(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "foret"

120x180 FORET:DP 120x180 FORET 




03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 3 



SND 
présente 

Un film Summit Entertainment et Participant Media 
En association avec Imagenation Abu Dhabi 

Un film de ROGER KUMBLE 




[FURRYVENGEANCE] 



Avec 

BRENDAN FRASER 

BROOKESHIELDS 

MATT PROKOP KEN JEONG ANGELA KINSEY, 

TOBY HUSS SKYLER SAMUELS SAMANTHA BEE 



Scenario : MICHAEL CARNES & JOSH GILBERT 

Producteurs exécutifs : IRA SHUMAN BRENDAN FRASER 

Producteurs exécutifs : JEFF SKOLL MOHAMMED KHALAF JONATHAN KING 

Un film produit par ROBERT SIMONDS KEITH GOLDBERG 



Durée:92' Son : SR/SRD Format : 1.85 



SORTIES NATIONALE LES 28 JUILLET 2010 



Photos et dossier de presse téléchargeables 
sur www.snd-films.com 



Distribution 

SND 

89 avenue Charles-de-Gaulle 

92575 Neuilly-sur-Seine Cedex 

Tél : 01 41 92 66 66 

Fax : 01 41 92 62 95 



Relations presse 
Etienne Lerbret - Anais Lelong 

36, rue de Ponthieu - 75008 Paris 

Tél : 01 53 75 17 07 

etiennelerbret@orange.fr 

anais.lelong@gmail.com 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 5 



C'est la panique dans la foret ! 
Un prajet de construction de centre commercial 

est sur le point de raser tous les arbres. 

Face å cette menace, un raton laveur astucieux, 

un écureuil farceur, un ours grognon et une loutre maladroite 

décident de s'associer pour faire échouer le prajet. 

Prenant pour cible le jeune et ambitieux promoteur immobilier 

(Brendan Fraser), ils iront jusqu'au bout pour le forcer 

å abandonner : sabotage des appareils ménagers, 

harcélement jour et nuit, operation musclée avec un ours 

pas content de devoir déménager, etc. 

Cette fois, c'est la guerre et ils ne lui feront 

pas de cadeaux ! 



påse 3 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 7 



NOTES DE PRODUCTION 



Ils sont mignons et adorables, mais ne vous y fiez pas ! 

Lorsqu'un homme débarque pour dévaster leur habitat, ils sont capables 

de lui faire une guerre dont il se souviendra ! Dan est venu pour construire 

un complexe immobilier dans une magnifique foret, mais il va vite 

découvrir la plus puissante, la plus inventive et la plus 

hilarante des armées de Dame Nature. 

Voici une comédie familiale qui donne la plus joyeuse 

et la plus spectaculaire des lecons d'écologie ! 



LA NATURE PASSE A L'ATTAQDE 

L'idée de LA FORfiT CONTRE-ATTAQUE est née en 2004 durant 
une vague d'incendiesen Californie du Sud. Les scénaristes Michael Carneset Josh 
Gilbert se sont demandés ce qui arriverait si les animaux dont l'habitat venait d'étre 
dévasté décidaient de se venger des humains qui avaient détruit leur vie. Ils 
imaginérent alors les grandes lignes d'une histoire, une comédie hilarante sur un 
promoteur immobilier qui s'attaque å une foret å laquelle il n'aurait jamais du 
toucher. Michael Carnes raconte : "Nous avons imaginé que les animaux pouvaient 
se mettre å tourmenter un humain qui leur a fait du tort. La simple idée de Mere 
Nature qui se retourne contre l'homme offrait å elle seule un incroyable potentiel 
comique." 

Le producteur Keith Goldberg, qui a travaillé avec les deux auteurs sur leur premier 
scenario, MONSIEUR WOODCOCK. a aimé le message écologique au cceur de 
l'histoire. II raconte : "Nous avons tout de suite voulu produire le film. L'idée de ces 
animaux qui s'attaquentå un promoteur pour l'empécher de détruire leur foret nous 
a paru excellente. Ce théme avait déjå été traité dans des films d'horreur, mais 
jamais dans une comédie familiale. Cela semblait une histoire tres excitante å raconter." 

Le producteur Bob Simonds a engagé Roger Kumble, å qui l'on doit les comédies 
PAPA, LA FAC ET MOI et ALLUMEUSES !, pour realiser le film. Celui-ci déclare : "Le 
scenario était excellent et c'était exactement le genre de projet que je cherchais. 
J'aimais le mélange de realisme et de magie, l'humour et la comédie visuelle. En fin 
de compte, je fais aussi des films pour mon propre plaisir... Depuis que j'ai des 
enfants, je suis tres attiré par les films familiaux, tout comme j'ai pu l'étre par les 
histoires plus adultes sur lesquelles j'ai travaillé plus tot dans ma carriére. D'une 
certaine facon, cette histoire combine les deux." 

Réalisateur et scénariste, Roger Kumble a peaufiné le scenario avec Michael Carnes 
et Josh Gilbert. Une de leurs premieres decisions a été de montrer les animaux du film 
de la facon la plus réaliste possible. Roger Kumble observe : "Les gens ont déjå vu des 
comédies familiales avec plein de petits animaux mignons qui parlent ou qui sont 



animés, mais avec ce film je voulais faire quelque chose de différent. Et j'ai décidé que 
les animaux ne parleraient pas." 

Le réalisateur précise : "J'ai été tres clair sur ce point quand nous avons rencontré 
les studios. Je ne voulais pas que les animaux parlent. Si cela avait été le cas, nous 
aurions pu comprendre ce qu'ils disent, mais je trouve bien plus amusant d'imaginer 
ce qu'ils peuvent se raconter." 

Le resultat est une comédie burlesque avec un message écologique. Le producteur 
exécutif Ira Shuman raconte : "J'ai décrit le film aux personnes qui n'ont pas lu le 
scenario comme un dessin animé Looney Tunes en prises de vues reelles, mais sans 
les personnages de dessin animé, et avec un message sur la protection de 
l'environnement. C'est une comédie familiale avec des situations complétement 
loufoques, en particulier quand les animaux commencent å se venger des humains 
qui essayent de détruire la foret dans laquelle ils vivent depuis des generations." 

L'acteur Brendan Fraser a vite rejoint le projet en tant qu'acteur et producteur 
exécutif, et a participé au développement du film et de l'histoire avec Roger Kumble. 
II raconte : "J'ai eu le privilége d'étre un des producteurs exécutifs du film, et cela m'a 
permis de collaborer avec toutes les personnes qui ont travaillé sur ce projet depuis 
la préproduction jusqu'å la postproduction." 

Roger Kumble explique : "Brendan a été un partenaire formidable. II a apporté 
énormément de choses pendant le développement du scenario. Avec Bob Simonds, 
nous l'avons consulté å chaque etape pour l'équipeet lesacteurset il avait toujours 
de tres bonnes idées. Aprés avoir lu le scenario, il nous a dit : "Pour jouer Wilson, 
il faudrait Toby Huss." Je n'y avais pas pensé, et pourtant je connais Toby depuis 
toujours. Brendan a aussi eu l'idée des personnages de la reconstitution. II a 
beaucoup apporté au projet. II a vraiment travaillé dans l'intérét general du film, 
sans se focaliser sur son personnage ni sur son image." 

Acteur de comédie expérimenté, Brendan Fraser remarque : "Roger Kumble sait 
comment faire rire. C'est un mathématicien de la comédie. Son savoir est tres 
impressionnant quand il commence å vous expliquer ce qui est drole dans une scene ou 
une blague. Le scenario original était davantage axé sur un film d'horreur comique, et 
Roger s'est assuré en permanence de ne pas perdre de vue l'humour. II fallait vraiment 
chercher le comique, ne pas avoir peur de sejeter dans l'action, et dans mon cas avoir 
quelques pains de glace en reserve pour les bosses..." 

Pour se donner, et donner å ses acteurs, la liberté d'explorer de nouvelles choses, 
Roger Kumble a choisi de tourner avec une caméra numérique Red. Brendan Fraser 
explique : "La caméra Red posséde un processeur tres puissant qui lui permet 
d'imiter la qualité de la pellicule traditionnelle. Avec elle, vous pouvez aussi filmer 
beaucoup plus longtemps. Cela permettait å Roger de nous diriger sans interruption, 
il n'avait pas å dire "coupez". II était avec nous etjouaittous les roles tout en nous 
dirigeant. II faisait chaud, les abeilles et les moustiques nous attaquaient sans cesse 



page 4 



påse S 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 9 



NOTES DE PRODUCTION 



et nous etions tous un peu fatigués, mais Roger était dans son element. C'est le 
réalisateur le plus énergique queje connaisse." 

Des le debut, Brendan Fraser a été convaincu que le mélange d'humour et de 
message écologique allait plaire å un large public. II note : "Dans le film, nous ne 
faisonsjamais la lecon auxspectateurs. Notre but estavanttout de lesdivertir quel 
que soit leur åge ; les parents ne regarderont pas leur montre pendant que les 
enfants seront en train de rire devant le film. C'est un film qui ne se prend pas au 
sérieux et qui n'hésite pas å renverser les conventions. Nous avons exploité toutes les 
occasions de faire un bon gag. II y a beaucoup de chutes et de créatures des bois 
amusantes, dont certaines ont des fonctions corporelles interessantes å exploiter, 
mais il y a aussi un tres beau message derriére tout cela." 

Roger Kumble observe : "La principale difficulté quand on fait un film familial est de 
faire un film qui piaise autant aux enfants qu'aux adultes qui les accompagnent. C'est 
un équilibre tres difficile å trouver, mais je ne veux pas que les parents soupirent 
d'ennui pendant que les enfants s'amusent. Les parents vont eux aussi s'amuser, 
et les enfants en tireront quelque chose de plus qu'un simple divertissement. En 
tant que pére detrois enfants, jesuistoujours tres content quand un film peut aussi 
leur apprendre quelque chose." 



LES INTRUS 

Ayant déjå réalisé plusieurs comédies, Roger Kumble savait exactement ce qu'il 
devait faire avec LA FORET CONTRE-ATTAQUE. II confie : 
"La meilleure facon de réussir une comédie, c'est de bien se préparer et de 
s'entourer d'une bonne équipe." 

Suivant ce conseil, les cinéastes ont réuni un casting comprenant aussi bien des 
acteurs confirmés que des debutants pleins d'enthousiasme. Brendan Fraser note : 
"Notre seule exigence était que tous les roles devaient étre joués par des acteurs 
vraimenttrésdroles. Nous avons engagé des gens venus de tous les horizons, et en 
particulier des acteurs ayant une grande expérience de l'improvisation." 
Le coté affable et gentil gargon de Brendan Fraser permet aux spectateurs de se 
prendre d'affection pour son personnage. Roger Kumble explique : "Au debut du 
film, Dan est ce qu'on pourrait appeler un pauvre type, mais c'est suffisamment leger 
pour que l'on puisse le trouver sympathique. Nous voulions done un acteur qui degage 
å l'écran de la gentillesse, et pour cela Brendan était absolument parfait. C'est 
le meilleur acteur comique qui soit et il est tellement sympathique qu'il peut tout se 
permettre. Je suis un de ses plus grands fans depuis CALIFORNIA MAN. J'ai 
toujours vu Dan Sanders comme un homme ordinaire qui se retrouve dans une 
situation extraordinaire, et Brendan est le meilleur pour jouer ce genre de role. 
Ce film était parfait pour lui." 
Brendan Fraser raconte : "Dan fait tout ce qu'il peut pour satisfaire son patron, 



le directeur de Lyman Industries, une tres grosse société qui posséde quasiment 
tout, mais il fait tout de travers. Lyman Industries projette de raser la foret pour 
construire un nouveau complexe immobilier, mais les animaux qui y vivent vont 
se revolter et se venger, et Dan va devenir leur cible principale." 
Chaque jour, l'acteur a lui-méme vécu son lot d'épreuves difficiles. II raconte : 
"Pendant le tournage de ce film, j'avais parfois l'impression de participer å "Koh 
Lanta". On me disait : "Brendan, aujourd'hui on va te mettre un harnais, te suspendre 
la tete en bas dans des toilettes de chantier et les effets spéciaux vont déverser sur 
toi 450 litresde bouillie visqueuse." Ou : "On va t'arroseravec unjetd'eau etensuite 
tu vas courir sur un paté de maison tout trempé, mais il faut d'abord que tu enfiles 
cette tenue rose." 

II précise : "II y a des blagues du debut å la fin du film. Quand nous avions un doute, 
il nous suffisait de faire dégringoler quelque chose, de heurter un true ou de faire 
une chute sur les fesses pour faire rire tout le monde. C'est le genre de chose qui 
fonctionne toujours." 

Sa volonté de tourner quoi qu'il arrive a beaucoup impressionné ses partenaires. Le 
producteur exécutif Ira Shuman raconte : "Chaque jour, Brendan faisait des choses 
complétement dingues. II s'amusait comme un fou et trouvait toujours quelque 
chose de drole. II a ajouté beaucoup d'humour physique au film. Noustournions une 
scene comme elle était écrite dans le scenario, et d'un seul coup il trébuchait, 
tombait ou rajoutait quelque chose. II y a une scene dans laquelle son personnage 
tombe du toit de la maison. Nous pensions la confier å un cascadeur, mais Brendan 
a mis le harnais et a insisté pour jouer la scene lui-méme. II avait méme l'air d'étre 
å l'aise !" 

Pour interpreter la femme de Dan, Tammy, une enseignante plus douée pour 
organiser des sorties culturelles en ville que pour couper du bois en pleine nature, 
les cinéastes ont choisi Brooke Shields, une habituée du grand écran, des scenes 
de Broadway ("Cabaret", "Chicago") et de la television ("Susan !", "Lipstick Jungle"). 
Roger Kumble est devenu fan de Brooke Shields aprés l'avoir vue dans un episode 
de "Friends" il ya unedizaine d'années. II note : "Elle a un formidable sens du rythme 
dans la comédie et elle a apporté au film des choses vraiment tres amusantes. 
Comme Brendan et Brooke se connaissaient déjå avant le tournage, ils s'entendaient 
å merveille et étaient tres crédibles dans leurs roles d'époux." 
Brendan Fraser a beaucoup apprécié la capacité de Brooke Shields å se parodier 
elle-méme. II déclare : "Elle a un sens de l'humour incroyable et adore se moquer du 
"mythe Brooke Shields". Ce n'est pas elle qui lance les blagues, mais elle est préte å 
tout. Elle n'a pas peur de rire comme une dinde ou de prendre en plein visage un lapin 
fait avec de la viande hachée." 

L'humour de Brooke Shields a transformé un role d'épouse et de mere conventionnel 
en un personnage hilarant. Elle se souvient : "Quand Roger Kumble m'a propose le 
role, il m'a dit qu'il restait encore beaucoup de choses å ajouter å Tammy. Plus il me 



page 6 



page T 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 11 



NOTES DE PRODUCTION 



parlait d'elle, plusj'avaisenvie de lajouer. Mémesij'adorejouer la comédie, j'ai été 
tres heureuse de faire partie de ce groupe et d'interpréter ce personnage sérieux 
qui est un peu le point d'ancrage de l'histoire. Roger a quand méme trouvé quelque 
chose d'amusant å me faire faire dans chaque scene, etje dois dire quej'ai méme 
insisté pour jouer dans certaines scenes dans lesquelles mon personnage ne 
figurait pas å l'origine." 

Elle poursuit : "Roger est un réalisateur qui donne envie de se surpasser. J'ai été 
tres impressionnée par son souci du détail, son ouverture d'esprit et sa capacité å 
écoutertoutes nos suggestions. II a une vision tres précise de son film mais cela ne 
l'empéche pas d'exploiter les accidents heureux qui peuvent arriver durant le 
tournage. Je me sentais en confiance avec lui, mais je savais qu'il n'accepterait de 
moi que le meilleur, et c'est å mes yeux le plus important." 
Elle note : "C'est un film tres spécial parce que ses gags plairont autant aux enfants 
qu'aux adultes. Quand je lis un scenario qui me fait penser que mes enfants vont 
adorer l'histoire, je suis encore plus excitée par le projet. Mes enfants vont vouloir 
voir ce film encore et encore, mais ce qui surprendra vraiment, c'est la maniére dont 
il attirera un public extrémement large. Les parents vont eux aussi l'adorer." 
Brooke Shields ajoute : "Je suis tres fiére de ce film et du travail qu'on m'a demandé 
de faire. Ce role a été un défi permanent pour moi. La comédie peut étre épuisante 
parce que c'est un art extrémement précis. Si vous étes en retard ou en avance 
d'une fraction de seconde, tout l'effet comique d'une scene peut étre gåché." 

Matt Prokop (HIGH SCHOOL MUSICAL 3 : NOS ANNÉES LYCÉE) joue Tyler, le fils de 
15 ans de Dan et Tammy qui a une phobie de la nature. Roger Kumble connaissait 
déjå son travail. II raconte : "J'ai des enfants et HIGH SCHOOL MUSICAL tourne en 
boucle å la maison, je savais done qu'il avait un tres bon rythme comique et qu'il 
pouvait jouer ce personnage." 

Matt Prokop raconte : "Je voulais faire ce film pour plusieurs raisons, et la premiere 
était que je suis un grand fan de Roger Kumble. JUST FRIENDS et SEXE 
INTENTIONS sont deux de mes films préférés. Je n'ai vraiment pas été dégu en 
travaillant avec lui. II peut filmer une scene vingt fois pour étre certain d'avoir 
exactement ce qu'il veut." 

Lejeuneacteur ågéde 19 anså aussi été attiré par la perspective de travailleravec 
des animaux. II raconte : "Nous avons passé trois semaines sur le plateau avec des 
bébés ratons laveurs et des moufettes. Je n'avais pas imaginé que je pourrais les 
approcher de si pres. Ce role a été une expérience formidable." 
II ajoute : "Et puis bien sur, il y avait le casting ! J'étais tres nerveux å l'idée de 
travailler avec toutes ces grandes stars. Au debut j'essayais juste de ne pas rester 
dans leurs jambes, mais tout le monde était tres ouvert et chaleureux. Le plus 
difficile pour moi a été de me rendre compte que Brendan et Brooke m'acceptaient 
comme leurégal etqueje n'avais påså mesentir nerveux dans chaque scene. Nous 
sommes devenus une vraie famille. Quand nous allions dTner ensemble, les gens 



demandaient si j'étais vraiment leur fils parce qu'il y avait une veritable alchimie 
familiale entre nous." 

Brendan Fraser déclare : "Matt est super. C'est un bon gargon et un jeune acteur 
tres talentueux. II ne se prend pas trop au sérieux et il travaille tres dur, mais sans 
jamais avoir de mouvements d'humeur." 

Dans LA FORET CONTRE-ATTAQUE Matt Prokop donne son 
premier baiser de cinéma å Skyler Samuels qui joue Amber, une jeune militante 
écologiste. 

Ågée de 15 ans, Skyler Samuels a commencésa carriéred'actriceå 10 ans ets'est 
vite fait un nom å la television et au cinéma. Elle dit avoir beaucoup de choses en 
commun avec Amber, qu'elle décrit comme une jeune fille déterminée et pleine de 
surprises. Elle raconte : "Amber est une habitante du coin qui veut sauvegarder la 
nature. Comme elle, je fais beaucoup de choses pour préserver l'environnement. 
Par exemple je trie soigneusement tous mes déchets pour les recycler. J'apprends 
å conduire etje n'imagine pas acheter autre chose qu'une voiture hybride. Le film 
illustre l'idée qu'il faut proteger la nature, mais ce qui est unique c'est qu'il fait passer 
ce message dans une comédie. C'est å la fois divertissant et instructif." 

Ken Jeong, qui joue le patron de Dan, Neil Lyman, est parfois appelé "Dr Ken" par 
ses partenaires, non sans raison. En effet, l'acteur est diplomé de médecine de 
l'université de Caroline du Nord, mais a mis sa carriére médicale de coté pour 
poursuivre sa carriére d'acteur au cinéma et sur les scenes de stand-up. II s'est fait 
remarquer ces derniéres années avec ses interpretations hilarantes dans des 
comédies å succes comme VERY BAD TRIP, DÉLIRE EXPRESS et EN CLOQUE 
MODE D'EMPLOI. 

Brendan Fraser déclare : "Dr Ken est le type le plus doux, le plus drole et le plus 
respectueux que je connaisse, mais il peut devenir en un clin d'ceil aussi tranchant 
qu'une lame de rasoir. II passe d'un etat å l'autre sans aucune difficulté. II n'a aucun 
filtre qui lui dise "hé.tu ne peux pas faire ga", alors il n'hésite jamais quand il a envie 
de faire ou de dire quelque chose de drole." 

Ken Jeong a apprécié l'aide que Brendan Fraser a apportée aux autres acteurs 
durant le tournage. II raconte : "Brendan s'est donné du mal pour permettre å 
chacun d'entre nous de s'exprimer. II n'était pas obligé de faire cela, mais avec 
Brooke il était toujours lå pour écouter ce que les autres acteurs avaient å dire. J'ai 
adoré travailler avec eux parce qu'ilsont su, avec Roger Kumble, créer uneambiance. 
Le ton general du film vient å la fois du réalisateur et des acteurs principaux." 
Au sujet de son personnage, Ken Jeong explique: "Neil Lyman estun riche entrepreneur. 
Imaginez Mark Cuban ou Richard Branson, mais plus petit et avec les yeux bridés. 
Le secret pour jouer un méchant, c'est de ne jamais penser que vous étes le 
méchant. Lyman ne pense pas une seule seconde qu'il fait quelque chose de mal, 
il essaye juste de faire de l'argent. Comment pourrait-il faire quelque chose de mal 



page S 



påse 9 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 13 



NOTES DE PRODUCTION 



avec cette devise qui dit : "A la fois écologique et économique" ? Avec son grand 
sourire et sa cravate verte, il ne comprend pas pourquoi tout le monde lui en veut." 

Ken Jeong fait équipe dans le film avec une autre spécialiste de rimprovisation, 
l'actrice Angela Kinsey, plus connue pour son role de comptable froide et 
désagréable, Angela Martin, dans la serie de NBC, "The Office". Angela Kinseyjoue 
Felder, l'assistante servile de Neil Lyman. Un lien étroit s'est tout de suite créé entre 
les deux acteurs. 

Roger Kumble raconte : "Ken et Angela se sont rencontrés dans le vol qui les a 
emmenés å Los Angeles. Comme ils étaient assis l'un å coté de l'autre, ils ont sorti 
leur scenario et ils ont commencé å travailler dans l'avion. Quand je les ai rencontrés 
pour les repetitions, ils avaient déjå mis au point la relation qu'entretiennent leurs 
personnages." 

A l'origine, Felder était un personnage masculin. Roger Kumble explique : "C'est 
Bob Simonds qui a eu l'idée d'en faire une femme. II dit souvent qu'il faut retourner 
les roles et ne pas se contenter des choix évidents. Nous avons done pensé que 
Felder pouvait étre une femme et que cela nous donnerait de nouvelles possibilités. 
Comme nous sommes tous fans de "The Office", nous avons naturellement pensé 
å Angela Kinsey pour le role." 

Angela Kinsey raconte : "Felder trouve que tout ce que fait Neil Lyman est absolument 
genial. Elle est en admiration devant lui. Quand il rit, elle rit, et comme il a peur des 
microbes elle passe son temps å lui laver les mains. Ils forment un duo vraiment 
tres étrange, mais ils s'entendenttrés bien." 

L'actrice explique : "Ken Jeong est tres spontane. II improvisait beaucoup sur le 
tournage ; il me langait la balle, je l'attrapais au vol et la lui renvoyais, c'était tres 
amusant. "The Office" a été un tres bon terrain d'entramement å ce niveau parce que 
quand vous travaillez avec Steve Carell vous ne savez jamais vraiment quelle 
direction va prendre la prise. Avec Ken, c'est la méme chose. II est comme une 
pom-pom girl sous acide. En un claquement de doigt, il peut complétement partir 
en vrille." 

Dans le film, le personnage d'Angela Kinsey livre un combat spectaculaire contre 
celui de Brooke Shields. Angela Kinsey raconte : "J'ai tout de suite vu qu'elle 
pouvait facilement me coller une raclée. Je me souviens méme m'étre dit pendant 
une prise : "Hé, Brooke Shields est en train de me mettre la påtée. C'est complétement 
dingue !" 

Les cinéastes ont aussi engagé deux phénoménes comiques, Samantha Bee et 
Wallace Shawn, pour jouer des personnages secondaires, mais néanmoins 
importants. Connue pour son travail dans "The Daily Show with Jon Stewart", 
Samantha Bee incarne la patronne de Tammy, Mme Baker. Dés le premier regard, 
la directrice déteste sa nouvelle employée. Samantha Bee déclare : "Ce role m'allait 
comme un gant. Je suis quelqu'un de gentil, mais ce n'est pas l'image que les gens ont 



de moi. Je ne sais pas d'ou cela peut venir, mais c'est une réalité et tout ce que je 
peux faire, c'est m'en servir pour jouer la comédie !" 

Détester Brooke Shields n'a pas été facile pour Samantha Bee. Elle explique : "Elle 
est grande, superbe et vraiment charmante. Je sais que les gens s'attendent å 
m'entendre dire quelque chose de drole et d'ironique sur elle, mais j'en suis 
incapable. C'est la personne la plus gentille du monde. J'adorerais étre sa meilleure 
amie. En fait, je pense lui demander officiellement si elle veut étre ma meilleure 
amie. Peut-étre que quelqu'un pourrait lui glisser quelques mots en ma faveur ?" 
Wallace Shawn, qui a prété sa voix immédiatement reconnaissable å des films allant 
de MY DINNER WITH ANDRE de Louis Malle jusqu'å la franchise TOY STORY, fait de 
nombreuses apparitions å la television et a joué plusieurs piéces å New York et å 
Londres. II interpréte ici le psychiatre nai'f que Dan acceptedevoir lorsquesa femme 
insiste pour qu'il consulte un médecin. Brendan Fraser raconte : "II lui montre ces 
images avec des taches d'encre, et tout ce que Dan voit, ce sont des animaux en 
colére. Travailler avec un acteur aussi expérimenté que Wallace, un comédien qui a 
appris son metier sur les planches, a été une expérience nouvelle pour moi. II est 
resté tres fidele au scenario, mais il a aussi apporté des choses que nous n'avions 
pas imaginées." 



A POILS ET A PLDMES 

Depuis le debut, les cinéastes voulaient que les créatures de LA FORET 
CONTRE-ATTAQUE soient jouées par de vrais animaux. Le producteur 
exécutif Ira Shuman explique : "II y a déjå eu beaucoup de tres bons films avec 
des animaux en images de synthése, mais ces animaux créés par ordinateur 
ne bougent pas comme les vrais et se comportent la plupart du temps comme 
des humains. Nous voulions que les notres aient des comportements normaux. 
Bien sur, nous avions besoin qu'ils accomplissent certaines choses précises 
pour l'histoire, mais d'une fagon générale nous nous sommes adaptés å leur 
mode de fonctionnement naturel. Presque tous les animaux du film sont de vrais 
animaux." 

Les cinéastes ont décidé de limiter l'utilisation des effets visuels å de légers 
changements d'expression des animaux afin de couvrir une large gamme 
d'émotions. Roger Kumble raconte : "Méme s'ils ne parlent pas, ils devaient étre 
capables de sourire et d'avoir des expressions que les animaux n'ont pas, et gråce 
aux progrés de la technologie nous avons pu modifier leurs visages par petites 
touches. Tout ce que nous avions å faire était de nous assurer qu'ils étaient bien 
sur leurs marques." 

Roger Kumble, qui avait déjå travaillé avec des animaux, savait qu'ils allaient avoir 
besoin des meilleurs dresseurs et soigneurs animaliers pour tourner le film. II explique : 
"On ne peut pas improviser avec des animaux. II faut tout préparer, avoir du temps 



påse lO 



påse 11 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 15 



NOTES DE PRODUCTION 



devant soi et écouter ce que vous disent les soigneurs. S'ils estiment que les animaux 
ont suffisamment travaillé pour la journée, alors vous pouvez ranger votre caméra. 
Le resultat final dépend souvent des petits accidents heureux qui peuvent survenir au 
moment ou les caméras toument." 

Les cinéastes ont engagé Ken Beggs, un des plus grands dresseurs animalier 
d'Hollywood. Avec sa société, The Wild Bunch, Ken Beggs a travaillé avec des 
centaines d'animaux dans plus de soixante films ces neuf derniéres années. 
II raconte : "Quand j'ai lu le scenario, j'ai cru qu'ils me l'avaient envoyé par erreur. 
J'étais persuadé que cette histoire était celle d'un film d'animation. C'est un film tres 
différent de ceux que j'ai l'habitude de voir. On a déjå vu beaucoup de films avec des 
animaux qui parlent, mais dans celui-ci ils font tout sauf parler. Ils agissent comme de 
vrais animaux ; c'était bien plus difficile mais aussi plus attirant." 
Ken Beggs a donné aux cinéastes des idées tres détaillées sur la fagon de tourner 
certaines scenes avec les animaux, et leur a aussi conseillé certains changements 
dans le scenario et dans le casting des créatures des bois. II explique : "Dans certaines 
scenes, nous avons remplacé un animal par un autre en fonction de leurs aptitudes 
naturelles. Par exemple, les moufettes savent faire tres peu de choses, nous les avons 
done remplacées dans certaines scenes par des ratons laveurs. Nous avons aussi 
ajouté quelques animaux, comme les loutres et les dindes qui étaient parfaites pour ce 
que nous avions besoin de faire." 

Aprés avoir établi une liste des roles å plumes et å fourrure, Ken Beggs a organisé 
une serie de castings. II raconte : "J'ai passé trois semaines å rencontrer des 
dresseurs et leurs animaux et å travailler avec eux pour m'assurer qu'ils étaient 
capables de faire ce dont nous avions besoin. A la fin, nous avons sélectionné une 
trentaine d'animaux pour le film." 

Le superviseur des effets visuels David Goldberg raconte : "Ken a choisi des 
animaux et les a entraTnés å faire certaines choses, mais méme avec la préparation 
la plus minutieuse on ne saitjamais ce qu'ils vont faire devant la caméra. Ils n'en 
font qu'å leur tete, et il faut refaire chaque scene encore et encore. Par exemple, 
quand vous tournez vingt minutes avec un raton laveur, seulement six ou sept 
secondes sont utilisables." 

Bien que la plupart des animaux du film soient relativement petits, leur taille ne les 
rendait pas plus faciles å gerer. Ken Beggs explique : "Les petits animaux peuvent étre 
plus difficiles å gerer que des lions, des ours ou des tigres. Ils sont beaucoup plus 
difficiles å controler. Les écureuils et les marmottes sont des proies dans la nature, et 
aprés des millions d'années d'évolution leur instinct naturel leur dicte de prendre la 
fuite dés qu'un danger se présente. C'est done tres difficile de filmer ce genre d'animal 
assis au beau milieu d'une route en train de grignoter une friandise alors qu'une voiture 
se dirige vers lui." II ajoute : "Le probléme avec les moufettes ou tout animal tres 
spécialisé, c'est qu'ils ont une caractéristique majeure qui leur suffit pour survivre, et 



qu'ils n'ont done pas besoin d'étre tres intelligents ni tres motivés. II est par conséquent 
difficile de capter leur attention et de les dresser." 

Durant le tournage, les cinéastes ont découvert que la motivation était aussi 
importante pour les animaux que pour les acteurs humains. Ken Beggs observe : "Le 
renard était tres motivé, la loutre mourait d'envie de nous faire plaisir, les dindes que 
nous avons ajoutées avaient tres envie de travailler, mais les ratons laveurs sont de loin 
les animaux les plus motivés." 

Cette qualité a fait du raton laveur le general en chef des commandos de la foret. 
David Goldberg raconte : "Scooby était notre acteur raton laveur principal. Nous en 
avions deux autres, mais c'était celui qui était le plus mignon. Nous avons appris au 
fil du tempscequ'il pouvait faire et cequ'il ne voulait pas faire. Le debut du tournage 
a été tres frustrant parce que nous voulions lui faire faire un tas de choses qui 
ne l'intéressaient pas du tout. En fait, la seule chose qui l'intéressait, c'était la 
nourriture." 

II poursuit :"ll était tres agité quand nous avons commencé å tourner avec lui, mais au 
boutd'un certain temps ilafini partrouverson rythmeen tantqu'acteur. Parfois il nous 
laissait méme faire des gros plans de son visage tout en regardant calmement la caméra 
et en jouant sa scene." 

Éléve doué, Scooby a appris å marcher sur ses pattes de derriére, å débrancher une 
prise électrique, å lancer des glands avec précision, et plusieurs comportements 
presque humains. David Goldberg note : "II y avait une certaine ressemblance 
entre l'histoire du film et ce qui se passait derriére la caméra. Les personnages 
débarquent et essayent de chasser les créatures de la foret, mais å la fin ce sont les 
animaux qui gagnent. Sur le plateau, c'était la méme chose. Nous avons essayé de 
forcer les animaux å faire certaines choses, mais ils refusaienttout net. Nous nous 
sommes done adaptés, et je pense que cela nous a permis d'obtenir des choses 
bien meilleures. Nous avons tourné des scenes beaucoup plus amusantes aprés 
avoir découvert ce qu'ils pouvaient faire naturellement." 

Toutes les mesures de précaution ont été prises sur le plateau pour assurer le 

bien-étre des animaux. Ken Beggs explique : "Les petits animaux ont peu de chance 

de blesser quelqu'un, mais ils peuvent se mettre dans des situations ou ils vont se 

blesser eux-mémes. Bien sur, avec l'ours c'était un peu différent..." 

L'ours, le plus grand et le plus dangereux des animaux presents sur le plateau, joue un 

role crucial. Ken Beggs observe : "II était motivé, mais un ours reste un ours. Certains 

jours ils sont doux comme des ours en peluche, et d'autres ils sont un peu plus difficiles 

å maTtriser." 

Ira Shuman se souvient : "De tous les conseils qu'on nous a donnés, le meilleur a 

été d'utiliser l'ours le plus tot possible quand il était prévu pour un tournage de nuit. 

Pourquoi ? Tout simplement parce que personne ne tient å reveiller un ours en train 

de dormir !" 

Au final, le plus gros probléme avec l'ours était lié å sa taille. Roger Kumble raconte : 



påse 18 



page 13 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 17 



NOTES DE PRODUCTION 



"J'avais imaginé un grizzly pour cette scene, mais l'ours qu'on nous a amené était 
plus petit. Brendan mesure 1,90 m, et l'ours faisait 1,80 m. Brendan faisait done une 
tete de plus que lui et cela risquait de se voir å l'écran. Nous avons cherché un grizzly 
capable de jouer, mais le mieux entraTné avait une cheville cassée et récupérait dans 
l'Oregon. Nous avons done eu recours å une vieille technique de cinéma. Au lieu de 
tourner avec un ours plus gros, nous avons congu des décors plus petits et nous avons 
filme Brendan séparément." 

Pour des raisons de sécurité et de commodité, les producteurs ont demandé å ce 
que les animaux et les humains soient presque toujours filmes séparément et les 
plans assemblés au moment de la postproduction. Ira Shuman explique : "Travailler 
avec des animaux prend énormément de temps et nous ne voulions pas que nos 
acteurs passent des heures debout å essayer de leur faire faire quelque chose. 
Parfois les humains et les animaux sont dans des plans séparés, et d'autres fois 
nous avons utilisé un écran vert ou un écran divisé." 

Au final, le film mélange vrais animaux et images de synthése. David Goldberg explique 
: "II y a entre 220 et 250 plans avec des effets visuels dans le film. Cela va des effets 
tres simples comme les écrans divisés qui nous ont permis d'avoir un acteur et un 
animal dans la méme image, jusqu'å l'ajout pluscomplexed'animauxcréésen images 
de synthése. Notre but était de faire des animaux des personnages parfaitement 
crédibles. Dans les rares cas ou ils ont été créés par ordinateur, nous avons copié 
l'apparence, les mouvements et les comportements de vrais animaux en prenant pour 
modéles des photos, des videos et des films." 



II ajoute : "Aprés avoir examiné des centaines de prajets immobiliers, nous en avons 
trouvé un å Topsfield, dans le Massachusetts, qui avait une maison presque 
terminée. Elle faisait 600 metres carrés, ce qui la rendait tres pratique pour le 
tournage, et il n'y avait pas d'autres maisons autour." 

Roger Kumble observe : "C'était parfait. La maison donnait l'impression d'avoir été 
construite au beau milieu des arbres, comme nous le voulions, et puisqu'elle était 
seulement å trente kilometres au nord de Boston, nous avons pu loger facilement 
tous les acteurs et notre équipe." 

Stephen Lineweaver note : "C'était le lieu ideal. Nous avons juste du terminer 
l'intérieur. Comme c'est une maison témoin, tout était aménagé comme si personne 
n'y vivait vraiment, ce qui est assez amusant puisque la famille Sanders vit 
réellement dans cette maison. Nous avons aussi construit deux fausses maisons å 
proximité qui avaient l'air d'étre encore en construction." 

Stephen Lineweaver a également été chargé de construire les astucieux engins que 
les animaux fabriquent pourtourmenter Dan et lesautres humains. II explique : "Les 
animaux ont congu une sorte de mécanisme å la Rube Goldberg, qui semble sortir 
d'un dessin animé et qu'ils utilisent depuis des siedes pour chasser les intrus 
qui lesmenacent Nous avons done imaginé et assemblé un mécanisme qui ressemblait 
å cejeu pour les enfants, Attrap' Souris, avec des elements que nous avons trouvés 
dans la nature. Quand on y met un gland, cela déclenche une serie de reactions 
qui se terminent par un rocher de presque deux metres qui heurte une voiture sur 
la route." 



ROCKY SPRINGS, ON PETIT PARADIS 

Le décor principal de LA FORET CONTRE-ATTAQUE est la 

demeure des Sanders, une maison enorme qui est le point de départ du développement 
de Rocky Springs. Le lieu devait presenter certaines spécificités qui se sont révélées 
difficile å trouver dans un seul et méme endroit. Ira Shuman raconte : "L'action se 
déroule en pleine foret au bout d'un chemin sur lequel se trouve une maison isolée. 
Et cette foret devait étre une tres vieille foret, un endroit ou les animaux vivent depuis 
tres longtemps." 

Le chef décorateur Stephen Lineweaver a beaucoup cherché pour trouver l'endroit 
parfait. II raconte : "Pour cette histoire, nous avions besoin d'une maison complétement 
terminée et entourée de gazon, comme une maison témoin, construite au bout d'une 
route en cul-de-sac au beau milieu des bois. Quand nous avons commencé å 
chercher, nous ne nous attendions pas å trouver une maison construite au bout 
d'une route dans le cadre d'un prajet immobilier stoppe pendant plusieurs mois, 
que nous pourrions utiliser pour le film. Nous pensions que nous allions devoir 
construire la fagade d'une maison dans une foret et que nous allions utiliser les 
intérieurs d'une vraie maison située autre part." 



Stephen Lineweaver a aussi travaillé avec la chef costumiére Alexandra Welker 
pour développer les deux palettes du film : une gamme de couleurs froides et 
urbaines pour la famille Sanders, et une gamme de couleurs plus chaudes pour 
l'environnement naturel. Alexandra Welker raconte : "C'est l'histoire de citadins qui 
emménagent en pleine nature. Avec Stephen, nous avons beaucoup discuté de la 
fagon dont nous pouvions montrer que Dan et sa famille ne sont pas originaires 
de eet endroit. Les Sanders ont tendance å porter des couleurs sombres ou plus 
froides comme des bleus, des gris, des mauves et des lavandes qui contrastent avec 
les teintes naturelles du monde qui les entoure." 

Une couleur en particulier s'est révélée délicate å utiliser pour la chef costumiére. 
Elle explique : "Parfois il nous arrivait de travailler avec un écran vert, il fallait done éviter 
d'habiller les acteurs avec cette couleur parce que tout ce qui était vert disparaissait 
å l'écran." 

Sa tåche principale a été de gerer l'énorme quantité de costumes nécessaires pour 
le film. Elle raconte : "Quand j'ai lu le scenario pour la premiere fois, deux choses 
m'ont tout de suite frappée en tant que costumiére : la boue et lesfientesd'oiseau. 
Ce n'est pas un film qui demande des costumes tres élaborés pour un casting 
enorme, mais il y a beaucoup de scenes dans lesquelles le personnage de Brendan 
subit diverses humiliations qui consistent pour la plupart å le recouvrir de 



påse 14 



page IB 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 19 



NOTES DE PRODUCTION 



substances dégoutantes. Nous avions done besoin de plusieurs exemplaires de 
chaque costume de fagon å ce qu'il ait des habits propres å chaque prise. Cela nous 
a obligé å anticiper le nombre de fois ou le réalisateur allait vouloir tourner un gag. 
La régle générale était six exemplaires de chaque costume å chaque fois qu'il y avait 
de la boue ou des substances plus répugnantes encore, et mon équipe sur le plateau 
avait tout un tas d'astuces et le materiel nécessaire pour nettoyer les taches et les 
sécher rapidement." 

La partie la plus agréable de son travail a été d'habiller le premier role feminin du film. Elle 
note : "Brooke Shields est une icone de la mode depuis son plus jeune åge et elle porte 
tout merveilleusement bien. C'esttrés agréable de travailler avec elle parce qu'elle pense 
d'abord å son personnage, méme si le style est important pour elle. Nous avons done 
beaucoup parlé du personnage qu'elle interpréte. Tammy Sanders enseigne dans une 
école, mais c'est aussi une femme tres sophistiquée qui vient de Chicago. Cela a été un 
veritable plaisir de l'habiller." 



UN TOURNAGE VERT 

En accord avec le message écologique du film, la production a engagé les services 
d'une société å but non lucratif, Film and Entertainment Recycling Initiative (FaERI), 
pour coordonner le recyclage des divers matériaux utilisés et jetés durant le 
tournage. 

Selon les propres mots de sa fondatrice, Jodi Baldwin, la mission de FaERI est "de 
rendre l'industrie cinématographique plus respectueuse de l'environnement en 
pratiquant le recyclage sur les plateaux et dans tous les bureaux de cinéma ou de 
television d'Amérique du Nord." 

FaERI a développé une méthode efficace et bon marché pour realiser eet objectif. 
Chaque production a sur le plateau un responsable du recyclage qui contacte les 
organisations locales, les ceuvres de charité et les écoles pour donner l'excédent 
de matériaux de construction, la nourriture, les meubles, les vétements et d'autres 
objets qui peuvent étre réutilisés. FaERI projette aussi d'incorporer un programme 
de compostage des restes de repas des services restauration et méme de prévenir 
le besoin de recycler en prenant des mesures préventives dans le choix des produits 
utilisés. 



BRENDAN FRASER [Dan Sanders] 

Aussi å l'aise dans le cinéma indépendant que dans les blockbusters, Brendan 

Fraser ajoué dans plus d'une trentaine de films eta été plébiscité pour la varieté de 

ses prestations. 

II a partagé derniérement la vedette du film dramatique MESURES EXCEPTION- 

NELLES de Tom Vaughan avec Harrison Ford et Keri Russell. II était précédemment 

le heros de deux films fantastiques, CCEUR D'ENCREde lain Softley, etVOYAGE AU 

CENTRE DE LA TERRE d'Eric Brevig, dont il était également producteur exécutif. Ce 

dernier film a rapporté plus de 100 millions de dollars aux Etats-Unis. 

Brendan Fraser est bien connu pour étre le heros des trois films de la serie LA 

MOMIE avec Rachel Weisz, réalisés par Stephen Sommers pour les deux premiers 

et Rob Cohen pour le troisiéme. Le troisiéme film, LA MOMIE 3 : LA TOMBE DE 

L'EMPEREUR DRAGON a rapporté plus de 400 millions de dollars au box-office 

mondial. Cette tres populaire saga a fait de lui une star du box-office et a rapporté 

plus de 800 millions de dollars dans le monde. 

II a par ailleurs tenu un petit role dans le film d'action G.l. JOE - LE RÉVEIL DU 

COBRA, sur lequel il retrouvait Stephen Sommers. 

Brendan Fraser a joué dans quelques-uns des films indépendants les plus remarqués 

de ces dix demiéres années, dont COLLISION de Paul Haggis, Oscar du meilleur film, 

avec Sandra Bullock, Don Cheadle, Matt Dillon et Jennifer Esposito, UN AMÉRICAIN 

BIEN TRANQUILLE de Phillip Noyce, avec Michael Caine, d'aprés le roman de Graham 

Greene écrit en 1955, et NI DIEUX NI DEMONS de Bill Condon, aux cotés de Sir Ian 

McKellen et Lynn Redgrave. 

A sa filmographie figurent également la comédie å succes GEORGE DE LA JUNGLE 

de Sam Weisman, LES LOONEY TUNES PASSENT Å L'ACTION de Joe Dante, ENDIABLÉ 

de Harold Ramis, MONKEYBONE de Henry Selick, et PREMIERE SORTIE et ALLO, 

LA POLICE ? de Hugh Wilson. 



BROOKE SHIELDS [Tammy Sanders] 

Brooke Shields est une actrice et une comédienne accomplie, ainsi qu'une brillante 
femme d'affaires, un auteur et un mannequin. 

On l'a vue récemment dans la serie de NBC "Lipstick Jungle" dans le role de Wendy 
Healy, responsable haut placée d'un studio de cinéma et une des 50 femmes les plus 
puissantes de New York. 



påse 16 



påse 17 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 21 



DEVANT LA GAMERA 



Elle vient aussi de terminer le tournage avec Victoria Justice d'un téléfilm pour 
Nickelodeon, "The Boy Who Cried Werewolf". 

Brooke Shields a entamé sa carriére professionnelle au tres jeune åge de 11 mois 
lorsqu'ellea été sélectionnée pour figurer dans les publicités pour les produits Ivory 
Snow. A 3 ans, elle défilait déjå sur les podiums. Depuis, Brooke Shields a fait la 
couverture de centaines de magazines, dont celle du TIME Magazine qui l'avait 
désignée comme le "Visage des années 80". Elle continue de faire les couvertures 
des joumaux du monde entier et apparaTt dans des publicités pour des marques 
comme Colgate ou Volkswagen. 

Elle fait ses debuts au cinéma å 9 ans dans ALICE SWEET ALICE d'Alfred Sole, puis 
devient une enfant star en jouant dans le film de Louis Malle, LA PETITE, qui 
décrochera la Palme d'Or au Festival du film de Cannes, puis dans UN AMOUR 
INFINI de Franco Zeffirelli, et bien sur dans LE LAGON BLEU de Randal Kleiser. 
Elle a joué avec de grandes stars du cinéma telles que Susan Sarandon, Shelley 
Winters, Henry et Peter Fonda, George Burns, Charles Durning et Hal Holbrook. 
Elle est l'auteur de The Brooke Book, On Your Own, Quand il n'y a plus de larmes, 
et du livre pour enfants Welcome to Your World, Baby. Elle a récemment publié 
son deuxiéme livre pour enfants, It's the Best Day Ever, Dad, chez Harper Collins. 
Elle milite ardemment pour les droits des enfants et l'alphabétisation et est le porte- 
parole national du programme "Chain of Confidence" deTupperware. 



KENJEONG INealLyman] 

Ken Jeong s'est rapidement imposé comme un grand interpréte de personnages 
atypiques dans plusieurs comédies å succes. Durant I 'été 2009, il a joué le parrain 
de la mafia chinoise, Mr Chow, dans la comédie VERY BAD TRIP de Todd Phillips, 
avec Bradley Cooper, Ed Helms etZach Galifianakis. 

Depuis son premier role au cinéma en 2007, le grincheux docteur Kuni dans EN 
CLOQUE, MODE D'EMPLOI de Judd Apatow, Ken Jeong a tenu des roles mémorables 
dans diverses comédies. II a obtenu en 2008 son premier role important avec celui du 
roi Argotron, le méchant des GRANDS FRÉRES de David Wain, avec Paul Rudd, Seann 
William Scott et Christopher Mintz-Plasse. La comédie a rapporté plus de 90 millions de 
dollars dans le monde entier. 

La méme année, Ken Jeong a joué dans deux autres grandes comédies, DÉLIRE 
EXPRESS de David Gordon Green et FRANGINS MALGRÉ EUX d'Adam McKay. Ken 
Jeong a récemment joué face å Jeremy Piven dans THE GOODS : LIVE HARD, SELL 
HARD, une comédie réalisée par Neal Brennan et produite par Will Ferrell, et dans 



THÉRAPIE DE COUPLES de Peter Billingsley, avec Vince Vaughn. II a également joué 
dans ALL ABOUT STEVE de Phil Traill, avec Bradley Cooper et Sandra Bullock. Ses 
prochains films seront MOI, MOCHE ET MÉCHANT de Pierre Coffin et Chris Renaud, et 
THE ZOOKEEPER de Frank Coraci. 



ANGELA KINSET [Felder] 

Angela Kinsey a regu un Broadband Emmy pour son interpretation de l'acariåtre 
Angela Martin dans la serie de NBC, "The Office", qui a regu le Screen Actors Guild 
Award de la meilleure interpretation d'ensemble pour une serie comique deux 
années de suite. A la television, Angela Kinsey a aussi joué dans "All of Us", "Run 
of the House", "King of the Hill", "MADtv", "Mind of Mencia", et "Monk". Elle a aussi 
joué dans les films PERMIS DE MARIAGE de Ken Kwapis et dans TRIPPING 
FORWARD de Marcus Nash. 



WALLACE SHAWN [Docteur Burr] 

Wallace Shawn a joué dans plus de cinquante films durant sa carriére qu'il a com- 
mencée, et qu'il poursuit, comme scénariste. 

Né å New York, il a enseigné le latin et le théåtre å New York, et l'anglais en Inde. II 
a commencé sa carriére d'auteur de piéces de théåtre en 1967, en traduisant la 
piéce de Machiavel "La Mandragore" pour une production de Joseph Papp en 1977. 
Le metteur en scene lui a demandé d'y jouer un petit role, ce qui a lancé sa carriére 
de comédien. 

Depuis, il est apparu dans "Onde Vanya", "Carmilla" et dans beaucoup d'autres 
piéces. En 2005, Wallace Shawn a joué off-Broadway face å Ethan Hawke dans la 
piéce de David Råbe, "Hurlyburly". En 2007, il ajoué,toujours off-Broadway, danssa 
propre piéce, "The Fever". Aprés l'avoir vu dans "La Mandragore", la directrice de 
casting Juliet Taylor l'a engagé pour jouer dans MANHATTAN de Woody Allen, qui l'a 
ensuite fait tourner dans RADIO DAYS, OMBRES ET BROUILLARD. LE SORTILÉGE 
DU SCORPION DE JADE et MELINDA ET MELINDA. II est aussi apparu dans quatre 
films de Louis Malle : VANYA, 42 e RUE, MY DINNER WITH ANDRÉ, ATLANTIC 
CITY et CRACKERS. En plus de posséder un visage tres reconnaissable, sa voix 
caractéristique a été entendue dans les films d'animation LES INDESTRUCTIBLES 
de Brad Bird, DINGO ET MAX de Kevin Lima, TEACHER'S PET de Timothy Bjorklund, 
et dans la serie animée "Les Griffin". 



påse 18 



page 19 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 23 



DEVANT LA GAMERA 



MATT PROKOP [Tyler Sanders] 

Matt Prokop est une des nouvelles stars montantes d'Hollywood. II ajouéfaceå Zac 
Efron dans HIGH SCHOOL MUSICAL 3 : NOS ANNÉES LYCÉE, réalisé et chorégraphié 
par Kenny Ortega. On le verra prochainement dans la comédie COUGAR HUNTING 
de Robin Blazak. 

Matt Prokop a quitté le Texas pour Los Angeles en 2006 afin de realiser son réve de 
devenir acteur. Tres vite, une grande agence l'a pris sous contrat et aprés quelques 
auditions, il a fait des apparitions dans les series "Hannah Montana", "The Office" 
et "Medium". 



SKTLER SAMUELS [Amber] 

Skyler Samuels a joué récemment dans le thriller LE BEAU-PÉRE - THE STEPFATHER 

de Nelson McCormick, avec Penn Badgley, Dylan Walsh, Sela Ward et Christopher 

Meloni. Néeå Los Angeles, elle vientdetenir un des premiers rolesde l'épisode pilote 

de la serie d'ABC, "Bless This Mess". 

Avant cela, on l'a vue å la television sur Disney Channel dans "Les sorciers de Waverly 

Place", "La vie de palace de Zack et Cody", "Phénoméne Råven" et dans "Drake & Josh" 

sur Nickelodeon. 

En plusdesontravail d'actrice, Skyler Samuels aétéengagéeå Tågede 10 ans comme 

reporter junior pour "Access Hollywood". Elle a couvert de nombreux événements 

comme la sortie de UN MARIAGE DE PRINCESSE de Garry Marshall et "American Idol", 

et réalisé de nombreuses interviews de célébrités en privé et sur les tapis rouges. 



ROGER RUMBLE [réalisateur] 

Roger Kumble a entamé sa carriére comme dramaturge et metteur en scene en 
1993 avec la satire d'Hollywood "Pay or Play", qui lui a valu le L.A. Weekly Award de 
la meilleure piéce comique. Sa deuxiéme piéce, "d girl", avec David Schwimmer, lui 
a rapporté en 1997 quatre Dramalogue Awards. En 2003, Roger Kumble a complété 
sa trilogie hollywoodienne avec sa piéce acclamée par la critique, "Turnaround", å 
nouveau avec David Schwimmer, qui a étéjouée å Los Angeles å guichets fermes. 
II a réalisé son premier long métrage en 1999, SEXE INTENTIONS, d'aprés sa 
propre adaptation du roman de Choderlos de Laclos, Les Liaisons Dangereuses, 
dont l'action est transposée dans le New York d'aujourd'hui. II y dirigeait Sarah 
Michelle Gellar, Ryan Phillippe, Reese Witherspoon et Selma Blair. II a signe ensuite 
la comédie ALLUMEUSES !, avec Cameron Diaz, Christina Applegate, Selma Blair et 
Thomas Jane, et JUST FRIENDS, avec Ryan Reynolds, Anna Faris et Amy Smart. 
Plus récemment, il a dirigé Martin Lawrence, Råven Simone et Donny Osmond dans 
la comédie familiale PAPA, LA FAC ET MOI. 



MICHAEL CARNES et JOSH GILBERT 
[seénaristes] 

Michael Carnes et Josh Gilbert ont écrit le scenario original de la comédie 
MONSIEUR WOODCOCK réalisée par Craig Gillespie, avec Billy Bob Thornton, Susan 
Sa randon, Seann William Scott et Amy Poehler. Ilsécrivent actuellement le scenario 
de BALLS pour Universal, qui sera produit par Brian Grazer, et "Pee Wee", un pilote 
pour Sony TV. Ils développent aussi plusieurs autres projets avec Paramount, NBC, 
Universal et Disney. 

Ensemble, ils ont remporté un Daytime Emmy Award et ont figuré dans la liste des 
"Dix seénaristes å suivre" établie par Variety. 



ROBERT SIMONDS [producteur] 

Robert Simonds est devenu Tun des producteurs de comédies les plus prolifiques 
d'Hollywood avec plus d'une trentaine de films qui ont rapporté plus de 3 milliards 
de dollars. Robert Simonds a été l'un des plusjeunescadresde Hollywood en entrant 
immédiatement aprés son diplome chez MGM comme stagiaire å la production. 



page SO 



page 21 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 25 



DERRIÉRE LA CAMÉRA 



Peu aprés, il a développé et produit son premier film, JUNIOR LE TERRIBLE de 
Dennis Dugan, qui est devenu le film de studio le plus rentable de l'année et a fait 
de Robert Simonds un producteur å succes å seulement 26 ans. II continua ensuite 
dans le registre de son premier film, créant un sous-genre de comédie qui a régné 
sur le marché des jeunes gargons adolescents pendant dix ans avec des succes 
comme BILLY MADISON de Tamra Davis, TERMINAGOLF de Dennis Dugan, LES 
FUMISTES de Tamra Davis, POUR LE MEILLEUR ET POUR LE RIRE de Shawn Levy, 
et WEDDING SINGER - DEMAIN ON SE MARIE de Frank Coraci. 
Plus récemment, Robert Simonds a produit des films familiaux grand public comme 
WATERBOY de Frank Coraci, BIG DADDY de Dennis Dugan, LA COCCINELLE 
REVIENT de Angela Robinson, UNE FAMILLE 2 EN 1 de Raja Gosnell. II a aussi 
produit deux films avec Steve Martin, TREIZE Å LA DOUZAINE et LA PANTHÉRE 
ROSE de Shawn Levy. 



KEITH GOLDBERG [producteur] 

Keith Goldberg est le vice président senior de Dark Horse Entertainment, dont il 
supervise le partenariat avec Universal Pictures pour développer des films bases 
sur des histoires appartenant å Dark Horse comme "Emily the Strange", "The 
Umbrella Academy" et "Criminal Macabre". II produit actuellement un prajet avec la 
société de Leonardo DiCaprio, Appian Way, qui est en cours de développement avec 
Warner Bros. 

Keith Goldberg a passé sept ans chez New Line Cinema, derniérement comme 
vice-présidentde la production et du développement, eta notammentété producteur 
exécutif sur 17 ANS ENCORE de Burr Steers, avec Zac Efron, DETENTION SECRÉTE 
de Gavin Hood, avec Reese Witherspoon, Meryl Streep et Jake Gyllenhaal, 
CELLULAR de David R. Ellis, avec Kim Basinger, Chris Evans et William H. Macy, et 
LE NOMBRE 23 de Joel Schumacher, avec Jim Carrey et Virginia Madsen. 
Avant d'entrer chez New Line, il a travaillé deux ans chez Destination Films comme 
assistant et superviseur des scenarios. 



PETER COLLISTER 
[directeur de la pbotograpbie] 

Natif de Cleveland, Peter Collister a percé en tant que cinéaste gråce au producteur 
Robert Simonds avec la celebre comédie JUNIOR LE TERRIBLE de Dennis Dugan. 



Durant les deux décennies qui ont suivi, Peter Collister a signe la photographie de 

plus d'une vingtaine de films et téléfilms, dont UN TUEUR POUR CIBLE de Antoine 

Fuqua, POETIC JUSTICE de John Singleton, AMITYVILLE d'Andrew Douglas et un 

episode de la serie de Tracey Ullman, "State of the Union". 

Peter Collister est diplomé de l'USC School of Cinema-Television ou il a rencontré le 

réalisateur Randal Kleiser, alors étudiant, avec qui il a ensuite travaillé sur plusieurs 

prajets, dont GREASE et LE LAGON BLEU avec Brooke Shields. 

Peter Collister a aussi été réalisateur de la deuxiéme équipe sur de nombreux films, 

dont PIÉGÉ d'Antoine Fuqua, et BAD BOYS et ROCK de Michael Bay. 



LAWRENCE JORDAN [ebef monteur] 

Depuis l'époque ou il a fait ses debuts dans l'industrie cinématographique å l'åge de 
20 ans, Lawrence Jordan a poursuivi son réve d'étre monteur pour le cinéma et la 
television. II a atteint son objectif en devenant un expert reconnu en production 
numérique et en technologies de postproduction et partage des données et des 
informations. 

II a travaillé pour certains des plus grands studios, dont Warner Bros., Disney, Fox 
et Sony, et a collaboré avec les artistes et les producteurs les plus influents de 
l'industrie cinématographique. 



STEPREN LINEWEAVER [chef déeorateur] 

Originaire de New York, Stephen Lineweaver a été professeur d'art et peintre au 

campus d'Albany de la State University of New York avant d'entamer une carriére 

dans le cinéma en tant que chef déeorateur sur des films comme BROTHER de John 

Sayles, AFTER HOURS de Martin Scorsese, le thriller comique DANGEREUSE SOUS 

TOUS RAPPORTS de Jonathan Demme, et le blockbuster d'Emile Ardolino, DIRTY 

DANCING. 

En 1988, le producteur et réalisateur James L. Brooks lui demande de concevoir 

des décors novateurs pour sa nouvelle serie, "The Tracey Ullman Show", gråce 

auxquels Stephen Lineweaver remportera en 1990 un Emmy Award des meilleurs 

décors. 

II a aussi été consultant visuel pour Matt Groening sur "Les Simpson", une autre 

production de James L. Brooks, durant ses premieres années dans le metier. 

Aprés étre revenu dans l'aréne du cinéma pour créer les décors du film indépendant 



page 28 



page 23 



03_DP 120xl80_FORET:DP 120xl80_FORET 11/05/10 12:35 Page 27 



DERRIÉRE LA CAMÉRA 



ROSALIE GOES SHOPPING de Percy Adlon, Stephen Lineweaver travaille en 1992 
avec le réalisateur Cameron Crowe sur sa comédie dramatique SINGLES. II fait å 
nouveau équipe avec lui sur le film nommé aux Oscars JERRY MAGUIRE. 
Durant cette periode, il a aussi retravaillé avec James L. Brooks sur LA PETITE STAR 
en 1994, et a collaboré avec des cinéastes comme Ivan Reitman sur la comédie 
JUNIOR, et Michael Caton-Jones sur le drame BLESSURES SECRÉTES, avec Robert 
De Niro et Leonardo DiCaprio. 

II a également congu les décors de ACE VENTURA EN AFRIQUE de Steve Oedekerk, 
avec Jim Carrey. 



DAN SANDERS 

TAMMY SANDERS 

NEAL LYMAN 

FELDER 

DRBURR 

TYLER SANDERS 

AMBER 

FRANK 

WILSON 

HANK 

GUS 

MME BAKER, LA DIRECTRICE 



BRENDAN FRASER 
BROOKE SHIELDS 
KEN JEONG 
ANGELA KINSEY 
WALLACE SHAWN 
MATT PROKOP 
SKYLER SAMUELS 
RICKYGARCIA 
TOBY HUSS 
JIM NORTON 
PATRICE O'NEAL 
SAMANTHA BEE 



LISTE TECHNIQUE 



RÉALISATEUR 

SCÉNARISTES 

PRODUCTEURS 

PRODUCTEURS EXÉCUTIFS 

PRODUCTEURS EXÉCUTIFS 



DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE 

CHEFMONTEUR 

CHEF DÉCORATEUR 

CHEFCOSTUMIÉRE 

SUPERVISEUR DES EFFETS VISUELS 

COORDINATEUR ANIMALIER 

CHEF DRESSEUR 



ROGER KUMBLE 

MICHAEL CARNES & JOSH GILBERT 

ROBERT SIMONDS 

KEITH GOLDBERG 

IRASHUMAN 

BRENDAN FRASER 

JEFF SKOLL 

MOHAMMED KHALAF 

JONATHAN KING 

PETER COLLISTER 

LAWRENCE JORDAN 

STEPHEN LINEWEAVER 

ALEXANDRA WELKER 

DAVID GOLDBERG 

BOBBI COLORADO 

KEN BEGGS 



TEXTES : COMING SOON COMMUNICATION 



page 24