(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Grand dictionnaire des rimes françaises"

This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that' s often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 



at jhttp : //books . qooqle . corn/ 




A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 
précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 
ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 
"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 
expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 
autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 
trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en marge du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 
du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages appartenant au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 

Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter. Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer V attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

À propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 



des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse |http : //books .qooqle . corn 



«n 



& 



*-**, 



a k*îwrça 



.*. 



<* . 



v:-i 









^ 



/•* 



iirntf 



^ws^ 



1 



(cx^^r 




HARVARD UNIVERSITY LIBRARY 



FROM THE LIBRARY OF 
COUNT PAUL RIANT 

MEMBER OP THE 

INSTITITEOF FRANCE 

HISTOR1ANOF THE 

LATIN EAST 

BOUGHT WITH INCOME OF THE 
HENRY L. PIERCE FUND 




MDCCCC 



c^^S^^a lê: <*^m^î^ r ^\\?ë m m 



GRAND 



DICTIONNAIRE 



DES 



RIMES FRANÇAISES 

ENRICHI DES NOUVEAUX TERMES DE LA LANGUE, 

DE TOUS CEUX PROVENANT DES LANGUES ÉTRANGÈRES, ET DONNANT 

POUR LA PREMIÈRE FOIS 

LA DÉFINITION SPÉCIALE DE TOUS LES TERMES EN GÉNÉRAL, 



PAR 

F. MORANDINI D'ECCATAGE 



c Un dictionnaire sans exemples est un 

squelette. > 

(P. Larousse.) 

< Si un dictionnaire 6ans exemples est un 
squelette, un dictionnaire de rimes sans défi- 
nitions est une ombre. » 

(F. M. D'ECCATAGE.) 



— — naaaaaAAA/VVWvv^-- — 



PARIS 

AUGUSTE GHIO, ÉDITEUR 

PALAIS-ROYAL, 1, 3, 5 ET 7, GALERIE D'ORLÉANS 



1886 
Tous droits réserves. 



'7 






GRAND DICTIONNAIRE 



DUS 



RIMES FRANÇAISES 



VIIÏ PRÉFACE. 

jeunesse ; c'est à la jeunesse que nous le destinons, mais 
chacun pourra le consulter avec fruit. 

Nous ne parlerons pas des nombreuses difficultés que 
nous avons eues à surmonter en composant cet ouvrage ; un • 
court examen suffira pour convaincre le lecteur des efforts 
que nous avons dû faire pour mener notre œuvre à bonne 
fin, et des longues recherches qu'elle a dû nous coûter. 



COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION 



i Qui n'aime pas l&s vers ti Tesprit sec et lourd. * 
{ Volt a tue.) 

v Les vers sont sa effet lu musique de l'aine. » 
(Voltaire.) 

■ Pour l'immorUlite, les vers seuls oui des ailes. » 
(P.-B, Lebrun.) 

La versificaticn est le langage harmonieux et cadencé qui ap- 
partient généralement aux personnes dont les pensées ont quelque 
chose d'inspiré : c'est l'imagination poétique aidée de la raison 
qui revêt l'idée des formes les plus belles, les plus frappantes, les 
plus ingénieuses, et séduit l'esprit par l'éclat et la noblesse de ses 
couleurs, en choisissant dans ce qui existe tout ce qu'il y a de 
plus parfait ; c'est l'accent divin de l'intelligence humaine qui 
enfante les images les plus nobles et les plus fières, les plus pas- 
sionnées et les plus tendres, qui peuvent, par un effet surnaturel, 
fortifier l'âme la plus faible et attendrir le caractère le plus iné- 
branlable. 

La versification est l'art de faire des vers. Les vers sont des 
phrases qui diffèrent de celles de la prose par la quantité limitée 
et régulière des syllabes et par les consonnances finales formant 
les rimes qui, en français, sont au nombre de deux : la rime fé- 
minine et ta rime masculine. 

La rime féminine est terminée par un e muet seul ou suivi 
d'un s si la terminaison prend la marque du pluriel, ou suivi des 
consonnes nt f qui distinguent la troisième personne du pluriel 
d'un verbe des autres, sans toutefois changer le son : que je rmde 3 
que lu rendes; f appelle, ils appellent. 

Oui, je Te n tends souvent de votre bouche auguste, 
Le premier des devoirs, sans cloute, est d' être juste. 



Enfants, aimes les champs, les vallons, les fontaine, 
Les chemins que le soir emplit de voix lointaine», 



Si les chênes touffus par la foudre s*emb rasent, 
Ils ne ressentent point les coups qui les écrdsenï. 



rw ^ 



X COURS ABREGE DE VERSIFICATION. 

La rime masculine est terminée par toute autre lettre que Ve 
muet, comme sofx, docilitÉ, béni, écho, élu, etc., même quand ces 
voyelles sont suivies de consonnes qui leur font changer de son, 
comme : paissant , enfer, chérubin, balcon, bénir, obscur, etc. 

Du roMigod craintif le chant est exhaïé, 
Comme l'encens d'un vase à nos regards voilé. 



Euterpe a de la flûte animé les doux sons, 
Aax plaisirs innocents consacré ses chansons. 



Bien plus que Je présent, l'avenir paraît beau, 
Et d'attente en attente on arrive au tombeau. 



Les troisièmes personnes du pluriel des imparfaits et des condi- 
tionnels forment des rimes masculines parce que ces syllabes ont 

le son de Ve ouvert : avaient, recevaient. 

Aux accords d'Amphionj les pierres se mouvaient 
Et sur les murs thébains en ordre s'élevaient. 

H en est de même des subjonctifs des deux auxiliaires qui sont 
considérés comme rimes masculines et ne comptent que pour une 
syllabe, même dans le corps d'un vers, tels que : aient, soient, que 

Ton prononce ai, soi : 

Qu'ils aient de leurs aînés la trempe vigoureuse. 

Espérez-vous encor qu'ils aient pitié de vous ? 

Qu'ils soient comme la poudre et la paille légère. 

Qu'Énée et ses vaisseaux par le vent écartés 
Soient aux bords africains d'un orage emportés. 

La rime est riclie ou suffisante. — Elle est riche, quand elle 
offre à la fin de deux vers plusieurs syllabes identiques ou une 
consonnance pleine, ou bien la répétition entière d'articulations 
semblables faisant partie de mots finals : 

C'est en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur 
Pense de l'art des vers atteindre la hauteur. 



Mes gros Chinois ventrus, faits comme des concom&m; 
Mon vieux tableau trouvé sous d'antiques décomom, 



et même souvent la répétition de mots homographes, qui ont, bien 
entendu, une signification différente : 

Et le zéphir plus vif dans ta voile se joue 

Et les baisers d'adieux se pressent sur ta joue. 



COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. XI 

Prends-mai le bon parti* laisse-là tons les livres. 

Cent francs au denier cinq, combien font-ils? Vingt livres. 



La rime est suffisante, quand elle n'offre qu'une ressemblance 
de sons et non d'articulations entières : 

De mon astre soumis, loin des destins pareils. 
Hélas ! mes yeux ont vu tomber lant de soleils ; 
Si je venais jamais a franchir la limite. 
Ramène-moi, mon Dieu, dans la borne prescrite. 



Cette distinction dépend du goût et du génie de l'auteur; on ne 
voit guère que nos anciens poètes s'y soient attachés strictement ; 
cependant, leurs ouvrages seront toujours admirés de la postérité, 
parce que les expressions y sont coulantes, naturelles, et Ton voit 
qu'il n'y a rien de forcé; tandis que d'autres, qui veulent s'atta- 
cher à la richesse de la rime, offrent quelquefois, dans leurs récits, 
des passages qu'on est obligé de lire et de relire pour en com- 
prendre le sens. Donc, l'auteur devrait plutôt s'attacher rigoureu- 
sement à la clarté du sens qu'à la richesse de la rime, sans toute- 
fois la négliger ; Boileau a dit : 

Quelque sujet qu'on traite, ou plaisant ou sublime, 
Que toujours le bon sens s'accorda avec J a rime; 
L'un l'autre, vainement, ils semblent se haïr ; 
La rime est une esclave et ne doit qu'obéir ; 
Lorsque a la bien chercher d'abord on s'évertue, 
L'esprit à la trouver aisément s'habitue. 
Au joug de la raison sans peine elle fléchit, 
Et loin de la gêner, la sert et l'enrichit ; 
Mais lorsqu'on la néglige, elle devient rebelle, 
Et pour la rattraper, le sens court après elle. 
Aimez donc la raison ; que toujours vos écrits 
Empruntent d'elle seule et leur lustre et leur prix ; 
La plupart, emportés d'une fougue insensée, 
Toujours loin du droit sens vont chercher leur pensée. 



Défauts de la rime. 

La rime est défectueuse : 

J* Si Ton fait rimer un mot au singulier avec un autre qui a la 
marque du pluriel ; comme détour avec concours^ fables avec ai- 
mable; à moins que la différence du nombre n'en "change l'ortho- 
graphe, comme : concours, les détours, etc. Il en est de même pour 
les troisièmes personnes du pluriel des verbes qui ont le même 
son que des mots employés au singulier ou au pluriel, comme : 
méprise avec ils autorisent, préface avec ils lacent, etc. ; 



XTI COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION* 

2° Quand les sons ne sont pas identiques, comme dans ces 
vers : 

Tu sais qu'en pareil cas, ce serait avec joie 
Que je te les rendrais en la même monnoie. 

Et même dans ceux-ci : 

La colère est superbe et veut des mots ailiers t 
I/abattement s'explique en des termes moins fiers. 



Eh bien ! brave À coma t, si je leur sais si cher 
Que des bras de Roxanc ils Tiennent in'orracAer. 



Ces rimes choquent trop l'oreille et les auteurs de nos jours 
s'en gardent rigoureusement; 

3° XJuand les œnsonnes des mots qui forment les finales ne sont 
pas les mêmes, comme: portrait, distrais, court, secours, etc.; 
mais lorsqu'elles sont équivalentes, comme: brigand, élégant ; 
daim,} soudain; aînés, tiez; elles riment très bien ensemble; 

4° Quand la rime est insuffisante, c'est-à-dire quand elle n'est 
pas soutenue parla lettre d'appui, par exemple : borné avec faci- 
lité, donna avec forma, etc M ainsi que dans d'autres sons pro- 
duits par une suite de consonnes, comme: ont, ent, in, on, etc., 
qui ne riment bien ensemble que quand ils sont soutenus par la 
lettre d'appui, comme : gourmand avec légèrement, connu avec 
soutenu, etc.; 

5° Si Ton fait rimer un mot simple avec son composé, comme : 
juste avec injuste, humain avec inhumain, suivre avec poursuivre^ 
prudent avec imprudent, nom avec surnom, flamme avec enflamme, 
etc. ; mais il y a exception pour les composés qui ont une signi- 
fication éloignée et non opposée, comme : prendre avec sur- 
prendre, garder avec regarder , lustre avec illustre, permettre avec 
promettre, etc. ; 

6* Quand les consonnes sont trop rapprochées ou souvent ré- 
pétées dans un même vers ou dans d'autres qui suivent : * 

S?îl se fait sismcère, on en craindra bien moins. 



Il voit sous les laurier* haleter les Orphési* 

Il en est de même quand les deux hémistiches d'un vers riment 
ensemble ou que celui du premier rime avec celui du vers suivant : 
Et qui couvrant le champ de morts et de mourants. 



Va réunir Àrgée à votre destinée. 



Bien suivre mes avis, pour vous est salutaire, 
Car on n T a pas d'amis qui tiennent lieu de père. 



f 




COURS ABREGE DE VERSIFICATION, XIII 

Mais lorsque les consonnances se produisent par la répétition 
d'une pensée ou d'une expression pour mieux fixer l'attention du 
lecteur, ces sons rapprochés ne choquent point l'oreille : 

Desportes, dont ta discrête prudence 
Des plus prudente La prudence devance. 

Tantôt la terre ouvrait ses entrailles profondes, 
Tantôt la mer rompait la prison de ses ondes. 
Là le corps immortel à notre ftme obéit, 
Ici le corps mortel l'aveugle et le trahit. 

Mais quelque grâce qu'aient ces consonnances et ces répéti- 
tions, on ne doit les employer qu'avec beaucoup de réserve. 

7° Si Von fait rimer il dur avec il mouillé, péril avec puéril, 
par eiemple ; et lie ou Ole dur avec ille mouillé, comme : concile 
avec faucille; cependant, de Chateaubriand a dit : 

DaLhan, dont l'amitié ne craint aucun péril, 
Amène auprès de vous vos compagnes d'exiL 

Donc pour il simple, rime masculine, la loi n'est pas aussi ri- 
goureuse que pour ils dur et ille mouillé, rime féminine. On 
devrait même éviter de faire rimer une syllabe longue avec une 
autre brève, comme ; disgrâce avec place, idolâtre avec abattre; 
mais cette règle, sauf quelques exceptions peu nombreuses, a peu 
d'importance. 

Succession et disposition des rimes. 

Les rimes doivent être disposées de manière que deux vers de 
finale masculine ou féminine, ne rimant pas ensemble, ne se 
trouvent jamais à la suite l'un de l'autre. 

On distingue quatre sortes de rimes, qui sont : 

i a Les rimes plates ou suivies, qui présentent alternativement 
deux vers de rime masculine ou deux vers de rime féminine; on 
les emploie, en général, dans tous les grands poèmes, la tragédie, 
la haute comédie, etc.: 

Voilà donc les horreurs on j'étais entraîné ; 
Je suis, oui, je le suis, ce fils abandonné 1 
Je suis fils de Jocaste, et je connais mon crime; 
Grands Dieux! ne tonnez plus; prenez votre victime : 
, Mon sang vous a fléchis ; Thèbcs ne souffre plus, 
Vous payez à la fois mon crime et mes vertus. 



2* Les rimes croisées, composées alternativement d'une rime 
masculine et d'une rime féminine^ ou encore de deux rimes mas* 
culines dont la première est séparée de l'autre par deux rimes 



XI Y COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. 

féminines f sont employées généralement dans les odes et 
presque toutes les poésies fugitives : 

Le mortel qui n'a point d'ami qui lai réponde 

Croit épancher ses maux en regardant les ci eux, 

Et sent, lorsqu'un beau jour vient consoler le monde, 

Qu'il n'est pas oublié dans les bienfaits des dieux. 




De Grecs une troupe vaillante 
Enleva la toison brillante 
Que gardait le dragon de Mars ; 
En vain son haleine enfla m niée, 
Et ses dents mères d'une armée, 
En étaient les affreux remparts. 



3° Les rîmes mêlées, qui admettent toutes les combinaisons des 
rimes croisées^ sont celles où Ton ne suit pas un ordre uniforme ; 
elles sont employées pour prolonger une période sans fatiguer le 
lecteur, comme dans la plupart des fables, des chansons et des 
poésies légères : 

C'est lui qui, des iils de la terre 

Châtiant la rébellion, 
Sous la forme d'un fier lien, 
Vengea le maître du tonnerre. 
Et par lui les os de Rhécus 
Furent brisés comme le verre, 
Aux yeux de ses frères vaincus. 

4* Les rimes redoublées, qui présentent la continuation ou le 
retour constant des mêmes rimes, peuvent être employées pour 
exprimer de grands sentiments et meme pour rendre un récit 
rapide : 

Où sont, enfants du Giiire, 
Ces flottes qui, naguère, 
Emportaient à la guerr* 
Leurs mille matelots ? 
Ces voiles, où sont-elles, 
Qu'armaient les infidèles, 
Et qui prêtaient leurs ailes 
A l'ongle des brûlots ? 

On peut aussi composer des mmwimes, c'est-à-dire des pièces 
formées d'une seule rime qu'on emploie généralement pour les 
petites pièces plaisantes ou badines. 

Division de la versification. 

La versification , outre la rime, est assujettie à sept autres rè- 
gles, qui sont : 1° la mesure ou quantité; 2 Û la césure; 3° la dis- 



COURS ABBEGÉ DE VERSIFICATION. XV 

position des vers; i° Yèlision ; 5* V hiatus; C° I 1 enjambement ; 

7° la licence. 

La Mesure. 

La mesure est le nombre de syllabes que l'on compte dans un 

vers; en français, toutes les syllabes comptent dans le vers, à 

l'exception de celles qui se terminent par un e njuet ou qui sont 

Formées d'un e muet seul, quand cet e est immédiatement suivi 

d'une voyelle ou d'un h non aspiré : 

Je sais qu'ils ont brillé dans ce fameux combat; 
12 3 *" a fi T s f |0 1* 12 

Leur langue est indiscrète et leurs yeux sont jalon*. 

4 2 3 4 5 T 8 1> 10 11 12 

La Césure. 

La césure est un repos qui coupe en deux parues les vers de 
dauie t de dix et de neuf syllabes , qu'il y ail ou non ponctuation, 
et chacune de ces parties s'appelle hémistiche : 

Que toujours dans vos vers — le sens coupant les mots 
Suspende l'hémistiche, — en marque le repos. 



Observez l'hémistiche — et redoutez l'ennui 
Qu'un repos uniforme — attache auprès de lui. 



Il faut observer avec soin surtout que la césure tombe toujours 
sur une syllabe accentuée et jamais avec une muette, à moins que 
cette muette ne s'élide avec une voyelle qui la suit immédia- 
tement. 

Dans V Alexandrin ou vers àt doute syllabes, la césure se trouve 
après la sixième : 

Poètes par nos chants, — penseurs.par nos idées, 
Hâtons vers la raison — les âmes attardées ; 
Hâtons Tère où viendront — s'unir d'un nœud loyal 
Le travail populaire — et le labeur royal. 



Levers de dix syllabes doit avoir la césure après la quatrième 

Si le printemps — les champs vient émailler, 
Dans un coin Irais — de ce vallon paisible 
Je lis assis, — sous le ranieux noyer, 
Au rude tronc, — au feuillage flexible. 



Quelquefois on la marque même après la cinquième : 

Un savant auteur, — dont le nom m'échappe, 
A dit sagement — que trop parler nuit. 



L 



XVI COURS ABREGE DE VERSIFICATION. 

Le vers de neuf syllabes doit avoir la césure après la troi- 
sième : 

Plus de cris, — de discorde et de guerre, 
Mes soldats — auraient l'arme au repos. 



La césure ne doit jamais tomber sur des mots unis grammatica- 
lement ou unis par la prononciation. 
Les vers qui ont moins de neuf syllabes ne sont point soumis à 

la césure. 

Succession et disposition des vers de différentes mesures. 

Les vers peuvent être composés de différentes manières et d'un 
nombre différent de syllabes. Dans toute sorte de vers, le poète 
doit se garder de faire un mélange au hasard ; il doit consulter 
l'harmonie et éviter le rapprochement des mètres discordants. 

Il y a, en français, dix sortes de mesures ou de vers. 

Nous ne parlerons point, bien entendu, des vers de onze, de 
treize et de quatorze syllabes; ils ne ressemblent guère à des 
vers, et comme il n'en existe pour ainsi dire pas en français, il est 
inutile d'en parler. 

Le dixain suivant renferme toutes les mesures des vers fran- 
çais : 

1 S 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 

mort, viens terminer ma misère cruelte ! . . . . 12 

écriait Charle accablé par le sort 10 

La mort accourt du sombre bord 8 

C'est bien ici qu'on m'appelle ? 7 

Or çà, de par Pluton 6 

Que demande-t-on ? 5 

Je veux, dit Charte 4 

Tu veux ? Parte 3 

Eh bien! 2 

Rien. 1 

Le vers le plus usité, qui convient surtout aux grands poèmes, 
à la satire, à la tragédie, etc., c'est le vers de douze syllabes ou 
alexandrin. Les alexandrins ont la césure après la sixième syllabe 
et sont régulièrement accouplés par deux rimes masculines et deux 
rimes féminines, qui se suivent immédiatement : 

Sire, mon père est mort, — mes yeux ont vu son sang 
Couler à gros bouillons — de son généreux flanc ; 
Ce sang qui tant de fois — garantit vos murailles, 
Ce sang qui tant de fois — vous gagna des batailles 
Ce sang qui, tout sorti, — fume encore de courroux 
De se voir répandu — pour d'autres que pour vous, 
Qu'au milieu des hasards — n'osait verser la guerre, 
Rodrigue, en votre cour, — vient d'en couvrir la terre. 



COUflS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. XVII 

Le vers de dix syllabes doit avoir la césure après la quatrième 
syllabe : 

Au fond d'un bois — à la paii consacre", 
Séjour heureux — de la cour ignoré, 
S'élève un temple, — où Fart et ses prestiges, 
N'étalent point — 1'orguml de leurs prodiges. 



On peut aussi le diviser en deux parties égales ; il est fort usité 
et s'emploie ordinairement dans Vêpitre, le conte, Yétégie, la sa- 
(tre, la chanson, le sonnet, la séance t etc. : 

Vous me demandez, — a an s vous contredire, 
De tenir les faits — pour vrais et constants ; 
Toute vérité — n'est pas bonne â dire ; 
Parlons de la pluie — ou bien du beaa temps* 



Le vers de neuf syllabes, qui doit avoir la césure après la troi- 
sième syllabe, est peu usité; il ne s'emploie guère que pour les 
opéras et les cantates : 

En vivant — comme un vrai coq en pâte, 
Chaque jour, — je voudrais héberger 
Mes sujets, — m 'apportant à la hâte 
Leurs impôls — dans la salïo à manger. 



Le vers de huit syllabes n'est point soumis à la césure; il est 
plein de souplesse et offre une harmonie pleine de douceur et de 
fluidité, surtout lorsqu'on est accoutumé à l'entendre. Il convient 
à la poésie descriptive, k V élégie, à Vode., à Yêpigramme, à la 
stance, à YépUre, à la chanson, etc., etc. : 

Nous verrons est un mot magique 
Qui sert dans tous les cas tache ux ; 
Nous verrons i dît le politique, 
Nous verrons? dit le malheureux ; 
Les grands hommes de nos gazettes, 
Les rois du jour, les fanfarons, 
Les faux amis et les ^risettes, 
Tout cela vous dit : * Nous verront. » 



lin ange au radieux visage, 
Penché sur le bord d'un berceau, 
Semblait contempler sou image, 
Comme dans Tonde d'un ruisseau* 



Le vers de sept syllabes n'a point de césure; il est hardi, rapide, 
et a besoin d'être relevé par la grâce du sujet et de l'expression. 
Il convient à l'ode, à la chanson, au conte et môme à Téfiïre fami- 
lière ; 



XVHI * COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. 

Écoutez, le canon gronde ; 
Il est temps qu'on lui réponde, 
Le patient est le fort. 
Éclatent donc les bordées ; 
Sur ces nefs intimidées, 
Frégates, jetez la mort, 
Et qu'au souffle de vos bouches 
Fondent ces vaisseaux farouches, 
Broyés aux rochers du port ! 



Le vers de six syllabes s'entremêle ordinairement avec de plus 
grands vers, soit qu'il tombe en cadence à la suite d'un alexan- 
drin, soit qu'il se continue sans l'aide d'aucune autre mesure ; 
il n'est guère employé que dans le genre lyrique : 

Qu'un stoïque aux yeux secs vole embrasser la mort ; 
Moi, je pleure et j'espère; au noir souffle du nord, 

Je plie et relève ma tîte ; 
S'il est des jours amers, il en est de si doux ! 
Hélas ! quel miel jamais n'a laissé de dégoûts, 
Quelle mer n'a point de tempête ? 



Sur les mers irritées 
Dérivent démâtées 
Nefs, par les nefe heurtées, 
Yachts, aux mille couleurs, 
Galères çapitanes, 
Calques et tartanes, 
Qui portaient aux sultanes 
Des têtea-et des fleurs! 



Le vers de cinq syllabes est plus usité que celui de six; il est 
d'une extrême rapidité et on l'emploie généralement dans les can- 
tates et surtout dans les poésies légères : 

Ce peuple s'éveille 
Qui dormait la veille, 
Sans penser à Dieu ; 
Les palais s'écroulent, 
Mille chars qui roulent, 
Heurtent leur essieu ; 
Et la foule accrue 
Trouve en chaque rue 
Un fleuve de feu. 



Le vers de quatre syllabes a moins de rapidité que celui de 
cinq, mais il a plus de douceur ; il est ordinairement mélangé 
avec de plus grands vers. Il convient au genre lyrique et au genre/ 
familier : , " / 



COURS ABREGE I>lv VERIFICATION. XIX 

La voix plus haute» 
Semble un grelot; 
D'un nain qui saute, 
(Test le i;kI op. 
D luit, s'élance, 
Puis en cadence, 
Sur un pied danse 
Au bout d'un flot. 




Vraiment la reine eût près d'elle été laide* 

Quand, vers le soïr t 
Elle passait sur le pont de Tolède 

En corset noir; 
Un chapelet du temps de Gharlemogme 

Ornait «on cou 

Le vent qui vient à travers la montagne 

Me rendra fou, 

Le vers de trais syllabes n'est guère usité ; on le mêle souvent 
avec de plus grands vers. Il convient aux chansons ou aux sujeta 
auxquels le chant peut s'appliquer : 

Dans la plaine 
Natt un bruit ; 
(Test l T haleine 
De la nuit; 
Elle brame 
Comme une ame, 
Qu'une flamme 
Toujours suit. 

Le vers de deux syllabes est très rare; on l'entremêle ordinai- 
rement avec de plus grands vers ; on peut en faire le môme em- 
ploi que des vers de (rois syllabes : 

* On doute, 
La nuit, 
■l'écoute. 
Tout fuit; 
Tout passe ; 
L'espace 
Efface 
Le bruit. 

Le vers d'une syllabe ne peut guère s'employer seul, bien que 
nous puissions en citer un exemple : 

De 

Ce 

Lieu, 

Dieu 

tfort 

Mort: 



XX COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. 

tandis qu'il n'est pas rare de le trouver entremêlé avec de plus 
grands vers : 

Trémoussez-vous, paresseux que vous êtes. 
Mettez-moi cela 

Là! 
Rendez ce buffet 
Net! 
Songez bien à ce que vous faites. 

De TÉlision. 

11 y a élision toutes les fois que dans le corps d'un vers la der- 
nière syllabe d'un mot est terminée par un e muet et que le mot 
qui suit immédiatement commence par une voyelle ou par un h 
non aspiré ; alors Ye muet s'élide, c'est-à-dire se confond dans la 
prononciation avec la première syllabe du mot suivant pour n'en 
faire qu'une : 

La campagne était jaune, earténuée, aride. 

Si l'on comptait toutes les syllabes de ce vers, on en trouverait 
seize; mais comme quatre sont confondues avec les voyelles des 
mots qui suivent, il n'y en a par conséquent que douze. 

On ne doit jamais se dispenser d'élider l'e muet final quand il 
termine le premier hémistiche : 

Dans ce tribunal même où par des lois sévères. 

Le dévouement est rare en ce siècle égoïste. 



L'élision est un peu forcée lorsque Ye muet est déjà précédé 
d'une voyelle : 

Pour surprendre sa proie attend sous le taillis. 

Autrefois on tolérait l'élision des pronoms le y te, ce, mais on 
ne les élide plus ; on peut les placer à la césure lorsqu'ils sont 
accentués. 

Ve muet simple à la fin d'un mot s'élide toujours et ne forme 
jamais hiatus. 

Lorsque Ye muet est suivi d'un s ou des consonnes nt, il ne peut 
s'élider et forme syllabe comme dans la prose, et, dans ce cas, on 
fait sentir ces consonnes comme si elles faisaient partie du mot 
suivant. 

Craignez d'un vain plaisir les trompeuses amorces. 



Qui par un soir serein brillent à l'horizon. 



L 



COURS ABREGE DE VERSIFICATION. XXI 

De l'Hiatus. 

L'hiatus, rigoureusement défendu en poésie, est le choc de 
deux voyelles dont Tune finit un mot et l'autre commence le mot 
suivant et qui ne peuvent se confondre ensemble : 

Gardez qu'une voyelle à courir trop hâtée 
Ne soit d'une voyelle en son chemin' heurtée. 

La conjonction et, dont le t ne se prononce jamais, ferait hiatus 
si elle était suivie d'une voyelle ou d'un h muet ; aussi les vers 
suivants sont-ils défectueux : 

Qui sert et aime Dieu possède toutes choses. 

Le juge prétendait qu'à tort et à travers. 

Le h aspiré, étant considéré comme consonne, ne fait pas hia- 
tus, quoiqu'il soit précédé d'une voyelle : 

La haine les anime et l'espoir les séduit. 

On peut êtrefiéros sans ravager la terre. 

On tolère aussi le mot oui répété, et les interjections ah! eh! 
ho ! mais on ne doit pas en abuser : 

Oui, oui, si son amour ne peut rien obtenir. 
Eh oui! tant pis, c'est là ce qui m'afflige. 

Un mot, dont la consonne finale ne se prononce pas, peut se 
placer sans difficulté devant une voyelle sans qu'il y ait hiatus, car 
V hiatus est indiqué par l'orthographe des mots et non par leur 
prononciation : 

Tout à cou p on vit paraître. 
Celui qui met un frein à la fureur des flots. 

Uhiatus est admis entre la fin d'un vers et le commencement 
du vers suivant ainsi que dans le corps des mots ou les mots 
composés : 

Sois sage enfin, le sage est sans pitié ; 
Il n'est jamais séduit par Y amitié. 



L'Enjambement. 

L enjambement a lieu lorsque le sens qui commence dans un 
vers ne finit que dans une partie du vers suivant; ce système 
romprait pour ainsi dire toute mesure, toute harmonie, et 



XXII COURS ABRÉGÉ DE VERSIFICATION. 

changerait la phrase en prose rimée. On sent facilement ce qu'il y 
a de désagréable dans les vers suivants : 

Les Parques se disaient : Charles qui doit venir 
Au monde. 



A l'aspect de son roi le vaillant capitaine 

Bavard, — quoique blessé , combattait dans la plaine. 

Uinjambemenl est permis lorsque le sens qui n'esl pas achevé 
dans un vers est continué jusqu'à la (in du vers suivant ou des 
vers qui suivent; il est aussi permis, quand les mots rejetés sont 
suivis d'un développement qui complète le vers; enfin, lorsqu'il 
procède par suspension ou en interrompant subitement le sens : 

Là sont trois grands mûriers morts et dont la structure 
Ressemble au possédé qui subit la torture; 
Un âne est à L'attache à leurs troncs vermoulus, 
Qui sur ses flancs rogneux, amaigris et velua T 
Montre une plaie en sang que fouette sa queue, 
Afin d'en écarter la mouche verte et bleue, 

1 Vmjambêment est reconnu presque indispensable dans la poésie 
simple et légère, et surtout dans la comédie : 

A présent le pantin est accroché devant 
Votre table. Jl est là, bien tranquille et souvent 
Il sourit. On Ta fait avec une poupée 
Habillée en pierrot* Sa taille est bien drapée. 
Puis il est gracieux comme le jour qui nni\ ; 
Il songe avec des yeux bleu sombre. Si ce n'est 
Que les rubansj îes nœuds d'amour et les bouiïeltes. 
Dans son h ah if sont bleus et ses lèvres sont faites 
En vermillon, il est tout blanc comme l'hiver.,.. 

La Licence. 

Les licences sont certains mots, certaines locutions qu'on ne 
saurait admettre dans la prose commune; mais malgré la règle ou 
f usage, elles sont permises aux poètes en faveur du nombre, de 
l'harmonie et de la rime; elles consistent: 

1° À retrancher Vs à la première personne du singulier du 
Présent et du Parfait des verbes : je croi, fècri, je voi, je cons- 
truis etc*; mais pour ne pas laisser subsister une faute d'ortho- 
graphe, on pourrait laisser Ys sans en tenir compte : 

Ce discours te surprend ■ docteur, je Taperçoî. 
L'homme de la nature est le chef et le rot. 



Elle doit revenir; elle vient, je la voi; 

Du moins, pour gon honneur, Rodrigue, cache-tot. 

Ainsi qu'à écrire indifféremment avec s ou sans s les mots sui- 






m^ 



COURS ABREGE DE VERSIFICATION. XX11I 

vanls : grâce, jusque, naguère, certe, même, etc., ainsi que les 
noms propres: Athènes, Charles, Versailles, Londres, etc., etc. : 

Grâces au ciel, mes mains ne sont point criminelles. 

Vous régnez, Londre est libre et vos lois florissantes. 

2* À conserver ou à supprimer Ve muet final dans les moto sui- 
vant» : encore ou encor; zéphyre ou zéphyr : 

Se levant dans la brume épaisse ou bien encor... 
Il faut encor savoir et converser et vivre. 



Et le zéphyr plus vif dans ta voile se joue. 

3° V inversion 9 ou le changement dans l'ordre des mots, qu'on 
ne doit employer qu'avec goût et discernement ; il faut surtout 
faire attention au sens de la phrase et consulter l'harmonie, sans 
quoi Y inversion apporterait de la dureté et de l'obscurité dans les 
vers. 

Le sort vous y voulut Tune et l'autre amener. 

Reine des éléments, mère de la nature, 
Du globe fécondé merveilleuse ceinture ; 
Eau brillante et splendide aux reflets radieux. 
Salut à toi t salut ! premier bienfait des cieux. 

Je fuis ; ainsi le veut la fortune ennemie. 

4° À retrancher la négative ne dans les interrogations, si le 
poète le juge convenable : Est-ce pas lui ? pour n'est-ce pas lui ? 
Sais-je pas? pour ne $ais-je pas? Vient-il point? pour ne vient-il 
point? 

Sais-je pas que Taxile est une âme incertaine ? 

5° À placer après le verbe la préposition et son complément 
avant le mot dont ils dépendent, le pronom personnel avant l'im- 
pératif auquel il est joint ; et lorsque deux verbes se suivent et 
que l'un gouverne l'autre à l'Infinitif, le pronom peut se placer 
avant les deux verbes au lieu de le laisser intercalé entre les 
deux; ainsi qu'à placer l'adverbe où au lieu de à qui, auquel; les 
prépositions en et dans, devant les noms de ville commençant par 
une voyelle, et enfin, à mettre au singulier un verbe précédé de 
plusieurs sujets : 

Que ma foi, mon amour, mon honneur y consente. 

Toi, de qui l'amour généreux, 
Toi, de qui la sage industrie, 
Ménagea ces secours heureux. 



ï 



AW/lfc 



ABRÉVIATIONS 



A. Adjectif. 

Accouch. Aceouchenient. 
AcL Action de. 
Adv. Adverbe. 
Admin. Administration. 
Agric. Agriculture. 
Alg. Algèbre. 
Anat. Anatomie. 
Arch. Architecture. 
Arith. Arithmétique. 
Art. Article. 
Artil. Artillerie. 
Astr. Astronomie. 
Auxil. Auxiliaire. 

Bas. Bassesse. 
Bib. Bible. 
Bijout. Bijouterie. 
Bios. Blason. 
Bot. Botanique. 
Bout, Boulangerie. 
Brass. Brasserie. 

Chancel. Chancellerie. 
Charp. Charpenterie. 
Chas. Chasse. 
Chaud. Chaudronnerie. 
Chim. Chimie. 
Chir. Chirurgie. 
Coll. Collège. 
Com. Commerce. 
Comp. Comparaison. 
Conj. Conjonction. 
Coût. Coutume. 
Couv. Couvreur. 
Cuis, Cuisine. 

Dém. Démonstratif. 
Dét. Déterminatif. 
Dévot. Dévotion. 
Did. Didactique. 
Dim. Diminutif. 

Ecoles. Ecclésiastique. 
Email. Emailleur. 
Enf. Enfantin. 
Entom. Entomologie. 
Escr. Escrime. 
Esp. Espèce. 
Excl. Exclamation. 
Ex. Exemple. 
Expr. Expression. 

/•'. Féminin. 
Fa m. Familier. 
Fauc. Fauconnerie. 
Féod. Féodalité. 
Fvg. Figure ; figuré. 
Fin. Finances. 
Forest. Forestier. 
Fort. Fortification. 



G. Genre. 

Gabel. (t. de). Gabelle (t. de). 

Généal. Généalogie 

Géog. Géographie. 

Géoï. Géologie. 

Géom. Géométrie. 

Gram. Grammaire. 

Hist. Histoire. 

Hist. nat. Histoire naturelle. 
Hortic. Horticulture. 
Horl. Horlogerie. 

lmp. Impersonnel. 
Impr. Imprimerie. 
Ind. Indéclinable. 
Inst. Instrument. 
lnterj. Interjection. 
Iron. Ironie. 
Irr. Irrégulier. 

Jard. Jardinage. 
Jur. Jurisprudence. 

Lap. Lapidaire. 
Litt. Littérature. 
Litur. Liturgie. 
hoc. adv. Locution adverbiale. 
Loc.conj. Locution conjonctive. 
Loc. lat. Locution latine. 
Loc.prép. Locution prépositive. 
Log. Logique. 

M. Masculin. 

Mac. Maçonnerie. 

Manè. Manège. 

Manuf. Manufacture. 

Mammif. Mammifère. 

Mar. Marine. 

Math. Mathématique. 

Mèc. Mécanique. 

Méd. Médecine. 

Mégis. Mégisserie. 

Men. Menuiserie. 

Mép. Mépris. 

Met. Métier. 

Meun. Meunerie. 

Milit. Militaire. 

Miner. Minéralogie. 

Monn. Monnaie. 

Mot allem. Mot allemand. 

Mot anal. Mot anglais. 

Mot ital. Mot italien! 

Mot lat. Mot latin. 

Mus. Musique. 

Myth. Mythologie. 

Myth.persMyïkioioçie persane. 

N. Neutre. 
Nég. Négociant. 
Néol. Néologisme. 
N. p. Nom propre, 
Num. Numéral. 



Off. Officier. 
Ord. Ordinal. 
Ornith. Ornithologie. 

Parch. Parchemin. 

Part. Participe. 

Partie. Particule. 

Pal. Palais. 

Pathol. Pathologie. 

Peint. Peinture. 

PI. Pluriel. 

Pap. Papeterie'. 

Part. pass. Participe passé. 

Pers. Personne. 

P. us. Peu usité. 

Phil. Philosophie. 

Pharm. Pharmacie. 

Phu8. Physique. 

Pois. Poésie. 

Poét. Poétique. 

Pop. Populaire. 

Pos. Possessif. 

Prat. Pratique. 

Prép. Préposition. 

Près. Présent. 

Pron. Pronom et pronominal. 

Prov. Proverbial. 

Baffin. Baffinerie. 
Bel. Beliure. 
Bhét. Rhétorique. 
Bub. Rubanene. 

S. m. Substantif masculin. 
S. f. Substantif féminin. 
Sans pi. Sans pluriel. 
Schol. Scholastique. 
Sculp. Sculpture. 
Sing. Singulier. 
Syn. Synonyme. 

T. enf. Terme enfantin. 
Tech. Technique. 
Thèol. Théologie. 
Teint. Teinturerie. 
Trag. Tragédie. 
Typog. Typographie. 

V. Verbe. 

V. a. Verbe actif. 

Van. Vannerie. 

Vén. Vénerie. 

V. n. Verbe neutre. 

V. intrans. Verbe intransitif. 

V. pron. Verbe pronominal. 

V. trans. Verbe transitif. 

Ver. Verrerie. 

Vét. Vétérinaire. 

V. m. Vieux mot. 



Zool. Zoologie. 



* Ce signe devant h indique l'aspiration. 



GRAND DICTIONNAIRE 



DES 



RIMES FRANÇAISES 



A et Ah (1) 
| A (voyelle), première lettre de l'alphabet. 
1 A, 3° personne du verbe Avoir. 
| A (acec l'accent), prép. Exprime un rapport de 
i tendance. 

| A, Myth. Chez les Égyptiens ; hiéroglyphe qui 
représentait l'Ibis; chez les Grecs, lettre de 
| mauvais augure pour les sacrifices. 
| Ah! interj. Qui exprime la joie, la douleur, 

les affections vives de l'àme, etc. 
, Brouhaha, s. m. Bruit confus; fracas étour- 
I dissant; fam. 

1 Cahin-Gana, toc. ado. Tant bien que mal. 
j Ha! interj. De surprise, d'étonnement. 
Ha ha, s! m. Ouverture au mur d'un jardin avec 
un fossé en dehors atin de laisser la vue libre ; 
| saut de loup, etc. 
| ba 

Aba, s. m. Sorte d'étoffe de laine. 
Alba, Muth. ind. Nom de l'Être suprême. 
Àquila-Alba,,s./\ Mercure sublimé doux; c/rm. 
Aucuba, s. m. Arbuste d'ornement. 
Ba. s. m. Consonne de l'alphabet sanscrit. 
Baba, s. m. Sorte de pâtisserie. 
Bah ! interj. Marque le doute, la surprise. 
Gaaba. s. f. Edifice religieux à la Mecque. 
Gasauloa ou Casbah, s. /". Palais barbaresque. 
Dabaïba, Myth. Divinité adorée comme mère 

des dieux par les peuples de Panama. 
Iba, s. m. Nom du fruit de l'Oba. 
Jecniba, s. m. Arbre à bois rougeàtre dont on 

fait divers ouvrages. 
Kaba, s. m. Plante dicotviedone des Indes. 
Macouba, s. m. Tabac de la Martinique. 
Maïba; s. m. Sorte de tapir du l'Inde. 
Oba, s. m. Arbre fruitier du Gabon. 
Simarouba, 8. m. Arbre d'Amérique dont l'é- 

corce est employée en médecine. 
Tromba, s. f. Mot liai, signifie Trompette, mus. 

bla 
Cette série n'existe qu'avec la 3° pers. des 
verbes : Assembler, troubler, etc.; assembla, 
troubla. 

bra 
Abracadabra, s. m. Mot cabalistique auquel on 
attribuait une influence magique; Myth. pers. 
Nom qui servait à former une figure magique. 
Alhambra, s. m. Palais et forteresse qu'habi- 
taient les rois Maures à Grenade. 



ça et ka 

Abaca, s. m. Espèce de bananier; bot. 

Alpaca, s. m. Quadrupède du Pérou; sa laine. 

Amilcar-Barca, hist. Général carthaginois, 
père d'Annibal. 

Arnica, s. f. Plante de la famille des composées. 

Baducca, s. m. Câprier de Malabar; bot. 

Binsica, s. f. Plante herbacée de l'Inde. 

Briska, s. m. Calèche de voyage. 

Caca, s. m. Excrément d'enfant; fam. 

Gircumcirca, mot ital. Expression familière 
qui signifie Environ: à peu près. 

Coca, s. f. Arbrisseau du Pérou. 

Crusca, (Académie de la). Académie établie 
à Florence pour le perfectionnement de la lan- 
gue italienne. 

Datisca, s. f. Sorte de plante de l'Asie. 

Falaca, s. f. Bastonnade ; supplice; pièce de 
bois pour lier le patient. 

Harmonica, s. m. Instrument de musique com- 
posé de verres. 

' Hoca, s. m. Sorte do jeu de hasard. 

* Houca, s. m. Pipe turque ou persanne. 

Inca, s. m. Autrefois roi ou prince du Pérou. 

Jevraschka, s. m. Espèce de marmotte de 
Sibérie. 

Judica, s. m. Dimanche de la passion; litur. 

Mazurka, s. /".Sorte de danse nationale polonaise. 

Mica, s. m. Minéral brillant composé de feuilles 
minces. 

Moka, s. m. Café qui vient de Moka. 

Myrica, s. m. Piment royal ; myrte bâtard. 

Oca, s. m. Sorte de racine médicinale. 

Paca, s. m. Mammifère rongeur de l'Amérique 
méridionale. 

Pataca, s. f. Monnaie de compte au Brésil. 

Pertica, s. f. Mesure de longueur en Italie. 

Pica, s. m. Appétit dépravé; désir de manger 
des substances non nutritives; craie, terre, etc. 

Plica, s. m. Maladie agglomérant les cheveux. 

Polacca (alla), loc. adv. Dans le mouvement 
propre à la danse polonaise; t. de mus. 

Polka, s. f. Sorte de danse polonaise. 

Raca, a. s. f. Terme de mépris ; signifie : homme 
de rien, sans esprit ; vain, etc. 

Rancanca, s. m. Oiseau rapacede la Guyane. 

Romaïka, s. f. Danse nationale des Grecs. 

Sloka, s. m. Strophe de deux vers d'un poème in- 
dien. 



(1) Consulter pour cette désinence la 3* personne du passé déterminé des verbes en er, ir, aindre t andre et 
oudre, par exemple : Déroba, craindra, souffla, finira, rendra, résoudra, étala, forma, amena, trempa, 
chanta, etc. Ces verbes sont classés par séries à tear rang alphabétique. 



— 2 — 



Sohapska, s. m. Shako polonais; coiffure de 
lancier. 

Sonica, ado. A point nommé; fam.; t. de jeu. 

Bpioa, a. m. Sorte de bandage; cher.; épi. 

Tacoa, a. m. Plante de la famille des Taccacées. 

Tapioca, a. m. Fécule de manioc. 

Tonka (Fèoe de), a. f. Fève pour aromatiser 
le tabac. 

Trica, 8. m. Réceptacle des organes producteurs 
de certains lichens bot. 

Vladika, a. m. Chef monténégrin. 

Yucca, s. m. Sorte de plante exotique. 
ça 

Ça, pr. dém., contr., pour. Cela; fam. 

Ça, ado. de lieu pour Ici; viens çà. 

Ça, interj. Pour exciter, pour encourager. 

Au-deça, ado. prép. De ce ofté-çi* 

Cabeça, 8. f. Soie Une d'Espagne: 

Guença, a. f. Nom de la laine de Gnença. 

Deçà, prép. De ce côté-ci. 

En deçà, prép. De ce côté. 

Par deçà, prép. D'autre côté. 
cha 

Bâcha, a. m. Chef d'armée en Turquie. 

Gachucha, s. f. Sorte de danse espagnole. 

Capitan-Pacha, a. m. Amiral en Turquie. 

Gha. a. m. Sorte d'étoffe de la Chine. 

Pacna, a. m. Gouverneur en Turquie. 

Padischah, a. m. L'empereur des Turcs. 

Freohi-Precha. s. m. Sorte de sermon, de dis- 
cours burlesque; fam. 

Schah, 8. m. Souverain de la Perse, 
cla 

Héola (Mont) Géog. Volcan de l'Islande. 
ora ^ 

Gracra, a. m. Nom vulgaire du fruit de l'ar- 
bousier. 

da 

Abolboda, a. m. Sorte de plante de la famille 
des Xyridacées. 

Addenda, a. m. Se dit des additions qu'on inscrit 
à la fin d'un livre, comme on dit : un errata. 

Apenda, a. m. Livret où l'on écrit jour par 
jour ce qu'on doit faire; recueil. 

Armada, a. /. Grande flotte espagnole. 

Assa-Fœtida, s.f. Plante; sa gomme; sa résine. 

Breda, s.m. Sorte de palan muni d'un croc; mar. 

Bredi-Breda, ado. Trop à la hâte, fam. 

Coda, s. f. Période finale d'un morceau; mus. 

Da, particule ; de oui-da; nenni-da. 

Dada, a. m. Nom donné au cheval parles enfants. 

Edda, s. f. Nom de deux livres qui contiennent 
la mythologie Scandinave. 

Garuda, a. m. Oiseau fabuleux servait de mon- 
ture à Vichnou; myth. 

Guinda, a. f. Sorte de grand treuil ; t. de mar. 

* Hallebreda, a. m. Homme grand et mal fait. 

Ida.A/f/t/i.Nom ancien de deux chaînes de mon- 
tagnes, l'une en Mysie, l'autre en Crète. 

Juda. Bible, quatrième fils de Jacob, chef de 
la tribu la plus puissante d'Israël. 

Lambda, s. m. 12° lettre de l'alphabet grec. 

Iteda, Mu th. Mère de Castor et de Pollux, 
épouse de Tindare. 

Lerida, a. /. Nom d'une chanson piquante contre 
le prince de Condé. 

OUa-Podrida a. f. Mets national chez les 

Espagnols. 
Réséda, a. m. Plante odoriférante; sa fleur. 
Soda, a. m. Boisson rafraîchissante. 
Spina-Bifida, a. m. Affection congénitale près 

le canal rachidien, méd. 
Veda, 8. m. Livre sacré des Indiens. 
Véranda, s. f. Galerie légère couverte d'un 

tissu de joncs. 
Walida, a. m. Plante apocynée de Ceylan. | 



dra 

Alexandra, hist. Veuve d'Alexandre gouverna 
la Judée; nom propre de personnages de l'his- 
toire. 

Cathedra (ex), loc. lot. Signifie : du haut de 
la chaire; s' emploie quand on parle du pape 
et de ses décrets. 

Drap, s. m. Sorte d'étoffe de laine; pièce de 
toile pour lit, d'étoffe noire pour cercueil, etc. 

Hedra, a. f. Incision des os, chir. 

Sparadrap, a. m. Sorte de toile d'emplâtre, 
éa 

Aléa, a. m., mot lat. Signifie : chance, hasard. 

Alinéa, a. m., loc ut. ado. (a la ligne). Commen- 
cement d'un paragraphe dont la première ligne 
est rentrante. 

Althaea, a. m. Plante; espèce de guimauve. 

Azaléa, 9. f. Plante; arbrisseau d appartement. 

Garnéa, myth. Déesse qu'on invoquait pour les 
enfants. 

Cobaea, a. m. Plante grimpante d'ornement. 

Gcllectanéa, a. f. Recueil de différentes pièces 
choisies; mot lat. 

Epicéa, s.m. Sapin de Norwège; Picéa. 

•Galéa.a. m. Sorte de céphalalgie* méd. 

Miscellanéa, a. f. Mélanges littéraires. 

Nymphéa, a. m. Nom grec du nénuphar. 

Ocréa, a. f. Gaine complète à la base du pétiole 
des Polygonées; bot. 

Phocéa, a. f. Petite planète découverte en 1853. 

Picéa, s. m. Nom vulgaire du sapin Pesse. 

Polyanthéa, a. m. Recueil alphabétique de 
lieux communs. 

Rhéa, myth. Fille de Numitor; eut du dieu 
Mars, Romuius et Rémus. 

Zéa, 8. m. Nom scientifique du mais. 
fa 

Butta (opérai), motit al. Signifie: opéra comique. 

Fa, a. m. Une des notes de la gamme; mus. 

F-ut-Fa, a. m. Note de musique. 

Sofa, a. m. Lit de repos qui sert de siège. 

Unanufa, a. m. Plante fébrifuge. 
fia 

Fia, s. m. Double coup de baguettes frappé sur 
un tambour; mil. 

Moufla. Pers. du v. moufler. 
ga 

Acanga, s. f. Pintade; poule de la Guinée. 

Aga, s. m. Commandant en Turquie. 

Alpaga, s. m. Etoffe de laine* quadrupède. 

Amanga, myth. Le cupidon aes Indiens. 

Balaga, a. m. Instrument des nègres ; mus. 

Baleiga, a. m. Guitare russe; mus. 

Becabunga,a. m. Véronique aquatique; plante 
employée en médeciue. 

Bislinguaï, a. m. Un des noms du houx ; bot. 

Gotinga, a. m. Passereau dentirostre d'Amé- 
rique. 

Frigga, myth. Déesse Scandinave. 

Galanga, a. m. Sorte de plante des Indes. 

Galega, a. m. Genre de plante. 

Galinsoga, a. m. Sorte de plante du Pérou. 

Ganga, s. m. Gelinotte des Pyrénées. 

Garruga, a. m. Plante odorante de l'Inde. 

Inga, s. m. Nom d'une écorce d'Amérique as- 
tringente et tonique. 

Malaga, a. m. Raisin; vin de l'Ile Malaga. 

Oméga, a. m. Dernière lettre de l'alphabet 
grec; fig. ; la fin. 

Guadriga, a. m. Char à quatre roues; ant. 

Rutabaga, a. m. Navet à chair jaune; iard. 

Saga, a. f. Tradition historique ou mythologi- 
que des Scandinaves. 

Salanga, 8. f. Espèce d'hirondelle de la Chine. 

Sanga, a. m. Arbre de Chine produit du vernis. 

Syringa, a. m. Arbrisseau à fleurs. 



Tringa, a. m. Oiseau de l'ordre des échassiers. 

Tonga, a. m. Sorte de puce d'Amérique. 

Zaga, s. m. Bel arbre des Indes servant d'orne- 
ment. 

ia 

Abatia. a. m. Sorte de plante hliacée. 

Abolaria* a. m. Genre de plante globulacée. 

Acacia, a. m. Arbre à rameaux épineux et à 
fleurs. 

Aria, a. m. Terme populaire signifiant : em- 
barras; quel aria! que d'arias. 

Ascia,a./. Hache gallo-romaine; ant. 

Asia, a. f. La 67« planète télescopique. 

Ausonia a. /. La 63° planète télescopique. 

Ave-lfaria, a. m. Prière à la Vierge. 

Camélia, s. m. Plante: sa fleur. 

Cardia, s m. Orifice supérieur de l'estomac; anat. 

Charabia, a. m. Patois des Auvergnats et tout 
autre parler qu'on ne comprend pas; fam. 

Cochléaria, a. m. Herbe antiscoroutique. 

Concordia, s. f. La 58° planète télescopique. 

Dalhia, a. m. Plante d'ornement. 

Dia, interj. Cri du charretier pour faire aller 
le cheval. 

Estanda, s. f. Établissement rural pour l'édu- 
cation des bestiaux en Amérique. 

Fascia, s. m. Enveloppe de certains organes; 
t. d'anat. 

Frambcesia, s. m. Maladie caractérisée par des 
tumeurs avant la forme d'une fraise; méd. 

Froïa ou Freya, myth. Déesse de l'amour et 
des poèmes erotiques. 

Fuchsia, a. m. Plante à fleurs rouges. 

Galia, s. /. Mélange de parfums. 

Ganteria, s.f. Nom des barres de hune; mar. 

Gloria, a. m. Liqueur chaude composée de café, 
de sucre et d'eau-de-vie; pop. 

Hestia, myth. Divinité païenne de Perse. 

Hortensia, a. m. Arbrisseau, sa fleur. 

Hia, myth. Surnom de Minerve. 

Ixia, a. f. Genre de plante bulbeuse. 

Julia, hist. Femme de Septime Sévère; s. f., 
nom donné à des lois romaines. 

Juvenilia, a. m. pi. Mot lat. qui signifie: les 
choses jeunes; se ditdes vers, petites pièces, etc. 

Laurifolia, a. f. Arbre exotique du genre 
laurier. 

Letitia, a. t. Planète découverte en 1852. 

Lomia, a. /. Planète télescopique. 

Lutetia. s. f. Planète découverte en 1852. 

Magnolia, s. m. Arbre à grandes fleurs. 



, myth. Une des Atlantides ou Pléiades, 
fut aimée de Jupiter dont elle eut Mercure. 

Malaria, s.f. Nom que les Italiens donnent aux 
effluves paludéens. 

Massalia, s.f. Planète découverte en 1852. 

Massilia, s. f. Une des planètes télescopiques. 

Noria, s. f. Nom donné a une machine d'irriga- 
tion. 

Obélia, a. m. Genre de polypier calcaire. 

Olympia, a. f. Une des planètes télescopiques. 

Opuntia, a. f. Plante; figuier de l'Inde. 

Oublia, a. m. Partie d'atelier où se forge le fer 
dans les usines des Pyrénées. 

Papilia, a. f. Petite saillie conique inclinée for- 
mée vers la surface de la peau. 

Papiria,*. f. Nom des cinq lois romaines. 

Paria, a. m. Indien de la dernière caste. 

Prolabia, a. m. Le devant des lèvres ; anat. 

Quasaia, a./. Arbre de la Guyane. 

Quia (à), ode. Hors d'état de répondre; m. lat. 

Râla, a. m. Sujet de l'empire turc soumis à la 
capitation. 

Raiah, a. m. Prince indou; ou Raja. 

Ratafia, a. m. Liqueur d'eau-de- vie et de fruits. 

Ratanhia, a. m. Arbrisseau du Pérou. 



Razzia, a. f. Mot arabe; incursion faite sur lé 
territoire ennemi pour enlever troupeaux, 
grains, etc. 

Regalia, a. m. Genre de cigares très estimés. 

Robinia, s. m. Espèce d'arbre à fleurs. 

Rupia, 8. m. Affection cutanée, caractérisée 
par l'éruption de bulbes; méd. 

Saligaria, s. m. Petit oiseau étranger. 

Sankya, s. m. Système semi-orthodoxe de la 
philosophie indoue. 

Sepia, a. f. Encre de la Seiche. 

Séria (opéra), mot ital. Se dit pour opéra sé- 
rieux. 

Specia, a. f. Solde d'un compte ; c. m. 

Sylvia, s. f. Planète télescopique. 

Tafia, a. m. Eau-de-vie de sucre. 

Tapsia, a. m. Sorte de cataplasme ; pharm. 

Ténia, a. m. Ver intestinal; méd. 

Tibia, s. m. Os intérieur de la jambe; anat. 

Tourtia, a. m. Conglomérat siliceux. 

Varia, s. m. Recueil de choses variées. 

Victoria, a. f. Voiture découverte à quatre 
roues. 

Virgilia, a. m. Arbuste d'ornement. 

Yttria, a. f. Substance terreuse d'Yttrium. 

Zinnia, s. m. Petite plante d'ornement. 

j* 

Ganja, a. m. Bâtiment sur le Nil. 

Déjà, ado. Dès cette heure; auparavant. 

Granja (la), s.f. Une des résidences des sou- 
verains d'Espagne. 

Jà, ado. S'e8t dit pour : déjà ; v. m. 

Raja, a. m. Prince de l'Inde. 
la 

A-Gapella, t. de musique d'église. Signifie 
que les instruments marchent a l'unisson. 

Aella, myth. La première amazone qui com- 
battit Hercule lorsqu'il voulut enlever la cein- 
ture d'Hippolyte. 

Allah, a. m. Dieu des Mahométans. 

A-mi-la, s. m. Note qui donne le ton; mus. 

Babela, s. m. Acacia des Indes, bot. 

Bamboula, a. m. Espèce de flûte; danse des 
nègres. 

Boudala, a. m. Sorte de temple au Thibet. 

g à et là, loc ado. De côté et d'autre. 
affila, s. f. Caravane au Mogol. 

Gamarilla. a. f. Coterie de personnes appro- 
chant le plus un prince. 

Caria, a. m. Sorte de toile des Indes. 

Cela, pron. dém. Cette chose là. 

Cella, a. f. Nom latin donné quelquefois en fran- 
çais à la nef des temples ; espèce de fruit. 

Chinchilla, s. m. Animal du Pérou à fourrure 
estimée. 

Dalila, bible. Femme de Samson. 

Delà (au), prép. De l'autre côté. 

Falbala, a. m. Ornement de robe. 

Fellah, a. m. Nom donné aux paysans en 
Egypte. 

Fibula, a. f. Agrafe de la chlamyde ; ant. 

Foula, géog. Une des lies de Shetland. 

Gala, a. m. Fête ; grand festin. (Mot ital.) 

Guérilla, a. f. Corps francs de partisans en 
Espagne. 

Hadela, interj. Mot dont on se sert pour faire 
ranger le cheval à droite ou à gauche; t. de 
man. 

* Holà, interj. Pour appeler; ado., tout beau; 
a. m., mettre le holà, apaiser une querelle. 

Hypogala, a. m. Collection d'un liquide blanc 
comme du lait dans les chambres de l'œil. 

Kola, s. m. Sorte d'insecte coléoptère. 

La, ado. et pron. rel. fem. De le. 

Là, ado. Démonstration de lieu. 

La, a. m. Une des notes de la gamme; mus. 



4 — 



La-La, ado. Tout beau; médiocrement: fam. 

* Halte-là, interj. En voila assez ; n'allez pas 
plus loin; etc. 

Mollah, s. m. Prêtre mahométan, 

Œnogala, s. m. Boisson composée de vin et de 
lait. 

Oxygala, s. m. Lait aigre; pharm. 

Panetela, s. m. Cigare très long et très mince. 

Par delà, acte. Au delà. 

Polygala, s. m. Plante médicinale. 

Protogala, s. f. Premier lait d'une femme nou- 
vellement accouchée. 

Prunella, s. m. Pécheresse de la langue; méd. 

Quinola, s. m. Nom du valet de cœur au re- 
versi. 

Qui-va-là, interj. Pour qui est là ; mil. 

Revoilà, prép. Voilà de nouveau ; fam. 

Smalah, s. f. Se dit de la famille, de la maison, 
des richesses d'un Arabe. 

Scylla, géog. Ecueil du détroit de Messine. 

Tahala, s. m. Tambour des nègres. 

Tla, s. m. Faible coup frappé sur le tambour. 

Tombola, s. f. Sorte de loterie de société. 

Tralala, s. m. Appareil tumultueux ; fam. 

Trehala, s. m. Manne d'insecte sur une synan- 
thérée. 

Vêla, s. f. Imitation d'un plafond genre tente. 

Viola, s. m. Instrument en cuivre ^enre alto. 

Vitula, myt. rom. Déesse de la joie. 

Voilà, prép. Se dit pour montrer les objets un 
133U éloignés et pour ce que l'on a dit. 

Walhalla, s. f. Paradis d'Odin chez les anciens 
Scandinaves. 

Tooola, s. m. Pain deKamtschatka. 

Zythogala, s. m. Bière et lait môles ensemble. 
ma 

Ahama, s. m. Sorte de plante liliacée. 

Ahrocoma, s. m. Sorte de mammifère ; zool. 

Acarima, 8. m. Sorte de singe; zool. 

Adma, myth. Nom d'une nymphe. 

Alisma, s. m. Plante herbacée vivace. 

Antisigma, s. m. Sigle indiquant qu'il faut 
changer l'ordre des vers devant lesquels il est 
placé ; t. de paléographie. 

Biscroma, s. f. Triple croche; mus. 

Brahma, myth. Nom d'une divinité indoue. 

Bregma, s. m. Sommet de la tête; région de la 
grande fontanelle. 

Gaama, s. m. Mammifère du genre antilop3. 

Ghiasma, 8. m. Croix en marge d'un manus- 
crit indiquant un passage desapprouvé ; en- 
trecroisement des nerfs optiques. 

Ghloasma, s. m. Nom donné aux taches hépa- 
tiques; méd. 

Goma, s. m. Maladie soporeuse; méd. 

Gomma, s. m. Différence du ton majeur au 
ton mineur; mus. Deux points; impr. 

Gosmorama, s. m. Tableau du monde. 

Grema, 8. f. Résultat de l'oxydation du fer 
dans le fourneau ; chim. 

Grocomagma, s. m.Trochisquc; médicament. 

Gurcuma, s. m. Sorte déplante; bot. 

D al ai- Lama, s. m. Un des deux chefs suprê- 
mes de l'église boudhistedu Thibet. 

Diaphanorama, 8. m. Tableau d'un pays re- 
présenté en perspective et convenablement 
éclairé. 

Digamma, 8. m. Signe orthographique que les 
JEoliens plaçaient en tête de certains mots. 

Diorama, s. m. Panorama à effet de jour. 

Ecthyma, s. m. Sorte de phlegmasie cutanée. 

Eczéma, 8. m. Affection cutanée caractérisée 
par de petites vésicules; méd. 

Epithékoma,a. m. Sorte de tumeur épithéliale. 

Gama (Vasco de), hist. Explorateur qui en 
1497 chercha un passage conduisant aux Indes. 



Gamma, 8. f. 3° lettre de l'alphabet grec. 

Ganglioma, s. m. Sorte de tumeur lymphatique. 

Géorama, 8. m. Globe au centre duquel on se 
place pour embrasser du regard la terre, l'en- 
semble des mers, etc. 

Glama, s. m. Quadrupède ruminant du Pérou. 

Guazuma, s. m. Plante: arbre des Antilles. 

Hama, myth. Nom d'une rivière de la ville de 
Pharis. 

Héligma, s. m. Eminence de l'hélix de l'oreille. 

Hygroma. s. m. Hydropisie des bourses mu- 
queuses sous-cutanées ; méd. 

Lama, s. m. Prêtre tartare; quadrupède. 

Leucoma, s. m. Registre sur lequel on ins- 
crivait tous les citoyens d'Athènes à Page de 
vingt ans. 

Ma, adj. pos. fém. De mon. 

Magma, s. f. Résidu d'onguent; méd. 

Mafagma, s. m. Cataplasme émollient ; méd. 

Minima (Appel à), loc. ado. Appel que le 
ministère public interjette lorsque la peine ap- 
pliquée est trop faible ; jur. 

Néorama, s. m. Panorama tracé sur une sur- 
face cylindrique et représentant l'intérieur des 
édifices. 

Noma, s. m. Nom d'un ulcère" qui attaque la 
peau; méd. 

Panama, s. m. Chapeau fait d'un jonc très fin 
venant ae l'isthme de Panama. 

Panorama, s. m. Tableau circulaire repré- 
sentant des villes et autres vues. 

Papilloma, s. m. Variété d'épithélioma ; méd. 

Phyma, s. m. Sorte de furoncle : méd. 

Plasma, s. m. Variété de Calcédoine ; lapid. 

Pléorama, s. m. Tableau mouvant qui se dé- 
roule devant le spectateur. 

Pneuma, s. m. Nom que les stoïciens don- 
naient à un prétendu principe de nature spi- 
rituelle. 

Polyorama, 8. m. Panorama où les tableaux 
se transfigurent sous les yeux du spectateur. 

Pro forma, loc. lat. Signifié pour la forme. 

Protonéma, s. m. Organe filamenteux des 
mousses; bot. 

Rusma, s. m. Préparation dépilatoire dont se 
servent les Orientaux. 

Sarmah, s. m. Coiffure de femme juive arab;?. 

Schisma, s. m. Moitié du commet; mus. 

Semi-Gomma, 8. m. Un demi-comma ; mus. 

Sigma, s. m. 18« lettre de l'alphabet grec. 

Schéma, 8. m. Nom générique des figures et 
de toutes les formes ou ornements du style. 

Smegma, s. m. Matière blanche qui s'accu- 
mule dans les organes génitaux. 

Somma, s. f. Mesure de capacité pour l'huile 
en Toscane. 

Stéréorama, a. m. Carte topographique en 
relief. 

Stigma, s. m. Caractère grec qui équivaut à 
s 1 français. 

Talma, hist. Célèbre tragédien français. 

Terza-Rima, a. f. Poème coupé en tercet : 
m. ital. 

Toporama, a. m. Panorama d'un endroit par- 
ticulier. 

Touloucouma, s. m. Espèce de carapa. 

Trachoma, s. m. Surface rugueuse des pau- 
pières. 

Tréma, s. m. Deux points sur une lettre (••). 

Trichoma, s. m. Maladie du cuir chevelu 
endémique en Pologne. 

Tritoma, s, m. Arbrisseau d'ornement. 

Tyloma, s. m. Callosité de l'épiderme; méd. 

Ulema. s. m. Magistrature turque; docteur 
de la loi. 

Ulma, s. f. Plante parasite ; bot. 



— 5 — 



Uranorama, a. m. Vue du ciel. 

Zygoma, a. m. Apophyse de la tempe ; anat. 

na 
Albana, mytk. Surnom de Junon à Albe. 
Alemona, myth. Dieu tutélaire des enfants 

avant leur Naissance. 
Ana, a. m. Recueil de traits d'histoire. 
Angélina, a. f. La 64<> planète télescopique. 
Asiniana, a. f. Planète télescopique. 
Assonah, a. m. Recueil des édits de Mahomet. 
Catilina, a. m. Nom qu'on donnera un cons- 
pirateur. 
Dana, géog. Rivière de la Russie d'Europe. 
Etna, géog. Volcan de 111e de Sicile. 
Fortuna,*./'. Petite planète découverte en 1852. 
Gabina, s. m. Espèce de Goéland. 
Garfuana, a. m. Un des noms du mûrier à 

teinture. 
GHana, s. f. Peuplade errante en Espagne. 
Gouna, s. m. Terme de grammaire sanscrite. 
Gnarana, s. f. Pâte ayant l'aspect de cacao 

grossièrement broyé, chez les Guaranis de 

i'Urugay. 
Hosanna, 8. m. Formule de bénédiction. 
Ipecacuanha, a. m. Plante antifébrile; méd. 
iLerana, 8. f. Trompette en usage chez les 

Persans. 
Kina ou Quinquina, s. m. Écorce fébrifuge. 
XaxLmiliana, 8. f. Planète télescopique. 
Xelena, a. f. Vomissement de matières noires ; 

méd. 
Menagiana (le), s. m. Recueil de conversations 

nui se tenaient chez Ménage. 
Mischna, a. m. Recueil de traditions rabbi- 

niques depuis Moïse. 
Nunna, a. m. Toile de la Chine. 
Ossnna, géog. Ville d'Espagne. 
Pachmina, s. m Poil de chèvre dont on fait 

les châles de cachemire. 
Pinchina, a. m. Sorte de gros drap; met. 
Ponrana, a. m. Nom de plusieurs poèmes 

sanscrits. 
Priapina, myth. Un des surnoms de Diane. 
Prima-donna, a. f. Titre de la principale 

chanteuse d'un opéra. 
Quina-cruina ou Quinquina, a. m. Nom 

collectif d'écorces médicinales, fébrifuges. 
Rabana, s. /. Un des noms de la moutarde des 

champs. 
Rumina, myth. Déesse qui présidait à la 

nourriture des enfanta. 
Rutina, myth. rom. Déesse de la campagne. 
Bina pour Sinaï, géog. Montagne d'Arabie où 

Moïse reçut de Dieu les tables de la loi. 
Sonna, a. m. Recueil de traditions turques. 
Sudamina, a. m. mot lot. Employé en français 

pour désigner des pustules peu apparentes. 
Surena, s. m. Titre des généraux Parthes. 
Toffana (aoorua), m. Uaï., s.f. Poison célèbre 

en Italie au XVlII siècle ; c'était une solution 

d'acide arsénieux. 
Ulna, a. m. L'un des os de l'avant-bras ; anat. 
Vina, 8. m. Sorte de luth indien. 
Volumna, myth. Déesse de la bonne volonté. 
Zona, 8. m. Phlegmasie cutanée ; éruption 

vesico- bulbeuse-; méd. 
oa 
Boa, s. m. Serpent aquatique non venimeux 

mais dangereux par sa grandeur et sa force. 
Coa, «. f. Plante <f Amérique. 
Moha, a. m. Sorte de graminée pour fourrage. 
Poa, 8. m. Plante graminée. 
Quinoa, a. -m. Nom du chenopodium ; sorte 

de plante; bot. 
Tricnoa. a. f. Plante d'Amérique. 
Zaboa, a. m. Sorte de vipère. 



oua 
Goua, 8. m. Genre d'oiseau répandu dans les 

parties chaudes des deux hémisphères. 
Koua. 5. m. Hiéroglyphe; fig., chose obscure. 
Katakoua, s. m. Espèce de perroquet. 
Pouah ! interj. Exprime le dégoût. 

pa 
Agrippa, a. m. Enfant venu par les pieds. 
Ajoupa, s. m. Cabane do nègre. 
Cappa, a. m. Une des lettres de l'alphabet grec. 
Carapa, s. m. Huile de caraïpé. 
Catalpa, a. m. Sorte d'arbre d'agrément. 
Cicipa, a m. Aliment fourni par le manioc. 
Goppa, s. m. Nom d'une ancienne lettre grecque. 
Genipa, a. m. Génipayer du Brésil; bot. 
Hippa, myth. Nymphe qui éleva Bacchus sur 

les rives du Tmolus. 
Kalpa. a. m. Durée d'un jour ou d'une nuit du 

dieu Brahma. 
Kappa, a. m. 11° lettre de l'alphabet grec. 
Mea culpa, loc. lat. Par ma faute. 
Nipa, a. m. Sorte de palmier à fruit comestible. 
Pampa, a. f. Sorte d'herbes, de plantes, dans 

les Indes ; terres qui en sont couvertes ; 

a. m. Sorte de chat au Paraguay. 
Papa, a. m. Veut dire père ; t. enfantin. 
Pipa, s. m. Genre de reptile batracien. 
Sapa, a. m. Sorte de moût, de raisiné. 

pha 
Alpha, s. m. Lettre grecque; fig., V ; le com- 
mencement. 
Gucupha, s. m. Coiffe en forme de coupe. 
Epha,8. m. Mesure des grains chez les Hébreux. 
Jatropha, a. m. Genre d'euphorbiacées. 
Moustapha, a. m. Nom de personnages 

musulmans. 
Scapha, a. m. Os du carpe, du tarse; anat. 
Sopna, a. m. Lit de repos qui sert de siège. 
Typha. a. m. Sorte de plante aquatique. 

ra 
Acara, a. m. Poisson d'eau douce du Brésil. 
Agora, a. f. Marché, place publique dans les 

villes grecques. 
Albora, a, m. Espèce de lèpre pustuleuse. 
Aloantara, a. m. Ordre militaire d'Espagne. 
Angora, a. a. (bête) à longs poils ; chat, etc. 
Anthéra, a. f. Le jaune de la rose ; bot. 
Ara, s. m. Espèce de perroquet; ornith. 
Assbra, a. f. Trompette des Hébreux. 
A va tara. a. m. Dans la religion indienne, 

descente d'un Dieu sur la terre. 
A voira, s. m. Palmier de Guinée; bot. 
Barbara, a. f. t. d'ane. log. Désignait un 

syllogisme. 
Baccara, a. m. Sorte de jeu de cartes. 
Camara, a. f. Calotte du crâne ; anat. 
Camerera, a. f. Camériste ; mot Ital. 
Ghara, a. m. Nom des végétaux aquatiques 

submergés. 
Choléra, a. m. Maladie épidémique ; méd. 
Dapiféra, a. m. Fonction, dignité du Dapifer. 
Datura, a. /. Plante vénéneuse ; bot. 
Dourah, s. m. Nom du sorgho en Egypte; bot. 
Epiphora, a. m. Flux habituel de larmes; méd. 
Escuara, a. m. Langue des peuples basques. 
Essora, a. f. Pustule écailleuse ; méd. 
Et caetera, loc . lat. Et autre chose : et le reste. 
Gabira, a. f. Espèce de guenon * zool. 
Gemara, a. f Deuxième partie du talmud. 
Gaura, a. /". Genre de plante épilobienne. 
Goura, a. m. Nom du pigeon huppé de Banda. 

* Hera,'a. m. Sorte de laine grecque. 

* Hora, myth. Fille d'Uranus. 

* Houbara, a. m Outarde d'Afrique. 

* Hourra ou Hurrah, a. m. Cri de joie ou 
d'attaque imprévue. 



6 — 



Libéra, s. m. Prière pour les morts* m. lat. 

Massorah, s. /. Examen critique de la Bible 
par des docteurs juifs. 

Oura, 8. m. Conduit pratiqué au fond du four 
de boulangerie. 

Opéra, s. m. Drame lyrique ; théâtre. 

Para, s. m. Monnaie turque. 

Pâtira, s. m. Mammifère pachyderme du genre 
du cochon. 

Pompadoura, s. m. Genre d'arbrisseau. 

Psora, s. m. Sorte de gale ; méd. 

Purpura, s. m. Maladie se manifestant par 
des hémorrhagies ; méd. 

Pyrrha, myth. 1 . Femme de Deucalion ; 2. Fille 
de Créon ; 3. Nom fictif d'Achille sous lequel, 
déguisé en fille, il fut caché à la cour de 
Licomèdo. 

Rémora, 8. m.flg. Obstacle; s. f. Poisson. 

Samara, s. m. Sorte de vêtement funèbre. 

Scordatura, 8. f. Façon d'accorder un instru- 
ment d'une façon autre que celle usitée ; mus. 

Sierra, s. f. Mot espagnol, signifie Chaîne de 
montagnes. 

Tangara, s. m. Oiseau de l'ordre des pas- 
sereaux. 

Thora, s. f. Espèce de renoncule vénéneuse. 

Tuatera,8. m. Lézard delà Nouvelle-Zélande. 

Vaïra. s. m, Forte d'herbe grasse qui croît 
sur les rochers. 

Vitchoura, s. m. Surtout fourré, 
sa doux 

Aisa, myth. Le sort ; une des Parques. 

Benincasa, s. f. Plante herbacée de l'Inde. 

Garni sa, s. f. \êtement des Caraïbes. 

Circumfusa, s. m. pi. Nom d'une classe de 
choses qui font la matière de l'hygiène. 

Gorysa, s. m. Rhume de cerveau ; méd. 

Mater Dolorosa, s. f. Femme d'unejristesse 
extrême. 

Mimosa, s. f. Plante ; la sensitive. 

Nemausa, s. f. Signifie Nlmoise ; nom d'une 
planète. 

Nysa, s. f. Planète ; myth. Ville d'Ethiopie 
consacrée à Bacchus. 

Spina-Ventosa, 8. m. Carie des os, ou dila- 
tation des os et formant tumeur; chir. 

Visa, s. m. Formule pour approuver, pour 
attester qu'un acte a été vérifié, 
sa dur 

Assa, s. m. Suc médicinal ; pharm. 

Babiroussa, s. m. Sorte de cochon-cerf; zool. 

Base a, s. m. Titre d'honneur en Grèce. 

Benissa, s. f. Plante de la famille des 
euphorbes. 

Ganapsa, s. m. Sac de cuir d'ouvrier. 

Caraxnoussa, s. m. Vaisseau turc à voiles. 

Lyssa, s. m. Rage des chiens ; rot. 

Ossa, géog. Haute et célèbre montagne de la 
Thessalie. 

Poussah, 8. m. Jouet d'enfant représentant un 
magot ; fig. Gros homme. 

Sa, adj. pos. Pour son : répond aux pronoms 
de la 3° per8. du sing. Il, elle, etc. 

Vice- Versa (et), loc. ad. Réciproquement. 

Zopissa, s. f. Goudron des vieux navires. 
ta 

Abesta, myth. pers. Commentaire du Zend. 

Abuta, 8. m. Plante médicinale. 

Alitta, myth. Vénus des Arabes. 

Aqua-Tinta, s. f. Dessin au lavis ; peint. 

Bêta, s. m. Très bête ; pop. 2° lettre de l'al- 
phabet grec. 

Bezetta, s. m. Crépon du Levant. 

Chipolata, s. f. Sorte de ragoût à l'oignon et 
aux ciboules; cuis. 

Gitta, s. m. Appétit dépravé ; pica ; méd. 



Data, 8. m. pi. Faits donnés connus d'eux- 
mêmes ou par la science; les data et les 
desiderata. 

Delta, *. f. Lettre grecoue ; triangle. 

Digesta. s. m. pi. Mot latin. Pour désigner les 
agents hygiéniques qui sont ingérés ou digérés. 

Duplicata, s. m Double d'un acte. 

Errata, s. m. Liste de fautes d'impression. 

Eta, s m. 7° lettre de l'alphabet crée. 

Excréta, s . m. pi. Choses rejetées du corps; méd. 

Fascia-Lata, s. f. Muscle de la cuisse; anat. 

Golgotha, géog., s. m. Colline près de Jéru- 
salem où N.-S. Jésus-Christ fut crucifié. 

Gouazoupita, s. m. Cerf roux d'Amériaue. 

Honesta, s. f. Se dit par ironie pour désigner 
une femme qui fait la vertueuse. 

Ingesta, s. m. Matières ingérées, avalées, in- 
troduites, etc.; méd. 

Iota, s. m. Lettre grecque; rien. 

Karata, s. m. Espèce d'aloès ; bot, 

Lytta, 8. f. Rage des chiens ; cet. 

Natta, s. m. Tumeur au dos ; méd. 

Nota, 8. m. Remarque en marge d'un livre. 

Pacta Conventa, s. m. Mot lat. Signifie: 
Pactes convenus. 

Pati-Pata, Onomatopée exprimant divers 
bruits qui se croisent. 

Peccata, s. m. Désignation d'un âne dans les 
combats publics d'animaux^, homme stupide. 

Percepta,*. m. m. lat. Signifie: choses perçues. 

Placenta, s. m. Enveloppe du fœtus des graines. 

Podesta,*. m. Officier de justice en Italie; ant. 

Polenta, s. f. Espèce de bouillie de farine de 
châtaigne. 

Prorata (au), s. m. Quote-part ; loc. adv. A 
proportion • m. lat. 

Rata, s. m. Porte de ragoût ; pop. 

Ravalenta, s. f. Sorte de substance alimentaire» 

Recta, ado. Ponctuellement ; fam. 

Registrata, s. m. Extrait d'un arrêt d'enregis- 
trement. 

Sécréta, s. m. Choses sécrétées; sécrétions; méd. 

Stretta, 8. f. Petite rue ; m. ital. 

Ta, pron. pos. fém. De ton. 

Tata, s. m. Logis fortifié d'un chef nègre. 

Terra-Merita, s. f. Rhizome du curcuma ré- 
duit en poudre. 

Testa, s. m. Partie extérieure de l'enveloppe 
du grain: bot. 

Thêta, s. /. 8° lettre de l'alphabet grec. 

Triplicata, s. m. Troisième copie d'un acte. 

Ultra petita, m. lat. loc. ado. Se dit des juge- 
ments qui accordent à une des parties plus 
qu'elle n'avait demandé ; fur. 

Vedenta, 8. m. Nom de la partie théologique 
des Vedas. 

Vendetta, s. f. Vengeance qui s'exerce par un 
assassinat. 

Vesta, 8. f. Planète ; myth. Déesse du feu, du 
foyer domestique. 

Zend-Avesta, s. m. Livre sacré des Persans. 

Zêta. Nom de la 6° lettre de l'alphabet grec. 
tra 

Extra, 8. m. En dehors ; au delà ; régal plus 
grand que de coutume. 

Mithra, myth. Divinité des Perses que les 
Grecs et les Romains ont confondue avec le 
soleil et dont le feu était le symbole. 

Mohatra, a. (Contrat). Usuraire qui consiste 
à vendre cher à crédit ce qu'on rachète 
bientôt à vil prix ; v. m. 

Nec plus ultra, s. m. Terme qu'on ne peut 
dépasser ; fam. 

Saltatra, a. Descendants de nègres et de blancs. 

Sastra, s. m. Nom générique des livres indous. 

Semen-Gontra, s. m. Graine vermifuge \méd. 



A-AB 



i — 



ABE-ABLE 



Soutra, a. m. Membre d'une caste indoue. 

Ultra, a. m (m. lat.) Se dit de.ceux qui profes- 
sent une opinion exagérée ; 
ua 

Gargantua, s. m. ftg. Homme d'un appétit dé- 
pravé ; sorte de racine rougeàtre en dehors et 
blanche en dedans j bot. 

Strenua, myth. Déesse qui faisait agir avec 
rapidité. 

Tamandua, a. m. Quadrupède de l'espèce 
fourmilier; zool. 

uia 

Alléluia, a. m. Chant d'église ; interj. Exprime 
la surprise ; sorte de plante. 
va 

Brava, interj. Pour applaudir une femme. 

Calatrava, a. m. Ordre militaire en Espagne. 

Gontrayerva, 8. m. Racine employée en phar- 
macie. 

Diva. a. /. m. ital. Qui signifie divine ; se dit 
Quelquefois des cantatrices en renom. 

Jenovah, a. m. Nom de Dieu en hébreu. 

Kava, s. m. Arbrisseau de la famille des pipe- 
racées ; sorte de boisson enivrante faite avec 
son suc. 

Larva, s. m. Nom latin donné au macareux. 

Ottava, a. (Passage) joué avec une octave au- 
dessus ou au-dessous: mue. 

Parelna-Brava, ». f. Sorte de plante ; bot. 

Pisava, géog. Ville de la Gaule narbonnaise. 

Redowa, a. f. Sorte de danse hongroise. 

Scheva, a. m. Point, voyelle des Hébreux. 

Sept et le Va, a. m. Sept fois la première mise 
au pharaon et au trente-quarante. 

Siva, myth. ind. Le dieu qui détruit pour créer. 

Va, .y» pers. s. Du verbe aller. 

Van ! interj. Va au diable ; fam. 

Volva, a. m. Membrane qui enveloppe certains 
champignons; bot. 

xa 

Bixa, 8. m. Arbrisseau épineux du Brésil. 

Moxa. a. f. Plante; remède appliqué sur la 
peau ; méd. 

Myxa, a. /'. Partie du sommet de la mandibule 
des oiseaux ; fruit du sebastier. 
ya 

Ava, s. m. Sorte de poisson. 

Giboya, a. m. Gros serpent sans venin. 

Nyaya. a. m. Système de métaphysique; déïste 
dans 1 Inde. 

Ova, a. m. Plante de l'espèce du chient-dent. 

Thuya, a. m. Espèce de cyprès ; bot. 
za 

Alcarraza, s. m. Vase d'une terre trés?poreuse 
et servant à rafraîchir l'eau. 

Banza,a.m. Instrument de musique des nègres. 

Colza, a. m. Sorte de chou sauvage dont la 
graine produit de l'huile. 

Gaza, gëog. L'une des plus fortes villes des 
Philistins dont Samson enleva les portes. 

Mezzo-Mezza, ad. m. ital. Moyen, moyenne 
ou comme ça, comme çà. 

Mina, s. m. Titre d'honneur en Perse. 

Pepoasa, a. m. Oiseau qui habite le Paraguay. 

Za, a. m. Dix-septième lettre de l'alphabet neski. 



,s. m. Matelot turc. 
Baobab, a. m. Arbre d'Afrique. 
Nabab, a. m. Prince indien; se dit de quelqu'un 

de très riche. 
Rabab,a. m. Instrument de musique des Arabes. 

Cab ou Kal), a. m. Sorte de cabriolet de place. 
Markab, a. m. Etoile qui fait partie du carré 

de Pégase ; ast. 
Qrab, a. m. Castagnettes en bois des Arabes. 



Rehab, a. m. Sorte de violon persan. 

Pandjab, géog. Province du royaume de 
Lahore. 

Lab, a. m. Sorte d'oiseau palmipède. 

Mab, a. f. Reine, personnage de la féerie 
anglaise. 

Charab. a. m. Sorte de punch en usage chez 

les arabes. 
Mirab, a. m. Etoile fixe du Cou du Cygne; astr. 
Rab, s. m. Tympanon hébreux. 

Hustab, myth. Idole~dës Ninivites. 
ABE.- 



Habe. s. f. Habit des arabes. 

Erbaba, a. m. Violon arabe à une seule corde. 

Gacabe, pers. du a. Cacaber. 

Crabe, a. m. Crustacé ; bois d'Amérique. 

Gabe, pers. du v. Gaber. 

Analabe, a.' m. Etoffe des moines grecs. 

Astrolabe, a. m. Instrument pour prendre la 
hauteur des astres. 

Attélabe, s. m. Genre d'insecte coléoptère. 

Brachysvllabe, s.m. Pied de vers grec ou latin. 

Gosmolabe, a. m. Instrument d'astronomie 
pour prendre la hauteur des astres. 

Geroolabe. a. m. Sorte de mammifère; zool. 

Décasyllabe, a. (Vers) composé de dix syllabes. 

Dodécasyllabe, a. (Vers) de douze syllabes. 

Dissyllabe, a. a. (Mot) de deux syllabes. 

Hendécasyllabe, a. a. (Vers) de onze syllabes. 

Héptasyllabe, a. Qui a sept syllabes. 

Imparisyllabe, a. Se dit des noms qui au gé- 
nitif ont plus de syllabes qu'au nominatif. 

Jovilabe,a. m. Instrument donnant la situation 
respective des satellites de Jupiter ; astr. 

Labbe, a. m. Genre d'oiseau palmipède. 

Litbolabe, a. m. Pincette pour tirer la pierre 
de la vessie; chir. 

Mésolabe, a. m. Ancien instrument de mathé- 
matique. 

Monosyllabe, a. a. (Mot) d'une syllabe. 

Nocturlabe, a. m. Instrument d'astronomie. 

Octosyllabe, a. Qui est do huit syllabes. 

Parisyllabe, a. A même nombre de syllabes. 

Pentasyllabe, a. Composé de sept syllabes. 

Planétolabe, a. m. Ancien terme d'astronomie; 
instrument pour mesurer le cours des planètes. 

Polysyllabe, a. s. Mot de plusieurs syllabes. 

Quadrîsyllabe, a. s. Mot de quatre syllabes. 

Saturnilabe, a. m. Instrument d'astronomie. 

Syllabe, a. f. Emission de voix. 

Syllabe, pers. du p. Syilaber. 

Tétrasyllabe, a. (Mot) de quatre syllabes. 

Trilabe, a. m. Instrument pour saisir les cal- 
culs dans la vessie ; chir. 

Trisyllabe, a. (Mot) dejtrois syllabes. 

Ronabe, a. f. Plante rubiacée. 

Carabe, a. m. Insecte coléoptère. 
Mozarabe, a. m. Nom donné aux chrétiens 

d'Espagne soumis aux musulmans. 
Pirabe, a. m. Poisson acanthoptérygien. 
Rabe, a. m. Nom vulgaire des raves dans 

quelques pays. 

Trabe, a. f. Hallebarde des trabans ; ant. 
ABLE. 



Able, a. m. Petit poisson blanc. 

Hable, a. m. Nom donné à un petit port ; mar. 

* Hable, pers. du. v. Hàbler. 

bable 
Gourbable, a. Qui peut être courbé. 
Imperturbable, a. Qu'on ne peut troubler. 
Improbable, a. Qui n'a pas de probabilité. 



ABLE 



— 8 — 



ABLE 



Probable, a. s. m. Vraisemblable; qui a des 
apparences do vér.té. 

blable 
Dissemblable, a. Différent, non semblable. 
Doublable, a. Qui peut être doublé. 
Indoublable, a. Qui ne peut être doublé. 
Invraisemblable, a. Qui ne parait pas vrai. 
Semblable, a. s. m. Ressemblant ; pareil. 

brable 
Célébrable, a. Qui peut être célébré. 
Innombrable, a. Qu'on ne peut nombrcr. 
Nombrable, ce. Qu'on peut nombrer. 

cable 
Accable, pers. du o. Accabler. 
Applicable, a. Qui doit être appliqué. 
Gable, s. m. Grosse corde ; mar.; mesure. 
Gable, pers. du o. Câbler. 
Gommunicable, a. Qui peut se communiquer. 
Conduplicable, a. Plié en double ; t. de bot. 
Coniiscable, a. Qui peut être confisqué. 
Convocable, a. Qu'on peut convoquer. 
DébuBcable, a. Qui peut être débusqué. 



peut < 

Hypothécable, a. Qu'on peut hypothéquer. 

Impeccable, a. Incapable de pécher. 

Implacable, a. Qu'on ne peut apaiser. 

Impraticable, a. Qui ne peut être pratiqué. 

Inapplicable, a. Non applicable. 

Incommunicable, a. Qui ne peut être com- 
muniqué. 

Inexplicable, a. Qu'on ne peut expliquer. 

Inextricable, a. Qu'on ne peut démêler. 

Insécable, a. Qui ne peut plus être coupé. 

Irréplicable, a. A quoi l'on ne peut répli- 
quer. 

Irrévocable, o. Qu'on ne peut révoquer. 

Multiplicable, a. Qui se multiplie. 

Peccable, a. Capable de pécher. 

Placable, a. Qu on peut apaiser. 

Praticable, o. Qui peut se pratiquer. 

Prédicable, a. (Qualité) qu'on peut donner ou 
appliquer. 

Revendicable, a. Qui peut être revendiqué. 

Révocable, a. Qu'on peut révoquer. 

Sécable, o. Qu'on peut couper. 

Vocable, s. m. Partie intégrante d'un langage. 
cable 

Agaçable, a. Qui agace, qui excite. 

Berçable, a. Qu'on peut bercer. 

Commerçante, a. Qu'on peut commercer. 

Effaçable, a. Qui peut être effacé. 

Forcable, a. Qui peut être forcé. 

Ineffaçable, a. Qu'on ne peut effacer. 

Inforçable, a. Qu'on ne peut forcer. 
chable 

Accrocbable, a. Facile à accrocher. 

Approchante, a. Qu'on peut approcher. 

Chable, pers. du v. Chabler. 

Ghevauchable, a. Qu'on peut chevaucher. 

Ecorchable, o. Qu'on peut écorcher. 

Indéfrichable, a Qui ne peut être défriché. 

Intouchable, a. Qui ne peut être touché. 

Irrécherchahle, a. Qui ne peut être re- 
cherché. 

Irréprochable, a. Non blâmable. 

Prêchante, a. Qui peut être prêché. 

Recherchable, a. Qui peut être recherché. 

Reprochable, a. Réprehensible * blâmable. 

Touchable, a. Qui peut être touené. 

Trébuchable. a. Qui est exposé à trébucher. 
•clable 

Sarclable, a. Qui peut être sarclé. 
crable 

Exécrable, a. Horrible ; 1res mauvais. 



dable 
Abordable, a. Qu'on peut aborder. 
Accommodable, a. Qu'on peut accommoder. 
Accordable, a. Qu'on peut accorder. 
Amendable, a. Qui peut se corriger. 
Bridable, a. Qui peut être bridé. 
Gédable, a. Qui peut être cédé. 
Défendable, a. Qu'on peut défendre. 
Eludable, a. Que l'on peut éluder. 
Formidable, a. A redouter. 
Gardable, a. Qu'on peut garder. 
Grondable, a. Digne d'être grondé. 
Imperdable, a. Qu'on ne peut perdre ; farn. 
Inabordable, a. Qu'on ne peut aborder. 
Inaccommodable, a. Qu'on ne peut arranger. 
Inaccordable, a. Qu'on ne peut accorder. 
Inamendable, a. Qui ne peut se corriger. 
Indévidable, a. Qui ne peut être dévidé. 
Inéludable, a. Qu'on ne peut éluder. 
Insondable, a. Qu'on ne peut sonder. 
Insoudable, a. Qui ne peut être soudé. 
Intimidable, a. Qu'on peut intimider. 
Invendable, a. Qu'on ne peut vendre. 
Irraccommodable, a. Qu'on ne peut réparer. 
Oxydable, a. Qui peut s'oxyder. 
Pendable, a. Qui mérite la potence. 
Perdable, a. Qui peut se perdre ; farn. 
Plaidable, a. Qu'on peut plaider. 
Possédable, a. Qui peut être possédé. 
Recommandable, a. Estimable, méritant. 
Réprimandable, a. Qui doit être réprimandé. 
Rescindable, a. Qui est sujet à rescision. 
Sondable, a. Qu'on peut sonder. 
Soudable, a. Qu'on peut souder. 
Tendable, a. Qui peut être tendu. 
Vendable, a. Qui peut être vendu. 

arable 
Engendrable, a. Qui peut être engendré. 

éable 
Agréable, a. s. m. Qui plaît ; ce qui plaît. 
Balnéable, a. Propre aux bains. 
Gongéable, a. (Bien) où l'on peut rentrer. 
Corvéable, a. Sujet à la corvée. 
Gréable. a. Qui peut être créé. 
Désagréable, a. Qui déplaît. 
Echéable, a. Qui peut échoir. 
Guéable, a. Qu'on peut passer à gué. 
Imperméable, a. Qui ne peut être traversé. 
Inguéable, a. Qu'on ne peut passer à gué. 
Irréméable, a. D'où Ton ne peut revenir. 
Malléable, a. Dur, mais ductile. 
Perméable, a. Qui peut être traversé. 

fable 
Affable, a. Qui a de l'affabilité ; aimable. 
Ghauffable, a. Qu'on peut chauffer. 
Fable, s. f. Fiction ; mythologie ; conte. 
Ineffable, a. Inexprimable. 
Sifflable, a. Blâmable ; qui mérite d'être 

sifflé. 
Déchiffrable, a. Qu'on peut déchiffrer. 
Indéchiffrable, a. Illisible ; embrouillé. 
Souffrable, a. Supportable. 

gable 
Gonjugable, a. Qu'on peut conjuguer. 
Délégable, a. Qu'on peut déléguer. 
Harangable, a. Qu'on peut haranguerr 
Homologable, a.Qui peutètre homologué; jur. 
Indélé gable, a. Qui ne peut être délégué. 
Infatigable, a. Qu'on ne peut fatiguer. 
Innavigable, a. Non navigable. 
Irréfragable, a. Irrécusable. 
Navigable, a. Où Ton peut naviguer. 
Relégable, a. Qui peut être relégué. 

geable 
Abrogeable, a. Qui peut être abrogé. 
Allegeable, a. Qui peut être allégé. 



ABLE 



— 9 



ABLE 



Assiégeable, a. Qu'on peut assiéger. 

Changeante, a. Qui peut être changé. 

Désagrégeable, a. Qui peut être désagrégé. 

Dommageable, a. Préjudiciable. 

Echangeable, a. Qu'on peut échanger. 

Egorgeable, a. Qu'on peut égorger; fam. 

Enjable, pers. du c. Knjabler. 

Forgeable, a. Qu'on peut forger. . 

Imman geable, a. Qu'on ne peut manger. 

Impartageable, a. Qu'on ne peut partager. 

Inassiégeable, a. Qu'on ne peut assiéger. 

Interchangeable, a. Qui peut être inter- 
changé. 

Jable, s. m. Rainure des douves; menais. 

Jable, pers. du. c. Jabler. 

Jugeable, a. Qui peut être jugé. 

Logeable, a. Où Ton peut loger. 

Mangeable, a. Qu'on peut manger. 

Négligeable, a. Qu'on peut négliger. 

Partageable, a. Qui peut être partagé. 
gnable 

Assignable, a. Qu'on peut déterminer. 

Contrai gnable, a. Quon peut contraindre. 

Dédaignable, a. Qui peut être dédaigné. 

Empoignable, a. Qu'on peut saisir; jam. 

Enseignable, a. Qui peut être enseigné. 

Expugnable, a. Qu'on peut prendre d'assaut. 

Gagnable, a. Qu'on peut gagner; s. m. Friche 
cultivée; agrlc. 

Imprégnable, a. Qui s'imprègne. 

Inassignable, a. Qui ne peut être assigné. 

Inexpugnable, a. Qu'on ne peut prendre 
d'assaut. 

Provignable, a. Qu'on peut provigner; agrlc. 

Résignable, a. Qui peut être résigné; prat. 
grable 

Intégrable, a. Qui peut être intégré : math. 
iable 

Acidiiiable, a. Disposé à l'acide. 

Alliable, a. Qu'on peut allier, combiner. 

Amiable (à T), a. Doux; loc. ada. Do gré à gré. 

Appréciable, a. Qu'on peut apprécier. 

Associable, a. Qui peut être associé. 

Chasse-Diable, s. m. Un des noms du mille- 
pertuis* bot. 

Gharriable, a. Qui peut être charrié. 

Ghâtiable, a. Qui doit être châtié. 

Cerifiable, a. Qui peut être transformé en cire. 

Conciliable, a. Qui peut se concilier. 

Congédiable, a Qui peut être congédié. 

Conviable, a. Qui peut être convié. 

Diable, s. m. Esprit malin; interj. De surprise. 

Dissociable, a. Qu'on peut dissocier, séparer. 

Diversifiable, a. Qui peut se varier. 

Endiablé, pers. du c. Endiabler. 

Enviable, a. Digne d'envie. 

Expiable, a. Qu on peut expier. 

Exuviable, a. Qui est sujet à la mue. 

Falsifiable, a. Qui peut être falsifié. 

Fériable, a. s. De fête ; agréable. 

Fortifiable, a. Qui p?ut être fortifié. 

Friable, a. Aisé à broyer. 

Gazéif iable, a. Qui peut se convertir en gaz. 

Glorifiable, a. Qui peut être glorilié. 

Graciable, a. Rémissible, digne de pardon. 

Immariable, a. Qu'on ne peut marier. 

Impalliable, a. Qui ne peut être pallié. 

Impliable, a. Qu'on ne peut plier. 

Impréciable, a. Qu'on ne peut apprécier. 

Impubliable, a. Qu'on ne doit pas publier. 

Inalliable, a Qu'on ne peut allier. 

Inappréciable, a. Qu'on ne peut apprécier. 

Inassociable, a. Qu'on ne peut associer. 

Inconciliable, a. Qu'on ne peut concilier. 

Inexpiable, a. Qu'on ne peut expier. 

Inexuviable, a. Qui n'est point sujet à la mue. 



Infortif iable, a. Qu'on ne peut fortifier. 
Injustifiable, a. Qu'on ne peut justifier. 
Inqualifiable, a. Qu'on ne peut qualifier. 
Insatiable, a. Qu'on ne peut rassasier. 
Insociable, a. Fâcheux ; méchant. 
Invariable, a. Qui ne varie point. 
Irrassociable, a. Qui ne peut être rassocié. 
Irréconciliable, a. Qu'on ne peut réconcilier. 
Irrémédiable, a. Irréparable ; sans remède. 
Justiciable, a. Soumis à une juridiction. 
Justifiable, a. Qu'on peut justifier. 
Liable, a. Qui peut se lier. 
Liquéfiable, a. Qu'ont peut rendre liquide. 
Maniable, a. Aisé à manier. 
Mariable, a. En état d'être marié. 
Multipliable. a. Qu'on peut multiplier. 
Négociable, «.Qui peut se négocier. 
Niable, a. Qui peut être nié. 
Panifiable, a. Qu'on peut panifier. 
Parodiable, a. Qu'on peut parodier. 
Pliable, a. Qui plie ; flexible. 
Préjudiciable, a. Nuisible ; qui fait tort. 
Qualifiable, a. Qui peut être qualifié. 
Radiable, a. Qu'on peut radier. 
Raréfiable, a. Qui est susceptible de se raréfier. 
Rassasiable, a. Qu'on peut rassasier. 
Réconciliable, a. Qui peut être réconc lié. 
Rectif iable, a. Qui peut être rectifié. 
Remaniable, a. Qu on peut remanier. 
Remédiable, a. Facile à remédier. 
Reniable, a. Qu'on peut renier. 
Repliable, a. Qui peut être replié. 
Sacrifiable, a. Qui doit être sacrifié. 
Sali fiable, a. Convertible en sel. 
Sanctifiable, a. Qu'on sanctifie. 
Saponifiable, a. Qui peut être saponifié. 
Serviable, a. Officieux ; obligeant. 
Sociable, a. Fait pour la société. 
Triable, a. Bon à trier ; qu'on peut trier. 
Variable, a. Sujet à varier. 
Viable (né), a. Qui peut vivre ; mèd. 
Viciable, a. Vicieux; qui peut être vicié. 
Vitrifiable, a. Convertible en verre. 

Iable 
Annibilable, a. Qui peut être annihilé. 
Annulable, a. Qu'on peut annuler. 
Assimilable, a. Qui peut être assimilé. 
Attelable, a. Qu'on peut atteler. 
Brûlable, a. Qui peut être brûlé. 
Calculable, a. Qui peut se calculer. 
Coagulable, a Susceptible d'être coagulé. 
Congelable, a. Qui peut être congelé. 
Gonsolable, a. Qu'on peut consoler. 
Contrôlable, a. Qu'on peut contrôler. 
Désolable, a. Qui peut désoler. 
Distillable, a. Qui peut être distillé. 
Ebranlable, a. Qu'on peut ébranler. 
Egalable, a. Qu'on peut égaler. 
Gelable, a. Qui est susceptible d'être gelé. 
Incalculable, a. Qu'on ne peut calculer. 
Incoagulable, a. Qui ne peut être coagulé. 
Incongelable, o. Qui ne peut être congelé. 
Inconsolable, a. Qui ne peut se consoler. 
Inébranlable, a. Ferme; constant. 
Inoculable, a. Qui peut être inoculé. 
Inviolable, a. Qu'on ne viole pas. 
Isolable, a. Qui peut s'isoler. 
Préalable, s. m a. Qui doit précéder. 
Rappelable, a. Qu'on peut rappeler. 
Renouvelable, a. Qu'on peut renouveler. 
Roulable, a. Qui peut être roulé. 
Valable, a. Recevable ; admissible. 
Violable, a. Qui peut être violé; fam. 
Volable, a. Qui peut être volé; fam. 

illable 
Conseillable, a. Qui peut être conseillé. 

2 



ÀBLE 



— 10 — 



ABLE 



Débrouillable, a. Qu'on peut débrouiller. 

Emeryeillable, a. Qui émerveille. 

Eveillable, a. Qu'on peut éveiller. 

Habillable, a. Qu'on peut habiller. 

IndébrouiUable, a. Qu'on ne peut débrouiller. 

Indéraillable, a. Qui ne peut dérailler. 

Irréveillable, a. Qu'on ne peut réveiller. 

Mortaillable, a. (Serf) dont le seigneur hérite. 

Réveillable, a. Qui peut êfre réveillé. 

Taillable, a. s. m. Sujet à la taille. 
mable 

Aimable, a. Digne d'être aimé ; affable. 

Blâmable, a. Digne d'être blâmé. 

Chômable, a. (Fête) qui se chôme. 

Clamable, a. Sujet à l'exercice d'un trait. 

Gomprimable, a. Qui peut être comprimé. 

Consumable, a. Qui peut être consumé. 

Décimable, a. Sujet aux décimes. 

Diffamable, a. Qu'on peut diffamer. 

Ecimable, a. Qu'on peut écimer. 

Estimable, a. Digne d'estime. 

Exprimable, a. Qui peut être dit. 

Fermable, a. Qu'on peut fermer. 

* Humable, a. Qui peut être humé. 

Imprimable, a. Qu'on peut imprimer. 

Inaimable, a. Qui n'est point aimable. 

Inestimable, a. Qu'on ne peut estimer. 

Inexprimable, a. Non exprimable. 

Iniirmable, a. Qui peut être infirmé. 

Inflammable, a. Qui peut s'enflammer. 

Inimprimable, a. Qu on ne peut imprimer. 

Ininflammable, a. Qui ne peut s'enflammer. 

Innommable, a. Qu'on ne peut nommer. 

Irréformable, a. Qu'on ne peut réformer. 

Mésestimable, a. Non estimable. 

Plumable, a. Qu'on peut plumer. 

Présumable,a. Probable; qu'on peut présumer. 

Réf or mable, a. Qui p<mt être réforme. 

Héprimable, a. Qui doit être réprimé. 

Supprimable, a. Qu'on peut supprimer. 

Transformable, a. Qu'on peut transformer. 
nable 

Abominable, a. Détestable ; exécrable. 

Ai our nable, a. Qui peut être ajourné. 

Aliénable, a. Qui peut être vendu ; qui peut 
devenir fou. 

Antiraisonnable, a. Contre la raison. 

Assaisonnable, a. Qu on peut assaisonner. 

Bernable, a. Qui mérite d être berné. 

Bâtonnable, a. Digne d'être bâtonné. 

Galcinable, a. Qui peut être calciné. 

Gernable, a. Qu'on peut cerner. 

Ghansonnable, «.Qui mérite d'être chansonné. 

Combinable, a. Qu'on peut combiner. 

Comprenable, a. Qui peut être compris. 

Condamnable, a. Qui mérite d'être condamné. 

Contaminable, a. Qui peut être contaminé. 

Gontournable, a. Qui se replie ; qui peut se 
contourner. 

Convenable, a. Qui convient; bienséant. 

Coordonnable, a. Qui p^ut être coordonné. 

Damnable, a. Détestable; qui mérite la dam- 
nation. 

Déclinable, a. Qui se décline; ffram. 

Déracinable, a. Qu'on peut déraciner. 

Déraisonnable, a. Contraire à la raison. 

Devinable, a. Qu'on peut deviner. 

Discernable, a. Qu'on peut discerner. 

Disciplinable, a. Docile ; obéissant, etc. 

Disconvenable, a. Inconvenant j fam. 

Ecussonnable.« Qu'on peut grefterenécusson. 

Entraînable, a. Qui se laisse entraîner. 

Entreprenable, a. Qu'on peut entreprendre. 

Exammable, a. Qu'on peut examiner. 

Fashionable, a. s. Jeune homme d'une élo- 
quence prétentieuse. 



Friponnable, a. Qui peut être volé- fam. 

Gournable, s. m. Espèce de cheville; mar. 

Gouvernable, a. Qu'on peut gouverner, 

IUuminable, a. Qui peut recevoir les illumi- 
nations célestes. 

Imaginable, a. Qu'on peut imaginer. 

Impardonnable, a. Qu'on ne peut pardonner. 

Imprenable, a. Qui ne peut être pris. 

Impressionnable, aFacileà et re impressionné. 

Inajournable, a. Qu'on ne peut ajourner. 

Inaliénable, a. Qui ne peut s'aliéner. 

Inapprenable, a. Qu'on ne peut apprendre. 

Incalculable, a. Qui ne peut être calciné. 

Incunable, a. Qui date des commencements de 
l'Imprimerie. 

Indéclinable, a. Qui ne peut se décliner. 

Indéracinable, a. Qu'on ne peut déraciner. 

Indéterminable, a. Qu'on ne saurait déter- 
miner. 

Indiscernable, a. Qu'on ne peut discerner. 

Indevinable, a. Qui n'est pas susceptible d'être 
deviné. 

Indisciplinable, a. Indocile; indiscipliné. 

Inexaminable, a. Qui ne peut être examiné. 

Ingouvernable, a. Qu'on ne peut gouverner. 

Inimaginable, a. Qui ne peut s'imaginer. 

Inracinable, a. Qui ne peut s'enraciner. 

Insoupçonnable, a.Qu'onnepeut soupçonner. 

Insoutenable, a. Qu'on ne peut soutenir. 

Intenable, a. Qui ne peut être gardé ou défendu. 

Interminable, a. Qu'on ne peut terminer. 

Irraxnenable, a. Qu'on ne peut ramener. 

Irraisonnable, a. Non doue de raison. 

Menable, a. Susceptible d'être mené. 

Minable, a. Qu'on mine facilement; piteux.. 

Nable, s. m. Instrument des Hébreux ; mus. 

Ordonnable, a. Qu'on peut ordonner. 

Oxygé nable, a. Qui peut s'oxygéner. 

Pardonnable, a. Qui mérite pardon. 

Patinable, a. Susceptible d'être patiné. 

Prenable, a. Qui peut être pris; fam. 

Questionnable, a. Qu'on peut questionner. 

Raisonnable, a. Convenable ; doué de raison. 

Ramenable, a. Qu'on peut ramener. 

Rançonnante, a. Qu'on peut rançonner. 

Soupçonnable, a. A soupçonner. 

Soutenable, a. Qui peut être soutenu. 

Subornable, a. Qu'on peut suborner. 

Tenable, a. Où l'on peut rester; fam. 

Ter minable, a. Qui se termine. 

Vaccinable, a. Qui peut être vacciné; méd. 
ouable 

Allouable, a. Qu'on peut accorder, allouer. 

Avouable, a. Qu'on peut avouer. 

Glouable, a. Qu'on peut clouer. 

Dénouable, a. Qui peut se dénouer. 

Flouable, a. Qui peut être floué ou volé; font. 

Inavouable, a. Qu'on ne peut avouer; indigne. 

Injouable, a. Qu'on ne peut iouer ; fam. 

Iniouable, a. Qu'on ne peut louer; fam. 

Insecouable, a. Qu'on ne peut secouer. 

Jouable, a. Qui peut être joué; fam. 

Louable, a. Digne de louanges. 

Rouable, a. Qui peut être roué. 

Secouante, a. Qu'on peut secouer. 
pable 

Attrapable, a. Facile à attraper. 

Capable, s. a. Habile; propre à. 

Gorrompable, a. Sujet à être corrompu. 

Coupable, s. a. Qui a commis une faute,un crime 

Développable, a. Explicable ; rjéom. 

Extirpable, a. Qu'on peut extirper; fam. 

Impalpable, a. Qu'on ne peut sentir au tact. 

Incapable, a. Non habile ; sans talent, etc. 

Inculpable, a. Que l'on peut accuser d'une 
faute ; peu us. 



ABLE 



il — 



ABLE 



Palpable, a. Qu'on sent au tact ; évident. 

Papable, a. Propre à être élu pape; iron. 

Rompable, a. Qui peut être rompu ; fam. ' 
quable 

Attaquable, a. Qu'on peut attaquer. 

Critiquable, a. Blâmable j incorrect. 

Immanquable, a. Infaillible ; certain. 

Inattaquable, a. Qu'on ne peut attaquer. 

Irrémarquable, a. Qu'on ne remarque pas. 

Manquable, a. Qui manque ; fautif; pop. 

Moquable, a. Dont on peut se moquer; fam. 

Remarquable, a. Digne d'être remarqué. 

Rétorquante, a. Qui peut être rétorqué. 

Risquable, a. Qu'on peut risquer avec quel- 
que chance. 

rable 

Admirable, a. Qui attire l'admiration. 

Adorable, a. Digne d'être adoré. 

Altérable, a. Qui peut être altéré. 

Arable, a. (Terre) labourable; agric. 

Assurable, a. Qu'on peut assurer. 

Attirable, a. Qui attire ; qu'on peut attirer. 

Broussin (d'érable), s. m. Excroissance li- 
gneuse aux arbres. 

Carrable, a. Qu'on peut carrer. 

Gensurable, a. Qui mérite censure. 

Gésurable, a. Qu'on peut césurer. 

Commensurable. a. En rapport; math. 

Comparable, a. Qu'on peut comparer. 

Considérable, a. Important; éminent. 

Gourable, a. Qu'on peut courir; fam. 

Curable, a. Qui peut être guéri ; méd. 

Déclarante, a. Qu'on peut déclarer. 

Décorable, a. Qui peut être décoré. 

Défavorable, a. Non propice; non favorable. 

Déplorable, a. A plaindre * digne de pitié. 

Désbonorable, a. Qui déshonore; inus. 

Désirable, a. A désirer; envié. 

Différante, a. Qu'on peut différer. 

Durable, a. Qui doit durer. 

Enarrable, a. Oui peut être raconté. 

Endurable, a. Qu'on peut endurer. 

Erable, .*. m. Grand arbre des acerinées. 

Espérante, a. Qu'on peut espérer; fam. 

Etirante, a. Qu'on peut étirer. 

Evaporante, a. Qui peut s'évaporer. 

Exorable, a. Qui se laisse fléchir. 

Exploitable, a. Qu'on peut explorer. 

Favorable, a. Propice; avantageux. 

Figurante, a. Qu'on peut figurer. 

Honorable, a. Qui fait honneur. 

Ignorante, a. Que l'on peut ignorer. 

Illabourable, a. Qu'on ne peut labourer. 

niacérable, a. Qu'on ne peut lacérer. 

Immémorable, a. Indigne d'en conserver mé- 
moire. 

Immensurable, a. Sans mesure; infini. ■ 

Immesurable, a. Qu'on ne peut mesurer. 

Imperspirable, o. Qui n'est pas perspirable. 

Implorante, a. Qu'on peut implorer. 

Impondérable, a. Qu'on ne peut peser. 

Inacquérable, a. Qu'on ne peut acquérir. 

Inaltérable, a. Qui ne peut s'altérer. 

Incensurable, a. Qui ne peut être censuré. 

Incommensurable, a. Sans mesure; infini. 

Incomparable, a. A qui rien ne se compare. 

Inconquérable, a. Qui ne peut être conquis. 

Incurable, a. Qu'on ne peut guérir. 

Indéchirable, a. Qu'on ne peut déchirer. 

Inénarrable, a. Qu'on ne peut conter. 

Inespérable, Qu'on ne peut espérer; fam. 

Inexorable, a. Qu'on ne peut apaiser. 

Infavorable, a. Non propice ; fam. 

Inopérable, a. Qui ne peut être opéré. 

Insaturable, a. Qui ne peut être saturé. 

Inseoourable, a. Qui ne peut secourir. 



Inséparable, a. Qu'on ne peut séparer. 

Insérable, a. Qu'on peut insérer. 

Intirable, a. Que l'on ne peut tirer. 

Intolérable, a. Qu'on ne peut tolérer. 

Invulnérable, a. Qu'on ne peut blesser. 

Irréitérable, a. Qu'on ne peut réitérer. 

Irréparable, a. Qu'on ne peut réparer. 

Irrespirable, a. Impropre à la respiration. 

Jurable, a. (Chose) pour laquelle le serment de 
fidélité était dû; ant. 

Labourable, a. Propre au labour; agric. 

Lacérante, a. Qui peut être lacéré. 

Libérable, a. Qui peut être libéré du service. 

Mémorable, a. Dhpe de mémoire. 

Mensurable, a. Qu'on peut mesurer; peu us. 

Mesurable, a. Qu'on peut mesurer. 

Misérable, a. Malheureux ; malhonnête. 

Odorable, a. Qu'on peut odorer ; fam. 

Pâturable, a. Qui peut être livré à la pâture. 

Perdurable, a. Qui doit durer toujours ; inus. 

Perforante, a. Qu'on peut perforer. 

Perspirable, «Qui laissepasser la perspi ration. 

Pleur able, a. Qu'on peut pleurer; fam. 

Pondérable, a. Qui a un poids appré ' 

Préférable, a. Qui doit être préféré. 

Préparable, a. Qu'on peut préparer 

Quérable, a. Rente ou redevance, celle que le 
créancier doit aller toucher; jur. 

Râble, s. m. Dos du lièvre ; instrument d'arts. 

Rable, pers. du e. Râbler. 

Réparable, a. Qu'on peut réparer. 

Requérable, a. Qui peut être requis ;jur. 

Respirable, a. Qu'on peut respirer. 

Saturable, a. Qui peut être saturé. 

Secourable,a.Qui secourt; qu'on doit secourir. 

S ép arable, a. Qui peut se séparer. 

Sulfurante, a. Qu'on peut sulfurer. - 

Tolérable, a. Supportable; fig. médiocre. 

Tonsurable. a. Qu'on tonsure. 

Transpirante, a. Qui sort par la transpiration. 

Triturable, a. Qui peut être broyé. 

Vénérable, a. Respectable; titre; etc. 

Voiturable, a. Où les voitures peuvent passer. 

Vulnérable, a. Qui peut être blessé. 
sable, doux 

Accusable, a. Qu'on peut accuser. 

Amusable, a. Qui amuse; qu'on amuse. 

Apaisable, «.Qu'on peut apaiser. 

Apprivoisable, a. Facile à apprivoiser. 

Arrosable, a. Qu'on peut arroser. 

Autorisable, a. Qui peut être autorisé. 

Baisable, a. Qui peut être baisé. 

Bapti sable, a. Qui doit être baptisé. 

Brisable, a. Qui peut être brise. 

Cicatrisable, a. Qui peut se cicatriser. 

Givilisable, a. Qui peut être civilisé. 

Colonisante, a. Qu'on peut coloniser. 

Gonfisable, a. Qui peut être confit. 

Griminalisable, a. Qui peut être criminalisé. 

Gristallisable, a. Susceptible d'être cristallisé. 

Déposable, a. Qu'on peut déposer. 

Désabusable, a. Qu'on peut désabuser. 

Dosable, a. Qu'on peut doser. 

Electrisable, a. Qu'on peut électriser. 

Electroly sable, a. Qui peut être électrisé. 

Epousable, a. Qu'on peut épouser. 

Faisable, a. Qui peut être fait. 

Imposable, a. Sujet aux impôts, aux droits. 

Improposable, a. Qu'on ne peut proposer. 

Inaocusable, a. Qu'on ne peut accuser. 

Inamusable, a. Qu'on ne peut amuser on dis- 
traire. 

Inapprivoisable, a. Qu'on ne peut apprivoiser. 

Incicatrisable, a. Qui ne peut se cicatriser. 

Incristallisable,a.Non susceptible de se cris- 
talliser. 



ÀBLE 



— 12 



ÀBLE 



Incuisable, a. Qu'on ne peut cuire; fam. 
Indécomposable, «Qui ne peut sedécomposer. 
Inépuisable, a. Qu'on ne peut épuiser. 
Inexcusable, a. Qui ne peut être excusé. 
Infaisable, a. Qui ne peut être fait; fam. 
Infertilisable, «. Qui ne p.mt être fertilisé. 
Inorganisable, a. Qui ne peut être organisé. 
Instruisable. a. Qu'on peut instruire. 
Inusable, a. Qui ne peut être usé. 
Inutilisable, a. Qui ne peut être utilisé. 
Irréalisable, a. Qui ne peut être réalisé. 
Irrécusable, a. Non récusable; jur. 
Maîtrisable, a. Qu'on peut maîtriser. 
Métamorphosable , a. Facile à métamor- 

i)hoser. 
Méprisable, a. Digne de mépris. 
Miner alisable, a. Qu'on minéralisé. 
Opposable, a. Qu'on peut opposer. 
Organisable, a. Qui peut être organisé. 
- Prisable, a. Facile à priser. 
Proposable, a. Qui p3ut être proposé. 
Pulvérisable, a. Qui peut être pulvérisé. 
Rasable, a. Qu'on peut raser. 
Réalisable, a. Qui peut être réalisé. 
Recomposante, a. Qu'on peut recomposer. 
Recusable, a. Qui peut être récusé. 
Refusable, a. Qu'on doit refuser. 
Sensibilisable, a. Qu'on peut sensibiliser. 
Supposable, a. Qu'on peut supposer. 
Transposable, a. Que l'on peut transpos?r. 
Utilisable, a. Qui peut être utilisé. 

sable, dur 
Abolissable, a. Qu'on peut abolir. 
Amortissable, a. Qui peut être amorti. 
Assable, pers. du r. Assabler. 
Bannissable, a. Qui doit être banni. 
Bénissable, a. Qui peut être béni. 
Carrossable, a. (Route) où peuvent passer les 

voitures. 
Cassable, a. Qui peut être cassé. 
Chassable, a. Qui peut être chassé. 
Chérissable, a. Digne d'être chéri. 
Choisissable, a. Qui peut, qui doit être choisi. 
Gompassable, a. Qui peut être compassé. 
Compensante, a. Qui peut être compensé. 
Condensable, a. Qui peut être condensé. 
Gonnaissable, a. Aisé à connaître. 
Controversable, a. Sujet à la controverse. 
Convertissable. a. Facile à convertir. 
Défensable, a. Qu'on peut défendre; inus. 
Définissable, a. Qu'on peut définir. 
Dépensable, a. Qui peut être dépensé. 
Dessable, pers. du r. Dessabler. 
Dispensable, a. Qu'on peut dispenser. 
Fléchissable, a. Qu'on peut fléchir. 
Franchissable, a. Qu'on peut franchir. 
Froissable, a. Qui peut être froissé. 
Guérissable, a. Qu'on peut guérir. 
* Haïssable, a. Odieux; détestable. 
Imblessable, a. Qu'on ne peut blesser. 
Impérissable, a. Qui ne peut périr. 
Inamollissable. a. Qui ne peut être amolli. 
Incassable, a. Qui ne peut être cassé. 
Inconnaissable, a. Qu'on ne peut connaître. 
Inconvertissable, a. Qu'on ne peut convertir. 
Indéf ensable, a. Qu'on ne peut défendre; inus. 
Indéfinissable, a. Qui est inexplicable. 
Indispensable, a. Très nécessaire. 
Infléchissable, a. Qu'on ne peut fléchir. 
Inflétrissable, a. Qu'on ne peut flétrir. 
Infranchissable, a. Qu'on ne peut franchir. 
Inguérissable, a. Qu'on ne peut guérir. 
Insaisissable, a. Qu'on ne peut saisir. 
Intarissable, a. Qu'on ne peut tarir. 
Internissable, a. Qui ne se ternit pas. 
Intraversable, a. Qu'on ne peut traverser. 



Inversable.Qui ne peut verser; fam. 

Ir remboursable, a. Qu'on ne peut rembourser. 

Irrépassable, a. Qu'on ne peut repasser. 

Irresponsable, a. Non responsable. 

Méconnaissable, a. Difficile à reconnaître. 

Nourrissable, a. Qui peut être nourri. 

Passable, a. Admissible; assez bon. 

Périssable, a. Sujet à périr. 

Pétrissable, a. Qu'on peut pétrir. 

Pervertissable, a. Corruptible. 

Polissable, a. Qu'on peut polir. 

Pourrissable, a. Sujet à pourrir; fam. 

Punissable, a. Qui mérite punition. 

Reconnaissable, a. Facile à reconnaître. 

Redressable, a. Qui pejit être redressé. 

Remboursable, a. Quf doit être remboursé. 

Renversable, a. Qui peut être renversé. 

Répartissable, a. Qu'on peut répartir. 

Repoussable, a. Qu'on repousse. 

Responsable, a. Qui doit garantir. 

Rétractable, a. Qui peut être retracté. 

Rossable, a. Qu'on doit rosser. 

Roussable, s. m. Séchoir de harengs. 

Sable, s. m. Terre légère; gravier. 

Sable, pers. du r. Sabler. 

Saisissable, a. Qu'on peut saisir. 

Tarissable, a. Qui peut se tarir. 

VGrsable, a. Qui peut se verser. 
table 

Acceptable, a. Qu'on peut accepter. 

Accoin table, a. Qu'on peut mettra en liaison. 

Accostable, a. Facile à aborder. 

Achetable, a. Qu'on peut acheter. 

Acquit table, a. Qu'on peut acquitter. 

Aj ou table, a. Facile à ajouter; fam. 

Attable, pers. du r. Attabler. 

Augmen table, a. Qui peut être augmenté. 

G h an table, a. Facile à chanter; fam. 

Ci table, a. Qui peut être cité. 

Combattable, a. A combattre; inus. 

Gommutable, a. Qu'on peut changer. 

Comptable, a. s. Qui est chargé des comptes. 

Confortable, a. Qui fortifie; méd.;s. m. Bien- 
être matériel. 

Connétable, s. m. Dignité militaire. 

Gonstable,s.m. Ofiicier de police en Angleterre. 

Consultable, a. Qu'on peut consulter; fam. 

Contestable, a. Qu'on peut contester. 

Contractable, a. Qui p?ut être contracté. 

Contre-retable, s. m. Fond d'autel ; liturg. 

Convoitable, a. Qu'on peut désirer. 

Gottable, s. m. Sorte de jeu gr^c; ant. 

Crochetable, a. Qui peut être crocheté. 

Culbutable, a. Qui peut être culbuté. 

Débattable, a. Qu'on p^ut débattre; fam. 

Débitable, a. Qui peut être débité. 

Décachetable, a. Qui peut être décacheté. 

Décrottable, a. Facile à décrotter. 

Délectable, o. Qui plaît; très agréable. 

Démontable, a. Qu'on peut démonter. 

Désertable, a. Qu'on peut déserter. 

Détestable, a. Exécrable; fij. très mauvais. 

Dilatable, a. Qui peut être étendu; phys. 

Discutable, a. Qui peut être discuté. 

Disputable, a. Qu'on peut disputer; fam. 

Domptable, a. Qu'on peut dompter. 

Ecla table, a. Qui peut éclater; fam. 

Ecartable, a. (Oiseau) qui voie haut; qui peut, 
qui doit être écarté. 

Entable, pers. du r. Entabler. 

Epouvantable, a. Effrayant; excessif. 

Equitable, a. Qui a de l'équité; juste. 

Escomptable, a. Qu'on peut escompter. 

Stable, s. f. Logement de bestiaux. 

Stable, pers. au v. Etabler. 

Eventable, a. Qui peut s'éventer. 



ABLE 



— 13 — 



ÀBLE 



Evitable, a. Qu'on peut éviter. 

Exaltable, a. Qui peut s'exalter. 

Excitable, a. Qui peut être excité. 

Exécutable, a. Qui peut s'exécuter. 

Exploitable, a. Facile à exploiter. 

Fiertable, a. (Crime) expié en levant la fierté. 

Flottable, a. Où l'on peut flotter: mar. 

Fouettable, a. Digne du fouet; fam. 

Fréquentable, a. Qui peut être fréquenté. 

Guettable, a. Sujet au guet. 

Habitable, a. Qu'on peut habiter. 

Héri table, a. Dont on peut devenir posseseur 
par droit de succession. 

Hydratable, a. Qui est susceptible d'être con- 
verti en hydrate. 

IUimi table, a. Qu'on ne j>eut limiter. 

Imitable, a. Qu'on peut imiter. 

Immettable, a. Qu on ne peut mettre; fam. 

Immutable, a. Qu'on ne peut changer. 

Impartable, a. Qu'on ne peut partager. 

Impermutable, a. Qu'on ne peut changer. 

Importable, a. Qu'on peut importer. 

Impotable, a. Qu'on ne peut boire. 

Imputable, a. Qui peut être imputé. 

Inacceptable, a. Qu'on ne peut accepter. 

Inacclimatable, a. Qui ne peut s'acclimater. 

Inaccostable, a. Qu'on ne peut aborder. 

In acquit table, a. Qui ne peut être acquitté. 

In chan table, a. Qui ne peut être chanté; fam. 

Incharitable, a. Non charitable; fam. 

Incitable, a. Qui peut être poussé, excité. 

Incommutable, a. Qu'on ne peut déposséder. 

Incon table, a. Qui ne peut être conté, raconté. 

Incontestable, a. Certain; qui ne^pcut être 
contesté. 

Incrochetable, a. Qui ne peut être crocheté. 

In déc achetable, a. Qu'on ne peut décacheter. 

Indécrottable, a. Qui ne peut se décrotter. 

Indisputable, a. Incontestable; fam. 

Indomptable, a. Qu'on ne peut dompter. 

Indubitable, a. Qui est assuré; certain. 

Inéluctable, a. Contre quoi on ne peut lutter. 

Inescomptable, Qu'on ne peut escompter. 

Inévitable, a. Qu'on ne peut éviter. 

Inexcitable, a. Qu'on ne peut exciter. 

Inexécutable, a. Qui ne peut être exécuté. 

Ininterprétable, a. Qu'on ne peut interpréter. 

Inhabitable, a. Qu'on ne p?ut habiter. 

Inimitable, a. Qu'on ne peut imiter. 

Inscrutable, a. Impénétrable; inexplicable. 

Insortable, a. Qu'on ne peut faire sortir ; fam. 

Instable, a. Non stable; qui n'est pas assuré. 

Insultable, a. Digne d'insulte, d'outrage ; fam. 

Insupportable, a. Intolérable ; désagréable. 

Insurmontable, a. Qu'on ne peut surmonter. 

Interprétable, a. Qui peut être interprété. 

Intransportable, «.Qu'on ne peut transporter. 

Intestable, a. Qui ne peut rendre témorjnagï; 
qui ne peut tester. 

Intraitable, a. Qui n'est pas traitable. 

Irrachetable, a. Qu'on ne peut racheter. 

Inracontable, a. Qu'on ne peut raconter. 

Irrécitable, a. Qu'on ne peut réciter. 

Irréfutable, a. Qu'on ne peut réfuter. 

Irrétractable, «. Qu'on ne peut rétracter. 

Irritable, a. Qui s'irrite aisément. 

Lamentable, a. Déplorable; douloureux. 

Mainmortable, a. Sujet à la mainmorte. 

Mettable, a. Qu'on peut mettre ; fam. 

Notable, a. Remarquable ; s. m. pi. les princi- 
paux habitants d'un endroit. 

Patentable, a. Qui doit être soumis à la patente. 

Permutable, a. Qui peut être changé. 

Portable, a. Qui peut être porté. 

Potable, a. (Liquide) qu'on peut boire. 

Présentable, a. Qu'on peut présenter. 



Prôtable, a. Qu'on peut prêter; fam. 

Profitable, a. Qui est utile, avantageux. 

Rachetable, a. Qui peut se racheter. 

Racontable, a. Qui peut se raconter. 

Rapportabe, a. Qui peut être rapporté. 

Redoutable, a. Fort à craindre. 

Réiutable, a. Qu'on paut réfuter. 

Regrettable, a. Qu'on doit regretter. 

Rejetable, a. Qui doit être rejeté. 

Respectable, a. Digne de respect. 

Replantable, a. Qui peut être replanté. 

Représentable, a. Qui doit être représenté. 

Retable, s. m. Appui où est adossé l'autel. 

Sabotable, a. Dont on peut faire des sabots. 

Sculptable, a. Qu'on peut sculpter. 

Scrutable, a. Qu'on peut scruter. 

Sollicitante, a. Qu'on peut solliciter. 

Sortable, a. Convenable. 

Souffletable, a. Digne de soufflets; fam. 

Souhaitable, a. Qui est désirable. 

Spec table, a. Digne d'être considéré. 

Stable, a. Ferme, durable, permanent. 

Supportable, a. Qu'on peut supporter. 

Surmontante, a. Qu'on peut surmonter. 

Table,»./". Meuble à pieds sur lequel on mange, 
on écrit, on joue ; pierre plate ; lame de métal ; 
le haut d'un instrument à cordes; sommaire 
d'un livre, etc. 

Testable, a. Qui peut rendre témoignage. 

Toute-Table, a. Sorte de trie- trac. 

Traitable, a. Doux, ductile, maniable. 

Transmutable, a. Sujet à métamorphoser. 

Transplan table, a. Qu'on peut transplanter. 

Trottâb le, a. (Lieu) où l'on peut aller au trot. 

Végétable, «.Qui peut végéter; ar/ric. > 

Véritable, a. Vrai ; non falsifié: bon, etc. 

Visitable, a. Facile à visiter; fam. 
trahie 

Ghâtrable, a. Susceptible d'être châtré. 

Concentrante, a. Qu'on peut concentrer. 

Démontrable, a. Qui peut êtro démontré. 

Enregistrable, a. Qui doit être enregistré. 

Feutrable, a. Qu'on peut feutrer. 

Impénétrable, a. Qui ne peut être pénétré. 

Impétrante, a. Qu'on peut impétrer. 

Indémontrable, a. Qu'on ne peut démontrer. 

Montrable, a. Qu'on peut montrer. 

Pénétrante, a. Qu'on peut pénéter. 
uable 

Accentuable, a. Qui peut être accentué. 

Attribuable, a. Qu'on peut attribuer. 

Gommuable, a. Qu'on peut commuer. 

Contribuable, a. s. Qui paie l'impôt, qui con- 
tribue. 

Destituante, a. Qui peut être destitué. 

Distribuable, a. Qui peut être distribué. 

Habituable, a. Que l'on peut habituer. 

Immuable, a. Qu'on ne peut changer. 

Intransmuable, a. Qui ne peut être transmué. 

M uable, a. Inconstant; changeant. 

Remuante, a. Qu'on peut remuer. 

Restituable, a. Qu'on doit restituer. 

Saluable, a. Qu'on do t saluer; fam. 

Transmuable, a. Qu'on peut transformer. 

Tuable, a. Qu'on peut tuer; fam. 

Valuable, a. De quelque prix; fam. 
vable 

Achevable, a. Qui peut s'achever. 

Apercevante, a. Qui peut être aperçu. 

Approuvable, a. Digne d'être approuvé. 

Buvable, a. Potable; fam. 

Glivale, a. Qui peut être clivé; orfèc. 

Concevable, a. Qui se conçoit. 

Gonservable, a. Qu'on peut conserver. 

Cultivable, a. Qu'on peut cultiver. 

Décevable, a. Sujet à être trompé. 



ABRE 



— 14 — 



AG 



Dérivable, a. Qui peut dériver. 

Elevable, a. Qu'on peut élever. 

Escruivable, a. Qu'on peut esquiver. 

Imbuvable, a. Qui ne peut être bu ; fam. 

Immouvable, a. Qu'on ne peut mouvoir. 

Inapercevable, a. Imperceptible; peu us. 

Inconcevable, a. Qu'on ne peut concevoir. 

Inconservable, a. Qui ne peut être conservé. 

Incultivable, a. Qu'on ne peut cultiver. 

Incurvable, a. Qui ne peut être courbé. 

Inobservable, a. Qu'on ne peut observer. 

Insolvable, a. Qui ne peut payer. 

Introuvable, a. Qui ne pout se trouver. 

Irrecevable, a. Qu'on ne peut recevoir. 

Lavable, a. Qui peut être lavé. 

Observable, a. Qui peut être observé. 

Parachevable, a. Susceptible d'être terminé 
complètement. 

Pavanle. a. Propre à être pavé. 

Percevable, a. Qui peut être perçu. 

Poursuivable, a. Qu'on peut poursuivre. 

Privable. a. Qui doit être privé. 

Prouvable, a. Qu'on peut prouver. 

Recevable, a. Admissible. 

Redevable, a. Qui redoit; obligé. 

Réprouvable, a. Qui doit être rejeté. 

Sauvable, a. Qui peut être sauvé ; fam. 

Solvable, a. Qui a de quoi payer. 

Suivable, a. Qu'on peut suivre 

Trouvable, a. Qu'on peut trouver. 
vrable 

Irrécouvrable, a. Qu'on ne peut recouvrer. 

Livrable, a. Qu'on peut livrer. 

Ouvrable, a. (Jour) de travail. 

Recouvrable, a. Qui peut se recouvrer. 
yable 

Croyable, a. Qui peut être cru. 

Délayable, a. Qui peut être délayé. 

Effroyable, a. Epouvantable ; très laid ; ex- 
cessif. 

Impayable, a. Qu'on ne peut trop payer. 

Impitoyable, a. Sans pitié; inhumain. 

Imployable, a. Qu'on ne peut ployer. 

Incroyable, a. Qu'on ne peut croire. 

Nettoyable, a. Qu'on peut nettoyer. 

Payable, a. Qui doit être payé. 

Pitoyable, a. Humain ; piteux ; méprisable. 

Ployable, a. Aisé à plier; fam. 
-ABRE. 



Abre, s. m. Sorte de plante légumineuse. 

Cabre, 8. f. Bouton d'une galère ; chèvre pour 
les fardeaux. 

Cabre, pers. du r. Cabrer. 

Macabre, a. f. (Danse); suite d'images repré- 
sentant la mort dansant avec des personnages 
de toutes les conditions. 

Scabre, a. Rude; raboteux; t. de bot. 

Fabre, hist. Ecrivain français, membre de la 
Convention, périt sur l'échafaud avec Dan- 
ton (1794). 

Glabre, a. (Feuille) sans poil ; bot. 

Candélabre, s. m. Chandelier à branche. 

Gantalabre, 8. m. Chambranle de porte, etc. 

Grassilabre, a. Dont le bord offre un bourre- 
let épais ; zool. 

Grénilabre, s. m. Sorte de poisson. 

Délabre, pers. du p. Délabrer. 

Fissilabre, a. Qui peut se fendre ou diviser 
par feuillets, qui a le labre fendu; pi.; genre 
de coléoptères brachélvtres. 

Jalabre, s. m. Nom vulgaire du lagopède.. 

Labre, s. m., t. zool. Xèvre supérieure des 
mammifères; bord extérieur d'une coquille. 

Latilabre, a. Qui a une large lèvre supérieure. 

Multilabre, a. Qui a plusieurs lèvres. 



Mylabre, s. m. Insecte coléoptère de la famille 

des épispastiques. 
Rufiladre, a. Qui a le labre roux; entom. 
Spinilabre, a. Qui a le labre garni d'épines. 
Palabre, s. f. Présent des commerçants aux 

petits rois d'Afrique pour se maintenir en 

nonne intelligence avec eux. 
Salabre, s. m. Espèce de trubK 
Slabre, s. m. Bateau pour pêcher le hareng. 
Velabre, s. m. Quartier de Rome situé sur le 

mont Aventin. 

Mabre,s.m.Nom de poissons acanthoptérygiens. 

Cinabre, s, m. Sulfure rouge de mercure; chim. 

Sabre, s. m. Arme longue et tranchante. 
Sabre, pers. du p. Sabrer. 

Zabre, s. m. Sorte d'insecte coléoptère. 
AC. 



Ab-Hoc et Ab-Hac, loc.adc. Confusément. 

Bac, 8. m. Grand bateau plat; mar. 

Boback, s. m. Espèce de marmotte; zool. 

Calambac, s. m. Bois des Indes très odorant . 

Colback, s. m. Coiffure militaire à poil, etc. 

Draw-Back, s. m. Droit, prime sur des pro- 
duits étrangers • mot anglais. 

Escubac, s. m. Liqueur spi ri tueuse d'Irlande. 

Hombac,8. m. Plante de la famille des câpriers. 

Kabak, s. m. Estaminet en Russie. 

Scubac, s. m. Sorte de liqueur spiri tueuse. 

Trabac, s. m. Bâtiment de commerce sur l'A- 
driatique; mar. 

Tabac, s. m. Plante dont on fait avec les feuilles 
des cigares et une poudre qu'on introduit dans 
les fosses nasales. 

Tombac,s m. Métal composé de cuivre et de zinc. 

Tonibac, s. m. Métal composé. 

Trébac, s. m. Chasse-marée pour le cabotage 
entre Venise et Trieste; mar. 

Usquébac, s. m. Liqueur; la même que Scubac. 

Tabac, s. m. Sorte de plante légumineuse. 

Blao, 8. m. Plaie; blessure; c. mot 

Bric à brac, s. m. Vieille ferraille; vieilles 

marchandises,- etc. 
Brak, s. m. (Hareng) à moitié salé. 

Kaptchak, geog. Contrée située entre l'Oural 

et le Volga. 
Clac, 8. m. Se disait autrefois pour claque; o. m. 

Crac, 8. m. Maladie des faucons; interj. soudain. 
Cric-Crac, Interj. Bruit d'une fracture. 

Godendac, s. m. Arme à hampe dont le fer 
porte une pointe, un crochet et un tranchant. 

Break (pron. Brek), m. anglais. Sorte de voi- 
ture à quatre roues. 
Créac, s. m. Un des noms de l'esturgeon. 

Flac, s. m. Onomatopée imitant le bruit de l'eau 
tombant sur la terre. 

Flic- Flac, s. m. Sorte de pas; onomatopée expri- 
mant le bruit de plusieurs coups de fouet ou de 
soufflets. 

Frac, s. m. Habit d'homme à petites basques. 

Caragack, s. m. Coton d'Asie estimé. 
Seigac, s. m. Ruminant du genre des Antilopes. 

Cognac, s. m. Nom d'une espèce d'eau-de-vie. 
Gougnac, s. m. Confiture de coings. 
Orignac, s. m. Quadrupède; zool. 

Ammoniac, 8. m. Gaz; muriate d'ammoniac 

a. gomme; résine. 
Egyptiac, a. m. (Onguent) composé de miel, 

de vinaigre et de vert de gris ; méd. 
Gaïac, 8. m. Arbre; racine; méd. 



AG 



— 15 — 



AGE 



Sangiac, s. m. District de l'empire ottoman; le 
gouverneur de ce district. 

Banulac, 8. m. Plante des Philippines. 
Belelac, s m. Nom du taffetas du Bengale. 
Bolac, s. m. Plante de la famille des ombelliferes. 
Lac, a. m. Grand amas d'eau dormante. 
Lack, 8. m. Monnaie de compte indienne. 
Lacps. m. Petite bande; chir. 
Malac, s. m. Etain de Malac ; miner. 
Melac, s. m. Etain du Pérou; miner. 
Pollack, 5. m. Nom du merlan jaune. 
Rulac, s. m. Espèce d'érable ; bot. 
Solak, 8. m. Garde du sultan à turban orné de 
plumes. 

Catillac, 8. m. Sorte de poire à cuire. 
Tillac, s. m. Haut pont du navire. 

Calamac, 8. m. Nom madécasse des dolics et 

des haricots. 
Estomac, s. m. Viscère pour digérer. 
Kaïmac, 9. m. Sorte de sorbet turc. 
Hic-Mac, s. m. Intrigue ; galimatias, etc.; fam. 
Pharmac, s. m. Arbre dont la racine produit 

une liqueur vineuse. 
Potomak, (jéon. Rivière des Etats-Unis. 
Sumac, s. m. Arbrisseau; vinaigre. 

Almanach, s. m. Calendrier contenant les 

jours de Tannée. 
Cornac, s. m. Conducteur d'éléphants. 
Coronack,s.m. Chant funèbre écossais, celtique. 
Jarnac, s. m. (Coup de). Attaque imprévue, 

déloyale. 
Jenac, 8. m. Espèce de coquille crépidule. 
Nesarnak, 8. m. Espèce de dauphin. 

Cacouac, s. m. Philosophe en Orient. 
Couac, 8. m. Cassa ve boucanée. 

Kalpak, s. m. Sorte de bonnet en Orient. 
Pacapac, s. m. Un des noms du Cotinga; ornith. 

Arack, s. m. Tafia; liqueur de vin fermenté. 
Axédarac, s. m. Arbrisseau d'ornement. 
Bajurac, 8. m. Etendard du grand seigneur. 
Borak, 8. m. Montre de Mahomet; hist. 
Boraq (Al), myth. chien d'Actéon. 
Ceterac, s. m. Espèce de plante; bot. 
Krach, 8. m. Etoile fixe d'Andromède; astr. 
Rack, **. m. Le même que Arack. 

Bissac, 8. m. Sorte de sac double. 

Corsac, 8. m. Nom vulgaire d'un chien dit 

aussi renard de Tartarie. 
Cul de sac, s. m. Rue sans issue ; impasse. 
* Havre-sac, s. m. Sac de soldat, d'ouvrier. 
Lansac, s. m. Variété de poire d'automne. 
Ressac, 8. m. Choque des vagues; mar. 
Sac, 8. m. Sorte de poche ; son contenu. 
Sac, 8. m. Pillage d'une ville. 
Salaczac, s. m. Martin-pécheur des Philippines. 
Tire-Sac, 8. m. Nom donné à un mécanisme 

employé à monter et à descendre des sacs de 

blé ou de farine. 

Haretac, s. m. Oiseau à huppe rouge. 
Patac, s. m. Ancienne monnaie d'Avignon ; va- 
lait un double. 
Tac, s. m. Epizootie des moutons; cet. 
Tharthac. Myth. Idole des Syriens. 
Tac-Tac,sm.ae/0.Mot qui exprime un bruit réglé. 
Tic-Tac, s. m. Bruit du balancier; horl. 
Vretac, s. m. Manœuvre tenue par une herse. 

Estrac, a. (Cheval) étroit, mince de corps. 
Houistrac, s. m, Nom vulgaire du traquet. 
Pétrac. 8. m. Un des noms vulgaires du friquet. 
Trac, s. m. Allure du cheval : c. mot. 
Triquetrac, 8. m. Bruit confus de choses heur- 
tées Tune contre l'autre. 



Bivac ou Bivouac, s. m. Garde de nuit en 
plein air; camp de soldats. 

Vrac, 8. m. Désordre; mar.: en vrac; loc. adr. 
se dit d'objets jetés pôle-môle. 

Balzac, hist. Célèbre écrivain français. 
Bazac, 8. m. Toile de Syrie. 
Yac ou Tack, s. m. Espèce de buffle à queue 
de cheval; zool. 

ACE. 



Rubace, 8. /*. Rubis clair; lapid. 

Brace, 8. f. Sorte de casaque antique. 

cace 
Arthrocace, s. f. Ulcère d'un os; méd. 
Ghlrarthrocace, s. f. Carie de l'articulation 

radio-carpienne ; chir. 
Dédicace, s. f. Action de dédier. 
Efficace, a. s. /".(Vertu) qui produit son efficacité. 
Inefficace, a. sans efficacité. 
Perspicace, a. Qui a de la perspicacité. 
Podartrhocace. s. f. Inflammation des articu- 
lations du pied : méd. 
Stomacace,s./',Ulcération fétide de la bouche. 

crace 
Pancrace, s. m. Exercices gymnastiques de la 

lutte, du pugilat, de la course; ant. 
d'ace 
Audace, 8. f. Hardiesse; témérité. 
Cordace, 8. /'. Danse inconvenante; ant. 
Fendace, s. f. Grande fente ; fam. 
Inaudace, s. /*. Manque d'audace, d'énergie. 
Thridace, s. f. Substance médicale. 

eace 
Galéace. s. f. Galère vénitienne allant à rames 

et à voile. 

face 
Couvre-Face, s. m. (Objet) qui couvre la face. 
Contre-Face, 8. /. Espèce de contre-garde 

avant à peu près la forme d'un bastion. 
Efface, pers. du o. Effacer. 
Face, 8. f. Wsage; façade; situation {en face), 

loc. adr.; vis-à-vis. 
Face à face, adc. En face l'un de l'autre. 
Fasce, pers. du v. Fascer. 
Fasce, s. f. Partie de l'architrave* arch.: une 

des pierres principales de l'écu; blas. 
Plate-Face, s. f. Partie de l'orgue. 
Post-Face, s. f. Avis à la fin d'un livre. 
Préface, s. f. Discours préliminaire; partie de 

la messe, etc. 
Surface, 8. f. Extérieur d'un corps. 
Volte-face,s./".( Fa i retourner visage à l'ennemi. 

gace 
Agace, 9. f. Nom donné à la pie. 
Agace, pers. du r. Agacer. 
Bagace, s. f. Canne à sucre passée au moulin ; 

mauvaise femme ; pop. 
Fugace, a. Passager; qui disparaît bientôt. 
Lucifugace, a. Qui fuit la lumière. 
Sagace, a. Qui est doué de sagacité. 

glace 
Brise-Glace, 8. m. Arc-boutant en avant des 

piliers d'unpont pour briser les glaçons. 
Glace, ^. f. Eau, fruits glacés ; plaque de cris- 
tal; miroir. 
Glace, pers. du p. Glacer. 
Paraglace, s. m. Garniture de planches pour 

préserver un navire du choc des glaces 
Surglace, pers. du p. Surglacer. 
Verglace, pers. du r. Verglacer. 

grâce 
Disgrâce, s. /*. Défaveur; malheur, etc. 
Grâce, s. /'. Faveur; agrément ; pardon; titre ; 

pi. remerciements ; de grdec ; adc. par bonté. 
iace 
Batriace, s. f. Outil de fabricant de tuiles. 



AGE 



— 16 — 



AGHE 



Coriace, a. Dur comme le cuir. 

Curiace,/us£. Chef d'une famille illustre d'Albe. 
lace 

Délace, pers. du p. Délacer. 

Desenlace, pers. du p. Desenlacer. 

Desentrelace, pers. du p. Desentrelacer. 

Enlace, pers. du p. Enlacer. 

Entrelace, pers. du v. Entrelacer. 

Fallace, s. f. Tromperie, fraude; c. m. 

Lace, pers. du u. Lacer. 

Lovelace, s. m. Elégant séducteur ; iron. un 
débauche, un fat. 

Populace, s. /. Le bas peuple ; fam. 

Salace, a. Lascif; lubrique; peu us. 

Smilace, s. m. Insecte coléoptère du Brésil. 

Sitophylace, s. m. Intendant des blés; ant. 

Villace, s. f. Grande ville mal bâtie; fam. 
mace 

Contumace, s. f. Défaut de paraître en justice. 

Grimace, 8. f. Contorsion du visage. 

Grimace, pers. du r. Grimacer. 

Limace, s. f. Machine hydraulique; mollusque 
rampant sans coquille. 

Mace, s. f. Terme de jeu et de débauche. 

Mace, pers, du v. Macer. 
nàce 

Bonace, s. f. Calme de la mer ■ mar. 

Donace, s. f. Mollusque acéphale. 

Gallinace, s. f. Pierre volcanique vitrifiée. 

Janace, s. m. Antilope d'Afrique; sool. 

Menace, s. f. Parole pour faire craindre. 

Menace, pers. du r. Menacer. 

Pinace, s. f. Bâtiment à voiles et à rames. 

Tenace, a. Qui s'attache ; avare, opiniâtre. 
ouace 

Fouace, s. f. £orte de galette. 
pace 

Carapace, s. /*. Ecailh de tortue, etc. 

Espace, s. m. Etendue de lieu, de temps. 

Espace, s. f. Petite lame entre les mots; imp. 

Espace, pers. du c. Espacer. 

Hippace, s. f. Fromage de lait de jument. 

Rapace, a. Avide; s. m. pi. les oiseaux de 
proie. 

Scolopace, s. f. Nom moderne des oiseaux du 
genre bécasse; sorte de poisson. 
place 

Déplace, pers. du r. Déplacer. 

Emplace, pers. du r. Emplacer. 

Gastroplace, .^ni Mollusque des mers de laChine 

Goneplace, s. m. Crustacé marin de la fa- 
mille des brachyêres. 

Place, a. f. Lieu,' espace; situation; lieu public; 
ville de guerre; emploi; rang, etc. 

Place, pers. du c. Placer. 

Remplace, pers. du v. Remplacer. 

Replace, pers. du v. Replacer. 
race 

Goraces, s. m. pi. Nom donné à la famille des 
corbeaux. 

Race, 8. f. Ceux d'une môme famille ; lignée. 

Race, pers. du c. Racer. 

Vorace, a. Carnassier; goulu; avide. 
sace 

Alsace, fféoj. Ancienne province de France cé- 
dée à l'Allemagne en 1871. 

Androsace, s. m. Sorte de plante; bot. 

Besace, 8. /. Sac à deux poches. 

Rosace, s. f. Ornement d architecture. 
trace 

Physionotrace, s. m. Instrument pour ré- 
duire et graver les portraits. 

Retrace, pers. du r. Retracer. 

Trace, s. f. Vestige d'homme, d'animal; mar- 
que; premier trait. 

Trace, pers. du v. Tracer. 



vace 
Vivace, a. Qui a les principes d'une longue vie; 
t. de bot. 

Consulter les mots en asse 
ACHE. 



Ache, s.f. Sorte de persil ; jard. 
Contre-Hache, pers. du c. Contre-Hacher. 

• Hache, s.f. Outiltranchant adapté à un manche. 

* Hache, pers. du v. Hacher. 
Rehache, pers. du c, Rehacher. 

bâche 
Bâche, 8. /. Toile à couvrir les charrettes, les 

voitures, etc. 
Bâche, pers. du c. Bâcher. 
Débâche, pers. du v. Débâcher. 
Rabâche, pers. du p. Rabâcher. 

blache 
Blache, s. f. Terre arable plantée d'arbres dans 

le Dauphiné. 

brache 
Brache, s. f. Mesure allemande. 

cache 
Cache, s. f. Lieu pour cacher; fam. 
Cache, pers. du p. Cacher. 
Cache-Cache, s. m. Sorte de jeu d'enfants ; pop. 
Ecache, pers. du c. Ecacher. 
Escache, s. m. Mors ovale; mané. 
Recache, pers. du p. Recacher. 
Viscache, s. f. Sorte de chinchilla d'Amérique. 

crache 
Crache, s. f. Rejet de matières par le devant de 

la tuyère; métal. 
Crache, pers. du p. Cracher. 
Recrache, pers. du r. Recracher. 

dache 
Mordache, s. /. Pince pour le gros bois, etc. 
Rondache, s. f. Grand bouclier rond. 

drache 
Drache, s. /".Huile de morue non épurée. 

fâche 
Défache, pers. du r. Défàcher. 
Fâche, pers. du p. Fâcher. 
Hache 
Flache, s. f. Trace de lécorce enlevée d'un 

arbre. 

crache 
Gâche, s. f. Pièce de fer dans laquelle êntr^ le 

pêne ae la serrure. 
Gâche, pers. du p. Gâcher. 
Pigache, a. Se dit de la connaissance qu'on tire 

du pied du sanglier; t. de chas. 
lâche 
Delache, pers. du v. Delâcher. 
Lâche, a. s. Non tendu- poltron; vil, etc. 
Lâche, pers. du c. Làcner. 
Palache, s. f. Epée longue et large; ant. 
Pelache, s. f. Peluche grossière; met. 
Relâche, s. m. Interruption d'une étude, d'un 

travail, d'un exercice, etc. 
Relâche, s. f. Séjour momentané dans un port 

où l'on entre forcé par la tempête; mar. 
Relâche, pers. du r. Relâcher. 

mâche 
Gamache, s. f. Sorte de guêtre de laine (noce 

de) ; repas somptueux. 
Mâche, f. f. Herbe potagère; salade. 
Mâche, pers. du r. Mâcher. 
Plumacne, s. f. Plume d'oiseau. 
Remâche, pers. du v. Remâcher. 

nache 
Barnache ou Berna che, s. f. Sorte d'oie sau- 
vage ; sool. 
Déharnache, pers. du p. Déharnacher. 
Empanache, pers. du v. Empanacher. 
Enhache, pers. du p. Enhacher. 
Enharnacne, pers. du v. Enharnacher. 



ACKE-ACHME - 17 - ACHNE-ACLÊ 



Ganache, s. /. Mâchoire inférieure du cheval ; 
fig. esprit lourd \fam. 

Grenache, s. m. Sorte de raisin noir; son vin. 

• Harnache, pers. du v. Harnacher. 

Hivernache, s. m. Fourrage d'hiver. 

Nache, s. f. Peau entre la patte et la queue; chas. 

Panache, s. m. Plumes de casque; partie su- 
périeure de lampe, etc. 

Panache, s. f. Paonne. 

Panache, pers. du v. Panacher. 

Talnache, s. m. Espèce de masque ; ant. 
ouache 

Gouache, s. f. Peinture en détrempe. 

Houache, s. m. Alliage; t. de foulon. 

Tonache, s. m. Vin de canne à sucre. 
pache 

Géphalopache, s. m. Sorte de mammifère. 

Céropache, s. m. Insecte lépidoptère nocturne. 

Dispache, s. f. Discussion et arbitrage entre 
les assureurs et les assurés; mar. 
rache 

Amourache, pers. du c. Amouracher. 

Arrache, pers. du c. Arracher. 

Bourrache, s. f. Plante potagère. 

Garache, s. m. Tribut des Juifs; ant. 

Parasche. s. m. Chapitre de livre juif. 

Rache, s. f. Liedu mauvais goudron et de l'huile. 

Saracne, s. f. Plante médicinale ; bot. 

Tire- Arrache, s. m. Oiseau du genre fauvette. 
sache 

Ensache, pers. du 0. Ensacher. 

Moussache, s. f. Farine du manioc. 

Sache, pers. du subi, du v. Savoir. 
tache 

Attache, s. f. Lien; corde; fig. f ce qui captive 
l'esprit. 

Attache, pers. du c. Attacher. 

Détache, s. f. Petite couche d'argile qui sépare 
un iilon de la roche encaissante. 

Détache, pers. du c. Détacher. 

Entache, pers. du c. Entacher. 

Estaches, s. m. pi. Dieux de Pont; ant. 

Eustache, s. m. Sorte de couteau grossier ,à 
manche de bo.s. 

Matache, pers. du c. Matacher. 

Moustache, s. j. Barbe de la lèvre supérieure. 

Patache, s. /*. Voiture ; petit navire, etc. 

Pistache, s. f. Fruit du pistachier. 

Rattache, pers. du v. Rattacher. 

Relève-Moustache, s. m. Pince d'émailleur. 

Sabretache, .?. /. Baudrier de hussard. 

Tâche, s. f. Ouvrage réglé à faire. 

Prendre a tâche. Faire des efforts pour; saisir 
toutes les occasions. 

Tache, pers. du c. Tâcher. 

Tache, s. /".Saleté; marque naturelle; ftg. souil- 
lure de l'âme, etc. 

Tache, pers. du c. Tacher. 

Trompe d' Eustache, s. f. Canal de l'oreille. 
-vache 

Bravache, s. m. Fanfaron; faux brave, etc. 

Cravache, a. f. Jouet d'une seule pièce; fouet de 
cavalier. 

Gavache,s.m.Làche; vil ; homme de rien; fam. 

Ranz des vaches, s. m. Air de musique des 
Suisses. 

Vache, s. f. Femelle du taureau; sa p.?au; 
le 



Drachme, s. m. Ancien poids; ancienne monnaie. 
Tetradrachme,s. m. Monnaie grecque qui va- 
lait quatre drachmes. 

AGHNE. 



coffre sur les voitures. 

-ACRE.- 



Grauwacke, s. f. Roche appartenant aux ter- 
rains de sédiment. 

Wacke, s. f. Matière opaque qui a de l'ana- 
logie avec le basalte. 

. AGHME. 



Didrachxne, s. m. Poids et monnaie- valant 
deux drachmes; ant. 



Achne, s. m. Strie muqueuse à l'œil ; méd. 
Crème sur la surface d'un liquide. 

Hydrachne, s. f. Sorte d'insecte arachnide. 

Hymenachne, s. f. Plante de la famille des 
graminées. 

Lithachne, s. f. Piaule de la famille des 
graminées; bot. 

Phyllachne, s. f. Très petite plante de la 
Terre-de-Feu ; bot. 

Tridachne. s. f. Espèce d'huitre fort grande et 
très estimée des anciens. 

ACLE. . 

bâcle 

Bâcle, pers du c. Bâcler. 

Débâcle, s. f. Rupture des glaces; débarrasse- 
ment d'un port; fig. revers de fortune, etc. 

Débâcle, pers. au v. débàcler. 

Embâcle, s. m. Glaçons amoncelés barrant un 
cours d'eau dans une débâcle. 
macle 

Démacle, pers du v. Démacler. 

Macle, s. f. Pierre figurée en losange; blas.; 
sorte de plante aquatique. 

Macle, pers. du c. Màcler. 
nacle 

Bernacle, s. f. Coquillage qui s'attache aux 
rochers. 

Cénacle, s. m. Salle à manger; ant. 

H y bernacle, s. m. Nom des organes qui pro- 
tègent les jeunes pousses contre le froid ; bot. 

Pinacle, s. m. Faite d'édifice ; grande élévation. 

Renâcle, pers. du v. Renâcler. 

Retinacle, s. m. Petit corps glanduleux des 
masses poliniques des orchidées : bot. 

Tabernacle, s. m. Coffre du ciboire ; liturg. 
racle 

Miracle, s. m. Efht contre les lois de la nature- 
Oracle, s. m. Réponses de Dieux; lieux où 
elles se rendaient ; ant. 

Racle, s. m. Outil de marin. 

Racle, pers. du 0. Racler. 
sacle 

Basaçle, s. m. Endroit où les pêcheurs renfer- 
ment le poisson. . 

tacle 

Gonceptacle, s. m. Organe particulier des 
champignons. 

Grépitacle, a. (Fruit) s'ouvrant avec bruit. 

Habitacle, s. m. Demeure; armoire pour la 
bousole. 

Itacle, s. f. Cordage attaché à un fardeau. 

Obstacle, s. m. Empêchement ; embarras ; op- 
position ; difficulté, etc. 

Réceptacle, s. m. Lieu de rassemblement. 

Spectacle, s. m. Ce qui attire la vue; repré- 
sentation théâtrale; lieu où elle se donne. 
ACRE.- 



Acre, s. m. Mesure agraire de 50 ares. 
Acre, a. Piquant, aigre ; fig. y mordant. 

iacre 
Archidiacre, s. m. Supérieur ecclésiastique. 
Condiacre, s.m. Titre que l'évèque donnait au 

diacre. 
Diacre, s. m. Promu au diaconat. 
Sous-Diacre, s. m. Promu au sous-diacohat. 
Fiacre, s. m. Carrosse de place. 
Jacre, s. m. Sucre de vin Je palmier. 

Iacre 
Ambulacre, s. m. Lieu planté d'arbres en 

rangées régulières. 
Lacre, s. f. Ancien nom d'une cire à cacheter. 
Malachre, s. f. Plante malvacée. 



ACRE-ACTE - ig - 



AGTRE-ADE 



Polacre, s/*. Bâtiment àvoile latine qui va à rames. 
Polacre, s. m. Cavalier polonais. 
Simulacre, a. m. Image; fa u tome; feinte. 

macre 
Amphimacre, a. a. m. Pied de vers grec ou 

latin de3syllabes; une brève entre deux longues. 
Macre, s. f. Plante aquatique. 
Macro, a. f. Fruit de ta grosseur et presque de 

la forme de la châtaigne. 
Mesomacre, a. ( Prosodie) Pied de vers composé 

de deux brèves, d'une longue et de deux brèves. 
nacre 
Melanacre, a. Qui est noir au bout; hlst. nat. 
Nacre, s. f. Partie argentée du coquillage qui 

donne la parle. 
Pronacre, a. m. Plante de la famille des 

synanthérées. /- 

ouacre 
Pouacre, a. a. Vilain; salope; un des noms du 

héron. 

sacre 
Consacre, pers. du c. Consacrer. 
Massacre, s.m. Tuerie; carnage; mauv. ouvrier. 
Massacre, pers. du v. Massacrer. 
Pensacre, a. /. Nom vulgaire d'une espèce 

d'œnanthe. 
Resacre, pers. du v. Resacrer. 
Sacre, s. m. Faucon ; canon ; action de sacrer 

un roi, un évèque, etc. 
Sacre, pers. du v. Sacrer. 
ACS 



Entrelacs, a. m. Ornements ; chiffres enlacés. 
Lacs, s. m. Cordon délié; pièges, etc. 
Relacs, s. m. pi. Etoffe de soie ; t. de met. 
ACT. 



Compact, a.Condenséj serré, s.m.; pacte, c. m. 
Impact, s. m. Point ou la trajectoire du centre 
d'un projectile rencontre une cible. 

Contact, s. m. Attouchement; fig. relation. 
Intact, a. Auquel on n'a pas touché. 
Tact, s. m. Sens du toucher; habitude à juger; 
discernement. 

Abstract, part. p. Se dit des idées simples que 
fait naître dans l'esprit la considération d'une 
qualité. 

Exact, a. Soigneux; régulier; minutieux, etc. 
Inexact, a. Qui n'est pas exact. 

Tacht, s. m. Navire à un pont ; mar. 

>agteT- 



Acte, s. m. Action ; écrit ; partie d'une pièce de 

théâtre; etc. 
Entr'acte,s. m. Intervalle entre les actes; théât. 

Gacte, a. Cactoïde; qûTa la forme du cactier. 
Melocacte. a. f. Espèce de cacte à tige basse 
et qui est hérissée d'épines. 

Hermodacte, s. m. Nom donné à la racine de 
l'iris tubéreux; pharm. 

Dilracte, pers. du p.~D*ifracter. 
Réfracte, pers. du v. Réfracter. 

Periacte, a. m. Sorte de machine de guerre; ant. 
Poliacte, s. m. Cryptogame de la famille des 
champignons. 

Galactes, s. f. pi. Sels tirés du lait ; chim. 
Phyllacte, s. f. Plante de la famille des va- 
lé nanées. 

Mimacte, a. m. Un des noms de Jupiter; ant. 

Hipponacte, a. (Vers). Sorte de vers iam- 
bique spondée. 

Laosinacte, s. m. Officier de l'église grecque. 
Monacte, a. f. Plante de la famille des co- 
rymbifères. 



Compacte, a. Fém. de compact. 
Epacte, a f. Addition à l'année lunaire. 
Pacte, s. m. Convention ; fig.. alliance. 
Naupacte, a. m. Sorte de coléoptère. 
Neurospacte, s. m. Espèce de ronce ; bot. 

Aphracte,a. m. Navire à un seul rang de rames. 
Gataphracte, s. m. Navire à rames; ant. 

Gharacte, s. m. Coléoptère pentamère. 
Cataracte, a. f. Tache sur l'œu; chute d'eau. 
Cataracte, pers. du c. Cataracter. 
Soracte, myth. Montagne d'Italie célèbre par 

le culte qu'on y rendait à Apollon. 
Sparacte, a. m. Oiseau du genre pies-grièches. 

Bihliotacte, a. m. Celui qui s'occupe spéciale- 
ment du classement des livres. 

Contracte, a. Qui abrège une syllabe ; gram. 
Contracte, pers. du c. Contracter. 
Détracte, pers. du p. Détracter. 
Recontrcate, pers. du c. Recontracter. 
Rétracte, pers. du v. Retracter. 

Hexacte, a. Qui offre six stries longitudinales. 

{Consulter le féminin des mots en act.) 

ACTRE. 



Baotre, s. m. Genre de coléoptères. 
Maotre, a. f. Sorte de coquillage bivalve. 
AD. - 



Joad, hlst. Grand prêtre des juifs; ant. 
Lambad, a. m. Nom donné au vent du septen- 
trion à Smyrne. 

Soubad, a. m. Grand fonctionnaire de l'empire 
du Mogoi. 

Adad, myth. Dieu créateur des Syriens. 
Addad, s. m. Plante vénéneuse ; bot. 
Hermandad, s. f. Confrérie contre le meurtre 

et le pillage en Espagne. 
Vendidad, s. m. Livre sacré des Perses; livre 

de droit et de liturgie. 

ADE. 



Aubade, a. f. Sérénade ; fig. insuite ; avanie. 
Enjambade, s. f. L'espace qu'on enjambe; fig., 

le plus -ranci pas en étendant la jambe. 
Gambade, s. j. Saut sans cadence. 
Gambade, pers. du c. Gambader. 
Kabbade, a. m. Habit militaire grec. 
Rambade, a. f. Plate-forme ; mar. 
Soubarbade, s. f. Coup au menton ; fam. 

blade 
Oblade, a. m. Poisson du genre bogue. 

cade 
Alcade, a. m. Juge en Espagne. 
Arcade, a. f. Ouverture en arc; arch. 
Barcade, a. f. Chevaux embarqués; mar. 
Barricade, a. f. Espèce de retranchement. 
Barricade, pers. au v. Barricader. 
Brancades. a. f. pi. Chaînes de forçats. 
Cacade, s. f. Entreprise folle; fam. 
Gade,a.m.Sortedegenevrier, mesure; baril à sel. 
Cascade, a. / . Chute d'eau ; fig., défaut d'ordre 

dans un discours. 
Cavalcade, a. f. Marche à cheval; fam. 
Cavalcade, pers. du c. Cavalcader. 
Débarricade, pers. s. du c. Débarricader. 
Décade, s. f. Dizuine; espace de dix jours. 
Dodécade, s. f. Espace de douze jours. 
Dorcade, s. f. Espèce d'antilope; zool. 
Embuscade, a. /. Embûche à couvert; mil. 
Endécade, pers. du c. Endécader. 
Estacade, a, f. Digue de pieux. 
Estocade, a. /. Coup d'épée, de pointe, etc. 
Estocade, pers. du v. Estocader. 
Falcade, s. f. Courbette ; fam. pçu us. 
Foucade, a. /. Mouvement impétueux; pop. 
Iteucade, géog. Une des lies ioniennes. 



ADE 



— 19 — 



ÀDE 



Mocade, a. f. Moquette pour tapis. 

Moncade, hlst. Capitaine espagnol, devint vice- 
roi de Sicile, 1755-1812. 

Muscade, a. s.f. (Noix) fruit du muscadier; 
escamote (raisin, vin, rose) ; parfum, etc. 

Saccade, s. f. Secousse prompte ; rude ré- 
primande. 

Saccade, pers. du 0. Saccader. 

Tocade, s. f. Manie; forte inclination; fam. 

Trancade, a. f. Gros bloc de pierre plein de 
larges cavités. 

çade 

Escaveçade, s. f. f ecousse du caveçon ; man. 

Façade, a. f. Face extérieure d'un édifice. 
chade 

Bamboohade, s. f. Tableau grotesque : peint. 

Bronchade, ». f. Action de broncher; fam. 

Gruchade, a. f. Sorte de bouillie de mats. 

Pochade, a. f. Forte de croquis ; peint. 
clade 

Brcahyclade, a. Qui a des rameaux courts; bot. 

Cy clade, a. f. Nom d'un genre de coquillage. 

Gymnoclade, a. m. Plante de la ramille des 
graminées. 

Oxyclade, a. Branche à rameaux aigus. 

Polyclade, a. Se dit d'une plante qui pousse 
beaucoup de branches. 
dade 

Alidade,* /.Règle mobile sur un centre; géom. 

Brandade, a. f. Ragoût de merluche ; cuis. 

Débandade, s.f. Action de se débander, de rom- 
pre les rangs (à la); sans ordre ; confusément. 
eade 

Ambréade, a. f. Ambre factice ; mat. 

Cameade, a. f. Poivre sauvage ; bot. 

Carnéades, s.f. pi. Combats poétiques; ant. 

Ennéade, a. f. Recueil ou encyclopédie philo- 
sophique de Plotin. 

Oréade, myth. Nvmphe des monls. 

Pareade, a. m. Nom d'une espèce de serpent. 
fade 

Estouff ade, sf. Cuisson des viandes en vase clos. 

Etouffade, a. /. Sauce de gibier; cuis. 

Fade, a. Insipide ; sans goût, etc. 

Griffade, a. f. Coup de griffe ; fam. 

Rebuffade, a. /*. Mauvais accueil ; fam. 
• flade 

Reniflade, s.f. Action de renifler. 

Sifflade, 8. /. Concert de sifflets; pop. 
frade 

Goinfrade, s. f. Repas de goinfre; pop. 
gade 

Aiguade, a. f. Eau douce pour les vaisseaux. 

Bourgade, a. f. Petit bourg. 

Brigade, a. f. Troupe de soldats. 

Embrigade, pers. du c. Embrigader. 

Fougade, s.f. Mine sous un mur; effort violent. 

Harengade, a. f. Nom vulgaire d'une sardine 
qu'on prépare comme les harengs. 

Rhagade, s. f. Gerçure ; ulcère : méd. 

Syxnplegade, a. f. S'est dit pour embrassement ; 
accolade ; v. m. 

Vertugade, s. f. Ajustement de femme. 
jade 

Jade, s.m. Pierre verdàtre, dure. 

Orangeade, a. f. Boisson de jus d'orange. 
glade 

Esseiglade, s. m. Arrachement du seigle qui 
pousse dans un champ de froment. 

Everglade, a. f. Terrain marécageux de la tor- 
ride inondé pendant la saison des pluies. 

Onglade, a. f. Ongle entré dans la chair; méd. 

Sanglade, a. f. Coup de sangle. 
gnade 

Dégognade, a. f. Action de dégingander en 
dansant ; fam. 



Goignade, a. f. Sorte de danse ancienne. 

Pignade, a. f. Forêt de pins dans le midi. 
grade 

Gélerigrade, a. Qui marche avec rapidité. 

Centigrade, a. Divisé en cr>nt degrés. 

Gitigrade, a. Qui marche avec rapidité. 

Golorigrade, a. m. Appareil déterminant le 
pouvoir colorant de certaines matières. 

Dégrade, vers, du p. Dégrader. 

Digitigrade, a. s. Qui marche sur les doigts. 

Grade, s. m. Dignité ; degré d'honneur, etc. 

Grade, pers. du v. Grader. 

Gravigrade, a. (Mammifère) qui a la dé- 
marche pesante. 

Laterigrade, a. Qui marche de côté. 

Plantigrades a. s. m. pi. Quadrupèdes mar- 
chant sur la plante des pieds ; zoot. 

Renixigrade,a(Bandage) à résistance graduée. 

Rétrograde, a. Qui marche droit en arrière. 

Rétrograde, pers. du v. Rétrograder. 

Saltigrade, a. Qui marche en sautant; zool. 

Tardigrade, a. s. Qui va lentement; zool. 

Tétracentigrade, a. (Thermomètre) dont l'é- 
chelle est divisée en 400 degrés. 
iade 

Annonciade, a. f. Ordre de religieux ; de 
militaires. 

Asclepiade, a. m. a. Vers grec ou latin. 

Ausoniade, s. f. Nom donné à un poème. 

Bergiade, a. f. Nom d'une variété de poires. 

Biade, a. m. Bateau de passage à Constan- 
tinople, d'une grande marche. 

Ghelidoniade, a. f. Fête à Rome au retour du 
printemps; ant. 

Gniliade, a. f. Millier : ant. 

Gruciade, a. f. Bulle du Pape ; ant. 

Dryade, s. f. Nymphe des bois • myth. 

Dunciade (la), a. /. Poème anglais de Pope. 

Dyade, a. f. Etat imparfait où tombe un être 
qui se sépare de Dieu. 

Franciade, a. /. Période de quatre ans du ca- 
lendrier républicain. 

Hamadryade, a. f. Nymphe des bois; myth. 

Héliades, myth. Les sept filles ou fils du soleil. 

Héliconiade, myth. Muse de l'Hélicon. 

Henriade (la), s. f. Titre d'un poème épique 
de Voltaire en l'honneur de Henri IV. 

Heriade, a. m. Insecte de la famille des 
mellifères. 

Hippiade, a. f. Statue équestre de femme. 

Hyades, a. f. pi. myth. Constellation; nymphes. 

Iliade, a. f. Poème d'Homère sur la guerre de 
Troie en 24 chants. 

Jérémiade, a. f. Plainte importune ; fam. 

Lusiade, a. /. Poème portugais sur le voyage 
de Vasco de Gama. 

Messiade, a. f. Titre d'un poème allemand qui 
a pour sujet la Rédemption. 

Milliade, s. f. Espace de dix siècles ; ant. 

Myriade, a. f. Dix mille ; ant. 

Naïade, a. f. Plante aquatique; myth. nymphe 
des rivières. 

Niniade, a. a. Membre de la dynastie assy- 
rienne que fonda Ninus. 

Olympiade, a. f. Espace de quatre ans; ant. 

Omniades, hist. Dynastie arabe qui régna 
à Damas. 

Oulliade, a. /. Cépage du département des 
Bouches-du-Rhône. 

Pariade, a. /. Perdrix appariées ; chas. 

Pleïade, a. f. Etoile du Taureau ; ast. flg. Réu- 
nion de personnages célèbres. 

Pléiades, myth. Les sept filles d'Atlas et de 
Plelde, appelées aussi les Atlantides. 

Pythiade, s.f. Espace de quatre ans entre deux 
célébrations consécutives des jeux pythiens. 



ADE 



— 20 — 



ADE 



Stheniade, myth. Déesse de la force. 

Suniade, myth. Un des noms de Minerve. 

Thespiade, a. Habibant de Thespies ou les 
cinquante filles de Thespius. 

Thyade.s. f. myth. Nom donné aux Bacchantes. 

Thyniade, myth. Nom des nymphes de Bi- 
thynie qui enlevèrent Hylas. 

Triade (harmonique), s. f. Accord parfait ; 
mus. assemblage d ■» trois unités, etc. 
lade 

Accolade, s. f. Embrassement; cérémonie. 

Arbolade, s. f. Espèce de ragoût; cuis. 

Ballade, s. f. Ancienne poésie française. 

Bergelade, s. f. Mélange de vesce et d'avoine 
qu'on sème ensemble; agric. 

Bolade, s. f. Ancienne espèce de massue. 

Bousculade, s. f. Action de bousculer. 

Calade, s. f. Terrain en pente; mar. 

Callade, s. f. Terme dr» jeu au trois-sept. 

Cannelade, s. f. Curée pour les oiseaux. 

Gapelade, s. f. Hangar de ferme. 

Gartelade, s. f. Mesure d'arpentage. 

Chamelade, s. f. Plante de la famille des 
rhodocées. 

Clavelade, s. f. Maladie contagieuse propre aux 
botes à laine. 

Défilade, s. f. Action de défiler; fam. 

Dégringolade, s. f. Action d? dégringoler. 

Ecnelade, s. f. Escalade au moyen d'échelles. 

Egalade, s. f. Variété de la châtaigne ordi- 
naire. 

Enfilade, s. f. Suite de chambres, etc.; bordée 
prenant le vaisseau en long; mar. 

Escalade, s. f. Assaut au moyen d'échelles. 

Escalade, pers. du v. Escalader. 

Estafilade, s. f. Balafre; coupure; déchirure. 

Estafilade, pers. du v. Estafilader. 

Garde-Malade, s. Qui a so.n d'un malade. 

Gaula de, s. f. Coup de gaule ; fam. 

Gravelade, s. /. Un des noms de la clavelée. 

Grégalade, s. f. Coup de vent du nord-est sur 
la Méditerranée. 

'Hurlade, s. f. Grand cri; pop. 

Malade, a. s. Qui n'est pas en bonne santé. 

Marmelade, s. f. Confiture de fruits. 

Palade, s. f. Mouvement des rames; mar. 

Pelade, s.f. Chute du poil ; méd. 

Pholade, s.f. Coquillage bivalve; zool. 

Pistolade, s. f. Coups de pistolet. 

Rebalade, s. f. Chasse aux oiseaux aquatiques 
faite la nuit. 

Reculade, s. f. Action de reculer. 

Régalade (boire à la), s. f. La tète renversée 
sans que les lèvres touchent au vase ; fam. 

Remolade, .s. f. Sorte de remède; méd. 

Rémoulade, .s. f. Espèce de sauce; culs. 

Rossignolade, s. f. Chant accompagné de 
roulades. 

Roulade, s. f. Action de rouler de haut en bas; 
agrément de chant formé de plusieurs notes 
sur une seule syllabe ; mus. 

Salade, s. f. Herbes assaisonnées, etc.; répri- 
mande; attaque; ancien casque. 
illade, mouillé 

Aiguilla de, 8. f. Gaule pour piquer les bœufs. 

Ailla de, s. f. Sauce à l'ail; culs. 

Amaillade, s. f. Filet en tramail. 

Anguillade, s. f. Coups de fouet ; mané. 

Brouillade, s. /. Sorte de mets de Provence. 

Coquillade, .<. f. Genre de poisson; espèce d'a- 
louette huppée. 

Coutillade. s. f. Coups de coutille. 

Ebrillade, s. f. Mouvement imprimé à la bride 
pour faire tourner ou arrêter le cheval. 

Encar railla de, s. f. Mine bien grillée propre 
à être mise dans les fours. 



Feuillade, s. f. Expansions foliacées de cer- 
taines plantes. 

Fusillade, s. f. Plusieurs coups de fusil. 

Garaouillade, s. f. Pirouette ; fam. 

Grillade, s. f. Viande grillée. 

Maillade, s. f. Filet pour pêcher. 

Millade, s. f. Bouillie de mil. 

Mitraillade, «./".Décharge de ca nons à mitraille. 

Mouillade, s.f. Humectation. 

Œillade, s. f. Regard icoup d'œil. 

Œillade, pers. du v. Œillader. 

Persillade , s. f. Tranche de bœuf avec du 
persil • cuis. 

Poincillade, s. f. Arbrisseau à bois de teinturo. 

Pointillade, s. f. Picoterie ; contestation. 

Taillade, s. f. Coupure dans les chairs. 

Taillade, pers. du p. Taillader. 

Tartouillade, s. f. Peinture d'une exécution 
très relâchée. 

made 

Amades, s. m. pi. Trois listes plates ; blets. 

Brimade, s. f. Action de brimer,, de maltraiter. 

Gemade, 8. m. Mammifère; faon du cerf. 

Chamade, s. f. Signal pour capituler; mil. 

Fumade, 8. f. Portion de pâturage : t. de coût. 

Gourmade, s.f. Coups de poings; fam. 

'Hamade, s. f. Fasce formée de trois pièces 
alézées; blas. 

Hebdomade, s. m. Bénéfice d'hebdomadaire. 

Nomade (peuple), a. s. Errant. 

Pommade, s. f. Graisse préparée pour les che- 
veux, etc.; tour de manège. 

Pommade, pers. du v. Pommader. 

Ramade, s.f.Fe dit dans les Pyrénées de la réu- 
nion de plusieurs centaines de'moutons; coût. 
nade 

Arlequinade. s. f. Bouffonnerie; fig., procédé 
ridicule. 

Bar bina de, s. f. Mauvais petit livre; peu us. 

Basconade, 9. f. Langue basque. 

Bastonnade, s. f. Coups de bâton ; supplice. 

Batonnade, s. f. Coups d^ bâton ; bastonnade. 

Boudinade, s. f. Boudin d'agneau. 

Brenade, 8. f. Pâtée pour les oies. 

Canonnade, s. f. Décharge de canons. 

Cantonade, s. /. Coin du théâtre ; les coulisses. 

Gapucinade, .s. f. Plat discours de morale. 

Garabinade, s.f. Tour de carabin ; fam. 

Garbonade, s. f. Viande grillée. 

Garonade, s. f. Gros canon court: ant. 

Cassonade, s. f. Sucre non raffiné; com. 

Gercomonade. s. m. Genre de l'ordre des in- 
fusoires asymétriques. 

Chapetonade, s. f. Maladie bilieuse, méd. 

Chiffonna de. s. f. Sorte de potage; cuis. 

Glaironade, s.f. Scène pathétique. 

Colonnade, 8. /. Acte, propos de coïon; fam. 

Colonnade, 8. /.Rangée de colonnes ; arch. 

Cor nade, 8. f. Coups de corne* fam. 

Gouronnade, s. f. Opération d'une troupe en- 
tourant le point qui doit être attaqué; mil. 

Dindonnade, s. f. Mal des dindons; vet. 

Dragonnade, s. f. Persécution contre les pro- 
testants et dans lesquelles les dragons furent 
particulièrement employés (1685 à 1715). 

Esplanade, s. f. Lieu aplani; fortif. 

Fanfaronnade, s. f. Acte de fanfaron; fam. 

Flanconade, s. f. Botte; terme d'escrime. 

Gabionnade, s. f. Action de gabionner. 

Gasconnade, 8. f. Fanfaronnerie ; fam. 

Grenade, 8. f. mdlt. Boule pleine de poudre et 
qui éclate en tombant; fruit du grenadier. 

Hiverna de, 8. f. Action d'hiverner. 

Limonade, s. f. Boisson composée de limon avec 
du sucre. 

Luminade, s. f. Pèche aux flambeaux. 



ADE 



21 



ADE 



Marinade, s./*. Saumure pour mariner; friture 
de viande marinée. 

Matassinade, s. f. Bouffonnerie. 

Mazarinade,s./ , .Nomde chansons et pamphlets 
publiés contre Mazarin pendant la fronde. 

Monade, s. f. mytk. Bacchante. 

Monade, .s. f. Elément; animalcule le plus 
simple des êtres animés. 

Oignonade, s. f. Mets accommodés avec beau- 
coup d'oignons. 

Panade, s. f. Soupe de pain mitonné. 

Panade, pers. du c. Panader. 

Pantalonnade, s.f. Bouffonnerie artificieuse. 

Pasquinade. s. f. Raillerie bouffonne. 

Pastenade, s. f. Panais ; plante potagère. 

Penade, pers. du o. Penader. 

Pennade, 8. f. Coup de pied; fam. 

Promenade, s. f. Action de se promener ; en- 
droit où l'on se promène. 

Rabutinade, s. f. Trait à la manière de Bussy- 
Rahutin. 

Raifinade, s. f. Espèce de sucre très pur et 
très beau. 

Satinade, s. f. Etoffe imitant le satin. 

Sementinade.a. f. Temps des semailles; coût. 

Sérénade, s. f. Concert de nuit dans la rue. 

Sérénade, pers. du v. Sérénader. 

Tornade, s. f. Ritournelle ; se dit dans les 
chansons provençales. 

Trivelinade, s. f. Bouffonnerie. 

Turlupinade, s. /".Mauvaise plaisanterie. 
oade 

Ogdoade, s. f. Se dit d'un groupe de huit choses 
ou de huit personnes ; peu us. 
ouade 

Escouade, s. f. Détachement ; millt. 

Mosconade, s. f. Sucre brut; t. de raffln. 
pade 

Capade. s. f. Laine préparée ; tls. 

Groupade, s.f. Faut du cheval; t. de man. 

Drapade, s. f. Espèce de serge ; met. 

Echappade, s.f. Coup de burin fait' par accident. 

Escapade, s. f. Echappée; fam. 

Espade, s. m. Façon au chanvre. 

Espade, pers. du r. Espadcr. 

Estrapade, «. f. Sorte de supplice ; potence. 

Estrapade, pers. du v. Estrapade r. 

Etonpade, s. f. Grande quantité d'étoupe. 

Galopade, s. /. Action de galoper; t. de man. 

Hypospade, a. Affecté d'un vice de conforma- 
tion des parties génitales ; anat. 
nlade 

Peuplade, ». f. Habitants pour peupler ; tribu 
indienne, etc. 

quade 

Glaquade, s. f. Coups répétés ; fam. 

Croquade,8.f. Composition faite à la hàtc; peint. 

Toquade, s. f. Manie ; caprice ; forte inclination. 
rade 

Algarade, s. f. Reproche ; sortie brusque. 

Bigarade, s. f. Espèce d'orange. 

Bourrade, s. f. Atteinte du chien au lièvre ; 
coup du bout du fusil ; répartie vive, etc. 

Bousserade, s. f. Nom vulgaire du raisin d'ours. 

Camarade, s. m. Compagnon de chambre, etc. 

Capvirade, s. f. Extrémité du champ où tour- 
nent les bœufs en labourant; t. d'arjric. 

Garrade, a. f. Bande de houille séparée d'une 
couche plus volumineuse. 

Charade, s. f. Sorte d'énigme. 

Courade, s. f. Espèce de sardine du Croisic. 

Curade,*. f Kaie d'écoulement entre les billons. 

Derade, pers du c. Derader. 

Désespérade (A la), loc. adc. En désespéré. 

Disparade, s. f. Absence subite; fam. 

Dorade, s. f. Poisson de mer à écailles dorées. 



Faurrade. s. f. Enceinte de filets. 

Jurade, s. f. Charge qui obligeait à prêter ser- 
ment; ant. 

Mascarade, s. f. Déguisement en masque ; 
troupe démasques. 

Parade, s.f. Etalage, ostentation; milit. Revue; 
action de parer; scène burlesque. 

Parade, pers. du v. Parader. 

Pétarade, s. f. Suite de pets; t. de man. 

Poncirade, s. f. Mélisse cultivée : bot. 

Rade, s. f. Abri des vaisseaux; port ; mar. 

Rade, pers. du v. Rader. 

Retirade, s. f. Retranchement \fortlf. 

Revirade, s. f. Terme de jeu au trictrac. 

Sporade, a. (Etoile) non comprise dans la 
constellation ; astr. 

Terrade,s./. Boue des rues qu'on emploie pour 
amender les terres. 

Tirade, s. f. Suite de phrases ; passage; mus. 
sade doux. 

Arquebusade, s. f. Coup d'arquebuse. 

C ami sade, s. f Attaque nocturne. 

Croisade, s. f. Ligue de catholiques; ant. 

Improvisade (A 1'), loc. ado. En improvi- 
sant. 

Pave sade, s. f. Toile tendue pour voiler l'in- 
térieur d'un navire * mar. 

Pesade, s. f. Air relevé ; t. de man. 

Posade, s. f. Mouvement d'un cheval qui 
lève les pieds de devant sans remuer ceux de 
derrière ; t. de man. 

Rasade, s. f. Verre plein jusqu'aux bords. 

Risade, s. f. Action d'assembler ; mar. 

Septembrisades, 8. f. pi. S'est dit des mas- 
sacres de septembre. 

sade dur 

Aissade, s. f. Pioche en fer pointue ; aqrlc. 

Ambassade, s. f Message auprès d'un sou- 
verain ; hôtel d'ambassadeur. 

Anspessade,£. m. Sous-officier; ant, 

Brassade. s.f. Espèce de filet. 

Cassade, s. f. Mensonge; fam. 

Damassade, s. f. Etoffe damassée soie et fil. 

Dipsade, s. f. Serpent dont la piqûre produit 
une chaleur et une soif excessives. 

Embrassade, s. f. Action de s'embrasser. 

Ensade, s. m. Sorte de figuier des Indes. 

Flassade, s. f Nom d'une espèce de raie. 

Flossade, s. f. Raie dont le museau se termine 
par une sorte de long bec. 

Glissade, s. f. Glissement involontaire. 

Laissade, s. f. Partie de galère* mar. 

Lancepessade, s. m. Soldat d'élite et apparte- 
nant a la noblesse; ant. 

Maussade, a. Désagréable ; ennuyeux. 

Palissade, s. f. Clôture de pieux; fortlf. 

Palissade, pers. du c. Palissader. 

Passade, s. /".Action de passer; t. de natat. 

Poussade, s.f. Action de pousser; fam. 

Rassade, s f. Gra ns de verre de diverses 
couleurs pour parures, etc. 

Sade, a. Savoureux ; agréable. 

Torsade, s. f Frange tordue en spirale ; orne- 
ment d'or ou d'argent pour épaulâtes, etc. 

Versade,s. f. Action de verser étant en voiture. 
tade 

Ballottade, s. f. Saut de cheval ; man. 

Barrettade, s. f. Coups de bonnet ; salutation. 

Bonnetade, s. t. Salut; fam. 

Boutade, s. f. Caprice; saillie d'esprit, etc. 

Capilotade, s. f. Sorte de ragoût. 

Garistade, s. /. Aumône ; fam ; v. m. 

Fouettade, s. f. Coups de fouet. 

Frottade, s. f Mauvais traitement; fam. 

Gastade, s. f. Pourriture des moutons; cet. 

Genestade, s. f. Espèce d'ajonc; bot. 



ADRE-AFE -22- AFLE-AFRE 



Heptade, s. f. Groupe de sept personnes ou 

sept objets; peu us. 
Heptastade. s. m. Levée ou môle qui avait 

sept stadesde longueur; ant. 
Incartade, s. f. Brusquerie; pi. Folies; etc. 
Miostade, s. f. Sorte de petite serge. 
Mousquetade, * . f. Coups répétés de mousquet. 
Orthostade, s. f. Tunique à plis droits ; ant. 
O stade, s . f. Etoffe ancienne très estimée. 
Parastade, s. m. Filament stérile entre les 

pétales des fleurs ; t. de bot. 
Pimentade. s. f. Sauce au piment; t. de cuis. 
Pintade,"./" Gallinacéequi tient le milieu entre 

le dindon et le faisan. 
Plantade, s. f. Terrain planté; plantation. 
Pontade,.?. /".Entaille dans une pièce de bois 

pour y adapter une fausse équerre. 
Rodomontade, *. f. Fanfaronnade ; vanterie. 
Soulfletade, s. f. Action de souffleter; fam. 
Stade, s. m. Carrière pour la course ; mesure 

itinéraire; ant. 
Trottade, s. f. Petite course; fam. 
Tunstade, s. m. Sel d'acide; chlm. 
Vetade, s f Espèce de coquille genre Vénus. 

trade 
Balustrade, s.f. Balustre ; clôture à jour. 
Estrade, s. f. Cnemin; ais élevés pour un lit. 
Intrade, s. f. Saillie de la tuyère dans le 

creuset d'un four catalan. 
Tétrade, s. f. Assemblage des quatre premiers 

nombres naturels ; phfl. 
uade 
Buade, s. f. Bride à longues branches étroites. 
Dissuade, pers. du r. Dissuader. 
Persuade, pers. du v. Persuader. 
Ruade, s. f. Action de ruer ; brutalité; etc. 
Saluade, s. f. Salut avec révérence ; fam. 

vade 
Bravade, s. f. Action de braver. 
Gevade, s. f. Sorte d'avoine. 
Evade, pers. du c. EvadtM\ 
Invade, pers. du r>. Invader. 
Travade, s. f. Vent d'orage ; mar. 
Vade, s. f. Mise au jeu de chaque joueur. 

vrade 
Poivrade, s. f. Espèce de sauce au poivre. 

yade 
Noyade, s. f. Action de noyer. 

zade 
Gruzade, s. f. Monnaie portugaise. 
-ADRE, 



Cadre, s. m. Bordure d'un tableau; ensemble 

des gradés d'une compagnie ; m/7. 
Cadre, pers. du v. Cadrer. 
Encadre, pers. du v. Encadrer. 
Escadre, s. f. Flotte de guerre. 
Galadre, s. f. Espèce de plante aroïde. 
Ladre, a. s. Lépreux ; avare; etc. 
Madre,s./". Sorte de pierre précieuse, de marbre. 
»AF. 



Schaff, s. m. Etage de verrerie. 

Graff, s. f. Banc de pierre; ardoise. 

Gniaf, s. m. Mauvais ouvrier ; maladix>it; fam. 

Calai, s. m. Saule d'Egypte; bot. 

Paif, Interj. Coups donnés; a. Lorsqu'on parle 

d'un homme ivre: il est paff; fam. 
Raf, s. m. Marée rapide; mar. 
Rail, s. m. Nageoires du poisson appelé flet. 

Massai, s. m. Prière des juifs modernes. 
■AFE. 



Gaffe, s. f. Toile du Bengale. 
Ecafe, pers. du 0. Ecafer. 
Escale, s. f. Coup de pied donné au ballon pour 
le renvoyer. 



Graffe, s. m. Banc de pierre qui gêne l'exploi- 
tation d'une ardoisière. 

Gaffe, s. f. Perche armée de crocs ; mar. 
Gaffe, pers. du v. Gaffer. 

Agrafe, s. f. Crochet servant à attacher. 
Agrafe, pers. du 0. Acrrafer. 
Dégrafe, pers. du v. Dégrafer. 
Ragrafe, pers. du 0. Ragrafer. 

Piaffe, s. f. Ostentation; fam. Faste; p. m. 
Piaffe, pers. du 0. Piaffer. 

Naffe, s. f. (Eau de) de fleurs d'oranger v 

Carafe, s. f. Vase de verre pour l'eau. 
Girafe, s. f. Grand quadrupède à long cou. 
Parafe, s. f. Traits qui accompagnent 

signature ou qui en tiennent lieu. 
Patarafe, s. f. Ecriture informe; fam. 
Raffes, s. f. pi. Rognures de peaux ; t. de tan. 

Estafe, s.f. Droit des gardes des maisons de joie. 

(Voir aphe) 

AFLE, 



la 



Hafle.s. m. Sorte de poisson genre corvphéen. 
Gnafle, s. f. Mauvais coup au jeu de des; fam. 

Erafle, pers. du v. E rafler. 
Rafle, s. f. Grappe sans grains; terme de jeu. 
Rafle, pers. du v. Rafler. 
AFRE. 



Affre, s. f. Grande peur ; frayeur ; fam. 
Affres, 5. f. pi. (De la mort) angoisse; frayeur. 
Bâfre, s. f. Repas abondant; fam. 
Bâfre, pers. du v. Bâfrer. 

Ghaffre, s. m. Un des noms du brou de noix. 

Gouliafre, s. m. Glouton; malpropre; pop. 

Balafre, s. f. Blessure ; cicatrice au visage. 
Balafre, pers. du c. Balafrer. 
Nafre, s. f. Coup; balafre au visage. 

Safre, s. f. Aiglette de mer peinte ; blas.;s. m. 
Bleu de cobalt ; a. Goulu ; glouton ; fam. 

Bitafre, s. m. Espèce d'oiseau de proie. 
AG.« 



Goralbag, s. m. Calcaire riche en polypiers. 
Courbag,* m. Instrument de supplice; supplice. 
Tabag, s. m. Plante légumineuse; bot. 

Grag, s. m. Calcaire coquillier de l'étage supé- 
rieur du terrain. 

Pondag, s. m. Inclinaison d'une couche de 

charbon de terre. 
Zig-Zag, s. m. Ligues formant des angles 

aigus ; t. de fortlf. 

AGE. 



Age, s. m. Durée ordinaire de la vie ; période. 

Age, s. m. Partie de la charrue transmettant le 
mouvement au corps de l'instrument. 

Ambages, s. m. pi. Circonlocution peu usitée; 
embarras de paroles. 

Ambubage, s. m. Sorte de flûte des Syriens. 

Bombage, s. m. Act. de décintrer le fer au four. 

Cambage, s. m. Droit sur la bière. 

Colombage, s. m. Rang de solives dans une 
cloison; t. de maç. 

Courbage, s. m. Action de courber. 

Déplombage, s. m. Action de déplomber. 

Désaubage, s. m. Repas qui se donnait le hui- 
tième jour après le baptême d'un nouveau-né. 

Engerbage, s. m. Action d'engerber les blés. 

Engobage,s.m. Action d'appliquer un engobe. 

Eubage, s. m. Druide savant; ant. 

Flambage, s. m. Action de flamber des toiles, 
une volaille, etc. 

Gambage, s. m. Droit sur la bière. 

Gerbage, s. m. Levée des gerbes d'un champ. 

Herbage, s. m. Toute sorte d'herbes ; coût. 



AG-AGE 



— 23 — 



AGE 



Jambage. s. m. Ligne droite des lettres. 
Libage, s. m. Moellon mal taillé ; maç. 
Plombage, s. m. Action de plomber; t. d'arts. 
Tourbage, s. m. Exploitation de la tourbe. 
Tubage, s. m. Opération par laquelle on tube. 

blage 
Assemblage, s. m. Réunion de diverses choses. 
Gbablage, s. m. Travail de ohableur. 
Criblage, 8. m. Action de cribler le blé, etc. 
Doublage, 8. m. Deuxième bor dage ; mar. 
Etablage, 8. m. Louage d'une é table. 

Riblage, s. m. Act. d'aiguiser une meule neuve. 

Scriblage, s. m. Opérât, pour dégrossir la laine. 
brage 

Calibrage, 8. m. Act. de calibrer une arme à feu. 

Chain brage, 8. m. Charpente eu pied du mât 
de beaupré dans un grand bâtiment; t. de mar. 

Ombrage, ». m. Ombre des arbres; flg. soupçon. 

Ombrage, pers. du c. Ombrager. 
cage 

Applioage, *. m. Action d'appliquer quelque 
chose pour l'ornement et la solidité ; t. d'arts. 

Blocage, s. m. Lettre placée pour une autre ; 
t. d'imp. Menu moellon ; fam. 

Bocage, s. m. Bosquet ; petit bois. 

Boucage, s. m. Espèce de plante ombellifère. 

Cage, «. /. Loge pour les oiseaux; fig. prison. 

Encage, pers. au v. Ëncager. 

Entacage. s. m. Assemblage de baguettes 
adapté à l'ensoupie pour supporter le velours 
sans le froisser* t. de manuf. 

Erucage, s. f. Plante qui croit dans les blés. 

Estocage, s. m. Droit seigneurial ; ant. 

Etocage, s. m. Cordage de grande voile ; mar. 

Flocage, s. m. Action d'attacher aux bonnets 
orientaux les flocons qu'ils portent au sommet. 

Maniocage, s. m. Préparation du manioc. 

Marcage, s. m. Droit sur le poisson de mer. 

Marécage, s. m. Terrain bourbeux. 

Masticage, s. m. Emploi du mastic, du ciment. 

Pacage, s. m. Pâturage; droit de pâture. 

Pacage, pers. du o. Pacager. 

Parcage, s. m. Séjour des moutons parqués. 

Picage, s. m. Action de piquer un dessin sur le 
parchemin dans la dentelle ; réseau. 

Placage, e. m. Bois uppiiqué en feuilles; men. 

Flocage, s. m. Action de carder la laine. 

Racages, s. m. pi. Boules sur les mats ; mar. 

Remasticage, s. m. Action de remastiquer. 

Rustioage, s. m. Mortier clair pour crépir. 

Saccage, s. m. Bouleversement; pillage. 

Saccage, pers. du o. Saccager. 

8tomacage,s.m. Ulcération fétide de la bouche. 

Stricage, s. m. Dernier lainage; t. de manuf. 

Ticage, s. f. Existence du tic ; cet. 

Trincage, s. m. Débauche de vin ; fam. 

Tricage, s. m. Dressage de pièces de bois de- 
vant former le mât d'un navire. 
cage 

Avançage, s. m. Lieu où stationnent les voi- 
tures de place. 

Qairçage, s.m. Act. de filtror le sucre; raffin. 

Goinçage, 8. m. Action de disposer des coins. 

Délonçage, s. m. Action de défoncer un ter- 
rain ; t. d'agric. 

Dépeçage, s. m. Action de mettre en pièces. 

Ecorçage, s.m. Action d'écorcer un arbre ; etc. 

Enfonçage, s. m. Action de mettre des fonds 
aux tonueaux. 

Epinçage, s. m. Action d'épincer le drap; met. 

Fonçage, sm. Act.de foncer; de munir d'un fond. 

Forçage, s. m. Excédent du poids ; t. de mon 

Garançage, s. m. Teinture à la garance. 

Laçage, s, m. Action de lacer. 

Lançage, s. m. Action de lancer un bâtiment 
à la mer. 



Perçage, s. m. Action de percer des trous. 
Pinçage, s. m. Action de couper les bourgeons 

avec les ongles; t. de jard. 
Placage, s. m. Distribution des places dans un 

marché, une foire, etc. 
Ponçage, s. m. Action de poncer. 
Reionçage, s. m. Action de remettre un fond 

à un tonneau. 
Renf orçage, s.m. Donner plus de force; t. phys. 
Rinçage, s. m. Nouveau lavage des choses 

déjà savonnées; fam. 
Serançage, s.m. Action de seranccr le lin: etc. 
Tierçage, s. m. Troisième partie des biens 

d'un défunt que le prêtre prenait pour frais de 

sépulture; ant. 

chage 
Arrachage, s. m. Action d'arracher un arbre. 
Bouchage, s. m. Terre détrempée; forg. Action 
de boucher; mar. 

Branchage, s. m. Branches d'arbres. 
Brochage, s. m. Action de brocher les livres. 
Glichage, s. m. Action de clicher; t. de typ. 
Couchage, s. m. Literie; action de coucher à 

l'auberge. 
Débftchage, s. m. Action de débâcher. 
Débrochage, s. m. Action dedébrocher. 
Défilochage, s. m. Se dit de la laine, de la soie 

qui s'en va en liioches; t. de manuf. 
Defrichage,s.m. Action de défricher un terrain. 
Dérochage. s. m. Action de dérocher. 
Détrichage, s. m. Première façon qu'on fait 

subir aux laines avant de les peigner ; manuf. 
Ebauchage,*. m. Action d'ébaucher; t. d'art. 
Ecabochage,s. m. Action d'écabocher le tabac. 
Embauchage, s. m. Action d'enrôler, d'em- 
baucher avec adresse. 
Epluchage, s. m. Action d'éplucher la laine. 
Fauchage, ;*. m. Action de faucher. 
Fourchage, s. m. Act. de se servir de la fourche. 
Guillochage,£.m.Faire desguiliochis; t. d'arts. 
Lâchage, s. m. Action de quitter, de laisser aller. 
Lochage. s. m. Action de retourner les pains de 

sucre pour examiner s'ils sont égouttés, raffin. 
Luchage, s. m. Lustrage des dentelles; met. 
Marchage,8. m. Action de piétiner en marchant. 
Pioohage, s. m. Travail avec la pioche; jard. 
Rabâchage, s. m. Action de rabâcher; pep. 
Rapprochage, s. m. Action de rapprocher. 
Rattachage, s. m. Action de rattacher. 
Rebouchage, s. m. Action de boucher les 

trous; t. d'arts. 
Repêchage, s. m. Action de repêcher. 
Séchage, s. m. Action de faire sécher. 
Tranchage, s. m. Action de trancher; rel. 
Trébuchage, s. m. Triage des monnaies excé- 
dant le poids ; t. de mon. 
clage 
Bâclage, s. m. Arrangement de bateaux; mar. 
Cerclage, s. m. (Bois de) pour les cerceaux; 

action de cercler un tonneau ; etc. 
Débâclage, s.m. Action de débàcler; t. de mar. 
Démaclage, s. m. Act. de démacler ; t. deaerr. 
Démasclage, s. m. Enlèvement de i'écorcedes 

jeunes arbres ; t. d'agric. 
Maclage, s. m. Action de macler ; t. de cerr. 
O clage, s. m. Présent de noces ; ant. 
Raclage, s. m. Action de racler. 
Recerclage, s. m. Action de cercler de nouveau. 
Sarclage, s.m. Action d'arracher les mauvaises 

herbes ; jard. 

crage 
Ancrage, s. m. Lieu où l'on met l'ancre ; mar. 
Encrage, 8. m. Action d'imprégner d'encre les 

rouleaux pour imprimer. 
dage 
Abordage, s. m. Action d'aborder ; mar. 



AGE 



— 24 — 



AGE 



Accommodage, s. m. Apprêt ; coiffure; etc. 

Achalandage, s. m. Actioa d'achalander. 

Adage, s. m. Proverbe ; maxime. 

Badaudage, s. m. Acte d'un badaud : fam. 

Bandage, s. m. Lien pour bander; bande de fer. 

Barandage, s. m. Pèche défendue. 

Batif odage, s. m. Plafond de terre et de l>ourre. 

Bavardage, s. m. Action de bavarder. 

Bladage, s. m. Droit payé pour chaque bête 

I* de labour; t. de coût. 

Blindage, s.m. Action de blinder un navire; etc. 

Bocardage,s. m. Action de passer au bocard. 

Bordage, s. m. Revêtement extérieur d'un 
batjau. 

Bridage,s. m. Action d'assujettir avec une bride. 

Brigandage, s. m. Vol sur les routes, etc. 

Cafarda ge, s. m. Propos, discours d'hypocrite. 

Clabaudage, s. m. Oiaillerie sans sujet; 
cri du chien ; t . de chass. 

Cordage, s.m. Cordes; action de corder; met. 

Débardage, s. m. Action de débarder. 

Désachalandage, s. m. Perte de chalands. 

Dévergondage, s. m. Libertinage. 

Dévidage, s. m. Action de dévider ; t. de met. 

Ebroudage, s. m. Passage à la litière. 

Echafaudage, s. m. Action d'échafauder. 

Echaudage, s. m. Lait de chaux pour blanchir 
les murs ; cette opération; t. de maç. 

Emondage, s. m. Action d'émonder les arbres. 

Epoulardage, s. m. Séparation des feuilles 
de tabac. 

Espadage. s. m. Action de battre le chanvre 
pour le dégager des chènevottes. 

Etendage, s. m. Cordes, perches pour étendre. 

E vidage, s. m. Action de creuser en cannelure. 

Fardage, s. m. Fagots à fond de cale ; mar. 

Faudage, s. m. Action de marquer une étoffe. 

Fondage, s. m. Action de fondre les métaux. 

Galandage, s. m. Bnquetage ; t. de maç. 

Galvaudage, s. m. Dérangement ; mauvaise 
conduite. 

Garlandage, s. m. Rebord de la hune; mar. 

Gaudage, s. m. Teinture avec la gaude. 

Glandage, s. m. Droit de mener paître les porcs. 

Godage, s. m. Défaut du papier; t. d'imp. 

Grimaudage, s. m. Radotage ; fam. 

Guidage, s. m. Installation dans les puits de 
mine pour diriger l'ascension et la descente des 
ustensiles. 

Guindage, s. m. Action de hausser par une 
machine, avec la guindé ; t. de mar. 

'Hourdage, s. m. Gros maçonnage. 

Landage, s. m. Nom de l'ajonc en Normandie. 

Maraudage, s. m. Enlèvement furlif des pro- 
ductions de la terre. 

Marchandage, s. m. Action de prendre du 
travail à forfait et te faire faire par d'autres. 

Marivaudage, s. m. style prétentieux. 

Mouchardage, s.m. Action d'espionner ; fam. 

Fendage,s.m.Inciinaison d'une couche de mine. 

Pondage, s. m. Droit levé sur les marchan- 
dises en Angleterre d'après leur poids. 

Pudibondage, s. m. Affectation d'une pudeur 
excessive ; fam. 

Raccommodage,. s. m. Action de raccommoder. 

Ramendage, s. m. Action de ramender ; etc. 

Ravaudage, s. m. Raccommodage ; tracasserie. 

Redemandage, s. m. Rappel devant te public 
des acteurs qui ont déjà joué leur rôle. 

Remondage, s. m. Action de couper les iné- 
galités d'une étoffe en la fabriquant. 

Rendage, s. m. Produit du travail ; mon. 

Renvidage, s. m. Rapprochement des bobines 
fixées en les enroulant sur la broche. 

Répandage, s. m. Action de répandre ; fam. 

Retordage, s, m. Action de retordre les fils. 



Revendage, s. m. Ce qu'on vend au profit du 

créancier ; t. de prat. 
Revidage, s. m. Action de revider. " 
Ribordage, s. m. Dommage par le choc; mar. 
Ridage, s. m. Action de tendre des cordages. 
Solidage, s.f. Plante de la fam. descomposees. 
Taraudage. s. m. Action de percer en spirale 

une pièce devant recevoir une vis. 
Tondage, s. m. Action de tondre les animaux. 
Tordage, s. m. Action de tordre les fils. 
Vagabondage, s. m. Etat du vagabond. 
Verdage, s.m. Récolte enterrée en fleurs pour 

engrais; t. d'agrlc. 
Vidage, s. m. Action de vider, de débarrasser. 

drage 
Cylindrage, s. m. Pression du cylindre sur les 

c >rps qu'on lui soumet. 
Drage, s. f. Farine bruinée après qu'elle a été 

brassée. 

éage 
Afféage, pers. du v. Afféager. 
Are âge. s. m. Mesure par are. 
Ghampéage, s. m: Droit des communes de 

faire paître leurs troupeaux sur des terrains 

vagues \t. de coût. 
Ghausseage, s. m. Péage sur une chaussée. 
Gongréage,s.m. Action de côngréer un cordage. 
Dégréage, s. m. Action de dégréer un navire. 
Féage, s. m. Héritage en lief ; ant. 
Gréage, s.m. Action de gréer un navire ; mar. 
Manéage, s. m. Ouvrage gratuit des matelots. 
Maréage, 8. m. Convention entre marins; louer 

des marins pour un voyage ; etc. 
Mazéage, s. m. Opération pour affiner la fonte 

de fer à la houille. 
Paléage, s. m. Art de jeter avec la pelle le sel 

ou le grain chargé en grenier. 
Paréage, s. m. Egalité de droits; féod. 
Péage, s. m. Droit pour un passage. 
Planchéiage, s. m. Action de çlanchéier. 
Ragréage, s. m.Action de ragréer, de Unir. 

fage 
Biffage, s. m. Action de raturer ce qui est écrit. 
Chauffage, s. m. Action de chauffer; ce qui 

sert à chauffer. 
Et ouf fage, s. m. Action d'étouffer les abeilles, 

la cochenille, etc. 
Griffage, s. m. Action de griffer des baliveaux 

dans une coupe des bois. 
Réchauffage, s. m. Action de réchauffer. 

flage 
Boursouflage,8. m. Enflure de style. 
Persiflage,.-? m. Raillerie en ayant i'air de louer. 
Raflage, .«. m. Etat d'un pain de sucre dont la 

■ superiicie est raboteuse ; t. de raffin. 
Sif flage, s. m. Bruit de la respiration des che- 
vaux poussifs; cet. 
Soufflage, s. m. Action de souffler le verre; 

se dit du vent; mar. 

frage 
Galculifrage, a. s. Qui résout le calcul ; méd. 
Coffrage, s. m. Charpente du coffre d'une mine 

de guerre. 
Dessoufrage, s. m. Action d'enlever le soufre 

du charbon de terre. 
Gaufrage, s. m. Action d'imprimer les étoffes. 
Naufrage, s. m. Submersion d'un navire; etc. 
Naufrage, pers. du v. Naufrager. 
Nucifrage. s. m. a. (Oiseau; qui vit de n:*ix. 
Saxifrage, a. Qui brise la pierre ; méd. 
Septifrage, a. (Mode) d t deniscence des fruits. 
Soufrage, s. m. Action de soufrer. 
Suffrage, s. m. Déclaration de son avis; ap- 
probation; pi. Prières; peu us. 
gage 
Bagage, s. m. Equipage de guerre ou de voyage. 



AGE 



— 28 — 



AGE 



Baguage, s. m. Incision pratiquée aux arbres, 
à la vigne pour arrêter la sève descendante et 
empêcher le fruit de couler; t. d'agric. 

Bastingage, s. m. Espèce de retranchement ; 
action de se bastinguer ; t. de mar. 

Contre-dégage, pers. duo. Contre-dégager. 

Contre-gage, «f. m. Sûreté- garantie; coût. 

Contre-gage, pers. duo. Contre-gager. 

Dégage, pers. du o x Dégager. 

Désengage, pers. du o. Desengager. 

Dragage, s. m. Action de se servir de la drague. 

Ecangage, s. m. Action de broyer le chanvre 
pour en ôter la paille. 

Elagage, s. m. Action d'ébrancher, d'élaguer. 

Engage, pers. du o. Engager. 

Epiloguage,s.m.Act. d'épiioguer, de censurer. 

Gage, s. m. Nantissement; preuve* fig, témoi- 
gnage, assurance; pi. Salaire des domestiques. 

Gage, pers. du o. Gager. 



tngage, s. m. Idiome; style; manière de parler. 
Mort-Gage, s. m. Gage dont le créancier jouit. 
Orgage, s. m. Morceau de bois supportant le 

toit d'une station de pêche. 
Relargage, s. m. Action de verser dans l'huile 

la lessive destinée à faire le savon. 
Rengage, pers. du o. Rengager. 
Seringage, s. m. Action de seringuer les plan- 
tes dans un jardin; t. de jard. 
Tangage, s. m. Balancement du navire ; mar. 
Trellngage, s. m. Cordage à branches ; mar. 
Vagnage, s. m. Action de brasser la bière. 
Zingage, s. m. Travail du zingueur. 

geage 
Albergeage, s. m. Bail à emphythéose; coût. 
Allégeage, s. m. Action d'alléger un navire. 
Bougeage, s. m. Action de bouger; t. forest. 
Burgeage, s. m. Ebullition du verre. 
Dégorgeage, s. m. Act. de débarrasser un tissu 

des matières étrangères avant de le teindre. 
Grangeage, s. m. Manière d'affermer ; coût. 
Hébergeage, s. m. Action d'héberger. 
Jaugeage, s. m. Action de jauger. 
Vergeage, s. m. Mesurage à la verge. 

glage 
Cinglage, s. m. Chemin d'un vaisseau dans 

l'espace de vingt-quatre heures. 
Dépinglage,s.m.Act. dedépingler; t. de met. 
Réglage, s. m. Tirer des lignes ; fixer, etc. 

gnage 
Accompagnage, s. f. Trame fine dont on?gar- 

nit le tond d'une étoffe brochée d'or; t. d'arts. 
Barguignage, sm. Action de marchander; pop. 
Goignage, s. m. Maçonnerie d'un fourneau. 
Eborgnage, s. m. Action d'éborgner; hortic. 
Gagnage, s. m. Patis; pi. Fruits d'emblavure. 
Lignage, s. m. Race; famille ; lignée, ete. 
Peignage, s. m. Action de peigner la laine. 
Perpignage, s. m. Placement des couples d'un 

bâtiment en construction. 
Provignage, s. m. Marcottage par les moyens 

de Provins; t. d'agric. 
Signage, s. m. Tracement de vitrier. 
Témoignage, s. m. Rapport de témoins sur un 

fait; preuve; marque, etc. 
Vignage, s. m. Sorte de droit féodal ; ant . 

grage 
Grage, s. /. Râpa de cuivre. 
Grage, pers. au o. Grager ; t. d'arts. 
Vaigrage, s. m. Action de lambrisser un navire. 

iage 
Alliage,«.m.Mélange de métaux sans mercure. 
Bailliage, s. m. Juridiction du bailli ; ant. 
Brassiage, s. m. Mesurage à la brasse ; prat. 
Brebiage, s. /".Droit féodal perçu sur les brebis. 
Garriage, s. m. Train de charrois ; fam. 
Charriage, s. m. Action de charrier. 



Griage,s. m. Cris; clameur; fam. 

Démariage, s. m. Action de séparer juridique- 
ment deux époux ; t. de pal. 

Epiage.sm.Formationdel'epi; sa sortie du tuyau. 

Etiage, s. m. Le plus grand abaissement des 
eaux d'une rivière. 

Feriage, s. m. Héritage en fief; ant. 

Fierliage, s. m. Action de remplir; sal. 

Formariage, s. m. Mariage irré^blier * pal. 

Gabariage, a.m.Act. degabarier; t. de mar. 

Gabiage, s. m. Ouvrage du matelot attaché au 
service des hunes. 

Intermariage, s. m. Mariage entre personnes 
de la même famille : t. de pal. 

Liage, s. m. Action de lier une gerge, etc. 

M alliage, s. m. Action de manier : de toucher; 

Marciage. s. m. Droit seigneurial sur les fruits 
naturels de la terre ; ant. 

Mariage, s. m. Union légale d'un homme et 
d'une femme par le lien conjugal. 

Obliage, *. m. Droit seigneurial ; ant. 

Pliage, s. m. Action de plier des étoffes ; etc. 

PouÛage, s. m. Action de poulier; t. de mar. 

Rapatriage, s. m. Réconciliation ; fam. 

Reliage, s. m. Action de relier des cuves, etc. 

Remariage, s. m. Action de se remarier. 

Repatriage, s. m. Action de repatrier. 

Sciage, s. m. Action de scier du bois, etc. 

Seigneuriage, s. m. Droit sur le» monnaies. 

Triage, s. m. Action de choisir; bois en coupe. 

Verbiage, s. m. Paroles inutiles ; fam. 
Iage 

Aocolage,s.m. Action d'assembler ; t. d'agric. 

Agnelage, s. m. Mise bas de la brebis. 

Attelage, s. m. Bêtes attelées. 

Au tel âge, a. m. Droit sur les offrandes; ant. 

Avalage, s. m. Direction des bateaux en des- 
cendant la rivière. 

Bariolage, s. m. Couleurs non assorties; peint. 

Batelage, s. m. Tour métier de bateleur. 

Batifolage, s. m. Action de badiner ; fam. 

Boisselage, s.m. Travail du mesureur de blé. 

Bordelage,s.m. Sorte de droit seigneurial; ant. 

Bosselage, s. m. Travail en bosses; t. d'arts. 

Bottelage, s. m. Action de botteler le foin, etc. 

Brelage, s. m. Assemblage; t. de met. 

Brûlage, s. m. Action de brûler des herbes 
desséchées dans les champs ; t. d'agric. 

Calage, s. m. Action de caler ; t. de mar. 

Carrelage, s. m. Ouvrage du carreleur. 

Cartilage, s. m. Extrémité tendre des os ; anat. 

Gellulage, s. m. Manière de tenir les cellules 
dans les prisons modèles ; t. d'adm. 

Ghambellage.s.m.Sorte de droit féodal; ant. 

Ghantelage, s. m. Droit qu'on payait ancien- 
nement pour la vente du vin. 

Ghaulage, s.m. Préparation du blé avec de la 
chaux pour le semer; t. d'agric. 

Ghevelage,». m. Maison; ménage; o. m. 

Collage, s. m. Action de coller les vins ; etc. 

Gontrôlage, s. m. Action de contrôler; inci- 
sion annulaire de la vigne. 

Coulage, s. m. Perte de liquide; lessive; etc. 

Craquela ge, s. m. Procédé par lequel on cra- 
quelle la porcelaine. 

Crenelage, s. m. Cordon sur la monnaie. 

Crepelage, s. m. Manière de moissonner avec 
la faucille dite volant ; t. d'agric. 

Gullage, s. m. Droit prétendu par les seigneurs 
sur les nouvelles mariées et qui se rachetait. 

Guvelage, s.m. Action decuveler unpuit; etc. 

Dallage, a. m. Pavé en dalles ; action de daller. 

Déballage, s. m. Action de déballer, d'étendre. 

Débatelage, s. m. Décharge des navires; mar. 

Décalage, s. m. Action de décaler. 

Décapelage, #. m. Action de décapeler ; mar 



AGE 



— 26 — 



AGE 



Décarrelage, s. m. Action d'ôter les carreaux 

2ui pavent une chambre, etc. 
ferlage, a. m. Action de déployer les voiles. 
Déiilage, a. m. Action de déchirer les chiffons 

dont on fait io papier. 
Démêlage, s. m. Action de démêler la laine. 
Démoulage, s. m. Action de défaire les meules 

de foin, de paille, etc; t. d'agric. 
Démoulage, s.m. Act. de démouler; t. d'arts. 
Dépaisselage, a. m. Enlèvement des pais- 
seaux. 
Dépilage, a. m. Action de dépiler les poils, etc. 
Dépucelage, a. m. Action de dépuceler; iib. 
DésembaHage, a. m. Action de désemballer. 
Détalage, s. m. Action d'ôter l'étalage; de fuir. 
Dételaae, s. m. Action de dételer. 
Dévlrolage, a. m. Action de retirer de la virole 

les pièces frappées. 
Dolage, s. m. Amincissement des peaux desti- 
nées à la fabrication des gants. 
Eboulage, a. m. Défaut provenant d'une trame 

mal bobinée ; t. de met. 
Bohelage, s. m. Action d'écheler. 
Ecolage, s. m. Enseignement; frais d'école, etc. 
Effilage,*. m. Act. cf effiler un tissu; t. de met. 
Emballage, a. m. Action d'emballer. 
Embrelage, a. m. Action de fixer avec des 

cordages le chargement d'une voiture. 
Emmêlage, a. m. Action d'emmêler le fil, etc. 
Rmmeulage,a.m.Act. d'emmeuler le foin, etc. 
Emoulage, a. m. Action d'émoudre. 
Empennelage, a. m. Action de mouiller une 

ancre à la suite d'une autre ; mar. 
Empilage, a. m. Action d'empiler le bois; etc. 
Enallage,am .Changement des modes des temps. 
Enehalage, a. m. Act. d'empiler le bois; sal. 
Enchantelage, a. m. Action de mettre du bois 

dans un chantier. 
Encollage, a. m. Act. d'encoller ; son résultat. 
Engallage, a. m. Action de teindre en galle. 
Ensilage, 8. m. Mise et conservation des grains 
. dans des trous creusés en terre. 
Entoilao», a. m. Toile à dentelle; t. de met. 
Epannelage, a. m. Act. d'épanneler; t. d'arch. 
Bssalage, s.m. Act. d'enduire la poêle de muire 

avant de la mettre au feu. 
Etalage,a.m.Act. d'étaler; flg. Grande toilette. 
Evolage, a. m. Etang poissonneux. 
Ferlage, a. m. Action de plier une voile sur 

une vergue • t. de mar. 
Filage, s.m. Manière de filer le lin, la soie, etc. 
Foulage, a. m. Action de fouler, de presser, 

d'apprêter les étoffes ; t. de manuf. 
Gabelage, a. m. Dépôt du sel dans le grenier 

avant la vente. 
Garbelage, s. m. Droit sur les marchandises du 

Levant. 
Gaulage, s. m. Action de battre un arbre avec 

une gaule pour en faire tomber le fruit. 
Geôlage, a. m. Droit dû au geôlier; t. d'adm. 
Gondolage, a. m. Action de se renfler; se dit du 

bois atteint par l'humidité. 
Granulage, s.m. Action de granuler; t. d'arts. 
Gra vêlage, a. m. Ouvrage en gravier. 
'Hâlage, a. m. Action de héler un bateau. 

* Hallage, a. m. Droit de halle, de foire, etc. 

* Harcelage, a. m. Action de harceler; fam. 
Hortolage, a. m. Jardin potager. 
Huilage, a. m. Action de frotter d'huile. 
Hypauage, a. m. Inversion; flg. de rhét. 
Jalage, a. m. Droit levé sur le vin ; ant. 
Javelage, a. m. Action de javeier le blé. 
Jumelage, a. m. Action de consolider en ajus- 
tant des jumelles. 

Maculage, a. m. Action de maculer; t. d'imp. 
Martelage,dm. Marque sur les arbres à couper. 



Melage, s. m. Mise en tas de diverses sortes de 

papier que le cartter doit coller ensemble. 
Moulage, a. m. Action de mouler ; t. d'arts. 
Mucilage, a. m. Viscosité des plantes ; bot. i 
Naulage, a. m. Prix pour le passage sur un 

navire. 
Opalage, s.m. Aotion d'opaler le sucre ; raffln. 
Pallage, a. m. Droit seigneurial ; ant. 
Parfilage, a. m. Action de parfiler un tissu. 
Partage, a. m. Paroles inutiles; fam. 
Passefilage, s.m. Action de passefiler. 
Pelage, a. m. Couleur du poil des animaux. 
Pellage, a. m. Action de remuer à la pelle. 
Pilage, s.m. Action de piler, de broyer. 
Pollage, a. m. Redevance en poules; r. m. 
Popufage, a. m. Genre de renomulacéee ; bot. 
Puoelage, a. m. Virginité ; lib. 
Puddlage, a. m. Action de puddler la fonte. 
Putrilage, a. m. Matière animale réduite en 

bouillie par décomposition putride. * 

Quentelage, a. m. Lest; t. de mar. 
Quintelage, a. m. Sac de matelot; mar. 
Rabelage, s. m. Action d'enlever le poil, la peau. 
Racolage, a. m. Métier de racoleur; fam. 
Ragrelage, a. m. Action de blanchir la cire. 
Ratelage, s. m. Action de râteler. 
Refoulage, a. m. Action de refouler. 
Régalage, a. m. Action de régaler un terrain. 
Remballage, a. m. Action de remballer. 
Remoulage, a. m. Son de deuxième moulure. 
Rentoilaae, a. m. Action de rentoiler. 
Ressemelage, a. m. Action de ressemeler. 
Rigolage, a. m. Action de faire couler des eaux 

dans des rigoles. 
Rolage, a. m. Action de mettre le tabac en rôles. 
Roulage, a. m. Facilité de rouler; transport par 

rouliers. 
Saboulage, a. m. Action de malmener; pop. 
Salage, a. m. Action de saler le poisson, etc. 
Selage, a. m. Plante sacrée des Druides. 
Sextelage, a. m. Droit sur les halles; ant. 
Solage, s. m. Terrain ingrat; t. de coût. 
Soulage, pers. du p. Soulager. 
Spoulage, a. m. Dévidage de la trame sur l'es- 

polin ; t. de met. 
Stelage, a. m. Droit sur les grains ; ant. 
Surmoulage,am. Moulage pris sur un moulage. 
Tavelage, a. m. Maladie, taches sur les fruits. 
ToUage,am. Ce qui ferme le dessin d'une dentelle 
Tonnelage, s. m. Marchandises en tonneaux. 
Transfilage, a. m. Action de joindre bord à 

bord à l'aide d'une ligne passée dans des œillets. 
TraveUage, a. m. Rupture du fil de soie au 

moulin du deuxième apprêt; manuf. 
Trimbalage, a. m. Action de trimbaler partout. 
Tuilage, a. m. Petite planche enduite de résine 

et de limaille dont se sert le tondeur de drap. 
Tussilage, a. m. Sorte de plante médicinale. 
Va s selage, a. m. Etat condition, de vassal. 
Vêlage s. m. Parturition dans l'espèce bovine. 
Village, s. m. Assemblage de maisons moins 

nombreuses que celles d une ville. 
Virolage, a. m. Action de viroler. 
Volage, a. a. Inconstant; léger; changeant. 

liage, mouillé 
Abeillage, a. m. Droit seigneurial ; ant. 
Accastillage, s. m. Partie de l'œuvre morte 

d'un bâtiment pour recevoir des ornements. 
Aiguillage, s. m. Action de faire marcher les 

aiguilles : t. de chem. de fer. 
Appareillage, a. m. Action d'assortir, d'apprê- 
ter, de mettre à la voile ; etc. 
Babillaae, a. m. Action de babiller; fam. 
Barbouillage, a. m. Mauvaise peinture ou 

écriture; récit embrouillé; fam. 
Barillage, a. m. Mise du vin en boatetlles. 



AGE 



— 27 — 



AGE 



Billage, s. m. Pilotage à la descente d'un court 
d'eau à l'endroit des ponts. 

Bousillage, s. m. Chaume et terre détrempée ; 
ftg. ouvrage mal fait ; fam. 

Brouillage, s. m. Action d'étendre avec le râ- 
teau les herbes enlevées par le ratisssage. 

Chevillage, s. m. Action de cheviller. 

Cochenillage, s. m. Coction de cochenilles. 

Coquillage, s. m. Testacé ; coquille. 

Courtillage,sm. Produit des courtilsoujardins. 

Cueillage, s. m. Action de cueillir les fruits. 

Dégobifiage, $. m. Action de dégobiller; pop. 

Demanillage, s. m. Séparation d'objets unis 
par des manilles. 

Dépaillage, s. m. Action de dépailler. 

Douillage, s. m. Mauvaise fabrication d'étoffe. 

Ecaillage, s. m. Action d'enlever les écailles. 

Eehenillage, s. m. Action d'ôter les chenilles. 

Effeuillage, s. m. Effeuillaison des arbres. 

Embarrillage, s. m. Action de mettre en baril. 

Embouteillage, s. m. Action de mettre un li- 
quide en bouteilles. 

Empaillage, s. m. Action d'empailler les chai- 
ses, lc6 animaux, etc. 

Encastillage,«m. Partie du navire hors de l'eau. 

Enfantillage, «m. Manières, paroles enfantines. 

Ennîllage, s. m. Liaison de l'arbre tournant 
avec la meule d'un moulin. 

Entaillage, s. m. E vidage d'un objet d'où l'on a 
déjà enlevé de la matière. 

Epaillacre, s. m. Effeuillage des nœuds infé- 
rieurs des cannes à sucre. 

Epointillage, s. m Action de débarrasser les 
drape des corps étrangers ; t. de manuf. 

Epontillage, s. m. Placement des épontilles 

•* pour supporter les ponts d'un navire ; mar. 

Estampillage, s. m. Action d'estampiller. 

Ferraillage, s. m. Action de ferrailler ; fam. 

Feuillage, s. m. Toutes les feuilles d'un arbre. 

Fillage, s. m. Etat de fille ; fam. 

Frétiïlage, s. m. Action de frétiller; fam. 

Gaspillage, s. m. Action de gaspiller. 

Gourbillage. s. m. Evasement de l'entrée d'un 
trou pour y loger la tète d'un clou ; t. d'arts. 

Grappillage, s. m. Action de grappiller. 

Gribouillage, s. m. Mauvaise écriture; fam. 

Grillage, s. m. Garniture de fil de fer; t. de met. 

Guillage, s. m. Fermentation de la bière. 

Habillage, s. m. Préparation des pièces à rôtir. 

* Houillage, s.m. Action de la houille sur le fer. 

Manillage, em. Action d'assembler les manilles. 

Maquillage, s. m. Moyen employé pour pein- 
dre le visage, y figurer des rides, etc. 

Mordillage, s. m. Action de mordre légèrement. 

Mouillage, s. m. Fond pour jeter l'ancre; mar. 

Pastillaae, s. m. Figure de sucre ; t. de confis. 

Patrouillage, s. m. Saleté en patrouillant; pop. 

Pillage, s. m. Action de piller, de voler. 

Pointillage, s. m. Petits points; t. de peint. 

Quadrillage, s. m. Assemblage de carreaux. 

Quillage, s. m. Droit dans les ports; mar. 

Raooastillage, $. m. Réparation de l'accastil- 
lage d'un navire. 

Ramaillage, s. m. Réparation des mailles. 

Remmaillage, s. m. Action de remmailler. 

Rempaillage, s. m. Droit de rempailleur ; rem- 
pailler de nouveau. 

Rhabillage,». m.Raccommod âge ; modification. 

Sautillage, s. m. Petits sauts consécutifs; fam. 

Sillage, s. m. Trace du vaisseau sur mer; mar. 

Taillage, s. m. S'est dit pour taxe, impôt; c. m. 

Tillage,«m. Actiondedétacher la tille du chanvre. 

Tortillage, s. m. Paroles confuses; fam. 

Treillage, s. m. Treillis de lattes, de fil de fer. 
mage 

Affermage, a. m. Action d'affermer; t. de coût. 



Allumage, s. m. Action d'allumer. 
Arcnimage,s.m.Chef de la religion des Perses. 
Arrimage, s. m. Action d'arranger la cargaison. 
Garemage, s. m. Nom des semailles en mars. 
Ghaumage, s. m. Act. d > découper le chaume. 
Chômage, s. m. Temps d'inaction. 
Damage, s. m. Action d'enfoncer les pavés avec 

la dame. 
Déchaumage, s. m. Sorte de labour. 
Dédommage, pers. du v. Dédommager. 
Dégommage, 8. m. Première cuite delà soie. 
Déprimage,s.m. Action d'affaisser les prairies. 
Déramage, s. m. Act. de déramer les cocons. 
Déaarrimage, s. m. Action de desarrimer. 
Dommage, s. m. Perle; préjudice; malheur. 
Ecumage, s. m. Action d écumer un liquide. 
Endommage, pers. duc. Endommager. 
Ensimage, s. m. Act. d'huiler le drapa tondre. 
Essaimage, s. m. Epoque où les essaims d'a- 
beilles quittent les ruches. 
Etamage, s. m. Action d'enduire d'étain. 
Fermage, s. m. Prix du loyer d'une ferme. 
Fromage, s. m. Lait caillé et égoutté. 
Fumage, «m. Act iondef amer; exposera la fumée. 
Gommage, s. m. Action de gemmer. 
Gommage, s. m. Action d'enduire de gomme. 
Grimage, s. m. Act. de grimer ; t. de théâtre. 
Hommage, s.m. Devoir de vassal; pi. Civilités. 
* Humage, sm. Act. de humer, d'inhaler des gaz. 
Image, s.f. Représentation d'un objet; estampe. 
Image (brise), a. s. Qui brise des images; 

iconoclaste; pers. du c. Imager. 
Imprimage, s. m. Ouvrage du tireur d'or. 
Légumage, s.m. Toute sorte de légumes ; fam, 
Mage, s. m. Savant; prêtre, prince en Asie. 
Palmage, s.m. Action de dégrossir une pièce 

de mâture. 
Plamage, s. m. Etat du cuir jplamé. 
Plumage, s. m. Toutes les plumes de l'oiseau. 
Pommage, s. m. Crû de cidre; t. de coût, v 
Primage, s. m. Boni ; t\ de corn. mar. 
Ramage, s. m. Rameaux ; chant d'oiseau. 
Relimage, s. m. Action de relimer. 
Rétamage, s. m. Action de rétamer. 
Roumage, s. m. Action de roumer, de gronder. 
Sommage, s. m. Droit sur les bêtes; p. m. 

nage 
Affinage, s. m. Action de rendre plus fin. 
Alevinage, s. m. Fretin ou menu poisson. 
Alunage,£.m. Act. de tremper dans l'eaud'alun. 
Aménage, s. m. Transport; peu usité. 
Aménage, pers. du v. Aménager. 
Apanage, s. m. Ce qu'un souverain donne à 

ses puînés. 
Apanage, pers. due. Apa nager. 
Arrière-Panage, s. m. Temps après le panage. 
Aubainage, s. m. Droit d'aubaine. 
Aunage, s. m. Mesurage à l'aune. 
Avenage,s. m. Redevance en avoine au seigneur 

censier; ant. 
Badigeonnage, s. m. Action de blanchir les 

murs à la chaux. 
Badinage, s. m. Action de badiner; agrément. 
Baillonnage, s. m. Action de bâillonner. 
Baladinage, s. m. Bouffonnerie ; fam. 
Baragouinage, s. m. Blocution vicieuse; fam. 
Barbonnage, s. m. Qualité du barbon ; fam. 
Barguinage, s. m. Irrésolution; fam. 
Baronnage, s. m. Qualité du baron. 
Bassinage, s. m. Droit sur le sel. 
Bastionnage, s. m. Act. de bastionner j fortif. 
Ba tonnage, s. m. Opération de météorisatlon. 
Béguinage, s. m. Couvent de filles ; fam. 
Betonnage,s. m. Maçonne rie faite avecdu béton. 
Billonnage, s. m. Action de billonner. 
Binage, s. m. Action de biner. 



AGE 



— 28 — 



AGE 



* Bistournage, a. m. Castration des animaux. 
Bobinage, s. m. Action de bobiner. 
Bœuvonnage, s. m. Castration de la vache 

opérée pour prolonger la sécrétion du lait. 
Bornage, s. m. Action de borner : blas. 
Boudinage, a. m. Action de tordre le fil avant 

de le mettre sur les bobines ; t. de met. 
Braconnage, s. m. Action de braconner. 
Brenage, s. m. Redevance en son qu'on payait 

à certains seigneurs; ant. 
Gabanage, s. m. Camp des sauvages. 
Cabotinage, s. m. Jeu; pièce de théâtre. 
Calinage,a. m. Action de flatter, de caresser. 
Gamionage, s. m. Transport par camion. 
Cannage, s. m. Mesurer à la canne. 
Ganonnage, s. m. Science des canons; art du 

canonnier. 
Carénage, s. m. Action de radouber. 
Carnage, s. m. Massacre ; tuerie. 
Cartonnage, s. m. Action de cartonner; ou l'ou- 
vrage qui en résulte. 
Gerquemanage, a. m. Action d'arpenter. 
Chaînage, a. m. Mesurage d'une ligne sur le 

terrain avec la chaîne d'arpenteur. 
Ghambonage ; a. m. Un des noms donnés aux 

terres d'alluvion. 
Ghantournage, s. m. Action de chantourner. 
Chaponnage, a. m. Castration de la volaille. 
Charbonnage, s. m. Exploitation de la houille. 
Gharnage, s. m. Temps où l'on fait gras; pop. 
Gharronnage, s. m. Art du charron. 
Glayonnage, s. m. Claie de pieux et de bran- 
ches entrelacés. 
Chinage, a. m. Action de chiner une étoffe. 
Cloisonnage, a. m. Ouvrage de cloison. 
Goconnage, a. m. Formation des cocons. 
Golonage, 8. m. Exploitation d'un colon. 
Compagnonnage, s. m. Etat d'ouvrier. 
Concubinage, s. m. Cohabitation de gens non 

mariés. 
Gontournage, s. m. Action de donner des con- 
tours recherchés ou forcés. 
Gornage, s. m. Bruit que les chevaux poussifs 

font en respirant. 
Cousinage, a. m. Parenté entre cousins ; fam. 
Crayonnage, a. m. Action de crayonner. 
Damasquinage,a. m. Action de damasquiner. 
Décordonnage, s. m. Enlèvement à coups de 
marteau de la croûte attachée aux pilons d'un 
moulin à poudre. 
Découennage, 8. m. Action de découenner. 
Déménage, pers. du e. Déménager. 
Desornage, a. m. Affinage du fer. 
Dodinage, a. m. Bateau a gruau. 
Draînage,8.m.Art d'assainir les terres humides. 
Ebernage, s. m. Action d'ébemer. 
Ebouraeonnage, s. m. Action d'é bourgeonner. 
Ebousmage, am. Act.d'ôter le bousin;£. de mac. 
Echantillonnage,*, m. Action de disposer par 

échantillons. 
Eohardonnage, s. m. Act. d'ôter les chardons. 
Echevinage, 8. m. Charge d'échevin ; ant. 
Ecrenage, a. m. Action d'écrener. 
Effanage, s. m. Action de couper les fanes. 
Egrateronnage, 8. m. Echardonoage. 
Egrattonnage, s. m. Action d'éplucher la 

laine à la main; t. de met. 
Egrénage, s. m. Action d'égrener. 
Emmagasinage, a. m. Action d'emmagasiner. 
Emmarinage, s. m. Act. d'équiper un navire. 
Emménage, pers. du v. Emménager. 
Encabanage, a. m. Mise des vers à soie sur 

les claies. 
Encartonnage, s. m. Action d'encartonner. 
Enchaussenage, a. m. Action d'enchaussener 
les peaux. 



Enfournage, a. m. Action d'enfourner. 
Engrenage, a. m. Action d'engrener; f. d'artê. 
En tonnage, a. m. Action d'entonner un liquide. 
Entre-Hivernage ; a. m. Labour d'hiver; coût. 
Epinage, s. m. Action de faire écouler l'eau 

dans laquelle on lave la pâte de savon. 
Espionnage, s. m. Action d'espionner. 
Espoulinage, s. m. Action d'espouliner. 
Etalonnage, s. m. Action d'étalonner. 
Fanage, s. m. Action de faner le foin. 
Farinage,am.Droitdu meunier sur le blé moulu. 
Fascinage, 8. m. Ouvrage de fascines; fort. 
Faux-Saunage, a. m. Vente du sel en fraude. 
Fenage, s. m. Droit seigneurial sur les foins. 
Fin âge, a. m. Etendue d un territoire, etc. 
Fornage, a. m. Droit seigneurial pour la cuis- 
son du pain au four ; ant . 
Fournage, a. m. Frais, droit du four. 
Gabionnage, a. m. Ouvrage de fortification. 
Gardiennage, a. m. Emploi de gardiens d'un 

port, etc. 
Glanage, a. m. Action de glaner. 
Goudronnage, s. m. Action de goudronner. 
Grainage,a.m. Etat du sucre formé en cristaux. 
Grêlon âge, a. m. Action de grener la cire. 
Grenage, a. m. Action de grener la poudre. 
Griffonnage, s. m. Mauvaise écriture; fam. 
Grimelinage, s. m. Jeu mesquin ; petit profit. 
Guidonnage, a. m. Fonction de guidon. 
*Hannetonnage,sm. Destruction de hannetons. 
'Harponnage, s. m. Pêche avec le harpon. 
Hivernage; s. m. Relâche pendant l'hiver, mar. 
Jardinage, a. m. Art du jardinier. 
Lainage, s. m. Marchandise de laine; façon au 

drap. 
Lamanage, s. m. Pilotage; mar. 
Laminage, a. m. Action de réduire en lame. 
Lantipponnage,a. m. Bagatelle; fadaise; pop. 
Libertinage, s. m. Débauche; dérèglement. 
Limonage, s. m. Action de couvrir ae limon. 
Limousinage, s. m. Ouvrage de limousin; 

maçonnerie faite avec des moellons. 
Maçonnage, a. m. Travail de maçon. 
Magasinage, a. m. Séjour en magasin. 

Magnanage, a. m. Pu ite d'opérations pour éle- 
ver les vers a soie. 

Maisonnage. a. m. Bois de charpente. 

Manage, a. m. Maison- pop. 

Manequinage, a. m. Sorte de sculpture. 

Maquignonnage, a. m. Métier du maquignon. 

Marinage, s.m. Préparation donnée aux vivres 
pour leur conservation en mer. 

Marnage, 8. m. Action de répandre de la marne. 

Maronnage, a. m. Droit sur les bois. 

Maroquinage, a. m. Action de façonner les 
peaux en maroquin. 

Matinage,a. m.,t.dutreiUaçj. Action d'ajouter. 

Ménage, a. m. Gouvernement domestique; fa- 
mille; les meubles, les ustensiles, etc. 

Ménage, pers. du o. Ménager. 

Minage, a. m. Droit sur le grain vendu. 

Mitonnage, a. m. Bouillon pour le potage. 

Monnage,a. m. Droit de mouture; coût. 

Moulinage, a. m. Action de mouliner. 

Moutonnage, a. m. Droit sur les moutons. 

Nage fà la), ado. En nageant. 

Nage (en), ado. En sueur; trempé de sueur. 

Nage, pers. du «?. Nager. 

Onage,a. m. Plante du Gabon dont on se sert 
pour empoisonner les flèches. 

Organsinage, a. m. Action d'organsioer. 

Orphelinage, a. m. Etat d'orphelin. 

Panage, a. m. Droit de laisser paître les porcs. 

Papiljonnage, a. m. Action de voltiger. 

Parangonnage, a. m. Action d'aligner les ca- 
ractères; imp. 



AGE 



— 29 — 



AGE 



Parrainage, a. m, Qualité de parrain. 

Patelinage, a. m. Manières du patelin; fam. 

Patinage, s.m. Action de patiner sur la glace. 

Patronage,am. Protection a'un homme puissant 

Pèlerinage, s. m. Voyage par dévotion. 

Pennage, s. m. Plumage des ailes. 

Personnage, a. m. Homme distingué; rôle, etc. 

Piennage, s. m. Se dit des bouts de laine ou 
de fil attachés aux ensuples d'un métier à tisser. 

Pigeonnage, s. m. Action de pigeonner. 

Pilonnage, s. m. Action de pilonner la laine. 

Plafonnage, s. m. Action de plafonner. 

Platinage, a. m. Action de couvrir d'une cou- 
che de platine métallique divers objets. 

Pilonnage, s. m. Boisage des petits puits. 

Poinçonnage, a. m. Action de poinçonner. 

Pontonage, s. m. Péage de pont, etc. 

Poulinage, a. m. Action de pouliner; voir une 
cavale mettre bas. 

Pràlinage, s. m. Ad ion de griller le sucre. 

Rabbinage, 8. m. Etude du Rabbinisme. 

Rabutinage, s. m. Parenté avec lesRabutins. 

Racinage, s. m. Décoction d'écorce: teint. 

Raffinage, a. m. Action de raffiner le sucre, etc. 

Ragonage, s. m. Culture des bois; t. de coût. 

Ramonage, a. m. Nettoyage des cheminées. 

Rapatronnaae, 8. m. Réunion du tronc d'un 
arbre coupé a une souche restée en terre pour 
vérifier si l'un provient de l'autre; t. forest. 

Ratinage, s. m. Action d'onduler une étoffe. 

Rayonnage, s. m. Action de tracer des rayons 
dans un champ. 

Rebinage, s. m. Troisième labour à la vigne. 

Remue-Ménage. s m. Désordre; dérangement. 

Résinage, s. m. Exploitation de la résine. 

Retournage, s m. Action de retourner un objet. 

Salinage, s. m. Travail du saunier. 

Sasaenage, s. m. Fromage; pierre ophtalmique. 

Satinage, a. m. Action de satiner une étoffe. 

Saunage, a. m. Débit, trafic du sel. 

Savonnage, a. m. Action de savonner. 

Sclaunage, a. m. Transport de la houille à 
l'intérieur de la mine dans le Hainaut. 

Senage, s. m. Droit sur le poisson. 

Serenage,sm. Exposition d'objets infectésàl'air. 

Serinage, a. m. Action d'instruire un serin. 

Soubsanage, a. m. Portion des puinés; r. m. 

Stannage, a. m. Action d'imprégner une étoffe 
d'une solution d'étain avant de la teindre. 

Surafilnage, s. m. Affinage poussé trop loin. 

Surnage, pers. du v. Surnager. 

Tabarinage, a. m. Bouffonnerie; fa m. 

Tabellionage, .. m. Office du tabellion. 

Tacconnage, a. m. Défaut de fabrication des 
bouches à feu en fonte. 

Tambourinage, a. m. Action de tambouriner. 

Tannage, a. m. Action de tanner les cuirs. 

Tapinage, s. m. Lieu caché ; pop. 

Taponnage, 8 m. Actionde lapon ne ries cheveux. 

Tatillonnage, a. m. Action de s'occuper des 
moindres détails; fam. 

Tatonnage, a. m. Tâtonnement ; chercher dans 
l'obscurité . 

Tavernage, a. m. Patente pour tenir taverne. 

Ternage, a. m. Nom vulgaire du lapin. 

Tinage, a. m. Corvée d'un homme avec bœufs 
et une charrette. 

Tonnage, a. m. Droit sur les marchandises ; 
capacité d'un bateau. 

Tournage, a. m. Action de façonner au tour. 

Tracanage, a. m. Action de tracaner. 

Tunage. a. m. Travail pour garantir un terrain 
contre l'action des eaux. 

Turbinage, a. m. Action de la turbine. 

Turlupinage, a. m. Action de plaisanter basse- 
ment. 



Vannage, a. m. Ensemble des vannes; net- 
toyage des grains au moyen du van. 

Vilainage. a. m. Condition qui succéda au ser- 
vage ; serr affranchi ; ant. 

Vinage, a. m. Droit sur le vin : ant. 

Voisinage, a. m. Proximité; les lieux voisins. 
ouage 

Affouage, a. m. Droit dé coupe de bois. 

Afflouage,a. m. Droit de prendre du bois dans 
une foret. 

Glouaae, s. m. Action de clouer. 

Desecnouage,a. m. Action de relever un navire 
échoué. 

Désenclouage, s. m. Action de désenclouer un 
canon; t. milit, 

Ebouage,a. m. Enlèvement des boues des rues. 

Ebrouage, a. m. Action d'ébrouer les étoffes. 

Echouage, a. m. Etat d'un bâtiment échoué. 

Enclouage, a. m. Action d'enclouer un canon. 

Fouage, s. m. Redevance qui se payait par 
chaque feu; ant. 

Gar ouage, s. m. (Aller en) partie de plaisir 
dans de mauvais lieux ; fam. 

Orelouage, a. m. Action de grener la cire, d'ar- 
rondir les dents d'un peigne. 

* Houage, a. m. Labour avec la houe. 

Louage, a. m. Cession de l'usage d'une chose 
pour un temps et à certain prix. 

Relouage, a. m. Frai du hareng. 

Renflouage, s. m. Act. de renflouer un navire. 

Rouage, a.m.Ratissoire; Action de ratisser. 

Rouage, s. m. Les roues d'une machine; fig. 
Organisation d'une administration. 

Souage, s.m. Moulures de certaines pièces; orf. 

Tatouage, a. m. Act. de piqueter les bras, etc. 

Touage,am.Act. de faire avancer en tirant; mar. 
page 

Alpage, s. m. Droit de pâturage dans le Midi. 

Aréopage, s? m. Tribunal d'Athènes ; ant, 

Arpage, a. m. Enfant mort au berceau ; o. m. 

Attrempage, a. f. Chauffe d'un four à glaces. 

Cépage, a. m. Plant ou variété de vignes. 

Gnipage, a. m. Apprêt des peaux; t. de tan. 

Coupage, a. m. Action d'atténuer une liqueur 
forte par une autre moins forte. 

Crêpage, s. m. Apprêt de crêpe. 

Daguerreotypage, a. m. Action de dague r- 
réotyper. 

Décapage, a. m. Enlever au moyen d'un dis- 
solvant des impuretés gui recouvrent un métal. 

Découpage, s.m. Action de découper ; terme 
de métier. 

Ectopage, a. m. Monstre double dont les deux 
corps sont réunis. 

Egrappage, a. Action d'égrapper les raisins. 

Equipage, a. m. Train, suite, ca rosse, etc. 
gens d'un vaisseau. 

Estampage, a. m. Action d'estamper. 

Etampage, a. m. Act. d'imprimer par forte 
pression un dessin à une plaque métallique. 

Etoupage, a. m. Restes d'étoffe; t. de chap. 

Etrempage, a. m. Action d'étremper. 

Etripage, a. m. Action d'étriper; ^oac/i. 

Fausse-Page, s.f. Première page d'un livre. 

Grippage, a. m. Effet que deux surfaces mé- 
talliques produisent enfrottant l'une sur l'autre. 

Groupage, a. m. Réunion de colis à expédier. 

Guipage, a. m. Action de guiper la soie, etc. 

Hemipage, a. m. Monstre formé de deux indi- 
vidus soudés latéralement jusqu'auxmàchoires. 

Hétéropage, a. (Monstre) double ayant une 
tête distincte. 

Hippage, a. m. Mollusque acéphale à coquille 
bivalve. 

Ischiopage. a. m. Monstre en deux individus 
réunis par la région hypogastrique. 



AGE 



— 30 — 



AGE 



Métopage, s. m. Monstre résultant de deux 
individus soudés par le front. 

Nopage, s. m. Action d'énouer le drap. 

Omphalopage, s. m. Monstre produit de deux 
sujets presque complets ayant un ombilic 
commun. 

Page, s. m. Jeune serviteur d'un prince. 

Page, s. J. Côté d'une feuille d'un livre. 

Pipage, s. m. Droit sur les pipes. 

Polypage,a. (Arbrisseau. )Genre d'arbrisseaux 
de la famille des composées. 

Polytypage, s. m. Action de poly typer. 

Porte-rage, s. m. Papier pour placer une page 
de caractères; imp. * 

Propage, pers. du p. Propager. 

Râpage, s. m. Action de râper. 

Recépage, s. m. Action de recéper une vigne. 

Retoupage, s. Façon aux glaces. 

Restoupage, s. m. Action de boucher; mar. 

Retapage, s. f. Action de retapsr. 

Ripage, s. m. Act. de ratisser avec une ripe 

Sippage, s.m. Préparation du cuir à la danoise. 

Spage, s. m. Espèce de raisin. 

Stenotypage, s. m. Action d'imprimer serré. 

Stéréotypage, s. m. Art de faire des planches 
d'imprimerie solides. 

Tapage, s. m. Désordre avec grand bruit. 

Trempage, s. m. Action do tremper le papier 
pour l'impression. 

phage 

Acantophage, a. Qui vit de chardons. 

Aoxidophage, a.s. Mangeur de sauterelles. 

Agriophage, a. «. Qui vit de bêtes féroces. 

Antophage, a. Qui mange les fleurs. 

Anthropophage, a. s. Qui mange les hommes. 

Artophage, a. s. Qui vit de pain. 

Balanophage, a. s. Mangeur de glands. 

Botanophage, a. Qui vit de végétaux. 

Buphage, s. m. Oiseau dit aussi Piquebœuf. 

Garpophage, a. Frugivore; botanophage. 

Ghelonophage, s. m. Naturaliste qui s'occupe 
des tortues. 

Goprophage, a. Qui vit d'excréments. 

Créatophage, a. Qui se nourrit de chair. 

Gréophage,a. Qui se nourrit de chair. 

Grithophage, a. s. Mangeur d'orge. 

Dendrophage, a. s. Insecte qui ronge le bois. 

Dermophage, s. m. Genre de coléoptères. 

Diasphage, s. m. Intervalle des rameaux; chlr. 

Eléophage, a. Qui se nourrit d'olives. 

Elépnantophage, a. (Peuple) qui mange des 
éléphants. 

Entomophage, a. s. Qui vit d'insectes. 

Galactophage, a. s. Qui vit de lait. 

Géophage, a. Qui mange la terre. 

Hématophage, a. (Insecte) qui suce le sang. 

Hippophage,s.m. Celui qui mange du cheval. 

Homophage,a.Quise nourrit de viande crue. 

Ichtyophage, a. s. Qui vit de poisson. 

Lactiphage, a. s. Qui vit de lait. 

Lithophage, a. s. Qui mange les pierres. 

Lo top nage, a. s. Qui vit de lotus. 

Monophage, a. s. Qui mange seul, sans invi- 
ter personne; peu usité. 

Musophage, s. m. Genre de grimpeur. 

Myrmécophage, a. s. Qui vit de fourmis. 

Negrophage, a.s. Ennemi des nègres. 

Œsophage, s. m. Canal conduisant les ali- 
ments à l'estomac • t. d'anat. 

Omophage, a. s. Qui vit de chair crue. 

Ontophage, s. m. Insecte vivant de fiente. 

Ophiophage, a. s. Qui vit de serpents. 

Oryzophage, a. s. Qui vit de riz. 

Pamphage, a. 8. Omnivore ; vorace. 

Pantophage, s. m. a. Qui mange beaucoup. 

Phtirophage, a. s. Mangeur de poux. 



Phytophage, a. s. Frugivore. 
Polyphage, a. s. m. Omnivore; vorace. 
Pyrophage, a. s. Qui avale du feu. 
Rhizophage, a. s. Qui vit de racines. 
Sarcophage, s. m. Tombeau vide; a. 8. Qui 

brûle, qui mançe la chair; méd. 
Seatophage, a. Qui se nourrit d'excréments. 
Saurophage, a. Qui vit de reptiles. 
Sétophage, s. m. Genre de passereau. 
Sitophage, a. s. Qui vit de blé. 
Spermatophage, a. s. Qui vit de graines. 
Sycophage, a. Qui se nourrit de figues. 
Taurophage, a.s. Qui vit de bœuf. 
Théopnage, a. s. Diseurs de messes; peu us. 
Tymbrophage, a. s. Qui vit de peu. 
Xerophage, a. s. Qui vit de fruits secs. 
Xylophage, a. s. Qui ronge le bois. 
Zéophage, a. Qui se nourrit de mais. 
Zoophage, a. s. Qui se nourrit de viande. 

plage 
Accouplage, s. m. Action d'accoupler. 
Couplage, s. m. Assemblage; t. de mécan. 
Emplage, s. m. Action d'emplir; met. 
Plage, s. f. Rivage; contrée ; poët. 
Raccouplage, s. m. Action de raccoupler. 
Remplage,sm. Act. de remplir de vin une pièce. 

prape 
Epamprage, s. m. Action d'épamprer. 

quage 
Boutiquage, s. m. vente en boutique; pop. 
Gaquage, s. m. Mise en caque du poisson. 
Démastiquage,8. m. Action de démastiquer. 
Dépiquage, s. m. Action de dépiquer. 
Détroquage, s. m. Action de détacher les 

huîtres d'où elles sont fixées. 
Macquage, s. m. Action de frapper violemment. 
Marquage, s. m. Action de marquer. 
Pacqruage, s.m. Arrangement du poisson dans 

les narfls. 
Piquage, s. m. Action de piquer la pierre. 
Remorquage, s. m. Action de remorquer. 
Repiquage, s. m. Action de repiquer. 
Rotoquage, s. m. Marque des futaies. 
Socquage, s. m. Formation du sel. 

rage 
Ahencérrage, s. m. Nom d'une puissante tribu 

arabe h Grenade au XV e siècle. 
Accorage, s. m. Action d'accorer; t. de mar. 
Aciérage, s. m. Action d'aciérer le fer, etc. 
Aérage, s. m. Action d'aérer; t. de mine. 
Atfleurage, s. m. Bonne mouture ; coût. 
Aiforage, s. m. Droit sur le vint p. m. 
Affourage, pers. du v. Affourager. 
Amarrage, s. m. L'attache des agrès; mar. 
Arrérage, s. m. Revenu arriéré. 
Atterrage, s. m. Lieu où un vaisseau prend terre. 
Attirage, s. m. Poids des rouets ; t. de met. 
Avérage, s. m. Moyenne avérée reconnue telle. 
Barrage, s. m. Péage pour l'entretien des rou- 
tes ; barrière qui ferme un chemin ; digue, etc. 
Béorage, s. m. Vin préparé en mettant de l'eau 

sur le marc. 
Bourrage, s. m. Ce qui remplit un vide. 
Bouturage, s.m. Multiplication par boutures. 
Ceintura ge, s. m. Marque par une ceinture 

des arbres destinés à certains usages. 
Gellerage. s. m. Droit seigneurial sur le vin 

lorsqu'il était entré dans le cellier. 
Ghavirage, s. m. Action de faire chavirer. 
Cirage,#m. Act.de cirer; composition pour cirer. 
Commérage^ m. Propos de comme resjcancane. 
Gompérage, s. m. Qualité de compère ; fam. 
Courage, s. m. Hardiesse; bravoure: zèle, etc. 
Guirage, s. m. Action de garnir de cuir. 
Curage, s.m. Act. de curer un nuits,etc.; plante. 
Déchirage, s.m. Dépècement d'un bateau; mar. 



AGE 



— 3i — 



AGE 



Décourage, pers. du v. Décourager. 
Dédorage, a. m. Action de dédorer , t. de peint. 
Démarrage, a. m. Action de démarrer, de 

déplacer un navire. 
Déparage, a. m. Disparité; dissemblance ; inus. 
Dorage, a. m. Action de parer, de dorer; met. 
Eclairage, a. m. Action d'éclairer un lieu, etc. 
Ecurage, s. m. Action d'écurer, de nettoyer. 
Effleurage, a. m. Action d'effleurer. 
Ejarrage, s. m. Action d'éjarrer: cet. 
Embourrage, s. m Action d'embourrer. 
Encourage, pers. du a. Encourager. 
Enileurage, 8. m. Action d'incorporer les 

odeurs dans les corps gras; t. de parf. 
Enrage, pers. du a. Enrager. 
Enterrage, a. m. Massif de terra autour du 

moule ; t. d'arts. 
Entourage, a. m. Ce qui entoure ; fig. Société 

habituelle de quelqu'un. 
Epierrage, a. m. Action d'oter les pierres. 
Essorage, a. m. Action d'essorer lelinge. 
Etirage, a. m. Action d'étirer un fil métallique. 
Factorage, s. m. Transport des marchandises 

aux bureaux des expéditions. 
Farrage, a. m. Mélange de graines. 
Ferrage, a. m. Action de ferrer un cheval, etc. 
Fleurage, a. m. Son du gruau ; bout. 
Forage, s. m. Taxe sur le vin; an*. Act. de forer. 
Fosserage,am. Premier labour donné à la vigne. 
Fourrage, s. m. Grain, herbe pour le bétail. 
Fourrage, pers. du t>. Fourrager. 
Frarage, 8. m. Action de partager un fief. 
Frarage, pers 9 du v. Frarager. 
Garage, a. m. Action d'établir une gare. 
Glairage, a. m. Action de glairer. 
Labourage, s. m. Action aa labourer. 
Iaiserage, 8. m. Sorte de broderie. 
Malerage, s. f. Rage; désir violent; fam. 
Masurage, a. m. Droit sur les maisons ; ant. 
Mesurage, a. m. Action de mesurer. 
Mirage, a. m. Phénomène d'optique qui fait pa- 
raître au-dessus de l'horizon des objets qui n'y 

sont pas. 
Moirage, a. m. Action de moirer une étoffe. 
Murage, a. m. Action de murer. 
Orage, a. m. Tempête; fig. malheur. 
Parage, s. m. Contrée; heu; rang; qualité. 
Passérage, a. f. Plante crucifère. 
Passe-rage, a. f. Plante qu'on croit propre à 

guérir la rage. 
Pâturage, a. m. Prairie ; lieu pour pattre. 
Peintura ge, s. m. Action de peinturer. 
Peuplerage, a. m. Bois de peupliers. 
Pressurage, a. m. Action de pressurer. 
Rage, a. f. Délire furieux ; manie. 
Rage, pers. du o. Rager. 
Recurage,*, m. Action de recurer, de nettoyer. 
Rembourrage, a. m. Apprêt aux laines teintes. 
Repérage, a. m. Deuxième tonte du drap. 
Retirage, a. m. Action de retirer le linge du 

cuvier de lessive. 
Rorage, a. m. Action de rouir ; coût. 
Saumurage,*./?*. Action de mettre en saumure. 
Saurage, a. m. Première année d'un oiseau 

avant qu'il ait mué. 
Séparage, a. m. Triage ; t. de met. 
Sesterage, a. m. Droit seigneurial ; ant. 
Soutirage, a. m. Act. de transvaser le vin, etc. 
Terrage, a. m. Action de terrer les sucres, etc. 
Tirage, s. m. Action de tirer; chemin de halage. 
Voiturage, a. m. Action de voiturer. 

sage doux 
Aiguisage, a. m. Action d'éguiser. 
Alésage, a. m. Action d'aléser un tube, etc. 
Arrosage, a. m. Canal pour arroser; eau qui 

arrose ; action d'arroser. 



Balisage, s. m. Curage d'une rivière. 
Bisage, a. m. Seconde teinture à une étoffe. 
Boisage, a. m. Bois employé à boiser. 
Bousage, 8.m. Action de dégorger une étoffe. 
Creusage, am.Sorte de gravure; Act.de creuser. 
Guisage, s. m. Réduction du bois en charbon. 
Débralsage, a. m. Action de nettover l'àtre. 
Décrusage, s. m. Blanchiment de la soie. 
Desempesage, a. m. Act. d'enlever l'empois. 
Dévisage, pers. du o. Dévisager. 
Dosage, a. m. Action de doser; t. de pharm. 
Egrisage, s. m. Action d'égriser les diamants. 
Empesage, a. m. Action de mettre de l'empois. 
Entoisage, a. m. Action d'en toiser. 
Envisage, pers. du t>. Envisager. 
Fraisage, a. m. Action de fraiser, de plisser. 
Frasage, a. m. Action de fraser la pâte. 
Frisage, a. m. Treillage en lattes. 
Gri8age, a. m. Se dit des couleurs grises. 
Lisage, s. m. Analyse d'un dessin pour tissu. 
Macadam! sage, a. m. Action de macadamiser; 

son résultat. 
Mortaisage, a. m. Action de mortaiser. 
Naisage, a. m. Droit de rouir le lin, etc; c. m, 
Pavsage, a. m. Pays vu d'un seul aspect; ta- 
bleau représentant un paysage. 
Pertuisage, s m. Action d'ouvrir ; de percer. 
Pesage, s. m. Action de peser. 
Plusage, s. m. Action d'éplucher la laine. 
Posage, a. m. Travail pour poser. 
Présage, a. m. Signe de l'avenir ; conjecture. 
Présage, pers. du v. Présager. 
Puisage, a. m. Action de puiser. 
Rebouisage, a. m. Action de lustrer et de 

nettoyer un chapeau h l'eau simple. 
Remisage, *. m. Action de remiser. 
Rosage, s. m. Opération pour donner plus de 

vivacité aux tissus teints. 
Tisage, a. m. Action de chauffer le four. 
Usage, a. m. Coutume; emploi; droit; expé 

rience ; pi. Livres d'église. 
Visage, a. m. Devant de la tête de l'homme. 

sage dur 
Adoucissage, a. m. Action d'adoucir ; pharm. 
Apuointissage, a. m. Action de rendre les 

épingles pointues* 
Apprentissage, s. m. Etat d'apprenti ; 
Atterrissage, s. m. Action d'attérir; mar. 
Blanchissage, 8. m. Action de blanchir le linge. 
Bleuissage,a. m. Passage d'une couleur au bleu. 
Bossage, a. m. Saillie ; arch. 
Brassage, a. m. Droit de fabrication; mon. 
Brunissage, a. m. Act. de brunir un métal. 
Cassa ge, 8. m. Action de casser les pierres, etc. 
Chaussage, s. m. coût de la chaussure ; fam. 
Compassage, a. m. Division au compas. 
Corsage, s. m. Taille du corps; vêtement, etc. 
Crépissage, a. m. Action de crépir un mur ; etc. 
Gueillissage, a. m. Action de cueillir la soie 

sur les platines. 
Guissage, a. m. Droit du seigneur de mettre la 

jambe dans le lit de la nouvelle mariée ; ant. 
Débouillissage,a.m.Act. de débouillir l'étoffe. 
Déoatissage, a. m. Opération pour décatir. 
Décrépissage, a. m. Action de décrépir. 
Dégauchissage, a. m. Action de dégauchir. 
Dégraissage, s. m. Action de dégraisser. 
Dégrossage, s.m. Action de dégrossir; charp. 
Dégrossissage, a. m. Action de dégrossir ; de 

donner la première façon à un ouvrage. 
Délissage, s. m. Action de délisser. 
Dépalissage, s. m. Action de dépalisser. 
Déplissage, s. m. Action de défaire les plis. 
Dépolissage, a. m. Act. de dépolir; t. d'arts. 
Dépourrissage, a. m. Action d'enlever la partie 

pourrie d'un fruit 



AGE 



— 32 — 



AGE 



Doucissage, a. m. Opération qu'on fait subira 

la glace pour commencer à la polir. 
Dressage, a. m. Action de dresser. 
Droussage, s. m. Action de d rousse r. 
Ecatissage, a. m. Action d'écatir une étoffe. 
Eccoussage, a. m. Tache sur la faïence. 
Eclaircissage, a. m. Action d'éclaircir; de 

doucir à la meule les verres de montre. 
Ecuissage, a. m. Action de rompre un arbre. 
Egalissage, a, m. Action de rendre égal. 
Embossage.a.m. Position d'un navire embossé. 
Emboutissage, a. m. Action d'embouter. 
Emoussage, s. m. Action d'émousser. 
Encaissages^. Act .de mettre dans des caisses. 
Enchaussage, s. m. Action d'enchausser. 
Epou tissage, 8. m. Second épi uc h âge du drap. 
Equarrissage, a. m. Action de tailler du Dois 

a angles droits; charpent. 
Etaillissage, s.m.Coupe dos pousses faibles 

d'un taillis. 
Finissage, a. m. Dernier travail à un ouvrage. 
Fourbissage, a. m. Action de fourbir. 
Froissage, a. m. Action de froisser ; fam. 
Garnissage, a. m. Action do garnir. 
Graissage, a. m. Action de graisser. 
'Hersage, s. m. Action de herser. 
'Houssage, a. m. Action de housser. 
Lambrissage, a. m. Action de lambrisser. 
Lissage, s. m. Action de lisser une surface. 
Lotissage, s. m. Opération docimastique. 
Malsage, a. Qui n'est pas sage ; r. m. 
Marsage; s. m. Seditdesgrainssemésen mars. 
Massage, 8. m. Friction sur le corps; méd. 
Message, s. m. Charge de dire ou de porter. 
Métissage, a. m. Croisement de deux races. 
Nourrissage,am.Manièred'éleverles bestiaux. 
Ourdissage, s. m. Action d'ourdir; t. démet. 
Palissage, s. m. Action de palisser un arbre. 
Pansage, s. m. Action de Panser (un cheval). 
Passage, 8. m. Action de passer; lieu où l'on 

passe; droit dépasser; phrase citée, etc; mus. 
Patissage, s. m. Droit de pâture ; coût. 
Pelleversage, 8. m. Travail à la main exécuté 

dans les sillons ouverts par la charrue. 
Pétrissage, a. m. Action de pétrir. 
Plissage, 8. m. Action de plisser une étoffe, etc. 
Pourrissage, s. m. Pourriture des chiffons à 

papier. 
Pressage, 8. m. Emploi de la presse. 
Quiossage, a. m. Act . de frotter avec la quiosse. 
Ramassage, a. m. Action de ramasser. 
Ratissage, 8. m. Action de ratisser. 
Récrépissage,am. Action de crépir de nouveau. 
Redressage, 8. m. Action de redresser. 
Remplissage, s. m. Ouvrage pour remplir. 
Rencaissa ge, s. m. Action de remettre en caisse. 
Repassage, s. m. Action de repasser les cou- 
teaux ; le linge, etc. 
Retersage, 8. m. Second labour à la vigne. 
Réunissage, s. m. Action de réunir. 
Rôtissage, s. m. Action de rôtir et son résultat. 
Rouissage, s. m. Action de rouir le lin, etc. 
Sage. a. Prudent; judicieux; s. m. Philosophe. 
Saunssage, 8 m. Act. de faire sécher à la fumée. 
Tissage, 8. m. Act. de tisser; ouvrage du tisseur. 
Tournassage,a.m. Façon donnée aux poteries 

fines sur le tour. 
Vernissage, d. m. Act.de vernir; de vernisser. 
Versage, 8. m. Premier labour aux jachères. 

tage 
Abattage, 8. m. Coupe de bois; act. d'abattre. 
Aboutage, s. m. Action de réunir les bouts de 

deux cordages; mar. 
Ait aï tage, 8. m. Action d'apprivoiser un oiseau. 
Affûtage, s. m. Act.d'affuter ; mettre sur l'affût. 
Agiotage, 8. m. Commerce usuraire. 



Aiguilletage,6m. Action de lier ensemble; mar 
A j ou tage, a. m. Adjonction ; chose ajoutée. 
Ajustage, s. m. Action d'ajuster; parure. 
Amatelotage, a. m. Action d'amateioter. 
Ambattage, s. m. Garnir une roue de son 

bandage ou d'un cercle qui en tient lieu. 
Appointage, 8. m. Apprêt des cuirs. 
Apportage, s. m. Salaire du porteur ; fam. 
Apprôtage, a. m. Action d'apprêterjme étoffe. 
Arpentage, a. m. Act. de mesurer un terrain. 
Avantage, s. m. Profit ; supériorité, etc. 
Avantage, pers. du o. Avantager. 
Bachotage, a. m. Conduite d'un bachot. 
Ballastage, am. Act. d'ensabler une voie ferrée. 
Ballottage, a. m. Action de hallotter. 
Barattage, a. m. Action de baratter le lait. 
Barbotage, a. m. Action de barboter. 
Bastage, a. m. Droit sur les bâtis. 
Battage, 8. m. Action de battre (le blé;. 
Benatage, a. m. Ouvrage du benatier. 
Bichetage, a. m. Droit sur le grain ; ant. 
Biseautage, a. m. Action de biseauter. 
Blutage, a. m. Action de bluter la farine, etc. 
Boitage, a. m. Action de mettre en boite. 
Bonnetage,a. m. Papier qui couvre un artifice. 
Boutage, a. Action de Bouter* cm. 
Brique tage, a. m. Ouvrage de briques. 
Brocantage, a. m. Action de troquer. 
Brou tage, s. m. Soubressaut des blocs dans les 

moules; céram. 
Buttage, 8. m. Action d'accumuler la terre au 

pied d'une plante ; t. de fard. 
Cabotage, s. m. Action de côtoyer; mar. 
Canotage, a. m. Effet des cahots ; soubresaut. 
Caille tage, 8. m. Bavardage de caillette ; fam. 
Gailloutage, a. m. Ouvrage de cailloux. 
Calfatage, a. m. Etoupe qu'on met dans la 

couture du vaisseau ; mar. 
Canotage, a. m. Art du canotier. 
Cap tage, 8. m. Action de capter l'eau. 
Caquetage, a. m. Action de caqueter; fam. 
Chantage, a. m. Action d'extorquer de l'argent 

à quelqu'un en le menaçant de le diffamer. 
Ghevrotage, a.m. Droit sur les chèvres; ant. 
Chique tage, a. m. Action de chiqueter. 
Clapotage, s. m. Bruit léger des vagues. 
Colmatage, s. m. Exhaussement de terrains 

bas et marecargeux au moyen de dépôts qu'y 

laissent des eaux bourbeuses. 
Colportage, s. m. Action de colporter. 
Gommettage, a. m. Réunion de tils déjà tordus 

pour en former un câble. 
Comptage, a. m. Action de compter et d'estimer 

les arbres. 
Gontage, a. m. (Ver.) Maladie contagieuse. 
Cottage, a. m. Ferme élégante en An^letcrro. 
Courtage, a. m. Entremise de court, er. 
Grabotage, a. m. Ouverture d'une ardoisière. 
Crochetage, a. m. Droit • action de crocheter. 
Gulottage, a. m. Action de culotter; fam. 
Davantage, adc. Plus; plus longtemps. 
Débitage, a. m. Action de diviser en parties les 

bois suivant l'usage auxquels ils sont destinés. 
Décachetage, s. m. Action de décacheter. 
Décolle tage, s. m. Action de décolleter. 
Décottage, a. m. Action de détacher le modèle 

du moule; t. d'arts. 
Décrottage, a. m. Action de décrotter. 
Décroutage,a.m. Act. de dégrossir un diamant. 
Délaitage, a. m. Action de délaiter. 
Délestage, a. m. Action d'ôter le lest. 
Délita ge. s. m. Action de déliter une pierre. 
Délutage, a. m. Action d'enlever le lut. 
Démâta ge, s. m. Action de démâter. 
Démontage, a. m. Action de démonter. 
Dépaquetage, a. m. Action de dépaqueter. 



AGE 



— 33 — 



AGE 



Déplantage, s. m, Action de déplanter. 
Dépointage, 8. m. Action de couper les points 

qui retiennent une pièce d'étoffe. 
Dépotage, s. m. Action de dépoter. 
Désargentage, s. m. Action de désargenter. 
Désavantage, 8. m. Infériorité ; dommage. 
Désenoartage, 8. m. Action de désencarter. 
Dessuintage, 8. m. Premier dégraissage de 

la laine. 
Détritage, s. m. Passage des graines sous le 

detritoir. 
Eboutage, s. m. Action de scier le bout d'une 

pièce de bois pour juger de sa qualité. 
Ecotage, 8. m. Action d'écoter le tabac. 
Eorotage, 8. m Terre des ouvriers de salines ; 

enlèvement de cette terre. 
Ecroutage, 8. m. Action d'enlever la surface 

d'un terrain inculte ; t. d'agric. 
Eifautage, 8. m. Merrain de rebut; menues. 
Egouttage, s. m. Action d'égoutter. 
Embatage, s. m. Action de couvrir une roue 

de barres de fer. 
Embicnetage, 8. m. Mesure de la platine ; horl. 
Emboutage, 8. m. Action d'embouter. 
Emmatelotage. 8. m. Classement des nommes 

d'un équipage deux à deux. 
Emmotage, 8. m. Action d'emmoter. 
Emouchetage, 8. m. Action d'émoucheter. 
Empaquetage, 8. m. Action d'empaqueter. 
Empolntage, 8. m. Action d'empomter. 
Empotage, 8. m. Action d'empoter. 
Encartage, s.m. Placem* des cartons; t.d'imp. 
Encastage, 8. m. Placement des poteries à 

cuire dans des étuis. 
Endiquetage, 8. m. Machine pour faire 

tourner une roue. 
Enfutage,8. m. Mise de liquides dans les fûts. 
Enveillotage, 8. m. Action d'enveilloter. 
Epincetage, s. m. Action d'épinceter. 
Epoussetage, 8. m. Enlèvem* de la poussière. 
Ergo tage,8.m.Chicane ; observation vétilleuse. 
Ermitage, 8. m. Habitation d'ermite; lieu écarté. 
Escamotage, 8. m. Action d'escamoter ; de 

faire disparaître subitement. 
Esmiltage, sm. Bquarrissage du moellon; maç. 
Espatage, 8. m. Amincissement du fer pour 

confectionner la tôle. 
Epointage, s. m. Action d'épointer. 
Etage, a. m. Espace entre deux planchers de 

maison ; ftg. Condition, rang, etc. 
Eventage, 8. m. Action d'éventer. 
Evitage, 8. m. Espace suffisant pour qu'un 

navire puisse circuler; t. de mar. 
Factage. 8. m. Action du facteur pour trans- 
porter la marchandise à domicile ; ce qu'on 

paye au facteur. 
Fagotage, 8. m. Travail du fagoteur. 
Faîtage, 8. m. Toit; table de plomb, etc. 
Festage, 8. m. Droit de festin; ant. 
Feuilletage, s. m. Sorte de pâtisserie. 
Filetage, s. m. Action de fileter. 
Filoutage, 8. m. Métier de filou ; fam. 
Flottage, 8. m. Conduite du bois flotté. 
Foliotage, 8. m. Action de folioter. 
Forestage, a. m. Péage dans les forêts. 
Fouettage, 8. m. Action de fouetter. 
Frottage, s. m. Action de fretter; t. d'arts. 
Frottage, 8. m. Travail du frotteur. 
Fruitage, 8. m. Toute sorte de fruits. 
Furetage, a. m. Chasse au lapin avec le furet; 

Action de fouiller partout. 
Oargotage, a. m. Repas mal propre. 
Oarrotage, 8. m. Action de garroter. 
Oitage, 8. m. Dernière eau que l'on donne aux 

étoffes foulées; t. de manuf. 
Gobetage, s. m. Action de gobeter. 



Grattage, 8. m. Action de gratter ; de racler. 
Héritage, 8. m. Ce qu'on hérite; succession 
Hurtage, a. m. Droit d'ancrage. 
Jabotage, s. m. Action de jaboter. 
Jetage, s. m. Action de lancer au loin. 
Laitage, s. m. Ce qui se fait avec du lait. 
Lattage, 8. m. Espace couvert de lattes: action 

de latter. 
Lestage, s. m. Action de lester. 
Litage, 8. m. Action de couvrir la lisière du drap 

avant de le teindre pour la garantir de la couleur. 
Machicotage, s. m. Mauvaise musique: fam. 
Mailletage, s. m. Doublage mailleté 
Maltage, s.m. Action de convertir l'orge en malt. 
Marcottage, s. m. Action de marcotter. 
Matage, s. m. Action de rendre mat; or fée. 
Matelotage, s. m. Paie des matelots. 
Monetage, s m. Action de monétiser. 
Montage,8.m.Act. de monter une machine, etc. 
Mutage, s. m. Action de muter. 
N otage, s. m. Manière de noter; mus. 
Ostage, s. m. Droit sur les maisons; ant. 
Otage, s.m. Personne remise pour garant 
Padouantage, s. m. Droit de pâturage;' ant. 
Falotage, s. m. Situation des jantilles ; meun. 
Falotage, s. m. Action de creuser des tranchées 

pour la plantation du colza. 
Papillotage, s. m. Effet de ce qui papillote. 
Parentage, s. m. Parenté; v. m. 
Parquetage, s. m. Ouvrage de parquet. 
Partage,», m. Distribution ; portion ; égalité de 

suffrages ; division d'une chose ; fia. lot. 
Partage, pers du v. Partager. 
Pelattage, s. m. Action de faire tomber le poil 

des peaux; t. de tan. 
Pelletage, s. m. Action de pelleter. 
Pelotage, s: m. Action de peloter. 
Piétage, s. m. Action de piéter; t. de jeu. 
Pilotage, s. m. Action de piloter. 
Piquetage, s. m. Action de piqueter. 
Plamotage, s. m. Action de plamoter. 
Plantage, s. m. Plant de cannes à sucra ; etc 
Plumotage, 8. m. Façon à la terre à rafiner. 
Pointage, 8. m. Marque sur la carte du lieu où 

est le navire; action de pointer le canon. 
Pontage, s. m. Droit levé en Angleterre sur les 

marchandises. 
Portage, 8. m. Action de porter; fam. 
Potage, s. m. Bouillon avec du riz, etc. 
Pouroentage,8.m.Fixation dutauxde l'argent 
Rabattage, 8. m. Tare; t. de corn. 
Rabotage, s. m. Action de raboter. 
Raoontage. s. m. Bavardage ; petites médi- 
sances; petits contes faits a plaisir. 
Radotage, s. m. Radoterie; babillage; etc. 
Raiutage, s. m. Façon entière donnée à un 

chapeau, à des outils, etc. 
Rapiècetage,8.m.Action de mettre des pièces. 
Ratage, s. m. Se dit des rats qui pullulent dans 

un navire. 
Rebattage, s. m. Action de rebattre. 
Rebuttage, s. m. Sortie de la flamme par la 

porte du four à chaux. 
Regrattage, s. m. Action de regratter. 
Remettage, s. m. Placement des fils de la 

chaîne dans les mailles qui composent un tissu. 
Remontage, s. m.- Action de remonter, de re- 
couvrir des bottes ; ouvrage qui en résulte. 
Rempotage, s. m. Action de rempoter. 
Renf aîtage s.m. Act. de raccommoder le faite. 
Repacruetage,sm. Actionderemettre en paquet. 
Reportage, s. m. Redevance ; v. m, 




AGE 



— 34 



AGME 



Sabotage, s. m. Métier de sabotier. 
Sauvetage, s. m. Action de tirer des flots les 

débris d un naufrage ; un noyé ; etc. 
Soutage, a. m. Action de fouler le hareng. 
Schlittage, a. m. Travail du schlitteur. 
Schlotage, s. m. Action de faire bouillir Veau 

salée pour en extraire le sel. 
Secrétage, s. m. Séparation; chap. 
Souchetage, s. m. visite du bois à couper. 
Souquetage, s. m. Visite faite dans un bois 

pour compter les souches coupées. 
Stage, s. m. Noviciat d'employé. 
Sulfatage, s. m. Chaulage avec du sulfate. 
Supportage, s. m. Ensemble de supports em- 
ployés dans l'encastage des poteries. 
Terreautage, s. m. Act. de terreauter ;jard. 
Transplantage, s. m. Action de transplanter. 
Trejetage,sm.Act. de transvaser le verre fondu. 
Trematage, 8. m. Action de doubler les bancs 

da sable appelés trémats. 
Tricotage, 8. m. Action de tricoter. 
Tripotage, s.m. Mauvais mélange ; médisance. 
Tuyautage, s. m. Ensemble des tuyaux d'une 

machine ; action de tuyauter un col, etc. 
Valetage, 8. m. Servitude ; domesticité. 
Veltage, s. m. Mesure à la velte. 
Ventage, 8. m. Nettoyage des grains au moyen 

du vent. 
Zerotage, s. m. Fixation du zéro dans les ins- 

tuments de précision. 

trage 
Arbitrage, s. m. Jugement par arbitre. 
Calfeutrage, s. m. Action de calfeutrer. 
Geintrage,sm.Ensemble de cordages; t. de mar. 
Emmétrage,a. m. Action de mesurer au mètre. 
Entrage, s. m. Prise de possession ; o. m. 
Fenêtrage, s. m. Les fenêtres d'une maison. 
Feutrage, s. m. Action de feutrer le poil; etc. 
Filtrage, s. m. Action de filtrer une liqueur. 
Kilométrage, s. m. Action de kilométrer. 
Lustrage, s. m. Action de lustrer, de vernir. 
Métrage, 8. m. Action de mesurer par mètre. 
Outrage, s. m. Insulte * injure atroce. 
Outrage, pers. du v. Outrager. 
Peletrage, s. m. Fermeture de porte; inus. 
Plâtrage, s. m. Ouvrage en plâtre; t. de xnaç. 
Poutrage,s. m. Assemblage de poutres; charp. 
Rentrage,s.m. Action de rentrer; pop. 
Replâtrage, s. m. Mauvaise réparation. 
Sajpêtrage, s. m. Formation du salpêtre dans 

les nitrières artificielles.. 
Vitrage, s. m. Les vitres d'un bâtiment, etc. 

uage 
Gharruage, s. m. Etendue de terrain dont 

la culture peut se faire avec une seule charrue. 
Gocuage, s. m. Etat du cocu; fain. 
Ecobuage, 8. m. Action de peler un terrain. 
Gruage, s. m. Exploitation des bois. 
Mesuage, s. m. Logis ; hôtellerie ; v. m. 
Nuage, s. m. Amas de vapeurs dans l'air. 
Ponctuage, s.m. Action de ponctuer. 
Remuage, s. m. Action de remuer une chose. 
Ressuage s. m. Etat d'un corps qui ressue ; 

séparation de l'argent d'avec le cuivre. 
Ruage, s. m. Usage de la campagne ; c. m. 
Suage, s. m. Coût du suif; outil; humidité du 

bois lorsqu'il brûle, etc. 
Tua ge, s.m. Action de tuer des bêtes, etc; pop. 

vage 
▲breuvage, s. m. Action d'abreuver. 
Arrivage, s. m. Arrivée au port; t. de mar. 
Avivage, a. m. Façon du tain des glaces. 
Balivage,s.m.Choixdes baliveaux à conserver. 
Breuvage, a. m. Boisson. 
Gavage, s. m. Loyer d'une cave; fam. 
Ghevage, s. m. Droit sur les étrangers ; ant. 



Clivage, a. m. Action de cliver un cristal ; etc. 

Gouvage, s. m. Temps pendant lequel les oi- 
seaux de basse-cour couvent. 

Guvage, s. m. Action de cuver le vin ; etc. 

Délavage, a. m. Act. de délaver ; <• de peint. 

Dépavage, a. m. Action de dépaver. 

Elevage, a. m. Act. d'élever des animaux ; etc. 

Emnlavage, a. m. Act. d'emblaver ; t. d'agrie. 

Encuvage, s. m. Action de mettre en cuve. 

Esclavage, a. m. Servitude* état d'eselave. 

Estivage, a. m. Migration des troupeaux dans 
les montagnes pendant l'été • t. de coût. 

Lavage, a. m. Action de laver; breuvage aqueux. 

Lessivage, a. m. Action de lessiver; soa résultat 

Levage,a m. Elévation et pose d'une pier*e;ar«À. 

Mestivage, a. m. Droit sur la moisson ; ant. 

MéUvage, a. m. Droit sur le blé ; oaut. 

Pavage, a. m. Ouvrage du paveur. 

Raohevag#,sm. Act. de perfectionner use pièce. 

Ravage, a. m. Dégât avec violence ; dommage. 

Ravage, pers. du v. Ravager. 

Rivage, s.m. Bords de la mer, des fleuves, etc. 

Salvage. a. m. Droit sur les naufrages. 

Sauvage, a. a. Farouche ; non apprivoisé ; qui 
est désert; a. m. Sauvement ; mar. 

Servage, a. m. Etat du serf; esclavage; ant. 

Solivage, s.m. Placement des solives ; char p. 

Uvage, a. m. Bord de cuve. 

Veuvage, a. m. Etat de veufs ; fig. laolemeat. 
vrage 

Cuivrage, s. m. Action de cuivrer; t. d'art». 

Ouvrage, a. m. Produit du travail ; façon. 

Ouvrage, pers. du o. Ouvrager. 

Sevrage, s. m. Action de sevrer (un enfant). 
xage 

Fixage, a. m. Action de fixer; t. de met. 
yage 

Aloyage, a. ni. Mélange de métaux. 

Balayage,8.m. Act. de balayer, de chasser; fam. 

Broyage, s. m. Action de broyer, de piler. 

Corroyage, *. in. Art de préparer le cuir. 

Débrâyage,s.m. Act. de retirer le lie» unissant 
l'arbre moteur à un arbre secondaire ; méean» 

Désembrayage, a. m. Actio nd'isoler un organe 
en communication avec un moteur mécanique. 

Drayage, s. m. Action de d rayer les: peaux. 

Essayage, s. m. Action d'essayer (un habit). 

Essuyage, a. m. Action d'essuyer en frottant, 

Etayage, s. m. Action d'étayer un mur, etc. 

Fossoyage,s. m. Action, métier du fossoyeur. 

Langueyage, a. m. Action de langueyer. 

Louvoyage, s. m. Act. de louvoyer ; t. da mar. 

Métayage, a. m. Prix du bail à ferme. 

Monnayage, a, m. Fabrication de la monnaie. 

Quayage, s.m. Droit d'étalage sur un quai. 

Ravage, a. m. Action de rayer, de raturer. 

Rentrayage, am. Action de recoudre en dedans. 

Voyage, a. m. Chemin fait d'un lieu à un autre 
qui est éloigné * relation de voyageur. 

Voyage, pers. du o. Voyager. 
sage 

Bronzage, a. m. Action de bronzer. 
AGME.- 



Malagme, s. m. Sorte de cataplasme emollient. 

Aposphagnie, s. m. Ecoulement fétide; méd. 
Hyposphagme,s.m.Suffusion d'une humeur. 

Géphalophragme, a. m. Cloison qui divise 
intérieurement la tète des insectes. 

Diaphragme,s.m.Mu8clede la poitrine; anat. 

Enaophragme, s. m. Cloison qui sépare les 
endrochrèmes dans les algues articulées ; bot. 

Epiphragme, sm Membrane du péritoine; anat . 

Mésophragxne, a. m. Cloison intérieure du 
thorax des insectes. 

Phragme,s. m. Cloison transversale 4*unfpuii. 



AGNE-ÀGRE - 3S - 



AëUE 



Pelyphragme, «Qui a plusieurs cloisons; did. 

Prophragme, s. m. Cloison membraneuse qui 

chez les insectes sépare le thorax de l'abdomen. 

Nystagme, s. m. Clignotement spasmodique 

des paupières ; méd. 
Syntagme, s. m. Subdivision de la phalange 

grecque comprenant un carré de seize hommes 

de côté ; ant. 

-AGNE. 



Bagne, s. m. Prison des força f s. 

Cocagne, s. f. Pain de pastel ; fête publique 

(mal de cocagne) où Ton suspend les prix. 
Bcagne^s./ 1 - Portion d'un écheveau divisé; met. 
Kagne, a. m. Sorte dé pâte italienne. 

Pedagne.s. m. Marchepied sur lequel le forçat 
appuyait son pied en ramant. 

Pagne, a. f. Marais dan» une petite cavité au 
sommet d une montagne. 

Gagne, pers. du 0. Gagner. 

ttagagne, s. m. Fer aigre et cassant. 

Regagne, pers. du û. Regagner. 

Camagne, a. /. Nom des lits emboîtés autour 
du navire ; mar. 

Andriagne, s. m. Espèce d'animal fabuleux. 

Accompagne, pers.~du û. Accompagner. 

Alpagne. a. m. Quadrupède d'Amérique. 

Blanc-d'Espagne, a. m. Sorte de craie. 

Campagne,a./jLes champs; act. des troupes; 
année militaire ; (battre la) Déraisonner. 

Champagne, a. m. Vin renommé; géog. Con- 
trée de là France, capitale Troyes. 

Gharpagne, a. m. Morceau de bois en forme 
d'élupse pour transporter les pierres. 

Compagne, s. f. Qui accompagne; épousé, été. 

Pagne, s. f. Ceinture des peuples nus. 

Aragne, s. /. Bspèce d'araignée. 
■ Bouragne, a. f. Nasse d'osier pour* pêchéf . 
Caragne, a. f. Bspèce de résine d* Amérique. 
Gnaragne, a. f. Nom vulgaire du chara ; bot. 
Pourragne, a. m. Un des noms de l'asphodèle. 

Bretagne, é. f. Un des noms de l'effraie. 

Chartagne, a. f. Retranchement ; pràt. 
Stagne, a. 7. Femelle du bouquin • *ool. 
Montagne, s.f. Grëridèéminence de terre ou de 

roche ; ama# considérable ; etc. 
Tranchemontagne,s. m. Fanfaron; faux brave . 

Lavagne, a. f. Bspècéd'érdofsé. 
Lasagnes, ê. f. 61. Pâtes en rubans. 
-AGRE 



Agre, myth. Génie, fils d'Osirie et d'Iris. 
Bagre, a. m. Poisson du genre du «Hure. 
Blagre, a. m. Sorte de faucon d'Afrique. 

Podagre, a.é. Goutteux ; a. m. goutte aux pieds. 

Pndendagre, a. f. Parties génitales des deux 

sexes; toute espèce dé douleur à ces parties. 

Méléagre, Mytfc.Filslnînée, roi de Calydon. 
eut péri à l'expédition des Argonautes. 

Œgagré, a. m. Sorte de chèvre sauvage ; idôl. 

Ischiagre, a. /. Goutïëlrla hanche; méd. 
Myagre,a.m.Plantede la famille d es cruciferee*. 
Pec hya gro, a. f. Goutte au coude ; méd. 

Jagre, a. M. Sucre devin de palmier. 

Céphalagre^a. m. Sorte de mammifère; zooh 
Lagre, a. /. Feuille de verre; t. de verr. 
M entulagre, s. f. Etat convulsif dés muscle*. 
Pellagre, s.f. Maladie de la peau avec altération 
de la membrane muqueuse du canal digestif. 

Omagre, a. f. GoutteTPépâule'; méd. 

Gonagre, *. f. Goutte au genou ; méd. 



Onagre, a. m. Quadrupède; machine; milii. 
Siagonagre, a. f. Goutte à la bouche; méd. 
Synagre, s. m. Sorte de poisson. 

Pagre,am. Genre de poissons canthoptérygiens. 
Ghiragre, Goutte aux mains ; méd. 

Gleisagre, s. f. Gouttëâux clavicules ; méd. 
Rachisagre, a. f. Goutte à l'échiné ; méd. 
Sagre, s. m. Grand insecte coléoptère. 

Mélitagre, a. f. Dartrëcrustacée ; méd. 
Mentagre, a. /. Dartre au menton ; méd. 
Odontagre, s. f. Goutte aux dents. 
Ostagre, s.f. Pince propre à saisir les os ; chir. 
Tenontagre, s. f. Goutte aux tendrons; méd. 
Vagre, s.m. Gaulois dépossédé et fugitif; ant. 
Rhizagre, a. m. Instrument de dentiste. 
AGUE.- 



Bague, a. f. Anneau qu'on porte au doigt. 

Blague, a. f. Sac; poche à tabac; mensonge* 
vantene. ' 

Blague, pers. du v. Blaguer. 

Brague, a. /. Culotte ; caleçon ; cordage, etc. 
Gagne, a. f. Petit navîrëhollandaïs. 
Erucague, a. f. Plante qui croît dans les blés. 
Incague, pers. du 0. Incaguer. 

Dague, a. f. Epée large et courte ; poignard. 

Dague, pers. du v. Daguer. 

Indague, a. Mal vêtu ; sale ; déguenillé. 

Drague, s. f. Pelle recourbée ; marc d'orge. 
Drague, pers. du v. Draguer. 
Madrague, a. f. Pêcherie du thon. 
Porodrague,a. m. Genre de coquille univalve. 
Valdrague (en), loc. ado. En mauvais ordre. 
rtucilrague,à.a. S'est dit à tort pour nucifrage. 
Ossiirague, s. f. Un dés noms de l'orfraie. 
Grague, a. m. Sorte de râteau de pêcheur. 
Jague, s. m. Sorte de~palmier à* Amérique. 
Blague, pers. du 0. Élaguer. 
Lègue, s. f. Sillage du navire; t. de mar. 
Malague, s.m. Cataplasme émolient • méd. 
Schlague, a. f. Coup de baguettes qu'on donne 
aux soldats dans certains pays du nord. 

Madrenague, a. f. Toile à chaîne cfe coton. 
Pastenague, s. m. Poisson du genre dé la raie. 
Tintenague ou Toutenague, a. /. Sorte d'al- 
liage métallique d'étain et de bismuth. 
Visnague, a. m. Plante du genre ammi ; bot. 

îff 

Bouraaue, s. f. Nasse pour pécher. 
Nuragne, a. m. Nom donné à des édifices de 

forme conique en Sardaigne. 
Disparague, a. m. Sorte de plante. 

Bresague, a. f. Un des noms de la chouette. 

Btague,8./'.Act. de hisser la vergue; t. de mar. 
Itague, s. m. Manœuvre des cordages; mar. 
Panatague, s.f. Un des noms de la pariétaire. 
Spatague, a. m. Sorte de coquillage. 

Oréotrague, s. m. Sorte d'antilope du cap. 

Divague, pers. du û. Divaguer. 
Extravague, pets, du ô. ExtravaguéY. 
Gyrovague, a. m. Moine errant. 
Montivague, a-. Qui erre sur les montagnes. 
Noctivague, a. (Animal) qui marche la nuit. 
Vague, s. f. Flot; a. s. ni. Indéfini; inculte. 
Vaaue, pers. du 0. Vaguer. 
Vulgivague, a. Qui se livre à l'amour banal 
Prostituée ; coureuse. 



■appague, a. f. Sorte de plante graminée. 
Ealpague, a. /. Défaut de paiement ; fam. 



AI-AIGHE 



- 36 - AIDE-AIE 



AI. 



Al, pers. du o. Avoir; (ind. prés.). 
*Hai ! interj. Exclamation. 
Bai (cheval), a. De couleur rouge brun. 
Gabai, s. m. Sorte de poisson cyprin. 
Cantibai, s. m. Bois fendu ; charp. 

Déblai, 8m. Enlèvement de terre, décombres, etc. 
Remblai, s. m . Terre apportée sur une route, etc. 

Brai, s.m. Sorte 4e goudron pour calfater ; mar. 
Cambrai, s. m. Sorte de toile de lin estimée. 
Etambrai, s. m. Toile poissée pour écarter 
l'eau du mat d'un navire ; t. de mar. 

Ecrai, s. m. Milieu de lâraie faite par la charrue. 

Chai,*. m. Magasin au ras du sol servant de cave. 

Dal, 8. m. Titre honorifique au Japon. 

Déirai, 8. m. Paiement de la dépense. 
Ecofral, a. m. Table d'artisan. 
Frai, s. m. Altération par frottement; mon. œufs 
féconds; act. défrayer; poisson pour peupler. 

Gai, a. Joyeux; ado. interj. Gaiement. 
Papegai, s.m. Oiseau de bois; sorte perroquet. 

Glai, s. m. Ilot de glaieuls dans un étang. 

Tokai, s. m. Sorte de vin de Hongrie. 

Quai, a. m. Chaussée le long d'une rivière; etc. 

Balai, s. m. Instrument pour balayer. 
Bourdelai, s. m. Sorte de gros raisin. 
Délai, 8. m. Ajournement ; retardement. 
Lai, a. 8. Laïque; s. m. Sorte de poésie plaintive. 
Bêlai, s. m. Seconde eau passée sur les sables 

chargés de sel. 
Rubis-balai, s. m. Rubis couleur vin paillet. 
Virelai, a. m. Ancienne poésie française. 

Mai, s. m. Cinquième moii de l'année; arbre 

orné de rubans pendant les fêtes. 
Mi-mai, a. f. Moitié du mois de mai. 

Buserai, 8. m. Sorte d'oiseau. 
Garavanserai, 8. m. Hôtellerie des caravanes. 
Courrai, s. m. Mélange de suif, de soufre et 
de résine dont on enduit la carène des navires. 
Minerai, 8. m. Métal brut mêlé avec la terre. 
Serai, s. m. Lait caillé séparé du petit lait. 
Serai, l w pers. s. du o. Etre (temps futur). 

Essai, a. m. Expérience; première production; 
examen de l'or, etc. 

Etai, a. m. Bois pour soutenir ; céble, etc. 

Vrai, a. Véritable; sincère; qui est ce qu'il pa- 
raît être; ado. Vraiment ; 8. m. La vérité. 
(Voir av. e^eté) 



AIDE. 



Faible, a. Sans force; qui manque d'énergie; 
8. m. Défaut ; penchant dominant. 



(Voirèble) 
AICHE. 



Aiche, s.f. Nom des vers pour pécher à la ligne. 

Caiche, s. f. Sorte de petit bâtiment ; mar. 

Fraîche, a. Fem. de frais; s.f. Prairie donnant 
plus souvent que les autres de l'herbe fraîche. 

Laiohe, «/.Herbe graminée appelée aussi carex. 
Laisohes, s. f. pi. Armure secrète ; ant. 
Ouaiohe, s. m. Sillage; t. de mar. 

Quaiehe,8./'. Sorte de vaisseau à un pont ; mar. 

( Voir èche et eiche) 

AID. 



Laid, a. Désagréable à voir; difforme; fig. Con- 
traire à la bienséance, au devoir, etc. 

Plaid, s. m. Manteau écossais; plaidoyer; débat ; 
pi. L'audience ; peu us. o. m. 

(Voir les mots en ait) 



Aide, 8. /. Secours ; s. m. Celui qui aide. 
Aide, s.f. Succursale; pi Subsides. 
Aide, pers, du o. Aider. 
Laide, a. Féminin de laid. 
Plaide, pers. du o. Plaider. 
Replaide, pers. du o. Replaider. 
Raide, a Très tendu ; fig. Inflexible. 
(Voir les mots en ède) 
AIE. 



Aïe ou Haie, interj. Pour se plaindre. 
Isaïe,Just.Le premier des quatre grands prophè- 
tes juifs scié en deux par ordre de Manassé. 
Ebahie, part. fém. du o. Ebahir. 
Envahie, part. fém. du o. Envahir. 
Trahie, part. fem. du o. Trahir. 
( Voir le et ye) 
AIE. 



Aie, pers. du o. Avoir (temps impérat.) 
*Haie,8./.Clôture de ronces, de branchages, etc. 

Baie, s. f. Petit golfe -"ouverture de porte ; fruit 

charnu de divers arbustes ; tromperie ; o. m. 
Bombaie, s. f. Salutation indienne. 

Tremblaie, 8. f. Plant de trembles. 

Braie,8./.Linge; culottëjmurde retranchement. 
Fausse-Braie, s. f. Deuxième enceinte ; fort. 

Claie, 8. /".Tissus d'osier; claire-voie; treillage 

Craie, s. f Pierre tendre calcaire et blanche. 

Amandaie, s. f. Lieu planté d'amandiers. 

Coudraie, 8. f. Lieu planté de coudriers. 

Effraie, pers. du o. Effrayer. 

Effraie, s. f. Un des noms de la chouette. 

Orfraie, sJf. Oiseau de proie nocturne. 

Gaie, a. Fém. de gai. 
Pagaie, s. f. Rame de pirogue indienne. 
Zagaie, 8. f. Javelot des sauvages. 
Glaie, a. f. Voûte du four de verrerie. 
Boulaie, s. f. Lieu planté de bouleaux. 
Foutelaie, s. f Lieu planté de fouteaux. 
Laie, s. f Femelle du sanglier ; sentier de forêt. 
Prunelaie, s. f. Lieu planté de pruneliers. 
Saulaie, s. f. Lieu planté de saules. 

Maie, 8. f. Pétrin; sortêd'outil; huche au pain. 
Ormaie, s. f. Lieu planté d'ormes. 

Aunaie, 8. f. Lieu planté d'aunes. 
Cannaie, s. f. Lieu planté de cannes. 
Chênaie, s.t Lieu planté de chênes. 
Epinaie, s. f. Lieu planté d'épines. 
Fausse-Monnaie, s. f. Monnaie contrefaite. 
Frênaie, s. f. Lieu planté de frênes. 
Monnaie, s. f. Pièce de métal pour le commerce ; 

lieu où elle se fabrique; petites espèces; etc. 
Platanaie, s. f. Lieu planté de platanes. 
Vernaie, s. f. Lieu planté d'aunes. 
Plaie, 8. /. Blessure ; cicatrice ; fig. fléau. 

Châtaigneraie, s. f. Plant de chàtaigners. 
Fougeraie, s. f. Lieu où croit la fougère. 
Noiseraie, s. t. Lieu planté de noyers. 
Oseraie, s. f. Lieu planté d'osiers. 
Peupleraie, a. f. Lieu planté de peupliers. 
Pommeraie, s. /".Lieu planté de pommiers. 
Raie, s.f. Trait; ligne; sorte de poisson plat. 
Ronceraie, 8. f. Lieu rempli de ronces. 
Roseraie, s. f. Lieu planté de roseaux. 

Cerisaie, 8. /. Lieu planté de cerisiers. 
Fraisaie, s. f. Sorte d'oiseau nocturne. 
Buissaie, s.f. Lieu planté de buis. 
Carsaie, 8. f. Sorte d'étoffe. 
'Houssaie, s. f. Lieu où croit le houx. 
1 Saie, 8./". Ane. vêtement; serge; brosse d'orfèvre. 



AIGNE-AIGRE - 37 - AIL-AILE 



Saussaie, a. f. Lieu planté de saules. 

Demi-Futaie, a. f. Forêt de 40 à 60 ans. 
Etale, a. f. Petit chevron; char p. 
Futaie, 8. f. Bois de grands arbres. 
'Haute- Futaie, s.f. Bois dans sa hauteur. 
Taie, s/". Enveloppe d'oreiller; Pellicule à l'œil,etc. 

'Hétraie s. f. Lieu planté de hêtres. 
Ivraie, s. /".Mauvaise herbe; fig. Les méchants. 
Rouvraie, a. f. Plant de rouvres. 
▼raie, a. Fém. de vrai. 

(Voir aye, eie et eye) 
AIGLE. 



Aigle,a.m.Grand oiseau; fig. Esprit supérieur; 

s. f. Femelle de l'aigle ; enseigne militaire. 

( Voir ègle et eigle) 

AIGNE. — — — 

Baigne, pers. du v. Baigner. 

Craigne, pers. du 0. Craindre. 
Ecraignes,*./. pi. Veilles de village; fam.o.m. 

Bourdaigne,^./'. Arbrisseau à écorce purgative. 
Daigne, pers. au v. Daigner. 
Dédaigne, pers. du c. Dédaigner. 

Bréhaigne, s. f. Femelle stérile. 

Sphaigne, s. m. Genre de mousse ; bot. 

Aplaigne, pers. du v. Aplaigner. 
Complaigne, pers. du v. Gomplaindre. 
Eplaigne, pers. du 0, Eplaigner. 
Plaigne, pers. du 0. Plaindre. 

Araigne. s. f. Filet pour les oiseaux. 
Coraignes, s. f. pi. Boules de pastel. 
Musaraigne, a. Y. Forte de quadrupède. 
Varaigne, s. f. Ecluse, ouverture par laquelle 
la mer entre dans un marais salant. 

Dessaigne, pers. du~ Dessaigner. 
Ressaigne, pers. du v. Ressaigner. 
Saigne, pers. du v. Saigner. 

Châtaigne, s. f. FruiTdu chàtaigner. 

Contraigne, pers. du c. Contraindre. 
( Voir ègne et elgne) 
AIGRE. 



Aigre» a. s. m. Acide ; désagréable ; fig. Rude ; 
fâcheux. 

M aigre,a.Sans graisse; aride; s. m. Chair sans 
graisse; le poisson, les légumes, etc.; fig. Sans 
valeur. 

Charnaigre,4.m. Espèce de chien métis; sool. 
Pisse- Vinaigre, s. m. Avare ; fam. 
Vinaigre, s. m. Vin que l'on a rendu aigre. 

Besaigre, a. Se dit du vin qui aigrit. 
Stapnisaigre, s. f. Plante appelée vulgaire- 
ment herbe aux poux ; bot. 

Vaigresj s. f. pi. Lambris ; t. de mar. 
Vaigre, pers. s. duv. Vaigrer. 
(Voir egre) 
AIL, 



Ail, a. m. Espèce d'oignon pour, assaisonner. 

Bail, s. m. Contrat de louage ; au pi. Des baux. 
Sous-Bail, s. m. Cession d'une partie de bail. 

Brail, s. m. Piège pour les oiseaux ; t. de chas. 

Bercail, s. m. Bergerie; fig. Gironde l'église. 

Chail,s.m.Un des noms de la pierre meulière. 

Badail, s. m. Filet de pèche; t. de mar. 
Dail, s. m. Nom vulgaire des moules qui ha- 
bitent l'intérieur des pierres; petite faulx; o.m. 

Aiguail^s.m.Rosée qui demeure sur les feuilles. 

Camail,0.m. Collet ou manteau d'ecclésiastique. 



Email, s. m. Matière vitreuse que l'on applique 
à l'aide du feu sur les bijoux ; superficie lui- 
sante des dents; variété des fleurs, etc. 

Fermail, a.m. Agrafe* fermoir de livre; crochet. 

Mail, s. m. Jeu* maillet; allée garnie d'arbres. 

Plumail, s. m. Houssoir de plumes. 

Sommail, a. m. Terrain élevé sous l'eau. 

Tramail, s. m. Filet formé de trois réseaux. 

Tremail, s. m. Sorte de filet. 

EncornaiM. m.Troûde rouet de poulie. 
Gouvernail, s. m. Timon des navires; fig. Di- 
rection, conduite, etc. 

Jouail, 8. m. Pièce dë~bois placée au bout de 
la verge de l'ancre; mar. 

Tampail, a. m. Fermeture en bois qui sert de 
toit à la sentinelle de la trompe ; t. de métal. 

Aspirail, a. m. Ouverture dans un poêle pour 

le passage de l'air. 
Burail, 3. m. Sorte d'étoffe de laine. 
Caravansérail. a. m. Hôtellerie des caravanes. 
Corail, s. m. Polypier du plus beau rouge. 
Rail, s. m. Barre ae fer où roulent les roues des 

locomotives, des wagons ; etc. 
Sérail, a. m. Palais du Grand Turc; harem. 
Soupirail, a. m. Ouverture pour aérer. 

Avant-Portail, a. m. Premier portail. 

Batail, a. m. Battant de cloche; t. de blas. 

Bétail, s. m. Troupeau de bêtes à cornes. 

Détail, a. m. Récit; circonstance; vente par pe- 
tites quantités; (en) loc. ado. Partie par partie. 

Epouvantail, s. m. Haillon pour effrayer les 
oiseaux ; fig. Chose qui fait peur. 

Eventail, s. m. Instrument pour s'éventer. 

Métail, s. m. Matière, composition métallique. 

Pétail, s. m. Sorte de dard à grosse tète. 

Pintail, s. m. Sorte de faisan de mer. 

Pontail, 8. m. Nom vulgaire du canard. 

Portail, a. m. Entrée principale d'un édifice. 

Vantail, s. m. Battant d'une porte; volet, etc. 

Ventail, a. m. Partie d'un casque. 

Poitrail, a. m. La poitrine du cheval; poutre. 
Vitrail, a. m. Grande fenêtre d'église, etc. 

Travail,». m. Peine gu'on prend pour faire une 
chose ; ouvrage fait où à faire ; pi. Travaux ; 
machine de maréchal pour ferrer les chevaux ; 
pi. Travails. 

Borosail, a. m. Maladie des Africains. 
Mezail, a. m. Le devant du heaume. 
AILE. 



Aile, a. f. Membre de volatile; fig. Protection. 
Aile (Bierre), a. s. Bierresans houblon. 

Baile, a. m. Juge royal ; jurisp. anc. 

Bout-d'aile, a. m. Plume à écrire* fam. 
Tire-d'aile, s. m. Battement d'aile précipité; 
(à tire-d'aile) loc.ado. Le plus vite possible. 

Rouge-Aile, a. m. Mauvis ou grive. 
Sous- Aile, a. f. Bas côté d'église; arch. 
(voir ayle et ele) 

AILLE. 



Aille, pers. du v. Aller. 

Baille, a. f. Espèce de baquet. 

Baille, pers. du 0. Bailler. 

Entre-baille, pers. du v. Entre-bailler. 

Rebaille, pers. du 0. rebailler. 
blaille 

Noblaille,a. f. S'emploie quelque fois lorsqi 
veut parler de la noblesse* on dit par ex 
pie : il fréquente la noblaille ; fam. 
braille 

Braille, a. f. Pelle pour remuer les harengs, 

Braille, pers. du 0. Brailler. 



AILLE 



— 38 — 



AILLE 



Débraille, pets, du a. Débrailler. 

caille 
Blocaille, s,f. Menu moellon; maç. 
Bucaille, s.f. Blé sarrazin; t. de eout: 
Caille, 8. f. Oiseau de passage. 
Caille, vers, du 0. Cailler. 
Garcaille, pers. du 0. Ca résilier. 
Chocaille, pers. du 0. Ghocailler. 
Clincallle, s. f. Ustensiles de fer ; fam. 
Gontre-Ecaille, s. f. Deuxième écaille. 
Couroaille, pers. du 0. Courcailler. 
Ecaille, s. f. Coque des poissons, destestacés. 
Ecaille, pers. du 0. Ecailler. 
Froeaille, s. f. Genre de froque de moine. 
Monacaille, s. f. Les moines; irôn. 
Passacaille, s. f. Chaconne ; ancienne danse ; 

ruban pour soutenir le manchon. 
QuincaiHe, «./.Toutes sorte d'ustensiles de fer, 

de enivre ; etc. ; petite monnaie. 
Racaille, s. f. Populace; rebut; fatn. 
Rocaille, s. f. Cailloux : coquillagea'incrustés. 

caille 
Fiançailles, ». f. p(. Promesse de mariage. 
Foneâdlles, ê. f. pi. Le fond d'un lit. 

chaille 
Blanchaille, s. f. Fretin ou menu poisson. 
Chaille, s. f. Nom de la camomille romaine. 

Graille, pers. du 0. Crailler. 
daille 

Accordaillea, s. f. pi. Fiançailles; pop. 

Bordedlle, pers. du 9. Bordailier. 

GrépodaiUe, s. f. Sorte de crêpe délié et clair. 

Daille, s. f. Espèce de faulx. 

Godaille, s. f. Ivrognerie • 0. m. 

Godaille, pers. du 0. Godailler. 

Maraud aille, s. f. Troupe de marauds ; fam. 

Médaille, ». f. Pièce de métal frappée en mé- 
moire d'uee action mémorable ; plaque. 

Médaille, pers. du 0. Médailler. 

MerdaiHe, s. f. Racaille; t. de mép. 

Paysandaille.ay. Les paysans; tas de paysan». 

Pendaille, s. f. Ramassis de gens qur mérite- 
raient d'être pendus; fam. 

Plaidaille, pers. du 0. Ptaidailler. 

Ribaudaille, s. f. S'est dit pour soldatesque; 
flff. Canaille. 

Tondaille, s. f. La laine cfu'on obtient en ton- 
dant les moutons, etc. 

Truandaille, s.f. Collection de truandé ; pop. 

Verdaille, a. f. Espèce de cépage ; merlot. 
draille 

Draille, s. f. Cordage tendu dans la direction 
des étais. 

faille 

Défaille, pers. du 0. Défaillir. 

Faille, s. f. Interruption de filon; sorte <f étoffe. 

Faille, pers. des 0. Faloif et faillir. 
aeadUe 

Mangeaille, s. f. Nourriture; fatn. 

Rongeaille, pers. du tr. Ronge ailler. 
gaille 

Gogaille, a*, f. Repas joyeux ; fam. 

Ijongailles,*. f. pi. Pièces qui font la longueur 
d'un tonneau 

graille 

Graille, s. f. Nom vulgaire de la corbine. 

Graille, pers. du 0. Grailler. 

Négraille, s. f. La race des* nègres étf générai. 
laiHe 

Criaille, pers. du 0*. Criailler. 

Piaille, per». du 0. Piailler. 

Triaille, s. f. Cartes inférieures; t. de jeu. 
laUle 

Poulaille, s. f. Totalité de la volaille réunie 
dans une basse-cour. 

Volaille, s. f. Oiseaux de basse-côuf. 



Aaille 

Aumailles,*./'. pi. Se disait des bêtes à cornes. 

Chamaille, pers. du 0. Chamailler. 

Cotte de mailles, s.f. Chemise de mailles de fer. 

Coumaille. a. /. Roche des mines dans les- 
quelles la nouille est divisée. 

Démaille, pers. du 0. Démailler. 

Emaille, pers, du 0". Emailler. 

Fesse-Maille, s. m. Liardeur; avare, etc. mép. 

Limaille ,8/". Ce qu'enlève la lime d'un métal, etc. 

Maille^./". Anneau de tissus;annelet de ferjtaohe. 

Maille, pers. du 0. Mailler. 

Marmaille, s.f. Troupe de petits enfants; fam. 

Pinoe-Maille, s,, ni. Avare ; fam. 

Pommaille, s. f. Fruit mauvais, de rebut; fetm. 

Remmaille, vers, du 0. Remmailler. 

Rimaille, s. f. Mauvaise poésie; fam. iron. 

Rimaille, pers. du 0. Rimailler. 

Ronce-Maille,9m.Un avare;un vilain; un ladre. 

Ronge-Maille,a.m.NomqueFondonne aux raté. 

Semaflle, s. f. Action de semer; grains semée. 
mille 

Canaille,/?/'. Vile populace; personne méprisable. 

GharbonnaiUe, a. f. Composé de sable, <T ar- 
gile et de charbon. 

Cochonnaille, s. f.Se dit de la viande de porc. 

Golonaille, s.f. Montant; brin d'osier* plus gros 
que les autres ; t. de vannier. 

Coquinaille, s. /.Troupe de coquine; pop. 

Corneille, s. f. Rapures de cornes employées 
comme engrais. 

Cornaille. pers. du 0. Corna il 1er. 

Gréponaille, a. /. Sorte de crêpe fort éétié. 

Encanaille, pers. du 0. Encanailler. 

Encornaille. pers. du 0. Encornailler. 

Grenaille, s./". Métal en grains; rebut degraîns. 

Grenaille, pers. du 0. Grenailler. 

Moinaille, s. f. Les moines; iron. 

Penaille, s. f. Lea moines; iron. 

Poissonnaille, s. f. Fretin; fam. 

Quenaille,*./. Ancienne forme du mot canaille. 

Sonnaille, s. f. Clochette au cou des animaux. 

Sonnaille, pers. du 0. Sonnailler. 

Tenaille, s. f. Instrument en fer pour saisir; 
espèce d'ouvrage de fortification; mil. 

Tenaille, pers. du 0. Tenailler. 

Tonaille, s. f. Partie d'échafaud de pécheur 
au bord de la mer. 

Tournaille, pers. du t. Tournailler. 

Vernaille, s.f. Nom donné aux trois gemmés 
les plus précieuses (saphir, rubis, topaâé.) 
oallle 

Coaille, s. f. Laine grossière; t. dé iftft. 

Quoaille,*. f. Mauvaise laine; celle délai queue. 
ouaille 

Brouaillea, s. f. pi. Intestins d'oiseaux. 

Ecouailles,8./.pZ.Lainedela cuisse des moutons. 

Ensouaille, s. f. Petite corde du gouvernail. 

Fouaille, pers. du &. Fouailler. 

Ouaille, s. f. Brebis; 0. m. Se dit d'un chrétien" 
par rapport à son supérieur spirituel. 

Tonaille, a. f. Linge sur un rouleau pour es- 
suyer les mains. 

paille 

Courte-paille, a. f. Manière de tirer au sort 
avec des pailles inégales; fam. 

Dépallle, pers. du t. Dépailler. 

Empaille, pers. du 0, Empailler. 

Epaille, pers. du 0. Epailler. 

Gratte-paille,s.m. Nom vulffairede là fauvette. 

* Hache-palUe, s. m. Instrument pourhacberte 

paille destinée aux bestiaux ; etc. 

• Harpaille, pers. du 0. Herpaillef. 
Herpaille, 3. /. Troupe de cerfs ; t. de oen. 
Paille, «/.Tuyau de blé, d'orge, de seigle, etc ; 

défaut de métal, de pierre précieuse*, etc. 



AILLE 



-Ô9- AIM-AIN 



Rempaille, sers, du v. Rempailler. 
Ripaille, s. f. Grande chère; fam. 
Tire-paille, s. m. Nom donné à l'ambre jaune. 
Tripaille, s. f. Les tripes des animaux; pop. 

phaille 
Fhilosophaille, s. /.Les philosophes; iron. 
Pkiloeephaille, pers. du v. Philosophailler. 

quaille 
Antiquaille, s.f. Chose vieille, de peu de valeur. 
Quaille, pers. du o. Quartier. 

raille 
Déraille, pers. du, v. Dérailler. 
Braille, pers. du 0. Brailler. 
Ferraille, s.f. Vieux morceaux de fer usée, etc. 
Ferraille, pers. du v. Ferrailler. 
Funérailles, s. f.pl. Obsèques et cérémonies 

qui se font aux enterrements. 
* Houraille, pers. du c. Hourailler, 
Morailles. s.f. pi. Tenailles pour serrer le nez 

du cheval pour le ferrer, etc. 
Moraille, pers. du 0. Morailler. 
Muraille, a. /.Mur; solde mine de charbon, etc. 
Pierraille, s. f. Quantité de petites pierres. 
Raille, s. f. Planche de saunier. 
Raille, pers. du v. Railler. 
Terraille, s. f. Poterie: vaisselle, etc; fam. 
Tiraille, pers. du 0. Tirailler. 
Touraille, s. f. Etuve de brasseur. 

saille, doux 
AmbresaiUes, 5. f.pl- Le mvrtille en Suisse. 
Bisaille, s. f. Farine de dernière qualité. 
Cisailles, s. f. pi. Sorte de gros ciseaux. 
Cisaille.jpir*. du 9. Cisailler, 
Epousailles, s, f.pl. Mariage; fam. 
Grisaille, s. f. Peinture grise à deux tons. 
Grisaille, pers. du v. Qrisailler. 
GueusaiUe,8./ > .Troupe de gueux; canaille; pop. 
Gueusaille, pers. au 0. Gueusailler. 
M enuisaiUe, s. f. Bois trop menu pour entrer 

en compte; petit plomb à tirer; *. de chasse. 
Représaille, s. f. Vengeance (user de repré- 
sailles) : repousser une injure par une autre. 
Représaille, pers. du v. Keprésailler. 
Taniisaille, s. f. Passage du gouvernail; mar. 
Trésaille, s. f. Pièce qui soutient les ridelles 

d'un chariot. 

saille, dur 
Broussailles, s.f. pi. Ronces; .épines; arbustes 

qui croissent dans les forêts* 
Casa aille, s. f. Première façon à la terre. 
Roussaille, s. f. Fretin; blanchaille de rivière. 
Saille, pers. du c. Saillir. 
Tansaille l a./ > .Graines qu'on sème au printemps. 
Tressaille, pers. du 0. Tressaillir. 
Tressaille, s. f. Pièce de tombereau. 

taille 
Avitaille, pers. du v. Avitailler. 
Basse-taille, s. f. Voix, chant entre la taille 

et la basse ; mus. Bas-relief. 
Bataille^./. Combat général: mil. Jeu de cartes. 
Bataille, pers. du v. Batailler. 
Bretaille, pers. du 0. Bretailler. ■ 
Gontailles, s. f. pi. (Soies.) Bourre; t. de met. 
Contre-Taille, s. f. Deuxième taille; graa. 
Gourtaille, s. f. Se dit d'une épingle manquée. 
Détaille, pers. du c. Détailler. 
Diaputallle, pers. du 0. Disputailler. 
Enfutaille, pers. du v. Bnfutailler. 
Entaille, s. f. Coupure ; coche dans le bois, 
Entaille, pers. du c. Entailler. 
Entretaille, s. f. Pas de danse; taille légère, 



Fagotaille, s.f. Fagots ; menu bois; etc.; fam. 
Futaille, s.f. Tonneau pour le vin, etc. 
* Haute-Taille, s. f. Voix moyenne ; t. de mus. 
fetaille, *• f- Pierre dure gravée en creux (le 
contraire du camée). 



Mortaille, s, f. Droit seigneurial à l'héritage 
d'un serf mort sans héritiers; ant. 

Pretintaille,* /. Ornements de toilette en décou- 
pure; légers accessoires, etc.; fam. 

Ravitaille, pers. du 0. Ravitailler. 

Retaille, s. f. Partie retranchée en façonnant. 

Retaille, pers. du v. Retailler. 

Routaille, pers. du v. RouUiller. 

Taille, s. f. Manière de tailler; lithotomie; sta- 
ture du corps ; bâton pour marquer des four- 
nitures; ancien impôt* t. de jeu et de mus. 

Taille, pers. du c. Tailler. 

Valetaille, s. f. Les valets; t. de mép. 

Vitaille, s. f. vivres; victuaille; cm. 
traiUe 

Bélitraille, s. f Troupe de bélitres, de gueux. 

Entrailles,*./ .pl.Les intestins; fig. Sensibilité ; 
affection ; tendresse ; lieu profond ; etc. 

Mitraille, s. f. Ferraille; balle de fer mêlée de 
ferrailleaonton charge le canon; basse-monnaie. 

Mitraille, pers. du 0. Mitrailler. 

Prétraille, s. f. Les ecclésiastiques; t. de mép. 

Titraille, s. t. Les gens titrés; les titres; iron. 

TraiUe, s. /".Corde du bac ; sorte de bac. 

TrentraiUe, s.f. Fil passé à travers les mailles 
d'un filet pour le consolider. 
uaiUe 

Estuaille ou Etuaille, s. f. Magasin à sel, 

* Huaille, s. f. Canaille; cohue, etc. ; fam. 

Menuaille, s. f. Quantité de petites choses. 

Victuaille, s. f. Vivres • provisions de bouche. 
vaille 

Grevaille, s.f. Repas où l'on mange trop; pop. 

Ecrivaille, pers. du o. Ecrivailler. 

RelevaiUes, s. f. pi. Bénédiction, cérémonie 
après les couches d'une femme. 

Travaille, pers. du 0. Travailler. 

Trouvaille, s. f. Chose trouvée ; fam. 

Vaille, pers. du 0. Valoir. 

Vaille que vaille, loc. ado. Atout hasard, n'im- 
porte quelle que soit la valeur de la chose ; fam. 
vraille 

Gouvraille, s. f. Se dit pour semaille dans quel- 
ques départements. 

saille 

Gazaille, s. f. Louage de bestiaux; t. de coût. 



* Haizn, s. m. Hameçon ; crochet d'hameçon. 

Daim, s. m, Bête fauve plus petite que le cerf. 

Reclaim, s. m. Amende frappant le débiteur 
retardataire; * k de coût. 

Abat-Faim, s. m, Grosse pièce de viande, etc. 
Faim. s. f. Besoin et désir de manger. 
Malelaim, a. f. Faim cruelle; fam. 
Meurt-de-iaim, s. m. Malheureux ; t. de mép. 

Essaim, s. m. Volée d'abeilles; ftg. multitude. 

Etalm, s. m. Partie la plus fine de la laine. 
( Voir ain, ein, en, et in\ 

■ m, ■ , , AIME. ■ 

Aime, pers. du 9. Aimer. 
Désaune, pers. du 0. Désaimer. 
Essaime, pers, du 0. Essaimer. 
(Voir eime et ème) 
AIN 



Ain ou Hain, s. m. Sorte de hameçon. 

bain 
Aubain, s. m. Etranger qui n'est j>ajs natura- 
lisé dans le pays qu'il habite; jurisp. 
Bain, s. m. Eau où l'on se baigne. 
Suburbain, a. s, (Habitant) de faubourg. 
Thébain, a. Qui appartient k Thèbes. 
Urbain, a. De ville: de la ville. 

blain 
Blain, géog. Chef-lieu de canton (Loire»Infé*). 



AIN 



40 — 



AIN 



cain 

Africain, a. a. Qui est de l'Afrique. 

Américain, a. a. qui est de l'Amérique. 

Anti-Républicain, a. s. Adversaire de la Ré- 
publique. 

Armoricain, a. 8. Qui est de l'Armorique. 

Dominicain, s. m. Religieux prêcheur. 

Franciscain, 8. m. Religieux de l'Ordre de 
Saint-François d'Assise. 

Marocain, a. s. Qui est du Maroc. 

Mexicain, a. a. Qui est du Mexique. 

Publicain, s. m. Fermier des deniers publics 
chez les romains ; ant. Traitant. 

Villicain, a. s. Concierge ; ant. Paysan. 

Vulcain, myth. Fils de Jupiter et de Junon ; dieu 
du feu et des arts qui s'exercent à l'aide du fer. 
gain 

Tierçain, 8. m. Espèce de tonneau. 
chain 

Nonchain, 8. m. Variété de poire d'automne. 

Prochain, a.s. m. Proche; son semblable. 
clain 

Glain, 8. m. Biseau que le tonnelier forme sur 
l'épaisseur de chaque douve. 
crain 

Grain, a. m. Fissures dans les ruines; sépara- 
tion des couches de houille. 
dain 

Andain, a. m. Ce qu'on fauche d'un coup. 

Dédain, a. m. Mépris exprimé par l'air, le ton. 

Jourdain, géog. Rivière en Palestine. 

Mondain, a, s. Qui sent le monde; du monde. 

Ridain, a.m. Rides du sol que l'on trouve au fond 
de la mer. 

Soudain, a. Subit; ado. Aussitôt. 

Ultramondain, a. 8. Au delà du monde. 
drain 

Drain, a. m. Conduit d'épuisement des eaux. 

Mondrain, s. m. Monticule de sable; mar. 
train 

Refrain, a. m. Répétition de mots après chaque 
couplet d'une chanson ; retour des vagues; mar. 
gain 

Gain, a. m. Profit; succès; avantage ; bénéfice. 

Regain, s. m. Deuxième foin; t. aagric. 
Grain 

Gograin, s. m. Grain à la filière; t. de met. 

Engrain, a. m. Biseau à la face inférieure d'une 
meule tournante. 

Grain,s.m.Fruit et semence des.blés, etc.; par- 
celle-poids; averse; coup de vent; mar. 

Ingrain, a. m, Nom vulgaire de l'épeautre; bot. 

Benegrain. a. m. Nom vulgaire du fenugrec. 

Stil de grain, s. m. Couleur jaune pour peindre. 
lain 

Aquitain, a. Qui est de couleur fauve ou brun. 

Arehivilain. a. Très vilain; fam. 

Archiehâpelain, a. m. Grand aumônier sous 
les rois des premières races. 

Chapelain, a. m. Qui dessert une chapelle. 

Châtelain,* m. Justicier; seigneur d'un château. 

Parabolain, 8. m. Clerc qui secourait les pesti- 
férés; gladiateur hardi ; ant. 

Pelain, a. m. Sorte de satin de la Chine. 

Poulain, a. m. Jeune cheval ; outil de tonnelier. 

Vilain, a. Désagréable: qui déplaît à la vue ; 
méchant; avare; a. m. Paysan; roturier; P.m. 
main 

Adimain, a. m. Sorte de brebis d'Afrique. 

Appui-Main, a. m. Baguette de peintre. 

Après-Demain, ado. Le deuxième jour après. 

Arrière-Main, a. m. Le revers de la main. 

Avant-Main, a. m. coup de battoir; poitrail. 

Baisemain, a. m. Hommage du vassal à son 
seigneur; pi. Compliments; civilités ; etc. 

Bonne-Main, a. f. Synonyme de pourboire. 



Cache-Main,sm. Gant pour garantir lamain: met 
Conforte-Main, s. m. Lettres de chancellerie 

pour rendre la saisie authentique; féod. 
Demain, s. m. Le jour d'après celui-ci. 
Double-main, a. m. Mécanisme d'orgue. 
Entre-main ,sm. U q desdiapasonsde la musette. 
Essuie- Main,s m. Linge pour essuyer les mains. 
Gallo-Romain, a. Qui appartient à la fois aux 

Gaulois et aux Romains. 
Garde-Main, a. m. Papier qui couvre l'ou- 
vrage du brodeur. 
Germain, a. Se dit de cousins issus de deux 

frères ou sœurs ; qui est de la Germanie. 
Gros-Romain, a. m. Caractère d'imprimerie. 
Humain, a. De l'homme; bon; a. m. homme. 
Inhumain, a. a. Cruel; méchant ; sans pitié. 
Lave-Main, a. m. Lavoir pour les mains. 
Lendemain,a./n.Lejouraprèscelui où l'on parle. 
Parmain, a. m. Pierre tendre à grain très tin. 
Petit-Romain, a. m. Caractère d'imprimerie. 
Préi^niain,aQuiaprécédéletemp8deskomains. 
Romain, a. s.ue Home; des Romains; a. m. 

Caractère perpendiculaire; imp. 
Saint-Germain, a. m. Sorte de poire. 
Surhumain, a. Qui est au-dessus de l'humain. 
Surlendemain, a. m. Jour après le lendemain. 

nain 
Denain, géog. Ville du département du Nord; 

Victoire de V Mars sur le prince Eugène; 1712. 
Denaing, a. m. Sorte de monnaie russe. 
Nain, a. s. Qui est de très petite taille. 
Nonain, s. f. Religieuse; fam. 

pain [géant. 

Gompain, Copain, a. m. Camarade; co-parta- 
Gâgne-Pain, a. m .Rémouleur; fam. ce qui fait 

gagner la vie à quelqu'un. 
Masse-Pain, a. m. Sorte de pâtisserie. 
Pain, s. m. Aliment de farine pétrie et cuite au 

four; choses en masses; etc. 
Parpaing, a. m. Pierre angulaire; maç. 
Pleure-Pain, a. m. Avare qui se plaint toujours, 

plain 
Mort-Plain, a. m. Préparation à la chaux pour 

y tremper les peaux ; mégis. 
Plain, a. Uni ; plat ; a. m. Cuve ; chaux; etc. 
Terre-Plain, 8. m. Amas de terre aplati; fortif. 

quain 
Bisquain, a. m. Peau de mouton préparée et 

garnie de sa laine. 
Gincruain, 8. m. Ordre de bataille d'une armée 

en cinq masses; ant. 
Urquain, 8. m. Instrument de potier. 

rain 
Acérain, a. Qui tient de la nature de l'acier. 
Airain, a. m. Cuivre mélangé d'étain. 
Alibiforain. a. m. Mauvaise défaite et propos 

étranger à la chose dont on parle; o. m. 
Contemporain, a.Qui est du même temps. 
Gurain, a. f. Incrustation au fond des poêles. 
Forain, a. a. (Marchand) du dehors. 
Lorrain, a. a. Qui est de la Lorraine. 
Merrain, s. m. Bois de chêne refendu; lige des 

andouillers du bois du cerf; t. de cen. 
Nourrain, a. m. Alevin; menu poisson. 
Parrain, a. m. Celui qui tient un enfant sur les 

fonds baptismaux. 
Rain, s.m. Lisière d'un bois; t^de coût. 
Riverain, a. a. Qui demeure le long d'une ri- 
vière, d'un bois, etc. 
Souterrain, s.m. Cavité sous terre ; a. Qui est 

sous terre. 
Souverain, a. Suprême; parfait; excellent; 

s. m. Celui qui a rautorité suprême. 
Sfcerain, a. a. Seigneur dontd autres relèvent. 
Terrain, a. m. Espace de terre. 
Verrain,s.m.Appareil pour lever les fardeaux. 



AIN 



— 41 — 



AINE 



i, doux 

Archidiocésain,a.Quidépendd'unarchevèque. 

Diocésain, a. Qui est du diocèse. 

Fusain,s.m. Arbrisseau des haies; crayon; etc. 

Plaquesain, s. m. Kcuelle de plomb. 

Staphiflain, s. m. Substance extraite du sta- 
phisaigre. 

Toulousain, a. s. Qui est de Toulouse. 
sain, dur 

Cahorsain, a. s. Qui est de Cahors. 

Ecossain, s. a. Grain de froment auquel la 
balle reste attachée après le battage. 

Malsain, a. Qui n'esi pas sain. 

Naissain, s. m. Nom des jeunes huîtres. 

Sain, a. Non maladif; en bou état; salubre; ju- 
dicieux ; qui n'est point gâté ; orthodoxe, etc. 
tain 

Abdéritain, a. s. D'Abdere; fig. Stupide. 

Antipuritain, s. a. Contraire aux puritains. 

Aquitain, a. s. Qui est de l'Aquitaine. 

Certain, a. Sûr; qui ne peut manquer; un; 
quelque; pi. Quelques-uns, etc. 

Châtain, a. m. Couleur de châtaigne. 

Chevrotain, s. m. Cerf des Indes; zool. 

Ginquantain, a. (Mais) qui vient en cinquante 
jours environ. 

Cismontain, a. D'en deçà les monts. 

Cosmopoli tain, a. m. Citoyen du monde; 
égoïste ; errant, etc. 

Courtain, s. m. Nom de l'épéed'Ogier le danois. 

Cucurbitain, a. De la cucurbite. 

Estain, s. m. Nom de deux pièces de bois for- 
mées en portion de cercle, sur lesquelles on 
cloue les cordages ; rnar. 

Etain, o. m. Métal blauc; pi. Arcasse; moufle. 

* Hautain, a. Fier ; orgueilleux, etc. 

Huitain, s. m. S tance de huit vers. 

Incertain, a. Sans certitude; qui n'est pas fixé; 
s. m. Ce qui est douteux. 

Lointain, a. Qui est loin ; s. m. Eloignement. 

Métropolitain, a.De la métropole; archiépis- 
copal; principal: s. m. Archevêque. 

M ontain, s. m. un des noms du pinson. 

Mortain, s. m. Laine inférieure; met. 

Napolitain, a. s. Qui est de Naples. 

01ivBtain,s.m.Membre de l'Ordre du MM31ivet. 

Plantain, s.m. Herbe graminée. "~ 

Porretain, s. m. Sectaire du Xilo siècle. 

Puritain, s. Sectaire; fig. Personne qui a des 
principes sévères. 

Gtuarantain, s. m. Sorte de drap ancien. 

Sacristain, s. m. Qui a soin d'une sacristie. 

Samaritain, a. s. DeSamarie; sectaire. 

Sanscritain, a. Qui a rapport au sanscrit. 

Sentain, a. m. Sorte de plante; bot. 

Tain, s. m. Etain derrière les glaces. 

Thibétain,a. Du Thibet; s.m. Langue asiatique. 

Trentain,*. m. Chacun ou chaque trente. 

Trivoltain, a. s. Ver a soie japonais qui éclot 
trois fuis dans l'année. 

Ultramontain, a. s. Au delà des' Alpes ; par- 
tisan de îa souveraineté absolue du Pape. 

Univoltain,s. a. Ver a soie qui ne donne qu'une 
génération. 

Vingtain, s. m. Droit seigneurial du vingtième 
des fruit des terres; ant. 
train 

Avant-Train, a. m. Les roues du devant et le 
timon d'une voiture. 

Bout-Entrain, s. m. Qui excite à la joie. 

Ifeitrain,a/n. Mouvement; gaietécommunicative . 

Quatrain, s. m. Stance de quatre vers. 

Train, s. m. Allure; attirail militaire; charron- 
nage; suite de valets; radeau; bruit; manière 
de vivre; suite de wagons, de chariots* etc. 

Vingtcruatrain, a. Drap à trame de 2400 fils. 



vain 

Couvain, s. m. Œufs d'insectes ; hist. nat. 

Douvain, s. m. Bois à douver. 

Ecrivain, s. m. Celui qui écrit; auteur, etc. 

Levain, s. m. Ce qui fait fermenter. 

Pluvain, s. m. Sorte d'oiseau échassier. 

Sylvain, a. m. Dieu fabuleux des forêts; papil- 
lon; oiseau; a. Qui vit dans les bois. 

Vain, a. Inutile; frivole , orgueilleux. 

Vavain, s. m. Gros cable; mar. 
zain 

Dizain, s. m. De dix vers; chapelet. 

Douzain, s.m. De douze vers; monnaie. 

Quinzain, s. m. Chaque quinze; t. de jeu. 

Seizain, s. m. Drap à I6u0tils; anct. i/4 d'écu. 

Sixain, s. m. stance de six vers: pu de cartes. 

Trente- Deuxain, s. m. Drap dont la chaîne 
est de 32 fois 1UU lils. 

Treizain,8. m. Treize gerbes; t. d'agrlc. 

Vingt-Deuxain, s. m. Drap à chaîne de 22 fois 
1UU lils. 

Zain, a. (Cheval) tout noir ou tout bai. 
( Voir aim, ein, en et in) 
AINC. 



Convainc, pers. du v. Convaincre. 
Vainc, pers du p. Vaincre. 

( Voir alng et eina) 
-AINCRE. 



Convaincre, c. a. Persuader; faire croire. 
Vaincre, o. a. Remporter un avantage; sur- 
passer. 

AINDRE. 



Craindre, r. a. A voir peur; respecter; redouter. 

Gomplaindre,p.a.Témoi^nerde la compassion. 

Plaindre, o. a. Avoir pitié; donner à regret; v. 

p. Faire des plaintes; se lamenter; blâmer. 

Contraindre, v. a. Forcer; obliger, etc. 
( voir eindre et indre) 
AINE. 



Aine, s. f. Joint de la cuisse et du ventre; anat. 

* Haine, s. f. Aversion; action de haïr. 
baine 

Aubaine, s. f. Succession; profit inespéré. 

Braine, s. f. Sorte de poisson de rivière. 

Mexicaine, s. f. Etoffe de laine croisée. 
chaîne 

Chaîne, s. f. Liens ; anneaux entrelacés; conti- 
nuité; captivité. 

Chaîne, pers. du v. Chaîner. 

Déchaîne, pers. du o. Déchaîner. 

Demi-Chaîne^ /.Fil de laine servantde trame. 

Désenchaîne, pers. du o. Désencnainer. 

Détache-Chaîne, s. m. Pétard d'artillerie. 

Enchaîne, pers. du o. Enchaîner. 

Garde-Ghalne,sm.Mécanismedan8lesmontres. 

Renchaine, pers. du c. Renchainer. 

Triachaîne, s. m. Fruit simple formé par un 
ovaire adhérent avec le calice qui à sa matu- 
rité se sépare en trois loges. 
claine 

Jusclaine, s. f. Courroie pour fixer le joug; agr. 
daine 

Bedaine, s.f. Gros ventre; panse; pop. 

Bourdaine, s.f. Arbrisseau à écorce purgative. 

Calembredaine, s. f. Vains propos ; \am. 

Daine, s. f. Femelle du daim ; t. de cen. 

Dondaine, s. f. Sorte de catapulte ; ant. 

Faridondaine,s./. Mot de refrain de certaines 
chansons. 

Fredaine, s. f. Trait de libertinage. 

Trudaine, s. f. Niaiserie; a. Plaisant ; fam. 
draine 

Draine, s. f. Un des noms de la grive. 
faîne 

Faîne, s. f. Fruit du hêtre, 

» 6 



AINE 



— 42 — 



AIR 



Haine 

Flalne, a. f. Sorte de coutil, taie; t. de met. 
gaine 

Dégaine, a. /*. Façon; tournure; pop. 

Dégaine, pers. du o. Dégainer. 

Engaine, pers, du o. fingainer. 

Gaine, a. /. Etui; fourreau ; scabellon ; mrcK 

Rengaine, pers. du o. Rengainer. 

Rengaine, a. /. Banalité; moyen usé, trop oo&nu. 
graine 

Graine, s.f. Semence grenue; œufs de vers à soie. 

Migraine, a. f. Mai aetètepartiel. 
laine 

Châtelaine, a. f. Dame d'un châtelain. 

Demi-Laine, a. f. Fer demi-méplat. 

Laine, a. f. Poil des mouton»; cheveux crépus.' 

Laine, pers. du o. Lainer. 

Marjolaine, a. /*. Plante labiée; bot. 

Porcelaine, a. f. Faïence très âne ; coquillage. 

Poulaine, a. /. Partie.de la proue; mor. 

Tire-Laine, s. f. b'est dit pour nlou; croohet. 
maine 

Domaine, a. m. Bienlbnds; propriété foncière. 

Germaine, a. Fém. de germain. 

Maine {l*9),jéoj. Ancienne province de France. 

Maisemaine, s. f. Nom donne par Voltaire à 
un journal paraissant trois fois par mois à des 
jours diiîéreiiU. 

Permaine, a. /'. Variété de pomme. 

Romaine, s. f. Peson, salade; laitue. 

Semaine, a. /. Durée, travail, salaire de 7 jours. 

Tremaine, s.f. Un des noms vulgaires du trèfle. 
naine é 

Avenaine, a. f. Non du gluten d'avoine. 

Naine, a. s. f. De très petite taille. 
Plaine 

Plaine, a. f. Plate campagne; pays plat. 
raine 

Araine, a. f. Trompette d'airain ; ant. 

Marraine, a. f. Celle qui tient un enfant sur 
les fonts baptismaux. 

Milloraine, a. /. Fée ou dame blanche. (Se dit 
dans la Manche.) 

Moraine, a. /. Laine détachée; pi. Vers. 

Raine, a. /". (ire nouille; o. m. 
saine, doux 

Misaine,s./. Voile entre le beaupré et la grande 
voile ; mar. 

saine, dur 

Toute-Saine, a. f. Plante médicinale. 
taine 

Capitaine, a. m. Chef militaire; de compagnie. 

Centaine, a. f. Cent unités; math. 

Cinquantaine, a. f. Nombre de cinquante. 

Groquemitaine, s. m. Epouvantai! pour les 
enfants. 

Fontaine, a. f. Eau sortant de terre ; édifice ; 
vase pour l'eau. 

Futaine, a. /*. Sorte d'étoffe de coton; met. 

* Huitaine, s. f. Durée de huit jours. 

Mirontaine, s. f. Mots dépourvus de sens qui 
reviennent fréquemment dans les refrains po- 
pulaires. 

Mitaine, s. f. Gant sans doigta. 

Napolitaine, a. Fém. de napolitain. 

Pantaine, a. f. Filet pour prendre les oiseaux. 

Prétentaine, a. f. (Courir la.) Courir çà et là. 

Quarantaine, a. /. Nombre de quarante; isole- 
ment pour la contagion. 

Quartaine, a. (Fièvre) quarte; méd. 

CLuintaine, a. f. Ane. t. de man. pour cinq. 

Soixantaine, a. /. Soixante environ. 

Tiretaine, a. /. Sorte d'étoffe grossière. 

Trentaine, a. /. Nombre de trente environ. 

Turlutaine, a. f. Serinette; petit orgue. 

Vingtaine, a. f. Nombre de vingt environ. 



trafne 
Entraîne, pers. du v. Entraîner. 
Rentralne, pers. du o. Rentrâmes» 
Traîne, pers. du o. Traîner. 

raine 
Chevaine, a. f. Sorte de petit poisson. 
N euvaine,a/*. Actededévoiionpendantneufjoura. 
Vaines, a. /. pi. Fumées légères; t. de vén. 

saine 
Dizaine, s. f. Total de dix. 
Douzaine, a. f. Nombre de douze. 
Onsaine, a. f. Quantité de onze objets. 
Quinzaine, si . Nombre de quinze; quinze jour*. 
Seizaine, a. /. Ensemble de seize objets. 
Treizaine, a. f. Kéunion de treize objets. 
( Voir eine, ene et le fém. des mots en in) 

AINT (1). — — — 

Craint, pers. du v. Craindre. 
Craint, a. Duquel on a peur; redouté. 

Maint, a. Plusieurs; plus d'un. 
Complaint, pers. du e. Complaindre. 
Plaint, pers. du a. Plaindre. 
Saint, a. s. Consacré à Dieu, à la religion; res- 
pectable; personne de vie exemplaire. 
Toussaint, a. /. Fête de tous les Saints. 

Contraint, pers. du o. Contraindre. 
( Voir eint et int) 
AINTE. 



Crainte, s. f. Peur; respect; appréhension. 

Complainte, a. f. Chanson plaintive-. 
Plainte, a. f Lamentation ; grief en justice. 

Contrainte^./*. Violence: mandementd'autorité. 
( Voir einte et inte et le fem. des mots en oint) 
AINTRE.. 



Cnaintre, a. m. Portion de terrain laissée aux 

extrémités des champs pour servir d'égout. 

Saintre,e.m.Droit de pâture ; t. de coût. c. m. 

( Voir entre) 

AIR. 



Air, a. m. Suite de note» qui composent un chanL 
Air, a. m. Fluide invisible qui loruie l'atume- 

phère: vent; apparence ; maiat.en, etc. 
En l'air, loc. ado. (Projet) sans fondement. 
Demi- Air, a. m. Un des sept mouvements du 

cheval ; t. de man. 
Chair, a. /. Substance~~des muscles; toutes les 

parties molles du corps de l'homme. 
* Happe-Chair, a. m. Personne avide de gain. 

Clair, a. Luisa nt; peu foncé; peu épais; net; aigu. 

Eclair, a. m. Eclat subit de la lumière ; aorte 

de gâteau; fig. Tout ce qui présente de l'éclat. 

Flair, a. m. Odorat duchien; action de flairer ; 
fig. Aptitude à prévoir. 

Kair, s. m. Sorte de poisson de mer. 
Pet-en-1'air, s. m. Robe de chambre trèseourte. 

Gompair,a.m.Qui est pair avec; t.de droit féodL 
Impair, a. m. Opposé à pair. 
Pair, a. a. m. figal; Nombre divisible ea deux 
parties égales; Ure; dignitaire, etc. 

Mesair, a. m. Allure du cheval; t. de mon. 
Mezair, s. m. Demi-air; t. de man. 
Gattair, s. m. Espèce de sarcelle; zool. 

Contre- Vair, a. m. Vair dans lequel le métal 

est opposé au métal. 
Menu- Vair, a. m. Débris d'émaux; sorte de 

fourrure. 
Vair,s.fti. Emaux d'argent et d'azur; fourrure» 
( VW er) 

(1) Ajouter la 3* pers. du slng. du prés, de l'indic. et le 
part passé des verbes en oindre et cindre. 



AIRGE-AIRE - 43 - 



AIRE 



AIRCE. 



Qairce, s. f. Sirop de sucre blanc. 
Claire*, pèrs. du v. Clairoer. 

(Voir erre et erse) 
-AIRD. 



Laird, s. m. Propriétaire d'un manoir et de 
terres en Ecossse. 

(Voir air et ert 
-AIRE. 



Aire, s./. Place pour battre le blé; nid d'oiseau 

de proie; toute surface plane. 
* Haire, s. f. Chemise de crin; «. nt. Cerf d'un an. 

baire 
Cibaire, a. Partie de l'appareil de mandueation 

des insectes; entom. 
Clsterne-Lomhaire,* /.Sorte de vésicule; an. 
Colombaire, a. Qui appartient aux pigeons. 
Coi n m ba i r e, s. m. Bâtiment sépulcral è niches 

pour recevoir des urnes mortuaires; ant. 
Globaire, a. Qui se compose d'un assemblage 

de masses globuleuses. 
Intratubaire, a. Qui se fait danB un tube. 
Lombaire, s. m. Soldat marin ; ant. 
Limbaire,a.Quiarapportau limbed'une corolle. 
Ijobaire, a. Qui est divisé en lobes. 
Lombaire, a. Des lombes; anat. 
Mésolobaire, a. Qui a rapport au corps cal- 
leux placé entre les 2 hémisphères du cerveau. 
Prélombaire, a. Devant les lombes ; anat. 
Sacro-Lombaire, s. m. Muscle du sacrum. 
Syllabaire, s. m. Abécédaire: alphabet. 
Tubaire,a Qui a rapport aux tuhesdesbronches. 
Urbaire. s. m. Registre du dénombrement des 

particuliersqui relevaieutd "une seigneurie;an#. 
braire 
Braire, v. n. Crier: Se dit de l'âne. 
Ubraire, s. m. Marchand de livres. 

caire 
Apothicaire, s. m. Qui fait et vend des remèdes. 
Basilicaire, s. m. Qui assistait le Pape. 
Bibliothécaire,*. m.Quigardeunebibliothèque. 
Brassicaire, a. Qui a rapport au chou ; bot. 
Calcaire, a. Que le feu change en chaux. 
Gercaire,s.m. Sorte d'animal infusoire à queue. 
Charistioaire, s. m. bénéficier ecclésiastiaue. 
Clmicaire, s. f. Plante des renoncuiacées; bot. 
Palcaire, s. m. Soldat armé d'épee. 
Festucaire, s. /'.Genre d'helminthe. 
Hypothécaire, a. Qui a hypothéqué ; de l'hy- 
pothèque. 
Joncaire, s.f. Sorte de plante. 
Imbricaire, a. f. Plante Crvptogame; bot. 
Lectioaire, a. m. Porteur de litière; ant. 
IiOmbricalre, s.f. Genre d'algue marine. 
Lorioeire, s. m. Sorte de poisson; a. Plante qui 

ressemble à une lanière. 
Macaire, s. m. Escroc; beau parleur; fam. 
Katrioaire. a. f. Plante à fleurs composées. 
Moiuiticaire,sr.Gazepourçarantirdesmou8tics. 
Nacaire, s.f. Grande coquille torse servant de 

trompette. 
Nutrloaire, a. s. Nourricier ; r. m. 
Oatraoaire, s. a. Nom des animaux vivant dans 

des coquilles. 
Peraioaire, a. f. Sorte de plante. 
Précaire, o. Incertain; a. m. Usufruit \j%risp. 
Provioaire, a. m. Prêtre qui tient la place d'un 

vicaire. 
Pulioaire,<i. (Fièvre) pourprée; me&. 
Rubricaire, a. a. Qui sait la rubrique. 
Runoeirea, a. m. vl. Nom donné aux Vaudoie 

parce qu'ils tenaient leurs assemblées dans 

des champs incultes. 
8aHoa1re, a. f. Espèce de plante. 
Sioaire,6. m. Assassin gagé. 
S»boalc*ire,a,^eatppesa^edenat^^ 



Suburbicaire, a. Province ou ville apparte- 
nant au gouvernement du diocèse de Rome. 

Talcaire, a. Qui a rapport au talc. 

Urticaire, a. f. Eruption cutanée; méd. 

Verrucaire, a. /. Espèce de lichen; bot. 

Vicaire, a. m. Suppléant du curé. 
çaire 

Tierçaire, a. m.Membre d'un Ordre de Saint- 
François. 

chaire 

Cha4re ; s. f. Tribune de prédicateur. 

Ruchaire, a. Qui habite les ruches. 

Trichaire, a. f. Nom d'une espèce de lichen. 
claire 

Claire, a. Fém. de clair: pi. Cendres lavées. 

Eclaire, s. f. Sorte de chelidoine; bot. 

Eclaire, pers. du 0. Eclairer. 

Esclaire, a. m. Oiseau à corps allongé. 
craire 

Sacraire, a. m. Oratoire ; Destiné à la prière. 
daire 

Abécédaire,!*, m. Petit alphabet; a. (Ordre) al- 
phabétique 

Calendaire, a. m. Registre d'église. 

Cicadaire, a. a. Qui ressemble à la cigale. 

Décadaire, a. De dix jours. 

Dromadaire,». m.Chameau léger à deux bosses. 

Glandaire, a. m. Genre de passereau. 

He b d o madai r e, a. De chaque semaine. 

Lampadaire, a. m. Officier; ant. Instrument 
qui porte les lampes. 

Lapidaire, a. m. Marchand de pierres précieu- 
ses; a^Style) des inscriptions. 

Légendaire, a. m. Auteur de légendes; a. Qui 
appartient à la légende. 

Monadaires, s.f. pi. Famille d'infusoires; aool. 

Récipiendaire, a. Candidate recevoir. 

Référendaire, ». m .Rapporteur de chancellerie. 

Secondaire, a. Accessoire; s. m. Vicaire. 

Siçmandaire, a. s. Qui peut signer; v. m. 

Solidaire, a. Obligé solidairement. 

Vaudaire, a. 1». vent fort du midi en Suisse. 
éaire 

Balnéaire, a. Qui est relatif aux bains. 

Bractéaire, a. Qui tient de la bractée. 

«Cochléaire, a. Qui a la forme d'un limaçon. 

Cunéaire, a. Qui a la forme d'un coin; bot. 

Interlinéaire, a. Qui est entre les lignes. 

Juxtalinéaire, a. (Traduction), celleoù le texte 
et la version sont dans deux colonnes contiguèe. 

Lacruéaire, a. m. Sorte d'athlète; ant. 

Iiinéaire,ûf.De lignes- qui a rapport aux lignes. 

Lintéaire,a. (Courbejaécriteparunecordelàche. 

Nucléaire, a. Qui se rapporte au noyau ou à 
son contenu. 

Raméaire, a. Qui natt sur les rameaux. 

Soléaire, a. m. Muscle de la jambe; anat. 

Trochléaire, a. Qui ressemble à une poulie. 
faire 

Affaire, a. f. Occupation ; procès: entreprise. 

Aurifaire (s'est dit pour Aurifère), a. Qui 
fournit de l'or. 

Chargé-d'affaires, a. m. Diplomate. . 

Contrefaire, v. n. Imiter en faux; déguiser. 

Défaire, v. a. Détruire; mettre en déroute; 
se défaire; 0. pr. Se débarrasser. 

Faire, v. a. Créer; fabriquer; exécuter; causer; 
v. pr. Prendre un état; se perfectionner. 

Faire, a. m. Manière de faire ^ de peindre; etc. 

Forfaire, p.n. Prévariauer; agir contre le devoir. 

Maliaire, 0. n. Faire de jnéenantes actions. 

Méfaire, 0. a. Faire une mauvaise action. 

Parfaire, v. a. Achever; finir; compléter. 

Redéfaire, c. 4. Défaire de nouveau ; fam. 

Refaire, v. a. n. Faire de nouveau ; rendra te 
vigueur; réparer; remettre eu bon état. 



AIRE 



— 44 — 



AIRE 



Beméfaire, v. n. Méfaire de nouveau ; fam. 

Satisfaire, u. a.n. Donner satisfaction; payer: 
plaire à; faire <v> qu'on doit. 

Surfaire, p. a. Demander trop cher; vanter. 
flaire 

Flaire, pers. du v. Flairer. 
gaire 

Eglojjaire, s. m. Ecrivain qui publie des extraits 
choisis de poésies, etc. 

Grégaire.a.Sedit d'animaux vivant par troupes. 

Plégaire, a. f. Espèce d'attélabe vert. 

Vulgaire, a. Commun; trivial ; a. m. Le peuple. 
glaire 

Glaire, 8. f. Humeur visqueuse; blanc d'oeuf. 

Glaire, vers, du v. Glairer. 

Veu glaire, a. /. Bouche à feu qui se chargeait 
par la culasse et lançait des boulets de pierre. 
graire 

Agraire, a. (Loi) qui a rapport aux terres. 

Onagraire, s. m. Arme à feu du XV° siècle. 

Podagraire, s. /". Plante ombellifère; bot. 
iaire 

Alliaire, s. f. Plante qui a l'odeur de l'ail ; bot. 

Apocrisiaire, s. m. Dignité du bas empire. 

Auxiliaire, a. Qui aide; dont on tire des secours. 

Bénéficiaire, a. Des bénéfices ; héritier ; etc. 

Bestiaire, s. m. Qui combattait contre les bêtes. 

Biliaire, a. De la bile: méd. 

Biviaire,a. (Point )où deux chemins aboutissent. 

Bréviaire, s. m. Livre d'office; Utur. 

Gardiaire.a. (Ver) qui naît dans le cœur; méd, 

Cérémoniaire, s. m. Prêtre qui dirige les cé- 
rémonies dans les églises. 

Giliaire, a. Qui soutient le cristallin; qui a rap- 
port aux cils. 

Coloniaire, a. Qui a rapport à une colonie ro- 
maine ou aux colons du moven âge. 

Compendiaire, a. m. Abréviation ; abrégé. 

Gomptabiliaire, a Soumis à la comptabilité. 

Conciliaire, a. De concile. 

Confidentiaire. s. m.Bénéficierparconfidence. 

Con glaire, ». m. Don d* denrées au peuple. 

Coriaire. a. Bon pour tanner. 

Diaire. a. s. f Fièvre) d'un jour: méd. 

Domiciliaire, a. Du domicile; (visite) faite 
dans le domicile. 

Dixnyaire, a. Qui a deux muscles ; anat. 

Divitiaire, a. Qui est propre à la richesse. 

Doliaire,a Qui se rapporte au srenre tonne; zool. 

Epiaire. s. f. Plante médicinale; bot. 

Evangéliaire, s. m. Livre d'évangile. 

Extrafoliaire, a. Qui est sous la feuille; bot. 

Extra] udiciaire. a. Hors des formes :jur. 

Fiduciaire, s.m. Fidéicommissaire; (monnaie) 
monnaie de papier. 

Fimbriaire. a. Qui est formé en franges. 

Foliaire, a. Qui naît de la feuille ; t. de bot. 

Fumiaire, a. Qui croît sur le fumier. 

Glaciaire, a. Qui se rapporte à la glace. 

Guépiaires, a. f. ri. Familles des guêpes. 

Gynéciaire, 8. m. Préposé de Gvnécée ; ant. 

Herniaire, a. Des hernies ; méd. 

Homéliaire, s. m. Recueil d'homélies. 

Immobiliaire, a. De la nature des immeubles. 

Incendiaire, a. a. Auteur d'incendie; séditieux. 

Intermédiaire, a. Qui est entre deux. 

Judiciaire,a.Faitenjustice;s./.Facultédejuger. 

Lamiaire, a. Qui se rapporte à d«s êtres ima- 
ginaires qui passaient pour dévorer les enfants. 

Liniaire, a. Qui est allongé en fil; bot. 

Manubiaire, a. Orné de trophées: blas. 

Médiaire, a. Occupant le milieu ; bot. 

Miliaire, a. Qui ressemble au mil. 

Milliaire, a-. Qui marque les mille. 

Mobiliaire,a.Qui tient de la nature des meubles. 

Monomyaire, a. Qui n'a qu'un muscle; anat. 



Nobiliaire, s, m. a. (Catalogue) des nobles. 

Onciaire.a.Seditde la douzième partie d'un tout. 

Ostiaire,«.m.^'estditd?ceIuiquigardaitlaporte. 

Partiaire, a. (Fermier) d'une partie de domaine. 

Pécuniaire, a. Qui consiste en argent. 

Pédiaire, a. En pied d'oiseau ; bo t. s.f. Plante. 

Pénitentiaire, a. (Système; régime) employé 
pour l'amélioration morale des condamnés. 

Péricardiaire, a. Du péricarde : méd. 

Périgoniaire, a. (Fleur) à organes sexuels. 

Plagiaire, a. Qui pille des vers, etc. 

Plénipotentiaire, s. m. a. Ambassadeur. 

Radiaires. s. m. pi. Mollusques à ravons. 

Reli qui aire. a. m. S'est dit pour reliquaire. 

Rétiaire.am.Espècedesrladiat^urarméd'unfiJet. 

Revestiaire, a. m. Vestiaire d^s prêtres. 

Rudiaire, a. f. (Baguette) non polie. 

S cri ni aire, a. m. Archiviste; secrétaire; ant. 

Saliaire, a. Qui appartient aux prêtres saliens. 

Silenciaire, a. m. Officier bizantin chargé de 
l'ordre dans le palais du prince. 

Spongiaires, a. m. pi. Classe de zoophytes. 

Stagiaire, s. a. Qui fait un stage ; du stage. 

Stipendiaire, a. s. Qui est à la solde d'un autre. 

Subsidiaire, a. Qui vient à l'appui ; prat. 

Superficiaire, a. De la superficie. 

Tertiaire, a. s. Du tiers ordre : au 3© rang. 

Topiaire, a. (Art) d'embellir les jardins. 

Tri aire. a. m. Soldat du troisième ordre; ant. 

Triviaire. a. (Place) où aboutissent trois rues. 

Ultramédiaire, a. Lésion d'outre moitié. 

Vendémiaire, a. m. Premier mois du calen- 
drier républicain en France. 

Vespiaire, a. s. Qui ôte les épines; méd. 

Vestiaire,8.m.Lieu.dépensepour l'habillement. 
Iaire 

Aciculaire, a. En forme d'aiguille ; t. de bot. 

Acutangulaire. a. A angles aigus. 

Adulaire, s. m. Spath nacré ; lar). 

Alaire, a. Qui a rapport aux ailes des oiseaux. 

Alvéolaire, a. Des alvéoles. 

Ampullaire, s. f. Idole ant. Mollusque. 

Angulaire, a. Qui a un ou plusieurs angles. 

Annulaire, a. (Eclipse) avec un anneau ; s.m. 
Quatrième doigt de la main; a. /. Chenille. 

Antivermiculaire.a. Qui est opposé au mou- 
vement péristaltique ; t. de méd. 

Aquilaire, s. m. Bois d'aigle. 

Aréolaire, a. Qui a rapport à l'aréole. 

Ar miliaire, s.f. Sphère faite de cercles; pht/s. 

Articulaire, a. Des jointures: anat. 

Atrabilaire, a s. Triste, mélancolique. 

Aululaire, s.f Titre d'une comédie de Plaute; 
sorte de coffre- fort. 

Auréolaire, a. Qui rassemble à une auréole. 

Auriculaire. a De l'oreille* s.m. Le petit doigt. 

Axillaire, a. De l'aisselle; anat. 

Badelaire, s. m. Sorte de sabre à lame courte 
et recourbée au bout. 

Baudelaire, s. m. Figure de blason. 

Basilaire, a. Qui appartient à la base du crâne. 

Betulaire. a. Qui a rapport au bouleau. * 

Biauriculaire.aQuiestmunidedeuxoreillettes. 

Biloculaire,a. Qui renferme deux loges ; bot. 

Binoculaire a. Qui sert aux deux veux. 1 

«Bivalvulaire, a. En forme de double valvule. 

Bolaire. a. (Terre) argileuse; t. d'arts. 

Bractéolaire, a. Qui a rapport aux bractéoles. 

Bréctiolaire, a. Qui a des brèches contenant 
des ossements ou d'autres dépôts. 

Bucéllaires,a. m nl.Gardesdesempereursgrecs. 

Bullaire, a. m. Recueil des bulles des papes. 

Galcéolaire, a. f. Plante avec fleurs. 

Gampanulaire,a.Quialaforme d'une clochette. 

Canaliculaire, a. Qui est en forme de tuyau. 

Gancéllaire, s. f. Genre de coquille, de mousse. 



AIRE 



— 45 — 



AIRE 



Caniculaire, a. (Jour) de la canicule. 
Capillaire, a. Délié comme les cheveux. 
Capitulalre, a. De chapitre; s. m. Ordonnance 

par chapitre. 
Capréolaire, a. En forme de feuilles de vigne. 
Capsulaire, a. En forme de capsule ; t. de bot. 
Carcérulaire, «.Qui tient du carcérule. 
Carpellaire,a Qui se rapporte au carpelle; bot. 
Cartulaire, s. m. Recueil de chartes, de titres. 
Caryophillaire, a. (Corail) en forme d'oeillet. 
Cellaire, s. f. Espèce de polype. 
Cellulaire, a. Qui est à cellules ; anat. 
Géphalaire, a. De la grosseur de la tête. 
Chylaire, a. Qui appartient au chyle. 
Ciculaire. s. f. Plante vénéneuse bot. 
Circumpolaire, a. Qui entoure le pôle. 
Circulaire, a. Rond; s. f. (Lettre) commune 

adressée à plusieurs personnes. 
Circumsolaire, a. Qui est autour du soleil. 
Oanculaires, s. m. ni. Sectaires anabaptistes. 
Claviculaire, a. Qui appartient à la clavicule. 
Codicillaire, a. De codicille; par codicille. 
Collaire. a. Qui a rapport au cou ; t. d'anat. 
Golumellaire, a. Qui a rapport à la columelle 

d'une coquille. 
Conceptaculaire, a. Qui se fait au moyen de 

conceptacles ; bot. 
Constabulaire,a.Quia rapport aux constatées. 
Consulaire, a. De consul ; qui appartient à la 

justice commerciale. 
Convallaire, a. De vallée. 
Corail aire, a. Qui tient du corail. 
Corniculaire, s. m. Huissier romain j ant. 
Corollaire, s. m. Conséquence qui découle 

d'une proposition démontrée; math. 
Corpusculaire, a. Relatif aux corpuscules. 
Craticulaire, a. Prototype; anamorphose. 
Crépusculaire, a. Du crépuscule. 
Crotalaire. s.f. Plante despapillonnacées. 
Crupellaire, s. m. Gaulois armé; ant. 
Cubiculaire, s. m. Valet de chambre; ant. 
Cucullaire, a. (Muscle) de l'occiput; t. d'anat. 
Cultellaire, a. Qui a la forme d'un couteau. 
Cuniculaire, s. m. Espèce de rondeur. 
Gupulaire. a. Qui a la forme d'une cupule. 
Cutficulaire, a. Qui appartient à la cuticule. 
Cymbalaire. *. m. Espèce de muflier; bot. 
Demi-circulaire. a. (Canal) de l'oreille interne. 
Demi-orbiculaire. a. Muscle d°s lèvres; anat. 
Demi-ovalaire, a. Muscle des lèvres; anat . 
Dentelaire. s. /. Plante des pi >mbaî?inées. 
Dicarpellaire, a. Qui a deux carpelles ; bot. 
Dissimilaire, a. D'une autre nature. 
Domiciliaire, a. Du domicile; neu us. 
Drusillaire, a. Qui affecte la forme des druses. 
Epistolaire.a.De Pépitr^: s.m.Aiu> urdelettres. 
Estelaire, a. (Cerf) apprivoisé; eén. 
Extra-séculaire, a. Qui vit plus d'un siècle. 
Extraxillaire, a. Qui naît hors de l'aisselle. 
Fac-similaire, a. Qui tient du fac-similé. 
Fasciolaire, s. f. Coquille à fuseaux. 
Fasciculaire. a. Quantité d'herbes, de plantes 

évaluée à 12 poignées. 
Pilaire, s. Genre de ver nemstoïde; filaire de 

l'œil, nlaire cristallin. 
Fistulaire, a. Percé d'un trait longitudinal. 
Flagellaire, a. Qui ressemble à un fouet. 
Foliolaire, a. Qui appartient aux feuilles; bot. 
Folliculaire, a. s. (Auteur) de journaux. 
Formulaire, s. m. Livre de formules. 
Fovéolaire, a. Dont la superficie est creusée 

de petites fossettes inégales. 
Fritillaire, s. f. Plante liliacée; bot. 
Funiculaire, a. Qui est composé de cordes. 
Gémellaire, a. De jumeaux. 
Glandulaire, a. En forme de glande; anat. 



Globulaire,* .f. Sorte de plante à fleurs ramas- 
sées ; a. En forme de globe. 

Gongylaire, a. (ModeYde punition. 

Grallaire, a. Qui a de longues jambes. 

Grano -lamellaire, a. Composé de grains of- 
frant des indices de joints naturels; min. 

Granulairea(Corps)composédegrainsdisti nets . 

Grégalaire, a. (Vent) du nord-est de la Médi* 
terranée. 

Heptangulaire,a Qui est à sept angles; géom. 

Impopulaire, a. Non populaire. 

Insulaire, a. Habitant d'une île. 

Interarticulaire, a. Entre les articulations. 

Intercalaire, a. Ajouté, inséré entre. 

Intercellulaire, a. Placé entre les cellules. 

Interclaviculaire. a. Entre deux clavicules. 

Interlobulaire.aEntreleslobulesdespoumons. 

Intermaxillaire, a. Entre les mâchoires. 

Intermusculaire, a. Placé entre les muscles. 

Interoculaire,aQuiestplacéentrelesdeuxyeux. 

Interpolaire, a. Placé entre les étoiles polaires. 

Interscapulaire, a. Situé entre les épaules. 

Interstellaire, a. Qui est entre les étoiles. 

Interutriculaire, a. Qui se multiplie par le 
développement de nouveaux utricules; bot. 

Intervallaire, a. Situé dans l'intervalle qui sé- 
pare deux obiets. 

Intramédullaire, a. Au dedans de la moelle. 

Intrapétiolaire, a. Placé entre les pétioles. 

Intravasculaire, a. Qui est à l'intérieur des 
vaisseaux; t. d'anat. 

Jubilaire, a. Qui appartient au jubilé. 

Jugulaire, s. f. Mentonnière ; (veine) de la 
gorge ; qui appartient à la gorge ; etc. 

Lamellaire, a. (Corps) qui se présente sous 
forme de lame. 

Lancéolaire, a. En forme de fer de lance; bot. 

Lanlaire, interf. Envoyer faire lanlaire, équi- 
vaut à envoyer promener-, fam. 

Lenticulaire, a. En forme de lentille. 

Ligulaire, s. f. Genre de plante; bot. 

Lobulaire, a. Du lobe: partagé en lobules. 

Loculaire. a. (Fruit) à alvéoles. 

Luni-solaire, a. Du soleil et de la lune; astr. 

Lunulaire,a. Qui a la forme d'une figure plane 
formée de deux arcs de cercle. 

Maculaire, a. (Band") colorée. 

Magnétipolaire. a. (Roche) magnétique dans 
laquelle se manifestent des pôles. 

Malaire, a. Delà joue; anat. 

Mamillaire, a. En mamelon; s. m. Sectaire. 

Manipulaire, s. m. Chef de manipule. 

Matriculaire, s. m. Immatriculé. 

Maxillaire, a. Des mâchoires: (os) maxillaire. 

Médullaire, a. D a la moelle; qui en a la nature. 

Modiolaire.a. Quia la forme d'un moveu de roue. 

Modulaire, a. Qui dérive de l'emploi des trois 
ordres d'architecture. 

Molaire, a. (Dent) qui sert à brover ; anat. 

Moléculaire, a. Qui a rapport aux molécules. 

Monocarpellaire, a.Qui n'a qu'un carpelle, 

Monocotylaire a Mollusquequin'aqu'unsuçoir . 

Monoculaire, a. Qui se fait par un seul œil. 

Multicapillaire. a. Compose de plusieurs fils. 

Multicapsulaire, a. A plusieurs capsules. 

Huit ilocul aire, a. A plusieurs loges ; bot. 

Multiséculaire, a. Agé de plusieurs siècles. 

Musculaire, a. (Force) des muscles. 

Naviculaire, s. En forme de nacelle. 

Novaculaire, a. Qui sert à repasser les rasoirs. 

Nuculaire, a. s. (Fruit) à noix, à noyau. 

Nummulaire, s. (. Plante lysimachie. 

Oculaire,a.(Témom) qui a vu; s.m.Verre d'une 
lunette du côté de l'œil. 

011aire,a.(Pierre)tendre servante fairedespots. 

Omoclaviculaire, s. m. Ligament; anat. 



AIRE 



— 46 — 



AIRE 



Operculalr«,a.Quiremplitlerôled'uncouverele. 
Orbiculaire, a. Rond; qui va en rond. 
Oscillaire, s.jT. Genre d'algue* bot. 
Ovalaire, a. Qui a la forme ovale ; anat. 
Ovulalre, a. Qui se rapporte h l'ovule. 
Papillaire, a. Plein de papilles ; t. d'anat. 
Paratitlaire, a. Commentateur. 
Parcellaire, a. Qui est par parcelles. 
Particulaire, a. De la particule ; gram. 
Patellaire, s. f. Genre de champignons; bot. 
Patibulaire, a. Qui appartient au gibet. 
Pédiculaire, a. (Maladie) qui engendre des 

poux; 8. f. plante médicinale. 
Pédonculaire, a. Qui appartient au pédoncule. 
Pelliculaire, a. (Métal) étendu en lamelles sur 

divers corps. 
Pendulaire, a. Qui est propre au pendule. 
Péninsulaire, a. Habitant d'une péninsule. 
Perlaire. a. Qui a l'éclat de la perle. 
Perpendiculaire. a. (Ligne) à anglesdroits. 
Pétalaire, a. Espèce de couleuvre de l'Inde. 
Pétiolaire, a. Qui appartient au pétiole. 
Pétiolulalre, a. Qui croit sur un pétiole; bot. 
Piaculaire. a. D'expiation ; expiatoire. 
Pilaire, a. Qui a rapport aux poils. 
Pilulaire, a. Qui tient de la pilule. 
Pioulaire, s. m. Nom donné au canard siffleur. 
Pistillaire, a. Qui a rapport au pistil; bot, 
Pluriloculaire, a. A plusieurs loges. 
Polaire, a. Qui a rapport aux polos. 
PolycotylaireaQuiaplusieurspairesdesuçoirs. 
Populaire, a. Qui est du peuple; affable. 
Prébasilaire,a.Situéen avant de l'os basilaire. 
Prémolaire,*, f. a. (Dent) en avant des molaires. 
Préoculaire, a. Placé en avant de l'œil. 
Prooéllaire. s. m. Porte d'oiseau de mer. 
Proconsulaire, a. Qui appartient au proconsul. 
Pullaire, s. m.Officierchargédesoiseauxsacrés. 
Pulvisculaire.a Quia rapport aux pulviscules. 
Punéticulaire, a. Un des noms du typhus. 
Pupillaire, a. De pupille: delà pupille de l'œil. 
Quadrangjulaire, a. Qui a quatre angles. 
Quadricapsulaire, a. A quatre capsules. 
Quadriloculaire, a. (Capsule) à 4 loges. 
Quinquangulaire, a. Qui a cinq angles. 
Radicéllaire, a. Qui se rapporte aux racines. 
Ranulaire. a. (Veine) sous la langue; anat. 
Réceptaculaire,<x.Qui a rapport au réceptacle. 
Rectangulaire, a. Qui esta angles droits. 
Rétioulaire, a. Qui est en forme de réseau. 
Rivulaire, a. Qui croît dans les ruisseaux. 
Sabulaire, a. Qui vitdan6 le sable. 
Sacculaire, a. Qui a rapport au vestibule de 

l'oreille moyenne. 
Salaire, a. m. Paiement; récompense. 
Scapulaire, «. m. Bande sur les épaules des re- 
ligieux; qui appartient aux épaules; anat. 
Scolaire, a. Qui a rapport aux écoles. 
Scrofulaire, s.f. Sorte de plante médicinale. 
Soutellaire, a. Qui est en forme d'écusson. 
Séculaire, a.Qui se fait de siècle en siècle; âgé 

d'un siècle et plus. 
Sertulaire, 8. m. Animal resssemblant à une 

plante : sorte de zoophyte. 
Sexastgulaire, a. Qui a six angles. 
Sexloculaire, a. A six alvéoles. 
Sigillaire, a. Qui a rapport aux sceaux. 
Similaire, a. De même nature. 
Solaire, a. Qui a rapport au soleil 
SouB-axillaire, a. Placé sous l'aisselle. 
Sous-soapulaire, s. m. Muscle; anat. 
Soustylaire, 8. f. Section du cadran. 
Sous-perpendiculaire, «. f. Partie de l'axe 

d'une courbe; sous-normale; t. de géom. 
Spéoulaire, a. a. Art de faire des miroirs; 

pierre diaphane à lames brillantes. 



Sphéno-maTillatre, a. m. Muscle ; anmt. 

Stellaire, a. Qui a rapport aux étoiles. 

Stipulaire. a. Des stipules; bot. * 

Sterno-claviculaire, s. m. Muscle. 

Strobilaire,a Quiarapportaufruitdescofriferss. 

Stylaire, a. Qui a rapport au style; lUtér. 

Subaciculaire, a. Qui est presque acieulaire. 

Subalaire, a. Qui est sous les aisselles. 

Subapkmlaire, a. Au-dessous du sommet. 

Suboculaire, a. Situé au-dessous de l'œil. 

Systolaire, a. Qui a rapport aux contractions 
du cœur ; t. de méd. 

Tabellaire, a. Impression en tables sculptées. 

Tabulaire, a. f. Religieuse qui surveille ; «. 
Qui est en table ou en tableau. 

Talaire, a. Qui descend jusqu'aux pieds. 

Tentaculaire, a. Qui a rapport aux tentacules. 

Tégulaire, a. DivisibleenlamesmincesetLurges. 

Testiculaire, <x. Qui appartient aux testicules. 

Textulaire. a. Qui concerne la texture. 

Tnuribulaire, a. Qui encense. 

Tipulaire, a. Qui ressemble à un insecte dip- 
tère ménocère. 

Tissulaire,a QuiarapportauxUssusoi^anioues. 

Titulaire, a. s. Qui a le titre et le droit d'une 
dignité, d'une fonction. 

Tonsillaire, a. Qui a rapport aux tonsiUes. 

Triangulaire.a.Qui a trois angles; s. m. Sorte 
de lézard; petit muscle : anat. 

Tributaire, s. m. Lieu où les laboureurs ser- 
raient leurs outils : r. m. 

Tricapsulaire, a. Qui a trois capsules. 

Triloculaire, a. A trois loges; bot. 

Tubulaire, s. m. Animal plan te; a. Qui a la 
forme d'une plante : t. d'hist. nat. 

Tumulaire, a. Qui a rapport aux tombeaux. 

Tutélaire. a. (Anare) qui protège, qui garde. 

Uniannulaire, a. Muni d'un seul anneau. 

Unicapeulaire, a. A une capsule * bot. 

Uniloculaire, a. Qui n'a qu'une loge; bot. 

Unipolaire, a. Qui n'a qu'un seul pôle; phyt. 

Urcéolaire,a.A calice en forme de godet; bot. 

Utriculaire, 8. m. Joueur de cornemuse ; a. 
Quialaformed'unutricule^/.Planteaquatique. 

Uvulaire, a», De la luette : t. de méd. 

Vallaire, a. (Couronne) d'assiégeant ; ant m 

Valvulaire, a. A valvuves. 

Vaxiolaire, s. f. Sorte de champignon ; bot. 

Vasculaire, a. Plein de vaisseaux; anat. 

Velaire, «. m. Huissier; ant. 

Ventriculaire, a. Qui a rapport aux ventri- 
cules du cœur ; t. de méd. 

Vermiculaire, a. Qui est en forme de ver. 

Vessiculaire, a. En forme de vessie. 

Vestibulaire, a. Du vestibule de l'oreille. 

Vexillalre, a. Qui a la forme d'un étendard. 

Vitulaire, a. (Fièvre) particulière aux vaches. 

Vocabulaire, s. m. Liste alphabétique de mots 
avec explications; dictionnaire. 

Volaire, a. m. Espèce de serpe. 
maire 

Brumaire, a. m. Deuxième mois de l'année ré- 
publicaine en France. 

Décimaire, a. Qui procède par dix. 

Formaire, s.m. Quifaitles formes pour k papier. 

Frimaire, a. m. Troisième mois de l'année ré- 
publicaine en France. 

Gemmaire, a. (Prolongation) des parues nou- 
velles sortant des anciennes ; agric. 

Grammaire, a. f. Livre contenant les règles 
du langage. 

Intérimaire, a. De l'intérim; s. Qui exerce 
par intérim. 

Légitimaire. a. De ce qui est légitime. 

Maire, a. m. Officier municipal d'une commune. 

Mammaire, a. Des mamroelles ; jqqI. 



AIRE 



— 47 — 



AIRE 



Palmaire, a. De la paume de la main; anat. 
Podophthal maire, a. Qui a les yeux placés à 

l'extrémité d'une sorte de pédoncule mobile. 
Prinuûre,a.(l£colemouria premièreinstruction. 
R ama ir e, a. gui appartient aux rameaux. 
So mm a ir e, a. e. m. Abrégé; texte; extrait. 
Ulmaire. a. f. Plante dite Ueiae deaprés. 
Victimaire,*. m. Officier de» sacrinoea; ont. 
Vimaire, a. m. Dégât dans le» torèta. 

naire 
Acti onn a ir e, a. m. celui qui a une part dans 

une entreprise de commerce; etc. 
àd és s en aires, a. m. Sectaire» chrétien». 
Alluvionnaire, a. Produit par l'alluvion. 
Aluxninaire, a. (Pierre) volcanique qui contient 

de l'alun tout formé ; chim. 
Annonaire, a. Qui a rapport aux vivre». 
Antennaire, a. Qui a rapportaux antenne» de» 

insecte». 
Antiphonaire, a. m. Livre d'antiennes ; Utur. 
Antirévolutionnaire, a. a. Qui est contraire 

à Let dévolution. 
Apollinaire^ a. En l'honneur d'Apollon. 
Aquilonaire,a.£.Vi poésie, boréal: de l'aquilon. 
Arenaire, a. Qui vit ou qui croit dan» le sable. 
Attractionnaire, a. Partisan de rattraction. 
Bénédictionnaire,8./n.Livredes bénédictions. 
Binaire» a. Composé de deux unités. 
Calaminaire, a. (Pierre) mine de zinc. 
Campeunaire, a. Qui est relatif aux cloche». 
fiantionnaire^.m. Livre de» cantiques; Utur. 
Catherinaire, a. s. Ancien nom du tabac. 
Catilinaire, a. f. Titre de» quatre discours que 

prononça Ucéron contre Catilina. 
Caulinaire, a. Delà tige; bot. 
Cautionnai ro, a. Qui a rapport à la caution. 
Centenaire, a. a. Qui a cent ana. 
Gessionaaire, a. Celui à qui l'on cède ; jur. 
Giroonvoluuoniiaire, a. qui a rapport aux 

circonvolution» ou cerveau ; t. de med. 
Coiiinaire, a. (Plante) qui croit sur les collines. 
Commissionnaire, s. m. Cnargé dailaires ou 

de commissions ; t. de com. 
Compaasiotimalre. a. Compatissant; inus. 
Compromisaï onnaire, a. Par compromis. 
Conceptionnaire, s. m. Celui qui soutient la 

conception immaculée de la sainte Vierge. 
Gonces&ionnaire,*.Qui reçoit une concession. 
Canon bina ire, a. Du concubinage. 
Concussionnaire, a. Exacteur; adm. 
Conf assi onnaj re,a Qiuarapportalaconfession. 
Conscriptionnaire, s. m. Celui qui est sou- 
mis a la conscription; peu us. 
Constitutionnaire, a. De la constitution. 
fUwignétndinaire, a. Qui a coutume. 
Gontagionnaire. s. m. Médecin qui soutient la 

contagion de la lièvre jaune et de la peste. 
Contre- Révolutionnaire, a. a. m. Partisan 

de la contre-révolution. 
Convuisionnaire,^ Fanatiquedusiècledernier. 
Copaginaire, s. m. Co-tenancier; ant. 
Coreligionnaire^ a De même religion. 
Coronaire,, a. (Artère) du cœur; t. d'anat. 
Cotyledonaire, a. Quia rapport au cotylédon. 
Culinaire, a. (Art) de la cuisine. 
Dardanaire, s. m. Monopoleur; peu u». 
Débonnaire, a. Bon jusqu'à la faiblesse. 
Decennaire, a. Par dix ans ; décennal. 
Déciaionnaire, a. Qui décide; t. de pal. 
Delectionnaire, a. m. Qui abandonne le parti 

qu'il servait. 
Deindssionmair», a. a. Qui se démet. 
Denaire, a. Du nombre de dix. 
Dictionnaire, a. m. Recueil alphabétique des 

mot» d'une langue, d'une science, d'un art. 
Digressionnaire, a. m. Celui qui dan» dis- 



cours ou écrits fait des digressions. 

Disciplinaire, a. De la discipline. 

Discrétionnaire, a. (Pouvoir) facultatif. 

Diurnaire, a. m. (Qui est écrit) jour par jour. 

Divisionnaire, a. s. Qui concerne une division. 

Doctrinaire,s/n.Prétredeladoctrinechrétienne. 

Draconnaire,am {$oldat,porte-ensei£neromain. 

Ducennaire, a. m. Chef de £00 hommes. 

Duodenaire,a. Qui est disposé par douzaines. 

Evolutionnaire, a. Qui a rapport aux mouve- 
menté coordonnés de troupes. 

Expéditionnaire, a. s. m. Celui qui fait un 
envoi; copiste; troupe en expédition. 

Explanaire, a. f. Groupe de madrépores. 

Extraordinaire, a. Contre l'usage; étrange. 

Factionnaire, s. m. S ldatqui fait sentinelle. 

Falcunaire, a. Qui est en forme de faulx. 

Fiotionnaire, a. Qui est fondé sur une fiction, 

Fluxionnaire, a. Sujet aux fluxions. 

Fonctionnaire, s. m. Qui exerce une fonction. 

Fractionnaire, a. Nombre représenté sous la 
forme d'une fraction; t. de math. 

Fulminaire, a. Qui a rapport à la foudre. 

Ganglionnaire, a. Muni de ganglions; méd. 

Granaire, a. (Insecte) qui vit dans les grains. 

Habenaire, a. f. Genre de plante; bot. 

Hymnaire, s. m. Livre d'hymnes; Utur. 

Imaginaire, a. Idéal; impossible; alg. 

Interantennaire, a. Placé entre les antennes. 

Inter lunaire, a. Qui a rapport à l'interlune. 

Intrapulmonaire,a.Dans les poumons* méd. 

Lacunaire^ ( V idejentreiessolivesd 'unpiafond . 

Laminaire, a. Composé de lames parallèles. 



Lanaire. s. f. Genre de plante. 

Iiatitudinaire, a.Quiestd'unemoraletroplarge. 

Lectionnaire, s. m. Livre qui contient les le- 
çons qui se disent à l'office ; Utur. 

Légionnaire, s. m. (Soldat) de légion; membre 
de la Légion-d'Honneur. 

Iiésionnaire, a. Qui a un caractère de lésion. 

Libitinaire, s. Qui faisait les obsèques; ant. 

Liminaire, a. Qui précède le principal ; préli- 



minaire; peu us. 

Linaire, s. f. Plante à feuilles de lin. 

Luoernaire, s. f. Radiaire; sool; répons. 

Luminaire, s. m. Cierge; petite lampe. 

Lunaire, a. De la lune; s. f. Sorte de plante. 

Mansionnaire, s. m. Officier d'église ; ant. 

Manutentionnaire, a. m. Chef d'une manu- 
tention militaire; a. m. 

Marginaire, a. (Cloison) d'un fruit formée par 
le bord rentrant des valves; bot. 

Matutinaire, s. m. Livre de matines. 

Mercenaire, a. Qui se fait pour de l'argent ; 
s. m. Intéressé ; aisé à corrompre. 

Millénaire, a. Qui contient mille; s. m. Mille 
ans; pi. Sectaires hérétiques. 

Millionnaire, a. Riche à un million. 

Missionnaire, a. m. Chargé de commissions ; 
prêtre employé aux missions. 

Mulcionnaire, s. Qui trait les vaches. 

Munitionnaire, a. Qui fournit les munitions. 

Nonagénaire, a. Agé de quatre-vingt-dix ans. 

Novenaire, a. Qui procède par neuf. 

Nundinaire,a. Qui avait rapport aux jours de 
marché; ant. 

Oblationnaire, a. Qui fait des oblations. 

Obligationnaire, s.m. Porteur de titres ayant 
forme d'obligations. 

Occasionnaire, a. m. Aventurier ; o. m. 

Octogénaire, a. s. Agé de quatre-vingts ans. 

Ordinaire, a. De coutume; médiocre; vul- 
gaire; 8. m. Nourriture habituelle. 

Originaire, a. Qui tire son origine de... 

Panaire, a. Qui a rapport au pain; t. de coût. 

Pannaire, s. m. Bazane; f. de met. 



AIRE 



— 48 — 



AIRE 



Pardoimaire,a.m.Quidistribuelesindulgences. 

Partenaire, a. a. Qui partage au jeu. 

Passionnaire,». m. Histoire delà passiondeJ.-C. 

Pensionnaires. Quipaie,qui reçoit une pension. 

Permissionnaire, s. m. Celui qui a reçu une 
permission, un permis. 

Pétitionnaire, a a. Qui adresse une pétition. 

Planaire, a. m. Sorte de ver aquatique. 

Poitrinaire, a. a. Malade de la poitrine; méd. 

Portionnaire, a. 8. Qui a part' peu us. 

Positionnaire, s. m. Poinçon de cartier. 

Postquartenaire, a. Postérieur à la période 
quartenaire. 

Préliminaire, a. Ce qui précède* le principal. 

Processionnaires, a. s.J. pi. Chenilles. 

Proembryonnaire, a. Du proemUryon. 

Pulmonaire, a. Du poumon; 8. f. Plante. 

Putrédinaire, s. Médecin qui croit la putréfac- 
tion régénératrice. 

Quadragénaire, a. Agé de quarante ans. 

Quarantenaire, a. Qui dure quarante ans. 

Ouartenaire, a. Qui vaut quatre. 

Questionnaire,^ m. Celui qui donne la torture. 

Quinaire,8 m.Monnaiede la troisième grandeur. 

Quinquagénaire, a. Agé de cinquante ans. 

Réactionnaire, a. Qui produit une réaction. 

Rébellionnaire,a. m. Qui fait acte de rébellion. 

Réceptionnaire, a. s. Chargé delà réception des 
travaux. 

Réclusionnaire, a. Condamnée la réclusion. 

Régionnaire, a. m. Nom de certains olticiers 
établis à Home dans différentes régions; ant. 

Relationnaire, s. m. Auteur de relations de 
voyages. 

Religionnaire,s. Sectaire qui professaiUa re- 
ligion réformée. 

Rémissionnaire, a. Qui obtient rémission. 

Renaire, a. Kéniforme; bot. 

Réquisitionnais, a. Delà réquisition; mllit. 

Rétentionnaire,a.Qui a le bien d autrui;,/«r. 

Retrocesaionnaire, a. A qui Ton fait une ré- 
trocession ;jur. 

Révolutionnaire, a. ( Partisan)delarévolution. 

Sanguinaire, a. Cruel; inhumain; etc. 

Saponaire, a. f. Planté médicinale. 

Satinaire, a. m. Qui fabrique le satin. 

Satisiactionnaire, s. m. Partisan^de la satis- 
faction pour les autres. 

Scissionnaire, a. s. Qui fait scission. 

Sectionnaire, a. m. Garde national apparte- 
nant à une section. 

Séminaire, s. m. Collège d'ecclésiastiques. 

Senaire, a. Nombre de six; bot. 

Septénaire, a. De sept ans. 

Septuagénaire, a. De soixante-dix ans. 

Sermonnaire, a.s.m. (Auteur, recueil) de ser- 
mons. 

Sexagénaire, a. Qui a soixante ans. 

Soumissionnaire, a. Qui soumissionne. . 

Staminaire, a. Qui se rapporte à l'étamine. 

Stationnaire, a. Fixe* continu; sédentaire. 

Sublunaire, a. Entre la terre et la lune. 

Terminaire. s. m. Prédicateur d'un ordre men- 
diant auquel on assignait une circonscription. 

Ternaire, a. Du nombre de trois. 

Tertianaire, a. De trois en trois jours; méd. 

Thonaire, s. m. Filet pour pécher le thon. 

Tortionnaire, a. Inique et violent; prat. 

Tourbillonnaire, a. Des tourbillons. 

Tournaire, s. m. Hebdomadier. 

Traditionnaire, s. m. Interprète de la bible. 

Trentenaire, a. Qui dure trente ans. 

Tricénaire, a. s. m. De trente jours. 

Turnaire, s. m. Qui nomme aux bénéfices. 

Uliginaire, a. Des lieux marécageux. 

Ulnaire, a. Qui a rapport à l'os cubital; anat. 



Ultra révolutionnaire a.sm.Révolutionnaire 
outré. 

Urinaire, a. Qui a rapport à J'urine ; méd. 

ValétudInaire,aMaiadif,deconstitutionfaible. 

Vétérinaire, a. De la médecine des animaux ; 
s. m. Qui soigne la maladie des bestiaux. 

Vinaire,a. (Vaisseau; destiné au vin. 

Visionnaire, a. a. Qui a des visons, des idées 
chimériques, des lubies; fia. Extravagant» 

Zonaire, a. (Cristal) entoure de facettes. 
oaire 

Actinozoaire, a, m. Type du règne animal. 

Anostéozoaires, a. (Anima uxjdepourv us d'os. 

Anthozoaires,a.( Animaux) ressemblant à des 
Heurs; t. d'hist. nat. 

Gyclozoaire, a. a. Se dit d'animaux qui ont une 
configuration circulaire. 

Ectozoaire, a. m. Insecte parasite. 

Entomozoaire, a. m. Nom des animaux for- 
mant un embranchement qui répond aux in- 
sectes et aux vers de Linné. 

Entozoaire,8/n.Auimalmicroscopiqueparasite. 

Epizoaire, a. m. Insecte qui vit sur le corps des 
animaux. 

Gastérozoaire, a. m. Animal dont le système 
digestif a acquis une prédominance de dévelop- 
pement. 

Grammozoaire, a. (Ver) qui est animal et en 
tonne de ligne. 

Malacozoaire, a. (Animal) dont le corps sans 
trace de membres est recouvert de peau molle 
et contractile. 

Mastozoaire, a. (Animal) pourvu de mamelles. 

Morphozoaire, a. a. ( Animal; qui a une forme 
bien déterminée ; t. aillât, nat. 

Ostéozoaire, a. (Animai) qui a des os; squelette. 

Phytozoaire, a. a. (Animal; inférieur dont la 
structure s'appelle colle des végétaux. 

Spondylozoaire,s.a. (Animalh vertébré. 

Tnoracozoaire, a. (Animal) dont les organes 
respiratoiresontacquisungranddéveloppement. 

Zédoaire, a. f. Racine employée en médecine. 
ouaire 

Douaire, a. m. Don du mari à sa veuve; prat. 

Mi- Douaire, s. m. Pension à laquelle une femme 
avait droit en cas de séparation. 
paire 

Impaire, a. fem. d'impair. 

Mappaire,a. m. Officier qui chez les Romains 
donnait le signal des jeux; ant. 

Paire.s ./.Couple d'animaux, de choses assorties. 

Repaire, s. m. Retraite de bètes, de voleur. 

Scopaire. a. f. Arbrisseau ; plante dicotyledone. 
phaire 

Ghirographaire, a. Jurisp .Créancier en vertu 
d'un acte sous seing prive. 
plaire 

Complaire, v. n. p. Plaire; agréer. 

Déplaire, p. n. Ne pas plaire; c. p. S'ennuyer. 

Exemplaire, a. Qui peut servir d'exemple; a.m. 
Objet formé d'après un type donné. 

Plaire, o. n.lmp. p. Etre agréable; trouver bon; 
prendre plaisir; être content de soi; etc. 
quaire 

Antiquaire,a.m.Ceîui qui connaît, qui aime les 
antiquités. 

Moustiquaire, a. f. Rideau de gaze pour garan- 
tir des moustics. 

Reliquaire, a. m. Boite de reliques. 
raire 

Araire, s. m. Charrue sans avant-train; agrlc. 

Araires, a. m. pi. Instruments d'agriculture. 

Géroiéraire, a. Qui porte un cierge. 

Cinéraire, a. (Urne) où sont les cendres d'un 
mort brûlé ; s.f. Sorte de plante. 

Funéraire, a. Des funérailles. 



AIRE 



— 49 — 



AIRE 



Honoraire, a. Qui a les honneurs d'une charge; 
a. m. pi. Rétribution d'un médecin, etc. 

Horaire, a. Des heures, mesuré par heure. 

Huméraire, a. De l'humérus; anat. 

Itinéraire, a. De chemin; (mesure) des roules, 
des chemins; s. m. Journal de voyageur; etc. 

Jécoraire, a. Du foie; t. d'anat. 

Ijaraire, s. m. Chapelle des lares ; ant. 

Littéraire, a. Des belles lettres. 

Martyraire s. m. Celui qui était chargé de 
garderies chasses des martyrs; ant. 

Numéraire,a.( Valeur) légale des espèces qui 
ont cours ; a. m. Argent monnayé. 

Onéraire,a. Celui qui remplit des fonctions dont 
un autre a le titre. 

Oraire, a. Obtenu par prière. 

Paraire, s< m. Ouvrier qui pare les draps. 

Raire, o. n. Crier; se dit du cerf; cén. 

Scripturaire, a. Qui a rapport à l'écriture. 

Stercoraire, a. Des excréments ; méd. 

Sulfuraire, a. f. Matière organique des eaux 
sulfureuses. 

Surnuméraire^. s. Au-dessus du nombre dé- 
terminé; 8. m. Employé sans rétribution. 

Suturaife, a. Qui est muni d'une suture. 

Tartonraire,a.m. Arbrisseau du genre daphné. 

Téméraire, a. 8. Hardi par imprudence. 

Temporaire, a. Qui n'est que pour un .temps. 

Thuriféraire, a. Qui porte l'encens. 

Trésoraire, a. Qui appartient au trésor. 

Trihoraire, a. Qui se fait toutes les 3 heures. 

Tubéraire, s. f. Plante médicinale. 

U suraire, a. Où il y a de l'usure. 

Varaire, s. f. Un des noms de l'éllebore blanc. 

Vulnéraire, a. 8. m. Bon pour les plaies j^eau 
aromatique; s.f. Plante médicinale. 
saire, doux 

Antidosaire, 8. m. Recueil de remèdes inven- 
tés par des médecins célèbres. 

Desaire, pers. duo. Désairer. 

Crarnisaire, s. m. Homme en garnison chez 
un débiteur pour l'obliger à payer. 

Isaire, s. f. Genre de très petit champignon. 

Médusaire, a. Qui ressemble à une méduse. 

Pausaire, s. m. Chef de chiourme ; veu us. 

Pertusaire, s. f. Genre de lichens ; bot. 

Phrasaire, s. m. Livre à phrases très courtes 
pour apprendre à lire aux enfants. 

Rosaire, s. m. Grand chapelet dit en l'honneur 
de la Vierge; Sorte de coquille, de vase, elc. 
saire, dur 

Adversaire, s. m. Opposé; ennemi. 

Anniversaire,*. a. Jour célébré chaque année. 

Commissaire, s. m. Commis; officier de police. 

Compromissaire, 8. m. Arbitre. 

Corsaire, 8. m. Pirate ; voleur sur mer. 

Dispensaire, 8. m. Lieu où l'on sépare et dis- 
tribue les remèdes. 

Emissaire, 8. m. Chargé d'une mission secrète. 

Faussaire, s. m. Qui fait de faux actes. 

Fidéi commissaire,s.m. Celui qui est chargé 
d'un fidéi commis; t. dejur. 

Glossaire, s. m. Dictionnaire de vieux mots. 

Iniralapsaire, s. m. Sectaire. 

Intertrânsversaire, a. Situé entre les apo- 
physes transverses des vertèbres ; t. d'anat. 

Janissaire, s. m. Soldat, garde du sultan. 

Nécessaire, a. 8. m. Ce donton a besoin; coffret. 

Passaire, s. m. Espèce de médicament; p/iarm. 

Pessaire, 8. m. Instrument de chirurgie. 

Procommissaire, a. m. Qui tient la place d'un 
commissaire. 

Rôissaire, a. m. Scieur de long; pop. 

Sublapsaire, 8. m. Sectaire. 

Supraiap saire,*. m. Sectaire calviniste. 

Transversaire, a. 8. m. Muscle du cou; anat. 



Universaire, s. m. S'est dit pour anniversaire. 
taire 

Accurbitaire, s.m. Ténia; sorte de ver: méd. 

Adjudicataire, a. 8. Celui à qui l'on adjuge. 

Aliénataire,a.s.Aquiontiansfereunepropnété. 

Alimentaire, a. Qui a rapport aux aliments. 

Amodiataire, a. Qui reçoit une terre à ferme. 

Antidotaire, s. m. Recueil de remèdes; c. m. 

Antimilitaire, a. s. Non militaire. 

An titrini taire, s. m. Sectaire repoussant le 
dogme de la Trinité. 

Autoritaire, a. Qui a le caractère de l'autorité. 

Balistaire, a. m.Qui avait soin des armes de jet. 

Baptistaire, a. 8. Extrait de baptême. 

Blattaire. a. /*. Plante; espèce de molène; bot. 

Bourretaire, s. m. Gardeur de fiioselle. 

Brévetaire, a. m. Porteur de brevet. 

Cataire, s. f. Sorte de plante; bot, 

Gatataphractaire, s. m. Cavalier armé; ant. 

Gaudataire, a. Bas officier d'église; ant. 

Gavitaire, a. (Veri intestinal; t. de méd. 

Célibataire, a. Nubile non marié. 

Censitaire, s. m. Tenancier; prat. 

Gicutaire, a. /'. Sorte de ciguë aquatique ; bot. 

Glarcetaire, a. m. Paquet de clefs. 

Go-Donataire, a. Donataire avec un autre. 

Gollataire, s. m. Celui à qui on confère. 

Gollectaire, a. m. Livre de prières qui renferme 
toutes les collectes de Tannée ; litur. 

Gollégataire, s. m. Qui a part au legs; jur. 

Gométaire. a. Des comètes ; astr. 

Commanditaire, a. m. Qui a une commandite. 

Gommenda taire, a. m. (Abbé) oui est pour- 
vue d'un bénéfice, d'une commende. 

Commentaire, s. m. Interprétation maligne. 

Gommoda taire, s. Qui emprunte; prat. 

Complémentaire, a. Oui sert à compléter; 
pi. Derniers (jours) de l'an républicain. 

Gomplimentaire, a. m. Associé; com. o. m. 

Concordataire, a. Se dit des ecclésiastiques 
qui approuvèrent le concordat de 1801. 

Gondimentaire,a.a.Quiarapportaucondiment. 

Gonsignataire, s. m. Dépositaire d'une chose 
consignée ; t. de jur. 

Gopronriétaire,a.a.Qui possède avec d'autres. 

Gristaire, a. f. Genre de plante du Pérou. 

Gubistétaire, a. Qui danse les pieds en haut. 

Dataire, s. m. Chancelier de Rome ; ant. 

Dentaire, a. Qui a rapport aux dents. 

Dépositaire, a. m. Celui qui a en dépôt. 

Destinataire, a. A qui une chose est destinée. 

Dévolutaire, s. m. Qui a obtenu un dévolu. 

Diamantaire, s. m. Lapidaire. 

Dignitaire, a. tn. Qui est revêtu d'une dignité. 

Dilataire, s. m. Instrument de chirurgie. 

Domptaire, a./n.3œufprivé dans la Camargue. 

Donataire, a. Celui à qui on fait donation. 

Ducentaire, a. De deux cents ; par deux cents. 

Elémentaire, a. Des éléments; qui concerne 
les premiers principes d'une science; etc. 

Entrepositaire, a. m. Qui dépose des mar- 
chandises dans un dépôt; t. de com. 

Eventaire, a. m. Plateau en osier que portent 
les fruitières devant elles. 

Faculta taire, a. m. Celui qui dans la C'° des 
eaux n'est ni membre ni actionnaire et qui a la 
faculté de prendre ou laisser les eaux. 

Férentaire, a. m. Frondeur; mil.; c. m. 

Fermentaire, a. m. Nom donné aux chrétiens 
grecs qui, dans la consécration, se servent de 
pain fait avec du levain. 

Feudataire, a. m. Vassal d'un suzerain. 

Fragmentaire, a. Composé de fragments. 

Frégataire, a. m. Portefaix dans les pays bar- 
baresques. 

Fromentaire, a. f. Droit sur les terres culti- 

7 



AIRE 



- 50 — 



AIRE 



vées à froment; t. de coût. 

Genetaire, s. m. Cavalier de l'ancienne armée 
espagnole. 

Grabataire, o. Toujours alité; sectaire. 

'Hastaire, s. m. Soldat armé d'un javelot. 

Héréditaire, a. Qu'on hérite; qui se transmet 
par droit de succession. 

Hétaire, s. /*. Femme libre qui vivait du com- 
merce de ses faveurs; ant. 

Humanitaire, a. Qui intéresse l'humanité. 

Incidentaire, .<*. m. Chicaneur; peu us. 

Indultaire,s.m. Qui a un induit. 

Iniinitaire,sm.Partisan ducalcui infinitésimal. 

Insalutaire, a. Non salutaire. 

Institutaire, s. m. Nom des professeurs des 
instituts de Justinien. 

Instrumentais, a. (Témoin.) Celui qui as- 
siste les oiliciers publics dans les actes. 

Inventaire,sm.Etat,relevédebiens;d'effets ? etc. 

Involontaire, a. Sans volonté; non volontaire. 

Lactaire, a. s. Qui a du lait. 

Légataire, s. m. Celui à qui on fait un legs. 

Locataire, s. m. Qui lient à louage. 

Mandataire, s. m. Chargé de procuration. 

Médicamentaire, a. Des médicaments. 

Militaire, a. Deiaguerre; s. m. Hommedeguerre. 

Minutaire, a. Qui est en minute, en original. 

Mixti- Bis unitaire, a. Se dit de crislaux dus 
à un déeroissement mixle et deux décroisse- 
ments par une seule rangée; t. de cerr. 

Monétaire, a. Des monnaies. 

Mousquetaire,. s. m. SoMutarméd'unmousquel. 

Mativitaire, s. m. Sectaire arien. 

Nectaire, s. m. Réservoir de miel; bot. 

Nominataire, a. Nommé par le roi, etc. 

Notaire, s. m. Oilicier qui passe les actes. 

Obligataire, s. m. Porteur de titres ayant forme 
d'obligation. 

Oppositaire, a. Se dit de fleurs disposées en 
plusieurs rangs opposés; t. de bot. 

Orbitaire, a. De l'orbite de l'œil. 

Pamphlétaire, s. m. Auleur de pamphlets. 

Pandectaire, s. m. Auteur de pandectes. 

Parasitaire, a. (Monstre double) dont l'un des 
individus vit au dépens de l'autre; hist. nat. 

Pariétaire, 8. /'. l'Jante médicinale; bot. 

Parlementaire, «. s. m. Du parlement; négo- 
ciateur; mllit. 

Pentecostaire, a. De la Pentecôte. 

Pigmentaire, a. Qui appartient au piment. 

Pi tui taire, a. Qui tient de la pituite. 

Planétaire, a. s. m. Représentât ion des planètes. 

Placentaire, a. Qui appartient au placenta. 

Plantaire, a. De la plante des pieds. 

Plébiscitaire, a. Du plébiscite. 

Près taire, s. m. Engagement d'une terre. 

Prestataire, s. m. Contribuable soumis à l'im- 
pôt en nature. . 

Prolégataires, s. m. ni. Une des dernières 
classes de la société à Rome; ant. 

Prolétaire, s. m. Citoyen de la dernière classe. 

Pronotaire, 8. m. SVsl dit pour protonotaire. 

Propriétaire,*, m. Qui possède une chose, etc. 

Protestataire, a. s. Qui l'ait une protestation. 

Protonotaire, .s. m. Notaire du pape. 

Quiri taire, a. Nom de domaines dont les Ro- 
mains seuls pouvaient acquérir la propriété;a/ir. 

Quodlibé taire, a. s. f. Faculté d'agir. 

Recommanda taire, s. m. Qui recommande 
son débiteur eu prison. 

Refrac ta ire, a. s. m. Rebelle; conscrit qui se 
soustrait à la loi du recrutement. 

Régimentaire, a. De régiment. 

Règlementaire,aI)eréglemeiit,quiIcconcerne. 

Reliquataire, a. m. Débiteur d'un reliquat. 

Penonciataire, s. m. Celui en faveur de qui 



on renonce; jurisp. 

Résignataire, s. m. Celui à qui on résigne. 

Retardataire, s. m. Qui est en retard. 

Rudimentaire, a. Qui appartient aux premiers 
principes d'une science. 

Sabbataire, s. m. Juif converti au christianis- 
me et pratiquant le sabbat. 

S acr amen taire, s. m. Sectaire. 

Sagittaire, s. m. Signe du zodiaque; oiseau. 

Salutaire, a. Utile pour le salut. 

Sanitaire, a. Pour la santé. 

Secrétaire, s. m. Celui qui rédige les lettres, 
les actes; meuble pour écrire. 

Sectaire, a. s. Qui appartient à une secte. 

Sédentaire, a. Qui demeure assis; qui sort peu; 
iixé en un lieu. 

Sédimentaire,aQuialecaractèredHinaédimenU 

Segmentaire, a. Formé de segments. 

Serpentaire, s. m. Constellation; planète. 

Sétaire, s. f. Sorte de plante graminée. 

Sexdigitaire, a. Celui qui a six doigts. 

Signataire, s. m. Celui qui signe un acte, un 
billet, une ordonnance. 

Sociétaire, a. s. Membre dune société. 

Solfataire, s. f. Mine de soufre. 

Solitaire, a. s. Qui est seul ; désert ; *. m. Er- 
mite; jou qu'on joue seul; diamant isolé, etc. 

Sous-Locataire, .«. m. Qui loue à un locataire. 

Sous-Secrétaire, s. m. Secrétaire. 

Statutaire, «.Qui a la valeur d'un statut . 

Stellionataire, s. m. Qui commet le crime du 
stellionat. 

Stigmataire aQuiestmarquédepointsenfoncés . 

Supplémentaire, a. De supplément. 

Taire, p. a. n. p. Carder le silence. 

Tégumentaire, a. Qui sert de tégument ; bot. 

Testamentaire, a. De testament. 

Transitaire, a. Qui a rapport au transit. 

Tributaire, a. s. Qui paie tribut. 

Trini taire, s. m. Religieux d'un ordre fondé en 
1198 pour le rachat des captifs. 

Trisacramentaire, s. m. Celui qui ne recon- 
naît que trois sacrements. 

Ubiquitaires, $. /. pi. Secte chrétienne. 

Unitaire, a. Sorte de cristal; s. m. pi. Ordre de 
sectaires. 

Universitaire, a. De l'université. 

Utilitaire, s. a. Qui ne reconnaît pour principe 
du bien que l'utilité générale; phU. 

Ver solitaire, s. m. Ver intestinal 

Volontaire, a. s. m. Sans contrainte: qui fait 
selon sa volonté; s. m. Soldat qui s'engage. 

Utilitaire, a. 8. Qui vise à l'utilité. 

Zoophytaire, a. Qui a rapport aux zoophytes. 
traire 

Abstraire, r. a. Considère rséparément;abréger. 

Arbitraire, a. Dépendantde la volonté; absolu; 
despotique; s. m. Pouvoir sans limites. 

Astraire, r. a. Considérer séparément; c. m. 

Attraire, r. a. Attirer par un appât; v. m. 

Contraire, a. Opposé; adc. Tout autrement. 

Distraire,r«.Separer;détourner;rp.Sedivertir. 

Extraire, r. a. Tirer une chose d où elle est in- 
troduite; copier un passage dans un livre, etc. 

Intraire,ruEmbryonjrenfermédans l'albumen. 

Portraire, r. a. Faire le portrait; p. m. 

Régis traire, 8. m. Gardien des registres. 

Ren traire, c.«.Faireunecoutureimpercepttble. 

Retraire, r. a. Retirer un b.en vendu. 

Soustraire, r. a. Oter par fraude; arith. Re- 
trancher; r. p. Se dérober. 

Traire, c. a. Tirer le lait des vaches, etc. 
uaire 

Annuaire, a. s. m. Calendrier annuel. 

Auctuaire, «. m. Supplément de bibliothèque, 

Belluaire, s. m. Dompteur d'animaux féroces. 



AIRN 



— 51 



AIS 



Bustuaire, s. m. Gladiateur; ant. 

Congruaire,s.m.(Curé) à portion congrue. 

Electuaire, s. m. Opiat; médicament. 

Estuaire, s.m. Sorte de golfe à l'embouchure 
d'un fleuve. 

Fatuaire,£. m. Enthousiaste qui se croyait ins- 
crire : ant. - 

Mensuaire, a. De chaque mois. 

Mortuaire,«.Desmorts;s.m. Extraitmortuaire. 

Obituaire, a. Des obits s. m. Bénéficier. 

Promptuaire. s. m. Abrégé; peu us. 

Ripuaire, a. Des l>ords du Rhin. 

Sanctuaire, s. m. Lieu saint du temple. 

Somptuaire, a. Qui règle la dépense. 

Statuaire, .s. m. Sculpteur de statues; s.f. Art 
du statuaire; a. Marbre à statues. 

Suaire, s. m.Linceuil pour ensevelir. 

Textuaire , s. m. Le texte seul. 

Tumultuaire, a. Avec tumulte. 

Usufructuaire, a. De l'usufruit ; jtir. 

Voluptuaire, a. Fait pour l'agrément. 
vaire 

Archivaire, s. m. Archiviste; v. m. 

Calvaire, s. m. Elévation plantée d'une croix. 

Clavaire, s. f. Genre de champignon. 

Interval vaire, a. (Cloison) formant la com- 
missure des valves du péricarpe. 

Larvaire, s.f. Petit corps cylindrique poreux 
trouvé dans les couches calcaires. 

Octavaire,s.m.Livred'oflicependantlesoctaves. 

Olivaire, o. Arrondi en olive. 

Ovaire, s. m. Partie où se forme l'œuf. 

Sali vaire, a. De la salive. 

Vaire, a. Fem. de Vair; s'est employé pour 
désigner un mélange de blanc et de gris. 

Valvâire, a. De la valve; bot. 

Vulvaire, a. Qui appartient à la vulve; s.f. Es- 
pèce de plante. 

(Voir ère) 
AIRLE. 



Pairie, s. m. Pairie; pal de l'écu en forme d'y. 

(Voir erle) 

-AIRN. 



Cairn, s. m. Monticule que les Celtes élevaient 

sur le tombeau de leurs chefs. 
Nairn, géog. Ville d'Ecosse. 
( Voir ern) 

AIS (1). 

Aie, s. m. Planche de lK)is menuisée. 

* Hais, pers. du v. Haïr 

Rabais, s. m. Diminution de prix, etc. 

Ablai8, s. m. DépouiïhTde blé ; t. d'agrlc. 

Brais, pers. du o. Braire. 

Français,*. m. a. De France; la langue française. 
Maïençais, s. m. De Mayence. 

Panerais, s. m. FortêTe plante. 

Babordais, s. m. Marin servant à bord; mar. 
Courlandais, a. s. m. Habitant de Courlaride. 
Dadais, s. m. Niais ; fam. 
Finlandais, a. s. m. De la Finlande. 
Groenlendais, a. s. m. Du Groenland. 

* Hollandais, a. s. m. De la Hollande. 
Irlandais, a. s. m. De l'Irlande. 
Islandais, a. 8. m. De l'Islande. 
Néerlandais, a. s. m. De Néerlande. 
Tribordais, s. m. Equipage ; mar. 

Délais, s. m. pi. Pêcherie. 
Défais, pers. du p. Défaire. 
Fais, pers. du p. Faire. 
Mêlais, pers. du p. Méfaire. 
Remétai8, pers. du p. Reméfaire. 

(i) Consulter les i" et 2* pers. du eing. de l'imparf. et 
du conditionnel de tous les verbes. 



Satisfais, pers. du p. Satisfaire. 

Faux-Frais, s. m. pi Menues dépenses 
Frais, a. D'un froid doux* récent; non salé. 
Frais, s. m. pi. Dépens; dépense. 

Guais, a. (Hareng) sans lait ni œufs. 
Portugais, a. s. Du Portugal. 

Anglais, s. m. a. (Langue) d'Angleterre. 

Engrais, s. m. Pâturage gras; fumier. 
Segrais, s. m. Bois exploité à part 

Biais, 8. m. Travers; obliquité; fig. Détour. 
Contre-Biais (A), lor. adr. A contre sens 
Liais, s. m. Pierre dure calcaire 
Niais, a. s. Simple; sans usage du monde. 

Jais,£m.Substancebitumineusenoire;verreteint. 

Alais,s. m. Oiseau de proie. 

Balais, s. m. (Rubis.) Couleur de vin paillet. 

Bordelais, a. s. De Bordeaux. 

Calais, s. m. Tôle pour fixer les lices. 

Gyngalais, s. a. Qui est de Cevlan. 

Lais. s. m. Jeune baliveau on réserve. 

Malais, s. m. Langue de l'Inde. 

Népalais, s. m. Langue parlée dans le Népal. 

Palais, s. m. Maison de roi, de justicier; partie 

inférieure et supérieure de la bouche; anat. 
Relais, s m. Chevaux, chiens en remplacement. 
Marseillais, a. s. De Marseille. 
Vers aillais, a. s. De Versailles. 

Désormais, adc. A l'avenir; dorénavant. 
Jamais, «dp. En aucun temps; (à jamais) pour 

toujours. 
Mais, conj. ado. Marque contrariété. 

Albanais, a. s. m. D'Albanie. 

Avignonnais, a. s. m. D'Avignon. 

Boulonnais, a. s. m Habitant de Boulogne. 

Bourbonnais, s. m. Chanson burlesque ; dis- 
cours en vers sous la Restauration. 

Connais, pers. du p. Connaître. 

'Harnais, s. m. Equipement de cheval. 

Japonais, a. s. m. Du Japon. 

Javanais, a. s. m. De Java. 

Lyonnais, a. s. m. De Lyon. 

Maçonnais, a. s. m. de Màcon. 

Marnais, .s. ni. Bateau plat qui descend la Marne. 

Méconnais, pers, du v. Méconnaître. 

Milanais, a. s. m. De Milan. 

Nais, pers. du p. Naître. 

Nivernais, a. s. m. De Nevers. 

Orléanais, a. s. m. D'Orléans. 

Panais, s. m. Plante légumineuse. 

Polonais, a. s. m. De Pologne. 

Préconnais, pers. du p. Preconnaître. 

Punais, a. s. m. Qui sent mauvais du nez. 

Stamenais, s. m. Bois courbe; mar. 

Travanais, s. f. Nom de la case qui précède 
immédiatement le coin de repos; met. 

Véronais, a. s. m. De Vérone. 

Ouais, interj. De surprise. 

Pouais, interj. De mépris, de dégoût. 

Epais, a. s. Qui a de l'épaisseur; grossier. 
Forpais, pers. dur. Forpaître. 
Pais, pers. du p. Paître. 
Repais, pers. du v. Repaître. 

Déplais, pers. du p. Déplaire. 
Plais, pers. du p. Plaire. 

Laquais, s. m. Valet de pied, de livrée. 

Apparais, pers. du p. Apparaître. 

Disparais, pers. du p. Disparaître. 

Far ai s, s. m. Filet pour le corail. 

Ferrerais, a. s. m. De Ferrare. 

Garais, s. m. Un des noms vulgaires du fusain. 



AISE 



— 52 — 



ÂISSE 



Marais, s. m. Terre abreuvée d'eau dormante 

ou plantée en légumes. 
Rais, s. m. Rayon de roue. 
Réapparais, pers. du o. Réapparaître. 
Reparais, pers. du o. Reparaître. 
Transparais, pers. du v. Transparaître 

Doulebsais, s. m. Mousseline des Indes. 
Ecossais, a. s. D'Ecosse. 
Mansals,a.Delamonnaiedes seigneursdu Mans. 

Vasais, s. m. Réservoir de marais salant. 

Adatais, s. m. Mousseline épaisse. 

Maltais, a. s. m. De Malte. 

Nantais, a. s. m. De Nantes; s. m. Monnaie; ant. 

Piémontais, a. s. m. Du Piémont. 

Polletais, a. Qui est du Pollet. 

Ponantais, s. m. Nom que les marins de la Médi- 
terranée donnent aux marins de l'Océan. 

Sottais, 8. m. Superstition belge; on croyait que 
des nains travaillaient aux mines pendant l'ab- 
sence des ouvriers. 

Tais, pers. du v. Taire. 

Abstrais, pers. du ôTÂbstraire. 
Astrais, pers. du o. Astraire. 
Distrais, pers. du o. Distraire. 
Extrais, pers. du o. Extraire. 
Retrais, pers. du o. Retraire. 
Soustrais, pers. du p. Soustraire. 
Trais, pers. du v. Traire. 

Klavais, a. m. Espèce de filon coupant les lits 

de houille; t. de min. 
Mauvais, a. a. Qui n'est pas bon; fâcheux; ado. 

(Sentir) ; Exhaler mauvaise odeur. 
Vais. pers. du o. Aller. 

AISE, 



Aise, s. f. Etat commode, joyeux. 
Aise, a. Qui est content; satisfait. 

Baise, pers. du o. Baiser. 

Braise, s. f. Charbon ardent ou éteint. 
Braise, pers. du o. Braiser. 
Débraise, pers. du v. Débraiser. 
Garcaise, s. f. Fourneau de verrier. 
Nicaise,s.m. Jeunehotnmesimple,niais;crédule. 
Chaise, s. f. Siège à dos; voiture légère. 
Fichais e, s. f. Chose de peu de valeur; fam. 

Fadaise, s. f. Bagatelle; niaiserie; fam. 
Landaise, s. f. Nom d'agrégats de petites pier- 
res dans les cotes du nord. 
Euiraise, s. f. Sorte de~plante. 
Fraise,s./.Fruitrouge;colletfrisé; boyau de veau. 

Anglaise, s-, f, Sorte de danse; galon. 
Anglaise, pers. du o. Anglaiser. 
Glaise, s. f. a. Sorte de terre grasse ; argile. 
Glaise, pers. du o. Glaiser. 

Biaise, pers. s. du ."Biaiser. 
Déniaise, pers. s. du o. Déniaiser. 
Niaise, pers. s. du v. Niaiser 

Alaise, s. f. Attache d'osier ou de jonc; aqric. 
AUaise,* ./".Amasdesableen travers d'une rivière. 
Bordelaise, a. s. f. Qui a rapport à Bordeaux. 
Falaise, s. f. Côte escarpée le long de la mer. 
Falaise, pers. duc. Falaiser. 
Laise et mieux Laize, s. f. Largeur des étoffes 

entre les lisières. 
Malaise, s. m. Etat fâcheux; incommodité. 
Tire-Laise, s. m. Appât trompeur; fam. 
Marseillaise, a. f. Chant républicain français. 

Cymaise, s. f. Cime de corniche; arch. 

Fournaise, s. f. GrancTfour; feu ardent. 
Mâoonaise, a. f. Sorte de tonneau. 



Mayonnaise, a. f. Nom donné à une sauce. 
Milanaise, s. f. Ouvrage, tissu de soie et or. 
Polonaise, a. f. Sorte de vêtement ; danse. 
Punaise, s. f. sorte d'insecte puant. 

Apaise, pers. du v. Apaiser. 

Complaise, pers. du v. Complaire. 
Déplaise, pers. du v. Déplaire. 
Plaise, pers. duv. Plaire. 

Euphraise, s. f. Plante médicinale. 

Daraise, s. f. Déchargeoir d'étang. 

Desaise, s. f. Incommodité; malaise; pop. 
Mesaise, s. m. Malaise; fam. 

Emmortaise. pers. du c. Emmortaiser. 
Mortaise, s. f. Entaillure de charpente. 
Nantaise, s. f. Cape; houpelande. 
Taise, pers. au v. Taire. 

( Voir èse et le fém. des noms en ais) 
— : AISSE. 



Abaisse, a. /. Fond de pièce de pâtisserie. 
Abaisse, pers. du v. Abaisser. 
Baisse, s. f. Déchet; diminution de prix. 
Baisse, pers. du p. Baisser. 
Rabaisse, pers. du c. Rabaisser. 
Rebaisse, pers. duv. Rebaisser. 
Caisse, s. f. Coffre; tambour, etc. 
Décaisse, pers. du v. Décaisser. 
Encaisse, s. f. Somme totale des valeurs qui 

sont dans la caisse. 
Encaisse, pers. du o. Encaisser. 
Rencaisse, pers. du v. Rencaisser. 

Affaisse, pers. du v. Affaisser. 
Faisses, s. f. pi. Cordons pour fortifier; van. 
Raffaisse, pers. du c. Rabaisser. 
Fraisse, s. f. Un des noms du frêne. 

Courte-Graisse, s. f. Engrais provenant des 

fosses d'aisance en Flandre. 
Dégraisse, pers. du c. Dégraisser. 
Engraisse, pers. du o. Engraisser. 
Graisse, s. f. Substance animale fusible. 
Graisse, pers. du v. Graisser. 
Rengraisse, pers. du o. Rengraisser. 

Délaisse, pers. du p. Délaisser. 

Follilaisse, s. f. Partie de viande qu'on lève le 

long des épaules du cerf; t. de oen. 
Laisse, s. f. Corde pour mener des chiens ; pi. 

Terres laissées par la mer en se retirant. 
Laisse, pers. du v. Laisser. 
Relaisse, pers. du o. Relaisser. 
Sot-ry-laisse,s.m.MôrceaudélicatdelavolaiIle. 

Connaisse, pers. du v. Connaître. 
Méconnaisse, pers. du v. Méconnaître. 
Naisse, pers. du o. Naître. 
Reconnaisse, pers. du o. Reconnaître. 
Renaisse, pers. du p. Renaître. 

Epaisse, a. Fém. d'épais. 
Paisse, pers. du o. Paître. 
Repaisse, pers. du o. Repaître. 

Apparaisse, pers. du o. Apparaître. 
Comparaisse, pers. du o. Comparaître. 
Disparaisse, pers. du v. Disparaître. 
Paraisse, pers. du o. Paraître. 
Reparaisse, pers. du v. Reparaître. 
( Voir ece et esse) 

AIT (1). 



Ait, pers. du o. Avoir. 

* Hait, pers. du v. Haïr. 

Dehait,s. m. Maladie des oiseaux de proie; ven. 

(1) Consulter la 3* pers. du sing. de l'imparf. de l'ind. 
et du conditionnel de tous les verbes. 



AITE 



— 53 — 



AITRE 



Souhait, s.m. Désir; vœu (A souhait); loc. 

ade. Selon les désirs. 

bait 
Abait, s. m. Appât de pèche. 

brait 
Brait, pers. du v. Braire. 
fait 
Bienfait, s.m. Bien qu'on fait; service; faveur. 
Calfait. s. m. Ciseau pour calfater; t. de mar. 
Contrefait, a. Difforme; mal fait; imité; etc. 
Contrefait, pers. du v. Contrefaire. 
Défait, a. Abattu; amaigri ; pâle ; exténué. 
Défait, pers. du v. Défaire. 
Fait, s. m. Action; événement; ce qui convient; 

a. (Homme fait) dans l'âge mûr; nabitué. 
Fait, pers. du o. Faire. 
Forfait,s.m.Crime énorme; marché à prix fixe. 
Forfait, pers. du v. Porfaire. 
Imparfait, a. Non parfait; s. m. Second temps 

de l'indic; gram. 
Malfait, a. Qui n'est pas bien fait. 
Maufait, s. m. Ancien nom du diable; pop. 
Méfait, s. m. Mauvaise action. 
Méfait, pers. du c. Méfaire. 
Parfait, a.s. A oui il ne manque rien; accompli. 
Parfait, pers. du o. Parfaire. 
Plus que parfait, s. m. T. de gram. Temps 

des verbes. 
Putréfait, a. s. Corrompu; infect. 
Redéfait, pers. du o. Redéfaire. 
Refait, s. m. Jeu à recommencer; nouveau bois 

du c^rf; t. de vén. 
Refait, pers. du v. Refaire. 
Reméfait, pers. du v. Reméfaire. 
Satisfait, a. Content; qui a satisfaction. 
Stupéfait, a. Etonné; interdit de surprise. 
Surfait, pers. du v. Surfaire. 
Tôt-fait, s. m. Sorte de pâtisserie. 

lait 
Caille-lait, s. m. Espèce de plante. 
Chaudelait, s. m. Gâteau composé de lait, de 

farine et d'anis. 
Lait, s. m. Liquide formé par les'mamelles. 
Petit-Lait, s. m. Sérosité du lait. 

naît 
Connaît, pers. du v. Connaître. 
Méconnaît, pers. du v. Méconnaître. 
Naît, pers. du v. Naître. 
Reconnaît, pers. du o. Reconnaître. 
Renaît, pers. du v. Renaître. 

paît 
Forpalt, pers. du v. Forpaître. 
Paît, pers. du v. Paître. 
Repaît, pers. du o. Repaître. 

plaît 
Complaît, pers. du v. Complaire. 
Déplaît, pers. du o. Déplaire. 
Plaît, pers. du o. Plaire. 
qxtait 
Ctuait, s. m. Paquet de 26 feuilles de papier. 

ralt 
Appaxit, pers. du o. Apparaître. 
Disparaît, pers. du o. Disparaître. 
Parait, pers du v. Paraître. 
Reparaît, pers. du v. Reparaître. 

tait 
Tait, pers. du v. Taire. 

trait 
Abstrait, a. Distrait; inattentif; préoccupé. 
Abstrait, pers. du p. Abstraire. 
Astrait, pers. du v. Astraire. 
Attrait, s. m. Charme; ce qui attire ; etc. 
Attrait, pers. du o. At traire. 
Distrait, a. Inattentif; séparé ; démembré. 
Distrait, pers. du v. Distraire. 
Entrait, s. m. Pièce de traverse; char p. 



Extrait^. m. Ce qu'on tire d'un corps, d'un livre, 
d'un acte; mise sur un numéro à la loterie. 

Extrait, pers. du v. Extraire. 

Fortrait, a. (Cheval) excédé. 

Porte-Trait, s. m. uourroie qui sert à soutenir 
les traits des chevaux. 

Portrait, s. m. Image d'une personne ; descrip- 
tion d'une personne, d'une époque ; etc. 

Rentrait, pers. du v. Rentraire. 

Retrait, a. (Grain) peu rempli; contracté; ê. m. 
Action de retraire; privé. 

Retrait, pers. du v. Retraire. 

Soustrait, pers. du o. Soustraire. 

Soustrait, s. m. Planche inférieure de la presse. 

Soutrait, s. m. Planche inférieure de la presse 
du papetier. 

Trait, a. Tiré à la filière; s. m. Dard, floche; 
longe; action d'avaler; ligne; linéament; action; 
pensée; rapport; chaque coupe de scie, etc. 

Trait, pers. du c. Traire. 

Vautrait, s. m. Equipage de vénerie. 
AITE. 



Souhaite, pers. du v. Souhaiter. 

Affaite, pers. du p. Âffaiter. 

Défaite, s. f. Déroute; débit d'une marchandise; 
excuse artificieuse; échappatoire; prétexte. 

Enfalte, pers. du o. Enfalter. 

Entrefaites./*. Pendant celajpJ. (Sur ces en- 
trefaites); loc. ado. En ce moment-là. 

Faîte,s.ra. Sommet d'édifice; cime. 

Renfalte, pers. du v. Renfaîter. 

Sous-faîte, s m. Pièce de charpente sous le faîte. 

Allaite, s. /. Tette delà louve. 
Allaite, pers. du v. Allaiter. 
Délaite, pers. du v. Delaiter. 
Désallaite, pers. du o. Désallaiter. 
Laite, s. f. Sperme de poisson. 
Laite, pers. du o. Laiter. 

Maltraite, pers. du o. Maltraiter. 

Retraite, s. /"..Action do se retirer; lieu où l'on 
se retire; pension; signal pour rentrer; mlllt. 

Traite, s. f. Chemin rait sans s'arrêter; trans- 
port; lettre de change; trafic d'esclaves, etc. 

Traite, pers. du o. Traiter. 

( Voir ète et le fém. des mots en ait) 

AITRE. 



Contre-Maître, s. m. Sous-maître dans un 

atelier, sur un vaisseau, etc. 
Grand- Maître, s. m. Chef d'un ordre. 
Maître, a. m. Qui commande ; qui enseigne; 

principal; savant ; expert ; propriétaire, etc. 
Petit-Maître, s. m. Fat; gandin; fam. 
Quartier-Maître, s.m. Officier comptable. 

Connaître, o. a. Avoir notion; savoir. 

Méconnaître, o. a. Ne pas reconnaître; désa- 
vouer; o.p. Etre ingrat; fin. Ne pas apprécier. 

Naître, v. n. Venir au monde; commencer. 

Préconnaître, o. a. Connaître par avance. 

Reconnaître,? a.Se rappeler l'image; observer; 
distinguer à des signes; avouer; récompenser; 
o. p. Se repentir; reprendre ses sens. 

Renaître, v. n. Naître de nouveau; reparaître. 

Faux-repaltre, s. m. Se dit du cerf qui paît 
sans avaler; t. de ven. 

Forpaître, o. n. Paître au loin; t. de chas. 

Paître, o. a. n. Manger l'herbe; donner à man- 
ger; o. p. Se nourrir; (Envoyer) ; éconduire. 

Repaître, v. a. p. Paître de nouveau; nourrir; 
Prendre sa réfection; fig. Entretenir; regarder. 

Apparaître, v. n. Devenir visible; se montrer. 
Gomparaltre,(m Seprésenterdeva nt(lajustice) . 
Disparaître, v. n. Cesser de paraître; fuir. 
Paraître, o. n. imp. Se montrer; sembler. 



AIX 



— 54 — 



AL 



Réapparaître, v. n. Apparaître de nouveau. 
Reparaître, v. n. Paraître de nouveau. 
Transparaître, p. n. Se montrer à demi, etc. 

Traître, 8. m. a. Quftrahit; perfide. 
(Voir eltre et être) 
-AIVE. 



Glaive, s. m. Coutelas; épée; fig. Guerre; etc. 

( Voir eve) 

AIX. 



Arrière-faix, s. m. Enveloppe du fœtus; anat. 
Defaix, 8. m. Lieu défendu comme appartenant 

au seigneur ; ant. 
Faix, 8. m. Fardeau; charge. 
Porte-faix, s. m. Qui porte les fardeaux. 
Surfaix, a. m. Sangle sur les autres; man. 

Paix, s. /".Tranquillité; état de non guerre; con- 
corde; interj. Pour imposer silence. 
(Voir ai») 
. AIZE. 



Riaize, 8. f. Mauvaise terre stérile. 
Laize, s. f. Largeur des étoffes entre les lisières. 
( Voir aise, èseet èze) 
• AL. 



Graal (Saint), s. m. Vase célèbre au moyen âge. 
Jésus s'en serait servi à la cène. 

bal 
Annibal, hist. Grand général carthaginois. 
Bal, s. m. Assemblé*», lieu où l'on danse. 
Gabal, s. m. Marchandise à grand profit. 
Procès-verbal, s. m. Narre par écrit ; jur. 
Sabal, s. m. Porte de palmiers. 
Tombal, a. Qui a rapport à la tombe. 
Tribal, a. Qui vit en tribu. 
Verbal, a. Dérivé du verbe; dit de vive voix. 

bral 
Cérébral, a. Qui affecte le cerveau; méd. 
Naso-palpébral, s. m. Muscle du nez; anat. 
Palpébraï, a. Qui appartient aux paupières. 
Septembral, a. Du mois de septembre. 
Vertébral, a. Des vertèbres; anat. 

cal 
Amical, a. Inspiré par l'amitié. 
Ammoniacal, a. Qui a rapport à l'ammoniac. 
Antbodiscal, a. De la nature de l'anthodisque. 
Archiducal, a. Qui appartient à un archiduc. 
Arsenical, a. Qui tient de l'arsenic. 
Bancal, a. s. A jambes tordues; a. m. Grand sabre. 
Bocal, s. m. Vase à col court et largo. 
Buccal, a. Qui a rapport à la bouche. 
Cal, s. m. Durillon; cicatrice des os; pi. Des cals. 
Canonical, a. Des chanoines. 
Cervical, a. Du cou; anat. 
Gœcal, a. Du cœcum; anat. 
Chacal, 8. m. Quadrupède; loup d'Afrique. 
Chirurgical, a. De la chirurgie. 
Clérical, a. De clerc; du clergé. 
Gloacal, a. Qui a rapport au cloaque. 
Cortical, a. D'écorce; qui y adhère; bot. 
Didascal, s. m. Docteur; ant. 
Dominical, a. Du Seigneur; du dimanche. 
Ducal, a. Qui appartient à un duc. 
Epidiscal,ft. (Organe) quis'insère sur le disque. 
Fiscal, a. Du fisc; qui concerne le fisc. 
Focal, a. Du foyer d'un miroir; phys. 
Grammatical, a. De la grammaire. 
Grand-Ducal, a. Du grand-duc. 
Homofocal, a. Qui a le môme foyer ; phys. 
Inamical, a. Qui n'est point amical. 
Ingrammatical, a. Contraire à la grammaire. 
Intercervical,a.PlacéentrelesvertèDresducou. 
Intertropical, a. Qui est entre les tropiques. 
Jackal, 8. m. Loup d'Afrique. 
Local, a. Du lieu; s. m. Disposition des lieux. 
Lombrical, a. En forme de ver. 
Maniacal, a. Maniaque; inus. 



Médical, a. De la médecine • propre à çuérir. 

Mésodiscal, a. (Etamine) placée sur la face su- 
périeure du disque. 

Métical, 8. m. Poids pour les perles. 

Monacal, a. Qui a rapport aux moines. 

Musical, a. De la musique. 

Nucal, a. Quia rapport, qui tient à la nuque. 

Obstétrical, a. Des accouchements. 

Ombilical, a. Qui a rapport à l'ombilic. 

Pacal, s. m. Bel arbre du Pérou. 

Pascal, a. (Sans pi.) De Pâques. 

Patriarcal, a. De patriarche. 

Pérical, 8. m. Elépnantiasis dans l'Inde; méd. 

Péridiscal, a. Qui entoure le disque. 

Pleurodiscal, «.Inséré sur les côtés du disque. 

Pontifical, s. m. (Rituel) de pontife. 

Prébuccal, a. Placé en avant de la bouche. 

Radical, a. De la racine. 

Serbocal, s. m. Cylindre de verre. 

Sothiacal, a. Se disait d'une période astrono- 
mique de 1460. 

Stomacal, a. Bon pour l'estomac; t. de méd. 

Subcortical «Quiset ientsousrécorcedesarbres 

Syndical, a. Qui appartient aux syndics. 

Thériacal, a. De la Thériaque, de sa nature . 

Tical,8.m. Monnaie de Siam. 

TincaljSm.Matièregrassequiempatelescristaux. 

Tropical, a. Qui appartient aux tropiques. 

Vertical, a. D'aplomb; perpendiculaire au plan 
de l'horizon; 8. m. Cercle de la sphère; o. m. 

Vésical, a. Qui a rapport à la vessie; t. de méd. 

Vocal, a. Qui s'exprime par la voix. 

Zodiacal, a. Du zodiaque. 
cal 

Provençal, a. s. De Provence. 
chai 

Archal,s. m. Laiton; (Fil à"). Fil de laiton. 

Fèvre-Maréchal, s. m. Maréchal ferrant. 

Maréchal, s. m. Qui ferre les chevaux ; (de 
France) grade le plus élevé de l'armée. 

Schall, s. m. Chàle; peu us. 

Sénéchal, s. m. Chef de justice; ant. 

Vice-Sénéchal, a. m. Chef de justice; ant. 
cral 

Interambulacral,a.Mi8 entre les ambulacres. 

Involucral, a. Qui naît sur l'involucre; bot. 

Sépulcral, a. De sépulcre; (voix) sourde. 
dal 

Antihémorroïdal, a. Contre les hémorroïdes. 

Antipodal, a. Qui est antipode. 

Bipédal, a. Haut ou long de deux pieds. 

Garotidal, a. Des carotides; anat. 

Caudal, a. Qui appartient à la queue. 

Gendal, .«. m. Sorted'étoffedesoie du moyen âge. 

Gissoïdal, a. De la cissoïde; t. de géom. 

Gonchoïdal, a. Qui ressemble à une coquile. 

Gonoïdal, a. En forme de cône ; conoîde. 

Gotidal, a. (Courbes cotidales.) Courbes gui 
passent par tous les points où la marée a lieu 
a la même heure. 

Gycloïdal, a. De la cycloïde ; t. de qéom. 

Discoïdal, a. Qui ressemble à un disque. 

Druidal, a. Qui appartient aux druides. 

Durandal. s. f. Nom de l'épée de Roland; fig. 
Toute épée de chevalier. 

Ellipsoïdal, a. Qui a la forme de l'ellipse. 

Epicycloïdal. a. Qui a rapport à une courbe 
engendrée par un point lié 8 une courbe mobile. 

Ethmoïdal, a. De l'ethmoïde; t. d'anat. 

Féodal, a. Des fiefs; de la féodalité; ant. 

Ginglymoïdal,«.Quiest en forme de ginglyme. 

Glenoïdal, a. Se dit de toute cavité où un os 
s'emboîte dans un autre; anat. 

Guindal, s. m. Machine pour hausser. 

Hélicoïdal, a. Qui est en forme d'hélice. 

Hémisphéroïdal; a. Qui a la forme d'une moi- 



AL 



88 — 



AL 



tié de sphéroïde. 

Hémorroldal, a. Des hémorroïdes. 

Hypocycloïdal,a.(Mode)d'engrenage de roues. 

LaÛy-Tollendal, hlst. Gouverneur français 
dans l'Inde exécuté en 1766; a été réhabilite. 

Modal, a. Qui a rapport à un mode, à une ma- 
nière particulière de laisser une chose. 

Nodal, a. Qui a rapport aux nœuds d'une sur- 
face vibrante. 

Obpyraxnidal,a Aformedepyramiderenversée . 

Ovoïdal. a. Presque en forme d'œuf. 

Précaudal, a. Situé en avant de la queue. 

Prosynodal, a. Qui précède un synode. 

Pyramidal, a. Qui est en forme de pyramide. 

Rnomboïdal, a. Qui a la forme d'un rhombe. 

Sandal, s. m. Bois aromatique des Indes. 

Sigxnoïdal, a. Qui a la forme d'un sigma. 

Sinusoïdal, a. Sinueux; cavité sinueuse. 

Sphénoïdal, a. Du sphénoïde; anat. 

Sphéroïdal, a. (Diamant) à 48 faces bombées. 

Subcaudal, a. Placé sous la queue. 

Synodal, al Qui appartient au synode. 

Trapézoïdal, a. Qui tient du trapézoïde. 

Tricuspidal, a. A trois pointes; oot. 

Vordal, s. m. Pièce épaisse de verre coulé. 

Tédraédral, a.Qui ressemble à un corps termi- 
né par quatre surfaces planes. 
éal 

Archéal, a. De l'archée ou de la chaleur inter- 
ne de la terre. 

Boréal, a. Qui est du côté du nord. 

Bractéal, a. Qui concerne les bractées ; bot. 

Gircéal, a. m. La quatrième paire d'os auxi- 
liaires des arcs branchiaux chez les poissons, 

Coréal, s. m. Théâtre comique d'Espagne. 

Empyréal, a. Qui se rapporte à la partie la 
plus élevée du ciel. 

Féal, a. Fidèle; s. m. Intime; vassal; ant. 

Floréal, s. m. 8° mois de l'an républicain. 

Franc-Réal, a. m. Espèce de poire. 

Hyménéal, a. Qui a rapport au mariage. 

Idéal, a. (SanspJ.) Chimérique; imaginaire. 

Ignéal, a. De la nature du feu. 

Ianéal, a. Dans l'ordre d'une ligne de parenté. 

Nivéal, a. Qui fleurit pendant l'hiver. 

Nudéal, a. Qui a rapport au noyau. 

Onguéal, a. S'est dit à tort pour unguéal. 

PaUéal, a. (Cavité) du manteau des mollusques. 

Périnéal, a. Du périnée; anat. 

Péritonéal, a. Qui appartient au péritoine. 

Ramé al, a. Des rameaux ; t. de oot. 

Real, s. m. Monnaie d'argent en Espagne. 

Rupéal, 8. Nom d'un des os du crâne. 

Thyréal,gm.Undes os branchiaux des poissons. 

Trachéal, a. Qui a rapporta la trachée artère. 

Typéal, a. Qui appartient au type. 

Unguéal, a. Qui appartient aux ongles. 

Usnéal, a. Qui ressemble à une usnée. 
lai 

Fieifal, a. Qui avait rapport au fief; ant. 
gai 

Goégal, a. Egal à un autre. 

Conjugal, a. Qui a rapport au mariage. 

Egal. a. Pareil en valeur, en qualité ; uni; in- 
différent; à l'égal; loc. ado. Autant que. 

Frugal, a. (Sans pi. m.) Qui se contente de 
peu; sobre; simple. 

Gai, s. m. Sorte de poisson. 

Cralgal, 8. m. Tumulus de terre et de cailloux. 

Gratgal, s. m. Genre de plantes rubiacées. 

Illégal, a. Qui est contraire à la loi. 

Inconjugal, a. Qui n'est point conjugal. 

Inégal, a. Qui n'est point égal; fig. Capricieux. 

Jugal, s. m. Nerf près de l'auditif ; anat. 

Légal, a. Selon la loi. 



Lingual, a. De la langue. 

Madrigal, s. m. Pensée galante en y ers. 

Plagal, a. s. m. (Mode.) Ton de la quinte au- 
dessous de la finale; mua. (Plain-chant). 

Polergal, s. m. Pièce cornée de charpente des 
animaux articulés ; sool. 

Régal, s. m. Festin; grand repas. 

Saint-Gall, géorj.vn des cantons de la Suisse. 

Sublingual, a. Qui est sous la langue. 

Tagal, a. Qui est du Tagala. 

Tergal, a.Qui a rapport au dos des insectes. 

Théologal, a.Qui a Dieu pour objet; s. m. Cha- 
noine qui enseignait la théologie. 

Vagal, 8. m. Nom de la telline strigosa. 
gnal 

Orignal, s. m. Espèce d'élan du Canada. 

Signal, s. m. Signe convenu pour avertir. 
gral 

Intégral, a. Entier ; complet ; total ; math. 
jal 

Pujal, 8. m. Pfèce de bois de charpente. 
ial 

Abbatial, a. Qui appartient à un abbé : etc. 

Acromial, a. (Veine) correspondant à l'artère. 

Adverbial, a. Qui tient de Tadverbe. 

AUodial, a. Qui est tenu en franc-alleu. 

Alluvial, a. Qui est produit par alluvions. 

Antimonial, a. Qui contient de l'antimoine. 

Antisocial, a. Contre la société. 

Armorial,a.D'armoiries;s.m.Livred'armoiries. 

Assessorial, a. De l'assesseur. 

Axial, a. Qui a rapport à l'axe. 

Baronnial, a. Qui dépend d'une baronnie. 

Basial, a. Qui tient à lof base. 

Bélial. hlst. Idole des Phéniciens. 

Bénéficiai, a. Des bénélices ecclésiastiques. 

Bestial, a. Qui tient de la bête. 

Bimidial, a. (Ligne) formée de la réunion de 
deux autres commensurables seulement en 
puissance. 

Brachial, a. Qui a rapport au bras. 

Branchial, a. Qui a rapport aux branchies. 

Bronchial, a. Qui a rapport aux bronches. 

Canonial, a. Réglé par Tes canons de l'église. 

Gataménial, a. Qui a rapport au flux périodi- 
que des femmes. 

Gemetérial, a. Qui concerne le cimetière. 

Gensorial, a. De la censure. 

Cérémonial, s. m. Cérémonies ; leur usage. 

Collégial, a. De collège; s. m. chanoine. 

Colonial, a. Des colonies. 

Comicial, a. Des comices. 

Gomitial, a. (Mal) épileptique. 

Commercial, a. Du commerce. 

Comprovincial, a. De la même province. 

Gongénial, a. Qu'on porte en naissant. 

Consistorial, a. Du consistoire. 

Contumacial, a. Qui se fait par contumace. 

Convivial, a. Qui a rapport aux festins. 

Cordial, a. s. m. Qui conforte; affectueux. 

Crucial, a. (Incision) en croix; chir. 

Gurial, a. De curé; d'une cure. 

Custodial, a. De custodie. 

Diarthrodial, a. Qui a rapport aux os se mou- 
vant en tout sens; t. d'anat. 

Dictatorial, a. De dictateur; de dictature. 

Diguial, s. m. Filet de pêche. 

Dimissorial, a. Du pouvoir d'un évoque. 

Domanial, a. Du domaine de l'Etat. 

Effigial, a. Qui appartient à l'image d'une 
personne. 

Enchorial. a. De l'écriture égyptienne. 

Epichorial, «.Qui a rapporta lépichorion. 

Epithélial, a. Qui a rapport à l'épithélium. 

Equatorial, a. Qui constitue l'équateur. 

Equinoxial, a. Qui appartient à Téquinoxe. 






AL 



— 86 — 



ÀL 



Esourial, géog. Ville, monastère en Espagne. 

Exitial, a. Funeste; mortel ; empoisonne. 

Facial, a. De la face; anat. 

Familial, a. Qui a rapport à la famille. 

Fascial, a. Qui se rapporte à un fascia. 

Facial, s. m. Prêtre romain : ant. 

Ferlai, a. Qui concerne la férié. 

Filial, a. Du devoir de l'enfant. 

Fluvial, a. Des fleuves, des rivières. 

Génial, a. Qui a rapport au génie, a la nature. 

Gavial, s. m. Crocodile du Gange. 

Glacial, a. Glacé; qui glace; fig. insensible. 

Grenial, s. m. Ornement de prélat officiant. 

Historial, a. Qui est relatif à l'histoire. 

Hommagial, a. (Serment) d'hommage. 

Hyménial, a. Qui a rapport à l'hymenion. 

Immémorial, a. Très ancien; dont il ne reste au- 
cun souvenir. 

Impartial, a. Juste; non partial; équitable. 

Impérial, a. De l'empire; d'empereur. 

Induvial, a. Se dit de la partie de la fleur qui 
reste adhérente au fruit et qui le recouvre; bot. 

Initial, a. Qui commence. 

Inquisitorial, a. D'inquisition; fig. arbitraire. 

Insocial, a. Non social. 

Interbranchial, a. Qui est entre les branchies. 

Ischial, a. Qui a rapport à l'ischion ; t. d'anat. 

Jovial, a. Gai; joyeux; sans pi. masc. 

Labial, a. Qui se prononce des lèvres. 

Iiilial, a. Qui tient du lis; t. de bot. 

Margravial, a. Qui appartient à un margrave. 

Marsupial, a. Qui a la forme d'une bourse. 

Martial, a. Guerrier; sévère; ferrugineux; chlr. 

Matrimonial, a. Qui concerne le mariage. 

Méconial, a. Du méconium; méd.; bot. 

Médial, a. (Lettre) du milieu. 

Mémorial, s. m. Mémoire; placet. 

Mercurial, a. Qui appartient à Mercure. 

Monial, a. s. m. Religieux qui vit en reclus. 

Monitorial, a. En forme de monitoire. 

Nosocomial, a. Qui a rapport aux maladies 
endémiques; t. de méd. 

Notarial, a. Qui concerne le notariat. 

Novendial, s. m. Sacrifice; ant. 

Nuptial, a. De la cérémonie des noces. 

Officiai, s. m. Officier de cour, d'église; ant. 

Oncial, a. Se dit de grandes lettres qui s'em- 
ployaient aux inscriptions ; ant. 

Pancratial, s. m. Vainqueur au pancrace. 

Pariai, a. Qui appartient aux pairs. 

Paroissial, a. De la paroisse. 

Partial, a. Qui se prévient; injuste; qui favorise 
une personne au préjudice d'une autre. 

Participial, a. Qui appartient aux participes. 

Patricial, a. Qui appartient aux patrices. 

Patrimonial, a. Qui est de patrimoine. 

Pédial, a. Qui appartient au pied. 

Pénial, a. Qui appartient au pénis (glande). 

Péricarpial, a. Du péricarpe; bot. 

Périchetial, a. Qui appartient au périchesse. 

Piscatorial, a. Qui a rapport à la pêche. 

Pluvial, s. m. Manteau; chape; a. De la pluie. 

Poitrial, s. m. Ancienne arme à feu. 

Prairial, s. m. Neuvième mois de Tannée répu- 
blicaine en France; a. Des prés. 

Préceptorial,a.S'e8t dit pour préceptoral; v.m. 

Précordial, a. Qui répond aux diaphragme. 

Prédial, a. Des biens fonds; coût. 

Préputial, a. Du prépuce; anat. 

Presidial, a. s. m. Ancienne juridiction. 

Primatial, a. Du primat. 

Primordial, a. s. Primitif; le plus ancien. 

Procuratorial, a. De procureur. 

Professorial, a. De professeur; professoral. 

Proverbial, a. Qui tient du proverbe. 

Provincial; a. s. De province; a. m. Supérieur. 



Ouinconcial, a. Qui est disposé en quinconce. 

Radial, a. A rayons; pttys. Du radius; anat. 

Rémissorial, a. (Lettre) qui avait pour objet 
de renvoyer devant un juge l'examen d'une af- 
faire. 

Réquisitorial,a.Quiserapporteau réquisitoire. 

Seigneurial, a. De seigneur. 

Sénatorial, a. De sénateur. 

Social, a. De la société; qui concerne une société. 

Solsticial, a. Des solstices; astr. 

Somnial, a. Qui a rapport aux songes. 

Sororial, a. Delà sœur; pi. sororiaux. 

Spécial, a. Particulier à une espèce, etc. 

Stibial, a. Qui a rapport à l'antimoine. 

Stygial, a. Qui appartient au styx. 

Succenturial, a. (Corps) glanduleux au-des- 
sus des seins ' méd. 

Synovial, a. De la synovie; t. d'anat. 

Territorial, a. Qui concerne le territoire. 

Testimonial, a. Qui rend témoignage. 

Tibial, a. (Muscle) de la jambe; anat. 

Tinctorial, a. Qui sert à la teinture. 

Trifacial, a. Divisé en trois; se dit surtout d'un 
nerf de la face. 

Trivial, a. s. m. Commun; rebattu; usé, etc. 

Uropigial,a.Quiappartientau croupion; ornith. 

Vicarial, a. Qui a rapport au vicariat. 

Victoria!, a. De la victoire. 

Vizirial, a. De vizir; qui émane du vizir. 
mal 

Anévrismal, a. D'anévrisme: méd. 

Animal, s. m. Etre animé; fig. Personne bru- 
tale, grossière ; a. Qui appartient à l'animal. - 

Anomal, a. (Verbe) irrégulier. 

Anormal, a. Contraire aux règles. 

Athermal, a. Qui est à la température de 9 à 
10 degrés cent, en parlant des eaux minérales. 

Baptismal, a. Du baptême. 

Brumal, a. Qui vient de l'hiver. 

Centésimal, a. Faisant partie de la centaine. 

Ghrismal, s. m. Vase de l'Eucharistie. 

Gosimal, a. Qui a rapport aux tremblements 
de terre. 

Décimal, a. Composé de décimes. 

Dichotomal, a. (Pédoncule) dans l'angle d'une 
dichotomie; t. de bot. 

Duodécimal, a. Numération dont la base est 
le nombre douze. 

Gemmai, a. Qui a rapport à la gemme; chim. 

* Haut- Mal, s. m. Epilepsie; med.;fam. 

Hiémal, a. D'hiver; du froid. 

Homotnermal,a.Qui a une même température. 

Infinitésimal, a. (Calcul) qui a le caractère 
d'une quantité infiniment petite. 

Lacrymal,a.Deslarmes;(fistule)aucoinderœil. 

Mal, s. m. Dommage; douleur; ado. Mauvais. 

Nonagésimal, a. Qui appartient au 90° degré 
de l'elliptique; t. a" astr. 

Normal, a. (Etat) ordinaire: perpendiculaire. 

Numismal, a. Qui ressemble à une pièce de 
monnaie; hlst. nat. 

Ottodécimal, a. Numération dont la base est 
le nombre huit. 

Quadragésimal, a. Du carême. 

Quinquagésimal, a. Du dimanche qui pré- 
cède celui du carême. 

Rhumatismal, a. De rhumatisme ; méd. 

Sexagésimal, a. Qui se rapporte au nombre 60. 

Sexdécimal, a. Terminé par seize faces. 

Sismal, a. (Ligne) qui suit 1 ordre d'ébranlement 
dans un tremblement de terre. 

Thermal, a. Se dit des eaux minérales chaudes. 

Trédécimal, a. Se dit d'une substance dont les 
cristaux ont treize faces. 

Vicésimal, a. Qui dépend du nombre 20, qui 
l'a pour base. 



AL 



— 57 — 



AL 



nal 

Abdominal, a. Qui appartient à l'abdomen. 

Anal, a. Qui a rapport à l'anus. 

Annal, a. Qui dure une année; jur. 

AntinationaL a. Opposé au goût national. 

Arsenal,s/n. Magasin d'armes, de munitions;etc. 

Aaternal, a. (Côte) qui ne s'articule pas avec le 
sternum ; t. d'anat. 

Automnal, a. De l'automne. 

Bacchanal, s. m. Grand bruit; sans pi. 

Banal, a. Commun; trivial. 

Biennal, a. Qui dure deux ans. 

Bornai ou Bournal, s. m. Ancien nom des 
rayons d'une ruche. 

Bruinal, a. De la bruine. 

Calieinal, a. Du calice - t. de bot. 

Canal, s. m. Conduit de l'eau; moyen; entremise. 

Cantonal, a. Qui appartient au canton. 

Capudnal, a. Du capucin. 

Cardinal, s. m. Prélat principal; {nombre) de 
quantité ; Sorte d'oiseau à plumage rouge. 

Garenal, a. Qui appartient a la carène ; mar. 

Chenal, s. m. Courant d'eau «n forme de canal. 

Gircinal, a. Qui est roulé sur soi-même en ma- 
nière de crosse; bot. 

Communal, a. Qui concerne une commune. 

Confessionnal, s. m. Siège de confesseur. 

Cornai, s. m. Espèce de pintade de la Guinée. 

Coronal, a. (Os) du front; anat. 

Grinal, s. m. Instrument de chirurgie. 

Cyolonal, a. Qui appartient au cyclone. 

Décagonal, a. (Polygone) ayant dix côtés. 

Décanal, a. Du décanat; du doyen. 

Décennal, a. De dix ans ; tous les dix ans. 

Delphinal, a. Du dauphin. 

Diaconal, a. Du diacre, qui le concerne. 

Diagonal,a.Qui va d'un angle à un autre; géom. 

Dioctonal, a. Dont les faces déterminent deux 
octaèdres de forme différente ; géom. 

Diurnal, s. m. Livre de prières, d'église ; etc. 

Doctrinal, a. Qui tient de la doctrine. 

Dttodécennal, a. Qui embrasse douze ans. 

Dnodénal, a. Du duodénum ; anat. 

Echenal, s. m. Gouttière en bois. 

Echevinal, a. D'échevin. 

finnéagonal, a. En forme ennéagone. • 

Entérinal,a.Qui concerne l'entérinement ; jur. 

Bpistaminal, a. Qui se développe sur les éta- 
mines ; t. de bot. 

Episternal,a.Qui appartient au sternum; anat. 

Fanal, s.m. Lanterne sur un mat; mar.; phare. 

Final, a. Qui Unit; qui termine. 

FontinaL a. Qui a rapport aux fontaines. 

Fortnnal, s. m. Tempête; mar. 

Fulminai, a. De Ja foudre. 

Genal. a. Qui appartient aux joues. 

Germinal, s. m. Septième mois de Tan. répub. 

Hendécagonal, a. Qui a la forme hendécagone. 

Heptagonal, a. De l'heptagone. 

Hexagonal, a. Qui a la forme de l'hexagone". 

Hibernal, a. Qui a lieu pendant l'hiver. 

Hivernal, a. De l'hiver; qui vient en hiver. 

HypoaternaLa s m.D'unedespiècesdusternum. 

Infernal, a. De l'enfer; fig. Méchant; cruel. 

Inguinal, a. De l'aine; anat. 

International, a. Qui a lieu de nation à nation. 

Intestinal, a. D'intestin: s. m. (Ver) ténia. 

Intramarginal, a. Place en dedans des bords. 

Ischio-Anal, a. s. m. Muscle releveur de l'a- 
nus chez le cheval ; cet. 

Jardinai, a. Du jardin. 

Journal, s. m. Papier public; récit de chaque 
jour; mesure* livre de pensées ; etc. 

Longitudinal, a. Etendu en long. 

^^çnlfffl 1 , a. Qui tient de la machine. 

Marginal, a. Ecrit en marge, au bord. 



Matinal, a. De matin; qui se lève matin. 

Matutinal, a. Du matin ; peu usité. 

Médicinal, a. Qui sert de remède. 

Méridional, a. Du côté du midi. 

National, a. De la nation ; qui la concerne. 

Nocturnal, s. m. Office de nuit; matines; Ut. 

Nominal, a. (Appel) par les noms. 

Nundinal, a. (Jour) de marché: ont. 

Obsidional,a.Qui concerne le siège d'une ville. 

Octogonal, o. Qui a la forme octogone. 

Officinal, a. (Remède) toujours prêt. 

Ordinal, a. Qui marque l'ordre, le rang. 

Original, a. Qui est l'origine; s. m. Modèle pri- 
mai i; fig. Homme singulier, bizarre. 

Orthogonal, a. Qui est perpendiculaire. 

Patronal, a. Du patron; du saint du lieu. 

Pénal (Gode), a. Des peines légales. 

Pentagonal, a. Qui a forme de pentagone. 

Périanal, a. Se dit des organes ou des lésions 
placés sous l'anus ; méd. 

Petrinal, s. m. Sorte d'arquebuse ; ant. 

Phénoménal, a. Qui tient du phénomène. 

Poitrinal, a. £ur la poitrine ; arquebuse; ant. 

Polygonal, a. Qui a la forme d'un polygone. 

Processionnal, s. m. Livre de chant et de 
prières pour les processions ; litur. 

Pronominal, a. Du pronom; gram. 

Quadriennal, a. Qui dure quatre ans. 

Quatriennal,a.Se dit d'un emploi qui s'exerce 
de quatre ans l'un. 

Quinquennal, a. De cinq en cinq ans. 

Quirinal, a. (Mont.) Colline comprise par Ro- 
mulus dans l'enceinte de Rome. 

Racinal, s. m. Pièce de charpente; met. 

Rational, s. m. Etoffe sur la poitrine; ant. 

Rénal, a. Des reins ; qui les concerne. 

Ruminai, a. De Rumina, déesse qui présidait 
à la nourriture des enfants à la mamelle. 

Sardinal, s. m. Filet pour les sardines. 

Séminal, a. De la semence. 

Septennal, a. De sept en sept ans. 

Septentrional, a. Du côté du nord. 

Sexennal, a. De six en six ans. 

Spinal, a. De l'échiné, du dos; anat. 

Staminal, a. De l'étamine; bot. 

Stationnai, a. Où l'on fait des stations. 

Sternal, a. Qui a rapport au sternum; anat. 

Subabdominal,a.Qui est situé sous l'abdomen. 

Surrénal, a. Qui est situé au-dessus des reins. 

Taïcounal, a. Qui appartient au Taïcoun. 

Terminal, a. Qui et>t au sommet d'une tige. 

Tétragonal, a. Qui a la forme tétragone. 

Tonal, a. Qui est conforme au ton; mus. 

Torminal, a. Dyssentérique; méd. 

Tribunal, s. m. Juridiction des juges qui siè- 
gent ensemble : siège du juge, du magistrat. 

Tricennal, a. (Collection) de trente ans; dld. 

Triohinal, a. Qui a rapport à la trichine. 

Triennal, a. Qui dure trois ans. 

Trinal, a. Qui se rapporte au trin. 

Tympanal, s. m. Os sur lequel est tendue la 
membrane du tympan; anat. 

Urinal,s. m. Vase de nuit pour uriner. 

Vaccinal, a. Qui a rapport au vaccin. 

Vaginal, a. Du vagin; en forme de gaine. 

Vénal, a. Qui se vend; des veines. 

Vernal, a. Du printemps; peu us. 

Vicennal, a. De vingt ans. 

Vicinal, a. (Chemin) voisin. 

Viminal,a.(Mont.)UnedesseptcollinesdeRome. 

Virginal, a. Qui appartient aux vierges. 

Vulturnal, a. Qui appartient au dieu Vulturne. 

Xiphisternal aNomd'unedespiècesduster num . 
pal 

Archiépiscopal, a. D'archevêque. 

Gontrepal, s. m. Pal divisé en deux parties 



AL 



— 58 — 



AL 



Gopal, s. m. Sorte de gomme, de résine. 

Groupai, a. Du croup; méd. 

Episcopal, a. D'évéque. 

Horipal, s. m. Mouchoir des Indes. 

Municipal, a. s. m. Officier de municipalité. 

Nopal, s. m. Plante; cactier d'Amérique. 

Pal, 8. m. Pieux aiguisé par un bout. 

Papal, a. Du pape : qui en relève. 

Principal, a.s.m. Le premier en son genre; le 
plus important; somme capitale; fonds d'une 
affaire; chef de collège communal. 

Syncopal, a. De la syncope ; t. de méd. 

Grotophal, a. (Os) une des pièces du crâne. 

Triomphal, a. Appartenant au triomphe. 
quai 

Quai, 8. m. Sorte d'étoile de mer. 

Rorqual, s. m. Espèce de baleine. 
rai 

Amiral, 8. m. Grand officier de marine. 

Archipresbytéral, a. De l'archiprétre. 

Architectural, a. De l'architecture. 

Augurai, a. Qui appartient à l'augure. 

Auroral, a. Qui appartient à l'aurore. 

Bilatéral, a. (Contrat) qui lie les deux parties. 

Bitemporal, a. Qui va d'une tempe à 1 autre. 

Gaméral, a. Du camérier. 

Caporal, s. m. Chef d'escouade; mil. 

Gatarrhal, a. De catarrhe; méd. 

Gentumviral, a. Des centumvirs; ant. 

Ghloral, s. m. a. Composé de chlore et d'alcool. 

Collatéral, a.8. Parent hors de la ligne directe. 

Gommi88ural,a.Qui a rapport à lacommissure. 

Conjectural, a. Fondé sur des conjectures. 

Contre-Amiral, s. m. Officier de marine. 

Corporal, s. m. Linge du calice ; Utur. 

Coxo-Fémoral, a. Qui a rapport à l'os coxal 
et au fémur; t. d'anat. 

Crural, a. Qui appartient à la cuisse. 

Culturel, a. Qui est relatif à la culture. 

Curai, a. (Muscle) de la jambe. 

Décemviral, a. Des décemvirs. 

Dénéral, 8. m. Plaque servant de modèle; mon. 

Doctoral, a. De docteur ; ftg. (Air) suffisant. 

Duumviral, a. Des duumvirs; ant. 

Electoral, a. (Corps) d'électeurs. 

Equilatéral. a. A côtés égaux; géom. 

Fédéral, a. Qui a rapport a une confédération. 

Fémoral, a. De la cuisse; du fémur; anat. 

Floral, a. Qui appartient à la fleur. 

Fulgural, a. Qui concerne la foudre. 

Général,a. Universel; s. m. Chef militaire; supé- 
rieur d'un ordre religieux; le grand nombre;etc. 

Guttural,a.Dugosier;qui se prononce du gosier. 

Humerai, a. De l'épaule; anat. 

Humoral, a. Des humeurs; méd. 

Hydrominéral,a.Qui appartient à une eau mi- 
nérale. 

Illihéral, a. Non libéral ; peu us. 

Immoral, a. Contraire aux mœurs. 

Inaugural, a. D'inauguration. 

Inéquilatéral, a. Qui se partage en deux moi- 
tiés inégales. 

Laiteral,s. m. Face de devant des creusets où 
l'on affine la fonte ; t. de manuf. 

Latéral, a. Qui appartient au côté. 

Libéral, a. Qui aime à donner; noble et libre. 

Littéral, a. Qui est conforme à la lettre. 

Littoral, a. Du rivage; s. m. Côtes qui bordent 
une mer ou un pays. 

Minéral, a. Des minéraux; s. m. Corps solide 
tiré des mines, tels que pierres, métaux ; etc. 

Moral, a. Des mœurs; s. m. Disposition morale. 

Mural,a.Qui a rapport aux murs. 

Nadiral, a. Qui appartient au nadir; t.d'astr. 



Némoral, a. m. Temple dans une forêt ; ont. 
Numéral, a. Qui marque un nombre. 
Obsutural, a. Qui s'applique contre les sutures. 
Oral,a. Transmis de bouche; s.m. Sorte de voue. 
Pastoral, a. Des pasteurs;8.m.Livre de pasteur. 
Pectoral, a. De fa poitrine; s. m. Broderie sur 

la poitrine des grands prêtres juifs, etc. 
Pleural, a. Qui a rapport à la plèvre ; anat. 
Pondéral, a. Qui a rapport au poids; did. 
Préceptoral, a. De précepteur. 
Préfectoral, a. De préfet • de préfecture. 
Presbytéral, a. De la prêtrise. 
Prieural, a. De prieur, qui lui appartient. 
Professoral, a. De professeur. 
Protectorat a. De protecteur. 
Quadrilatéral, a. Qui offre quatre cotés. 
Quatuorviral, a. Des quatuorvirs; ant. 
Ouindécem viral, a. Des quindécemvïrs; ant. 
Rectoral, a. De recteur. 
Rudéral, a. Qui croit sur les masures. 
Rural, a. Qui appartient aux champs. 
Saburral, a. De saburre; méd. 
Scriptural,a.Quiarapportauxsaintesécritures. 
Sculptural, a. Qui appartient à la sculpture. 
Septem viral, a. Quia rapport aux septemvirs. 
Sévirai, a. Qui appartient aux sévira; ant. 
Sidéral, a. T. d'astr. (/oarjTemps que met une 

étoile pour revenir au méridien. 
Sororal, a. Qui concerne Ja sœur. 
Spiral, a. s. m. Ressort en spirale. 
Stercoral, a. Qui concerne les excréments. 
Successoral, a. Qui a rapport aux successions. 
Sural, a. Qui appartient au mollet ; anat. 
Suturai, a. Qui naît d'une suture; chir. 
Temporal, a. Des tempes; anat. 
Terrai, s. m. Vent de terre; mar. 
Toral,8.m.Elévation de terre destinée à séparer 

deux héritages ; prat. 
Trilatéral, a. Qui a trois côtés; géom. 
Triumviral, a. Des triumvirs; ant. 
Unilatéral, a. Qui est d'un seul côté* bot. 
Valéral, s. m. Produit obtenu par distillation 

du valerate de Baryte; t. de ckim. 
Vespéral, s. m. Livre de l 'office du soir; Utur. 
Vice-Amiral, s. m. Ofttcier de marine. 
Viscéral, a. Des viscères; anat. 

sal, doux 
Gau8al,a.Quiannonceunrapport de cause à effet. 
Nasal, a. Du nez; se dit au son modifié par le 

nez; s.m. Partie du casque; blas. 
Pousal, s. m. Filet de pèche. 
Rasai, s. m. Nom d'une pièce de bois de 12 à 14 

mètres de longueur; se dit sur le canal du midi. 
sal, dur 
Abyssal, a. Très profond; sans fond. 
Arriére- Vassal, a. m. Qui relève d'un vassal. 
Bursal, a. (Edit) pour tirer de l'argent; ant. 
Garamou8sal, a. m. Vaisseau marchand turc. 
Garsal, s. m. Sorte d'insecte coléoptère. 
Gensal, s. m. Courtier du levant. 
Colossal, a. De grandeur démesurée. 
Gommensal,sm.Quimangeavec,àlamêmetable. 
Dorsal, a. Du dos; s.m. Muscle du dos; anat. 
Ensal, a. (Cautère) pour brûleries lèvres; chir. 
Médio-dorsal. a. Qui est au milieu d'une valve. 
Mensal, a. De la table; qui a rapport aux mois. 
Postdorsal, a. Qui est situé en arrière du dos. 
Prédorsal, a. Situé au-devant du dos. 
Reversai, a. s. (Acte) d'assurance; diplom. 
Sal, s. m. Nom latin du sel commun. 
Sansal, s. m. Arbrisseau d'ornement. 
Tarsal, a. (Animal) dont les tarses sont d'une 

autre couleur que le reste. du corps; xool. 
Tattersal, s. m. Lieu de vente aux enchères de 

chevaux, de voitures, de harnais, etc. 
Transversal, a. Qui coupe en biais. 



ÀL 



— 59 — 



AL 



Vassal, a. m. Qui relevait d'un seigneur. 

Vavassal, a. 8. Devavasseur. 
tal 

Antal, s. m. Mesure allemande. 

Auguste!, a. Qui a rapport à Auguste. 

Azimutal, a. Qui représente ou mesure les azi- 
muts; 8. m. Boussole. 

Bicipital,a.Quiarapport aux muscles du biceps. 

Botal, a. (Trou.) Passage du sang dans le fœtus. 

Brutal, a. Grossier; emporté. 

Cantal, s. m. Fromage d'Auvergne. 

Capital, a. s. Principal; somme d'argent. 

Captai, s. m. Chef, p. m. 

Circumzénithal, a. Qui entoure le zénith. 

Comtal, a. De comte. 

Congénital, a. Qu'on porte en naissant. 

Costal, a. Qui appartient aux côtes. 

Cristal, s. m. Pierre transparente; verre. 

Cubital, a. s. Bu coude; s. m. Accoudoir. 

Demi-Métal, 8. m. Sorte de minéral. 

Dental, a. Qui se prononce des dents. 

Départemental, a. Du département. 

Dialectal, a. Qui a rapport aux dialectes. 

Digital, a. Des doiçts ; qui en à la forme. 

Dodrental, a. 8. Des poids ou mesures. 

Dotal, a. De la dot; prat. 

Ediotal, a. Des édite, des lois. 

Epactal, a. Qui se rapporte à l'épacte. 

Etal, s. m. Table où le boucher vend. 

Expérimental, a. De l'expérience. 

Fatal, a. Funeste; désastreux : inévitable. 

Festal, a. Qui a rapport aux tètes de l'église. 

Foetal, a. Qui a rapport au fœtus ; t. d'anat. 

Fondamental, a. De fondement. 

Fromental, s. m. Faux froment; coût. 

Frontal, a. Du front • s. m. Topique ; chir. 

Génital, a. Qui sert à la génération. 

Gouvernemental, a. De gouvernement. 

Hantai, s. m. Grand arbre des Indes. 

Hôpital, s. m. Maison pour les malades. 

Horisontal, a. Parallèle à l'horizon. 

Instrumental, a. D'instrument; mus. 

Intercontinental, a. Qui a lieu entre deux 
continents. 

Intercostal, a. Qui est entre les côtes. 

Interlatéricostal, a. (Muscle) entre les cotes. 

Marital, a. Du mari ; qui lui appartient. 

Mental, a. Qui se fait en esprit. 

Métal, 8. m. Corps minéral malléable. 

Natal (Pays), a. Où l'on est né. 

Occidental, a. De l'occident. 

Occipital, a. De l'occiput. 

Œnenthal, s. m. Essence d'huile de ricin. 

Oriental, a. De l'orient. 

Ornemental, a. Qui a rapport à l'ornement. 

Pariétal, a. (Os) du crâne ; t. d'anat. 

Piédestal, 8. m. Support de statue, etc. 

Pointai, 8. m. Etai perpendiculaire. 

Fontal,*.m. La hauteur d'un navire ; mar. 

Postal, a. Du service de la poste. 

Postcostal, a. Qui est situe après une côte. 

Prérectal, a. Qui est devant le rectum. 

Présidental, a. De président ; e. m. 

Prévôté!, a. Du prévôt. 

Qnartal, s. m. Mesure de grains ; t. de coût. 

Quintal, s. m. Cent livres pesant. 

Rectal a. Qui appartient au rectum. 

Sacerdotal, a. Du sacerdoce. 

Sacramentel, a. Dusacrement; essentiel; fam. 

Santal, s. m. Bois des Indes très estimé. 

Scrotal, a. Du scrotum, qui le concerne. 

Ségétal, a. Qui croit dans les blés ; t. d'agrio. 

Sentimental, a. Plein de sensibilité. 

Sincipntal, a. Du sinciput ; t. d'anat, 

8ous-costal, a. s. m. Sous les côtes. 

Sterno-costal, 8. m. Muscle des côtes. 



Snboostal, a. Qui est sous les côtes. 
Snbmental, a. Qui est situé sous le menton. 
Sarcostal,a.Situéàlapartiesupérieuredescôtes. 
Total, a. Entier; complet- s. m. Le tout. 
Transcendantal. a. Qui traite les questions 
Mes plus élevées de la science. 
Transcontinental, a. Qui passe à travers un 

continent. 
Uropénital, a. Qui a rapport à l'appareil uri- 

naire et génital ; t. de mêd. 
Végétal, as. m. Ce qui végète; les plantes; etc. 
Vestimental, a. Des vêtements; peu us. 
Vicomtal, a. De vicomte. 
Vital, a. De la vie; nécessaire à la vie. 
Z6nithal,a.Qui appartient au zénith; t. d'astr. 

tral 
Amphithéatral, a. De l'amphithéâtre. 
Arbitral, a. (Sentence) d'arbitre; jur. 
Astral, a. Des astres; sans pi.; jur. 
Austral, a. Du midi; méridional. 
Cadastral, a. De cadastre. 
Central, a. Qui est au centre. 
Chapitrai, a. Qui appartient à un chapitre. 
Claustral, a. De cloître, qui lui appartient. 
Diamétral, a. De diamètre. 
Géométral, a. Qui offre la dimension, la forme 

des différentes parties d'un objet. 
Lacustral, a. Qui croit dans l'eau. 
Lustral, a. Qui sert à purifier. 
Maestral, a. Vent du nord-ouest. 
Magistral, a. Qui tient du maître. 
Ministre!, a. De ministre. 
Mistral, s. m. Vent du nord-ouest. 
Mitral, a. En forme de mitre. 
Poitral, 8. m. Ancienne arme à feu. 
Rostral, a. Qui est orné de proues. 
Rupestral, a. Qui croit sur les rochers. 
Semestre!, a. Qui a lieu chaque semestre. 
Spectral, a. Qui concerne le spectre. 
Théâtral, a. Du théâtre, qui lui est propre. 
Uréthral, a. De l'urèthre ; t. de mêd. 
Ventral, a. Du ventre. 

ual 
Menstruel, a. Des menstrues; t. de chir. 
Octual, s. m. Sorte de mesure; ant. 

▼al 
Aéronaval, a. Destiné à la navigation dans l'air. 
Aval, s. m. Caution d'un billet; (en aoal); loc. 

ado. En descendant la rivière. 
Baillival, a. Du bailli. 
Carnaval, s. m. Temps de divertissement avant 

le carême; pi. Carnavals. 
Cheval.a.rn. Quadrupède domestique; (défrise); 

solive nérissée do pointes; lortif. 
Çontreva! (à), loc. ado. fin descendant. 
Conival, s. m. S'est dit pour rival; inusité. 
Déoemnova!(Gycle),a. Cycle lunaire de 19 ans. 
Estival, a. Qui est de l'été. 
Fer à cheval, s. m. Ouvrage de fortification. 
Festival, s. m. Grande fête musicale. 
Fronteval, s. m. Variété de tulipe; bot. 
Oenciva! ou Oengival, a. Des gencives; qui 

appartient aux gencives 
Minerval, s. m. Honoraires que les élèves à 

Rome donnaient à leurs maîtres ; ant. 
Narval, s. m. Cétacé armé d'une corne. 
Nerval, a. Qui affecte les nerfs; méd. 
Oboval, a. Qui a la forme d'un ovale renversé. 
Ogival, a. Qui est fait en ogive. 
Passe-Gheva!,s.m.Bac pour passer un cheval, 
Rival,a.8. Qui aspire au même objet qu'un autre. 
Revive!, s. m. Conférence religieuse aux États- 
Unis pour convertir les impies. 
Salivai, a. De la salive. 
Serval, 8. m. Quadrupède qui tient du chat; zool. 
Val, s. m. Vallée. (Ne s'emploie guère que dans 



ALE 



— 60 — 



ALÉ 



les noms propres de lieux:) Val d'Andorre. 

Affixal, a. Qui a rapport aux affixes. 
Coxal, a. (Os) de la Jambe. 
Paradoxal, a. Qui tient du paradoxe. 
Vauxhall.a. m. Salle de spectacle et de réunion 
en Angleterre. 

Déloyal, a. Perfide; sans loyauté. 

Loyal, a. Suivant la loi. la "probité; sincère. 

Royal, a. De roi; libéral. . 

Weald,£. m. Terrain situé au-dessus du grès 
inférieur; géol. 

-ALBE. 



Albe, géog. Ancienne ville du Latium. 

Galbe, s. m. Ornement d'architecture; contour 
d'une colonne; caractère d'une figure. 
ALC. 



Muschelkalk, s. m. Série de couches calcaires; 
calcaire coquillier; géol. 

Hydrotalc, s. m. Substance minérale d'un vert 

bleuâtre ; géol. 
Talc, s. m. Sorte de minéral lamelleux. 
-ALCE. 



Alçe, s. f. Espèce d'animal sauvage. 

Ophicalce, s. f. Espèce de roche calcaire. 
(Voir aise) 
-ALDE. 



H al de, a. /. Matières provenant des minéraux 
rebutés. 

Gastalde, s. m. S'est dit en Italie d'un comte 
placé sous l'autorité des ducs ; ant. 

Polyalde, s. f. Sorte cûTlunettes. 

Salde, s. /. Genre d'insecte hémiptère. 

Scalde, s. m. PoètechezlesanciensScandinaves. 
ALE. 



* Hâle,a.m. Impression de l'air. 

* H aie, pers. au c. Hâler. 

* Halle, s. f. Plaça de marché à couvert. 
Dehâle, pers du v. Dehàler. 

baie 
Algarrobale, s. m. Haricot résineux du Pérou. 
Amburbales,s/'.pJ.Proce8sionsautourdelaville. 
Atabale, s. m. Tambour maure. 
Baie, s. f. Pellicule qui sert d'enveloppe aux grains 

dans l'épi. 
Balle, s. f. Boule, plomb pour les armes à feu; 

outil d'imprimerie. 
Brimbale, pers. s. du p. Brimbaler. 
Brimbale ou Bringuebale, s. f. Levier d'une 

pompe. 
Brinçrueballe.a./'. Croc pour les seaux; t. d'ard. 
Bubale, s. m. Sorte d'antilope; zool. 
Gabale,s./.Tradition juive interprétant la Bible; 

complot; art chimérique; etc. 
Cabale, pers. du c. Cabaler. 
Cannibale, s. m. Anthropophage* flg. Cruel. 
Grembale, s. f. Castagnettes des Romainsjan*. 
Gucubale, s. m. Genre de plante. 
Cymbale, a. f. Instrument d'airain plat. 
Déballe, pers. s. du o. Déballer. 
Désemballe, pers. du v. Désembailer. 
Emballe, pers. du v. Emballer. 
Escarballe, s. f. Petite dent d'éléphant. 
Frondibale,s. f. Ancienne machine de guerre. 
Porte-Balle, s. m. Mercier ambulant. 
Rebale, pers. du c. Rebaler. 
Remballe, pers. du o. Remballer. 
Scybales, s.f.pl. Excréments durs; méd. 
Timbale, a. f. Instrument mHitaire: gobelet. 
Tire-Balle,s.m.Outilpouroter la balledu canon. 
Tribale,s/.Porc frais cuit: charc.;a.f.De tribal. 
Triballe, s. /. Outil de pelletier, de fourreur. 
Trinqueballe, pers. au v. Tnnqueballer. 



Trique-Balle, s.f. Palan pour le canon. 

Ypoballe, s. m. Genre de mousse. 
cale 

Avant-Cale, s. f. Prolongement de la cale de 
construction à la mer. 

Bivocale, s. f. Réunion de deux voyelles ne re- 
présentant qu'un seul son; gram. 

Buccale, a. f. Qui a rapport à la bouche. 

Gale,s./'.Fonad'un navire; arbre;chàtiment ;mar. 
Fupport; morceau de bois, de pierre placé sous 
un objet pour lui donner de l'assiette. 

Gale, pers. du v. Caler. 

Cale, pers. du o. Caler. 

Chorodidascale, s. m. Mattrede chœur; ant. 

Chrysocale, s. m. Composition métallique. 

Cervicale, a. f. (Veine) du cou ; t. a'anat. . 

Cœcale, a. f. (Veine)du cœur"; t. d'anat. 

Décale, pers. du v. Décaler. 

Discale,a./*.Déchet d'évaporation ; t. de manuf. 

Discale, pers, du v. Discaler. 

Dominicale, a. f. Sermon; lettre, etc; litur. 

Ecale, s. f. Coque de fruit; port de mer; mar. 

Ecale, pers. du p. Ecaler. 

Escale, s. f. (Faire.) Mouiller; mar. 

Faim-Galle, s. f. Boulimie des chevaux. 

Fécale, a. (Matière.) Gros excrément ; pop. 

Focale, s. m. Mouchoir de cou des anciens. 

Hémérocale, s. f. Genre de plante. 

Intercale, pers. du v. Intercaler. 

Lupercales. s. f. pi. Fêtes de Pan; myth. 

Percale, s. f. Toile de coton très-fine. 

Recale, pers. du c. Recaler. 

Scale, s. f. Echelle du Levant; t. de com. 

Trivocale, s. f. Réunion de trois voyelles De re- 
présentant qu'un seul son; gram. 
cil aie 

Châle, s. m. Grand fichu en soie ou en coton 
que les femmes mettent sur les épaules. 

Maréchale,» ./".Femmed'unmaréchal de France, 
dale 

Amygdales, s.f.pl. Glandes à la gorge; anat. 

Bredale, pers. duo. Bredaler. 

Gandale, a. f. Jupe des nègres. 

Cendale, s. f. Etoffe pour les bannières. 

Dale, s. m. Monnaie d'argent en Hollande. 

Dalle, s. f. Carreau* tablette de pierre; pavé. 

Dalle, pers. du v. Daller. 

Dédale, a. m. Labyrinthe: fig. Complication. 

Dédale, pers. du p. Dédaler. 

Dédalle, pers. du o. Dédaller. 

Hémorrhoïdale, s. f. Plante médicinale. 

Modale, a. (Proposition) restrictive d'un mode. 

Nudipédale, s. m. Nom donné à d'anciens sec- 
taires anabaptistes. 

Pédale, a. f. Touche mue avec le pied; ma». 

Pyramidale, s. f. Plante à fleurs. 

Rlxdale, s. f. Monnaie d'argent allemande. 

Sandale, s. f. Chaussure; navire du Levant. 

Scandale, s. m. Occasion de tomber dans l'er- 
reur; éclat honteux; mauvais exemple ; etc. 

Vandale,s. m. Destructeur des arts. 

Verdale, s. f. Variété d'olivier ; bot. 
drale 

Cathédrale, a. s. f. (Eglise) principale. 

Céréale, a. f. (Graine) farineuse; s. f. pi. Fêtes 

en l'honneur de Cérès' myth. 
Ignéale, a. s. f. Ephélide: tache de rousseur. 
Pastoréale, s. f. Sorte de canard du Chili. 
Pinéale, a. f. (Glande) du cerveau ; anat. 
Trachéales, a. s. f. pi. Veines; anat. 

laie 
Affale, pers. du o. Affaler. 
Fale ou Falle, a. /. Nom du jabot des oiseaux. 
Rafale,' s. f. Coup de vent de terre; mar. 
Rafale, pers. du p. Rafaler. 



ALE 



— 61 — 



ALE 



gale 

Astragale, s. f. Moulure ronde d'une colonne; 
arch.; Os du tarse; anat.; Sorte de plante; bot. 

Cigale, a. f. Insecte hémiptère. 

Cigale, pers. du o. Cigaler. 

Egale, pers. du v. Egaler. 

Engalle, pers. du v. Engaller. 

Espringale, s. f. Espèce de fronde ancienne. 

Estragale. s. f. Outil de tourneur. 

Figale, s. f. Navire à un seul mât ; mar. 

Frigale, pers. du v. Frigaler. 

Fringale, s. f. Faim subite et violente; pop. 

Gale, s. f. Maladie de la peau; méd. 

Gale, pers. du v. Galer. 

Galgale, s.f. Sorte de mastic* met. 

Galle, 8. /. Excroissance sur les feuilles de cer- 
tains végétaux; s. m. Prêtre de Cybèle; myth. 

Gourgalle,s.m. Un des noms du crabe tourteau. 

Hydrogale, a. f. Eau laiteuse; méd. 

Martingale, s. f. Courroie mise doublée. 

Martingale, pers. du v. Martingaler. 

Mygale, s. f. Genre d'araignée; insecte. 

Pagaie (En),s./'.Avecprécipitation; endésordre. 

Polygale, s. m. Genre de plante médicinale. 

Régale, s. m. Un des jeux de l'orgue; s. f. Jouis- 
sance aes bénifices vacants; a. f.(Eau régale) 
acide qui dissout l'or; chim. 

Régale, pers. du o. Régaler. 

Terlngale, s. f. Mousseline des Indes. 

Théologale, s. f. Charge de théologal. 

Zythogale,s. m.Boisson faite de bière et de lait. 
gnale 

Magnale, s.f. Esprit extrait de l'eau; t. de chim. 

Signale, pers. au p. Signaler. 
gralé 

Gralles,*, m.p£. Famille d'oiseaux échassiers. 
iale 

Bantiale, 5. f. Sorte de plante parasite. 

Cnriale,s.m. Membre de la classe appelée aux 
charges des cités sous l'empire romain ; ant. 

Epiale, a. s. f. (Fièvre) continue. 

âyale, s.f. Genre de mollusque à coquille cachée. 

Impériale, s.f. Dessus de carrosse. 

Initiale, a. f. Première lettre (d'un nom), etc. 

Martiale (Cour), a. f Tribunal militaire. 

Mercuriale, s.f. Réprimande; autrefois* assem- 
blée; plante' prix des grains d'un marché. 

Moniale, s. /. Religieuse. 

Onciales, a. f. pi. Grandes lettres pour les ins- 
criptions et les épitaphes; ant. 

Pétéchiale, s. f. Fièvre avec pétechies. 

Phiale, s. f. Vase à deux anses antique. 

Pluviale, a. (Eau) de pluie; de la pluie. 

Préceptoriale, a. f. (Prébende) affectée à un 
maître de grarrimaire. 

Sanctimoniale, s. f. Religieuse. 

Troupiale, a. m. Espèce d'oiseau. 

Strepalale,0.m.Unae8 noms du tourne-pierre. 
jale 

Jale, s. f. Grande jatte; baquet. 
laie 

Glossolale, s. m. Qui a le don surnaturel de 
parler toutes les langues. 
. maie 

Décimale, s. f. Fraction de décimes. 

Rmmafle, pers. du v. Emmaller. 

* Harmale, s. f. Plante; rue sauvage ; bot. 

Homomalle, a. Bu même sens; bot. 

Mâle, a.m.a.Du sexe masculin; /^.Energique; 
robuste; vigoureux* etc. 

Malle, s.f. Coffre; valise de voyage. 

Nnmiflm al e,s.f. Pierre plate et ronde; hlst.nat. 

ânsamale, s. /. Sorte de plante conifère. 
Nia-normale,*./'. Partie ae l'axe d'une courbe. 
Snbarmale, s. f. Sorte de casaque ancienne. 
Thymalle, s. m. Nom spécifique d'un coregone. 



Thymale, s. m. Genre d'insecte. 
Tithymale, s. m. Plante vénéneuse. 

nale 
Agonal *s, s.f. pi. Fêtes en l'honneur de Janus. 
;, s. j.pl.. 



, , Histoires écrites par année. 

Bacchanale, a. f. Danse des bacchantes; dé- 
bauche; fêtes en l'honneur de Bacchus; myth. 

Chênaie, pers. du p. Chenaler. 

Diagonale,?/*. ( Lipnejd'unangleàrangleopposé. 

Finale, s.f. Dernière syllabe d'un mot fin; mus. 

Infernale, s.f. (Pierre) caustique; t. de chir. 

Juvénales,s./'.pJ.Fêtes;cérémoniesdesromain8. 

Neptunales, a. s. Fêtes de Neptune; myth. 

Quirinale8,a/.pZ.FétesenrhonneurdeRomulus. 

Saturnales,8./.pJ. Fêtes de Saturne; orgies. 

Surrénales, s.f. pi. Capsules de la bile. 

Vulcanales,a.s. Fêtes en l'honneur de Vulcain. 

Vulpinales, s. f. pi. Fêtes pendant lesquelles 
les Romains brûlaient des renards. 
pale 

Empale, pers. du v. Empaler. 

Espale, s. /. Partie d'une galère: t. de mar. 

Gamosépale, a. Compose de plusieurs pièces 
soudées ensemble; bot. 

Heptasépale, a. Composé de sept sépales. 

Hexasépale, a. Qui a six sépales ou folioles. 

Lepale, s. m. Nom des écailles qu'on voit à la 
base des organes mâles de certaines plantes. 

Opale,s./*. Pierre précieuse à reflets changeants. 

Opale, pers. du. v. Opaler. 

Pâle, a. Blanchâtre; peu coloré; fig. sans éclat. 

Pale,s./Xe plat delà rame;cartonsurlecalice,etc. 

Patulipale, a. (Mollusque) acéphale à man- 
teau ouvert. 

Pentasépale, a. Composé de cinq sépales. 

Polysépale, a. Composé de plusieurs sépales. 

Rapale, pers. du v. Rapaler. 

Sardanapale, s. m. Homme qui mène une vie 
efféminée, dissolue. 

Semi-Opale, s.f. Sorte de plante transparente. 

Sépale, s. f. Chacune des folioles du calice; bot. 

Tétrasépale, a. Qui a quatre sépales. 

Trisépale, a. Composé de trois sépales. 

Xylopale, s. m. Nom donné aux rois pétrifiés 
de la nature du silex ; hist. nat. 
pnale 

Acéphale, a. s. Sans tète; hist. nat. 

Acromphale,s. m. Extrémité du cordon ombili- 
cal qui tient au nombril de l'enfant; anat. 

Amphicéphale, s. m. Lit à deux chevets; v. m. 

Anencéphale, a. s. (Monstre) qui n'a pas de 
cerveau. 

Antocéphale, s. m. Evêque grec; ant. 

Bicéphale, a. (Monstre) à deux têtes. 

Bucéphale, a. m. hist. Cheval d'Alexandre. 

Gallicéphale, s. m. Plante du genre centaurée. 

Galocéphale, a. Qui a une belle tête; hist. nat. 

Gébocéphale, a. Monstre à tête de singe. 

Géphale, s. f Papillon de jour. 

Girsomphale, s. m. Dilatation variqueuse des 
ruines de l'ombilic; t. d'anat. 

Graspédocéphale, s. m. Sous -genre d'ophi- 
diens trigonocéphales; zool. 

Griocéphale, a. Qui a une tête de bélier. 

Gryptocéphale, a. Dont la tête est cachée. 

Gyanocépnale,a.Qui a la tête bleue; hist. nat. 

Gyclocéphale, a. s. Monstre qui a deux yeux 
contigus ou un œil double occupant la ligne 
médiane. 

Cynarocéphale, a.Qui a des fleurs en tète;bot. 

Cyrthocéphale,«Quialatètecourteetramassée. 

Derencépnale, s. f. Absence de la moelle épi- 
nière à la région cervicale; t, d'anat. 

Dicéphale, a Qui a deux têtes ou deux sommets. 

Diôdoncéphale, a. Qui offre une double ran- 
gée de dents; hist. nat. 



ALE 



— 62 



ALE 



Diplocéphale, a. Qui présente deux tètes sur 
u iv, même corps. 

Dolichocéphale, a. s. m. (Crâne) à bosse oc- 
cipitale saillante, etc.; t. d'anat. 

Dracocéphale, 8. m. Sorte de plante ; bot. 

Empyomjphale, s. /. Hernie ombilicale. 

Encéphale, a. ( Ver) engendré dans la tête. 

Endocéphale, s. m. Genre de coléoptère. 

Enteriplomphale, s. f. Hernie de 1 intestin. 

Entériarophale, s. f. Hernie de l'intestin. 

Entéromphate, s. f. Hernie de l'intestin. 

Entocéphale, s. m. Entothorax des insectes 
hexapodes. 

Epiplomphale, s. f. Hernie; anat. 

Epiplosarcomphale, s. f. Hernie de l'épi ploon. 

Epomphale,s. m. Emplâtre sur le nombril;mlof. 

Erioeépalë, a. Qui a la tête velue; hist. nat. 

Ervthrocéphale, a. Qui a la tête rouge. 

Etnmocéphale, a. (Monstre) dont le nez est 
remplace par une trompe. 

Exomphale, s. f. Hernie du nombril; anat, 

Hématomphale, s.f. Hernie du sang; anat. 

Hépatomphale, 8. f. Hernie du foie; anat. 

Hydrocéphale^.f.Hvdropisie de la tête; méd. 

Hydromphale, s. f. Hydropisie de l'ombilic. 

Ibiocéphale, a.Qui a une tête d'ibis; hist. nat. 

Ictérocéphale, s. m. Espèce de guêpier & tête 
jaune; a. Dont la tête est jaune; hist. nat. 

Iniencéphale, s. m. Monstre dont le cerveau 
fait hernie par l'occiput; hist. nat. 

Ithyphalle, s. m. Sorte d'amulette qu'on por- 
tait au cou; ant. 

Lagocéphale, s. m. Poisson; a. Animal dont la 
tête ressemble à celle du lièvre. 

Macrocéphale, a. s. A tête longue. 

Macrophysocéphale, a. s. m. Enflure œdé- 
mateuse de la tête du fœtus; t. de méd. 

Maatocéphale, a. A chapeau mamelonné dans 
son centre; bot. 

Mégalocéphale, a. 8. Qui a une grosse tête. 

Mésoeéphale,a.Quiest placé au milieudelatête. 

H ésomphale,a. Qui est au milieu, au centre. 

Microcéphale, a. A petite tête. 

Monocéphale, a. Qui n'a qu'une tête pour 
deux corps ; t. d'hist. nat. 

Myelencéphale, s. m. Le névraxe, l'encéphale 
et la moelle épinière; anat. 

Myiocéphale,s.m. Maladie de l'iris; méd. 

Mylacéphale, a. s. m. Monstre sans tête, avec 
imperfection du corps. 

Nosencéphale,s.m.Monstre chez lequel l'encé- 
phale est remplacé par une tumeur vasculairé. 

Nymphales, s. m. pi. Papillons. 

Octocéphale, a. Quiahuit têtes ou huit sommets. 

01igocéphale,a. Qui porte peu de capitules;&otf . 

Omacéphale, s. m. (Monstre) à tête mal con- 
formée et qui manque de bras. 

Onocéphale, a. s. A tête d'Ane. 

Paracephale,a.Qui n'a qu'une partie de la tête. 

Parencéphale, s. m. Partie du cerveau nom- 
mée aussi cervelet: t. d'anat. 

Phéocéphale, a. Qui a la tête brune. 

Philosophais, s. f. (Pierre.) Transmutation des 
métaux; flq. Chose impossible à trouver. 

Physocéphale, s. m. Tumeur de la tète. 

Platycéphale, s m. Genre de poisson, d'insecte. 

Pneumatomphale, s. f. Hernie du poumon. 

Podencéphale, a. Quia le cerveau situé hors 
du crâne ; t. d'hist. nat. 

Polycéphale, a. A plusieurs têtes. 

Proencéphale, a. Dont le cerveau est à la ré- 
gion frontale; t. d'anat. 

Rhinencéphale, a. Qui a le nez prolongé en 
forme de trompe; t. d'hist. nat. 

Sarcomphale, s. m. Tumeur charnue ; méd. 

Sphénencéphale, a. (Monstre) qui offre une dé- 



viation de l'os sphénoïde. 

Stomocéphale ou Stomencéphale, a. Qui a 
la bouche prolongée en une trompe fermée. 

Tauricéphale, a. s. A tête de bœuf. 

Tricéphale, a. A trois têtes. 

Trichocéphale, a. Qui a les fleurs réunies en 
forme de trèfle ; t. de bot. 

Trigonocéphale, a. Quia la tête triangulaire. 

Varicomphale,^/ 1 . Tumeur, hernie du nombril, 
quale 

Squale, s. m. Sorte de poisson très vorace. 

Tresquale, s.f. Terre oui Se trouve dans les 
cribïures en préparant la cochenille. 
ouale 

Broualle, s. f. Sorte de plante. 
raie 

Amirale, s. f. Femme d'un amiral. 

Goralle, s. m. Genre de serpent établi aux dé- 
pens du genre boa. 

Générale, s. f. Batterie de tambour; mil. 

Libérales, s. f. pi. Fêtes en l'honneur de Bac- 
chus à Rome. 

Pastorale, s.f. Scène des bergers. 

Puerpérale,a. (Fièvre) de couches; t. de méd. 

Pyrale, s. f. Insecte lépidoptère. 

Raie, s. m. Oiseau de rivage; action de râler. 

Râle, pers. s. du v. Râler. 

Spirale, s. f. Courbe partant de son centre. 

Surale, a. 8. f. Veine du mollet; t. d'anat. 

Snrhumérale, a.f. Veine de l'omoplate; anat. 
sale, doux. 

Labio-nasale, a. [Muscle) qui appartient aux 
lèvres et au nez ; t. d'anat. 

Nasale, s.f. (Voyelle); qui se prononce du nez. 
sale, dur 

Anti-salle, s. f. Pièce avant la salle. 

Dessale, pers. du o.' Dessaler. 

Ressaie, pers. du o. Ressaler. 

Sale,aQuin'estpasnet;terne;déshonnête;sordide. 

Sale, pers. du o. Saler. 

Salle,*./*. Pièce d'appartement; lieu couvert,etc. 

Succursale, a. s. f. (Eglise) dépendant d'une 
paroisse;' établissement qui ressort d'un autre. 
taie 

Apétale, a. (Fleur) sans pétales ; t. de bot. 

Athalle, a. Qui n'a pas de feuilles; bot. 

CapitaUua.s.f. Ville principale; (Peine) de mort. 

Gératopétale, a. A pétales en forme de cornes. 

Compitales, s. f. pi. Fêtes des pénates; ant. 

Crotale, s. m. Tambour* ant. 

Décapétale, a. Qui a dix pétales; bot, 

Décrétale, s.f. Règlement des papes. 

Dentale, a. f. (Lettre) qui se prononce des dents. 

Détale, pers. du v. Détaler. 

Dichopétalé, a. Qui a des pétales bifides. 

Digitale, s. f. Plante médicinale. 

Dipétale, a. Qui a deux pétales; bot. 

Dodrentale, s. f. Poids; mesure; ant. 

Ennéapétale, a. Qui a neuf pétales. 

Epipétale, a. Qui est adhérent aux pétales. 

Etale, a. Se dit de la mer qui a cesse de monter 
et qui ne descend pas encore. 

Etale, pers. du o. Etaler. 

Eupétale, «/.Pierre précieuse; laurier nain. 

Gamopétale, a. Formé par la soudure de plu- 
sieurs pétales distincts. 

* Haplopétale, a. Dont la corolle n'est formée 
que d'un pétale. 

Hétéropétale, a. A pétales dissemblablesT 

Homopétale, a. (Fleur) dont les pétales se res- 
semblent. 

Hypothalle, s. m. Couche interne des lichens 
et servant de base au thalle; t. de bot. 

Isopétale, a. Dont les pétales sont inégaux. 

Installe, pers. du o. Installer. 



ALGUE 



— 63 — 



ALME 



Macropétale, a. Qui a de grands pétales. 
Mérithalle, a. m. Entre-nœuds des graminées. 
Micropétale, a. A pétales très petits. 
Monopétale, a. Qui n'a qu'un pétale. 
Octopétale, a. Formé de huit pétales. 
Onocrotale, a. m. Sorte de pélican. 
Palatale, a. f. (Consonne) qu'on prononce en 

touchant de la langue le palais. 
Parentales, a. f. pi. Fêtes funèbres célébrées 

en l'honneur des morts à Rome ; ant. 
Pentapétale, a. En cinq feuilles; bot. 
Pétale, 8. m. Feuille de la fleur. 
Platypétale, a. Qui a de larges pétales» 
Polypétale, a. A plusieurs pétales. 
Rectale, a. /*. ( Veine) de l'anus; anat* 
Réinstalle, pers. du v. Réinstaller. 
Sagittale, a. /. Suture du crâne; anat. 
Scytale, a. f. Chiffre pour écrire secrètement. 
Stalle, 8. f. Siège dans le chœur d'une église, etc. 
Telle, a. f. Rejeton d'une plante; t. de jard. 
Talle, pers. du o. Taller. 
Tantale, a. m. Genre d'oiseau; nom du colom- 

bin-8. m. Métal appelé aussi colombine. 
Thalle, a. m. Expansion foliacée qui constitue 

les lichens. 
Tétrapétale, a. Qui a quatre pétales; bot. 
Tripétale, a. A trois pétales; bot. 
Unipétale, a. A un seul pétale. 
Vestale, a. f. Prêtresse de Vesta; vierge. 

traie 
Diamétrale, pers. du v. Diamétraler. 
Hypothéâtrale, a. f. Sorte de flûte; ant. 
Lustrale, a.f. (Eau) pour purifier le corps; ant. 
Trasle, a. f. Nom vulgaire du mauvis. 

▼aie 
Avale, pers. du v. Avaler. 
Belvale,s./. Plante de la famille des thymélées. 
Cavale, a. f. Jument. 
Chevale, pers. du o. Ghevaler. 
Grevale, a. m. Sorte de poisson. 
Dévale, pers. du v. Dévaler. 
Envale, pers. du v. Envaler. 
Faim-valle, a. f. Epilepsie du cheval' boulimie. 
Intervalle, a. m. Distance d'un lieu a un autre, 

d'un temps, d'un son à un autre. 
Novale, a. f. Terre qu'on défriche; t. d'agrlc. 
Obovale, a. En œuf renversé; bot. 
Orvale, a. f. Plante aromatique. 
Ovale, a. Gomme un œuf; a. m. Figure ovale; 

machine pour tordre la soie. 
Ravale, a. f. Machine pour aplanir le terrain. 
Ravale, pers. du o. Ravaler. 
Savalle, a. m. Nom que porte à la Martinique 

la clupee cyprinolde. 
8trivaie, a. m. Sanglier de mer. 

xale 
Exhale, pers. du v. Exhaler. 
Fémoro-Coxale, a. f. Jonction de la cuisse du 

cheval avec la croupe- vét. 
yale 
Noyale, s. f. Toile à voile. 

zale 
Oonzale, a. f. Genre de plante. 

( Voir le fem. des noms en al) 

ALGUE 



Algue, s. f Plante marine. 
Hippomalgue, a. Qui vit de lait de jument. 
Isalgue,s./\ Fleur en forme de cinq trèfles; Mas. 

ALME. 

Aime, a. Qui nourrit; p. m. 

Balxne, a. f. Grotte dans le Midi. 

Calme, a. Tranquille; bonace; paisible, etc. 

Calme, pers. du o. Calmer. 

Scalme, s. f. Pièce qui soutient la rame; mar. 



Chalme, pers. duv. Ghalmer. 

Copalme, a. m. Matière demi-liquide qui tend 
à se cristalliser. 

Diapalme,a. m. Sorte d'onguent dessicatif. 

Espalme, pers. du o. Espalmer. 

Espalme, s. m. Mastic qu'on mêle au goudron. 

Myopalme, a. m. Tressaillement involontaire. 

Palme, a. f. Branche de palmier; a. m. Mesure. 

Spalme, a. m. Espèce d'enduit; mar. 

Totipalmes, s. m.pJ. Oiseaux dont la palme em- 
brasse le pouce avec les autres doigts. 

Versipalme, a. Dont les palmures ne s'incli- 
nent pas dans le même sens. 

Serrasalme, s. m. Saîmone rhomboïde. 

Buphtalme, s. m. Plante; œil de bœuf. 

Gardiophthalme, a. m. Sorte de coléoptère. 

Cnrysophthalme, a. Qui a les yeux dorés. 

Gonophthalme, a. Qui a l'œil conique. 

Cyanophthalme, a. Qui a les yeux bleus. 

Diophtnalme, s. m. Binocle, bandage qu'on 
applique sur les yeux. etc. 

Hypophthalme, a. Dont les yeux sont placés 
à la partie inférieure de la face; crust. 

Ichthyophtalme, a. Formé d'yeux de poisson. 

Lasiophthalme, a. Qui a les yeux velus. 

Leucophthalme, a. Qui a les yeux blancs. 

Mélanophthalme, a. Qui a les yeux noirs. 

Micropnthalme, a. Qui a de petits yeux. 

Monophthalme, a. Qui n'a qu un œil; bandage 
qui ne couvre qu'un œil. 

Myriophtalme, a. Qui a une multitude d'yeux. 

Nyctalme, s. m. Maladie qui fait croire qu'on 
voit des fantômes pendant la nuit. 

Podophtalme, a. Qui a les yeux placés à l'ex- 
trémité d'un pédoncule. 

Triophtalme, a. m. Sorte d'agathe ou pierre 
précieuse qui représente trois yeux. 

Exalme, s. f. Déplacement des vertèbres; anat. 
Oxalme, s. m. Vinaigre à saumure. 
ALP. 



Galp, a. m. Sorte de marne noire, argileuse, 
ALPE. 



Alpes, géog. s. /. pi. Montagnes d'Europe. 
Auriscalpe, s. m. Sorte de cure-oreille; cher. 
Galpe, s. f. Urne des mousses; bot. 

Esoalpe, a./. Action dëTscalper. 

Scalpe, s. m. Peau du crâne que les sauvages 

enlèvent par une incision circulaire. 
Scalpe, pers. du o. Scalper. 

Ghelipalpe,a.Qui a lespalpes en formedepinces. 
Glavipalpe,a.A antennes en forme de massue. 
Grandipalpe, a. Qui a de grandes palpes. 
Pallidipalpe,a.Quiades palpes de couleur pâle. 
Pédipalpe, a. Qui a le palpe en forme de pied. 
Palpe, s. f. Antenne à la bouche d'un insecte. 
Palpe, pers. du o. Palper. 
Runpalpe, a. Qui a les palpes rousses. 
Salpe, s. m. Mollusque du genre biphore. 
ALPHE. 



Sigalphe, s. m. Sorte d'insecte hyménoptère. 
ALQUE. - 



Alque, 8. m. Sorte d'oiseau palmipède. 
Halque, a. f. Sorte de genévrier ; bot. 
Calque, s. m. Trait d'un dessin calqué. 
Calque, pers. du d. Calquer. 
Décalque, pers. du v. Décalquer. 
Décalque, s. f. Action de décalquer. 
Cnrysocalque,a. m. Alliage de cuivre et de zinc 

offrant l'apparence de l'or. 
Orichalque, a. m. Métal précieux des anciens. 

Catafalque, s. m. Décoration funèbre. 
Défalque, pers. du v. Défalquer. 



ALVE 



— 64 — 



AMBE 



Falques, a. m. pi. Panneaux; mar. 
Falque, pers. au c. Falquer. 

Hippomalque, a. Qui vit de lait de jument. 
MentiBalque,*./". Plante de Tordre des synan- 
thérées. 

AliSE. 



Baise, a. f. Radeau du Pérou. 
Salse, s. /. Petit volcan. 
Valse, s. f. Espèce de danse en tournant. 
Valse, pers. du o. Valser. 

( Voir alce) 
ALT. 



Cobalt, s. m. Substance minérale. 

Malt, a. m. Orge qu'on a fait germer et sécher. 

Smalt, s. m. Verre de cobalt. 

Spalt, s. m. Sorte de pierre luisante. 
urotalt, myth. Dieu du soleil chez les Arabes. 
• ALTE. 



* Halte, s. f. Station des cens de guerre; interj. 

Commandement pour faire arrêter. 

* Halte, pers. du v. Halter. 

Balte, myth. Nymphemère d'Epiménide. 

Calthe,*. f. Plantedelafamilledesrenonculacées. 
Regalte, s. m. Nom donné aux sels formés avec 
l'eau régale; chim. 

Ephialte. a. m. Cauchemar: méd. 
Hyphialte, myth. Divinité des Grecs. 

Malte, géog. Ile de la Méditerrannée. 
Malthe, 8. m. Espèce de bitume minéral. 

Asphalte, s. m. Bitume tiré du lac Asphaltite. 
Hyphalte, a. Qui ne fait que sautiller* ornith. 
P£ssasphalte,smPoixetbitumemêlésd asphaltr 
Resinasphalte, s. m. Mélange de résine et 
d'asphalte. 

Basalte, a. m. Sorte de marbre noir. 
Rivesaltes, s. m. Variété de raisin. 

Exalte, pers. du c. Exalter. 
-ALVE. 



Salve, s. /".Décharge d'artillerie, etc. 

Bivalve, a. A deux parties; à deux valves. 

Brévivalve, a A Plante) à valves courtes; bot. 

Gonivalve, a. À coquille conique. 

Dissitivalve, a. A valves distinctes et écartées 
les unes des autres. 

Equivalve, a. A valves égales. 

E valve, a. Qui est sans valve. 

Fistulivalve,a. En formedefourreautubulaire. 

Fixivalve, a. Qui est fixé par la valve infé- 
rieure de sa coquille. 

Inéquivalve, a. Qui est à valves inégales. 

Intervalve, a. Se dit des nervures placées en- 
tre les bords des valves. 

Médivalve, a. Qui est fixé le long de la ligne 
médiane des valves du fruit. 

Multivalve, s.f. Coquille de plusieurs pièces. 

Octovalve, a. Qui a huit valves. 

Plurivalve, a. Qui a plusieurs valves. 

Quadrivalve, a. Qui a quatre valves. 

Quinquévalve, a. Qui s'ouvre en cinq valves. 

Spirivalve. a. (Coquille) dont le corps résulte 
d'un enroulement de gauche à droite et de droite 
à gauche et de bas en haut. 

Subéquivalve. a. Dont les deux valves sont à 
peu près semblables. 

Trlvalve, a. Composé de trois valves. 

Univalve. a. s. m. Coquille d'une pièce. 

Valve, s. f. Ecaille; battant; segment, etc. 



Abraham, blb. Patriarche père du peuple juif. 
Bizaam, a. m. Chat d'Amérique. 



Akcham, a. m. Heure de l'oraison dea Turcs. 
Arcam, a. m. Serpent à morsure venimeuse, 

Jamacam, a. m. Sorte de figuier d'Amérique. 

Aïrapadam,myt/i. L'éléphant blancdes Indiens 
Dam, a. m. Dommage; titre ; peine; théol. 

Goddam, s.m. Juron anglais; veut dire: Dieu me 

damne. 
Quidam, s. m. Personne inconnue ou qu'on ne 

peut pas nommer; se dit par mépris. 
Macadam, 8. m. Pavage de rues en cailloux. 

Wolfram, a. m. Mine de fer. 

Lingam, myth. Divinité des Indiens. 

Miridm, s. f. La 102° planète télescopique décou- 
verte en 1868 par Peters. 

Badulaxn, a. m. Arbuste de Ceylan. 

Galam (Beurre de), s. m. Matière grasse tirée 
d'un arbre d'Afrique; méd. 

Melam,s m. Sorte de substance blanche insoluble 

Islam, a. m. Mahométisme; islamisme. 

Madapolam, a. m. Espèce de calicot. 

Salam, s. m. Sorte de rubis d'Orient. 

Schlamm,* mRésiduderécrasementduminerai. 

Selam, s. m. Langage des fleurs, etc. en Orient. 

Vendapolam,8.m. Sorte de mouchoir de l'Inde. 

Priam,m^f/iFilsdeLaomedondernierroideTroie 

Siam,smJeudequilles;^éo^.Etatderindo-Chine. 
Nam-Nam ouNanan,». m. Friandise; t. en/*a ni. 

Loam, a. m. Terre arable fertile. 

Tripam, a. m. Espèce de champignon. 

Quamxuam,s . m .Harangue latine d'écolier;r. m . 

Aldebaram, s. m. Etoile fixe; astr. 
Baïram, s. m. Fête solennelle en Turquie. 
Bérams, s. m. pi. Grosse toile de coton. 
Durham, géog. Comté d'Angleterre. 

Gantam,s.rruMesure de capacité dans les Indes. 
Tam-Tam, a. m. Instrument métallique; mus. 

Chabuam, a. m. Mousseline fine du Bengale. 

Wigwam, s. m. Chaumière, hutte indienne. 
AMBE.. 



Ambe,s. m. Combinaison de deux numéros ; lot. 
Grambe, s. m. Genre de papillon nocturne. 
Leptocrambe, s. m. Sorte de papillon nocturne. 
Flambe, a. /*. L'iris des marais. 
Flambe, pers. du v. Flamber. 

Gambe, a. f. Ancien nom de la jambe; r. m. 
Gondegambe, a. f. Sorte de drogue; pharm. 
Ingambe, a. Dispos; agile; alerte; léger. 

Choliambe, a. m. Vers grec ou latin ayant un 
iambe au 5° pied et un spondée au 6°. 

Goriambe, a. m. Pièce de vers grecs. 

Diiambe, a. m. Pièce de vers latins. 

Galliambe, s. m. Vers des Galles. 

ïambe, s. m. Pied de vers iambique. 

Mimiambe, a. Vers iambique libre des mimes 
dans leurs farces licencieuses. 

Pariambe, s. m. Instrument de musique à cor- 
des; ant. Pied de vers de deux brèves. 

Périambe, s. m. Pied de vers de deux brèves. 

Téliambe, a. a. m. (Vers) terminé par un iambe. 

Croc -en- jambe, a. m. Tour de lutte déloyal. 

Ejambe, pers. du o. Eiamber. 

Enjambe, pers. du c. Enjamber. 

Jambe, a. /. Partie du corps du genou au pied; 

branche ae compas. 
Pambe, s. m. Sorte de poisson des Indes. 
Arambe, pers. du v. Aramber. 
Dithyrambe, a. m. Ode à Bacchus, etc. 



AMBRE 



— 65 — 



AME 



Sambe, a. m. Oiseau de Madagascar. 
Voambe, s. m. Variété du dolic. 

Zambe, a. Né de mulâtre et de noir. 
(Voir embe) 
AMBLE. 



Amble, a. m. Sorte d'ail ure du cheval. 
Amble, pers. du o. Atnbler. 
Bamble, a. f. torte ilegrive fort petite. 

( Voir embte) 

■ AMBRE. 



Ambre, a. m. Substance résineuse. 
Ambre, pers. s. du o. Ambrer. 
Hambre, a. m. Bel arbre toujours vert. 

Bocambre,a. m. Machine pour écraser la mine. 
Cambre, a. f. Cambrure; pop. 
Cambre, pers. du o. Cambrer. 

Antichambre, a. f. Pièce avant la chambre. 
Chambre, a. f. Pièce d'une maison; assemblée 

politique; cavité dans la fonte; t /d'arts. 
Chambre, pers. du o. Chambrer. 
Grand'chambre, a. f. Premier parlement. 

Zambre, a. Nom donné" aux enfants nés d'un 
nègre et d'une mulâtresse. 
Voir embre. 
AME. 



Ame,a ./.Principe de la vie; centre; moteur; etc. 
Blâme, s.m. Réprimande; désapprobation. 
Blâme, pers. du v. Blâmer. 

Brame, a. m. Brahmane; prêtre indien. 
Brame, pers. du o. Bramer. 

Aeame, a. /. Concnvlflôssile; t. d'hist. nat. 
Bnllicame, a. m. Amas d'eau d'où s'élèvent des 

bulles d'acide carbonique, etc. 
Cachicame, a. m. Mammifère du genre tatou. 
Game, a. f. Dent de l'arbre d'une machine. 
Game, a. f. Genre de coquille bivalve. 
Gancame, a. m. Gomme pour le mal de dents. 
Recame. pers. du v. Recamer. 
Chaîne, a. f. Genre dêcoquille bivalve. 

Acclame, pers. du v. Acclamer. 
Clame, a. /. Manteau de pèlerin. 
Déclame, pers. du v. Déclamer. 
EaolameaiA/umaOdontlecorpsestgréleetmenu. 
Proclamer, pers. du o. Proclamer. 
Réclame,*m.Signe, cri pour rappeler lefaucon ; 

t. de chas; s.f. Mot de renvoi: imp. Eloge d'un 

livre, d'objets de commerce, d'industrie; etc. 
Réclame, pers. du o. Réclamer. 
Belle-Dame, a. /. Plante; sorte de papillon. 
Bonne-Dame, s.f. Arroche ou belle-dame. 
Cuisse- Madame, a. f. Sorte de poire. 
Dame,* /.Titre de femme; tigure du jeu de cartes; 

ado. Exclamation; pop. 
Dédame, pers. du o. Dédamer. 
Madame, a. f. Titre de femme. 
Notre-Dame, s.f. La sainte vierge* sa fête. 
Tredame, imerj. Juron commun à la classe 

bourgeoise. 
Tripe-Madame, a. f. Sorte d'herbe. 
Trou-Madame, a. m. Espèce de jeu ; pop. 
Vidame, a. m. Tenancier d'un évéque; ant. 

Drame,a.m.Tragédie en prose; /ty. Catastrophe. 
Duodrame, a. m. Pièce à deux interlocuteurs. 
Hiérodrame, a. m. Drame dont le sujet est 

tiré de l'hisioire sainte. 
Hyperdrame, a. m. Drame outré, exagéré. 
Mélodrame, a. m. Drame mêlé de musique. 
Mimodrame, sm. Drame exécuté en mimologie. 



a, pers. du v. Affamer. 
Diffame, pers. du p. Diffamer. 



Fâme, a. f. Renommée; o. m. 
Infâme, a. Indigne ; diffamé. 
Rediffame, pers. du o. Rediffamer. 
Enfl a mm e, pers. du o. Enflammer. 
Flamme, a. f. Partie subtile du feu; banderole. 
Oriflamme, a. f. Ancien étendard; bannière 

longue et étroite de couleur rouge. 
Renfiamme, pers. du o. Kemlanimer. 
Agame, a. m. Plante bans organes sexuels. 
Amalgame, a. m. Mélange de choses de nature 

différente, fig. Mélange bizarre; confusion. 
Amalgame, pers. du o. Amalgamer. 
Bergame, a. f. Espèce de tapisserie. 
Bigame, a. a. Marié & deux personnes. 
Cryptogame, a. a. m. (Pi an te) à sexe caché. 
DeuterogameaQui se marie en secondes noces. 
Digame, a. Qui possède à la fois les deux sexes. 
Fanghame; a. m. Arbrisseau à suc vénéneux. 
Gamme, a. f. Table des notes de musique. 
Hétérogame, a. A fleurs de sexesdiherents. 
Homogame, a. {Plante) a fleurs unisexuelles. 
Misogame, a. a. Ennemi du mariage. 
Monogame, a. a. Marié une seule fois. 
Octogame, a. a. Marié huit fois. 
Phanérogame ou Phénogame (fleur), a. A 

sexe apparent; bot. 
Polygame, a. a. Marié à plusieurs à la fois. 
Trigame. a. a. Marié à trois personnes. 

Glame, a. f. Ordure aux yeux; méd. 

Igname, a. m. Plante exotique alimentaire. 

Anagramme,*. /'.Transposition des lettres d'un 

mot pour en former un autre. 
Gatagramme, a. m. Lépidoptère diurne. 
Gentigramme,a.m.Centièmepartiedugramme. 
Chogramme, a. m. Serrure a combinaisons. 
Chronogramme, a. m. Inscription en chiffres. 
Cryptogramme, a. f. Genre de fougère; bot. 
Décagramme, a. m. Quantité de dix grammes. 
Décigramme, a. m. Dixième partie du gramme. 
Diagramme, a. m. Clavier - gamme ; mus. 
Digramme, a. m. Groupe de deux lettres dont 

la valeur peut 8'expnmer par un seul caractère. 
Epigramme, s.f. Poésie; trait piquant. 
Gramme, a. m. unité de poids dans le système 

métrique d'un centimètre cube d'eau distillée. 
Graines, a. f. pi. Herbes vivaces des blés. 
Hectogramme, a. m. Poids de cent grammes. 
HiérogranumesmEcrituredesprêtresegyptiens 
Homogramme, a. Se dit des mots ayant la 

même orthographe et non le même sens. 
Kilogramme, a. m. Poids de mille grammes. 
Leipogramme, a. /".Vers où manque une lettre. 
Lipogramme, s.m. Oui sait la lipogrammatie. 
Metagramme, s.m. Changement de lettres dans 

un mot. 
Milligramme, a. m. Millième partie dugramme. 
Monogramme, a. m.Chiflredeslettrescrunnom. 
Myriagramme, s.m. Poidsdedixmillegrammes 
ParaUélogrammesm.Figui^cotésparalieles. 
Poly gramme, a. m. Figure à plusieurs cotés. 
Programme, a. m. Placard pour inviter, pour 

proposer, etc., conditions d'un concours, etc. 
Tautogramme, a. s. m. Poème dont tous les 

mots commencent par la même lettre. 
Télégramme, a. m. Missive, lettre expédiée 

par le télégraphe électrique. 
Tétragramme, a. m. Nom de quatre lettres. 
Trigrame, a. m. Nom de trois lettres. 

Cyame, a. m. Genre de lœmodipode. 
Jusquiame, a. /. Plante médicinale. 

Briselame, a. m. Ouvrage en avant d'un port 

pour amortir la violence des vagues. 
Calame,a. m. Roseau pour écrire; ant. 



AME 



— 66 — 



AMPE 



Contre-lames, a. f. pi. Tringles de gazier. 

Epithalame, s. m. Poème sur un mariage. 

Homothalame, a. Dont les corps reproduc- 
teurs sont de même nature que la couche qui 
les supporte; bot. 

Idiothalame, a. Dont les conceptacles sont 
différents du thalle. 

Lame, s. f. Table mince de métal; fer d'épée 
ou d'un instrument tranchant; va^ue; flot: etc. 

Monothalame, a. (Coquille) qui ne renferme 
qu'une seule cavité. 

Palame, s. f. Membrane entre les doigts des 
mammifères. 

Thalame, s. m. Sorte de matras à long col; éva- 
sement du pédoncule qui porte les fleurs. 

Marne, s. /. Abréviation familière de madame. 

Multimamme, a. Qui a plus de 2 mamelles. 

Trimamme, a. Qui a trois mamelles; zool. 

Didyname, a. (Fleur) irrégulière; bot. 

Dyname, s. f. L unité de travail avec laquelle 
on évalue la force utile d'une machine. 

Monodyname,s.m.Sorte déplante: a. Dont une 
des étamines est plus longue que les autres. 

Pentadyname, a. (Plante) qui sur dix étami- 
nes en a cinq plus longues que les autres. 

Tétradyname, a. (Plante) à quatre étamines. 

Pâme, pers. du v. Pâmer. 

Plame, pers. du o. Plâmer. 

Prame, s. f. Navire pour les canaux. 

Grassisquame, a. (Coquille) dont le sommet 
est garni de 6 ou 7 rangées d écailles épaisses. 

Desquame, père, du o. Desquamer. 

Squame, s. /. Petite écaille; bractée du calice 
de certaines fleurs; bot. 

Arame, pers. du o. Âramer., 

Cérame, s. m. Vase des anciens grecs. 

Dérame, pers. du o. Déramer. 

Hygiocérame, s. m. (Poterie) dans laquelle il 
n'entre aucune substance nuisible à la santé. 

Hypocérame, s. m. Poterie salubre; met. 

Porte-Rames,s.m.Supportdesticellesderames. 

Pyrame, myth. Jeune Assyrien célèbre par sa 
passion pour Thisbé. 

Rame, s. f. Etai; jard. Pièce de bois pour vo- 
guer; mar. Vingt mains de papier. 

Rame, pers. du v. Ramer. 

Verderame, s. m. Ancien nom du vert de gris. 

Carpobalsame, s. m. Fruit du beaumier. 

Same, s. m. Muge qui diffère peu du mulet. 

Sésame, s. m. Plante dont la semence produit 
de l'huile très estimée. 

Xjrlobalsame, s. m. Ancien nom dans les offi- 
cines des rameaux de l'amisis opobalsanum. 

Bastame, s. f. Sorte de plante des Indes. 

Carthame, s. m. Plante; sorte de safran; bot. 

Ghéropotame,8.m.Sorte de mammifère fossile. 

Dictame, s. m. Plante aromatique et vuln. 

Entame, s. f. Premier morceau d'un pain. 

Entame, pers. du v. Entamer. 

Estame, s. /.Laine tricotée à l'aiguille. 

Etame, pers. du c. Etamer. 

Hépatorectame, s. /. Grosseur extraordinaire 
du foie ; t. de méd. 

Hippopotame, s. m. Cheval de rivière; gros 
quadrupède amphibie. 

Rentame, pers. du v. Rentamer. 

Rétame, pers. du o. Rétamer. 

Spithame, s. m. Empan; mesure; o. m. 

Splenoparectame, s. m. Ampleur de la rate. 
Tame, s. m. Sorte de plante grimpante. 

Trame, s. /. Fils ourdïsj^. complot. 
Trame, pers. du c. Tramer. 



Pavame, s. m. Arbre à canelle d'Amérique. 
-AHNE.. 



Condamne, pers. du v. Condamner. 
Damne, pers. du o. Damner. 

Rhammes, s. m. pi. Nom donné par Rom u lus 
à la 2° tribu du peuple romain. 
AMP. 



Aide de camp, s. m. Officier attaché à la per- 
sonne d'un général. 

Camp, 4. m. Lieuoùs'établitunearmée*/ia. Parti. 

Maréchal de camp, s. m. Général de brigade. 

Mestre de camp,s.m.Colonel de cavalerie; e.m. 

Champ, s.m.Etendue~dë terre labourable; fond 
de Técu; blets.; pi. La campagne. 

Longchamps.geo^.Anc. abbaye près de Parts 
détruite pendant la Révolution; aujourd'hui 
plaine destinée aux courses, aux revues, etc. 

Glamp, s. m. Pièce de bois servant à soutenir 
un mat ou un pilier. 

Ouingamp, s. m. Sorte" de toile de coton. 
( Voir and, ant et ent) 
AMPE.. 



Ampe, s. m. Sorte de plante monoïque. 
* Hampe, s. f. Bois de hallebarde, de bannière. 
Campe, s. m. Espèce de droguet. 
Ghérocampe, s. m. Genre de lépidoptères. 
Campe, pers. du v. Camper. 
Décampe, pers. du d. Décamper. 
Escampe, pers. du v. Escamper. 
Hippocampe, s. m. Cheval marin. 
Lasiocampe, s. f. Insecte lépidoptère diurne. 
Misocampe, s. m. Insecte hyménoptere. 
Champe, pers. du r.~Champer. 
Dolechampe, s. f. Sorte de poisson. 

Acclampe, pers. du v. Acciamper. 
Glampe, s. f. Sorte de crampon; t. de charp. 
Reclampe, pers. du o. Reclamper. 

Crampe, s. f. Contractîôn subite des muscles. 

Chrysolampe, s. /. Pierre précieuse éclatante 

la nuit. 
Cul- de -Lampe, s. m. Ornement; arcti.; imp. 
Lampe,»./. Vaseavechuileetmechepour éclairer.- 
Lampe, pers. du o. Lamper. ' 
Mélampe, a. Qui a les pieds noirs; hist. nat. 
Misolampe, s. m. Coléoptère hétéromère. 
Périlampe, s. m. Insecte hyménoptere. 
Pygolampe, s. m. Un des noms du ver luisant: 

lampyre. 
Pyrilampe, s. m. Sorte de ver luisant. 
Pampe, s. f. Feuille d"u~blé, de l'orge, etc. 

Rampe, s. f. Appui-main d'un escalier; rang de 
lumière à l'avant-scène; partie de l'oreille, etc. 
Rampe, pers. du v. Ramper. 

Estampes/Imageimprimée; outilpourestamper. 

Estampe, pers. du o. Estamper. 

Etampe, s. f. Instrument pour percer le fer. 

Etampe, pers. du v. Etamper. 

Btampe, s. f. Marque des nègres; intervalle des 
veines: miner. 

Tampe. s f. Pièce de bois faisant partie du mé- 
tier à friser les étoffes. 

(Voir empe) 
- AMPHE. 



Brachyrhamphe, s. /.Plante des synanthérées. 

Cénoramphe, a. Qui a un très gros bec vide 
à l'intérieur et très léger malgré son volume. 

Coléorhamphe, a. Qui a la mandibule supé- 
rieure recouverte d'un fourreau de substance 
cornée; s. m. pi. Famille des échassiers. 

Hémiramphe, s. m. Sorte de poisson osseux. 

Leucoramphe, a. Quialebecoulemuseaublanc. 



AMPRE 



— 67 — 



AN 



Mélanoramphe, a. Qui a le bec noir; orrdth. 
Ramphe, a. m. Porte d'insecte coléoptère. 
AMPHRE. 



Camphre s. m. Principe végétal ; substance, 

résine transparente aromatique. 
Camphre, pers. du t>. Camphrer. 
AMPLE 



Ample, a Etendu; ( Vêtement) commode. 

Pample, s. m. Sorte de poisson de mer. 
(Voir emple) 
. AMPRE. 



VLypolaanpre,a.( Feuille) Luisante en dessous. 
Pampre, ». m. Branche de vigne avec ses feuil- 
les, ses fruits, etc.; parure de Bacchus. 
AMPTE. 



Aoampte, a. Qui ne réfléchit pas la lumière. 
(Voir empte) 
-AN. 



An, s. m. Espace de douze mois: année. 

* Han, a. m. Sorte de caravanséral. 
Ahan, a. m. Grand effort; peine; pop. 

ban 

Arrière-Ban, s. m. Assemblée de nobles, etc. 

Artaban, a. m., Mut. Nom d'un roi des Parthes; 
fig. se dit de quelqu'un de fier; fam. 

Auban, s. m. Droit sur les boutiques. 

Baban, a. m. Insecte qui détruit les olives. 

Ban, a. m. Publication; convocation de la no- 
blesse; exil; pi. Publication de mariage. 

Caban, s. m. Sorte de manteau. 

Cantiban, 8.m.(Boi8 de.) Qui n'a de flache que 
d'un côté. 

Corban, a. m. OMatioo turque au seigneur. 

Gonrban,*. m. Fête musulmane. 

Forban, s. m. Pirate; corsaire. 

Galhauban, a. m. Cordage d'étai. 

* Hauban, a. m. Echelle de corde; mar. 
Korban, a. m. Offrande en Orient; corban. 
Liban, a. m. Corde de filets; géog. Mont d'Asie. 
Oban, a. m. Monnaie du Japon. ' 

Oliban, a. m. Encens mâle ou le premier qui 
découle de l'arbre. 

Pléban, a. m. Curé subalterne ; v. m. 

Poban. 8. m. Nom donné aux Antilles au pro- 
duit de sang mêlé qui a le moins de sang nègre. 

Rabans, s. m. ni. Cordes pour ferler. 

Risban, s. m. Terre-plain; fortif. 

Ruban, a. m. Tissu a bande de soie, de fil. 

Sauve-Rabans,*. m. Garniture des rabans. 

Seaban, a. m. Arbrisseau à suc médicinal. 

Siban, a. m. 3° mois de l'année sacpée des Juifs. 

Stromban, a. m. Grosse espagnole. 

Thuban, a. m. Belle étoile tertiaire du Dragon. 

Traban, a. m. Soldat de la garde impériale en 
Allemagne armé d'une hallebarde; v. m. 

Turban, 8. m. Coiffure des Orientaux. 

Tntu-Banban, a. m. Musique des montreurs 
d'ours, etc.; fam. 

bran 

Bran, a. m. Sciure de bois; met. 

* Halbran, a. m. Jeune canard sauvage. 
Mexnbran, a. m. Enfattement de plomb, etc. 

can 
Anglican, a. m. Protestant anglais. 
Astracan, a. m. Peau d'agneau frisé dont on fait 

des fourrures. 
Baltracan, a. m. Herbe alimentaire de Tartarie. 
Bocan, a. m. Danseur; v. m. 
Boucan, 8. m. Lieu où l'on fume la viande. 
Bouracan, a. m. Gros camelot; met. 
Caïmacan, a. m. Lieutenant du grand vizir. 
Cancan, a. m. Propos futiles; petites calomnies; 

pop. Bruit; propos pour rien; bavardage. 
Carcan, a. m. Collier de fer pour attacher les 

criminels au poteau; ant. 



Cassican, a.m. Oiseau du genre corbeau. 

Decan,s.m.Chef de dix personnes; ani. 

Encan, s. m. Vente à l'enchère. 

Florican, a. m. Grand échassier du genre grue. 

Gallican, a. Français, ecclésiastique. 

Oayacan,a.m. Arbre de la famille aes rutacées. 

Kan, s. m Commandant tartare. 

Khan, a. m. Caravansérai en Orient. 

Kaïxnacan,d. m. Lieutenant du grand vizir. 

Kantercan,a.m.Sorte de fromage. 

Mechoacan, a. m. Plante du genre liseron. 

Pélican, s. m. Oiseau aquatique; sorte d'alam- 
bic; instrument de dentiste. 

Pemmican, a. m. Préparation de viande très 
nutritive dans un petit volume; m. anglais. 

Rubican,a.s.m.fCheval)parsemédepoilsblancs. 

Tocan, a. m. Saumon qui a moins d'un an. 

Toscan, a. m. (Ordre) d'architecture. 

Toucan, a. m. Oiseau d'Amérique à bec très 
gros; constellation australe. 

Vatican, a. m. Palais du pape à Rome. 

Volcan, a. m. Montagne qui vomit du feu par 
un cratère; fig. Imagination ardente. 
clan 

Bataclan, a. m. Attirail embarrassant; fam. 

Berclan, a. m. Un des noms de la tadorne. 

Clan, a. m. Tribu en Ecosse. 

Herclan, a. m. Espèce de tadorne. 
cran 

Cran, a. m. Entaille, coche d'arrêt ; etc. 

Ecran, a. m. Meuble pour garantir de l'ardeur 
du feu. 

Recran, a. m. S'est dit pour crique; mar, 
dan 

Aro;oudan,*a. m. Coton de la Chine. 

Bigordan, a. m. De Bigorre. 

Gispadan,a. m. Qui est en deçà du Pô. 

Go dan, s. m. Erreur; tromperie; fam. 

Maidan, a. m. Marché dans l'Orient. 

Muradan, a. m. Ancien pontife des Perses. 

Ramadan, a. m. Carême des Turcs. 

Redan, a. m. Ouvrage de fortification. 

Sedan, a. m. Drap fabriqué à Sedan. 

Soudan, a. m. Sultan d'Egypte. 

Transpadan, a. m. Qui est au delà du Pô. 
dran 

Balandran, a. m. Casaque de campagne. 

Cadran, a. m. Surface divisée par neures. 

Goudran,a.m.Goudron pour enduire les cordes. 

Goudran, a. m. Petite fascine; milit. 
éan 

Géréan, a. Qui vit dans la cire. 

Méan, a. m. 5° réservoir d'un marais salant. 

Océan, a. m. La grande mer; fig. Immensité. 

Passai, 8. m. Hvme en l'honneur des dieux. 

Pœan, myth. Père de Philoctète. 

Rabéan, a. m. Fantôme; ombre; v. m. 
fan 

Fanian,a.m. Petit enfant; pop. 

Faon (pron. Fan), a. m. Petit d'une biche. 

Malan, a. m. Espèce de cône; coquille. 
flan 

Flan, a. m. Pâtisserie; métal en rond; mon. 
Iran 

Safran, a. m. Plante; préparation chimique. 
gan 

Afghan, a. a. Qui est de l'Afghanistan. 

Armogan, a. m. Temps pour naviguer; mar. 

Ataghan, a. m. Sorte de poignard en Orient. 

Cadogan, a. m. Nœud de cheveux. 

Galigan, a. m. Sorte de toile des Indes. 

Gyziagan, a. m. Séchoir de savonnerie. 

Dragan,a.m. Extrémité d'une poupe de galère, 

Durgan, a. m. Nom vulgaire du barbeau. 

Guingan, a. m. Toile de coton blanche. 

Karagan, a m. Mammifère carnassier. 



AN 



— 68 — 



AN 



Lagan, a. m. Ce que la mer rejette. 

Mangan, a. m. Machine pour lancer des pierres. 

Origan, a. m. Plante aromatique. 

Ouragan, 9. m. Grande tempête. 

Ptarmigan, * m. Oiseau des contrées arctiques. 

Sagan, s. m. Vicaire du grand-prêtre juif. 

Soulgan, a. m. Porte de lièvre de Tartarte. 

Taguan, a. m. Grand écureuil volant. 

Vigan, a. m. Espèce de gros drap. 

Wattergank, s. m. Canal qui borde un che- 
min dans les Pays-Bas. 

Yatagan, s. m. Sorte de poignard turc. 
glan 

Azamoglan, a. m. Enfant étranger au sérail. 

Capioglan, a. m. Valet du sérail. 

Icoglan, a. m. Page du grand seigneur. 
gnan 

Agnan, a. m. Fer pour river; t. d'arts. 

Frontignan, a. m. Vin muscat très estimé. 

Luignan, a. m. Espèce de liane à suc noir. 

Magnan, a. m. Nom du ver à soie. 

Mangnan,a. m. Machinepourlancer despierres. 

Mari grnan, ^0,7. Bourg d'Italie célèbre par des 
victoires remportées par les Français. * 

gran 

Bougran, a. m. Grosse toile gommée. 
ian 

Banian, a. m. Nom d'une secte indienne. 

Bastian, a. m. Trayon de moulin. 

Esplandian, a. m. Nom d'un' 1 , belle coquille. 

Fenian,*.m.N wt donné aux Irlandais-m.an'/Z. 

Gabian,s.m.Nomdu «roeland: sorte d'huileiméd. 

Gavian. a. m. Nom d'une espèce de mouette. 

Gnian,*. m. Nom qu'on donne à un homme qui 
bredouille- fam. 

Maxnapian. a. m. Ulcère qui engendre le pian. 

Parian et mieux Parlen, a. a. De Paros. 

Pian, a. m. Maladie vénérienne en Amérique. 

Pluvian, a. m. Oiseau de la famille des pluviers. 

Vidian,a.( Nerf, artère) à la base de l'apophyse 
pterygolde; anat. 

Jean 

Gros-Jean, a. m. Homme commun; paysan. 

Jan, a. m. (Petit, grand.) T. de trie frac; genêt. 

Messlre-Jean, a. m. Poire d'automne. 

Prôtre-Jean, a. m. Prêtre imaginaire que les 
Orientaux supposaient être chrétien et régnant 
dans la Haute-Asie. 

Ian 

Alan. a. m. Espèce de dogue. 

Archichambellan, a. m. Grand chambellan. 

Avellan, a. m. Nom de l'étoile Pollux. 

Bilan, a. m. Etat de l'actif et du passif: com. 

Bout de l'an, a. m. Service pour un défunt un 
an après sa mort. 

Brelan, a. m. Jeu de cartes: lieu où l'on joue. 

Capelan. a. m. Prêtre : /ron. Sorte de poisson. 

Gastellan, a. m. Grand de Pologne. 

Catalan, a. m. Qui est de la Catalogne. 

Golan, a. m Poisson du genre du hareng. 

Chambellan,*, m. Officier de la chamhredu roi. 

Chambrelan,a.m. Ouvrier en chambre. 

Congolan, a. m. Habitant du Congo. 

Elan, a. m. Quadrupède du genre du cerf. 

Elan,amMouvement pour s'élancer; fig. Ardeur. 

Eperlan,a.m. Petit poisson de mer. 

Lan, a. m. Mouvement de rotation du navire. 

Laon (pron. Lan), géog. Chef-lieu du départe* 
ment de l'Aisne. 12,200 habitants. 

Merlan, a. m. Petit poisson de mer. 

Milan, a. m. Oiseau de proie: géog. Ville im- 
portante d'Italie. 240,000 habitants. 

Myrobolan, a. m. Sorte de fruit de l'Inde. 

Ortolan, a. m. Petit oiseau de passage. 

Palan, a. m. Moufle et poulies; assemblage de 
cordes pour enlever les fardeaux. 



Pelan, a. m. Ecorce d'arbre employée à certains 
usages, comme couverture de maisons; etc. 

Portulan, a. m. Description des porto, etc. 

Poulan, a. m. Sorte de jeu de cartes. 

Relan, a. m. Action de relancer. 

Ôeelan, a. m. Poisson qui séVt d'appât. 

Socolan,8.m. Récollet portant des sandales. 

Tamerlan,a.m.Homme pacifique essayant de se 
donner un air guerrier: hist. Guerrier mogol. 

Uhlan, a. m. Cavalier allemand. 

Villan, a. m. Sorte de coton venant d'Alep. 

Vlan, s. m. Mimologisme dont on se sert pour 
représenter une action subite. 
illan, mouillé 

Castillan, a. m. (Monnaie) de Castille. 
man 

Alderman, a. m. Officier municipal anglais. 

Aman, a. m. Cri des Musulmans pour deman- 
der merci, pour se soumettre; etc. 

Amman, a. m. Chef de canton en Suisse. 

Bosseman, a. m. Second contre-maître; mar. 

Caïman, a. m. Crocodile d'Amérique. 

Chaman, a. m. Prêtre indien. 

Clocheman, a. m. Bélier; chef de troupeau. 

Daman, s. m. Mammifère pachyderme. 

Doliman,8. m. Vêtement, robe longue des turcs. 

Dolman, a m. Veste de hussard. 

Drogman, s. m. Interprète dans le Levant. 

Esquiman, a. m. Quartier-maître; mar. 

Firman, a. m. Décret, ordre du grand seigneur. 

Gentleman, a. m. Seditdetouthommebienélevé. 

* Haman, a. m. Toile des Indes très estimée. 

Hetman, a. m. Titre chez les Cosaques. 

Iman, a. m. Prêtre turc; mot arabe. 

Landamman. a. m. Magistrat en Suisse. 

Iâiman, a. m. Lac marécageux de la mer Noire. 

Locman, a. m. Lamaneur; pilote des porto. 

Maman, a. /". Mère* t. enfantin. 

Midshipman,dm.Aspirant de marine; m. angl. 

Musulman, a. a. Manométan. 

Ottoman, a. s. Habitant de la Turquie. 

Quarto-Déeiman,amNomdonnéaaessectaires. 

Roman, s.m. Conte, récit fictif; fia. Récit faux. 

Roman, a, m. Langue formée de la corruption 
du latin et du celtique. 

Sportsman, s. m. Chasseur ou pécheur; m.angl. 

Talisman, a. m. Figure à laquelle l'astrologie et 
lasuperstitionattribuentdesvertussurnaturelles 

Toman, a. m.Somme,monnaiedecompteenPer8e. 

Trueheman, a. m. Interprête. 

Turcoman, a. a.Nomd'unpeuple nomade d'Asie. 

Watehman, a. m. Garde de nuit en Angleterre. 

Watterman. 8. m. Machine pour creuser la 
terre sous Teau. 

Téoman,am Propriétaire campagnard^ m.angl. 
nan 

Aroanan, a. m. Sorte de poisson; chardon. 

Gisrhenan, a. Qui est en deçà du Rhin. 

Nanan, a. m. Friandise; enfantin. 

Rhénan, a. Qui appartient au Rhin. 

Transrhénan,a.Qui est situé au delà du Rhin. 
ouan 

Chouan, a. m. Insurgé de la Vendée. 

Cochouan, a. m. Sorte de râle d'eau. 

Gordouan, a. m. Cuir de bouc tanné. 

Kouan, a. m. Plante qui produit le carmin. 

Mantouan, a. a. De Mantoue. 

Padouan, a. a. De Padoue;a.m. Pâturage. 

Rouan, a. (Cheval) h poil blanc, gris et bai. 
pan 

Gampan, a. m. Marbre de Tarbes. 

Catapan, a. m. Gouverneur grec; ant. 

Chenapan, a. m. Bandit; mauvais sujet; fam. 

Compan, a. m. Monnaie de l'Inde. » 

Egipan, myth. Surnom de Pan. 

Empan, a. m. Mesure de la longueur du pouce 



AN 



— 69 — 



ANC 



au petit doigt dans leur plus grand écart. 
Pampan, a. m. Onomatopée; bruit d*un corps 

frappant sur un autre. 
Fan, a. m - Partie d'un vêtement'; d'un mur, etc. 
Fan,myt/i. Dieu qui présidait aux troupeaux. 
Paon (pron. Pan), s. m. Grand oiseau à beau 

plumage; papillon; constellation. 
Patapan,*. m. Onomatopée du son du tambour. 
Ropan, a. m. Sorte de coquille. 
Sapan, a. m. Bois de teinture du Japon. 
Tragopan, a. m. Oiseau du genre faisan. 
Trapan,s.m. Le haut d'escalier où finit la rampe. 
Trépan, a. m. Opération sur le crâne; instru- 
ment de chirurgie pour percer les os. 
Tympan, a. m. Partie de l'oreille; châssis: d'im- 
primerie; panneau entre des moulures; t. d'arts. 
plan 
Plan, a. Plat et uni;s.m. Surface plane; projet; 

dessin d'architecture; fiy. Dessein; intention. 
Rataplan, a. m. Mot imitatif exprimant le bruit 

du tambour. 

ran 
Alcoran ou Coran, s. m. Livre sacré contenant 

les lois de Mahomet. 
Cormoran, a. m. Oiseau aquatique palmipède. 
Floran, s. m. Raffin. de la pète à papier. 
Goiran, a. m. Espèce d'oiseau agira cou. 
Oonrgonran, a. m. Sorte d'étoffe des Indes. 
Jaseran, a. m. Cotte démaille; chaîne d'or très 

mince pour .suspendre des bijoux au cou; etc. 
Machoiran,a.m. Poisson ma lacoptérygien. 
Oraeran,a. m. Variété de pomme. 
Peipneran, s. m. Fabricant de peignes pour la 

lame. 
8aleran,a. m. Inspecteur de papeterie * manuf. 
Seran, s. m. Outil de marbrier, de sculpteur. 
Terran, a. Qui se loge dans la terre: htst.nat. 
Transjuran,a. m. Situé au delà du Jura. 
Tyran, a. m. Celui qui gouverne avec cruauté. 
TJran,a.f. Nom d'un animal fabuleux. 
Vétéran, s. m. Vieux soldat retiré du service. 

san, doux 
Arii8an,am.Celui qui exerce un art mécanique. 
Bosan, a. m. Breuvage de millet bouilli. 
Courtisan, s. m. Attaché à la cour. 
Faisan, a. m. Sorte de coq sauvage. 
Parmesan, a. De Parme; s. m. Fromage. 
Partisan, a. m. Qui est attaché à un parti. 
Paysan, a. m.Habitantdelacampagne;a.Rustre. 
Pisan, a. a. Qui est de Pise. 
Vallaisan, a. s. Qui est du Vallais. 

san. dur 
Enversan,s.m. Sorte d'étoffe de laine; met. 
Persan, a. m. Qui est de la Perse. 

tan 
An tan, a. m. Signifie Tan passé; p. m. 
Autan, a. m. Vent du Midi; poét. 
Basi «tan ,a. m .Lieuoùsont les boutiques turques. 
Cabestan,a.m. Tourniquet pour rouler le cable. 
Cafetan, a. m. Robe d'honneur turque. 
Capitan, s. m. Fanfaron: fam. 
Gharlatan,sm. Vendeur de drogues; imposteur. 
Frangistan, a. m. Relat. chez les Orientaux, 

l'Europe occidentale, le pays des Francs. 
Gatan, a. m. Espèce de coquille bivalve. 
* Harmatan, a. m. Vent froid d'Afrique. 
Hémostan, a. m. Stagnation du sang; méd. 
Uviathan, s. m. Animal marin et gigantesque 

dont parle Job; bib. 
Kahométan, a. m. De la religion de Mahomet. 
Mangoustan, s.m. Arbre des Molluques. 
Masnlipatan, a. m. Toile des Indes. 
Matatan, a. m. Sorte de gros tambour. 
Mercaptan, a. m. Radical particulier d'une 

classe d'hvclraciques. 
Mitan, a. m. S'est dit pour milieu; o. m. 



Montan.a. m. Un des noms du pinson: o. m. 

Orviétan, a. m. Espèce de thériaque; drogue de 
charlatan, qui avait beaucoup de vogue. 

Quartan, a. m. Sanglier de quatre ans ou qua- 
trième année d'un sanglier; chas. 

Quintan, a. m. Mannequin; t. de man, 

Ratan, s. m. Sorte de roseau des Indes. 

Ravestan, a. m. Panier de verrerie. 

Satan, s. m. Le chef des démons. 

Spartan,a.m.Cordage fabriqué avec des genêts. 

Sultan, s. m. Prince, l'empereur turc. 

Tan, s. m. Ecorce de chêne pour tanner. 

Taon {pron. Tan), a. m. Grosse mouche à ai- 
guillon. 

Tartan, s. m. Etoffe de laine à carreaux; châle. 

Tatan, s. f. Mot enfantin; signifie tante. 

Titan, myth. Fils d'Uranus et de Titée. 

Tristan, s. m. Sorte de papillon de jour. 
tran 

Estran,s.m. Partie plate d'une côte que la mer 
couvre et découvre tour à tour. 

Guitran, s. m. Bitume pour les navires. 

Katran, a. m. Racine du latifolia. 

Thran, s. m. Huile de poisson. 

Trantran, s. m. Manière deconduirelesaffaires. 
uan 

Don-Juan, s. m. Se dit pour séducteur. 
van 

Coulavan, s. m. Un des noms du loriot. 

Gravan, s. m. Oiseau aquatiaue; coquillage. 

Divan, s. m. Conseil du grand seigneur en Tur- 
quie; espèce de canapé sans dossier. 

Evan, a. m. Cri des Bacchantes. 

Pelvan, s. m. Pierre longue dressée en pilier. 

S éri van, s. m. Nom deTortolan des roseaux. 

Sivan, s. m. Nom d'un des mois juifs (mai et juin). 

Van, s. m. Instrument pour vanner. 

Vovan, s. m. Coquille du genre pétoncle. 



Saxan, a. m. Nom sous lequel les légionnaires 
romains du Rhin ont consacré à Hercule des 
autels dans les carrières. 
yan 

Ayan, s. m. Officier supérieur en Turquie. 

Royan, a. m. Nom de la sardine à Bordeaux. 



Alezan, s. m. (Cheoal) d'un rouge fauve. 
Balzan, a.s. (Cheoal) à balzanes. 
Ramazan,s. m. 9° mois de l'année musulmane. 
(Voir en) 
ANC. 



Banc,s./n.Long siège en bois; etc.: écueil; mar. 
Bombanc, s. m. Sorte de pierre blanche. 
Char à banc, s. m. Voiture à quatre roues. 

Bis-blane, a. m. Pain à moitié blanc. 
Blanc, a. s. Couleur de neige; ûg. Sans tache. 
Bouillon-blanc, s. m. Sorte de plante. 
Cul-blanc, s. m. Petit oiseau; hirondelle. 
Fer-blanc, s. m. Fer en lame étamé. 
Grand-blanc, s. m. Sorte de monnaie. 
Gros-blanc, s. m. Sorte de mastic; t. d'arts. 
Six-blancs, s. m. Ancienne monnaie de cuivre. 

Flanc, s. m. Chaque côté du corps des cotes aux 
hanches; ventre; fig Coté d'une chose. 

Franc, a. m. Monnaie d'argent valant vingt sous. 

Franc, a. Libre; sincère; ado. Sans biaiser. 

Lanc, s.m. MouvemenTde rotation du navire. 

Estanc, a. (Navire) bien clos; t. de mar. 

Faltranck, s. m. Vulner. de la Suisse. 
(Voir ang et eng) 
ANGE. 



Bombance, s. f. Bonne chère; ripaille; fam. 



ANCE 



— 70 — 



ANGE 



blance 
Dissemblance, a. f. Différence; disparité. 
Invraisemblances/'Défaut de vraisemblance. 
Ressemblance, s. /*. Conformité, rapport de 

manière, de caractère, etc. 
Vraisemblance, s. f. Apparence du vrai. 

brance 
Brance, s. f. Epée courte des Gaulois. 
Remembrance, a. f. Souvenir; o. m. 

cance 
Impeccance.a./.Etatde celui qui ne pèche point. 
Vacance, a. /. Temps pendont lequel une place 
n'est pas remplie; pi. Cessation momentanée 
des études, des audiences, etc. 
chance 
Chance, s. f. Jeu des dés; fig. Hasard. 

dance 
Abondance, s. f. Grande quantité. 
Ascendance, s.f. Supériorité; ligne ascendante 
d'une famille. 



Concordance, s. f. Rapport; accord, etc. 

Condescendance, s.f. Complaisance. 

Correspondance, 8. f. Action de correspondre. 

Dépendance, s, f. Sujétion ; pi. Accessoires. 

Descendance, s. f. Extraction : postérité. 

Discordance, s. f. Etat discordant; mus. 

Indépendances./'.Etatderindépendant; liberté. 

Intendance, s. f. Administration d'affaires. 

Litispendance, s. f. Durée d'un procès ;jur. 

Outrecuidance, s. f. Présomption ; v. m. 

Pidance, s. f. Maillet de flotteur. 

Redondance, 8. f. Superfluité de mots. 

Sous-intendance,s./:Administrationmilitaire. 

Surabondance, s. /. Grande abondance. 

Surintendance, .s. f. Direction générale. 

Tendance, s. f. Act. de tendre vers; penchant. 

Transcendance, s. f. Grande supériorité. 
éance 

Bienséance, s.f. Convenance. 

Condoléance arRegretsjtémoignagededouleur. 

Créance, s. f. Croyance; mission diplomatique; 
crédit; dette active; somme due. 

Déchéance, s. f. Perte d'un droit. 

Doléance, s. f. Plainte ou sujet d'un grief. 

Echéance, 8. f. Terme d'un paiement. 

Malséance, 8. f. Inconvenance; p. m. 

Mécréance, s. f. Incrédulité; irréligion; o. m. 

Messéance, s. f. Manque de convenance. 

Préséance, s.f. Prérogative de rang, etc. 

Recréance,s./.Usufruit (lettre de recréance); 
rappel d'un ambassadeur; dlplom. 

Séance, s. f. Droit de siéger dans une assem- 
blée, etc; durée de cette assemblée. 

Suppléance, s. f. Action de suppléer. 

Surséance, s. f. Délai; suspension d'affaire; pal. 
fance 

Enfance, s.f. Premier âge de l'homme; puérilité. 
franco 

France, géoq. Etat do l'Europe occidentale, 
37 millions d'habitants, capitale Paris. 

Souffrance.s/.Douleur; état de celui qui souf- 
fre; tolérance; (en) ado. En suspens. 
gance 

Arrogance, 8. f. Fierté; orgueil offensant. 

Golligance, 8. /. Connexion; enchaînement, etc. 

Elégance, s. f. Grâce; choix de mots. 

Extravagance, s.f. Fait, discours extravagant; 
folie ; bizarrerie. 

Inélégance, s. f. Manque d'élégance. 

Manigance, a. f. Manœuvre secrète; intrigue. 

Manigance, pers. du v. Manigancer. 
geance 

Allégeance, s. f. Adoucissement; peu us. 

Déropjeance, s. f. Dérogation à la noblesse. 

Désobligeance, a. f. Disposition à désobliger. 

Engeance, s. f. Race; se dit en mauvaise part. 



Engeance, pers. dû v. Engeancer. 
Obligeance, s. f. Penchant à obliger. 
Vengeance, s. f. Action de se venger. 

gnance 
Répugnance, s. f. Porte d'aversion ; dégoût. 

grance 
Flagrance, s. f. Etat de ce qui est flagrant. 

iance 
Alliance, s. f. Union ; bague de mariage. 
Confiance, s.f. Espoir; assurance en quelqu'un. 
Défiance, a. /. Soupçon; crainte d'être surpris. 
Fiance, pers. du v. Fiancer. 
Insignifiance, s. f. Etat insignifiant. 
Insouciance, a. f. Etat insouciant. 
Luxuriance, s.f Superfluité; peu us. 
Méfiance, a. f. Défaut de confiance. 
Mésalliance, s. f. Alliance avec un inférieur. 
Oubliance, s. f. Oubli; v. m. 
Signifiance, s. j. S'estditpoursignification;o.m. 

lance 
Ambulance, s. f. Etablissement de secours 

près d'un champ de bataille, etc. 
Balance, s. f. Instrument pour peser; signe du 

zodiaque; fig. Arrêté de compte; équilibre. 
Balance, pers. du v. Balancer. 
Contrebalance, pers. du v. Contrebalancer. 
Elance, pers. du v. Elancer. 
Epilance, s. f. Haut-mal des oiseaux; ven. 
Forlance, pers. du o. Forlancer. 
Iiances/'Armed'hastjinstrum . dechirurjmétéore . 
Missilance, a. f. Petit faucon. 
Nonchalance, s.f. Négligence; indolence. 
Pétulance, 8. f. vivacité impétueuse. 
Postulance, s. f. Action de postuler ; peu us. 
Relance, pers. du o. Relancer. 
Sibilance, à. f. Porte d'asthme bruyant; méd. 
Vigilance, s. f. Attention vive et active. 

illance, mouillé 
Bienveillance, s. f. Affection; bonne volonté. 
Défaillance, s. f. Faiblesse ; évanouissement. 
Malveillance, s.f. Haine; méchanceté. 
Sémillance,s /. Vivacité; promptitude; peu us. 
Surveillance, s. f. Action de surveiller. 
Vaillance, s. f. Bravoure; courage; valeur. 

mance 
Accoutumance, s. f. Habitude; v. m. 
Alphitomance, a. m. Qui devine au moyen de 

la farine. 
Ghiromance,, s. m. Qui devine par l'inspection 

des mains. 
Désaccoutumance9/Perted'unecoutume;o.m. 
Géomance, s. m. Qui devine au moyen de points 

tracés au hasard sur la terre. 
Négromance ou Nécromance, a. m. Qui de- 
vine en évoquant les morts;a./.Magie en général . 
Œnomance, a. f. Divination par le vin. 
Ornithomance, a. m.Qui devine par le vol des 

oiseaux. 
Pyromance, s. m. Qui devine par le feu. 
Rhabdomance s. f Divinationparlesbaguettes. 
Romance, 8. f. Chanson tendre ou plaintive. 
Transhumance 8.f. Emigration des troupeaux 

qui sont conduits pendant l'été de la plaine dans 

les montagnes. 

nance 
Alternance, a. f. Action d'alterner. 
Appartenance, s. /. Dépendance; peu us. 
Assonnance, s. f. Ressemblance de son. 
Consonnance, s. f. Accord de deux sons. 
Contenance, a. f. Capacité; maintien. 
Contenance, pers. au v. Contenancer. 
Convenance, s. f. Rapport : bienséance. 
Culminances/Ta plus haute élévation d'un lieu. 
Décontenance, pers. du o. Décontenancer. 
Disconvenance, a. f. Disproportion; inégalité; 

défaut de convenance, etc. 



ANGE 



— 71 — 



ANGE 



Dissonnance, s. f. Faux accords ; mus. 

Dominance, s. f. Qualité de ce qui est dominant. 

Finance, s. f. Argent comptant; prix d'une 
charge; pi. Trésor public. 

Finance, pers. du o. Financer. 

Gouvernance, a. f. Juridiction du gouverneur. 

Inconvenance, s. f. Action qui blesse. 

Iiieutenance,8./. Grade; emploi de lieutenant. 

Ordonnance, s. f. Disposition; règlement; or- 
dre de payer; prescription d'un médecin; sol- 
dat en message; habit d'uniforme. 

Ordonnance, pers. du v. Ordonnancer. 

Prédominance, s. /*. Action de prédominer. 

Prévenance, s. f. Manière obligeante. 

Provenance, s. f. Ce qui est transporté d'un 
pays dans un autre * comm. 

Résonnance, s. /. Battement gradué du son. 

Sous-Iiieutenance; a. f. Emploi militaire. 

Soutenance, s. f, Pension alimentaire ; v. m. 

Souvenance, a. f. Souvenir; jam. o. m. 

Survenance, s. f. Arrivée imprévue; j ur. 
pance 

Pance, a. f. Nom d'une espèce de raisin noir. 
rance 

Assurance, s. f. Sécurité; garantie. 

Conspirance, s. f. Tendance au même but. 

Emnirance, s.f. Déchet- altération; t. decom. 

Equipondérance, s. f. Egalité de poids. 

Espérance,*./. Attente et desir;vertu théologale. 

Exubérance, s. f. Surabondance; plénitude. 

Garance, s. f. Plante à racine tinctoriale. 

Garance, pers. du v. Garancer. 

Gérance, s.f. Fonctions de gérant, leur durée; 
machine à décharger les navires. 

Ignorance, s. f. Manque de savoir. 

Intempérance, s. f. Excès; vice. 

Intolérance, s. f. Défaut de tolérance. 

Marance, s. f. Punition de faute légère; mar. 

Persévérance, s. f. Constance ; persistance 

Prépondérance, s. f. Supériorité d'autorité. 

Protubérance, s. f. Eminençe; anat. 

Rance*- a. s. m. Qui se gâte; odeur, goût rance 
des corps gras. 

Sérance, pers. du c. Sérancer. 

Tempérance, s. f. Vertu qui tempère; sobriété. 

Tolérance, s. f. Condescendance ; permission 
des cultes, etc. Indulgence. 

Vétérance, s. f. Qualité de vétéran. 
sance, doux 

Aisance,* /*. Facilité; étatcommodejpJ. Latrines. 

Bienfaisance, s. f. Libéralité; charité. 

Complaisance «/".Douceur d'esprit; obligeance. 

Déplaisance, s. fi Dégoût; répugnance; inus. 

Faisances, s. f. pi. Ce qu'un fermier fournit. 

Incomplaisance, s. f. Défaut de complaisance. 

Insuffisance, s. /. Incapacité, etc. 

Maliaisance, s. /. Disposition à mal faire. 

Médisance, s. f. Action de médire. 

Nuisance, s. f. Peine; ennui ; o. m. 

Plaisance, a. /. {Lieu de) de plaisirs. 

Suffisance, s.f. Ce qui suffit; capacité; fatuité. 

U sance, s. f. Terme de trente jours; t. de banque. 
sance, dur 

Ghevissance, s. f. Accord traité ; v. m. 

Con jouissance, s. f. Action de con jouir; v. m. 

Connaissance, s. f. Notion ; savoir; idée. 

Croissance, s. f. Action de croître. 

Décroissance, s. f. Action de décroître. 

Désobéissance, s. f. Refus d'obéir. 

Excroissance, a. f. Tumeur; grosseur; méd. 

Impuissance, s. f. Manque de pouvoir, de 
force, de moyens pour faire une chose. 

Jouissance, s. f. Ce dont on jouit; action de jouir. 

Méconnaissance, s.f. Ingratitude; inus. 

Naissance, a. f. Sortie du sein de la mère; com- 
mencement; origine; etc. 



Non-jouissance, s. f. Privation de jouissance. 

Obéissance, s. f. Action d'obéir; domination. 

Préconnaissance, s ./".Connaissancedel'avenir. 

Puissance, s. f. Pouvoir, domination: état sou- 
verain ; fig. Force; influence; propriété; etc. 

Reconnaissance, s. f. Action de reconnaître; 
souvenir de bienfaits; examen détaillé. 

Réjouissance, s. f. Démonstration de joie: 
morceau de basse viande; etc. 

Renaissance, s. f. Renouvellement. 

Surcroissance, s. f. Action de surcroître. 

Toute-Puissance, s. f. Puissance suprême. 
tance 

Accointance, s, f. Liaison, intimité familière. 

Assistance, s. f. Présence; aide* secours. 

Circonstance, s. f. Particularité ; occasion. 

Concomitance, s. f. Union; accompagnement. 

Consistance, s.f. Epaississement, fermeté. 

Constance, s. f. Fermeté d'àme; persévérance. 

Distance, s. f. Intervalle; espace; différence. 

Distance, pers. du o. Distancer. 

Doutance, s. f. Doute; v. m. 

Exorbitance, s. f. Etat de ce qui est exhorbi tant. 

Importance, s. f. Ce qui rend considérable. 

Inadvertance, s. f. Défaut d'attention. 

Inconsistance, s. f. Défaut de consistance. 

Inconstance, s. f. Défaut de constance. 

Insistance,^ ./".Action d'insister; persévérance. 

Instance, s. /. Sollicitation pressante. 

Jactance, s. /".Vante rie. 

Laitance, s. f Sperme de poisson. 

Nonobstance, s f. Troisième partie des pro- 
visions de la cour de Rome ; ant. 

Partance, s. f. Départ d'un navire ; mar. 

Persistance, s. f. Action de persister. 

Pitance, s. f. Portion de repas ; fam. 

Prestance, s. f. Bonne mine avec gravité. 

Quittance, s. f. Acte pour tenir quitte. 

Quittance, pers. du o. Quittancer. 

Repentance, s. f. Repentir de ses péchés, etc. 

Résistance, 8. f. Action de résister; obstacle. 

S tance, s. f. Strophe de poésie; couplet. 

Subsistance, s. f. Nourriture et entretien ; pi. 
Munitions; mil. 

Substance, s. f. Ce qui subsiste ; l'essentiel ; 
toute sorte de matière ; etc. 

Tance, pers. du o. Tancer. 
trance 

Maistrance, s. f. Classe de sous-officiers; mar. 

Outrance (à), s. f. ado. Jusqu'à l'excès. 

Remontrance, a. f. Semonce; avertissement. 
uance 

Nuance, s. f. Changement de note ; mus. 

Nuance, s. f. Degré d'une couleur; Différence. 

Nuance, pers. au c. Nuancer. 
vance 

Apercevanoe, s. f. Faculté d'apercevoir; cm. 

Avance, s. /. Anticipation ; saillie ; arch. ; pi. 
Premières démarches amicales. 

Avance, pers. du o. Avancer. 

Cbevance, s. f. Le bien qu'on a; r. m. 

Devance, pers. du o. Devancer. 

Inobservance, s. f. Inexécution des prescrip- 
tions religieuses. 

Mouvance, s. f. Dépendance d'un fief. 

Observance, s. f. Pratique de la règle. 

Privance, s. f. Familiarité; n'est plus usité. 

Redevance, s. f. Dette annuelle. 

Survivance, s. f. Succession de charge. 
vrance 

Délivrance, s. f. Action de délivrer. 

Recouvrance, s. f. Recouvrement; action de 
recouvrer. 

yance 

Clairvoyance, s. /. Sagacité; Pénétration dans 
les affaires. 



ANCHE 



— 12 — 



ANCHE 



Croyance, s. f. Ce qu'on croit; foi religieuse. 
Imprévoyance, s. f. Manque de prévoyance. 
Prévoyance, 8. f. Action de prévoir, de prendre 
de sages mesures; prudence. 

( Voir anse, ence et ense 
ANCHE. 



Anche, 8. f. Tuyau pour pousser l'air dans les 

instruments ; conduit de la huche ; meurt. 
Anche, pers. du o. Ancher. 
* Hanche, 8. f. Partie du corps où tient la cuisse. 

Orobanche, s. f. Plante parasite; bot. 

Blanche, 8. f. Note qui vaut deux noires; mus. 
Blanche, a. Fem. de Blano; nom de femme. 
Carte-blanohe, 8. f. Plein pouvoir ; fam. 

Céphalobranche, a. Qui a les branchies près 
de la tète. 

Cervicobranche, a. A branchies au cou. 

Ciliobranche. a. A branchies en forme de cils. 

Gryptobrancne, a . A branchies cachées. 

Gtenobranchea.Abranchiesenformede peigne. 

Cyclobranche, a. A branchies en cercle. 

Cystibranche, a. Dont les branchies sont con- 
tenues dans des cavités vesiculaires. 

Hyobranche, 8. f. Sorte de plante parasite. 

Pectinibranche a. Qui a les branchies en 
forme de dents de peigne. 

Ganche. 8. m. Droit exclusif de vendre du vin 

en quelque lieu; o; m. 
Eclanche, 8. f. Gigot "de mouton; bouch. 
Franche, a. fem. DeTranc ; Libre ; Sincère. 

Ganche, 8. /. Potence en Turquie. 
Guanche,s./n.Nom des habitants des Canaries. 

Amelanche, s. f. Fruit de l'amelanchier. 
Avalanche, 8. /. Amas de neige, de glace qui 

roule des montagnes. 
Lanche, s. f. Embarcation de côtes ; mar. 
Palanche, 8. /. Etoffe à capotes; bois disposé 

sur l'épaule pour porter deux seaux. 
Talanche, 8. f. Sorte d'étoffe en fil et laine. 

Démanche, pers. du v. Démancher. 
Désemmanche, pers. du v. Désemmancher. 
Dimanche, 8. m. Premier jour de la semaine. 
Emanch©,8./". Meuble à longues pointes; blas. 
Emmanche, pers. du a. Emmancher. 
Endimanché, pers. du v. Endimancher. 
Garde-manche, s. m. Fausse manche. 
Manche, s. /. Partie du vêtement qui couvre 

le bras ; s. m. Poignet d'instrument. 
Remmanche, pers. du c. Remmancher. 

Cynanche(pro n.ke),8. f. Espèce d'angine;mld. 

Epanche, pers. du v. Epancher. 

Palplanche, s. f. Pièce de digue, 

Planche, 8. f. Morceau de bois plat- gravure; 

plaque de métal; plate-bande de jardin; etc. 
Titre-planche, 8. m. Titre de livre gravé. 

Ranche, s. f. Cheville de bois qui sert à garnir 

un rancher; échelon de grue; etc.; t. d'arts. 
Taranche,8./*. Cheville de pressoir. 

Déaanche, pers. du pTbésancher. 

Etanche, pers. du p.~~Etancher. 
Tanche, s. /. Poisson de mer. 

Détranohe, pers. duo. Détrancher. 
Retranche, pers. du v. Retrancher. 
Tranche, s. f. Morceau coupé un peu mince ; 

bord de livre; partie de la cuisse du bœuf. 
Tranche, pers. du p. Trancher. 

Lavanche, s. f. Avalanche; peu us. 
Revanche, s. f. Act. de se revancher; deuxième 
partie au jeu (en); loc. ad. En compensation. 



(Voir encke) 
ANCRE. 



Anore, s. f. Pièce de fer pour arrêter les vais- 
seaux, consolider les maisons, etc. 
Ancre, pers. du o. Ancrer. 

Cancre, a. m. Ecrevisse de mer; fig. Sot; avare. 

Chancre, 8. m. Ulcère malin; méd. 
Echancre, pers. du v. Echancrer. 

Palancre, 8. f. Longue et grosse ligne. 

Pancre, s. m. Nom vulgaire du petit butor. 

Desancre, pers. du v. Desancrer 
( Voir encre) 
AND. 



Deribands, s. m. pl.Toiie des Indes. 

Brand, s. m. Grosse épée qu'on maniait à deux 

mains; ant. 
Marchand,8m.a.Qui vend ou achète; vendable. 

Brigand, 8. m. Voleur; exacteur. 
Esaugand, sm Lieu destiné aucoupagedusavon. 

Gland, s. m. Fruit du chêne ; ornement; etc. 

Grand, a. Fort étendu; supérieur; important; 

s. m. Ttire sublime; le sublime; etc. 
Friand, a. s. Qui aime la chair fine; délicat. 
Chaland, s. m. Acheteur: v. m. bateau plat. 
Fouland s. m. Partie de la pompe; t. d'arts. 
Goèland,8.m.0iseau de mer du genre mouette. 
Maryland, s. m. Tabac; jeu de cartes. 

Allemand, 8. m. Langue; a. d'AIlemaçne. 
Gommand, s. m. Celui qui charge d'acheter. 
Contremand, s. m. Excuse; v. m. 
Flamand, a. s. m. De Flandre. 
Gourmand, s. m. Qui mange avec excès. 
Normand, a .s . m.DeNormandie;ambigu; adroit. 
Romand, a, Se dit des contrées de la Suisse où 
l'on parle le français. 

Ordinand,8. m. Qui doit être promu aux ordres. 

Epand, pers. du v. Epandre. 
Répand, pers. du v. Répandre. 

Quand, ado. DansleTëmps; conj. Quoique. 
Tisserand, s. m. QuiTâît des toiles, des étoffes. 
Truand, s. m. Vagabond ; pop. 

( Voir ant, end et ent) 
AN DE.- 



Bande, 8. /. Lien plat; rebord de billard; troupe; 

Pièce transversale sur l'écu; blas. 
Bande, pers. du o. Bander. 
Contrebande, s. f. Commerce défendu. 
Débande, pers. du o. Débander. 
Mirabande, s. f. Taon du Brésil. 
Plate-bande, s. f. Bordure de parterre; jard. 
Rebande, pers. du v. Rebander. 
Sarabande, s. f. Danse; son air. 
Sous-bande, s. f. Bande sous d'autres. 

Brande, s. f. Bruyèrè~fïïeux où elle croit. 

Judicande, 8. m. Sujet d'une proposition; log. 
Multiplicande, s. m. Nombre à multiplier. 
Scande, pers. du o. Scander. 

Marchande, pers. dûV. Marchander. 
Remarchande, pers. du o. Remarchander. 
Déodande, a. s. Qui doit être consacré à Dieu. 

Offrande, s. f. Ce qu'on offre à Dieu; don; etc. 
Sairande, s. f. Couleur de safran; t. de peint. 

Brigande, pers. du v. Brigander. 
Propagande, s. f. Société pour propager (la foi). 

Glande, s. f. Partie molle qui secrète les hu- 



ANDRE 



— 73 



ANE 



meurs ; tumeur, etc.; méd. 

Grande, a. f. De grancT 
Réintégrande, s. f. Rétablissement dans la 
jouissance; jur. 

Attriande, pera. du o. Affriander. 
Friande, pers. du o. Friander. 
Viande, s.f. Chair à manger des animaux. 
Viande, pers. du o. Viander. 

Achalandé, pers, du o. Achalander. 
Brelande, pers. du o. Brelander, 
Demi-hollande, s. /. Toile de Picardie. 
Désachalande, pers. duo. Désachalander. 
Galande, a. f. Pèche; variété d'amandier. 
Guerlande, s.f. Pièce qui fortifie la proue. 
Guirlande, s. f. Couronne; Festons de fleurs. 
* Hollande, a. /'. Toile très fine; espèce de gro- 
seille; s m. Fromage de Hollande. 
" Houppelande, s. f. Espèce de casaque. 
Lande, a. f. Terre infertile et inculte. 
Mellande, a. f. Sorte de pâtisserie. 
Overlande, s.f. Navire hollandais. 
Rachalande, pers. du o. Rachalander. 

Allemande, s. f. Sorte de danse. 
Amande, a. /. Fruit; dedans d'un noyau. 
Calmande, s. f. Etoffe de laine lustrée. 
Galimande, a. /'. Espèce de plie. 
Commande, a. f. (Chose de) commandée. 
Commande, pers. du v. Commander. 
Contremande, pers. du v. Contremander. 
Décommande, pers. du c. Décommander. 
Demande, a. f. Action de demander. 
Demande, pers. du o. Demander. 
Gamande, a. /'. Châtaigne du gamandier. 
Gourmande, pers. du c. Gourmander. 
Limande, a. /. Poisson plat de mer. 
Mande, a. f. Espèce de panier. 
Mande, pers. du v. Mander. 
Quémande, pers. du o. Quémander. 
Recommande, pers. duo. Recommander. 
Redemande, pers. du o. Redemander. 
Remande, pers. du o. Remander. 
Réprimande, a. f. Repréhension; semonce. 
Réprimande, pers. ou o. Réprimander. 
Surdemande, a. /. Demande outrée. 
Ponande, a. f. T. de compte; apostille; o. m. 

Girande, a. /. Amas de jets d'eau, de fusées. 
Jurande, s.f. Charge, durée de juré. 
Morande,a./.Nom d'une espècede ceps de vigne. 
Varande, pers. du o. Varander. 

Faisande, s.f. (Poule) femelle du faisan. 
Faisande, pers. du v. Faisander. 

Mutande, a. f. Sorte de caleçon. 

Truande, pers. du o. Truander. 

Buvande, a. f. Petit vin; fam. 
Lavande, s.f. Plante aromatique. 

( Voir ende et Le fém. des mots en and) 
. ANDRE. 



Décandre» a. (Plante) à dix éttmines. 

Esclandre, a. f. Malheur avec éclat; tapage. 

Méandre, a. f. Sinuosité d'une rivière. 
Oléandre, a. m. Arbrisseau du genre fougère. 

Coriandre, a. f. Plante aromatique. 
Diandre, a. (Plante) A deux etamines; bot. 
Guériandre, a. f. Pièce à la proue; mar. 
Hémiandre, a. /'. Arbrisseau d'ornement. 
Polyandre, a . a. Qui appartient à la polyandrie. 
Triandre, a. Qui a trois etamines. 

Balandre, s.f. Bâtiment de mer. 
Calandre, s.f. Machine pour lustrer le drap; 
sorte d'alouette; insecte qui ronge le blé, etc. 



Calandre, pers. du o. Caiandrer. 

Cephalandre, s.f. Plante des cucurbitacées. 

Filandre, a. f. Plante; pi. Fils blancs en l'air ; 
fibres de la viande; sorte de petits vers; cet. 

Malandre. a. /. Fente au genou du cheval; pi. 
Défauts du bois carié par places; char p. 

Mélandre, a. m. Petit poisson de mer. 

Solandre, s.f. Malandre;a.m.Bandage; muscle. 

Agiosimandre, a. m. Instrument qui autrefois 
remplaçait les cloches; ant. 

Salamandre, s.f. Reptile bactracien; herbe in- 
combustible; s.m.ypl. Génies du feu. 

Anandre.a^teuodontles étammes manquent. 
Gymnandre,a( Plante )ç\\x\ a les etamines nues. 
Gynandre, a. /. (Etamine) attachée au pistil. 
Monandre,a.Qui n'a qu'une étamine; bot. 
Nonandre, a. A neuf etamines; bot. 
Epandre, v. a. Eparpiller; disperser ça et là. 
Répandre, p. a. Distribuer; verser; propager. 
Parandre, s. m. Sorte d'insecte tétramere. 

Scaphandre, a. m. Vêtement, appareil de liège 
pour nager. 

Ieosandre, a. Ordre de plantes qui ont vingt 
etamines ou plus sur la paroi interne du calice. 
Lysandre, a. m. Sorte de papillon des Indes. 

Crassandre, s. f. Plante des acanthacées. 
Palissandre,8.m.Bois pour faire des meubles. 
Passandre, a. m. Insecte coboptère tétramere. 

Gryptandre,a.Sans organes maies apparents. 
Heptandre, a. Qui a sept etamines; bot. 
Nectandre, a. m. Genre de plante. 
Oetandre, a. Qui a huit etamines; bot. 
Pentandre, a. Qui a cinq éiamines; bot. 

Tétrandre, a. Qui a quatre etamines. 

Hexandre, a. Qui a six etamines; bot. 
( Voir endre) 
ANE. 



Ahane, pers. du o. Ahaner. 

Ane, a. m.Bêt»desomme;/io.Hommegros8ier;80t. 

Anne (Saint-),*. m. Marbre de Belgique. 

nane 
Banne, a. f. Toile pour couvrir; grande manne> 
Banne, pers. du v. Banner. 
Cabane, s.f. Maisonnette de chaume; hutte. 
Cabane, pers. du v. Cabaner. 
Enoabane, pers. du o. Bncabaner. 
Enrubane, pers. du o. Enrubaner. 
Gribanne, s.f. Navire sans quille; t. de mar. 

* Hanebane,a./*. Jusquiame; plante. 

* Haubane, pers. du o. Haubaner. 
Rabane, pers. du o. Rabaner. 
Rubane, pers. du o. Kubaner. 
8esbane, a. /. Genre de plante dicotylédone. 

brane 

Membrane,a./*.Enveloppe; anat.; bot. 
cane 

Arcane,a. m. Opération mystérieuse; chim. 

Barba eane, a. f. Ouverture dans un mur pour 
faire couler l'eau; meurtrière. 

Boucane, pers. du o. Boucaner. 

Cane, a. f. Femelle du canard. 

Canne, a. f. Roseau; bâton; mesure; etc. 

Canne, pers. a. du c. Canner. 

Cancane, pers. du v. Cancaner. 

Ckscanes, a. f.pl. Puits sur les mines. 

Chicane, a. f. Futilité captieuse; mauvaise que- 
relle; procédure artificieuse. 

Chicane, pers. s. du o. Chicaner. 

* Hurricane,a.m.Nom d'unouragandansl'Inde. 
Incane, a. Blanchâtre par pubescence; bot. 
Lucane, s.m.Genre de coléoptére; cerf-volant. 
Ricane, pers. du c. Ricaner. 

10 



ANE 



>— 74 — 



ANE 



Sarbacane, s. f. Tuyau pour jeter quelque 

chose en soufflant vivement dedans; etc. 
Tocane, s. f. Vin fait de la mère goutte. 
Traoane, pers. du o. Tracaner. 
Tzicane,6.m. Langue des Tzingaris. 

chane 
Chane, s. /. Outil pour souder; t. d'arts. 

crâne 
Bucrane, s. m. Casque en tête de bœuf. 
Crâne, s. m. Os du cerveau; tapageur; fam. 
Hypocrftne, s. m. Abcès à la tête; cher. 
01écrâne,s.m. Eminence du coude; t. d'otnat. 
Péricrâne, s. m. Membrane du crâne; anat. 

dane 
Bardane, s. f. Plante sudorifique. 
• Dos-d'ane,sm Ce qui forme talus de chaque côté. 
Guide- Ane, s. m. Livret d'observation, de con- 
duite à tenir; transparent rayé pour écrire. 
Pas-d'âne, s. m. Plante; garde d'épée. 
Peau-d'âne, s. m. Titre d'un conte enfantin. 
Peucédane, s. m. Plante des ombellifères. 

éane 
Bréane, s.f. Toile de lin de Normandie. 
Océane, a. f. Se dit en parlant de l'Océan. 

fane 
Aliane, s. f. Cavale du roi (bradasse; hist. 
Etfane, pers. du c. Effaner. 
Fane, s. f. Feuille de la plante; jard. 
Fane, pers. du v. Faner. 
Profane, a. s. m. Contraire au respect pour la 

religion; non initié. . 
Profane, pers. du. o. Profaner. 

flâne 
Flâne, pers. du v. Flâner. 
frane 
Ensafrane, pers. du o. Ensafraner. 
Safrane, pers. du o. Safraner. 

gane 
Enganne, pers. du o. Enganner. 
Gane, pers. du v. Ganer. 
Gourgane,s./". Petite fève; bot. 
Inguane, s. m. Sorte de grand lézard. 
Mangane, s. m. Un des noms du manganèse. 
Organe, s. m. Partie du corps qui sert aux sen- 
sations; aux fonctions; la voix; l'ouïe, etc. 
Organe, pers. du c. Organer. 
Zogane, s. f. Robe royale; ant. • 

glane 
Glane, s. f. Poignée d'épis; agrlc. 
Glane, pers. du o. Glaner. 
grane 
Bugrane, s. f. Plante dite arrête-bœuf. 
Filigrane, s. m. Ouvrage travaillé à jour et 
en forme de petits filets; t. de pap. et aorféc. 
Higrane, s. m. Sorte de crustacé de mer. 

iane 
Badiane, s. f. Anis de la Chine: bot. 
Gyane,8 m. Gaz incolore d'une odeur pénétrante. 
Diane, s.f. Batterie de tambour le matin; millt. 
Diane, m y th. Déesse de la chasse. 
Gentiane, s. f. Plante tonique; bot. 
Liane, s. f. Plante d'Amérique sarmenteuse. 
Marsiliane, s./'.Bàtimentvénitien à quatre mâts. 
Médiane, a. f. (Veine) du cou; anat. 
Méniane, a. f. Colonne sous un balcon; arch. 
Nicotiane, s. f. Ancien nom du tabac. 
Obsidiane, s.f. Pierre servant de vitre; ant. 
Pariane,s. /. Plante de la famille des graminées. 
Phagédiane, s. m. Cancer avec ulcères; chlr. 
Piane ou Pian e-Piane, acte. Lentement; fam. 
Strontiane,s./.Terregrise;oxyde de strontium. 
Valériane, s. f. Plante médicinale. 

Jane 
Trajane, s. f. a. (Colonne) de Trajan. 

Iane 
Atellanes, s. f. pi. Farces romaines; ant. 



Coq à l'âne, s. m. Discours sans suite. 

Forlane, s. f. Danse des gondoliers vénitiens. 

Pouzzolane,s. f. Terre, sable de Pouzzole. 

Raholane, s.f. Perdrix blanche; gelinotte, 
mane 

Anglomane, a. Imitateur des Anglais. 

Bibliomane,s.m.a. Passionné pour les lettres. 

Bimane, a. s. Qui a deux mains. 

Brahmane, s. m. Prêtre, philosophe indien. 

Gaudimane,s.m,Animalquiprendaveclaqueue. 

Gordimane,a.Qui a les pattes faites en cœur. 

Gerquemane, pers. du o. Cerquemaner. 

Démonomane.s. m. Atteint de démonomanie. 

Emane, jers. au v. Emaner. 

Epimane, a. Maniaque; fou furieux* 

Crossimane, a. Qui a de grosses mains. 

Hippomane, s. m. Humeur des juments; oet. 

Iconomane,a.8.Quialamanie des tableaux. 

Mânes, s. m. pi. Ombres, âmes des morts chez 
les anciens. 

Manne,s./*. Espèce de palmier; suc de végétaux. 

Mélomane, s. Qui a la passion de la musique. 

Métromane,a.s.Qui a la manie de faire desvers. 

Monomane, a. s. Atteint d'aliénation mentale. 

Musicomane, s. m. Celui dont le goût de la 
musique dégénère en folie. 

Papimane, a. s. Partisan du pape. 

Opsomane, a. s. Qui aime un aliment à la folie. 

Ottomane, s. f. Canapé sans dossier. 

Pédimane, a. s. A qui le pied sert de main. 

Quadrumane, a. s. Qui a quatre mains. 

Romane, a. (Langue) en usage en France sous 
les deux premières races. 

Rufimane, a. Qui a les mains de couleur rousse. 

Septimane, a. Hebdomadaire; pop. o. m. 

Xenomane,s. m. Celui qui voyage par goût. 
nane 

Banane, s. f. Fruit du bananier. 

Transrhénane, a. /Qui est au delà du Rhin. 
ouane 

Caouane, s. f. Tortue de mer; kaouane. 

Douane, s. f. Administration chargée de perce- 
voir les droits sur les marchandises; bureau de 
cetle administration; droit perçu, etc. 

Douane, pers. du r. Douaner. 

Ecouane, s. f. Lime en râpe; t. d'arts. 

Ecouane, pers. du o. Ecouaner. 

Kahouanne, s. f. Tortue de mer. 

Padouane, s. f. (Médaille) contrefaite; ant. 

Rouanne, s. f. Instrument pour rouanner. 

Rouanne, pers. du o. Rouanner. 

Touane, s. f. Etoffe de Chine très légère. 
pane 

Gampane, s. /.Ornement: chapiteau; t. d'arch. 

Empanne, pers. du o. Empanner. 

Frangipane. s.f. Pâtisserie d'amande; parfum. 

Pane, pers. du o. Paner. 

Panne, s. f. Sorte d'étoffe; graisse du ventre du 
porc, etc.; pièce de charpente; partie du mar- 
teau opposée au gros bout: (en) t. de mar. Si- 
gnifie : suspendre la marche d'un navire, etc. 

Panne, pers. du o. Panner. 

Paonne {pron. Panne), s. /. Femelle du paon. 

Trépane, pers. du o. Trépaner. 
phane 

Chlorophane, s. /. Variété de fluorine; spath. 

Colophane, s. f. Résine pour frotter l'archet. 

Cymophane, s. f. Minéral aluminate à reflets. 

Diaphane, a. (Corps) transparent. 

Epiphane, a. Illustre; ant. 
* Harmopnane,a.A joints apparents; t. d'arts. 
Hydrophane, a. s. f. (Pierre) qui entoure la 
chalcedoine, opaque et transparente dans l'eau. 
Philophane, a. s. Qui adore la lumière. 

plane 
Aplane, pers. du v. Aplaner. 



ANE 



75 — 



ANGE 



Plane, a. m. Platane; a. f. Outil de métiers. 

Plane, pers. du o. Planer. 

Splane, s. m. Sorte de mousse. 
prane 

Soprano, s. m. Haute-contre; dessus; mus. 
rane 

Bérane, s. f. Toile de coton de Surate. 

Glsjurane, a. f. En deçà du Jura. 

* Haranes, a. m. pi. Milice hongroise, 

Sarane, a. /. Plante d'ornement. 

Suranné, pers. du p. Suranner. 

Transjurane, a. /. Qui est au delà du Jura. 

Urane, s. m. Nouveau, métal peu fusible. 

Vinterane, ». f. Arbre à cannelle d'Amérique. 
sane, doux 

Basane, s. f. Peau de mouton pour la reliure. 

Courtisane, s.f. Femme publique; prostituée. 

Cartisane,s.f. Fil tortillé; brod. 

Gresane, s. f. Sorte de poire fondante. 

Faisane, s. f. (Poule.) Femelle du faisan. 

Pertuisane, s. f. Hallebarde légère: ant. 

Tisane, s. f. Infusion de plantes médicinales. 
sane, dur 

Crassane, a. f. Sorte de poire estimée. 

Farsanne, a. m. Cavalier arabe. 

Laxnpsane, s. f. Plante médicinale. 

Rossane,s /".Manière d'apprêter le lapin ; cuis. 
tane 

Botane, a. f. Sorte d'étoffe de coton. 

Boutane, a. f. Etoffe^ toile de coton. 

Capitane, s. f. Première galère en Turquie. 

Charlatane, vers, du v. Charlataner. 

Octane,a.f.(Fièore) de huit en huit jours; méd. 

Pantanne, «. /. Enceinte de filets. 

Platane, a. m. Grand arbre; brème. 

Prytanes, *. m. pi. Hommes de mérite supé- 
rieur; magistrats d'Athènes; ant. 

Ctaintane, a. Quinte; méd. 

Sextane,*. f. (Fièvre) de six en six jours. 

Soutane, a. f. Habit ecclésiastique. 

Sultane, s.f. Femme du sultan;- navire turc. 

Tane, a. /. Ecorce du chêne; se dit pour tan. 

Tanne, a. /*. Marque, piqûre qui reste sur une 
peau d'animal après qu'elle a été préparée. 

Tanne, pers. du o. Tanner. 

Tarnatane, s. f. Toile de coton des Indes. 

Tartane, a. /. Barque à voile latine. 

Titane, a. m. Métal rouge jaunâtre très fusible. 

Tontane, s. f. Sorte de plante- bot. 

Tramontane,a./'.Coté du nord; mar.; (Perdre 
la) ; se troubler, s'égarer; fam. 
trane 

Algatrane, s. f. Poix à calfeutrer les vaisseaux; 
espèce de poix fossile ou pétrole. 
uane 

Perpétuane, a. f. Etoffe de Portugal. 
vane 

Caravane, a. /. MarchandsduLevant en voyage. 

Chevanne, a./. Espèce d'able; cyprin. 

Matavane, a. f. Vase à purifier l'eau. 

Pavane, a. f. Ancienne danse grave. 

Pavane, pers. du v. Pavaner. 

Savane, a. f. Forêt; prairie en Amérique. 

Tallevane, a. f. Grand pot à beurre en grès. 

Vannes, a. f.pl. Grandes plumes des oiseaux 
de proie. 

Vanne, a. f. Porte d'écluse; cloison de canal. 

Vanne, pers. du p. Vanner. 
zane 

Alezane, a. a. Fém. d'alezan. 

Avazane, s. f. Espèce de noisette du Brésil. 

Balzane, a. /. Marque au sabot du cheval. 



ANG. 



Bang, s. m. Arbre d'Afrique qui produit du vin. 
Kobang, a. m. Monnaie d'or du Japon. 



Eoang, a. m. Bâton pour éoanguer. 

Caoléang, a. m. Espèce de millet de la Chine. 

Copang, a. m. Monnaie d'or du Japon. 
Sampang, a. m. Embarcation légère de la Chine. 

Rang, s. m. Ordre; dignité; place; disposition. 

Coule-Sang, s.m. Vipère de la Martinique. 

Pissang, a. m. Un des noms du bananier. 
Sang, a. m. Fluide vital qui circule dans les 
veines; carnation; race; tempérament. 

Etang, s. m. Amas d'eau stagnante. 

Hentang, a. m. Plante d'ornement à fleurs. 

Mustang, a. m. Nom donné aux chevaux sau- 
vages (T Amérique. 

Ouranp-Outang, a. m. Grand singe à face 
humaine, dit homme des bois. 

Rotang, a. m. Sorte de palmier des Indes. 

Tang, s.m. Sorte de mousseline unie et fine. 

Bavang, s.m. Arbre qui exhale une odeur d'ail 

(Voir anc et eng) 

ANGE.- 



Ange, a. m. Créature spirituelle; boulet ramé; 
poisson; fig. Etre parfait; esprit céleste; etc. 

Acange, a. m. Volontaire turc. 
Arcange,s. m. Ange supérieur. 
Gange, s. f. Bateau léger sur le Nil. 

Arrière-change, s. m. Intérêt des intérêts. 
Change, s. m. Troc; banque; commerce; etc. 
Change, pers. du o. Changer. 
Contre-Echange, a. m. Echange mutuel. 
Echange, s. m. Troc; changement d'une chose 

contre une autre; (en), loc. ado. A la place. 
Echange, pers. du o. Echanger. 
Lettre de change, s.f. Billet à ordre; mandat. 
Libre-Echange, a. m. Commerce sans droits 

de protection; écon. polit. 
Rechange, a. m. Droit d'un nouveau change. 
Rechange (de), loc. ado. En réserve. 
Rechange, pers. du c. Rechanger. 

Vendange, a. f. Récolte du raisin; pi. Temps 

pendant lequel on la fait. 
Vendange, pers. du o. Vendanger. 
Verdange, a. m. Nom Vulgaire du bruant. 
Vidange, s. f. Action de vider; évacuation. 
Vidange, pers. du c. Vidanger. 

Alfange, .<*. f. Sorte de laitue; bot. 
Fange, s. f. Crotte; bassesse d'esprit. 

Frange, a. f. Tissus effilés pour ornement. 
Frange, pers. du o. Franger. 

Gange, géog. Grand fleuve de I'Indoustan. 

Engrange, pers. du v. Engranger. 
Grange, s. f. Lieu où l'on serre Tes gerbes. 
Boulange, pers. du v. Boulanger. 
Galange, a. f. Amende; v. m. 
Lange, a. m. Maillot pour les enfants. 
Mélange, a. m. Résultat de choses mêlées. 
Mélange, pers. du c. Mélanger. 
Phalange, s. f. Bataillon ou toute masse organi- 
sée militairement; os des doigts de la main. 

Démange, pers. du "Démanger. 
Mange, pers. du o. Manger. 
Remange, pers. du p. Remanger. 

Louange, a. f. Discours flatteur; éloge. 
Louange, pers. s. duo. Louanger. 

Arrange, pers. du o. Arranger. 
Garange, a. f. Sorte de résine. 
Dérange, pers. du o. Déranger. 
Désarrange, pers. du o. Désarranger. 
Hyposporange,a.m.Indusie de fougère qu 



ANGUE 



— 76 — 



ANQUE 



porte les sporanges* bot. 

Orange, s. /. Fruit de l'oranger; a.Pa couleur. 

Périsporange, s. m. Membrane des corpus- 
cules producteurs des fougères*, bot. 

Range, s. f. Rang de pavés égaux; fam. 

Range, pers. s. du o. Ranger. 

Redérange, pers du o. Redéranger. 

Sporange, s. m. Vésicule renfermant les spores 
de certaines plantes. 

Losange, s./*. Carré à~deux angles aigus; meu- 
ble de l'écu; blas. 
Mésange,», f. Oiseau de l'ordre des passereaux. 
Parasange, a. f. Mesure itinéraire en Perse. 

Crassange, a. f. Genre de plantes orchidées. 
Essange, pers. du o. Essanger. 
Farsange, 8. /. Mesure des chemins en Perse. 
Fontange, s. f. Nœud de ruban à la tête. 
Tange, pers. du o. Tanger. 

Détrange, pers. du o. Détranger. 
Etrange, a. Contre l'usage commun; bizarre. 
Etrange, pers. du o. Etranger. 

Lavange, a. f. Espèce de torrent ou d'avalanche* 

(Voir enge) 

ANGLE 



Angle, a. m. Point où deux lignes se rencontrent. 

Qnadrangle, a. m. Figure à quatre angles. 

Equiangle, a. A angles égaux. 
Récipiangle, s.m. Instrument de géométrie. 
Triangle, a. m. Figure à trois angles; géom. 
constellation; instrument d'acier; mus. 

Mangle, s.f. Porte déplante. 

Obliquangle, a. A angles obliques. 

Obtusangle, a. Qui a un angle obtus. 

Dessangle, pers. du o. Dessangler. 
Sangle, s. f. Bande plate et large. 
Sangle, pers. du o. Sangler. 

Etrangle, pers. du v. Etrangler. 
Trangles,s./'.pZ. Faces rétrécies; blas. 
• AN GRE. 



Palangre,a./. Corde garnie de lignes: péch.. 
Husangre.s/Tamilledeplantesdesmélastomées 
ANGUE. 



Bangue, a. m. Chanvre des Indes; s.f. Etoffe. 

Gangue, a. f. Espèce dêcarcan en usage en Asie. 
Ecangue, pers. du v. Ecanguer. 

Gangue, s. f. Roc où "se" tient un métal; min. 

Balangue, s. f. Fruit du balanguier. 

Bilangue,a.Qui est muni de deux langues;fro£. 

Galangue, a. /.Petite baie de la Méditerranée. 

Langue, a. f. Partie charnue et mobile dans la 
bouche qui concourt à la déglutition et à la pa- 
role; le parler d'une nation. 

Millangue, a. m. Un des noms du sorgho. 
Mangue, a. f. Filet dépêche; fruit. 
Barangues, s. m. pi. Gardes anglais des em- 
pereurs grecs* ant. 
Carangue,s./ > . Petit bâtiment; petite baie. 
Gurangue, s. f. Sorte de serratule amère; bot. 

* Harangue, s. f. Discours en public. 

* Harangue, pers. du v. Haranguer. 
Varangue, a. f. Membre de navire qui porte 

sur la quille. 

Asangue, a. f. Constellation; lyre. 
Gaquesangue, a. f. Déjection sanguinolente. 

Etangue, a. f. Grandêlenaille; t. de mon. 
8tangue, a. f. Tige d'ancre; blas. 
Tangue, pers. du o. Tanguer. 
Tangue, a. f. Sorte de vase recueillie sur les 



côtes de Bretagne et qui est un excellent engrais. 
Vastangue, s. f. Nom 'de la raie pastenague. 
AN LE.' 



Branle, a. m. Mouvement: danse; hamac. 
Branle, pers. du o. Branler. 
Chambranle, a. f. Ornement d'architecture. 
Ebranle, pers. du o. Ebranler. 
ANQUE. 



Banque, s.f. Commerce d'argent; t. de jeu. 
Débanque, pers. du v. Débanquer. 
Em b an que, pers. du o. Embanquer. 
Saltimbanque, s.m. Bateleur; charlatan; bouf- 
fon; fig. mauvais orateur à grands gestes; etc. 

Blanque, a. /.Variété de raisin; jeu en loterie. 

Canque,*./*. Toile delà" Chine en coton. 

Efflanqué, pers. du o. Efflanquer. 
Flanque,pers. du v. Flanquer. 

Franque,a./'. (Langue.) Jargon du Levant. 

Palanque, a. /. Fortification de pieux. 
Palanque, pers. du o. Palanquer. 

Manque, a. m. Défaut; absence; privation. 
Manque, pers. du o. Manquer. 
Vademanque, a. f. Diminution des fonds d'une 
caisse. 

Cynanche (pron. ke),5./".Espèced'angine;méd. 
Tranque, a. f. Espèce de houe à fer large. 
ANS. 



Bans, a. m. pi. Lits de chien de chasse; uen. 
* Haubans, s. m. pi. Cordages des mâts; mar. 

Goindioans,a.m.pZ.(S^nea.)SeditenmédeciDe. 
Dans, prép. de lieu et de temps; marque l'état. 
Dedans, s. m. Intérieur; ado. A l'intérieur. 

Céans, ado. Ici dedans; o. m. 
Léans, ado. de lieu. Là dedans; o. m. 
Bezans, a. m. pi. Toile du Bengale. 
Orléans, géog. Chef-lieu du département du 
Loiret, 52,200. 

Colitigans, a. a. m. pi. Qui plaident l'un contre 
l'autre; o. m. 

Banllans, a. m. pi. Idolâtres indiens. 
*Hollans, s. m. pi. Baptiste en général. 

Mans, a. m. Nom du ver blanc en Normandie. 

Goupans, a. m. pi. Ongles du sanglier; oen. 
Drapans, a. m. pi. Marco, de drap. 

Forans, a. m. pi. Matériaux; mar. 
Sans, prép. exclusion. A moins de. 
Brisans, s. m. pi. Vagues; écueils; mar. 
£iOzans,s.m.pZ.Pâte de ménage découpée; cuis. 
Colle tan s, a. m. pi. Religieux. 
Titans (Les), myth. Fils delà terrejdéclarèrent 
la guerre à Saturne, Jupiter les foudroya. 

Trans. prép. Au delàJTtravers, etc. 
( Voir le plur. des mots en and, ant, end, ent) 
ANSE.- 



Anse, a./". Arc d'un vase, d'un panier pour le 

porter; petit golfe. 
'Hanse^/. Association des villes hanséatiques. 

Banse,a. /. Grande manne carrée. 

Contre-Danse, s.f. Danse â figures. 
Danse, s. f. Action de danser en cadence. 
Danse, pers. du o. Danser. 

Ganse, a. f. Cordonnet de soie. 

Manse. a. f. Mesure dêlerre jugée nécessaire 
pour faire vivre une famille; ant. 

Nanse,a./. Natte d'osier. 



ANSE 



— 77 — 



ANT 



Touanse, a./. Etoffe de soie. 

Panse, a. f. Ventre; ZamT Fût de ba lustre. 
Panse, pers. du o. Panser. 

Transe, a. f. Grande appréhension; crainte. 

(Voir anse, ence et ense) 
— — — — — ANT. — — — 

bent 
Absorbant, a. Qui absorbe; qui pompe. 
Cohibant, a, Qui empêche; prat.; o. m. 
Courbant, part. prés, du v. Courber. 
Enjambant, part. prés, du v. Enjamber. 
Flambant, a. Qui jette de la flamme. 
Incombant, part. prés, du o. Incomber. 
Plombant, part. prés, du v. Plomber. 
Probant, a. Qui persuade; qui prouve. 
Procombant, a. Qui tombe à terre- bot. 
Regimbant, part. prés, du o. Regimber. 
Succombant, part. prés, du v. Succomber. 
Titubant, part. prés, du o. Tituber. 

blant 
Accablant, a. Qui surcharge, oui accable. 
Ambiant, a. (Cheval), qui va 1 amble. 
Beau-Semblant, s. m. Feinte; fam. 
Doublant, part. prés, du o. Doubler. 
Faux-Semblant, a. m. Apparence trompeuse. 
Meublant, a. Propre à meubler. 
Ressemblant, a. Qui ressemble. 
Sablant, part. prés, du v. Sabler. 
Semblant, s.m. Apparence; (faire); feindre. 
Tremblant,a.QuitrembIe;8 m.soupaped'orgue. 
Troublant, a. Qui troublé. 

brant 
Célébrant, s. m. Prêtre qui officie. 
Encombrant, part. prés, du v. Encombrer. 
Equilibrant, part. prés, du o. Equilibrer. 
Nombrant, a. Qui nombre. 
Térébrant, a. Qui perce ou perfore. 
Vibrant, a. Qui vibre. 

cant 
Baoehant, s. m. Prêtre de Bacchus. 
CoincUquant, part. prés, du v. coindiquer. 
Communiquant, a. Qui communique. 
Confiscant, a. Sur qui échoit la confiscation. 
Convaincant, a. Qui persuade par la raison. 
Décorticant, a. Qui détache l'écorce des arbres. 
Discant, s. m. Contre-point; mus. 
Fabricant, s. m. Qui fabrique des étoffes, etc. 
Formicant, a.s. m. (Pouls) faible et fréquent. 
Mordicant, a. Acre; picotant; fig. médisant. 
Pacant, s. m, Homme grossier; o. m. 
Peccant,a.Qui pêche en qualité et en quantité. 
Prédicant,*. m. Prédicateur; p. m. 
Provoquant, part. prés, du v. Provoquer. 
Radicant, a. Jetant des racines; t. dejard. 
Sécant, a. Qui coupe; t. de géom. 
Suffocant, a. Qui suffoque; étouffant. 
Urticant, a. Qui produit une sensation comme 

la piqûre des orties; t. de méd. 
Vacant, a. Qui n'est pas rempli* non occupé. 
Vésicant, a. Qui produit la vésication; méd. 

cant 
Agaçant, a. Qui agace; qui excite. 
Commençant, a. s. Qui commence. 
Commerçant, a. s. Qui fait le commerce. 
Exerçant, part. prés, du v. Exercer. 
Glaçant, a. (Ton, regard) qui glace. 
Grimaçant, a. Qui grimace; qui fait des plis. 
Menaçant, a. Qui menace; à craindre.. 
Perçant, a. Qui perce; qui pénètre. 
Remplaçant, s. m. Qui remplace (un militaire). 

chant 
Alléchant, a. Qui allèche; qui attire. 
Approchant,». Qui a du rapport; qui approche. 
Attachant, a. Qui attache; qui assujetti. 
Brochant, a. Peint par dessus; blas. 



Ghant,am.Manièredechanter;division de poème. 

Cherchant, part. prés, du v. Chercher. 

Contre-Chant, s. m. Contrepoint- mas. 

Couchant, a. Qui se couche; a. m. Occident. 

Déchant, s. m. Broderie de mauvais goût. 

Dépéchant, part. prés, du v. Dépêcher. 

Desséchant, a. Qui dessèche. 

Détachant, part. prés, du o. Détacher. 

Ecorchant,a.Quiécorche:qui fait malàlagorge. 

Effarouchant, a. Qui effarouche, qui effraie. 

Empêchant, a. Qui empêche; qui gêne. 

Fucnant(Feu),a.D'un bastion à l'autre; milit. 

Louchant, part. prés, du v. Loucher. 

Méchant, a. s. Mauvais; qui fait du mal. 

Penchant, a. Qui penche; s. m. Inclination. 

Perchant, a. m. Oiseau d'appeau; chas. 

Plaint-Chant, s. m. Chant a'église. 

Relâchant, a. Laxatif; qui purge; etc. 

Tachant, part. prés, au o. Tacher. 

Touchant, a. Qui touche; prép. Concernant. 

Tranchant, a. Qui tranche;a.m.Fild'épée,etc. 

Trébuchant,a.Qui trébuche: monnaie de poids. 
crant 

Consacrant, a. m. Qui sacre un évêque. 
dant 

Abondant, a. Qui abonde; copieux. 

Accommodant, a. Complaisant; traitable. 

Accordant, a. Qui s'accorde bien; mus. 

Adjudant, a. m. Le premier des sous-offlciers. 

Aidant, a. s. Qui aide, qui assiste. 

Ascendant, a. Qui monte; s. m. Avoir du pou- 
voir, bonheur aux jeux de hasard; fam. 

Attendant, part. prés, du o. Attendre. 

Cédant, a. s. Qui cède son droit; t. de prat. 

Cependant, ado. Pendant cela; toutefois. 

Colludant, a. Qui collude; v. m. 

Commandant, a. m. Qui commande; officier. 

Commodant, s. m. Celui qui prête par contrat 
de commodat; t. de coût. 

Condescendant, a. Qui condescend. 

Consolidant, a. Qui affermit, qui consolide. 

Contondant, a. s. Concurrent; qui débat. 

Contondant,**. (/Vi3£ram<mt)qui fait contusion. 

Correspondant, a. a. Qui correspond. 

Dégradant, a. Qui avilit, qui deshonore. 

Demandant, a. Qui demande. 

Corrodant, a. Qui ronge, qui consume. 

Dépendant, a. Qui dépend d'un autre. 

Descendant,a.Qui descend: a. m. pi. Postérité. 

Désoxydant, part. prés, du o. Désoxyder. 

Discordant, a. Non d'accord; sans harmonie. 

Entendant, part. prés, du v. Entendre. 

Excédant, à. s. m. Qui excède; fig. Qui fatigue. 

Fécondant, a. Qui féconde, qui fertilise. 

Fendant, «.m. Coup du tranchant de l'épée; v.m. 
fanfaron; faux brave; fam. 

Fondant, a. Qui se fondis. m. Qui sertà fondre. 

Grondant, a. Qui gronde, qui murmure. 

Guindant, a. m. La hauteur d'un pavillon du 
côté qu'il est attaché; mar. 

Incommodant, a. (Vent) Qui incommode. 

Indépendant, a. Qui ne dépend de personne. 

Intendant, a. m. Administrateur, etc. 

Intimidant, part. prés, du o. Intimider. 

Mandant, a. m. Qui donne un mandat. 

Hordant,a.a.Qui mord; qui ronge; /î#.Piquant. 

Ohtondant,a.Qui corrige l'àcretédes humeurs. 

Outrecuidant, a. Téméraire ; présomptueux. 

Oxydant, part. prés, du o. Oxyder. 

Pédant, s. m. Faux savant; a. Pédantesque. 

Pendant, a. Qui pend; a. m. Pareil; a. m. pi. 
Boucles d'oreilles. 

Pendant, Prép. Durant: tandis que. 

Perdant, a. s. m. Celui qui perd au jeu. 

Persuadant, part. prés, du v. Persuader. 

Plaidant, a. s. m. Qui plaide. 



ANT 



— 78 — 



ANT 



Présidant, part. prés, du t>. Présider. 
Prétendant, s. m. Qui prétend; qui aspire à. 
Redondant,a.Quiestsuperflu danstin discours. 
Regardant, a. s. m. Trop exact; minutieux ; 

Spectateur; t. de blas.\ qui regarde sa queue. 
Rendant, a. s. m. Celui qui rend un compte. 
Répondant, s. m. Celui qui subit un examen; 

qui répond à la messe; caution; garant. 
Rescindant smDemandeencassationd'unarrê t. 
Résidant, a. Qui réside, qui demeure. 
Sous- Intendant, s. m. Administrateur; mil. 
Surabondant, a. Qui surabonde; superflu. 
Surintendant, s. m. Qui a une surintendance. 
Tendant, a. Qui tend a une fin. 
Transcendant, a. Elevé; qui excelle; infini. 

drant 
Cathédrant, s. m. Celui qui présidait à une 

thèse de théologie; cm. 
Engendrant, part. prés, du v. Engendrer. 

éant 
Agréant, part. prés, du v. Agréer. 
Béant, a. (Gouffre) très ouvert. 
Bienséant, a. Qui convient. 
Bréant, s. m. Petit oiseau à bec court. 
Gréant, part. prés, du v. Créer. 
Echéant, part. prés, du v. Echoir. 
Fainéant, a s. Paresseux; poltron; fam. 
Géant, a. s. m. Personne de grandeur colossale. 
Malséant, a. Qui ne sied pas. 
Méant, s. m. Qui marche; qui coule; t. de sal. 
Mécréant, s. m. Impie* incrédule; infidèle. 
Maugréant, part. près, du c. Maugréer. 
Messéant, a. Inconvenant; pas séant; fam. 
Néant, s. m. Rien; nullité; ce qui n'est point. 
Recréant, part. prés, du c. Recréer. 
Séant, a. Qui tient séance; qui réside; conve- 

nable;a.m. Postured'un homme assisdans un lit. 
Suppléant, s. m. Qui supplée quelqu'un; jur. 
Surséant, part. pré*, du o. Surseoir. 

fant 
Bouffant, a. Gonflant; qui bouffe. 
Ebouriffant, a. Qui surprend extrêmement. 
Echauffant, a. Qui échauffe; qui passionne. 
Enfant, a. s. Jeune fils ou fille en nas âge. 
Etouffant, a. Qui étouffe; qui oppresse. 
Fieffant. part. prés, du o. Fieffer. 
Gâte-Enfant, a. s. Trop indulgent pour les 

fautes des enfants; fam. 
Infant, s. m. Enfant puîné d'un roi. 
Olifant, s. m. Petit cor des chevaliers errants. 
Orifant, s. m. Détachement de chevaliers; ant. 

fiant 
Ronflant, a. Sonore; bruyant; fam. 
Sifflant, a. Qui siffle; grain. 
Soufflant, part. prés, du c Souffler. 

frant 
Offrant, s. m. Celui qui offre; prat. 
Souffrant, a. s. m. Qui souffre; patient. 

gant 
Adragant, s. m. Sorte de gomme. 
Arrogant, a. s. m. Fi^r; hautain. 
Golitigant.a.s.Qui plaide contre un autre; jur. 
Elégant, a. Qui a de la grâce: distingué. 
Extravagant, a. 8. m. Fou; bizarre. 
Fatigant, a. Qui fatigue; pénible. 
Fringant, a. s. Fort éveillé; (air) important. 
Gant, s. m. Ce qui couvre la main. 
Inélégant, a. Sansçràce; non élégant. 
Interrogant, a Qui a la manie d'interroger; 

(point) d'interrogation; peu us. p. m. 
Intrigant, a. s. Qui se môle d'intrigues. 
Litiçrant, a. Qui plaide; v. m. 
Navigant ou Naviguant, a. Qui navigue. 
Suffragant, a. s. m. (Evoque) dépendant d'un 

autre. 
Vagant, a. Qui erre çà et là. s. m. pi. Pirates. 



géant 

Affligeant, a. Qui afflige; mortifiant. 

Arrangeant, part. près, du o. Arranger. 

Assiégeant, a. s. m. Qui assiège. 

Changeant, a. Qui change facilement. 

Go-Partageant,s.m.Qui partage avec d'autres. 

Corrigeant, part. prés, du p. Corriger. 

Décourageant, a. Qui décourage 

Dérogeant, a. Qui déroge; qui s'abaisse. 

Désagrégeant, part. prés, du o. Désagréger. 

Désobligeant, a. Qui désoblige; désagréable. 

Dirigeant, a. Qui dirige. 

Encourageant, a. Qui encourage, qui excite. 

Engageant, a. Qui attire; insinuant. 

Enrageant, a. Qui fait enrager; qui contrarie. 

Exigeant, a. Qui exige trop de devoirs; etc. 

Mangeant, a. Qui mange. 

Nageant, a. Etendu sur l'eau; t. de bot. 

Négligeant, part. prés, du o. Négliger. 

Obligeant, a. Serviable; officieux. 

Outrageant, -a. Qui fait outrage. 

Partageant, s. m.Celuiquireçoit une part; jur. 

Plongeant, a. Qui va de haut en bas. 

Ravageant, part. prés, du p. Ravager. 

Rongeant, part. prés, du c Ronger. 

Regorgeant, part. prés, du c. Regorger, 

Soulageant, a. Qui soulage; qui adoucit. 

Surnageant, part. prés, au p. Surnager» 

Voltigeant, part. prés, du v. Voltiger. 
glant 

Aveuglant, part. prés, du c. Aveugler. 

Réglant, part. près, du p. Régler. 

Sanglant, a. Ensanglanté; fig. outrageux. 
gnant 

Barbagnant,sm. Façon aux vignes; t. d'aqric. 

Gomplaignant, a. s. Qui se plaint en justice. 

Contraignant, part. prés, au p. Contraindre. 

Empoignant, part. prés, du p. Empoigner. 

Enseignant, part. prés, du o. Enseigner. 

Epargnant, a. Qui use d'épargne. 

Gagnant, a. s. Celui qui gagne au jeu; etc. 

Geignant, part. prés, du v. Geindre. 

Joignant, a. Contigu* prép. Tout proche. 

Plaignant, a. s. m. Qui se plaint en justice; etc. 

Poignant, a. (Chagrin.) Piquant; violent. 

Prégnant, a. Aigu; violent; c. m. 

Régnant, a. Qui règne; fig. Qui domine. 

Répugnant, a. Contraire* opposé. 

Résignant, s. m. Celui qui résigne un office. 

Saignant, a. Qui dégoutte de sang. 

Stagnant, a. Qui ne coule point. 
grant 

Dénigrant, a. Qui noircit la réputation; qui 
dénigre. 

Emigrant, a. s. Qui émigré. 

Flagrant, a. Qui a lieu et se commet au mo- 
ment môme; en état d'exécution. 

Fragrant; a. Odorant; parfumé. 

Immigrant, a. s. Qui immigre. 

Intégrant, a. Qui contribue à former un tout, 
iant 

Acidifiant, a. Qui change en acide: chim. 

Alcalifant, a. Qui produit les alcalis; chim. 

Ambiant, a. Qui entoure, gui enveloppe: phys. 

Amplifiant, a. Qui grossit; t. d'optique. 

Asphyxiant, part. prés, du o. Asphyxier. 

Communiant, s. m. Qui communie. 

Conciliant, a. Propre à concilier les esprits. 

Confiant, a. Qui a confiance; présompteux. 

Contrariant, a. Qui contrarie; fâcheux. 

Criant, a. Qui fait crier, qui excite à crier. 

Crucifiant, part. prés, du v. Crucifier. 

Défiant, a. Soupçonneux; craintif. 

Déifiant, part. prés, du o. Déifier, 

Edifiant, a. Qui porte à la vertu. 

Etudiant, a. s. m. Qui étudie; qui suit les cours. 



ANT 



— 79 — 



ANT 



Falsifiant, a. Propre à falsifier, à altérer. 

Fortifiant, a. Qui donne de la force. 

Fructifiant, a. Qui fructifie. 

Hilariant,a.(Gaz)Protoxyded'azote; t. de chim. 

Humiliant, a. Qui humilie. 

Insignifiant, a. Sans caractère. 

Insouciant, a. s. Qui ne se soucie de rien. 

Irradiant, part. prés, du c. Irradier. 

Justifiant, a. Qui rend juste; qui justifie. 

Liant, a. Souple; affable; s. m. Douceur. 

Liquéfiant, part. prés, du o. Liquéfier. 

Luxunant,aSuraoondant;quipoussetropdcjets 

Méfiant, a. Qui se méfie; soupçonneux. 

Mendiant,#.Qui mendie; (quatre mendiants); 
quatre sortes de fruits secs mêlés ensemble. 

Mortifiant, a. Qui chagrine; fig. Qui humilie. 

Multipliant^ m. (Verre) qui multiplie; phys. 

Négociant, s. m. Qui fait le négoce en grand. 

Officiant, a. s. Qui officie à l'église. 

Oléifiant, a.Qui produit un liquide oléagineux. 

Pétrifiant, a. Qui pétrifie; fig. Qui interdit. 

Pliant, a. Facile à pliev;s.m.(Siege) quiseplie. 

Priant, part. prés, du v. Prier. 

Purifiant, part. prés, du o. Purifier. 

Radiant, a. Rayonnant; opt. 

Raréfiant, a. Qui dilate; qui raréfie. 

Rassasiant,a.Qui est propre à rassassier. 

Riant, a. Gracieux; agréable à la vue. 

Rubéfiant, a. (Remèae)quï causede larougeur. 

Sacrifiant, part. prés, au o. Sacrifier. 

Sanctifiant, a. s. m. Qui sanctifie. 

Sciant, part. prés, du o. Scier. 

Signifiant, a. Qui signifie. 

Sororiant. a. Qui s'ende progressivement. 

Souriant, a. Qui sourit; d'aspect agréable. 

Stupéfiant, a. Qui stupéfie; qulinterdit. 

Suppliant, a. s. Qui prie avec instance. 

Variant, o. Qui change souvent. 

Vivifiant, a. Qui vivifie; qui ranime. 
lant 

Acidulant, a. Qui rend acidulé. 

Allant, s. m. a. Qui va, qui vient. 

Ambulant, a. Non fixe en un lieu. 

Appelant, a. Qui appelle d'un jugement; paL 

Aquilant, a. s. m. lie couleur lauvc ou brune. 

Avalant (en), /oc. acic. Qui suit le cours de l'eau. 

Avalant, part. prés, du o. Avaler. 

Ballant, a. (Les bras) balancés; fam. 

Bêlant, a. (Mouton) qui bêle. 

Bosselant, s. m. Huissier du pape. 

Branlant, a. Qui branle; qui oscille. 

Brûlant, a. Qui brûle; vif; animé. 

Cabalant, a. Qui cabale; intrigant; fam. 

Capitulant, a. Qui a une voix au chapitre. 

Camp- volant, s. m. Lieu où Ton vidait les dif- 
férends par les armes; ant. 

Caracolant, part. prés, du v. Caracoler. 

Gerf-volant,s.m. Insecte; jouet d'enfant. 

Chancelant, a. Qui chancelle; qui vacille. 

Circonvolant, a. Qui vole autour; v. m. 

Circulant, a. (Argent) En circulation. 

Coagulant, part. prés, du o. Coaguler. 

Codicillant, a. Qui fait un codicille. 

Collant, part. prés, du o. Coller. 

Congratulant, a. Qui congratule, qui félicite. 

Consolant, a. Qui console. 

Coulant, a. Qui coule bien; s. m. Diamant enfilé. 

Croulant, a. Qui croule. 

Découlant, a. Qui découle. 

Désensorcelant, a. Qui désensorcelle. 

Désolant, a. Qui désole, qui afflige. 

Désopilant, a. Qui désopile; fig. Qui réjouit. 

Engoulant, a. Se dit d'un animal engloutissant 
dans sa gueule une pièce d'armoirie. 

Ensorcelant, part. prés, du o. Ensorceler. 

Etincelant, a. Qui étincelle; qui brille. 



Excellant, a.< 



excelle* v. Exceller. 



t, a.Qui 

Exhalant, a. Qui sert à l'exhalaison. 

Filant, a. Qui lile doucement. 

Flagellant, s. m. Nom de fanatiques qui se fla- 
gellaient en public; ant. 

Foulant, a. Qui foule, qui presse; t. d'arts. 

Frôlant, part. prés, du o. Frôler. 

Galant, a. s. Civil; honnête; amoureux. 

' Hurlant, part. prés, du v. Hurler. 

Isolant, part. prés, du o. Isoler. 

Jubilant, part. prés, du v. Jubiler. 

Miaulant. a.Qui miaule, qui crie, el<\ 

Moulant, s. m. Meunier qui travaille. 

Myrobolant, a. Qui est merveilJeux,étonnant, 

Nonchalant, a. m. Négligent; lent; -mou. 

Oscillant, part. prés, du c. Osciller. 

Pantelant, a. Haletant; palpitant. 

Parlan^aQuiparle;(Por£rat£)trèsressemblant. 

Passe- Volant, s. m. Intrus; ècornifieur; fam. 

Pétulant, a. Impétueux; vif; brusque; etc. 

Pont- Volant, s. m. Pont provisoire de bateaux. 

Postulant, a. s. Qui recherche avec instance. 

Prévalant, part. prés, du o. Prévaloir. 

Pullulant, part. prés, du v. Pulluler. 

Querellant, part. prés, du v. Quereller. 

Râlant, part. prés, du o. Râler. 

Rappelant, a. (Souvenir) vif, profond. 

Reculant, part. prés, du o. Reculer. 

Régalant, part. prés, du c. Régaler. 

Roucoulant, part. prés, du o. Roucouler. 

Roulant, a. Qui roule aisément. 

Ruisselant, a. Qui ruisselle; qui coule. 

Rutilant, a. Qui jette l'éclat de l'or. 

Salant, a. (Marais, puits) d'où Ton tire le sel. 

Scintillant, a. Qui scintille- etincelant. 

Sibilant, a. Qui a le caractère d'un sifflement. 

Soûlant, a. Qui soûle; o. m. 

Stimulant, a. s. m. Qui excite; ce qui stimule. 

Stipulant, a. Qui stipule une clause, etc.; o.m. 

Titillant, a. Qui titille; chatouillant. 

Trousse-Galant, s. m. Choléra morbus; pop. 

Vacillant, a. Qui vacille* fig. Irrésolu. 

Valant, a. Qui est dans les' formes; t. de pal. 

Vigilant, a. Attentif; soigneux- appliqué. 

Virgulant, part. prés. duo. Virguler. 

Volant, a. Qui s'élève en l'air; léger; s. m. 
Jouet; ailes de moulin, etc. 

Voulant, part. prés, au o. Vouloir. 
ûlant, mouillé 

Accueillant, part. prés, du o. Accueillir. 

Assaillant^. m. Agresseur; qui attaque. 

Baillant, part. prés, du o. Bailler. 

Bienveillant, a. Qui veut du bien; aimable. 

Bouillant, a. Qui bout; fig. Prompt; ardent. 

Brillant, a. Qui brille; s. m. Diamant. 

Défaillant, a. ». m. Qui ne comparait pas;jur. 
Qui dépérit; qui s'affaiblit. 

Détaillant, S; m. Marchand en détail. 

Effeuillant, part. prés, du o. Effeuiller. 

Faux-Brillant, s. m. Pierre précieuse fausse. 

Feuillant, s. m. Religieux de Citeaux. 

Fqurmillant,a Qui fourmille; formicant; méd. 

Frétillant, a. Qui frétille; qui s'agite. 

Gazouillant, a. (Oiseau) qui gazouille. 

Grouillant, a. Qui grouille; qui fourmille. 

Habillant, part. prés, du o. Habiller. 

Malveillant, a. s. m. Qui veut le mal. 

Pétillant, a. Qui pétille; éclatant. 

Saillant,a.Qui avance; en relief; arch. Brillant. 

Sautillant, a. Quisoutille;qui fait depetitssauts. 

Sémillant, a. Vif; éveillé; remuant. 

Surveillant, a. s. m. Celui qui surveille. 

Taillant,s.m.Tranchant d'épée, etc. 

Tiraillant, part. prés, du v. Tirailler. 

Tortillant, a. (Serpent) tortillé; t. de blas. 

Travaillant, part. prés, du r. Travailler. 



ANT 



-fc80 — 



ANT 



Tressaillant, part. prés. duo. Tressaillir. 

Vaillant, a. Courageux; s. m. Fonda de bien; 
ado. Tout ce qu'on possède* capital. 

Veillant, a. Qui veille auprès de... 
' mant 

Aimant, a. m. Pierre qui attire le fer. 

Aimant, a. Porté à aimer; affectueux. 

Alarmant, a. Effrayant; qui alarme. 

Amant, s. m. Celui qui aune une femme. 

Assommant, a. Fatigant; inc mmode; fam. 

Calmant, a. a. m. Qui calme; remède; méd. 

Charmant, a. Très agréable; entraînant. 

Clamant,s.m.Le demandeur* le saisissant; jur. 

Comprimant, part. prés. dwv. Comprimer. 

Gondormant, s. m. Nom donné à certains sec- 
taires du XIII siècle. 

Consumant, a. Qui consume* qui réduit. 

Cramant, s. m. Juge aux Indes; (Cramani). 

Grêmant, part. prés, du o. Crèmer. 

Diamant, a. m. Pierre précieusejoutildevitrier. 

Diffamant, a. Qui diffame; qui flétrit. 

Dirimant, a. Qui rend nul; qui rompt. 

Dormant, a. Qui dort; a. m. Frise; arch. 

Ecumant, a. Qui écume; fiy. Animé à l'excès. 

Endormant, a. Qui endort; qui engourdit. 

Fermant, a. Qui se ferme- s. m. Volet. 

Flamant, s.m. Oiseau de 1 ordre des échassiers. 

Fumant, a. Qui fume; très chaud. 

Infamant, a. Qui porte infamie. 

Nécromant, s. m. Nécromancien. 

Opprimant, part. prés, du o. Opprimer. 

Réclamant, part. prés, du o. Réclamer. 

Réprimant, a. Qui réprime: qui empêche. 

Rimant, part. prés, au o. Rimer. 

Transhumant, a. Se dit des bestiaux qu'on 
mène paître l'été dans les montagnes et l'hi- 
ver dans les plaines; t. de coût. 
nant 

Abstenant, a. s. Qui s'abstient (de voter). 

Acoquinant, a. Qui attire; qui acoquine. 

Agglutinant, a. Qui réunit les chairs; chlr. 

Aiguillonnant, part. prés, du o. Aiguillonner. 

Appartenant, a. Qui appartient de droit. 

Assaisonnant, part. prés, du o. Assaisonner. 

Assassinant, a. Ennuyeux; fatigant; fam. 

Assonant, a. (Mot) de même son final. 

Attenant, a. t prép. ado. Tout proche; contigu. 

Avenant, a. Qui a bon air et bonne grâce. 

Avoisinant, part. prés, du o. A voisiner. 

Badinant, s m. Surnuméraire; suppléant; inus. 

Bassinant, part. près, du o. Bassiner. 

Bien-Tenant, a. Qui possède; détenteur; j ur. 

Bouillonnant, a. Qui bouillonne* très agité. 

Bourdonnant, part. prés. duo. Bourdonner. 

Boutonnant, part. prés, du o. Boutonner. 

Carême-prenant, s. m. Les trois jours qui 
précèdent le mercredi des cendres. 

Chagrinant, a. Qui chagrine; qui attriste. 

Gonglutinant,a.Qui a la vertu de conglutiner. 

Concernant, prép. Qui concerne; au sujet de. 

Gonsonnant, a. fin consonnance. 

Gontenant,a.Quicontient;a. m. Ce qui contient. 

Contre-Tenant, s. m. Champion; peu us. 

Contrevenant, s. m. Celui qui contrevient. 

Convenant, a. Qui convient; bienséant. 

Culminant, a. {Point) le plus haut d'un astre 
à l'horizon; qui est le plus élevé. 

Dandinant, part. prés, du o. Dandiner. 

Déclinant, a. (Cadran) non dirigé vers le sud. 

Déterminant, a. Qui détermine; crai fixe. 

Détonant, a. Qui produit détonation. 

Dissonant, a. Qui n'est pas d'accord; mus. 

Dominant, a. Qui domine; qui maîtrise. 

Donnant, a. Qui aime à donner. 

Engrenant, a. Qui engrène; (roue, etc.) 

Entraînant, a. Qui entraîne; qui attire. 



Entreprenant, a. Qui entreprend; fig. Hardi. 

Environnant, a. Circonvoisin; qui entoure. 

Etonnant, a. Qui étonne; étrange. 

Exterminant, a. Qui extermine; qui détruit. 

Foisonnant, a. Qui foisonne; abondant. 

Fonctionnant,a.Qui est entrain de fonctionner. 

Forsenant, a. (Chien) très ardent; chas. 

Frissonnant, a. Oui frissonne; qui est ému. 

Fulminant, a.Quifulmine;quiéciate avec bruit. 

Gênant, a. Qui gêne; qui embarrasse. 

Glutinant, a. s. m. Qui attache; qui réunit. 

Gouvernantes, m. Qui gouverne un état; etc. 

Grisonnant, a. Qui devient gris. 

Guignonnant,a. Irritant; qui impatiente; pop. 

Hibernant, a. Se dit des animaux qui paseent 
l'hiver en état d'engourdissement. 

Illuminant, a. Qui illumine; qui éclaire. 

Inclinant, a. (Cadran) incliné, oblique. 

Imaginant, a. Qui imagine; qui invente. 

Inconvenant,a. Sans convenance; qui froisse. 

Intervenant,oa.Qui intervient dans un procès. 

Lancinant, e; a. (Douleur) qui élance; méd. 

Lésinant, a. Qui use de lésine. 

Lieutenant, s. m. Officier; chef militaire. 

Maintenant, ado .Aprésent; dansletempsactuel. 

Malsonnant, a. Contraire à l'orthodoxie; qui 
choque la morale; hasardé; téméraire. 

Manant, a. m. Paysan; o.m.;(ig. Homme rustre. 

Moyennant, ado. A l'aide; au moyen de. 

Opinant, a. s. Qui opine; qui émet une opinion. 

Ordinant, s. m. Evèque conférant les ordres. 

Oxygénant, Qui produit des oxydes. 

Peinant, a. Qui cause de la peine; fam. 

Perfectionnant, a. Qui perfectionne. 

Ponant, s. m. L'Occident; t. de mar. 

Pont- tournant, s. m. Pont sur pivot. 

Prédéterminant, a. Qui prédétermine. 

Prédominant, a. ( Vice) qui prédomine. 

Prenant, a. Qui prend; qui saisit. 

Préopinant, a. Qui a déjà opiné; t. de trib. 

Prévenant, a. Qui prévient; obligeant. 

Provenant, a. Qui provient; qui dérivé. 

Questionnant^. Qui questionne; qui interroge. 

Raisonnant, part. prés. a. Qui raisonne. 

Rayonnant, a. Qui rayonne; joyeux. 

Réclinant, a. Qui récfine; qui penche. 

Récriminant, a. Qui récrimine. 

Réordonnant, a. m.Celuiqui réordonne; théol. 

Résonnant, a. Qui retentit; sonore. 

Revenant, a. Qui plaît; s. m. Prétendu esprit 
qui revient de l'autre monde. 

Ruminant, a. a. m. Animal qui rumine. 

Sonnant, a. Qui sonne; qui rend un son. 

Sous- Lieutenant^. m. Officier; chef militaire. 

Soutenant, a. m. Qui soutient (une thèse). 

Stagnant, a. (Lac) qui ne coule point. 

Subordonnant, a. Qui subordonne à un autre. 

Subornant, a. Qui suborne; qui corrompt. 

Surprenant, a. Qui étonne; qui surprend. 

Survenant, a. s. m. Qui survient. 

Tenant, a. Qui tient; a. m* Avare; défenseur; 
galant ; pi. Limites; circonstances ; supports. 

Testonnant, part. prés, du o. Testonner. 

Tonnant, a. Qui tonne; qui fait grand bruit. 

Tournant,aQui tourne; a.m.Lieu où l'eau tour- 
ne; coin de rue; coude de rivière; moyen adroit. 

Tourbillonnant, a. Qui tourbillonne. 

Traînant, a. Qui traîne; fig. Languissant. 

Venant,a.s.m.Qui vient; (A tout venant;) loc. 
ado. Au premier venu. 

ouant 

Jouant, a. Qui joue; qui s'amuse. 

Rouant, a. Qui étend sa queue; blas. 
pant 

Anticipant, a. Qui anticipe; qui empiète. 

Arc-rampant, 8. m. Courbe métallique desU- 



ANT 



— 81 — 



ANT 



née à soutenir une rampe; arch. 
Clopin-Clopant, a. En clopinant; fam. 
Constipant, a. Qui constipe; t. de méd. 
Coupant,aQui coupe,s/n.Tranchant d'épée,etc. 
Frappant, a. Qui tait impression. 
Grimpant, a. Qui grimpe, qui gravit. 
Jappant, a. Qui jappe; qui aooie. 
Occupant, a. Quioocupe;qui est en possession. 
Participant, a. Qui participe à quelque chose. 
Pimpant, a. s. m. Elégant; en toilette; fam. 
Rampant, a. Qui rampe; vil, etc. 
.Trempant, part. prés, du o. Tremper. 
Trompant, part. prés, du o. Tromper. 

phant 
Eléphant, s. m. Le plus gros des quadrupèdes. 
Triomphant, a. Qui triomphe; pompeux. 

plant 
Gomplant. s. m. Plant de vigne,d'arbres, com- 

prenaut plusieurs pièces de terre; t. dajric. 
Plant, 8. m. Scion pour planter; jeune vigne; 

jeune bois; jeune verger, etc.; t. d'ajric. 
quant 
Attaquantes. Assaillant; celui qui attaque. 
Barriquant, 8. m. Sorte de petit tonneau; coût. 
Choquant, a. Qui choque; offensant. 
Clinquant, s. m.Petitelamedor; faux brillant. 
Communiquant, a. Qui communique. 
Confiscant, a. Qui conUsque; t. de jures. 
Coquant,8.m.Un des noms de la marouette. 
Croquant, s. m. Misérable; pi. KévoKés sous 

Henri IV; a„Qui croque sous la dent. 
Délinquant, s. m. Coupable de délit; jur. 
Equant, a. {Cercie) égal au déférent; ast. 
Estomaquant, a. Onensant; blessant; pop. 
Flanquant, a. (Bastion) d'où l'on découvre les 

fortiiications d une place; mil. 
Imbriquant, a. Qui recouvre une autre partie 

à la manière des tuiles d'un toit; bot. 
Manquant, a. 8. m. Qui manque; non présent. 
Marquant, a. Qui se fait remarquer. 
Piquant, a. Qui pique; ofl'ensaut; séduisant; 

s. m. Epine; fUj. Goût relevé. 
Pratiquant,**. Qui observe les pratiques de la 

religion. 
Suffoquant, a. Qui suffoque; qui étouffe. 
Trafiquant, s. m. Commerçant, qui trauque. 

rant 
Admirant, a. Qui admire; surpris. 
Altérant, a. s. Qui cause la soit; qui altère. 
Améliorant, a. Qui améliore la condition, <tc 
Arriére-Garant, s m. Garant du garant; jur. 
Aspirant, e; a.^ompe) qui eieve l'eau en l'at- 
tirant; s. m. Qui aspire a... 
Attirant, a. Qui attire; qui entraine. 
Belligérant, a. (i'euple j qui e&t en guerre. 
Colorant, a. Qui colore; qui embellit. 
Comburant, a. ( Corps) qui produit combustion. 
Comparant, s. m. Qui comparait; t. de prat. 
Conquérant, 8. m. Qui a fait des conquêtes. 
Considérant, a. Qui considère; s. m. Motif qui 

précède le dispositif d'un arrêté, d'une loi. 
Conspirant, a. Qui concourt à un même effet. 
Contre-Courant, s.m.Couraut intérieur; mar. 
Corroborant, a. Qui corrobore; qui fortiiie. 
GourantaQui court; s.m. ul de l'eau; cauai, et -.; 

fij. Le cours des onoses, le taux, le prix, etc. 
Déchirant, a. Qui déchire (le cœur, etc.; 
Déférant, a. Qui cède, qui condesc -nd. 
Délibérant, a. Qui deubere; irrésolu. 
Délirant, a. Qui est en délire, etc. 
Demeurant, a. Qu* demeure qui réside. 
Demeurant (Au) loc.adc .Au reste; après tout. 
Désaltérant, a. Propre à désaltérer. 
Désespérant, a. Qui désespère; qui afflige. 
Déshonorant, a. Qui déshonore; qui flétrit. 
Détériorant, a. Qui détériore; qui gale. 



Devoirant, s. m. Ouvrier compagnondudevoir. 
Dévorant, a. Qui dévore; excessif. 
Digérant, a. Qui digère; fiy. qui endure. 
Durant, prép. Pendant; tandis que. 
Eclairant, a. Qui a la propriété d'éclairer. 
Elaborant, a. Qui élabore; qui prépare. 
Endurant, a. Patient, qui tolère. 
Enquérant, a. Qui s'enquiert; trop curieux. 
Entourant, a. Qui entoure, environnant. 
Equipondérant, a. Qui est de poids é al. 
Errant, a. Dans l'erreur; vagabond. 
Espérant, part. prés, du o. Kspérer. 
Exagérant, part. près, du o. .Exagérer. 
Expectorant, a. Qui fait expectorer; méd. 
Expirant, a. Qui expire; qui meurt. 
Exubérant, a. Qui a de l'exubérance. 
Ferrant,s.m.{Maréchal) qui ferre les chevaux. 
Figurant, a. m. Danseur, acteur qui ligure. 
Fulgurant, a. Environné d'éclairs; pnys. 
Garant, s. m. Caution; autorité. 
Gérant, s. m. Celui qui gère; qui dirige. 
Hilarant,a. (Ga*) protoxyde d'azote; qui excite 

la gaité. 
Ignorant, a. s. Qui ignore; ignara . 
Implorant, a. Qui implore; qui prie. 
Intempérant^ .Qui a le vice ue l'intempérance . 
Intolérant, a. Qui manque de tolérance. 
Malendurant, a. Peu disposé à endurer. 
Mourant,a.a.Qui se meurt; fip. Languissant. 
Murmurant, a. Qui murmure. 
Obscurant, s. m. Ecrivain ennemi delà raison 

et de la lumière. 
Odorant, a. Qui a une bonne odeur. 
Odoriférant, a. Odorant jquiproduitdesodeurs. 
Opérant,par*.prés. du o. Opérer. 
Parant, a. Qui pare; qui orue. 
Pâturant, part. prés, du o. Pâturer. 
Periorant,a/nMuscle;a.Susceptibledeperforer. 
Persévérant, a. Qui persévère, constant. 
Pleurant, a. Qui pleure, en larmes. 
Préparant, a ( Vaisseau) quipréparela semence. 
Prépondérant, a. Qui a plus de poids. 
Protubérant, a. Qui ta.t saillie. 
Rassurant, a. Qui rend la coniiance. 
Réfrigérant,*, m. Vasedechiime,quirafraichit. 
Rémunérant,part.prc>3. du o. Kemunérer. 
Requérant, a. s. Celui qui requiert; t. de jur. 
Respiraxft, a. Qui respire. 
Restaurant, a. s. m. Qui restaure; consommé 

succulent, etabli&seuieut de restaurateur, etc. 
Réverbérant, a. Qui rôilécuit m 1 jmiere. 
Saturant, part. près, du o. .-aturer. 
Séparant, part. prés, du o. Séparer. 
Soupirant, s. m. Amant: fam. Qui soupire. 
Suppurant, part. p> es. du o. Suppurer. 
Tempérant, a. Qui u de la tempérance. 
Tirant, s. m. Cordou de bourse, de botte; nerf 

de viande; l'eau que déplace un bateau; mar. 
Tolérant, a. Qui tolère; indulgent. 
Torturant, part. prés, du o. Torturer. 
Vaporant, a. Qui exhale des parfums. 
Vice-Gérant, s. m. Gérant sous la direction 

d'un autre. 
Vociférant, part. prés, du o. Vociférer. 
Warrant, s.m. Décret en Angleterre; m. angl. 

sant, doux 
Amusant, a. Qui amuse, qui récrée. 
Arabisant, s. m Celui qui étud.e l'arabe. 
Agonisant, a. Qui ebl a 1 agouie. 
Baisant, part. prés. duo. Baiser. 
Baptisant, a. Qui donne le baptême. 
Besant, s. m. Monnaie aucieune d'or. 
Biaisant, a. Qui est, qui va de b.ais. 
Biendisant, a. Qui parle b»en; fam. 
Bienfaisant, a. Qui fait le b.en, qui soulage. 
Brisant, a. m. Bcueii à fleur d'eau; mar. 

11 



ANT 



— 82 — 



ANT 



Gaprisant, a. (Pouls) inégal; méd. 

Causant, a. Qui aime à causer. ' 

Cicatrisant, a. Qui cicatrise; t. de méd. 

Complaisant, a. Aimable; affable. 

Composant, a. Qui compose; t. dechim. 

Contredisant, a. Qui contredit; t. deprat. 

Cri m i n alisant, part. prés, du o. Criniinaliser. 

Cristallisant, part. prés du o. Cristalliser. 

Cuisant, a. Apre; aigu; douloureux. 

Démoralisant, pan. prés, du o. Démoraliser. 

Déplaisant, a. Désagréable; fâcheux. 

Déposantes mQui dépose et alïlrmeen justice; 
qui fait un dépôt, etc. 

Détruisant, part. prés, du o. Détruire. 

Disant, part. prés. duo. Dire. 

Disposant, part. prés, du o. Disposer. 

Divisant, part. prés, du o. Diviser. 

Ecrasant, part. prés, du o. Ecraser. 

Electrisant, a. Qui électrise; fig. Qui entraîne. 

Elisant, a. s. m. Qui élit; (cardinal;. 

Enduisant, part. prés, du o. Enduire. 

Episcopisant, a. Aspirant à l'épiscopat; fam. 

Epuisant, part. prés, du o. Epuiser. 

Exposant, a. s. Qui expose (un fait). 

Faisant, part. prés, du o. Faire. 

Fertilisant, part. prés, du o. Fertiliser. 

Généralisant, part. prés, du o. Généraliser. 

Gisant, a. Couché; étendu par terre; etc. 

Gueusant, a. Qui gueuse; fam. 

Hébraisant, s. m. Qui étudie l'hébreu. 

Herborisant, a. Qui herborise. 

Imposant, a. Qui impose du respect. 

Incomplaisant, a. bans complaisance. 

Insuffisant, a. Qui ne suait pas. 

Judaisant, part. prés, du o. Judaïser. 

Jusant, s. m. Reflux de la marée. 

Latinisant, part. prés, du o. Latiniser. 

Luisant, a. Qui luit; étincelant; s, m. Eclat. 

Mal f a i sant, a. Qui fait du mal, qui nuit. 

Médisant, a. s. Qui médit. 

Méprisant, a. Qui marque du mépris. 

Neutralisant, part. prés, du o. Neutraliser. 

Opposant, a. s. Qui s'oppose; jur. 

Pesant, a.s. Qui pèse; onéreux; de tel poids. 

Plaisant, a. Agréable; s. m. Bouffon. 

Platonisant, part. prés, du o. Platoniser. 

Polarisant, part. prés, du o. Polariser. 

Proposant,a.m.Qui propose; t. de droit canon; 
s. m. Jeune théologien protestant. 

Rasant, a. Qui rase; t. de fortification. 

Rebaptisant, a. Qui rebaptise. 

Récusant, part. prés, du o. Récuser. 

Réduisant, part. prés, du o. Réduire. 

Reluisant, a. Qui reluit; qui brille. 

Rhumatisant,a. Affecté de rhumatismes; méd. 

Satisfaisant, a. Qui satisfait; qui contente. 

Séduisant, a. Qui séduit; qui charme. 

Soi-disant, a. >e disant être; pal. 

Suffisant, a. Qui suait; s. m. Fat. 

Sympathisant, part. prés, du o. Sympathiser. 

Tranquillisant^. Qui tranquillise; qui calme. 

Usant, a. Hors de tutelle: prat. 
sant, dur 

Abaissant, part. prés, du o. Abaisser. 

Aboutissant, a. Qui aboutit; qui touche à. 

Aboutissants, s. m. pi. Tenants et aboutis- 
sants d'une (maison;; fig. circonstances. 

Abrutissant, a. Qui abrutit; qui avilit. 

Adoucissant, a. s. m. Qui adoucit; qui calme. 

Adressant, a. Qui adresse; adressé; jur. 

Affadissant, a. Qui rend fade. 

Affaiblissant, a. Qui affaiblit; t. de méd. 

Agissant, a. Qui agit; qui est actif. 

Amollissant, a. Qui amollit. 

Amortissant, a. Qui amortit; qui affaiblit. 

Appétissant, a. Qui donne l'appétit. 



Asservissant, a. Qui asservit; qui assujetit. 
Assoupissant, a. Qui assoupit; méd. 
Assourdissant, a. Qui assourdit; bruyant. 
Assu je tissant, a. Qui astreint; qui tixe. 
Attendrissant, a. Qui attendrit; qui émeut. 
Avilissant, a. qui aviiiX; qui dégrade. 
Blanchissant, a. Qui blanchi t;quipara!t blanc* 
Blêmissant, a. Qui blêmit; qui pâlit. 
Blessant, a. Qui offense; qui oiesse. 
Blondissant, a. Qui blondit; jaunissant. 
Bouleversant, a. Qui bouleverse, qui trouble. 
Brandissant, a. Qui brandit un bâton, etc. 
Bruissant, a. {Feuillage) qui bruit. 
Gompassant, part. près, du o. Gompasser. 
Coassant, a. Qui coasse; qui crie. 
Caressant, a. Qui caresse; fig. Doux. 
Cassant, a. Fragile; fig. Insolent. 
Cessant, a. Arrêté; suspendu. 
Chaussant, a. Qui se chausse aisément. 
Chérissant, a. Qui chérit, aimant. 
Compatissant, a. Sensible aux mauxd'autrui. 
Connaissant, a. Qui connaît; t. de prat. 
Contre-Passant, a. Se dit de deux anneaux. 

superhcieis dont l'un passe d'un côté et l'autre 

de l'autre. 
Convertissant, part. prés, du o. Convertir. 
Croassant, part. prés, du o. Croasser. 
Croissant, s. m. i£tat de la lune; fer recourbé; 

fig. L'Empire turc; a. Qui croît. 
Croupissant, e; a. (Eau) qui croupit. 
Dansant, a. Propre à la danse; où l'on danse. 
Décroissant, part. prés. duc. Décroître. 
Délassant, a. Qui délasse. 
Désobéissant, a. (Enfant) qui désobéit. 
Désunissant, part. près, du o. Désunir. 
Disparaissant, part. prés, du o. Disparaître. 
Divertissant, a. Qui réjouit; qui récrée. 
Eblouissant, a. Qui éblouit; très brillant. 
Eclaircissant, part. prés, du o. Eclaircir. 
Embarrassant, a. Qui cause embarras. 
Embellissant, a. Qui embellit; qui orne. 
Embrassant, part. prés, du o. Embrasser. 
Encaissant, part. prés, du o. Encaisser. 
Engraissant, part. prés, du o. Engraisser. 
Envahissant, a. Qui envahit une province. 
Etourdissant, a. Qui étourdit; bruyant. 
Faiblissant, a. Qui perd de ses forces. 
Finissant, part. prés, du o. Finir. 
Flétrissant, a. Qui rïétrit; qui déshonore. 
Fleurissant, a. Qui fleurit, qui est en fleurs. 
Florissant, a. Qui prospère; qui est en crédit. 
Gémissant, a. Qui gémit; qui souffre. 
Glapissant, a. Qui glapit; qui crie. 
Glissant, a. Sur quoi on glisse aisément. 
Grandissant, a. Qui devient plus grand. 
Grossissant, a. Qui grossit; qui augmente. 
* Honnissant, part. prés, du o. Hou ni r. 
Impuissant, a. Qui a peu ou pas de pouvoir» 
Incessant, a. Qui ne cesse pas; sans Un. 
Incrassant, a. s. m. Qui incrasse; t. de méd. 
Intéressant,a.Quiinteresse;qui uxe l'attention. 
Issant, s. m. Animal dont on ne voit que la tète 

au haut de l'écu; t. de blas. 
Jaillissant, a. Qui jaillit; étincelant. 
Jaunissant, a. {blé) qui devient jaune. 
Jouissant, a. Qui jouit, t. de pal. 
Languissant, a. Qui languit; qui dépérit. 
Lassant, a. Qui fatigue; qui lasse. 
Méconnaissant, a. Ingrat; qui oublie,etc. 
Moussant, part. prés. duo. Mousser. 
Mugissant, a. Qui mugit; [flot) agité. 
Mûrissant, a. En train de mûrir; ajric. 
Naissant, a. Qui nait;qui commence à paraître. 
Nourrissant, a. Qui nourrit beaucoup. 
Obéissant, a. Qui obéit; souple. 
Offensant, a. Qui offense; injurieux, 



ANT 



— 83 — 



ANT 



PAlissant, «.Qui pâlit; fig. Qui s'affaiblit. 

Passant, a. Fréquenté; s. m. Qui passe. 

Pâtissant, part. prés, du o. Pâtir. 

Pensant.a.Qui pense; qui a la faculté de penser. 

Pressant, a. Oui presse: urgent. 

Puissant, a. Qui a beaucoup de pouvoir; riche; 
gros; Tout-Puissant; s. m. Dieu; celui qui a un 
très grand pouvoir, etc. 

Punissant, part. prés, du o. Punir. 

Rafraîchissant, a. Qui rafraîchit; qui calme. 

Rajeunissant, a. Qui rajeunit. 

Ramollissant, a. s. m. Qui ramollit: méd. 

Rapetissant, part. prés, du v. Rapetisser. 

Ravissant, a. Qui ravit: flq. qui charme. 

Réagissant, part. prés, du v. Réaçir. 

Rebondissant, part. près, du o. Rebondir. 

Reconnaissant, a. Qui a de la gratitude. 

Réfléchissant, a. Qui réfléchit. 

Refroidissant, a. Qui fait refroidir. 

Récrissant. nart. prés, du o. Régir. 

Relaillisant, a. Qui rejaillit. 

Réjouissant, a. Qui réjouit; qm é?aie. 

Renaissant, a. Qui renaît: qui repnratt. 

Renversant, a. Qui renverse: fiq. Qui troublo. 

Repoussant, a. Dégoûtant; qui repousse. 

Resplendissant, a. Qui resplendit: éclatant. 

Ressortissant.» Qniressortit:quie8tduressort. 

Retentissant, a. Qui retentit: bruvant. 

Rouçrissant, a. Qui devient rouçe. 

Ruçrissant, a. Qui ruçit:qui crie fort. 

Saisissant, a. Qui saisit: t. de pal. 

Salissant, a. Qui salit qui 8° salit. 

Tarissant, part. prés. duo. Tarir. 

Terrassant, part. prés, du o. Terrasser. 

Tracassant, a. Qui tracasse; qui inquiète. 

Traversant,». m. Fléau de balanceras. a. Qui 
traverse. 

Unissant, a. Bandaçe pour réunir. 

Vagissant, part. prés, du o. Vagir. 

Verdissant, a. Qui verdit. 

Vernissant, part. prés, du p. Vernir. 

Versant, a. Pujet à verser; s. m. La pente d'un 
des cAtés d'une montasse 

Vieillissant, a. Qui devient vieux; poet. 
tant 

Abattant, s. m. Partie de meuble qui s'abaisse 
à volonté: a. Qui abat. 

Acceptant, s. m. Qui accepte; jur. 

Accostant, part. prés, du o. Accoster. 

Adaptant, a. Qui adapte; qui ajuste. 

Adoptant, 8. m. Celui qui adopte. 

Affectant, part. prés, du o. Affecter. 

Acritant. part. prés, du o. Agiter. 

Allaitant, part. prés, du o. Allaiter. 

Arc-boutant, s. m. Pilier d'une voûte. 

Argumentant, a. s. m. Qui argumente. 

Arrêtant, a. s. m. Pièce qui arrête. 

Assistant, a. s. Présent; qui aide. 

Attristant, a. Qui attriste; qui afflige. 

Autant, ado. Marque qualité. 

Bastant, a. Qui suffit: fam. inus. 

Battant, s. m. Marteau de cloche; ventail de 
porte: a. Métier: emplové; fam. 

Bontant, s. m. Couverture de coton. 

Boutant, part. prés, du o. Bouter. 

Cahotant, a. Qui cahote; flq. Qui ballotte. 

Chantant, a. Propre au chant: qui chante. 

Chevrotant, a. Qui chevrote; mus. 

Chuintant, a. Se dit des consonnes qu'on pro- 
nonce avec un sifflement comme le j et le ch. 
Clapotant, part, prés du v. Clapoter. 

Clignotant, a. Qui clignote. 

Coarctant.a. (Pouls.) Faiblesse du pouls dans 

un accès de fièvre; t. de méd. 
Cocon tractant, s. m. Qui contracte avec d'au- 
tres; prat m 



Coexistant, a. Qui coexiste: simultané. 

Golicitant. s. m. Au nom duquel se fait une 
vente par licitation; t. de pat. 

Combattant, s. m. Qui combat; soldat. 

Commettant, s. m. Qu'on charged'une affaire. 

Compromettant^. m.Qui peut compromettre. 

Comptant, a. (Argent) en espèces. 

Concertant, s. m. Qui exécute sa partie dans 
un concert. 

Concomitant, a. Qui accompagne. 

Confortant, a. Qui fortifie; méd. 

Consentant, a. Qui consent; jur. 

Consistant, a. Qui consiste; épais. 

Consultant, a. Qui donne des consultations; 
s. m. Celui qui consulte. 

Contant, a. Qui narre; qui conte. 

Contestant, a. Qui conteste en justice. 

Contractant, a. s. Qui contracte; t. de fur. 

Gontre-boutant, s. m. Pilier d'arc; arch. 

Gontristant.a. Qui cause de la tristesse. 

Copermutant. a. Qui permute avec un autre. 

Coûtant, a. (Prix) qu'il en coûte. 

Crépitant,** Qui produit des crépitations. 

Culbutant, a. Qui culbute; qui tombe. 

Débilitant, a. Qui débilite. 

Débitant, s. m. Marchand en détail. 

Débutant, a. m. Celui qui débute au théâtre, etc. 

Dégoûtant, a. Répugnant; qui dégoûte. 

Dégouttant, a. Qui tombe goutte à goutte. 

Dépistant, part. prés, du o. Dépister. 

Déroutant, a. Qui peut déconcerter. 

Désinfectant, a. Qui a la vertu de désinfecter; 
s. m. Substance qui désinfecte. 

Dilatant, s. m. Corps pour dilater une plaie. 

Disputant, part. prés. duo. Disputer. 

Distant, a. Qui est éloigné de... 

Eclatant, a. Qui éclate: qui brille. 

Ecoutant, a. Qui prête l'oreille. 

Embêtant, a. Ennuveux: contrariant; pop. 

Empiétant, a. (Oiseau) qui tient sa proie en- 
tre les serres; t. de blas. 

Encroûtant, part. prés, du o. Encroûter. 

Equidistant, a. A égale distance* 

Etant, s. m. Bois vivant; part. prés, du a.Etre. 

Exaltant, a. Qui exalte; qui s'exalte. 

Excitant, a. Propre à exciter; s./n.Tonique. 

Exécutant, s. m. Acteur; joueur d'instrument. 

Existant, a. Qui existe; qui vit. 

Exorbitant, a. Qui est excessif; exagéré. 

Expectant, a. s. m. Qui attend, etc. 

Exploitant, a. s. m. Qui fait des exploits; qui 
exploite une terre, etc. 

Extant, a. Qui est en nature: prat. 

Fébricitant, a. s. Qui a la fièvre; t. de méd. 

Fermentant, a. Qui fermente: fiq. Agitant. 

Flottant, a. Qui flotte: fiq. Irrésolu. 

Fréquentant, a. Qui fréquente. 

Frottant, part. prés, du o. Frotter. 

Gouttant, a. (Linqe) qui s'égoutte; fam. 

Gravitant, part. prés, du o. Graviter. 

Grelotant, part. prés. duo. Greloter. 

Habitant, s. m. Qui habite en un lieu. 

* Haletant, a. Qui halète; hors d'haleine. 

Hébétant, part. prés, du o. Hébéter. 

Hésitant, a. Qui hésite; qui est indécis. 

Humectant, a. 8. Qui rafraîchit. 

Impatientant, a. Qui impatiente; qui irrite. 

Important, a. s. Qui importe: flq. Pédant. 

Incitant, a. s. (Remède) qui donne du ton. 

Inconsistant, a Qui manque de consistance. 

Inconstant, a. a. Sujet à changer; volage. 

Incrustant, part. prés, du o. Incruster. 

Infectant, a. Qui infecte: qui gâte. 

Inquiétant, a. Qui inquiète; qui trouble. 

Instant, s. m. Moment; ado. Pressant. 

Insultant, a. Qui insulte; injurieux. 



ANT 



— 84 — 



ANT 



Irritant, a. Qui irrite; qui annule; pal. 

Lutant, a. Bouché avec du lut. 

Luttant, a. s. Qui lutte: qui combat. 

Méritant, a. Qui a du mérite. 

Miroitant, part. prés, du o. Miroiter. 

Montant, s. m. Pièce debout; total d'un compte; 
a. Qui monte. 

Nécessitant, a. Qui nécessite; qui exige. 

Nonobstant, prép. Malgré; sans avoir égard. 

Octant, s m. Instrument de 45 degrés; astr. 

Palpitant, a Qui palpite; £7. 'Emu. 

Partant. orfo. Par conséquent;» m.Celuiquipart. 

Permutant, s. m. Celui qui permute. 

Persécutant, a. 8. m. Importuna qui persécute. 

Persistant, a. Qui ne tombe pas; bot. 

Picotant, a. Qui picote; taquinant; fam. 

Pivotant, a. Qui pivote; t. de bot. et d'agric. 

Portant, a. Qui porte; qui soutient. 

Pourtant, ado. Néanmoins: cependant. 

Précipitant, 8. m. Ce qui précipite; chim. 

Préexistant, a. Qui existe avant. 

Prestant, s. m. Jeu d'orgues; t. de mus. 

Profitant, a. Qui profite; de bon usage. 

Projetant, a. Qui jette en avant. 

Protestant, s. m. Sectaire; partisan de la ré- 
forme. 

Ragoûtant, a. Qui met en appétit. 

Rebutant, a. Qui rebute: qii décourage. 

Récitant, a. Qui exécute seul: mus. 

Récoltant, part. prés, du o. Récolter. 

Remontant, s. m. Bout du baudrier. 

Repentant, a. s. Qui se repent de ses torts. 

Répercuatnt, a. Qui répercute; t. de phys. 

Représentant, s. m. a. Qui représente; qui 
agit pour d'autres. 

Résistant, a. Qui résiste; qui tient ferme. 

Restant, a. Qui reste; s. m. Ce qui reste. 

Résultant, a. Qui résulte. 

Révoltant, a. Qui révolte: qui indigne. 

Sanglottant. a. Qui sanglotte; oui gémit. 

Sautant, a. Debout et appuyé; olas. 

Sentant, part. prés, du o. Sentir. 

Serpentant, a. Qui serpente; sinueux. 

Sextant, 8. m. Instrument d'astronomie. 

Sous-Traitant, s. m. Sous-fermier: celui qui 
se charge d'une entreprise concédée à un pre- 
mier traitant. 

Subsistant, a. Qui subsiste; 8. m. homme mis 
en subsistance; mil. 

Supportant, a. Surmonté; t. de blas. 

Supputant, part. prés, du o. Supputer. 

Surjetant, s. m. Enchérisseur: t. aejur. 

Tant, ado. Exprime une quantité indéfinie. 

Tentant a. Qui tente; séduisant. 

Tourmentant, a. Qui tourmente. 

Traitant, s. m. Qui traite avec le fisc; 0. m. 

Transportant, part prés, du o. Transporter. 

Tremblottant, a. Qui tremblotte; agite. 

Végétant, a. Doué de la propriété de végéter. 

Votant, a. 8. m. Celui qui vote. 
trant 

Administrant, part. prés, du o. Administrer. 

Entrant, a. Qui entre; insinuant. 

Filtrant, a. Qui sert à filtrer. 

Impétrant, a. Qui impêtre; qui obtient. 

Intrant, 8. m. Officier de l'université; r. m. 

Pénétrant, ». Qui pénètre; fig. Qui scrute. 

Récalcitrant, a. Rétif; opiniâtre. 

Remontrant, a. s. Qui remontre; pi. Sectaires. 

Rentrant, a. Qui rentre; 8. m. Celui qui prend 
la place du joueur qui a perdu. 
uant 

Abluant, part. prés, du v. Abluer. 

Atténuant, a. Qui rend moins grave. 

Becuant, a. m. Délit en pente; t. d'ardois. 

Bois-Puant, s. m. Arbrisseau légumineux; bot. 



Bruant, s. m. Genre de passereau. 

Ghat-Huant, s. m. Sorte de hibou; chouette. 

Concluant. a. Qiriprouved'unemamèreéndente. 

Evacuant, a. s. m. Qui évacue. 

Excluant, a. Qui exclut; qui expulse. 

Fluant, a. (Papier) mal collé; imp. 

Fluctuant, a. Qui est flexible et mouvant. 

Gluant, a. Visqueux; fig. Tenace; pop. 

Inconcluant, a. Sans conclusions; couU 

Insinuant, a. Qui s'insinue; qui pénètre. 

Muant, s. m. Canal de marais. 

Obstruant, a. Qui obstrue: qui fait obstacle. 

Puant, a. s. Qui pue; «.m, Quadrupède. 

Remuant, a. Qui s'agite fort; fig. Actif, 

Suant, a. Qui sue; en sueur. 

Substituant, s. m. Remplaçant. 

Tuant, a. Fatigant; fam. 
vant 

Achevant, part. prés, du o. Achever. 

Activant, a. Qui active; qui presse. 

Adjuvant, a. s. m.Quiaide;auxiliaire;pJtarm. 

Aggravant, a. Qui rend plus grave. 

Au-devant, prép. A la rencontre. 

Auparavant, prép. Avant tout. 

Avant, ado. t prép. Marque priorité. 

Bout-avant, s. m. Proue de navire; mar. Offi- 
cier de saline. 

Bravant, a. Qui brave; qui défie. 

Ci-devant, loc. ado. Qui précède; s'est dit des 
anciens nobles. 

Coadjuvant,s.m. Adjuvant avec un autre. 

G on vivant, a. Qui vit en commun avecd'autres. 

Décevant, a. Trompeur; qui abuse. 

Décrivant, a. Qui par son mouvement décrit 
une ligne; t. de qéom. 

Dépravant, a. Qui cause la dépravation. 

Desservant, s. m. Qui dessert une église. 

Devant, prép. de lieu. Vis à vis; en présence; 
s. m. Partie antérieure. 

Dissolvant, a. 's. Qui dissout; chim. 

Dorénavant, ado. A l'avenir; désormais. 

Ecrivant, part. prés, du o. Ecrire. . 

Emouvant, a. Qui émeut; qui agite. 

Enervant* a. Qui énerve; part. prés. 

Ensuivant, ado. Suivant: prat. 

Entravant, part. prés, du 0. Entraver. 

Grevant, part. prés, du o. Grever. 

Levant, a. Qui se lève; s m. Orient. 

Mouvant.a.Qui meut; qui s'enfonce; dépendant. 

Passavant, 8. m. Ordre de laisser passer. 

Percevant, a. Qui perçoit. 

Poursuivant, s. m. Qui poursuit; prétendant. 

Relevant, part. prés, du o. Relever. 

Résolvant, a. Qui résout; méd. 

Rêvant, a. Qui rêve; méditant. 

Savant, a. s. m. Plein de science; très-instruit. 

Servant, a. Qui sert; t. de féod. 

Soulevant, part. prés, du o. Soulever. 

Souscrivant, s. m. Qui souscrit (un billet). 

Suivant, a. Qui suit ; s. m. Qui accompagne; 
prép. et conj. Selon. 

Survivant, a. s. m. Qui survit à un autre. 

Vivant, a. Qui vit; en exercice; s. m. Celui 
qui est en vie. 

vrant 

Enivrant, a. Qui enivre; qui charme. 

Ouvrant, o, (A yoar.)Dès que le jour parait. 
xant 

Vexant, a. Qui vexe; qui offense. 
yant 

Aboyant, a. Qui aboie; fig. Qui invective. 

Attrayant, a. Qui attire; qui charme. 

Bégayant, part. prés, du v. Bégayer. 

Bruyant, a Qui fait grand bruit. 

Chatoyant, a. Dont la couleur varie. 

Clairvoyant, a, Intelligent dans les affaires. 



ANTE 



— 85 



ANTE 



Croyant, a. Qui croit sa religion. 

Délayant, a. Qui rend les humeurs fluides; méd. 

Effrayant, a. Qui cause de la frayeur. 

Ennuyant, a. Ennuyeux; qui contrarie. 

Faux-Fuyant,smEndroit détourné; fig. défaite; 
prétexte. 

Fétoyant, part. prés, du o. Fétoyer. 

Flamboyant, a. Brillant; qui flamboie. 

Foudroyant, a. Qui foudroie; fig. Terrible. 

Fourvoyant, part. près, du o. Fourvoyer. 

Fuyant, a. Qui fuit; s. m. Ce qui dans un ta- 
bleau parait s'enfoncer; peint. 

Grasseyant, a. Qui grasseyé en parlant. 

Grossoyant, part, près, du o. Grossoyer. 

Guerroyant, a. Qui aime à guerroyer. 

Imprévoyant, a. Qui manque de prévoyance. 

Larmoyant, a. Qui pleure; qui fait pleurer. 

Noyant, part, pré*, du o. Noyer. 

Ondoyant, a. Qui se meut en ondes; peint. 

Oyant. a. s. A qui Ton rend compte. 

Payant, a. s. Qui paie; cMui qui paie. 

Ployant, a. Qui ploie; qui fléchit. 

Pourvoyant, pari. prés, du o. Pourvoir. 

Prévoyant, a. Qui prévoit: prudent. 

Retrayant, s. m. Qui exerce le retrait; jur. 

Rosoyant, a. Qui tombe en rosés. 

Seyant, part. prés, du o. £eoir. 

Soudoyant part. prés, du p. Soudoyer. 

Tournoyant, a. Qui tournoie; fig. Biaiser. 

Trayant, part. pré*, du o. Traire. 

Verdoyant, a. Qui devient vert. 

Voyant, a. s. Qui voit; qui brille; qui éclate; 
s. m. Prophète: bib. 

( Voir and, end et ent) 

ANTE. 

Ante, s. f. Pilier saillant; arch. 

Anthe, s. m. Oiseau qui vit de fleurs. 

• Hante, s. m. S'est dit pour hampe; o. m. 

• Hante, pers. du o. Hanter. 
Renan te, pers. du o. Rehanter. 
Brabante. s. f. Toile d'étoupe de lin. 
Corybanthe, s. m. Prêtre de Cybèle; ant. 
Gorybante, pers. du o. Corvbanter. 
Exacerbantes, s. f.pl. Nom de certaines fièvres. 
Probante, a. f. Authentique; pal. 
Tremblante,*, f. Sorte d'anguille; t. de pêche. 
Acanthe, s. f. PlanteTôrnement d'architecture. 
Albicante,s. f. Plante; anémone; bot. 
Alicante, s. m. Raisin; vin estimé d'Espagne. 
Bacchante, s.f Prêtresse; fiq. femme furieuse. 
Brocante, s./". Perche garnie de mercerie. 
Brocante, pers. du o. Brocanter. 
Co-Secante, s. f. Sécante d'un arc faisant le 

supplément d'un autre: géom. 
Décante, pers. du v. Décanter. 
Diatragac anthe, s. f. Poudre adoucissante. 
Géphalac anthe. a. Qui a la tête épineuse;tcM. 
Peccante, a. {Humeur) qui pêche; méd. 
Polyacanthe, a. (Plante) à épines; bot. 
Pyracanthe, s. f. Plante; buisson ardent. 
Sécante, s . f. Lignequien coupe une autre;géom. 
Tragacanthe, s. f. Arbrisseau à gomme. 
Perçante, a. (Voix) aiguë; mus. 
Macranthe, a. Qui a de grandes feuilles; bot. 

Chante, pers. du o. Chanter. 
Désenchante, pers. du v. Désenchanter. 
Enchante, pers. du v. Enchanter. 
Rechante, pers. du o. Rechanter. 
Andante, s. m. adv. Xîr modéré; mus. 
Intendante, s. f. Femme d'intendant; peu us. 
Pédante, pers. au o. Pédanter. 
8ous- Tendante, s. f. Ligne d'un bout de l'arc 
à l'autre; géom. 



Hydrante, s.f. Bouche d'eau contre l'incendU. 

Fainéante, pers. du v. Fainéanter. 

Bouffante, s. f. Sorte de fichu. 
Enfante, pers. du v. Enfanter. 
Forfante, s. m. Hâbleur; fanfaron; cm. 
Infante, a. Fem. d'infant. 

Dégante, pers. du o. Déganter. 
Extravagante, s. f. Décret du pape; ant. 
Gante, s. f. Faux bord de bois sur une chaudière. 
Gante, pers. du o. Ganter. 
Gigante, s. f. Figure à la poupe; mar. 
Paraguante, s.f. Présentpour un service rendu. 

Engageantes,^/*. Anciennes parures de femme. 

Ensanglante, pers. duo. Ensanglanter. 

Adiante.«./*.PIante pectorale; capillaire. 
Amiantes m Minéralfilamenteuxincombustible. 
Hélianthe, s. m. Plante dite aussi soleil. 
Lysianthe, s. m. Plante des gentianées. 
Médiante, 8. /.Tierce au-dessus delà tonique. 
Bfélianthe, s. f. Plante rubacée; bot. 
Ménianthe, s. f. Nom du trèfle d'eau; jard. 
Périanthe, s. m. Enveloppe delà fleur; calice. 
Polyanthe, «.Qui porte beaucoup de ûeurs;bot. 
Sous-Bff édiante,s./*. dixième note du ton; mus. 
Trianthe, a. Qui porte trois fleurs; bot. 
Variante, s. f. Diverses leçons d'un texte. 

Jante, s. f. Pièce de bois courbée formant une 
partie d'une roue. 

Allante, s. m. Grand arbre des Moluques. 
Atlante, a. f. Statue qui sert de colonne; arch. 
Céphalante,<*.(Pfante) qui a les fleursréunies 

en forme de tête; bot. 
Epuise- Volante,s. /".Moulin pour épuiser l'eau. 
Lante, pers. du o. Lanier. 
Philanthe, a. Qui aime les fleurs. 

Brillante, pers. du v. Rrillanter. 
Guillante, a. f. (Bière) qui fermente; brass. 

Aimante, pers. du o. Aimanter. 
Amante, s. f. Femme qui aime un homme. 
Diamante,JDers. du o. Diamanter. 
Mante,s./'.Vo le noir; habit claustral. 
Pseudomante, s. f. Diamant faux. 
Uromante, s. m. Médecin des urines. 

Ananthe, a. Qui ne porte pas de fleurs. 

Bâche-traînante, s. f. Filet qu'on traîne. 

Glinanthe,.s. f. Pédoncule à fleurs sessiles. 

Dominante.s./.Quinte au-dessus de la tonique. 

Gouvernante, s. f. Femme d'un gouverneur; 
celle qui soigne un ménage d'enfants. 

Lieutenant©, s. f. Ancienne femme de certains 
magistrats. 

Monanthe, a. Qui ne porte qu'une fleur; bot. 

Nonante, a. num. Quatre-vingt-dix. 

Œnanthe, s. f. Plante vénéneuse. 

Rhinanthe, s. f. Plante des scrophulariées. 

Rossinante, s. f. Cheval faible; fam. 

Sous-Dominante, s. f. Quatrième note du ton. 

Sus-Dominante, s. f. Note d'un degré au-des- 
sus de la dominante; mus. 

Développante, a.s.JTÏCourbe) qui résulte du 
développement d'une autre. 

Galopante, s.f. a. Nom donnée la phtisie; méd. 

Lampante, s. f. (Huile) purifiée; claire. 

Pante, pers. du o. Panter. 

Diophante, s.m. Problème sur les carrés. 

Eléphante, s. f. La femelle de l'éléphant. 

Hiérophante,s.m.Grand prêtre d'Eleusis. 

Sycophante, s. m. Fourbe; délateur, etc. 

Gomplante, pers. du o. Complanter. 
Déplante, pers. duo. Déplanter. 



ANVRE 



86 — 



APE 



Halmiplante, a. (Plante) qui s'attache; bot. 
Implante, pers. du o. Implanter. 
Plante,*./*. Corps à racines; (Plante des pieds): 

le dessous des pieds de l'homme; elc. 
Plante, pers. du o. Planter. 
Replante, pers. du v. Replanter. 
Supplante, pers. du v. Supplanter. 
Transplante, pers. duj>. Transplanter. 
Aliquante.a. (Partie) qui n'est pas exactement 

contenue dans un tout plusieurs fois; math. 
Cinquante, a. num. Cinq dizaines. 
Clinquante, pers du o. Clinquanter. 
Croquante, a. f. Qui croque; s. f. Tourte 
Quantes, s. f. pi. Toutes les fois; fam. inus. 
Amarante, s. f. Plante à fleurs rouges. 
Amirante, s. f. Dignité d'Espagne. 
Attirante, s. f. Nœud de rubans que les dames 

portaient au-dessus de la jupe; ant. 
Chloranthe, a Qui a des fleurs vertes; bot. 
Courante, s. f. Diarrhée* pop. 
Hétéranthe, a. (Plante) dont les fleurs ne se 

ressemblent pas; bot. 
Phoranthe, s. m. Evasement du pédoncule qui 

porte les fleurs; bot. 
Quarante, a. num. Quatre fois dix. 
Uranthe, a. Dont l'anus a la forme d'une fleur. 
Chrysanthe, a. Qui a les fleurs jaunes. 
Plaisante, pers. du o. Plaisanter. 
Prédisposante, a. f. (Cause) qui dispose par 

degrés. 

Alésantes, s. m. pi. Plancher pour couvrir les 

chaumières. 
Hypoxanthe,a.Qui est jaune en dessous;/t ist.n. 
Soixante, a. num. Six dizaines. 
Soixante, pers. du o. Soixanter. 

Gryptanthe, a. (Plante) dont les fleurs sont 

peu apparentes; bot. 
Dilettante, s. m. Passionné pour la musique- 
Grand-Tante, s. f. Sœur de la grand'mère ou 

du grand'père. 
Militante, a. f. (Eglise.) Les fidèles. 
Natante, a. f. (Feuille) nageante. 
Nécessitante, a. f. (Grâce) qui contraint;tftéoZ 
Optante, a. num. Huit fois dix; peu us. o. m. 
Pivotante, a.f. (Racine) perpendiculaire; bot 
Septante, a. num Soixante-dix; o. m. 
Tante, s. f. Sœur du père ou de la mère. 
Plectranthes, «./.pCFamille de labiées; bot 
Subintrante, a. f. (Fièvre) dont un accès com- 
mence à la fin du précédent; t. de méd. 
Aggravante, pers. du o^ Aggravanter. 
Beu vante, s. f. Droit sur le fret d'un navire. 
Epouvante, s. /".Terreur soudaine; grand effroi 
Epouvante, pers. du v. Epouvanter. 
Servante, s. f. Domestique femelle; terme do 

civilité. Table de décharge. 
Vante, pers. du o. Vanter. 
(Voir ente) 
ANTRE 



Totcap, 8. m. Nom bizarre donné à une perru- 
que élastique qui s'adaptait à toutes les têtes. 

Drap, s. m. Etoffe de laine; toile pour le lit ete 

Sparadrap, a. m. Toile d'emplâtre; méd. ' 

Glap, s. m. Glapissement; aboiement; fam. 

Jalape, s. m. Plante purgative. 

Canap, s. m. Chevalet de raffinerie. 

* Hanap, s. m. Grand vase à boire; v. m. 

Trapp, s. m. Roche verdâtre avant la forme 
d un escalier; basalte antique noirâtre. 
APE. 



Antre, s. m. Caverne: grotte profonde. 
Gantre, a. m. Partie de l'ourdissoir; met. 
Chantre, s. m. Qui chante à l'église. 
Orand'Chantre, a.m.Anciennedignitéd'église. 
Préchantre, s. m. Grand'chantre: liturg. 
Diantre, interj. s. m. Mot que l'on dit au lieu 
de Diable. 

(Voir entre) 

■ ANVRE 



Chanvre,*. m. Plante; sa filasse. 
Echanvre, pers. du o. Echanvrer. 
-AP.. 



Cap, 8.m. Promontoire; tête; (Armé de pied en) 
de la tête aux pieds; avant d'un vaisseau. 



* Happe, s. m. Cercle d'essieu; t. de met. 

Happe, vers, du v. Happer. 
Breviscape, a. Qui a la tige courte; bot. 
Cape, s. f. Vêtement; grand voile. 
Cappe,a. m. Croûte à la surface du cidre 
Déoape, pers. du o. Décaper. 
Escape, s. f. Fut de colonne; t. d'arch. 
Jacape, s. m. Espèce de chiendent du Brésil. 
Muscicape, s. m. Gobe-mouche; oiseau. 
Scape, s. f. Ti^e de l'ancre; mar. 
Triscape, a. Qui a trois tiges; bot . 

Chape./»/". Vêtement d'ésiise; pièce d'une boucle 
Cnappe, s.f. Poignée du moule; t. d'arts. 
Echappe, pers. du o. Echapper. 
Enchape, vers, du o. Enchaper. 
Porte-Chape, s m. Chanier d'église. 
Réchappe, pers. du o. Réchapper. 

Grappe, s. f. Graisse de la meule du moulin. 

Drape, pers. du v. Draper. 

Frappe,»./. EmpreinteTT. de mon. 
Frappe, pers. du p. Frapper. 
Refrappe, pers. du o. Refrapper. 

Agapes, s. f. pi Premier repas des chrétiens. 

Egrappe, pers. du o. Egrapper. 

Grappe, s. f. Assemblage de grains ou bouquet 
, de fleurs ou de fruits. 
| Grappe, pers. du o. Grapper. 

Priape, myth. Dieu des jardins. 

Jappe, s. f.. Se dit pour caquet; pop. 

Calappe,*. m. Sorte de crustacé comestible. 
Diplolappe, s. m. Plante corvmbifère. 
Esculape, myth. Dieu de la médecine* fils d'A- 
pollon; s. m. Médecin habile; fig. 
Lape, pers. du o. Laper. 
Païape,s.m. Mouvement des palmes des rames. 
Xalape, s. f. Sorte de racine purgative. 

Bibliomappe, s. f. Recueil de cartes géosrra- 
phiques. ° ° 

Mappe, pers. du o. Mapper. 

Mappe, s. f. Rouleau de linge pour donner le 
signal du commencement des jeux; ant. 

Nappe, s. f. Linge pour" la table; filet; (nappe 
d r eau); chute d'eau. ** 

Antipape, s. m. Faux pape. 
Galopappe, s. m. Plante des synanthérées. 
Pape, s. m. Le chef de l'Eglise catholique. 
Pappe, s. m. Duvet cotonneux qui protège les 

semences; bot. 
Soupape, s. f. Languette mobile de pompe, etc. 

RA R?» 8 ' f' U8t * ns ile pour râper; espèce de lime- 
rafle; s. f. pi. Crevasses; mané. ' 

Rapca/.Grappederaisindontlesgrainssontôtés 

Râpe, pers. du o. Râper. 

Sarape, s. m. Insecte vivant sous Técorce des 

arbres. 
Messape, myth. Fils de Neptune. 
Sape, s. f. Action de saper, de démolir. 



APHE 



— 87 



APHE 



Sape, pers. du o. Sapor. 

I>étape, pers. du o. Détaper. 
Etape, s. /*. Dépôt de marchandises: vivres; sta- 
tion militaire. (Brûler V) ne pas s y arrêter. 
Pied d'étape, s. m. Etabli de cloutier. 
Retape, pers. du o. Retaper. 
Tape, 8. /. Coup duplatde la main. 
Tape, pers. du o. Taper. 

Attrape,*./*. Piège; tromperie; ruse, etc. 
Attrape, pers. du o. Attrapper. 
Calcitrape, s. f. Sorte de plante. 
Chausse-Trappe, s. f. Piège; étoiles de fer 

pointues mises debout par terre; milit. 
Détrape, pers. du o. Détraper. 
Etrape, s. f. Faucille pour le chaume. 
Etrape, pers. du o. Etraper. 
Rattrape, pers. du o. Rattraper. 
Satrape, s. m. Gouverneur chez les Perses. 
Trape, pers. du o. Traper. 
Trappe, s. f. Porte horizontale ou à coulisses 

à un plancher; piège; ordre religieux. 

Hyper hexape,q. Qui a plus dé six pattes; ent. 

Gauzape, s. m. Sorte d'ancien vêtement; natte. 

APHE 

Pyroscaphe,s. m. Bâtiment à vapeur sans che- 
minée. 
Scaphe,s.m., Nom des os du carpe et du tarse. 

graphe 
Anepygraphe, a. (Livre) sans titre. 
Antigraphe, s. m. Correcteur des comptes o 

Atheues, ont. 
Apographe,s.m. Copie d'un écrit original. 
Architectonographe, s. m. Celui qui décrit 

un bâtiment; qui écrit sur l'architecture. 
Arrestographe, s. m. Compilateur d'arrêts. 
Autographe,a.s.ro. Kcritde la main de i'auteu r . 
Bil>liographe,s.m.Qui connaît les livres. 
Brachygraphe, s. m. Qui écrit en abrégé. 
Galligraphe, s. m. Copiste qui met au net; qui 

a une beiie écriture. 
Cartographe, s. m. Sortedecartegéographiquo. 
Catagraphe, s. m. Dessin et particuiieremeut 

proul. 
Cécographe, s. m.Qui écrit sur la cécographie. 
Ghalcograpne, s. m. Graveur sur métaux. 
Chirograpne,*. m. Acte rédigé en double sur 

une cnarie. 
Chorégraphe, s. m.Quiconnaitlachorégraph.o. 
Ghorographe, s. m. Auteur de chorograpiiit». 
Chronographe, s. m. Chroniqueur. 
Chrysographe, s. m. Qui écrit en lettres d\ r. 
Cirographe, s. m. Ecrit, papier coupé en doux 

parties pour être rapprochées. 
Coznétographe,s.m.Celuiquidécritle8comèt es . 
Goamographe, a. m. Qui sait la cosmographie. 
Graniographe,s.m.Celui qui fait la description 

du crâne. 
Gri8tallographe,£.m.Qui connaît les cristaux. 
Cryptographe s mQuiseiivreàiacryptographie. 
Curvigrapne,sm.lQStrumentdenialûématn|uo. 
Cyclographe, s. m. Poète qui avait traité une 

époque de 1 Histoire fabuleuse de Ja Grèce. 
Cyrographe, s. m. signature; seing en mar.<\ 
Demonographe,s.m.Qui écrit sur lesdénioi.s. 
Diagrapne, s. m. Instrument qui donne en | »: 

Ut l'image d'un objet sans conuaitre le dessin. 
Elégiographe, s. m. Auteur d'élégies. 
Epigraphe, s. f. Inscription; devise. 
Epistoiographe, s. m Auteur dépitres. 
Ethnographe, s. m. Qui lait la description des 

divers peuples, sur leurs mœurs; etc. 
Géographe, s. m. Qui sait la géographie. 
Glossographe, s. m. Qui écrit sur les langues. 
Hagiographe, s. m. Livre saint; biographe 



des saints; a. Qui traite des choses saintes. 

Hierographe, s. m. Celui qui écrit sur les 
choses sacrées; qui en est le conservateur. 

Historiographe, s. m. Chargéd'écrirel'histoire. 

Historiographe, pers. du o. Historiographes 

Holographe,sm.festamentécritparletestateur. 

Horographe, s. m. Versé dans 1 horographie. 

Hydrographe, s. m. Qui fait la description des 
mers, des côtes, etc. 

Hymnographe, s. m. Auteur d'hymnes. 

Ichnographe,8.m.Quis'occuped'ichnographie. 

Iconographe, s.m. Versé dans l'iconographie. 

Lexicographe, s. m. Auteur d'un lexique. 

Lithographe, s. m. Graveur sur pierre. 

Magraphe, s. m. Ancien instrumentée musique. 

Manigraphe, s. m. Auteur qui a écrit sur l'a- 
liénation mentale. 

Mélissographe, a. m. Qui traite des abeilles. 

Mélo graphe^ m. Qui écrit ou copie la musique. 

Météorographe, s. m. Instrument de météo- 
rologie. 

Micrographe, s. m. Qui traite de micrographie. 

Mimographe, s. m. Auteur de mimes. 

Monographe, s. m. Auteur d'une monographie. 

Mythographe, s. m. Qui écrit sur les fables 
des anciens. 

Néographe,sm.Quiécritd'unemanièrenouvelle. 

Nomographe, 8. m. Qui traite sur les lois. 

Oky graphe, s. m. Qui sait t'okygraphie. 

01ographe,a.(restamen*)Ecritpariete8tateur. 

Opisthographe, a. s.m. Ecrit au dos. 

Oréographe, s. m. Qui s'occupe d'oréographie. 

Orthographe, s. f. Art de bien écrire les mots. 

Ostôographe, a. m. Auteur d'une ostéographie. 

Paléographe, s. m. Celui qui s'occupe de pa- 
léographie. 

Pantographe, a. m. Instrument pour copier un 
dessin, une estampe, etc. 

Paragraphe, s. m. Division d'un discours, etc. 

Parallélographe, s.m. Instrument pour tirer 
des lignes parallèles. 

Pasigraphe, s. m. Qui se sert de la pasigra- 
phie, de l'écriture universelle. 

Photographe, s. m. Qui s'occupe delà photo- 
graphie. 

Physiographe, a. m. Qui s'occupe de physio-. 
graphie. 

Phytographe,s. m. Celui qui fait la descrip- 
tion des plantes; botaniste. 

Polograpne,a.m.Quiécrit sur les pôles et le ciel . 

Poly graphe, a. m. Qui écrit sur diverses ma- 
tières; machine qui écrit plusieurs copies. 

Psychographe, s, m. Qui fait de la psycogra- 
pnie; médium écrivain. 

Ahodographe, a. m.Auteurd'untraitédesroses. 

ilhizographe, s. m. Celuiquidécritdesraçines. 

Ahypographe, s. m. Peintre grotesque. 

£lurographe,s.m. Celui qui décrit les champs. 

Scénographe^. m.Quiselivreàlascénographie. 

Sélénographe, s. m. Qui s'occupe de séiéno 
graphie. 

Sémiographe, s.m. Qui écrit en chiffres. 

Sismographe, a. m. Instrument pour indiquer 
l'intensité des tremblements de terre. 

Stéganographe, a. s. m.Qui écrit en chiffres. 

Stenographe,a.a.Quiécritaus8ivitequ'onparle. 

Stéréographe,aaQuipratiquelastéréographie. 

Syngraphe, s. m. Obligation par écrit, o. m. 

rachy graphe,*, m. Quiécritaussi vite que Ion 
parle. 

Télégraphe, a. m. Appareil pour transmettre 
rapidement les nouvelles. 

Théreuticographe,tfm. Auteur de théreutique. 

Topographe, s. m. Celui qui s'occupe de topo- 
graphie. 

Typographe, a. m. Imprimeur en lettres. 



APRE-APSE 



— 88 — 



APTE-AQUE 



Uranographe, s.m. Celui qui fait -une descrip- 
tion du c.el. 
Urino graphe, s. m. Qui écrit sur l'urine. 
Vivigraphe, s. m. Télégraphe des vigies. 
Xylographe, s. m. Imprimeur sur bois. 
Zoographe, s. m. Qui écrit sur les animaux. 
Zoolographe,s m. Qui écrit sur la zoologie. 
Zoophytographe, s.m. Celui qui s'adonne à 
la zoophytographie. 

laphe 
Ascalaphe, myth. Cuisinier de Pluton et gar- 
dien de Proserpine; s. m. Insecte ailé. 
Atalapne, s. /". Sorte de chauve-souris. 
Boselaphe, s.m. Sorte d'antilope. 
Pselaphe,s. m. Sorte de coleoptère pentamère. 

naphe 
Naphe, s. f. (Eau) de senteur. 
Synaphe, s. f. Conjonction de deux astres. 

raphe 
Paraphe, 8. m. Traits joints à la signature ou 
qui en tiennent lieu. 

saphe 
Esaphe, s. m. Exploration de l'utérus; chir. 

taphe 
Apotaphe, a. Qui est privé de sépulture. 
Bibliothaphe, s. m. Qui ne communique pas 

ses livres. 
Cénotaphe, s.m. Tombeau vide. 
Epitaphe, s. f. Inscription do tombeau. 
( Votr afe) 

APHTE 

Aphte, s. m. Ulcère à la bouche; méd. 
Naphte, s. m. Bitume liquide très subtil. 
. APLE. 



Ennéaple, a. Nonuple;qui contient neuf fois. 
Gros de Naples, s. m. Etoffe de soie. 
Diahexaple, s. m. Breuvage composé de six 

ingrédients pour les chevaux. 
Hexaples, s. m. pi. Six versions de la Bible. 
No tapie, s. m. Sorte d'insecte coleoptère. 
Octaples, s. m. pi. Livre des huit versions de 

la Bible; s. f. Bible polyglotte à huit colonnes. 
Pentaple, s. m. Coupe donnée pour prix au 

vainqueur à la course; ant. 
Tétraple, s. m. Bible d'Origène à 4 colonnes 
-APRE. 



Apre, a. Rude; raboteux; avide, cupide. 
Câpre, ». f. Fruit du Câprier que 1 on confit. 
Câpre, s. m. Navire de Corsaire. 
Diapré, pers. du c. Diaprer. 
Malapre, s.m. Ouvrier qui lit avec peine; imp. 
Thapre,s.m. Arbredont leboisest couleurdebuis 
APS. _*. 



Blaps, s. m. Gros insecte noir des caves. 
Elaps. s. m. Serpent du genre vipère. 
Illaps, s. m. S'est dit pour extase dans le lan- 
gage mysticjue. 
Laps,8. m. Espace de temps. (Laps de temps). 
Laps et Relaps, a. s. m. Redevenu hérétique. 
APSE. 



Gapse, s. f. Boite de scrutin; v. m. 
Carpocapse, 5. m. Lépidoptère nocturne. 
Ghordapse, s. m. Colique violente; méd. 
Scindapse, s. m. Sorte de Ivre; mus. ant. 
APT. * 



Rapt, s.m. Action de ravir; enlèvement; vol. 
-APTE.. 



Apte, a. Propre à; qui a de l'aptitude. 
Abrobapte, s. m. Coleoptère pentamère. 
Bapte, myth. Prêtre de la déesse Cotytto. 
Bapte, 8. m. Pierre précieuse odoriférante. 
Capte, pers. du o. Capter. 
Adapte, pers. du o. Adapter. 

Périapte, s. m. Amulette; talisman. 
Inapte, a. Qui manque d'aptitude. 



Laq, s. m. 



AQ 



Petite bande; chir. 
( Voir ac) 
AQUE. 



Aque, s. m. Bateau du Rhin. 
* Haque, s. m. Mauvais cheval; o. m. 
Abaque, s. m. Tailloir; partie supérieure du 
chap>leaud'unecolonne;table servant àcalculer. 
Bobaque,s. m. Sorte de lapin en Amérique. 

Ablaque, s. f. Soie de Perse dite Ardassine. 

Amphibraque,s.m.Pied de vers grec composé 

d'une longue entre deux brèves. 
Braque, s. m. Chien de chasse, fig. étourdi. 
Braque, pers. du a. Braquer. 
Braques, s. m. pi. Pinces d'écrevisse. 
Chabraque ou Schabraque, s. f. Pièce de 

drap ou de jpeau qui recouvre la selle et la 

charge sur le dos du cheval; mllit. 
Embraque, pers. du v. Embraquer. 
Mésobraque, s. m. Pied de vers de 5 syllabes, 
Tribraque, s. m. Pied de vers grec ou latin 

composé de 3 syllabes brèves. 

Caque, s. f. Baril pour le hareng, la poudre, le 

saipètr**, etc.; fourneau de cirier. 
Encaque, pers. du c. Encaquer. 
Macaque, s. m. Genre de singe. 
Placaque, s. m. Mortier de terre crasse. 
Viscaque, s. m. Sorte de chinchilla. 

Chaque, a. pron. Distributif; tout individu, tout 
objet pris individuellement. 

Claque, s. f. Coup de plat de main; sandale 
par dessus le soulier; s. m. Chapeau plat. 

Gracque, s. f. Espèce de fente dans l'exploita- 
tion des mines, 
Craque, pers. du c. Craquer. 
Craque, s./. Mensonge; gasconnade; pop. 

Eaque, myth. L'un des trois juges des enfers. 

Flaque, s. f. Petite mare d'eau. 
Flaque, pers. du v. Flaquer. 

Fraque, s. m. Habit noir; (am. 

Actiaque, a. Epithète d A^pollon à Actium. 
Ambresiaque, a. Qui a une odjur d'ambre. 
Ambrosiaque,a.Qui a une odeur d'ambroisie. 
Ammoniaque, a. s. /. Sel; alcali volatil. 
Anti- Aphrodisiaque, a. Contre l'amour. 
Anti-Hypocondriaque, a. (Remède) contre 

les hypocondres. 
Aphrodisiaque, a. Qui excite à l'amour. 
Artériaque,a. (Remède) contre l'atonie; méd. 
Bardiaque,s.m.Vétementdeguerredes Gaulois. 
Cardiaque, a. Du coeur; du cardia: méd. 
Céliaque, a. (Flux) du ventre: méd. 
Christiaque, a. Qui adore le Christ. 
Crisiaque, a. s. S'est dit pour visionnaire; ant. 
Gypriaque, a. Qui a rapport à Cypre ouà V énus. 
Démoniaque, a. s. Possédé du démon. 
Dionysiaques, s. f. (Fêtes) de Bacchus. 
Egyptiaque, a. Appartenant à l'Egypte. 
Elégiaque, a. Qui appartient à 1'élegiç. 
Eléphantiaque,aQuiestatieintd'éléphantiasis. 
Endriaque, mytk. Monstre imaginaire qu'on 

disait dévorer les fil tes vierges. 
Ethyliaque, s. /. Alcaloïde artiliciel. 
Génésiaque, a. Qui a rapport à la Genèse. 
Genéthliaque,a. (Discours j sur la naissance; 

8. m. Astrologue qui hoiv scope. 
Héliaque, a. Se dit du lever et du coucher 

d'un astre placé près du soKmI; astr. 
Héliaques, .s. f. pi. Fêtes en l'honneur du soleil. 
Hypocondriaque,aMalade;triste;insensé,fou. 
Iliaque, o. (OS) des ilesjquiarapportauxflancs. 
Iliaque ou Illiaque, a. Qui a rapport à la 



AÛUE 



— 89 — 



AR 



guerre de Troie. 

Imbriaque, a. a. Qui est ivre;pop.;fig. Imbécile. 

Iscniaque, a. Qui a rapport à f ischion. 

Isiaque, a. (Table) des mystères d'Isis: ant. 

Maniaque, a. Possédé d'une manie. 

Mésocnondriaque, a. Se dit de deux pians de 
nbres dont les faisceaux sont placés entre les 
anneaux de la trachée artère, anat. 

Monomaniaque,a Quiarapportàlamonomanie. 

Orgiaque, a. Qui a rapport aux orgies. 

Palingénésiaque, a. Qui régénère. 

£ ap fi di8iaqua ' a * Q ui appartient au paradis. 

Plusiaque, a. Qui est riche ou fertile en mé- 
taux ou en pierres précieuses; miner. 

Simoniaque, a. Ou il y a de la simonie: a. m. 
Celui qui la commet. 

Sothiaque,a. {Période) caniculaire de 1460 ans. 

Syriaque, a. a. m. (Langue)de Syrie. 

Tnôriaque,s./". Opiat, Remède contre le poison. 

Zodiaque, s. m. Espace où les astres se meu- 
vent; a est divisé en 12 parties ou signes. 

Jacques, a. m. Nom donné par dérision aux 

paysans, etc. 
Jaque, s. f. Ancien vêtement court et serré. 
Alaque, s. f. Assise de colonne; arch. 
Brucolaque, a. m. Cadavre d'uu excommunié. 
Kaquerlaque, s.m. Albinos; s. f. Mite; blatte. 
Laque, a. /. Gomme; ajn. Vernis chinois. 

Veillaque, s. m. Homme de mauvaise foi. 

Alexipnarmaque,a./n.Remèdecontrele venin. 

Andromaque,/itat. Princesse troyenne, femme 
d'Hector puis de Pyrrhus. 

Christomaque, a. m. Sectaire errant sur la 
nature de J.-C. 

Estomaque, père, du o. Estomaquer. 

Gnosimaques,a.m. pi. Sectaires qui condam- 
naient toutes les connaissances. 

Iconomaque, a. m. Celui qui combat le culte 
des images. 

Lysimaque, a. /. Genre de plante. 

Macque, a. /. Instrument pour briser le chanvre. 

Macque, pers. du o. Macquer. 

Maqûes, a. f. pi. Montants de hotte. 

Ophiomaque, a. a. Qui combat les serpents. 

Paque, a. f. Fête juive. 

Pâques, a. f. pi. Fête chrétienne; communion. 

Pharmaque, a. m. Prêtre grec; ant. 

Potypharmaqrue.a.8.Quiprodiguele8remèdes. 

Pyromaque, a. Qui fait feu sous le briquet. 

8emaque, a. /. Petit navire à voile. 

Proserpinaque, a. m. Plante monocotyledone. 

Cloaque, a. m. Egout; fig .Tout ce qui offre quel- 
que chose de sale, d'infect. 

Opaque, a. Non transparent. 

Phaque, a. m. Plante dicotyledone. 

Frappe-Plaque, a. mTÔutil d'orfèvre. 
Plaque, 8. /. Table de métal; chandelier, etc. 
Plaque, pers. du v. Plaquer. 

Baraque, a. f. Mauvaise maison: hutte. 

Baraque, pers. du v. Baraquerfse). 

Bourraque, a. m. Sorte de nasse. 

Garaque, a. f. Navire portugais; sorte de por- 
celaine; a. m. Cacao d'excellente qualité. 

Ouraque, a. m. Cordon de la vessie; anat. 

Puraque, a. m. Poisson remarquable par sa pro- 
priété électrique. 

Raque, a. /*. Eau-de-vie de riz. 

Racque,am.Marcderaisinduquelonfaitleverdet. 

Sanoaraque, a. f. Résine blanche sèche. 

Casaque, a. f. Vêtement; sorte de surtout. 
Cosaque, a. m. Soldat tartare à cheval. 



Attaque, a. f. Action d'attaquer; agression. 
Attaque, pers. du o. Attaquer. 

Fausse-Attaque,s./'.Aitaque feinte tentée pour 

tromper l'ennemi; milit. 
Taque, a. f. Plaque de fonte; met. 
Teque, pers. du o. Taquer. 

Détraque, pers. du o. Détraquer. 
Etraque, pers. du o. fitraquer. 
Patraque, a./.Machine usée; sans valeur; fam. 
Traque, a. /". Action de traquer; décerner 
Traque, pers. du o. Traquer. 

Bivaque ou Bivouaque, pers. des r.Bivaquer 

ou Bivouaquer. 
Vaque, pers. du o. Vaquer. 

Vraque,a.m.(/ef er en craque): mettre, jeter au 
hasard; t. de mar. 

AR. 



Aar, géog. Rivièrede Suisse,se jette dans le Rhin. 
Gantaar, a. m. Quintal en Turquie, 
Bar, s. m. Millier; poids; poisson de mer. 
Gébar,am. Un des noms de l'aloès ordinaire. 
Escobar, a. m. Adroit; hypocrite: faux; rusé. 
Gibbar, a. m. Poisson du genre des baleines. 
Liquidambar, a. m. Arbre, sa résine liquide. 
Tabar, a. m. fcorte de petit manteau; ant. 

Galencar,a. m. Toile peinte des Indes. 
Car, conj. A cause que, parce que. 
Ghicar, a. m. Ancienne monnaie. 
I«ocar, a. a. m. (Froment) épautre; coût. 
Trocar, a. m. Instrument de chirurgie. 
Char; a. m. Voiture à deux roues. 
Bontiolar, a. m. Bateâûà poisson; mar. 
Gzar ou Tsar, a. m.Titre du souverain en Russie. 

Defterdar, a.m.MinistredesÛnancesenTurquie. 
Gelaudar, a. m. Valet de pied en Perse. 
Hospodar,a.m. Prince vassal du Grand Turc. 
Pendar,a./n.Nom d'une espèce de poire. 
Sélicdar,a.m. Nom donné au sabre du sultan. 
Gaflar, a. m. Pièce de monnaie arabe. 
Nônular, a. m. Plante aquatique; bot. 
Raiar, s. m. Espèce de mauvais raisin. 

Agar,6t6te. Esclave d'Abraham et mèred'Ismaêl. 
Bédégar,a.m.Eponge d'églantier; galle; bot. 
* Hangar, a. m. Remise pour les chariots. 
Réalgar,a.m. Oxyde d arsenic; sulfure rouge. 

Caviar, a. m. Œufs d'esturgeon salés. 
Kangiar ou Kandjar, a. m. Poignard indien. 

Avellar,». m. Nom de l'étoile Pollux. 
Boular,a. m. Un des noms de la mésange. 
Galcéolar, a. m. Sorte de plante. 
Dollar, a. m. Monnaie d'or d'Allemagne. 
IiOCular,a.m.Nom vulgaire de répeautre;agrrte. 
Rémolar, s.m. Officier chargé des rames; mar. 
Velar,a.m. Plante médicinale. 

Barillar,a,m.Officier de galère qui a soin du vin 
et de l'eau; t. de mar. 

Galcaxnar, s.m. Sorte de pigeon du Brésil. 
Calmar, a. m. Mollusque; étui à plumes. 
Cauchemar, s.m. Oppression en dormant. 
Golmar, géog. Ch-i. du départ du Haut-Rhin. 
Coquemar, s.m. Bouilloire; chaudron. 
Jaoamar,a.m.Sorte d'oiseau insectivore. 
Patumar, a. m. Bâtiment côtier des Indes. 
Timar,a.m. Bénéiice militaire en Turquie. 
Vatemar ,a.m. Un des noms de la bergeronnette. 

Antithénar, s.m. Portion de la main de la base 

du petit doigt au poignet. 
Hypothénar, s.m. Muscle du petit doigt. 
M esotenar, s.m* Paume de la main. 

12 



ARBRE 



- 90 - ARCE-ARCHE 



Parathénar, s.m. Muscle du pied; anat. 
Thénar,s. m. Muscledu pouce; paume de la 
main; plante du pied; anat. 

Casoar, s. m. Grand oiseau de l'Inde. 

Douar, a. m. Village temporaire de tentes chez 
les Arabes. 

Galpar, s. m. Ches les anciens, premier vin 
quon tirait du tonneau. 

Espar, 8. m. Variété de raisin. 

Hépar, a. m. Foie de soufre; chim. 

Par, prép. A travers, etc. Marque le mouve- 
ment et le passage. 

Parapar, a. m. Sorte de graine légumineuse. 

César, n. p. s. m. Empereur (romain). 
Bar,s.m.Un des noms donnés au varech. 

Avatar, s. m. Descente d'un dieu sur la terre 
dans la religion indoue. 

Coaltar, a. m. Sorte de goudron. 

Golcotar, a. m. Oxyde de fer; chim. 

Instar (à T), loc. prép. A la manière de. 

Nectar, a. m. Breuvage des dieux; boisson ex- 
quise, etc. 

Patar,a. m. Ancienne petite monnaie flamande. 

Sélictar,s.m. Nom donné au sabre du sultan. 

Tatar, s. m. Nom de la race primitive des 
peuples de la Tartane indépendante. 

Bolivar, s.m. Sorte de chapeau d'homme; fam. 
Vitivar, s. m. Graminée dont la racine sert à 
faire des paillassons. 

Bazar, s. m. Marché; prison en Orient. 
Tzar, a. m. Souverain en Russie. 
-ARBE. 



Barba, s.f. Poil du visage; poils à la gueule des 
bétes; pointe des épis* moisissure, etc.; pZ.Ban- 
des de dentelles, poils des étoffes, etc. 

Barbe, a. s.m. Cheval de Barbarie. 

Barbe (Sainte), s. f. Soute aux poudres dans 
un navire; patronne, fête des canonnière. 

Ebarbe, pers. du v. Ebarber, 

Joubarbe, s.f. Plante qui croit sur les murs, etc. 

Rhubarbe, s. /. Plante médicinale. 

Rufibarbe, a. Qui a la barbe rousse. 

Sous-Barbe,s./.Ganache du cheval; man. 

Garbe, a. m. Galté; orgueil; jactance; v. m. 

Pantarbe, s.m. Sorte de pierre précieuse. 
ARBRE. 



Arbre, s. m. Plante ligneuse; axe; pièce princi- 

Eale d'une machine* (arbre généalogique), 
ranches d'une famille, etc. 
Marbre, a. m. Pierre calcaire; par extens. Ou- 
vrages en marbre; t. d'arts. 
Marbre, pers. du v. Marbrer. 

Enarbre, pers. du o. Enarbrer. 
ARC. 



Arc, a. m. Arme pour lancer des flèches; cintre; 
portion de courbe; (de triomphe), monument 
en arc. 

Konismarok, a. /. Lance d'épée large. 

Marc (pron. Mar), s. m. Reste des fruits pres- 
sés ou bouillis. 

Marc, a. m. Ancien poids; monnaie. 

Parc, s. m. Enclos; place d'artillerie; clôture. 
-ARCE. 



Barce, s. f. Canon de vaisseau. 
Farçe,s./ , .Hachis de viande; cuis. Bouffonnerie. 
Farce, pers. du v. Farcer. 

( Voir arse) 

ARCHE. 



Arche, a. f. Voûte de pont; bateau de Noè;bib. 
Alabarche,s. m.Chef des Juifs à Alexandrie. 



Patriarche, a. m. Dignitaire ecclésiastique; 
saint; personnage; ant. 

Contre-Marche, a. f. Marche contraire; /ruta. 

Démarche, a. /. Allure; procédé; manière, etc. 

Marche, a. f. Action de marcher; air de musique 
pour la marche* ftg. Progrès de l'action dans 
un poème; degré d'escalier; règle; conduite; etc. 

Marche, pers. du o. Marcher. 

Remarche, pers. du v. Remarcher. 

Sarche,a.m.Gerceau de tambour, de crible, etc. 

Alytarche,s. m. Président des jeu xolympiquee. 
Notarche,s.m.Sorte de mollusque gastéropode. 
Tarche, s. m. Sorte de poisson plat. 
ARGILE. 



Sarcle, pers. du o. Sarcler. 
ARD. 



* Hard, a. m. Outil de gantier. 

bard 
Bard, a. m. Civière à bras; poisson; blas. 
Jobard, a. m. Sot: fam. Crédule; mais, etc. 
Lombard, s. m. Niais; sot; fam. 
Lombard, a. s. Qui est de Lombardie. 

card 
Beccard, a. m. Femelle du saumon. 
Bocard, a. m. Machine pour broyer la mine. 
Brancard, a. m. Litière; bras de voiture. 
Brocard, s.m. Raillerie piquante. 
Camocard, a. m. Sorte d'étoffe. 
Frocard, a. m. Moine: iron. 
Picard, a. a. Qui est de la Picardie. 
Placard, s. m. Ecrit qu'on affiche; meuble. 

ohard 
Blanchard, a. m. Sorte de toile blanche. 

* Hachard, a. m. Ciseaux de forgeron pour cou- 

per le fer. 

Mouchard, a. m. Espion de police. 

Richard, s. m. Se dit d'un homme très riche, 
dard 

Dard, s. m. Arme à lancer; trait. 

Etendard,s.m. Enseigne de guerre; drapeau. 

Pendard, a. m. Vaurien; fam. S'est du pour 
bourreau. 

Blanc-Pendard, s. m. Nom de la piegrièche. 

Porte-Etendard, a. m. Officier qui porte l'é- 
tendard; étui pour le porter. 

Soudard, s.m. Ancien militaire; fam 

Léard, a. m. Un des noms du peuplier. 

fard 
Blafard, s. m. Pèle; blême; blanc, etc. 
Cafard, a. m. Bigot; hypocrite; fam. 
Fard, s. m. Pète pour le teint; fig. Feinte; etc. 
Oriffard, a. m. Aigle d'Afrique. 

flard 
Mouflard, a. m. Quia le visage gros et arrondi. 
Riflard, a. m. Espèce de rabot; ciseau en forme 

de palette; charp.; maçon. 
gard 
Begard,a. m. Sectaire du X1I<> siècle. 
Egard, a. m. Déférence; ménagement; (à V égard 

de)\ loc. ado. Par rapport* 
Frigard,a. m. Hareng mariné. 
Gannegard, s.m. Etoffe de toile pour l'Afrique. 

* Hagard, a. Farouche; rude; à I air sauvage. 
Jaguard, s. m. Quadrupède féroce. 
Regard, s. m. Action de la vue; portraits; peint. 

Jour d'aqueduc, etc. 
Ringard, a. m. Barre de fer pour remuer le 
charbon, la fonte, etc. 

jard 
Goujard, a. m. Ouvrier ferblantier. 
Songeard, a. Qui rêve; qui est distrait; fam. 

gnard 
Gagnard, a. Fainéant: paresseux; lèche; fam. 
Campagnardes, m. Qui demeure auxchamps. 



ARD 



91 



ARD 



Crrignard, a. m. Espèce de plâtre. 

Grognard, s. m. Qui crosne souvent. 

Guignard,*. m. Pluvier bon à manger. 

Mlgnard, a. Mignon; gentil; fam. 

Montagnard, a. a. m. Habitant de montagne. 

Poignard, a. m. Arme pointue; gros couteau. 
lard 

Bimilliard, s.m. Deux milliards; math. 

Camoïard, a. m. Sorte d'étoffe de poil de chèvre. 

Criard, a. Qui crie souvent; fam. 

Liard, s. m. Quatrième partie du sou. 

Milliard, a. m. Mille millions; math. 
lard 

Ambalard, a. m. Brouette de papetier. 

Croulard,*. m. Un des noms du traquet. 

Cumulard,a.m Celui qui occupe plusieurs pla- 
ces rétribuées; fam. 

Epaulard, a. m. Cétacé ennemi de la baleine. 

Foulard; a. m. Etoffé de soie peinte et légère; 
mouchoir. 

Gueulard, s. m. Qui crie habituellement; gour- 
mand; fam. Ouverture de four de forge; etc. 

Lard,», m. Graisse de porc, etc. 

Mallard, s. m. Meule de rémouleur. 

«foulard, a. m. Grande meule; t. de coût. 

Koulard,a.m.Boue des meules à aiguiser. 

Papelard, a. m. Hypocrite: faux dévot; fam. 

Pétard, a. m. (Bots) écorcé; t. de coût. 

Piaulard, a. Qui piaule; qui crie. 

Rodilard, a. m. Rongeur de lard; chat. 

Sonlard, a. a. m. Ivrogne; pop. 

Tallard, a. m. Espace sur une galère. 

Touard, s.m. Bourreau; o. m. 

Tranchelard, a. m. Couteau de cuisine. 
illard, mouillé 

Babillard, a. a. m. Qui a du babil; causeur. 

Baillard, a. m. Brancard de teinturier. 

Béquillard, a. m. Qui se sert de béquilles. 

Billard, s. m. Jeu de billes sur une table drapée. 

Braillard, a. a. m. Qui crie souvent; fam. 

Brouillard, a. m. Vapeur épaisse dans l'air. 

CendriUard, a. m. Coucou d'Amérique. 

Chamalllard,a.m.Qui est disposé à sedisputer. 

Ghevrillard, a. m. Petit chevreuil. 

GoUin-Maillard,a.m.Sorte de jeu d'enfant. 

Corbillard, ê. m. Bateau plat; voiture de morts. 

Gorneillard, a. m. Jeune corneille. 

Gonillard,a. m.Carsrue supplémentaire; mar. 

Egrillard, a. a. Vif; éveillé; gaillard. 

Escarbillard,a. Eveillé: de bonne humeur;*?. m. 

Feuillard,a. m. Fer en feuilles; t. d'arts. 

Frétillant a. m. Mouvant: gai; inquiet. 

Gaillard,aa.Gai;libre;a.m.Elévationsurletillac. 

Gaioaillard, a. m. Qui chante souvent. 

Oreillard,a. (Cheoal) à oreilles longues et pen- 
dantes; a. m. Chauve-souris. 

Nasillard, a. m. Qui nasille; fam. 

Gobillard,a. m. Planches pour faire les cuves. 

Grenouillard.a.Des grenouilles: a. m. Oiseau. 

Paillard, a. a. m. Impudique; lio. 

PiaiUard, a. a. Criard; fam. 

Pillard, a. a. Qui aime a piller. 

QuUlard, s.m. T. de jeu. 

Rafllard.a s.m. Qui se moque des autres. 

8oaillard,a.m. Pièce qui unit des pieux. 

Tortillard, a. m. Variété d'orme qui se distin- 
cte par l*s fibres contournées de son bois. 

vétillard, e.m. Qui chicane; qui vétille. 

Vieillard, a. m. Homme âgé. 
mard 

Camard,a.a.m.Qui aie nez plat. 

* Homard, a. m. Grosse écrevisse de mer. 

Hmard, a. m. Un des noms du loriot; ornith. 
nard 

Ainard, a.m.Ganse pour attacher le filet; t. de p. 

Billard, a. m. Gharriot à roues égales. 



Canard, a. m. Oiseau aquatique. 
Ghenard, a. m. Nom vulgaire du chenevis. 
Gornard, a. m. Cocu; fam. 
Epinard,*. m. Plante potagère. 
Gôguenard.a. s.m. Railleur; mauvais plaisant.* 
Nard,a.m. Plante; son parfum. 
Panard,a.m.(C/ieraZ}a pieds en dehors. 
Pénard,a.m. Vieillard rusé ou libertin. 
Renard,*. m. Quadrupède; fig. rusé; fam. 
Ruinard,a.m. Celui oui dissipe son bien; pop. 
8onard,a.m. Nom vulgaire du canard. 
Traquenard,*. m. Amble; piège; cheval; etc. 

oard 
Bezoard, s.m. Pierre formée dans l'estomac, les 
intestins ou la vessie de certains animaux; oét* 
ouard 
Bisouard,*. m. Colporteur; porte-balle; coût. 
Bouard,a.m. Marteau de monnayeur. 
Couard, a. 8. Poltron; timide; lèche. 
Gadouard,*. m. Vidangeur; pop. 

* Hanouard,a.m. Officier porteur de sel; ant. 

pard 
Caméléopard,a.m. Ancien nom de la girafe. 
Ghat-pard,a.m. Lynx du Portugal; zool. 
Guépard,a./n. Espèce de chat des Indes. 
Léopard,*, m. Quadrupède tacheté. 
Para, a. m. Chat-pard. 
Poupard,a.m. Enfant au maillot; fam. 

quard 
Coquard,*.m. Œuf; t. enfant. 

rard 
Pleurard, a. {Enfant) qui pleure souvent. 
Surard,a.m.Vinaigre de fleurs de sureau. 

sar, doux 
Bousard,am.Fiente de cerfj Fumée du cerf; oén. 
Busard,* m. Oiseau de proie. 
Gamisard,a.m.Calviniste, révolté desCévennes 

sous Louis XIV. 
Gueusard,a.m. Gueux; coquin; fam. 

* Hasard,». m. Sort; risque; cas fortuit. 
Isard ou Isard, s.m. Petite chèvre sauvage. 
Lézard, s. m. Petit reptile ovipare. 
Musard, a. a. Qui muse; qui perd son temps à 

des bagatelles; fam. 
Nasard,8. m. Jeu d'orgue; (voix, son) nasillard. 
Puisard,*, m. Puits de citerne. 

sard, dur 
Boussard,a.m. Hareng qui vient de frayer. 
Brassard,* m Armure du bras. 
Bussard,a.m.Futaille; petite barrique de muid. 
Gassard,s.m. Ancien nom de la buse commune. 
Cossard,* m. Un des noms vulgaires de la buse. 
Cuissard,*. m. Armure de la cuisse. 

* Hansard,* m. Espèce de serpe. 

* Houssard ou Hussard, a. m. Cavalier de 

l'armée française. 
Pansard,a.a. Qui a une grosse panse; fam. 
Poissard, a. (Femme, style) du bas peuple. 

tard 
Bâtard, a. s. Né horsdemariagejdefausseespèce. 
Espatard,*.m. Morceau de fonte; met. 
Moutard,*. m.Très jeune garçon; pop. 
Patard,*.m. Petite monnaie. 
Pétard, s.m. Machine de guerre: pièce d'artifice. 
Plantard,*.m.Branche replantée. 
Retard,*. m. Retardement; délai; t. d'horl. 
Soletard,a./n. Sorte de terre savonneuse. • 
Tard, ado. a. m. Après le temps; à la fin du jour. 
Têtard,*. m. Petit de grenouille. 
Vantard, a. a. Qui se vante beaucoup. 

uard 
Ebuard,*.m.Coin de bois pour fendre les bûches. 

* Huard,a.m. Orfraie; aigle de mer. 

vard 
Bavard,a.a. Qui parle trop. 
Boulevard,*. m. Rempart; promenade, etc. 



ARDE 



— 92 — 



ARDRE 



Bouvard, 5. m. Marteau; won. Jeune taureau. 
Buvard,*. m. Papierpour faire sécher l'écriture. 
Chenavard,*. m. Espèce de feutre grossier. 

yard 
"Boyard,*. m. Peiûrneur en Russie. 
Foyard.*.m.Un des noms vulgaires du hêtre. 
Fuyard, a. Qui fuit a. m. Qui s'enfuit. 
Savoyard, n.s. De la Pavoie. 
Tard,*. m. Mesure anglaise. 

zard 
Balbuzard,*. m. Genre d'oiseau de proie. 
(Vo'V art) 

————— ARDE. 

Ardes. fféog. Ch.-l. d* canton du Puy-de-Dôme. 
*Harde, a.f. Troupe de bêles fauves. 

• Harde, pera. du 9. Harder. 

• Hardes, a. f. pi. Ce qui sert à l'habillement. 
Déharde, vers, du v. Déharder. 

Barde, a. f. Armure du cheval; tranche de lard. 
Bar do, «m. Poète ou prêtre gaulois ou celtique. 
Barde, vers, du v. Barder. 
Bombarde, a. f. Sorte de gros canon; ant. 
Bombarde, pera. du 0. Bombarder. 
Débarde, vers, du v. Débarder. 
Embarde. pera. du o. Embarder. 
Escobarde. pera. du v. Escobarder. 
Guimbarde.*/. Chariot; instrumentde musique. 

• Hallebarde, a. f. Porte de pique; ant. 
Jombarde. s. f. Flûte è trois trous. 
Lambarde,*/. Un des noms du squale rousset. 
Rebarde, pera. du o. Rebarder. 

Aoarde, a. f. Coquillage è deux valves aplaties. 
Anacarde, *. f. Fruit de l'anacardier. 
Anticarde, *. m. Pcrobicule du cœur. 
Bécarde, a. f. Oiseau de Tordre des passereaux. 
Bocarde. pera. du 0. Bocarder. 
Brocarde, pera. du v. Brocarder. 
Bucarde,*. /".Coquille de mollusque. 
Cacarde, pera. du 0. Cacarder. 
Garde, a. f. Cote de plante; peigne de cardeur. 
Garde, nera. du 0. Carder. 
Cocarde, a. f. Nœud rond de rubans. 
Endocarde,*. m. Membrane du cœur: anat. 

gémicarde. a. f. Sorte de coquille bivalve. 
vdropéricar«'e.*/ , Hvdrorn8iedu cœur; méd. 
Péricarde, a. f. Enveloppe du cœur; anat. 
Placarde, nera. du 0. Placarder. 
Polyoarde, a.f. Plant^delafamilledesrhamnées. 
Recarde, pera. du o. Recarder. 
Boucharde, *. /. Ciseau de sculpteur; t.d'arta. 
Eoharde, a. f. Epine dans la chair. 
Moucharde, pera. du v. Moucharder. 

Darde, pera. du v. Darder. 

Blafarde, a. Fém. de Blafard. 

Bouffarde, a. f. Pipe; pop. 

Farde, pera. du o. Farder. 

Farde, *. f. Balle de café moka pesant 740 kil. 

Arrière-Garde.*/ Dernièrepartied'unearmée. 

Avant-Garde, a.f. Premièrepartied'unearmée. 

Contre-Garde, a. f. Ouvrage de fortification. 

Corps de garde,*. m. Lieu où les soldats mon- 
tent la garde. 

Garde,*/.Guet:action de garder;charge:ceux qui 
gardent;femme garde ; malade;terme d escrime; 
garniture de serrure, de poignée d'épée, etc. 

Garde, *. m. Homme armé qui garde. 

Garde, pera. du o. Garder. 

Grand'ga-de, a.f. Garde en avant d'un camp. 

• Hougarde,a. f. Bière douce du Nord, 
Mégarde, a./. Inattention; inadvertance. 
Regarde, vera. du v. Regarder. 
Sauve-garde, a. f. Protection de l'autorité; ga- 
rantie; chaîne, corde du gouvernail- mar. 

Sous-garde, a. f. Demi-cercle en fer sous la 



détente du fusil; etc. 

Aocagnarde, pera. du o. Accagnarder. 
Mignarde, pera. du o. Misrnarder. 
Poignarde, pera. du o. Poignarder. 

Jarde,* m.Tumeurcalleuseauxjambesduchenl. 
Balliarde, *. f. Tache dans la lune; astr.tfam. 
Griarde,a.Fém decriard :a /.Toile gommée;pop. 
Liarde, pera. du o. Liarder. 

Délarde, nera. du o. Délarder. 
Entrelarde, pera. du o. Entrelarder. 
Larde, pera. du v. Larder. 
Meularde, a. f. Meule movenne. 
Papelarde, pera. du o. Papelarder. 
Poularde, a. f. Jeune poule grasse. 
Billarde. pera. du oTSillarder. 
Débillarde, pera. du o. Débillarder. 
Gaillarde, 8.f. Sorte de danse; caractère d'imp. 
Paillarde, pera. du o. Pa illarder. 
Souillarde, a. /. Grand baquet dans les fabri- 
ques à savon. 

Colismarde,a. f. Sorted'épée longue et déliée. 

Benarde, a. f. Serrure qui s'ouvre des deux cotés. 
Canarde, pera. du o. Canarder. 
Goguenarde, pera. du d. Goguenarder. 
Renarde, per8. du d. Renarder. 

Pirarde, af. Plaotedelafamilledessyiianthérées. 
• Hasarde, pera. du ôTHasarder. 
Lézarde, a. f. Fente, crevasse dans un mur. 
Lézarde, pera. du v. Lézarder. 
Lysarde,a./ > .E8pèce de lézard gris. 
Nasarde, a. /. Chiquenaude sur le nez; font. 
Essarde. pera. du d. Essarder. 
Mansarde, a. f. Toit à comble plat; logement 

sous ce toit. 
Poissarde, a. f. Femme du bas peuple. 
Roussarde,a ./.Sorte de poisson de mer. 
Sarde, a. *. m. De Sardai?&e. 
Sarde, a. f. Espèce de cornaline jaune. 
Attarde, pera. du o. Attarder. 
Bâtarde, a. Fém. de hèta rd;a./".Sorte d'écriture. 
Bitarde, a. f. Outarde: fam. 
Coutarde. *. /. Plante a fleura monopétales. 
Moutarde, a. f. Composition de sénevé. 
Pétarde, pera. du o. Pétarder. 
Retarde, pera. du 0. Retarder. 
Tarde, pera. du o. Tarder. 

Alvarde, a.f. Sorte deUante graminée. 
Bavarde, pera. du o. Bavarder. 
Livarde,*.f.Corde d'étoupe. 

(Voir le fém. dea mota en ard) 
ARDRE. 



Ardre,r. a.p. Brûler; être brûlant; o. m. 
ARE. 



Are.a.m.Mesureagraire contenant 100 m. carrés. 
Arrhe, pera. du d. Arrher. 
Arrhes, a. /. pi. Gages d'un marché. 

Barbare, a. a. Cruel; sauvage; rude, etc. 
Barre, a. /. Longue pièce de bois ou de fer, 

trait de plume; intérieur d'une audience, etc. 
Barre, pera. du o. Barrer. 
Barres, a. f.pl. Jeu de courses des écoliers. 
Billebarre, pera. du o. Billebarrer. 
Gabare, a. f. Chouette du Brésil. 
Cabare, pera. du v. Cabarer. 
Cabarre, a. f. Bateau è fond plat. 
Débarre, pera. du v. Débarrer. 
Embarre, pera. du v. Embarrer. 
Gabare, a. f. Filet de pèche; bateau. 
Gabare, a. f. Sorte de manteau. 
Porte-Barres, a. m. Anneaux de cordes qui 



ARE 



93 — 



ARGE 



supportent un attelage. 
Rembarre, pers. du v. Rembarrer. 
Trousse-barre, a. m. Pièce de train de boie. 

Acare. a. m. Giron qui cause la gale. 
Aceare, pers. du o. Accarer. 
Bécarre.* m. Caractère de musique pour réta- 
blir dans le son naturel. 
Carres, *. f. Haute carrure; fatn. 
Carre, pers. du o. Carrer. 
Contre-carre, pers. du v. Contre-carrer. 
Décare, s. m. Mesure de dix ares. 
Escarres/Grande ouverture faite avec fracas. 
Escharre, a. /. Croûte noirâtre de plaie; chir. 
Icare, myth. Fils de Dédale. 
Pallkare,a.m.Milicien grec. 
Scare, s. m. Poisson de mer. 

Déclare, pers. du v. Déclarer. 
Reclare, a. m. Filet de pèche en nappe. 
Redéclare, pers. du 9. Redéclarer. 

Dare, interj. A la hâte; dare-dare. 

Cidare, s. f. Tiare des rois de Perse. 
Tyndare, myth. Epoux de Léda. 

Effare, pers. du o. Effarer. 

Fanfare, s.f. Air de trompette, de réjouissance. 

Fanfare, pers. du v. Fanfarer. 

Fare, s. m. Pèche; fête des pécheurs. 

Bagarre, s. f. Tumulte; embarras. 
Bigarre, pers. du o. Bigarrer. 
Bulgare, a. s. m. De Bulgarie. 
Cigare, s. m. Tabac à fumer roulé. 
Egare, pers. du o. Egarer. 
Eplngare, s. m. Petit canon. 
Garelcnter/. Pour avertir ou menacer. 
Gare, s.f. Abri'de bateau; station abritée de che- 
min de fer; interj. Pour avertir ou menacer. 
Gare, pers. du 0. Garer. 
Ignare, a. s. Qui n'a point étudié; ignorant. 

Centiare, s. m.- Centième partie de l'are. 
Déclare, a. m. Dixième partie de Tare. 
Kiliare, a. m. Mille ares. 
Milliare, s. m. Millième partie de l'are. 
Myrlare. a. m. Mesure d'un kilomètre carré. 
Tiare,». /".Coiffure des Perses; triple couronne 

des papes. 
Lare, myth. Le dieu domestique qui présidait 

à une maison en particulier; poét. 
Amarre, a. /. Cordage pour attacher; mar. 
Amarre, pers. du v. Amarrer. 
Camare, a. m. Nom donné au fruit multiple dont 

l'aconit offre un exemple. 
Camarre, a. f. Caveçon à pointes. 
Chamarre, a. /. Ancien nom de la Siraarre. 
Chamarre, pers. du 0. Chamarrer. 
Démarre, pers. du v. Démarrer. 
Gemare, s. f. Addition à la mishne juive. 
Mare, a. f. Eau dormante; boue. 
Mare, pers. du v. Marer. 
Simarre, a. f. Sorte de robe longue. 
Tintamarre, «.m. Grand bruit; fam. 
Tintamare, pers. du v. Tintamarer. 
Banare, a. m. Genre de plante. 
Gromenare, a. m. Salut a la japonaise. 
Enarre, pers. du o. Enarrer. 
Enarrhe, pers. du o. Enarrher. 
Narre, pers. du o. Narrer. 
Tenare,*. m. L'enfer, poét.; myth. 
Foarre, a. m. Paille longue de toute sorte de blé. 
Fouarre, pers. du 0. Fouarrer. 
Accapare, pers. du v. Accaparer. 
Bulbipare, a. (Polype) à tubercules. 
Compare, pers. du v. Comparer. 



Dépare, pers. du v. Déparer. 
Désempare, pers. du o. Désemparer. 
Empare (s'), pers. du o. Emparer (s'). 
Epare, pers. au o. Eparer. 
Espare, pers. du 0. Èsparer. 
Floripare,a.Qui ne produit que des fleurs. 
Follipare,a.Qui ne produit que des feuilles. 
Gemmipare,a.Qui bourgeonne; t. de bot. 
Multipare,aQuifaitplusieur8petitsd'uneportée. 
Ovipare,a.«. Qui se reproduit par des œufs. 
Ovovivipare, a.s. Dont l'œuf éclot même dans 

le sein de la mère. 
Pare. pers. du o. Parer. 
Plurlpare,a.Qui a mis bas plusieurs fois; vét. 
Prépare, pers. du o. Préparer. 
Prlmlpare,a.Qui accouche ou met bas pour la 

première fois. 
Ramlpares, s. m. pi. Polypes à bras. 
Répare,a./.Sorte de rigole;a'esl dit pour repère. 
Répare, pers. du 0. Réparer. 
Sépare, pers. du o. Séparer. 
Spare, a. m. Sorte de poisson. 
vivipare, a. Qui fait des petits tout vivants. 

Phare, a. m. Grand fanal de mer, la tour qui 

le supporte. 
Sumblephare, a. m. Adhérence de la paupière 

au globe de l'œil; t. d'anat. 
Carrare, a. m. Marbre blanc de Gênes. 
Rare, a. Qui n'est pas commun; non compacte. 
Tajitarare,am.Motquiimitelesondelatrompette . 
Tarare,a.m.Instrumentpourmesurerle8graines. 
Tarare, interj. Je m'en moque; fam. 

Catarrhe, a. m. Fluxion; gros rhume; méd. 

Cathares, a. m. Sectaires fanatiques. 

Cithare, a. /. Sorte de lyre; ant. 

Guitare, a. f. Instrument à cordes; mus. 

Hectare, a. m. Mesure de 100 ares. 

Solfatare, a. f. Terrain où se dépose du soufre: 
emplacement d'ancien volcan. 

Surtare. a. f. Double tare; tare en sus. 

Tare,a(.Déchet sur la qualité: défaut; déduction 
du poids de l'enveloppe: vice; défaut; t. de com. 

Tartare, s. m. Enfer des anciens; fig. Lieu pro- 
fond, ténébreux; habitant de la Tartarie. 

Tatare, s. m. Ane. orthographe du mot tartare. 

Avare, a. s. Avide dê~~richesses; flj. Qui ne 

prodigue pas une chose. 
Vare, a. /".Mesure d'une aune et demie. 
Varre, s.f. Harpon pour prendre les tortues. 
Varre, pers. du v. varrer. 
Bizarre, a. Fantasque; extraordinaire. 
ARGE. 



Barge, a. /. Tas de foin qui tflest pas ramassé 
en bottes; agrie. Oiseau maritime de passage. 

Boucharge, a. f. S'est dit pour boucharde. 

Charge,a /.Faix ;office;choc;batteriedetambour. 

Charge, vers, du o. Charger. 

Contre-charge, a. f. Contrepoids; coût. 

Décharge, s.f. Bon témoignage; tuvau; soulage- 
ment, act. de décharger; coups d'armes à feu. 

Décharge, pers. du v. Décharger. 

Enoharge, pers. du v. Encharger. 

Recharge, «/.Nouvelle charge d'un fusil, etc. 

Recharge, pers. du a. Recharger. 

Surcharge, a. /. Surcroît de charge; moto 
écrits sur d'autres, etc., 

Surcharge, pers. du. a. Surcharger. 

Large, a. Qui a de la largeur; libéral;a.m.Lar- 
geur; pleine mer (au); Zoc.aa.Spacieusement. 

Balllarge,a.m.Sorte de blé; agric. 
Démarge, pers. du v. Démarger. 
Emarge, pers. du o. Emarger. 



ARGNE-ARLE - 94 



ARME-ARNE 



Lithomarge, a. f. Argile infusible. 
Marge, s. f. Blanc autour d'une page écrite. 
Marge, pers. du o. Marger. 
Sparge, a. m. Nom d'une espèce de raisin. 

Cinosarge, a. m. Ecolede phi losophieà Athènes. 
Barge, s. m. Sorte de poisson de mer. 

Litharge, s.f. Oxydelîe~plomb; peint. 
Targe,a./*. Grand bouclier ancien. 
ARGNE 



•Hargne (se), pers. du v. Hargner (se). 
Epargne, s. f. Economie dans les dépenses; ce 
qu'on a économisé; caisse d'administration, etc. 
Epargne, pers. du o. Epargner. 
ARGUE 



Argue, a. /. Machine pour tirer l'or, pour affer- 
mir la filière, etc.; atelier de tireur d'or. 

Gargue, s. f. Corde des voiles; mar. 

Gargue, pers du o. Carguer. 

Suhrécargue.am.Agent fondé de pouvoir d'un 
armateur ou de la compagnie des Indes. 

Redargue, pers. du ôTRedarguer. 

Py gargue, s. m. Oiseau du genre de l'aigle. 

Largue, a. s. m. Haûte~mer; mar. 
Largue, pers. du o. Larguer. 

Gonargue,a. m. Sortëde cadran solaire. 
Nargue, s./". Mépris; dédain; faire nargue; 

braver avec mépris. 
Nargue, pers. du v. Narguer. 

8argue,a.m.Sorte de poisson de mer. 

Boutargue, s.f. Œufde poisson salé. 
Targue (se), pers. du o. Targuer (se). 
ARLE 



* Harle,s.m. Sorte d'oiseau aquatique. 
Barle, s. /. Synonyme de faille; t. de min. 
Bouscarle, s. m. Sorte de fauvette grisette. 
Charles. Nom commun à plusieurs personnages 

historiques. 
Marie, pers. du v Marier. 
Déparle, pers. du v. Déparler. 
Parle, pers. du o. Parler. 
Reparle, pers. du o. Reparler. 
ARME, 



Arme, s. f. Instrument de guerre; épée, fusil, 
canon, etc.; pi. Profession de la guerre; ar- 
moiries, écu, etc.; t. de blas. 

Arme, pers. du o. Armer. 

Carme, s.m. Moine du Mont-Carmel; sorte d'a- 
cier; double quatre au trictrac; t. de jeu. 
Vacarme, 8. m. Tumulte; grand bruit. 

Charme, s. m. Sortilège; attrait; sorte d'arbre. 
Charme, ners. du o. Charmer. 
Contre-charme, a. m. Charme qui en détruit un 

autre; o. m. 
Décharme, pers. du c. Décharmer. 

Gotte-d'armes,s/.Casaquemilitaire;cuira88e. 
Gendarme, s. m. Soldat de police; tache de 

diamant; bluettes qui sortent du feu; etc. 
Gendarme, pers. du o. Gendarmer. 

Alarme, sf. Frayeur; appel;/l.?. Crainte; chagrin. 
Alarme, pers. du c. Alarmer. 
Enlarme,*. /. Mailles ajoutées au filet. 
Elarme, pers. du o. Elarmer. 
Larme, s.f. Eau qui sort des yeux; goutte; suc 
qui dégoutte de quelques végétaux; pJ. Pleurs. 

Enarmes. s. f. pi. Courroies qui servaient à 
maintenir le bouclier; cent. 

Parme, s.f. Bouclier ancien. 

Parme, géog. Duché, ville d'Italie, 46,000 hab. 

Désarme, pers. du o. Désarmer. 



Guisarme, s.f. Hache à deux tranchants; ant. 
Sésarme, s. m. Sorte de crustaoé décapode. 

Gatharme, s. m. Sacrifice d'hommes; ant. 
Métharme, myth. Fille de Pygmalîon. 

Zizarme, s.m. Sorte de pique; lance; ant. 
ARN. 



Béarn, géog. Ancienne province de France 

prés des Pyrénées. 
Tarn, géog. Rivière de France qui se jette dans 

la Garonne. 

ARNE.- 



Gabarnes,am.Offra ndes ; myth .PrôtresdeCérés . 

Acarne, a. m. Poisson; chardon à fleur jaune. 

Carne,*. /".Angle extérieur de pierre, de table. 

Carne, pers. du v. Carner. 

Ecarne, pers. du v. Ecarner. 

Escarne, pérs. du o. Escamer. 

Excarne, pers. du o. Excarner. 

Incarne, pers. du p. Incarner. 

Lucarne, s. f. Fenêtre au toit d'une maison. 

Aoharne, pers. du o. Acharner. 
Décharné, pers. du o. Décharner. 
Echarne, pers. du v. Echarner. 
Encharne, pers. du o. Encharner. 

Darne, s. /".Tranche de poisson; rouelle, etc. 

Holigarne,a./.Grandafbre des Indes orientales. 

Marne, a. /. Terre calcaire; sert d'engrais. 
Marne, pers. du o. Marner. 

Parne,a.m. Sorted'insectecoléoptèrepentamère. 
ARPE.- 



* Harpe, s. f. Instrument de musique à cordes; 

pierre d'attente qui sort d'un mur; arch. 

* Harpe, pers. du v. Harper. 

Clavi-Harpe, a. m. Instrument de musique à 
cordes et à clavier. 

Braohycarpe, a. Qui a des fruits courts. 

Brissocarpe,a. m. Plantede la tribu des ricciées. 

Calioarpe,a.f.Genre de verveine; bot. 

Galpicarpe, a. m. Plante des apocynacées. 

Cardiocarpe, a. m. Graine des gymnospermes. 

Carpe, a f. Sorte de poisson d'eau douce. 

Carpe, a. m. Partie de l'avant-bras; anaU 

Caulocarpe,*.m. Tige de plante vivaoe portant 
plusieurs fois des fruits. 

Chetocarpe, s.f. Syn. de pouterie. 

Gonocarpe, a. Qui a les fruits coniques. 

Contre-Escarpe, a. /. Glacis; ouvrage de for- 
tification. 

Grémocarpe, a. m. Fruit divisible en 2 coques. 

Cryptocarpe, a. Dont les fruits sont cachés. 

Cyanocarpe, a. Dont les fruits sont bleus. 

Gyclocarpe,a. Dont les fruits sont orbiculaires. 

Endocarpe, a. m. Membrane qui renferme les 
loges des graines; bot. 

Epicarpe, a. m. Epiderme du fruit. 

Escarpe,*/. Pente de fossé; du côté d'une place 
forte; a. m. Voleur; assassin. 

Escarpe, pers. du o. Escarper. 

Glycycarpe,a.Quiades fruits doux et agréables. 

Gomphocarpe, a. m. Plante des asclépiades. 

Gonocarpe, s. m. Plante odorantedu Japon,etc. 

Gymnooarpe,a.Quialesfruitsnu8, à découvert. 

Gynocarpe, a. m. Nom de champignons. 

Gyrocarpe, a. m. Plante à fleurs polvgames. 

Héliocarpe, s.m. Plante à écorce parsemée de 
callosités; arbre tiliacé du Mexique. 

Hématocarpe, a. A fruits tachetés de rouge. 

Hémicarpe, a. m. Moitié d'un fruit qui se par- 
tage naturellement en deux moitiés. 

Homocarpe, a. (Calathide) des synanthéréee; 

Hyménocarpe, a. Qui a le fruit membraneux* 



ARPE-ARQUE - 95 - ARSE-ART 



Hystérocarpe, a. m. Genre de fougères; bot. 
Inocarpe, a. m. Arbrefruitier à feuillesalternes. 
Lasiocarpe, a. Quia des fruits velus; bot. 
Leucocarpe, a. Qui a les fruits blancs. 
Macrocarpe, a. Qui a de grands fruits. 
Métacarpe, s. m. Deuxième partie de la main. 
Microcarpe, a. m. fcforte de champignon. 
Pancarpe,em.Combat contre des ammauxjant. 
Péricarpe, a. m. Enveloppe des fruits, des se- 
mences; bot. Topique sur le poignet; méd. 
Sycarpe, a. m. Fruit composé de plusieurs. 
xylocarpe, a. m. Fruit dur et à noyau. 

Echarpe, a. f. Bande d'étoffe en baudrier ou en 
ceinture (en); loc. a de. De biais; de travers. 
Echarpe, pers. du o. Bcharper. 

Sarpe, a. f. Pers. du v. Sarper. 
ARQUE. 



Arque, pers. du 0. Arquer. 
Barque, s.f. Petit bateau; long baquet. 
Débarque, pers. du v. Débarquer. 
Déeembarqué, pers. du v. Desembarquer. 
Embarque, pers. du o. Embarquer. 
Rembarque, pers. du o. Rembarquer. 

Gharque, s. f. Viandêdesséchée à l'étuve pour 
être conservée. 

Stratopédarcfue, s.m^ Chef d'un camp; ant. 

Néarque, a. m. Amiral; ant. 

Pagarque,a. m. Jugê~dê village; ant. 

Aaiarque, a. m. Revêtu de l'asiarchat. 
Biarque, a. m. Intendant des vivres en Grèce. 
Cénobiarque, s. m. Chef de couvent. 
Chiliarque, s. m. Chef de mille hommes. 
Giméliarque, s. m. Sacristain; ant. 
Bocléslarque, s. m. MarguilUer; ant. 
Qymnasi arque, s m. Chef de gymnase. 
Hérésiarque, a. m. Auteur d'hérésies. 
Péristiarque, s. m. Celui qui était chargé de 

purifier les temples à Athènes; ant. 
Polyarque,a. m. Qui gouverne avec plusieurs; 

gouverneur de ville en Grèce. 

Phylarque ,a. m. Chef de tribu; ant. 

Scolarque, s. m. Censeur; ant. 

Stolarque, a. m. Amiral de la flotte d'Athènes. 

Contre-Marque,^. /^Deuxième marque; carte 
pour sortir et rentrer au spectacle. 

Démarque, a. m. Chef de démarchie. 

Démarcruejpers. du 0. Démarquer. 

Marque^/.Ce qui désigne; empreinte; trace;dis- 
linction;témoignage;jeton pour marquer; etc. 

Marque, pers. du o. Marquer. 

Nomarque,a. m. Chef d'un nome en Egypte. 

Polémarque.a. m. Commandant; ant. 

Rexroarque,a/.Observation;actionderemarquer. 

Remarque, pers. du o. Remarquer. 

Ethnarque^. m. Commandant de province; ant. 
Gonarque, a. f. Cadran solaire des anciens. 
Monarque, a. m. Souverain d'un Etat. 

Zoarq-ue, a. m. Qui montait un éléphant; ant. 

Hipparque, a. m. Général de cavalerie; ant. 
Parque, a. /".Divinité infernale; mytk. 
Parque, pers. du v. Parquer. 
Toparo>ue,a. m. Chef de Toparchie. 

Tripharque, a. m. Arbre des he maniées. 
Arcbiérarque^.m.Le Pape: le chef de l'Eglise. 
* Hiérarque, a. m. Prélat ; dignitaire d'église. 
Thérarque, a. m. Chef de deux éléphants. 
Triéarque, a. m. Capitaine de galère; ant. 

Anasarque, a. f. Hydropisie du tissu cellulaire. 
Hydrosarque,s./ , .Tumeur séreuse e( charnue. 
Hyposarque, a. f. Tumeur non fluctuante de 



l'abdomen. 
Œdémosarque, s. m. Espèce de tumeur molle. 
Trisarque, a. m. Triumvir; ant. 

Thalassarque,a.m.Celuiquiarempire desmers. 

Alytarque,a. m. Prêtre à Antioche; licteur;a/if. 
Aristarque, s. m. Critique sévère; Uttér. 
Béotarque, a. m. Premier magistrat en Béotie. 
Enomotarque, a. m. Chef d une énomotie. 
Etarque, a. m. {Hunier) Haut hissé; mar. 
Hécatontarque,am .Chefd *u ne hécatontarchie . 
Pentarque, a. m. Membre d'une pentarchie. 
Plutarque, hist. Biographe et moraliste grec. 
Tarqùe, s. m. Bouclier de bois pour les ioutes. 
Vestarque, a. m. Maître de la garde-robe; ant. 
Xistarque,a.m.Otticierde gymnase; ant. 

Pétrarque, hist. Célèbre poète italien. 
Tétrarque, s. m. Chef de tétrarchie; ant. 

Exarque, a. m. Commandant en Italie pour les 
empereurs grecs; sous-patriarche; ant. 
ARS. 



Ars, s. m. pi. Les membres du cheval; ne se dit 

guère que pour les jambes. 
Bars, s. m. Poisson de mer estimé. 

Eohars, a. Chiche: mesquin; o. m. a. m. Ce qui 
manque à l'aioi d une monnaie. 

Gars, a. m. Garçon; jeune homme; fam. 

Jars, a. m. Mâle de l'oie. 

Mars, a. m. Troisième mois de l'année; planète; 

a. m. pi. Les menus grains semés en mars. 
Mars, myth. Dieu de Ta guerre, fils de Jupiter 

et de Junon; fig. Grand guerrier. 

Epars, a. Dispersé; a. m. Pièce de bois du char. 
Espars, s. m. Longs matériaux de sapin pour 

servir de rechange ou d'embarcation. 
Pars, pers. du o. Partir. 
Repars, pers. du 0. Repartir. 
AR8E*« 



Barse, a. f. Boite à thé de la Chine. 

Darse, a./. Intérieur du port; bassin; t. de mar. 

Comparse, a. f. Entrée des quadrilles; a. a. 
Figurant au théâtre; etc. 

Eparse, a. Fém. d'épars. 

Parse,a.m.et/. Sectateur deZoroastre; a. Idio- 
me des guèbres. 

Sparses, a. f. pi. (Feuilles) éparses. 

Brachytarse,a . m . Sortedecoléoptèretétramère . 
Gatharse, a. f. Action des purgatifs; méd. 
Hypocatharse.s. f. Purgation faible; méd. 
Métatarse, a./. Deuxième partie du pied; anat. 
Rémitarse,a.Quiales tarses en forme de rame. 
Tarse, a. m. Cou du pied ; anat. 
( Voir arce) 
ART. ■ 



Art, s. m. Adresse* méthode* artifice; science. 
• Hart,s.m. Lien d osier, corde,etc.,pourpendre. 
Galambart, a. m. Bois odorant des Indes. 
Flambart, a. m. Fumeron; fam. 
Paillebart, a. m. Mélange d'argile et de paille 
pour construire. 

Brocart, a. m. Etoffe brochée d'or ou d'argent. 

Ghacart, a. m. Toile de coton des Indes. 

Ecart, a. m. Action de s'écarter; cartes dont le 
joueur se défait:(à l'écart);loc.ado. A part; en 
un lieu détourné; fia. Erreur; faute grave; etc. 

Ecart,amQuartd'unecupartagéenquatreparties. 

Encart, a. m. Placement des feuilles; t. de rel. 

EscartBjSm^pl.Cuirs venant d'Alexandrie. 

Frocart et mieuxFrocard,a.m.Moine;t .demép . 

Rencart (au), a. m. A l'écart; au rebut. 

Pinçart, a. m. a. Cheval qui use en pince. 



ARTE-ARTRE 



— 96 — 



ARTZ-ARVE 



Couchart,sm. Ouvrier en papeterie. 
Blaffart, s. m. Monnâïëde Cologne. 
Wolfart, s. m. Mine de fer très refractaire 

Coliart, s. m. Poisson de mer. 

Gulart, s.m. Ressort de marteau de forge. 
Malart, s.m. Mâle de cane sauvage. 
Prélart, s. m. Toile goudronnée; mar. 
Tortillart, s.m. Bois noueux et tortu. 

Braquemart,s.m. Ancienne épée; cimeterre. 
Clamart, s.m. (fig.) Cimetière; espèce de pois. 
Jaquemart, s.m. Marteau d'horloge. 
Jumart, s.m. Espèce de mulet. 
Plumart,*.m. Houssoir de plumes. 

Rulnart, hist. Savanfbénédictin né à Reims 
en 1657. 

Ghouart, s.m. Un des noms de l'effraie. 

Autre part, ado. Ailleurs; dans un autre lieu. 
Avant-part, a. /. Préciput; iur. 
Champart, s.m. Droit féodal sur les gerbes. 
Chopart, «.m. Nom vulgaire du bouvreuil. 
Cripart, s.m. Nom vulgaire du grimpereau. 
Départ, s.m. Action de partir; séparation. 
Epart, s.m. Sorte de jonc; barre des limons. 
Espart, s % m. Outils divers; morceau de bois 

scellé pour tordre les écheveaux; teint. 
Frappart. s. m. Sobriquet injurieux; fam. 
Part, 8. f. Intérêt; portion; (à part;) loc. ado. 

Séparément. 
Part, s. m. (sans pi.) Nouveau né; t. deprat. 
Part, pers. du o. Partir. 
Plupart (la), s. f. La plus grande partie. 
Poupart, 8. m. Sorte de crustacé très gros. 
Quote-Part, a. f. La part de chacun. 
Rempart, a. m. Ce qui défend; tranchée; mur 

élevé qui défend une place forte; mlllt. 
Repari, s.m. Synonyme de repartie. 
Repart, pers. du c. Repartir. 

Avant-quart,sm.Coûpavant l'heure; t.d'horl. 
Broquart, s.m. Bête fauve d'un an. 
Ghoquart,a. m. Corbeau de montagne. 
Glaquart, s.m. Variété de pigeon. 
Gliquart,«.m. Pierre à bâtir très estimée. 
Coquart,3.m.Sot; bènet; pop.' vieillard coquet. 
Demi-Quart,*. m. La moitié d un quart;mesure. 
Inquart, s.m. Opération chimique d'or et d'ar- 
gent alliés; quartation; chim. 
Jacquart,d7.Métierpour tisserlesétoffesde soie. 
Quart, s. m. Le quatrième d'un tout;faction;mar. 
Requart,amQuart du quatrième denier; prat. 
Trinqnart,a.m.Navire pour la pêche du hareng. 
Tisart, s.m. Ouverture du four. 

Brossart, hist. Maltrêde musique de la cathé- 
drale de Strasbourg, né en 1650. 
Drossart, s.m. Officier de justice en Hollande. 
Essart, s. m. Terre défrichée. 
Sart, s.m. Goémon ou varech. 

Boulevart, s. m. Rempart; promenade, etc. 
Javart, s. m. Furoncle à la jambe du cheval; vét. 
Louvart, s.m. Jeune loup; chas. 

Bayart, s.m. Civière des postes, etc. 
"TE.- 



-ARTI 



Arte,8.m. Genre de lépidoptères nocturnes. 
Carte, s.f. Carton pour jouer; représentation li- 
néaire d'un pays: liste des mets; coussin; etc. 
Descartes, hist. Célèbre philosophe français. 
Ecarte, pers. du o. Ecarter. 
Encarte, pers. du o. Encarter. 
Nègres-Cartes, a. f. pi. Emeraudes brutes. 
Pancarte,s./*.Aitiche; placard; écrit, papier, etc. 

Charte, «/.Constitution d'un état; anciens titres. 



Ghlarte,8.m.Sorte de bandage en formed'x grec. 

Britcmarte.m^tfi.Fille de Jupiter et de Garnis. 
Marte, s. f. Petit quadrupède; sa fourrure. 

Champarte, pers. duo. Champarter. 
Parte, pers. duo. Partir. 
Reparte, pers. du o. Repartir. 

Quarte,a/*.Mesure; 60^~partie d'une tierce; coup 
d'épée en tournant le poignet; intervalle; mus. 
Quarte, a. f. (Fièore) de quatre en quatre jours. 
Quarte, pers. du o. Quarter. 

Essarte, pers. du o. Essarter. 

Catharte, s.m. Vautour d'Amérique. 
Tarte, s. f. Sorte de pâtisserie plate et ronde. 

Stuarte, s.m. Sorte de plante malvacée. 
ARÏaE. 



Artre, s.m. Espèce de martin-pêcheur. 
Chartre, s. f. Prison; o. m. Charte. 

Dartre, s. f. Maladie de" la peau. 
Hydartre,8.'n. Hydropisie des articulations. 
Pèdarthre,8. m. Articulation du pied chez les 
oiseaux. 

Martre, s. f. Petit quadrupède; sa fourrure. 
Synarthre,s.m. Plante des synanthérées. 

Oxytartre,s.m.Terre foliée de tartre. 
Tartre,*, m. Dépôt terreux du vin; concrétion 
pierreuse sur les dents; émétique; etc. 

IiOxarthre,a.m. Articulation vicieuse: anat. 
ARTZ- 



* Harts (le), géog. Chaîne de montagnes et forêt 

considérable d'Allemagne. 
Quarts.*. m. Pierre dure qui raye le verre. 
ARVr 



Garve, s. /. Filet de pêche en forme de chausse. 
Larve, s. f. Premier état de l'insecte. 
Larves, s. m. pi. myth. Génies malfaisants. 
Vermilarve, s. f. Larve de nymphe oviforme. 
Pentaparve. s. f. Machine à cinq poulies. 
Sarve, s. f. Un des noms du cyprin. 
AS(1). 



As, s.m. Point d'une seule carte, d'un dé; mon- 
naie ancienne; poids, 4/5<* du grain. 

As y pers. du o. Avoir; tu as. 

Abas, myth. Douzième roi d'Argos. 

Abas, s.m. Pluie abondante; averse; fam. 

Abas, s.m. Poids pour les perles en Perse. 

Bas, a. Peu élevé; inférieur; vil; ado. A terre; 
doucement; s. m. Vêtement des jambes. 

Branlebas,s.m. Préparât! f d'un combat à bord 
d'un vaisseau* fig. Signal d'une grande crise. 

Cabas, s. m. Panier de jonc; vieille voiture. 

Galebas.sm.Cordage pour amener les vergues. 

Contre-bas, ado. De bas en haut; t. de mac. 

Culbas,8 m. Sorte de jeu de cartes. 

Du haut en bas, toc. Définie par elle-même. 

Entrebas, s. m. Distance inégale des fils de la 
chaîne; met. 

* Haut à bas, s. m. Porte balle: pop. 

Ici-bas, ado. Dans ce bas monde. 

Pays-Bas, géog. La Hollande et la Belgique. 

Syllabas, s. m.Petit dictionnaire; peu us. 

Abras. s. m. Garniture de fer qui entoure le 
manche d'un marteau. 

Avant-bras, s. m. Partie du bras du coude 
au poignet; partie du métier à bas. 

Bras. s. m. Membre du corps humain qui tient 
à l'épaule; canal ou division de rivière, etc. 

Fier a bras, a. m. Fanfaron; fam. 

Baccnas,*. m. Jus de lie de citron. 

(1) Consulter la 2* pera. du passé dét. et du futur des 
verbes : tu tombas, tu viendras, etc. 



AS 



— 97 — 



AS 



Bocas,am.Sorte de toile de coton. 

Cas, s. m. Fait; accident; hypothèse; désinence 
Tariable des mots qui se déclinent;**. Qui sonne 
le cassé;c.m.(£/i tout cas) t sm. Petit parapluie. 

Choucas, s. m. Espèce de corbeau; ornith. 

Dodecas, 8. m. Arbrisseau de Surinan. 

Fracas, a. m. Rupture avec bruit et violence. 

Sirsacasou Cisarkas, a. m. Etoffe des Indes. 

Tracas, a. m. Mouvement avec embarras; souci. 

Chas, s. m. Trou d'une aiguille. 

Pourcbas,a.m.Cequ'onpourchasse;occupation. 

Hypocras, s.m. Liqueur composée de vin, de 
sucre et de canelle. 

Aridas,a.m. Taffetas~dês Indes. 
Claydas, a. m. Barrière; porte treillissée. 
Daridas, s. m. Etoffe des Indes; taffetas. 
Judas, a. m. Traître; petite ouverture pourvoir 

sans être vu. 
Vindas,a. m. Cabestan pour rouler un câble. 
Balandras,8. m. Casaque de campagne. 
Madras, a. m. Etoffe de soie et de coton. 
Doréas, s. m. Mousseline des Indes. 
Pancréas, a. m. Glande derrière l'estomac. 
Calas, a. m. Emballage de branches de palmier. 
Canefas, a. m. Grosse et forte toile de Hollande. 
Par fas etNéias, loc.lat. Par tous les moyens 

possibles justes ou injustes. 

Sassafras, 8. m. Arbre d'Amérique. 
Gas, a. m. Jeune homme; se dit pour gars. 
Guingas, a. m. Toile à carreaux pour matelas 
Allégeas, a. m. Etoffe des Indes. 

Flint-Glass, a. m. Cristal anglais. 
Glas, a. m.Son funèbre des cloches. 
Verglas,», m. Pluie congelée. 
Degras.a. m. Huile depoisson. 
Gras,a.Fourni de graisse; sali, imbu dégraisse; 
smViande grasse: Parler orasjgrasseyerjado. 
Raigrass, a. m. Espèce d'ivraie. 
Rye-grass, a./. Espèce d'orge anglais. 

Asclépias,a.m.Sorte déplante vulnéraire. 

Augias, myth. Roi d'Ehde tué par Hercule. 

Gancanias, a. m. Etoffe de soie des Indes. 

Garcnarias,a.m. Un des noms du requin. 

Epispadias, a. m. Vice de conformation des 
parties génitales de l'homme; anat. 

Galimatias, a. m. Discours confus. 

Hypospadias, a. m. Ouverture du méat uri- 
naire sous ktgland: t. de chir. 

Lagias, a. m. Sorte de toile peinte du Pégu. 

Lias. a. m. Calcaire argileux constituant la base 
de l'oolithe; mot anglais. 

Phidias, myt/i. Le plus grand statuaire de l'an- 
tiquité. 

Ryas, s. m. Ecoulement des yeux; méd. 

Trias, a. m. Terre composée de grès, de marnes 
et de calcaires. 

Xipnias,am. Constellation australe; poisson. 

Jas, a. m. Bois d'ancre; réservoir de salins. 
Kas, a. m. Châssis de papeterie. 

Abdalas, a. m. pi. Moines persans. 

Agésilas, kist. Roi de Sparte,400 ans av. J.-C. 

Atlas, a. m. Recueil de cartes géographiques; 
aile du boulier;mar. Première vertèbre du cou. 

Atlas, myth. Roi de Mauritanie changé en mon- 
tagne et condamné à porter le monde sur ses 
épaules; géog. Chaîne de monts en en Afrique. 

Baccalas, a. m. Pièces de bois clouées sur la 
couture de la poupe d'un vaisseau. 

Gancrelas,a. m. Blatte américaine commune 
dans les ports de mer d'Europe. 



Cannelas,s.m.Dragée de cannelle; pâtisserie. 

Cervelas, a. m. Petit saucisson. 

Chasselas, a. m. Sorte de raisin. 

Caillas, a. m. Toile de coton. 

Golas,a/n.Nom vulgaire du geai. 

Coutelas, a.m.Bpée large et courte; cimeterre. 

Echalas, s. m. Etai de cep; agric. 

Hélas! lnterj. de plainte, de commisération. 

Hylas, myth. Fils de Thiodamas. 

Lacs, a. m. Cordon délié; piège. 

Las ! lnterj. Hélas î fam. 

Lilas. s. m. Arbuste; sa fleur; couleur. 

Matelas,a.m.Sac plein de laine pour un lit. 

Melas,a.m.Tache noire sur la peau. 

Milla8,a. m. Etoffe des Indes. 

PaUas, myth. Un des noms de Minerve. 

Soulas,a. m. Soulagement; o. m. 

CordiUas, a. m. Bure de laine, etc.; met. 
CornlllaSjS.m.Petit d'une corneille. 
Guérillas, a. m. Partisan d'une guérilla. 
Acaxnas, myth. Fils de Thésée et de Phèdre. 
Acomas, a. m. Arbre d'ornement à bois jaune. 
Amas, s. m. Assemblage de choses; tas, etc. 
Damas,s.m. Etoffe de laine; acier très lin; sorte 

de prune. 
Frimas, s. m. Grésil; pi. L'hiver; poèt. 
GalHthomas, s.m. Style ampoulé; boursouflé. 
Gourma8,a.m. Tuyau de bois; sac. 
Limas,a.m. Mollusque sans coquille. 
Mas,a.m. Maison de campagne dans le midi. 
Mimas,myffeUndesgéantsfoudroyésparJupiter. 
Ramas,a.m. Amas de diverses choses. 
Thauma8, myth. Fils de PontusetdelaTerre; 

nom d'un Centaure. 

Ananas,s. m. Plante des Indes; son fruit. 

Anas,a m. Pigeon fuyard. 

Baleines, a. m. Membre génital du mâle de la 

baleine. 
Gadenas,a./n. Serrure mobile de coffre, etc. 
Charcanas,a.m. Etoffe de soie des Indes. 
Faguenas,s.m. Odeur fade d'un corps malsain. 
Jaconas,a.m. Espèce de mousseline. 
Œnas,s.m. Genre de coléoptère. 
Sabrenas,a.m. Mauvais ouvrier; fam. 
Sanas,a.m.Toile de coton du Bengale. 

Boas,a.m. Muscle lombaire; anat. 

Brouas, s. m. Brouillard; pop. 

Appas, a. m. pi. Charmes; attraits. 
Compas, a. m. Instrument pour mesurer. 
Gompte-Pa8,a. m.Odomètre. 
Entrepas, s.m. Amble rompu; t. de man. 
Faux pas, a. m. Pas mal assuré* faute. 
Lampas,s.m. Etoffe de soie; enflure au palais 

du cheval; mot latin signifie Lampe. 
Lepas, a. m. Coquillage univalve. 
Pampas, a. m. Sorte d'heroes, de plantes dans 

les Indes; terres qui en sont couvertes. 
Papas, s.m. Prêtre de l'église grecque. 
Pas, a. m. Mouvement pour marcher; vestige du 

pied; mouvement de danse; degré d'escalier; 

seuil; mesure; pi. Démarches. 
Pas, partie négative; ado. de négation. 
Repas, a. m. Nourriture réglée et à heure fixe. 
Trépas, a. m. Mort, décès de l'homme. 
Upas,8.m.(Bo/ion.)Arbre à suc vénéneux. 

Quas, a. m. Sorte de boisson en Russie. 

Arras, géog. Chef-lieu du Pas-de-Calais. 
Barras, a. m. Sorte de gomme. 
Bourras, a. m. Espèce de bure. 
Chaîneras, s.m. Germandrée aquatique. 
Couperas, s.m. Poche pour prendre le poisson. 
Débarras, s.m. Cessation d'embarras. 
Embarras, a.m. Obstacle; peine d'esprit; émo- 

13 



ASE 



— 98 — 



ASE 



tion; irrésolution dans le parti à prendre. 
Faux-ras, s. m. Plaque de tireurd'or. 
Gingiras, s. m. Etoffe de soie des Indes. 
* Haras, s. m. Etablissement où l'on nourrit et 

loge les étalons; sorte de perroquet. 
Ouras, s. m. Soupirail des fours de munition. 
Pâtiras, s. m. Homme ou enfant qui sert de 

jouet; personne fort maigre; fam. 
Ras, a. A poil court; uni; s. m. Etoffe sans poil. 

Ambesas,s m. Se dit d'un as à chaque dé; tf. dej. 
Gabesas, s. m. Laine d'Espagne. 

Gossas, s. m. Toiledecoton;mousselinedeslndes. 
Sas, s. m. Crible pour la farine; sorte d'écluse. 

Baffetas, s. m. Toile de coton des Indes. 
Eurotas, géog. Ancien fleuve de la Grèce. 
Galetas, s.m.Lo^ement pauvre et en désordre. 
Margotas,s.m. Deux bateaux liés, accouplés. 
Taffetas, 8. m. Etoffe de soie très mince. 
Tas, s. m. Amas; monceau; enclume portative. 
Vasistas, s m. Partie mobile d'une porte, etc. 

Fatras, s.m. Amas confus de choses, etc. 

Hatras, s.m. Vase à long col. 

Patatras, interj. Onomatopée exprimant la 

chute d'un corps, sa rupture, etc. 
Petras, s.m. Homme lourd et borné; fam. 
Plâtras, sm. Débris de vieux murs, plâtres, etc. 
Prétras,s. m. pi. Eperlans bâtards. 
Stras ou Strass, s. m. Faux diamants. 
Tétras, s. m. Genre d'oiseaux gallinacés. 
Trass, s. m. Pierre volcanique. 

Canevas, s. m. Toile claire; dessein; projet. 
Jamavas, s. m Sorte de taffetas des Indes. 
Ta lie va s, 8. m. Sorte de grand bouclier. 
Vas (je, tu), pers. du v. Aller. 

Abraxas, s. m. Amulette; mot mystérieux. 

Alcarazas.s. m. Vase de terre poreux. 
BaazaSjSm.Guitareàquatre cordes des sauvages. 
Bolzas, s. m. Sorte de coutil des Indes. 
ASCLE. 



Rascle, s. m. Nom du râle des genêts; chas. 
ASE. 



• Hase, s.f. Femelle du lièvre; vén. 
Anabase,*./*. Conte de la retraite des dix mille. 
Base, s.f.Ca qui soutient; principe; fondement. 
Base, pers. au o. Baser. 
Chloribase, s. f. Combinaison chimique où le 

chlore est la base. 
Embase, s. f. Assiette sur l'arbre d'une roue ; 

horl. Base; ressaut de l'enclume; etc. 
Hyperbase, s. f. Métaphore; rhét. 
Oribase, myth. Nom d un chien d'Actéon. 
Parabase, s. f. Partie de la comédie grecque 

où le poète parlait lui-môme aux spectateurs. 
Parecfcase, s. f. Exagération d'un reproche. 

Blase, pers. du v. Blaser. 

Brase, s. f. Synonyme de charbon; fam. 
Brase, pers. au u. Braser. 
E brase, pers. du v. Ebraser. 
Embrase, pers. du c. Embraser. 

Gase, s.f. Maison; fam. Compartiment; t. de jeu. 

Gase, pers. du v. Caser. 

Golocase, s. f. Se dit à tort pour colocasie. 

Décase, pers. duv. Décaser. 

Demi-Case, s. f. Flèche à une dame; t. de jeu. 

Occase (Amplitude), s.f. a. Partie de Tare de 
l'horizon entre le vrai point de l'occident et le 
centre d'un astre à son coucher; t. d'astr. 

Uukase, s.m. Edit du czor de Russie. 

Antanaclase ou Antaclase, s. f. Répétition 
d'un mot pris en différents sens; rhét. 

Diaclase, s. f. Déviation des rayons; phys. 



Crase, s. f. Synérèse* mélange; t. de gram. 
Ecrase, pers. du v. Ecraser. 
Epicrase, s.f. Amélioration des humeurs; méd 
Idiocrase,s. /".Disposition; tempérament propre 
d'une personne, d'une chose. 

Badase,s./.Nom de la lavande du Languedoc. 
Viedase, s. f. Face, visage d'àne; mép. 

Frase, s.m. Outil d'acier; met. 
Frase, pers. du v. Fraser. 

Pégase, myth. Cheval ailé qui d'un coup de 
pied fit naître la fontaine Hippocrène, inspira- 
trice des poètes; s. m. Constellation de l'hémis- 
phère boréal; sorte de poisson de mer. 

Distichiase, s.f. Maladie des paupières; méd. 
Eléphantiase, s. f. Maladie; sorte de lèpre. 
Helminthiase, a. (Mal) causé par les vers. 
Mydriase, s. f. Maladie des yeux* méd. 
Ophiase, s. f. Chute des poils; méd. 
Pntiriase, s.f. Ecailles furfuracées; méd. 
Siriase, s. f. Inflammation du cerveau; méd. 
Trichiase,s/\ Renversement des cils vers le globe 

de l'œil; maladie des reins, de la vessie, etc. 
Uriase, s. f. Formation de la pierre; méd. 

Jase. pers. du o. Jaser. 

Enthlase, s.f. Fracture du crâne: chir. 
Thlase, s. f. Fracture des os; chir. 

Antonomase, s. f. Emploi de l'épithète pour 
le nom; lutter. 

Oromase, myth. Le dieu du bien. 

Paronomase,s. f. Rapprochement de mots de 
môme consonnance, mais de signifiation diffé- 
rente; rhét. 

Bonase, s.m. Un des noms du buffle. 
Gymnase, s. m. Exercice du corps. 

Emphase, s. f. Pompe affectée du discours. 
Phase, s.f. Apparence des planètes pendant la 
durée de leurs révolutions; changements suc- 
cessifs. 

Antiphrase, s. f. Contre-vérité; rhét. 
Antiphrase, pers. du v. Antiphraser. 
Métaphrase, s. f. Traduction littérale. 
Paraphrase, s. f. Glose; fia. Discours diffus. 
Paraphrase, pers. du v. Paraphraser. 
Périphrase, s. f. Circonlocution; gram. 
Périphrase, pers. du v. Périphraser. 
Phrase, s.f. Réunion de mots formant un sens. 
Phrase, pers. du c. Phraser. 

Chrysoprase, s. f. Pierre précieuse; lap. 
Prase, s. /. Emeraude veraàtre. 
Smaragdoprase, s.f. Sorte d'émeraude. 

Arase, pers. du v. Araser. 
Arases, $. f. jpl. Pierres hors du niveau; maç. 
Rase, s. f. Poix et brais pour calfater. 
Rase, pers. du v. Raser. 

Anastase, s. f. Transport des humeurs de bas 

en haut; méd. % 

Antipénstase, s. f. Action de deux qualités 

contraires qui s'aident mutuellement. 
Apostase, s. m. Sorte d'abcès dangereux; méd. 
Catastase,s. /".Ponction de l'œil; méd. 
Diastase, s. /. Luxation; méd. 
Epithase, s.jf. Partie du poème dramatique qui 
suit l'exposition et qui en est le nœud; rhét 
Estase,^. f. Pièce du métier à lisser la soie. 
Extase,s/".Ravissement d'espritjplaisir extrême, 
Hypnobatase, s.1. Somnambulisme. 
Hypostase.s./. Suppôt; personne; théol. Sédi 

ment dans les urines; méd. 
Métastase^Déplacement d'une maladie;m<M. 
Pétase, s.m. Chapeau des anciens. 



ASME 



— 99 — 



ASSE 



Prostase, s. f. Supériorité d'une humeur; méd. 
Protase, s.f. Exposition de sujet: rhét. 
Stase, s./". Séjour d'humeurs; méd. 

Evase, pers. du v. Evaser. 
Extravase, pers. du c. Extravaser. 
Transvase, pers. du p. Transvaser. 
Vase, s. m. Vaisseau pour les liquides, etc. 
Vase, 8. f. Bourbe dans un fossé, un étang, etc. 
( Voir aie) 

ASME. 

Asthme, s. m. Maladie de poitrine; méd. Courte 
haleine; respiration fréquente et.péniblejme'd. 
Rembasme, s. m. Noctambulisme. 
Pnricasme,s.m.Sorte de frisson fébrile:pa*/ioZ. 
Sarcasme, s. m. Raillerie amère, insultante. 

Epitrochasme, s.m. Exposition rapide; rhét. 
Iconoclasme, s. m. Doctrine des iconoclastes. 
Epidasxne, s. m. Action d'attirer; t. de méd. 
Orgasme, s. m. Agitation d'humeurs; méd. 

Acrotériasme,s. m. Enlèvement d'un acrotère. 

Chiasme,sm. Figure de réth.; Croix marginale 
pour désapprouver. 

Gorybantiasme, s. m. Frénésie; état de délire. 

Enthousiasme, s.m. Exaltation de l'àme; vive 
admiration; émotion extraordinaire; etc. 

Enthousiasme, pers. du v. Enthousiasmer. 

Miasme,*. m. Exhalaison morbifique. 

Orgiasme, s. m. Célébration des mystères des 
orgies; ant. 

Platiasme,s. m. Vice de prononciation. 

Satyriasme, s.m. Mal des reins; méd. 

Pantalasme,s.m.Sortëde coquille univalvc. 

Phlasme, s. m. Contusion d'un os; chlr. 

Thlasme, s.m. Fracture des os; chlr. 

Pléonasme, s. m. Redondance de mots qui si- 
gnifient la même chose. 

Catapasme, s.m. Sorte de poudre médicinale. 

Diapasme, s. m. Parfum en poudre. 

Empasme,*. m. Poudre parfumée; méd. 

Hypasme, s.m. Sorte de champignon. 

Hyphasme, s. m. Portion étalée et floconneuse 
de certains champignons. 

Phasme,s.m. Sorte d'insecte coléoptère: gram. 

Cataplasme, s.m. Emplâtre en bouillie; méd. 

Môtaplasme, s.m. Altération d'un mot; gram. 

Néoplasme, s.m.Tissu accidentel; t. d'anat. 

Paraplasme, s. m. Signe de remarque dans 
un livre. 

Plasme, s. f. Emeraude broyée en médicament. 

Marasme^mConsomption;fortemaigreur;med. 
Parapétasme, 5. m. Grand rideau de temple, 

de théâtre. 
Phantasme, s. m. Folle vision, mensongère. 

Ghleuasme, s. m. Figure par laquelle on sem- 
ble attirer sur soi le olàme qui doit retomber 
sur un autre; rhét. 

-A8PE 



Aspe ou Asple, s. m. Dévidoir; métier, 
Hydaspe, géog. Fleuve de l'Inde ancienne. 
Jaspe, s. m. Pierre dure et opaque bigarrée. 
Jaspe, pers. du v. Jasper. 
Golaspe, s. m. Sorte d'insecte coléoptère. 

Anaspe, ^. m. Espèce d'insecte coléoptère. 
ASPRE. 



Aspre, s.m. Petite monnaie turque. 
Diaspre, s.m. Marbre diapré de Sicile. 
ASQUE. 



Basque^./ 1 . Partie de vêtement; s. m. Idiome des 
Basques; a. s. De Biscaye. 



Brasque, s. f. Enduit d'argile et de charbon. 

Casque,s.m. Armure de tête; sorte de poisson. 

Flasque, a. Mou et sans force; s. m. Madrier de 
l'affût; artll. s. f. Petite poudrière. 

Frasque, s./". Action extravagante avec éclat. 
Monagasque, s. m. Habitant de Monaco. 
Fiasque, s.m. Bouteille de verre empaillée. 
Démasque, pers. du o. Démasquer. 
Masque,smFaux visage de carton; femme laide; 

ftg. Honte; déguisement; dehors trompeurs. 
Masque, pers. du v. Masquer. 
Talamasque, s. m. Figure hideuse du diable. 
Phasque,s. m. Plante de la famille des mousses. 
Bourrasque, s./. Tourbillon de vent impétueux; 

mal imprévu; caprice; mauvaise humeur. 
Marasque, s. m. Espèce de cerise. 
Tarasque, a. «.Peuplade indienne du Mexique. 

Fantasque,a.Bizarre;c'apricieux;brusque; etc. 

Vasque, s. f. Bassin d'eau d'une fontaine. 
ASSE(l).- 



Anabasse, s. f. Espèce de couverture; tiss. 
Basse, s. f. Lestons bas; instrument; mus. 
Basses, s. f. pi. Bancs de sable sous l'eau. 
Calebasse,*y.Espèce de courge, de concombre. 
Contre-basse, s.f. Grosse basse à trois cordes; 

voix la plus basse; mus. 
Gibbasse, s.f. Sorte d'escarcelle, de bourse. 
Main-basse, s. f. (Faire.) Enlever; voler; etc. 
Rubasse, s. f. Cristal coloré par l'art. 

Brasse, s. f. Mesure de deux bras. 
Brasse, pers. du p. Brasser. 
Embrasse, s. f. Bande d'étoffe tenant les ri- 
deaux drapés. 
Embrasse, pers. du o. Embrasser. 

Arcasse, s. f. Face postérieure d'un bateau. 

Avocasse, pers. du o. Avocasser. 

Barcasse, s. f. Mauvais bâtiment. 

Bas de casse. ^./".Partie inférieure d'une casse. 

Bécasse, s. f. Oiseau à long bec. 

Carcasse, s. f. Ossements décharnés et joints; 

charpente de bâtiment; grande corbeille. 
Casse, s.f. Plante médicinale aromatique. 
Casse, a. Oui sonne le cassé. s.f.Acl. de casser. 
Casse, pers. du v. Casser. 
Cocasse, a. Plaisant; ridicule; risible; fam. 
Concasse, pers. duv. Concasser. 
Fracasse, pers. du c. Fracasser. 
Fricasse, pers. du v. Fricasser. 
* Haut de casse, s. m. Partie supérieure d'une 

casse; imp. 
Jacasse, pers. du o. Jacasser. 
Madécasse, a. s. De Madagascar. 
Recasseppers. du v. Rocasser. 
Tracasse, pers. du o. Tracasser. 

Châsse, s. f. Coffre pour les reliques; lltur. 
Chasse, s.f. Action de poursuivre le gibier; ce 

qu'on en rapporte; terrain pour chasser. 
Chasse, pers. du o. Chasser. 
Couteau de chasse, s.m. Courte épée; cén. 
Déchasse, pers. du v. Déchasser. 
Echasse. s. f. Règle large de jaugeur; oiseau; 

pi. Bâtons à étriers pour marcher. 
Enchâsse, pers. du p. Enchâsser. 
Garde-Chasse, s.m. Celui qui garde la chasse. 
Pique-Chasse, s.m. Poinçon d'artificier. 
Pourchasse, pers. du r>. Pourchasser. 
Rechasse, pers. du v. Rechasser. 

(1) Consulter la 1" pers. du sing. del'imparf. du subj. 
des verbes en er que j'aimasse, pour le pi. on peut 
ajouter la 2« pers. du môme temps; que tu formasses. 



ÀSSE 



— 100 — 



ASSE 



ClaB8e,s/\0rdre; rang; leçon; lieu d'étude, etc. 

Classe, pers. du o. Classer. 

Grasse, s. f. Ordure; malpropreté; pi. Ecailles de 

métaux fondus; fiq. grossièreté. 
Décrasse, pers. au o. Décrasser. 
Encrasse, pers. du o. Encrasser. 
Incrasse, pers. du o. Incrasser. 
Ardasses, s. f. pi. Foïês grossières de Perse. 
Blondasse, a. D'un blond fade ; fam. 
Gardasse, s. f. Fruit; peigne à carder. 
Fadasse, a. Plein de fadeur* peint. 
Laidasse, s. /*. Femme très laide; pop. 
Vaidasse, s.f. Sorte de potasse. 
Vedasse, s. /. Alcali fixe; chim. 

Galôasse,*./. Grand vaisseau à rames et à voiles. 

Contrefasse, pers. du 0. Contrefaire. 
Défasse, pers. du e. Défaire. 
Fasse, pers. du 0. Faire. 
Refasse, pers. du o. Refaire. 
Surfasse, pers. du o. Surfaire. 

Agasse, s. f. Nom de la pie. 

Fougasse, s.f. Mine sous un mur pour le faire 

sauter; milii. Effort violent. 
Sargasse, s. f. Genre de fucacées. 

Cognasse, s. f. Coing sauvage. 

Tefgnasse, s. f. Coiffe enduite d'onguent pour 

les teigneux. /I.7. Mauvaise perruque; fam. 
Tignasse, s. f. Mauvaise perruque. 

Bestiasse.fiY. Se dit <Fïme personne hrutale. 
Biasse, s. f. Soie crue du Levant. 
Ghiasse, s.f. Ecume de métaux; excrément. 
Liasse, s.f. Paquet de papiers liés ensemble. 
Miliasse, s. f. Bouillie de farine de mais, etc. 
Militasse, a. /. Fort grand nombre; fam. 

Avalasse, s/.Torrent formé par la pluie; fam. 
Balasse,8./\ Vase de terre pour rafraîchir 1 eau. 
Culasse, s. f. Fond d'une arme à feu. 
Déohalasse, pers. du p. Décha lasser. 
Déculasse, pers. du v. Déculasser. 
Délasse, pers. du o. Délasser. 
Eohalasse, pers. du 0. Echalasser. 
Enculasse, pers. du v. Enculasser. 
Filasse, s.J. Filaments du lin, etc. 
Lasse, a. Fém. de las. 
Lasse, pers. du v. Lasser. 
Matelasse, pers. duo Matelasser. 
Mélasse, a. f. Résidu de sucre raffiné. 
Molasse, s. f. Sous-sol de pierre calcaire mêlée 

de sable et d'argile, complètement infertile. 
Mollasse, a. Très mou au toucher. 
Mulasse, s. f. Jeune mule; pop. 
Perlasse, 8. f. Potasse d'Amérique. 
Prélasse (se), pers. du 0. Prélasser (se). 

Craouillasse. s. f. Nom de la pie-grièche. 
Paillasse, s. f. Sac plein de paille pour un lit; 
s. m. Bateleur de foire; mauvais bouffon. 

Amasse, pers. du p ."Amasser. 

Damasse, pers. du o. Damasser. 

Hommasse, a. Qui tient de l'homme; (voix). 

Masse, s. f. Amas; corps solide; informe; tota- 
lité; fonds d'argent: massue; t. de billard, de 
peint. Espèce de béton à tête d'or qu'on porte 
en cérémonie; ancienne arme; gros marteau 
carré des deux côtés: mise au jeu, etc. 

Masse, pers. du 0. Masser. 

Porte-Masse, s. m. Qui porte une massue. 

Rainasse, a. f- Traîneau de montagne. 

Ramasse, pers. du 0. Ramasser. 

Rimasse, pers. du 0. Rimasser. 

Bannasse,«/.Espècedecivièred'osierdessalines. 
Bonasse,a.Simple, sans malice; de peu d'esprit. 



Bourdonnasse, s.f. Lance creuse; ant. bâton. 

Cadenasse, pers. du 0. Cadenasser. 

Ganasse, s.m. Tabac menu propre à fumer. 

Chaînasse, a. /. Nom d'une espèce de terre ar- 
gileuse mêlée de sable quartzeux. 

Fenasse, s. f. Un des noms du sainfoin. 

Finasse, pers. du c. Finasser. 

Ga ll i n asse, s.m. Sorte de corbeau du Mexiaue. 

Nasse,s./.Sortedepanier pourla péchejunivalve. 

Panasses, s.f. pi. Les petits pains; pop. 

Parnasse, s. m. Montagne de la Pnocide con- 
sacrée aux Muses; fiq/La poésie, les poète*. 

Pinasse, s. /.'Petit navire à voiles et à rames. 

Tournasse, pers. du o. Tournasses 

Vinasse, a. f. Vin très faible; fam. Résidu delà 
distillation des vins. 

Coasse, pers. du 0. Coasser. 
Croasse, pers. du o. Croasser. 

Oouasse, s. f. Détrempe; peint, o. m. inus. 

Compassé, pers. da~Compasser. 

Dépasse, pers. du 0. Dépasser. 

Estrapasse, pers. du o. Estrapasser. 

Forpasse, pers. du o. Forpasser. 

Impasse, s. f. Rue sans issue; cul de sac; fig. 
(Etre dans une), être dans une situation sans 
issue, dans un emploi sans avancement. 

Lampasses,s/.pJ.Toiles peintes des Indes.com. 

Outre-Passe, s. /. Abatis de bois excédant. 

Outre-Passe, pers. du 0. Outre passer. 

Passe, s. /".Complément de somme; t. de jeu, 
d'escrime. Canal; mar. 

Passe-Passe, s.f. (Tour de.) D'adresse; de sub- 
tilité; filouterie; fam. 

Repasse, s. /.Grosse farine; seconde distillation. 

Repasse, pers. du o. Repasser. 

Strapasse, pers. du 0. Strapasser. 

Surpasse, pers. du o. Surpasser. 

Trépasse, pers. duo. Trépasser. 

Cuirasse, s.f. Armure de fer pour le corps. 
Cuirasse, pers. duo. Cuirasser. 
Débarrasse, pers. du 0. Débarrasser. 
Dôsembarrasse, pers. du o.Désembarrasser. 
Embarrasse, pers. du 0. Embarrasser. 
Encuirasse, pers. du 0. Encuirasser. 
Ferrasse, s. f. Coffre de verrier; met. 
• Harasse,pers. du o. Harasser. 
*Hurasse,a. f. Anneau de marteau de forge. 
Morasse, s. f. Espèce de marais, de fondrière. 
Paperasse, s. f. Papier, écrit inutile. 
Paperasse, pers. du c. Paperasser. 
Patarasse, s. f. Coin de fer; ciseau de calfat. 
Patarasse, pers. du 0. Patarasser. 
Pôtarasse, s.f. Hache ô marteau. 
Rasse, s. f. Panier pour le charbon. 
Terrasse, s. f. Levée de terre; balcon; plate- 
forme découverte; devant de paysage; peint. 
Terrasse, pers. du 0. Terrasser. 
Tirasse, s./.Filetd'oiseleur;clavierdepédale;etc. 
Tirasse, pers. du 0. Tirasser. 

Ressasse, pers. du 0. Ressasser. 

Sasse, s. f. Ecope pour vider l'eau d'un bateau. 

Sasse, pers. du o. Passer, 

Entasse, pers. du 0. Entasser. 
Matasse, s.f. Soie crue; coton non filé. 
Potasse, s. f. Oxyde de potassium; alcali fixe. 
Rapetasse, pers. du 0. Rapetasser. 
Rentasse, pers. du 0. Rentasser. 
Savantasse, a. m. Faux savant; peu us. 
Tasse, s. f. Vase à boire; son contenu. 
Tasse, pers. du 0. Tasser. 
Tétasses,*. /. Mamelles pendantes; pop. 

Etrasse, s. f. Bourre de soie. 
Fatrasse, pers. du 0. Fatrasser. 



ASTE 



— 101 — 



ASTRE 



Strasse,*. f. Bourre de soie. 
Grevasse, s.f. Fente; brèche; gerçure. 
Grevasse, pers. du c. Crevasser. 
Ecrivasse, pers. du v. Ecrivasser. 
Lavasse, s. f. Averse; mauvaise boisson; pop. 
Rêvasse, pers. du v. Rêvasser. 
(Voir ace) 
AST. 



Hast (Arme d'), s. m. Nom de toute arme em- 
manchée au bout d'un bâton comme la lance. 

Boxnbast, a. m. Prétendu thaumaturgeau XV° 
siècle. 

Rodigast, myth. Divinité des Germains. 

Balast,*.m. Lest de sable à fond de cale' mar. 

Ballast, 8. m. Amas de cailloux et de sable ser- 
vant au remblai des chemins de fer. 

Toast, m. anglais 2 s.m. Santé portée en buvant; 
proposition de boire à la réussite d'une affaire. 
ASTE 



* Haste, s. f. Javelot sans fer; longue lance. 
Baste,tVifer/.Marque le doute ; rindifférence,etc. 
Baste,a. m. L'as de trèfle au jeu de l'hombre. 
Subhaste, pers. du c. Subhaster. 

Blaste, s. m. Embryon à grosse radicule; bot. 
Cytoblaste, s. m. Petit corps lenticulaire; bot. 

Archidicaste, s. m. Prophète; ant. 
Caste, s. f. Tribu; classe indienne. 
Encaste, pers. du v. Encaster. 

Chaste, a. Pur; modeste; continent. 

Aclaste, a. Qui a la propriété de rompre les 

rayons lumineux. 
Iconoclaste, s. m. Ennemi des images. 

Cocodaste,6.m. Onomatopée du cri de la poule. 

Faste, s. m. Ostentation; pompe. 

Fastes, s. m. pi. Calendrier romain; registre 

public de belles actions; histoire. 
Néfaste, a. (Jour) de repos; ant. Se dit aussi 

des actions illicites; (Guerre néfaste.) 

Bucoliaste, s. m. Poète bucolique. 
Ghiliastes, s. m. pi. Sectaires chrétiens du 

"YTJo siècle 

Eccl6siaate,a.m.Un des livres de l'Ancien Tes- 
tament. 

Encomiaste, s. m. Panégyriste; v. mot. inus 

Enthousiaste, s. m.Qui a une admiration exces- 
sive; pi. Sectaires qui se croyaient inspirés. 

HéUastes, s. m. pi. Anciens juges à Athènes. 

Homiliaste, s. m. Auteur d'homélies. 

Piaste, s. m. Se dit des descendants des ancien- 
nes maisons de Pologne. 

Scoliaste, s. m. Commentateur d'auteur grec. 

8ymphoiuaste,«m.Compositeurdeplaincnant. 

Acolaste, a. Qui est débauché; prodigue. 
Laste, s. m. Poids de deux tonneaux; mar. 
Comaste,*. m. Président des repas sacrés; ant. 
Gynecomaste, a. Qui a de fortes mamelles. 

Ghirogymnaste,8. m. Appareil servant à exer- 
cer les doigts des élèves qui étudient le piano. 
Dynaste, s.m. Petit souverain; ant. 
Gymnaste, s. m. Officier du gymnase. 
Haste, s. m.~ Plante de la famille des graminées. 
Pléonaste,*. m. Sorte de grenat brun. 
Toaste, pers. du o. Toaster. 
Antipaste, s. m. Pied d'un vers latin. 
Dispaste, s. m. Machine à deux poulies. 
Nenrospastes, s.f. pi. Marionnettes mobiles. 
Paste, pers. du d. Paster. 
Pentapaste, s. m. Machinée cinq poulies. 
Polypaste, s. m. Machine à plusieurs poulies. 
Tripaste, s. m. Machine à trois poulies. 



Métaphraste,s. m. Traducteur de métaphrases. 
Paraphraste, s. m. Auteur de paraphrases. 

Chironlaste, s. m. Instrument employé pour 
aplanir les difficultés du forte-piano. 

Môloplaste, s. m. Système d'enseignement mu- 
sical. 

Rhinoplaste,a.m.Qui pratique la rhinoplastie. 

Céraste, s. m. Sorte dêTvipére d'Egypte. 
Pédéraste, s. m. Adonné à la pédérastie. 

Cataste, s. f. Echafaudage où l'on plaçait les 

esclaves à vendre. 
Peltaste, s. m. Soldat armé d'une pelte. 

Contraste, s. m. Opposition; différence. 
Contraste, pers. au v. Contraster. 

Dévaste, pers. du v. Dévaster. 
Vaste, a. De grande étendue. 
ASTRE. 



Astre,s.m.Tout corps céleste; le soleil,lesétoiies. 
Encastre, pers. du v. Encastrer. 
Médicastre, s.m. Mauvais médecin; fam. 

Cadastre, s. m. Relevé; état des biens fonds. 
Cadastre, pers. du o. Cadastrer. 
Sandastre, s. m. Pierre précieuse tachetée. 

Branchlogastre, s. înTSorte de crustacé. 
Centrogastre,s.m. Poisson des thoraciques. 
Gfealcogastre, a. Qui a l'abdomen bronzé. 
Gheligastre, s. m. Diptère des athéricères. 
Chrysogastre, a. Qui a le ventre doré. 
Gryptogastre, a. Qui a l'abdomen caché. 
Cyanogastre, a. Qui a le ventre bleu. 
Cyclogastre, a. Qui a le ventre arrondi. 
Epigastre,». m. Partie supérieure de l'abdomen. 
Galugastre, s.f. Un des noms delà poule d'eau. 
Gymnogastre, a. Qui a le ventre nu; s. m. 

Poisson sans nageoires sous le ventre. 
Hypogastre,8 m. Partieinférieuredubasventre. 
Leucogastre, a. Qui a le ventre blanc; zool. 
Mélanogastre, a. Qui a le ventre noir. 
Microgastre, «.m. Genre d'ichneumons. 
Pachygastre,s.m.Genred'in8ectescoléoptères. 
Psilogastre, a. Qui a l'abdomen glabre; zool. 
Rhodogastre, a. Qui a le ventre rose. 
Rufigastre, a. Qui a le ventre roux; ent. 
Kiaetre, s.m. Sorte de bandage; chir. 
Piastre, s. f. Monnaie d'argent; vaut un écu. 

Celastre, s. m. Sorte de plante; bot. 
Lastre, s. m. Verre blanc pour vitres. 
Palastre,s.m.Bottede serrure; tôle en feuilles. 
Pelastre,«.m.La partie la plus large d'une pelle. 
Pilastre, s.m. Colonne carrée d'un mur;arcJi. 
Polastre, s.m. Poêle à la braise. 
Ramastre, s.m. Ramification du pétiole; bot. 
Benastre, s. m. Petit pan de clayonnage ouvert. 
Canastre, s.m. Sorte de coffre d'étain. 
Plnastre, *. m. Sortejle pin sauvage. 
Gepastre, s. m. Nom de Toie sauvage. 
Clypéastre, a. m. Genre de coléoptères. 
Philosophastre, s. mTFaux philosophe; fam. 
Emplastre, pers. du o. Emplastrer. 
Désastre, s. m. Malheur public; ruine. 
Menthastre, s. f. Espèce de menthe sauvage. 
Poètastre, s. m. Seditd'un mauvais poète. 

Vastres, s. m. pi. Famille de poissons. 

AT (1). 



Abat, s.m. Se dit de diverses parties des mem- 
bres d'animaux de boucherie; act. d'abattre. 
(1) Consulter la 3« pers. del'imparf. dusubj. des verbes 

en er; qu'il tombât; qu*il aimât; qu'il chantât; qu'il 

trouvât. 



AT 



— 102 — 



AT 



Abat, 8. m. Averse; pluie abondante; vent; pop. 

Abat, pers. du 0. Abattre. 

Bât, s. m. Selle de bète de somme, de l'âne, etc. 

Bat, pers. du c. Battre. 

Burbat,s.m. Petite monnaie de Tunis. 

Célibat, s. m. Etat du célibataire. 

Combat,». m. Action de combattre; bataille. 

Combat, pers du 0. Combattre. 

Cor bat, s. m. Un des noms du cormoran. 

Débat, s. m. Action de débattre; contestation. 

Débat, pers. du v. Débattre. 

Ebat, 8.m. Passe-temps; ne s'emploie qu'au pi. 

Ebat, pers. du v. Ebattre. 

Grabat, s. m. Mauvais lit. 

Rabat, s.m. Action de rabattre le gibier; oén. 

Rabat, s. m. Collet rabattu des gens de robe. 

Rabat, pers. du o. Rabattre. 

Rebftt, pers. du v. Rebâter. 

Rebat,*.m. Action de rebattre les tonneaux. 

Rebat, pers. du o. Rebattre. 

Sabbat, s. m. Dernier jour de la semaine juive; 

grand bruit; tumulte; grande dispute. 
Stabat(t),s. m. Chant d'église; m. lat. 
TarabatjSmlnstrumentpourréveillerlesmoines. 

Oblat, 8. m. Enfant voué dès sa naisssance au 

service des autels; moine lai. 
Stablat, s. m. Habitation dans une é table. 

cat 
Acocats, s. m. pi. Liteaux du métier à soie. 
Asiarchat, s.m. Magistrature sacerdotale; ant. 
Avocat, s. m. Défenseur en justice. 
Canonicat, s. m. Bénéfice de chanoine. 
Certificat, s. m. Ecrit faisant foi, etc. 
Gléricat, s. m. Office du clerc; prat. 
Délicat, a. Fin; faible; difficile a contenter. 
Ducat, s. m. Monnaie d'or valant dix francs. 
Exarchat,*. m. Dignité; territoire de l'exarque. 
Indélicat, a. Sans bons sentiments. 
Magnificat(t), s. m. Cantique de la sainte vierge. 
Muscat, a. s. m. (Vin, raisin, rose) parfumé. 
Patriarchat, s. m. Diçnité de patriarche. 
Pontificat, s. m. Dignité de grand pontife. 
Prédicat, s. m. Attribut d'une propositionj^ram. 
Sangiacat, s. m. Dignité de sangiac. 
Syndicat, s. m. Charge de syndic. 
Tétrarchat, s. m. Dignité de Tétrarque. 

çat 
Forçat, s. m. Condamné aux galères. 

cbat 
Acbat, s. m. Emplette; objet acheté. 
Bâcha t, s. m. Cavité sous le pilon; pap. 
Chat, s.m. Quadrupède; animal domestique. 
Crachat,smFlegme; salive; large croix d'ordre 

brodée sur l'habit, etc. 
Croche-Chat, s. m. Nom donné dans quelques 

localités du sud-ouest aux tailleurs. 
Entrechat, s. m. Pas de danse en sautant. 
Galuchat, s. m. Peau d'une espèce de raie. 
Nomarchat; s. m. Gouvernement d'un nome. 
Œil de-chat. s. m. Sorte de plante. 
Pied-de-chat, s.m. Sorte de plante. 
Préachat, s. m. Paiement avant livraison des 

marchandises; t. de com. 
Rachat, s. m. Action de racheter; délivrance. 
Surachat, s. m. Remise faite sur les métaux 

portés à la monnaie. 

clat 
Eclat, s. m. Morceaubrisé;lueur;gloire;bruit,etc. 

crat 
Oxycrat, s. m. Sirop de vinaigre mêlé d'eau. 

dat 
Bordât, s.m. Etoffe d'Egypte très fine. 
Candidat, s. m. Aspirant à une charge. 
Cédât, s.m. Acier naturel de forge, de fusion. 
Gommodat, s. m. Prêt gratuit; j ur. 



Concordat, s.m. Convention ecclésiastique. 

Cordât, s. m. Espèce de grosse toile. 

Grandat, s. m. Sorte de dignité; ant. 

Mandat, s. m. Rescrit du pape; ordre; procura- 
tion; billet à payer, etc., papier monnaie. 

Soldat, s. m. Homme de guerre; militaire. 
drat 

Bodrat, s. m. Laine d'Egypte. 

Cadrât, s.m. Petit morceau de fonte; t. d'imp. 
a. (Aspect) Distance de deux astres. 

Cédrat, s. m. Citronnier; son fruit. 

Sesqui-Quadrat, a. Aspect; astron; t. d'astr. 
éat 

Abigéat, s. m. Vol de troupeaux; t. de jur. 

Baccalauréat, s. m. Premier degré pour par- 
venir au doctorat; titre de bachelier. 

Béat, a. s. Dévot; exempt de jouer, de payer, 
t. de jeu. Qui ne paie pas au repas. 

Créât, s. m. Sous-ecuyer; man. 

Exéat, s. m. Permission de sortir. 

Lauréat, s. m. {Poète) couronné publiquement. 

Méat, s. m. Conduit du corps; anat. 

Transéat, interj. Mot latin signifie qu'il passe, 
iat 

Galfat, s. m. Celui qui calfate; son ouvrage. 

Califat, s. m. Dignité de calife. 

Ghérifat, s. m. Dignité de chérif. 

Cuffat,s.m.Sortedetonne danslespuits démines. 

Pat, a. s. Vain; impertinent; sans jugement. 

Gasseiat. s. m. Bateau persan dans l'Inde. 

Protosuif at, s. m. Sel d'acide sulfurique. 
gat 

Ab-legat, s. m.Vice-légat du pape. 

Agrégat, s. m. Assemblage de parties adhéren- 
tes entre elles; agglutination' t. d'hist. nat. 

Camerlingat, s. m. Dignité de camerlingue. 

Dégât, s. m. Ravage; dommage; ruine; perte. 

Dogat, s. m. Dignité de doge. 

Gat, s.m. Escalier qui du quai va à la mer. 

Interrogat,s.m.Question faite en justice; prat. 

Légat, s. m. Envoyé papal. 

Nougat, s. m. Gâteau a'amandes. 

Renégat, .s. m. Qui renie sa religion, etc. 

Seringat ou Syringa, s. m. Arbrisseau. 

Vice-Légat, s. m. Intérimaire du légat. 
jat 

Goujat, s.m. Valet de soldat, de maçon; hom- 
me grossier, sale; t. injurieux. 

Mar gageât ou margajat, s. m. Homme con- 
trefait et petit; petit garçon; fam. 

Orangeat, 8 m. Confiture d'écorce d'orange. 

Orgeat, s. m. Boisson rafraîchissante. 
gnat 

Assignâtes m.BiUetcTEtattenanHieudemonnaie. 

Borgnat, s. m. Nom vulgaire du roitelet. 

Gicognat, s. m. Petit de la cigogne. 

Magnat, s. m. Grand de Pologne, etc. 

Vignat, s. m. Sorte de grosse coquille. 
grat 

Ingrat, a.s. Sans reconnaissance; fig. Stérile. 

Regrat,s. m. Vente de sel; etc.; en détail. 
iat 

Burgraviat, s. m. Dignité de burgrave. 

Gancellariat, s. m. Charge de chancelier. 

Collégiat, s. m. Boursier du collège: fam. 

Commissariat, s. m. Fonction de commis- 
saire; son bureau. 

Croupiat, s. m. Nœud fait sur le cable; mar. 

Estropiât, s. m. Qui feint d'être estropié; r.m. 

Fiat, mterj. Soit; m. lat. 

Honorariat, *. m. Qualité du fonctionnaire 
ayant le titre d'honoraire. 

Immédiat, a. Sans intermédiaire; prompt. 

Infortiat, s.m. Second volume du Digeste. 

Intermédiat, a. s.m. D'entre temps. 

Landgraviat, s. m. Etat d'un Landgrave. 



AT 



— 103 — 



AT 



Margraviat, s. m. Dignité de margrave. 

Médiat, s. m. Qui n'a rapport, qui ne touche à 
une chose que moyennant une autre qui est 
entre deux. 

Ministériat,8. m. Emploi, fonction de ministre. 

Notariat, 8. m. Charge d'un notaire. 

Noviciat, s. m. Etat de novice; sa durée. 

Opiat (t), s. m. Sorte d'onguent; pharm. 

Patriciat, s. m. Dignité de patrice. 

Piat, s. m. Petit de la pie. 

Plagiat, s. m. Act. du plagiaire; vol littéraire. 

Presbytériat, s. m. Prêtrise; sacerdoce. 

Primicériat, s. m. Office du primicier. 

Prolétariat, s. m. Etat du prolétaire. 

Protonotariat, s. m. Charge du protonotaire. 

Rhingraviat, s. m. Dignité de Ilhingrave. 

Salariat, s. m. Condition; élat d'une personne 
salariée; peu us. 

Secrétariat, s. m. Bureau: état de secrétaire. 

Sociétariat, s. m. Réunion de sociétaires. 

Surnumérariat, s. m. Temps pendant lequel 
on est surnuméraire. 

Titulariat, s. m. Charge qui donne un titre à 
celui qui la remplit. 

Véniat (t), s. m. Ordre de venir rendre compte 
de sa conduite; pal. 

Vicariat, s. m. Fonctions, grade de vicaire. 

Volontariat, s. m. Etat de celui qui sert vo- 
lontairement. 

Viziriat, <«. m. Charge de vizir. 
lat 

Acetolat, s. m. Vinaigre médicinal. 

Alcoolat, s. m. Sorte de médicament liquide. 

Amiralat,s.m. Dignité, grade d'amiral. 

Apostolat, s. m. Ministère d'apôtre. 

Capitoulat, s. m. Dignité de capitoul. 

Cardinalat, s. m. Dignité de cardinal. 

Chocolat, s. m. Pâte de cacao sucrée. 

Colonellat,s. m. Exercice de l'emploi de colonel. 

Consulat, s. m. Dignité de consul. 

Cordelat, s. m. Etoffe de laine d'Alhi. 

Généralat, s. m. Dignité de général. 

Hydrolat, s. m. Liquide obtenu en distillant 
des fleurs. 

Kakerlat, s. m. Blatte américaine. 

Maréchalat, s. m. Dignité de maréchal. 

Miellat, s. m. Miel des feuilles. 

Péculat, s. m. Vol de deniers publics. 

Postulat,*. m.Demande d'un premier principe. 

Prélat, s.m. Dignitaire ecclésiastique. 

Principalat,sm.Fonctiondeprincipaldecollège. 

Proconsulat, s. m. Dignité de proconsul. 

Provincialat, s. m. Dignité claustrale. 

Pugilat, s. m. Combat a coups de poings. 

Vice-Consulat^.m. Emploi de vice-consul. 

Violât, a. s. m. Fait avec de la violette. 
illat, mouillé 

Aiguillât, s. m. Poisson; chien de mer. 

Corbillat, s. m. Petit du corbeau. 
mat 

darissimat, s.m. Titre de clarissime. 

Climat, 8. m. Température d'un pays. 

Continuâtes, m. Lieu où se paient les droits de 
coutume; ant . Pays où ils sont établis. 

Economat, s. m. Charge d'économe. 

Format, s. m. Dimension d'un livre, etc. 

Imamat, s. m. Dignité; résidence d'iman. 

Intérimat, s. m. Etat d'un fonctionnaire exer- 
çant par intérim. 

Mât,£.ro. Arbre qui porte les voiles; t. de mar. 

Mat, a. Sans éclat; lourd; compacte; s. m. Coup 
qui met le roi en échecs; t. de jeu. 

Primat, s. m. Archevêque supérieur. 

Trémat, s. m. Banc de sable dans les tournants 
de la Seine. 

Ultimat, s. m. Dernière condition d'un traité. 



nat 

Agnat, s. m. Collatéral de souche masculine. 

Alternat, 5. m. Action d'alterner. 

Archidiaconat, s. m. Dignité d'archidiacre. 

Assassinat, s. m. Meurtre prémédité. 

Auvernat, s.m. Raisin, vin d'Orléans. 

Banat, s. m. Un des quatre généralats des con- 
tins militaires en Autriche. 

Batonnat, s.m. Fonctions de bâtonnier dans le 
corps des avocats. 

Cathécuménat,£.m. Temps d'instruction pour 
le baptême. 

Citronnât, s. m. Confiture d'écorce de citron. 

Concussionnat,s.m.Etat du concussionnaire. 

Cognat,s.m.Parentcollatéral de ligne féminine. 

Colonat,s.m. Sorte d'esclavage mitigé; ant. 

Condonnat, s. m. Monnaie ancienne. 

Coronat, s. m. Ancienne monnaie de billon. 

Décanat, s. m. Dignité de doyen. 

Décurionat, s.m. Dignité de décurion. 

Diaconat, s. m. Deuxième ordre sacré. 

Drogmanat,s. m. Dignité de drogman. 

Externat, s. m. Ecole où l'on ne reçoit que des 
élèves externes. 

Ganerbinat, s. m. Coalition en Allemagne. 

Grenat, s. m. Pierre précieuse çouge. 

Incarnat, s. m. Sorte de rouge; couleur chair. 

Indigénat, s. m. Naturalité; droit de citoyen. 

Internat, s. m. Ecole d'internes. 

Mandarinat, s. m. Dignité de mandarin. 

Oronelinat,smMaisond'asilepourlesorphelins. 

Palatinat, s. m. Dignité,territoire de Palatin. 

Patronat,s.m. Droit d'un patron sur ses clients. 

Pensionnat, s. m. Maison d'éducation, etc. 

Personnat,s. m. Bénéfice ecclésiastique. 

Quartonat, s. m. Sorte de mesure ancienne. 

Rabbinat, s. m. Dignité de rabbin. 

Sénat.s. m. Corps de magistrats élus. 

Sous-Diaconat, s. m. Troisième ordre sacré. 

Stellionnat,sm. Actiondevendrelebiend'autrui . 

Sultanat, s.m. Dignité, règne d'un sultan. 

Taïcounnat, s. m. Autorité du taTcoun. 

Tribunat,s. m. Dignité de tribun. 

Triennat, s.m. Espace de trois ans. 

Veinât, 8. m. Nom vulgaire du maquereau. 
pat 

Appât. s.m. Tout ce qui attire; pâture. 

Archiépiscopat, s. m. Dignité d archevêque. 

Garpat, s. m. Bonnet de Grec moderne. 

Epicospat.s m. Dignité d'évêque. 

Feld-Spath(t),s. m. Sorte de granit. 

Pât, s.m. Mangeaille; t. de fauconnerie. 

Pat (t), s. m. Echec au roi; t. de jeu. 

Principat,5. rn. Titre d'unpays;dignitéde prince . 

Spath, s. m. Pierre feuilletée; met. 
plat 

Méplat, a. Qui a plus d'épaisseur que de lar- 
geur; s. m. Indication des plans. 

Pays plat,s.m. Etendue de territoireen plaine. 

Pied-plat, s. m. Homme méprisable. 

Plat (te), a. Uni; sans relier; fig. Insipide, etc. 

Plat, s. m. La partie plate d'un objet; pièce de 
vaisselle; son contenu. 
quat 

Adéquat, a. Entier; total d'une étendue, d'une 
compréhension; \phil. 

Reliquat, s. m. Reste de compte, etc. 

Agglomérat, a. m. Masse de plusieurs subs- 
tances d'époques géologiques réunies par un 
ciment produit par l'action des eaux- etc. 

Almicantarat, s.m. Cercleparallèleàrhorizon. 

ApparatsmEclat;pompe;petitdictionnaire;p.m. 

Archipresbytérat.s. m. Dignitéd'archiprètre. 

Assessorat, s. m. Office d'assesseur. 

Burat, s m. Bure grossière* met. 

Carat, s.m. Poids, titre de l'or. 



AT 



— 104 — 



ATE 



Centumvirat, s. m. Dignité de centumvir. 

Gôrat.a.m. Onguent; pommade; pharm. 

Conglomérat, s. m. Agrégation de substances 
diverses. 

Dapiiérat, 8. m. Fonctions de dapifer. 

Décemvirat, s. m. Dignité de décemvir. 

Directorat, a.m. Fonctions de directeur. 

Doctorat,», m. Haut degré de science. 

Duumvirat, s. m. Charge de duumvir. 

Electorat, a. m. Qualité d'électeur. 

Factorat, s. m. Charge, fonction de facteur. 

Farats, s. m, pi. Amas de diverses choses. 

Ferrât, s.m. Lavaret de rivière. 

Garât, s. m. Toile de coton commune. 

Hospodarat, s. m. Charge d'hospodar. 

Jurât, 8. m. Echevin à Bordeaux; ant. 

Machurat, s. m. Apprenti; mauvais ouvrier. 

Maosarat, a. m. Maison des nègres. 

Majorât, a. m. Droit d'aînesse en Espagne; im- 
meuble inaliénable d'un titre de noblesse. 

Méliorat, 8. m. Organsin de Boulogne. 

Nacarat, a. 8. m. (Couleur) rouge clair. 

Odorat, s. m. Sens qui perçoit les odeurs. 

Pastorat, a. m. Dignité de pasteur protestant. 

Préceptorat, a. m. Fonction de précepteur. 

Presbytérat, a. m. Qualité d'ancien chez les 
presbytériens. 

Priorat, s. m. Dignité de prieur. 

Professorat, s. m. Emploi de professeur. 

Protectorat, a. m. Titre politique employé en 
Angleterre; fonction de protectenr. 

Provisorat, s. m. Fonction de proviseur. 

Quérat, a. m. Partie du bordage d'un navire. 

Quinquévirat, s. m. Dignité de quinquevir. 

Rat,sm. Petit quadrupède rongeur; caprice;/am. 

Rectorat, 8. m.Charge de recteur. 

Scélérat, s. m. Coupable de crimes, etc. 

Septemvirat, a. m. Fonction de septemvir. 

Sorat, 8. m. Sorte de poisson. 

Stathoudérat,a. m. Dignité de stathouder. 

Triumvirat, s+m. Gouvernement de triumvirs. 

Verrat, a. m.Pourceau non châtré. 

Vizir a t, 8. m. Place de vizir; sa durée; etc. 
sat, doux 

Gaillot-Rosat,8.m. Sorte de poire; jard. 

Croisât, 8. m. Monnaie d'argent à Gènes. 

Marquisat, a. m. Terre; titre de marquis. 

Rosat, a. (Composition) où il entre des roses. 
sat, dur 

Bassat, s.m. Sarrau à dos matelassé. 

Gossat,s.m.Ce qui reste après qu'on a battu les 
pois, les haricots; etc.; pour en avoir la graine. 

Pissat, a. m. Urine des animaux. 
tat 

Ab-Intestat, 8. m. Héritier d'une personne 
morte sans tester.(iWoar6r).Zoc.ad.Sans tester. 

Acolytat, a. m. Premier ordre mineur. 

Aérostat, a. m. Globe qui s'élève en l'air. 

Apostat, a. s. Qui a renoncé à sa religion. 

Archimandritat, a. m. Bénéfice d'archiman- 
drite; sa dignité. 

Archontat, a. m. Dignité d'archonte. 

Attentat, s.m. Entreprise contre les lois; crime. 

Augustat, a.m.Dignité chez les Romains; ant. 

Gioutat, 8. m. Sorte de raisin; chasselas. 

Go-Etat, a. m. Souveraineté divisée; fédération. 

Gomitat,am.DivisronadministrativeenHongrie. 

Gomtat, a. m.Comté; titre de terre; v. m. 

Consultât, a. m.Conseiller du pape. 

Despotat, a. m. Etat despotique. 

Eméritat,a.m. Etat d'un professeur émérite. 

Etat, a. m. Situation: condition; pays* p£. Assem- 
blée politique des députés de tous les ordres. 

Habitat, a. m. Lieu spécialement habité par 
une espèce végétale; t. de bot. 

Hastat,a.m. Soldat romain armé d'un javelot. 



Héliostat,a.77i. Appareil d'optique pour donner 
de la lumière; instrument pour observer les as- 
tres. 
Intestat, a. a. m. Qui n'a pas testé. 
Plantât, a. m. Vigne d'un an; pop. 
Podestat, a. m. Magistrat en Italie. 
Potentat,a. m. Souverain redoutable. 
Résultat, s. m. Ce qui résulte d'un fait, etc. 
Sidérostat, a. m. Instrument pour étudier la 

lumière des astres. 
Tiers- Etat, a. m. Troisième ordre dans l'Etat. 

trat 
Castrat, a. m. Chanteur châtré dès l'enfance. 
Contrat,s. m. Convention par écrit; pacte; traité. 
Magistrat, s. m. Officier de justice, de police. 

vat 
Gravats, a. m. Débris de démolition. 
Louvat, a. m. Louveteau; cén. 
Vivat (t), a. m. interj. Cri pour applaudir. 
yat • 

Monnayât, a. m. Etoffe de laine grossière. 

zat 
Bazat, a. m. Coton de Leyde. 

ATGHE 

Elatche, a. f. Etoffe de soie et de coton mêlés. 

Voir les mots en ache 

ATE. 



* Hâte, a. /. Précipitation; promptitude; vitesse. 

* Hâte, pers. du v. Hâter. 
Abbate, a. m. Lieu inaccessible; o. m. 
Acrobate, a. m. Danseur de corde. 
Andabate, a. m. Gladiateur qui combattait les 

yeux fermés; ant. 

Bâte, 8/*. Partie polied'uneépée; bord de tabatière. 

Bâte, pers. du v. Bâter; 

Batte, s.f. Maillet; sabre de bois; banc de blan- 
chisseuse, etc.; massue pour écraser le plâtre. 

Chorobate, a. m. Niveau d'eau des anciens 
fait en forme de T. 

Colombate, a. f. Acide de colombium; chim. 

Combatte, pers. du v. Combattre. 

Cremnobate, s. m. Danseur de corde; ant. 

Débâte, pers. du v. Débôter. 

Débatte, pers. du o. Débattre. 

Dendrobate, a. Qui se tient d'habitude sur 
les arbres; hlst. nat. 

Embâte, pers. du o. Embàter. 

Embattes, a. f. pi. Vents réglés; t. de mar. 

Epie a te, 8. m. Soldat de navire à Athènes; ant. 

Hyperbate^/llnversionderordrenaturel^/iéf. 

Hypnobate, a. m. Somnambule. 

Rabatte, pers. du o. Rabattre. 

Rebâte, pers. du v. Rebater. 

Rebatte, pers. du o. Rebattre. 

Scbenobate, a. m. Danseur de corde; ant. 

Sébate.a.m., Sel sébacique; chim. 

Stéréobate,*. m. Soubassement sans moulures. 

Stylobate, a. m. Piédestal de colonne; arch. 
blate 

Blatte, s. f. Sorte d'insecte nocturne. 
cate 

Achate,8/n.Fidèlecompagnon;amid'Enée;myt/i. 

Alicate, a. f. Pince d'émailleur. 

Délicate, a. Fém. de délicat; v. Délicater. 

Hécate,8./*.Pile de matière fécale* mas.; tortue. 

Hécate, myth. Un des noms de Diane. 

Hydrosilicate, a. m. Silicate hvdraté. 

Silicate, s. m. Minéral composé de silice et de 
plusieurs bases. 

chatte 

Chatte, s. f. Femelle du chat. 

Chatte, pers. du o. Chatter. 
date 

Eclate, pers. du o. Eclater. 
crate 

Aristocrate,8.m. Partisan de l'aristocratie. 



ATE 



105 — 



ATE 



Autocrate, s. m. Souverain aljsolu. 

Bureauorate,3 7n.Hommedebureau:secrétaire. 

Démocrate, a. m. Partisan de la démocratie. 

Gynécocrate, s.m. Partisan de la gynécocratie. 

Harpocrate, myth. Dieu égyptien (du silence). 

Oxycrate, pers. duo. Oxycrater. 

Phérécrate, a. m. Sorte de vers grec ou latin. 

Picrate,a.m.Nom générique des sels picrique,a 

Thalassocrate, a. a. Dominateur des mers. 

Théocrate, a. m. Prêtre, souverain temporel. 
date 

Antidate, s./*. Fausse date antérieure. 

Antidate, pers. du v. Antidater. 

Contre-Date, s. f. Date à l'appui d'une autre. 

Date, s. /".Epoque; son indication par chiffres. 

Date, pers. du o. Dater. 

Datte, s. f. Fruit du palmier; coquille bivalve. 

Hydriodate, a. m. Acide d'iode et d'oxygène. 

Iodate, a. (Combinaison) d'acide iodique avec 
les bases salitiables; chim. 

Mithridate, 8. m. Antidote d'opium, etc.; hist. 
Roi de Pont vaincu par Pompée. 

Molybdate, s. m. Sel d'acide molybdique. 

Post-Date,' s.f. Date postérieure à la vraie. 

Soldate (A la), toc. ado. En soldat; fam. 
drate 

Chlorhydrate, a. m. Nom des sels de l'acide 
chlor hydrique. 

Fluorhydrate.s.m. Sel produit par l'acide fluo- 
rhydrique avec une base. 

Hydrate, s. m. Composition d'eau et d'oxyde 
métallique. 

Iodhydrate, s. m. Sel formé d'acide iodhydri- 
que avec une base. 

Monohydrate, s. m. Premier des hydrates 
d'une substance qui en forme plusieurs. 

Sulfhydrate, a. m. Nom des sels produits par 

certains sulfures avec l'acide sulfhydrique. 

éate 

Bractéate, a. f. Sorte de monnaie allemande. 

Oléate, s.m. Sorte d'acide oléiqueavec les bases. 
iate 

Bisulfate, a. m. Sel dont l'acide sulfurique con- 
tient deux fois autant d'oxygène; chim. 

Callate, pers. du o. Calfater. 

Hydrosuliate,a.m. Combinaison saline. 

Hyposulfate, a. m. Sel d'acide sulfurique. 

Protosulfate,rf. m. Combinaison d'acide sulfuri- 
que avec une base. 

Sous-Sulfate, s. m. Sulfate avec excès de base. 

Sulfate, s. m. Sel d'acide sulfurique. 
flatte 

Flatte, pers. du v. Flatter. • 
gâte 

Agate, a. /. Espèce de jaspe translucide. 

Alpagattes. a. m. pi. Souliers de corde. 

Frégate,», f. Grand navire; sorte d'oiseau. 

Frégate, pers. du v. Frégater. 

Gagate, a. f. Substance terreuse bitumineuse. 

Gâte, pera. du v. Gâter. 

Gatte, a. f. Enceinte de planches; mar. 

Régate, a. f. Courses de gondoles. 

Vulgate. s. f. Version latine de la Bible. 
grnate 

Ghilognathe,a.(A/uma Jjqui aungrandnombre 
de mâchoires; t. d'hist. nat. 

Hétérognate,a.m. Glouton; goulu; inus. 

Syngnathes,ampJGenredepoissons,d'insectes. 
grate 

Gratte, a. f. Outil pour gratter, pour sarcler. 

Gratte, pers. du o. Gratter. 

Regratte, pers. du o. Regratter. 
iate 

Aluminiate, s.m. Acide; composé salin; chim. 

Ammoniate,a.m.Àmmoniure; chim. 

Antimoniate,a.m. Sel; acide d'antimoine. 



Arseniate, s.m. Sel arsenical avec une base. 
Contorniate, a. s. f. (Médaille) bordée d'un 

cercle continu détaché par une rainure. 
Curiate, a. Composé de la réuniondes curies;an*. 
Cyathe, s.m. Mesure romaine; ant. 
Formiate, s.m. Sel d'acide formicjue; chim. 
Mur iate, s.m. Sel d'acide muriatique. 
Opiate, a. /'.Sorte d'onguent; pharm. 
Prussiate, s. m. Sel décide prussique; chim. 
Seléniate, s. m. Combinaison du sélénium avec 

d'autres corps; chim. Sulfate de chaux. 
8partiate,a.a.m.De Sparte; flg. homme rigide. 

jatte 
Culdejatte,a.m.Quinepeutmarcher;contrefait. 
Jatte, a. f. Vase sans rebords; sébile plate. 

Iate 
Aspalathe,am.Bois odoriférant du genre aloès. 
Bibliolathe,a.a.Qui possède beaucoup de livres 

sans les connaître. 
Chanlatte, a. f. Madrier refendu; charp. 
Contre-Latte,a/'.G rosse latte appui des autres. 
Coudelattes, s.f. pi. Pièces de la tapière d'une 

galère. 
Culate, a. f. Partie qui est au delà du noyau du 

canon et qui aboutit à un gros bouton de métal. 
Delatte, pers. du v. Delatter. 
Dilate, pers. du o. Dilater. 
Ecarlate, a. f. Couleur, étoffe rouge. 
Frelate, pers. du o. Frelater. 
Gallate.am.Sel d'acide gallique avec une base. 
Latte sj Planchette étroite, longue plate et mince. 
Latte, pers. du o. Latter. 
Malate, a. m. Sel d'acide de pommes; chim. 
Oxalate,am.Sel d'acide oxalique avec une base. 
Relate, pers. du v. Relater. 
Saccholate, a. m. Sel d'acide saccholactique. 
Scarlate,a. m. Espèce de tangara; ornith. 
Tantalate, a. m. Sel d'acide tantalique; chim. 
Translate, pers. du o. Translater. 

mate 
Acclimate, pers. du o. Acclimater. 
Acousmate, a. m. Bruit imaginaire dans l'air. 
Amate, pers. du o. Amater. 
Aromate, a. m. Drogue odoriférante. 
Automate, a. m. Machine à mouvements; flg. 

homme stupide. 
Bromate, a. m. Sel bromique avec une base. 
Casemate, a. /. Lieu voûté sous terre; fortif. 
Chromate, a. m. Sel chromique; chim. 
Déclimate, pers. du t>. Déchmater. 
Démâte, oera. du o. Démâter. 
Diplomate, a. m. Versé dans la diplomatie. 
Ecthymate, s. m. Sorte de pustule; méd. 
Lychnosomate, s.m. Lumière universelle lu- 
mière du monde. 
Mate, pers. du o. Mater. 
Matte, pers. du v. Matter. 
Matte, a. f. Substance métallique qui n'a subi 

qu'une fusion; chim. Thé du Paraguay. 
Micromate,a.Qui a de petits ye\ix;t. d'hist. nat. 
Numismate, a. m. Qui connaît les médailles. 
Polymathe,a.m. Savant en toute matière. 
Sauromate, a. s. Qui vit de lézards. 
Stemmate, a. m. Yeux lisses placés sur la tête 

des insectes de certains ordres; entom. 
Stigmate, s. m. Marque de plaie; sommet du 

pistil; bot. flg. Note d infamie. 
Stomate, a. m. Pore microscopique des plantes. 
Tomate, a. f. Pomme d'amour; jard. 

nate 
Angonate, a. m. Cadran sur des angles* ant. 
Annate, s.f. Droit du pape sur les bénéfices. 
Banatte,*./. Panier pour épurer le suif. 
Benate, a. f. Caisse pour le sel. 
Bicarbonate,a./n.Seditde8sur-8els d'oxygène. 
Bicyanate,a. m. Sorte de sel chimique. 

14 



ATE 



— 106 — 



ATLE 



Biothanate, a.s. Mort de mort violente* inus. 

Capitanate, géog. Prov. du royaume de Naples. 

Carbonate, s.m. Sels d'acides carboniques ; 

Carbonate, perd, du c. Carbonater. 

Crenate, s. m.Seld'acidecréniqueavecunebase. 

Cuprofulminate,s. m. Combinaison de cuivre 
et d'acide cuprofuiminique. 

Gyanate, s. m. Sel chimique. 

Dénatte, pers. du v. Dénatter. 

Epigonate, s. f. Rotule du genou; anat. 

Fulminate, s. m. Sel d'acide fulminique avec 
une base et qui détonne à la chaleur. 

Hydrocarbonate, s. m. Carbonate qui con- 
tient de l'eau. 

Hydrocyanate, s. m. Combinaison de l'acide 
hydrocyanique avec une base salifiable; chim. 

Kinate, s. m. Sel kynique avec une base. 

Manganate sm Sel ma nga nique avec une base. 

Nates, s. f. pi. Eminences au cerveau; anat. 

Natte, s. /. Tissus de jonc; tresse; etc. 

Natte, pers. du o. Natter. 

Pénates,s.a.m. (Dieux) domestiques; fig. Ha- 
bitation; maison où on loge. 

Résinate, s. m. Combinaison d'une résine avec 
une base salifiable. 

Sonate, s. f. Morceau de musique. 

Stannate,sm.Seld'acide tannique avec unebase. 

Tanna te,s. m. Sel d'acideta unique avec une base. 

Titanate,sm.Sel d'acide titanique avec une base. 

Uranate, s.m. Seld'acideuramqueavecunebase. 
oate 

Benzoate,s/n.Scld'acidebenzoïqueavecunebase. 

Croate, a. s. De la Croatie. 
ouate 

Ouate,s./. Coton fin pourmettreentredeuxétoffes 

Ouate, pers. du v. Ouater. 
pâte 

Allopathe.s. m. Médecin qui combat les mala- 
dies en excitant d'autres maladies. 

Appâte, pers. du v. Appâter. 

Basse-rate, s. f. Fond de pièce de pâtisserie. 

Coupe-Pâte, s. m. Outil de pâtissier. 

Gourpate,s. m. Sorte de poisson. 

Empâte, pers. du o. Empâter. 

Gâte-Pâte, s. m. Mauvais boulanger; fam. 

Hépate, s. m. Genre de crustacé. 

Homœopathe,*. m.Partisanderhomœopathie. 

Héméropathe, s. m. Efflorescence; me a.; bot. 

Pâte,8./*. farine pétrie; fig. complexion; naturel. 

Patte, s.f. Pied d'animaux; espèce de clou. 

Patte, pers. du v. Patter. 

Spathe,s.m.Sorte de sabre; «./".Enveloppe; bot. 
phate 

Hypophosphate, s.m. Sel d'acide hypophos- 
phorique avec une base. 

Niphate, géog. Montagnes en Arménie. 

Phosphate, s. m. Sel d'acide phosphorique. 
plate 

Omoplate, s. f. Os de l'épaule; anat. 

Plate ou Platte,s./'.Besant;bateauplat;poisson. 
prate 

Caprate, s. m. Sel formé d'acide caprique avec 
les bases saliiiables; chim. 

Guprate, s. m. Combinaison chimique de cui- 
vre avec des oxydes métalliques. 
rate 

Baratte, s. /. Baril où l'on bat le beurre. 

Baratte, pers. du v. Baratter. 

Borate, s. m. Sel formé par l'acide borique. 

Castorate, s. m. Sel castorique avec une base 

Chlorate, s. m. Sel d'acide chlorique. 

Gholesterate,s.m. Sel d'acide cholestérique. 

Cyanurate,s.m.Sel cyanurique avec une base. 

Dérate, pers. du o. Dérater. 

Dicérate, s.f. Coquille bivalve; mollusque. 

Disparate,s./*.Inégalité; écart; a. Sans rapport. 



Erate, pers. du v. Erater. 

Ferra te, s. m. Sel formé d'acide ferrique. 

Hydrochlorate, s. m. Nom des sels formés 

d'acidehydrochloriqueetd'unebase quelconque. 
Hydrophthorate,s.m. Sel produit par l'acide 

hydrofluorique avec une base salifiable. 
Hypeixhlorate,sm.Seld'acidehyperchlorique. 
Hypochlorate. s. m. Acide hypochlorique. 
Korates, s. f.pl. Toiles de Surate. 
Hargarate, s. m.Acidemargarique. 
Perchlorate, s.m. Nom des sels perchloriques. 
Phthorobarate, s.m. Combinaison phthorobo- 

rique et fluoroborique. 
Phtnorate, «m. Sel d'acide fluorique. 
Pirate, s. m. Qui court les mers pour piller. 
Pirate, pers. du o. Pirater. 
Préparate, s. f. Veine du front; anat. 
Rate,s./. Viscère du corps; anat.; femelle du rat. 
Rate, pers. du o. Rater. 
Sous-Borate, s.m. Borate léger; chim. 
Stéarate,s/n.Seld'acide stéarique avec unebase. 
Surate, s./. Nom des chapitres du Coran. géog. 

Ville importante de l'empire des Indes. 
Tellurate, 8 m. Sel tellurique avec une base. 
Urate, s.m. Sel d'acide urique avec une base. 

sate, doux 
Gesate, s.m. Cavalier celte armé du gèse. 
Samosate, géog. Ancienne ville de byrie. 

tate 
Acétate, s. m. Sels d'acides acétiques; chim. 
Antiprostate, s. f. Nom des glandes placées 

devant la prostate; t. d'anat. 
Azotate, s. m. Acide azotique avec les bases. 
Captate, s.f. Petit poème lyrique; ant. 
Garbazotate, s. m. Sel formé d'acide carbazo- 

tique avec les bases salifiablcs. 
Constate, pers. du o. Constater. 
Epistate,s.m.Magistrat athénien; prytane; ant. 
Etate, pers. du c. Etaler. 
Héliostate, s. m. Instrument de phvsique. 
Honigstate, s. m. Sel rougeàtre résmoïde. 
Lac ta te, .«. m. Sel de l'acide du lait. 
Ophtalmostate. s. m. Instrument d'oculiste. 
Patate, s. f. Espèce de pomme de terre. 
Pectate,s.m.Sel d'acide pectiqueavec les bases. 
Prostate, s. f. Glande de la verge; anat. 
Retâte, pers. du o. Relater. 
Selénostate, s. m. Instr. pour observer la lune. 
Sous-Acétate, s. m. Sel chimique; chim. 
Tungstate, s. m. Sel d'acide tungstique. 
Tâte, pers. du o. Tàter. 

trate 
Citrate, s. m. Sel d'acide citrique; chim. 
Nitrate, s.m. Sel d'acide nitrique; chim. 
Nostrate, a. (Plante) qui est de notre pays. 
Sous-Tartrate, s. m. Acide; ser; chim. 
Tartrate, s.m. Sel d'acide tarlarique. 
Tratte, s. f. Pièce de moulin à vent. 

uate 
Fluate,s.m. Sel d'acide fluorique. 

vate 
Evates, s. m.pl. Classe de Druides; ant. 
Cravate, s. f. Linge autour du cou, etc. 
Cravate, pers. du v. Cravater. 
Décravate, pers. du p. Décravaler. 
Savate, s. m. Vieux soulier; s. f. combat à coups 

de pied: correction entre militaires, etc. 
( voir le fêm. des mots en at) 
ATLE. 



Pentathle,sm.Lescinqexercicesgymnastiques. 
Hexathle, s. m. La réunion de six exercices 
gymnastiques; ant. 

AXfvE. ■ 



Atre, s. m. Foyer de cheminée, etc. 
Abattre, a. a. Mettre à mort; renverser; jeter à 
terre; pr. Tomber; perdre courage; etc. 



ATRE 



— 107 — 



ATZ-AU 



Albâtre, s.m. Marbre blanc et tendre. 

Battre, p. a.p. Frapper; vaincre; mêler en agi- 
tant; (un bols) le parcourir; Combattre. 

Combattre, d. a. Attaquer ou se défendre. 

Débattre,*?. a.p.Contester;s'agiter, se démener. 

Ebattre (s'), v. p. Se divertir, se réjouir, etc. 

Embattre,!?. a. Couvrirunerouedebandesdefer. 

Rabattre, p. a.p. Rabaisser; diminuer; aplatir; 
changer de direction; fig. abaisser l'orgueil. 

Rebattre, v. a. Battre de nouveau; raccommo- 
der; fig. trop répéter inutilement; etc. 

Blâtre, pers. du o. Blàtrer. 

Cocâtre, 8. m. Coq à dêmi-chàtré. 

Douceâtre, a. D'une douceur fade. 

châtre 
Blanchâtre, a. Tirant sur le blanc. 
Châtre, pers. du v. Châtrer. 

Clathre, s. m. Genre de champignon. 

Surdâtre, a. Qui est légèrement sûr. 
Verdâtre, a. Tirant sur le vert. 

Bleuâtre, a. Tirant sur le bleu. 

Amphithéâtre, s. m. Enceinte à gradins. . 
Théâtre, s. m. Salle des spectacles dramati- 

3ues; estrade où l'on joue: profession de comé- 
ien; poésie dramatique; lieu d'un événement. 

Flâtre, pers. du v. Flàtrer. 

Rougeâtre, a. Tirant sur le rouge. 

Acariâtre, a. D'une humeur aigre, criarde. 
Archiâtre, s.m. Chef des médecins; ant. 
Ghimiatre, ». m. Médecin qui traite d'après les 

lo» de la chimie. 
Hippiatre, a. s. m. Vétérinaire. 
Opiniâtre, a. s. Obstiné; acharné; entêté. 
Opiniâtre (s'), pers. du o. Opiniàtrer (s'). 

Artolâtre, s. m. Qui adore le pain; hérétique. 
Astrolâtre, s. m. Adorateur des astres. 
Bellâtre, a. s. D'une beauté fade. 
Betylatre, a.s.Qui adore les betyles. 
Ecolâtre, s. m. Professeur en théologie. 
Folâtre, a. Badin; léger; plaisant. 
Folâtre, pers. du v. Folâtrer. 
Gastrolâtre, s. m. Gourmand; goulu. 
Iconolâtre, s. Catholique adorateur d'images. 
Idiolâtre, s. m. Qui n'aime que soi-même. 
Idolâtreras. Qui adore les idoles; fig. qui aime 

avec excès. * 

Idolâtre, pers. du d. Idolâtrer. 
Mulâtre, a. s. Né d'un blanc et d'une négresse. 
Palatre, s. m. Boîte de fer d'une serrure. 
Pellatre,#. m. Le plat d'une pelle. 
Staurolâtre, s. m. Adorateur de la croix. 
Violâtre, a. Tirant sur le violet. 
Xylolâtre,s. m.Celuiquiadore les idoles de bois. 
Zoolâtre, s. m. Adorateur des animaux. 

Fillâtre, s. m. Le fils du mari ou de la femme 

issu d'un autre mariage; p. m. 
Gentillâtre, sm. Petit gentilhomme pauvre dont 

on fait peu de cas; se dit par dénigrement. 

Saumâtre, a. Qui a le goût de l'eau de mer. 

Brunâtre, a. Tirant sur le brun. 
Finâtre, s. f. Mauvaise soie; met. 
Jaunâtre, a. Tirant sur le jaune. 

Pâtre, s. m. Berger de bœufs, etc. 

Déplâtre, pers. du d. Déplâtrer. 

Emplâtre, sm. Onguent étendu sur du linge; fig. 

Personne sans énergie; mauvais expédient, etc. 
Emplâtre, pers. du o. Em plâtrer. 
Plâtre, s. m. Sulfate de chaux qu'on extrait de la 

terre; figure de pi être: (battre com me), à l'excès. 
Plâtre, pera. du v. Plâtrer. 



Replâtre, pers. du o. Replâtrer. 

Coquâtre, s. m. Coq à demi châtré. 
Quatre, a. num. Deux fois deux; quatrième. 

Barathre, s.m. Gouffre de l'Attiqueoù Ton préci- 
pitait les criminels; fig. Abîme; puits, etc. 
Marâtre, 5./*. Belle-mère; mère cruelle. 
Noirâtre, a. Tirant sur le noir. 
Parâtre, s. m. Beau-père; fig. Mauvais père. 
Verâtre, s. m. Plante médicinale. 

Grisâtre, a. Tirant surle gris. 

Roussâtre, a. Tirant sur le roux. 
Rosâtre, a. Teinté de rose. 

Olivâtre, a. Couleur d'olive. 
•ATZ.. 



Batz, s. m. Monnaie allemande de 15 cent. 
AU et EAU — — — 



Au, art. cont. pour : A le. 

Eau : s./. Elément limpide et liquide; pluie; mer; 
rivière; sueur; urines; liqueur artificielle, etc. 

Barbeau, s. m. Poisson de mer. 

Bau, s. m. Solive qui affermit le bordage;mar, 

Baubau, s. m. Aboiement de chiens, etc. t. de ch. 

Beau, a. m. Qui plaît aux yeux; remarquable. 

Colombeau, s. m. Pigeon; pop. 

Corbeau, sm. Gros oiseau noir de proie; constel- 
lation; soutien de poutre en saillie; t. aarch. 

Escabeau, s. m. Siège de bois sans dossier. 

Flambeau, sm. Bougie; chandelier; torche, etc. 

Grabeau, sm. Rebut des drogues sèches; t. d'ép. 

Lambeau, s. m. Morceau déchire d'étoffe, etc. 

Ligombeau, s. m. Petite écrevisse de mer. 

Porte-Flambeau, s.m. Qui porte un flambeau. 

Tombeau, s. m. Monument pour un mort; sé- 
pulture; fig. Ce qui engloutit, anéantit, etc. 
bleau 

Arc-Doubleau, s. m. Arcade en saillie; arch. 

Bérubleau, s. m. Sorte de vers de terre. 

Cableau, s. m. Petit cable; mar. 

ChableaUjS.m.Corde de batelier. 

Doubleau, s. m. Sohveplus forte que les autres. 

Simbleau, s. m. Corde pour tracer au métier. 

Tableau, s. m. Ouvrage de peinture; descrip- 
tion; table; liste;/i r 7. Représentation d'une chose. 
Troubleau,s. m. Instrument pour la pêche. 
Trubleau, s. m. Petit truble ; t. de pèche. 

ceau 
Aisoeau, sm. Outil à polir le bois; hachette, etc. 
Arceau, s. m. Arc d'une voûte; anse de cordage. 
Berceau, s. m. Lit d'enfant; voûte en treillage. 
Cerceau, s. m. Cercle de bois, de fer, etc.; tonn. 
Etfourceau,8. m. Grosse charrette. 
Faisceau, s.m. Amas de choses liées ensemble; 

pi. Haches entourées de verges; ant. 
Fonceau, s. m. Vallon; table de verrier. 
Forceau, s. m. Piquet qui retient un filet. 
Jouvenceau, s. m. Adolescent; v. m. 
Lionceau, s. m. Petit lion. 
Monceau, s. m. Amas en mont. 
Morceau, s. m. Partie; ouvrage; bouchée, etc. 
Onceau, s. m. Petite once; blas. 
Panaceau, s. m. Lame de fusée volante. 
Panonceau,s.m.Ecussond'armoirie de notaire, 

d'huissier, etc. 
Pauforceau, s. m. Pieu pour tendre les filets. 
Pinceau, s.m. Faisceau ae poils pour peindre. 
Ponceau, s. m. a. Coquelicot; rouge vif. 
Pourceau,s. m. Cochon encore jeune. 
Puceau, s. m. Garçon qui n'a jamais connu de 

femme; fam. 
Rinceau, s. m. Feuillage d'ornement; t. d'arts. 
Sceau, s. m. Armes dont on fait l'empreinte; 

grand cachet; fig. Signe caractéristique. 
Souriceau, s. m. Petit de souris. 



AU 



— 108 — 



AU 



chau 

Anchau, s.m.Vase à détremper la chaux. 

Touchau, a. m. Aiguille d'essai; orfèo. 
deau 

Aideau, 8. m. Pièce de bois d'une charrette. 

Bandeau, 8. m. Bande sur le front; diadème. 

Bardeau, a. m. Ais pour les toits; mulet né du 
cheval et de l'ànesse. 

Batardeau, s. m. Digue, cloison de pieux. 

Bfttonnée d'eau, s. m. Ce qu'en fournit un 
coup de piston de pompe. 

Baudau, a. m. Cordage d'au fie; t. de pèche. 

Bedeau, s. m. Bas officier d'église. 

Brigandeau,s.m.Petit brigand; fam. 

Cadeau, a. m. Présent qu'on fait à quelqu'un. 

Ganardeau, 8. m. Nom du jeune canard. 

Chalandeau, s. m. Marin chargé de la con- 
duite des chalands. 

Chaudeau, 8. m. B rouet chaud. 

Gocardeau,s. m. Variété de giroflée des jardins. 

Goquardeau, a. Benêt: sot, etc.; pop. 

Cordeau, a. m. Corde pour aligner, pour tracer. 

Gradeau, 8. m. Un des noms de la sardine. 

Diédeau, a. m. Filet pour barrer les rivières. 

Epi d'eau, a. m. Plante aquatique. 

Etourdeau, a. m. Jeune chapon. 

Faisandeau, s. m Jeune faisan. 

Fardeau, a. m. Charge; poids, etc. 

Filardeau, s. m. Brocheton; jeune arbre. 

Fricandeau, a. m. Viande lardée; cuis. 

Guideau, s. m. Sorte de filet. 

Guindeau, a. m. Cabestan de navire; mar. 

* Hardeau, s. m. Gourmand; pop. 

Hirondeau,a. m. Petit d'hirondelle. 

Jet d'eau, a. m. Eau qui jaillit d'un tuyau. 

Landau, 8. m. Voiture à quatre roues. 

Masse d'eau, a./*. Plante des typhacées. 

Outardeau, 8. m. Petit d'une outarde. 

Passandau, s. m. Sorte de canon; cm. 

Pelardeau, s. m. Bois enduit de poix. 

Poule d'eau, a./*. Oiseau aquatique. 

Poupardeau, a. m. Enfant au maillot; fam. 

Radeau, 8. m. Plusieurs bois attachés et flot- 
tant sur l'eau en guise de plancher. 

Renardeau, a. m. Petit renard. 

Rideau, 8. m. Etoffe pour cacher; ûg. Chose 
qui cache la vue; long tertre d'une berge, etc. 

Rond-d'eau, a. m. Bassin rond. 

Rondeau, 8 m. Petit poème; air à reprise; plan- 
che ronde de pat ssier; ornement en rond. 

Serdeau,8.m. Desserte du roijson officier; c. m. 
dreau 

Perdreau, s. m. Perdrix jeune; grenade; artlll. 
éau 

Fléau, a. m. Instrument pour battre le blé; ver- 

Se de balance; grande calamité; instrument de 
i colère divine; barre de fer d'une porte. 
Préau, a. m. Petit pré; cour de prison, etc. 
Ypréau, s. m. Espèce d'orme; bot. 

fau 
Tufau, a. m. Pierre de tuf. 

gau 
Pigau, s. m. Variété d'olive ronde. 

jeau 
Bon) eau, s. m. Deux bottes de lin liées; agrlc. 
Gorbigeau; a. m. Un des noms du courlis. 
Ibijau,a. m. Oiseau du genre goulevent. 
Pageau, a. m. Sorte de poisson. 
Tourangeau, a. s. De la Touraine. 

gleau 
Gingleau, a. m. Mesure des colonnes. 

gneau 
Agneau, a. m. Petit d'une brebis. 
Cas ta gneau, a. m. Petit poisson de mer. 
Gigogneau, a. m. Petit de la cigogne. 
Grau, 8. m. Canal d'un étang à la mer. 



iau 

Aigliau, a. m. Aigle représenté sans bec ni 
serres; blas. 

Aifutiau, a. m. Bagatelle; pop. 

Buhoriau, 8. m. Butor; espèce de héron. 

Bacaliau,8.m. Morue sèche. 

Cabliau, a. m. Nom donné aux nobles hollan- 
dais partisans de la veuve de Louis de Bavière. 

Gourriau, a. m. Petit chariot à trois roues. 

Etabliau, a. m. Chevalet d'ardoisier. 

Fabliau, s. m. Ancien conte en vers. 

* Harviau, s.m. Corde de pêcheur. 
Perdriau, a. m. Pierre autour des bornes. 
Raiiau, a. m. Petit bateau de promenade. 
Taïau,s.m.Cri dechasse pour animer les chiens. 

leau 

A vau-l'eau, loc. ado. Au courant de l'eau; 
affaire à vau-l'eau : perdue sans ressources. 

Bouleau, a. m. Arbre à bois blanc. 

Ghurleau,a. m.Nomvulgairedu panais sauvage 

Daleau, 8. m. Ouverture à une cuve. 

Doleau, s. m. -Outil d'ardoisier. 

Meuleau, s.m. Petite meule; coût. 

Pilau, a. m. Riz cuit au jus, etc.; cata. 

Rouleau, 8. m. Paquet roulé; cylindre. 

Tuleau, s. m. Morceau de tuile; ardois, 
illeau, mouillé 

Bouilleau, s. m. Gamelle des forçats. 

Houilleau, 8. m. Cri pour faire boire la meute. 

Seilleau,a. m. Seau pour puiser l'eau; mar. 
meau 

Chalumeau, 8. m. Tuyau de paille; flûte; fla- 
geolet; tige creuse des graminées. 

Chameau, 8. m. Gros quadrupède; ponton. 

Chrême au, s. m. Espèce de bonnet; UXur. 

Enclumeau, s. m. Petite enclume; met. 

Gentilhommeau, s. m. Petit noble; iron 9 

Grumeau, 8. m. Sang, lait caillé. 

• Hameau, s. m. Petit village; pi. nappe de fileta. 
Hommeau, s. m. Petit homme; fam. 
Jumeau, a. m. Né d'une même couche; objet 

jointàunautreetpareil;pZ.musclesdelacuisse. 
Ormeau, s. m. Petit orme jeune. 
Plumeau, a. m. Plante; plumail à épousseter. 
Pommeau, s. m. Pomme d'épée, etc. 
Quoimeau, s. m. Petit butor; ornith. 
Rameau, a. m. Branche d'arbre; assemblage de 

veines* anat; constellation boréale: astr. 
Soursommeau, s. m. Sorte de panier à pied. 
Tremeau, 8. m. Partie du parapet; fortif. 
Tri gémeau, 8 m. Né avec deux autres. 
Trumeau,s.m.Espace;glaceentredeuxfenêtres. 

neau 
Anneau, s. m. Cercle; bague; boucle; mesure. 
Araaneau, a. m. Anneau pour un cable; mar. 
Baleineau, a. m. Petit d'une baleine. 
Baneau, s. m. Vase de bois. 
Banneau, s. m. Petite banne; hotte de vendange. 
Belneau,s.m.Espèced^tombereau de laboureur. 
Bigorneau, s. m. Petite enclume; coquillage. 
Bonneau,8. m. Ce qui flotte au-dessus ae l'ancre. 
Bordeneau,8.m.Côulissede l'écluse des salines. 
Gabaneau,8. m. Petite loge de pêcheur au bord 

de la mer. 
Gardineau, s. m. Nom de la plie; t. dépêche. 
Cerneau, s. m. Moitié de noix verte. 
Chaineau, a. m. Conduit pour recevoir les eaux. 
Ghaponneau, s. m. Jeune chapon. 
Chemineau,8. m. Cheminée portative; pop. 
Gheneau, a. m. Jeune chêne. 
Chinfreneau, s.m.Coup à la tête, au visage; pop. 
Giconneau, a. m. Petit de la cigogne. 
Giterneau, 8. m. Petite citerne. 
Gorneau, 8. m. Nom d'une race de chiens. 
Greneau, a. m. Dent, trou au haut des murs. 
Dindonneau, a. m. Petit dindon. 



AU 



— 109 



AU 



Echeneau, s.m. Gouttière en bois; chaineau. 
Etourneau, s. m. Oiseau; fig. Présomptueux. 
Faineau, a. m. Fruit du hêtre. - 
Fauconneau, s. m. Petit canon; jeune faucon. 
Fourneau, a. m. Vase pour mettre le feu. 
Friponneau, a. m. Petit fripon; fam. 
Grianneau, a. m. Jeune coa de bruyère. 

* Haveneau, s.m. Filet de pêche. 

* Héronneau, a. m. Petit héron. 
Jambonneau, a. m. Petit jambon. 
Lanterneau, a. m. Petite chaussée; t. de sal. 
Larronneau, a. m. Petit larron. 
Mangonneau, a. m. Machine de guerre pour 

lancer des pierres; ant. 

Matineau, a. m. Petit mâtin; fam. 

Meneau, a. m. Traverse de croisée; menuis. 

Mîlaneau, a. m. Petit milan; t. de vén. 

Moineau, a. m. Petit oiseau; a. (Cheval) à oreil- 
les coupées. 

Organeau,a. m. Anneau pour un cable; tnar. 

Panneau, s.m. Pièce de menuiserie- piège; filet; 
patron des douves; coussinet de selle. 

Paonneau (pr. Pano), s. m. Jeune paon. 

Pigeonneau, s. m. Jeune pigeon. 

Pineau, a. m. Espèce de raisin noir. 

Pruneau, s.m. Prune sèche conservée. 

Raineau, s. m. Lien des pilotis; mac- 
Saumoneau, s. m. Petit saumon. 

Senau, s. m. Navire pour la course. 

Tonneau, a. m. Vaisseau rond en bois et cerclé 
pour les liquides; poids de mille kilos; mar. 

Tyranneau, s.m. Tyran subalterne; fam. 

uneau, s.m. Quadrupède tardigrave. 

Vanneau, s. m. Oiseau; espèce de pluvier; pi. 
Grosses plumes ; liquide de matières fécales. 
peau 

Appeau, a. m. Sifflet pour appeler les oiseaux; 
clochette, etc.; t. de chas; fig. Piège; surprise. 

Garpeau, a. m. Petite carpe; fam. 

Cepeau, s.m. Billot demonnayeur. 

Chapeau, s.m. Coiffure avec des bords. 

Copeau, s.m. Eclat de bois; charp. 

Coupeau, a. m. Cime de montagne; coût. 

Drapeau, a. m. Enseigne; bannière; millt. 

Echampeau, a. m. Ligne d'hameçon pour la 
morue. 

Empeau, a. m. Ente en écorce; t. d'agric. 

*Harpeau, a. m. Grappin pour l'abordage. 

Néganopeau, a. m. Sorte de toile de coton. 

Oripeau, s. m. Cuivre mince et brillant; brode- 
rie en or ou argent faux; faux brillants; fam. 

Peau, a. m. Enveloppe d'animal; de fruit, etc. 

Pipeau, a. m. Chalumeau: pi. flûte; Gluaux. 

Porte-Drapeau, s.m. Officier qui porte le dra- 
peau: miht. 

Rampeau, a. m. Jeu de quilles; t. de jeu. 

Regipeau, a. m. Perche de train. 

Sans-Peau, a. m. Sorte de poire. 

Soupeau, a. m. Bois qui tient le soc; agrlc. 

Surpeau, a. f. Peau extérieure des fruits. 

Troupeau, a. m. Troupe d'animaux. 

Trumpeau, s.m. Espèce de cachalot. 
pleau 

Ensoupleau, a. m. Petite ensouple; fam. 
veau 

Bandereau,a.m .Cordon porté en bandouillère. 

Banquereau,a.m.Petit banc de merj mar. 

Barreau, a. m. Sorte de barre; lieu ou plaident 
les avocats; corps d'avocats, etc. 

Bigarreau, a. m. Cerise à chair ferme. 

Blaireau, a. m. Animal plantigrade; son poil. 

Bordereau, a. m Mémoire des espèces formant 
une somme; livret de commis, etc. 

Bordereau, s.m. Sorte de goujon. 

Bourreau, a. m. Exécuteur de la haute justice; 
fig. Cruel; inhumain. 



Boutereau, a. m. Poinçon d'épinglier. 

Bureau, a. m. Bure; table à écrire, lieu de tra- 
vail; réunion de personnes, etc. 

Carreau, a. m. Pavé en pierre ou en briques; 
couleur du jeu de carte; vitre pour les fenêtres. 

Coqpiereau, a. m. Petit navire; fam. 

Correau, a. m. Bateau pour décharger les na- 
vires. 

Cotereaux, a. m. pi. Nom donné à des aventu- 
riers à cause de leur cotte de mailles; ant. 

Courreau, a. m. Petit bateau de course. 

Gourt-cureau, a. m. Partie de L'équipage du 
gros marteau de forge. 

Cureau, s.m. Marteau de bois; t. d'arts. 

Fourreau, a. m. Gaine d'épée, etc.; robe. 

Godelureau, a. m. Dameret; fam. 

Goureau,a.m.Sorte de figue. 

Grau, s.m. Canal; gué de rivière. 

Grimpereau, s. m. Sorte d'oiseau grimpeur. 

* Hacnereau, a. m. Petite cognée; t. d'arts. 

* Hatereau, a. m. Tranche de foie; bouch. 

* Hobereau, a. m. Oiseau de proie; fig. Gentil- 

homme campagnard ■ voisin importun. 

Jouereau, a. m. Qui joue mal; fam. 

Lapereau, a. m. Jeune lapin. 

Maquereau, a m. Poisson; pi. Taches aux 
jambes quand on se chauffe de trop près. 

Mfttereau,a. m. Petit mât; mar. 

Mereau,a. m. Marque pourprouver la présence 
au chœur de l'église piour l'office, etc. 

Moreau, a. (Cheoal) noir; t. de oén. 

Mureau,s.m.Maçonneriedela tuyère d'un four- 
neau de forges. 

Pareau, s. m. Barque; pi. Cailloux de pêcheur. 

Passe -Carreau, s. m. Ustensile dont se servent 
les tailleurs pour repasser. 

Passereau, a. m. Moineau; pi. Ordre d'oiseaux. 

Pastoureau, a. m. Petit berger; fam. 

Perreau, s. m. Gros chaudron de cirier. 

Poètereau, ». m. Mauvais poète; fam. 

Poireau ou Porreau, a. m. Plante légumineu- 
se; excroissance, verrue sur la peau; méd. 

Porte-carreau, s. m. Carré de menuiserie. 

Pureau, s. m. Tuile à découvert; maç. 

Ramer eau, s. m. Jeune ramier. 

Sarrau, a. m. Souquenille; blouse. 

Sautereau,a.m. Petit sauteur; pi. Sillons hauts 
et étroits; t. d'agric. 

Solivereau, s. m. Très petite solive; charp. 

Sureau,a.m. Arbuste à fleura. 

Taureau, sm. Mâle de la vache; signe du zodia- 
que; sorte de poisson; fia. Homme vigoureux. 

Terreau, a. m. Terre mêlée de fumier. 

Tombereau, a. m. Charrette entourée d'ais. 

Tourtereau, a. m. Petit de la tourterelle. 

Vipereau, a. m. Petit de la vipère; fam. 

Volereau, s.m. Petit voleur; pop. 
seau, doux 

Beseau, a. m. Rigole d'irrigation. 

Biseau, a. m. Bord en talus; outil; met. 

Ciseau, s. m. Outil plat et coupant d'un bout; 
pi. Instrument tranchant à deux branches. 

Gloseau.a.ttt. Petit clos; t. de coût. 

Contre-Biseau, a. m. Pièce d'orgue. 

Couseau, s.m. Botte de paille de froment et de. 
seigle mélangés. 

Creseau, s.m. Serge de laine à deux envers. 

Damoiseau, s.m. Galant et empressé; fam. 

Fuseau, s.m. Instrument pour nier. 

Museau,.?. m. La gueule et le nez des animaux. 

Naseau, a. m. Narine d'animal. 

Oiseau, a. m. Bipède ailé; auge de maçon ; 

palette; (A col d ), ado. En droite ligne. 
Pied d'oiseau, a. m. Sorte de plante agreste. 
Polisoau, s.m. Sorte de toile de chanvre. 
Pontuseau, s.m. Verge de métal des formes à 



AU 



— 110 — 



AU 



papier; pi. Traverses de châssis; pap. 

Réseau, s.m. Petits rets; tissu à petites mailles. 

Roseau, s. m. Plante; homme faible; fig. 

Tréaeau, s. m. Poids d'un gros. 

Vaseau, s. m. Espèce de jatte d'épinglier. 
seau, doux 

Aisseau, 8. m. Petite hache recourbée. 

Arbrisseau, 8. m. Petit arbre; arbuste. 

Asseau, 8. m. Marteau de couvreur. 

Beocasseau, 8. m. Petite bécasse 

Boisseau, s.m. Mesure pour le grain. 

Borasseau,8.m.Bolte à borax du soudeur. 

Bousseau, s. m. Outil de plombier. 

Gasseau, s. m. Moitié de caisse; caisse; imp. 

Ghabuisseau, s. m. Sorte de poisson. 

Contre Tasseau, s. m. Support de chevalet. 

Converseau, s.m. Assemblage de quatre plan- 
ches posées aux arc hures d'un moulin. 

Goulisseau,s.tti. Petite coulisse; menues. 

Gouverseau, s. m. Pièce de moulin. 

Cuirasseau, s. m. Un des noms de la chevanne. 

Cuisseau, s. m. Partie du veau vers le rognon. 

Esseau, s. m. Petite hache courbe. 

Gerseau, s. m. Corde de poulie; mar. 

* Hôusseau, s.m. Sorte de grosse épingle. 

Lisseau, 8. m. Peloton de fil ou de licelle, etc. 

Lousseau, s. m. Réservoir pour recevoir l'eau 
dans les embarcations. 

Manseau, s.m. Du Maine; pigeon ramier. 

Mousseau,a.8.m. (Pain) de gruau. 

Paisseau, 8. m. Ëchalas; pieu, etc. 

Pluxnasseau, 8. m. Plumail; charpie, etc. 

Re verseau, s. m. Pièce qui écarte l'eau; mar. 

Rousseau, s. m. Qui a le poil roux. 

Ruisseau, 8. m. Courant d'eau peu considérable. 

Saute-Ruisseau.8. m. Petit clerc de bureau. 

Seau, s.rw.Vaisseaù pour puiser, pour transpor- 
ter l'eau. 

Sous- Arbrisseau, 8. m. Arbuste. 

Tasseau, s. m. Support de tablette j arch. 

Trousseau, s. m. Petite trousse;' nippes d'une 
mariéo; Faisceau de clés; petit coin; mon. 

Vaisseau, 8. wi.Vase* bâtiment; veine, etc. 

Vermisseau, s. m. Petit ver de terre. 

Vousseau, s. m. Pierre d'une voûte; arch. 
teau 

Bateau, s. m Barque de rivière; corps de car- 
rosse, etc. 

Belusteau, 8. m. Lutte avec les doigts. 

Bluteau, s. m. Sas à farine; blutoir. 

Boqueteau, 8. m. Petit bois; fam. 

Botteau, s. m. Petite botte de foin. 

Bouteau, s. m. Sorte de filet de pêche. 

Bulteau, s m. Arbre en boule; peu us. 

Buteau, s. m. Nom de la buse. 

Cailleteau,*. m. Jeune caille. 

Catau, s.f. Fille d'auberge; diminutif de Cathe- 
rine; pop. 

Certeau,8. m. Variété de poire. 

Chanteau,8.m. Morceau de pain; pi. Jantes. 

Chapiteau, s.m. Haut de colonne ; corniche. 

Château, s. m. Forteresse; maison de seigneur. 

Cheneteau, s. m. Jeune chêne ou baliveau. 

Cheveteau, s. m. Partie de moulin. 

Coteau, 8. m. Colline; penchant d'une colline. 

Couteau, s.m. Instrument pour couper. 

Diableteau, s. m. Petit diable; fam. 

£criteau,s. m. Inscription; avis; affiche, etc. 

Enfaiteau, s.m. Tuile pour le faite; maç. 

Etau, 8. m. Instrument pour serrer; t. d'arts. 

Etouteau, 8. m. Cheville pour la sonnerie. 

Fanteau, 8m. Machine de guerre ou bélier; ant. 

Fluteau,8.m. Flûte grossière; plantiu aqua- 
tique; jonc; sifflet d'enfant. 

Fouteau, s. m. Un des noms du hêtre. 

Freteau, s.m. Flûte de Pan à sept tuyaux. 



Fronteau, s. m. Bandeau sur le front; man. 

Gâteau, 8. m. Pâtisserie; bon morceau. 

Gaviteau,8.tK. Bouée; t. de mar. 

Gratteau, s.m. Outil pour gratteler; t. d'arts. 

Levreteau, s. m. Petit lièvre; vén. 

Linteau, 8. m. Support de maçonnerie. 

Liteau, s. m. Gîte du loup; pi. Raies au linge 
de table; tringles de bois; t de menuis. 

Loqueteau, 8. m. Petit loquet; fam. 

Louveteau, 8. m. Petit delà louve; vén. 

Blanc-Manteau,8.m.Nom de certains moines. 

Manteau, 8. m. Vêtement ample; saillie de che- 
minée; fourrure herminée; t. de blas. 

Marmenteau, a. s. m. (Bois) pour orner une 
terre, un parc, etc. 

Marteau, 8. tn. Outil à tête de fer; heurtoir. 

Mateau, s. m. Echeveaux de soie réunis. 

Morte-eau, s. f. Basse marée; t. de mar. 

Plateau, s. m. Terrain plat; plat de bois; petit 
plat vernissé; plat d'une balance, etc. 

Plateaux, s. m. pi. Fientes plates; chas. 

Pointeau, s. m. Poinçon d'acier; met. 

Porte-Couteau, s.m. Instrument pour couper 
le fil de fer du hameçon. 

Porte-Manteau, s. m. Valise; crochet pour sus- 
pendre les manteaux, les habits, etc. 

Pote au, s. m. Pièce de charpente placée en terre. 

Quint au, 8. m. Quantité de gerbes assemblées 
dans un champ. 

Rabateau,8.m. Feutre d'émouleur. 

Râteau, s. m. Outil pour ratisser; fard. 

Rigoteau, s. m. Tuile fendue en travers; maç. 

Satteau, s. m. Barque pour la pêche du corail. 

Serpenteau, 8. m. Jeune serpent; fusée volante. 

Tau, s. m. La figure d'un T; blas. 

Tiers-Poteau, 8. m. Poteau de cloison; maç. 

Tourteau,sm. Sorte de gâteau; pièce ronde; blas. 

Tréteau, s. m. Pièce de bois sur quatre pieds; 
pi. Théâtres portatifs de foire, d'opérateur, etc. 

Ureteau, s. m. Corde à poulies; t. de mar. 

Vateau, s. m. Outil de métier; man. 

Venteau, s. m. Charpente d'écluse. 
treau 

Cestreau, s. m. Genre de plante des sol a nées. 
uau 

Gluau, s. m. Branche frottée de glu. 
veau 

Baliveau, s. m. Arbre réservé à la coupe. 

Biveau, s. m. Instrument de tailleur de pierre. 

Bouveau,8. m. Jeune bœuf: fam. 

Buveau, s. m. Instrument pour tracer des angles. 

Cacheveau, s. m. Nom vulgaire du plongeon. 

Cane veau, s. m. Sorte de toile à voiles. 

Caniveau, s. m. Gros pavé creusé dans le milieu. 

Caveau, s. m. Petite cave; sépulture. 

Cerveau, 8. m. Substance molle du crâne; juge- 
ment; esprit; entendement, etc. 

Chêne veau, 8. m. Sorte de filet de pèche. 

Claveau,s m. Clé de voûte; maladie des brebis. 

Corbiveau, s. m. Sorte de corbeau d'Afrique. 

Cuveau,8.m. Petite cuve. 

Echeveau, s. m. Fil plié et replié. 

Gaveau, s. m. Ouvrier sociétaire. 

Godiveau, s.m. Pâté chaud de hachis de veau* 

'Hâtiveau, s.m. Fruit, pois précoce. 

'Haveau s. m. Outil de saunier. 

Javeau, s. m. Ile formée de sable et de limon. 

Maniveau, s. m. Petit plateau d'osier. 

Mou de veau, s. m. Nom du poumon du veau. 

Niveau, s.m. Horizontalité; instrument de raa- 
thém., (au), ado. Marque parité de rang, etc. 

Nouveau, a. Qui commence d'être, de paraître. 

Pédiveau, s. m. Espèce de plante. 

Renouveau, s. m. Le printemps; fam. 

Ris (de veau),8m. Gland sous la gorge du veau. 

Soliveau,s.m. Petite solive; chàrp. 



AUBE-AUCE - m _ AUCHE-AUDE 



Veau, s. m. Petit de la vache; son cuir. 
Vireveau, s. m. Machine pour lever l'ancre. 

vreau 
Chavreau, s. m. Sorte de bêche recourbée. 
Chevreau, s. m. Petit de la chèvre. 
Couleuvreau,8. m. Petite couleuvre. 

yau 
Aloyau, s. m. Pièce du dos du bœuf- t. de bouch. 
Boyau, sm. Intestin; fig. Passage long et étroit. 
Coyau, s. m. Bois qui porte sur les chevrons. 
* Hoyau, s. m. Sorte de houe à deux fourches. 
Joyau, .«. m. Bijou précieux d'or. etc. 
Mont- Voyau, s. m. Crapaud volant de Guinée. 
Noyau, s. m. Capsule d'amande; fig. Origine; vis 

d'escalier; masse principale d'une armée. 
Rayau, s. m. Moule à lingot; mon. 
Tuyau, s.m. Tige creuse de fer, de terre, etc. 

zeau 
Bezeau, s. m. Bois coupé obliquement; charp. 
Dizeau,*. m. Paquet de dix gerbes; agric. 
Gerzeau, s. m. Mauvaise herbe dans le blé. 
Harzeau, s. m. Tumeur des porcs; cet. 

AUBE. — — - — — — 

Aube, s. f. Point du jour; robe ecclésiastique. 
Aube, s. f. Chacune des planches fixées à la 

circonférence d'une roue de moulin. 
Daube, s.f. Sorte de ragoût; son apprêt; culs. 
Daube, pers. du o. Dauber. 
Endaube, pers. du o. Endauber. 
Flaube, pers. du p. Fiauber. 
Jaube,*./*. Nom vulgaire de l'ajonc; bot. 
(Voir ôbe) 
-AUCE.- 



Fripe-Sauce, s. m. Goinfre; goulu; fam. . 
Gâte-Sauce, s. m. Mauvais cuisinierjapprenti. 
Sauce, s.f. Assaisonnement liquide des mets. 
Sauce, pers. du o. Saucer. 
Exauce, pers. du v. Exaucer. 

( Voir ausse et osse) 
AUCHE. 



Auche,*/. Cavité dans la tète du mouton. 
Débauche,* ./".Dérèglement- corrupt. de mœurs. 
Débauche, pers. au o. Débaucher. 
Ebauche, s. f. Esquisse: premier trait; modèle. 
Ebauche, pers. du o. Ebaucher. 
Embauche, pers. du o. Embaucher. 

Fauche, s. f. Act. delàjucher; son produit. 
Fauche, pers. du o. Faucher. 
Refauche, pers. duo. Refaucher. 

Gauche ; a. Du côté du cœur; fig. Maladroit; s.f. 

Le côte gauche; (à), ado. Du côté gauche. 
Gauche, pers. du o. Gaucher. 

Chevauche, pers. du o. Chevaucher. 
Kavauche,s./.Sortede carpe bonne à conserver. 
( Voir oche) 
AUD, 



Baud,8. m.Chien courant de Barbarie. 
Chicabaud, s.m. Bout dehors pour amarrer la 

misaine; mar. 
Clabaud,£./H.Chien de chasse criard; cén. 
Ribaud,a. s. Luxurieux; impudique; o. m. 

Horicaud,a.s. Qui a le teint brun; noirâtre. 

Chaud, a. Qui a de la chaleur; ardent; prompt; 

$. m. chaleur; ado. Chaudement. 
Fer-chaud,8./n.Sorte de mal de gorge; méd. 
Réchaud, s. m. Ustensile pour réchauffer les 

mets; sorte de poêle; appareil pour éclairer. 

Badaud,a.s. Niais; naïf, etc.; fam. 
Lourdaud, a. s. Grossier et maladroit. 
Sourdaud, a. Presque sourd; fam. 

Ghafaud, s. m. Echafaud; t. de mar. 
Echafaud. s. m. Charpente qui forme une es- 
pèce de plancher; instrument de supplice; am- 



phithéâtre, etc., échelle de marinier. 

Attrape-Nigaud, s. m. Ruse grossière. 
Baligaud, a. s. Maussade; impertinent;pew us. 
Bégaud, a. s. m. Sot; niais; ignorant; pop. 
Nigaud, a. Sot; niais; s. m. Oiseau. 
Saligaud, a. s. m. Personne sale; pop. 
Trigaud, a. s. m. Qui n'agit pas loyalement. 

Rougeaud, a. s. Qui a le visage rouge; fam. 

Salaud, a. s. Sale; malpropre; pop. 
Soûlaud, a. s. Ivrogne; pop.; o. m. 

Cabillaud, s.m. Sorte de morue de l'Océan. 
Grimaud,8. m. Petit écolier; mauvais écrivain. 
Fiarnaud, s. m. Chevalier profès de Malte. 
Finaud, a. s. Rusé; malin, etc., qui linasse. 
Grippe-Minaud, s. m. Se dit d'un chat; se dit 

d'un malin, d'un rusé; fam. 
Penaud, a. Honteux; confus; embarrassé. 
Quinaud, a. Honteux; confus; interdit; o. m. 
Sabrenaud, s. m. Mauvais ouvrier; fam. 

Chasse-Crapaud, s. m. Nom de l'engoulevent. 
Crapaud, s. m. Amphibie venimeux. 

Faraud, s.m. Qui affecte dans son costume des 

airs de prétention; fat de mauvais ton; fam. 
Maraud, s. m. Coquin; vaurien, etc. 
Noiraud, a. Qui est très brun; s. m. Poisson. 
Taraud,s.m. Outil pour faire des écrous. 

Courtaud, 8. m. Garçon de boutique; a. Ecour- 
té; de taille courte; basson racourci, etc. 

Pataud, a. Grossier; lourd; 8. m. Gros chien. 

Pétaud,8. m. (La cour du roi.) Pétaudière; 
lieu de désordre où chacun est le maître. 

Pitaud, s m. Paysan lourd et grossier; pop. 

Quintaud, sm. Amas de gerbes, etc., t. a' agric. 

Rustaud, a. s. m. Rustre; brutal; impoli; fam. 

( Voir aut et ot) 

AUDE. 



Billebaude,s./*. Confusion; désordre; (à la); lor. 

ado. Sans ordre et en confusion. 
Glabaude, pers. du o. Clabauder. 
Thibaude, s. f. Tissu de poil de vache. 

Blaude, s. f. Surtout de toile ou blouse. 

Bercaude,8./*.S'est dit pour grillade de viande. 
Brévicaude, a. [Plante) à pédoncules plus 

courts que ses feuilles* t. de bot. 
Coxnpressicaude.a.(PJartte)àtige comprimée. 
Grassicaude, a. Qui a la queue touffue; zool. 
Gurvicaude,a. Qui a la queue recourbée. 
Escaude, s. f. Petite barque pour les marais. 
Laticaude, a. Qui aune longue queue; zool. 
Lévicaude, a. Qui a la queue lisse. 
Iiongicaude, a. Qui a la queue longue. 
Magnicaude, a. Qui a une grande queue. 
Rapicaude, a. A queue en forme de rave. 
Rubricaude, a. Qui a la queue rouge. 
Ruficaude, a. Qui a la queue ou 1 extrémité 

de l'abdomen de couleur rousse; entom. 
Seticaude, a. A queue terminée par des soies. 

Chaude,»/. Feu violent de forge; t. d'arts. 
Echaude, pers. du o. Echauder. 
Gorge-chaude,s /".Chair des animaux vivants; 

fam. {Faire une); se moquer; railler. 
Main-chaude, s. f. Sorte de jeu. 
Claude, a. s. m. Sot; imbécile; fam. 

Badaude, pers. du o. Badauder. 
Bedaude,s. /*. Espèce de chenille épineuse. 

Brifaude, pers. du o. Brifauder. 
Echaiaude, pers. du o. Echafauder. 
Faude, pers. du o. Fauder. 
Fraude, «. /.Tromperie cachée; falsification. 



AUFRE-ÀUGE - 112 - AULE-AUME 



Fraude, pers. duo. Frauder. 

Gaude, s. f. Bouillie de maïs; herbe à teindre. 
Gaude, vers, du o. Gauder. 
Trigaude, pers. du v. Trigauder. 

Pliaude, s. f. Sortede vêtement; genre de blouse. 

Collaude, pers. du v. Coilauder. 
Laude, s. m. Ancien droit seigneurial sur le 
débit des foires; s. f. pi. Offices après matines. 
Pelaude, pers. du o. Pelauder. 

Baguenaude, s. f. Fruit; niaiserie. 
Baguenaude, pers. du v. Baguenauder. 
Béguenaude, s. f. S'est dit pour injure; v. m. 
Chiçpienaude, s.f. Coup sur le nez avec le 

doigt du milieu replié, roidi et détendu. 
Enquinaude, pers. du v. Enquinauder. 
Gringuenaude,s. f. Ordures auxémonctoires. 
Minaude, pers. du 0. Minauder. 
Sahrenaude, pers. du o. Sabrenauder. 

Grapaude,s. f. Femelle du crapaud. 

Plaude,s./".Sorte de souquenille. 

Lapraude, s. f. Robe de peau de renne. 

Emeraude, s. f. Pierre précieuse verte. 
* Haraude, pers. du 0. Harauder. 
Maraude, s. f. Vol commis par des soldats. 
Maraude, pers. du v. Marauder. 
Minaude, pers. du v. Minauder. 
Miraude, pers. du v. Mirauder. 
Taraude, pers. du v. Tarauder. 

Brétaude, pers. du o. Brétauder. 
Courtaude, pers. du v. Courtauder. 
Ebertaude, pers. du v. Ebertauder. 

Galvaude, pers. du o. Galvauder. 
Ravaude, pers. du v. Ravauder. 

Levraude, pers. du o. Levrauder. 

(Voir le fém. des mots en aud et ode) 
AUE 



Glaue, s. m. Tronçon raccourci; t. de buch. 
AUF. 



Chauf, s. m. Soie de Perse estimée. 
Rechauf, s. m. Terreau; fumier, etc. 
Sauf, a. Sans préjudice; prép. Excepté. 
(Voirof) 
AUFFE. 



» Baulfe.s. /".Corde garnie de hameçons. 
Chauffe, s. f. Sortede foyer; cheminée; fond. 
Chauffe, pers. du c. Chauffer. 
Echauffe, s. f. Etuve de tanneur. 
Echauffe, pers. du v. Echauffer. 
Réchauffe, pers. du o. Réchauffer. 
Surchauffe, pers. du o. Surchauffer. 
Majaufe, s. f. Variété du fraisier. 



( Voir ofe) 
AUFRE. 



Baufre,s. f. Act. de bauffrer; repas abondant. 
Baufre, pers. du v. Baufrer. 
Gaufre, s. /. Rayon de miel; pâtisserie. 
Gaufre, pers. du o. Gaufrer. 

(Voirofre) 

-AUGE. 



Auge, s. f. Pierre ou bois creusé où mangent 
les animaux; le dessous de la ganache* man. 

Bauge, s.f. Retraite de sang] ier; mortierdeterre. 

Jauge, 3. f. Juste mesure d'un bateau; verge 
pour mesurer la capacité des futailles. 

Jauge, pers. du o. Jauger. 

Ochsenauge,3.m. Pierre à reflets chatoyants. 

Essauge.s.m.Sorte de tiletde pèche. 

Feuille de sauge, s.f. Sorte de bistouri; cher. 

Sauge, s. f. Plante médicinale. 

Patauge, pers. du 0. Patauger. 
(Voir oge) 



AUGUE. • 



Aissaugue, s. m. Sorte de lilet de pèche. 
Baugue, s. f. Mélange de plantes marines. 
Jaugue, s. /.Un des noms de l'ajonc. 
Saugue,s./. Bateau de pêcheur provençal. 
( Voir ogue) 
AULDE. 



Faulde, s. f. Fossé où se fait le charbon. 
( Voir olde) 
AULE.- 



Acaule, a. (Plante) sans tige; bot. 
Amplexicaule, a. Qui embrasse la tige. 
Brévicaule, a. (Plante) qui a la tige courte. 
Compressicaule,a. Qui a la tige comprimée. 
Grassicaule, a. Qui a la tige lounue. 
Curvicaule, a. Qui a la tige recourbée. 
Epicaule, a. Qui croit sur la tige; bot. 
Goniaucaule,s. m. Plante des synanthérées. 
Gymnocaule,a. Qui a la tige nue, sans feuilles. 
Hydraucaule, a. Dont la tige nage dans l'eau. 
Leptaucaule, a. Qui a la tige grêle; bot. 
Mélanocaule, a. Qui a la tige noire. 
Multicaule, a. Tigeux; à tiges. 
Nigricaule,a. A tige noire ou noirâtre. 
Ruhricaule, a. (Plante) gui a la tige rouge. 
Trichocaule, o. Qui a la tige velue; kot. 
Unicaule, a. Qui n'a qu'une seule tige. 

Chaule, pers. du 0. Chauler. 

Hydraule, s. m. Joueur d'instrument; ant. 

Gaule, s. f. Grande perche; houssine, etc. 
Gaule, pers. du v. Gauler. 

Agraule, myth. Une des trois grâces; surnom 
de Mercure. 

Diaule, s. f. Flûte double des anciens. 
Mariaule, s. m. Témoin suspect; fam. 
Miaule, pers. du v. Miauler. 
Piaule, pers. du o. Piauler. 
Plagiaule, s. f. Sorte de flûte des Lybéens. 
Riaule, s. f. Outil de mineur. 

Monaule, s.f. Flûte grecque à un tuyau; ant. 
Naule, s. m. Pièce de monnaie que les Ombres 

donnaient à Caron. 

Epaule, sf. Partie du corps à laquelle est attaché 

le bras; anat. (Prêter l'y soutenir; aider, etc. 
Epaule, pers. du o. Epauler. 
Paule, s. f. Monnaie d'Italie de 50 cent. env. 

Choraule, s. m. Joueur de flûtechez les anciens. 

Saule, s. m. Arbre qui croît dans les prés. 

Mesaule, s. m. Cour entre deux bâtiments. 

Bertaule, s. f. Sorte de filet de pêche. 
Betaule.s. f. Beurre de Bambouc; chim. 
Pythaule, s. m. Musicien des jeux pythiques. 

( Voir oie) 
— AULT et AULX, voir AUT et AUX. — 

AUME.- 



* Heaume, s. m. Casque qui couvrait la tête et 

le cou; barre du gouvernail; mar. 

* Heaume, pers. du v. Heaumer. 

Baume, s. m. Substance résineuse etodoranle; 

médicament balsamique* fia. Consolation. 
Embaume, pers. du 0. Embaumer. 

Encaume, s. m. Pustule avec brûlure; mèd. 
Epicaume, s m. Ulcère à l'œil; mèd. 

Chaume, s. m. Tuyau; ti^e du blé, etc. 
Chaume, pers. du o. Chaumer. 
Déchaume, pers. du v. Déchaume r. 

Guillaume, s. m. Sorte" de rabot; menuis. 
Agripaume, s. m. Plante labiée: bot. 
Courte-paume, s. f. Jeu de balle. 
Demi-paume, s. /. Raquette légère. 



AUÛUE-AURE - H3 - AUSSE-AUSTE 



E m p a um e, pers. du o. Empaumer. 
Paume, s. f. Le dedans de la main; mesure du 

poing fermé; jeu do balle; sou local, etc. 
Repaume, pers. du o. Repaumer. 
Psaume, s. m. Cantique sacré; litur. 
Galithaume, s. m. Sorte de plante. 

Royaume, s. m. Etat régi par un roi. 
(Voir orne) 
-AUNE, 



Aune, s. m. Arbre; s. f. Mesure de longueur. 
Blanc-aune, s. m. Nom donné à l'alizier. 
Ghaune, s. m. Echassier; outil d'épinglier. 
Faune, s. m. Connaissance des plantes. 
Faune, a. m. Dieu champêtre chez les Romains. 
Bé jaune, s. m. Oiseau* jeune niais; sottise. 
Cou-Jaune, a. m. Nom a" un genre fauvette. 
Jaune, a. a. m. Couleur d'or, de safran. 
Saune, pers. du o. Sauner. 

( Voir one) 
AUPE. 
Ganpe,a. /. Femme malpropre, désagréable. 
Saupe, s. f. Poisson de mer genre dorade. 
Taupe, s. f. Petit quadrupède qui vit sous terre. 

( Voir ope) 

AUQUE. 



Banque, s. f. Mélange de plantes marines. 
Gauque, s. m. Poisson de rivière du Chili. 
Fauque, s. m. Petit chevron; t. de saoonn. 
Glauque, a. (Couleur); d'un vert blanchâtre; 

s. m.; poisson du genre scombe; s. f. Plante. 
Pauque, a. m. Ancienne mesure pour le vin. 
Rauque, a. (Son de ooix.) Rude et enroué. 
( Voir oque) 
. AUR 



Saur (Hareng), a. m. Salé; demi-séché. 
Gontaur, a. m. Partie d'un vaisseau; mar. * 
Restaur, s. m. Recours des assureurs; mar. 

( Voir or) 

-AURE. 



Caure, s. m. Espèce de noisetier sauvage. 
Ganres, a. m. pi. Sectaires de.Zoroastre. 
Aglaure, a. f. Sorte déplante. 
Daure,s. f. Lieu des cellules des solitaires. 
Maure, s. m. Nègre d'Afrique; more. 
Epaure ou EspaureTâT/". Solive de bateau. 
Ceraure, s. m. Genre de crustacés. 

Basâlosaure,a.m. Mammifère cétacé herbivore. 

Calosaure, a. m. Saurien des lacertiens 

Chamesaure, a. m. Reptile serpentiforme. 

Gnathosaure,a. m. Reptile dont on ne connaît 
E>as les débris fossiles. 

Haliznosaure, s. m. Genre de reptiles sauriens. 

Ichtyosaure,a.m.Genrede reptile antédiluvien. 

Mosasaure,a.m. Immense reptile antédiluvien. 

Ophlsaure, s. m. a. Genre de reptiles sauriens. 

Plésiosaure, a. m. Reptile gigantesque fossile. 

Psammosaure, a. m. Reptile des sauriens. 

Saur©, a. D'une couleur jaune tirant sur le brun. 

Saure, pers. du o. Saurer. 

Téléosaure, a. m. Crocodile fossile. 

Bncentanre, sm. Vaisseau du doge de Venise. 

Centaure, a. m. Monstre fabuleux moitié hom- 
me, moitié cheval; constellation méridionale. 

Hippocentaure, a. m. Centaure. 

Instaure, pers. du o. Instaurer. 

Xinotaure, a. m. Monstre fabuleux moitié 
homme, moitié taureau. 

Onooentaure, a. m. Espèce de centaure demi- 
homme, demi-taureau. 

Pétaure, a. m. Jeu de bascule des anciens. 



Restaure, pers. du o. Restaurer. 
Taure, s. /. Génisse; jeune vache. 
Uvaure, s. m. Phoque à mufle de veau. 
Galaxaure, s. f. Polypier des corallinées. 
Plexaure, a./. Sorte de polypier (Zoophyte) 
(Voir ore) 

aus. 



Cheaus,s.m.pJ. Nom des petits de la louve: chas. 
-AUSE.. 



Ayant-cause, a. m. Héritier; représentant; pal. 
Cause, a. /. Principe; procès; motif; sujet; etc. 
Cause, pers. du o. Causer. 
Clause, a. f. Condition d'un traité, etc. 
Nause, s. f. Fosse pour l'écoulement des eaux 
Demi-pause, a. f. Silence; mus. 
Ménopause, s.f. Cessation des menstrues; méd 
Pause, a. f. Cessation; intervalle; mus 
Faune, pers. du v. Pauser. 

(Voir ose) 

AUSSE. 



Chausse, a. /. Chaperon; espèce de sac à fil 
trer; tuyau; filet dé pèche en forme de poche. 

Chausse, pers. du v. Chausser. 

Chausses, s. f.pl. Culottes;o.m. ftg. (Tirer ses): 
détaler, fam. " 

Déchausse, pers. du o. Déchausser. 

Enchausse, pers. du o. Euchausser. 

* Haut de chausses ,s. m. Culottes; o. m. 
Rechausse, pers. du o. Rechausser. 

Défausse, pers. du oTDéfausser. 
Fausse, a. Fém. de faux. 
Fausse, pers. du v. Fausser. 

Gausse, s. f. Mauvaise plaisanterie; fam 
Gausse, pers. du o. Gausser. 

Exhausse, pers. du ôTJExhausser. 

* Hausse, s. f. Ce qui hausse; augmentation de 

valeur; targette mobile et graduée; artil. 

* Hausse, pers. du c. Hausser. 
Rehausse, pers. du o. Rehausser. 
Surhausse, pers. du. o. Surhausser. 

( Voir auce et osse) 
AUSTE. 



Holocauste, s. m. Sacrifice- victime sacrifiée. 
Hypocauste, s. m. Espèce de fourneau; chim. 
Balauste, s. /'. Fruit du Balaustier. 
Pyrauste, s. m. Insecte lépidoptère nocturne. 

(Voiroste) 

AUSTRE. 



Claustre, s. m. Demi-cylindre creux de poterie. 

(Voir ostre) 

AUT et AULT. 



Courtihaut, a. m. Sorte de tunique; ant. 
Herbault, a. m. Chien trop violent; vén. 
Braults, a. m. pi. ToîhTdes Indes. 

Boucaut, s. m. Tonneau à marchandises; com. 
Boursicaut, a. m. Petite bourse: fam. 
Caut, a. Prudent; qui a de la précaution; v.m. 
Massicaut, a. m. Ancien droit sur le vin. 
Pacaut, s. m. Homme rustre, grossier. 
Panicaut, a. m. Sorte de chardon; bot. 
Artichaut, a. m. Plante potagère vivace. 
Grouchaut, a. m. Pièce, partie d'un bateau. 
Peu-xn'en chaut, pers. du o. Chaloir; se dit 
pour peu m'importe; fam. 

Briifaut, s. m. Chien de chasse; vén. 
Défaut, a. m. Manque; vice; imperfection. 
Faut (Faire le), s. m. Chose inévitable qu'il 

faut faire, subir, etc.; v. m. 
Faut (il), pers. au o. Falloir. 
Gerfaut, a. m. Oiseau de proie. 

Brigaut, a. m. Gros bois à brûler. 
Nilgaut, a. m. Espèce d'antilope. 

15 



AUTE-AUTRE - m 



AUVE-AUX 



Contre-haut, a. De haut en bas. 

* Haut, a. Elevé; éclatant; hautain. 
' Hurhaut, s. m. Cri du charretier. 
Rehauts, e. m. pi. Endroits plus éclairés; peint. 
Très-Haut (le), s. m. Dieu; l'Etre suprême. 
Aïaut, a. m. Nom du pseudo-narcisse. 
Taïaut, exclam. De chasse; oén. 

Velaut,$.nt.Cri de chasse pour exciterleschiens. 
Benaut, s. m. Baquet à deux mains. 
Greuaut, s, m. Poisson à grosse tète. 
Mo riant, a. {Chien) qui n'a qu'une oreille. 

# Héraut, s. m. Officier chargé de proclamer. 
S erra ut t s. m. Un des noms du bruant. 
Assaut, s. m. Attaque; lutte de vive force. 
Gousaaut, am. (Ctieoal, oiseau) fort et trapu. 
Meursault, a. m. Vin renommé de Bourgogne. 
Mousaaut, a. {Pain) fait de farine de gruau. 
Prime-saut, {de); loc. ado. Subitement. 
Ressaut, a. m. Saillie de corniche; t. d'arch. 
Saut, s, m. Action de sauter; chute; chute d'eau. 
Soubresaut, a, m. Saut inopiné, subit. 
Sursaut,, s. m, {Réoeil en) subit, brusque. 
Cou taut, t.rii. Part ie d'une galère. 
Goustaut, s* m. Basson ou instrument à vent. 
Quartaut, s. m. Quart de muid. 

Prévaut, pers, du o. Prévaloir. 
Revaut, pera. du o. Revaloir. 
Vaut (il), pera. du o. Valoir. 

Levraut, a. m. Jeune lièvre; oén. 
{ Voir aud et ot) 

- AUTE. — — — — 



* Haute, a. Fém. de haut. 

Faute, s. [. Manquement; maladresse; bêtise. 

Sans faute, ado. Sans manquer. 

Spilautlie, s. m. Plante corymbifère. 
Aéronaute, a. m. QuTvoyage dans l'air. 
Argonautes, myth. Compagnons de Jason. 
Naute,s. Ht, S'est dit pour navigateur; o. m. 
Panne aute, pers. du o. Panneauter. 

Terreau te, pers. duo. Terreauter. 

Ressauts, pe rs, du cTËessauter. 

Saute (de vent), s. f. Changement subit dans 

le vent; mar. 
Saute, pers. duo. Sauter. 

{Voir ote) 

AUTRE, 



Autre, pron. a. Marque distinction. 
Epeautre, s. m. Blé rougeàtre à grain menu. 
Feautre,s. m. Gouvernail; mar. Galetas; o.m. 
Speautre, s. m, Métal pierreux. 
Vautre, s. m. Espèce de chien destiné à la chas- 
se de Tours et du sanglier. 
Vautre, pers. du o. Vautrer. 
( Voir otre) 
• AUVE. 



Chauve, a. Sans cheveux; lisse; t. de bot. 
Fauve, a. Roussâtre; {bêtes fauoes); les cerfs, 

les daims, etc.; 8. m. La couleur fauve. 
Btmauve, a. f. Espèce de guimauve. 
Guimauve,.*./', Plante; espèce de mauve. 

Mauve, s. f. Plante officinale. 
N as sauve, s. f. Sorte de plante odorante. 
Sauve, pers. du o. Sauver. 
Bauve, a. f. Non endommagée; hors de péril. 
( Voir ooe) 
•AUVRE 



Pauvre, a. a. Indigent; mendiant; chétif. 
(voir oore) 
AUX. ■ 



Aulx, pi. d'ail; bot. 

Baux, s.m.pL Contrats de louage de terres, etc. 



Bibaux, sm.pl. Brigands armés de piques; ont. 

Caux(Pays de), ^éo^TProvince de Normandie. 
Intercervicaux, s. m. pi. Musclesducou; anat. 
Matricaux,s.m.pi. {Remèdes) de la matrice. 
Vocaux, s. m. pi. Ecclésiastiques qui ont voix 
au chapitre. 

Fasceaux, s. m. pi. LësTdu chalut; t. dépêche. 
Garde des sceaux, s. m. Qui a les sceaux de 

l'Etat; ministre de la justice. 
Potenceaux, s. m. pi. Partie de métier. 

Chaux, s. f. Terre alcaline Acre; chim. 
Déchaux, a. m. (Carmes.) Carmes qui ne por- 
tent que des sandales. 
Echaux, sm.pl. Fossé pour les eaux. t. d'agric. 
Enchaux, s. m.Vase plei n de chaux détrempée. 

Bordeaux, s. m. Vin de Bordeaux; géog. Chef- 
lieu du département de la Gironde. 

Réaux, s. m. Pl.de réal; en philosophie: syno- 
nyme de réalistes. 

Faux, a. Contraire au vrai; feint; contrefait; 

discordant; a. m. Ecrit controuvé. 
Faux ou Faulx, s. /. Instrument pour faucher. 

Fraux, a. m. pi. Friches; t. d'agric. 

Rigaux, s. m.pl. Noyaux de pierre à chaux. 

Glaux, s. m. Plante propre à augmenter le lait 
des nourrices; méa.; dite aussi herbe au lait 
Guigneaux,*. m.pl. Cadres de cheminée. 

Agiaux,sm.pJ.Pupitre8 des doreurs; t. de peint. 
Allodiaux,a.m.pl.(£ie7ia).En franc alleu; ant. 
Bestiaux, a. m. pi. Bétail; troupeau de bètes. 
Bliaux, s. m.pJ.feorte de juste-au-corps ancien. 
Goïaux, a. m. pi. Bois de charpente. 
Diguiaux, a. m. pi. Grands filets de pêche. 
Marsupiaux, a. m. pi. Animaux à poche. 
Matériaux, a. m. pi. Ce qui sert à bâtir; flg. à 

composer un ouvrage; mémoires; notes; etc. 
Pénitentiaux, a. m. pi. (Psaumes, canons) 

de la pénitence; théot. 
Préjuaiciaux,a.m.p2.(Fra(a.)De8défaut8j'ar. 
Sapientiaux, a. m. pi. (Livres) canoniques. 
Truaciaux, a.m. pi. Nerfs trijumeaux; anat. 

Glameaux, a. m. pi. Clous ou crampons à deux 
pointes coudées pour construction. 

Emaux, s. m. pi. d'émail. 

Eskimaux, a. m.pl. Peuplades nomades du nord 
de l'Amérique. 

Géxnaux, a. m. pi. Signes du zodiaque; astr. 

Guémaux, a. m. pi. Près fauchés deux fois. 

* Hameaux, s. m.pl. Nappe de tramail; pécfei. 
QuadriJumeaux,a.m.pi.Muscles de la cuisse. 
Trijumeaux, a. m.pl. Nerfs cérébraux; anat. 

Antiphemaux, a. m. pi. (Biens) que le mari 
donne à sa femme par contrat de mariage. 

Belnaux, s. m. Espèce de tombereau. 

Gheminaux, a. m. pi. Cheminée portative. 

Communaux, a. m.pl. Pâtis de commune. 

Nominaux, a. m. pi. Secte de philosophes. 

Paraphernaux, a. m. pi. (Biens) dont une 
femme se réaerve l'administration. 

Peneaux, a. m. pi. Hardes menues; fam. 

Ghampeaux, s. m. pîTPrés;. prairies; o. m. 

Apparaux, s. m. pi. Agrès d'un bâtiment. 
Aspiraux, a. m. pi. Trous de fourneaux. 
Choraux, a. m.pl. (Enfants) de chœur. 
Gotereaux, a. m. pi. Aventuriers armés de cou- 
teaux; brigands, etc.. révoltés sous Louis VIL 
Denéraux, a. m. pi. Poids étalonnés. 
Floraux, s. m (Jeux), en l'honneur de Flore. 

* Haraux, a. m. Ruse pour prendre les chevaux. 
Joutereaux, s. m.pl. Pièces courbes; mar. 



AUX-AVE 



— 115 — 



AVE-AVRE 



Libéraux (Arts), a.m.pl. (Arts), la musique, la 

peinture, la sculpture: etc. 
Rosereaux, s. m. pi. Fourrure de Russie. 
Soupiraux, s. m. pi. Trachées des plantes. 

Oseaux, s. m. pi. Instrument tranchant à deux 
branches tranchantes sur un axe mobile. 

* Houseaux, s. m. Haut de chausses; ant. 
Naseaux, s. m. pi. Narines d'animaux. 

Bresseaux,a.m.p!Xignesattachéesà une corde. 
Tasseaux, a. m. pi. Support des hunes; mar. 

Bricoteaux, a. m. pi. Pièces de métier de tis- 
serand qui portent des poulies. 

Cartaux, s. m. pi. Cartes maritimes. 

Giteaux (ordre de). Ordre religieux émané de 
celui de saint Benoit, institué à Citeaux. 

Liteaux, a. m. pi. Raies au linge de table, etc. 

Nigautaux, s. m. pi. tuiles pour les solins. 

Orientaux, a. m. pi. (Peuples) asiatiques. 

Surcostaux, s. m. pi. Muscles des côtes; anat. 

Surtaux, s. m. Taux excessif, com. 

Taux,s.m.Taxedesdenrées; fixation; prix établi. 

Vantaux, a. m. pi. Les volets d'une fenêtre; etc. 

Vitraux, s. m. pi. Vitres coloriées d'église, etc. 

* Huaux, s. m. pi. Bâtons armés d'ailes pour 

effrayer les oiseaux: t. de chas. 
Perluaux, s. m. pi. Flambeaux de résine. 

Prévaux, pers. du v. Prévaloir. 
Ravaux,«.m.p!.Perchepourahattre les oiseaux. 
Vaux (Je, ta), pers. duo. Valoir. 
Ouvreaux, s. m. pi. Ouverture de fourneaux. 
(Voir le pi. des mots en au, aud, aut, ail et al) 
-AV 



Landaw, s. m. Sorte de voiture à quatre roues 
(on prononce landau). 
AVE, 



Ave, s-, m. Du latin : avus; aïeul; grand* père; 
n'est guère employé qu'au plur.; peu us. 

* Havej a. Pâle, maigre et défiguré. 

* Hâves, s. m. pi. Nom des anciens Servions. 
Bave, s. f. Salive, écume de la bouche. 
Bave, pers. du v. Baver. 

Emblave, pers. du oTÊmblaver. 
Remblave, pers. du 0. Remblaver. 

Brave.a.a.m. Vaillant; valeureux; honnête; bon. 

Brave, pers. du v. Braver. 

Acave, s. a. Genre d'hélice à grande ouverture. 

Biconcave, a. A deux faces concaves opposées. 

Cave, s.f. Lieu souterrain pour le vin; caisse à 
liqueur, a. Creux: (oeine) grosse. 

Cave, pers. du o. Caver. 

Concave, a. Creux et rond en dedans. 

Décave, pers. du v. Décaver. 

Encave, pers. du o. Bncaver. 

Excave, pers. du o. Excaver. 

Ponge-cave, s. m. Champignon du genre bollet. 

Rat de cave, s. m. Bougie mince roulée; em- 
ployé des droits réunis* pop. 

Saxicave,a.^Coquilledelafamille des pylorides. 

Angusticlave^/.Tuniquede chevalier romain. 
Autoclave, s. m. Espèce de marmite en métal. 
Conclave, s. m. Assemblée de cardinaux. 
Declave, pers. du o. Déclaver. 
Enclave, s. f. Limites; terres enclavées; coût. 
Enclave, pers. du o. Enclaver. 
Esclave, a. s. Qui a perdu sa liberté. 
Latielave, s. f. Tunique des sénateurs; ant. 
Ctointiclave, s. m. Partie mouvante des bran- 
ches d'un cor. 

Grave, s. m. Nom donné au genre frégile. 
Moldave, a. s. Qui est delà Moldavie. 



Drave, s. f. Plante crucifère apéritive. 
Agave, s. f. Sorte de plante liliacée. 
Gave,». m.Courant d'eau; jabot des oiseaux; pop. 
Ignave,a.S'eaf dftd'un homme làche,sans cœur. 

Aggrave, s. m. Deuxième excommunication. 

Aggrave, pers. du o. Aggraver. 

Burgrave, s. m. Seigneur allemand. 

Engrave, pers. du o. Engraver. 

Grave, a. Pesant; sérieux; important. 

Grave, pers. du o. Graver. 

* Hansgra ve,sm. Chef de compagnie; m. allem. 

Landgrave, a. m. Prince, juge allemand. 

Margrave, s. m. Titre de prince allemand. 

Réaggrave, s. m. Dernier monitoire. 

Réaggrave, pers. du 0. Réaggraver. 

Rhingrave, s. m. Comte du Rhin; s. f. Culotte . 

Gulave, s. m. Vase à cuire le verre. 

Délave, pers. du o. Délaver. 

Lave, s. f. Matière fondue sortie d'un volcan. 

Lave, pers. du v. Laver. 

Palave, s.f. Plante de la famille desmalvacées. 

Relave, pers. du v. Relaver. 

Slave, a. s. Qui est de la Slavonie. 

Scandinave, s. m. Langue des Scandinaves; 
Habitant de la Scandinavie. 

Dépave, pers. du o. Dépaver. 

Epave, a. s. f. (Chose) égarée ; (bestiaux, etc.) 

sans possesseur connu; pal. s. f. Chose jetée 

sur la cote par la mer. 
Pave, pers. au v. Paver. 
Repave, pers. du o. Repaver. 
Déprave, pers. du 0. Dépraver. 

Zouave,*. m.Soldat français habillé à la turque. 

BoerhaaveouBoerave(pron.Bourave):Ji&£. 

Médecin célèbre né près de Leyde en 1668. 
Betterave, s. f. Plante; racine de bette sucrée. 
Chou-Rave, s. m. Espèce de chou. 
Jarave, s. f. Plante vivace graminée. 
Rave, s. f. Plante potagère crucifère. 

Risave, s. f. Espèce d'ivraie des marais. 

Gassave, s. f. Farine~dë manioc. 

Atave, a. m. Du latin : atavus; quadrisaleul; on 
ne l'emploie guères qu'au plur.; peu us. 

Batave, a. s. Hollandais; a. m. Gros pigeon. 

Goûta ve(Fossé), a. Fossé d'as8èchement;pr<rt. 

Octave, s. f. Huitaine; huitième jour; stance de 
huit vers; huit degrés; mus. 

Sesoui-octave, s.f. a. T. de mus. Ancien nom 
de la mesure nonuple. 

Architrave, s.f. Partie de l'entablement; arch. 

Désentrave, pers. du 0. Désentraver. 

Entrave, s. f. Voir Entraves. 

Entraves, a. f.pl. Liens qu'on met aux jambes 
de certains animaux et particulièrement des 
chevaux; fig. Ce qui retient; ce qui empêche. 

Entrave, pers. du a. Entraver. 

Etrave, a. f. Proue d'un vaisseau. 

Insuave, a. Non suave; peu us. 
Suave, a. Doux; agréable aux sens. 

Ouvave, a. m. Roseau qui teint en rouge; bot. 
Goyave, s. f. Fruit dugbyavier. 
AVRE.. 



* Havre, a. m. Port de mer restant sans eau à 
marée basse; petit golfe; anse, etc. 

Havre (le), geog. Un des ports les plus com- 
merçants de la France (Seine-Inférieure). 

Cadavre, a. m. Corps humain mort. 

Pergulavre, s. f. Plante apocynée. 

Navre, pers. du 0. Navrer. 

Savre, s. m. Filet de pèche. 



AXE 



— 116 — 



AYE-AZ 



-AX. 



Boznbax, s. m. Arbrisseau qui produit le coton. 
Abrax, myth. Un des chevaux de l'aurore. 
Labrax, s. m. Un des noms du loup de mer. 

Carcax, s. m. Porte de pavot; bot. 
Tridftx, s. m. Plante des corymbifères. 

Psydrax, s. m. Genre de plante à fruiU 

Fax, s. m. Division d'un bloc d'ardoises. 

Aspalax, s. m. Nom d'une espèce de taupe. 
Berlax, a. m. Sorte de poisson à longue queue. 
Bolax, s. m. Insecte; famille des lamellicornes. 
Chartophylax, s. m. Garde des chartes; ant. 
Limenophylax, a. m. Gardien des ports; ant. 
Meningophylax,s/n. Instrument pour le trépan 
Smilax, s. m. Sorte de plante sudonfique; bot. 
Spalax, 8. m. Aspalax; taupe. 

Camax, s. m. Sorte de plante à fleurs. 
Climax,.*. m. Gradation dans le discours; rhét. 
Contumax,*. m. Accusé absent; t. de pal. 
Hygroclimax, s. m. Balance des liquides. 

Hybernax, s. m. Enveloppe des feuilles pen- 
dant l'hiver. 
Monax,s. m. Espèce de marmotte; zool. 
Opopanax, s. m. Gomme; résine, etc. 
Panax, s. m. Plante médicinale des anciens. 

Dropax, s. m. Onguent de poix et d'huile. 
Scolopax, a. Qui a le bec long et effilé; omit. 

Omphax,s.m. Pierre précieuse d'un vert foncé. 

Gonoplax, s.m. Fossile marin du genre xanthe. 

Borax, s. m. Sel minéral; borate de soude- chim. 
Calothorax, s. m. Sorte de colibri; ortut. 
Céphalothorax, s. m. Partie de la tète des 

crustacés décapodes. 
Hydrothorax, 8. m. Hydropisie de la poitrine. 
Métathorax,a.m. 3° segment des insectes ailés. 
Prothorax, s. m. Corselet des insectes. 
Pyrocorax, a. m. Corbeau à bec rougeètre. 
Storax ou Styrax, s. m. Arbre; sa résine. 
Thorax, s. m. Capacité de la poitrine ; anat. 

IncomG-tax.,8. m.Mot angl.lmpôl sur le revenu. 

Anthrax, a. m. Charbon; bubon; méd. 
Glossanthrax, a. m. Mal de langue; bubon; vét m 

Evax 8. m. Plante; filage acaule. 
AXE, 



phrases selon les règles de la grammaire. 
Taxe, s. f. Règlement de prix; taux de l'impôt. 
Taxe, pers. du o. Taxer. 

Névraxe,s.m. Le système cérébro-spinal; anjtà 
— AY — 



Axe, s. m. Ligne droite qui passe au centre d'un 
globe et sur laquelle il pourrait tourner. 

Cylindre-axe, s. m. Substance solide, flexible, 
fragile au centre de chaque tube nerveux. 

Equiaxe, a. Dont les axes sont égaux. 

Malaxe, pers. du o. Malaxer. 

Parallaxe, s. f. An#ie sous lequel serait vu le 

rayon de la terre du centre d'un astre. 
Relaxe, a. Qui.a perdu sa tension; o. m. 
Relaxe, pers. du v. Relaxer. 
Singulaxe,a.Qui est à axe principal; t. de min. 
Svnallaxe, 8.1. Sorte de grimpereau. 
Planaxe, s. f. Sorte de coquille univalve. 
Synaxe, 8./. Ancien nom de la messe; t. d'antiq. 
Maraxe, s. m. Sorte de poisson. 
Pyraxe, a. m. Sorte de coquille cerite. 
Scamasaxe ou Scramasaxe, a. m. Arme des 

Mérovingiens,épéedroiteavecunseul tranchant. 

Parataxe, s. m. Ordrëde bataille de la milice 

grecque; ant. 
Retaxe, pers. du v. Retaxer. 
Surtaxe, a. f. Taxe ajoutée à d'autres; t. deprat. 
Surtaxe, pers. du o. Surtaxer. 
Syntaxe, s. f. Construction des mots et des 



Cantibay, a. m. Bois à déchet du coté; charp. 
Margay, a. m. Espèce de chat d'Afrique. 
Tokay ou Tokai, s. n^Vin de Hongrie estimé. 
Gamay, s. m. Cépage de qualité inférieure. 
Martray,s. m. Supplice; lieu de supplice; ant. 
Railway, s. m. Route à rails* mot angl. 
Tramway, s. m. Chemin de rer à rails plats à 
niveau du soljlatraction s'y fait par deschevaux. 
( Voir ai et eu} 

AYE 



Baye, pers. du o. Bayer. 
Camhaye,s./ , .Toilede coton du Bengale. 
Cobaye, s. m. Petit mammifère; cochon dinde. 

Déblaye, pers. du v. Déblayer. 
Remblaye, pers. du v. Remblayer. 
Braye, pers. du o. Brâyer. 
Braye, s. f. Fange; boue; terre grasse. 
Gayes, s. f. pi. Bancs de rochers sous l'eau. 
Coussecaye, s. /".Ragoût de manioc. 
Bordaye, pers. du v. Bordayer. 
Draye, pers. du v. Drâyer. 

Défraye, pers. du o."Défrayer. 
Effraye, pers. du u. Effraver. 
Enfraye, pers. du n. En frayer. 
Fraye, pers. du o. Frayer. 

Archegaye, s.m. Ancienne machine de guerre. 

Bégaye, pers. du v. Bégayer. 

Egayé, pers. du o. Egayer. 

Pagaye, pers. du v. Pagayer. 

Regaye, pers. du o. Regayer. 

Balaye, pers. du v. BaTaver. 

Délaye, pers. du o. Délayer. 

Laye, s. f. Boîte des soupapes d'orgues. 

I*aye, pers. du o. Laver. 

Relaye, pers. du o. Relayer. 

Maye, s. f. Pierre du moulin à olives. 

Monnaye, pers. du v. Monnayer. 

Naye, s. f. Veine verticale de minière; t. d'ardois. 

Gipaye, s. m. Soldat indien. 

* Haute-paye, s. f. Solde plus forte; milii. 

Morte-paye-sj-Soldat à demeure; en garnison. 

Papaye, s. f. Fruit du papayer. 

Parpaye, a. f. Fin de paiement; peu us. 

Parpaye. pers. du o. Parpayer. 

Paye, a. /. Solde des gens de guerre. 

Paye, pers. du d. Payer. 

Surpaye, a. f. Gratification; payer au delà. 

Surpaye, pers. dujo. Surpayer. 

Désenraye, pers. du v. Désenrayer. 
Enraye, pers. du v. Enrayer. 
Raye, pers. du o. Rayer/ 

Essaye, pers. du v. Essayer. 
Saye, s. f. Etoffe légère de laine; serge. 

Prosaye, pers. du c. Prosayer. 

Gartaye, pers. du v. Cartayer. 
Etaye, pers. du o. Etayer. 

Zézaye, pers. du r. Zézayer. 

( Voir aie et aye) 
AZ. 



Gaz, 8. m. Nom des fluides aériformes. 
Chiraz, s. m. Cépage servant à faire le vin de 
l'hermitage. 



AZE-É 



— 117 — 



Raz, 5. m. Courant rapide qui se fait sentir 
dans un canal entre deux terres rapprochées. 

AZE. 

Gaze, sf. Etoffe très claire; voile, etc. 
Gaze, pers. du o. Gazer. 

Ghalaze, a. f. Glaireslïïanchâtres de l'œuf. 



Chimaze, a. /. Arbuste toujours vert. 
Saccharomaze,s/*.Pàtemédicamenteusesucrée. 

Topaze, a. f. Pierre précieuse jaune. 

Piraze, s. m. Sorte de coquille univalve. 
(Voir ase) 



E(l). 



Eh ! ou Hé ! interj. Exprime la surprise. 
Aglaé, myth. La plus jeune des trois grâces. 
Hahé ! a. m. Cri pour arrêter les chiens; chas. 
Danaé, myth. Fille d'Acrisius et de Persée; fut 

enfermée dans une tour d'airain. 
Hippophaé, a. /. Sorte de plante; argousier. 
Pasiphaé, myth. Fille du Soleil et de Persa; 

épousa Minos. 
Abbé,*, m. Titre qu'on donne en général à tous 

les prêtres. 
Absorbé, a. Profondément appliqué. 
Bilobé. a. A deux lobes; bot. 
Bombe, a. Rendu, devenu convexe. 
Calybé, myth. Vieille prêtresse de Junon. 
Carabe, a. m. Un des noms de l'ambre jaune. 
Cnalybé,a.Qui contient de lapotasse et du fer.ra. 
Conglobé,a.Réuni, ramassé en boule; bot., etc. 
Gorymbé, a. Qui est disposé en corymbe. 
Crambé, s. m. Nom du chou et du colza. 
Crasfdlobé, a. Qui a des lobes volumineux. 
Dérobé, a.(Escalier) %ecvet;(fèoes) dépouillées. 
Embarbé, o. Qui a de la barbe; o. m -peu us. 
Flambé, a. Perdu; ruiné; fam. s. m. Papillon. 
Hébé, myth. Déesse de la jeunesse. 
Jambe (bien), a. Qui a la jambe bien faite, fam. 
Jubé, a. m. Tribune d'église; soumission; fam. 
Lobé, a. Divisé en lobes; bot. 
Multilobé, a. En segment; à plusieurs lobes; bot. 
Niobé, myth. Fille de Tantale, fut changée en 

rocher ou statue qui pleure toujours. 
Phébé, myth. Surnom de Diane. 
Plombé, a. Livide; s. m. Composition; poisson. 
Ctuadrilobé, a. A quatre lobes; bot. 
Recourbé, a. Courbé en dehors. 
Sigiabé, s. m. S'est dit «pour Sigisbée. 
Stubé, s. m. Sorte de plante à fleurs. 
Surplombé. part. p. duo Surplomber. 
Thébé, myth. Fille de Jupiter. 
Tbisbé, myth. Fille d'Asope, amante de Pyrame. 
Tombé, a. m. Pas de danse; déchu; diminué. 
Trilobé, a. Qui a trois lobes; bot. 
Turbé, s.m. Chapelle sépulcrale d'une mosquée. 

blé 
Baille-blé, a. m. Tringle qui fait tomber le blé 

sur la meule. 
Blé, a. m. Plante graminée; son grain; froment. 
Gaablé, a. (Bols) versé; t. de coût. 
Gable, s. m. Gros cordon servant à attacher les 

tableaux, à relever les tentures, etc. 
Câblé, part. pas. du o. Câbler; blas. (Croix 

câblée) croix formée ou couverte de cordes; 

(ancre câblée) munie d'un cable. 
Dédoublé, 8. m. Nom des eaux de vie prépa- 
rées par mixtion; a. Séparé en deux. 
Endiablé, a. a. Furieux; méchant; fam. 
Entablé, a. (Cheval) à anches saillantes; man. 
Râblé, a. Plâtre nettoyé du charbon; mac. 
Râblé, a. A râbles épais; fort et robuste. 
Sablé, a. Qui est garni de sable. 
Sous-doublé, a. Qui est en raison des racines 

carrées; t. de math. 
Tremblé, e, a. (Ecriture) tracée par une main 

tremblante; s. m. Filet serpentant; imp. 
bré 
Ambré* a. Parfumé d'ambre. 

il) Ajouter les part. pas. des verbes en er. 



Cabré, a. (Cheval) effarouché; acculé; t. de blas. 

Cambré, a. Qui est courbé en arc. 

Chambré, part. pas. du o. Chambrer. 

Délabré, a. Qui est en mauvais état. 

Démembré, a. (Etat) séparé par parties. 

Equilibré, part. p. du o. Equilibrer. 

Invertébré, a. Sans vertèbres; hlst. nat. 

Marbré, a. A couleur de marbre. 

Membre, a. A membres bien faits. 

Timbré, a. Marqué d'un timbre; flg. Fou. 

Vertébré, a. Qui a des vertèbres; zool. 

Zébré, a. Rayé comme le zèbre. 
ce 

Abécé, s. m. Abrégé de l'alphabet. 

Ailliacé, a. De l'ail; tenant de l'ail; bot. 

Amiantacé, a. Qui ressemble â l'amiante. 

Amilacé, a. Qui tient de l'amidon. 

Ammoniacé, a. Qui contient de l'ammoniaque. 

Ampulacé, a. Qui a la forme d'une ampoule. 

Androsacé, a. Qui a l'apparence de l'agaric. 

Arenacé, a. Qui a la forme, la propriété du sable. 

Argilacé, a. Qui a l'aspect de l'argile. 

Aurantiacé, a. Qui ressemble à l'oranger. 

Avenacé, a. Qui a du rapport avec l'avoine. 

Balancé, a. m. Sorte de pas de danse. 

Cadencé, a. (Pas) mesuré; en cadence. 

Calice (Fruit), a. Environné d'un calice; bot. 

Campanulacé, a. Qui a la forme d'une cloche. 

Cavecé, a. (Cheval) à tête noire; man. 

Cétacé, a.s.Grandpoissondemer; (baleine t etc.) 

Chicoracé, a. Qui tient de la chicorée; bot. 

Cbinchonacé, a. Qui ressemble au quinquina. 

Chlenacé, a. Dont la capsule est enveloppée 
par l'involucre épaissi. 

Chonchacé, a. Pourvu d'une coquille bivalve. 

Clypéacé, a. Garni d'une pièce en forme de 
bouclier; zool. 

Colchicé, ou Golchicacé, a. Qui tient du col- 
chique. 

Colombaoé, a. De la colombe; (genre). 

Confervacé, a. Qui ressemble à une conferve. 

Coriace, a. Qui est dur comme le cuir. 

Corollacé, a. Pétaloïde; muni d'une corolle; bot. 

Crétacé, a. De craie; formé de craie; hlst. nat. 

Crustacé, a. (Animal) â écailles; zool. 

Cucuméracé,a.Quiressemble à un concombre. 

Cylindracé, a. En cylindre; en rouleau. 

Cypéracé, a. Qui ressemble à un souchet. 

Décontenancé, a. Interdit; troublé; confus. 

Déplacé, a. Mal placé; inconvenant. 

Distancé, part. pas. duo. Distancer. 

Doloé, ado. Doux; t. de mus. 

Droupacé, a. Qui tient de la droupe; bot. 

Ebenacé, a. Qui tient de l'ébène. 

Elancé, a. Effilé et bien fait. 

EUéboraoé, a. Qui ressemble à l'ellébore. 

Emincé, s. m. (Viande) émincée; t. de culs. 

Engoncé, a. Gêné â la taille; fam. 

Enoncé, a. m. Chose énoncée, dite. 

Entomostracé, a. Qui a une coquille de plu- 
sieurs pièces; zool. 

Essence, a. Parfumé d'essences. 

Extipulacé, a. Sans stipule; bot. 

Face (bien), a. De bonne mine; fam. 

Faïence, a. Qui imite la faïence. 

Farinacé, a. De la nature de la farine. 

Férulacé, a. En forme de férule. 



— 118 — 



Fiancé, a. m. Qui a promis mariage. 

Florence, a. Terminé en fleurs de lis. 

Foliacé, a. De la nature des feuilles. 

Foncé, a.Riche; habile; fam.; (couleur) chargée. 

Forcé, a. Qui n'est pas naturel; faussé. 

Fromentaoé, a. Qui tient du froment. 

Fucacé, a. Qui ressemble à un fucus; bot. 

Furfuracé, a. Ressemblant à du son; t. de méd. 

Glacé, a. Congelé; lustré; poli. 

Hédéracé, a. Qui ressemble au lierre. 

Herbacé, e, a.(Plante) non ligneuse; bot. 

Immiscé, part. pas. du o. Immiscer. 

Incalicé (fruit), a. Sans calice; t. de bot. 

Inexercé, a. Qui n'est pas exercé. 

Lancé, s. m. Lieu où la bête à été lancée par 
les chiens; vén. 

Lardacé, a. Semblable au lard; méd. 

Malacostracé, a. Couvert d'une croûte de peu 
de résistance; s.m. pi. Delaclassedescrustacés. 

Malvacé, a. Semblable à la mauve; bot. 

Membracés, s. m. pi. Insectes hémiptères. 

Micacé, a. De la nature du mica. 

Napacé, a. En forme de navet: bot. 

Oléracé, a. De la nature des plantes potagères. 

Opiacé, a. Qui tient de l'opium. 

Ostracé, a. 8. (Poisson) à écailles. 

Paléacé, a. A paillettes; t. de bot. 

Papaveraoé, a. Qui ressemble au pavot. 

Papilionacé.a. Légumineux.(fe haricot, etc.) 

Papyracé, a. Mince comme le papier. 

Pédarthrocacé, s. m. Enflure des os des en- 
fants; méd. 

Percé, s. m. Ouverture (dans un bois). 

Pincé, s. m. Agrément pour le clavecin. 

Poracé, a. (Pus) verdàtre; méd. 

Potence, a. Av. une traverse à chaaue bout; blas. 

Prononcé, a. Très marqué; s. m. Ce que le juge 
prononce; jur.; action de prononcer. 

Pultacé, a. Qui a la consistance d'une bouillie. 

Rapaoé, a. De la nature de la rave; bot. 

Rincé, a. s. Mouillé; lavé; nettoyé en frottant. 

Requiescat in pace, loc. lat. Qu'il repose 
en paix. 

Rosacé, a. En rose; bot. 

Rotacé, a. Etalé en rond; sans tube; bot. 

Rubiacé, e, a. s.f. (Plante.) qui teint en rouge. 

Saponacé, a. Qui a les caractères du*eavon. 

Schorlaoé, a. Qui tient du schorl. 

Sébacé, a. De la nature du suif. 

Sétacé, a. En forme de soie de porc. 

Silice, a. Qui contient de la silice. 

Stipulacé, a. Semblable aux stipules; bot. 

Testacé, a. (Animal) couvert d'écaillés. 

Tiercé, a. Divisé en trois; bot. 

Tophacé,a.Qui est de la nature du tophus; méd. 

Tracé,sm. Trait d'unplan,d'un ouvrage; t.d'arts. 

Verglacé, a. Couvert de verglas. 
ché 

Alléché, a. Attiré; séduit, etc. 

Anché, a. (Cimeterre) recourbé. 

Archevêché, 8. m. Palais d'archevêque. 

Archiduché, a. m. Seigneurie d'archiduc. 

Bavoché, a. Qui n'est pas net; impr. 

Bisché, a. (Œuf) couvé* coût. 

Ché, s. m. Instrument chinois à 25 cordes. 

Cloché, a. Se dit d'une pièce percée à jour de 
manière à laisser voir le champ à travers; blas. 

Cliché, 8. m. Planche solide; imprim. 

Coché, a. (Trait) profond. 

Couché, 8. m. Point de broderie. 

Danché, a. Dentelé en scie* t. de blas. 

Débauché, s. m. Libertin; déréglé. 

Débouché, s. m. Issue; moyen; expédient, etc. 

Débroché, part. pas. du o. Débrocher. 

Débuché, sm. Moment où la bote débuche; chas. 

Déhanché, a. Qui a les hanches disloquées. 



Détaché, s. m. Séparation des notes par des si* 
lences; mus. 

Duché, s. m. Principauté; terre d'un duc. 

Ecorché, a. m. Figure sans peau; peint. 

Ehanché, a. A anches étroites; t. de man. 

Empanaché, a. Muni d'un panache. 

Endimanché, part. pas. du v. Endimancher. 

Enfourché, part. pas. du o. Enfourcher. 

Enguiché, a. Se dit d'instruments dont l'em- 
bouchure est d'un autre émail que\ecorps;blas. 

Enhuché, a. (Vaisseau) haut sur l'eau; mar. 

Entaché, part. pas. du v. Entacher. 

Entiché, a. Opiniâtrement attaché. 

Epanché, a. Extravasé; méd. 

Evêché, 8. m. Diocèse d'évèque. 

Fiché, a. Fixé; assujeti; à pied aiguisé; blas. 

Gage-Touché, s. m. Sorte de petit jeu. 

Marché, a. m. Lieu public où l'on vent* vente. 

Panaché, a. De diverses couleurs. 

Péché, s. m. Faute; manquement. 

Peluché, a. Velu; garni de poils. 

Penché, a. (Air) affecté; incliné; o. m. 

Perché, s.m. Branche où l'oiseau est perché. 

Psyché, s. /".Glace ou miroir mobile. 

Psyché, m y th. Princesse d'une grande beauté. 

Recherché, a. Bien travaillé; affecté. 

Relâché, a. Moins sévère; moins exact. 

Soutaché, a. Orné en soutache. 

Taché, a. Tacheté; bot. Sali; souillé, eto. 

Tranché, a. (Bois) à nœuds vicieux. 

Trébuché, part. pas. du v. Trébucher. 
clé 

CléjS./.Instrumentpourouvrir; signe de musique. 

Musclé, a. Qui a les muscles bien marqués. 
cré 

Involucré, a. Pourvu d'enveloppe; méd. 

Nacré, a. Imitant la nacre, s. m. Papillon. 

Sacré, a. s. m. Qui a été sacré; saint; inviolable. 

Sucré, a. Doux comme du sucre. 
dé 

Accommodé, a. Complaisant: apprêté; à Taise. 

Accordé, s. m. Fiancé; fam. Concédé; pacifié. 

Alfidé, a. s. A oui l'on se fie; agent secret. 

Amande; s. m. Lait d'amandes broyées. 

Amendé, part. pas. du v. Amender. 

Attardé, part. pas. du o. Attarder. 

Bardè,part.pas.du v. Barder; porté sur un bard. 

Bordé, s. m. Poisson; galon pour border, etc. 

Brassardé, a. Armé de brassards. 

Gondé, qéoy. Place forte du nord; hist. Prince 
français (branche cadette des Bourbons). 

Cordé, a. Filamenteux; en corde; en cœur» 

Cr acide, s. m. Sorte d'oiseau. 

Crépidé, a. Qui ressemble à une crépide; bot. 

Grotalidé, a. Qui ressemble à un crotale. 

Guspidé, a. En forme de dard; bot. 

D (lettreVquatriéme lettre de l'alphabet. 

Dé, 8. m. Petit cube à faces marqués pour jouer; 
cylindre creux qu'on met audoigtpour pousser 
l'aiguille en cousant. 

Débarricadé, part. pas. du o. Débarricader. 

Débordé, a. Débauché; dissolu; déréglé, etc. 

Débridé, a. Sans bride; sans retenue. 

Décidé, a. Résolu* bien prononcé. 

Dégingandé, a. Sans contenance; fam. 

Démodé, a. Qui est hors de mode. 

Dévergondé, a. Sans honte ni retenue. 

Echaudé, s. m. Pâtisserie légère. 

Embandé, a. Entouré de bandes; (enfant, etc.) 

Embrigadé, part. pas. du v. Embrigader. 

Enodé, a. Sans nœuds; t. de met. 

Erodé, a. A bords denticulés; bot. 

Fondé, a. s. Chargé de; prat. 

Glandé, a. Qui a les glandes enflées; méd . 

Gourmande, a. Lardé; garni de persil; cuis. 

Gradé, a. s, Qui a un grade. 



— 119 — 



Hypothadé, a. Dévoué à Dieu. 
Inabordé, a .Qu'on n'a pas &boTdè;(rioage, etc.) 
Incommodé, a. Un peu malade. 
Iridé, a. (Plante) du genre de l'iris. 
Xiéopardé, a. Se dit d un lion qui est passant 

comme le léopard; t. de blas. 
Ijésardé, a. (Mur) rempli de crevasses. 
Mansardé, a. Disposé en mansarde. 
Mondé, a. Nettoyé; trié. 
Obcordé, a. En cœur renversé; bot. 
Onde, a. Façonné en ondes; sinueux. 
Oxydé, a. Rendu à l'état d'oxyde. 
Outrecuidé, a. Téméraire; presomptueuxip.m. 
Pléniprébendé,a.s.m.Chanoine qui jouit d'une 

prébende entière. 
Ponandé,s.m.S'est dit pour apostille; t. de pal. 
Possédé, a. s. Démoniaque; /iy. très passionné. 
Prébende, a. Qui a une prébende. 
Procédé, a. m. Manière d agir; méthode, etc. 
Recordé, a. Assisté de deux records; peu us. 
Ridé, a. Qui a des rides; raboteux; bot. 
Soldé, a. m. Soudoyé; payé. 
Tilde, a. surmonté d un tilde; gram. 
Validé, s.f. Titre de la mère du sultan régnant. 
Vidé, a. Désempli; man.; (jarret). 

dré 
Cendré, a. Couleur de cendre. 
Effondre, part. pas. du v. Effondrer 
Madré, a. (Bois) tacheté, noueux; a. m. Rusé. 

ee 
Agréé, a. m. Défenseur; homme d'affaire; pal. 
Incréé, a. Qui n'a pas été créé. 

Amto-da-fé, a. m. Jugement de l'inquisition. 
Café, s. m. Fève du caféier; sa liqueur. 
Déconfé, a. s. Excommunié auquel on refusait 

la sépulture. 
Ebouriffé, a. Echevelé; en désordre. 
Echauffé, e, a. Rendu chaud; (odeur) rance. 
Epouffé, a. Qui s'est essouflé pour peu; fam. 
Etoffé, a. Bien vêtu* bien garni* à 1 aise; fam. 
Etruffé, a. (Chien) boiteux de la cuisse; vét. 
Fieffé, a. A l'excès (en mal); fripon fieffé. 
Nafé, a. m. Fruit de la ketmie. 
Réchauffé, a. m. Mets réchauffé; plagiat; fam. 

fié 
Mafflé, a. s. (Visage) joufflu; bouffi; fam. 
Trèfle, a. Terminé en trèfle. 

fré 
Bâfré, part. pav. du o. Bâfrer. 

gé 
Abrégé, a. m. Raccourci; précis. 
Agé, a. Qui a un tel âge; avancé en âge. 
Agogé,a.m. Division de l'ancienne mélopée. 
Agrégé, a. m. Professeur; amas de choses. 
Arrangé, part. pas. du o. Arranger. 
Assiégé,*, m. Qui est assiégé dans une place. 
Gange, a. m. Eau de riz épaisse. 
Chargé, a. s. m. Qui a une charge; enflé; blas. 
Clergé, a. m. L'ordre ecclésiastique. 
Congé, a. m. Permission; renvoi; permis; com. 
Gongregé, a. Qui est réuni en masses. 
Coobligé, a. m. Obligé avec d'autres. 
Dégagé, a. Aisé, libre; débarrassé. 
Dérangé, a. Déréglé; en désordre. 
Désagrégé, part. pas. du o. Désagréger. 
Emergé, a. Qui n'est pas plongé dans l'eau. 
Engagé, a. m. Soldat volontaire, etc. 
Enragé, a. Qui a la rage; s. m. Fougueux. 
Expurgé, part. pas. au v. Expurger. 
Frangé, a. A franges; bot. Découpe. 
Gagé, part. pas. du o. Gager. 
Guunagé, a. Dont la fleur est une glume; bot. 
Gorgé, a. Qui a le cou ceint d'uue couronne. 
Hommage, a. {Fief) tenu en hommage; v. m. 
Hypogé, a. Qui se développe sous terre; bot. 



Imagé, part. pas. du o. Imager. 

Immergé, a. Qui est plongé dans l'eau. 

Insurgé, a. s. Qui est en insurrection. 

Intigé, a. Sans tige; bot. 

Je, s. m. Sonde de jonc de plombier. 

Jugé, s. m. Ce qui est jugé; jugement. 

Laryngé, a. Qui appartient au larynx; chir. 

Lithargé; a. (Vin) mêlé de litharge; altéré. 

Losange, a.Divisé en losanges; blas. 

Mal-jugé, a. m. Jugement erroné. 

Méningé, a. Des méninges; méd. 

Mitigé, a. Adouci (loi, etc.] 

Naufragé, a. Péri par un naufrage. 

Négligé, a. Peu travaillé; a. m. Manque de pa- 
rure: t. d'arts.; négligence agréable. 

Neigé, a. Couvert de neige. 

Nuage, a. Qui offre des dessins représentant 
des nuages; t. de blas. 

Obligé, part. pas. du v. Obliger. 

Orangé, a. a. m. Couleur d'orange. 

Ouvragé, a. Bien travaillé: fait avec minutie. 

Passage, part. pas. duo. Passager. 

Pharyngé, a. Du pharynx. 

Préjugé, a. m. Ce qui a été jugé: probabilité; 
opinion adoptée sans examen; prévention. 

Protégé, a. m. Qui est l'objet d'une protection. 

Quadrijugé, a. A quatre paires de folioles. 

Rangé, a. Qui a de l'ordre; placé en rang. 

Rengagé, part. pas. du o. Rengager. 

Rengorge, part. pas. du o. Rengorger. 

Soulagé, part. pas. du o. Soulager. 

Submergé, e, a. (Plante) dans l'eau. 

Tige, a. A tiges différentes; blas. 

Vergé, a. (Etoffe)mai unie;(papier) à vergeures. 
glé 

Angle, a. A angles à figures mouvantes; blas. 

Déréglé, a. Contraire aux règles. 

Eglè, mut h. Mère des grâces airelle eut du Soleil. 

Epingle, a. Tissu à côtes légères; cannelé. 

Etranglé, part. pas. du v. Etrangler. 

Réglé, a. Conforme aux régies; décidé; sage; 
rangé; conclu; couvert de lignes, etc. 
gné 

Châtaigne, a. Qui est châtain; fam. 

Eloigné, a. s. Qui est loin; dans le lointain. 

Embesogné, a. Fort occupé; fam. 

Gagné, a. m. Gain de cause; fam. 

Igné, a, De feu; de sa nature. 

Ligné, a. Marqué de lignes; bot. 

Malpeigné, a. Echevelé; intrus; pop. 

Mixtiligné, a. A lignes diverses. 

Peigné, a. Ajusté; soigné; travaillé. 

Rechigné, a. Qui a l'air maussade; fam. 

Soussigné, a. s. Qui soussigné un acte, etc. • 
gré 

Degré, a. m. Escalier; marche; grande partie 
d^in cercle; fin. Grade de licencié, etc. 

Emigré, a. s. Qui a quitté son pays. 

Gré, a. m. Penchant; volonté; (degré à gré); ado. 
Al'amiable; (bon gré, malgré);d» gré ou de force. 

Malgré, prep. Contre le gré de quelqu'un. 

Maugré, ado. Malgré; pop. 

Tigré, a. Moucheté: rayé comme un tigre. 

Vinaigré, a. Acidifié; aigre; piquant. 
gué 

Bagué, part. pas. du o. Baguer. 

Bi]ugué,a.De quatre feuilles deux à deux;6ot. 

Gontagué,a.(iver/s)demême fonction; anat. 

Délégué, a. s. Député; chargé d'une mission. 

Distingué, a. Remarquable; supérieur. 

Fatigué, o, £ans fraîcheur ou netteté; t. d'arts. 

Fugué, a. Qui est dans le style d'une fugue;mua. 

Gué, a. m. Endroit d'une rivière qu'on peut pas- 
ser sans nager; interj. Qui exprime la joie. 

Langue, a. Dont la langue sort* blas. 

Meringué, a. Garni de crème, de meringues. 



— 120 — 



Morgue, interj. Sorte de juron de paysan. 

Palsangué, interj. Jurement de paysan. 

Pargué, Interj. Jurement de l'anc. comédie. 

Préallégué, a. Déjà allégué; coût. 

Relégué, s. m. Retraite militaire; inus. 

Ragué. a. {Câble) écorché; mar. 

Sous-Délégué ou Sub-Délégué, a. 8. m. Dé- 
légué d'intendant, etc. 

Tatigué, Interj. Sorte de jurement. 

Trijugué, e, a. (Folioles) trois à trois; bot . 
ié 

Agatifié, a. Converti en agate. 

Allié, a. s. m. Confédéré; joint par affinité. 

Amitié, 5. f. Affection sincère; obligation. 

Amplié, part. pas. du c. Amplier. 

Amplifié, part. pas. du o. Amplifier. 

Angustié, a. (Cnemin) étroit; serré; o. m. 

Angustifolié, a. A feuilles étroites; bot. 

Antimonié, a. Mêlé d'antimoine. 

Arsénié, a. Combiné avec l'arsenic. 

Asphyxié, a. s. Frappé d'asphyxie. 

Associé, a. s. Faisant partie d'une société. 

Atrophié, a. Maigre; cnétif; desséché; méd. 

Autopraphié, part. pas. duo. Auto^raphier. 

Avarié, a. Gâte en voyage, en magasin, etc. 

Bilabié, a. Doublement labié; t. de bot. 

Biécharié, s. m. Filet de pêche. 

Branohié, a. Muni de branchies. 

Cavié, a. Qui ressemble à un cabiai. 

Glavifolié, a. A feuilles claviformes. 

Coassocié, s. m. Associé avec d'autres. 

Gollodié, a. Enduit de collodion. 

Compilé, a. Qui est plié sur soi-même. 

Concavifolié, a. Qui a des feuilles concaves. 

Confestifolié, a. Qui a les feuilles serrées. 

Convié, s. m. Prié à un festin. 

Cordifolié, a. Qui a les feuilles en cœur. 

Crassifolié, a. Qui a les feuilles épaisses. 

Crispifolié, a. Dont les feuilles se crispent. 

Cucullifolié, a. A feuilles enformedecapuchon. 

Cultrifolié, a. A feuilles en forme de couteau. 

Cunéilolié, a. A feuilles en forme de coin. 

Cupressiiolié, a. Dont les feuilles ressemblent 
à celles du cyprès. 

Curvexnbryé,a. Qui a un embryon recourbé. 

Curvifolié, a. A feuilles recourbées. 

Cymbifolié, a. A feuilles creusées en nacelle. 

Délié, a. Mince; fin; fig. fin; subtil, etc. 

Disgracié, a. Devenu malheureux; en disgrâce. 

Dissocié, part. pas. du o. Dissocier. 

Domicilié, a. Résidant à... 

Edifié, a. Bâti; fly. touché; ému, etc. 

Emacié, a. Très maigre: méd. 

Envié, part. pas. du o. Envier. 

Epié, a. Observé secrètement. 

Estropié, a. a. Infirme; blessé, etc. 

Etudié, a. Fait avec soin; affecté. 

Excommunié, a. Retranché de l'église; théol. 

Exfolié, a. Privé de ses feuilles. 

Extasie, a. Qui est en extase; ravi. 

Fascié.a. A fascies; à bandes. 

Fastigié, a. En pointe pyramidale; bot. 

Férié, a. m. (Jour) de fête; consacré au repos. 

Folié, a. Réduit en feuilles; chim. 

Gladié, a. Ensiforme; en forme de glaive. 

Gracié, s. m. Pardonné; acquitté. 

Immortifié, a. Non mortifié; sensuel. 

Inimitié, 8. f. Haine, aversion ouverte. 

Initié, a. s. Qui est admis dans une société 
secrète; qui est initié aux mystères. 

Kyrieou Kyrie eleison,». m. prière de la messe. 

Labié, a. A fleurs découpées; en lèvres; bot. 

Lacinié, a. En lanières; bot. 

Licencie, s. m. Qui a fait sa licence. 

Maléficié, a. Malade; maltraité; écorché, etc. 

Marié, s. Uni par mariage; époux. | 



Medjidieh.s. m. Décoration ottomane. 

Moitié, s. f. Deuxième partie d'un tout; épouse. 

Mortifié, part. pas. du 0. Mortifier. 

Notarié, a. (Acte) fait par notaire. 

Oublié, part. pas. du 0. Oublier. 

Pauciradié, a. A peu de rayons; bot. 

Perfolié, a. A feuilles entourant la tige. 

Pied, s. m. Membre pour marcher; sa trace; ba- 
se; plan; tige; mesure; syllabe pour la mesure 
des vers: (aarrache), ado. sans intermission. 

Pitié, s. /. Compassion pour le mal d'auirui. 

Plié,s . m. Mouvemen tdesgenouxquandon les plie. 

Prié, s. m. invité à un festin, etc. 

Privilégié, a. s. m. Qui jouit d'un privilège. 

Profontié. a. (Naoire) qui tire beaucoup d'eau. 

Purgatorié, 3. m. Qui est en purgatoire. 

Radié, a. Disposé en ravpns; rayé. 

Rallié, part. pas. du c. Rallier. 

Rapatrié, part. pas. du 0. Rapatrier. 

Reconcilié, part. pas. du o. Reconcilier 

Réfugié, a. a. m. Retiré de son pays. 

Renié, a. s. m. Apostat; désavoué. 

Répudié, part. pas. duo. Répudier. 

Replié, part. pas. du 0. Replier. 

Salarié, a. s. m. Homme soudové. 

Selénié, a. Qui contient du sélénium. 

Sparié, a. Jeté sur la côte; mar. 

Sténographié,parf. pas. du 0. Sténographier. 

Stibié, a. A tartre d'antimoine. 

Strié, a. Cannelé; s. m. Lézard à dos strié. 

Substantifié, part. pas. du 0. Substantifler. 

Terrifié, a. Frappé de terreur, d'épouvante. 

Trié, part. pas. au o. Trier. 

Turbarié, a. (Lieu) d'où se tire la tourbe. 

Unifolié, à. Qui n'a qu'une feuille; bot. 

Unilabié, a. Qui n'a qu'une lèvre. 

Vicié, a. Gâté; corrompu; altéré. 
lé 

Acidulé, a. Qui tient de l'acide. 

Ailé, a. Pourvu d'ailes; (insecte, etc.) 

Alvéolé, a. Qui est pourvu d'alvéoles. 

Ampoulé, a. (Style) enflé; emphatique. 

Angulé, a. A angles; bot. 

Annelé,s.m. a. (Serpent) à anneaux. 

Annulé, a. Qui a un anneau; rendu nul. 

Appendiculé, a. Avec appendices. 

Aréole, a. Qui offre des aréoles; t. de bot. 

Articulé, a. Qui a des articulations. 

Auriculé, a. Qui est muni d'oreillettes. 

Avalé, a. Qui pend un peu bas. 

Banderole, a. Qui est marqué de bandes: 200L 

Barbelé, a. ( Trait) garni de dents; de poils, etc. 

Bariolé, part. pas. du o. Barioler. 

Brûlé, s. m. Odeur de ce qui brûle. 

Bulle, a. En forme authentique; t. de litur. 

Cannelé, part. pas. duo. Canneler. 

Gelé, part. pas. du 0. Geler. 

Cellule, a. Qui est pourvu de loges, de cellules. 

Céphalé, a. Qui a une tète distincte et séparée. 

Chatelé, a. Chargé de châteaux* blas. 

Chevele, part. pas. du o. Cheveler. 

Cingulé, a. (Mammifère) dont la peau osseuse 
forme autour du milieu du corps plusieurs ban- 
des susceptibles de glisser et de se mouvoir 
les unes sur les autres. 

Clavelé, a. Qui a le claveau; vét. 

Columellé, a. Qui est muni d'une columelle. 

Constellé, a. Fait sous une constellation. 

Corallé, a. Où il y a du corail. 

Corbiculé, a. Qui a la forme d'une corbeille. 

Corniculé, a. A pétales en forme de cornets. 

Corolle, a. Muni d'une corolle ; bot. 

Corrigiolé, a. Qui porte une bande colorée en 
forme de jarretière. 

Côtelé, a. (Fruit) à côtes; t. de bot. 

Coulé, s. m. Pas de danse; passage d'une note à 



— 1*1 — 



É 



une autre avec liaison; mue.; issue de l'eau;sai. 

Crénelé, a. Garni de créneaux; dentelé. 

Cudelé, a. Affecté d'eau aux jambes; oét. 

Canicule, a. Qui renferme une excavation lon- 
gue et profonde. 

Cupule, a. Qui est muni d'une cupule. 

Décalé, part, pas. du v. Décaler. 

Déchevelé, part. pas. du o. Décheveler. 

Découlé, part. pas. Qui provient de. 

Dédale, a. Compliqué: difficile; embarrassé. 

Défilé, s. m. Passage étroit. 

Déhalé, part. pas. du o. Déhaler. 

Démêlé, s. m. Querelle; contestation; brouille. 

Dentelé, a. Bn forme ûe dent; sm.Muscle;anat. 

Denticulé, a. A petites dents; t. de blas. 

Désolé, a. Affligé; ravagé; ruiné; triste, etc. 

Dessalé, a. Moins salé; s. m. Rusé; fin, etc. 

Dévoilé, a. Découvert; révélé. 

Dipétalé, a. A deux pëta.es, t. de bot. 

Dissimulé, a. Artificieux; caché; déguisé. 

Dodécapétalé, a. A douze pétales; t. de bot. 

Eoervefé, a. Privé de jugement; évaporé. 

Echauboulé, a. Qui a des élevures sur la peau. 

Echevelé, a. Qui a les cheveux épars. 

Berouellé, a. Qui est atteint des ecrouelles. 

Effilé, a. Mince; s. m. Liuge effilé; en frange. 

£mandibulé,a.Quie8tdépourvude mandibules. 

EmmsTitalé, a. A manteau. 

Encapelé, a. (Naoire); arrêté; mar. 

Enfila, part. pas. du o. Enfiler. 

Engrelé, a. Dentelé tout autour; t. de blas. 

Eniellé, a. {Cheval) qui a le dos cave; man. 

Ensorcelé, part. pas. du o. Ensorceler. 

Equipollé, part. pas. du o. Equipolier. 

Esseulé, a. Qui était seul; laissé seul. 

Etlncele, a. Semé d'étincelles; blas. 

Etiolé, a. Faible; long et menu; bot. 

Etoile, a. Semé d'étoiles; fêlé en étoile; s. m. 
Sorte de bandage: héron de la Caroline. 

Evolé, a Inconsidéré; o. m. 

Exilé, a. s. m. Envoyé en exil; banni. 

Extipulé, a. Sans stipules; bot. 

Fac-Simile, s. m. Imitation parfaite; t. d'arts. 

Fascicule, a. En faisceau; bot. 

Filé, s. m. Or tiré de la filière. 

Fuselé, a. En forme de fuseau. 

Gentils, s. m. Nom des habitants par rapport à 
leur pays; ex. : Lorrain, de Lorraine. 

Gesticulé, a. Exprimé par gestes. 

Gondolé, a. Construit en forme de gondole. 

Grêlé, a. Marqué de petite vérole; \am. 

Gringolé, a. Termine en tête de serpent; blas. 

Grivelé, a. Tacheté de gris et de blanc 

Hexapétalé, a. A six pétales; bot. 

Immaoulé, a. Sans tache de péché. 

Immatriculé, part. pas. du o. Immatriculer. 

Inarticulé, a. (Sony, non articulé. 

Inconsolé, a. Sans consolation. 

Insolé, a. Qui a reçu l'action du soleil. 

Instipulé, a. Sans stipules; bot. 

Intitulé, s. m. Titre d'un acte, d'un livre, etc. 

Isolé, a. Seul: qui ne tient à rien. 

Jubilé, s. m. Fête des Juifs; indulgence pléniére 
chez les catholiques; docteur ou religieux qui 
a 50 ans de profession. 

Lamelle, a. Composé de lames; feuilleté. 

Lancéolé, a. En fer de lance; bot. 

Lé>jn.Largeur d'une étoffeentrelesdeuxlisiéres. 

Lenticule, a. En forme de lentille. 

Ligule, a. A languette; bot. 

Lunule, a. En croissant; s. m. Poisson. 

Kantelé, a. (oiseau) dont le dos est d'une cou- 
leur qui tranche avec celle du reste du corps. 

"' lié, a. Qui est quadrillé; Ma*. 
», a. Qui est enduit de miel, 
"é) a. Qui a une muselière. 



leurqu 
sttreUé 



Narghilé, sm. Pipe à long tuyau des orientaux. 

Nébulé, a. Qui a la forme des bords d'un nuage. 

Obtusanoulé, a. A angles obtus; bot. 

Octopétalé, a. A huit pétales; bot. 

Oculé (bien), a. Qui voit bien. 

Ombelle, a. En ombelle; bot. 

Ondulé, a. Dont la surface présente des on- 
dulations; t. de bot. Onde très fin. 

Onguiculé, a. En ongle; hist. nat. 

Ongulé, a. Qui a des ourles. 

Operculée, a. A opercules: hist. nat. 

Orbiculé, a. Plat et rond; bot. 

Orlé, a. bordé d'un orle; blas. 

Oxydalé, a. Rendu oxyde. 

Particule, a. En panicule: bot. 

Pariilé, part. pas. duo. Parfiler. 

Particule, a. Uni à une particule. 

Patelle, a. Qui a la forme d'un petit plat. 

Pédicule, a. Porté par un pédicule. 

Pédoncule, a. Porté par un pédoncule. 

Pelé, a. s. Sans poil; sans peau, etc. 

Pénicillé, a. En pinceau; bot. 

Pentapétalé, a. A cinq pétales; bot. 

Perlé, a. Orné de perles; en grains; conf. 

Pétale, a. Pourvu de corol.es, bot. 

Pétiole, a. Porté par un pétiole. 

Pistillé, a. Qui porte ou renferme un pistil. 

Piolé, a. Bicarré de diverses couleurs. 

Polyphillé, a. A diverses folioles. 

Pommelé, a. Marqué de gris et de blanc. 

Potelé, a. Gras et plein. 

Pré-Salé.*, m. Pâturage arroséparl'eau de mer. 

Prin-Filé, s. m. Filage fin de tabac. 

Graadrangulé, a. A quatre angles. 

Quincruangulé, a. A cinq angles. 

Rafale, a. Qui a subi des rafales; mar. 

Railés, a. m. pi. (Chiens) de môme taille; ven. 

Recelé, s. m. Recelement; prat. 

Réticulé, a. En forme de réseau; arch. 9 etc. 

Riolé, a. Haye, sool. 

Roselé, a. En rosette; bot. 

Roulé, a. (Bois) à crues manquées. 

Salé, a. Où il y adu sel; s.m. Viande de porc salée. 

Scellé, s. m.Sceau m.s sur des portes, eio.; jur. 

Sellé, part. pas. du v. Seller. 

Semelé, myth. Mère de Bacchus. 

Serrulé, a. Diminutif de serreté. 

Sigillé, a. Marqué d'empreintes, etc.; bot. 

Signalé, a. Remarquable; décrit. 

Simulé, a. Feint: imité: faux. 

Spatule, a. En forme de spatule* bot. 

Spnacelé, a. Attaqué du sphacéle; méd. 

Spirale, a. Fait en spirale; peu us. 

Stipulé, a. Pourvu de stipules; bot. 

Stylé, a. Expérimenté; dressé; muni d'un style. 

SubuléV a. fin forme d'alêne; bot. 

Tavelé, a. A peau tachetée; sool. 

Tessele, a. A carreaux de damier; bot. 

Toile, s. m. Le fond de la dentelle. 

Toile, s. m. (Crier), exciter l'indignation contre 
quelqu'un; peu us. 

Tourelle, a. Garni de tours. 

Triangulé, a. A trois angles; bot. 

Triboulé, a. Mal tiré; pop.; v. m. 

Tubulé, a. Garni d'un tube; en tuyaux. 

Tuile, a. En tuile creuse. 

Ungule, a. Qui a le pied garni d'ongles. 

Urcéolé, a. Renflé; bot. 

Variole, a. Marqué de petite vérole. 

Ventilé, part. pas. du o. Ventiler. 

Vermioulé, a. A traces de ver; arcs. 

Vérole, a. s. Qui a la vérole: pop. 

Verticillé, a. En verticille; bot. 

Vielle, a. (Bœuf) promené au son de la vielle. 

Virole, a. Qui a des anneaux; blas. 

Vitriolé, a. Qui contient du vitriol. 

16 



É 



— 122 



Voilé, a. Qui a un voile; qui n'est pas clair; 
sourd; (son; voix) qui n'est pas sonore. 

Volé, a. Pris par larcin. 

Zélé, a. Qui a du zélé, de l'ardeur, etc. 
illé, mouillé 

Artillé. a. ( Vaisseau) garni de canons; mar. 

A vrUlé. a. (Blé) semé en avril. 

Bastille, a. A créneaux renversés; bUxs. 

Bataillé.*. Acloche à battant d'autre couleur, bl. 

Bredouillé, a. Honteux; confus; dupe; pop. 

Caillé, s. m. Masse de lait caillé, figé. 

Goraillé, a. Qui contient du corail. 

Défouillé, part. peu. du o. Dérouiller. 

Déguenillé, a. Couvert de guenilles. 

Dépaillé. part, pas: du o. Dépailler. 

Dépenaillé, a. Déguenillé* en haillons. 

Déraillé, part. pas. du v. Dérailler. 

Déshabillé, s. m. Hardes de nuit, du matin. 

Ecaillé a. Privé d'écaillés; couvert d'écaillés. 

Embarillé, a. s. Mis en baril. 

Embastillé, a. s. Misais bastille. 

Encastillé,a. (iVaotrej fort élevé par ses hauts. 

EnguenlUé, a. Couvert de haillons. 

Entre-baillé, a. Entr'ouvert. 

Entre-pointillé, s. m. Sorte de gravure. 

Eraillé, a. (Œil) à Mets rouges; méd. 

Eveillé, a. s. Vif; soigneux; espiègle; gai. 

Fendillé, a. Qui a des crevasses. 

Feuille, a. Garni, pourvu de feuilles. 

Grenouillé, a. Articulé, bot. 

Médaillé,a. s. Quiareçu, qui porte une médaille. 

Mitraillé, part. pas. du o. Mitrailler. 

Œillé, a. s. (Pierre) transparente. s. m. Poisson. 

Oreille, a. Dont les oreilles paraissent. 

Outillé, a. Qui a des outils. 

Paillé, a. Diapré; bigarré; t. de blas. 

Persillé, a. (Fromage) tacheté de vert. 

Pointillé^. m. Manière de dessiner et de graver. 

Pouillé. s. m. Liste des bénéfices ecclésiastiques. 

Quadrillé, a. Se dit des étoffes à carreaux. 

Quatrouiilé, a. Se dit du poil mêlé à la cou- 
leur dominante du chien; ven. 

Rarifouillé, a. A peu de feuilles; bot. 

Retaillé, s. m. Opération de chirurgie. 

Taillé, a. (Bien ou mal); bien ou mal fait. 

Torpillé, a. Garni de torpilles de guerre. 

Tortillé, a. Qui se tort; bot.; roulé et tordu. 

Travaillé, a. Fait avec soin; peiné. 

Tressaille, a. Dont la surface est fendillée. 

Vanillé, a. Aromatisé de vanille. 

Vrillé, a. Qui est en forme de vrille, 
mé 

Acclamé, part. pas. du v. Acclamer. 

Accoutumé, a. s. Qui a pris l'habitude. 

Affamé, a. Pressé par la faim; avide. 

Amé ou Aimé, a. T. de chancel.; aimé; c. m. 

Aimé, part. pas. du o. Aimer. 

Animé, s. m. Arbre résineux; sa racine. 

Animé, a. £n action; irrité; vif, etc. 

Appeaumé, a. Qui montre la peaume de la 
main; blas. 

Bien- Aimé. a. s. Préféré; chéri. 

Bouts-rimes, s. m. pi Vers faits sur des rimes 
données et sur un sujet à volonté. 

Brimé, a. (Raisin) marqué détaches; agric. 

Ganon-namé, s. m. Budget turc. 

Glair-semé, a. Répandu de loin en loin. 

Consommé, s. m. Bouillon succulent. 

Chromé, a. Qui contient du chrome. 

Corme, s. m. Boisson préparée avec des cormes. 

Dénommé, a. Nommé dans un acte, etc. 

Déplumé, a. Qui n'a plus de plumes. 

Déprimé, a. Gomme affaissé sous son poids; bot. 

Désaifamé. a. Qui n'a plus faim; fam. 

Déshomme, a. Qui n'est plus homme; pop. 

Dispermé, a. A deux semences; bot. 



Eclamé,a.(Serm)qui a l'aile ou la petterompue. 

Embrumé, a. Chargé de brouillard. 

Famé (bien, mal), a. Qui jouit d'une bonne 

ou d'une mauvaise réputation. 
Flammé, a. En forme de flamme. 
Géromé, s. m. Nom du fromage Gérardmer. 
Olumé, a. Qui est muni d'une glume. 
Gommé, a. Enduit de gomme. 
Gourmé, a. Guindé; affecté; trop grave. 
Imprimé, part. pas. du v. Imprimer. 
Inaccoutumé,a.Qui n'apas coutume de se faire. 
Inanimé, a. Qui n'a pas d'âme; sans vie. 
Informé, s. m. Information; pal. 
Innommé, a. Sans nom particulier. 
Intimé, s. m. Détendeur en appel, jur. 
Lamé, a. Orné de lames d'or ou d'argent. 
Mallamé, a. De mauvaise réputation. 
Malsemé, a. A andoui 11ers impairs; oén. 
Mimé, part. pas. du o. Mimer. 
Nommé, a. Désigné; choisi. 
Novissimé. ado. lot. Tout récemment. 
Optimé, ado. lot. Très bien; fam. 
Palmé, e,a.(Feuille,pied) en éventail; bot.; mooI. 
Pommé, a. En pomme; fig. fieffé; fam. 
Pommé, s. m. Cidre de pommes. 
Primé, a. Qui a reçu une prime. 
Ramé, a. (Boulets) joints par une barre; blas. 
Réformé, s. m. Qui suit une réforme. 
Renfermé, s. m. (Sentir le.) Sentir faute d'air. 
Renommé, a. Illustre: qui a du renom. 
Résumé, sm. Précis; abrégé d'une histoire, etc. 
Rimé, a. part. pas. du o. Rimer. 
Rythmé, a. Qui a du rythme; poét. 
Semé, a. Plein; jonché; répandu. 
Sommé, a. Surmonté par un autre; blas. 
Sublimé, s. m. Mercure volatilisé; chim. 
Surnommé, part. pas. du o. Surnommer. 
Thalamé, a. En thalame; sm. Fiole à long cou. 
Tome, a. Dont le tome est marqué; libr. 
Vidamé, s. m. a. Dignité de vidame. 
Vidimé, part pas. au o. Vidimer. 

né 
Abandonné, a. Délaissé; sans frçin. 
Abonné, s. m. Qui a pris un abonnement. 
Acalifourchonné, a. A cheval; fam. 
Accorné, a. Qui a des cornes. 
Acotyledoné, a. Qui est privé de lobes; bot. 
Actionné, part. pas. du o. Actionner. 
Acuminé, a. Qui se rétrécit en pointe; bot. 
Adné. a. Qui est adhérent à une chose; bot. 
Aiguillonné, a. Muni d'aiguillons: bot. 
Aîné, a. Le premier né; le plus âge. 
Albuginé. e, a. (Membrane) blanche de l'œuf. 
Albumine, a. Pourvu d'albumine; bot. 
Alené. a. Qui est en forme d'alêne. 
Alumine, a. Où on a mis de l'alumine. 
Alterné, a.. Qui se succède; bot. 
Amené, s. m. Ordre, mandat d'amener; j ur. 
Amidonné, a. Enduit d'amidon. 
Archidiaconé, s. m. Dignité d'archidiacre. 
Artisonné, a. (Bois) rongé par les vers. 
Atourné, a. Paré; Orné* o. m.; fam. 
Attentionné, a. Qui a des égards. 
Aviné, a. Qui boit beaucoup de vin, etc. 
Baleiné, a. Garni de fanons de baleine. 
Basané, a. (Teint) noirâtre; hàlé.etc. 
Bastionne, a. Du bastion; garni de bastions. 
Borné, a. Limité: fig. sans intelligence. 
Boucassiné, a. Imitant le boucassin. 
Bourdonné, a. Terminé en boule; blas. 
Bourgeonné, a. Qui a des bourgeons. 
Gadrané, a. (A rbre) malade; t. d'agric. 
Canné, a. Se ait des fonds de chaises en canne. 
Cantonné, a. Accompagné de figures* blas. 
Capuchonné, a. Couvert d'un capuchon. 
Carboné, a. Qui tient du carbone pur, etc. 



Ê 



— t23 — 



r 

E 



Caréné, a, A forme de carène. 
Carné, a, (Couleur) de chair; peint, 
Gaussiné, a. (Bois) déjeté après le travail. 
Cerné, a.(ŒU) battu; environné; pZ.Yeux battus. 
Chantonné, a. (Pcipier) défectueux. 
Chantourné, s, m. Pièce de lit revêtue d'étoffe. 
Charançonné, a. Attaqué par les charançons. 

Chevronné, a. Avec des chevrons; t. de blas. 
Ghiloné, a. A grosses lèvres. 
Circiné, a. Formé en cercle; bot. 
Citronné, a. Qui sent le citron. 

Clarine, a. (Animal) à clochette au cou; blas. 

Cloisonné, a. Fermé avec des cloisons. 

Goadné. a. A feuilles soudées ensemble; bot. 

Ctoïncrniné, a. Diffamé; v. m. fam. 

Collodionné, a. Enduit de collodion. 

Combiné, s. m. Mélange, chim. 

Complexionné, a. D'un certain tempérament. 

Componé, a. Composé de pièces carrées d'é- 
maux alternés; t. de blas. 

Condamné, a. Puni; destiné. 

Conditionné, a. Qui est dans certaines con- 
ditions requises; t. de com. t etc. 

Cône, a. Qui est en forme de cône. 

Gonné, a. Apporté en naissant; méd. Se dit de 
2 parties semblables qui naissent réunies; bot. 

Conséminé, a. Semé de plusieurs choses. 

Contemné, a. Dédaigné; méprisé ; v, m. 

Contourné, a. De travers; forcé; bizarre; blas. 

Coralliné, a. Qui a des rapports avec le corail. 

Corné, a. Dur comme la corne. 

Coroné, 8. m. Eminence d'un os; anat. 

Cothurne, a. Qui porte un cothurne. 

Gotonné, a. Avec du coton, du duvet, etc. 

Cotonnés. a. (Cheveux) crépus des nègres, etc. 

Couponné, a. Partagé; t. de blas. 

Couronné, a. Orné d'une couronne; arch., vêt. 

Cupressiné, a. Qui ressemble au cyprès. 

Cussoné, a. (Bois) piqué par les cussons. 

Cutané, a. De la peau; med. 

Damasquiné, a. Incrusté d'or; t. d'arts. 

Damné, s. m. Qui est en enfer; flg. méchant. 

Daphné, s. m. Genre d'arbuste; myth. Fille du 
fleuve Ponée, fût métamorphosée en laurier. 

Débondonné, part. pas. do o. Débondonner. 

Déchaîné, a. Emporté: furieux; détaché, etc. 

Décharné, a. Très maigre; sec; méd. 

Décliné, part, pas. du o. Décliner. 

Découronné, part. pas. du o. Découronner. 

Déjeuné, s, m. Repas du matin: déjeuner. 

Desaif ectlonné.par^ pa&. rfao.Désaffectionner 

Désempenné, a. Dégarni de plumes; o. m. 

Désordonné, a. Déréglé; excessif* dissolu. 

J}éshyàrogèné,part.pas.duo. Déshydrogéner. 

Destiné, nart. pas. du o. Destiner. 

Déterminé, a. s. Hardi; méchant; résolu. 

Détourné, a. Eloigné; distrait; peu fréquenté. 

Dicotyledoné, a. Qui a deux lobes; t. de bot. 

Dîné, s. m. Repas du milieu du jour. 

Discipliné, a. Tenu dans l'ordre: docile. 

Disproportionné, a. Pans proportions. 

Donjonné, a. Avec tourelles: blas. 

Donné, a. s. Ce qui a été cédé. 

Doyenné, s. m. Dignité de doyen; son habita- 
tion: sorte de poire d'automne. 

Dragonne, a. A queue de dragon* t. de blas. 

Eburné, a. Qui a l'apparence de l'ivoire. 

Effané, part. pas. du o. Effaner. 

Efféminé,a.«. Amolli; faible comme une femme 

Effréné, a. Qui est sans frein; emporté. 

Egrené, part, pas du v. Egrener. 

Euéboriné, a. Qui est mêlé d'ellébore. 

Emarginé, a. A arêtes abattues. 

Embéguiné, a. Entêté; coiffé d'un béguin; fam, 

Embruiné, a. Brûlé par la bruine; t. d'agric. 

Emérillonné, a. Gai; vifj éveillé; fam. 



Emmanné, a. Rempli de manne. 
Emmariné, a. Accoutumé à la mer; mar. 
Enchiffrené, a. Enrhumé du cerveau; fam, 
Enguignonné, a. Malheureux; pop, 
Enviné, a. Qui sent le vin; pop, 
Envoisiné, a. Qui a des voisins; fam, 
Eperonné, a. Qui a des éperons. 
Erroné, a. Qui contient des erreurs. 
Esserné, a. (Papier) incomplet, tronqué. 
Extemporané, a. Qui se fait sur-le-champ. 
Façonné, a. Qui a reçu une façon. 
Fleuronné, a. Composé de fleurons; blas. 
Forcené, a. s. Furieux et hors de sens. 
Fortuné, a. Heureux; riche. 
Fractionné, part. pas. du o. Fractionner. 
Galonné, a. Garni de galons; s. m. Chien de 

mer; lézard de Guinée; grenouille. 
Géminé, a. Réitéré; pal. Double; bot. 
Gironné, a. (Ecu) divisé en parties triangulaires. 
Goujonné, a. Lié avec des goujons. 
Guillotiné, s. m. Qui a la tête tranchée. 

* Halbrené, a. En mauvais état; fam. 

* Halluciné, part. pas. du o. Hafluciner. 
Hameçonne, a. En forme de hameçon; t. de bot. 
Henné, s. m. Sorte de plante avec laquelle en 

Asie on se teint les ongles en jaune. 

* Hérissonné, a. Ramassé et accroupi; blas. bot. 
Hermine, a. Moucheté; blas, 
Hirudiné, a. Qui ressemble à une sangsue. ' 
Illuminé, a. s. Visionnaire; sectaire. 
Impressionné, a. Qui a reçu une impression. 
Inaliéné, a. Qui n'a pas été aliéné. 
Incarné, a. Qui est revêtu de chair. 
Indéterminé, a. Irrésolu; indéfini. 
Indiscipliné, a. Non discipliné; indoeile. 
Infortuné, a. s. Malheureux. 

Inné, a. Apporté en naissant; né avec nous. 
Innominés, a. m. pi. (Os) du bassin; anat. 
Inopiné, a. Imprévu; inattendu. 
Instantané, a. Qui dure un instant. 
Insubordonné, a. Non subordonné; indocile. 
Intentionné, a. Qui a une intention. 
Intercutané, a. Entre cuir et chair; méd. 
Interné, part. pas. du o. Interner. 
Laciné, a. Qui est en lanière; bot. 
Laitonné, a. Garni de fil de laiton. 
Lionne, a. (Léopard) rempant; t. de blas. 
Luné, a. En forme de disque ou de croissant. 
Macaroné.a Façonnéàlamanièredes macarons. 
Malintentionné, a. Malveillant. 
Mamelonné, a. A tubercules: bot. 
Mannequine, a. Maniéré; affecté; peint. 
Marginé, a. A bords saillants; bot. 
Marroné, a. Frisé en marrons. 
Méditerrané, a. Placé au milieu des terres. 
Membrane, a. Qui a des membranes; bot. 
M ezzo -terminé, s m. Parti moyen pour concilier. 
Momentané, a. D'un instant; passager. 
Monocotylédoné, a. Qui n'a qu'un cotylédon. 
Morigène, a. Bien instruit: civilisé; bien élevé. 
Morné, a. Emoussé; blas. Se dit des animaux 

sans bec, sans dents; d'une arme sans pointe. 
Mort-né, u. Mort avant de naître. 
Mouliné, a. (Bois) gâté par les vers. 
Mucroné, a. En pointe aiguë; bot. 
Muscolo-cutané, a. (Muscle) bronchial* anat. 
Mutiné, a. Séditieux* querelleur; obstiné. 
Nicané, s. m. Sorte ae toile de coton. 
Nouveau-Né, a. s. m. Qui vient de naître. 
Obstiné, a. Entêté; tenace; opiniâtre. 
Opertané. myth. rom. Sermon â certains dieux; 

a. pi. (Dieux) souterrains, infernaux. 
Ordonné, a. Commandé; en ordre. 
Orillonné, a. A orillons; fortif. 
Oursiné, a. Hérissé d'aiguillons; bot. 
Oxygéné, a. Saturé d'oxygène; c/um. 



É 



— 124 — 



E 



Ozone, a. Qui tient de l'ozone; bot. 

Pané, a. Ou Ton a trempé du pain grillé; cou- 
vert de mie de pain. 

Panne, o. Misérable; vagabond; pop. 

Paonne (pron. Panne), a. Couleur de paon. 

Parcheminé, a. Qui a l'aspect du parchemin. 

Passionné, a. Qui a une passion. 

Patronné, a. Fait sur un modèle; a. Protégé. 

Pavillonné, o. Garni de pavillons; t. de buis. 

Pectine, a. En dents de peigne; hist. nat. 

Pédané, a. (Juge) qui juge debout. 

Peiné, a. Fâché; trop travaillé; peint. 

Penne, a. {Doigt) garni de membranes. 

Péroné, s. m. Os extérieur de la jambe. 

Pignonné, a. Qui s'élève en pignon; blas. 

Pinné, a. Disposé en folioles; bot. 

Précautionné, a. Prudent; avisé; fam. 

Prédestiné, a. s. Destiné à tel sort. 

Préordonné, part. pas. du o. Préordonner. 

Proportionné, a. Avec proportion. 

Pniné, a. «.Né depuis un frère ou une sœur. 

Pulviné, a. En forme de coussin; de sillons; bot. 

Pyrogené, a. Qui a été produit par le feu. 

Quaterné. a. Disposé par quatre; bot. 

Ctainé, a. Dispose par cinq; bot. 

Raffiné, a. Fin: rusé; fait avec recherche. 

Raisiné, s. m. Confiture de raisin et de vin. 

Raisonné, a. Appuyé de raisons. 

Ratatiné, a. Riaé; rapetissé* fam. 

Recliné. a. Qui est rabattu; bot. 

Régioné, a. Placé vis à vis; blas. 

Résnpiné, a. (Pétale) renversé; bot. 

Révolutionné, p. pas. du o. Révolutionner. 

Routine, a. Qui a de la pratique; fam. 

Rubané,a. Formant le ruban; en ruban. 

Ruminé, a. En lanières recourbées; bot. 

Runoiné, a. Découpé en scie; bot. 

Safrane, a. De couleur jaune, de safran. 

Satiné, a. De la nature au satin. 

Saumoné, a. (Poisson) è chair rouge. 

Séjourné, a. Qui a pris du repos; inus. 

Séné, «. m. Plante médicinale rosacée. 

Sillonné, a. Creusé en sillons. 

Simultané, a. Qui se fait en même temps. 

Soumissionné, a. s Ce qu'on soumissionne. 

Soupçonné, a. s. Celui qu on soupçonne. 

Sous-cutané, a. Sous la peau; méd. 

Spontané, a. Fait volontairement; sans cul- 
ture; aqr. volontaire, méd. 

Staminé, a. Pourvu détamines; bot. 

Subcutané, a. Qui est sous la peau; méd. 

Subordonné, a. s. Dépendant; soumis à une 
eau se, à un supérieur, etc. 

Subterrané. a. Souterrain; qui est sous terre. 

Subventionné, a. Qui a une subvention. 

Suooedané. a (Remède) Qu'on substitue. 

Succiné, a. Qui a la couleur du succin. 

Suranné, a. vieux; hors d'usage. 

Tanné, a. Qui est couleur de tan. 

Tâtonné, part. pas. du o. Tâtonner. 

Tergeminé, a. Composé trois fois; bot. 

Ternes, a. m. pi. Par trois sur un pétiole; bot. 

Tétonné, a. Qui a des tétons; hist. nat. 

Tisonné, a. (Cheoal) Tacheté de noir. 

Triterné, a. Réunis par trois; bot. 

Turbiné, a.iCoauiUage) Contourné en spirale. 

Unciné, a. En forme de crochet* bot. 

Vallonné, part. pas. du o. Yallonner. 

Veiné, a. Qui a des veines; marbré. 

Viléné, a. Lion) Dont le sexe est visible et 
d'un autre émail que le corps; blas. 

Zone, a. Présentant des zones, des bandes con- 
centriques; t. a" hist. nat. 
oé 

Alloé, s. m. Insecte ichneumonien. 

Diploé, s. m. Partie du crâne; anat. 



Evohé ! s. m. Cri des bacchantes. 
Noé, hist. Patriarche sauvé du déluge. 
Xylaloé, a. m. Nom du bois d'aloès. 

oué 
Accoué, a. Attaché par la queue (cheoal, etc.) 
Adoué, a. Apparié; accouplé. 
Alloué, part. pas. du o. Allouer. 
Avoué, a. m. Protecteur; procureur; jur. 
Dévoué, a. Très attaché; fidèle; sincère. 
Doué, a. (De talent) pourvu; orné. 
Ecroué, a. Sous écrou; enfermé. 
Encroué, a. Arbre tombé dans un autre. 
Enjoué, a. Gai, badin par nature. 
Noué, a. Rachitique; à nœud; méd., bot. 
Roué, s. Sans mœurs; a. (Bois de cerf) serré. 

pé 
Acoipé, a. Pris devers soi. 
Anticipé, a. Devancé; précédé. 
Attrempé, a. (Oiseau) Ni gras ni maigre. 
Canapé, s. m. Long siège à dossier. 
Garaipé, s. m. Arbrisseau d'Amérique. 
Chape, a. (Ecu) En chape: blas. 
Chipé, part. pas. du o. Chiper. 
Coupé, s. m. Pas de danse; voiture légère. 
Cou-coupé, s. m. Nom du gros-bec fascié. 
Crêpé, s. m. Frisure courte et mêlée. 
Groupé, a. (Bien) Qui a une belle croupe. 
Désoocupé, a. Désœuvré; oisif. 
Dissipé, à. Distrait; déréglé. 
Drapé, s. a. Serré; velu; en vêtement ample. 
Echappé, a.s. m. Inconsidéré; de races mêlées. 
Eclope, a. Qui marche avec peine; infirme. 
Encapé, a. (Navire) entre deux caps; mar. 
Encrépé, part. pas. du o. Encrèper. 
Enveloppé, part. pas. du o. Envelopper. 
Escarpe, a. A pente rapide. 
Grampé,8m.Sorted'instrumentàdeux branches. 
Grimpé, pers. du v. Grimper. 
Groupé, a. Deux à deux; arch. 
Guipé, s. m. Point de broderie. 

* Happé, a. Saisi avec avidité. 

* Harpe, a. (Chien) arqué en harpe. 

* Houppe, -a. Garni de houppes. 

* Huppé, a. Qui a une huppe. 
Inoccupé, a. Désœuvré; non occupé. 
Participé, part. pas. du o. Participer. 

Pé, s. m. Montant d'osier; oan.; appui; ardois 
Râpé, s. m. Grappes de raisin ou copeaux mis 

dans le vin; ce vin même. 
Récipé, s. m. Ordonnance; méd. 
Ripopé, s. m. Mélange de vins; discours mêlés. 
Reclampé, a. (Mat) réparé; mar. 
Soupe, s. m. Repas du soir ou dernier repas. 
Spé, s. m. Doyen des enfanta de chœur. 
Supé, part. pas. du v. Super. 
Tapé.a.Séché au four x. m. F ri sure de cheveux. 
Trempé, a. Très mouillé. 
Yappe, a. m. Mauvaise herbe des Savanes. 

phé 
Scaphé, a. m. Gnomon pour observer le soleil. 

plé 
Découplé, a. (Bien) De belle taille; fam. 
Découplé, 8. m. Action de déooupler. 
Décuplé, a. Rendu dix fois plus grand. 
Reple, a. (Péricarpe) à valves réunies. 

pré 
Beaupré, s. m. Met à la proue du bateau. 
Diapré, a. Varié de plusieurs couleurs. 
Empampré, a. Garni de pampres. 
Empourpré, a. Coloré de rouge. 
Pampre, a. Garni de pampres. 
Pourpré, a. De couleur pourpre. 
Pré, s. m. Prairie; pâturage; syllabe qui, jointe 

aux mots, marque supériorité, antériorité. 
phré 
Camphré, a. Où l'on a mis du camphre. 



— 12B — 



É 



que 
Abdiqué, part pas. du v. Abdiquer. 
Adomestiqué, pari. pas. du v. Adomestiquer. 
Alambicrué, a. Subtilisé; raffiné. 
Arseniqué, a. Qui contient de l'arsenic. 
Banque, s. m. Vaisseau pour pécher la morue. 
Bifurqué, a. Divisé en fourche. 
Cloqué, a. Qui est atteint de la cloque. 
Communiqué, a. m. Avis de l'autorité. 
Complioraé. a, Complexe; embrouillé. 
Conaupliqué, a. Plié en double; t. de bot. 
DébBraué $ s.m.(Nouoeau) étranger qui arrive. 
Décortiqué, part. pas. du v. Décortiquer. 
Défroqué, a. Qui a quitté le froc. 
Dephlogistiqué (air), gaz oxygéné. 
Divariqué, a. A rameaux écartes; t. de bot. 
Domestiqué, part. pas. du v. Domestiquer. 
Efflanqué, a. Maigre; décharné. 
Embanqué, a. (Vaisseau) sur un banc; mar. 
Etriqué, a. (Habit) Sans ampleur. 
Falqué, a. Courbé en faulx; bot. 
Froqué, a. Qui a un froc. 
Imbriqué, a. Tuile; se dit des parties qui se 

recouvrent les unes les autres. 
Inappliqué, a. Qui manque d'application. 
Inexpliqué, a. Qui n'est pas expliqué. 
Laqué, part. pas. du o. Laquer. 
Marqué, a. Timbré; flétri; spécifié; indiqué. 
Muriqué, a. Couvert d'aspérités calleuses. 
Musqué,a.Flatteur; bizarre; parfumé de musc. 
Omlwiqué, a. A ombilic; bot. 
Petit-qué, s. m. Point et virgule; imprim. 
Plaqué, a. s. m. (Cuivre) recouvert d'argent, etc 
Pliqué, a. Affecté de la plique; méd. 
Requinqué, a. s. Paré avec recherche; iron. 
Terraqué, a. Composé de terre et d'eau. 
Toqué, a. Coiffé d'une toque; un peu fou; fam. 
Tronqué, a. Qui n'est pas entier. 
Tunique, a. Recouvert de tuniques. 

ré 
Acéré, a. (Fer) où il y a de l'acier. 
Aéré. a. Qui est en bel air, en plein air. 
Affairé, a. Accablé d'affaires; fam. 
Ajouré, a. Percé è jour, blas. 
Arrhé. part. pas. du o. Arrher. 
Arriéré, s. m. (Paiement) retardé. 
Assuré, a. Hardi; certain; garanti. 
Avéré, a. Vérifié; certain; prouvé. 
Azuré, a. Couleur d'azur; s.m. Lézard bleu, etc. 
Barré, s. m. Espèce de silure. 
Beurré, s. m. f*orte de poire fondante. 
Bis-doré, a. s. Pigeon brun doré. 
Bordure, o. Garni d'une bordure. 
Garré^m.Figureà quatre angles droits et quatre 

cotés égaux; o. Robuste. 
Ceinturé, a. Qui a le milieu du corps d'une 

autre couleur que le reste; entom. 
Chloré, a. Qui contient du chlore. 
Ciré, a. Enduit de cire, etc. 
Coléré, part. pas. du v. Colérer (se). 
Commémoré, part. pas. du o. Commémorer. 
Con-amore, ad. mot italien; avec amour. 
Confédéré, a. Allié; uni par confédération. 
Conjuré, a. m. Conspirateur. 
Contempéré, a. Qui a de la modération. 
Courbaturé, part. pas. du v. Courbaturer. 
Couturé, a. Cicatrisé; marqué de coutures. 
Cryptanthéré, a. A étamine non apparente. 
Cuire, a. Couvert de cuir. 
Curé, a. m. Prêtre pourvu d'une cure. 
Cyanure, a. Qui est è l'état de cyanure. 
Déooloré, a. Qui a perdu sa couleur. 
Délibéré, a. Libre; résolu; a. m. libération. 
Déluré, a. Dégourdi; déniaisé. 
Démesuré, a. Excessif; énorme. 
Dénaturé, a. Contraire à la nature. 



Déploré, a. Désespéré; regretté. 
Désespéré, a. s. Sans espoir; furieux. 
Déterré, a. s. Retiré de terre; pèle et défait. 
Dies-irsa, a. m. Chant funèbre latin; litur. 
Doré, a. Enduit d'or; couleur d'or. 
Dulooré, a. Dulcifié; tempéré. 
Eclairé, a. Instruit: expérimenté; lumineux. 
Ecœuré, a. A oui le cœur manque; dégoûté. 
Edulporé, a. Aaouci avec du sucre; etc. 
Effaré, a. Tout troublé; tout hors de lui. 
Elaboré, a. Préparé par un long travail. 
Elabouré, a. Travaillé; fam.; peu us. 
Enamoure, a. Amoureux; pris d'amour; o.-n. 
Enlangouré, a. Qui a de la langueur; fam. w 
Ensépulturé, part. pas. du o. Ensépulturer. 
Epierré, part. pas. du v. Epierrer. 
Eploré, a. Tout en pleurs. 
Ethéré, a. De l'éther; de sa nature. 
Evaporé, a. s. Etourdi; trop dissipé, etc. 
Exagéré, a. s. Enthousiaste; outré. 
Eviré,'a. Sans marque de sexe; t. de blas. 
Fédéré, a. s. m. Allié par fédération. 
Figuré, a. (Style) métaphorique; s. m. Plan. 
Fourré, a. m. Taillis serre; a. rempli; garni. 
Gloméré, a. Congloméré; bot. 
Illitéré, a. Qui ne sait pas lire. 
Immodéré, a. Excessif; violent; démesuré. 
Imperforé, a. Non troué; anat. 
Inconsidéré, a. Peu réfléchi; imprudent. 
Indélibéré, a. Fait sans réflexion. 
Inespéré, a. Qu'on n'espère pas. 
Inexploré, a. Qui n'a pas été exploré. 
Intempéré, a. Déréglé dans ses désirs. 
Invétéré, a. (Mal); enraciné. 
Ioduré, a. Mêlé d'iodure. 
Juré. s. m. Officier de communauté; membre de 

jurés; a. qui a prêté serment, qui est reçu. 
Lapiré, s. m. Bois jonquille de ualenne. 
Latere (à), s. m. Envoyé par le pape avec des 

pouvoirs extraordinaires. 
Libéré, a. Déchargé; acquitté. 
Lierre, a. A feuilles de lierre. 
Liseré, a. m. Bordure sur une étoffe. 
Lithargiré, a. Mêlé de lithar<re. 
Loré. a. (Nageoire) d'émail; blas. 
Maniéré, a. Plein d'affectation. 
Mesuré, a. Réglé: prudent: calme. 
Minoré, a. s. Qui a reçu les ordres mineurs. 
Miré, a. (Sanglier) à défenses recourbées. 
Miserere, s. m. Colique violente; prière; litur. 
Modéré, a. Retenu; sans excès; tempéré. 
Moiré, a. Onde comme la moire. 
Mordoré, a. Brun mêlé de rouge. 
Narré, a. m. Récit de quelque fait. 
Nectaré, a. Mêlé de nectar. 
Nolime tangere.sm. Plan te; ulcère malin;m^rf. 
Obéré, a. Endetté. 
Oblitéré, part. prés, du v. Oblitérer. 
Pandure, a. En guitare; bot. 
Paré, a. Garni* décoré; bien vêtu; orné, etc. 
Perforé, s. m. Muscle* a. percé de part en part. 
Pestiféré, a. s. Infecté de peste. 
Phosphore, a. Qui contient du phosphore. 
Pierre, a. (Pigeon); à fraise. 
Porphyre, a. Tache de rouge; t. de miner. 
Prématuré, a. Mûr avant le temps. 
Poiré, a. m. Boisson faite avec des poires. 
Prieuré, a. m. Cou vent sous un prieur. 
Raturé (écrit), a. Effacé par un trait; etc. 
Ré, s. m. Note de musique; particule réductive. 
Référé, a. m. Rapport fait par un iuge; pal. 
Réméré, s. m. Droit de rachat; pal. 
Réparé, a. Rétabli; raccommodé. 
Retiré, a. Solitaire; peu fréquenté. 
Roture, a. Devenu roturier; o. m. 
Saumuré, a. Salé pour être conservé. 



— 126 — 



Serré, ad. Bien fort* étreint; a. avare; fam. 

Sidéré, a. Céleste; aes astres; etc. 

Souterré, a. Caché sous terre; bot. 

Sulfuré, a. Combiné avec du soufre. 

Suppuré, part. pas. du o. Suppurer. 

Suturé, a. Qui offre une suture. 

Synanthéré, a. Dont les étamines sont sou- 
dées par les anthères; bot. 

Taré, a. Vicié; décrié; gâté; mal famé, etc. 

Tempéré, a. s. m. Mitoyen; ftg. modéré; sage. 

Timoré, a. Qui craint d'offenser Dieu, etc. 

Tiré, 8. m. Chasse au fusil; a. maigri; abattu. 

Tonsuré, a. s. m. Qui a reçu la tonsure. 

Transféré, part. pas. du v. Transférer. 

Transpiré, a. Exhalé par transpiration. 

Ulcéré, a. En ulcère; fâché; irrité. 

Vairé, a. De vair; gui l'imite; blas. 

Virés, a. m. pi. Petites étamines de laine. 
se, doux 

Aecoisé, apaisé; rendu coi; v. m.; méd. 

Accusé, s. m. a. Déféré en justice. 

Achromatisé, part. pas. du o. Àchromatiser. 

Aisé, a. Facile; ftg. riche; sans contrainte. 

Alésé, part pas. du v. Aléser. 

Alise, a. Uni; uniforme* o. m. 

Ankylosé, part. pas. au o. Ankyloser. 

Arasé, a. Mis de niveau. 

Arborisé, e, a. (Pierre) A arborisation. 

Ardoisé, a. Couleur d'ardoise. 

Artérialisé, part. pas. du o. Artérialiser. 

Avisé, a. Prudent; circonspect. 

Boisé, a. Garni de menuiserie; de bois; agric. 

Cadisé, s. m. Sorte de droguet croisé. 

Civilisé, a. Sociable* poli; etc. 

Coaccusé, a. Accuse avec d'autres. 

Composé, s. m. Corps mixte; t. de chim. 

Couperosé, a. (Visage); Bourgeonné. 

Créolisé, a. Habitué aux colonies. 

Croisé, s. m. Soldat de croisade; étoffe croisée. 

Déboisé, part. pas. du o. Déboiser. 

Débourgeoisé,par*. pas. du p.Débourgeoiser. 

Décomposé, a. Dissous; gâté. 

Démoralisé, part. pas. du o. Démoraliser. 

Déniaisé, a. s. Qui n'est plus niais; fam. 

Déposé, a. Donné; remis; en dépôt. 

Disposé, a. Arrangé; préparé. 

Ecchymose, part. pas. au o. Ecchymoser. 

Ecrasé, a. Trop aplati; brisé. 

EUeborisé, a. Qui est mêlé d'ellébore. 

Emphase, a. (Style) plein d'emphase; enflé. 

Epousé, a. s. Marié; époux; fam. 

Exposé, s. m. Ce qu'on vous raconte. 

Extravasé, a. part. pas. du o. Extravaser. 

Fédéralisé, part, pas du o. Fédéraliser. 

Fleurdelisé, a. A cinq pétales inégaux; bot. 

Fraisé, a. (Bataillon) qui présente la bayon- 
nette; milit.; o. m. 

Frisé, a. Crépu; bouclé; papilloté. 

Galvanisé, part. pas. du v. Galvaniser. 

Herborisé, a. Qui représente des plantes. 

* Housé, a. Botté; mouillé; o. m. 

Incisé, a. Découpé en pointe; bot. 

Incivilisé, a. (Peuple) non civilisé; peu us. 

Indécomposé, a. Qui n'est pas décomposé. 

Indisposé, a. Incommodé; ftg; aigri. 

Inutilisé, a. Qui demeure inutile. 

Irise, a. Couleur d'iris. , 

Jalousé, a. Garni de jalousies; ftg. envié. 

Latinisé, a. (Grec) qui suit le rit latin. 

Malaisé, a. Difficile; peu riche. 

Malavise, a. s. Imprudent; indiscret. 

Organisé, a. Préparé; composé d'organes. 

Osé, a. Hardi: audacieux. 

Ozonisé, a. (Oxygène) qui contient de l'ozone. 

Pavoisé,a.Afleursenpapdlon;garnidebannières. 

Pisé, s. m. Mortier en terre. 



Poroelainisé, a. Converti en porcelaine. 
Posé, a. Modeste; grave; rassis, etc. 
Préposé, o. a. m.Xbmmis à une chose. 
Recomposé, a. A pétioles divers; bot. 
Reprisé, part. pas. du v. Repriser. 
Rhumatisé, a. Qui est affecté de rhumatisme. 
Rosé, a. ( Vin) d'un rouge faible. 
Rusé, a. Plein de ruse; astucieux, etc. 
Sinapisé, a. Se dit des remèdes où l'on met de 

la farine de moutarde; pharm. 
Stigmatisé, a. Marqué de stigmate; flétri. 
Supposé, ad. Dans la supposition. 
Surcomposé,a.f Temps)o\x l'auxiliaire se redoo- 

ble; gram.Très divisé; bot.; s. m. combiné; chim. 
Surposé, a. L'un sur l'autre; bot. 
Symétxisé, part. pas. du o. Symétriser. 
Toisé, a. Mal fini; s. m. Mesurage à la toise. 
Transposé, a. Changé de place; mua., etc. 
Transvasé, a. Versé dans un autre vase. 
Usé, a. Affaibli; émoussé; râpé; détérioré. 
Vase, a. Couvert de vase. 
Volcanisé, a. (Terrain, terre) où il y a des 

volcans; où il reste des traces d'anciens volcans, 
se, dur 
Angoissé, part. pas. du v. Angoisser. 
Anse, a. Qui porte une anse. 
Avant-fossé, a. m. Fossé au pied des glacis. 
Baissé, a. Affaibli; abaissé; diminué. 
Blessé, a. Qui a une plaie; ftg. offensé. 
Bretesé, a. Crénelé; t. de blas. 
Cadenassé, a. Garni de cadenas. 
Cassé, a. Infirme; usé; brisé. 
Censé, a. Réputé; considéré comme. 
Chassé, s. m. Pas de danse vers la droite. 
Coïntéressé, a. s . Qui a un intérêt commun 

avec d'autres. 
Concassé, a. (Poivre) brisé par morceaux. 
Compassé, a. Trop exact; fig. Très étudié. 
Controversé, a. Discuté; contesté; disputé. 
Convulsé, a. Attaqué de convulsions. 
Coulissé, a. Qui a des coulisses. 
Crosse, a. (Abbé) qui a une crosse. 
Cuirassé, a. Qui porte la cuirasse. 
Damassé, s. m. Linge façonné en damas. 
Déboursé, s. m. Argent versé, dépensé, etc. 
Déchassé, s. m. Pas de danse vers la gauche. 
Déchaussé, a. Sans chaussure; (moine, etc.) 
Déclassé, s. a. Qui est hors de sa classe. 
Dépassé, part. pas. du v. Dépasser. 
Désembarrassé, a. Sans embarras; délivré. 
Désintéressé, a. Qui agit sans intérêt propre. 
Déversé, a. (Bois) gaucné; menuis. 
Empressé, a. Zélé; affairé: qui s'offre. 
Enclassé, part. pas. du o. Enclasser. 
Enossé, a. Qui a un os dans la gorge. 
Extradossé,<x.( A rc)dont le dehors est uni; arch. 
Fossé, s. m. Fosse en long servant à séparer des 

terrains, à la défense d'une place, etc. 
Glissé, s. m. Pas de danse en glissant. 
Gypse, a. Plein de gypse; rempli de plâtre. 
Insensé, a. s. Pou; non conforme au sens. 
Intéressé, a. s. Qui a intérêt; ému par l'intérêt. 
Lampassé, a. Dont la langue sort; blas. 
Lissé, s. m. Sirop de sucre cuit au point de filer. 
Manassé, h . Fils aîné de Joseph; (tribu de Juda.) 
Massé, a. Mis par masse; a. m. Coup au billard 

frappant la bille de haut en bas. 
Offensé, a. m. Qui a reçu une offense. 
Passé, a.s.m. (Temps) qui n'est plus; t.degram. 
Pensé, s. m. Ce qui est pensé, médité, raisonné. 
Pétunsé, s. m Pierre à porcelaine. 
Pressé, a. Qui a hâte; urgent. 
Ramassé, a. Trapu: réuni. 
Récépissé, s. m. Reçu de papiers; etc. 
Redressé, a. Qui se redresse: bot. 
Sensé, a. Raisonnable; qui a du bon sens. 



— M5f — 



Ê 



Strapassé, a. Qui a passé au delà; m. v. 
Surbaissé, a. Qui baisse; arch. 
Tassé, e, a. (Figure) trop courte; peint. 
Terrassé, a. Garni de terre* abattu; consterné. 
Tophassé, a. De la nature au tophus: méd. 
Traversé, a. (Cheoal) trapu, ramasse, etc. 
Trépassé, part. pas. du o. Trépasser. 
Troussé, a. (Bien) joli; bien fait; propre; pop. 
Vernissé, a. Enduit de vernis. 
Versé, a. Expérimenté; répandu; épanché. 

Té, a. m. Mine en forme de T.; milit. 

Thé, a. m. Arbrisseau; infusion de sa feuille. 

Absorptivité, s. f. Action, faculté d'absorber. 

Absurdité, a. /. Vice de ce qui est absurde. 

Accessibilité,*./'. Qualitédecequiestaccessible. 

Accidenté, a. Inégal: varié dans ses aspects. 

Acerbité, a. f. Apreté; sévérité; etc. 

Acété, a Qui est devenu acide. 

Acidité, a. f. Qualité de ce qui est acide. 

Acquis! vite, a./*. Instinct qui porte à acquérir. 

Acreté, a. f. Qualité de ce qui est acre. 

Activité, a. f. Puissance d'agir; vivacité. 

Actualité, a. f. L'état présent d une chose; évé- 
nement du jour. 

Acuité, 8. 1. Etat de ce qui est aigu; mus., etc. 

Admissibilité, s.f. Qualité admissible. 

Adverbialité, s. /. Qualité d'adverbe; gram. 

Adversité, s. f. Malheur; rigueur du sort. 

Affabilité, a. /. Bienveillance; bonté. 

Affecté, a. Recherché; fig. ému; affligé. 

Affinité, s.f. Alliance; rapport, etc. 

Affronté, a. En regard; bravé; trompé, etc. 

Agilité, a. f. Souplesse; légèreté; facilité. 

Aimanté, a. Qui a été frotté d'aimant. 

Alcalinité, «/.Propriété, état alcalin d'un corps. 

Alibilité, «./".Qualité d'un aliment à substances 
alibiles. 

Aliénabilité,a./ > . Qualitédecequiestaliénable. 

Alimentivité, a. /. Instinct portant l'animal à 
prendre sa nourriture. 

Alité, a Qui garde le lit; couché. 

Allodialité, s. f. Qualité de franc aleu. 

Altérabilité,aY.Qualité de ce qui est altérable. 

Amabilité, a. f. Douceur; aménité. 

Ambiguïté, a. f. Sens équivoque. 

Ambité, a. ( Verre) mou, sans transparence. 

Aménité, a. f. Agrément: douceur; affabilité. 

Amirauté, a. f. Charge d'amiral. 

Amissibilité,s./ > . Qualité amissible; théol. 

Amovibilité, a. f. Qualité de ce qui estamovible. 

Ancienneté, a. /'. Qualité de ce qui est ancien; 
priorité de réception dans un corps, etc. 

Ancipité, a. (Plante) comprimée sur ses deux 
bases et ayant deux tranchants. 

Andanté, ado. m. U al. Modérément; s. m. Air 
d'un mouvement modéré; t. de mus. 

Anfractuosité. a. /".Enfoncement; détour ir- 
régulier: inégalités, etc. 

Animalité, a. f. Ensemble des attributs et des 
facultés qui constituent l'animal. 

Animosité, a. f. Haine; aversion; emportement. 

Annualité, a. /. Qualité annuelle» 

Annuité, s.f. Remboursement partiel qui, effec- 
tué chaque année, libère d'un emprunt. 

Antériorité, a. f. Priorité de temps. 

Antiquité, s.f. Ancienneté reculée; les anciens 
peuples; pi. Monuments antiques. 

Aoûte, a. Qui a mûri au soleil. 

Aparté, a. m. Paroles dites à part; théât. 

Aperceptibilité, a. /. Qualité de ce qui est 
a perceptible. 

Apostolicité, a.- f. Doctrine des apôtres. 

Apparenté, a. Allié par parente. 

Appétibilité,a./. Désir, etc.; facilité d'appéter. 

Appointé, a. (MilU.) plus payé que les autres. 



Appréciabilité, s.f. Qualité de ce qui est ap- 
préciable. 

Appréhensibilité, a. f. Qualité de ce qui peut 
être saisi. 

Apreté, a. /. Qualité de ce qui est âpre. 

Aquosité, s. f. Qualité de ce qui est aqueux. 

Arduité, a. f. Difficulté; état de ce qui est ardu. 

Arduosité, a. f. Difficulté; état ardu. 

Argenté, a. a. m. Couleur d'argent. 

Aridité, s.f. Sécheresse; insensibilité. 

Aristé, a. Qui est muni d'un appendice en for- 
me d'arête; t. de bot. 

Arséniaté, a. Combiné avec l'arséniate. 

Aspérité, a. f. Rudesse; état de ce qui est inégal. 

Assermenté, a. Obligé par serment. 

Assiduité, a. f. Application persévérante; ponc- 
tualité; pi. Présence fréquente d'une personne 
auprès d'une autre. 

Aasi m Habilité, s f. Qualité de ce qui est as- 
similable. 

Atrocité, a. /. Excès; énormité; cruauté. 

Ausculté, part. pas. du o. Ausculter. 

Austérité, 8. f. Rigueur; sévérité; mortification. 

Authenticites.fQualftédecequie8tauthentique. 

Autorité, a. f. Pouvoir légitime; droit de com- 
mander; crédit* considération; exemple. 

Avidité, a. f. Désir ardent, insatiable. 

Ban alité, s/. Chose triviale-droit seigneurialjant. 

Basicité, a. f. Propriété d'un corps servant de 
base en chimie. 

Bâté, a. Qui a, qui porte un bât. 

Beauté, s. f: Qualité de ce qui est beau, de ce 
qui plaît. 

Benedicite, 8. m. Prière avant le repas: m. lat. 

Bénignité, s./. Douceur; bonté du fort au faible. 

Bestialité, s. f. Brutalité; acte de bête. 

Bibacité, s. f. Passion pour la boisson. 

Bicipité, a. Qui a deux têtes ou deux sommets. 

Bicorporéité, s. f. Chez les spirites double 
corporéité. 

Billeté. a. Chargé de billettea; t. de blas. 

Bipelté, a. Qui porte deux cuirasses* zool. 

Bisannualité, a. /. Etat de ce qui est bisannuel. 

Blésité,8. f. Manière déparier gras. 

Bonté, 8. f. Qualité de ce qui est non; disposition 
à faire le bien; humanité; sensibilité. 

Borate, a. Qui contient de l'acide borique. 

Bouleté, a. (Cheoal) à boulet mal placé. 

Bouté, a. (Cneoal) qui a les jambes droites. 

Bretté, a. Dentelé. 

Breveté, a. Qui est muni d'un brevet. 

Brévité,a. /".Etat de ce qui est bref. 

Brièveté, a. f. Courte durée d'une chose, etc. 

Brillante, a. (Style) recherché. 

Brutalité, a. f. Vice du brutal; inhumanité; 
grossièreté; action ou parole dure, etc. 

Buraté. a. Qui imite le burat. 

Caducité, s. f. Etat de ce qui est caduc. 

Calamité, a./*. Grand malheur; malheur bublic. 

Callosité, s. f. Endurcissement de la peau. 

Camelote, a. Ondée en camelot par frottement. 

Canonicité, 8. f. Qualité canonique; théol. 

Capacité, s.f. Habileté; contenance; étendue. 

Capillarité, s.f. Etat de ce qui est capillaire. 

Gapitalité, a. f. Qualité de ce qui est capital. 

Capité,»./". En forme de tête; bot. 

Captivité, s. /. Privation de liberté; esclavage. 

Carbonate, a. Combiné avec du carbonate. 

Garnosité, s. f. Excroissance charnue* chir. 

Casemate, a. (Bastion) à casemates, t.defortil. 

Casualité, a. f. Etat incertain: fortuit. 

Catholicité, s.f. Les pays catholiques. 

Causalité, a. f. Rapport de la cause à l'effet; 
qualité d'une cause. 

Causticité, a. /. Malignité; propriété dea sub- 
stances caustiques; /ty. Inclination à dire ou 



— 128 — 



Ê 



écrire des choses mordantes. 

Cavernosité, s.f. Espace vide sous terre. 

Cavité, a. f. Creux, vide dans un corps solide. 

Cécité, s. f. Etat de l'ave ugie. 

Célébrité, a. f. Renom; personnage célèbre, etc. 

GéléritéjS./.Diligence, vitesse dans l'exécution. 

Certaineté, a. /"Certitude; peu us. 

Gessibilité, a. f. Qualité d'une chose qui peut 
être cédée. 

Charité, a. /. L'une des trois vertus théologales; 
amour de Dieu, du prochain; aumône. 

Chasteté, a. f. Continence; pureté; état chaste. 

Chaveté, a. /.Calvitie; o. m. 

Cherté, a. f. Haut prix des marchandises. 

Ghétiveté, s.f. Etat chétif, misérable. 

Chrétienté, a. f. Tous les chrétiens répandus 
sur la terre; leurs contrées; etc. 

Chronicité, a. f. Qualité de ce quiestchronique. 

Gironlarité, a. /.Qualité de ce qui est circulaire. 

Cité, a. f. Ville; ensemble de maisons; a. Qui a 
été appelé, assigné à comparaître; t. dejur. 

Gitrinité, a. f. Couleur citrine. 

Civilité» a. f. Manière honnête d'agir et de con- 
verser dans le monde; courtoisie; pi. Démons- 
tration de respect, d'estime, etc. 

Clandestinité, a. f. Caractère clandestin* j'ur. 

Clarté, a. f Lumière; lueur; netteté des idées. 

Goaroté, a. Qui est resserré, rétréci. 

Goégalité, a. /. Qualité de choses égales. 

Coercibilité,a./.Quaiitéde ce qui est coercible. 

Goéternité,8/. Attribut de ce qui est coéternel. 

Cogitabilité, a. f. Faculté de réfléchir sur nos 
propres sensations. 

Gollatéralité, a. f. Qualité de collatéral; prat. 

Combativité, a. /. Penchant du système cra- 
nioscopique qui porte l'homme à la guerre. 

Combustibilité, a. f. Propriété des corps de 
s'unir à l'oxygène. 

Coniestibilitéja/'.Qualitédecequiestcomestible. 

Cometé, a. Qui a des rayons; astron. 

Comité, a. m. Assemblée de personnes réunies 

- pour discuter, régler certaines affaires. 

Commanditera, m. Qui a un commanditaire. 

Gommensalité, a. /. Droit des commensaux de 
la maison d'un prince; ant. 

Gommen8urabilité, a. /. Rapport de deux 
grandeurs qui ont une mesure commune;mat/i. 

Commodité, a. /. Chose, situation, état commo- 
de, agréable; aise; pi. Lieux d'aisances, etc. 

Commuabilité, a. f. Qualité de ce qui est corn- 
muable. 

Communicabilité, a. f. Etat communicable. 

Communauté, a. f. Société; réunion religieuse. 

Commun! té, s.f. Qualité de ce qui est commun. 

Conunutabiiité } a/Etatdecequie8tcommutable. 

Compacité, a. f. Etat, qualité compacte. 

Gomparabilité f a./.Elatdecequiestcomparabl6. 

Gompasouité, a. /. Action de faire paître un 
troupeau; t. de coût. 

Gompaternité, a. /. Compérage. 

Gompatibilité.a ; /.Etatde ce qui est compatible. 

Complexité, a./. Qualité de ce qui est complexe. 

Complicité, s. /*• Participation au crime, au dé- 
lit commis par un autre. 

Gompréhensibilité, s.f. Etat compréhensif. 

Gompressibilité, a. f. Etat compressible. 

Comptabilité,*, f. Ensemble des comptes d'une 
administration; état du comptable. 

Comté, a. m. Titre d'une terre conférant la qua- 
lité de comte* o. m. 

Gonoavité,a/ Lecôtéconcave;lecreux d'uncorps. 

Gonoeptibilité, a. f. Aptitude à faire concevoir. 

Concerté, a. Etudié; prudent, etc. 

Gonoitoyenneté, a. /. Etat de concitoyens. 

Gonoresoibilité, a. /. Qualité de ce qui peut de- 
venir concret. 



Concrète, a. Coagulé- durci: figé. 

Condensa bilité, a. f. Qualité de ce qui est coq- 
densable. 

Condignité,*./*. Qualité de ce oui est condigne. 

Conductibilité, a. f. Propriété qu'ont certains 
corps decommuniquerla chaleurouTélectricité. 

Confinité, «./*. Situation de deux pays qui se 
touchent. 

Conformité, a. /. Rapport, ressemblance entre 
des choses conformes. 

Confraternité, a. f. Qualité de confrère. 

Congélabilité,8/'.Qualitédecequiestcongelable. 

Congru! té, s.J. Convenance. 

Conicité, a. f. Forme conique; chlr. 

Gonnexité. a. f. Rapport; liaison, etc. 

Consanguinité^ ./. Parenté du côté du père. 

Constitutionnalité, a. f. Etat constitutionnel. 

Gonsubstantialité, a. /. Etat consubstantieL 

Gontemporanéité, a. f. Etat contemporain. 

Contesté, a. Disputé; débattu. 

Contiguïté, a./. Etat des choses contiguës. 

Continuité, a. f. Liaison continue; suite, etc. 

Gontorté, a. Qui est fortement tordu. 

Gontraotibilité, a. f. Etat cootractible. 

Contrariété, a./'. Désagrément; action de con- 
trarier; empêchement; obstacle. 

Contre- Vérité, a./*. Mots dits en sens contraire. 

Gonventualité, a. f. Etat conventuel. 

Convertibilité, a. /.Qualité de ce qui est con- 
vertible. 

Convezité,a/.Courbureextérieure;étatconvexe. 

Convoluté, a. Roulé en cornet; t. de bot. 

Cordialité, a. f. Affection sincère et tendre. 

Corporalité, a./. Etat d'un corps; o. m.inus. 

Gorporéité, a. f. Qualité de ce qui est corporel. 

Gorrosiveté. a. /".Qualité corrosive. 

Corruptibilité, a. f. Etat corruptible. 

Côté, a. m. Partie comprise de l'aisselle à la han- 
che; partie latérale, etc.; (decôté);ado. De biais. 

Court-jointe, a. {Ckeoati à paturons courts. 

Court-monté, a. (Ckeoal) qui a les reins bas. 

Cravaté, a. Qui porte une cravate. 

Crédibilité, a. /. {Motif de.) Pour croire. 

Crédulité, a. f. Facilité à croire sans examen. 

Grénaté, a. Qui contient des crenatea. 

Crête, a. Qui a une crête. 

Criminalité, a. f. Etat de ce qui est criminel. 

Groiseté, a. Garni d'une croisette; t. de bUu. 

Cruauté, a. f. Action cruelle; férocité. 

Crudité, a. f. Qualité crue: pi. Mets crus. 

Guourbité, a. Qui est en forme de courge. 

Culpabilité, a. f. Etat de celui qui est coupa- 
ble d'un délit ou réputé coupable. 

Cupidité, a. f. Convoitise; avidité. 

Gurabilité, a. /".Qualité de ce qui est curable. 

Curiosité, a. /. Désir de connaître; chose rare. 

Gurvioosté, a. Qui est marqué de petites cotes 
courbes 

Gurvidenté, a. QuiestmunidedenUrecourbées. 

Gurvité.a./. Courbure; inus. 

Débilité, a. /. Faiblesse du corps; méd. 

Débonnaireté,a./*. Bonté excessive pousses 
jusqu'à la faiblesse. 

Déoarbonaté, part. pas. du t. Décarbonater. 

Déclinabilité, a. f. Qualité de ce qui est dé- 
clinable; gram. 

Déclivité, a. f. Pente; déclin. 

Décolleté, a. Qui a le cou découvert, nu. 

Déconcerté, a. Troublé; confondu; interdit. 

Défectuosité, s./. Défaut de conformation; im- 
perfection; vice. etc. 

Déf ectivité, a. f. Qualité de ce qui est défectif. 

Dégoûté, a. a. Difficile; délicat; découragé. 

Débonté, a. Insensible à la honte. 

Déité, a. /. Divinité de la fable; t. de poés. 

Déloyauté, a. f. Manque de loyauté; perfidie. 



— 129 — 



Dématé, a. Dépourvu de met: mar. 

Démonstrabilité,a./.Ce qu'on peut démontrer. 

Densité, s. f. Qualité de ce qui est dense. 

Denté,a.Mum de dents;découpé en pointes; blas. 

Déporté, a. m. Banni; exilé dans un lieu fixe. 

Député, a. a. m. Envoyé par un corps; repré- 
sentant d'une nation; élu par un collège, etc. 

Dératé,a.a.A quionaôtéia rate; fig. Vif; alerte. 

Désa juste, pari. pas. du o. Désajuster. 

Désappointé, a. Contrarié; déçu: dérouté. 

Déshabité, a. Qui n'est plus habité; peu us. 

Deshonnéteté, s. f. V ice de cequiestdéshonnète. 

Désorienté, a. Qui n'a plus connaissance des 
lieux; fig. Déconcerté; troublé, etc. 

Despoticité. s. /. Despotisme* inus. 

Destructibilité,*./*. Qualité de ce qui est des- 
tructible. 

Dcstructivité, s. f. Penchant à détruire. 

Dextérité, a. f. Adresse des mains, etc. 

B l â man te, part, pas, du o. Diamanter. 

Diaphanéité, s. f. Transparence. 

Dioaoité, s. /. Caractère mordant* causticité. 

Difficulté, a. f. Ce qui rend difficile; obstacle. 

Dilformite,a./.Laicleur;défautde conformation. 

Digestibilité,a/. Qualité de cequiestdigestible. 

Digité, a. Qui a des doigts. 

Dignité, s. /. Mérite; office; fonction éminente. 

Dilatabilité, a. f. Propriété de se dilater; phys. 

Discontinuité,* f. Absence,défautdecontinuité. 

Discrédité, a. Tombé en discrédit. 

Disparités./". Différence, inégalité entre des 
choses comparées. 

Disponibilité, s. f. Etat de ce qui est disponible. 

Diversité, s.J. Variété; état de ce qui est divers 

Divinité, s. f. Essence, nature divine; Dieu. 

Divisibilité, s. /.Qualité de ce qui est divisible. 

Docilité, s. /. Obéissance habituelle. 

Doigté, s. m. Manière de promener les doigts 
sur un instrument* son effet; t. de mus. 

Domesticité, a. f. Etat de domestique. 

Dualité, a. /. Qualité, caractère de ce qui est 
double en soi; double élément, etc. 

Ductilité, s.f. Qualité de ce qui est ductile. 

Duplicité, a. /. Etat de ce qui est double et qui 
devrait être unique; fig. Mauvaise foi. 

Dureté, a. f. Qualité de ce qui est dur; rudesse. 

Duveté, a. Garni de duvet. 

Bbriété, a. /. Sorte d'ivresse autre que celle 
causée par les spiritueux. 

Ecarté, a. m. Jeu de cartes; a. Ouvert; séparé. 

Echarsetè, a. /'Défaut d'une monnaie trop légère. 

Ecniqueté, a. Rangé en échiquier. 

Ecoté, a. Sans côtes, bot. 

Ecourté, a. Coupé trop court; rogné. 

Edenté, a. Qui n'a pi us de dents. 

Edicté, part. pas. du o. Edicter. 

Edilité,a. f. Charge d'édile; *a durée. 

Edité, part. pas. du o. Editer. 

Educabilité,a. /.Aptitude à être instruit,dressé. 

Efficacité, a. f. Vertu efficace; effet. 

Egalité, a. f. Parité; droits égaux; conformité. 

Egarrotté, a. Blessé au garrot; t. de man. 

Ehonté. a. Qui est sans honte. 

Elasticité, s.f. Propriété de ce qui est élastique. 

Electivité, a. f. Qualité élective. 

Electricité, a. f. Propriété qu'ont certains corps 
lorsqu'ils ont été chauffés ou frottés d'attirer 
d'abord et de repousser ensuite les corps légers 
et de produire clés éuncelles, etc. 

Eligibilité, a. /. Qualité d'éiigible. 

Ellipticité, a. /. Forme elliptique; t. de géom. 

Emnouté. a. Muni d un embout, d'une virole. 

Eméticite, a. /. Vertu de l'émétique. 

Emmotté,a. Entouré de mottes de terre; jard. 

Empâté, a. Pâteux; fig. Embarrassé. 

Emporté, a. a. Violent; colère; irritable. 



Emprunté, a. Obtenu par emprunt; qui n'est 
pas naturel; embarrassé; gauche. 

Enchanté, a. Charmé, ravi; joyeux. 

Endenté, a. Muui de dents; a triangles; blas. . 

Enj arrêté, a {Ctieeal) qui a les pieds liés. 

Engarrotté, a. Egarrotté; blessé au garrot. 

Enkysté, a. Enfermé dans une membrane; méd. 

Enormlté, a. f. Exagération; excès; atrocité. 

Ensaboté, a. Chaussé de sabots; fam. 

Entêté, a. s. Opiniâtre; têtu. 

Entité, s.f. L'être, l'essence d'une chose. 

Entrapeté, a. (Pignon.) A la tète d'un comble. 

Epaté, a. ( Verre) à pied cassé; (nez) camus. 

Epavité, a. f. Droit sur les épaves; o m. 

Epointé, aJCneoal, chien) estropié; vét. 

Equanimite, s.f. Impartialité; justice; droiture. 

Equité, s.f Justice naturelle; impartialité. 

Eraté. a. Sans rate; dératé; ruse; tin, etc. 

Erratioité. a. Etat des esprits errants. 

Eté, a. m. Nom de la saison la plus chaude. 

Eternité, a. f. Durée sans commencement ni 
tin; la vie à venir; fig. Un temps très long. 

Etrangeté, a. f. Bizarrerie; chos j étrange. 

Eventé, a. Evaporé; mis à l'air; fig. Etourdi. 

Eventualité, a. /.Qualité de ce qui est éventuel. 

Exalté, a. Animé; exagéré; pris de délire. 

Excentricité, a. f. Intervalle du centre d'une 
ellipse à son foyer; bizarrerie; originalité. 

Excepté, prép. A la réserve de; hormis. 

Excitabilité, s.f. Instabilité; méd' 

Exclusiveté, a. /. Etat de l'exclusif. 

Exigibilité, a. f. El at de ce qui est exigible. 

Exiguïté, a. f. Insuffisance; petitesse. 

Exilité, s. f. Petitesse; modicité; faiblesse. 

Existentialité, a. f. Etat de ce qui existe. 

Expansibilité, a. f. Faculté de se dilater. 

Expérimenté, a. Instruit; éprouvé; connu. 

Extériorité, a. /'. Etat extérieur; superficie. 

Extranéité, a. f. Qualité de celui qui est étran- 
ger, qui n'est pas du pays dont on parle. 

Extrémité, a. /. Bout; lin; excès* le pire état. 

Facilité, a. f. Manière aisée; inaulgence. 

Faculté, a. f. Puissance; moyen, talent; pi. 
Ressources; fonctions du corps et de l'esprit. 

Faillibilité. a. /. Possibilité de faillir. 

Familiarité, a. /. Manière familière; privauté. 

Fatalité,^.Hasard,malheur;destinéeinévitable. 

Fatuité, s. f. Vanité; impertinence; sottise. 

Fausseté, a. /. Vice de ce qui est faux; dupli- 
cité; hypocrisie; malignité cachée, etc. 

Fécondité, a. /. Fertilité; faculté de reproduire. 

Félicité, a. f. Etat heureux; béatitude. 

Fente, a. Qui s'ouvre par une fente; bot. 

Féodalité, a. /.Qualité de fief, système politi- 
que soumettant les vassaux au suzerain. 

Fermeté, a. f. Etat ferme; énergie; constance. 

Férocité, a. /'. Action féroce; manières dures. 

Fertilité, a. f. Qualité de ce qui est fertile. 

Fétidité, a. /. Forte puanteur; état fétide. 

Feuilleté, part. pas. du e. Feuilleter. 

Fidélité, a. f. Foi; sincérité; attachement à ses 
devoirs; constance; exactitude; vérité. 

Fierté, a. /. Orgueil* intrépidité; arrogance. 

Figurabiiité, a. f. Propriété d'avoir une figure. 

Finalité, a. f. Doctrine admettant que rien n'est 
et ne se fait que pour une lin déterminée. 

Fiscalité, a. f. Système de lois relatives au fisc • 

Fixité, 8.1. Qualité, état de ce qui est fixe. 
Flacidité. a. /. Relâchement; méd. 
Flatuosité, s.f. Vent qui sort du corps; méd. 
Fleure té, a. Btrdé de rieurs; o. m. 
Flexibilité, a. / Qualité de ce qui est flexible. 
Flottabilité,a./*. Qualité, état de ce qui flotte. 
Flotté, a. s. (bois) veau en flottant; mar. 
Fluaté, a. Composé avec le fluate; ckcm. 
Fluidité, a. f. Etat de ce qui est fluide. 

17 



— 130 — 



Fluté, a. A voix douce; harmonieux. 
Fongosité, a. /. Excroissance molle; méd. 
Formalité.*. /. Formule de droit: manière for- 
melle de procéder en justice, etc. 
Fouetté. paru. pas. du o. Fouetter. 
Fragilité, a. /. Disposition à être facilement 
cassé, fij. Facilité a tomber en faute: instabilité; 
Frangibilité.s./. Qualité de cequiestfrangible. 
Fraternité, a. /. Union fraternelle; concorde. 
Frelaté, a. FaUiué; drogué; altéré. 
Friabilité, a. /".'Qualité de ce qui est friable. 
Frigidité, s.f. Etat débilité de l'estomac; méd. 
Frivolité, a. /. Chose frivole, vaine. 
Frotté, part, pas, du o. Frotter. 
Frugalité, a. /. Tempérance; sobriété. 
Fruité, a. (Arbre) chargé de fruit; t. de blas. 
Fugacité, s. /. Qualité de ce qui est fugace. 
Fuliginosité,a./ .Etatdece qui contientdelasuie. 
Fusibilité, a. f. Qualité de ce qui est fusible. 
Futé, a. Rusé* fin; adroit, etc.: jam. 
Futilité, 8 .f. frivolité; chose futile; bagatelle. 
Gaieté ou Gaité, a. f. Joie; belle humeur. 
Galerité, a. f. ltadiaire échinide; zool. 
Garrotté, a. Qui est blessé au garrot. 
Garrulité, a. /. Bavardage: babillage. 
Gâté, a. Endommagé; détérioré; fiy. Pour qui 

on a trop d'indulgence, a. m. La partie gàtee. 
Gazéité, a. f. Propriété des corps existant à 

l'état gazeux; chcm. 
Généralité, a. f. Qualité de ce qui est général; 

pi. Discours vague, sans précision. 
Générosité, a. f. Magnanimité; libéralité. 
Gentilité.a. /. Les uations païennes. 
Gibbosite,a./.Courbure delà colonne vertébrale. 
Girouette, a. Surmonté d'une girouette; blas. 
Glabréité, a. f. Etat glabre* sans duvet; bot. 
Glorieuseté, s.f. Manière du glorieux; fam. 
Glutinosité, a. /. Viscosité; état gluant. 
Gothicité, a. f. Etat de ce qui est gothiqae. 
Gracieuseté, a. /'. Civilité affectueuse. 
Gracilité, s. t. Qualité de ce qui est grêle. 
Grandioseté, a. f. Qualité de ce qui est gran- 

. diose- t. d'arts. 

Gratuité, a. f. Caractère de ce qui est gratuit. 
Gravité, a. f. Pesanteur, importance des choses. 
Grécité, a. f. Ensemble de la langue grecque. 
Griéveté, a. /. Enormité; atrocité^ 
Grilleté, a. A grilles; t. d'arts. 
Grillotté, part. pas. du o. Grillotter. 
Grossièreté, a. f. Indélicatesse; impolitesse. 
Habileté, s. t. Intelligence; capacte: adresse. 
Habilité, s.f. Qualité qui rend apte k;jur. 
Hasté, a. A deux lobes en fer de pique; bot. 
* Hâtiveté, a. f. Précocité; t. dejard. 
Hébété, a. Qui est stupide. 
Hérédité, a. f. Héritage; qualité d'héritier. 
Héréticité, a. f. Qualité de l'hérétique. 
Hérigoté, a. [Chien) à hérigotures. 
Herméticité, a. /. Qualité de ce qui est clos 

hermétiquement. 
Héroïcité, a. /.Caractère de ce qui est héroïque. 
Hétérogénéité,a/ .Etat de ce qui est hétérogène. 
Hilarité, a. f. Joie douce et calme; gaieté. 
Hispidité, a. f. Etat de ce qui est hispide; bot. 
Homogénéité, a. f. Qualité de ce qui est de 

même nature. 
Honnêteté, s. f. Probité; civilité; pudeur, etc. 
Honorabilité, a. /. Qualité d'une personne ho- 
norable. 
Horizontalité^. /".Etat de ce qui est horizontal. 
Hospitalité, a. f. Action de loger les étrangers 

gratuitement- libéralité envers les étrangers. 
Hostilité, a./*. Disposition hostile; acte d'ennemi. 
Humanité^/. Nature humaine; le genre humain; 

bonté; pi. Etudes jusqu'à la philosophie. 
Humidité, a. f. Etat de ce qui est humide. | 



Humilité, a. f. Soumission; modestie: déférence. 

Hydraté, a. Combiné avec l'hydraté; chim. 

Hygrométricité,a. f. Qualité de ce qui est hy- 
grométrique. 

Idéalité, s.f. Ce qui est idéal, imaginaire. 

Identité, s.f. Propriété qu'ont les êtres de per- 
sister dans leur existence; certitude qu'une per- 
sonne est bien elle: jur. 

Idonéité. a. f. Aptitude à; t. de prat; o. m. 

Ignobilité, s.f. Qualité de ce qui est ignoble. 

Illégalité, a. /. Caractère illégal; injustice. 

Illégitimité, s.f. Déiaut de légitimité. 

Illibéralité, s.f. Manque de libéralité. 

Illimité, a. bans limites; sans terme. 

Imbécilité, a. f. Faiblesse d'esprit; sottise. 

Immanité, s.j. Cruauié inouïe; inus. 

Immatérialité. s.f. Etat immatériel. 

Immensité, a. /'. Etendue, grandeur infinie. 

Immérité, a. Que Ton n'a pas mérité. 

Immobilité.a./".Etat de ce qui ne se meut point 

Immondicité.a/.Qualité de ce qui est immonde. 

Immoralité,» f.Absencede&principesdemorale. 

Immortalité, a. f. Qualité immortelle. 

Immuabilité,a/ > Qualité de ce qui est immuable. 

Immunité, a. f Exemption d'impôts: privilège. 

Immutabilités /".Etat de ce qui est immutable. 

Impalpabilité, a. f. Qualité impalpable. 

Impartialité, a. f. Qualité impartiale, juste. 

Impartibilité,a/*Qualitédecequiest impartible 

InipassibiUté.a/'.Qualitédecequiestimpassible. 

Impeccabilité, a. f. Qualité impeccable. 

Impénétrabilité, a. f. Etat de ce qui est im- 
pénétrable. 

Imperceptibilité, a. f. Qualité de ce qui est 
imperceptible. 

ImperiectibilitéjS./'. Etat de ce qui n'est pas 
perfectible. 

Impériosité. a. f. Qualité impérieuse; orgueil 

Imperméabilité, a. /. Qualité de ce qui ne 
peut pas être traverse. 

Impermutabilité, a. f. Etat de ce qui est im- 
permutable; de ce qu'on ne peut changer. 

Impersonnalité,a. /. Qualité de ce qui est im- 
personnel: phil. Qualité du verbe imp.; grain. 

Imperturnabilité. a. f. Qualité de ce qu'on 
ne peut troubler; état de l'ame tranquille. 

Impétuosité, a. f. Violence; vivacité extrême. 

Impiété, a. /. Mépris pour la religion. 

Implacabilité, s.f. Qualité implacable. 

Implanté, a Inséré; fichée dans. 

Impondérabilité, a. f. Qualité de ce qui est 
impondérable: (la lumière, etc.; phys.) 

Impopularité, a. /. Défaut de popularité. 

Importunité, a. f. Action d'incommoder. 

Impossibilité, s.f. Ce qui n'est pas possible. 

Impraticabilité, a. /. Etat de ce qui est im- 
praticable; qualité (d'une loi. etcj 

Imprescriptibilité,a/Qualiteimprescriptible. 

Impressionnabilité, a. f. Qualité de ce qui 
est 8ucceptible d'impression. 

Improbabilité, a. /'. Invraisemblance. 

Improbité,a./'.Déshonnèteté: défaut de probité. 

Impropreté, a. f. Inhabileté; inus. 

Impropriété, a. /. Inconvenance de mots. 

Impuberté, s.f. Age qui précède la puberté. 

Impudicité, s.f. Etat impudique, immodeste. 

Impunité, a. /. Manque de punition. 

Impureté, a. f. Ce qu'il y a d'impur dans une 
chose; fig. impudicité; grossièreté. 

Imputrescibilité, a. /. Qualité de ce qui ne 

peut se putréfier. 
Inabrité, a. Qui n'est point protégé par un abri. 
Inaccessibilité, a. f. Difficulté d'aborder. 
Inactivité, a. /. Manque, défaut d'activité. 
Inadmissibilité, a. f. Qualité inadmissible. 
Inaliénabilité, s.f. Qualité inaliénable. 



— 131 



Inaltérabilité, a. f. Qualité inaltérable. 

InamlssIbiHte, a. /. Etat de ce qui ne peut 
se perdre; théol.; grâce inamissible, etc. 

Inamovibilité, s. f. Etat inamovible. 

Inanité, a. f. Inutilité; vide; vanité. 

Inassermenté, s. f. Non assermenté. 

Incapacité, s. f. Défaut de capacité; état de 
celui qui est privé de certains droits; etc. 

Incessibilité, s. f. Qualité de ce qui est in- 
cessible; t. de droit. 

Incitabilité, s. f. Propriété des parties du 
corps au moyen de laquelle elles exercent les 
fonctions nécessaires; méd. 

Incivilité, s. f. Manque de civilité. 

Incombustibilité,*, f. Qualité incombustible. 

Incommensurabilité, s. f. Etat de ce qui est 
incommensurable. 

Incommodité, s. f. Peine; maladie légère. 

Incommutabilité, s. f. Etat de celui qui ne 
peut être légitimement dépossédé; fur. 

Incomparabilité, s. f. Etat incomparable. 

Incompatibilité,^./'- Antipathie; répugnance. 

Incompréhensibilité, a. f. Etat de ce qu'on 
ne peut pas comprendre. 

Incongruité, s. /. Inconvenance; saleté. 

Inconstitutionnalité, s. f. Etat inconstitu- 
tionnel, contraire à la constitution. 

Inconteatabilité, s. f. Etat incontestable. 

Incontesté, a. (Droit) non contesté. 

Incorporante, *. f. Qualité incorporelle. 

Incorrigibilité, s. f. Etat incorrigible. 

Incorruptibilité, s.f. Etat incorruptible. 

Incrédibilité, s. f. Motif de mécroire. 

Incrédulité, s. f. Répugnance à croire. 

Incurabilité,«./'.Etat <* e ce ( ï ui est incurable. 

Incuriosité, a. f. Négligence de s'instruire. 

Indéclinabilité, s. f. Etat indéclinable. 

Indéfectibilité, s. f. Etat indéfectible. 

Indéfinité, s. f. Qualité de l'indéfini. 

Indélébilité, a. f. Etat de ce qui est indélébile. 

Indemnité, s. f. Dédommagement. 

Indestructibilité, a. f. Qualité indestructible. 

Indigénéité, s.f. Qualité d'indigène. 

Indignité, s.f. Bassesse; action odieuse. 

Indissolubilité, s.f. Qualité indissoluble. 

Individualité, a. f. Ce qui est propre à l'in- 
dividu, ce qui le constitue; etc. 

Indivisibilité, a. f. Etat indivisible. 

Indocilité, s. f. Caractère de l'indocile. 

Indompté, a. Non dompté; fougueux. 

Inductlbilité*fQualitédecequi n'est pas ductile 

Inébranlabilllé, a. Qualité de ce qui est 
inébranlable. 

Ineifabilité, a. f. Etat de ce qui est ineffable. 

Inefficacité, a. /. Manque d'efficacité. 

Inéaalité.a/Défautd'égalité, pi. Irrégularités. 

Inéligibilité, s. f. Absence des qualités re- 
quises pour être élirible 

Inexécuté, a. Qui n a point été exécuté. 

InexigibiUté.a.f.Qualitédecequin'estpasexigé. 

In exp ér i menté, a. Qui est sans expérience. 

Inexploité, a. Qui n'est pas exploité. 

Inextensibilité, a. f. Qualité de ce qui ne peut 
être étendu. 

Inextinguibilité, a. f. Qualité inextinguible. 

Infaillibilité, a. f. Impossibilité' de se tromper. 

Infécondité, s A. Stérilité. 

Infériorité, a. f. Rang inférieur; désavantage. 

" " : Stérilité. 

. Manque de fidélité* déloyauté. 
Qualité infinie; grand nombre. 
f. Maladie, faiblesse habituelle. 
ité, s.f. Qualité de ce qui est 
inflammable. 

Inflexibilité, «/.Qualité de ce qui est inflexible. 

Infréo^Lenté, a. Qu'on ne fréquente pas. 



Infertilité, a. / 
Infidélité, a. 
Infinité, a. /. 
Infirmité, a. 



Infusibilité, a. f. Etat de ce qui est infusible. 

Ingéniosité, s/'.Oualitédeceluiquiestin^énieux. 

Ingénuité, s. f. Naïveté gracieuse et naturelle. 

Inhabileté, a. f. Manque d'habileté. 

Inhabilité, a. f. Incapacité. 

Inhabité, a. Qui n'est pas habité. 

Inhospitalité, a. f. Défaut d'hospitalité. 

Inhumanité, s. f. Cruauté; action barbare. 

Iniquité, a. /. Injustice; péché; méchanceté. 

Innéité, s. f. Qualité de ce qui est inné. 

Inoculabllité, a. /. Propriété de ce qui peut 
être inoculé. 

Inofficiosité, s. f. Qualité d'un acte inofficieux. 

Inopportunité, 8. f. Qualité de ce qui n'est 
pas opportun. 

Insalubrité, a. f. Qualité de ce qui est malsain. 

Insanité, a. f. Privation de la raison; état, 
action d'un esprit malade. 

Insapidité, a. /. Etat de ce qui est sans saveur. 

Insatiabilité, a. A Etat insatiable; cupidité. 

Insécabilité,s. /".Qualité de ce qui est insécable. 

Insensibilité, a. /. Défaut de sensibilité. 

Inséparabilité,8/Etat de ce qui est inséparable 

Insermenté, a. Qui n'a pas fait le serment. 

Insipidité, a. f. Qualité de ce qui est insipide. 

Insociabilité,s /.Caractère de 1 être insociable . 

Insolubilité, a. f. Qualité de ce qui ne peut se 
dissoudre. 

Insolvabilité, a. f. Impuissance de payer. 

Instabilité, sf Défaut de stabilité, de solidité. 

Instantanéité, *.f. Existence instantanée. 

Insubmersibilité, a. /. Qualité de ce qui ne 
peut être submergé. 

Intangibilité, a. /. Qualité de ce qui échappe 
au toucher. 

Intégralité^.Etatd'untoutjd'unechoseentière. 

Intégrité, a. f. Probité, équité:*intégralité. 

InteUioibilité, a. f. Clarté; did. 

Intensité, a. /. Degré de force, d'activité. 

Intimité, a. f. Liaison intime. 

Intolérabilité^/Qualitédecequiestintolérable. 

Intrépidité, a. /. Courage froid; fermeté. 

Inurbanité, a. /. Défaut d'urbanité. 

Inusité, a. (Mot) qui n'est pas usité. 

Inutilité, a. f. Manque d'utilité. 

Invalidité, a. f. Manque de validité. 

Invariabilité, a. /. Etat invariable. 

Invincibilité, s. f. Qualitédecequbstinvincible. 

Inviolabilité, s.f. Qualitédecequiestinviolable. 

Invisibilité, a. f. Etat de ce qui est invisible. 

Involuté, n. Qui est roulé en dedans: bot. 

Invulnérabilitéa^Etatdecequiestinvulnérable 

Irascibilité, a. f. Défaut d'un caractère iras- 
cible; facilité de s'irriter. 

Irréductibilité^./*. Qualité de ce qui est irré- 
ductible. 

Irrégularité, a. f. Manque de régularité. 

Irrésistibilité. a. f. Etat irrésistible. 

Irresponsabilité,*/. Absencederesponsabi 1 ité. 

Irrévocabilité,*, f Etatdecequiestirré vocable. 

Irritabilité, s.f. Qualité de ce qui est irritable. 

Jarreté, a. (Cheocu) à jambes en dedans; man. 

Jeté, a. m. Sorte de pas de danse. 

Jointe a. (Cheonl) à paturons allongés. 

Jovialité, a. f. Humeur joviale, gaie 

Joyeuseté, a. f. Gaieté; plaisanterie; o. m. 

Juvénilité, s.f. Caractère deceluiqui est jeune. 

Labrosité, sf. Etat d'une chose en forme de lèvre. 

Lâcheté, a. /. Poltronnerie; défaut de courage; 
pi. Action basse, indigne. 

Lacté,a.Quiarapportaulaitouqui en a lacouleur. 

Laite, a. Qui a du lait ou de fa laite. 

Lasciveté, a. f. Penchant à la luxure. 

Latinité, sf. Langage latin; les auteurs latins. 

Laxité,*/.Reiâchement;(<tea flbres t des mœurs). 

Légalité,*. /".Qualité légale; qui est selon la loi* 



— 132 — 



É 



Légèreté, s. f. Agilité: manque de gravité. 
Légitimité, s. (. Qualité légitime; conforme à 

la loi, à la justice; hérédité de la royauté. 
Lèse -majesté (crime de), attentat contre le 

souverain. 
Léthé. mytk Fleuve de l'Enfer. 
Levrette, a. A taille de lévrier; oen. 
Libéralité, sf. Vertu libérale; don; générosité. 
Liberté, s.f Pouvoir d'agir; étal libre; indépen- 
dance; manière familière; facilité; etc. 
Libidinositô,*/. Lasciveté; débauche; peu us. 
Limpidité, s.f. Qualité de ce qui est limpide. 
Liquidité, s. f. Qualité de ce qui est liquide. 
Lisibilité, a. f. Qualité de ce qui est aise à lire. 
Littéralité, a. f. Attachement scrupuleux à la 

lettre dans une traduction. 
Lividité, a. /. Etat de ce qui est livide. 
Localité,«£ParticuIaritélocaKles lieux mêmes. 
Locomobilité, a. f. Faculté de se mouvoir. 
Locomotivité, s. f. Faculté qu'ont les animaux 

de se mouvoir à volonté. 
Longanimité, a. f. Patience; clémence. 
Longévité, a. f. Longue durée de la vie. 
Loquacité, s. f. Habitude de parler beaucoup. 
Loyauté, a. f. Probité: franchise; bonne foi. 
Lubricité, a. f. Grande lasciveté. 
Lucidité, a. f. Etat lucide, clair à l'intelligence. 
Magnanimité, a. f. Grandeur d'àme. 
Majesté, a. f. Grandeur suprême de Dieu; etc. 
Majorité, a. f. Etat de majeur; pluralité des 

votants dans une assemblée; etc. 
Malhabileté, a. f. Manque d'habileté. 
Malhonnêteté, a. /. Incivilité; improbité. 
Malignité, a. f. Inclination au mal, à médire. 
Malléabilité, a. f Qualitédecequiestmalléable. 
Malpropreté, a. f Haleté; ordure; etc. 
Mandaté, a. Porté sur un mandat. 
Masculinité, a. f. Caractère du mâle. 
Matérialité, a. f. Etat de ce qui est matériel. 
Maternité, a. f. Qualité de mère. 
Maturité, a. /. Etat de ce qui est mûr. 
Mauvaiseté, a. f. Méchanceté; v. m. 
Méchanceté, a. f. Penchant à faire du mal. 
Mécompte, a. Qui a éprouvé un mécompte 
Médiocrité, a. f Etat de ce qui est médiocre. 
Médiumnité, a. /. Faculté des médiums. 
Mêmeté. a. f. Identité; peu us. 
Mendicité, a. f Etatdemendiant;grandemisère. 
Menotte, a. Qui a les menottes. 
Mensurabilité, *. f Etat mesurable. 
Mercenarité, s.f. Etat de l'être mercenaire. 
Métalléité. a. f. État des métaux caractérisés. 
Méticulosité, a. f. Défaut du méticul *ux. 
Miévreté. a. f. Espièglerie; petite malice. 
Minorité, a. f. Etat d'une personne mineure; le 

plus petit nombre dans une assemblée. 
Miroité, a. (Cheoal) pommelé; man. 
Miscibilité, s. f. Qualité de ce qui peut se mêler. 
Mité, n. Ron/é d^s mites; fnm. 
Mitoyenneté a. f. Etat d'un mur mitoyen. 
Mobilité, sf. Etat mobile: /ty. inconstance; etc. 
Modalité, a/*. Manière d'être; mode; phil.; mus. 
Modicité, a. f. Etat modique; petite quantité. 
Mondanité, a. f. Vanité mondaine. 
Monohydraté.a.Quiestàl'état de monohydrate. 
Monstruosité, a. /. Chose monstrueuse. 
Moralité, s.f. Sens, ca ractère, réflexion morale. 
Mordaoité, a. f. Qualité corrosive; médisance 

aigre et piquante. 
Morosité. -« f. Caractère morose. 
Mortalité, a. f. Condition de ce qui est sujet à 

la mort; mort plus ou moins considérable 

d'hommes; etc.; par une même cause. 
Motilité, a. f. Faculté de mouvement. 
Moucheté a/. Tacheté;(Ftearé»t)qui a un bout. 
If ouvementé, a. f. Qui offre de la diversité. 



Muabilité, a. f. Qualité de ce qui est muable. 

Mucosité, a. f. Humeur visqueuse: méd. 

Multiplicité, a. /. Nombre indéfini. 

Municipalité, a. f. Circonscription de terri- 
toire; officiers municipaux; hôtel de l'officier 
municipal; droit d'être en municipalité. 

Muriate. a. Combiné de muriate; chim. 

Muscosité, a. f. Mousse dans le ventricule des 
ruminants. 

Mutabilité, a. /".Etat muable, sujet à changer. 

Mutité, a. /. Etat d'une personne muette. 

Mutualité, a. f. Réciprocité; état mutuel. 

Myotilitô, a. /. Mouvement des muscles; méd. 

Mysticité, a. f. Très grande dévotion. 

Naïveté, a. f. Ingénuité; simplicité naturelle, 
un peu gauche: ignorance; etc. 

Nasalité, a. f. Qualité du son nasal. 

Natalité, a. f. Ce qui appartient à la naissance. 

Nationalité, a. /. Qualité, caractère national. 

Nativité, a. f. Epoque de la naissance, en par- 
lant de J.-C, de la Vierge; etc. 

Naturalité, a. f. Etat des naturels. 

Nébulosité, a. f. Obscurité; nuages légers. 

Nécessité, a. f. Chose nécessaire; indigence; 
pi. besoins de la vie; ce qui lui est nécessaire. 

Netteté, a. f. Qualité de ce qui est net,. clair ; 
d'un beau poli; propreté; pureté; etc. 

Neutralité, s. f. Etat de nation neutre. 

Nitrate, a. Mêlé de nitrate; chim. 

Nitrosité, a. f. Qualité de ce qui est nitreux. 

Nocuité. a. f. Qualité de ce qui est nuisible. 

Nodosité, a. f. Etat noueux: bot. 

Non-conformité, a. f. Défaut de conformité. 

Notabilité, a. f. Qualité de ce qui est notable; 
pi. les notables d'un pays. 

Notoriété, a. (. Connaissance publique d'une 
chose, d'un fait. 

Nouveauté, a. /".-Qualité de ce qui est nouveau. 

Nouvelleté, a. /. Usurpation; t. de pal. o. m. 

Nubilité, a. /. Etat d'âge nubile. 

Nudité, a. f. Etat d'une personne nue; figure 
nue; t. de peint.; de sculpt. 

Nullité, a. f. Défaut de ce qui rend nul. 

Numéroté, a. Qui porte un numéro. 

Obésité, a. f. Excès d'embonpoint. 

Objectivité, sf. Qualité de ce qui est objectif. 

Obliquité, a. f. Biais: état oblique. 

Obscénité, a. f. Indécence; chose obscène. 

Obscurité, a. /. Défaut de clarté: ignorance. 

Obséquiosité, a. f. Politesse excessive. 

Obvoluté. a. Plié en gouttière; bot. 

Odorabilité, sf. Qualité de ce qui est odorant. 

Œcumenicité, a. f. Universalité. 

Officialité, a. f. Tribunal de l'official: ant. 

Oisiveté, a. Habitude, état d'une personne qui 
est oisive. 

Onctuosité//'. Qualité onctueuse; fig. douceur. 

Ongleté, a. Rétréci infer: t. de bot 

Opacité, s. f. Qualité de ce qui est opaque. 

Opiniâtreté, a. /. Obstination; fermeté. 

Opportunité, a. f. Occasion favorable; qualité 
de ce qui est opportun. 

Orbite, a. f. Etat d'époux sans enfants. 

Orienté, part. pas. du o. Orienter. 

Originalité, a. /. Caractèreoriginal:bizarrerie. 

Oxydabilité, a. f. Etat oxvdable; chim. 

Pailleté, a. Couvert de paillettes. 

Palpabilité, s.f. Qualité de ce qui est palpable. 

Papauté, a. f. Dignité de pape. 

Parenté, a. /. Qalité de parents; consanguinité. 

Parité, a. /. Egalité: similitude. 

Partialité, a. /. Prévention; injustice. 

Particularité, a. f. Circonstance particulière. 

Passibilité, a. f. Qualité des choses passibles. 

Passiveté, a. /. Etat de Pâme passive. 

Pastosité, a. f. Couleur nourrie; peint. 



— 133 — 



Pâté, a. m. Porte de pâtisserie de viande; etc. 
Patenté, a. Qui a une patente. 
Patte, pnrt. pas. du v. Patter. 
Paternité, a. f. Etat de père. 
Paucité. s. f. Petite quantité d'une chose. 
Pauvreté, s. f. Indigence; pi. Choses basses. 
Peccabilité, s. f. Etat du péché. 
Pénalité, s. f. Svstème des peines établies par 

les lois; assujettissement à la peine. 
Pénétrabilité.a/'.Qualïtédecequiestpénétrable. 
PerceptibiUté,s/Qualitédecequiestperceptible 
Perfectibilité,»/ Etat de ce qui est perfectible. 
Pérégrinité, s.f. Etat d'étranger; jur. 
Périodicité. a/.Caractèredecequiestpériodioue. 
Perméabilité. a/'Qualitédecequiestperméable. 
Permntabilité, s. f. Qualité de ce qui peut 

être échangé. 
Pernicité. s. f. Très grande vitesse; inus. 
Pernicioeité^/naracterede8fièvre8pernicieu8es 
Perpendicularité, a. f. Etat perpendiculaire. 
Perpétuité, a. f. Durée perpétuelle; (à perpé- 
tuité), loc. adv. Pour toujours, pour la vie. 
Perplexité, a. f. Irrésolution; vive anxiété. 
Perséité, s. f. Existence par soi-même. 
Personnalité, a. f. Caractère de ce qui est 

personnel: égoTsme: pi. Détails personnels. 
Perspicacité, a. f. Pénétration d esprit. 
Perversité, a. f. Méchanceté; dépravation. 
Phonalité,a./.Caractère des sons d'une langue. 
Phosphaté, a. Mêlé de phosphate; chim. 
Piano-forté,*m.Iostrumentàcordesetà touches. 
Picoté, part. pas. du o. Picoter. 
Piété, a. f. Dévotion, affection et respect pour 

la religion; amour pour ses parents; etc. 
Piqueté, a. Parsemé de petites taches. 
Placidité, *. f. Tranquillité douce et sereine. 
Planté, a. Enfoncé en terre. 
Plasticité, a. f. Qualité de ce qui peut prendre 

ou recevoir des formes différentes. 
Plauaibllité, «/.Qualité de ce oui est plausible. 
Pluralité^/*. Leplus grand nombre; multiplicité. 
Polarité, a. f. Propriété qu'a l'aimant de se di- 
riger vers les pèles. 
Polyantbé,a.Dont les fleurssontcomposéesjôo*. 
Pommeté. a. Orné de pommettes. 
Ponctualité, a. f. Exactitude; régularité. 
Pondérabillté, a. f. Qualité de ce qui peut 

être pesé* 
Ponté, a. (Navire) h pont; a. m. Fond de la 

garde d'une épée; etc. 
Poplité, a. (Nerf) qui se rapporte au jarret. 
Popularité, a. f. Paveur publique; crédit près 

du peuple; affabilité envers le peupla. 
Porosité, a. f. Qualité d'un corps poreux. 
Porté, part. pas. du o. Porter. 
Positivetéou Positivité, s.f. Etat d'un corps 

manifestant les phénomènes de l'électricité 

positiv». 
Possibilité, a. f. Qualité de ce qui est possible. 
Postériorité, s.f. Etat d'une chose postérieure 

è une autre. 
Postérité, a. f. Descendance; les générations 

futures: etc. 
Potabilité, a. f. Qualité de l'eau potable. 
Poté. a. m. Titre d'honneur; ant.; o. m. 
Praticabilité, *./. Etat d'une chose praticable. 
Préciosité, a. /. Manière d'une précieuse; inus 
Précipité, a. m. Dépôt au fond d'un liquide; 

dissolution: chim,; a. Hâté. 
Précité, a. (Arrêt; loi) Cité précédemment. 
Précocité, a. /. Qualité de ce qui est précoce. 
Prématurité, s.f. Maturité avant terme. 
Prévôté, a. f. Fonction, territoire de prévôt. 
Primauté, s.f. Premier rang; prééminence; au 

teu. avantage déjouer le premier. 
Prim6rdialité>a/0ualitédecequiestprimordial. 



Principauté, s.f. Office de principal; v. m. 
Principauté, a. /. Dignité de prince; terre à la- 
quelle est attaché le titre de prince; pi. troi- 
sième chœur des anges. 
Priorité, a. f. Antériorité d'existence; primauté 
en ordre de temps, de rang; prééminence. 

Privauté, a. f. Familiarité excessive. 

Probabilité, s. f. Apparence de la vérité; vrai- 
semblance. 

Probité, s.f. Droiture de cœur; honnêteté. 

Prodigalité, s.f. Profusion ;actiondeprodiguer. 

Prolixité, a. f. Diffusion; longueurs fatigantes 
dans le discours d'un orateur. 

Promiscuité,*, f. Mélangeconftisetdésordonné, 

Proportionnalité, a. f. Condition des quan- 
tités qui sont proportionnelles entre elles. 

Propreté, a. f. Netteté; manière convenable de 
s'habiller, d être meublé; etc. 

Propriété, s. f. Droit par lequel quelque chose* 
appartient en propre à quelqu'un; qualité par- 
ticulière d'un coros; sens propre; etc. 

Prospérité, s.f. Etat heureux; bonheur; etc. 

Proximité, s. f. Voisinage; parenté; etc. 

Puberté, a. f. Epoque de la vie qui succède à 
l'enfance; ège auquel la loi permet de se marier. 

Publicité, a. f. Notoriété publique. 

Pudicité, a. f. Chasteté d'une femme; etc, 

Puérilité, a. f. Action, discours puérils. 

Pupillarité, s. f. Temps de tutelle; peu us. 

Pureté, a. f. Qualité de ce qui est pur, sans 
mélange; fig. probité; chasteté. 

Pusillanimité, a. f. Manque de cœur; lâcheté; 
timidité excessive: disposition à la peur. 

Putrescibilité^/.Qualitédccequipeutpourrir. 

Putridité, a. f. Etat de ce qui est putride;méd. 

Quadridenté, a. Qui a quatre dents; bot. 

Qualité, a. f. Etat d'une chose; inclination; 
disposition naturelle; titre; etc. 

Quantité, a. f. Tout ce qui peut être mesuré ou 
nombre et susceptible d'être augmenté ou di- 
minué; un grand nombre; abondance. 

Quinqué-denté, a. Qui a cinq dents; bot. 

Quotidienneté, a. f. Etat decequiestquotidien. 

Quotité, a. f. Montant de quote-part. 

Ranoidité, a. f. Qualité de ce qui est rance. 

Rapacité, s.f. Avidité extrême: fig. cupidité. 

Rapidité, sf. Célérité: promptitude; vitesse; etc. 

Rarescibillté, a. f. Evaporation; t. de phus. 

Rareté, a. /. Petite quantité; singularité; objet 
rare et curieux; etc. 

Rationalité, s. f. Conformité avec les prin- 
cipes de la raison. 

Raucité, s.f. Rudesse, apreté de voix; peu us. 

Réalité, a. f. Existence effective; chose réelle. 

Récidivité, a./, Tendance à tomber enrécidive. 

Réciprocite,a/taractèredecequiestréciprocrue. 

Recroiseté, a. Qui a plusieurs croix; t.deblas. 

Réductibilité,a/'. Qualitédecequiestréductible. 

Réédité, a. Edité de nouveau. 

Réflexibilité, a. f. Propriété d'un corps sus- 
ceptible de réflexion; t. de phys. 

Réfracté, a. Qui est en réfraction; t. de phys. 

Refrangibilité,*/. Susceptibilité de réfraction. 

Régularité, s. f. Etat régulier; conformité. 

Refnté, a. Fort des reins; fam. 

Relativité, a. /. Qualité de ce qui est relatif. 

Religiosité,a./.Sentimentde8crupule religieux. 

Remboursabilité, a. f. Qualité de ce qui est 
remboursable. 

Rente, a. Qui a des rentes; peu us. 

Reproductibilité,s./'.Faculté d'être reproduit. 

Reproductivité, a. f. Qualité de ce qui est re- 
productif; t. d'éc. politta. 

Réputé, a. Censé; regarde comme, etc. 

Requeté,a.m. Ton de chasse pour appeler les 
chiens; vén. 



— 134 



Responsabilité, a. f. Garantie; obligation. 

Rétiveté ou Rétivité, s. f. Défaut consistant 
à être rétif. 

Rétracté, part. pas. du v. Rétracter. 

Rétroactivité, s.f. Effet rétroactif. 

Rétrotracté, a. Qui a souffert des réfractions. 

Réversibilité^ f.Qualitédecequiestrevers ble. 

Révocabilité, s.f. Etat de ce oui est révocable. 

Révolté, 8. m. Qui est en révolte; insurgé. 

Révoluté, a. Roulé en dehors; bot. 

Ridiculité, a. /. Qualité de ce qui est ridicule. 

Rigidité, a. /. Grande sévérité; exactitude ri- 
goureuse; roideur des nerfs: méd. 

Rislbilité, a. f. Faculté de rire; t. de scolast. 

Rivalité, a. f. Concurrence de personnes qui 
prétendent a la même chose; émulation. 

Rotondité, a. f. Rondeur; fort embonpoint. 

Royauté, a. f. Dignité de roi. 

Rubanté, a. Garni de rubans. 

Rudenté, a. A rudentures; à cannelures; arch. 

Rugosité, a. /. Ride, aspérité sur un corps. 

Rusticité, a./. Manières rustiques* grossièreté. 

Sagacité, s/. Pénétration d'esprit'disoernement. 

Sagitté, a. Qui est en forme de flèche. 

Sainteté, sf. Qualité de ce qui est saint; perfec- 
tion divine; titre d'honneur du Pape. 

Saleté, a. f. Qualité decegui est malpropre; pa- 
role obscène; fig. obscénité; fam. 

Salinité, a. /. Qualité de ce qui est salin. 

Salubrité, a. f. Qualité de ce qui çst salubre. 

Santé, 8. f. Etat de celui qui est sain. 

Sapidité, a. {.Qualité de ce qui est sapide. 

Satiété, a f. Képletion d'aliments; dégoût. 

Saturabili te,*. /".Qualité decequi est saturable. 

Sauté, a. m. Sorte de ragoût; cuis. 

Sauveté, a. f. Etat de ce qui est hors de péril. 

Soénité, a. f. Etat de celui qui vit sous la tente. 

Scolarité, a. f. Privilège des écoliers; peu us. 

Scurrilité, s. f. Bouffonnerie; plaisanterie. 

Sécularité, s. f. Juridiction séculière. 

Sécurité, a. f. Assurance; confiance, etc. 

Sédentarité^/*. Etat d'une personne sédentaire. 

Séité, a. /. T. scolastiq. La qualité du soi; inus. 

Sempiternité.af Perpétuité; longue du rée;maa. 

Sénilité, a. f. Affaiblissement par vieillesse. 

Sensibilité, a. f. Qualité de ce qui est sensible; 
manière de sentir: pitié; tendresse; compassion. 

Sensualité, a. f. Plaisir des sens, etc. 

Sentimentalité, a. f. Qualité de ce qui est sen- 
timental. 

Sérénité, a. f. Etat serein; titre d'honneur. 

Septennalité, a. f. Durée de sept ans. 

Sermenté, a. Qui a prêté le serment requis. 

Sérosité ,s.£ Partie aqueuse dulait,du sang, etc. 

Serreté, a. Dentelé; t. de bot. 

Servilité, s.f. Esprit, état de servitude. 

Sévérité. s.f. Austérité; rigueur; rigidité. 

Sexennalité,a. f. Qualité de ce qui revient tous 
les six ans. 

Sexté, a. (Registre) des noms et qualités; gab. 

Sicoité, a. f. Qualité, état de ce qui est sec. 

Siliginosité, a. f. Qualité farineuse du blé. . 

Similarité, s.f. Qualité des choses similaires. 

Simplicité.^./. Ingénuité; éloignement du faste. 

Simultanéité, s.f. Existence de plusieurs cho- 
ses dans le même instant. 

Sincérité, a. f. Vérité; candeur; franchise. 

Singularité, a. {.Chose, manière singulière. 

Sinuosité, s.f. Détour sinueux. 

Sobriété, a. /. Tempérance; modération, etc. 

Sociabilité, s.f. Qualité de ce qui est sociable. 

Société, a. /. Réunion d'hommes pour affaires 
d'intérêts; commerce, etc.; compagnie, etc. 

Solennité, a. f. Cérémonie qui rend solennel; 
pi. Formalités d'un acte, etc. 

Solidarité, a. f. Responsabilité mutuelle. 



Solidité, a. f. Qualité de ce qui est solide. 

Solubilité, a. f. Qualité de ce qui est sbluble. 

Solvabilité,*./. Capacité, moyen de payer. 

Sommité, a. f. Bout du haut; bot. Sommet; ex- 
trémité supérieure- fig. personnage distingué. 

Somptuosité, a. f. Grande dépense. 

Sonorité, a. /. Qualité de ce qui est sonore. 

Sordité, a. /".Mesquinerie; peu us. 

Soudaineté, a. f. Qualité de ce quPest soudain. 

Sous-traité, a. m. Sous-ferme. 

Souveraineté, a. f. Autorité suprême. 

Spatbé, a. Qui a une spathe; t. de bot. 

Spécialité, a. Qualité de ce qui est spécial- 
Spécificité, a. f. Qualité de ce qui est spécifique. 

Spéoiosité, a. f. Beauté; v. m. 

Sphéricité, a. f. Qualité de ce qui est sphérique. 

Spiritualité, s.f. Qualité de ce qui est esprit. 

Spirituo8ité,a./:Qualitéd'unliquide spiritueux. 

Spongiosité, s.f. Etat de ce qui est spongieux. 

Spontanéité,»./. Qualité de ce qui est spontané. 

Sporadicité,a./.Qualitéde ce qutestsporadique. 

Spumosité, a. /*. Etat écumeur . 

Stabilité, a. f. Qualité de ce qui est stable. 

Stacté, a. m. Graisse de la myrrhe. 

Stenté, a. Peiné; t. de peint. 

Stérilité, a. f. Qualité de ce qui est stérile. 

Stipité, a. A base rétrécie; t. de bot. 

Stoïcité. s.f. Stoïcisme pratique; fermeté. 

Stolidité. a. /". Stupidité; sottise naturelle. 

Strumosité, a. f. Enflure du gosier, méd. 

Stupidité, a. f. Bêtise; privation d'esprit. 

Stypticité, s.f. Qualité de ce qui est astringent. 

Suavité, s.f. Qualité de ce qui est suave. 

Subalternité. a. f. Etat de ce qui est inférieur. 

Subjectivité, a. f. Qualité subjective. 

Sublimité, s.f. Etat de ce qui est sublime. 

Subtilité,s./".Qualité de ce qui est subtil: rase. 

Successibilité, a f. Droit de succéder; y or. 

Successi vite,*. /".Qualité decequi est successif. 

Suliaté, a. Chargé de sulfate, de sa nature. 

Superficialité,s /Qualitédecequiestsuperficiel . 

Superflu! té, s.f. Abondance vicieuse. 

Supériorité,^, f. Autorité; prééminence; excel- 
lence au-dessus des autres. 

Suractivité, s.f. Activité exagérée d'un organe. 

Surajouté, a. Qui est ajoute par dessus. 

Surdité, 8./. Perte de l'ouie; état du sourd. 

Sûreté, a. f. Abri du danger; caution, etc. 

Sur excitabilité, a. f. Disposition à la surexci 
tation; méd. 

Surmonté, a. Qui est au-dessus; t. de blets. 

Susceptibilité, a. /*. Etat susceptible. 

Susrelaté, a. Qui est relaté plus haut; prat. 

Suzeraineté, a. f. Qualité de suzerain; ant. 

Tacheté, a. Margueté; piqueté; a. m. Poisson. 

Taciturnité, a. f. Humeur, tempérament taci- 
turne; habitude d'un silence déplacé. 

Tactilité, a. f. Faculté de percevoir les impres- 
sions du toucher. 

TaillabUité,s. f. Etat de taillable; ant. 

Tanoibilité,s. f. Forme, qualité du tact. 

Tardiveté, a. f. Lenteur à croître, à mûrir. 

Taroté, e, a. (Carte) à dos grisaille. 

Technicité, a. f. Qualité de ce qui est technique. 

Teinté, a. Légèrement teint; peint. 

Téité, a. m. Espèce de tan^ara du Brésil. 

Témérité,»./". Hardiesse imprudente. 

Temporalité, a. /*. Juridiction temporelle, 

Ténacité, a. f. Qualité de ce qui est tenace. 

Tendreté, a. f. Qualité de ce qui est tendre. 

Ténuité, a. f. Qualité d'une chose ténue. 

Terrestréités, a. f. pi. Les parties les plus 
grossières des substances; peu us. 

Territorialité, a. f. Ce qui appartient à un ter- 
ritoire politiquement parlant. 

Textilité, a. f. Propriété des corps textiles. 



É 



— 135 — 



Tnermalité, s. /. Nature des eaux thermale*. 

Timidité, a. f. Qualité de l'être timide. 

Tiqueté, a. Tacheté: marqué de petites taches. 

Tonicité, a. f. For^e des solides du corps: méd. 

Tortuosité. a. f. Elat tortueux: ftg. Détour. 

Totalité, s.f. Le total: le tout. 

Toxicité', a. f. Propriété de ce qui empoisonne. 

Tractabilité, a. /. Ductilité: qualité de ce qui 
est facile À mettre en œuvré. 

Traité, a. m. Convention; dissertation. 

Tranquillité, a. f. Etat calme, tranquille. 

Translucidité, s./: Etat d'un corps translucide. 

Transmissibilité, a. f. Quaiité de ce qui peut 
être transmis. 

Transmutabilité, a. f. Qualité de ce qui est su- 
jet aux métamorphoses. 

Trembloté, a. Prononcé d'une voix tremblante. 

Tribasdté,8./. Qualité d'un acide tribasique. 

Tridenté, a. A trois dents; t. de bot. 

Triennal! té. a. f. Durée triennale. 

Trinité, a. f. Un seul Dieu en trois personnes; 
Père, Fils et Saint-Esprit* fête catholique. 

Tripoté, part. pas. du o. Tripoter. 

Trisannualité, a. f. Qualité de ce qui revient 
tous les trois ans. 

Triplicité, a. f. Nombre ou quantité triplée. 

Trivialité, a. f. Caractère trivial; pi. Choses tri- 
viales. 

Truite, a. Marqueté comme une truite. 

Tubérosité, s.f. Tumeur; méd. 

Ubiquité, a. f. Faculté de celui qui par son ac- 
tivitésembleêtredaasplusieursendroiUàlafois. 

Unanimité, a. f. Conformité de sentiments, etc. 

Unicité, a. /. Qualité de ce qui est unique. 

Uniformité, s.f. Ressemblance des parties d'u- 
ne ou de plusieurs choses entre elles. 

Unité, ». f. Non pluralité; quantité prise pour 
terme de comparaison entre plusieurs quanti- 
tés de même espèce: principe des nombres. 

Universalité, a. f. Généralité; totalité. 

Université,* /.Le corps enseignant en France. 

Urbanité, a. /. Politesse acquise par l'usage du 
inonde. 

Usité, a. (mot, forme) en usage, en pratique. 

Utilité, a. f. Avantage; profit. 

Vacuité, a. f. Etat d une chose vide. 

Validité, a. /*. Qualité de ce qui est valide; va- 
leur, force d'un acte, etc. 

Vanité, a. f. Amour propre déplacé; inutilité. 

Variabilité,» /".Disposition habituelle à varier. 

Variété,s/*.Diversité;pLMél8ngesliltéraires,etc. 

Vassalité, a./. Corps des vassaux: ant. 

Végétabilité, a. f. Faculté de végéter. 

Végétalité,s./ r .Natured'uneplante,d'unvégétal. 

Velléité, a. f. Volonté faible et imparfaite qui 
reste sans effet. 

Vélocité, a. f. Grande vitesse; rapidité, etc. 

Velouté, a. a. m. Qui imite le velours. 

Vénalité, a. f. Qualité de ce qui est vénal. 

Vénénosité,a./. Ouaiité de ce qui est vénéneux. 

Ventosité,s./'. Vents dans le corps; méd. 

Vénusté,s/Grace;élégance;beaute;0. m. t. d'arts 

Véracité, a. /. Attachement constant è la vérité. 

Verbosité, a. f. Vice de ce qui est verbeux. 

Vergeté, a. Rayé; nettoyé avec la vergette. 

Véridicité, a. f. Caractère de vérité dans un dis- 
cours, un témoignage* caractère véridique. 

Vérité, s.f. Conformité d'un récit avec un fait; 
sincérité; principe certain: pi. Choses vraies. 

Verjuté, a. Acide comme le verjus; peu us. 

Versatilité, a. f. Etat de ce qui est versatile*, 

Verticalité, a. f. Etat d'un corps placé perpen- 
diculairement a l'horizon; situation verticale. 

Vertiginosité, a. f Etat de vertige; méd. 

Verticité, s.f. Tendance sur un point; t.dephys. 

Vétusté, a. f. Ancienneté; dépérissement causé 



par letempsise dit des édifices,desmeubles,etc. 

Viabilité, sf. Ouaiité de l'enfant né viable; état 
des chemins, des rues. etc. 

Viagéreté, a. f. Qualité de ce qui est viager. 

Vibratilité, a. /.Balancement; méd. 

Vice- Amirauté, s.f. Charge de vice-amiral. 

Vice-royauté, a. f. Dignité de vice-roi. 

Vicomte, s. /".Titrede noblesse attachéàuneterre. 

Viduité, s.f. Veuvage; état de veuf. 

Vileté ou Vilité, s. f. Bas prix; peu d'impor- 
tance d'une chose; qualité de ce qui est vil. 

Villosité, a. f. Assemblage de poils couchés 
donnante une surface l'apparence du velours. 

Vinosité, a. f. Qualité des substances vineuses. 

Virginité, a. f. Etat d'une personne vierge. 

Virilité, a. f. Age viril; force; vigueur; capacité 
d'engendrer dans l'homme, etc. 

Virtualité, à. f. Qualité de ce qui peut agir. 

Virtuosité, a. f. Qualité de virtuose. 

Viscosité.a/.Qualitédecequiestgluant^visqueux 

Visibilité, s.f. Qualité d'une chose visible. 

Vitalité, a. f. Principe vital ; énergie; intensité 
des forces* persistance de la vie, etc. 

Vitrescibilité,a./'.Qualitédecequiestvitrifiable. 

Vitrosité, a. f. Qualité de ce qui est vitreux. 

Vivacité, a. /. Activité; ardeur; éclat; prompti- 
tude à agir; pi. Emportements passagers. 

Volatilité, a./. Qualité de ce qui est volatil. 

Volonté, a. f. Faculté de l'âme qui détermine; 
disposition; ardeur pour son devoir; pi. Ca- 
prices; fantaisies. 

Volté, a. Double- t. de blas. 

Volubilité, s. f. Facilité de se mouvoir ou d'ê- 
tre mu en rond;/ty. Habitudede parier vite, etc. 

Volupté, a. f. Plaisir des sens, de l'àme, etc. 

Volute, a. Qui est contourné en volute. 

Voûté, a. Courbé par l'âge; en fbrme de voûte. 

Voracité, a. f. Avidité à manger; /!#. Cupidité. 

Vulgarité, a. f. Défaut de ce qui est vulgaire. 
tré 

Adextré, a. Ayant à sa droite; blas. 

Administré, a. s. m. Qui a reçu l'extrême onc- 
tion: citoyen par rapport à l'administration. 

Arcniprétré, a. m. Juridiction d'archiprétre. 

Bistré, part. pas. duo. Bistre r. 

Calyptré, a. m. Organe enveloppant le pistil 
dans sa jeunesse; bot. 

Gapistré, a. Attaqué du capistre. 

Cnartré, a. Qui a une chartre, un privilège. 

Châtré, a. s. m. Privé de la faculté d'engendrer. 

Fenestré, ou Fenêtre, a. Percé à jour; bot. 

Uletré, a. Peu instruit; ignorant. 

Infiltré, part. pas. du o. Infiltrer. 

Lettré, a. Erudit; savant; a. m. Mandarin. 

Métré, a. m. Résultat d'un mesurage métrique. 

Mitre, a. (Abbé) qui porte la mitre. 

Neustré, a. m. Ouvrier en meubles; v. m.; inus. 

Outré, a. Exagéré; excessif- irrité; exédé. 

Peautré, a. A queue d'émail différent; blas. 

Prémontré, a. m. Religieux; moine; etc. 

Rentré, a. Dissimulé; contenu. 

Rostre, a. Qui a la forme d'un bec. 

Salpêtre, part. pas. du o. Salpètrer. 

Senestré, a. Se dit des pièces qui en ont d'au- 
tres à leur gauche; blas. 

Sinistré, a. Qui a subi un sinistre. 

Titré, a. Qui a un titre; (personnage). 

Vitré, a. Couleur de verre; anat. 
ué 

Dénué, a. Dépourvu; faible; (d'esprit, etc.) 

Destitué, a. Dépourvu, privé d'emploi. 

Dilué, part. pas. du o. Diluer. 

Evolué, a. Qui a subi son évolution. 

Gradue, a. Augmenté par degrés; a. m. Celui 
qui a obtenu un grade à l'université. 

Habitué, a. m. Desservant; accoutumé. 



Ê-EÔE 



— 136 — 



EBRE-EC 



Ponctué, a. Marqué de points. 

Sinué, a. A sinuosités; bot. 
vé 

Accouvé, a. Qui reste au coin du feu. 

Achevé, a. Accompli; qui est complet. 

Activé, part. pas. du o. Activer. 

Agave, s. m. Arbre du genre des amaryllidées. 

Aggravé, a. (Chien) fatigué, blessé aux pieds. 

Ave, s. m. Prière à la vierge; temps de la dire. 

Binervé, a. yui offre deux nervures; bot. 

Clavé, a. Qui est fait en forme de massue. 

Grassinervé, a. à nervures tressaillantes; bot. 

Grive, 8. m. Prêtre prussien. 

Gurvinervé,aA nervures en lignes courbes;6ol. 

Délavé, a. De couleur faible, blafarde, joail. 

Dépravé, a. Corrompu; gâté. 

Dérivé, s. m. (Mot) tiré d'un autre; gram. 

Douve, a. (Foie) corrompu. 

Elavé, a. (Poil) mollasse; t. de met. 

Endévé, a. 8. Mutin; impatient; emporté. 

Gelivé, a. (Arbre) çelif; fendu par la gelée. 

Gravé, a. Maraué de petite vérole. 

Hemvé, s. m. Nostalgie; mal du pays; inus. 

Inachevé, a. Non achevé. 

Inobservé, a. Qui n'a pas été observé. 

Introuvé, a. qui n'a pas été trouvé; fam. 

Involvé, a. Embrouillé; bot. 

Multivalvé, a. Muni de plusieurs valves. 

Nevé, 8. m. Etat de la neige qui n'est pas enco- 
re arrivée à être la glace du glacier. 

Obclavé, a. En massue renversée. 

Obové, a. En œuf renversé; bot. 

Œuvé, a. (Poisson) qui a des œufs. 

Ové, a. Ovale; bot. En forme d'oeuf: hist. nat. 

Parascevé, s.f. Préparation du sabbat. 

Paucinervé, a. Qui a peu de nervure; bot. 

Pavé. s. m. Pierre pour paver; lieu pavé. 

Privé, a. Simple particulier, sans rang ni emploi; 
s. m. Apprivoisé (oiseau); pi. Lieux d'aisances. 

Récidive, part. pas. dn o. Récidiver. 

Relevé, a. noble; sublime: s. m. extrait de 
compte, etc. t. de man. t de vén. 

Réserve, a. Prudent; circonspect; excepté. 

Salve, 8. m. Prière à la vierge. 

Sénevé, 8. m. Plante; graine à moutarde. 

Trinervé, a. A trois nervures; bot . 

Triplinervé, a. A trois nervures; t. de bot. 

Univalvé, a. Ouvert d'un côté; bot. 

Volve, a. Pourvu d'une volve; bot. 
vré 

Alllvré,p.p.du c.AUivrer; a.Taxé; imposé;mar. 

Cuivré, a. Couleur de cuivre; de sa nature. 

Désœuvré, a. Qui ne fait rien; oisif. 

Givré, a. Terminé en tête de givre ou de serpent. 

Guivré, a. Orné de guivres; t. de blas. 

Ouvré, a. Façonné de manière à représenter 
des ngures, etc.; met. 

Vivre, a. A replis carrés; t. de blas. 
xé 

Relaxé, a. Qui a perdu sa tension. 

Unisexé, a. Qui n'a qu'un sexe; bot. 

y* 

Baie ou Bayé, a. En forme de baie; t. de bot. 
Boyé, s. m. Prêtre des sauvages d'Amérique. 
Grave, s. m. Nom de la macreuse en Picardie. 
Employé, s. m. Commis de bureau. 
Envoyé, a. Ministre député par un prince, etc. 
Eployé, a A ailes étendues; blas. 
Impayé, a. Dont le paiement n'a pas été effectué. 
Noyé, a. s. Mort dans l'eau; fig. ruiné; perdu. 

zé 
Alezé, a. (Sautoir) raccourci; t. de blas. 
Alizé, a. m. ( Vent) régulier de l'est à l'ouest. 
Cnalazé, a. (Grain) tuberculeux; ugric. 
Danzé, 8. m. Outil de verrier; met. 
( Voir ai et ey) 



EB. 



Areb, s. m. Monnaie de compte au Mogoi. 
Galeb, hist. Juif qui entra avec Josué dans la 

Terre promise. 
Celebsy.m.Nom d'une espèce de genre pinson. 
Mahaleb,s. m. Espèce de cerisier d'Afrique. 
Oleb, s. m. Faux lin d'Egypte. 
Web, s. m. Maladie épidemique en Perse. 
EBE. 



Ebe,s. f. Reflux de la mer. 
Grebebe, s. m. Arbre de Java; son fruit. 
Gubébe, s m. Fruit d'un poivrier des Indes. 
Gybebe, m y th. Divinité à laquelle on attribuait 

le pouvoir d'inspirer la fureur. 
Rubebe, s. m. Espèce de violon; mus., ant. 

Cercocebe, s. m. Singemacaqueà longue queue. 
Nycticebe, s. m. Sorte de mammifère. 
Glebe,*./.Terre,fonds"âvec ses serfs et ses droiu. 
Glèbe, s. f. Motte de terre; fonds de terre; poét. 

Grèbe, s. m. Oiseau palmipède blanc. 

Niebe, s.f. Dolic du Sénégal. 

Epbébe, s. m. Jeune homme pubère; ant. grec. 

Monophlébe,8.m.Sortë"d'insecte hyménoptère. 

Plèbe, 8. f. Le menu peuple. 

Poraquebe, s. m. Espèce de vinetier; bot. 

Erebe, s. m. Enfer des païens; myth. Fils du 

Cahos et de la Nuit. 
Batbsébe, s. m. SorûTde coléoptère. 
Tusébe, s. m. Espèce de marbre noir. 

Tebbe,s. m. Quadrupède du genre du mouton. 
EBLE. 



Hieble, s. f. Plante ou sureau à tige herbacée. 
Streble, s. f. Sorte de plante dicotylédone. 
Tieble, s. f. Ancien nom de la ruche à abeilles. 
( Voir aible) 
EBRE.- 



Ebre, géog. Fleuve d'Espagne. 

Hébre, myth. Fleuve de l'ancienne Thrace. 

Uléoébre, s. m. Plantêdes amarantacées. 

Algèbre, s. m. Sciencëdu calcul des grandeurs 
représentées par des lettres. 

Guèbres, s. m. pi. Sectaires de Zoroastre. 

Célèbre, a. Fameux; solennel; vanté. 
Célèbre, pers. du o. Célébrer. 
Concélèbre, pers. du o. Concélébrer. 
Incélèbre, a. Non célèbre; peu us. 

Enténèbre, pers. du o. Enténébrer. 
Funèbre, a. Des funérailles; triste; lugubre. 
Ténèbres,*./"./)*. Obscurité; prières; t. de litur. 

Gutérèbre,*. /. Insecte a piqûre venimeuse. 
Vertèbre, s f. Chacun des os de l'épine dorsale. 
Mourvèbre,*. m. Raisin des bords du Rhône. 
Zèbre, s. m. Quadrupède rayé; zool. 
EG. 



Hec. s. m. Pièce du pressoir; met. 
Arrière-Bec, %. m. Angle de pile d'un pont. 
Avant-Bec, s. m. Le même qu'arrière-bec. 
Bec, 8. m. Bouche d'oiseau; angle de la pile d'un 

pont; extrémité, pointe de certains objets. 
Blanc- Bec, s.m. Jeune homme sans expérience. 
Bon-Bec,s.m. Sobriquet de femme bavarde. 
Brulebec, s. m. Nom de la mactre pjivrée. 
Caquet-bon-bec, s.f. Pie: femme médisante. 
Caudebec, s. m. Chapeau de laine de Caudebec. 
Cbebec, s. m. Navire allant à voiles et à rames. 
Gros-Bec, s. m. Genre de passereau. 
Hurebec,s.m.Undesnomsdela chenille de vigne. 
Peinchebeo, s. m. Alliage de zinc et de cuivre. 



ECE-ECHË 



— 137 — 



ECL-ECT 



Rebec. a. m. Violon à trois cordes en Perse. 
Sabeck,a. m. Oiseau de proie; vautour. 
Scandebec, s. m. Espèce d'huître des rochers. 
Echec, s. m. Perte; milit^ pi. Jeu; ses pièces. 
Aradech, s. f. Un des noms de l'airelle. 
Chadec, a. m. Grosse orange de la Barbade. 
Augrec, s. m. Plante des orchidées. 
Penu-grec.a. m. Plante légumineuse. 
Grec, a. a. De Grèce; flg. Fripon au jeu. 
Y-grec, (lettre) ou sa forme. 

Gromlek, a. m. Pierres verticales disposées en 

cercle qu'on attribue aux anciens Gaulois. 
Galec, a. m. Sorte de plante à fleurs. 
Kelek, a. m. Navire soutenu par des outres. 
Reçjalec, a. m. Sorte de poisson de Norwège. 
Balamalec, a. m. Révérence profonde; fam. 
Fennec, a. m. Sorte dTmammifère. 
Gopeck, s. m. Monnaie russe de 4 centimes. 
Pec, a. m. (Hareng) fraîchement salé. 
Bpeech, a. m. m. angl. signifie petite allocution^ 

Vareck, s. m. Plante maritime; débris rejetés 
par la mer sur la cote. 

Marquesec,*. m.Softêde filet. 
Martin-sec, a. m. Sorte de poire d'automne. 
Ossec, a. m. Egout au fond du bateau; mar. 
Sec, a. s. m. Sans humidité; sans graisse; sans 
agrément; dur; non vert; ado. Sèchemement. 
Bifteck, a. m. Tranche de bœuf grillé. 
Romestecq. Sorte de jeu de cartes. 
Teck, a. m. Grand arbre des Indes. 

Titrée, a. m. Petit oiseau de passage. 
Vitrée, a. m. Nom vulgaire du motteux. 
Avec, ado. Ensemble; contre. 
-ECE et ESCE. 



Est-ce. employé pour C'est. 
Bambèoe, a. m. Insecte hyménoptère. 
Fèce, pers. du o. FecêrT 
Fèces, a. f. pi. Lie; sédiment de liqueur; chim. 
Excréments d'un malade; méd. 

Grèce, géog. Contrée célèbre située au sud-est 
de l'Europe, capitale Athènes. 

Appièce, pers. du o. Âppiècer. 
Acquiesce, pers. du o. Acquiescer. 
Arrière-Niéce,s/'.Fille d'un neveu, d'une nièce. 
Depièce, pers. du o. Dépiècer. 
Emporte-Pièce.a m.lnstrumentpourdécouper . 
Nièce, s.f. Fille d'un frère ou d'une sœur. 
Petite-Nièce, a. f. Fille de neveu ou de nièce. 
Pièce, a* f. Partie; morceau; chambre; étoffe 
entière, canon; monnaie; ouvrage en vers, etc. 
Pièce, pers. du o. Piècer. 
Rapièce, pers. du v. Rapiécer. 

Périkèce, a. m. Enveloppe des mousses, bot. 
Qu'est-ce, pour Qu'est-ce que c'est. 

Scolèce, s. m. Sorte de ver intestinal. 

Baramèce, a. f. Plante~à fleurs toujours verte. 
Paramèce, a. f. Animalcule infusoire. 

Dépèce, pers. du o. Dépecer. 

Espèce, a. f. Division; sorte; pi. Monnaie. 

Iautèce, géog. Ancien nom de la capitale de la 
Gaule celtique aujourd'hui Paris. 

Thrèces, a. m. pi. Gladiateurs; ant. 

Vesce, s. /.Plante à fourrage; sa graine. 

( Voir aisse et esse) m 

-EGHE 



Eche, a. f. Nom donné aux vers de pêche. 
Hèche, s.f. Ridelle de charrette. 



Hesche, a. f. Ais pour garantir les roues. 

Bêche, s. f Outil plat pour remuer la terre. 

Bêche, pers. du v. Bêcher. 

Bobèche, a. f. Cylindre où l'on met la bougie. 

Pimbêche, a. f. Femme impertinente; fam. 

Tête-bêche, loc. ado. Se dit de deux personnes 
couchées de manière que la tête de l'une ré- 
ponde aux pieds de l'autre. 

Blôche, o. a. Homme mou; sans fermeté; pop. 
Arbrèche, a. f. sorte de plante. 
Brèche, a. f. Ouverture faite à un mur- à un 
. rempart, etc.; sorte de marbre, etc. 
Ebrèche, pers du o. Ebrècher. 

Crèche^./*. Mangeoire;avant-bec de la pile; arch. 
Drèche, a. f. Marc de l'orge; brass. 
Floche, s. /".Trait qu'on décoche de l'arc; ai- 
guille de clocher; partie qui joint les trains, etc. 
Flèche, pers. du o. Flécher. 

Boulieche, a. f. Petitlïïet de pèche. 
Griêche, a. (Ortie) très piquante; (Pie.) Es- 
pèce de pie; flg. Femme criarde. 
Allèche, pers. du o. Allécher. 
Calèche, s. f. Carrosse léger: coupé, etc. 
Lèche (de pain), s. f. Tranche fort mince; fam. 
Lèche, pers. du o. Lécher. 

Flammèche, a. /. Parcelle enflammée. 
Mèche,*/". Coton pour les lampesjspiraie de vrille; 

corde pour mettre le feu à la poudre, etc. 
Mèche, pers. du o. Mècher. 
Taille-Mèche, a. f. Instrument de cirier, 
Brenèche, a. f. Poiré nouveau. 
Avant-Pèche, a. f. Petite pêche hâtive; jard. 
Gampèche, a. m. Arbre d'Asie, bois de teinture. 
Dépêche, a. f. Lettre d'affaires, etc. 
Dépêche, pers. du o. Dépêcher. 
Empoche, pers. du o Empêcher. 
Garde-Pêche, a. m. Agent chargé du service et 

de la police de la pêche. 
Heptapôche. a. m. r-orte de mesure ancienne. 
Pêche, s. f. Fruit du pêcher. 
Pêche, a. /. Action de pêcher le poisson. 
Pêche, pers. des o. Pêcher et Pécher. 
Repêche, pers. du o. Repêcher. 

Prêche, a. m. Sermonjlèmple protestant. 
Prêche, pers. du o. Prêcher. 

Bastarèche,*./*. Cabriolet adapté à une voiture. 
Rèche, a. Apre; dur; rude au toucher; fam. 

Dessèche, pers. du o. Dessécher. 

Sèche, a. Fém. de sec. 

Sèche, pers. du o. Sécher. 

Sèche ou Seiche, s.f. Poisson; l'os de son dos. 

Bretèche, a. /. Pièce de fortification; forteresse. 
Chevêche, s.f. Oiseau de proie; chat-huant. 
Liveche, a. f Plante ombellifère. 
Revèche, a. Rude* acariâtre; rébarbatif; âpre. 
(Voir aiche) 
EGLE. 



Siècle, a. m. Espace de cent ans; temps où l'on 

vit; vie mondaine; flg. Temps très long. 
Siècle, pers. du o. Siècle r. 
EGHME. 



Menechme, a. m. Personne qui ressemble à 
une autre au physique ou au moral. 
EGRE. 



Exècre, pers. du o. Exécrer. 
EGT. 



Infect, a. Puant; gâté; corrompu. 
Abject, a. Vil; honteux; flg. Ignoble. 
Intellect, s. m. Entend ment; esprit, etc. 

18 



ECTE-ECTRE 



— 138 



ED-EDE 



Anspeot, s. m. Sorte de levier; mar. 
Aspect, s. m. Vue d'un objet; présence; etc. 
Circonspect, a. Prudent; réservé; discret. 
Conspect, s. m. S'est dit pour vue générale. 
Porte-Respect, s. m. Arme qui fait respecter; 

Signe extérieur de dignité, etc. 
Raspect>sm. Uu des noms du moût dans le midi. 
Respect, s. m. Vénération; déférence. 
Suspect, a. Qui mérite d'être soupçonné. 
Correct, a. Sans fa utëjcon forme aux règles. 
Direct, o. Droit; sans détour; immédiat. 
Incorrect, o. Qui manque de correction. 
Indirect, a. Qui n'est pas direct. 

Tect, s. m. Ecurie pour les porcs, etc. 
. EGTE. 



Apodecte,8. m. Receveur des tributs à Athènes. 
Gynodecte, o. Qui a été mordu par un chien. 
Lyssodecte, a. Mordu par un chien enragé. 
Pandectes, s. f. pi. Recueil des discussions des 
anciens jurisconsultes romains. 

Affecte, pers. duo. Affecter. 
Désinfecte, pers. du o. Désinfecter. 
Infecte, pers. du o. Infecter. 
Parofecte, s. f. Présentation; offre; inus. 
Réinfecte, pers. du o. Réinfecter. 
Hémihecte, sm. La 12° des mesures des grecs. 

Injecte, pers. du o. Injecter. 
Interjecie, pers. du o. Interjecter. 
Objecte, pers. du o. Objecter. 

Acatalecte, a. ( Vers) complet; Pyrrhonien. 
Analectes,sm./H.Fragmentschoisisd'unauteur. 
Brachycatalecte, a. ( Vers) auquel il manque 

un pied: poés.: incomplet; gram. 
Gatalecte,a.( Ver) imparfait, non achevé;s.m.pJ. 

Recueil de fragments d'auteurs anciens. 
Collecte, a. f. Levée d'impôt; quête, etc. 
Collecte, pers. du o. Collecter. 
Délecte, pers. du o. Délecter. 
Dialecte, s.*m. Langage particulier d'un pays. 
Gyalecte, s. f. Lichen urcéolaire; bot. 
Mélecte, s. m. Sorte d'insecte hyménoptère. 

Humecte, pers. duo. Humecter. 

Ghironecte, s. m.Mammiière du genre sarigue. 

Connecte, pers. du o. Connecter. 

Gastronecie. a. Qui a les vertèbres abdomina- 
les très développées; zool. 

Gymnonecte,a. {Animal) nageur dontle corps 
est tout à fait nu. 

Notonecte, s. f. Punaise aquatique. 

Pleuronecte, s. m. Genre de poisson plat. 

Uronecte, a. Qui nage avec l'aide de la queue. 

Galypecte, s. m. Sortëde plante. 

Inspecte, pers. du o. Inspecter. 

Respecte, pers. du o. Respecter. 

Sempecte, s. m. Ancien religieux; o. m. 

Suspecte, pers. du o. Suspecter. 

Gallinsectes, s. m. pi. Insectes hémiptères. 

Insecte, s. m. Petit animal articulé. 

Resecte, s. f. Portion d'une courbe; géom. 

Secte, s. f. Réunion de gens de même doctrine. 

Architecte, s. m. Qui exerce l'art de bâtir. 
( Voir le fém. des mots en ect) 
ECTRE, 



Chryselectre, s. f. Pierre jaune ressemblant 

à fambre surtout par la couleur. 
Electre, s. m. Or blanc des Gaules: ant 
Plectre, s. m. Bâton avec lequel les anciens 

frappaient les cordes de la lyre. 
Spectre, s. m. Figure fantastique d'un mort, 

d'un esprit; fig. Personne très maigre. 
ED.- 



Khothbed, s. m. Prône mahométan. 

Lied, s. m. Chant populaire; m. allem. 
Antipied, s. m. Pied ou patte de devant; zool. 
Arrache-pied (d'), loc. ado. Tout de suite. 
Avant Pied, s. m. Se dit du métatarse; fam. 
Chauffe-Pied, s. m. Chauffrettepour les pieds. 
Chausse-Pied, 8. m. Instrument pour chausser. 
Chèvre-Pied, a. A pieds de chèvre; hist. nat. 
Contre-Pied, s. m. Erreur sur la voie; chas.; 

fig. Le contraire de quelque chose. 
Cou-de-Pied, s. m. Partie supérieure du pied. 

• Haut-le-Pied, s. m. Off. d'équipage; esclam. 

* Hoche-Pied, s. m. Oiseau dressé; t. de fane. 
Marche-Pied, a. m. Marche pour poser le pied. 
Mille-Pied, s. m. Sorte d'insecte; iule. 
Passe-Pied, s. m. Danse très vive. 
Petit-Pied, s. m. Os du sabot du cheval; cet. 
Pied, a. m. Base; mesure; membre pour marcher; 

sa trace; fig. tige; tronc; partie inférieure. 
Plain-Pied (de), ad. De même niveau. 
Rogne- Pied, a. m. Outil de maréchal-ferrant. 
Sous-Pied, s. m. Courroie du pantalon qui 

passe sous le pied. 
Tire-Pied, s. m. Outil de cordonnier. 
Trépied, a. m. Instrument de cuisine; siège à 

trois pieds; lyre; ant. 
Va-nu-Pieds, s. m. Misérable; vagabond; etc. 
Assied, vers, du o. Asseoir. 
Messied, pers. du o. Messeoir. 
Rassied, pers. du o. Rasseoir. 
Sied, pers. du o. Seoir. 

Taled, s. m. Voile que portent les Juifs. 

Lamed, s. m. 12° lettre de l'alphabet hébreu. 
Mohammed, hist. Fondateur de l'islamisme. 
EDE. 



Herbed, s. m. Mage de premier ordre; ant. 



Blede, s. /".Sorte de coléoptère pentamère. 

Abécède, pers. du d. Abécéder. 
Accède, pers. du o. Accéder. 
Avicède, s. f. sorte d'Oiseau de proie. 
Cède, pers. du o. Céder. 
Concède, pers. du o. Concéder. 
Décède, pers. du o. Décéder. 
Epicède, s. m. Oiseau funèbre; ant. 
Excède, pers. duo. Excéder. 
Intercède, pers. du o. Intercéder. 
Précède, vers, du o. Précéder. 
Prédécède, pers. du o. Prédécéder. 
Procède, pers. du o. Procéder. 
Recède, pers. du o. Recéder. 
Rétrocède, pers. du o. Rétrocéder. 
Succède, pers. du o. Succéder. 

Gothofrede, s. f. Sorte de plante d'ornement. 
Mulgède.am. Plante de la famille des lactucées. 
Tristegede, s. f. Plante des graminées. 

Guède, s. f. Pastel; plante tinctoriale. 
Guède, pers. du o. Guéder. 
Galactopoeide, s. f. Faculté qu'ont les glandes 

mammaires de servir à l'élaboration du lait. 
Tiède, o. Entre le chaud et le froid; sans ardeur. 
Lede,s./*. La partie du milieu d'un marais salant. 
Andromède, s. f. Constellation; arbrisseau; 

coquille; myth. Fille de Cephée. 
Ganymède, myth. Prince troyen d'une grande 

beauté; échanson des dieux. 
Halimède, s. f. Sorte de polypier. 
Hamède. s./". Toile du Bengale très estimée. 
Intermède, s. m. Divertissement d'entr'acte. 

Avelanède, s. f. Cosse du gland; bot. 
Pinède, s. f. Terrain planté de pins. 
Velanede, s. m. Chêne dont le gland est em- 
ployé en teinturerie. 



EDE 



— 139 



EDRE-ÉE 



Alipède, s. m. Chauve-souris; insecte ailé. 

Atripède, a. Qui a les pieds noirs: zool. 

Barbipède, a. Qui a les pieds barbus. 

Bipède, a. Qui a deux pieds. 

Brévipède, a. Qui a les pieds courts. 

Brunnipède,a. Quia les pattes d'un brun foncé. 

Capripéde, a. A pieds de chèvre. 

Céferipède, a. Qni marche rapidement; zool. 

Gentipède, a. Qui est muni de cent pattes; zool. 

CéniÛpède, a. Qui a les pattes bleues. 

Girripede, s. m. Plante comprenant les bala- 
nes et les anatifes. 

Cornupède. a. Qui a de la corne aux pieds. 

Cursoripède, a. (Oiseau) qui a des pattes 
propres à la course. 

Curtipède,a Qui a le pied ou le stipe court; bot. 

Curvipède, a. Qui a les pieds recourbés. 

Cypripède,a.m.Belleplanteherbacée des Alpes. 

Décempède, s. m. Mesure romaine; ant. 

Fissipède, a. Qui a des doigts aux pieds. 

Gflvipède. a. Qui a les pattes grises. 

Gothopède,s./lPlantedeIafamilledesapocynées. 

Grallipède a.Quiadespiedscommedeséchiasses. 

Grossipède, a. Qui a de grosses pattes. 

Imantopède, a. (Oiseau) à jambes longues et 
demi-nues. 

Inéqxdpèdes, s. m. pi. Famille de Tordre des 
myriapodes chilopodes. 

Inféripède, a. Qui a les pieds inférieurs. 

Lagopède.^mOiaeaudelaramilledesgallinacées. 

Lasipède, a. Qui a les pattes veLues. 

Itévipède, a. Qui a les pieds lisses. 

Lobipède, a. Qui a les pieds bordés d'une mem- 
brane de chaque colé. 

Loripède, a. Qui a les pattes antérieures gar- 
nies d'y ne dent allongée. 

Métapêae,amPartiedupiedau-de88usdes doigts. 

Millipède, a. Qui est muni de mille pattes. 

Monopède, a. Qui n'a qu'un pied. 

Nigripède, a. Qui a le pied ou le stipe noir. 

Nodipède, a. A pieds garnis de nodosités. 

Notopède. s. m. Insecte; famille des taupins. 

Pallipède, a. A pattes de couleur pâle. 

Palmipède, a. s. m. Oiseau palmé. 

Parallélipipède, s. m. Solide terminé par six 
parallélogrammes dont les opposéjs sont égaux 
et parallèles. 

Pennipède, a. Qui a les pattes ciliées et comme 
pennées. 

Planipède, s. m. Nom de la Rame; ant. 

Platypède,a A pied ou stipe dilaté à sa base. 

Plexipède, a. Qui a le pied formé d'un entre- 
lacement manifeste de fibres. 

Plumlpèdes, s. m. pi. Famille de gallinacées. 

Quadrupède,*. m. a. (Animal) à quatre pieds. 

Remipède, a. A pattes en forme de rames. 

Rubripède, a. Qui a les pattes rouges. 

Rufîpède, a. Qui a les pattes rousses. 

Scutïpède, a. Qui a les pieds couverts de pla- 
ques écussonnées. 

Sepède, a. Qui a six pattes. 

Septipède, a. Qui a sept pieds. 

Sofipede,s. m. Qui n'a qu une*corne au pied. 

Sonipède, a. (Animal) qui fait du bruit en 
marchant. 

Vagipède,a.Quiadespiedséparssurtoutlecorps. 

Velutipède, a. Qui a le pied ou le stipe velu. 

Vélocipède, a. m. Siège posé sur deux roues 
qu'on met en mouvement avec les pieds. 

Déprède, pers. du o. Dépréder. 
Githarède, a. m. Celui qui jou^ de la cithare. 
Exhérède, pers. du o. Bxhéréder. 
Dépossède, pers. duo. Déposséder. 
Obsède, pers. du o. Obséder. 
Possède, pers. du o. Posséder. 



Supersède, pers. duo. Superséder. 

Vrède, pers. du o. Vreder. 
(Voir aide) 
EDRE. 



Hèdre. s. m. Lierre des bois. 
Décaèdre, s. m. Solide qui a dix faces; géom. 
Dodécaèdre, s. m. Corps à douze faces. 
Ennescontaèdre, a. (Cristal) à quatre-vingt- 
dix faces. 
Heptaèdre, s. m. Solide à sept faces. 
Hexaèdre, s. m. Corps à six faces cubes. 
Icosaèdre, s. m. Solide à vingt triangles. 
Octaèdre, a. m. Solide À huit faces. 
Pentaèdre, s. m. Solide à cinq faces. 
Prosennaèdre, a Corps à neuf faces. 
Tétraèdre, a. m. Corps à quatre triangles. 
Triacontaedre, a. (Cristal) à trente rnombes. 
Cèdre, s. m. Pin du Liban. 
Pentaguèdre, a. Qui a cinq côtés. 

Didère, s. m. Angle formé par deux plans. 
Plagièdre, a. A facettes obliques. 
Polyèdre, s. m. Solide à plusieurs faces. 
Trièdre, a. Solide à trois côtés. 

Diploèdre, s. m. Forme cristalline produite 
par la combinaison de deux rhomboèdres. 

Rhomboèdre, s. m. Solide dont les faces sont 
des r*hombes. 

Ephèdre, s. f. Arbrisseau; s. m. Athlète vain- 
queur; ant. 

Exèdre, s. m. Assemblée de savants; ant. Em- 
placement pour s'asseoir; ant. 
EE. 



Abée, a. f. Canal d'eau du moulin. 

Amebée, s. f. (Poème) à deux interlocuteurs. 

Bée, a. f. (Gueule) ouverte. 

Cobée,8./. Genre de plantes grimpantes. 

Gonglobées, a. f. Glandes réunies en une. 

Coutoubée, s. f. Genre de plantes gentianées. 

Dérobée (A la), loc. ado. En cachette; furti- 
vement. 

Enjambée, a. f. Espace enjambé. 

Flambée,*./*. Feu clairde bourrée ou de javelle. 

Gerbée, s. f. Gerbe à demi-battue. 

Jacobée, s. /. Plante corymbifère. 

Macchabées, s. m. pi. Livres de l'ancien tes- 
tament; les sept frères hébreux martvrs. 

Péribée, myth. Petite-fille de Pélops. * 

Plombée, s. /".Peinture; sorte de couleur rouge; 
massue garnie de plomb; plaque, etc. 

Retombée, s.f. Naissance de voûte; arch. 

Scarabée, s. f. Colé >ptère ailé. 

Sigisbée,a.m.Amidela maîtresse d'une maison. 

Simaroubées, s. f. pi. Famille de plantes. 

Tombée, s. f. (De la nuit.) Au moment où le 
jour tombe. 

Trabée,s/*. Robe de triomphe des Romains; ant. 
blée 

Assemblée, s. £ Ré un ion de plusieurs personnes. 

Deblée, s. m. Blé pendant par les racines. 

Desblée, pers. du o. Desbléer. 

Emblée (a'), ado. De plein saut; tout d'un coup. 

Tablée, a. f. Les gens qui sont À table; fam. 
brée 

Brée, s. f. Garniture de marteau de forge. 

Chambrée, s. f. Soldats logeant ensemble. 

Sombrée,a/.(vowc.) Voix couvertejtf.de mus. 
eée 

Aloée, s. f. Sorte de mauve sauvage. 

Amarantacées, s.f. Famille de plantes. 

Amentacées, s. f. Famille de plantes. 

Aquifoliacées, a. f. Famille de plantes. 

Arundinacées, a. f. pi. Famille de graminées. 

Avancée, a. f. Corps de garde avancé; nuit*. 



EE 



— 140 — 



ÉE 



Caducée, «.m. Verge accolée de deux serpents; 
bâton fleurdelisé des hérauts d'armes. 

Géracée, s. f. Porte de laitage suisse. 

Characée, s.f. Plante du genre charagne. 

Chicoracées, s. f. pi. Famille de plantes. 

Gircée, a. f. Porte de plante. 

Glaircee, s. f. Piron de sucre pour le clairçage. 

Colchicacées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Convolvulacées, s. f. pi. Famille de plantes. 

Corycée, a. m. Gymnase du ballon; son local. 

Crassulacée, s. f. Plante grasse; joubarbe. 

Cucurbitacées, a. f pi. Famille de plantes. 

Cylindracées, a. /. pi. Famille de plantes. 

Cypéracées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Dysecée, s. f. Dureté de l'ouïe; méd. 

Equisétacées, s. f.pl. Famille de plantes. 

Ericacées, s. f. pi. Famille de plantes. 

Fiancée, a./. Qui a promis mariage. 

Foncée, s. f. Creux d'une carrière d'ardoises. 

Fumariacées, a. f. pi. Famille de plantes dont 
le fumeterre est le tvpe. 

Galllnacées, sf.pl. Volaille du genre des poules. 

Gercée, a. f. Céruse pour blanchir la peau. 

Gynécée, a. f. Retraite des femmes; ant. 

Imbricée, a. f. {Tulle) creuse, concave. 

Jacée, s. f. Espèce de centaurée. 

Joncacées, s.f. Plantas dont le jonc est le type. 

Lauracées. a. f. pi. Famille des lauriers; bot. 

liilacées. 8. f. pi. Famille des lilas; bot. 

Liliacées, 8. f.pl. Famille des lis;6o*. 

Ijoliacées,s./.p?. Plantes ayant pour type l'ivraie. 

Lycée, a. m. Académie; collège, etc. 

Magnoliacées, a. f.pl. Famille de plantes;6ot. 

Malvacées, a. f. pi. Famille de plantes; bot. 

M éliacées, a. f. pi. Famille de plantes; bot. 

Miliacées, a. f.pl. Famille de plantes graminées. 

Myrtacées, a. f. pi. Plantas du genre myrte. 

Népenthacées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Nymphéacée, a. (Plante) du genre nvmphéa. 

Oléacées, a. f. pi Plante dont l'olivier est le tvpe. 

Opuntiacées, a. f. pi. Famille des cactées; bot. 

Panacée, a. f. Remède prétendu universel, etc. 

Papaveracées. a. f. pi. Famille de plantes. 

Percée, s. f. Ouverture (dans un bow). etc. 

Pincée, s.f. Ce qu'on prend avec deux doigts. 

Portulacées, a. f. pi. Familh des pourpiers. 

Primulacées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Pyrénacées. a. f. pi. Famille de plantes. 

Renonculacées,s/pZ. Famille des renoncules. 

Rhaxnnacées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Rhinantacée, a. Qui ressemble au rhinante. 

Rhodoracées, s.f. ni. Famille de plantes; bot. 

Rincée, a f. Correction manuelle: pop. 

Rosacées, a. f. pi. Famille des roses; bot. 

Rubiacée, a. f. Qui ressemble À la garance. 

Rutacée's, a. f pi. Familh de plan' es. 

Sarmentacées, a. f. ni. Les vignes, etc.; bot. 

Saucée, a. f. (Médaille) de cuivre, argentée. 

Scrofulacées, a. f. ni. Famille de plantes; bot. 

Sébacée (Matière), a. Matière grasse extraite 
des peaux; a. f. Espèce de glande: méd. 

Simaroubacées. a f. pi. Famille de plantes. 

Térébinthinacées,a. f. pi. Famille de plantes. 

Théodicée, a. /*. Justice de Dieu: phil.; divine. 

Tiliacées. a. f. pi. Famille de plantes. 

Typhacées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Ulmacées, a. f. pi. Plantes dont l'ulmus (orme) 
est le type; bot. 

Urticées, a. .f pi. Famille des orties; bot. 

Violacées, a. f. pi. Famille des violettes; bot. 
chée 

Accouchée, a. f. Femme qui vient d'accoucher. 

Achée, a. f. Ver servant pour la pêche. 

Arohée, a. f. Chaleur interne de la terre; prin- 
cipe supposé de la vie; partie d'un arc; arch. 

Blanchée, s. f. Travail du pisé: maç. 



Bouchée, a. f. Petit morceau a manger. 

Brochée, a. /. Broche pleine de viande, etc. 

Chevauchée, a. f. Tournée à cheval des sous- 
officiers de justice; ant. 

Cochée, a. f. (Pilule) purgative; méd. 

Couchée, s. f. Lieu où l'on couche en voyage. 

Cruchée, s. /*. Plein une cruche; fam. 

Ditrochée, a. f. Double trochée; littér. 

Echée, s.f. Fil sur le dévidoir; t. de met. 

Fauchée, a. f. Ce qu'on fauche en un jour. 

Fourchee, s.f. Ce qu'on enlève avec la fourche. 

* Hachée, sf. Espèce de punition militaire: ant. 

Jonchée, a. /".Herbes ou fleurs dont on jonche 
les rues; fromage, panier à la crème. 

Mardoohée, hist. Oncle d'Esther; un des Juifs 
captifs à Babylone. 

Nichée, a. f. Les petits dans un nid. 

Perchée, s.f. Groupe d'oiseaux perchés; piège. 

Pochée, s.f. Ce qu'une poche peut contenir. 

Ruchée, a. /. Le contenu d'une ruche. 

Sachée, a. /. Plein un sac; fam. 

Séchée. a. f. Action de faire sécher; temps em- 
ployé a faire sécher; espèce de filet. 

Trachée, s.f. Vaisseau aérien des plantes et des 
insectes; hist. nat. 

Tranchée, a. f. Nom donné à des fossés de for- 
tification; pi. Douleurs aiguës d'entrailles. 

Trochée, a. f. Pied de vers; ant. Chorée. 
clée 

Cochlée,s./".Nom du limaçon de l'oreille interne. 

Raclée,»./". Binage avec la houe; a.f.( Nageoire) 
garnie d appendices lisses; volée ae coups; pop. 

Trochlée, a. f. Cartilage de l'œil; anat. 
crée 

Concrée, pers. du v. Concréer. 

Grée, a. f. S'est dit autrefois pour craie» 

Crée, pers. du o. Créer. 

Procrée, pers. du o. Procréer. 

Recrée, pers. du o. Recréer. 

Récrée, pers. du d. Récréer. 
dée 

Abordée, s.f. Aborda ure; arrivée; mar. 

Aidée, a. /".Village des Indous; sorte de plante, 

Asmodée, a. f. Nom que l'Ecriture donne au 
prince des démons. 

Bandée, a. f. Annonce des vendanges; d. m. 

Bardée, a. f. Ce que peut porter un bard. 

Bardées, s. f. pi. Eaux pour laver les terres. 

Berbéridées, a. f. pi. Famille de plantes dont 
lépine-vinette est le type. 

Bodée, a. f. Banc de verrier; pour ses outils. 

Bordée, a /. Décharge de tous les canons d'un 
bord marche en lmvovant: fin. suite d'injures. 

Cardée, a. /. Laine cardée; t. de met. 

Golombidée, a. f. Famille des passereaux. 

Cordée, s.f. Chose contenue sur une corde. 

Coudée, a. f. Mesure d'un pied et demi ou du 
coude à la main. 

Dispondée,a. f. Double spondée; littér. 

E gardée, g./* (Etoffe) visité^; t. de corn. 

Glandée. a. f. Récolte de glands: coût. 

Hespéridées, a. f. pi. Famille de plantes: bot. 

'Hollandée, a. f. (Batiste) serrée; t. de corn. 

Idée, a. /. Notion; pensée: opinion. 

Iridées, sf: pi. Famille de plantes; bot. 

Judée, Qéog. Royaume de Juda, aujourd'hui la 
Palestine; a. f. Genre d'asphalte. 

Ondée, a. f. Averse passagère; fam. 

Orchidées, a. f. pi. Famille des orchis; bot. 

Oxalidées, a. /. pi Famille de plantes; bot. 

Parotidée, a. f. (Esquinancte) paroximique. 

Ridées, a. f. pi. Fumées du vieux cerf; oen. 

Spondée, a. m. Pied de vers latin composé de 
deux syllabes longues. 

Verdée, a. /*. Vin blanc de Toscane. 



ÉE 



— 141 



ÉE 



drée 
Bondrée, a. f. Espèce d'oiseau de proie. 
Cendrée, a. /. Écume de plomb ; plomb de 

chasse; poussière de houille; etc. 
Chaudree, s. /. Foie à teindre; teint. 
Coudrée,8./.Terredesséchée;a.(Peaa)coudrée. 
Fourbandrée,a./ > . (Laine) mêlée; t. de manu f. 
Germandrée, s. f. Plante à fleurs jaunes. 

fée 
Auloîfée,*. f. Mouvement du navire revenant 

de l'abatée à la ligne du vent; t. de mar. 
B<miiée,s /.Haleine; coup de vent; fig. boutade. 
Chaifée, s. f. Son du grain qu'on remue. 
Echauffée, 8. f. Art de chaufferies fourneaux. 
Etouffée, a. f. Préparation de viandes cuites 

dans un vase bien fermé. 
Fée, 8. f. Enchanteresse; femme douée d'un 

pouvoir divin ; fig. femme très adroite. 
Fee , pers. du v. Féer. 

fiée 
Giroflée, s. /. Plante crucifère; sa fleur; bot. 
Mouflée, a. f. (PouUe) qui agit avec les autres. 

frée 
Galixnafrée, s.f. Fricassée de restes de viande. 

gée 
Adeno-Méningée, a. f. Sorte de (fièvre); méd. 
Apogée, a. m. La plus grande distance d'un 

astre à la terre* fig. le degré le plus élevé. 
Argées, a. f. pi. Nom donne aux sept collines 

de Rome par Numa. 
Au gée, s./; Plein une auge; coût. 
Gagée, s. f. Plein une cage. 
Coiirgée,a./'.Sarmentdevignequ'onlieàl'échalas. 
Dragée, s. f. Amande, fruit couvert de sucre; 

menu plomb; mélange de grains, etc. 
Ecoùrgée, a. f. Sorte de fouet. 
Egée (Mer), géog. Dans l'Archipel; my th. Roi 

d'Athènes et père de Thésée. 
Eacourgée. a. /. Fouet de courroie. 
Gorgée, a. f. Plein la gorge d'eau, etc. 
Hypogée, a. m. Tombeau sous terre; ant. 
Nagée, s./ 1 . Espace parcouru à la nage. 
Orangée, a. f. A couleur d'orange. 
Pagée, s.f. a. Qui tient à la roture; t. de coût. 
Fer gée, a. f. Amende pour les dégâts que font 

les bestiaux. 
Périgée, a. m. a. Lieu d'un astre le plus près 

de la terre; Vooposé d'apogée. 
Plongée, a. /. Glacis extérieurs; fortif. 
Quadrugée, a. f. Labour de quatre chevaux. 
Rangée, a. f. Suite de choses sur une ligne. 
Rengregée, af. Augmentée; accrue; v.m. méd. 
Sorneigées, a. f. pi. Traces sur la neige. 

glée 
Onglée, a. f. Froid aux extrémités des doigts. 

gnée 
Araignée, a. f. Insecte aptère; sa toile. 
Chasse- Poignée, a. m. Outil de menuisier. 
Cognée, a. f. Outil tranchant; hache. 
Epeignée, a. f (Douve) rompue; t. de met. 
Lignée, a. f.Race; descendance, etc. 
Peignée, a. f. Quantité de laine que l'ouvrier 

m *t sur le peLçne; lutte; combat, pop. 
Poignée, a. /. Plein la main; partie qu'on em- 
poigne; petit nombre. 
Saignée, s.f. Action de saigner; rigole; agric. 

grée 
Agrée, pers. du v. Agréer. 
Gongree, pers. du v. Congréer. 
Dégrée, pers. du v. Dégréer. 
Désagrée, pers. du v. Désagréer. 
Grée, pers. du v. Gréer. 
Maugrée, pers. du v. Maugréer. 
Ragrée, pers. du v. Ragréer. 
Sunagree, s.f. Minauderies; manières affectées. 



guée 

Guée, pers. du v. Guéer. 
iée 

Criée, a. f. Vente publique aux enchères. 

Epitrocniée, sf. Apophyse de Thumérusjana^. 

Labiées, a. f. pi. Famille de plantes; bot. 

Salicariées, a. f.jpl. Famille de plantes. 

Sciée, a. f. Quantité de bois scié, etc. 

Striée, s. f. Sorte de poisson de mer. 

Violariées, a. f. pi. Plantes du genre violette. 

Yankee, a. m. Nom donné dérisoirement par les 
Anglais aux habitants de l'Amérique du Nord. 
Iée 

Aohillée.a. f. Plante; hist. Général romain. 

Allée, a. f. Passage; promenade garnie d'arbres. 

Astragalée, s.f. Profil d'une astragale. 

Attelée, a. /".Temps pendant lequel les animaux 
restent attelés; t. de coût.; fam. 

Avalée, a. f. Levée d'étoffe; t. de met. 

Basilée, myth. Fille d'Uranus et de la Terre. 

Batelée, a. f. Charge d'un bateau; mar. 

Battelée, a. f. (Rime) où la césure d'un vers 
devait rimer avec la fin du vers précédent. 

Belée, a. f. Corde garnie de hameçons. 

Boisselée, a. f. Mesure d'un boisseau: coût. 

Boulée, s.f. Résidu de suif fondu; met. 

Gallée, a. f. Sorte de cuir de Barbarie. 

Camelée, s. f. Arbrisseau d'ornement. 

Gampanulée, a. f. Fleur en cloche; t. de bot. 

Garvophillée, a. f. Se dit des fleurs de l'œillet; 
a./:prFamille de plantes dont le type est l'œillet. 

Céphalée, a. /. Mal de tête; méd. 

Chamelée, s. f. La charge d'un chameau. 

Chevelée, a. f. Plante en racine de vigne. 

Ghrysulée, s.f. Eau régale qui dissout l'or! 

Gimbalée, a. f. Partie de l'orgue; mus. 

Cincenelée, a. f. Cordage d'artillerie de marine. 

Clavelée, a. f. Claveau des brebis; vét. 

Golée, s. f. Sorte de plante. 

Contre- Allée, a. f. Allée latérale à une autre. 

Coulée, a. f. Ecriture liée et penchée. 

Craquelée, a. f. (Porcelaine) fendillée. 

Grenelée, a. f. Poisson du genre des perches. 

Gucullée, a. f. Coquille bombée; t. d'hist. nat. 

Culée, s. f. Appui qui soutient la voûte des der- 
nières arches d'un pont; cuir de la queue. 

Dégelée, a. f. Volée de coups; pop. 

Démêlée, s.f. Nom d'une sorte d'ardoise. 

Draulée. s. f Pot de vin d'un bail; fam. 

Ecuellée, s. f. Plein une écuelle; fam. 

Epaulée, a. f. Effort de l'épaule pour pousser. 

Foliée, sf. Bourse de filet tendu sur des piquets. 

Galée, a. f. Ais pour placer les lignes; imp. 

Gelée, s. f. Froid qui glace; suc, jus glacé. 

Giboulée, 8./*. Ondée de pluie froide et de grêle. 

Goulée, a. f. Grosse bouchée* pop. 

Gravelée,a/*.( Cendre) de lie de vin;(chandelle) 
inégale; a. /".Lie brûlée. 

Grivelée,3./\ Petit profit illicite; fam. 

Gueulée, a. /. Grosse bouchée; pop. 

Guilée. a. f. Giboulée; pluie soudaine. 

* Hardelée, a. /. Chapelet de religieux. 

* Haulée,a. f. Filet pour la pêche. 

* Havelée, s.f. Sillon dans l'aire; t. de sal. 
Heptapétalée, a. f Qui a sept pétales; bot. 
Immaculée, a.f. Sans tache de péché. 
Jasmelée, a. f. Huile de fleurs de violettes. 
Martelée, a. f. (Médaille) à nouveaux revers. 
Mausolée, a. m. Tombeau; catafalque, etc. 
Mêlée, 8. f. Combat corps à corps; dispute, etc. 
Miaulee, s.f. Pain trempé dans du vin. 
Miellée, s. f. Miel des feuilles; bot. 
Moulée, a. /. Boue des meules à aiguiser. 
Palée, a. /. Pieux pour une digue. 

Pellée, a. f. Plein une pelle; coût. 
Pilée, s.f. Etoffe, objets en pile. 



ËE 



— 1*2 — 



ÉE 



Poêlée, s. f. Plein une poêle: culs. 

Propylée, a. m. Parvis; portique; etc.; ant. 

Prunelée, a. f. Confitures de prunes. 

Râtelée, s. f. Plein un râteau; jard. 

Reculée, 8.1. (Feu de.) Trop grand feu; fam. 

Roulée, 8. f. Nappe de filets; correction; coups. 

Ruellée, 8. f. Toit.contre un mur élevé; arck. 

Huilée, s.f. Enduit de mortier sous les tuiles. 

Sellée, 8. f. Rangée de piles de carreaux; brlq. 

Siée, ». f. Machine de marine; mar. 

Truellée, s. f. Contenu d'une truelle; maç. 

Vallée, 8. f. Espace de terre entre des monts. 

Volée, s. f. Vol d'oiseau; bande d'oiseaux qui 
volent en l'air; branle des cloches; décharge 
de canons; coups de canons; fam. A la oolée; 
ado. Inconsidérément; sans réflexion. 
illée, mouillé 

Aiguillée, a. f. Longueur de fil pour coudre à 
l'aiguille. 

Appareillée, 8. f. Voile mise au vent; mar. 

Cor baillée, s. /. Plein une corbeille; fam. 

Grémillée, 8. f. Garde d'une serrure; t. d'arts. 

Gueillée, 8. f. Fil de laiton; éplngl. 

Feuillée, s. f. Couvert garni de feuilles. 

Gargouillée, s.f. Chute d'eau d'une gargouille. 

Ouillée, s./. Pluie soudaine de peu de durée. 

N illée, s. f. (Croix) étroite et menue; blas. 

Quenouillée, s. f. Filasse de la quenouille. 

Réveillée, «/".Travail non interrompu; t. de met. 

Tenaillée, f»/". Ce qu'on prend avec la tenaille. 

Veillée, s.f. Act. de veiller; le temps qu'on veille. 
mée 

Accoutumée (A 1'), loc. ado. A l'ordinaire. 

Aimée, a. f. Danseuse, chanteuse indienne. 

Aimées, s.f. pi. Improvisatrices des Indes. 

Armée, a. / Troupes sous un général. 

Camée, s. m. Pierre gravée ou scuipièe.joaill. 

Framée, s.f. Arme des anciens Francs; 

Fumée,a./.Vapeurdufeu;pJ.Vapeursaucerveau. 

Guimées, a. f.pl. Bâtons d'étendoir; met. 

* Hamée, s. f. Manche d'écouvillon. 

Hommée, s. /.Travail d'un homme; pop. 

Mélastomées, a. f.pl. Famille de plantes. 

Palmée, a. f. Partie aplatie munie d'une pal- 
mure ou d'une palme; zool. 

Plamée,s./*. Chaux pour plamer; tan. 

Plomée, s. f. Action de tailler une pierre. 

Plumée, s.f. (d'encre.) Plein une plume; fam. 

Pygmée, s. m. Nain; homme très petit. 

Ramée, s. f. Branches avec leurs feuilles vertes. 

Renommée, s.f. Réputation; bruit public; célé- 
brité; éclat d'une nation; fin. divinité, etc. 

Saumée, .s. f. Mesure de terre; arpent. 

Semée, a. f. Ancien droit seigneurial; v. m. 

Syrmée,a. f. Fête et jeux établis à Sparte; ant. 
née 

Anée,s. f. Charge d'un àne; mesure. 

Année, s. f. Durée de douze mois; an. 

Apnée, a. m. Défaut de respiration; méd. 

Apocynées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Après-Dinée, a. f. Après le souper; coût. 

Athénée, a. m. Collège; lieu où Ton enseigne. 

Aumonee, a. f. Pain d'aumône aux pauvres. 

Aunée ou Aulnée, s. f. Plante médicinale. 

Bassinée, a. f. Le contenu d'une bassine. 

Biainhonnées,*.£pZ.Etoffe8d'écorce des Indes. 

Borraginée, a. f. Plante du genre bourrache. 

Boudinée, a. f. Se disait autrefois pour boudin. 

Bougranée. a. f. (Toile) mise en bougran. 

Brachypnée,a/ , .Respirationcourteetlente;m^d. 

Brenée,8/ , .Mélangede8onetd'herbepourlesbêtcs. 

Carnées, a. f. pi. Fêtes d'Apollon à Sparte. 

Chaferçonee. a. f. Toile peinte des Indes. 

Chanée, s. f. Gouttière sur la roue; t. depap. 

Gharbonnée, a. f. Grillade de bœuf ou de porc. 

Ghaudronnée, a. f. Le contenu d'un chaudron. 



Cheminée, a./. Fover avec tuyau pour la fumée. 

Cherconée, a. f. Etoffe de soie et de coton. 

Chiffonnée, a.f. (Mine) irrégulière, qui plaît 

Chitonée, s. f. Danse de Diane; son air. 

Cochonnée, s. f. Portée d'une truie; zool. 

Golomnée, s. f. Plante de la fam. des rosacées. 

Go-Ordonnées, a. f. pi. Abcisses et ordonnées 
d'une courbe; arch. 

Cornée, a. f Tunique de l'œil; anat. 

Couronnée, a. f. Ancienne rime formée par la 
répétition delà dernière syllabe de chaque vers. 

Guminée, a. (Plante) qui ressemble au cumin. 

Déclinée, a. f. (Nageoire, ètamine) oblique. 

Destinée, a. /. Destin; vie; sort; existence, etc. 

Dinée, s. f. Le dîner en vovage. 

Dionée, a. /. Plante dont les feuilles se refer- 
ment au moindre contact; espèce de sensitive. 

Données, s. f.pl. Quantités connues; math. 

Dulcinée, s.f. La femme qui est l'objet de la 
passion de quelqu'un; iron. 

Dyspnée, s. /*. Difficulté de respirer; méd. 

Echinée, sf. Morceau du dos d'un porc; charc. 

Egrenée, a. f. (Etoffe) non emballée; met. 

Encrenée, a. f. Fer sous le marteau; forq. 

Enfournée, sf. Action d'enfourner le pain, etc. 

Ericinées, a .f. pi. Famille de plantes. 

Fainée. a. f. Récolte des faines. 

Fournée, a. f. Le contenu d'un four à pain, etc. 

Fraxinées,a./'.pZ. Arbresayantpourtype le frêne. 

Gentianées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Glanée, a. /. Chasse aux canards: piège. 

Graminée, a. a. f. (Plante.)Le blé, le mais, etc. 

Guinée, s. f. Monnaie anglaise; mousseline. 

• Halenée, a. f. Souffle de la bouche avec odeur. 

* Haquenée, s. f. Petit cheval ou jument; fam. 
Hirondinées, a. f.pl. Famille des hirondelles. 
Hymenée,a.m.Mariage;divinité;pl. Fêtes; ant. 
Hippocastanées,*£.p£. Fam. des marronniers. 
Jasminées, s f.pl. Famille des jasmins; bot. 
Journée, a. f. Durée, travail d'un jour. 
Laurinées, 8. f.pl. Fam. de lauriers; bot. 
Macaronée, a. f. Sorte de vers burlesques. 
Maisonnée, a. f. Tous les gens d'une maison, 
Manée, a. f. Sorte de mesure; ant. 
Mannéé, a. f. Le contenu d'une manne. 
Matinée, a. f. Du point du jour à midi. 
Menée, s. f. Pratique secrète; pi. Intrigues. 
Miscellanées,*./ 1 . pi. Mélanges littéraires. 
Nyetaginées, a. f. pi. Famille de plantes. 
Ordonnée, s.f. Ligne d'un point aune courbe 

à l'axe de cette courbe; géom. 

Orthopnée, a. f. Sorte d'asthme aiguë. 

Panathénées, s.f. pi. Fêtes annuelles en l'hon- 
neur de Minerve à Athènes. 

Pandanées, a. f. pi. Famille de plantes. 

Paralipomenées, a. m. pi. Livres de la Bible. 

Périnée, s. m. Espace entre l'anus et le scrotum. 

Personnée, a. s. f Plante genre gueule de loup. 

Pinsonnée,*./". Chasse au petits oiseaux. 

Plantaginées, s.f. pi. Famille des plantains. 

Platanées, s. f. pi. Famille des platanes. 

Plomhaginées, 8. f.pl. Famille de plantes. 

Poélonnée, a. f. Plein un poêlon; cuis. 

Polygonées, a. f. pi. Famille de plantes. 

PouJnée, a. f Fiente de pigeon; vén. 

Précidanées, a. f. pi. Victimes immolées; ant. 

"Prédestinée, s.f. Sort fixé d'avance; peu us. 

Prytanée. s. m. Collège pour les sciences, etc. 

Randonnée, a. f. Circuit que fait une bête au- 
tour du lieu qu elle*abandonne; oen. 

Remenée, s. f. Arrière-voussure; arch. 

Rhamnées, s.f. pi. Famille de plantes. 

Salicinées, s./.pj. Famille des saules; bot. 

Saugrenée, s. f. Mets de pois au beurre; cuis. 

Saumonnée, a.f. (Truite) à chair rouge. 

Scamonée, a. /*. Plante médicinale purgative. 



ÉE 



— 143 — 



ÉE 



Scltaminées, s. f. pi. Famille de plantes. 

Scrofularinées,^./'. pi. Famille de plantes. 

Senée, a. f. {Rime) ou tous les vers commen- 
cent par une même lettre. 

Solaneea, 8. f. pi. Famille de plantes. 

Tannée, s.f. Tan usé pour les jardins. 

Tauplnée, s. f. Trou de taupe; hutte; cabane. 

Tournée, s. f. Voyage périodique; course pour 
inspecter, promenade de peu de durée. 

Traînée, s. f. Chose répandue en long. 

Vinée,*. f. Récolte de vin*, t. de coût. 
ouée 

Bouée, 8. f. Bois flottant indiquant une ancre. 

Brouée, s.f. Bruine; brouillard; fam. 

Fouée, s. f. Chasse nocturne avec flambeaux. 

Jouée, 8. /".Epaisseur d'une ouverture pour une 
porte ou une fenêtre dans un mur. 

Mouée,8. f. Mélange pour la curée; cén. 

Nouée, 8. f. Fiente que les cerfs jettent depuis 
la mi-mai jusqu'à la fln d'août* oén. 

Pimpesouée, 8. f. Femme qui fait la précieuse. 

Renouée, 8. f. Plante du genre persicaire. 

Touée, s. f. Action de touer; longueur de câble. 

Trouée,8./ r .0uverturedans l'épaisseur d'un bois. 
pée 

Apotropées,8.m.pZ.Verspourapaiser les dieux. 

Apres-Soupée, s. f. Temps entre le repas et le 
coucher. 

Capée, pers. du v. Capéer. 

Gassiopée, 8. f. Constellation; myth. Mère d'An- 
dromède. 

Gepée. s. f. Touffe d'une souche; agric. 

Cnrysopée, s. f. Art de faire de l'or; chlm. 

dopée, 8. /. Pietîn ou maladie des moutons. 

Glupée, s. f. Classe de poissons osseux. 

Conopée, a. f. Pavillon; espèce de mousticaire. 

Gyclopée, s. f. Danse, pantomine des anciens. 

Développée, s. f. Courbe qui en forme une au- 
tre en s'etendant; géom. 

Dlacopée, s.f. Fracture du crâne; chlr. 

Eccopée, s. f. Fracture au crâne par un instru- 
ment tranchant; cher. 

Echappée, a. f. Action imprudente; fam. 

Epée, s. f. Arme blanche offensive et défensive 
qu'on porte au coté; fig. Etat militaire. 

Epopée, s.f. Genre de poème épique; ce poème. 

Equipée, s. f. Action,- entreprise indiscrète. 

Etnopée, 8. f. Peinture des mœurs de quelqu'un. 

Gulmpée, s. f. Femme qui a pris la guimpe. 

• Happée, s. f. Saisie avide (du chien), etc. 

* Houppéie, 8. f. Elévation de la vague; mar. 



Lampée, s.f. Grand verre de vin; pop. 
■ippée, s. f. Bouchée; repas; pop. 
lelopée.g./'.Règles de la composition du chant. 



— iihh>iiii II I Il I ^ I I I I UC 1<* VU1II WOIHUU UU VsUttUl. 

Menippée,a./*.(.Satire)mêléeaeprose et de vers. 
Napée, s.f. Plante; myth. Nymphe des bois. 
Onomatopée, 8. f. Formation d un mot imitât if. 
Pharmacopée, 8. f. Recueil de remèdes usités. 
Pipée, s.f Chasse aux oiseaux avec despipeaux. 
Porte-Epée, s.f. Pièce pour porter l'epée. 
Poupée, 8. f. Petite tigure de bois; petite femme 

parée: manière d'enter; tilasse de la quenouille. 
Priapée,*/- Poésie obscènejpJ. Fêtes de Priape. 
Prosopopée, 8. /. Figure par laquelle on tait 

parier une personne feinte, un être inanimé. 
Pathopée, s. f. Art d'émouvoir les passions; lit. 
Recepée, 8. f. Bois oui a été recépé; agric. 
Rhythmopée, s. f. Loi, règle du rhythme; lit. 
Ripopée, 8. f. Mélange de vins; fig. Discours 

mêlés ou composés de pièces et morceaux. 
Spée, s. f. Bois d'un an ou deux. 
Tapée, s. /. Grande quantité; pop. 
Trempée, s. f. Façon qu'on d >nne à une chose 

en la trempant dans l'eau, etc.; correction; pop. 
phée 
Alphée, myth. Chasseur qui poursuivit Are- 



thuse; fut changé en fleuve. 

Géphée, 8. m. Constellation; insecte. 

Coryphée, 8. m. Chef des chœurs; ant. 

Morphée, myth. Bien du Sommeil et des songes. 

Nymphéa, 8. f. Bain public romain; grotte. 

Orphée, myth. Poète et musicien; tils d'Apollon. 

Trophée, s. m. Dépouilles de vaincus; assem- 
blage d'armes servant d'ornement; /ty .victoire. 
plée 

Supplée, pers. du r. Suppléer. 
phrée 

Camphrée, 8. /. Plante aromatique. 
prée 

Diaprée, s. f. Sorte de prune violette. 
quée 

Abdiquée, a. f. part.fém. du o. Abdiquer. 

Authentiquée, a. f. Femme convaincue d'a- 
dultère à laquelle on appliquait les peines por- 
tées par les authentiques; ant. rom. 

Barquée, s. f. La charge d'une barque; fam. 

Becquée, s. t. Ce qu'un oiseau donne à ses petits. 

Flaquée, s. /. Liquide jeté avec impétuosité. 

Mosquée, 8. f. Temple des Turcs pour prier. 
rée 

Algulerée, s. f. Plein une aiguière. 

Aire©, 8. f. Gerbes contenues dans l'aire; agric. 

Amenorrhée,s/*Défautd'écoulementmenstruel. 

Arborée, a. f. {Tige) ligneuse; nue et ferme. 

Arrhée, s.f.Act.d'assurerunachatpardesarrhes. 

Barbarée, s.f. Plante analogue au cresson. 

Beurrée, s. f. Pain couvert de beurre; fam. 

Blenorrhée, s. f. Catarrhe de l'urètre; méd. 

Borée, s. m. Aquilon; myth. Fils d'Astréus et 
de l'Aurore- 8. /".Bise du nord; papillon de jour. 

Bourrée, 8/. Fagot de branches; sorte de danse. 

Brlarée, myth/Fiis de Calus et de la Terre. 

Centaurée, s. f. Plante médicinale. 

Char rée, s. f. Cendre lessivée; oiseau aquatiq. 

Chasse-Marée, s. m. Voituner de la marée. 

Chicorée, s. f. Plante rafraîchissante. 

Chorée, s. f. Maladie dite danse de saint Guy. 

Chorée. 8. m. Pied de vers grec ou latin com- 
posé d une longue et d'une brève. 

Clairée, s. f. Sucre clarifié pour cuire. 



Colomanthérées, s. f. pi. Classe de plantes, 
Contre-Marée, 8. f. Ma ' 
ordinaire. 



iarée opposée à la marée 



Corée, 8. m. Pied de vers grec; chorée. 
Gourée, s.f. Enduit pour Tes navires. 
Cuillerée. 8. /'. Plein une cuiller. 
Curée, 8. f. Pâture des chiens- t. de chas. 
Gynarées, a. f. pi. Famille des chardons; bot. 
Cystirrhée, 8. f. Bcoulementdesangdelavessie . 
Cytherée, myth. Surnom donné à Vénus. 
Denrée, 8. f. Ce qui se vend pour la nourriture. 
Diarrhée, s. f.blux du ventre; dévoiement. 
Olchorée, 8. m. Pied de vers de deux chorées. 
Dloscorée,8. f. Nom moderne du genre igname. 
Durée, s. f. Temps qu'une chose dure. 
Dyshemorrhée, s. f. Suppression d'hémor- 

rhoïdes; douleur qui en résulte; méd. 
Dyshmenorrhée, s. f. Ecoulement difficile 

des règles, med. 
Echauffourée, 8. f. Action téméraire et sans 

succès; rencontre imprévue à la guerre. 
Empyrée,s. m. Le ciel; poèt. Séjour des dieux 
Fleurée, s. f. Ecume du Dieu; t. déteint. 
Florée. s. f. Indigo moyen. 
Fourrée, s. f. Soude alcaline; bas-parc. 
Gabarée, pers. du v. Gabaréer. 
Galactlrrhée, s. /. Flux du lait; méd. 
Gonorrhée, s. f. Ecoulement puriforme par 

l'urètre; flux involontaire de la semence; méd. 
* Haute-Marée, s. f. Le haut point du flux. 
Hedérée, a. 8. f. {Résine.) Résine du lierre. 
Hémorrhée, s. f. Flux de sang passif; méd. 



ÉE 



— 144 — 



ÊE 



Hépatirrhée, s. f. Diarrhée causée par l'affec- 
tion du foie. 
Hyperborée, a. Du nord; situé au nord. 
Leucorrhée, s. f. Maladie; flueurs bîauches. 
Marée, s. f. Mux et reflux de la mer; le poisson 

frais de mer; son odeur. 
M iiaurée, s. f. Femme à prétention, fam. 
Opérée, s. f. Qui a subi une opération; chlr. 
Orée, s. f. Bord, lisière d'un bois; c. m. 
Otorrhee, s. f. Flux séreux de l'oreille; méd. 
Palirrhée, s. f. Ecoulement qui se renouvelle. 
Panerée, s. f. Plein un panier; coat. 
Parée, s. f. Partie de fourneau; met., 
Pellerée, s. f. Plein une pelle. 
Picorée, s.f. Maraude; action de butiner. 
Pierrée, s.f. Conduit à pierres sèches. 
Poirée,a./. Plante potagère; bette. 
Purée, s. f. Suc tiré des pois; pois écrasés. 
Pyorrhée, s. f. Effusion du pus} méd. 
Pyrée,s./Xieuoù les Persesgardaientlefeusacré. 
Ras-de-Marée, s. m. Bouillonnement des eaux 

entre deux courants opposés. 
Rée, per8. du. o. Réer. 
Rhée, m y th. La même que Gybèle. 
Septerée, s.f. Mesure de terre; arpent; o. m. 
Serrée, s. f. Outil de saunier des marais. 
Sexterée, s.f. Mesure agraire française. 
Soirée, s. /. Durée du soir; ce qui la remplit. 
Spirée, s. f. Arbrisseau; plante d'ornement. 
Stentorée, a. f. ( Voix) de Stentor; très forte. 
Terrée, 8. f. Talus de terre retirée d'un fossé. 
Tirée, s. f. Glace qu'on polit d'un coup. 
Urée, 8. f. Base de l'urine; t. de méd. 
Verrée, s. f. Plein un verre; peu us. 

sée, doux 
Billevesée, s. f. Discours frivole; conte vain. 
Brisées, s. f. pi. Branches brisées; (aller sur 

les)\ entrer en concurrence, en rivalité. 
Golisée, s. m. Amphithéâtre à Rome. 
Composées, s. f. pi. Famille de plantes. 
Croisée, 8. /. Fenêtre* châssis vitré, etc. 
Eclusée, s. f. L'eau d une écluse; coût. 
Egrisée, 8. f. Poudre de diamant; lap. 
Elysée, s. m. Séjour des hommes vertueux après 

leur mort; fia. Séjour délicieux. 
Epousée, 8. f. Celle qui vient d'être mariée. 
Fratisée, a.J. (Rime) répétée; poés. 
Fusée, 8. f. Fil sur le fuseau; pièce d'artifice; 

a. f. (Chaux) amortie. 
Morosée, a. f. (Humeur) morose; fam. 
Musée, 8. m. Collection de monuments et divers 

objets; académie; pi. Fêtes des Muses. 
Nausée, 8. f. Envie de vomir; dégoût, etc. 
Pesée, 8. f. Action de peser; ce qu'on pèse. 
Prisée, 8.f. Estimation d'objets à vendre. 
Reposée, 8. f. Repos de la bête: chas. 
Risée, s. f Moquerie; grand éclat de rire. 
Rosée. 8. f. Pluie fine; vapeurs de la terre. 
Schisees, 8- f. pi. Famille de fougères. 
Visée, 8. f. Direction de la vue au but. 

sée, dur 
Adipsée, 8. f. Défaut de soif; t. de méd. 
Arriére-Pensée, s. f. Pensée; vue secrète. 
Balansée, 8. f. Toile de coton de Surate. 
Brossée, 8. f. Grêle de coups; pop. 
Brassée, 8. f. Contenu des deux bras. 
Carrossée, 8. f. Les personnes contenues dans 

un carrosse public; fam. 
Chaussée, 8. f. Chemin élevé; levée. 
Goutissées, a. (Toiles.) Genre de coutil. 
Dressées, 8. f. pi. Pierres qui servent d'àtre. 
Fessée, s. f. Coups sur les lesses; fam. 
Fricassée, s. f. Viande cuite en morceaux; air 

de danse populaire; coups précipités; mus. 
Laissées, s. f. pi. Fientes de bêtes fauves. 
Maréchaussée, s. f. Ancienne gendarmerie. 



Odyssée, sf. Poème d'Homère sur les aventures 
d'Ulysse; fig. Récit de voyage de peu de durée. 

Passée, s. f. Action de passer; trace; o. m. 

Pensée, s.f. Opération de l'intelligence; action, 
faculté de penser; son exercice, ses résultats; 
opinion; dessein; idée; maxime; nom d'une fleur. 

Persée, s. m. Nom d'une constellation; astr. 

Poussée, s. f. Action de pousser; effort; pop. 

Pressée, s. /. Action de presser, de serrer. 

Rassée, s. f. Plein une rasse. 

Rez-de-chaussée; s. m. Appartement au ni- 
veau du terrain. 

Rossée, s. f. Coups de bâtons; volée; pop. 

Sénéchaussée, s. f. Juridiction du sénéchal. 

Tassée, s. f. Plein une tasse; fam. 

Traversée, a. /. Trajet par mer, etc. 
tée 

Abatée, s. f. Mouvement du vaisseau; mar. 

Acratée, s. f. Faiblesse; impuissance; méd. 

Antithées, s.m.pl. Mauvais génies* ant, 

Arbaletée, s. f. Portée d'une arbalète. 

Aristée, m y th. Fils d'Apollon; apprit aux hom- 
mes à élever les abeilles. 

Assiettée, s. f. Plein une assiette. 

Athée, a. s. m. Qui nie l'existence de Dieu. 

Battée, 8. f. Papier qu'on bat en une fois. 

Billottée, 8. f. Vente de poisson par lots. 

Boutée, 8. f. Ouvrage qui soutient ia poussée 
d'une voûte, d'une terrasse; arch. 

Bractée, 8. f. Feuille florale; bot. 

Brouettée, s.f. Le contenu d'une brouette. 

Buttée, s. f. Massif de pierres aux extrémités 
d'un pont pour soutenir la poussée des arcades. 

Cactées, s.f. pi. Famille de plantes des cactus. 

Cailloutée, s. f. Faïence tine. 

Cassetée, 9. f. Plein une casse; imp. 

Charretée, a. f. Plein une charrette. 

Chattée, s. f. Portée d'une chatte; fam. 

Coptée, s. f. Sonnerie qu'on fait en ne frappant 
qu'un coup sur la cloche avec le battant. 

Gorythée, myth. Un des noms deCérès à Argos. 

Dentée, a. f. Coup de dent; pop. 

Dictée, s. /. Ce qu'on dicte pour être écrit. 

Evitée, s. f. Largeur d'un canal; mar. 

Fourchetiée, s. f. Plein une fourchette; fam. 

Fromentée, s. f. Potage, farine de froment. 

Frottée, a. f. Rossée; correction; pop. 

Futée, a. f. Mastic de sciure de bois et de colle. 

Galathée, myth. Nvmphe aimée de Polyphème. 

Hécathée,/its*.Un des anc.conteurs de la Grèce. 

* Hottée, 8. f. Le contenu d'une hotte. 

Hemitritée, a. s.f. Sorte de fièvre; méd. 

Jattée, s. f. Plein une jatte. 

Jetée, s. /. Amas de pierres ou de sable à l'en- 
trée d'un port ou d'un chemin, etc. 

Jointes* s. f. Contenu des deux mains rap- 
prochées. 

Lactée, a. /".de lacté. (Vote), trace formée dans 
le ciel par un grand nombre d'étoiles. 

Litée, s. f. Les animaux d'un même gîte; vén. 

Montée, s.f. Escalier: action de monter. 

Nuitée, s. f. Espace d une nuit; pop. 

Panthée. a. f. (Fiaure) qui réunissait les at- 
tributs de divers dieux. 

Pâtée, a. f. Aliments en pâte pour les animaux. 

Pelletée, a. f. Plein une pelle de terre, etc. 

Platée, sf. Fondation: arch. Plein un plat; fam. 

Polyantnée, a. f. {Plante) à plusieurs fleurs. 

Portée, s.f. Les petits qu'une femelle met bas en 
une fois; ce qu'on peut atteindre, concevoir, 
faire; étendue; les cinq lignes de m musique- 
Potée, s. f. Plein un pot; compositions diverses. 

Promethée, myth. Fut cloué sur le Caucase 
où un vautour lui dévorait le foie. 

Protée, myt. Fils de Neptune; il avait le pouvoir 
de prendre toutes les formes;a .m. Se dit de quel- 



BF-EFE 



_ 145 - EFLE-EGE 



qu'un qui change d'opinions, de manières, etc. 
Schenobatée, s.f. Art de danser sur des cordes. 
Buttée, a. f. Sacriiice volontaire des veuves in- 
diennes sur je bûcher de leur mari. 
Tricotée, s. f. Chaîne à réseau; corbeille. 
Tripotée, a. f. Volée de coups de bâton; pop. 
Varretée, a. f. Ganse pour joindre les mets. 

trée 
Arbaletrée, a. f. Portée d'une arbalète. 
Astrée, myth. Déesse de la justice; s. f. Espèce 

de polypier; l'une des planètes. 
Atrée, myth. Roi d'Argos et de Mycènes, tua les 

entants de Tnveste »on frère et lui en servit 

les membres dans un banquet. 
Contrée, s. /. Kégion; étendue de pays, etc. 
Entrée, a. f. Lieu pour entrer; action d'entrer; 

droit payé en entrant, commencement ;privilège. 
Montrée, s. f. Ostentation; t. de pal.; v. m. 
Pétrée.a./.£e dit de l'Arabie pétree ou pierreuse 
Rentrée, s. /*. Retour, action de rentrer. 
Ventrée, a. f. Petits faits à la fois; portée. 

uée 
Buée, s. f. Lessive; vapeur humide; t. de boul. 
* Huée, s. f. Cris pour effrayer, pour se moquer. 

Nuée, s. f. Nue; nuage; multitude de 

Prostituée, a. f. Femme sans mœurs. 
Ruée,*/. Amas de litière sèche, de chaume, etc. 
Suée, s. f. Crainte subite; fam.; forte sueur, etc. 

vée 
Abat-Chauvée,s /.Laine de qualité inférieure. 
Aggravée, a. f. Maladie du pied du chien. 
Arcnitravée,a./ > . Entablement sans frise; arch. 
Arrivée, a. f. Action d'arnvei; venue, etc. 
Gavée, a. f. Chemin creux; t. de coût. 
Corvée, 8. f. Travail de vassal, de soldat. 
Couvée, a. f. Œufs couvés à la fois. 
Cuvée, a. /. Le contenu d'une cuve. 
Etuvée,a. f. !*ortedecuissonetd 'assaisonnement. 
Hevée,a.m.Bel arbre de la Guyane. 
Lavée, a./*. Tas de laine tirée de l'eau; met. 
Levée, s.f. Action de lever; digue; t. de jeu. 
Main-levée, a. /*. Levée de saisie, t. de pal. 
Navée, a. /. Charge d'un bateau; mar. 
Rarrivée,a. /. Deuxième arrivée; mar. 
Relevée, a. /. Après midi; t. de prat. 
Travée, a. f. Espace des poutres, arch. 
Uvée, a. f. Deuxième tunique de l'œil. 

vrée 
Couleuvrée, a. f. Plante sarmenteuse. 
Cuivrée, a. /. Da couleur de cuivre. 
Livrée, a. f. Habit des valets; fij. Costume. 
Ouvrée, a. f. Etendue de terre qu'un homme 

peut labourer dans une journée; coût. 
yèe 
Déployée, a. f. (Rire à gorge.) Rire très fort. 
Moyée, a. t. (Pierre) dure et tendre par places. 
(Voir le fét 



ém. des mots en è) 
-ÊF, pron. £.• 



Clef, a. f. Instrument pour ouvrir et fermer une 

serrure* signe de musique, etc. 
Cont*re-Glef,a/Voussoir qui joint la clef de voûte. 
Demi-Clef, s. f. Nœud de corde; mar. 
Fausse-Clef, a. f. Clef contrefaite. 
Porte-Ciels, a. m. Guichetier; clavier, etc. 
• EF. 



Bref, a. Court; en peu de mots; a. m. Lettre 
du pape. 

Caehef, a. m. Lieutenant du bey d'Egypte. 
Chef, s.m. Tète;quiestalatète;quicomniande,etc. 
Couvre-Chef, a. m. Coiffure; chapeau, etc. 
Derechef, ode. De nouveau; fam.; o. m. 
Méchef, a. m. Malheur; fâcheuse aventure. 
Orchef,a.m. Oiseau gros-bec des Indes; ornith. 
Sous-Chef, a. m. Chef sous un autre. 

Arriére-Fief, a. m. Fief mouvant d'un autre. 



Bief, a. m. Fosse donnant l'eau au moulin. 
Ba&-Relief, s.m. Sculpture peu saillante; arch. 
Brief, a. Court; de peu de durée; prompt; prat. 
Fief, 8. m. Domaine noble relevant d'un autre. 
Grief, a. Grave; fâcheux; sm. Tort; plainte, etc. 
Relief, a. m. Scuipture en bosse; fig. éclat; pi. 

Restes de mets qu'on a servis. 
Sief, a. m. Sorte de collyre; pharm. 
Ghalef,a. m. Sorte de plante à fleurs. 
Knef, a. m. Un des dieux des Egyptiens. 

Nef ,s/*.Partied'uneéglisedepuis la portejusqu'au 
chœur; vase en fornie_de navire; navire; o. m. 
Teff, a. m. Plante graminée. 
Chivef, 8,m. Arbre à fruit gros comme le melon 
EFE. 



Bieife, a. f. Terre no.ratre peu végétale. 
Greffe, a. m. Bureau de tribunal; prat. 
Greffe, a. f. Branche entée; ente; agric. 
Greffe, pers. du o. Greffer. 
Regreffe, pers. duo. Regreffer. 
( Voir epne) 
EFLE. 



Nèfle, s. f. Fruit pâteux du néflier. 

Trèfle, a. m. Piaule vivace pour fourrage; une 

des quatre couleurs du jeu de cartes. 
Trèfle, pers. du o. Tréfler. 

EG 

Beg. a. m. Mot employé pour bey. 
Thalweg,*, m. Ligne sinueuse au fond d'una 

vallée suivant laquelle se dirigent les eaux. 
EGE. 



Abrège, pers. du o. Abréger. 
Hanxprège,a./'.Garnitureintérieure du gantelet. 
Bandège, s.m. Petite table à rebords sans pieds. 
Drège, a. f. Filet de pèche; peigne à dréger. 
Solfège, s. m. Assemblage des notes de musique; 

étude de ces notes; fig. Livre élémentaire. 
Agrège, pers. du o. Abréger. 
Disgrège, pers. du o. Disgréger. 
Grège, a. f. (Soie) sortant de dessus le cocon. 
Grège, s. m. Peigne pour égrener le lin. 
Rengrège, pers. du o. Rengréger. 
Segrège, pers. du o. Segréger. 
Assiège, pers. du o. Assiéger. 
Dèsassiège, pers. du o. Desassiéger. 
Liège, a. m. Sorte de chêne vert; son écorce. 
Liège, pers. du o. Liéger. 
Piège, a. m. Embuciie; artifice; machine pour 

attraper les oiseaux, etc. 
Siège, a. m. Meuble pour s'asseoir; lieu de rési- 

dence;opérationmilita*repourprendre une place 
Siège, pers. du o. Siéger. 

Allège, s. f. Petit bateau; mur d'appui, etc. 

Allège, pers. du o. Alléger. 

Collège, a. m. Corps de pei-sonnes de môme di- 
gnité- lieu destiné a l'enseignement. 

Florilège, s. m. Choix do poésies, insecte. 

Lège, a. [Navire) saus lest, aaus charge; mar. 

Privilège, s. m. Faveur exclusive accordée à* 
quelqu'un; prérogative; droii, don naturel. 

Sacrilège, a. m. a. Action impie proiauation 
des choses sacrées; a. Souillé d'nn sacrilège. 

Sortilège, a. m. Alaléùce; magie, charme, etc. 

Spicilège, a. m. Recueil de pièces, d'actes, etc! 

Enmège, a. f. Pierre qui avait la vertu de faire 
connaître à celui qui s'était endormi dessus ce 
qui s'était passé pendant son sommeil. 

Manège, a. m. Exercice du cheval; endroit où 
il a lieu; ruse; moyen adroit; évolution; mar. 

Arpège, a. m. Manière de frapper successive- 
ment tous les sons d'un accord; mus. 

19 



EGNE-EGRE - m - EIGLE-EIGNE 



Arpège, pers. du o. Arpéger. 
Géropège, s. m. Plante des apocynées. 
Hydropège, s.f. Se disait pour eau de fontaine. 
Ptéropège, s. f. Portion du mésothorax et du 
métathorax ou les ailes sont implantées; ent. 
Barège, s. m. Etoffe de laine très légère. 
Gariege, pers. du o. Carréger. 
Gerspege, s. /. Plante exotique herbacée. 

Chorège, a. m. Directeur des spectacles; ant. 

Branchiostège,a. (Membrane) des branchies 
Galystège, s. m. Espèce de liseron; bot. 
Cortège, s. m. Suite qui accompagne. 
Hyperstratège, s. m. Titre des empereurs de 

Byzaoce. 
Pnystège, s. m. Pièce cornée qui entoure les 

stigmates thoraciques des insectes hexapodes. 
Protège, pers. du o. Protéger. 
Stratège, «m. Général d'armée athénien; ant. 
Lavage, s. f. Pierre ollaire résistant au feu. 



( Voir eige) 
•EOLË. 



Espiègle, a. s. Subtil, éveillé; malicieux. 

Pègle, s. m. Espèce de goudron. 

Dérègle, pers. du o. Dérégler. 
Règle, sf. Instrument pour tirer des lignes; prin- 
cipe; ordre; modèle; règlement; pi. Menstrues. 
Règle, pers. du o. Régler. 

( Voir aigle et eigle) 
-EGME.. 



Eelegme, a. m. Médicament pectoral de consis- 
tance épaisse qu'on fait sucer aux malades. 

Deflegme, pers. du o. Deflegmer. 

Flegme, s. m. Pituite; salive; fig. sang-froid; 
caractère posé, patient. 

Parapegme, s. m. Table de métal sur laquelle 

on gravait les lois; ant. 
Pegme, s. /*, Machine mouvante qui servait au 

mouvement des décorations au théâtre; ant. 

Aregxne, s. m. Genre de plante; bot. 
Apophthegme, s. m. Maxime; sentence; em- 
phase, etc. 

EGNE. 



Blegne, s. f. Sorte dejbugère; bot. 

Ambiegne, a. f. (Brebis) qui met bas deux pe- 
tits à la fois. 

Imprègne, pers. du o. Imprégner. 

Entre-Règne ou Interrègne, s. m. Temps 

Sendant lequel un Etat manque de roi, de chef. 
gne, s. m. Gouvernement d'un roi; sa durée. 
Règne, pers. du o. Régner. 
Trirègne, s. m. La tiare du pape; ant. 

Duègne, s. f. Vieille gouvernante. 
( Voir aigne et eiqne) 
-EGRE. 



Alègre ou Allègre, a. Dispos; gai; agile. 
Salègre,8.m.Patedemilletetautrepourie8 serins. 
Scalègre, s. f. Pierre tirée du sel gemme. 

Nègre, s. m. Homme ~de~couleur noire. 

Pègre, s. f. La régie, l'association des voleurs. 

Evintègres, myth. Epithète commune à tous 

les dieux exprimant leur immortalité. 
Intègre, a. Probe; honnête; incorruptible. 
Intègre, pers. du o. Intégrer. 
Réintègre, pers. du o. Réintégrer. 
( Voir aigre) 
EGST 



Legs, s. m. Ce qui est lé^ué; don; prat. 
Prélegs, s. m. Legs à prélever avant partage. 
"3GUE. 



Bègue, s. m. a. Qui articule mal les mots. 



Fabrègue,*./*. Plante ressemblant au serpolet. 
Grègues, s. f. pi. Haut de chausses; ant. Cu- 
lotte; {tirer ses); s'enfuir; mourir, etc. 

Allègue, pers. du o. Alléguer. 
Collègue, s.m. Confrère, é^ai en grade. 
Délègue, pers. du v. Déléguer. 
Lègue, pers. du o. Léguer. 
Prelègue, pers. du o. Préléguer. 
Relègue, pers. du o. Reléguer. 
Subdélègue, pers. du o. Subdéléguer. 
Télègue, s. m. Sorte de chariot russe. 

Fanègue, s. /.Mesure espagnole; v. 4 boisseaux. 

Règue, s. f. Sillon qu'ouvre la charrue; agric. 

Bresègue, s./". Ulcère qui vient dans la bouche. 

Persègue, s. /. Ancien nom de la ruche; o. m. 

Itègue,a/Nomdela femme du Negus d'Abyssinie. 

L»eucostegue,a.Quia des urnes olivâtres cou- 
vertes d'un opercule blanc; bot. 

Scnistotègue, s. f. Sorte de mousse; bot. 

Stratègue, s. m. S'est dit-pour statège; géné- 
ral grec. 

EICHE. — — — 

Garelohe, s. f. Nom vulgaire des laiches. 

Leiche, s. m. Poisson du genre squale. 

Seiche, s. f. Mollusque: l'os de son dos. 
( Voir aicne et èche) 
EIDE. 



Glupeide, s. m. Sorte de hareng. 
( Voir aide et ède) 
EIE.. 



Plancheie, pers. du o. Plancheier. 
Replancheie, pers. du d. Replancheier. 
EIGE. 



Beige, s. f. Sorte de laine serge. 
Neige, s. /'. Vapeur gelée en flocons blancs. 
Neige (il), pers. du o. Neiger. 
Paraneige, s. m. Ce qui garantit de la neige. 
Perce-Neige, a. /. Plante qui fleurit en hiver. 
Pleige, s. m. Caution en justice; v. m. 
Pleige, pers. du c. Pleiger. 
( Voir ège) 
EIGLE. 



Meigle, s. f. Pioche à fer recourbé! et pointu. 
Gonseigle, s. m. Mélange de seigle et d'orge. 
Seigle, s. m. Sorte de blé à épi barbu. 
( Voir aigle et egle) 
EIGNE. 



Geigne, pers. du d. Ceindre. 
Enceigne, pers. du o. Enceindre. 

Feigne, pers. du o. Feindre. 

Enfreigne, pers. da"ôTEnfreindre. 

Engeigne, pers. du o. Engeindre. 
Geigne, pers. du o. Geindre. 

Dépeigne, pers. du o. Dépeindre. 
Empeigne, s.f. Dessus en cuir du soulier. 
Peigne, s. m. Instrument à dents pour démêler 

les cheveux, la laine, etc. 
Peigne, pers. des o. Peigner et Peindre. 

Empreigne, pers. du o. Empreindre. 
Epreigne, pers. du o. Epreindre. 

Désenseigne, pers. du v. Désenseigner. 
Enseigne, s. f. Indice* tableau à la porte d'un 

marchand; drapeau d infanterie. 
Enseigne, s.m. Celui qui portait l'enseigne; (de 

vaisseau); officier de marine. 
Enseigne, pers. du o. Enseigner. 
Porte-Enseigne, s. m. Porte-drapeau; mil. 
Renseigne, pers. du v. Renseigner. 

Atteigne, pers. du o. Atteindre. 
Déteigne, pers. du v. Déteindre. 
Eteigne, pers. du o. Eteindre. 



EILLE 



— 147 



EINDRE 



Ratteigne, vers, du c. Ratteindre. 
Teigne, s. /'.Maladie du cuir chevelu; insecte. 
Teigne, pers. du o. Teindre. 

Astreigne, pers. du ô7~Astreindre. 
Etreigne, pers. du d. Etreindre. 
Restreigne, pers. du o. Restreindre. 
Rétreigne, pers. du o. Rétreindre. 
Aveigne, pers. du o. Âvëindre. 

(Voir alqneet ènne) 
EIK. ' 



Cheik. s. m. Chef de tribu arabe. 
Scheik, s. m. Prélat turc; chef de tribu. 
(Voir ec) 
EIL. 



Breil, s. m. Enclos de taillis; agric. 

Négneil, s. f. Espèce de poisson de mer. 

Rosée du soleil, s.f. Sorte de plante. 

Soleil, a. m. L'astre du jour: ostensoir; plantée 
grosses fleurs jaunes; fig. ce qui éclaire, etc. 

Remeil. s. m. Mare de ferme; t. de chas. 

Sommeil,s.m.Repos; envie de dormir; état d'une 
fleur fermée: flg. Indolence; illusion. 

Vermeil,**. D'un rouge foncé; s. m. Argent doré. 

Appareil, s. m. Préparât if accompagné de pom- 
pe, d'éclat: ce qui est nécessaire pour panser. 

Non-pareil, a. Pans pareil; sans égal; o. m. 

Pareil, a. s. m. Semblable; égal. 

Conseil, s. m. Avis; assemblée qui délibère. 

Grand-Conseil, s. m. Tribunal supérieur. 

Méteil, s. m. Mélange~dè blé et de seigle. 
Orteil, s. m. Gros doiort du pied. 
Passe-lf éteil.s. m. Blés mêlés avec du seigle. 
Pueil, s. m. Etat d'un bois qui a moins de 3 ans. 
Eveil, s. m. Avis intéressant; alerte, etc. 
Réveil, s. m. Cessation de sommeil. 

Vieil. a.Qui a duré lonTtemns; usé; ancien; vieux. 
EILLE. 



Abeille, s. f. Mouche à miel: constellation. 
Corbeille, s. f. Panier; présent de bijoux. 
Croque- Abeille, s. m. Nom d», la mésange. 
Herbeille, pers. du o. Herbeiller. 

Vieille, s. f. Femme très" âgée. 

Sommeille, pers. du~. Sommeiller. 

Corneille, s. f. Oiseau noire du genre corbeau. 
Neille, s. f. Ficelledécordée; met. 

Peilles. s. f. pi. Lignes armées de hameçons; 
chiffons à faire du papier, etc. 

Appareille, pers. dïTôTAppareilIer. 
Claque-Oreille, s. m. Sorte de chapeau; fam. 
Cure-Oreille, s. m. Instrument pour nettoyer 

les oreilles. 
Dépareille, pers. duo. Dépareiller. 
Desappareille, pers. du o. Désappareiller. 
Lampareilles,s./ > . pi. Camelot; laine, etc. 
Nonpareille.*/ 1 . Ruban très étroit; dragée très 

fine; caractère d'imprimerie. 
Oreille, a. f. Organe de l'ouïe: sa ressemblance; 

appendice; bot. Partie saillante; t. d'arts. 
Pareille. s. f. La même chose; peu. us. 
Perce-Oreille, s. m. Sorte d'insecte. 
Rappareille, pers. du o. Rappareiller. 
8alsepareille,s/.Salsifî8;8m.Racinemédicinale. 

Groseille, s. f. Fruit du groseillier. 
Oseille, a. f. Plante potagère aigre. 

Conseille, pers. du o. Conseiller. 
Déconseille, pers. du o. Déconseiller. 
Marseille, géog. Chef-lieu du département des 
f Bouchea-du-Rtiône, 320,000 hab. 
OneWs, s. f. Mauve pour la teinture. 



Seille, s.f. Espèce de sillage; seau de bois; o. m. 

Bouteille, s. f. Vase à goulot; ampoule. 
Teille, sf. Nom donné au liber tilleul et à l'écorce 

déliée de la tige du chanvre. 
Vide- Bouteille,». m. Petitemai son de plaisance. 

Treille,8/*.Berceau;treillagedeceps;/i<7.La vigne 

Avant- Veille, s.f. Le jour d'avant la veille. 
Emerveille, pers. du o. Emerveiller. 
Eveille, pers. du o. Eveiller. 
Merveille, s. f. Chose rare, extraordinaire; (ù 

merveille) loc. ado. Parfaitement. 
Réveille, pers. du v. Réveiller. 
Surveille, s. f. Jour d'avant la veille. 
Surveille, pers. du o. Surveiller. 
Veille, s. f. Privation du sommeil; partie de la 

nuit; le jour précédent, etc. 
Veille, pers. au o. Veiller. 
. EIME. 



Bleime, s. f. Maladie du cheval; cet. 
Seime,a. /. Fente de l'ongle du cheval. 
(Voir aime et ème) 
EIN. 



Hein ! interj. Inlerrogative. 

Chanfrein,s.m. Face du cheval; petite surface. 

Frein, s. m. Mors; ce qui bride; ce qui retient. 

Chenein, s. m. Variété de raisin. 

Plein, a. Rempli: abondant; s. m. L'opposé au 

vide; prép. Autant qu'il peut en contenir. 
Trop-Plein, s. f. Ce qui dépasse la mesure. 
Terre-Plein, s. m. Amas de terre; fortif. 

Rein. s. m. Viscère; pi. Le dos, etc.; anat. 
Serein, a. Clair: calme; s. m. Rosée du soir. 
Terrein, s. m. Espace de terre plus ou moins 

étendu considéré d'une manière générale. 
Tour de rein, s. m. Foulure des reins; fam. 
ZoUvérein, sm. Association douanière en Aile- 

magne fondée par la Prusse en 1834. 

Dessein, s. m. Intention; projet; plan. 
Dessein(A),Zoc.acfo Tout exprès; avec intention 
Sein, s. m. Le haut du corps; la gorge; le milieu, 
etc. Golfe; petite mer; mar;ftg. l'esprit; le cœur. 

Honigstein, s. m. Sorte de bitume jaune. 
Klingstein. s. m. Espèce de pierre sonnante. 
Linsinstein.s. m. Pierre ayant des camerines. 
Rostein, s. m. Grosse bobine trouée; rossignol. 
Violetstein, s. m. Roche micacée ayant l'odeur 
de la violette. 

Etrein, s. m. Litière des chevaux; agric. 
(Voir ar'm, a>n et in) 
EINCHE. 



Seinche, s. f. Enceinte de filets; mar. 
(Voir innhe) 
EINDRE. 



Ceindre, o. a. Entourer; serrer. 
Déceindre, o. a. Défaire ce qui est ceint. 
Enceindre. o. a. Entourer; cerner; enfermer. 
Feindre.0a.^imuler; imaginer, controuver;o. n. 
Dissimuler; hésiter; boiter un peu, etc. 

Gnanfreindre,0.a.Faireuntrou en cône; arch. 
Enfreindre, c. a. Violer (la loi); transgresser. 

Geindre, o. a. Gémir; se plaindre pour peu. 

Dépeindre, o. a. Décrire par le discours. 
Peindre, o. a. n. p. Représenter parles traits, 
lescou leurs; par le discours;couvrir decouleurs. 
Repeindre, o. a. Peindre de nouveau. 

Empreindre, o. a. Imprimer par la pression. 
Epreindre, o. a. Exprimer le suc (des fruits). 

Atteindre^. a. Parvenira; toucher le but; saisir. 
Déteindre, o. a.Oter la couleur; la teinture. 
Eteindre,o.a.p. Etouffer le feu; abolir; mourir. 



EINE-EINT - us - EINTRE-EEE 



Ratteindre, o. a. Rattraper; rejoindre. 
Reteindre, v. a. Teindre de nouveau. 
Teindre,r.a.Colorer d'une autre couleur que la 
primitive; imprimer une couleur, etc. 

Astreindre, v. a. Assïïjétir; obliger. 
Etreindre. o. a. Serrer en liant; retenir. 
Restreindre, o. a. p. Resserrer; réduire. 
Retreindre, o. a. Emboutir; modeler une pla- 
que de cuivre au marteau; t. d'arts. 

Aveindre, o. a. Tirer une chose d'où elle était 
serrée; fam. 

(Voir oindre et Indre) 
EINE 



Chanireine, pers. du o Chanfreiner. 

Baleine, s. f. Grand cétacé; ses fanons. 
Blanc de Baleine, s. m. Cervelle de baleine. 
Geroleine, s. /.Une des substances constituant 

la cire des abeilles. 
Courte-Haleine, s. f. Asthme; fam. 
Gros-d' Haleine, a. (Cheval) essoufflé; man. 
Haleine, s. f. Souffle de la respiration; bise, etc. 
Madeleine, a. /. Nom donné à une pécheresse 

repentante; sorte de petit gâteau, de poire. 

Peine, s /.Douleur; punition; fatigue; difficulté. 
Peine, pers. du o. Peiner. 

Reine, s. f. Femme de roi; femme qui règne. 
Sereine, a. /. de serein; (goutte) sur l'œil. 
Vice-Reine, s. f. Femme de vice-roi. 
Seine, s.f. Filet qu'on traîne. 
Seine, qéog. Fleuve qui passe à Paris. 
Aveine, a. f. Avoine; sa graine.. 
Déveine, s.f. Chance défavorable au jeu. 
Veine,»./*. Canal du sang; anat. Couche de 

terre; mm. Raie du bois, du marbre, etc. 
Verveine, s. f. Plante odorante. 
(Voir aine et ène) 
• EING 



Contre-Seing, s. m. Deuxième signature. 
Seing, a. m. Signature au bas d'un acte, etc. 
(Von* aine) 
EINT. 



Ceint,a. Entouré; lié, etc.; pers. du o. Ceindre. 
Déceint, a. Dont on a ôté (a ceinture. 
Demi-Geint, a. Qui est entouré à moitié. 
Enceint, pers. du o. Enceindre. 

Feint, a. Simulé; fauxTdéguisé. 
Feint, pers. du o. Feindre. 

Geint, pers. du o, Geindre. 

Dépeint, a. Représenté; décrit par le discours. 
Dépeint, pers. du o. Dépeindre. 
Femt.a.Coloré;représenté;reproduit;o.Peindre. 
Repeint, a. Peint de nouveau; v. Repeindre. 

Empreint, pers. du o. Empreindre. 
Epreint, pers. du o. Epreindre. 

Atteint, a. Rattrapé; rejoint: égalé; o. Atteindre. 
Déteint, pers. du o. Déteindre. 
Eteint» a. Etouffé; amorti* sans feu. 
Eteint, pers. du v. Eteindre. 
Ratteint, pers. du o. Ratteindre. 

Astreint, a. Obligé; forcé; assujetti. 
Etreint, pers. du o. Etreindre. 
Restreint, a. Resserré; réduit; limité. 
Retreint, pers. du o. Retreindre. 

Aveint, pers. du o. Aveindre. 
( Voir aini et int) 
EINTE 



Ceintes, s. f. pi. Rebords du navire; mar. 
Enceinte, a. /. Circuit de murailles; espace qui 

est clos; s. f. (femme) grosse d'enfant. 
Préceinte, s.f. Pièce qui tient les membres d'un 



vaisseau; pièce transversale d'un garde-fou. 

Feinte, a. f. Dissimulation; ruse; artifice. 

Empreinte,*. ^.Impression; pZ. Pierres figurées. 
Epreinte, s. f. Douleur de ventre; méd. 

Ereinte, pers. du o. Ërêinter. 

Atteinte, s. f. Coup qui atteint; attaque, etc. 
Demi-Teinte, s. f. Couleur faible; peint. 
Teinte, s. f. De^ré de couleur, etc. 
Teinte, pers. du c. Teinter. 

Etreinte, s. f. Action "astreindre; serrement. 
Retreinte, s. f. Action de retreindre; t. d'orf. 
( Voir ainte et inte) 
EINTRE. 



Geintre, s. m. Ceinture pour préserver une en> 

barcation du frottement. 
Geintre, pers. du d. Ceintrer. 
Peintre, 8. m. Celui qui exerce la peinture. 
(Vo'rintre) 
EIQUE. 



Paramaleique. a. (Acide) obtenu par la dis- 
, tillation sècne de l'acide malique. 
(Voir eque) 
EIRE. 



Perpeire, s. f. Espèce de poisson. 
Lepreire, s. m. Espèce de lichen; bot. 
Pareire, s. f. Plante de la fam. des ménispermes. 
(Voir a f re et ère) 
EISTRE. 



Ammeistre,a. m.Echevin de Strasbourg; ont. 
Meistre,a.m.Grand mât de galère; mar. 
Statmeistre, s.m. Municipal en Allemagne. 
(Voir estre) 
EITE. • 



Gatepeite,a. f. Instrument de supplice; ant. 
( Voir aite et été) 
EIX. • 



* Harneix. s. m. Ustensile destiné à l'exercice 
d'une profession; o. m. 

EIZE. 



In-Seize, s.m. Format en 16 feuillets; t.delibr. 
Seize, a. num. Dix et six. 
Treize, a. num. Dix et trois. 

(Voit atee et èse) 
EL.- 



Azaël, mu th. juive; ange révolté. 
Ismaël, hist.Fïte d'Abraham et d'Agar. 
Tael, s. m. Monnaie de la Chine. 
Abel. hist. Fils d'Adam tué par son frère Caîn. 
Babel (La tour de), hist. 1 our que les descen- 

dantsde Noé élevèrent dans la plaine de Sennar. 
Tour de Babel, s.f. Grande confusion: /Ig. 
Bambel,3.m.Le mercure;la pierre philosophale. 
Bel, a. m. Qui plaît aux yeux; agréable. 
Benibel, s. m. Nom du mercure hermétique. 
Oibel, s.m. Poisson de rivière. 
Lambel,8.m .Brisure des armoiries des puînés. 
Nebel, s. m. Instrument des Hébreux; ant. 
Tobel, s. m. Porte de palmier des Indes. 
Zorobabel, hist. Prince qui ramena les Juifs 

dans leur pays après Pédit de Cyrus. 
oel 
Barcel, s. m. Canon de vaisseau; mar. 
Gancel, s. m. Partie de chœur d'église fermé 

d'une balustrade où l'on tient le sceau; v. m. 
Gontre-Scel, s. m Petit sceau; chancel. 
Jouvencel, s. m. Jeune homme; v. m. 
Pénoncel, s. m. Diminutif de pennon, etc. 
Plaoel, s. m. Fond élevé dans la mer; mar. 
Poncel, s. m. Petit pont; o. m. inus. 
Recel, s. m. Action de recevoir sciemment des 

objets enlevés ou volés. 
Scel, s. m. Sceau; p. m. 

chel 
Herschell, sm. hist. Astronome hanovrien <j£ 



EL 



— 149 — 



EL 



couvrit Urenus et ses satellite*. 

Klchel (Saint-), a. m. Porte de poire; jord. 

Gacrel (Blanc-), a. m. Espèce de poisson. 
del 

Aludel, sm. Chapiteau sa ns fond; t.dechim. 

Bordel, «m. Lieu de prostitution, de débauche. 

Vadel.a.m. Manche du guipon; (gros pinceau). 

CedreL a. m. Sorte d'arbre d'Amérique. 
éel 

Réel, a. s. m. Qui est en effet; qui existe. 
gel 

Barlgel, a. m. Chef des sbires en Italie. 

Biggel, a. m. Quadrupède ruminant. 

Dégel, a. m. Fonte de glace, de neige. 

Estranpjel, a. (Alphabet.) Nom des caractères 
primitifs de la langue syriaque. 

Gel, a. m. Qelèeipeu us. 

Nergel, myth. Divinité des Chutéens. 

Pagel, a. m. Poisson de mer. 

Regel, a. m. 7° mois du calendrier persan. 
gnel 

Agnel, a. m. Ancienne monnaie française. 
iel 

Antipestilentiel, a. Bon contre la peste; méd. 

Arc-en-ciel, a. m. Météore en arc offrant plu- 
sieurs couleurs formées par la réflexion du soleil 

Artériel, a. Des artères; anat. 

Artificiel, a. Qui se fait par art. 

Célestiel, a. m. Nom de la 3° lettre de l'alpha- 
bet hébraïque. 

Cicatriciel, a. Qui provient, qui appartient à 
une cicatrice. 

Ciel, a. m. Espace des astres; l'air; fig. Dieu,etc. 

Circonstanciel, a. (Mot) qui indique les modes 
du verbe; t. de gram. 

Concordanoiel, a. Qui fait concorder. 

Confidentiel, a. Qui se dit en secret. 

Consunstantiel, a. De même substance. 

Daniel, hist. Un des prophètes juifs. 

Différencie!, a. Qui procède par différence. 

Essentiel, a. De l'essence; nécessane; a. m. Le 
principal; le point, le fait important. 

Excrémentiel, a. Qui tient de l'excrément. 

Exponentiel, a. (Quantité) élevée* algèb. 

Fidnciel, a. Points ou lignes d'après lesquels 
on se guide pour déterminer les autres*, gèom. 

Fiel, a. m. Liqueur près du foie; fig. Haine. 

Immatériel, a. Qui est sans matière. 

Industriel, a. Produit par l'industrie. 

Intersticiel, a. Placé dans les interstices. 

Uxrviel, a. (Sel)lirè par le lavage des cendres. 

Matériel.as.Composédematière;lourd;gro8sier. 

MercurieL a. Qui tient du mercure. 

MieM.m.Substancedoucefournieparlesa bailles. 

Ministériel, a. De ministre; de ministère. 

Obédienoiel, a. De l'obédience; théol. 

Officiel, a. Déclaré par l'autorité. 

Partiel, a. Faisant partie d'un tout. 

Pénitentiel.aDelapenitence;livredepénitences. 

Pestilentiel, a. Infecté de p^ste; contagieux. 

Pluriel, a. a. m. (Nombre) qui exprime la plu- 
ralité: gram. 

Potentiel, a. (Remède) caustique; méd. 

Préjudiciel, a. (Question, incident) à juger 
avant le fond; t. de jur. 

Présidentiel, a. Qui a rapport à un président 
de république. 

Providentiel, a. De la Providence. 

Recrémentiel, a. Se dit des recréments; méd. 

Semestriel, a. De semestre; qui dure 6 mois. 

Sensoriel, a. Qui a rapport aux sens. 

Substantiel, a. Plein de substances. 

Superficiel, a. Qui n'est qu'à la superficie; lé- 
ger; qui effleure; fig. Qui n'approfondit pas. 

Torrentiel, a. Qui appartient aux torrents. 

Trhnestriel,a.Detrimestre;quidure trois mois. 



Vizlriel, a. (Ordre) qui émane du vizir. 

Kelkel, a. m. Tranche de sole salée. 

Nikel, a. m. Espèce de métal gris. 
mel 

Béchamel, s.f. Espèce de sauce blanche; cuis. 

Calomel, a. m. Extrait de mercure; chim. 

Caramel, a. m. Sucre fondu et durci. 

Geromel, a. m. Sorte d'onguent: méd. 

Chacamel, a. m. Aigle du Mexique. 

Chionomel, a. m. Mélange de miel et de neige. 

Formel, a. Exprès; précis; positif; clair. 

Ohimel, a. m. Espèce d'insecte. 

Orumel,a.m. Fleur d'avoine pour fouler l'étoffe. 

Hydromel, a. m. Boisson composée d'eau et 
de miel. 

Œnomel, a. m. Vin miellé. 

Ormel, a. m. Forme ancienne du mot orme. 

Oxymel, a. m. Boisson composée de miel et de 
vinaigre. 

Picromel, a. m. Substance gluante qui existe 
dans la bile; t. de chim, 

Rhodomel, a. m. Miel roaat. 

Semel, mot latin signifie une fois et dont on se 
sert en comptant des articles; semel; bis, etc. 
. nel 

Additionnel, a. Quiestajouté;supplémentaire. 

Anel, a. m. Anneau de fer oui maintient rappro- 
chées les deux branches d'une tenaille. 

Anti-Constitutionnel, a. Contre la constitu- 
tion de l'Etat. 

Apinel, a. m. Nom de la racine de l'aristoloche. 

Ascensionnel, e, a.( Différence) de l'ascension 
droite et de l'ascension oblique d'un astre. 

Charnel, a. De la chair; sensuel. 

Cheminel, a. m. Variété de poire. 

Co-Eternel. a. Eternel avec un autre. 

Colonel, s. m. Officier supérieur qui commande 
un régiment. 

Conditionnel, a. Qui renferme une clause. 

Gonfessionnel,a.Qui a rapport à la confession. 

Confraternel, a. De confrère; de compagnon. 

Conscriptionnel, a. De la o mscription. 

Constitutionnel, a. De la constitution. 

Conventionnel, a. Qui résulte d'une conven- 
tion; s. m Membre de la convention. 

Gonvictionnel, a. Qui tient à la conviction; 
qui la produit. 

Correctionnel, a. De correction; qui s'appli- 
que aux délits: t. de jur. 

Criminel, a. Du crime; s. m. Coupable 

Eternel, a. Sans fin; fig. De très longue durée* 

Exceptionnel.a.D'except ion ;qui fait exception. 

Fraternel, a. De frère; en frère. 

Impersonnel, a. (Verbe) qui n'a que la 3« 
personne gram. 

Inconstitutionnel, a. Non constitutionnel 

Insurrectionnel, a. De l'insurrection. 

Intentionnel, a. De l'intention; qui lui est 
relatif; fait avec intention; t. de jur. 

Irrationnel, a. Sans rapport; non rationnel. 

Juridictionnel, a. Relatif à la juridiction. 

Lieutenant-Colonel, sm. Premier chef sous 
les ordres d'un colonel; milit. 

Ijieutenant-Griminel,a.m. Officier de justice. 

Lunel, a. m. Vin liquoreux de Lunel. 

M aternel,a.De la mère; (langage) de son pays. 

Matutinel, a. Qui se fait le matin; o. m. 

Occasionnel, a. Qui donne occasion. 

Originel, a. (Péché) qui vient de l'origine. 

Passionnel, a. Qui tient aux passions. 

Paternel, a. De père; affectueux. 

Personnel, a. Propre à la personne; égoïste. 

Polichinel, a. m. Marionnette; bouffon. 

Possessionnel, a. Qui marque la possession. 

Processionnel, a. m. Livre de prières aux pro- 



EL 



— 150 — 



EL 



CM810DS. 

Professionnel,a.Qui concerne une profession. 

Proportionnel, a. Qui est en proportion. 

Provisionnel, a. Qui se fait par provision. 

Rationnel, a. Fondé sur le raisonnement. 

Reconventionnel, a. Delà nature d'une recon- 
vention. 

Sempiternel, a. Eternel; continuel; fam. 

Solennel, a. Pompeux; authentique. 

Subventionne!, a. Qui forme une subvention. 

Transactionnel,a.Quicontientunetransaction. 

Tinel, s. m. Salle à manger; 0. m. 

Traditionnel, a. Fondé sur la tradition. 

Tunnel, s. m. Passage pratiqué sous terre. 

Unipersonnel,a.( Verbe) d'une seule personne. 

Noël, s. m. Chant gai; le jour de la Nativité du 
Christ; ancien cri de joie. 
pel 

Appel, s. m. Recours aux juges supérieurs; ap- 
pellation; signal; défi, etc.; t. d'escr. 

Archipel, a. m. Mer semée dlles. 

Chapél,s m. S'est dit pour chapeau; n'estpl.usit. 

Contre- Appel, s. m. T. d'escrlm. 2° appel. 

Napel, s. m. Nom de l'aconit; bot. 

Rappel, 8, m. Action de rappeler; batterie de 
tambour; arriéré de solde a payer, etc. 

Réappel, a. m. Second appel; contre-appel. 

Soalpel,s. m. Instrument pour disséquer; chir. 
quel 

Auquel, pron. rel. signifie à qui. 

Duquel, pron. rel. signifie qui; que. 

Lequel, pron. rel. signifie qui; que. 

Quel. a. Pour demander, etc. 

Tel-Quel, a. semblable; de môme. 
rel 

Bourel, a. m. Nom vulgaire de la buse. 

Caserel,«m. Vase percé à égoutter le fromage. 

Gonnaturel, a. De la môme nature qu'un autre. 

Corporel, a. Quiauncorps;qui concerne le corps. 

Caterel, a. m. Espèce de sabre court; ant. 

Girel, 8. m. Cabestan; mar. Poisson. 

Incorporera. Qui n'a pas de corps; métaphys. 

Naturel, a. De la nature; non altéré; facile; 
bâtard; s. m. Caractère; habitant originaire. 

Satyrel, s. m. Satyre; 0. m. 

Surnaturel, a. Au-dessus de la nature. 

Temporel, a. Périssable; séculier, etc. 
sel, doux 

Bisel, 8.m. Sel qui contient deux fois autant d'a- 
cide qu'un sel neutre; chlm. 

Bosel, 8. m. Base des colonnes; arck. 

Carlsel, a. m. Sorte de canevas de tapisserie. 

Carrousel, a. m. Tournoi; lieu d'exercices. 

Chlorosel, a. m. Sel double produit par la com- 
binaison de deux chlorures; chlm. 

Sesquisel, a. m. Sel contenant une fois et demie 
autant d'acide que le sel neutre correspondant. 
sel, dur 

Arcoussel,a.m.Fièvr6 de lait; méd. 

Croo-au-Sel, ado. (A la ) Fait avec du sel. 

Ensel, s. m. Cautère en point* d'épée; méd 

Faux-Sel, a. m. Sel vendu en fraude. 

Missel, a. m. Livre de messe; papier, etc. 

Porte-Missel, 8. m. Sorte de pupitre; lltur. 

Porte-Sel, s. m. Boite à sel; fam. 

Russel, 8. m. Arbrisseau grimpant. 

Sel, 8. m. Substance acide pure et friable pour 
assaisonner; ûg. Finesse; esprit, etc. 

Universel,a.Quis'étendàtout;quiembrassetout. 
tel 

Accidentel, a. Fortuit; venu par accident. 

Autel, 8. m. Table pour les sacrifices; ftg. La 
religion; constellation du sud, etc. 

Bétel, 8. m. Plante; mélange de substances dont 
on fait usage comme masticatoire. 

Capitol, 8. m. Lessive de chaux pour le savon. 



Cartel, a. m. Défi par écrit pour un duel; règle- 
ment pour l'échange des prisonniers. 

Gastel, s. m. Château; 0. m. 

Ghaumontel.a.m.Sortedepoire de Chaumontel. 

Cheptel,s.m. Bail de bestiaux à profit commun, 

Costel, a. Des côtes; n'est plus uslt. 

Coutel, s. m. Serpe de pécheur. 

Cristal, a. m. Nom bourguignon de la crécerelle. 

Hôtel, 8. m. Grande maison de prince, etc.; mai- 
son garnie; auberge; hôpital, etc. 

Immortel, a. Non sujet à la mort; a. Divinité. 

Listel, 8. m. Moulure; espace entre les crene- 
lures d'une colonne; arch. 

Maître- Autel, 8. m. Autel supérieur d'église. 

Maître-d*Hôtel,s.m.Offlcier de grandematson. 

Martel, a. /n. S'est dit pour marteau; o. m. 

Mortel, a. Sujet à la mort; qui la cause; a. 
Homme; femme, etc. 

Pastel, s. m. Crayon; peinture; dessin, etc.; sor- 
te de plante. 

Postels, a. m. pi. Chardons à carder. 

Sacramentel, a. Du sacrement; essentiel:/<zm. 

Tel, a. Pareil; semblable; a. m. Quelqu'un. 
trel 

Ménestrel, a. m. Chanteur ambulant. 

Pétrel, a. m. Oiseau de mer palmipède. 
uel 

Actuel, a. Présent; effectif; réel; en activité 

Annuel, a. D'un an; qui se fait tous les ans; a. 
m. Messe pour un mort. 

Bisannuel, e, a. (Plante) qui dure 2 ans. 

Bissexuel, a. Qui a l'organe mâle et l'organe 
femelle; bot. 

Casuel, a. Fortuit; accidentel; fragile. 

Censuel, a. De cens; qui v a rapport. 

Conceptuel, a. Relatif à la conception. 

Consensuel, a. Formé par le consentement 
seul des parties; jur. 

Continuel, a. Qui dure sans cesser. 

Contractuel, a. Stipulé par contrat. 

Conventuel, a. Du couvent; qui lui est propre. 

Cruel, a. Inhumain; féroce; impitoyable, etc. 

Duel, a. m. Combat d'homme À homme. 

Eventuel, a Qui est fondé sur un événement. 

Graduel, a. Quivapardegrés,am.Livre d'église. 

Habituel, a. Passe en habitude. 

Individuel, a. D<* l'individu; qui lui est propre. 

Intellectuel, a. De l'intellect; spirituel. 

Manuel, a. Qui se fait avec la main, a. m. Li- 
vre portatif de dévotion, etc. 

Menstruel, a. Des menstrues; méd. 

Mensuel, a. De tous les mois. 

Mutuel, a. Réciproque; a. m. La pareille. 

Pantagruel, a. m. Nom qu'on donne par ironie 
à quelqu'un qui mange et qui l>oit beaucoup. 

Perpétuel, a. Continuel; fréquent. 

Ponctuel, a. Exact; régulier, etc. 

Rituel, s. m. Livre de rites et de prières. 

Samuel, hist. Dernier juge des Hébreux. 

Sensuel, a. Voluptueux; qui flatte les sens. 

Sexuel, a. Qui a rapport au sexe. 

Spirituel, a. Incorporel;ingénieux; allégorique. 

Textuel, a. Du texte; conformément à un texte. 

Trisannuel, a. Qui dure trois ans. 

Unisexuel, a. Qui ne réunit pas les deux sexes. 

Usuel, a. D'un usasse ordinaire. 

Virtuel,a.Qu ialapu issanced'agirsans l'exercer. 

Visuel, a. (Rayon) de la vue; phys. 
vel 

Auvel, s. m. Claie pour fermer les bourdigues. 

Cavel, s. f. Sorte de plante d'Afrique. 

Ghevel, s. m. Seigneur auquel on devait aides 
et services; ant. Etau portatif. 

Givel, a. m. Sorte de petit poisson. 

davel, a. m. Soude ae qualité inférieure. 

Guevel, a. m. Sorte d'antilope; 900L 



ELGHE 



— 151 — 



ELLE 



Kevel, a. m. Gazelledu Sénégal. 
Machiavel, a. m. Homme d'état sans scrupule. 
Nouvel, a. Qui commence d'être, de.paraitre. 
Tavel, s. m.Vin très estimé de Tavel (Gard). 
Vaxel, a. m. Mesure pour le sel. 

zel 
Algaael, s.m. Gazelle d'Arabie; zool. 
Arael, a. (Cheoal) à pieds blancs. 
ELGHE. 



Velche, a. m. Homme ignorant ennemi de la 
la raison et des lumièies. 

ELE et ELLE. 



Elle. pron. p. fera, de la 3° pers. Pour Lui. 

• Hèle, pers. du o. Héler. 

Bêle, pers. du o. Bêler. 

Belle, a. fera, de bel ou de beau. 

Colombelle, s. f. Petite colombe; fam.F'ùel qui 
sépare deux colonnes; imp. 

Çybèle, myth. Déesse de la terre; épouse de 
Saturne; mère de Jupiter, etc. 

Debelle, pers. du o. Debeller. 

Embelle, s, f. Milieu du vaisseau en long. 

Rica belle, s. f. Siège de bois sans dossier. 

Flabelle, pers. du o. Flabeller. 

Flabelle, a. /. Grand éventail du pape dans les 
solennités. 

Gabelle, s. f. Impôt sur le sel; administration 
qui le percevait; ant. 

Gabèle, pers. du o. Gabeler. 

Glabelle, s.f. Espace entre les deux sourcils. 

Grabèle, pers. du o. Grabeler. 

Isabelle, s. m. a. (Cheoal) jaune blanchâtre. 

Libelle, s. m. Ecrit injurieux, diffamatoire. 

Libelle, per s. du o. Libeller. 

Lobèle, s. f. Espèce de plante; bot. 

Mirabelle, s.f. Petite prune jaune. 

Obèle, s. m. Signe de transposition. 

Ombelle, s.f. Rameau en parasol; bot. 

Rebelle, a. m. Sujet qui se révolte, etc. 

Rebelle, pers. du o. Kebeller. 

Ribambelle, s. f. Kirielle; longue suite; fam. 

Rubelle, a. f. Variété de vigne a feuille rouge. 

Tombelle, s.f. Petite tombe formée d'une émi- 
nence de terre; peu us. 
brelle 

Brelle, a. f. Bois liés en radeau. 

Ombrelle, s. f. Petit parasol. 
celé 

Amoncelé, pers. du o. Amonceler. 

Ancelle,a./. Fille à gages: v. m. 

Ascèle, a. Qui n'a point de jambes. 

Bacelle, a. f. Etendue de terre formant un pe- 
ut nef; ant. 

Balancelle, s. (. Embarcation à un seul mât. 

Bancelle, s.f. Petit banc long et étroit. 

Sarcelle, a. f. Espèce de tombereau. 

Bercelles, a. f.pl. Pincettes d'émailleur. 

Broncbocèle, a. /.Goitre; tumeur au cou: méd. 

Brucelles, a. f.pl. Petites pincettes; t. d'arts. 

Bubonocèle, s.f. Hernie inguinale; anat. 

Gancelle, s.m. Petit cancre; ichtyol. 

Canoelle, pers. du v. Canceller. 

Gèle, pers. du o. Celer. 

Celle, pron, fem. Pour Celui. 

Gératocèle, a. /. Hernie de la cornée; méd. 

Chancelle, pers. du v. Chanceler. 

Circèle, a. f. Un des noms de la sarcelle. 

Cisorcèle, a. f. Hernie variqueuse. 

Colpocèle, s.m. Sorte de hernie du vagin; chir. 

Contre-Scèle, pers. du o. Contre-sceler. 

Gourcelle, a. /. Petite cour; fam. 

Crincelle, s.f. Sorte d'oiseau de proie. 

Crécelle, a. /. Moulinet bruyant. 

Cyclocèle, a.J*. canal intestinal en cercle. 

Cystobubonocèle, a. f. Hernie de la vessie. 

Cystocèle, a. f. Hernie de la vessie; méd. 



Décèle, fers, du o. Déceler. 
Dépucelle, pers. du o. Dépuceler. 
Déscelle, pers. du o. Désceller. 
Désensorcelle, pers. du v. Désensorceler. 
Emorcèle, pers. du o. Emorceler. 
Empyocèle,a./*. Fausse hernie; méd. 
Encéphalocèle, a. /. Hernie du cerveau; méd. 
Enficèle. pers. du o. Enficeler. 
Ensorcelle, pers. duo. Ensorceler. 
Entérocèle, s. f. Hernie de l'intestin; méd. 
Entérocystocèle, a. /. Hernie de la vessie. 
Entérépiplocèle, a. f. Hernie de l'intestin et 

de l'épi ploon. 
Entérohydrocèle, a. f. Hernie intestinale. 
Entéromérocèle, sf. Hernie crurale d'intestin. 
Entérosarcocèle, s.f. Hernie intestinale. 
Entéroschéocèle, a. f. Hernie scrotale; méd. 
Epigastrocèle, s.f. Hernie épigastrique. 
Epiplocèle, s.f. Hernie de Tépiploon. 
Escarcelle, a. f. Grande bourse; poche. 
Etincelle, pers. duo. Etinceler. 
Etincelle, s.f. Parcelle de feu. 
Excelle, pers. du o. Exceller. 
Ficèle, pers. du o. Ficeler. 
Ficelle, a. f. Petite corde mince. 
Gastrocèle, s. f. Hernie d'estomac. 
Glossocèle, a. m. Mal de langue; méd. 
* Harcèle, pers. du o. Harceler. 
Hématocèle, a. f. Hernie du sang; méd. 
Hématophacèle, a. /. Hernie du sang. 
Hépatocèle, a. f. Hernie du foie* cher. 
Hydatydocele. s. f. Sorte d'hydropisie. 
Hydrentérocèle, a. f. Hernie du scrotum. 
Hydrocèle, a. f. Sorte d'hydropisie. 
Hydrophysocèle,a f. Hydrocèle; tumeur. 
Hygrocirsocèle, a. /. Hernie compliquée. 
Hypo gastrocèle, s.f. Hernie de lhypogastre. 
Hystérocèle, a. f. Hernie de la matrice. 
Icelle, pron. fem. De Celle dont on a parlé. 
Ischiocèle, s. f. Hernie ischiadique. 
Involucelle, a. m. Involucre partiel. 
Isocèle ou Isoscèle, a. Triangle à deux côtés 

égaux; géom. 
Jouvencelle, a. f. Jeune fille; fam.; o m. 
Laparocèle, a. /. Hernie lombaire; méd. 
Mancelle, a. f. Chaîne du collier; man. 
Méningocèle, s.f. Tumeur au crâne. 
Mérocèle, a. /. Hernie crurale; chir. 
M icrooèle, a. Qui a un petit ventre. 
Molucelle, a. f. Genre de plantes labiées. 
Morcelé, pers. du o. Morceler* 
Nacelle, s.f. Petit bateau sans voiles. 
Oncelle, a. /. Espèce de tigre; zool. 
Omphalocele, a. f. Hernie au nombril. 
Onoscèle, a. m. Satyre à jambes d'âne. 
Ophtalmocèle, s.f. Maladie des yeux. 
Opodéocèle, a. /. Hernie pubienne. 
Oschéocèle, s. f. Hernie scrotale. 
Ostéooèle, a. f. Espèce de tumeur; méd. 
Parcelle, s. f. Petite partie d'un tout. 
Parcelle, pers. du o. Parceller. 
Pédicelle.a.m. Petit pédoncule* bot. 
Périneocèle. a. f. Hernie au périnée; méd. 
Pneumatocéle, a. f. Hernie; emphysème, etc. 
Procèle, a. f. Hernie calleuse. 
Protosyncelle. a. m. Vicaire de patriarche; 

camarade de chambre, etc.* ant. 
Précelle, pers. du o. Préceller. 
Pucelle, s. f. Fille vierge, pure; poisson. 
Radicelle, a. f. Petite racine; t. de bot. 
Recèle, pers. du o. Receler. 
Rnbacelle, a. f. Rubis clair; lapld. 
Rubicelle, s. j. Rubis d'une couleur claire. 
Sarcelle, a. f. Oiseau aquatique. 
Sarcocèle. a. m.Tumeur charnueet cancéreuse. 
Sarco-Epiplocèle, a. m. Hydrocèle; hernie. 



ELE 



— 182 — 



ELLE 



Scelle, pers. du o. Sceller. 
Scrotocèle, a. f. Hernie du scrotum. 
Spermatooèle, a. f. Fausse hernie. 
Sphacèle, a. m. Gangrène totale d'un membre. 
Splenocèle, a. f. Hernie de la rate. 
Stéatocèle, s. m. Tumeur se rota le. 
Svnoelle, a. m. Ecclésiastique grec; ant. 
Thyrocèle, s. /. Goitre; tumeur au cou* méd. 
Trachéooèle. a. f. Grosse tumeur; méd. 
Tunicelle,a./:Petitetunique;ornementd'évêque. 
Varicelle, a. f. Petite vérole volante. 
Varicocelle, a. f. Sorte de tumeur; méd. 
Vermicelle, a. m. Pâte à potage en filaments. 
Violoncelle, a. m. Basse du violon* mua. 
Zacelle, a. f. Zibeline; martre; zool. 

cnele 
Echèle, pera. du o. Bcheler. 
Eohelle, a. f. Escalier portatif mesure; poids 

du Levant. 
"LumachéHe, a. 8. f.(P le rre.marbre) à coquille. 
Miorotrachèle, a. A col court; did. 
Tour de l'Echelle, a. m. Limite de propriété. 

dele 
Andelle, a. f. Bois de hêtre. 
Ardelle (Eau d*), a. f. Sorte de liqueur. 
Arondelle, a. f. Corde garnie d'hameçons. 
Asphodèle,a. m. Plante de la fam. des liliacées. 
Bardelle, a./. Selle de bourre et de toile. 
Branchiodèle. a. a. ( Ver) à branchies visibles. 
Gadèle, pera. du o. Cadeler. 
Carpadele, a. f. Fruit des ombellifères; bot. 
Chandelle, a. /. Mèche recouverte de suif. 
Gioadelle, a. f. Sorte d'insecte hémiptère. 
Gioindèle, a. f. Genre de coléoptères. 
Citadelle, a. f. Forteresse de ville. 
Gordèle, pera. du o. Cordeler. 
Gordelle, a. f. Corde pour le halage. 
Etendelle,a./. Division du bloc d'ardoise; min. 
Fidèle, a. a. Qui garde sa foi; vrai croyant. 
Grondèle, pera. du o. Grondeler. 
* Haridelle, a. f. Méchant cheval maigre. 
Héridelle, a. /. Ardoise plus longue que large. 
Hirondelle, a. f. Oiseau de passage. 
Infidèle, a. Déloyal; inexact; peu sûr. 
Jùdelle, a. f. Oiseau aquatique. 
M ardelle, a. f. Rebords d'un puits. 
•Modèle, a. m. Essai en petit; exemple. 
Modèle, pera. du o. Modeler. 
Mortadelle, a. f. Saucisson estimé d'Italie. 
Pneumodèle, a. f. Hernie du poumon. 
Pyramidelle, -a. f. Genre de mollusque. 
Ridelle, a f. Râtelier de charrette. 
Rondelle,s./V8ouclier rond; outil de menuisier. 
Urodèle, a. m. Famille de reptiles batraciens. 
Vergadelle, a. f. Petite espèce de morue. 
Videlle,s./ , .Instrument de pâtissier, deconfiseur. 

fêle 
Fêle, a. /. Canne pour souffler le verre. 
Fêle, pera. du o. Fêler. 

frêle 
Frêle, a. Délicat; fragile; faible. 

gelé 
Congèle, pera. du o. Congeler. 
Dégèle, per8. du v. Dégeler. 
Fa&agelle, a. f. Plante légumineuse. 
Flagelle, pera. du o. Flageller. 
Gèle, pera. du o. Geler. 
Margelle, a. /. Rebords d'un puits. 
Nigelle, a. f. Plante des renoculacéés. 
Regèle, pera. du v. Regeler. 
Scorpiojelle.a. f. Huile de scorpion. 
Tigeîle,a./'. Partie de l'embryon végétal; bot, 

gnele 
Agnèle, pera. du d. Agneler. 
Agnelle, a. /. d'agneau. 
Gotigneile, a.f. Infusion spiritueuse de coings. 



grêle 

Engrèle, pera. du o. Rngréler. 

Grêle, a. /. Pluie gelée: a. Menu; faible. 

Grêle, pera. du v. Grêler. 

Paragrêle, a. m. Appareil pour dissiper les 
nuages chargés de grêle. 

Regrèle, pera. du v. Regrêler. 
ielle 

Bielle, a. f. Perche de la bascule; forg. 

Demi elle, per8. du o. Démieller. 

Différentielle, a. f. (Quantité) très petite. 

Emielle, pera. du v. Emieller. 

Kirielle, a. f. Litanie; longue liste, etc. 

Miellé, pera. du o. Mielier. 

Nielle, sf. Maladie des grains; plante qui croît 
dans les blés* ornement d'orfèvrerie, etc. 

Nielle, pera. du v. Nieller. 

Revérencielle, a. f. (Crainte) des enfants en- 
vers leurs parents; pal. 

Vielle, a. f. Instrument de musique. 

Vielle, pera. du v. Vieller. 
lele 

Antiparallèle, a. (Ligne) opposée, contraire. 

Demi-parallèle, a. f. Ouvrage de fortification. 

Dialelfe, a. m. Argument des Pyrrhonniens. 

Parallèle, a. a. /. (Liane) également distante 
d'une autre sur tous les points; t. de fort.; s. 
m. Cercle parallèle à l'équateur; comparaison. 
mêle 

AUumeUe,s/\Fourneau commencé; t.decharà. 

Alumelle, a. f. Lame de outeau, dépée; cm. 

Amphimelle, a. f. Habit d'hiver des Romains. 

Amphismelle, a. f. Bistouri à 2 tranchants. 

Gamelle, a. f. vase de bois chez les anciens. 

Canamelle, a. f. Sorte de plante; bot. 

Cannamallea./.Canneàsucre; plante graminée. 

Chamelle, a. f. La femelle du chameau. 

Ghrysomèle,a.m. Insecte coiéoptère vert doré. 

Colmelle, a. f. Un des noms de l'agaric; bot. 

Golumelle, a. f. Petite colonne: axe de coquille. 

Contre- Jumelles^./*, pi. Paves des ruisseaux. 

Goquemelle ? a./ > .Nom vulgaire de l'agaric élevé. 

Gouconmelle, a. f. Sorte de champignon. 

Coulemelle, a. f. Coquemelle ou agaric. 

Gyanomèle, a. Qui est bleu et noir; zooL 

Démêle, pera. du o. Démêler. 

Dessemèle, pera. du o. Dessemeler. 

Engrumèle, pera. du v. Engrumeler. 

Entremêle, pera. du o. Entremêler. 

Femelle, a. a. /. Animal qui conçoit et produit 
les petits; (fleur) sans étamine; bot. 

Oamelle, a. /. Ecuelle de bois, de fer, etc. 

Glumelle, a. f. Petite glume; bot. 

Gromèle, pera. du v. Gromeler. 

Grumèle, pera. du o. Grumeler. 

Jumelé, pera. du o. Jumeler. 

Jumelle,a.a/.De jumeau; s.f. Lorgnette double. 

Lamelle, af. Petite lame: se dit de tout organe 
mince des végétaux et des animaux. 

Mamelle, af. Organe charnu où se forme le lait. 

Mêle, pera. du o. Mêler. 

Paumelle, a.f. Espèce d'orge; penture de porte. 

Pêle-Mêle, ad. Confusément; mélange confus. 

Philomèle, myth. Fille de Pandion, roi d'A- 
thènes et sœur de Progné; fut changée en ros- 
signol* fig. Nom poétique du rossignol. 

Polymele, myth. Un des ûls d fiole. 

Pommelle, a. f. Plaque percée de trous à l'em- 
bouchure d'un tuyau; boule de poignée, etc. 

Ressemelé, pera. du o. Ressemeler. 

Romèle, pera. du v. Romeler. 

Semelle, a. f. Le dessous du soulier; pièce de 
charpente; pi. Planches du fond d'un bateau, etc. 

Tremelle, a. /'. Espèce d'algue flottante; bot. 
nele 

Apinelle,d./. Plante ombellifère; genre d'abeille. 



ELLE 



— 153 — 



ELE 



Anhèle, pera. du o. Anheler. 

Annèle, pera. du v. Anneler. 

Gampanelle^/'. Petite cloche; genre de fleurs. 

Cannelé, pera. du v. Ganneler. 

Cannelle» s. f. Ecorce du canelier; robinet. 

Carnèle,s.f. Bordure autour d'une monnaie. 

Carnèle, pers. du v. Carneler. 

Cenelle, s. f. Fruit du houx; bot. 

Gincenelle, 8. f. Cordage pour hàier les bateaux. 

Citronnelle, a.f. Plante: sorte de liqueur. 

Coccinelle, s.f. Scarabée tacheté; bete à Dieu. 

Colonelle, a. s.f. Première compagnie d'un ré- 
giment commandée par le colonel; ant. 

Coronelle, a. f. Tringle de peignier; met. 
Conrtanelle, a. f. Variété de raisin. 
Grenèle, pera. du o. Greneler. 
Grucianelle,8./. Sorte de plante des rubiacées. 
Dauphlnelle^./*. Plante des renonculacées. 
Decarnèle, pers. du o. Décarneler. 
Empennèle, pera. du o. Empenneler. 
Bmpennelle, a. f. Petite ancre; mar. 
Flanelle, a. f. Etoffe légère de laine. 
Fontanelle, a. f. Endroit où aboutissent les su- 
tures du crâne; anat. Petite fontaine; fam. 
Fraadnelle, 8. f. Plante à feuilles de frêne. 
Gonelle, a. f. Sorte de casaque de chasse. 
Gor&onelle, 8. f. Belle toile de Hollande. 
Grenèle, pera. du o Greneler. 
Jargonnelle, 8. f. Variété de poires; jard. 
Marginelle, a. f. Porcelaine; mollusque. 
Martinelle, a. f. Cloche des Lombards; ant. 
Nesle, s. m. Ancienne monnaie de billon. 
Pannelle, 8. f. Feuille de peuplier: bot. 
Péronnelle, a. f. Sotte; fam. Babillarde. 
Pianelle, a. f. Chaussure ancienne. 
Pimprenelle, a. f. Plante potagère; jard. 
Polichinelle, 8. m. Marionnette; bouffon. 
Pranelle,8/\ Prune sauvage;partie noire derœil. 
Quenelle, a. f. Boulette de viande ou de poisson. 
Qninquenelle, 8. f. Trêve de 5 ans; yur. anc. 
Ritournelle, a.f. Reprised'unchant; répétition. 
Sanojninelle, 8. m. Arbre fruitier à bois dur. 
Sentinelle, a. m. Soldat en faction; mllit. 
Soldanelle, a. f. Plante des montagnes. 
Soutanelle, a. f. Petite soutane; fam, 
Spinelle, a. (Rubis) d'un rouge pâle. 
Tonnelle, a. f. Treille; filet, etc.; jard. 
Tonnèle. pera. du v. Tonneler. 
Tournelle, 8. /.Tourelle; v. m. Chambre crimi- 
nelle de l'ancien parlement de Paris; ant. 
Tnbicinelle, s. f. Mollusque univalve. 
Turbinelle, a. f. Genre de coquille univalve. 
Valérinelle, a. f. Plante médicinale. 
Venelle, a. f. Petite rue; o. m. (Enfiler la ve- 
nelle); fia. et pop. Prendre la fuite 
Vertenellee, a.f. pi. Charnières de gouvernail. 
Villanelle, a. f. Poésie pastorale; air de danse. 

oele 
Emmoelle, pera. du v. Emmoeller. 
Moelle, s. f. Substance molle dans les os, dans 
ie bois, etc.; ûg. Ce qu'il y a de plus essentiel. 
Poêle (pr. oile), 8. m. Dais portatif; fourneau; 
s. f. Ustensile en fer pour frire le poisson, etc. 
Tire- Moelle,*. m. Outil de boucher. 

pelé 
Appelle, pera. du v. Appeler. 
Capele. pera. du v. Capeler. 
Carpelle, 8. m. Organe essentiel de l'ovaire d'u- 
ne fleur et de son fruit; bot. 

Cnapèle, pera. du v. Chapeler. 

Chapelle, 8. f. Petite église; partie d'une église 
ayant un autel à part et où l'on dit la messe. 

Compelle, pera. au v. Compeller. 

Conpèle, pera. du v. Coupeler. 

Coupelle, 8. f. Vase à purifier l'or, les métaux. 

Décapèle, pers. du v. Décapeler. 



Décupèle, pera. du o. Décupeler. 

Enchapèle, pera. du 0. En chape 1er. 

Bpelle, pera. du o. Epeler. 

£rysipéle,8.m. Inflammation de la peauiméd. 

Bscoupèle, pers. du o. Escoupeler. 

Grippèle (se), pera. du v. Gnppeler (se). 

Interpelle, pera. du o. Interpeller. 

Pèle, pers. du o. Peler. 

Pelle, 8. f. Instrument large et plat à long man- 
che pour enlever la terre, etc.: chaise de jardin. 

Rappelle, pera. du v. Rappeler. 

Réappelle, pera. du o. Reappeler. 

Tenupelle,8.m. Cosmétique qui efface les rides. 

Trapelle, s. f. Sorte de souricière. 
phele 

Cyphelle, s. f % Petit champignon parasite. 
quele 

Craquelé, pers. du v. Craqueler. 

Estraquelle, a. f. Pelle de verrier. 

Laquelle, pron. rel. fém. Qui, que. 

Séquelle, 8. f. Kirielle; longue suite; fam. 
rele 

Airelle, 8. f. Arbrisseau à baies aigres. 

Albarelle, a. f. Gros champignon parasite. 

Aquarelle, a. f. Lavis colorié; peint. 

Bourrelé, pera. du o. Bourreler. 

Bourrelle, 8. f. Femme du bourreau ; fam. 

Burèles,8/. Petites bandes de couleurs différen- 
tes alternant l'une avec l'autre; t. de blaa. 

Carrelé, pera. du o. Carreler. 

Chanterelle,8/*.La corde la plus déliée et la plus 
aiguë d'un violon- mua.\ oiseau appelant; chaa. 

Coquerelle,8./'.Femme attachée à une chanoi- 
nesse; pi. Noisettes en fourreau; blaa. 

Coucourelle, a. f. Variété de figues; ogrie. 

Cratérelle, 8. f. Genre de champignon. 

Crécerelle, a. f. Oiseau de proie diurne. 

Décarrèle, per8. du o. Décarreler. 

Lingarelle, s. f. Scapulaire de chanoine; v.m. 

Maquerelle, a. f. Femme qui fait métier de 
prostituer des filles; pop. Petit poisson. 

Marelle ou Mérelle, 8. f. Sorte de jeu d'enfant. 

Micarelle, a. f. Substance minérale rouge. 

Morelle, 8, / Plante vénéneuse; pomme à cidre. 

Pareil©, s. f. Plante dite aussi Patience. 

Passerelle, a. f. Pont étroit pour les piétons. 

Pastorelle, a. f. Air pastoral; danse. 

Pastourelle, a. f. Danse de quadrille; bergère. 

Pérelle, 8. f. Orseille; terre fongueuse. 

Querelle, a. f. Contestation; dispute; démêlé. 

Querelle, pera. du p. Quereller. 

Recarrèle, pera. du o. Recarreler. 

Rèle (se), pera. du o. Rèler (se). 

SaltareUe, a. f, Sorte de danse vénitienne. 

Sauterelle, s.f. Coléoptére; instrum. de math. 

Surelle, 8. f. Oseille commune; jard. 

Téterelle, a.f. Appareil d'allaitement artificiel. 

Tiarelle, a. f. Plante des champs; saxifrage. 

Tortorelle, s. f. Machine de guerre; ant. 

Tourelle, sf. Petite tour; pi. genre de crucifères. 

Tourterelle, 8. f. Oiseau du genre du pigeon. 
sele, doux 

Baselle, a. f. Plante grimpante des Indes. 

Cisèle, pera. du d. Ciseler. 

Croiselle, 8. f. Nom d'une espèce de papier. 

Damoiselle, a. f. Fille noble; pop.; ant. 

Demoiselle, s.f. Fille honnête; insecte; instru- 
ment de paveur; oiseau du genre cygogne. 

Démuselé, pera. du v. Démuseler. 

Ebisèle, pera. du v Ebiseler. 

Emmusele, pera. du v. Emmuseler. 

Enoisèle, pers. du v. Enoiseler. 

Filoselle, 8. f. Grosse soie; étoffe; ruban, etc. 

Limoselle, a. f. Sorte de plante médicinale. 

Mademoiselle,8./'.Titre des filles non mariées. 

Oisèle, pera. du v. Oiseler, 

20 



ELLE 



— 164 — 



ELLE 



Piloselle, s. f. Plante velue vulnéraire. 

Roselle, a. /*. Espèce de grive rouge. 

Touselle, é. f. Sorte de grain sans barbe; agr. 
sele, dur 

Aisselle, sf. Joint du bras et de l'épaule; anat. 

Bosselé, pers. du o. Bosseler. 

Boute-Selle, s. m. Signal pour seller les che- 
vaux et monter à cheval; milit. 

Cypsèle, a. m. Nom scientinque du martinet. 

Dénossèle, pers. du o. Débosseler. 

Desselle, pers. du o. Desseller. 

Faiscelle, a. f. Vase, moule à fromage. 

Garde- Vaisselle, s. m. Qui tient la vaisselle. 

Nasselle, a. f. Petite nasse; t. dépêche. 

Resselle, pers. du o. Kesseller. 

Ruisselle, pers. du o. Ruisseler.. 

Selle,' a. f. Siège de bois recouvert de cuir sur 
un cheval; évacuation faite en une fois; méd. 

Selle, pers. <jiu o. Seller. 

Subselles, a. m.pl. Chaire à prêcher; v. m.; ant. 

Vaisselle,*./'. Plats, assiettes, etc. d'unménage. 

Verselle, pers. du v. Verseller. 
tele 

Apatèle, pers. du v. Apateler. ' 

Arantelles, a. f.pl. Filandres aux pieds du cerf. 

Astelle, a. /. Appui pour les fractures; chir. 

Atèle, a. m. Citoyen d'Athènes qui ayant rendu 
service à l'Etat était exempt crimpôts. 

Attelé, pers. du o. Atteler. 

Attelle, a. f. Kclisse; chir. Instrument de po- 
tier; pi. Ailerons du collier des harnais: petit ais. 

Bagatelle, a./. Chose frivole, de peu de valeur. 

Batèle, pers. du o. Bateler. 

Battèle, pers. du v. Batteler. 

Bigotelle, a. f. Cuir pour tenir la moustache. 

Bottèle, pers. du o. Botteler. 

Bretèle, pers. du o. Breteler. 

Bretelle, a. f. Sangle: courroie; tissu élastique. 

BrocatèUe, a. f. Etoffe qui imite le brocart; 
marbre de plusieurs couleurs. 

Cartelle, sf. Manière de débiter le bois; charp. 

GascateUe, a. f. Petite cascade: fam. 

Gautèle, a. f. Précaution avec défiance et ruse. 

Gellutitèle, a. (Insecte) qui fait des toiles cel- 
lule uses. 

Gistèle, a. f. Genre de coléoptère. 

Clientèle, a. /. Les clients d'une boutique, etc. 

Gorditèle, a. (Araignée) qui fait des fils ten- 
dus comme une corde; ne fait pas de toile. 

Grassatèle, a. f. Coquille bivalve fossile. 

Gretèle, pers. du o. Crète 1er. 

Cre telle, a. /". .Genre de plante graminée. 

Gristelle, a. /*. Outil de licier. 

Gristatelle, s. t. Genre de polypes d'eau douce. 

Curatelle, a. /. Charge de curateur; jur. 

Gydothèle, a. Qui a les pupiles orbiculaires. 

Démantèle, pers. du o. Démanteler. 

Dentelé, pers. du v. Denteler. 

Dentelle, s.f. Ouvrage de fil à jour, etc. 

Dételé, pers. du v. Dételer. 

Ecartèle, pers. du o. Ecarteler. 

Embottèle, pers. du o. Embotteler. 

Emmantèle, pers. du v. Emmanteler. 

Empastèle, pers. du v. Empasteler. 

Encastèle, pers. du o. Encasteler. 

Etèles, a. /. pi. Copeaux. 

Granitelle, a. (Pierre) semblable au granit. 

Orattèle, pers. au v. Gratteler. 

Grattelle, a. f. Petite gale; méd. 

Homotèle, a. m. Etranger résidant à Athènes. 

Hypothèle,a. f. Espèce de champignon. 

Immortelle, a. A Plante vivace; sa fleur. 

Isotèle,a. m. Celui qui jouissait de l'isotelie. 

Locu8 telle, a. f. Espèce de fauvette. 

Martèle, pers. du v. Marteler. 

Motelle, a. f. Petit poisson d'eau douce. 



Otelles,»./'. pi. Fers de lances; blas. 

Pantèle, pers. du 0. Panteler. 

Parentèle, a/. Tous les parents; parenté; o.m. 

Patelle, a. /. Coquillage univalve; petit vase. 

Râpa telle, a. f. loile de crin pour les tamis. 

Ratèle, pers. du o. Râteler. 

Réattèle, pers. du 0. Kéàtteler. 

8alvatelle,a./.Veine8ituée8urle dos de la main. 

Sautèle, pers. du 0. bauteler. 

Sautelle, a. /. barment avec sa racine. 

Tarentelle, a. f. Sorte de danse italienne. 

Tortelle, a, f. Plante médicinale. 

Tutelle, a/. Autorité sur un mineur; t. de prat* 

Vertelle, a. f. Bonde de marais salant, 
trele 

Poutrelle, a. f. Petite poutre; charp. 
ouele 

Douelle, a. f. Courbure de voûte; douve; arch. 

Ecrouelles,a/'.p^. Humeurs froides au cou; méd. 

Rouelle, a. f. Tranche ronde et peu épaisse. 

Trouelle, a. f. Baguette de filet; t. de pèche. 
uele 

Cornuelle, a. f. Nom vulgaire de la màcre. 

Ecuelle, a. /. Vase pour le potage, etc. 

Loquele (u), sf. Laneage, discours trivial; font. 

Manuelle, a. /.Outil decordier; sceau à poignée. 

Ruelle, a. f. Petite rue étroite; intervalle entre 
les lits ou du lit au mur. 

Ruelle, pers. du v. Rueller. 

Truelle, sf. Outil de maçon pour le piètre, etc. 
vêle 

Bartavelle, a. /. Perdrix rouge du midi. 

Bertavelle, a. f. Natte de jonc à Gênes. 

Blavelle, a. f. Nom vulgaire du bluet. 

Caravelle, a. /. Navire rond portugais, etc. 

Cervelle, a. f. Substance molle dans le crâne; 
flg. Esprit; jugement; entendement. 

Cuvèle, pers. du Cuveier. 

Déchevele, pers. du 0. Décheveler. 

Dégravèle, pers. du 0. Dégraveler. 

Douvelle,a. /. Petite douve; douelle. 

Echevêle, pers. du v. Echeveler. 

En j a vêle, pers. du 0. Enjaveler. 

Gravelle, a. /. Gravier dans les reins; méd. 

Gxivèle, pers. du 0. Griveler. 

Javelle, a. f. Poignée de blé scié; botte, etc. 

Javèle, pers. du 0. Javeler. 

Manivelle, a. f. Instrument pour faire tourner 
un essieu, un treuil, pour tordre une corde, etc. 

Nivelle, pers. du o. Niveler. 

Nouvelle,*./". Premier avis; renseignement; con- 
te historique; a. Fém. de nouveau. 

Novelles, a. f. pi. Partie du droit romain; ant. 

Renouvelle, pers. du 0. Renouveler. 

Révèle, pers. du 0. Révéler. 

Tartevelle, s.f. Partie de la trémie; meun. 

Tavèle, pers. du v. Taveler. 

Tavelle, s.f. Aiguillon; passement fort étroit. 

Vêle, pers. du 0. Vêler. 

Vertevelle,a./.Anneaudu verrou d'une serrure. 

Vervelle, sf. Anneau au pied de l'oiseau; fauc. 

Vivelle,a. /. Reprise à un trou dans une toile, 
ie ae 



etc.; scie de mer. 



celé 



Bruxelles, géog. Capitale de la Belgique, 

30,000 habitants; a. f. pi. Dentelles estimées. 

yele 

Voyelle, a. /.Lettre qui peut se prononcer seu- 
le; qui représente un son (a, e, i, o, u, g). 
zèle 

Gazelle, a. /. Bobine de tireur d'or. 

Donaelle, a. f. Se dît d'une tille et même d'une 
femme de mœurs suspectes; poisson de mer. 

Gazelle, a. f. Bête fauve du genre antilope. 

Zèle, a. m. Affection ardente; pour le succès de 
quelque chose; grand empressement, etc. 



ELFE-ELTE - 155 



EMBLE-EME 



(Voir ailé) 
-ELFE.. 



Elle, myth. scand. Génie de l'air. 
Guelfes, a. m. pi. Partisans des papes en Italie 
au XII siècle; ennemis des Gibelins. 
(Voir elphe) 
ELGE 



Phytadelge, a. Qui suce le suc des végétaux. 
Zoadelge, a. /. Sorte d'insecte hémiptère. 
■ ELME. 



Elme (Feu Saint-), s. m. Météore qui voltige 
sur la surface des eaux pendant la nuit. 

Celme, myth. Père nourricier de Jupiter. 

Ghelme,a S'est dit du temps delà Ligue pour 
rebelle; turbulent. 

Anselme, n. pr. d'homme. 

Oxystelme,a. f. Plante des apocynées. 

ELPE 

Elpe, myth. Fille de Poliphème. 

————— ELPHE. — — — — 



Adelphes (Les), sm. pi. Catégorie d'insectes. 

Adelphe, a. Qui a les filets des étamines sou- 
dés ensemble; bot. 

Delphes, myth. Ville de l'ancienne Grèce. 

Diadelphe, a. A deux étamines réunies; bot. 

Hétéradelphe, a. Monstre double dont le pa- 
rasite privé de tête repose sur la face antérieu- 
re de l'autre sujet; anat. 

Monadelphe, a. À étamines réunies en un seul 
faisceau par les filets; bot. 

Philadelphe, sm.Qui aime ses frères ou sœurs. 

Polyadelphe, a. A vingt étamines ou plus, 
réunies en plus de deux faisceaux dans une 
même fleur; t. de bot. 

ELQUE 



Quel<rue,a.Uû ou plusieurs entre un plus grand 
nombre. 

ELTE 



Celtes, géog. Ancien nom des peuples de l'Eu- 
rope centrale et septentrionale. 
Celte, s. m. Langage des Celtes. 
Didelte, a. m. Sorte de plante herbacée. 
Melte, s. f. Borne, limite de territoires; coût. 
Catapelte, s. f. Sorte d'instrument de supplice. 
Pelte, a. /. Petit bouclier rond; ant. 
Pléopelte, s. f. Sorte de fougère rampante. 
Svelte, a. Elancé; délié; léger, menu. 
Velte, a. f. Mesure de liquide valant sept litres. 
Velte, pers. du a. Velter. 
ELTRE 



Feltre, géog. Ville d'Italie (Vénétie). 
Peltre, s. m. Toile de Bretagne. 
EH. 



i ! interj. Pour appeler, 
Fobem, myth. Divinité des Japonais. 

Sachem, a. m. VieillârT conseiller de la nation 
chez les peuples de l'Amérique du Nord. 

Ibidem, ad. Au même endroit; mot loi. 

Idem, a. s. Ce même; mot lot. 

Ad unguem, toc. lot. signifie: A l'ongle; au 

bout du doigt. 
Bethléem, géog. Village de Judée où naquit 

N.-S. Jésus-Christ. 
Requiem, a. m. Prière pour les morts. 
Chelem, a. m. Se dit lorsqu'on fait toutes les 

levées au wihst. 
Hémiralem, s. m. Garde étendard turc. 
Jérusalem, géog. Ane. capitale de la Judée. 
Mathusalem, htst .Patriarche, j>ère de Lamech 

et grand-père de Noé; vécut 96» ans. 

Hominem (ad), loc. lot. Argument personnel 
opposant à un adversaire ce qu'il a ait ou fait. 



Ad-rem, ad. Répondre à la chose: mot lot. 
* Harem, a. m. Appartement de Musulmanes; 

sérail; la réunion des femmes qui l'habitent. 
Aguasem, s. m. Grand serpent venimeux. 
Balsem, s. m. Plante qui produit du baume. 
Sem, hist. Un des fllsjie Noé; peupla l'Asie. 
Item, ad. De plus, de même. etc. 
Tu-Autem, s. m. La difficulté d'une affaire. 
EMBE- 



Dembe, a. m. Tambour des nègres; mus. 
Guembe, a. m. Fruit d'un arbre du Paraguay. 
{Voir ambe) 
EMBLE. 



Emble, pers. du v. Embler. 
Mastacemble, a. m. Sorte de poisson osseux. 
Assemble, pers du v. Assembler. 
Désassemble, pers. du o. Désassembler. 
Ensemble, ad. L'un avec l'autre, etc.; s. m. En 

masse; réunion; harmonie, etc. 
Rassemble, pers. du o. Rassembler. 
Ressemble, pers. du v. Ressembler. 
Semble, pers. du o. Sembler. 

Tremble, s. m. ArbrëTêspèce de peuplier. 
Tremble, pers. du o. Trembler. 
( Voir amble) 
EMBRE. 



Décembre, a. m. Le dernier mois de l'année. 

Gingembre, a. m. Plante, racine aromatique. 

Démembre, pers. due. Démembrer. 
Membre,sm. Partie du corps; bras ou jambe,etc; 
chacune des personnes composant une société» 

Septembre, a. m. Neuvième mois de l'année. 

Novembre, s. m. Onzième mois de l'année. 
(Voir ambre) 
EUE. 



Brachybème,s m.Sortedecoléoptèretétramère. 

Blême, a. Très pâle; sans couleur. 
Emblème, s. m. Figure symbolique; attribut. 
Problème, a. m. Question à résoudre; chose dou- 
teuse; tout ce qui est difficile à expliquer. 

Brème, s. /. Poisson d'eau douce. 

Apechême,s. m. Contre-coup; contre-fissure. 
Chôme (se), pers. du v. Chômer (se). 
Hyporcnème, s. m. Chant grec pour la lyre. 

Chrême, a. m. Huile "sacrée; litur. 

Chrême, pers. du o. Chromer. 

Crème, a. /. Partie épaisse du lait; mets fait de 

lait et d'oeufs; fig. ce qu'il y a de meilleur. 
Crème, pers. du p. Crêmer. 
Ecréme, pers. du o. Ecrémer. , 

Gatadème, a. m. Magistrat de l'Attique; ant. 
Dème.s.m.Nom des cantons de l'Attique; ant. 
Diadème, s. m. Bandeau royal; fig. La royauté. 
Œdème, 5 m. Tumeur molle, sans douleur; méd. 

Bigemme, a. Qui porte deux boutons; bot. 
Geme ou Gemme, s. f. Bourgeon des plantes. 
Gemme (Sel), a. Fossile; s. /". Pierre précieuse. 
Gemme, pers. du o. Gemmer. 
Stratagème, sm. Ruse de guerre; /ty. Finesse. 
Trigemme, a. Qui a trois gemmes; bot. 

Bohême,s.m.a.Vagabond;de mœurs déréglées. 

Antépénultième, a7~Âvant le pénultième. 
Billionième, s. a. Nombre ord. de billion. 
Centième, a. a. Nombre ord. de cent. 
Cinquantième, a. a. Nomb. ord. de cinquante. 
Cinquième, a. a. Nombre ord. de cinq. 
Deuxième, a. a. Nombre ord. de deux; second. 
Douzième, a. a. Nombre ord. de douze. 
Empyème, a. m. Sang épanché; amas de pus. 



EME 



— 186 



EMPE 



Huitième, a. ord. s. m. Huitième partie. 

Indéfinitième, a. Indéfini; géom. 

Millième, s. a. Nombre qui complète un mille: 
s. m. Millième partie. 

Millionième, s. a. num. ord. Qui complète 
un million; s. m. Millionième partie. 

Neuvième, s. a. ord. De neuf; s. m. 9<> partie. 

Nonantième, a. «.m. Quatre-vingt-dixième. 

Octantième, a. Quatre-vingtième; v. m. 

Onzième, a. ord. s. m. Qui suit le dixième. 

Pénultième, a. s. m. L'avant-dernier. 

Péripyème, s. m. Exsudation du pus à la sur- 
face d'un organe; méd. 

Quantième, a.Qui désigne le rang, l'ordre nu- 
mérique; s. m. La date du jour, etc. 

Quarantième, s. a. ord. De quarante. 

Quatorzième, a.s. m. Nomb. ord. de quatorze. 

Quatre- vingtième, a. ord. De quatre-vingts. 

Quatrième, 8. a. ord. De quatre; t. de jeu. 

Quinzième, 8. a. ord. De quinze; 15° partie. 

Seizième, s. a. ord. De seize; 16* partie. 

Septantième, a. ord. De soixante-dix. 

Septième, 8. a. ord. De sept. 

Sixième, s. a. ord. De six; s. f. 6° classe. 

Soixantième, 8. m. a. ord. De soixante. 

Tantième, 8. m. Qui répond à tant; o. m. 

Treizième, s. a. ord. De treize. 

Trentième, 8. a. Nombre ord. de trente. 

Troisième, 8. a. ord. De trois. 

Ultième, s. a. Qui est placé au dernier rang. 

Unième, a. nombre ord. De un. (On ne l'em- 
ploie au'aoec un autre.) Vingt et unième. 

Vingtième, a. ord. De vingt; 8. m. Impôt, etc. 

Analemme,s.m. Plan isphèreUrigônedes signes. 

Gollème, 8. m. Plante de la famille des algues. 

Dalème, 8. m Assemblage de tuyaux contre la 
fumée ou machine de Dalème. 

Dilemme, s. m. Argument formé de proposi- 
tions contraires qui ont la même conclusion. 

Lemme. sm. Proposition; math.; silence, mus. 

Triptolème,m^/i. Fils de Gelée roi d'Euleusis. 

Enthymême, 8. m. Syllogisme réduit à deux 
propositions, l'antécédent et le conséquent. 

Même, a. Qui n'est pas autre; ad. Encore. 

Barosanôme, 8. m. Machine pour connaître la 
force, la pesanteur du vent; phys. 

Galonème, 8. f. Sorte de plante. 

Epigénême, a. s. Théorie de la conception. 

Epiphonême, 8. m. Exclamation sentencieuse. 

Hyaronême,8.m.Plantecryptogame aquatique. 

Hvpomnême, 8. m. Glose; 8.7. Mémoire; gr. 

Micronême,a.Qui a des tentacules très courts. 

Poème, 8. m. Récit, ouvrage en vers; poès. 

Proôme, s. m. Préface d'un livre, etc. 

Blasphème, 8. m. Parole impie; outrage à la 

divinité; flg. Discours injuste* calomnie, etc. 
Blasphème, pers. du 0. Blasphémer. 
Poliphème, s. m. Sorte de crustacé. 
Polyphême,mi/£/i.Leplus célèbre des cyclopes. 

Zoplême,8 .m.Plantequicrott aupieddel'Olympe. 

Suprême, a. Qui est au-dessus de tout. 

Barème, «.m. Table contenant des calculs faits. 

Birême, 8. m. Bateau à deux rangs de rames. 

Carême, s. m. Temps d'abstinence avant Pâ- 
ques; jeûne pendant ce temps; jeûne; fam. 

Gatègorème, 8. m. Qualité qui fait ranger un 
objet dans telle ou telle catégorie. 

Déoarême, pers. du 0. Décarêmer. 

Enèorème, 8. /. Matière nageant dans l'urine 
ou dans un liquide. 

Epicherème, 8. m. Syllogisme où chaque pré- 
misse a sa preuve. 

Maremme, 8. /. Terrain malsain situé sur les 



bords de la mer en Italie. 
Mi-Carême, 8. m. Milieu du carême. 
Quadrirême, 8. m. Navire à 4 rangs de rames, 
Quinquerême, s.f. Galère à 5 ran^s de rames. 
Théorème, s. m. Sorte de proposition; nuit h. 
Trirème, 8./". Galère à trois rangs de rames. 

Brachysème, 8. f. Arbrisseau de l'Océanie. 
Emphysème, s. m. Tumeur; maladie; méd. 
GAossème, 8. m. Mot obscur qui a besoin d'une 

explication. 
Parasème, s. m. Figure peinte à la proue d'un 

vaisseau. 
Parsème, pers. du v. Parsemer. 
Pédosème, 8. m. Plante monocotyledone. 
Ressème, pers. du o. Ressemer. 
Sème, pers. du v. Semer. 
Sursème. pers. du o. Sursemer. 

Abstême, a. s. Qui ne boit pas de vin. 

Ana thème, sm. Excommunication;réprohation. 

Apostème, s. m. Abcès; apostume; méd. 

Apothème, s. m. Perpendiculaire du centre 
d'un polygone sur l'un de ses côtés. 

Baptême, 8. m. Premier sacrement de la reli- 
gion chrétienne; il efface le péché originel. 

Blastème, s.m. Substances amorphes; anat. 

Brachanthème, s. m. Plante des composées. 

Chrysanthème, s. m. Plante à belles fleurs. 

Cytoblastême, s. m. Matière amorphe où 
naissent certains éléments anatomiques. 

Diastème, s. m. Intervalle; t. de mus. 

Epi thème, s. m. Topique sur l'estomac; méd. 

Erythème, 8. m. Rougeur inflammatoire; méd. 

Exanthème, 8. m. Eruption à la peau; méd. 

Glos8ostème,8.m. Sorte de plante d'ornement. 

Gynostème, sm. Base de la colonne de fructifi- 
cation; bot. 

Hèlianthème, s. m. Plante vulnéraire. 

Hypothème, s. m. Face intérieure des expan- 
sions des lichens. 

Système,8.m.Réunion de principes;assemblagB 
de propositions formant un dogme, une opi- 
nion; réunion d'astres, départies, de corps, etc. 

Thème, 8. m. Su jet à traiter; traduction d'écolier. 

Xeranthème, 8. m. Belle plante à fleurs. 

Exarthrême, 8. m. Luxation; t. de chir. 
Extrême, a. Excessif; s. m. L'opposé; bout; fin. 
Mètrême, s. m. Phrase rhythmique; poés. 
Parastremme, s.m. Distorsion du visage;c/«7\ 

Vehme, s. f. Tribunal sous Gharlemagne pour 
retenir les Saxons dans l'obéissance; associa- 
tion secrète en Allemagne au XV siècle. 

Apozème, s.m. Décoction de plantes; pharm. 

(Voir aime) 

EMME (pr. AME). 



Femme, 8. f. Femelle de l'homme; épouse. 
Sage-Femme, 8. f. Accoucheuse. 
(Voir amme) 
EMNE. 



Indemne, a. Dédommagé; indemnisé; jur. 
Gontemne, pers. du v. Gontemner; v. m. 
EMPE. 



Etempe, pers. du v. Etemper. 
Tempe, s. f. Partie de la tête comprise entre 
l'oreille et le front; sorte d'outil. 

Détrempe, 8. f. Couleur délayée; peint. 
Détrempe, pers. du o. Détremper. 
Retrempe, jpers. du v. Retremper. 
Trempe, s.f. Action de tremper le fer. etc.; fig. 

Constitution; qualité du corps ou de rame. 
Trempe, pers. du o. Tremper. 
( Voir amne) 
EMPLE. 



Bemple, 8. f. Petit insecte aquatique. 



EMPLE-EMPS - 



157 



EN 



Contempla, pers. du o. Contempler. 
Temple, a. m/ Edifice pour le culte, etc. 

Exemple, s. m. Modèle; chose pareille; écritu- 
je imitée; tout ce qu'on peut imiter en bien ou 
en mal; (A l'exemple) loc. prép. Par exemple; 
loc. exclam, qui exprime la surprise. 
Semple, s. m. Métier d'étoffes. 
Zemple, s. m. Métier à tisser avec un système 
( Voir ample) 
-EMPS 



Contre-Temps, s. m. Obstacle imprévu; con- 
trariété. 

Entre-Temps,* m .Intervalleentredeuxactions. 

Gros Temps, s. m. Temps orageux; t. de mar. 

Longtemps, ado. Pendant un temps long. 

Passe-Temps.e m. Plaisir; divertissement,etc. 

Printemps, s. m. La première et la plus agré- 
able des saisons de l'année; flg. Jeunesse. 

Ctaatre-Temps, s. m. pi. Trois jours de jeûne 
dans chaque saison. 

Roger-Bontemps, s. m. Bon vivant; fam. 

Temps, s. m. Mesure de la durée; succession 
de moments: loisir; éternité; époque; tempéra- 
ture; mode des verbes; gram. (A temps) loc. 
ado. Assez tôt; (de temps en temps) quelque- 
rois; (de tout temps) toujours. 

( Voir ands, ans, ends et eus) 
>EMPT. 



Exempt, a. Dispensé; préservé* garanti, etc. s. 
m. Officier de police chargé aes arrestations. 
( Voir ant et ent) 

EMTE 

Plempte, s. m. Bateau de pécheur. 
Exempte, pers. du v. Exempter. 
(Voir ante et ente) 
EMS (pr. EMPSE). 



Ems géog. Fleuve, bourg du duché de Nassau. 
Remps, s. m. Sorte de jeu de cartes. 
EN. 



En(pron.an),prép.Dans;prort.Delà,delui,cela. 

Ben (pron. ban), s. m. Arbredeslndesorientaies. 
cken 

Brocken, s. m. Espèce de granit. 

Lichen (kène), sm. Plante cryptogame parasite 
qui croit sur les murs, les arbres, etc. 
den 

Eden (ène), s. m. Paradis terrestre; fig. Lieu 
de délices et de bonheur tranquille. 
éen 

Achéen, a. s. Qui est de l'Achaïe. 

Ammonéen, a. ( Terrain) dans lequel on trou- 
ve des cornes d'ammon; hist. nat. 

Amorrhéen, a. s. Descendant d'Amor. 

Anoméen, s. m. Arien pur; hérétique, etc. 

Asmonéen, sm. Descendant de Matathias; ori- 
ginaire d'Asmon; hist. anc. 

Behen, s. m. Racine médicinale. 

Ca^aldéen,sm.LanguechaldaTaue,a.Dechaldée. 

Crustacéen, a. Qui concerne les crustacés. 

Gonéen, a. Qui appartient aux os cunéiformes. 

Eburnéen, a. Qui a l'apparence de l'ivoire. 

Elyséen, a. De l'Elysée; qui en est digne. 

Européen, a. 8. Qui est de l'Europe. 

Galiléen, a. s. m. De Galilée ou de la Galilée. 

Gomorrhéen, a. s. De Gomorrhe. 

Héracléen, a. Qui est d'Héraclée; qui appar- 
tient à Hercule. 

Herculéen, a. D'Hercule; digne d'Hercule. 

Hyperboréen, a. (Vent) du Nord tout à fait. 

idéen, a. Du mont Ida. 

Idnméen, a. Dldumée. 

Jésubéen,«m.a.Nom des habitants de Chanaan. 

Lycéen, ». m. (EUoe) qui fréquente un lycée. 

Manichéen, a. s. Sectaire de Manichée. 

Marmoréen, a. Qui a l'apparence du marbre. 



Méditerranéen, a. De la Méditerranée. 
Nazaréen, a. s. Sectaire juif; de Nazareth. 
Néméens (Jeux), a. s. m. pi. Jeux à Némée. 
Nymphéen, a. Se dit des terrains, des rochers 

dont la formation est due aux eaux douces. 
Paludéen, a. Qui provient des marais. 
Penéen, a. Nouveau grès rouge inférieur. 
Phlegréen, a. Ancien habitant de Phlègre. 
Phocéen, a. Qui est de la Phocide. 
Platéen, a. Habitant de Platée. 
Sahéens, s. m. pi. Sectaires; guèbres. . 
Saducéens, a. m. Ancienne secte juive. 
Spithaméen,a.a.Non d'une nation de pygmées. 
Spleen (ine), 8. m. Dégoût de la vie; m. angl. 
Transpyrénéen,a.Situé au delà des Pyrénées. 
Trappéen, a. Qui est formé de trapp. 
Vendéen, a. s. Qui est de la Vendée. 

Vulien, s. f. Espèce de plante. 

aien et aïen 
Biscaien,*. m. Gros fusil; petit boulet; milit. 
Païen, s.m. Idolâtre; adorateur des faux dieux. 
Plébéien, a. a. Du peuple; de l'ordre du peuple. 

ien 
Bien, s. m. Ce qui est bon; utile: possession; 
fortune; avantage* ad. Convenable; beaucoup. 
Gébien, «. m. Espèce de singe; zool. 
Colombien, a. De la Colombie. 
Combien, ado. Quelle quantité; quelle durée. 
Eusébien, s. m. Sectaire de saint Eusèbe. 
Hylobien,a.m.Qui vit dans les bois. 
Macrobien, a. Qui a une longue vie. 
Pubien (Os), a. Du pubis; t. d'anat. • 
Rabien, a. Qui appartient à la rage. 
Sembiens,a. m. pi. Ancienne secte. 

Académicien, s m. Membre d'académie. 

Al m ancien, a. Sorte devers grec. 

Alsacien, a. s. Qui est de l'Alsace. 

Amphisciens, s. m. pi. Voir asoiens. 

Ancien, a. s. Antérieur; vieux; qui a existé. 

Antisciens, s. m. pi. Ceux qui sont opposés au 
delà et au deçà de l'équateur. 

Aristotélicien, a. s. Partisan d'Aristote. 

Arithméticien, a. m. Qui sait l'arithmétique. 

Asoiens, s. m. pi. Habitants de la zone torride. 

Batraciens, s. m. pi. Reptiles quadrupèdes ovi- 
pares à peau nue; grenouille, crapaud, etc. 

Garpocraciens,a . m. p l. SectairesdeCarpocra te . 

Cartomancien, a. m.Quiexerce la cartomancie. 

Chiromancien, s. m. Quiexercelachi romande. 

Cistercien, s. m. Moine de Citeaux. 

Cléromancien, s. m. Qui devine par les dés. 

Clinicien.a.Médecinquiétudieauhtdesmalade8. 

Gopernicien, s. m. Partisan de Copernic. 

Coracien, a. Qui ressemble au corbeau. 

CorniHcien,am. Nom de ceux qui abusaient de 
la dialectique parleurs arguments cornus. 

Dialecticien, s. m. Qui sait la logique. 

Ebroïcien, a. s. Habitant d'Evreux. 

Fabricien, s. m. Marguillier d'une paroisse. 

Géobatracien, sm. Batracien qui vit sur terre. 

Géomancien, s. m. Qui pratique la géomancie. 

Giromancien, s. m. Quiprofessela giromancie. 

Hélicien, a. Qui appartient à l'hélice. 

Hétérosciens,s.m.p£.Nom donné aux habitants 
des zones tempérées parce qu'ils ont à midi leurs 
ombres tournéesdansdesdirectionsdifférentes. 

Hystriciens, s. m. pi. Genre du porc-épic. 

Languedocien, a. s. Qui est du Languedoc. 

Logicien, s. m. Qui sait la logique. 

Magicien, s. m. Qui professe la magie. 

Mathématicien, a. m. Qui sait les mathéma- 
tiques, les enseigne, les pratique, etc. 

Mécanicien,*, m. Qui connaît fa mécanique. 

Métaphysicien, sm. Qui sait la métaphysique. 

Métricien, a. m. Grammairien qui s'occupe de 



EN 



— 158 — 



EN 



la métrique grecque ou latine. 
Milicien, s. m. Soldat de milice. 
Musicien, s.m. Quisait,quipratiquelamusique. 
Nécromwcien,arn.Quisemêledenécromancie. 
Onlrom ancien, sm. Qui interprête les songes. 
Opticien, a. m. Qui sait l'optique; marchand 

d'instruments d'optique. 
Patricien, a. m. Noble de Venise; ant. 
Péripatéticien, a. m. Disciple d'Àrlstote. 
Périsciens, a. m.pl. Habitants des zônesfroides. 
Périœciens,e. m. Peuples souslemême parallèle. 
Phalécien, a. ( Fera)Formé d'un spondée, d'un 

dactyle, de deux trochées et d'un spondée. 
Pharmacien, a. m. Qui sait la pharmacie; apo- 
thicaire, qui vend des drogues, qui les fait, etc. 
Physicien, s. m. Qui sait la physique. 
Platonicien, s.m. Sectaire de Platon. 
Policien, s. m. Feutre de peignier; t. de met. 
Polytechnicien, a. m. Qui fait partie ou qui a 

fait partie de l'école polytechnique. 
Praticien,», m. Qui sait procéder; partisan de 

la pratique; médecin expérimenté, etc. 
Pythagoricien, a. m. Partisan de Pythagore. 
Rhétoricien, a. m. Qui étudie la rhétorique. 
Sélacien, a. Qui a une peau cartilagineuse. 
Statisticien,», m. Qui étudie la statistique. 
Stoïcien, a. a.m.Philosophedelasecte de Zenon. 
Sulpicien, a. m. Celui qui a étudié la théologie 

au séminaire de Saint-Suipice à Paris. 
Tacticien, a. m. Habile dans la tactique. 
Théoricien, a. m. Qui connaît la théorie. 
Uromancien, a. m. Qui pratique l'uromancie. 

Autrichien, a. s.Qufêst de l'Autriche. 

Basochien, a. m. De la Basoche; o. m. 

Gabochiens, a. m. pi. Rebelles à Paris sous le 
règne de Charles vl. 

Gartouchien. a. m. Voleur; brigand; fam. 

Chien, a. m. Quadrupède domestique. 

Grève-Chien, a. m. Nom de la morelle noire. 

Monarchien, a. De la monarchie; fam. 

Epacrien, a. Qui réside sur les hauteurs. 

Andronidien, «. Sectaire d'Andronide. 

Ange-Gardien, a. m. Ange tutélaire. 

Arachnoldien, a. Quiappartiental'arachnoïde. 

Arcadien, a. a. Qui est d'Arcadie. 

Canadien, a. a. Qui est du Canada. 

Choroïdien, a. Qui a rapport aux choroïdes. 

Glaudien,a. Quia rapport à l'empereur Clau- 
de; papier fabriqué en Egypte. 

Clitoridien, a. Qui a rapport au clitoris. 

Collyridien, a. m. Hérétique adorant la vierge. 

Comédien, s. m. Qui joue la comédie. 

Gondyloïdien, a. Des condvles; anat. 

Coronoïdien, a. Quiappartientà une apophyse. 

Gotyloïdien. a. (Os) de la cavité cotyloïde. 

Cricothyroïdien,a (Muscle quifermelaglotte. 

Crico-aryténoïdien, a. (Muscle) qui ouvre 
la s lotte. 

Gardien, a. m. Qui protège quelqu'un; qui gar- 
de (des meubles, etc.); supérieur de couvent. 

Oenhyoïdien. s. m. Muscle de l'hyoïde; anat. 

Gordien, a. (Nœud) difficile à dénouer. 

Hérodiens, s. m. pi. Nectaires juifs. 

Indien, a. s. Qui <*st de l'Inde. 

Lydien, a. (Mode) de musique grecque. 

Mastoïdien, a De l'apophvse mastoïde; anat. 

Méridien, a. Du midi; a.m.Centre d°s la sphère. 

Mylohyoïdien, « m Muscle de l'hvoïde; anat. 

Omohyoïdien, a. m. Omoplate et hyoïde; anat. 

Ophidiens, a m. ni. Reptiles; les serpents. 

Périoardien. a. Du péricarde; t. d'anat. 

Pharyngo-Tiroïdien,a.m.Mu8cle du pharynx 

Pleurohyoïdien, a. m. Muscle de la plèvre. 

Proboscidien, a. A nez prolongé en trompe. 

Ptérygoïdien, a. m. Muscle de la gorge. 



Quotidien, a. De chaque jour. 
Raohidien, a. (Os) de l'échiné; anat. 
Rhodien, a. a. De Rhodes. 
Stapédien, a. s. m. Muscle de rétrier; anat. 
Sterno* Mastoïdien, a. a. Muscle qui fléchit 

la tête. 
Stylo-Hyoïdien, s.m. Muscle de l'hyoïde. 
Stylo-Mastoïdien, a. m. Muscle mastoïde. 
Thyroarythénoïdien,s m.MuscleduthyroTde. 
Trachéloxnastoïdien, a. Muscle mastoïde. 
Tragédien, a. m. Acteur tragique. 
Xiphoïdien, a. Qui a rapport à l'appendice 

xiphoïde. 

Adenopharyngien, a. a.(M oacle)dupharynx. 
Argien, a. Qui concerne Argos ou ses habitants. 
Carlovingiens,am.pZ.2»racede8 roisdePrance. 
Céphalopharyngien,6.m.Muscledu pharynx. 
Chirurgien, s.m. Qui exerce la chirurgie. 
Goooygien, a.(Vertèbre) du coccyx; anat. 
Collégien, 8 . m. Qui étudie au collège. 
Condllagien,a. Delà philosophie de Condillac. 
Gricopharyngien, a. m. Muscle du pharynx. 
Diptérygien, a. (Poisson) à deux nageoires. 
Géorgien, a. Qui est de la Géorgie. 
Géniopharyngien, a. m. Muscle du pharynx. 
Glo8SO-Pharyngien,s.m.Musclede la langue. 
Hyoepipharyngien,a.m. Muscle du pharynx. 
Laryngien, a. Qui appartient au larynx. 
Malaooptérygien, a. A nageoires molles. 
Mérovingien, a. a. De la première race des 

rois de France; de Mérovée. 
Monoptérygien, a. Qui n'a qu'une nageoire. 
Mylopharyngien, a. m. Muscle du pharynx. 
Œsophagien, a. De l'oesophage. 
Palato-Pharyngien. a. Muscle du palais. 
Pélagien, a. m. Sectaire dé Pelage. 
Péristaphylopharyngien, a. m. Muscle de 

la luette. 
Pharyngien, a. a. Du pharynx; anat. 
Phrygien, a. m. De Phrygie; a. (Mode) de la 

musique grecque. 
Ptérygopharyngien.s.m.Muscle delà gorge. 
Sacro-Coccygien, a. m. Muscle du sacrum. 
Salpingopharyngien,a.m. Muscledelagorge. 
Sphénopharyngien, a. m. Muscle sphénoïde. 
Stygien, a. Qui a rapport au Styx. 
Stylo-Pharyngien.a.m. Muscle du pharynx. 
Théologien, a. m. Qui sait, qui enseigne la 

théologie; qui écrit sur cette science. 
Tragien, a. Du tragus; anat. 

Aorélien, hist. Empereur romain. 
Brésilien, a. s. Qui est du Brésil. 
Gamélien, a. Qui ressemble au chameau. 
Conchylien, a. Qui contient des coquilles. 
Gondylien, a. Qui a rapport aux condyles. 
Cornélien, a. Digne de Corneille. 
Cyrillien.a. (Alphabet) servien de saint Cvrille. 
Eolien t a( Di,alecte)grec'Jinstrument)q\ie lèvent 

seul fait vibrer; (mode) de la musique grecque. 
Ilien, a. Insulaire: peu usité. 
Italien, a. s. Habitant d'Italie; de l'Italie. 
Lien, sm Ce qui lie; pi. Esclavage: dépendance. 
Par aliéna, a. m. pi. Nom qu'on donnait aux 

habitants des cotes, du quartier maritime. 
Régalien, a. (Droit) attaché à la royauté. 
Relien, a. m. Grosse poudre à canon: milit. 
Salien, sm. Prêtre de mars à Rome; a. (Poème) 

en l'honneur de Mars: a. m. pi. Nom d'une tribu 

germanique qui envanit la Gaule. 
Sicilien, a. a. Qui est de Sicile. 
Trifemoro-Rotulien,ani.a.Muscledelacuisse. 
Tyrolien, a. s. Qui est du Tyrol. 
vespertiliens,8 m.pl. Fam. de chauves-souris. 
Virgilien, a. a. De Virgile. 
Westphalien, a. a Qui est de Weatphalie. 



EN 



169J— 



EN 



Aiumiu^f», a. Qui rejette toute espèce de loi. 
Bohémien, a. m. Vagabond; de Bohême. 
Glysmien, a. Terrain formé par alluvion. 
Gastrocnômiens, a. m.pl. Muscles du ventre. 
Isthme™, a. Qui a rapport à un isthme. 
Mien, a. pos. Qui est à moi; pi. Mes proches. 
Néocomien, a. Grès vert intérieur; yéol. 
Permien, a. Terrain ou grès rouge inférieur. 
Simien, a. Qui appartient au singe. 
Vormien, a. (U8) dans la suture du crâne. 

Aerocérauniens, a. Se dit des monts dont le 
sommet est souvent frappé par la foudre. 

Adonien, a. D'Adonis; s. m. Sorte de vers grec. 

Agaréniens, s. m. pi. Chrétiens apostats. 

Alcyonien, a. De l'Alcyon. 

Androcinien, a. m. Sectaire d'Andronide. 

Aristoréniens, a. m. pi. Musiciens qui ne ju- 
geaient que par l'oreille; ant. 

Arménien, a. a. Qui est d'Arménie. 

Arminien, s. m. Partisan d'Arminius. 

Athénien, a. s. D'Athènes. 

Ausonien, a. s. D'Ausonie. 

Babylonien, a. 8. De Babylone. 

Bourbonien, a. s. Des Bourbons. 

Britinniens, a. m.p/. Ermites d'Italie. 

Gaméléonien, a. TJui tient du caméléon. 

Ghéloniens, a. m. pi. Les tortues- reptiles. 

Chironien, a. (Ulcère) malin; c/itr. 

Ghtonien. a. myt/i. (Dtea) qui résidait dans 
les cavités de la terre ou dans les enfers. 

Cicéronien, a. De Cicéron; flg. Pathétique. 

Cioonien, a. Qui ressemble à la cigogne. 

Crânien, a. Qui a rapport au crâne. 

Cristallinien, a. (Appareil.) Ensemble des or- 
ganes présentés par la capsule cristalline. 

Draconien, a. D une excessive sévérité. 

Epicranien, a. Situé sur le crâne; anat. 

Esseniens, a. m. pi. Philosophes juifs; ant. 

Genien. a. Qui a rapport au menton; anat. 

Glyconien, a. Sorte de vers grec. 

Glycérinien, a. Qui se rapporte à la glycérine. 

Ionien, a.(Dvalecte, mode) grec; dlonie. 

Jansénien, a. a. De Jansénius; sectaire. 

Lacédémonien, a. a. De Lacedémone. 

Laconien, a. s. De Laconie. 

Lithuanien, a. a. De Lithuanie. 

Macédonien, a. s. De Macédoine. 

Napoléonien,a.a.De Napoléon; {système, etc.) 

Neptunien, a.s. De Neptune. 

Newtonien, a. s. Partisan de Newton. 

Océanien, a. Qui est de l'Océanie. 

Papinien, hist. Célèbre jurisconsulte romain. 

Péronien, a. (Muscle) du péroné; anat. 

Plutonien, a. Produit par les feux souterrains. 

Pyrrhonien, a. a. Qui doute de tout. 

Racinien, a. Qui ressemble au style de Racine. 

Saint- Simonien, sm. Partisan de saint Simon. 

Sardonien, a. (Ris) convulsif, forcé, méchant. 

Saturnien, a. a. Mélancolique; de Saturne. 

Sidonien, a.s. Habitant delà ville de Sidon. 

8ocinien, a. m. Partisan de Socin. 

Tironien,a.(Caract.,fettre)d*abréviation:fcmp. 

TrannBfMTTft^^";^ Habite au delà de la Seine. 

Ukrainien, a. a. De l'Ukraine. 

Vulcanien, a. s. Qui attribue au feu la formation 
de la terre; a. Qui appartient à Vulcain. 

Carpien, a. Qui appartient au carpe; anat. 

Groupien, a. (Muscle) de la croupe. 

Gydopien, a. (Monstre) affecté de cyclopie. 

Ethiopien, a. s. D'Ethiopie; (habitant, etc.) 

Hlppien, a. Qui a rapport aux chevaux. 

MéUtcarpien>a.(Muscte) du métacarpe; anat. 

Olympien, a. (Dieu)jte l'Olympe; t. d'ant. 

Delphien, a. a. Habitant de Delphes. 

Elaphien, a. Qui ressemble au cerf. 



Phlladelphien, a. s. De Philadelphie. 

Gyprien, hist. Docteur de l'église latine, évo- 
que deCarthage (martyr, 25<s). 

Arohiloquien,a.( Vera)inventé par Archiloque. 

Aérien, a. Formé par l'air; qui l'habite. 

Algérien, a. s. Qui est de l'Algérie. 

Antivénérien,a. Contre le mai vénérien; méd. 

Ariens, a. m. pi. Sectaires d'Anus. 

Assyrien, a. a. D'Assyrie. 

Asturien, a. a. Des Asturies. 

Garien, a. Qui est de la Carie. 

Césarien, a. De César; s. m. Officier des em- 
pereurs; pi. Partisans de César; ant. 

Dorien, a. (Mode) de musique ancienne; (dia- 
lecte), un des cinq dialectes grecs. 

Elzévurien, a. Qui appartient aux elzévirs. 

Epicurien, a. m. Partisan d'Epicure. 

Faubourien, a.Qui appartient aux faubourgs. 

Galérien, a. m. Mis aux galères; forçat. 

Gomarien, a. Des gomaristes: de Gomar. 

Grammairien, a. m. Qui sait la grammaire. 

Grégorien, a. (Calendrier) de Grégoire XIII. 

Historien, a. m. Auteur d'histoires. 

Ibérien, a. Habitant de l'Ibérie. 

Luthérien, a. a. Sectaire de Luther. 

Madréporien,a Quiappartientauxmadrépores. 

Mégarfen,a. (Ris) médisant; moqueur; de Zoïle. 

Mefgorien, a. m. Monnaie ancienne. 

Mesmérien, a. Partisan du mesmérisme. 

Nestorien, a.s. Partisan deNestorius. 

Nyctériens, a. m.pl. Les oiseaux de nuit. 

Oratorien, sm. Membre de la congrégation de 
l'Oratoire. 

Oryctériens, a. m. pi. Les animaux qui fouil- 
lent la terre. 

Phalanstérien, a. Qui habite un phalanstère. 

Porterrien, a.s. Qui a des terres sans domicile. 

Presbytérien, a. a. Protestant d'Angleterre. 

Prétorien, a. s. (Soldat) du prêteur; ant. 

Rien, a. m. Nulle chose; néant; pi. Bagatelles. 

Sauriens, a. m. pi. Les reptiles; les lézards. 

Sénatorien, a. s. De sénateur; peu us. 

Silurien, a. ( Terrain.) A séries de couches fos- 
silifères. 

Stathouderien, a. Du stathoudérat. 

Syrien, a. s. Qui est de la Syrie. 

Teinturien, a. Qui peut servir à teindre. 

Terrien, a. m. Qui a beaucoup de terre. 

Thermidorien, a. Se dit du parti qui fit le coup 
d'Etat du 9 thermidor: a. m. pi. Ses partisans. 

Tout-ou-Rien, sm. Pièce de la répétition; ho ri. 

Transsaharien, a. Qui est au delà du Sahara. 

Tritonien. a. Se dit des terrains qui contien- 
nent des débris d'animaux marins; hist. nat. 

Tsarien, a. Du Tsar. 

Vaurien, s.m. Fainéant; libertin; fripon. 

Vénérien, a. (Plaisir, mal, etc.) Se dit de 
tout ce qui tient au commerce charnel. 

Voltairien,a.a. Partisan de Voltaire. 

Ambrosien, a. (Chant) de saint Ambroise. 
Artésien, a. (PuUs) foré à l'aide d'une sonde 

et donnant une eau jaillissante. 
Garohésien,am.Nœud pour les luxations; chir. 
Cartésien, a. m. Partisan de Descartes. 
Eccléslen, s. m, Partisan de l'église. 
Elysien,a.Dei'élysée; myth.;q}ii en est digne. 
Etésiens,s./n.pi.( Vents) réguliers périodiques. 
Forésien, a. a. Qui est du Forez. 
Géodésien,sm. Celui qui s'occupe de géodésie. 
Magnésien, a. De magnésie. 
Manganésien, a. Qui contient du manganèse, 
Oasien, a. Qui a rapport aux oasis. 
Parisien, a. s. Qui est de Paris. 
Pharisien, s. m. Sectaire; hypocrite. 



EN 



— 160 — 



ENCE 



Rabelaisien, a. Dans le genre de Rabelais. 
Savoisien, a. s. Qui est de la Savoie. 
Trapézien,a. Composé de trapèzes; peu us. 

Hypsien,a.(Accent; trait) horizontal; division. 

Métartasien, a. Du métatarse; anat. 

Parnassien, a. 8. Du Parnasse; poète. 

Paroissien, s. m. Habitant d'une paroisse; li- 
vre de prières. 

Prussien, a. s. Qui est de la Prusse. 

Sien, a.pos. A lui, à elle; s. m. Son bien; pi. 
Ses procnes; ses partisans; les domestiques, etc. 

Tarsien, a. Qui a rapport au tarse; anat. 

Antichrétien, a. Contraire au christianisme. 

Bon-Chrétien, 8. m. Sorte de poire; jard. 

Chrétien, a. s. Qui adore Jésus-Christ. 

Corinthien^. m. De Corinthe; ordre d'architec- 
ture; le plus riche des cinq. 

Entretien, 8. m. Ce qui est nécessaire à la vie; 
réparation; conversation; discours; leur sujet. 

Lacertiens. 8. m. pi. Famille de reptiles sau- 
riens dont le lézard est le type; sool. 

Maintien, s. m. Contenance; conservation. 

Néo-Chrétien, a. Conforme à la doctrine du 
néo-christianisme. 

Pythien, a. Surnom d'Appollon. 

Soutien, 8. m. Appui;cequisoutient: protection. 

Tien, a. s. m. Ce qui est a toi; pi. Tes proches. 

Béotien, a. s. De la Béôtie; fig. Lourd; stupide. 
Capétien, a. De la race Capet. 
Egyptien,a.8m. D'Egypte; fig. Vagabond; fam. 
Goéuen, 8. m. Qui exerce la goétie. 
Gératien, 8. m. Espèce de pierre noire. 
Haïtien, a. De Haïti. 
Helvétien, a. 8. m. Qui est de l'Helvétie. 
Horatien, a. ( Vers) imité d'Horace. 
Tribunitien, a. De tribun' du tribunal. 
Vénitien, a. 8, Qui est de Venise. 

Férétrien, a. Terme de religion romaine; sur- 
nom de Jupiter à Rome. 

Istrien, a. s. D'Istrie. 

Lancastrien, 8. m. Partisan de la maison de 
Lancastre et du parti de la Rose Rouge. 

Alluvien,a. ( Terrain) produit par alluvion. 
Antédiluvien, a. Qui a précédé le déluge. 
Arvien, a. Qui croit dans les champs. 
Cavien, s. m. Espèce de cochon d'Inde. 
Diluvien, a. Du déluge; qui y a rapport. 
Jovien, a. Qui a rapport a Jupiter. 
Pelvien, a. Qui a rapport au bassin; anat. 
Péruvien, a. s. Qui est du Pérou. 
Servien, a. s. Qui est de la Servie. 
Vésuvien, a. Du Vésuve; qui en provient. 

* Hanovrien, a. s. Qui est du Hanovre. 

Citoyen, 8. m. Habitant d'une cité. 

Concitoyen, s. m. Citoyen d'une même ville. 

Doyen, 8. m. Le plus ancien d'un corps. 

Mitoyen, a. Qui est entre deux. 

Moyen, a. Médiocre; entre deux; s. m. Ce qui 
sert à une fin; pouvoir; richesse; faculté. 

Troyen, a. s. de Troie. 
len 

Ghellen-(ène), s. m. Sorte de toile à carreaux. 

Goulen, s. m. Plante légumineuse du Chili. 

Pollen (ene),s.m.Poudre fécondante desplantes. 

Solen (ene), sm. Insecte; mollusque bivalve. 
men 

Abdomen {ène), s. m. Le ventre; anat. 

Albumen (in), s. m. L'un des principes cons- 
tituants du corps humain. 

Amen {ène), 8. m. Mot lat. slg. Ainsi soit-ii. 

Cérumen, s. m. Humeur des oreilles; tnéd. 

Clinamen, s. m. La déclinaison des atomes 
dans le système d'Epicure. 



Cyclamen (ène), s. m. Genre de plante. 

Dictamen {ène), s. m. Suggestion, sentiment 

fc> intérieur de la conscience. 

Discrimen (ène), s. m. Sorte de bandage; chir. 

Dolmen (in), s. m. Table druidique en pierre. 

Examen, a. m. Recherche; interrogatoire. 

Gramen {ène), s. m. Gazon; plante graminée. 

Hymen, a. m. Mariage; Dieu qui présidait aux 
noces; mut. 

Rumen (ene), s. m. Premier estomac des ru- 
minants. 

Spécimen (ène), s. m. Modèle à échantillon. 

Vimen, s. m. Branche ligneuse et flexible. 

Mantenen, 8. nu Partie de la rame; mar. 

ren 
Pyren, s. m. Pierre précieuse à forme d'olive. 
Agresten, 8. m. Nom du tartre non épuré. 
Pluten (ène), 8. m. Ciment naturel. 
Pecten (ène), 8. m. Os pubis; coquillage. 
Stacten (ène), 8. m. Graisse de la myrrhe. 

Putzen,s. m. Minerai mal fondu qui reste atta- 
ché aux parois du fourneau. 

( Voir ain, em et in) 
ENCE. 



Adolescence, s.f. Entre i'enfonceetlajeunesse. 

Alcalescence,8./'. Etat d'une substance qui de- 
vient alcaline; fermentation alcaline; chun. 

Arborescence, s.f. Qualité de ce qui est ar- 
borescent, de ce qui a forme d'arbre; bot. 

Bullescence, 8. /. Formation de bulles* did. 

Coalescence,s./*. Union des parties; cftim. 

Concupiscence,s./*.Désirdéreglé; pente au mal. 

Contabescence, s.f. Consomption; marasme. 

Convalescence, 8. f. Etat du convalescent, 

Décence, 8. f. Bienséance; modestie, etc. 

Dégénérescence. 8. f. Tendance à dégénérer. 

Déhiscence, s.f. Ouverture de gousse; bot. 

Déliquescence, 8. f. Etat déliquéfiant; liquéfié. 

Délitescence, 8. f. Reflux d'humeurs; méd. 

Détumescence, 8. /. Désenflure; t. de phys. 

Effervescence, s.f. Légère ébulition; cnim.fig. 
Emotion vive et passagère dans une multitude. 

Efflorescence, 8. f. Action d'efileurir; pi. Pus- 
tules de la peau; méd. 

Extumescence, s.f. Commencement d'enflure. 

Ignescence, s.f. Etat d'un corps ignescent. 

Incandescence, s.f. Etat incandescent. 

Indécence, s.f. Action, attitude indécente. 

Indéhiscence,8. f. Etat de ce qui ne s'ouvre pas. 

Inflorescence, 8. f. Disposition, état des fle urs. 

Innocence, s. f. Etat innocent; simplicité. 

Intumescence, s.f. Gonflement; t. dephys. 

Lactescence, s.f. Qualité d'un liquide qui res- 
semble au lait. 

Licence,8/*.Permission;liberté trop grande;dé rè- 
glement; grade universitaire. 

Magnificence, 8. f. Qualité magnifique. 

Marcescence, s.f. Action de sécher sur la tige. 

Munificence^ /.Grande libéralité. 

Phosphorescence^ /".Formationduphosphore. 

Pubescence,8./ > .Velu végétal; duvetsur la peau. 

Rarescence, s. f. Etat de ce qui est rarétié. 

Récence, 8. /. Qualité de ce qui est récent; nou- 
veau contrôle des pièces d'orfèvrerie. 

Recrudescence, s. f. Retour des symptômes 
d'une maladie avec une nouvelle intensité. 

Réminiscence, 8. /.Ressouvenir; idée répétée. 

Résipiscence, s. /.Repentir; amendement. 

Tumescence, 8. y. Gonflement; enflure; méd. 

Turgescence, 8. /. Surabondance d'humeurs. 
dence 

Antécédence, 8. /. Mouvement d'une planète. 

Cadence, s. f. Mesure de la danse; harmonie. 

Cadence, pers. du o. Cadencer. 

Coïncidence, 8. /*. Etat de choses coïncidentes. 



ENCE 



— 161 — 



ENGE 



Confidence, a./*. Communication intime,secrète. 

Confidence, a. /'. Affaissement de choses su- 
perposées. 

Crédence,a./. Petite table des burettes; buffet. 

Décadence, a. /. Action de décliner; ruine. 

Dissidence, s. /. Scission; désaccord. 

Evidence, a. /. Preuve claire et parfaite. 

Imprudence, s. /*. Défaut de prudence. 

Impudence, s.f. Effronterie;manquedepudeur. 

Incidence,*, f. Rencontre d'une ligne avec une 
autre; géom.; proposition accessoire; gram. 

Intercadence, s/. Dérèglement du pouls; méd. 

Jurisprudence, a./.bciencedesdroitsetdeslois. 

Non-Atésidence, 8. f. Défaut de résidence. 

Présidence, a. f. t onction de président. 

JProcidence, s. /. Chute d'une partie; anat. 

Providence, a. f. Sagesse divine; Dieu; appui. 

Prudence, a. /. Discernement des convenances. 

Résidence, a. /. Demeure ordinaire; emploi de 
résident auprès d'un prince, etc. 
gence 

Agence, s. /.Charge d'agent; admiiùstration,etc. 

Agence, pers. du o. Agencer. 

Astringence, s./'.Qualité des astringents; méd. 

Contingence, s.f. Eventualité; possibilité qu'u- 
ne chose arrive ou n'arrive pas; ptiil. 

Convergence, a. /. Etat convergent. 

Corrégence, a. f. Dignité de corrégent. 

Désagence, pers. du o. Désagencer. 

Diligence,a/ .Activité, prompte exécution; pour- 
suite; prat. Voiture publique de voyage. 

Divergence, a. f. Etat divergent; ditlerence. 

Emergence, a. /*. Point par lequel un rayon lu- 
mineux sort d'un milieu qu'il a traverse. 

Exigence,a./.Besoin;obligation;action d'exiger. 

Indigence, a. f. Grande pauvreté; les indigents 
en général; fig. manque, absence d'idées, etc. 

Indulgence, a. /. bonté; lacilité a purdouner. 

Inintelligence, a. /. Manque d'intelligence. 

Insurgence, a. f. insurrection continuelle. 

Intelligence, a. /. Faculté intellect ne; esprit. 

Mésintelligence, a. /. Brouiilene; désaccord. 

Négligence,*./. Manque de soins, d application. 

Rexringence,a. /. Propriété de déterminer une 
réfraction de la lumière, t. de ptiys. 

Régence, a. f. Fonction, dignité de régent. 

Tangence, a. /. Contact; état langent; geom. 

Urgence, a. /. Nécessité; qualité urgente. 

Vergence^, f. Tendance des humeurs; med. 
ience 

Audience, a./". Séance d'uu tribunal; son local; 
entrevue; réception, etc. 

Conscience, a. /. Jugement de lame; lumière 
intérieure; opinion religieuse; connaissance. 

Expérience, a. /. Epreuve; usage; essai, etc. 

Faïence, a. /. Poterie vernissée Une. 

Impatience,a./.lnquiétude;irritation nerveuse. 

Inconscience, a. /. Défaut de perception de 
certains actes intellectuels ou moraux. 

Inexpérience, a. /. Défaut d'expérience. 

Obédience, a. /. Obéissance; t. claustral. 

Omniscience, a. /'. Connaissance munie. 

Patience, sf. V ertu qui lait supporter le mal avec 
résiguauon; interjection; Plante médicinale. 

Prescience, a. /'. Connaissance de l'avenir. 

Sapience, a. f. Sagesse; o. m. 

8cience,a./. Connaissance; érudition; ensemble 
de connaissances sur quelque matière. 
Ience 

Corpulence^ : /.Taille de l'homme par rapport 
au volume; grosseur d'une personne. 

Equipoilence,a./. E^ahté de valeur; peu us. 

Equivalence, a. /. Egalité de valeur. 

Excellence, a/. Perlection; titre d'honneur; {par 
excellence), ad. Excellemment. 

Fécnlence,a./. Sédiment des urines; méd. 



Flatulence^./". Mal des flatuosités; méd. 

Gravéolence,a./*. Puanteur; mauvaise odeur. 

Indolence, a. /. Nonchalance; parebse. 

Insolence, a. /. Effronterie; injure, etc. 

Opulence,^ f. Grande richesse. 

Pestilence, s.f. Corruption de l'air. 

PréceÛence,3./'.Quaiitcde ce qui l'emporte sur. 

Pulvérulence, a. f. Etatdecequiestpulvéruleut. 

Purulence, a. /. Etat de ce qui est purulent. 

SUence,a.m. Action de se taire; calme. 

Somnolence, s.f. Maladie soporeuse; assoupis- 
sement; disposition habituelle à dormir. 

Témulence, a. f. Délire de l'ivresse; peu us. 

Turbulence, a. f. Caractère du turbulent. 

Valence, a. /'. Nom d'une espèce d'orange. 

Violence, a. f. Qualité violente; force injuste. 

Virulence, s.f. Qualité de ce qui est virulent. 
mence 

Clémence, a. f. Vertu qui porte à pardonner. 

Commence, pers. du o. Commencer. 

Démence, a. f. Folie; aliénation d'esprit. 

Encommence, pers. du c. Encommencer. 

Ensemence, pers. du o: Ensemencer. 

Inclémence, a. /. Rigueur; sévérité. 

Recommence, s.f.i^o dit au jeu; {j'ai tant de). 

Recommence, pers. du o. Recommencer. 

Semence, a. f. Ce qu'on sème; graines; petites 
perles, /if/. Germe, cause éloignée 

Véhémence, a. /".Impétuosité; mouvement fort 
et rapide dans rame, dans les passions. 
nence 

Abstinence, a. f. Action de s'abstenir du man- 
ger ou du boire: (Jour d'abstinence) de jeûue. 

Continence,a./.Chasteté; capacité; étendue. 

Désinence, a. /. Terminaison des mots. 

Eminence, a. /'. Lieu élevé; titre de cardinal. 

Imminence, a. f. Etat imminent; menaçant. 

Impertinence, a/. Insolence; injure; vanité. 

Incontinence, s.f. Dé ta ut de continence; méd. 

Permanence, a. f. Stabilité; durée constante. 

Pertinence, s.f. Convenance; exactitude. 

Prééminence, a. /.Prérogative; avantage sur 
les autres en ce qui concerne le rang, etc. 

Proéminence, a. /. Etat proéminent; en relief. 

Prominence, a./. Elévation proéminente; o. m. 

Pence, a. m. Sou anglais; m. angl. 
quence 

Conséquence, s.f. Conclusion; importance. 

Eloquence,s.f.Artde bien dire, d'émouvoir. 

Fréquence, a. f. Action de fréquenter, 

Inconséquence, a. /'. Défaut de conséquence. 

Séquence, s.f. Suite de cartes de môme couleur, 
jeu. Proses qui se suivent; t. ecclés. 
rence 

Adhérence, sf. Union; attachement à un parti. 

Apparence, a. f. Extérieur; probabilité. 

Carence, a. /. Manque; défaut; jur. 

Circonférence, a/. Tour d'un cercle; enceinte. 

Concurrence, a. /'. Prétention de plusieurs. 

Conférence, a. f. Comparaison; discussion. 

Déférence, a. /. Condescendance honnête. 

Déshérence, a. f. Droit de l'Etat sur une suc- 
cession vacante; succession sans héritiers. 

Différence, s. f. Distinction; dissemblance. 

Equidifférence, a./. Egalité de deux rapports 
par différence ou proposition arithmétique. 

Florence, a. /. Etoffa légère de soie. 

Incohérence, a. f. Défaut de liaison. 

Indifférence, s.f. Froideur, insensibilité. 

Ingérence, s.f. Action de s'ingérer. 

Inhérence, a./. Etat desenoses inhérentes. 

Interférence, s.f. Intermittence dans la trans- 
mission des rayons lumineux; ptiys. 

Irrévérence, a. f. Manque de respect. 

Occurence, s.f. Rencontre; événement fortuit. 

Préférence, a/. Action de préférer; pi. Marques 

21 



ENCHE - 162 - 



ENDE 



d'affection qu'on accorde à quelqu'un. 

Récurence, s. f. Etat de ce qui est récurrent. 

Référencées. /".Action de se référer; de s'en 
rapporter à; renseignements sur affaires. 

Révérence, s. f. Profond respect; titre d'hon- 
neur; mouvement pour saluer, etc. 

Transparence, s.f. Qualité transparente; qua- 
lité d'un corps au travers duquel on voit, etc. 
sence, doux 

Ommniprésence ; s./'. Présence en tous lieux. 

Présence, s. /. Existence dans un lieu marqué. 

Mèzence,hist. Roi des Tyrrhéniens, célèbre 
par ses cruautés. 

sence, dur 

Absence, s. f. Non présence; éloignement; fig. 
Distraction. 

Essence, s.f. Ce qui constitue la nature d'une 
chose; huile aromatique des plantes; etc. 

Quintescence, s. f loute la vertu d'une chose; 
ce qu'il y a de meilleur; teinture; chim. 

Ressence, s. f. Pâte de savon; t. de manuf. 
tence 

Appétence, s. /. Désir instinctif, violent. 

Gentripétence, s. f. Tendance au centre. 

Coexistence, 8. f. Simultanéité. 

Compétence, s./. Droit; concurrence* habileté. 

Existence, sf. Etat de ce qui existe; la vie, etc. 

Impénitence,s./'.Endurcissementdanslepéché. 

Impotence, s. f. Etat impotent; t. de med. 

Inappétence, s. f. Anorexie; dégoût; o. m. 

Incompétence, s. f. Défaut de compétence. 

Inexistence, s. f. Défaut d'existence; peu us. 

Intermittence,s./'.Discontinuité; interruption. 

Omnipotence, s. /'. Toute puissance. 

Pénitence, s. f. Repentir; punition des péchés. 

Potence, s.f. Pièce de charpente; mesure pour la 
taille- instrument de supplice, etc. 

Préexistence, a. f. Existence antérieure. 

Prépotence, s. f. Autorité excessive. 

Rémittence, s. f. Caractère rémittent; méd. 

Sentence, s.f. Maxime; jugement; arrêt. 
uence 

Affluence, s. f. Concours; abondance, etc. 

Effluence, s. f. Emanation (d'un fluide); phy s. 

Confluence, s. f. La qualité d'être confluent. 

Congruence,s./.Quahtédecequiestcongruent. 

Influence, s.f. Vertu supposée des astres; ac- 
tion d'une chose; autorité; crédit; ascendant. 

Influence, pers. du o. Influencer. 
vence 

Connivence, s. f. Complicité dans un but cou- 
pable ou secret. 

Jouvence, s. f. Jeunesse; pop. (Fontaine de) 
fontaine fabuleuse à laquelle on attribuait la 
vertu de rajeunir. 

( Voir ance, anse et ense) 
ENCHE, 



Clenche, a. f. Bascule de loquet de serrure. 
Déclenche, pers, du o.Déclencher. 
Penche, pers. du o. Pencher. 
Pervenche, s. f. Plante à fleurs bleues. 
( Voir anche) 
ENCLE. 



Restencle, a. m. Un des noms du lentisque. 
ENCRE. 



Encre, s. /. Liqueur pour écrire; pâte colorée 

pour imprimer, etc. 
Encre, pers. du u. Encrer. 
Cenchre, s. m. Nom d'une graminée; bot. 
Homalocenchre, s. m. Plante acte asprelle. 
( Voir ancre) 
-END 



Condescend, pers. du c. Condescendre. 
Descend, pers. du o. Descendre. 
Redescend, pers. du o. Redescendre. 

Défend, pers. du o. Défendre. 



Fend, pers. du v. Fendre. 
Pourfend, pers. du o. Pourfendre. 
Refend, s. m. (Mur de) de séparation; (bois de.) 
Bois scié' en long; pers- du o. Refendre. 

Append, pers. du v. Appendre. 
Dépend, pers. du v. Dépendre. 
Pend, pers. duv. Pendre. 
Suspend, pers. du o. Suspendre. 

Apprend, pers. du oTÂpprendre. 
Comprend, pers. du o. Comprendre. 
Déprend, pers. du v. Déprendre. 
Désapprend, pers. du o. Désapprendre. 
Entreprend, pers. du v. Entreprendre. 
Eprend (s'), pers. du v. Eprendre (s*). 
Méprend (se), pers. du v. Méprendre (se). 
Prend, pers. au v. Prendre. 
Rapprend, pers. du o. Rapprendre. 
Reprend, pers. duv. Reprendre. 
Surprend, pers. du v. Surprendre. 

Différend, s. m. Débat; contestation; litige. 

Rend, pers. duc Rendre. 

Révérend, s. m. Respectable, titre d'honneur. 

Attend, pers. du v. Attendre. 
Contend, pers. du v. Contendre. 
Détend, pers. du d. Détendre. 
Distend, pers. du o. Distendre. 
Entend, pers. du c. Entendre. 
Etend, pers» du o. Etendre. 
Prétend, pers. du o. Prétendre. 
Retend, pers. du o. Retendre. 
Rétend, pers. du o. Rétendre. 
Sous-Entend, pers. du o. Sous-entendre. 
Sous-Tend, pers. du d. Sous-tendre. 
Tend, pers, au o. Tendre. 

Mévend, pers. duc. Mévendre. 
Revend, pers. du o. Revendre. 
Survend, pers. du v. Survendre. 
Vend, pers. du v. Vendre. 

Zend, s. m. Livre sacré des Persans. 
( Voir and, ant et ent) 
ENDE.. 



Appréhende, pers. duc. Appréhender. 
Prébende, s. f. Canonicat, son revenu. 
Blende, s. f. Sulfure de zinc; chim. 

Condescende, pers. du o. Condescendre. 
Descende, pers. du o. Descendre. 
Redescende, pers. du v. Redescendre. 
Dividende, s. m. Nombre à diviser; math. 

Défende, pers. du o. Défendre. 
Fende, pers. du o. Fendre. 
Pourfende, pers. du o. Pourfendre. 
Refend, pers. du o. Refendre. 

Légende, s. f. Vie dis~saints; 'inscription au- 
tour d'une médaille; récit d'événements, etc. 

Faciende, s. f. Cabale; intrigue, etc.; o. m. 
Galende, 8. f. Machine de carrière. 
Calendes, s. f. pi. Premier jour du mois chez 
les Romains; assemblée de curés. 

Amende, s. f. Peine pécuniaire; j ur. 
Amende, pers. du o. Amender. 
Commenciez, f. Usufruit d'un bénéfice; pal. 
Commende, pers. du o. Commender. 
Emende, pers. du o. Emender. 
Ramende, pers. du v. Ramender. 

Componende,s./\ Accord; office delà cour de 
Rome dépendant du Da taire; ant. 

Appende, pers. duo. Appendre. 
Dépende, pers. du v. Dépendre. 
Pende, vers, du v. Pendre. 
Réponde, pers. du v. Rependre. 



ENDRE 



— 163 — 



ENE 



Suspende, pers. du o. Suspendre. 
Vilipende, pers. duo. Vilipender. 

Gorende,*. m. Sorte de grand serpent. 
Rende, pers. du o. Rendre. 

Attende, pers. duo. Attendre. 
Gontende. pers. du o. Contendre. 
Détende, pers. du 0. Détendre. 
Distende, pers. du o. Distendre. 
Prétende, pers. du 0. Prétendre. 
Retende, pers. du 0. Retendre. 
Rétende, pers. du 0. Rétendre. 
Sous-entende, pers. du o. Sous-en tendre. 
Sous- tende, pers. du o. Sous tendre. 
Tende, pers. du o. Tendre. 
Mévende, pers. du o. Mé vendre. 
Provende, s. f. Provision de vivres; aliments, 

grains, etc.; pour les bestiaux; mesure. * 
Revende, pers. du o. Revendre. 
Survende, pers. du 0. Survendre. 
Vende, pers. du 0. Vendre. 
(Voir ande) 
ENDRE. 



Cendre, s. f. Poudre qui reste des matières 
brûlées; pi. Reste des morts; cendres bénites. 

Condescendre, o.n. Consentir; se relâcher de 
se» droits; compatir aux faiblesses, etc. 

Descendre, o. n. Aller en bas; être issu; o. a. 
Mettre plus bas; fig. Tomber, déchoir, eic.;pop. 

Qnacquescendre,s.m.Flux de sang deschiens. 

Redescendre, 0. a. Descendre de nouveau. 
dendre 

Hétérodendre,sm. Plante des térébenthacées. 

Saxcodendre, s. m. Sorte de zoophyte charnu. 

Toxicodendre, s. m. Espèce d'arbuste. 
fendre 

Défendre, o. a. Protéger; prohiber; 0. p. Re- 
pousser l'attaque; s'excuser; se disculper, etc. 

Fendre, o. a. Couper; séparer par force; 0. p. 
S'entr'ouvrir; se diviser, etc. 

Pourfendre, o. a. Fendre du haut en bas. 

Refendre, o. a. Fendre de nouveau. 
gendre 

Engendre, pers. au 0. Engendrer. 

Gendre, s. m. Nom du mari par rapport au pè- 
re et à la mère de sa femme. 
pendre 

Appendre, o. a. Suspendre; pendre en l'air. 

Dépendre, v. a. Détacher; 0. n. Etre subor- 
donné; imp. Ne tenir qu'à; être la conséquence. 

Pendre, 0. a. p. Suspendre; étrangler à un gi- 
bet; o. n. Etre suspendu; attaché. 

Rependre, o. a. Pendre de nouveau. 

Scolopendre, 8./. Plante méd. Insecte aptère. 

Suspendre, o. a. Faire pendre en l'air, etc. 

Surseoir; différer, interdire pour un temps. 

prendre 

Apprendre, o. a. Acquérir; enseigner. 

Comprendre, o. a. Contenir; concevoir. 

Déprendre, o. a. Détacher deux choses pri- 
ses ensemble; p. Renoncer à...; inus. 

Désapprendre, 0. a. Oublierce qu'on a appris. 

Entreprendre, 0. a. n. Résoudre de faire quel- 
que chose; attaquer; usurper; attenter à... 

Eprendre (s 1 ), o.p. Se passionner vivement. 

méprendre (se), o.p. Se tromper; prendre une 
personne ou une chose pour une autre. 

Prendre, o. a. Saisir; mettre sur soi; s'empa- 
rer; comprendre; recevoir; avaler; choisir; 0. 
n. Réussir; faire impression; se geler; o. p. 
S'attacher; commencer; se figer, etc. 

Rapprendre, o. a. Apprendre de nouveau. 

Reprendre, o. a. Prendre de nouveau; criti- 
quer; v. p. (Se.) Se corriger en parlant. 

Surprendre, v. a. Prendre sur le fait; à l'im- 
proviste; au dépourvu; tromper; étonner, etc. 



rendre 
Rendre, o. a. Redonner; restituer; faire deve- 
nir; livrer; représenter; produire; répéter; o. 

n. abolir; 0. p. (Se.) Se transporter; devenir. 
tendre 
Attendre, o. a. Etre dans l'attente; le désir. 
Contendre, o. a. Disputer; débattre o. m. 
Détendre, o. a. Relâcher ce qui est tendu. 
Distendre, 0. a. Causer une distension. 
Entendre, 0. a. p. Ouïr; comprendre; vouloir; 

savoir, etc.; agir de concert; convenir de... • 
Entr'entendre (s'). S'entendre l'un et l'autre; 

(sans pers. slng.) 
Etendre, o. a. Allonger; déployer; exposer à 

l'air; agrandir; fig. Abattre; tuer; etc. 
Prétendre, o. a. n. Croire avoir droit; aspirer; 

affirmer; avoir intention: avoir prétention de. 
Retendre, o. a. Tendre de nouveau. 
Rétendre, 0. a. Etendre de nouveau. 
Sou8-entendre,o.a.Entendrecequ'onneditpas. 
Sous-tendre, 0. a. Tendre à l'excès. 
Tendre.a.Qui n'est pas dur; sensible; touchant; 

s. m. Tendresse; passion amoureuse. 
Tendre, o. a. Raidir; tapisser; présenter; tirer; 

bander; o. n. Aboutir vers; se diriger. 
vendre 
Mévendre, o. a. Vendre à vil prix. 
Revendre, 0. a. Vendre ce qu on a acheté. 
Survendre, 0. a. Vendre trop cher. 
Vendre, 0. a. Céder pour un prix; fig. Trahir; 
( Voir andre) 

ENDS oolr ENS. 

ENE et ENNE. — — — 

Amphisbène,s./n. Serpent à deux têtes; blas. 
Benne, s. f. Hotte de vigneron. 
Ebène, s. f. Bois de l'ébénier. 
Schenobène, a. Qui se tient dans les joncs. 

brene 
Brenne,s.f. Etoffe fabriquée à Lyon-. 
Ebréne, pers. du o. Ebréner. 
Embrène, pers. du 0. Embrener. 
* Halbrène, pers. du o. Halbrener. 

cène 
Avant-Scène, s. f. Partie en avant de la scène. 
Cène (La), s. 1. Dernier souper du Christ. 
Cyzicene, s. f. Salle à manger; ant. 
Eocène, a. Se dit du groupe le plus ancien par- 
mi les terrains récents. 
Epicène, a.(Mot) qui désigne l'un et l'autre sexe. 
Forcené, pers. du 0. Forcener. 
Hyposcène, s. f. Partie du théâtre; le dessous 

de la scène antique des théâtres grecs. 
Mécène, s. m. Protecteur des arts et des lettres. 
Miocène, a. (Terrain) superposé ài'éocène. 
Obscène, a. Qui blesse la pudeur; deshonnête. 
Phocène, s. f. Nom du genre marsouin. 
Pliocène, o. Terrain tertiaire superposé au 

miocène. 
Sacène. s. f. Hache pour les sacrifices' ant. 
Sarracenes, s. f. pi. Plantes sarraceniques. 
Scène, s. f. Partie du théâtre où les acteurs 

jouent; décoration; lieu où se passe l'action; 

partie d'acte; spectacle; querelle, etc. 

Schène ? (pron. ske), s. m. Ancienne mesure 
itinéraire en Egypte. 

chêne 

Chêne, s. m. Grand arbre qui porte le gland. 

Cochène, s. m. Nom du sorbier ds oiseaux. 

Grène, pers. du 0. Crener. 

Ecrène, pers. du o. Ecrener. 

Encrène, pers. du o. Encrener. 

Hippocrene ; myth. Fontaine de l'Helicon que 
Pégase fit jaillir en frappant le rocher d un 
coup de pied et qui était consacrée aux Muses. 
dene 

Gadène, a. f. Chaîne de forçat; 0. m. 



ENE 



— 164 — 



ENE 



Molybdène, 8/. Plombagine; miner. 
Polyadène, s. f. A glandes nombreuses. 
Vindenne. s. f. Corde fixée surlasignolled'un 
moulin; grosse corde; t. de mac. 

Bauhène, 8. f. Genre de plante. 
éene 

Béene, s. m. Corbeau choucas. 

Corné enne, s. f. Substance pierreuse; min. 

Cyclopéenne, s. f. (Architecture) ancienne. 

Géhenne, s. f. L'enfer dans l'Ecriture sainte. 
frêne 

Enchifrené, pers. du r>. Enchifrener. 

Enfrène, pers. du p. Enfrener. 

Frêne, s. m. Arbre forestier à bois blanc. 

Refrène, pers. du o. Refréner. 
gêné 

Aborigène, s. m. Habitant primitif d'un pays; 
originaire du sol où il vit. 

Alcali gène, a. s. Qui engendre l'alcali; chim. 

Ambigène. a. (Hyperbole) dont les branches 
infinies diffèrent; t. de math. 

Anguigène, a. 8. Né de serpents (peuple). 

Bourgène, s. f. Arbuste dont le bois sert à la 
fabrication de la poudre à canon. 

Cacogène, s. f. (Race.) Déviation organique. 

Chtonogène.s.m.Nom des métaux produisant 
les terres, tel que le potassium. 

Conigène,a.Qui nattouvitsur les conesdusapin. 

Coralligène, a. Qui forme le corail 

Cryptogène, a. Qui est engendré dans un lieu 
caché; hist. nat. 

Cyanogène, a. m. Un des principes consti- 
tuants du bleu de Prusse; Chim. 

Déshydrogène, pers. du p. Déshydrogéner. 

Désoxygène, pers. du v. Désoxvpjéner 

Gazogène,*. m. Appareil pour faire l'eau de seltz. 

Gêne, s. f. Situation pénible; torture. 

Gêne, vers, du p. Gêner. 

Halogène,a.(Corps) produisant des sels: chim. 

Heptomagène, s. m. Le septième enfant mâle. 

Hétérogène, a. De différente nature." 

Homogène, a. De même nature partout. 

Hydrogène, a. (Gag.) Principe de l'eau; chim. 

Indigène, a. s. Naturel d'un pays. 

Mélongène, s. f. L'aubergine: plante. 

Morigène, pers. du o. Morigéner. 

Nécrogène, a. Qui naît sur un végétal mourant 
ou mort. 

Niligène, a. Né sur les bords du Nil. 

Nitrogène, a. (Gaz) qui forme le nitre; chim. 

Noogène, a. (MaZacfo?) qui provient de l'influence 
d'une cause morale. 

Nubigène,a.Sc dit des Centaures, fils de la Nue. 

Obésigène, a. Qui engendre l'obésité. 

Ophiogène, a. m. Né. issu d'un serpent. 

Origène, hist. Célèbre docteur de l'église né à 
Alexandricl85-253. 

Oxygène, a. s. m. Principe acidifiant; base de 
l'air vital; un des principes de l'eau; chim. 

Oxygène, pers. du o. Oxygéner. 

Polygène, a. Qui produit beaucoup; didact. 

Primigène. a. Qui ne provient point du croise- 
ment d'espèces voisines; bot . 

Pyrogène, a. Produit par l'action du feu; min. 

Sagène, s.f. Mesure de longueur en Russie. 

Serpentigene,a.Qui est engendré du serpent. 

8pumigène,a.Quî est né de l'écume. 

Terrigène, a. (Enfant) de la Terre (géant). 

Termogèni,a. Qui doit naissance à la chaleur. 
glene 

Glène, a. f. Cavité d r un os; anat. 

Triglène, a. Surnom que les Athéniens don- 
naient à Hécate. 

grene 

Désengrène, pers. du o. Désengrener. 

Egrène» pers. du o. Egrener. 



Engrène, pers. du o. Engrener. 

Gangrène, s.f. Mortification, décomposition 

extensive; méd. fia. mal, désordre contagieux . 
Gangrène, pers. au o. Gangrener. 
Grène. pers. du v. Grener. 
Rengrène, pers. du v. Rengrener. 
Parguenne, interj. Jurement patois,burIesque. 

iene 
Abstienne, pers. du v. Abstenir. 
Advienne, pers. du v. Advenir. 
Aliène, pers. du e. Aliéner. 
Andrienne, s. f. Robe de chambre de femme. 
Antienne, s. f. Verset d'église* psaume. 
Appartienne, pers. du p. Appartenir. 
Appienne, a. (Voie.) La plus célèbre des voies 

romaines; ant. 
Athénienne, s.f. Console; Vase à fleurs, etc. 
Biscaïenne, s. f. Petite chaloupe à rames. 
Calvairienne, s. f. Religieuse. 
Césarienne, s. f. (Opération) chirurgique* 
Chienne, s. f. Femelle du chien. 
Chienne, pers. du o. Chienner. 
Contienne, pers. du v. Contenir. 
Contrevienne, pers. du t>. Contrevenir. 
Convienne, pers. du n. Convenir. 
Craco vienne, s. f Sorte de danse polonaise. 
Czarienne, s. f. (Maiesté) de Russie. 
Deliennes. *. f. pi. Fêtes d'Apollon à Delos. 
Détienne, pers. du v. Détenir. 
Devienne, pers. du v. Devenir. 
Diacranienne,s/.(Afac/iotr«»)inférieure;ana/. 
Disconvienne, pers. du o. Disconvenir. 
Embaterienne, s. f. Flûte Spartiate; ant, 
Fabienne, s. f. Maison de la famille des Fabius. 
Gratienne. .s. f. Toile de lin de Bretagne. 
Hyène, s. f. Porte de loup d'Asie. 
Hygiène, s.f. Art de conserver la santé. 
Indienne, s. f. Sorte de toile; étoffe. 
Intervienne, pers. du o. Intervenir. 
Julienne, s. f. Plante: potage de légumes. 
Maintienne, pers. du o. Maintenir. 
Méliène, s. f. Terre qui a la vertu de l'alum. 
Méridienne, s. f. Section du méridien; sommeil 

après midi, après dîner. 
Messenienne, s. f. Genre de poésie nationale. 
Mésavienne, pers. du v. Mésa venir. 
Mordienne,(à la)\ado. sans façon; franchem*. 
Morgulenne, interj. Sorte de jurement; pop. 
Obsidienne, s. f. Pierre servant de vitre; ant. 
Palsanguienne, interj. Sorte de jurement. 
Parisienne, s. f. Petit caractère d'imprimerie. 
Parvienne, pers. du v. Parvenir. 
Persienne, s. f. Jalousie en abat-jour. 
Prévienne, pers. du v. Prévenir. 
Provienne, pers. du v. Provenir. 
Prussienne, s. f. Petit caractère d'imprimerie; 

petite cheminée de tôle; étoffe. 
Quiennes,s./>L (Avoines.) Redevance; droit. 
Redevienne, pers. du v. Redevenir. 
Ressouvienne, pers. du v. Ressouvenir. 
Retienne, pers. du o. Retenir. 
Revienne, pers. du v. Revenir. 
Sénilu8ienne,a./'. Sorte de terre astringente. 
Sicilienne, s. f. Sorte de danse; son air. 
Soutienne, pers. du v. Soutenir. 
Souvienne (se), pers. du o. Souvenir (se). 
Stygienne, s. f. Eau forte: t. d'alchim. 
Subvienne, pers. du o. Subvenir. 
Survienne, pers. du v. Subvenir. 
Syncranienne, a. f. (Mâchoire) inférieure. 
Tienne, pers. du o. Tenir; a. f. de tien. 
Trébellienne, a. f. (Quarte.) Quart de la suc- 
cession grevée de fideicomis ; prat. 
Trienne, a. Qui dure trois ans; t. de coût. 
Tyrolienne, s. f. Chant; danse, valse du Tvrol. 
valenciennes, s. f. Dentelle de Valenciennes. 



ENE 



— 165 — 



ENE 



Vespasienne, sf. Urinoir en forme de guérite. 

Vienne, pers. du v. Venir. 
lene 

Alêne, s. f. Poinçon de cordonnier pour coudre. 

Amylène, s. m. Produit volatil et d'un poids 
spécifique et peu considérable. 

Cyllène, myth. Fille de Ménéphron. 

Galène, s. f. Mine de plomb; min. 

*Halène, pers. du v. Halener. 

Hélène, s. f. (Astres d'). Se dit des deux 
étoiles de Castor et de Pollux. 

( Hellène, s. m. Nom que les Grecs se donnent. 

*Molène,s. f. Genre de plante; buisson. 

Panselène, s./". Pleine lune; (lune). 

Paraselène,*./. Image de la lune réfléchie 
dans un nuage. 

Phalène, s. f. Papillon de nuit. 

Philhéllène,*. m. Ami des grecs. 

Scalène, a. (Triangle) à trois côtés inégaux; 
(muscle) du cou; anat. 

Silène, myth. Père nourricier de Bacchus. 
mené 

Agromène, s. m. Celui qui habite la campagne. 

Alcmène, myth. Mère d'Hercule. 

Amène, pers. du v. Amener. 

Catéchumène ,a.s. m. Néophyte qu'on catéchise 
pour le baptême. 

Démène, pers. du v. Démener. 

Dindymène, myth. Surnom de Cybèle. 

Emmène, pers. du v. Emmener. 

Energumène. a. Possédé du démon; flg. En- 
thousiaste; colère à l'excès. 

Epiginomène, s. m. a. Symptôme accidentel. 

Epiphénomène, s. m. Symptôme qui parait 
quand la maladie est décidée; méd. 

Estamène,*. f. Petite estame; peu us. 

Estiomène,a.f Ulcère) qui ronge; corrosif; méd. 

Estiomène, pers. du v. Estiomener. 

Formène, pers. du v. Formener. 

Gomène, s. f. Câble de l'ancre; mar. 

Goumènes, s. f. pi. Grappins et cordages pour 
le mouillage des galères; t. de mar. 

Gnmène, s. f. Câble d'un ancre; blas. 

Hégumène, sm. Chef de monastère grec; ant. 

Isochimène, a. Ligne passant par tous les 
points de la terre ayant la même température 
movenne en hiver. 

Malmène, pers. du v. Malmener. 

Melpomène, myth. Muse de la tragédie. 

Mène, pers. du v. Mener. 

Paralipomènes,*. m. pi. Titre de deux livres 
supplémentaires de la Bible. 

Oplismène, s. f. Plante pra minée; bot. 

Périctymène, myth. Fils de Nelée, avait le 
pouvoir de changer de figure. 

Périspomène, s. m. Mot ayant l'accent cir- 
conflexe sur la première syllabe; gram. ; g recq. 

Péryclimène, s. m. Sorte de chèvrefeuille; bot. 

Phénomène, s. m. Chose extraordinaire. 

Philomène, s. /*. Sorte de petit insecte ailé. 

Progumène, s. m. Cause de maladie; méd. 

Prolégomènes, s. m. pi. Discours préliminai- 
res: préface; introduction, etc. 

Promène, pers. du o. Promener. 

Propérispomène, s. m. Se dit des mots qui 
ont l'accent circonflexe sur la dernière syl- 
labe; t. de gram. g recq. 

Ramène, pers. du v. Ramener. 

Remène, pers. du v. Remener. 

Surmène, pers. du v. Surmener. 
oene 

Giroéne, 8. m. Emplâtre pour les foulures; méd. 

Poène, s. m. Trident pour la pèche; insecte. 

Troène, a. m. Arbrisseau à fleurs blanches. 
onenne 

Couenne, s. /. Peau de pourceau; croûte; etc. 



Déoouenne. pers. du v. Découenner. 

Garouenne, s. f. Bois qui soutient une poulie. 
pêne 

Agripenne, s. m. Sorte d'ortolan d'Amérique. 

Apène, myth. Char où les images des Dieux 
étaient portées. 

Auripenne, a. Qui a les ailes couleur d'or. 

Bipenne, s. f. Double hache; ant.' a. Qui a 
deux ailes. 

Brévipenne, a. Qui a les ailes courtes. 

Cérulipenne, a. Qui a les ailes bleues. 

Crassipenne, a. Qui a les ailes épaisses. 

Grocéipenne, a. Qui a des ailes safranées. 

Gnpripenne,a.Qui a des ailes couleur decuivre. 

Gyanipenne, a. Qui a les ailes bleues. 

Empenne, pers. au v. Empenner. 

Hyalipenne, a. Qui a les ailes transparentes. 

Nigripenne, a. Qui a les ailes noires. 

Pêne, s. m. Lame de serrure de porte, etc. 

Pênes, s.f.pl. Bouchons d'étoupe; mar. 

Penne, s. /*. Grosse plume d'oiseau de proie. 

Plicipenne, a. Qui a les ailes pliées. 
phene 

Saphène, s. f. Veine du pied; anat. 

Sphène, s. m. Espèce minérale cristalline. 
prene 

Apprenne, pers. au o. Apprendre. 

Comprenne, pers. du v. Comprendre. 

Déprenne, pers. du o. Déprendre. 

Désapprenne, pers. du v. Désapprendre. 

Entreprenne, pers. du v. Entreprendre. 

Eprenne (s'), pers. du d. Eprendre (s'). 

Méprenne, pers. du c. Méprendre. 

Prenne, pers. du o. Prendre. 

Rapprenne, pers. du o. Rapprendre. 

Reprenne, pers. du v. Reprendre. 

Surprenne, pers. du v. Surprendre. 
rené 

Arène, s. f. Amphithéâtre; sable; gravier. 

Arène, pers. du o. Arèner. 

Carène, s.f. Partie inférieure du vaisseau; mar. 

Carène, pers. du o. Caréner. 

Contre-Carène, s. f. Quille de galère; mar. 

Enrène, pers. du o. Enrèner. 

Garenne,*./*. Bois où l'on entretient les lapins. 

Monopyrène, a. (Fruit) à un seul noyau. 

Murène, s. f. Poisson de mer; anguille. 

Polyrène, a. (Fruit) à plusieurs noyaux. 

Pyrène, s. f. Noix d'un péricarpe charnu. 

Rassérène, pers. du v. Rasséréner. 

Rêne, s. f. Courroie de bride; pi. Administra- 
tion; gouvernement; fig. 

Renne, s. f. Quadrupède du genre cerf. 

Serène, pers. du v. Seréner. 

Sirène, s./. Monstre moitié femme moitié poisson. 

Sirènes, myth. Nymphes célèbres par la dou- 
ceur magique de leur voix. 

Varenne, s.f. Terre inculte pour pâturages. 

Zérène, s. f. Sorte de papillon. 
sene 

Assène, pers. du v. Asséner. 

Sène. a. Nom donné aux druidesses et en par- 
ticulier aux jeunes filles de l'Ile de Sène. 

Senne, pers. du o. Senner. 
tene 

Antenne, s. f. Verge; pi. Cornes d'insectes. 

Athènes, géoq. Capitale cb la Grèce. 

Catène, s.f. £uite ae remarques sur l'Ecriture 
sainte. 

Gentène, s. f. Charge de centenier; ant. 

Hermathène, s. f. Hermès à deux tètes. 

Pantenne (en), ad. Etat d'un navire dégréé. 

Patène, s. f. Assiette qu'on met sur le calice 
pendant la messe; liturg. 

Pentenne, s. f. Sorte de filet de pêche. 

Phlyctène, s.f. Maladie cutanée; méd. 



EFLE 



— 166 



ENS 



Sentène, s. f. Bout d'écheveau; t. de met. 

Tungstène, s. m. Métal très dur et cassant. 

Xanthène,s./*. Sorte de pierre précieuse. 
trene 

Anthrène,s. m. Sort d'insecte stéréocère. 

Etrenne, s. f. Présent au l°r jour de l'an, etc. 

Etrenne, pers. du o. Etrenner. 
vene 

Slovène, s. m. Dialecte slave. 

Vène, pers. duo. Vèner. 
xene 

Etbelproxène, s. m. Proxène volontaire; ant. 

Idioproxène, s. m. Athénien qui recevait et 
traitait un étranger à ses frais; ant. 

Polyxène, myth. La plus belle des filles de 
Priam. 

Poxène, s.m. Mandataire dans une cité grecque. 

Proxène, s. m. Athénien chargé de recevoir et 
d'accompagner un étranger. 

Pyroxène, s.m. Substance minérale très dure. 
zène 

Endizène, pers. du o. Endizéner. 

Ozène, s.m. Ulcère du nez; s.f.Genre d'insecte. 
yene 

Cayenne,s./". Caser ne de matelotsjcuisine; mar. 

Mayenne, s. f. Toile de Bretagne; plante. 

Moyenne, s. f. Ce qui se trouve entre deux ex- 
trémités; terme du milieu d'une proportion. 
( Voir aine, elne et le fém. des mots en en) 

ENFLE. 

Enfle, pers. du o. Enfler. 

Enfle, s. m. Sorte de jeu de cartes. 

Renfle, pers. du v. Renfler. 

Désenfle, pers. du v. Désenfler. 
ENG. 



Cheng, s. m. Instrument chinois à vent; mas. 
Areng, s. m. Sorte de palmier. 
* Hareng, s. m. Poisson sec et salé. 
Paseng, s. m. Chèvre de la Perse. 
(Voir anc et anq) 

ENGE. — 

Enge, pers. du o. Enger. 
Alkekenge, s. m. Plante vivaceà baies rouges. 
Désenge, pers. du v. Désenger. 
Venge, pers. du o. Venger. 
(Voir ange) 
-ENRË.- 



Genre^s.w. Ce qui renferme plusieurs espèces; 
manière; sorte; style; t. de gram. Rapport du 
substantif au sexe naturel ou fictif des objets. 

ENDS et ENS. — — 

Rubens, hlst. Peintre célèbre flamand. 

Acens, s. m. Lieu tenu à ferme; acense; o. m. 
Gens, s. m. Redevance annuelle en argent de 

biens qui relèvent d'un fief; ant.. 
Condescends, pers. du o. Condescendre. 
Descends, pers. du o. Descendre. 
Redescends, vers, du v. Redescendre. 
Encens, s. m. Gomme aromatique; flg. Louange. 
Surcens, s. m. Rente au-dessus du cens. 

Adens (tombé), ado. A plat ventre; o. m. 

Défends, pers. du o. Défendre. 
Défens,5.m. (Bols en.) Dont la coupe est dé- 
fendue. 
Fends, pers. du o. Fendre. 
Pourfends, pers. du o. Pourfendre. 
Refends, pers. du o. Refendre. 

Gens, s. m. pi. Personnes; domestiques, etc. 
Démens, pers. duv. Démentir. 
Mens, pers. du o. Mentir. 

Appends, pers. du rTÂppendre. 
Dépends, pers. du v. Dépendre. 
Dépens, s. m. pi. Frais; dépenses: prat. 
Espens,s.m./)£. Pièces du filet eut sardinal. 



Guet-Apens,s. m. Embûche dressée pour as- 
sassiner, dévaliser; fig. Dessein prémédité de 
nuire. 

Pends, pers. du v. Pendre. 

Repends, pers. du o. Rependre. 

Repens, pers. du o. Repentir. 

Suspens, a. m. Interdit; (Prêtre) interdit; (en 
suspens) ad. En doute; dans l'incertitude. 

Suspends, pers. du o. Suspendre. 

Apprends, pers. du v. Apprendre. 

Comprends, pers. du o. Comprendre. 

Entreprends, pers. du v. Entreprendre. 

Eprends, pers. du o. Eprendre. 

Méprends, pers. du o. Méprendre. 

Prends, pers. du o. Prendre. 

Reprends, pers. du p. Reprendre