(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Catalogue des tableaux anciens et modernes, ... formant la collection de M. Hauptmann"

w >m 



Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with.funding from 

LYRASIS Members and Sloan Foundation 



http://archive.org/details/hauptmOOhtel 



^f^arJ 







"Vente après Décès 



w 



Collection de M. HAUPTMANN 



* 



TABLEAUX 



ANCIENS & MODERNES 



GOUACHES & PASTELS 



• 






~; 



Vente après Décès 
CATALOGUE 

des 

TABLEAUX 

Anciens et Modernes 

Gouaches et Pastels 



PAK OU ATTHinri.S A 



Brauwer — Dcmarne — \ an Goyen — Franz Hais 

Hobbéma — Van der Meer — Melzu -- Rubens — Ruysdaël — Téniers 

Wouwermann — Wynants, etc. 

FORMANT LA COLLECTION DE 

M. HAUPTMANN 

/ 

dont la vente aura lieu 

HOTEL DROUOT, Salle nST° © 
Le Lundi 22 Mars 1897, à deux; heures et demie 



EXPOSITIONS : 

PARTICULIÈRE PUBLIQUE 

Le Samedi 20 Mars 1897 Le Dimanche 21 Mars 1897 

de i h. 1J2 à 5 h, 1/2 



M e Paul CHEVALLIER M. Henri HARO 

Commissaire-Priseur Peintre-Expert 

10, rue Grange-Batelière, 10 14, rue Visconti et rue Bonaparte, 20 

1897 



CE CATALOGUE SE DISTRIBUE 
à Paris, chez 
M< Paul CHEVALLIER M. Henri IIARO 

COMH1SSAIRE-PRISKUR l'EINTIlE-EXPERT 

10, me Grange-Batelière, 10 11, rue Visconti ot rue Bonaparte, 20 



Conditions de la vente 

Elle sera faite au comptant. 

Les acquéreurs payeront cinq pour cent en plus du prix 
d'adjudication. 



TABLEAUX 



BALEN (Van) et BREUGHEL DE VELOURS 

1 — Les Quatre Eléments. 

Ces figures allégoriques sont représentées par quatre 
femmes groupées sous un bouquet d'arbres au bord 
d'un ruisseau; deux amours viennent leur présenter 
des fleurs et des fruits. De nombreux animaux de toute 
espèce les entourent; le terrain est jonché de fruits, de 
légumes et de Heurs. Au fond, à droite, des paysans sont 
occupés à faire la moisson. 

li. — H., n ,61. L., m ,96. 

BELLOTO (Bernard) 

2 — Vue de Venise. 

Sur la droite, on voit le pont îles Soupirs, derrière 
lequel se silhouette le palais ducal. Sur la Piazetta, de 
nombreux personnages; on aperçoit le Grand Canal et la 
Salute. De nombreuses gondoles sont amarrées ou sil- 
lonnent l'Adriatique. 

Collection Marquise de Salza, à Naples, et comte de 
Berchtolt (Autriche). 

T. — H., U"',lU. L., m ,93. 



// 



o 



-/#a<? 



/Jû# 



BOUCHER 

(Attribué à) 

3 — La Dame au manchon. 

Vue à mi-corps, elle est représentée les mains dans un 
manchon de fourrure; elle porte une pelisse de velours 
noir avec capeline de même étoile. Un joyau, agrémenté 
d'une perle et d'un ruban rouge, orne ses cheveux. 

Collection Wombwell, de Londres. 

T. — H., 0V>«. L., ra ,49. 

BKAKENBURG (Richard) 

4 — Portrait de Jeune Enfant avec les attri- 
^^7 buts de l'Amour. 

Assis sur un coussin bleu, le bras droit appuyé sur un 
lapis, il est représenté à demi nu, la tête recouverte d'un 
chapeau à plumes de couleurs; dans ses mains il tient un 
arc ; près de lui, à terre, une corbeille de fruits, des 
Heurs et un carquois rempli de ilèches. Au second plan, 
un chien aboie. Fond de paysage. Dans le ciel on aperçoit 
le char de Vénus. 

Signé à gauche. 

T. — H., ra ,49. L., m ,40. 

BRAMER (Léonard) 
&&' 5 — La Présentation au Temple. 

B. - H., m ,20. L., m ,16. 




Hého £rne$t Moreau, Pans 



ÉCOLE FRANÇAISE 




Hèho Ernest Moreau, Pans 



A. 6RAUWER 




CD 



BRAUWER (Adrien) 
6 — Les Jeunes Chanteurs. ^ a && 



A la porte d'une chaumière, de jeunes enfants cTienl à 
tue-tête; de l'intérieur les parents les surveillent. 

B. - H., n\l:i. I,., 0-.17. 



COROT 



7 — Le Pêcheur 



Pochade probablement laissée comme carte de visite. 
Signé à droite. 

('.. — II.. m ,05. L, m ,09 1/2. 



DEMARNE (J.-L.) 
8 — Jeux villageois. 



Un berger, assis sur le gazon, était occupé à traire une 
chèvre blanche. Trois jeunes filles se sont approchées à 
pas de loup : l'une lui lire l'oreille, l'autre saisit son cha- 
peau, la troisième se moque de lui. Son chien lampe le lait 
du baquet renversé dans la bagarre; un autre chien aboie. 
Des vaches et des petits ânes paissent à l'ombre de deux 
grands chênes. D'autres bestiaux sont disséminés dans la 
plaine qui s'allonge jusqu'au pied de coteaux azurés. 

Signé à gauche. 

B. - H., 0*\-U, L., O m ,G-f. 



*J4 



fi*/- 



a 



— 6 — 

ÉCOLE BYZANTINE 

9 — Sur un même panneau, trente-trois 
x- f(i petits tableaux représentant des épi- 

sodes de la Vie du Christ et de saints 
martyrs et les quatre Evangélistes. 

ii. — H., m ,52. L., U"',44, 

GOYEN (Van) 
10 — Vue de Nimègue. 



V0 



Au premier plan, est arrêtée une voiture attelée de 
chevaux; les voyageurs, qui se reposent, saluent un cavalier 
suivi d'un chien qui passe devant eux sur le chemin. 
A droite et à gauche, d'autres personnages. Au second 
plan on aperçoit la ville avec ses clochers et ses moulins 
à vent. Au fond, la plaine. 

Signé en bas du monogramme et daté : 164... 

Tableau d'une chaude coloration et d'une très large 
exécution. 

lî. — H., m ,34. L., (P,53. 

GOYEN (Van) 
11 — Le Moulin à vent. 

A gauche, sur une éminence, on voit le moulin vers 
lequel se dirigent deux piétons et une voiture conduite par 
des paysans. Au premier plan, deux personnages causent 
avec un autre personnage assis ; un cavalier passe près 
d'eux. Dans le bas, la rivière avec deux barques, et à 
droite, sur la berge, de nombreux personnages et animaux. 
Au fond, le village. 

Signé à gauche près du personnage assis. 

B. — H., n ,!7. L., m ,26. 



■ I 




CJZ5 



— 7 - 



GREUZE (J.-B.) 
12 — La Dame charitable. 



Étude, grandeur nature, pour la ligure de la Dame de 
charité. La tête, penchée en avant, est couverte du capu- 
chon d'une mante grise. 
Pastel. 

Gravé par Massard. N° «S de la vente Reurnonville. 



Sous les arcades sont groupés plusieurs personnages. 
Dans le fond, les maisons ensoleillées et la Sainte se 
silhouettent sur le ciel. 

B. — H., 0"V24. L., m ,16. 



De nombreux petits personnages vont et viennent dans 
la cour d'un palais. 

B. — H., 0"VM- L., 0»,16. 



GUARDI (G.) 



15 — Le Pont du Rialto. 

Gouache. 



f OÙ 



GUARDI (F.) 
13 — Vue prise à Venise. / "^ 



14 — Pendant du précédent. f&O 



y/& 



y <?<? 



1fO 



/M 



/y 



GUARDI (G.) 
46 — Le Lido. 



Gouache. 



17 — Le Quai des Esclavons, le Palais des 
Doges et la Piazetta. 



ouache. 



y// \S — Vue prise à Venise. 



Gouache. 

19 — La Dogana et la Salute. 

Gouache. 

20 — La Place Saint-Marc. 

Gouache. 



/// 21 — Saint-Geo rges-le-iVIajeur. 

Gouache. 

//,/ 22 — Vue de l'église Saint-Jean-et-Saint- 

Paul. 

Gouache. 




Hého £rnest Moreau. Pan* 



F. HALS 



\ 



GUARD1 (G.) 



23 — La Giudecca. -* <* & 

Gouache. 

24 — Le Canal de la Giudecca. * 

Gouache. 

'25 — Le Pont à trois arches. Strf 

Gouache. 



26 — Vue de Venise. 



Gouache. 



Il est à remarquer que, derrière ces petites gouaches, la 
description des vues est indiquée, et au-dessous on lit la 
signature de Giacomo Guardi. Signature que nous n'avions 
jamais eu l'occasion de rencontrer. 



HALS (Franz) 
27 — Le Jeune Rieur. J <?û0- 

Tête de jeune garçon au teint coloré ; il rit aux éclats; 
ses longs cheveux retombent en désordre sur ses épaules; 
il tient à la main le sifflet qui, probablement, a causé sa 
grande gaieté. 

Forme ronde. 

Monogramme en haut à droite. 

B. — H., m ,30. L., U m ,30. 



10 — 



^ë€>0 



HEEM (Corneille de) 
c 28 — Nature morte. 



Un plateau contenant des huîtres, des fruits; une montre, 
un verre et une lanterne renversée sont pêle-mêle sur une 
table en partie recouverte d'une étoffe violette. 

Remarquable petit tableau très fin d'exécution. 

B. — 11., (r,2i, L-. n ,34.. 



HELSÏ (Van der) 
(?) 
'29 — Portrait d'un Seigneur hollandais. 

C. — H., m ,ll. L., m ,0l>. 



HENNER 

30 _ Jeune Fille en buste. 

Signé en haut à droite. 



T. — H., OV27. L., 0V22. 




CD 
CD 
CD 

CV5 



— 11 
HOBBÉMA 

(Attribué à) 



31 — Le Moulin à eau. fjûû* 



Au premier plan, une vaelie se désaltère à l'abreuvoir 
vers lequel se dirigent des moutons; avant de passer le 
gué, leur conducteur se retrousse tout en causant à une 
femme qui tient un panier. A droite, sur la route, dans le 
lointain qui se perd sous les arbres, un paysan se repose 
et d'autres cheminent, regagnant leur demeure. Au milieu 
est le moulin avec sa grande roue. Dans le fond à gauche, 
la plaine ensoleillée. 

Cette importante composition parait supérieure à Decker 
et se rapproche davantage d'Hobbéma. Les figures 
doivent être d'Adrien Van de Velde. 

T. — H., l'",01. L., l m ,25. 



HOËT (Gékakd) 
32 — La Fête de Pomone. à^&a 



A l'intérieur d'un temple décoré de statues, vingt-cinq 
jeunes filles, vêtues à l'antique et portant des corbeilles 
de fruits, sont groupées au pied d'un escalier et sur la 
galerie à laquelle il conduit. La déesse est assise sur les 
marches inférieures, une corbeille sur les genoux. 

Agréable composition, d'un pinceau moelleux. 

Signé au bas de la première marche. 

Vente Dubois, 1785. 

Galerie du marquis du Lau d'Allemans. 

T. — H., n ,45. L., m ,53. 



— 12 



LËMAIRË (Madeleine) 
33 — Figues et Pêches. 



Aûâ 

Aquarelle. 
Signé à droite. 



MEER DE DELFT (Jan Van der) 

(?) 

34 — La Servante qui dort. 

Elle est assise sur une chaise, auprès d'une cheminée. 
rf 7û û ^ droite, une cafetière posée sur un tonneau; au-dessous, 

/ un chaudron et autres ustensiles de cuisine. 

Signé du monogramme sur le tonneau. 

Collection N. Hudtwalcker, de Hambourg. 

Collection Thoré-iiurger. 

Gravé dans le catalogue des œuvres de Van der Velde. 

B. — H., m ,52. L., u m ,40. 

A propos de ce tableau nous croyons intéressant de 
reproduire ce qu'en dit Thoré-Burger dans son étude sur 
Van der Meer de Delft publiée en 1866 dans la Gazette des 
Beaux- Arts : 



« ...Ce tableau, assez particulier dans l'œuvre de Ver- 
meer, je l'ai maintenant, depuis la mort de M. Nicolaus 
Hudtwalcker père: la figure de femme est entière, assise 
sur une chaise, au milieu de la cuisine, non loin du foyer. 
Par extraordinaire, l'intérieur est assez sombre, une faible 
lumière glissant d'une lucarne haute. Beaucoup d'acces- 
soires, qui rappellent un peu Kalf. La servante elle-même, 
en caraco rouge, tablier blanc et jupon bleu, rappelle 
presque Brekelinkam. Je ne sais à quelle date rapporter 




Hého £rnest Uorenti, Par s 



//û O' 



— 13 — 

cette peinture, signée sur un tonneau, du monogramme. 
Mais que cette femme dort bien ! C'est là une des merveil- 
leuses qualités de Vermeer : justesse de pose et d'expres- 
sion. Ses personnages sont tout entiers à ce qu'ils font. » 



METZU (G.) 
35 — La Récureuse de chaudron. 

Une jeune femme est occupée à récurer un chaudron 
qu'elle tient appuyé sur un tonneau; auprès d'elle on voit 
un enfant caché à demi par un berceau. A terre de nom- 
breux ustensiles de cuisine. 

Signé à droite sur l'appui d'une rampe en bois. 

Collection du coin le de Berchlolt. 

T. — H., ra ,G5. L., 0"\54. 



MOLENAER 

36 — Intérieur de cabaret. 

Signé sur le pied d'un banc. 

B. — H., 0»,29. L., (T,39. 

NATTIER 

(?) 

37 — Portrait de Femme. Époque Louis XV. 

T. — H., ir,30. L., U'\21- 



f&a 



— 1 \ — 



NEEFS (Peter) 



38 — Intérieur d'église. 



{? O ,ja grande nef d'une cathédrale gothique se voit dans 

toute sa longueur; cette vue est enrichie de nombreuses 
figurines très spirituellement touchées, dues au pinceau 
de Sébastien Franck. 

Collection Wombwell, de Londres. 

B. — 11., n".(.|. L., m ,55. 



NETSCHER 



39 — Mort de Cléopâtre. 



,fa (s *J Kichement parée et vêtue d'une robe de satin blanc, la 

poitrine à demi-nue, Cléopâtre, assise, appuie sur un 
coussin de velours bleu son bras droit sur lequel s'en- 
roule l'aspic qu'elle approche de son sein. A droite, sa 
suivante en larmes est debout, près d'une table sur 
laquelle est la corbeille de fruits qui a servi à introduire 
le fatal reptile. 
Signé sur l'épaisseur de la table. 

Gravé par J.-G. Wille. 

B. — H., Û m ,54. L., U m ,4:J. 



— 15 — 



NIKKELEN (J.-Van) 
40 — Intérieur d'église. -y<*0 



Au milieu est dressée la chaire; dans le fond, un 
prêtre officie el de nombreux personnages prient ou se 
promènent dans l'église. 

T. — H., o ra ,r>G. l., o°',i:>. 



POEL (Egbert Van der) 
i 1 — Extérieur de ferme. Jfi& 



Placés devant la porte et éclairés d'un rayon de soleil, 
sont amoncelés de nombreux ustensiles, une brouette, 
une manne d'osier, un baquet, une bassine, des poteries. 

Belle qualité du maître. 

Signé à droite. 

15.— H., 0°>,U. L., m ,30. 



POEL (Egbert Van der) 
4'2 — La Ménagère. Sfû 

Sous un vaste bangar étayé par des poutres, une femme 
récure un pot d'élain. Sur le sol sont entassés des choux, 
des bottes de paille, des baquets, des poissons sur un plat, 
etc., etc. 

Pendant du précédent. 

B. — H., ro ,24. L., (r,30. 



V 



û 



Jûâ 



foo 



— 16 — 



POL (Van) 



43 — Nature morte. 



Sur une table on voit un melon, des pêches, un nid, 
deux roses et des capucines. 
Signé à droite et daté 1789. 

T. — H., m ,29. L., m ,43. 



ROSALBA 



44 — Portrait présumé de l'auteur. 

Elle est coiffée d'un bonnet de dentelle agrémenté de 
rubans orangés avec brides nouées sous le menton. Les 
épaules sont couvertes d'une pelisse bordée de fourrure 
brune. 

Pastel. 

N" 595 de la vente Piot. 



ROTTENHAMER (Jean) 
45 — Le Banquet des dieux. 

Les divinités sont assises à table, servies par des 
nymphes et des amours. 
Très riche et très gracieuse composition. 
Le paysage est de Breughel de Velours. 

Vente Pommersf'elden, n" 275 du catalogue. 

B. — H., m ,43. L., B ,63. 










oo 



œ 
oc 







Hého Ernest Moreau Paris 



J. RUYSDAEL 



RUBENS (Pierre-Paul) 

46 — Vénus sur les eaux. froûû 

La déesse, moulée sur un léger esquif avec trois de ses 
suivantes, approche «lu rivage; un triton l'accompagne, 
portant une naïade sur son dos et soufflant dans une con- 
que marine. Dans le ciel on aperçoit un amour et des 
génies déchaînant la tempête. 

Cette belle grisaille, d'une légèreté d'exécution des plus 
remarquables, serait la première pensée d'une grande 
composition gravée par de Jode : Venus orta mari, et 
citée dans le catalogue raisonné de Smith, n° 356. Soutman 
a aussi gravé ce sujet, mais avec des variantes. 

Collection Thoré-Burger. 

li. — H., m ,47. L., m ,61. 

RUYSDAËL (Jacob) 

47 — La Cascade. 



Au premier plan, l'eau paisible de la rivière franchit 
l'obstacle naturel qui lui est opposé, bondit sur les pierres 
qui entravent son cours et retombe en flots écumeux 
frangés d'argent. A gauche, un arbre mort ; à droite, un 
terre-plein ombragé où l'on aperçoit un sentier que suivent 
des paysans. 

Au fond, un château entouré de bois; sur la gauche 
une montagne se silhouette sur le ciel nuageux. 

Signé à gauche. 

Collections du baron Collisch et du baron Mauthner de 
Vienne. 

T. — H., m ,6J. L., m ,55. 



J 0&& 



18 — 



RUYSDAËL (Salomon) 
48 — Le Pont. 

J? $ /9' • Au premier plan, un pont jeté sur la petite rivière où 

sont amarrées deux barques. A gauche, des chaumières 
au milieu de grands arbres; à droite, un bouquet de bois. 
Sur la route, deux paysans, l'un assis, l'autre debout, 
s'entretiennent. Au fond, une plaine bordée de coteaux. 
Ciel nuageux. 
Daté à droite 1692. 

Collection de la marquise de Salza. 

15. — H., B ,40. I.., il" 1 , 61. 



// 



ûû 



TÉNIERS (David) 
49 — Intérieur flamand. 



Dans un intérieur, un homme, coifl'é d'un grand feutre 
gris et enveloppé dans un manteau brun, est assis aux 
côtés d'une femme vêtue d'une robe rouge avec corsage 
bleu. Chacun d'eux est occupé à respirer le parfum des 
œillets qu'ils viennent de cueillir au pot placé près d'eux 
sur un banc de bois. 

A terre, un chien couché. 

Collection Kohlbacher, de Francfort. 

B. — H., 0",38. L., m ,3'2. 



^■■■fc»* 




oo 

ce 
oo 



#3/4 



■y* 



lit 



VANUCCI (Pierre, dit Le Pérugin) 

(Attribué à) 

50 — La Vierge adorant l'Enfant Jésus. 

I^a Vierge agenouillée est en adoration devant l'Enfant 
Jésus assis sur un sac posé à terre et soutenu par un 
ange; derrière la Vierge on voit, un genou à terre, le 
petit saint Jean. Fond de paysage. 

Collection Wombwell, de Londres. 

B. — H., ra ,53. L., m ,49. 

VIGÉE-LEBRUN (Mme) 

51 — Tète d'étude. 

Pastel. 

WOUWERMANN (Philippe) 

52 — L'Hallali. t^?&<ï? 

Sur une éminence, un cavalier s'efforce d'arrêter son 
cheval lancé au galop et perd son chapeau ; une amazone 
court à sa suite. Au bas du tertre coule une rivière que 
viennent de traverser trois chasseurs, dont l'un sonne 
de la trompe. Les chiens les précèdent et sont près 
d'atteindre un cerf et une biche, cernés d'un côté par un 
lévrier blanc suivi d'un chasseur armé d'une fourche. 

Signé du monogramme à droite. 

Collection du baron de Beurnonville, n° 560 du cata- 
logue. 

T. - IL, m ,51. L., O m ,f)'J. 



-2(1 



WOUWERMANN (Philippe) 
53 — Le Cheval blanc. 

^û O û Le clieval blanc est au pâturage et son gardien, près 

d'un tertre, s'est endormi. 
Monogramme à droite. 

Collection Kauffmann, de Berlin. 

B. — H., u m ,:i7. L., m ,23. 



WYNANTS (Jean) 



54 — Paysage. 



Un mendiant, arrêté près d'une femme assise au bord 
~7 O O du chemin, salue un cavalier qui passe suivi de son 

chien. Plus loin un paysan, chargé d'une hotte, se 
retourne pour les regarder. 

Au premier plan, à droite, un arbre abattu gît sur le 
sol ; plus loin et coudoyant la rivière, on retrouve 
le chemin sillonné par des piétons et conduisant à un 
château qu'on aperçoit, ombragé par de grands arbres. 
Adroite et à gauche, des collines boisées. 

Signé à gauche. 

Collections Porgès et Sir A. Aston. 

T. — II., 0">,3J. L., m ,35. 



5171. — Lib.-lmp. réunies, 2, rue Mignon, Paris. — Mottekoz, D r . 




oo 




4*J**h£-&6. 




e 




^4i j^& 



le 



5171. — Lib.-lmp. réunies, 2, rue Mignon, Paris. — Motteroz, I) r . 



/ 



f-$$M 







« ,/ 













W> 



^ 















»r *■* 



->