié un peu 
en fcie. Z.C d^llous du corps eft bronzé, bnilanc. 
Les pattes font bronzées. 

J'ai trouvé cet infefle en Provence , fur diffitenj 
arbtes fruitiers , dans le mois de juillet. 

llj. Bupreste penfif. 

Buprtfiis mediiabunda. 

Buprtfiis tlytr.t tnugrïs fafco nit'idls , eapiti 
tkareceqiit cupreis , corport t.nco. Ent. ou kifi. imt. 
des inj. Bupreste- PI. 10. fig, 107. 

Buprt^is meditaiurda, Fab. Mant. inf. tom. i* 
pag. 1B5. n". So. 

II rertl-mble au Buprtfie vert , mais il eft beau- 
coup plus grand. Le: antennes font d'un vert bionzé. 
La tète & le corceict font d'un rouge cuivreux, 
brillant* Les côti's du corcelet font un peu dépri- 
més. L'écuiîbn eft court , très-large , (inué poilé- 
ricuremeot. Les élytres font bronzées , pointillécs , 
entières à leur extrémité. Tout le dclTous du corps 
Si les pattes font d'un vert cuivreux ttès-btillant. 

II fe trouve dans l'Amérique feptcntcionale. 

114. Bupreste batbareftiue. 

Bur»esTis iariara. 

Bapreflii elytris iniegerrimit ful>Jiriatis fupra, 
i,nta, fubcùs cupna. 

Buprtfiis itiioior.lAS. Mant. inf tom. i.p. iS}. 
n". 7j. 

11 eft pciir. La t£tc St le corcelet font lilfes , 
broniLS. Les élytres font entières, prefquc ftriées , 
bronzées , fai-s taches. Le dcflous du corps eft 
cuivreux. 

11 fe trouve en Barbarie. 

M. Fabric'us a donné le nom de hicolor à deux 
efpèces difiérenies , ce qui nous a obligé de changer 
celui-ci. 

Ht' Bupreste pcâoral. 

BotRESTis ptGoritiis. 

Bupre^it tlytris integris nigtr ihoracis marginiiut 
pttiiBoqae fiavis elytris iaji tellateis fafciisq'jt tribus 
fiavis, Ent. ou kifi. nat. des inf Bupreste. PI. 9. 
fig.97.a.i. , 

Il relfemble au Buprtfie ncufraches; mais il eft 
un peu plus petit. Les ar.tcnnes font noires, un peu 
en fcie. La tèic eft noire , avec deux points ronds , 
jaunes fut.leftont. Le coceeler eft noir, avec les 
bords latéraux & le bord antérieur jaunis j le jaune 
du bord latéral eft un peu interrompu , & celui 
du bord antérieur l'eft davantage -. on voit ua point 



B U P 

:i fiance, en Allemagne. 
LSTE du Saule. 

eJytris integerrimîs vîrldis nîtens , ely^ 
»' , bafi viridibus, Ent. ou hifi. nat. des 
. KEbTF. Fi. 1, f^, i^.a.b. 

mllis Sa'icis el)tr's integerrimîs viridis nitens^ 
cris aureis bafi viridibus» Fab. Gen. inf. mant, 

157. n°. 4»-42. 

fAEFF. Icm.inf^tjb, ^i,fig,ii. 

prcjiis àaiicis . V 1 l L . Ent , tom. i • pag, 337. 

S, 

efTcmbl:, pour la forme & la grandeur, au 

fie nitidule. Les antennes font d'un noir 

;re , en fcie , de U longueur de la moitié du 

cr. La tète cft verte ou bleuâtre. Le corcclcc 

rt ou bleuâtre, avec deux taches d'unsblcu 

Les élycres font ent»crcs , pointillées , d'un 

ci.ivrc'jx, avec la bafe d un vert doré. L'é- 

tll triangulaire, obfcur. Le dcflous du coips 

pattes (ont d'un vert bleuâtre, luifant. 

c trouve en Fiance, en Allemagne, fur les 
:, Je r^ii trouve fréquemment en Provence, 
Hcuis des plantes chicoracécs. 

. B'- PRESTE nitidule. 

? RESTis nitiduia, 

'refils clytris integerrimîs y tho^'ace marginaio 
ut deprt:jfo , corpore viridi nitiào. Ent, ou kifi, 
es inf. Bi PRESTE. PL ii.fig, 111. a, b, 
'refiis nitidiJa, LiN. Syft. nac. pag, 661^ 

m 

•refiis nitiduia. Fab. Geri, inf. mant. pag» 
— Spec, inf. tom. i. pag, i8l. n^» 58. — 
. iif. tom, î. pag, 184. n®. 87. 
lAEPF. ïcon, inf. tab. $o,fig, 7. 
refiis nitiduia, ScHRANK. Enum, inf aufi, n^, 

tft deux fois plus petit que le Buprefte rubis, 
ircnncs font vertes , prelque de la longueur de 
iiic du corcelet. La rête eft légèrement iha- 
:. Le corcelet eft chagriné & preique aufll large 
es tlytres. L'éculfon eft oblcur, petit, trian- 
c. Les clytres font entières , légèrement cha- 
:s. Le deiibus du corps & les pattes font d un 
ïnl.anc , un peu dore. 

fe aoavc en Europe. Il eft affez rare aux envi- 
ée Pans. 

}• BuPEisTE quadripon^ué. 

9fmmSTis quadrîpunâata. 

Ipl^tf th/iris itite^errimis punSiatîs -, thorace 
imprejjis y corpore obfcuro, Ent, ou 



B u P 



»Î9 







hifl. nat. des inf. Bupreste. Pi. 10. fig, 117. 
a, b. 

^upreftis quadripunBata^ Lin. Syft, nat.pag. 661. 
n?. Xi. — taun/faec. «**. 759. 

Buf refiis quadripunciata. Fab, Syft. entom. pag» 
m. «**. 36. — Spec, inf, tom. i. pag. i8i. «<>. 
50. — Mant. inf. tom, i.pag, 183. n^. 75* 

Bupreftis fuhviidi-nigra , thorace punHis quatuor 
imprejfts, Dec. Mem. tom. 4. pag. 134. w°. 8. 

Bupreftis quadrîpunciatata. Schrank. Enum. inf 
auft. n°. ^66. 

Il reiTemble , pour la forme & la grandeur, au 
Buprefte des Ombelles. Tout le corps eft noirâtre , 
fans taches. Le corcelet a quatrex points enfoncés , 
placés fur une ligne tranfverfale. Les élytres fonc 
entières, trcs-légcrement pointillées. 

Il fe trouve aux environs de Paris , & vers le nor8 
de l'Europe. 

134. Bupreste des ombellifèrc^ 
BurRtSTis umbeilatarum, 

Bupreftis elytris integerrimîs ijtvihus , corpon obf- 
cure cupreo immacuiato, Ent. ou liift. nat. des inf 
BUPRESTF. Pi. ^. fig. i$.a, b, 

Bupreftis umbeliatarum. Fai. Mant. inf tom, i* 
pag. 183. n^. 74. 

Il reiTemble entièrement , pour !a forme & lagraa* 
deur , au Buprefte quadripondué. Tout le deflus du 
corps ed chagriné , d'un noir bronzé , peu luifant; 
le deifous eft d'un noir bronzé brillant. Les anten- 
nes font noires , un peu plus longues que la moitié 
du corcelet. Les élytres font entières. 

Il fe trouve en Afrique , fur les fleurs en ombel- 
les , félon M. Fabricius. Je l'ai trouvé fréquemment 
en Provence , fur différentes fleurs , plus fouvent fur 
celles des plantes chicoracées, 

1 3 j. Bupreste difcoïde. 

BupRESTts difcoïdca, 

Bupreftis elytris integrîs ànea viliofa , efytrorum, 
difco teftaceo. Ent. ou kift. nat. des inf BuPREsra^ 
PL 7. fig' ^5. a. 6. & pL 10. fig. 6^. c, 

Buprcfiis diofcoïdea. Fab. Mant, inf tom, i.p, 
184. n^.^o. 

Il eft deux fois plus petit que le Buprefie neuf- 
taches. Les antennes font noires. La tête Se le cor- 
celet font bronzés & légèrement velus. Le corcelet 
eft aufli large que les élytres. L'écuflon eft très-petit. 
Les clytres font prcfque en fcie , ftriées , pubefcen- 
tes, bronzées, avec le difquc teftacé , finué. Le def# 
fous du corps eft bronzé , brillant. Les pattes font 
d*un noir bronzé. 

Il fc trouve en Provence & fur la côte de Barba- 
rie , fur diAércntes fleurs. 



3^«> 



BU P* 



B U P 



. '^U . \^ j . A ^k&C. 



^ • %»i»S 



-ta « . ..fcj.'cAi/ . ^'jrpQrt viridi tipitgato, Ettt» 

. -. .^•. j --rj. !5\SfAkSTi. Fi. ll./^. li>4*^«^* 

•^^ », i* V. ia-^. Lis. Syjt* Mat. pag. ééj. «**• 

i^^'..,^iii v../«if.f« F Al. 5v'7. ent, pag, ii|. n®. 

«, u» w, .«<« » . • Ui^cupreus , Uvis ohhngus, Gi or F. 
*'4, . Vi«. i- rJjf. 117. «*. f- 

;; K.twtwftiJ \crt aloDgé. GiOFf. /^. 

If^^jih \:ridis nhida , corpore eiongato^ efytris 
«> d^wi ij^^ fijhris inttgerrimis^ Dïc. Mm, inf, tom, 

i>« ^r,/' vrrr alongé , alongé , d'un vert luiCint , 
à «riuis étroits 9 chagrinas » & arrondis au bout. Dec, 

ScHAEFF. U01, inf. tah, €7. fig, y. 6. 
MordcUa rofacea. ScOP. Ent, €arn» n®. I90. 
Buprtfiis viriais, Schaank. Enum, inf, auflr, n^. 
567. 

Il c(l deux fois plus pcric que le Buprefte deux- 

rdints. Tout le coips cft vert , verc bronzé , ou 
ronzc , plus brillant en dcfTous qu'en deflus. Les an- 




vc file cniVncfc. Les élytrcs font clugrinéis » lincai- 
rLS, tiès-iigcrcment en fcic à leur exircnutc. 

II fc trouve dans prefque toute l'Europe , fur dif- 
férentes âeurs. Il e(l au/Ti très-commun aux enviions 
de Paris » dans les chanuers. 

1 37. Bit HE STB âtrc. 

BurKtsTii atra, 

Buprtjlis tlytris integirrtmîs fidiineariius punc- 
tûtis , thoraci difitxo , corpore air0 dongatQ, LiN. 
JÎA'yL /léir. pjg, 66\, n^. 16, 

Bur^eflis atra eiyrrîs integtrrimis linearibus , fo-- 
fori t/ongdio atro. Sjft, en:, pag, 115. «*• 40. — 
6/r:. l'y. raw. I. fj:;, 18 X. /x'\ 5^, .— A/jf:r. inf, 
tom. I. fJ/». 184. «*. 85. 

Buprijlis acuminata «i^ra , elytns pumâatis pon< 
a^umin^tis , t>:o'd,€ /évi, Dec. Mém, inf, tom, 4. 

pjg. Ml'»*- r. 

B--v"f,^' ^ ''**'' pointus noir , à éruis clia{;:iiu-> 
pori'Tiis jii S^'.it &: a coicclc: uni. Pic /^. 

Ui-i^'jii /; rj'.J. Si H R an:;. £ii'.i. 11/. •:r^'?r. 

11 fclFcmbli: beaucoup a« Buprejli vctr > dont il j 



n'cft pcat-êrre qu'une variété. Tout le corps c 
noir un peu bronzé. Le corcelet eft légèremcr 
grinc , auili large que les cly très : ccLcs-ci ibc 
rcment chagrinées & cnticres. 

Il fc trouve en Allemagne. 
158. BuPAESTB «lancé. 

BufRESTtS fidtJ, 

Buprrftis elytris integerrimis linearitus , i 
e!ongdto jureo nitido. Fa s. Mant» inf, tcm 
1S4. /i*. 84. 

Il refremble au Bupnfic âtrc, mais il cil ptu 
& tout le corps cil d'un noir bronzé « brillan 

Il fc trouve en Allemagne, 

1^9. Bupreste bleu. 

BvFKESTts cyanea, 

Bupriftis elytris integerrimis r:.goJss y co'po 
neo. Fab. Syft, ent, pag. 11^. n*. 41. — Sp 
tom. i.pag, i8i»ix<'« 61, — Afjîr. inf :om» 
184. n?, yi. 

Il reilcmble , pour la forme & la grande 
Bup'-iJIc vert. Tout le corps cft bleu , Ijifa 
yeux fculs font tcftacf s. 

Il fc trouve en Allemagne. 

140. Bupreste échancré. 

BurRiSTts emarginata. 

Bupreflis e'ytr's integerrimis ^ £nea !ine.r 
pite fuicjto fuhemarginato. Ent, ou hiji, .ij;. 
Bupreste. F/, lo, Jig, 1*6. 

Il cft deux fois plus petit que le Bupreflc v; 
antennes font d'un noii bronze. Le corp^ cl 
gé , linéaire , entièrement bronz-i. La u :c e 
fondement liilonce , & elle paroic comme cvl 
antérieurement. Lecorcclcca deux Vçt\zs :r. 
falcs, cnfoncccs ; il cil un peu lobJ poltcncu: 
L'éculTon cft petit 5c triangulaire. Lc^ c!-. :: 
pointillées , cnticres. Les pattes font Je la 
du coips. 

Il fc trouve aux environs de Taiis. 

141. Boprfste nain. 

ByrnrsTli miiurj. 

Btip *'efiis elyl'.s in tig t rn m ; j /l /I ; / /? '.-'i; ; / 
cir.e'eis , co-pore Aieo, En. ju hi'i, n^:, . 
BiTKisrr. ÎV. 1. pg, 14. a. ?, 

Ih.p''f^is mintita flyrns iiteferrim's fjr.k 
fCjîs , .'hif-j^i J„p:-i!*i'0 !é\i é'zej. Lin. 3^ 
p^tg, ^^^. n^, i;. 6* «*. 14. — Faun, Jù 

7^3. 

B 




B U P 

Bnnfiii minuta t'ytrh i 
ngofis \ thorace fiihintobo Uvi , eorpore ovaiD r.ig'O. 
t*».Syfi. eat.pag tij. n». [8. — S>«. inf. lom. 
r. pig.lt t. n'. Jj. — Uitnt.iitf.tom. i.pag. i8). 



Uii 



Cutujui fufco-eupreut , tiianealarii , fafcih undu- 
viIlofo-aliiidis.Gt.oii. Inftom. l.pag. ni. 



Le Richard trun^aiaite onde. GeOff. li- 
Bupreftii mittutt. Schkane. Enum. inf. aufir. a". 
17». 

Ciicujat mtnatut, PoURc. Eut. par. i.pag, }4. 



II cfl pcdc 8c il a prcfquc une forme iriangulairc. 
Ln anicnoes Coni noirâires. La téie c(l bronzée , 
bnllance.cuCbnc^e à faparàc ant^iieure. Le cote c- 
kt eft bronzé , un ptu violet , preftjuc lobé pofti- 
ncnrcment. L'iiculloo eft tiès-pctît. Les élytres font 
CEÛèies , nn peu bolTucs à kur biU latérale , d'un 
Boit bleuâtre , avec (juatic lignes cranCvei Talcs, on- 
^et. cendrées, Ledeflbus du corps Se les pattes font 
iva DOÏt bronzé. 

On le tiouTC dans prcfque toute l'Europe , fut lei 



#4a.BurKEtTB pygmée. 



Bupnfiii etytrii inttgris cyaneis , caphe thoraet 
nitneitnitidJi.Ent.oitkifi.itat.dtsinf.^Vtt^ZiTt 



B Y R ^41 

Bitprcfùspygmta,ïi.B.M.ani.iaf. tçm. i.p. i8j. 
«». 7». 

Il eft de la grandeur du Bupreftt nain. Le corp» 
eft large & attcz court. Les antennes font ncite;. 
La tête eft cuivreufc, légèrement /lllanéc améneu- 
retnenc. Le coteelct eft cuivreux , un peu !obé pof- 
L'écufToQ eft trcs-pctit. Les élytrcs font 
quécs de points enfoncé t , & d'unble» 
luifaot. Le dclious du corps & les pattes fout bronzés. 

Il fc trouve ea France 3c en Baibaiie, fur iiSia 
tentes fleurs. 

14). BornESTB pédiculairca 
BurmiTtt pedieularis, 

Buprtftii ttytris iruegtrrîmit vi^laeeis ', eOfpu$ 
nigro nitido. 

Bitpreftis ^ypax^ aigrit nitrda , tljitrij etruUo- 
violactis nitidiffimis. Dec. Mim, inf. tom. ^.pag, 
IJ7- «*-4. 

Bupreftc nain doÎi luifant, à étuis d'un bleavio' 
Ict trés-luifaot. Dîo. /i. 

Il n'cft guère plus grand qu'une Puce', La létc , 
le corcclci 3c le dcflous du coips font d'un noir tris- 
luifani. Les élytrcs font entières , terminées en poin- 
te , d'un bleu violet ttès-luifaut. La partie fnpéiieuctf 
de l'abdomen eft d'un vinlct foncé. 

II fc noare à Surinam. 

BYRRHE. ro:(ci BiR»Bri4 




P^. Km. éet ïnftâu. Tm. r. 



«4» 



Vp^ADELlE- Dam Ici provîncci m^ndionalei Je 
U Fr.iuc, on Jun c le num de CjUtt.e i une kcic 
n.ii .i.tu-'iK le bleJ rcoferm.- dant les grCDicrs , Se en 
ronut h l'ubtiance farir.cu'î:. On a beaucoup eher- 
ehi: a rtcurnoîire aqiict !;entcti'infcdcsapparienoi[ 
Ui'.i: laiv: aallî uuilibic. M. l'abbé Rolier , djns fon 
(o.r* dj;^;i;u:[uN , nou* fournir trèl-pcu de eon- 
ttb).Ui]<:cî lut let objet, (iioifju'il donne une def- 
tri :ion trci-JÉ:ai'lcc de la Urve. On [rouve dan 
Us m-'moiicï publiés pjr !a l'ocivci royale d'agrtcul- 
tu.-.* de Pari-;, irintelhc du ptiniempi, 1787, quel- 
q ics ob.eivaiiuiis de M- Donhe D. M. fur plufieuii 
i:ilcdci nuiiiblti au bieJ & a la luiernc,at parti- 
culK-rcmeni lur U CndelU , iaat il a fuivi le dcvc- 
loppemcni. Il patoît avoir VL-MuMcmeoi trouve & 
reconnu rinfcdc paifait , cju'il rapporte avec (ai fon 
l'i Ttntbio Mjuritaniciit de Linné : mais c'cd U 
Chevrette brune, Pijiycirus , no. f . de M, Geof- 
froy , Si non point le Tcncbtion i ftries liilés de cet 
Ku^.-iii. M. Dorthc a Tans duutc icmpli Ton objet ; 
nais il feioii à l'ouhaiivr que l'on eût plus de lumiè- 
res (\ir U larve e le-tiicmc > que l'oa pût fjvoir C\ 
)'u:ufen di'pofé dam le bled recueilli, ou fur fa tis;e , 
vu même li la Urve l'y iniroduic : objet ttci-clicn- 
iiel , riii-uiilc à connoitrc , & encore ttcvpeu connu. 
Nous ne pouvons que foUicitcr la-delFui l'aiteniion 
des pcrfonnei jaloaûs d'mllruiic les auucs aucAnt 
que de s'inlliuiicel]cs<incmci. 

11 paroît que , dans l'intérieur & le noid du royau- 
me , le ^lain n'ell pas eipofé aui ravaf^es de ces 
laivel.quoi.iu'on y trouve l'infedc parfaii, fut-toui 
à Pari* , où il ell alîci commun en prinlcmpi , fous 
l'icorcc des troncs moiii. Comme l'hirtoitc de la 
hrve cil liée & appartient a celle de liofeile par- 
fait i comme i.;:ui lui avons tiouvé des earaâères 
allez distingués pour devoir en fortncr un genre, 
noui renvoyons au moi Tiogollîre, poui tous les 
d-.iaili qui peuvent conmcinet 3; l'inlcâe & la 
ùve. 

CALANDRE. On a donné ce nom , dans qnelqaet 
ptoviniei Je la hrance.àla larve duCharanfoD qui 
a::aque le gtain. ^oyi Ch*«anion. 

CALIGUS , Oii<;(». Genre Jinfe^es Je Uclade 
Ir.iarr.ifi'j.-J , «'labïic pat M. Othon FréJétic Mill- 
ier. »'ii^*; MOHOCH Se tMOMOSjTKaCA, 

CALLinir , C"-//(nii*. Genre d'inft3cï de la 
lidiiL'iie iV.tion de IO:Jic des Coléoptères. 
In CL:s4ai [cilcubkut un peu aux Capticoinei. 



Ils «nt le corps alonfré , les a'-rennes filiforme* , alcx 
longuet , les yeui un peu échancréi antéiieurcflicat. 
le cotcelcr artoo Ji , quelquefois globulcui , rarcmcnE 
épineui , entin les rarFes eompolei de ouatic aiudci , 
Jont le dernier ell allez giand Se bilôU. 

Ces infeâes ont été placés parmi les Çapttcoroe* 
Se les Lepiutei , par Linné. Ils forment la feconie 
Se la croifième famille des Leptures de M. Get-f- 
froy , Se la quatrième famille des Capricornes de De 
Cccr. Fabticius, d'après la forme des parrics de U 
bouche , a trouvé à propos Je les f^partides Capri- 
cornes Se Jes Leptures, Se J'en faire un genre toiu 
le nom Je Cd/lidium. 

Les antennes filiformes , ud peu fétac^et , m(i~ 
rées à côté J'une léjièie éciiancru'-e qui fe trouve à 
la parric anci^rieurc Jes yeui , dillingueni l:s CjUi- 
àits des Capricornes , des Saperdes , dont les antcD* 
nés font fétaeées Se inférées Jans une écbancturc 
très-profonde Eilei les JiflincDcnt aulTi Jes I cpmrcs 
Se Jes Sténocotes , dont les antennes iboc filitoimcs 
Se placées au-devant Jes yeux. 

Les antennes des Caltiditt font prerqne d'égal* 
épailTcur d^s toute leur lonj^ueur . tandis que ctlk^ 
des Capricornes Se Jes Saperjes Jiminucm inlcn£- 
blemcnt J'épaiHeur pour fc terminer en une poinK 
tine. Elles font à pcu-ptès de la longueur Ju coips de 
l'infcflc , Jans les maies ; les femelles les ont ordi- 
nairement un peu plus courtes. Ces antennes fou 
compofées de onze articles , dont le premier ell gtoe 
Se renfla' ; le fécond eft très court Se plut pctir. Se kt 
fuivans font prclque cylîndriqu^-s Se à peu-près 'easi 
cact'eux. Elles ont leur infcrnon à curé d'une é<.lua- 
crure qui fc trouve â la partie antérieure Je l'irili 
de forte que TcEil n'entoure pas une partie de la ba(« 
de f antenne ; ors y voit fculcmeni une etit.iill<: pn- 
tiquéc vis-à vis l'antenne , pour en faciliter le }<u, 

La boaehe e(l compofc'e d'une levte fupéticure. 
Je deui mandibule! , de deui niJelioiitS , de ([uam 
aa(ennulcs,Se d'une lèvre i>iféricure. 

La lèvre fupérieure, pU.'ée à la partie la ptia 
antérieure de la tëie , au-JclFui des manJibuCei 
qu'elle lecouvie en patrie , ell une peiiie pii.e mo- 
bile , large, apUiic , coriacée , aironJic ^ cili<« 

les mandji)u!ei font courtes Se itcs-durct ; cQcs 
ont quelque* dentelures peu marquées , Se elle» 
font ieriniiii.'cs en un: pointe aiguë . un peu coutb^c 

Les màcltgiici font pecitct, cornées , durs, t«-> 



CAL- 

^nlcf -en iaxx pitcft inégales , aplaties te mem- 
braoeuTcs : la pîiec interne , un peu pluj courte que 
l'autre , fe termine en pointe ; rcxcitieure , mince 
& étiotie à fa bafc , s'<ïlaigit , s'arrondit à fon eiué- 
œicé , 8c patoîi frangée tout autour. 

La livre inférieure eft tris-petiie , membraneurc 
te bifide î les deux pièces font égales 8c un peu dif- 
oatcs l'une de l'antre. 

les aorennules antérieurcî Tont conrtes & com- 
oofécs de quatre arridcs , dont le premier cfl le plus 
petit Bc le dernier cft le plus grbs : elles ont leur in- 
fctrioD au dos doe mâchoires , à côté de la pièce 
extérieure. Les poftérieures font courtes Se compo- 
Ces de trois articles . dont le premier eft court Se 
•etii , at le dernier eft alTcz gros ; elles ont leur 
Wcrtion à U bafe latérale de u lèvre ioféiieure. 

Le corcclct eft arrondi fut fes bords : il eft glo- 
buleux dans la plupart des efpÈces. 8c un peu aplati 
«laiis quelques autres. Cette furme du corcelet fait 
diftinguer au premier coup dccil ce genre de ceux 
arec qui il a des rapports. 



C A t 



»^y 



Xes âvttes font un peu convexe! dans les efpèces 
^t le corcclct eft globuleux ; elles le font beau- 
coup moius dans celui qiii ont le corcelet un peu 



Les pattes font affez longues. Les cuiffes font 
poflcs «c renflées vers leur extrémité , 8c minces à 
far bafe. Les jambes font longues , pref(]uc cylin- 
diiqnes. 8c terminées par deux petites épines. Les 
arics ont quatre articles : les deux premiers font 
hnrcs , aplads 8c triangulaires i le troifiéme eft bi- 
Uc Se il reçoit le dernier atcielc qui cft mince, 
aloneé , un peu arqué , en maiTe , rerminé par deux 
«rocb-ts. Le premier article des quaire panes pof- 
^ikaics eft plus aloogé & un peu moins aplati que 
■dm des pattes antérieures : les autres n'en diffèrent 
IBS. Ces tat'cs font garnis en deffous de poils court» 
" ocs-f^és , en forme de bioflc. 

On tronve la plupart des CailiiU* dans les forêts, 
fa le uonc à mouié po uni des arbres , dans Ici 



cbanticrs , où on les (àîfïc fouvest au moment qu'ils 
forcent du bois dans lequel U larve s'eft nourrie. Ib 
entrent aufïi quelquefois dans les appartcn-.cos. Quel- 

3ues efpèces fréquentent les fieuts & s'y nourriffcnt 
c leur ncftar. Ces in l'eues font eniendte un bruit 
occaHonné par le frottement du corcelet contre la 
bafe de l'écurtbn qui eft cbagriréc : ce bruit aug- 
mente à mefure qu'on les inquiète davantage , fc 
que les mouvemens de flexion & de relèvement de 
la tète font plus précipités, ^"y'f Insectï. Les 
Catlidiet font fouvent ufagc de leurs ailes : ils pten- 
nent aifémcnt leur effor , & leur vol e(l alTez fou- 
tenu. L'accouplement de ces infedes n'a tien de 
remarquable. Le mâle , ordinairement plus petit , 
eft place fur le dos de là femelle. Celle-ci eft pour- 
vue d'une efpccc de tarière , qu'elle fait fottir.dc 
l'abdomen , 8c par le moyen de laquelle cite pc*« 
le bois 8c y dépofe fes oeuis. 

Les larves des CalUditi reiTemblent à des vctf 
mous îc alongrs. Leur corps eft compofé de treiie 
anneaux. Leur bouche cft armée de deux forces mi- ' 
choires qui leur fervent à ronger 8c réduire eu pou- 
dre le bois dont elles font leur noucrituce. Ce n'eft 
auffi que dans les filions qu'elles tracent dans le bois 
qu'on peut les trouver , & tandis qu'elles avancent 
en rongeant, elles remplilTcnt les vides qu'elles laif- 
fcnt , de leurs excrémcns , pouftièie même du boii 
qui a fervi d'aliment , un peu liée mais itts-friable , 
Se qui en confcrve la couleur. Ces larves ont fix 
pattes écailleufcs très-petites , que l'on diftinguc 
avec peine. Elles reftenc dans l'état de larve environ 
(feux ans. Pendant ce temps, elles changent plulicurs 
fois de peju , jurqu'à ce que , pacvcnucs à leur cj tiet 
oillcment , elles la quittent pour paroître fous la 



forint de chryfalidi 
fcn corps eft plus court 8c pli 
font moins appatens , Se. l'i 
à travers l'enveloppe qui les c 
8c repliées à peu-près commi 
dass fa chryUlide, On pi 



liSïre de la larve j 
ramalfé ; Tes anneaux 
diftingue les élycres 
iC: elles font courtes 
die du Tapillon l'ett 
s larves dar 



ferine ; elles y vivent très-bien * s'y changent 
en chryfaliJc ; mais il eft rare qu'elles ne pétilletit 
dans cet état : on n'obtient prefqtte jamais l'infvâc 
pariait. 




1 



àA4 



Stttti it fînuoiuSioh k VKifioiu Katurelte des Infeâesl 



C A L L I D I E. 



CALLIDIUM. F 



A Bm 



CERAMBYX. Li.v. LEPTURA. Lis. G e o ¥ r. 

CARACTÈRES GÉNÉRIQUE*. 

Ahtinnes filiformes , à peuprcs de la longueur du corps : onze anicles; prê- 
ter gros & reiiHc) fccund ttcs-courc ^ les autres prcfque cylindriques 6c égaux 



mier 
lencrcux. 



Bouche munie d'une lèvre fupérieure , de deux mandibules cornées , de deux 
mâchoires membraneufcs ^ bifides, d'une lèvre infaieuie coince & cchancrce» & 
de qitatre antennules prefque en malFc. 

Yeux ovales , avec une légère échancrure* 

Quatre articles aux tarfes^ dont le troidcme Kirge » bifide. 



ESPECES. 



I . C A L 1 1 d'i B hifpîcorne. 

Obfcur ; corctUt arrondi ; étytrts bidtn- 
têts j anunms courus ^ prefque épintufes. 

1. Caliidie marylandois. 

CorctUt arrondi , légtrtmtnt déprimé ; 
/iytres bidtntéts » méUngétsdt ctndré ^ dobf- 
cur'y antennes moy enncs. 

j. Callidib obfcur. « 

Brun i corceUt arrondi , avec trois tubcr- 
cuit s Lu/ans ; élytres obfcures , fncJjigees Je 
gns. 

4. C A IL I D II pv rrcfaix. 



5. Callidie ftigmate. 

Voir , un peu npplati ; écujfon triangu- 
laire ^ très-alongé i élytres avec uni tackt 
jaune , oblique, 

6. Callidie velu» 

Brun , trb'Vela \ éfytrts pâles , awtc uni 
dentelure. 

7* C AL L I D I f comprimé. 

Brun ; abdomen flr pattes tejlacés *, antennes 
longues. 

S. Callidie batbu. 



Notrjtr cor\'(Uf t:rrcndi , lé fièrement j Brun\ coralct arrondi ^ avec une tickt 
^nné , ^KidiLX tjc.hes noir:Sy luifatucs ^ roiifiStre de chaque côté i anicnms langues p 



I 



^0 

un peu e^^wes 



icàues. 



m 



wm 



'Suite de flntroduaion à t Hïjloîré Naturelle des InfcRes. 



i-fS 



«M«*> 



C A L L I D I E S. (Infeaes.) 



9* C AIL I DIE foyeux. 

D^un brun cendré, f oyeux; corceîet arrondi ; 
ilytres teftacées , avec de petits points élevés , 
rougeâtres. 

10. CaLliDie rctrcci. 

Noir; corceîet arrondi ; élytres rétréci es y 
avec quatre taches jaunes. 

11. Callidie ruftîcjue. 

D*un Brun noirâtre ; corceîet arrondi^ un 
peu déprimé ; élytres avec deux lignes longi- 
tudinales , élevées» 

12. Callidie bariole. 

Noirâtre ; corceîet avec quatre lignes Ion- 
^itudinales , jaunâtres i élytres parfemées de 
points jaunes» 

I 3. C A L L I D I E linéolé. 

Tejlacé -, corceîet avec deux raifs ; élytres 
avec plujieurs lignes longitudinales ^ jaunâtres. 

14. C ALLi DIE filloné. 

Brun ; corceîet couvert de poils jaunâtres ; 
ély très avec des raies jaunâtres & brunes. 

15. Callidie rufîcolle. 

Noir ; corceîet fauve^ tubercule ; élytres 
d un vert bleuâtre, 

16. Callidie de ITéble. 

Noir\ corceîet tubercule ; élytres violettes 

17. Callidie fugace. 

Cendré , obfcur , pubefcent ; écujfon gris ; 
jambes & bafe des cuijfes brunes» 



18. Callidie bleuâire. 

Noirâtre ; corceîet fauve , arrondi 3 légère- 
ment tubercule y élytres bleuâtres. 

19. Callidie bronze. 

'^ Noirâtre ; corceîet & élytres et un vert 
bronié ; cuijfes ferrugineujes. 



10. Callidie clavipède. 

fris-noir-, corceîet arrêndi^ légèrement 
déprimé \ cuijfes renjléesy antennes longues. 

21. Callidie pointu. 

Noirâtre \ corceîet arrondi , verruqueux ; 
élytres pointues , vertes , avec la future bleue. 

22. Callidie violet. 

Noir \ corceîet arrondi , pubefcent; élytres 
violettes» 

2). Callidie teftacé. 

Tejlacéy corceîet arrondi $ un peu tuber- 
cule y fauve j antennes moyennes» 

24. Callidie Iiiride. 

Noir; corceîet arrondi y un peu déprimé^ 
légèrement tubercule ^^ élytres tejïacées* 

2 j. Callidie fémoral. 

■ 

Noir ; corceîet arrondi > cuijfes rouges \ 
antennes médiocres. 

26» Callidie variable. 

D'un noir bronzé \ corceîet artandii an- 
tenms & pattes obfcures» 

27. C A L L I D I E chlorotique* 

Teflacé pâle, pubefcent; corcelu arrondi ; 
* élytres avec deux bandes pâles. 



sss 



M« 



sa»! 



^uite di VlntroduSlon ti tHifloire Nattatlk des InfiHai 



C ALLIDIES. ( Infcûcs.) 



i8. C A L L I D I B pubercenc. 

Obfcur y pubcfctnt ; corceUt arrondi i 
élytrcs glauques, ohjcurcs à leur baft. 

19. Callidie pâle. 

TtJlAcé pdie\ corccUt arrondi; élytrcs 
pâlts , avec une bandt ttftacic. 

}o. Callidir fanguin. 

Noir y corciht tubercuté ^ foyeux ^ fan- 
guin ; élytris & extrémité de l'abdomen d*un 
rouge fanguin. 



37. Callidie fafci^. 

Bleu ; corceltt arrondi , prefque épinat: 
élytres avec deux bandes jaunes. 

j8. Callidie bicolor. 

Vert brillant ; corcelct fauve • prefq 
arrondi ; antennes plus longues que le cor} 

39. Callidie clavicorne. 

Noir ; antennes courtes , un peu renfli 
vers leur extrémité; corcelet un peu pi 
étroit antérieurement ; élytres dentelées a U 
extrémité. 



31. Callidie ncbuleax. 

Brun marron ; corcflet arrondi^ nébuleux ; 
élytres nébuleufes. 

)x. Callidie ftrié. 

Noir; corcelet arrondi , glabre ; élytres 
avec des lignes longitudinales » élevées. 

5). Callidie lugubre. 

Noirâtre; corcelet arrondi ^f oyeux; écuf 
fon roufsâtre ; antennes plus longues que le 
corps. 

34. Callidie marron. 

Noir ; corcelet arrdndi ; élytres tejlacées , 
avec trois petites lignes élevées, 

3 5* C A bL i Di B pallipèdo* 

Tefiacfi corcelet arrondi ; élytres noires , 
avec trois bandes tejlacées » pâles. 

i6. Callidie unicolor. 

Tejf:icé\ corcelet arrondi^ pon9ué\ an- 
tennes longues ; cuijfes renflées. 



40. Callidie bifafcic. 

Noir ; corcelet anondi , pubefcent \ élyti 
avec deux bandes rougeâtres. 

41. C A L L I D 1 1 bimaculc. 

Obfcur ; corcelet arrondi y velu\ élytt 
avec deux taches ferrugineuf es. 

41. Callidie onde. 

Noirâtre ; corcelet arronJi^ tubercul 
élytres avec deux bandes ondées , pâles. 

43. Ca llidie colon. 

Obfcur ; corcelet arrondi ; élytres liriJi 
avec trois bandes obfcures. 

44. Ca llidi E trifte. 

Luride ^ fans taches; coneUt armr.A 
prefque tubercule ^ élytres avec des It^;^ 
éUvées. 

45. Callidie agrefte. 

Noir; corceUt prefque arrondi \ éiyt) 
noirâtres , priées \ antennes courtes. 



Siute it fIntroduËîôn à fHifiùire NamrelUJes hfiSes. 



*47. 



C A LL I D I ES. (Infeâes.) 



ALiiB^ii équeftre. 

tuifant ; corcekt arrondi ; éfytns 
fonde interrompue » rouge. 

3allidib varié, 

ineux ; corcelet arrondi ; élytres 
wec deux bandes blanches ^ b la baft 
ufe. 

^ALLiDiB RufTe. 

corcelet arrondi , tubercule \ élytres 
xvec une tache au milieu , fr Vextri- 
oires. 

3allid I E brillé. 

é; corcelet arrondi , prefqte tuber- 
y très violettes à leur extrémité. 

3 A L L I D I E foreftier. 

corcelet velu , tubercule \ élytres 
ts , avec t extrémité & une tache 






• A 



^ALLiDiE noirâtre* 

; corcelet cannelé ^ prefque tubercule ; 
Iriées , tcfiacées , obfcures. 

C A L L I D I E brévicorne. 

l' marron ; corcelet arrondi^ tubercule^ 
épineux \ élytres avec quatre bandts 
joints Jaunes. 

Callidie rauque. 

ce; corcelet arrondi ^ tiffe ^ ferrugi 
^bfcur \ élytres lijfes > teflacées. 

Callidie danois, 

••, corcelet arrondi ^ légèrement velu% 
atre lignes blanches 9 antennes courtes» 



55. Callidii tuHqae» 

Noir; corcelet arrondi f lijfc^ lui/ont; 
antennes courtes. 

^6. Callidie Ljnz. 

Noir ; corcelet arrondi l velu , prefyue 
épineux ; élytres avicum grande ta^he fauye. 

57. Callidie timide. 

Noir : corcelet arrondi \ antennu tt jambes 
tefidcéesm 



3*8. Caxlidib jaane» 

Jaune ; corcelet arrondi \ coiffes tres-ren 
fiées \ antennes moyennes. 

59* C'allidi.b courbe. 

Nêir ; corcelet globuleux^ avec deux bandes 
fr les bords jaunes ; élytres avec fept banda 
arquées, dont quelques-unes interrompues. " 

60. CaitLidie ofé. 

Noirâtre ; corcelet globuleux » opec deux 
bandes jauneyy élytres brunes^ avec cinq banda 
Jaunes. 

61. C ALLi DIB arqué. 

» 

Noirj corcelet globuleux, avec deux bandes 
Jaunes ; élytres avec cinq bandes Jaunes , ar^ 
quées ^ dont la première interrompue. 

61. C A LLi D i B Bélier. 

Noir ; corcelet globuleux , bordé de Jaune ; 
élytres avec quatre bandes Jaunes^ arquées^ 
dont la première interrompue. 

6j. Callidie âoral. 

Noir ; corcelet globuleux , avec deux bandes 
jaunes séiytres avec cinq bandes jauna , dont 
la féconde tt la troiftème arquéa. 






sa 



l*% 



Suite de l'Introducîïon à t'HiJloirt NatiirtHe des InftBeu 



C AL L I D I E S. (Infedes.) 



I 



64. Callidie lunule, 

Voir \ cor celer f^lobulzax , nvec des Banies 
jaunes i e'l\tr:s j'/cj ci.ij bandes jaunes ; ta 
pr:mtire Jormée par des Uckes. 



t 6^. Callidie fulminant, 

i 

Voir; corcehe globuleux y cendré^ avec 

. trois tjc/::s noires ; élytns avec des raie* 

tiznfverJaUs^ ondées , gnjes. 

66. Callidie cordonné. 

Noirâtre \ corcelit gtohuUux ^ avec quel- 
, ijiu'S points cendrés , roufsâtres ; élytres avec 
! deux bandes ondées , peu marquées , gnfes 



Cy. Callidie glauque. 

Noirâtre; corcelet globuleux ; élytres glm 
' ques y avec quelques points noirs. 

J8. Callidie (îx-poincs. 

Noir ; corcelctjlùèuleuxj j.iunâtre; élytres 
jaunâtres , avec trois points noirs. 

6^. Callidie fixfafcic» 

Noir; cnrcelet r^labufcux , avec deux bandes; 
élytres avec quatre banJa j.iunes, 

jQs Callidie rayé. 

Noir ; cnrcelet globuleux » avec trois lignes 
ro:.[;:s ; élytres avec un: tache ^ deux bandes 

I J m» f*l »l >• 

I 

I 

71. Callidie du Vcrbafcum. 

D'un vere jiiune ; corcelct globuleux , avec 
une bande notre ; élytres avec deux bandes & 
une tache en croijjane , noires. 

71. Callidie crythrocéplialc. 

Noirâtre ; corcelet globuleux^ rouge âtre , 



tubercule fupérieuremtnt i éfytres noiru f 

avec trois bandes jaunes. 

7). Callidie mucroné. 

Noir; corcelet globuleux^ avec quatre points 
jaunes ; élytres avec quatre bandes jaunes , 
6r la bafe ferrugineuje. 

74. Callidie hoctencoc* 

Noir ; corcelet globuleux , brun ; élytres 
ai^ec trois bandes jaunes. 

75. Callidie plcbcïçn. 

Noir ; corcelet globuleux ; élytres avec 
trois bandes cendrées , la première courbée» 

m 

y 6* Callidie ho(fa. 

Noir ; corcelet globuleux ; élytres avec deux 
bandes cendté:s , h un tubercule élevé ^ oblong 
à la bafe. 



* 

r 

■ 

F 



i 






77, Callidie ccufToné 

Neirâtre ; corcelet globuleux ; élytres avec 
trois bandes ùticujjon jaunes^ 6r la bafe brune. 




78. Callidie rrifafcié. 

Noir; corcelet globuleux ^ ferrugimeux ; 
élytres noires , avec trois bandes blanches 9 
dont la première annulaire. 

79. Cal lïde r..ficornc. 

Noir; corcelet globuleux y rougeâtr:\ élytres 
avec trois bandes cendrées ; antennes fauves. 

8 0. Callidie annulaire. 

Corcelet crronJi , j.:i:ne , ta cité de noir; 
élytres jaunes^ avec trois baudes noires^ dont 
la pre^niète annuLiire, 



Suite dt l'ImroduSianàVHiJiûire NetùreUttUs InfeSesi 



14* 



C A L LI D I 

^ALLiDiE maifeillois. 

tac&i de blanc ,- corceUt glohuUux \ 
ectrois lignes tranfvtrfaUs,blanckei. 

^AL tiDiB myftii^ue. 

; corcelet globuleux ; élytres avec des 
(extrimiti cendrées , & la bafe rou- 



^ALLiDiE égyptien. 

'et arrondi , ferrugineux ; Hytres 
, avec trois bandes ob/cures, dont 
rt annulaire. 

^ALLiDiE denûpède. 

i; élytres avec deux bandes ob/cares; 
ineufe?. 

^ A I. L I D I B tufipède: 

et globuleux , violet , luifant; élytres 
. Jambes rougeâtres ■) antennes courtes. 



E. (lafcaes.) 

Si?, C allidib picipèda. 

Noir i corcelet globuleux ; étytrtt avec 
une ligne tranfverfoU , obii^ue , blanche. 

tj. Cai-lidik portugais. 

Tefiacé; corcelet arrondi . un peu épineux ; 
élytres avec une bande tt l'extrémité grisâtres. 

88. Caklidii de i'Auae. 

Noir; corcelet' arrondi; ilytfes avec deux 
bandes blanches •■, antennes , Bafe des élytres 
it pattes ftrrugiaeuftSt 

89. Caliidib UQÎÊtfàc. 

If un rouge Brun ; éfytres obfcures , brimes 
à leur bafe i avec une bande blanche, 

50. Calli DIB nain. 

Tefiacé; élytres avec anebaadt interrom- 
, blanche, < 




f.^at.lBfiau. Tom. y. 



C A E 

"•oints blanchâc^-cs , placés fuir une ligne 
c &: formés par des poils de cette couleur; 
cnt CCS points manquent , parce que les 
ce enlevés. On voit à la fcmwllc une clpècc 
, qui n'cll autre chofc que l'inftrumcnt 
U icrt pour percer k bois iU y dépofcr fes 

Live en lurope , & fuivant De Gcer, dans 

z (cprcntrionalc ^ fur l: tronc des arbres , 
i.aiiricrs,& ibuvcnc dans les maitons. Il 
jn dans les provinces méridionales de la 



LiDiE Aigmate. 
uL'M Jii^ma, 

m thorace fuhrotundo excavato punHato , 
£ro , t lytris Uvibus ftigmate flavo, Ent. 
t. des inf, Callidie. PL i. fig, il. tf. A. 

r'X ftigma thorace fuhmutico fuhrotundo 
vunclaio^ cet pore atro ^ e^y tris Uvibus : 
ibo. Lin. ^yfl. nat.p, 635. n?, 71. 

772 ftigma thorace punciato , corpore atro , 
ibus ftigmate allô, Fab. Syft, cnt. p, 185?. 
Spec, inf. tom, i. pag, 138. ;z". n, — 
^ tom. i, p. 152. «°. 17. 



-• 



yx tôt us niger , thorace fuhmutico fcmi 
jcidto , corpore depreffo , e lytris Uvibus 
avo, antennis brevibus. De g. Mcm. inf 
119. no, 21. pi, 14. fig, i^. 

me fl^gmate tout noir , à corcclet demi- 
igriné , à corps aplati , à dtuis liflcs avec 
)vale jaune ^ & à antennes courtes. Dec. 

CoUop, par, 1. tab, if. fig, 1346* 135. 

pour la grandeur : les mâles ont ordinai- 
uf à dix lignes de long , & les femelles 
1 pouce. Les antennes du mâle font de la 
du corps , tandis que celles de la femelle 
loitic plus courtes. Tout le corps eft noir. 
:t eft un peu aplati^ chagriné , & de la lar- 
élytres : on y voit une échancrure derrière 
; poftérieurs , & deux petits tubercules en 
pines courtes &: moufles. L'écuflon eft trian- 
ific & très-aîongé. Les élycrcs , vues à la 
•aroilTcnt parfemées de points concaves : 
chacune une tache d'un jaune f.;uve, qui 
la peinte de l'écuilbn , dcfcend oblinuc- 
'- qui , dans quelques individus , traverfe 
lytrc. 

ttwvc à Cayenjic 5c à Surinam. 



MLiDiE velu. 

ii^iVM kirtum, 

^o» {horacc rotundato hirto , elytris acumi- 



: CAL Ust 

nàtis pallidc tt^aceis, Ent. ou hifl* nat, des inf, 
Callidii. Pi. ^.fig. 6t. 

Callidium hirtum, Fab. Mant, inf tom, i,p. 153 .' 

no. ip. 

Les antennes font filiformes , noires , brunes à 
leur extrémité, plus courtes que le corps. La tête eft 
obfcure , velue , avec une ligne longitudinale enfon- 
cée , entre les yeux. Les yeux font grands , un peu 
(fch '.ncrés antérieurement. Le corccle: eft noirâtre , 
trcs-velu , à peine bordé. L*écufîon eft àlTçz grand 
& triangulaire , obfcur 3 un peu velu. Les elytrcs 
font teitacécs , pâles , avec une petite dentelure à 
leur partie interne. Le deilous du corps eft bruu fie 
très- velu. Les pactes font noirâtres. 

Il fe trouve au cap de Bonne -Efpérancc» 

-7. Callidie comprimé* 

Callidium comprejfum, 

Callidium thorace Uvi obfcure nigrum , arttennîs 
longis pedibusque teftaceis , femoribus compreffis. 
Ent. ouhift. nat, des inf Callidie. P/, 4. fig» 44. 

CalUdium compreffum, Fab. Manr, inf tom» i . p. 
153. 7^^ 21. 

Il reflemble un peu au Callidie ruftiquc. Les an- 
tennes font bi;Mnei , de la longueur du corps , oe 
beaucoup plus longues. Tout le corps eft brun. Le 
corcelct eft arrondi. L'abdomen & les pattes font 
tcftacés , prefque fauves. Les pactes font afliz loa- 
gués y 6c les cuiflfs fonc un peu comprimées. 

Il fe trouve à Siam. 

8, Callidie barbu, 
Callidium barbatum. 

Callidium thorace rotundato , fubtus utrinque ma* 
culu torr.enîofa ^ firruginea ^ antenr.is longioribus , 
barbatis, Ent, ou, hijl. nat, des inf Callidie, *P/. 

4.;%'. 41» 

Call.'dium barbatum, Fab» Syft. ent, pag. iS^* 
;2**. 8. -^ Spec, inf tom, l,pag. 238. n**. 11, ■■■ - 
Mant, inf tom. i, pag. 153. ix^. 20; 

Il eft de la grandeur du Callidie ruftique. Let 
antennes fonc brunes , plus longues que le corps ^ 
un peu velues. Tout le corps eft brun. Les yeux 
font bruns , échancrés antérieurement. Le corcelec 
eft pointillé , arrondi , avec une grande tache de cha- 
que côté , un peu enfoncée , formée de poils rouflâ- 
très. L'écuflon eft petit & en cœur. Les élytres ont 
chacune trois ou quatre lignes longitudinales pei| 
élevées. Les pattes iont de la couleur du corf s« 

Il fe trouve à Tranquebar, 






^, Callidie foyeur. 
C^LiiDJUM firiccum^ 



Ji* 



r 



L 



»fi 




CaUi£um t'non 
VMh rufij. £fl(. 


CiUid:u 


■« Ter 


tiiurta , 


,1,,,:. 



I rotitnJaio , nignim , tly- 
Eiu. ou kift. nat. ^s 



CAL' 

■.e Totundttto mutieo , cerpon ff/ftf- 
Uio , tlytrii punilis pUtrimu ttt- 
u kifi. nat dit tnf. Callidie. PI. 



i^cum ihoraee miutco kolofemto 
itjUctii , punSii tïtvatis mirit. 
f AB. Mant. iaf.tom. l.pag. 151. n*. 14, 

Tout le corps de cet iareflc eft maiion Se l^g^- 
rcmcDC couvcn d'un éavct cendré Lct antennes (ont 
foycufei , un peu plus longues que le corps. Les 
yeux font noin. Le corcelei cil atrondi , prcCjuc 

flohuleui. L'^culîon efl petit , en csur , & cendié. 
es élytres font emiètct , tt parfeméet de petits 
points éiev^'s , rougcàttct. Les pattes font de la cou- 
le ui du corps. 

Il Ce trouve en Barbarie 8c daiu les ptovinccs 
tDÉtidionalcs de la France. 

10. Callidu rétréci. 
Caliidium aagufiaxitm. 

Callidîam tkoractmat 
tris maculit grnuuor fia-i 
inf. CAILIDII. PI. 6.fy.7i, 

Il cft noir , alongé , fieC<\uc cylindrique. Les an- 
tennes font noitâtrcs , beaucoup plus courtes que le 
corps, filifnrmes 6l comprimées. Les yeux font en 
crmfTaat , Si ils entourent une panie de la bafe des 
anienaes. Le corcelei cCl arrondi, prefque globu- 
leux. Les élytres fout lifTcs, un peu réttécics au mi- 
lieu , A: muquées chacune de deux tacbes jaunei , 
ioiiî l'une oblonguc veis la baie , & l'autre plus 
étoile la milieu. Les cuides font fimplei. On voit 
ïur tout k corps quelques poiis cendrés , aflcz 
longs. 

Il fc tioiiTe. . . . 

11. CaLLisisnidiqnc. 
CMLLtaiVM rufiitmm. 

CalUMu-n skoract rMMMjsn miuico , eorpon lu- 
né» , anîtanit invitut. EiUt on A/}f . nat, dts inf. 
Callivii. Pi. \. ff. )9. 

Ctr^miy* ruflicus tkoraet mutieo fuhrotmtJo nw 
do , toi-fort btri^ , «wtnnit fuiitliiiis ireviuriiiu, 
I.IR. SyJI. MM.pMf.t^^. «•, (7, —Pûuit.fiut.n"'. 

CaUidÎMm rnfliciL'n lior^ce hmJo , corport lurido, 
MMtoL-Jt irrviiMS. Fai. SyJI. €iu, pag. ttt, r". 6, 
— Sp<t. i*f. tom. *, pag. ajl. a». i«. — Mant, 
imf. i»m. t.pug. iji. *•. ijl 

Ctrjnsiyx grifio-Jkfitit ^tkoracrmutie» fuimundo 
étpnf» : puiuiit impnfi , tHftnnit fubiUMÏt krt- 
mmihu. Dtc. Mem. inf. tom. j. p. Ij. 11°. ao. 

Çd^itonu 'Mfiiqut d'un bina grisâtre, à 
«i«"^if fe *fhà , à poma coacarcf , à i 
mmm m ma. Vu. li^ 



cotceIcE 



C A L' 

Voir. Coleopt.pMr.i.tai,t}.ff.it6î 

SvLZ. Hift. i»f. Mi, 4-fg- »o- 

Schaits. Jcon. inf. tab. tf.Jig- *. 

Ctraml>yx ruftitut. VUL. £«f, tom. I. p 
n". «g. 

Il ed un peu plus grand Bc on peu motos 
que le Callidie portc-fiix. Tout le corps eft 
couleur brune, plus ou moins foncée. Les an 
font noires k plus couttcs que le corps. Le c» 
eft arrondi & un peu «plan : on y Toit, à la 
fupérieute , quelques légers enfoncemcos. Lci 
très patoiffent à la loupe tiis-finemeot chagr 
on y voit fur chaque dcui lignes longitudinali 
élevées. Les panes [ont de la couleur du coi 
les cuilTes font ciés-peu renflées. 

Il fe trouve en Europe , & rarement aux en 
de Paris. 

11. Callidii bariolé. 

C-ALLiDii/jt variegaium. 

Ca/lidiam thortcit derfo glain ,atro , liiui 
luor albii , tlytris fiavo ir.oratit. Eut. au Ai( 
dei inf Callidji. PI. j. fig. (I. 

Cailidium vantgaium. Fab. Syfi. tiu. p. i( 
y, ^^Spie, inf. tom. 1, p. tj!. »". ij. — 
inf tom. I. p. ijj.no.il. 

Les antennes font ou de la longueur on pti 
eues que le corps ; elles font noires , avec li 
niers articles obfcun. La tète eft noire , avi 
ligae tranfverfale fur le front, tt deux lignes 
tudinilcs jaunes à la partie fupéncute. Les 
font tressé chancres à leur partie anifrieurc. L 
cclet eft arrondi , prefque cvliudriqDc , noii 
avec quatre lignes langitudioaies jaunes far la 
fupérieure, L écuiTon eft noiiâirc , petit , pt 
trianguUirc. Les élyircs font noirâaes , pa:f 
de points ou d'une pouJIiètï jajne ; elles ow 
cunc deux ou trois ligncî longitudinales élevi 
deflbu' du corps eft noir, avec des tachas j 
Les pattes font ncitei j les cuilles poltctKi.i( 
affez lor.gues Se marquées d'une tacl.e blancb 

11 fe trouve dans la Nouvelle-Zélande 

t}. Callidie linéolé. 

Callidiom lintaxum, 

CallidiUTt tkoraet lineis duahat , tlytrït çi 
alhi' , mtdiit coîuiuiiut , aUrtviaiit. Eut. o. 
nai. dts inf. Callidib. PI. 4. /f. (O. 

CaliidiuK lineûtum, F*». SyJI. t»i. p. il 
10. — Spte. inf tum. i. p. Ij8, n". 14. — . 
inf. tom. I. p. iJi-""- *!• 

Il rciTcmbte beaucoup au Cmf.idit raiic i 1 
eft deux fois rtu< petit, bes antccces lont teft: 
obfcutcs , ui peu plus courtes que le corp) 
antcnnules font égales , avec k doMi atwl 
groi que Id uuict ft uùif ilûc La tète ci 



C A li 

lie , rayée it ]aunc. Les yeux font noirs , échancrés 1 
antérieurement, avec Téchancrurc jaune. L« cor- ; 
cclet cft teftacé , 'brun ^ luifant , avec deux raies 
longitudinales jannàcres. L'ccuflon cA petic , trian- 
^abkc & jaunâtre. Les éiytres font d'un brun fer- 
rogincuz , avec la future , le bord extérieur & deux 
^nes longitudinales fur chaque , rapprochées , réu- 
aies pofténeurement à une petite diuance de l'extré- 
mité de rélytre , blanchâtres. Le deifous du corps 
cft mélangé de brun luifant & de jaune. L'abdomen 
cft brun, luifant, avec les bords jaunes & une ran- 
gée de points jaunes de chaque côté. Les pattes font 
icftacées^ avec la bafe des cuiflcs noirâtre. 

nfe trouve dans la Nouvelle Zélande. 

24. Callibie (Uloné. 

Callidium fuicatum, 

Cailidium tkorace tomentofo cînerep , elytris albo 
mîgroqucftriaùs. Ent, ou hift. nat. des inf. Calli- 
PlE. PL 4.fig.^S. 

CaUidium fuicatum. Fab. Syft. ent. pag. 189. n9, 
^i. — Spec.inf tom, i* pag, i}8, «*. 1 j. ^^Mant» 
imf, tom. t»pag. 155. n°, 14. 

Il refTemblc entièrement au Callidie rayé 5 mais il 
cft beaucoup plus petit. Les antennes font courtes, 
obfcures , teftacées à leur bafe. La tête eil brune , 
avec deux raies longitudinales larges, un peu enfon- 
cées , couvertes de poiis rouflatres. Les 7eux font 
édiancrés antérieurement. Le corceljct eil teflacé , 
Imm , & couvert de- poils jaunâtres. L'écufTon eil 
tnangulaire , & couvert de poils roufsâtres. Les ély- 
ties Lont teflacées , brunes , avec des raies jaunâtres 
m peu enfoncées. Le de/Tous du corps & les pattes 
ibac tcflacés , bruns , légèrement couverts de poils 
foufsâtres courts. 

n fe trouve dans la Nouvelle-21élande. 

15. Callidie ruficolle, 

• Cazlidivm ruficolle. 

CaUidium thorace fubcylindrico hirto rufo , elytris 
violaceis , antennis meàîocribus piccis , pedièus ni- 
gris, Ent. ou hift, nat. diiS inf, Callidie. P/. 2. 

CaUidium ruficolle. Fab, Spec. inf tom, \^ pag, 
13^. n®. 5. — Mant. inf tom. i. p. 151. ;2<>. 4. 

Saperda ruficollis thorace cylindrico fubfpmofo 
nigra , antennis thsraceque ferrugineis , etytrit cya^ 
weis. Fab. Mant, inf tom, i. /?. lyo. n^. 3^. 

Les antennes font ferrugineufcs , avec le premier 
article noir. Tout le corps cfl pubcfccnt. La tète eH 
seire. Le corcelet efl rougeâcre , tubercule , prefque 

Sineux. Les éiytres font d'un vert bleuâtre. Le dcf- 
QS du corps & les pattes font noirs. L'abdomen eil 
; (jadqucfois rouge. 

Le Saperda ruficollis cft le mime infeâe que le 



c A t 



vî 



CaUidium ruficolie de M. Fabricius , comme on peut 
le voir par la defcription qu'il donne de ces deux 
infcûcs. 

Il fe trouve dans les provinces méridionales de la 
France, en Italie , & fur la côte d'Afrique» 

16. Callidie de TYèblc. 

CAtLiDiujf ebuUnum. 

CaUidium tkorace tuberculato , nigrum , elytrte 
violaceis. Fab. Mant. inf tom. i. /?. 151. ««. 5. 

Cerambyx ebulinus thorace mutico^ corpore nigro , 
elytris viridi-cAruleis , antennis mediotribus. LiN. 
Syft. nat. p. ^37. n*. 83. 

Il reiTemble beaucoup au précédent , dont il n'eil 
peut-être qu'une variété. Tout le corps cft noir & 
pubcfcent. Les antennes font ferrugineufcs , prefque 
de la longueur du corps , avec leur premier article 
gros & noir. Le corcelet a de chaque côté un tu-> 
bercule peu marqué. Les éiytres ibnt liiTes , d'un 
vert bleuâtre ou violet. Les cuiffes font groiTes ôc 
renflées^ 

L'infede que j*ai vu dans la colleétion de Linné , 
poifédée par M. Smith , ne m'a paru être qu'une 
variété du CaUidie ruficolle. 

Il fe trouve furies fleurs , en Afrique , & dans l*s 
provinces méridionales de la France. 

17. Callidie fugace. 

Callidium fugax. 

CaUidium thorace fubcylindrico , fufco^cinertumL 
pubefcens ^fcutello albo , tihiis ferrugineis . Ent. ou 
hifi, nat. des inf Callidie. Pi, 6. fig. ^9, 

Les antennes font filiformes, un peu plus courtes 
que le corps , noires , avec la bafe de la plupart des 
articles ièrrugineufe. Tout le corps eft pubefcent , 
noirâtre , légèrement couvert d'un duvet cendré. Le 
corcelet eft arrondi , prefque cylindrique. L'écuilbn 
eft gris. Les éiytres font fortement pointilléçj , 8c 
ont chacune une ligne longitudinale^ élevée. Les ^ 
cuiiTes (ont renflées , noires , avec la bafe ferrugi* 
neufe. Les jambes font ferrugineufcs , avec l'extré- 
mité noire. 

J'ai trouvé cet infeéle en Provence , fur les fleurs 3 
il s'échappe avec beaucoup dé célérité iorfqu'on veut 
le prendre. 

i8. Callidie bleuâtre* 

Callidium fennicum, 

CaUidium thorace rotundato rufo , elytris viola* 
ceis , antennis mediocribus. Ent. ou hift, nat. des 
inf Callidie. Pi. i . fig, 9. 

Cerambyx fennicus thorace mutico fuBrotundo /m- 
Mrculis Jubferrugineo-obfoUds y elytris viokçtis^ 



l^t 



CAL 



CrJ.iil:u-n fir.nuum. Fab. Syjl, ent, p, 1 88. n^. 1, 
—6'/». i/i/! /om. 1 • p. 1 3 6. n^, 2 . — Mhini. injl tom, 

l.p. 151. H*». 3. 

Lcrtura ûtra , tkoruce teftaceo , fcmorlhns crajfts, 
©roir. i^yi ro/w. \.p, 119. /i*^. :^. 

La Lcpturc noire , à coicdec lougcâtr c. Geof./^. 

Ceram.Wx elytris nigro c£ru!e:s , apicc ahdomînis 
fcrru^iuc, Uddm. Dijf* 33. 

Vof T. Coleopt, pars 1. rj^. 20. yf^. 57. 
Ctrjmôyx fcnrùms. Se H R \ N K . hnum, inf^ aufir» 
«•. 181. ' 

Ctramhyx fintticus, ViLL. Es:, tom, i.pag, 150. 
CalUd:um vûria^Hc. Laichaxt, /n/i rom. \. p. 
Lepturj fcmo^ta. FOVRC. Ent, par. i, /^j*-. 83. 

11 A dc(]uatr« àfix lignesdc long. Les antenne» font 
f uiiliires & de la longueur du corps. La tcce e(l 
noire. Le corcclec efl fjuvc, rond, un fcti aplati, 
avec (]uc*quc€ tubercules peu tlcvrs. Les clytres 
font trcs-fincnxcnt chagrinées ; el.'cs font dun noir 
violet, un peu verdùtrc. La poitiine cfl noi:e^ 
& l'abdomen eft d'une couleur fauve , l.vide , & 
quelquefois obfcure. Les patces font fauves , te la 
partie renHcc des cui lies e(l noire. 

On trouve cet infccle en Europe i .il cA crcs^com* 
iiun dans les chantiers de Paris ^ aux mois de J uin & 
de Juillet. 

i^. Callidie bronzé. 

Callidium éncum, 

CaWiiium fkfcum , thorace elyTnfquevhtJl Aneh , 
fimorlhut fcrm'^intis, Ent, eu kifi, nat, dts tr.j\ 
Caiupie. PL A' Pi' 4^* 

Caiyidluni ir^um, Fab. Muni, inf, tom, i./*. 151, 
n\ 6. 

I! cfl de la cra'^deur du CjUldU violet. Les 
tntenncs lont noirâtres , pubefcctues, de Ja lîn- 
|tacur du corps. La tctc cil noirâ:rc. Le couci..-t 
cùj'rotidi, d'un vert bron/é , un pvU pubefccnt, 
1 cii:îo:i cil nonàtie , arior.iii poilcncurcrncnr. L;.i 
C rrcs lont d'un vert bronzé. Tojt le dcifous Ju 
C"::s!v ics patres font d'une couleur i.oîkuic, un 
peu j .;■ r: .n<. Les cui.fes font fouvcn: roujcâiics , 
^. '.c l'ck;;T.4.:4'.' noire. 

f« _ - • 

* t . ». i . • . . . .A*. 1 ' .'e, 

(>. CAiLïDie clavtpcàc. 



C A E 

CàHidîum ehorjce roturdato ^ nrgrWtt Vf^âtAtfl^ 
moripas omnibus clavatis ^ antcnnis longlonhusi 
Ent, ou kifi. nut, des inf, Callioie. Pi. J.J%. )}• 

CalUdium clavipes nigrum opacum ^ftmo-ihuscm^, 
nîbu^ cldVdtis ^antcinis hfigiorlbus. iAB.SyfitiMt^ 
pjg, 188. n^, 1. — 5i>«c inj, tom. i. p. i)é, c^.4«l 

— Mant, inf, tom» i,p, 1 jv./i®. 7. 

C€rûmh\x nigro-planus nigcr ^ cotport th^raccqttê 
mutico fulrotundj dtpreffis ^fmoribus iljVJLlls ,iiJi« 
tennis mcdiocrihus Cfûjfîi, 

Capricorne noir , à corcelct arrondi £: applati l 
àcorp<;plat & antennes médiocres ^ gtotTes. HouM^ 
Inf, tak, 1 6. 

VOET. Coleopt. pars 1. /ji. il./£| 1 1 J. 

Lepturj viduj. FouRC. Eit, par, i,p. 81. «••li 

• Il a environ fept à huit lignes de long Tout fou 
corps cil trcs-noir , & un peu aplati. Les antennes 
font un peu plus longues que le corps. Le corccîei 
e(l arrondi & un peu appUti^ il ell , ainli qie kt 
élytres , finement chagriné. Les cuillcs» minces & dé^ 
li-jcsàlcur bafe , font trcs-groHes, depuis le mitiez 
]ufc]u*à leur pointe. 

11 le trouve en Europe , 9c rarement aux çnvtroul 
de Paris. 

II. Callidie pointu. 

C.iLLtDtVM acuminaeum^ 

Caliidium thorace verrucofo ni grîcante ^ e!y tns ac9% 
miaatis \iridihus : fucura cyamj, Fab. Cr«. /flt/J 
mant, p. 131. — Sp, inf, tom, l,pJg, I57. 3^. ?• 
— Mdit. inf tom, 1,/». 1 ji./î*. 11. 

Il cft un peu plus petit que le Ca.'/idie violet. L4 
tctc cil noir.V.rc. Les ;in:cnncs font noirâtres, de !% 
longueur du corps, avec rcztrcmicé dws ar:uîc% 
tpnicure. Le corccîct ciï noir, arrondi , avec pl«« 
licurs ti!l>crculcs clevJs. Les clytres font pointues^ 
verres , luiûntcs , jlvcc îa future bleue. Les pa:tc% 
i'oM nui:LS. Les cuillcs font renll.'cs 6i rouges, 

11 le trouve au Cap de Bonnc-Efpcrancc« 

11. Callidie vicier. 
C.i 1 2 : 1 ::' j/ xio/a ceu m , 

Cj!t'.',:um thorjce rorti-:d::^ fuhpuhefcente ^ «Jl% 
pce v:o!jc:o , *:ncen :is tfC\ :'.*uf. En:, eu hij. «jf^ 
ûi'S i:if C A L L 1 1> 1 1 . Pi, I . pj. 1 . 

Cerdmh\x \\o\^\z^u^ thorace mutii^o fu^r^tundo rtéL 
t>ife-::e, ^orpore y iuijt^eo , dnuniis mejioin^jLt^ 
Lis, Syjhnar. p. 6)^, n^, 70. — Fdui.f:.i.,n\C^'^^ 

Cdliidium viofdieum. Fab. Syfl. ent, p. 1 88. «*. 4* 
— .S;^. in(. tom. i.p, 137. /:*'. 5. ■ Ai**«C« it/*^ 
tom. i . p. 1(1. n'\ 8. 

Cerjm^x yio.'dieus nitens « corport thor^C€f9$ 
miuico fubrQtjLTidQ dfptejps ^ fetnQriP^ 4U\dti4 ^ 



\ 



C A t 

tàennts mediocrîbus ni gris. Dig. Mim, inf, tom,- 5 . 

Capricorne v/W^r, violet, liifant, à corcclet ar- 
tondi & applad , à corps plat « à cuifles groITés & 
antennes méiliocres , noires. Dig. ih, 

Cantkaris nigra , thoracc rotundato , elytris CAru- 
tefctnu6us, Gadd. Dijf. z8. 

Frisch* Inf. IX. p/. 3. r<25. ^.fe. I- 
VOET. Co/eopt. pars x. ra^. x 3 . fig. 1x3. 
ScHAEFF. /cort. i/2/! tab. ^.jig- 1 3. 
Ciramhyx violaceus, Pod. Afi^/. grAC.p, 3 ^. 
Sienocorus violaceus. Ann» V. hijl. nat,p. 5^7. 

Ctramhyx violaceus. ScHkANK. Enum, inf. auft, 

Ca/ildium violaceum* Laighaut. //?/] ro/w. i. />, 
7x. ««. 7. 

Ccramhyx violaceus, Vill. £/zr. rom. i./?. X48. 

Il reflemble , pour la forme & la grandeur > au 
CaiUdte clavipède. Les antennes font noires , un 
pen plus courtes que le corps. La tête e(l cl*un noir 
TÎolct* Le corcelet ed violet , arrondi , un peu dé- 

K' né , l^gèremeurpubefcent , chagriné. Les élytres 
tviolcResdc chagrinées. La poitrine & l'abdo- 
BKn font d'un biun noirâtre. Les pattes font d'un 
Aoir bleuâtre. 

U fe trouve au nord de l'Europe , en Allemagne , 
en Angleterre ,. & très raxcmcot aux «QVtfons de 
ftfîs. 

23. Callidie teflacé. 

Callidjum teftaceum. 

. Caliidium thorace rotundato fubiubtrculato , an- 
tauûs med.'ocribus frfcis. Ent^ ^u kift* nat. ' des 
iff/I Callidie. PL i.fig. u. 

Cerjmhyx teflaceus thorace mutlco fulrotundo 
t^ûhro ^ corpore tejiaceo , antennis medJocribus ^^^m, 
ùyfi* nat.p. ^35. n^, 75. — Faun. fuec, n^, 670, 

Cal idîum teftaceum. Fab. Syfi. ent. pag, ipo. 
«•. 13. — Sp, inf. tom. t. p, X39. n^. 17. — Mont, 
ixf.totn, i.p, ijj. /z®. x6. 

Leptura tefiétcea , thorace glahro^ Geoff. Inf^ 
twit. il/).'2i8. n*. 18. 

La Lcpture livide à corcclet Jlflc. Geoff. ih, 

Cerjtmbyx tefiaceus . De g. M//72. inf, tom. 5. pag, 
5j. R®. 50. 

C^rîcorne fauve , à corcelet arrondi ^ applati & 
ffle, & à antennes médiocresV D£g. /^. 

ScHAEFf. Icon. inf. (ah.. 6^, fig. 6. 
Ceramby»tefiafeus. Vjll. ÈtjLt. tom. u p. 245. 
■••74. ' ' ■ . ' • 

• Ltprura^ uftàctu. F0iJrc« Ent» pur, i. pag. 83. 



C AL 



î*y? 



Il a 4e cinq à fcpt ligncf de long. Le corps efl: 
d'une couleur fauve ^ un peu livide 3* la poitt-ine 
feule efl quelquefois noirâcie. Les antennes font 
tcftacées, obfcures , de la longueur du corps dans 
les mâles, & un peu plus courtes dans la femelle. 
Les yeux fontnoi s. Le corcelet efl fauve, luifant , 
arrondi & légèrement applati , avec quelques tu- 
bercules peu élevés. Les cuifles font groffcs & ren- 
flées , & de la même couleur que le corps. 

Il fc trouve en Europe , dans les bois : il eft trèt- 
commun dans les chantiers de Pari», aux mois de 
Juin & de Juillet. 

24. Callidie luride, 

Callidium luridum, 

Ca'Udîum thorace rotundato fubtuberculato ^ ni-' 
grum , elytris tejlaceis, Ent. ou hift. nat. des inf^ 
Callidie. Pi, 7. fig. 78. 

Cerambyx luridz^s thorace mutico fubrotundo , cùf" 
pore nigroy elytris luridis. Lin. Syft. nat. p. ^IA% 

72°. 6%. 

Callidium luridum, Fab«. Syfi. ent. p, 190, ^\ 
I4« — Spec.inf tom. i.p. 235>. n^. 18. — Mantànf 
tom, ï,p. 154/***. xp. 

Leplura atra , femoribus crajfis rufis, Geoff. Inf^ 
tom. î.p. XI p. n°» xo. 

La Lcpture noire à grofTes cuifles brunes. Geof. ib ; 

VoET. Colcopt.pars i.tab.li.fig. 109. 

Callidium luridum.- L-ArcHART, Jnf, i.pag. 84^ 
n^. 11. 

Leptura crajppcsi louKc. Ent ^ par, ^•pcg*i^% 
n"". xj. 

Il refl'embic beaucoup au précédent pcrur la forme 

& la grandeur. Tout le corps efl noir. Les élytres 

. feules font d'une couleur teflacée , livide» & qucU 




' • * 



fon efl noir & petit. Les patres font noires. Les cuifles 
fent renfltes , noires, & brunes dans quelques in^ 
dividus. 

Il fe trouve en Europe , dans les bois : il eft coot^ 
ixjHn-dans hs chantiers de Paris. 

^5, Callidi-e fémoral. - 
Callidium femoratum^ 

Caludium thorace rotundato , corpore atro opac^^ 
femoriius rufis , antennis medîocribus. Ent,.ou hifi. 
nat. des inf. Callidie. PL -7. fig. 77. 

Cerambyx femoratus. Lin. Syfi- nat. pag. ^34^ 

CallidiufT^ femoratum. VA>B.rSpec. if^. tom. U 

p. 1^7. n^, 6. "^Mant. inf tom^i. fi. ljf^%. n^. p. 

Cerambyx femoratuSsl>l^»Mém. inf to.n. y p. 

93.71^31, 



CAL 



•rcelct applati, 
lugct , à corps 



:iKANK. Enum, inf, 

.AicHAtiT. In/, tom, I. 

URC. Ent. par. li p, G4. 

■s. ViLL. Ent, tom. i.p, i;t. 

<nq lîeacs de long. Lm antenoes 

"mes , at la longucuc du corps, 

. i.cca[cclc[ cA arrondi, déprimé, 

cit d'un duvet lougc fanguin; 

-uis noî''sltre. Les dycrcs Todc d'un 

-anguin. Le deffijus du corpj efV noir : 

c l'abdomen efl quelquefois d'un rouge 

panes fonc noires , & les euilTcs Tout 

mme en Europe, dans les Boîi, dans les 
:nj ft fixiTcnt dans les maifons. 11 cftuès- 
is HZ ennion de Faiû , au commeoccmeot 



Callidie ncbulcui, 
idiitai ntbulofum. 

iJiam tkorjce rotiindj:o elytrifque ntiu^cfis , 
iraaaeo, anrennU bnvll'iu. Ent, ou hifi, itat. 
!C*ti.ii>iE. PL i-fig. i. 

anteDucs fontobrctu», plus courtes eue le 
Lecoteck-t eft arrondi , !c couvert d'un duvet 
:, Lcïdj-trïS font brunes , & couvertes d'un 
(■râfttte , qui les f^ic p.iraicrc ni;bulcufcs. Le 
— ici pactes Ibnt bruns. Les culflës 






an tennis b 

.. PI. 1, 


û. i. c. 


°Ji°Zf. 


C.^miyifr, 

—taan. fue:. n 


lit. Lm. 


Syf.n^,.p 


«;,..• 



277 



73- 



Paris, dvu HOC tçUcifA- 



Cailidlumflriamm. Fab. Syfi. est. p. tfi. a», it, 
•-~Sptc. i.if.rom. 1. p. 140. n". 11. —Mant.inJ'. 
tom. i.p. 114. n». jfi. 

Ccramhyx nigerniiidus, thorace mutieofubrotuitdOt 
fubdepn^o , tlycris fifUiii , antennis brcvioribits 
dcntibuj'que- parvis. Dec. Mém. inf. tom, j.p. jo, 

Cifiicoirte fi rie , noir luifant, àcorcclet arrondi,' 
peu applati , à étuis Atiés , à antennet courtes tt 
à dents petites. Dec. ib, 

Ca//idiumjlnatum. Laicnakt. 7n/. Içm, i.p.-j^i 
n". 8. 

Ctrambyx firiatus.ym., Ent, tom, î, pag. 1+1* 
n". 71. 

Il eft de la grandeur du Callidie violet : in)îs il 
eft un peu moins déprimé. Tout le corps eft noir. 
Les antennes font Sliformcs , de la longueur de la 
moitié du corps.' Le corcelet eft arrondi, Xcs élyne* 
ont deux ou ttois lignes longitudinales , peu élevées. 



Cec infcAc v£ie : les ilfzics font quelquefois 
d'un brun marron. 

UfetiouTC sn nord de l'Europe. 

}4. Callidie lugubre. 

Callidium lugubre. 

Ca/Udrunt thorace rctunddlo , rtîgricans , fiU' 
ttllo einereo , antennis iongioribas, Ent, ou Aijl, 
aat. dit inf. CAtLioit. PI. i.fig. ij. 

Les antennes font noitâires.l^-racccs, pubefccnccs , 
un peu plus longues que lu coifs. Tout le corps ell 
noitàtrc , lée;èremcnt couvert. de poil^ couns , d'un 
roux cendre. Le corcela ell atrondi. L'eculfoneft 
gtisât-e. Les cjytres fontptefque tcrminéi;* en poincc. 
Les cuiûës poftétieurcs font un peu plus longues que 
les autres , & un peu renflées. 

11 fa trouve au Sénégal , d'où il a été apporta pac 
M. Geoffroy de Villeneuve. 

)4. Callidie marron. 

Callidium cafianeiim. 

CaliiSum thorace muiico fabroiundo corfort^jut 
nigro, elytris, antmnii pedibufque femigîneis , an- 
tennis bievioribus. Lin. Syfi. nat.p. 6jtf. n". Si« 
—Faun.fiiec. n". é-ji. 

Cerambyx thorace nigro mailco fairotundo fuide- 
prejfo , elytris ptdibujqutferragineii , antennis bre-^ 
vioribut, Di9. Mini, inj, tom. ^.p. ;o. r'. 17, 



. ■•■•j» 



."1.71. I. 



^ . , , - ,. ;./:**.■* ftrié : il cft 

«A^«: . iiuis un peu plus 

.. .•, *.'4v..xs obùurcs, gucrcs 

.^ a ..*•*. ^ j- corps, la tète cft 

^ O.I :,^%..cnicnt cchancréf an- 

,.. , »o.x>.'^t Cil atron.!i , noir, avec 

V V *«x •^* '* rv'.î^cjtrcs. LVcullon cft 

, . »\ • *"'*^' ^v-ic:uurc.ii<iu. Les élytrcs font 

.* ^.sKx*. j«.v-;.ic ntanon , avec trois li«;ncs lon- 

^..*.o\»-jA* • *"i ihd^uc. Le tlcllous du corps ell 

iu»j. . A^c^ lci:icim:c «ie l'abdomen ferru^incufc , 

tuiric Ic^ paitcy loni leftacécs » obfcures, avec un 

pi. M de iioit âux cuillcs. Les cuidcs loue Icgèrcmcnt 

rcnriccs. 

Il le trouve en Europe. 

)5. Callipii pallipcJe. • 

CalUMum tkoract rotunddto , teftaceam , elytris 
migrit fcj^iis tnàus uflaais , perjôus pùllîaisl 

II c!l de la grandeur du CjI.LU teftacc. Les an- 
icnius louC tcliacces^ l'caucoip plus Ioniques c]iic le 
c»»p\. l a II te eft noirâtre. Les yeux Ib^'t noir- , un 
l»^»ucli.incies aniiricuremcnt. Le coiCLlet ell arrondi; 
il vil n. liât e a fa partie antéiieuie , & telLce a (a 
pâme j'ollêii^uic. L'^ctllon cft rcfljcc , pe:ic", a:- 
londi poftéïxurcnient. Les clytrts font noiiâtres, 
avck! Il OIS bandes teftacvcs , dor.t la t oifiùrnc oc- 
lui'c l e\:ïémitê des eiytres. Le delli-us du corps clk 
ivl\ai.é olWiUi. Tabdomen &: les pa::wS iuiit tcfta- 
iv% |'a!i«. Les c utiles fon: un peu rciili.L». 

II le trouve •• . . 

\é. C Ail I PIC unicolor. 

Ajrr'UJ unuolo: .'/^j'-ve rj;i.Tjj;j ri;:.7j.v :. /'. 

A -fj.;». l *!'. M^'is.i-.f. /ifr, i. r. 147. r. . «. 

Il eik *U' lai'i.i'dcur du t'jA/j.V refta.-c , miis plus 
a..*«iij.>. U* ai.:eine*font leltaL es^i: plus :o..i^uc« 
i;iii:lciorpv iout le corps cft tcit^cc. Les vccx'iun: 
u\fix\ 9 i^lMoucs «Duiicarcmcnu Le coxcdcc cft ar» 



CAL 

-<rinci , pcLnrii!é » fans taches , ou xvze 
oj^icudinales» jaunâtres, formes pa: 
wouirs. L'ccullon cft arrondi $c grisâtre. \ 
lonc pointillécs. Les pactes font de la 
corps » & les culilcs ■ font un peu rcrrie« 
co.ps cft légvrcmcoc couvert de poils ce 
eour:s. 

I! fc trouve dans les iflcs des amis , ii 
du Sud. 

)*. CALLin:z fafcié. 

C.iLiiDirM fjfiidtum, 

C^L'UJum t horaire fuhfpinofo , cyareu? 
fuf.i'is duj'fus ji^\is, Fab. Sp, irj, :o'r,^ 
«**. S. — A/j«r.f/2y! tom. 1. p, 14S,/:". 14 

I! reiremWc un peu an CaliiMe c!avic 
antennes font noires , filiformes , d-j la !o 
cuips , poU'es dans une écliancrurc dc^ y :i: 
elt bleue. Le corcelet cft bleu , arror.ii 
chagiinc , avec une petite épine de du 
L'cc^jTon eft bleu & trian^ilaire. Les cl 
d'un bleu fonce, avec deux lai>^;es bàr..: 
Tout le delTous du cjrps eft bleu. Lc^ p 
d'un bleu foncé : les poftéiieures font ui 
longues (|ue les autics. 

Il fe trouve dans la Sibt rie. 

}S. Callidie bicolor, 

Callidwm b'uolor, 

CuUUium tkorjce rctsraJT'^ fuivo , cjr. 
qu€ v:*i*iiSus , aniennis meS o.'ihus r/^-.-j 
hiji, n*:t, des irf Callip:?. iV. 1 .^^i-. 4. 

Il eft un peu plus cour: 5c ur. peu p!ii^ 
les pif^L'.'.icr.s. Les antentu< :o:i£ ne".:»* 
plus longircs i]iiL- le corps. larLîc tli \.::c 
cAkZ eft arrondi & fâuvc. Les c î\ :rc^ !» : 
Les pattes lont noires & de h n^^ucir nu; 

Il fe ::cuvc d.^ns l'Amérii'^uc iucridior..à 
J9. Callip:! clùvicor.''.c. 



t ; 



th.^ 



t - /: . J il •?! n::'U'7! , r /; . » « ,:ce ji. - • , .'i r J.. 

4'-:<-7.'':."»-J. Elt, ou r.iji, /:*;:. <:t^ ; ./. C 
/'*. 1./,. ij. 

Les a:::: mes font r.<>i:is, un peu ccrr\ 
de :a UiP|.'.i:eLr Je la n* ru* il.! Cv :j v , i .'. 
|:lcs ^cin leur cx:;Jn ::é. Le corp^; c't n* : 
corcdcc cft p;eft]jc airondî , uu peu \'* -• 
^-i pildc poftéîicurc. Les élytrcs fun; ?j';'. 
"*'* celées à leur cnranitë. L'abdo 
fonc'' 





CAL 

^e. CALLitiiEbifif'ciJ. 
CAt-tiDIOM hifafciatum. 
CAllitUuM thoract pubtfcti 



,lj,H, 



fifciis duaius m/h. Ent. ouAifi. nat. du inf, Cal- 
HDII, P(. +./j. 41. 

CallUiam tififciatum. Fab. Malt, inf, tom. i. 
p. iji. n*. 10, 

It reflcmble beaucoup , pour la fotmc&Ia gran- 
deur, au Cal/'i Je otidé. Les aatzanci (oat noires, 
poilcufcs, prcfijue de U lo.igueuc du corps. Le 
cotps cft nojr. Le corcclec c l pubcfcenc , irrondî , 
iJTèreiDcni aplati , avec <]uel(]ucs cubetcules lilTcs , 
pco élcTés. Les élyircs fon: poiniiUées , légèrement 
laboceiifes , avec deui bandes roueeàtres : la fé- 
conde manque quelquefois, Stalotsil y a une tache 
fur chaque élyice, vers le bord latéral. Les pattes 
'feac de la couleur du corps , & les cuiiTcs foni un 
feu renHécs. 

Ilfc tioavc fur la côte occidentale de rAmériquc. 

41. Callidie bimaculé. 

Cali-idiux iimaeuiaium, 

CalUdiunt tkoract rotundato viUpfo , fufcum , tty 
trit mjculh djaiui firrugintii. EtU. ou Ai fi. nat,. 
iesiaf. Callidie. fl. f.fig. 61. 

Ca'l'dUm S mntuffltam. Fab. Sp. inf. tom, 1. p. 
«40. n". 15. — Mant. inf, tom. 1. p. i^j. «". 41Î. 

llcft dclagraadeut du Callidie vio\ei. Lesantea- 
BCS foai obicuies , ptefaue de la longueur du corps. 
Le cotpï eft brun , ublcur. Le cotcelct eft ^^tondi, 
.. légèrement velu. Les clytresont chacune deux caches 
ferri^ineufes, l'une au milieu & l'autre à l'excré- 
wixt. Le dcifous du corps cil d'un brun marron. 
X» patiet font bmncs. 

U fe uoavc au Cip de Boonc-Efp&aacc, 

41. Callidie on<ië, 

C^LLTDtuM undatam. 

Caliidium tkorace çotimdato titiereiUato , tèytris 
ft Mciis daaiitt wtdatit pallidit , anieanit ire- 
m» Ent. ou hiji. aat, des inf, Callidib. PI, ]. 
)<. a. h. 

t ucdatus thoract mutieo fubrotundo W- 

•dyini ftifdit duahiu undulatii , anttnnis 

i»miui. Lin, Syfi. rut, pag. Éjtf, «", 75, 

it./«c. a». <7r, 

undatum thoract taitrcaUto ^ tlytrît 

fifciit daaiiij undatit albit , antenntt hrt- 

]U. %!.*«. p, „i. n". xo.~Spee. inf 

17. — Mai», iaf tom, i.p. ijj. 




,tkoraee mutieo fuhrotundo 



C A K ay^ 

mndalatîs , amenait fubmtdiocrlbut. p£a. Mim- 
inf tom. s. p. 91. n'^. tS, 

Capricorne à ondes èlatcAes , brun, noirâtre . 
à corcelet arrondi 8c aplati, à tubercules lui fans , 
à deux bandes découpées , blanches fur les éiuis , 
& à antennes alTei, longues. Dec. ii. 

Cerambyx uitdutus. PoD. Muf,gr*e.p. lE. 
Ceram^x mdatus. Schkank. Enutn. inf aufin 
a°. 18). 

CalHSam uadatum. Laichjirt. inf. tom. i. p^ 
%6. n-. It. 

Voir. CoUopt, pars i.tab. 19. f g. 87. 

SCHAEfî. leoa. inf tab. toi.fig. 4. 

Cerambyxiiadaïut, \iLL. Ent. tom. i.pag. i^il 
n'. 78. 

Tout le corps eA noir & pubefcent. Les antcntiei 
font noires , nliformcs, uti peu plus courtes que 
le corps. Le corcelct cil arrondi, légèrement tu- 
bercule. Les ëlycrcs ont des points enfoncés Se deux 
bandes ondées , d'un blanc jaunâtre. Les pattes 
font de longueur moyenne , Se les cuilTct font peu 
renflées. 

Il fe irauve au nord de l'Euiope . en Suide , oï 
AllcmagDC. 

4{. Callidic colon. 

Callidium colonum. 

Callidium ihorace rotundato y efytrit Ëvidit i 
fafclii tribus fttfcis , anieanis irtviius. Ent. oukifi^ 
\iat. dts inf Callidie. P/. 6. fig. if. 

Callidium eo'onum. Fab. Syfi. ent. p„ 191. n*.' 
II. --~Spec, inf tom. i. p. 141. n", itt—MaiU4 
inf tom. l.p. Ijj. n». 4j. 

II rcfTcmble beaucoup 211 préc^denr, rnaii il 
eft an peu plus aIone;é. Le corps eÛ d'un bran 
livide. Les antennes font obrcures, Acprefquc de 
la longueur du corps. Le corcilcc eft arrond