(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Inscriptions de la France du Ve siècle au XVIIIe"

Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //book s .google . coïrïl 



i 



.1) i 



\ 



6 



•V- 




\ 



/ f » 



COLLECTION 



DE 



DOCUMENTS INÉDITS 



SUR L'HISTOIRE DE FRANGE 



POBLlés PAB LES 801X8 



DU MINISTRE DE L'INSTRUCTION PURLIQUE. 



TROISIÈME SÉRIE 

ARCHÉOLOGIE 



iLto 



INSCRIPTIONS 

DE LA FRANCE 

DU V" SIÈCLE AU XVIII" 
RECUEILLIES ET PUBLIÉES 

PAR F. DE GUILHERMÏ 

^ ET 

RVOE LASTEYRIE 

MBIIIBES PU COIIIt£ DES TBâVtDX HISTORIQUES ET DES SOCIJT^ SÏT4!ITE8 



TOME V 

ANCIEN DIOCÈSE DE PARIS JIkI-.'.wX^' 




PARIS 

IMPRIMERIE NATIONALE 

M DCCC LXXXIII 7/t 



AVERTISSEMENT. 



La tâche dont le Gomitë des Travaux historiques avait bien voulu 
nous charger se termine avec ce volume. Il nous restait à publier 
les inscriptions recueillies dans le doyenné de Ghampeaux par 
notre regrette confrère M. de Guilhermy, et dont le commen- 
taire a pu être en grande partie rédige par lui. 

Nous y avons joint un assez notable supplément contenant tous 
les monuments qui avaient échappé aux premières recherches de 
lauteur de cet ouvrage, ou dont la découverte a eu lieu depuis 
la publication des précédents volumes. Une partie de ces inscrip- 
tions nous était signalée par des notes, malheureusement trop 
sommaires, que nous avons trouvées dans les papiers de M. de 
Gpilhermy; la plupart des autres nous ont été communiquées par 
d'obligeants confrères, auxquels nous tenons à adresser ici nos sin- 
cères remerciements. 

A la suite du supplément, nous avons placé des additions et 
corrections portant sur tout l'ensemble de louvrage. 

Nous nous sommes cru obligé à le faire par l'exemple que M. de 
Guilbermy lui-même nous avait laissé à la fin de ses deux premiers 
volumes. Nous n avons pas voulu cependant donner trop d'étendue 
à ce chapitre de notre travail. En prétendant relever toutes les 
menues imperfections qui ont pu se glisser dans l'ouvrage, nous 
aurions craint de déprécier une œuvre dont personne n'a pu 
mieux que nous mesurer la valeur. Nous nous sommes donc borné 



A. 



II AVERTISSEMENT. 

à peu près uniquement à corriger les erreurs matërieiles, que 
l'auteur eût été le premier à reconnaître. 

Enfin il nous a semblé que, pour mettre en relief tout l'intérêt 
et l'utilité d'un recueil du genre de celui-ci, il était indispensable 
de le rendre d'un usage commode à l'aide de tables dévelop- 
pées. Nous avons donc terminé notre volume par deux tables, 
qui contiennent, l'une les noms de lieux et de personnes, l'autre 
les principales matières sur lesquelles on peut trouver des rensei- 
gnements dans l'ouvrage. 

Il n'est peut-être pas superflu d'indiquer en peu de mots de 
quelle façon nous avons compris cette partie de notre tâche. 

Dans la table des noms de lieux et de personnes, nous avons 
inséré tous les noms qui figurent dans les inscriptions, tous ceux 
qui sont mentionnés dans les commentaires, et qui y sont l'objet, 
non d'une simple citation, mais de renseignements et de détails 
que les chercheurs peuvent avoir intérêt à connaître. Ayant parfois 
entendu des personnes compétentes exprimer le regret que l'auteur 
de ce recueil n'ait pas eu le soin d'identifier, dans ses notes, les 
noms de fiefs, qui se présentent en si grand nombre dans les in- 
scriptions, nous avons considéré comme un devoir à rendre à la 
mémoire de notre regretté confrère, de chercher à combler cette 
lacune en plaçant, autant que possible, à la suite de chacun des 
noms de lieux qui figurent à la table, son identification géogra- 
phique. Souvent, malheureusement, nos recherches n'ont abouti 
qu'à des résultats trop incertains pour que nous ayons osé les con- 
signer. Souvent encore, malgré notre soin de ne jamais proposer 
que des identifications dont nous nous sommes cru certain, nous 
avons dû être induit en erreur par des similitudes de nom. Nous ne 
pouvons nous dissimuler que cette partie de notre travail sera sans 
doute celle qui prêtera le plus à la critique; puisse-t-on cependant 
nous savoir quelque gré des longues recherches qu'elle nous a im- 




AVERTISSEMENT. m 

posées, et excuser nos méprises en considération des difficultés 
que présentent la plupart de ces petits problèmes de géographie 
féodale, difficultés qui resteront souvent insolubles tant que la 
collection des Dictionnaires topographiques ne sera point achevée ! 

Notre seconde table contient l'indication des principales ma- 
tières sur lesquelles on peut trouver des renseignements dans l'ou- 
vrage, 

M. de Guilhermy n ayant fait aucune introduction à son livre, 
et n'ayant laissé aucune indication sur la façon dont il aurait 
compris cette part de sa besogne, nous n'avons pas osé substituer 
notre initiative à la sienne, et sortir de notre rôle de simple con- 
tinuateur en exposant^ dans une préface, des idées qui auraient 
pu être sur certains points en contradiction avec celles de l'auteur 
principal de ce recueil. Nous avons pensé toutefois qu'il serait 
fâc)ieux de ne relever aucune des particularités intéressantes qui 
auraient pu faire l'objet d'un paragraphe dans l'introduction, et 
nous nous sommes efforcé de donner à nos lecteurs, à l'aide de 
notre table des matières, une idée sommaire de ce que nos cinq 
volumes. contiennent de renseignements relatifs au costume, à 
l'écriture, à l'héraldique, etc. C'est ainsi qu'au mot Armoiries y on 
trouvera l'indication de toutes les familles dont les armes sont 
décrites dans l'ouvrage; au mot Costume , le renvoi à toutes les 
planches et à toutes les descriptions détaillées qui fournissent des 
renseignements précis sur l'habillement des diverses classes aux 
différents siècles du moyen âge. Au mot Écriture, nous avons 
indiqué les inscriptions qui nous fournissent les plus anciens et 
les plus récents exemples de chaque type d'écriture lapidaire. 

En consultant ce paragraphe de la table, le lecteur verra que 
dans l'épigraphie parisienne il y a plusieurs époques. 

Du commencement du xii* siècle à l'an t34o environ, les in- 
scriptions sont toutes gravées en capitale gothique. La minuscule 



IV . AVERTISSEMENT. 

apparaît vers cette dernière époque; le plus aucien exemple que 
nous en ayons relevé dans le diocèse de Paris date de i3d6, 
mais elle ne devient dun usage fréquent que vers 1 34o ou i35o; 
et règne sans partage jusqu'au xvi® siècle. Elle devient rare depuis 
1690, et ne cesse d'être employée qu'en 162 5 environ. Notre 
dernier exemple est de 1 6 â 7 . 

La capitale romaine n'apparaît qu'au commencement du xv!"" siè- 
cle. C'est certainement une importation italienne, et c'est effecti- 
vement dans une œuvre d'art apportée d'Italie que nous en trou- 
vons le premier spécimen en i5o6. Nous en rencontrons d'autres 
en i5i&, en iBsi, en iSSy; mais ils sont tous gravés sur des 
palais, sur des œuvres d'art exécutées par ces grands maîtres de la 
Renaissance, si fortement imbus des réminiscences antiques, que 
l'Italie avait mises en honneur. Ce n'est qu'à la fin du ivi"" siècle , 
vers 1870, que les inscriptions en capitale romaine commencent 
à l'emporter en nombre sur les inscriptions gravées en minus- 
cule gothique. 

Une autre observation pourra être faite par ceux qui remar- 
queront les renvois qui accompagnent dans notre table ces in- 
dications de date. Certaines parties du diocèse ont conservé plus 
longtemps que d'autres les anciennes traditions. Ainsi l'écriture 
gothique devient rare à Paris depuis i56o. Nous n'y avons relevé 
que quatre exemples postérieurs à cette date^ Au contraire, dans 
la régioa nord-est du diocèse, et partout où pénètrent les pro- 
duits de la brillante école des tombiers de Senlis, la minuscule 
gothique se maintient bien plus longtemps. Elle est seule employée 
jusqu'en 1890, et c'est dans cette même région que nousrelevone 
tous les exemples, sauf un, de minuscule gothique employée 
après cette date. 

ï Ils sont de i56i (t. I^ p. 701), de 1862 (f. I*', p. îg), de i568 (t. V% 
p. 1 17), de 1676 (t. l", p. 670). 



LIÉ 



AVERTISSEMENT. v 

A Tëpoque où la majuscule romaine commence à se rëpandre, 
nous trouvons aussi dans nos monuments la minuscule romaine, 
qui n'apparaît pas aussi anciennement. Notre premier exemple 
est de 1 555 seulement; mais depuis i58o environ jusquà la fin 
du xvî* siècle, elle jouit d'une vogue plus grande encore que la 
capitale. Beaucoup moins employée depuis le règne de Louis XIII, 
elle n'a jamais cependant cessé d'être en usage. 

li'italique ne date que de la fin du ivi* siècle; elle n'a jamais 
été fort employée, sauf pour la formule Requiescat tn paee , h la fin 
des épitaphes. L'italique majuscule a toujours été plus rare que la 
minuscule; l'une et l'autre sont habituellement mélangées avec 
l'écriture romaine; cependant on trouve quelquefois au xviii* siècle 
des inscriptions gravées sur métal , entièrement écrites en une sorte 
de minuscule italique bien voisine de la belle cursive des manu- 
scrits de la même époque. 

Nous avons indiqué pareillement les autres détails les plus 
importants à relever dans la rédaction des inscriptions. Par 
exemple, au mot Français , nous avons signalé les plus anciennes 
inscriptions en langue française. Le diocèse de Paris ne fut pas en 
avance à cet égard. Notre première inscription française est de 
1^71; or dans d'autres régions, comme l'Artois notamment, on 
en connaît d'antérieures de quarante ans au moins. Nous avons 
signalé de même les principales inscriptions métriques en français 
et en latin. 

Sous le mot Icenographie on trouvera groupés les détails qui 
nous ont paru les plus curieux à relever dans les nombreuses 
descriptions de tombes que contient l'ouvrage, et surtout dans 
les planches qui les accompagnent. 

On nous permettra encore un mot d'explication sur une rubrique 
de notre table qui forme à elle seule un assez long chapitre. Nous 
avons cru intéressant de relever les principales dignités et profes- 



VI AVERTISSEMENT. 

sions menlioDDées dans nos textes, en ajoutant les noms des per- 
sonnes auxquelles nos inscriptions attribuent ces qualitës, Toute 
cette partie de notre travail a étë groupée sous la rubrique Titres, 
qualités y professions. Beaucoup de ces titres se rencontrent dans des 
inscriptions latines, et pour qui n a pas un peu lusage de la lati- 
nité des deux derniers siècles, il est parfois malaisé de reconnaître, 
de prime abord, les équivalents français de ces litres et qualités, 
que les textes latin sont exprimés tantôt par des mots plus ou moins 
heureusement empruntés au vocabulaire classique, tantôt par des 
périphrases assez confuses; nous avons pensé pouvoir épargner 
quelques recherches à plus d un lecteur en plaçant à la suite de 
l'article Titres et qualités lé relevé des principales locutions latines 
avec leur traduction française. 

Enfin, à ces deux tables, nous en avons joint une troisième, fort 
brève, uniquement destinée à faciliter la recherche des nombreuses 
et excellentes planches dont notre habile et dévoué collaborateur 
M. Fichot a illustré tout ce recueil. 

Mais c'est assez nous étendre sur les efforts que nous avons faits 
pour rendre ce volume digne des précédents. Nous tenons à rap- 
peler que, si Touvrage a quelque valeur, c'est aux patientes et 
gavantes recherches de M. de Guilhermy qu'en revient tout le mé- 
rite; pour notre part, nous serons satisfait, si l'on nous sait 
quelque gré du temps que nous avons consacré à mener à bonne 
fin l'entreprise de notre regretté confrère, et du soin que nous 
ayons mi$ à rendre d'un usage facile une coUeqtion de documents 
aussi intéressante pour l'histoire que pour l'archéologie. 

RoBBRT DE LASTEYRIE, 

MEMBRE DU GOMIT^ DBS TBiTACX HISTORIQUES. 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 



Le doyeoné de Ghampeaux, composé seulement de sept paroisses, 
se trouvait complètement enclavé dans le territoire de l'ancien diocèse 
de Sens. L'évéque de Paris ne pouvait y parvenir sans sortir des limites 
de sa propre juridiction. L'abbé Lebeuf a voulu expliquer les motifs 
de cette singularité^; mais ses hypothèses ne nous ont pas convaincu. 

Le doyenné de Ghampeaux formait donc un groupe à part, éloigné 
de Paris d'environ douze lieues, vers le sud-est. Voici les noms du 
chef-lieu et de ses annexes, tous également compris, depuis le concor- 
dat de i8os , dans la circonscription du diocèse de Meaux : 

* Champeaux (Seine-et-Marne) , * Saint-Merry (Seine-et-Marne) , 

* Andresel {idem) , * Qaiers (ûfem) , 

* La Chapelle-Gautier (idem) , * L^Étang-de-Vemoaillet ( idem). 
*Fouju {idem), 

' Hiêt. du dioe. de Paru, t. XV, p. 3ao-333. 



r. 



INSCRIPTIONS DE LA PRANCE. 



MDCXCm. 
CHAMPEA13X. — itCLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MA&TIIS. 

1367. 




* Iirsnrs : veRIDICltS : PlItS : IiIC : IHCeV : flT9 PVDICUS : 
IiUOO : SAVOR : FIDfll : LARV : itOIRO^ i Dfil ' : 

' Le mot Dei est mutilé. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 3 

ORPItAn : 2 : VIBVA : aVOS : S : ;RmiSI5 : CGGRe : 

me&enil : IOORIIG : SVA : SGB : «nff : BGVS : UflC : miS€R€RG : 

ARRIS : SVB : iniLL6 : GGRIW : BIS : PG A ' : SGRIS : 

2 : SGXA6GRIS : flhlBIS : RORAS* : OBIV : ILLG 

Pierre. — Long. 3™,oo; larg. i",35. 

Le bourg de Ghampeaux fut fermé de murs sous le règne de 
Charles IX; les fossés qui protégeaient Tabord des murailles subsistent 
encore. L'ancienne église collégiale^, construite du xif au xiii*" siècle, 
est un des monuments les plus remarquables des environs de Paris. 
Elle doit son origine à un monastère fondé au vu^ siècle par sainte 
Fare. Des chanoines remplacèrent les religieuses vers la fin du nf siècle 
et entreprirent un peu plus tard la reconstruction de Téglise. L ar- ' 
chitecture imposante et les dimensions de cet édifice lui donnent une 
valeur vraiment exceptionnelle, et lui ont mérité une place dans la 
nomenclature officielle des monuments historiques de la France. Les 
stalles du chapitre garnissent, comme autrefois, les deux côtés du 
chœur; Richard Falaise, menuisier de Paris, les termina en 1622 *. 
Les vitraux, qui datent à peu près de la même époque, sont en grand 
nombre; on y voit les figures de plusieurs chanoines donateurs, entre 
autres celles de maître Michel Payen, qui fit faire la verrière de son 
saint patron. 

Le renouvellement du dallage du chœur, vers la fin du xvn* siècle , 
occasionna certainement la suppression de quelques monuments funé- 
j'aires; il en reste encore cependant une riche collection, qui commence 
au xiif siècle pour se continuer jusqu'à la veille de la dispersion des 

' Postea, de FroMce, nouvelle série, 1. 1 , p. 968 ; t. V, 

^ Le 7 mars 1^67 (nouv. st.). p. 36i; le Bull, de la Soc, d'arckéologie, etc, 

^ Description complète avee planches de Seine-er-AforM^ t. V; liste des doyens du 

dans Aobavre et Fichot, Les MfmumenU chapitre, Gall. christ. L VII, col. 3o6. 

de Semé ^ et 'Même, p. ^0-^7. Voir aussi " Revue des Sociétés sawuUss, U* série, 

lea Mémoires de la Société des Antiquaires L Vil, p. 353; t. VIII, p. 519. 



k INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

chanoines, en 1 790 ^ La dalle de Hugues est dressée contre la clMure 
méridionale du chœur. Le dessin, d'un trait ferme et d'un style sévère, 
n a subi aucune altération. L'expression et la pose du personnage sont 
pleines de gravité. Le défunt n'avait pas franchi le degré du sous- 
diaconat lorsqu'il mourut; c'est du moins ce que semble indiquer la 
manière dont il tient le livre qui lui servait à chanter l'épitre^. Sa tète 
ne conserve qu'une couronne de cheveux ; ses yeux sont fermés. Son 
menton est garni de petits points qui sembleraient indiquer qu'il avait 
une barbe très-dure qu'il coupait aux ciseaux. Le costume se compose 
d'une aube ou d'une longue tunique ouverte sur les côtés, décorée de 
quelques rares broderies aux extrémités des manches et au bord infé- 
rieur. Au cou l'on remarque le collet brodé de l'amict; au bras gauche 
pend un manipule orné d'une frange à son extrémité. Les souliers du 
personnage sont ouverts sur le côté ; c'est la forme généralement adoptée 
au xm® siècle par les laïques; un petit chien est assis entre les deux 
pieds; une ogive à trois lobes, accompagnée d'anges thuriféraires, et 
deux colonnettes avec chapiteaux à un seul rang de feuillage forment 
à l'effigie un encadrement d'une noble simplicité. L'épitaphe consiste 
en six vers, dont cinq hexamètres et un pentamètre^. 



' Nous avons dà neiger plosieors frag- 
ments qui se rencontrent çà et là, employés 
en marches ou en dallage, et qui n'offrent 
plus aucun intérêt 

* Dans les représentations sculptées ou 
peintes du moyen âge, il n'est pas fiaicile de 
distinguer le diacre du sous-diacre. Le vêle- 
ment de Tun et de l'autre est l'aube et la 
dalmatique. Certains archéologues croient 
pouvoir les reconnaître à la pose des mains 
tenant l'évangéliaire ou le livre des épttres; 
la tombe du sous-diacre Guillaume de Cure 
(4* 1966), qui se voit encore dans la cathé- 
drale de Noyon, peut fournir un argument 
à l'appui de cette opinion. (Voir Boulongne, 



InscnpL tvmul, de Notre-Dame de Noifon, 
pi. VI. ). Mais rien n'est plus douteux. 

' L'auteur de cette épitaphe s'est plu à réu- 
nir dans ces six vers trois variétés de rimes : 

Dans le premier couple de vers , il y a rime 
entre les deux hémistiches de chaque vers. 

Dans le second couple, il y a riiiie entre 
les deux premiers hémistiches du couple et 
une autre rime entre les deux derniers 
hémistiches. 

Dans le troisième couple, il y a rime 
entre le premier hémistiche du premier vers 
et le dernier hémistiche du second, et une 
autre rime entre le dernier hémistiche du 
premier vers et le premier du second. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPBAUX. 5 

MDCCXIV. 

GHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1379. 

: * : CI : OIS i PIORRfl l DO ! GbflUtPOIOlie ! 

cmmome l oe i atMstpmvs î prioz x por : snnte : avi : «rgs • 
PASSA t An i KAR i snuiAiuiAaaon i lUtfl : 

seionevR ! ut : es : oc sx • es « xi • 

ÔV : mois ! DO i FflVRIflR ' : 

Pierre. — Long. a'.tiS ; lai;^. l'.oo. 

Dalle sans effigie, placée dans la nef. L'inscription est gravée eu ca- 
pitales gothiques. Nous ne connaissons rien de la famille ni de la vie 
du chanoine inhumé sous cette tombe. 

' Février 1373 (nouv. sL), 



INSCRIPTIONS DE LA FBANCE. 

MDCCXV. 
CHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 




a': DROflO : aUJ : »])0R : IBIOeO : 

aui : BeeiS : nao : aauiD€0 : SIC : le : lIflReC : exicus : IDeill : 

' Lns deux angles supérieurs de In dalle sont fractures. 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 7 

flR5UBUS : eXPfilOISIS : IHOeO : aUIB : SUm : ÛOBO : SGI0IS : 

am : «imiiinm : fieeims : shû : amis : boa : eRivis ' : 

m : IIGR : Q : QIRUS : I ' : SURV • MG : flRmiS : RCGG : «fRU(SI : ) 
. . . mH : BIG : BGGGRBRIS ' : 

Pierre*. — Long. a"',75;iarg. i"',25. 

La tombe du diacre^ Dreux offre plus d'un point de ressemblance 
avec celle du sous-diacre Hugues. Le trait est aussi ferme, mais Tor- 
nementation un peu plus riche. Durant l'intervalle de plus de trente 
ans qui les sépare l'une de l'autre, une certaine recherche avait com- 
mencé à s'introduire dans le style du dessin. Le lecteur en jugera en 
toute connaissance de cause d'après les gravures que nous joignons à 
notre texte. 

Le costume du défunt se compose d'une aube et d'une dalmatique 
garnie de deux longues bandes de galons parallèles qui descendent 
depuis les épaules jusqu'aux pieds. Un galon de même dessin orne le 
bord des manches. Les fleurs de lis de France et les tours de Castille 
alternent au parement de l'aube et à l'orfroi du collet. Le diacre tient 
le livre des Evangiles, de la main droite à la tranche supérieure, de la 
gauche au bord inférieur. Le saint livre est fermé; on lit sur la cou- 
verture : 

ORHIIG 
PRO H^G. 

Un basilic et un dragon ailés rampent sous les pieds de l'efiQgie; c'est 
la traduction figurée du verset de l'Ecriture : Sufer aspidem et basiliscum 
ambulabis. 

' Nous avons déjà reDcontré la même stiches riment en idem. Les deux autres 

sentence exprima sous des formes diverses. forment un distique, dont les quatre hëmi- 

* L'an mil trois cents moins un. stiches ont la même rime en itû. 

' On remarquera que cette ëpitaphe se ^ Cette dalle est aujourd'hui appliquée 

compose de quatre vers ef d*une phrase en contre le mur du chœur, auprès de celle du 

prose. Les vers sont léonins. Les deux pre- sous-diacre Hugues, 
miers sont hexamètres; leurs quatre hémi- ' Voir ci-dessus la note 9 de la page 6. 



8 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCXVI. 

GHAMPEADX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-WARTIN. 

xin' siècle. 



m FOIUCII ' : JiUSlGi : PIGVHVIS GCHMI : UOIOIffien 

rassiaie : oiSb * ieqgb jaa : Beus maa miseReRc o 
ssepiiEnus mc senis fuis : es mseRHvoR eeenis : 
ummis ueRji Bei noxu vojaaa ei : esulr o 

Pierre*. — Long. a",a5; larg. i",oo. 

Grande dalle intégralement conservée. Elle n a reçu ni encadrement 
d'architecture, ni effigie. Le défunt était certainement prêtre, car un 
calice est gravé au milieu de sa tombe. La forme de ce vase est de la 
plus grande simplicité; un nœud relie la coupe à sa tige. Ainsi que 
nous en avons déjà cité bien des exemples, Tépitaphe se compose de 
trois vers hexamètres et d'un vers pentamètre, tous léonins^. 



' Fouju, paroisse da doyenné de Cham- 
peaux. Voy. ci-après, n** mdgclxxviii. 

* Cinere. 

^ Dans la nef. 

* De toutes les dalles ou inscriptions de 
Cbampeaux , Tabbë Lebeuf n*en a mentionné 
que trois : celle d*Étienne de Fouju, celle 



du chantre Pierre Ennaoui (+ i33o), et 
cdie du chanoine Benjamin de la Villatte, 
(4* i6ii), auteur d*une Vie de saime Fore 
et de YHermitage chrétien. Nous n'avons 
retrouvé de ces trois monuments que celui 
d'Etienne de Fouju. {Hist. du dioc. de Paris, 
U XV, p. 3a8 et 335.) 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 9 

MDCCXVIL 

GHAMPEAUX.— ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

XIII* siècle (seconde moitié). 



eSUS : 0JIVeiOIie : lUGILiaUS : DG : CYF - BORIS • 

FYIU) SSa : F 

YIV: ffilBSil : a : BeBeS : aflVflRI : T : 0Hlt:yvmjI : B 

Gave : ffiflRIG : IBJieDJIfiCIlG : PJIVGR : noSVeR ; «> 

Pierre*. 

Dalle oblitérée, engagée en partie sous des boiseries. Arceaux en 
ogive trilobée, avec deux colonnettes pour supports; pignon accosté 
d'anges thuriféraires. Effigie vêtue dune longue tunique; elle repré- 
sente un diacre ou un sous-diacre. 

Le défunt fit au chapitre quelque donation testamentaire, dont les 
fonds furent employés à la fondation d'une messe à chanter dans la 
matinée de la fête de sainte Marie-Madeleine ^. 

Dans la nef^ portion d'une autre dalle de sous-diacre , contemporaine 
de celle qui précède ^. 11 y a quelques années on y pouvait encore dé* 
chiffrer ce qui suit : 

i€i • eisT • me 

s • «RG • GSHkir^nsiE • unis • cumo 



M • miflOy SV . PRIGE • PO VR • 

LflUtG « BG U • 

Un chanoine du nom d'Amaury fit don d'une maison au chapitre 
de Ghampeaux en l'an ia87\ C'est le même sans doute qui repose 
sous cette tombe mutilée. 

' Dans la nef. — * Le 99 juillet — ' Lonpieor, l'^So. — * Arek, de Seùie^Mame, 
Iwo. de$ dlrei de Oumpeaux, par Verdier, r^. «5, p. 17. 

f. a 



INSCBIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCXVIII. 

CHAHPEADX. - ÉGLISE COLLteULE DE SAINT-MARTIN. 

i3oi. 




hiG • uiaev • DOffi 

niTs ' ntimppvs ■ ne vnrinnus ■ aTonDiut • OHraimintvs ■ 

isnvs • eaaiiesie ' on • mua ■ 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 11 

jmno • Doiimii • nmmesmo • 

mesoenvesiiBo • prubo • m • vioïKiii • Bejivi • iniBRoe • 
jiposvom • OR 

sse • PRo • eo • 

Pierre*. — Long, a",!!! ; hrg, i",o3. 

Philippe de Viilaines, mort le 29 novembre 1 3o 1 , était pourvu d'une 
des chapellenies fondées dans la collégiale ; son effigie le représente en 
chasuble, un calice entre les mains. Arcade en ogive trilobée; au- 
dessus tie la tète, deux anges qui encensent; deux chiens sous les 
pieds. La dalle est fracturée. 

' Dans ia nef. 



/ 



^♦w 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

HDCCXÎX. 
CHAMPEAUX. - ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 




i 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 13 

Ma • iJiaev • Bononys • mnsiiDys • borh • d 

ei • PKGSBrseK • njivyRaeRsis • aostonst • ojraoniays • ev • 
PReposimrs • iiyiys • eacnesie • ay i • OBnv • h 

nno • flB • maflRRflaioiie • Bommi • q • ccc • yiaesmo • 

ayflRSo • Bie • ayflRSfl • menosis • ogsobris • oRjive • pro • eo • 

FRflm&GS • 

Pierre *. — Long. a",83; larg. t",45. 

Arnaud Donadieu^, prêtre du diocèse de Gabors, devînt prévôt, 
c est-à-dire chef, du chapitre de Ghampeaux, alors composé de vingt- 
quatre membres, le prévôt et le chantre compris. Son effigie est enca- 
drée d'une riche architecture : arcade en ogive à trois lobes, colonnettes, 
chapiteaux et tympans feuillages, pignon percé à jour. Gomme tous ses 
collègues, Arnaud Donadieu est encensé par des anges; il porte la 
chasuble sacerdotale, tient un calice et foule aux pieds deux dragons 
qui mordent un chien. L'épitaphe fait appel en sa faveur aux prières 
de ses frères les chanoines. 

Selon toute apparence, les restes du prévôt Arnaud ne reposent 
plus au-dessous de cette dalle. A quelques pas, en effet, du lieu où 
elle se trouve, on lit, sur un carreau de pierre* qui peut appartenir 
au xvn* siècle : 

M • 

ÀRN AL* • 

DONADEI • 

PBR • CANO • PRiEP • 

CAMP-Ob«4-Oct- 

1324. 

Lanci^uie dalle aura sans doute été déplacée à ta suite de quelque 
réparation au pavé du chœur, et Ton aura mis à sa place ce simple 
carreau de pierre pour conserver le souvenir du point précis où fut 
enterré, il y a cinq siècles et demi, un des principaux dignitaires de 
Tabbaye. 

' Dans une chapelle du chevet, vers le sud. — * Nom patronymique très-commuD dans 
le midi de la France. — ' Losange de o",&& de cAtë. 



1& INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXX. 

GHAMPEAUX. - ÉGLISE G0LLÉ6IALE DE SAINT-MARTIN. 

iSaS. 

lOI : OISS ! FflV i lOIiflll : SIKOR : IHDIS • 

HtJmilflOfilflR ' : Dfl : KflSOUSfl ! Dfl I CGilIlS ! aYI : «KOSPflSSfl : 
SUR : ffi : AGG I Z I XXUJl i S 

G : DflRGRIGR i VGRRGBI i DG : FOVRIGR* ! PR 

I6S • POYR • SJI • HtG • DG • KVI ! 

Pierre. — Long. «'.So; \atg. i*',oo. 

Dalle sans effigie ni encadrement d'architecture. Elle se voit dans 
la nef. 

' MarguiUier, — ' Le aa février i3a5 (nouv. st.). 



j 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 

MDCCXXI. 

CHAMPEADX. - ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MiRTIN. 

i3>9. 




uo ■ laoes ' 



BennflKovs • d6 • FveiL 
eooiiesie ' ayi . ob 



aoaDHS 
Ds ■ anno ' Dlti ■ it- oao • xxvi 



oHnonicvs - isnvs ' 



16 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

II ^ BIGj BRiaJI • aVJI • OKBXaXYK • fiGSflRfl • JhXCst' • ORJiSG • 

PRO • jnfl • 

GIVS • JMkS - 

Pierre".— Long, «"iio ; !ai^. i",oo. 

Bernard de Fuer' porte la dalmatique et tient, à la manière des 
diacres, le livre des Evangiles. Sa dalmatique, comme celle de son 
confrère , est ornée de deux bandes de galons verticales et parallèles. 
Les manches en sont amples et courtes; elles laissent apercevoir par- 
dessous la broderie qui décore la manche de laube. Une broderie de 
même dessin forme le parement inférieur de Taube et orne le collet 
de Tamict^ qui est rabattu sur la dalmatique. Un manipule orné de 
croisettes et bordé d'une frange à son extrémité pend au bras du dé- 
funt. Les pieds touchent à la bordure de la tombe; aucun animal ne 
leur sert de support. L'encadrement diffère à peine de celui de plu- 
sieurs autres dalles que nous venons de décrire. 

^ a avril i Sa 9 (neav. st.). Le dimanche de épitaphe d'un Martin de Fuer, mort le 3 

jL<p<are est ie quatrième dimanche deCarème. des calendes d'octobre, iiv* siècle. Le nom 

' Clôture méridionale du chœur. de cette famille figure dans les tables de 

^ Au musée lapidaire de Lyoa^ n" iSg, Téchevinage lyonnais. 







THE NEW YORK 



I 



PUBLIC lib:^ary î 



K ii 




CHAMPEAUX_EGLISE COLLEGIALE 



PU,P.S,,7 




(IMill', 1)K PIFHIU'. DRS MAHT, ,KT DK .-^A KAMU.LE _XlVr ; 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 17 

» * * 

MDCCXXII. 
GHAMPEAUX. — ÉGLISE Q0LLÉ6IALE DE SAINT-MARTIN. 

• • • » » 

GI • 0ISS • ISflBfllIIG • Rose • BG • S • FJUSG • HkORSGIOnGVR • 

PIGRRG • . 

DGs • stasiKm& • aitG yasigr • avi • mRGSPJissfl • sflit • m • ggg • e \ 

XXXIU • JiK • VGIIÏIÏG • BG • UH • PGRTÉG ' • Z • BSiBOISGSG • VRGÎKG • 
KGVR • FIttlïG • 



• 



Pierre*. T-r Long. 9*,93; Ui^g. i",ao. 

Dalle de la plus . grande richesse et de .dimensions peu ordinaires. 
Elle a été. malheureusement brisée en plusieurs morceaux, et il en 
manque aujourd'hui une portion qù on peut évaluer à un sixième. 
Grâce à la parfaite symétrie des diverses parties, notre collaborateur, 
M. Fichot, a pu reconstituer l'ensemble de cette magnifique tombe 
sans recourir à des restitutions hypothétiques. 

L'encadrement se compose de trois arcades en ogive trilobée, dont 
les archivoltes s'appuient sur des consoles à feuillages. Les arcades ont 
chacune leur fenètrage'à jour, leur pignon fleuronné, leurs aiguilles, 
leurs contreforts. Dans les pignons de droite et de gauche, deux anges 
recueillent les âmes des défunts. Dans le fenètrage qui surmonte l'ar- 
cade centrale, Abraham reçoit une des âmes dans sou sein. 

Trois effigies principales occupent lea trois arcades : une dame, 
ayant un chevalier à sa droite, probablement son mari, et un autre à 
sa gauche, sans doute son fils. Une jeune fille de moindre taille est placée 
à côté du premier. 

La dame a la tète couverte d'un voile ou couvre-chef qui descend à 
moitié du front et retombe des deux côtés du visage jusque sur les 

* Le samedi aa mai, veille de la Penle- ' Dans une des chapdles ooflatérales du 

e6te, en i333. chevet. . ^ 



T. 



3 



1« INSCRIPTIONS DE LA PRANCE. 

épaules; il laisse passer deux petites touffes de cheveux à la hauteur 
des oreilles; une^guimpe enveloppe la partie inférieure du visage. C'est 
la coiffure ordinaire des veuves. EHe est vêtue d'une robe intérieure, à 
manches serrées et garnies d'une rangée, de petits boutons et d'une 
longue robe de dessus à manches courtes et larges. C'est ce qu'on 
nommait la cotte hardie. 

Le chevalier figuré à la gauche de la dame, celui que nous croyons 
fils de la défunte, est vêtu d'un grand haubert dont il porte le capu- 
chon relevé sous son casque. Les manches du haubert s'arrêtent à 
moitié de l'avant-bras et laissent apercevoir les manches serrées au 
poignet du vêtement de dessous. Il porte une cotte d'étoffe par-dessus 
son haubert; sa tête est protégée par un petit bassinet de forme sphé- 
rique; ses jambes par des chausses de mailles et des jambières de fer 
plat; ses coudes par de petites rondelles de métal. Il est armé d'une 
épée large et longue suspendue à un baudrier, et d'un écu en pointe, 
armoHé de trois losanges mis en bande brisés d'un lambel à trois pen- 
dants; il porte Técu suspendu aux hanches par une courroie de cuir 
ornée de petites rosaces. Ses pieds sont munis d'éperons et s'appuient 
sur un lévrier. 

La tête et le buste du chevalier de droite ont disparu. Il reste ce- 
pendant l'épaule gauche, protégée par une ailette quadrangniatre. Les 
autres parties du costume et les armoiries sont les mêmes que pour 
l'eflSgie précédente *. 

C'est entre ce troisième personnage et la dame défunte que se tient 
leur fille Perrette, debout, les mains jointes , vêtue d'une robe de des- 
sous à manches étroites garnies de petits boutons, et d'un surcot sans 
manches boutonné sur Tépaule. Elle a la tète entourée d'un cercle 
d'orfèvrerie rehaussé de quatre-feuilles. 

Les fragments de cette magnifique dallé ont été retirés du sol et re- 
levés contre un mur; on a songé trop tard à les sauver et l'on ne peut 
plus aujourd'hui lire avec certitude le nom patronymique des défunts. 

^ C'est ce qui a permis à M. Fiehot de restituer l'easeiiiUe de eetle figure êam erandre 
de tomber dans Tarbitraire. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEADX. 19 

Il semble , au surplus , que la partie de l'inscription qui devrait donner 
la date du décès des deux chevaliers n'a jamais été gravée. 

Dans la nef de l'église, on lit, en caractères élégants du commence- 
ment du xiv^ siècle, sur un fragment de dalle S où l'on reconnaît les 
restes d'une effigie de femme, ces trots mots : 



H6*neS • D6 • CHOVRS 



* Long. o",7o. 



3. 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXllI. 
CHAMPEAUX. - ÉGLISE COLLteULE DE SAINT-HARTIN. 

i335. 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 31 



BOVROOISe ' • 

Bfl • Stm 

Ys • avi • «RGSPflssfl • lhh • bg • 

OUIGG • 11k • [GGG • GS •] XXX Y • IÏ[G • X]Xni • lOYRS • YHIOIS • BG • 

lYineRGs • 
PGz*p*]a* ' 

Pierre*. — Long. 9",55 ; larg. i*ao. 

Ua boui^eois de Meaux mérita par quelque bienfait, dont nous 
ignorons d'ailleurs l'importance, l'honneur d'avoir sa sépulture au mi* 
lieu de celles des chanoines de Champeaux. Sa dalle funéraire, aujour-» 
d'hui toute brisée, était d'une exécution recherchée. Des statuettes 
décoraient les pieds-droits sur lesquels repose l'arceau en ogive de l'en- 
cadrement. Quoiqu'il manque près du quart de cette belle tombe , 
notre habile collaborateur, M. Fichot, a pu la reconstituer avec toute 
certitude, grâce à la parfaite symétrie de l'ornementation. Le défunt 
est vêtu d'une cotte qui descend à mi-jambes et d'un manteau à capu- 
chon de forme peu ordinaire; il a les mains jointes ; ses pieds posent 
sur le dos d'un chien. M. Fichot s'est servi, pour compléter cette inté-^ 
ressante figure, de deux tombes, conservées, l'une à Meaux ^, l'autre à 
Troyes^, et qui représentent des bourgeois vêtus absolument comme 
celui-ci. Il a eu soin, au surplus, de distinguer dans son dessin les 
parties conservées de la tombe, de ce qui est restitué. 

' Sic. ' Tombe de Pierre Derbice {*¥ iU6) 

' Dans la nef. dans T^se Saint-Urbain de Troyes. ( Viol- 

^ Tombe de Jean Rose, dans relise de let-le-Duc,Z)iW. du mobilier^ t. III, p. 16 «3; 

Meaux. (Anfauvre et Fichot, Les monuments et Arnaud, Vey. arekéol. dan» le département 

de Setne^t'Marne ,^p. 1 70. ) de l'Aube , p. 1 9 '4 . ) 





n INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

!ifD€CXXIV. 

CHAMPEAÙX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1347. 

. . . ^ . 

• - • • - • .. , . 

ai • 01SS • 

Gldlii^PGfllIS • GnBRIG ^ aVI • «ai€SPjI6SiI 

Gît * SflR • OG • 0RS(IG • Stm • 000 • Xbvn • 

fi6-SAIMni*JI»R&6 •0^X81001^ • XII[n] • lOOl -fllt • XVKDi' • 
P&IG& • JIttËeU «< POHiL 



........ ( 



PMire '. — Long. «",57 ; lârg.) i"Ji 5.* 



ipirafide éalleV d'uti riche dessin exécuté avec une rare finesse. L'ar- 
cade, les pteds-droits , le pignon appartiénne&tatt style le plus fleuri 
de rarchitectur^ du xit® siècle. Huit figures principales remplissent les 
niches dés^ pièds-droits : ce sont deux personnages en costume civil, la 
tête cachée .sôus leur capu4)hbn; un prêtre en chasuble, un chanoine 
coiffé de sofjf aumiissô, deux diacres un livre à la maiàf deux clercs 
portant la ci^it et le bénitier. Au-dessus de Tarcade, deux anges en- 
censeM; plusieurs autres sônneni de la trompette oU jouent de divers 
instrumenté. La partie supérieure de la dalle est emée d'tin m^igniàque 
fond de feuillage. Le défunt est enveloppé d'un grand manteau de 
chœur à larges manches; son aumusse lui sert de coiffure. Le visage, 
incruséé en marbre, n'existe plus; m$is les mains, rapportées de la 
même n^anière, se sont conservées. Des deux côtés de la tête, deux 
petits éeussons portant un agnus , Dei accompagné de trois coquilles et 
une bordure cpi^ parait engrêlée. Un bel épagneul est couché sous les 
pieds. . ' 

* Aurillacf * Rclévëe sur la clôture mëridionaie du 

* Le i4 avril k3 47. chœur. 



CHAMPEAL'X-EGLISE COLLEGIALE. Pl.ïï.Pafie 




TOMIIK Tl'UH CHANOINR - li'-î? 



>** 



THE NEW YORK 

PUBLIC LIBRARY 



ASTOK. Lb:NOX ANO 




J KUUNUAi'iONg j X^^J -^ 
- J 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPBAUX. 23 

MDCCXXIV"^ 

GHAMPEACX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

XIV* siècle. 

Il y a vingt ans, la collégiale de Ghampeaux possédait deux autres 
tombes remontant au xiv^ siècle. Elles étaient déjà fort mutilées, et 
Ton ne pouvait plus lire qu une partie des inscriptions qui en garnis- 
saient les quatre côtés. 

Quand notre collaborateur, M. Fichot, est allé prendre les estam- 
pages des divers monuments que nous citons ici, il n'a pu les retrou- 
ver. Voici tout ce que Ton pouvait déchiffrer sur ces deux dalles. 

Sur la première : 

Mfl • IHOGS • BnS • 

PGVRVS -De 



. . .cfliuMiu • m • BRIS • avi • obus • 

inœo .»&•«• CGC. [X]xxi . DM • «iiaws • ffli 
FesTYin • Bi • isflEiani • urG[ii^Jiiis] 



flifl • eivs • 



Dalle fruste; on voyait encore à la pailie supérieure 1^ restes d'un 
fronton d architecture. 
Sur la seconde : 

Ma • ifloev • DOMnys • itimiLi 

uvs -De avi • iièOR«.[VVB • eS]» • hïhio • 

[D'ftllltt-CCC BM 



YGIteRIS • P06V 
DOffiltOU 



2& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCXXV. 

CHAMPEAUX, — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1S73. 

U UXxA \)iUnnm^ ïti pmv» et $m^i si hmt 
a ttwO^* U» tlinmim et tidpîwtw ïe tiëâ h tbtwttt 
> Cettt Imti tattri^ntte part et U, (ammtntattlte 
bweWe ^ ïtx «rpetw ïe tem ûtnej m imttt 
(Uwftmh tmm 31 e(t îe^Uure a» tontriid b( la 
^Imrâttte îe » (ât(te p$x U» ]Mter« mt^i (I^dpiritre 
et («ttumttuittlte jMtïe par ^ttt ïm^i UUvstt 
iei^tWm kîi' t^atttjteKtttx le ^etmltietttte y^vix ^ 
Idttmetr * H'. bam a la tUvit te ))mU «^) (olettt)t» 
meU a pei^etmte Itttt y W t}iin0ixt U xxxf te 
y$mtt 3«t«r te ton ïece« (et lautre jjwf lob' (ôwtt= 
«twtilte le J»* I* /ratttaîj» et ^wl Coijt ïwftti&tie a 
(^ Ui ^mfkmi et îtalitittei te latt' eBe at& 
=rtatt$ 0XiX Dû}tlle« ^w Te tnrottt le» DetUet x» 
tfttier* pâFet le» 3»»» iflt»' oWttî atRKattt 
attx tttetlie» et It&era ^ le ^mt a la £m ^th' 
tnetle» ttwie tettiev» pH • ^ne) tm pwx Iv,^ 

Pierre. — Long. o",73 ; larg. o",67. 

De la tombe de maître Rigault à i 'inscription de 1 5^3 , qui témoigne 
des libéralités du chanoine François Lecoq en faveur de l'église de 
Ghampeaux, il faut franchir un intervalle de plus de deux siècles, sans 
rencontrer aucun monument. Le chanoine Lecoq fit deux parts de ses 



ANCIEN DOYENNÉ DE GUAMPEAUX. S5 

dons: l'une pour le chapitre, l'autre pour la communauté des clercs 
de toute catégorie attachés à Tégiise. La première consistait en une 
somme de cent livres tournois; ia seconde, en six arpents de terre : 
le tout à charge de deux obits solennels à célébrer le jour anniversaire 
de sa mort et le jour de la fête de saint François, c'est-à-dire le a 5 jan- 
vier et le & octobre. Deux distributions de douze deniers parisis étaient 
assurées à tous bénéficiers ou habitués de l'église, pour leur assistance 
soit aux vigiles de chaque obit, soit à la messe et au libéra du jour 
même du service. 

Le texte est gi*avé sqr une simple table de pierre fixée à la clôture 
du chœur, vers le croisillon septentrional. Un petit écusson tracé à 
la partie inférieure a été martelé. L'inscription nous donne seulement 
la date du contrat de délivrance des legs par les héritiers de François 
Lecoq; la date de sa mort nous est fournie par une épitaphe moderne, 
probablement du xvn^ siècle ^; celle-ci nous apprend de plus qu'il était 
originaire du diocèse de Sens : 



M 

FRANaS- 

eus LE COCQ 

PBK. SENONENSIS 

CANO. CAMPEL. 

OB. 25. jan 

»543 



* Carreau de pierre en forme de losange, de o",55 de eôté. 



26 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXVl. 

GHAMPEACX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1608. 

Cy deuant gift vénérable & difcrette pTbnë M*. 
Francoys Daultour viuant pbreftre Chanoine de 
leglë de céans lequel a delaiffe Si baille a Me(P.' 
de Chapp? la qûâtité de neuf arpêtz de terres labou 
rables fcizes sur le terrouer de Champeaubc auec 
vn Encenfoir & naue[tte a la] charge que !eî3 
Seig?fèroi tenus [faire célébrer tous] les ans a perpétuité 
deulx (àiutz po'. le [repos de Ton] ame l'un au iour âc 
feftedePentecQfte[rautreauiour]&feftedeTouflrainct 

& faire diftribuer [ a chac]û des habituez ôc 

au Toneur cinq [folz tz et] les lendemais defS 
feftes faire celd)re[r a raut]el du S^ Efprit * vne baC 
Ce Mefle & diftribuer a celuy qui la célébrera la (orne 
de fîx folz tz cô^me il eft plus amplemt fpecifie par le 
contrad paffé par deuant Claude Brazier tabellion 
a Champeaubc le Mardy VIII' Apuril 1608. 

Mail>re noir*. — Haat. o",69; larg. o",55. 

Cette inscription est endommagée. Une fracture a fait disparaître 
plusieurs mots que nous avons placés entre crochets et dont la res- 
titution est d'ailleurs facile.Aucune clause spéciale ne distingue les fon- 
dations du chanoine François Daultour. 

' L'abbë liebeuf a fait mention de cette employées h des actes de fondation sont, 

chapelle du Saint-Esprit. (T. XV, p. 33a.) pour la plupart, ajustées dans des encadre- 

' A ia troisième travée du bas côté mé- ments de pierre ornés de guirlandes et d'at- 

ridional du chœur. Les tables de marbre tributs funéraires. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 27 

MDCCXXVII. 
GHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 



Cydeuant gift vénérable & difcrette 
perfonne M.* lehan Mefny vivat pBre 
chanoyne de Teg^ife de céans lequel 
a doné a MefP? de Chapprê la fome 
de troys cens liures tz a la charge 
que Ie73 (èigneurs feront tenus 
faire chater tous les ans a perpe* 
tuicé vn (alut pour le remède de 

• 

Ton Ame le io'. & fëfte de TaiTomptio 
nTê Dame & (era diforibué troys 
folz a chafcû des habituez & au 
(oneur cinq fols tz & le lendemain 
de ladiâe fefte fera célébré vne 
bafTe meiTe & diTtribué a celuy 
qui la célébrera la lome de dix 
foh tz corne il eft plus amplement 
fpecifié par le cotra<5l pafle par^ 
deuat Defrue tabelliô'a Champeaux 
le vingtr Octobre M. VK XXV. 

Pierre*. — Haut. o",9o; lai^. o*,57. 

Filet d'encadrement. Au-dessous du texte, un écusson entre deux 
branches de laurier; les armoiries n'existent plus. 

* A la troisième travée da bas o6té méridional de la ne£ 

6. 



Î28 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGCXXVUL 

CHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINTMARTIiV. 

t63i. 

Cy gift vénérable & difcrette peribne M". Eftiêne 

bourdier pbre. chanoine en leg*! de céans natif 

de Sî Prier * en bourbonoîs, lequel de fon vîuant po' 

le repos Si fàlut de fon ame a fondé a perpe? en 

cefted*. Eg^ vng faiut le lour & Fefte de Noël a 

Iiflue de vefpres & le landemain loi de S^ Eftiene 

vne baffe mefle qui ce* célébrera au grâd hofteP 

incontinat après mâtine & a b fin dicelle fera d^ 

depfundis fur fa fbffe & po' ce a doné A M7 les 

chanoines du chapitre * de cefted'. Eg* la /orne 

de trois cens liures^ tz. faifans xviill XVI. s. tz. 

de rente ainfy que plus au long eft déclaré au 

cotract de la fodatio paffe pdeuât Clément 

Boutillier Tabellion a champeauk le XX i*. 

décembre lan M. vi*. vij & oultre a led'. deftu<5t 

baillé A M? de la cômuneaulté de cefte d'. Eg^f 

ia fome de il*', l!' faifans xti'. X s. de rente a la 

charge quilz ferot ten'. & obligez de faiVe dire 

a perp*? deux obiii* folemnelz d'an en an !e io'. . "! 

de fon decedz qui fut le 2*. io'. de Mars 1 63 i. corne 

plus amplemet eft déclaré p" le côtrad quil a 

paffe dez son viuant auec lefd'. Sieurs de lad'. 

Commun? pardeuant Brazier Tabellion 

aud'. Champeauhc le xlli*. luilet M vi". xij. 

priez dieu pour le repos de fon ame 
Pierre. — Haut. o",97; lai^. ©",79. 

' Sic. Saint-Priest? (département de ^ Sic. ^ 

l'Allier, arrondissement de Montluçon). * A la quatrième travée du bas côté mé- 

^ Sic, ridional du chœur. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. ii) 

Encadrement orné d'oves; sur la bordure, palniettes, petits compar- 
timents de marbre incrustés, les uns carrés, les autres ovales. Le texte 
présente plusieurs corrections et surcharges opérées après coup par 
l'ouvrier; mais, en définitive, les dates des deux contrats nous laissent 
seules quelque doute. Un carreau de pierre taillé en losange ^ indique 
le lieu précis de la sépulture du chanoine : 

M. 

STEPH. 

BOURDIER 



PBR BORBONIEN. 

CANO. CAMP, 
ob an 



' De o^65 de c6të. 



30 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXIX. 

CHAMPEAUX. — ÉGLISE G0LLÉ6ULE DE SAINT-MABTIN. 

i636. 



I H S 



RE 



Le dimanche xx"^ d'avril 1636 decedda m". 
Nicolas Allan prestre chanoine en l& 

GLISE COLLEGIALLE S^ MARTIN DE ChAMPLX' 



QVI A LEGVE A LEGLISE PAROISCHIALLE NRE 
DAME DÎJD CHAMPLX lllT' LXX LIVRES TZ POVR 
PARTICIPER A PERPETVITE A LA MESSE QVI 
CE* CELEBRE EN LAD EGLISE CHACVN SAMEDI 
CHARGE PAREILLEM LES SIEVRS CVRÉ OV VI- 
CAIRE A CHACVNNE' des cinq PESTES SOLEM 
NELLES DE NOSTRE DAME* A LISSVES DE LA 
GRANDE MESSE PAROISCHIALLE PARTIR DE 
LAD EGLISE CHANTANT LENTIENNE DV 
lOVR, ENTRER EN LAD EGLISE COLEGIALLE 
SVR LA FOSSE CHANTER LE LIBERA ET 
ORAISONS PROPRES POVR VNG PRESTRE 
ET GENERALLE POVR LES TRESPASSEZ 
AINSI QVIL EST PLVS AV LONG DÉCLARÉ 
AV CONTRACT PAR M" ClEMENT BoV- 
TILLIER TABELION AVDICT CHAMP& 
AVLX LE !2 DE MAY AVDICT AN. 1636 

Priez Dieu pourjbn Ame 
Pierre *. — Haut. o",70 ; lai^. o",58. 

' Œampeaulx. * Conception, Nativité, Annonciation, 

* Sic, Purification, Assomption. 
^ Sic. NoDS avons reproduit avec soin les ^ Bas c6të septentrional du dioeur, troi- 

nombreuses incorrections de i original. sième travée. 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 31 

Donation de quatre cent soixante-dix livres tournois à Téglise pa^ 
roissiale de Notre-Dame de Ghampeaux. Cette église, contiguë à la col- 
légiale du côté du nord, a été détruite en 1792; Tabbé Lebeuf n'en 
fait qu une simple mention ^ 

L'encadrement du texte de l'inscription était incrusté de compar- 
timents de marbre; au-dessus, dans une partie demi-circulaire, deux 
branches d'olivier accompagnent le nom de Jésus. 

Le chanoine Nicolas Allan 6t à la collégiale de Ghampeaux une do- 
nation semblable à celle qui est rapportée ici. Elle est mentionnée dans 
une seconde inscription , qui est aujourd'hui conservée à côté de la pre- 
mière. Nous en donnons le texte à la page suivante. 

A côté de ces deux inscriptions s'en lit une troisième, fort brève, 
qui ne contient que les noms et la date du décès de Nicolas Allant. Elle 
est ainsi conçue : 

'm 

NICOL. 

ALLANT 

CANONICUS & 

pFr camp. 

ob. zo apri^ 

1636, 

Pierre \ — Losange de o"*,h^ de côté. 
' HùL du Hoc. de Paris, t. XV, p. 3iSio. 



-^^ 



32 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

» 

MDCCXXX. 

GHAMPEAUX. - ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

i636. 

Cy devant GIST VENERABLE ET DISCRET^^ PERSÔI 

M" Nicolas Allan prestre Natif de Cham- 

PEAVLx, Vivat Chanoine en ceste Eglise, leqvel 

A dôné et legvé, a Mess^ dv Chappistre po" avgmen- 

TATIÔ DV SERVICE DE LA COFRAIRIE DV ROSAIRE, LA 
SÔME DE IIII^ LXX. L"^* fz. AVEC l'ETÂG, MASVRE, SAVSSAIS, ET 
ACCIN* APPELÉ LA VINAIGRERIE AVDESSOVBZ DE VERVAN^Î** 
A*LA CHARGE D^V LIBERA, DE^^FVDIS, ET ORAISÔS PPRES, 
QVI SERÔT D* ET CELLEBREZ A CHVN. DES lO" DES CINQ 
PESTES SOLEMPNELLES DE LA ViERGE PAR Ch"vN. AN 

A l'issve de la 7cession dv rosaire P, le Maistre 
et enfans de coevr, svr la fosse dvd. deffvnct : 
Et encores a doné et legvé a la comvnavté 
de cested. eglise la qvantité de nevf a dix 

ARPis DE TERRE SCIZESTEN AT ' DVD. ChÂPEAVLX, 

ET S^ Merry*. a la charge d'vn OBUT SOLEMPNEL 

QVI SERA DICT ET CELLEBRE EN I CELLE EGLISE 

LE 20. APVRIL, QVI EST A PAREIL lOVR DE SÔ DECEDZ 

ARIVÉ EN l'an 1636. ET SERA DISTRIBVÉ A CÏÏVN 

DES HABITVÉZ X. SOLZ TZ. SCAVOIR CINQ. SOLZ. TZ. PO" LES 

VIGILLES QVI SEROT D* LA VEILLE, ET PAREILLE SOMM 

PO'i l'assistas dvd. OBIIT, AVQ*: SERÔT D^ LES RECOMMAN- 

DACES, LE_TOVT A PERPE^* A L'iNTFTIo'eT PO" LE REMEDDE DE 

l'ame dvd. deffvct, et de ses Pans et amis, ainsi q": est 
amplet déclaré p. 2. cotractz passez pardevat m* 
Clément Bovtillier tabellio. avd. Châpeavlx le 

30^ MAY AVDICT an. 1636. 

Priez Dieu pour fon Ame 
Pierre*. — HauL i^fOO^arg. o",8o. 

' Vieux mot, peu usitë, qui dérive d*ac- quable et moulin, an territoire de Cham- 

eingerc et signifie encïo», dépendances. Voir peaux, 
dans la dernière édition du Glossaire de Du ^ Sic, 

Gange au mot Ascinus, * Voy. d-après, mdgclxxxii. 

' Vervanne ou Varvane, source remar- * Même bas côté, quatrième travée. 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 33 

Donation d une somme de quatre cent soixante et dix livres S ainsi 
que de quelques immeubles, au chapitre, et d'environ dix arpents de 
terre à la communauté de Téglise collégiale^. Au-dessus du texte, entre 
deux enroulements, une gravure au trait représente le défunt en aube, 
Taumusse au bras, les mains jointes, à genoux devant un autel carré 
revêtu d'une draperie, sur lequel sont posés un livre ouvert et un 
crucifix. 

' Cf. le numéro précédent mdogxxiz. — * Nous avMis déjà vu une disposition testamen- 
taire du même genre. Cf. ci>dessus, n* mdccxxt. 



V. 



m INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXXL 

GHAMPEAUX. - ÉGLISE G0LLÉ6IALE DE SAINT-MARTIN. 

i6S3. 

Mater Dei mémento mei. 

CY devant repose le corps de VENERABLE ET 

discrette personne m! lovis lovsset pbre natif 
d'Vry en Gastinois», Ancien Chanoine de Champeavx 
Leqvel à legvé a Messievrs les Vénérables Cha» 
NoiNES et Chapitre dvdict Champeavx vne maison 
SasE AVD. UEV, Et Cent livres tz. vne fois 

PAIÉZ à la charge de dire X PERPETVITÉ VN 
SALVT LE lOVR ET FeSTE DE Sî LOVIS ROY DE 

France, avd. Salvt sera chanté le Bf. Cvm 

ESSET» LE W ET OrÂÔN SALVÉ* REGINA , LE V\ ET 
OrAON. le BT. ne RECORDERIS, ET DE PROFVNDIS, 

AVEC LES Orâôns Devs qvi Inter Apostolicos Sa« 

CERDOTES FaMVLVM TVVM LVDOVICVM, ET FIDEUVM 
EC** ET SERA DISTRIBVÉ À CHACVN CINQ SOLZ, ET DIX 
SOLZ POVR LA MESSE BASSE QVI SERA DICTE LE LEN« 
DEMAIN DEVANT L'AVTEL DV S. HOSAIRE PO*! LE SALVT 
DE SON AME, ET DE SES PARENTS ET AMIS, AiNSY QV'iL 
EST AMPLEMENT DECLARE PAR LE TESTAMT ET DEVX 
CONTRACTS PASSEZ PARDEVT M? IeAN DESRVS TAB& 

uoN Avo". Champeavx le 23* Ivin i6j2. le 8! ivillet 
1649 ^"^ ^ 9* MA^ ^^J3' Ledict laiz» deuvre 

AVDICTS* SeIGNEVRS D^ CHAPITRE PAR LoVIS SALOMON 

p'bre. Chanoine avd. Champeavx son Svccessevr 

ET M? IeAN DESRVS PROCVREVR FiSCAL NEPVEVX ET 
EXECVTEVRS DVD. TESTAMT LEDICT S^ IoVSSET APRES 
AVOIR VESCV JO. ANS CHANOINE EST DECEDE LE 25* 
IVlN l6j2. LE IIII** DE SON A AGE. 

Priez Dieu pour Le rtpoi de Son ame. 
Maître noir '. — Haut. o",6o ; larg. o",ft5. 

* Vry^enrBrxe, paroisse du département * Sic. 

de Seine-et-Marne, arrondissement de Fon- * Et eœlera. 

taineUeau. ^ Sic. 

' Cum euet deaponsata mater Jesu Maria * Sic, 

Joseph, etc. Les autres répons et oraisons ' A la troisième travée du bas cAté sep- 

ont été déjà rencontrés fréquemment. tentrional du cbœur. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 



35 



Encadrement sculpté en pierre, dont le fronton contient un petit 
bas-relief qui représente Louis Jousset adressant ses prières à la Vierge 
et à Tenfant Jésus. Le chanoine est à genoux devant un prie-Dieu 
chargé d'un livre ouvert* Après cinquante années de canonicat, Louis 
Jousset se démit de sa prébende en faveur de Louis Salomon, son 
neveu. Il laissa, par la fondation d*un salut solennel, un témoignage 
de sa dévotion envers le saint roi dont il portait le nom. 

Au pied de la muraille à laquelle est'fixé Tacte de donation, une 
courte épitaphe, à peine lisible, est gravée sur un carreau de pierre^ : 

M 

LOUIS 

JOUSSET PBRE 

ANCIEN CHAN. 

DE CHAMP. 

(Iec.25 Juin 

1652 

' Losange de o",&9 de cAtë. 



5. 



36 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXXII. 

CHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1668. 

■ 

A LA Gloire de Diev et en attandat son I vgemît dernier 

Cy GIT DANS LA PROCHAINE CHAPELLE S^ DeNIS* LE CORPS 
DE VENERABLE ET DISCRETE PERSONE HiEROME DE 
DVRAND ESCVIER PRESTrÈ ET CHANOINE EN LeGLISE 

CoLEGiALE ST Martin de Champeavx hls de Nicolas de 

DVRAND EsCVIER SeIG? » DE ViLBUN * NATIF DVDICT UEV DE 
ViLBLIN LEQ*; EST DECEDE AVD*. ChAMPEAVX LE XXUII IVIN 
1668 SVR LA XXXIU ANNEE DE SON AGE LEQ^ A LEGVE PAR 
SON TESTAMËT ET ORDONACE DE DERNIERE VOLONTÉ REÇV 

PAR M*. Iean de Rue* Tabeuon avd*. champeavx a Mess*!* dv 
Chapitre et de comvnavté la sôme de 200. ces livres 

VNE FOIS PAIE avec LES ORNEMET DE SA CHAPELLE PO^ FAIRE 
10. LIVRES DE rTtE A LA CHARGE DE DIRE CHATER ET CE 
LEBRER A PERPETVITÉ A PAREIL lo^ DE SON DECEDZ OV AV- 
TRE \o\ LE PLVS CONVENABLE VNE MeSSE HAVTE AVEC LE 
UBERA SVR LA FOSSE DVD* DEFFVCT ET ORAISONS PROPRE 
A VN PrESTRE a LAQ^." MESSE SERA FOVRNY DE LVMINAIRE 
PAR LESD* SiEVRS DV CHAPITRE ET COMVNAVTÉ ET SERA DIS 
TRIBVÉ A CHACV DES PrESTRE ET ASISTATS ET AVTRE BEp 
NEFISSIER DICELLE EGUSE LA SOME DE 5. SOLS TOVRNOIS 

et av s"ônevr qvi sonera led* service et obict pareille 
sôme de 6 sols le svrplvs demevrera a la fabriqve de 
ladT^ Eguse S\ Martin dvd' Champeavx ainsy qvil est 
plvs av long porté par son dict testamët le tovt 
po^ le salvt et repos de son ame et de me5s^ et 
Dame ses PARANS. Priez Dieu pour fin Ame. 

Marbre noir *. — Haut. o*,8o ; larg. o",6o. 

^ Chapelle au chevet de l'élise, où i on ^ Fief de la paroisse de Fouju. Voyez ci- 

voil une statue de saint Denis, en pierre après, n"* mdcclxxyh. 
coloriée, du xiii* siècle. * Sic. 

* De ce mot qu'on a gratte il ne reste * Osilerie du chevet, h la clôture de la 

que la première lettre. sacristie. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 37 

Un filet forme sur le marbre un encadrement arrondi au sommet. 
Au-dessus du texte, deux cassolettes fumantes et un écusson, aujour- 
d'hui privé d'armoiries \ surmonté d'un casque à grands lambrequins 
qui est posé de face et grillé; au-dessous, deux consoles, deux osse- 
ments liés en sautoir et une tête de squelette. 

^ Le blasoa de la famille consistait en taphe d*un Nicolas de Durand, ëcuyer, sei- 
trois maillets. L*abbë Lebeof a vu dans gneur deVitblin,mort en iGSa; elle adis^ 
fëgiise de Fouju, près Champeaux, Tëpi- paru. {Hist. du dioc.de Paris, tW, p. 3 59.) 



38 INSGBIPTIONS DE LA PBANGE. 

MDCCXXXin. 

CHAMPKAUX. — éeUSE COLLÉfilALB DE SAIHT-MARTIN. 

1674. 

D. O. M. 

A LA GLOIRE DE DiEV 
Et A LA MEMOIRE DE M? CLAVDE AVFFROT PRESIRE 

Chantre et Chanoine de cftte Église Royaux et Colle* 

GIALLE DE S^ MARTIN DE CHAMPEAVX QVI EST DECEDE A PARIS LE 
24^ AOVST 1673 ÂGE DE 59. ANS, ET DONT LE CORPS REPOSE 
EN L*EGUSE S\ SEVRAIN DE PARIS > UEV DE LA SEPVLTVRE DE SES 
ANCESTRES LE^VEL À DONE AV CHAPITRE DE CETTE EGUSE SDC 
ARPENS OV ENVIRON DE TERRE TANT ViGNES PrÉE* QVE BoIS 
LE TOVT SITVÉ AV TERROIS DE FLACHY ET PLVS AV LONG DESIGNE 
PAR LE CONTRACT FAICT ET PASSE ENTRE LESD S^ DV CHAPI- 
TRE D*VNE PART ET LES HERITIERS Dv'd S^ AVFFROT DAVTRE 
PAR DEVANT LE MAITRE ET LE BOVCHER CON^ DV ROY ^O^ 

AV Chllt de Paris le 31^ ianvier 1674. a la charge par lesd 
SV DV Chapitre de faire dire chanter et célébrer à 

PPETVITé POVR LE REPOS DE SON AME EN LEVRD* EGUSE LE 
23Ï AOVST DE CHACVNE ANEE LES ViGILLES DES MORTS À NEVF 
LEÇONS VN USERA ET VN DePROFVNDIS AVEC LES PRIERES 

EL 

ET SVFFRAGES ORD^* ET LE LANDEMAIN 2^. VN SERVICE SOLEM 
ET À LA FIN DICELVY VN LIBERA ET VN DePROFVNDIS ET AVTRES 

prieres avsqvels vigilles et service solemnel, cevx desd 
Chanoines qvi assisteront avront chacvn dix sols po^ levrd 
assistance et à la charge encor par lesd sv chanoine de faire 

PARER L*AVTEL DV C(EVR DES PLVS BEAVX ORNE^ NOIR DE UegUSE 
ET DE METTRE PENDANT LESD ViGILLES ET SERVICE SOLEM?* 4 CIERGE 
ARDENT SVR L'AVTEL. ET DE FAIRE SONER LES GROSSES CLOCHES 
AINSY QVIL EST DE COVSTVME PO" LES GRANDS OBITS QVI SE CELEBRENT 
EN LAD ÉGUSE SELON QVE CONTIENT PLVS AMPLEMT LED CoNTRACT 

Priez Dieu Pour Le Repos De Son Amt* 
Mari)re noir. — Haut o",70; larg. o*,63, 

' Saint-Sëverin, ^lise paroissiale deParis. Voy. 1. 1, p. 3o8. Noos n'avonsretroavë, ni dans 
cette église , ni dans les ëpitaphiers, aucun monument de la famille Auffroy. — ' Sic. Nous avons 
fidèlement reproduit i^orthographe.— ' Bas côte septentrional du èhoeur, cinquième travée. 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 39 

Aucun ornement n'accompagne le texte. 

Claude Auffroy mourut à Paris, où il fut inhumé; mais il n oublia 
pas Téglise de Ghampeaux dans ses dispositions testamentaires, et il 
voulut pourvoir à ce que le chapitre y célébrât son anniversaire à per- 
pétuité avec toute la solennité possible. 



&0 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCXXXIV. 
GHAMPEACX. - ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

1773. 

D. O. M. 

Cy Gît 

Discrète Vénérable et Scientifique Personn 
Etienne Guenyard, Docteur de Sorbonn*, 
Chanoine et Prévost de cette Eguse: 
Voulant Perpétuer les Aumônes que 
son amour pour les pauvres lui faisoit 
répandre dans leurs sein avec abondance, 
Il a Par son Testament olographe du i; 
AousT 1771. insinué a Blandy^ le 16 Avril 1773 
Légué a L'hôtel^Dieu « de Champeaux, une 
Rente Pptuelle 5Ur les Aides et Gabelles 
DE LA Somme de 166 13 4* dont la Minute est 
Demree Chez M. Rabouine N".* à Paris, 2 Autres 
Rentes PStueUsur les États de Bretagne lune 
DE 150. L'autre de 187. par "Ctrats passé Dfr 
■vant m. Lenoir le f, N*.* À Paris, l'un du 30 
May 17 J9. Lautre du 19 8*f* 1761; a la Charge, 
par les Administrateurs du dT HôtelpDieu, 
DE Faire Célébrer dans cette Eglise, ou dans 

L*EGUSE FisALE, 2 MeSSES BASSES PAR MoiS, ET 

LE Libéra p*! le repos de son Ame, et de Celles 

DE SES PERE ET MeRE, ET BlENFTEURS, ET DÉM* 

■PLOYER LE Reste des d^ Rentes, par Portions 
Egales au Slagmnt des Pauvres des Terres 
dpndtes de cette Clgliale, Champeaux, ST Mery, 

FoujU , ET QuiERS ', Il DÉCÉDA Le 1 1 Avril 177^. Agé de 7> Aks. 

Requîescat in pact<. 

Marbre noir*. — Haut. i'",oo; lai^. o'yOS. 

' Biandy, village voisin de Champeaux, pourvu d'intërét, servant aujourd'hui d'école, 

célèbre par les ruines de son chAleau. ^ Paroisses du doyenné de Champeaux. 

* Fondé en 1&57, par le chanoine Léo- ^ Bas c6té méridional du chœur, cin- 

nard Bardin; bAtiment tout à fait dé- quième travée. 



i 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 41 

Au-dessus du texte, dans une partie arrondie de ia plaque de 
marbre, entre deux palmes et sur un cartouche, un petit écusson pré- 
sentant un arbre, peut-être un olivier; casque avec sa visière, paré 
d'un panache et tourné à dextre. 

Etienne Guéniard était à la fois le prévôt, c'est-à-dire, le chef du 
chapitre, et le plus ancien des chanoines. Il repose au pied de la mu- 
raille, dans laquelle est encastré son acte de fondation, sous un carreau 
de pierre portant cette courte épitaphe ^: 

HÎC JACET 

M. STEPHANUS 

GUENtAKD PRESBYTER 

AUGUSTODUNENStS" 

DOCT. SORB. PROEPOSiTUS ET ANT. * 

CAN. ECCLEStCE CAMPELLENStS. 

OBllTDtEir. APRtLtS. 1773. 

^EQUtESCAT 

tN i^ACE. 

' Louange de o*,5o de cAtë. — * Originaire d* Anton. — ^ Aniiquior canundeut, dianoine- 
doyen. 



f. 



AS 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCXXXV. 

CHAMPEAUX. - ÉGLISE COLLÉGIALE DB SAINT-MARTIN. 

XVII* ou xvm* siMe. 




Pierre '. — Long. o",85; ïai^. o",55. 



O ANIMA REVERTERE 



Cette courte légende est gravée , comme l'indique la figure ci-dessus, 
sur deux ossements en sautoir. C'est une allusion au dogme de la résur- 
rection , une pieuse invocation à l'âme qui viendra rejoindre alors ces 
ossements auxquels elle fut unie pendant la vie. Aucun nom, aucun 
indice ne permet de reconnaître la personne dont les restes reposent 
sous cet humble monument. 

' Bas oôtë septentrional de la nef. 



i 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 43 

MDCCXXXVI. — MDCCLXVI. 

GHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIN. 

xvii*-xyiii* siècle. 

Nous classerons ici, par ordre de date, un certain nombre d'ins- 
criptions qui forment une espèce de nécrologe capitulaire. Elles sont 
toutes rédigées à peu près dans les mêmes termes, et gravées sur de 
simples carreaux de pierre taillés en losange dont les mesures varient 
entre o",55, o"",/i5, o"*,/io de côté. Quelquefois des larmes accom- 
pagnent le texte. 

M. 

JOAN. 

DE RAMPIL- 

LON.' CAN. PRiEP.' 



campelle' 



oh. 1310. 
(Bas cAté mëridioaal du chœur.) 

Épitaphe refaite au xvu^ siècle , en remplacement de quelque dalle 
supprimée. 

Au-dessous du texte, un petit écusson presque effacé; coquilles, 
étoiles ou besans, au nombre de six. 



MDCCXXXVIl. 

M. 

NICOLAUS 

SAUVAlGE PBR. 

CGNSTANTIENSIS ' 

CAN. CAMP. OB. 

7 Sept. an. 

1522. 

(CroisilioD méridioDal.) 

' Aou^'Ami/ village du dëpartofoent de ^ PrœposUus, prévit du diapitre. 

Seine-et-Marne, arrondissement de Provins. ' Prêtre du diocèse de Coutanees. 

6. 



4/1 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCXXXVIIL 

Hic Jacet 

M. ÇLEMENS 
BOUTILIER PRES. 
CAPELLA^ S. 
PETRI. 

(Bas cote méridional da chœur.) 



Pas de date, xvii® siècle environ. 



MDCCXXXIX. 

M. 

PETRUS 
LEBRUN Pr". 



C A N O. P R iE P. CAP. 

OB. AN. 1630. 
wETA. 71. 

(Bas cAfcé méridional du chœur.) 



MDCGXL. 

M. 

PETRUS 

PLANAGE 

PBR. RHOTOMAG.* 

CANO. CAMP. 

ob. 20. jan. 
1632, • 

(Au chevet, vers le nord.) 



^ Prêtre chapelain de Saint-Pierre. La 
chapelle de œ titre est au fond du bas cAtë 
méridional. Le nom de Boutilier se retrouve 



dans d'autres inscriptions du territoire de 
Champeaux.Voy. ci-après, Andre9€leiFouju, 
* Prêtre du diocèse de Rouen. 



ma 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. &5 



MDCCXLI. 

M. 

jOÂNES 

NAVIER. PBR. 

CANONICUS 

CAMPELL. 

ob. 26 Ma' 

1648. 



(Cbœar, à droite.) 



MDCCXLU. 

M. 

JOÂNES 

JOUCARD 

PBR. RHOTOMAG. 

CANO. CAMP, 

ob, 14* jan. 
1721. 

{ Chœur, vers la ^uche.) 



MDCCXLIII. 

M. 

JACOB* 

LEROY p"bR. 

PARIS. DOCT. SOR. * 

CANO. CAMP. 

ob. 3 1 . jan. 
1722. 

(ChoBiii\ vers la droite.) 



Jacques eroy Létait déjà chanoine de Cbanipeaux en 1676. 11 était 



' Prêtre da diocèse de Paris, docteur de Sorbonne. 



66 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

alors étudiant en théologie en Tuniversité de Paris, et il soutint, avec 
trois de ses confrères , Gilles Balle , Charles Maigrot et Antoine Dange- 
ville, un procès contre le chapitre, auquel ils réclamaient une pension 
pendant le temps de leurs études. Une sentence des requêtes du palais 
du 5 juin 1676 condamna le chapitre, par provision et sans préjudice 
des droits des parties au principal, à payer à chacun des postulants la 
somme de 3 00^ de pension pendant Tannée courante. Le chapitre in- 
terjeta appel au parlement. Un arrêt du â/i juillet 1676 rejeta Tappel 
et condamna le chapitre à payer, pendant cinq années, une pension 
annuelle de âoo^ à deux seulement des quatre étudiants ^ 



MDCCXLIV. 

HIC 

JACET 

M. SEBASTI. 

MARTIN 

PBR. PARISIN. 

CAN. CAMP. 

ob, V. sept. 

'733- 

(Croisillon méridional.) 



MDCCXLV. 

R. P. 

DOMINICUS 

CAUMARTIN 

DE MORMANT 

PRESB. CAN. S. VICT, 

ET CAMP. JUB. 

ob. 23. Mai 

1734- 

(Bas cAtë septentrional du choeur.) 

^ Le dossier de cette affaire est conservé aux Archives de Sdne^t-^Mame, dans les titres 
du ^pitre de Chaoïpeanx. 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. hl 

Une des prébendes du chapitre avait été donnée à Tabbaye de Saintr 
Victor de Paris par Tévêque Etienne 1* de Sen^is^ Le révérend père 
Caumartin s'en trouvait pourvu vers la fin du xvn^ siècle. Il mourut 
chanoine jubilé de Gbampeaux, c'est-à-dire après cinquante ans de 
canonicat. Il était le troisième fils de Louis Le Fèvre de Caumartin, 
seigneur de Mormant, conseiller au parlement de Paris , mort en 1 667 ^. 



MDCCXLVI. 

M. 

LUDQVICUS 
ROBERTUS 

R AB AULT 

PAR. SAC* CAN. CAMP. 

Obiit 

22. Aug. 
1740. 

(Croisillon méridional.) 



MDCCXLVII. 

MGR.* 

FRANCIS' 

LUDOVICUS 

COQUETERR E 

PRES. EBROICENS. 
CAN.HUJ.ECCLES* 

obîrt 6. junir 
1744. 

(Croisillon méridional.) 



* Soixaoie-dixième évéque de Paris, de d*autreB membres de la famille Le Fèvre de 

1 la/î à 1 1 Aa. (Lebeuf, Hist. du diœ. de Pa- Caumartin. (Voy. t. I, p. 936 et a66.) 
riê, t XV, p. 3a3.) ^ Parùinuê iaeerdoê. Cf. n' mocgxmy. 

' Nous avons déjà publié les épitaphes * Magister. ^ 



^8 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



MDCCXLVUL 



M. 
BENJAMIN. 

C H R 1 S T I N 

PRESB. LUGD. 

DOCT. THEOL. PAR \ 

CANONICUS CAMP. 

Obiit 

1 r Septembr. 

1744. 

(Transept.) 



MDCCXLIX. 

+ 

M 

ClAUDIUS HENRi- 
CUS GOUBERT PBR • PARiS. 
CAN. OBllT -16. . . .■**• ANNO 

1748- 
ReQUÎESCAT iN PACE 

(Bas c6té méridional de ia nef.) 



MDCCL. 

M. 

PAULUS 

DE LA TOUR 

DU PIN 

DE ROMOULE 

REGIENSIS * 

CAN. HUJUS ECCLES. 

Obiit 

4- Octobr. 

1748. 

(Bas côté septentrional de la nef.) 

' Prêtre du diocèse de Lyon, docteur en théologie de la facdtë de Paris. — ' Du diocèse 
de Riez. 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAHPEAUX. 49 

MDCCLI. 

+ 

M. 

FRANCiSCUS 

CHARCOT 

CANONiCUS 

KUjUS F.CCLESIAE 

ÔBitT 

i8. aug. 

1750. 

(Grande nef, vere ia gauche.) 



MDCCLII. 

D. O. M. 
Cy GiST 

M" Marîn Gveav 
Prestre ancien 
Chanoine et Chan» 
TRE De Cette Egli- 
se • DECEDE LE 6 • MARS 
r75 I • ÂGÉ DE 70 • ANS • 
PRIEZ' DIEU 'POUR' SON -AJHE^ 

( Bas côté septentrional du chœur. ) 



MDGGLIII. 

+ 

M 

GUlLLELMUS HVBARD 

PÏR. PARIS. Canon. Campell. 

OBllT DiE 24. jANVARlt J754. 

Reqvîescat în pace 

(Bas côté seplenlriona! de la nef. ) 
• IHerre carnfe : hauteur, o'",6o; largeur, o",A9. 



ôO INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



MDCCUV. 

+ 
M 

JACOBVS UALENT 

INVS GVESTRE DE LA 

SOVAGERE PBR. PARlS. CAN. 

OBlfT Dis 30. MARTii ANNO 

1758 

Requïsscat ïn 

PACE 
(Grande nef» vers 1t gauche.) 



MDCCLV. 

+ 

M. 

PETRUS 

CLOUET 

DOCT. THEOLOG. 
RHEMENSIS 

(M 

SAC. CAN. ANTIQ. ' 
HUJUS ECCL. 

Obiit 

20. Novem**. 

1763. 

(Bas o6té méridional du chceur.) 

Pierre Clouet figure déjà en qualité de chanoine de Champeaux 
dans un rôle des censitaires du chapitre, en 17 33^. 

' Docteur en théologie du diocèse de Reims, doyen d'ancienneté du chapitre. — 
' Arch. de Seine-et-Marne. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 5i 

MDCCLVI. 

D. 

FRANCISCUS 

LUDOVICUS. 

MOREAU 

PARISIN. SAC. CAN. 
HUjUS ECCLES. 

Obiit 

31. Januar. 
1764. 

(Bas o6té sepCentrioiud de la nef.) 



' MDCCLVn. 

D. 
FRANCISC. 

CHANDON 

PRESB. SAGIENSIS * 

CANON.&CANTOR 

HUIUS ECCL* 

Obiit 
9 Mart.* 

1764. 

(Bas o6lé méridional du cbceor.) 



MDCCLVIIL 
+ 

HIC 

jACET 

P. CLAUDIUS 

CERVEAU PRESB. CANON. 

ABBATiiE Régal. sV ^ 

viCTORis Paris, et Hujus 

^cclesimK Obiit die 

27. DEC. 1 767. 

Requiescat 
in Pace. 

(Grande nef, sur la droite.) 
' Du diocèse de Sëex. — * Peut-être i^ Mort, — ' Voy. ci-dessus, n" mdccxlv. 



5S INSCRIPTIONS DE LA FRANCE 

MDCCLIX. 

HlC jACET 

M K L I. O N 1 U S 

AU0£RY SA 

Cam 

Ca > 

23. OCTO 1773. 

Requîescat ÎN 
Pace. 

(Grande nef, sur la droite.) 



MDCCLX. 

HiCJACET 
j O A N NES 

BaptIsta Gauthier % 

D'ANDREjOL PrESBITER 

ViVARtENSlS, DOCTOR ThEOLOGUS 

NEC NON In UTROQUE JURE ClVÎLt ET 

Canon tco PARtstBNsts LtcENTiATus, et 

CANONtCUS CAMPELLI OBIÎT dIE 3"^ 

MENStS SEPTEMBRtS ANNO 

DOM IN t • 1773 • 

.l^EQUiESCAT IN 

^ACE* 

' Saeerdoê tlameraeenm ean. hig. eccks. ' Losange de o'fSS de c6të. Dans le 

quiobut(f) -m transept. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 



53 



MDCCLXL 

Hic 

jACET PeTRUS 

FAUVEL PRÉSBtTER 

BAjOCENStS CANONtCUS 

Campellensîs obHt ^ 

çA .IRIS ^ 

1773- 
Requîefcat 

îN Pace* 
(Bas côté seplentrîoDal de ia nef.) 



MDCCLXII. 

Hic Jacet 

M. OEGiDlUS 

Blondel Presbyter 

CoNSTANTlENSiS, 

CanonIcus CampellensIs 
oBltT nonA FebruarH • 

1774 • 

JÎEQlJlESCAT 

IN Page. 

( Au chevet, vers le nord.) 



MDCCLXIII. 

Hic jACET 

M. LUDOViCUS 

ALEXANDER MASSARO 

i^RESBlTER PARiSiENÎS 

CANONiCUS CAMPELLENSiS 

OBtlT DtE 8^ MENSiS 

FEBRUARÎt 1778. 

•acquiesçât 
in pace. 

(Bas côté méridional do chœur.) 



5& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGCLXIV. 
M. 

> JOAN. BAPT. 

G A RN O T 
Sacerd. Canon. antIq?" 

i£TAT. 64. OBlÎT DiE 11* 

jANUARtt 

1780. 

(Bas côté septentrional du choBur.) 

J. B. Garnot était le plus ancien des chanoines quand il mourut en 
1780. 

Il fut chanoine pendant cinquante -six ans au moins, car il est 
mentionné en cette qualité dès 173/1 dans les titres de Ghampeaux 
conservés aux archives de Seine-et-Marne, 



MDCCLXV. 

HtC jACET 

jACOB^. VINCENT s^. MARtA 

VACQUETTE DUCARDONNOY 

PrESBYT. AMBÎAN.' CANONiC. 

Campel. ann, nat. 49. 

OBÎlT, DiE I^ 7^' 
1783. 

(Bas côté septentrional de la nef.) 



Du diocèse d'Amiens. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 55 



MDCCLXVI. 

Hic jACET 

PETRUS LUDOViCUS 

BEGAULD DE LA GtRARDtERE 

PRESBYTER, CANONtCUS 

SV VlCTORlS PARtS. ET HUjUS 

ECCLESiiC*. OBtiT DÎE 3^ AUG. 

I78J. 
«^EQUlESCAT 
IN PAGE. 

(Bas c6\é méridional de la nef.) 



MDCCLXVII. 

Enfin 9 à Tentrée du bas côté méridional de la nef, près des fonts 
baptismaux, on lit sur un marbre blanc' Tépitaphe suivante : 

D. O. M. 

Ci gissent 

M'?^ Antoine Legendre 

Ecuier 

ET Dame 

Anne Marie De Ville 

SON Epouse 

Ils ont prié Dieu pour nous 
prions pour eux 

Décèdes les 6 juin 1777 et iz May 17SS 

^ Voy. ci-dessus, n* mdgcxlv. Les trente et une ëpitaphes qui pré- 

' On avait dispose en dernier lieu , dans cèdent se divisent ainsi : 

la nef, un caveau pour la sépulture 00m- Prévôts, s; chantres, a; chanoines, a3; 

mune des chanoines; il a été profané pen- chanoines r^liers, 3; chapelain, 1. 

dant la Révointion. ' Haut. o*,6& ; larg. o",55. 



56 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGGLXVin. 

CHAMPE AUX.— ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-MARTIIV. 

xvi* BÏècle. 

wtittit ^m «a Imt ht lui 

Le chanoine Michel Paien fit placer à la fenêtre de la quatrième 
travée du bas côté septentrional de la nef un vitrail représentant la 
victoire de son glorieux patron sur le chef des anges rebelles. Le do- 
nateur, en habit de chœur, assisté de sainte Geneviève , est agenouillé 
aux pieds de la Vierge. La patronne de Paris tient le cierge qu'un 
démon s'efforce d'éteindre avec un soufflet. Cette verrière date de la 
première moitié du xvi* siècle. L'église de Ghampeaux est encore riche 
en vitraux qui appartiennent, pour la plupart, à cette même époque ^ 
On y voit les portraits et les armoiries de plusieurs donateurs; mais 
aucune inscription n'en fait connaître les noms. Saint Denis, saint 
Martin, saint Georges, saint Victor, saint Nicolas, l'Evangile et la lé- 
gende, le jugement dernier, le crucifiement extatique de saint Fran- 
çois d'Assise y figurent tour à tour. La plus curieuse peut-être de 
toutes ces verrières met en comparaison les sept églises d'Asie avec les 
sept églises du doyenné de Ghampeaux. L'apôtre saint Jean commence 
à écrire son Apocalypse , et de sa bouche sort une banderole portant 
ces mots : 

Ja^jiti «pttw «rittt ïamjwïT 

^ Nicolas Maçon et Aiain CourjoD, pein- i5ui. Revue des Soc. sav, VI* sërie, t. IV, 
très verriers à Melun , ont foami neuf ver- p. /^o i , extrait d'une notice de M. Eug. 
rières h Tëglise de Chainpeaux, de i5iâ à Liébert. 



à 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 



57 



MDCCLXIX. 

GHAMPEAUX. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINTMARTIN. 

1780. 



l'an OE GRACE M • D • CC • XXX • SOUS LE REGNE DE 
LOUIS XV JAI ETE FONDUE AUX FRAIS ET DEPENS 
DE MM. DOMINIQUE DE MORMANT • MARIN • GUEAU • 
CHANTRE • JOSEPH ALEXANDRE MOUSSET • ADRIEN 
LIEBAULT • FRANÇOIS CHARCOT • JEAN ROBERT • 
CHARLES IGNACE PICON * • HENRY CLAUDE GOUBERT • 
SEBASTIEN MARTIN • LOUIS FRANÇOIS COQUETERRE • 
BENJAMIN CHRISTIN* PIERRE CLOUET • ETIENNE 
GUENYARD PREVOST • TOUS CHANOINES* DE LEGLISE 
ROYALE ET COLLEGIALE DE S^ MARTIN DE CHAMPEAUX 
ET PAR MESDITS SIEURS JAY ETE NOMMEE MARIE 

JACQUES ET LOUIS GODIVEAU ^ NATIFS DE MORMANT 
MONT FAITE. 

Cloche *, 

Les cloches de la collégiale étaient autrefois au nombre de six : 
Sainte-Martine, Sainte-Fare, Saint-Dôme, Saint-Pierre, Sainte-Adé- 
laïde et Sainte-Marie. Cette dernière seule a été conservée. Son ins- 
cription nous donne les noms du prévôt et des douze chanoines qui 
composaient le chapitre en lySo. Ce nombre, fixé à douze dans l'ori- 
gine, puis élevé à vingt-quatre au commencement du xiii^ siècle, avait 
été ramené peu à peu au chiffre primitif. 



* On connaît un Jean-Baptiste-Louis Pi- 
con , mort en 1 7 97, ambassadeur de France 
à Cons(antinop1^, seigneur et marquis d'An- 
dresel, paroisse du doyenne de Champeaux. 
( Le P. Anselme , Hùt. génial, t. VU , p. Mg.) 

' Les épitaphes de la plupart des cha- 
noines qui figurent ici ont ëtë rapportées 
précédemment. 

' Cf. d-dessus n* mdcxx. La présente in- 



f. 



sciîplion nous apprend que les Godiveau 
étaient originaires de Mormant, départe- 
ment de Seine-et-Marne, arrondissement 
de Melun. Un Jean Godiveau, fondeur ^1 
Mormant, refit, en 1770, moyennant trois 
cents livres, la cloche d'Ozouer-le-Voalgis , 
paroisse de la même contrée. 

^ Du poids de sept cent cinquante kilo- 
grammes. 

8 



INSCRIPTIONS DE LA PBANCE. 

MDCCLXX. 
AISDBESEL. — É6LISE PAROISSIALE DE SAINT-JEAN-BAPnSTE. 

1618. 




Lrdii;)dciFunc1Bout>llKr[HrIbnI(AmT<e?rtïc' 
par leS.curc du vicaire dAcUrnrf IrîOc-flobit 
IlilâJlilDnc^tligkicalcglircdFcriiniSixïrpri 
dctBrrecn ftn[ piccrj-ïiiein tfrrourr dAndrt 
idachip«u^^aiachar5cauîU4.'rgfcH=r5lrs 
drprcuilruTt diiclkpnsdiducni^^t limi f^ 

nif(r..bbjn'riDïoc)'Aiuvncftieliirnn!o,.a=n 
findarlflininw(revndeprorGdn*orai6îB[tDuf 
lumccrurti:nelon.b(altnlSlkindud.d^C(1adc 
fci pinï * am;^i Ainly ouil cil plai âiilrinci dcclarij 



DEMEVRANTAANDRE2E.L' QVI 



Pierro*. — Long. t',85;Urg. d'i^S. 

Petite i^^ise, sans caractère, rebâtie vers le xvi* siècle. Un très-beau 

' Le lapicide, incerlain de la manière * Sic. 

d'écrire le nom du lien, a mêlé nn s avec ' A la seconde travée du ban cdté méri- 

Ip X. dional. La dalle est (iractur^. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 59 

retable de boiserie sculptée et dorée, en style du règne de Louis XIY, 
surmonte le maitre-autel. 

Dans les angles supérieurs de la tombe de Simon Boutillier, des 
branches de laurier; arcade en plein cintre, dentelée et bordée d'un 
petit motif d ornement avec une têle d'ange à la clef; deux pilastres 
doriques, enrichis de palmettes; le défunt a la tète nue, des mous- 
taches à la lèvre, la barbe ronde et formant un peu la pointe au men- 
ton; il porte une veste munie d'une escarcelle au côté droit, des 
culottes et un manteau à col rabattu qui descend jusqu'aux genoux. 
Une tablette, sur laquelle est gravé le détail de ses fondations, le re- 
couvre à partir des genoux et ne laisse paraître que l'extrémité des 
chaussures. 

Simon Boutillier était sans doute un de ces riches marchands la- 
boureurs ou fermiers comme nous en avons déjà mentionné un grand 
nombre. Il fonda deux messes mensuelles, soit vingtr-quatre par an, à 
l'acquittement desquelles il affecta six arpents de terre. 



8. 



60 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCLXXI. 

ANDRESEL. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-JEAN-BAPTISTB. 

t6i3-i635. 

ICI REPOSÊT LES COEVRS 

DE Mess".* Iacqyes de viole 

CHEVAUER SEIGNEVR DAIGREMONT 
ET d' ANDRESEL QVI DECEDDA LE Xlll 
lOVR DE SEPTEMB. MlL SIX CENS 1613 
Et de Me*1* SERAPHIN DE VIOLE CONSEIL- 
LER ET AVMOSNIER DV ROY PRIEVR DE 
ST* lAME» ET DE COVRTISOT AVSSY SEIG*! 
DAIGREMONT MONTAGV ET TRESSAN- 
COVR LE GRAND VOVZÉ DE LA VILLE 
DE XANCOINS* EN PARTIE ET AVTRES 
LIEVX QVI DECEDDA LE XXVII^ 
10 VR DE IVIN 163J • 
Priez dieu pour 
leurs Ames 

Marbre noir. — HauL o*,4s; larg. o",/!!. 

Cette inscription est gravée sur une plaque de marbre , en forme de 
cœur; elle est accompagnée de guirlandes de fleurs et de fruits sculptées 
en pierre, et de deux anges, dun travail délicat, qui paraissent avoir 
tenu des torches funéraires. Ce petit monument a été retiré de la place 
qui lui appartenait dans l'église et mis au rebut avec des objets hors 
de service. Il méritait un meilleur sort. 

S'il faut en croire Morin, l'historien du Gâtinais*, dont l'abbé 
Lebeuf^ semble avoir adopté l'opinion, la famille de Viole existerait 
depuis le xiv^ siècle ; elle descendrait des seigneurs qui possédaient la 

' Un prieuré de ce titre existait dans la ^ HisL ginér, du pays de Gâlinois, Se- 

haute Normandie, près d^Avranches. nonoU et Hurepoù, p. A65. 

' Saneains, petite ville du Berri, dëpar- ^ HisU du dioe. de Paris, t. XV, p. 367, 

tenient du Cher, arrond* de Saint-Amand. 3/^8. 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 61 

terre d'Andresel et en portaient le nom. L'abbé Lebeuf n'a cité aucun 
texte authentique justifiant celte filiation. Quoi qu'il en soit, les Viole 
ne sont devenue seigneurs d'Andresel qu'au \vf siècle. L'abbé Lebeul' 
cite un Jacques Viole , seigneur d'Andresel en partie avec Philippe de 
Longueval; il vivait entre i56o el i58o, et fut sans doute le père 
des deux personnages nommés dans cette inscription. 

La famille des Viole a occupé des charges considérables dans la 
magistrature et a possédé plusieurs seigneuries dans l'ancien diocèse 
de Paris, notamment celles d'Athis, de Guermante et de Noiseau. 
Jacques de Viole, seigneur d'Andresel, était président au parlement 
de Paris. 



62 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCLXXII. 

ANDRE8EL. - É&LISE PAROISSIALE DE SAINT- JEAN-BAPTISTE. 

1689. 

D. O. M. 

Cy devant GIST VENERABLE ET DISCRET- 
TE PERSONE M*^ MATHVRIN DABLIN PBRE 
EN SON VIVAT CVRÉ DE LECTLISE ET FABRI- 
QVE DE CEANS LËQ*: A LAISSE A LADT' FAB- 
RIQ* VN ARPENT ïlil ** XVlll PERCHE^ DE 
TERRE SCIZ AV TERROVER DANDRESEL AIN- 
SI Q* PLVS ANPLEM"^ est jCÔTENV EN SON 
TESTA mT PASSÉ PARDEVAT BOVTEILLER 
CÔMIS DV TABELLION DVD^- ANDRESELLE 
XXlll 10" DE FEBVRIER M Vl*^ XXXlX A 
LA CHARGE QVE LES MARG^ ET ^PVISEVRS 
DE lad" FABRIQ^ SERÔT TENVS FAIRE DIRE 
A PERPETVITÉ PAR CHACVN AN TROIS SER- 
VICES A CHVN DESQ" SEROT DICTES VIGl 
LLES A TROIS LEÇONS ET VNE MESSE 
HAVLTEL* A LA FIN VN LIBERA LORAISON 

Inter apostolicos et FIDELIVM Assa- 

VOIR LE PREMIER LE Xlli* APVRIL P" LE 
REPOS DE LAME DE FEV M".* MATH VrFDABLIN 
SÔ ONCLE PrECEDCT CVRE DE CEANS 

Le second et troisiesme po" le repos 

DE SON AME LES XiX lO" DE MARS lo* 
DE SON DECEDZ ET Vll* DECEMBRE 
EN SVIVANT 

Priez dieu Pour luy 
Marbre noir. — Haut. o",53; larg. o^ïAS. 



Sic. 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 63 

Le curé Mathurin Dablin succédait à un oncle de mêmes noms. Il lui 
témoigna sa pieuse reconnaissance en l'associant aux prières qu'il fon- 
dait pour lui-même. L'inscription de ce donateur n a pas été mieux 
traitée que celle du président de Viole; on l'a retrouvée abandonnée 
sous l'escalier de l'orgue. Le marbre est ajusté dans un encadrement 
de pierre incrusté de compartiments de couleurs diverses, qui a pour 
accessoires des attributs funèbres, des enroulements, un nom de Jésus 
et une tête de mort. Puissent les vœux que nous exprimons pour la 
réintégration dans l'église de ce monument et de celui qui précède 
(n^ MDGGLXxi) être pris en considération! 



eu INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCLXXm. 

LA CHAPELLE-GAUTIER. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

1718. 

CY • GlST • 
M^ LOVlS • THiON 
CHANOINE * • ET • CVRÉ 
DE • CETTE • EGLISE • QVt 
DECEDA • LE • VlNGT • TROIS 
. iVlLLET* I7lR«AGÉ«DE-76- ANS 
REQVtES •• CANT * • IN • PACE • 

Pierre. — Long. o",38; larg. o",4i. 

Ëglise sans importance. La majeure partie de la construction date 
de la première moitié du xuf siècle; mais les deux travées du chœur 
ont seules conservé leurs voûtes, leurs colonnettes et leurs consoles. 

Le curé Louis Thion repose dans la nef, vers le nord , en avant d'un 
autel latéral consacré à la Vierge. Au-dessus du texte on a gravé une 
croix ; au-dessous, une tète de mort et deux ossements en sautoir. 

' Chanoine de Champeaux. — ' Sic, 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 65 

MDCCLXXIV. 
LA CHAPELLE-GAUTIER. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

DOM- 

ci • GIST 



1 



ABOVLARD • PRESTRE 
CHANOINE* • ET • CVRÉ 
DE • CETTE • EGLtSE 

IN 

QVt-DECEDA«LE«l5-lV 
I732-AGÉ«DE«4I'AN' 
REQUIESCAT ♦ IN PACE 

Pierre. — Long. o",6i ; larg. o",3o. 

Tombe placée auprès de celle de M^ Louis Thiou, sous la grille for- 
œant clôture de la chapelle de la Vierge. Au-dessus de Tépitaphe, des 
larmes, une croix, une burette et un autre insigne qui nest plus re- 
connaissable ; au-dessous, encore des larmes et une tête de squelette. 

^ Deux mots effaces, probablement Mes- * Chanoine de Champeaux. 

sire Guillaume, Voy. ci-après, n* mdcclxxv. ^ Sic, 



▼. 



66 



IM&GAIPTIONS DE LA FBANGE. 



MD€CLXXV. 

LA CHAPELLE-GAUTIER..— ÉfiU8E PAROISSIALE DE SAWIV-MiAATIN. 

1788. 

D . O . M 

Cy DEUANT GtSSENT HAVT ET PVtSSANT SEIGNEVR * 

LOVtS THtBOVST DE BERRY CHEVALIER SEtGNEVR DE 

LACHAPELLE GRAND ET 

PETIT ET DE LA VVE * EN PARTIE, 

GOVVERNEVR ET CAPtTAtNE DES CHASSES DE FONTAlNE- 

BEL* CONSEILLER D*HONNEVR AV BAIlLAGE 

ET StEGE PHEStDtAL DE MELVN, DECEDE LE 16. MARS I706. 
ÂGE DE 67. ANS. 

Et havte et pvIssante dame madame phIlIppe CLOZIER DE 

jVVlGNY SON EPOVSE DECEDE LE I9. DECEMBRE IJ^. AGE 
DE 75. ANS. 

LAQVELLE PAR SON TESTAMENT REÇU PAR Mî GVtLLAVME 
ABOVLARD CVRÉ DE CETTE PAROtSSE EN LA MEME ANNEE, 
ET DEPOSE CHEZ DE BlSSY NOTAIRE ROYAL A MELVN , A • 
FAlT LES LEGS PtEVX CY APRES. SCAVOtR : 
1* LA SOMME DE MtLLE LtVRES UNE FOtS PAYEE A LA • 
CHARtTÉ DES PAVVRES MALADES DE CETTE PAROtSSE. 
2* CELLE DE MtLLE LtVRES VNE FOtS PAYÉE A LA FABRtQVE DE 
CETTE EGLtSE, POVR AVOtR VN ORNEMENT COMPLET, SPECIA- 
LEMENT POVR LA FESTE DE ST MARTtN PATRON DE CETTE 
PAROtSSE. 

3* CELLE DE DEVX CENT LtVRES VNE FOtS PAYEE A LA PAROtSSE 
DE jUVtGNY *, POVR ACHEPTER VNE LAMPE D' ARGENT, A SA 
CHAPELLE DV ROSAtRE • 
4* CELLE DE DEVX CENT LtVRES VNE FOtS PAYEE AVX R. P. 



^ Messire, 

' Noms de lieux gi*attës. 

' Fontainebekave, Fontainebleau. 



* Il existe une paroisse de ce uoiu, dé- 
partement de la Meuse, arrondissement de 
Montmëdy. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 67 

RELtGtEVX PENITENTS DE PtCPVS DV CONVENT DE BREAV \ 

POVR UN ANNVEL D*VN£ MESSE BASSE TOVS LES JOVRS - 

PENDANT L*ANNÉE DE SON DECEZ • 

5* ET CELLE DE CtNQ MILLE lIVRES VNE FOIS PAYÉE A l'EGUSE 

FABRtQVE ET PAROtSSE DE LA CHAPPELLE A PLACER EN FON° 

D*HERtTAGE POVR AYDER A FONDER UN VtCAtRE* DANS LADT 

PAROtSSE, A LA CHARGE DE-QVATRE SERVICES PAR AN ET A PER« 

PETVtTÉ, CHACVN, DE UtGtLES A TROtS LEÇONS, LAVDES, VNE 

MESSE UAVTE, ET LIBERA A LA FIN, LESQVÉLS SERVtCES SERONT 

CELEBREZ TOVS LES ANS POVR LE REPOS DES ÂMES DE F£V' MONS • SON 

EPOVX SES FEVEC* PERE ET MERE ET POVR LAD^ 

M Louis AVGVSTE Thîbovst • 

SEtGNEVR DE LA CHAPELLE ET AVTRES LtEVX LEVR FIlS, A FA!T PLACER 
EN LEVR MEMOIRE CETTE EPItAPHE; LE 2 • AOUST I738. 

Reqvîescant in page amen. 
Pierre*. — Long. i",65; larg. o",75. 

Dalle arrondie au sommet; traces de deux écussons accolés, sur- 
montés d'une couronne de comte, accostés de deux lions pour sup- 
ports; le premier écusson, à dextre, écartelé de pièces qui ne sont 
plus visibles; le second, à sénestre, portant un chevron; 

Gabriel Thiboust de Berry, devenu au xvu® siècle seigneur da la 
Chapelle, fit commencer un grand château qui fut achevé par son 
fds Louis, et qui existe encore. Gautier, chambellan du roi Phdippe- 
Âuguste, avait laissé son nom à ce lieu. Les Thiboust de Berry se firent 
autoriser, par lettres patentes, à substituer leur propre nom à la déno- 
mination ancienne. On a dit, on a écrit dans les actes, la Chapelle- 
Thibùust'de-Berry'^; mais Tusage a prévalu contre l'autorité; le nom 

* Couvent de pénitents reformés du tiers plus que des constructions insigniâantes. 
ordre de Saint-François, remplacé par une ' Yieaxre ou meaire, La première lettre 

maison de campagne, paroisse de Bréau, est surchargée, 
ancien diocèse de Sens, dl^partement de '~* Sic. 

Seine-et-Marne, arrondissement de Meiun. *AfeMtreLoui»-AugusteThibou8t(fe£erry, 

Le principal monastère de ces religieux chevalier, 

était è Paris, dans le quartier de Picpns, * Dans la nef, à gauche, près de la chaire, 

iàuboui^ Saint- Antoine; il n*en subsiste ' Voy. n* ndgclixtii. 

9* 



68 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

primitif s'est rétabli par la seule force de Thabitude. La terre fut érigée 
en comté par lettres royales du s 7 avril 16&/1, en faveur de François 
de Harville, ancien ambassadeur à Rome et à Londres, qui la possédait 
alors. Louis-Âugusle Thiboust, mort en 17&9, fils du capitaine des 
chasses de Fontainebleau, prenait le titre de comte de la Chapelle ^ 
La veuve de Louis Thiboust se montra généreuse envers les pauvres 
et les églises. Ses libéralités, dont le détail n est pas dépourvu d'intérêt, 
s'élèvent à la somme, alors considérable, de sept mille quatre cents 
livres. 



' Lebeuf, op. cit. t. XV, p. 356. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 69 

MDCCLXXVI. 

LA CHAPELLE-GAUTIER. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

17/11. 

La Chapelle de notre 
Dame de Uesse^ 

VOVS QVt passez N'OVBLti 

PAST* DE LVY DIRE VN PATER 

ET VN AVE À SON JNTENTlON , 

SAtNTE VlERGE PRlEZ ^ 

POUR NOVS; 1741 • 

Pierre*. — Long. o",«5; larg. ©".Sg. 

L'autel latéral, du titre de Notre-Dame de Liesse, n^est autre chose 
qu un coffre moderne en boiserie. 

Quelques fragments de dalles funéraires sont dispersés dans l'église. 
Nous avons lu sur une de ces pierres quelques mots en caractères go- 
thiques du xvi^ siècle : 

vmtimï bewtmrmti a h t)^lU pm iwx pfixix etdx 

On trouve deux bases de croix sculptées en pierre , du \uf siècle : 
lune dans le cimetière, l'autre dans la rue principale du village. Le 
millésime de 177a, inscrit sur cette dernière, indique probablement 
une restauration. 

* Ud des pèterinages les plus célèbres les incorrections de rorigioal. — ^ Près de 
de la Vierge, à Liesse, près- de Laon. la chaire, du côté du nord; texte sans or- 
— ' Nous reproduisons fidèlement toutes nements. 



70 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



MDGGLXXVU. 

LA GHAPBLLE-GAUTtBR.- ÉGLISE. PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN J 

1776. 



Cy Gît 
vénérable scientifique et 

DISCRETE PERSONNE MeSS!RE 

1 P. . .LAS* M* ES-ARTS, PrÈT-RE 

DU DtOCESE DE PARIS NÉ X CHETAINVILLE* 

LE 6 1708. NOMMÉ Chanoine * 

Curé de la chapelle Thîboust de 

BeRRY* le 13 JUILLET 1732. FAIT 

Pret|ie au mois de 7^ de la 

MÊME ANNÉE ET DOYEN RuRAL DE 
ChAMPEAUX le 28 AVRIL 1774. LE 

quel après avotr gouverné son 
Troupeau avec autant de Zélé 

QUE D'ÉDtFlCATlON PENDANT 44 
ANS 3. JOURS ET CONFIRMÉ PAR SON 
EXEMPLE CE QU'lL A ENSEIGNÉ PAR 
SES PAROLES EST DÉCÉDÉ LE 16 
JuiLLET 1776. 

En MOURANT 11 s'est ÉCRlÉ AVEC 
SALOMON Ô VANlTÉ DES VANlTÉS 

Tout dans ce Monde est vanîté. 

Priez Dieu pour son âme 
Pierre. 



Noms grattés. 

Paroisse du doyenné de Montihéry. 



^ De Saint-Martin de Cbampeaux. 
* Voy. ci-dessus, n* mdcclxxv, p. 67. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 71 

Lame de pierre dans la nef, en avant de Tautel de ia Vierge. Les 
caractères sont remplis d*un mastic qui, en se décomposant, a rendu 
assez difficile la lecture de rinscription. L'encadrement est semé de 
larmes. 

On remarquera que le défunt fut nommé chanoine et curé deux 
mois avant son ordination sacerdotale. 

Nous avons dit plus haut par suite de quelles circonstances le vil- 
lage de la Chapelle-Gautier reçut, pour ne pas le conserver, le nom 
de la Chapelle-Thiboust-de-Berry. 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCLXXVUI. 
FOUJU. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINTE-MARIE-MADELBINE. 

iiv* siècle. 




■ loi ■ eissens ■ 
aRï' • BRt&KS • Bonne ■ bkl&rs ■ 

S-BRUIK 

s ■ z ■ lehenese ■ en ■ vbsb ■ 

■ ■ BRiAKC ■ esovieR ■ z • SADOiseiia • lebene ' De ' 

fflOROI • SA • FAffie • 

PRie • 9 • evs • 

Piei«\— Long. i-.SS; iaig. o",as. 
' An^e brisé. Sans doute Rdberl. ' Dans la ner, du ctl4 du nord , sous la 

' Henri, ou peut-être Sferri. chaiie. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 73 

Eglise construite vers i â&s , à Tépoque même de la constitution de 
la paroisse; rien d'ailleurs de remarquable. 

La tombe la plus ancienne qui reste dans Tédifice appartient aux 
premières années du xiv^ siècle. Elle fut posée sur la sépulture de cinq 
enfants, trois fils et deux filles, de Henri Briart, écuyer, et de demoi- 
selle Jeanne de Merci. 

Une effigie, celle du fils aîné, sans doute, occupe environ les deux 
tiers de la tombe; mains jointes, longue cotte à capuchon rabattu sur 
les épaules, chaussure allongée, un lévrier sous les pieds; vers les 
hanches, deux petits écussons : Tun, à dextre, à trois fasces d'hermine; 
l'autre, à sénestre, à un lion grimpant sur un fond qui paraît semé 
d'étoiles; pour encadrement d'architecture, une arcade en ogive ac- 
compagnée de deux colonnettes et de deux pilastres. 

Les frères et sœurs de ce premier défunt sont représentés, dans le 
tiers inférieur de la tombe, sous quatre ogives trilobées, les uns cos- 
tumés comme leur aîné, les autres en longues robes. 

L'arcature a pour points d'appui des consoles feuillagées et des 
pieds-droits; des écussons, encadrés dans les lobes supérieurs des ar- 
ceaux , reproduisent alternativement les armoiries que nous avons déjà 
indiquées, et qui ne peuvent être que celles du père et de la mère des 
jeunes défunts. 



10 



INSCRIPTIOKS DE LA FRANCE. 

MDCCLXXK. 
FODJC. - Â6LISE PAROISSIALE DE SAINTE-MARIE-MADELEINE. 

i3ii. 



1 i 


— T~ ^î ~ 




— — ; 


-fcT^JTOèi 


i 


1 


m 




1 




#1 


^l~ 


■Ml A 


P^ 




J/fJAM, 


(!', 


"^ 




IH' 


^ij 1 




tëàià 


i 


3 




tj 


D ^ 


i 




^î^&^l 


•j 






■ : ï 


w 


|fl 


i 


i 


\) 


-1 ?■ 

fi 


1 |s<i» 


ffl 






1 


' 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 75 

3n * gisl * tua * Hme * 

JtilMM « k * qniitcs * battis * famé « mom' s^ htmt ♦ c(lt « 

z ♦ fottsetiï"* bii ♦ rog ♦ irë ♦ s*, qui ♦ trespassa ♦ la» ♦ mil ♦ ttt ♦ xhii • 
le ♦ tnxtnut ♦ Jour ♦ be ♦ O^ars ♦ 

3lcî ♦ gisf ♦ wons* ♦ 2 ♦ triarf ♦ c^lr ♦ z ♦ cometlltt ♦ bti ♦ xo^ * 

lan ♦ mil ♦ fcc* 

Pierre *. — Long. a",3i; larg. a",a5. 

Encadrement semblable à celui des autres dalles funéraires de la 
même époque; deux arceaux en ogive, pignons, crossettes, fleurons, 
clochetons, quatre anges thuriféraires, deux figurines de prêtres ou de 
clercs sur chacun des pieds-droits, qui sont ici au nombre de trois. Les 
têtes et les mains avaient été rapportées en marbre; elles sont aujour- 
d'hui toutes brisées. Henri Briart est vêtu du haubert de mailles et 
de la coite d armes en étoffe; grèves et solerets de fer plat; un lion 
sous les pieds; dague retenue par une chaînette qui s'ajuste à uu 
mufle d'animal; au ceinturon de l'épée, un écu à trois fasces d'her- 
mine, comme sur la tombe précédente des enfants de la même famille. 
Une double robe et un manteau paré de vair forment le costume de 
Jeanne de Quincy; un chien sous ses pieds; près de sa tête, deux 
petits écussons, partis des armes de son mari et des siennes, où nous 
avons cru distinguer un chevron sur un champ vairé. 

Ce second Henri ou Merri Briart était peut-être un frère survivant 
des cinq enfants dont l'épitaphe se trouve classée sous le n^ jfDCCLXXvai. 

Jeanne de Quincy mourut le dernier jour de mars i3/i3, c'est-à- 
dire le 3i mars tSliU (n. st.). Son mari mourut après elle; ses héri- 
tiers négligèrent de faire inscrire sur sa tombe la date de son décès. 

^ Prénom effacé, sauf la dernière ieltre, ^ I^ suite ne paratt pas avoir été corn- 

Henry on Merry? ' plétëe. 

' Même prénom que ci- dessus. * Dans la nef, du côté du nord. 



10. 



76 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCLXXX. 

FOUJU. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINTE-MARIE-MADELEINE. 

i555. 

Uqttel ixttp^SSÂ U xxtx* ^wt ^ ^wXUl ttttt r ht . . . 

intfi 

IftqtulU MiutOii U xxxf Jwnx ^tt mm ^ ««tuwlirt 

Pierre*. — Long. a",4a; lai^. i",3o. 

La dalle du laboureur Louis Poulaud a subi de la manière la plus 
fâcheuse l'action de Thumidité. Deux arceaux en plein cintre abritent 
les effigies du défunt et de sa femme : le mari est vêtu de la veste et 
du petit manteau; la femme, d'une robe longue et bouffante. Les deux 
époux se regardent. A leurs pieds se tiennent debout un jeune garçon 
et une petite fille en même costume que les parents. Les têtes de ces 
quatre personnages étaient incrustées en marbre, ainsi que leurs mains. 
Le laboureur s'était donné des armes pariantes, qui sont figurées dans 
la bordure : au milieu de chacun des deux grands côtés de la dalle, 
une gerbe de blé entre deux grappes de raisin, et en chef un croissant 
accosté de deux étoiles. 

Gomme nous l'avons vu ci-dessus, u^mdgclxx, une tablette, portant 
une inscription de fondations , occupait la partie inférieure de la dalle ; 
ia moisissure en a rendu le texte illisible. 

* Fief appartenant, dès ie xiu* siècle, à ia collégiale de Ciianipeaux. — * Au nord, près 
de la chaire, soùs le confessionnal. 







ANCIEN DOYENNÉ DE GHAHPEAUX. 



77 



MDCCLXXXI. 

FOUJU. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINTE-MARIE-MADELEINB. 

16/16. 




FOVCLV.LEQ^ DECEDA IX.XXX!AVRtLM.VI. 



Cy gisent honorable home Iean Bovtillier vivat Marchand 
demevrant a 

FOVGEV Leq": DECEDA LE XXX*. AVRIL M. Vl^ 

XLVI. Et MAGOELAINE de ViERCY sa FEME LAQ'f* DECEDA LE Xl^ DECEMBRE 

M. Vl^ XXV. 

Priez Dieu Pour leurs Ames «^ 

Pierre*. — Long. i",95; hr^. t",to. 

' Dans la nef, du cAtë mëridiona). 



78 INSCRIPTIONS DE LA FBANCE. 

Jean Boutillier, décédé en 16/16, était peut-être le fils de Simon 
Boutillier, inhumé en 1618 dans l'église d^AndreseP. Tous deux exer- 
çaient la même profession de marchand ou de fermier. La tombe , des- 
sinée avec soin et bien conservée, offre une disposition à peu près 
semblable à celle de la dalle de Louis Poulaud. Jean Boutillier porte 
un costume tout pareil à celui de Simon Boutillier. Sa tète a du ca- 
ractère. Madeleine de Yiercy, sa femme, douée d'une grosse figure 
villageoise, est coiffée d'un bonnet rond à haute forme et vêtue d'une 
ample jupe à corsage entrouvert d'où sort une large collerette em- 
pesée. Un chapelet, terminé par une croix, pend à son côté droit. 

^ Voy. plus haut, n" mdcclxx. 



ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. ' 79 

MDCGLXXXn. 

FOUJD. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINTE-MARIB-MADELEINE. 

1616. 

JHS • MA • M* MARTIN GEIGOVR CVRE JE SVIS NOMMEE 
MAGDELENE PAR NOBLE HOME LOVYS MIRON * ESCVIERS 
SIEVR DE BLAISEZ* 1614 CHRISTOFLE CHARDON 
ET PHIUPE PLAISANT FEMME DE PIERRE PICHONT 

Cloche. 

La tour de Fouju contenait, dit l'abbé Lebeuf, une grosse et nom- 
breuse sonnerie. Une seule cloche ancienne y est restée; elle date des 
premières années du règne de Louis XIIL On lui a donné le nom de 
la sainte patronne de Téglise. 

* D*one famille de robe cpii a produit d'illustres magistrats. — * Blaity, lief de la 
paroisse de Fouju coimu dès le xiii* siècle. 



80 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

< 

MDGGLXXXm. 

SAINT-MERRT. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT^MERRT. 

i5&o-i5&7. 

^î jïift ttt fott Uitutttt I «ittt 

ptt» îmd mxti tu 

1m Uqtttl ixtîpk U mmttU xt* ,t»' iwtttl util i»' xl ♦ 
^(tttdl tnU « H'. xl « tin « i^ûn (ti>t Uttr$ $ms 

Pierre. — Long. fl",o5; larg. i",o5. 

Église de peu d'importance; nef vulgaire; chœur en partie du 
xni* siècle; à la voûte de la dernière travée, une bonne peinture du 
XVII* siècle représentant les quatre Evangélistes. On lit cette devise sur 
la boiserie de laulel de la Vierge, qui porte la date de 1787 : 

DE BIEN EN MIEUX. 

La dalle de damoiselle Bienvenue de Ghamprond et de son mari 
est dun beau travail; on a. eu la barbarie de la scier en trois bandes 
pour l'employer à la confection des degrés du sanctuaire. 

Deux arcades cintrées; deux pilastres doriques; retombée médiane 
en pendentif, avec un écusson qui s'est effacé ; socles à feuillages ; en- 
tablements à rinceaux. 

Le défunt, en armure, ses gantelets attachés à son côté droit; un 
lévrier sous les pieds. Sur la cotte d'armes en étoffe, j'ai cru distin- 
guer une fasce accompagnée de trois têtes de chien. La veuve est en 
costume de deuil, enveloppée d'un grand manteau, coiffée d'un long 
voile qui descend au-dessous des épaules. Aux angles de la dalle, quatre 
écussons, dont un seul encore bien visible; c'est celui de Bienvenue de 
Ghamprond, on y voit un griffon, la patte dextre levée. 

L'abbé Lebeuf n'a rien dit de cette tombe, ni des personnages dont 
elle marquait la sépulture. 




ANCIEN DOYENNÉ DE GHAMPEAUX. 81 

MDCGLXXXIV. 

SAINT-MBRRY. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-HI$RRT. 

i659. 

Cy GiST ET REPOSE LE CORPS 
DE HONNESTE HOMME GERMAlN 
PRiCET LABOVREVR DEMEVRANT 
A SAlNCT MERY QVl DECEDA 
LE iOVR DE SAlNCT lACQVES 
ET SAlNCT CHRlSTOFLE LE VlNGT 
CiNQViESME DE IVlLLET MIL 
Six CENS ClNQVANTE 
DEVX • PRlEZ DtEV POYR 

SON AME 

Pierre. — Lang. o",6a ; laig. o",57. 

Dans la nef, du côté du sud, simple dalle. Au-dessous du texte, 
deux ossements liés en sautoir et une tête de mort ailée. 



1 1 



82 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCLXXXV. 
SAtMT-ttËRKY. - ÉÛttêÉ MltOlSSIALB DE SAlNT-MEftRY. 

LAN 17OI JAV £ST£ DdNJiEE A LEGUS^ SAINT MERRY 

PAR LOVIS UVMaTNÊ LABOVTAEVR et en LAN 1742 JAY 

ESTE REFONDVE AVX DEPENS DE CETTE EGLISE 

BENITE SELON LA COVTVME NOMMEE LOVISE GENEVIEVE 

DE MON ANCIEN NOM PAR LES MARGVILLIERS ET 

LES HABITANS 

JACOBVS ET LVDOVICVS CODIVEAV CONFLAVERVNT ME* 

Cloche. 

A la suite de l'inscription, un petit cartoficbe contenant au centre 
une cloche dans un médaillon de forme ronde, et en légende, autour 
du médaillon, les mots : lovis gavdiveav. 

* Voy. ci-dessus, n' mdgglxii. 



ANCIEN POYGNNI DE GHAMP6AUX. 83 

MDCCLXXXVI. 

QDIBtS. — ÉGUSE PAROISSIAIiE DE SAINTMAitTlN. 

i«36. 

Le mMANCMiK ao. apyril 

1636. DECEDA VENERABLE 
ET DISCRETTE PERSONNE 

M^ Nicolas Allan près* 
tre vivat chanoine en legli 
collegiall* m" s^ martin de 
Champeavlx qvi a doné et 
legvé a ceste egli de qvjeres 

la SÔME de IIII^ LXX • LI*"." T5 • ET VN 

T 

CALLICE ET BVRETTE d'ARGEN 

po' y eriger la cofrairie dv 
s^ rosaire et participper 
a perpetvité av service 
d'icelle ainsy qvil est 
declare av contract de 

CE PASSÉ FDEVÂT M* ClEMENT 
BOVTILLIER TABELLION AVÔ. 
CHAMPEAVLX LE 13. MAY AVD^ 
AN • 1636 • 

Pries Diev po* sô. ame 

Pierre. — Loog. o",85; larg. o",5j. 

L'église , sans valeur aucune, paraît avoir été reconstruite au xvi* siècle. 
L'inscription, qui atteste le zèle de Nicolas Allan pour la dévotion du 
Sainfr-Rosaire , est fixée à l'intérieur de l'édifice, sur une des piles qui 
soutiennent le clocher. Elle est gravée sur une table de pierre, arron- 

11 . 



8& INSCRIPTIONS BE LA FRANGE. 

die à ses deux extrémités ; au-dessus du texte, un nom de Jésus entre 
deux branches d'olivier. 

Nous avons déjà publié, parmi les inscriptions de la collégiale de 
Ghampeaux, deux actes de fondations faites par le même personnages 
moyennant deux legs de quatre cent soixante et dix livres chacun, 
somme égale à celle qu'il laissa, en même temps, à l'église de Quiers, 
dont il était peut-être curé. 

^ Voy. ci-de88U8, n*' mdgcxxix et mdocxu. 




ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 85 

MDCGLXXXVIL 

QUIERS. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

i565. 

3e fos fàtfe ftmx (Smerre en Un o' Ixn m' gntlle fotiqnet cntt 
et m' daube nanbter mcatre et pour Iot0 matfinltetd 
fiàcxt lefeinre et Jtffàu t^ttger et t^eugs hn^er mère t^n Iten 

Cloche. 

(T Les quatre grosses cloches sont antérieures, dit l^bbé Lebeuf S aux 
ff grandes guerres des huguenots, selon leurs inscriptions gothiques. 
(T Trois sont de i55a. La plus grosse porte pour date lan 565, par 
«r oubli du nombre millénaire^. Je n'entre dans ce détail^ que pour 
(T combattre lopinion que quelques-uns ont cru que celte dernière 
cr cloche était du vi^ siècle de J. C.t) La cloche de i565 a seule a été 
conservée; elle nous apprend les noms du curé d'alors, de son vicaire, 
du maire et de deux marguilliers. 

* Op. dt. t. XV, p. 368. — * Ce n'est pas un oubli, mais on usage fréquent au x?i' siède. 
— ' L^abbë Lebeof s'abstient gâiëralement de parier des cloches. 



■ -■ "^- 



86 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCLXXXVm. 

QUIERS. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

1770. 

LAN 1770 JAY ETE BENITE PAR M*^' CLAUDE COLLEAU 

CURE DE LA FERMETE & NOMMEE DENISE LOUISE MADELAINE 

PAR m" DENIS HARAN LABOUREUR ET LOUISE MADELAINE 

BREULE EPOUSP DE M*^ PIERRE PICARD I^ABOUREUR A 

LA FERMETE 

ï • E • lAUON f Ç • ROYPR • M • 

Cloche. 

Une seconde cloche, moins volumineuse que ia première, et moins 
ancienne de deux siècles, a été installée dans le beffroi de la tour. Elle 
provient de Téglise détruite de la Fermeté, paroisse voisine, qui faisait 
partie du diocèse de Sens (département de Seine^t-^Marne , arron- 
dissement de Melun, canton de Mormant). 



^^p 



ANCIEN DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 87 

MDCCLXXXIX. 
L'ÉTANG-DE-VBRNOCILLET-— ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-LOUIS. 

'[.4 l]A gloire ETERNELLE 

DE DIEU 

[CY G1S]T le corps de MESSIRE ANTOINE 
LOUIS LONGUET CHEVALIER SEIGNEUR 
DE CHAUVILLIERS ET AUTRES LIEUX • 
UN COUP AUSSY CRUEL QU'IMPREVU 
DANS UNE CHASSE LE JOUR DE LA PESTE 
DE SAINT HUBERT' DE LANNÉE MIL SEPT 
CENT VINGT CINQ LA ENLEVE A LA 
FLEUR DE SON AGE ET A EMPECHE QU'iL 
[put] jouir de la REPUTATION QUE LUY 
[PR£}PARAIENT SON ^ERITE ET SA VERTU. 
[IL EST DJECEDÊ DANS SA VINGT QUATRIEME 
[ANNÉJe QUATRIEME JOUR DE NOVEMBRE I725 *. 

PRIEZ DIEU POUR SON AME 
Mari>re noir. — Haut o",55; lai|;. o",5&. 

Louis Longuet, grand audiencier de France, seigneur de TËtang, 
obtint, en 1667, l'établissement de la paroisse. Il fit construire aussi- 
tôt en ce lieu une petite église du style le plus simple, qui fut con- 
vertie en grange pendant la Révolution et qui a été démolie en 1 8 5 3 . 

L'épitaphe d'Antoine-Louis Longuet, fils ou petit-fils du grand au- 
diencier, se lit sur une plaque de marbre toute simple, sans aucun 
ornement; elle a été retrouvée dans le moulii^ du château de Vernouillet. 
Ce jeune homme, si cruellement ravi à sa famille, reposait auprès de 

' Les lettres placées entre crochets, en '3 novembre, 

tête de plusieurs lignes, manquent aujour- ' L'abbé Lebeuf donne par erreur la date 

dliui, par suite de fractures. de 169 3. 



88 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

l'entrée de la chapelle seigneuriale. Ses restes, mis à découvert au 
moment de la destruction de Téglisc, furent pieusement recueillis et 
transférés au cimetière du village de Verneuil \ devenu le chef-lieu 
de la circonscription paroissiale qui comprend aujourd'hui le petit ter- . 
ritoire de l'Etang. On voyait encore sur le crâne, au milieu du front, 
le trou de la balle. Le cœur du fondateur, Louis Longuet, déposé der- 
rière le maître-autel, a été pareillement porté à Verneuil. L'église de 
TElang renfermait autrefois plusieurs épitaphes de cette famille; elles 
ont été brisées, et il n'en est resté que des fragments sans suite et 
sans intérêt. 

Les Longuet, originaires de Paris, étaient seigneurs de Vernouillet 
et de Chauvillers. Leurs armoiries, qu'on retrouve encore sur quelques 
pierres, sont d'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux 
étoiles de même, et en pointe d'un puits d'or sur une terrasse d'ar- 
gents 

' Vememl-en-Brie, ancien diocèBe de Sena^dëpartement de Seine-et-MarQe, arrondisse- 
ment de Melun, canton de Mormant). — ' Dtctiotm. de la noblesse. (De la Chesnaye- 
Desbois. ) 




SUPPLÉMENT. 



• • 



MDCCXC. 

PARIS. — CIMETIÈRE SAINT-MARCEL. 

xr siècle. 

ESEiT BA.DO 

.IIIliC-FBR 

Pierre. — Haut, o^.aû; lai^. o",3o. 

Des fouilles exécutées sur remplacement de l'ancien cimetière Saint- 
Marcel, pendant le mois d'avril 1877, ont mis à découvert un frag- 
ment d'épitaphe qui ne saurait être moins ancien que le milieu du 
xi" siècle. Selon toute apparence, il ne manque que peu de chose à ce 
texte mutilé. L'inscription ne se composait que de deux lignes, qui 
peuvent probablement se restituer ainsi : 

hicrequiESLlT BALDOiiiu^ 
qui obitt IIII ÎC FBR. 

Il est certain que le texte s'arrêtait à Findication de la date. 
Cette pierre est aujourd'hui déposée au musée Carnavalet avec les 
autres monuments épigraphiques de même provenance. 



V. 1 1 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCXCI. 
PARIS. — GIHETIÈIRË SAIISTHARCBL. 

si' siècle. 




Pierre. — Long. i",75; itrg. o",Ûa. 



Celte inscription a été trouvée en 1878 au cimetière Saint-Marcel; 
on la conserve aujourd'hui à l'hôtel Carnavalet. Elle est gravée sur une 
dalle de pierre qui couvrait un de ces cercueils, plus larges à la tète 
qu'aux pieds, comme on en rencontre un ^i grand nombre jusqu'au 
lu* siècle. 

Une croix, ornée de nœuds à la hampe et de crochets aux extré- 
mités, est gravée sur cette dalle; l'épitaphe est disposée sur trois lignes 
parallèles à la tige de la croix. 

De toutes les inscriptions trouvées au cimetière Saint-Marcel, celle-. 
ci est la seule qui nous soit parvenue bien complète. Malheureusement, 
elle ne se recommande guère à l'intérêt du lecteur que par son anti- 
quité. La femme dont elle recouvrait les restes s'est consacrée au 
Seigneur après la mort de son mari; mais, en renonçant au monde, 
elle semble avoir renoncé au nom même qu'elle portait. Rien du 
moins, dans cette brève épitaphe, n'indique comment se nommait la 
défunte, exemple d'humilité bien rare, même aux époques de plus 
grande ferveur religieuse. 



SUPPLÉMENT. 91 

Quant à la date de ce monument, elle nest pas très aisée à déter- 
miner. A en juger d'après les caractères de l'inscription , cette tombe 
pourrait appartenir au x* ou au xi^ siècle. Elle offre, en effet, la plus 
grande analogie avec l'épitaphe d'Agembaldus \ qui a été attribuée à 
celte date/ La forme de la croix ne présente aucune particularité qui 
permette de contester cette appréciation, et Ton doit, selon toute appa- 
rence attribuer ce monument à la période comprise entre les derniers 
temps de la dynastie carlovingienne et la mort du roi Robert. 



* Voir t. 1, p. 7. Nous saisissons 1 occa- 
sion qae nous fournit ce rapprochement 
pour corriger le nom du personnage men- 
Uoimë dans cette isscription. Comme M. de 
Longpërier l'a fait remarquer dans le Jour- 
naldes SaoanU (187^, p. 897), on aper- 



çoit sur la pierre, a la fin du mot mutile 
AGEMB, un trait oblique qui ne saurait 
appartenir à un E, mais bien à un A. 
Le défont ne pouvait donc se nommer 
AGEMBertus; le nom d'AG£MBaUv« 
est le seul probable. 



13. 



93 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCXCII. . 

PARIS. — CIMETIÈRE SAINT-MARCEL. 

xr siècle. 

Le cimetière Saint-Marcel a fourni en iSyS plusieurs autres frag- 
ments d'inscriptions de même époque et de même style que celles dont 
nous venons de parler. Elles sont malheureusement tellement mutilées, 
qu'il est impossible d'en restituer le texte. 

Sur l'une, on ne lit plus que le mot FIDELIS gravé en lettres ma- 
gnifiques. 

Sur une autre, on déchiffre à grand'peine les derniers mots d'une 
épitaphe dont il ne reste plus que six lignes mutilées : 

SEPTNB 

BERTVS 

MAMPRE.. 

TVRAMEN.-. 

VISES LECTOR 

NIMA SVA. 

Pierre. — Haut. o"*,37; larg. o™,6i. 

ce qui paraît être l'épitaphe d'un personnage dont le nom se termi- 
nait en bertus et qui mourut au mois de septembre ou d'août. Les deux 
dernières lignes contiennent un de ces appels à la piété des lecteurs 
si fréquents au moyen âge. Il était sans doute ainsi conçu : 

quiêqVlS ES LECTOR 
ora pro aNIMA SVA. 

Ces pierres sont aujourd'hui réunies dans les salles du rez-de-chaus- 
sée de l'hôtel Carnavalet avec celles qui ont été publiées dans le pre- 
mier volume de ce recueil ^ 

' Voir t. I, p. 7 et 796. — Nous ferons ture est la bonne, la défunte portait un de 

remarquer en passant que cette dernière ces noms si communs à Tëpoque mërovin- 

inscriplion (p. 796) ne semble pas porter gienne et carlovingienne, tels que Ermen- 

MEREDA, mais MFREDA. Si cette lec- freda, Ragamfreda, 




SUPPLÉMENT. 

MDCCXCIII. 
PAWS. — CIMETIÈDB SAINT-MARCEL. 

xi* siècle. 



— U_4 j) si 



'\3/' 



Plomb. — Haut. o'.gS; Ui^. o",68. 

Dans une des sépultures qui furent découvertes au cimetière Saint- 
Marcel en 1871, on trouva une petite croix en plomb très oxydée, 
sur laquelle sont gravés à la pointe les mots : 

ALBERICVS XPISTIANVS 

Il semble qu'il y avait cpielques mots tracés sur l'autre côté de la 
croix; mais il n'est plus possible d'en reconnaitre une seule lettre. Ces 
mots devaient contenir une invocation adressée à Dieu par le défunt, 
ou peut-être une demande de prières pour son âme. La brièveté et la 



94 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

simplicité de l'inscription, la forme des caractères, indiquent une époque 
assez reculée. Cette croix fut trouvée dans un grand cercueil en pierre 
dont les parois extérieures portaient, en guise de décoration, de gros- 
sières hachures en arête de poisson. Cette ornementation rudimentaire 
se rencontre fréquemment sur les tombeaux mérovingiens et carlovin- 
giens; mais il est peu vraisemblable qu'il faille donner à la croix une 
date aussi ancienne. M. Vacquer, auteur de la découverte, a constaté que 
le tombeau avait été violé autrefois : c'est au milieu des terres qui le 
remplissaient qu'on a trouvé cette petite croix. Elle était placée du côté 
des pieds, au lieu de se trouver à la hauteur de la poitrine ou de la 
tète du défunt, comme c'est la règle habituelle; on ne peut donc affir- 
mer qu'elle ne se soit pas introduite fortuitement dans la tombe 
où elle a été trouvée, et qu'elle ne soit pas postérieure d'un ou plu- 
sieurs siècles à cette tombe. Quoi qu'il en soit, elle doit remonter au 
moins au xi* siècle, époque vers laquelle paraît s'être généralisée la 
coutume de placer dans les tombes des ^roix de plomb avec inscrip- 
tion. Toutes celles que l'on possède sont de la fin du xi® siècle ou 
du xu*. Les unes, comme la plupart de celles que M. l'abbé Cochet a 
recueillies dans le cimetière de Bouteilles, près de Dieppe ^ renferment 
des formules d'absolution; d'autres, comme celle qui fut trouvée au 
xvi* siècle dans le tombeau de Thierry, évêqiie de Metz*, portaient 
le nom du défunt et la date de son décès; d'autres enfin contiennent, 
le nom du mort et une invitation aux fidèles à prier pour lui^. C'est 
à cette dernière dasse qu'appartenait, sans doute, la petite croix du 
cimetière Saint-Marcel. Ajoutons qu'elle est une des plus petites que 
l'on possède. 

' Cochet, Normandie souterraine, a* éd. * GalL christ, t. XIII, col. 781. 

p. aao et suîv., ei SépuUures gauknÊes , hk ^ Voir une croii trouvée à Bouteilles. 

moines , Jranques et normandes, p. 3o3 et (Cochet, Sépukures gauMses, rom, Jra$tq, 

suiv. et norm, p. 338.) 




SUPPLÉMENT. 

MDGCXCIV. 
PARI8. — ÉGLISE MÉTROPOLITAINE DE NOTBE-DAHE. 

\i' siècle. 



f+^CCV.LTpT'^.i^**^ 



I FVLC bBRIŒ BVraBS^^ifw/Trï 



OJtagIMB»trt:Kfci»ltT«T^H 



lE SCEMKrME ANTEë j 




Iioire. — Long. o^.oS ; diam. 



HIC CVLTELLVS FVIT 

FVLCHERl DE BVOLO Per QVE». WID 

O DEDIT AREAS DROGON 

IS ARCHIDIACONI ECCUi 

lE S««C|E MARIE ANTE E 

ANDEm ECCLraAM SIT(AS Pro] 

ANNIVERSARIO [MATRIS SVE] 



Celle inscription esl gravée sur le manche d'un couleau conserv 



96 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

la Bibliothèque nationale. Ce curieux objet provient du trésor de 
Notre-Dame de Paris. Au xvui* siècle, il était déposé dans l'armoire 
des châsses; vers 176/1, une place plus sûre lui fut donnée dans le 
chartrier de l'église, sur les conseils de l'abbé Lebeuf, qui le premier 
reconnut l'intérêt tout particulier qu'il présentait ^ En 1791, lorsque 
l'autorité civile mit la main sur les archives des paroisses et autres 
établissements religieux de Paris, il fut porté à la Bibliothèque natio- 
nale et déposé au Cabinet des antiques, d'où il n'est plus sorti. 

Ce couteau est en fer; son manche, en ivoire jauni par le temps. 
L'inscription qu'il porte nous apprend qu'il a servi de symbole de tra- 
dition dans une donation, faite à l'église de Paris par un personnage 
nommé Gui, de terrains situés devant l'église Notre-Dame et qui 
avaient appartenu à l'archidiacre Drogon. Le donateur voulait assurer, 
par cette libéralité, la célébration d'un service annuel à la mémoire 
de sa mère. 

On sait qu'au moyen âge l'usage de consacrer la transmission d'une 
propriété par la tradition d'un symbole matériel était fort répandu. 
Du Cange a recueilli de nombreux exemples de traditions symboliques 
par une motte de gazon, par une paille, par un bâton, par une branche 
d'arbre, par un couteau, par une courroie, etc. ^. 

Ces objets étaient donnés de la main à la main, lors de la conclu- 
sion du pacte de vente ou de donation. Parfois, quand leur dimension 
le permettait, on les conservait en les attachant au parchemin sur le- 
quel était écrit l'acte de vente ou de donation. Ainsi l'on possède des 
chartes auxquelles adhère encore une paille insérée dans le repli du 
parchemin. Je puis même citer un acte du Midi consacrant une trans- 
action entre un suzerain et son fenda taire, et au bas duquel ont été 
cousues les clefs de la maison qui fait le sujet de la transaction^. 

' Leheuî y Dissertation sur rhUtoireecclés. * Du Cange, Ghssarium, verbo Inves- 

el civile de Paris, l. I, p. 87. — Cf. Cha- titcjra. 

houiilet, Magasin pittoresque , t. VI, p. 87, ^ C'est un acte en langue vulgaire de 

et R. de Lasteyrie, Mém, de la Soc. de Vhisi. Tan 1 168. 11 se termine ainsi : r Apres la 

de Paris, t. V, p. 3o8. «r vesconilessa [de Nemse] dis îur queTestar 




SUPPLÉMENT. 97 

Quand le symbole de la trafdition était un couteau, on attachait, en 
général, au manche ou à la lame, un bout de parchemin sur lequel 
on écrivait l'objet de la transaction. Le savant directeur de la Bi- 
bliothèque nationale, M. Léopold Delisle, a trouvé, dans un manuscrit 
de Gaignières, les dessins de deux couteaux conservés jadis dans les 
archives de Téglise de Chartres^ et qui ont servi, comme celui de Notre- 
Dame, de symbole de tradition. Ils portent, Tun au manche, l'autre à 
un trou percé dans la lame , une bande de parchemin sur laquelle est 
transcrit l'acte de donation. Ces bandes de parchemin ont évidemment 
été ajoutées postérieurement au fait quelles relatent; les quelques 
lignes qu'on y lit n'affectent pas la forme ordinaire des chartes, mais 
ont plutôt l'apparence de simples notices destinées à rappeler les faits 
dont le couteau est le symbole et la preuve^. 

Au contraire, le couteau de Notre-Dame de Paris n'était accompa- 
gné d'aucune charte ni d'aucune notice sur parchemin. Il a servi à la 
fois et de symbole et de charte de donation, car l'objet de la donation 
est exposé dans l'inscription gravée sur le manche. 

C'est un fait bien rare. Cependant, il n'est pas unique', car Mabillon 
cite un couteau à manche noir, sur lequel était gravée la mention de 
l'achat d'une censive par l'abbaye du Ronceray, à Angers, vers l'an 1 1 3o ^. 

Le couteau de Notre-Dame doit appartenir au commencement du 
xii^ siècle ou plutôt à la fin du \f. L'abbé Lebeuf l'attribuait au règne 
de Louis le Gros; il est probable qu'il date plutôt du milieu du règne 
de Philippe I*'. 

Le peu que l'on sait de l'un des personnages nommés dans l'in- 
scription justifie cette manière de voir. Foucher de Bueil, le proprié- 

rrde Berniz lur Tavia obs, et il Irameseron ' Bibl. nat. ms. lat. 5i85, 1, p. ii5 et 

ira la vesconitessa las daus del lur estar da ^5. 

irBerniz, per Peiran de la Torre, e sun aizo ' Voir L. Delisle, Biblioth, de VÉcok des 

(relas qoeaizisun oosidas. 9) Cette charte a ëtë chartBs, t XXI, p. 119, et R. de Lastey- 

pubtiée dans la Bibl. de l'École des chartes, rie, Mém. de la Soc. de VUst de Paris, t. V, 

t. XXV, p. 58 1. Elle a été reproduite p. 3iq. 

en 'fac-similé dans la collection palëogra* * Annales ordinis S. BenedicU, t. VI, 

phique de TÉcole des chartes sous le n* 6Âti. p. 9 1 9. 

T. i3 



98 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

taire du couteau, et Gui, Fauteur de la donation, sont inconnus; mais 
Tarchidiacre Drogon figure dans plusieurs actes de la fin du ii^ siècle ^ 
Il était déjà archidiacre de Paris en 1067^. Sa mort est mentionnée 
dans le Nécrologe de FËglise de Paris en ces termes : cr ni kl. junii de 
(rdomo S. Marie obiit Droco arcbidiaconus, qui dédit nobis domum 
(T extra claustrum '. t) M. Guérard rapporte cette mention à Tan iioo 
environ; mais il n a eu pour en fixer l'époque que des actes de date 
peu précise. Or une charte de Notre-Dame prouve que Drogon était 
déjà remplacé en Tan 1097 par Tarchidiacre YulgrinV Donc il a 
dû mourir plusieurs années avant Tan 1100. Ajoutons que rien ne 
prouve que Drogon fût mort quand Gui donna à l'église Notre-Dame 
les terrains qui lui avaient appartenu; bien au contraire, il semble, 
d'après le texte de l'inscription, que Drogon vivait encore. C'est au 
moins ce que l'on peut induire de l'absence du mot quondamy que l'on 
n'aurait sans doute pas omis si la donation avait eu lieu après la mort 
de l'archidiacre. 

Les caractères paléographiques du monument conviennent parfaite- 
ment à la fin du nf siècle. Les abréviations n'y sont pas nombreuses 
et ne portent que sur des mots et des lettres que ïon a abrégés dès les 
temps les plus anciens. Le signe abréviatif est un simple trait homon- 
taL Plusieurs lettres appartiennent, il est vrai, à l'alphabet oncial; 
mais on voit que cet alphabet n'avait pas encore détrôné celui du 
xi^ siècle, et que le graveur a employé l'un et l'autre concurremment. 
Or ses préférences sont évidemment pour les formes les plus anciennes, 
car il donne à la lettre E treize fois la vieille forme carrée et deux fois 
seulement la forme ronde. Enfin le B oncial et le U oncial, qui de- 
viennent d'un usage fréquent dans les inscriptions dès le commence- 
ment du xu* siècle, n'apparaissent pas ici. Toiit concorde donc à prou- 
ver que le curieux petit monument qui nous occupe appartient au 
dernier quart du xi^ siècle. 

* Guérard, Cartui. de Notre-Dame de Ghwnps, Gaff. CAm«. t. VU, lostr. col. 35. 
Parie, t. I, p. 3to, et t. U , p. 16. * Guérard, op. cil, t IV, p. 69. 

* Voir une chai-ie de Saint-Martin-des- * Ibid, l. I,p. 3o5. 




SUPPLÉMENT. 99 

Dans le dessin qui accompagne cette notice, on remarquera qu'une 
cassure a enlevé plusieurs lettres de Tinscription. Du temps de Tabbé 
Lebeuf , le couteau était entier, ce qui a donné l'occasion à cet illustre 
érudit de remarquer qu'on ne cassait pas toujours les couteaux qui 
servaient de symbole de tradition, comme semblait le penser Du 
Gange, ou du moins qu'on ne prenait cette précaution que pour ôter 
l'envie de voler le couteau. Cela devenait inutile quand une inscription 
en couvrait le manche. Un accident est venu, depuis le siècle dernier, 
séparer la lame du manche et écorner l'ivoire en faisant disparaître 
quelques lettres. 

L'église Notre-Dame de Paris possédait un second monument ana- 
logue à celui que nous venons de décrire. C'est un simple morceau de 
bois qui a servi de symbole dans une déclaration faite par deux serfs 
au chapitre de Notre-Dame. On y a écrit à l'encre, en minuscule du 
temps de Philippe I^, les cinq lignes que voici : 

Ebrardus et Hubertus de Spedona villa 
servi scilicet béate Marie Parisiensis per hoc lignum 
Fulconi decano rectum fècerunt in capitule sancte 
Marie de conquestu antecessorum suorum quem tenue 
rant absque canonicorum permissione 

La date de cette déclaration doit être, à bien peu d'années près, la 
même que celle de la donation de Gui. On sait, en effet, que le doyen 
Foulques fut élu évêque de Paris en iio3; c'est donc aux dernières 
années du xi^ siècle, ou aux deux ou trois premières du xii% qu'il faut 
la rapporter. 

Ce morceau de bois a toujours été conservé avec le couteau de Fou- 
eher de Bueil; il est comme lui déposé, depuis la Révolution, dans 
une armoire du Cabinet des antiques à la Bibliothèque nationale. 



i3 



100 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCGXCV. 

PARIS; - 8AINTE-CHAPELLB. 

*379. 

€e hure batlk a k ^amte c^ppele H |ialat0 
tfl^arlee le V be ce nom rog be frattee qtit ftti 
ftte bu rog Jel^au lau mtl Irots cens Ixxtx 

Couverture de livre en argent doré. 

Au nombre des plus beaux manuscrits que possède notre Biblio- 
thèque . nationale , il faut placer un magnifique volume provenant de 
l'ancien trésor de la Saintè-Chapellè du Palais. et qui porte aujourd'hui 
le n** 885 1 du fonds latin; Ce manuscrit est précieux à double titre. 
Il nous offre un remarquable spécimen . d'écriture du xi® siècle en 
lettres d'or, et a conservé une admirable reliure en. orfèvrerie, sur un 
des plats de laquelle se lit l'inscription que nous reproduisons en tête 
de cet article. 

La description détaillée de ce manuscrit nous entraînerait trop loin ; 
qu'il nous suffise dé dire qu'il contient le- texte des quatre Evangiles, 
entièrement écrit en lettres d'or, sur deux colonnes. On y voit cinq 
grandes miniatures représentant : 

1** Le Christ dans une gloire en forme d'amande , entourée de quatre 
médaillons représentant les Evangélistes figurés en buste, et de quatre 
autres m,édaiHons plus petits contenant les animaux symboliques qui 
servent d'attributs aux Evangélistes (fol. i v^); 

9.^ Saint^'Mathieu, assis, écrivant son Evangile; au sommet du ta- 
bleau , l'ange , ou plutôt l'homme ailé qui lui sert de symbole (fol. i 5 v°) ; 

3^ Saint Marc, assis, tenant une plume d'une main et un livre de 
l'autre; au sommet du tableau^ le lion ailé (fol. Sa v**); 

U^ Saint Luc, assis, tenant une plume d'une main, et l'autre main 
posée sur un livre ouvert; son attribut se voit au haut de la page 
(fol. 75 v*^); 

5** Saint Jean, assis, dans l'attitude de la méditation, tenant an 



PARIS- SMSTE CHAPELLE 

3m 




K'/AKOrLlAlRE DTONE PAR rHARI.EL- ^ 



«MMMb% 



M 



THE NEW YORK 

PUBLIC LIBRARY 



AS'POR, Lfc'MOX AUQ 




I 



SUPPLÉMENT. 101 

livre de la main droite; l'aigle symbolique occupe le haut de la minia- 
ture (fol. ii5 V**). 

Les tableaux de concordance des quatre Evangiles (fol. 9 r°), les 
incipit et expKcit de chaque Evangile, sont exécutés avec un soin et 
une richesse de décoration remarquables. Dans le cadre qui entoure 
Yincipit de l'Evangile de saint Mathieu (fol. 16 r^) il faut noter des 
petits médaillons ronds, peints en grisaille sur fond dor, qui repré- 
sentent en buste les souverains de TAUemagne contemporains de 
l'exécution du manuscrit. Les légendes qui entourent les bustes nous 
donnent les noms de ces souverains. Ce sont : 

OTHO IMPERATOR RVG. ROMAHOR. 
OTHO IVNIOR IMPERATOR AVCVSTVS. 
et 

HÉHRICVS I REX FRANCORVM. ' 

* 

Il s'agit ici d'Othon II, de son Bis Othon III, mort en 1002, et 
d'Henri II dit le Boiteux^ élu roi de Germanie cette même année et cou- 
ronné empereur en loiû. Le manuscrit a donc été exécuté en Alle- 
magne ou sur les bords du Rhin, entre 1002 et ioi4. Quels en furent 
les premiers possesseurs? Entre quelles mains passa-t-il avant d'être la 
propriété de Charles V? On l'ignore. La plus ancienne mention que 
nous connaissions de ce magnifique volume se trouve dans l'inventaire 
de la Sainte-Chapelle dressé en i48o K 

La reliure dont Charles V enveloppa ce précieux volume est une 
des merveilles de l'orfèvrerie du xiv* siècle. Quoique aucun document 
ne le dise d'une façon certaine, il est bien vraisemblable qu'elle a dû 
sortir de quelque atelier parisien ^. 

Le plat supérieur est formé d'une plaque d'or sur laquelle est gra- 
vée la Ggure de lapôtre saint Jean, entourée de quatre médaillons 
renfermant les symboles des Evangélistes. 

' Kbl. nal. ms. lat 99/11, fol. ù8 f*. croix et Serë, Le Moyei^ âge et la Renais^ 

* EUe a été décrite par Morand, Hitt. sance, t. V, art. Relhire, et Labarte, Hùu 
de la Sainte- Ouille, p. 69 et suîv.; La- des arts industriels, 1" éd. t. Il, p. 3Ai. 



103 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Saint Jean est assis sur un pliant orné de tètes de chien. H a les 
pieds sur une sorte de tabouret de forme carrée , décoré de petites 
arcatures en plein cintre. Il écrit, sur un pupitre porté sur un pied 
unique, les premiers mots de son Évangile : Jitx ftUUtfU. On voit, à 
côté du cahier sur lequel il écrit, une écritoire avec une plume. Il tient 
sur ses genoux un livre fermé, dont la reliure «est décorée de rinceaux 
finement gravés. Le dessin a une certaine apparence archaïque, due 
sans doute à ce- que Tartiste s'est inspiré des grandes miniatures repré- 
sentant, dans ie manuscrit, tes quatre Év^ngélistes. 

La Ggure de saint Jean occupe le centre d'une grande aroade en 
plein cintre dont Tarchivolte est couverte de rinceaux de feuillage. Cette 
arcade est portée par deux colonnes avec chapiteaux à triple rang de 
feuilles. Des feuillages s'enroulent autour de leur fût. Autour de Ta- 
pôtre sont disposés,* dans quatre médaillons de forme ronde, les sym- 
boles des Evangéhstes. Sur la bordure de chacun des médaillons se lit 
en belles majuscules gothiques le nom de l'Evangéliste auquel le sym- 
bole correspond : lObHRHS, fXlHBiievs, mmiavs et LVQOJIS. 

L'espace occupé par les diverses figures que nous venons de dé- 
crire est séparé du tympan dé l'arc par un large bandeau sur lequel 
est gravée rinscription que nous avons reproduite plus haut. Au-dessus 
de ce bandeau se voit un ange, en bust^, déroulant une banderole sur 
laquelle on lit ces mots ; 

efuerbum 
càxo fadttm efï* 

Tout ce birillant ensemble se détache sur un fond losange semé de 
fleurs de lis; tous les traits du dessin, ainsi que l'intérieur des losanges 
sur lesquels se détachent les fleurs de lis, sont niellés. II. en résulte un 
heureux contraste entre l'éclat du métal doré et le ton plus mat delà 
nielle. Seuls les fonds des médaiiilons et le cadre chargé de rinceaux qui 
formiç la bordure du plat sont ornés de fines gravures non niellées ^ 

' * Ce plat a été' reproduit fort exactement dans )\mvrage précité de MM. Lacroix at 
Serë; 




PARIS -SAINTE CIIAPF.LLE. 







.*• N 



X. V 



^ 



SUPPLÉMENT. i03 

Le plat inférieur de cette précieuse reliure est, s'il est possible, plus 
remarquable encore que celui que nous venons de décrire. H est éga- 
lement en argent doré. On y voit le Christ en croix, entre la Vierge 
et saint Jean< Les trois figures onl été traitées en ronde bosse et appli- 
quées au fond. Elles peuvent compter parmi les plus parfaits chefs- 
d'œuvre de l'orfèvrerie française. 

La croix à laquelle le Christ est attaché est entièrement recouverte 
d'enroulements formés par des feuilles de vigne d'une finesse d'exécu- 
tion merveilleuse. De petites pierres précieuses, émeraudes, saphirs et 
rubis, sont semées çà et là sur la croix ^. D'autres, beaucoup plus grosses 
et plus nombreuses, recouvrent le fond du métal et le double cadre qui 
forme la bordure de cette admirable œuvre d'orfèvrerie. Elles alternent 
avec des perles disposées deux à deux; malheureusement un grand 
nombre des pierres et des perles ont disparu^. Quelques-unes ont été 
replacées au hasard, ce. qui rompt l'harmonie de la composition primi- 
tive; mais ce sont là des desiderata qui paraissent peu de chose devant 
la beauté et la bonne conservation des parties essentielles de ce chef- 
d'ceuvre. Quatre gros cabochons, occupant les angles du volume, pro- 
tégeaient jadis les figurines. Il n'en reste plus que deux. 

Enfin deux riches fermoirs complétaient à l'origine cette magnifique 
reliure; ils ont disparu aujourd'hui; mais l'inventaire de la Sainte-Cha- 
pelle dressé en 1/180 nous en a conservé la description^. Le même 



* On y compte â& petites ëmeraudes et 
9 petits saphirs ou rubis. 

' A Torigine, on devait compter 1 09 per- 
les, â gros cabochons et 80 petits, ce qui, 
joint aux pierres placées sur la croix , for- 
mait un total de aâ6 pierres ou perles. 
L^inventaire de 1^180 n'en compte plus que 
Q9S, h savoir : 3& petites pierres sur la 
croix, 65 pierres et i93 perles sur le fond 
et la bordure. Au siècle dernier, Thistorien 
de la Sainte-€hapelle en comptait encore 
193, à savoir : 89 pierres et 10& perles; 
aujourd'hui il ne reste plus que 33 pierres 



sur la croix, âi sur le foqd et la bordure, 
et 36 perles, soit au total 90 pierres ou 
perles. 

^ Voici tout le paragraphe de cet inven- 
taire qui concerne rëvangëliaire de la Sainte- 
Chapelle. Il est intéressant de pouvoir rap- 
procher ce texte du monument lui-même : 

rrltem unus textus Euvangeliorum corn- 
(rmuniter nuncupatus VApocaîice tolaliter 
rrlitteris de auro scriptus, in quo sunt plu- 
(rres hystorie litterarum auri, qui' repohitur 
rrin quodam parvo repositorio de corio, 
crincipiens in ultimo folio trPetro Jhesus» et 



10& 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



inventaire prouve cpie Ton a interverti les deux plats, et que celui qui 
porte le crucifix et les deux figures en relief de la Vierge et de saint 
Jean était jadis le plat supérieur. 

Espérons que ce précieux objet, aujourd'hui déposé dans les vitrines 
de la galerie Mazarine, est enfin à labri des détériorations. 



(rfiDieiis in eodem folio «rnova et vetera«, 
fret est dictus textus Euvangeliorum auro 
rcoopertus de duobus iateribus et in iatere 
rranteriori est in niedio unus cniciGxus, 
«rbeata Maria et sanctus Johanoes, totaliter 
rrde auro elevati, et est cnix, supra quam 
frest dictus crucifixus, munita pluribus par- 
irvis folliagiis auri, supra que foiliagia sunt 
(Tviginti très smaragdi médiocres, et parvi 
«rdecem baleii tam médiocres quam parvi, 
ffci unus aller parvus baleyus qui non po- 
rrtest nisi parum videri talis qualis sub manu 
(rdicti crucifixi. Et in bordatura dicti libri, 
ffde Iatere dicti cruci6xi, sunt septem grossi 
irsaphiri, et septem luppe sapbirorum, e( 
(rocto rubizi baleii tam grossi quam parvi, 
frquinque smaragdi et una grossa presma 
(r smaragdi, quinquaginta et una perle me- 
«rdiocres cum suis cathonibus tam orientales 
trquam de Scotia, et in bordatura tabule, 
T supra quam stant dicti cruciGxus, beata 
(T Maria et sanctus Jobannes, sunt novem 
irsaphiri, tam scilicet saphiri quam luppe 
T sapbirorum, taies qnales cum suis cathoni- 
trbus, très baleii, très smaragdi taies qua- 
ffles, et quadraginta perle taies quales, sunt 
(T précédentes cum suis calhonibus. Et supra 
rrfundum dicte tabule sunt decem satis grossi 
(T saphiri mediocriter boni, et quinque tam 
rr saphiri quam luppe sapbirorum parvi val- 
fr loris, et septem tam baleii quam rubizi 
T Alexandrie parvi edam valloris, et tri- 



ffginta et due perle cum suis cathonibus si- 
(T miles preoedentibus. Et de alio Iatere dicti 
rrtextus Euvangeliorum est similitudo qaa- 
(rtuor Euvangelistarum , et sanctus Johan- 
frnes in medio scribeos in uno libro, et in 
rrsuperiori parte dictorum Euvangelistarum 
irest unus angélus tenens unum rotulum, in 
(rquo scribitur : «r Verbum caro factum est.* 
«rQue quidem ymagines supradicte sunt 
ffomnes nigellate. Et dédit dictum libnim 
rrKarolus quintus sicul apparet per lilteram 
ffscriptam supra dictum latus. Et est dictus 
(T liber bordatus in toto circuitu platanis auri , 
<ret est in dicto libro unum firmatorium 
(rauri ad duas piatenas intertenentes ad 
rr unam copulariam, supra quod firmatorium 
crsunt duo esmaillia de nigellatura et qua- 
rrtuor parve turquesie cum tribus parvis 
itgrenatis, et pendet in dicto firmatorio una 
'rbuppa in bnttmo munita parvis parletis, 
rrquarum plures defficiunl, et solebat esse 
trunum aliud firmatorium simile, quod de 
irpresenti non est repertum. Ymmo repér- 
er tum est et tradditum dicto cappicerio pre- 
rr senti. In eo tamen defiicit una parva patena 
erauri supra quam rivatur supra librum.» 
(Bibliothèque nationale, ms. lat 99^1, 
foi. a8.) Couf. la description de cette même 
reliure dans l'inventaire dresse en 167 3 
(Archives nationales, L. 8^&*)et publie par 
M. Douet d'Arcq dans la Revue archéolo- 
gique, t V, p. 167. 




SUPPLÉMENT. 105 

MDCCXCVI. 

PARIS. — ÉGLISE SAINT-ÉTIENNE-DU-MONT. 

xvi' siède. 

Dans la seconde chapelle, du côté septentrional du chœur de Téglise 
Saint-Ëtienne-du-Mont, se voient des peintures murales du xvi' siècle. 
Ces peintures n'ont pas grande valeur artistique; mais étant les plus 
anciennes, croyons-nous, qui existent dans une église de Paris, elles 
méritent d'être décrites en détail. Elles sont d'ailleurs accompagnées 
d'inscriptions, qui leur donnent plein droit à prendre place dans notre 
recueil. 

Ces peintures ont été découvertes en 1861. Elles étaient aupara- 
vant cachées sous une épaisse couche de badigeon, qui ne permettait 
pas d'en deviner l'existence. Elles ont été restaurées par les soins de 
l'administration municipale; les légendes qui les expliquaient, et qui 
étaient devenues assez difficiles à lire, ont été rafraîchies; on en a res^ 
titué les parties effacées avec plus ou moins de bonheur. Enfin , on y 
a ajouté plusieurs lignes qui ont le double tort de présenter de nom- 
breuses imperfections au point de vue paléographique, et de ne pas 
concorder avec les tableaux dont elles semblent vouloir donner l'inter- 
prétation. 11 est d'ailleurs assez facile de suivi*e les traces de la restau- 
ration , et l'artiste qui en a été chargé a eu soin d'en prévenir le public 
par une inscription pseudo-gothique ainsi conçue : 

Les peintures de cette chapelle longtemps recouvertes 
dune teinte uniforme ont été retrouvées en MDCCCLXI et 
restaurées par les soins de l'administration municipale *. 

Le sujet de ces fresques est une pieuse légende qui eut une cer- 
taine vogue dans les derniers temps du moyen âge, c'est la passion 
des Dix mille martyrs. 

' Poar distinguer les ioscriptions daes dernières en caractères gothiques, sem- 
au restaurateur moderne de celles qui sont biables è ceux que Fartiste du xvi* siècle a 
vraiment originales, nous imprimerons ces employés, et les autres en italiques. 

T. ik 



106 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Les Bollandistes ont consacré une longue notice à l'histoire de ces 
martyrs, assez peu connus dans l'Église d'Occident, et qui semblent 
n'avoir été «n grand honneur que dans l'Église arménienne. La Légende 
dùi'ée de Jacques de VoragineS qui servait en quelque sorte de manuel 
hagiographique aux artistes du xv* et du xvi® siècle, n'en parle que 
brièvement. Ce n'est pas à cette source que s'est inspiré l'auteur des 
peintures. Il a certainement connu les actes plus ou moins authentiques 
des Dix mille martyrs; aussi croyons-nous utile de les résumer d'après 
les Bollandistes^, pour faire mieux comprendre ce que le peintre a pré- 
tendu représenter. 

Les empereurs Adrien et Antonin s'étaient mis en campagne contre 
certaines peuplades des bords de l'Euphrate. Attaqués par une armée 
de cent mille hommes", les empereurs, qui avaient placé leur confiance 
en Jupiter et Apollon, furent mis en pleine déroute. Ils avaient, dans 
leur armée, un corps de neuf mille hommes braves entre tous. Les 
chefs de cette vaillante troupe, Éliade et Acace, les encourageaient à 
invoquer le secours des dieux, secours inefficace, car les neuf mille 
étaient entraînés dans la déroute de l'armée romaine. Tout à coup 
un ange apparut, leur promettant la victoire s'ils invoquaient le Dieu 
qui dispersa l'armée de Sennachérib, et s'ils croyaient en son fils, le 
Rédempteur du monde. Les neuf mille obéissent à la voix de l'ange, 
l'ennemi est mis en fuite, et les vainqueurs, devenus chrétiens, suivent 
l'ange sur le somm'et du mont Ararat. Ils y sont rejoints par d'autres 
anges qui leur apportent la nourriture dont ils avaient besoin, et leur 
annoncent qu'ils comparaîtront prochainement devant le tribunal de 
l'empereur, mais que le Seigneur saura les assister. 

Cependant Adrien et Antonin avaient envoyé des messagers à la 
recherche des neuf mille, dont ils ignoraient le sort. Consternés à la 
nouvelle que ces braves soldats sont devenus chrétiens, ils convoquent 
cinq rois des contrées voisines, afin de décider ce qu'on devait faire en 
si grave occurrence. Sapor, Maxime, Adrien, Tibérien et Maximien, 

* Jacques de Voragine, La légende durée, traduite par M. 6. B. t. II, p. 198. — * AclaSS, 
jimii, t. V, p. 8g et suiv. 



1 




SUPPLÉMENT. 107 

répondant à lappel impérial , accourent avec une armée de trente mille 
hommes. 

Les saints sont cités devant les empereurs, assistés des cinq rois. 
Une voix céleste les encourage. Acace répond hardiment par le récit 
des prodiges qui ont ouvert les yeux à ses compagnons. Les neuf 
mille, persistant dans leur foi malgré toutes les exhortations, sont con- 
damnés à être lapidés; mais les pierres se retournent contre ceux qui 
le8 lancent. On les condamne alors à mourir sous le fouet; mais la 
terre tremble, et les mains des bourreaux s arrêtent desséchées. 

A la vue de ces signes évidents de l'assistance divine, Théodore, qui 
commandait mille hommes de Tarmée du roi Maximien, déclare, avec 
toute sa troupe, qu'il veut croire et mourir avec les neuf mille. Maxi- 
mien, furieux, fait couvrir le sol, sur un espace de k^ente stades, 
d'une quantité de clous triangulaires, sur lesquels il ordonne aux saints 
de marcher pieds nus; mais des anges précèdent les martyrs et ra- 
massent les clous qu'ils entassent sur le bord du chemin. 

Maximien, de plus en plus irrité, ordonne de leur appliquer le 
même supplice qu'au Christ; comme lui ils seront couronnés d'épines, 
percés à coups de lances et mis en croix. Ainsi fut fait. Les martyrs, 
couronnés d'épines, le corps transpercé, sont conduits sur le mont 
Ararat où se dressent les croix destinées à leur supplice. En route, ils 
se baptisent mutuellement avec le saog qui coule de leurs plaies. Ar- 
rivés sur la montagne, ils sont crucifiés. Du haut de sa croix, leur chef 
Acace récite, au nom de tous, une profession de foi chrétienne. «Bene 
crdixisti Achati, lui crie une voix céleste, ita enim se habet veritas. ^n 
Puis comme jadis sur le Calvaire, à la sixième heure, la terre tremble 
et les rochers se fendent; à la neuvième , les martyrs expirent comme 
jadis le Christ. Mais, avant de rendre l'âme, ils demandent à Dieu 
d'une commune voix, en faveur de ceust qui célébreront pieusement 
leur mémoire, santé pour le corps et pour l'âme, abondance de tous 
biens et victoire sur toutes les puissances visibles ou invisibles. Leur 
prière est exaucée. 

La Providence n'abandonna pas les Dix mille martyi*s; après leur 



108 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

mort, leurs corps se détachèrent d'eux-mêmes de la croix, et des anges 
vinrent les ensevelir dans les grottes de la montagne. 

C'est sur le mur de gauche que commence l'histoire des Dix mille 
martyrs. Ce mur est divisé en cinq compartiments, dans chacun des- 
quels est figurée une scène de l'histoire des Dix mille. Ces scènes ne 
sont pas disposées dans l'ordre qui semblerait indiqué par la succession 
des faits racontés par la légende. Elles sont rangées au hasard, comme 
si le peintre avait dû copier des cartons dont il n'était pas l'auteur et 
dont l'ordre ne lui avait pas été bien indiqué. 

1® Le premier tableau, en suivant le fil du récit consigné dans les 
actes, se voit au. milieu du pan de mur à droite. Il représente les neuf 
mille groupés sur le bord d'un lac et séparés par un pont de l'autre bord 
sur lequel les ennemis sont rassemblés. Les neuf mille ont les mains 
jointes dans l'attitude de la prière; au-dessus d'eux apparaît un ange 
dans les nuages. Le pont est brisé; une partie des ennemis qui s'y 
étaient aventurés sont tombés dans l'eau où ils se noient. C'est ce 
qu'explique la légende gravée au-dessus de cette scène : 

ses etmemss )m anfie tietstetti îrrai pathe hcmlx fetifiiirtetii 
z le tmimtatit Ce tiosa a bttfi lac ^m eCiott près k h 

a'' Le tableau suivant est placé à gauche du premier, mais à la 
rangée inférieure. On y voit les neuf mille réunis sur le mont Ârarat. 
Ils sont divisés en deux groupes, entre lesquels on voit apparaître 
une troupe d'anges descendant du ciel et leur apportant du pain et 
des brocs pleins de vin. Au-dessus se lit la légende que voici : 

Pat le totilott it ixtn les anges ont notirs en ce Iten 
les neuf mille c^etialters pat ftenie jonts enftets. 

L'artiste chargé de la restauration n'a sans doute pas remarqué que 
cette légende suflSsait à expliquer la scène, car il a placé au bas du 



I 



SUPPLÉMENT. 109 

tableau une autre inscription qui fait double emploi avec celle-ci et 
s'applique autant au tableau n^ i qu'à celui que nous venons de dé- 
crire. Elle est ainsi conçue : 

Soubz Maximm en une batayle a IX mille chevaliers ung ange apasreut par quoy eulx 
se fi Sri t chrestiens 

Z desconfeisrit les ennemys Puis retraicts sur le mont dararath feusrem par XXX jours 
des anges nourys. 

3^ En troisième lieu doit venir la scène représentée au sommet du 
mur. On y voit deux princes assis sur un tr6ne; Tun d'eux tend un 
parchemin à un individu qui le prend respectueusement en mettant un 
genou en terre; deux autres personnages s'avancent derrière celui qui 
s'agenouille. Les deux princes sont évidemment les empereurs Adrien 
et Antonin qui envoient des messagers à la recherche des neuf mille 
restés sur le mont Ararat. Mais l'artiste, anticipant sur la suite du récit, 
qui prête au roi Maximin un rôle prépondérant dans le martyre des 
Dix mille, et le confondant avec son homonyme romain, en a fait un 
empereur, comme l'indique la légende peinte dans un cartouche carré 

au-dessus da tableau : 

* 

(Comme lempetent maxtmtn 
ettnose '^n mesager» aux 
IX milles e^ettalters 

U"" Le tableau suivant doit être cherché, non plus sur le mur de 
gaudie de la chapelle, mais sur le mur du fond, dans le petit espace 
compris entre la fenêtre et l'angle gauche de la chapelle. On y voit les 
neuf mille descendant du mont Ararat, et au bas de la montagne, des 
hommes armés qui les attendent. Cette scène a été presque entière- 
ment repeinte lors des restaurations ; l'artiste a cru qu'elle représen- 
tait la première partie du martyre des neuf mille et y a joint l'inscrip- 
tion suivante : 

Lors lesftist marcher sur doux aigus 
tost les anges les osterh de soubz leurs piez 



110 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

sans remarquer qu'au-^dessus se voyait encore i'inscription aneieane 
ainsi conçue : 

(Comme ce0 meCagers bietitietti ^iiefnr les ix mille efftmVixttB* 

b"* Les neuf naille sont ramenés devant les empereurs; ceux-ci 
veulent leur faire adorer les faux dieux. C'est ce que représente un 
tableau placé sur le mur de gauche de la chapelle, à côté de celui que 
nous avons décrit en premier. On y voit, d'une part, les neuf mille; de 
l'autre, l'empereur et son armée; au centre se dresse une colonne qui 
supporte plusieurs statuettes d'idoles. Deux ou trois des nouveaux chré- 
tiens s'agenouillent devant l'idole; mais Dieu vient au secours de leur 
foi chancelante, un ange descend du ciel et renverse les idoles. C'est 
ce qu'exprime la légende peinte au-dessus du tableau : 

(Comme uemperettr boulant faire aboret les sîrolles aux neuf milles 

c^ettaliers fonbaitt lange les fiCl tnmhti 

Dans le fond se voit une montagne dont le nom est peint à côté, 
sur une banderole : le vxmt )>araraf^. 

6° Furieux, dit la légende, de voir les neuf mille persévérer dans 
la foi chrétienne, Antonin et Adrien convoquent cinq rois du voisinage. 
C'est ce que représente le dernier des cinq tableaux peints surle mur 
de gauche; il est placé au bas, à droite, juste au -«dessous de celui 
que nous avons décrit en pi^emier. On y voit l'empereur entouré des 
cinq rois qu'il a appelés; en face, les neuf mille chrétiens, les mains 
jointes, dans une pieuse attitude; au centre, une colonne surmontée 
d'une idole. Au-dessus de cette scène se lit une ancienne légende ainsi 
conçue : 

uemperenr pont Ce msenU ^lena^r man^e a fos nnq 
Ro^s îhtmtoti ^m Cont )ienits fàmnlx co«fre ettlx 



SUPPLÉMENT. 111 

On a eu ia fâcheuse idée d'écrire au-desaous de ce tableau une se- 
conde légende tbute moderne qui n'y a aucun rapport : 

Par iceulx refuse dadorer les ydolles lempereur les fist lapider ains les pierres re- 
veinsret 

sayll'ir encontre les boureaux Quoy voyans M chevaliers aux aultres s'entrejoignisret 
compaignons. 

7^ Lempereur, assis, et deux de ses conseillers, débouta ses côtés, 
semblent regarder les chrétiens qui marchent au martyre. Au-dessous 
de ces figures se lisent ces mots : 

^cace Ing reCponbit 110x10 fanoiis yà plttCiettrs fogs bifl ^ne 
Jeftt €^nîl eCt luiCfre i^og et pont ce 
si ne nons c^attt îr tog 

Cette légende a subi de sérieuses restaurations; nous croyons cepen- 
dant quelle reproduit fidèlement le texte original. On remarquera 
qu'elle fait intervenir Acace, personnage qui n'est pas représenté dans 
la scène qu'elle accompagne. On pourrait peut-être en conclure qu'elle 
se rapportait, dans le principe, à une autre scène peinte sur le mur 
de fond de la chapelle et qu'un agrandissement de la fenêtre percée 
dans ce mur aura fait disparaître. Une lacune parait ici d'autant plus 
évidente qu'il semble manquer un autre tableau indispensable, celui 
où mille autres soldats, touchés par la constance des neuf mille, 
viennent se joindre à eux. On verra, en effet, dans les tableaux qui 
nous restent à décrire et qui sont peints, comme celui-ci, sur le mur 
de droite de la chapelle, que l'artiste, suivant la légende jusqu'au bout, 
ne parle plus de neuf mille, mais bien de dix mille martyrs. 

8° Les chrétiens sont condamnés au supplice. Ils sont couronnés 
d'épines eux et les mille nouveaux convertis; c'est ce qu'explique la 
légende peinte au-dessus : 

€raiine \tvxftwxx fxti les x mtUes c^eiiiilters tons irfptne conrmttter 



i 



112 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

9^ Au-dessous de cette scène on voit les Dix mille marchant- au 
supplice le corps percé de lances. Au-dessus de ce tableau se lit la 
légende : 

tf omme les x mille tlitMUttB eitreni fims les cottes k lances pttctz 

1 o^ et 1 1 ^ Il existait encore deux autres tableaux , qui représentaient 
le crucifiement des Dix mille et leur ensevelissement par les anges. 
Plus mutilés que les autres, ils ont été remplacés par deux composi-r 
tions modernes dont Taspect jure singulièrement avec le ton des autres 
peintures. L'artiste a conservé les légendes qui existaient jadis au- 
dessus des deux tableaux détruits; elles étaient ainsi conçues : la pre- 
mière : 

Comme ]iar orbre ie lemperenr les x mtlles cl^etiahets confessaiu^ 
le Cetsuenr ûisreiti fous crtinfiez. 

Et la secondé : 

Comme en ce Iten les bu mtlle cl^ennltets ûisrent pàx les 
anges ie hên tons en ferre places 

Le peintre moderne, fidèle au système qu'il a appliqué ailleurs, 
s'est cru obligé d'ajouter une légende qui fait double emploi avec les 
deux précédentes : 

Puis ifespine couronnez de lances percez feusrent les dix nulle crucifiez 2 par les 
anges feusrent leurs cors ensevelys 2 leurs armes droict a dieu portées 

Tout le haut du mur est couvert par un grand paysage dans lequel 
se dresse la montagne bararafl^ ; du ciel descendent des anges portant 
des couronnes, tandis que d'autres emportent au ciel les âmes des 
défunts. 

Telles sont ces peintures, qui se recommandent peu par leur valeur 



^ 



SDPPLÉMENT. «13 

artistique, mais qui offrent un certain intérêt iconographique. Les mo- 
numents représentant cette légende sont assez rares en France. Cepen- 
dant il y avait à Paris au moins deux chapelles dédiées aux Dix mille : 
celle de Saint-Etienne-du-Mont , où ont été retrouvées les peintures 
que nous venons de décrire, et une autre dans Téglise des Célestins. 
Du Breul nous apprend que cette dernière avait été construite par 
Louis de Bourbon, évèque de Paris ^ Deux distiques, dont il nous a 
conservé le texte, en rapportaient la construction à Tannée i&Ss. Les 
voici : 

Pontifids digni Ludovici Parisiensis 
Fabrica quam cernis ore dicata nitet. 

M • CCCC • LXXXII 

Miliibus haec dénis transfossis* diva Capelia 
De populi donis ultro patrata fuit. 

11 est inutile d'ajouter que la chapelle a eu le sort de l'église dont 
elle faisait partie. H n'en reste rien. 

On voit encore dans une des chapelles de la cathédrale de Moulins 
un vitrail du xv* siècle représentant la passion des Dix mille. C'est le 
2 «s juin que se célébrait la fête de ces saints. 

^ Du BrenI, Antiquitez de Paris, p. 998. — ^ Le texte de Du Breid porte tuUfossis, ce 
qui n a aucttn sens. 



T. i5 



lia INSCRIPTIONS DE LA FRANGE, 

MDCCXCVn. 

PARIS. — ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-LOUIS-DD-LOl)VRB. 

1744. 

HIC JACET 

Andréas Hercules de Fleury S. R. E. Cardin[alis] ' 

Antiquus Forojuuensis episcopus*, 

ludovici xv. prieceptor*, magnus reginie eleemo[slnarius]* 

regni administer^ 

SORBONiE PROVISOR, REGIME NAVARR^E SUPERI[0R]* 

Un US EX XL. Académies GALUCiE viris', 

NATUSDÏEXXII.M.JUNIlMDCLIlL*OBIITDIEXXlX.M.JAN.MDCqXLIll]* 

De patria bene merito rex memor poni jussit 

Marbre blanc. 

Les anciennes églises collégiales de Saint-Thomas et de Saint- 
]Nicolas-du-Louvre tombaient en ruine au siècle dernier. Les deux 
chapitres furent alors réunis sous le titre de Saint-Louis. Thomas 
Germain ^^, architecte , sculpteur et orfèvre , donna les dessins de la 
nouvelle église en 1788, et l'archevêque de Paris en célébra la dédi- 
cace en 17/1/1. L'édiGce, assigné en 1801 aux Calvinistes comme église 
consistoriale , fut démoli dix ans plus tard pour le dégagement des 
abords du Louvre. Un fragment de son abside subsistait encore en 
i85o. U était situé à peu près à l'endroit où s'élève aujourd'hui le 
pavillon Denon. 

Le cardinal de Fleury, comblé d'honneurs, parvenu à l'extrême 
vieillesse, mourut en 17/13 et fut inhumé à Saint-Louis-du-Louvre, dans 

' En 1796. ^ Elu eo 1717. U faisait aassi partie 

* En 1698. 11 posséda aussi les abbayes de FAcadëmie des sciences et de celle des 
de Tournas et de Saint-Étienne de Caen. inscriptions et belles-lettres. 

* Désigne pour cette fonction dans le tes- * A Lodève. 
tament de Louis XIV. * A bsy, près Paris. 

* * En 1736. " Né à Paris, en 1678, mort en 1748. 

* En 1709 Voy. Ad. Lance, Dict, des areUleetes, 



SUPPLÉMENT. 115 

la chapelle de rAnnonciation, où le roi, son ancien élève, ordonna de 
lui ériger un somptueux tombeau. Ce monument, conGé au talent de 
Jean-Baptiste Le MoyneS na jamais été terminé. L'effigie du cardinal, 
représenté mourant, la figure de la Religion, celle de l'Espérance et 
celle de la France éplorée, toutes quatre en marbre blanc et de propor- 
tions plus grandes que nature , n'étaient encore qu'ébauchées à l'époque 
de la mort du sculpteur, en 1 778. On les voit inscrites, sous le n^ 336, 
dans les plus anciennes éditions du catalogue du Musée des monu- 
ments français. Elles disparurent ensuite des salles d'exposition et ren- 
trèrent en magasin, considérées comme des blocs de marbre qu'il se- 
rait loisible d'exploiter au besoin. Il en reste encore quelques tronçons 
informes, parmi les rebuts de l'ancien musée, dans les cours de l'École 
des beaux-arts. 

Quant à l'épitaphe du cardinal, elle a été retrouvée dans des cir- 
constances à peu près semblables à celles qui amenèrent la découverte 
d'une autre inscription mentionnée sous le n? lxxv de ce recueil ^. Le 
marbre dont elle couvre une des faces, servait de table à une vieille 
commode. Celle-ci fut achetée dans une boutique de Paris par le pro- 
priétaire du château du Rocher-Portail, en Bretagne'. L'acquéreur 
ayant donné son meuble à réparer, on déposa le marbre et l'épitaphe 
fut remise au jour. II y manque à peine quelques lettres aux extrémi- 
tés des lignes les plus longues. C'est M. l'abbé Paris-Jallobeii;, de Vitré*, 
qui le premier signala cette inscription au Comité des travaux histo- 
riques; c'est à lui que nous devons la copie d'après laquelle nous la 
publions aujourd'hui. 



* Né en 170&, âève de son père Jean- 
Louis. Son groape en marbre du baptême 
de JéaoB-Civnsi est aujourd'hui place dans 
l'Oise de Saint-Roch, à Paris. Nous avons 
cite un Nicolas Le Moyne, tombier, au 
XVI* siède, t III, p. 5oo. 



» T.I, p. i45. 

^ Commune de Saint- Brioe-en-Cog^lès, 
arrondissement de Fougères, département 
d^ni&^-Vilaine. 

* Bévue des Soeiétie êovantee, 6* série, 
t. IV, p. 1 99. 



iG. 






INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCXCVUI. 
PARIS. — EGLISE COLLfelALE DE SAINT-MARCBL. 

>5i6. 




cj giCt 

litiuutik z btCcuHc ftmtti nutn» (^if^ui J^tauftl) uhf tt h 
ftntCt ta )nim ytn môllrii;»! cni tioceCe ie Ua. £11 



SUPPLÉMENT. 117 

(en )nnil cl^ati0siie )r legie tit etis (6nt htfyàttà tu 

ton }fù(Ul le maibi xxp Jour k feptemhe (^il V quairaïe 

Pierre. — Long. i",9o; !ai^. o^jgS. 

Lors de la démolition de 1 ancienne église Saint-Marcel, en 1873, 
larchitecte chargé par l'administration municipale de la surveillance 
des fouilles et démolitions, M. Vacquer, trouva une grande dalle de 
pierre richement décorée, mais passablement fruste, qu'il fit transpor- 
ter au musée Carnavalet. 

Cette dalle représente un personnage en robe de chanoine, revêtu 
du «urplis, tète nue, mains jointes, l'aumusse au bras. 11 est debout 
sous une élégante arcade en plein cintre ornée de festons fleuronnés, 
derrière laquelle on aperçoit des retombées de voûte gothique. L'ar* 
cade est portée sur des pieds-droits terminés par des clochetons; trois 
niches amorties en accolade sont pratiquées sur chaque pied*-droit; on 
y aperçoit encore, malgré l'usure de la pierre, des figures qui repré- 
sentent les membres du clergé célébrant les cérémonies funèbres à la 
mort du défunt, Âu«-dessus de l'arcade, un riche pinacle formé de clo- 
chetons et de petites niches en plein cintre, sous lesquels on voit au 
centre Abraham assis recevant dans son sein l'âme du défunt, et à ses 
côtés deux figures agenouillées , fort effacées aujourd'hui , et qui sem- 
blent être des anges. Quatre médaillons ronds occupent les angles de 
la pierre : ils devaient contenir les symboles des quatre Evangélistes. 
L'épitaphe gravée au pourtour de la dalle nous apprend que cette 
tombe est celle de M' Mathurin Beaufils, natif de la paroisse de Vigney, 
au diocèse de Tours, en son vivant chanoine de l'église Saint-Marcel- 
lez-Paris. 

Mathurin Beaufils ne semble pas avoir joué un rôle considérable 
dans les événements de son temps; nous n'avons retrouvé son nom 
dans aucun des historiens de l'époque; nous savons seulement par les 
documents conservés dans les archives de Saint-Marcel qu'il exerçait 



118 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

les (onctions de cr distributeur des doyen et chapitre de Saint-Marcel ^d. 
li eut, en i538, à soutenir en cette qualité un procès contre Eustache 
Savary, curé de Saini-Hippoly te , qui réclamait certaines distributions 
auxquelles il n avait point droit ^. Une sentence rendue le 5 juin i S/io* 
par Nicolas Brachet et André Verjus, conseillers au parlement, donna 
raison à BeauGls'. 

Par lettres du 17 juillet i5&/i, Mathurin Beaufils fonda un obit 
dans Téglise Saint-Marcel , à célébrer après son décès , le jour de saint 
Mathurin^. Il donna pour cette fondation cent sols tournois de rente 
faisant partie de dix livres tournois de rente qu'il avait à prendre aux 
quatre termes, sur quatre maisons crde l'une des quelles pend pour 
enseigne la Trinité, en l'autre le Mouton, en une autre souloit pendre 
pour enseigne l'image sainte Geneviève , v assises toutes les quatre à 
Saint-Marcel , sur le pont aux Tripes, et appartenant à Claude Mimy et 
à Jeanne Belissent, sa femme. Le âo août de la même année, Beaufils 
autorisa le chapitre à jouir de la susdite rente, à charge de célébrer 
chaque année, le jour de la Saint-Gharlemagne ^ pendant la durée 
de la vie dudit Mathurin Beaufils, un obit en mémoire de son oncle 
Charles Beaufils, en son vivant chanoine de Saint-MarceP. 

L'épitaphe de Mathurin Beaufils est devenue tellement fruste, que 
nous avions quelque doute sur la date exacte de sa mort ''. Pour les dis- 
siper, nous avons recouru aux registres capitulai res de Saint-Marcel. 
Nous y avons trouvé la confirmation de notre lecture. Le mardi ù 1 sep- 
tembre i5&6, le jour même de la mort de Beaufils, le chapitre se 



^ Ces fonctions consistaient principale- 
ment à tenir note de l^assidaitë des cha- 
noines aux diverses cérémonies, et à leur 
distribuer les méreaux ou jetons de présence 
auxquels leur donnait droit l'assistance aux 
offices. 

'Inventaire des titres de Saint-HaroeL 
(Archives nationales, LL. 65, fol. 43 v*.) 

' Ibid. fol. 43 v*. 

* Le 9 novembre. 



* a8 janvier. 

* Autre inventaire des titres de Saint- 
Marcel. (Archives nationales, S 1937, 
fol. 53.) 

' Certains mots de Tinscription presque 
entièrement eflTacés n*ont pas été lus de la 
mÂme bçon par notre dessinateur, M. Fi- 
chot, et par nous; mais les différences de 
lecture ne portent que sur des détails sans 
importance. 



SUPPLÉMENT. il9 

réunit, le chanoine Martin de la Lande, chambrier, fit part à ses con- 
frères du décès de Beaufils. On manda les exécuteurs testamentaires 
du défunt, qui apportèrent son testament. On Touvrit, on en donna 
lecture au chapitre, on régla les différents détails relatifs à l'enterre- 
ment et aux cérémonies qui devaient le précéder ou le suivre ^ Enfin 
on décida que la maison occupée par Beaufils au cloître Saint>-Marcei , 
et dans laquelle il était mort, serait déclarée vacante, et qu elle serait 
adjugée au plus offrant dans la prochaine réunion capitulaire. Ce der- 
nier détail nous permet de restituer, avec grande vraisemblance, un 
passage de l'épitaphe qui a totalement disparu. Après les mots : (Qttt 

ireljpaCra en Coït l^oClel, il y avait sans doute a Catnct O^arcel. 

* Arch. nat. LL. 89 , fol. 90 r* et v*. 



120 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCXCIX. 
PARIS. - ÉOLISE PAROISSIALE DE SAlNTB-MARINE. 



xvi' siècle. 



O^AtClre mari. 
'ixoettt \)t pàx . 
Mhf hn Ittîre e 

fie Cêfàxint e. . 
be âenle a Iig. 
)ieit)riie ei e — 

UtCite lab 

Idttfage 



i' 



Pierre. — Long. o",a6 ; larg. o", 1 7 



•# 



Sainte-Marine était la plus petite paroisse de la cité. Son territoire 
ne renfermait qu'une vingtaine de maisons, comprises dans le carré 
formé par la rue qui aboutissait à l'église, la rue Saint- Pierre-aux- 
Bœufs et la rue des Marmousets, jusqu'à la porte du Cloître-Notre- 
Dame. L'église Sainte-Marine fut supprimée en 1790, puis vendue 
comme bien national; mais elle ne fut démolie qu'en 1867, lorsqu'on 
modifia l'alignement de la rue d'Arcole pour la construction du nouvel 
Hôtel-Dieu. 

On trouva dans la démolition de l'église le fragment ci-dessus, qui 
nous apprend qu'un personnage natif du Lude, dont le prénom était 
Martin ou Martial, donna à l'église Sainte-Marine une certaine rente, 
évidemment destinée à la fondation d'un obit. La date de la donation 
a disparu ; nous voyons seulement qu'elle eut lieu au mois de juin : le 
style de l'inscription indique le milieu du xvi'' siècle. 




SUPPLÉMENT. ISl 

Munis de ces données, nous avons recherché dans les anciennes 
archives de Sainte-Marine, aujourd'hui conservées aux Archives natio- 
nales, toutes les fondations qui avaient pu être faites dans cette ég^se 
pendant le cours du xvi® siècle. Nous n'en avons trouvé qu'une seule 
dont les détails semblent s'accorder assez exactement avec les indications 
si incomplètes de notre fragment. C'est celle qui fut faite par un cer- 
tain Martin Brahier, le ag juin i553 ^ 

Martin Brahier était curé de Saint-Denis du Thilloy, au diocèse de 
Paris;. c'était sans doute cette qualité qui était énoncée au commence- 
ment de notre inscription, ainsi qu'on peut le présumer d'après les 
mots [an] ttwcett tlt }fàx[\B] qui se lisent en tète de la seconde ligne. Il 
constitua à l'église Sainte-Marine une rente sur divers héritages situés 
aux environs de Belloy en France et appartenant à diverses personnes, 
qui reçoivent dans l'acte de fondation la qualification de laboureur. Or 
nous retrouvons dans notre fragment ce même mot Iab[otireiir] , et, par 
la place qu'il occupe dans le texte, il est évident que la personne ainsi 
qualifiée était propriétaire des héritages sur lesquels la rente était as- 
sise. Les documents que nous avons pu retrouver ne nous ont pas per- 
mis de savoir si Martin Brahier était ou non originaire du Lude, mais, 
à moins de preuve contraire, rien n'empêche de l'admettre; le diocèse 
de Paris empruntait souvent des prêtres à d'autres diocèses. Plusieurs 
inscriptions de notre recueil en fournissent la preuve^. On ne peut donc 
tirer du silence de l'acte de fondation un argument contre l'identifi- 
cation que nous proposons. On serait au contraire en droit d'objecter 
que le nom du laboureur mentionné à l'avant-dernière ligne, latCtie, 



' Ardi. nat. LL. 865, fol. 1 1 v% et LL. 
863, foi. à. — On trouve un peu plus tard 
une fondation faite par un certain Martin 
Noaveao; mais c*était un boncher de Paris, 
et il est aise de voir, par divers détails, 
que ce n'est pas de Ini qu'il peut être ques- 
tion dans le fragment qui nons occupe. 

' Par exemple, le cure de Bucy-Saint- 
Martin, en 1&89, était natif de Saint-Maio 

T. 



(voir n"* MDCLXxvin, t. IV, p. 565); un autre 
curé de la même paroisse, en i6gi, était 
natif d'Arles en Provence (voir n* mdclxxx, 
t. IV, p. 5 69); le curé de Roissy en Brie, en 
1775, était natif de Tulle en Limousin (voir 
n* MDCxxvi, t. IV, p. 658); un des prêtres 
attachés à f^se de Bucy-Saint^îeorges, 
en 1779, venait du diocèse de Strasbourg 
(voir n" mdclxxv, t IV, p. 5&o), etc. 

16 



122 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

ne se retrouve pas dans ]a fondation de Martin Brahier, et ce serait 
une objection péremptoire s'il était certain que ce mot représentât un 
nom propre; mais il est permis de croire que c'est simplement un 
adjectif qui servait à distinguer le personnage d'autres membres de sa 
famille de même prénom. On voit donc que notre fragment est très 
probablement relatif à la fondation de Martin Brabier; nous regarde- 
rions même cette identification comme certaine si nous pouvions être 
assurés de connaître toutes les fondations qui ont été faites dans Tég^ise 
Sainte-Marine au xvi* siècle ^ 

m 

' On conserve aux Archives nationales cienne est de Tan i5i3, la dernière, de 
(LL.863)le procès-verbal d*uneenquête&ite 1711. Celle de Martin Rrahier est la qaa- 
en 171 1 par Tarchevèque de Paris sur les trième en date. Il est bien probable que ce 
obits fonda en i'ëgiise Sainte-Marine. On y répertoire est à peu près complet; aussi Ta- 
résume, dans Tordre chronologique, tontes vons-nous examiné avec un soin tout partî- 
tes fondations alors connues. La plus an- cuKer. 



SUPPLÉMENT. 



123 



MDCCC. 

PARIS. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-NICOLAS-DES-GHAMPS, 

XVIII* siècle. 



Amandes • pour • ceux • 



QVl • TEIN 
QVI'CE'BALAN 
QVI • IVRE • 



TERONT • J • S • 
CE»RONT-5«S« 
RONT- 5-S« 



Inscription de la nature de celles qu on désigne sous le nom de 
Graffittiy tracée sur un enduit de plâtre, par quelque maître sonneur 
peut-être, à l'intérieur de la cage de Tescalier par lequel on monte à 
la tour des cloches. Elle est maintenant fort détériorée. Elle ne parait 
pas être antérieure au siècle dernier ^ 

* Cette inscription nous a été signalée par M. Jales- Marie Richard, ancien élève de 
TEcole des chartes. (Voir le Bull, de la Soe, de Vhist, de Paris, a* année, p. loi.) 



16. 



lU INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGGCI. 

PARIS. — ABBAYE DU VAL*DB-6RAGE. 

1714. 

Icr EST LE CmUR DE TRES HAUT 

ET TRES Puissant Prince Charles 

DE France Duc de Berry; 

DECEDE AU Chaste AU de Marly 

LE ' jf, ' May • 171^ • Agé de 27 ans • 

• S • Mois ET ' ^' JOURS 

Requiescat în page, 

IHaque de cuivre en forme de cœur. — Haut. o'^ioS; larg. o",io5. 

Les monuments épigraphiques de Tancienne abbaye royale du Vai- 
de-Grâce ont eu leur place dans le tome I^ de ce recueil ^ Nous y 
ajoutons aujourd'hui neuf inscriptions nouvelles que personne n'avait 
signalées à l'époque où parut notre premier volume, et qui auraient 
pu rester longtemps encore incomuies dans le. musée de la ville du Puy, 
où elles sont aujourd'hui déposées, sans une obligeante communication 
de M. Augustin Ghassaing, juge au tribunal de l'arrondissement du 
Puy. Ge savant nuigistrat a joint au texte de ces inscriptions des notes 
dont nous allons reproduire la majeure partie, quoiqu'elles aient déjà 
fait l'objet d'un rapport à la section d'archéologie du Gomité des tra- 
vaux historiques ^. 

Nous avons dit que depuis l'année 1662, en vertu d'un privilège 
obtenu par la reine Anne d'Autriche, fondatrice de l'abbaye, l'église 
du Val-de-Grâce devait recevoir les cœurs des princes et princesses dont 
les corps étaient portés à Saint-Denis. Le caveau destiné à leur servir 
d'asile existe encore sous le dallage du croisillon septentrional, autre- 
fois chapelle de Sain te- Anne; mais il a été complètement dépouillé. 

* Voir t. I, p. 377-880 et 796. — ' Bffow des SociéUs êtwantea, 6* sërie, t IV, 
p. â86. 



*v 




i 



SUPPLÉMENT. 125 

Piganiol de la Force décrit ainsi cette sépulture royale ^ : (r La chapelle 
(rde Sainte- Anne est tendue de drap noir depuis la voûte jusqu'en bas. 
<rSur cette tenture, il y a trois lés de velours noir chargés d'écussons 
craux armes de France et d'Autriche. Le pavé est entièrement cou* 
(r vert par un tapis de la même étoffe: Au milieu de la chapelle est une 
(T estrade de trois degrés, environnée d'une balustrade, et sur laquelle 
erse voit un tombeau couvert d'un poêle de velours noir croisé de moire 
«d'argent, bordé d'hermines et chargé des armes de France écartelées 
fr avec celles d'Autriche , en broderie d'or. Au-dessus est un lit de pa- 
(rrade à pentes de même étoffe, enrichie de crépines d'argent et ornée 
ff d'écussons aui mêmes armes. Le fond de ce lit est croisé de moire 
<r d'argent. L'intérieur du tombeau est composé de plusieurs petites 
(T layettes séparées et qui sont fermées à clefs. Ces layettes sont gar- 
«rnies en dedans, les unes de velours noir et les autres de satin blanc. 
crLe cœur de chaque prince ou princesse est embaumé dans un cœur 
(rde plomb, qui est lui-même enfermé dans un autre cœur de vermeil 
(réouvert d'une couronne en relief de même matière. Ils sont f^és 
ff dans les layettes sur des carreaux de velours noir ou de moire d'ar- 
ff gent, selon l'âge des princes ou princesses. Sur chaque cœur de ver-^ 
(T meil est gravée une inscription qui fait connaître le nom du prince 
(Tou de la princesse dont le cœur y est enfermé, -n 

C'était le grand aumônier de France, ou, en son absence, un des 
aumôniers de la maison royale ^ qui venait en grand cortège présen- 
ter à l'abbesse du Vai-de-Grâce le cœur destiné à prendre place dans 
le caveau de la chapelle de Sainte-Anne. Un des premiers personnages 
de la cour, quelquefois un prince du sang, conduisait le deuil ^. Le 
premier cœur déposé au Val-de-Grâce fut celui de la fille ainée de 

* DeseripliaH hitUtrique de la vilk de Pa^ cinq personnages de la fiEunille royale ou de 
riê, t VI, p. 900 et suiv. h branche d^Orléans dont les cœurs ou les 

* Bossuet, premier aumônier de la Dau- corps reposaient au Ved-de-Grâce, dans fin- 
phine, apporta le cœur de cette princesse, téressante Notice sur k Val-de-Grâce pu- 
le 96 avril 1690. bliëe en 1867 par M. Tabbë de Bertrand de 

' On trouvera les noms des quarante- Beuvron* 



126 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

]jOuis XIV, Anne- Elisabeth de France, morte le 3o décembre i66a, 
après avoir vécu seulement quarante-trois jours. La reine Anne d'Au- 
triche voulut apporter elle-même, dès le lendemain, à Tabbaye le 
cœur de sa petite-fille. La cérémonie de la translation au Val-de-Grâce 
du cœur d'un fils de France eut lieu une dernière fois le lâ juin 
1789, pour le dauphin fils aîné de Louis XVP. Trois ans plus tard, 
au Yal-de-Grâce comme à Saint-Denis, la poussière royale était jetée 
au vent; les creusets de la Monnaie recevaient les enveloppes de ver- 
meil, et le plomb éiait converti en balles. 

Le caveau de la chapelle de Sainte-Anne existe encore.^Une trappe 
en recouvre l'entrée. On descend quelques marches. Les parois et la 
voûte sont peintes en noir et semées de larmes d'argent. Une forte 
grille de fer protège une espèce de casier en marbre blanc, dont les 
compartiments contenaient les cœurs des princes. La disposition de ce 
casier offre quelque ressemblance avec celle des columbarium de la 
campagne de Rome, où l'urne funéraire de chacun des membres de la 
fanfille venait occuper successivement la niche qui lui était assignée. 

L'enveloppe extérieure des cœurs en vermeil portait, nous l'avons 
dit, une inscription qui était répétée sur une plaque de cuivre soudée à 
la première enveloppe de plomb. Quelques-unes de ces plaques furent 
trouvées, il y a déjà plus d'un demi -siècle, dans la boutique d'un 
brocanteur, à Paris; le vicomte de Becdelièvre, conseiller de préfecture 
dans le département de la Haute-Loire, en fit aloi^ l'acquisition et les 
donna au musée du Puy, dont il était directeur. C'est là que M. Ghas- 
saing en a pris des copies que nous publions avec d'autant plus d'em- 
pressement queues inscriptions sont, croyons-nous, demeurées iné- 
dites jusqu'à ce jour. 

Charles de France, duc de Berry, dont l'épilaphe ne venait au Yal- 
de-Grâce qu'à la suite de vingt autres aujourd'hui perdues, était le 
troisième fils du grand dauphin et do Marie-Anne-Ghristine-Victoire 
de Bavière. Son cœur fut apporté à l'abbaye, le 10 mai 171 4, par son 

^ Voy. ci-après u* mogccix, p. iSy. 



SUPPLÉMENT. 



127 



premier aumônier, messire Dominique-Barnabe Turgot de Saint-Giair, 
évèque de Séez^ Le comte de Charolais^ et le duc de Sully ^ firent 
les honneurs du deuil. 



' Soixante et onzième évéque de Sëez, 
de 1710 à 1727. 

' Charles de Bourbon, second fils de 
Louis III, prince de Condé, ne en 1700, 
mort en 1760. 



^ Maximilien-Henn de Bëtbune, né eu 
1669, brigadier des armées du roi, devenu 
duc de Sully en 1719, à la mort de son 
frère aînë. (I^ P. Anselme, Hist. généd. 
t. IV, p. 219.) 



128 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCII. 

PARIS. - ABBAYE DU VAL-DE-GRACE. 

1733. 

icY EST LE Cœur de Très 
Hault et Puissant Pr/nce 
Phîlypes^ Duc d'OUleans, dec- 
EDÉ AU Château de Versai- 
lles LE 2 • Décembre ijt.^ • 
Agé de 4f.p ' ANS six Mots* • 
Requïescat In page 

Plaque de cuivre eu forme de cœur. — Haut. o'°,i/io; larg. o^^ia^. 

Philippe II, duc d'Orléans, régent de France pendant ia minorité 
de Louis XV, naquit au château de Saint-Cloud, ie â août 167/1, du 
second mariage de Philippe de France, frère de Louis XIV, avec Eli- 
sabeth-Charlotte de Bavière. Il mourut le 2 décembre 1728. On porta 
son corps à Saint-Denis et ses entrailles à l'église paroissiale de Saint- 
Gloud. 

Sept jours après sa mort, son cœur fut présenté à Tabbesse du Val- 
de-Grâce par son premier aumônier, Louis de la Nergue de Tressan, 
évèque de Nantes^. Le deuil était conduit par le comte de Glermont^, 
prince du sang, assisté du duc de Montmorency^. 

Par une circonstance bizarre, la plaque de cuivre qui porte l'épi- 
taphe du cœur de Philippe d'Orléans, a été découpée dans une plaque 
de plus grande dimension dont le revers avait déjà servi à recevoir 
une inscription dont une partie se lit encore. 

' Sic. * Louis de Boorbon-Gondé. (Voy. ci- 

' Le prince avait réellement vécu qaa- dessus, t. III, p. 6 ai.) 

rante-neuf ans et quatre mois, du a août * Charles -François -Frédéric, duc de 

167/1 au a décembre lyaS. Montmorency-Luxembourg, lieutenant gé- 

' Évéque de Nantes en 1718, nommé néral des armées du roi. (La Chesnaye- 

en lyaS archevêque de Rouen. Desbois.) 



SUPPLÉMENT. 129 

Voici le texte de cette autre épitaphe : 

d'Auvergne, d'E[v]reux, et du Ba 

...Baron de la Tour et de Mongàcon 

....R ET CY DEVANT GrAND CHAMBELLAN DE F 

.. .UVERNEUR ET Lieutenant General 

t et Bas Auvergne decedé le jl6 J 

/ Age de Si ans 

Requiescat in pace 

Il n en faut pas davantage pour reconnaître ici Tinscription primiti- 
vement gravée sur l'enveloppe du cœur de Godefroy-Maurice de la 
Tour, duc de Bouillon, d'AIbret et de Château-Thierry, pair et grand 
chambellan de France, comte d'Auvergne, d'Ëvreux, du bas Armagnac 
et de Beaumont-le-Roger, vicomte de Turenne, de Gastillon et de Lan- 
quais, vidame de Tulle, baron de Limeil et de Montgascon, gouver- 
neur de la haute et basse Auvergne, né le s o juin 16/11, décédé le 
26 juillet 1721, dont le corps fut inhumé à Ëvreux et le cœur dans 
Tég^ise de Saint-Louis de la maison professe des Jésuites, rue Saint- 
Antoine, à Paris ^ Il avait épousé en 1 66a Marie- Anne Mancini, nièce 
du cardinal Mazarin. 

La même plaque de cuivre servait donc pour la seconde fois dans 
l'espace d'environ deux ans. Quelle singulière parcimonie à l'égard d'un 
prince qui fut presque roi I 

' Le P. Anselme, HUt. génial, t. IV, p. 5ii; Batuze, Hitt. généal. de la maUon d'Au^ 
tergne, 1. 1, p. &55, /i6i; voir aussi au t. I*' du présent recueil, p. 5o6 et suiv. 



.T 17 



130 INSCRIPTION» DE UA FRANGE. 

MDGCGIII. 

PARIS. - ABBAYE DD VAL-DE-GRACE. 

1733. 

C'est le Cœur de Louîse- 

MARiE FiLLE DE FRANCE, 
TROISIEME FILLE DE LoUlS 

XV • Roy de France et 
DE Navarre, et de Marie 
Princesse de Pologn e, 
DECEDÉE a Versailles 

le XIX*FeVRIER M'DCC'XXXIII' 

Agée de IIII • Ans, vi • 

m 

Mois, XXII, Jours 

Plaque de cuivre en forme de cœur. — Haut. ô^iOgS ; larg. 0^,067. 

Le cœur de cet enfant royal fut présenté au Val-de-Grâce par le 
cardinal de Bohan, grand aumônier de France ^ La princesse de 
Conti^, accompagnée de la duchesse de Tallard*, fit les honneurs du 
deuil. 



* Armand-Gaston-Maximilien de Rohan, ' Marie-Isabelle-Angëlique-Gabrielie de 

cardinal de Soubise, évèque de Strasboui^ Rohan, femme de Marie-Joseph d'Hostun, 

de 170/i à lyig. dac d'Uostun, comte, puisdac de Tailard, 

' Louise-Diane d'Orléans, morte en 1736, chevalier des ordres, brigadier des armées 

fille du R^ent, femme de Louis-François du roi. (Le P. Anselme, Hist, génial, t V, 

de Bourbon, prince de Gonti. p. 369.) 



SUPPLÉMENT. 131 

MDCCCIV. 

PARIS. - ABBAYE I>U VAL^DEGBAGE. 

1733. 

Cest le Cœur de N '^ 
Duc d'AnJ&u, second 

FiLS DE Louis QjUINZE, 

Roy de France et de 
NavarrEjEtdeAIarIe 
Princesse de Pologne , 
SON Epouse, décédé 
AU Château de Ver- . 

s AILLES LE / AVRIL 

iJii • ^<^^ ^^ DEUX 
ANS, 7 • Mots, 7 • 

Jours 

Plaque de ciiivre en forme de oœor. — Haut. o^toSs; iarg. o~,6t. 

De son mariage avec Marie Lecsinska, Louis XV eut deux fils et 
sept filles. Ses quatre dernières filles, Mesdames Adélaïde, Victoire, 
Sophie et Louise de France, survécurent seules à leur père. Le second 
fils et la troisième fille du roi moururent, à quelques semaines dm- 
tervalle, en la même année 17 33. Le second fils avait reçu le titre 
de duc d'Anjou; mais nous n'avons trouvé nulle part les prénoms, qui, 
sans doute, ne devaient lui être conférés qu'après la cérémonie du 
baptême solennel. L'abbé de Bellefond, aumônier du roi en quartier, 
le duc d'Orléans ^ et le duc de Brissac ^, accompagnèrent le cœur au 
Yal-de-Grâce. 

' (rNmajasciiJe, suivie d'un point, se met ' Louis, duc d'Orlëans, premier fils du 

fr à la place d'un nom propre qu'on ignore ou R^ent. 

ir qu'on ne veut pas £iire connaître. 9) (Dûrl. ^ Charles-Timoléon-Louis de Cossë, duc 

dit l'Acad.) Le duc d'Anjou mourut avant de Brissac, pair et grand pannetier de 

la célébration des cérémonies solennelles de France. (Le P. Anselme, HUt. généoL t IV, 

son baptême. p. Say.) 

*7- 



132 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCV. 

PARIS. — ABBATE DU VAL-DE-GRAGE. 

1748. 

c'est le coeur de 

tres haute et tres puisant* 
princesse marie therese fille 
de tres h a ut, tres puissant 
et excellent prince louis 
dauphin et de tres haute 
pres* puissante et excellnte* 

princesse marie therese 

INFANTE d'eSPAGNE SON 

EPOUSE DECEDEE AU 

CHATEAU DE VERS AILLE* 

LE 27 AVRIL 1748 

AGE* DE 21 MOIS 

8 JOURS 

Plaque de cuÎYre en forme de cœur. — Haut. o'fOSi ; lai^. o",o67. 

Marie-Thérèse de France était née du premier mariage de Louis, 
dauphin de France, fils aîné de Louis XV, avec Marie-Thérèse-Antoi- 
nette-Raphaëlle , fille de Philippe V, roi d'Espagne. Le prince Constantin 
de Rohan, premier aumônier du roi^ la duchesse de Chartres'', ia^ 
princesse de Montauban^ et la duchesse de Tallard^ présidèrent à la 
translation du cœur de cet enfant au Val-de-Grâce. L'inscription funé- 
raire qui nous reste a été gravée avec négligence. 

^~* Sic, mariée en 17&3 à Louis-Philippe d'Orléans, 

* Louis -Constantin de Rohan -Mont- alors duc de Chartres, 
baxon, abbé de Lyre, devenu évéque de * Éléonore-Eugénie de Bélhisy de Ma- 

Strasbourg en 1757 et cardinal en 1761. zières, fen^me de Charles de Rohan, prince 

(La Ghesnaye- Desbois, Dictionnaire de la de Rohan-Montauban, comte de Rochefort, 

noblesse, ) lieutenant général des armées du roi. {Ibid.) 
'* Louise -Henriette de Bourbon -Conti, * Voy. ci-dessus, n* ndgcciii. 




SUPPLÉMENT. 133 

MDCCCVI. 

PARIS. - ABBAYE DU VAL-DE-6RAGE. 

17A9. 

iCY EST LE COEUR DE TRES 

HAUTE, TRES PUISSANTE, ET 

TRES EXELLENTE * PRINCESSE, 

MARiE FRANÇOISE DE BOURBON, 

VEUVE DE TRES HAUT, TRES 

PUISSANT, ET TRES EXELLENT*, 

PRINCE PHILIPE D'oRLEANS PETIT 

FILS DE FRANCE,REGENTDU ROYAUME. 

DECEDE* A PARlS AU PALAlS 

ROYAL LE l"* DE FEVRIER 

1749 AÇEÉ* DE 71 

ANS, 8 MOIS, ET 

27 JOURS. 

Plaque de enivre octogooe. — Haut o'^io; lai^. o",o88. 

Les incorrections sont à peu près aussi nombreuses dans cette in^ 
scription que dans celle qui précède. Âu-dessus du texte, deux écus**- 
sons surmontés de la couronne ducale et entourés d'une cordelière : 
le premier, de France, au lambel à trois pendants d'argent, qui est 
d'Orléans; le second, de France, au bâton de gueules péri en barre, 
armoiries de la défunte. 

Marie-Françoise de Bourbon, née le U mai 1677, fille légitimée de 
Louis XIV et de la marquise de Montespan, porta le titre de Mademoi- 
selle de Blois. Elle n'avait pas encore quinze ans lorsqu'elle épousa le 
duc de Chartres, depuis duc d'Orléans et régent de France, à qui elle 
survécut un peu plus de vingt-cinq ans. Son corps fut inhumé dans 
l'élise du prieuré des Bénédictines de la Madeleine de Trainel, à Paris, 
auprès de celui de sa fille, Louise-Adélaïde d'Orléans, abbesse de 
Ghelles, morte en 1743. Son cœur fut porté au Val-de-Grâce ; mais la 
translation n'en est pas mentionnée dans les listes officielles. 

*- Sic. 




13& INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGCCYn. 

PARIS. — ABBAYE DU VAL-DE-6RAgE. 

1764. 

c'est le C(EUR de XAVIER- 

I 

MARIE JOSEPH DUC d'AQUITAINE 

SECOND* FILS DE TRES HAUT TRES 

PUISSANT ET TRES EXCELLENT 

PRINCE LOtJlS DAUPHIN DE FRANCE 

ET DE MARIE-JOSEPH * DE SAXE 

DAUPHINE DECEDDÉ' 

AU CHATEAU DE VERSAILLES 

LE22 FEVRIER 17 54* ÂGÉE ^ 

DE 5 MOlS ET 

14 JOURS 

Plaque de cuivre en forme de cœur. — Haut o'tGG; larg. o",56. 

Louis de France, dauphin, fils aîné du roi Louis XV et de la reine 
Marie Lecsinska, épousa en secondes noces, en 17^7, Marie-Josèphe 
de Saxe, fille de Frédéric-Auguste II, électeur de Saxe, roi de Pologne. 
Leur second fils, Xavier-Marie-Joseph, ne vécut que quelques mois. 
Trois jours après sa mort, son corps fut présenté à Saint-Denis et son 
cœur au Val-de-Grâce par le cardinal de Soubise ^. 



1—4 



•Sic. — * Armand de Rohan, cardinal de Soubise, ëvéque de Strasbourg de 17/19 à 
1756. 




SUPPLEMENT. 135 

MDCCCVin. 

PARIS. — ABBAYB DU VAL-DE-GrIgE. 

1761. 

Jci EST LE Coeur 

DE TRES HAUT ET TRES PUISANT.* 

PRtNCE MONSEIGNEUR LOUIS JOSEPH 

XAViBR DE FRANCE DUC DE 

BOURGOGNE FILS AINE DE TRES 

HAUT TRES PUISSANT ET EXCELL. 

PRtNCE MONSEIGNEUR LOUlS 

DAUPHIN DE FRANCE ET DE TRES 

HAUTE TRES PUISSANTE ET 

EXCELLENTE PRÎNSSE * MADAME 

MARlE JOSEPH DE SAXE DAUPHlNE 

DE FRANCE • DECÈDDÈ * AU 

CHATEAU DE VERSAILLES 

LE VlNGT DEUX MARS 

MIL SEPT CENT 

SOIXANTE UN • ÂGÉ 

DE NEUF ANS • 

Six Mois ET 

NEUF Jours • 

Plaque de cuivre en forme de cœur. — Haut. o",o8 lai^. o"',o7a. 

Louis-Joseph-Xavier de France, né à Versailles, le i3 septembre 
1751, était frère de Xavier-Marie- Joseph, dont Tépitaphe précède 
immédiatement celle-ci. Ces deux enfants eurent trois autres frères, 
Louis XVI , Louis XVIII et Charles X. 



1— a 



Sic. 



136 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

L'organiste de Saint-Denis, dont nous avons déjà cité le manuscrit ^ 
assista, le i^ avril 1761, aux obsèques du jeune duc de Bourgogne 
dans Téglise abbatiale. Un élégant catafalque d'or, d'argent et dazur 
s'élevait en avant du transept, portant cette inscription à moitié clas- 
sique : 

UT FLOS ANTE DIEM FLEBILIS OCCIDIT. 

Le cœur avait été déposé au Val-de- Grâce , le 3o mars, par Nicolas II 
de Bouille, quatre-vingt-quatorzième évèque d'Âutun, premier aumô- 
nier du roi. 

* Voyez t. Il, p. 11 S. 




r 



SUPPLÉMENT. 137 

MDCCGIX. 
PARIS. — ABBAYE DU VAL-DE-6RAGE. 

1789. 

Ici est le coeur^ de très Haut, très 
Puissant et très Excellent Prince, Louis 
Joseph XavIerFrançoIs, DAUPHIN deFrance, DECEDE 

AMEUDONLE4JUlNl789,AGÉDE7ANS,7MOiSETI3 

Jours, Fils de très Haut très Puissant 
ET TRÈS Excellent PrInce, Louis XVI, 
Roi de France et de Navarre, et de 
très Haute, très Puissante et très 
Excellente Princesse, MarIe antoIn- 
-ette Josephe Jeanne pe Lorraine, 
Archiduchesse D' Autriche, ReIne 
PE France et de Navarre. 

Plaque de cqîvre rectangulaire. — Haut o^joSS ; larg. o'*,093. 

Louis^Joseph-^^avierr-Françojs était le fils aîné de Louis XVI; plus 
heureux que soq jeune frère, auquel sa mort fit passer le titre de dau- 
phin, il mourut paisiblement aux premiers jours de cette révolution qui 
devait amener la fin tragique de k plupart des membres de la famille 
royale. 

A Saint*pDenis, comme au Val*de-6râce , le service du dauphin Louis- 
Joseph-Xavier-François mit fin aux cérémonies funèbres de l'ancienne 
monarchie. Les rangs étaient alors tellement serrés dans le caveau des 
Bourbons, qu on eut quelque peine à faire une place au petit cercueil 
de cet enfant. crLa nuit du samedi i3 au dimanche tU juin, dans Toc- 
crtave de la Fête-Dieu, on fit Tenterrement du fils aîné de Louis XVL 
cr II y eut tentures, armoiries et ornements blancs ^ yi 

* A«afet7 déjà cilë do Gautier, Torganiste de Saint-Deois : «Beaucoup de personnes 

de Tabbaye de Saint-Denis. Quelques lignes «sont entrées dans le chœur, à cause de la 

plus bas, te musiciai écrit, à foccasion de la «rliberté, et j*ai touché, pour sortie, Tair : 

prestation du serment civique par le clergé nAhl ça ira ... « 



138 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

La veille des obsèques, célébrées à Saint-Denis, la dernière abbesse 
du Val-de-Grâce avait reçu le cœur des mains du grand aumônier de 
France, Louis-Joseph, cardinal de Montmorency -Laval, évèque de 
Metz, prince du Saint-Empire ^ 

^ N<^ en 17Q&; ëvèque d'Orléans en tySS, de Condom en 17S7, de Melz en 1760. 
{Dictionnaire de la noblesse, nouvdie édition.) 



SUPPLÉMENT. 139 

MDCCCX. 

PARIS. - PRIEURÉ DE SAINT-DENIS-DE-LA-CHARTRE. 

i383. 



pnox ac reehftcafot ^ntns fam 

ctnchx fxoUttuB 

exftftf tu orl^ttte clnsntaceft per Ixtt) a 

Pierre. — Long. o*,83; lai^f. o",3o et o",3g. 

Dans une des salles du rez-de-chaussée du musée Carnavalet, se 
voient accrochés Tun au-dessus de lautre, à gauche d'une fenêtre, deux 
fragments d'inscription sur lesquels on ne peut plus lire que quelques 
mots. Le style de Técriture, la nature de la pierre , ses dimensions, le 
peu qui reste des pilastres de Tédicule gothique qui encadrait Teffigie 
du défunt, tout contribue à prouver que ces deux fragments apparte- 
naient à la même tombe. Cette tombe était celle d*un moine de Cluny, 
prieur d'un établissement religieux qu'il avait fait reconstruire. Ces 
fragments ayant été trouvés à Paris, cet établissement devait être pa* 
risien. Or Paris ne comptait que deux prieurés dépendant de Tordre 
de Cluny, Saint-Martin-des-Champs et Saint-Denis-de-la-Chartre. Il 
était donc facile, en consultant les listes des prieurs de ces deux 
maisons, de trouver celui auquel ces brèves indications pouvaient con- 
venir. Nous avons eu peu de peine à le trouver, l'épitaphe, dont nous 
n avons ici que les débris, étant transcrite eu entier dans la Gallia 
christianaK C'était celle du huitième prieur de Saint-I)enis-de-la-Chartre , 
Hugues Serot. Ce prieur était enterré sous le chœur de son église, en 
avant du degré de l'autel de Saint-Maurice. On ne sait de lui que ce 
que son épitaphe nous apprend; elle était ainsi conçue : 

' Go//. cAnV/. t VII,col. 55s. 

f8. 



140 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

[Hic jacet venerMlis et religiosas vir dommis Hugo Serotiy Matiscùtiensis 

diocesisy] ftxot àc teehficafot \fuxxi» sarn 

cetiobù [Sancti Dionysii, qui monachus] fXofîBBXa 

» 
extthf tu orbtne rlngutacendt pet Ixtt) à[nno8 et obiit in vetieranda 

senectutey anno DonUni m? cc(f Ixxaf iij^^ die xviij menm Decembris.] 

L*égiise de Saint-Denis-de-la-Ghartre était située dans la Cité, à 
côté du pont Notre-Dame, à langle nord-ouest du vaste quadrilatère 
aujourd'hui occupé par le nouvel Hôtel-Dieu. Au xii^ siècle, elle était 
desservie par des chanoines; elle fut donnée» en ii33, par le roi 
Louis VI aux moines de Saint-Martin-des-Ghamps ^ 

* Voir Jaillot, Rech. sur Paris, L 1, quartier de la Cite, p. 7a; GalL christ, t. Vil, 
col. 55 1. 



SUPPLÉMENT. 

MDCCCXI. 

PARIS. - COUVENT DES GB4NDS-ADGDST1NS. 

xiT* siècle. 




uo ■ iHoe 

s • RBnœuvs ' KeiuUDi • seRossoR ■ es oivis ■ De siinnaj 



rrs sniaa ■ ReaTiesoire ■ m • paoe • okhs 

e PRo : eo ■!■ 

Pierre. — Leng. t",37;Iirg. i\oi. 

Ce fragment provient de l'ancien couvent des Grands-Augustins. Il 
a été recueilli par M. Boutron et donné par lui au musée Carnavalet. 



1^2 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Régnier Rinaldi appartenait à cette nombreuse tribu de marchands 
siennois établis en France au xiv** siècle et dont plusieurs figurent déjà 
dans notre recueil K 11 est regrettable que celte tombe toit mutilée, car 
elle est d'une réelle élégance. Le défunt y était représenté en pied, les 
mains jointes, vêtu d'une cotte hardie avec manches courtes et capu- 
chon rabattu sur les épaules. Il a la tète coiffée d'un bonnet noué 
sous le menton. Une riche décoration d'architecture encadre la figure 
du défunt; elle se compose d'une arcade ornée intérieurement de fes- 
tons tréfiés, portée sur de minces colonnettes, surmontée d'un fronton 
découpé à jour et flanquée de deux élégants clochetons ornés de cro- 
chets. Des deux côtés du fronton se voient deux anges tenant Tencensoir 
et la navette à encens* Les armes du personnage sont figurées dans le 
champ de la tombe, à la hauteur de sa tète. Elles consistent en un 
losange dont les losanges sont alternativement pleins et chargés de 
coquilles. 

Toute la partie inférieure de cette tombe est perdue. 

' Voir t. III, p. 4o2-4o/i, et t. IV, p. 7. 




SUPPLÉMENT. 1A3 

MDCCCXII. 

PARIS. — COUVENT DES PETITS- AU0U8TINS. 

1670. 

Cy gist le corps de messire 
dominique turgot chevalier 
seignevr de sovbmons * bons 
s^ qventin et avtres lievx 
conseiller dv roy en tovs 
ses conseils & maistre des 
reqvetes ordinaire de son 
hostel decede en sa maison 
a paris le 14' lovr de septembre 

1670 A AGE DE 4l ANS 

PRIEZ DiEV POVR SON AME 
Plaque de cuivre. — Long. o",Qa; larg. o"*,a4. 

Nouft avons déjà dit quelque chose de rorigine du monastère des 
Pe1ite-Augu8ttn8^ fondé en 1609, sous ie nom de couvent de Jaeob\ 
par la reine Marguerite de Valois, première femme de Henri IV- L'ap- 
propriation des anciens bâtiments au service de l'Ecole des beaux-arts 
en a xausé la transformation presque complète. On reconnaît encore 
cependant la chapelle et le cloître. De 1790 à 1816, la maison des 
Petits-Auguslins servit d'asile auxi cheis-d'œuvre les plus précieux du 
moyen âge, de la Renaissance et des temps modernes, arrachés des 
églises en ruine et des palais détruits. Cette incomparable collection 
prit le tkre de ^tiiea des mMumenfs français. Les sculptures dont elle se 
composait sont aujourd'hui dispersées dans diverses églises de Paris, à 
Saint-Denis, au Louvre et dans les galeries historiques de Versailles. 

* Terre érigée en marquisat par lettres * T. I, p. &i5, âi6. 

patentes de 1785. Les Turgot possédaient ' Votum vomi Deo Jacob {Ps.cmi, y, ^). 

aussi la seigneurie de Saintr<jerniain-snr- Le nom de Jacob est resté celui d'une rue 

Eaulne et la baronnie d'Estrépagny. voisine. 



Hh INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

La chapelle a maintenant pour façade un portique du château 
d'Anet; la célèhre copie du Jugement dernier de Michel-Ange, par 
Sigaion, couvre le mur auquel était autrefois adossé le maitre*auteL 
Cette chapelle ne contenait aucun monument funéraire remarquable; 
on y voyait seulement quelques épitaphes, entre autres celle que Ser- 
vin, avocat général au parlement de Paris, composa pour le cœur de 
la reine Marguerite , et dont nous avons retrouvé quelques débris in- 
formes dans un magasin dépendant de l'église de Saint-Denise Au 
mois de septembre 1877, en creusant une tranchée pour l'établisse- 
ment d'un calorifère, à peu près à l'endroit où le fondateur du musée, 
Alexandre Lenoir, avait jadis placé le tombeau du cardinal de Riche- 
lieu, des ouvriers rencontrèrent, à un mètre environ de profondeur, 
un cercueil de plomb présentant, sur une plaque de cuivre, l'inscrip- 
tion que nous publions. 

La mémoire de Dominique Turgot^ doit être chère à la France, 
aussi bien qu'à la ville de Paris; il fut l'aïeul de Michel-Etienne Tur- 
got, prévôt des marchands, qui signala son administration par de 
nombreux travaux d'utilité publique'; il fut le bisaïeul d'Anne-Robert- 
Jacques Turgot, l'illustre contrôleur général des finances au commen- 
cement du règne de Louis XVI ^. 



* Deux peintres distingués reposaient 
dans cette chapelle : François Porbus, mort 
en 1 633 , et Nicolas Mignard , mort en 1 668. 

' Pour l'ancienneté de la famille des 
Tuigot, les importantes fonctions qu ils ont 
remplies, les services qu'ils ont jrendus à 
rÉfat, voir La Chesnave-Desbois, Diction, de 
la nobkêse, - — Voy. ci-dessus, t. IV, p. 667, 



mention d'Antoine Turgot, maître des re- 
quêtes, frère de Dominique Tui*got. 

' Égouts, quais, fontaines, notamment 
» la fontaine monumentale de la rue de Gre- 
nelle. 

* La statue en marbre du contrAleur gé- 
néral, par Legendre-Héral , est placée au 
Luxembourg , dans l'ancienne salie du Sénat 



SUPPLÉMENT. 1Û5 

MDCCCXfll. 

PARIS. — COUVENT DES PETITS-AUGUSTINS. 

1798. 

D-O-M- 

HIC JACET 
JOANNES PONTAS ÂBRINCENSIS 

Dignitate presbyter et vita, 

Doctor in u troque jure> 

In ecclesia Parisiensi Propenitentiarius 

VIR 

Pudore virgineo, [Sancta gravitate, 

Hilarî modestia reverenter amabilis. 

In oratione, vel in sacra lectione 

perpetuus» 

Hinc pietatem hausit et sciendam; 

Utramque in omnes refiidit 
Egregiis conscriptis voluminibus. 

^GRIS HORTATOR, 
Quos dudt ad vitam. 

SCRIPTUR^ VINDEX, 

Quam probat ubique sibi consonam 

MORUM MAGJSTER, 

Quos squat ad regulam. 

Veri semper ac recti tenax. 

Austerus in jejuniis 

Productis ad vesperam , etiam in 

senectute. 

Paupertatis amator et Pauperum, 

Nunquam ipsis defuit vivus et moriens. 

In magna sapientia 

In virtuium cumulo 

HUMILLIMUS. 

Obiit in Christo proxime nonagenartus, 

Die 27. Aprilis Anno 1728 

Pie sacerdoti syncellus alter sacerdos 

D. Petrvs Richard 

Marbre noir. 
* Mofmmenlum poiuik 

Y. 19 



146 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Dans la même tranchée où fut découvert, en 1877, le cercueil de 
Dominique Turgot, on recueillit quelques fragments d'une plaque de 
marbre noir sur laquelle se lisent les huit premières lignes de Tépi- 
taphe d'un des principaux bienfaiteurs du monastère des Petits-Âugus- 
tins. Nous pouvons, grâce à Piganiol de la Force qui nous Ta conservé \ 
donner le texte complet de cette épitaphe. 

Jean Pontas, docteur en droit civil et en droit canon, sous-péniten- 
cier de Téglise de Paris, était né en i638, à Saint-Hilaire-du-Harcouët, 
au diocèse d'Âvranches. Il mourut à Paris, dans sa quatre-vingt- 
dixième année, le 27 avril 1728, après une vie passée dans le travail 
et la pratique de la piété. Son épitaphe fait allusion à deux de ses prin- 
cipaux ouvrages, la Sacra Scriplura ubique 9ibi constans^ et le Diction- 
naire des Cas de conscience^. Pontas, à la fin de sa vie, avait pris un 
logement attenant au couvent des Petits- A ugustins; il s'attacha aux 
religieux de ce monastère et prit bientôt place parmi leurs principaux 
bienfaiteurs. Il fit peindre et dorer, en 1728, le grand autel et la voûte 
du chœur de leur église. Il fit poser en avant de Tautel un bas-relief 
en métal doré représentant le baptême de saint Augustin, œuvre du 
sculpteur Gaillard. 11 embellit le cloître, enrichit la bibliothèque et 
légua au couvent ses ornements sacerdotaux. 

Toutes ces libéralités étaient rappelées dans une seconde inscription 
qui se voyait, au siècle dernier, à l'entrée du cloître des Petits-Augus- 
tins, et dont Piganiol de la Force nous a conservé le textes 

* Descript. de Paris , t. VII, p. a/i6. fut plusieurs fois rëiniprimë. L'édition la plus 

* Pans, 1698, in-A**. complète est celle de 17A9, 3 vol. in-fol. 

* Paris, 1715,3 vol. in-fol. Cet ouvrage * Descript, de Paris, t. VII, p. 960. 



SUPPLÉMENT. 

MDCCCXIV. 
- COUVENT DES-GRANDS-CllRMES. 
liGS. 




Un • mtl • «« . tom • bntt» «ttt 
{lan )tim Utmvhm orCtiiK a U 
ninfrMK lits inu nunte iont 
(a ftlU tmott k baflra 
en n(t» eOiliTt tn tant» i( fttctt 

Cuiïre dore, — R«ul. o",a3; laiij. o",09. 

Pour compléter la série des inscriptions provenant Je l'église des 
Grands-Carmes, il nous reste à décrire une paix en cuivre doré ', au- 

' M. de LoDgpérier a signala ce petit objet diDa \t Jvintitl dn SmoM, 187A.P. Stit). 



1&8 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

jourd'hui conservée dans une vitrine du musée de Gluny\ et qui 
iut donnée au xV" siècle à une confrérie instituée dans Féglise des 
Carmes. ' 

Voici comment Du Breul raconte la fondation de la confrérie des 
Trois-Maries : (cLe Roy Charles VI, en Tan lûoo et de son règne ai, 
(T a permis une confrairie estre érigée aux Carmes de Paris en Thon- 
crneur de la glorieuse Vierge Marie, et de ses sainctes sœurs Marie, 
(t Jacobee et Salomee, le jour sainct Urbain s 5 May, auquel jour leâ 
(f confrères s'assembleront pour conférer des affaires de la dite con- 
(T frairie. Et disneront au monastère , et non ailleurs pour ceste fois 
(T seulement. Les lettres du Roy, données à Paris le 8 Février audit 
ïT an ^. T) 

La confrérie des Trois-Maries, comme celle de Notre-Dame-du- 
Moni-Carmel érigée dans la même église, se composait de frères et 
de sœurs. En 1 668, la fille de Jean Le Barbier, orfèvre de Paris, tenait 
le bâton de la confrérie des Trois-Maries. Les bâtons de confrérie, dé- 
corés d'emblèmes, d'écussons, et surmontés ordinairement de l'image 
du patron , servaient d'insignes aux dignitaires de ces pieuses associa- 
lions ; ils avaient à peu près la hauteur d'une crosse épiscopale ou d'un 
bâton de chantre. Le. musée de Cluny en possède quelques-uns. Ce 
fut sans doute comme don de joyeux avènement que Jean Le Barbier 
offrit, en l'honneur de sa fille, à la confrérie des Trois-Maries, l'in- 
strument de paix, devenu plus tard la proie de quelque brocanteur, et 
recueilli enfin sous les vitrines du musée, où il sera désormais plus 
en sûreté que dans le trésor d'une église. 

La coutume de se donner les uns aux autres le baiser fraternel, 
pendant le saint sacrifice, remonte aux premiers temps de l'Eglise. 
(rSalutate invicem in osculo sancto,i) écrivaient saint Pierre et saint 
Paul aux premiers fidèles*. Cette coutume se conserva pendant long- 
temps. 

^ Elle porte le n* 5o36 au catalogue de ' EpisuS. Pétri, cap. v, v. t^; Ep. S. 

i88i. Padi ad Ram. cap. xvi, v. i6; ad Cor. I, 

* Théâtre dfiAntiqmUs de Paris, f.5Ti. cap. ivi,v. so; 11, cap. un, v. la. 




SUPPLÉMENT. Ii9 

Plus tard, on y substitua une cérémonie qui consistait à présenter 
aux assistants une plaque de métal ornée de quelque sainte image 
ou contenant quelque relique sur laquelle les fidèles posaient tour à 
tour leurs lèvres. L objet employé à cet usage est désigné, dans les 
anciens inventaires, sous le nom de oscuîatorium, tnstrumerUum paciSy 
paix,porte-faix^. Tout le monde a pu voir, de nos jours encore, pen- 
dant le chant des paroles de YAgnus Dei (r dona nobis pacem n , un aco- 
lyte faire le tour du chœur, et porter la paix à baiser aux membres 
du clergé placés dans les stalles. 

L'œuvre de Jean Le Barbier se compose d'un arc en accolade, 
rehaussé de crossettes et reposant sur deux pieds-droits en forme de 
contreforts. Des rosaces et de petits cabochons garnissent la bordure 
intérieure. D un côté, la Vierge, tenant son fils dans ses bras, protège, 
du haut du ciel, deux groupes de frères et de sœui^s' patronnés par 
les deux autres Maries ', qui ont pour emblème les vases à parfums 
qu elles portèrent au sépulcre de Jésus. Au rêvera se trouvent une poi- 
gnée fixe et Tinscription que nous publions. Le dessin des figures est 
médiocre; l'inscription, au contraire, est fort intéressante. Des cinq 
lignes dont elle se compose, il ny en a pas une qui ne fournisse une 
indication précieuse, la date de Tobjet, la profession du donateur, Télec- 
tion de la fille de cet artiste comme directrice d'une association de 
piété, l'existence d'une confrérie depuis longtemps oubliée, le titre de 
l'église oii elle s*était constituée. 

Les trois Maries patronnes de la confrérie des Grands -Carmes 
étaient sœurs. Sainte Ânne^, leur mère, deux fois veuve, épousa d abord 
Joachim, puis Gléophas, et, en troisième lieu, Salomé. De la première 
union naquit la Vierge Marie, mère du Christ; de la seconde, Marie, 
femme d'Âlphée; de la troisième, Marie, femme de Zébédée. 

^ Comte de Laborde, Notice des émaux, muni dW bâton et d'une escarcelle; eu face 

byaux, etc. du Louvre, 9* partie, Glos- d*eax, quatre autres personnages, hommes 

saire. ou femmes. 

* A droite, deux personnages vêtus en ' Une de ces deux figures n'a plus de 

pderins : Tnn tenant une pidme, Fautre tète. 



150 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



C'est ce quon esiprimait ainsi au moyen âge : 

Anna solet dici très concepisse Marias, 
Quas genùere viri Joachim, Cleophas, Salomeque, 
Has duxere viri Joseph', Alpheos, Zebedeus. 
Prima parit Christum; Jacobum seconda minorem. 
Et Joseph jostum peperit cum Simone Judam ', 
Tertia majorem Jacobum volucremque Joannem \ 

Une autre pièce d'orfèvrerie a survécu au pillage du trésor des 
Grands-Carmes de Paris : c'est une croix processionnelle, en cuivre 
doré, du commencemepl du xiv^ siècle, qui appartient aujourd'hui à 
la basilique de Saint-Denis ^. 

Ne serait -il pas permis d'attribuer aussi à quelque ancien monas- 
tère, parisien^ la possession d'une élégante salière en étain, fabriquée 
vers i33o, et maintenant classée sous le n^ 5 186 des collections de 
l'hôtel de Cluny? 

Sur le couvercle, l'Annonciation, les premiers mots de la Saluta- 
tion angélique et le nom de l'artiste : 

Rve : 6*RHciH • PLENA • Dominvs • xecvm • 

* Bosexvs • me • FeCIT : * : 
A l'intérieur, un calvaire , et ce distique charmant : 

: * : CVm • SIS IR m6RSA PRimO D' PHVP6RE PERSfi : 

cvm • Pfiscis Evm pascis AmicE DEvm. 



^ Saint Joseph , époux de ia Viei'ge. 

* Les apôtres saint Jacques le Mineur, 
saint Simon, saint Jude et saint Joseph le 
Juste, nommé aussi Barsabas. 

^ Les apôtres saint Jacques le Majeur et 
saint Jean. 

* Musée des monuments français , n"* 37. 

* Nous ne bisons que reproduire tex- 



tuellement une note rédigée par M. de 
Guiihermy. Nos recherches personnelles ne 
nous ont fourni aucun renseignement de na- 
ture Il confirmer où i infirmer Thypothèse 
que nous consignons ici. 

* D faut suppléer le mot R HSR , qui a été 
omis, mais qui est nécessaire h la mesure du 
vers. 



SUPPLÉMENT. 151 

MDGCCXV. 

PARIS. — GORDELIERS. 
i5a6. 

etnift qaonH Jiibole 

.... « fri» fràcitc . 



m ore fnïiinis 

icifor nâ ce[tiom]ati* l^nmo 

[FtanciCcitJs micl^i uovxtn eral cogit0[tiiittf] lUlmtt 

[H]amerlittn cntie liftera nacta f^tt(] 

0iAm ^e iiabi^ mitiot ^fûcf ôHni 

une Cm te^ tnane! lector amice ciitb 

Hett ^ ) )miin eR Jn t^ts tperare cabnca^ 

Jmpia en ptiem mord neeal nna tened 

(0biit antto bâi 1526 

bitima mai) 

fond eôrotiw 

l^^eCeat in paee 

Pierre. — Long. o",8i; larg. ©".AS. 

Cette inscription a été recueillie par M. Yacquer sur remplacement 
de iaDcienne église des Gordeliers; elle est aujourd'hui conservée au 
musée Gamayalet. En tète de la pierre est gravée une Notre-Dame de 
Pitié; à droite, le défunt, en costume de moine, à genoux, les mains 
jointes; derrière lui, saint François, son patron, le fondateur de Tordre 
des Frères mineurs. A gauche, un saint évéque debout, un livre ouvert 
à la main , ayant à ses pieds une femme agenouillée qui recueille dans 



152 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



une cruche l'eau d'une source jaillissant aux pieds du saint : c'est saint 
Julien, évéque du Mans^ Aux quatre angles de Tinscriplion étaient 
gravés des écussons. Il n'en reste plus que trois. Le premier devait 
être la répétition du quatrième, qui porte une bande chargée d'un 
léopard surmonté d'une merielte. Le second et le troisième portent 
une croix chargée d'une clef et de trois chandeliers sous un chef à 
trois fleurs de lis. Un accident a fendu la pierre en plusieurs mor- 
ceaux, dont un , qui comprenait le commencement de l'épitaphe, n'a pas 
été retrouvé. La fracture a endommagé un certain nombre de lettres 
de façon à les rendre méconnaissables. Nous espérions pouvoir complé- 
ter, à l'aide des épitaphiers, le texte de l'inscription; nos recherches 
ont été vaines. 

Les Archives nationales conservent de nombreux documents relatifs 
à l'ancien couvent des Gordeliers; nous les avons consultés sans y 
découvrir aucune mention qui pût se rapporter au personnage désigné 
dans cette inscription ^. 

Nous devons donc nous en tenir aux renseignements insuffisants que 
nous donne ce texte mutilé. Il s'agit, on le voit, d'un religieux de l'ordre 
de Saint-François, mort en iBaG. Son nom était Tholmer et son pré- 
nom François. Il était né dans la petite ville de Mamers, au diocèse 
du Mans. C'est sans doute en souvenir de son origine que l'on a repré- 
senté, en pendant de son patron, le patron du diocèse du Mans. Enfin 
il avait appris les belles-lettres dans une ville dont le nom mutilé ne 
peut être que Phissa^ la Flèche^. 



' Saint Julien est ainsi représente en sou- 
venir d*un des miracles par lesquels il vain- 
quit Tincrëdulitë des Manceanx qu*il était 
venu évangëiiser. (Voir Cahier, Caraelms^ 
tiques des Saints, t I", p. 3oa.) 

* Le grand incendie qui consuma, en 
1 58o , une partie du couvent des Gorde- 
liers paraît avoir' détruit ia pins grande par- 



tie des documents antérieurs à la fin du 
XVI* siècle. 

' C'est À notre savant confrère M. Lon- 
gnon que nous devons cette ingénieuse 
restitution. La vraie forme du nom latin de 
la Flèche était Fissa; mais on sait qu'an 
moyen Age la confusion entre la lettre F et 
le Ph est perpétuelle. 



SUPPLÉMENT. 153 

MDCCCXVI. 

PARIS. — COUVENT DES GORDELIËRS. 

i566. 

m premahtnmre morte f fiuurm hmvxm 
Et G^tïit tonnelier, E|itta)ilHnni • 

* 

C0ii{met \itt {ntnnla tonamm carpora fellns 

ati00 CiH tm.Um% mors )iioIetiia factt 
H00 factt z Cactod pteia^ )iereciiit)>a Jnttnilits 

Mortbns Jnsmo reU^ione pares 
Deinerat tntilt0 morari lempore lef^nm 

vt CH mator l^anos glorta Iait% forel 
a( )ier0 biim lererent tniuntro Inmma )itfe 

ut(ifemm fallax Jpfa parafai Jfer 
Erg0 âge mt af ^ titafor btTctfa Cic manttttns 

iBienitf reqntts )miere {n )ialead 
oiiete anM bût is<5« 

. . • eiif . Toniiel. 3? fepf Et iatmer. 6? Ceiio . . , 

ReqnteCcaitt Jn pace * Amen « 

Pierre. — Long. o",58; l^rg. o^/iS. 

Celte inscription a été trouvée par M. Vacquer en même temps que 
celle que nous avons publiée sous le numéro précédent. Quoique les 
Archives nationales possèdent une importante collection de documents 
relatifs à Tancien couvent des Cordeliers, nous y avons vainement 
cherché quelque mention des deux religieux auxquels est consacrée 
cette épitaphe. L'inscription est facile à lire; un petit accident a 
seulement fait sauter les deux ou trois premières lettres de l'avant- 

r. 30 



15& INSCRIPTIONS DE LA FRANCK 

dernière ligne. C est d'autant plus fâcheux que ce mot mutilé nous 
aurait sans doute filé sur le sens à donner au mot (leitô qui lui fait 
pendant à Tautre bout de la ligne. Ajoutons que la fin de ce dernier 
mot est, elle aussi, un peu endommagée, et qu'il pourrait bien y man- 
quer une ou deux lettres. 



. SUPPLÉMENT. t55 

MDGCGXVII. 

PARIS. — COUVENT DES GOBDELIERS. 

xn* siècle. 



veu]tvit îe fett twMt Jôtttt Cêl* 3<Jatt Uftt eu fou ï^ttât 9(ittUtt[r 
«]t îe cottptdjt ' ta te huit \s^ Uta ttd k )^«fottb' tl U[» 

l>ltt$ }mtmre0 et ttmrCtttnx ttt» pont tf tM(» Cmtttva 
o]tt laltof} pottr h Um ^ Dta$f bores tottrft Cor tt îe^^û 

ajccmiTimae eu {imai titea it^or lo^' )mmiiWt U» pM 
(]»r|>anei 9m anrott ^^ U(^' xx Xmti \mt ^ reote 
a] ifwàu rar titie ntotlan tu» a )^*tite 1^ la ^orjie on 
p]et^ )»«ttr enté^doe la rapetU antmtoetitettî latutt 

U }ett iif Itattlote ^ jjretulU ^toTs ^ tiX pln[« 

a] plattt (onfetut et îetlaure es Im ie (e tatetes t\ pXkt 
s] Mettant (j^rpentter et tatitet ttotës att (flet ie |r» 



psor elle 

Pierre. — Li>ng. o",67 ; larg. o*,63. 

' Ces iieb sont Qommës Éragny et Coupevray dans les docamenU manuscrits du Cabinet 
des titres. — '"' Sie. 

ao. 



156 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



Celle inscription est aujourd'hui conservée au musée Carnavalet. 
M. Vacquer, architecte de la ville de Paris, nous a dit lavoir trouvée, 
il y a quelques années, sur remplacement de lancien couvent des Cor- 
deliers. Mais c est en vain que nous en avons cherché la mention dans 
les Ëpitaphiers et dans les descriptions du couvent des Cordeliers que 
nous ont données les historiens de Paris. Nous avons de même par- 
couru vainement les nombreux registres et autres documents manu- 
scrits provenant du même couvent et qui sont déposés aujourd'hui 
aux Archives nationales. Nous n avons nulle part rencontré le nom de 
Marie Chartier ni de son époux dans la liste des personnes qui avaient 
fait des fondations pieuses dans l'église *d'oii proviendrait cette inscrip- 
tion. Hâtons-nous de dire, cependant, que ce n'est pas une raison suffi- 
sante pour mettre en doute la provenance atU*ibuée à cette pierre, car 
il doit y avoir dans les archives des Gordeliei*s, telles que nous les pos- 
sédons, plus d'une lacune irréparable. 

Marie Chartier était fille de Mathieu GhartierS avocat au Parlement, 
et de Jeanne Brinon ^. Son mari, Jean Teste, mourut probablement vers 
1 56o^. Nous ignorons de combien d'années au juste elle lui survécut; 
nous savons seulement qu'elle vivait encore en i Byo ^. La famille Teste 
occupait un rang honorable dans la noblesse de robe; quant à la famille 
Chartier, elle est connue» par les hautes fonctions que remplirent plu- 
sieurs de ses membres et par ses alliances avec les premières familles 
parlementaires. Pour ne parler que des contemporains de Marie Char- 
tier, nous rappellerons que son frère Mathieu, deuxième du nom, 
conseiller au parlement de Paris depuis i5/i3, fut nommé par le duc 



* Mathieu Chartier, seigneur d'Aiainville, 
avocat au paiiement de Pariii, mort ie 5 sep- 
tembre 1559, à TAge de quatre-vingt-deux 
ans. (Voir, k la Bibliothèque nationale, les 
documents réunis au Cabinet des titres.) 

* Jeanne Brinon était fille dTves Brinon, 
procureur au Pariement et commissaire au 
Châtelet de Paris, et de GilleUe Le Picart. 
Elle mourut en mai iSScj et fut enterrée 



avec son mari dans une chapelle de F^ise 
Satnt-André-des-Arts. (Bibl. nat. ilnd,) 

' La dernière mention que nous ayons 
trouvée de lui dans les actes originaux du 
Cabinet des titres est de 1 5 87 ; sa femme est 
mentionnée comme veuve dans plusieurs 
actes depuis i565. 

* Voir au Cabinet des titres une quit- 
tance du 18 janvier 1869 (v. st.). 



SUPPLÉMENT. 157 

de Mayenne premier président du parlement de Paris, en iSgi, à la 
mort da président Brisson^ Une sœur de Marie Ghartier, Geneviève, 
épousa François de Montholon, garde des sceaux de France. ËnGn, une 
de ses nièces, nommée comme elle Marie, fut femme en secondes noces 
d'Edouard Mole, seigneur de Ghamplâtreux , président à mortier au 
parlement de Paris, et mère de Tillustre Mathieu Mole, premier prési- 
dent au Parlement et garde des sceaux de France. 

Le commencement de Tépitaphe de Marie Ghartier a disparu, ainsi 
que les premières lettres de chacune des lignes suivantes. Aux angles 
inférieurs de la pierre on voit deux écussons qui ne portent aucune 
trace de sculpture. 11 est probable qu on y avait peint les armés de la 
famille Teste : ^argent à un chevron de gueules accompagné de trois hures 
de sanglier de sable ^ les deux du chef affrontées et celle de la pointe posée en 
pal^ le bouioir en haut; et celles de la famille Ghartier : d'argent au tronc 
ou estoc d^ arbre au naturel posé en fasce ^ soutenant deux perdrix au naturel 
et à un rameau d^olive de sinople en pointe. 

^ Mathieu Ghartier mourut en 1898. 



158 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

iMDCCCXVUI. 
PARIS. — COUVENT DES GOBQELIERS. 

N 

1778. 

Gilles Lema ïS TRE , seigneur tU Femeres , que la puté filiale leur a fait (lever. 

Premier président du parlement dt Paris, Un de leurs descendons, voulant 

depuis / j j / jusqu'au j décembre i ^6z qu'il en perpétuer la mémoire, a fait modeler 

est décédé en son hôtel, rue des AJathurins, cette statue en terre cuite, en l'année 

âgé de é^***, inhumé en ? église des Cor- iyy8,parunhahUeayttste,qmams 

deliers où l'on voit sa statue et celle de tous ses soins a eu conserver la parfai- 

M* Sapin, sa femme, sur un mausolée te ressemblance ft le costume du temps» 

Plaques de cuivre. 

On voyait encore au siècle dernier, dans l'église des Gordeliers, le 
tombeau de Gilles Lemaistre et de sa femme, Marie Sapin. Un de leurs 
descendants en fit faire en 1778 une copie qui a été recueillie, nous 
ne savons où ni comment, par un marchand de curiosités de la rue 
des Pyramides. C'est une sorte de haut-relief en terre cuite rouge ap- 
pliqué contre un fond en plâtre peint de même couleur. Il représente 
le président Lemaistre agenouillé sur un coussin, devant un prie-Dieu 
sur lequel est déposée sa toque de magistrat. Gilles Lemaistre est nu- 
tête; il a les mains jointes, il est revêtu de ses insignes de premier 
président au Parlement. Sur le 30cle du monument sont fixées deux 
petites plaques de cuivre en forme d'équerre, sur lesquelles on a gravé 
l'inscription qui précède. Enfin , on a placé dans le vide laissé entre les 
deux branches verticales des équerres les armes de Gilles Lemaistre ^ 

Gilles Lemaistre paquit à Montlhéry. Il était fils de Geoffroy Le- 
maistre, prévôt de Montlhéry, et de Catherine Frémin ^. Il s'était acquis 
une grande réputation dans le barreau, quand, en i5ûi, François P' 
lui confia la charge d'avocat général au parlement de Paris. Henri II 
le pourvut, en i55o, dun office de président à mortier et l'éleva, en 

^ D^azur à (rois soucis d or. — ^ Le père de Catherine Frëmin possédait avant Geoflfroy 
Lemaistre la prëvôtë de Montlhéry. 




SUPPLÉMENT. 159 

i55i, aux fonctions de premier président, fonctions qu'il conserva 
jusqu'à sa mort, arrivée le 5 décembre i56a. Il jouissait d'une grande 
réputation comme jurisconsulte, et composa d'importants ouvrages de 
droit, qui eurent plusieurs éditions. Ses œuvres furent réunies et pu- 
bliées en 1 653 par Claude Bernard, avocat au parlement de Paris. 11 
avait épousé, en iSaS, Marie Sapin, fille de Jean Sapin, seigneur de 
Rozières et de la Bretaiche en Touraine, et de Marie Brosset. Marie 
Sapin était sans doute proche parente de Gabrielle Sapin, femme de 
Denis de Riants, dont la sépulture se voyait également aux Gordeliers, 
et dont l'épitaphe a été publiée au premier volume de notre recueils 

* Voir 1. 1, p, 487, D" ddLxxTiii. 



160 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MOCGCXIX. 

PARIS. — LES ANN0NGIADE6. 

1697. 

Dans ce Cerceuil' est Inhumée Damoi" 

Marie Anne le picard Fille de M" 
François le picard Chev" Seig* Danber 
COURT Président des Trésoriers de 
France a amiens et de Dame Anne 
Benard son Epouse, les père et mère 

MORTE ÂGÉE DE 26 ANS QUI DEPUIS LA[GE] 
de I J • ANS A TOUJOUR* VESCU DANS LA R£[T] 
RAITE ET DANS DES JEUNE* CONTINUELS 
PRATIQUANT LA PENITENCE LA PLUS SEVERE 
SUR SOR * CORPS , SA MORT A REPONDU A SA B0[NNE] 

VIE DESIRANT AVEC EMPRES[SEM]ENT 

LE JOUR DU SEIGNEUR ELLEST * DE[CÊDEE] 
LE 2* JOUR DE JUIN 1697 

Cuivre. — Haut. o",i6; larg. o,"ai. 

Il a été dit au premier volume de ce recueil ^ qu à Tépoque de la 
démolition de Téglise Saint-Ambroise , ancienne chapelle du couvent 
des Ânnonciades, on retrouva sous le pavé de Tédifice un certain 
nombre de dalles funéraires et de cercueils en plomb. Une plaque de 
cuivre fixée à un de ces cercueils et portant Tépitaphe de Catherine 
Brizard, veuve de Jacques Mallet, avait été recueillie par ladminis- 
tration municipale et déposée dans un bureau de l'Hôtel de ville, en 
attendant Tinstaliation du musée Carnavalet. Perdue dans Tincendie 
du 2 3 mai 1871, elle fut retrouvée au milieu des ruines, mais soudée 
par le feu à une autre plaque de même provenance. Le texte de la 
première avait heureusement été relevé ayant les terribles événements 

I-» Sic. — ' Voir t. V\ p. 5/ia. 



SUPPLÉMENT. 161 

de cette époque néfaste, et il a pu figurer à son rang dans notre col- 
lection. Le texte de la seconde, dont personne n'avait gardé copie, est 
resté inédit. Depuis, on a réussi à disjoindre le» deux plaques soudées 
par Tincendie, et malgré quelques boursouflures causées par les adhé- 
rences du métal, elles sont faciles à déchifi*rer : elles sont actuellement 
conservées l'une et l'autre au musée Carnavalet 

Marie-Anne Le Picard appartenait à une famille dont le nom s'est 
déjà rencontré plusieurs fois dans ce recueil. La branche dont elle 
descendait était établie en Picardie. Son père, François Le Picard, sei- 
gneur d'Arobercourt, était président des trésoriers de France à Amiens 
depuis 1667'. 11 avait épousé Marie Bénard, fille de Jean Bénard,, 
seigneur de là Forteresse, contrôleur provincial des guerres et secré- 
taire du roi, et de Marie Pasquier de Bussy. Marie- Anne avait deux 
frères, nommés l'un André, l'autre François-Gabriel. Il résulte de di- 
vers documents conservés à la Bibliothèque nationale que Bon père, et 
peut-être sa mère, étaient morts plusieurs années avant elle. On trouve 
en effet, dès 1693, des quittances de rentes délivrées en son nom par 
son oncle maternel, Noël Bénard, seigneur du Verger, qui lui servait 
de curateur ^ 

Remarquons, en. terminant , que c'est au dos de cette plaque et non 
derrière celle de Catherine Brigard, comme on Ta dit par erreur dans 
notre premier volume ', qu'avait été gravée une estampe représentant 
Turénne au siège du Quesnoy en iG56. 

' Bibl. nat. Cabinet des titres, dossier Le Picard. — ' Cabinet des titres, pièces origi- 
nales, vol. a86. Y* Bënard, n* 97. — ' Voir t. I, p. 543. 



f . « t 



162 ' INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGCGXX. 

PARIS. — COUVENT DE L'AVE-MARIA. 

xvf siècle. 

D • O • M • 

rldi • F, F, Anthonii • defiardinr 

facerS • p • ^ • & . d' • religione ifignis * • q* • Vicarîatu bolo- 

nije • 24 ' annis • per- 

fundus • cum • hue > 



Pierre. — Haut. t"^6; lai^. o",4o. 

f 

Ce texte mutilé se lit sar la bordure d'une tombe plate d'assez petite 
dimension qui a été trouvée il y a quelques années sur remplacement 
de Tancienne église de l'Âve-Maria , et qui est aujourd'hui conservée 
au musée Carnavalet. 

Cette tombe a été sciée en deux dans le sens de la longueur. La 
moitié de gauche est perdue. 

Au centre de la pierre se voit Teffigie du défunt en pied, tète nue et 
les mains jointes. Il est vêtu d'upe ample robe à larges manches; il a 
les reins ceints d'une corde, la tète rasée à la façon des moines. L'effigie 
est surmontée d'une arcade trilobée portée sur des pilastres ornés 
d'un simple tailloir. Aux deux angles supérieurs de la tombe sont 
gravées des branches de laurier. Nous n'avons trouvé aucun docu- 
ment qui pût nous éclairer sur les qualités de ce personnage, ni sur 
l'époque à laquelle il vécut et mourut. On voit seulement, par le style 
du monument qui lui a été élevé, qu'il devait vivre vers la (in du 
xvi* siècle. 

' Sacerdoiis Parisiensis dioceêiê, et co/ifratris reUgifme insignii. 



SUPPLÉMENT. 16S 

MDGCCXXI. 

PARIS. — COUVENT DES CORDELIÈRES. 

i5ti. 

Le couvent des sœars mineures de Sainte-Giaire , ou Cordelières, 
fondé à Troyes par Thibaud YII, roi de Navarre et comte de Cham- 
pagne, fut transféré en 11189 ^ Paris, au faubourg Saint*Marcel ^ Il 
portait le titre d'abbaye , comme d'autres maisons du même ordre , celle 
de Longchamp par exemple. La reine Marguerite de Provence et sa 
fille Blanche vinrent y chercher, dans leur veuvage, une pieuse re- 
traite. A l'exception de la chapelle, les bâtiments s'étaient conservés 
jusqu'à nos jours. On les a entièrement défigurés pour les approprier 
à un service hospitalier. Quelques débris de tombes provenant de ce 
monastère sont employés au dallage d une manufacture voisine; nous 
en devons la connaissance à M. Adolphe Varin, graveur et archéo- 
logue. 

La plus ancienne de ces tombes est du xvf siècle. C'est une belle 
dallé dont il ne reste que la moitié inférieure. On y reconnaît l'effigie 
d'une femme vêtue d'une longue robe. De l'encadrement d'architecture 
qui entourait la figure de la défunte , on ne voit plus que les bases des 
colonnettes servant de pieds-droits. Aux quatre angles de la dalle, des 
médaillons en forme de quatrefeuilles contenaient les symbofes des 
Evangélistes. 

Die l'épitaphe, il ne reste que les quelques mots que voici ; 

.par U m^tt \it lai)lle 

j^tattcnq» ^ ^ ..... .ttt et H mmiAjixtt 

laçtttUe îrtîïMWw — 

Pierre. — Uyig. i^A^\ i»iç. i •",? 8. 

' QaUia çkmu t. VU, coi, 960-957; Pjgaïuoi 4e la Force, Dumpt. de Paris, t. IV, 
p. 619; GuilheriQy, Itinéraire arehiol, de Paris, p. 938. 



21, 



16i INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Mais c est assez pour reconnatlre la personne dont cette pierre re-^ 
couvrait les restes. 

Ueffigie gravée sur cette tombe représentait la vingt-huitième ab- 
besse, Jeanne VII, de Tillustre maison de Groy, huitième enfant d'An- 
toine de GroyS comte de Porcien, et de sa seconde femme Marguerite 

de Lorraine'. 

Jeanne de Groy prit Thabit en 1 658, à l'abbaye de MontceH, n ayant 
pas encore accompli sa septième année; -elle prononça ses vœux en 
1/167. Plus tard, elle exerça les fonctions de trésorière à Saint-^MarceL 
Parvenue , en 1 5 1 o , à la dignité abbatiale , elle mourut peu de mois 
après ^. Les auteurs de la Gallia christiana nous ont conservé le texte 
complet de son épitaphe« Elle était ainsi conçue : 

[Cy gisl révérende dame sœur Jeanne de Croy fille de feu meseire Anioine 
de Croy comte de. Parcien et de feue Madame Marguerite de Lorraine en son 
vivant obhesse de ce monastère] p$x U m^tU bt UfOelU btatKOtt^ t^t [biens 
ont esté faits] <« « ttt<mft»tatr< U^tttlU \Xtt^9i»U [le merctedi 10^ jour de 
moirs Vm i5ii. Priez Dieu qu'il fasse mercy d son orne.] 

^ Premier chambellan du duc de Bour- On y voit encore des bAtîmenU gothiques 

gogne, Philippe le' Bon ^ grand mettre de du xiv* siècle, convertis en magasins de 

France en i&yS, etc. (Voir le P* Anselme, vins; un réfectoire avec la diaire de h 

Hi$L génitiL t V, p. 637, 638») lectrice; quelques arceaux d'un, jdpttre .re- 

* Fille alnëe d'Antoine de Lorraine « construit au xvu* aiède. L'^^e n'existe 

comte de Vauderaont. plus. 

' Ancienne abbaye dans un faubourg de * Sa dalle funéraire était longue de huit 

Pont-Sainte-Maxence, au diocèse de Soilis. pieds et large de quatre. 



SUPPLÉMENT. 165 



MDCCGXXn. 

PiJIIS. — GOUVBNT DBS GORDELIÈRBS. 

xvir siècle. 

Cy gist le cors de Vertvevse 
Dame et Keligievse S" marie 
DV Frenet laqvelle dvne 

GRADE VOCATION ET SINGVLIERE 
DEVOTION ENTRA EN CE MONSTE 
[à fàge] DE i^ ANS ET FIST p[rofess'!on] 



*, 



Pierre. — HaoL o",3o; larjj. o",6o. 

Cette inscription a la même provenance que la précédente. Elle est 
gravement mutilée dans sa partie inférieure. Les dernières lignes, dans 
lesquelles était indiquée Tépoque du décès de sœur Marie Du Fre- 
net, ont disparu. Nous savons seulement qu elle vivait au milieu du 
XVII* siècle. On conserve aux Archives nationales un petit groupe de 
documents provenant de Tancien couvent des Cordelières. Dans le 
nombre, nous signalerons un registre où sont transcrits in extemo 
les actes capitulaires les plus importants, principalement les élections 
d'abbesses^ Nous y avons trouvé deux mentions de Marie Du Frenet : 
une première fois, le â mai 1687, à la suite d'un règlement voté en 
chapitre et signé par toutes les sœurs, règlement qui fixe les conditions 
que doivent remplir les religieuses pour obtenir le titre honorifique de 
mèrei discrètes^; la seconde fois, en 166 s, au bas de Tacte d'adhésion 
de la communauté à la constitution du pape Innotent X, en date du 
3i mai 1 653, portant condamnation des propositions de Jansénius^. 
« On trouve au bas des mêmes actes le nom d'une autre religieuse, 

^ SectioD historiqae, LL. i65a. — ' IHd, p. &i. — ' lUd. p. ig. 



166 ' INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Geneviève Du Frenet, qui était sans doute la sœur de celle dont nous 
donnons ici Tépitaphe. Elle vécut au moins jusqu'en i68sS tandis 
que Marie Du Frenet' n'apparak phis dans aucun acte à partir de 
1 66q , ce qui semble indiquer qu elle mourut peu d'années après cette 
date. 

' Archives nationales, LL. i659t p. â5, 69, 5a, 67 et 78. — ' Ces deux religieuses 
signent indifféremment Du Frenet et Du Fresnay, en un ou en deux mots. 



»■ ■ * I 



SUPPLÉMENT. 167 

MDGGCXXm. 

PARIS. — COUVENT DES CORDELIÈRES. 

1678. 

Icy repo5eiecorps[</rjflrafr] . . Mar 

gerie nt 

confacrée a Dieu le 16 

une Ce 

particulière conser 

. . . depuis dans la oirs 

Qc la • • • a\ ■•••••■•••••• les 

emplois extérieure e 

. . . aquita avçc he{aucoup dé\. . .. e 

* ... .et de vertu 

ux 

an 

une prefieuse le ma 

• • .guerison pour rendre encore 
le service a Tes (œurs mais noftre 
feîgnenr luy fit une miséricorde 
plus grande que toutes les 
vies en la retî'-ant de celle cy 
le 53* de fbn âge 1678 

Re^mesquant in Pace. 
Pierre.—- Leog. i",oo; krg. o'^Sg. 

Cette inscription a la même origine que les denx qui précèdent. 
Nous avons vainement cherché le nom de la sœur Margerie parmi ceux 
des signataires de l'acte de soumissicHi à la constitution d'innocent X ^ 
11 est probable que les emplois extérieurs dont la défunte s'acqnitfa, 
au dire de ^n épitaphe, avec beaucoup de zèle et de vertu , étaient 
trop hum|>les pour lui donner voix au chapitre; et c'est pour cela, sans 
doute, que son nom ne Ggure dans aucune des délibérations capitu- 
laires qui nous ont passé sous les yeux* 

' Archives nationales, LL. i65a, p. &9 et saiv. 



i68 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCccxxrv. 

PARIS. - COUVENT DBS CORDELIÈRES. 

XVII* siMe. 

A LA Mémoire oe^ S* Gabrielle 

FRA{4CdlSE DÉNiâON D'A. 

QUI 

DU C i 

I 



f * 



Pierre. — Larg. o",5d^ haut o",5 1 , 

Inscription de même provenance que les précédentes. Le mauvais 
état de la pierre permet tout au plu3 de reconnaître que l'inscription , 
dans son entier, devait compter onze lignes ou environ. 

Nous avons vainement cherché dans ^ les archives des Cordelières 
quelque document qui nous permît dç fixer l'époque à laquelle vivait 
Gabrielle Denison. Nous n'avons rencontré aucune mention de son nom; 
mais, en revanche, il est plusieurs fois question, dans le registre des 
élections d'abbesses, de deux religieuses nommées l'une Marie, l'autre 
Marguerite Denison. La première signa la déclaration de 16611 contre 
les Jansénistes ^ On la retrouve en 168a ^ En 171 3 elle fut élue dis- 
.quisitrice^ et maintenue dans cette dignité aux élections triennales de 
1 7 1 6* et dé 1719*. Marguerite Denison n'est mentionnée qu'une fois, 
dans une délibération capitulaire du 6 mars 1682 qui décide que 
toutes les fois que deux sœurs seront en même temps membres de la 
communauté^ et qu elles auraient une autre sœur désireuse d'appar- 
tenir elle aussi au même couvent, «ette dernière ne serait admise à 
faire profession que si elle renonçait formellement à prendre part aux 

* • * 

' Archives nalioDales, LL. iGSa, p. 5s ^ HM,,f. 106. 

et 58. ^ lUd. p. 107. 

' lbid.p.7ft"'. ' Ibid.f, 109. 



SUPPLÉMENT. 



169 



délibérations du chapitre et aux élections des abbesses et autres digni- 
taires de l'ordre ^ 

Marguerite et Marie Denison figurent toutes les deux parmi les 
signataires de cette délibération. Il est vraisemblable que Françoise- 
Gabrielle Denison était leur sœur, et que ce fut son entrée en reb'gion 
qui occasionna la décision que nous venons de citer. Cette hypothèse 
placerait dans le dernier quart du xva® siècle Tépoque à laquelle vivait 
cette religieuse et expliquerait pourquoi son nom ne se trouve nièié à 
aucun des actes de la communauté. 

* Arch. nat. LL i659| p. 79"^. 



99 



170 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



MDCCCXXV. 

PARIS. — COUVENT DBS CORDELIÈRES. 

i7'j5. 



A LA MEMOIRE 


DES RELIGIEUSES 


ET DISCRETES PERSONNES 


S<EUR MARIE MAGDELE 


Sœur marie hyacinte 


Crochet qui se 


Bouteroue qui a remp 


CONSACRA AU SEIGNEUR 


LOFFICE DE CHANTRE 


EN CE MONASTERE 


AUEC UN 2ELE JNFATIGA 


A LAGE DE 2! * AN ET 


PENDANT 32* ANS ET 


MOURUT LE 7 ......... . 





Agée de 65 

Reauiê 










ANN 







PieiTe. — Haut o",58; larg. i'",oo. 



Cette inscription a la même provenance que les précédentes. L'usure 
de la pierre a rendu les quatre dernières lignes en grande partie illi- 
sibles. La date de la mort de ces deux religieuses a disparu : elle doit 
sans doute être Bxée à la première moitié du \s\\f siècle. On trouve, 
en effet, dans le procès-verbal d'élection de l'abbesse triennale nom- 
mée en 1716, mention d'une sœur Madeleine Crochet'. Six ans plus 
lard, dans l'élection de 1732, sœur Marie -Hyacinthe Bouteroue fut 
élevée par ses compagnes à la dignité de disquisitrice ^. Les sœurs re- 
vêtues de ce titre étaient les assistantes de l'abbesse. Elles étaient, 
comme celle-ci, élues pour trois ans. La qualification à^^discrètes donnée 



'"* Chiffres incertaioB. 
' Archives nat LL. 1689, p. 107. 
* Ilni, p. 101. On trouve, en 168a, 
une religieuse qui signe : M. Bouteroue 



[thid, p. 79"^); il est possible que ce fut la 
même qui vivait encore en 1709. Notons 
cependant que cette dernière se nomme 
Marie-Hyacinthe. 



SUPPLÉMENT. 



171 



aax deux défuntes par Tiuscription nous parait avoir la même signi6- 
cation que le titre de mère discrète^. 



' Le règlement des Cordelières portait 
que (ries mères discrètes se feront et pren- 
irdront en ce monastère par voye d^aotiquité 
fret ie rang de la religion , poorvea que les 
«rdicles sceors qui seront en nmg ayent les 
«rconditkms nécessaires et portées par les 
ffloix et constitutions de Tordre, scavoir 
cr qu'elles soient saines de corps et d'esprit, 
(T douées de prudence, de sagesse et de con- 



(Tseil, ayant louabiement exercé les obéis- 
rrsances auxquelles elles auraient esté em- 
trployées, et qu'elles puissent mener la vie 
(T commune et exemplaire au moins aux 
(r lieux communs Qt réguliers, et qu'dles ne 
«soient empesdiées par une maladie babi* 
(rtuelle et incurable qui les rende tout à fait 
ff inutiles à Tordre et à la religion. « ( Arch. 
nat. LL. iBSa, p. h3.) 



aa 



\ 

/ 



172 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXXVI. 

PARIS. - COUVENT DES CORDELIÈRES. 

xYin* siècle. 

D'autres fragments, plus mutilés encore que ceux qui précèdent, se 
voient épars dans le mèoie lieu; on peut, sur quelqiie6-4uis, déchiffrer 
à grand'peine quelques noms propres; les autres n ofFrent plus que des 
mots sans suite. Ce sont des épitaphes : 

CY GIST D[hcrete dJAME ET 
VERTVEVSE [et rdig]îEVSB S* 

Claire le Telier la q" 
prit lhabit de nre s" 
religion 

Pierre. — Haut ©",78; larg. ©"«Sô. 
A LA MEMOIRE [de] 

R* ET DISCR[^f] 

SOEUR MARGUERITE 

LAURENT.. 

Pierre. — Haut. o",3a ; larg. o",4^. 



. . .ANNI 
EFFRARD 



Pierre. — Larg. ©""«aS; haut. o'°,a5. 

Nous navons trouvé aucun document qui se rapportât aux reii 
gieuses mentionnées dans ces trois fragments. 



» 



' Religieuse. 



SUPPLÉMENT. 173 



.CORPS 

.NOËL Q. . , 
S EN AVO 
.VANlTEZ. 
AGE.. 



Pierre. — Larg. o",i9; haut. o",i8. 

Fragment informe, qui pourrait provenir de i'épitaphe d'une sœur 
Marie Noël qui signa le formulaire contre les Jansénistes en i66s ^ et 
que l'on retrouve encore en 1682^. 

* Archiv. nat. LL. i65â, p. 49, 6a, 57. — * Ibid. p. 7a'". 



17A INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCXXVII. 

PARIS. — FILLES DU SAINT-SAGREHENT. 

1666. 

LE • XXVII • MARS • DE • LANNEE* 1666 • 
TRES • HAVTE • TRES P VISSANTE ET TRES 
EXCELLENTE PRINCESSE MADAME M ARGVE 
RITE DE LORAINNE DVCHESSE DOVAIRIERE 
DORLEANS VEVVE DE TRES HAVT TRES 
PVISSANT ET EXCELLENT PRINCE MON 
SEIGNEVR GASTON FILS DE FRANCK 
ONCLE DV ROY DVC DORLEANS DE 
VALOIS DE CHARTRES DALENCON 
COMTE DE BLOIS &&. 

PAR VN EFFET SINGVLIER DE SA HAVTE PIETE 
A FAIT LHONNEVR ET LA GRACE AVX RELIGIE 
VSES BENEDICTINES NOMMEE LES FILLES DE 
LADORATION PERPETVELLE DV TRES S' SACREME^ 
DE LAVTEL DE POSER AVEC LES CEREMONIE ACCOV 
TVMEE DE LEGLISELA PREMIERE PIERRE A V BASTIMENT 
DE LEVR CLOESTRE ET MONASTERE ETABLY AV FAVB 
ST GERMAIN LEZ PARIS RVE CASSETTE A LA PLVS GRANDE 
GLOIRE DE DIEV DE SON FILS lESVS CHRIST N • S • 
AV TRES S. SACREMENT DE LAVTEL ET DE LA TRES 
IMMACVLEH VIERGE MARIE SA TRES SAINTE MERE 
ET DV GLORIEVX PATRIARCHE S • BENOIT. 

Piaque de plomb. — Haut. o'fSS ; lai^. o'fSg. 

Il a déjà été question, dans le premier volume de notre recueil, des 
religieuses du Saint-Sacrements Cette communauté avait été établie 
primitivement dans une maison de la rue Férou, près de Saint-Sulpice. 

' Voir 1. 1, p. 570. 



SUPPLÉMENT. 175 

Une chapelle y fui bâtie, dont la première pierre fut posée en i65/i 
par Anne d'Autriche. Ce n était qu'un établissement provisoire. Les 
fondatrices et bienfaitrices de la communauté lui firent construire un 
autre couvent rue Cassette. Les religieuses du Saint-Sacrement y furent 
transférées en 1669^ 

La reine Anne d'Autriche, qui leur portait un intérêt tout spécial, 
ne vit pas ce changement : elle était tnorie le âo janvier 1666, deux 
mois à peine avant la pose de la première pierre du couvent de la rue 
Cassette. Marguerite de Lorraine, qui remplaça la reine en cette cir- 
constance, était née en 161 3; elle était fille de François de Lorraine, 
comte de Vaudemont, et de Catherine de Salms. Mariée le 3i janvier 
ifiSâ à Gaston de France, duc d'Orléans, frère du roi Louis XIII, elle 
devint veuve le 9 février 1660 et mourut le 3 avril 167a. 

La plaque de plomb qui^ contient cette inscription a été recueillie 
au musée de Bagnols (Gard), ainsi que deux inscriptions de Chaillot 
dont on trouvera le texte plus loin. M. de Boislisle, notre collègue du 
Comité des Travaux historiques, nous les ayant signalées, nous en 
avons demandé copie à M. Allègre, conservateur du musée de Bagnols, 
qui a bien voulu nous en adresser d'excellents estampages. 

* Piganiol de la Force, Deseript. de Parié, ëdit. de 17/ia , t VI, p. 3fi^ et saiv. 



176 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXXVUI. 

PARIS. - CHAPELLE DE LANGIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

lyto. 

Hic Jacet 
Carolus Magenîs 

• HUJUSCE CoLLEGit 

ProvIsor ObIIt 

CALENDiS APRlLlS 

AN. 1710. 

Pierre. — Long. o",5a; larg. o''\55. 

Le collège des Lombards fut fondé en i336, auprès du toavent des 
Carmes de lé place Maubert, par le Florentin André Ghini de Malpigfai, 
évAque d'Arras \ sous le litre de Maison des pauvres italiens de la Cluh 
rite de Notre-Dame. Longtemps abandonné, le vieux collège fut concédé 
en 1677 à des prêtres irlandais pour rétablissement d un séminaire de 
missions ^ De nouveaux bâtiments remplacèrent, en 1 681, les construc- 
tions anciennes; ils subsistent encore aujourd'hui. 

L'a chapelle fut reconstruite en 1788 sur les plans de Tarchitecte 

Bosery ^, aux frais de labbé Guillaume de Bautru de Vaubrun, sorbon- 

/ niste et lecteur du roi^. Fermée à Tépoque de la Révolution, elle servit 

assez longtemps de magasin à des tonneliers avant d'être rendue au 
culte. Les Irlandais avaient quitté, en 1776, Tancien collège^'des Lom- 
bards, pour se transporter rue du Cheval-Vert, près de la rue des 
Postes. Le séminaire des Irlandais occupe encore aujourd'hui le même 
emplacement. 

Lépitaphe de Charles Maginn se lit sur une simple dalle de pierre 
en avant des marches du sanctuaire. 

* Évéque d'Arras de i33i à i33â, pub Descr^liou de la ville de Paris, t. VI, p. /i3. 
évèque de Tournay de i33/i à i3/ia. ^ Lance, Dietionn. dee Arckitecteê, 

' Voir Dvhrea\^ Théâtre dei Antiquités de ^ Voyez ci -dessous, p. 19a, Tëpitaphe 

Paris, p. 599; et Piganiol de la Force, de Tabbë de Vaubrun. 



SUPPLÉMENT. 177 

MDCCCXXIX. 

PARIS. — CHAPELLE DE L'ANCIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

1786. 

Hic Jacet 

M • JOANNES FaRELY • S • FAC • 
PAR • D^ ' • HUJUSCE COLLEGtl 

per plures annos • 
Provïsor et PrîmarIus 

iNDEFESSUS • OBÎtT DtE 

JUN . 7 • ANNO 1736 

iETATiS • 84 • 

REQUÎESCAT iN Pace 
Pierre . — Long. o",5/i; larg. o",48. 

Cette épitaphe s'est conservée, comme la précédente, en avant des 
marches de Tautel. Elle est simplement encadrée d un filet sans aucun 
ornement. 

Jean Farely fut un des principaux directeurs du collège des Irlan- 
dais. Il fut pendant plusieurs années un des proviseurs du collège. Les 
proviseurs étaient primitivement au nombre de quatre, un pour cha- 
cune des provinces de l'Irlande. L'organisation intérieure du collège 
des Irlandais fut réformée en 1728. Les quatre proviseurs durent rési- 
gner leurs fonctions, et le nouveau règlement décida qu'à l'avenir les 
proviseurs ne seraient plus nommés que pour trois ans. Au-dessus 
d'eux fut placé un principal ; ce fut Jean Farely, un des quatre provi- 
seurs atteints par la réforme, qui fut chargé de cet emploi^. 

* SaerœfacutUUu Parinensiê doctor, — * Voir aiu Archives nationales le dossier M. 1/17, 
et en particulier la pièce n* 99. 



▼. a3 



178 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGGCXXX. 

PARIS. — CHAPELLE DE L'ANCIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

17/16. 

HIC JACET 

M*PATRtCiUS CORR SACRiE 

Fac • Paris • Doctor, 

HUJUSCE COLLEGii P£R 
OCTO ANNOS PrOVISOR, 

Mansuetudîne et 

PtETATE iNSlGNiS, OBlÎT 
OiE 23* F£B • ANNO lj^6 
iETATIS 40 • 

REQjUiESCAT ÏN PACE 
Pieire. — Long* o"»6o; lai^. ©"jôc. 

Ëpitapbe encadrée d'un simple filet; elle est encore en place à côté 
des précédentes, en avant des marches du sanctuaire. 



SUPPLEMENT. 179 

MDCGCXXXI. 

PARIS. — CHAPELLE DE L'ANCIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

1746. 

HIC JACET 

M. Andréas Donlevy, 

COMMUNtTATlS CLERlCORUM 
HiBERNORUM PER 24 
ANNOS PRiEFECTUS ET 
EJUSDEM Re'sTAURATOR 
SEU POTtUS FUNDATOR 
OBllT DlE. 7r y^ ANNO 
1746 ^TATlS 66? 

Requîescat iN Pace 

Pierre. — Long. 0* 60; larg. o",6o. 

Sijuple dalle carrée entourée d'un filet; elle se voit, comme les pré- 
cédentes, en avant des marches du sanctuaire. 

André Donlevy était un ami particulier du cardinal de Fleury; c est 
à son influence sur ce ministre que Ton dut le règlement de 1 728 dont 
nous avons parlé à propos de Tinscription précédente; cest par allu- 
sion à cette réforme qu'on lui a donné dans son épitaphe les titres de 
réformateur et de fondateur de la communauté des Irlandaise 

' Voir un faetam rédigé par les adTersaires de cette réforme. ( Arch. nat. M. 1 /17, n" 1 . ) 



ii3. 



180 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGGCXXXII. 

PARIS. — CHAPELLE DE L'ANCIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

1761. 

HIC JACET 

M. JOANNES O NeILI-, 
COMMUNiTATlS ClERICORUM 
HiBERNORUM PER 14. ANNOS 
ET TRES MENSES PRiEFECTUS 
AC ANOREiE DONLEVY 
SUCCESSOR VtGiLANTlSStMU^ 
OBiiT DlE 6^ MARTlt 
ANNO 1761 -iETATlS 63! 

Requiescat in pace • 
Pierre. — L^ng* o'',6o; larg. o", 69. 

Épitaphe entourée d'un simple filet. Elle se voit en avant des marches 
du sanctuaire. 



SUPPLÉMENT. 181 

MDCCCXXXIII. 

PARIS. — CHAPELLE DE L'ANCIEN COLLÈGE DES LOMBARDS. 

1767. 

HIC JACET 
R. P. Jacobus Murry 

O R D. P R iE D 1 C. M! 
BARTHOLOMiEl MuRRY 
FrATER DtLECTlSSiMUS 
OBllT Di£ 14. APRtLtS 
ANNO. 1767. iETATlS 64* 

REQUÎESCAT iN PACE 

Pierre. — Long. o",6o; larg. o*,6o. 

Cette inscription est gravée sur une iame de pierre encadrée d'un 
simple filet pour tout ornement; elle s'est conservée, comme les cinq 
précédentes, en avant des marches du sanctuaire. Barthélémy Murry, 
frère du défunt, était un des bienfaiteurs de la communauté. 11 fut 
enterré, lui aussi, dans la chapelle du collège des Lombards; mais, à 
Tépoque où le séminaire des Irlandais fut transféré dans la rue du 
Cheval- Vert, on y transporta son épitaphe, que Ton plaça à côté d'une 
nouvelle qui s'est également conservée et dont on trouvera le texte 
ci-après ^ 

' Voir le n* mocccxlii. 



i%î 



INSCRIPTIONS DE Lk FRANGE. 



MDGCGXXXIV. 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

i683. 



Hic 

lACET COR ILLVSTRISSIMI VIRI DOMINI DNI. 
Patricii MAGINN, ABBATIS THVLENSIS' 
VTRIVSQVE IVRIS DOCTORIS CAROLO SECVNDO 
REGE MAGNiE BRlTANNIiE CHARI , EIVSQVE 
SPONSiE CaTHARIN/E AB ElEEMOSYNIS PRIMl' 

QVE HOCCE LONGOBARDORVM COLLEGIVM 
VETVSTATE OMNINO COLLAPSVM A ReGE 
ChRISTIANISSIMO LVDOVICO DECIMOQVARTO 
HlBERNIS PRvESBYTERIS STVDIORVM CAVSÂ 
PARISVS DEGENTIBVS DONATVM, PERITISSIMO 
OOCTOREy PYSSIMOQVE' SACERDOTE DNO 

MALACHi Kelly * hiberno iEQv aliter adiv vante' a 
fondamentis resta vra vit anno dni 1677. 

RequIescàt Jn Pàce 

hoc monvmentvm amico et parenti svo 
posviT Arthvros Magneisse 

OB • DIE 16 APRIL • AN • 1683 • AN • SViE vET • 65 • 
Plaque de marbre Doir. — Haut. o'',97; larg. o^jSi. 



^ Tulley, TuUeium, abbaye cislercienne, 
fiUe de Morimont, au diocèse de Laagres, 
près de Gray, fondée en 1 1 3o : tr Abbas xlix , 
(rPatricius Guineo, alias Maguin, Hibernus 
itpatria, theologiœ doctor, primusque re- 
«rginœ Angliae eieemosynarius , obiit Parisius 
(fin coUegio Loogobardonun , cujus erat 
ff provisor, anno aetatis suœ 66 , Christ! 1 683, 
cri 6 apriiis. Plora l^avit pro instiluendo 
frpresbyterorumHibemommsodalitio. »(6a^ 
lia chriitiana, t. IV, col. 8a5-83o.) 



* Premier aumônier de la reine Cathe- 
rine de Portugal, femme de Charies II. roi 
d'Angleterre. 

' La lettre y^ surmontée de deux points, 
tient ici, comme dans plusieurs des inscrip- 
tions suivantes, la place de deux t. Les 
points sont quelquefois omis, quelqudbis 
posés sur des y ordinaires. 

* Voyez rinscription qui suit 

' Sic. On avait gravé d*abord adiwande. 



SUPPLÉMENT. 183 

Gomme nous Tavons dit plus haut S c'est en 1 776 que le collège des 
Irlandais, trop à l'étroit dans l'ancien collège des Lombards, fut trans- 
féré dans la rue du Ghevai-^Vert, à côté de la rue des Postes. Par un 
sentiment de piété filiale qu'on ne saurait trop louer, les membres de 
la communauté ne voulurent pas laisser dans le lieu qu'ils abandon-* 
naient les restes de leurs bienfaiteurs. Ils les transportèrent, avec les 
épitaphes qui les accompagnaient, dans la chapelle de leur nouvel éta- 
blissement. Les onzç inscriptions qui vont suivre, et que nous avons 
recueillies dans le vestibule de la petite chapelle du collège des Irlan- 
dais, proviennent, à l'exception peut-être des deux dernières, de l'an- 
cien collège des Lombards. 

Les noms des divers personnages à la mémoire desquels sont con- 
sacrées ces onze épitaphes se trouvent rappelés sur une table de marbre 
noir toute moderne, placée à l'entrée du collège actuel, avec ceux des 
autres bienfaiteurs de la maison. Nous aurions voulu donner, à la suite 
de chaque épitaphe, quelques détails sur le personnage dont elle mar- 
quait la sépulture, et nous nous sommes adressé pour les obtenir à 
M. le supérieur de l'établissement. 

La disparition des archives, à l'époque de la clôture du séminaire, 
au commencement de la Révolution , a rendu toute recherche impos- 
sible. Le vénérable supérieur a fait ce qui dépendait de lui en nous 
autorisant à relever les inscriptions qui composent à elles seules, au- 
jourd'hui, lès annales de la communauté. 

Patrice Maginn méritait une place d'honneur parmi les bienfaiteurs 
du collège des Irlandais.* G'est par son influence que furent rendues 
les lettres patentes de 1677 qui attribuèrent à des prêtres irlandais 
les bourses vacantes du collège de$ Lombards. G'est lui qui, de concert 
avec un de ses compatriotes, Malachie Kelly, dont nous donnons ci- 
après Tépitaphe, fit les frais de la restauration du collège des Lom- 
bards et de son appropriation aux besoins de ses nouveaux hôtes. Les 
prêtres iriandais composant la communauté témoignèrent leur recon- 

* Voir ci-dessos , p. 176. 



18â INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

naissance de ces bienfaits en choisissant Maginn et Kelly pour supé- 
rieurs. 

Par un acte en date de 1681, ils leur promirent obéissance et leur 
laissèrent Fentière dispositioTi des bourses et des places de principal 
et de procureur qui seraient à donner dans rétablissement. 






SUPPLÉMENT. 185 

MDCCCXXXV. 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

i68i. 

In Spem Résurrection i s 

Clarissimvs viR • DD • Malachivs Kelly, s. th. Doctor 
Abbas beatjE MarIje de Owney s 

SERENISSlMiE MARI/E GoNZAGiE POLONORVM REGlNiE 
OLIM A CONFESSIONIBVS ' • POSTEA LVDOVICO MAGNO 

Régi XPianiss! a Consilys & veleemosynis ' &c. nec non 

COLLEGY HVIVSCE B. MARI/E V. VNA CVM JlLVST. D. D. 

Patricio Maginn abbateThvlensi* Indefessvs 

RESTAVRATOR LAVDATISSIMAM VITAM CVM XPiANA 

morte COMMVTAVIT die 22^^. APRIL • AN • MiLL • SeXCENT • 

OCTOG • QVARTI • iETAT • VERÔ • SePTVAG • TERTY • 

MANDAUÎT JnTER CjETERA 

VT SiNGVLI PrESBYTERI HOC IN COLLEGIO MANSVRI, 

INTRÀ QVARTAM AB INGRESSV SVO DIEM, SACRVM 

AlTARIS SACRIFICIVM PRO ANIMA IPSIVS 

Offerrent 

QVOD VT Religiosvs Inpostervm SERVARETVR 

HVICCE Marmori inscribi IVSSIT. 

REQUiESCAT Jn PACE 

t t 

Plaque de marbre noir arrondie par le haut. — Haut o*,98 ; hrg. o'tS i . 

Au-dessus du texte, sur uq écusson en creux, un donjon maçoDiié, 
sommé de trois tourelles et accompagné de deux griffons dressés, 

* Owney, baronnie du comte de Tippe- ' Conseiller et aumAnier du roi très chrë- 

rary (Irlande). tien Louis le Grand. 

^ Confesseur de Marie de Gonzag^e, qui * Tulley, au diocèse de Langres. Voir 

ëpoustf, eo i656, Ladislas VII, roi de Po- Tinscription qui précède. Cf. Gailia christ, 

logne, et mourut eu 1667. t. IV, col. 83o. 



186 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

tenant chacun un serpent; pour accessoires, deux palmes, une mitre, 
une crosse; en devise, sur une banderole : 



TVRRIS FORTIS MlHl DEVS 



Kelly fut,' avec Patrice Maginn, dont Tépitaphe se lit à côté de la 
^^ sienne, le vrai fondateur du collège des Irlandais. 





SUPPLÉMENT. M7 

MDCCCXXXVI. 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

1698. 

D. O. M. 

PIJE M£MORIi£ 

Clarissimi NOBILISSIMIQUE 
ViRI SIMONIS LUTTREL SUB LU- 

— MO 

DOUICO MAGNO REGE XtIANISSI 
MILJTUM TRIBUNI, CIVITATIS 
DUBLINIENSIS HIBERI^IiE M& 
TROPOUS^ SUB JACOBO 2* MAGNiE 
BRITANNIi« REGE PREFECTI, QUI CUM 

CA 

REGE CATHOLICO PRO FIDE CATHOLI 
EXULARE MALUIT ET ^IILITANOO VIO 
TITARE QUAM DOMI PACÀTAM VITAM 
AGERE, ET AMPLISSIMIS POSSESSIO 

NIBUS GAUOERE 

Tor 

OBUT6CAL9-BRIS A.R.S.H.M.DC.XC 

ElUSQUE PIAM MEMORIAM NON 
INGRATA DOMUS HUIC INSCRIP» 
TAM MARMORI SERVARI VOLUIT 
CUJUS IPSE^ MORIENDO NON 
IMMEMOR FUIT. Requiescot in pace. 

Plaque de marbre noir arrondie au sommet — Haut. o",7o; lai^. o'.^S. 



^ On avait gravé t&fe. 



fih. 



188 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXXXVIL 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

1700. 

D. O. M. 

L'Illustre MIlles D'O. Cruoly Ca 
pltalne lieutenant des gensdarmes 
AngloIs ' DU Roy, dont la Vertu, la capa 
clTÉ, et la Valeur etoIent si célèbre*, 

À LAISSE PAR testament AV COLLEGE DES 
HlBERNOlS LA SOMME DE 6oOO^ A CONDÎTiON 
qu'ils disent pour LE REPOS DE SON AME 
QUATRE GRANDES MESSES TOUS LES 
ANS, DONT L'vNE SERA DITE LE 2 D'oCTOBRS 
loUR DU DECEDS DUDÎCT SEIGNEUR ARRiU^ 

L'année 1700, et quIls offrent a perpetu 

tTÉ LEURS SACRlFiCES ET PrÎERES A SON 

Intention. 

RequIescat In Page 

Messieurs Les hïbernois ont receu La somtne 
cydessus, et L'obligent au contenu, aux articles 
du contract de constitution Passe le jf, 
Feurier lyoo, pardeuant Ogier notaire 

Marbre ooir arrondi au sommet. — Haut. o",67 ; krg. o'tAS. 

Nous avons publié au tome I** de ce recueil^ l'épitaphe de Marien 
O'Cruoly, mort le 2 octobre 1700, et enterré dans la chapelle du col- 
lège des Ecossais. A en juger par la date de sa mort et par les titres 
qui lui sont donnés, il semblerait que c était le même personnage que 
le bienfaiteur en souvenir duquel les Irlandais élevèrent l'inscription 
que nous donnons ici. 

' Voir l. !•', p. a64, n* clvl — * Ibid, p. 607, n* cccsLni. 




SUPPLÉMENT. 189 

MDCCCXXXVIII. 

PARIS. - SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

1703. 

D. O. M. 

IlLUST^"* et ReUEREND*1"* EcCLESIiE PRiEp 
SUL, lOANNES Ô MOLONY EX ANTIQUlSSI**^ 
INTER HIBERNOS FAMILIA ORTUS, PARI« 
SYS AB ADOLESCENTIA EDUCATUS, 
ET SACRiE FACULTATIS PARISIENSIS 
DOCTOR, EX CANONICO RoTHOMAGENSI 



FACTUS PRIMUM EPUS LAONENSIS * SUI NO- 
MiNIS ET FAMILIiE TERTIUS, DEINDE 
EPÛS LYMERICENSIS" ET ADMINISTRATOR 
LAONENSIS' CATHOLICiE RELIGÎÔÏS 
ET PATRIiE ARDENS ZELATOR, PROPT& 
REA AB HiERETICIS, AD NECEM SiEPE 
QUiESITUS, TANDEM PARISEOS rÎeDUX 
EXUL, HUIC COLLEGIO IN USUM SACER- 
OOTUM HIBERNORUM TRECENTAS LI- 
BELLAS TURONENSES ANNUI REDITUS 
EX CORDE LEGAUIT, PRiETER MILLE DUO* 
CENTAS LIBELLAS IN CONSTRUCTIONEf* 
HUIUS SACELLI SEMEL DONATAS, OBYT 
DIE sep"?" ANÔ DNÏ 1702 iETATlS SVM 

ANNO 85. Requiscat* inpace. 
Marbre noir arrondi par le haut. — Haut. o*,87 ; larg. 0" 5&. 

Au-dessus du texte, un écusson surmonté du chapeau épiscopal, 
écartelé, aux premier et quatrième, d' — , à un carquois et un arc posés 

' Évèehë de Killalow, en friande, suflragant de Casheli. — ' Limerick, de la même pro- 
vince ecclésiastique que Killalow. — ' On avait grave laondennê. — *~* Sic. 



190 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

en pal l'un auprès de l'autre; aux second et troisième, d' — , à deux 
lions dressés contre un arbre ébranché; pour devise : 

IN DOMINO ET NON IN ARCU MEO SPERABO. 

L'évêque de Limerick, après un premier don de douze cents livres 
tournois pour la construction de la chapelle de l'ancien collège des 
Lombards, légua trois cents livres de rente aux prêtres irlandais exilés 
comme lui-même. 



SUPPLÉMENT. 191 

MDCCCXXXIX. 

PARIS. — SÉMIJNAIRE DES IRLANDAIS. 

1707. 

HIC lACET 

IllustH^ ac Rêver D. D. 

DoMiNlcus MaguIre 

ArCHIEP"* a RM : TOTiU* 

HIb" Primas zi sept 

o 
ANO. 1707 DEFUNCTU* 

Requiescat in pace * 
Pierre noircie. — Haut. o^iSo; larg. o"',5i. 

Dominique Maguire était archevêque d'Ârniagh. Ce siège, un des 
plus anciens de TMande, fut érigé en archevêché eu 11 52. Son titu- 
laire portait le titre de primat d'Irlande. 

' Un fleuron entre les deux dernières lignes. 



192 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXL. 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

1746. 

D. O. M. 
AC /ETERNyE MEAÎORI/E ILLVSTRISS{ 

DOMINI NiCOLAI GULLIELMI DE BAUTRU 

DE VAUBRUN, DocTORis Sorbonici, Régi a 

LECTIONIBUS *, ABBATIS DE CORMERYE ', COMITIS 
DE SeRAN, HUJUSQUE CoLLEGII PER XVIII. ANNOS 
SUPERIORIS BENEFICI STUDIO DILATANDiE FIDEI IN 
CENSUS PRESBYTEROS HIBERNOS PARISIIS QUAQUA 
VERSÙM COMMORANTES IN UNAS CONGREGAVIT iCDES, 
QUAS VETUSTATE COLLAPSAS IMPENSÂ MAGNÂ IN 
EORUM GRATIAM EX INTEGRO REFECERAT • SPLENDIDUM 
HOCCE SACELLUM EXTRUXIT * • QUOS VIVUS PATERNO 
ANIMO FUERAT COMPLEXUS, NEC MORIENS MUNIHCEN- 
TIAM SUAM DESIDERARE PASSUS EST; QUIPPE QUI ^ 
XXX. LIBELLARUM TURONENSKJM MILLIA ILLIS TESTA- 
MENTO RELIQUIT • HI TANTARUM LARGITIONUM RITE 
MEMORES PATRONO OPTIMO NON SOLUM HOC POSUE- 
RE MONUMENTUM, SED INSUPER PERENNI SANXERUNT 
LEGE UT SINGULI SACERDOTËS, STATIM ATQUE IN w^ 
COLLEGIO LOCUM FUERINT SORTITI, SACRUM DEO 
PRO ANIMA EJUS SEMEL SALTEM OFFERANT OBIIT 
VIR EXIMIUS DIE XV • IX"?** M • DCC • XLVI. -/ÏTATIS 
ANNO LXXX*. 

Requiescat in pace. 
Marbre noir. — Haut. i",b8; larg. o^jS». 

' Lecteur du roi. laume de Boulru de Vaubrun. Il fut nomme 

' Connery {Cortnarieus), abbaye de abbë de Cormery le â8 juin 1680, à Tâge 

l'ordre de Saint-Benoit , au diocèse de Tours , de 1 8 ans. 

fondée vers la fin du viii' siècle. ( GalL christ. ^ La chapelle de la rue des Carmes. Voy. 

t. XIV, col. 354-373.) Le continuateur de ci-dessus, p. 176. 

Toeuvre des Bénédictins, M. Hanréau, na * D après les chiffres indiqués par M. Hau- 

fait qu'une courte mention de Nicolas-Guil- réau , Vabbé de Cormery aurait vécu 84 ans. 




SUPPLÉMENT. 193 

M. de Bautru de Vaubrun fut pendant dix-huit ans le supérieur de 
la communauté des Irlandais. Il fut un des principaux bienfaiteurs de 
l'établissement; mais lauteur de son épitaphe, en vantant ses mérites, 
a eu tort de le représenter comme le fondateur de la maison. Nous 
avons vu plus haut que les véritables fondateurs du séminaire des 
Irlandais furent Patrice Maginn et Malachie Kelly. M. de Vaubrun ren- 
dit d'ailleurs de nombreux services à la communauté et lui laissa par 
testament une somme de 3 0,000 livres tournois. C'est à lui que l'on doit 
la reconstruction de la chapelle du collège des Lombards, alors occupé 
par les Irlandais; il y fut enterré. Lorsque la communauté fut trans- 
férée, en 1776, dans la maison de la rue du Cheval-Vert, les Irlandais 
transportèrent pieusement l'épitaphe de M. de Vaubrun dans leur nou- 
velle demeure. Cette épitaphe est fort simple. Elle est gravée sur une 
plaque de marbre noir arrondie au sommet. A la première ligne se 
voient les armes du défunt : de — au chevron de — accompagné de 
deux roses , et en pointe d'une tète de loup. L'écusson est entouré de 
deux palmes et surmonté d'une couronne tréflée, avec crosse et mitre. 



f. 95 



19« INSCRIPTIONS D£ LA FRANGE. 

MDCCGXU. 

PARISu - S^INAIRK DBS ISLANDAIS. 

1748. 

D. O. M. 

£ti£nn£ lvbih qouaoeois de paris 
Pour le repoç de Vame de Martin 

BHOWNE ORIGINAIRE IrlANDOIS SON 

Amy a Fonde dans cette Eglise 
VNE Messe basse a perpétuité 

QUI DOIT ESTRE DITE LE LUNDY DE 
CHAQUE SEMEINE* A COMMENCER 
DU 30 OCTOBRE 1747 JOUR DU 
DECES DUDIT S* BrOWNE SUIUANT 
LE CONTRACT PASSÉ DEUANT M" * 
VATRY NOT* LE 20 MARS 1748 

CURIBUX 

Prié Dieu pour 
» Lur 

Pierre. — Haut. o'",79; larg. o",56. 

L'encadrement est arrondi par le haut; il est surmonté d'une croix 
et de deux cassolettes fumantes; des palmettes en décorent la bordure 
inférieure. 



I— s 



Sic. 




SUPPLÉMENT. 195 

MDGCGXLn. 

PARIS. — SÉMINAIIII DES IRLAUDAIS. 

17Ô7. 

Hic Jaçet 
M. Bartholom^eus MURRY 

SALUBERRIMiE FACULTATIS PARISIENSIS 

DOCTOR REGENS 

ViR INGENU ACUMINE PRUDENTIÀ PIETATE 

SPECTABILIS 
Religione Patrlc amksis miserisque 

VIXJT 

EOSDEM VfVUS MORTUO SIBI 

DESTINAVrr HyEREDES 

OMNIBUS BONIS FLEBILIS 

OBIIT 

die JANUARII 8^ ANNO R. S. H. 1767 

iETATIS VERO 72^ 

Requiescat iU PAC£ 
Plaque de marbre noir amoadîe aa «miiiiet. — Haat. o'fSd; ki^. o*,53. 



Barthélémy Muiry était le frère de Jacques Miirry dont nous avons 
donné ci-dessus Tépitaphe ^ Il était nn des principaux bienfaiteurs du 
séminaire des Irlandais. C'est en cette ({ualité qu*il figure , avec le titre 
de recteur de l'Académie de Paris, dans* une inscription moderne pla- 
cée dans le vestibule de la maison et sur laqpaelle se lisent les noms 
des bienfaiteurs du séminaire. 

* Voir ie n* hogcgxxiiii. 



95 



196 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXLUI. 

PARIS. — SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

1777. 

HIC . JACET . 

LAURENTIUS-KELLY^ SACRiE FACULTATIS PARISIENSIS 

DOCTOR THEOLOGUS, 

SEMINARII CLERICORUM HIBERNORUM PARISINI, 

PRIMÙM ALUMNUS DEINDE PRiEFECTUS, 

ET NOViE HUJUSCE DOMUS 

FUNDATOR. 

VIR, 

EXQUlSITOy IN REBUS DISCERNENOIS^ JUDICIO; 

rarA> in,gerenois^ PRUDENTIÂ, 

ET STUDIO, IN PROSEQUENDIS , 

NUNQUAM INTERMISSO 

SIBI CREDÏTiE JUVENTUTIS, FELICITATI 

CUM TEMPORALI, TUM iETERNiE, 

PROMOVENDiE, 

SUI SEMPER PRODIGUS, 

SE TOTUM DEVOVIT 

POST COMPARATAS TANDEM SUIS, RURI * ET IN URBE * 

NON SINE SUMMO LABORIBUS ET IMPENSIS 

iEDES, 

SITU PARITER ET SALUBRITATE 

COMMOOISSIM AS , 

CONTRACTO, EX NIMlA SOLLICITUDINE, 

LENTO ET LETHALI MORBO, 

BONORUM MAGIS OPERUM QUAM DIERUM 

PLENUS ; 



' Maison de campagne du séminaire, à * Les bâtiments et Tenclos du nouvel 

Arcueil. établissement dans la rue du Cheval- Vert 



SUPPLÉMENT. 197 

RELIGIONI PATRIi£ AMICIS ^ 

FACTUS VICTIMA 

In SPEM B£ATi€ IMMORTALITATIS 

suos inter alumnosy jn somno pacis 

conquiescit 
obiit die xiv julii a : d : mdcc • lxxvii : ietatis vero lvii * • 

Requiescat in pace 

Piaqae de marbre noir; bordare de marbre blanc â moulures. — Haut. l'.iS; larg. o'tSd; 

larg. de la bordure o^fia. 

Laurent Kelly était sans doute de la même famille que Malachie 
Kelly dont nous avons donné ci -dessus Tépitaphe. Après avoir été 
boursier au collège des Irlandais, il en devint directeur. G est à la fin 
de son administration que la communauté des Irlandais abandonna le 
collège des Lombards pour s'installer dans la rue du Ghevd-Yert. Lau- 
rent Kelly avait contribué de ses deniers à l'acquisition et à l'aména- 
gement du nouvel établissement; il acquit également pour le séminaire 
une maison de campagne à Ârcueil. 

' Le dernier chiffre est engagé sous la bordure. 



198 INSCRIPTIONS t^E LA FRANCE. 

BTOCCCWJV. 

PARIS. - SÉMINAIRE DES IRLANDAIS. 

178^. 

CI GIT . 

M. DAVID BONNEFIELD 

NÉGOGIAm* DE BOURDBAUX, 
NE A LIMERICK EN IRLANDE, 

Dicijai À PARIS is zB. uams i 784 ^ 

IL A DONNÉ DIS PREUVES SENSIBLES 

DE SON ATTACHEMENT 

POUR SES COMPATRIOTES, 

ET vouLxrr reposer 

PARMI EUX. 

M. THOMAS BONNEFIELD SON FRERE 

EN APPROUVANT SES DONS ET SON CHOIX, 

LUI ERIGEA CE MONUMENT 

d'amour FRATERNEL. 

Requiescat in page 

LISEZ BONFIELD 
Pierre carrée, noircte. — Haut. o'tÔB ; larg. o'f&g. 

^ Dans la liste moderne des bienfaiteurs, peine la partie inférieare. La forme des ca- 

gravée sur marbre, on indique le millésime xactères employés dans cette inscription 

de 170^. L'erreur provient de ce que la confirme d'ailleurs Texactitude de notre lec- 

partie supérieure du chiffre 8 dépasse & ture. 



SUPPLÉMENT. IM 

MDCCGXLV. 

PABIS. — HÔPITAL I>E8 BNFAHTS TROUVÉS. 

iviii* dMe. 

Hôpital ^ 

DES 

Enfants Trouvez 

Soits L'invocation 

de S** Geneviève 

des Ardents 

MaArs ODir èd f<fnie «nie^ — Brat o" 6o) larip. o" 65. 

Les démolitions opérées dans la Cité pour l'agrandissement de la 
place du parvis Notre-Dame et le dégagement de la façade du nouvel 
Hôtel-Dieu ont fait disparaître un grand bâtiment de style momimen- 
tal qui s'élevait en face du jardin de THôtel-Dieu , de l'autre côté de la 
rue Neuve-Notre-Dame. Ce bâtiment, ainsi que l'indiquait l'inscription 
que nous reproduisons ici et que l'on voyait au-dessu? de la porte 
d'entrée , servait d'hospice pour les enfants trouvés. Jusqu'au xvii^ siècle, 
ce fut le chapitre de Notre-Dame qui s'occupa à peu près seul de recueillir 
les enfants abandonnés. Il leur avait consacré deux maisons, situées au 
port Saint-Landry, dans lesquelles il leur donnait un misérable asile. 
Leur triste situation émut saint Vincent de Paul. Ce grand homme de 
bien se procura, en i638, une maison à la porte Saint-Victor dans 
laq[uelle il confia les enfants trouvés aux soins des Dames de la Charité. 
Un peu plus tard, en 16/^8, il obtint pour eux, d'Anne d'Autriche, le 
château de Bicétre ; mais les enfants , paraissant mal se trouver de ce 
séjour, on dut les ramener dans Paris; on les installa d'abord auprès 
de Saint-Lazare. Puis, leur nombre augmentant sans cesse, on acheta 
pour eux un grand emplacement rue du Faubourg- Saint- Antoine 
(1670). Louis XIV érigea cette nouvelle maison en hôpital et l'unit à 
l'Hôpital général. Mais on trouva bientôt que l'hospice du faubourg 



200 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Saint-Antoine était trop éloigné du centre de la ville, on sentit la né- 
cessité de lui donner une sorte de succursale au cœur même de Paris. 
C'est pourquoi on acheta une maison située en face de THôtel-Dieu et 
attenante à l'église de Sainte-Geneviève-des-Ardents et on l'appropria 
au service des enfants trouvés, en 1672. En 17/16, on abattit cette 
maison , ainsi que les deux églises voisines , Sainte-Geneviève et Saint- 
Christophe, et on les remplaça par l'importante construction que les 
derniers embellissements de la Cité ont fait disparaître ^ Au-dessus 
de la grande porte de ce bâtiment, en regard du parvis Notre-Dame, 
se lisait, gravée sur marbre noir, l'inscription que nous publions ici. 
Elle a été soigneusement recueillie par les soins de l'administration 
municipale et envoyée au musée Carnavalet, où on la voit aujourd'hui 
dans une des salles du rez-de-chaussée. 

' Voir Fëiibien, Histoire de la ville de Parie, etc. (édition de i7&a), p. ^77-^80; 
Paris, t. II, p. 1 5 00 et suivantes; Piga- Jaillot, Recherches sur la ville de Paris, i. I, 
niol de la Force, Description de la ville de la Cite, p. 98, 99. 





SUPPLÉMENT. 201 



MDCCCXLVI. — MDCCCXLVn. 

PARIS. — BIBLIOTHÈQUE DU ROI. 

i683. 

A l'auguste majesté* 
DE LOUIS LE GRAND 

UINVINCIBLE, L'HEUREUX, LE SAGE 
LE CONQUERANT 



CESAR CARDINAL D'ESTRÉES 

A CONSACRE CE GLOBE TERRESTRE 

POUR RENDRE UN CONTINUEL HOMMAGE 

A SA GLOIRE ET A SES HEROÏQUES VERTUS 

EN MONSTRANT LES PAYS 

OU MILLE GRANDES ACTIONS ONT ESTE EXECUTEES 

ET PAR LUY. MESME ET PAR S^ ORDRES 

À l'ESTONNEMENT DE TANT DE NATIONS 

m 

qu'il AUROIT pu SOUMETTRE A SON EMPIRE 
SI SA MODERATION N'EUST ARRESTE LE COURS DESES 

CONQUESTES 
ET PRESCRIT DES BORNES A SA VALEUR 
PLUS GRANDE ENCORE QUE SA FORTUNE 

M DC LXXXIII* 

Cet ouvrage a esté bofemé et achipé par le 
Père CoroÊuUi Vemàm de COrdre des Min, Con, 

GmYre. — Long. o",5s ; larg. o",&o. 

36 



90S INSCRIPTIONS DB LA FRANGE. 

A l'avguste majcste' 
DE LOUIS LE GRAND 

L'INVINCIBLE, L'HEUREUX, LE SAGE 
LE CONQUERANT 

CESAR CARDINAL D'ESTREES 

A CONSACRE CE GLOBE CÉLESTE 

OU TOUTES LES ESTOILLES DU FIRMAMENT 

ET LES PLANETES 

SONT PLACÉES AU LIEU MESME OU ELLES ESTOIENT 

A LA NAISSANCE OE CE GLORIEUX MONARQUE 

AFIN DE CONSERVER A L'ETERNITÉ UNE IMAGE FIXE 

DE CETTE HEUREUSE DISPOSITION 

SOUS LAQUELLE 

LA FRANCE A REÇEU LE PLUS GRAND PRESENT 

QUE LE CIEL AIT JAMAIS FAIT A LA TERRE 

M. DC. LXXXIII. 

Cet outrage a été jnventé & achevé par le Père CoronelU 

VenmtHt de l'Ordrt de$ Mm, Con», de S\ François 
N. Bonnartjculpsit^, 

Gnîvpe. — Long. o"',5« ; larg. o"',395. 

Ces inscriptions se lisent sur des plaques de cuivre encastrées dans 
les deux magnifiques globes que le cardinal d'Ëstrées offrit à Louis XIV 
en i683 : la première, sur le g^obe terrestre; la seconde sur le 
globe célesteu Ces deux ^obes^ les plus grands et les plus richement 
décorés qui aient jamais été construits, sont Tœuvre du Père Goro- 
nelli. Ils avaient été placés primitivement à Marly. Louis XIV les avait 
fait installer dans les deux derniers pavillons du jardin, du côté du 
château. C'est là quils étaient en 170&, quand le savant mathémati- 
cien La Hire en fit la description^. Louis XV les fit transporter à Paris; 

' Geg mots sont graves à rebo«r9. Leprince , dans son Essai historique sw la Bi- 

* La Hire, ûescr^tion et eoqfUeaiim des bliothèque du Roi (1783,111-19), p. iâ5, a 

globes qui sont placés dans les pavillons du donné une description détaillée de Taména- 

château de Marly, 170&, pet. iDr&*. «<- gement de ces deux pavillons. 




SUPPLéMSNX il» 

ila furent d'abord déposés au Louvre, pub entrèneot on 173^ dans 
lea ccdlections de la Bibliothèque du Roi. Eafi», en 1 73 1, 00 cofistruisit 
pour eux uu petit bàtinient composé d un vei^e^chaussée et d'u& pre^ 
oûer étage dont le planeher est percé de deux g?anda cereks qui 
donueui passage à i'héiuidpbère supérieur de» globes. C'est là qu on 
les voit encore aujourd'hui. 

Les deux sphères sont montées sur de magnifiques pieds en bronze 
que l'on peut comparer aux plus belles œuvres de aculpture et de cise- 
lure des deux derniers siècles. Les horizons et les méridiens sont éga- 
lement en bronze; ils ont treize pieds de diamètre et ont été exécutés, 
ainsi que les divers cercles de la sphère céleste, par le célèbre con- 
structeur d'appareils de mathématiques Butterfîeld, sous la direction 
de La Hire. Les horizons sont soutenus par huit colonnes de bronze 
montées sur de riches dés en marbre. Une grande boussole, enrichie 
de bronze et de marbre , est placée entre les quatre consoles qui sup- 
portent les méridiens de chaque globe. La partie décorative de tout ce 
bel ensemble a été exécutée sous la direction et peut-être sur les dessins 
du fameux Mansard, surintendant des Bâtiments du Roi. 

Le globe céleste est peint en bleu, les principaux cercles et les étoiles 
sont en bronze doré et en relief. On y a marqué toutes les étoiles 
visibles à Tœil nu, avec les figures des constellations, l'orbite de quel- 
ques comètes et la place occupée dans l'espace par chaque planète au 
moment de la naissance de Louis XIV. 

Sur le grand cercle figurant l'écliptique est fixée une coulisse dans 
laquelle se meut l'image du soleil. En divers endroits sont tracés des 
cadres qui contiennent des remarques sur les constellations et sur 
l'obliquité de l'écliptique. 

Le globe terrestre est semblable, comme dimensions, au globe cé- 
leste; tous deux mesurent douze pieds moins six lignes de diamètre. 
Les mers y sont peintes en bleu foncé , les terres en blanc. La plaque 
de cuivre portant l'inscription de dédicace est encadrée dans un riche 
cartouche surmonté du buste de Louis XIV. Ce buste est accompagné 
de deux figures représentant la Renommée et la Victoire qui couronne 

96. 



30& INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

le grand roi. Autour du cartouche se voient des trophées d armes et les 
figures allégoriques des Sciences et des Arts. Çà et là sont disposés 
d'autres figures et ornements, entremêlés de légendes peintes rela- 
tives aux diverses manières de vivre de certains peuples, aux vents 
qui régnent sur certaines mers, à la pèche des perles, aux sources du 
Nil, etc.^ 

' Voir, pour plos de dëtaib, Leprinee, E$tai, etc. p. i45-i53. 



SUPPLÉMENT. 205 

MDCCCXLVni. 

PARIS. — BIBLIOTHÈQUE DU ROL 

1718. 

A LA GLQIRE 

DE LA FRANCE 

ET DES 

PLUS ILLUSTRES POETES 

ET MUSICIENS FRANÇAIS 

TITON DU TILLET 

a Inventé et Fait Elever 

CE PARNASSE FRANÇAIS 

EN 1721 

L, Gamier L'a Exécuté 
Brome. — Haut o",i3; lai;^. o",o6. 

On conserve, dans une des salles de la Bibliothèque nationale, le 
modèle eu bronze d'un grand et singulier monument qu'un ami des 
lettres voulait au siècle dernier, faire élever sur une des places pu- 
bliques de Paris à la gloire des lettres françaises. Ce monument était 
un Parnasse sur lequel on aurait vu représentés, les uns en pied, les 
autres en médaillon, les principaux écrivains et musiciens de la France 
depuis François I**. 

L'inventeur du Parnasse français, Evrard Titon du TilletS était un 
ancien officier de dragons. Rendu à la vie civile par la paix de 1698, 
il acheta une charge de mattre d'hôtel de la duchesse de Bourgogne, 
qu'il conserva jusqu'à la mort de cette princesse, en 171s. C'est en 
1708 qu'il conçut l'idée de son Parnasse. Il chargea Louis Garnier, 
élève de Girardon , d'en faire un modèle réduit en bronze. Ce modèle 
fut terminé en 1731, et Titon du Tillet l'oflrit à Louis XV, qui le fit 
déposer à la Bibliothèque du Roi. 

' Ne le 16 janvier 1677, mort le 96 décembre 1769. 



306 INSCRIPTIONS DB LA FRANGE. 

Pendant plusieurs années Titon du Tillet multiplia les démarches 
pour obtenir les moyens de réaliser son projet de Parnasse. N'ayant pu 
réussir, il consacra se^ ressources è pubUer en un beau volume in- 
folio , avec planches , la description détaillée du modèle en bronze exé- 
cuté par Garnier ^ C'est à cette publication que nous renverrons les 
lecteurs curieux de connaître toutes les particularités du monument; 
nous nous contenterons d'en indiquer sommairement les détails essen- 
tiels. 

Le Parnasse est représenté par une montagne escarpée , sur laquelle 
sont échelonnées trente-six figures : (r scavoir quatorze principales et 
cr vingt-deux plus petites, avec plusieurs médaillons, un cheval Pégase 
(T et quelques petits animaux qui servent de simboles pour caractériser 
trie genre pastoral et celui des fables, le tout groupé avec des lauriers, 
trdes palmiers, des mirtes^ çt quelques autres arbres convenables à un 
ff Mont-Parnasse, -n 

Les quatorze grandes figures représentent Apollon , entouré des trois 
Grâces, des neuf M¥(Se9 et de fo nymphe dq la Seine; lea viA|;t>*deux 
petitQS repifésentent desi génies dans diveir8je& attitudes^ 

ApoUoii, SQUS le9 tiraits de Lou^s XIV, ^st assi^ au $ommet du Par- 
usse, U lyre à la main; près de lui, P^ase ouvre ses ailes pour s é^ 
lever danales airs^ un géiôe. s'élance pour lui mottre un frein. 

Lee tirois; Grâcea sont figurées par M°^ de la Suxiq et DeshouUères» 
et M"^ de Scudéry. Elles se tiennent par des guirlaidea de fieurs et 
dansent au son de la lyre d' Apollon. 

l^es Muse9^ les environa^e^t, le» unea assises, les autres debout. ËUes 
swt fii^urées par huiA poètes et un musicien,, qui aoi)A: Pierre GoroeiUe, 
Molière, IWeai^, Segrai&, La Fq^taine, Chapelle ,. Racine , Pespréaux et 
le QMisicien Li^dly. Ghascun de ces personnages tient à la mai/v un rou- 
leau im un vqiurO^ sw lequel oo lit les notas de ses princi|»aux écrits. 

Aux branchies des. airbwtjesi qui eornent lie Parnasse ou aju maim 

^ Titon du Tillet publia une première édition de la Description du Pamaate français 
en 1797 (in-19). L'édition in-fol. est de 173s. L'auteur y ajouta divers suppléments en 
1768, 1755 et 1761. 



SUPPLÉMENT. 207 

des génies sont suspendus des médaillons représentant un certain 
nombre de poètes et de musiciens , avec des devises rédigées en français 
ou en latin 9 suivant que les plus belles œuvres de ces auteurs ont été 
écrites en Tune ou l'autre de ces deux langues. Les écrivains figu- 
rés sur ces médaillons sont : Marguerite de Navarre, Clément Marot, 
Malherbe , François Maynard» G. B. Santeuil, Scévole de Sainte-Marthe, 
Voiture, Jean-François Sarasin, Scarron, Benserade, Bené Bapin, 
Jacques Vanier» Alexandre Lainez» Philippe Quinault, Charles de la 
Bue, Jean Commire; les musiciens Marin Marais, Delalande et Elisa- 
beth-Claude Jacquet de la Guerre. 

Des génies tiennent des rouleaux sur lesquels sont gravés les noms 
d'auteurs moins célèbres ^ 

Enfin Fauteur du monument, Titon du Tillet, s'est fait représenter 
agenouillé au bas du Parnasse, les yeux tournés vers Apollon. Il tient 
à la main une large banderoUe sur laquelle soat gravés ces mots^ : 

Le Parnasse français 
Par M^ TiTON • 

Du TtLLCT- 

EN 1721* 

Dans l'idée de Titou du Tillet, le Parnasse devait recevoir successi- 
vement les figures des écrivains que la postérité jugerait dignes d'un 
tel honneur. Par ses soins, on y ajouta les figures en pied de Voltaire, 
et de Jean-Baptiste Bousseau , et les médaillons de Fontenelle , de Jean- 
Jacques Bousseau, de Campra, d'Oudart de la Motte et de Destouches. 

L'ensemble du monument mesure plus d'un mètre de haut; il est 
supporté sur un sodé eu bois peint représentant des rochers et des 
troncs d'arbres. Les figures principales ont environ o^^ySo de hauteur; 
elles sont finement et élégamment ciselées. Le tout est en bon état de 
conservation. 

^ D faut remarquer que plusieurs des ordre, comme Bossuet, Pascal, La Rocbe- 

aulenrs considérés comme célèbres par Titon foucauld , etc. ont été de sa part l'objet d un 

du Tillet sont aujourd'hui fort oubliés, et injuste oubli, 
qu'en revanche, des écritams de premier * Haut* o",3&; iarg. o",i3. 



208 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCXUX. 

PARIS. — FONTAINE DU CARREFOUR SAINT-AUGUSTIN. 

1707. 

Le 20 May 1707. 

Du Règne de Louis Le Grand XII II de ce mm 
De la 4' Prevou de Mesure Charles Boucher Chevalier Seigneur dOrsay 
et autres Ikux, Conseiller du Roy en ses Consesh et en sa Cour de Parlemem 
De lEchevinage £ Antoine Melin Ecuyer CotT du Roy en tHoulde cette ViUe 
et Nottaàre au Chaulet de Paris, Henry Boulet Ecuyer CorT du Roy Notaire 
au Chatelet Guillaume Scourjon Ecuyer Coif^ du Roy quartemer et 
Nicolas Denis Ecuyer Huissier ordinaire du Roy en tous ses Conseils 
Etant Nicolas Guillaume Morlan, Ecuyer Coif' du Roy son Procureur 
et de la Ville et avocat de sa Majesté en t Hôtel de Ville 
Jean Baptiste Taitbout Ecuyer CotT du Roy Conjervateur des hypotec^ 
ques et Greffier de cette ville, et Jacques Boucot, Ecuyer Conseiller du Ro^ 
Receveur des domaines octrois et Fortifications de lad^ ViUe 

La Construction du] Corps et Regard de cette Fontaine pubUque Nommée de 
Louis Le Grand a été faite des deniers du Roy Et par les ordres 
des dits sieurs Prévôt des Marchands et Echevins, et lapremere pierre de 
V encoignure extérieure à droke sur la place et Carrefour de S* Augustin, a 
été posée par haut et puissant Seigneur Alonsei^ De Chamillart Afôustre, se- 
crétaire itEtat, Trésorier des ordres de Sa Majesté et ControUeur gnal des frumces 
ou etoient presens AT* les Prévôts des Marchands, Echevins et prtncqfoux officiers 
du bureau de la ViUe, au huit des Tambours, Trompettes et autres aclamations des 
peuples du quartier qui désirent depms hmgtenqfs l'eau de cette Fontaine publique 
procuré par le dit Seigneur De Chamillart. 

Laquelle Cérémonie a été observée après auobr trouvez des lignes tendues et 
Matériaux préparez en co nfo rm ité des dessous faits par AT Jean Beausire. 
CoïC"^ du Roy, Architecte, M* Generot, ControUeur et Inspecteur des Baùnens de 
la Ville, garde ayant charge des Eaux des Fomaines publiques ficelle. 

Cuivre. — Long. o*,36; larg. o*,98. 

L'établissement de la fontaine de Louis-le-Grand avait été ordonné 
par arrêt du Conseil du Roi de 1671. Ce n'est qu'en 1707 que l'on en 




SUPPLÉMENT. 209 

r 

posa la première pierre , ei^ s'il faut en croire les écrivains qui se sont 
spécialement occupés de Thistoire des eaux de Paris, elle n'aurait été 
terminée et livrée au public qu'en lyis ^ Cette fontaine était placée 
dans la rue Neuve-Saint-Augustin; elle était adossée à l'hôtel de Cba- 
millart, qui fut englobé plus tard dans les dépendances de l'hôtel 
d'Ântin, devenu, en 1757, l'hôtel de Richelieu. Elle perdit de bonne 
heure son nom primitif pour prendre celui de fontaine d'Antin^, qu'elle 
conserva jusqu'en 1827, époque à laquelle elle fut rebâtie sous le nom 
de fontaine de Gaiilon '. 

Cette fontaine avait peu d'importance. Elle se composait d'un avant- 
corps formé par deux colonnes d'ordre dorique soutenant un fronton; 
entre ces colonnes était pratiquée une niche surmontée d'une coquille; 
dans la niche se voyait une sorte de tableau rectangulaire sur lequel 
était gravé ce distique : 

REX LOQVITVR CADIX E SAXO FONS OMEN AMEMVS 
INSTAR AQUiE G CIVES OMNIA SPONTE FLVENT *. 

Au-dessus du fronton s'élevait un second étage orné de deux pi- 
lastres flanqués de consoles et séparés par un large tableau sans aucun 
ornement. Enfin le tout était surmonté d'un petit attique. Le dessin 
de ce petit monument nous a été conservé dans plusieurs ouvrages, 
notamment dans le livre de Moisy ^ et dans le curieux recueil de vues 
de Paris exécutées sous la Restauration par Baclerdalbe ^. 

La plaque de cuivre mentionnant la pose de la première pierre est 
aujourd'hui conservée au musée Carnavalet. Nous n'avons pu savoir 
par quelle voie elle y était entrée. Il est probable qu'elle fut trouvée 
en terre en 1837, à l'époque où la fontaine d'Antin fut démolie et 

' Moisy et Amaury-Duval, Les ybniatnef Paru. — Les anciennes eaux, p. Sga. 

de Paris anciennes et nawelks, p. 5g. ^ Piganiol de Ja Forée ^Deseript, de Paris, 

* Dans le plan des fontaines de Paris ëd.dei7&9,p. 678. — Mois^^ Les fontaines 

dresse par Ddagrive ponr le tome IV du de Paris, p. 69. 

Traité de la police {l'jS'j)^ elle porte encore ^ Les fontaines de Paris, pi. XXVII. 

le nom de fontaine de Loais-le-Grand. ^ Baclerdalbe, Promenades pittoresques et 

' Bdgrandy Les travaux souterrains de Utkographiques dans Paris {t8ûû)^fï.\LVL 

T. «7 



210 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



remplacée par la fontaine de Gaillon. L'iascription qu'elle porte a 
déjà été publiée par M. Belgrand, qui en a retrouvé le texte dans 
les registres du Bureau de la ville de Paris conservés aux Archives 
nationales ^ 

' Arcb. nat. H. i8&â, fol. 199. Cf. Belgrand, Le$ anciennes eaux, p. 607. 




SUPPLÉMENT. 211 

MDCCCL. 

PARIS. — HÔTEL DE VILLE. 

1688. 

D • LEONE POTIER DE GESVRES 
DUCE ET PARE FRANCIiE 

URBIS' GUBERNATORE. 

D HENRICO DE FOURCY 

PRiEFECTO : iEDILIBUS DD. 

HENRICO HERLAU. PETRO LENOIR. 

CLAUDIO BELIER. 

VINCENTIO MARESCAL. 

PROCURATORE URBIS 

LUD. MAXIMILIANO TITON. 

SCRIBA JOANNE 

MARTINO MITANTIER. 

QViESTORE NICOLAO BOUCOT 

Plaque de caivre. — Haut o",! 1 ; iarg. o",i 95. 

Ou a pu lire, dans le deuxième volume de ce recueil, le récit des 
circonstances qui amenèrent la ville de Paris, en 1 65/i, à dresser, dans 
la principale cour de THôtel de ville, une statue à Louis XIV, et plus 
tard, en 1689, à la remplacer par une nouvelle statue ^ 

La première était due au ciseau de Gilles Guérin; La seconde fut 
Tœuvre de Goyzevox. Elle était en bronze et posée sur un piédestal 
orné de bas-reliefs et d'une inscription ainsi conçue : 

LUDOVICO MAGNO 

VICTORI PERPETUO, SEMPER PACIFICO» 

ECCLESIiE AC REGUM DIGNITATIS ASSERTORI. 

PRiEFECTUS ET iEDILES 
yETERNUM HOC FIDEI OBSERVANTIiE , 
PIETAtlS ET MEMORIS ANIMI 

MONIMENTUM P, P. 
ANNO R • s • H • M • DC • LXXX • IX • 

' Voy. t II, p. 38 à &9. 

«7- 



212 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Cette inscription , sans doute détruite à Tépoque de la Révolution S 
ne fut pas restituée lorsque le bronze de Goyzevox fut rétabli à son 
ancienne place en 181/1. Piganiol de la Force nous apprend que sous 
le piédestal de la statue on plaça des médailles et deux inscriptions 
gravées sur cuivre. Lorsqu'on déblaya les ruines de THôtel de ville, 
après Tincendie de 1871, on chercha vainement les inscriptions citées 
par Piganiol, mais on en trouva une. autre dont il n'a pas parlé et qui 
avait été enfouie dans le massif sur lequel s'élevait la statue de Coy- 
zevox. C'est celle que nous publions ici. Elle donne les noms des offi- 
ciers de divers ordres qui étaient préposés à l'administration de la ville 
de Paris à l'époque o^ la statue fut érigée. C'étaient le duc de Gesvres, 
gouverneur de Paris ^; Henri de Fourcy, prévôt des marchands'; les 
quatre échevins Henri Herlau, Pierre Lenoir, Claude Bellier et Vin- 
cent Mareschal ^ ; le procureur du roi et de la ville Louis-Maximilien 
Titon*; le greffier Jean-Martin Mitantier ^, et enfin Nicolas Boucot, le 
receveur de la ville''. 

Cette inscription est aujourd'hui déposée dans une vitrine du musée 
Carnavalet. 



' Voir Piganiol de la Force, DegeripL de 
Paris, t. III, p. &61 ; — Leroux de Lincy, 
Hisu de VHitel de vilU , ^. i-] . 

' Lëon Potier, duc de Gesvres, pair de 
France, marquis d*Annebaut, de Gandelus 
et de Fonteoai-MareiBl , capitaine desgardes 
du corps, gouverneur des comtes du Maine, 
de Laval et du Perche, gouverneur de Paris , 
mort le 9 décembre 1 70A , à Tâge de 8i ans. 

^ Henri de Fourcy, chevalier, seigneur 
de Ghessy, président aux enquêtes, du Par- 
lement Il fut prévôt des marchands de Paris 
de i68&à 1691. 

* D'après les listes publiées par M. Le- 
i*oux de Lincy {ibid. a* partie, p. ai il), les 
deux premiers avaient été nommés échevins 
en 1687, les deux autres en 1688. 



* U occupait <i^à cette fonctioo en 168& 
6t la conserva au moins jusqu'en 1690. 

* Greffier depuis 1681. Leroux de Lincy 
ne mentionne aucun autre titulaire de cette 
charge jusqu'en 1698, époque où on la 
trouve aux mains de JeaoAiptiste Taitbout. 
{Ibid. p. aaa,) 

' Les fonctions de receveur de la ville 
ont été exercées par plusieurs membres de 
la famille Boucot, notamment en iSgS, par 
Jacques Boucot; en i633, par Nicolas Bou- 
cot; en 1675, par Nicolas Boucot fils, le 
même, sans doute, qui figure dans Tinscrip^ 
tion de THôtel de ville, et peut-être le même 
que Ton trouve encore en cfaai^ en 169&; 
enfin, en 1711, par Jacques Boucot. (Le- 
roux de Lincy, ihid, p. aai, aaa.) 



SUPPLÉMENT. 213 

MDCCCLI. — MDCCCLIV. 

PARIS. — MARCHÉ AUX VEAUX. 

1774. 

QUOD URBI DEERAT, ISTO COMMODIORI SITU, 
Forum, PROPRUS SUMPTIBUS i£DIFICAVERUNT 

SOCII aVES DIPLOMATE REGIO FIRMATI. 

AUSPICE, FAVENTE CLAR. VIRO D. D. ANT 

Ray. Joan. Gualb. Gab. DE SaRTINE, 
Equité, régi à segretioribus consiuis, 

PoUTIiE PRiEFECTO QUI PRIMUM LAPIDEM, 
POSUIT ANNO M. Dec. LXXIV. 

Marbre noir. — Haut o'tSi ; iarg. 9°',oi7. 
Cette halle qui en faqutant le commercf. 

ET la CONSERVATION DES DENRÉES, 

Ajoute aux embelussements de la capitale, 

A été construite sur les desseins 

DU S^ LE Noir architecte, 

PAR LE S^ LE FOULLON EXPERT ENTREPRENEUR 

EN M. Dec. LXXIV. 

Marbre noir. — Haut o'*,8i ; Urg. 9*9017. 
L'EMPLACEMENT DE CE MARCHÉ 

Qui manquoit À. la Capitale a été Fourni 

Par une Compagnie de Citoyens, 

ET LA Halle construite a leurs frais 

EN VERTU DES LETTRES PATENTES DU ROY, 
Sous LES AUSPICES DE M. DE SARTINE 

Conseiller d*etat, Lieutenant Général de Pouce 
Qui a posé la i"?" Pierre en M. D, ce lxxiv. 

Maibre nmr. — Htat o*,8i ; Iarg. i*,oi7. 

Urbi forum k aviBUS dictatum. 

M. D oa LXXIV. 

Mercem fovet. avEs aut. 

Urbem ornât. 

Marbre noir. »- Haut. o"3i ; larff- 9",oi7. 



2U INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Ces quatre inscriptions sont gravées en lettres d'or sur de grandes 
plaques de marbre noir. Elles sont aujourd'hui conservées au musée 
Carnavalet et proviennent du marché aux veaux démoli en 1868. Ce 
marché ne datait que de la fin du siècle dernier. 

La halle aux veaux était établie, à la fin du moyen âge, sur un 
emplacement situé à Tangle de la rue Planche-Mibray et de la rue de 
la Vieille-Place-aux-Veaux, à peu près à l'endroit où s'élève aujour- 
d'hui le théâtre Lyrique. Par arrêt du 8 février 1666, elle fut trans- 
férée au quai des Ormes ^ Mais le développement du commerce et 
l'encombrement causé par le déchargement des nombreuses marchan- 
dises amenées par la batellerie ayant rendu ce lieu incommode, un 
groupe de spéculateurs s'offrit à construire un nouveau marché aux 
veaux de l'autre côté du fleuve, dans un vaste enclos que les Bernar- 
dins consentaient à vendre pour cet objet. La proposition fut agréée 
par le roi, et des lettres patentes du mois d'août 1772^ ordonnèrent 
la construction du marché aux veaux dans l'enclos des Bernardins. 
Les travaux furent confiés à l'architecte Lenoir, dit le Romain^ qui les 
conduisit rapidement, et la halle fut ouverte le 28 mars 177&. Elle 
formait un rectangle d'une superficie de deux mille trois cents mètres, 
bordé par quatre rues auxquelles on donna d'abord le nom de M. de 
Sartine, magistrat bien connu, qui exerça la charge de lieutenant 
général de la police de 1769 k fjjU. Plus tard, les deux rues paral- 
lèles au marché prirent le nom de place de la Halle-aux-Veaux , et 
les deux autres, prolongées jusqu'à la rue Saint-Victor, devinrent la 
rue de Pontoise et la rue de Poissy. 

' Jailiot, Recherches sur Paris, t. IV, quart, de la place Maobert, p. tSg. — * Le texte 
eu a été publié par Lazare, DicL des rues de Paris (18A&), p. 65g. 




'/ 



THE NE'A 



.JS. 



» 



PUBLIC l; -;.ARY 



AS'POH, UkNOX ANO 
TiLOltN KOUMUAaOM» 

III ■ I mKmmmm 










SUPPLÉMENT. 215 

MDCCGLV. 

PARIS. — PALAIS DE JUSTICE. 

•' XVII* siècle.' 



CONNBSTÀBLIE 
[et] MARESCHAVSS3E DE FRANCE. 

AV. SiEGË General 
De Ui Tabjue oe Maju^w > • 
. . Dv Palais -. 



. •• •■ 



Marbifs noir. —7 Haut. o",9^7i lai^. a*,t5. - . 

» 

Les travaux de rétablissement de la salle des Pae-Rerdûs, dévastée 
par Tincendie du d3 mai 1 87 lyont-^mené la découverte d'une grande 
et belle plaque de marjbre noir qui indiquait autrefois le lieu où sié- 
geait le tribunal de la Gonnétablie ejt maréchaussée, de France. Depuis 
la suppression de la ch9rge.de eonoétable, enM6â7, cette cban^bre de 
justice, unique pour toUt le royaume, était passée; sous l'autorité su- 
prême des maréchaux. ,G^ grands personnages. y. prenaient rarement 
séance; la juridiction était exejcé^ en leuc nom «par un Ueuteiiant 
général, nù lieutenant particulier,. un procûr<eur du roi et -qtiebpres 
autres officiers. 

La chambre connaissait eh première instance, avec appel au Parle- 
ment, de toutes actions personnelles entre gens de guerre, des paye- 
ments et saisies de leurs gages et'jsoldès, des différends et affaires 
d'honneur entre militaires, des abus et.malvjersatiôns des trésoriers- 
payeurs, commissaires et contrôleurs; de toutes actions ou procès 
contre les munitionnaires et fournisseut*s, etc. etc.,* conformément s^ux 
ordonnances royales de i366,-i573-et 17-1 a.- C'était i en un mot, la 
justice ordinaire de tout ce qm^e^attachait au service de la guerre. 

La juridiction de la Connétablie devait son nom de Siège de la Table 
de marbre à une énorme table placée autrefois ^ Textrémité orientale 
de la grande salle du Palais^ et qui en occupait presque toute la lar- 



216 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

geur. La Table de marbre est fameuse dans Thistoire de Paris. Les 
officiers de la couronne y venaient tenir leurs assises. Elle servait aux 
festins royaux dans les circonstances solennelles, surtout les jours de 
réception de souverains étrangers; et, par un excès de tolérance, on 
permettait aux clercs de la basoche d'y ériger le théâtre de leurs 
farces de carnaval. L'incendie de 1618 réduisit en pièces ce vieux 
monument^; le tribunal de la Gonnétablie se transféra alors dans la 
galerie dite des pmonnierSj près de la chambre de la Tournelle^. 

Quelques morceaux de marbre retrouvés récemment dans les dé- 
blais ont peut-être appartenu à la Table de marbre. 

M. Daumet, architecte du Palais, qui rassemble avec soin, dans 
l'antique salle des quatre cheminées tous les fragments retirés des 
ruines, a fait déposer provisoirement dans ce musée l'inscription de 
la Gonnétablie. Nous devons le remercier ici de nous en avoir gra- 
cieusement offert un estampage pour notre recueil. Le style de l'or- 
nementation et les caractères datent cette inscription du règne de 
Louis XIII. De chaque côté du texte, sur un fond fleurdelisé, figurent 
deux bâtons en sautoir, insignes de la dignité de maréchal de France. 
La partie supérieure de l'encadrement présente, sur un semé de fleurs 
de lis, les écussons de France et de Navarre, surmontés de la cou- 
ronne et entourés des colliers des ordres. 

' Dti Breul, Th^t. des antiq, de Paris, ' Oo appelait ainsi une des chambres du 

p. 9o3 ; — Piganiol de la Force, Deseript. de Parlement, qui s^assemblait , pour juger en 

Paris, t. I, p. i38; t. II, p. 6; Deseript, matière criminelle, dans une des tours du 

de la France, inlrod. t. I, p. 989. Palais. 



SUPPLÉMEiNT. 217 

MDCCCLVI. 

PARIS. - QUAI DE L'HORLOGE, 

1787. 

17 37 

Du] REGNE DE LOUIS XV • 

Dt la prat]o STE DE M. MiCHE L-E TIENNE TURGOT ChE \[alifr 

Marquis ^JSOUSMONS, SEIGNEUR DE SaINT GeRMAIN Sur ^auble 

VaticrvUl\Z & AUTRES LiEUX, Çon" dEtAT. DE l' ECH £ V I N[tf^f 

iii y«a»-]B APTISTE TrIPART EcUYER Con" DU ROY & [de 

la VU\lz\ François Touvenot, Ecuyer Con^ du R[^ 
^«w]iRE Pierre- Jacques Coucicault, Ecuyer Co[if" 

du R]OY, QUARTINIERi ChAHI^ES LeVESQUE EcUYER 

....NS ANTOINE MORIAU, ECUYER PROCUREUR & 

au\0ChT DU RoY ET DE LA ViLLE; J E A N-B A PTI S T E 

>jULLIEN TaITBOUT, CHEVALIER DE L*OrDRE 

DU Roy, Greffier en Chef; Jacques Boucot 

CHEVALIER DE L'ORDRE DU ROY, RECEVEUR 
LE QUAY DE l'ORLOGE QUI ETOIT TROP. ETROIT ET DONT 

LE Passage etoit dangereux, a été construit en 

PARTIE [et «JlARGY par UNE DEMIE VOUTE EN SAILUE 

Marbre noir. «- Haut. i"',oi ; lai^. i'°,97. 

Tout le monde sait que le quai de l'Horloge doit son nom à la 
grande horloge installée par Charles V en 1870 à Tangle du Palais 
voisin du pont au Change. Jusqu'au siècle dernier, on l'appelait com- 
munément le quai des Morfondus. Ce quai, l'un des plus fréquentés de 
Paris, était, comme le dit notre inscription, tellement étroit qu'il y 
arrivait de fréquents accidents. Le prévôt des marchands Turgot, le 
père du célèbre ministre de Louis XYI , le fit élargir. Il obtint , par arrêt 
du Conseil du 96 mars 1737, l'autorisation pour la ville d'acquérir 

T. 98 



â|g INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

trois maisonâ à Tangle du pont an Change et quelques échoppes bâties 
sur pilotis et faisant saillie sur la riVière. Il les fit abattre et remplacer 
par une petite place qui se voit marquée sur tous les plans de la 
seconde moitié du xyiif siècle. Un trottoir en encorbellement sur la 
rivière mit les piétons à Tabri des voitures. Ce trottoir fut continué tout 
le long du quai et relié au pont Neuf par un encorbellement semblable 
à celui qui avait été construit à lan^e du pont au Change \ 

Les noms de toutes les personnes mentionnées dans Tinscription 
sont connus et figurent dans les listes dressées par M. Leroux de 
Lincy ^. Ceux de Taitbout et de Boucol figurent dans un grand nombre 
de pièces émanées du corps de ville de Paris. La famille Taitbout pos- 
séda pendant tout le xvui^ siècle la charge de greffier en chef de la 
ville de Paris. Quant à Jacques Boucot, son titre officiel était receveur 
des domaines, aides, dons, octrois et fortifications de la ville de Paris. 
11 occupa ce poste pendant de longues années, et figure en cette qua- 
lité dans un grand nombre de quittances d'artistes et de fournisseurs 
de toute nature pendant toute la première moitié du xvni* siècle*. 

Antoine Moriau, procureur de la Ville, est surtout connu par h 
belle bibliothèque qu'il avait réunie et qu'il légua à la Ville. Elle comp- 
tait 1^,000 volumes et 2,000 manuscrits. Elle forma le premier fonds 
de cette belle bibliothèque de la ville de Paris si malheureusement in- 
cendiée eu mai 1 87 1 \ Moriau mourut le so mai 1 ySg. 

Quant à Michel-Etienne Turgot, il est trop connu pour qu'il soit né- 
cessaire de parler de lui longuement. Dans les pièces où il figure en 
qualité de prévôt des marchands, il prend ordinairement les titres de 
seigneur de Sousmons, Bons, Issy, Poligny, Perriers, Brucourt et 
autres lieux', H était également seigneur de Saint-Germain-sur-Ëaulne 
et de ViefviHe. C'est ce dernier fief, dont le nom devait se lire en tète 

* Voy. Piganiol d« la Force, Ikêmpi. de ' On le trouve en fonctionB de 170a a 
ParU, éd. de 1743, t. I, p. 699; Jaillot, ly^?- (Voir Leco.ux de linçy, IRu* de 
Quart, de la Gté, t. I, p. 16a. l'Hôtel de ville, a" pari. p. 87-93.) 

* Hiêt, de l'Hôtel de ville, a' part. p. ao3 ' Leroax de Lincy^ ibid. p. 83. 
et suîv. * Ibid. p. 91. 



SUPPLÉMENT. 219 

de la troisième ligne de Tinsçription du quai de THorloge. Il ne reste 
aujourd'hui que la dernière lettre du mot, mais c'en est assez pour le 
reconnaître avec certitude. 

Les deux bords latéraux de la pierre ont quelque peu souflfert; 
mais les lettres qui ont disparu sont faciles à restituer ; nous les avons 
indiquées dans notre transcription par des italiques. ^ 

Cette inscription est aujourd'hui conservée à l'hôtel Carnavalet. 



98. 



230 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCLVn.' 

PARIS. — STATUE ÉQUESTRE DE LODIS XV. 

1754. 

Lan mdccliv • le lundy xxii • avril 

DU REGNE DE LOUIS XV 

Cette première pierre de fondation 

DE la statue CY DESSUS A ETE POSEE PAR 

M" Louis-Bazile DE Bbrnage» chevalier 

SEIGNEUR DE S' MAURICE, VAUX, 
ChASSY, et AUTRES UEUX, CONSEILLER 

d'Etat ordinaire, grand-croix de l'ordre 
royal et militaire de s' louis, prevost 

DES MARCHANDS, ET DE l'ECHEVINAGE» DE 

Claude-eleonore de la frenaye, ecuyer 
ancien quartinier, pierre philippes 

ANDRIEU, ECUYER, ANCIEN AVOCAT AU 
PARLEMENT, SEIGNEUR DE SaIZIL, ET 

Maucreux, Noel-Pierre Paschaus des 

BAUDOTES, ecuyer, conseiller du ROY, 

notaire au chatelet de Paris, Antoine 
morion, ecuyer, conseiller du roy, son 
procureur, et avocat, et de la ville, 

JeaN-BAPTISTE-JuUEN TAITBOUT, ECUYER 
GREFFIER, ET JACQUES BOUCOT, ECUYER, 
RECEVEUR. 

J. Gamot SCULPSIT. 

Plaqae de cuivre. — Long. o*,362 ; larg. o",e39. 

Tout le monde sait que la place de la Concorde se nommait, avant 
la Révolution, place Louis XV. Jusqu'au milieu du siècle dernier, c'était 
une sorte de terrain vague, appartenant au domaine royal, et sans 
emploi déterminé. Après la paix d'Âix-la-Gbapelle, la ville de Paris, 






SUPPLÉMENT. 221 

voulant témoigner sa joie dune paix longtemps désirée, résolut d'éle- 
ver un monument en l'honneur du roi Louis XV. Le 27 juin 1 7^8, le 
prévôt des marchands et les échevins demandèrent au Roi de vouloir 
hien les autoriser à donner suite à cette résolution et de désigner l'em- 
placement sur lequel devrait s'élever ce monument. 

Avec l'agrément royal, il fut résolu que l'on établirait dans Paris 
une vaste place au centre de laquelle serait dressée une statue en 
bronze, dont l'exécution fut confiée au sculpteur Bouchardon. Les 
plus célèbres architectes de l'époque fournirent des projets, qui furent 
tous soumis au roi; mais on reconnut promptement qu'il serait impos- 
sible de trouver dans l'intérieur même de Paris un emplacement suffi- 
sant pour donner au monument projeté toute la magnificence qu'il 
convenait d'y mettre. Le roi prit alors le parti de concéder à la ville 
de Paris ce vaste espace qui s'étendait entre les Champs-Elysées et le 
jardin des Tuileries. L'architecte Gabriel fut chargé d'y dessiner une 
place au centre de laquelle figurerait la statue de Louis XV. Les plans 
de Gabriel furent approuvés en haut lieu en 1763, et, dès l'année 
suivante, on commença les fondations du piédestal qui devait recevoir 
la statue. Le 3 9 avril 17 54 fut célébrée, avec toutes les cérémonies 
d'usage, la pose delà première pierre de ce piédestal. On déposa dans 
les fondations une boite en bois de cèdre contenant d'une part une 
plaque de cuivre sur laquelle était gravée l'inscription dont le texte 
figure en tète de cet article, de l'autre un certain nombre de médailles 
frappées spécialement pour perpétuer la mémoire de cet événement et 
qui portent pour légende les mots : 

PRINCIPl OPTIMO 

OB QUiESITAM VlCrORIIS PACEM 

EQUESTREM STATUAM 

PRiEFECTUS ET /EdILES LUTETIiE PARISIORUM DEDICARUNT 

ET PRIMUM LAPIDEM POSUERUNT 
M • DCC • LIV • 

Quant à la statue, elle fut coulée le 6 mai 1768; mais le roi ayant 



222 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

voulu attendre, pour la faire élever, la fin de la déplorable guerre 
dans laquelle la France était de nouveau engagée , elle ne fut posée 
que le 17 février 1763, peu de jours après le traité de Paris qui 
mettait fin à la guerre de Sept ans. 

Bouchardon, l'auteur de la statue, était mort avant de la voir en 
place. Le soin de terminer son œuvre fut confié à Pigalle. C'est cet 
artiste qui exécuta les .quatre figures de la Paix, de la Prudence, de la 
Force et de la Justice, qui ornaient les quatre an^es du piédestal. 
Comme toutes les autres statues équestres de Paris, la statue de 
Louis XY fut renversée à la Révolution , trente ans à peine après avoir 
été élevée. Il n'en reste aujourd'hui que les minutieuses descriptions 
qu'en ont laissées les auteurs contemporains ^ 

Quant à l'inscription qui rappelle la pose de la première pierre du 
monument, elle est aujourd'hui conservée au musée Carnavalet, mais 
nous n'avons pu savoir par quelle voie elle y était arrivée. IHusieursdes 
officiers municipaux nommés sur ce cuivre figurent déjà dans d'autres 
inscriptions de notre recueil , notamment Antoine Moriau , que le gra- 
veur nomme à tort Morion^ J.-B. Taitbout' et Jac){ues Boucot^. Quant 
à M. de Bernage, il fut prévôt des marchands àeifjàS à 1757. 

' Il faut sartout consulter i'ouvrage de est intitulée : Description des travauœ qui 

Patte, JMomimeii^ érigés en France à la gloire ont précédé, atcùmpagné et suivi la fonte en 

de Lotus XV, in-foL p« 1 19 et soiv., et la hro/nze d'un seul jH de la statue équestre de 

monographie dans laquelle Mariette a décrit, Louis XV le bien-<Umé ( 1 768 , in-fol.). 
jusque dans les moindres détails, toutes les * Voy. ci-dessus, p. 317-918. 

parties de la statue et les procédés employés ^ Ibid, 

pour sa fabrication et sa mise en place. Elle * Ilnd, 



SUPPLÉMENT. • ' 223 

MDCCCLVIIL 
PARIS. — MAISON DE LA RDE DES HAUDRIETTES. 

1779- 

Lan 1779, 
Nous NV Fr*?* Jacq* Boileau, b' de Paris natif d'Etampes 

ANCIEN DIRECTEUR ET PROFESSEUR DE l'ACADI^ ET CoMMT^ DITTI: 
DE S'^ LUC PEINTRE ET CONSERVATEUR DES GALLERIES DE 
TABLEAUX DE LL. A A. SS. NOSS*? LES DUC DORLEANS ET PRINCE 
DE CONTY, PRINCES DU SANG ET GenX* LAMSSON MON EPOUSE 

Avons fait Reconstruire pour notre demeure Cette maison 
SUR l*£mplacement des anqennes maison comm^' et chapelle 

DES AUDRIETTES AINSY APPELEES DU NOM DE LEURS FONDATEURS AUDRY 
PERE ET FILS SOUS S' LOUIS ET PHILIPPE LE BEL VERS LA FIN DU XIII* 
SIECLE, DEPUIS VENDU PAR LES REUGIEUSES DE L*ASSOMPTION ETABUE 

A PARIS RUE s^ Honore et dont le premier Couvent fut en ce lieu 
sous LE titre des Audriettes de l'Assomption Aux Comm"* 
DES M^ Maçons et Charpentiers de cette ville par Contract 

PASSE DEV"^ POULTIER NOTAIRE A PARIS LE J 7*"* 1764 ET ENFIN A NOUS 
adjuge et VENDU SUR ENCHERES PUBLIQUES A LA CHAMBRE DE POLICE 
AU CHf PARSENTENCE DU 16 AVRIL 1 778 EN VERTU DUN EdIT DU ROY Reg^ 

Louis xvi du mois d'Aoust 1776, qui a ôté aux CoMm"* d*Arts et 
metiers de cette ville la propriete daucuns biens 
Immeubles. Nous avons pour conserver la tradition fidèle de 

L*EMPLOY ANQEN DU PRESENT LIEU FaIT ECRIRE CES PRESENTES 
QUI ONT ETE PLACEES EN CET ENDROIT PAR D°^ MARIE ANNE ANT*"^**^' 
BOILEAU NOTRE HLLE AINEE EPOUSE DU S" CL*^" BaLBASTRE ORGANISTE 

de monsieur frere du roy et de leguse metropolitaine de 
Paris qui y posa cette Pière de sa main, en notre Présence 

et EN la PRESENCE DE M. LOUIS FR**" JACQ* BOILEAU AV^ EN PARL**^ 
DE D*f* MARG? B*;" FEL" BoILEAU ÉPOUSE DE S" PIERRE CONST*** PARFAICT 
M* - MERCIER A PARIS , DE S* ANT*** ALEX™" BOILEAU CHANOINE DE l' EGLISE 
COLLEG*:" DE S^ MELLON A PONTOISE NOS AUTRES ENFANS ET DESDITS 
s" BALBASTRE ET PARFAIT NOS GENDRES TOUS REUNIS EN FAMILLE 
LE 14 JUIN AUDIT AN I779. 

IL EST DIT DANS PLUSIEURS AUTEURS DES ANTIQUITES DE PARIS QUE 

S" Geneviève a fait sa demeure en ce ueu avec plusieurs filles 

CRAIGNANT DiEU. 

(Au dos) GOSSART SCRIPSIT. 

Plaque de cuivre. — Haut o^^û^; lêrg. o%i55. 



*f 



S3& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Cette plaque de cuivre, recueillie par M. E. Guicbard, a été don- 
née par lui à M. Jules Cousin, bibliothécaire de la ville de Paris, et 
jointe par ce dernier aux collections de l'hôtel Carnavalet. Les ren- 
seignements que le sieur Nicola&-François-Jacques Boileau a pris soin 
de transmettre à la postérité dans cette inscription sont à peu près 
tout ce que Ion sait sur lui et sur sa famille. Nous ne connaissons 
aucune de ses œuvres; nous savons seulement qu'en 1762 il exposa 
au salon de l'Académie de Saint-Luc deux tableaux ainsi désignés au 
livret de ce salon : 

(r 1^ Un grand bas-relief imitant le marbre, représentant Jupiter 
changé en taureau, conduit par les compagnes d'Europe; 

2® Le portrait de M*** ***, tenant un petit barbet sur ses genoux K v 

Il portait, dès cette époque, le titre de «peintre de S. A. S. M^^ le 
<r duc d'Oriéans pour l'entretien des tableaux du Palais-Royal, d d'ancien 
directeur de l'Académie de Saint-Luc et de professeur adjoint de la 
même Académie. 

L'Académie de Saint-Luc était, on le sait, une institution rivale de 
l'Académie royale de peinture et de sculpture. Jusqu'aux premières 
années du règne de Louis XIV, les artistes étaient soumis à la juridic- 
tion de l'ancienne corporation des peintres et sculpteurs. La tyrannie 
des jurés de cette corporation, qui prétendaient soumettre aux mêmes 
lois les véritables artistes et les peintres d'enseignes, fut cause qu'un 
certain nombre de peintres de valeur, au premier rang desquels il 
faut placer Lebrun, réclamèrent et obtinrent du roi de former une asso- 
ciation indépendante de la maîtrise. Cette association fut fondée en 
16/18; les artistes associés ouvrirent une école de peinture, qui prit le 
nom d'Académie : ce fut l'origine de l'Académie royale, qui dura jus- 
qu'à la Révolution. Le succès de l'école ouverte sous les auspices de 
l'Académie royale excita la jalousie des artistes restés fidèles à l'an- 
cienne maîtrise. Ceux-ci fondèrent à leur tour, vers i65i, une école 
rivale à laquelle ils donnèrent le nom d'Académie de Saint-Luc. Mignard 

^ GuifTrey, Livrets de l'Académie de Saint-Luc, p. 101. 



SUPPLÉMENT. 225 

en fat le directeur. Pendant plus d'un siècle, Thostilité la moins dissimu- 
lée régna entre les deux académies ^ Mais celle de Saint-Luc, privée de 
la protection royale , devait avoir le dessous. Les vrais talents allèrent 
tous à l'Académie royale, et tandis que celle-ci brillait d'un vif éclat, 
TÂcadémie de Saint-Luc végétait assez obscurément et ne parvenait 
qu'avec peine à attirer l'attention du public en créant des salons à 
l'instar de ceux de l'Académie royale. 

La maison du peintre Boileau était située sur l'emplacement de 
Tancienne chapelle des Haudriettes. Cette chapelle s'élevait sur la 
petite rue des Haudriettes, allant de la rue de la Mortellerie au quai de 
la Grève. La maison et la rue elle-même ont disparu en iSSy, lors des 
travaux d'agrandissement de l'Hôtel de ville. Les détails historiques 
donnés par notre inscription ne sont pas tous d'une parfaite exactitude. 
La tradition qui fait remonter au règne de saint Louis la fondation 
de la communauté des Haudriettes ne repose sur aucun fondement^. 
Cette communauté a pris son nom d'Etienne Haudry, pannetier de 
Philippe le Bel, qui obtint du roi, en avril i3o6, l'autorisation de 
construire une chapelle à côté d'un hôpital qu'il avait fondé ^. Les 
bâtiments affectés à cet hôpital et à la chapelle furent occupés par les 
religieuses Haudriettes jusqu'au xvn® siècle. En iGao, la communauté 
fut réformée par le cardinal de la Rochefoucauld et reçut de lui des 
constitutions nouvelles. Trois ans après, les Haudriettes achetèrent aux 
Jésuites une maison située au faubourg Saint-Honoré. Elles y firent 
bâtir un couvent qui prit le nom de l'Assomption , et qui leur valut le 
nom de religieuses de rAssomptioriy quelles n'ont plus quitté^. 

Le dernier paragraphe de l'inscription fait allusion à une légende 
dont Jaillot a fort bien montré le peu de vraisemblance. Il faut cher- 
cher l'origine de cette légende-dans un passage du Recueil des miracles 

' Voir, pour l*hisloire des origines et de ' C'est ce qo*oot établi fort ciairement 

la rivaiitë de ces deux corporatioiis, les Dabois, IfisL eetks. Paris, t il, p. 606, 

Mémoires povrêervir à ^histoire de rAcadétnie et Jaillot, Recherches swr la viUe de Paris, 

royale de peinture et de sculpture depuis x^8 t. III , quartier de la Grève, p. 26. 
jusqu'en î66ù, publiés par M. de Mootai- ' Trésor des chartes, reg. 38, ch. cxxxtii. 

glon. * Voir Jaillot, loc. cit. 

V. ii9 



236 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

de sainte Geneviève S où il est question d'une chapelle bâtie par sainte 
Geneviève auprès de l'église Saint-Jean. Du BreuP et dom Toussaint 
Duplessis^ ont cru qu'il s'agissait de l'église Saint-Jean-en-Grève, mais 
rien ne prouve que cette église existât au temps de sainte Geneviève. 
Il est bien plus probable que l'auteur des Miracle» a voulu parler de 
Saint*Jean-en-la-Gité *. 

' Voir, dans les Bollandistes, au tome I ^ Duplessis, Nouvelles Annales de Paris, 

de janvier, p. i48. — Vauieur des Miracles p. i36. 
de sainte Geneviève vivait au ix* siècle. * Jaillot, Recherches sur la ville de Paris, 

* Du Breul, op. du p. 976. t. III, quartier de la Grève, p. 96. 



SUPPLÉMENT. 

MDCCGUX. 
- PROVENANCE INCONNUE. 




* IH OHORB S€I DIOHISII VIHEA VE PECIT. 

Vaied'ëtaio. — Diam. o',t i. 

Cette inscription se Ht sur le bandeau qui contourne le bord d'un 
curieux vase en étain trouvé dans la Seine il y a quelques années, et 
actuellement conservé dans une vitrine du rez-de-chaussée du musée 
Carnavalet. 



228 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Ce vase, dont la gravure ci-joinle donne une représentation fidèle, 
est orné de dessins de feuillages formant des espèces de pal mettes 
enfermées dans des triangles dont les sommets sont alternativement 
dirigés vers le haut et le bas du vase. Cet ornement est à jour, ainsi 
que l'inscription et qu'un autre bandeau de feuillage qui décore le 
culot du vase. Sur le bord supérieur du bandeau qui porte l'inscription 
sont fixés trois petits anneaux auxquels s'attachaient évidemment des 
chaînes de suspension. La façon dont ils sont placés prouve, croyons- 
nous, que le vase n'a jamais dû avoir de couvercle. Aussi ne pouvons- 
nous admettre, avec les organisateurs du musée Carnavalet, que ce vase 
soit un fragment d'encensoir. D'ailleurs, nous savons par les spécimens 
conservés dans plusieurs églises et musées de l'Europe, par les minia- 
tures d'un grand nombre de manuscrits, par les sculptures de nos ca- 
thédrales, parles dessins gravés sur d'innombrables tombes plates, que, 
jusqu'à la fin du xnf siècle, les encensoirs sont toujours de forme ronde 
et ne ressemblent en rien au vase qui nous occupe. Qu'est-ce donc que 
cet objet? 

A coup sûr, c'est un objet d'église. Le texte de l'inscription le prouve. 
Or les vases suspendus dans les églises du xi*' ou du \\f siècle étaient 
peu nombreux. C'étaient, en premier lieu, les pixides, custodes ou 
autres récipients destinés à conserver la réserve eucharistique; mais 
notre vase ne saurait appartenir à cette catégorie : il n'a la forme d'au- 
cun des vases eucharistiques connus; il n'a pas de couvercle, ce qui 
nous parait une objection péremptoire, et les termes mêmes de l'in- 
scription fourniraient au besoin un autre argument contre cette hypo- 
thèse, car jamais au moyen âge on n'aurait consacré en l'honneur de 
saint Denis un objet destiné à contenir le corps du Seigneur. 

Après les récipients eucharistiques, nous ne trouvons guère dans les 
églises qu'une sorte de vases suspendus par des chaînes : c'étaient les 
lampes qui brûlaient nuit et jour devant les autels et devant les tom- 
beaux des saints en renom. De cette seconde catégorie, dont nous trou- 
vons d'assez nombreuses représentations dans les miniatures, il n*exisle 
à notre connaissance aucun spécimen remontant à l'époque romane 




SUPPLÉMENT. 2^9 

dans DOS musées ni dans nos églises. Les lampes d'autel que nous 
voyons figurées dans la plupart des manuscrits ont une forme assez 
différente de celle de Tobjet qui nous occupe. Ce sont des godets en 
verre ou en métal, très étroits dans leur partie inférieure, évasés en 
forme de coupe à parois verticales dans leur partie supérieure. Ils 
étaient suspendus par des chaînes attachées à un cercle en métal, 
sur lequel portait la partie évasée. Mais si celte forme est la plus 
comnmne, ce n est pas la seule en usage. On trouve dans les miniatures 
de l'époque romane ^ des lampes dont la forme rappelle assez celle du 
vase qui nous occupe pour que nous n'hésitions pas à considérer ce 
dernier comme une lampe d'autel. 

Si la nature de ce vase ne nous paraît pas douteuse, la date en est 
peut-être plus difficile à déterminer. Les caractères de l'inscription, 
l'orthographe du mot OHORE, indiquent une époque antérieure au 
XII* siècle. D'autre part, le dessin est trop élégant pour être attribué 
à une période peu avancée de l'époque romane. Nous serions donc 
disposé à dater cette lampe des dernières années du if siècle. Mais 
l'embarras redouble si l'on considère le nom de l'artiste qui a fabri- 
qué et signé l'objet : VIHCfi. Nous avouons n'avoir jamais rencontré 
ce nom et ne pas connaître de formes analogues dans l'onomastique 
du XI* siècle. Pour trouver des noms similaires, il faut aller chercher 
à une époque bien plus ancienne, chez certains peuples d'origine ger- 
manique, comme les Saxons ou les Wisigoths. Est-ce à dire que cette 
lampe soit plus ancienne que le xi* siècle? Il faudrait alors remonter 
jusqu'au temps de Gharlemagne ou de Gharies le Chauve pour trouver 
une époque où l'on ait pu fabriquer un objet présentant à la fois Télé- 
gance relative que l'on remarque dans celui-ci et les caractères épigra- 
phiques que nous avons signalés. 

^ Voir la curieuse miniature qui précède le rôle de la coufrërie de Saint-Martin-du- 
Canigou, publiée en fac-nmilë dans la BihUaAèqw de V École des chartes, t. XLII ( 1881 ). 



230 INSCRIPTIONS DE LA FAANCE. 

MDCCCLX. 

PARIS. — PROVENANCE INCONNUE 

XIV* siède. 

[Ici • g]lS'B • FLOVRIG 



[la -saint' meo]LRS • DIVGR • PGZ • iP • GLLS • 

Pierre. — Long. o",99; larg. o",90. 

Ces quelques mots se lisent sur un angle de tombe découvert par 
M. Vacquer, en 1 863 , dans les fouilles exécutées par lui pour le compte 
de la Ville, lors de la construction de la caserne de la Cité. Ce frag- 
ment est installé depuis peu ail rez-de-chaussée de l'hôtel Carnavalet. 
On y voit les restes d'une effigie de femme en costume des premières 
armées du xiv* siècle. L'épitaphe est aujourd'hui réduite aux premières 
lettres du prénom et aux derniers mots de la date. 

Cette tombe provient sans doute de l'église Saint-Germain-le-Vieux, 
qui s'élevait jadis sur l'emplacement de la caserne, ou de quelque autre 
des nombreuses églises du voisinage. 



SUPPLÉMENT. 231 

MDCCCLXI. 
PARIS. — PROVENANCE INCONNUE. 

I» 1>IC • IRC&e • FRABBR • leVBBRTVS • DB • FORBARIS 

9DlUn • SAORISSA • ISBIVS • eCCLIB • aVI • OBIIB • ARRO • DCfRIRI • 

sn • CGC • viGBSimo 

B6RG10 • Die mARBIS • POSB 

FBSTVm • BBABI • BBRBDICBI • BSBIVALIS ' • ARISOA • 6IVS • 
RBaVIBSCAB • T • P AGB • Rm • 

Pierre. — Long, a ",83; lai^. i",i3. 

Cette épitaphe a été trouvée , comme ia précédente , dans les fouilles 
occasionnées par la construction de la caserne de la Cité. Elle est gravée 
le long des quatre côtés d'une grande dalle de pierre, dont la partie 
centrale n'a jamais reçu ni effigie ni décoration d'aucune sorte. 

^ Le 13 juillet iSaS. 



333 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGGGLXII. 

PARIS. — PROVENANCE INCONNUE 

iiv* siède. 



Linei 



jae]B'B • I>IC • BVmVLHBVS • CGUS • R • PRI CHVSH 

SIB • SCIFICABVS • PICBAVIHVS • ORA 



B • I>OC • SiaVIS DISCQ 



I • FVre • I>VIG • DABA • FIRIS : VreG • GVI • 

MVR' • VORie • DGB • BRIRVS • GT • VRVS • AOIGR • 

Pierre. — Long. «",80; iai^. i^jiS. 

Lors des grands travaux exécutés en 1877 aux abords de la rue 
Soufilot, on trouva, sur remplacement de la première maison de la 
rue Sainte-Catherine , une grande dalle en pierre provenant sans doute 
d'une des anciennes églises du voisinage, peut-être des Jacobins. Cette 
dalle représente un personnage en pied, tète nue, les mains jointes, 
les pieds posés sur le dos d'un chien. La coupe de ses cheveux indique 
un clerc. Il est vêtu d'une longue robe et, par-dessus, de la chape, 
ample manteau sans manches, ouvert par devant. La figure du défunt 
est surmontée d'une arcade avec remplage trilobé et gable triangu- 
laire orné de crochets, portée par d'élégantes colonnettes. Deux anges 
tenant l'encensoir et la navette occupent les angles supérieurs de la 
dalle. Une longue épitaphe, malheureusement en fort mauvais état, 
borde les quatre côtés de la pierre. Plusieurs mots ont complètement 
disparu, entre autres ceux qui auraient pu nous révéler le nom du 
défunt. L'année de sa mort n'était sans doute pas indiquée; on s'était 
borné à mentionner le jour du décès. 

L'épitaphe était en vers; on en peut restituer une partie avec certi- 
tude : 

}acet hic tumulatus 

Celis a pri causa sit sancdficatus 



SUPPLÉMENT. 233 



Pictavinus erat» hoc si quis dîscere velis. 
Idibus Augusti fuit kuic data finis 
Vite, cui mu nus venie det Trinus et un us 

Amen. 



D'après la forme des caractères, on peut attribuer cette tombe au 
commencement du xiv^ siècle. Elie est aujourd'hui conservée dans une 
des salies du musée Carnavaiet. 



T. 



3o 



SS& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDGGCLXIII. 

PARIS. — PROVENii^GE INCONNUE. 

XV* siècle. 

fa]vce hte put le i^brê qjai les MXà 

t^ ptûfnbis e! Us oratfims Jttchtta 

/]e mutbt z le tiêreh fttt la îoCte HM 

(je tameh tttt la îottt bnbt! manpotiti 

ea]ne benoîte aux aCTtClatts atiec trots ohi; 

t^ijS'Jtlles ti mors a neuf pCeanlmes z nenf [leçons 

r^awtjmêinces et )me l^anlie mette tolênelle 

à diacre 3o]nb; btacre z corxanlx « finn le xxu' [;o' ie 

. . . . fe, . .] 5o' te Jnmg z lantre le Vj* Jo'^ te feptê[*r«. . . 

z mette . . .f tx b' t et po' cl^nn ofnl 

/Jtnres omemês z tontes cl^otes 

mjosênât trête l^ntt hnres te K^ente qnt 

es te lexecnctô ^iùxl fen Jel^an man[pom{ . . . 

es ont iranQiortees a hV îàhjn[que 

et aintt qntl ett contenn es [lettres 

pass]ees tonhi le' teel te la piotU[de paris. . . 

yo]nr te jAttttter Ban mtl ttu' 

[Priez po]nx les treQiattet 

Pierre. — Haut o",69 ; lai^. o*,45. 

Le fragment d'inscription que nous donnons ici est conservé au 
musée Carnavalet; il est divisé en deux morceaux par une cassure 
oblique qui a légèrement entamé quelques lettres. Les premières ligne» 
ont disparu , ainsi que le commencement et la fin de toutes les lignes 
qui nous sont parvenues. 



SUPPLÉMENT. tSS 

Nous avOM vainemeni tenté de découvrir rorigine de ce moouin^it. 
Personne, à l'hôte! Game valet, na pu noud renseigner sur sa {Mrove- 
nance. Comme il est facile de le voir malgré les lacunes du texte, nous 
avons ici un acte de fondation fait à la fin du kv^ siècle par Un person- 
nage nommé Jean Maupoint. L'idée qui vient tout de suite à l'espHt 
en lisant cette inscription est que ce personnage pourrait bien être le 
même que Jean Maupoint^ prieur de la €ultare^ainte-€atherine^, auteur 
bien connu d!un journal parisien récemment publié ^ Le [trieur Jean 
Maupoint mourut en 1/176 ; il rendit de nombreux services ad prieuré 
de Sainte-Catherine, et l'on ne saurait s'étonner qu'il y eût fondé un 
anniversaire. 

Ce n'est là cependant qu'une hypothèse , et nous avons vainement 
cherché à l'étayer d'un commencement de preuve. L'histoire du prieur 
Maupoint est suffisamment connue. Un des membres de la congrégation 
du Val-d es-Ecoliers, Nicolas Quesnel, écrivit, à la fin du ivu"" siècle, 
une histoire détaillée du prieuré de Sainte-Catherine '. On y trouve un 
assez long chapitre consacré à Jean Maupoint, mais pas un mot qui 
puisse donner à croire qu'il ait fait avant de mourir une fondation de 
quelque importance. Quesnel nous a conservé une épitaphe composée 
en son honneur par un religieux du prieuré. En voici le texte : 

Priez pour frère Jean Maupoint 
Auquel Dieu grâce et pardon doint. 
Céans pour bien faire fut joinct 
Néanmoins la mort n'espargna point 
Le fêrir d'un dard qui tout poinct. 
Puis font les vers rongé et point. 
C'est droicture> car par ce point 
Tout homme vient au premier point*. 

' Publié en 1878 par M. Fagniez dans II eu existe deux autres manuscrits, Tun 

les Mém. de la Soc. de VhieL de Paris et de à la Bibliothèque nationale, ms. fr. â6i9 , 

V Ile-de-France, t. IV. lautre à la bibliothèque de TArsenal, Hist. 

' Un manuscrit probablement autographe de France , n"" 3 9 â . 
(le cette histoire est conserve à la biblio- ^ Quesnel, Histoire du prieuré de Sainte- 

thèque Sainte-Geneviève sous la cote H 97. Catherine, ms. de Sainte-Geneviève, p. lAg. 

3o. 



236 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

On remarquera qu'elle ne fait aucune allusion aux fondations que 
le prieur Maupoint aurait faites en Téglise Sainte-Catherine. Au reste , 
cette épitaphe n'a sans doute jamais été gravée, et Maupoint a dû être 
enterré ailleurs qu'à Sainte-Catherine, car il ne figure pas dans la 
liste dressée par Quesnel des personnes enterrées dans cette église. 
Nous avons vainement consulté les anciens épitaphiers; nous n'y avons 
trouvé aucune mention ni du prieur, ni d'aucun homonyme qui pût 
être identifié avec l'auteur de la fondation dont nous publions ici le 
texte mutilé. 



SUPPLÉMENT. 237 

MDCCCLXIV. 

PARIS. — PROVENANCE INCONNUE. 

\vi* siècle. 

htU» vmix «twtttit 

Btm xtm'iii ptttt « ftm 

sr«{> 1^ twts «n (ntoièi 

— htUs vmix cotmteni 

Bt tiftps Um tmtxil 

— or ptttTw» ^mx tu Um 

tit\$» mmc timml 

Btm xm^ )imt «Su» 

Pierre. — Haut. o",4û ; Upg. o*,43. 

Cette pierre , recueillie , sans indication de provenance , dans les ma- 
gasins de la ville de Paris , est aujourd'hui exposée au rez-de-chaussée 
de Thôtel Carnavalet. Ce n est qu'un fragment. Quelques traces de 
caractères indiquent que d'autres vers étaient gravés à gauche de ceux 
qui nous sont conservés. Nous avon» vainement cherché à identifier le 
monument auquel ce débris a pu appartenir. La forme des caractères 
et le style du texte nous portent à Tattribuer au commencement du 
XVI* siècle. 



33S INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

AIDGGGLXV. 

PARIS. - PROVENANCE INCONNUE. 

xvi* siède. 



. . . ..fest]es^ nre dame, Afcauoir d 

Pjurificâon , & de IAflïïpti[on 

éij^e  peiiz tours, auec le ch 

. . . .de p]rofundis & oraUos requir[es 

tout]es les cloches a CariIlo[n 

. . de Aofin]home Anthoine ^ayen[Marehand 

. . .^omrg\sois de pis & de fa femme 

.... Ler]oy le ? defRiâ payen a d[ofifié. . . . 
livres ] tourn de rente annuelle [sur la 

maison] des trots bourses (ize Ru[e 

ajugmentsîôn a encores efte 

irSy par honn femme lehan[iie Leelerc 

et par Ao]nn home Nicolas payen M 

A^Jiders dicelluy deffiinâ 

en rente q' fera auec la (\xÇ\d' 

A la charge aufly que le fe 

r les pbrês qui y ailHteron[f 

ntez fur bois po' eftre ail 

de feîre dire vne méfie h9[eee 

payen p chun an a touno[tir« 

eft le io' du decedz dicell[tty payen 

Ainsy que plus au long eft [contenu 

aon de ce feiâ & pafle [fordev* 

Roland haâe notaire [a Paris le 

. . . Ottfltojrze"* lanuier i [/]84 

payen & lehanne leelerc 

«p]t"a)re M. V^ .VII 

Pierre. — ix)Dg. o",94; lai|[. o",38. 

' Nous indiquons en italiques les mots ou fragments de mots que nous avons cru 
devoir restituer. Il semble manquer cinq ou six lettres au commencement et sept ou huit à 
la fm de chaque ligne. 



SUPPLÉMENT. SS9 

Cette inscription se voit dans une des salles du musée Carnavalet. 
Elle a certainement une origine parisienne; mais aucune des personnes 
qui ont actuellement la garde du musée n'a pu nous fournir le 
moindre renseignement sur sa provenance. Elle est gravée en beaux 
caractères de la fin du xyf siècle. Malheureusement, elle a été sciée 
en tète et sur les côtés, si bien qu elle n'a plus une ligne entière. Ce- 
pendant il est facile de reconnaître qu'il s'agit d'une fondation pieuse 
pour le repos de l'âme d'Antoine Payen, marchand bourgeois de Paris, 
et de sa femme. Le défunt avait donné une certaine rente sur une 
maison à l'enseigne des Trois Bourses. Ses héritiers, Jeanne Leclerc et 
Nicolas Payen, complétèrent eekte fondation en ajoutant aux charges 
stipulées parle défunt qu'une messe basse serait dite à perpétuité pour 
le repos de son âme , au jour anniversaire de son décès. 



2&0 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCGLXVl. 

PARIS. — PROVENANCE L\CO>NUK. 

.\>ii' siècle. 



[d] O M 
Iean Baptiste Georges, vîvant N[[arclumd 

ET BOVRGEOIS DE PARIS, ANTÏEN [Cbll]SV[/ 
A FONDÉ PAR CONTRACT DV TROISIESM[e 
MARS, 1681 A PBRPETVlTÉ EN CETT[f 
EGLISE VN SERVICE COMPLET LE IOV[r 
SAINCT LAVRENT DE CHACVNE ANN[ée 
ET DEUX MESSES fiASS[e<] A LISSVE D[u 
QVEL SERVICE SERA CHANTE [i'atUteHne 
LANGVENTIB VS, ET ORAISON [pour ks 
TREPASSEES, PLVS DOVZE MeSSES 
BASSES QVY SE CELEBRERONT LES 
PREMIERS iEVDYS DE CHACVN MOIS ET 
ANNONCEZ LES DIMANCHES PRECEDENS AV 
PRONE, ET SERA FOVRNY DORENAVANT PA[r 
le8]DÏCTS SIEURS ADMINISTRATEVRS ET OVT[rc 
/ero]NT LA DlSTRiBVTION A LA FlN DE CHA[que 

servt\CE A CENT VINGT CINQ PAVVR[e« 

. . . DICT ' AINSY QVIL EST PORTÉ PAR [k 

DICT CO[ntrac]T PASSEE AVEC LE DIC[/] S[ieKr 

george[« et /]es dicts sieurs • Ancelet 

VAVDE T GENDRE 

Pri[ez Dt]eu po[ii]r Son Ame 
Pierre. — Haut. o",83; larg. o",76. 



' Kn rapprochant les fragments de cette 
insoription pour la mettre sous les yeux du 
public , on a cbercbë à restituer les lettres 
et les mots qui manquent. L'auteur de cette 
restitution a ici supplée les mots rrdttdict hô- 



pital i, sans remarquer qu'il ft est question 
dans le reste de Tinscription d'aucun hôpital, 
n vaudrait mieux peut-être suppléer les mots 
frde la dicte paroisses. Mais la paroisse elle- 
même n'est pas nommée. 



SUPPLÉMENT. 361 

Cette inscription est actuellement exposée dans la cage de Tescalier 
principal de Thôtel Carnavalet. Elle est brisée en plusieurs morceaux et 
présente plusieurs lacunes, d'ailleurs faciles à restituer. Le texte est 
entouré d'un double filet, formant un bandeau sur lequel sont semées 
des larmes de distance en distance. 

Jean-Baptiste Georges était, à l'époque où il fit la fondation ici re- 
latée , ancien membre du tribunal consulaire de Paris. Cette juridiction 
avait été établie en l56/i^ Le tribunal des juges-consuls était composé 
de cinq marchands, dont l'un portait le titre de juge, et les autres 
simplement de consuls. Ils étaient élus annuellement par les maîtres et 
les gardes des corps de la draperie, de l'épicerie ^de la mercerie, de la 
pelleterie, de l'orfèvrerie et de la communauté des marchands de vin 
et de poisson de mer, auxquels s'adjoignaient les anciens juges-consuls 
et un certain nombre de notables commerçants. 

Jean-Baptiste Georges figure à plusieurs reprises sur les listes de la 
juridiction consulaire. Il fut élu une première fois quatrième consul le 
3o janvier 1670, puis troisième consul le 29 janvier 1689, et enfin 
juge le 99 janvier 1699. "' appartenait à la corporation des pelletiers 
et devait être le fils de Jean Georges, pelletier comme lui, qui avait 
été élu consul le 3i janvier 16/17 '• 

Nous ne savons dans quelle église avait été faite la fondation men- 
tionnée dans notre inscription. Le lieu de réunion des juges-consuls fut 
pendant longtemps une des salles de l'abbaye de Saint-Magloire; 
c'était peut-être dans l'église du couvent qu'était faite la fondation. 
Cela pouvait être encore dans l'église des Carmes-Biliettes, où était 
établie la confrérie des Pelletiers, ou dans une des diverses églises qui 
bordaient la rue Saint-Denis , rue habitée par Jean-Baptiste Georges. 

Le texte que nous publions semble présenter une lacune qui se 
placerait entre la treizième et la quatorzième ligne. La pierre n'offre 
cependant aucune trace de fracture en cet endroit. 

^ Voir rexcellente étude publiée par M. Denière sous le titre de Lajwriiieûon consulaire 
de Paris (1563-1799), Paris» Pion, 187a, in-8'. — ' Voir les lûtes publiées par M. De- 
nière. 

▼• 3i 



262 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE 



MDCCCLXVII. 

PARIS. — PROVENANCE INCONNUE. 

i68/i. 



CHAMBRE DE LA S" V. MARIE MERE 
DE DIEV BASTlE EN l'AN 1684 
POVR LA DEVOTION DE TOVS 
LES ECLESIASTiQVES DE LA 
VILLE QVi VIENNENT DANS 
CE iARDIN POVR SENFLAMER 
ENSEMBLE A l'AMOVR TRES 
ARDENT DE N. S lESVS CHRIST 

CE MARBRE POSE PAR M" 

ÎEAN FRANCOiS DE 

BENOtST DE CHAZELLES 

ACOLlTE 

Marbre. — Larg. o"\*i56; haut. o",aao. 






Cette inscription est conservée au musée de Giuny ^; nous n avons 
pu recueillir aucun renseignement sur sa provenance. Elle était sans 
doute placée à l'entrée de quelque construction élevée dans le jardin 
d'un séminaire parisien, en souvenir de la Santa Casa de Lorette. Le 
Cabinet des titres ne nous a fourni aucun document sur le pieux fon- 
dateur de ce petit monument ni sur sa famille. 



* Elle porte Je n** ^iqq ou catalogue de 1881. 



SUPPLÉMENT. 243 

MDCCGLXVIIL 

PARIS. - PROVENANCE INCONNUE. 

x\m' siècle. 



Elle l'a GouvER[«é 

la bonne odeur de 

Elle en a été la règle vivante; 

a tant de vertus, nous a toutes c 

Elle a fait rentrer dans cette maison des 

Elle l'a soutenue dans les temps les 

Elle en X réparé orné et augmente les 

Elle l'a quittée ainsi que sa dépouille [mortelle 
pour aller recevoir dans le ciel de la main [de dieu 

LA couronne de JUSTICE QU'iL A PROMISE X [tous ceux 

QUI PERSEVERERONT JUSQU'A LA FIN D[ans 

qu'ils lu y ONT VO 

Elle mourut le 17. avril de L'an 

la cinquantieme 

Marbre noir. — Long. ©",77; larg. o'^^hf). 

Cette inscription est conservée au musée Carnavalet. On en ignore 
la provenance ; on sait seulement qu'elle a été trouvée à Paris. C'est 
l'épitaphe d'une abbesse ou d'une supérieure de quelque établissement 
religieux, morte à l'âge de cinquante ans. Nous avons vainement cher- 
ché dans les listes qui ont été dressées jusqu'ici un nom qui pût satis- 
faire aux indications trop sommaires contenues dans ce texte mutilé. 
Selon toute apparence, la défunte sera morte à la fin du siècle dernier, 
postérieurement à la date où s'arrêtent les listes dressées par les Béné- 
dictins. 



3f 



ikk INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCLXIX. 

PARIS, — PROVENANCE INCONNUE. 

xviii* siècle. 

Envoi 

En vain nous Timplorons! il caflè la courroye 

Rien ne résiste a sa rapidité; 
Mais s*il voyoit comme GROSLIER l'employé 

A Tes genoux il feroit arrêté 
Sous Ton pinceau voyes la fleur nouvelle 

La nature y helas! trop cruelle 

Prête un feul jour a fk beauté 

Et GROLIER plus savant qu'elle,. 

Lui donne l'immortalité. 

Plaque de coivre. — Haut. o",i75; lai^. o",i'io. 

Cette inscription est conservée au musée Carnavalet; nous n'avons 
pu en savoir la provenance. EUe est finement gravée sur une plaque de 
cuivre qui devait être encastrée au-dessous d'un tableau. Que repré- 
sentait ce tableau? Il serait nécessaire de le savoir pour bien com- 
prendre l'inscription. Dans les premiers vers, il est sans doute question 
du Temps, dont rien ne peut arrêter la marche rapide; mais figurait-il 
dans le tableau? Il est probable que non, car les derniers vers semblent 
indiquer un tableau de fleurs. Le peintre Groslier est d'ailleurs com- 
plètement inconnu. Nous avons vainement consulté toutes les listes 
d'artistes du dernier siècle, nous n'avons trouvé nulle part mention 
de lui. 




SUPPLÉMENT. 245 

MDCCCLXX. 
PARIS. — PROVENANCE INCONNUE. 

xiv*-xvii* siècle. 

On voit encore au musée Carnavalet un certain no^mbre de frag- 
ments d'inscriptions, trop mutilés pour qu'il soit possible d'en tenter la 
restitution, et dont malheureusement la provenance est inconnue. Nous 
les mentionnons ici dans l'espoir que quelque érudit plus heureux que 
nous saura peut-être en identifier quelques-uns : 

1** Angle inférieur d'une fort belle dalle représentant un docteur de 
l'Université au milieu de son auditoire d'écoliers. La figure du défunt 
a disparu, mais on voit encore un groupe d'auditeurs assis dans diffé- 
rentes attitudes, la tète levée, l'air attentif; plusieurs tiennent des livres 
à la main. De l'encadrement d'architecture, il ne reste que la base et 
un peu du fût des colonnetles servant de pieds-droits à l'édicule, dont 
le riche fronton devait orner, comme d'habitude, la partie supérieure 
de la dalle. 

En bordure, quelques lettres qui permettent de donner la date de 
la mort du personnage inconnu dont ce beau monument couvrait les 
restes : 



. . .ofino] DOmini OÏ[iUesifno 

sReaeRTesiœo • ROROoeaimô 



Ce fragment a été trouvé dans la démolition d'une maison de la rue 
Saint-Victor. Il provenai{ certainement d'un des collèges ou des édifices 
religieux du voisinage; mais comment savoir lequel dans un quartier 
où les églises , chapelles et établissements pieux de tout genre étaient 
en si grand nombre ? 



2A6 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

2° Fragment de pierre sur lequel il ne reste plus que la fin de 
deux lignes en écriture du xvi^ siècle ou de la seconde moitié du xv* : 

fe la chapelle 

B léger ê leg 



A droite de ces mots, un écusson portant de au chevron 

de accompagné en chef, à dextre d'un soleil, à sénestre d'un 

croissant, et en pointe d*une branche d'arbre. 

3** Fragment d'une épitaphe de femme. Au-dessus, une Notre- 
Dame de Pitié. Les noms de la défunte et la date de sa mort ont dis- 
paru. 11 ne reste plus de l'inscription que les mots : 

Jcg tretiatif Hns la ferre font 

g en qui gifaif la boute nattireUe 

patfitie Hn \3rag coetir ef îmti T . . . 

ef \3itiatif fut fe ttms eu 

ft lia 



k^ Fragment d'une fondation pieuse datée de Tan 1579. 

5^ Fragment d'épitaphe d'un sieur Le Maire, qui était originaire de 
Louvres en Parisis ou y avait exercé quelque fonction. La pierre porte 
la date de i58o, qui est sans doute la date du décès de Le Maire. 

6° Fragment de l'épitaphe d'un personnage qui portait le titre de 
doctor regùis. 

7*" Fragment de marbre noir avec inscription en lettres d'or. C'est 
l'épitaphe d'un bourgeois de Paris décédé en 1 635, et qui avait fondé 
un obitpar contrat passé par-devant Lemoyne, notaire. 

8"^ Partie inférieure d'une épitaphe dont les derniers mois mention- 
naient une fondation pieuse en faveur des pauvres du Grand-Bureau, 




SUPPLÉMENT. 247 

établie par contrat passé par-devant Béranger et Fournier, notaires au 
Ghâteletde Paris, le 8 mai i64o. L'inscription se termine par l'invo- 
cation : Priez Dieu pour les trespacé. Au-dessous du texte, une tête de 
mort au milieu d'ossements et de torches noués en sautoir. 

• 
g"" Fragment de pierre contenant les premiers mots d'une inscription 

dont il n'est plus possible de deviner lobjet : 



HIC CLARA 
PAVP. . . 



lo*' Partie supérieure d'une épitaphe. Le nom patronymique du 
défunt parait être de Beaune. Au-dessus du texte, Tinvocation D. O. M. 
et une gravure au trait représentant deux personnages, sans doute le 
mari et la femme, agenouillés au pied de la croix. 



î^ 



3&8 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCGCLXXI. 

GHAILLOT. — ABBAYE DE SAINTE-PERRINE. 

1669. 

icY REPOSE LE CORPS DE TRES NOBLE ET 
VERTUEUSE DAME MADAME CHARLOTTE 
DE HARLAY XXV ABBESSE DE CE ROYAL 
MONASTERE ET LA PREMIERE DE LA REF» 
ORME QVELLE A ESTABLÎ PAR SON ZELE 
ET CES SOiNS EN LANNÉE M DC XXVI 
ELLE A GOVVERNÉ CETTE S" MAISON 
XXXXVI ANS ET EST DECEDÉE LE XIIH 
AOVST M DC LXII AGEE DE LXXll ANS 
PRtES DiEU POUR ELLE 

Marbre. — Haut. o^Aû; larg. o'",6a. 

L'épitaplie que nous reproduisons ici est aujourd'hui conservée au 
musée de Bagnols (Gard)^ 

Charlotte de Harlay était abbesse de Sainte-Perrine de la Villette. 
Cette maison religieuse avait été fondée à une date inconnue, mais 
en tout cas assez ancienne, dans les environs de Compiègne. L'abbesse 
Chariotte de Harlay, qui en avait pris la direction en 1 6 1 6 , la trans- 
féra en 1626 dans la vUle même de Compiègne. Elle fil suivre ce 
changement d'une réforme de la règle, et le 10 novembre 1627 
toutes les religieuses renouvelèrent leurs vœux entre les mains de 
l'évêque de Soissons. Quelques années après, s'étant trouvées trop à 
l'étroit dans leur couvent de Compiègne, elles obtinrent du roi de se 
transporter à Paris. Elles achetèrent une maison au faubourg de la 
Villette, et y furent installées solennellement par l'archevêque de Paris, 

' Nous devons la connaissance de cette la Société de l'histoire de Paris au mois 

inscription et delà suivante h notre collègue d*octobre 1880. M. Alègre, conservateur du 

du Comité des Travaux historiques M. de musée de Bagnols, a bien voulu nous en 

Boislisle, qui en a donné communication à envoyer d'excellents estampages. 



/ 




' SUPPLÉMENT. 249 

I 

le 18 juillet 16/16. Enfin, en 1733, Tabbaye de Sainte-Perrine fut 
réunie à celle de Sainte-Geneviève de Ghaillot; mais ce ne fut pas sans 
une vive opposition de la part des religieuses de Sainte-Perrine ^ 

Charlotte de Harlay était religieuse à Tabbaye de Gercy, quand 
Louis XIII la nomma, en 1616, abbesse de Sainte-Perrine. Elie était 
fille de Jean de Harlay, seigneur de Gésy et de Thésine, et d'Anne 
Dupuy. Deui autres personnes de sa famille lavaient précédée sur le 
siège abbatial de Sainte-Perrine. La première était sa tante, Françoise 
\de Harlay, qui avait gouverné Tabbaye de i5g8 à 161/1; la seconde, 
sa sœur Anne de Harlay, de 161/1 à 1616. Elle fut elle-^méme rem- 
placée, en 166a, par une de ses nièces, Ghariotte II de Harlay, fille 
de Philippe de Harlay et de-Marie de Béthune. 

L'inscription est encadrée d un simple filet. Au-dessous se voit un 
écusson aux armes de Hariay, émargent à deux pah de sable, entouré de 
palmes et sommé d'une couronne de comte surmontée de la crosse 
abbatiale. 

' GalKa Ckrist. t. VII, col. 869. 



T. 



\ 



39 



S50 INSCRIPTIONS DB LA FETANGE. 

MDCCGLXXII. 

GHAILLOT. — ABBATE DB SAINTE-PEMINB. 

1668. 

CY GiSS£NT THES iLLVSTRES FRlNCUSES 
DV SANG ROYAL LVCRESSE OE CoVRTENAY 
RELtGlEVSE PROFESSE DE LABBAYE DE 
NOSTRE DAME DE SENS ORDRE DE S^ BeNOI- 
ST DECEDÉE DANS CETTE ROYALLE ABBAYE 
LE XXVI FEVRIER M DC LXIV ET ElÎSABET 
DE CoVRTENAY sa SOEVR QVl MOVRVT 
LE XXXI tVlLLET M DC LXVIII TOUTES 
DEUX AAGÉES DE XXVII ANS 

PRtES POUR ELLES 

Marbre. — Haut, o* 66; ïarg. o",63. 

Lucrèce et Elisabeth de Gourtenai étaient filles de Louis, prince de 
Gourtenai, comte de Gésy, seigneur de Ghevillon, de Biéneau, de 
Franville et de Briant, né le 2 5 août 1610 et mort le 33 novembre 
1 672 , et de Lucrèce-Ghrétienne de Harlay, fille de Philippe de Harlay, 
comte de Gésy, et de Marie de Béthune-Gongi. Lucrèce et Elisabeth' 
de Gourtenai firent profession de la vie religieuse dans Tabbaye 
de Notre-Dame de Sens; il est probable quelles passèrent à Sainte- 
Perrine lorsque leur tante maternelle, Gharlotte de Hariay, en fut 
nommée abbesae, c est-à-dire en 1662. Moréri fait naître la première 
en i643 et la seconde en 1667, ce qui ne s'accorde pas avec leur épi- 
taphe, qui les fait mourir en 166/1 et 1668, toutes deux âgées de 
vingt-sept ans. Mais il y a faute évidente dans l'inscription : Louis de 
Gourtenai n'ayant épousé M"* de Harlay qu'en i638, sa fille aînée 
n'aurait pu avoir en i66il que vingt-cinq ans au plus. Il" faut sans 
doute, si les dates indiquées par Moréri sont exactes, corriger les der- 
niers mots de l'épitaphe et dire : moTt/e% toutes deux aagées de vingt et un 
ans. 




SUPPLÉMENT. 251 

L'inscription est simplement encadrée d'un filet. Au-dessous du texte 
se voit un écusson en losange, entouré de palmes et surmonté d'une 
couronne fleurdelisée. Il porte les armes de Gourtenai, écartelé au i 
et û de France f au ù et 3 (tor à trois tourteaux de gueules. Gomme celle 
que nous avons publiée sous le numéro précédent, cette pierre est 
conservée au musée de Bagnols. Toutes deux nous ont été signalées par 
M. deBoislisle. M. Alègre, conservateur du musée de Bagnols, a bien 
voulu nous en envoyer d'excellents estampages^ 



39. 



252 



INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 



MDCCCLXXffl. — MDCCCLXXV. 

BELLEVILLE. — AQUEDUC. 

1457. 

tnixt Us mm Um m fdmtwbst 

Ctt^ttattU «eirt mi qtutf» ttw ' 

it p$m lifwmiikU ]^9m»» 

tsU^stmmm tt vmitm " 
(Et ma u\ii mmixt jnem 

U hwi {wbUqttt Utî mm» 
mt m^l ^ tvi imwm 
(tuoti bttttt sXMXJit Umm^ 

(Êi sixt ^mm tt jmwxmu 

U hitn ttmms tt h ifiXk 

iisUitvi tktUt (è9t)im>» 

iktvA tr^ pltw tt xm" 
(Êi %iti Ui»t» tttts^ tmct 
f^i$kt ttn kitîUmp$ z fitwit 
Car 9t tvittm^ m tu UtOit ïmî 
M inMit Uvit tsUâ 

Pierre de liais. — Haut, o^.ôa; iarg. o",6o. 



* Le graveur avait d*abord écrit cans, 
' Fëlibien, Hist. de Paris, t. II,p. i536 , 
donne à ce prévôt le préimm de Jean et 
la qualité de président aux requêtes. Ce per- 
sonnage, élu le 16 août i/i56, fiit continué 
dans ses fonctions prévôtales le 1 6 aoât 1 4fi8. 



^ Un crampon de fer recouvre la pre- 
mière lettre de ce mot. 

* Michel de la Grange, maître de la^ 
Chambre aux deniers du roi et général de 
ses monnaies, élu, en 1/166, prévôt des 
marchands (Félibien , ta stqtra). 



*• 
.'t^ 



SUPPLÉMENT, 253 

Regard de Belleville 
I. DE Laqvedvc 

DiCt DE LA LeNTERNE, 

Pieire au-dessus de rentrée. 

i6i3. 

Lan 1613. M" Gaston de Griev S' de si 

AVLBIN CON? DV Roy en sa CoVR DE PARLEMir 

Prévost, Nicolas Pqvssepin S^ de Belair 
CoN^ DV Roy av Chastelet, Iehan Fontaine 
M' DES (bvvres des bastimens DV RoYy Robert 
Desprez S" DE Clamar^ Advocat en Parlement, 
Clavde Meravlt S' de la Fosse Con? dv Roy 

AVDITEVR EN LA ChAMBRE DES COMPTES ESCHE^ 
VINS, Ce GRAND REGARD A ESTE PARACHEVE 
LEQVEL FVT COMMANCE DV TEMPS DE M^ 
ESTIENNE DE NeVLLY LORS PREVOST*, lÉHAN 

PovssEPiN ' , Denis Mamyneav *, Anthoine 
HvosT, ET Iehan D^lvinez ', Eschevins •, 

1583. 

Marbre noir. — Haut. o'.Ss; lai^. l'^Sâ. 

Les historiens de la ville de Paris ne nous ont laissé que peu de ren- 
seignements sur la distribution des eaux dans le Paris du moyen âge. 
On doit donc recueillir avec soin les documents de diverse nature 

' Ciamart, ancien diocèse de Paris, ^ Fëlibien a la Jean de Laisnez, Dans Ja 

doyenne de Ghâteaufort. liste spéciale des prévôts et échevins, il 

' Le président de Neoifly, éln en i58a , nomme le même personnage Jean de Loines. 

continué en i684. (Féiibien, HUt, de Parie, Noos noos sommes assaré de l'exactitude de 

t. H, p. i538.) . '^ notre copie. , 

^ Conseiller au Chàtelet, élu en 1 58 1. * Voyez, pour ces inscriptions, Félibien, 

(/M.) Hiet. de kviUe de Paris, t. II, p. 1998, 

* Auditeur des comptes, élu en t58i. 1399; ïhààme, Hiet, de Parie, t. II, p. 79 

(Ibid.) et 80. . 



35& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

qui peuvent jeter quelque jour sur ce point important de la vie intime 
de notre cité. 

Les fontaines de Paris étaient alimentées par trois aqueducs : ceux 
de Belleville et du Pré-Saint-Gervais sur la rive droite, celui d'Arcueil 
sur la rive gauche. Ces trois aqueducs ont été réparés à diverses épo- 
ques, et fonctionnent encore aujourd'hui, quoique ayant bien perdu 
de leur importance depuis Texécution des grands travaux qui ont si 
fort augmenté , depuis un siècle , la quantité d eau mise à la disposition 
de la population parisienne. « 

L*aqueduc de Belleville recueille les eaux de diverses sources peu 
importantes éparses entre Pantin et Romainville. crDe distance en 
distance, dit M. Maxime Du Camp, on a élevé des regards, espèces 
de chambres où aboutissent et doit partent les conduites; Teau y fait 
relais dans un bassin et s'écoule ensuite dans la direction des fontaines 
qu elle doit desservir ^ d 

Plusieurs des anciens regards existent encore. Le plus ancien est le 
(T regard de la Lanternes. Il s élève au fond d'un chantier de la rue de 
Belleville^. C'est un petit édifice en rotonde, surmonté d'une coupole. 

On n'y voit d'autre ouverture qu'une porté cintrée. Le tout est con- 
struit en fortes pierres de taille, sans autre décoration que les moulures 
du soubassement et delà corniche; la coupole est recouverte de dalles 
étagées; au sommet se dresse un lanternon dont la calotte repose sur 
six petits pilastres sans chapiteaux et porte une tige de fer qui a peut- 
être été ornée jadis de quelque insigne '. Le lanternon qui couronne la 
rotonde lui a valu son nom, jadis populaire, aujourd'hui oublié, de 
Regard de la Lanterne. 

Du seuil de la porte , un double escaliet* de pierre descend au bassin 
et à la galerie par laquelle feau se dirige vers Paris. La coupole a été 

' M. Maiime Dn Camp, dans son bel Fëlibien les avait relevées Jadis (fltsr. i$ 

ouvrage : Paris, sa vie et ses ergmus, a Paris, t. II, p. 1998). 

fort bieft décrit ee qui reste de ees vieux ' Au n* tSi de cette rue. 

aqueducs. C'est par loi que nous avons ap* ' Un oisif, Simon Mace, a gravé son nom 

pris que les inscriptioDa que nom pubiâons sur une de ces piemSi en lettres à moitié 

ici exi^nt encore à ia place même où gothiques, avec le millésime de 1600. 



SUPPLÉMENT. 355 

appareillée avec le plus grand soin. Le jour arrive par la lanterne. 
Les deux inscriptions, de i&5 7 et de 161 3, se font face: la première 
est fixée au mur par deux crampons de fer; la seconde, gravée en très 
beaux caractères, est encadrée d'une large bordure de pierre. 

M. Maxime Du Camp pense que la restauration de Taqueduc de 
Belleville, en 1/157, fut i*^'^^^^ nécessaire soit par le défaut d'entre- 
tien, soit par quelque destruction violente pendant les désastres du 
règne de Charles VI et la première période de celui de Charles VIL 
Des causes analogues déterminèrent, en 1 5 83, la reconstruction du 
regard de la Lanterne, qui ne put être menée à bonne fin qu'au bout 
de trente ans. La plupart des anciens regards ont disparu par suite des 
percements de voies nouvelles et de tous les changements qui en ont 
été le résultat. On n'en comptait pas moins de soixante au commen- 
cement de ce siècle. Dans un espace très restreint, de l'église parois- 
siale à la Lanterne y il en existe encore trois, connus sous les noms de 
, regards du Chaudron, de Saint-'Louis et de Beaufils. Près de l'entrée 
du premier, on devine, sur un éeusson mutilé, la silhouette du navire 
de la ville de Paris. Parmi les galeries souterraines qui se sont conser- 
vées, on nous en a signalé une dont la voûte est disposée en berceau 
brisé. 

Au mois d'août 1792, un décret de la Convention prescrivit la des- 
truction immédiate des inscriptions placées sur les aqueducs et sur les 
fontaines. Celles de Belleville et du Pré-Saint-GerVais sont peut-être 
les seules qui aient échappé au marteau. Quant aux inscriptions que 
l'on voit sur les fontaines de la rue de Grenelle, de la rue Palatine, du 
palais des -Archives et sur quelques autres , elles ont été restituées dans 
le courant de ce siècle, ce qui les excluait de notre recueil. 



S56 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCCLXXVI. — MDCCCLXXVra. 

PRÉ^SAINT^ERVAIS. — AQUEDUC. 

Vers i65o, 

Regard de la prise des eaux 
du Pré S* Gervais 

Pierre. 



Ce Regard qui reçoit les eavx de 
tovtes les sovrces dv Pré S* Gervais 
a esté costrvict dv Règne de Lovis 
XIIII Prevosté de M" Hîerosme le 
Feron Président avx Enq*" Eschevi 
nage de M" Pierre Hachette Con" 
dv Rojt av . ChTët Raymond Lescot ' 
Con*' de Ville Clavde Bovcot Secr"* 
dv Roy Simon de Seqvevdie* bovrg*^ 
estas M" Germain Piètre procvr* dv 
Roy et de la Ville Martin le Maire ' 
Greffier Nicolas Bovcot Recev' Dicelie ' 

Marbre gris. 



1743. 

Regard 

de 
Bemage 

Pierre. 



Les conduites du Pré-Saint-Gervais forent réparées dans les pre- 
mières années du règne^ de Louis XIV, Un petit édifice carré , construit 

* Éluen t648. (Fëlibien.) ' LeflBoQCOtontexercë,pendanlplii8ieun 

' Élu en 1649. Fâibien lui donne le prë- générations, les fonctions de recevenr de la 

nom de Robert» * ville. (Gf, ci-dessus, p. a 08, a 1 1 , a s 8, etc.) 







SUPPLÉMENT. 257 

en pierre de taille, couvert en ardoises, fut élevé à cette occasion sur 
la place du village. Un robinet de métal , posé dans une niche , fournit 
aux habitants Teau qui leur était strictement nécessaire. Les deux lignes 
qui indiquent la destination du bâtiment se fisent sur l'entablement de 
la niche, dont une pomme de pin forme l'amortissement. Plus haut, 
dans une fausse baie, est ajustée la plaque de marbre où sont gravés 
les noms des administrateurs qui veillèrent à la recherche et à la réu- 
nion des sources. Les lettres ont perdu leur dorure, et ce n'est pas sans 
peine qu'on parvient à les lire. Le prévôt des marchands, Jérôme Le 
Féron, élu en i6/t6, et maintenu en charge en 16&8, était président 
aux enquêtes, seigneur d'Orville et de Louvres en Parisis^ Son père, 
Oudart Le Féron, revêtu de la même magistrature^ seigneur des mêmes 
lieux, avait exercé les fonctions de prévôt des marchands de 1687 à 
l6/io^ 

Le regard de Bernage, construit et couvert en pierres, fut réédifié 
sous le règne de Louis XV. Un très court espace le sépare de la fon- 
taine du Pré*. 

* lAnivreê, paroisse de TancieD doyenné * Félïbien^Hist.de Pari8,t II, p. i5/îo. 

de Montmorency. (Voy. t II, p. 586.) — ' Un des regards les plus importants de 

OrviUe, OvrviUe, ancien chAteau du marne ce même territoire est, dit-on, celui des 

territoire. {lUd. p. 387.) Moussins. 



î. 33 



S58 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGCaXXIX. 
HÉNILMONTANT. -^ RBOARD SAINT-MARTIN. 

FONS 

INTER MARTINIANOS CLUNIACENSES * 
ET VICINOS TEMPLARIOS' COMMUNITER 
FLUERE SUETUS, PER ANNOS XXX. 
NEGLEGTUS ET VELUTI CONTEMPTUS, 
COMMUNIBUS IMPENSIS AB IPSA 
SCATURIGINE ET RIVULIS STUDIO- 
SISSIMÈ * INDAGATUS, ET REPETITUS, 
TUM DEMUM NOBIS * IPSIS FORTITER • 

ET ANIMOSÈ TANTiE MOU 

INSISTENTIBUS, NO VUS ET 
PLUS QUAM PRIMiE ELEGANTIiC AC 

NITORI REDDITUS^ PRISTINUM 
RBPETENS OFPICIUM, NON MINUS 
HONORinCÈ QUAM SUMMO NOSTRO • 
COAÎODO ITERUM MANARE COBPIT 

ANNO DNI'l633 • 

IDEM LABORES ET SUMPTUS IN COMUNI 

PARITER REPETITI SUNT UT SUPRA 

ANNO DNI- 1722- 

Pierre. 

^ Les religieux da prieuré de Saint- ployës dans i*iascription nous laissent quelque 

Marlin4es^hamp8 , de la congrégation de doute. Lés traits qu'on croit distinguer ne 

Gluny, à Paris. sont peut-être que Teffet de la vétusté. 

* Les chevaliers du grand prieuré du *'^ Nobis ^sis . . . nosiro. Ces mots doi- 

Tem]de, à Paris, appartenant à Tordre de vent-ils s'appliquer au concours des habi- 

Malte. lants et au profit qu'ils pouvaient tirer de l« 

^ Les accents sur les trois adverbes em- fontaine? 



SUPPLÉMENT. 859 

Cette inscripiioQ se lit au-de8su8 de la porte d'un petit édicuie qua^ 
draogolaire, en pierre de taille, couvert en dalles , situé à Ménilmon^ 
tant, rue des Cascades, en face de la rue de Sa vies ^. Cet édicuie est 
ordinairement désigné sous le nom de regard Saint*Martin« L'inscrip- 
tion est gravée sur une table de pierre, encadrée d'un filet et arrondie 
au sommet; la pierre est fendue i l'un des aagles inférieurs* AuxcMés 
de la porte se voient deux écussons : celui de gauche représente saint 
Martin à cheval partageant son manteau; il avait jadis un chef de 
France, qui a été martelé. Celui de droite porte les armes d'Orléans 
(de France au lambel d'argent) avec le chef de la religion^. Il est posé 
sur une croix de Malte à huit pointes ' et surmonté d'une couronne de 
prince. Ce sont les armoiries, aujourd'hui très mutilées, de l'ancien mo- 
nastère de Saint-Martin-des-Champs et du grand prieur de France ^.• 

Le territoire de Belleville se partageait autrefois entre dix-sept ou 
dix-huit seigneurs. La partie la plus importante de la seigneurie avait 
été attribuée aux moines de Saint-Martin par le roi Henri I^, leur fon- 
dateur. C'est de la munificence de ce prince qu'ils tenaient les vignes, 
pressoirs et maisons situés m monte Sflvias qu ils possédaient encore au 
siècle dernier. La maison connue à Belleville sous lé nom de ta Ferme 
occupe l'emplacement de l'hôtel de Savies , qui était l'ancien manoir 
seigneurial de^ religieux^. 

Les Bénédictins de Saint-Martin et le prieuré du Temple jouissaient 
en commun d'une partie des eaux de Belleville; ils supportaient, en 
conséquence, les frais d'entretien des rigoles et des conduites. L'in- 



* Savies, Poilronville, Doms anciens des 
territoires aajourd*hui compris sous la déno- 
mination unique de BellmUe. Voy. LebeuT, 
op, ek. t. III, p. i36-iA9. 

' De gueules, à la croix d'argent. 

^ Le signe distinctif de Tordre était une 
croix à huit pointes, en toile blanche, 
cousue sur le justaucorps ou sur le man* 
teau. 

* Le titre de grand prieur de France 



était porté, en lyaa, par Jean-PbîUppe 
d*Oriéans, fils naturel Intimé du Raient, 
né en 1709, dit le chevalier d'Oriéans, gé- 
néral des galères, grand d'Espagne, abbé 
d*HautviHiers, installé au grand-prieuré esi 
1719. {Gallia christ, t, VU, col. 1067 ^^ 
to68. Le P. Ansebne, Hiti. généal. t. I, 
p. 190, et t. VII, p. 9&0.) 

' Lebeuf, op. cit. t. III, p. i36-i&9. — 
Dom Marrier, Manast. S. Mort, de Cmn^ kist. 

33. 



260 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

scription du regard Saintr-Martin nous en fournit une preuve. Les 
eaux de ce regard alimentaient tes fontaines du monastère et celle du 
Temple* 

L'inscription nous apprend que le regard Saint*Martin avait été 
réparé une première fois en i633. Le grand prieur de France était 
à cette époque Guillaume de Meaux-Boisboudran, dont nous avons 
publié Tépitaphe dans un de nos précédents volumes ^ 

* Voy. t. IV, p. 1 1 0. 



SUPPLÉMENT. 261 

MDCCCLXXX. 

VAU6IRARD. 

iTao. 

lEAN 
FRANÇOIS DE 
lOHAN CONTE DE 
SOMMERY"^ MARESCHAL 
DES CAMPS • DES ARMEE 
DV ROY • SON ENVOYEZ 
EXTRAORDINAIR EN 
BAVIERE ANNEE 1720 

* DE LA CARE * 

Mari>re blanc. — Haat o'",90; larg. o'tso. 

Cette inscription nous a été signalée par M. Hérard, architecte de la 
Commission des Monuments historiques et auteur de plusieurs mé- 
moires sur divers sujets d'archéologie parisienne. Elle était gravée sur 
un carreau de marbre blanc encastré dans les fondations d'une porte 
charretière située au n^ 1 9 1 de la Grande-Rue de Vaugirard et démo- 
lie en 18 67. Au-dessous de l'inscription était gravé un écusson armo- 
rié, surmonté d'une couronne de marquis et soutenu par deux lions 
formant supports. La maison dont cette porte faisait partie appartenait 
au personnage mentionné dans l'inscription. 

Les noms de ce personnage ont été gravés avec autant de négligence 
que le reste de l'inscription. Il se nommait Jean-Baptiste de Johanne de 
la Carre, marquis de Saumery. Entré au service comme mousquetaire 
en 1693, à l'âge de quatorze ans, il gagna successivement ses grades 
dans les campagnes de Flandre. Il fut blessé grièvement à la bataille 



Sic. 



S63 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

de Rainiliies, en 1706, et obtint un brevet de maréchal des camps et 
armées du roi, en 1 7 19. Cette même année, il se démit de ses fonctions 
militaires pour remplir cellefi d'envoyé extraordinaire près l'électeur 
de Bavière. En 1733, il Fut nommé sous-gouverneur du roi; enfin il 
mourut à l'âge de quarante-huit ans, le 5 mai 1796 K 

' Pinard, Chronologie kistorique et miU- Jean - Baptiste , figure dans le même oa- 
taire, t. Vil, p. 36. Un autre ])ersonnage de vrage parmi les maréchaux de camp. {llnd. 
la même famille, probablement le frère de p. 46.) 



SUPPLÉMENT. 263 



MDCCCLXXXI. 

VAU6IRARD. 

xvi*-xnif sièele^. 

Le mente M. Hérard à qui nous devons le texte de l'inscription 
qui précède a bien voulu nous communiquer quelques autres inscrip- 
tions qu'il a recueillies jadis dans l'ancien bourg de Vaugirard. La plu- 
part de ces monuments no«s sont parvenus en si mauvais état, que 
nous devons nops borner à en indiquer sommairement le texte : 

i"" Fragment de dalle trouvé en i85o dans l'ancien presbytère, 
employé depuis à une marche de perron. Épitaphe, en caractères go- 
thiques , de l^ottoraMe \iii Jel^â O^oulle eu si binât laburenr île btgne ' 
fut . . . âsu mil V xxxx k xtt «util m feme* 

3^ Débris provenant de la démolition de Tancienne église, au mois 
de mars .1 85/i. Don d'une rente à la fabrique pour fondation d'obits en 
mémoire de Pierre Questeau, d'Anne Questeau, fille de Claude Ques- 
teau, et de Simon Berthe, son fils (xvn® siècle). 

3^ Aux termes d'un contrat passé, le 27 mai 1612, devant Nicolas 
Le Boucher, notaire à Paris, engagement par les marguilliers de Vau- 
gfrard de faire sonner la cloche chaque jour, à midi, par les enfants 
de l'école, de faire chanter immédiatement à haute voix le De profundis^ 
avec les oraisons Inclina et Fidelium^ l'oraison dominicale et la salu- 
tation angélique, et de pourvoir à la célébration annuelle d'un service 
complet, le vendredi de la semaine de la Passion, pour le repos des 
âmes de Jean Lusson, fils de Jean Lusson, et de Geneviève Maussart. 
La mère du défunt donna trois cent soixante livres tournois pour le 
bâtiment d'une maison d'école près du presbytère , où devaient être 

^ Expression qui se rencontre rarement. Les vignes de ce territoire ont dispara depuis 
longtemps. 



26& INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

instruits les enfants de la paroisse. (Fragment trouvé en même temps 
que le n"* a,) 

&'' Suivant contrat en date du 19 décembre 1627, par-devant le 
même Le Boucher, obligation acceptée par les marguilliers de Vaugi- 
rard de faire chanter à perpétuité, le â& mai de chaque année, un 
service complet, avec une messe solennelle le lendemain, pour le repos 
de Tâme de Jean Lusson. L'inscription est très mutilée. On y lit encore 
le nom de Régnant Lusson ^ conseiller secrétaire du roi; celui de 

demoiselle Anne , et la mention d'une donation de deux arpents 

de terre labourable. (Débris trouvé dans les mêmes conditions que 
les n** 9 et 3.) 

5° Première pierre d'uB,e maison bourgeoise, Grande-Rue, n® i55, 
posée en 1*766 par un sieur André- Alexandre Basset. 

^ Voy. t. II, p. 606 , une fondation fidte, en 1667, par les LuBson de Chenevières, peut- 
être de la même famille que ceux de Vaug[irard. 



SUPPLÉMENT. 

MDCCCLXXXII. 
SAINT-DENIS. — ÉGLISE DES SIINTS-MARTVRS. 

1407. 




266 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Qui modo sub tumulo mortis requlesco sepultus, 
Eustachius nomen michi cognomen Novavilla. 
Qui quod nunc estis^ caro puichra, caro juvenilis, 
Illa fut, sed mors vult nunc quod sim caro vilis. 
Nobilitas generîs in religion is honorem 
Ducta tenet cineris fiiciemy fetoris odorem. . 
Post quadringentos annos septem super adde, 
Qua vincens vicit mortem dies abstulit haec me. 

Sur 1q banderolle que le défunt tient entre ses mains on lit ces deux 
vers : 

Extra iocum meriti positus, sum fkctus egenus 
Si vestris precibus judex michi non sît amenus. 

Pierre. — Long. s^tiÂ; larg. o",9i. 

Des travaux exécutés dans une cour attenante à l'ancien réfectoire 
de Tabbaye de Saint-Denis ont fait découvrir une grande et belle 
tombe sur laquelle est figuré un moine, les mains croisées sur le 
ventre et tenant une banderole sur laquelle est gravée une demande 
de prières adressée aux fidèles. Le défunt est debout sous une arcade 
trilobée, surmontée d'un fenètrage d'une forme peu ordinaire. Les 
pieds-droits de Tarcàde sont flanqués de contreforts ornés de niches 
sous lesquels sont représentés les membres du clergé assistant aux 
funérailles. Au sommet de l'arcade, à côté des clochetons qui couron- 
nent les contreforts, deux anges assis et tenant des instruments de 
musique se détachent sur un fond décoré d'élégants enroulements de 
fleurs de vigne. Sous les pieds du défunt, un pavé disposé en échi- 
quier. 

Aux quatre angles de la pierre et au milieu des deux plus longs 
côtés sont placés des écussons. Malheureusement ils tout trop frustes 
pour qu'on puisse en lire les armoiries. Nous avons cru reconnaître sur 
l'un un champ losange; sur un autre, un sautoir cantonné de quatre 
merlettes. 




SUPPLÉMENT. 



367 



Les historiens de Tabbaye de Saint^Denis ne nous ont rien appris 
sur Eustache de Neuville. Félibien a enregistré le texte de son épitaphe 
sans aucun eommentaire ^ Nous savons seulement la date exacte de la 
mort, grâce aux deux derniers vers de cette épitaphe. Eustache de 
Neuville est mort le jour de Pâques, 27 mars, 1607. Il appartenait 
probablement à la même famille qu Albert de Neufville, qui fut grand 
prieur de Saint-Denis au milieu du xiv^ siècle et qui mourut le 1 â mars 
i36q (n. st.)^ 

* HisL de l'abbaye de Saint-Denys, p. 58o. — ' Voy. son ëpilaphe, ibid, p. 677. 



3â 



S68 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCCLXXXIII. 

SAINT-DENIS. — ANCIENNE ÉGLISE COLLÉGIALE DE SAINT-PAUL. 

xn* «iècle. 







] 







DEVS • HABEAT • ANIMAM • GAVTERII 



TESAVRARII • ET • PARENTVM • EIVS 



PATRIS • ET • MATRIS • SVE • 



Pierre. — Long. o",45î larg. o^^iô. 



On a pu remarquer au second volume de ce recueil ^ la mention 
de plusieurs inscriptions découvertes en 18/12 dans les fondations 
de l'ancienne église collégiale de Saint-Paul, voisine de l'église abba- 
tiale de Saint-Denis. Plusieurs de ces inscriptions avaient été notées 
sommairement par M. de Guilhermy, qui les a publiées sans pouvoir 
en garantir le texte. L'une d'elles présente une telle analogie de ré- 
daction avec celle que nous donnons ici, que nous serions disposé à 
croire que c'est la même. Elle diffère seulement de celle-ci par une 
variante importante. Dans l'une, le nom du 'défunt aurait été Adam; 
dans l'autre, c'est Gautier. 

Un ancien élève de l'Ecole des Chartes, trop tôt enlevé à la science, 
M. Ernest de Fréville, s'était procuré, nous ignorons comment, un 



Page 197. 



SUPPLÉMENT. 269 

moulage en plâtre de l'épitaphe de Gautier le trésorier; son fils, 
M. Marcel de Fréville, a bien voulu' nous confier ce moulage, d'après 
lequel nous avons fait exécuter le dessin ci-joint. La forme de certaines 
lettres, le mélange des capitales romaines aux capitales onciales, les 
ligatures, les abréviations indiquent les premières années du xii^ siècle. 
Les monuments épigraphiques de cette époque sont extrêmement rares 
dans le diocèse de Paris. C'est cette rareté même qui fait le principal 
intérêt de cette épitaphe. 



370 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

JilDCCeLXXXIV. 

SAINT-DENIS. — COUVENT DES CARMÉLITES. 

1786. 

icy est le cceur de très haut 
et très puissant setgneur 
Monseigneur Claude 
Jean Baptiste Jacinthe 

JOACHtM ROUAULT, MARQUtS 
de ÔaMACHES, LtEUTENANT 
GÉNÉRAL DES ARMÉES DU 
ROY; DÉCÉDÉ LE 2 DECEMBRE 
1736, ÂGÉ DE 84 ANS, 3 MOtS 
ENVtRON. 

RequIescat In page. 
Sar un cœur en plomb. 

li a été dit au tome II de ce recueil ^ qu à l'époque où les Carmélites 
rentrèrent en possession de leur couvent de Saint-Denis, on découvrit 
dans le mur de la galerie occidentale du cloître plusieurs cœurs et 
un cercueil en plomb. Madame la supérieure des Carmélites a bien 
voulu nous adresser les copies de deux inscriptions gravées sur ces cœui*s 
en mémoire du marquis de Gamaches et de sa belle-fille Catherine- 
Constance-Emilie Arnauld de Pomponne. 

La famille Rouault était originaire du Poitou. Entre autres person- 
nages notables, elle a produit un maréchal de France au xv* siècle^, et 
un chevalier des ordres sous le règne de Henri III. La seigneurie de 
Gamaches, qui appartenait depuis longtemps à cette famille, fut érigée 
en marquisat en i6qo. 

' Page 908. sac, gouverneur de Paris, sënëchai dePoi- 

^ Joachim Rouault. seigneur de Boisrae- (ou, mort en 1678. H fut inhumé dans 
nart, de Gamaches, de ChâliJlon et de Fron- Tëglise des Cordeliers de Thouars. 




SUPPLÉMENT. 271 

Glaude-Jean-Baptiste-Hyacinthe-Joachim Rouault, comte de Gayeux, 
marquis de Gamaches, premier gentilhomme de la Ghambre du Roi, 
menin du duc de Bourgogne, obtint, en 170a , le grade de lieutenant 
général. Il fut enterré dans Téglise des Garmélites de Saint^Denis, qui 
fut entièrement reconstruite en 1780^ 

' Voy. le P. Anselme, HÙL ginéaL des grande offmrê de la couronne; La Chesnaye- 
Desbois, Dict de la nobkise; Pinard, Chronol, historique et militaire. 



/ 



272 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCLXXXV. 
SAINT-DENIS. — COUVENT DES CARMÉLITES. 

ÎCY EST LE C(EUR DE TRÈS HAUTE 
ET TRÈS PUISSANTE DAME 
CATERINE CONSTANCE EMILIE 
ARNAULD DE POMPONNE 
EPOUSE DE TRÈS HAUT ET TRÈS 
PUISSANT SEIGNEUR, MONS^" 
JEAN JOACHIM ROUAULT 
MARQUIS DE GAMACHES DE 
POMPONNE, SEIGNEUR ET 
GOUVERNEUR POUR LE ROY 
DES VILLES ET COMTÉS DE 
S^ VALLERY PAYS ET ROC DE 
CAYEU ET AUTRES LIEUX^ 
MARECHAL DES CAMPS ET 
ARMEES DU ROY, DECÈDEE 
LE 19 MARS 1745 AGEE DE 
49 ANS ET QUATRE MOIS 

REQUIESCAT IN PACE 
Sur un cœur en plomb. 

Cette inscription a été retrouvée en même temps que la précédente. 
Catherine-Gonstance-Ëmiiie Arnauld de Pomponne était fille unique de 
Nicolas-Simon Arnauld, marquis de Pomponne, de Palaiseau et de 
Ghamplant ^. Elle mourut à Paris en 1766 et reçut la sépulture dans 

- Leâ Rouault étaient seigneurs de Saint-Valery-sar-Somme, comtes de Cayeux, et en 
même temps gouverneurs pour le roi de ces mêmes lieux. — * Voyex t. III, p. 53, 
n* Dcccciv. 




SUPPLÉMENT. 273 

l'église paroissiale de Saint-Merry. Son cœur seul fut porté aux Carmé- 
lites de Saint-Denis. Elle avait épousé, en 1716, Jean-Joachim , mar- 
quis de Gamaches, fils de Claude, mentionné dans l'inscription pré- 
cédente, et de Louise-Madeleine de Loniénie, maréchal des camps et 
armées du roi en lySi, mort à Paris le U janvier 1761, à l'âge de 
soixante-cinq ans, et inhumé à côté de son père dans l'église des Car- 
mélites ^ 

' Voy. le P. Anselme, La Ghesnaye-Desbois et Pinard, hc. ciL 



3 



r. 



274 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



MDCCCLXXXVI. 

GAGNY. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-GERMAIN (DE PARIS). 

1679. 



Cy gist Marie de Rohan. Dvchesse 
DE Chevrevse Fille D'hercvle de 

ROHAN DVC de MONBASON'. ELLE AVOIT 
EPOVSé EN PREMIERES NOCES ChARLE 

d'albert dvc de lvvnes pair et 
Connétable de frange* et en 

SECONDES NOCES ClAVDE DE LOR- 
RAINE Dvc DE Chevrevse». L'hvmi- 

LlTÉ AYANT FAIT MOVRIR DEPVIS 
LONGTEMPS DANS SON COEVR 
TOVTE LA GrANDEVR DV SIECLE, 
ELLE DEFENDIT QVE l'oN FIT 
REVIVRE A SA MORT LA MOINDRE 
MARQVE DE CETTE GRANDEVR, 
QV'ELLE VOVLVT ACHEVER d'EN- 
SEVEUR SOVS LA SIMPLICITÉ DE 
CETTE TOMBE, AYANT ORDONNÉ 
QV*ON L*ENTERRAST DANS LA 
PARROISSE DE GAGNY OV ELLE 
EST MORTE A L*AGE DE 79. ANNEE 
LE 12. AOVST. 1679. 

Priez Dieu Pour Son Ame, 

Tanaai Dondnum hené erit in Extremis Et in 
Die Defunctionis sua Benedicetur, Ecclesiast. */. 



Marbre noir'. — Haut. i",95; larg. o",9o. 



' Pair et grand veneur de France. 
* Grand fauconnier de France, chevalier 
des ordres du roi, etc. mort en i6ai. 
^ Grand chambellan de France. Le se- 



cond mariage de Marie de Rohan fut cëlëbi*^ 
en 1699. 

* Ecclésiastique, chap. i, v. i3. 

^ Plaque dëpoui*vue de tout ornement 



SUPPLÉMENT. 275 

Nous avons déjà parié de la reconstruction de l'église de Gagny et 
de la dispersion des monuments quelle renfermait \ Aucun de ces mo- 
numents n'était plus digne d'intérêt que Tépitaphe de Marie de Rohan, 
duchesse de Chevreuse, morte en sa maison du territoire de Gagny, 
le 12 août 1679. Le marbre consacré à la mémoire de cette femme 
illustre a été retrouvé intact à Montfermeil, dans une boutique, où il 
servait de seuil à une porte intérieure. M. Rathery, conservateur à la 
Bibliothèque nationale, et M"*^ Le Bertre, propriétaire à Montfermeil, 
ont reconnu l'origine de cette belle inscription trop longtemps profanée, 
et ont bien voulu nous en signaler l'existence. A peine instruite de cette 
découverte , M"* la duchesse de Luynes s'est empressée de racheter le 
monument pour lui donner place dans la galerie historique du château 
de Dampierre. 

Victor Cousin, le célèbre historien des grandes dames du xvii* siècle, 
raconte ainsi la fin de la célèbre frondeuse ^ : «On dit que, sur la fin 
ffde ses jours, Marie de Rohan ressentit l'impression de la grâce, et 
r tourna vers le ciel ses yeux fatigués de la mobilité des choses dfî la 

"terre L'allière duchesse devint la plus humble des femmes; 

relie renonça à toute grandeur; elle quitta son magnifique hôtel du 
c faubourg Saint-Germain, bâti par Le Muet, et se retira à la cam- 
c: pagne, non pas à Dampierre, qui lui eût trop rappelé les jours bril- 
(dants de sa vie passée, mais dans une modeste maison, à Gagny ^ 
frprès de Chelles. C'est là qu'elle attendit sa dernière heure, loin des 
cr regards du monde, et qu'elle mourut sans bruit à l'âge de soixante- 
f? dix-neuf ans, la même année que le cardinal de Retz et M"® de Lon- 
frgueville. Elle ne voulut ni solennelles funérailles, ni oraison funèbre, 
r Elle défendit qu'on lui donnât aucun des litres qu'elle avait appris à 
^r mépriser. Elle souhaita être obscurément enterrée dans la petite et 
r: vieille église de Gagny. Là, dans l'aile méridionale, près de la cha- 
cr pelle de la Vierge, une main fidèle et ignorée a mis sur un marbre 
^noir son épilaphe. t) 

' T. III, p. 1 . — " Madame de Chevreuse et Madame de Hautrfart , Paris, 1 856. — ' Celte 
maison dépendait do prieure de Saint-Fiacre de la Maison-Roiige. 

35. 



376 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCLXXXVII. 

6ARGHES. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-LOUIS. 

xvn' siècle. 

ClAVDIVS hic IACEO LoNGVM V£1LLARDVS 

Jn yEvvM. 
CvM Fratre In Eadem Côtvmvlatvs 

HVMO. 

Non Stirps Prima Fvi Sed Svm Stirps 
Vltima Patris. 

Vtqve Prior Frater Sic Prior 

Interiit. 

Hanc Paries Loqvitvr me côstrvctisse 
capellam. 

FVNDITVS HT PaTRIIS ME DOTAVISSE 

Bonis. 

SciLiCET Vt Precibvs Felici In Pace 
qviecant. 

Frater Ego genitrix cvm génitrice 

Pater. 



Brevi Iacitvrvs Ora Dominvm 
Pro Iacente 

Auec la permijfîô de Monfeigneur Larcheuefque de Paris 
et de Me ff leurs les Doyen et Chanoines de S* Cloud, 

Marbre noir. — Haut o^^ôB ; larg. o",49. 

M. Jules Cousin , le savant et zélé conservateur des collections de 
l'hôtel Carnavalet, a récemment acquis d'un habitant de Garches une 
inscription qui paraît provenir de l'église de cette commune. 

C'est l'épitaphe d'un personnage nommé Claude Veillard, qui fit 



SUPPLÉMENT. 277 

construire à ses frais une chapelle où il se fit enterrer avec son père, 
sa mère et son frère aîné. Le nom de Veillard s'est déjà rencontré 
plusieurs fois dans notre recueil ^ mais nous ne savons si quelque lien 
de parenté unissait les Veillard enterrés à Garches avec les autres per- 
sonnes de même nom que nous avons trouvées à Paris et à Gentilly. 

L'inscription se compose de quatre distiques, au-dessous desquels se 
voit l'image du fondateur de la chapelle, couché, accoudé sur une sorte 
de console, la tète appuyée sur la main droite. Il a le torse nu et le 
reste du corps enveloppé dans une ample draperie. Il tient de la main 
gauche un sablier muni de deui ailes. 

Au-dessous de cette figure se lit une invocation à la piété des pas- 
sants et la mention de l'autorisation donnée par l'archevêque de Paris 
et par le chapitre de Saint-Gloud. On sait que la paroisse de Garches 
était un démembrement de celle de Saint-Gloud. L'archevêque de Paris 
en était seigneur au même titre que de Saint-Gloud, un des fiefs les 
plus importants de l'archevêché ''^. 

* Voy. t. P', p. aao, un Nicolas Veil- Veillard, desservant de Gentil! y, mort en 

iart, fils de Pierre, auteur d'une fondation lySi. 

pieuse h Saint- Nicolas-des- Champs, en * Voy. Lebeuf, Hist. du dioc, de Paris, 

i6iâ, et t. III, p. 586, un Claude t. VII, p. 6â. 



278 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCLXXXVUI. 

RUEIL. — MAISON PARTICULIÈRE. 

xviii' siècle. 

La Sagesse autrefois sous le nom de Sophie 

Avoit été des Grecs & des Romains servie; 

Mais bientost les mortels formeren* d'autres Vœux 

& livrés au plaisirs la banirent d'entr' Eux. 

Le Ciel nous a rendu cette aimable Déesse 

Et veut bien par Pitié po' l'humaine foiblesse 

Prêter à la Vertu les Grâces de l'Amour. 



Les Cœurs et les Esprits de ses Traits son* émus 
L'Amour respectueux la craint et la caresse; 
Préparez votre Encens : c'est Guise ou Venus 
Sous les Habits de la Sagesse. 



Ces inscriptions se lisent sur les deux faces latérales du piédestal 
d'une statue conservée à Rueil , dans un jardin appartenant à M. Bou- 
chez, boulevard de Saint-Cloud, n"* 36. Elles ont été relevées et pu- 
bliées par M. Romain-Boulenger', qui a fort bien démontré que celte 
statue provenait des fameux jardins du cardinal de Richelieu , et qu'elle 
représentait Elisabeth-Sophie de Lorraine, fille d'Anne-Marie-Josepli 
de Lorraine, comte d'Harcourt, de Clerpiont, etc., prince de Guise. 

Sophie de Lorraine, plus connue sous le nom de Mademoiselle de 
Guise, naquit en 1718; elle épousa, en 1784, Louis- Armand du 
Plessis, duc de Richelieu et de Fronsac, pair et maréchal de France, 
et mourut en 17Û0, laissant à son mari un fils et une fille. 

Dans la statue de Rueil, Sophie de Guise est représentée sous les 

' BuUetin de la Soc, de Vhist. de Paris, 1880, p. ryô et suiv. 



SUPPLÉMENT. 279 

traits de Minerve. Elle est debout, vêtue de draperies à Tantique et 
coiffée d'un petit casque. Elle tient de la main droite un rouleau dé- 
ployé sur lequel est gravé un plan. Le bras gauche est mutilé. A ses 
pieds, on voit, d'un côté, un globe terrestre et des livres; de l'autre, 
une chouette, emblème de Minerve. 

Le piédestal est orné , sur sa face antérieure , des attributs des divers 
arts; par derrière, d'une corne d'abondance; sur les côtés sont gravées, 
comme nous l'avons dit, les deux inscriptions reproduites en tète de 
cet article. 



âgO INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCCCLXXXIX- 

VERSAILLES. — MAISON RUE DE LA PAROISSE. 

177a. 

Nous espérions pouvoir faire entrer dans notre Supplément une 
inscription qui est encastrée dans un mur à l'intérieur de la maison 
portant le n° 1 û de la rue de la Paroisse. 

En 1 684 , M"** de Maintenon et le curé de Téglise Notre-Dame, Fran- 
çois Hébert, plus tard évêque d'Agen, avaient fondé un établissement 
qui prit le nom de la Charité des pauvres. Le but de cette institution 
était le même que celui de nos bureaux de bienfaisance : distribution 
d'aumônes , d'aliments , de vêtements , de combustible. M""® de Maintenon 
fit construire pour le' service de cette pieuse fondation un bâtiment, 
qui fut renouvelé en 1772, et qui se voit encore aux n°* 1 2 et 1 & de la 
rue de la Paroisse ^ A la reconstruction du bâtiment, en 1772, avaient 
présidé le curé de Notre-Dame, messire AUard, et la sœur Marguerite 
Warembourg. Ils firent graver une inscription qui relatait les faits que 
nous venons de résumer. Le bureau de bienfaisance, après avoir long- 
temps siégé dans cette même maison, a été récemment transféré dans 
un autre local. On a remis la maison à neuf, et un papier de tenture a 
recouvert l'inscription. Nous devons ces renseignements à notre collègue 
du Comité des Travaux historiques M. Clément de Ris, conservateur 
du musée de Versailles, à qui nous nous étions adressé pour connaître 
le sort de cette inscription. 

' Voy. V Histoire de Versailles, de ses rues, places, etc, par J.-Â. Leroy, t I, p. 96/i- 
270. 



SUPPLÉMENT. • ' 281 

MDCCCXC. — MDCCCXCI. 

HAGNY-LES-HAHEAUX. — ABBATE DE PORT-ROYAL. 

tSoS'iSaS *. 

Fe 

. .œÔSaS* R6 : S^ : PI6RR6 : PR 



Fragments de dalle relevés sur le mur de soutènement du petit 
oratoire qui s'élève au milieu des ruines de l'ancienne église abbatiale 
de Port-Royal. La pierre , aujourd'hui très oblitérée , laisse à peine voir 
quelques linéaments du côté gauche de l'effigie. L'inscription , en capi- 
tales gothiques, a disparu en majeure partie. Le peu qui en subsiste 
suffit cependant pour constater l'identité de la personne dont elle rap- 
pelait la mémoire. 

Cette dalle, autrefois placée dans la nef de l'église, recouvrait la 
sépulture d'Eléonore de Trie, fille de Mathieu I** de Trie, grand cham- 
bellan de France, cousine germaine d'un autre Mathieu de Trie , maré- 
chal de France, femme de Jean, seigneur d'Ormoy, près Gorbeil, et 
de Yilliers. Aux fêtes célébrées à Boulogne à l'occasion du mariage 
d'Edouard I^, roi d'Angleterre, avec Marguerite de France, elle se 
distingua par sa grâce et par sa beauté. Peu d'années après, son mari, 
dans un accès de jalousie , la fit empoisonner; elle mourut le s 3 février 
i3o8. Le coupable, protégé par l'influence de sa famille et de ses 
amis, ne subit d'autre condamnation que celle du bannissement per- 
pétuel. 

Ëléonore de Trie fut inhumée à Port-Royal , près de la grille du 
chœur, en face de l'horloge. Les religieuses faisaient célébrer autre- 
fois une messe annuelle pour le repos de son âme. Son épitaphe était 
ainsi conçue ^ : 

* Communicatioa de M. Morize, à Che- * Néerologe de l'abbaye de Port-Royal, 

vreuse, et de M. Hërard, archiiecte de ia in-&**, Amsterdam, 1798, p. gâ. Le P. An- 
Commission des' Monuments historiques. selme, Hist. généai t. VI, p. 678, 687. 

f. ' 36 



282 . INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

[ Ci git madame îeonor de triel^ vE[mme jadis de] MOSBiGN[mr daurmoi 
qui trespassa enlan m. ccc et vu le jour de la c&aiJRB s. pierre' Pfi[iez pour 
le que dieu bonne mercy le fasse]. 

Un autre débris de tombe de la même famille s'est retrouvé , en 
1 85â , à quelque distance de PorirRoyal , dans le hameau de la Brosse. 
Trois mots de Tépitaphe restent seuls complets : 

TRie • MAReSCl>AV • D0 • PR 



Heureusement le nécrologe de Port-Royal nous a transmis le texte 
complet de cette inscription , qui existait encore au moment de la des- 
truction de l'abbaye : 

[Cy gist dame philippe de varennes jadis abbesse de céans seur de mon- 
sieur mahi de] trie mareschau de Vh[ance laquelle (respassa Ion mcccjcjv le 
jour de la s^ nicolas dhiver ^ priez dieu pour lame de K]. 

Philippe de Vareones fut la douzième abbesse de Port-Royal; elle 
gouvernait le monastère dès l'an 1 398; elle fut inhumée dans l'ancien 
chapitre, sous le mur du cimetière de Sainte-Hombeline. Peu d'années 
après sa mort , la crosse abbatiale passa aux mains de sa nièce , Agnès 
de Trie , fille du vaillant maréchal Mathieu de Trie. La réparation des 
édiûces, la bonne gestion du temporel, la revendication des droits de 
l'abbaye signalèrent l'administration de cette abbesse, qui mourut le 
i5 avril i368'. 

* Le 93 février, jour de la fête de la * 6 décembre. 

Chaire de Saint-Pierre è Antioche. ^ Néerol, ut supra, p. i55. • 





SUPPLÉMENT. 383 

MDGGGXGn. 

MA€»f¥-LB8-HAMBAUX. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-GERMAIN 

(DE PARIS). 

itml jiittY 0M ^t t^U nflU {tôt ta k(i$xâ^ z at^Te 
^ txmttt natMie 41 ^tte « Utixm z îsHmt^int ^ Itjïlt 
ii tm ^^Mfxpz ^tas ^ Uxu tn ut» )tû» at)^ pts 
U$ trop aros$ 4 U t)msi W te» mdtutir» h ûolë 
ir «$« «ont Uu^ ft iattttmtr» jtttîttf tafl /ôtr< tm jwr 
4wt dtt ett Is^nd tM (i ttntéttdan tintiid ttïhvixl 
îettx ttoTtie» ttttttie« Itttte tt ietlt Jotir qml tie(t^(t p) 
/ttf 1« x))tt' jottv ^ îeawlirt tâtt tmt (ittq (en« xln * 
(gf tâttftt It 3<>^ tiiUtKt wdrt (6t )>attv te & fottmtr 
^ Itumiuttre ef <^tttitt« (j^té» ttetetlam» pottr U^ 
€tUkimti ^Cîi imx tnettea te font (Mi qmt ^t 
et ett pin» $,p\m tutlmt pta M tetïmttettf RiStte 
twotttw*» bwte îm xxix'. 3*w it «ottewbre ♦ w ♦ !»*♦ xtn • 

priez Mm pour tnix ^ 

Pierre. — HauL o",7i ; larg. o^tôS. 

Nous connaissons déjà la tombe de Nicole de Lespine et la date de 
son décès ^ La présente inscription nous instruit de ses fondations et de 
ses libéralités envers sa paroisse natale. L'arpent et demi de terre qu'il 
légua par son testament à la fabrique de Magny était situé jpr^« les Trois 
croix. Cette dénomination indique probablement un calvaire érigé dans 
la campagne. 

Le texte est gravé sur une pierre toute simple, posée auprès des fonts 
baptismaux; une boiserie l'avait dérobée à nos premières recherches. 

' Voir le n* mlxvi, t. III, p. aSâ. 

36. 



38& INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDCGCXCni. 

» * 

MAGNY-LES-HAMEADX. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-«ERMAIN 

(DE PARIS)- 

XVI* siècle. 

Of^attftt îf$,vx^tis ^txptmi fit 
Vax tl ti( UfvXCu tïï^a^ 

$ tmk ^v& hnt Unxi ti momt tn 

$!lMm lu ttttftfie tn(t\k bttti» un t« 
vt it tm tt A Ui lu(ttï(mi^ a h (\i$xst tu 
tixt z (tUbttt p tjm M b«tt oWtî U 
ptmti' U V. Jo' tif «wj <t U ftttî U xxv 
3r îaoQTi (6t lâtt! m^it» ^ bitme ittw 

tort «tt I^ t(ii» <t i^ttTtotv; Un» U» 
^imâicl^ î( lâtt l(t pnmm mîU en 

)tln« ${i(mtt tH t^n ta Uctrea twt tt 
ïmUf tl piiSXtt» j^l hnx nofotm 
îin (itnftelltt tx paxi» Pm ^ûn jio' tu 

Pierre*. — Haut o",7a; lai^. o",&8. 

^ RimunnviUe ou RamèoiUe, fief de la pa- uo château derrière T^lise paroisaîaie. 
roisse de Magny. ^ Sans ornements. Placée à c6të de 

' Aux XV* et XVI* siècles, la seigneurie de Tinscription classée sous le numéro précé- 

Magny appartenait aux Lévis , qui avaient dent. 



SUPPLÉMENT. 285 

Maître François Dupont était seigneur de Bue et de Toussus^ La 
dîme du fief de Romainville lui appartenait comme dépendance de la 
seigneurie de Bue, qui relevait de la terre de Magny; il s^en dessaisit, 
moitié en faveur du curé de Magny, moitié au profit de la fabrique, 
sous la condition que deux obits seraient annuellement célébrés à son 
intention , et que la première messe de chacun des dimanches de Tan- 
née serait dite à Tautel de la Vierge. 

^ L'abbé Lebeuf ne fait aucune mention de François Dupont; il nous apprend seulement 
que les deux seigneuries de Bue et de Toussus se trouvèrent plus d*une fois réunies dans 
les mêmes mains. 



386 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 1 

MDCCCXCIV. 

VILLIBRS-LE-BÂGLE. - ÉGLISE PAROISSIALE DE NOTRE-DAME. 

j 
xvi* siède. | 

! 
La cuve baptismale de Téglise de Yilliers n ofire d'autre intérêt que j 

l'inscription , gravée sur le bord supérieur, qui constate qu elle fut faite , 

dans le cours du xYf siècle , aux frais d un paroissien et de sa femme. 

Le bassin, taillé dans une pierre, ne présente ni profils ni moulures; 

il repose sur un pied en blocage revêtu de plâtre. 




SUPPLÉMENT. . 287 

MDCCCXCV. 
DAMPIBRRE. — ÉGLISE PAROISSIALE. 

1771. 

JCI EST DÉPOSÉE IvA MAIN DE TRES HAUT ET TRÈS 

PuissT Seigneur Mons?* Marie Charles Louis d'Albert 

Duc DE LUYNES ET DE ChEVREUSE PAIR DE FRANCE. COLONEL 

GÉN^ DES Dragons. Gouv* de la Ville Prévoté et 
Vicomte de Paris» Chevauer Commandeur des Ordres 
DU Roy &a &c. &c.i et Seig^Î de ce ueu, égalem^ recom 

•MANDABLE par ses vertus CHRETIENNES SOCIALES ET 

miutaires. Les habitans de ce village se souven? de 

LA PROTECTION QUE CETTE MaIN PATERNELLE LEUR A ACC 
-ORDÉ ET DES BIENFAITS QU*ELLE A RÉPANDUS SUR EUX AVEC 
TANT DE CHARITÉ ET DE MAGNIHCENCE SONT REMPUS 
d'une VÉNÉRATION FILIALE POUR ELLE ET RECOMMAND*^ 
À LEUR POSTÉRITÉ DE LA VÉNÉRER À JAMAIS COMME EUX • 

Jl est mort le • 8 • OCTOBRE • I77I • DANS SA QNQUANTE 
QUATRIEME * ANNÉE LAISSANT SA FEMME • SES ENFANTS • 
SES PARENTS • SES AMIS ET TOUS CEUX QUI L'ONT CONNU 

inconsolables de sa perte. - 

Qu'il repose en paix. 

Marbre noir '. — Haut. o",3a ; lai^. o",46. 

* DANS CE PtLtER AUTREFOIS LE DEUXIEME DU 
CHŒUR COTÉ DE L'EVANGILE * EST 'RENFERMÉE 
LA MAtN GAUCHE DE MARIE CHARLES 
LOUlS D'ALBERT DUC DE LUYNES 
ET DE CHEVREUSE GOUVERNEUR DE PARlS 
DÉCÉDÉ LE 8 OCTOBRE I77I 

Marbre blanc. 

' Lieutenant gënénd des années du roi, * Cette seconde inscription est tonte ré- 
prince de NenfchÂtel et de Widiengin, en cente. 

Saisse, prince d'Orange. ' L'ancien chœor est devenu la nef par 

' D était né en 1717. suite de la translation du maître-autd de 

' Entouré d'un encadrement aussi en l'orient à l'occident, dans le coui's des tra- 

inarlH*e; 6xé an i*' pilier de la nef, à droite. vaux opérés en dernier lieu dans l'élise. 



288 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Nous ne connaissons pas d'autre exemple d'une main détachée du 
corps aussitôt après le décès du personnage à qui elle appartenait, pour 
être inhumée à part et vénérée à l'égal d'une relique, en souvenir 
des bienfaits qu'elle avait répandus. Nous avons eu à citer la sépul- 
ture donnée dans l'église des Bons- Hommes du bois de Vincennes 
au bras droit du marquis de Rambures, en i633^; mais il s'agissait 
d'un membre dont ce vaillant capitaine avait, de son vivant, subi l'am- 
putation. 

' Voy. t. III, p. 90. 




SUPPLÉMENT. 289 

MDCCCXCVI. 

GHEVREUSË. - ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-MARTIN. 

xvn* siècle. 

CY GIST HONORABLE 

Henri André Chevallier 

bourgeois de CHEV[reiiw] 

CONTROL. ORD. DES BATIM. DE M" LE 
DUC DUD^ CHE\[reU8€] 

Pierre. — Long. o™,73; larg. o"*,63. 

Encadrement ovale formé de deux torsades. 

Avant 1863, on voyait cette dalle dans Téglise paroissiale, sous le 
clocher. Elle sert aujourd'hui de seuil à la porte du bûcher du presby- 
tère. L'inscription, qu'on ne parvenait jadis à déchiffrer qu'avec peine, 
est devenue complètement illisible. Les caractères appartiennent , autant 
qu'on en peut juger, au xvii* siècle ^. A l'exemple du roi , le duc de 
Chevreuse avait un contrôleur spécial pour ses bâtiments. 

' Communication de M. Morize, Chevreuse. Cf. Aug. Moulië, Chevreiise, t. I, p. 189. 



V. 07 



290 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCCXCVII. 

SAINT-REMILÈS-GHEVREUSE. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-REHl. 

1639. 

CI GIST HONO^ HOMME 
me" SEBASTIEN FRESNEL 



VIVAT P. VICAIRE DE CEAS 

• NATIF DE VILLE DE GFX 1 

A AGE DE 76 ANS* ET EST 
DECEDDE LE 7"* DECEMBRE 
1629 ET A DONNE A LA DICTE 
EG*.^ 40 SOLZ DE RENTE PO" 
DIRE DEVX MESSE ET VIGILLE* 



SVIVANT SON TEST*?*^ 



PRIES DIEV POVR SON AME 
Pierre. — Haut. o"',55; larfj. o^^ûô. 



Filet d'encadrement; à chacun des deux angles inférieurs, une tète 
d(» squelette et des ossements croisés en sautoir. Caractères grêles, né- 
gligemment gravés. Quelques jamhages sont employés à la fois pour 
deux lettres consécutives. L'inscription, tracée sur une dalle de petite 
dimension, se trouve aujourd'hui au pied d'un escalier, dans une mai- 
son de Ghevreuse , en face de l'hôtel Saint-Jacques. EUe provient cer- 
tainement de l'église paroissiale de Saint-Remi , où Sébastien Fresnel 
avait sa sépulture, comme le prouve l'épitaphe qui suit*. 

' Sic. Gex, autrefois capitale du petit ' Sic. 

pays du même nom, aujourd'hui chef-lieu * Communication de M. Morize, à Che- 

de 8ous-pr^fecture du de^partement de TAin. vreuse. 



SUPPLÉMENT. 291 

MDCCCXCVm. 

SAINT-RBMI-LBS-CHEVREUSE. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-REMI. 

lôag. 

Jcl GlST 

I 

HONORABLE HOME M"^ 
SEBATlEN * 

■ 

Fresnel pbrë 
1629. 

Pierre. — Long. o",7o; larg. o",5o. 

Au-dessus de la date, une tète de mort et des ossements posés en 
sautoir. Nous avons mentionné déjà cette inscription, mais sans pou- 
voir en donner le texte ^; M. Morize, de Chevreuse, qui en avait pris 
copie jadis, a bien voulu nous communiquer de sa copie. La pierre se 
trouve actuellement sous le nouveau dallage du sanctuaire, du côté du 
nord. 



■ c 



Sic. — ' Voy. t. III, p. /io6. 



37. 



29â INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

I 

MDCCCXCIX. 

SAINT-REMI-LÈS-GHEVREUSË. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-REMI. 

XVII* siècle. 

Ici EST LA SEPULTURE 
DE MAD. DE VAUGIEN. 

Pierre. — Long. i",ia; larg. o"',76. 

Armoiries parties d'azur, au chevron d'or \ et de — , au sautoir 
de — . 

Ces blasons appartiennent à Pierre Feydeau, seigneur de Vaugien, 
et à Catherine Vivien, sa femme, qui mourut en 1667. La daile a 
été supprimée en 1862, par suite de Texhausseraenl et du renouvelle- 
ment du pavé du sanctuaire *. 

* Le chevron aurait dû être accompagne * Communication de M. Morize , à Che- 

de trois coqniiles de même. vreuse. 



SUPPLÉMENT. â93 

MDCCCC. , 
GIF. — ABBAYE DE NOTRE-DAME '. 

D. O. M. 

Au MtLtEU DE CE CHOEUR 

REPOSE LE CORPS DE MADAME 
MARIE-ANNE-FrANÇOÎSE DE SÉGUR 
DE PONCHAT*, FlEVÉE DANS CETTE 
MAÎSON DES L*AGE DE 7. ANS, ELLE Y FIT 
PROFESSION l'an I716. L*EXCËLLENCE DES 
DONS DE DtEU EN ELLE, PORTA M^ DC 

Bethune, d*orval', a la faire nommer SA 

COADJUTRÎCE EN I7I9, DEVENUE A BRESSE 
EN 1733. ELLE JOlGNlT A DES LUMtERES SU- 
PERIEURES UNE HUMtLtTE PROFONDE. LA 
BONTÉ DE SON CARACTERE PROPRE FUT SANC- 
TiFÎÉ PAR UNE CHARtTE UNIVERSELLE, 
Aussi StMPLE QUE PRUDENTE, AUSSt DOUCE 
QUE MAGNANtME, ElLE ÇUT * CONSERVER LA 
PAtX AU DEDANS, ET MERtTER l'E-STIME AU 
DEHORS, ECLAtREE REGULtERE, PAUVRE, 
MORTlFtÉE, La FOtBLESSE DE ^ON TEMPE- 
RAMENT NE PUT L*EMPECHER DE SOUTE- 
NIR PAR LA PAROLE, ET DÉDIfIER PAR L' EX- 
EMPLE, PARFAtT MODELE DE PATÎENCE DANS 
LES DOULFURS AtGUES D'UNE LONGUE MALA- 
DtE, ELLE A CONSOMMÉ SON SACRtFlCE LE 
22 Ç'." 1749. ÂGÉE DE 52. ANS. LeS VIFS REGRÈS * 
DE SES FILLES DONT ELLE ETOIT CHERIE LA 
RENDERONT^ TOUJOURS VIVANTE DANS LEURS 
CŒURS. Requiescat in pace '. 

Marbre noir. — Haut. o",9a ; larg. o",55. 






Voy. t. III, p. il a. ëpilaphe ci-dessus, t. III, p. k\k, /ii5. 
Le graveur avait écrit Ponchal; il a •""*"• Sic, 

transforme la dernière lettre en t. ^ Communication de M. Morize, à Che- 

' Abbesse de Gif. Nous avons publie son vreuse. 



29A INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

Le marbre est cintré à sa partie supérieure. 

Retirée du chœur de l'église abbatiale de Gif, l'épitaphe de M^ de 
Ségur a été recueillie dans la chapelle du château de Mauvières, par 
les soins de M. Mathieu , baron deMauvières, raort il y a peu d'années, 
dont la femme appartenait à la famille de Sêgur. La terre de Mauvières 
fait partie (Je la commune de Saint-Forget, près Ghevreuse. 

M"* de Ségur vivait encore à l'époque de Timpression de la GalUa 
christiana. Les Bénédictins l'ont ainsi caractérisée : modesiiœ ac pietatis 
eooemplarK 

La suite des trente-quatre abbesses de Gif, publiée par les savants 
religieux, se divise en trois séries ç la première de seize abbesses perpé- 
tuelles, la seconde de cinq abbesses triennales, la troisième de treize 
abbesses titulaires. M"'*' de Ségur occupe la trente-quatrième place. 
G'est par erreur que nous avons assigné la trente-deuxième, au lieu 
de la trente-troisième, à M"* de Béthune, à qui M°* de Ségur succéda 
immédiatement^. 

' Gali, christ, t. VU, col. 6oa. — ' T. III, p. 61 5. 



SUPPLÉMENT. 395 

MDCCCCL 

CHOISEL. — ÉGLISE PAROISSIALE DE SAINT-JEAN-BAPTISTE. 

ivii* siècle. 

•f» Cy gist le corps de 

FEV NOBLE HOMME M^ 

PiERRE TAPÔNET 

VÎVANT ...GNEVR DE 

CHAiGE P ES IVVlSY 

DiCT LE F.. F* DE MACY 
RECEVEVR ET PAYEVR EN LA VÎLLI:. 
DV GVET DE PARIS QVÎ DECEDA 
EN CE LiEV DE S^ JeAN 
DE CHOiSEL LE JEVDY d'AOVST 
XXVI* JOVR l^^J * 

PrIEZ DIEV POVR SON ame\ 

Pierre. 

La dalle a ^té sciée et employée à deux marches de l'entrée de 
l'église. 

^ Fief, ^ Gommnnication de M. Morize, à Che- 

' Le troisième chiffre du miliësirae a vreuse. Cf. A. Moutié, Oievreuse, t. 1, 
disparu. p. aSd. 



INSCRIPTIONS DE LA FBANCE. 

MDCCCCII. 
GERNIV-I.A-VILLE. - ABBAVE DES VACX-DE-CERNAÏ. 




ai i 6-isB i mo 

ns i iQijHn s La vicovnTa • oa aovRBvaL ■ ihdis : ci^avHLiaR : av 

I i BReSPHSSH i LSn ! Da G-RHC 

iiii PRiaz 

a • œiL : 000 ! as : xxxiii i La XX ; lovR ! Da sany '. povR 

Pierre. — Long. a",i6; Itirg. i", ig i la Ule; i",oi aux piede. 



^i ^ 



SUPPLÉMENT. 297 

La découverte de cette dalle funéraire est due aux foudles que M°^la 
baronne de Rothschild a fait récemment entreprendre dans son do- 
maine des Vaux-de-Gernay ^ La partie supérieure de la pierre est en 
partie brisée, mais l'effigie est bien conservée, à l'exception toutefois 
du visage et des mains , qui étaient rapportés en marbre et se sont sans 
doute détachés depuis longtemps. 11 existe une différence de largeur 
d'un sixième environ entre la bordure supérieure et l'extrémité infé- 
rieure. L'architecture de l'encadrement suit ce mouvement d'inclinaison, 
ce qui lui donne un aspect singulier, comme on en peut juger d'après 
notre gravure. Le monument a d'ailleurs un certain air archaïque que 
l'on retrouve dans d'autres tombes de cette région du diocèse. 

Le vicomte est complètement enveloppé de mailles de fer, qui ne 
laissent à découvert que la face et les mains. Il porte par-dessus une 
cotte d'armes sans manches, losangée d'hermines et d'un émail dont 
nous ignorons la couleur, avec une cotice brochant sur le tout. Le même 
blason se répète sur l'écu suspendu au pommeau de l'épée et sur les 
deux ailettes carrées qui se dressent en arrière des épaules. 

Les comtes de Gorbeil, devenus héréditaires vers le règne de Hugues 
Capet, avaient institué, pour les représenter au besoin, des vicomtes 
qui eurent pour apanage la seigneurie de Fontenay, surnommé le 
Vicomte. Le premier de ces vicomtes apparaît sous le règne du roi 
Robert ^. Nous n'avons pu trouver aucun renseignement sur le vicomte 
Jean, qui mourut la sixième année du règne de Philippe de Valois, 
et qui aura mérité par quelque bienfait le droit de sépulture dans 
Téglise abbatiale des Vaux-de-Cernay *. 

' Voy. t m, p. HA. aucun rensei^paernent sur la tombe du vi- 

' Lebeuf, Hi$U du dioc. de Paris, t. XI, comte Jean, non plus que sur d'autres dalles 

p. 109, 310. dont on a récemment retrouvé quelques 

^ La Gallia ckrtsiûma ne nous a fourni Iragm^ts. 



▼. 38 



298 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

MDGGCCm. 

SCEAUX. — ÉGLISE DE SAINT-JEAN-BAPTISTE. 

1776. 

ICY REPOSENT LES [anfs] 

De très-haut très-puissant et TRè[« excellent ] 
PRINCE Louis Auguste />£[ Bourbon ] 

DUC DU MAINE PRINCE LEGITIME D^france^ par] 
LA GRACE DB DIEU, PRINCE SOVVB.KA[inde Dùmh*] 
DUC d'auMALE\ comte d'eu s COJAhLAîiD[tur deê ordre»] 

DU ROY, LIEUTENANT GENERAL DE[ «e« flrm©M* ] 
COLONEL GENERAL DES SUISSES É[t des grisons^] 
GOUVERNEUR ET LIEUTENANT GÉNÉ[ra/ pow sà] 
MAJESTÉ, DANS SES PROVINCES DU H[aui et d» bas] 
LANGUEDOC', GRAND MAÎTRE ET CAPIT[atlie général] 
DE l'artillerie DE FRANCE*. DECEDE EU[son chateau de] 
SCEAUX LE XIV • MAY • MDCCXXXVI • kci[de LIVl ans*] 

De très haute très puissante et T[rhs excellente] 
PRINCESSE Louise Bénédicte de £[onrbon^^ ] 

princesse du sang SON EPOUSE ^^ DÈc[édée a SceoMx] 
LE XXIII • JANVIER - MDCCLIII • ÂGÉE D£[ Ixzrii ans ] 

Et de très haut très puissant Er[très exe]ELL[ent] 
PRINCE Louis Charles de b u rb o n 

COMTE d'eu leur FILS DÉCÉDÉ A SCEAUX LE X[iff] 
JUILLET MDCCLXXV • ÂGÉ DE LXXIII ANS IX MOl[«] 
MOINS a JOURS **. 

Priés Dieu pour Eux. 
Maribre noir. •— Haut, a", 10; larg. o",95. 

^ Le duc du Maine fut lëgitimë en de- * Du 1" février 167a. 

oembre 1^78. ' En juin 1689. 

* Par donation de ia tiudiesse de Memt- ^ 10 septembre 1696. 
pensier, en date du 9 février 1681. Ml était né le 3 1 mars 1670. 

^ D avait acheté la terre d'Amnale ^ la ^* Fille de Henri Jules de Bourbon, prince 

duchesse douairière de Savoie. de Gondé, et de Anne de Bavière, comteese 

* Il avait acquis le comté d'Eu de la du- palatine du Rhin. 

chesse de Hontpensier par contrat du a fé- " Elle épousa le duc du Maine le 1 9 mars 

vrier 1681. 1699. 

^ Du 3 avril 1699. '^ Il était né le i5 octobre 1701. 



SUPPLÉMENT. 299 

Il a déjà été question, dans le chapitre de cet ouvrage consacré aux 
inscriptions de Sceaux, du monument élevé au duc du Maine, à sa 
femme et à son fils. Un heureux hasard a fait retrouver tout récem- 
ment des déhris importants de Tinscription qui fut mise sur le monu- 
ment en 1775. 

Cette inscription, hrisée en plusieurs morceaux pendant la Révo- 
lution, fut utilisée à l'époque du rétablissement du culte pour former 
un devant d'autel. Cet autel ayant été démoli, on allait en jeter les 
matériaux aux gravois, quand le curé de la paroisse, M. l'abbé 
Drach, remarqua que la face postérieure du devant d'autel était cou- 
verte de lettres. Il les nettoya et reconnut qu'il avait affaire à un 
important fragment de l'épitaphe du duc du Maine. Par ses soins, ce 
fragment fut encastré , au mois de septembre 1881, sur un des pilastres 
de marbre qui formaient jusqu'ici les seuls restes du monument. Un 
mois plus tard, un de qos collègues du Comité des Travaux histo- 
riques, M. Alfred Ramé, à la suite d'intelligentes investigations, décou- 
vrait au bas du clocher de l'église deux autres fragments qui avaient 
été employés comme marches d'escalier et qui ne tarderont pas à re- 
prendre la place qui leur est due. 

Ces fragments fournissent, Tun les dernières lignes de l'épitaphe, 
l'autre les armoiries et insignes divers qui surmontaient l'inscription ^ 
Il ne manque, pour avoir la dalle complète, qu'une bande de 33 cen- 
timètres environ qui formait le côté droit du marbre et portait les 
dernières lettres de chaque ligne. Les lacunes de l'épitaphe peuvent 
du reste être complétées avec certitude ; et pour donner le texte com- 
plet des inscriptions qui ornaient le tombeau du duc du Maine, il ne 
nous reste qu'à rappeler les deux sentences gravées sur les obélisques 
en bleu lurquin qui portaient les médaillons du duc et de la du- 
chesse^ : 

' Écussons du duc et de la dachesse, de sur un trophée formé de drapeaux, canons, 

forme ovale, entourés du collier du Saint- barils de poudre, pile de boulets, tam- 

Esprit et réunis dans un cartouche sur- bours, etc. 
monté d'une courmme fleurdelisée; le tout * Voy. t. III, p. bkù. 

38. 



300 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Sur celui de droite : 



BEATI 

MORTUI QUI 

IN DOMINO 

MORIUNTUR 



Sur celui de gauche : 



IN 

MEMORIA 

yETERNA 

ERUNT JUSTI 



SUPPLÉMENT. 301 

MDCCCCIV. 

FONTENAY-LE-VICOMTE. — ÉGLISE DE SAINT-REML 

i3oi. 

«I CI • GIST • MOVNCeG-NIVR • GV 

ILAVM6 • BATAILL6 • Cl>eVRLLI6R • aVI • TR6SPHSCH • LRH • 
m • CGC : Z • I • PRieS • 



Pierre. — Long. «"",65; larg. i"',o6. 

Guillaume Bataille reposait jadis sous un tombeau sculpté en re- 
lief, adossé sans doute à une des parois du chœur. A une époque 
inconnue, la dalle, dans l'épaisseur de laquelle avait été taillée TeOigie, 
fut enlevée de sa place et enfouie dans le sol à la première travée de 
la nef. 

On a marché longtemps sur le revers de la pierre sans la distin- 
guer des autres parties du dallage. L'abbé Lebeuf n'a rien dit du per- 
sonnage ni du monument; nous pouvons conclure de son silence que 
ce tombeau, digne d'attention, avait déjà disparu de son temps. On Ta 
retrouvé, il y a peu d'années, en faisant une excavation pour assurer 
les piliers d'une tribune d'orgue. Il est maintenant dressé contre le 
mur du bas côté méridional, près de la porte de la sacristie. 

L'effigie et ses accessoires sont sculptés dans un seul bloc de pierre. 
Le défunt, les mains jointes et les pieds appuyés sur le dos d'un lion, 
est couché sous un arc trilobé porté par des colonnettes à chapiteaux 
de feuillages; deux anges tiennent des navettes et des encensoirs; sa léte 
repose sur un coussin. Il a le visage imberbe; il est vêtu d'une che- 
mise de mailles, d'une cotte d'armes en étoffe, de cuissots et de grèves 
en fer plat; il est armé d'une épée suspendue au ceinturon et d'un écu 
blasonué de deux fasces. 

L'exécution du monument n'est pas de premier ordre; mais il faut 
reconnaître, à la décharge de l'artiste, que de graves mutilations en 



302 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

ont altéré le caractère ^ L'inscription occupait trois côtés de la dalle; 
le quatrième s'appliquait certainement à un mur. Les derniers mots 
de la formule finale ne peuv^at se lire dans la position actuelle de la 
pierre. 

* Il a été fait mention de ce monument, mais avec la date évidemment erronée de 1/171, 
dans le Bulletin de la Société des Antiquaires de France, année 1867, p. i83. 



SUPPLÉMENT. 



303 



MDCCCCV. 

VARENNES. - ANCIENNE ABBAYE DE NOTREDAME DE 6ERGY. 

1370. 

+ [Ici gist le c&rps tk] |attlie et putCCanfe iftwe (tfai^aiiie JeJ^aime 
[comtesse de toloee et] ht fû^^ben ttfùutx ht IveîffMt ef fref]iiitCDiiti 
Pvva[ce 

monseigneur Alfonse frère du bon roy sainct Loys] îouhàlttiXS [de céans 
laquelle dame deceda Ion MCCLXX jour d^assumption] ntt hàt PvtiZ bteil 

fù^ ttm ame ^ 

Pierre. 

Jeanne, fille unique et héritière du dernier comte de Toulouse, 
Raymond VII, fut mariée, en lâ&i, à Alphonse, sixième fils du roi 
Louis VIII, à qui saint Louis, son frère, avait assigné pour apanage le 
comté de Poitiers^. Elle fonda en 1 969, nousTavons déjà dit', Tahbaye 
de Notre-Dame de Gercy^. Un an après ^ elle mourut et fat inhumée 
dans ce monastère, «r Le monument de la fondatrice se voit hault élevé 
<tau milieu du chœur des religieuses, avec la statue d*icelle couchée 
(r au-dessus et son épitaphe gravée à Tentour; t» c'est ainsi que s'exprime 
le vieil auteur du Théâtre des antiquités de Paris^. Le P. Anselme ajoute 
que la tombe* et reffîgie étaient d'une seule pierre, et que le monu- 
ment portait quatre écussons, le premier aux fleurs de lis de France, 



* Les mots places entre crochets manquent 
aujourd'hui. 

' Ne le 11 novembre laao, Alphonse 
mourut sans postérité le 91 août 1971, au 
retour de la croisade de Tunis; son corps 
fut porte à Saintr-Denis et son cœur à Tab- 
baye de Maubuisson. 

' Voy. t IV, p. 993. 

* GaU. ehrUt. L VII, col. 698. — Ma- 
lingre, Antiq. de Paris, liv. IV, p. 1 17. — 



Le P. Anselme, HisL généal. t. I, p. 89, 
83. — Du Breul, Thiât. des antiq. de Paris, 
p. t96o, 196t. — D. de Vie et Vaissette, 
Hist, génér, de Languedoc, liv. XXVI. 

^ Le P. Anselme indique par erreur la 
date de 1961, et ailleurs celle de 1971 
(t. I, 83 et t. II, 699). 

* Du Breul, Théâtre des antiq. de Paris, 
p. i960; cf. Hontfaucon, Manum. de la tno^ 
narchie franc, t. II, p. 190. 



304 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

le second au château de Gastille\ le troisième semé de tours ^, le qua- 
trième de gueules à la croix de Toulouse vidée, cléchée et pommelée 
d'or. 

Il n'existait plus aucun vestige du tombeau de la comtesse de Tou- 
louse, quand une circonstance fortuite a remis au jour cette grande 
table de pierre, dans laquelle un sculpteur habile du xiv^ siècle a 
su trouver l'étoffe d'une tombe, d'une statue de grandeur naturelle et 
de divers accessoires. C'est en faisant des fouilles pour asseoir les fon- 
dations d'un hangar, sur l'emplacement de l'ancienne église abbatiale, 
que l'on rencontra les débris mutilés de quelques monuments funé- 
raires, dont le plus important provenait du tombeau de la fondatrice. 
Un chanfrein feuillage décore la bordure de la dalle. L'effigie, vêtue 
d'une longue robe et d'un ample manteau, a les mains jointes; un 
dais trilobé la surmonte; deux anges accompagnaient la tète; les pieds 
reposent sur un socle. Le visage n'est plus reconnaissable '. Les armoi- 
ries ont disparu. La tète n'a pas été détachée du corps; c'est la meil- 
leure p]*euve de la fausse attribution à la comtesse d'un buste dont 
nous avons fait mention dans noire précédent volume^. Le style et les 
caractères de l'épitaphe semblent indiquer la fin du xiv^ siècle. Le 
tombeau est maintenant abandonné dans le parc de Gercy; quelque 
défiguré qu'il soit, il serait digne de trouver un asile qui puisse le 
protéger *. 

^ De gueules, au château somme de trois * Voir t. IV, p. ag3. 

tours d'or. ' Il paraît que le propriétaire de Gerey 

* Alphonse, comte de Poitiers, portait aurait Tinteotion de reprendre les fouilles 

de France, parti de gueules k six tours commencées. En y mettant un peu de soin 

d*or. et de méthode, on arriverait sans doute à 

^ La gisante avait pour coiffure un voile reconstituer en grande partie le nécrologe 

surmonté d'une couronne. lapidaire de labbaye. 



SUPPLÉMENT. ! 

MDCCCCVf. 
VASENNES. — ANCIENNE «PAYE DE NOTRE-DAME DE GERCY. 



[w MWBBIWffll] 




^»i"-ikHHk'iMjm'-iimtJiEiiv^s 



306 



INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 



Hic • jacet • omnîmoda • virtutç • nitens • soror • Oda : 
de • Gerci • prima • genitrix • et • pastor • opima • 
numquam • dedignans ■ subîci • sed • sponte • resîgnans • 
infundens • mores - aiuit • docuitque • sorores • 
stirpe • fuit • clara • sed • darior * hoc • quia - ' [cara l 
christo • nunc • in • ejus • suavisshna • pace • quies\csLt l + 
anno • miileno • ducenteno • nonageno • 
quarto • sub • festo • vincentis • transiit • esto • 
huic • pius • domine • deus ' • regnans • sine • fine : amen • 

Pierre. — Long, a'fdo; larg. i",oo. 

Oda^ fut la première abbesse de Gercy. Son nom paraît dans les 
actes de confirmation de la fondation de l'abbaye en 1373. Elle porta 
à quarante le nombre des religieuses, d abord fixé à trente^. Elle mou- 
rut le jour de la fête de saint Vincent, 23 janvier^ 1^9^ (n. s.); les 
religieuses Tinhumèrent à côté de la fondatrice, sous une grande dalle 
de pierre dont le dessin, tracé d'une main ferme, n'a pas éprouvé de 
trop fâcheuses détériorations*. 

La défunte a la figure enveloppée dans une guimpe et la tète coiffée 
d'un voile qui lui tombe sur les épaules; ses cheveux sont complète- 
ment cachés; son costume se compose d'un ample manteau ouvert par 
devant et d'une robe qui descend jusque sur les pieds. Elle porte une 
ceinture nouée à la taille; ses pieds reposent sur le dos d'un épagneul; 
dans ses mains elle tient un gros livre fermé, muni de son attache. 



' Un des angles de la dalle ayant été 
biisë, plusieurs mots ont disparu; nous les 
avons rétablis d*après le Théâtre des anti" 
quites de Paris, p. laôi, et la Galiiaehris- 
tiana, t VII, col. 6a 5. 

' Les quatre premiers mots du dernier 
hexamètre sont tellement oblitérés que nous 
pouvons à peine les déchiffirer, même avec le 
secours de nos devanciers. 

^ Appelée aussi Auia, Euda, Odeta, 



^ GalUa christ, loc cit 

- La GalUa chrisUana dit le h mars, nous 
ne Slivons pourquoi. Le jour de la fête de 
saint Vincent, qui se câèbre le 99 janvier, 
nous parait ici dairement indiqué. 

* Toutefois les figures de l'abbesse et des 
deux anges ont été restaurées il y a quel- 
ques années. Nous craignons que ces res- 
taurations n'aient diangé tant soit peu le 
caractère des deux figures d'anges. 



SUPPLÉMENT. 307 

Une crosse, dont la volute est ornée de feuillages, est posée à la droite 
de labbesse comme insigne de sa dignité. 

Une arcade trilobée, supportée par deux fines colonnettes à chapi- 
teaux feuillages, surmonte leffigie; elle est ornée d'un pignon ajouré, 
bordé de crossettes et surmonté d'un fleuron qui partage en deux sec- 
tions égales la bordure supérieure de la dalle; de part et d'autre du 
pignon sont gravés deux anges nimbés, vêtus de longues robes, tenant 
d'une main l'encensoir et de l'autre la navette. 

L'épitaphe, gravée en lettres capitales très serrées, consiste en neuf 
vers hexamètres dont le développement formerait une ligne d'environ 
6% 60. Les abréviations y sont nombreuses. Les infractions aux règles 
de la prosodie n'y sont pas rares. Ces vers, tout boiteux qu'ils peuvent 
être, n'en célèbrent pas moins les vertus, la vigilance, l'humilité de la 
première abbesse de jGercy. 

C'est bien loin de l'ancien monastère, à l'extrémité de la forêt de 
Montmorency, qu'il faut aller chercher la tombe de l'abbesse Oda et 
quelques autres choisies parmi les mieux conservées de l'ancienne 
église. Par suite d'arrangements de famille, M. Vallée, ancien proprié- 
taire de l'enclos de Gercy, les a fait transporter dans l'élégant château 
qu il a construit à Bouffémont. Les effigies des abbesse^ Oda, Anne 
et Françoise de Lusignan, de dame Eustache, de messire Aubert de 
Cerrigny et du vénérable Toussaint Barrin ^ sont maintenant dressées 
dans des encadrements de stuc, sur les parois des vestibules de cette 
demeure. La dalle de dame Marie ^ est posée en avant du foyer de la 
grande cheminée de la salle à manger'. La conservation de ces monu- 
ments est assurée; mais nous regrettons qu'on ait cru devoir y faire des 
retouches pour restaurer ce que le temps avait fait disparaître. 

Les autres dalles plus ou moins endommagées sont restées à Gercy. 

^ Voy. t. II , n*' Mpuvu , »dixviu^", hoxux , ^ Voy. n* hdxxviii. 

MDXxx. Les portefeuilles de Gaignières con- ^ Le châtelain et la châtelaine de Bouffé- 

tiennent des dessins de ces raonuments, h mont ont mis la meilleure grâce à. favoriser 

l'exception toutefois du n"* hdxx?ui*". nos recherches. 

39. 



308 INSCRIPTIONS DB LA FRANCE. 

Nous avons fait une première fois mention de la tombe de damoi- 
selle Isabelle ^ Ajoutons que cette dalle, longue de 2°^,6o et large de 
i'",!^, a été abandonnée à l'entrée du moulin, et que si les caractères 
de l'épitaphe, en capitale gothique, ont résisté à l'usure, Teffigie, au 
contraire, s'est complètement oblitérée. 

Nous pouvons citer encore : 

1" Une dalle brisée en deux, du milieu du xiv* siècle environ, élé- 
gamment dessinée, mais très fruste aujourd'hui; au-dessous de deux 
arcades trilobées, avec leurs accessoires ordinaires, les effigies d'un 
personnage en armure et d'une femme en costume mondain; au-des- 
sous, une arcature de huit travées, qui contenait jadis un pareil nombre 
de figurines^. 

2*^ Sur un fragment, ces mots en caractères du xiv^ siècle : 

[geujetiiefiie be Î>0rmaîi5 tabis 

3° Une tête sculptée en relief, du xiv® siècle, débris de quelque 
tombeau d'abbesse. 

k'' Une autre tète, de la même époque, qui paraît avoir appartenu 
à une statue de princesse; sculpture d'une finesse extrême, comparable 
à ce que possède de mieux en ce genre la basilique de Saint-Denis. 
Le voile de veuve ou de religieuse qui entoure le visage est surmonté 
d'une couronne à fleurons de perles. Cette tête est celle qu'on nous 
montra, il y a vingt ans, comme le portrait de la fondatrice'. 

5° Une dalle ^, qu'on peut attribuer à la fin du xiv^ siècle, très usée; 
l'épitaphe, en caractères gothiques, complètement illisible. Arc cintré 
à sept lobes, deux pieds-droits décorés chacun de quatre figurines 
d'apôtres; à l'entablement, peut-être Abraham recevant l'âme dans 
son sein; aux angles, quatrefeuilles contenant les symboles des Evan- 

' yiyj. t. IV, p. 397. ' Voy. t. IV, p. 398. 

* Long. a'",i5; larg. i'",a3. * Long. a",oo; larg. o",93. 




SUPPLÉMENT. 309 

gélistes; effigie d'une religieuse, mains jointes, voilée, vêtue d'un man- 
teau et d'une longue robe qui descend jusqu'aux extrémités de la 
chaussure. 

6*^ Fragment d'une tombe d'abbesse; arcade reposant sur deux co- 
lonnes cannelées; effigie, mains jointes, la crosse passée sous le bras 
gauche; on lit seulement de l'épitaphe ce peu de mots en lettres go- 
thiques : 

ttftXK btt mat» ïe mwxt mtl nttq ... 

Si nous consultons la GalUa christiana^, nous trouvons une épi- 
taphe rimée qui fixe au mois de janvier ibtio la date de la mort de 
Marguerite Grenier, seconde abbesse triennale de Gercy après la ré- 
forme du monastère, tandis qu'une autre inscription, en prose fran- 
çaise, prolonge sa vie jusqu'au ik avril suivant. Nous n'hésiterons pas 
à considérer le fragment dont il s'agit comme provenant de la sépul- 
ture de Marguerite Grenier. Le style du dessin appartient sans aucun 
doute au xvf siècle, et, dans le cours de ce siècle, nous ne pourrions 
l'attribuer à aucune autre abbesse. 

7° Autre dalle, d'un travail très grossier, datée de i65o; arcade, 
écussons, tête de mort; effigie d'un écuyer qui parait vêtu d'une espèce 
de robe monacale, le tout à demi effacé^. 

* GalL christ, t. VII, coL 627. — * Long. i'",9«; larg. i',45. 



310 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

MDCCGCVII. 

VARENNES. — ANCIENNE ABBAYE DE NOTRE-DAME DE 6BRGV. 

1576. 

<t^ Ayiîi hnfiïU ptxUmt ^i^mt JtjNtmt 
{uttt^tt^mt [UiqtttlU ft ertt |uir Utpsxt 
^ trente tmq, tm abtiené btt tttmtvA ^ tttm 
^ Utùa U ^mm^vu] ^im tu ^ah <^tl tm^ ttm btxMU et 
•tetîe» ^î titeti jw* eUe ' ♦ 

Pierre. — Long. 1" 9a; larg. o'.gS. 

Jeanne III Baudickon, d'abord religieuse de Tabbaye de Montmartre, 
fut envoyée à Gercy pour travailler à la réforme du monastère sous la 
direction de Tabbesse Martine du Moulin. Nommée elle-même abbesse 
titulaire et perpétuelle ^ par le roi François I* elle eut un long règne 
de trente-cinq ans, de i S/ii à 1 676. Son gouvernement fut sans doute 
paisible et consacré à raffermissement de la réforme; la Gallia ehriitiana 
n'en rapporte aucune circonstance particulière. La dalle funéraire de 
Jeanne Baudichon s'est retrouvée entière dans les ruines de l'église 
de Gercy; mais il reste à peine quelques traces du dessin de l'effigie 
et de son encadrement. On peut seulement reconnaître que l'abbesse 
éti^ représentée mains jointes, sous une arcade en plein cintre, ac- 
compagnée de quatre écussons armoriés. L'épitaphe s'est en partie effa- 
cée. Cette tombe était placée dans le chœur des religieuses. 

^ GaUia christ, ut supra. — Mafingre, ' Les deux abbesses qui Tavaient prëoë- 

Anùq. de Paris, liv. IV, p. 1 1 8. ^ Du Bimd , dée , Martine du Moulin et Catherme Gre- 

op, cit. p. 1961. — Portefeuilles de Gai- nier, n'étaient que triennales, 
gnières, lie-de-France. • 



SUPPLÉMENT. 

MDCCCCVlll. 
VARBNNES. —ANCIENNE ABBAYE DE NOTRR-DAME DE GBRCY. 

i6âo. 




- LoDg. s'.iS; lirg. i 



Jeanne IV du Puy, fille de messire Vinceat du Fuy, seigneur de 
Valau, et de Louise Robertet, fut la quatorzième 'abbesse de Gercy, 
après avoir été successivement religieuse de Saint-Louis de Poissy et 
abbesse de Saint-Antoiae de Pans. Elle porta la crosse à Gprcy peu- 



312 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

dant plus de quarante ans, de 1600 à 16/10. Quelques mois avant sa 
mort, elle parvint à rétablir la rigueur de la clôture, à faire changer 
en noir la couleur blanche du costume, à obtenir des religieuses le 
renoncement à tout pécule et la conv^rsion de ce qu elles possédaient 
d'argenterie en vases sacrés. 

La dalle de Jeanne du Puy ne présente pas la richesse de celles 
des abbesses précédentes. Pas d'encadrement d'architecture. Au-dessus 
de la tète, deux écussons échiquetés, de forme losangée, entourés 
chacun d'une cordelière terminée par deux glands; la crosse abbatiale 
posée en pal derrière l'écusson. Le costume de cette abbesse se com- 
pose d'un manteau à amples manches, d'une large guimpe et d'un 
voile. Elle a les mains jointes; la crosse placée entre le corps et le bras 
droit. 

Cette tombe est aujourd'hui appliquée au mur d'un vestibule, dans 
le château de Bouffémont 




SUPPLÉMENT, 313 

MDCCCCIX, 

VARENNES. — ABBAYE DE GERCY. 

1675. 

Mtjfvrt Jofeph Foucault 
Con^. Ord^ etjecret^ du Con . d'eftat de fa ma , a voulu dôner par ce 
monum\ ime marq\ ppntelle de \fon amour paternel envers fa fille. 

Cadre en pierre. — Haut, a",! 5; iarg. i^joS. 

■ 

Cette inscription est gravée au bas d'une grande dalle en pierre 
sur laquelle est sculpté un cadre arrondi du haut. La bordure du cadre 
est semée de larmes; le cintre est entouré d'eiâblèmes religieux : crosse, 
livres, croix, ostensoir, etc. Au sommet est placé un écu en losange sur 
lequel est gravé un lion. Ces ornements, et plus encore l'inscription 
qui s'est conservée, permettent de reconnaître le monument dont 
Gaignières nous a conservé un dessin ^ Au centre du cadre était fixée 
une lame de marbre blanc sur laquelle se lisait l'épitaphe de Marie 
Foucault, dix- huitième abbesse de Gercy. Cette épitaphe était ainsi 
conçue : 

D ^ G • M • 

CY GIST LE CORPS 

DE TRES VERTVEVSE DAME 

MADAME 

CLAUDE FOUCAULT 

DIGNE ABBESSE DE 

l'abbaye ROYALLE 

DE GERCY 

LAQVELLE DECEDA LE XV DECEMBRE 

M*: Vl^ LXXV. 

ELLE MOVRVT AGEE DE XXXIV ANS. 

Prkz Dieu pour elle, 

' Voy. à la Bibl. nat. les portefeuilles de Gaignières, tie-de-France , t. III, fol. 5i. 
f. 4« 



3Ï4 INSGRlPTIt)NS DE LA FRANGE. 

Claude Foucault succéda, le âi décembre 1678, à Françoise de 
Péréfixe de Beaumont, qui aVâit ^dfqué volontairement la dignité 
abbatiale. 

Une seconde inscription, aujourd'hui détruite, mais dont le texte 
nous a été conservé S résumait en ces termes toute l'histoire de sa vie : 

(T A la mémoire de madame "Cîiàtide Foticault, cy-devant abbesse de 
ff cette abbaye rôyaflè de Jarcy. 

crEUe naquit le xxvn novembre mdcxlvS et receut les premières 
rr instructions des vertus religieuses à Maubuissoii sous la sage conduite 
(rde sœur Elisabeth Foucault, sa tante : après une grande épreuve de 
(Tsa vocation, elle se consacra à Dieu par sa profession au monastère 
(T de TAssomption le xxviii Avril hdglix. Elle y fit durant quinze années 
ffun si merveilleux progrès dans toutes les vertus, qu'en étant de- 
crvenu un parfait modelle, la providence voulut qu'elle en donnast 
cr l'exemple et les leçons en cette abbaye, dont madame Françoise 
cr de Beaumont lui remit la conduite. Elle en prit possession le xxi Dé- 
(Tcembre mdglxxui. Alors elle s'appliqua parfaitement à remplir tous 
R les devoirs d'une digne abbesse. Son amour et sa piété envers Dieu 
cr attirèrent sur sa conduite les bénédictions du ciel. Son zèle ardent 
cret sage pour la régularité, soutenu de son exemple, maintint le 
(rbon ordre dans son monastère. Sa charité désintéressée, civile et gé- 
trnéreuse lui gaigna tous les cœurs, qu'elle mesme gagnoit à Dieu, et 
crpar l'onction de ses vertus, et par la grâce de ses paroles. Enfin, 
«après avoir gouverné cette maison deux ans seulement en qualité d'ab- 
crbesse avec l'édification et l'amour de ses sœurs, elle mourut épuisée 
ff de forces, par ses fatigues continuelles, à l'âge de xxxiv ans, le xvi dé- 
rrcembre mdclxxv'. 

(T Madame Anne Foucault sa sœur lui a succédé à l'âge de xxi ans. 

cr Priez Dieu pour le repos de son âme. -n 

* GalL christ, t. VU, col. Gag. ' Les auteurs de ia Gallia christiana ont 

' Cette date est fautive ; il faut iire 16^1, adopte cette date au lieu du 1 5 décembre que 

puisque Claude Foucault mourut en 1678, porte Tiiiscription conservée par Gaignières, 

âgée de trente-quatre ans. et dont nons avons donné le texte ei-dessus. 




SUPPLiMSNT. 315 

La sœur de Claude Foucault, Anne, qui lui succéda, exerça les 
fonctions d abbesse pendant de longues années. Elle siégea près de 
cinquante-quatre ans, Uœ «iwtre religieuse (le la même famille, Marie 
Foucault, nièce des deux abbesses, exerça les fonctions de grande prieure 
de l'abbaye. 



ho. 



316 INSCRIPTIONS DE LA FRANGE. 

■ 

MDCCGCK. 

VARENNES. - ABBAYE DE 6ERGT, 

1686. 



DE PEREFIXE DE BEA VMONT ABBESSE DE CETTE 

MAISON ELLE 

EST DECEDEE LE lOVR DE IVIN 

Fragments de marbre. 

Les fragments dont nous donnons ici le texte sont épars dans le parc 
de Gercy. Ils proviennent du monument élevé à la mémoire de Françoise 
de Péréfixe de Beaumont, dix-septième abbesse de ce monastère. Fran- 
çoise de Péréfixe fut nommée abbesse le 16 juin 167 1. Elle était sœur 
de l'archevêque de Paris, Hardouin de Péréfixe, qui était mort le 
1" janvier de la même année \ et dont elle fit déposer le cœur dans 
son église abbatiale^. Elle ne conserva pas longtemps la direction de 
Tabbaye de Gercy. Deux ans après sa nomination, elle abdiqua les 
fonctions d'abbesse. Elle vécut longtemps encore et mourut le 1 8 juin 
1686, âgée de quatre-vingt-deux ans. 

' Voy. ci«de88us, 1. 1, p. A7. — * Voy. l'inscription gravée sur ce monument dans la 
Gallia christ, t. VII, col. 639. 



SUPPLÉMENT. 317 

MDCCCXf. 

PARIS. — SAINT GERMAIN DES PRÉS. 

1736. 

ANNO VERTENTE • 1736 • R • P • DOMNO 
CI.AVDIO DVPRE SVPERlORE GENERALI 
CONGREGATlONlS SANCTl MAVRi-R-R 
P • P • D • D • RENATO LANEAV ET LVDOVÏCO 
LA TASTE SENlORiBVS ASS iSTENTlBVS ET 
R • P - D • DVBlEZ HViVS C<ENOBfl PRlORE 
CCBPTA FVlT HJEC CLAVSTRi PARS QViE 
ECCLESlAM CONTlNGiT CVM yEDlFtCltS SVPRA 
POSiTlS BENEFlCiO SVPERÏORVM MAiORVM 
QVl NOMiNE CONGREGATlONlS QVADRAGlNTA 
MlLLlA LlBRARVM DONO OBTVLERVNT 
PRlORl ET FRATRlBVS MONASTERlî SANCTl 
GERMANl QVl VIgINTI MIllIA LIBRARVM 
ABSOLVENDlS iEDlFlcUS PER SOLVENT 
TOTVM OPVS A CAROLO BONHOMME 
ARCHlTECTO PELlNEATVM ET AB EODEM 
DlRlGENDVM ET PERFIcIENDVM 

Plomb. — Haut. o",335; larg. o",335. 

Les dernières pages de notre Supplément étaient déjà imprimées 
quand, au mois d'août 1881, on découvrit, en déblayant un terrain 
situé rue de l'Abbaye, sur l'emplacement de l'ancien cloître de Saint- 
Germain-des*Prés, deux lames de plomb placées lune sur l'autre entre 
deux assises d'une des piles de la galerie méridionale du cloître, qui 
était restée debout après la destruction des bâtiments de cette partie 
de l'abbaye. Sur l'une de ces lames avait été grossièrement empreinte, 
à l'aide de coins frappés au marteau, l'inscription que nous donnons 
ici. Elle nous apprend la date exacte de la reconstruction de cette 
partie du cloître, le nom de l'architecte qui en fournit les plans, et le 
coût du travail. 



3i8 INSCRIPTIONS DE LA FRANCE. 

Les Bénédictins nommés dans ce document ne comptent pas parmi 
les grands écrivains de la congrégation de Saint-Maur. Un seul d'entre 
eux, dom La Taste, est connu par ses écrits. Il était entré dans Tordre 
en 1708. Tour à tour professeur de philosophie à Tabbaye de Saint- 
Denis et à Saint-Germain-des-Prés, il devint, en 1728, prieur du mo- 
nastère des Blancs-Manteaux, à Paris. H fut élu, en 1736, second 
assistant du général de Tordre. II joua un rôle assez marquant dans 
les discussions religieuses de son temps, et publia une suite de Lettres 
théologtques qui eurent du retentissement. En 1738, par la protection 
du cardinal de Fleury, il devint évêque de Bethléem, puis peu après 
supérieur des Carmélites de SaintrDenis, et enfin, en 1767, visiteur 
général des Carmélites de France, Il mourut le 3 5( avril fjhU et fut 
enterré chez les Carmélites de Saiut-D^s ^ 

Dom Claude Dupré était depuis peu supérieur général de la con- 
grégation de Saint-Maur. Il avait été élu en 1786 au chapitre de Mar- 
moutier et mourut le 3o décembre de la même année*. 

Ce fut dom René Laneau qui lui succéda. Ce religieux fut pendant 
longtemps un des premiers dignitaires de son ordre. Il avait été élu 
en 1730 assistant du général, il fut maintenu dans cette charge aux 
chapitres généraux de 1 733 et de 1736. Enfin il remplit les fonctions 
de supérieur général depuis 1737 jusqu'à sa mort, survenue le 27 oc- 
tobre l753^ 

Dom Dubiea, le dernier des Bénédictins nommés dans Timcriplion, 
ne fut prieur de Saint-^Germain-des-^rés que pendant un an^ Il av^t 
été auparavant prieur de Saint-Deni&^en-France pendant sept an«, 11 
fut ensuite assistant du supérieur générai pendant plusieurs aociées. 
Il mourut enfin à Paris \e iU février 1780^ 

L'insoriptiofl recueillie par M. Vaoquer a été déposée par sea soins 
au musée Carnavalet. 

* Bistoîre Uitéraire ék h çongrégration de Nécrolqfe ie Samt-Germom-its-Pri^ à la 
Saint-Maur, p. 701 el suiv. Bibliolh. nat. ms. fr, i686t, p. 161 et soiv. 

* Gall Chrkt. t. VII, col. 689. * Nécrologe de Saint-Germain-des-Prés , 
' Ibid. col. ASg, igo. — Voyez aussi le p. i53. 



TABLE 



DKS 



INSCRIPTIONS CONTENUES DANS LE CINQUIÈME VOLUME. 



DOYENNÉ DE CHAMPEAUX. 



CHAMPBAUX. 

Paget. 

MDGGXIII. Hagues, Boas-diacre, 1.367 ^ 

MDCCKIV. Pierre de Champagne, chanoine, 1 aya 5 

MDGCKV. Dreux, diacre, 1 399 6 

MDCCXVI. Etienne de Fouja, prêtre, xiii* siècle 8 

MDCCXVn. N***Gaveiche, diacre. — Amaary, chanoine, xni* siècle 9 

MDGGXVni. Philippe de Villaines, chapelain, i3oi » 10 

MDGGXIX. Arnaud Donadien, prévôt du chapitre, iSaâ 13 

MDGGXX. Jean Simon, marguillier, 1 SoS. .....; 1/1 

MDGGXXI. Bernard de Fuer, chanoine, 1839 i5 

MDGGXXII. Pierre des Mart. . . et sa famille, i333 17 

MDGGXXIU. N***, bourgeois de Meaux, i335 30 

MDGGXXIV. Rigault de Aurlhac, chanoine, 13/17 ^*^ 

MDGGXXIV"'. Fragments d'ëpiUphfis, xn* siècle 33 

MDGGXXV. François Lecoq, chanoine, 1 673 ùk 

MDGGXXVI. François Daultour, chanoine, 1608 a6 

HDCGXXVII. Jean Mesny, chanoine, 1635 37 

MDGGXX Vin. Etienne Bourdier, chanoine, i63i 38 

MDGGXXIX. Nicolas Allan, chanoine, 1 636 3o 

MDGGXXX. Nicolas Allan, chanoine, i636 3a 

MDGGXXXI. Louis Jousset, chanoine, i653 3i 

MDGCXXXIL Jérôme de Durand, chanoine, 1668 36 

MDGGXXXIII. Qaude Auffroy, chanoine, 1674 38 

MDGGXXXIV. Etienne Guënyard, prévôt du chapitre, 1773 ' Uo 

HDGGXXXV. Anonyme, xviii* siècle As 



320 TABLE DES INSCRIPTIONS. 

MDGCXXXVI. Jean de Rampiilon, prévôt du chapitre (»f< i3io), xvin* siècle. ... àZ 

MDCCXXXVII. Nicolas Saavaige, chanoine (4< iSsa), xviii* siècle i3 

MDGCXXXVIII. Clëment Boutiiier, chapelain , xtui" siècle hh 

MDCCXXXIX. Pierre Lebnm, prévôt du chapitre, i63o &i 

MDCCXL Pierre Planage, chanoine, 163a kh 

MDCCXLI. Jean Navier, chanoine, 16A8 « &5 

MDCCXLII. Jean Tougard, chanoine, 1791 , âS 

MDCGXLIII. Jacques Leroy, chanoine, 1799 hh 

MDGCXLIV. Sébastien Martin, chanoine, 1733 i6 

MDGGXLV. Dominique Caumartin de Mormant, chanoine, 1736 &6 

MDGGXLVI. Louis^Robert Rabauit, chanoine, 1760 67 

MDGGXLVU. Louis Goqueterre, chanoine, 1764 , Ay 

MDGGXLVIIL Benjamin Ghristin, chanoine, 1764 &8 

MDGGXLIX. Claude-Henri Goubert, chanoine, 1768 68 

MDCCL. Paul de la Tour du Pin de Romoule, chanoine, 17&8 hi 

MDCCLL François Charcot, chanoine, 1780 69 

MDGCLII. Marin Guéau, chanoine, 1781 h^ 

MDGCLIII. Guiiiaume Hubard, chanoine, 175& Â9 

' JMDCCLIV. Jacques-Valentin Guestre de la Sovagère, chanoine, 1768 5o 

MDCCLV. Pierre Clouet, chanoine, 1763 , . 5o 

MDGCLVI. François-Louis Moreau, chanoine, 176^ '. 5i 

MDCCL VIL François Chandon, chanoine et chantre, 1 766 5i 

MDGCLVIII. Claude Cerveau, chanoine, 1767 5i 

MDCCLIX. Mellon Aubry, chanoine, 1773 5s 

MDCCLX. Jean-Baptiste Gauthier d'Andrejol, chanoine, 1773 Sa 

MDGCLXI. Pierre Fauvel, chanoine, 1773 53 

MDCCLXIL Gilles Blondel, chanoine, 177* 53 

MUCCLXIII. Louis-Alexandre Massard, chanoine, 1778 53 

MDCCLXIV. Jean-Baptisté^Gamot, chanoine, 1780 5& 

MDCCLX V. Jacques-Vincent^Marie Vacquette du Cardonnoy, chanoine, 1783... 5/i 

MDCCLX VI. Pierre-Louis Begauld de la Gîrardière, chanoine, 178S 55 

MDCCLX VII. Antoine Legendre, écuyer, et sa femme, 1788 55 

MDGCLXVIII. Verrières de l'église, xvi- siècle 56 

MDCCLXIX: Cloche paroissiale, 1730 57 

AIIDRESEL. 

MDCCLXX. Simon Boutillier, marchand, 1618 58 

MDCCLXXI. Jacques de Viole, président au Parlement, i6i3-i635 60 

MDCCLXXIL Mathurin Dablm, curé, 1639 6« 

LA CHiPBLLB-<}AUTIER. 

MDGCLXXIIL Louis Thion, curé, 1718 64 




TABLE DES INSCRIPTIONS. 321 

MOGCLXXIV. GaiUaame Aboulard, corë, 1789 65 

MGCGLXXV. Louis Thiboost de BeiTy, seigneur de la Chapelle, lySS 66 

MDGCLXXVI. Ghap^e de Notre-Dame-de-Iiesse, 17A1 69 

MDCCLXXVn. N*", cunS, 1776 70 

MDCCLXXVIII. Les enfants de N*^ Briarl, xi?- siècle 7a 

MDGCLXXIX. Henri Briart, conseiller du roi, et sa femme, i3i& 76 

MDCCLXXX. Louis Poulaud, laboureur, i555 76 

MDCGLXXXI. Jean Boutillier, marchand, et sa femme, 1666 77 

MDCCLXXXII. Cloche paroissiale, 161A 79 

SAIlfT-MBRRT. 

MDCCLXXXIII. Bienvenue de Champrond, iBij 80 

MDGCLXXXIV. Germain Pricet, laboureur, i659 81 

MDCCLXXXV. Cloche paroissiale, 17/13^ 8a 

MDCCLXXXVI. Nicolas Allan, chanoine de Champeaux, i636 83 

MDCCLXXXVIL Cloche paroissiale, i565 85 

MDCCLXXXVIH. Autre cloche, 1770 86 

L*^TANG-DB-VKBlfOUILLBT. 

MDCCLXXXIX. Antoine-Louis Longuet, seigneur de Chanvilliers, 1 796 87 



SUPPLEMENT. 



PARIS. — CUBTliBB SAniT-lfABGBL. 

MDCCXC. Fragment d'ëpitaphe, xi* siède 89 

MDCCXCI. Épitaphe d*une femme, xi" siècle 90 

MDCCXCII. Fragments d^ëpitaphes, xi' siècle 99 

MDCCXCm. Inscription sur une croix de plomb, xi* siècle 93 

IfOTBB^AHB. 

MDCCXCIV. Inscription sur un manche de couteau, xi' siècle 96 

SAINTB-CHAPBLLB. 

MDGCXGV. Inscription sur la couverture d*un tfvangâiaire, 1879 100 



¥. 



ht 



382 TABLE PES INSCRIPTIONS. 

8AIÎiT-friE!finS-DU-M0NT, 

Pages. 

MDCGXCVI. Peintures rauralos, x¥i' «ède io5 

SAIRT-LOOIS-DO-LODVBE. 

MDGCXGVIL Épitophe du cardinal de Fleary, t653 nh 

SAINT-MARCEL. 

MDGCXGVIIl. Malhurin Beaufils, chanoine, |5.46 116 

saiutb-harine. 
MDGGXGIX. Fragment d^ëpitaphe, xvi* siècle t^o 

SAIRT-NICOLAS-DES-GHAMPS. 

MDGCG. Graffiti dans le clocher, xviii* sièele, 1)3 

VAL-DB-6RicE. 

MDGGGI. Gœur da duc de Berry, lytft 19& 

MDGGGII. Gœur de Philippe d'Orlëiw. r^i de France, 17^3 ii8 

MDGGGIII. Gœur de Louise-Marie de France, t733 i3o 

MDGGGIV. Gœur du duçd'Anjou, ^733 i3t 

MDGGGV. Gœur de Marie-Thërèse de France, 1768 i39 

MDGGGVI. Gœur de Marie-Françoise de Bourbon, 17&9 i33 

MDGGGVII. Go^du ûm d'Aqnitaûie, 1704 lU 

MDGGGVIII. Gœur du duc de Bourgogne, 1761 i35 

MDCGGIX. Gœur du Dauphin, 1789 187 

SAIIfT-OBHIS-DB-LAHîaAirRB. 

MDGGGX. Hugues Serot, prieur, i383 189 

GRANOS-AnODSTUfS. 

MDGGGXl. Renier Renaldi, marchand siennois, xiv' siècle 161 

PETIT^-AUGOSTINS. 

MDGCGXII. Dominique Turgot, 1 670 1 63 

MDGGGXm. Jean Pontas, ^7^8 ^ i65 

GRANOarCARlIBS. 

MDGCGXIV. Paix en cuivre doré, i4$S 167 

MDGGGX V. François Tbolmer^ religieux cordelier, i5a6 i5i 



TABLE DES INSCRIPTIONS. 333 

Pages. 

MDCCCXVI. Fiacre Bouverin et Guillaume Tonueiier, t566 i53 

MDCGCXVII. Marie Chartier, veuve de Jeao Teste, xvi* siècle i55 

MDGCGXVIU. Gilles Lemattre, premier président an Parlement (4< iSôa) 1778. i58 

AHNORCIADIS. 

MDGGCXIX. Marie-Anne Le Picard, 1697 160 

FILLES DE L'AVE-MARIA. 

MDGGGXX. Antoine Desjardins, prêtre, xvi" siècle iGs 

CORDELlJlRES. 

MDGCGXXI. Jeanne de Croy, abbesse, iBi 1 t6.S 

MDCGCXXII. Marie Du Frenet, xvii* siècle i65 

MDCGGXXIU. N*^ Margerie, 1678 167 

MDGCCXXIV. Gabrielle-Françoise Denison, xvif siècle 168 

MDGGGXX V. Madeleine Grochet et Marie-Hyacinthe Bouteroue, 1736 170 

MDGGGXXVL Épitaphes de diverses religieuses, xviii' siècle 172 

FILLES DU SAINT-SACREMENT. 

MDGGGXXVII. Première pierre du couvent de la rue Gassette, 1666 17/1 

COLLEGE DES LOUBARDS. 

MDGGGXXVIll. Gharles Magenis, proviseur, 1710 176 

MDGGGXXIX. Jean Farely, proviseur, 1786 177 

MDGGCXXX. Patrice Gorr, proviseur, 1746 178 

MDGGGXXXI. André Donlevy, principal, 17/16 179 

MDGGGXXXIL Jean O'Neill, principal, 1761 180 

MDGGGXXXIII. Jacques Murry, frère prêcheur, 1767 181 

S^INATRB DBS IRLANDAIS. 

MDGGGXXXIV. Patrice Maginn, i683 182 

MDGGGXXXV. Malachie Kelly, 168/i i85 

MDGGGXXXVI. Simon Luttrel, gouverneur de Dublin, 1698 187 

MDGGGXXXVU. Miles d'O'Gruoly, 1700 188 

MDCGGXXXVill. Jean O'Molony, évêque de Limerick, 170a 189 

MDGGGXXXK. Dominique Maguire, archevêque d*Armagh, 1707 191 

MDGGGXL. Nicola&<iuiHaume de Bautrn de Vaubrun, 17/16 19s 

MDGGGXLI. Martin Browne, 1768 196 

MDGGGXLII. Barthélémy Murry, 1767 196 

MDGGGXLUI. Laurent Kelly, 1777 196 

MDGGGXLIV. David Bonnefield, 1786 198 

^1. 



324 TABLE DES INSCRIPTIONS. 

QÔPITAL DBS EHFANTS TROUTlEs. 

Plg«9. 

MDGGCXLV. Inscription sur la façade, xvur siècle 199 

BIBLIOTHÀQUB DU ROI. 

- -^" (inscriptions des globes de Coronellij i683 qoi 

MDtiCiCiXJj VU. j 

MDGCGXLVIII. Inscriptions du Parnasse français, 1718 9o5 

FORTAHIB DE LOUIS LE 6BAND. 

MDGCCXLIX. Inscription de la première pierre, 1707 908 

HÔTEL DE VILLE. 

MDCCGL. Statue de Louis XIV, 1688 , . âii 

«ABGHi AUX VEAUX. 

MDGGGLI.) 

mdcgglil/. . ^ ^ ,. , 

Mnrrrî TIT /™cnptions eommemoratives, 177a ai3 

MDGGGLIV.) 

PALAIS DE JUSTICE. 

MDGGGLV. Tribunal des maréchaux de France, xvii* siècle aiS 

QUAI DE L'HORLOGE. 

MDGGGLVI. Inscription commëmorative, 1787 aiy 

PLAGE LOUIS XV. 

MDGGGLVII. Statue équestre de Louis XV, 1766 930 

RUES DE PABIS. 

MDGGGLVIII. Maison de la rue des Haudriettes, 1779 993 

PROVENANCE INCONNUE. 

MDGGGLIX. Inscription sur une lampe, xi' siècle 997 

MDGGGLX. Épîtaphe de Fleurie, xiv- siècle 980 

MDGGGLXI. Jaubert de Fontaines, xiv' siècle a3i 

MDGGGLXII. Épitaphe d'un derc poitevin, xiv* siècle 9^9 

MDGGGLXIII. Fondation par Jean Maupoint, xv' siècle 93& 

MDGGGLXIV. Fragment d'épitaphe, xvi' siècle 387 

MDGGGLXV. Fondation par Antoine Payen, xvr siècle 988 

MDGCGLXVI. Fondation par Jean-Baptiste Geoi^, 1681 960 



TABLE DES INSCRIPTIONS. 325 

MDCGCLXVII. Chambre de la Vierge, 168A 36a 

MDCCGLXVIII. Épitaphe d'ane abbesse, xvni* siècle 363 

MDCCCLXIX. Inscription en rhonneor du peintre Groslier, xvm* siède 3Â6 

MDGCCLXX. Fragments divers, xiv*-x?ii* siècle oûS 

CHÂILLOT. ABBiYE DE SAlVTK-PERRlIfE. 

HDGGCLXXI. Charlotte de Harlay, abbesse, 1663 968 

MDGCCLXXII. Lucrèce et Elisabeth de Courtenay^ 1668 380 

BELLEVILLE. 

MDGCCLXXUI.J 

MDCCCLXXlV.llnscriptions des regards de Taqueduc, xv'-xvn' siècle 262 

MDCCGLXXV.) 

PRi-SAINT-GBRVAIS. 

MDGGCLXXVl.j 

MDCCCLXXVn.) Inscriptions des r^rds du Prë-Saint-Gervais et de Bemay 386 

MDGCCLXX Vm.) 

MliNILHOIfTANT. 

MDCGCLXXIX. Inscription du regard Saint-Martin, 1739 368 

VAUGIBiBD. 

MDGCGLXXX. Jean-François de Johan de Sommery, 1730 361 

MDGCCLXXXI. Fragm^ts d'inscriptions, xvr-xvni" siècle 363 

SAINT-DENIS. ikSLISB ABBATIALE. 

MDCCCLXXXII. Eustache de Neuville, religieux, 1/107 ^^^ 

SAINT-DENIS. iOLlSB GOLL^GIALB DE SAINT-PAOL. 

MDCGGLXXXIII. Gautier le trésorier, xii* siècle 268 

SAINT-DENIS. COUVENT DBS CABM^LITES. 

MDCCCLXXXIV. Claude Rouault, marquis de Gamaches, 1736 370 

MDGCGLXXX V. Catherine-Constanoe-Bmilie Arnauldde Pomponne, marquise de 

Gamaches 973 

6AGNY. 

MDCGGLXXXVL Marie de Rohan, duchesse de Chevreuse, 1679 376 

6ABC0BS. 

MDCCCLXXXVIL Claude Veillard, xvii* siècle. 376 



326 V TABLE DES INSCRIPTIONS. 

ROEIL. 

Page». 

MDCCCLXXXVIII. Statue de la duchesse de Richelieu, xviu* siècle 978 

VERSAILLES. 

MDCGCLXXXIX. Maison de la rue de ta Paroisse, xviir siècle 980 

MAGIf Y-LBS-B AME A OX. 

MDGGCXG. Élëonore de Trie, i3o8. 281 

MDGGGXGI. Mathieu de Trie, maréchal de France, 1 3q5 a83 

MDGCCXGII. Nicole de Lespine, prêtre, i5û5 a83 

MDGGGXGIII. François Dupont, seigneur de Bue, xvi' siècle M 

VILLIERS-LE-BÂCLE. 

MDGGCXCIV. Inscription sur les fonts baptismaux, xvi* siècle 986 

DAU PIERRE. 

MDGGGXGV. Main du duc de Luynes, 1771 987 

CHEVREU6E. 

MDCGGXCVI. Henri-André Ghevalier, xvii' siècle 989 

SAINT-REMI-LÈS-CHEVREUSE. 

MDCGGXGVII. Sébastien Fresnel, 1699 990 

MDGGGXGVIII. Autre épilaphe du même, 1699 991 

MDGCCXCIX. Madame de Vaugien, xvn* siècle 999 

OIF. 

MDGGGG. Anne-Françoise de Ségur, abbesse de Gif, 17^9 998 

CHOISBL. 

MDGGGGI. Pierre Taponnet, xvii' siècle 996 

CERNAY-LA-VILLE. 

MDGCCCII. Jean, vicomte de Corbeil, i333 996 

SCEAUX. 

MDGGGGIIL Le duc et la duchesse du Maine, 1776 998 

FONTENAY-LE- VICOMTE, 

MDCCGCIV. Guillaume Bataille, i3oi 3oi 

VA RENNES. ABBÂYB DE 6ERCY. 

MDGGGCV. Jeanne, comtesse de Toulouse, 1970.. • 3oB 



TABLE DES INSCRIPTIONS. 327 

Pages. 

MDCGCCVI. Oda, abbesse de Gercy, 1996 3o5 

MDCGGCVIl. Jeanne Baadichon , abbesse de Gercy, 1 676 3i 

MDGCCCVIII. Jeanne Du Pay, abbesse de Gercy, i6ûo 3i 1 

MDCGGGIX. Glande Foucault, abbesse de Gercy, 1675 3i3 

MDGGGGX. Françoise de Beaumont, abbesse de Gercy, 168G 3i6 

PABIS. SArNT-GERMAIK-DBS-PRÉS. 

MDGGCGXl Restauration du cloître, 1786 817 



PLANCHES TIRÉES HORS TEXTE. 



Eglise collégiale de Ghampeaux. — Dalle funéraire de Pierre des Mart. ... et sa 

famille 17 

Sainte-Chapelle, à Paris. — Évangéliaire donné par Charies V (9 planches) 100 

Palais de justice. — Tribunal des maréchaux de France aiS 



GRAVURES ET FAC-SIMILES INTERCALES DANS LE TEXTE. 



N^' MDCGXIII, MDCCXV, MDCCXVIII, MDCCXIX, MDGGXXI, MDCCXXffl, 
MDCCXXXV, MDCCLXX, MDGCLXXVIU, MDCCLXXIX, MDCCLXXXI, MDCCXCI, 
MDCCXCffl, MDCCXGIV, MDGGXCVIIL 

MDGCG, MDGGGXI, MDGGGXIV, MDGGGLK, MDCGGLXXXII, MDGCCLXXXIII, 
MDCCGCII, MDCCCCVI, MDGGGCVnL 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 



TOME I. 

N* IV, p. 1 5. — Portail méridional du transept de Notre-Dame. 

La date de celte inscription n^est pas le 12 février 1967, mais le 19 février de Tannée suivante. 
Pendant tout le moyen âge, on faisait commencer Tannée, dans Tancien diocèse de Paris ^ le jour de 
Pâques ou le samedi saint, après la bénédiction du derge pascal. G^est une remarque que les auteurs 
de VArt de vérifier le$ date* ^ et du Nouveau traité de diplomatique * ont faite depuis longtemps et qu^il 
est facile de justifier par de nombreux exemples'. 

N* V, p. 17. — Statue de Simon Matiffas de Buci. 

L^inscription qui se lit au-dessous de la statue de Matifiks de Buci ne peut être de Tan i3oA, 
comme semble Tindiquer la date inscrite en tète de la notice qui lui est consacrée. Cette date est celle 
de la mort de Matiffas, mais Tioscription n^a pu être gravée que longtemps après. Elle donne, en effet, 
comme achevées toutes les chapelles qui entourent le chœur de Notre-Dame. Or Tune d^elle au moins, 
cefle de Saint-Ferréol, n^a été commencée qu^en iSao^ D^ailleurs les caractères employés par le lapi- 
cide ne sauraient convenir aux premières années du xiv* siède. Les plus anciens exemples de minus- 
cule gothique que nous ayons rencontrés dans le diocèse de Paris sont de 1 33o environ. 

N* IX, p. 17. — Épitaphe de Girard de Goorlandon. 

L'archidiacre de Josas, Girard de Gourlandon, avait autrefois, au milieu de la chapelle où ses 
restes étaient déposés, une grande et belle tonôbe de cuivre jaune, sur laquelle il était représenté veto 
du costume sacerdotal et tenant un livre fermé, au milieu d^un riche encadrement d^architecture. Sur 
les bords de cette tombe était gravée une inscription en français, répétition de T^taphe latine dont 
nous avons donné le fac-similé : on y trouvait seulement en plus la date précise du décès de Girard de 
Gouriandon , survenu la veille de TAnnonciation ^. Ajoutons que cette date nous était déjà connue , grâce 
à Tobiluaire de TEglise de Paris *. 

N"* XI, p. 33. — Épitaphe d'Etienne Yver. 

La date de la mort d'Etienne Yver est 1/168, comme cela est dit du reste dans le commentaire de 
son épitaphe (t I, p. 3/i), et non 1667, comme on Ta imprimé par erreur en tète de Tartide qui 
lui est consacré. 



* Art de vérifier lee datei, éd. de 1770, p. u. 

* Noue, traité de d^lom, t. lY, p. 69^ en note. 

* Voir d-après, p. SSi. 

* Voir au tome 1" la note 3 de la page 17. 



V. 



' Voir à la Bibliothèque nationale les portefenillei 
de Gaignières, andeone collection, Notre-Dame de 
Paris, i I, n* 66. 

• Voir il, p. 18. 



330 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

N* XX VII, p. 70. — Croix palatine. 

M. de Longpérier, dans un excellent article du Journal de$ Saoanti \ a fait remarquer que Tinacrip- 
lion gravée sur ce petit monument pourrait bien se rapporter, non pas, comme on Fa toujours cru, à 
Tempereur Manuel Comnène, mais à un des (rois personnages de même nom qui ont porté la cou- 
ronne à Trébisonde peadant h xiii* el le Uf* siècle*. Les caractères gravés sur la croix palatine oftreùi 
en effet la plus grande analogie avec ceux que porte la monnaie de Trébisonde ^ et fort peu de ressem- 
blance avec ceux qui se lisent sur les monnaies de Tempereur de Gonslantinople. L*altnbution pro- 
posée par M. de Longpérier doit donc être, selon toute apparonce, substituée à celle qui a cours 
depuis deux siècles, et qui avait été admise dans notre recueil. 

N* XXXm, p. 89. — Épitaphe dé Jean Bonnet. 

Noos devons à notro savant confrère M. Germain Demay, sous-chef de section aux Archives natio- 
nales, un ronseignement qui permet, selon toute apparence, d^îdeotîfier le personnage du nom de Jeao 
Bonnet dont la tombe se voit encore dans le dallage de la Sainte-Chapdie. 

Ce personnage est probablement le même que Jean Bonnet dit le jeune, fils de Jean Bonnet dit le 
vieux, condamné au bannissement et à la confiscation de ses biens pour participation au meurtre de 
Jean de Ségur, capitaine de Pont-sur-Seine, assassiné i Troyes le samedi saint /î avril i36o. Jean de 
S^ur était un déserteur du parti français qui se vantait publiquement d^avoir causé la mort de 
soixante mille sujets du roi. Le peuple de Troyes, ardemment dévoué à la cause nationale, s^ameola 
contre Ini, le poursuisit jusque dans le logis épiscopal et Ty messMra ^ Le patnotîsme des ooapaUes 
lenr servit da dreonstanee aibéauante; pen de mois après ie eriaoe , k régcnl du royaume octroya i 
Jean Bonnet père et fils des lettres da rémiMioo , tpii forent c — firmées par airét du PariementaB date 
da a8 février idfii*. 

Sioas ignorons les dmasianees qui amenèrent Jean Bonnet te jeune â Paris et hà méritèrent , vingt- 
cinq ans plus taed, une sépaltare privilégiée dans la Sainte-GfaapeUe du Palais, mais il noua a para 
intéressant de relever les faits qui preoèdent et qni constituent certainement le pins important épimàe 
de sa vie. 

Ajoutons que Jean Bonnet de Troyes mourut en février 1887 et non en i3S6. L^épitaphe qui pré- 
cède la sienne dans notre recueil (t I, p. 79) montre eu effet que dans les inscriptions aussi bien qoe 
dans les chartes, on suivait ie style de Pâques et nou celui du i*' janvier. Cette épitaphe est datée de 

liW ♦ « ♦ «f ♦ tttt" • U ItWÏri ♦ XX»' ♦ iOar i< Uimt* Or en laSo le a^^lvriar 
tombait nn nMBwedi» et e^est Tannée suivante, en i38i, qae k sB lévrier fut nn iandi, cobow te dit 
l^iscriplmn. 

N* XLIX, p. 106. — Épitaphe de Roger du Champ. 

L*épitaphe de Roger du Champ pourrait à première vue faire cnnre que les Parisiens du xv* siècle 
faisaient parfois commencer Tannée au i** janvier. Elle est, en effet, datée du XXXi Ht QUttCtj 

<t» fok ffMxtm uwH pmit t(tm îwwmt tr ♦ wr tttxm or cette 

Àte se rapporte bien à l'année i4io, et non A Tannée i4ii. C*est en liïio, en effet, que le ^m^^* 

> Septembre 1874, p. 698. TrébUonde, 18&7, m-&% pL Y k VIII et pi. XIII, 

fhteteire de ees savveratns dans Fallme- n** 199 et 180. 



rayer, ^m^khie en lùdmiiutmi son Tnpnunt * Voy.tesGbromqaesdeProissard, éd.Liice, t.?, 

M nnieh 1 897, in-i*. p . & 1 1 . 

' Pfaffenhoffen, B$m mur Im oiprm ComnénmU de * Arsb. nat. JJ. go, n* $3o. 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 331 

ifÊm PûMchê, autremeiit dit ia v«iy« d< Pâques, tombait le a a aian; en i /i 1 1, ia veille de PAqaes aurait 
été le 1 1 avril. 

Mais noua ne pouvons admettre qa*il y ail id une exception à la règle chronologique oonslam- 
ment suivie dans le diocèse de Paris jusqu^à la réforme de i58s. An contraire, nous voyons ici la 
confirmation d*une observation fort juste des Bénédictins, c^est que f année commençait à Paris le jour 
de Pâques, ou plutAt h Mmutâi wimt âprèi la hénàUetion du derfftpaêeal^. 

L'auteur de Tépilaphe d<e Bo^er du Ckamp a donc bien suivi la règle chronologique en usage de 
son temps, en datant Tinscription du samedi saint a a mars lAio. 

L*épitaphe d'un curé de Sucy-en-Brie, Nicole Sergent, enterré â Saint-Germain-rAuxerrois *, prouve 
qu'au XVI* siècle encore on suivait le style de Pâques. Elle est datée du « 1 1 avril i5d5 avant Pâques r. 
Or cette date désigne évidemment le 1 1 avril i536 (n. st.), car en j536 Pâques tombait le i6 avril, 
tandis qu'en i535, Pâques étant le a 8 mars, le 1 1 avril aurait été £t «après Biques». 

IS* LI, p. io6. — Épitaphc de Gilles Burgauld. 

Gilles Bui^uld est. mort le 6 février 1^99 et non 1 698. Au xv* siècle en eflet comme au xiv% 
Tannée ne commençait qu'à Pâques. 

N« LXXIV, p. 16/i. — ÉpiUphe de Pierre Aimcray. 

M. de GuiJhermy n'avait pu donner qu'noe andyse de cette épitapbe, qu'il avait vue jadis dans un 
des magasins de l'église de Saint-Denis. Nous avons été assez heureux pour la retrouver au milieu d'un 
wntm da marbres de rebift. En voici le taile , canpiété â l'aide de la oopie consignée ^hms lea éptlaptàera 
de k BibliotMque natiomle* et de fArsenaM. 

HIC lACET 

NON SINE PLVRlMl[s 

LiljCHRYMIS, NOBIL]SSIMV[^ 

iir]QVE OPTIMVS ADOLESCEN[5 

hsnm Â9\MaLKï , <^vi iicet ad Miu»4[i Màtv» 

ïïmxt iro}N TÀM SIBI VIXIT, QVAM CHRO« qj^ÊM TVTM 

isiiocEnTt]K , et morvm probitate, CAsnss[/irx coLvf r. 

ts SNIM £i]Bt£RAUTER HONORIFICEQVE EDVC[iJrDVS ST 
PIISSIME ]PAR£NTIS GRLMIO , MIGRAVIT IN H[AMCDBIvm VBi 
KMMNSOPHILOSO]?ïilJE CVRSV PVBLICE RÔNDIT[ «7 rtMOMDM 
VTBIUSqI^Z ORDINIS AMPLISSIMORVM ADMl[airiOJrJBJr 
MABVTT ]AT (PROH DOLOR) VfK PATERNV VIR[fVrfM9 

MMiNVTr]rr avi svi, de regNo, et CHRisTiA[iTr»srjf/5 

a£Cfars]CAROLO 9* ET H[«i]RICO 3* BINE MERl[ri * 

PBJKCUb]E GESTA Hi£R[«f f*]NICVS FACTVS[ • 

' art d$ vérf/ier la àatgi, éd. de 1770, p. n, an * Ms. &^i6, T a. 

note. * Obtumat ( ms. de Ykn. ) ; oâtama ( ms. de la Bibl . 

* T«vt. 1, p.i58. aat.) 

^ Épikipkiir, t. V (nu. fr. Saao), p. iiS. * EiHaêê (aua.) 



332 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

rrajffir/]S TYMPANITIS CRVaATIBVS STATIM[ COlfFÊCTas 
5Jr iJrifO ]i£TATIS SViE 17* SICQVE IN TESï:RO[et ILLIBATO^ 
FLOBE OCCJIDENTEM £VM AD BEATVM FINEM[ PERDOIlT 
DIGKA KE]CESSITAS • NE SERIVS ILU COti\l[rEBET* ET 
CONEEGEA]l^h^:, QVI in hoc MORTVVS est, ET[XMirMXir 
PT jrr JMORTVORVM, ET VIVORVM DNt«rcrJI 

^euiewi ]Ies Marguillrcrs De cette Eglise 5ont[ obligé* 
défaire ]dire et célébrer Vn grand obit coï\\plet pw 
eltocun o]n pour Tame dud' defiuiict Sieur A\}/meray 
et pour JM" Claude Coquille con^'secr'* du Roy[ et 
receifveur ]gnal des finances en la gnallité[ de Pan 
et dame Jmichelle Cormier sa femme et leur[< ei^am 
après leure ]decedz par con tract passé le XIl[ l'janmer 
î 6 53 par ]deuant lean le Semelier et Nicolas le[ Vaeuur 
nottaires au chastelet de Parb, 
[Requiescant in Pace] * 

Le teite des ëpitaphiers est malheureusement si fautif, que plusieurs pas^ges de celte ioscription 
sont totalement inintelligibles. Uëpitaphier de la Bibliothèque nationale donne un dessin du monu- 
ment dans lequel on n^a pas observé exactement la division des lignes; nous Tavons rétablie approxi- 
mativement diaprés les données fournies par la partie conservée du monument. 

N" XCVII, p. 176, — Épilaphe de Nicolas Flamel. 
LMnscription se termine par ces deux vers : 

1U«tt rtt» « tôt ^tt )m k$ )»4u2 jmvWttttt. 

Or il ne faut pas croire, comme cela a été dit par erreur (p. 177}* que Ton doive lire à la seconde 
ligne, pour satisfaire à la mesure, Shu au lieu de JA^su. 6^est là une forme barbare, qu*on n^a jamais 
employée en aucun temps. D^ailleurs, si par impossible Tauteur de ces deux vers avait voulu qu*on lise 
JAu, il n*aurait pas fait graver auKlessus du mot un signe d*abréviation qui indique clairement que 
Pon doit lire /^<u. 

Pour que le vers satisfasse â la mesure, il faut élider la syllabe muette qui termine le premier mot. 
C'est une licence que se permettaient fréquemment les poètes du moyen âge. 

N" CLXXX, p. 98â-985. — Cuve baptismale de Téglise Saint-Paul. 

Il a été dit, à propos des monuments conservés dans Téglise SaintrPaul, que la cuve baptismale de 
cette paroisse, transportée au xv* siècle dans Téglise de Médan, avait servi an baptême du roi Charles V. 

* M rato (mss.)— * Cognoveret (ms. de TArs.), Conviverit (ms. de la Bibl. nat.)- — ' Marbre noir. Haut, 
du fragment conservé o* 69, larg. o",39. 




ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 



338 



Qdoîqae celte Iradîlioa soit consigiiëe dans ano inseriptioD gravée à Tépoque même de la translation 
du monument, M. Pernand Bournon en a conteste Texaclitude *, en se fondant sur le témoignage de 
Charles V lui-même. Il est certain que dans le préambule d'un acte relevé jadis par Tabbé Lebeuf 
dans un des registres du TWsor dêê ehartêê\ Charles V s'exprime ainsi : «rCharies, etc. Savoir faisons 
ffè tous présens et à venir que nous, estant en Vé^fiae de Saintr-Pierre de les le bois de Vineennes, es 
«ions de laquelle ég&e nous et nostre très ehière et amée compagne la royne fosmes baptisés, n etc. 
M. de Gnilhermy, dans une courte note qu'il a publiée en réponse à Tartide de M. Bournon ^ a 
proposé un moyen de condlier les témoignages en apparence contradictoires de la charte et de rinscrip- 
tion précitées. D suppose que Charles V, né, comme on sait, au château de Vincennes, aura été ondoyé 
immédiatement après sa naissance dans l*église de Montreuil-eous-Bots, et que les cérémonies du 
baptême solennel auront eu lieu, plus ou moins longtemps après, dans Téglise Saint-Paul, è Paris. 

N* CLXXXV, p. 3 10. — Épitaphe de Pierre Le Maire. 

L'épitaphe de Pierre Le Maire a été gravée au plus tôt en i Sog et non en 1 5o8. Il y est fait mention 
du décès de sa fille, Isabean Le Maire, morte le aS mars i5o8; or, le jour de Pâques tombant en 
i5o8 le a3 avril, et en 1609 le 9 avril, cette date correspond au aS mars 1609 ^" ^'y'® moderne. 

N* CLXXXVII, p. di A. Épitaphe de Bobine de Cuyndel. 

Il faut de même corriger la date donnée à cette inscription. Bobine de Cuyndel mourut en effet le 
\h février 1 5 iï 7 d'après le texte de son épitaphe, c'est-à-dire le \h février i5&8 (n. .«t.). 

N** CCVI, p. 3ik6. — Épitaphe de Botrude. 

M. de Gnilhermy a déjà rectifié le nom de femme contenft dans cette épitaphe. Il doit être lu 
EHROTRVDIS et non pas EHR0TRVD16, comme il est dit au tome I" de notre recueil, 
ni EROTRVDISf comme l'a pensé M.Le Blanl^ Ces deux savants ont sans doute été induits en 
erreur par un des nécrologes publiés par dom Bouillard*, et dans lequel on trouve au iv des ides de 
décembre le décès de «Erotruda». Mais c'est une faute de lecture, le manuscrit que l'on conserve 
aujourd'hui à la Bibliothèque nationale porte tcCrotnidan. Il y a du reste un second nécrologe beaucoup 
plus ancien et que dom [Bouillard a également imprimé : on y trouve à la même date du iv des ides 
de décembre* le nom de ffChrotruda filia Leuthariii», qui doit être la personne mentionnée dans l'in- 
scription de Sainl-Germain-des-Prés. Il ne pent donc y avoir doute sur la forme véritable de son 
nom. Il fsut, comme Pavait d^â fait remarquer M. de Longpérier', lire EHROTRVDIS. 

Ajoutons encore un mot au sujet de la date de cette épitaphe. M. Le Blanl l'a insérée dans son recueil, 
tout en déclarant qu'elle appartient à une très basse époque. Gela donne à supposer qu'il la croyait du 
riii* siècle environ. C'est à cette date effectivement que M. de Gmlbermy a cru pouvoir l'attribuer, en 
la comparant à une inscription de la fin du viii* siède provenant du diocèse de Poitiera, qu'Alexandre 
Lenoir avait rapprochée de l'épilaphe de Botrade au musée des Petits-Augustins, et qui a suivi oelle-ci 
dans tes magasins de Saint-Denis. Il y a cependant bien des différences entre ces deux textes. Pour ne 
dter que les plus saillantes, on remarque dans l'inscription de Poitiers le (1 à queue, l'S à la 



* BhO. rf9 <a Sm. df ràtft. df Pwn», 1877, p. 78. 

* Arch. nat JJ. 107, pièce i43.Voy. LebeQf,fii«f. 
dM dise, éê Pmrù, t V, p. 67. 

* BuU. dêlaSoe, dêVhitt, de Pari», 1878, p. 97-30. 



* Juter. ekréL df h Gaulé, (. I, p. a84. 

' Bi$t, de S'-Gérmain-dêi'Prét , pr. p. cxxxni. 

* Ibid. p. cxxi. 

^ Journal dêa Savant», 187&, p. 698. 



334 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

roaHine, etc., dans oeile ée Saint-Gerniuii-de^^rés tes G mbI ttrrét (G)« pitiora S oai U ktmt 
du Z reiounié (I), elc. La noMiîUide enlre cea deux monuiiMDl» ttl donc lois d'étro coonplète. 

N«tre iawml conirère M. Alfred Ratné, diat wam mokit fa'ii a cm— wiqafe ao GantCé deaT r a t aw i 
hialoriqnes, noua paratt t^étre appay^ aiir des ai||«iMnt8 meiUeQrs poor délanniiier la date da caHe 
insortpliim. En void le rtemé : 

Le Béeraioge de Saiot^jermaio-dea-Prës permet d^attriboer la 4é€è6 de Ralhide à répeqM CHib- 
vingieMie. 11 débute par cea moU : «In nomioe Demioi incâpioBt BoaMsa vel obilas aeo el anniveKarn 
frdîet fratrum éecongrogalieBe Saneii GeraMBÎ <}m abiernBt a tonpore deami Lanlfredi abbalia uBqae 
truBiK.'» Or Lantfred gauverna Tabbaye de 7«35 à 77^. D^autre pari, coaune Ta lait renar^iMt Ma- 
billon , k nécrolege ait de diversaa maioa; de nombieui nome éAaat vesua s^aioBter sucaenwvaMBl aa 
texte primitif. Or le nera de Timpératrice Hermenlmde (t 869) appariienl au premier cofpa ^ém^ 
ture, tandis que celui de Charles le Chauve (t 877) est d*une autre main. Le manuscrit a donc été 
écrit vers 870 environ et contient les noms dea persenues mortes entre cette data et le milieu du 
du VIII* siècle. Le nom de Rolrude étant du premier corps d^écnture, sa mort se place entre 735 au 
plus tAl et 870 an plas tard. Mais M. Ramé invoque un argument qui permettrait, diaprés lui, de 
reculer le décès de Rotrude jusqn^au milieu du viii* siècle. Il fait remarquer en effet que la forme 
donnée au nom de Rotrude appartient aux temps mérovingiens. A Tépoque carlovingienne, le C initial 
serait tombé, la forme HrotrudU ayant remplacé CkroIrudiM, de même que les noms mérovingiens 
Chlodùvicuê et Chlotocariiu sont devenus, sous les Carlovingiens, HîodovieuM et Wothamu, 

Cette observation est juste en principe; Dons ferons cependant remarquer que ce cbangement orlbo- 
grapbîque n*a pas été lelleoient rapide, qa\m ne trouve encore m r^ siède des exemples de bobis 
propres écrits avec le Ch. Le texte du nécrologe de Saint-Germain-des-Prés suffit à prouver que cette 
ortbographe ne paraisftiit pas extraordinaire même en 870, pmsque le seribe Ta conservée , non son* 
lement pour le nom de Rotrude, maif pour plusieurs autres ^ notamment pour le nom de rempcreor 
Lotaire, décédé, comme on sait, le 98 septembre 855 *. On ne saoraH donc dans reapèoe inva^Mr caMe 
considération orthagrapbique. 

Enfin ne peutr on pas , en regard de cette observation ,en placer une autre qui a bien aussi sa valeur? 
Tous les documents authentiques du vni' siècle, chartes, manuscrits ou inacriptions, sont écrits dans 
un latin barbare et avec une ortbographe toute pédale; n^est-ce pas une raison pour croire qae Tépi- 
taphe de Rotrude n^est pas antérieure à la renaissance cariovingienne, c*eat>à-dire au milieu du règne 
de Cbariemagae? 

Quoi quUI en soit, c*est un monument d'4ge respectable, et nos lecteurs seront heureux d^a^paendre 
que la Conmaissien des Moonments bistoriques Ta tout récemment fait enlever du magasin où il était 
oublié et exposé à mille chances de destruction , pour le déposer au musée de Cluny. 

N' CCXV, p. 368. — Épitepbes de Descartes. 

DepBÎs la pnblisation de noira pnaûer vokime, M. Beuiay (de la Meuribe) Bconsaoré ub îoléniMii 
aax divers monnmenla élevés à k méamire de Desearèes*. Ces wanuBienta sont an nombre de laoîi. 
Le prcBuer, scoiplé fu Sergstt en » 770, aa voit dana Téglisa d'Adolf Frederick, à Stockholm ^ 
Le second est ealui que reBférmaH jadia Tégliae SaÎBte-^neriève, et doBft bous avana r ayradail les 



' Voy. Chrotherttu m k des ealeodet de juin, Ckrot' * «un kal. oetobris, depositio Chlotarii imperato- 

gâuéut au 3 des caleodes dejaillet, ChrodtUfiu au 8 «ris.v {Op. cil. p. civm.) 



des ides d'août, CfcrotftiidifanaideadamèaM mois, * IMii. d» k âbc. arcMbf. dt 7ow«<a«, t. UUl. — 

Chr^iomm le i4 des calandas da eeptambea, etc. ClJ?ffM«ibfSMÎrffife«nMNil8i,««tériB,t.I,p.67el68. 

(Dom Bouillard, But, tk Sawtf-fisrmam dba^JV^, ' U a été décrit par M. de Cbenaeriàies dans la 

pr. p. cxiv elaviv. ) Jimm unimwih ém mNê, t. Jll, p< 97. 




ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 335 

iiMcriptioDS (t. I, p. 368). L'ioseripUon latine et le médaillon de terre cuite qQ*eUe aceompagnttl ont 
été tranapoités en 1796 an umaée desP^Uta-AnguaUna, puis porliés au Louvre en 1819 , et enfin dépo- 
nh au Biuaée de Venaillea au 1837. On iea vnit aoiourd*iiui eocaatriéa dana la paroi de Tescaiier qui 
coiidmt au aabinet da oaoaanraleur 4e ce musée. 

L*épilapbe eo yere françaïa con^^oeée par Gaapard de Fieubet en rbonœar de Descartea se trouvait 
au Louvre quand M. de Gmibanny eu prit copie en i85o. Depuis elle a été rapportée à rÉoule des 
bMUK-arti, où malheureuaemeni elle a été ooiae en pièces. Quand M. de Guilhenny Ty découvrit au 
mois de novembre 1871, il n*en put retrouver qu^un fragment, dont ii adoané le texte mutilé dans les 
additions au premier volume de noire recueil , p. 819. 

Le troisième moaumeni élevé en Thonneur de Deacartes est celui qui se voit à Saînt-Germaiihdes- 
Préi depuis 1819. 

Ajoutons a cette liste deux statues, Tune par Augustin P^^u, que Ton conserve à Tlnstilut, Tautre 
par M. de Niewerkerke, qui se voit à Tours, «t enfin Tiuscription placée sur la maîaon natale de Des- 
cartes dans la petiie ville delà Bayie. 

N" CGLIV, p. 438. — Épitaphc de la duchesse de Bedford. 

La daMe funéraire de la dodiesse de Bedford a été réunie en 1 876 à la statue de cette prinoasee 
eanaervée dans une des salles de la acu^ture du moyen, âge au Louvre. On ceonali le nom de Tartiate 
qai acolpU cette effigie. Un mandement de Philippe le Beo, duc de Bourgogne, conservé ami archives 
de LiUe, nous appvend <pi*cUe est Tienvre de maitre Goîllanme Vlenion, tûileur d^images k Paris, 
dent la veuve et les héritiers ohlinreni, le a décemhre iâ5o, le payement d^une aorame de aix*vingl- 
quatone Kvrea sept sob six denera, reatant due pour le prix d^exécution du monument, et pour le 
loyer d'un local ou la statue avait été d^Msée pendant bût ans K 

M" CCLXIXVIU-GaXIXa, p. 5io. ^ GoRira de Louis Xlli et de Louis XiV. 

M. de Guilbermy a raconté les péripéties par lesquelles passèrent, sprès la suppression des maisons 
religieuses, les quatre anges d^ai^nt qtfi soutenaient les cœurs de Louis XIII et de Louis XIV. Il a 
raconté comment Tœnvre de Sarraxin et de Gouston fat sauvée de la fonte gHhae au coorage d*Alexandre 
Lenoir, eoomient enfin, en 180&, un ordre du directeur général des musées, Denon, fit sortir du 
musée des Petits-Aogustîns les quatre statues, sous prétexte d'orner la chapelle papale è foceasion du 
couron n ement de Napoléon. Li arrêtaient les renseignements reeueillîs per M. de Guilhermy, e( Ton 
pouvait encore oonaerver un faible espoir de retrouver ces précieuses œuvres d^art dans quelque musée 
ou quelque garde-menUe. M. Louis Gourajod, conservateur adjoint an musée du Louvre, a trouvé dans 
les archives de cet établissement des renseignements précis sur le sort des quatre statues. Les anges de 
Sarrasin et de Gouatou que Lenoir avait sauvés au péril de sa vie, furent jetés au creuset par ordre du 
directeur des musées impériaux. An lieu d*en convertir le métal en monnaie, comme voulaient le faire 
d*antres vandales, Denon le fit entrer dans la confection de ta statue de la Paix érigée d*abord dans une 
galerie des Tuileries et déposée au Louvre en 1870. Denon et ses complices ont signé leur ouvrage. 

CHAUDET SCULPSIT . 

CHERET EX ARGENTO FUDIT • 

VIVANT DENON DIREXIT • 

ANNO MDCCCVl. 

' Voir Laborde, Lm thuâdê Bowrgogni, t. II, p. atS, et le BuUHin it h Société itf Antiqwùrti de France, 
«875, p. U&, et 1876, p. 17A. 



336 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

N* CGGXVIII , p. 56 1 . — Tombeau du cardioal de BéroUe. 

M. Lhuillier, correspondant du ministère a Melun, a troavé dans les archives du dëpartemeot 
de Seine-et-Maroe le double d*un asMs curieui document qui nous permet de rectiûer un passage de 
la notice consacrée dans notre recueil au monument élevé au cardinal de BéruUe dans Téglise de TOfs- 
toire. Le corps du cardinal fut enlevé de son tombeau et transporté dans une cave derhôtet de BéroUe, 
au faubourg Saint-Germain, non pas secrètement, mais au grand jour et avec l^aotorisation des pou- 
voirs compétents, le i5 janvier 1798. La pièce signalée par M. Lhuiliier est le procès-verbal dressé 
au moment même de la translation. 

r L*égHse de rOratoirc de la rue Saint-Honoré, i Paris, ayant été destinée par un décret de la Con- 
n vention nationale à servir de magasin pour les effets d^équipement des armées, et convertie en un lieu 
R profane par la destruction entière des autels et de tous les monuments et tombeaux qui Vj trouvdenl 
fret entre autres du mausolée en marbre du cardinal Pierre de Bénde, fondateur et instituteur de la 
ff congrégation de TOratoire de France; le zèle et le respect pour la mémoire et les cendres de ce grand 
tt homme, qui avoit si bien mérité de la religion et de la patrie, porta les dtoiens Antoine de Balagny, 
trcy-devant assistant du général , et Octavieo-Louis Merlet , cy-devant secrétaire de TOratoire, à deman- 
rder, au nom de tous leurs cy-devant confrères, au Directoire du département de Paris la penmssioD 
ffd^enlever le cercueil de plomb qui renferme le corps du respectable cardinal do Bérule et d^en dispo- 
ffser comme ils le jugeroient à propos pour le faire déposer dans un lien saint et convenable. Laditle 
rr permission leur ayant été accordée et Tordre donné au citoien Cellier, commissaire cfaaigé "par le 
«département de Fenlèvement des monuments publiques, de livrer audits cilotens de Balagny et Merlet 
tr ledit cercueil, ils offrirent à M. Amable-Pierre-Thomas de Bérule, chef de Tillustre famille de ce nom 
«et ancien premier président du parlement de Dauphiné, de lui remettre et confier ce précieux dépèt, 
(rlui témoignant le désir qu*ils a voient qu^il fât déposé, s^il éloit possible dans Tégiise de la paroisse de 
« Sérilly, lieu de la naissance du cardinal de Bérule. Cette offre ayant été acceptée avec reconnoissance 
(tpar M. de Bérule, il fut pris jour pour la démolition et Touvertuie du monument qui étoit construit 
«dans la première chapelle de Téglise de TOratoire au fond du cœur du côté gauche, près du maître- 
«autel. 

^En conséquence, le quinxième jour de janvier 1793, A onxe heures du matin, il fut procédé à la 
«démolition et ouverture du monument qui devoit renfermer le cercueil de plomb ou repoaoit le corps 
«du cardinal de Bérule, en présence de nous soussignés les dtoiens Rigeolot, fondé de pouT<NrBde 
«M. de Bérule, Cellier, commissaire préposé par le département A Tenlèvemeiit et conservation des 
«monuments publics, Berrard, commissaire de la section des Gardes-Françoises, cy-devant de TOra- 
«ioire, de Balagny, Meriet, Vuillet, cy-devant procureur général de la cy-^evant congrégation de TOra- 
«toire, Pirckler, frère cy-devant de rOratoire, sacristain de Téglise, et le dtoien Malluile. Et après 
«rouverture faite du massif dudit monument, nous découvrîmes le cercueil en plomb parfaitement 
«conservé sans aucune fente, ni ouveqture, lequel sur-le^rhamp en fut retiré et livré tel qu^il étoit, sans 
«ravoir aucunement ouvert, au dtoien Rigeolot, qui Ta fait transporter dans une voiture en la maison 
«de M. de Bérule. En foy de quoi, etc. Fait double à Paris, ce quinxe janvier mil sept cent quatre-vingt- 
« treize. Tan i" delà République françoise, etc.n 

N"* CCCXCV, p. 699. — - Épitaphe de Jean Boullenger. 

Cette inscription , déposée pendant bien des années dans un des magasins de Tabbaye de Saint-Denis, 
doit être transportée prochainement au musée de Cluny. 

N* CCCCIII, p. 716. — Monument d'Albert de Gondi, duc de Retz. 

Le cardinal de Gondi n'était plus évêque de Paris à Pépoque où il fit élever dans Téglise de Notre- 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. . 337 

Dame le tombeau de son frère ie maréchai de ReU. Il s^était démis de son âège en 1 598 , en faveur de 
son neveu, Henri de Gondi, fils du maréchal. 

N" CGCCV, p. 791. — Épitaphe de Denise de Maidère. 

Une note insérée dans les additions placées i la fin du deuiiëme volume de ce recueil a déjà averti le 
lecteur que la personpe en mémoire de qui avait été gravée cette inscription se nommait Denise de 
Maixière et non de Matzwv, Cette inscription est asses intéressante pour que nous croyons devoir en 
donner ici le texte complet : 

[Les marguîUiers de la fabrique de S* Leu et S* Gilles en l'église de céans sont tenus de fahrè\ 

btw t\ «U6wr îM>' U tàlttt if lôtt» if ifmtit ^ mxmt 
tiefitt % Ce» j0tlU0 j)anU»r 2 if &$ "i^ti % mx^ Ht» 
meffe jw t\U tiq»* if là a toitu»? $« }$! btt w'bt ftlîtrt 
^t \vm» if Ui talUmU bn 'l(y\ <t\ a^« I«fïut %t% ïXpSS, 
t\t^\A fm U itte^ttû if if ^' z ks orattô; ^tterumn; 
biU ^ ftm pttfilit 2 fïifUn tf àti^jjtr if Uatt liettMU (ttu 
(tlltftà0 (6f 9m iftu cj)e$ âvîit$ for l$ttt(l ^nràt U («k 
(itddtt ^t(IÎ »»nif 2 Ut fattt Ximx ft l(t (l«(be if W pm- 
lif 2 Ce' ftiiptît 1^ U piot i la («U&à U$ ))(Ut8 if lâb' Dtfitt \ 
[fostejl if lft«U îttr É«r U talfi if l« lit« if la t»ttlj ptlUttrw 

[po' œwMter] a l« V ttttCfe (Et «tttt « Cf' bttt 2 (Ml<t «tW $ht 

[8o/5pn«l] ^ t^tm â ft W }»* ilU grft if ïtt 4 ffpaa dTtst «îî 
[vigi/^ àes\ mxi ft tx )i(f(mÛ0 1\ tx k((«$ Idttif» lutimàîVKe» 
\ei frow] w(fl<« falUtttU Ittî itt fawt efî»t l« fci? if m ïi' 
[/a 11;* des] t'fpftTf ft igftm fabj igôf* 2 («mttlx ♦ et (^« tMUt 
[^^f«nn«] Itibà tt» it» 2 U0 uTet; 2 «rtt{90 i là mm afdnT 
[c</atre] TJtttr U \m ^«iàt Ub' «M k« x\tyi\ itt (totb itrtU 
(j)i» 2 pêi&t Ui (tUltrô^tt WtUn^ «6' 2 ittràt Jcîû 6 (»i«tr 
U0 im (j)t0 if loi' )nr«tlf tttr Uttftl {>«' \x\!^i mVè ik^ 2 
fttw' >tt?e 2 «U6 un»' «rts tôt tttttt» paw fttt «»e if «â» 
j ^tt btrt tt (tleii an !« ^ttt 2 ctkb Itt^' ^t(' a [%/e Je 2a(f J 

», 43 



388 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

Imr t$im Utf » mm» Imm % Smxvt WV 2 \avX tj^M 
tôptattt ftttft' wwîr« ftwft il <tt «ïtlftw 9tetm « Im 

[ J'ht « y«/rf« et passées sonhs le scel de la prévosté de Paris le vmdredy xv^ jour d'atml 
mcccclxxxxaij ûpres Pasquis\ Laquelle trespassa le If jour de juin en ^an dessus dà.] 

A Tépoque où parât le premier volume de notre recueil , ce monument, déposé au milieu d*nne fouie 
de débris dans un des magasins de la ville, était difficile à décbiffi^Br. Il e depuis lors été transporté aa 
musée Carnavalet. M. de Longpérier, qui Pa publié le premier \ en a retrouvé, dans un anden carta- 
laire de Saint-Denis-de-la-Ghaitre *, une copie qui nous a permis d^en combler les lacunes. 

N"' CGGGXXIX et CCGGXXX, p. 756 et 755. — Épitophes de Marie-Madeleine de Goolanges et 
de Guillaume de Harooys. 

Ge n'est pas ce Guillaume de ^areajs qui fut intendant de Champagne, ce fat «on fib. Le mari 
de M"' de Goulanges était trésorier des États de Bretagne. Il est bien connu par ses relations avec 
Tentourage de M*** de Sévigné et par la banqueroute qui le fit mettre en 1687 à la Bastille, oà il 
mourut en 1 699. La véritable ibraie de soo nom est bien Harouyé et non HmrouUé 

TOME II. 

N*" DIII, p. 7a. — Épitaphe d'Antoine-Mieolas Nicolay. 

Quelques inexacUtadesse sont glissées dans le commentaire et les notes qui accompagnent répilapbe 
d' Antoine-Nicolas Nicolay. Les sept prédécesseurs d'Antoine-Nicolas dans Toffice de premier président 
de la Gl^aœbre des comptes sont: Jean Nicolay, nommé ehancdier du royaume de N^es par Louis XII 
en 1 5o 1 , pourvu de Poffîce de premier président le a 9 juillet 1 5o6 , installé le 5 octobre 1 607 ; Aimar 
(s6 février i5i9); Antoine (97 septembre*! 553); Jean U (6 mai 1587); Antoine II (3 juin 161&); 
Nicolas (90 mai i656) ; Jean Aimar ( 5 mars 1 686 ). Ge dernier mourat le 5 et non le 6 octobre 1 737. 
Il s*était démis de son office le 5 avril 173Û , en faveur de son fils Aimar^ean '. Ajoutons que la véri- 
table ortbograpbe de ce nom est Nicoky. 

N** DXX , p. 1 1 1 . — Tombeau de saint Ladre. 

Le tombeau de saint Ladre, après avoir été relégué pendant bien des années dans un des magasins 
de Téglise de Saini>Denis, vient enfin de trouver une place en rapport avec riotérôt qu^il présente. Il 
est aujourd^bui déposé dans la salle des sarcophages chrétiens au musée du Louvre. 

N* DXXI, p. 116. —* Mosaïque de T^gliae de Saint-Dents. 

Ge précieux monument, qui vient d*ôtre transporté au musée de Gluny, a été récemment Tobjet 

> Journal dM SuornU, 1876 , p. 608. — * Arch. aat LL. 1899, p. 199. — ' Voir riotéressaot cecneii de 
Piècei pour mnir à VhitUriro dot promion prétidonlê de la Ckambro doê comptes, publié en 1878 par H- de 
Boisiisie. 





ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 



339 



il'iiiiii i II II* I rail I lin toids dm la part de H. tifrvl Rami, meoibre du Comité dm Travam kMtDriquM'. 
Le travail da M. Ramé ne coatient pu aenlement one eicellente et minulieuM description du moau- 
meot, il a le mérite de Hier d'une laçon dëfinilive U lecture d'une iiwcriptkOD qui avait jusqu'ici 
dé6é,la Mgadlédei énidits. Aussi cnivons-DouB iudispeimble de résumer ici les coneluaions de Dol^' 
savant confrère et de donner, comme preuve i l'appui, one fidèle reprodoctton de celte nuMuque, 
due i rbabila crayon de notre collaborateur H. FicboL 




ht pavé de la chapelle Sainl'Firmia était eompoië d'une série de compartiments en moaûquc, lis 
mu carrés, les autres ronds. Plusieun existent encore, mais mutilés, dissimiM sous one épaÙM 
couche depoiiinire, et en partie cachés sous des débris de toute espèce ipii en rwdent l'étude impos- 
sible. Un seul de ces médaillons naos est parvenu dans un élit de bouH eonaervtlion relative. Cesl le 
phiB intéressant d'ailleurs. Il représente on penouUge a^onUlé dans TRUitade hien couane des iima- 



' Hnui éÊi SkhUi •■ 



l,p. ityi iSG. 



340 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

t€uri. Sa bordure porte one inseriplion qui a déjà été publiée dans notre second volume, et que nous 
rappeions ici : 

* avi TG T>eVOBVS oro cvi sgrvio botvs 

* OTKRTYR SEe T>ï aVGSO MeO)eHTO 0)61. 

DaoD le champ du médaillon, et divisée en deux parties par la figure du personnage, se voit une 
seconde inscription , que personne n^avait complètement déchiffrée et qui doit être lue ainsi : 

1)0E PI9 HL 

I 9 
BC HO BILe 

FGCIT OPVS 

ce qui donne un vers pentamètre avec rimes semblables à celles qui se remarquent dans le distique 
de la bordure : 

Hoc pius Albricus nobile fecît opus. 

Cette leçon est idlement évidente que nous croyons superflu de r^roduire les arguments par les- 
quek M. Ramé en a surabondamment établi Texaclitude. Il faut donc renoncer à voir dans Pinscrip- 
lion et le nom de Tabbé Yves que M. de Guilhermy y avait cherché, et celui à*Àlbo que proposait 
Raoul Rocbette, et celui , moins vraisemblable encore, de Bono que croyait y lire le fondateur du musée 
des Petits-Augustins. 

L^inlerprétation qui attribuait cette mosaïque à Tabbé Yves étant écartée, le principal argument 
que Ton pouvait invoquer pour en faire un monument du ii** siècle tombe en même temps. Il faut 
recourir à d^autres éléments de critique pour en déterminer la date. G^est ce que M. Ramé a fait avec 
une rare sagacité. Il remarque que toutes les chapelles du chevet ayant été reconstruites par Suger 
de 1 1 /io à 1 1 &â , celle de Saint^Firmin , qui était la première du c6té de févangile, le fut certaine- 
ment comme les autres. Si Suger a pris soin de conserver, pour la décoration des portes de son église, 
des fragments empruntés à Tédifice précédent, il est peu probable qu^ii ait conservé un ancien pavé en 
mosaïque, ouvrage d^une nature fragile, qu^ii eût été impossible de laisser en place pendant la recon- 
struction de réglise et difficile de déplacer sans grands risques de destruction. 

Ce pavé ne serait donc pas antérieur à Suger. D^autre part, il est d*un style qui ne permet guère 
de le croire de beaucoup postérieur à Tadministration de Tillustre abbé. M. Ramé a même relevé , dans 
rhistoire que Suger nous a laissée de son administration, un détail qui permettrait peutr-être d'attri- 
buer ce pavé à Tépoque de Suger lui-même. Celui-ci, il est vrai, ne dit nulle part qu'il ait fait orner 
de mosaïques aucune des chapelles du chevet, mais il parie quelque part d'une mosaïque dont il orna, 
contre l'usage, contra uium, une des portes de la basilique. Voilà qui prouve la présence à Saint- 
Denis, au milieu du xii* siècle, d'artistes en mosaïque, et cqnmie cet art n'était pius extrêmement 
répandu , il y a bien des probabilités pour qu'il faille attribuer à ces mêmes artistes l'exécution de la 
mosaïque de la chapdle de Saint-Firmin. 

Il y a d'ailleurs des considératious paléographiques qui viennent à l'appui de cette manière de voir. 
M. Ramé les a négligées, trouvant les procédés de la mosaïque trop imparfaits pour que l'on poisse 
tirer des inductions de la seule forme des lettres. Nous croyons ce jugement trop sévère. Quelque mai 
formées que soient les lettres, on reconnaît aisément qu elles appartiennent à une époque où l'alphabet 
oncial était assez répandu. Tous les G sont onciaux, les X) de même, la plupart des B et des 0) 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 341 

également. On voit encore qae le systàme cariovingien des ligatures , employé juaqn^à la fin du ii* siède, 
n'était ploB de mode. L*examen paléographique démontre donc, sans qu'on le pousse plus loin, que 
cette mosaïque ne saurait être antérieure au premier quart du xu' siède; cela confirme, on le voit, 
les condusions de M. Ramé. 

N* DLXXXIV, p. 9^5. — Montmorency. Épitaphe de Jean David. 

La mort du chanoine Jean David n'eut pas lieu le to janvier i536, mais le lo janvier de Tannée 
suivante. On suivait encore au xvi* siède, dans le diocèse de Paris, le style de Pâques. L'auteur de l'épi- 
taphe en a lui-même fourni la preuve eu indiquant le jour de la semaine auquel eut lieu le décès. Ce 
fut un mercredi , ce qui convient bien i l'année 1 587, tandis qu'en 1 536 le 1 janvier tombait un lundi. 

N* DCXXI, p. 3o6. — Gioehe de Sannois. 

Entre la seconde et la troinème ligne de Tinscription, il manque plusieurs mots qui doivent indi- 
quer les noms donnés par les parrain et marraine. La position de la doche n'a pas permis de relever 
cette partie du texte. 

N* DCLI, p. 3&9. — Épitaphe de Claude Le Bourlier. 

La paroisse de Mareil mentionnée dans cette inscription ne doit pas être Mareil-^n- France, dans le 
doyenné de Montmorency, mais Mareil-sous-Marly, dans le doyenné de GhAteaufort. Cette dernière loca- 
lité est en effet bien plus rapprochée d'Andresy que la précédente. Un parent du curé Antoine de 
Marines, nommé dans Tinscription, était curé de MareiWsous-Marly qudques années plus tard ^ ce 
qui donne à penser que c'est de cette paroisse ou des environs que la famille de Marines était originaire. 

N^ DCLXXIU, p. 388. — Épitaphe de Jacques de Villiers. 

C'est chambellain et non chambêllam que l'on doit lire à la première ligne de cette épitaphe. Cette 
forme est très commune (cf. 1. 1, p. 586) et parfaitement régulière, puisque la terminaison amu du 
latin donne am en français. 

N* DCLXXXVU, p. 61 1. — ÉpiUphe de Jean de Villiers. 

Le dimanche devant Pâques fleuries i36o, indiqué dans cette inscription comme date de la mort 
de Jean de Villiers, correspond au dimanche de la Passion, ih mars i36i, et non au a a mars i36o. 

N* DCLXXXVIII, p. 613. - Épitaphe de Jean de ViUien. 

Le nom de la bataille où fut tué Jean de Villiers ne doit pas être lu GuadrU , mais Gnadrii ou peut- 
être même Gnadret, C'est bien la bataille de Navarette ou de Najera. 

N* DGCCXI, p. 587. — ^ Épitaphe de Marie Boucher. 

Cette tombe, une des plus remarquables de notre recueil, n'est pas signée. Mais il nous parait â peu 
près certain qu'elle doit être l'œuvre de Jacques François, de Senlis. Antoine Guérin, le mari de la 
défunte, est bien probablement le même que le marchand laboureur de Vaux-Laurens, décédé en 161a 
et enterré â Villeron, dont la tombe a été reproduite t. II p. 639. Cette tombe est signée de Jacques 
François. Pour être convaincu que celle de Marie Boucher a la même origine, il suffit de remarquer 
l'ornementation identique de la partie inférieure des colonnes qui décorent l'un et l'antre monument. 

* Voy. t. III, p. 919. 



342 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

N' DGGGXXIY, p. 608. -« Épîtaphe de Vincenl Cullet. 

La date de la mort do caré de Vîfleron, Vincent Gaillet, n*eft pas indiquée d*une façon exacte; le 
i& février n'était un mardi ni en i55o ni en iS&g. Si rerreur porte sur ie millésime, il faut lire 
ttttl ftttÇ (tu U\X •« ïieu de attl t\Utl (tm XltX» car en 1670 (n. st.), le i4 février 
était bien un mardi, ou corriger xiiX *^ XIQ9« ^ 9^ OMTespond au 16 février i648, qui est^- 
lement un mardi. 

TOME IIL 

N* DGGGLXXVIII, p. 5. — Épitaphe de François Durant 

Un de nos confrères du Comité des Travaux historiques, M. MarCy-Laveaax, avait pris copie de Tépi- 
tapbe de Th^lelier Durant à une époque où le tableau de confrérie qui en cachait en dernier lieu 
toute la seconde moitié n'était pas encore posé. Nous pouvons, grâce à notre obligeant confrère, donner 
le texte complet de cette inscription : 



p...txU Umul Utm tX mimUa tn Unix 

tu wttU a U« ptïiKt jwr (lu m ti twc U» 

Uni tint» rmiw ditmul ix^^s t^i 

qttt U» vmsixiiXxtti ^ (tem M Utxm 
Uttxt htt tï ttVàm p$t (Mttm Ufmm 
k wttr ^ ytent^tt'^x )m mtk huXk ^ x^mm 
tî ^ imt t^m itm U» hmt^» m ym» 
tx px^iàt» pmx U ïeM ei tmAt N« 
[a]mt \fx^\i tvxmi ti h Um nlii Uvixi ij[ens] 
ti mtt{»« )itmm ti ixt^iSUi dm û, [m pku] 

[amplmf] ïJfetW tttmîVtXtt fett» <f |WÎt«« p$X 
[<f]etWttt U iétM btt JMJttt if Kisix[enton] U xxiii w* 

fermer tml )i' xxxU ptt» ^«tt )W[«r luy] 

(Ecusson.) px px ♦ 4[»]< (^ 



I 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 3&8 

En bas du texte, à gaocbe, se voyait un touson porlani deiu couperets et nu hachoir decharcatier, 
et en poîote une rose. Queiipies lettres avaient d^wru, dles sont toutes facilee à restituer. Le nom 
seul de la femme du défunt ne peut être rétabli avec cerlitude. C*élait sans doute un nom de deux syl- 
labes, comme Parnsr. 

N* DGGCGn, p. 5o. — Épitaphe de Martin Gourtin. 

La mort de Martin Gourtin eut lieu le 18 janvier i5i6, c^e8t4-dire i5i 7 (n. &)• Même correction 
à faire pour le fragment d*épitaphe publié à la page 63 , pour Tépitaphe de Simon de la Villeneuve 
publiée à la page ss6, et pour Tépitaphe de Guillaume de Voisins publiée à la page 607. 

N" MXXXIX, p. a58. » Épitaphe de Jean d^Esconbleau. 

Le monument de Sourdis, dont les débris sont aujourd'hui conservés en partie i Versailles, en partie 
dans la sacristie de Jouy, se composait des deux statues de Jean d'Escoubleau et d'Antoinette de 
Brive sa femme, du buste d'Henri d'Escoubleau, d'un cénotaphe et de trois inscriptions. On en peut 
voir la disposition dans un dessm colorié des portefeuilles de Gaignières (anc. coll. Champagne et Brfe, 
t. I,fol. 57). 

N* MGLXI, p. 463. — Tombe de Thibauld, abbé des Vaux-de-Cemay. 

Une petite inexactitude est à relever dans le dessin que nous avons donné de cette tombe. La crosse 
qui orne le champ de la dalle n'a pas sa volute terminée par une sorte de fleur de lis, mais i>ar une 
tête de dragon. 

N* MGIJLXI, p. 469. — Épitaphe de Claude de Bâillon. 

A l'époque où le texte de cette inscription paraissait dans notre troisième volume, la pierre sur 
laquelle elle est gravée était en partie engagée sous un plancher, ce qui rendait impossible la transcrip- 
tion int^rale des vers qui en occupent la partie inférieure. Des travaux récemment exécutés dans l'église 
de Forges ont mis à déooavert l'inscription tout entière; M. Edouard Montagne, économe de l'hôpital 
des Enfants, s'est empressé d'en prendre une copie fidde, qu'il a en l'obligeance de nous adresser. Voici 
le texte de ces vers : 

Celluy que ce Tombeau enierre 

Fuft fi parfaict & vertueux 

Que le ciel, la France & la terre 

En eurent grand débat entre eux. 

La terre eut (on corps en partage 

Mais le Ciel tira Ton efpnt 

La France a pour aduantage 

Ses louanges que ion efcript. 
L'an de son Aage jp. 

N' MGLIXXIl, p. 48i. — Épitaphe d'André Hdudry. 

Gette inscription n'a pas été détruite. A l'époque où le porche de relise de Fontenay-sous-Briis fut 
démoli, les restes d'André Haodry et la pierre qui les recouvrait Airent transportés dans le dmetière 
de la paroisse. La pierre y est toujours. Malheureusement elle est cachée sous un tel amas de boue, de 
gravats et de ronces, que nous avons dû renoncer à en relever le texte exact» 



344 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

N« MGLXXXIV, p. 483. — ÉpiUphe d*Adrien de Lenfenitl. 

M. Bouillat, proprîélaire da château de Soucy, abien voulu donner à M. le curé de Fonteoay- 
80U»-Bru8 les deux tombes qui se trouvaient dans i*andenne chapelle du château, et dont le texte n'avait 
pu être relevé à Tépoque ou parut notre troisième volume. Ces deux pierres ont été transportées dans 
le chœur de Téglise de Fontenay par les soins et aux frais du curé. Nous avons pu , grâce à cet heureux 
déplacement, nous en procurer Testampage. 

La tombe d'Adrien de Lenfemal est asseï bien conservée pour que nous ayons pu la faire reproduire. 







Le défunt porte Tarmure complète, sa cotte d^armes est ornée de trois losanges qui se retrouvent sur 
les écussons placés aux quatre angles de la tombe. Il a les pieds appuyés sur un chien , son casque est 
posé près de ses pieds, des gantdets sont suspendus i sa ceinture. Son épitaphe est ainsi conçue : 

dT^ W«tt() j)t(t jitxbU |<mte 4ki«ti ^ lanfimtal (tenter i Un ymi, (' 
ie tattes tante ^$xm îe Ut edpdtepte ta 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 345 

O^ti H'. l));, pttz bien }»«tur tott (Utte, 

Quant à la seconde de ces deux tombes, elle est tellement fraste, que nous avons dû renoncer à en 
donner Tinscription. 

N*" MGCLXI à MCGLXIII, p. 6i3.— InscripUons de Féglîse de Laby. 

Pour édairdr quelques doutes qui nous restaient au sujet des trois inscriptions de Téglise Saint- 
Léonard de Laby, nous nous sommes adressé au curé de la paroisse, qui a bien voulu mettre fin à 
notre incertitude. 

Il ne subsiste du petit monument du rôtisseur parisien, Louis Bezée, que des fragments incomplets. 

L'épitapbe du commissaire de Farlillerie royale, Pierre Marteau, existe encore dans le passage du 
milieu de la nef; mais les caractères en sont aujourd'hui fort oblitâ^. 

L^inscription qui rappelle les fondations de Sulpice Véron est au contraire restée intacte, et nous 
avons pu nous en procurer le texte complet. Le voici : 

Defunct vénérable et discrette persone m* sulpice 

vero pbre ladis curé de legle de céans et depuis 

chanoine en legle S* Honore a pis a dôhé a ceste egle 

de lay vne maison en ses Appartene' avec ses vigne* 

le tout p luy acquis et sis aud' lay et vingt quatre l** 

trois soiz quatre den tz de Rente pour la (odation 

dun m" descolle pour instruire les enfkns dud' lay 

et de la Rue et de cheuilly pauures desquelz il ne 

prendra Rien A la charge de dire par les dictz 

enfans tous les lourds le salut a lintention du7def& 

unct et de ses parens et Amis et dire par clvûn 

An ung obit avigilie a neuf leçons et vne 

messe haulte de Requiem le lour de son 

trespas Ainsi que plus a plaîn apert par 

son testament et letres de ce fàictes et passées 

Par ses exécuteur* pardeuant de la borde 

et bontemps notes au cTïïet de pans 

XXVII— lour de may mil V' Illl" XI priez 

dieu pour luy lequel deceda le XIII"* doctobre dei*" 

Requiesott m pace amen 
Pierre. — Haut o",59î hrg. o",8à. 

* Le iB octobre 1590. 



346 ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 

L*imcriplion est gravée en leltres rondes entremêlées de majuscules romaines. La ponciaaiion des i 
n*a rien de régulier, soit que les points aient été omis, soit quHls aient disparu. 

Snlpice Véron a la barbe taillée en pointe ; il est vêtu dn surplis et porte sur le bras gancbe faumosBe 
qui rappelle sa qualité de chanoine de Saint-Honoré. Son petit monument se trouve rel^é, à peu 
près abandonné, dans une cour extérieure de Téglise; il aurait Inen droit à une place plus honorable 
sur une des parois de la nef. 

Les panneaux de verre dont il a été fait mention tome III, page 616, ont fait place i des vitraux 
modernes; on les voit maintenant à une fenêtre du croisiUon méridionaL Nous les croyons datés de 
1 Gsû plutôt que de 167&. Les liens de plomb qui s*enire-croisent au mUieu des chiffres en rendent la 
lecture incertaine. 



TOME IV. 

iN' MCGGXLVI, p. I. — Tombe de Pierre de Châtres. 

L'écu de Pierre de Châtres est armorié non pas de deux chevrons, mais d'un chevronné de six pièces. 

N"* MGCCXLVII, p. 6. — Épitaphe de Perrot de Châtres. 

Le prénom de ce personnage ne doit pas être lu Pierrot, mais PérroL 

N** MGCGXCI, p. 70. -- Épitaphe d'Adéhude de la Honville. 

La date de cette inscription est en partie oblitérée. Il n^en reste que Findication du jour, diê Mmtwrii 

antê Invendonêm beau Dionim, et les dernières lettres du chiffre de Tannée, getimo nono, dont 

M. de Guilhermy a cru pouvoir faire m ccc tnge$imo nono. La fête de Tlnventionde saint Denis se cé- 
lébrait le a a avril et coincidait en 1399 avec le samedi saint; le mercredi précédent était donc le 
19 avril. Mais celte date ne peut convenir, car il faut se rappeler que Ton suivait â Paris le style de 
Pâques. Or Pâques tombant en 1 3a 9 le aS avril, le 19 appartenait encore â Tannée i3s8. 

On ne peut davantage attribuer cette inscription â Tan i33o, car en i33o Pâques tombait le 8 avril, 
par conséquent la semaine qui précède la fête de TInvention de saint Denitf ne pouvait plus être 
comptée dans Tannée 1809. Il ^*^^ ^®°^ P** possible de lire vigooimo nono. 

Doit-on plutôt lire trigetimo nono, ou, reculant jusqu^au xiii* siècle, nonagonmo ou octogotimo noM î 
La première de ces trois hypothèses est admissible; en i339, Pâques était en mars, le mois d'avril 
n^appartenait donc plus à Tannée précédente; la date indiquée dans Tinscription correspondrait en ce 
cas au 91 avril 1889. On ne peutk chercher en i8âo, parce que cette année4â, Pâques tombant le 
j6 avril, le mercredi précédant le 99 avril appartenait â Tan i3âo, et le graveur aurait écrit omo 
jf ccc qnadragenmo et non trigetimo nono. 

La lecture m ce nonagetimo nono ne saurait convenir, car en 1999 Pâques tombe le 19 avril, 
TInvention de saint Denis le 99 , le mercredi avant celte fête le ^5. Or dans le style parisien le 1 5 avril 
aurait appartenu â Tannée i998.Eni3oo,au contraire, Pâques tombe le 10 avril, et le mercredi avant 
le 99 étant le 90 avril, ou aurait daté Tépitaphe de i3oo au lieu de 1999. 

Mais la troisième lecture m ce octogenmo nono est admissible. Pâques survenant en 1 989 le 10 avril, 
le mercredi avant le 99 lombait le 90 et n'était plus compté dans Tannée précédente. L'année 1990, 
au contraire, ne conviendrait pas, parce que Pâques étant cette année le 9 avril, le reste du mois, à 
partir du 3 , n'appartenait plus â Tannée 1 989. Le style de la tombe ne permettant pas de la croire 
plus ancienne que 1989 ou plus moderne que i3âo, il n'y a donc â choisir qu'entre les deux seules 




1 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 347 

dates qui puissent 8*aecorder avee le comput en usage au moyen Age, i savoir le âi avrO 1 339, ou le 
ao avril 1 989. Nous n*hiésilons pas h nous prononcer pour la plus ancienne de ces deui dates. La fomoe 
des caractères, la sobriété de rornementation, le costume de la défunte et, plus que tout, ce rétrécisse- 
ment de la pierre vers les pieds conviennent bien mieux au un* siècle qu^au milieu du iiv* siècle. G^est 
donc au so avrâ 1 «89 que nous croyons pouvoir fixer 1» mort d*Adé|aîde de la Honville. 

N* MGGCGVn , p. 1 o3. ^ Épilapbe d^Artost de Dourcbe. . 

Peut-être &udreit-il lire pour la date m. ce. un, xi, vu, ce qui expliquerait comment Pabbé 
Lebeuf a placé la mort de ce personnage en iûS%>. En effet Pâques tombait, en t a88 , au mois d^avrîl 
et la veille de rineamation 1 387 (v. st) correspond au a 6 mars t a88 (n. st.). 

N* MGGGCIV, p. 1 16. — Epitaphe d*Anne de Saint-Bertbevin. 

L*abbé Lebeuf, qui consacre une asses longue notice à la personne mentionnée dans cette inscrip- 
tion, lait mourir sob mari, Jean de Blosset', le t6 novembre 1693 {HUt du dioe. de Paris, t. XI, 
p. 991). 

Nous avons reproduit cette indication dans le commentaire de Tépitaphe d^Anne de Saint^BeKbevin. 
Or, dans une inscription de 1687, publiée dans notre premier volume (p. 687), la seconde femme de 
Jean de Blosset, Marie de Riants, est qualifiée de veuve. En nous reportant aux documents conservés 
au Cabinet des titres, i la Bibliothèque nationale, nous avons reconnu que Tabbé Lebeuf nous avait 
induit en erreur : Jean de Blosset est mort le 97 novembre 1687, bien peu de temps par conséquent 
après avoir épousé Marie de Riants. Ajoutons que les mêmes documents f^cent en 1 585 la mort 
d*Anne de Saint-Berthevin ; mais nous ne savons si leur témoignage doit être préféré à celui de Tin* 
scriplion gravée sur son tombeau au eoBMBenceaaent du xtiii* siède, 

N* MGGGGLXXI, p. 900. — Glocbe de Montgeron. 

On verra à la table que nous avons réussi à identifier la plupart des noms de lieux énumérés sur 
cette clocbe; mais il importe de prévenir le lecteur que quelques-uns ont été complètement défigurés 
par le fondeur. Ainsi, au lieu de : Saint-Jean de Gaucassacombe, Ronger, Fenhambes, Sens, Monbe. . . , 
il faudrait : Saint-Jean de Cauquessac, Gomberouger, Finhan, Bessens, Monbéqui, etc 

N* MGGGGLXXX, p. 991. — Fondation de Jean de Guénégaud. 

Le membre de la famille de Béions mentionné dans cette inscription est Louis Baxin, seigneor de 
Besons, conseiller au Pariement, puis maître des requêtes, intendant de Limoges, d^Oriéans, de Lyon 
et de Bordeaux, conseiller d*État, qui mourut sans postérité le 9 août 1700. Il était frère du mar<^« 
cbal de Besons. Sa femme, Jeanne de Guénégaud, mourut le 94 mars 1716. 

N* MDGVIII, p. 965. — Fondation pour la famille Philippon. 

L^abréviation Pfïlon ne permet, croyons-nous, aucun doute sur la véritable forme du nom de celle 
famille. Cette abréviation est parfaitement conforme aux usages paléographiques du moyen Age. Le 
prénom de Philippe s^abrégeait par pBe, et ses dérivés PkiUppon, PhiUppot, s'abrégeaient de même) 
tout naturellement en pKlon , pKlot, 

N* MDXL , p. 3 1 A . ~ ÉpiUphe de Michel Colon. 

La tombe de Michel Colon fournit un asf os bon spécimen d*una variété de dalles funéraires t[ni lu^ 



348 
foK à lu n 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 



Mdeaii nu* aiècle. C'est ce iiiotîr,Mu doute, qui ■□» engage M. de GuiUieniiï 1 U bat 
reproduire; milbeureusenimt li gravure qu'il en El fure fut exëcalëe, à notre inta, peu d« tempi 
avant H mort, et le qualrième vtdume de ce recueil était déji eolra iMmaina du publie quand aam 
en avoni apprii l'eiiatence. 

Noua avona cru devoir réparer, cette omiaaioD en publiant id ie deana da celle tombe; nau* i«a- 
voyona, pour u deKripliaD,iceqai en a été dit en tome IV deeet ouvra^ 




Pierre. — Loog. i*,85î Urg. i 



N* MDXLVil, p. 3>8. — ÉpiUphe d'Agniade Charlrèles. 

LeUaiOn 6guré dana le champ de cette tombe, au tàtë gauche de la ligure, porte un drtg03 acconi- 
pagné de Iroû 9eun de lia. Ce aonl tes iroiBa de l'abbaye d'Hierre. Elles ont leur origine daoa la tndi- 
tion qui vonlaitqa'Enalacha de Corbeil, la fondatrice du monastère, tit stsarda roi Lontg VI. Dubrco!, 



ADDITIONS ET RECTIFICATIONS. 369 

en rapportant cette tradition, ajoate qu^Eostacbe de Gorbeîl laîasa à Pabbaye d'Hicrre «ses biens, scd 
«armoiries royales i fleurs de lis et son corps, qui est enterré an milieu du chœur, sous le clochers 
(Dubreol, p. 1 198). Ni le P. Anselme, ni Tabbé Lebeuf, ni le sieur de la Barre, l'historien de Cor- 
beil, n*ont admis qne la fondatrice de Tabbaye fiftt soeur de Louis VI. 

N* MDGLXI, p. 5 18. Épitaphede Marie dX)igny. 

Cette inscription est très fruste et son orthographe bizarre contribue encore à la rendre difficile ù 
lire. Nous avons*déjà signalé, ani errata de notre quatrième volume, Terreur importante qui s'était 
glissée dans la lecture de la date; nous croyons qu*il n'est pas inutile de reproduire id le texte complet 
et corrigé de cette épitaphe : 

« iQi Gis'B • oemoizeLLen • mRR 

len • 00106*0718 • avi • bb • isRePAoeen • ru • Lan • oen • lir * 

CAR • n A • QI • 

OR • ROBRBR • SBR • GUY 

lox • m • SB II QQ • ei5 iiii • % • III • V • œoves • dor • alars • 
PRiez • povR • Leome • oe • ll 

Ainsi Marie d^Oigny n*est pas mortelle lendemaio de TAnnondation de Notre-Sdgneur 19 83 au 
«mois de marss», mais «en Tan de Tlncarnation de Notre-Seigneur 1 s 83, au mois de mars», c'estrà- 
dire en mars 1186 (n. st). 

N* MDCLIIl , p. 5i 1 . — Épilaphe d'ua marchand. 

Cette inscription est tellement eflBKée que nous ne pouvons en garantir la lecture; nous croyons tou- 
tefois qn^au lien do texte que nous avons publié, on devrait lire : 



\ffui\LLHvme • De • p e • aiHRCi>HHRis • oe • PLHiseRoe 

avi^BRos 

[passa] SU • OG 

LG • Sixième • iovr • oe • ROve[mJr*] 



Ce serait donc, non pas nn marchand de Ferrières en Brie, mais on de ces marchands italiens dont 
plusieurs 6gurent déjà dans notre recueil. 



TABLE 



DES 



NOMS DE. LIEUX ET DE PERSONNES 



Abercoe!ib. Vay. Hamilton db Abbecormb» 

AblontBue-Sbinb [Seine-et-Oîse, c*" de 
Longjumeau], IV, i55, i&8. — Égtiae 
Notre-Dame, IV, i65. — InBcription, 
ibid. — Seigneur. Voy. SIgor (Nicolas- 
Alexandre de). 

A»ULABD (Gnillanme), cure de la Chapelle* 
Gautier, V, as, 66. 

ABRiflAH,jaif de Paris, I, 713. 

Absib (Abbaye de Notre-Dame de V) [Deux- 
Sèvres, c*" deHoDcoulant], I, 679, 58o. 
Abbë. Voy. Bethun (Jacques de). 

AcADiviB deSauit-Loc, V, 393 à ss 5. — 
Directeur. Voy. BouBAD (Nicolas-François* 
Jacques). 

ACAD^IB BQYALB DB PBMTVBB, V, 93^, 3 S 5. 

AcniBBs [Seine-etrOise, c"*" de Saint-Ger- 
main-en-Laye]. — (Baron d'). Voy. Lat 
DE LA Garde (François-Pierre de). 

Adam, abbë de Saint-Denis, II, 181. 

Adam, chanoine de Saint-Victor, I, 355 « 
356. 

Adam, habitant de Saint-Denis, II, 197. 

Adam, trésorier de la coll^ale de Saint- 
Paul, à Saint-Daiis,II, 197; V, 368. 



ÂMÀiÀLpvSj diacre, II, 969, 370, 371. 
AoiiRALD, archidiacre de Troyes, H, 959. 
Adorob (GuiUaunie),marguillierdeMarolle8 , 

IV, 65. 
Adribu (Louise), femme de Jean Foy-Vail- 

lant, I, 110. 
Advenat (François), seigneur de Saintry, 

IV, 955. 
AfFORTr (Martin), receveur du prieuré 

d*Aulnay, III, 107, 108. 
Affobty (Pierre), procureur fiscal de la 

seigneurie de Villepinte, III, i95. 
A«DB [ Hérault]. — ( Gouverneur du fort d') , 

I, 35 A, 

A6SMb[aLDU8] , V, 9 1 . 

AGSMi[BRTV8]^ Ii 7i 8; V, 91. 

AeNBACx (Les) [Sebe-efc-Mame, c" d'O- 

zouerla-Ferrière], IV, 389. 
AeKOMÀBua, derc poitevin, I, 3A7. 
Agott (Le dievalier d'), peintre de la cour, 

IV, 344. 
Agra [ville de la Mauritanie-Tingitane], 1, 

168, 169. — (Évèqued*). Voy. Gombaot 

(M-). 
Agrencb, I, 168. Voy. Agra. 



352 



TABLE DES NOMS 



Agro (Rogerus de). Voy. Du Champ (Roger). 
Aguenin (Guilloume), correcteur en la 

Chambre des comptes, III, 58, 59. 
Agoenin (Guillaume), dit Lb Dac, seigneur 

de Fanrieux, IH, 58. 
AovBiaïf (Pierre), conseiller au Chàtelet, 

m, 59. 

Agobssbau (Henri-François d'), chancelier 

de France, I, 666; II, 76, 76, 77. 
AiGEBFFiN, IV, 393. Voy. Égbefin. 
AiGRBFoi!^ [Seine-et-Oise, c*' de Saint-Remi- 

lès-Chevrense]. — (Seigneur d*). Voy. 

Ollivibb be Montloçofi (Etienne). 
AiGREMOKT [Seine-et-Oise, c*" de Saint-Ger- 

main-en-Laye]. — (Seigneurs d*). Voy. 

Viole (Jacques de) , Viole ( Séraphin de). 
Aiguillon [Lot-et-Garonne, c*"* de Port- 
Sainte-Marie]. — (Doc d*). Vby. Dih 

PLE88I8-R1CRELIEU (Emmanuel-Annand). 
AiRE-8tm la-Lys [ P&s^de-Calais , eh. J. de «T ]. 

(Chanoine d'). Voy. Pavilly (Jean de). 
Aix DE la Ciiaizb (François d*), jésuite, 

1, 5]8, 593. 
AtAKM (Martin), iiiëdecin, I, i6i. 
Alain (Jean-Baptiste), III, 55 1. 
Alaintille [Seine^Oise, c** de Doarclan}. 

(Seigneur d*). Voy. Booguibii (Edouard). 
Alais [Gard]. — * (Comte d*). Voy. Valois 

(Louis de). 
Alays (Claude), préite, 1, 170, 171, 17a. 
ALBiaic, desservant au Petit Grolay, III, 

io5. 
Albsricvs, V, 93. 
Albebt (Anne-Marie d*), demoiseUe de 

Luynes, II, ai 3, 31 3. 
Albbrt (Charles d'),jiuc de Luynes « con'» 

nëtable de France,- H, sis, si3; lU, 

394; V, 374. 
Albbrt db Ldynbs (Honoré-^Théodore-Paol-^ 

Joseph d'), duc de Luynes, membre de 

rinstitut, III, 993, 3oi, 394, 395, 

4o3;IV,7. 



Albert db Luynes (Louis-Charies d*), duc 

. de Luynes, III, 4oi. 

Albert de Luynes (Marie-Charief^Louis d'), 
duc de Luynes, etc., III, 393, 394 , 44i ; 
V, 387. 

Albo, II, ii7;V, 34o. 

Albret (Ducs d*). Voy. La Tovb d^Autercnb 
(Godefroy-Maurioe de), La Todb b*Au- 
vbegnb (Henri de). 

Albricos, V, 339, 34o. 

ALàcBE [Haute-Loire, ch.-l. de c*"]. — (Mar- 
quise d"). Voy. Flaohbac (Louise de). 

ALioRE (Marguerite d*), marquise d*Urfë, 

I, 467,471. 

Albnçon [Orne]. — Comtes. Voy. Alençov 

Pierre d'), Valois (Charles II de). — 

Ducs. Voy. Albnçon ( François d"). Francs 

(Gastmi-Jean-BaptÎBte de)* 
Albnçon (François, due d'), I, 4io. 
Albnçon (Françoise d*), femme de Charles 

de Bourbon, II, 17». 
Albnçon (Françoise d*)> femme de François 

d'Oriéans, 1,446. 
Albnçon (Louis d'), fils de Pierre, comte 

d'Aiençon, U, t53» iS^ 
Albnçon (Philippe d'), fils de Pierre d' A- 

lençon, U, i53, 169. 
Albnçon (Pierre, comte d*), fib de saint 

Louis, II , 1 53 , 1 59. 
Alexandre VII, pape, IV, 46 1. 
Alexandbb (Germain), syndic d*Évry4e6- 

Châteaux, IV, 97 !• 
ALoiRiENS (Paix avec les), U, 4i. 
Alî-'Bbnbb-Da&ab, gënévi baeha, I, 478. 
ALiéNOB, femme de Pierre P' de Villiers, 

II, 4i5. 

Alips, femme de Nicolas de Provins, II, 86. 
Alexandre (Henri), ehanoiii» de Sainteté* 

nott, I, io5. 
Allan (Nicolas), cfaanoiiie de ChampeiiuL, 

V,3o,3i, 39,83. 
Allant ( Nicolas), V, 3 1 . Cf. Allan (Niooias ). 




DE LIEU\ ET DE PERSONNES. 



353 



Allaad, earé de Notre-Dani.e de Versailles, 
V, 980. 

Alliauhe (Jean), II, 366, 367. 

Allic (Joseph-Stanislas), jésuite, I, SaS. 

Alleiygoor [= Alenoourt, Marne, c"* de Mon- 
thelon , c*" d*A vize]. — (Seîgnear d*). Voy. 
Barillon (Jean-Jacques). 

Allihb (Jean), margoillier duPlessis-Bou- 
ehard, II, 3iA. 

Allias (Louis), marguillier da IMessis-Bou- 
ehard, II.3i4. 

Allinb (Roch), margniliier du Flessis-Bou- 
chard, II, 3iA. 

Allobs, notaire à Boissy, IV, 97, 98, 
39. 

Allohvilli (Jeanne d'), femme de Sébas- 
tien de Champremy, IV, 5o. 

Allcti [Eure-et-Loir, ch.-l. dec~]. — (Mar- 
quis d*). Voy. EscooBLBAo (Vir^al d'). 

Alsacb (Gouverneur d*).Voy. DaPLBssis-Ri- 
CHELiEO (Emmanuel-Armand). 

Altincs. Voy. Haultin. 

Amabitofi (Jean), avocat au Parlement, I, 
i63. 

Amaobt, chanoine de Champeaux, V, 9. 

Amblabb (A.), IV, 196. 

Amboilb [auj. Orraesson, Seine-et-Oise, c** 
de Boissy-Saint-L^er], IV, &3o, A36 à 

&/i9. 

Église Notre-Dame, IV, A37, A93 à 
449. — Cloche, IV, 449.— Curés. Voy. 
Labbdiàeb (Louis de), Pabavis (de). — 
Fonts baptismaux, IV, 44i. 
— Inscriptions, IV, 437, 44o,44i, 449. 

Seigneurs. Voy. Lb Fàvrb d'Orhbssoh 

(Henri -François de Paule), Lb F^vrb 

i^'Ormbsson (Marie-François de Paule). 

Amboisb (Georges d"), cardinal, I, Soi; II, 

399- 
Amboisb (Jacques d'), aU>é de Gluny, II, 

59, 53. 

Ambribr, I, 3 19. Voy. Ambbiàbbs. 

▼. 



Ahbbiàrbs (Vicomtesse d*), Voy. Dbspobtbs 
(Jeanne). 

Amblinhb (Jean), chapelain, II, 370, 371. 

Ahblot (Catherine) , comtesse de Vaubecourt, 
I, 955. 

Ahblot (Charles), présidât au Grand con- 
seil, I, 955. 

Ahblot (Charies), président au Pariement, 
I, 959, 953, 954. 

Ahblot (Denis), maître des requêtes, 1, 
«948, 949, 95i. 

Ahblot (Jacques), doyen des maîtres des 
requêtes, I, 948, 949,95o,95i. 

Ahblot (Jacques), seigneur de Maur^ard, 
président au Grand conseil, 1 , 959 , 953. 

Ahblot (Jacques- Charles), abbé d*Her- 
mières, 1, 953. 

Ahblot (JeanI"), président au Parlement, 
1,948,949, 95i, 969, 955. 

Ahblot (Jean II), seigneur de Gouruay, I, 
955. 

Ahblot (Michel-Charies), président à mor- 
tier au Parlement, IV, i3i. 

Ahibns [Sonmie], II, 369; IV, 99, 93; V, 
54, 160. — Chanoine. Voy. Miaifoii 
(Pierre). — Collège des jésuites (Rec: 
teur du). Voy. Rababdbau (Michel). — 
Président des trésoriers de France. Voy. 
Lb Picard (François). 

Ahilly (Gabrielle d*), abbesse de Saint-Co- 
rentin, III, 373. 

AhINADAB, II, 190,191. 

Ahiot (Charles), j^uite, I, 596. 

Ahonche, fondeur, III, 588. 

Ahour-Dibu (Abbaye de Y) [Marne, c"* de 
Troissy, c*" de Dormans] , Il , 9 1 4 , 9 1 5. 
— Abbesse. Voy. La Pbbsonbb (Made- 
leine de). 

Ahstbrdah [Hollande], III, 539. 

Ahunobville [prob^ Mondeville, Calvados, 
c- de Caen]. — (Seigneur d'). Voy. Do 
Thillat (Pierre). 

45 



i5i 



TABLE DES NOMS 



A HT (Marguerite d'), femme de Philippe de 

Mailloc, IV, 37, 29. 
Antot ( Marie-Françoise) , femmede Cliarlea- 

Marc de la Fertë, 1, ââ3. 
Anbbbcodrt [prob* Aubercourt, Somme, c'"' 

de Moreuii]. — (Seigneur d*). Voy. Le 

Picard (François). 
Ancbau (Guillaume), III, 71&, yiS. 
Ancbau (Laurent), III, 71a. 
Ancblbt, V, a/io. 
Ancblin (Henri-Charles), chanoine de TE- 

glise de Paris, I, 53. 
Ancblin (Humbert), ëvéque de TuUe, II, 

910. 

Ancblin (Jean-Louis), frère coadjuteur de 

la Compagnie de Jésus, I, 5 37. 
Ancbnis [Loire -Inférieure]. — (Baron d'). 

Voy. BérnuifB (Armand-Joseph de), 
ANDiGNi (Jean-Charles d'), comte de Vesins, 

IV, 317. 
Andillt [Seine-et-Oise, c*" de Montmorency], 

II, 961; III, 353. 
( Dame d' ). Voy . Df Libr ( Marie- Anne- 

Françoise-Thërèse). 
Église Saint-Médard, II, a6i. — 



Cloche, ibid, — Curé. Voy. Gictbbrt 
( Claude-François ). 
Inscription, II, q6i. 



Andrain (François), curé de Brunoy, IV, 

3âi. 
André [Seine -et -Oise, c"* d'Étiolés]. — 

(Seigneur d'). Voy. Gargan (Pierre), 
ANDRi, curé d'Igny, IV, i5. 
AifDRBjOL (Gauthier d'). Voy. Gaothibr d'An- 

DRIIOL. 

ANDRBSBL[SeiQ&^t-Mame,c'"'de Mormant], 
V, 1,57, 58 à 63. 

Église Saint-Jean-Baptiste, V, 58, 

63. — Curé. Voy. Dablin (Mathu- 
rin). — Bétable, V, 59. 
Inscriptions, V, 58, 60, 6a. 
Seigneur. Voy. Violb (Jacques de). 



AiiDassY [Seine-et-Oise, c** de Poissy], H, 
3^3à353,356,359. 

Église Saint -Germain, II, 3&3-3&9, 

35i-353. — Chapelle Saiqt-Jean, II, 
35 1. — Chapelle Saint-Vincent, II, 3&5. 
— Chapelle Saint- Vincent et Sainte-Mar- 
guerite, II, 347. — Cloches, II, 3&5, 
353. — Curés. Voy. Gameskb (0.), La 
Marrb (Joseph- Firroin de)« — Vitraux, 
II, 344. 

Inscriptions, II, 34â à 345, 347, 



349, 35i, 353. 

Seigneurs. Voy. Lislb (Barthélémy 



de), Lislb (Claude de). 
Andribu (Pierre-Philippe), échevinde Paris, 

V, aao. 
Ahdroitbt du Cerceau (Jacques), architecte , 

I, 5i5; II, 19. 
Andrt (Denis), marguillier de Chilly, III, 

656. 
Andrt ( Pierre ) , marguillier d'Orly , I V, 1 6 1 . 
Angbnnbs (Charies d'), marquis de Ram* 

bouaiet,II, 54,55; IV, 395. 
Angbnnbs de Rambouillet (Charlotte-Cathe- 
rine d'), abbessed'Hierre, IV, 335. 
Angbnnbs de Rambouillet (Claire-Diane d'), 

abbesse d'Hierre, IV, 3a5. 
Angebeux (Amault d'), comte de Maillé, I, 

466, 469. 
Anobrs [Maine-et-Loire], III, 988. 
— ^- Abbaye de Saint-Aubin, I, 547, 716, 

798. — Abbés. Voy. Gondi (Jean-Fran- 
çois de). 

Échevins. Voy. Chopin (René). 

Évéques. Voy. Coubt du VinER de 

LoRRT (François). 
Angbrville [Eure, c** de Glisolles, c*" de 

Couches]. — (Seigneur d'). Voy. Bbenaro 

( Anne-Gabriel-Henri ). 
Angbrvulibrs [Seine-et-Oise, c'^de Door- 

dan]. — (Seigneur d'). Voy. Olibb 

(Edouard). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



355 



Arguaed (Jean), notaire au Châtelet, I, 
89, 4o. 

AifGLiùBBB (Rois d*). Voy. Chaelbs II, Jac- 
ques II. 

Aholdrb (Anne d'), seigneur de Givry, I, 
/i66,/i69;IV, 34o. 

Argot (Jacques), marguiHier de Boorg-la- 
Reine, III, 559. 

Angouléiib [Charente]. — Comte. Voy. An- 
qoolIhji (Charles d*). — Duc. Voy. V^ 
LOIS (Charles de). — Duchesse. Voy. An- 
GouLÉMB (Diane d*). — Evêque. Voy. Le 
NoÊL DU Pbbbon (Jacques). 

AifGODLâiiE (Charles, comte d'), II(, 643. 

AlfGODLiME (Diane, duchesse d'), fille légi- 
timëe de Henri II, II, 5 1 5. 

AngoulImb (Souveraine d'), femme de Mi- 
chel GaUlard, III, 6Àt, 6&a, 643. 

Aeooulubu ( François ), marguiHier de CMly , 
' m, 664. 

Angoullin (Claude), receveur de la seigneurie 
de Vissons, III, 6^8. 

Angodnois ( Gouverneur de T ). Voy. Rostauig 
(Tristan de). 

Angban (Catherine), femme de Jacques-Bar- 
thélémy de Bëlisy, III, 34 1. 

Ahgoibr (François), scalpleur, I, 373, 
3o5, 56i; II, 3. 

Angoibr (Michel), sculpteur, I, 3o5, 443, 
475; II, 3. 

Anjalbar (Jean -François), jésuite, I, 
5a6. 

Anjorart (Claude), seigneur de Claye, I, 
565,566. 

Arjobbart (Basile-Clande-Uenri), conseiller 
au Parieraent, m, 93. 

Arjod (Comte d*). Voy. Anjou (Charles I" 
d'). — Duc. Voy. Anjou (X..., duc d*), 
Fbancb (François de). — Gouverneur. 
Voy. CiUBOT (Henri). 

Anjou (Charles I" d'), roi de Sicile, I, 4^4, 
496, 496. 



Anjou (X...,duc d'), fils de Louis XV, I, 
i3i. 

Anlbzi [Nièvre, c*** de Saint-Benin-d'Asy]. 
(Marquis d'). Voy. Damas (Nicolas-Fran- 
çois). 

Annat (François), jésuite, I, 59i. 

Arnebault [Eure, c*" de Monlfort-sur- 
Risle]. — (Marquis d'). Voy. Potier 
(Bernard), Potibb (René). 

Annebaut ( Jean d'), baron de Retz, I, 544, 
545. 

Annias (Marian), areher de la ville de Paris, 
I, 780. 

A190R, 1,199. ^^y* Aquitaine (Éléonoi'e d*). 

Anboulx (P.), marguillier d*Andresy, II, 
353. 

Arsous (François), laboureur, III, 538. 

Ansse de ViLLoisoN (D'), helléniste, I, 674. 

Antebocbb (Alexandre-César d'), évéque de 
Condom, III, 101. 

Arthbaume (Marie- Anne), femme de Fran- 
çois-Michel Goberl, II, 937. 

Artheray [Marne, c" de ChâtiilonJ. — 
(Seigneiu* d'). Voy. Babillon (Jean- 
Jacques). 

Artoine V\ roi de Portugal, I, 545; III, 
9o3. 

Antoine (Frère), moine d'Ëssonnes, IV, 84. 

Antoire (Jacques-Denis), architecte, II, 44. 

Antoine (Joseph), fondeur, IV, 900, 917, 
375. 

Antoine (Nicolas), fondeur, IV, 900, 917. 

Artory [Seine, c"*" de Sceaux], III, 539. 
— Église Saint-Saturnin, ibid,; cloche, 
ibid.; curés. Voy. Chahtoiseau (Pierre), 
Chavet (B.). — Inscription, III, 539. 

Antbague [Haute- Loire]. — (Comte d"). 
Voy. Mortvalat (Louis de). 

Artbagues (Crémeaux d'). Voy. Cb^meaux 
d'Artragues. 

Apchieb (Christophe comte d*), I, 467, 
471. 



356 



TABLE DES NOMS 



Appoigny (Seigneur d*). Voy. LBPàBB (Jac- 
ques). 

Aprbhont (Chftteau d*) [Vendée, o*" de Pal- 
iuau], I, A67, ^69. 

Aprbmont (Sieur d*), II, ^5A, 

Apvbil (Claude), mai^iilier de Dammard, 

m, 57. 

Aquitains (Duc d'). Voy. France (Marie- 
Joseph de). 
Aqoitainb (élëoDore d*), femme de 

Louis VII, roi de France, I, 199, i3i. 
Abagon (Isabelle d'), reine de France, II, 

t6o, 161, 16a. 
Arboolin (Alexandre d'), greffier en chef de 

la Gourdes aides, III, 99, 100. 
Archange (Jean -Louis), procureur fiscal 

d*Orsay, III, âai. 
Arcubil [Seine, c*" de Villejuif], III, 869, 

589, 591; V, 196, 197. — Aqueduc, 

V, a54. 
Église, III, 589, 591. — Cloche, 

III, 591. — Curé. Voy. Ladrbns (Pierre- 

Edme). 

Inscriptions, III , 589 , 5^ 1 . 

Arcy (Patrice, comte d*),I, *i^L 
Ardaoh [Irlande]. — (Grand vicaire d'). 

Voy. Mahady (Michd). 

Arbns [Espagne], IV, 11. 

Argentan [Orne]. — (Comte d*). Voy. 
Bourbon (Louis-Charles de). 

Argbntbuil [Seine-et-Oise, ch.-l. de c*"], 
11,969 à 389,618. 

Église Saint-Denis, II, 979-S7&, 976- 

98A , 986, 987. — Chapelle de la Cha- 
rité des hommes, II, 980, 981. — Con- 
frérie, ibid. — Chapelle de Notre-Dame, 
II, 983; III, 199. — Charnier, II, 97a, 
978. — Autel Saint-Michel-au-Charnier, 
II, 97/i. — Cloche, II, 988. — Curés. 
Voy. Blondis (Olivier), Lequin (Louis). 

Inscriptions, II, 969 à 988. 

Prieuré, II, 969, 970. — Chapelle 



Saint-Jean-Baptiste, II, 970, 971. — 
Prieurs. Voy. Vienne (Charies de). 
Seigneur. Voy. Vienne (Charles de). 



Arles [Boucbes-du-Rh6ne]. IV, 559.— 
(Archevêque d*). Voy. Juhilhac (Jean- 
Joseph de SaintJean de). — Inscrip- 
tion à Saintr-Trophime, II, 199. 

Abmagh [Mande]. — (Archevêque d'). Voy. 
Maguirb (Dominique). 

Armagnac (Comte du Bas-). Voy. La Tooi 
d'Auvergne (Godefroy-Maurice de). 

Arhand (Ignace) , jésuite ,1,519. 

Arménie (Roid'). Voy. Lusionan (Léon de). 

Armenonville, IV, 166. Voy. EaHBNONnLLE. 

Armeri (Gabriel), curé de Magny-les-Ha- 
meaux, III, 991. 

Armbt, notaire à Paris, III, 35. 

Arnauld (Angélique de Saint-Jean), ab- 
bessede PortrRoyal, III, 3oi, 33&, 353. 

Arnauld (Antoine), prêtre, docteur de Sor- 
bonne, III, 396, 35&, 355, 356. 

Arnauld (Catherine- Agnès de Saint-Paul), 
abbesse de Port-Royal, I, 373, SyS; 
m, 353. 

Arnauld (Marie-Angélique de Sainte-Made- 
leine), abbesse de Port-Royal, III, 354. 

Arnauld (Marie-Emmanuelle), III, 356. 

Arnauld d'Andillt (Robert), marquis de 
Pomponne, I, &65; III, 59, 5&, 395, 
396,33&,353. 

Arnauld de Luzangt (Henri-Charles), IQ, 
333,336,353. 

Arnauld de Pomponne (Anne-Gonstance- 
Simonne), III, 353. 

Arnauld de Pomponne (Antoine-Joseph), 
m, 5i. 

Arnauld de Pomponne (Catherine-Angé- 
lique), III, 353. 

Arnauld de Pomponne (Catherine-Constance- 
Emilie), marquise de Gamaches, V, 979. 

Arnauld de Pomponne (Catheriue-Félicité), 
marquise de Torcy, III, 5i. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



â57 



AuiADLD DB Pomponne (Henri-Gharie8),abbë 

de Saint-Médard de Soissons, III, 5i. 
AutADU) DB PoMPomn (Nicolas-Simon), mar- 

qais de Pomponne, etc. , III, 5 1 , 53 , 5& , 

35&,365,36i, 369; V, 979, 
Abradld bb PovponifB (Simon), marqais de 

Pomponne, III, 5i, 59 , 353, 35/i. 
Abravld DB Saint-Paul (Catherine-Agnès), 

abbesse de Port-Royal, I, 373, 376; 

m, 353. 
AaiTAOLT (Françoise), femme d'Antoine de 

Ghanlnes, III, 617. 
Abhault (Jean), III, 417. 
AaifODiL (Germaine), femme d* André Josse, 

III, 6o4. 
Abxool, abbë de Lagny, IV, 533. 
Awfout, tabellion à Liusarches, II, &7&. 
Arroult (Jeanne-Françoise), carmélite, II, 

907. 
Arnodvillb [Eurent-Loir, c" de Gomerville, 

c*" de Janville]. — (Seigneur d'). Voy. 

Vassan (Jacques de). 
Arnouyillb [Seine-et-Oise, c*" de Gonesse], 

I,968;n,533à5Ai. 
Château, II, 5âo, 707. 
Eglise Saint-Denis, II, 533, 535, 

537, 538, 5&0. — Cloche, II, 5âo.— 
Curés. Voy. Blondbl (Chrétien), Rosa 
(Charles). 
— Inscriptions, II, 533, 535, 537, 

538, bho. 
Seigneurs. Voy. La Grangb (Pierre 



de) , La Granob (Sébastien de) , Haghault 

(Jean-Baptiste de). 
Arivoux (Jacques), curé de Favières, IV, 

&o5. 
Arpajon [Seine-et-Oise, ch.-l. de c"], III, 

790, 799; IV, 1 à 18, 55, 60. 

Église Saint^lément, IV, 9 à i3. — 

Autel Saint-Claude, IV, g. — Cloche, 

IV, i3. 

Église Saint^ermain d'Auxerre, IV, 



i5 à 18, 67. — Curé. Voy. Soufrin 

(Jean). 

— HAtel-Dieu,IV, i4. 

Inscriptions, IV, 1, 9, &, 5, 6, 



7, 9, 10, 11, t3, i^j, i5, 16, 17, 18. 
Léproserie de Saint-Biaise, IV, 6. — 
Cf. ChItrbs. 

Abpajon (Anne-Claude-Louise d'), com- 
tesse de Noailles, IV, 55. 

Arpajon (Louis H, marquis d*), IV, 11 
19, 60. 

Arpbnty [Seine-et-Oise, c** de Vauhallan]. 
(Seigneur d*). Voy. Moulinbaox (Jean 
de). 

Arragon (Adrien), notaire an Chételet, IV, 
/116. 

Arbas [Pas-de-Calais]. — Évéque. Voy. 
Pbbbbnot de Granybllb (Antoine de). — 
Siège, 1, 987. 

Arras (Pierre d'), président en Télection 
d*Étampes, IV, 10. 

Artbnbllb [prob* Ardenelle, Seine-et-Oise, 
c" de Saint-Maurice, c" de Limours]. — 
(Seigneurd'). Voy.BoHAN(Maximiliende). 

Arthtt (Pierre-Joseph), jésuite, I, 593. 

Artois (Philippe d*), II, i53. 

AsNi^RBs [Seine, c*" de Courbevoie], II, 
976; III, 173, 175. — É^ise Sainte- 
Geneviève, III, 173, 174, 175. — 
Cloche, III, 175. — Curé. Voy. Sirbjran 
(Claude). — Inscriptions, III, 173e 175. 

AssBUN (Thomas), greffier de Thiais, IV, 
16&. 

Assomption (Sœur Marie L. . ., dite de T), 
carmélite, II, 906. 

AssDRANCB (L*). Voy. Caillbtbad DB l'Asbu- 

RA1GB. 

Athènbs (Archevêque d*). Voy. Guidi db 

Bagno (François). 
Atuolb, IV, 9ig, 990. Voy. Etiolbs. 
ATms [Seines-Oise, c*" de Longjumeau], 

IV, 1&9 à i5&; V, 61. — Église Saint- 



358 



TABLE DES NOMS 



Denis, IV, ihg, i5o, i5s, tSù. — * 
Cloche, IV, i5â, i53. — iDscriptionB, 
IV, 1^9, i5i, i5d, i56. 

Athis (Jean d'), mattre es arts, IV, i5o. 

Atrio (Ëustaehius de). Voy. LihBE (Eus- 
tache de). 

Atropos, Tune des Parques, IV, 879. 

Attainvillb [Seine-el-Oise, c** d'Écoaen], 
II, /i6Q-â66. — Église Saint-Martin, 
II, 663, /i66, /i65. — Inscriptions, II, 
/i63,/i6â,/i65. 

Attainvillb (Ydoine, dame d'), II, A6â, 
A63. 

Attilly [Seine-et-Marne, c'" de Brie-Gomte- 
Robert], IV, 180, SAg, 390. — Curé. 
Voy. VizoN (Jean). — Seigneur. Voy. Le 
PicART (Glërambaud). 

ÂuBEBGBON (Martin), bourgeois de Paris, I, 
3o6. 

ÂCBERT, fondeur, III, 680. 

Aobbrt (André) secrétaire du duc d'Orléans, 

IV, 173. 

Adbebt (Gilles-François), curé de Bucy- 

Saint'Martin, IV, 55 1. 
Aubervillibbs [Seine, c*" de Saint-Denis], 

I, 198; II, 999, 99 3. — Église Saint- 
Christophe, II, 999, 9ft3. — Cloche, 

II, 993. — Inscriptions, II, 999, 993. 
AuBERYiLLiERs [Seîne-et-Oîse, c^ de Meu- 

don]. — (Seigneur d'). Voy. Ladson (Mi- 
xhel). 
AoBERT (Melon), chanoine de Cbampeaux, 

V, 5-2. 

AuBiif (Nicolas), marguitlier de Bièvres, 

m, 959. 
AoBONNB (Nicolas de), marguillier de Châte- 

nay, II, 635. 
AoBRAY (Antoine d'), comte d*Offémont, I, 

537. 
AoBBioT (Hugues), prévôt des marchands 

de Paris, II, lâ. 
AimBY (Charles), bailli des justices de Notre- 



Dame et Saint-Spire de Coii)eil, IV, 88, 
89. 

AvBBT (Etienne), margmliier d'EssoiuKS, 
IV, 89. 

AuBBT (François), marguillier de Roissy- 
en-France, II, 566. 

AocH [Gers]. — (Archevêques d'). Voy. 
Chatillabt (Jean-FrançoÎB de), Poughac 
(Cardinal de). 

Adcqdintillb [prob* Auqpainvâle, Calva- 
dos, c" de Livarot]. -— (Baron d'). Voy. 
Arnauld de PoxpoimB (Nicolas -Simon), 
Aritaold de PoapoifNB (Simon). 

Acn>iGEB, III, 399. 

AUDODABD (M°*), I, 939. 

AuDRANT (François), abbé deSaiot-Fnficien- 
iès-Amiens, I, 39&, 395, 396. 

AuDBT (Guillaume), laboureur, III, i38. 

AuDBT (Jacques), jésuite, I, 590. 

AuFFBOT (Claude), chanoine de Champeanx, 
V,38,39. 

AuGé ( Philippe) , marguillier de Montgeron, 

IV, 900. 

A 06EB ( Antoinette ) , abbesse de Montmartre , 

II, 90. 
A0GBR (François), marguilKer de Mareil- 

en-France,II, &88. 
AvGBR (Martin), marguilKer d'Herblay, II, 

336. 
AuGBR (Vincent), laboureur, III, 667. 
AoGER (X. . .), habitant d'Herblay, II, 338. 
AuGEBviLLK-LA-RiviÀBE [Loiret, c""* de Pui- 

seaux].— (Seigneur d'). Voy. Perbault 

(Jean). 
AuGiBB TBOMé ( Marguerite- Victoire ), 

femme de Philippe Thomé, IV, 533. 
AuGiimviLLE. Voy. Avcqoibvillb. 
AuLiBB (Nicolas), III, 693. 
AuLMONT (GiUes), notaire h Forges, lUt 

A67. 
AoLNAY-Lis-BoifDY [ Scine-el-Oise , c*" de 

Gonesse], III, 107 à ii5>is3; IV, 96. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



359 



— GUteau, Ili, 9i5. — Chapelle, 
ihid. 

École, m, iid. 

Église Saint- Salpice, ID, 107 à 
1 1 4. — CurÀ. Voy. Laheelb (Robert), 
LoifosR (Jacques). — Vicaire. Voy. Michel 
(Thomas). 

Inscriptions, III, 107, 108, 109, 



110, 113, ii3, ii5. 

Prieure, III, 107, 1 08. —* Receveur. 
Voy. Afporty (Martin). 

Seigneurs. Voy. Govbgvbs (Armand- 
Guillaume-François de), Gooegobs (Jac- 
ques-Armand de), GoDRGOEs (Jean-Fran- 
çois-Joseph de), Le Glebg (Jean), Le 
Clbec de Cottibb (Louis). 

AoLNois (Clémence d*), femme d'Hervé de 
Chevreuse, III, 3o&. 

Aolnon-le-Fadlgoiv [= Aulnou-le-Faucon, 
Orne, c" d'Argentan]. — (Comte d'). 
Voy. Vienne (René de). 

AuMALB [Seine-Inférieure, ch.-l. de c*"]. — 
(Ducs d*). Voy. Boobboft (Louis-Auguste 
de), BouBBON (Louis-Charles de). 

AuMORT ( Antoine , marquis d' ) , I , ^67, £69. 

AimoNT (Louis- Marie- Guy, duc d'), III, 
65i. 

Adnat (Arthus d'), seigneur de Gouasain- 
ville, n, 575. 

AvEAT (Robert d'), dit Le GAM>r8, II, 387, 
389. 

AuNiN (Sylvain-Mathieu), curé de Saintry, 
IV, 953, «5/1. 

Adhoy (Château d') [Seine-et-Marne, c~ de 
Champeaux], I, 466, /i68, 

AtjRE (Louis d'), frère prêcheur, I, 579. 

Adbbt (Jean d'), III, Aâa. 

Adrigny (Seigneur d'). Voy. Teste (Jean). 
Cr. Eraghy. 

AuRauc [Cantal], V, sa. 

AuBLBAc [prob' Aurillac], V, sa* 

AoTBoa [village auj. dans Paris], II, 70 



à 77. — Cimetière, II, 76, 76, 77. — 
Eglise Noire-Dame, II, 70, 71, 72, 76; 
cloche, II, 70. — Inscriptions, II, 70, 

7*>7^'7^^'75»7^- 
AuTEoiL (Pierre d'), abbé de Saint-Denis, 

II, 181. 
AoTON OU AoTBON [Eure-ct-Loir, ch.-l. de 

c°"]. — (Seigneur d'). Voy. Pebrault 

(Jean). 
AuTRiCBE (Anne d'), reine de France, I, 

99, i64, 338, 377, /i76, 5o6, 607; 

II, 579, 680; III, 79, a53, 337, 585; 

V, ia4, ia6, 176, J99. 
Adtricbe (Ëléonore d'), reine de France, 

I, ^99» 5o>' 

AuTRiCBE (Elisabeth d'), reine de France. 

II, 681, 68a. 

Adtbiche (Marie-Antoinette d'), reine de 

France, I, 399, 706; III, 170; V, 

187. 
Autriche (Marie-Thérèse d'), rejne de 

France, I, 48, ^9, i4t, i83, 391, 

370, 5i3; II, &i. 
AoTUN[Saône-et-Loire], V, 4i. — Abbesse 

de Saint-Andoche. Voy. La Badme de 

MoNTREVEL (Marie de). 
AuvBBGfiE (Comtes d'). Voy. La Todb d'Ao- 

VEBGiiB (Godefroy-Maurice de), Valois 

(Charies de). — (Gouverneur de la Haute 

et Basse). Voy. La Toaa d'Aovebghb (Go- 

defroy-Maurice de). 
Aovbbs-le-Hamon [Sarthe, c**" de SabléJ. 

(Prieur d'). Voy. Cahds (Louis). 
Advilliebs [peuirétre Ardennes, c*" de 

Signy-le-Petit]. — (Seigneur d'). Voy. 

Mesirs (Jean-Antoine de). 
AovBAY, notaire au Chàtelet, IV, i4i. 
Abvbay (Jean), curé d'Avrainville, IV, 

53. 
ApvRBiiéinL. Voy. Avbehesgnil. 
AuYRY, notaire à Chevreuse, III, 366. 
AuxBBBE [Yonne], I, 16&; II, ia5, 385, 



360 



TABLE DES NOMS 



386, 391. — Archidiacre. Voy. Paillard 

(Jean de). 
Adzod (Étîennette), femme de Nicolas Da 

Biez, II, ASg, /iâo. 
Adzogbr. Voy. Ozooer-la-Ferriàbb. 
A VALLON [Yomie]. — Inscription sur la 

porle du cimelière, II, 975. 
AvAux [Ardennes, c" d'Asfdd]. — (Comte 

d'). Voy. Mesmbs (Jean-Antoine de) , Mes- 

MES (Jean-Jacques de). 
Avenues [Somme, c" d'Oisemont]. — (Sei- 
gneur d'). Voy. (Charles d'). 
AvRAiNviLLE [ Seine-ot-Oise , c*" d'Arpajon], 

rV, 5a,53. 
Église Notre-Dame, ibid. — Cloche, 

IV, 53. — Curé. Voy. Auvrat (Jean). 
Inscriptions, IV, Sa, 53. 
Receveur de la seigneurie, IV, 53. 



AvRBSMBSGNiL [ prob^ Avremënil , Seine-Infé- 
rieure, c" de Bacqueville]. — (Seigneur 
d'). Voy Montmorency (Mathieu de). 



AvRaLiBR ( Seigneur d' ). Voy. Goniot ( René- 
François). 

Avion [Seine, c~ de Rosny-sons-Bois]. — 
(Seigneiu* d'). Voy. Gonrot (René-Fran- 
çois). 

Atbttb [peut-être Nord, c~ d*Etreungt, 
c" d'Avesnes]. — (Comte d'). Voy. 
Lastrb (Charies-Valentin de). 

Atm...da (Rigaut), chanoine de Cbam- 
peaux, V, a a. 

Atibr (François), II, &5&. 

Aymbray (Philippe), écuyer, I, làà, 

AmERAY (Pierre) , étudiant au coB^d'Har- 
court, I, ihh; V, 33i, 333. 

Atmerrt ( Tanneguy), jésuite, I, 599. 

Aymery (Adam), châtelain de Ferrières-en- 
Brie, IV, 697, 698. 

Ayhert (Marguerite), femme de Jacques 
Cappel, I, 695, 696. 

Aymbt-dbn-Alt-den-Abdala, bâcha, I, hjS, 

Aymon, comte de Corbeil, IV, 85, 86, 89. 



B 



B. . . . (Claude), carmélite, II, 9o5. 

Babin (F. Mat.), célestin, I, &61. 

Babov (Françoise), femme d^Antoine d*Es- 

trées, I, 667, ^69. 
Bachblibr (Jean), bourgeois de Paris, I, 

1^0, i&i. 
Bacueuer (Jean), juge-consul de Paris, IV, 

194, 195. 
Bachelier (X...), seigneur de la Celle 

Saint-Cloud, III, 990. 
Bachets (Seigneur de). Voy. La Fontaine 

(Pierre de): 
Bacuivilliers [Oise, c'^'de Chaumont]. — 

(Curé de). Voy. Voulgbs (Jean de). 
Bachou (Edme), bourgeois de Paris, IV, 

333. 
Baclb (Le) [Seine, c"* de Tbiais]. — Sei- 



gneurs. Voy. CaARTAiN (Hervé), La Rochb 

(Robert de). 
Bacoubl (Marie), femme de X. . . Paian, 

II, 591. 
Badàrb (Guillaume), marguillier de Nan- 

terre, III, 197. 
Badin (Charlemagne), sculpteur, 111,709. 
Badoulleau (Edmée-Maddeine), III, 559. 
Bagnard [peut être Allier, c"* de Bizeneuille, 

c*" d'Hérisson], r-- (Seigneur de). Voy. 

Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 
Bagnbux [Seine, c""* de Sceaux], III, 55â, 

557 à 677. 

École, U, 57A, 575, 576. 

— Église Saint-Herbland, III, 557 à 

577. — Chapelle de la Charité, III, 579, 

573. — Curés. Voy. Camusat (Pierre), 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



361 



LuBUH I ( Louis - Hagues ) , Toorubr 
(Pierre). 

loscriptioos, III, 55 7, 558, 559, 



56i, 563, 563, 565, 566, 567, 568, 
571, 574, 577. 

Prévôt. Voy. Pblart (Pierre). 



Bagnolet [Seine, c*" de Pantin], UI, 147, 

168. 
Eglise Saintr-Leu et Saint-Gilles, UI, 

1A7, i48. — Vitraux, III, i48. 
Inscriptions, III, 167, i48. 



B&GifOLS [Gard, ch.-i. de c'"]. — Inscrip- 
tions parisiennes conservées au musée, 
V, i74,a48,a5o. 

Bagnols (Dugué de). Voy. Dooui db Ba- 

GHOLS. 

Bagot (Jean), jésuite, I, 590. 
Baigrbux-Sairt-Hbrblan , III , 568. Voy. Ba- 

GNBUX. 

Baillbt [Seine-et-Oise, c'" d*Écouen], II, 
4o3 à 4o6, 590. 

Église Saint-Martin, II, âo3, 4o4, 

4o6. — Cloche, II, /io6. 

Inscriptions, II, 4o3, /io5. 

Seigneurs. Voy. (Charles d' ) , (Jac- 



ques d'). 
Baillbt (Anne), femme d^Aimar de Nicolay, 

II, 589. 

Baillbt (Antoine), maître d*école à Méry- 
sur-Oise, II, 375. 

Baillbt (Denis), mai*guillier de Bessan- 
court, II, 396. 

Baillbul (Nicolas de), intendant des fi- 
nances, IV, 9i/î, 9i5, 216, 338. 

Baillbul (Nicolas-Louis de), marquis de 
Château-Gontier, IV, 995. 

Bailliot (Pierre), seigneur de Bièvres, III, 

95l. 

Bâillon (Alexandre de) , seigneur de Forges , 

III, 463, 464. 

Bâillon (Catherine de), femme de Paul 
Fiecte, III, 379. 



▼. 



Bâillon (Claude de), seigneur de Forges, 

II1,469;V, 349. 
Bâillon (Jean de) , écuyer d'Anne d'Autriche, 

III, 639. 
Bâillon (Jean de), seigneur de Marivaux, 

111,468, 469. 
Bâillon (Odet de), seigneur de Forges, III , 

46i. 
Bailly (Anne), femme de Nicolas Le Pres- 

tre, III, 7. 
Bailly (Charles I*'), président des Comptes, 

III, 1. 8, 9. 
Bailly (Charles II), doyen de la Chambre 

des comptes), III, 7, 8, 9. 
Bailly (Charles III), maître des Comptes, 

111,7.8. 
Bailly (François), fils de Charles II Bailly, 

ni, 7. 

Bailly (Françoise), femme de François Bi> 

taut, 111,8. 
Bailly (Guillaume), premier avocat général 

au Grand conseil, III, 7. 
Bailly (Guillaume) , président à la Chambre 

des comptes, III, 7. 
Bailly (Jean), prieur de Louye, III, 7. 
Bailly (Michel), lieutenant au r^iment des 

gardes, III, 7. 
Bailly (Paul), écuyer de la duchesse d'Or- 
léans, III, 7. 
Bailly (Thomas), doyen de la Chambre des 

comptes, III, 7. 
Bailly (Valentine), femme de Gabriel Lal- 

lemant, III, 7. 
Bajollbt [Seine-etrOise , c"* de Foi^ ] , UI , 

46i à 463; IV, 5o. — (Seigneurs de). 

Voy. Bâillon (Alexandre de), Bâillon 

(Claude de), Bâillon (Odet de). 
Balagnb (Jean), laboureur, II, 569. 
Balahcourt (Testu de). Voy. Tbsto db Ba- 

LINGOOBT. 

Balbastbb (Claude) , organiste de Monsieur, 

V, 993. 



362 



TABLE DES NOMS 



BàiDonnfs, V, 89. 

BIle [Suisse], I, 3o&. 

Bauncodbt (Testu de)« Voy. Tisto de Ba* 

LINCOUBT. 

Ballainvilubrs [Seme-et-Oise, c** de Long- 
jumeau], UI, 676 à 680. 

Église SaiaUlaequesetSainUPhilippe, 

III, 676, 677, 678, 680. — Cloche, 
m, 680. 

— Inscriptions, III, 676, 677, 678, 
680. 

Seigneurs. Voy. hkmi (Marie»Made- 
leine), Li?àanoL (Nicolas). 
Ballaintillibbs (Antoine X..., baron de), 

ni, 677. 

BallÏ (Gilles), chanoine de Chani|)eaux, V, 

&&. 
Ballih (Paol), échevin de Paris, II, t6. 
Ballossis (Seigneur de). Voy. Lepére (Jao* 

ques). 
Bally, notaire au CfaAtelei, II, SSa. 
Bauieo (Guidi a). Voy. Goui de Bagno.. 
Balsac (Antoinette de), abbessede Malnoue, 

IV, 470, 671, 47/î. 

Bald (Nicolas), marguillier d'Orly, IV, 161. 

Baquet (Marguerite), femme de Louis Lam- 
bert, I, 677. 

Baquet (Martin), 1, 677. 

Bar (Catherine de), dite la mère Megtiiilde 
DU Saiht-Saoremert, I, 570. 

Bara (Denis), habitant de la Coumeuve, II, 
936. 

Bara (Jean-Charies), habitant de Mariy-la« 
Ville, U, 656. 

Baiat (Laurent) , marguiUier de la Chapelle- 
Saint^Denis, II, 96. 

Barrar, notaire« I, 378. 

BànBAhAf I, s, 4. 

Barbadt (Glande), secrétaire du roi, II, 

&31. 

Barraut (Claude), trésorier de France, fils 
du précédent, II, Aai» 



Barraut (Louis), sénéchal et gouverneur de 

SaintnPol,II,49i. 
Barre, fendeur, IV, 78. 
Barreade (Abbaye de) [Seine-et-Marne, 

c"*deFontaine4e-Port, c*" du ChAtelet], 

I, 787. — Abbé. Voy. FouQUET (Basile). 
Barrrbt (François), marguillier de la Cha* 

peile-Saint-Denis, II, 98. 
Barbr^iAre DR Chrmerault (Charlotte de), 

femme de Paul Portail, II, 996. 
Barbrziedx [Charente]. -— (Marquis de). 

Voy. Le Trllibr (Loui»-Fra&çoifr4iarie). 
Barbibr (Michd), marguillier de VSlepa- 

risis, III, 93. 
Barbier (Paul), greffier de la prévMé de 

CheviUy, lU, 60^. 
Barbub (Pierre), boucher, III, 179. 
Barrirr de Trrcy (Charies), I, 678. 
Barby-et-Gerson [Ardennes, c**de Rethel]. 

(Cloche de), U, 565. 
Barclay (Robert), principal du coll^ des 

Ecossais, I, 6o5, 606, 6r3. 
Bardin (Léonard), chanoine de Cham- 

peaux), V, ko. 
Barentin (Françoise de), I, 571. 
Baret (Joseph), curé de Saint-Louis, à Ver- 
sailles, III, 389. 
Barques (Jacques), curé de Jouy-en-Josas, 

m, 360. 
Bargues (Pierre), curé de Bue, III, 370. 
Barout (Gabriel), maiyuiliier de ViHejuif, 

111,601. 
Barillon (Antoine de), aeigoeor de Mo- 

rangis, III, 685. 
Barumn (Bonne de), feoune d'Armand de 

La Briffe, I, 367, 358» 
Barillor (François), officier du roi, I, 

678. 
Barillor (Jean-Jacques), seigneur de Chà- 

tiUon, 111,689. 
Barillor (Jean-Jacques), seigneur de M»- 

rangis, III, 685,689. 







DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



S63 



BâBiLLOif (Paal), seigneur de Morangb, III, 
. 689. 
Baullon de M0BA11GI8 (Gabrielle-Élisabeth), 

femme de Jean^François^oseph de Goai*- 

gaes, III, 11 5, 
Barhavalle ( AntoÎDe), carë de Ver-le-Petit, 

IV, 60. 
Babnbtillr [=3 BamieviUe, Calvados, e** de 

Troani]. — (Seigneur de). Voy. Du 

THtLLAT( Pierre). 
Baehbvillb-sob-la-Mbb [Manche, ch.-l. de 

C-], II, 333, 336. 
Barochb (Jean), eurë d'Écouen, II, 654. 
Baboh, roargnillier de Saint-* Nicola»-de&« 

Champs, I, 969. 
Babob (Alexandre Goguelet, dit), III, 55 1. 
Baron (Charles), seigneur de Cbauvigny, 

II,&8i. 
Baron (Marie), femme de René Chopin, I, 

108. 
Baron (Marie-Claude), II, A81. 
Baron (Pierre), marguillier de Gbatou, II, 

«93. 
Babot (Léonard), syndic de Nanterre, 111, 

BABBi (Jaeques), notant i Gorbeil, IV, 88, 

Barr< (Jean), lieutenant du bailli d*Ivry, 

IV, 175. 
Barr]S (Jean), tabellion h Ivry, IV, 177. 
Barb^ (Robert), curé de Dammard, III, 67. 
Barrin (Toussaint), dit db Vuigrllbs, abbë 

deFerrières, IV, 998, 999; V, 807. 
Babboys (Etienne de), arehidiaore de Beeu- 

gency, II, 33o, 33i. . 
Barrotb (Guillaume de), 11, 33i. 
Bart^lbiit (Louis), notaire à Paris, II, 5o9. 
BARTBiLBHT (Jacques), conseiller d*État, I, 

180. 
BARTidii.BHT (Pierre), seigneur de Vandiè- 

res, , t8a* 
BARTOLun, sculpteur, III, 9o3. 



Babub (Andrë), IV, A6. 
Basin de Voisins (Jean), III, 978. 
Basin de Voisins (Robert), III, 978. 
Basogbb [ou Bazoches-sur^Hoêne, Orne, 

ch.-l. dec~], III, 609. 
BASPBé (H. James de), cure de Bom^g^la* 

Reine, ill, 559. 
Basset (Andr^Alexandre), V, 96 A. 
Bassbt (Françoise), fenune de Jean Doutre* 

leaue, H, &19, &90. 
Basset (Guillemette), femme de Mathurin 

Ghatairan, III, 998. 
Basset ( Mathurine), femme de Jean Richer, 

111,715. 
Bassohpierrb (François de), maréchal de 

France, I, 563, 564. 
Bassoo [ïonne, c*" de Joîgny]. — (Dame 

de). Voy. L*H6pital db SAnTs-MasiiB 

(Elisabeth de). 
Bastonnbad (Claude), bourgeois de Paris, 

IV,9/lt. 

Bastonnbad (François), eapitaine de gens 

de pied, IV, 9&Ô, 9ài, 
'Bataiue (Guilhume), chevalier, V, Sot. 
Bathbubd (Marguerite), I, 93i, 939. 
Bâton (Guillaume) , habitant de Saiot-Ooen* 

rAum6ne,II,36â. 
Batobplbt (JërAme), marguillier de Bruy^ 

res, m, &93. 
Bats (De) , agent de la maison de Saint-Gyr, 

m, 369. 

Babbb (Jeanne), dame de Silly, I, 587, 

588, 589. 
Baobigny [S«ne, c** de Pantin], III, i36 

à 189. -~ Église Saint-André, III, i36, 

i38, 189.— Inscriptions, Uni. 
Baobignt (François de), III, 1 36, 187. 
BAucHé (Noêl-Armand), syndic de Presles, 

IV, 875. 
Baouit (M.), marguillier d'Igny, III, 587. 
Babmgbon (Jeanne), abbesse de Gerey, V, 

8io. 

A6. 



364 



TABLE DES NOMS 



Baddibr (Robert), bourgeois de Paris, II, 

3l9. 

Badoodin, notaire apostolique à Verdun, 

m, 577. 

Baddouift , notaire au Chfttelet, I, 669. 
Baudouin (Claude), conseiller au Châtelet, 

m, 1^7, 1 48. 
BADDonm (Françoise de), femme de Gilles 

du Couidrier, IV, 35, 36. 
Baudooih (Guy-Louis), curé de Sceaux, III, 

546, 547. 
Baudouin (Jean -Mathieu), marguillier de 

Combs-la-Ville, IV, 3o5. 
Baudouin (Simon), notaire au Châtelet, III, 

39. 
Baudrand (Claude), I, 378, 374, 376. 

Baudrt (Alejcandre), fondeur, III, 478. 

Bauois (Jean de), seigneur de Leudeville, I , 

386. 
Bauldb (Marguerite), femme de Samson de 

Sacarlane, IV, 696. 
Bausart [prob* Beaussart, Nord, c°* de Lies- 

sies, c'" de SoIre-le-Château]. — (Baron 

de). Voy. Lastre (Charies-Valentin de). 
Bautru db Vaubrun (Nicolas^uillaume de), 

(0)bë de Cormery, V, 176, 199, 193. 
Bauvau. Voy. Bbautau. 
Bavi^rb ( Bënëdicte- Philippine - Henriette , 

princesse palatine de), III, 173. 
Baviàbb (Edouard de), prince palatin du 

Rhin, I, 70; m, 173. 
Baviàbb (Elisabeth-Charlotte de), duchesse 

d'Oriëans, II, 5o5; V, iti8. 
Baviàrb (Louise-Marie-Hollandine, prin- 
cesse palatine de), II, 3i, 3â. 
BAviiRB (Marie-Anne-Christine de), femme 

du Grand Dauphin , 1 , 94 , 96 ; V, 1 s5 , 

ia6. 
Batillb [Seine-etrOise,c'" de Saint-Cbëron , 

c'" de Dourdan]. — (Marquis de). Voy. 

Lahoignon (Chi*ëtien- François I*' de), 

Lamoignon (Chrétien-François II de), 



Lahoignon (Chrétien-Guillaume de), La- 
moignon (Guillaume de). 

Bayag (Hyacinthe), I, 777. 

Bayabt (Jean), sergent h vei^, I, 398. 

Baybux [Calvados], II, 333; V, 53. ~ 
(Collège de). Voy. au root Paris. 

Baynon ( Pierre ) , frère coadjuteur de la Com- 
pagnie de Jésus, I, 596. 

Bayonnb [Basses-Pyrénées], IV, 118. — 
Évèques. Voy. Braumont (Christophe de), 
PoNCHBR (Etienne). — Gouverneur du 
Château-Neuf. Vov. Pbbissag db Habes- 
TANG (Charles-Louis de). 

Bazbmont [Seine-et-Oise, c*" de Meolan]. 
(Seigneur de). Voy. (Charles d*). 

Babilb (Nicole), marguillier de Groslay, II, 
337, 

Bazin (Geneviève), femme d*Antoine Gre- 
nier, I, 691, 693. 

Bazin (Jacques), marquis de Bezons, ma- 
réchal de France, I, 4i5; II, 991. 

Bazin db Bbzons (Jacques-Alexandre), capi- 
taine de dragons. II, 99t. 

Bazin db Bbzons (Ix>uis), gendre de Jean 
de Guénegaud, IV, 991; V, 347. 

Bazochb (La) [= la Bazoche-Gonët, Eure- 
et-Loir, c*" d'Authon]. — (Seigneur de). 
Voy. Pbrrault (Jean). 

BAzoN(Adam), seigneur d'Étiolés, IV, 919, 

990. 

Bazon (Adam) , aïeul du précédent , IV, 990. 
Bazot (Claude), ouré de Luzarches, II, 

477. 
Bbardy (Jean), marguillier de Favières-en- 

Brie, IV, 4o5. 
BéARN ( Ivain de) , chambellan de Charles VI , 

1,483,484. 
Bbau, notaire h Montlhéry, III, 5o3. 
Bbau (0.), marguillier de Villeprenx, III, 

93l. 

Bbaubouro [Seine-et-Marne, c^ de Croissy, 
c" de Lagny], IV, 495. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



365 



Bbauclbr (Nicolas), trésorier de France, 
IV, 188. 

Bbaufilb (Charies), chanoine de Saintr- 
Marcel, V, 118. 

Bbaopils (Matburin), chanoine de Saint- 
Marcel, V, ij6, 117, 118. 

Bbadfob (Seigneur de). Voy. Fbrrard (Mi- 
chel). 

Bbautort [auj. Montmorency, Aube, c*" de 
Chavangès]. — (Duchesse de). Voy. Es- 
ivits (Gabrielle d*). 

Bbaufort, notaire au Chfttelet, I, 671. 

Bbaufort (De), notaire au ChAtelet, III, 
191, 193. 

Bbaugbncy [Loiret, ch.-l. de c*]. — (Cha- 
noine et archidiacre de). Voy. Barrots 
(Etienne de). 

Bbaugrand (Denis), syndic de Groslay, II, 
387. 

Bbaurarnais (Anne de), femme de Paul 
Phëlipeaux, I, 161, 169, 819. 

Bbauharnais (François de), seigneur de Mi- 
ramion, I, 169, 819. 

Bbaubariiais (Hortense- Eugénie de), reine 
de Hollande, III, 9o3. 

Bbauharnais (Jean-Jacques de), seigneur de 
Miramion, III, 78. 

BsAuiiARifAis (Marguerite de), 111, 78. 

Bbaojbu ( Marguerite de) , femme de Charies 
de Montmorency, II, 383. 

Bbadlieo [Seine-et-Oise, c"' de Saint-Remi- 
lès-Chevreusej. — Prieuré, III, /io6. 

Bbaulibd (Sieur de). Voy. Ruztf (Martin). 

Bbadmais (Seigneur de). Voy. Nicolay (An- 
toine-Nicolas de). 

Bbaumoict [-sur-Oise, Seine-et-Oise, c*' de 
risle-Adam]. — (Comte de). Voy. Or- 
léans (Philippe d'). 

Bbaumont (Antoine-François, vicomte de), 
1,67. 

Bbaohont (Cbassepot de). Voy. Chassbpot 
DR Bbaumont. 



Bbaumont (Christophe de), archevêque de 

Paris, I, 65, 67, 68, 1181, 98a, 681; 

IV, 167. 
Bbaumont (Christophe, marquis de), I, 67. 
Bbaumont (Louis, comte de), I, 67. 
Bbaumont (Marie de), femme de François 

Harian, I, 399, 33o. 
Bbaumont (Péréfixe de). Voy. P^r^pixb de 

Bbaumont. 
Bbaumont (Seigneur de). Voy. Lbnormant 

(Nicolas). 
Bbaumont db la Forêt (Louis de), évéque 

de Paris, 11,373; IV, 169. 
BBAUNB(De), V, 947. 
Bbaunb (Renaud de), archevêque de Sens, 

etc..., I, &9, &3. 
Bbaunez (Charies), maître écrivain à Paris, 

IV, 4i6. 
Bbaupibd (Germain) , marguillier d'Oriy, IV, 

161. 
Bbaupoil db Saint- AuLAiRB (Cosme, comte 

de), brigadier des armées du roi, IV, 

89. 
Bbaupoil de Saint-Aulairb db Brib (Antoine- 

Charies), abbé de Coulombs, IV, 89, 

8&. 
Bbauput (Comte de). Voy. Anobrbvx (Ar- 

naultd*). 
Bbaurbgard [auj. SaintJean-de-Beauregard , 

Seine-et-Oise, c°' de Limours], III, i5o. 
Bbaurbgard [Seine-et-Oise, cT de la Celle- 

Saint-Gloud]. — ( Dame de). Voy. Sansac 

(Jeanne de). 
Bbaurbgard (Seigneur de). Voy. Gonrot 

(René-François). 
Bbaurbpairb (Anne-Françoise de), femme 

de Jacques Tarracon, IV, 370. 
Bbaurbpairb (ChAteau de) [Seine-et-Oise, 

c" de Lices], IV, 11 3. 
Bbaurbpairb (Claude de), seigneur de Li- 

verdis, IV, 870. 
Bbausirb (Jean), architecte, maître des bà- 



366 



TABLE DES NOMS 



liment» de la VBie, II, i9, 16, 17,18; 

V, ao8. 
BBAuisAir (ADgélique-Élifiabeth-Jeaime de), 

femme de G.-H.-L. de Maehaalt, I, 968. 
BiAusgAïf (François de), seigneur de Blain^ 

ville, II, 46i. 
Bbaussaft (Marie-Marguerite-Élisabeth de), 

femme de Geoffroi-Maoé Camus de Pont- 
carré, II, /Î60, li6i, 
Bbavvais [Oise], I, 110, 601, 609, 583, 

586; II, 390, /i65; III, 5i3; IV, 875. 
Chancelier. Voy. Dormans (Jean de). 

— Chanoine honoraire. Voy. CtBaHiTs 

(Andrë de). 

Collège. Voy. Paris, Collège de Beau« 

vais. 

Évècpes. Voy. Bormaits (Jean de). 



DoBMAFTS (Milon de), Potibb de Gesvbbs 

(Édenne-Renë), Vilubrs (Charles de). 
Jacobins, I, 5oi, 5o9. 
Supérieur du séminaire. Voy, Dboo* 

DAiN (GuillaumeoBemerd). 
Bbauvais [Seine-et-Oise, c"* de Longju- 

meau], III, 671. 
Bbauvais (Jean«*Baptiste-Gharles-Mariede), 

ëvèque de Senez, III, soi. 
Bbautais (Jeanne de), dame de Macy, II, 

Bbao7Ais (Paul Gauthier de), II, 3oi. 
Bbauvais (Pierre de), seigneur de Genttlly, 

m, 585. 
Bbautaisiàrb (La) [Seine-et-Oise, c'* d*A«- 

vrainville]. — (Seigneur de). Voy. Do . . . 

(Haie de). 
Bbadvau (René-François de), évèque de 

Tournai, I, 878. 
Bbadvad-Craon (M"^ de), abbesse de Saint- 

Ainfoine, I, 876. 
BBAimLLiBRS (François de), duc de Saint- 

Aignan, 1,788; IV, 18. 
BBAnviLLiBBS (Louis-Paul-VictoT de Saint- 

Aignan de), abbé de Lagny, IV, 58i. 



BiAunLtiBBS (Paul-Hippolyte de), duc de 
Saintp-Aignan , I, 968; IV, 53 1. 

Bbauvoir (Seigneur de). Voy. Zambt (Jean), 

Bbadvois ( Honorine de) , femme de Clément 
Raison, m, 88,86. 

Beadvoisis ( Lieutenant général au gouver- 
nement du). Voy. Abnadlb »b Poiponhb 
(Nioolas-Simon). 

BrfcHBT (Guillaume), bourgeois de Paris, 

I, 7«3. 

B^BBT (Jean), Ois du précédent, I, 798. 
Bbcquihard (Jeanne), femme de GmHaome 

Audry, m, i38. 
Bbdfobt (Duc de). Voy. Lancabtbb (Jean 

de), 
Bboauld db la GiRABDiàBB (PioiTe-Louis), 

chanoine de Champeaux, V, 55. 
Bbobon (Jeanne de), femme de Cbaries Le 

Bouteiller, II, 668. 
BiHAïf DB LA RoGBBTTB (Louîs), seigocur de 

Bruyères, HI, 487. 
Bbhan db u Rochbttb (MaximîUen), sei» 

gneur d^Artenelle, III, &97, 
Bblaib (Seigneur de). Voy. Poussbmii (Ni- 
colas, 
Bblahgbb (FrançoisJosepb), architecte, II, 

5i. 
B^LiBB (Claude), écbevin de Paris , V, 9 1 1 , 

919. 

BiSlibr (Guillaume), chanoine de la Sainte- 
Chapelle, I, 8&. 

BéuMB, notaire k Paris, I, 9o5. 

B^LinGAïf (Jean -Baptiste de), jésuite, 1, 
594. 

B^Lisr (Jacques-Barthélémy de), conseiller 
au Grand conseil, III, 34 1. 

Bbllarobr (Toussaint), seigneur de Slains, 

II, 980. 

Bbllavoibb (Denis), marguilher de Mareil- 

sous-Marly, III, 919. 
Bblut (Du). Voy. Du Bbllay. 
Bbllbau (Rémi), poète, I, âi9. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



367 



BiLLEToNTAuiB [Seine-et-Oûe, c*" de Liuar- 
chesj,!!, 696, 657 à 663. 

%lise Saint-Nicolas, H, 667, 6fi8, 
659, 669. — Curés. Voy. Bohtemps 
(Jean), Gaolt (Joseph -Gabriel). — 
PoDts bapUsmatix , II, 669. 

Inscriptions, II, 657, 659, 660, 
661, 66a. 

Prieur, II, 659. 

Seigneurs. Voy. Braqob ( Marie-Éiisa- 
beth de), FoassT (iMaximilien-Bruno-Jo- 
seph), Moii (Mathieu-François)* 
Bbllbpoutauijs (Seigneiu* de). Voy* Lb Glbbg 

OB COTTIBB (Louis). 

Bblle'Islb [Morbihan, ch.-l. de c*"]. — 

(Marquis de). Voy. Gondi (Albert de), 

GoHDi (Charles de). 
BBLLBiicoMBB[Seine-^[nférieure, ch.-l. de c"*' j. 

(Seigneur de). Voy. Martbl (Charles). 
BuLUBOB, notaire à Montlhéry, III, 781. 
Bbllbvillb [village, auj. dans Paris], II, 

96; V, s59 à 955, 959. 
Aqueduc, V, 959 à 955. — Regard 

de la Lanterne, V, 953 k 955. — Autres 

regards, V, 955. 
Église Saint-Jean-Baptiste, II, 96. — 



Curé. Voy. Donzbadd db Sawt-Poiis ( Jean« 
Antoine-François-Xavier). 

Inscriptions, II, 96; V, 959, 953. 



Bbllb?iu.b (Seigneur de). Voy. Bastohniao 

(François). 
Bbllbvdb [SeiBe-«t-Mame, 0** de NeofiouMi- 

tier],IV,396. 
Bbllbt [Ain]. — (Évéque de). Voy. Camus 

(Jean-Pierre). 
Bbllbt (Du). Voy. Du Bbllaï. 
Bbluabt (Léonarde), IV, 168, 169. 
Bbllibe (Catherine-Henriette), femme de 

Pierre de Beauvais, III, 585. 
Bbllub db Plaboissoic (MaEie<-Elis«beth), 

fenune de Charles -François Duret, I, 

96&, fl65. 



BBLLiàvRB (Pompone de) , premier préndent 

au parlement de Parts, I, 6&5, 6^6. 
Bblloste (A.-G.-P.-T.), femme de P.-A. De- 

milly, II, 999. 
Bblloy. Voy. Bbllot-bn^Fbancb. 
Bbllot (Guillaume de), seigneur de Mo- 

rangie, II, ^66, A67. 
Bblloï (Jacques de), chevalier, II, 667. 
Belloy (Louis de), chevdier, IV, 956, 

957. 
Bblloy db FRAiiciiEBs (Anloiue de), prieur 

de Saint-Taurin , II , a 1 7, 9 1 8 , ^68. 
Bbllot de Frangiàbes (VincentnCharies*An- 

toine de), conseiller à la Chambre des 

décimes, IV, i58. 
Bellot-bb-Frangb [Seine-^t-Oise, c*"' de Lu- 

sarches], II, ^^66-669; IV, 956; V, i9i'. 
Église Saint Georges , II, 466, 467, 

469. — Fonts baptismaux, II, 467. 

Inscriptions, II, 466, 469. 

-— ^ Seigneurs. Voy. Bbllot (Guillaume 

de), Bbllot (Louis de). 
Bblot (Claude), abbë d'Évron, seigneur de 

Soisy-sous^Étioles , IV, 9 1 1 , 9 1 9. ^ 
Bblooin (Jeanne), femme de Germain Re- 

gnault, IV, 54. 
BBLviksE [Tamet-Garonne, c^'de Lauserte]. 

(Seigneur de). Voy. Bbiiabd (Anne- 

Gabriel-Henn). 
B^NARD (Anne), femme de François Le Pi- 
card, V, 160, 161. 
BiNABo (Claude), fondeur, III, 3i; IV, 

95- 
BiNABO (Jacques), fermier de Moisaellos, 

II, 46o. 
Bbnaid (Jean), curé de SermeUe^ous-Door- 

dan, II, 86. 
Bi(iABD(Jean), laboureur, IV, i56. 
BiHABD (Jean), seigneur de la Forteresse, 

V, 161. 
BiiiABD (Noël), seigneur du Verger, V, 

161. 



368 



TABLE DES NOMS 



BiNASQui [Espagne], IV, 1 1. 

Bencb (Jacques), cure de Saiut-Roch, I, 

3o9. 
Bbncb (Jean), cure de Sevran, III, toi. 
BBiiifcaE (Jaoques-Michel), curé de Ghaillot, 

I. 399- 
Benoise (Charles), conseiller maitre en la 

Cbambre des comptes, III, 169, 160. 
Bbroisb (Jacques), jésuite, I, Sai. 
Bbnoist (André), vicaire général de Tabbé 

de Clnny, I, 599, 600. 
Bbnoist (Denis-François) , conseiller au Ghâ- 

telet, III, 588. 
Bbnoist (Thomasse), femme de Guillaume 

Mongé, II, 6aA. 
Bbhoist db Chazblles (Jean-François de), 

acolyte, V, p&n. 
BBtfoh XIV, pape. H, 79. 
BbnoIt (Louis), IV, /îo6, 407. 
BéNouviLLB [Calvados, c"* de Douvres]. — 

(Seigneur de). Voy. Saicodin (François- 

Uippolyte). 
BtfNODviLLE (Thérèse-Bonne GuiUain de), 

marquise de Livry, III, 101, 617. 
Bbnsbradb, V, 907. 
Bbqubt (Jean), habitant de Servon, IV, 

335. 
BéRANGBR, notaire au Chàtelet, V, a 67. 
BiRAUGBH (Jacqueline) , femme de Jean Bé- 

nard,IV, i56. 
BiRAED (M* André), I, 39, &o. 
BiRADD (Joachim), garde du rôle des offices 

de France, III, 70. 
BibuoDBRiB (Seigneur de la). Voy. Baston- 

NBAD (François). ^ 
BùiAULD (Marie), fenmie d*Ambroise Fer- 

rand, II, 645. 
B^rault (Louise), femme de Joseph-Omer 

Joly de Fieury, IV, 199. 
BiBAUT (Jean), III, 659. 
BBRBiEB(Gaond), I, 999. 
Bbbbibb du Metz (Gaude), lieutenant gé- 



néral des armées du roi, I, 990, 991. 
999. 
Bbbbibb on Mbtz (Gédëon), conseiller d'État, 

I, 990, 991. 

Bbbbibb du Mbtz (Jacques), trésorier des 

Parties casuelles, I, 990, 999. 
Bbbbibb du Mbtz (Louis), abbé de GuiiH 

gamp, I, 990, 991, 999. 
Bbbchbb (Marie-Madeleine), femme de 

Charles Leroy, ill, 196. 
Bbbchèbbs [Seine-et-Marne, c"' de Pon- 

teaux], IV, 495. 
Bbbcy (ChAteau de), III, 33o. 
Bbrgbb (F.), marguillier de Villiers-le-Bel, 

II, 445. 

Bbbger db Cbampagubux (Gabrielle-Claude), 

H, 3oi. 
Bbbland (Ërrard), juge de Druyes, IV, 

l59. 

Bbblau (Antoine), mai^guillier de Bores, 

III, 419. 

Bbblh! [Prusse]. — (Académie de), 1, 1 14, 
3o3, 3o4. (Pnbident de Y). Voy. Mo- 

BBAU DB MaUPBBTUIS. 

Bbbnagb (Louis-Basile de), prévôt des mar- 
chands de Paris, V, 990, 999. 
Bbbnagb (B^ard de), V, 956. 
Bbbnabd, fondeur, IV, 979. 
Bbbnard, religieux, III, 195. 
Bbbnabd, procureur fiscal de Champigny, 

IV, 43o. 

Bbbnabd (Aleiandre-Jules), IV, 393. 

Bbbnabd (Anne-Gabriel-Uenri), marquis de 
Bonlainvilliers, IV, 900, 901. 

Bbbnabd (Anne-Maddeine), IV, 3^3, 

Bbbnabd (Bonne-Félicité), femme de Ma- 
thieu-François Mole, II, 496. 

Bbbnabd (Charles), seigneur du Chemin, 

IV, 393, 394. 

Bbbnabd (François), tombier, III, 5s5, 

5i6. 
Bbbnabd (Françoiae-Jiouise), IV, SgS. 




DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



369 



Bbbnard (Jean), seigneur de Saintry, IV, 

s5i, aSu. 
Bbrnakd (Louis), seigneor du Chemin, IV, 

893, 393. 
Bernard (Louis-Aie&andre), seigneur du 

Chemin, IV, 393,39a. 
Bbrrabd (Marie-Thérèse) , femme de Jules 

de Grave], IV, 396, 397. 
Bernard (Pierre), seigneur de Saintry, IV, 

aSt. 
Bernard (Samuel), comte de Coubert, II, 

496; IV, 201, 378. 
Bernard (Simon-Charles) , seigneur deCléry, 

III, 679. 
Bernard • Cu aupigny ( Barbe - Charlotte- Au- 

gustine de), femme de Louis-Alexandre 

Lambert, IV, 67/1. 
Bernardin (Antoine), seigneur de Bry, IV, 

585. 
Ber!«ardin (Bureau), seigneur de Bry, IV, 

585. 
Bernardin (François), seigneur de Bry, IV, 

585. 
Bernardin (Isabeau), seigneur de Bry, IV, 

290. 
Bernay [Eure]. — (Abbaye de), I, 395. — 

Abbë. Voy. Hernequin (Dreux). 
Bernay (Seigneur de). Voy. Hdadlt ( Bar- 

thâemy). 
Bbrnoulli (Jean), I, 3o&. 
Berny (X***), femme de Jean Cololie, III, 

139. 
Berruer, sculpteur, III, 361. 
Berroyer ( Joseph - Isaac ) , jésuite, I, 

535. 
Bbrry (Gouverneurs du). Voy. Arpajon 

(Louis H, marquis d') , Bourbon (Henri II 

de). 
Bbrson (Jeanne), femme de Martin Afforty, 

ill, 108. 
BbbsOiI (Michel), II, 60&. 
Bbrtault (Madeleine), IV, 87. 



Bbrtbl de la Clctb (Marie-Antoine de) , abbé 

de la Roche, III, 373. 
Bbrt ESCHE -EN -Brie (Seigneur de la). Voy. 

La Lobre (Antoine de). 
Bbrthe, curé de Longjumeau, III, 675. 
Beathe (Simon), V, 303. 
Berthblier (Claude- Denise- Françoise de 

Paule), femme de Guillaume -Antoine 

Doé, IV, 448. 
Berthelot (Charies-André), curé du Pin, 

III, 68, 169. 
Berthelot (François), curé de Bièvres, 

III, 353. 

Berthevin. Voy. Saint-Beethevui. 

Bbrthon (Mathurin), marchand, III, 497. 

Bertin, marguillier de Saint-Nicolas-des- 
Champs, I, 369. 

Bertin (ChariesJean de) , évéque de Vannes , 
I, 3o6. 

Bertix (Charlotte de), marquise de Fumel, 
I, 306. 

Bertinval (Les sieurs de), II, 473. 

Bertrand (Jacques), curé de ViUejust, III, 
5ii. 

Bertrand -Fosse [Oise, c** de Piailly]. — 
(Seigneur de). Voy. Lerbboubs (Thierry). 

Bertrddb, reine de France, I, 353, 354. 

BéRDLLE (Louise de), femme de Robert de 
Piédefer, III, 374. 

B^RDLLB (Pierre de), cardinal, I, 536, 
537, 559, 56o, 56i, 563; V, 336. 

Berval [Seine-et-Oise, c"* de Grisy, c*" de 
Marines]. — (Seigneur de). Voy. Le Sau- 
nier (Pierre). 

Bbrville [peutrétre Bierville, Seine -Infé- 
rieure, c" de Buchyj. — (Seigneur de). 
Voy. Vollant (Paul). 

Bbrville (Michel de), pi'évôt de la Cour- 
neuve, II, 336. 

Besançon [Doubs] (Prise de), II, 5. 

Beschbrbl (Marguerite de), femme de Jean 
deViUeblanche, IV, 353. 



T. 



370 



TABLE DES NOMS 



Bbmiibr (Mathorin), avocat au Parlement, 

III, Ua. 
BassAiffGODRT [Seme-et-Oùe, c*" de Hoot- 

morency], II, 334 à 397. 
Ég^se SainMjervaia et Saint-ProtaÎB, 

II, 394, 396. — Cloche, II, 396. — 

Cures. Voy. Dblanoc ( Charles ), Morbl 

(Jean). 

Inscriptions, II, 394, 39 G. 



BissENs [Tara-et-Garonne, c*"" de Grisolles], 
IV, 900; V, 347. — Seigneur. Voy. 
BBaRABD (Anne-Gabriel-Henri). 

Bbssbt (François de), seigneur de la Cha- 
pelle-Milon, m, 365,588. 

Bbssbt (Henri de), seigneur de la Chapelle- 
Milon, m, 365, 588. 

BsssiàRBS (Jean-Baptiste), maréchal de 
France, H, 55o. 

Bbsson [AlUer, c" de Souvigny], I, 91 5. 

Bbsson (Anne-Lucrèce), femme de G.-A. 
Vemus, III, 986, 987. 

Bbsson (Jean), curé de Magny-les-Hameanx, 
III, 987,988,989. 

Bbsze (Marie de), femme de Philippe I" de 
Coulanges, 1,746, 747,757, 758,759. 

Bbtbmbos [Somme, c""' de Poix]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Bbrnard (Anne>Gahriel- 
Henri). 

Bbthbmont [Seine-et-Oise, c*" de Montmo- 
rency], II, io5. 

Bethun (Jacques de), archevêque de Glas- 
cow, I, 579, 58o, 58i, 601, 609. 

BéTHmiB (Armand- Joseph de), duc de Cha- 
rost, III, 5 10. 

BtfniniB ( Hippolyte de ), comte de Sdles , etc. 

m, 578. 

B^THuiiE (Hippolyte de), ëvéque de Ver- 
dun, III, 577, 678. 

BéTHUNB (Marie de), comtesse de Rouville, 
III, 577, 578. 

BtfTHViiB (Philippe de), ocmite de Selles, I, 
Si 5, 5 16. 



BiTHUNE dOrvu (Anne-Élëonor^Mariede), 
abbessede Gif, III, 4i4, 4t5; V, 993, 
994. 

BsirvAiiv DU Vaddtbr (Achille-Alexandre), 
avocat au Parlement, U, 935, 936. 

Beuvron [Calvados, c*" de Gambremerj. — 
(Marquis de). Voy. Habgoort (François- 
Anne d'). 

Bbdzblin (Marie-Ursule), I, 969. 

Bevilluers [Seine-et-Oise, c"* de Choisel, 
c'" de Chevreuse ]. — (Seigneur de). Voy. 
Le Jay (Nicolas I"). 

Besançon, conmiissairedes pauvres, I, 969. 

Bbzabd (Antoine), margoillier de MaroUes, 
IV, 65. 

Bbe^b (Etienne), bourgeois de Paris, 111, 
616. 

BBzis (Louis), rôtisseur, UI, 616; V,345. 

Bezbnçon (Guillaume de), faiseur de ca- 
drans, I, 398. 

Bezons [Seine-et-Oise, c""" d'Argenteuil], 
II, 990, 991. 

Église de Saint-Martin, II, 990, 

991. — Cloche, U, 991. — Curé. Voy. 
Blondbau (Louis). 

Inscriptions, II, 990, 991. 

Seigneurs. Voy. Bazin de Bezons. 



BuRD (Pierre), sculpteur et architecte, I, 
983. 

BiAUVAs (Jacqueline de) , femme de Jean des 
Bordes. UI, 485. 

BicAtrb [Seine, c" de Gentilly], III, 58;, 
588. — Chftteau, V, 199; €ha{)elle 
Saint-Jean-Baptiste, UI, 587; cloche, 
III, 588. — Commissaires de la maison, 
m, 588.— Inscriptions, lU, 587, 588. 

Bu>AULT (Louis), marguillier de Mariy, IL 
488. 

BiuiTBNU , rdigieux oordelier, H , 946. 

BiiiviLLE [Calvados, c" de Douvres]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Sangion (François4iip- 
polyle). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



37f 



BiàvMi~LB-€fliT«L, m, 959. Voy. BlÈ- 

vus. 
Blâmes [Seine-e^Oise, c"" de Palaiseau ] , ill , 

95o à a53, a6o, 961. 

Abbaye de Val-Profond. Voy. Val- 

Pbopord (Abbaye de). 

Eglise Saint-Martin, III, 960, 95i, 



969. — Cloche, III, 959. — Curé. Voy. 

Bbrthelot (François). 

— Inscriptions, III, sSo, 969. 

Seigneurs. Voy. Bailliot (Pierre), 



MàKécHAL (Georges), Placb (Gabrielle 

de). 
BiGADLT (Denis), coré de Voisinfr-le-Bre- 

tonneux, III, 980, 981. 
BiGNoif (Jean-Paid), académicien, I, 973. 
BiGNON (Jérôme), garde de la bibliothèque 

du roi, I, 973. 
BiGifOR (Jérôme IV ) , marquis de Plancy, III , 

195. 

BiGORRB (Premier baron de). Voy. Rohan- 

RoGHEFORT (ChaHes-Armand-Jtties de). 
Bigot (Jean), bourgeois de Paris, III, 689. 
Bigot (Louis), procureur de Serris, IV, 

5oi. 
Bigot (Perrin), IV, i4. 
Bigot (Pierre), teinturier, IV, i4. 
Billard de LoarinB (Marie-Anne-Henrietle), 

femme d* Antoine Bernard de Massoi, IV, 

38o. 
Billard du Monceaux (Claude), seigneur de 

Quincy, IV, 3t8. 
Billery (Nicolas), notaire au ChAtelet, II, 

5o9. 
Billion (Jacques), Badptew k Senlia, II, 

591. 

BuLHMf (Pierre), sculpteur è Sentis, II, &57, 

517, 5i8, 6i3, 61/1, 653. 
BiLLY (Baron de). Voy. Zambt (Jean). 
BiLLY (Pierre de), éeuyer, II, 557* 
BnLY-BUft-OvRCQ [Aiane, c"" d'Oukby-le- 

ChAteau],II, 557. 



BiMONT (Antoine), habitant de Loutks, U, 

586. 
Bimout (Denise), II, 65i. 
BiNAu (César), colon de Saint-Domingue, 

m, 10. 
BiNAo (Marie-Henriette), III, 10. 
Bms JouAN, II, 363. 
BiNET (Elisabeth), femme de Jacques Guii- 

lemar, III, 996. 
BiNET (Gilles), curé du Pec, III, 91&. 
BiNET (Gilles), abbé de Saint-JuKen-lès- 

Amiens, I, ^199, 5oi, 5o9. 
BiifGANT (Marie), femme de Jean Bonnevie, 

II, 567, 568. 
BiNGANT (Maurice), fondeur, I, a^o; II, 

568. 
BiRAGOE (René, cardinal de), son mausolée, 

I, 599, 5/Î6. 
BiRONRBAU, notaire, V, 983. 
BisAULcouRT [prob^ Bessanconrt, Seise-et- 

Oise, c*" de Montmorency]. — (Seigneur 

de). Voy. MoLi (Mathieu-François). 
Biset (Seigneurs de). Voy. Lb Boutbillibr 

(Antoine), Le Boutbillibr (Chariea). 
BissAUT (Nicolas), frère coadjuteor de la 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
BissB (Jean), curé de Villeneuve-Ie^Roi, IV, 

i58. 
B1S8Y (De), notaire à Melun, V, 66. 
BiTAUT (François), conseiller au Grand con- 
seil, II, 986; III, 8. 
BuBT, II, 668. Voy. Bisbt. 
Blacfort (Langlois de). Voy. Labglo» de 

Blagvoet. 
Blauttille [Calvados, c*" de Douvres]. — 

(Seigneur de). Voy. Sanguin (François- 

Hippolyte). 
Blainvillb (Joseph de), jésuite, I, 595. 
Blaisb (Barthélémy), sculpteur, lU, 9*36. 
Blaisbx, V, 79. Voy. Blamt. 
Blaisy [Seine-et-Marne, c"* de Fouju]. — 

(Seigneur de). Voy. Munm (Louia). 

A7. 



872 



TABLE DES NOMS 



Blahort [Mearthe, ch.-l. de c*"j. — (Gou- 
verneur de). Voy. Goicbot (René-Fran- 
çois). 

BLANGHAaT (FraDçois), abbë de Sainie-Ge- 
neviève, III, 589. 

Blancbetbâu (Antoine), habitant de Noisy- 
le-Sec, III, i&o. 

BLAtfCBBTBAo (Aotoino), fils du précédent, 
III, i&o, 161. 

Blahchbtbau (Germain), III, i&o. 

Blanghbtbad (Jacques), III, lAo. 

Blahchbtbau (Jean), III, lAo. 

Blanchbtbao (Pierre), III, i/îo. 

BlancmMnil [Seine-et-Oise, c°" de Gonesse], 

m, 9. 

Blandt [Seine-et-Marne, c**" du CbAtelet], 

II, 519; V, &o. 
Blarpain (Nicolas), III, 70. 

BuivT (Jacques), entrepreneur, III, 5 Sg. 

Bu!fzi (Nicolas), curé de Boussy-Saint-An- 
toine, IV, 307. 

Blatbt (Gâurd), III, 699, 700. 

BL^Hua [Seino-et-Oise, c"* de Piscop]. — 
(Seigneurs de). Voy. BoirBTTB(Eus(ache), 
BouBTTB (Jean -Baptiste, comte de), 
BoDBTTB (Robert). 

BLtfRAiicoDRT [ Aisno, c'" de Coucy]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Potibr (Bernard). 

BiitiY (Seigneur de). Voy. Champr^my (Sé- 
bastien de). 

Bleuzb (Nicolas), III, 606. 

Blbdzb (Philippe), habitant de Bagneux, 

III, 567. 

Blois [Loir-et-Cher]. ^— (Comte de). Voy. 
ORiiARs (Gaston d*). — (Conseiller au 
présidial de). Voy. Ph^lipbaux (Louis). 

Blois (M*** de). Voy. Bourbon (Marie-Fran- 
çoise de). 

Blonobau (Hugues), V, 386. 

Blohdbad (Louis), curé de Bezons, II, 
991. 

Blohdbau (Pierre), III, 660. 



Blonbbl (Chrétien), curé d*Anioaville, II, 

5&0. 
Blondbl (Claude), oitrepreneur, IV, 976. 
Blohdibl (Collette) , femme de Jean Soudain, 

II, &39,433. 

Blondbl (François), maréchal de camp, 

11,9,3. 

Blondbl (Gilles) , chanoine de Champeaox, 

V, 53. 
Blondbl (Henri), I, 160. 
Blondbl (Simon), III, i5i, i59. 
Blondis (Olivier), curé d^Argenteuil, II, 

986, 987, 988. 
Blossb, notaire au Châtelet, III, 86. 
Blossrt (Jean de), gouverneur de Tlle- 

de-France, I, A87; IV, 116, 117; V, 

3A7. 
Blossibr (Jean), marguillier de Saint-Louis 

de Versailles, III, 939. 
Blutbau (Jacques), bourgeois de Versailles, 

m, 169. 
Boaedhy [Maine-et-Loire, c"" de Montre- 

vault]. — (Baron de). Voy. Lamoignon ob 

MoNTRBVAULT (Guillaumo de). 
BoBBT (Jean), curé de Saclé et Vauhailan, 

III, 3A9. 
BoBioNY. Voy. Baubignit. 

BoBiN (Jean-Baptiste), syndic d'Athis, IV, 

l59. 

BoBuiBT (Le P.), jÀuile, I, 699. 
BoBUssB, notaire à Paris, IV, àSj. 
BoGAOB (Dame Du). Voy. Jolt db Flbubt 

(Marie-Louise). 
BooGADORo (Dominique), architecte, II, 34. 
BocHART (Charles) , seigneur de Champigny, 

IV, 63o. 

BocHART (Jean), maître des requêtes, IV, 
&3o. 

BocHABT (Marie-ÉKsabetfa), femme de Char- 
les- Valentin de Lastre, IV, &3o. 

BocHART DB Saron (Marie), femme de René 
deMarillacIII, &93. 



DE LIEUX ET 

BoGHBR ( Catherine) , fanme de Nicolas Bour- 
geois, I, 689, 690. 
B0DB6AST [Morbihan, c** de Mohon, c** de 

la Trinitë]. — ( Seigneur de). Voy. Si- 

viGifi (Henri, marquis de). 
BoDBVAL. Voy. Le Vbrd db Bodevil. 
BoDEN (Jean-Baptiste), sieur des Perriers, 

ni, 70a. 
BoDRY (Jean), fondeur, III, s3. 
BoBT (Michel-ÂlexandreJoseph), III, ao3. 
BoFPRAiiD (Germain), architecte du Boi, I, 

.58; II, 56. 
BoHAn (MaximiJien de), dit de la Bochbttb, 

111,697. 
BoBÊMB (Beine de). Voy. BonRBON (Béatrice 

de). 
BoiLBAD (Anne), mère de Jean Dongeois, I , 

97- 
BoiLBAU (Antoine- Alexandre), chanoine de 

Saint-Melon de Pontoise, V, aaS. 

BoiLBAu (Gilles), greffier au Parlement, I, 

98;!", «98- 
BoiLBAO ( Jacques- Bené), directeur de la 

manufacture de Sèvres, III, i56. 
BoiLBAn (Louis- François- Jacques), avocat 

au Parlement, V, 9 93. 
BOILBA0 ( Marguerite-Bonne-Fëlicité) , femme 

de Pierre-Constantin Parfeit, V, 993. 
BoiLBAU (Marie-Anne-Antoinètte), 611e de 

Nicolas-François-Jacques Boileau, V, 

993. 

BoiLBAU (Nicolas). Voy. BoiLBAo-DssPRiAox. 
BoiLBAD (Nicolas-FrançobJacques) , peintre , 

V, 993, 99a. 
BoiLBAU-DESPRiADx (Nicoias), I, 98, 197, 

198, 353; III, 356; IV, 198; V, 906. 
Bois-D* Arcy [ Seine-et-Oise , c" de Versailles] , 

ni, 93/i. — Église Saint-Gilles, ibid,; 

cloche, iWrf.; curé, Voy. Courtoi (Am- 

broise). — Inscription, III, 93&. 
BoisDiN (Mathurin), curëdeMëry-surOise, 

11,373,37a. 



DE PEBSONNES. 373 

BoTSHBUF (Etienne), notaire à Montihéry, 

m, 793. 

Bois-SAiRT-Pi^RB (Prieuré de Notre-Dame 
de) [Seine-etr^ise, c°' de Boufiiknont], 

II, 964, 965. — Prieur. Voy. Faviàrbs 
(Etienne). 

Boisseau, notaire au ChAtelet, IV, 557. 
Boisseau (Ghariotte), femme d*Eustache de 

Faverolles, IV, i5i. 
BoissBLBT (Pierre), marguillier de Janvry, 

III, 470. 

Boissisb-la-Bbrtrahd [Seine-et-Marne, c*^ 
de Meinnj. ^ (Curé de). Voy. Poupart 
(Jean). 

Boissy-lb-Gh1tbl [Seine-et-Marne, c*" de 
Goulommiers]. — (Seigneur de). Voy. 
Le Fàvre de Gaumartin (Antoine-Louis- 
François). 

Boissy-Saint-Ugbb [Seine-et-Oise, ch.-l. de 
c~], IV, 499, 493, 494. —Église Sainir 
L^er, Aid. — Inscriptions, ibid, 

Boissy-sous-Saint-Yon [Seine-et-Oise, c""* de 
Dourdan], IV, 99 à 98, 39, 44. 

Église Saint-Thomas de Gantorbéry, 

IV, 99 à 96.— Gloche, IV, 96.— Guré. 
Voy. Hubert (Paul-François). 

Inscriptions, IV, 99, 94, 96. 

BoisTB (Marin), marguillier de Villqust, 

III, 5l9. 

Boiviif (Jacques), II, 553. 

BoiviH (Nicolas), vicaire de Villemoisson, IV, 

i38. 
BoiYiH (PietTe), curé de Villemoisson et de 

Savigny, IV, i38. 
BoiBOT (Philippe), curé d'Orsay, III, 

499. 

BoLDoifHB (Abbaye de) [Haute -Garonne, 
c*" de Gint^belle], IV, 161, 436. — 
(Abbé de). Voy. LbfAvrb d'Osmbssoii 
(Henri-François de Paule). 

BoLiTFRB (Gabriel), seigneur de Voisin, IV, 
339. 



374 



TABLE DES NOMS 



BoLiFVBB (Jean), procureur oa Parlement, 

IV, 339. 
BoLLift, fondeor, II, 989. 
BoLOGRB [Italie]. — Église Sainle-Pëtron- 

nille, méridienne, I, 334. 
BoLooHB (Jean de), scalpteur, II, 19. 
BoHOiiT (Nicolas de), bourgeois de Paris, I, 

3i6. 
BonART (Jean), curé de Sarcelles, II, 436. 
BoNàs (Simon-Pierre), marguillier de Foo- 

tenay-aux -Roses, lU, 554. 
BoNBBBiuLT (BeuoU), sculpteur, II, 94 1. 
BouMMTPLB [Seine-et-Oise, c" de Gorbeil], 

IV, ii4, 118, 
Église Saint-Fiacre, IV, 11 4. — 

Cloche, iind. 

Inscription, IV, 1 14. 

Seigneur. Voy. Lechbvalibr (Elisabeth- 



Thérèse-Marguerite) . 

BoNBY rSeine, c"- de Pantin], III, 83 à 87. 
— Eglise Saint-Pierre, III, 83, 85. — 
Forêt, II, 498; m, 87; IV, 419. Cf. 
LivRY (Forât de). — Inscriptions, III, 
83, 85. ^ Seigneur. Voy. Raison (Clé- 
ment). 

BoifEL (S. p.), margnillier de Viffiers-le-Bel, 
II, 445. 

BOHFIBLD. Voy. BoRIfBnBLD. 

BoNHOMHB (Charles), architecte, V, 317. 
BoNiÀRB [Oise, c**" de MarseiHe^Petit]. — 

(Seigneur de). Voy. Chbvalibb (Qande- 

Jean-Baptiste). 
BoiUFACB (Jean), prêtre, IV, 6. 
Bohhairb (Louis-Jean de), officier du roi, 

IV, 339. 
BoNifABD (François), procureur de Nenilly- 

sur-Mame, III, 4o. 
BoffNABT [Seine-et-Oise, (f* de Savigny-sur- 

Orge], III, 671. 
BoNiiABT (N.), graveur, V, 909. 
BoRifBBB (Madeleine-Charlotte), femme de 

Jacques de Commines, III, 64 0. 



BomiBAu ( Marie) , femme de Bon-André Broé, 

I, 964, 965. 

BoNifBAu (Marie) , femme de Jean -Jacques 

de Qeauhamais, Ili, 73. 
BoNNBFiBLD (David) , n^ociant è Bordeaux. 

V, 198. 
BoHNBFiELi» (Thomas), V, 198. 
BoifNBFONT (Abbaye de) [Haute-Garonne], 

1,466,468. - (Abbéde).Voy.RoeTAiic 

(Jacques de). 
BomnroY ( Antoine ) , habitant de Lusarches , 

II, 476. 

BoNiiBFOY ( Aquilin) , marguillier du Plessîs- 

Gassot, II, 595. 
BomvBPOY (Catherine), II, 476. 
BoNNBFOY (François), II, 476. 
BoNNBBiN (Fiacre), cordelier, V, t53. 
Bonnes. Voy. Chahabandb. 
BoNNBT (Angélique-ÉUsabeth), femme de 

Claude Billard du Monceaui, IV, 3 18. 
BoNNiT ( Antoine) , curé de Goussainville, II , 

584. 
BoNNBT (Guillaume), évêque de Bayenx, 1, 

589. 
BoNNBT (Jean), écuyo*, 1, 89; V, 33o. 
Bonnet (Jean), dit Le Vieux, V, 33o. 
BoNNBT (Philippe-Michel), curé de Saint- 

Nicolas-des-Ghamps, I, 960, 961. 

BONNBUIL. Voy. BoNNBDlL-BN-FaAlfCB. 

BoNNBnL (Etienne de), architecte, IV, 190. 
Bonnboil-kn-Fbancb [Seine-etr-Oise, c*" de 

Gonesse], III, 196 à 199. 
— * Église Saint-Martin, ibiéL — Cloche, 

III, 199. ' — Curé. Voy. Le Moyiib 
(Pierre). 

faiscriptions, III, 196, 197, 199. 



Borrboil-9db-Mabhb [Seine, c*" de Cha- 
renton], IV, 190, 969. 

Église Saint- Martin, IV, 190. — 

Cloche, Md, — Curé. Voy. Soi8hibb( Ma- 
rin). 

Inscription, IV^ 190. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



375 



Seîgoeur. Voy. La RiviàBB (Margue- 
rite de). 
BoRiiKVAt (Gharlefl), habitant de Mareil-en- 

France, II, ^88. 
BomrsvAL (Louis), officier du duc d'Orléans, 

II, 48o. 
BoiTNBVAL (Raoul), habitant de Hareil-en- 

France, II, 488. 
BoNfTBViB (Jean), habitant de Vauderlant, 

II, 667. 
BoRNBviLLB (La) [Seioe-et-Oise, c"de Mëry- 

sur-Oise]. — (Seigneur de). Voy. Mole 

(Mathieu- François). 
BoNHBviN (Louis), huissier au Parlement, 

IV, 578,579. 
BonnbVin (Perrioe), femme de Jean Jau- 

douin, IV, 578, 579, 58o. 
BoNifBvis (Pierre), cure de Saint41arod, à 

Saint-Denis, II, 95. 
BoNifiBB DB LA Mossoif (Josoph), vioomte de 

Viliemur, II, 86. 
BoifNiN , notaire à Saint-Cloud , III , 1 68. 
Bomr» (Jean), commis dutabeiiion de Châ- 

teaufort, III, 533. 
BoNNOT (Catherine), femme de Jacques de 

Brion, I, 6^3, 69/1. 
BoNiiY (Pierre), chapelain de Notre-Dame, 

I, 39, /îo, ^1. 
BoiiPORT (Abbaye de) [Eure, c"* de Pont-de- 

r Arche]. — Vitrail, IV, 210. 
BoNBBcuBiL (Seigneur de). Voy. Romabcb 

(Godefroy de). 
Boïis [Calvados, c" de Falaise]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Tubgot (Dominique). 
Bons HoiuiBs ( Prieure des) , au bois de Vin- 

oennes, III, 90. 
BoNTi (J.), procureur fiscal d'Igny, III, 

537. 
BoRTBMPS, notaire au Châteiet, I, 778; V, 

&&5. 
BœrrBiiPS (Jean), curé de Bellefontaûie, II. 

669. 



BoBTBurs (Jérôme), aveugle des Quinse- 
Vingts, I, 678. 

BoNTEHPs (Jérôme.), frère des Quinie- 
Vingts, I, 675. 

BoNTEMs (Pierre), sculpteur, II, s 68, 169, 
669. 

BoQUBT, sculpteur, III, 675. 

BoECK (Éléonore de),- femme de Pierre-Louis 
Moreau de Maupertuis, I, 3o6. 

Borde (La) [Seine-et-Marne, c'* de fine- 
Comte Robert]. — (Seîgneiu* de). Voy. 
Valladon (Guillaume). 

BoBDB (Seigneur de). Voy. Comminbs (Jac- 
ques de). 

BoBDE (Seigneur de la). Voy. Fleuri- 
(Etienne de). 

Bobdbadx [Gironde]. — Inscription de la 
cloche de Tëglise Saint -Michel, II, 

97- 
Bordeaux [Seine-et-Marne, c"* de Villevau- 

dë]. — (Seigneur de). Voy. Abnadld de 

Pomponne (Nicolas-Simon). 
Bobdb-Gb4ppin (La)[Seine-«t-Mame, c"* de 

Ferroles]. — (Seigneurs de). Voy. Du 

Moulin (Jacques), Lyonnb (Henri de). 
Bobdereau, notaire, I, 655. 
Bordes (Guillaume des), chevalier, III, 

/i85. 
Bordes (Jean des), chevalier, III, /î8ô, /i86. 
Bordes (Les) [Seine-et-Oise, c"* de la Celle- 

les- Bordes]. — (Seigneurs de). Voy. 

BoBDBs (Jean des), BRuriuiBs (Mai^erite 

de). 
BoBDBS (Seigneur des). Voy. Fiictb ^Paul). 
Boidbs-Maulav^es (Les) [Seine-et-Marne, 

c" de la Queue-en-Brie]. — (Seigneur 

des). Voy. Lb FikvBs d*Obub88on (Henri- 
François de Paule). 
BoBDBs-MoNTLAVBT (Les), IV, Â/îa. Voy. 

Bobdbs-Maul AVISES (Les). 
BoBDBs-PiEos-DE->FBa (Les) [Seîne-et-Oise, 

c- du Plessis^PAtë].— (Dame des). Voy. 



376 



TABLE DES NOMS 



Lbchbvalibr (Élizabeth-Thërèse-Margue- 
rite). 

BoRoiER (Jacques), jésuite, 1, Sai. 

BoRDiN (Laurent), mai^iliier de Notre- 
Dame de Versailles, III, s 38. 

BoRDONi ( François), sculpteur, II, ig, so. 

BoREAU, notaire au ChÂtelet, III, 668. 

BoREL (Pierre), chapelain de Port-Boyai, 
III, 336. 

BoRGOBT (Pierre), IV, 565. 

BoRiNBT (Le P.), I, 533. Voy. Bobiret. 

Bornât (Charles), II, 358, 359. 

Bornât (Jacques) , architecte, H, 358 , 35g. 

Bornât (Jacques), fils du précédent, II, 
358, 359. 

Bosgheron, notaire à Paris, III, i3. 

BosBRY, architecte, V, 176. 

BOSBTVS, V, i5o. 

Bossubt (Jacques -Bénigne), évèque de 

Meaux, I, 116, 11 5, 3o5; V, iâ5. 
BouBBRs ( Louis de) , IV, 5 1 1 . 
BouBBRS (Nicolle de), femme de Claude de 

Meaux, IV, 5 10. 
BoocANDRY. Voy. Dbslandbs (Jean). 
BoucHAGB [Isère, c**° deMorestel]. — (Comte 

du). Voy. JoYBose (Henri de). 
BoucHARDON, sculpteur, I,34i ;V, aai, ssa. 
BoccHART (Talné), laboureur, II, 5 16. 
BoucHART (Pierre), lieutenant de la prévôté 

de Sarcelles, II, ^3/î. 
BoncHé (Louis), curé de Créteil, IV, 187. 
Bouche (Nicolle) , femme de Charles Chdot, 

n, 538. 

BoucHENNBS (Les) [Allier, c"* de Saint-<^lé* 

ment-de-Montagne]. — (Seigneur des). 

Voy. Bbunbt (Joseph). 
Boucher, notaire au Châtdet, IV, 3o3, 

557. 
Boucher (Benoit), fondeur, I, /Î5i. 
Boucher (Charles), évâque de M^re, I, 

539:11,397,398, 536;III,s55,a56, 

357, 688. 



Boucher (Charies), seigneur d'Orsay, I, 

538; V, ao8. 
Boucher (François), mai^^uiilier de Saint- 

Maur-des-Fossés, III, 3 0. 
Boucher (Françoise), femme de Noët-Fran- 

çois Camus, II, 676. 
Boucher (Jacques), II, 66a. 
Boucher (Jean), tombier à Senlis, II, 633, 

636. 
Boucher (Jean-Baptiste-Jacques), trésorier 

général des colonies françaises en Amé- 
rique, IV, 177. 
Boucher (Marie), femme d* Antoine Guérin, 

II, 587, 588; V, 34 1. 
Boucher (Michel), curé de Saint-Germain- 

lès-Corbeil, IV, 3 /ta, a&3. 
Boucher de la Bupblle (Jean-Baptist&>Aa- 

dré-Pierre), III, aai, 33a. 
Boucher AT (Catherine) , femme d* Antoine de 

Barillon, III, 635,636. 
Boughebat (Louis), chancelier de France, 

1,56; III, 635. 
Boughebat ( Madeleme) , femme de Henri de 

Fourcy, I, 56. 
Bouchet (Le) [Seine-etrOise, c"* de Ver-le- 

Petit], IV, 59, 60. — Château, ibid. — 

Marquis. Voy. Le Bas de Montargu 

(Claude). 
BoucHEU, notaire à Paris, III, 699. 

BOUCHBVAL, 11,538. Voy. BOUQUEYAL. 

Bouchot (Jean), bourgeois de Paris, I, 691. 

Boucot (Claude), échevin de Paris, V, 
356. 

Boucot (Claude), garde des rôles des of- 
fices de France, III, 571, 573. 

Boucot (François), garde des r61es des of- 
fices de France, III, 571, 573, 573. 

Boucot (Jacques), receveur de la Ville, V, 

313. 

Boucot (Jacques), II* du nom, receveur de 
la Ville, II, 16, 18; V, 308, aia, ai?, 
ai8. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



377 



BoocoT (Jacques), II* oa III' du nom, rece- 
veur de la Ville, V, aao, aas. 

BonooT (Nicolas), receveur de la Ville, V, 
aia, a56. 

BoDGOT (Nicolas), receveur de la Ville, fils 
du précédent, V, an, aia. 

BoDcoT (Renée-Françoise), femme de Char- 
les Barbier de Tercy, I, 678. 

BoocQiTBVAL, II, 596, 53 o. Voy. Booqdbval. 

BooDANT (Marguerite), feomie d*Étienne 
Gantrel, I, lia, ii3. 

BooDDBT (Quentin) , curé de Sartrouville, II , 
3o5. 

BoDDBT (Germain), curé de Bue, III, ayo. 

BouDKT (Madeleine), femme de François 
Doutrouilleau , II, ^Sy, A58. 

Boudin, notaire au Ghfttdet, I, 657. 

BouDHf (Pierre-Louis) , marguillier de Gar- 
ches, III, 170. 

BouBTTB (Eustache), seigneur de Blémur, 
II, â3o, /i3i. 

BouETTE (Jean-Baptiste , comte de) , U , /i a a . 

BoDBTTB (Robert), seigneur de Blémur, II, 
/i3o, 43i. 

BouFFiuoNT [Seine-etnOise, c"* d*£eouen], 
II, to5. — Inscriptions provenant de Tab- 
baye de Gercy, V, 3o6, 807 , 3i 1. 

BooFFLBRT (Antoiuo), IV, /îo5. 

BouGivAL [ Seine-el-Oise , c"'de Marly4e-Roi], 
m, ao& à ao6. — Église Notre-Dame, 
ibid. — Inscriptions, III, aoA, ao6. 

B0D601BB (Christophe), seigneur d^Échar- 
con, IV, 77. 

BoDGaiBB (Christophe), seigneur d'Échar- 
con, conseiller au Parlement, IV, 76, 77. 

BoDGoiBR (Edouard), seigneur d'Écharoon, 
conseiller au Pariement, IV, 77, 78. 

BooGUiBB (Jean), conseiller au Parlement, 

IV, 76177^78. 

BouiLLBROT (Roland-Thomas) , curéde Saint- 

Gervais, à Paris, I, 365. 
BoDiLLBTTB, graveur, II, 5o6. 



f. 



BooaLOPr (Duc de). Voy. La Tour d*Au* 
vBBGiTB (Godefiroy-Maurioe de). 

BooiLLON [prob* Orne, c"* de Sées]. — (Sei- 
gneur du). Voy. Renés (Germain de), 
Saint-Pol (François de). 

BoDJACoun [prob* Marne, c*^ de Champlat, 
c*"* de ChAtillon-sur- Marne). — (Sei- 
gneur de). Voy. Lelbd (Pierre). 

BoiTLiurviLLiERS ( Anne-Gabrid -Uemî Ber- 
nard, marquis de), IV, aoo, aoi. 

BouuNGEB ( L.) , bourgeois de Paris , III , 537. 

BODLARO. Cf. BonLABDB (La), BOULART, 
BODLLART. 

BouLARD (Germaine) , femme de Guillaume 

Clément, I, 677. 
BoDLARDE (Agnès La), femme de Pierre de 

Fay, IV. 563,544. 
BoDLARDB (Marie la), femme de Jean de Jos- 

signy, IV, 49a, 493. 
BouLART (Etienne), écuyer, IV, 55a, 553. 
BoDLAY (Jacques), curé de Pontcarré, IV, 

463. 
BouLAY (Le) [prob* Yonne, c** de Neuvy- 

Sauteur, c'" de Flogny]. — (Seigneur 

de). Voy. PiioEPBR (Robert de). 
BouLEMiBR (Christophe), notaire à Clichy- 

en-Launoy, III, 87. 
BoDLEN (Anne de), reine d'Angleterre, III, 

474. 
BooLàiiB (Dame de). Voy. Fbetbl (Jeanne). 
BouLBT (AnneGabrielle), fenune de Nicolas 

Dunoyer, IV, 73. 
BooLET (François), marguillier d'Antony, 

m, 539. 

Boull: . . (Antoine), II, 490. 

BouLLANGEB (Louîs-Nicolas), curé de Game- 
tin, m, 55. 

BouLLART (Mahiel), dame de Pissecoq, IV, 
543. 

BoDLLAT-MoRiN [Eure, c*° d*Evreux]. — 
(Seigneur du). Voy. Mailloo (Philippe l" 
de). 

68 



378 

BooLLmrosB (Jean), bourgeois de Paris, I, 

^99» 700, V. 336. 
BouLLBNoiE (Marguerite), I, 699. 
BouLLOMiBB (Jërôme), syndic de la Frotte, 

II,3l9. 

BoDLOOHB ( Anne-Eugënie de), femme de 

François Le Charon, lil, 397, 3a8. 
Boulogne (Bois de) [Seine], II, 78. 
Bodlooub-sdb-Mbb [Pa^-de-Calais], II, 78, 

79, 80; IV, 535, 536. — Pèlerinage, 
II, 80. 

BoDLOGNB-snB-SEiNB [Seine, c"*" de Neuilly], 

II, 69, 78 à 85; V, 169. 
Confrérie de Notre-Dame, II, 78, 79, 

84. 
I^fiise de Notre-Dame, II, 78, 79, 

80, 81, 89, 84, 85. — Chapdie de 
l'Assomption, II, 79, 89. — Qoches, 
II, 81. — Curés. Voy. Doval (Claude- 
Jules), HiNOC (Charies-François). 

Inscriptions, II, 78, 89, 86, 85. 

Pèlerinage, II, 78,80, 84. 



BooQUBT, lapicide, II, 99. 
BouQUBVAL [Seine-et-Oise, c" d'Éoonen], 
II,596à53o. 

ChAteau, II, 53o. 

Église Saint- Jean-Baptiste , II, 596 à 

53o. — Curé. Voy. Vodlobs (Jean de). 

Inscriptions, II, 596, 597, 598, 



599, 53o. 

Seigneur. Voy. Fbbbbbo (Jean-Bapr 



liste). 

BooQDiN (Pia*re), IV, 61, 69. 

BoDRBfLLY [Côte d'Or, c" de Vio<ie-Cha8se- 
nay, c" de Semur]. — (Seigneilr de). 
Voy. Babutin (Ceise-Bënigne de). 

BooRBON [Oise, c" de Troussure]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Chbvalibb (Claude-Jean- 
Baptiste). 

BouBBON (Anne-Geneviève de), duchasse de 
Longueville, I, 1 85, 186; III, 191. 

BoDBBON (Anne-Louise-Bénédicte de), du- 



TABLE DES NOMS 

chesse do Maine, III, 936, 545; V, 

398, 999. 
BouBBON (Armand de) , prinee de Conti, III , 

188, 189. 
Bourbon (Béatrii de), reine de Bohème, 

I, ^97' ^98- 

BoDBBoii (Cardinal de). Voy. Bodbbon (Char- 
les de). 

BouBBOH (Catherine de), abbesse de Notre- 
Dame de Soissons, H, 179, 173. 

Bodbbon (Charles de ), cardinal, roi de la 
Ligue, I, 39 4, 395; II, 179; IV, i64. 

Bourbon (Charies de), duc de Vendôme, II, 
179. 

Bourbon (Charles de), prince de la Rocfae- 
8ur-Yon,lII, 483; V, 344. 

Bourbon (Duc de). Voy. Bourbon -Coroi 
(Louis-Henri-Joseph de). 

BouBBON (Duchesse de). Voy. Obl^ans (Ma- 
rie-Thérèse-Bathilde de). 

Boubbon (Henri de), duc de Montpensier, 
I, 489,557. 

BouBBON (Henri I" de), prince de Condë, 
1,548. 

BouBBON (Henri II de), prince de Condë, 
I, i85, 190, 5i4, 548, 549, 796; II, 
943; III, 191. 

Bourbon (Jean de), abbé de Cluny, II, 

59. 

Bourbon (Jean de), abbé de Saint-Denis, 

H, 187. 
Bodbbon (Jeanne de), reine de France, I, 

435. 
Bourbon (Louis de), cardbnai, abbé de 

Saint-Denis, III, 118. 
Bourbon (iKHiia de), comte de Boissons, 

H, 99. 
Boubbon (Louis de), évoque de Paris, V, 

11 3. 
Bourbon (Louis U de), prince de Condë, 

dit le grand Gondé,!, i83, i85; II, 

978, 979. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



379 



fiouBBoii (Louis-^Aoguste de), dac da Marne, 

III, nSG, 545; y, S98, 399. 
BO0HBON (Lottis-Cësar de*), comte de Vexin, 

fils- intime de Louis XIV, I, 69. 
Bourbon (Louifr-Charies de), comte d'Eu, 

m, 3/18, 540,545; 5&8;V, 398. 
fiooBBON (LouiVConstantin de), priaœ de 

Dombes, III, 336. 
Bourdon (Louis-François de), prince de 

Conti, II, 378. 
Bourbon (Louia-Henri, duc de), prince de 

Coadë, II, s43. 
Bourbon (Louis-Jean-Marie de), duc de 

Penthièvre, lY, 458. 
Bourbon (Louis- Joseph de), prince de Gon- 

dé, II, 337, 3o6, 3i4, 397. 
BouBBON (Louise-Bénédicte de). Voy. Bour- 
bon (Anne-Louise-Bénédicte de) 
Bourbon (Marie de), fîlle de Charies de 

Bourbon, duc de Vendôme, II, 17a, 

173. 
BoDBBON (Marie-Aune de), princesse de 

Conti, fille légitimée de Louis XIV, I, 

3o5. 
Bourbon (Marie-Françoise de), femme de 

Philippe d'Oriéans, V, i33. 
Bourbon (Nicolas) , académicien , 1 , 5 1 5. 
BouBBON-GoNDii. Voy. BouBDoli (Henri I*' 

de), Bourbon (Henri II de)', Bourbon 

( Louis II de) , Bourdon ( Louis-Henri de) , 

Bourbon (Louis-Joseph de). 
BouRBON-CoNDi (Louîs de) , comte de Cler- 

mont, III, 631; V, 138. 
BouRBON-GoNDi (Louis-Heori-Joseph de), 

duc de Bourhon, II, 3o6; III, 3o, 3i. 
BouRBON-CoNDi ( Louise-Adéloïde de), GUe 

du prince de Condé , I, 3 06. 
BooBBON-GoNTi ( Louise-Hoiuriette de), du- 
chesse de Chartres, I, i45, i46; V, i33. 
Bourbon-Lancy [Saône-et-Loire, ch.-L de 

c""]. — (Gouverneur de). Voy. Prie 

(Louis, comte de). 



Bourbon-l'Archahbaolt [Allier, ch.-l.dec*"']^ 

III, 736. 

Bourbonnais (Contrôleur du roi en la aéné- 
chaussée de). Voy. Farsonel (Gilbert). — 
(Gouverneur du). Voy. Bourbon (Henri II 
de). — (Premier baron du). Voy. Brunbt 
(Joseph). 

Bourcusr (Nicolas), margoillier de Livry, 

UI, 103. 

BouBOALOuE (Louis), jésuite, I, 5i8, 533, 

537. 
BouRDBiLLB ( Anue-Pauline Fayard de), II, 

3ot. 
BouRDBiLLBS (M* de), curé de Senteny, IV, 

333. 
BouRDBREAux (Jacquos-Frauçois), procureur 

au Chàtelet, H, 638. 

BOURDERET, IV, 555. 

Bourbier (Etienne), chanoine de Cham- 

peaux, V, 38, 39. 
Bourdin (Jacques), vicaire de Ponteaux, 

IV, 449, 45o. 

Bourdon (Barbe), femme de Gérard Blavet, 
UI, 699, 700, 701. 

BouBDON (Léon), garde en la forêt de Sé- 
nard, IV, 303, 3o3, 3o5. 

BouBDON (Nicolas), maître maçon. H, 94. 

BouBBT, notaire, I, 337, 339, 348. 

BouBBT (Etienne-Michel) ,^igneur de Croix- 
Fontaine, IV, 35o, 

BouBET ( Louise-Angélique) , femme de Claire- 
Louis Landry, IV, 35o. 

Bourgade (La) [Tam-et-Garonne, c" d'Es- 
palais, c" de Vdence d'Agen]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Bebnabd (Anne-Gabriel- 
Henri). 

BouBGAULT (François) , vicaire de Dammard, 

m, 57. 

Bourgeois (Nicolas), boorgeois de Paris, I, 

689,690. 
BouRGBBON (Cosme), III, 499. 
B0UB6ERON (Denis), lU, 499. 

48. 



380 



TABLE DES NOMS 



BouBOBBOR (Denise), femme de Nioohs Gi- 
rard, III, Soy. 

BouROEBON (Gervais), prêtre, III, 699, 5oo. 

B0UB6B8 [Cher], I, &9 , 5i, 338, 768; II, 
385, 386; IV, 11, 458. 

Abbaye de Saint-Ambroise , I, 5i. — 

Abbë. Voy. Foubcy (Olivier-François de). 

Abbaye de SaintrSulpice, IV, /i58. 



Abbë. Voy. Lb Noir (Pierre-François). 

— Archevéqaes. Voy. Bbaonb (Renaud 
de), FaimoT (André), Hardivillibb 
(Pierre de). Rote (Frëdénc-JërAmede). 

— Collège des J^uites (Recteur du). 



Voy. Rababdbau (Michel). 
— Gouverneur. Voy. Abpajon (Louis II, 
marquis d*). 

Siège, II, 385, 386. 



BouBGES (Louise-Elisabeth de), III, aSa. 

BouBGES (Michel de), trésorier de France à 
Paris, m, 959. 

B0UB6BT (Le) [Seine, c*" de Pantin], III, 
1 3 â . — Église Saint-Nicolas , ibid. — Curé. 
Voy. Cloqubttb (Pierre-Adrien-François). 

BouRGEviN (Antoine), trésorier des chevau- 
légers, III, 733, 73A. 

BoDRGBviN DB MoLiGFTY (Charies-Paul), com- 
missaire à la conduite des gardes du 
corps, III, 733. 

BoDRGBViN DB NoRvrLLE (Louis-Paul), tréso- 
rier des maréchaussées, III, 733. 

Boubg-la-Rbinb [Seine, c*"* de Sceaux], III, 
559, 553. 

Dame. Voy. Montmorency - Laval 

(Marie-Louise de). 

Église Saint-Gilles, III, 559. — 



Cloche, III, 559. — Curé. Voy. Baspr^ 
(H. James de). 

Inscriptions, III, 55-2, 553. 



Bourgnbdf (Le) [Seine-«t-Oise, c"* de Ro- 
chefort, c~ de Dourdan]. — (Seigneurs 
du). Voy. FuBET (Charles-Hubert de), 
600BBBT (Pierre de). 



BooBGOGiTB (Anne de), dudiesse de Bedfort, 

I, /i38,/i39,&Ao, AAi; V, 335. 
BouBGOGNE (Ducs de). Voy. BouBGOGirB(Jean, 

duc de), Fbancb (Louis, dauphin de), 
Fbancb (Louis-Joseph-Xavier de). 
B00B6OGNE (Jean sans Peur, due de), I, 

BoDBGOGNB (JcBune de), reine de France, 

II, s63. 

BouRGom (Jacques de), écuyer, IV, 99, 93, 

94- 
BooRGOTTE (Alix la), recluse parisienne, 

III, 199, 900, 

BouRGODGNON DU Vbrgbr (Lazarc), prêtre de 

Saiiit-Sulpice, I, 3ào, 
BouRGooT [Eure, c'* de Harquency, c" des 

Andelys]. — (Commandeur du). Voy. 

Hag (Jean). 
BouRGjTBT, mai^illier de Saint-Jacques-la- 

Boucherie, I, i83. 
BoDBGUBT (Jean), laboureur, IV, 169. 
BoDRLB (Nicolas), mai^illlier d'AreneS, 

111,591. 
BoDBLiBR (Françoi&-Louis), curé de Sainte- 

Geneviève-des-Bois, IV, 199. 
BouBLON [Seine -et- Oise, lieudit près de 

Fontenay-sous-Briis], III, 679. 
60DBNAL1ÀBB (Seigneur de la). Voy. Todert 

(Claude de). 
BocRSADLT, tabellion à Hierre, IV, 393. 
BouRSELBT (Jean-Gharies), menuisier à Thil- 

lay, II, 571. 
BoDRsitf (Etienne), curé de Fontenay-soos- 

Louvres, II, 5o&. 
BonssT-SAiirr- Antoine [Seine-et-Oise, c" de 

Boissy Saint-Léger]. — Eglise Saint- 
Pierre, IV, 307; doche, ibid.; curé. Voy. 

Blanzi (Nicolas). — Inscription, ibid, 
BouTBiLLEB ( Pierre) , mai^^uillier de Ville- 

ron, II, 63i. 
BooTBaLiEB, commis du tabellion d'An- 

dresel, V, 69. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



381 



BouTBBonB (Marie-Hyacîothe), cordelière, 
V, 170. 

BouTBT (Henri), ëcheviû de Paris, V, 908. 

BoDTHiLLiBB (Marie) , duchesse de Choiseul , 
I, 766. 

BouraiBR (Clëment), chapelain de Saint- 
Pierre, à Ghampeaux, V, &&. 

BouTiLLiBB (Clément), notaire à Gham- 
peaux, V, 38, 3o, 3a, 83. 

BouTiLLiBB (Georges), maire de Serris, IV, 
5oi. 

BouTfLLiBB (Jean), marchand à Foujn, V, 

77i 78. 
BoDTiLLiBB (Simon), marchand h Andresei, 

¥,68,59,78. 
BooTTBYiLLB (André), boui^feois de Paris, 

IV, 173. 
BooTABT, secrétaire de la Chambre du roi, 

IV, 81. 
BonnsB (François), curé de Saint-Sulpice 

deFavières,IV, /i/ii, iS. 
BouviNBs (Bataille de), I, 389. 
BouYOT (Germaine), femme de Martin Bac- 

quet, I, 677. 
BouYOT (Louis), marguillier de Soisy-sous- 

Étioles, IV, 217. 
BoYi (Isabeau de), femme de M. de Mar- 

cbières, IV, 376. 
BoYBR (Antoine), conseiller au Parlement, 

IV, 128, 1 38. 
BoYBB (Louise), duchesse de Noailles, IV, 

197, 128, i38. 
Bbabant (Duchesse de). Voy. Fbahgb (Mar- 
guerite de). 
Bbabant (Marie de), reine de France, IV, 

295,996, 997. 
Bracbbt, seigneur de Néry-en- Valois, IV, 

58i, 589. 
-Bbachbt (Anne), femme de Pierre Budé, 

IV, 581,589,583. 

Bbachbt (Nicolas), conseiller au Parlement, 

V, 118. 



Bbagque. Voy. Bbaqub. 

Brabbfbb (Anne de), II., 667. 

Bbadob (Jean-Baptiste), maire de Mariy-la- 

Ville, II, 656.. 
Bbaoblobgnb (Antoine de), curé de Villiers- 

Ie-Bel,ll, 6/it. 
Bbagblohgnb (Barbe de), femme de Jean de 

Baugis ,1,910. 
Bbagblorgnb (Gharies de). Ois de Jérôme II 

de Bragelongne, I, 987, 989. 
Bbagelongnb (Émeric de), évéque de Lu- 

çon, I, 985. 
Bragbloiignb (Jean de), fils de Pierre I** de 

Bragelongne, I, 987. 
Bbagelongbb (Jérôme de), (ils de Pierre I*' 

de Bragelongne, I, 987. 
Bragelohgnb (Jérôme de), marquis de 

Hautefeuille, IV, ^97, ^98, ^99. 
Bbagblongne (Jérôme I" de). Gis de Martin 

de Bragelongne, I, 986, 988, 989. 
Bbagblongne (Jérôme II de), fils de Jé- 
rôme I*'de Bragelongne, 1, 986, 987, 989. 
Bbagelohgne (Louis de), fils de Gharies de 

Bragelongne, I, 987. 
Bbagelongnb (Louis de), fils de Jérôme 11 

de Bragelongne, I, 986 , 987, 989. 
Bbagblongne ( Madeleine de) , femme de Gas- 
pard de Chessé, I, 986. 
Bbagblongne (Madeleine de), femme de Jean 

du Tiliet, I, 987. 
Bbagblongne (Marie de), femme de Philippe 

de Vigny, I, 986. 
Bbagblongne ( Marie- Anne de) , fille de Fran- 
çois de Bragelongne, IV, ^98, 699. 
Bbagelongnb (Martin de), fils de Jérôme I*' 

de Bragelongne, I, 986, 989. 
Bbagelongnb (Martin I" de), prévôt des 

marchands de Paris, I, 986, 988. 
Bbagblongne (Nicolas de), fils de Pierre II 

de Bragelongne, I, 987. 
Bbagelongnb (Pierre de), fils de Pierre I*' 

de Bragelongne, I, 987* 



382 



TABLE DES NOMS 



Br4gelongxb (Pierre de), iîls de Pierre II 

de BrageloDgne , J , â 87 . 
Bragelongnb (Pierre I*' de) , filsdeJér6i]ie 1** 

de BrageloDgne, I, q86, 987, 989. 
Bbagblongne (Pierre II de), Rhde Jërtoe II 

de Brageloogne, I, 387, Q89. 
Brahier (Martin), cure de Saint-Denis du 

Thilloy, V, iso, lâi, isa. 
Baahier (Nicolas), notaire au ChAtelet, IV, 

160. 
Braikr (Gaspard-Nieolas), conseiller au Par- 
lement, IV, 13Q. 
Brarcas (Charles de), comte de Villars, I, 

067. 
Brancoor (Médard de), bourgecMS de Paris, 

III, 1/16. 
BRà?(D0N (Jeaû), curé de Thiais, IV, 16/1. 
Braque (Bëraut de), curé de Pisoop, II, 

/4aO, ^37, A39. 
Braque (Christophe de), seigneur de Saint- 

Brice, II, 661. 
Braque (François de), seigneur de Pisoop, 

II, 637^ /i38, 639. 
Braque (Marie-Élisabeth de), femme de 

Maximilien Forest, II, 661. 
Braque (Philippe de), seigneur du Luat, 

II, 636. 
Braque (Bobert de), seigneur du Luat, II, 

/iaS, 436, ^^37. 
Brasseur (Claude), chapelain d'Argenleuii , 

II, 380. 

Bray (P. de), fondeur, III, ^UL 

Bray (Pierre III de), abbë de Lagny, IV, 

Ô35. 

Brazier (Claude), notaire à Champeaux, V, 

36, 38. 
Bréau [Seine-et-Marne, c""* de Moitnant]. 

Couvent des pénitents de Picpus, V, 67. 
Bréau (Fèbre), femme de Blanchet Ryoust 

111,661. 
Br^au (Jeanne), femme de Michel Roussel, 

III, 659, 660. 



BaéAOLT (Guillaume), III, 660. 

Br^ault (Pierre), III, 660. 

Bréda (Hélène de), femme de Denis Dta 

Duit,IV, ^9^,^95. 
Briîdelot (Edme) , marguiilier de RoisBy-en- 

Brie, IV, 458. 
Breget (Philippe de), III, 663. 
Brblut de la Grargb, notaire au Chàlelet, 

II, 3o3. 
Bremont (Jean), iabonreur, lU, /ii6, ^17. 
BRéQuiGNY (Charlotte de), comtesse dePen- 

nelan, II, 376. 
Brescou [Hérault, c" d'Agde]. — (Gouver- 
neur du fort de), I, 354. 
Bresse (Gouverneurs de). Voy. Bourbon 

(Henri II de), Boorboh-Cond^ (Louis- 
Henri-Joseph, duc de). 
Brbsson (Biaise), marguiilier d'Esaonnes, 

IV, 83. 
Brbssonvulibrs [Seine-et-Oise, c" de Leu- 

deville]. — (Seigneur de). Voy. Petit 

(Claude-Théophile). 
Bretagne (Anne de), reine de France, I, 

457; II, 165 à 167, 707; m, 353. 
Bretagne (Antoinette de), femme de Pierre 

d'Escoubleau, I, 467. 
Bretagne (Geoflh>i« duc de), 1, 11, 13. 
Breteuil [Oise, ch.-l. de c"*']. — (<]lomtesse 

de). Voy. O'Bribn (Laure). 
BRETiGNiàaES (Anne-Charles-René de), 11. 

361. 
Br^tignules (Seigneur de), I, 788. 
Bfii&TiGNY [.Seine-«t-Oise, c'^'d'Arpajon], IV, 

ii5, 116. 
Èf^ SaintrPhiibert. IV, 11 5. 

Église Saint-Pierre, IV, ii5, ti6, 

117. — Cloche, IV, 117. 

Inscriptions, IV, 1 15 , 1 16, 1 17. 

Seigneurs. Voy. Martel (Charles), 



Saint -Bbrthevin (Anne de), Thiboui 
(Claude-Charlotte). 
BaiTiGNY (Marguerite de), UI, 690. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



383 



BBériGiiT (SeîgDeur de). Voy. Lb J4Y(Ni- 

otas II). 
Bbeton(F.), IV, 196. 
Bbrton (Geneviève), femme de François de 

Simoy, JU, ^96. 
Bbeton (Jeanne), femme de Jean Brémont, 

m, /116, 617. 
Bbetoioibad (François de Paule), j^uite, 

I, Ssi, 5a6. 
BBETONHiiBB (La) [Enie, c"' de Gliaoiles, 

c" de Conches]. — (Seigneur de). Voy. 

Bbbnabd (Anne-Gabriel-Heori). 
BRBTONNièaB (La) [Seine-et-Oise, c"* de 

Saint-Germain-lès-Arpajon]. ^ — (Sei- 
gneur de). Voy. Lb Prince (Charles). 
Bbboil (Le) [Seine^t4)i0e, c" d'Épinay- 

sur-Orge). — (Seigneur du). Voy. La 

BA0MB (Ferdinand de). 
BRBtja-DB-PoiiT [= Breuilpont, Eure, c'° 

de Pacy]. — (Seigneur de). Voy Vailly 

(Jean de). 
Brbulb ( Louise-Madeleine ) , femme de Pierre 

Picard, V, 86. 
Brevet (Toussaint), III, 660. 
Bruis (Marie- Jeanne- Antoinette), femme 

de Jacques^ené Boileau, III, i56. 
Briart (Bonne), V, 79. 
Briart (Henri), dievalier, V, 7 4, 76. 
Brurt (Henri), écuyer, V, 79, 78. 
Briart (Jeannette), V, 79. 
Briart (Robert), V, 79. 
Bricard, maître maçon, III, /i98, 699. 
Bricard (Barbe), femme de Denis Goiot, 

m, 19&. 
BaiCARD (Glande) , curé de Gennevilliers, III , 

176, 191. 
Bricard (Edme), chapelain d'Ai^genteuil , 

III, 192. 
BatcHANTEAn (Philibert de) , ëvAque de Laon , 

L 695. 
Bbichb (La) [ Seine ^ c"' d'Épinay-Saint- 

Denis], III, 199. 



Brichb (La) [Seine-et-Oise, c*" de Souzy- 
la-Briche, c" d'Étampes], IV, 39, 35, 
37. — Seigneurs. Voy. Du Couldrier 
(Gilles), Sahit-Pol (Louis I" de). Saint- 
PoL (Louis n de). 

Bridan, sculpteur, I, 188. 

Brideao (M.), secrétaire du roi, I, 989. 

Bridodx (Jean), marguillier de Châtres*en- 
Brie, IV, 371. 

Brie (Archidiaconë de), I, 98. — (Lieu- 
tenant général en). Voy. Rostaing 
(Tristan). 

Brib-Cohte-Robert [Seine-et-Marne, ch.-I. 
dec*], IV, 981, Uik è US, 606, A07, 
^^9, 539. 

-^ — Église des Filles de la Croix, IV, 

3â9. 

Église des Minimes, IV, 3^9. 

%li8e Saint-Étienoe, IV, 3/i9, 343, 



3/1/1, 3/i5. — Cimetière, IV, 345. — 
Vitraux, IV, 344. 

— Église Saint-Lasare de la Maladrerie, 
IV, 349. . 

Hôtel-Dieu, IV, 347. — Chapelle 



Saint-Éloi, IV, 347, 348. 

Inscriptions, IV, 343, 344, 345, 



346,347. 

Bri^rb, notaire à Palaiseau, III, 5^5, 597. 
Brigalier (Jeanne) , femme de Christophe Le 

Couturier, III, 335. 
Brigard (Catherine), femme de Jacques 

Mailet, 1,549,543; V, 160. 
Brigot (Louis), marguillier de Lahy, III, 

617. 
Brus [Seine-et-Oise, c^^de Limours], III, 

471 à478;IV, 34o. 

Église Saint-Denis, III, 471 à 

478. —Cloche, III, 478.— Curé. Voy. 
FiLLON (Jacques-Nicolas). 

Inscriptions. III, 471, 474, 476. 

477, 478. 

Seigneurs. Voy. Lamoigivon db Mon- 



38/i 



TABLE DES NOMS 



TREVAULT (Guillaume de). Du Moulin 

(Jacques). 
BfirLLàc (Le P. de), jésuite, I, 5a3. 
BRiLLi (François), curé de Nozay, III, 5io. 
Brinon (Catherine de), femme de Nicolas 

Langlois, l, Sao, 3âi. 
Brinon (Guillaume), procureur au Parie- 

ment, I, Sai. 
Brinon (Jeanne), femme de Mathieu Ghar- 

tier, V, i56. 
Brion (Antoinette de), femme de ChaHes 

Amelot, I, â53, aS/i. 
Brion (Germain), I, saa. 
Brion (Jacques de), avocat au Parlement, 

1,693, 69/1. 
Brissârd (Marie-Anne), carmélite, II, 906. 
Brissart (Martin), recteur de la terre de 

Dugny, III, iSa, i33. 
Brisse-Mighb , marguiilier de Ghaillot, I, 

398. 

Brissibr db Lumagnb (Marc-Antoine), mu- 
nitionnaire général de la marine, III, 
963. 

Bbisson (Jacques) , jésuite , I, 595. 

Britard. Voy. Brizard. 

Brivb-Gastbl (Tam-efrflaronne , c" de Com- 
berouger, c"* de Verdun -sur- Garonne]. 
(Seigneur de). Voy. Bernard (Anne-Ga- 
briel-Henri). 

Brivbs (Antoinette de), femme de Jean d*Es- 
coubleau, III, 955, 958, 697; V, 363. 

Brizan (Pierre), marguiilier d'Arpajon, IV, 
i3. 

Brizard (Jean-Baptiste), 1, 799, 793. 

Brocard (Antoine), fondeur, III, 19 5, 658; 
IV, 53i. 

Brocard (G.), fondeur, III, i9S;IV, 53i. 

Brocard (Jean), fondeur, II, 169. 

Brocard (Jean-Baptiste), fondeur, V, lAa, 

93l. 

Brocard (Lupien), notaire à Troyes, II, 
959. 



Brocs (La), III, 670. Voy. Brossr (La). 

Brochant (Philippe), bourgeois de Pans, 
111,575,576. 

Brocqubvillb (Honoré -Nicolas), coré de 
Notre-Dame de Versailles, III, 938. 

Brodbsollb (Antoine-Florent), mai^llier 
de Ver-le-6rand, IV; 55. 

Brob (Bon -André), capitaine des geng 
d'armes anglais, I, 966, 965. 

Broglie (François de), comte de Revd, II, 
371. 

Brognard (Seigneur de). Voy. Bbbnard 
( Anne-Gabriel-Henri ). 

Broquigny [Eure, c"* de Ferrières-Haut- 
Glocher, c""* de Gonches]. — (Seigneur 
de). Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 

Brossamin (Pierre), jésuite, I, 599. 

Brosse (La) [Seine-et-Marne, c°* dePresles]. 
(Seigneur de). Voy. Ribodon (Jean-Bap- 
tiste de). 

Brosse (La) [Seine-et-Oise, c~ de Janvry]. 
(Seigneurs de). Voy. Bâillon (Jean de), 
Foucault (Louis). 

Brosse (Sieur de la). Voy. Lbclbrc (Jcrd- 
Baptiste). 

Brosses (Les) [prob' Seine^t-Oise, c~ de 
Saintry]. — Seigneurs. Voy. GaoAN 
(Marie), Gu^negaud (Jean de). 

Brosses (Seigneur des). Voy. Suiour (Jean). 

Brou [Eure-et-Loir, ch.-l. dec*'], I, aaô, 
467, 470. — (Baron de). Voy. Robbrtbt 
(François). 

Brou [Seine-et-Marne, c*" de Lagny], 1, 
566; m, 1, 5o, 53; IV, 979. — Sei- 
gneurs. Voy.ARNAULD DB PoMPONNB (NiCO- 

las-Simon), Goustin (Martin), Fbtdbad 

( Denis ), Voisin (Marie-Anne). 
Broolbs (Seigneur de). Voy. Lb Prévost 

(Gharles). 
Brownb (Martin), V, 19 6. 
Broyés (Jeanne de), femme de Jean de Jos- 

signy, IV, /199. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



385 



Bru, notaire, IV, 3o3. 

Bboaut (Libëral)« architecte, I, 6g8. 

BtduAT (Adâaïde-Félici(ë), marquise de 
Siliery, I, 767. 

fiftéLiaT (Nicolas), marquis de Siliery, chan- 
celier de France, I, 6â6. 

BbAlart de Sillkrt (Fabius), ëvêque de 
Soissons,!!!, Sa t. 

Brûurt de Sillbry ( Noël) , commandeur du 
Temple, I, 678, 769, '770, 771, 77a, 

Brul^ (Claude), II, 618. 

Baoti (Guillaume), laboureur à Villeron, 
Il,6i5,6i6, 618. 

BhoU (Jean II), II, 617, 618. 

Broliî (Jean, dit Lucas), II, 6t5, 616, 
618. 

Brullart (Marie), femme de Charles Le 
Prévost, II, 396. 

Brulon (Antoine), secrétaire de la Chambre, 
I, 675,678. 

Brumoy (Pierre), jésuite, I, 5a4. 

Brunabd ( Nicolas) , procureur fiscal de Gou»- 
sainville,II,58â. 

Brdhead, notaire, I, 368. 

Brdhbau (François), III, Bga, SgS. 

Brcnbau (Jean), bourgeois de Paris, III, 
59a, 593. 

Brdnead (Jeanne), femme de Guillaume Le 
Vavasseur, III, 699, SgS. 

Brdnead (Laurent), III, 899, 693. 

Bruseadx (Marguerite), femme deFrançoia 
Barillon, I, 678. 

BnuNBio (Petrus Focii de), IV, 594. 

Bronct (Denis) , frère coadjuteor de la Com- 
pagnie de Jésus, I, 536. 

Bronbt (Jean-Henri), marchand à Saint- 
Germain, III, 919. 

Bbdnet (Jean-Louis) , marguiUierde Presles, 

IV, 375. 

Bbobet (Joseph), marquis d'Évry, IV, 971. 
BaoNor [Seine*et-Oise, c*" de Boiasy-Saint- 
L^r], IV, 3o5, 3t9 à Saa. 



— Château, IV, 891, 399. 

— Égtise Saint-Médard , IV, 819, 890, 
891,899. — Cloches, IV, 391, 399.— 
Curé. Voy. Andraih (François). 

— Inscriptions, IV, 819, 891, 899. 
Seigneurs. Voy. Laonev (Pierre de). 



Paris de Montmartbl (Armand- Louis- 
Joseph). 

Bbotbu (Jeanne), femme de François-Henri 
Petitdela Villonière, n, 6/19. 

BaosL^, II, 619. 

Brossel, notaire à Paris, III, 577. 

Brvssbl (Augustin) , fik de Nicolas Brnsseli 

II, 100. 

Brossel (Nicolas), auditeur des Comptes, 
II, ioo.« 

Brossm ( Adrien ) , marguiUier de Saint-Paul , 
à Paris, I, 999. 

Bbotel (J.-P.), fondeur, IV, 4i i. 

BBuràBB (François), i^eceveur de la seigneu- 
rie d*Avrainville, IV, 53. 

BainriBB (Guy de) , prieur de Saint-Yon , IV, 

90. 

Bbuyàbbs [Seine-et-Oise, c** d'Arpajon]. 

Château, m, 486. 

Église de la Madeleine; ibid. 

Église Saint-Didier, IH, 685-A93.— 

Cloche, in, 693. — Curé. Voy. Martin 
(Jacques). 

Inscriptions, III, 486, ^87, 488, 



489, 490, 491, 499, 498. 
— Marquisat, III, 489. 

Seigneurs. Voy. Bbrab de la Bogbbttb 



V. 



(Louis), Bruyàbes (Marguerite de). Le 
Maibat (Jean-Louis), Le Maibat (Joa- 
chim). 

BaoYteBs (Marguerite de), femme de Guil- 
laume des Bordes, lU, 485, 486. 

Bbityèbes (Thomas III, sire de), III, 
486. 

BRUYkRBS-LB-GBiTBL, III, 485, 487, 489, 

491, 498. Voy. Bbutàbbs. 

û9 



iM 



TABLE DES NOMS 



Brt-sur-Maane [Seine, ô** de Ghareaton], 
IV, 990, 6«&-6^f . 

Église Saint-Geraiie et Smi-ProUds, 

IV,58Aà586, 588, 5«9,59i.^earë. 
•Voy. ToinnuBi (Jeeo). 

bteeriptiond, IV, 684, 685, 686, 
688. 

Seîgoenrs. Voy. Bbenardin (Antoitie) , 



Bm«A«mii (FVaoçois), BttniAiiDw (Ida- 
beau). 

BoAT (Seigneur du). Voy. BaRillon (JeaiH 
Jacques). 

Bdc [S^ioe^e^Oise, fT de Versailles], IH, 
369 à 973; V, 98^. 

-''-^ Église Saint- Jeaâ-Baptistê , III, 9^9 
à 973. — Cloche, III, 973. — Cu- 
rés. Voy. Barouib (Pierre), BocDBt 
(Germain), Daubbbt (Nicolas), Hadar- 
coDRT (François), Jolivbt (Honore), Lb 
Breih (Gilles), Ligibr (Jean), RottAim 
(Pierre). — Vitraux, lïl, 969. 

— — Inscriptions, m, 969, 970, 971, 



979, 973. 

Seignéiir. Voy. DtiMtt (François). 



Bughàbb (Jean), marguillier de Saint-Clé- 
ment d*Arpajon, IV, i3. 

BuGT (Eudes de),ent«^ de Morangis, lii, 
63i. 

Bdct (Simon Matiffas de), ëvéque de Paris, 
1, 17, 18, 19; V^Sa^. 

BocY-LB-LoNG [ Aisne , t"^ de Vaiiiy ] 1 1 , f 7 ; 
m, 63i. 

BiNsy'<SÉi«it-GBOiMiis[Seioe-et*4il«me^, c" de 
Lagny], IV, 6fko à bhû, 
GhÉteÉtt,W, 6^1. 

Église Saint-Georges, IV, 5ào, Mi, 
6&9. ^ Chapelle Saint^louie, IV, 6A«, 
6Ai.^ Clodie, IV, 54û. — Curé. V*y. 
Lbblaims (Anriré-Nicola»). 

Inscriptions, IV, 64o, 669. 

— ^ Seigneur. Voy. Guniav (Louis). 

BucY-SAiiiT-MAR¥if( [Seine^^Mame, cf* de 



Lagny], IV, 663 à 661, 669,669,660. 
— Église Saint-Murtin, IV, SA3, 64A, 
6&&, 6^7, 6/19, 65o, 6Si. — Ciodie, 
IV, 661. — Curés. Voy. Aubbbt (Gilles- 
François), Du Bois (Gaspard), Lbclbbc 
(Alain), Lb Rot (Élot). •- Vitrail, IV, 
64i. 

Inscriptions, IV, 6A3, 64^, 667, 



669, 661. 
Bvhà (Gnilianme), maître des reqnéles, IV, 

689, 583. 
BoMl (Pierre), seigneur de Villiers-snr- 

Marne, IV, 681, 689, 683. 
BuDHAiN (Pierre), curé deRongis, III, 696. 
BuBiL (Foncher de), V, 96, 97. 
BorroN, naturaliste, II, 67. 
B06BALBAO (Girilleaiette, femme), IH , &8, A9. 
BuoBALBAD (Thibaud), III, &8, 69. 
BonNORS (JMtqnes de), maître des Comptes, 

1,78a. 
Buisson (Lucas) , margdllier de Foi^, ill, 

467. 
BuLDBT (Jean) , marguillier de Gennevilliers, 

UI, 176. 
BuLKBLBT^(Ghariotte de), femme de Daniei 

Mahony, I,Mà, 666. 
BuLLAirr (Jean), architecte, I, 468; II, 453. 
BuLtBT (Pierre), architecte, H, 6. 
BuLLiouD (Le P.), jésuite, I, 690. 
BuLLOT (Gervais), III, 186. 
BuLiot (Philippe), UI, f86. 
BuixoT (Pierre), palefrenier de la Grande 

écurie, m, i86, 187. 
BuLLOT (Pierre), fils du pfiécédent, IIL 

186. 
BoLLOtBi [Seine-el^Oise, c^ de Magny^es- 

Hameaux). — (Seigneure de). Voy. Le 

Gauc» ((Parles), Lb Cavito (Henri). 
BuLOT (Pierre), III, 189. 
Bv9i4) (Pulcheorius de), V, 96. 
BtABs [SeiMMMJise, c^ de Psimaaaa]. — 
Église Saint-Mathieu, UI, 616, 417. 



DE LIEUK ET M PERSONNES. 



as7 



Â19. — Gloobe, III, 419. — Cttrë. Voy, 

Ghabëisb (FniDçois). 

— InscripdoDs, III,&i6, /ii8, 619. 
Seigoieura. Voy. CsAvuiva (Antoioe 

de), RoDiLLtf (Ajitoine-Loaia). 
BoBBs (Mathieu de), III, 618. 
Bdm»adlo (Gilles), prêtre, I, 106; V, 

33i. 
BoBov (Jaeqne^), inargailliw d*AvraiiiviUe, 

IV, 53. 
BoftOM ( Le) [ Loire^Iaférieiire, e"* de VigQwii , 

c"*" de Saiot-Étienoe-de-Montlac]. — (Sei- 

gpeur de), Vay. SAriANi (Haori, marquis 

de). 
BoBTB (J.), fondeur, IV, 563. 



BoAY {Loir*et^«, e* de Saiaft-SeeandiB, 
c'» d'HerbauU]. — (Contée de). Voy. 
RoatBTBT (FloriiDond), Bobtaiiio (Ftuh 
çois de). 

B0S81ÀBB. Voy. Dabrbub db BoeaiiBB. 

B088ON (Gilles), doeteur en théologie, I, 
3^. 

Bdssy (Antoine de), dit Piqobt, II , 399, 
4oo. 

Bdtay (Siuanne), femme de Charlae Le- 
brun, I, $77, 978, «79, 980. 

BpTiBa (Rosalie de), U, 95. 

Buttb-aux-Bbbgbbs (La) [Seine-etrOîse, c** 
de Saint-GeroMÎa-Iès-Corbeil j, IV, aSi. 

B(nrsTBB (Philippe), sculpteur, I, 367. 



Cababiii (Denis), margoillier de ViUejoif, 

III. 601. 
Caccu, marguillier de SaintrNicolas^des- 

Champs, I, 969. 
Cadbbodssb (Duc de), III, 5&6. 
Gabn [Calvados]. — Gouvemeuir. Voy. Pp- 

TiBB (René, duc de Tresmes). — Univeiv 

site, II, 393. 
Caffibbi (Jean-Jaoïiuei), sculpteur, II, 4â. 
CArriN (Franç(Ms), bourgeois de Paris, IV, 

3^1. 
Cagny (Guillaume), maiguillier de Mont- 

soult, II, 4o9. 
Caobssqob, I, 3o6. Voy. Kbbobbst. 
Gabbbibb ( Pierre) , maître d'école , III , 70. 
Cahobbt (Jean), maiguillier de ViUejust, 

m, 5ii. 
CAflOBS [Lot], IV, 197; V, jis, i3. — Évè- 

ques. Voy. Do Gobscub (B.-J.-B.-R.), 

NoAu»ijs (Louis^Antoùie de), ëompmic 

(Alain de). 
CiiiMY [Oise , c"' de Grillon, c** de Songeoo]. 

(Seigneur de). Voy. Chevalibb (Claade- 

Jeaa-Boptisle). 



CAiLii (Louis), frère coadjuteor de la Com- 
pagnie de Jésus, I, 5â6. 

GA1I4.8T (Gertrude), carmâitt, II, 907. 

Caillet (Vincent), curé de Villeron, II, 
608, 609; V, 3&9. 

Cau«lbtba0 m L'AssifBAHOB ( Fnuiiçois- 
Étienne), clerc minoré, III, 349. 

Caillot (Nicoles), curéde Villepmte, III, 

193, 19i. 

Caisb (Jean), chancelier de Ne(re>Dane de 

NQyao,I,36s,36â. 
Calais [Pas-de-Calais]. — (Gouverneur de). 

Voy^ BArnoBB (Armand-Josqph de). 
Càlbti MAQHi (Archidiaeemus), I, 83. 
CALHBsrai. (Antoine de), éeuyer, I, 

lAa. 
CAMiioiiT (Du). Voy. Dd Camboot. 
Ca«bbai [Nord], II, 19; IV, 958; V, $9. 

— Ardievétpie. Voy. SAiHT^ALBai (Charles 

de). — Lieutenant du roi. Voy. Dbbox 

(Simon da)- 
Cambbat (Le sieur), III, 67A. 
Cambuh [Aisne, c*' de Couey^e-OhAteau]. 

Cloche, III, 95. 

69. 



388 

Cakeun (Nicolas), mattre qaeax en ia cui- 
sine du roi, III, 616. 

CiMPiGHY (FraDçoifr-Loiiis), carë de Neuiily- 
sor-Marne, III, 36, 38, ko. 

Campra, musicien, V, 907. 

Gamprbmy. Voy. Champremy. 

Camds ( Charles -Noâ-François), r^puoeur 
de la seigneurie de Moucy, II, 67 &. 

Camus (Geoffi'oy ), conseiller d*Etat, IV, 689 , 

&60. 

Camos (Henri) , seigneur de Châtres , IV, 1 3. 

Camds (Jacques) , avocat aux conseils du roi , 
I,6a5. 

Camds (Jean-Pierre), ^véque de BeUey, I, 
65a,653,65/i. 

Camos (Louis), conseiller au Parlement, I, 
3i8. 

Camos de Poutcarr^ (Geoffroy-Macé), pre- 
mier président du parlement de Rouen, 
II, â6oi ^61. 

Camds de PoirrcARRé (Jean-Baptiste-Élie), 
maître des requêtes, II, hùo. 

Camus de PoifTCARRi (Nicolas-Pierre), pre- 
mier président du parlement de Rouen, 
n, 660. 

Camos de PoifTCARRi (Pierre), prieur de 
Saint^Trojan, IV, A63. 

Camus de PoNTCARRé de Vi armes, premier 
président du parlement de Rouea, IV, 
&60. 

Camus du Clos (Charles), contrôleur gé- 
néral de Tartillerie , 1 , 3 1 8. 

Camosat ( Pierre) t curé de Bagneux^ III, 
675, 676. 

Canaplbs [Sonune, c*"* de DomartJ. — 
(Comte de). Voy. Criîqoi (Alphonse de). 

Canard (Jeanne), femme d'Éioi Pinguard, 
U,67i. 

Caudale (FpLx de). Voy. Foix de Caudale 

Candbnib (Évéquede), IV, 335. 

Candeuvrb (Seigneur de). Voy. Doublet (Ni- 
colas). 



TABLE DBS NOMS . 

Caret (Denis), notaire à Melun, IV, 969. 

Canet (Gervais), bourgeois de Paris, II, 
67. 

Caret (Prieur de). Voy. Mbrlat (Nicolas). 

Cargor (Jeanne de), femme de Claude Re- 
bours, m, â8/i. 

Carlbrs (Jean de) , conseiller au Parlement, 

I, 394. 
Canrag le Blanc (Joseph), marguillier de 

Saint-Nicoias-des-Champs, I, 969. 
Cannay^ ( Philippe de) , seigneur de Fresnes , 

III, Gi 8. 
Carquville de Rafetot (Madelane-Glaire), 

religieuse du VaUde-Grâce, 1, 379. 
Carteleu [Seine -Inférieure, c"" de Ma- 
ronne]. — (Seigneur de). Voy. Larglois 

(Nicolas). 
Cantemelle (Bernard de), II, /io7, iioS, 

^09. 
Cartet (Yves), conseiller au Parlement, I, 

90. 
Cantin de Richbbourg. Voy. Qoertih de Ri- 

CHEBOURO. 

Canto (Jean), curé de Combeaux, IV, Uk8, 

Caorn (Robert), mai^gniUier de Saint^ve- 
rin, I, 3^3. 

Caours (Agnès de), V, 19. 

Capblle (N.), fondeur, U ^8'. C£ Chapelle. 

Cappel (Jacques), avocat du roi au Parle- 
ment, I, 695, 696. 

Caprornibr (Gratien), seigneur de la For- 
tdle, IV, 395. 

Capsirte (François), marguillier de Mon- 
treuil-lès« Versailles, III, aâo. 

Caquier (Pierre), architecte, I, 536. 

Cargjll (Vicomtes de). Voy. Drummord (Jac- 
ques I"), Drummord (Jacques II ). 

Carlier (François), curé de Praseux, I, 
6âo, 6A1. 

Garlot (Louis), marguillier de ViUeprenx, 
m, 933. 

Carmant [= Kermen, Finistère, c" de Ga- 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



389 



rantee, c"*" de Tanlë]. — (Marqai» de)* 

Voy. MaillI (Henri de). 
GARMëLiTBS DE Fraucs (Supérieur des). Voy. 

B^RULLE (Pierre, cardinal de). 
Garnakbt ( Yvon de) , écuyer de Charie» VU , 

IV, 5! . 
Garnetiii [Seine-et-Marne, c*"* de Claye]. 

(Curé de). Voy. Boullahgbr (Louîb-Nî- 

colas). 
Garnot, notaire à Paris, II, 638. 
Gabon (Françoise), fiile de chambre de la 

duchesse de Guise, III, 798, 799. 
Gabon (François-Hubert), curé de Roissy- 

en-France, 11,663. 
Garok (Paul), procureur fiscal de Ghama- 

rande, IV, &8. 
Gabon (Philippe), procureur fiscal de Ghe- 

villy, lU,6o8. 
Gabon (Zozias), lU, 738. 
Garpbntibr, notaire au Ghâtelet, III, 738* 
Garr^ (Glaude), médecin, U\^ ^99. 
GARRii DE LoBME (GhaHes), directeur gé- 
néral des fermes, IV, 591, 8911. 
Garrey, peintre, III, 33o. 
GARBiàBBs(Les) [ Seine ^ c"" de Gharenton-le- 

Pont] , III , 8 , ail, — Seigneur. Voy. Le 

Jay (Nicolas II). 
Garri^res- Saint- Denis [Seine-et-Oise, c*" 

d*ArgenteuiI]. — ^ Église Saint-Jemi-Bap- 

tiste, II, 3os, 3o3; retable en pierre 

peinte, U, 3o3. — Inscriptions, H, 

3o9« 
Gabt. . . (Hervé), chapelain de Saint-Spire 

deGorbeil,IV, 85. 
Gartblubr, sculpteur, III, ao3. 
Gabthaob [Afrique], II, 160. — (Bénitier 

trouvé à), II, /i8â, 685. 
Gabtheby (Pierre), marguitlier de Nanterre, 

III, 197. 
Gabtibr, notaire au Ghâtelet, III, 67a. 
Gartibb (Glande), marguillier de Saint-Ger- 

main-lès-Gorbeil, IV, i»43, q&A. 



Gartl (Jean), baron de Dnnford, I, 6i5. 

616. 
Gasabbllb (Seigneur de). Voy. Zamet 

(Jean). 
Gasal [Piémont] (Siège de), IV, 99, 93. — 

(Traité de), I, 698. 
Casinblli (Bothinus), chevalier, IV, 519. 
Gassart (Jean), IV, i58. 
Gassbl (Bataille de), I, 607. 
Gastbllanb (Françoise de), marquise de 

Mirabeau, II, 986. 
Gastellbon [Espagne], IV, 11. 
Gastelnau [Lot-et-Garonne, c**" de Seyches]. 

(Dame de). Voy. Bai^LART (Adéiaîde-Fé* 

licite). 
Gastillb (Blanche de), reine de France, l. 

49/i;n, 370. . 
Gastille (Gonstance de), reine de France, 

I, i3;II, i5i, t59. 
Gastillb (François de), président au Par- 
lement, I, 781. 
Gastillb (Gaston-Jean-Baptiste de), fils du 

précédent, I, 781. 
Gastillb (Philippe de), I, 781. 
Gastillb - Villemarbuil ( Marie - Madeleine 

de), femme du surintendant Fouqnet, 

I, 760, 781. 
Gastillon (André), jésuite, I, 59i. 
Gastres (Gui de), abbé de Sainl-Denis, II , 

181; IV, 6. 
Castruss [Hérault, cb.-l. de cf*"]. — (Mai^ 

quise de). Voy. Talabu (Marie -Louise- 
Angélique de). 
Gathbrine de . . .AND (Sœur), dite de Saint- 
Bernard, carmélite. II, 906. 
Gatin (Gatherine), femme de Guillaume de 

Sève, I, 397. 
Gatitiat (Louis de), II, 953* 
Gathiat (Marie-Renée de), marquise de 

Gourtomer, II, 957, 958. 
Gatinat (Nicolas de), maréchal de France, 

U, 953, 95/i, 955 , 956, 958; IV, 366. 



390 



TABLE DES NOMS 



Catmat (Pierre de), 11, «63, 967. 

CAimBRT (Ciaade-François), curé d'Andiily, 
IUq6s. 

G&DBoif [Lotret-Garonne, C" de Seyches]. 
(Dame de). Voy. Bai^LAiT (Adélaïde- 
Félicité). 

Gauhbt (Marie' Jeanne), femme de Marc- 
Antoine Gilles, 11, 57s. 

GAOllABTlIf. Voy. Lb FiVBB BB CACaUBTUI. 

Gaohabtui m Mobhart (Dominique), cha- 
noine de Champeaiu, V, U6^ ^7, 

57. 

CAufluir (Nicolas), jésuite, I, 590. 

Gaotb (G. ), proQorear fiscal de Morsan-sur- 

Oi^, IV, i36. 
Gauwbt (Marie-Augusline), III, 9o3. 
Gaox (Gouverneur du pays de). Voy. Po- 

Tiaa (Bemiffd). 
Gaox (François de), marguiliier de Viiliers- 

Adam, II, 378. 
Gavb ( Seigneur de la). Voy. Tbihqvand (Jean- 
Louis-Nicolas). 
Gavbttb (Pierre), prêtre, II, 58o. 
Gavillb (Thomas de), fondeur, I, 393. 
Catillon (Maiie), femme de Jeau Gaillard, 

U, 5o6. 
Gâteux (Roc de) [Somme, c" de Saint-Va- 

lery]. — Gouveroeur. Voy. RouiviT 

(Jean<4oachim). 
Gatlus (Gomte de), antiquaire, I, 167. 
GBtLBRATB (La). Voy. SsaLBBAiB (La). 
GiLUi-i.B»-Bom>Bs (La) [Seine-et4)ise, c*" 

de Dourdan]. — Église Saint-Germain 

(de Paris), III, àSp — Inscription, 

ibid. 
GBLLAuBa,.arcbiteete, U, 4. 
Gbllb-Sauit-Gloud (La) [Seine-et-Oise, c*" 

de Marly-le-Roi], III, 990 à 999. 
É^ SainiJ>iene, ibid. — Cloehes, 

m, 991, 999. 

--*- Inseripliona, m, 990, 991. 
— <— Seigneur. Voy. Bachblibr. 



GsaisAY (Pierre de), doyen de Sainti-<ier- 

main-rAuierrois, I, 1A9, 161, i59. 
GfluiAY (Gharles- Daniel de), écuyer, II, 

936. 
GBBVAIWLA-V1L1.B [Seine-et-Oise, c'" de Ghe- 

vpeuse], m, 979, 981, 449 à 464. 
Ahbeye du Vaux de Gemay. Voy. 

Vaux ob Gbbhay (Abbaye de). 

Église Saint-Brioe, lU, 449, 445. — 



Ghâsse de saint Thibaud, III, 445.— 

Guré. Voy. Dobois. 

— Inscription, III, 449. 

Seigneurs. Voy. Fubst (Charles-Hu- 



hert de), Fobbt (Raoul de). 

GBMueNT ( Auberi de), IV, 999 , 993 , 994 ; 
V, 907. 

GnvBAD (P.-Ci«wfe), ehanoine de Srât- 
Victor et de Ghampeanx, V, Si. 

GBEYOïf. Voy. Sbbvor. 

GisAB^B [Gappadooe]. *- ( Areheréque de). 
Voy. GHBFFOirTAiiiBs (Christophe de). 

G«s6oiHiB<SBu [Seine^Mame, c~ de Me- 
lim]. — (Guré de). Voy. Poiubb (An- 
toine). 

GcoTA [Afrique] (Siège de), I, 478,480. 

GuAAus (Abbaye de) [Oise, c^ de Fontaine, 
c*" de Nanteuil-le-Haudonin] , U, 616. 

GuABAm (Jean-Baptiste), maigufliiar de 
Gomh»-lft-ViHe, IV, 3o5. 

Cbarbet (Hugues), archidiacre de Mâcon, 
I, 484. 

Ghabot (Gharles), seigneur deSainle-Aa- 
laye, I, 474, à'jb. 

Ghabot (Guy-Aldonce, dit lb Cbcvaliib), 
I, 474. 

Gkabot (Henri),. duc de Bohan, 1, 474, 
476; IV, 18. 

Csabot (Léonor), fib de r«aiiFal, I, 448, 
449. 

Ghabot (Philippe), amiral de France, I, 
443,448,449,474^ 475. — Son tom- 
beau aux Géleijiins, I, A48, ^49. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



391 



GHAfttiBB (Dom), prieur de SainC^Amoul- 
de-Crëpy, II, Sas. 

CHAmoL BK VoLTiG (&.-J.-G., coDite de), 
prëret delà Seine, I, ifi8, 358,359. 

Chaoiiy [prob^ Saône^et-Loire, eh.«l. de o'"']. 
(Baron de). Voy. Psrbadlt (Jean). 

Cbaiob [Seîne-et-Oiife, c"* d'Athis]. — (Sei- 
gneur de). Voy. TAfOifNET ( Pierre). 

Chailu»t (village aujourd'hui dans Paris), 
I, 995 h «99, 64i, 643; II, 69; V, 
ûhS h a5o« 

Abbaye de Sainte -Geneviève , V, 

269. 

Abbaye de Sainte -Perrine, V, aiSn 
a5o. — Abbesaes. Voy. Harlay (Char- 
lotte de), Hablay (Françoise de). 
— Église de Saint-Pierre, I, 995 à 999. 



— Ghapelle Saint-Uippolyte, (, §96. — 
Cloche, I, 99g. — Gurës. Voy. BsinàRE 
(Jacques- Michel), Le Soudibb (Andrë), 
QciMTAiNB (Nicolas). 

— Inscriptions, I, 995, 998, 999. 
Seigneur. Voy. Roussead (Henri). 



CiuiCLon (François), seigneur de Choisy, 

I, 5l9. 

Ghaillou (Jean), docteur de Sorbonne, IV, 

437, /i38, 439. 
Ghaillou (Philippe), marchand de vin pri> 

vil^ë,IIi, 568, 569,570. 
Ghailloox (Pierre), marguillier de Fresnes- 

lès-Rungis, III, 691. 
GfiAiLLT, m, 656, 669, 660, 663, 664, 

670. Voy. Ghilly. 
Ghailoo (Raoul), marguillier de Villeneuve- 

Saini-Georges, IV, 196. 
GHAifiAy(Danie du). Voy. Lbchbvauer (Éii^ 

zabetb-Thërèse-Marguerite). 
Gbaiban (Mathurin), arpenteur royal, Ili, 

998. 
Ghaiz [prob* Ghaix, Vendée, c*° de Fon- 

tenay4e-Comte], 11, 9&8. 
Ghalahdbat [Seine-etX)ise, e"* de Montge- 



ron]. — (Seigneur de). Voy. Bbbsabd 
( Anne-Gabrielie-Henri ). 

Ghalaby (Dom), moine de Saint-Denis, II, 
193. 

Ghalbttb [Aube, c" de Ghavanges]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Bebbibr du Mby b (Claude). 

Graliot (Nioelle), notaire à Goumay, IV, 
566. 

Gballauivt (Jeanne), femme de Pierre Dam- 
bert, II, 56o. 

ChIlors-sub-Hariie [Marne], 1, 955, 585, 
587; II, 390; IV, i45. — Abbaye de 
Saint-Pierre, II, 390, 391; abbë. Voy. 
ViLLiEBS (Charles de). — Archidiacre. 
Voy. DoBMAiis (Renaud de). — Évéques. 
Voy. Clausse (Henri) , Noaillbs (Louîs- 
Antoine de). — Gouverneurs. Voy. Haus- 
soNviLLE (Louis d'), PoTiBB (Reué). — 
Vidame. Voy. Haussonville (Louis d'). 

Ghalot, charpentier, II, 546. 

Chamabaitdb [Seine^t-Oise, c"* de la Ferté- 
Alais], IV, 67 h àg. 

Château, IV, A8, 69. 

Église Saint-Quentin, IV, 67, 48. — 

Cloehes, IV, 48. — Cur^. Voy. PABHfiR- 
TiBR (Pierre-Jearn). 

Inscriptions, IV, 67, 48, 49. 

Seigneur. Voy. Talabb (Cësar-Marie, 



marquis de). 

Gbasbbulhag db Mâthbsby (Antoine-Iiouis), 
I, 34o. 

CHAiiBSs-MoifTBOBKAU (Hélène de), son cé- 
notaphe, I, 4o5, 4o6. 

Chahbly (Nicole de) , femme de Gilles Malet , 

IV, 906, 9o8, 909, 910. 

GsAMBOifAS (Comte de), III, 546. 

CHAMBBOfs [auj. Brogiie, Eure, ch-1. de c""*]. 
(Rarons de). Voy. Arnaold de Pomponne 
(Nicolas-Simon), Arbauli» de Pomponne 
(Simon). 

Gbamillabt (M*' de), V, 9o8. 

Gbamillabt (Etienne), jésuite, 1, 594. 



392 



TABLE DES NOMS 



Chahillabt (Pierre), jésuite, I, 5q(i; 

Champ. Voy. Champs. 

Champagne (Comtes de). Voy. HBfiBBtT, 
Thibadld le Gband. — Gouverneurs. 
Voy. BoDRBON-CoNO^ (L.-H.-J, de), Ro- 
gheghooabt( Louis- Victor de). 

Ghampagredx (Gabrielle-Ciaude Berger de), 
II, 3oi. 

Champaigne (Cathet'in&-SuBaiine de), reli- 
gieuse de Port-Royal, I, 378, 37 5. 

Champaigne (Phibppe de), peintre, I, A6« 
373, 37/1,375; III, ai. 

Champayonb (Marguerite de), femme de 
Pierre de Châtres, IV, A. 

Champeadx [Seine-et-Marne, c'"' de Mor- 
mant], 1 è 57, 58, 64, 65, 70, 76. 

Chapitre, V, 3, i3, A6, 57. — Cha- 
noines. Voy. Aboolabo (Guillaume) , Al- 
LAN (Nicolas), Amaoby, Aubbby (Melon), 
AoFFBOT (Claude), Aym. . .DA(Rigaut), 
Babdin (Léonard), B^oauld db la Gh 

BABDiàBB, BlONDBL (Gilles), BOVBBIBB 

(Etienne), Cadmabtin db Mobmant (Do< 
mioique), Cbbvbad (Qaude), Champoignb 
(Pierre de), Chandon (François), Cbabcot 
(François), Chbistin( Benjamin), Cloubt 
(Pierre), Coqubtebrb (François^Louis), 
Daultoub (François), Donadieu (Arnaud), 
DuBAND (Jérûme de), Ei^maoui (Pierre), 
Fauvbl (Pierre), Fouiu (Etienne de), 
FuBB (Bernard de), Garnot (Jean-Bap- 
tiste), Gadthier D*AiiPBEJOL (Jean*Bap^ 
tiste), Gavbigbb (X**), Godbebt (Claude- 
Henri), GuiAu (Marin) , GdAhyabd (Etien- 
ne), GUBSTBB DE LA SoYAGiBB (JacqueS- 

Victor )« Hdbard (Guillaume), Joussbt 
(Louis), La Toub du Pin db Romodlle 
(Paul), La ViLLATTB (Benjamin de), Le- 
BBim (Pierre), Le Coq (François), Lbboy 
(Jacques), LiIêbault (Adrien), MARTm 
(Sébastien), Massabo (Louis-Alexandre), 
Mesny (Jean)^ Mobbad (François-Louis), 



Modssbt ( Jos^h - Alexandre) , Natur 
(Jean), Payen (Michel), Picor (Jean-Ro- 
bert-Charles-Ignace), Pubagb (Pierre), 
Rabaolt ( Louis-Robert) , Rampillo5 (Jean 
de), Salomor (Louis), Sauyaigb (Nico- 
las), TaioR (Louis), Touoabd (Jean), 
Vacqubttb do Cabdorroy (Jacques-Vin- 
cent-Marie), Villairbb (Philippe de), 

— Chantres. Voy. Cbardor (François), 
ËRRAoui (Pierre), Gviku (Marin). — Pré- 
vôts, V, 1 9 , i3. Voy. DoNADiEO (Arnaud), 
GniRTARD (Etienne), Lbbbor (Pierre), 
Rahpillor (Jean de). 

— Doyenné, V, 1 à 88. — Doyen rural 

V,7o. 

Église Notre-Dame, V, 3o, 3i. 



^ — Église Saint-Martin, V, 3, & , 5, 7, 8, 
9,11, i3,i4, t6, 17, 19, 9i,aa,94, 
35, 96, 97, 98, 3o, 39, 34, 36, 38, 
40, 61, 43 à 57. — Chapelle de Saint- 
Denis, V, 36. — Chapelle du Saiot- 
Esprit, V, 96. — Chapelle de Saint- 
Pierre; V, 44, — Cloches, V, 57. — 
Confrérie du Rosaire, V, 39. — Statue 
de saint Denis, V, 36. — Vitraux, V, 3, 
56. 

Hôtel-Dieu, V,4o. 

Inscriptions, V, s, 5, 6, 8,9, 10, 

19, t3, t4, l5, 17, 19, 90, 99, 93, 

34, 35, 96, 97, 98, 99, 3o, 3i, 39, 
SA, 35, 36,38,40 h 57. 
Cbampeloub (Gérard), curé de Villepreux, 

III, 999« 

Champbs (Pierre des). Voy. Dbschamps 
(Pierre). 

Ghampfbu (Pierre de), chevalier d'honneur 
au présidial de Moulins, U, 989. 

Champigrt [Indre-et-Loire, c**" de Riche- 
lieu]. — (Vitrail de la Sainte-Chapelle 
de), I, 558. 

Cbampigry-sdr-Mabnb [Seine, C"* de Gba- 
renton], IV« 496 i 43o, 455. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



393 



— ChAteau, IV, Asg. 

— Église Saint-Satnmin, IV, /is6 à< 
43o. -»- Cimetière, IV, 4q8. — Cloche, 
IV, A3o. 

— Inscriptions, IV, 696, AaS, 43o. 
Seigneurs. Voy. BocHAaT (Jean), Bo- 



CHABT (Marie-ÉSisabeth). 

CflAMPra, notaire à Sceaux, III, 5^9. 

Champ» (Jean- Baptiste- Antoine), lieute- 
nant da iuiilliage de Sceaux, III, 55 1. 

Champlain [Seiné^lrMame, c"*deia Queue- 
en-Brie], IV, 4/19. 

Cbamplan [Seine-et-Oise, c"* de Longju- 
meau], III, 53, 36i, 5i6, 519 à 
5s8.' 

Ég^ Saint-Germain (d*Auxerre), III, 

519 è SaS. — Curés. Voy. Fodcqubs 
(Denis), MiGHBL de la Roghe-Maillbt 
(René). 

Inscriptions, III, 619, 5ao, 5si, 



533, 5s4, 595, 5â6, 597. 

— Marquise. Voy. Habville db PÀlaisbau 

(Constance de). 

Seigneur. Voy. Abnauld db PoMPOimB 



(Nicolas-Simon). 

CbamplItrbox [Seine-et-Oise, c" d'Épinay- 
Champlâtreux), II, '483. — Château, 
ilnd, — Église Saint -Entrope, ilnd,; 
cloche, ibid. — Inscription, ihid, — Sei- 
gneur. Voy. Moii (Mathieu-François). 

Champluisant (Antoine de) seigneur de Do- 
mont, II, 4 18. 

Champluisant (Arthus de), seigneur de Ma- 
nine, II, 4i6. 

Cbahpoignb (Pià*re de), chanoine de Cham- 
peaux, V, 5. 

Champebmt (Antoine de), IV, 5o. 

Champrbiiy (Jean-Sébastien de), IV, 5o, 
5i. 

CHAMPBBMr (Sébastien de), seigneur de 
Fouju, IV, 5 G. 

Champront (Bienvenue de), V, 80. 



f. 



Champront (Michel de), seigneur de Han- 
ches, I, 393. 

Champront (Tombeaux de la famille de), I, 
599. 

Chahprosay [Seine-et-Oise, c*" deDraveil], 
IV, 9o4. 

Champrosb [Seine-et-Marne, c"* des Cha- 
pelles]. — (Seigneurs de). Voy. Pbirbn: 
DB Moras (François), Pbireng de Moras 
(François-Marie). 

Champs [Seine-et-Marne, c** de Lagny], 
IV, 495,565. 

Champvallon (Hariay de). Voy. Harlay d:: 
Champvallon. 

Champt (Sœur Sainte-Thérèse), sœur de la 
Charité, 11,565. 

Chanac (Foulques de), évéque de Paris, II, 

78. 

Chanceau (Louis), curé de Montifaéry, III, 
709. 

Chandellon (Jean), III, 97, 98, 99. 

Chandon (François), chanoine de 'Cham- 
peaux, V, 5i. 

Chanlatte (Noël), III, 674. 

Cbannes (Georges-Philippe-Léon de), mar- 
quis de Vézannes, II, 109, io3. 

Chanrond (Seigneur de). Voy. Huault (Bar- 
thélémy). 

Chant AL [Saône-et-Loire, c"* de Montelon]. 
(Baron de). Voy. RABorm (C.-B. de). 

Chahtecler (Pierre), prêtre, IV, i33, i34. 

Charteloup [Seine-et-Marne, c*" de Lagny]. 
Église Saint-Eutrope, IV, 5 09; doche, 
ibid,; statue de saint Eutrope, ibid, — 
Inscription, ibid, 

Chantelodp [Sein&-et-X)i8e, c** de Saint- 
Germain-tèfhArpajon ]. — Château , IV, 1 8. 

Chantblodp (Pierre de) , chevdier, IV, 5o9. 

Chantbpruie (Seigneur de). Voy. Lb Picard 
(Gallois). 

Gbantb-Reu«b [Seine, c** de GenneviUiers], 
m, 186. 

5o 



39& 



TABLE DES NOMS 



Ghantbbeinb (Moulin de) [Seine-efr-Oise, à 

Corbeil], IV, 5o2. 
Chantilly [Oise, c*" de Creil]. — Ghâteeu, 

I, 458; II, a/io, /i56. — Forêt, II, 698. 

# 

— Inscription provenant d'ËcoQAQ, II, 

456. — Seigneur. Voy. Montmorbngy 

(Guillaume, baron de). 
Ghantoisbau (Pierre), cure d'Autony, III, 

539. 
Ghanot (Michel-Humbert), abbë de la 

Roche, UI,388. 
Ghanot (Pierre), ambassadeur en Suède, I, 

368. 
Gha PELLE, littérateur, V, âo6. 
Ghapellb (Nicolas), fondeur, I, 48, ^9; 

II, 296,544,546, 585; III, 79; IV, 
65, 190, 376, 277. 

Chapelle (Seigneur de la). Voy. Le Page 
(Claude). 

Chapelle (Seigneur de la). Voy. Pabhen- 
TiER (Louis). 

Chapelle (Sieur de la). Voy. Le Camus (Ni- 
colas). 

Chapelle-Gautier (La) [Seiiie-et*Marne, 
c*" de Mormant], V, 1, 64 à 71. 

Château, 67. • 

Église Saint-Martin, V, 64, 65, 66, 

67, 70 , 71. — Chapelle de Notre-Dame- 
de-Liesse, V, 69. — Cure. Voy. Abou- 
LARD (Guillaume), Tuion (Louis). 

Inscriptions, V, 64, 65, 66, 69, 70. 

Seigneurs. Voy. Hartillb (François 



de), Thiboust de Bkrrt (Louis), Thp- 
BousT DE Bbrrt (Louis-Augustc). 

Chapellb-Haouis (La), IV, 390. Voy. Cha- 
pelles (Les). 

Chapblle-MiiiON (La) [Seine-^l-Oise, c"* de 
GhevreuBe], III, 364, 365, 588. 

ÉgliseNolre-Daiiie,IU,364,365. 

Inscription, III, 365. 

Seigneurs» Voy. Bbssbt (François de), 

Bbssbt (Henri de). 



Chapelle-Saint-Denis (La) [Srâie, aaj. 

dans Paris]. — Église Sainto-Goneviè¥e, 

II, 94, 95; cloche, U, 95. -r- Inscrip- 
tions, II, 94, 95. 
CHAPELLE-THiBousT-OE-BBBBr (La). Voy. Cha- 

pellh-Gautsbr (La). 
Chapelles (Les) [Setne^et-Mame, c** de 

Touman], IV, 382, 390. 
Église Saint-Vincent, IV, 38^. — 

Cloche, ibid. — Inscription, ilnd. 
Seigneurs. Voy. Le Pigart (Cléram- 

baud), Paillart (M.). 
Chaperonet (Pierre), marguillier de Ghene- 

vières,'lV, 436. 
Chaplain, IV, 449. Lisez et voy. Chahplair. 
Chaplot ( Jean-Baptiflte) , chanoine de Unas , 

111,719. 
Chapon (Pierre), maj^uillier de Villiers-le- 

Bel, 11, 443. 
Ghappelier (Claude), avocat au Pariement, 

1,701. 
Ghappelier (Isabeau), femme de Pierre Du- 

chesne, I, 701. 
Ghappelier (Jean), seigneur de Seint-Cyr, 

1,701,702. 
Ghappelier (Jean), flls du précédent, L 

701. 
Ghappelier (Perreite), fianme de Jean Mos- 

nier, I, 701. 
Ghappelier (Thomas), sieur des Roche», I, 

70J. 
Ch APPELLE (La), IV, 382. Voy. Chapelles 

(Les). 
Charbonnier (Antoine), secrétaire da roi, 

I, iao. 
Charbonnières (Charles), auditeur des 

Comptes, écbevin de Paris, II, 33. 
Ghabcoix [Seine-ei-Oise, c"* du Plessis^PAté] 

(Dame de). Voy. Legheyalibr (Élizabelh- 

Thérèse-Marguerite). 
Charcot (François), chanoine de Gham- 

peaux, V, 49,67. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



395 



Gbabdiii ( Mathieu ) , emré de VilUers-le-Bâcle , 

m, SkS. 

Chardon (Christophe), V, 79. 

Chabdon (Ckude-JolieDne), carmélite, II, 
«07. 

Chabdou (Nicolafi-Christophe de), doyen de 
Saiot-Martin de Montmorency, II, hbS, 

Chabdoit (Ordre du), I, 617. 

Chabbiiton-l»>Pont [Seine, ch.-l. de c*"], 
m, 3. — Pont de Charenton, III, 5 ; IV, 
i85, V, 34a. ^Prévôt du). Voy. Gaignb 
( François-Louis ). 

CsABEiTTON-SAiNT-MAinucE [Seine, c*° de 
Charenton-le-Pont], III, 10. — Couvent 
des Bénédictines, ibid. — Église Saint- 
Maurice, ibid. — Inscription, ibid, — 
Temple protestant, III, 1 , 1 1 . 

Gharlevaghb, ses insignes dans le trésor de 
Saint-Denis , II , 1 Sg. 

Charlbhaignb (Pierre), notaire à Sceaux, 
III, 543. 

Chablehont [Ardennes, c"* de Givet]. — 
(Gouverneur de). Voy. Chbvbbt (Fran- 
çois de). 

Cbablbs, notaire au Chàtelet, I, 667. 

Chablbs I", roi d*Anglelerre, I, 476. 

Chablbs II, roi d'Angleterre, I, 6o3, 617; 
V, 18a. 

Chablbs II, roi d'Espagne, I, 478. 

Chablbs IV le Bel, roi de France, I, 601 ; 
U, i35, 137, i63, 385. 

Chablbs V, roi de France, I, 79* a84, 
397, 43a, 435, 585, 586; II, i4i, 
i4a, i43; III, a4, a33; V, 100, 101 , 
33a, 333. 

Chablbs VI, empereur d'Allemagne, III, 
53. 

Chablbs VI, roi de France, I, 85, 19a, 
a84;V, i48. 

Chablbs VII, empereur, III, 346, 347. 

Chablbs VII, roi de France, I, 85; II, 
194, 195. 



Chablbs VIII, roi de France, I, ao8; UI, 

348;IV, 35i. - 
Charles IX, roi de France, I, aa6, 409, 

45i, 453, 454, 457, 466, 467, 718, 

775; II, 68a. 
Chables-Fbançois db Pabis , capucin , 1 , 4 a 1 . 
CflABLEs-QomT, empereur d'Allemagne, I, 

35o, 35i, 46o. 
Charlbs-Quiict, I, 79; U, i43. Voy. 

Chablbs V, roi de France. 
Chablet, notaii'e au Châtelet. 
Chablbt (Etienne), jésuite, I, 5âo. 
Chablet (Etienne), seigneur de Noyan, IV, 

157. 
Chablet (Marie-Catherine), marquise de 

Mesmon, III, 80. 
Chablet (Pierre-Etienne), IV, 157. 
Charleval [Eure, c" de Fleury-sur-An- 

ddle]. — (Comte de). Voy. Faogon de 

Ris (Jean-Baptiste-Gaston de). 
Chablieo (Guillaume de), prieur de Saint- 

Julien-le-Pauvre, III, 687, 688. 
Chabheil [Allier, c*"* d'Eseurolles]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Bbdnet (Joseph). 
Chabmes (Dame des). Voy. Lecbbvalibb 

( Elizabeth-Thérèse-Marguerite). 
.Chabhote (Abbaye de la) [Marne, c"* de 

Montmort], IV, 5o3, 5o4. ^— Abbés. 

Voy. NoDEL (Jacques), Pbzbon (Paul). 
Chabni (Marion de), IV, 5aa, 5a3. 
Chabni (Robert de), IV, 5aa, 533. 
Chabny (Seigneur de). Voy. Vigny (Anne- 
Claude, marquis de). 
CuABOR DB MéNABS (Madeleine -Elisabeth - 

Françoise), femme de Dreux-Augustin 

Dugué de Bagnols, III, 43o. 
Chabohne [village annexé à Paris], II, 98 

h 101. — Église Saint-Germain, II, 98 

à 101; cloche, II, 101. ^ Inscriptions, 

II, 98, 100, 101. 
Chabost [Cher, dL-1. de c"*]. — (Duo de). 

Voy. BiTHDNE (Armand-Joseph de). 

5o. 



396 TABLE DES NOMS 

Charost (Seigneur du). Voy. Rodsscl (Fran- 
çois). 

Chabpbntibr (A.), jésuite, I, Ssi. 

Charpeictier (Charles), marguillier d*An- 
dilly, II, a6i. 

Charprhtibr (Hubert), prêtre, III, soi. 

Charpentibr (Jean), III, 899. 

Gharpbntibr (M.), curé de Jouy-le-Moutier, 
II, 356, 357. 

GHARRAs[Gharente,c''*deMonlbron]. — (Mar- 
quis de). Voy. Laurbngib (François de). 

Charrier (François), curé de Bures, III, 

Û19. 
Charron (Marthe) , femme de Pierre de Bra- 

gelongne, 1, 287. 
Chartain (Hervé), seigneur du Bâcle, IV, 

169. 
Chartier (Charles), procureur de la sei- 

gneurie de Villiers-le-Sec, II, A92, 698, 

Chartier (François), procureur fiscal du 

MesniUAubry, II, Itgàf btà, 
Chartier (François), procureur Bscal du 

Plessis-Gassot, II, ôsS, Ss/i. ' 
Chartibr (Geneviève), femme de François 

de Montholon, V, 167. 
Chartier (Guillaume), évéque de Paris, II < 

7B, 98, 99, A97, A98; m, 3<6, 58o. 
Chartier (Jeanne), IV, 10. 
Chartier (Marie), femme d'Edouard Mole, 

V, 167. 
Chartier ( Marie), femme d'Eustache Bouette, 

n, 430. 
Chartier (Marie), femme de Jean Teste, V, 

i55, i56, 157. 
Chartier (Mathieu), seigneur d'Alainville, 

V, i56. 
Chartier (Mathieu II), premier président 

du Parlement, V, 1 56, 157. 
Chartir (Jean), seigneur dlvry, IV, 178. 
Chartin (Philippe), seigneur d'Ivry, IV, 

178. 



Ghartih (Simon-Gilles), seigneur d'Ivry, 
IV, 178. 

Ghartrbs [Eure-eir-Loir], I, ikg, A66; II, 
i65; UI, agi, 369; V, ijL — (Duc 
de). Voy. France (Gaston de). — Église 
Notre-Dame, prévôt de Normandie. Voy. 
Gerisat (Pierre de). — Église Saint-Hi- 
laire: vitrail, I, i3o. — Evéques. Voy. 
HuRADLT (Philippe), Lurersac (Jean-Jo- 
seph-Baptiste de), ROSSET DE FlBURT ( Au- 

guste-Bemard de). — Grand bailli. Voy. 

Flburuh (Joseph -Jean -Baptiste). — 

Supérieur du séminaire. Voy. Dhoudain 

( Guillaume-Bernard ). 
Chartres (Jeanne de), femme de Jean de 

Rostaing, I, hûS. 
CnARTRàTES (Agnès de), abbessc de Notre- 
Dame d'Hierre, IV, 3â6, 327, 3â8. 
Chartron (Jeanne) , femme de Pierre Dufour, 

I, 3io, 3ii. 
Chase Con^e (Conte), marchand sienngis, 

IV, 7, 8. 
Chaslbt (La voie de) [Seine, c*^ de Ghe- 

viiIy],III,6o6. 
Ghaslds (Pierre de), abbé de Cluny, II, 59. 
Chassbbras (Louis de), écuyer, I, 5i5. 
Ghassebras (Marie de), femme de Louis de 

Suramont, I, 5i5. 
Chassbbras (Valentin de), I, 5i5. 
Ghassepot de Beadhont (Charles), conseiller 

honoraire au Grand conseil, II, /169. 
Chassbpour (Jean-Baptiste), écuyer, I, 28s. 
Chassy [Nièvre, c" de Montrenillon, c*' de 

Château-Chinbn ]. — ( Seigneur de). Voy. 

Bernage (Louis-Basile de). 
Chastel (Jean), curé de Leuville, lU, 7A1. 
Chastbnay. Voy. ChItbnathen-Frangb. 
Ghastrbs. Voy. Châtres. 
Chastrbs-en-6rie [Seine-et-Marne, c*" de 

Touman], IV, 371. — Église Saint-An- 

tonin, tbid.; cloche, ibid, — Inscription, 

ibid. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



397 



CHATAïKAff ( Madrarin ) , arpenteur royal , UT, 

998. 
CiiiTEAiiouif [Eure-et-Loir]. — Abbaye de 

la Madeleiue, I, &66, &68; abbé. Voy. 

RosTimo (Jacques de). 
GbItbâufort [Seine-et-Oise, c''* de Palai- 

seau], I, 98; m, 160, 345, 533, 537. 

Doyenné, III, lûg. 

Églises, 111,1 50,537. — Cloche, m, 

537. — Curé. Voy. Lânoe (F.). 
Inscription, III, 537. 
Vicomte. Voy. Luas (Michel). 



CdIteaihGontier [Mayenne]. — (Marquis 
et gouverneur de). Voy. Bâilleul (Nicolas- 
Louis de). 

CbItcâd-Meillaiid [Cher, ch.-l. de c**]. — 
(Seigneur de). Voy. Paris de Mortmartel 
( Armand-Louis-Joseph ). 

Châteaonbdf [Gôte-d'Or, c" de Pouilly]. — 
(Dame de). Voy. Pot (Anne). 

ChItraonedp-sur-Loire [Loiret, ch.-l. de 
c*"]. — Monument de Louis Phélipeaui, 

I, Û93- 
ChItead-Rbicaolt [Indre-et-Loire, ch.-l. de 

c"]. — (Dame de). Voy. Orl^ahs (Renée 

de). 
Cbâtbad-Vibdx [prob* Doubs, c"" d*Omans]. 

(Comte de). Voy. Vienne (René de). 
ChItblbt de Paris. Voy. Paris (Châtelet de). 
ChItelleradlt [Vienne]. — (Duc de). Voy. 

BoDRBoif ( Henri de , duc de Monlpensier ). 
Châtellier (Du). Voy. Du ChItellibr. 
CaiTEir-MoNTAGNE [Allier, c** de Mayet-de- 

Montagne].*< — (Baron de). Voy Brunbt 

(Joseph). 
CHlTENAT-EN-FRANCE[Seioe-et-Oise, c** d'É- 

oouen], II, Soi, 639 à 635. 
Église Saint-Martin, II, 633, 633, 

63&, 635.— Cloche, II, 635. — Curés. 

Voy. Fardel (Martin), Le Cor 

(Simon), Porubr (Mathieu). 

Inscriptions, II, 633, 633, 635. 



GalTBNAT-Li^-BAGNEDz [Seiue, c** de Sceaux], 

m,5&o,5/ii,5â3. 
Église Saint-Germain (d*Auxerre), 

m, 5^0, 5&1, 5&3. — Curé. Voy. Le 

Riche (Etienne). 

Inscriptions, m, 5iio,5&9. 

Seigneur. Voy. Mali^xieu (Nicolas de). 



ChItillart de Montillet-Grenadd (Jean- 
François de), archevêque d^Auch,. I, 
339. 

ChItillon [Seine-et-Oise, (^ de Viry-sur- 
Orge]. — (Seigneur de). Voy. La Bauhe 
(Ferdinand de). 

GbItilloiv [-sur-Indre, Indre, ch.-l. de c***] 
(Seigneur de). Voy. Barillon (Jean-Jac- 
que3). 

GbItillon (Jeanne de), femme de Pierre 
d'Alençon, II, iSg. 

ChItillon (Nicolas), jésuite, I, 536. ^ 

ChItillon-sods-Bagneux [Seine, c** de 
Sceaux], III, 579. — É^ise Saint-Jac- 
ques et Saint-Philippe, ibid; curé. Voy. 
Ddvivier (Pierre). — Inscription, III, 

579- 
Chatod [Seine-et-Oise, c**" de Saint^ennaïUr 

en-Laye], II, 393 à 396. 

Église Notre-Dame, ibid. — Cloche, 

II, 396.— Curé. Voy. Pbnnel (Jean). 

Inscriptions, II, 393, 395, 396. 

Seigneurs. Voy. Le Pilbor (Thomas) , 



Portail (Paul). 
Châtres [auj. Arpajon, Seine-et-Oise], III, 

730, 733; IV, 1, 3, 3, A, 6, 9, 13, 

i3. 
• Maladrerie, IV, 6. — Mettre de la 

Maladrerie. Voy. Bonipace (Jean). 
Seigneurs. Voy. Camus (Henri), ChI- 



TREs (Guillaume de), Châtres (Pierre I*' 
de). Châtres (Pierre II de). — Cf. Ar- 
pajon. 
Châtres (Gui de), abbé de Saint-Denis, IV, 
5,6. 



398 



TABLE DES NOMS 



ChItres (Guillaume de), IV, 3. 
ChItres (Perrot de), IV, 4; V, 346. 
Châtres (Pierre I" de), chevalier, IV, i, 

9, 3. 
Châtres (Pierrell de), IV, 4. 
Chaodet, scalptenr, II, io3; V, 335. 
Chauddlor (Baron du). Voy. Angennes 

(Charles d^). 
Ch AULNES (Antoine de), seigneur de Bures, 

m, 4i7, 419. 
GHAeMoiiTEL [Seine-etr-Oise, c*" de Lozar- 

ches], II, 487. — Église Notre-Dame, 

ibid, — Inscription, ibid. 
Chautard (François-Marie), caissier de la 

r^e des domaines, IV, 4a4. 
Chauvead (Jean), jésuite, I, 534. 
Ghauveau (Madeleine), femme de François 

Thorigny, III, 87. 
Chadvbao (Michel), curé du Pin, III, 64, 

65. 
Chadvelin (Alexandre), contrôleur général 

de Tartilierie, I, 5 16. 
Ghad VELiiv ( François ) , I II , a 4 4 . 
Chaovignt [Seine-et-Oise, c"* de Luzardies]. 

(Seigneurs de). Voy. Baron (Charles), 

MoL^ (Mathieu-François). 
Chauvignt (Antoine-Pierre-Gabriel), mar- 

guillier de Saint-Thibaud-des- Vignes, IV, 

533. 
Cbaovilliers (Seigneur de). Voy. Longuet 

(Antoine). 
Chauvin (Marie-Marguerite), femme de Da- 
niel-Charles Trudaine, I, 364. 
Ghauvot (Charles), curé de Saint-Sulpice 

de Favières, IV, 46. 
Chauvrt [Seine-et-Oise, c*' de Montmo- 
rency], II, 395 à 397. 
-*-*— Église Saint-Nicolas, II, 395, 397; 

curé. Voy. Polly (Philippe). 

Inscriptions, II, 895, 897. 

Seigneur. Voy. Goliohon (Joseph-An- 



Chauvrt (SeigoMT de). Voy. Padooit u 
Ris (Jean-Baptiste Gaston de). 

Ghadx (Baron de la). Voy. Viknne (René 4e). 

CHAViNNu ( Mai^guerita de) , femme de Fran- 
çois Haultemps, 1, 659, 553. 

Chatst (B.), curé d^Antony, III, 539. 

Chavet (Charles), bourgeois de Paris, III, 
539. 

CuAviLiB [Seine-et-Oise, c** de Sèvres], 
III, si4l, 343,597,598. — %liseItotre^ 
Dame, III, 34i. — Inscription, iind. — 
Seigneurs. Voy. Aymbry (Adam), Lasns 
(Jean). 

Chaville-ao-Val-db-Galie, IV, 697, 698. 
Voy. Chaville. 

Chazelle (Madeleine), femme de Simon 
Dupuis, I, 655, 656. 

CfliZELLEs (Benoist de). Voy. Bbroist de 
Chazblles. 

Ch^deville (Léonard), syndic de Gometi- 
le-Châfeau, III, 433. 

Chbfdor (B^ott), prAtre, I, io3. 

Cheffontaines (Christophe de), ardievèque 
de Césarée, II, 336, 337. 

Chelles [Seine-et-Marne, c** de Lagny], I, 
i6,5i6;m, 4ià47.. 

Abbaye, III, 4i, 43, à'j. — Abbesse. 

Voy. Clbrmont^bsban (Anne de). 

Église Saint- André, UI, 4i à 46. — 
Cloche, III, 43. 

Inscriptions; III, 4i,43, 64,45,46, 



h- 



toine de). 



Pont, III, 47. 
Chelles (Jean de), mattre*de Tœuvre de 

Nolre-Dame-de-Paris, I, i5, 16, 17; 

III, 4i. 
GuÉMERY [Loir-et^^her, c"" de Saint-Aignan]. 

(Baron de). Voy. Bbauvillibrs (François 

de). 
Chemin (Le), IV, 547, 546, 553. Voy. 

Guermantb. 
Chemin (Le) [Seine-et-Marne, c** de Neuf- 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



S99 



moatier], IV, Sgâ, SgS. — Seigneurs. 

Voy. Bebnard (Charles) , Bbbnard (Loais) , 

BiRiiiiiD ( Louis-AIeiandre). 
Chsnaro (Jeao-Jacqaes), trère coad^eur 

de la Compagnie de Jésus, I, 5d8. 
Chbnbl de Mbdx (Elisabeth), religieuse de 

Jouy, m, 366. 
Chenet (Saturnin-Nicola»), marguiilier de 

Champiguy, IV, A3o. 
CfiBREviiRBS-EH-FRAiiGE [Seioe-et^Olse, c** de 

Luzarches], II, 60^ à 607. — Église 

Saint-Leu et Saiat<Gilles, II, 60/1, 6o5, 

606. — loscriptioDs, II» 6o4, 606. — 

Seigneurs. Voy. Losson (Claude). 
Chknbvières-sdr-M&rnb [Seiae-et-0i8e,c°''de 

Boissy-Saint-Léger], IV, 4i6, h3o à 

Église Saint-Pierre, IV, 43 1» 43a, 

434, 435, 436.— Cloche, IV, 436.— 
Prieur. Voy. Didier (Nicolas). 

InscriplionSflV, 43i,/i39, 434,436. 

— — Seigneurs. Voy. Le FàvRB d^Ormbsson 

(Marie-François de Paule), Maspàrault. 
GflBNKB?ELLE (Jacquos), jësuilo, I, 599. 
GHBira(Jean),IV,384. 
Chbptainvilcb [Seine-el-Oise, c*"* d'Arpajon], 

III, 583, V, 70. 
ChiSray (Seigneur du). Voy. Lb Fàvas d*Ob- 

MBSsoif (Anloine-François-de-Paule). 
Ca^RBT, fondear,-V, 335. 
£HKam (Bernard), gënëalogîste, I, 4i3» 
CflBBm (Loiûs-Nicolas*Henri), généalogiste, 

I, 4i4. 

CaiRoif, fondeilUV III t i^5* 

Ch^on (Denis), marguiilier de Briis, III, 

476. 
CaiiRoif (Marie-Jeanne), fiemme de Charies 

Piiel, m, 478. 
CaéRoinfBT (Nicolas), syndic de Frépillon, 

II, 377. 

Chb85AR]> (Jacques), marguiilier de Cher 
nevières, IV, 436. 



Chebray (Le) [Seine- et -Oise, c** de Ver- 
sailles], III, 3s3, 6sio. — Église Saint- 
Geimnin (de Paris), III, 3si3; cloche, 
ibîd. ; curé. Voy. Dofrbsiib (Pierre). — 
Inscription, III, Qâ3. 

Chesnbau (Henri), avocat, I, 473. 

Chessb (Gaspard de), conseiller au Parie- 
ment, I, a 86. 

Chessy [Seine-et-Marne, c""* de Lagny], I, 
54; II, 39; m, 648; IV, 5o3 à 5o6. 
— Château, IV, 5o3. — Église Saint- 
Nicolas, IV, 5o3 à 5o6. — Inscriptions, 
IV, 5o3 , 5o5. — Seigneur. Voy. Fourcy 
(Henri de). 

Cheval (Gervais), marguiilier de la Cour- 
neuve, II, 338. 

Chevalibr, notaire au Châtelet, I, i5i. 

Cbrvalibr (Claude), marguiilier de Moran- 
gis, III, 64o. 

Chevalier (Claude-Jean-Bapliste), comtede 
Saisseval, II, 74. 

CuEVALiER (Jean-Baptiste), frère coadjuteur 
de la Compagnie de Jésus, I, 537. 

Chevalier (Jean-Baptiste), marquis de Péri, 
IV, 68. 

Chevalier (Pierre), notaire au Châtelet, III, 
39. 

Chrvallibr (Henri- André), bourgeois de 
Chevreuse, V, 389. 

Chevallibr (Roch), bourgeois de Paris, IV, 
496, 437. 

Chevanites-en-Gastinois [Seine-et-Oise, c** 
de Corbeil]. — (Dame de). Voy. Hubault 
(Jacqueline). 

Chevard (Charles), sieur de la Villette, IV, 
978. 

Chbvabd (Germain), trésorier général des 
fortifications, II, 309. 

Chevart (Marguerite-Françoise), H, 909. 

Chbvbrhy [Loir«t-Cher, c** de Coptres]. — 
(Comtes de). Voy. Hueadlt (Henri), Ho- 
RAULT (Philippe). 



AOO 



TABLE DES NOMS 



Ghbvbrt (François de), lieutenant général 

des armées du roi, I, 167, 1^8. 
Chbtbrd (P. de), prieur de Bonneuil-sur- 

Mame, IV, 190. 
Chbvbsneau (Nicolas), II, 578. 
GHBnLLARD (J.), notaire au Châtelet, III, 

Sas. 
GHBnLLiOT (Héloïse), III, A77. 
Ghbtillt [Seine, c"" de Villejuif], 111, 6oa 

& 61a; IV, 958. 

ÉgliseSainte-Golombe,III,6oa,6o/i, 

6o5, 606, 608, 609, 610, 611.— 
Gurés. Voy. Lbscabre (Louis), Renault 
(Guillaume). 

Inscriptions, III, 60 a, 6o4, 606, 



608, 609, 611, 619. 

Seigneur. Voy. Dreïïi (Jean de). 



Ghbvillt (Glande Hatte de), lieutenant gë* 
néral des armées du roi, FV, iâ3. ^ 

Ghbvotet (Jean* Michel), architecte, II, 

/i83,5/ii. 
Ghèvre, notaire au Gbâtelet, IV, iiii3. 
GflkvRELODP [Seine-et-Oise, c"' de Rocquen- 

court]. — (Seigneur de). Voy. Sanguin 

(Jean-Philippe). 
Ghbvreusb [Seine-e(-Oise, ch.-l. de c*"], III, 

366, 369, 39a, 393, 39/i, 398, 399 

à /io3, A33, 4/îi; V, 387, 389, 

390. 

Bailli. Voy. Matharel (François). 

GhapelleSaint-Lubin, III, ûoa, 4o3. 

Ghâteau, III, 399. 

Dames de. Voy. Glapion (Marie-Ma- 



deleine), MoRNAY DE Montchevrbuil (Ga- 
brielle de). 

— Ducs. Vôy. Albert db Lutnbs (Marie- 
Gharles-Louis d*), Lorraine (Glaude de). 

Duphesse. Voy. Rohan*Montbazon 
(Marie de). 

— Église Saint-Martin, III, 399, &00, 



Inscriptions i 111, 399, 4oo, 4oi, 

/loa; V, 389, 390. 

<]!hbvred8B (Anseau de), seigneur de Main- 
court, III, 3o4. 

Gheybeosb (Hervé de), seigneur de Main- 
court, III, 3o3, 3o4. 

Ghbvreusb (Jeanne de), abbessede Villiers, 
m,3o3,3o4. 

Ghbtby [Seine-et-Marne, c"*" de Brie-Comte- 
Robert], I, 173, 364; IV, 36i à 353. 

Château, IV, 35 1. 

Église Notre-Dame, IV, 35 1, 359, 

353. — Bénitier, IV, 359.— Gbche, 
IV, 353. 

Inscriptions, IV, 35 1, 353, 353. 

Seigneurs. Voy. Duret (Charles), 



DuRET (Charles-François), Villeblahchb 
(Antoine de), Villeblanchb (Jean de). 
Chbvry (Jean de), grand prieur de France, 

100, ICI. 

Chezières (Seigneur de). Voy. Coulihgbs 

(Louis de). 
CfliDiS (Marie de), dame de Lestendu, III, 

166. 
CaiLDiRic II, roi de France, I, 353, 354. 
Chilly [Seine-et-Oise, c*^ de Longjumeau], 

m, 633, '64 là 665, 670. 

Ghâteau, III, 643, 65o, 659. 

École, ni, 655. 

Église Saint-ÉUenne, III, 64 1, 649, 

644, 646, 649, 65i, 653, 654, 655, 
656,658, 659, 660, 661, 663, 664.— 
Cloche, III, 664. — Curés. Voy. Le 
Gendre (Pierre), V^rit^ (Jérôme). 

• Inscriptions, III, 64i, 644, 646, 



649, 65o, 65i, 653, 654, 656, 658, 
659, 661,663,664,665. 

Seigneurs. Voy. Gaillarv (Midid), 



4oi. — Cloches, III, 4oi. — Curé. Voy. 
GoLLOT (Pierre). — Vitrail, III, 399. 



Rnsi (Antome I*', dit Goiffier), Rcztf 
(Martin), Ruzé d'Effiat (Antoine II). 
Ghoard (Gahnel), avocat au Parlement, I, 
678. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&01 



Choisbl [Seine-et-Oise, c** de Gbevreuse], 
m, i78,&33àA37;V, 995. 

É^iae Saint- Jean-Baptiste, III, 178, 

ASa à 437. — Chaire, III, 437. — 
Curés. Voy. Lbdkrots (Nicole), Loriot 
(Pierre), Masson (Pierre). 

Inscriptions, III, &3a, &33, &3â. 



435, 436; ¥,396. 
Choisidl (César -Auguste, duc de), I, 

766. 
CaoïSBUL (Louis-César, baron de), IV, 317, 

918. 
CuojsBOL (Marie-Sophie-Éléonore de), IV, 

917, 918. 
Choisbdl-Bauprbz (François-Martial, comte 

de), I, 706. 
Choist (fiadegonde de), femme de Nicolas 

de6randfils,I, i38. 
Choisy (Seigneur de). Voy. Chailloo (Fran- 
çois). 
Ghoiby-lb-Roi [Seine, c**" de Viiiejuif], IV, 

166, 167. 

Château, IV, 1 66. 

Église Saint- Louis et Saint-Nicolas, 

IV, 166, 167. — Cloche, IV, 167. 

^Inscription, IV, i66. 

Chopiit (René), avocat au Parlement, I, 

S08, 109. 
Choppabt (Jean), curé de Notre-Dame de 

ViUennes, près Poissy, IV, 35 1. 
CuooEL (Denis), conseiller secrétaire du 

roi, I, 786. 
Chodzat (Robert de), chanoine de Nieul, I, 

101, 109. 

CflusTiii (Benjamm), chanoine de Cham- 

peaux, V, 48, 57. 
CnaisTUiB, reine de Suède, I, 368, 369. 
Christophe, architecte, II, 434. 
Chrosrb (Thiroux de). Voy. Thiroui db 

Chrosnb. 
Cbbqtbvd!s. Voy. Roteodb. 
CH0BBRi(GiUes),III,85,86. 

V. 



Ch0llot (Martine), femme de Pierre Gué- 

rin, II, 6o4. 
Chulot (Charles), procureur de la sei- 
gneurie de Bouqueval, II, 538. 
Chùlot (Pierre), II, 597. 
Cholot (Simon), curé du Plessi^-Gassot, 

II, 531, 595, 707. 
Chdppin, notaire à Paris, I, 417 ; II, 638. 
Cbuqdet (Biaise), prêtre, III, 389. 
Chutin (Françoise), I, i44. 
Chdtin (Pierre), conseiller du roi, I, 

i44. 
CiBouR, marguillier de Brie-Comte-Robert, 

IV, 344. 
Cinq Plaies db Notrb-Sbignbur (Sœur des), 

carmélite, il, 3o5. 
Ciribr (Léonard), notaire à Argenteuil, II, 

977. 
CIteadx (Ordre de), II» 79; IV, 5o3. — 

Vicaire de Tétroite observance. Voy. Pbz- 

Roif (Paul). ' 
Citollb (Martin), curé de Saint-Étienne-du- 

Mont, I, 130. 
Clairon (M"*), actrice, II, io3. 
Clahart [Seine, c*"" de Sceaux]. — Église 

SaintrPierre et Saint-Paul , III , 3 4 6, 3 47 ; 

cloche, m, 346. — Inscriptions, III, 

946, 347. — Seigneur. Voy. Dbsprbz 

(Robert). 
Clare (Vicomte de). Voy. O^Brien (Char- 
les I"). — (Vicomtesse de). Voy. Butu- 

LEY (Charlotte de). 
Claosse (Henri), évèque de ChAlons, IV, 

i45. 
Claustre (Martin), sculpteur, II, 94i. 
Clavier (Louis-François), j^uite, I, 594. 
Clayb [Seine-et-Marne, ch.-l. de c*"], I, 

965 , 565. — (Seigneurs de). Voy. Arjo- 

RANT (Claude), RiCODART D'HiRODVILLE 

(Antoine de). 
Clatb (Pierre), marguillier de Saint-Ger- 
vais, à Paris, I, 345. 

5i 




Mi 



TABLE DES NOMS 



Cl^hbiccb de HoiwtiB, ràiie de France, I, 

49^,496. 
CLiMKfcsT (Giaiida de), onitorieD, II, 

999. 
GhinLEVT^ notaire aa Chitejet, I, 3oi. 
CiiMBirr(Anne), fille de la Charité, II, 990. 
Gl^ment (Guillanme), frère des Quinze- 
Vingts, I, 675, 677. 
Cl^kbiit (Jean) , marguillier du Permy, IV, 

95o. 
CL^HBirr VII, pape, III, 899, 698, 69/1. 
Client XI, pape, I, 33i, 333. 
Glibgt [Seine-«t4Ianie, (f* de Gouriry, 

c* de Claye],III, 71. 
GiiaET (Pierre), corë de Roissy, II, 563. 
Cl^rin (Blanche), femme d* Antoine Malice, 

.11,547. 
Glermbtz (André de), chanoine de Beau- 

vais, IV, 875. 
GtBRVDNT [Puy-de-Dôme]. — (Évéques 

de). Voy. Là RochefoocauiId (François de). 
Glbbhoht (Glattdede), baron de Daropîerre, 

I, 5W,5/i5. 
Glbrmont (Claude^atfaerine de), duchesse 

de ReU, I, 54A, 5/i5, 546, 5^7, 715, 

7*7» 7^8. 
Glbemort*-bii-Bbauvoi8I8 [Oise, cfa.-!. d'arr.], 

II,495,&96. 
(Comte de). Voy. BouBBoif-GoNDi 

(Louis de). 
CuERiiONT-GBsauf (Anne de), abbesse de 

Ghelles, III, 67. 
GuEBMONT-ToifNBRRB (Gaspard de) , maréchal 

de France, IV, 953, 954. 
GLBRMONT-ToNfiBBRB (Jean-Louis-Ainard) , 

abbé de Luxeuil, IV, 953. 
Glbrsblibr (Claude), avocat, I, 370. 
Clbbtàijt (Baron de). Voy. Vibnhb (René 

de). 
Gl^t [Loiret, ch.-l. de c'"]. — (Seigneur 

de). Voy. Bbauyillibrs (François de). 
CiivBs (Anne de Gonzague de), femme 



d*Édouard de Bavière, comte palatin, I, 

70, 71; III, 173. 
GtiTEs (Catherine de), dndiesae de Guise, 

m, 9&i, 798, 
GLi€aT-Bif--LADifor [Seine-€t-Oiae, c*"de6o- 

nesse], III, 87 h 90. 
Église Seint-Doiis, III, 87, 68, 89, 

90. — Curé, Voy. Dodlcbt (Pierre). 
Inscriptions, III, 87, 89. 



CLicHY-Li-GARENNB [Seine, c'" de NenîUy], 
II, 69, 86. — Eglise Saint-Médiffd, H, 
86. — Inscription, II, 86. — Maire. Voy. 
Provins (Nicolas de). 

Clicquot (François-Henri), facteur d'or- 
gues, I, 906. 

GLiircHiMT (De), maître suppléant en dii- 
ruTgie^ I, 638. 

Cloistrb (Martin), sculpteur, II, 961. 

Cloqobttb (Pierre- Adrien-François), curé 
de Dugny et du Bourget, III, tZà. 

Clos (Camus du). Voy. Camus do Clos. 

Clos-Margbt (Dame de). Voy. Lbchbvalibr 
( Élizabeth-Thérèse-Mai^uerité). 

Glot (Germain), mai^illier de Neuiliy* 
sur-Marne, III, Ao. 

Clotairb II, roi, de France, I, 353, 356. 

Cloubt (Pierre), chanoine de Champeaux, 
V, 5o, 57. 

Glodbt (Thomas), chanoine de Montmo- 
rency, II, 39i, 395. 

Glooebaux (Seigneur des). Voy. DBCBAim 
(Hubert). 

Gloxibr de JuTUffv (Philippe), femme de 
Louis Thiboust de Berry, V, 66. 

Clony (Collège de). Voy. Paris. — (Ordre 
de), I, 594; V, 139, i4o. 

CoAT (Jacques), curé de Péqueose, III, 
458. 

GocHETTBS (Les) [Seine-et-Oise^ c** de Qie- 
villy],III, 606. 

C0CH15 (Claude-Denis), é<^evin de Paris, 
1,343. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&03 



Gocnif (Jefio-DcB»), cnrrf ds SainWao yie » 
du-Haat-Pas, I, 188, 189, 3â3, 65i. 

GocBa (MarifrJeenne), {Bnune de Gharies- 
Ck>ii8taotm Despeigne, I, 3&3. 

CoRTU>60H (FrançoiB-Xavier de), jësaite, 

I, 595. 

CoKTHADKuc (Manjuis de). Voy. Loprug 

(René de). 
CoBOR (Anne-Marie-babellede), carmé'ite, 

II, 307. 
Cornir, I, 3o5. 

GoHifia (Gmllaume),. curé de Morangis, 

III, 639. 

CoipriBBL ( Jaeques) , curé de Saintp-Mâlard , 

I, 199, aoo. 
Coimi (Louis), maqpiUlier de Villenenve- 

Saint-Georges, IV, 196. 
CoirFUB, CoiPFiui D*ErruT, CoiiriBB-Rini. 

Voy. Ruzé, Rozi d Efput. 
CoinsB (Antoine), margnilUer de Mareîl- 

en-France, U, ^68. 
GoiRBTTB, chanoine de Linas, cnrë de 

Mondhéry, III, 711. 
CoisLiN [Loire-Iniërieure, cT* deCampbon, 

c** de Savenay]. — (Marquis de). Voy. 

Do Camboiit (Annand). 
GoLARDiiBS (Damien de), cnrë de liverdis, 

IV, 369. 

GOLAHMS. Voy. GOOLAHOIS. 
GOLABT. Voy. GOSSABT. 

GoLBEBT (Gharies), niarqnia de Croisay, II, 

3«7. 
GoLiBRT (Emile), marquis deSaintPooange, 

11,269. 
CoLBtRT (Jean-Baptiste) , marquis de Torcy, 

m, 5i. 
GoiBEBT (Jean^BapCiste), surintendant des 

finances, etc., 1, 967; II, 1, a8. 
GouBBT M GaoKir (GhaiioCte), abbesse de 

Maubuisson, II, 396, 397, 379. . . 
Col »■ ViLAAs (Élie), doyen de la Fadoitë 

de médecine, I, 6/io, 64t. 



GouoiNiir (Gaspard)-, scolpteor, I, 979. 
GouGROH (Joseph-Antoine de), seigneur de 

Ghauvry, II, 397. 
GoLuuo (Glaude), tmé de la Fermeté, V, 

86. 
GoLLieiBN [Seine-et^Maroe, c*** de Lagny], 

IV, 5/19, 555 à 56i. 
Église Saint- Rémi, IV, 555, 557, 

558, 559, 56o, 56t. — Vitrail, IV, 

555. — Gnrés. Voy. Dobois (Gaspard) , 

DoBois-(Jean). 

Inscriptions, IV, 555, 657, 5^9, 



56o, 56i. 
GoLLBMAiA (François), curé d*Épinay-sur- 

Orge, III, 683. 
G0LL8T (Denise-Germaine), femme de Pierre 

Guilmmaolt, III, 109. 
GoLLBT (Gàturd), frère coadjuteur de la 

Gompagnie de Jésus, I, 596. 
GoLLBT (Malhurin), curé de Ponieaui, IV, 

&5t, 459. 
GoLLBT-DoQUBsirAT (Autoine-Nicolas), curé 

de Saint-Médard, à Paris, I, 90t. 
GoLuaKOH (Marguerite), fenmie d'Etienne 

Nouette, IV, 333. 
GoLLni (Gharlee-François), euré de Lieu- 
saint, IV, 968. 
GoLLiN (Louise), fenmie de Jean de Mon- 

tholon, II, 967. 
GoLLRf (Michel), curé de Mendon, III, 9&&. 

GOLLOHBAT. Voy. GoLOlBAT. 

GoLLOiiBAT (Madeleine-Gatherine), femme 

de Pierre-Gabriel Gonsteau de la Barrère , 

III, 658. 
GoLLOT (Bernard), principe du çoHège de 

Fortet, m, tu. " 
GoLiOT (Jean), conseiller an paiiement de 

Metz, I, 7^5. 
GoLLÔf (Pierre), curé de Glievren8e,IU, 

illoo,4ot. 
GoLUT (Frédéric-Balfhasar), procureur au 

Pariement, I, 3&5. 



5i. 



TABLE 

CoLOHBAT ( Jaoqnes) , seignear de Pëqoeiue , 

III, kùù, A58. 

Co[lombb] (Anloinette), carmélite, II, aoS. 

CoLOHBB ( J.-P.)« syndic d'Ozouer-la-Ferrière, 
IV,4it. 

Colombe (Michel), sculpteur, II, i65. 

CoLOHBBs [Seine, c*" de Gourbevoie]. — 
É^ise Saint-Pierre et Saint-Pad, III, 
1 g& ; fonls baptismaux, ibid. — Inscrip- 
tions, ibid. 

Colon (Michel), tréK>rier provindai de l*ex- 
traordinaire des guerres, IV, 3i&; V, 
347, 348. 

GoMBBADx [ Seine-et-Mame , c~ de Ponteaux ] , 

IV, /i/i3 à khS. 

Église Sainl-CAme et Saint-Damien, 

IV, A43, 447, 448. — Cloche, IV, 
448. — Curé. Voy. Garto (Jean). 

Inscriptions, IV, 443, 444, 447, 



448. 



Seigneur. Voy. Doi (Guillaume-An- 
toine). 

CoHBBBOGBB [Tam-et-Garoune, c"" de Ver- 
dun-sur-Garonne]. — (Seigneur de). 
Voy. Bbrnabd (Anne-Gabriel-Henri). 

Combbbdx-bii-Brib [Seine-et-Marne, c"* de 
Touman]. — (Seigneur de). Voy. Jao- 
coDRT (Loui&-Pierre, comte de). 

Cohbbondb [Puy-de-Dôme, ch.-l. de c*"] 
(Marquis de). Voy. Amblot (Charies). 

GoMBs-LA-ViLLB [Seine-ot-Mame, c** de 
Brie-Comte-Robert], IV, 3o3 à 3o5. 

Église Saint-Vincent, IV, 3o3, 3o4, 

3o5. — Cloche, IV, 3o5. — Cure. Voy. 
VoYAif (François). — Vitrail, IV, 3o4. 

Inscriptions, IV, 3o3, 3o5. 

Seigneur. Voy. Pabib ob Monthabtbl 



DES IfOMS 

CoMMuiBs (Jeanne de), femme de René de 
Brosse, I, 4o6. 

GonrarBS ( Philippe de), historien, I, 4o5, 
4o6, 407, 4o8. 

CoMMiBB (Jean) , littérateur, V, 907. 

CoMPAiGNOB (Étiennette), femme de Pierre 
Luiliier, III, 7S0, 791. 

CoMPAiN (I^éonard), curé de Janvry, III, 
470. 

CoHPAiis [Seine-et-Marne, c** de Glaye (7)] 
(Seigneur de). Voy. Roussbau (Henri). 

CoMPiioifB [Oise], III, 468, 469. — Ab- 
baye de Saint-Corneille, II, 189; UI, 
159. — Abbaye de Sainte-Perrine, V, 
948. — Inscription au musée, I, 568. 

CoHPiÈGifB (Seigneur de). Voy. Mahbut 
(Charles). 

CoMTi (Seigneur de). Voy. Chbtalibb (Glande- 
Jean-Baptiste). 

GoBABB (Jean), fondeur, IV, 398. 

Concbb. Voy. Corghbshin-Bbib. 

CoNCHBs [Eure]. — Église Sainte-Foy : vi- 
trail, I, i3o. 

Conchbs-bn-Bbib [Seine-et-Marne, c"" de 
Lagny], IV, 697, 698, SSg. 

ÉgÛse Notre-Dame, IV, 539. — 

Cloche, ilnd. — Vilrail, Und. 

Inscription, ibid. 

Prieuré de Saint4ean-Baptiste, IV, 



( Armand-Louisnioseph). 
CoMMEBGT [ Meuse]. — (Damoiseau de). Voy. 

GoNDi (Jean-François-Paul de). 
CoMmirBs (Jacques de), seigneur de Borde, 

III, 64o. 



697, 598, 539. — Prieur. Voy. Lb 

Roux (Charles). 
Cobd^ (Princes de). Voy. BonBBOH (Henri 

de), BoDBBOii (Louis H de), Boubbok 

(LouisJoseph de). 
CoHDOii [Gers]. — (ÉvAque de ). Voy. Artb- 

boghb (Alexandre-désar d'). 
CoRFLANs [Seine, c** de Chareoton], III, 

3 à 8, 434. 
Couvent des Carmes déchaussés, HI, 

7,8. 
Église Saint-Pierre, HI, ik 6. — Vi- 



caire. Voy. NiGOLLB (M*). 



1 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&05 



Inseriptioiis, III, 3, 5, 6, 7. 
Seigneur. Voy. Li Jat (Nicolas II). 



GoHTLAKS-SAnm-HoiioRiiiB [Seine^t-Oise, 
c** de Poissy], II, SSg à 3&9.— Acquit 
de Conflans, II, 3i^i. — GhAleau, II, 
339. — Égfoe Saint-Madou, II, 33g, 
3&o,3&i,3&d. — Inscriptioas, 11,339, 
3&1, 3A9. — Prieure, II, 339, 3&o. 

CoRFOLART [= Goufolei», Giareute]. — 
(Comte de). Voy. Viirnb (Renë de). 

GoRORAiG (Barons de). Voy. DaumoRO ( Ja<v 
ques I**), DanmoRD (Jacques II). 

CoRR^ABLiB (Tribunal de la), V, 91 5, 
916. 

C0R8TART (Gharies), notaire à Lagny, III, 
61. 

CORSTARTIR, I, ifig. Voy. COTBUTIR. 

CmnTAiiTiROPLB (Ambassadeur de France 
è). Voy. Olibr (Charles-François). -^ 
Secrétaire de Tambassade de France. Voy. 
Lbbog (Louis-Gr^ire). 

CoRTAUfs [Seine-et-CMse, c"* de Morangis], 
m, 633. 

CoRTART d*Itbt (Pierre), architecte, II, 
5&1. 

CoRTBSSB (Charles), juré des œuvres de 
maçonnerie, I, 979. 

CoHTBASTm (Pierre), curé d'Écharoon, FV, 

79- 
CoRTT [Somme, ch.-I. de c**]. — (Princes 

de). Voy. Boubbor (Armand de), Bourbor 

(Louis-François de). — (Princesse de). 

Voy. Boorbor (Marie-Anne de). 

GoppBBBT (Jean), I, i69, &63. 

CoppBBBT (Viriot), habitant de Meti, I, &69 , 
A63. 

Coppiif (Mai^erite), femme de François 
Sauvaige, 1,677. 

GoPTJBAH (Gbaries), marguillier de la Nor- 
viHe, IV, 69. 

CoQuiT (Anne), femme de Sébastien Ro- 
main, I, 678. 



GoQDBTBBBB (Frauçois-Louis), chanoine de 

Champeauz, V, 47, 67. 
GoQuaLB (Claude), reccTeur général des 

finances, 1, i&4; V, 339. 
GoRAL (Jean-Antoine) , marguillier de Ville- 

cresne, IV, 33 t. 
GoBBBiL [Seine*et-Oise], IV, 79, 89, 85 à 

97, so3, io4, io5, 111, 119,906, 

996, 937, 938, 9&O, 9&9, 9^5. 

Collège, IV, 93, 9A, 95. — Cloche, 

IV, 96. 
Gommanderie de Saint-Jean-en-rHe. 



Voy. Sairt-Jbar-eh-lIlb. 

— Comté, IV, .90. 

^ Église Notre-Dame, IV, 89, 88, 89, 
9« » 94 , 95. — Justice , IV, 88. 

— %lise Saint-Spire, IV, 79, 85, 86, 



87, 88, 89, 90, 91, 96. — Abbé. Voy. 
GvFARD (Gttillaume-FitB-Harris). — 
BaiUi, IV, 88, 89. — Chapelle Saint- 
Clément, IV, 86, 87. — Chapitre, IV, 

89. — Cloche, IV, 90, 91. — Cloître, 
IV, 89. — Confrérie de Saint-Spire, IV, 

90. — Justice, IV, 88. 

— Inscriptions, IV, 85, 86, 87, 88, 
89,90,99, 93,95, 111. 

— Siège, IV, 9&0. 
Vicomtes. Voy. Corbbil (Jean, vi- 



comte de), Malbt (Gilles). 
GoBBBiL (Eustache de), femme de Jean 

d'Étampes, IV, 397. 
GoBBBiL (Guillaume de), évèque d*Anxerre, 

IV, 378. 
CoBBBiL (Jean de), dit de Gretz, maréchal 

de France, IV, 378. 
GoBBBiL (Jean de), seigneur de Gretz, IV, 

378. 
GoBBBiL (Jean, vicomte de), V, 996, 997. 
Corbbil (Le Nouveau-). Voy. Cobbbil. 
CoBBBiL (Le Vieux-). Voy. Sairt-Cbrhaiii- 

lis-GoRBEIL. 

Cobbbil (Marguerite de), IV, 996. 



&06 



TABLE DES NOMS 



GomnL (Pierre de), grand diantre de 

réglise de Paris, IV, SyS. 
CoRBBLLiir (Alexandre), curé de Lévia, UI, 

872. 
GoRBBBON (Hélène de), femme de François 

de Thomassin, IV, 3 06. 
CoBET ( Alexandre) , marguSlier du Chesnay, 

III, 9a3. 
GoRiLLoif (Madame), femme de M* Gillet, 

II, 308. 
GoRHBCYB [= Gormicy, Marne, c*" de Bour^ 

gogne],n, 3io. 
Gobmbillb8-en>Pabi8is [Seine-et-Oise, c*" 

d'Argenteuil], II, 809. 
EgUse Samt-Martin, II, 309. — 

Lambris, ibii. 

Inscription, II, 309. 



GoRHBBr (Abbaye de) [Indre-et-Loire, c°" de 
Montbazon]. — (Abbë de). Voy. Bautru 
DB Vaubbun (NiooIa&Guiflaume). 

CoBHiER (Michelle), fenune de (Sande Go- 
quiUe, I, ikh; V, 33a. 

CoBNiH, notaire an Mesnil^Amelot, II, 695. 

GoRNBiLLB (Pierre), I, 3o5; V, 906. 

CoBKBLLiBR, notaire à Mondhéry, III, 5o5. 

CoRiTBT (Jean), frère coadjutenr de la Com- 
pagnie de Jësus, I, &96. 

GoRRiLLARD (Jean-Baptiste), caré de Sade, 
m, 3/^6. 

GoRNioN (Ghantier dn) [Seme-efr-Oise, e^de 
Ghevilly],III,6o9. 

GoBicDAu (Nicolas de la Grandière-), II, 
/toi. 

CoBifDBT (Glande), IV, 393. 

GoBicDOT, chanoine de Notre-Dame, I, 55. 

GoRONBLLi (Le père), V, 901, 909. — 
Globes terrestre et câeste, V, 901-90&. 

GoBOTBR (Pierre), scnlptenr, I, à^à. 

GoRQUiLL'BRoi [Loiret, c*" de Montargis], 
IV, 684. 

GoRR (Patrice), proviseur du ooil^ des 
Irlandais, V, 178. 



GoRBRT ( Thomas-Olivier), jérnile, I^ 680, 

681. 
CoBBOiBT, notaire^ au Ghâteiet, III, t3o. 
GoRRozBT (Gilles), historien, I, 199, 193. 
GoRTOHB (Dominique de). Voy. Bogcadobo. 
GosBNZA [Italie], II, 160, 161. 
GosHBT (Philippe), II, 670. 
GossART (Catherine), femme de Nicolas Le 

Piastre, 1, 670, 671, 677. 
Gosstf (Gharies-Timolëon-Louis de), duc de 

Brissac, V, i3i. 
GoBBÂ (Comtesse de). Voy. Hogqdabt (Ma- 
rie-Anne). 
Gossi (René-Hugues-Timolëon de), comte 

de Brissac, I, &89. 
Cossi (Timoléon de), comte de Brissac, I, 

443. 
CossiGiiY [Seine-et-Marne, c** de Brie-Gorate- 

Roberl],IV, 180. 
GoBSoNET (Jacqpies), margnillier de Nosay, 

m,5io. 
Costb (Pierre), III, 180. 
GoTAifCB (Antoine), margnillier de Pinèdes, 

IV, 375. 

CoTBtfTUf (Archidiacre de). Voy. CBBiSAr 

(Pierre de). 
GOTHBRBA0 (Philippe), notaire au Ghàtdet, 

I, 39, Ao. 
GoTHUus (GhaHes), marguillier de Lende- 

vifle,IV,6i,69t. 
GoTOLLB(Jean), III, 139. 
GoTTiER. Voy. Lbclbbc db Gottibb. 
GoTTiN (Claude), femme de Jacques Sdiier, 

I, 119. 
GoTTm (Jër6me), II, 4o9. 
GoTTiN (Marie-Geneviève),^femme de Jacques 

Leoomte, III, i45. 
CoTTOif, sculpteur, I, 4 18. 
GooBEROif [Seine^M)ise, (f* de Gonesse], 

I,48i; III, 73,74. 
Eglise Sabt-Ghristophe, III, 73. — 

Glodie, ibid, — Cure. Voy.HiaoH(Mattrîee). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



i07 



Iii8erq>tîon, ni, 78. 
Sdgnenr. Voy. Hogqoait (Jeaft-Hya- 

cinthe). 
GoaBBRT [Sein^^-Manie, c*" de Brie-Gomie- 

Robert]. — È^&ae Sainte-Geneviève, IV, 

S78; cloche, i6M{.; curé. Voy. Lalordb 

(Jacques de). — Inscription, IV, 978. 
CooMBTU [Seine-elr-Oîse^ c"* deSainl-Remi- 

lès-Chevreuse]. — (Seigneur de). Voy. 

Fri£d7 (Hârtin-Beniafd). 
CoDBRON, m, 73, 7^. Voy. ConBlRON. 
CoDCiflÂUi.T (Pierre-Jacques), échevin de 

Paris, V, ùfj. 
CouDBijs (Seigneur des). Voy. Trmqoaud 

( Jean-Louis-Nicoias ). 
GouDBAT (Le) [Seine^l-Oise, c** de Cor- 

bdl], IV, 179. 
CO0DOX (Dame de). Voy. Rambovillbt db 

LA.SABLiiRB (Renëe-Madelfflue). 
Godet du Vivier de Lorry (François), 

ëvéque d'Angers, II, 989. 
GoDLANGES (Alexa&dre de), seigneur de la 

Tour, 1, 748. 
CoDLAifGBs (André de), fils de Philippe de 

Cooknges, I, 760. 
CoouiiGRs (André de), autre Gis de Phi- 
lippe de Goulanges, I, 761. 
GoDLARGBS (Ghrbtqibe de), abbé de livry, 

I, 758. 
G00LAN6BS (Louis de), seigneur de Ghe- 

zières, I, 767. 
GouLANGBS (Marie de), femme de Gelse- 

Bénigne de Rabutin, I, 7i^6, 7Â7, 769, 

760. 
GooLANGBS (Marie-Madeleine de) , femme de 

Guillaume de Haroays, I, 'jSà^ 755, 

756. 
GoDLARGBs (Philippe I" de), OMiseiller du 

roi en ses conseils, I, 7^6, 767, 7&â, 

749,757» 7^8, 769, 761. 
GoouNGKs (Philippe II de), maître des 

Gomptes, I, 7&9, 750, 761, 769. 



GO0LA11GRS (Philippe-Emmanuel de), maître 

des requêtes, I, 759, 753. 
GouLOHBiBB (Nicolas), III, 633. 
GouLOMBs (Abbaye de) [Eure-et-Loir, c**" de 

Nogent-le-Roi]. — Abbé Voy. Braupoil 

DB Sauit-Adlairb db Brib (Antoine-Ghar- 

les). 
CouLouRs [Yonne, c**" de Gerisien]. — 

(Gommandeur de). Voy. Hablat db Sangy 

(Jacques de). 
GoDPEVRAY (Seigneur de). Voy. Teste (Jean). 
GooR (La) [Seine-et-Marne, c"* de Moissy- 

rÉvéque]. — (Fermier de). Voy. Jardui 

(Louis). 
G00UBT05 (Pierre de), abbé de Saint-Bér 

nigne de Dijon, I, 59a, 595, 596. 
GouRCBLLBs [ Seinoretr-Oise , c~ de Gif]. — 

(Seigneur de). Voy. Ollivibr de Mobt- 

LuçoN (Éûenne). 
Gourcelles (Le Glère de). Voy. Le Gl^rb 

DB G0ORGBU.EB. 

Gourcelles (Louis de), curé d'Ozouer-la- 

Perrière, IV, A09, A 10. 
GouRCERAiN (Seigneurs de). Voy. Le Gamus 

(Denis), PiRTicBLLB (Michel). 
GouRCBAiiT (Auguste de), greffier de Mont- 

Ihéry, III, 709. 
GoDBCsouBONNB [Seino^t^Oise, c*" de Gor- 

beil], III, bSk. 
Gourion (Alain), peintre verrier, V, 56. 
GouRLANDON (Adam de), chanoine de Notre- 
Dame de.Paris, I, 99. 
GouRLAHDON (Girard de), archidiacre de 

Josas, I, 97, d8, 99; V, 399. 
GouRHONT Voy. Lebas de Gourmont. 
GouBHEuvE (La) [Seine, c*" de Saint-Denis] , 

II, 996 à 999. 

Groix de pierre, II, 999. 

É^ÎBe Saint-Loden, II, 996, 997, 

998. — Gloche, n, 998. — Gurés. Voy. 

Gaultdse (Véran), Josse (Antoine). — 

Dédicace, II, 996. 



&08 



TABLE DES NOMS 



InficriptionB, II, 996, 998, 999. 
Prévôt. Voy. Bbbville (Michel de). 

COURQUBTAINB. Voy. C0ORQDBTBLLB8. 

GouRQ0BTBLLB8 [ Seine-el-Marne , c*" de Tour- 

iiiinJ,IV, 35â, 355. 
Eglise Saint-Leu, IV, 364. — Cloche, 

ibid, — Cur^. Voy. Joobh (Louis), Si- 

MONNB. 

InscriptioDs, IV, 364. 

Seigneur. Voy. Vigny (Anne -Claude 



de). 

CoURSOir, 111, 476. Voy. LADlfAY-CoURSOU. 

CouRsoif (Renée Hue de), prieure de Mal- 
noue, IV, 489. 
CoDRT (Claude -Elisée de), chef d'escadre, 

IV, 566, 569, 670. 

Courtahyaux [Sarthe, c"* de Bessé-sur- 

Braye, c"' de Saint-Calais]. — (Marquis 

de). Voy. Lbtbllibr (François), Lbtbl- 

tUBR (Louis-Charles-César). 
Court-Darroo (Seigneur de la). Voy. Gom 

(Jean de). 
CoDRTBiLLB (Sœur ), carmâite, II, 

9o6. 
CoDRTBN (Anne -Charlotte -Maurice de), 

femme de Jean-Bapliste-François de Vil- 

lemeur, III, 346. 
CouRTBN ( Maurice j comte de), lieutenant 

général, III, 346, 347. 
CooRTBNAT (Catherine de), impératrice de 

Constantinople, II, 370. 
CooRTENAT ( Elisabeth de), religieuse à Sainte- 

Perrine, V, 960. 
CouRTBiTAY (Louis de), comte de Césy, etc., 

V, 95o. 

CoornrAY (Louis I*', prince de), I, 669. 
CooRTRHAY (Lucrèco de) , rdigieuaeàSainte- 

Perrine, V, 960. 
CoDRTBHAT ( Marguerite de), abbessed*Hierre, 

IV, 398. 
CoaRTBRAT (Roger de), abbé des Eschalis, 

I, 669, 663. 



CouRTflOTS (Claude), femme de Michel Rous- 
seau, III, 676. 

CooRTHOYS (Martin), laboureur, lU, 676. 

CooRTnr (Agnès) , femme de Pierre Bonard, 
IV, 969. 

CoDRTW (Ambroise), curé de Bois-d*Arcy, 
m, 934. 

CoDRTiir (Louis), conseiller au Parieraeot, 
m, 5o. 

GoDRTiH (Marie), femme de Pierre Thier- 
8ault,II, 93. 

CoDRTiN (Marie), religieuse de la Visitation, 

II, 906. 

CooRTiN (Martin), seigneur de Pomponne, 

III, 5o; V,343. 
CoDRTUr (Méry), IV, 969. 

CouRTisoT (Prieur de). Voy. Violb (Séra- 
phin de). 

Courtois ( Jeanne ) , femme de Phifippc 
Chaillou, III, 568. 

Courtois (Nicole), chapdain de Saint-Ger- 
main-l'Auxerrois, 1, 168. 

Courtois (Pierre), procureur fiscal k Sceaui, 

III, 548. 

CouRTOHBR [Orne, ch.-l. de c'']. — (Marquis 
de). Voy.SAiNT-SiMON(Jacques-Antoinede). 

CouRTRAT [Flandre], I, io4. 

CouRTRY [Seine-et-Marne, c"" de Giaye] , III^ 
71,79. 

Église Saint-Médard, III, 71, 79. — 

Cloche, III, 79. — Curé. Voy. Jumblut 
(Etienne). 

— Inscriptions, III, 71, 79. 
Court-Sbuucbs (La) [Seine-et-Oise, c** de 

Senlices], III, 438 à 44i. — Sei- 
gneurs. Voy. Albbrt db Lums (Marie- 
Charies-Louis d'), Gom (Balthasar de), 
Gom (Jean de). 

Cousui (Adrienne), feaime de Louis Bonne' 
val, II, 48o. 

Cousin (Charies-Louis), curé du Perray, 

IV, 960. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&09 



CouBor (Qaode), mafgoiOîer de Nosay, III, 

5io. 
Gou8ni(JeaD), scoipteor,!, SSo, 35i, &&3 , 

U9;IU, â&. 
CousDf (Robin), habitant de Genneviiiiers, 

III, 180. 
C0U8INBT, notaire au Châtelet, III, 86 , 1 1 7. 
GousuioT (NicolaB), prieur et curé de Sainte- 
Geneviève, I, 36i, 369. 
C0U8TABD (Jeanne-Catherine), femme de 

Basile- Glaude- Henri Anjoirant, ill, 93. 
GotrsTSAD DK LA BaibIerb ( PieiTe-Gabriel ) , 

valet de chambre du roi, III, &58. 
GoosTOD (Guillaume ) , sculpteur, 1 , 809 ; II , 

37, Û3;IV, 147; V, 335. 
GousTon (Nicolas), sculpteur, II, 97, &3. 
GousTUBUR (Jean), notaire apostolique, IH, 

5&3. 
GooTANCBs[Manche],1, 1&9, 996; II, 333, 

336; IV, 53; V, 43, 53. — Église Saint- 
Nicolas, I, 996. 
GouTARGEs (Seigneur de). Voy. Faoran 

(François). 
GooTUREs [Tam-et-Garonne, c*"" de Saint- 

Nicolas-de-la-Grave]. — (Seigneur de). 

Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 
GouTURii (Galherine), femme de Nicolas 

Grosset, III, 391. 
GouviGNi (Jean-Gharies de), jésuite, I, 695. 
GoozAïf [Loire, c~ de Sail-sous-Gouzan, c** 

de Saint-Georges-en-Gouzan]. — (Baron 

de). Voy. Livis (Hubert de). 
GoTB [Oise, c"*" de Greil], II, io5. 
GoYif (Jacques de), bourgeois de Paris, I, 

697, 698. 
GoTNART (Édenne), mattre des Gomptes, I, 

494, 495. 
GoTRART (Jean), greifier du Gonseil d'État, 

I, 494. 
GoYzivoz (Antoine) , sculpteur, 1*979, 980, 

993, 4i8, 698; II, 97, 4i, 43, 176; 

V, 911. 



Gramatxl [Seine-et-Marne, c"^ de Moissy- 
rÉvéque]. — (Sire de). Voy. Mesiizs 
(Jean-Antoine de). 

Grasset (Jean), jésuite, I, 59t. 

GRàcHis [Eure, c"* de Portes, c*' de Gonches]. 
(Seigneur de). Voy. Bbruard (Anne-Ga- 
briei-Henri). 

Gr^y-en-Brib [Seine et-Marne, ch.-l. de c""]. 
— (Gomte de), Voy. Do Gambodt (Ar- 
mand). — Procureur du roi en la maîtrise 
des Eaux et foréis. Voy. Dorhit (Paul). 

Greil (Gatherine de), femme de Jean Ame- 
lot, I, 955. 

Greil (Jean de), secrétaire du roi, I, 918, 
919, 955« 

Greil (M. de), trésorier de France, 1, 939. 

Greil (Pierre de), I, 918. 

GRéxEAux i>*Antragues ( Marie-Christine de) , 
femme de Pierre d*Escoubleau, I, 467, 
471. 

GaiMORT (Ghariotte-Julie- Bénédictine de), 
femme de Michel-Pierre-Alexandre h^ 
paige, IV, 3i5. 

Grépinet (Gharles), marguillier de Bièvres, 
m, 959. 

Gr^py-br- Valois [Oise, ch.-I. de c**"]. — • 
Ghapelle de Saint -Aubin, II, 396; cha- 
noine. Voy. Morbl (Jean). — Prieur de 
SainIrAmoidd. Voy. Gharrirr (Dom). 

Gr^qd! (Alphonse de), pair de France, I, 
166. 

Gebssb, notaire au Ghftlelet, III, 85. 

GaiTRiL [Seine, c** de Gharenton], I, 49; 
IV, i8t à 188. 

Ghapelle de Notre-Dame-des-Mèches. 
Voy. Notre-Damb-des-Màches. 
— ÉgliseSainIrGfaristophe , IV, 1 8 1 , 1 83 à 



* ■ . 



1 88. — Gloche, IV, 1 88. -^ Gonfrérie de 
la Sainte- Vierge, IV, 187.*— Grypte, IV, 
181. — Curés. Voy. Boucaé (Louis). 
— In8criptions,IV,i8i,t89,i83,i85, 
187, 188, 189. 



f. 



59 



510 



TABLE DES NOMS 



PrévAt. Voy. Gaighb (Françoid-Louis). 

Seignears. Voy. Gondt (Henri de). 

Crett^ (François), seignenrde PaHael,III, 

i34. 
* GaitTifi (Marie), femme de Mdchior Gran- 

hofer, ni, 598, 599. 
CakyicauR (Dahan de). Voy. Duhan db Gr^- 

▼BGOBITB. 

Cb^von (François), échevin de Paris, I, 
675. 

OaocHBT (Madeleine), cordelière, V, 170. 

GaoïaBT (Charles), secrétaire da roi, I, 
778. 

Groisilles [Eure-et-Loir, c*"' de Nogent-le- 
Roi}. — (Seigneur de). Voy. Goyiiart 
(Jean). 

Croisst [ou Groissy*en-Brie, Seine-et- 
Marne, c*" de Lagny], II, 3a6, 837; IV, 
4 «5. — (Marquis de). Voy. Golbert 
(Charles). 

Croisst (Goibert de). Voy. Golbrrt de 
Croisst. 

CROISST-SAmT-MARTm-BT-SàllIT-Lfolf àBD , II , 

3oi. Voy. Croisst-sur-Seme. 
GRoissT-snR-SEiHB [Sdne-et-CNse, c** de 

Saint-Germain-en-Laye], II, 997 h 

Soi. 

Église SaintrMartin et Saint-Léonard, 

II, B97, 999, 3oo, 3oi. — Cloche, II, 

Soi. — Curés. Voy. Cuhoht (Léonard), 

Vbrtot (abbé de). 

— Inscriptions, II, 397, 5199, Soi. 
Seigneur haut-justicier. Voy. Gaqthier 

DB Bradvais (Paul). 
CR0ii(La)[Seine-e^0ise, c^deChilly], III, 

663. 
CRon-FoifTAiiiB [Seine-et-Marne, c"* de Saint- 
Port, c'" de Melun]. — (Seigneur de). 

Voy. BouRET (Étioine-Miehel). 
Croix -Saint -Jacques (La) [Seine-et-Oise, 

cM de Ballainvilliers], III, 678. 
Croshb [Seine-et-Oise, c** de Boissy-Sainl- 



L^r], IV, 197. — Château, ièU. — 
Église Notre-Dame, IV, 197, 196. — 
Inscriptions, Uni. •— Maison de Boi- 
leau, IV, 198. — Seignears. Voy. Jao- 
GBN (Jean- Martial de), Lautb (Margue- 
rite de). 

Crosrb (Louis), boui^geois de Paris, IV, 
36a. 

Grosn'eau (Laurent), chapelain de Saint- 
Ouen-rAumAne, II, 364, 365. 

Grosneai; (Nicolle) , euré de SaintOaeD«l*Au- 
mAne, II, 364, 365. 

Crout [Oise, c^" de NeuiUy-en-Thdle]. — 
(Curé de). Voy. David (Jean). 

Cbout (Anne de), femme de Louis Vion, 
IV, 508,509. 

Crot (Jeanne de), abbesse des owdelières 
de Saint-Marcel, V, i64. 

Crot (Maison de), I, 34o. 

Crussol (Armand de), comte d*Uiès, I, 
467, 471. 

Crussol (Emmanuel I" de), ducd'Uxès, I, 
467, 471; III, 370, 37a. 

Grussol (Emmanuel II de), duc d^Usès, III, 
870, 371. 

Grussol (François de), comte d'Usés, I, 
467, 471. 

Crut [Yonne, c*" de Tonnerre]. — (Mar- 
quis de). Voy. Le Tellusr (François de). 

Guchbt (Le) [Seine-et-Oise, c^ de Forges], 
111,471. 

CuERNON ( P. ) , somieur de doches , III , 589. 

CoHoiiT (Léonard), curé de Croissy-sur-Seine, 
II, 999, Soo, Soi. 

CoKBT (Pierre), secrétaire dn roi Gharies V, 
I, 46o. 

GoPERLT (Guillaume de), curé de Gennevil- 
liers, III, 19a. 

CiJRTON [ Lot-etGaronne , c"^ de Castdjaloux]. 
(Marquise de), Voy. Gluoq ( Marie42har- 
lotte). 

CoSiNCE. Voy. CoSBIfZA. 



A 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



«11 



CoftTos M TA&àUL (Jeanne de), femme GqTiii>Ei>(Robine de), fenimedeNicoiasde 

de Gui du Faur de Pibrae, I, 4io, Bornent, I, 3i 4; V, 333. 

4i9. CfNi (Clëmence de), femme deGiotdeCyni, 

Gu?iLLiEB ( P. ) , greflier d'OzoaerJa-Ferriàre, 111 , 167. 

IV, 611. Cr!ii(Giotde),IlI,i67. 



D 



D. . . « . (Guillaume), chanoine de Saint- 

Etienne de Meaux, I, 685. 
Dablin (Mathurin), curé d'Andreael, V, 69 , 

63. 
DicBflTs» [ ane* Baa*Rhin , c"*" de Moisbeim ] , 

I,6o3. 
DiMT (Adrien), greflbsrde Méry-sur^iee, 

II, 376. 
Daoobbbt, roi de France, II, 1 1 A. 
Dagobvillb [Meuse, c"*^ de Gommercy]. — 

(Baron de). Voy. Pabis db Mobthabtbi 

( Annand-Loui8-Jo6e|A). 
Daillon (Henri de), grand maître de Tar- 

tiUerie, IV, S79. 
Daillob (Jean de), comte du Lude, IV, 

579- 
Daibb (Antoine), cure de Sannois, II, 

3o6. 

Dalaybac, musicien, III, 9 o. 

Daubebt (F. . .). carmélite, II, 907. 

Daubbbt (Pierre), trésorier de France, I, 
368,369. 

Daubbt (Anne), carmélite, II, 906. 

Dalughamp, notaire, III, sqS. 

Dam (Jean), notaire, I, 3i9. 

Damas (Nicolas-François de), marquis tfAn- 
lezi, IV, 169. 

Dahbt (Marie), I, 796. 

Dahibttb [Seine^t-Oise, c^ de Gifj, UI, 
3&3, A07, /io8. — (Seigneurs de). Voy. 
GouTBLAs (Antoine de), Voisms (Guil- 
laume de). 

Dammabd [Seine-et-Marne, c"' de Lagny], 

m, 55 à 57. 



— Église Saintr-Médard, UI, 55,56, 
57. — Gloche, III, 57» — Gurés. Voy. 
Babbb (Robert), Mbblat (Nicolas). 
-^ Inscriptions, III, 55, 57. 

Seigneur. Voy. Potibb ( Bernard). 

DAMôNvaiB (Michel), jésuite, I, 593. 

Dahoubs (Anne), femme de Jean de la Fon- 
taine, IV, 966. 

Dampibbbb [ Seine^trOise , c"" de Chevreuse ] , 
I, 9^; m, 969,39s 1396. 

Château, III, 391, 399, i^S. 

— Église SaintnPierre, III, 891, 399, 
393, 394, 396; V, 987. — Gioehes, 
III, 396. 

Inscriptions, III, 391, 399, 393, 



394; V, 974, 975, 987. 

Seigneur. Voy. Albbbt ob Ldtbbs 

(Marie-Gharles-Louis d*). 
Dauphabt, III, 57. Voy. Dahiubb. 
Damvillb [Eure, ch.-l. de c°"]. — (Dame de). 

Voy. Pot (Anne). — (Seigneur de). Voy. 

MONTHOBERCT (JoBU I*' de). 

DARJks (Jeanne), femme de Jacques de Goyn, 

DAHis (Pierre) , évèque de Lavaur, UI, 967, 

968. 
Dahbt (Mathurin), curé de Fontanay-aux- 

Roses, UI, 554. 
DAHQBBBax (Arnaud le). Voy. Ahgbbbox (Ar- 

nanltd'). 
Dabobvillb (Antoine), chanoine de Gham- 

peaux, V, 46. 
Dahoubchui (Elisabeth), femme de Robert 

Bouette, U, 43o. 

5si. 



/il2 



TABLE DES NOMS 



Danigan (Margnerite-Pëlagie) , femme de Mi- 
chel-Charles Amelot, IV, i3i. 

Daniel (François), habitant de Fontenay- 
8oa»-BoiB, III, la. 

Danisl (Gabriel), jésuite, I, 5i8, 5a3. 

Dansb. Voy. d'Ahssk et Danssb. 

Danssk (Loaise-ÂDgëlique), I, 67a. 

Dansse (Michel), ëcuyer, I, 678, 67a, 
678. 

Dantbcodrt (NicoUe) , femme de Claude Ve»- 
tier, I, 661. 

Dantin (Denis), sculplem*, II, 609, 6o3. 

Dardel (Marie-Jeanne), II, 553, 55&. 

Dabdbl (Nicolas), procureur fiscal du Tbil- 
lay, II, 653. 

Dardbllb (Louis), procureur fiscal de h 
prëvAtë de Livry, III, 101. 

Dargonrb (Nicolas), curé de Vëmars, II, 
663, 66A. 

Darignt (Anne), IV, 609. 

Dabin (Pierre), cure du Plessis-Bouchard, 
II,3iâ. 

Darlot, marchand de vin du roi, I, 968, 
969* 

Darnbllb db BossiArb (Anne-Louise), femme 
de Jacques-Gilbert de Noziers, IV, 978. 

Daron (Catherine) , femme de Jean Jessë, 
I, 675. 

Daroux, mai^illier de Saint- Nicolas-des- 
Champs, I, 969. 

Dartois (Pierre), jardinier, III, 63â. 

Daubert (Nicolas), curé de Bue, III, 970. 

Dadgnt (Jean), chanoine de la Sainte-Cha- 
pelle, I, 89. 

Dadltodr (François), chanoine de Cham- 
peaux, V, 96. 

Dauphiit. Voy. France (Louis, dauphin de). 

Daophuie (M"* la). Voy. BAviàRB (Marie- 
Anne-Christine de), Espagne (Marie-Thtf> 
rèse d'), Saxe (Marie-Josèphe de). 

Dauphin^ (Intendant de). Voy. Roucbbr 
(Charles). 



Daurat (Pierre-Etienne), coDfleiUer au Par- 
lement, m, 585. 

Dadvet (Jeanne), femme de Gbaries Le Bou- 
teiliier, II, 669. 

Dadvit^Desharest (François), grand tréso- 
rier de Malte, IV, 119. 

Davyrat (Hugues), notaire à Pontoise, II, 
359, 366. 

Davto, artiste florentin, I, 907. 

David (Jean), chanoine de Montmorency, 
II,9â5,9&6; V, 36i. 

Datilbr, architecte du roi, II, 9 to. 

Daviot (Etienne), vicaire d'Argenteuil, II , 
988. 

Davy w Perron (Jacques), cardinal, arche- 
yèqae de Sens, I, 5i5. 

Davt ou Pbrron (Jean ) , archevAque de Sens , 
I,5i5. 

Dax (ÉvAque de). Voy. Lbboox (Guillaume). 

Dbaobonnb (François), curé d'Épiais, II, 
601. 

Deauvbrgnb (Marie-Marguerite), iemme de 
Jean-Henri Brunet, III, 919. 

Dechampt (Hubert), intendant des armées 
navales, HI, 617, 5i8. 

DiScHARs (Claude), II, 6A5. 

Décret (Claude), jésuite, 1, 59o. 

Dia (Jean), curé de Villeron, H, 60&1609. 

J)i^ (Jeanne), femme d'Antoine Phiyette, 
II, 635. 

DéB (Marthe), femme de X... GaHet, II, 
659. 

Defforges, notaire an ChAtelet de Paris, II, 
35i. 

Degland, potier d'étain ordinaire de Mon- 
sieur, in, 5i8. 

Dbb^uant (Anne-Madeleine), femme de 
Louisnioseph de Dreux, I, 196. 

Dblabarrr (Gantien), margniHier de la Nor- 
ville, IV, 69. 

Dbubarrb (Jean), jésuite, I, 591. 

Dblabordb, notaire au Chàtelet, V, 3A5. 



I 

j 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



U3 



DiuimB (Madeleme-FrançoMe), femme de 

Paul VoUant, III, i5&* 
Delamtbb (Nicolas), fondeor, III, 163. 
Dblalahdb, maneîeD, V, 907. 
DaLAMAisomna?! (P.), marguiUier de Hor- 

san-smvOrge, IV, i36. 
DsLiMABai, notaire, II, 570. 
DilahAcm (Claude), jëniite, I, 699. 
Delamottb, peintre, IV, 3&A. 
Dbuhgb (Charles), caré de Bessanoomt, II, 

Bai. 
Dblapoetk (Marie^Brigitte), femme de Jo- 
seph Cannao-LeUanc, I, 969. 
Dblabogrb (Le P.), jésuite, I, Saa. 
Delauiiat (E.), margoiUier de Grets, IV, 

38o. 
Dbladnat (Jeamie), II, 669. 
Dblauitat (Louise), femme de Jacques Pias- 

trier, III, 199. 
Db la Vulb (M.), margnillier de Hareil- 

en-France, II, A88. 
Dblbspiiib (Simon), curé de Nanterre, III, 

Dblbstbb (Jean), diasnblier, I, t36, 137. 

DBLLnr (Louis), II, 333. 

Dbllin (Nicolas), cure d*Herblay, II, 333, 

33â. 
DBLMoifTB (Vincent), aveugle des Qninxe- 

Vingts, I, 677. 
Dblormb (Antoine), greffier en chef du Par- 
lement, III, iS. 
Dblobmb (Germain), margoâlier de Vitry- 

8nr-Seme,IV, 176. 
DBLoaMB (Philibert), architecte, II, 5o, 5i, 

169; m, 98. 
Dblphiii (François), marquis d'Anlède, I, 

&61. 
Dblvinbz (Jean), jchevin de Paris, V, 963. 
Dbhar , greffier de la Tonmelle de Lahy, III, 

609. 
Demahbt (François), abbé de Hâichem, lll, 

396. 



Dehabgbtillb [prob* Haute-SaAne, c*" de 

Jussey]. — (Seigneur de). Voy. Vibbive 

(René de). 
Demabhb (Claude), III, 948. 
Dbhabsy, sculpteur, II, 677. 
Dbhbeb (Louise), femme de Nicolas G»* 

neron, II, 690. 
Dbhbrbt (Pierre), 11, 56o. 
Dbmbvbs (Seigneur de). Voy. Gascoin (Fran-. 

çois). 
Dbhillt (E.-G.-P.), n, 949. 
Dbmllt (P.-A.), procureur au GhAtdet, 

II, 999. 
Dbhi-Muio (Seigneur du). Voy. Lb Gobtb 

(Claude-François). 
DBHOLiiaB (Jean), margnillier de Chama- 

rande, IV, &8. 
Dehoocht (Marie), femme de Maurice Bin- 

gant, I, aho; II, 568. 
Dbiitdobgb (Marie-Thérèse^icoUe), com- 
tesse de Hallwyl, III, &3i. 
Dbhtdorgb (Nicolas-François), maître des 

requêtes, III, &3i. 
Db5brt (Jean), cure d*Orphin, I, 107. 
Dbnbtz, notaire, I, 39&. 
Dbbis, abbé de la Roche, III, 386, 387. 
Denis, notaire à Paris, III , 89. 
Denis (JërAme), chirui^gien, IV, 976. 
Denis (Marie-Catherine), fenmie de J.-L.-N. 

Trinquand, III, &5. 
Denis (Nicolas), échevin de Paris, V, 908. 
Dbnison (Gabrielie-Françoise), cordelière, 

V, 168,169. 
Dbnison (Marguerite), cordelière, V, 168. 

169. 
Dbnison (Marie), cordelière, V, 168, 169. 
Denois» (Jeanne), femme de Guillaume de 

HarviU&,III,â57. 
Dbnon (Vivant), directeur des Musées im- 
périaux, I, 5io; V, 335. 
Denonoy (Germain), curé de Senron, IV, 

335. 



âl4 



TABLE DES NOMS 



Dkiys, propriétaire à Noisy-le^rand , IV, 

565. 
Dbpbyras, noUàre ou GhAtelet, III, ySS. 
Deprbz (Augustiû-Jcan-Baptiflte), curé de 

Vaajours, III, 91. 
DsBNY (Denis) , marguillier de Liverdis, IV, 

370. 
Derwbnwatsb (Jaoques, comte de), I, 5&o. 
Ih» AGNEAUX ( Antoine ) , curé de Neufmoutier, 

IV, 388. 
Dbsagneaux (Marie^Charlotte), IV, 388. 
Dbscabs (Pérusae). Voy. P^russb d'Escars. 
Dbscârtes (René), philosophe, I, 353, 

368, 369, 370 ; II, 706; V, 334, 335. 
Des Champs (Geneviève), femme de Jean de 

Dreux, IV, a 58. 
Desghamps (L.), marguillier de Morsan-eur- 

Orge, IV, i36. 
Deschahps (Marie), femme de François 

Doutreleaue, II, 457, &58. 
Des Champs (Pierre), jésuite, I, 593. 
Dbschahps-Dumbsml (Jean-Robert) , curé de 

Savigny-sur-Orge, IV, 137. 
Deschânes (Gamier), notaire, I, 962. 
Deschesnes (Garnier), marguillier de Saint- 

Nicolas-des-Cbamps, I, 969. 
Deschiens (Anne), carmélite, II, 90 4. 
Dbscoings (François), III, 186. 
Dbsconseils (Étienne-Honoré), jésuite, I, 

59/1. 
Descouye (Claude), laboureur, II, &3i* 
Dbsgouyb (Jean), II, àiL 
Desd&brts (Josselin), jésuite, I, 59 1. 
Des Gallois db la Tour (Marie-Charlotie*- 

Félicité-Provence), femme de Camus de 

Pontcarré de Viarmes, IV, â6o. 
DESHOULiiBEs (Madame), V, 906. 
Desjardins (Antoine), prèlre, V, 169. 
Debiardins (Martin), sculpteur, I, 5o&, 

73i ; II, 5. 
Des Joies ( Etienne ) , procureur fiscal d* Athis , 

IV, i5a. 



Dbslandbs (Jean), dit BoocAMDar, diaiioioe 

de Paris, I, 3o, 3i. 
Desmarrs, curé de Vilieron, II, 608, 609. 
Des Marets (Marie-Madeleioe), marquise de 

Goësbriand, I, 705. 
Dbsharbtz (Marie), femme de Jean Le- 

grand, I, 916, ^17.. 
Des Mart. .s (Perrette), V, 17. 
Dbs Mart ..s (Pierre), cèevaiieri V, 17, 

18. 
Dbsmouliks (Jean) , curé de Saint-Jaequies* 

du^HaulrPas, I, 188. 
Dbsnots, notaire au Châtefet, II, 99, 997. 
Dbsollibr, notaire à Gonesse, II, 538. 
DtfsoucuB, marguillier d'Auleml, U, 71* 
Dbspagne (Jean), III, 7t. 
Drspargs (François), jésuite, I, 595. 
Despeionb, peintre, IV, 3àà. 
Dbspbigne (Charles-Constantin), trésorier de 

la Conciergerie, I, 343. 
Despois (J>-F.), fondeur, II, 995. 
Despont (Philippe), docteur en tiiéelogie, 

II, 910. 

Dbspobtbs (Jean), secrétaire du roi, I, 3 1 3. 
Dbsportbs (Jeanne), vicomtesse d'Am-^ 

brières, I, 3i9, 3i3. 
Des Portes (Louis), avocat au Parlement, 

II, 670. 
Dbsprbz , fondeur du roi, II, 937, 3oi ; III, 

i3&, i56, 911, 973, 369, 55o, 55i. 

Cf. Dbsprbz (Michel). 
Dbspreb, père et fils, fondeurs, 1, 968, 3&5. 
Dbsprbz (Jacques), curé de Lasay, D, &86. 
Dbspbbz ( Michel) , fondeur des bétimeats di 

roi, II, 95, 93i; III, 91, 939. 
Dbsprbz (MichetPhîlippe) , fimdeur, II, 1 69. 
Dbsprbz (Robert), seigneur de Glamart, 

échevin de Paris, V, 953* 
Dbspribi, notaire à Paris, III, 119; IV, 

467. 
Dbsquatrbvaulx, notaire au Chttelet, II, 

993. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



415 



Dmiàox (Comtesse), IV, 67 A. 

DiSRocHi (André), curé de McMaelleB, II, 

469. 
Dbsrochbs (Mademoiselle), U, 48fi. 
DisKocBBs ( Monsieur et Mesdemotsdles) , II , 

469. 
DiBSOB, notaire à Ciiampeaui, V, 37. Cf. 

RoK (Jean de). 
JhsÊLVS (Jean), notaire k Champeanx, V, 

34. Cf. Dasaos. 
Dis SaaPANs. Voy. Sbbfaiis (Des). 
Dbstampb (Marie), femme de Jean Trotin, 

111,637. 
Db^ampks (Claude), fenmie de Claude Tem- 
plier, m, 633. 
Dbstouchb (Fief). Voy. Tooghbs (Les). 
D18TODGH88, peintre, V, 907. 
Dbstouohbs (François), avocat, IV, 74. 
Destrbcbt (Louis), commissaire au ChA- 

tdet, IV, at. 
Dbstrbcht (Miebei), IV, ai. 
Dbstbbcht (Robert), curé de Saini-Yon, IV, 

91. 

Dbsvaulx (Henri), notaire à Longjnmean, 
III, 679. 

Des Vaux (Harie41adeleine), femme de Ni- 
colas-François de Damas, IV, iSa. 

Dbstibux (Louis-Philippe), écuyer, III, 

67. 

DBsnoiiBS (Pierre), curé de Sainte-Groix- 

en-la4:ité., IV, 64. 
DBsriGBBs (Sixte), maiguSiier d'Étiolés, IV, 

995. 

Dbsviqnbs (Sixie-Nicolas), mai^fuillier de 
Magny-Ies-Hameaux,III, 991. 

Dbstotz, notaire au CbAtelet, il, 336. 

Dboil [Seine-«t-Oise, c*" de Hontm<»ency], 
II, 93j, 939, 6S1, 689. 

Église Saint-Eugène, II, 93i, 939, 

681, 689. — Clocbe, II, 93i,939.— 
Curé. Voy. Mabtui (Josepb-François). 

Inscriptions, II, 93 1, 681. 



Seigneur. Voy. Lalivb (Denis-Joseph 

de). 
Dbuil-bn-Bbib [Sdne-et-Marae, c* de Gou- 
vernes]. — (Seigneurs de). Voy. Do 

TiLLET (Marie), GAtmàTa (Nicolas). 
Dbvadx (Pierre), mai*guillier de Dugny, III, 

i34. 
Dbvillebs (Jean), marguiflier de Sèvres, 

m, i56. 
DBvisiaiir, notaire au Châtelet, IV, 99. 
Dhouoaui (Guillaume-Bernard), prêtre de 

la Mission, II, 46S. 
Dboubt (Laurent-Charies), imprimenr->li- 

braire, III, Sgi. 
Didbbot, écrivain, 1, 147. 
DiDiBB (Nicolas), prieur de Chenevières,IV, 

436. 
DiioB (La), vierge en bois sculté k Jouy- 

en-Josas, III, 956. 
Dijon [Côte-d'Or]. — Abbaye de Saint^Bé- 

nigne, I, 4âo, 596; abbé. Voy. Coua- 

BETON (Pierrede). — Inscription, 1, 44 1 . 
Abbaye de Saint-Étienne, I, 768, 

769; abbé. Voy. FMmiot (André). 
— ^- Académie royale de peinture , I V, 3 4 4 . 
DmBCHiBN [Seine-et-Oise, c"* de ChillyJ, 

m, 660. 
D121BT (Gaspard), év£que de MAcon, IV, 

584. 
DiNBT (Jacques), jésuite, I, 59o. 
DmviUB (Anne-Philippe), jésuite, I, &99. 
DioNis (François), bourgeois de Paris, I, 

967. 
Disse (Jean), I, 364. 
DivoT (Jeanne), carmélite, U, 907. 
Dix HiLLB MABTTas (L^ende des), V, 106 

à 119. — Leur chapelle à SaintrÉiienne- 

du^Mont, V, io5. — Aux Célestins, V, 

u3. — Peintures murales, V, 108 et 

suiv. — Vitrail, V, 11 3. 
DoAMLDP (Jean), III, 39o. 
DocHÈBEs (Jeanne), IV, 5i 1 . 



M6 



TABLE DES NOMS 



DoDABT (Denis), médecin, III, 336, SSg, 
3Ao. 

DoDEz (Aagustin), III, A8. 

DoDRiBux ( Denis) , III , 7 1 . 

Boi (Gaiilaume-Antoine), seigneur de Com- 
beaux, IV, &&8. 

Do^ DE LA Galezièees ( Antoine<*Jean ), 
ëcuyer, IV, 448. 

DoHiN (Faron), IV, 189. 

DofNE (Nicolas), margaiiiier de Vitte-d'A- 
vray, III, 9fi5. 

DoiNGitT (Henri), mattre es arts, IV, 335. 

DoLST (Claude), femme d'Hubert De- 
ehampy, III, 617. 

DoLiHiER (Nicolas), marguiilier de Chiliy, 
ni, G56. 

DoLD (François), III, 63o. 

DoHBEs (Conseiller au conseil souverain de). 
Voy. Bbuyain do Vaddier (Achille-Alexan- 
dre). — (Prince souverain de). Voy. 
Bourbon (Henri de), duc de Montpensier; 
Bourbon (Louis-Auguste). 

Dominique, artiste florentin, I, 45i. 

DoHONT [Seine-et-Oise, c*"* d'Écouen], II, 
407 à 493. 

-: — Eglise Notre-Dame, ilnd. 

Inscriptions, II, 407, 4io, 4ii, 4i3, 

4i6, 4i8, 419, 491, 499, 493. 

Prieuré, II , 4o8. — Prieur. Voy. 6ab- 
TiLEs (Arnaud de). 

Seigneur. Voy. Chahpluisart (Antoine 
de). 

DoHONT (Jean), curé de Gonesse, II, 546. 

DoHONT (Jeanne), femme de Simon Fon- 
taine, II, 611. 

DoHONT (Nicolas) , marguiilier de Roissy-enr 
France, II, 566. 

DoNADiEu (Arnaud), prëvAt du chapitre de 
Ghampeaux, V, 19, i3. 

DoNcouRT (Simon de). Voy. Sihoh de Don- 
court. 

DoNGE [Loire- Inférieure, c*" de Saint-Na- 



zaire]. — (Comte de). Voy. LbniAC 

(Guy-Marie de). 
D0N6101S (Gilles), chanoine de la Sainte- 

^Chapelie, I, 97, 98. 
D0N6E01S (Nicolas), greffier au Pariement, 

DoNLEVT (André), principal du coli^ des 
Irlandais, V, 179, 180. 

DoNON (Jean de), seigneur de Chàtres-en- 
Brie, IV, 966. 

DoNON (Jean de)^ seigneur de Montgeron, 
I, 173. 

DoNON (Madeleine de), femme de Pierre de 
laFontaine, IV, 966. 

DoNON (Méderic de), contrAlenr des bâti- 
ments du roi, IV, 966. 

DoNZEAUD DE Saint-Pons (Jean-Antoine- 
François -Xavier), curé de Saint-Jean- 
BapUste de Belleville, II, 96. 

DoNZEAUDDE Saint-Pons ( Marie- Frauçoisc), 

11,96- 
DoRi&E (Françoise), femme de Nicolas Bour- 
don, U, 94. 
DoRiNGUE (François), peintre, I, 678. 
DoRivAUT (Guillaume), lU, 663. 
DoRMANs ( Bernard de ), chambellan de 

ChariesV,I, 585,586, 589. 
DoRMANs (CoHège de). Voy. Paris, collège 

deDormans. 
Dormanb (Dame de). Voy. Baubb (Jeanne). 
DoRMANS (Geneviève de), V, 3o8. 
DoRHANs (Guillaume de), archevêque de 

Sens, I, 589. 
DoRMANs (Guillaume de), chanoeUa de 

France, I, 585, 586, 587, 588. 
DoRMANS (Jean de), cardinal, chancelier de 

France, 1,583, 584,585,586,587,588. 
DoRHANs (Jean de), chancelier de r^[lise de 

Paris, 1, 585 , 586, 589. — Sa statue, 

I, 589. 
DoRHANs (Jeanne de) ^ dame de Paillart, I, 

587, 589. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



M 7 



DoiMAiis (Milonde), ëvéqoe de Beanvais, 

I, 588,589. 
D0K11A118 (Reaaud de), archidiacre de ChA- 

Ions, 1,585, 587,589. — Sastatoe, I, 

589. 
DoiMANs (Yde de), dame de Saiol-Venant, 

I, 588, 689. 
DoBMANT (Pierre), marguillier de Chilly, 

m, 656. 
DoRMOY (C), fondeur, U, 67&. 
Dorhot(J.), fondeur, II, 67a. 
Dorubt (Paul), procureur du roi en ia mat* 

trise des eaux et forêts de Crécy--en^Brie, 

IV, 391. 
DoRSAicNB (Antoine), chanoine de Notre- 
Dame, I, 55, 57; m, 57&,575; IV, 

&10. 
DosNB, notaire à Paris, IV, A 98. 
DouBLBT (Croire), eurë de 6ometz-ie- 

ChAteau,III, Aa3, &3&. 
DouBLBT (Nicolas), avocat an Parlement, II, 

99,706, 707. 
DouBT (Louis), notaire au ChAtelet, I , aâo ; 

m, 574. 

Douglas (GuiUaume), I, 353. 

Douglas (Jacques), I, 353. 

DoujAT (Pierre), notaire, I, 187, i38, 

990. 

DouLCET, conseiller du roi, III, 60. 
DouLCBT (Pierre), cure de Ciichy-en-Lan- 

noy,III, 87. 
DouLTBBLEAUB (Jcau), procurcur fiscal de 

Domont, II, 619, 690. 
DouBCHB (Artost de), ëcuyer de ia reine 

Margttierite, IV, 109, io3; V, 3^7. 
DooRDAK [Seine-et-Oise, ch.-I. de c**"], I, 

559; m, 671. — Président en Tâec- 

tion. Voy. Haultbmps (François). 
DouBET (Pierre), laboureur, III, 565. 
DouBiB (Pasquier), curé de Viry, IV, 

139. 
DouBTiLLB (La) [peut-être Charente, 



T. 



c"" d'Aubevilie, c** de Blanzac]. — (Sen 
gneur de). Voy. Laisb^ (Louis). 
DouTBBLBAUB (Jean), laboureur, II, &19, 

&90. 

DouTBOUiLLBAu (Frauçois), officier de la du- 
chesse d'Orléans, II, &57,â58. 

DouTBouLBAU (Jean). Voy. Doutbblbaob 
(Jean ). 

DouT-BN-MuLGiBN [= Douy-la^Rauiée , Seine> 
et-Mame, c*" de Lizy-sur-Ouroq]. — 
(Seigneur de). Voy. Mbaux (Claude de). 

DouzoNYiLLB (Philippe, seigneur de), IV, 
i55. 

DozAifNB( Pierre), jésuite, I, 599. 

Dbac (Du). Voy. Du Dbag. 

Dbamabg (Marie), femme de Savinien Ser- 
gent, IV, 63. 

DBAircr [Seine, c*"" de Pantin]. — Église 
Saint-Germain (d'Auxerre), III, i35. — 
Cloche, ibUL — » Curé. Voy. 0' Sullitar 
(Thadée). 

Église SaintrSylvain, III, i35. 
Inscriptions, Md, 
Petit-Drancy, ibid. 
Seigneur. Voy. Lbddc (Claude). 

Dbabcy (Michel de), chapelain de Notre- 
Dame, I, 83, 9â. 

Dbavbil [Seine-et-Oise, c*"' de Boissy-Saint- 
L^r], IV, 909 à 9o5. 

Église Saint-Remi, IV, 909 à 9o5. — 
Vicaire. Voy. Gbbyais (Noël). 
Inscriptions, IV, 909, 90Â. 
Plantes-de-Draveil, lieudit, IV, aoA. 

Dbbox, diacre de Champeanx, V, 6, 7. 

Dbbux [Eure-et-Loir]. — (Bataille de ), I, 
5&&, 565. ^— (Maître des eaux et forêts 
au comté de) . Voy. Du Coulobibb (Gilles). 

Dbbux (Anne-Louise), IV, 991. 

Dbbux (Béatrix de), abbesse de Port-Royal, 
111,307, 3o8. 

Dbbux (Chariotte), femme de Louis de Bel- 
loy, IV, 956, 957. 

53 



&18 



TABLE DES NOMS 



Dbecjx (Elisabeth de), carmâile, H, 907. 

Dreux (Emery), chanoine de Paris, IV,a56. 

DiSDx (Émery-Loois), séigpaeiir de Va- 
rennes, IV, 391. 

Daimc (Jean de), seignenr de Chevflly, IV, 
958. 

Drbitx (Louis-Joseph de), comte de Nancrë, 
I, 196» 

Dbiux (Marguerite de), IV, 170. 

Dreux (Salur de), IV, 170. 

Dreux (Simon), margnillier à Chaton, II, 
396. 

Dreux (Simon de) , seigneur de Morsan-sur- 
Seine, IV, s58. 

Dretbt (Paul), IV, fiÛ7. 

Drigbr (Denis), maire de Quiers, V, 85. 

DRiGER(Jean), marguillier de Quiers, V, 85. 

Deogon, archidiacre de Paris, V, 95, 96, 

98. 
Drogue (Guillaume), frère coadjuteor de la 

Compagnie de Jésus, I, 536. 
Droin (Claude-Henri), président de la Cour 

des monnaies, III, 5i9. 
Droityn (Chariotte), femme de Pierre I^e 

Peultre,m,&&. 
Drosr , syndic de Neuilly-sur-Mame , III , 60 . 
Droubt, graveur, I, 676, 678. 
DROuiT(Jean), III, 730, 781. 
Droubt (Michel), III, 780, 731. 
Drouot (Antoine), fondeur, II, 896, 397. 
Drouot (C), fondear, III, 9o3. 
DRumoND (Jacques I*'), due de Perth, I, 

617, 618, 619, 691. 
Drumhobd (Jacques II), duc de Perth, I, 

630, 691. 
Drvtbs [Yonne, c** de Courson]. — (Vi- 
comte de). Voy. Damas (Niodas-Fran- 

çois de). 
Dut (Seigneur de). Voy. Masbon ob Plissât 

(Jean). 
Du (Haie de), seigneur de la Beau-- 

vaisière, IV, 59. 



DuBAux (Etienne), marguilier de Grëgy, 

IV, 98&,985. 
Du Bbllay (Jean ) , cardinal , ëYèque de Paris , 

in, «55, 599, 593. 

Du Bbllat (Martin), ëvéque de Fréjus, I, 

389. 
DoBiEZ (D.), prieur de Tabbaye de Saint- 

Germain-des-Prës, V, 817, 3i8. 
Du BiBz (Nicolas), écuyer de cuisine de la 

duchesse de Montmorency, II, £89, 

&Ao. 
DuBLnr [Irlande]. — (Gouverneur de). Voy. 

LuTTRBL (Simon). 
Dubois, cure de Cemay-la- Ville, III, 981. 
Dubois, cure de Saclay, lU, 981. 
Dubois, fontainier, IV, 39 A. 
Dubois, marguillier de Limoges, IV, 979. 
Du Bois, secrétaire du roi, I, 989. 
Dubois (Antoine), fondeur, II, 396,897. 
Dubois (Bernard), fondeur, ÏÏI , 761. 
Dubois (Cardinal), I, 8o5. 
Dubois (Denb), curé de Voisins-le-Breton- 

neux, 111,981. 
Du Bois ( Gaspard ) , curé de Bucy-Saînt-Mar- 

tin, IV, 5&9, 55o, 559, 56o. 
Du Bois (Jean) , curé de CoH^en, IV, 559 , 

56o. 
Dubois (Jean), jésuite, I, 59i. 
Du Bois (Michel), prêtre, IV, 906, go5. 
Du Bois (Sébastien) , mattre des requêtes de 

ThAtel, 1,556. 
Du Bois (Trophime), IV, 5^9, 659. 
Dubois db Fibnbb (Loois-Thomas-Oiirier), 

marquis deLeuville, III, 76 1. 
Du Bbat (Noël), prêtre, I, 998. 
Du Bbbuil (Ja<^es), bénédictin, I, 199, 

198. 
Du Buissoir (Thomas-Georgette), maiguil- 

lier de Saint-Louis de Versailles , UI, 989. 
DuBUQUOT (Jean-Pierre), marguillier de 

Fontenay-eous-Louvres, II, 507. 
Du Bus (Denise), II, &09. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



619 



DodAnouT (Armand), marquis deCoialin, 
I, 3o6, 307. 

Do Cuaonr w PoRTCHAgTBAU (Sébastien- 
Joseph), in, 3&0* 

Du Cbrcbau (Jacques Androuel), architecte, 

I, 5i5; II, 19. 

Du Champ (Roger) , diacre, I, i oâ ; V, 33o, 

33i. 
Du Chastel (Guiilaume), paneder du roi, 

II, 19*1 19s- 

Du Cbatklliir (Jacques), évèque de Paris, 

I1 1 98% 99' 

DUCHEHAIN (Louis), III, 609 , 61O* 

DocHEsiiB, conseiller à la Cour des monnaies 

de Pau, IV, 56o. 
DucKBsiiB, notaire au GhAtdet, II, 39$. 
DucHESNE (Anne-Marie-Louise), femme de 

François Crotté, III. i3A. 
DucHESHE (Biaise), abbë de Sainte*Gene- 

viève,II, 6^9. 
Du Chesne (Claude), avocat au Parlement, 

I, 3o6. 
DucHESHE (Philibert), prêtre, IV, 64o, 5ii. 
DocHESNE (Pierre), I, 701 , 70a. 
DucHESNB (Renée), carmélite, II, aoS. 
Du Cbesnbs (Elisabeth), carmélite, II, 106. 
DoGHiif , notaire à Torcy, IV, 5&9, bbg. 
Ducis (Jean-François), poète, I, 793. 
Du Clos. Voy. Camus du Clos. 
Du CoQUELLE (M. et M"*), 1, 339. 
Du CouDtAT (Gilles-Édeline), fondeur, II, 

3i3; m, 470, &93; IV, 90, 333. 
Du CouLDBiEE (Charlotte), IV, 33, 3A, 35. 
Du CouLPBiEE (GHles), seîgneur de Saint* 

Suipice de Favières, IV, 33 , 36 , 35 , 36. 
BucBAY (François), rdigieox deSaint-Mar- 

tin-des-Champs,IV, 673. 
Du Dbac (Marguerite), iemme de Denis 

Amelot, I, aA8, 269, a5o, sSi. 
Do Durr (Denis), notaire et secrétaire du 

roi, IV, A94, &95. 
Dueil-ex-Bbie, IV, 535. Voy. Dbuil. 



Du Faub ]>b Pibbac (Gui), I, £09, &10, 

iii, /lia. 
Du Faub de Pibbac (Michel), I, &10. 
DurouB (Étiennette), femme de Louis de 

Varelet, I, 678. 
DuFouB (François), curé d*Ozouer-la-Fer- 

rière, IV, An. 
DuFouB (Jean), curé de LuEarches, II, 677 , 

/178. 
DufouB (Jean), maçon, III, &39. 
DupouB (Jérôme), conseiller au Pariement, 

I, 678. 
Du FouB (Philippe), commissaire au GhAtalet , 

I, 3io, 3ii. 
DuFouB (Pierre), avocat en Pariement, I, 

3io, 3ii. 
DuFBAYBB (Jean), lapicide, I, 378* 
Du Fbbret (Geneviève), cordelière, V, 

166. 
Du Febret (Marie), cordelière, V, i65, 

166. 
DuFBESNE (Pierre), curé de Fresnoy, III, 

619, 6so. 
DuFBBSBOY, substitut du tabellion de Villiers- 

le>Bel, II, 4&9. 
DuFUB (Jean), II, 339. 
DuGRY [Seine, c*" de Saint-Denis], III, i3o 

h i3&. 

Église Saint-Denb, III, i3o, i3i, 

i3a, id&. — Cloche, III, i3&. — 

Confrérie du Saint-Sacrement, III, i3a. 

— Curé. Voy. Cloquette (Pierre-Adrien- 

François). 

Inscriptions, II(, i3o, i3t, iSa, 

i3&. 

Seigneur. Voy. Malabet (André). 



DuQBAY (E.), fondeur, II, à^h. 

Dugbay(J.), fondeur, II, Aa&. 

DoGoé (Guillaume), baron de Bagnols, III, 

As8, 699, 630, hS\ . 
DuGui (Jean), avocat en Pariement, 1, 693 , 

694. 

53. 



&20 



TABLE DES NOMS 



Dd Gui (Marie-Aogëliqae), femme de Phi- 

iippe-Emmanud de Coulanges, I, ySS. 
DoGuiDE Ba6nol8( Bernard), III, &3o. 
DuGD< DB Bagnols (Dreux-Augustiii), grand 

doyen des maîtres des requêtes, III, 

hSo. 
DuGuiS DE Bagnols (Gabrielle), III, bio. 
DuGvi DE Bagnols (Gaiilaume), mattre des 

requêtes, III, 3ii, 3i5, 337. 
Ddgd^ de Bagnols ( Marie-Françoise) ,femme 

de Nicolas François Demydorge,III, âSo. 

DuGo^ DE Bagnols (Pierre), III, &3o. 

Du GuEscLiN (Bertrand-César, marquis) , II , 

507. 
Du GoBSGLiN (Bertrand-Jean-Baptiste René), 

évéque de Gahors, I, 339. 
Do GoBSGLiN (Françoise-Marie), femme de 

L.-J.-P. Potier de Gesvres, II, 607. 
DuGDBT, avocat du roi, lil , &90. 
DoGïïBT (Claude), 111,689. 
DuGOET (Jean ) , procureur fiscal de Bruyàres, 

111,489,490. 
Ddguet (Louise), III, 489. 
Do Halde (Hubert) , jésuite, I, SaS. 
DoHalde (Jean-Baptiste), jésuite, I, 594. 
Do Halgobt. Voy. Halgoêt (Du). 
Do Hahel, curé de Saint-Merry, à Paris, 

111,674.675. 
Do Hambl, notaire à Gonesse, II, 667. 
DoHAMEL (Marie), femme de Jérôme de 

Bragelongne, IV, 497, 498. 
Duhamel (Mathieu), jésuite, I, Ssi. 
DoBAMEb (M.-J.-F.), IV, 4a8, 499. 
DoHAN DB CBkvEcoBOB (Marguerite-Suzamie), 

supérieure de la maison de Saint-<iyr, 

m, 991. 
Do Jardin (Marie-Catherine), femme de 

Jean Le Camus, I, 383. 
Do Lier (Marie- Anne-Françoise-Thérèse), 

dame d*AndillyV I1 1 961. 
Domaine (Louis), laboureur, V, 89. 
DoMiaa (Guillaume), jésuite, I, 590. 



DuMBSNiL (Antoine), notaire & Sceaux, III, 

544. 
Do Mbti (Berbier). Voy. Bbbbibb du Mbti. 
DoMON, notaire & Gonssainville , II, 569. 
DoMONT, conseiller honoraire, III, 197. 
DoMONT ( Etienne) , chevau-l^er de la garde 

du roi, m, 397. 
DoMONT (Madame), II, 489. 
Do Mont (Madeleine), carmélite, II, 9o5. 
DoMONTAT (Louise-Augustine), femme de 

Claude Leduc, III, t35. 
DuMOSLiN (Anne-Elisabeth), femme de 

Claude Dunoyer, IV, 73. 
Du MooLm (Jacques),, seigneur de Servon, 

III, 474, 476; IV, 387, 34o. 

Do Moulin (Martine), abbesse de Gercv, 

V, 3io. 
Dumootibb-Fadbb (Jean ) , bourgeois de Paris, 

I, 677. 
Dunford (Baron de). Voy. Cartl (Jean). 
Donkbbqob [Nord], I, 474; IV, 4i. 
Don-lb-Pbllbtbao [Creuse, ch.-L de c*"]. 

(Seigneur de). Voy. Foocaolt (liouis). 
DoNois (Comte de). Voy. Albert de Lotnes 

(Harie-Charies-Louis d'). — (Comtesse 

de). Voy. Orléans (Renée d'). 
DoNOYBR (Claude), fils de Nicolas Dunoyer, 

IV, 73. 

DoNOYBR (Claude), fils du précédent, IV, 

73. 

DuNOYBR (Claude-Jacques), IV, 73, 74. 
DoNOYER (Nicolas), mattre d'hAtel du roi, 

IV, 73, 74. 

DopARc (François-JérAme), II, 363. 

Do Pebron (Davy). Voy. Davy dd Perron. 

Do Perron (Le Noël). Voy. Le Nobl do 
Pbrron. 

DoPLBssis ( Louis - Armand), duc de Riche- 
lieu, V, 978. 

DoPLBssis-RicHBLiBo (Emmanuel-Armand), 
duc d'Aiguillon, I, 336, 337. 

DopoiL (Gilles), m, 989. 



DE LIEUX ET 

DvpoiiT, notaire, II, 3o9. 

DopoNT (Antoine), curé de Vâizy, III, 

9&3. 

Du PoHT (François), habitant de Mareil-en- 

Franee, II, 488. 
DvpoNT (François), seignenr de Bac, V, 

984,985. 
Ddpont (Jean), curé de Saint-Nicoias-des- 

Ghamps, I, 990, 960, 961. 
DopoiiT (Marie-Augastine), III, 554. 
Dupont (Vincent), iabourenr, IV, 945. 
Du Port, notaire, I, 899. 
Duport db MoNTPLAisàNT ( Louis- Aioxandre- 

Catherine), comte de Loriol, IV, 570. 
Du Pr< (Claude), supérieur générai de la 

congr^ation de Saint-Maur, V, 817, 

3i8. 
Do Pai (ÉHisabeth), femme de Jacques 

Amelot, I, 959. 
DupB^ (Louis), notaire juré de la prévôté 

dmrblay,II, 336. 
DuPRé (Marie-Anne), carmélite, II, 990. 
DupRii (Pasquière), III, 871. 
DupaisoiRB ( Nicolas) , marguâlier de Sevran , 

m, lOf. 
DuPRBZ, sculpteur, II, 44. 
Dupois, notaire au ChAteiet, III, i3o. 
Ddpuis, autre notaire au Ch4tdet,III, 9o5. 
Du Puis (Denise), femme de Guillaume Do- 

rivaut, III, 663. 
Dupuis (Georges), seigneur de Marebépallu, 

m, 533. 
Dupuis (Gilles), seigneur de Vauxperreux, 

m, 533. 
Dupuis (Guillaume), seigneur dlgny, III, 

533. 
Dupuis (Jacques P.), bedeau de la Cour- 
neuve, II, 998. 
Dupuis (Marie-Maddeine), dite de Saint- 

Ambroise, III, 167. 
Dupuis (Mary), seigneur d*Igny, III, 533, 

534. 



DE PERSONNES. 421 

Dupuis (Nicolas), t, 43i. 

Dupuis (Nicolas), marguiliier de Puisenx, 

II, 638. 

Dupuis (Nicolas), seignem* d'Igny, III, 

534. 
Dupuis (René), seigneur dlgny, III, 533. 
Dupuis (Simon), I, 655, 656. 
Du PuY (Jeanne), abbesse de Gercy, IV, 

3o9; V, 3ii. 
Dupur (Marie), femme de Louis Bezée, III, 

616. 
DupuY DB MuRiNAis (Mario-Anoe), femme 

de Henri de Maillé, I, 173, 174. 

DUQUESNAY. Voy. COLLBT-DUQUBSNAY. 

Du QuBSRB (Abrabam), marquis du Bon- 
chel, IV, 60. 

DuQUBsicB (GabrielleJeanne), femme d'An- 
toine de Jolibois, III, 5i 1. 

Durand (Dom), religieux de Foucarmont, 

U, 399. 

DuRAHD (Jeanne), femme de MeHin de Val- 
fol, III, 679, 673. 

Durand (Jérôme de), chanoine de Cham- 
peaux, V, 36. 

Durand (Marie), femme de Michel S^in, 
111,535,536. 

Durand (Nicolas de), seigneur de Vilblin, 
V,36,37. 

Durant (François), hôtelier à Charenton, 

III, 5; V, 349. 

Durant (Pasquette, femme de François), 

m, 5; V, 349. 
DuRBT (Chories), seigneur de Chevry, I, 

173- 

DuRBT (Chartes-François) , seigneur de Che- 
vry, I, 964, 965. 

DuRBT (Jean), seigneur de Villejuif, III, 
600. 

DuRBT d*Harnoncourt, fermier général, IV, 
« i36. 

DuRP^ (Mai^uerite de). Voy. AiioRB (Mar^ 
guérite d'). 



â32 



TABLE DES NOMS 



DirBFOBT (EmmaDuel de), doc de Doras « 

DoBFORT (LooiseJeeDDe de), III, 65i, 659. 

Do Ro (Bouchait), II, 3ao, Saa. 

Du Ru (Germain), notaire à Genneviiliers, 

lU. 187. 
Du Ru (Jean), greffier du tabellion de Gen* 

nevilliers, II, 976. 
DuRU (Pierre), greffier de Gennevifliers, 

III, 180. 

Du RuGHANOY, notaire à Gorbeil, IV, 9&5. 
Du RuBL (André), vicaire du Pin, III, 

70. 
DusiE (Pierre), grand prieur de Saint* 

Denis, II, 919. 
Dq, Solies (Gharlotle), femme de Pierre 

Guibiilon, II, 5iA. 
Du Tastek, notaire au Chàtelet, III, 16. 
Du Tehplb (Raymond), architede, I, 

439. 
Du Tbbtbb (Antoinette), religieuse, IV, 

347, 348. 
DuTBRTRB (Joseph), jésuite, I, 599. 
Du Thiluy (Pierre), seigneur de Friebois, 

11,547,548. 
Du TiLLBT (Anne-Louise) , femme de Marie- 
François de Paule Le Fèvre d'Ormesson, 

IV, 43o. 

Du TiLLET (Catherine), femme de Jean Le 

Cochète, IV, 937, 938, 939. 
Du TiLLBT (Jean), conseiller au Pariement, 

I, 987. 
Du TiLLBT (Louis), curé de Saidx-les-Ghar- 

treui, m, 5i5, 5i6. 



Du TiLLBT (Loub), seignear du Vat-Co- 
quatrii, IV, 935, 936, 987, 939. 

Du TiLLBT (Louise-Ghariotte), religieuse de 
Gercy, IV, 3oi. 

Du TiLLBT (Marie) , fenmie de Nicolas Gau- 
dète,IV,535,536. 

Du Tremblât. Voy. Tremblay (Du). 

Du Taivou (Pierre), jésuite, I, 594. 

Du Tbonchat (Charles), chanoine de la 
Sainte-Ghapeile, I, 99, 93. 

Du Tbonchay (GuiQaume) , consoHer au Par- 
lement, I, 99. 

Do Teoossbt (François-Pantaléon), cheva- 
lier d*Héri€ourt, II, 96. 

Du Tboussbt D'HiaicouBT (Marie-Rose), no- 
vice aux dames de la. Visitation, II, 
95. 

Du Val (Claude-Jules), curé de Notre-Dame 
de Bonlogne-sur-Seine, II, 79. 

Duvu (Madeleine), femme de Sébastien de 
la Grange, II, 533, 534. 

Do Val (X. ..), II, 5oo. 

DuYAL o'ÉpBiMBsifiL (JeaihJàcques), con- 
seiller au Parlement, IV, 4ii. 

Du Vaobouy (Jean^Baptiste), jÀuite, 1, 594. 

Do Vbbgbb (Bourgougnon). Voy* BouBaou* 
6ROR DU Vbbgbb. 

D0VBB6IBB OB Haubarnb (Jean), abbé de 
Saint-Gyran, III, 819, 396, 334. 

DuviYiEB (Etienne), diacre, II, 537. 

DuYiTiBB (Pierre), curé de Ghàtillcm-sotts- 
Bagoeux, 111, 579. 

Do ViviBB M Lobby (Couet). Voy. Coobt mi 
ViYiBB 0E Lobby. 



E 



ËAUBOMMB [Seine-et-Oise, c*' de Montmo- 
rency], II, io5. 

ËBLY [ou Esbly, Seine-et-Marne, c" de 
Crécy]. — (Seigneur d*). Voy. Lx Cbe- 
vALiEE (Etienne-Charles). 



Ebràrdus, serf de Notre-Dame, V, 99. 
ÉcsABCoif [Seine-elrOise, c*"* de Corbeil], 

IV, 76 à 79- 

É^ise Saint-Mariin, IV, 77 à 79. — 
Curé. Voy. Conteastin (Pierre). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



A23 



Inacriptions, IV, 76, 77. 
Seigneur. Voy. Dooguibr (Édouaid). 
Échelle (L") [ArdenneB, c"*" de Rumigny]. 

(Seigneur de). Voy. Romance (Godefroy 

de). 
ÉcLiHONT [Eure-et-Loir, c"* de Saint-Sym- 

phorien, c*" de Maintenonj. — Couvent 

des Céleslins, I, ^67, ^70. 
ÉooiJBif [Seine-et-Oise, ch.-l. de c*"], I, 

A58; n, 9&0, 339, A48, 459 k 466, 

539, 633. 

GhAkeau, 1,468; U, 456, 456. 
Église Saint-Acheul, II, 459, 463 « 

464. -— Cloche, II, 469, ~ Cure. Voy. 

Baroche (Jean). — Vitraux, II, 459. 
Inscriptions, II, 469, 453, 464, 

465,456. 

Prévôté, II, 448. 

Seigneurs. Voy. Morthoeency (GuU- 

lanme de), Montmoreecy (Jean P' de). 
Édeluie (Jean), prêtre, I, 117, ii8. 
Effiat [Puy-de-DAme, c*" d'Aigueperse]. 

(Marquis d'). Voy. Rvzi (Antoine l" 

Coifl&er dit), Ruzi d'Effut (Antoine II), 

Roz^ o'Effut (Martin). 
Effiat (Abbé d'). Voy. Rnzi d'Effiat 

(Jean-Charles Coiffier). 
Efhat (Coiffier d*). Voy. Ruii d'Effiat. 
Effiat ( Maréchal d*). Voy. RD(l((Antoine P' 

Coiffier dit). 
Effiat (Ruiéd*). Voy. Rozi D^EFruT. 
Églantier (Seigneur de ï). Voy. Vollaht 

CPaul). 
Égligny [Seine-et-Marne, c*"de Donnema- 

rie]. — (Damed*). Voy. Mbluer (Mar- 
guerite d'). — (Seigneur d'). Voy. Gao- 

DÈTB (Nicolas). 
Égly [Seine-et-Oise, c"" d'Arpajon], IV, 97 

à 99. — Église SeintKerre, IV, 97, 98. 

— Inscriptions, IV, 97. 
Egmorv-Pignatblli (Henrielte»Nieole d'), 

duchesse de Luynes, III, 393, 394. 



Eqmont-Pigratellt (Procope-Marie d*), III, 

39A. 
Égrefir [Seîne-elrMame, c"* de Neufmou- 

tier]. — (Demoiselle d*). Voy. Pailbaro 

(Éliennette de). — (Seigneur d'). Voy. 

Bbruard (Charles). 
Égrbfin (Gilles d'), IV, 390. 
Elbedf (Duchesse d\). Voy. Fbargb (Cath^ 

rine-Henriette, légitimée de). 
Elbbuf (Mademoiselle d*). Voy. Lorrairb 

(Marie-Margnerite-Ignace de). 
Éleva [= Elven, Morbihan, ch.-L de c*"], 

IV, 85. 
Émalville (Seigneur d'). Voy. Mabtbl 

(Charles). 
Embrou [Hautes* Alpes]. — (Archevêque d'). 

Voy. FoDQDBT (Bernardin-François). 
Émbrainville [Seine-et-Marne, e*" de La» 

gny],IV, 464è469. 

Château, IV, 467. 

Église Saint-Éloi , IV, 464 , 465 , 467, 

469. — Cloche, IV, 469.-* Confrérie de 

la Charité, IV, 464, 466. 

Inscriptions, IV, 464, 465, 467, 

469. 

Seigneurs. Voy. Le Cahds (Denis), 



Particbllb (Michel). 
Émbry, IV, 464, 466, 469. Voy. ÉnoAiif- 

VILLB. 

Ehharobl m Paris (Le père),. capucin, I, 

490. 

Erghien [Seine-et-Oise, c*" de Montmo- 
rency], I, 190; II, 937, 3i4; m, 191. 

— Duché-pairie, II, 937, 3i4. — Ducs. 
Voy. BoDRRoiv (Henri II de), Bourron 
(Louis-Joseph de). — Procureur fiscal. 
Voy. GoRBRT (François-Michel). 

Ennaoui (Pierre), chantre et chanoine de 

Champeaux, V, 8, 
Épernon [Eure-et-Loir, c*" de Maintenon]. 

— (Duc d*). Voy. GoTH (Gaston «Jean* 
Baptiste). 



nu 



TABLE DES NOMS 



Épuis [Seioe-et-Oise, c*" de Luzarches], 
II, 595à6o3;IV, i63. 

Croix de pierre, II, 60 s, 60 3. 

Église Notre-Dame, II, SgS, 896 

598, 599, 601. — Cloche, II, 601. 

— Curés. Voy. Pluitbtte (Nicolas), Pau- 

DHOMMB (Claude), Wa. . .n (A.). 

Inscriptions, II, SgS, 896, 898, 

&99, 601, ôoa. 

Seigneur. Voy. Faybt (Charles). 
Épikay, II, 483, 496. Voy. Épinay-Cham- 

plItreux.. 
Épinay, II, 93i. Voy. Épinay-sur-Sbirb. 
Épinay [Seine-et-Oise, c*"* de Boissy-Saint- 

Lëger], IV, 180. 
Épinay-Chahplatrbux [Seine-et-Oise, c''" de 

Luzarches], II, 483, 496. 

Château, II, 483. 

Église Saint-Eutrope, II, 483. — 

Cloche, ibid. 

Inscription, II, 483. 

Seigneurs. Voy. Lb Roux (Antoine), 



MoLi (Mathieu-François). 

Épinay-sdii-Orgb [Seine-et-Oise, e'^de Long- 
jumeau], III, 681 à 686; IV, 139. 

Église Saint-Loup, III, 681-686. — 
Cloche, III, 686. — Curé. Voy. Collb- 
MARD (François). — Vitrail, III, 681. 

Inscriptions, III, 681, 68s, 683, 
684,685,686. 

Seigneur. Voy. La Bauhb (Ferdinand 
de). 

ÉpurAY-sDR-SBfNE [Seine, o'"' de Saint-Denis], 
II, io4, â3i, a3a, 544. — (Seigneurs 
d'). Voy. Girard (Louis), Lalitb (Denis* 
Joseph de). 

Ép6ne [Seine-et-Qise, c*" de Mantes], V, 

99- 
Épr^mrshil (Duval d'). Voy. Doval d'Épr^- 

MBSNIL. 

Éragny [Seine-et-Oise, c""* de Pontoise], II, 
36fi, 363. 



Église Samt-Germain (de Paris), II, 
369, 363. — Ooche, Aid. — Curé. 
Voy. SiGONGNE (Bénigne). ^ 
Inscription, II, 369. 

Éragny (Seigneur d'). Voy. Tbstb (Jean). 
Cf. Adrighy. 

Ebgnault, marguillier de Brie-Comte-Ro- 
bert, IV, 344. 

Erlacb (Jean-Jacques d*), baron deSpietz, 
II, 978, 979. 

Ermenonville, II, 533. Voy. Arnouville. 

Ermont [Seine-e^Oise], c*"* de Monlmo- 
rencv], II, 969, 963. 

— Église Saint-Étienne et Saint-Flaive, 
II, 969, 963. — Curé. Voy. Gitillauxe 

/Il . . . 

Inscriptions, II, 969, 963. 

Escars (François d*), seigneur de la Van- 

guion, IV, 38 1. 
Escars (Françoise-Emilie de Pémsse d'), 

marquise de Brunoy, IV, 3o5, 39 1. 
EscASADx [Tam-et-Garonne, c*" de Beaa- 

mont-de-Lomagne]. — (Seigneur d*). 

Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 
EscBRTY (Les) [Seine-et-Marne, c" de Pon- 

teaux],IV, 455. 
EsGHALis (Abbaye des) [Yonne, c"* de Ville- 
franche, c*' de Chamy], I, 669, 663. 

Abbé. Voy. Courtbnay (Roger de). 
Esglionag (Comte d*). Voy. Prbissac de 

Marestang (Charles-Louis de). 
EscoRCY, IV, 65. Voy. Saint-Vrain. 
Escoubleau (Anne d'), femme de François 

de Simiane, I, 467, 4.71. 
Escoubleau (Antoine d'), fils de René d*Es- 

ooubleau, I, 467, 471. 
Escoubleau (Charies d'), marquis de Sour- 

dia, III, 961. 
Escoubleau (Chariotte d^) , feinme de Charies 

de Maillé, I, 467, 471. 
EscouBLBAu (Georges d*), fils de René d*Es- 

coubleau, I, 467, 471. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



£25 



EscouBLEAu (Isabelle d'), femme de Louis 

Huraak, III, A 97. 
EscoDBLEAu (Jecqoes-Reiië d'), seigneur de 

Courtry, I, ^67, 471. 
EscouBLBÂD (Jean d'), seigneur de Jony-en- 

Josas, m, 955, 958, 968, 437; V, 

343. 
EscoDBLBAD (Pierre d*), fils de ttenë d'Es- 

coubleau, I, 467. 
EscoiniLBAir (René d'), fils du suivant, I, 

467, 471. 
EsGOUBLBÂu (René d*), marquis de Sourdis, 

I, 467, 471. 
EsGOUBLBiu (Tristan d'), ffls du précédent, 

I, 467, 471. 
EscouBLBAD (Virginal d*), marquis d*AUuye, 

I, 466, 469. 
EscoDBLBA0 DB SouBDis (HenH d*), évèque 

deMaiIlezai8,m, 958; V, 343. 
EsKBBY (Pierre), laboureur, III, 189, t83. 
EsPAGRB (Marie-Anne-Victoire, infiEuite d*), 

m, 553. 
Espagne (Marie-Thérèse d'), dauphine de 

France, belle-fille de Louis XV, I, 595; 

V, i39. 
Espagne (PhiUppe, infant d*), II, 177. 
EspiNAY, IV, 139. Voy. Épinat-sub-Obgb. 
EspiNAY (Marie d'), femme de Philippe 

Hardy, I, i63. 
EspiNAY (Suzanne d'), dite de Sainte-Pla- 
cide, IV, 399. 
EspiNE (L') [Seine-et-Oise, c*^ de Saint- 

Vrain). — (Marquis de). Voy. Le Bas de 

MoNTABois (Claude). 
EssEBGBNTs (L') [ Seino-et-Mame , c^ de 

Neufinouticr]. — (Seigneur de). Voy. 

Bbrnabd (Louis-Alexandre). 
EssoNNES [Seine-et-Oise, e*" de Corbal], 

IV, 89 à 84. 
Église Saint-Étienne, IV, 89, 83, 

84, — Cloche, IV, 89, 84. — Curé; 

Voy. GoNTABD (Augustin). 



Inscriptions, IV, 89 , 83 , 84. 
— Prieuré de Notre-Dame, IV, 83. — 
Chapelle, ihid. — Prieur. Voy. Beadpoil 
DE Saint-Aolâibe de Brie (Antoine- 
Cbaries). 

Seigneur. Voy. Beaupoil de Saint- 



Adlaibb de Ban (Antoine-Charles). 
Estampes (Chariotte^lauded'), I, 5 16. 
Estampes (Jean d'), seigneur de Valençay, 

président au Grand conseil, I, 5 16. 
Estampes (Marie d*), duchesse d'Épernon, 

I, S16. 
Este (Marie-Béatrix-Éiéonore d*), reine 

d'Angleterre, I, 619, 6i3, 619, 664. 
EsTEiNG (Charlés-François-Marie, marquis 

tf ), I, 174. 

Esteb, juive de Paris, 1,719. 

EsTBiss (César, cardinal d*), V, 901, 909. 

EsTBiEs (Duc d*). Voy. Le Tellieb (Louis-' 
Charies-Gésar). 

EsTBiss (Gabrielle d*), duchesse de Beau- 
fort, 1,446, 469; 11,95. 

EsTBiEs (Madame d*). Voy. Babou (Fran- 
çoise). 

EsTB^Es (Victor-Marie, duc d*), maréchal 
de France, I, 570. 

EsTBUMEL (Guillaume d'), ermite, III, 901 . 

Étampbs [Seine-et-Oise], IV, i3, 409; V, 
993. — BailU et gouverneur.* Voy. Camds 
(Henri ). — Chantre et chanoine de Notre- 
Dame. Voy. CoDBCELLEs (LouJs de). — 
Marquis. Voy. Estampes (Jean d*). 

Étampes (Charles, comte d'), I, 485, 486. 

Étang-db-Vebnouillet (L*) [Seine-elrMarne, 
c~ de Vemeuil, c'" de Mormant]. — ÉgKse 
Saint-Louis, V, 87, 88. — Inscription, 
V, 87. — Seigneur. Voy. Longoet( Louis). 

Étang-la-Ville (L') [Seine-et-Oise, c*" de 
Mariy-le^Roi],UI, 149. 

Etienne, notaire à Paris, I, 9o5. 

Etienne (Thomas), fi^re coadjuteur de ta 
Compagnie de Jésus^ I, 596. 

5/4 



4â6 



TABLE DES NOMS 



Étioles [Seine-et-Oîse, c*'" de Corbeii]i IV, 
aig h 995. 

•^ École, IV, 99t, 999, 993, 994. 

Église Saint-Martin, IV, 919, 990, 

991, 995. *- Cloche, IV, 995. — Gurë. 
Voy. La SAOvioÀaB (Jacques 6. de). 
Inscriptions, IV, 9tQ, 990, 991, 



999, 995. 

Seigneurs. Voy. BàiLtsui* (Nicolas- 
Louis de), Bazoii (Adam). 

Ko [Seine-Inférieure, ch.-l. de c**"]. — 
(Comtes d'). Voy. Bourbon (Louis-Au- 
guste de), BouftBOH (Louis-Charies de), 
LoBRiiNE (Charles de), duc de Guise. 

EoDEs, habitant de Saint-Denis, II, 197. 

EODBS LB FaUGONHIBB , 1 , 911, 919. 

EusTACHB, femme de Jean Morel de Brie, 
IV, 996, 997; V, 307. 

EusTACHB ( Michel ) , jésuite ,1,593. 

Edvillb [Meuse, c" de Commercy]. — (Sou- 
verain d'). Voy. GoNDi (Jean-Françoift- 
Paul de), cardinal de Retz. 

ÉvBSBAM (Épiphane), tombier, II, 343; IV, 
357,369,363. 

ÉvBZAKD (Nabucbodonosor), I, 677. 

ÉvEARD (Thomas), curé de Mennecy, IV, 

.79- 
E?RBux [Eure]. — Abbé de Saint- Taurin. 

Voy. La Nobl nu Perron (Jacques). — 

Comtes. Voy. La Tour o'Advbrgnb (Louis 



de); PHaiPPE III, roi de Navarre; La 
Tour d Auvergne (Godefiroy^Maurice de). 
— Évéques. Voy. Davt du Perron (Jac- 
ques), Le Noël ou Pbbbor (Jacques). 

ÉvREux (Jeanne d'), reine de France, I, 
/i99, ^85, /186; II, i35, 137, i63, 
i6â. — Sa statue, II, 137. 

ÉvRiN, prêtre à Lagny, IV, 5i5, 5i6, 
517. 

ÉvRON [Mayenne, ch.4. dec*°]. — (Abbé de 
Notre-Dame d'). Voy. Bblot (Claude). 

Évry-eii-Brib. Voy. Évry-les^jbItbaux. 

Étry-les-ChItraux [Seine-et-Marne, c*" de 
Brie-Comt&Aobert], IV, 969 à 971. 

Château, IV, 969. 

Église Saint-^iermam (de Paris), IV, 

969,971. — Cloche, IV, 971. — Curé. 
Voy. Le BouReiois (Guillaume). 

Inscriptions, IV, 969, 971. 

Marquis. Voy. Brunet (Joseph). 



ÉvRT'-auR-SBiiirE [Seines-Oise, c" de Cor- 
beii],m,58&. 

ÉiANvaLE [Seme-et-Oise, c*" d'Écouen], II, 
Aïo, as, &57, &5Su— ^se Noti«- 
Dame, II, &57, ^58. — Inscription, II, 
^57. — Lieutenant de la prévôté. Voy. 
Ls Doux (Louis). — Seigneur. Voy. Va- 
LUERs (Jean de). 

ÉzkHiA8(M.), juif de Paris, I, 719. 

Erra (M.), juif de Paris, I, 719^ 



Fàbbr Pibracbws (Vidus), I, &09. Voy. 

Du Faur m Pirrag (Gui). 
Fabràgob [Hérault, c*"* de Montpellier]. — 

(Baron de). Voy. Bohnibr db u Mossoir 

(Joseph). 
Fadre (Jeanne) , femme de Jean Dumoutier- 

Fadre, I, 677. 
Fagran (François), seigneur de Goutanoea, 

m, i35. 



Falaise (Richard), menuisier, V, 3. 
Fàlgonàrws (Odo). Voy. Faucoriorr (Eudes 

le). 
Fardeau, notaire.au Châtdet, I, 117. 
Fardrl (Martin) , curé de Ghàtenay, 11^ 635. 
Fareirb (Guillaume de), marchand, IV, 

591; V, 349. 

Farrly (Jean), provisear du collège des 
Irlandais, V, 177. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&37 



Parois (Bernard de), archevêque de Nar- 
bonne, I, 63o. 

FiRsoiisL (Gilbert), seigneur de Monestay, 
II, «89. 

Fatras (P.), margoillier de Montévrin, IV, 
5i4. 

Fattrykt (Pierre), marguilli^ d'Autenil, 
II, 70, 

Fau (Baron du). Voy. BcAuntURRS (Fran- 
çois de). 

Faoomi (Oaude), seigneur de Ris, IV, 

195. 

Faucoii db Ris (lean-Baptiste-Gaston de), 

comte de Gharieval, IV, 4o6. 
Fauconnrr (Eudes ie), I, ri 1, Ri<9. 
Faoloui (F-P.), marguiliier de Vaujonrs, 

Faur de PittRAG (Du). Voy. Du Faur m Pi- 

BRAC. 

Faurb (Charles), abbë de Sainte-Geneviève, 

1,393, 393,5^9. 
Faoribox (Seigneur de). Voy. Aoosinir (Guil- 
laume). 
Fadsart (Gttillemette), rednse au Mont- 

Valërien, III, 198, 199, roc. 
Fadvb (Jean-Baptiste), III, 619. 
Fauvbau ( Jean-Miehel ), margoillier de Deuil , 

n,â3i. 
Fauvbi (Jean), chanoine de linas, III, 

707. 
Fadvbl (Pierre), dianoine deCbampeaux, 

V, 63. 
Favbrbau (Deme), femme de M. Doulœt, 

m, 60. 
Favbriao (Michel), jésuite, I, 5fto. 
Favbrollbs (Eustache de), conseiller au 

Châtdet,IV, 161. 
Favibr (Dominique), avocat au Parlement, 

lU, 576, 576. 
FAviiRB(Anne), III, 674, 676. 
FAvièRBs (Etienne), ckaneine de Sain^Vielor, 

n, r6&. 



Favi^rbs-bii-Brib [Seine-et-Marne, c** de 
Tournan], IV, 399 à &o5. 

Église Saint-Martin, IV, $99, &00, 
4oa , ioh , 4o5. — Cloche, IV, 4o5. — 
Curëi Voy. Arrooi (Jacques). 
— , Inscriptions, IV, 399, &01, &o3, 
Ao5. 



— Prieuré de Saint-Ouen, IV, 899. — 
Prieur. Voy. Arvoux (Jaoques). 

Seigneur. Voy. Pbirbng db Moras 



(François). 
Fat (Le) [S^e-et-Oise, c^ de Molières]. 

(Seigneurs du). Voy. Rbrbs (Germain de), 

SAi!fr-PoL (François de), Sahit-Pol 

(Louis I" de). 
Fay (Phelipote de), IV, 543 , 544. 
Fay (Pierre de), IV, 543,644. 
Fayard db Bourdhllr (Anne-PauKne), II, 

3oi. 
Faydit DR Tbrsag (Jean- Joseph), euré de 

Saint-Sulpice, I, 336, 337, ^h^ ^^o* 
Faybt (Gharies), seigneur d^Épiais, IV, 

i63. 
Faybt (Olivier), seigneur de Maugamy, II, 

267. 
Faybt (Pierre de), chanoine de Notre-Dame 

de Paris, I, ao, si. 
Fbbvrb (Charles), fondeur, III, 458. 
Fbgan (Henri), curé de Saint-Remi-lès-Che- 

vreuse. III, 4o5. 
F^LQitBN (André), II, 4i. 
F^LiMAux (Pierre), fondeur, III, 5io. 
FAUSSAIT (Marie de), femme de Claude 

Mdlte, II, 544. 
Yiui (Catherine), carmâîle, II, 906. 
Fimr [Aisne c** de Nouvion-en-Thiérache]. 

Abbaye deSaintrÉtienne, I, i64, iA5; 

III, 617. — Abb^. Voy. Flotard de 

HoitTA«o, SéGUiR (Pierre). 
FimsLOR (Chariotte de Salignac Lamottede), 

femme de François-Pierre de Lay de la 

Gards, II, 998. 



5â. 



â28 



TABLE DES NOMS 



Fenhahbbs, IV, Qoo; V, SAy. — Voy. 

FlNHAK. 

F*BE(La) [Aisne, ch.-l. de c"], IV, fiSg, 

Fergon (Sucanne de), femme d'Bustache 

Le Picort, II, 637, 6a8. 
Ferueté ( La) [Seine^t-Mame , c"* de Qoiers] , 

V, 86v — Cui*ë. Voy. Collbao (Claude). 
Ferrand (Ambroise), doyen des conseillers 

de la grand' chambre au Parlement, II, 

6/i5,6/^6. 
Fbrrand (Antoine), lieutenant au GhAtelet, 

II, 995.. 
Fbrrand (Hëlène), femme de Louis Fou- 
cault, III, 470. 
Ferramd (Michel), conseiller au Parlement, 

1, iQO, ia3. • 
Ferrand (Pierre), seigneur de Janvry, III, 

470. 
Fbrrkro (Jeap-Baptiste de), marquis de 

Saint-Laurent, II, 53o, 53i. 
FEBBiiBBS [= Ferrières-Haut-Clocher, Eure, 

c**" de Conches]. — (Seigneur de). Voy. 

Bbbnabd (Anne-Gabriel-Henri). 
FBBBiàBBS [prob^ Ferrières-Saint-Hilaire, 

Eure, c" de Broglie]. — (Baron de). Voy. 

Arnadld hE Pomponne (Simon), Arnaold 

DE PoMPONiiB (Nicola^imon). 
FBRBiitRBs (Seignem* de). Voy. Lbmaistre 

(GiUes). . 
FBBRikRB^BR-BRiB [ Seine-et-Mamc , c"" de 

Lagny], I, 958; IV, 59o, Sgd à 601. 

Église Saint- Rémi, IV7 698, 694, 

596, 698, 600, 601. — Cloche, IV, 
601. •?- Cures, IV, 599, 600. 

Inscriptions, IV, 698, 694, 696, 



597' 599, 6oi. 

— Marquisat, I, â58. 

Seigneurs. Voy. Atheby (Adam), La 



Bbiffb (Arnaud de). 

FBBBiiBBS-Bif-GATiN4is [Loiret, ch.-l. de c"*"]. 

— Abbaye de Saint-Pierre-et-Saint-Paul , 



I, 678, 697; IV, 998, 999. — Abbës. 
Voy. BABBiif (Toussaint), Fb^iiot (An- 
dré ),SATHAiur (Jean de). 

Febrolbs [ Seine-et*Mame, c*" de Brie-Comte- 
Robert], IV, Ug, 35o.— ÉgKse Saint- 
Germain (d'Auxerpe) , ibid. — Curé. Voy. 
Vbbdibb (Jean). — Inscription, IV, 345. 

Fbrby, peintre, II, 445. 

Fbbbt (Jean), marguillier de Mareil- en- 
France, II, 488. 

Ferbt (Madeleine), femme d*ArthurGuérin, 
11,575. 

Fbrby (Michel), frère coadjuteor de la Com- 
pagnie de Jësus, I, 596. 

Fbrti£-Hi7Bbbt (La) [Loir-et-Cher, c""* de 
Neuvy-sur-Beuvron]. — (Baron de). 
Voy. Beauvillibrs (François de). 

FBRxi-MAci (La) [Orne, ch.-l. de c*"], III, 
57. — (Seigneur de). Voy. Potier (Bei^ 
nard). 

Febté-Milon (La) [Aisne, c*" de Neuilly- 
Sainl-Front]. — Abbaye de Saint-Michel, 
III, 909. — Abbesse. Voy. Pblbt (Elisa- 
beth de. . . )• — Château, I, 444. 

Fbo (François), corë de Saint-(jervais, à 
Paris, IV, 53 1. 

Fboghb (Louis -Antoine), mai^illier de 
Sèvres, III, i56. 

Feucheb (Colin), sergent à verge, I, 
^398. 

Fedgbbbollbs (Guillaume de), aumônier de 
Philippe de Valois, I, 77; II, 7o5. 

Fbugrue (Françoise des), fenmie de Finnin 
delà Sangle, IV, 989. 

Feuillet (Pierre), bourgeois de Paris, III, 
689. 

FBaQuikBES [Oise, c*"* de Gfandviltiers]. — 
(Comte de). Voy. Pas (Jules de). 

FBYDBAa (Denis), seigneur de Brou, con- 
seiller d'État, I, 566. 

Fetoeau (Denis), seigneur de Brou, prési- 
dent au Grand conseil, IV, 979. 




DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



AS9 



FiTUBAD (Gabrielle), femme de GaiHamne 
Dogue de Bagnols, III, 3i5, â3o. 

Fkyokau (Margaerite), femme de Claude 
Anjorant,!, «565, 566. 

Fetdcau (Marie-Thérèse), femme de Jean- 
Antoine de Mesmes, IV, ^90. 

Fktobau (Pierre), seigneur de Vaogîen, V, 
399. 

FnscTB (Paul), seigneur du ParcogueUe, 

III, 379. 

FiiwRB (Dubois de). Voy. Dobois de Fibmhb. 
FiEOBBT (Elisabeth de), femme de Nicolas 

de Nioolay, II, 58 1. 
FiBOBBT (Gaspard de), chancelier de la reine 

Marie-Thérèse, I, 370, 819; V, 335. 
FiaaàaB (Thomase), femme de Thomas Tes- 

tart, I, 675, 678. 

FiLLBS DB LA CHARITE, III, S'jU^ 5'jb ^ 691, 

637. 
FiLLON (Jacques-Nicolas) , curé de Briis , III , 

476.478. 
FiiiATY (François), curé de Mennecy, IV, 

79- 
PifuiAN [Tam-et-Garonne, c^'^de Hontech], 

IV, 900; V, 347. — (Seigneur de), Voy. 
Bebn ABD ( Anne-Gabriel-Henri ). 

FiBoro, marguiliier de Saint- Nicplas- des - 

Champs, I, 969. 
FiTTE (Charles de), baron de Soocy, III, 

484. 
FiTTB (Pierre de), baron tteSoucy, III, 483. 
Flacht [Seine-et-Marne, lieu-dit près de 

Champeaux], V, 38. 
Flagbac [Haute-Loire, c"* de Saint-Georges 

d'Aurat, c"''de PanIhaguet]. — (Seigneur 

de). Voy. Flaghbag (Pierre de). 
Flaghbag (Anne de), comtesse de Serre, I, 

467. 
Flaghbic (Louise de), 611e de Pierre de 

Flagheac, I, 467, 471. 
Flaghbag (Marguerite de), fille de Pierre de 

Flagheac, I, 467, 471. 



Flaghbag (Pierre, comte de), I, 467, 471. 
Flahaêl (Barthoiet), peintre, I, 499. 
Flamant (Louis), tabellion à VilUers-ie-Bel , 

n, 445. 
Flamel (Nicolas), bourgeois de Paris, I, 

176, 177, 178, 179; n, 58, 59, 60; 

V, 339. — Sa tombe, I, 176. 
Flambn (Jean), II, 443. 
Flambn (Louis), dit le Jeonb, tabellion de 

Villiers-ie-Bel, H, 446,449. 
Flavicny (Pierre-Florimond de), seigneur 

de Lis, etc., III, 349. 
Flèche (La) [Sarlhe], I, 368, 5ti; V. 

i5i, i59. 
Flegbbad (Antoine), conseiller secrétaire du 

roi, III, 739. 
Flburuu (Joseph-Jean-Baptiste), intendant 

des finances, IV, 166. 
Fleobiis (Bataille de), I, 990, 991. 
FLBUBr , UI , 9 4 4 ; I V, 58 1 . Voy . FLEUEr-Lks- 

Mbudoic. 
Fledby (André-Hercule de), cardinal, évè- 

que de Fréjus, V, ii4, 179. — Son 

tombeau, V, ii4, ii5. 
Fleuby (Antoine), curé de Leu ville, III, 

74i. 
Fledby (Augustin-Bernardin de Rosset de), 

évèque de Chartres, III, 991. 
Flbdry (Etienne de), conseiller au Parie- 

ment, IV, 3o8, 3 10. 
Flbury (Jean), curé du Plessis-Pâté, IV, 

118. 
Flbury (Louis), curé de Saintry, IV, 955. 
Fleory (R.), marguilliei: de Morsan , IV, 1 36. 
Fleury-l^-Meodon [Seine-et-Oise, c"* de 

Meudon]. — (Seigneurs de). Voy. Buoi 

(Pierre), Machadlt (François). 
FLEURY-MiROGis [Seinc-et-Oise, c""* de Long- 
jumeau], IV, 199, 193. 

Église Saint-Sauveur, IV, 199, 19 3. 

Cloches, IV, 199, 193. — Curé. Voy. 
Jban-Baftistb X. 



A30 



TABLE DES NOMS 



-*-— Inscription, IV, tsa. 

Seigneur. Voy. Jolt m Flbobt (Gdl- 

laume-Françoit-Louis ). 
FLORi(Jean), IV, Aaa. 
Flobi (Manon), IV, âaa. 
Florun (Jean-Pierre Claris de), fabuliste, 

m, 55o. 
Flort de Lbssart (André), président des 

trésoriers de France, III, 676. 
Flotard db MoirrAOV, doyen du chapitre de 

Paris, III, 617. 
Flodrib, V, a3o. 
Focu (Petrus), IV, 5aé. 
FoiNBT (Simon), III, 38a, 383. 
Foa (Comte de). Voy. Piobbcb (Gaston). 
Foix (Constance de), femme de Jean de 

Lévis, 111.384,385. 
Foix DB Cabdalb (Henri-Françm de), duc 

de Randan, IV, 166. 
FoLiB (Manoir de k) [Seine-et-Marne, ^ 

de Moucy-le-Neuf ] , II, 670. 
FoLLB?iLLB [Somme, c**" d'Aiily^nr^ye]* 

Poêle funéraire dans r^ise, II, 619. 
F0LLI6ICB ( Simon ), marguiliier de Danunard , 

III, 67. 
FoLTé (Sébastien), bourgeois de Paris, I, 

a83. 
FoNTAiNB [ Seine-et-Marne « c"* d'Ocouer^la- 

Ferrière], IV, /io6, ^07, 6aa. 
FoNTAiifB (Dame de). Voy. Lbchbvalibb (Éli- 

zabeth-Thérèse-M ai ' g we ii te )• 
FoNTAiNB, notaire au ChAtelet, V, 3/17. 
FoiiTAiNB(Gfii), jésuite, I, Sai. 
FoNfAiNB (Jean), ouré de Viiieron, II, 610, 

6ti, 6ia. 
FoRtAnvB (Jean), échevin de Paris. V, a53. 
FoBTAiNB (Marie-Louise), femme de Nicolas 

Rousseau, U, 3a3. 
FoBTAiirB (Martin), dit SAnrt-MABTm, II, 

6l3. 

FoNTAniB (NoeHe), II, 611. 
FoNTAiRB (Simon), II, 61 1. 



FoNTAurBBLBAo [Scioe-etrMame], I, aa€, 
/16/i , 666; V, 66. ^ Capitone du châ- 
teau. Voy. Zahbt (Jean). — Goutemeur. 
Voy. RosTAiHG (Tristan de). «^ (Souver- 
neur et capitaine des chasses. Voy. Thi- 

BOUST DE BbBBT (LouÎs). 

Fdntaiiib-Martbl ( Henrieti&4MadeieiDe-JnKe 

de), marquise d*Esteing, I, 176. 
FoBTAnm, m, &&8. Voy. Fortaotes^les- 

Blauchbs. 
FoHTAniBS [Seine-Inférieore, tf* de BoHbec]. 

(Comte de). Voy. Mabvbl (Charles). 
Fontaines (Les) [Sdne-et-Mame, c~ de 

Presles]. — (Seigneur des). Voy. RnoBOii 

(Jean-Baptiste de). 
FoRTAiRBs-tBS-BLAiraiiBs ( Abbayo de) [hdre- 

et-Loire, c"* d'Autrèche, c** de Château- 

Regnault], III, 468, 4% IV, aia. — 

Abbés. Voy. Belot (Claude), Jbah. 
FoBTALAOB (Seigneur de). Voy, Bbuiabb 

(Anne-Gabriel-Henri). 
FV^NTAHBT (La marquise de)> I> 54i. 
FoNTÂNis (Jeubertus de), V, a3i. 
FotmiiAT, III, 677. Voy. Fohtbkay-lb-Vi- 

oomrB. 
FoNTERAY, II, 60a, 6o3, 5ia, 6ia. Voy. 

FeirrBirAT-80us4x>uVBBS. 
FoNTEBAT, III, la. Voy. Fonterat-8I»-Boi8. 
FoRTSirAT (Le P.), jésuite, I, 5a4. 
Fobtenay-aox-Rosbs [Seine, c*" de Sceaux] , 

m, 554,665,6^6. 

Église Saint-Pierre, 01, 656, 555. 

Cloche, III, 556. — Curé. Voy. Dabbt 

(Mathurin). 

Inscriptions ,, III, 666, 565. 
— ' Prévit. Voy. Pblabt (Pierre> 

FoNTBBAT-iH-FRARGB, II, 5o5. \oj* FoBTI* 
IIAY-SOOS-LOUVBBS. 

FoBTBBAY-LB-ViooiiTB [Seino-cl-Oise, a** di 
Corbeil], III, 677; IV, 70 à 76* 

É^se Saint-Remi, IV, 71, 7^. — 
Cloche, IV, 75. 







DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



m 



lD8criptîoni,III, 70,73» 75; V, 3oi. 

Seigneur. Voy. LipiGiioi. (Nicolw). 

FoNTBifAT-soo»-BQi8, m, 19, t5. Voy. Foif- 

TBNir-8U»-B0IS« 

FoifTBifAY-soDS-BBiia [SeiDe-^-Oîse, c*" de 

Limours], III, 679 à i8a. 
Chapelle SainUÉloi de Soacy, Voy. 

SODCT. 

Église Saint-Martin, III, 679, &80, 



48i, 489. — Cloche, III, i^Ss. — Cni^. 

Voy. Lb Cobdiir (Étienne<-Louis). 

— Inscriptions, III, 679, &8ii A89; V, 

Seigneur. Voy. Haodbt (André). 



FoNTBRAr-8ou&-LouvRE8 [Soîne-^t-Oise, c" 
d'Écoaen), II, ^97 à 807, Sis, 6âa. 

-'— Église Saint-Aquilin, II, ^97, 498, 
5oo à 507. — Autel Saint* Nicolas, II, 
5oi. — Cloche, II, 507. — Curés. Voy. 
Bouasii (Etienne), Lamt (Jean), Mib- 
cHiNT (Vincent), Plutbttb (Germain), 
Plutbttb (Gilles), Qoillbt (François). 
— Stalles, II, 697. 

Inscriptions, 11, 497,499,500,601, 



5o3, 5o4, 5o5,5o6, 607. 

Marquis. Voy. Potibb m Gbbvbes 



(Louis-Léon). 
FoNTENiT-soB-Bois [ Soino , c*" de Vincennes] , 
m, 19 à 99; III, 359; IV, 199. 

Église Saint-6ermain(d'Auxerre), III , 

19 à 90, 99. — Cloche, III, 99. — 
Curés. Voy. La Riyoibb (Jacques-Joseph 
de), Laval (Pierre- Antoine de). 

Inscriptions, III, 19, i5, 16, 18, 

19,99. 

Prieuré des Bons-Hommes, au bois de 



Vincennes, III, 90. 

Seigneur. Voy. Maqubt (Jacques). 
Fortbnbllb, littérateur, V, 907. 
FoRTBRBLLBS (Ahbayo de) [Vendée, c" de 

Saint-André d*Omay, c** de la Rodie- 

sur-Yon], IV, 911, 919. 



FoNTBifBLLBs [ Seiue-et-Oise , c** de Long* 

pont). — (Seigneur de). Voy. Labb^ 

( Marie-Madeleine). 
Fqhtbrbllbs [ Seine-etOise, c"* de Saint^Mar- 

tin-du-Tertre]. — (Seigneur de), Voy. 

Bellot (Guillaume de). 
Fontbhbllbs-bii-Bbib [Seine-et-Marne, c"* 

de Chanteloup]. — (Seigneur de). Voy. 

Du Doit (Denis). 
Fobbois (Samuel de), seigneur de Presles, 

in, 343. 
Fobbst [Seine-et-Marne, c"* de Pomponne]. 

(Seigneur de). Voy. Abbauld ob Pom* 

PONKB (Nicolas-Simon). 
Fobbst (Louis), boui^geoîs de Paris, III, 

539. 
Fobbst (Maximilien- Bruno -Joseph), sei- 
gneur de Beilefontaine, 11^ 661. 
Fqbbst-en-Bbib (La) [Seine-et*Mame, cT* de 

Chaumes, c**" deTouman]. — (Seigneur 

de). Voy. Gbahgibb (Maximilien). 
Fobbst-Maobbîbbt (La), I, 7A9. Voy. Fo- 

bbst-bn-Bbib (La). 
FoBBSTiBB DB Sauitb^Oppobtdnb (Deoise), 

dame des Minières, IV, S98, 
F0B6BBAYS (Pierre), jésuite, I, 59&. 
FoBeBs[Seine-el-0i8e, c°" de Limours], III, 

969, 46i à 467, &71, 478. 
%Iise Notre-Dame, III, 46 1, 469, 

463, 464, 466, 467. — Cloche, UI, 

467. — Curé. Voy. LbhiIbb (Olivier), 
Inscriptions, III, 46i, 469, 463, 



465,467. 

Seigneurs. Vo/. Baiuob (Alexandre 



do), Baulob (Claude de). Bâillon (Odet 
de), Lamoignob db MobtbbîaiUiT (Guil- 
laume de). 

FoBGBt (Clarles-Henri), jésuite, I, 593. 

FoBGBT (Marin), maiguillier de Morangis, 
III, 639. 

Fobhobt (Gilles), prieur de Saioi*Martin- 
des-Champs, I, 387. 



/ 



un 



TABLE DES NOMS 



FoRMONT (Marguerite), femme de Vincent 

Deimonts, I, 677. 
FoRTBLLB (La) [Seine-et-Marne, c"* de Neuf- 

moutier]. — (Seigneur de). Voy. Capror- 

(lUR (Gretien). 
FoRTBLLB (La) [Seine-et-Marne, c"* de Nes- 

les , c*" de Rozoy ]. — (Seigneur de). Voy. 

Langloir (Pierre). 
FoRTii (Bernard de), conseiller d'État, 1, 

96. 
Fort» (Thomas), docteur en théologie, I, 

6â/î. 
FoRT-NiBDLBT [ Pas-de^alais , c"* de Calais]. 

(Gouverneur du). Voy. BiTHuiiE (Ar- 
mand-Joseph de). 
FossB (Anne), femme de Denis Regnard, 

n, 377- 

FossB (La) [Sëine-et-Oise, c" de Sevran], 

111,9/1,95. 
Fosse (Seigneur de la). Voy. M^rault 

(Claude). 
FossBs [Seine-et-Oise, V" de Luzarcbes]. 
Église, II, 669. — Cloche, iWrf. — 

Curé. Voy. La Fossb (Nicolas de). — Re^ 

iiquaire, II, 6^9. 
Inscription, II, 669. 
Seigneur. Voy. Petit de la Villo- 

NiÀRB (François-Henri). 
FouRERT ( Louis) , aveugle des Quinze-Vingts , 

I, 678. 
Foucault ( Anne) , abbesse de Gercy, V, 3 1 5. 
FoDGAULT (Hilaire), curé de Lissy, IV, 97a. 
Foucault (Joseph), secrétaire du Conseil 

d'État, V, 3i3. ' 
Foucault (Lonis), marquis de Saint-Ger- 

main*Beaupré , III, 670. 
Foucault (Marie), abbesse de Gercy, V, 

3i3, 3iâ. 
Foucault (Marie) , grande prieure de Tab- 

baye de Gercy, V, 3 1 5. 
FoucHBR (Sdgneur de). Voy. Vtbrrb (Charles 

de). 



Foucherbt (Anne de), femme de Jean Goy- 

nart, I, &à&, ^aS. 
Foucou, sculpteur, I, 793. 
FoucQUEs (Denis), curé de Champlan, III, 

5i6, 519, 5âo, 5ài, Saa. 
FoucQUBs (Jeanne), III, 819. 
Foucqubt. Voy. Fouqurt. 
Fouhbart (Nicolas), écuyer du comte d' A- 

lençon, IV, i5. 
Fouiu [Seine-et-Marne, e*° de Mormant], 

IV, 5o ; V, 1, 8, 37, 4o, 7a à 79. 
— - Église Sainte-Marie-Madeleine, V, 78, 

75, 76, 77, 79. — Cloche, V, 79. — 

Curé. Voy. Gbigour (Martin). 

Inscriptions, V, 7a , 76 , 76, 77, 79, 

Seigneur. Voy. Champrbit (Sébastien 



de). 
Fouiu (Etienne de), chanoine de Cham- 

peaux , V, 8. 
Foulques, curé de Neuilly-sur-Marne, I, 

376; III, 36,37. 
Foulques, évèque de Paris, V, 99. 
Fouquet (Basile), chancelier des ordres du 

roi, I, 735, 737, 738. 
Fouquet (Bernardin-François), archevêque 

d*Embrnn, I, 389. ^ • 
Fouquet (Françob), conseiller d*État, I, 

734 , 735. 
Fouquet (François), Gis de Nicolas Fou- 
quet, I, 7/10. 
Fouquet (Guillaume), curé de Quiers, V, 

85. 
Fouquet (Louis -Nicolas), fils de Nicolas 

Fouquet, I, 7Â1. 
Fouquet (Marie-Élisabeth), fille de Nicolas 

Fouquet, I, 735. 
Fouquet (Nicolas), surintendant des finan- 
ces, I, 275,734,735,736,739,7*0, 

741. 
Fouquet (Yves), conseiller au Parlenoent, h 

735, 736. 
FouRCAUT, notaire, II, loa. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



433 



FouBCHAmuLLB [prob^ Seine-et-Oifle, e** de 

Villeeooio, c** d'Etampes]. — (Seigneur 

de). Voy. Rotbou (Pierre de). 
FoDBCH^ (Lonifle), femme de Nicolas Fou- 

quet, I, 739. 
F00RCBBLLK8 (Les) [Seine-et-Oise, cT de Se- 

vran]. — (Seigneur des). Voy. SAiioum 

( François-Hippolyte). 
FouBCHBs [Sdne-et-Mame, c** de limoges- 

en-Rrie], IV, 973. 
FooBCBOT (M' de), avocat au Parlement, I, 

491. 
FouBCY (L'abbë de), H, 6^9, 65o. 
FouBCT (Henri de), prévôt des marchands 

de Paris, I, 56; II, 37, 39; V, ait. 
PouBCT (Marie de), femme d'Antoine Ruzë, 

111,646,647,648,664. 
FooBCT (Olivier -François de), aVbé de 

Saint-Ambroise de Ronrges, I, 54. 
FooBMBNTiif (Jacques-Charles) , cure de Lou- 

vedennes, III, ai 1. 
FouRHONT (Etienne), membre de fAcadëmie 

des Inscriptions, II, 338. 
FouBBBT (Qaude), vicaire gâiéral de Tordre 

des Mathurins, IV, 46i. 
FovBiiiBB (Andrë), marguillier de Livry, 

III, 109. 

FouRinsB (RaHbe), religieuse et chantre de 
Malnoue, IV, 486. 

FooRNiBB (Claude-Marie), cure de Saint- 
Haur, III, 3o. 

FoDBiUBB (François), frère ooadjuteur de la 
Compagnie de Jésus, I, 5a6. 

FoDBNiBB (François), notaire au ChAtelet, 
I, 93a. 

FouBRiBB (Jeanne), femme de Raoullin Mar- 
guillier, I, 677. 

FouRQOAOT (Christophe), procureur an Par- 
lement, I, 687, 688. 

FooBQOAUT (Thibaut), avocat au Parlement, 
1,385,386,688. 

FoDBQUBGx [Seine-et-Oise, c" de Saint- 



Germain-en-Laye], 'III, 19a. — Cure. 
Voy. Rbicabd (Edme). 

FoDRS [ prob' Eure , c" d'Écos ]. — ( Seigneur 
de). Voy. Mole (Mathieu-François). 

For- Vaillant (Jean), membre de 1* Acadé- 
mie des Inscriptions, 1 , 1 1 , 111. 

Fot-VAiLiABT (Jean.- François), membre 
de r Académie des Inscriptions, L 110, 



lit. 



f. 



FoY- Vaillant ( Marie-Louise) , l , 1 1 o. 

Fbaw (Henri), IV, 549, 559. 

Fbain (Joseph), IV, 174. 

Fbaissy ( Jean-Raptiste de) , curé de Sceaux , 

III, S5o,55i. 

Fbambbt (Marie- Anne), femme de Nicolas 

Rrussel, II, too. 
Fbanc (Seigneur de). Voy. Sfeoa (Nicolas- 
Alexandre de). 
Fbanc ATEL (Noël de), sous-prieur de Saulx- 

les-Chartreux, III, 5i3, 5i4. 
Fbangatbl (Pantdéon de), III, 5i3. 
Fbangb (Adélaïde de). Voy. France (Marie- 

Adâaîde de). 
Fbancb (Anne-âisabeth de), fille de 

Louis XIV, V, ta 6. 
Fbancb (RIanche de), duchesse d'Oriéans, 

fille de Charies le Rel, II, 1 63 , 385. 
France (RIanche de), fille de Philippe le 

Rel, II, 179. 
France (RIanche de), fille de saint Louis. 

II, i53, i56, 157, i58; V, i63. 
France (Catherine-Henriette, Intimée de). 

duchesse d*Elbeuf, I, Si 3. 
Frange (Charies de), duc de Rerry, V, 1 94 . 

196. 
France (Charles de), duc d'Orléans, fib de 

François I", I, 466. 
France (Elisabeth de), sœur de Louis XVI, 

IV. 465. 

Frange (François de), duc d'Alençon, d'An- 
jou, etc., I, 45i; IV, 33. 
France (GastonJean-Raptiste de), duc d'Or- 

55 



hU 



TABLE DES NOMS 



lëaiM, frère de Louis \lll\ I, t86; III, 

353 ; IV, 178; V, 174, 1.75. 
Fbaiicb (Henriette de), femme de Charles l", 

roi d'Angleterre, I, A76. 
Frange (Isabelle de), fille de Louis VIII, II, 

79- 
Fb&nci (Jean de), troisième fils de saint 

Louis, II, i53, i56, 167, i58. 
France (Jeanne de), fille de Louis XI, I, 

549. 
France (Louis, dauphin de), duc de Bour* 

gogne, petit-fils de Louis XJV, II, 176; 

m, 911. 
France (Louis, dauphin de), fils de Louis XV, 

IV, 3i6; V, i39, i36, i35. 

Frange (Louis de), duc d'Orlëans, fils de 
Charles V. Voy. ORLiAn» (Louis, due d'). 

France (Louis de), fils atnë de Philippe le 
Hardi, II, 179. 

Frange (Louis de), fils alnë de saint Louis, 
n,i53. 

France (Louis^Josepb-Xavier de), duc de 
Bourgogne, V, i35, i36. 

FftANCB (LouisJosepli*Xavier-François, dau- 
phin de), fils de Louis XVI, V, 137. 

Frange (Louise- Elisabeth de), fille de 
Louis XV, II, 177; V, i3i. 

Fbangb (Louise-Marie de) , fille de Louis XV, 
II, 901, 909, 9o3 ; V, i3o. 

Frange (Marguerite de), duchesse de Bra- 
bant, U, 179. 

Fbangb (Marie-Adâaîdede),fiIledeLoui8XV. 
UI,973;IV, A8;V, i3i. 

Fbangb (Marie4oseph de), duc d'Aquitaine, 

V, i34. 

Fbangb. (Marie-Thérèse de), petite-fille de 

Louis XV, V, 189. 
Fbangb (Philippe de), duc d'Oriëans, fils de 

Philippe VI, n,i 63. 
France (PhiUppe de), duc d'Oriéans, firère 

de Louis XIV, n,48o;V, 198. 
Frarob (Robert ie)^ comte de Brie» IV, 8^7. 



Fbangb (SopUe de), fille de Louis XV, III, 
369; V, i3i. 

Fbangb (Victoire de), fille- de Louis XV, V, 
181. 

Franghe-Comt^, II, 5; IV, 99, 93, 

Fbanghbt (Jean), H, 809. 

Franghin (Perrette), IV, 671. 

Frangi^bes. Voy. Bellot db Fbangiébes. 

FBAMcmB (Elisabeth de), femme de Henri- 
Guillaume Lenormant, IV, 9 95. 

FBANGLno (Marquis de), colonel du ri- 
ment de Luxembourg, I, 679. 

François I*', roi de France, I, i6â, 996, 
8/19 , 448, &5Ô, 5oi ; U, 94, 168, 170, 
171; m, 9t6, 958, 967, 968. 

François II, roi de France, I, 443, 453, 
454, 455, 775 ; IH, 958, 967, 968. 

François (Jacques), tombier h Seniis, II, 
494,610,619,699,694, 659 ;V, 34i. 

François (Marie), femme de Nieolas Trot- 
tier, III, 718. 

FRANOoifTiLLE [S^e-ot-Oise, c"" de Mont- 
morency]. — Église Sainte-Marie-Made- 
leine, II, 3o8. — Inscription, t'M. 

Frangonville-ad-Bois [ Seine -et-Oise, c"* 
de Saint-Martin-du-Tertre]. — (Sei- 
gneurs de). Voy. (Charies d'), (Jac- 
ques I** d'), (Jacques H d'). 

Franqdeville (Pierre de), sculpteur, II, 19, 

90, 91. 

Fbanssbqdin (Nicole), femme de Claude Hi- 

bout,IV, 44o, 44 1. 
Frassbn (M*), professeur de ditmrgîe, I, 

638. 
Fb^debig (Le Grand), roi de Prusse, I, 3o3 
Frbdin (Bernard), notaire h Pontoiae, II, 

359, 366. 
FbiSdy (Martin-Bernard), seigneur de Cou- 

bertin, III, 493. 
FBÙm [Var]. — (Évéques^de). Voy. Flbubt 

(Andrë-Hercule de)iDcr BEr.LAY (Martin). 
Fb^bvillb (Adenet de), II, 3'o5. 



DE LIEUX ET 

FitfmvuLi (Étiflonelte, femme d^Adeaet 

de), II, 3o5. 
FB^Miff (Catherine), femme de Geoffroy Le- 

maistre, II, i56. 
FRéMUf (Jeamie), femme de Guillaume 

Bruslé, II, 61 5. 
Faixiif (Pierre), procureur fiscal d^Épiais, 

Fa^HiNET ( Martin ) , peintre , 1 , 9 &a . 

Fr^ihbt (Sébastien), juré auneur de toiles, 
I, 3/ii. 

FaéiooT (André), archevécpie de Bourges, 
I, 573,768. 

Fi^noNT (Charles-Nicolas), jésuite, I, 63/^. 

FaiiioirT (Michel), marguillier du Trem- 
blay, III, 191. 

FaixoRT (Pierre), curé du Thillay, U, 55i, 
659. 

FaiMYOT. Voy. FaimoT. 

FaaRBAD (Denise), femme de Nicolas Che> 
vesneau, II, 678. 

FaiRiER (Georges), contrôleur do duc d'Or- 
léans, II, 3o5. 

FaBiHEB (Jeanne-Prospère-Charlotte^ femme 
de Georges), II, 3o5. 

FsENOT (Jacques), curé de Saint-Brice, II, 
&a4. 

FaipiLLON [Seine-et-Oise, c"* de Montmo- 
rency]. — Église SaintrNicolas, II, 877. 
— Cloche, ibid. — Curé. Voy. Lbbrbt 
(Charles- Louis -Guillaume). — « Inscrip- 
tion, H, 377. 

FaèMBBMicHBuas, I, ^â-5o5; 11,5/17. — 
Chapitres généraux, I, igS. — Écoles de 
* Sunt-Thottas-d'AquiB, I, ^99, 5 00. — 
Prieur. Voy. GsavAis (Henri). 

FanaiT (C), notaire royal, IV, 38&. 

Fbkshbaii (Laurent), curé de Fresnes-lès- 
Rungis, III, 691. 

FamfEL, prêtre, III, &06. 

FaiSNBL (Sébastien), vicaire de Saint-Remi- 
lès-Chevreuse, V, 990, 991, 999. 



DE PERSONNES. 



635 



Frbsne-lb-Vioohtb .[^Freanay-le-Vicanite, 
Sarthe, ch.-l. de c**]. — (Seigneur de). 
Voy.PoTiBR (Bernard). 

Freshbs [Seme-et-Oise, c" de Brétigny], 
IV, 1 1 5. — Chapelle Saint-C^me et Saint- 
Damien, ibid. — Château, ibid. 

FaBSHEs (Nicolas de), chevalier, IV, 1 15. 

FaBsiiKs-Làs-RoNGis [Seine, c"*" de Villejuif], 
m, 618 à 691. 

Église Sainl-Éloi, III, 618, 619, 

691. — Cloche, III, 699. — Curé. Voy. 
Frbsnbad (Laurent). 

Inscriptions, III, 618, 619, 691. 

Seigneurs. Voy. BonaBoii-CoNDi (Louis 



de), Cannayb (Philippe de). 

Fresnoy [Aube, c" de Lusigny]. — (Curé 
de). Voy. Doprbsnb (Pierre). 

FaBSHOY-LB-LuiT [Oise, c"* de Nanteuil-le- 
Haudouin]. — (Curé de). Voy, David 
(Jean). 

Fbbtbl (Jeanne), femme de Robeit de Bra- 
que, II, &95, /i96, ^97. 

Fbbttb (La) [Seine-et-Oise, c*" d'Ai^gen- 
teuil], II, 3i9. — Église Saint-Nicolas, 
ibid, — Cloche, I, 666; II, 3i9. — 
Curé. Voy. Piolb (François). — Inscrip- 
tion, II, 3 19. , 

FiiviuLB (Ponchon de). Voy. Ponghon db 
FaiviLLB. 

Fbby (Pierre), III, S99. 

FaicHOT (Claude), curé de GoussainviUe, II, 
585. 

Fbubois [Calvados, c°* de Saintr-Loup-de- 
Fribois, c"*' de Méudon]. *- (Seigneur 
de). Voy. Do Taillât (Pierre). 

FaoïtonoBT (Abbaye de) [Oise , c~ de Hermès, 
c" de Noailles], II, 378. — (Abbé de). 
Voy. La Chahbrb (Pierre de). 

FaoïssAirr (Jeanne) , femme de Julien Martin , 
III, 5o5, 5o6. 

FaoïssABD (Antoine-François), curé de Vil- 
leneuve-Saint-Georges, IV, 196. 

55. 



A36 



TABLE DES NOMS 



Fmhoiit (GennaÎD), fondeur, II, 3^6, 

397. 
Fromont (Jean), mai^ilîer de Taverny, 

II, 393. 
FojBiiTBB DBL GiSTiLto ( Marie-Thëràse de), 

1. 787. 

FuBB (Bernard de), chanoine de Gham- 

peanx, V, i5, 16. 
FoBR (MaHin de), V, 16. 
FuiÀSo, doyen de TÉgliae de Paris, V, 

99- 
FoM^B (Antoine de), seigneur de Handë, 

I, 487. 



FuHBL (Marqaifle de). Voy. Bsina (Ghar* 

lotte de). 
FoBBT (Gharlea-Habert de), aeigneiir de 

Gemay-la-Ville, III, 979. 
FoBBT (Nicolas), III, 9A7. 
FuBBT (Raoul de), seigneur de Gemay-la- 

ViUe, 01,979. 
FumiB (Anne de), femme d'Antoine Brulon, 

II, 676, 678. 
VvUê (Guillaume) , procureur au ParieoMot, 

I, 3i9, 3i3. 
FusTBL (Marguerite), femme de Gbarles 

Baron, II, 48i. 



Gabillaht (Guillaume), III,' 68. 

Gabribl, architecte du roi, II, 3o; V, 

991. 

Gaobbcoubt [Seine^t-Oise, c*" de Marines]. 

(Seigneurde). Voy.GAiLLO!i!(BT(Regnault 

de). 
Gagnait (Pierre), marguilUer du Plessis-Pi- 

quet, m, 9&8. 
^Gacnt [Seine-et-Oise, c*' de Gonesse], III, 

i;IV, 359,360,361, 368. 

Inscription, V, 974. 

Seigneurs. Voy. Gbaboibb (Jean), Ri- 

BODON (Jean-Baptiste de). 
Gaont (Le Grand-), IV, 359, 36o, 368. 

Voy. Gagny. 
Gagny (Le Petit-) [Seine-et-Manie, c"* de 

Presles], IV, 359,360,368. 
Gagby (Michel), mai^illier de Louve- 

ciennes, III, 911. 
Gaigrb ( François-Louis) , procureur au Châ- 

tdet, IV, 1 85, 186. 
Gaighb (Jacques), IV, i85. 
Gaigmb (Louis), IV, i85. 
Gaighubt (M*), professeur de chirurgie, I, 

638. 
Gaioiioh (Jean), peintre, U, 976, 976. 



Gaiuac [Tarn], I, 39A. 

Gaillard, notaire à Courson, III, ^76. 

Gaillard, sculpteur, V, 1&6. 

Gaillard (Honwë), jésuite, I, 593. 

Gaillabd (Michel I"'), seignair de CUlly, 1 . 

996;III, 6&9. 
Gaillard (Michel II), seigneur de CUily, 

III,6ài,6&9,6A3. 
Gaillard (Midiel IV), seigneur de Chiily, 

m, 6&i. 
Gaillard (Michelle), femme de Florimond 

Robortet, I, 996. 
Gaillornbt (Regnault de), panelier du 

roi, II, 385,386. 
Gailly db la FBRRièRB (Pierre-Antoîiie), 

cure de Villiars-le-Sec, II, &96. 
Gairgribt (Pierre), docteur en médeane, 

III, 793, 794. 
Galand (Anne), femme de Louis de Brage> 

longue, I, 986, 989. 
Galandbb [Seine-et-Marne, c"* de Brou]. — 

(Dame de). Voy. Vouir (Marie-Anne). 
Galbtas (Dame de). Voy. L'HAnTAL-Virar 

(Maddeme de). 
Galib (Pierre), édievin de Paris, V, 9fi9. 
Gallard, IV, 9^3. 



Oalubdow {kéMe de), femme d'Eudes de 

Montbueon, III, 995, S96. 
Gallit (X. . .),laboiirear, II, 6ôa. 
Gallois, notaire è Paris, III, i/iA, 999, 

993, &98. 

Gallois de la Toob (Des). Voy. Dis Gallois 

SB LA TouB. 
Gallots, III, tbL Voy Gallois. 
Gamachbs [Somme, ch.^. de c**]. — (Mar> 

quis de). Voy. Rouault (Claude J.-B.n).- 

J.), fioDADLT (Jeen-Joachim). 
Gambsmb (0.), curëd'Andmy, II, 363. 
Gamlx (Adrienne), femme de Jean de Greil, 

I, 9l8. 

Gamot (J.), graveor, V, 990. 
Gahat (Jean de), premier président au Par- 
lement, I, 907, 908; II, 705. 
Gahdelus [Aisne, c*" de Neuilly-Saint-Front]. 

(Marquis de). Voy. Potibb (François), 

PoTiBB (René). 
Garbilbon (Antoine), curé de Sainte-Gene- 

viève-des-Bois et de Morsan-sur-Orge, IV, 

t36. 
Garbbon (Françoise), femme de Gu^laume 

Lenûre, II, 691. 
Garxboii (Nicolas), laboureur, II, 690. 
Gahbbon (Sébastien), laboureur, II, SgS, 

690. 
Gahnai (Jean de). Voy. Garât (Jean de). 
(«AMNAT [Allier]. — (Seigneur de). Voy. 

Roié (Antoine P'Goiffier, dit). 
Ganiibbo!! (Jeanne), femme de Martin Bris- 

sart, III, i39. 
Gartbbl (Etienne) , graveur du roi , 1 , 1 1 9 , 

ii3. 
Gabault (Chariotte), femme du président 

deCastille, 1,781. 
Gabchbs [Sdne-et-Oise, c*' de Sèvres], III, 

i63 k 170. 
Église Saint-Louis, UI, i63, i64, 

i65, 166, 170. — Cloche, UI, 170.— 

Curés. Voy. Lb Gbard (Richard), Padl- 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 137 

MiEB (Jacques), Pboibllb (Étienne4ihar- 
les), Tbobtisor (Jacques-François). 
Inscriptions, UI, i63, i65, 166, 



168, 169, 170; V, 976. 

Seigneur. Voy. Adtbigbb (Marie-An- 



toinette d*). 

Gabdb (Marie-Anne), veuTe Genêt, III, 55. 

Gabbnrb (Marquis de). Voy. Massol (An- 
toine-Bernard de). 

GABBNRB-SAiNT-DBms (La) [Seine, c"* de 
Gennevilliers]. — (Lieutenant de). Voy. 
RiYBBT (Antoine de). 

Gabgam ( Anne), femme de Claude de Goéié- 
gaud, IV, 65. 

Gargab (Marie), femme de Jean de Guéné- 
gaud, IV, 991, 999, 993. 

Gabgaii (Pierre), secrétaire du Trésor, IV, 

991, 993. 

Gaboaryillb [» Garganvillars, Tarn -et* 

Garonne, c** de Saint-Nioolas-de-la- 

Grave]. — (Seigneur de). Voy. BiaifABB 

( Anne-Gabriei-Uenri). 
Gabobs [Seine-et-Oise, c*" de Gonesse]. — 

Église Saint-Martin, II, 639. — Inscrip- 
tion, iM. 
Gabgbs (Anne de), seignem* de Gicaolt, II, 

539. 
Gablabdb (Hahaut de), fénmie de Mathieu 

de Mimtmorency, III, 999, 3oi. 
Gabbii^ (Guitlemette), femme de Pierre Le 

Berger, IV, 88. 
Gab!iibb, coré de Ville-d'Avray, III, 996. 
Gabribb (Adâaîde), femme de Jean Petit, 

1, 969. 
Gabbibb (Collette), femme de Rémi I^a 

Chuche,III,666. 
Gabbibb (Louis), sculpteur, I, 610, 611 ; 

V, 9o5. 
Gabbibb (0.), marguillier d'Andresy, IL 

353. 
Gabbibb (Suxanne), dame de Brancas, I, 

567. 



&38 



TABLE DES NOMS 



Gaaitot (Jean-BaptiBte)^, chanoiiie de Gbam- 

peaux, V, 5^. 
&ARY, notoire au Châtelet, IV, i&t. 
Ga8 (Jean), margoillier de Champigny, IV, 

697. 
Gabchibr (Jean), ëchevin de Paris, II, 16. 
Gascoin (Franco»), I, 5 ta. 
Gascoin (Jacques), gentithomme ordinaire 

de la Chambre, 1, 5t9. 
Gascourt [Seine-^t-Oise, e*" de Lniarciies]. 

(Seigneur de). Voy. Mol^ (Mathieu-Fran- 
çois). 
Gast (Michel de), I, 91. 
Gast (Roger de), seigneur de Lncë, I, gt. 
Gastilbs (Arnaud de), prieur de Dooiont, 

II, ^07, &08, ^09. 
Gastilm ( m. de) , femme de Bernard de Gan- 

temelle, II, /Î07; io8, /Î09. 
Gastoib (Geoffinoi de), clerc, III, 379 , 38o , 

38i. 
GASTimi (Guy de), dianome de T^fiise de 

Paris, m, 378, 379, 38o. 
Gatihbl (Pierre), IV, 398. 
Gaobabt (Charles), IV, &3t. 
Gaubart (Jean), marchand, IV, &3t. 
Gaobabt (Jeanne, femme de Jean), IV, /t3i. 
Gauchui (Pierre), mai*gaillier du Plessis- 

Pâle, IV, 118. 
Gaddb (Seigneur du). Voy. Massoh db Pus- 

SAY (Jean). 
Gaudbt, notaire h Vëmars, II, 611, 61 â. 
Gadbbt (Chariemagne), notaire de Chine- 

vières, II, 606. 
Gaudbt (Pa8quier),marguillier de Vëmars< 

U, 663. 
Gaudàtb (Nicolas), commissaire de Tardlle- 

rie, IV, 535, 636, 687. 
Gaodin, notaire au ChAtelet, II, 097. 
Gaduvbau, fondeur, I, 999; II, a37, 961 , 

377, 6&8,656; III, aia, ai5, 938, 

559, 591, 617; IV, 199, 35^. 371 

&&8. 



Gaumyxau (Charles), feadenr, II, 998, 

93i, 5io. 
Gaudiybau (Charies-Lonb), fondeur, UI, 

5ii. 
GADDiYBAir (Jacques), fondeur, III, &01; 

IV, 995, 955, 968, 3o6, àih; V, 5?, 

89. 
GAUDivBAn (Jean), fondeur, IV, 161 , i36; 

V,57. 
Gaui^ivbau (Jean-Charles) , fondeur, II, 1 &9 , 

/496; III, 89; IV, 391, 
Gaddivbau (Louis), fondenr, III, 98, 9iA, 

919, 9A8, 95o, 959, 4oi, &19, 538, 

55â , 588, 691 ; IV, 96, 53, i36, i58, 

995, 95o, 955,.968, 97&, 3o6, 3i8, 

/io5,/^a,â68; V, 57, 89. 
Gaudiybad (Louis), deuxième du nom, fon- 
deur, I, 343; II, 169, 998, 93i, &96, 

5&0; 111,99, 89, 91, 6&o;IV,65,6â, 

193, 3o5, 391. 
GAODtYiAu (Louis), troisième du nom, fon- 
deur, II, S94; IV, 196. 
GAnDiYBAu( Louis-Charles), fondeur. H, 96, 

3i&,393. 
GAUDREYiLLB-LA-RiYièBB [ Eure, c** de 

Couches]. — (Seigneur de). Voy. 

NARD (Anne-Gabriel-Henri). 
GAUDBRoif ( Mëdëric ) , mardiand , 

786. 
Gaogbb (Louis), boulanger, I, 780. 
Gaulard (M.), fondeur, III, 99. 
Gaoldry (Noël), mai^Uiar de Levas, III, 

379. 
Gadlt, notaire à Vémars, II, 618. 
Gault (Joseph-Gahriel), curé de Bdlefon- 

taiiie,II, 669, 
Gaoltibr , notaire au ChAtelet, 1 , 935 , 669 ; 

11,99. 
Gaultibb (Gilles), bourgeois de Paris, I, 

7ai;V,337. 
Gaoltibr (Véran), curé de la GouraeuTe, 

U, 998. 



ffl, 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



439 



Gtmusin (Marie de), ièmme de Deais Pi- 

chon.UI, 71. 
Gaimmiiu (Antoioe), maître des Comptes, 

I. 746. 

GàOTEUVS TaESAUBÀBWê, V, s68. 

Gauthibb (Étienae),iBarguiUier de Bourg- 

la-Reme, III, 559. 
Gauthibr (Pierre-Coostant), margoiliier de 

Përigoy, IV, 3o6. 
Gautuur d'Andiuuol (Jean-Baplkte), dub 

noine de Champeaux, V, 53. 
Gaomibb db Bbaota» (Paul), II, Sot. 
Gadtieb, notaire aa Châlelet, I, 659. Cf. 

Gaultibb. 
Gadtibb (Denis), margniHier [de Limoge»- 

enrBrie, IV, 97a. 
Gaotibb (Marie-Anne), II, Soi. 
Gauvbt (Bernard), jésuite, I, 595. 
GAVBioaB (X**)t chanoine de Ghampeaux, 

V,9. 
Gayot (Louise), carmélite, II, 9o4. 

Gayoy (Pasqnette), II, 611. 

Gaze (Henriette- Madeleine), femme de 

Louis Rouillé d'Orfeuil, III, i95. 
Gbi . . . .(Pierre), II, 3o8. 
Gbbnradlt (Claude), marguiUier de Ville- 

pînte, III, 195. 
Gbioovb (Martin), curé de Fouju, V, 79. 
Geub (Marie) , dame de Guillerville, IV, 37. 
Gbllbrault (Nicolas), habitant de Gonesse, 

II, 636. 

Gbncian (Antoine), IV, /î43, UhS, 666. 

Gbbgiaii (Jacques), dit le Gbos, IV, âAS, 
4/^5, &&6. 

Gercian (Jean) , conseiller au Grand conseil , 
IV, A/^3, 445, &/Î6. 

Gbbciaii (Jean), seigneur de THermitage, 
IV, 445. 

Gbrbbot, contrMeur et inspecteur des bâti- 
ments de la Ville, V, 908. 

GâNBs [Italie], I, 336, 337, 446; II, 4i. 

Gbbbstk (La) [Seine-et-Oise, cT de Châ- 



teaufort]. — (Seigneur de). Voy« Ollh 

viBB DE MoNTLDçoN (Etienne). 
Gbubt (Veuve). Voy. Gabdb (Marie-Anne). 
Gi^mTois (Le) [Seine-et-Marne, c~ de Bucy- 

SaintrGeorges]. — (Seigneur do). Voy. 

Sahouin (François-Hippolyte). 
G^nrroDZE (Seigneur de la). Voy. Gdillot 

(Jacques). 
G^iTOTS (Sieur de), I, 788. 
Gbnkbyilubbs [Seine, c*^ de Courbevoie], 

II, 976; m, 176 a 193. 
Église Sainte- Marie- Madeleine, III, 

176 à 193. — Curés. Voy. Bbicard 

(Claude), Cufebly (Guillaume de), Odb- 

Lw (François). — Vitraux, UI, 176. 

186, 188. 
Inscriptions, III, 176, 178, 180^ 



189, i84, i85, 186, 188, 189, 191, 
19S. 

Prévôté, II, 976. 



Gbnouabd, avocat au Pariement, III^ 

359. 
Genooilly, IV, 935, 936. — (Seigneur de). 

Voy. Do TiLLBT ( Louis). 
Gentil (André), procureur fiscal d'Argen- 

teuil,II,988. 
GsiiTa (Gilles-François), curé de ficMBsy- 

en-France, II, 563. 
Gbntillt [Seine, c** de Villejuif], III, 585. 
bgliseSaint-Saturoîn, III, 585. 

Hospice de Bicétre. Voy. Bicén». 

Inscription, III, 585. 

- Religieuses hospitalières de la Miséri- 
corde, m, 585, 586. — Cloche, 111. 
10, 585, 586. 

Seigneur. Voy. Bbauyais (Pierre de). 



Gbntt (Claude), mai^fuillier de Montlhéry, 

III, 709. 
Gbofpboi de Port(hsb, fondeur, I, i83. 
Gboffboy (Jean-Baptiste) , jésuite , 1 , 59 1 . 
Gboboes (Jean-Baptiste), juge-consul de 

Paris, V, 94o, 94i. 



A&O TABLE 

G^RABD (Éioy), margaillier de Groslay, II, 
987. 

GéftARD ( Jean-Baptisle-Pierre) , intendant du 
prince de Wurtemberg, IV, 879. 

Gbbct [Seîne-et-Oise, c" de Varennes]. — 
Abbaye de Notre-Dame, IV, 399 à 3o9 ; 
V, 3o3 à 3i6. — Abbesses. Voy. Baddi- 
CHOif (Jeanne), Dit Moulin (Martine), Do 
Pdy (Jeanne), Fougiolt (Anne), Fodgault 
(Marie), Grinibb (Marie), Lusignan db 
Saint-Gblais (Anne), Lusignan db Saint- 
Gblais (Françoise de), Oda, PifiséFUB db 
Bbaumont (Françoise de). 

Inscriptions, IV, 999', 99S, 996, 

3971 99S1 3oo, 3o9; V, 3o3, 3oS, 
3o8, 309, 3io, 3ii, 3i3. 

Gbbct (Ode de) , abbesse de Gercy, V, 3oS , 
3o6, 307. 

Gbb^ ( Françoise) , duchesse deSaint-Aignan, 
I, 788. 

Gbbgt. Voy. Langubt de Gbb8y« 

Gbbhain, officier commensal du roi, III, 
538. 

Gbbmain (Marguerite, femme de Pierre) , IV, 
3/ïS,3&6. 

Gbbmain (Marion), IV, 3&S. 

Gbbmain (Pierre), bourgeois de Brie-Comte- 
Robert, IV, 365,3^6. 

Gbbmain (Thomas), architecte, V, 1 lA. 

Gbbmanib (Primat de). Voy. Bbadnb (Re- 
naud de). 

G^r6mb db Sens (Le Père), capucin, I, 

690. 

Gi^BosHB ( Martin) , conseiller du roi , 1 , 678 , 

678. 
Gbbvais, notaire au Chfttelet, 111, 9o5. 
Geetais (Henri), docteur en théologie, I, 

^9, 5oi, 5o9. 
Gbbvais (Julien), ëchevin de Paris, II, 37, 

38. 
Gbbvais (Lubin), procureur an Parlement, 

1, 167. 



DES NOMS 

Gbbvais (Noël), vicaire de Draveil, IV, »o4 , 

9o5. 
Gbbvais (Oudart-Artus), notaire au GhAte- 

iet, III, 574. 
Gesvbbs [Seîne^t-Mame, c** de Gr(my-«ar- 

Ourcq, c~ de Lizy]. — (Ducs de). Voy. 

Potier (Léon), Potibb db Gesvbbs (Louis- 

Joachîm- Paris). — (Marquis de). Voy. 

Potier (François), Potibb (Louis). 
Gbulin (Marie), IV, 359. 
Gbx [Ain], V« 990. 
Ghini de Malpighi (André), évéqued^Arras, 

V, 176. 
Ghiblandajo (David), II, 705. 
GiBBBCouRT (Seigneur de). Voy. Vabblbt 

(Louis de). 
Gibbon (PautGabrid de), eapitaine ou r^ 

ment de Schomberg, III, 33 1, 339. 
GicAULT [Seine-et-Oise, c'* de Garges. — 

(Seigneur de). Voy. Garges (Anne de). 
GiBZ (M. de), III, 796. 
Gif [Seine-et-Oise, c*^ de Palaiseau], 111, 

986, 365, 407 à Ai5; IV, 477; V, 

993. 
Abbaye de Notre-Dame, III, Ai», 

4f3,&i&,&i5;IV, A77. — AbbasBei. 

Voy. BiTBUNB d'Obval (Anne-Étéonore- 

Marie de),LA BiBAUDiiaE (Antoinette de), 

MoBAND (Catherine), StfGDB db Ponciat 

(Marie-Anne-Françoise de). 
Église Saint-Remi, III, 607, 608, 



/iio. — Stalles, III, 4o8. 
— Inscriptions, III, 607, &t9, 4i4, 
4i5;V, 993. 

Seigneur. Voy. Lucas (Miehel). 



Gitfabd (Guillaume-Fitz-Harris), curé de 
Mennecy, abbé de SaintrSpire deCorbeiU 

IV, 79- 
GiGioLT^ notaire au GhAlelet, I, 673. 
G16ON (Anne), femme de Jacques Pytte, IV. 

567. 
Gigot, notaire, III, 535. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



AM 



G16OT (Jeanne), femme de Lanrent SaHet, 

IV, 9. 
Gilet (Christophe), carë de Saint-Fursy de 

Lagny, IV, 53 t. 
61LIT (Nicolas), inarguiliier de Deuil, II, 

93i. 

G1LLAN8 (Simon de), abbë de ilie-Barbe, I, 

594, 596. 
GiLLi (Marie), femme de Jacques Boivin, 

11,553,554. 
Gillbbault( Marie- Anne-Louise de), femme 

de Charles-Hubert de Furet, III, 973. 
GiLLBQniHiÂBE (ChAtoau de la) [Seine-et- 

Oise, c" d'Épinay- sur -Orge], III, 685. 
GiLKBs (Marc- Antoine)^ marchand de vin à 

Paris, II, 57a. 
GiLLBs (Nicolas), bourgeois de Paris, II, 

57a. 
GiLLET, avocat au Pariement, II, so8. 
GiLLBT (Elisabeth-Catherine), II, 308. 
GiLLBT (Jeanne), femme de Jean Lallemant, 

II, 579. 
GiLLBT (Pontian), cure de Vauderiant, II, 

571. 
GiLLOT (E.-J.), fondeur, II, S&6. 
61LLOT (Jacques), fondeur, III, 5 10. 
GiLLOT (Jean), fondeur, I, £8, 69; II, 996, 

546, 685, 63i, 635; IV, 976, 977, 

384. Cf. Gnn.LOT (Jean). 
61LOT (Pierre-François), marguillier de 

Brunoy, IV, 39i. 
Gnois (Vicomte de). Voy. Bbriiabd (Anne- 

Gabrid-Henri). 
GuiBSTB (Marie-Marguerite), carmélite, U, 

907. 
GiifGBOT (Antoine), mattre maçon, II, 479. 
GiBARD (Gilles), curé du Pin, III, 70. 
Girard (Henri), procureur général en la 

Chambre des comptes, II, 55o. 
Girard (Jacques), curé de Livry, III, 109. 
Girard (Jean), curé de Gnyenconrt, III, 

975. 



Girard (Louis), procureur générd en la 
Chambre des comptes, H, 544. 

Girard (Nicolas), chef de paneterie de la 
Dauphine, III, 507. 

Girard (Nicolas), trésorier des Ligues 
suisses, II, 55o. 

GiRARDiN (Claude), habitant d'Argenteuii, 
U, 980. 

GiRARDiN (Jacques), habitant d*Argenteuii , 
U,98o. 

GiRARDON (François), sculpteur, I, 973, 
974, 556, 635, 73i; II, 3. 

Girardot-Delaunay (Jean-Baptiste), briga- 
dier des armées du roi, lU, 89. 

GiRADD (Antoine), mousquetaire du roi, 
m, 99. 

GiRAOD (Marie- Angélique), femme de 
Jacques Maquel, III, 99. 

GiRADT, notaire à Paris, UI, 89. 

GiRONDB (Laurent de), prieur de Sainte- 
Catherine de la Couture, I, 598, 53o. 

GiRonsT (Jacques), jésuite, I, 59 1 . 

GiRoux (Nicolas), mattre maçon, IV, 947. 

GivBT [Ardennes, ch.-l. de c"]. — (Gou- 
verneur de). Voy. Chbvbrt (François de). 

GiYRY (Marquis de). Voy. Anglurb (Anne 

à'). 
Glapion (Marie-Madeleine de), supérieure 

de la maison de Saint-Cyr, III, 4oi . 
Glasgow [Ecosse]. — (Archevêque de). Voy. 

Bbthdn (Jacques de). • 
Glatigity [prob* Loir-et-Cher, c°* de Souday, 

c*"* de Mondoubleau]. — (Seigneur de). 

Voy. Pbrrault (Jean). 
Gloribttb (Seigneur de). Voy. Richard 

(Jean-Louis). 
Glugq (Claude), conseiller au Pariement\ 

in, 537. 

Gldcq (Marie-Chariotte), marquise de Cur- 

ton, III, 537. 
GoBBLiN (Balthasar), conseiller d'État, I, 

999. 



f. 



56 



t 
■ 



&&2 



TABLE DES NOMS 



GoBBLiNs (Dinedear de h manufacture des). 

Voy. Li BRim (Charles). 
GoBBRT (Étieone), fi*ère coadjuteur de la 

Compagnie de Jésus, I, 5 a 6. 
GoBBRT (François-Michel), procureur fiscal 

du duché d'Enghien, II, 987, 3 lâ. 
GoBiif (Catherine) , femme de Jacques Poille , 

11,3^9, a5o,95i;IV, 366. 
GoBiNBT (Charles), docteur de SoHbonne, 

I, 63q. 

Godabb(M. et M*'),I, 989. 

GoDEpROT (Pierre), marguillier de Forges, 

111,667. 
Godet (Philippe), curé de Roissy-en-Franoe, 

II, 563. 

GoDiN, notaire au Châtelet, I, 661. 
GoESBBiiBD (Louis- Vincent, marquis de), 

lieutenant général, I, 705. 
GoGDB (Pierre), III, 97 , 99. 
Goouelet( Alexandre), dit Baron, III, 55 1. 
GoHiBB (GiDes), curé de Morangis, III, 

68A. 
GoiN (Balthasar de), seigneur de la Conrt- 

Senlices, III, &âo. 
GoiB (Jean de), seigneur de la Court-Sen- 

lice8,III, /i38,/i39. 
GoiRiM (Charles), III, 616. 
Go» (Seigneur de). Voy. Du Tillet (Jean). 
GoHBADLT, curé de Grégy, IV, 986, 985. 
GoMBADT (M'), évéque d'Agra, I, 168, 

169.. 
GoMBTC-Là-ViLLB [ Seine-et-OIsc , c" de Li- 

mours]. — Église Saint -Germain (de 

Paris), III, 695. — Inscription, ibid, 
GoMBTi-LE-CHÂTBAa [ Seîne-et-Oise , c*" de 

Liraours], III, ^93, à^h, 

Église Saint-Clair, III, 493, /19A. — 

Cloche, III, 4 9 3, — Curé. Voy. Doublet 
(Grégoire). 

Inscriptions , III , 4 9 3 , &9 /i. 

Prieur. Voy. Vadqublin (Jacques). 

GoMONviLLiBBs [Scine-et-Oisc, c"" dlgny]. 



(Seigneurs de). Voy. Dupuib (Mary), 

Glucq (Claude). 
GoRDi (Albert de), duc de Betz, maréchal 

de France, I, 5&5, 546, 5/17, 715, 

716, 717; III, 93i; V, 336. 
GoNDi (Charles de), marquis de Belle-Isie, 

1, 546, 798. 
GoNDi (Henri de), cardinal de Retz, évèque 

de Paris, I, 546, 715, 716, 798; II, 

547; IV, 188; V, 337. 

GoBDi (Henri de), duc de Retc, fils de 
Charles de Gondi, I, 546, 715, 798. 

GoNDi (Jean-François de), archevêque de 
Paris, I, 190, 191, i4o, 547, 715, 
798; U, 919; m, 543; IV, 545. 

Gondi (Jean-François-Paul de), cardinal de 
Retz , archevêque de Paris , 1 , 555 , 556; 

U, 986; m, 498. 

Gondi (Marie-Catherine de); supérieure 

des Filles du Calvaire, I, 556. 
Gondi (Philippe-Emmanuel de), comte de 

Joigny, I, 546, 556, 715, 798. 
Gondi ( Pierre de) , cardinal , évéque de Paris . 

I, 715, 716, 718, 719, 790; II, 996; 

V, 336, 337. 
GoNDRAs (Baron de). Voy. Sbrpans (Phii- 

bert des). 
GoNDRBoouBT [Mouse, ch.-l. de c*"]. — 

(Prieur de). Voy. Girard (Gilles). 
GoNDRiN (Louis-Henri de), archevêque de 

Sens, III, 409, 4io, 4ii. 
GoNDY. Voy GoifDI. 
Gonbsse [Seine-et-Oise, ch.-l. de c*"], 11, 

596, â38, 549 à 548, 559, 554, 565. 

567, 570, 636, 707. 

Église Saintr-Nicolas, II, 544, 545. 

Cloche, iUd, — Curé. Voy. Hurr (Ber- 
trand). 

Église Saint-Pierre, U, 549, 543, 



544,545, 546, 548. — Buffetd'orgiies, 
II, 549. — Cloches, II, 544, 645, 
5'j6, 707. — Curés. Voy. Dohort 




DE LIEUX ET 

(Jean), Mahadi (Michel). — Trésor, 
II, 543. 

H6tel-Diea, II, 547, 548, 553, 
565. — Autel de Notre-Dame de Pitié, 
II, 547, 548. — Chapelain. Voy. Vallbt 
(Denis). — Sœare de la Charité , II , 565 ; 
leur supérieure. Voy. Crampy (soBur 
Sainte-Thérèse). 
— Inscriptions, II, 54i, 544, 546, 



547. 
GoifHBLiKO (Jérôme de), j^uile, I, 5a3. 
GoRRBSsg, II, 596, 544, 547, 565, 567. 

Voy. GOITBSSB. 

GoiwBssB (Nicole de), bachelier en théo- 
logie, IV, 335. 

GoNHBT (Françoise), femme de Jean Du- 
guet, lU, 489. 

GoNROT (René-François), secrétaire général 
du Point d'honneur, III, 4o. 

GoNTARD (Augustin), curé d'Essoones, IV, 
8a. 

GoiizAouB (Marie de), reine de Pologne, I, 
910; V, i85. 

G0NZA6DB DB Cl^vbs (Anne de), femme d'E- 
douard de Bavière, comte palatin, I, 70, 

71; m, 173. 

GoRDBs DB SiMiBNRBs (Marquis de). Voy. Si- 

■lARB (François de). 
GoBDON DB Huutlby (Marie de), duchesse 

de Perth, I, 619. 
GoRiir (Henri), bourgeois de Paris, I, 678. 
Goriot (Louis), marguillier de Groslay, II, 

337. 
GosiiiR (Qande), habitant deGennevilliers, 

m, i9i« 
G0S8B (Pasquier), curé du TrembUiy, III, 

119, 19t. 

GossBLiR (Marin), curé d'Oiouer-la-Fer- 
rière, IV, 4o6, 407. 

Gosson, notaire au Ghâtdet, III, 71. 

GoTBLLAs (Marie de), femme d'Antoine Ber- 
nardin, IV, 585. 



DE PERSONNES. A&3 

GoTH (Gaston-Jean-Baptiste), duc d'Éper- 

non, I, 5 16. 
GouBBRT (Claude-Henri), chanoine de 

Ghampeaui, V, 48, 57. 
GoDBBRT (Pierre de), seigneur du Boui*g- 

neuf, III, 459, 4Go. 
GooFFi (Germain), échevin de Paris, II, 

33,36. 
GouFFiBB (Claude), duc de Roannois, I, 

448,778,779. 
G006IS (Pierre), religieux augnstin, I, 

3971 398, 4oo, 4oi. 
GoDiLÂRD (Françoise), femme d'Antoine 

Blanchetean, III, i4o. 
Goujon (Jean), sculpteur, II, 94, 95. 
GoDLAiHB (Louis de), j^uite, I, 59 1. 
GoupiLLiiRBs [Seine-et-Oise, c** de Mont- 

fort-l'Amaury]. — (Seigneur de). Voy. 

La Villbnbdvb (Simon de). 
GoDRDAR (André), frère ooadjuteur de la 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
GouRGOBs (Armand-Guillaume-François de), 

conseiller au Parlement, IV, 96. 
GouRGUBs (Jacques-Armand de), mattre 

des requêtes, m, ii3, ii4. 
GoDRGUBS (Jean-François-Joseph de) , mattre 

des requêtes, lU, ii5. 
GouBLu (Charles), bouigeois de Paris, 1, 

i4o. 
GoDRRAT, I, 918, 955; IV, i3i. Voy. 

Godrhat-sdr-Arordb. 
Goorrat-br-Frangb, II, 399. Voy. Goubra\- 

sdr-Harrb. 
Gourrat-sur-Arordr [Oise, c*" de Ressens]. 

(Seigneurs de). Voy. Amlot (Charles), 

Ahblot (Michel-Charies), Crbil (Jean 

de). 
Godrray-sdr-Marhb [Seine-et-Oise, c*"* de 

Gonesse], 1, 4i5; U, 399; IV, 458, 

565 à 570. 

ChAteilenie, IV, 565. 

Église Saint-Amouit, IV, 565, 566, 

56. 



à&lt 



TABLE DES NOMS 



567, 568, 570.— Qoche, r, 4i5; IV, 

570. 

— Inscriptions, IV,565, 567,668, 569. 

Prieuré, IV, 458, 566. — Prieur. 
Voy. Le Nom (Pierre-François). 

Seigneurs. Voy. Bossy (Antoine de). 



GouBT (Claude-Éiisëe de), Lbvassor 

(Etienne), Ptllb (Jacques). 
GouRNBAo (Spire), marchand, bourgeois 

de Paris, I, i9â. 
GoDRREAU DB LA pRousTi^RE ( Philippe) , prieur 

de Viiliers-le-Bel, II, â5o, 46i. 
G0U88AINVILLB [Seine-et-Oise, c*" de Go- 

nesse], II, 3i8, 687, 569, 678 à 

585. 

Château, II, 58a. 

Ég^se Saint-Pierre et Saint-Paul, II, 

573 à 585. — Cloche, II, 585. — Gur^. 
Voy. BoNRBT (Antoine), Frichot (Claude), 
SiMONNBAD (Pierre). 

Inscriptions, II, 578, 676, 676, 



578,579,581,684, 586. 

Marquis. Voy. Nicolay (Jean-Aimar 
de), Nicolay (Nicolas de). 

Seigneur. Voy. Montmobbncy (Matiiieu 



de). 

GoussAULT. Voy. Gaossaolt. 

GouTBLAs (Antoine de), seigneur de Da- 
miette, III, 343. 

(joutte (Jean-Baptiste), habitant de Vau- 
jours, m, 91. 

Gouvernes [Seine-et-Marne, c*" de Lagny], 
IV, 535 à 538. — É^se Saint-Germain 
(de Paris), IV, 536,538.— Cloche, IV, 
538. — Curés. Voy. Hallays (Chrétien) , 
PouLDBRis (Claude). — Fonts baptismaux , 
IV, 538. — Inscriptions, IV, 535, 538. 
— Vitraux, IV, 536. 

G0DY8 (Thomas), jésuite, I, 593. 

GoviL (Pierre de), jésuite, I, 696. 

GoYRT (Marie), femme de Jérôme de Bra- 
gdongne, I, 986. 



GoYONVBT Voy. La Fosbb de Goyonhbt. 

Grahhort (Antoine III de) , comte de Goiche, 
duc de Grammont, IV, 49o. 

Grancby (Eudes, seigneur de), I, 498. 

Grardays (Jean), curé de limoges-en-Brie, 
IV, 979. 

GraihhCaux (Archidiacre de), I, 34. 

Grandfilz (Marguerite de), femme de 
Pierre Petitpied, I, i38, 189. 

Grandfilx (Nicolas de), I, i38. 

Grandb-Maisoit (La) [Seine-et-Oise, c" de 
Saint-Forget]. — (Dame de). Voy. Tao- 
TI6NY (Jeanne-babelte de). 

Grardui (Guillemette), fenmie de Pierre 
Chulot, II, 697. 

Grand» (Jean), II, 697. 

Grandport (Amoult de), trésori^ de la 
Sainte-Chapelle, I, 80. 

Granoryb, notaire au Châtelet, III, 689. 

Grardval ( Brice , seigneur de) , écuyer porte- 
manteau du roi, m, 898. 

Geandyaulx [Seine-et-Oise, c"' de Savigny- 
sur-Orge], III, 671. 

Grange (La), IV, 981, 494. Voy. Granob- 
lb-Roi (La). 

Grangb (Seigneur de la). Voy. Chahpteo 
(Pierre de). 

Grangb-I-la-Pr^vôt^ (La) [Seine-et-Marne, 
c~ de Savigny-le-Temple]. — (Sdgneur 
de). Voy. Du Tillbt (Louis). 

Grangb-Bateli^re-l^Paris (La). — (Sei- 
gneur de). Voy. Le Mairat (Joachim). 

Grargb-des-Nodbs (La) [Seine-et-Oise, c** 
de Goussainville], II, 676, 676. 

Grargb-lb-Bocagb [peut-être Yonne, c"* de 
Sergines]. — (Seigneur de). Voy. Laii- 
bbrt (Louis-Alexandre). 

Grarob-lb-Roi (La) [Seine-et-Marne, c"* de 
Grisy], IV, 180, 981, 989, 494.— Châ- 
teau, IV, 981; capitaine. Voy. Li Long 
(François). — Marquisat, IV, 180, 981. 
— Seigneur. Voy. Le Picard (Gallois). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



A&5 



GiANOi-NiTiLoii (La) , IV, 18 1 . Voy. Gbaiiob- 

Li-Roi (La). 
Geauois (Les) [Seine-et-Oise , c'* de Hagny- 

ies-Hameaai], III, sgS. 
Gbangb»-lb-Roi (Les) [Seme-et-Oise, c""* de 

Doardan]. — (Prieur des). Voy. Saint- 

PoL DB H^coDBT ( FniQçois de). 
Gbangibr (Baltfaasar), aamAnier du roi, 

IV, 369,363,366. 
Gbahgibr (Edouard), doyen du Parlement, 

IV, 365, 366,367. 
Ga&NGiBB (Gaston), sieur de Rocquemont, I, 

743. 
Gbangibr (Jean), seigneur de la Forest, 1, 

7A3. 
Gbaroibb (Jean), seigneur de Liverdis, IV, 

358, 359,360,361, 365. 
Gbangibr ( Lucrèce) , femme de François Hot- 

man , IV, 358. 
Graroibr (Marguerite), femme de Jean 

CoUot, 1,744,7^5. 
Graroibr (Maximilien), prieur de Saint-Phii- 

bert de Grandiieu, IV, 367. 
Grahgibr (Maximilien), seigneur de la Fo- 

rest, I, 743, 744. 
Grahgibr (Nicolas), abbë de Saint-Barthë- 

lemy-lès-Noyon, IV, 364. 
Grangibb (Timolëon), président aux en- 
quêtes du Pariement, IV, 366. 
Grahhofbr (Helchior), major des gardes 

suisses, III, 598, 599. 
Grarybllb ( Antoine Perrenot de), cardinal , 

I, 35o, 35i. 
Grarvillb (Seigneur de). Voy. Lb Préyost 

(Gharies). 
Grard ( Anne ) , femme de Guillaume Renard , 

II, 391. 

Gradybs [Marne, c"" d*Avize]. — (Seigneur 
de). Voy. Barillou (Jean-Jacques). 

Gravb (Achille), jésuite, I, 533. 

Graybl (Jules de), marquis de Marly, IV, 
396, 397. 



GRAVRL(Robertde), ambassadeur en Suisse, 
IV, 396, 397. 

Grayburbs (Nord, ch.-l. de c"). — (Gou- 
verneur de). Voy. Bbrbibe du Mbtz 
(Claude). 

Graybllb (Seigneur de la). Voy. Vallaoon 
(Guillaume). 

Gravbt (Nicolas), premier vicaire de Saint- 
Nicolas-des-Champs, I, 969. 

Gravibr (Charles), comte de Vergennes, 
111,335,936. 

Gravois [Seine-et-Oise, c** de Saintry]. — 
(Seigneur de). Voy. Baillbul (Nicolas- 
Louis de). 

Gr^goirb (Jacques), IV, 53. 

Grégoire XIII, pape, I, 33i, 333. 

GrAgy [Seine-et-Mame, c** de Brie-Comte- 
Robert], IV, 984, 985.— Église Saint- 
Pierre, IV, 984. — Cloche, IV, 984, 
985. — Curé. Voy. Gomrault. — In- 
scriptions, IV, 984, 985. 

GRBtTBT (Claude), curé de Saint-Benoit, III, 

399. 

Grbnibr (Antoine), bourgeois de Paris, I, 

691,699. 
Grbnibr (Marie), abbesse de Gercy, V, 

809. 
GRBiiOBLB [Isère], I, 383; IV, i54. — 

(Évèque de). Voy. Lb Camus (Etienne). 
Grbslibr (Guillaume), bourgeois de Paris, 

I, 91 4, 91 5. 

Grbsollbs [= GlisoUes, Eure, c*' de G(»i- 

ches]. — (Seigneur de). Voy. Bbbitard 

( Anne-Gabriel-Henri). 
Grbssibr (Marguerite), femme de Midiel 

Destrechy, IV, 91. 
Grbssibr ( P.) , marguillier du Plessis-Gassot , 

II, 595. 
Grést, IV, 979. Voy. Grisy. 
Grbti [Seine-et-Marne, c**deTouroan], IV, 

377 à 38o. 
Église Saint-Jean-Baptiste, IV, 377, 



â&6 



TABLE DES NOMS 



378, 379, 38o.— Cloche, IV, 38o. — 
Curé. Voy. Sorbt (Jean-Baptiste-Louis). 
— Inscriptions V IV, 377, 879, 38o. 
Seigneur. Voy. Cobbkii. (Jean de). 



Grbtz (Henri de), le jeune, IV, 377. 
Gam (Jean de Corbeil , dit de), IV, 378. 
GaiBD (Gaston de), prévôt des marchands, 

V, a53. 
Gbigriolles (Baptiste de), margoillier de 

Saint-Ouen-r Aumône, II, 36â. 
GaiGiioir [Seine, c"' de Thiais], IV, i63. 
Griont [Seine-et-Oise, c*" de Longjumeau] > 

IV, iÂoài^3. 

Église Saint- Antoine, IV, 160, lAi, 

lAa, 1 A3. — Cloche, IV, lAo.— Curé. 
Voy. Lb Bigot. 

Inscriptions, IV, i4o, lAi, i/i3. 

Seigneur. Voy. Hattb db Chbvilly 



(Claude). 

Grisach (Balthasar de), colonel des Suisses, 
11,369. 

Grisy [Seine-et-Marne, c*" de Brie-Comte- 
Robert], IV, 379 e 983. 

Église Saint-Médard, IV, 979 k 983. 

Inscriptions, IV, 979, 981, 983. 

Seigneur. Voy. Pinow (Pierre). 

Grobois, frère coadjuteur de la Compagnie 

de Jésus, I, 596. 
Gron (Denis), seigneur de la Maison-Rouge, 

m, hU. 

Gron ( Madeleine) , femme de Nicolas Le Jay , 
Ill,/i3&,/i35. 

Gros (Raymond), margoillier de Saint- 
Germain-en-Laye, III, 91 5. 

Grosbois [ Seine-et-Oise , c*^ de Boissy-Saini- 
Léger], IV, 33i, &o3, &93. — ChAteau, 
IV, &93. — Marquis. Voy. Pbirbic db 
MoRAs (François>Marie). 

Groslay [Seine-et-Oise, c**" de Montmo- 
rency], II, 933 à 937. 

Église Saint-Martin, II, 933, 934, 

935, 936, 937. — Cloches, II, 937. — 



Curés. Voy. Malbodb (Jacques), Njutiin 
(Claude), Martin (Joseph-François), Ro- 
BAiLLB (Marin). — Vitraux, II, 933, 

93&. 

Inscriptions, II, 933, 93&, 935. 

937. 

Groslay (Le Petit-) [Seine -et- Oise, c** 
d'Auloay-lès-B(mdy], III, 10 5. 

Groslat (Le Petit-) [Seine-et-Oise, c** de 
Groslay], II, &9&. 

Groslibr, peintre, V, 9&/^. 

Gros-Mbrisibr (Le) [Seine-el*Mame, cT* de 
Ponteaux],IV, 455.- 

Grossainb (Antoinette de), femme de Jac- 
ques de Mesmes, 11,^66. 

Gbossbt (Nicolas), III, 391. 

Groulst (Jean de) , habitant de Saint-Onen- 
TAumtoe, II, 36&. 

Grouvbllb,. marguillier de Saint-Nîcolas- 
des-Champs, I, 969. 

Grobl (Guillaume de), conseiller d*Êtat, I, 
&16. 

Grobl (Marie de) , femme d'Alexmdre Chau- 
velin, I, 5i6. 

GuAiGNiBR (Jean, dit de Villemenon), mar- 
guillier de Servon, IV, 335. 

GuAiGNiBR (Jean, dit le Vieux), marguillier 
de Servon, IV, 335. 

GaARY (François), curé de ViUia»-le-See. 

11,495. 

GoASTALLA (Duc de). Voy. Espagrb (Phi- 
lippe, inbnt d*). 

GuiAu (Marin), chanoine et chantre de 
Champeaux, V, A9, 57. 

Gu^DRBviLLB (Seigucur de). Voy. Dubois 
(Sébastien). 

Gu^N^B (Jean), marguillier de Leudeville, 
IV, 6A. 

GD^NéoAUD (Qaude de), trésorier de TÉ- 
pargne, III, 737 ; IV, 65. 

GoiNiGAOD (Henri de), garde des sceaux, 

III, 737; IV, 993. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&ik7 



GuéNioAUD (Isabelfe-Alphoittine de), mar- 
quise de Marivault, ill, 786, 787. 
(TOÉfiGAOD (Jean de), maître des Comptes, 

IV, sai, 993. 
GoiiiiéoAOD (Jeamie de), femme de Louis 

Bazin, seigneur de Bezons, V, dhj. 
Gu^NiARD (Etienne), prévôt du chapitre de 

Ghampeaux, V, &o. Ai, 57. 
GuERBiCNT [Somme, c*"" de Montdidier], IK 

55i. 
GcERCHB (Seigneur de la). Voy. Foucault 

(Louis). 
(juiaiN , architecte , II , 198, 1 99. 
GuiaiN (Antoine), lahoureor à Vaulanrent, 

II, 587, 699,693;V, 34i. 
Go^Riif (Arthus), laboureur, II, 675, 876. 
Goiaiif (Avoye), III, A6. 
Go^Bm (Denise), femme de Midiei Lalle- 

mant, II, 579, 58o. 
GoiRiii (François), curé de Mennecy, IV, 79. 
GniBiR (Gilles), sculpteur, I, 796; II, 37. 

38, ho; V, 911. 
Goiara (Jean), fermier de la Grange des 

Noues, II, 676, 577. 
Goiaiii (Jean-Louis), marguillier de Neuilly- 

sur-Marne, III, /io. 
GuiBiv (Louise), II, 653. 
Go^B» (Louise), (iile de Pierre Guërin, II, 

60&. 
GuiaiN ( Marguerite) , femme de Jean Brûlé , 

11,617. 
GniaiN (Marguerite), fenmie de Pierre 

Poncet, III, 66. 
Gd^ir (Nicolas), marguilHer de Goussain- 

ville, II, 585. 
GuéBiN (Pierre), prévôt de Loovres, II, 

589. 
GoiBiN (Pierre), procureur fiscal de Ghe- 

nevières, II, 606. 
Gd^bin ( Pierre) , syndic de Sannois , II , 3o6. 
GuBBVANTB [Seine-et-Mame, c** de Lagny], 

IV, 5^7, 548, 55i, 559 à 55Â; V, 61. 



— Château, IV, 55A. 

— Eglise Saint-Jacques et Saint- Chris- 
tophe, IV, 559 à 55Â. — Curés. Voy. 
AuBBBT (Gilles-François), Lbbot (Éloi). 

— Inscriptions, IV, 559, 554. 
Seigneur. Voy. Viole (Pierre). 



GoéBosT (Marie), II, 58o. 

Go^BOD (Madeleine), IV, 393. 

GoESTBBDB LA SovAG^BB (Jacques-Valeotiu), 
chanoine de Champeaux, V, 5o. 

GoBTTB (Seigneur de). Voy. Do Couldbibr 
(GUIes). 

GiTBTTB (Seigneur de la). Voy. Baoé (Bon- 
André). 

Gm, V, 95, 96, 98. 

GoiABO (Edme-Gharies), curé de Leudeville 
et de Ver-le-Grand, IV, 55, 6/1; V, 
346. 

GoiABD (Jean), oflicier de la duchesse d'Or- 
léans, II, 5o5. 

GuiBBBT (Cbaries-Benott, comte de), gou- 
verneur des Invalides, I, 195. 

Gdibbrt (Louis), seigneur de Buey-Saint- 
Georges, IV, 54 1. 

GniBBviLLB [Seine-et-Oise, c"" d'Arpajonj, 
III, 583. 

GuiBiLLON (Anne) , femme de François Ghar^ 
tier, 11, 494, 5i4. 

Gui BILLOT! (Elisabeth), femme de Martin 
Afforty, m, 107, 108. 

[GuiBiLJLON ( J • • • ) ' receveur de la sei- 
gneurie du Petit-Groslay, II, 494. 

GoiBiLLOiT (Pierre), II, 5i4. 

GoiCHARD (Anne), femme d'Hiiaire Trippe- 
ret, I, 939. 

GoicHABD (Guillelmine de), marquise rie 
Vigny, IV, 354. 

GcicHB (Régiment de cavalerie du comte 
de), IV, 490. 

GuiDi DB Bagno (Nicolas), archevêque d'A- 
thènes, II, 59, 53. 

Gdibrchb (Baron de). Robertbt (François). 



Â&8 



TABLE DES NOMS 



GuiBT (Pierre), margoillier de Gometz-le- 

Château, m, 6a3. 
GoiGiTBBBSGHB (Guillaume) , maçon, III, 699. 
GuiGou (Jacques), ëcuyer, I, 3oo. 
GuiHBBT (Pierre), cure de Meunecy, IV, 

79- 
GoiLLAiif DB BéifO0viLLB (Thërèse-BoDue), 

marquise de Livry, III, 101, 617. 
Gdillart (Charles), ëvèqne de Chartres, 

m, ÂSi. 
GuiLLiuMB, contrôleur général du comte 

d^Eu, III, ùUS. 
GuiLLACMB, fondeur, I, s 06. 
GniLLAUMB, marguiUier de Saint>Nicolas- 

des-Champs, I, 369. 
GuiLUUMB I*', abbé des Vaux-de-Cemay, III, 

ae, U7. 

GniLLADHE (F.), fondeur, III, so3. 
GuiLLAUMB (Marie-Anne-Ursule), III, a&8. 
Gduxauhb (Nicolas), fondeur, I, &31. 
GoiLLAUiiB (Nioolafr-Joseph) , procureur fiscal 

de la seigneurie de Tonrvois, III, 6s 1. 
GiTULAUMB X. . ., m, 168. 
GniLLAUMB X. . ., curé d'Ermont, H, 363. 
GuiLLAUMB X . . . , receveur de l'acquit de 

Conflans, II, 3&i. 

GaiLLBADMB, I, 358. 

GuiLLBHAB (Jacques), trésorier de France 
en la généralité de Moulins, III, asA. 

GoiLLBMUfBAu (J.), mai^uîllier de Vaujours, 
III, 91. 

GuiLLBHTif (Philbert), seigneur de Milly, I, 
3i8. 

GuiLLBRTUiLB [ Seino-et-Oîse , c** de Saint- 
Sulpice-de-Favières]. — (Seigneurs de.) 
Voy. Saiht-Pol (François de), Saint-Pol 
(Louis I*' de), Saint-Pol (Louis II de). 

GuiLLBBY (Jean), III, An. 

GaiLLiBB (Jean), III, 633. 

GuiLLOT (Guillemette), sœur des Quinze- 
Vingts, I, 675, 678. 

GuiLLOT (H.), IV, 333. 



GuiLLOT (Jacques), seigneur de la Géni- 

touze, IV, 578, 679, &80. 
GuiLLOT (Jean), fondeur, II, 378, 376; 

III, 73 ; IV, 65. Cf. GttLOT (Jean). 
GoiLLOT DE MoNJoiB (Frauçois), chanoine 

de Notre-Dame de Paris, I, 63, 65, 66. 

GUILLOOBT (M"'), I, 537. 

GuiLMUf (Pierre), mai^iUier de Bucy- 

Saint-Martin, IV, 55 1. 
GoiLMUfAUT (Pierre), mai^fuillier de Livry, 

III, 103. 

GuiR (Etienne), marguillier de Sèvres, III, 

i56. 
GiTiNGAHP [Côles-dp-Nord]. — Abbé de 

Sainte-Croii. Voy. Bbrbibb du Hbtz 

(Louis). 
Gdiot (Denis), III, 196. 
GuisB (Duc de). Voy. Lorraihb (Charles de). 

(Duchesses de). Voy. Clives (Catherine 

de), JoTBOsB (Henriette-Catherine de). 
GoisE (Sophie de), duchesse de Rieheliea, 

V, 378. 
GoFTTOiv (Pierre-Claude), marguillier de 

Fontenay-snr-Bois, III, sa. 

GnOBGUILLBRAT, IV, 58^. Voy. COBQUILLBBOL 

Guy [= Cuys, Marne, c*" d* Avise]. — (Sei- 
gneur de).Voy. Babillon (Jean-Jacques). 

GuTABD ( Marie - Elisabeth:- Jean- Baptiste) , 
femme de Charles- Paul Boui^vin de 
Moligny, III, 733. 

Gdtbrcoubt [Seine-et-Oise, c'^'de VersaîHe^, 
I, i58;III, 37& è376. 

Église Saint- Victor, III, 37 A, 375, 

376. — Cloche, III, 376. — Cui^. Voy. 
GiBABD (Jean). 

Inscriptions, III, 374, 376. 

Seigneurs. Voy. P^defse (Robert 



de), Thiblhbnt (Séraphin). 
GuYBiiNB (Gouverneur de). Voy. Boobboh 

(Loui^-Charles de). 
GuTBBs (Le sentier de) [Seîne-et-Qîse, c" 

de Bures], 111, &16. 




DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&A9 



Gdtet (Antoine), maître des Comptes, IV, 
557, 558. 

Gdynebebt (Dora Claude) , religieax de Long- 
pont, III, 696. 

GuTOT, marchand è Mont-Saint-Père, III, 
i55. 

GoYOT (Etienne), notaire h Touman, IV, 
393. 

GoTOT (Germain), III, 186. 



GoTOT (Henri), III, 199. 

Gdtot (Jean), procoreur fiscal de Genne- 

villiers, HI, 176. 
GiTYOT (Jean-Étienne), notaire à Tom*nan, 

IV, 388. 
GuYOT (Marguerite), femme de Martin Bris- 

sart, III, i3a. 
GuYOT (Nicolle), femme de Pierre Ballot, 

111,186, 187. 



H 



Habbrt (Louis), seigneur du Mesiiil-Saint- 
Denis, III, 379. 

Hac (Frère Jean), prieur de Saint-Jean-en- 
rîle,IV, 111, lia. 

Haghbttb ( Pierre) , ëchevin de Paris , V, s 56. 

Hacte, notaire à Paris, V, 938. 

Hadancodbt (François), curé de Bue, III, 
971. 

Hadyisb (La comtesse), femme de Barthé- 
lémy de Gretz, IV, 38i. 

Haouenin (Guillaume), dit lb Doc, seigneur 
de Faurieux, III, 58. Cf. AouBiiiif. 

Hainaut (Isabelle de), reine de France, I, 
10 à 16. — Son sceau, I, 10 à lA; II, 

l59. 

Hales (Sii* Edward), grand chancelier d'An- 

g^terre, I, 56o. 
Halgobt (Madeleine du), marquise de 

Goislin, I, 307. 
Halgoêt (Philippe du), maître des requêtes 

deThôtei, I,3o6,3o7. 
Hallays (Chrétien), curé de Gouvernes, IV, 

538. 
Hallbucoort ( Adrienne- Marie- Madeleine- 

Ulphe d*), marquise de Boullain villiers, 

IV, 900, 901. 

Hallwyl (Comtesse de). Voy. Demtdobob 

( Marie-Thérèse-Nicolle). 
Hall^l (François-Joseph, comte de), ma-» 

rédbal de camp, III, &3i. 



Hamelin (Catherine), femme de Gilles 
Pluyelte, II, A99. 

Hamelin (Guillaume), III, 534. 

Hamiltor de Abergobne (Georges), I, 699. 

Hahon (Jean), solitaire de Port-Royal, I, 
197, 186; III, 3iS, 3i6, 818, 391, 
399, 393, 397, 398, 399, 339, 333, 
335,353,354,367. 

Hamodsse (Louise), femme de Jean Lionnet, 
11,643,64/1. 

Hanches (Seigneur de). Voy. Champbont 
(Michel de). 

Hangy (Madeleine de), femme de Jacques 
Collombat, UI, 458. 

Hangest (Charles de), gentilhomme ordi- 
naire de la Chambre, IV, 969. 

Hanna , juive de Paris , 1,719. 

Hanovre (Ministre plénipotentiaire è). Voy. 
Gravibb (Charies). 

Uaqueyille (Jacques de), échevinde Paris, 

V, 959. 

Haran (Denis), laboureur, V, 86. 

Habcodut (Comte d'), IV, 93. 

Harcodrt (François-Anne d"), marquis de 

Beuvron, III, 965, 49o. 
Hardivulibr (Pierre de), archevêque de 

Bourges, I, 190. 
Hardouin, III, 419. 
Habdoduv (F.-M.), curé de Montévrin, IV, 

5i4, 

67 



Ase 



TABLE DES NOMS 



Hardy (Claude), jésuite, I, 5âO. 

Hardt (Matkurine), femme de Philippe 

Bleuze, III, S67. 
HjiBDT (Philippe), bourgeois de Paris, I, 

i63. 
KiBDT (Théodore), officier municipal de 

Serris, IV, 5oi. 
Hardy db LsYARé (Ambroise), I, soi. 
Hardy db Lbyab^ (Joseph-Anne), curé de 

Jouy-en-Josas, III, s6â. 
Hardy de Levar^ (Pierre), curé de Saint- 

Médard de Paris, I, aos. 
HARiçr DE LBYARé (PieiTo), vicaire de Saint- 

Médard de Paris, I, aoâ. 
Hardy db LsYARi (René), lU, q66. 
Hariyblle (Jean-F.-Joachim), marguiilier 

do Ver-le-Orand, IV, 55. 
Harlan (François), bourgeois de Paris, I, 

329- 
Harlay (Achille de),éYèque de Saint-Malo, 

1,535,536. 
Harlay (Ghariotte I de), abbesse de Sainte- 

Perrine, V, 9/^8, sig. 
Harlay (Ghariotte II de),abbessedeSainte- 

Perrine, V, aâg, a5o. 
Harlay ( François de). Voy . Harlay dji Gbamp- 

YALLOif (François de). 
Harlay (Françoise de), abbesse de Saiute- 

Perrine, V, a^g. 
Harlay (Jacques de), prieur de Saint-Jean- 

en-VIle, IV, 109. 
Harlay (Nicolas de), baron de Sancy, IV, 

33t. 
Haruy de Ghampvallon (François de), ar- 

chevè({ue de Paris, I, 43, &8, Ag, 5o; 

5i; IV, lay, 46i , &6a. 
Harlay db Saucy (Jacques de), prieur de 

$aint-Jean-en-rtle, IV, 108, 109. 
Harlbs (Seigneur du). Voy. Sbr^ de Ribox 

(Pierre-François). 
Harly (Jeanne), femme de Pierre TaUop, 

IV, aSg, a6o. 



Haroubl [«= Haroué, Meurthe-et-Moselle, 

ch. 1. de c*] — (Marquis de). Voy. Bas- 

sompibrrb (François de). 
Harouys (Guillaume de), conseiller d'Etat. 

1,754,755,756; V, 338. 
Harouys (Marie-Madeleine de), I, 756. 
Harboois (M. de), nuittre des requêtes, I, 

765. 
H ARSANT (Barbe ) , femme de Laurent Anceau, 

m, 71A. 
Harting (Seigneur de). Voy. Garyl (Jean). 
HaryiLle (Glande de), seigneur de Paiai- 

seau, IV, 57, 58. 
Harvillb (François de), comte de la Gha- 

pelie-Gautier, V, 68. 
Harvillb (Guillaume de), Ul, 457. 
Harvillb (Guillaume de), grand éehanson 

deGharlesVl,m,35i. 
H artille (Simon-Marie-Tristan, comte de), 

I, 60. 
Harhlle db Palaiseau (Gonstance), femme 

de Nicolas-Simon Amauld de Pomponne, 

UI,354,36i. 
Harvillb dbs Ubsiics (Esprit-Jnvénal de), 

marquis de Trainel, I, 60, 6a. 
Harville des Ursins (Esprit^uvénai de), 

fils du précédent, I, 60, 6a. 
HASTB(Adam), IV, 3i. 
Hatry (Jean), reç^Bveur de la seigneurie de 

Lévis, III, 37a. * - 
Hattb de Chevilly (Glaude), lieutenant 

général, IV, i43. 
Haudry (André), fermier général, Ili, 48i; 

V, 343. 
Haudry (Etienne), fondateur des Haudriettes, 

V, aa3, aa5. 
Haoltemps (François), président en Télec- 

tion de Dourdan, I, 55a. 
Haoltjh (Jean-Baptiste), numismate, I, 

3i5, 817; n, 706. 
HAD9soifviLLB.(Loui6 d*), Ueutetiant géné- 
ral, I, a55. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



A51 



HADTB-bLUYiaB (Monastère de) [Seine-et- 

Oise, G^ de Saint-Remi-rHonorë, c** de 

Chevrease], II, 168, 171; IV, ûyi. — 

Inscriptions, IV, 168 à 171. 
Hauthtedilli (Jean), proeoreor fiscd de 

Leadevil1e,IV,6/i. 
Hautbrdilli (Marquis de). Voy. BaAOB- 

LONGRB (Jérôme de). 
Haut-Pas (Ferme du) [Seine-et-Oise, c'* 

de Ponteaux], IV, ^55. 
Hadtvillebs (Abbaye de Saint -Pierre de) 

[Marne, c*' d'Ay], III, aat, aaa. — 

Prtenr. Voy. Maréchal (Bernard). 
Haotabd (Robinelte), II, &i5. 
Hatabd (Jacques), margoiliier de Fresnes- 

lès-Rongis, III, 6a 1. 
Havbt (Jean-Baptiste-Guillaume), chanoine 

deLinas, III, 719. 
UAvii(Maisond*), I, 3/io. 
Havbb-db-Grace [Seine-Infërieure]. — (Gou- 
verneur du). Voy. Bbadyillibbs (Paul- 

Hippolyte de), duc de Saint- Aignan. 
Hat (André), I, 609. 
Hayb (La) [Eure]. — (Seigneur de). Voy. 

Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 
Hayb (La) [Seine- et -Oise ou Orne]. — 

(Seigneur de). Voy. Sairt-Pol (Frao- 

çois de). 
Haye-aux-Joips (La) [Seine-et-Oise, c"* de 

Ponteaux], IV, /i55. 
Haye-de-Torcé (La) [Ille-et-Vilaine, c"* de 

Torcë, c" d'Argentrëj.— (Seigneur de). 

Voy. SinoNÉ (Henri, marquis de). 
Hayot, maipiillier de Saint- Nicolas -des- 

Champs, 1,969. 
Haxon, marguiliier de Saint -Nicola»-des-. 

Champs, I, 969. 
Hazoh (Jean- Jacques), jésuite, I, 5â3. 
H^bar, fondeur, IV, 5oa. 
HiKran (C.-B.), fondeur, IV, laS. 
Hébibt (Denise, veuve de Jacques), IV, 

933, 934. 



HiBBBT (François), ëvèqae d'Agen, V, 

980. 
H^BRT (Germain), dit Oudart, IV, 939, 

933. 
HUBERT (Jacques) dit Houdart, IV, 939, 

933. 
HiBBirr (Jean), vicaire de la Coumenve, II, 

996. 
HisBRT ( Paul-François ) , curé de Boissy-sous- 

Saint-Yon, IV, 96. 
HicouRT [Eure, c*"" de Pacy]. — (Seigneur 

de). Voy. Saint-Pol (Marc-Antoine de). 
Hector (Guillaume), chanoine de Saint- 

Germain-rAuxerrois, I, i56. 
HiooDviLLB [Seine-et-Oise, cf* de Tlsle-Adam]. 

(Seigneur de). Voy. Tbstu db Balincodrt 

(René-François). 
Hbughbu (Monastère de Notre-Dame de) 

[Belgique], lU, 396. 
Héluicodrt (Seigneur de). Voy. FtAvieirr 

(Pierre-Florimond de). 
Hbllet (Henri), H, 336. 
Hellbt (Jacques), curé d'Herhlay, II, 333, 

336,336. 
Hbllet (Jean), II, 336. 
Hbllet (Nicolas), curé d'Herblay , II, 333, 

33/i,336, 337. 
HiLoîsE, prieure d'Argenleuii , I, 689; H, 

969. 
H^LTOT (Pierre), notaire à Paris, I, 669. 
H^nart (Jacques), conseiller secrétaire du 

roi, I, 969. 
H^MBL (Jean-Jacques d*), brigadier des 

armée» du roi, II, 989 , 983. 
H^MBL (Madame d*). H, 989. 
HùfBBT, IV, 667. Voy. Énbraihvillb. 
HiMBT (Charles) , laboureur, IV, 3o6. 
HtfMONY (P.), fondeur, lU, 539. 
HiiKAULT (Chartes de), notaire au Chàtelet, 

I, 939. 

Hbnnequui ( Dreux) , abbé de Bemay, 1 , 395, 
Uenhequin (Nicolas), I, Soi. 

57. 



ri 



â5â 



TABLE DES NOMS 



Henniquih (Rkr^), abbesse de Malnoue, 

IV, 486. 
H^ROc (Charles-François), cure de Bou- 

logne-sur-Seine, II, 79. 
Henri, valet de Robert de la Marche, III, 

i63, t64. 
Hbrri X. . ., chanoine de Ghampeaux, V, 

s3. 
Hrnbi (François-Lonis), cure de Pniseux, 

II, 6&8. 

Hknri II, roi de France, I, â&3, 65o, 
45i, 454; II, â3, 94, 95, 168, 169, 
170; III, 199, 967, 968. 

Hbnri II, roi de Germanie, V, 101. 

Hbrri III, roi de France, I, 996, 4io, 
544, 546, 718,795; II, 19,893,657; 
ni, 1S8, 159,160, 44o, 644. 

Hbnri IV, roi de France, 1,49, 159, 161, 
916, 918, 997, 978, 983, 466, 476, 
5ii, 6i3, 599,558,718; II, 19, 90, 
91, 95, 33, 34, 64, 179, 175, 657; 

III, i53, i84, 644; IV, 99, 93, 

9l4. 

Hrrriart (Nicolas), avocat au Pariement, 

11,338. 
Henry (Claude), capucin, III, 680. 
HERAUT ( Guillaume ) , jésuite , 1,599. 
Hbrba (Alexis), fondeur, III, 197, 9i4. 
Hbrbaox (Sébastien-Joseph), procureur de 

Marly-la- Ville, II, 656. 
Hbrbbbt, comte de Champagne et de Brie, 

IV, 516,517. 

Hbrbbrt (Marguerite de), femme de Jacques 
du Moulin, m, 474; IV, 34o., 

Hbrrin, notaire au Chfltelet, IV, 168. 

Hbrblay [Seioe-et-Oise, c" d'Ai^nteuil], 
H, 33oà338. 

Église Saint-Martin, II, 33o, 33 1, 

339, 333, 334, 336, 887, 338. — 
Curés. Voy. Dbllin (Nicolas), Hbllet 
(Jacques), Hbllbt (Nicolas), Robin (Ni* 
colas). — Vitraux, II, 889. 



Inscriptions,] II, 33 1, 889, 883, 

334,336,338! 

Hbrchanbaut, curé de Neufmoutier, IV, 885, 
386. 

HifiBL (Jean-François), curé de Saint-Lam- 
bert, III, 869. 

H^RBT (Claude), marguillier de Saint-Sul- 
pice de Favières, IV, 46. 

HéRicouRT (Du Trousset d*). Voy. Du Troos^ 
SET d'H^ricourt. 

HiRicouRT (Quentin de), prêtre, IV, 199. 

HiRissoN (Jacques), fondeur, I, 999. 

HiaivAux (Abbaye de) [Seine-et-Oise, c** 
deLuzarches], II, 474, 475, 497, 687, 
659. — Chanoines. Voy. Bontbiips (Jean) , 
Gault (Joseph -Gabriel). — Église, II, 
687; stalles, II, 497. — Prieur, II, 
474. 

Hbrlau (Henri), échevin de Paris, V, 911, 

919. 

Hermand(D*), colonel dmianterie, II, 109. 
Hbrmand (Angélique-Reuée d'), marquise 

de Vézanues, II, 109, io3. 
Hbrmb (Marie), dite de Saint-I^urent, I, 

795. 

HERiiiàBBs( Abbaye d') [Seine-et-Marne, c" 
deFavières], I, 953; UI, 988; IV, 899, 
4oi , 599, 600. — Abbés. Voy. Amblot 
(Jacques-Charles), Michel (Jacques). 

Hbrhitagb (U) [Seine-et-Marne, c*" de la 
Queue-en-Brie]. — (Seigneur de). Voy. 
Gencian (Jean). 

IUbon (Maurice), curé de Couberon, III, 

73. 

H^ron (Simon), hôtelier à Longjumeau, UI, 

658. 
HiROUARo (Pierre), mattre d*h6tel du roi, 

I, 999. 
Hbrouvillb (d'). Voy. Ricouabd o*H<roo- 

▼ILLB. 

Hervibu (Catherine), femme de Louis de 
Machault, I, 999. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&5â 



HnsBLiN (Louise), reiigiease de Mdnooe, 

IV, 48i. 
HB»Bi.iff (Perrette), femme de Christophe 

Fourquaat,I, 687,688. 
HuTOMESRiL (Jean de), mattre des Comptes, 

I, 79, 80. 

HeuRTAOT (Jeamie), II, 6/19. 

Hburtslon [^ Heurleloup, Eure, c°* de 
Giisolles, c* de Couches]. — (Sei^eur 
de). Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 

Hbortier (Jacques), marg^iltier du Pec, 

HsxAMBNsis ( Abbatia Saneti Salvatoris) , III , 
53q. — Abbë. Voy. Loosb (Antoine de). 

HiALLABD (Etienne), IV, 17&. 

HuooT (Claude), procureur fiscal d*Am> 
boile, IV,/i/io,&&i. 

HiBBRg [Seine-et-Oise, c*" de Boissy-Saint* 
Léger], IV, SaS è 33o, 58i , 58â. 

Abbaye de Notre-Dame, IV, 897, 

3a8, 3*29. — Abbesses. Voy. AiroBimBs 
(Charlotte -Catherine d'), Aitgbnnbs db 
Rambouillet (Claire -Diane d*), Chab- 
TBÀTES (Agnès de), Goubtenay (Mar- 
guerite de). — ÉgUse, IV, 337. — Mou- 
Im, IV, 339. — Prieur. Voy. Espihat 
(Suzanne d*). — Réfectoire, IV, 3^7. 

Château, IV, 3a4. 

Couvent des Camaldules, IV, 33o. 

Église Satnt-Honest, IV, 393, 39 A, 



395. — Cloche, IV, SaS. — Curé. 
Voy. Lbgrahd (Pierre). 
— Inscriptions, IV, 333, 395, 3a6, 
397, 399. 

Seigneurs. Voy. AifGBFmES ob Ram- 



bouillet (Charlotte -Catherine), Bud^ 

(Pierre). 
HiLLEBiN (Charles), curé de Saint-Merry, 

m, 3t8. 
HiRSELiN (Pierre), curé de Saint- Vrain , IV, 

65. 
Hi^T, notaire à Saint-Denis, II, 9iâ, 917. 



Hinsoiv [Aisne, ch.-l. de c^"]. — Cloche 

fondue en 1793,11, 555. 
HivBBNBAo (Abbaye de Notre-Dame d') 

[Seine-et-Marne, c" de Lësigny]. — 

Prieur. Voy. Ooibb (Philippe). 
HocBABT (Ce Père), capucin, III, 680. 
Hochet ( Jacqueline ), femme de Louis 

Gaigne,IV, i85. 
HocQDART (Jean-Hyacinthe), fermier géné- 
ral, I, 48t; m, 7A, 75. 
HocQDABT (Marie-Anne) , comtesse de Cossé, 

I, /i8i. 
HoBY (Anne de), fenmie d'Antoine Oullre- 

bon, I, 678. 
HoLA!n>B (André), margniilier de Vauder- 

iant, II, 679. . 

HoHBLiàBBB (Abbaye d*) [Aisne, c*' de 

Saint-Quentin], I, ià, — Abbé. Voy. La* 

vocAT (François). 
HoMHB (Seigneur d*). Voy. La Bbdiébe 

(Antoine de). 
HoHGBiE (Clémence de), reine de. France, 

I, 69^, 495. 
HoTMAR (Charles), seoréfaire d^Élisabeth 

d'Autriche, H, 681,689. 
HoTUAN (François), ambassadeur en Suisse, 

IV, 356,357,358. 
HoTMAB (Gnillemette), femme de Jean Le 

Jay,III,63^. 
HouDAN (Marie) , femme de Vincent Dupont . 

IV,t45. 
HouDABT (Pierre-Nicolas), marguiiiier de 

BeileviUe, II, 96. 
HouDETOT [Seine-Inférieure 4 c** de Fontaine- 

le-Dun]. — (Comtesse d'). Voy. Lalivb 

(âisabeth-Sophie-Françoise de). 
Houilles [Seine-et-Oise, c*" d*Argenteuil], 

U, 3o3. 
Houpir (Edme-Charles-Antoine), curé de 

Liverdis, IV, 370. 
Houssaib (Nicolas) , marguiUier de Pontearré, 

IV, 463. 



àbà 



TABLE DES NOMS 



H0088AY (Le) [Eure-et-Loir, c"* de Tboa- 
ville, c"de Voves], II, 56A; IV, SSy.— 
(Seigneur du). Voy. Malibr (Claude). 

H0U8SAYB (La) [Seine-et-Marne, c'''' deRo- 
zoy-en-Brie], IV, 383, 384. 

Église Saint-Nicolas, ibid. — Cloche, 

IV, 384. — Cure. Voy. Ricabd (Jac- 
ques). 

Inscriptions, IV, 383, 384. 

Seigneur. Voy. LsifORMAifT. 



H00VILLB (Seigneur de), IV, 33, 35. Voy. 

Do CoDLDRiBB (Gilles). 
HoozAY, II, 544. Voy. Hoossàv (Le). 
Howard (Lord William), I, 54i. 
HuAR, marguiUier de Bourg-la-Reine, UI, 

559. 
Hdart, notaire, I, 995. 
HoART (Nicolas-Joseph), marguillier de 

Lahy, III, 617. 
HoART (Vincent), marguillier d'Évry-ies- 

Châteaux, IV, 37 1. 
HaAULT( Anne- Marguerite), IV, 384. 
HuAULT (Barthélémy), seigneur de Cham- 

prond,IV, 384. 
HuBARD (Guillaume), chanoine de Cham- 

peaux, V, 49. 
HofeAULT (Marie), femme de Louis Bernard, 

IV, 399. 

HUBKRT, III, 496. 

Hubert (Gaude-Louis), porte-manteau ordi- 
naire du roi, IV, 307. 
BvBSKTVSi serf de Notre-Dame de Paris, V, 

99- 
HoGHB (Hildebert)^ cure de Notre-Dame de 

Poissy, II, 345, 346. 
HuBRiiB, I, 358. 
HuBT (Bertrand), curé de Gonesse, II, 

544. 
HuET (Gilles), notaire au ChAtelet, I, 667, 

668, 669. 
HuBT (Jeanne, femme de Gilles),!, 667, 

668,669. 



Hqet (Pierre-Daniel), ëvâque d'Avranches, 

I, 5i8, 519, 597. 
HuBz (Jean-BaptÎBte d'), seolptour, I, 3o5, 
HuGB (Marie-Madeleine), femme de M. Dû- 
ment, III, 197. . 
Hugo (Fief de) [Seine-et-Oise, c~ de San- 

nois], II, 3o6. 
HuGOR (Pierre), écuyer,U, 196, 197. 
UoGOKNB (N.), II, 197. 
HuoDBs , sons-diacre de Champeaux , V, 9, 4 . 
H06DB6 III, ëvéque d*Auxerre, II, 197. 
Hugues VI, abbé de Saint-Denis, U, i45. 
HuGuis dbBbbauçoh, évèque de Paris, I, 

94,46. 
HuiROR (Abbaye de) [Marne, ^ de Vitry» 

le-François],I, 990,991. — Abbé. Voy. 

Bbrbibr du Mbtz (Louis). 
Huitagb. Voy. Eustache. 
Humbbrt ( Mfuie-Françoise-Looise-Thérèae) , 

femme de Pierre Langlois, I, 174. 
HuMiuTifi-BB-u-SAiRTB-ViEBfiB (Abbaye de 

r). Voy. LoifGCHAMP (Abbaye de). 
HuNTLEY (Marie de Gordon de), duchesse 

de Perth, I, 619. 
HuosT (Antoine), échevin de Paris, V, 953. 
HuBAULT (Anne), fille de Philippe Huranit, 

1,466, 467, 46g, 473. 
HpBAULT (Catherine), fille de Philippe 

Hurault, I, 466, 469. 
HuRAULT (Henri), fils de Philippe Hurault, 

I, 466, 469. 
Hurault (Jacqueline), femme de François 

Robertet, I, 996, 998, 466. 
Hurault (Jean), seigneur de Veuil, l, 996, 

998. 
Hurault (Louis), comte de limours, I, 

466, 469; m, 497. 
Hurault (Max*guerite), fille de Philippe 

Hurault 1 1* 466, 467, 469. 
Hurault (Marie), femme de Germain de 

Renés, IV, 37, 38. 
Hurault (Philippe), comte de Cbevemy, 



U 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



Â55 



chanceUer de France, I, A66 , &68 , 469 , 

/iyo, 566; III, /197. 
HcRADLT (Philippe), ëvéque de Chartres « 

I, 666, 669. 
HoRBAO (GuiHaame), fondeur, III, a 66. 
HuBTRELLB (Sîmon), sculpteur, II, sSS, 

a55. 



Hossoif (Angélique), religieuse de Gercy, 

IV, 3oa. 
HuTiif (Etienne), notaire à Draval, IV, 

ao5. 
Hybrvillb (Jeanne^Robert, dame de), II, 

74. 

Htverubaux , IV, 6 1 6. Voy. Hivbrnbau. 



I 



Iairb, IV, 58 1. Voy. Hibrrb. 

Ibrcin (Baron d'). Voy. O'Bribn (Charles 
U). 

Ighy [Seine-et-Oise, c*" de Palaiséau], III, 
533 à 537; IV, i5. 

Église Saint-Pierre, III, 533, 534, 

535,537. — Cloche, m, 537. — Gurë. . 
Voy. AivoRi. 

Inscriptions, III, 533, 53&, 535, 
537. 

Seigneurs. Voy. Dopdis (Mary), Do- 
PDis (Nicolas), Dopuis (Reoë), Glocq 
(Claude). 

Ilb-Barbb (Abbaye de Y) [Rhône, c"* de 
Saint-Rambert , c"*" de Umonest ]. — A bbë. 
Voy. GiLiANs (Simon de). 

Ilb*i>e*F«ancb (Gouverneurs de T). Voy. Po- 
tier DB Gbsvrbs (Louis-Lëon), Potiir de 
Gbsyrbs ( Louis-Joachim-Paris). — ( Lieu- 
tttiantsgënëraux au gouvernement de T). 
Voy. Arnadld db Pompourb (Nicolafr-Si- 
mon), La To0r d'Auveronb (Louis de). 

Ile BBS Faisans (Ëuf revue de T), U, kt. 

iLB-SAUfT-DENis (L') [Seiue, c""* de Saint- 
Denis], II, 106. 

Ille [prob* Isles^lès^ViUenoy, Seine-et-Marne , 
c"* de Claye]. — (Seigneur d*). Voy. Le 
Chevalier (Etienne-Charies). 

Illes (Seigneur d'). Voy. Bbllot (Guii- 
laume de). 

Imbbrt (Marie), femme de Martin Gërosroe 
l, 678. 



Incarnation (Sœur Hélène-Marguerite de T ) , 

religieuse du Val-de-GrAce, I, 38o. 
Inoon, abbé de Saint-Germain-des-Pi'és, 

I, 366. 

iNGRi (Henri), jésuite, I, 5âi. 

Innbse (Louis), principal du collège des 
Écossais, I, 6a 3. 

Innocent III, pape, III, 36, 37; IV, 367. 

In8Vbhe8 [Les Piémontais], II, a 53. 

IssosnioM [La Bourgogne], I, 665. 

Irlande (Vice-roi d'). Voy. Talbot (Ri- 
chard). 

Isabbau, femme de Simon Joinet, III, 38a , 
383. 

Isabbao X . . . , 1 , 363. 

Isbmbarbb (Augustin). Voy. Ysbarre (Au- 
gustin). 

Isehbdroe, reine de Franee, IV, 96, 97, 

98* 99- 

IsBRNAY (Prieur d'). Voy. Fodrcv (Olivier- 
François de). 

IsuAK (M.), juif de Paris, I, 71a. 

ISLB (L'), H, 79. Voy. LiLLB. 

Fslb-Adah (L') [Seine-et-Oise, ch.-l. de c"*), 

II, 388, 53 1. — Seigneurs. Voy. Vil- 
LIEES (Charles de), Villibrs ( Jaeques de), 
VaLiBBB (Pierre de). 

IsoRB (Pierre), marguillier d'AndîUy, II, 

a6i. 
IsBALT DE Forge (Cathenne-Suzaniie, III. 

/i65. 
IssBL (Passage de r), II, 3. 



&56 



TABLK DES NOMS 



IssBTTK ( Apoline) , femme de Robert Peîgney, 

I, 3oi. 
IssBTTK ( Barbe)., 1 , 36 1 . 
IssoDDUN [Indre]. — (Gouverneur d'). Voy. 

Arpajon (Louis II, marquis d'). 
IssT [Seine, c"" de Sceaux], III, iSi i 

i55. 

Église Saint-Étienne, ibid, — Cloche, 

III, 1 55. 

Inscriptions, III, i5i, i53, i54. 



i55. 



— Seigneurs. Voy. La Hatb (Claude de) , 
La Haye (Renë de). 

— Séminaire des Sulpiciens, III, iS5. 



IvBs, abbë de Saint-Denis, II, 1 17; V, 3ho. 
IvBfl,ëvéque de Saint-Poi-de-Léon, II, 197, 

198. 
IvBT (Bataille d*),I, ^66, &71. 
IvRT-sDB-SEmB [Seine, c*" de Villejnif], IV, 

175 à 178. 

Église Saint-Pierre, ibid. — Ghapdle 

de la Vierge , IV, 1 76 , 1 76 , 1 77. — Con- 
frérie du Rosaire, IV, 175. — Curé. Voy. 
JoLLAiN (Jean). 

Inscriptions, IV, 175, 177, 178. 

Seigneurs. Voy. Chart» (Jean ) , Char* 



TDf (Philippe), Chartin (Simon-Gilles), 
LoYRBtf (Philippe de). 



J 



Jacob (Maître), juif de Paris, 1, 719. 
Jacobins. Voy. au mot Paris, Communautés. 
Jacqublot (Ediue), maréchal des logis, IV, 

57, 58. 
Jacques II, roi d'Angleterre, I, 608, 610, 

ôii, 619, 6i3, Ôi5, 617, 618, 693; 

III, 9]5. — Son épitaphe, I, 610; V, 

187. 
Jacques III , roi d^Angieterre , 1 , 6 1 , 6 1 9 , 

6i5, 617, 693, 695. 
Jacques (Jean),fbndeiu*, III, 169. 
Jacques ( Pierre ) , fondeur, 1 , 6 1 5 ; III , 1 9 9 , 

16a, 989, 493. 
Jacques (Simon), fondeur, II, 988, 989; 

III, 169, 175. 
Jacques (Thomas), secrétaire de la reine 

mère, III, 119. 
Jacquet de la Guerbb (Elisabeth -Claude), 

musicienne, V,'907. 
Jagnt [Seine-et-Oise, c""- de Lozarches], 

II, io5, ^96.. — Seigneur. Voy. MoLi 

( Mathieu-François ). 
Jaght [Seine-et-Oise, c"* de Saint-Forget] 

(Dame de). Voy. Trotigrt (Jeanne* Isa- 
belle de). 



Jalladon (Clément), frère coadjateur de la 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
Jallt [Seine-et-Oise, c"** de Tigery], IV, 

939. 

Jamtii (Amadis), poète, I, 988. 

Janrets (Jean-Baptiste), marguillierd'Épiais, 

II, 601. 
Janvier (Jean), curé des Molières, III, 

496. 
JAnvar [Seine-et-Oise, «*"de Limonrs], 01, 

668 à 470, 639. 

Église Notre-Dame, 111, &68, 669, 

A70. — Cloche, III, kjo. — Curé. Voy. 

CoMPAiN (Léonard). 

— Inscriptions, III, i&68, 67 o. 

Seigneurs. Voy. Bâillon (Jean de), 

Ferrard( Pierre), Foucault (Louis), Hau- 

DRT (André). 
Jappin, sieur des Marches, IV, iSg. 
Jappin (Jeanne) , venve de François QiaiUon , 

I, 5l9. 

Jaqukt, I, 363. 

Jardin (Louis), fermier de Moissy-rÉv^e. 

IV, 959. 
Jarrt (Alexandre), jésuite, I, 5 90. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&57 



Jaucbn (Jean-Martial de), écuyer, IV, 197, 

Jaugoubt (Louis-Pierre, comte de), maré- 
chal de camp, IV, Syô. 
Jaudouih (Jean), procurear au Parlement, 

IV, 578, 579, 58o. 
JiussiGHiB. Voy. Jo6si«jrT (Jean de). 
Jayon (J.-E.), marguillier de Quiers, V, 86. 
Jkan , abbé de Fontaines et des Vaux-de-Ger- 

nay, m, 6^8, hhg, 
Jban X . . . , cure de Saint^Germain-lèa-Cor- 

beil,IV, â3i. 
Jbah X . . . , curé de Saint-Germain-iès- 

Corbeil, chanoine de Saint-Quentin, IV, 

sSo. 
Jean, notaire, III, 675. 
Jean, roi de France, III, aâ; V, 100. 
Jeah XXII, pape, I, 103; II, 78. 
Jban (Catherine de), carmélite, II, 907. 
Jban-Baptiste X..., curé de Fleury-Mé- 

rogis, IV, laa. 
Jean-Casimir, roi de Pologne, I, 70, 353; 

II, ai, 998. 
Jean-Claude X..., marguiUier de Cour- 

quetelles, IV, 356. 
Jean sans Peur, duc de Bourgogne, I, 638, 

/Î39, hki. 
Jeanson (Marie -Marguerite), femme de 

François Roussel, II, &37. 
Jbnnings (Françoise), duchesse de Tyroon- 

ndl, I, 699. 
JiRÔME DE Sens (Le Père), capucin, I, 49o. 
Jess^ ( Catherine ) , 1 , 67 5 . 
Jsssi ( Jean ) , greffier du chapitre des Quinze- 
Vingts, I, 675. 
Jess^ (Jean-Baptiste-Qaude), I, 675. 
JoB (Micbelle), femme de Marian Annias, I, 

780. 
JoBBRT (Louis), jésuite, I, 593. 
JooELLE, poète, I, /t68, /lâg. 
JoHANNB DE LA Carbe (Joau-Frauçois de), 

comte de Sommery, V, 961. 



T. 



JoiONB (Bernard de), notaire au ChAtelet, I, 

935. 
JoiONT [Yonne]. — (Comtes de). Voy. Gondi 

(Philippe-Emmanuel de), Gondi (Pierre 

de). 
JoiNTiLLB [Haute-Marne, ch.-l. de c"]. — 

(Prince de). Voy. Lorraine (Charies de), 

duc de Guise. 
JoCiBois (Antoine-François de), maréchal 

des logis du roi, III, 5i 1. 
JoLivET (Honoré), curé de Bue, lU, 973. 
JoLLAiN (Jean), curé d'Ivry, IV, 176, 176. 
JoLT (François), avocat, IV, 199. 
JoLT (Philippe), marguillier de Fr^ilion, 

H, 377. 
JoLT DB Flburt (Guillaume-Frauçois), pro- 
cureur général au pariement de Paris, I, 

669; IV, 199, 1^3. 

JoLT DE Fleubt ( Guillaume-François-Louis) , 
procureur générai au parlement de Paris, 

IV, 199. 

Jolt de Flburt (Marie-Louise), femme de » 

Nicolas Braier, IV, 199. 
JoHBERT (Françoise), femme de Jean-Marc 

delaMaret, m, 343. 
JosAS (Archidiacre de), I, 98. 
Joseaulhe (Nicolas), marguillier de Saint- 

Ouen-F Aumône, II, 36 A. 
Joseph (Histoire de), I, 95. 
Joseph (M.), juif de Paris, I, 719. 
Joséphine X.. .(Sœur), carmélite, II, 990. 
JossE (André), laboureur, III, 6oâ. 
J06SE (Antoine), curé de la Goumeuve, II, 

996. 
JossB (Jean), receveur de Viry, IV, 139. 
JossiONT [Seine-et-Marne, c"' de Lagny], 

IV, Itguk àgg, — Chapelle du château, 

IV, ^98. — l^ise Sainte-Geneviève, IV, ' 

499, 494, 495, 496, 498; cloche, IV, 

496. — Inscriptions, IV, 499,494,496, 

497, 498. 

JossiGNT (Jacques de), IV, 493. 

58 



&58 



JoMMNT (Jean de), ëcayer, IV, 

kgi. 
JossifiNT (Jean de), fils du précédeot, IV, 

499. 
JossiGNT (Jeanne de), IV, i&gS. 
JoDBR (Louis), curé de Courquetelies, IV, 

35&. 
JoDi, II, 3âi. Voy. JouY-LE-MoeTisa. 
Jouraia (Pierre), receveur de la seigneurie 

de Neuilly, III, 3 9. 
Jooi»A M Vaux ( Noël ) , maréchal de France , 

IV, i54. 

JonBDAiN, notaire h Paris, IV, i85. 
JoiTRDAKi (Elisabeth), II, 3â9. 
Jourdain le Jeune, notaire, III, 80. 
JoDiDAK (Adrioi), jésuite, I, 53i. 
J0U86IT (Louis), chanoine de Ghampeaux, 

V, 34, 45. 

JouviLiN (Pierre), correcteur des Comptes, 
11,99, 3a. 

JouyfiNTB(Jean), fondeur, III, 3/1, a 5. 

JooTUi (Albert), trésorier de France h Li- 
moges, IV, 307. 

Jovf-BH-Josis [Seine-et-Oise, c*" de Ver- 
sailles], III, 955 à s68, 419. 

Ég^se Saintr-Martin, III, 35 5-9 67.— 
Chaire, III, 96». — Curés. Voy. Bargobs 
(Jacques), Hardy de LbvarA (Joseph- 
Anne), Marchais (Jacques) , Marlbt (Jac- 
ques), Renard '(Jacques), Serbault 
(Louis). — Dédicace, III, 355, 356. — 
Vierge sculptée, III, 356. 
•— Inaeriptions, III, 355, 958, 360» 
361, 363, 963, 964, 965, 966, 967. 
Seigneurs. Voy. Esgooblead (Jean d*), 
Habcodrt (François -Anne d'), RooiLLé 
(Antoins^Louis). 

Jovt-lb^Mootibr [Seine-et-Oise, c"*" de Pon- 
toise], II, 331, 354 à36i. 

%ii8e Notre-Dame, II, 354 à 3S9, 

361. — Cloche, II, 36i. — Curé. Voy. 
Chabpbntibb (M.). 



TABLE DES NOMS 
499. — 



InscriptioQS, II, 354, 356, 358, 

36i. 
JoTBvsB (Henri, duc de), I, 489, 4^o, 

558. 
JoTBusB (Henriette-Catherine de), doehesae 

de Guise, I, 48g, 557, 558. 
JoBBRT (Denis), curé de Mennecy, IV, 

79- 
JoBiif (C), marguillier de ViUepreox, lU, 

93l. 

Jdbw (Louis), vicaire de Leodeville, IV, 

67, 68. 
JoDiTH, fille de Sabathay Hdevi, I, 711. 
Juifs, I, 709 à 714. 
JuiGN^ [Sarthe, c"* de Sablé]. — (Comte de). 

Voy. Lbclerc (Charles-Philibert-Gabrid). 

— (Marquis de). Voy. Lrclbbc (Jacques- 

Gabriel-Louis). 
JuiLLY [Seine-et-Marne, c*^ de Dammartin] 

(Collège de), I, 56i. 
JuLLiEN, notaire, I, 94o. 
JoLLiBN (Joseph), curé de Moraogis, III, 

64o. 
JoLLioT (Jean-Baptiste), fondeur, I, 49i. 
JuMBLiN (Etienne), curé de Courtry, III, 

JuMiLHAc (Jean-Joseph de Saintnlean de), 

archevêque d*Aries, I, 339. 
JuMo ( Gaude ) , marguillier de Boussy-Seint- 

Antoine, IV, 307. 
JuN. . ., notaire à Paris, III, i3. 
Juste (Antoine), sculpteur, II, i65. 
Juste (Jean), sculpteur, II, i65. 
JusnsB (Pré de la) [Seine-et-Oise, près de 

Clichy-eu-Launoy] , IIÏ, 87. 

JUVIGNY, V, 66. 

JuviGBY (Clozier de). Voy. Clobibr de b^ 

VIGNr. 

JuvisY [Seine-et-Oise, c**" de Longiunieau}, 
IV, i45 à i48. -- Église S«iit-Nic<to, 
IV, i45, i46; dédieace, IV, i45. — 
Fontaines, IV, 147. — Inscriptions, IV, 




i 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&59 



i46, liy. — Pcmt, IV, lày. — Sei- JrmBB (Biaise), margnilKer de Gharoitne, 
gDeor. Voy. Saggardy (François de). II, loi. 



Kbllt (Laurent), principal du séminaire 

des Irlandais, V, 196, 197. 
KcLLT (Maiachie), supérieur du séminaire 

des Irlandais, V, 189, i83, 186, i85, 

186, 193. 
KBNiriT (Charies), jésuile, I, 5â3. 
Kbbgrbst [Côtes -du -Nord]. — (Seigneur 



de). Voy. Halgobt (Philippe du). 
Kbbs (Baron de). Voy. Mbntbth m Sal- 

MONBT (Patrice). 
KiLLALow [Irlande"]. — (Évèque.de). Voy. 

0' MoLORT (Jean). 
Khbttzbr ( Abraham) , capitaine de la garde 

suisse, II, 369. 



L. . . (Marie), carmélite, II, 406. 

La Balldb (Jean de), mallre d'hôtel de la 

reine de Navarre, III, 93 1. 
La Balloe (Nicolas de), maître des Comptes , 

in,93i. 

La Barre (Jean de), président des tréso- 
riers de France à Pans, II, 354, 355. 
La Barrière. Voy. Coostead db la Barr^re. 
La Badhb (Ferdinand de), comte de Mon- 

trevel,lV, 139,^88. 
La Baume (Nicolas- Auguste de), maréchal 

de France, IV, 139. 
La Badhb db Montrbvel (Marie de), ab- 

besse de Saint-Andoche d'Autun, IV, 

488. 
La Badnb (Jaccpies de), jésuite, I, 593. 
Lkmi (Claude), bourgeois de Paris, III, 

176. 
Labbb (Louis), jésuite, I, 593. 
LabbA (Marie-Madeleine), dame de Ballain- 

villiers, IIU 679. 
La B^iRAOBiiRB (Antoinette de), abbesse de 

Gif, III, 4 1 3. 
La BisTRAiffi (Hélène de), femme de Martin 

Baquet, I, 677. 
La Bistradb (Louise de) , femme de Philippe 

du Halgoêt, I, 3o6, 307. 



Labondb (Charies de), prêtre , I, 939. 
Laboedb-Grapin. Voy. Borde-Grappin (La). 
La Boularde. Voy. Boulardb (La). 
Labodqobt (Charles), procureur deTabbaye 

de Maubuisson, II, 364. 
La Boor (L.), organiste à Fontenay, II, 6&9. 
La Boordonratb (Catherine de), femme de 

Henri-François-de-Paule Le Fèvre d'Or- 

messon, IV, 436, 449. 
La Bourdonnayb (Mathias de), jésuite, I, 

599. 

Laboorbur (Laurent-Michel), receveur au 

Plessis-Gessot, II, 599. 
Là BRETOifHiàRB (Jean de), dit le Breton, 

IV, 17. 
La Bbiffb (Arnaud de), procureur général 

au Parlement, I, 956, 967, 958. 
La Broce (Isabelle, dame de), femme de 

Pierre Le Coin, IV, 3o, 3i, 39. 
La Brosse (Guy de), intendant du jardin 

du roi, II, 46. 
La Broussb (Thibaud de), lieutenant des 

Cent-Suisses, IV, 149, i5o. 
La Brui^rr (Antoine de), conseiller d*État, 

IV, 449. 
La BRnkRB (Louis de), curé d^Amboile, IV, 

58. 



460 



TABLE DES NOMS 



La BRurkus (Jean de), conseilter secrétaire 

du roi, I, 938. 
La Brdyàrs (Louis de), contrôleur des 

rentes de THôtel de ville, I, â38. 
La Butardib (Marie), IV, 5, 6. 
Laboxi^re (Mathurin), marguillier de Bures, 

m, A19. 

Lagabrerie (Seigneur de). Voy. Bbrhard 
( Anne-Gabriel Henri )/ 

La Ghaizb (le P. François d*Aix de), jé- 
suite, I, 5i8, Saa. 

La Chambre (Pierre de), ëvéque de Naza- 
reth, II, 878, Syi. 

La GhItaigneraib ( Angélique-Augustine de) , 
IV, 5oi. 

La Châtre (Claude III de), maréchal de 
France, I, 466, 469. 

Laghadss^b, horloger, III, 94o. 

La Chesnatb (Olive de), femme de Jean 
Poille, II, sSi. 

La Choghb (Rémi), laboureur, III, 566. 

Lagune, marguillier de Saint^Nicolas-des- 
Champs, I, 96g. 

La CoRib (Charles de), auditeur en la 
Chambre des comptes, II, 368. 

La CoRiéE (Simon de), major de la gendar- 
merie de France, II, 368, 869. 

La Cornb (Jean de), major du régiment de 
Gniche, IV, 490. 

La Corne ( Louise de) , femme de François 
Paien, IV, 49o, 49i. 

La Cour (Claude de), fenune de Pierre de 
Bragelongne, I, 987. 

La Croix (Abbé de), chambrier et cha- 
noine de r^se de Paris, II, 396. 

La Croix (François de), seigneur du Mo- 
rent, IV, 669. 

La Croix (Jean de), seigneur de Torcy, 
IV, 569. 

La Croix ( Marguerite de) , femme de Charles 
Hotman, II, 681, 689. 

La Croix (Marie-Adélaide-Renée de), femme 



d* Abraham-Charles Chassepot de Beau- 
mont, II, 469. 

La Croix (Nicolas de), seigneur du Vivier, 
.IV, 569. 

La Croptb de Bodbzag (Jean-François de), 
évèque de Noyon, II, 683, 684. 

Lagy, II, 496. Voy. Lassy. 

Ladvocat (Catherine), marquise de Pom- 
ponne, m, 5i, 54. 

Ladvocat (Gaspard), fondeur, IV, i59. 

Ladvocat (Louis), conseiller d'État, IV, 
497, 498. 

Ladvocat (Madeleine), femme de JérAme 
de Bragelongne, IV, 497, 498, 499. 

Ladyholt (Seigneur de). Voy. Cartl (Jean). 

La Fais (Geneviève de), femme de Guiart 
du Piessis, III, 949. 

La Ferriàrb (Etienne de), bourgeois de 
Paris, III, i3o. 

La Ferri^rr (Gailly de). Voy. Gailly de la 

FEBRlàRE. 

La Fertb (Charles-Marc de), conseiller an 
Grand conseil, I, 943. 

La Fin (Jeanne II de), abbesse de Port- 
Royal, III, 3io, 3ii. 

La Fui (Jeanne III de), abbesse de Port- 
Royal, III, 3o8, 4 10. 

La Pontaiive, fabuliste, V, 906. 

La Fontaotb (Antoine de), IV, 966. 

La Fontaine (Jacques de), chevalier, II, 
199. 

La Fontaine (Jean de), infirmier de Saint-- 
Denis, II, 199. 

La Fontaine (Jean de), seigneur de ViHe- 
pesde, IV, a66, 967. 

Lafontaire (Nicolas), jésuite, I, 594. 

La Fontaine (Pierre de), seign^ir de ViUe- 
pescle, IV, 966, 967. 

La Fontbinb (Jeanne, femme de R^adt 
de), III, 907. 

La Fontbinb (Regnauit de), III, 907, 
908. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



à6t 



Là FobAt (Louis de), ëvéque de Paris, IV, 

57a. 
La Fosse (De), notaire au Ghâtelet, II, 

q8o. 
La Fossb (Nicolas de), cure de Fosses, II, 

6/19. 
La Fossb db Gotornet (Jean de), huissier 

de salle de la reine, III, 79. 
La Frbnatb (Glaude-Élëonore de), ëchevin 

de Paris, V, 990. 
La GALBziikRBS (Doë de). Voy. Doi db la 

GALEZiiRBS. 

La Gabdb (De), curé du Piessis-Piquet, 

III, 3^9. 

La Garde (Lay de). Voy. Lat de la 

Garde. 

Laobssb (Pierre), bourgeois de Paris, III, 
611. 

Laont [Seine-et-Marne, ch.-L de c""], III, 
55, 57, 61; IV, âa5, 5i5 à 533, 565. 
Abbaye, IV, 517, 535, 597, 598, 
599. — AbbÀ. Voy. Aenocl, Beauvil- 
LIEES (Louis-Paui- Victor de Saint-Aignan 
de), PnsRRE. — Église abbatiale de Saint- 
Pierre, IV, 5i5, 517, 5i8, 590, 599, 
593, 59^, 596, 597, 599. — Qocbe, 

IV, 53 1. — Grands prieurs. Voy. Le 
Roux (Charies), L'Escuyer (Louis) 

— Doyenné, IV, 6 9 5 et suiv. 

Église Saint-Fursy, IV, 517, 53 1, 

539. — Cloche, IV, 53i. — Curés. Voy. 

Gilet (Christophe), Lernaut. 

Inscriptions, IV, 5i5, 5i8, 519, 

590, 591, 599, 593, 59a, 596, 597, 

599, 53i. 
Lag^iy (Antoine de), III, 70. 
Laony (Jeanne de), femme de Simon Mor« 

hier, II, 5io. 
Laoet-lb-Seg [Seine-et-Marne, c" de Nan- 

teuii]. — Commanderie de Malte, IV, 

107. — Commandeur. Voy. Lb Roy 

(Jean). 



Lago (Joseph), prieur d'Ourscamp, II, 

683, 684. 
La GaANDiiRB-CoRinrAU (Nicolas de), audi- 
teur en la Chambre des comptes, II, 

/ioi. 
La Grange (Brelut de). Voy. Brblut de La 

Grange. 
La Grange (François de), curé de Leude- 

ville, IV, 63. 
La Granob (Jacqudine de), femme de Jean 

de Montagu , 1 , 68. 
La Grange (Louis de), contrôleur de Tor- 

dinaire des guerres, III, 990. 
La Grange (Michel de), échevin de Paris, 

V, 959. 

La Graitgb (Pierre de), notaire et secré- 
taire du roi, II, 535. 
La Grange (Sebastien de), seigneur de 

Trianon-lès-Luzarches, II, 533, 534. 
La Groye (Denis de), procureur en la 

justice de Mëry-sur-Oise, II, 375. 
La Gcesle (Marie de), femme de Raië de 

Vienne, II, 988. 
La GuicHE (Henriette de), femme de Louis 

de Valois, comte d'AIais, IV, 33 1. 
La GuicBE (Philibert de), grand mattre de 

rartillerie, I, 667,471; IV, 33i. 
La Hague (Marie de), IV, i84. 
La Hague (Pierre de), secrétaire du roi, 

IV, i84. 
La Harpe (Jean-François de), membre de 

TAcadémie française, II, io3. 
La Haye (Antoine de), abbé de Saint-Denis, 

H, i4i, i43, 189 , i83, i84, i85, 189. 
La Hâte (Avoye de), femme de Michel Ri- 

cher, III, 670, 671. 
Lahatb (Charles-Claude de), huissier-pri- 

seur au Châtelet, IV, 494. 
La Hatb (Claude de), seigneur de Vaude- 

tard, m, i53. 
Labate (Jean-Baptiste), marguiilier de 

Quincy, IV, 3 18. 



k%i 



TABLE DES NOMS 



La Hatb (Louis de), eeigneor de Beau* 

mont, II, i83. 
Li Hayb (René de), seigneur de Vaadetard, 

III, i53. 
La Hire, mathëmaticien, V, qoq, îioS. 
La Houvillb (Adélaïde de), IV, 70, 71; V, 

346, 347. 
Labt [Seine, c'" de Villejuif], IH, 101, 

6o4, 609, 6i3 à 617, 693. 

École, m, 6i3, 6i4. 

Église Saint-Léonard , III , 6 1 3 , 6 1 5 , 

616, 617. — Cloche, III, 617. — 
Curés. Voy. Lamarbb (Louis), V^ror 
(Sulpice). — Vitraux, III, 616; V, 
3&6. 

Inscriptions, III, 6i3, 6iSn, 616, 
617; V, 345. 
— Seigneur. Voy. SANOum (François-Hip- 



polyte). 
Toumelle de Lahy (La), III, 609, 

617. 
Laignb (Marguerite de), marquise de Leu- 

ville, III, 7/11. 
LAaLERADT (SeigueuT de). Voy. (Charles 

• d'). 

Lairbz (Alexandre), littérateur, V, 207. 
Lais!!^, notaire, III, 18. 
Laisr^, notaire auChâtelet, I, 939. 
Laisr^ (Germaine) , femme de Denis Lebrun , 

I, 677. 
Lkissi (Louis), seigneur de la Marguerie, 

IV, 463. 
Laisr^ ( Marie-Élisabeth ) , femme de Charles- 
Maurice Dhoury, III, Sgi. 
Laisr^ (Michel), seigneur de la Marguerie, 

I, 964, 965. 
Laistbb (Charles de), jésuite, I, 593. 
Laistrb (Marguerite de), femme de Joachim 

Béraud, III, 70. 
Laistrb (Paul de), maître delà Chambre 

aux deniers, I, 55; III, 576, 576; IV, 

4io. 



LaItrb (Eustaehe de), prieur de Saint-Jean- 
en-rile, IV, io4, 106. 

La Jaillb (Claude de), capitaine du châ- 
teau de Dampierre, III, 399. 

LuARRiB [proV Charente-Inférieure, di.-l. 
de c*']. — (Dame de). Voy. RAMBomLLBT 
BB LA SABLikRB (Reuée-Maddeine). 

Lajoie (Augustin), marguillier d^Essonnes, 
IV, 89. 

La Lande (Martin de), chambrier de Saint- 
Marcel, V,-ii9. 

La Landb (Nicolas de), marguillier de 
Saint-Sauveur, à Paris, I, 3 06. 

La Landrb ( Antoine de), curé de Ris, IV, 1 94. 

La Larprb (Jeanne de), IV, 19 4. 

Lalbmens (Philippe), échevin de Paris, V, 

959. 

Ijlleu [prob* Charente-Inférieure, c'^de la 
Rochelle]. — (Damé de). Voy. Rah- 
BooiLLBT DE LA Sabli^bb (Renée-Made- 
leine). 

Lalitb (Denis-Joseph de), seigneur de 
Deuil, II, 93i, 939. 

Lalive (ÉKsabeth-Sophie-Françoise de), 
comtesse d*Houdetot, II, 93i, 939. 

Lalivb (Marguerite de), femme de Jean- 
Martial de Jaucen, IV, 197, 198. 

Lallehant (Gabriel), conseiller au Parle- 
ment, 111,7. 

Lallehant (Jacques-Philippe), jésuite, I, 
595. 

Lallehant ( Jean ) , médecin - chinu^en 
d'Anne d'Autriche, II, 579, 58o. 

Lallehant (Le père), chancelier de TOm- 
versité de Paris, I, 370. 

Lallehant (Michel), II, 579. 

La LoiBB (Antoine de), seigneur de Mday, 
IV, 171, 179. 

La Lobrb (François de), procureur en la 
Chambre des comptes, IV, 171. 

Lalondb (Jacques de), coréde Coubert, IV, 
978. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



M3 



La MiifON-NcvvB (P. de), margnillier de 

Moraao-sor-Orge, IV, i36» 
La Mabghb (Robert de), clerc du roi, III, 

i63, 16^, iê5, 166, 167. 
Laharchb (Spire), IV, 17 A. 
Laiiabe (Nicolas de) , maître gaatier à Paris , 

IV, 555. 
Lahaiblle (Jean de), cure de Sartronnife, 

II,3o5. 
Lamabbllb (Simon de), II, 3o&. 
La Maret (Jean-Marc de), seigneui* de 

Saint-Mars, III, 343. 
La Marguebib (Louis-François de), jésuite, 

I, 53/i. 
Laharqob (Françoise de), femme de M. Du- 

rey d'tiamoncourt, IV, i36. 
La Marrb (Joseph-Firmin de), curé d'An- 

dresy, II, 3^9. 
Lamarre (Louis), curé de Lahy, III, 617. 
LAHBBivr, architecte, I, ^j. 
Lambert (Ântoine-Loiiis), prieur de Saint- 

Thibauld-des- Vignes, IV, 533. 
Lambbrt (Gharies), procureur fiscal de 

Rriis, III, 678. 
Lambbrt (Claude-Thomas), prêtre, I, 3/io. 
Lambert (Jacques), jésuite, I, 5qo. 
Lambert (Jean), sienr de Rochemont, IV, 

a/î. 
Lambert ( Jeao-Baptiste^Pierre) , correcteur 

des Comptes, III, 588. 
I^AMBBRT (Jean-Philippe-Hippolyte), général 

des finances, III , 5 1 1 . 
Lamurt (Joseph), prieur de Palaiseau, III, 

359, 36o. 
Lambert (Louis), maître ordinaire en la 

Chambre des comptes, I, 677. 
Lambbrt (Louis), officier municipal de 

Seiris, IV, 5oi. 
Lambbkt (Looi»-Alexandre), seigneur de 

Torigny, IV, 57/i. 
Lambert (Madeleine), femme de Jean-Bap- 
tiste de Lully, I, 417. 



Lambrri ( Marie ), femmt de Michd Dansse , 

1,678,674, 678. 
Lambebt (Michel), maître de mnsiqoe de 

la chapelle du roi, I, 417. 
Lambbrt (Philippe), trésorisr de France, 

m, 678. 

Lambot (Pierre), proearear fiscal de Ma- 
rolles, IV, 65. 

Lambau (Nicolas), margviliier de Fonlenny- 
sur-BoÎB, III, 99. 

Lambth ( Anne de), femme de Jean Lederc, 
m, 113. 

La MicHODiiRE (Anne-Adâaiée de), fettme 
de Louis Thiroux de Chrosne, I, a 68. 

La Milleratb (Monseigneur de). Voy. Mot 
(CharieB de). 

Lamiraolt [Seine-et-Marne, c" de Collé- 
gien]. — (Seigneure de). Voy. Gvtbt 
(Antoine), Parot (Claude). 

Lamoionon (Chrétien de), IV, ^6. 

Lamoignon (Chrélien-François I"" de), pré- 
sident à mortier au Parlement, III, 670. 

Lamoionok (Chrétien -François II de) , prési- 
dent à mortier au Parlement, IV, h^. 

Lamoignob (Chrétien-Guillaume de), mar- 
quis de Baville, IV, a 6. 

LAMoiOifON (Elisabeth de), femme d* Armand 
de Gourgues, IV, 96. 

Lamoignon (Françoise-Elisabeth de), femme 
de Jean-Aimar de Nteday, If, 58a. 

Lamoigron (GniDaume de), marquis de Ba- 
ville, m, 73. 

Lamoignon (Madeleine de), III, ^70, 589. 
Lamoighon db Montrbyault (Guillaume de), 

II,a57, 958;1II, ^78. 
La Morlaib (Dame de), femme d'Antoine 

de Bussy, II, 399. 
La MoRLiàRB (Claude^Nieolas de), frère 

ooadjuteur de la Compagnie de Jésus, 

I, 598, 599. 
La Mothb (Madeleine de), femme de Hii- 

lippe de MaiHoc, IV, 97, 98, 99, &o. 




à6à 



TABLE DES NOMS 



La Motte (Jean de), vicaire de Taveray, 

II, 3ai, 339. 
Lamottb DR FiifBLOif . Voy. Salign AG Lamottb 

DE FiNELOlf. 

La Mouche (M. de), auditeur des Comptes, 

La Mouche (Pierre de), conseiller au Par- 
lement, III, ^33. 

Lamperecr. Yoy. Lbmperedr. 

Lamsson (Geneviève), femme de Nicolas- 
François-Jacques Boiieau, V, 9a3. 

Lamt (Denis), II, 6^3. 

Lamt (Jean), corë de Fontenay-sous-Louvres, 

II, /i97- 
Lamt (Mathieu), IV, i30. 

Lancastre (Jean de), duc de Bedfort, I, 

438, ASg. 
Laitoequin, notaire au Châtelet, I, i5i. 
Landes (Les) [Maine-et-Loire]. — (Seigneur 

de). Voy. Vernos (Gabriel-Amoureuse). 
Landois (P.), marguiilier de Gretz, IV, 

38o. 
Landres (Nicolas-Roch de), marguillier de 

Gretz, IV, 38o. 
Landrin (Nicolas), habitant de Saint-Ouen- 

TAumône, II, 36/î. 
Landrt (Clair-Louis), ëcuyer, IV, s5o. 
Landry (Martin), marguillier d'Épiais, II, 

6oi. 
Lanead (René), assistant du général de la 

congrégation de Saint-Maur, V, 3 17, 

3i8. 
La Neele (Pierre), prêtre, III, 119. 
Laneele (Robert), curé d'Aulnay, III, uo, 

113, 133. 

La Nergue de Teessan (Louis de), évéque 

de Nantes, V, isS. 
La Neuville (Anne-Joseph de), jésuite, I,- 

535. 
Langadlt (Madeleine), femme de Jacques 

de Vassan, IV, i35. 
Lange, notaire à Paris, III, 35o. 



Lange (F.), curé de ChAteaufort, III, 537. 
Langlois, notaire k Pontoise, II, 366. 
Langlois (Anne-Madeleine), III, 3o. 
Langlois (Claude), ingénieur du roi, I, 

333. 
Langlois (Jacques-Nicolas), curé de Mont- 

geron, V, 300. 
Langlois (Nicolas), maignilli^ de Ghampi- 

gny, IV, 43o. 
Langlois (Nicolas), seigneur de Canteka, 

I, 330, 331. 

Langlois ( Perretle ) , femme de Jean Leftvre , 

U, 645. 
Langlois (Pierre), seigneur de la Fortdle, 

I, 17*. 
Langlois de Canteleu (Catherine-Cécike), 

femme de Loui&-Pierre de Turgb, I, Sao, 

331. 

Langlots (Pierre), I, 773, 774. 
Lanoloys de Blagfort (Armand-Auguste), 

chanoine de la Sainte-Chapelle, 1, 9&, 

95. 
Langlots de Blacfort (Paul -Armand), 

maître d'hôtel du roi, I, 96. 
Langodrla (N. de), femme de René de Lo- 

priac, I, 65o. 
Langres [Haute-Marne]. — (Évéque de). 

Voy. GrONDi (Pierre de). 
Languedoc (Gouverneur du haut et du bas). 

Voy. RouRBON (Louis-Auguste de). 
Langdet de Gergt (Jean -Joseph), curé de 

Saint-Sulpice, I, 339, 680. 
La Noue (Alexandre de), conmiis greffier 

auChAtelet, 1,657, 658. 
Lant^ (N.-L.), marguillier de Villiers-le- 

Bel,II, 445. 
Laon [Aisne], I, 38. — (Gouverneur de). 

Voy. Potier de Gesvres (Louis-Joachim- 

Paris). — (Évéque de). Voy. BaiCHANTRiv 

(Philibert de). 
Laon (Gui de), trésorier de la Sainte-Cha- 
pelle, I, 74, 635. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



û65 



Laonnais (Goaveroeur du). Yoy. Arnauld 

DB PoMPOFnm (Nicolas-Simon). 
La Pau (A. de), fondeur, III, 55^. 
La Paix (Glande de), fondeur, III, 7^1. 
La Paix (Tobie de), fondeur, II, 5&6. 
Lapbruer, notaire h Goussainviile, II, 579. 
La Pbrlirb (Jean), II, 670. 
La Peruàbe (Jeanne), femme de Nicolas 

Chevesneau, II, 578. 
La Personne (Madeleine de), supérieure de 

imteUDieu de Saint-Denis, II, aiâ, 

2i5, 916, »i8. 
La Pisettb (Marguerite), II, 36 â. 
La Porte (Charles de) , duc de la Meilieraye , 

I, 5i5, 5i6^. 

La Porte (Jean de), examinatem* au Ghâ- 
telet, 1,689, 683, 686. 

La Porte (Paul-Jules de), duc de Masarin, 
III, 65i. 

Lapostolle [Yonne, c" de Villeneuve-r Ar- 
chevêque]. — (Seigneur de). Voy. Lam- 
bbbt (Louis- Alexandre). 

Lapostolle (Adrien), frère coadjuteur de 
la Compagnie de Jésus, I, 696. 

La Potherie. Voy. Leboi de la Pothbrib. 

La PRODSTiàBB (Gourreau de). Voy. Gour- 

READ DE LA PrOUSTIBBB. 

La Quatb (Marie), femme de Guiart Le Quat, 

II, 979, 973. 

La Queue (Agnès, femme d'Eudes de), II, 

398. 

La Qoeob (Eudes de), chevalier, II, 398. 

Larchbr (La présidente), IV, 197, 198. 

Labchbr (Madeleine), femme de Louis Le- 
derc de Cottier, III, 11 3. 

Larchev^que (Henri-Charies) , contrôleur de 
la marque d*or, III, 91 3. 

Labdbnat (Seigneur de). Voy. Sanouin (Jean- 
Philippe). 

Labdiàres (Dominique), apothicaire, I, 
999. 

Labdt [Seine-et-Oise, c'^de la Ferté-Alais], 



T. 



IV, 5o, 5i. — (Dame de). Voy. Allon- 
ville (Jeanne d'). — Église Saint-Pierre, 
IV, 5i. — Inscription, IV, 5o. 

La Riviàbb (Marguerite de), femme de 
Charies de Hangest, IV, 969, 970. 

La RivoiRB (Jacques-Joseph de), curé de 
Fontenay-sur-Bois, III, 19, 99. 

Laroche (Germain), laboureur, IV, 983. 

Laroche (Julie), IV, 983. 

La Roche (Robert de), seigneur du Bâde, 
IV, i64. 

La Rochb-Athon (Charies- Antoine de), ar- 
chevêque de Norbonne, I, 63o, 63i. 

La Rogbefoocauld (Cardinal de), arche- 
vêque de Rouen, I, 999. 

La Rochefoucauld (François de), cardinal, 
abbé de Sainte-Geneviève, I, i93, 336, 
367, 399, 659. 

La Rochefoucauld ( FrédéricJérême de Roye, 
cardinal de), archevêque de Bourges, I, 
338. 

La Rochefoucauld (Louise de Roye de), 
femme de René de Lopriac, I, 669. 

liA Rochefoucauld de Cousages (Catherine 
de), abbessede Montmartre, II, 91. 

La Roghe-Fboissabt (Jeanne de), femme de 
Charles Le Bouteillier, II, 668. 

La Rochemaillbt (Michel de). Voy. Michel 

DB la ROGHBMAILLET. 

La Rochette (Behan de). Voy. Behan de la 

ROGHBTTE. 

La Roue (François de), maiffuillier d*As- 
nières, III, 175. 

La Roue (Geoflroy de), chantre de Linas, 
III, 7o4, 705. 

Larrazbt [Tarn-eIrGaronne, c*" de Beau- 
mont de Lomagne]. — (Seigneur de). 
Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 

Larrb (Dame de). Voy. Lbchevalibr (Éit- 
zabeth-Thérèse^Margnerite). 

La Rue (Charles de), écrivain, V, 907. 

La Rue (Marguerite de), IV, 59. 

59 



II 



466 



TABLE DES NOMS 



La Rdb (Marie-Catherine de), II, 909. 
La Ri7b (Toasflaine de), femme de Jean Ba- 

lagnë, 11, 559. 
Laritbllb, bourgeois de Saint-Denis, II, 

aOl, 909. 

La SABLiàRB (Rambouillet de). Voy. Ram- 

BOniLLBT DJi LA SaBLiIiRB. 

La SABLifcBE (Tnidaine de). Voy. Trddairb 

DB LA SABLlàRB. 

La Sanglb (Finnin de), seigneur de Va- 
rennes, IV, 986, 987, 988, 989. 

La Sangle (Jean de), seigneur de Varennes, 
IV, 988, 989. 

La Sarglb (Louis de), seigneur de Varennes, 
IV, 990. 

La Saovagàrb (Jacques G. de), cure d'Étio- 
lés, IV, 995. 

Lasdinb (Macé), III, 669. 

Lasrb (Audry), marchand à Ti^appes, III, 

/i54,â65,656. 
Lasnb ( Jean) , valet de chambre du roi , III , 

9A1. 
Lasïvb (Simonne, femme d'Audry), III, 

à54,i&55. 
Lasnibb (Nicolas), jure mesureur de grains, 

IV, 3o3. 
La Sovaoàbb (De). Voy. Gitbstrbdb la Sota- 

OàBB. 

Lasserat (Jacques), vicaire de Vélisy, lil, 

9^9. 

L'AssuRANCB ( François -Élienne Caiileteau 

de), derc minore, III, 3à9. 
Lassy [Seine^t-Oise, c*"* de Luzarches], H, 

ASAà A8€,i96. 

Église Notre-Dame, II, 484, 4 80. 

— Cloche , II, 486. — Curé. Voy. Dbspbbz 
(Jacques). — Cuve baptismale, II, 
484. 

Inscriptioas, II, 484, 486. 

Seigneur. Voy. Uohi (Madâeu). 



L ASTRE ( Charles- Vaientin de) , comte de Neu- 
ville, IV, 43o. 



La Sdsb (Madame de), écrivain, V, 906. 
Latare, tombier à Sentis, II, 359, 36o, 

593, 599,643, 673. 
La Tastb (Louis)., assistant du général de 

la Congr^ation de Saini-Maur, V, 317, 

3i8. 
Latran (Saint-Jean de). Voy. Pabis : Saint* 

Jean-de-Latran. 
Latizbao (Nicolas), marguillier de Notre- 
Dame de Versailles, III, 938. 
La Tour (Des Gallois de). Voy. Des Gallois 

DE LA Tour. 
La Tour d'Auvbbgnb (Pi*ëdëric-Maarioede), 

duc de Bouillon, II, 680. 
La Tour d'Auvergne (Godefix>y -Charles - 

Henri de), prince de Turenne, I, 517. 
La Tour D'AuvEBGifB(Godefroy-Mauricede), 

duc de Bouillon, V, 199. 
liA Tour d'Auvergne (Henri de), duc d'Al- 

bret, I, 517. 
La Tour d Auvebgnb (Henri de), vicomte de 

Turenne, I, 463; U, 173. 677, 678, 

679, 680. 
La Tour d'Auvergne (Louis de), comte d'É- 

vreux, I, 5i6. 
La Tour du Pin de Romoule (Paul), cha- 
noine de Champeaux, V, 48. 
La Tour-Landbt (Antoinette de), duchesse 

de Roannois, I, 778, 779. 
La Tour-Landrt (Madlé de). Voy. MAiLié 

DE LA ToUR-IiANDRT. 

Latbb ( Louis), mai^guillier de Villiers-ie-Sec 
H. 496. 

La Ta^moille (Charlotte-Catherine de), 
princesse de Gondé, I, 568, 549. 

La TB^aoïLLE (Gilbert de), marquis de 
Royan, I, 666, 469. 

La TRiaouut (Louis U de), II, 961. 

L'AuBESPiNE (Madeleine de), femme de 
Nicolas de Neufvilk, IV, 90. 

Laubigots (Anne), femme de Jean de Bâil- 
lon, HI, 639. 






DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



467 



Laumosjiibb (Jean), caré de Longpoot, III, 
699. 

Laohoshibr (Jean), père du piëoëdent,III, 
69a. 

Ladnat (X . . . de), femme du sieur Bache- 
lier, III, 990. 

Ladhat-Goumon [Seine-et-Oise, e*" de Li- 
mours], III, i5o, 671, 478. — (Com(e 
de). Voy. Lahoiohoii db Montbrvaolt 
(GnSlanme de). 

Launst (Pierre de), seigneur de Brunoy, 
IV, 319, 390. 

LAUBAonAis (Duchesse de).Voy. 0(Adâa!de- 
Geneviève-Fâicitë d'), 

Laubengib (François de), marquis de Char- 
ras, III, ko. 

Laurbhs ( Pierre -Edme), cttrë d*Arcueil, 

iir 591. 

Ladson (Michel), conseiller au Pariement, 

III, 9AÂ. 
Lavachb, orfèvre, III, 5 06. 
Laval (Gui de), marquis de Nesle, I, 466, 

469. 
Laval (Jeanne-Claude de), III, 16, 17. 
Laval (Louis de), trésorier de France à 

Paris, III, 16. 
Laval (Pierre- Antoine de), curé de Fonte- 

nay-sur-Bois, III, 16, 17. 
La Valette (Thomas de). Voy. Thomas de 

la Valette. 
La VallIe (Gérard de), chapelain de Mëry- 

sur-Oise, II, 376. 
La ValliSe (Marin de), architecte, II, 33, 

35,36. 
Lavaroin [Sarthe, c""" de Gonlie]. — (Mar- 
quise de). Voy. RoarAiRG (Marguerite- 

Renée de). 
Lavage [Tarn ]. — (Évèqnes de). Voy. Dan^ 

(Pierre), MALisrau (Nicolas de). 
Lavetz (François de), ëcuyer, I, 3 18. 
La Vilatb (Baron de). Voy. Vienne (René 

de). 



La Villattb (Benjamin de), chanoine de 

Cbampeaux, V, 8. 
La Ville (M. de), II, 488. 
La Villeneuve (Simon de), seigneur de 

Villepreux, III, 996, 997; V, 343. 
La Villeneuve (Suzanne de), III, 996. 
La ViLLONil^BB (Petit de). Voy. Petit de la 

VlLLONlitBE. 

Lavocat (Catherine), marquise de Pom- 
ponne, III, 354. 

Lavocat (François), abbé d'HomUières et 
chanoine de Paris, I, 44. 

Lavu^bion, notaire, III, 574, 575. 

Lat, III, 101, 6o4, 61 5. Voy. Labt. 

Lat de Lagabob (François-Pierre de), pré- 
sident du Grand conseil, II, 998. 

Lats (Les) [Seine-et-Oise, c"* des Essarls- 
le-Roi, c'"'de Rambouillet], III, i5o. 

Lazaeistes (Congr^tion des). Voy. Pabis : 
Prêtres de la Mission. 

LiANDBB (Le Père), provincial des Augus- 
tins de Paris, I, 4i5. 

LeBabbieb (Jean), orftvre, V, 147, i48, 
149. 

Le Bas de Coubmont (Louis-Dominique), 
fermier générai; III, 89, 90. 

Le Bas de Montabgis (Charlotte), marquise 
d'Arpajon, IV, 60. 

Le Bas de Montabgis (Claude), garde du 
Trésor, IV, 59, 60. 

Le Badbb (Martin), curédeMoucy-le-Neuf, 
II, 674. 

Le B^, maître à écrire de Louis XIII, I, 

«79- 
Lb Bi (Julienne), I, 979. 

Le Beau, membre de T Académie des in- 
scriptions et belles-lettres, I, 11 5. 

Le Beau (Denise), fenune de GuîUanme de 
Vertamont, II, 470. 

Lbbeau (Pierre), margnîHier d'Areueii, III, 
591. 

Lbbel (Jean), tombier à Senlis, II, 65i. 

59. 



A68 



TABLE DES NOMS 



Lr Brl (Phâippe), abbé de Sainte-Gene- 
viève, I, 117. 
Le Bel (Philippe), cure de Lozarches, II, 

477, ASa. 
Lb Bbbgbb (Pierre), notaire à Corbeil, IV, 

88. 
Le Berbuteb (Marie), femme de X . . . Ague- 

nin, III, 58, 89. 
Lbbeitf (Jean), historien de Paris, I, 

656. 
Lb Bigot, cure de Grigny, IV, i4o. 
Le Bigot, notaire à Longjumeau, III, 5o3, 

5â3, 59/1, 537. 
Le Bigot, autre notaire à Longjumeau , ill , 

634. 
Le Bigot (André), notaire à Montlhéry, 

III, 5i6. 
Lb Bigot (André), notaire h Saulx-les-Char- 

treux, m, 5i3. 
Le Bigot (Nicole), IV, i4o. 
Leblanc, fondeur, II, 43]. 
Leblanc (André-Nicolas), curé de Bucy- 

Sainl-Georges, IV, 54 0. 
Le Blanc (Claude), secrétaire d'État, 1, 

60, 69. 
Leblanc (Denis), curé de ViUebon, 111, 

5i8. 
Le Blanc (Hyacinthe), évéque de ioppé, 

m, 545. 

Le Blanc (Jacques), curé de Toi-cy, IV, 

563. 
Le Blanc (Louise-Madeleine), marquise de 

Trainel, I, 60, 69. 
Le Blanc (Nicolas), marguillier de la Gha- 

pelIe-Saint-Denis, II, gS. 
Le Bqbgf, notaire au ChÂtelet, III, i3i. 
Le Bon (Anne-Jossine), femme de Mathurin 

Besnier, III, i4s. 
Le Bossu (Nicolas), prieur de Saint-Denis, 

II, 186, 190, igi. 
Lb Boucheb, notaire au ChAtelet, II, 995; 

V, 38. 



Le Boogher (Nicolas), notaire h Paris, V, 

a63,964. 
Le Boulanger (Auguste-Maoé), président 

au Grand conseil, II, 479. 
Le Bodllangeb (Geneviève), femme de 

Claude deTudert, UI, 4i9. 
Le Bodbblibr (Jeanne), femme de Nicolas 

Tissier, III, 606. 
Le Bodrrlier (Nicolas), III, 606. 
Lr Bourgeois (Guillaume), curé d'Évry-les- 

ChAfeaux, IV, 97 t. 
Le Boubguignon (Nicolas), III, 78. 
Lb BouRLiBR (Claude), femme d'Yves ViUe- 

neuve, II, 349; V, 34 1.* 
Le Bouteillier (Antoine), protonotaire du 

Saint-Siège, II, 665, 666, 667. 
Le Bouteillier (Charies), seigneur de Vi- 

gneul,II, 668. 
Lb BouTBiLLBB(Jean), sculpteur, I, 91 , 90. 
Le Bouteillieb (X . . . ), seigneur de Moucy- 

le-Neuf, 11,665,666,667. 
Le Bouteillibr bb Sbnlis (Charles II), gen- 

tilhonmie de la Chambre, II, 669. 
Leboux (Guilhunie), évéque de Dax, III, 

176, 189. 
Le Brein (Gilles), curé de Bue, III, 971. 
Le Brbt (Charles), prieur des Chartreux, 

IV, 976,977. 
Lebrbt (Charies-Louis-Guiliaume), curé de 

Frépaion,II,377. 
Le Breton (ïves), derc, III, 557, 558. 
Lebrun, prêtre, II, 337. 
Le Brun (Charies), peintre, I, 975, 976, 

977, 978, 979, 980, 5o3, 56o; II, 

677; V, 993. 

Lbbbun (Denis), auditeur en la Chambre des 

comptes, I, 677. 
Lebrun (Guillaume), jésuite, 1, 595. 
Lk Brun (NicolaB), maiyuillier de Croissy, 

II, 3oi. 
Lebrun (Pierre), prévôt de Cbampeaux, V, 

44. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



469 



Lbgaillon (Antoine), II, 937. 

Le Cahus, notaire, I, 3 9 A. 

Le Camus (André), conseiller au parlement 

de Metz, IV, 467, A68. 
Le Camus (Charies), seigneur de Bnlloyer, 

lll,3l9. 

Le Camus (Denis), président eu la Cour des 

aides, IV, ^67, /Î68. 
Le Camus (Edouard), prMre, I, 55 9." 
Le Camus (Etienne), curé de Puiseux-en- 

France, II, 638. 
Le Camus (Etienne), cardinal, évéque de 

Grenoble, I, 383. 
Le Camus (Henri), seigneur de Builoyer, 

III, 3i9, 3i3. 

Le Camus (Jean), lieutenant dvil au Chàte- 

let, I, 383, 384; II, 73, 589. 
Le Camus (Jean), notaire au Châlelet, I, 

137, i38; m, 4i. 
Le Camus (Louise), fenune d'Antoine de 

La Loëre, IV, 171, 179. 
Le Camus (Marie), femme de Michel Parti- 

ceUe, IV, 46/i,/i65, 468,^69. 
Le Camus (Marie-Catherine), femme de 

Jean-Aimar de Nicoiay, II, 79, 73, 

589. 
Le Camus (Nicolas), premier président de 

la Cour des aides, I, 383. 
Le Camus (Nicolas), sieur de la Chapelle, 

IV, i4i. 

Lecamus de MtfziàajKS (Nicolas), architecte, 

II, 5o. 

Le Cahu ( Martin) , prêtre , II , 491. 

Le Cerf (Enunanuel), prêtre de l'Oratoire, 

111,393,334. 
Le Cerf (Julien), curé de Morsan-sur^Seine, 

IV, 958. 
Lecha (Jean), habitant de Servon, IV, 335. 
Le Charor (François), baron de Saint-Ange, 

III, 397, 398. 

Le Charon d'Espinoy (Raphaël), III, 397, 
398. 



Le Chabpeiitier (Quentin), curé de Presles, 

IV, 379, 373, 376. 

Le CbiSbon (Jean), dit Marcoist, II, 36^. 
LBCHEVALiER(Elizabeth-Thérèse-Marguerite), 

comtesse d'Esclignac, IV, 118. 
Le Chevalier (Etienne-Charies), seigneur 

d'Ébly, I, 566. 
Le Clair (Pierre), fondeur, I, 3o9. 
LecLER, notaire i Boissy-sous-Yon, IV, 

4/i. 
Leclerc (Alain), curé de Bucy-Saint-Mar- 

tin, IV, 5^5,546. 
Leclerc (Antoine), frère coadjuteur de la 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
Leclerc (Charles>Philibert-Gabriel), comte 

de Juigné, IV, 1 17. 
Le Clerc (Christine), femme de Charies 

Bailly, 111,8. 
Le Clerc (Denis), III, 186. 
Leclerc (JacquesGabriel-Louis), marquis 

de Juigné, IV, 117. 
Leclerc (Jean), marchand de Sevran, 111, 

Le Clerc (Jean), seigneur d'AnInay, III, 

11 3. 
Leclerc (Jean -Baptiste), seigneur de la 

Brosse, I, 678. 
Leclerc (Jeanne), V, 938. 
Leclerc (Nicolas), laboureur à Sevran, III, 

96. 
Le Clerc (Pierre), curé de Mennecy, IV, 79. 
Le Clerc (Pierre), receveur des greniers à 

sel de Normandie, IV, 601. 
Leclerc (Regnault), I, 393. 
Le Clerc de Cottier (Louis), baron d'Abl- 

nay, III, 11 3. 
Le Clerc de Cottier (Marie-EliBabeth), 

fenune de M. deGourgues, III, 11 3. 
Le Clérb (Agnès), religieuse de Malnoue, 

IV, 483. 
Le CLkRE (Antoinette), femme de Claude 

Labbé,III, 175. 



&70 



TABLE DES NOMS 



L^ CLiiuB DB CouKciLLss (Jesime-Loiiifle), 

I, 38o. 
Lb Cocbàtb (Jean), huissier des requêtes du 

Palais, IV, âSy, sSq. 
Le Coin (Pierre), chevalier, IV, 3o, 3i. 
Le Gointb, notaire à Paris, III, ai 3. 
Le Couitrb (Angélique- Perrette), II, 

aog. 
Lbcointrb ( Nicolas ) , marguiilier de Drancy, 

lU, i35. 
Le Cohtb (Jacques), ill, i^S. 
LECoHTE(Jean),III, 1^0. 
Le Contb (Augustin), conseiller à la Cour 

des aides, IV, ^98, /199. 
Lb Contb (Claude), mai^uiilier de Bue, III, 

973. 
Lb Conte (Claude-François), seigneur du 

Demi-Muid , IV, 498, h^^. 
Le Conte (Jean), notaire h Châtres, IV, 9. 
Le Conte (Louise), femme de Jean Vivyan, 

I, i3i. 

Lb Conte (Nicolas), marchand de Luzarches, 

II, ^79- 

Le Contb des Gravibbs ( Augustin-Éléonore), 

IV, 5oi. 

Le Coq (François), chanoine de Champeaux, 

V, a/i,35. 

Lecoq (Germain), pâtissier de la bouche du 

roi, 1,678. 
Lbcoq (M. et M'*), I, 5i9. 
Le Cor. . . (Simon), curé de Châtenay, II, 

63a. 
Lb Cobdibr (Étienne-Louis), curé de Fonte- 

nay-sous-Briis, III, 681. 
Le Codsturibr (Bonne-Madeleine), femme 

de Louis-Philippe Desvieux, III, 67, 68. 
]jE Couturier (Christophe), gentilhomme 

ordinaire de Mademoiselle de Montpen- 

sier, m , 335. 
Le Couturier (Jean), lieutenant général de 

Mantes, III, 373. 
Le Couturier (Pierre-Bernard), III, 335. 



L^cuTBR ( Marie- Valence) , femme de Jaeqnes 

Anielot, I, a&S, 3^9. 
Lbczinska ( Marie) , reine de France, 1 , 680 ; 

II. 79, 177; III, atA; V, i3o, i3i. 
Le Danoyb (Germaine), femme de Gervais 

Royer, III, i8â. 
LioB (Le chevalier de), lieutenant général, 

1,479. 
LàoB (Le marquis de), I, 678, 680. 
Lbdbbors (Catherine de), femme de Pierre 

Barbier, III, 17a. 
Lbdbnovs (Nicole), curé de Choisel, III, 

178, 179, i84. 
Lbdbt (Vincent), marguiilier de Louve- 

ciennes, III, an. 
LbDoui (Charles), II, 488. 
Le Doux (Guillaume), II, 688. 
Le Doux (Jean), chef de oerdeau de la du- 
chesse d'Orléans, II, 466, ààj. 
Le Doux (Louis), lieutenant de la prévôté 

de Villiers-le-Bel, II, 648, 449. 
Le Doux (Maddeine), carmâite. 11, ao6. 
Le Doux (Marguerite), femme de Nicolas 

Malice, II, 673. 
Lb Doux (Nicole), carmâite, II, ao5. 
Le Dran (Henri-Joseph), III, 19, a o. 
Lbdron (Vincent), curé de Rungis, III, 

6a4. 
Lbduc (Claude), femme de X... Bouchart, 

II, 5i6. 
Lbduc (Claude), seigneur de Drancy, III, 

i35. 
Le Doc (Elisabeth-Claire), dame de Tour- 

vois,III,6ai, 
Le Dec (Marguerite), femme de Pierre 

Aguenin,III,59. 
Lb Duc (Nicolas), III, 606. 
Lbdt (Marie) , femme de Claude Gosier, III. 

191. 
Le Faure (Guillaume) , secrétaire du roi , III , 

738, 739. 
LEFieuRE, 1,358. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&71 



LfiFisuAB (Fiacre), mai'guiUier de Qaiers, 

V, 85. 
LéB F^bdab (Nicolas), notaire à Montibëry, 

III, /Î96. 
LiR Fbbvjui, notaire h Montihéry, IV, 

1Q9. 
Le Fbbvrb (Adam), procoreur fiscal de Vil- 

leroD, II, 6a5. 
Lbfxbvrb (Antoine-FraDçois), jésaite, I, 

Lbfbbvrb (Charies), marguillierd'AsDières, 
111,175. 

« 

Lbfbbtrb (Charies), mai^llier du Trem- 
blay, III, 131. 
Le Fbbvrb (Chariotte-Louîse), femme de 

Jacques de Baguons, I, 789. 
Lbfbbvrb (Claude), IV, ^55. 
LirEBVRE (François), maître des Comptes, 

1,678. 
LBrBBVBB(Jean), cure de Vilieron, II, 61 3, 

6iA,63i. 
LbFebvrb (Marie), III, la, i3, th. 
Lbfbbvrb ob la FALuias (Alexandre), grand 

maître des Eaux et forêts, III, 96. 
Lb F^Roif (Jérôme), prévôt des marchands, 

V, 956, 357. 
LBrivRB (Antoine-François), jésuite, I, 

535. 
LBPivBB (Catherine), femme de Philippe 

Maillard, IV, 3o8, Soq, ^10. 
Lb Fèvrb (Claude), marchand, III, 61, 

63. 
Lb Fàvrb (Claude), ûlh du précédent, III, 

61 , 63. 
LsràTRB (Claude), notaire an Chételet, III, 

576. 
LBFkvRB (François), I, «36. Voy. Lb FàvBE 

DE Cadmartin (François). 
LBPàvRE (Geneviève), fenmie de Claude 

Dechars, II, 6A5. 
LEFkvRB (Guillaume), III, 563, 56&. 
LBPkvRB (Jean), II, 6^5. 



Lbfàvrb (Jeanne, femme de Guillaume), 

111,563,564. 
Lefèvre (L."S. -Martin), marguillier de 

Moucy-le-Neuf, II, 67 4. 
Lbfbvbb (Nicolas), II, 645, 646. 
Lr FèvRE DB Cauhabtik (Antoine-Lom's-Fren- 

çois), I, 368, 369. 
Lr FàvRE de Caumartin (Chariotie-Emilie), 

femme de Nicolas-Alexandre de Ségur, 

IV, i58. 
LbFàvre de Cadmartin (François), seigneur 

de Mormant, I, 336. 
Le Fàvre de CAniiiRTiif (François), petit-fib 

du précédent, I, 364, a65. 
Le FivRE DE Cadmart» (Louis), seigneur de 

Mormant, I, q65; V, 47. 
Le Fkvar de Cadmartin (I^uîs-François), 

IV, i58. 
Le FkvRE d'Ormbsson (André), ocmseiller 

d'État,!, 749. 
Le FàvRE D*OBiiE8son (Anne), femme d'Henri* 

François d'Aguesseau, II, 75, 76. 
Le FàvRE dOrhesson (Antoine-François de 

Paule), intendant de Soissons, IV, 437, 

438, 439. 
Lb FkvRB d*0rmes8on (Henri- François de 

Paule), abbé de Bolbonne, IV, 161 , 436. 
Le Fèvrb d'Ormessox (Henri-François-de- 

Paule), seigneur d'Araboile, IV, 167, 

43o,436, 437, 443. 
Le FkvRE d'Ormesson (Louis* François de 

Paule) , seigneur de Noiseau , IV, 161. 
Lb FkvRE d'Ormesson (Marie), femme de 

Philippe de Coulanges, I, 749, 750, 

751. 
Le FàvRE D^OaiiBssoN (Marie -François de 

Paule), marquis d'Ormeason, IV, 43o, 

436, 44o. 
Le Fin (Jeannette), IV, 5i 1 . 
Le Fort, jésuite, I, 533. 
Lr Fort (Pierre), jésuite, I, 58*3. 
Le Fodllon, entrepreneur V,3i3. 



472 



TABLE DES NOMS 



Lefranc (Simon), curé du {Hessis-Piquet, 

III, 9/18. 

Le Gallois (François), greffier en chef du 

Ghâtelet,-IV, aySii 
Lboarbz (Le marquis de), général espagnol, 

IV, 99, 93. 

Lb Gay (Florentin), fondeur, I, 796. Cf. 

Le Guat (Florentin). 
Lb GAT(Jean), curé de FerroUes, IV, 35o. 
Lb Gay (Lorain), fondeur, I, 666; IV, 166. 

Cf. Lb Goay (Lorain). 
Léger drb (Antoine), écuyer, V, 55. 
Le Gendre (Jean), habitant de Villeneuve- 

le-Roi,IV, i58. 
Le G^jidrb (Louise), femme d'Anne Pinon, 

II, 65. 
Le Gendre (Nicolas), sculpteur^ I, 975, 

276. 
Le Gendre (Pierre), curé de Chilly, III, 

656. 
Le Gendre (Roberte), femme de Louis Pen- 
cher, I, i53. 
L^OER (Jean), marguiliier d'Antony, III, 

539. 
Léger (Joseph), marguiliier de Villeneuve- 

Saint'Georges, IV, 196. 
Leglanneur (Michelle), femme de Jean De- 

lestre, I, i36, 137. 
Le Gobirn (Claude), jésuite, I, 599 , S^k, 
Le Goff, marguiliier de Saint-Nicolas-des- 

Champs, I, 969. 
Le Goix (Pierre), avocat au Parlement, IV, 

3i 1 , 3] 9, 3i3. 
Le Goust (Etienne), marchand, II, 366, 

367. 
Le Goust (Nicolas), buvetier de la grand' 

chambre au Parlement, II, 3 09, 3o3, 

3o/i. 
Lbgrain (Dame) , femme de Charles Boucher 

d'Orsay, I, 538. 
Le Grain (Louise), II, /i6â. 
LB6RAND4 architecte, II, 5o. 



Lbgrand, marguiliier de Saint-Nicolas-de»- 

Champs, I, 969. 
Legrand (Jean ) , trôner de France , 1 , 9 1 6, 

917. 
Le Grand (Marguerite), femme de Jacques 

Berbier du Metz, I, 990. 
Lbgrand (Noël), trésorier du roi, I, 9t6, 

917. 
Legrand (Pierre), curé d*Hierre, IV, 395. 
Le Grand (Richard), curé de Garches, III, 

168. 
Legrant (Thibault), chapelain de Saint- 

Ouen-l'AumÀne, II, 366, 365. 
Le Gras (François), seigneur du Vast, II, 

Û79. 
Legras (Marguerite), femme de Pierre Sil- 

vy, III, 95o, 95 1. 
Lrgris (Jacques), marguiliier de Sèvres, 

m, i56. 
Le Gros, sculpteur, II, 5. 
Le Gros (Antoine), marguiliier de Méry- 

sur-Oise, II, 375. 
Le Goay (Alpin), fondeur, IV, 669. 
Le Gday (Florentin), fondeur, I, 68, 69, 

666, 796; II, 3i9, 3i3, 696; m, 995, 

589; IV, 166. 
Le g uay ( Florentin ) , autre fondeur, II , 3 1 9 . 
Le Guay (J.), fondeur, III, 670. 
Le Goay (Laurent), fondeur, I, 666; II, 

3i9, 494; III, 693; IV, i66.| 
Le Goay (Lorain), fondeur, III, 693. 
Le Hideolx (Jeanne, femme de Pierre), IV, 

89. • 

Le Hideolx (Pierre), IV, 89. 
Lehoc ( Louis -Gr^ire), secrétaire d'am- 
bassade, II, 377. 
Lehoc (Louise-Sophie), II, 377. 
Lehongre, sculpteur, I, 677; II, 5. 
Le Hongre (Pierre), marguiliier d'Orly, IV, 

161. 
Le Hoorsy (Jean), habitant de Servon, IV, 

335. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



473 



Lb Jaribl (Edme), ëcayer da roi, lit, /i66. 
Lb Jaribl ( Mathurin) , secrétaire da roi , III , 

/i66. 
Lb Jaribl db Forob (Émëe-Sazanne) , femme 

de Hugues -Florent -Gabriel Payen de 

Montmort, ID, 465. 
Le Jat (Jean), secrétaire du roi, III, 43A. 
Lb Jat (Nicolas I*'), correcteur en la Cham- 

bre des comptes, III, 434, 435. 
Le Jat (Nicolas II), premier président du 

pariement de Paris, III, 434. 
Lb Jbunb (Louis-Hugues) , curé de Bagneux , 

m, 574, 575. 

Lb Jonglbux (Marguerite), abbesse de Val- 
Profond, III, Q53,â54. 
Lb Jugb (Jean), marchand de vin à Paris, 

I, 193, i3o. 
Lb Joob (Pierre), I, i93. 
Lbkair (Henri^Louis), acteur tragique, II, 

68. 
Lblargb (Pierrette), femme de Pierre Le- 

leu, IV, 19a. 
Lb Lathëibr (Guillaume), écuyer, III, 196. 
Lblbu (Pierre), correcteur en là Chambre 

des comptes, IV, 199. 
Lblion, architecte, II, 56. * 

Lblong (Claude-René), magistrat, m, A99. 
Le Long (François), capitaine du château 

de la Grange-le-Roi, IV, 981. 
Lblong (Nicolas), marguillier du Chesnay, 

m, 993. 
Le Long (Perrine) , femme de Jean de Valfol , 

III, 679, 673. 

Le Mairat (Chariotte-Louise), III, 499. 
Le Mairat (Elisabeth-Thérèse- Charlotte), 

IV, 4 6.. 

Le Mairat (Jean- Louis II), marquis de 

Bruyères, III, '489, 493. 
Le Mairat (Jean^-Louis III), marquis de 

Bruyères, III, 491. 
Lb Mairat ( Joachim), marquis de Bruyères, 

111,691. 



Le Maire, V, 9&6. 

Le Maire (Françoise), femme del*'rançois 

Lelong, IV, 981. 
Le Maire (Isabeau), femme de Philippe 

Dufour,I, 3io,3ii; V, 333. 
Lemairb (Jeau-Baptiste-Simon), procureur 

fiscal de Bucy-Saint-Martiu, IV, 55 1. 
Le Maire (Marguerite), femme de Denis 

Feydeau, I, 566. 
Le Maire (Martin), greffier de la ViUe, I, 

956. 
Le Maire (Nicdas), curé de Moucy-le-Nenf, 

11,679. 
Le Maire (Pierre), gentilhomme de la 

Chambre, I, 3io, 3ii ; V, 333. 
Le Mairb (Suzanne), femme d'Adam Le 

Febvre, II, 695, 696. 
Le Maistrb, greffier de Savigny-sur^Oi^ , 

m, 683. 
Lb Maistrb (Alexandre), notaire au GhÂ- 

telet, I, 944. 
Le Maistrb (Antoine), solitaire de Port- 
Royal, I, 371, 379. 
Le Maistrb (Gilles), seigneur de Fernères, 

premier président du Pariement, V, i58, 

159. 
Lbmaistbb (Nicolas), frère coadjuteur de la 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
Le Maistrb (Pierre), garde du corps, IV, 

399, 4oo. 
Le Maistrb de Sact (Isaac^Louis), I, 379 ; 

HI, 396,334. 
Le MAtTRE, notaire è Paris, III, 699 ; V, 38. 
LbmaItrb (Jean), IV, 565. 
Le Maréchal ( Jeanne ) , III , 4 7 1 . 
Le m aslb ( Michel ) , chantre de Notre-Dame , 

prieur de Longpont, I, 65, 46; 639, 

64o;in,697, 698. 
Le Mblmbt (Jean), curé de Marcoussis, III, 

49A. 
Lb Mbrgibr (François-Pierre), conseiller se- 
crétaire du roi, lU, 665. 



▼. 



60 



ft7A 



TABLE DES NOMS 



Lb Mebcier (Geneviève), femme de Jean Râ- 
per, IV, 34i. 

Lbmbrgibr (Jacques), architecte, I, 536, 
635; III, so3,6âQ. 

Le Mercier (Jean), I, 309. 

Lb Mbrcibr (Jean), mattre d'hôtel du roi> 
II, 84,85, 706. 

LsnèBE (Amelinne, femme de Pierre), III> 
555,556. 

LBiiàBB (Pierre), III, 555, 556. 

LEMiàRE (CHlivier) , curé de Forges , III,, 467. 

Lb MiRB (Gloude), cure de Villeron, 11^ 
608, 691. 

Le Mire (Guillaume), laboureur, II, 6a 1. 

Lehoifte, curé de Piscop, II, hit. 

LtMoiBB (Antoine), doyen de la Faculté de 
médecine, I, 639, 64o. 

Lbhoiiie (Gilles), fondeur, III, a33. 

Lb Moine (Jean), cardinal, I, 6a 6. 

lis Moine (Jean), chanoine de Notre-Dame 
de Paris, I, 55, 56. 

Lbiioinb (Pierre), jésuite, I, Ssi. 

Le Monnier (Pierre-Charles-Ciaude), astro- 
nome, I, 33i, 339. 

liBaoRk (Antoine), frère coadjuteur de la 
Compagnie de Jésus, I, 5a6. 

Le Motnb, chanoine de Notre-Dame de 
Paris, III, 197. 

Lb Motnb, docteur de Sorhomie, UI, 173* 

LEMorNE, notaire à Paris, V, 9/16. 

Lbhôynb (Antoine), fondeur, I, 999; II, 
35. 

faÉ Moybb (Jean), lU, 681. 

Lbmotnb (Jean), marguilier de Viitiei»4e^ 
Bâcle, m, 345. 

Lb Moyrb (Jean-Baptiste).» sculpteur, K 
5o4{ V, ii5. 

Lb Mothe (Nicolas) , tembier, UI , 5ao , 5o 1 . 

LationiB (Philippe), seigneur de Renne- 
moulin, III, 933. 

laB-Mw!» {Pierre), curé de Bomieuii, III„ 
197. 



Lbmpbrbdr (Guillaume), bont^geois de Far- 

rières, IV, 59&. 
Lbhperbur (Jean), bourgeois de Ferrières, 

IV, 595, 596. 

Lbhpbrbor (X. . . ), IV, 594. 
Le MosifiER (Jacques), conseiller an Parle- 
ment, III, 467. 
Lbh AIR ( Claude) , frère coadjuteur de la Cohh 

pagaie de Jésus, I, 596. 
LBNPAMt (Jean), peintre et graveur, 1 , 1 1 9 . 

11 3. 
LBifPBBifAL (Adrien de), seigneur de Sney, 

III, 483; V, 344, 345. 
Lb Nobl (Qaude), receveur général du tail- 

Ion en Berry, I, 909. 
Lb Nobl (Louise), femme de Pierre de IhK 

trou, I, 909. 
Le Noël du Perron (Jacques), évéqued'An- 

goulâme et d'Évreux, I, 5t6> 
Lenoir, dit Le Romain, architecte, I, 376; 

V, 91 3, 91 4. 
Lenoir, le jeune, notaire à Paris, V, 4o. 
Le Noir, lieutenant général de peliee. II. 

5i. 
Lenoir (Alexandre), directeur du Musée des 

Monuments français, I, 988, 991 , 346^ 

347, 35o, 353, 369, 370, 899, 5io, 

664, 717; U, io3, i9«, i65, 169, 

171, 173, g43; III, t6i. 
Lb Noir ( Louise-Élisabelh ), femme de 

Louis-Dominique Lebas de Gourmont, 

m, 89,90. 
Le Noir (Marie), IV, 494. 
Le Noir (Marie), femme de fiieolas J)ou- 

faiet, II, 99. 
Lenoir (Pierre), échevin de Paris^ V, ti 1 , 

910. 

Lb Noir (Pierre-François), abbé Je Saint- 
Sulpiee de Bourges., IV^ 4i8. 

Lbnorhànd, notaire au Châtelet« I, 2oi. 

Lbnobhamd (Henri^illaume), trésoiîer gé- 
néral des Monnaies, IV, 995. 



DE LIBOX ET 

Li NoBXAiTD (Harie-âîflabeth), carmâîle, 

II, 307. 
LnioHiiAiiT, notaire aa Châldet, III, 696. 
LiiioBXAifT, seigneur de la Hoossaye, IV, 

38^. 
Li NoRMAHT (Madeleme*Anne), femme de 

Paul Gauthier de Beauvaia, II, Soi. 
LiRHOBHAirr (Nicolas), seigneur de Beau- 
mont, IV, 38^. 
UoN (Le P.), prieur des Angustins réfor- 
mes, I, 4i5. 
Lb Orçsor (Philippe), l, 79. 
Li Page (Anne), II, a8o. 
Lb Pa6B (Claude), chef du gobelet du roi, 

U,35i. 
Lb Pagb (Geneviève), II, 980, 981. 
Lb Pagb (Jacques), II, 980. 
Lb Pagb (Louise-Charlotte), lil, 79. 
L^PAONOL (Nicolas), baron de Ballainvil- 

liers, ill, 677. 
Lb Paigb (Alexandrine), IV, 3i5. 
Lb Paige (Michel-Pieire-Aleiandre), sei- 

gneiur de Quincy, IV, 3 1 5 , 3 1 6. 
Lb Pabchehinieb (Guillemette), fenuae de 

Guillaume Greslier, I, 91 4, 91 5. 
Lb Pabchbiiinibr (Jean), II, 36â. 
Lb Pas (Martin), maître maçon, II, 67. 
Lb Paotrb, architecte, II, 97; III, iSg. 
LarBLLETiBB (Nicolas), mailre des requêtes, 

I, 566. 
LBPkBB (Jacques), seigneur d^Appoigny, I, 

93/1. 
Lb Petit (Pierre), contrôleur de l'Hôtel de 

ville, III, 995. 
Lb Pbultiib (Pierre) , consriller secrétaire du 

roi, m, kh. 
Lb Picabd (François), seigneur d^Amben- 

court,.V, 160, 161. 
Lb Picard (GaHois), écuyer, IV, agi, ^95. 
Lb Picard (Marie), femme de Gratien Gape- 

ronoier, IV, 395. 
Lb Picard (Marie-Anne), V, 160, 16t. 



DE PERSONNES. 



A75 



Le Pigabt (Clérambaud), seigneur d'Attiily, 

IV, 389, 390,395. 
Le Pigabt (Eustache I"), seigneur de Ville- 

ron, II, 699, 63o. 
Le Pic art (Eustache II) , écuyer en la Petite 

écurie, II, 697, 698. 
Le Picart (Eustache-Joseph), seigneur de 

Villeron, 11,63]. 
Le Picart (Louis), seigneur de Villeron, 

II, 698. 
Le Picart (Louise), femme d*Adam Ay- 

mery, IV, 597, 598. 
Le Picart (Marie), femme de Denis Gron, 

m, kU. 

Le Picart (Suzanne), II, 698. 

Lb Pilbor (Thomas), seigneur de Chatou, 

II, 999, 993,994. 
Le Plastre (Nicolas), maître des Quinze* 

Vingts, I, 670, 671, 679, 675, 677. 
Le Prksbtre (Madeleine), femme de Nicolas 

Beauder, IV,i88. 
Le Phestre (Nicolas), président en la Cour 

des aides, III, 7. 
Le Prévost (Charles), intendant des fi- 
nances, II, 996. 
Le Prince (Charles), seigneur de la Nor- 

ville, IV, 69. 
Le PfloosT (Ange), religieux augustin, I, 

4i6. 
Le Quat (Guiart), II, 979, 973. 
Le Quertisr (Jean),marguillier de Villaines 

II, 479. 
Le Qoin (Françoise), femme de Gervais Ga- 

net, II, 67. 
Lequin (Louis), curé d*Argentenil, II, 980. 
Leqdot (Vivien) , marguillier de Rosny, III , 

79- 
Le Ratz, procureur du roi en Téleetion de 

Senlis, III^ 79- 
Le Ratz (Jeanne), III, 79. 
Lb Rebours (Ttûerry), président du Grand 

conseil, II, 63i. 



60. 



/i76 



TABLE DES NOMS 



Lb Rbddb (La veuve), III, t89. 

Le Ricard (Catherine), venve de Nicolas Le 

Pelletier, I, 566. 
Lbriche (Etienne), cure de Ghâtenay-lès- 

Bagneux, III, 5^a. 
L^RiDA [Catalogne] (Si^e de), 1, kqk, 

/i76. 
Lbrnadt, cure de Lagny, IV, 53 1. 
Lb Roi de la Pothbrib (Pierre), prêtre, 

III, 3aa. 

Le Roie (Hanriet), luarguillier de Servon, 

IV, 335. 

Lbrodoe (Antoine), laboureur, II, 5 9 A. 

Le Rouilla (Geneviève), prieure de Mal- 
noue, IV, k%U, 485. 

Le Roussel (Biaise), cure de Puiseux,. II, 
638. 

Le Roussel (François), II, 643. 

Le Roux (Antoine), seigneur d'Épinay, II, 
483. 

Le Roux (Charles), grand prieur de Lagny, 
IV, 5a7, 5a8, 53o. 

Lb Roux (Jean), dit PicàRT, sculpteur, 1 , 454. 

Le Roux (Jean-Baptiste), architecte, II, 56, 
65,66. 

Le Roy, archidiacre de Boulogne>sur-Mer, 

n, 79- 
Lb Roy, notaire à Montihëry, III, 5o5. 

Leroy (Barbe), femme de Claude-Louis Hu- 
bert, IV, 307. 

Lb Roy (Catherine), dite de Sawt-Cloud, 
religieuse, III, 157. 

Lb Roy (Charles), horioger à Paris, III, 
196, 196. 

Lbroy (Dame), femme de Philippe Le- 
moyne, III, 933. 

Le Roy (Éloi), cure de Bucy-Saint-Martin , 

IV, 547. 

Le Roy (Geneviève), carmélite, II, 906. 
Le Roy (Germaine), IV, 393. 
Le Roy (Guillaume), marguillier de Mon- 
treuil, III, 94o. 



LbRoy(J.),II1,&09. 

Leroy (Jacques), chanoine de Champeaux. 

V, 45,46. 
Leroy (Jacques), maiguillia* de Sainl-Lam* 

bert, m, 369. 
Le Roy (Jean), prieur de Saint-Jean-en- 

rîle,IV, 106,107. 
Le Roy (Jeanne), femme de Jacques Le- 

père, I, 934. 
Lb Roy (Marthe), femme de Roland de Neu- 

bourg, II, 438. 
Le Roy (Michel-Nicolas), avocat au Parle- 
ment, III, 196. 
Leroy (N. . .), femme d'Antoine Payen, V, 

938. 
Lb Roy (Pierre), fondeur, III, 396. 
Le Roy (Pierre), sons-prieur de SaintrÉloi- 

lès-Longjumeau, III, 5o9. 
Le Royer, notaire a Montihëry, III, 716. 
Lb Royer (Madeleine), femme de Valentin 

de Chassebras, I, 5i5. 
LBSàRT (Jeanne), femme de Macaire Lesnë,, 

11,339. 
Lb Saunier (Marie, femme), II, 379. 
Le Saunier (Pierre), seigneur de Berval, II. 

379- 
Le Saunier (Pierre), seigneur du Breuil, II, 

38o, 38t. 
Le Saunier (Robert), archidiacre de Caux. 

II, 38i. 
LBSGàRRE (Louis), curë de Gheviiiy, III, 

609, 6o3. 
Lbsgot. Voy. Villibrs (Laur^it de). 
Lbscot (Pierre), architecte, II, 93. 
Lbscot (Raymond), ëchevin de Paris, V, 

956. 
Lescuibr (Marie), fenune de Guillaume Bë- 

chet, I, 793. 
L'EscuYER (Louis), grand prieur de Lagny, 

IV, 599, 53o. 

Lbscuybr (Louis), notaire a Champeaux. 

V, 94. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



477 



L'EscuYBR OB VoisiHs (ican), III, 343. 

LBSDiGDiiuiBs (Dac de). Voy. Criîqui (Al- 
phonse de). — (Duchesse de). Voy. Ro- 
CHBGHOUART DB MoRTBMART ( Gabrielle-Vio- 
toire de). 

Lb8B€q (Jean), marchand, I, i33. 

Lbsrcq db Laonii, notaire au Châtelel, IV^ 
557. 

Lb Sbhblibr (Jean), notaire au Châtelet, V, 
339. 

Le Sbhblibr (Noël), notaire au Châtelet, 
III, /il. 

LésiG^Y [Seine-et-Mame, c*** de BrieComte- 
Roba^], I, i53; IV, Aia, 4i4, 456. 

Château, IV, 4ia. 

Église Saint-Yon, IV, 4 13, 4 1 4. — 

Cloche, IV, 4i4. 

Inscriptions, IV, 4 1 a, 4 1 3. 

Seigneur. Voy. Ponchbr (Louis de). 



LBSNi (Macaire), II, 339. 

Lb Soodibr (André), curé de Chaiiiot, I, 
998. 

Lb Sour ( Marguerite) , femme de Jean Fran- 
çois Soudan, IV, 4^3. 

Lb Sourd (Mathurin), curé de Voisins- le- 
Bretonneux, III, 980. 

Lb Sourd (Nicolas), marguiilier de Gous- 
sainville, IL 585. 

Lbspiivay (Seigneur de). Voy. Harouys (Guil- 
laume de). 

Lbspinb (Antoine), marguillierde Moisseltes, 
II, 46o. 

Lbspinb (Nicolle de), prêtre, III, 98a, 
983. 

Lbssart (Flory de). Voy. Flort w Les- 

SART. 

Lbssbrgbsts, IV, 393. Voy. Essbrgbnts (L'). 
Lbssbvib (Marie-Claude de), carmélite, II, 

906. 
L'Estocart (Claude), sculpteur, 1, 56o. 
LfcTANiiEUR (Gilbert), frère coadjuteur de la 

Conîpagnie de Jésus, I, 596. 



Lb Tardif (Charlolte), femme de Guillaume 

de Marie, II, 549, 55o. 
Le Teinturier (Marie, femme de Pierre). 

IV, 997. 
Le Teinturibr (Pierre), IV, 997. 
Le Teinturier (Pierre), dit Le Vieux, ÏV, 

997. 
Lb Tblibr (Claire), cordelière, V, 179. 
Le Tellibb (Camille), abbé de Louvoîs, I, 

73t , 739. 
Le Tbllibr (Catherine), femme de Paul-* 

Armand Langlois de Blacfort, I, 94. 
Le Tbllibr (François), marquis de lionvois, 

L 730, 731. 

Le Tbluer (Louis-Charle^-César) , duc d'Ës- 

trées, I, 767. 
Le Tbllibr (Louis-François>Harie), mar- 
quis de Barbezieux, I, 73i , 739. 
Letbllibr (L.-P.), procureur fiscal de Vil- 

liers-le-Bel, II, 445. 
Le Tbllibr (Michel), chancelier de France, 

I, 173, 730, 73i; III, 94]. 
Le Tbllibr- DB Louvois-Rbbbnac (Françoise* 

Aglaé- Sylvie), femme d'Alexandre Lonis 

de Saint-Chamans, IV, 375. 
Le Thbllibr (Philippe), III, i5i. 
Letournbau (Pierre), procurer au Châte-- 

let, II, 3o9. 
Letourneur (Jean), marguiliier du Perray, 

IV, 95o. 
Lbudevillb [Seine-el-Oise, c** d*Arpajon], 

III,5o8,64o;IV,6i à 64, 67. 

Église Sainl-Martin, IV, 6t , 69, 63, 

64. — Cloche, IV, 64. — Curés. Voy. 
GuiARD (Edme-Charles) , La Grange ( Fran- 
çois de). — Sacristie, IV, 63. 

Inscriptions, IV, 61 , 63, 64. 

Seigneurs. Voy. Baugis (Jean de). 



Petit (Claude-Théophile). 
Lbvtbàbdvs, I, 346, 348, 349. 
Lbuvillb [ Seine-et-Oise , c** d'Arpajon ] , III , 

489, 738 à 741. 



478 



TABLE DBS NOMS 



— Ghâteair, III, 68s. 

— Église Saint-Jeaa-Baptiste, III, 788, 
à 761 . — Cloche, in, 741. — Curés. 
Voy. Chastbl (Jean), Fledry (Antoine). 

— Inscriptions, III, 788, 789, 760, 



74i. 



Marquis. Voy. Olitibr (Louis). — 

Marquise. Voy. Laignb (Marguerite de). 
Lkutille (Olivier de). Voy. Oliviu de Lbd- 

TILLB. 

Lb Vagber (Guillaume), contrôleur do do- 
maine en Picardie, II, Sa 9. 
Lb Valois (Louis), jésuite, I, Sas. 
LsTARi (Hardy de). Voy. Hardy db Le- 

YARé. 

Lb Vassbor, notaire, I, Bag. 

Lbyassbor (Antoine), marguillier de Vau- 

derlant, II, S70. 
Lb Vassbor (Geneviève), I, aSs. 
Lb Vasseur (Jean), bourgeois de Paris, I, 

â3i , aSs. 
Lb Vassedr (Marie), I, sda. 
Lkyassbur (Nicolas), marquis de SoinUVrain, 

IV, 65,66. 

Lb Vasseor (Nicolas), notaire ao ChAtelet, 

V, 339. 

liRYAfisoB (Etienne), seigneur de Goomay, 

IV, 568. 
Li Vao, architecte, I, 697. 
Le Vavasseur (Guillaume), chirurgien du 

roi, III, 599, 593, 594. 
Le Verd de Bodbyal (Alexandre), curé de 

Montsoult, n, &oa. 
Uyesqub, notaire, I, Agi. 
L^ybsqub, notaire an Châtelet, II , agS. 
L^VESQUE (Anne), femme de Jacques Sdiier, 

I, 119. 

LtfvB8QUB(Antoine), marguillier de Sannoîs, 

II, 3o6. 

L^YBSQDE (Charles), édievin de Paris, V, 

S17. 
LéYBSQDE (Jean), III, i4o. 



L^YiGBY (Seigneur de). Voy. Séarnu (Mi- 
chel). 

Uyis [ Seine-et-Oise , e** de CheYreuse] , III , 
370 à 373. 

Abbaye de la Roche. Voy. Bochb (La). 

Barons. Voy. Crimol (Emmanuel I" 

de)f CiossoL (Enunanuel II de). 

Eglise Sainl-Nom, UI, 370, 871, 



373, 376. — Cloche, III, 373. — - 
Curé. Voy. Correllih (Alexandre). — 
Statue de la Viei^, III, Syo, 376. 
Inscriptions , III , 37 , 37 a , 378. 



Lifts (Guy I*' de), UI, 998, 375. 

Livis (Guy II de) , seigneur de Mirepoix, 

III, a98, 3o5, 375. 
Lévis (Guy IH de), III, 998, .376. 
Livis (Hubert de) , baron de Couxan , 1 , 667, 

470. 
hins (Marguerite de), femme de Jean de 

Nanleuil, III, 376. 
Lins (Marguerite de), femme de Matr- 

thieu II de Montmorency, lU, 994 , 998 , 

399, 3oi, 3o5. 
Livis (Philippe de), abbesse de Port-Royal, 

m, 998, 999. 
Livis (Roger de), III, 384, 385. 
LéYis-SAiifT-NoM. Voy. Lins. 
lAvY (Baron de). Voy. Lévis (Baron de). 
LiziGNY. Voy. LisiGNY. 
Lh^ritibr , notaire à Montlhéry, III, 507. 
L'HtoTAL (De) , brigadier des années do 

roi , IV, 191. 
L'HOPITAL (Gabriel de), IV, 19 1. 
L'Hôpital de Saintb-Mbsmb (Elisabeth de), 

dame de Bassou, I, 187. 
L'HôpiTAL-ViTRY ( Madeleine de), femme de 

Charies d*0, U, io6, 6o5, 4o6. 
Lbuillih (Pierre), bourgeois de Linas, UI, 

790, 791, 793, 795. 
LiARGouRT (Dame de). Voy. PopmooimT 

(Blanche de). 
LicBs [Seine-et-Oise, c** de Gori>eal}. — 



DE LIEUX ET 

^grlise Saint-Germain (de Paria) , IV, i iS. 
— Inscription, ibid. 

LabADi.T( Adrien), chanoine de Champeaux, 
V,57. 

LaiBAOx, gravear, I, 673. 

LiBEBE, lY, t3i. Voy. Liaas. 

LuBs [Seine-ct-Oise, c"' de Sainte-Gene- 
viève -des -Bois]. — (Dame de). Voy. 
Danican ( Margaerile - Pélagie ). — ( Sei- 
gneur de). Voy. Monnbbot db Sivs (Oli- 
vier-Louis). 

LiBosAËXT [Seine-et-Marne, c"" de Brie-Comte- 
Robert], III, a/18, 588; IV, 363 à 968. 

Église Saint-Qaintien, iV, 369, a 63, 

a64. a65, aôy, a68. — Qoche, IV, 
a 68. — Corë. Voy. Golub (Charles- 
François). — Vitraux, IV, a 6a. 

Inscriptions, IV, a6a, a 64, a66. 



DE PERSONNES. 



479 



a68. 
LiBoi [Seine-et-Oise , c** de Jony-le-Moutier], 

II, io5. 
IjIgikb (Jean), curé de Bac, III, 971. 
LiGifiàBBs. Voy. LraiiaBS. 
LiGHY-LB-CHiTBi. [Yonue, ^-L de c"], 

doche fondue eo 1793, II, 555. 
L1U.B [Nord] (Chambre des comptes de), 

II. 79-. 
Ijmadx, fondeor, IV, 48. 

LiMBODBG (Prise de), II, 5. 

LiMBiL [Seine-et-Oise, c*" de Boissy-Saint- 
Mger],IV, 179. 

LuiBBicK [Irlande]* — (Évéque de). Voy. 0* 
MoLONY (Jean). 

LmoGBs [Haute- Vienne], II, 490. — Ca- 
thédrale, II, 390. 

LiMOGBS [Seine-et-Marne, c"de Brie-Comte- 
Robert], II, 390; IV, 373, 373. 

Église Sainl-Médard, IV, 373. — 

Cloche, IV, 373. — Curé. Voy. Gbarbays 
(Jean). 

Inscription, IV, 37a. 

Limons [Seine-et-Oise, c~ de Saclë]. — (Sei- 



gnear de). Voy. Villbmbvb (Jeao-Si^ 
tisle-François de). 

Lihoubs [Seioe-et-Oise, ch.-l. de c**], III, 
a63, 437, 459, 46o; IV, a6. — Châ- 
teau, m, 459. — Comte. Voy. Uobaolt 
( Louis). — Église Saint-Pierre , lil , 46o. 
— Gouverneur. Voy. Lamoignoii (Chré- 
tien-Guillaume de). — Inscriptioii, III, 
W9. 

LiHACiBB, notaire à Paris, I, 55; III, £77. 

Liras [ Seine-et-Oise , c'" d' Arpajon ] , 1 , 37 4 , 
375; III, 704^735. 

Chapelle de Notre-Dame-de-la-Rooe. 

Voy. RooB (L-i). 

Église Saint-Mëry, lil, 706 à 7â5. 



Antei de Notre-Dame, III, 730; auiel 
de Saintr-btienne, ill, 7 1 6. — Chapitre, 
111,705 à 730, 733, 794. — Chanoines. 
Voy. CoAPLOT (Jean-Baptiste) , Coibbttb , 
Fauvbl (Jean), Havbt (Jean- Baptiste- 
Guillaume), La Roob (Geoffroy de),ME8- 
NABD (Etienne), Uobbao (Sîohmi), ?Ari 
(Philippe), Rbtbl (Antoine), Bigub 
(Guillaume), SAiNT-Uiicfu. (Gmilaume 
de), Tbotibb (Gaulvin). — Chantres. 
Voy. Coibbttb, La Rovb (Geof&oy de), 
PAxi (Philippe), RaTSt (Antoine). — 
Doyens. Voy. Meshabd (Etienne), Sawt- 
Margbl (Guillaume de)^ Tbotibb (Gaid- 
vin). — Conrrërie de Saint-Glaode, III, 
731. — Tableaux attribaés à Philippe 
de Champaîgne, 1, 374, 376. 

Inscripliona, I^ 37a; III, 70 A, 706, 



708, 709, 710,711, 71a, 713, 7i4, 

716» 718, 719, 730, 733, 736, 738, 

730,733, 733, 735. 
LiifOBNOBS (Claude de), JéBuite, I, J530. 
L1N018, III, 71 5, 730, 7^3. Voy. LiBAB. 
Lio« (Pierre de), IV, 433,ii33. 
LiQ» (Nicole de), femme de Jean Flanen, 

U, 443. 
LioRB (Phihppe de), U, S&s. 



480 



TABLE DES NOMS 



LioimiT (Jean), mardiand, II, 643, 664. 

LioHHBT (Marie-Anne), II, 643. 

Lions (Seigneur des). Voy. Lb Glbbc de Cot- 

TIEB. 

Lions (Seigneur des). Voy. Richard (Jean- 
Louis). 

Lions (Sebastien de), marguillier de 6o- 
nesse,' II, 546. 

LippB (Eudes), III, 689. 

Lis (Seigneur de). Voy. Flavigny (Pierre- 
Florimond de). 

Lisisox [ Calvados ] , III ^ 4 8 1 . 

LiSLB (Barthélémy de), seigneur de Maure- 
court, II, 353. 

LiSLE (Charles de). II, SaS. 

LiSlb (Claude de), receveur gënëral des 
gabe^es du Lyonnais, II, 3 9 8. 

LisLB (Qaude de), seigneur d'Andresy, II, 
353. 

LlstE (Hardouin de), marquis de Mari- 
vault, m, 736,737. 

L*I8lb-Adaii. Voy. Isls-Adaii (L*). 

LissBS. Voy. Liges. 

Lissï [Seine-et-Marne, c'" de Brie-Comte- 
Robert]. — Église Saint Pierre, IV, 374; 
«loche, ibid,; curé.- Voy. Foucault (Hi- 
laire). — Inscription, IV, ù'jU. — Sei- 
gneur. Voy. Pagbiut. 

LivBBDis [Seine-et-Marne, c'" de Touman], 
ÏV, 356 à 370. 

— Église Saint-Étieniie, IV, 357, 36o, 
363, 365, 367, 368, 369, 370. — 
Cloche, IV, 370. — Curés. Voy. Colan- 

' 01ERS (Damien de),HoupiN (Edme-4]lhar- 
les- Antoine). — Fonts baptismaux, IV, 
369. 

Inscriptions, IV, 356 , 357, 359 ' ^®®» 

369,365, 367, 368, 370. 

Seigneurs. Voy. Bbaurbpaibb (Claude 



Livre (Marguerite de), IV, 4 1 5, 4 16. 
LivRY [Seine-el-Oise, c*' de Gonesse), I, 
758; II, 33, 35, 498, 499; IlL 87, 

101, 109 À 106, 617; IV, 419. 

Abbaye de Notre-Dame, I^ 758; Ui, 
io3, 10 4. — Abbë. Voy. Coolangbs 
(Christophe de). 

— É^ise Notre-Dame, III, 109. — Clo- 
che, ikid. — Curé. Voy. Girabd (Jac- 
ques). 

— Forêt de Livry et Bondy H, 498, 



49 9 ; IV, 4 1 9. — Capitainerie des chasses, 
III, 87, io9. — Capitaine. Voy. Braque 
(François de). — Garde à cheval. Voy. 
Tricot (Nicolas). — Garde-marteau. Voy. 
Tourneur (Gabriel). — Gruerie, lU, 87. 

— Gniyer. Voy. Tournbur (Gabriel). — 
Procureur du roi. Voy. Thorigny ( Fran- 
çois). 

— Inscriptions, III, 109, io3, io5. 



106. 



de), GtiANeiEti (Édeùard), Grangibr 
(Jean), Grangibr (Maiimilien), Ruodon 
(Jean-Baptidté de)î 



Seigneurs. Voy. Guulain db Bbnoc- 

viLLB (Thérèse-Bonne), Sanguin (Fran- 
çois-HippoIyte), Sanguin (Jacques). 

LocoNviLLB [Oise, c** de Chaumont-en- 
Vexin]. — (Seigneur de). Voy. (Char- 
les d^). 

LoBNs, III, 633. Voy. Louans. 

Loges (Seigneur des). Voy. Lb Gras (Fran- 
çois). 

LoGBs-BN-JoBAs (Lcs) [Seinc-et-Oîse, c^'de 
Versailles]. — Seigneur. Voy. Rooaii 
(Antoine-Louis). 

LoGNBS [Seine-et-Marne, c*" de Lagnyj. — 
Église Saint-Martin, IV, 564. — Curé. 
Voy. PHU.BERT. — Inscriptions, IV, 564. 

LoGNY, I, 79. 

LoisBAu (Jean), margufllier d'Herblay, II. 
336. 

LoisT [Seine-et-Oise, c" d'Épiais], II, 

599- 
Lombard (Nicolas), jésuite, I, 59o. 



DE LIEUX ET 
LoHiiAi» (Pierre), ëvAqne de Paru, I, 798. 

LOMBAIIIM, IV, 7, 8. 

LoHBHB (Dame de). Voy. LBcasvAUBR (Éli- 
zabeth-Thérèse-Margnerite). 

LoHtfiin M Briihiii (Charles-Fraoçob de), 
ëvéque de Gontanoes, IV, 677. 

LoMPBBT (F. de), fondeur. H, Âaâ. 

LoNEABT (Alardin), booi^eois de Paris, I, 
780. 

LoNBiE (Lonifl), marguiHier de Leudevifle, 
IV, 6/i. 

LoiiDiBs [Angleterre]. — Membres de la So- 
ciété royale. Voy. LnomfiBR (P.-Ch.- 

Cl.), MOREAD DE MadPERTITIS. 

LoNGGHAiip (Abbaye de Notre-Dame de) 
[Seine, c"* de Boologne-sur-Seine], II, 

79- 
Longer (Jacques), curé d'Aulnay, III, 110, 

119, iqS. 
LoNGBssARD [prob* Eure, è** d*Épinay, c** de 

Beaumesnil]. — (Seigneur du). Voy. Mi- 

iiièRBs (Messire des). 
LoNOiuiiEAn [Seine-ei-Oise, cb.-l. de e"], 

III, 5o9, 5a3, 597, 634, 669, 6â&, 

6^9, 65o, 668, 689, 661, 664, 666 

à 675. 

Église Saint-Martin, III, 667 k 675. 

Curé. Voy. Berthb. — Sacristie, III, 
676. 

HAtel de la Corne de Cerf, III, 

658. 

HAtel du Lion d'Or, III, 668, 669. 

Inscriptions, III ,. 666, 668, 670, 



67a, 673,674,675. 

Seigneurs. Voy. Rosé (Anlmne I" 



Cmffier, dit), Roz^ (Martin), Ruitf d'Ep- 

PUT (Antoine II). 
LoRGPOiiT [ Seine -etp-Oise, c** de Longju- 

meau), I, 46, 694; III, 687 h 698. 
Église Notre-Dame, III, 687, 689, 

690 à 694, 696, 697. — Curé. Voy. 

LAUMOsinBR (Jean). 



DE PERSONNES. &81 

Inscriptions, III, 687, 689, 690, 
691, 699, 694, 695, 696, 697. 

Prieuré, III, 687. — Prieurs. Voy. 
GiLLANs (Simon de). Le MASLB(Midid), 
PoTvivAHT (Jacques de). 
LonouBiL, II, 9-1, 706, 707, lisez Longue- 

YILLB. 

LoifouBiL (Seigneur de). Voy. Margbrbt 
(Pierre de). 

LoifGGEJotf (Jacques), grand prieur de Saint- 
Denis, II, 186, 187. 

LoifooBT ( Anloine^Louis) , seigneur de Chau- 
vaKers, V, 87, 88. 

Longuet (Louis), grand audiencier de 
Frimce, V, 87, 88, 

L0N6DEYAL (Jacques de), jésuite, I, 594. 

LoNGDBviLLB (Ducs do), I , i83, i85 , 443; 

II, 99, 706, 707. Voy. Orléans (Fran- 
çois n d*). — (Ducbesse de). Voy. Hoor- 
BON (Anne-Geneviève de). 

LoNJUMEL, III, 666, 668. Voy. Longidhbad. 
Lonlat-lb-Tb880n [Orne, c*" de la Fertë- 

Hacé], m, 109. 
LoosE (Antoine de), abbé de Saint-Sauveur 

d'Hexam, III, 539. 
LopRUc (Guy-Marie de), mestre de camp 

de cavalerie, I, 649, 65o. 
LopRiAc (René de), conseiller an pariement 

de Rennes, I, 649, 65o. 
LoRDBAU (Jean de), sieur de la Roche, IV, 

4l9. 

LoRET (Nicolas), marguiUier de Vanves, 

III, 589. 
L'Orpàvrb (Anne), dame d^Armenonville, 

1,61. 
LoRiàRE (Bfllard de). Voy. Billard db Lo- 

RIÀRB. 

LoRniiBR, notaire au Châtelet, IV, 557. 

LoRioL [Ain, c~ de Gonfrançon, c** de Mon- 
irevel]. — (Comte de). Voy. Duport de 
MoNTPUisANT ( Louis-Alexandre ^Cathe^ 

rine). 

61 



«89 



TABLE DES HOVS 



laOMOT (Eranom), iiurgwiU0r«le:MoB«|p»- 
ron, IV, 900. 

LoiuoT (Pierre), eoféde Choitd,!lII, iSn. 

Lmmb (Cênéàe). Voy. GàM»à di Loin. 

LoRMB (Philibert de). Voy. Dslomib (Phi- 
libert). 

Lorraine (Charles de) , cardinal , archevêque 
.i)eRdiD8,<HI, aAA, 3^t. 

LoRRÀiifB (Charles de), duc de Gniae, I, 
A«9,S&7,£&8;U,9a;lU, d&i. 

Lorraine (Claude do), dac deChevreuse, 
IU,59a,3^/i;V,a7iî. 

Lorraine (Elisabeth-Sophie de), duehesse 
de liîeMiea, V,>978. 

Lorraine (Louise de), reine de France, I, 
558. 

LoEBiiKB (Louise -Heoriette-Gabrid de), 
iemme de G.-C.-'H. de la Tour d'Auver- 
gue,»i/teoiiiftede'TureDne, I, 817. 

Lorraine (Marguerite de), duchesse d*Or- 
léans, II, Â57; <V,(i7<^, 175. 

LaaiuiNB (IIarie-Maqfuerile-%]iace de), de- 
moiselle d'Elbeuf, I, 5i9, &i3. 

LoMUhnB^Aenëc^Fnmçoise de), .abbesse de 
Montmartre, II, 90. 

Laarf M ( Eihîiî^ ) , Mai|[ttillier de Bmyires , 
III, /193. 

Lmt (ioseph), hoittoger, I, 99a. 

LoRT (Louis), horioger, I, 994. 

Los ftios (Josejph de), génëml des gdères 
d'Espagne,!, ^78. 

LoTUAff [Ecosse], l,*fio3. 

L00ANS, III, «3i, 639, 633, 6â4, 639, 

6âi!^.Voy. MoBAMdB. 

LouDDN [Vienne, cli.-l. d'arr.]. — (Gouver- 
neur de) ^I, 356. 
Loois, architecte, I, 198. 
LoofSrmarguiUierd'Oaauer'k-Ferrière, IV, 

LoBttB.¥I, raiideFoanee, II, 169. 
Lasis Vn,ir«H de France, II, 199, i3i, 
i5i. 



Louis VIII, roi jdeFeance, I,. il, &94; II, 

*79- 
Lovis IX, roi de France, Ivi4o, 389* S^o, 

39a, 435, 483, 4e4, ^6, 499, 635, 

64],, 668; II, j53, Afi6i, 157, 1&9, 

160, 178, 179; m. i63^, tj6S,.9oo. 

Louis X le Huiin, roi de Fianoe, I, 74. 

Logis XI, roi de France, 1,644; III, 900; 
IV, 95 1. 

Louis XII, n)i de France, I, 908, 296, 
3io, 3ii, 449, 443, 444; IL i65. 
— Son tombeau, II, i65 à 167. 

LovisXIII, roi.de France, I,.i9o, 169, 
4i5, 476, 5o6, 507, 574, 695, 718, 
719, 77a; II, 9, i4, i5, 919, ^87, 
667; m, 94, ii3, i53, i55, 353, 
543, 699, 798; IV, 99, 93, i45. -— 
Son cœur dépose aux Jésuites, I, 5o6, 
607; V, 3o5. — Sa statue, II, i5. 

Louis XIV, roi de France, .1, 47, 48, 49, 
i4i, 977, 991, ^93, 3o5, 807, 368, 
377, 476, 509, 5it, 6o3, 607, 6i3, 
698, 73o; II, 1, 9, 3, 4, 5, 7, 8, ai, 
95, 98, 37, 38, 39, 4i, 43, 174, 910, 
35i^ III, 5i, 176, 919, 9i5« 916, 
935, 936, 95i;IV, 99, 93,180,979; 
-V, i33, 169, i85, 187, 901, 909, 
9o3, 906,908, 911,335. — Soncœur 
déposé aux Jésuites, I, 509, 5ii; V, 
335. — Soa tombeau, II, 174, 175. — 
Statues, II, 98, 37, 38, 89, 48; V, 

911,^19. 

Louis XV, roi de FranoQ, I, 175, 33i, 
509, 595; n, 11, 16, 45, 48, 56, 65, 
66, 67, 79, i49, 177, ^01; m, 96, 
914,989, 961, 553; IV, i47,39i;V, 
57, ii4, i3o, i3i, t34, 9o5, 917, 

990. 

Louis XVI, roi de France, I, 9.99, 5io, 
706; II, 5i; m, 978; V, 137,998. 

Louis (Pasquette), femme de François. Mi- 
chaut, IV, 565,566. 



DE LIEUK ET DB PERSONNES. 



«98 



himmmHïï3B (Le P.), OÊfméa, I, Ast. 
Loop, cheWiKervUIi^ 106.. 
LeQ?ac»lnm [SeÎDe^feHfKde, c** de Mariy- 
fo-Roi], Ul, 907 à 911. 

— J^glîieSfliii^HartiD, III, aay ai 909, 
911.-*^ Cloche^ III, 911. — Gi]rë.Voy. 
FonmiiTiii (Jae^ed-CharieB).. — Vi* 
traui, III, 907, 9o8. 

Indcriptioiis, III, 907, 909, 911. 

LouTBT (Mark), femme de Fmçois Ma- 

tliarei,m,433. 

LoonT (Pknident), II, 7/1^ 

LooTOii (L'abbé de), Voy. Lb Tellibb (Ca- 
mille). — (Marquis de). Voy. Le Tilubr 
(François). — (Marquiae de). Voy. Se»- 
VB^ (Anoe de). 

Lootow-jUbsitac (Le Teiiier de). Voy. Lb 

TbLLIBR de LoUVOIS-RBBBIfAC. 

LoDYRBs [Seine-el-OÎBe, c^" deLuzarcfaes], 
II, 686 à 69/1, 61.1; V, 946.--ÉgliBâ 
Saiol- Justin, II, 586, 687, 689, &90, 
591, &93, B^A; dodbr, II, 59A.- -^ 
É^Use Saint- Rieul, II, 586. — IMet- 
Dieu, U, 586. — ImoFiftiams, U, 58&4 
587, 589, 590, 591, 593, 594. — 
PrëvM, II, 589. Voy. Gvéutt (Pierre). 

LoorBM (Etienne de), mai^uiUier de 6ou»- 
samnile, II, 585. 

LooTB (Prieuré de Noire-Dame de) [Seine- 
et-Oise, c"' des GraageB-le-Roi]. — 
Prieur. Voy» Baiiat (Jean). 

LouzBAD (Jean de), III, &90. 

LoouLi» (JeMin»), II, 3o8. 

Loyal, notaire h Torcy-eo-Brie^ III, 67. 

Loriiia (iPbilippe.de), seigneor d'ivry, IV, 
175, 176. 

Lors (Maistre), IV, 969. 

LoYsoN (Clément), III, 83; lisez Raison 
(Clément). 

Uai (Le) [Seine^**Oiee, c"* de Pisoop]. 
(Seig^itpai» do). Voy. BtMior (ftdbcrt 
de), Braqob (Philippe de). 



ImmAkG ( JeHi*Bapli64MfM^ d%) ; évèqpié 

de Chartre», III, 369. 
Lubrt (Étîemie), bourgeois' de- Pariii', V: 

191/1; 
Luc (Le) [^ar, ch.-l. de c""]. — (Mmrquis 

du). Voy. ViifTiMiuE (Cburles^EmcMM 

nuel-Marie-Madeloo de). 
Lucas (Marie-Aime^îenevièffe), femme de 

Louis-Praoçoîs de Poule Le Fèfre d*Or- 

messon, IV, 161. 
Lucas (Mieh^); seigfnenr de Saclé, Hl, 

365. 
Lucat-eii-Bka0cbj [Eare^et-Loir, e** de 

Chartres]. — (Baron de). Voy, Bbau- 
' vTLUsss (François de). 
Luge, prieur de Villiers-le-Bel, II, 466. 
Lucsr (Jean-François), frère coadjutèor dé 

la Compagnie de Jésus, I, 598. 
Luci (Seigneur de). Voy. Gast (Roger de). 
LuçoN [Vendée, ch.-l. de c""]. — (Évêque 

de). Voy^ BsAeELONGivB (Émerie de^. 
LucoTTE (Jean)', curé de Poiseux, II, 667. 
LuoQUEs [Italie], I, 6o3; IV, 519. 
Luim (Le) [Sarthe, eh.-l. dé C"]. — (Sei- 
gneur du). Voy. Daillon ( Jean «de).' 
LuoAT'( Jean de) , III , 80. 
Luillibb (Hélène-Angélique), supérieure de 

la Visitation, I, 771. 
LuiLLiER (Jeanne), femme de Pierre Gain- 

gniet, III, 793, 79&. 
LuissET (Jean), jésuite, i, 59i. 
LuLLiER (Anne), femme de Jacques d*0. 

II, 606. 
LuLLT ( Jean^Baptiste de ) , musicien , Is & 1 7 , 

4i8;V, 906. 
Lovioeb (Brissier de). V<iy. Bmssnm 'Ym 

LuHAGIfE. 

LuNEAU (Jean), III, 97, 99. 

LusiGNAN [Vienne, ch.-l. de c"]. — (Prieur 

de). Voy. MiiUo« (Cli«rlesde). 
LosifiNAR <Consliide). Voy^ PdiiTAiL(l\ittl). 
LusiGVAR (Léon de), roi d'Arménie, l\ ^37. 

61. 



48& 



TABLE DBS NOMS 



L06IOIAN M Sàin-GBLAa (AiuM de), aln 

besM de Gerey, IV, 3oo, 3oi; V, 807. 
LosiGRAv OB Saint-Gila» (Fnuiçoîfle de), 

abbesse de Gerey, IV, 3oo, 3oi; V, 

307. 
Lomon (Claude), seigneur de Chenevières, 

U, 606. 
LuswHi (Guiliaoïne), premier président en 

k Cour des monnaies, II, 606. 
LussoN (Jean), V, a63. 
LussoN (Jean), fils du précédent, V, a63, 

a6&. 
LessoH (Marie), fenmie de Charles Croiset, 

I, 778. 
LassoH (R^aut), canseilier secrâaire du 

roi, V, a6&, 
LuTTOK (Edouard), aumAnier des Dames 

anglaises, I, 54o. 
LoTTBBL (Simon), gouverneur de Dublin, 

V, 187. 
LuK (Le petit) [Seine, c"* de Genneviiliers, 

c** de Courbevoie], III, 189. 
LuxnuoQHG, I, â7&, 697; II, Ai, 95&; 

m, 83. — (Comtesse de). Voy. Boobbon 

(Béalrix de). — (Gonvemeor de). Voy. 

Catirat ( Nicolas de). — ( Régiment wallon 

de), 1,478,479,480. 
LvzsvBooBG (Louis de), comte de Roussy, 

I, 46o. 
LvuHMHjBG (Mai^erite de), feoune de 

René Potier, duc de Tresmes, I, 476, 

477. 
LoxBUiL [ Haute -SaAne, ch.-l. de c*"]. — 

(Abbé de). Voy. CuanoiiT-ToifHBBRB 

( Jean-Louis-Ainard de). 
LvYHBS (Albert de). Voy. Alibbt pb Lvtrbs 



(D*). — (Dndiessede). Voy. EoMm-Pi- 
GRATBLU (Henriette-Nieoile d*). 

LuiAHcr [Seine-et-Maine, e* de la Fect^ 
sousnlouarre]. — (Seigneurs de). Voy. 
Abraold bb Luiarct (Henri^baries ), As- 
RADLD 0b Pomporhb (NicohtthSÎBion). 

LoiABCBos [Seine-^i-Oise, di.4. de t**], II, 
473 à 489, 496,505. 

Église Saini-Cosme, II, 473. 
Église Saint-Damien, II,*473, 474, 

476, 477, 479, 48o, 48i, 48si. — 
Qocbe, II, 489. — Curés. Voy. Bam 
(Claude), Dopoub (Jean), Lb Ba. (Phi- 
lippe). 

Inscriptions, II, 473, 474, 476, 

477, 478, 479, 48o, 48i, 489. 
Seigneur. Voy. Moii (Matthieii-FFUh 

çois). 
LraiGRAR. Voy. Ldsiorar. 
LuzQf (Jean), marguiHier de Vanves, III, 

589. 
Ltbault (Hilaire), notaire au Ghàteiet, IV, 

3i3. 
LTRikBBS (daud^Bertrand de), jésuite, I, 

5t8, 595. 
LroR [Rhtee], I, 67, 68, 999, 467, (71; 

IV, 90, 91; V, 48. — Chanoine-comte 

de Saint-Jean de Lyon. Voy. Bbadroht 

(Cbristopbe de). — Gouverneur. Voy. 

NBurviixB (François de). 
Ltorrb (Henri de), comte de Serron, IV, 

339. 
Ltorrb (Marguerite de), femme de Chude 

Mdier,IV,S38,389. 
LroRs (Jean de), marguiHier de Vfllien-ie- 

Bel,U, 44i. 



M 



Ma. . . (Anne), carmélite. II, 9o5. 
Mabillb (Nicolas), pcétre, III, 867, 
358. 



Mabulor (Jean), bénédidin, I, 3&9, 353. 
Mabuni (Claude), habitant du Pin, IH, 
70. 



DE LIEUX ET 

Micé (Phîfippe), notaire et secrétaire da 
roi, I, a88. 

Machact db PovPADooft (LoaiBe-Prançoise), 
IV, «68. 

Machaolt (Charles-Henri-Loois de), mestre 
de camp, I, 968. 

Machault (François), eonseiller au Parle- 
ment, III, ^kU. 

Machadlt (Jean-Baptiste de), garde des 
sceaux, I, â68; II, 5Ao. 

Maghaolt (Louis de), conseiller d*État, I, 

999. 

Maghigots, I, 55, 56. 

Maqon (Nicolas), peintre verrier, V, 56. 

MIgon [Sadne-ei-Loire], V, i4o. — (Archi- 
diacre de). Voy. CnABBaT (Hugues). — 
(Évéque de). Voy. DniiT (Gaspard). 

Maoqdit, IV, 566. 

Ma€t (Fief de), V, 995. Voy. Chaigb. 

MAOALAWB-iis-LAioinr (La), III, A8. Voy. 
Madblbmb (La). 

MAaBLBMB. (La) [Sone-et-Mame, c"* de 
Pomponne]. — (Seigneur de). Voy. Ar- 
HAOLD DB PoMPORNB (Nicolas^Simou). 

Mafpubbs [Seine-et-Oise, c** d'Écouen], 
II, kj%. — (Baron de). Voy. Lb Bou- 
LANOBi (Angusle-Macé). 

MAflAlBNCB, I, 539, IV, &&9. Voy. MliOARB. 

MàBBiiiB (Garoltts). Voy. MAoniii (Charies). 
Maouih (Charles), proviseur du collège des 

Irlandais, V, 176. 
Maoinn (Patrice), abbë de Tniley, V, 189, 

i83, \ik, i85, 186, 193. 
Maonaii (Isaac), jésuite, I, 599. 
Maonbissb (Arthur), V, 189. 
Maort-lbs-Haubadx [Seine-et-Oise, c!** de 

Chevreuse], I, 197; III, 989 à 991; V, 

Abbaye de Port-Royal. Voy. Port- 

ROTAL. 

(Dame de). Voy. Duhah m Créybcobor 
( Marguerite-Suianne ). 



DB PERSONNES. A85 

%be Saint-Germain (de Paris), III, 

989 , 983, 98A . 987, 988, 989, 991, 
993, 996, 996, 807, 309, 3io, 3i9, 
3iA, 3i6, 3i8, 319, 391, 399, 393, 
396, 397, 399, 339, 333, 335, 336, 
339, .3io, Ux, 349. — Autel Notre- 
Dame, V, 984. — Cloche, III, 991. — 
Curés. Voy. Aehbri (Gabriel), Bbssoh 
(Jean). 

*—*— Inscriptions, III, 989, 983, 986, 
986, 988, 990, 991, 999, 995, 3oo, 
3o9, 3o5, 307, 309, 3io, 3i9, 3i4, 
3i6, 3i8, S90, 399, 393, 395, 397, 
399, 33 1, 333, 335, 336, 338, Uo, 
36i,349;V, 983,984. 

Maoht-l'Essait, I, 197; m, 989, 991. 

Voy. MA61f7-LBS-HAlUAUX. 

Maorthbs. Voy. Mahiub. 

Maguirb (Dominique), arehevécpie d*Ar- 

magh, V, 191. 
Mahadt (Miehd), curé de Saint-Pierre de 

Gonesse, II, 5&9, 5&3. 
MAHé (Louis-Martin), curé de Vauderlant, 

II, 579. 
Mahbdt (Charies), seigneur de Sevran, III, 

Mahbut (Dame), II, 356. 

Maigh-Airst (Baron de). Voy. 0*Bribi« 

(Charles 1"), O^Brirb (Charies II). 
Maigiot (Jean-François), curé de SenKces, 

lll,4&i. 
Maillard (Catherine), femme d^Étienne de 

Fleury, IV, 3 10. 
Maillard (Marie- Anne -Julie), fismoie de 

François-Jérôme Duparc, U, 363. 
Maulard (Philippe), notaire et secrétaire 

du roi, IV, 3o8, 309, 3io. 
MAU.Lé [auj. Luynes, Indre-et-Loir, c" de 

Tours]. — (Comte de). Voy. Ahgbrbox 

(Amanlt d*). 
Mauxé (Henri de), marquis de Carmant, 

I, 174- 



àSA TABLE 

MiaLB (liouis), dofiiear ea thédogie, I, 

7:90» 79»- 
Màini Di LA Tod^^Lahoby (Saxanne-Élëo- 

nore de) , femme de Joseph- Aqtoiiie Co- 

ligDon, II, 397. 

Màuxieayb (Seigneur de la). Voy. Moy 
(Charles de). 

Mailuzais [Veodëe, ch.4. dec**]. — (Dio- 
cèse de), I, 101, 109. 

Mauxoc (Charles de), prieur deLusignao, 

IV, a8. 
MàiiLOG (Maiguerike de), IV, a8. 
Mailloc (Philippe I" de), IV, 97, 99. 
MiiLLOG (Philippe II de), IV, 97, 98.,. 99, 

39, 4o. 
Maiuoc (Philippe-Auguslede)tlV, 9Â, 99* 
MiiiicouRT [Seiae-etrOiae, ç*"" daChevreuse] , 

III, i5o, 3oh. — (Seigneurs dft). Voy, 
CiijsvB£D8B (Aoseau de) , Cuvbiosb (Hervé 
de). 

Maihgy [Seine-et-Mame, c*^ deHelun]. — 
(Dame de). Voy, Hubault (Jacqueline). 

Ma2]ib^(Pug du). Voy. BovaMN (Louis-Au* 
guste de). — (Gouverneur du). Voy. 
PoTiBB (René), 

Maingubt (Charles), officier du duc d'Or- 
léans, III, 995. 

5lAumH0N (M-* de), V, 98^9* 
Maison*Fobt (La). — (Marquis de). Voy. 

QuM»s (Geprges^PhilipperLéon da>). 
Maison-Rou6b-br-Hubbpoix [Seine-e^Mame, 

c"* de Saint-Facgi^u]. — (Seigneurs de). 

Voy. Gbob (Denis), Lb Jay (Nicolas U). 
llAi80BB.[Seine« cT" de Gharooton-ie^ont], 

IV, t7«, 179,186.— (Pxé?Aid«). Voy. 
Gmmb (Erançi^îa-Louift). 

Maistbb (Jean-Annand-Philippe de),. baron 

de Vautours, IU« 9 1» 9ii« 
MàHiàiB. (Denise de), femme, d» Gitles 

Gaultier, II, 706; V, 387. 
MaBiàaia(Ieanne ds«), femme: de lean.Det* 

p<H'te8, 1, 3i3. 



QSS NOMS 

Malabby (Seigneur de). Voy. Lb ikx (Ni- 
colas II). 

Malabbt (André), grand prieur de Sainl- 
Denis,II, 178; III, i3&. 

Mauy-en-^bbohwais (Seigneur de)^ Voy. 
La Ix)bbb (Antoine de). 

Malbt (Gilles) , mettre dliiiytet.de Chéries V, 

IV, 906, 908, 909, 9 10. 

Mauet (Jean de), meiiie de Tabbaye de 

Poblet, I, 591, 599. 
Malbt ( Marie) , femme d'André Boulteville, 

IV, 173. 
Malbudb (Jacques), curé de Groslay, U, 

933. 
MALiiziBa (Jaoque»-Louift de), comeiller au 

conseil de D<»Bbes, III, &60, 54i. 
Mal^uid (Nicolas de), chancelier de Dombes, 

III, 5/io. 
Mal^zibu (Nicolas.Il de) ,évéque de Laveur; 

m, 5Ai. 
Malhbrbb, écrivain, V, 907. 
Malicb (Antoine), fermier du MesnS-Aubry, 

11,517. 
Malicb (Denise), II, 6&1. 
Malicb (Nicolas) , procureur Gacai de Moueyt 

le-Neuf, II, 673. 
Malibb (Claude), seigneur de Servon, IV, 

337, 338, 339, 3&0. 
Malibb (Elisabeth), femme de NicoUs de 

Baiifeul, IV, 915,338. 
Malirbs, notaire à Andresy, II, 34i. 
Maubghb (Nicolas), curé de Saint-Nioelas- 

des-Champs, I, 960, 96 t. 
Mallbnoub [Sdne-et<4i8e, c~ d^Cbatouj. 

(Seigneur de). Voy. Lb Pilbob. (Tho* 

mas). 
Mallbt (Geneviève), femme de Jean Par- 

fidt, IV, 610. 
Mallbt (Jacques), contrMaur général- des 

Eaux et forêts de France, I, 5â9. 
Mau4w (Marie), femme de- ThieKry Lera- 

bours, II, 63i. 



DE LIEUX £T3)lE PERSONNES. 



M7 



MiLui (Claude), eaatrMeiir des fioaaees, 

II, 5&i. a Malibb. 
Mallion (Pierre de), dievialier, II, a6s. 
Mallon (Gallierine), dame de Nointel, III, 

Malnoub [Seiûe-efc-Maroe, c"* d'Émerain- 
ville], IV, /i6â, A66., iôy, 470 à ^89. 

AU>aye de Notre-Dame, IV, -470 à 

489. — Abbesaes. Voy. Balsac (Antoi- 
nette de), HiifiiBQuiN (Ren^e), NEurnLLB 
(JeaBDe de), Vivian (Catherine). — 
Chantre. Voy. Fodbnibr (Barbe). — 
Prieures. Voy. Coorson (Renée Hue de), 
Lb RoaiLLé (Geneviève). 

Inscriptions, IV, 470, 471, 478, 
474, 475, 477, 479, 48o, 48i, 483, 
484,486, 488,489. 

Seigneurs. Voy. Lb Cahus (Denis), 



Particbllb (Michel). 

Malon (Antoine^Robert), notaire et secré- 
taire du roi, II, 5aa. 

Maltb (Ordre de), I, 674; IV, 48, 96, 
97, 100, 110. — Chevaliers. Voy. Hac 
(Jean), Hablat bb Sancy (Jacques de), 
Pbbbbad (Geraaain), Talaru (Louis-Fran- 
çois de). — Commanderies. Voy. Boim- 

OOUT, GODLOURS, LaONY-LE-SbC, SAtNT- 

Jban-bn-l*Ilb. — Grands prieurs de 
Fraooe. Voy. Chbvbt (Jean de), Mraux- 
BoisBouMAN (Guillaume de\ — Grands 
trésoriers. Voy. Datjvet-^Dbssiabbst ( Fran- 
çois). 

Malvin de Montazbt (Antoine II de), arche- 
vêque de. Lyon, II, à%&. 

Mambbs [Sarthe], V, iSi, iSa. 

Mavtbbao (Denis), échevin de Paris, V, aSS. 

Haucbl (SoBaoae), femm e de Ciiarle»Char- 
tier, II, 49a. 

Manbat (L*abbé), doyen des aoMeillers 
>dercs au Parkment, I, 4ia6. 

MaraiAT, margoiiikr de Saint^^Nioslas-des- 
Charops, I, 369. 



Mandbobis [Seine-etAiarae, c^ide Fav i èw s 

en-firie].«-^(Seigaeuffsde).Voy. Pbibbhc 

DE MoRAs (François), Pbibbnc de Mobas 

(François-^Marie). 
Mabbbbs [Seiae^t-Oise, c*" de Boissy^fiHot- 

L^r] , IV, 1 80 , 3o6. — (Seigneur de). 

Voy. Tbobassin (François de). 
Manebsb (René), margnillier de .{Sonesae, 

II, 546. 
MiNGOT (Claude), avaeat dutrai, IV, .188. 
Manine [Seine -et -Oise, c"* de Domont]. 

(Seigneurs de). Voy. Cbamblbisabt (An- 
toine de), Chahploisant (Arthm de). 
Mabiouan [= Maoicamp, Aîme, c" de 

Coucy]. — (Prieur de). Voy. Qiollbt 

(François). 
Manjard (Girard), booi^geoîs.Ae ftoîs, I, 

388. 
Manoib (Seigneur du). Voy. Hbmuabt (Ni- 

ccdas). 
Manovbt (Charies), UI, 'i56. 
Mans (Le) [Sarthe]. — (Vidame du). Voy. 

Angbnnbs (Charies d*),.II, 6>4. 
Mansa» (François), architcete, I, a^, 

377, 573. 
Mabsabt (JukB-Hardouin),aDehitecte,«BÎo- 

tendantdes Bâtiments, 1, 998; m, «36, 

391; V, ao3. 
Mansabt de SâfiouBS (Jacques Hardmiin ) , 

acthiteete, III, 3^9. 
Marsel (François), IV, 3a3. 
Mahbbl (Vincent), IV, aiS. 
Mantes [Seine-et-Oise]. — (fiouvcnieur 

tle). 'Voy. La Mamt (JeaurMarc «ia), iiE 

CouTURiBB.(Jesa). 
Mivbbl îfMièilB, lempenv àe '^malKiti- 

nople, I, 71; V, 33o. 
MAfioBL.£esBiBB, anpeiBBrde TinéhiiaBde. 

V, 33o. 
Maoubrraoi (Jeanne), femme de Jen Mle- 

lier,lV,43A,43â. 
Maqubt (Jacques), secrétaire du roi BI,'fia. 



&88 



TABLE DES NOMS 



MàiAis (Marin), nranâen, V, §07. 
Mabais (Seigneur du). Voy. Huiault 

(Jean). 
Mabc (André), cure de Tavemy, II, SaS. 
Mâbca (Pierre de), archevAqoe de Paris, I, 

«3. 
Marcadb (Marthe), carmâite,II, âo5. 
Mabgadbt (Geneviève), femme de Jean Ba- 
chelier, IV, 19&, igS. 
Mabcbl (Amie), femme de Louis Laisné, 

IV, 463. 
Mabcbl (Louis), corë de Saint-Jaoques-du- 

Haut-Pas, I, 188. 
Mabcbais (Jacques), curé de Jouy-en-Josas, 

m, 961, 969. 
Mabchais (Madeleine), femme de Claude 

Angouilin, III, 698. 
Mabchand (Dominique), mai^guillier de Ma- 

gny-les-Hameaui, III, 991. 
Mabchand (Sebastien), jésuite, I, Sao. 
Mabghabt' (François-Gilbert), ëcuyer, III, 

685. 
MABciiAifT(Jean), IV, i^o6, &07. 
Mabcbaht (Mëry), maître couvrrar, I, 

677. 
Mabchant (Vincent), curé de Fontenay- 

8ous-Louvres,II, igg, 600. 
Mabghb (Gouverneur de la Haute et Basse). 

Voy. R0STAIN6 (Tristan de). 
MABCHiPALLD (Seigneur de). Voy. Dopois 

(Georges). 
Mabchï Pald (Seigneur de). Voy. Richabo 

(Jean-Louis). 
Mabchbs (Les) [Seine-et-Qise, c** de Viry]. 

(Seigneur de). Voy. Japput. 
MABdràBBs ( Mai^nerite de ) , femme de Guil- 
laume de Soulaires, IV, 976. 
MABcaiàBBs (Monseigneur de), chevalier, IV, 

975. 
Mabcolbt. Voy. Lb CRÙtoR (Jean). 
Mabconat (Louise de), dame d'Apremont, 

n, «54. 



Mabcouss» [Seine-et-Oise, c** de Linumrs], 
1,48; m, 494, 496,713; IV, 118. 
Château, m, 494. 

Église Sainte- Marie- Madeleine, III, 
494. — Curé. Voy. LbMelmbt (Jean). — 
Statue de la Vierge, III, 494. 
— Inscription, UI, 494. 

Seigneurs. Voy. La Grbvalibb (Élisa- 
beth-Thërèse-Marguerite), MoRTAGu (Jean 
de). 

MABDrLLT [Seine-et-Marne, e~ d'Évry-les- 
Châteaux]. — (Dame de). Voy. La Ri- 
vièBB (Marguerite de). 

Mab^chal (Bernard), prieur de Saint- 
Pierre de Hautvillers, IH, 991, 999. 

Mab<cbal (Georges), premier chirurgien du 
roi, lU, 960, 961. 

Mab^hal (Les hoirs), III, 471. 

MABiCHAOSS^E DE FbARGB, V, 91 5. 

Mabbil, II, 349. Voy. Mabbil-soos-Mablt. 

Mabbil, II, 496, 607. Voy. Mabbil-bn- 

Fbaiicb. 
Mabbil-en-Fbangb [Seine-et-Oise, c** d'É- 

couen], II, 488 à 491, 496, 607. 

Église Saint-Martin, H, 489. — 

Cloche, II, 488. 

Inscriptions, H, 488, 490, 491. 

Seigneurs. Voy. Moti (Mathieu-Fran- 

çob), Potibb (Léon, duc de Gesvres), 
PoTiBB DB Gbsvbbs (Louis-Léou). 

Mabbil-sods-Mablt [Seine-et-Qise, c** de 
Saint-Germain-en-Laye], II, 349; III. 
917 à 919; V, 34i. 

Église Saint-Étienne, IH, 917, 918, 

919. — Cloche, UI,9i9. — Curés. Voy. 
Mabinbs (Jean de), Pibbbob (Charles- 
Toussaint), Sapibbt (Jacques), Ytbbt 
(Nicolas). 

i— ^ Inscriptions, III, 917, 918, 919. 

Mabbbhbs [Charente-Inférieure]. — (Gou- 
. vemeur de). Voy. Gorbot (RenérFna- 
çois). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



A89 



MAiRsai (Vincent), édievm de Paris, V, 

ait, 919. 
Mauscot (Françoise), femme de Charles 

Baffly, m, 7. 
Masbstarg. Voy. Prussag bb Masestihs. 
Mabbts (Les) [Marne, cf^ de Merfy, e"* de 

Bourgogne]. — (Seigneurs de). Voy. Ba- 

GBBLiBB (Jean). 
Mabbtz (Germaine), femme de Jean Boni- 

tenger, I, 699,700. 
Mabbts (Guyonne), femme de Jean Dou- 

trooleaue, II, A 19. 
Marbyillb (Seigneur de). Voy. B^thurb 

(Armand-Joseph de). 
Maroalit, juive de Paris, I, 719. 
Mabobrcy [Seine-efc*Oise, c*" de Montmo- 
rency], II, io5. 
Margbbbt (Pierre de), ëcuyer, IV, i83. 
Mabgbbbt (Pierre de), seigneur de Pon- 

tauit,IV, i83. 
Margbbib (Sœur), cordelière, V, 167. 
Margbib (La). Voy. Mabgubbib (La). 
Mabgbt, tominer h Sentis, II, SgS. 
Mabgubbib ( La ) [ prob* Charente , c^ de Juri- 

gnac, c*"" de Blanzac]. — (Seigneurs de). 

Voy. Ijkiaii (Louis), Laism^ ( Michel). 
HABOffBBRB, femme de Gnérin, II, 198, 

Mabgobbitb (SoBor), carmëiite« II, 9o5. 

Mabgubbitb db la Natitit^ (Sœur), religieuse 
du Val-de4jrAee, I, 38o. 

Mabouillibb (Raoullin), I, 676 , 677. 

Mabuu (M*), professeur de chirurgie, I, 
638. 

Mabutal (Seigneur de). Voy. Gbangibb 
(Edouard). 

Mabib (Marie-Anne), femme de J.-B. Bou- 
cher de la Rupdle, III, 991, 999. 

BIabibs (Les trois), V, 1&7, 1&8, 1A9, 
i&o. 

Mabibttb (Agnan), sieur de PonteviHe, I, 

995. 



f. 



Mabibttb (Antoine), correcteur des Comptes, 

III, 87. 

Mabillac (Louis de), cure de Sainfc-Jacques- 
ia-Boucherie, I, 181, 189; III, 909. 

Mabillac (Louis de), maréchd de France, 
I, 181, 79A, 795, 8ao. 

Mabillac (Michd de), garde des sceaux, 

I, 968, 949, 79&. 

Mabillac (Michel de), seigneur d'OHain- 
ville, conseiller d^État^I, 181.568,569; 

IV, i4i. 

Mabiluc (Raië de), seigneur d*OUainville, 

m, A93. 

Mabin (Le p.), jésuite, I, 699. 

Mabubs (De), marguillier d*Andresy, II, 
353. 

Mabinbs (Antoine de), eurë de Mareii^ous- 
Mariy, II,3&9; V,3ii. 

Mabinbs (Bildebert de), suhstitnt du tabel- 
lion d*Andiesy, II, 3 &3. 

Maeihbs (Jean de), cure de Mareil-sous- 
Mariy, III, 919. 

Mabirbs (Martin de), tabellion d'Andresy, 

II, 343. 

Mabirbs (Pierre de), avocat au Parlement, 

II, 988. 
Mabinbs (Pierre de), sieur du Plessis, II, 

3A7, 368. 
Mabion (Guillaume), cui*ë de Villeron, II, 

609. 
Mabitault (Marquis de). Voy. L'Islb (Har- 

douin de). 
Mabivauz [Seine -et- Oise, c** de Janvry]. 

(Seigneur de). Voy. Bâillon (Jean de). 
Mablb (Arnaud de), président au Pariement 

de Paris, I, 38i, 389. 
Mablb (Christophe de), conseiller an Par- 
lement, I, 38 1, 389. 
Mablb (Christophe-Hector de), conseiller 

au Pariement, I, 389; 
Mablb (GniHanme de), seigneur- du. Tbil- 

lay, II, 5i9, 55o. ... ^ 

69 



&90 



TABLE DES NOMS 



Maiils (Henri de), ebanedûh* de France, 
I, 199, 193, 38i, 38s. 

Mable (Jean de), père de Ghristv^he de 
Marie, I, 38i, 389. 

Marlb (Lacrèoe de), femme de Nicolas Gi** 
rard, II, 55o. 

Marlit (Jacqaes), curé de Jouy-en-Josas, 
III, 960. 

Mablt (Madiine de), III, 90&, 9o5, 906. 

Mably (Thibanld de), abbë des Vanx-de- 
Ceniay,lII, &/i3, AU, 465. 

Mablt-*la-Viu.b [Seine-et-Oise, c"" de La- 
sarches], II, 6^9, 65o, 656. 

^ise Saint-Étienne, II, 660, 65i, 
656, 656. — Cloche, II, 656. — Gare. 
Voy. Papih (L^[er). 
Hôpital, H, 665. 

Inscriptions, II, 65o, 65 1, 659,653, 

654,656. 

Marlt-lb-Roi [Seine^t-Oise, di.-l. de c**], 
Ill,9t>4,9o5,9o6, 919, 999, 3oo;IV, 
8A. — Château, HI, 919; V, lai. — 
Chevaux de Mariy, II, 97. — Église 
Saint-Vigor, III, 919 ; peinture sur bois, 
iUd. — Inscriptions, Md, — Machine, 
m, 9o4, 9o5, 906. — Prieuré, IV, 86. 

— Seigneurs. Voy. Monthobbkct (Bou- 
chard m de),MoNTMOBBNGy (Mathieu III 
de). 

Marly-peès-Metz [anc* Mosdie, c*"* de 

Vemy]. — (Seigneurs de). Voy. Gbavbl 

(Jules de). 
MAatrn [Seine-et-Oise, c*" de Sèvres], lU, 

1% 
Marollbs [Seine-et-Oise, c*" <l*Arpajon], 

lV,5o,65. 

Église Saint -Georges, IV, 65. — 

Cloche, AU, — Vitraux, ilnd, 

— Inscription, ibU. 
Seigneurs. Voy. Mbshbs (de). 

MAROLun-Bif-Bau [Seine-et-Oise, c"^* de 
Boissy-Saint-Léger], IV, 180. 



Marot (Clément), écrivain, V, 907. 
Marquant (Pierre), cure de Vaudarlant, II, 

671. 
Mabbb-Hbbbub (La) [Seine-et-Oise, c^ de 

Clichy-«i-Launoy], lU, 87. 
Marsaille (Bataille de la), II, 953. 
Marsilly (Sôgneur de). Voy. Cohiuhbs 

(Jacques de). 
Marst (Balthasarde), sculpteur, U, 998. 
Marsy (Gaspard de), sculpteur, Q, 5, 997, 

Martbad (Pierre), commissaire de l*artiile- 

rie,ni,6i5;V, 365. 
Martbl (Charies), comte de Fontaines, III, 

5io. 
Mabtbl (Françoise), femme de Chartes 

Martel, III, 5io. 
Martel (Pierre), n<^[ociant k Paris, II, 

601. 
Martin, marguillier de Saint-Ntcolas-des- 

Champs, I, 969. 
Martin, notaire au Chftidet, III, 668u 
Martin (A.), fondeur, lU, 587. 
Martin (Cardine), femme de Rotnn Cou- 
sin, III, 180. 
Martin (Claude), curé de Groslay, II, 933. 
Martin ( Dame), femme de François Legrm, 

U, A79. 
Martin (Jacques), curé de Bniyères-le- 

Châlel, m, 487. 
Martin (Jean), III, 5o5. 
Martin (Jean) , fils du précédant, HI, 5o5. 
Martin (Joseph-François), licencié de la 

faculté de Paris, curé de DeuH et de 

Groslay, II, 93i, 937. 
Martin (Julien), lU, 5o5, 5o6. 
Martin (Remi)V-lU, ^99. 
Martin (Sébastien), chanoine de Cham- 

peaux, V, 46, 57. 
Martin (Vincent), habitant de la ViUe4u- 

Bois, lU, 5to. 
Martine (Gilles ) , III , 1 99. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



«91 



Mabtihot (Geoevî^ve-Heiiriette), II, 601. 

MiRToir (Jacques), ehanoine de la Sainte- 
Chapelle, I, 88. 

MiuAT (Seigneur de). Voy. Vamal (Jac- 
ques de). 

lA^BcÉ (Pierre), margnillier de Soisy-soas- 
Étioles, IV, 917. 

Mas-Gabirbr (Seigneur de). Voy. Boniiibr 
DE LA M088ON (Joseph). 

Maslb (Seigneur de). Voy. Rvni» (Germain 
de), Saint-Pol (François de). 

Masunss (Louis), notaire h Andresy, II, 
347. 

Masparault (Héritiers), IV, 4 16. 

Masparault (Jean-Jacques de), seigneur de 
PaHnel, III, i3i. 

Massahd (Louis-Alexandre), chanoine de 
Ghampeaux, V, 53. 

Massol (Antoine-Bernard de), avocat gê- 
nerai en la Chambre dès comptes, IV, 
38o. 

Masson (Gilles), III, 436. 

Masson (Pierre), chapelain de Notre-Dame 
de Paris et cure de Choisel, III, 636, 
437. 

Masson (Pierre), curé de Ponrqueux, III, 
19Q. 

Masson (Pierre), échevin de Paris, II, 16. 

Masson (Pierre), margufliier du Pin, III, 
70. 

Masson (Pierre), neveu du curé de Choisel, 
III, 436. 

Masson (Pierre), notaire au Cbâtelet, III, 
574. 

Masson de Plissât (Jean), comte de Mo- 
rangîs, III, 637. 

Masson de Plissât (Marie-Espërance^, fille 
de Jean Masson de Plissay, III, 687. 

Masson de Plissât (Marie-Espérance), mar- 
quise d'Évry, IV, 371. 

Massonnbt (Catherine), femme de Gabriel 
BoliflTe,IV,333. 



Massonnbt (Nicolas), margnilKer de V3ie- 

neuve-le-Roi, IV, i58. 
Massont (Miefad), seigneur de Quiney, IV, 

3ii, 3i3. 
Massot (Mathnrin), III, 984. 
Masst [Seine-et-Oise, c*^ de Longjameau], 

III, 539,530,533,664. 
Église Samte- Marie ^Maddeine, IIL 

53o, 5a9. — Cloche, III, SSa. 
Inscriptions, III, 5^9, 53o, 53 1, 



533. 

Sdgneurs. Voy. Ma-sst (Simon de), 

Rozi d'Epfiat (Antoine II), Viiliers 
(Pierre II de). 

Massy (Claude), III, 5o5. 

Masst (Simon de) , chevalier, m, 539 , 53a. 

Mathabel (François), avocat an Pariement, 
III, 433. 

Matharel (Marguerite), carméKte, II, 906. 

Mathas, procureur fiscal du duché d'En- 
gfaien. H, 397. 

Mathbset (Antoine-Louis Chamberihac de), 
I, 34o. 

Mathieu, margnillier de Saint-Nicolas-des- 
Champs, I, 369. 

Matiftas de Bugt. Voy. Bdct (Simon Ma- 
tiffiis de). 

Matodb^ (Les hoirs), ID, 471. 

Mavbbbt (Biaise), IV, 349. 

Maubon (Jean-Baptiste), fondeur. II, 3a6, 
337. 

Maubuisson (Abbaye de) [ Seine -et-OÎBe, 
c"* de Saint-Ooen-rAum^ne], II, 3i. 
33, 336, 364, 370, 371, 373, 533, 
534; m, 3i6, 817; IV, 478, 474-, 
V, 3o3. — Abbesses. Voy. BAviiRE 
(Louise- Marie-HoHandine de), Colbbst 
DE Cboisst (Charlotte), Sdtbead (Marie 
des Anges). — Colombier, II, 373. — 
Grange, II, 373. — ^ Inscriptions, II, 
370, 871, 373. — Procoraur^ Voy.Lk- 
DOOQOET (Charies). 

69. 



&92 TABLE 

MincHAMP [Sdne-et-Oise, c** d'Étampes], 
m, 583. 

Madglbio (Martîii), vicaire de LeiideviUe, 
IV, 61, 6s. 

Madgeidx (Seigoeur de). Voy. Ahdbiiu 
(Pierre-Philippe). 

Mauqariit [Seine-et-Oiae, e~ de Marge&cy]. 
(Seigneur de). Voy. Fatit (Olivier). 

MADOsa (Marie-Madeleiiie) , femme de Loaia- 
Alezandre Bernard, IV, SgS, 896. 

Maogiii, notaire apostoKque, III, 677. 

MAironi, officier municipal de Màrly-ia- 
Ville, II, 656. 

Maolivaolt (Marie de), femme de Charles 
Le Camus, III, Sis. 

Maolbvadt (T.), sculpteur, 1, 1&8. 

Mauht (Jean), marguillier de Leiidevilie, 
IV, 63. 

Maopbod (Gilles de), contrôleur général 
des finances, I, 736. 

MAoraoïr (Marie de), femme de François 
FouqueC, I, 735. 

MADPnTDis. Voy. Mobeau de Maupeituis. 

Maupoint (Jean), V, 93à, aSS. 

Maopoirt (Jean), prieur de Sainte*Calhe> 
rineHlu-Val-<les-Écoliers, V, aSS, a36. 

MAUBBcoaaT [Seine-et-Oise, c"* de Poissy]. 
Chapelle Notre- Dame-de-Lorette, II, 
343 , 353. — ^lise Notie-Dame^Bon- 
Secours, II, 3kà; vitraux, Md, — In- 
scriptions, Mi. — Seigneur. Voy. Lislb 
(Barthélémy de). 

MAiraaaABD [Seioe-et-Mame, c*" de Dam- 
martin]. — (Seigneurs de). Voy. Amelot 
(Gharies), Akblot (Jacques), Buly 
(Pierre de). 

MAOBirAs [Sdne-el-Oise,. c*" de Chevreuse]. 
(Comte de) Voy. PaiLiPBAox (Jean-Fré- 
déric). 

MADBiviaT [Sone-et-Mame, c"*de'Chaumes, 
c*" de Tonman]. — (Seigneur de). Voy. 
GaAifGiBB (Maxiroilien). 



DES NOMS 

Madssabt (Geneviève), femme de Jean Lus- 
son, V, a63, 

MAuviàBBs [Seines-Oise, c" de Saint-Por- 
get]. Inscription, V, 393, 994. 

Mathabd (François), écrivain, V, 907. 

Mababin (CoHège). Voyex Pabis : Collège 
Masarin. 

Maxabin (Duc de). Voy. La Pobtb (Paul- 
Jules de). 

Masabir (Jules), cardinal, 1, 697, 698; II, 
98, 38, i&i. 

MAsiàBB (Simon), sculpteur, I, 384. 

MàMEOCHna (Georges), fondeur, IV, i59. 

M^ANoouBT, m, 3oi. Voy. MAnooirBT. 

Mbaux [ Seine-et-Marne], 1 , 1 1 i , 3o5 , 685 ; 
IV,' A99. — Chanoine de Saint-Étienne. 
Voy. D. . . (Guillaume^. — Église Saint- 
Saintin, IV, 499. — Evéque. Voy. Bos- 
suBT (Jacques-Bénigne). 

Mbaux (Claude de), écuyer, IV, 5io. 

Mbadx-Boisboudban (Guillaume de), grand 
prieur de France, IV, 110, 11 1, 1 19; V, 
960. 

MàcHBs (Notre-Dame-des-). Voy. Notbb- 

DAHE-DBS-MèCHBS. 

MBCTfflLDB DO SAiNT-SACBBHBirr (La mère). 

Voy. Bab (Catherine de). 
Mbgtoibb (Les hoirs), IV, 4o6, 407. 
MiD&if [Seine-et-Oise, c*" de Poissy]. — 

Cuve baptismale, I, 984; V, 339, 333. 

MiDAVT. Voy. ROUIEL OB MiDAVT. 

MéDicis (Catherine de), femme de Louis de 
Marillac, I, 794, 796. 

Miotcis (Catherine de), reine de France, i, 
993, 994, 45o, 45i, 453, 454, 456« 
457, 464, 466, 469, 544, 546, 568, 
71Ç. — Son monument aux Célestîns, 
I, 45o, 45i. 

MiB (Le) [Seine-et-Marne, c*° de Mdun], 
I, 174, 368. — (Seigneurs du). Voy. 
Ragdibb (Nicolas), RiBoaoïf (Jean-Bap- 
tiste de). 



j 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&9â 



MmrBir (Pa^eal), frère de Sumtnlean-de- 
Dieo, IV. 5i3. 

MioABD (Loait), frère eoa^ateor de la Com- 
pagnie de JësoB^ I, SaG. 

MioAaB (Évèqoea de).Voy. Boocbbb (Char- 
les), Nbbvbt (Jean). 

Mbgabbngb, III, a55. Voy. M^abb. 

Mbwnah (Pierre), margoiBier de Viilainea, 

II, â7B. 
Mbillahd [Cher, e*" de Saint-Amand-Mant- 

Rond]. — (Seigneur de). Voy. B^thorb 

(Annand-Joaeph de). 
Mbillbbatb (La) [Vendée, c*" de PooEaugee]. 

(Dnc de). Voy. La Pobti (Charies de). 
MiuGOT (Antoine), procnreur fiscd de la 

baronnie de Saint-Maur, III, 3o. 
MBuom (Jean), II, 343, 3&4. 
Mbun, notaire è Paris, IV, 589. 
Mblin (Antoine), ëehevin de Paris, V, 

)io8. 
Mblui (Henri de), prienr-earë de Rmssy, 

II, 566. 
Mbllbbat [Eore-el-Loir, if* d^Oinville-Saint- 

Lîphard, c"* de Janviiie]. — (Seigneur 

de). Voy. Vasbar (Jacques de). 
Mbllmt (René-Antoine), curé de Soisy, IV, 

317. 
Mbllicy, I, 3o, 3i. Voy. MacBT. 
Mbllibr (Marguerite de), dame d*Égligny, 

IV, 53i. 

Mbllo (G. de), dianoine de la Sainto-Gha- 

pelle, I, 75. 
Mblon ob Pbadod ( Martial ) , prieur de Saint- 

Germain-en-Laye, III, ai 5. 
Mbloit [Seine*et-Maroe], I, aaG, 666, 

(67, 668, Â70, 739; IV, 8a, a6o; 

V, 66. — Gonsriller an bailliage. Voy. 
Thiboost db Bbbbt (Louis). — Couvent 
des Carmes, I, 467, ^70. «— Couvent 
des Réocrilets, ilM. — Fauboui^ de Saini- 
Liesne, iUd. — Seigneurs. Voy. Rostairo 
(Chartes de). — Gouverneur. Voy. Roa- 



TAuro (Tristan de). — Vicomte. Voy. Foo- 

QDET (Nicolas). 
Mblur (Antoine, comte de), I, 389. 
Mblun (Guillaume de) , archevêque de Sens , 

I, 95, â3a. 
MiifABD (Marie), fanme de Claude Bau- 
douin, m, 1^7. 
MiRABDBAO (Gratien), conseiUer au Parie- 

ment, I, i4o. 
MiN&Bs. Voy. Chabon db M^rabs. 
Mbrdb [Lozère]. — Archidiacre. Voy. Mar- 

TOH (Jacques). — Évèque. Voy. Rostairo 

(Jacques de). 
Mbrdbs. Voy. Mardbbs. 
Hi^RESTBiBB (Claude-François), jésuite, I, 

599. 

Mrrtau (Jeanne), femme de Jean LamheH, 
IV, 94. 

M^RiL(Le)[Seine-et-Oise,c"*de Longpont]. 
(Seigneur du). Voy. Rastf d'Etfiat (An- 
toine II). 

MimL (Le), III, 379. Voy. Mbsril-Saint- 
Deris (Le). 

MiRiLLET (Le) [Seine-et-Marne, c** de 
Neufmoutier]. — (Seigneur du). Voy. 
Bbbrard (Charies). 

M^iLHORTART (Inscriptious À), V, 958. 

Mbhiot (Marie-Anne), carmélite, II, 9o5. 

Mbrrbgv [Sâne-et-Otse, c** de Cori)eil] , IV, 
79, 80. — Église Saint-Pierre, IV, 80. 
— Curés. Voy. Cortbastir (Pierre), 
ÉvBABD (Thomas), Firatt (FrançcMs), 
GirrABD (Goillaume-Fitz-Harris), Gdbbin 
(François), GumsaT (Pierre), Jdbbbt 
(Denis), Le CiBBC (Pierre), Mislay (Jean 
de), Pebbibr (Laurent), Pobtibb (Jean- 
Baptiste), RoAO (Jacques), Tbstu (Ni- 
colas). — Inscription, IV, 79. 

Mbrtbth db Salhorbt (Patrice), lieutenant 

^ colonel de la garde écossaise, I, 6o3, 
6o4. 

Menus [auj. Boulogne-sur-Seine], II, 78. 



&94 

MÉRAULT, IV, 991. 

MiBAULT (Claude), échcvin de Paris, V, 

953. 
Méraut (Jean), conseiller au pariement de 

Rouen, III, 365. 
Mbrcibr (Martin), curé de Voisinft4e-fire- 

tonneux, III, 980. 
Mbbcibr de laSodrcb (Simon), III, 5/i9. 
Mbr^b (Jean), marguillier de Viry, IV, 

189. 
Mbrger (Gervais), marguillier de Soisy- 

8ou8-Étioles, IV, 917. 
MiRiBL [Seine-et-Oise, c*" de Thle-Adam], 

11,373,396,496. 
Église sàitttrÉloi, II, 39a. — Cloche, 

îWrf. — Cur^. Voy. Pelbtier (François- 

Artus). 

Inscriptions, II, 3.96. 

Seigneurs. Voy. MoLé (Mathieu-Fran- 



TABLE DES NOMS 



çois), Orgbhont (Charles d'). 
MiéRiNviLLE (La marquise de), IV, 197. 
Merlan [Seine, c"* deNoisy-le-Sec], III, 

160. 
Merlat (Nicolas), cnrë de Dammard, III, 

55 , 56. 
Mbrlet (Octavien- Louis), secrétaire de 

r Oratoire, V, 336. 
Mi£rt-^ur-Ome [Seine-^t-Oise, c*" de Tlsle- 

Adam], II, 878 à 875, 696. 

Château, II, 374. 

Église Saint-Denis, II , 373* — Cloche, 

II, 375. — Curé. Voy. Bcsd» (Mathu- 

rin). 

Inscriptions, II, 373, Sji. 
Seigneurs. Voy. MoLé (Mathieu-Fran- 
çois), Orgehout (Charles d'), Saint-Cha- 

MANs (François de). 
Mbslat (Jean de), curé de Mennecy, IV, 

79- 
MtsbY [Seine, (T de Giéteil]. — (PrévAt 

de). Voy. Gaigrb (François-Louis). 

Mb8vb( Renée) «IV, So. 



Msnm (Antoinette-Louise de), dadiesse 
de Vivonne, I, 166, 9&6, 967. 

Mbsmbs (Jean-Antoine de), comte d'Avaux, 
IV, 979. 

Mbsmes (Jean-Jacques de), comte d'Avaax, 
I, 173; II, 566. 

Mbsmon [ Ardennes, c*" de Novion-Porcioi], 
( Marquis de). Voy. Rohanci (Godefroy I" 
de), RoHARCE (Godefroy II de). — (Sei- 
gneur de). Voy. Romance (Germain-Hya< 
cinthe de). 

Mbsnard (Etienne), chanoine de Linas, IIL 
7t6. 

MssiitL(Le) [Seine^t-Oise, cr*deLongpont], 
III, 69^. — (Seigneur du). Voy. LAEii 
(Marie-Maddeine). 

Mbsril-Ahelot (Le) [Seine-et-Marne, c** de 
Dammartin]. — (Seigneur de). Voy. 

• Amelot (Charles). 

Mxsnil-Aobrt (Le) [Seine-et-Oise, c*" d*É- 
couen], II, 468, 696, 5oi, 5o9, 609 h 
5i8. 

Château, II, 817. 

Dame. Voy. Pommcourt (Blanehe de). 

— Église Notre-Dame, II, 809, 5io, 
5i9, 5i3, 618. — Curés. Voy. Plotette 
(Jean), Robert (Jean-Baptiste). — Vi- 
traux, II, 509. 

— Inscriptions, II, 509, 619, 5i&,5t5, 



5i6, 517, 5i8. 

— Lieutenant en k justice. Voy. Char- 

tibr (François). 

Lieutenant en la prévôté. Voy. Le Dcm» 



(Louis). 
MxsnL-LB-SiioN (Joachine do), femme 

d'Alexandre de Bâillon, III, &6/t. 
Mbsril-Mauoibr [Calyados, c** de Méâdon]. 

(Seigneur de). Voy. Do TmLLAT(Pierre). 
MESifiL-SAiifT-Diiiis (Le) [Seine-et-Oise, 

c** de Chevreuse], III, i5o. — (Seigneur 

dn). Voy. Habirt (Louis). 
MiSRiL-SAivT-GioaftBS (Le) [Somme, e*" de 



DE LIBDX ET DE PERSONNES. 



495 



Montdidier], U, 6i3: IV, 96g. — (Sei- 
. gneor du). Voy. Hanbst (Charles de). 
MiBiiT (Jean), chanoine de Champeani, V, 

97- 
MBBSDkBi»*80R- Arhahgb [auj. Maiaères , 

Haute-Marne, c'" de la Ferté-sur-Ar- 

manoe]. — (Seignear de). Voy. Chaif- 

LDUAiiT (Antoine de). ' 

MiBTiBR (Margnerite), femme de lAoù 
Bourdon, IV, aoa. 

MtfruiAD (Clément), ardiiteete, I, 536. 

Mbtz [anc* Moselle] , 1 , 53 , 55 , â6a , &63 , 
716, 7A5. — Abbé de Sainfr-Vinoent. 
Voy. Angelih (Henri-€haries). — Éche- 
vin. Voy. Coman (Viriot). — Lieute- 
nant général an pays de Meti. Voy. Hius- 
soNviLLi (Louis d'). — ;^ Parlement (Gon- 
seifler au). Voy. Collot (Jean). 

Mbts (Berbier du). Voy. Bbrbibr du 
Mbtb. 

Mbudob [Seines-Oise, c*" de Sèvres], III, 
a4&, aA5; V, iSy. — Capitaine. Voy. 
Sauvât (François). — Château, IIL a&i^, 
9â5. — Église Saint-Martin, t6f(rf.; cloche, 

III, a 4^; curé. Voy. Collih (Michel). — 
Inscriptions, III, ai^. — Semeurs. 
Voy. LoRBADiB (Charles, cardinal de), 
LoBBAiRB (Charles, duc de Guise). 

Mbulan (Grégoire de), trésorier de la 

Sainte^hapdle, I, 90. 
Medbibb (Jacques), marguillier d'Essonnes, 

IV, 8a. 

Mbosbibb (Jean), III, 5ig. 

Mbtmac [Corràze, cb.-l. de c*"]. — (Abbé de 

Saint-André de). Voy. Laboloys db Blac- 

roBT (Armand-Auguste). 
Mbtbabd ( Charies) , oooseâier an Parlement , 

II, 657. 
Mbynibb (Bernard), jésuite, I, 59i. 
MiiBLAB [Seine-et-Oise, c"* de Frouvitte, 

c*' de risle-Adam]. — (Seigneur de). 

Voy. (Charles d). 



MisàBB (Michd), marguillier d'Amboile, 

IV, 44a. 
MisiàsB (Seigneur de). Voy. Fouqubt (Yves). 
MésiAbes [Ardennes]. Inscription. H, 

683. 
MfCHAan (Charies), curé de Saint-Sauveur, 

à Paris, I, 3o6. 
Michad de Montaban (Edme-Charies), IV, 

ii3. 
MtCBAU BB MoHTARAit (Jacqucs- Marie -Jé- 
rôme), IV, 11 3. 
MiGHABLT (François), sergent royal, IV, 

565,566. 
Michaux, mai|[u3]ier de Saînt-Nicolas-des- 

Champs, I, 369. 
MicHBL, booi^geois de Neaufle-le-ChAtel, 

m, 45a. 
MicHBL, laboureur, II, 619. 
MiCHBL (Geneviève-Cécile), femme de Ni- 
colas Brunard, II, 584. 
MicHBL (Jacques), abbé d'Hermières, IV, 

4oi, 4oa. 
MicHBL (Jean), évèque d* Angers, III, 537, 

5a8. 
MiCBBL (Thomas), curé de Nonneville, III, 

109. 
MiCHBL DB LA RocHBMAaLBT (Gabriel) , avocat 

au Parlement, III, 5a3. 

MiCHBL DB LA RoCBBHAILLBT (JaCqOCS), 

conseiller en la Cour des monnaies, III, 
5a3, 5a6, 597, 5a8. 

MiCHBL OK LA ROGHBMAILLBT (Marie), III, 

5a5, 598. 

MiCHBL DB LA RoGBBMAILLBT (Roué), CUré 

de Champlan, III, 593, 594, 595, 
596, 597, 598. 
MiCHBLoii (Michelle), fiHe de la Charité, II. 

990. 

MicHOB (Nicolas-Gilles), notaire h Goumay, 

111,48. 
MiETTB (Marie), Temme de Gaspard Tran- 

chepmn, I, 935. 



A96 



TABLE DES NOMS 



MiGNAN (Jean), habitant de Viilaines, I, 

/170. 
MiONARD (Catherine), comtesse de Feu* 

quières, 1, 5o3, Soà. 
MioNARD (Nicolas), peintre, V, xhi. 
MiGNARD (Pierre), peintre, I, 5o3, 5o6; 

III, 169; V, ùùh. 
IMiGNEAux [Seine-et-Oise, c"" de Verrières], 

III, 538. 

MiGiroN (Pierre), dianoine de k Sainte* 
Chapelle, I, 83. 

MiGffOT (Jean-Andr^), vicaire géoénl 
d*Auxerre, III, aai, 99a. 

Milan ( Valentine de) , femme de Louis d'Or- 
léans, I, ihà, 983, 39/i, 6â9, &â3, 

MacBT(Prëv6lëde), I,3i. 

MiLiR, notaire, II, 643. 

MiLLB, serrurier du roi, II, ^7. 

MiLLKE, marguiUier de Savigay-sur-Orge, 

IV, t37. 

Millet (Jean), III, 673. 

Millet de Vilgourt (Anne), fianime de 

Pierre Duguë de Bagnols, III, â3o. 
MiLLON [Seine-ei-Qise, c** de la Chapelle* 

Millon]. — (Seigneur dey Voy. Bbssbt 

(François de). 
MiLLY [Oise, c""" de Marseille-le-Petit]. — 

(Châtelain de). Voy. Chevalieb (Claude- 

Jean-Baptiste). 
Millt [Seine-et-Oise, ch.-l. de c"]. — 

(Baron de). Voy. PBiuuiaT (Jean). 
MaLY (Seigneur de). Voy. GuiLlehtii (Phil- 

bert). 
Millt, tabellion à Puiseux, II, 64^. 
MiNCT, I, 996. Voy. Maihct. 
Miheli (Hubert), fondeur, IV, t6&. 
Miifi^RBs (Les) [prob* Eure, c** de Nogeotr- 

le-Sec , c" de Gondies]. — (Dame de). Voy. 

FoBBSTiEB DB Sauite-Oppobtdnb (Denîse). 
MiRiiaBs (Messire des), IV, SqS. 
MiQUB (Richard), architecte, II, 909. 



Mieabbao [Bassea-iy^, c** des Hé»]. — 

(Marquis de). Voy. Riqobtti( Victor de). 

— (Marquise de). Voy, GAsriLiAin (Frtn- 

çoise de). 
M1EAM10N. (Seigneur de). Voy. BBAmuairA» 

(Jean-Jacques de). 
Mirandol (Baron de). Voy. Boriubr m la 

M088ON (Joseph). 
MiREPoix [Ari^e, ch.-l. de c*"]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Uvis (Gui II de). 
MiRoii (François), prévôt des mardiands, 

11,34,35. 
MiRon (Louis), seigneur de Blaisy, V, 79. 
MisBRi [Seine-et-Oise, c** de Ver4e-Peiit, 

c'" d'Arpajon]. — (Seigneur de). Voy. 

BooGUiBR (Edouard). 
Misr-sDR-YoïiHB [Seine-et-Mame« c** de 

Montereau]. — (Dame de). Voy. Fbbtbl 

(Jeanne). 
M1TÀDOLU8, II, 199, i3i. 
MiTANTiBR (Jean-Martin), greflier de la viBe 

de Paris, V, 911, 919. 
MiTRY [Seine-et-Marne, c*" de Gkye]. 

(Cloche de), II, 3i3. 
MoGi (D. C. M.), ceilerier de Fabbaye 

d'Ourscamp, 11,683,684. 
MoGiKCHf (César), seigneur de RouviUe, IV, 

968. 
Moineau (Qande-François), frère coadîtt-^ 

teur de la Compagnie de Jésus, I, 

596. 
MouRT (L^[ère), IV, 3o3. 
Moissblles [Seine-et-Oise, tT d^Éoooen), 

II, 4&9 k 46i. — Église Snnt-Madou, 

II, 459, 46o; ciodie, II, 46o, 46i; 
curés. Voy. Dbsboghb (André), Mousb 
(Louis). — Inscriptions, II, iSg, 46o» 

Moisson (Michel), marguiQier de Sediees, 

III, 44i. 

MoissT-L^ÉviQUB [Seine-et-Marne, c*" de 
Brie-Comte-Robert], IV, 989 à 961. — 
^ise Nptre-Dame, IV, 969, 960, 961; 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&97 



doehe, IV, 961. — loscriptions, IV, 
aSg, aôi. 

MoLARD (Seigneur du). Voy. QoaiiiD (Jean 
de). 

Moii (Malfaiea-François), premier prési- 
dent du Parlement, II, 483, i86, Â96. 

MoLiBirs [CNae, c*" de Formerie]. — (Sei- 
gneur de). Voy. (Charles d*). 

MOLlàlUE, V, 9oG. 

MouÀBES (Les) [Seine-et-Oise, c*^ de U- 
mours],III, ââ6, ^97. — Ég^ Sainte- 
Marie-Madeleine, ibii.; cloche, III, â 97; 
curé. Voy. Jaitvibr (Jean). — Inscrip- 
tions, m, ^96, ^97. 

MOLIGNY. Voy. BOOBOSVI!! DB MoLIONY. 

MoLiiiBAD, notaire, I, àfj. 
MoLiNos, architecte, II, 5o. 
MoixAir (Anne de), femme de Roger de 
Gast, I, 91. 

MOLLIBR (N.), III, 537. 

MoiET (Gaspard), notaire au Ghâtelet, III, 

»9- 

MoNARD (Elisabeth), carmâite, II, 90 6. 

Mo]!fBi[Qai] [Tam-et-Garonne, c*" de Gri- 
solles]. — (Seigneur de). Voy. Bbbnabd 
( Anne^abriel-Henri). 

MoNGBAO [Seine-et-Marne, c**" de Meaux]. 
— (Gouverneur du château de). Voy. La 
TooB D^AuvBRGiiB (Louis dc). 

MoNGBAux [Seine-et-Oise, c"* de Coudray- 
Montceaux, c**" de Corbeil], III, 5Sh; 
IV, 95 1. — (Seigneur de). Voy. Bebnard 
(Pierre). 

Monceaux (Billard du). Voy. Bilurd do 

MoffCBAOA. 

Monceaux (Gui de), abbé de Saint-Denis, 

U, 181. 
Monceaux (Le) [Seine-rct-Oise, c** de Bru- 

noy],IV, 3 18. 
MoNCEL (Le) [Seine-et-Marne, c"* de Pon- 

teaux], IV, 453. 
MoNGBi (Catherine de), I, 909. 



▼. 



Morgt-lb-Nbdf, II, 599, 670, 673. Voy. 

Mouct-lb-Nbcp. 
MoNDONviLLx [Seine-et^isc, c"* de la Nor- 

ville]. — (Seigneur de). Voy- Le Prince 

(Charles). 
MoNBSTAY (Seigneur de). Voy. Farsonbl 

(Gilbert). 
MoNFouRCAULT (BaTon de). Voy. Bbrnabo 

(Anne-Gabrid-Henri). 
MoNGiî (Adrien), procureur fiscal de Ville- 

ron, II, 69a. 
Monob (GuiUaume), procureur fiscal de 

Villeron, II, 69a. 
MoNoi (Jean "-Baptiste), marguiUier de 

Fosses, II, 6&9. 
MoNGOoiBB (Seigneur de). Voy. Gast (Ro- 
ger de). 

MONJAT. Voy. MONTJÀT. 

MoNJOTB (Guillot de). Voy. Goillot de Mon- 

iOlB. 

Monmanion (Dame de). Voy. Fretbl 

(Jeanne). 
MoNHORiN (Sieur), IV, 900. 
MoNNBBOT DE Sà?E (Oiivier-Louis), maître 

d'hAtei du roi, IV, 199, i3o. 
MoNNT (Etienne), marguiUier de Chama- 

rande, IV, W. 
MoNSALDT (Antoine-Claude), curé d'Oriy, 

IV, 161. 

MONSOULT. Voy. MONTSOOLT. 

MiHisTBRBUL (Guillaumc de), bourgeois de 
Paris, III, 76. 

MoNTAou [Seine-et-Oise , c"^ de Chambonrcy, 
c" de Saint-Germain-en-Laye]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Viole (Séraphin de). 

MoNTAGU (Flotard de), abbé de Fëmy, III, 
617. 

M0NTA6D (Jean de), surinlendant des fi- 
nances, I, A8, Â9; III, ^9^. 

Mont AIGU (Gérard de), avocat générai au 
Pariement, I, ^99^ ^^3. 

MoNTAiN [Tam-et-Garonne, c**" de Saint- 
es 



MB 



TABLE DES NOMS 



Niool«9Hl«-ia-<jiinre]. — {SéffUitat Ab). 
Voy. BsBRABD (AnDe-G«biM-Heiiri). 
MoNTAUGLOfl [SeÉne-fH^One, e^ de Sen^ 
teay]. — (Seignevr de). Voy. Nooitti 
(Etienne). 

MOMfAftAN. ¥oy. MlBHAU PC MONTAHAN. 

MoNTABon [Uirel], IV, 58^. -> Glodie du 

chAteau, III, 9&, 9%. 
MoNTARGis (Le Bas de): V<yy. Lbbm de Mon- 

TABOIS. 

MoNTADBAïf [Seine-et-Oise, c* de Vaijyours] , 

III» 7^» 91. — (Se^neure de). Voy. 

HoGQDART (Jean-Hyadnthe), Maibtre 

(Jeui^Annand-PUiippe de). 
MoNTAUBAii [Tam-et-6aronne]. -* (Siège 

de), I, 161. 
MoiiTAUBBRT [ Seînfr-et-Oifle , c" de Ver-ie- 

Grand]. — (ManpiÎB de). Voy. Lb Bus 

DB MoiiTAiMW (Claude). 
MoiiTAiBT (Malvin de). Voy. Malviic db 

MOHTAIBT. 

Mobtbaboii [Indre-et-Loire, ch.-l. de c**]. — 

(Duc de). Voy. Rohan (Hercule de). 
Momnair [ou MonAlib, Seine^t^-Oise, c" 

de Lice»]. — (Seipieur de). Voy. Bou- 

ODUB (Chnslipbe) . 
MoNTCBL (Abbaye de) [Oîse^ e^ de Pont- 

Saînto-UaiLence], V, t^4. 
MoNTGHBVBBuiL (Momay de). Voy. Morray 

DE MONTGBBVBBBK. 

MoRv-CkH»oBT-sR-'Biio88B (SeignouT de). 

Voy. Champfbo (Pierre de). 
MoifTBftAT (Dame de). Voy. Lbchevalibr 

( Élixabetfa-Thërèie-Marguerite ). 
MoBiVLtfoif (Sieur de), II, qSA. 
MoNTELON [SaAne«ot-Loire, c"" d*Autun]. — 

(Seigneur de). Voy. Rabutin (Gelse-Bë- 

nigae^de). 
MoNTBRAN (Seigneur de). Voy. Graroibr 

(Edouard). 
MoNTBBBAo (PioTTe de), architecte, I, i5, 

353; III, 93. 



MoiiTBiBAv<i'8m-LB-lABD [Seioe-ei-Marae, 
c*" de Melun], IV, 369, 960. 

lioBTBBBiiL (Beraardfli de), jëwle, I, 
Sao.. 

MoRusoer (Françoifi de), mattre des re- 
quêtes, I, ôta. 

MoHTEflGOT ( Jean-Baptiste), jëBoite, I, SaS. 

MoBTBssoN [Seîne-etrOise, c*"d*Ai^genteuil], 
I, 53; II, io5, 996. — (Dame de), I, 
53. — (Seigneor de). Voy. PéBTAiL 
(Paul). 

MoifTBVRAnr ou Moirrinni [Seine-e(4ilanie, 
c*- de Lagny], III, 6&8; IV, SoykSih, 
5i6. 

Égtise Saint-Kemi, IV, 607, 509, 

5io, 5ii, 5i3, Stk. — Cloche, IV, 
5i4. — Curé. Voy. Hardooih (F. M.) 

— Inscriptions, IV, 607, 509, 5io, 
5ii, 5i3, 5i&. 

MoifTrAUGON [auj. Saint-Jean-de-Beaui^rd, 
Seine-et-Oise, cT de Limours], III, i5o. 

MoifrrADCoif (Bernard de), bénédictin, 1, 
359,353,789. 

MoBTPAocoii (Eudes de) , chevalier, III, 995 , 
996. 

Mortfbrmbil [Seine-eMiKse, c*" deGonease], 
I, &81; III, 7^. — Éghse SainIrPîenre, 
III, 74, 75. — Inscription, III, 7^. — 
Seigneur. Voy. Hooquart (Jean -Hya- 
cinthe). 

MoNTFOBT [ou Montfort-sur^ie, Eure, 
dkA. de c"]. — (Comte de). Voy. Potibr 
(Bernard). 

Moivtfort-'l'Aiiaurt [Seine^i-Oise, cfa.-}. 
de c'"]. — (Comte de). Voy. Albert db 
LunfBs (Marie-<]harle8-Loui8 d'). 

MoiiTGASGON (Baron de). Voy. La Toor d* Au- 
vergne (Godefroy-Maurice de). 

MoNTGBRON [Seine-ot-Oîse, c*" de Boissy- 
Saint-L^er], I, 178; IV, 199 à aoi. 

Église Saint-Jacques-le-Hajeur, IV, 

199, 900, 901. — Glodies, IV, 900, 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



&9e 



901. — Curé. Voy. Langui» (Jaeqoe»- 

Nioola»). 

— hsenplions, IV, 199, aoo. 

Seigiiears. Voy. Bbbnaid (ÀDiie-Ga- 

briei-Henri), Doron (Jean de). 
MoimmiiiBBT [Calvados, c^ de Sainle-Foy, 

c* de Livarot]. — ( Comtesse de). Voy. 

Orl^ahs (Renëe de). 
MoivTBBtoN [peat-ètre Mantkelon, Eure, c** 

de Damville]. — (Seigneur de). Voy. 

Bbrnabd (Anne-Gabriel-Henrf). 
MoTraiBB (P.), marguiflier de Savigny-sw- 

Orge,rV, 187. 
MoNTfliBRs (GbarïeBde), jësoite, I, SaS. . 
MoiiTHOLoif (Antoine de), prieor de Saint- 
Prix, II, «67. 
MoNTHOLON (Jean de) , conseiller au Chàtelet , 

II, «67. 
M0KTI6RT [Seiae^t-Oise, c"" d*Argenteail], 

II, 3io. — ÉgKse Saint-Martin, II, 3 10 
à 3i9; cloche, II, 3ti ;caré. Voy. Piole 
(François). — Inscriptions, II, 3 10. 

MoitTiCiiT • [ pr€h\ Montigny-ie-^Bretonnefn , 
Seine-et-Oise, c*" de Versailles]. — (Sei- 
gneur de). Voy. MiaADT (Jean). 

MoNTiOîfY [= Montigny-Lenooupe, Seine-et- 
Marne, c"" de Donnemarie]. — (Seigneur 
de). Voy. Trudaipts (Daniel-Charies). 

MonTicniT [== Montigny-sur-Aube, Côte- 
d'Or, ch.-l. de c""]. — (Seigneurs de). 
Voy. Barillor (Antoine de), Barillon 
(Jean-Jacques de). 

MoifTiGinr-siTB-VioBif>B [Gète^l'Or, c"" de 
Fontaine-Française]. — (Seigneur de). 
Voy. Champloisant (Antoine de). 

MoirnuBT-GREiTADD (De). Voy. Chatillart 

DE MoilTn.LBf^RENAVD. 

MoNTJAY [6eine-et-Mame, c"* de VîHevandë], 

III, 57, 58, 69, 60, 61, 6û, 71. — 
(Châtelain de). Voy. Potier (Bernard). 

MoifVAT [Seine-et-Oîse, C de Bures], III, 
616, 617. 



MoNTtiviQUB [Oise, c*"* de Sedû], II, SSy. 

MoNTLHiRT [Sâne-et-Oise, cb.-l. de tT], 
m, 496, &97, 5o3, 5o5, &07, bt6>, 
563,^99 à 70s, 711,716, 7«3,73i; 
IV, lA, a6, 118, 139. 

Cbapeile Notr^Dame, III, 709. 

— Doyemië, U, 96; III, 583 et soir.; 
IV, 1 et suiv. — (Promoteiir rural du). 
Voy. Bisra (Jean). 

Église Saint-Pîerre et Saintp-Laurent, 
III, 700, 71 1. — Curé. Voy. GonnTTE. 

— ^ise de la Samte-Trinitë, III, 699, 



7^0, 709. — Cbapdie des fimts, III, 
703. — Cure. Voy. Chuivcead (Loais). 

Gouvernear. Voy. Lavomiton (Chré- 
tien-Guillaume de). 
— Inscriptions, m, 699,701,703. 

Motte de Mondhëry, IV, it8. — 



(Dame de la). Voy. Chevalibr (Élisabeth- 
Thérèse-Mai^guerite). 

MoNTLiGNon [Seine-et-Oise, c**de Montmo- 
rency]. — Église Saint- André, II, 968; 
cloche, Md, — Inscription, Md, 

Montloçor (Olfivier de). Voy. Ollivibr de 
MoivTLirçoii. 

MoNTMAGifT [SeÎBe-^-Oise, c*" de Montmo- 
rency], II, 10&. 

MONTHARTBL. Voy. PaRIS i>E MoHTMARTBL. 

Montmartre [Seine, anc.banliene de Paris], 
II, 78,88^98. 

Abbaye de Notre-Dame, II, 78, 88 

à 91 ; III, 559. — Abbesses. Voy. Augbr 
(Antoinette), Lorraine (Renée-Françoise 
de), Montmorenct-Laval (Marie-Looise 
de). 

Église Saint-Pierre, II, 88, 99. 



Inscriptions, II, 88,90, 91, 99, 9S. 

MoNTMiDT [Meuse], III, 83, B/i, U6. — 
(Gouverneurs de). Voy. Raison (dé- 
ment), Villbvbub (Jean-Baptiste-François 
de). 

MoNTMiuAN [Savoie, eh.-l. de c*"], 1, ftkS, 

C3. 



80D 



TABLE DES NOMS 



MoNTiuLLiAVT [Oîse, c^ de Plailly, e*" de 

Senlis], II, io5. 
MoMTHioNON (François de), carë de Saintr 

Nioolafr4eB-Gbarop8, 1, 360, 961, 367. 
MoNTHiRAiL [Sarthe, ch.-l. de c*"]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Pbraaolt (Jean). 
MoNTMORBàu [Charente]. -^ (Harqois de). 

Voy. RocaiCHOUABT (Jean de), 
MoNTMORBRCT [Seine-et-Oîfle, ch.-i. dec''], 

I, 459; II, a38 k s47, Siy, 890, AaS, 

^99, 653, hSà; m, lai. 

Chapitre, II, 338, 3i5, 33&, i53, 

âSi. — Chanoines. Voy. Baroghb (Jean) , 

Cloubt (Thomas),' David (Jean). — 

Doyen. Voy. Chardon (Nioolas*Christophe 

de). 

Ducs. Voy. Bourbon (Henri II, de), 

MoiiTHORBNGY (Anne de), MoNTiioRBiicr 

(Henri H de). 

— Doyenne, II, io4 etsuiv. 

Église Saint-Martin, 1 , 689 ; II , sSS , 

3&1 à 947. — Cloche, II, 3A7. — 

Confrérie de Saint^Félix, U, 945. — 

Vitraux, II, 338, 3 46, 390. 

Forêt, II, 438, 439. — Gruyer. 

Voy. Bbiqub (François de). 

Inscriptions, II, 338, 389, 34o, 



345, 346, 347. 
MoNTHOEBHor (Anuc, duc de), connétable 

de France, I, 443, 448, 456, 457, 

458, 459, 466; H, 334, 338, 843, 

s43, 347, 388, 3i6, 453, 509. — 

Son tombeau, I, 459; II, a43, 343. 
MoRTHOEKNGT (Bouchafd HI de), seigneur 

de Mariy, III, 393, 393, 394, Soi, 

3o5. 
MoNTHORBHGT (Charics de), 61s du maréchal 

Charies de Montmorency, II, 319. 
MoHTHORBifcr (Charies de), maréchal de 

France, U, 317, Sig, 383, 383, 389. 
MoBTHORBRcr (Chariotte- Marguerite de), 

princesse de Condé, I, i85, 186, 190. 



MoBTHORBRcr (François de), marédial de 

France, 1,456, 457; U, 5i5. 
MoRTMORRUcr (GttiHaume, baron de). H, 

338, 339, 34o, 34], 343, 344. — 

Son tombeau, II, 34i. 
MoNTMORENcr (Hcuri H, due de), amûral et 

marédiai de France, II, 945, 454; III. 

i85. 
MoNmoBBHGY (JcBU de), fils de Charies de 

Montmorency, II, 317. 
MoRTMORBNCT (Joau I" de), H, 3 18, 339. 
MoBTHORBifCT (Jean II de), chambellan de 

Louis XI, II, 343. 
MoNTMORBiicT (La counestable de). Voy. Sa- 

voib-Tbrdb (Madeleine de). 
MoMTMORBifCT (Mathiou de), sieur d^Auinre- 

ménil, H, 3 18. 
MoNTHORBNGT (Mathicu I" de), connétable 

de France, II, 345, 365; HI, 999. 
MoHTMORBNcr (Mathieu U de), seigneur de 

Marly, grand chambellan de France, III, 

394, 398, 3oi, 3o5. 
MoNTMOBBNCT (Mathicu m de), seigneur de 

Marly, grand échanson de France, III, 

3oo, 3ot, 3o5. 
MoBTHORBifGY (Mathieu IV de), amiral de 

France, II, 34o. 
MoBTiioRBiicr-LATAL (Marie-Louiso de), ab- 

besse de Montmai*tre, II, 91; III, 553. 
MoNTHORiLLON [AUjcr, c** d'ArfeuilIcs, c'" 

de la Palisse]. — (Sdgneur de). Voy. 

Brunet (Joseph). 
MoimoEiN (Seigneur de). Voy. (Charies 

tf). 
MoNTPBiRODx [Sa6ne-et-Loire]. — (Marquis 

de). Voy. Palatih db Dio (Éléonor). 
MoifTPBLLiBR [Hérault] (Siège de), I, 464. 
Mobtpeiisibr (Ducde). Voy. Bourbob (Henri 

de), ducde Montpensier. 
MoBTPiGHBT [Seine-et-Marne, c"* de Bou- 

leurs , c"" de Crécy-en^rie]. — ( Seigneur 

de). Voy. Grargur (Edouard). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



50t 



MoNYPiPBAox (Dame de). Voy. Lbchstaluik 

(ÉUcabeth-Thérèse-Marguerite). 
MoNmAiBAHT (Dapori de). Voy. Ddi»ort ob 

MORTPLAISANT. 

lHoHTRiAL (Seigneur de). Voy. Martrl 
(Charies). 

MoHTREAD (Jeanne), femme de Louis Dellin, 
II, 333. 

MoifTRBUiL (Bernardin de), jësoite, I, Sao. 

MoNTRBoa-BBLLAT [Maino-ei-Loire, ch.-l. 
de c**]. — (Dame de). Voy. Orléans 
(Renée d^). 

HoRTRBua-LBs-VBRSAaLBS [Seine-et-Oîse, 
c-* de Versailles], lU, aAo. — Église 
Saint-Symphorîeo, Und. — Ciiré. Voy. 
SoRRT(Jean-Bapti8te-Lom8). — Horloge, 
m, a&o. — Inscription, ilnd, 

Moutrbdil-soqs-Bois [Seine, c** de Vin- 
cennes], m, 93, 4a; V, 333.— ^ise 
Saint-Pierre et Saint-Paul , III , a 3 ; elocfae , 
iUd. — Inscription, Md, 

MoHTRBTÀOLT (Grand et Petit) [Maine-et- 
Loire, cfa.-l. de c*"]. — (Comte de). Voy. 
Lahoioron db Montretàolt (Gnillanme 
de). 

MoNTRBVBL [Ain, ch.-l. de c***]. — (Comte 
de). Voy. La Bauhb (Ferdinand de). — 
(Comtesse de). Voy. Oubr (Marie). 

MoifTROuoB [Seine, c"*" de Sceaux], III, 
i5o. 

MoRT-^AniT-PàRB [Aisne, ti*" de Château- 
Thierry), III, t55. 

MoNTstfGUR [Ariège, c*" de Lavelanet]. — 
(Seigneur de). Voy. LMvis (Guy II de). 

MoNTsouLT [ Seine^t-Oise ; c** d'Écouen ] , II , 
398 e 60a, 4t8. 

Église Saint-Sulpiœ, II, 398, 399, 
âoi, 4o9. — Cloche, II, &oa. — Curé. 
Voy. Lb Vbrd (Alexandre). 

Inscriptions, II, 398, 399,^(01, Aos. 
— Seigneur. Voy. Chaiipldisant (Antoine 
de). 



MoNTUBOis [Seine-et-Oise, c^ de Bessan- 
court]. — (Seigneur de). Voy. MoLé (Ma- 
thieu-François). 

MoHTTALAT (Loois de), comte d'Antragiie, 

IV, 73, 74. 

Mont-Val^ribn [Seine, c^deNanterre], 1, 
183; III, 198 à aoa. 

Chapelle Saint-Sauveur, III, 199. 

Inscriptions, III, 198, aoi, aoa. 

MoirviBL [Lot-et-Garonne, c*" de Canoon]. 

(Marquis de). Voy. Vassal (Jacques de). 
Mont, notaire au Châtelet, I, a68, 
Mo!fT (André), marguillter de Lévis, III, 

37a. 
Morand (Anne), marquise de Lenville, UI, 

^8a. 
MoRANois [ Seine et^se, c** de Longjnmeau ], 

III, ti5, 63i k6ào. 

Château, III, 635, 636, 637. 

Église Saint-Michel, III, 63 1, 63â, 

635, 637, 63^., 64o. — Curés. Voy.Bocr 
(Eudes de), Cohibr (Guillaume), Jdlubn 
(Joseph). — Cloches, III, 639, 6âo. 

Inscriptions, III, 63 1, 633, 634, 



635, 637, 639, 660. 

(Seigneurs de). Voy. Barillon (An- 
toine de), Barillon (Jean-Jacques) , Baril- 
lon (Paul), Laurioots (Anne), Masbon »b 
Plissât (Jean). 

MoRAHois (Barillon de). Voy. Barillon bb 
Morangis. 

MoRANOLB [Oise, c*" de Neuiily-en-TheHe]. 
(Seigneur de). Voy. Bbllot (Guillaume 
de). 

MoRANT (Catheripe), ahbesse de Gif, IV, 
477, 478. 

MoRARD, abbé de Saint-Germain-des-Prés, 
I, 346. 

MoRAs (Peirencde). Voy.PBiRBRc vbMoras. 

MoRCi (Jeanne de), femme de Henri Briart, 

V, 79 , 73. 

MoRB (Claude), IV, 11 4. 



SOS 



TABLE DES NOMS 



MonAu (Claire), IV, 177. 

MouAu (Denis), margaîiKer de Lissy, IV, 

376. 
MoiBAu (F.), fondeur, I, &8, Ag; II, 546, 

585. 
MoMAtJ (François), marchand, I, aSg. 
MoREAu (François -Louis), chanoine de 

Ghampeaux , V, 5 1 . 
MoBE&v (Germain), marguillîer de Sade, 

m, 3A6. 
MoBBAc (Pierre), IV, 181. 
MoREAu (Kerre-PhiHppe), marguiHier de 

Fonfenay-snr^Bois, III, 99. 
MoREAn (Renë), chevalier de Tordre de 

Saint-Miche), I, 3o3, 3e&. 
MoRBAu (Simon), chanoine de Linas, III, 

709,710. 
MoBBAD DE MAUPERTms( Marie), I, 3o4. 
MoRBAu DE Maopbrtuis ( Pierre -Louis), 

académicien, I, 3o3, 3oâ, 3o5. 
MoRBOotJRT. Voy. Maubecoort. 
MoBEE. , curé de Saint-Jacques-la-Boncfaerie , 

I, i83. 
MoBEL, marguîliîer de Saint -Jacques -la- 
Boucherie, I, i83. 
MoBEL (Etienne), religieux de Lagny, IV, 

596. 
MoBEL (Jean), chirurgien; IV, 696. 
MoBEL(Jean), curédeBessanconrt,!!, Saô. 
MoBBL (Ravan de), seigneur de Satfbigny, 

I, 488. 
MmxL DE Bbib (Jean), FV, 996, 997. 
'MoRBtLE (F.), marguittier de Sannois, II , 

3o6. 
MoBEirr (Seigneur du). Vcy. La Cboix (Fran- 
çois de). 
MoBEBi (Louis), historien, I, âo8. 
MoRET [Seine-el-Mame, ch.-l. de c"]. — 

(Gorate de). Voy. Le P^vbbdb Gauhabtiii 

( Antoine-LouîB-Prançois ). 
MoRBT (Jean), syndic de Vanderiant, II, 

579. 



MoBBïïR. (Louis), mamier, II, S36, 

539. 
MoBPAiT (Jean), curé de ViBenetnw p ftmi t- 

Denis, FV, 690, &91. 
MoBRiEB ( Simou) , préWH de Paris , II , 609 , 

6to. 
MoBiAu (Antoine), procureur de b viHe de 

Paris, V, 917, 918. 
MoBiAD (Niodas-OniUaume), procureur de 

h ville de Paris, II, 16. 
MoBioii (Antoine), V, 990, 999. Voy. Mo- 

Bun (Antoine). 
MoBLAN (Nicolas^GuiHaume), V, 908. Voy. 

MoBiAU (Nioolas^îuillaiime). 
MoBLBT ( Gaude ) , margnilKer de Briis , III , 

676. 
MoRMAivT [Seine-et-Marne, ch.-l. de c**], I, 

936, 904; V, 47,57. — (Seigneurs de). 

Voy. LaFiivBE de GAUMAirm (Françms), 

Le Fàvrb de Gauhabtiiv (Louis). 
MoBHANT (Dominique de), V, 57. Voy. 

Gaumaetib de MoBHAifT (Dominiquc). 
MoRNAY DE MoHTCHEVBBinL (Gabridle de), 

supérieure de la maison de Saint-Cyr, 

m, 369. 

MoBOT (Marguerite), femme d'Antoine Fer- 

rand, II, 995. 
Mobsah-sub-Obgb [Seine-et-Oise, c" de 

Longjumeau], IV, 199, t33 à »36. 
— >- Église Saint-Jean- Baptiste, IV, i33. 

à 186. — Cloche, IV, i36. — Gm^. 

Voy. BouBLiEB (François-Louis), Gah- 

DiLHOff (Antoine). 
— ^— Inscriptions, II, i33, i35, i36. 
Seigneurs. * Voy. Dvbbt d'Habhob - 



GOUBT, Vassar (Jacques de). 
Mob8an*sub-Seinb [Seine^t^Oise, <f* de*Gor> 
beill, IV, 956,968. 

Ég^se Saint-Germain (de Paris), IV, 
956, 958. — Gloche, IV, 968. — Garé. 
Voy. Im Gbbv (Julien). 

Inscriptions, IV, 956, 968. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 
SeigDeQi*Si. Voy. Demtx (Émery), 



&03 



Dbiox (Simon de). 
MMumaAXf . Voy. Roghiobooiht w Moni- 

MART. 

MomT(ieM),IU,&8. 

Ho&TUR (Jean), chanoine de Saint-Denis- 

dn-Pas, m, 559. 
MoATB (Jean), chantre de la Sainte-Gba- 

pdie et conseiller au Pariement, I, 87. 
Moamn (Jean), boorgeoia de Paris, I, 

701. 
MoflsoH (La) [Héraoit, e** de McDtpdIîer]. 

(Baron de). Voy. Borhib db la MoaaoN 

(Joseph). 
Motte (La) [Seine-etrMarne, c"* de Moucy- 

le-Neuf ]. — (Seigneor de). Voy . Pinouard 

(Éloi). 
HoTTB (La) [Seîne-et^Oise, c"* de Saint- 

Brioe]. — (Seigneurs de). Yoy. bAQOB 

(Robert de), Bbaovb (Philippe de). 
MoDCBAo [Seine-et-Oiae, c"* de Liverdîs], 

IV, 359, 36o, 36i, 3ft&— (Seigneurs 

de). Voy.GBABGiBB (Jean), Riboim>h (Jean- 
Baptiste de). 
MoDCHBRY (Mathurin de), échevin de Paris, 

U, 37, 88. 
MoocHBT (Jacques), chirurgien juré, il, 

538. 
MoocHT [Oise, c** de Noailles}. — (Duc de). 

Voy. NoAiLLBs (Philippe de). 
MoooiT (Joachim), boulanger, II, 569. 
Moogt-lb-Nbdf [Seine^tnMaroe, cT" de 

Daanurtin], U, 099, 60&, 665 k 675. 

Bailli. Voy. Dbsportbs (Louis). 

Égliae Sainl»«Opportnne, II, 665, 

666. 

Égibe Saint-Vincent, II, 666, 668, 

670, 671, 67a, 673, 674, 67S. — 
CloGbes, II, 67a, 676. —Curés. Voy. 
LcBaubb (Martin), Lb Mairb {Nicolas). 

Inserîptioos, H, 665, 668, 670, 

671, 67a, 673, 674. 



Seigneurs. Voy. Lb Bootbilube (An- 
toine), Lb BeoTBiLUBR (Charies), Or- 
L^ANS-RoTHELiff (Prançoise-DoDothée d'). 

MouGY-LE-ViEUx [Soiue- et -Manie, c^ de 
Dammartin], II, 666, 67^. — (Gon- 
tesse de). Voy. ORLéAiis-RoTHBLUf (Fran- 
çoise-Dorothée d' ). 

MooBTTt, notaire à Paris, II, 645. 

Mourra, notaire au Châtelet, III, 147. 

Cf. MoOVPLB. 

MouFPLB, notaire au ChAtelet, I, 3oi, 417. 

Moue» (Marie), IV, 274. 

MooLioiniRs [Seine-et-Marne, cT* de Saintr 

Fargeau]. — (Seigaeur de). Voy. Bbr- 

HARO (Jean). 
MouLiif (Du). Voy. Du Mool». 
Mouur-Aobbrt [Seine-et-Oise, c** de GifJ, 

III, 4io, 4ii. 
Mouuubmi, notaire, III, «99. 
Houlibbaux (Jean de), seigneur de Vau- 

hallan, III, 348. 
MoouBs [AUierJ, I, 5ao; II, 989; III, 

aa4; V, ii3. — Chevalier d'honnewr au 

piésidiaL Voy. Cbamps bu (Biane de). •— 

Conseiller au présidial. Voy. Fabbobbl 

(Gilbert). — Vitrail à la eadiédrale. V, 

11 3. 
MoDLLB (Antoine), III, a 48. 
MooEXB (Jean), lahonienr, V, a63. 
MouNiBB (Charles), bourgeois de Paris, 1, 

a37. 
Moobbt ( Jean)^ jésuile, 1, 5a^. 
MoosBiia., noiairo au ChAtaiei, lU, 71. 
MoossARD (Etienne), eoinpranemr, H, a6o. 
MoussBAD (Le), IV, 368. V«y. Mobobau. 
MoDBSBT (JoBeph-AloMnike)^ chanoine, de 

Champeaux, V, 57. 
Moossr-LB-MBVF, Voy. MoocT*tidi-NB»r, 
HaoEB (LoaiiB), ooné de MoÎBseiles, U^ 46«>. 
Mot (Charles de), aeipienr de la Mssfle- 

cftye,III,ftS4,^5. 
MuBTTB DB Fbbs:«b (La) [Seine*et-ûise, 



50& 



TABLE DES NOMS 



c"* dlËoquevilly, c*" de Mealan]. — (Sei« 

gneur de). Voy. (Charies d'). 
MuLBr48MAiL, roi de Maroc, I, 678. 
MuLLBT (Robert), IV, S. 
MutLET (Sëdille, femme de Robert), IV, 

5. 
MuNiER (Jeanne), III, 5o5. 
McRAT (Baron de). Voy. Zihbt (Jean). 
MoBJST, notaire à Paris, I, 996. 
MuaET (Nicolas), margoillier de Saintry, 

IV, a55. 
M0RINAI8 (De). Voy. Dopuy de Murinais. 
MuRRAY [Ecosse]. — (Évèque de). Voy. 

MoRRAT (David de). 



MuRRAT (David de), ëvéque de Morray, I, 

601, 609. 
MoRRT (Barthélémy), recteur de rUnîver- 

sitë de Paris, V, 181, 196. 
MuRRY (Jacques), frère prêcheur, V, i8t, 

196. 

MUSIIIBR, I, 398. 

M08RIER (Nicolas), tabellion à ViasouB, III, 

699. 
MosNiRR, tabellion à Vissous, III, 606. 
MussART, notaire, IV, ^97. 
MuYROif, marguiUier de Saint-Nioolas-des- 

Champs, I, 969. 
Myettb (Nicolas), II, 79, 89, 83. 



N 



Nadbrbad (Guâlaume), II, 936. 

Nagis [Seine-etrOise, c"* d^Essonnes]. — 
Château, IV, 107. — Inscription, IV, 
106. 

Nancbl (Seigneur de). Voy. Broubt (Jo- 
seph). 

Naugr^ (Comte de). Voy. Dreux (Louis- 
Joseph de). 

Narct [Meurthe], II, 996. 

Nardier (Claude), vicaire de Quiers, V, 
85. 

Nartbrrb [Seine, c" de Courbevoie], III, 
195 à 197. 

Église Sainte-Geneviève, III, 197. 
Église Saint-Maurice, III, 196, 196, 
197. — Cloche, III, 197. — Curé. Voy. 
DBLESpnfE (Simon). . 

Inscriptions, 111, tgS, 197. 

Narterrr (Mathieu de), prëvAt des mar- 
chands, V, 969. 

Narteoil (Jean de), III, 37Â, 376, 376. 

Narteoil (Marguerite, femme de Jean de), 
111,374, 375,376. 

NAiiTouiLLi (Seigneur de). Voy. Lb Mosribr 
(Jacques). 



Narrornb [Aude]. — Archevêques. Voy. 

Farcis (Bernard de), La Rochb-Ayhoh 

(Charies-Antoine de). — CoU^. Voy. 

Paris. — Sënëchal, III, 33i, 339. 
Navarre (Jean-Baptiste), I, 3&o. 
Navarre (Marguerite de), V, 907. 
Navarre (PhilippeUI, roi de),I, &85, 686. 
Navbtel (Antoinette), II, 3&3. 
Navibr (Jean), chanoine de Ghampeaux, 

V, 45. 
Nazareth (Évèque de). Voy. La Ciumbrb 

(Pierre de). 
Nbaufle-le-Châtbl [Seine-et-Oiae, c** de 

Montfort-rAmaury], III, 383, 459. 
Nis (Louis), curé de Serris, IV, 5oi. 
Nbbllbs (Jeanne de), femme de Jacques de 

ViUiers, U,388, 389. 
Neblles (Robert de), sieur de Saint-Venant, 

I, 588. 
NsFnB [peut-être Neffiès, Hérault, c** de 

Roujan], II, 435. 
Nbrvbt (Jean), évèque de M^are, III, 

967; IV, 61, 198, 449. 
NiRY-EN-VALois [Oisc, C*" dc Grépy-en-Va- 

lois]. — (Seigneur de). Voy. Brachit. 



NEBwnrDE (Bataille de), III, 53. 
Ne6le, I, 176. Voy. Nbsle-la-Gilbbrte. 
NssLE [Somme, ch.-]. de c*"]. — (Marquis 

de). Voy. Laval (Gai de). 
NEflLB-tà-^UBEBTB [ Seioe-et-Hanie , c*"" de 

RoEoy-en-Brie]. — (Seigneurs de). Voy. 

PoNCHER (Louis de), Langlois (Pierre). 
Neobodrg (Robert de), II, 637, &38. 
Nedfchatbl [Aisne, ch.-I. de c*"]. — (Comte 

de). Voy. Mbsmbs (Jean*Anloiiie de). 
NedpcbItel [Suisse]. — (Prince de). Voy. 

Albbbt de LimiBs (Marie-Charles-Louis 

Nedphootibr [Seine-»et-Mame, c'" de Rozoy- 
en-Brie], IV, 385 à 898. 

m 

Eglise Saint-Leu et Saint-Giiles, IV, 

386, 388, 390, 399,393, 395, 396, 
398. — Cloche, IV, 398. — Curés. Voy. 
Dbsàgrbaui (Antoine), Hbhchanbadt, Sè- 
ment (François). 

(Damoiselle de). Voy. Pailhard (Étien- 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 505 

Nbuilly (Etienne de), prëvAt des mar- 
chands, V, 953. 

Neuilly-sur-Mabhb [Seine-et-Oise, c*" de 
Gonesse], m, 36 à Ao, IV, 588, 589. 

Église de Saintrfiaudèie, III, 37, 38, 



nette de). 

Inscriptions, IV, 385, 388, 890, 
899, 393, 395, 396, 398. 

Seigneurs. Voyes Bbenard (Louis- 
Alexandre), Capboiibibb (Gratien), Gbatel 
(Jules de), Paillard (Jean de). 

Neupti, I, 918. Voy. Neufvt-sur-Aboiidb. 

Neufvillb (Albert de), grand prieur de 
Saint-Denis, II, 186; V, 967. 

Neufvillb (François de), duc de ViOeroy, 
IV, 90, 91. 

NEUFTaLE (Jeanne de), abbesse de Mal- 
noue, IV, 474, 484. - 

Nbofhllb (Nicolas III de), seigneur de 
Vflleroy, IV, 90. 

Nbdfyille (Nicolas IV de), seigneur de Vil- 
leroy, IV, 90. 

NBUFvaiE (X. . ., sieur de), I, 788. 

NBUFVT*scB-ABoifDE [Oise, c*"* de Ressoos]. 
(Seigneurs de). Voy. Avblot (Charies), 
CRBa (Jean de). 



39, 4o. — Cloche, III, 4o. — Curés. Voy. 
Campignt (François-Louis), Foulques. 
Inscriptions, III, 36, 4o. 



▼. 



Nbuilly-sub-Sbine [Seine, ch.-l. de c*"]. — 
Couvent des Dames anglaises, I, 538 è 
54 1. — Église, II, 69; cuve baptismale, 
\\Ài. — Inscriptions, 1, 54o, 54t. 

Neuville [peut-être Nord, c""" du Quesnoy]. 
— (Comte de). Voy. Laotee (Charies- 
Valentin de). 

Neuville [Seine-et-Oise, c*** de Pontoise], 
II, 363. 

Neuville (Enstache de), moine de Sainl- 
Denis, V, 965, 966,967. 

Neveas (Jean, dit Tristan,, comte de), fils 
de saint Louis, II, 179. 

Nbtret (Madeleine), femme de Claude de 
Lide, II, 398. 

NiGABO (Marguerite), fille de la Charité, 

II, 990. 

Nicolas (Michel), marguillier d'Hierre, IV, 

395. 
NiGOLAT (Antoine^Louis de), fib de Nicolas 

Nioolay, II, 58i. 
NicoLAY (Antoine-Nicolas de), seigneur 

d'Ony, II, 579, 573,589f. 
NiGour ( Jean-Aimar de) , premier président 

de la Chambre des comptes, II, 79, 73, 

58i,589;V, 338. 
Picolât ( Jean-Aimar de) , fils du précédent, 

II, 58 1. 
NicouY (Marie-Élisabeth de), fiUe de Ni- 
colas Nicolay, II, 58i, 585. 
NicoLAT (Nicolas de), premier président de 

la Chambre des comptes, II, 58i, 585; 

V, 338; 
NicoLLB, bourgeois de Paris^, I, 809. 

64 



506 



TABLE DES NOMS 



NiGOLLB, vicaire de Conflans, III, 6. 
Nibol-sur>l'Auti8b [Vendée, c" de Saint- 

Hilaire-des-Loges]. — (Chanoine de). 

Voy. Chouzay (Robert de). 
NtMBS [Gard]. — (Gouverneur de). Voy. 

RoHiN - RoGHBFORT ( Cluirles - Armand - 

Jules, prince de). 
NiicviLLiBR (Seigneur de). Voy. Jacqdblot 

XEdme-). 
N1VBJ.L0N (Marguerite), IV, 960. 
NoAiLLEs (Adrien-Maurice, duc de), mard- 

chal de France, III, 938, &01. 
NoAiLLBs (Comtesse de). Voy. Arpajor 

(Anne-Qaade-Louise d*). 
NoAiLLES (Dachesse de). Voy. Boyer 

(Louise). 
NoAiLLBs (Louis-Antoine de), cardinal, ar- 
chevêque de Paris, I, 55, 58; II, 910, 

396, 394; III, 10, 989; IV, 117, 197, 

198, 610. 
NoAiLLBs (Lucie*Fëlicitë de), duchesse 

d'Eslrëes, I, 670. 
NoAiLLKS (Philippe, comte de), duc de 

Mouchy, maréchal de France, IH, 938; 

IV, 55. 
NoDBT (Marguerite), femme de Claude Bar- 
bant, II, A91. 
Noël, margnillier de Saint-Niooias-des- 

Champs, I, 969. 
NoBL (C), peintre, IV, 356. 
NoBL (François), prieur d'Orsay, III, &99. 
NoBL (Marie), cordelière, V, 173. 
NoBL (René), marguiilier du Pin, III, 70. 
NoGABBT (Catherine de), duchesse de 

Joyeuse, I, 689, &90, 558. — Sa statue 

au Musée de Versailles, I, A89. 
NooBiiT [prob* Marne, c" de Sermiers, c" 

deVerzy]. — (Seigneur de). Voy. Lblbu 

(Pierre). 
Nogbrt (Seigneur de). Voy. Lb Mairat 

(Joachim). 
NoGERT-fiDR-MARRB [Scîae, C*" de Charen- 



ton], m, 39 à 35. — Église Saint-Satnr- 
nin, ilnd, — Inscriptions, ÎII, 39, 35. 

N06BIIT-811R-O1SE [Seine-eirOise, (f de risb- 
Adam]. — (Seigneurs de). Voy. Vit- 
LiBRs (Charles de) , Villiers ( Jaeçies de). 

N01NTEL [Seine-et-Oise, c°" de Tlsle-Adam]. 
(Marquis de). Voy. Olibr (Charies-Fran- 
cols), Olibr (Edouard). 

NoiNTEL (Olier de). Voy. Olibr db Noiktbl. 

Noiseao [Seine-et-Oise, c** de Boi^y-Saint- 
Léger], IV, 161, 180, 43o, 436, 487, 
4^9 ; V, 61. — (Seigneurs de). Voy. Le 
FIevrb d'Ormessoh (Henri-François de 
Paule), Le 'FàvRB dOrmbsson (Louis- 
François de Paule). 

Noisibl [Seine-et-Marne, c" de Lagny], 
IV, 495,549, 559,560. — (Cur&de). 
Voy. Dubois (Gaspard), Dubois (Jean). 

Noisy-lb-Grand [Seine-et-Oise, c*" de Go- 
nesse], IV, 565, 571, 573, 574, 575, 
588, 589. — Église Notre-Dame, IV, 
571 à 575. — Inscriptions, IV, 571, 
573, 574, 575. 

Noisy-lb-Seg [Seine, c" de Pantin]. — 
Église Saintr-Étienne, III, i4o, i4i. — 
' Inscription, III, i4o. 

NoLLEAU, notaire à Oriy, III, 608. 

NoirGHBR(Pierre-Timoléon), chapelain, III, 
390. 

NoNifBviLLE [Seine-et-Oise, c** d'Aulnay- 
iès-Bondy], III, 9, 109, it3. — Curé, 
Voy. Michel (Thomas). — Seigneurs. 
Voy. Lb Clbrc (Jean), Le Clerc m Cot- 
TiER (Louis). 

Normand (Alexis-François), avocat en Par- 
lement, III, 476. 

NoRMAHDiB (Lieutenant génâ^l pour ie Un 
en). Voy. Boorbor (Henri de, duc de 
Montpensier), Harcourt (Franeois-Aime 
d'), PoTiBR (René, duc de Tresmes). — 
(Pi^vAt de), 1,149. 

NoRHANT (Marguerite), III, 476, 477. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



507 



NoROT (Dame de). Voy. Boghart (Marie- 
Elisabeth). 

NORTILLS. Voy. BoffROBVm DB NORVILLB. 

NoRYiLLB (La) [Seine-et-Oise, c'" d'Arpa- 
jon],III, 699; IV, 67 à 69. 

Église Saint-Denis, IV, 67 à 69. — 
Glodie, IV, 69. — Curé. Voy. Simon 
(Thomas). 
— Inscriptions, IV, 67, 69. 

Seigneurs. Voy. Chevalier (Jean-Bap- 
tiste), Le PamcE (Charies). 

Notre-Dame de la Roche. Voy. Roche (Ab- 
baye de la). 

Notrr-Damb-de-l4-Rodb. Voy. Rode (La). 

Notre -Dame- DE -l*Ermitagb (IYîem*ë de), 
[Seine-et-Oise, c" de Draveii], IV, ro5, 
908. 

Notre - Dame - des - Anges [ Seine - et - Oise , 
c"** de Glichy-en-Lannoy]. —, Chapelle, 

III, 87, 88. 
Notre-Dame-des-M^hes [Seine, c"* de Cré- 

teil, c*' de Charenton], IV, 169, 176, 
189. — Chapelle, IV, 189. — Cloche, 
Md, — Inscription, ibid, 

Notre-Das:e-des- Vertus. Voy. Aubervilliers. 

— — (Communauté de). Voy. Paris, com- 
munauté de Sainte-Margnerite. 

NouBL (Jacquea), abbé de la Gharmoye, 

IV, 6o3. 

NouELLB (Marie), feomie de Rennequin 

Sualem, III, âo 4. 
Noubt (Jacques), jésuite, I, ôai. 
NovBTTB (Etienne), seigneur d'Ormoy, 

IV, 333. 



NoDRRT, notaire an GhAtelet , 1 , 689 , III , 85. 
NoriGBNTVM, m, i58. Voy. Saint-Clood. 
NovioN (Potier de). Voy. Potier db Notion. 
N0VIOR (Seigneur de). Voy. Arnauld de 

Pomponne (Nicola»-Simon). 
NoTAN (Seigneur de). Voy. Charlet 

(Etienne). 
Noter (Le), seigneurie, IV, 73, 74. — 

(Seigneurs du). Voy. Dunoter (Claude), 

DuNOTER (Claude-Jacques). 
Notrrs [Yonne, ch.-l. de c*']. — (Comte 

de). Voy. Albert de Lutnbs (Marie- 

Charies-Louis d*). 
NoTON [Oise, ch.-l. de c*"]. — Chancdier de 

rÉglise Notre-Dame. Voy. Caibe (Jean). 

—> Chanoine. Voy. Pavillt (Jean de). 

— Évéque. Voy. La Croptb de Bocrzac 

(Jean-François de). 
Nozat [Seine-et-Oise, c" de PakÔBean], 

m, 496, A97, 5o9; IV, 118. 

(Dame de). Voy. Le Chbvalibr (Éli- 

Eabeth-Thérèse-Margnerïte ). 

Église Saint-Germain (d*Auxerre), 

III, ^96, &97. — Cnrés. Voy. Brilla 

(François), Thiercelin (Jacques). 
Inscription, III, ^96. 
NoziERs (Jacques-Gilbert de), directeur des 

aliénations du Domaine, IV, 978. 
Nogubs (François), lieutenant colonel de 

cavalerie, III, 35. 
NuLLT (Étienbe de ) , III , 38. 
NnrsBMONT-LÀs-DRBirx [Eure-et-Loir, c^ de 

Vemouillet, c""* de Dreqi]. — (Dame de). 

Voy. Thtois (Perrette de). 







(Adâaide-Geiieviève- Félicité d*),^ du- 
chesse de Viilars, I, 3&i. 

(Charies dV), capitaine de cinquante 
honunes des Ordonnances, II, Ao3 , Uoi , 
&o5, ào6. 



(Jacques I*' d*), gentilhomme ordinaire 

de la Chambre, II, &o3. 
(Jacques H d*), fils de Charies d'O, II, 

&06. 
(Marquis d*). Voy. Vudoib (René de). 

6â. 



508 



TABLE DES NOMS 



O'BuEif (Charles !**), vicomte de Glare, I, 
666,665. 

O'Bribn (Charles H), comte de Thomond, I, 

. 666,665. 

O'Bribn (Laure), comtesse de Bretenil, I, 
666. 

Oc. . . (Anne), carmélite, II, 9o6. 

0*Crdoly (Marien), mestre de camp de ca- 
valerie, I, 607, 6o8; V, 1 88. 

O^Gritolt (Milles d*), capitaiae des gens 
d'armes anglais, V, 188. 

Odà, abbesse deGercy, V, 3o5, 3o6, Soy. 

Odart (Maître), I, Sog. 

Odklih (François), corë de Gennevilliers , 

m, 188, 189. 

Odon (Edme), femme de Henri Gorin, I, 

678. 
O'DoNOHO0 (Florentin), I, 607. 
OrF^HONT [peut-être Oise, c"* de Saint- 

Crëpin-aux-Bois]. — (Comte d'). Voy. 

AoBRAT (Antoine d'). 
OoiBR, notaire au ChAtelet, I, Soi; III, 

191; V, 188. 
Ogibr (Philippe), prieur de Notre-Dame 

d*Hivemeaa, IV, 6t&. 
OoiBR (Phih'ppe), secrétaire de Charles V, 

m, 96. 
OioNY (Marie d'), IV, 5i8; V, 869. 
OiiroNuiB (Marien d'). Voy. Oiowy (Marie d*). 
Oise (Rivière d'), II, 196, 195. 
OisRL-LE-NoBLB [Eure, c"* de Ferrières-Haut- 

Glocher]. — (Seigneur de). Voy. Bbr- 

ifARD (Anne-Gabriel-Henri). 
Oistrbham [Calvados, c"* de Douvres]. — 

(Seigneur de). Voy. Sangum (François- 

Hippolyte). 
Olibr (Charles-François), marquis de Noin- 

te],lII,33o. 
Olibr (Edouard), marquis de Nointel, III, 

339, 33o. 
Olibr (Jean- Jacques), curé de Saint-Sul- 

pice, I, 338,56a. 



Olibr (Marie), comtesse de Montrevei, IV, 
189. 

Ol» (Jacqueline), femme de Gabriel Tour- 
neur, IV, 619. 

Olivb (Adrien), officier commensal du roi, 
m, 538. 

Olivier (Louis), marquis de Leuville, lieu- 
tenant général des armées du roi, III, 
48a, 760. 

Olivier de Leuville (Louis). Voy. Olivier 
(Louis), marquis de Leuville. 

OLmER Dasois de Fibnhb (Louis-Thomas), 
marquis de Leuville, III, 761 . 

Olizy [Marne, c*" de Chàtillon-sur-Marne]. 
(Seigneur d'). Voy. Lelbd (Pierre). 

Ollainville [Seine-et-Oise, c"" d'Arpajon]. 
(Seigneurs d'). Voy. Marillag (Michel 
de), Marillag (René de). 

Ollivibr , jnarguiliier d^Auteuil , II , 7 1 . 

Ollivibr (Jacques-David) , seigneur de Vau- 
gien, m, 6o5. 

Ollivibr de Montloçom (Etienne), seigneur 
de Vaugien, III, 6o5. 

O'MoLoinr (Jean), évèque de KiUalow, V, 
189. 

0*Neill (Jean), piincipal du collège des Ir- 
landais, Vi 180. 

Ony [Seine-et-Oise, c'" de Pontoise]. — 
(Seigneur d'). Voy. Nigolay (Antoine- 
Nicolas de). 

Orargis [Seine-et-Oise, c" de Ris], 111, 
584. 

Obbay (D'), architecte, I, 697. 

Orgholle (Jean), prétro, IV, ao6, ao5. 

Ordres (Dame d'). Voy. Joly de Flegry 

^ (Marie-Louise). 

ORFEua (D). Voy. Rouilla d Orfbuil. 

Orfèvre (Anne T), dame d'Armenonville, 
t,6i. 

Oboemont [Seme-et-Oise, c'* d'Aigenteuil]. 
(Seigneur d'). Voy. tioti (Mathieu- 
François). 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



509 



OHABiKHrr (Charies d'), sdgneiir de Mëry- 
sur-Oise, III, SyS, Syâ. 

OBfiBiioiiT( Pierre d'), chancelier de France, 
I, 393, 5a9;II, 874. 

Obqbmoiit (Pierre d'), ëvèque de Paris, IV, 
335. 

OaLiàNs [Loiret], I, 79a. — (Ducs d'). 
Voy. Francb (Gaston-Jean-Baptiste de), 
Frange (Philippe de), Orl^s (Gharies 
d'), OiiLiANS (Louis d'), OnLiAiis (Louis- 
Phflippe d'), Orl^hs (Phifippe d'). — 
(Duchesses d'). Voy. Bati^re (Elisabeth- 
Chariotte de), Frange (Blanche de). Lor- 
raine (Marguerite de). 

Orléans* (Charles, duc d'). Bis de Fran- 
çois I", I, &66. 

Orl^ns (Gharies , duc d*) , père de Louis XII , 
I, &/is,iiA3,U&,4ii5. 

ÛRLiANS (François II d*), duc de Longue- 
ville, I, 446. 

Orléans (Gaston d*). Voy. Frange (Gaston- 
Jean-Baptiste de). 

Orl^s (Louis, duc d*), fik de Gharies V, 
I, 44s, 443, 444, 445, 446. — Son 
ttnnbeau, I, i44, a83, 894, 443, 444. 

Orléans (Louis, duc d'), fib du R^nt, 
IV, 569. 

Orléans (Louis-Philippe, duc d*), I, i45, 
i46. 

Orl^s (Louise-Adëlaîde d'), abbesse de 
GheUes, V, i33. 

Orléans (Marie-Thërèse-Bathilde d'), du- 
chesse de Bourbon, III, 3o. 

Orléan» (Philippe d*), comte de Vertus, I, 
4421,443,444,445. 

Orl^s (Philippe, duc d*), r^ent de 
France, I, 509; III, aaS; V, ia8, 
i33. 

ÛRLiANS (Renëe d'), fille de François II, 
duc de LongueviUe, I, 443, 446, 447. 

ÛRLiANs-RoTHEUR (Françoise-Dorothëo d'), 
n, 674, 675. 



Orly [Seine, C" de ViliejuifJ, UI, 608 ; IV, 

159 à 161. 
Église Saint-Germain (de Paris), 

IV, 159 à 161. — Armoire du xvii' 

siècle, IV, t6o. — Cloche, IV, 161. 

— Cure. Voy. Moxsaldy (Antoine- 

Glaude). 

Inscriptions, IV, 159, 161. 



Orhangby( Gabriel), jésuite, I, Sa5. 
Orme (Philibert de Y). Voy. Dblorme (Phi- 
libert). 
Ormbsson [Seine, c** d'Épinay-sur-Seine], 

IV, 430,439. 

Orvesson [Seine-et-Oise, c*" de Boissy- 
Saint-L^er], IV, 43o, 439. Cf. Am- 
RoiLE. — (Marquis d*). Voy. Le F^vre 
d'Ormesson. 

Ormesson (Lefèvre d'). Voy. Le Fètre d'Or- 

■EdSON. 

Orvoy [Seine-et-Oise, c* de Gorbeil], III, 

584. 
Ormoy [Seine-et-Oise, cT* de Senteny]. — 

(Seigneur d*). Voy. Nouette (Etienne). 
Orhoy (Jean d*), V, a8i, a8a. 
Ormoy-en-Brie [Seine-et-Oise, c** de Ti- 

gery, c'' de Gorbeil], II, a6i; IV, 179. 

— (Seigneur d'). Voy. BRBTiGNdRBs 

(Anne-Gharles-Renë de). 
Orph» [Seine-et-Oise, c*" de Dourdan]. — 

(Guréd'). Voy. Denery (Jeao). 
Orry (Louis), jésuite, I, 5a3. 
Orry (Philibert), directeur des Bâtiments, 

I,33i,33a. 
Ors [Seine-et-Oise, c^ de Ghâteaufort — 

(Seigneur d'). Voy. Ollivier de Mont- 

toçoN (Etienne). 
Orsay [Seine-etrOise, c** de Palaiseau], I, 

588;in, 4ai,4a9;V, ao8. 

Église Saint-Martin et Saint-Laurent, 

m, 4ai, 4a9. — Cloches, lll, 49a. — 

Guré. Voy. Bouot (Philippe). 
Inscriptions, III, 4at, 49a. 



510 TABLE DES NOMS 
Prieure, in, 4ai, 639. — Prieur. 



Voy. Noël (François). 

Seigneur. Voy. Bovcheb (Charies). 



Ortal (Bëthune d*). Voy. B^thuiib d*Or- 

VAL. 

Ortaux [Eure, c"' de Couches]. — (Sei- 
gneur d'). Voy. MiNijsRES (Messire des). 

O'SuLLivAif (Thadëc), curé de Drancy, III, 
i35. 

Otb, prétendu fils de Philippe d* Artois, II, 
i53. 

Othoii II, empereur d'AUeoiagne, V, 101. 

Othon III, empereur d'Allemagne, V, 101. 

OUDART DR LA MoTTB, V, 907. 

OuDEiiARDR (Combat d'), II, 368. 

OuDBT (Adrienne), femme de Charies de 
Bragelongne, I, a 87. 

OuDW (Pierre), curé de Vanves, III, 58a, 

OcRMOi (Jean d'). Voy. Ormoy (Jean d'). 

OuRscAMP (Abbaye A) [Oise, c" de Chiry, 
c" de Ribécourt], II, 683, 684. — 
Abbé. Voy. Potier db Gbsvrbs (Etienne- 
René). — Ccllerier. Voy. MogiS (D.-C- 
M.). — Cloche, II, 683. — Prieur. 
Voy. Lago (Joseph). 



OimsRL (Memenr8),I, a8a. 

OtjRYiLLB [Seine-et-Oise, c^ de Louvres]. 
(Seigneur à'), Voy. Aonay (Robert d'). 

OuTRBHBR (Henri d*), tailleur de la reine, 
IV, 396,397. 

OoTRRMER (Marie, femme de Henri d'), IV, 
395,397. 

Oui3Ki8 (Avisse), HI, 809. 

OnYRTS (Guillaume), chapelain de Port- 
Royal, III, 309. 

OwiTET (Abbaye de Notre-Dame d') [Ir- 
lande, comté de Tipperary]. — Abbé. 
Voy. Kblly (Malachie). 

Otsonville-en-Beauce ['Eure<et-Loir, c** d'Au- 
neau], IV, 5o. 

Ozoubr-er-Brib, IV, ^09. Voy. Ozourr-la- 
Ferriàrr. 

OzonER-LA-pBRRiiRB [ Seiue-et-Mame , c^ de 
Touman],I, &9;IV, ^06 àiii. 

Église Saint-Pierre, IV, 4o6, 407, 

4o8, Aog, Ail. — Cloche, IV, Ait. — 
Curé. Voy. Courcbllbs (Louis de), Du- 
POUR (François), GossBLUf (Marin). 

Inscriptions, IV, /io6, &09, 4io, 
Ail. 



P. . . (Éiisabedi-Angélique), carmélite. H, 

909. 
PacqueriSe (Antoinette), fenmie de Germain 

Brion, I, 333. 
Pagbaitt, secrétaire du roi, IV, 376. 
Paouv ( Jacqnette) , femme de Jean Lemoyne, 

m, 681. 
Pagin (Jean), laboureur, HI, 681. 

PaGNOR. Voy. PORLIBR. 

Paiar, maître de poste k Louvres, II, 

591. 
Paîbn (François), bourgeois de Paris, IV, 

4ao. 
Païen. Voy. Patut. 



Pailhard (Étiennettede), fenune de Cléram- 

baud Le Picarl, IV, 383, 390, 395. 
Paillard (Jean de), archidiacre d^AuxerrCv 

IV, 391. 
Paillard (Sébastien), procureur fiscal de 

Verrières, IH, 538. 
Paillart (Jeanne, fenune de Thomas), IV, 

576, 577. 
Paillart (M.), dit de la Ghapillb, IV, 383. 
Paillart (Philibert de), présidait an Par^ 

lement, I, 587. 
Paillart (Thomas), IV, 576, 677. 
Paulot (Nicolas), conseiller secrétaire du 

roi, IV, 686. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



511 



Pailloux (Pierre), frère coadjuteur de la 

Compagnie de Jësns, I, Sa 6. 
Pnw (Agathe), II, 487. 
Pairpar^, notaire à Chatou, II, 398. 
Paissant, notaire au Châtdet, II, 336. 
Pajoo (Augustin), sculpteur, II, àj; V, 

335. 
Palaiseau [Seine-et-Oise, ch.-l. de c"], III, 

53, 57, to3, loA, 35o à 369, 5a5, 

537. 

Église Saint-Martin, III, io3, 106, 

35o, 353, 355, 358, 359,36i,369. 

Cnrë. Voy. Sadlx (Geoffroi de). — 

Crypte, III, 35o, 355, 36a. 

— Inscriptions, III, 35i, 35a, 353, 
35â, 357, 359, 36i, 36a. 

Marquis. Voy. Akiauld de Pomponne 
(Nicolas-Simon), Haryillb (François de). 

— Marquise. Voy. Hab?ulb de Palaiseao 
(Constance de). 

— (Monsieur de), III, 67. Voy. Har- 



yillb (Claude de). 

Prieuré, III, 359. — Prieur. Voy. 



Laubert (Joseph). 

Palaiseau (Harviile de). Voy. Habtillb de 
Palaiseau. 

Palatin ( Comte). Voy. Margkret ( Pierre de ). 

Palatin de Dio (Éléonor), lieutenant gé- 
néral des armées du roi, IV, iSa. 

Pallaib (Robert), IV, lao, lai. 

Pallbtte (Ernest), jésuite, I, 5ao. 

Pallu (Jacques), jésuite, I, 5aa. 

Pallu (Martin), jésuitQ, I, 5aâ. 

Palluau (Jeanne), femme de Jean Chappe- 
lier, I, 701, 70a. 

Palluel [Seine, c~ de Dugny], III, i3i, 
i36. — GhapeHe Saint-Jean-Baptiste, 
III, i3t. — Seigneurs. Voy. Crstt^ 
(François), Masparault (Jean- Jacques 
de). 

Pantiii [Seine, ch.-l. dec**], III, tàû à 1&6. 
— Église Saint-Germain (d'Auxerre), 



III, i4a, t43, iA5, i46. — Inscrip- 
tions, ibid. 

Papelard (Jeanne), femme de Didier Ra- 
bault, II, klià. 

Papin (Léger), curé de Marly-la- Ville, II, 
656. 

Papot (Thomas), IV, 453. 

Paquibr (Etienne), marguillier de Cham- 
pigny-sur-Mame, IV, 43o. 

Paqoihon (Elisabeth), III, 680. 

Paras (Seigneur de). Voy. Lotnes (Philippe 
de). 

Paravis (De), curé d'Amboile, IV, 44o, 
44i. 

Paray [Sein&^t-Oise, c" de Morangis], III, 
583. — Cloche, III, 64o. — Inscrip- 
tions, III, 633, 64o. 

Parcoqubtte (Seigneur du). Voy. Fiecte 
(Paul). 

Pargtiel (Seigneur du). Voy. Saunier 

(Louis-P.). 
Pare (Anne^), femme d'Antoine Bourgeviu, 

m, 733. 

Parent (Jean-Étienne), curé de Saint-Ni- 
coias-des-Champs, I, a68, a69. 

Parent (Marie), femme de Jean de Saint- 
Germain, I, 5ia. 

Parent (Michel), vicaire de Montévrin, IV, 
507. 

Parfaict (Pierre), greflBer en Tâection de 
Paris, II, 33. 

Parfaict (Pierre -Constantin), mercier à 
Paris, V, a a 3. 

Parfait (Geneviève), IV, 4 10. 

Parfait (Jean), gentilhomme de la maison 
de la reine, IV, 4io. 

Parfait (Nicolas), IV, 4 10. 

Paris. Abbayes. 

Abbaye de Port-Royal, I, 871 à 375; 
III, 317, 3a 1. — Abbesse. Voy. Arnaud 
DE Saint-Paul (Catherine-Agnès). — In- 
scriptions, 1, 371 , 373. 



512 



TABLE DES NOMS 



Paris. Abbayes (suite). 

Abbaye de Saint- Antoine, I, 876; 

m, 36; IV, sia. — Inscription, I, 376. 
Abbaye de Sainte -Geneviève, I, 117, 
190, 199, aoo, 36i, 366, 367, 869, 
39a, 393, U6;U, 563,564, 6/Î9;m, 
197, 58a; IV, 47. — Abbës. Voy. Blah- 
CHART (François), Citollb( Martin), Da- 
CHESNE (Biaise), Faure (Charles), La Ro- 
chefoucauld (François de). Le Bel (Phi- 
lippe). — Chanoines réguliers. Voy. Ci-- 
RON (François-Hubert), Cl^ret (Pierre), 
GousiifOT ( Nicolas ) , Gehtil .( Gilles - 
François), Godet (Philippe), Lallbmart 
(Le P.). — ChAsse de sainte Geneviève, 
I, 343, 344. 

Abbaye de Saint-Germain-des-Prës, 
1, 69, 70, 71, 19a, 3a5, 346 à 354, 
370; m, a68,35o,6ai;V,3i7,3i8. 

— Abbës. Voy. Bourbon (Charles, cardi- 
nal de), BoufiBON-CoND^ (Louis de), In- 
GON, MoRARD. — Chapelle de la Viei^, 
I, 353. — Croix palatine, I, 70, 71; 
V, 33o. — Foire Saint-Germain,!, 657. 

— Cloître, V, 317, 3i8. — Inscriptions, 
I, 345, 35o, 35a; V, 317. — Inscrip- 
tions provenant de SaintrGermain-des- 
Prës, I, 69, 70. — Maladrerie, 1, 655, 
656. — Palais abbatial, I, 354. — 
Prieur. Voy. Duriez (D.). — Statue de 
la Vierge, II, 137. 

Abbaye de Saint- Magloire, I, 568; 
m , a55. — Abbë. Voy. Boucher (Charles). 

Abbaye de Saint-Victor, I , a85 , 355, 

356, 358, 36o, 365; U, a64, a65; 
in, 91, 387; V, 46, 47, 5t. — Abbës. 
Voy. Saint-Victor (Adam de), Sarteuil 
(Jean-Baptiste de). — Chanoines. Voy. 

BbGAULO de la GiRARDikRB, CaUMARTIN DE 

MoRHANT (Dominique), Cerveau (P. 
Claude), Deprez (Augustin -Jean- Bap- 
tiste), FAviiRES (Etienne). Voy. aussi les 



Paris. Abbayes {suite). 

abbës. — Inscriptions, I, 355, 358. — 
Prieurs. Voy. FaviIeres (Etienne). 

Abbaye du Val -de-Grâce, I, i46, 

377 h 38o, 5o3, 795, 796; III,,a53; 
V, ia4, ia6, ia8, i3o, t3i, i36, 
137, i38. — Caveau des Bourbons, V, 
ia4, ia5, ia6. — Chapelle Sainte- 
Anne, V, ia4, ia5, ia6. — Cloche, 1, 
796. — Inscriptions, I, 377, 378, 379, 
795; V, ia4, ia8, 139, i3o, i3i, 
t3a, i33, i34, t35,i37. 

Archevêques. Voy. Évèques. 

Archidiacres, I, a 8. 

Bibliothèque Mazarine, 1,637. — 

Inscriptions, I, 355, 637. 

— Bibliothèque royale, I, 373; IV, S09, 

ato. -^ Inscriptions, I, 1; II, i5i; V, 

95, 100, aoi, aoa, ao5, 907. 

:— Carrefour du Puits -de-Bome, II, 



63. -r- Inscription, ibid. 

— Carrefour Saint-Augustin, V, ao8. 
Chambre des comptes, I, 3i ; II, 39, 

3o, 3i. — Inscription, II, 99. 

— Châtdet (Petit-), II, 17. 
Cimetière des Innocents, I, 179, 

4o3, 587, 68a à 704. — Chapelle de 
Neufville, I, 683. — Inscriptions, I, 
68a, 685, 687, 689, 691, 693, 695, 

^97' ^99' 70i, 7o3, 7o4. 

— Cimetière israëUte , rue Pierre-Saiia- 
zin, I, 709 e 71 4. — Inscriptions, I, 
710, 711, 71a, 7i3. 

Cimetière de la Madeleine,!, 705, 
706. — Inscriptions, 1^. 

— Cimetière Saint-Marod, I, 1 (9, 
796; V, 89 à 93. — Inscriptions, 1, 1, 
7i79*î V, 89,90,93,93. 

Cimetière Saint-Sulpice, I, 708. — 
Inscription, ibid, 

— CoU^ de Bayeux, I, 68a. — In- 



scription, titii. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



613 



Pahis. Collèges (suite). 

Collège de Beauvais, I, 583 à 689. 

Inscriptions,!, 583,585, 586, 587. 
Collège des Bernardins, 1, 691 , 59a; 

IV, 5oâ. — Inscriptions,!, 591. 

— Collée des Bons-Enfents, II, 5 01^, 



5oa, 5ia. — Mattre. Voy. Pluitbtte 
(Jean). 

— Collège du Cardinal Le Mome, I, 
696. — Inscription, ibid. 

— Collège de Cluny, I, &^h k 599. — 



Inscriptions,!, 596, 597, 599. 

— Collège de Dormans. Voy. Collège de 
Beauvais. 

— Collège des Ecossais, I, 601 à 6^3. 



Inscriptions, I, 601, 609, 6o3, 6o5, 
607, 609, 610, 61a, 6i3, 6i5, 617, 
619, 6âa, 693. 

— Collée des Grassins, I, 6o5. 

— Collège d*Hareourt, I, 995, 996, 
694. — Inscriptions, I, 696. — Pro- 
viseur. Voy. FoRTiH (Thomas). 

— Collège des Hibemois, V, 188. Voy. 



Séminaire des IHandais. 

— Collège de Laon, I, 696. — Inscrip- 
tion , ibid, 

— Collège des Lombards ou des Irlan- 
dais, V, 176 à i83. — Chapelle, V, 
176, 189, 190, 199. — Inscriptions, 
V, 176, 177, 178, 179, t8o, 181. — 
IVincipal. Voy. Farslt (Jean). — Pro- 
viseurs. Voy. CoRR (Patrice), Farblt 
(Jean), Maginii (ChaHes). — Supérieur. 
Voy. Badtru de Vadbruii. 

Collège Louis-le-Grand, I, 5 06. 

— Collège Mazarin, 1, 697. — Inscrip- 
tions, I, 697, 698. 

Collège de Narbonne , 1 , 63o , 63 1 . — 
Inscription, I, 63o. — Proviseur. Voy. La 
RocHB-ÂmoN (Chariefr-Antoine de). 

Collège de Navarre, I, 5i, 59, 68; 
II, 396; IV, 97&. — Supérieurs de la 



Paris. Collées {suite). 

maison de Navarre. Voy. Harlat bb Ch amp- 
VALLOH (François de), Noaillbs (Louis- 
Antoine de). 

Collège du Plessis, I, 639. — Inscrip- 
tion , ibid. 

Collège des Quatr^-Nations. Voy. Col- 
lège Mazarin. 
— Collège de Séez, I, 634. — Inscrip- 



tion, î^. 

Collège et maison de Sorbonne, I, 
46, 5i, 67, 639, 635; II, 96; IV, 94; 
V, 1 1 4. — Inscription , I, 635. — Provi- 
seur de la maison de Sorbonne. Voy. 
Beaumont (Christophe de), Flbury (An- 
dré-Hercule de), Harlat (François de), 
Noaillbs *( Louis-Antoine de), Richelieu 
(Cardinal de). 

— Commanderie de Saint -Jean- de- La- 
tren, I, 576 à 58o. — Inscriptions, I, 
676, 579. — Peintures, I,'579. 

— Commanderie du Temple, I, 574, 



575; IV, lia; V, 958, 95gr. — Inscrip- 
tion, I, 574. 
— Communauté des maîtres maçons et 



charpentiers, V, 993. 
Paris. Communauté religieuses. 

Annonciades, I, 549; V, 160. -^ 

Inscriptions, ibid. 

Assomption (Religieuses de 1'), V, 



f. 



993, 995. 

— Angusttns (Grands-), I, 397 à 4i3, 
44o ; V, 1 4 1 . — Chapelle de Notre-Dame- 
de^Riva, I, 4o5. — Cloche, I, 4i5. — 
Inscriptions,!, 397, 4o9, 4o5, 409, 
4t3;V, i4i. 

Augustins (Petit»-), I, 4i5; V, i43 à 
i46. — * Inscriptions, V, i43, i45. 

Augustins réformés ou Petits-Pères, 
I, 4i5 à 419. 1— Cloche, I, 4i5. — 
Inscriptions, I, 4i5, 417, 419. — 
Prieur, Voy. Lion (Le P.). — Provincial. 

65 



51A 



TABLE DES NOMS 



Paris. Gommonautës {suite), 

Voy. LiiNORi (Le P.) — Vicaire général. 
Voy. Raphasl (Le P.) 

Bénédictins anglais, I, 6ti. 

Capucines, I, 567, 568. — Inscrip- 
tions, I, 557. 

Capucins du Marais,!, 630,691. — 
Inscriptions,!, Aao. 
— Carmélites de la rue Saint-Jacqiies, I, 



186, 559, 567, 569. — Chapelle de 
Sainie-Marie-Madeleine, I, 559. *- In- 
scriptions, I, 559. 

— Carmefr-Biiletles, I, àsh h &s8; V, 
a6i. -7T- Inscriptions,!, 4a4, &a6. 

Carmes déchaussa, I, 638 è 43i, 
788. r— Cloches, 1, 638. — Inscriptions, 
I, âa8, 639, 63i, 

— Carmes (Grands), I, iaa, 4a5; V, 



iâ7àt5o. — Croix , V, 1 60. — Inscrip- 
tions,!, ûaa; V, 167. -r-Paix, V, 167. 

— Céiestins,I,i85, 433 à 681. —Cha- 
pelle des Dix mille Martyrs, V, 1 1 3. — 
Chapelle de Gesvres, I, 46o, 46 1, 464, 
477. — Chapelle d*Orléans, 1, 443 , 467, 
476, 483. r- Chapdie Saint-Martin, 
I, 467, 469, 473. — Inscriptions, I, 
433, 435, 437, 438, 443, 446, 448, 
45o, 453, 456, 46o, 463, 464, 466, 
474, 476, 478, 48i;V, ii3. — Vi- 
trail, I, i3o. 

— Chartreux, I, 483, 585, f86, 588; 



m, 5i4; IV, 976. -r- Inscription, U 
483. -r^ Prieur. Voy. Lb Brbt (Chàries). 
— Cordeliers, I, 485 à 491, 637; V, 
tbi.k i58. — Inscriptions,!, 485,487, 
489,^91; V, i5i, i53, i55, i58. 
^— Cordelières, 1,787; V, i63 à 173.— 



Abbesse. Voy. Crot (Jeanne de). — 
Inscriptions, V, t63, i65, 167, 168, 
170, 179, 178. 

Cordelières de Saipte-Cl^. Voy. 
Filles de TAve-Mariç. 



Paris. Communautés (stiàe). 

Dames-Anglaises, I, 538 à 54t. — 
Inscriptions, I, 538, 54o, 54i. 

Feuillantines, I, 563 à 566. — In- 
scriptions, I, 563, 565. 

Feuillants, I, 467, 470, 473, 493, 
493, 734, 735. — Inscriptions,!, 699, 
734. 

Filles-Anglaises, I, 787. 

FiUes de rAve-Maria, I, 1 44, 544 à 
554; V, 163. — Inscriptions, I, 544, 
548, 55o, 553, 554, 738; V, 163. 

— FiUes du Calvaire, I, 555, 556. — 
Inscription, I, 555. — Supérieur ma- 
jeur. Voy. GoNDi ( Jean-François-Paul de). 

— Filles de la Madeleine. Voy. Made- 



lonneltes. 

— Filles Pénitentes, I^ 568. — Inscrip- 
tion, ibid. 

— Filles du Saint-Sacrement, 1, 670; V, 



174, 176. — Inscription, V, 174. 
Filles de Saint-Thomas, I, 571. 

— Filles de Sainte- Valère, I, 57ii. — 
Inscription, Und. — Supérieur. Voy. 
Avrb (Louis d*). 

FiUes de la Visitation de Sainte-Marie, 
I» 573, 734 à 779. r- Inscriptions, I, 
734, 736, 737, 739, 74o, 741, 74s, 
743, 744, 745, 746, 747, 748, 749, 
75o, 751 , 753, 753, 754, 755, 756, 
767, 758, 759, 761, 763, 763,764, 
765,766,767,768,770.— Supérieure. 
Voy. LoiLUER (Hélène-Angélique). 

— Haodriettes, V, 333, 395. 

— Jacobins de la rue Saint-Honoré, I, 



5o3 à 5o5. — Inscription, I, 5o3. 

— Jacobins de la rue Saint-Jacques, I, 
494 à 5o3. — Inscriptions, I, 494 , 497, 

499- 

— Jésuites, I, 5q6 à 53o. — Collège, 



I, 5o6. — Inscriptions, I, 5o6, 509, 
5i3, 5i8, 519 à 537, 538. — Maison 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



515 



Pabis. Gommnnautës {suite), 
professe, I, 606 à Sag, 726. — Noviciat, 
I, 5o6. — Recteurs. Voy. Bagot (Jean), 
BiLiNGAM (Jean-Baptiste de). 

Madelonnettes, I, 667. — Inscrip- 
tion, Md. 

Mathurines, I, 198. 
— Mathnrins, I, 53i à 634, 737. — 
Inscriptions, I, 63i , 533, 797. — Su- 
périeur générai. Voy. Pbtit (Louis). 

Minimes de la place Royale, III, àdà ; 
IV, 465. 

Notre-Dame-du-Calvaire. Voy. Filles 
du Calvaire. 

Notre-Dame-de-Sion. Voy. Dames-An- 
glaises. 

Oratoriens, I, 535, 536, 537; V, 
336. — Supérieurs. Voy. Thomas db la 
Valette (Louis de). — Inscription, I, 
535. — Noviciat, I, 537. 

Petits-Pères. Voy. Augnstins réformés. 

Récoilettes, m, 43i. 

Sainte -Elisabeth, I, 369, 3o6. — 



Fonts baptismaux, I, 3o6. — Inscrip- 
tion, ibid. 

Sainte-Marguerite, 1, 198. 

Visitation. Voy. Filles de la Visitation 
de Sainte-Marie. 

— Confrérie de Noire-Dame aux bour- 
geois de Paris ou Grande Confrérie, I, 

«70, 171, 17a; m, 574. 

— Confrérie des Trois-Maries, V, 147, 



i48. 

Couvents. Voy. aux mots : Abbayes, 
Communautés, Prieurés. 
— Écbevins. Voy. Aivdueu (Pierre-Phi- 



lippe), BiLiBR (Gande), Boocot 
(Claude), Boutbt (Henri), Chabboii- 
màBBS (Charies), Coucigault (Pierre- 
Jacques), Cb^von (François), Delvoibs 
(Jean), Dbkis (Nicolas), Dbspbbz (Ro- 
bert), FoNTAmB (Jean), 6aub (Pierre), 



Paris. Échevins {suite). 
Gaschieb (Jean), Gervais (Julien), Gour- 
ri (Germain), Hachette (Pierre), Ha- 
QDEviLLE (Jacques de), Hbblau (Henri), 
HuosT (Antoine), La Fbehatb (Claude- 
Éléonore), La Gbakge( Michel de), Lale- 
mbio (Philippe), La Porte (Jean de), 
' Lenoir (Pierre), Lesgot (Raymoiil), U- 
TESQUE (Charies), Mahtheau (Denis), Ma- 
bbscal (Vincent), Meun (Antoine), Mi- 
RAiTLT ( Claude) , MoucHBmr ( Mathurin de) , 
Pabtaict (Pierre), Pasghalis des Bau- 
DOTTBs (Noël-Pierre), PonssEPiir (Dôiis), 
PoussBPm (Nicolas), Rest (Alexandre- 
Jean), Sgodbjob (Guillaume), Sbqdbhllb 
(Simon de), ToomiOT (Franç(»s), Tri- 
part (Jean-Baptiste), Vaillt (Jean de). 

École des beaux-arts (Inscriptions è 
r),I, it9,i53,i63, 34i, 36i,385, 
397i 4o5, 48i, 537; U, t44, i46, 
147, i48, 178, 179, 186. 

École de chirurgie, I, 637. — In- 
scription, ibid. 

— Écoles de décrets, 1, 636. — Inscrip- 
tion, iUd. 

École de médecine, I, 689. — In- 



scription, ibid. 

Écoles (Petites), I, 45, 55, 56, 57. 
Paris. Éghses. 

Église de r Annonciation. Voy. Notre- 
Dame-de-Bonne-Nouvelle. 

Église de TAve-Maria. Voy. Commu- 
nauté des Filles de TAve-Maria. 

Église Notre-Dame, I, 10 è 70, S07, 
509, 7t5, 716, 718, 719; V, 95, 96, 
99. ^ Bourdon, I, 47, 48, 49, 5o. — 
Caveaux, 1 , 63, 64, — Ghambrier de Té- 
glise de Paris. Voy. La Croix (L*abbé 
de). — Chanoines. Voy. Ancbuh (Henri- 
Charies), Bblot (Claude), Cbrisat 
(Pierre de), CoBirnOT, Goublandob (Adam 
de), CooBLAiiMm (Gimrd de), Dbslahdbs 

65. 



516 



TABLE 



Paris. Églises (suite). 

(Jean), Dormans (Jean de), Dormars 
(Renaud de), Dorsarnb (Antoine), 
Dreux (Emery), Fatet (Pierre de), 
FoDRCY (Olivier-François de), Grargur 
(Ballhazar), Gdillot db Monjote (Fran- 
çois ) , Lavocat ( François ) , Le Masle ( Mi- 
chel^, Le Moine (Jean), Rvlly (Philippe 
de), Tudert (Claude de), Vienite (Jean- 
Bernard de) , YvER ( Elienne). — CbauCres. 
Voy. DoRSANiTB (Antoine), Le Masle (Mi- 
chel ). — Chapelains. Voy. Bonky (Pierre), 
Drancy (Midiel de). Longer (Jacques), 
Masson (Pierre). — Chapelle des Ardents. 
I, 91. — Chapelle deBeaumont, I, 68. 

— Chapelle de Gondi, I, 5i. — Cha- 
pelle de la Madeleine; I, 56, 68. — 
Chapelle des Paresseux , I, 55, 56. — 
Chapelle de la Pënitencerie, I, 35. — 
Chapelle Saint- Augustin, I, 56. — Cha- 
pelle Saint-Denis, I, 39, 4o, ài. — Cha- 
pelle Saint -Ferriol et Saint -Ferrutien, 
I, 18, a3, ^6. — Chapelle Saint-Louis, 
I, t8, 5i, 716. — Chapelle Sainl-Ni- 
caise, I, 18, 19, 27, 29. — Chapelle 
Saint-Nicolas, I, 34, 35. — Chapelle 
Saint-Remi, I, 61. — Chapelle Saint- 
Rigobert, I, 18, 5i, 716. — Chapelle 
des Ursins, I, 60, 61. — Chapelle de 
la Vierge, I, 18, 27, 55, 56. — Cha- 
pitre, III, 554, 557; IV, 161, V, 199.— 
Cloches, I, 48, 49, 5o. — Construction 
de Notre-Dame, I, 11, 1 5, 16, 17, 95. 

— Croix palatine, I, 70, 71 ; V, 33o. 

— Doyen de Tëglise de Paris. Voy. 
Mortagu (Flolard de). — Enfants de 
chœur, I, 39, 4o, 4i. — Fresques, ï, 
18, 19. —Inscriptions,!, 10, i5, 17, 
90, 93, 95, 97, 3o, 39, 39, 49, 44, 
45, 47, 48, 5i, 53,54,55, 58, 60, 
63, .65, 67, 70, 715, 718; V, 95. — 
Organisle. Voy. Balbastrb (Claude). — 



DES NOMS 

Paris. Églises {suite). 

Portail méridional, I, i5, 16; V, 399. 

— Porte principale, I, 65, 66. — Pré- 
centeur de Tëglise de Paris. Voy. Le 
Masle (Michel). — Rose du midi, I, 58. 

— Sculptures, I, 9, ao, 95. — Vitraux, 

I, 90, 91 , 93, 46. 

Eglise Notre- Dame -des -Anges. Voy. 

Communauté des Filles de la Visitation. 
Eglise Notre-Dame-des-Blancs-Mao- 



.teaux. Voy. Prieuré des Blancs-Manteaux. 

— Eglise Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, 
I, 99, 100. — Inscription, I, 99. 

— Eglise Notre-Dame-des- Victoires. Voy. 



Communauté des Augustins réformés. 

— Église Saint-Ambroise. Voy. Conunu- 
nauté des Annonciades. 

— Église Saint- André-des-Arcs, I, i3o. 



II, 967; V, i56.— Vitrail, I,j3o. 
— Église Saint-Benott, I, 101 à n5; 

III, 399, 609, 6o3. — Chapelle de 
Sainte -Catherine, I, 106. — Chapdie 
de Saint-Jean-rÉrangéliste, I, 107. — 
Chanoines et chapelains. Voy. Aluandre 
(Henri), Burgadld (Gilles), Denery (Jean), 
PoDTRBL (M*). — Curé. Voy. Grbnbt 
(Claude). — Inscriptions, I, 101, io3, 
io4, io5, 106, 107, 108, iio, 119, 
ii4. 

Église de la Sainte-Chapelle, I, 79 à 



98; II, 78, 635; IV, 998, 999; V, 100. 
— Chapelain. Voy. Fardbl (Martin). — 
Chanoines. Voy. Barrir (Toussaint), 
BiiiEK (Guillaume), Cartet (Yves), 
Daugry (Jean), Dongeois (Gilles), Du 
Trorchay (Charles), FEacBBBOLLEs(Guil- 
launie de), Hbstomesnil (Jean de), Laon 
(Gui de), Lanqloys de BLAcroRi (Arm.- 
Aug.), Martor (Jacques), Mbllo (G. 
de). Mignon (Pierre), Mortis (Jean), 
Pavilly (Jean de). Queue (Denis de la), 
RuiLY (Philippe de), Tavilu (X. de). — 



DE LIEUX ET 

Pabis. È^ses {suite). 

Chantre. Voy. MoRTiB(Jeaii). — Inscrip- 
tions, I, 7a, 73, 7^, 75, 76, 77, 79, 
89,83, 8/1,85,87,88, 89,90, 91, 
9a, 9/1, 96, 97; V, 100. — Trésoriers. 
Voy. Grandpont (Arnoalt de), Laon (Gui 
de), Mbulan (Grégoire de), Rdlly (Phi- 
lippe de). 

%lise Saint-Côme, I, 116, 637. — 

Inscription, I, 116. 

Église Saînte-Croix-en-la-Cité (Curé 



de V), Voy. Dbsvigiubs (Pierre). 

— Égiise Saint- Denis- de- la- Chartre. 
Voy. aux Prieurés. 

— Église Saint-Denis-du-Pas (Chanoine 



de Y). Voy Mortier (Jean). 

— Église Saint- Élienne-des- Grès, III, 
^36. — Chanoine. Voy. Masson (Pierre). 

— Église Saint-Étienne<lu-Mont, 1, 1 1 7 



è i3o, a83, 37a; V, io5 à ii3. — 
Chapelle des Dix mille Martyrs, V, loS. 

— Chapelle du Nom de J^os, I, 117, 
118. — Cloche, I, ia3. — Curé. Voy. 
CiTOLLB ( Martin ). — Inscriptions , 1 , 1 1 & , 
117, 119, lao, laa, laS, la^, ia6, 
ia9, 076; V, io5 à lia. — Jubé, I, 
a83. — Peintures murales, V, io5 à 
11 3. — Vitraux, I, ia3, ia9. 

— Église Saint-Eustache, I, i3i à 1&8; 
IV, 691. — Chapelle Notre-Dame-de- 
Bon-Secours, I, lAa. — Curé. Voy. 
ToHifBLiBR (Etienne). — Dédicace, I, 
i/io. — Inscriptions,!, i3i,i33,i3d, 
i35, i36, i38, lAo, 16a, i43, 1&/1, 
147. 

— Église Sainte-Geneviève.* Voy. au mot 



DE PERSONNES, 517 

Paris. Églises (suite), 

1/19 à 167, 3/I3, 467, 670, /17a, 695, 
696, 699; m, 64, 65. — Chanoines. 
Chauveau (Michel). — Chapelles de T An- 
nonciation , 1 , 467, /j 7 ; des Ba ptémes , 
I, 159; des Cinq Saints, I, i58; de la 
Communion, I, 159; des Pencher, I, 
i54; des Trépassés, I, 160; de la Vi- 
sitation, 1, 157. — Chapitre, I, 695, 
696, 699; m, 6/1, 65. — Cloche, I, 
36a. — Doyens. Voy. Cerisay ( Pierre de) , 
Hbgtor (Guillaume), Sb6oiii( Pierre). — 
Inscriptions, I, 169, i53, i55, 159, 
160, 161, i63, 166, 166,167; IV, 
1 65. — Peinture murale et rétable, 1 , 1 60. 

Ég^e Saint- Gervais, I, 168 h 17 4, 

3io, 3&5; IV, 53i. — Chapelle delà 
Conception, I, 170. — Clef de voûte, I, 
169. — Cloche, I, 345. — Curés. Voy. 
BouiLLEROT (Roland-Thomas), Feu (Fran- 
çois. — Inscriptions, I, 168, 170, 173, 
345. 

Église Saint^Hippolyte, I, 175. — 



Abbaye. 

— Église Sainte-Geneviève*des-Ardents, 

I, 1795 V, 199, aoo. 

Église Saint-Germain-des-Prés. Voy. 
au mot Abbaye. 

É^giise Saint-Germain-^rAuxerrois, I, 



Inscription, ibid. 

— Église Saint - Honoré , III , 6 1 3 . — 
Chanoine. Voy. Véron (Sulpice). 

— Église SaintnIacques-la-Boucherie, I, 



i3o, 176 à i83. — Cloches, I, i83. 

— Curés. Voy. Marulac (Louis de), 
Morbl. — Inscriptions, I, 176, 180, 
181, i83. 

— Église Saint-Jacqnes-du-Haut-Pas, I, 
i85 à 189 , 343. — aoche, I, 343. — 
Curés. Voy. Cocsm (Jean-Denis), Des- 
moulins (Jean), Marcbl (Louis). — In- 
scriptions, I, i85, 186, 187, 343. 

— Église Saint-Jacques-de-rHôpital, I, 



685,686. 

— Église Saint- Jean-de-Latran. Voy. 
Commanderie de Saint-Jean-de-Latran. 

— Église Saint- Julien-le- Pauvre. Voy. 
Prieuré de Saint-Julien4e-Panvre. 



518 



TABLE 



Paris/ É^ses (stttl^). 

É^ Saint-Landry, IV, 3o3. 

Église Saint-Laurent, I, 190, 191. 
Béiitier, I, 191. — Curé. Voy, Hiam- 
vnLiER (Pierre). — Inscriptions, 1, 190, 
191. 

Église Saint-Leu et Saint-Gilles, I, 
19a; V, 337. — Inscription, I, 19s. — 
Peinture, ibid. 

— Église Saint-Louis. Voy. Ég^e Saint- 
Paul. 

Église Saint-Louis-des-Invalides. Voy. 
Hôtel des Invalides. 

Église Saint-Louis-du -Louvre, V, 
11^. — Inscription, ibid. 

Église Saint-Louis-en-rtle, I, 196, 
197. — Inscriptions, ibid, 

l^ise Saint-Magloire. Voy. Abbaye 
de Saint-Magloire. 

Église Saint-Marcd, I, 3; V, 117, 
118. — Cbanoine. Voy. BsAuriLs (Ma- 
thurin). — Inscription, V, 117. 

Église Sainte-Marguerite, I, 198. — 
Inscription, ibid. 

Église Sainte-Marie-Madeleine-de-la- 
Cité, I, 171. 

— Église Sainte-Marine, FV, 3^7; V, 



190 à 12)9. — Inscription, V, i9o. 
— l^ise Saint-Médard, I, 199 à 

906. — Glocbe, I, 9o6. — Curés. Voy. 
CoiFFEREL (Jacques), Collbt Duqdbshay 
(Antoine -Nicolas), Hardt db Lbvarjî 
(Pierre). — Inscriptions, I, 199, 901, 
909, 90&, 906. — Orgue, I, 906. 

Ég^seSaint-Merry, I, 907 à 919; II, 
96, 7o5; m, 3i8, 674; IV, 487. — 
Curés. Voy. Donzbaod db Sinra-Poifs (Jean- 
Antoine- François- Xavier), Du Hahbl, 
HiLLBRiN (Charles). — Inscriptions, I, 

907, 908, 909, 911. — Mosaïque, I, 
907; II, 706. 

Église Saint-Nicolas-des-Ghamps, I, 



DES NOMS 

Paris. Églises {suite). 

9i4à97o;V, 193. — Chaprilesdeia 
Mère-de-Mi8éricorde,1, 999; — du Nom- 
de-Jésus, I, 996, 997; — de Notr»- 
Dame-de-Liesse, I, 94i; — de Sainte- 
Anne, I, 939; — du SaintrSacrement, 
I, 999, 93i, 939» 935; — de Saint- 
Vincent-de-Paul, I, 917 è 967; — delà 
Vierge, I, 94o. — Charnier, I, 967. — 
Clodies, I, 94o, 967e 970. — Confrérie 
du Saint-Sacrement, I, 999, 93i, 989, 
933, 936, 969. — Curés. Voy. Boitrbt 
(Philippe -Michel), Dupoht (Jean), Ma- 
UNORB (Nicolas), Mortmwbor (François 
de), Parbivt (Jean -Etienne). — Inscrip- 
tions, I, 9i4, 916, 918, 990, 999, 

993, 995, 996, 999, 93l, 939, 934, 

935, 936, 937, 938, 939, 94o, 94i, 
943, 944, 945, 946, 948, 95o, 9S9, 
953, 955, 956, 957, 959, 960, 969, 
964, 967, 968; V, 193. 

Ég^se Saint-Nicola^du-Ghardonn^, 
I, 971 À 989, 359, 36o. — Clocher, 
I, 979. — Inscriptions, I, 971, 979, 
978, 975, 977, 981, 368. 

Église Saint-Nicolas-dn-Loavre, IV, 
3o6; V, 11 4. — Chanoine et prévôt 
Voy. Thomassir (Achille de). 

É^&se Sainte-Opportune, II, 67. 

^lise Saint-Paul, I, 988 à 998, 
869,518, 747, 760; ni, i3i. — Cuve 
baptismale, I, 984; V, 339. — Inscrip- 
tions, I, 988, 986, 986, 990, 998. 

Église Saint-Panl-Sainl-Louis, 1, 988 , 
898, 607; V, 199. Cf. Jésuites (Maison 
professe dà). 

Église Saint-Philippe-dn-Rouk, I, 
994. 

— Église Saint-Roch, I, 800 à 3o5, 
5o4. —Curé. Voy. Bbrcb (Jacques). — 
Inscriptions, I, 800, Soi, 3o9, 3o3. — 
Lutrin, I, 3o9, 



DE LIEUX ET 

Paris. Églises {suite). 

Église Saint-Saavear, I, 3o6, 307. 

— Curés. Voy. Michard (Charies), Si- 
GLUfCAU ( François ). — Fonts baptismaux , 
I, 3o6, 307. -^Inscription, I, 3o6. — 
Vitrail, I, i3o. 

Église Saint-Sëverin, I, 3o8 à 3a3, 
V, 38. — Qoche, I, 3aQ, 3a3, — In- 
scriptions, I, 3o8, 3io, 3i9, 3i&, 
3i5, 3i8, 390, 393. 

Église Saînt^ulpice, I, 39& à 3Ai ; 
n, 984; m, 736. —Chaire, I, 337. 

— Cimetière, I, 708. — Curés. Voy. 
Fatdit de Tbbsac (Jean-Joseph) , Langost 
DR Grrgt (Jean Joseph), Olier (Jean- 
Jacques). — Dédicace, I, 335. — In- 
scriptions, I,39&, 397, 399, 33i,336, 
336, 338, 339, 34o, 34i, 708. — 
Méridienne, I, 33i. 

— Église Saint-Thomas-d*AquiD,I,5o4. 
Église Saint-Thomas-du-Lonvre, III , 

338, 339; V, 11 4. — Chanoine. Voy. 
Thibodst (Nicolas). 

Église Sunt-Victor. Voy. aux Abbayes. 

Église du Temple. Voy. aux Comman- 



DE PERSONNES. 



519 



deries. 

— Église du Val-de-Grâce. Voy. aux 
Abbayes. 

— Évéques et archevêques. Voy. Brau- 



■ONT (Christophe de), Braouort de la 
FoRir (Louis de), Boorioii (Louis de), 
BocT- (Simon MatifiGu de), Chahac (Foul- 
ques de), Chartirr (Guillaume), Du 
BiLLAT (Jean) , Du Chatrllbr (Jacques) , 
FouLQURS , GoNDi (Houri de) , Gordi (Jean- 
François de), Gondi (Jean-François-Paul 
de), Gohdi (Pierre de) , Harut dr Chamf- 
TALL<m (François de), Harga (Pierre de), 
NoAiLLRs (Louis-Antoine de), PtfstaxR 
DR BxAuiioRT (Hardouin de), Porgrrr 
(Étieiine), S«on (Jean). 

Faubourg de la Conférence, I, 996. 



Paris. Fauboui^ (stàte), 

Faubourg Saint-Germain , 1 , 687 ; IV, 

i4i;V, 174. 

Foire Saint-Germain, I, 667. 

Fontaine des Archives, V, 955. 

Fontaine du carrefour Saint-Augus- 



tin, V, 908, 909. 

— Fontaine de GaiQon, V, 909. 
Fontaine ,Louis-le-Grand, V, 908, 

909. — Inscription, ibid. 

Fontaine de la rue de Grenelle, V, 
955. 

Fontaine de la rue Palatine, V, 955. 

— Fontaine Saint-Leu, I, 199. 

— Gouverneur de Paris. Voy. Potirr 
(Léon, duc de Gesvres). 

Grand bureau des pauvres, I, 657, 
66i;IV, i4i. 

GreflSers de la ville. Voy. Le Mairr 
(Martm), Mitartixr (Jean-Martin), Tait- 
bout. 

Guet de Paris (Receveur-payeur du). 
Voy. Taponhet (Pierre). 

Halle au blé, II, 5o, 5i. — Inscrip- 
tion, II, 5o. 

— Halle aux veaux, V, 9i3, 9i4. 



Paris. Hôpitaux et hospices. 

Hospice de la Charité, U, 638, 639; 

IV, 5i3. 

Hospice Cochin, I, 188, 189, 65i. 
Inscriptions, I, 65i. 

Hospice des Enfants-Trouvés, V, 199, 
900. — Inscription , V, 1 99. 

H&pital général, I, 783, 784; II, 
364; ni, 71, 587, 588; V, 199. — 
Admioistrateurs. Voy. Bessrt (Henri de), 
Rbmt (AlexandreJean), SiouiBR (Louis). 

— Directeur. Voy. Pigeon (Denis). 

— Hôtd-Dieu, I, 176, 64i à 65o; U. 



16, 17, 18, 638; lU, 87, i63; IV, 194, 
9o5. — Administrateur. Voy. La Hatr 
(René de). — Chapdle SaintrLouis, I, 



530 



TABLE DES NOMS 



Paris. Hôpitaux et hospices {suite). 

66 1^ 6&3. — Égtise Saint -Julien-le- 

Paavre, I, 649. — Inscriptions, I, 66i, 

6&5, 667, 669. 
Hôpital des Incurables, I, 867, 65a, 

653, 65 A; III, i53. — Administrateur. 

Voy. La Hatb (René de). — Inscriptions, 

I, 653. 
Hospice des Ménages. Voy. Hôpital des 



Petites-Maisons. 

— Hôpital des Petites-Maisons, I, 655 

à 666; IV, i4i. — Cloche, I, 666. — 

Inscriptions, I, 655, 657, 659, 661, 

669,664,666. 

Hôpital des Quinze- Vingts, I, 176^ 
667 à 679, 719; II, 99. -^ Adminis- 
trateurs. Voy. Lb Brun (Denis), Le Plas- 
TRE (Nicolas), Tbstart (Thomas). — 
Greffier. Voy. Jess^ (Jean). — Inscrip- 
tions, I, 667, 670, 673, 675, 677; 

n,99. 

Hôpital du Saint-Esprit, II, 33, 35. 
Hospice de la Salpétrière. Voy. Hôpi- 



tal gënëral. 

Hôpital de la Trinité, I, 669. — 
Receveur général. Voy. H^ltot (Pierre). 

— Hôtel de Bouillon, I, 5] 7. 

— Hôtd de Bourbon, I, &38, i!i39. 

— Hôtel de Gluny, H, 59, 53. — In- 
scriptions, ibid. 

— Hôtel des Invalides, II, 91, A3. — 



Église SaintrLouis, I, 195. — Gouver- 
neur. Voy. GaiBBRT (Charles- Benoit 
de). — Inscriptions, I, 195; II, A3. 

— Hôtel des Monnaies, II, 4/i, â5. — 
Inscriptions , ibid. 

Hôtel de Rambouillet, U , 5A , 55. — 
Inscription, H, 5&. 

— Hôtel de Rostaing, I, 467. 

— Hôtel de Saint-Pol, I, 483. 
Hôtel de Villars, II, 56. — Inscrip- 
tion , ibid^ » 



Paris. Hôtels (mte). 

— Hôtd de ville. H, 33 à 49. — Clo- 
ches, II, 35. — Inscriptions, H, 33, 37, 
4i ; V, 911. — Statue de Henri IV, I, 
983; H, 34. — Statues de Louis XIV, 
II, 38, 39, 4o, 4i, 49; V, 9ti. 

Imprimerie nationale (Inscription à 



r), 1, 780. 

Inondations, II, 91, 99. 

— Jardin des Plantes, II, 46, 47. — 
Intendant. Voy. LABR088B'(Gny de). 

— Jardin des Tuileries, II, 97. — In- 



scriptions, ibid. 

— Juges- consuls, V, 94o, 94 1. Voy. 
Gborgbs (Jean-Baptiste). 

— Limites de Paris, inscriptions, U, ii. 

— Maison de TAig^e d'or, I, 791 ; V, 



337. 

— Maison de TÉcu de Saint-George, I, 
668, 669. 

— Maison de TEnfantriésus, I, 680, 



681. — Directeur. Voy. Corret (Tho- 
mas-Olivier). — Inscription, I, 680. 
Maison de Tlmage saint Juliai, I, 

9l4, 9l5. 

— Maison de Tlmage saint Michel, I, 
64i, 643. 

— Maison de Saint-Côme, I, 637. 

— Maison des Trois Bourses, V, 938, 



939. 



— Marché aux chevaux, II, 48, 49. 
Inscription, ibid. 

Marché aux veaux, V, 9 1 3, 91 4. — 
Inscriptions, ibid. 

— Musée Carnavalet (Inscriptions au). 



I, 6, 7, 175, 55o, 559, 554, 563, 
567, 579, 695, 696, 639, 656, 791, 
793, 797, 734, 736, 737, 739, 74o, 
741 à 770, 785, 787, 797; II, 63, 64 , 
67; V, 89, 90,99,93, 190, 139, i4i, 
i5i, i53, i55, 160, 169, 199, 908, 
911, 9i3, 917, 990, 993, 997, aSo, 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



521 



Pahu. Musées (suite). 

a3i, a3a, a3/i, a37, a38, a&o, a&3, 
a&4, aâS, aâ6^ aây, 3i8, 337. 

Musée de Cluny (Inscriptions au), I, 

65, 101, io3, loâ, 116, 176, 180, 
ao7, ai4, 3io, 3i6, â3a, &38, &60, 
i&99, 53i, 533, 557, 576, 578, 58a, 
58â, 591, 59/i, 597, 63o, 636, 705, 
7io,7ti,7ia, 713, 790; II, i/i,a6, 
54, 65, 89, 17/i, 176, 177, a7o; III, 
a3a; IV, ii3, 3o3; V, 1*7, aàa, 
338. 

Musée du Louvre (Inscriptions au). 



I, ao, i53, 167, 35o, 368, 395, âoS, 
45o, 456, 6a8, 697, 7o3; II, 19, ai. 
ia9, i35, a38; V, 335, 338. 

— .Musée des Petits-Augustins, ou des 
Monuments français. Inscriptions, I, 
ao, 110, lia. ii4, 117, ia4, 167, 
i53, 161, i63, 16&, 167, 170, ao7, 
a73, a77, a85, a86, a9o, a93, 3oo, 
3oi, 3o3, 3o5, 3ao, 346, 347, 35o, 
36a, 358, 36i, 366, 368, 38i, 383, 
385, 389, 394, 395, 397, 4oa, 4o5, 
409, 4ia, 4i4, 4aa, 435, 437, 438, 
444, 445, 448, 45o, 453, 456, 46a, 
464, 474, 476, 478, 48i, 485, 487, 
488, 489; 491, 494, 497, 498, 5o6, 
509, 544, 549, 557, 559, 585, 586, 
587, 6a8, 68a, 689, 691, 695, 697, 
7o3, 715, 718, 7a4, 7a6, 730, 777, 
778,783, 786, 788, 789, 79a; U, 
i9« 31, 37, 38, 111, 116, 119, lao, 
ia3, i44, i46, 147, i48, i53, i56, 
169, i6o, i65, 168, 170, 171, 17a, 
i94;m, 7, i58. 

Palais de justice, III, a5; V, ai5, 
ai 6. — Inscription, V, ai 5. 

— Palais du Louvre, II, a3, a4, a5, 
a 6. — Inscriptions, ibid. 

— Palais des Thermes, I, 533, 534. 
Place Louis XV, V, aao, aai. — 



Pabis. Places (suite). 

Inscription de la statue de Louis XV, ibid. 

Place Royale, I, 746, 747, 748. 

Place Saint- Michel (Inscription sur 

une maison), II, 66. 

Pont-Neuf, II, 19. — Statue de 



Henri IV, II, 19, ao, ai. — Son in- 
scription, II, 19. 

Pont (Petit), II, 16. 17. — Inscrip- 
tion, II, 16. 

— PontSaint-Michd, II, i4, 16. — In- 
scription, II, i4. 

— Porte Baudoyer,I, 668, 669. 

-T Porte Dauphine, II, 7, 8,9. — In- 



scription, II, 7. 

— Porte Saint-Bernard, II , i, a. — In- 
scription , II , 1 . 

— Porte Saintr-Denis, II, 3, 4. — In- 



scriptions, II, 3. 

— Porte Saint-Jacques, II, 7, 9. — In- 
scription, II, 7. 

— Porte Saint-Marcel, II, 8, 9. — In- 



scription, II, 8. 

— Porte Saint-Martin, II, 5, 6. — In- 
scriptions, II, 5. 

— Porte Saint-Michel, III, 5 00. 

— Porte Saint- Victor, II, 5oi, 5oa. 

— Porte de la Toumelle. Voy. Porte 
Saint-Bernard. 

— Prévôts des Marchands. Voy. Bouchbr 
(Charles, seigneur d'Orsay), Foubct 
(Henri de), Gbieu (Gaston de). Le Ft- 
ROR (Jérôme), Miron (François), Nan- 
TBRRE ( Mathieu de) , Neuilly ( Etienne de) , 
Sanguin (Jacques), Trodaine (Charles), 
ToRGOT (Michel-Etienne). 

— Prévôts de Paris. Voy. Mohhibr (Si- 
mon), VuLiSRs (Jacques de). 

Prieuré des Blanc»-Manteaux , 1 , 38 1 ; 
H, 5aa. — Église Notre-Dame, I, 38i à 
384; II, 173. -^ Inscriptions, I, 38i, 
383. 



f. 



6G 



53f 



TABLE DES NOMS 



Paris. Prieurés (siute). 

Prieuré de Notre-Dame-des-Ohamps, 
I, BSg; IV, t&5. — Priear eommen- 
dataire. Voy. Saccasat (François de). 

— Prieuré de Sainte -Calherioe da Val- 
des-Écoiien, I, 389 à 398, 539. — In- 
scriptions, I, 389, 399, S 9 8. — Monu- 
ment des Sei^ents d^armes , 1 , 389 , 390 , 
391. — Prieur. Voy. Gmondb (Laurrat 
de). 

— Prieuré de Sainte-Ooèx-de-la-Breton- 



nerie, I, 39Û, 398; IV, 437. — Inscrip- 
tion, I, 395. 

Prieuré de Saint-Deni9-de-la-0har(re, 
I, 791 à 793; V, 139, iho. — Inscrip- 
tions, I, 799, 798; V, 189. — Prieur. 
Voy. Sbrot (Hugues). 
— Prieuré de SaiBftJulien-le-Paavre, I, 
64 9 ; III , 688. — Inscription , F, 64 1 . — 
Prieur. Voy. Charliio (Gtnflaame de). 

Prieuré de Saint-Martin-des-Champs, 



I, 385 à 388; IV, 578; V, 958, 959. 

— Inscriptions, I, 385, 387. — Pein- 
ture murale, I, 387. — Prieurs. Voy. 
FoRHONT (Gilles). 

— Quai de THorioge, V, 917. — In- 
scription, ibid. 

— Quartiniers. Voy. Goucicault (Pierre- 
Jacques), La Frenate (Claode-Éléonore 
de), RofflfBL (Henri de), Scourjou (Guil- 
laume). 

— Receveurs de la ville. Voy. Bovcot 



(Jacques), Bougot (Nicolas). 

— Roe des Barres,!, 668, 669. 

— Rue du Beau-TreiUis, I, 745. 

— Rue de Beauvais, I, 467, 470. 

— Rue des Blancs-Manteaux, IV, 437. 

— Rue Cukare-Sainte-Gatherine, H, 65. 
Rue de la Ferronnerie (Inscription 

sur une maison), II, 64. 

— Rue des Francs-Bourgeois, II , 66. 

— Rue des Grands-Augustins, I, 398. 



Paris. Rues {suite). 

Rue delà Harpe, II, 66; V, t55. — 

Maison de la Raquette, ibid. — du jeu 
de paume de GreneHe, ibii, 

Rue de iîHostel-Saint-Denys, I, 898. 

Rue des Lions, I, 743, 744, 745. 

Rne des Marmousets, IV, 947. 

Rue des Mathurins, I, 53B; V, i58. 

— Rue de Montmorency, maison de Ni- 
colas Flamel, U, 58, 59, 60.— Inscrip- 
tion, II, 58. 

— Rue Neuve-Saint-Honoré, I, 467. 
Rne des Noyers. (InscriplioD sur une 

maison), II, 61. 

— Rue aux Ours (Miracle de h), 1, 199, 
193. 

— Rue du PeCit-Masc, I, 770. 

— Rue de Picpos. (Inscription sur une 



maison), II, 11, i3. 

— Boulevard Poissonnière. (Inscription 
sur une maison), II, i3. 

— Rue Saint- Antoine (Inscription sur 



une maison), II, 65. 

Rue Samt-Denis (Inscription sur ane 
maison), II, 67. 

— Rue Saint-Honoré, V, 998. 

— Rue Saint- Jacques. (Inscription sur 
une maiscm), II, 69. * 

— Rue Saint-Martin, I, 9i4. 

— Rue de Sèvres, IV, i4i. 

— RuedeVattgirard(Inscri[4îoiisttrune 



maison), II, 68. 

Rue de la Vieille-Pelleterie, I, 791; 
V, 887. — Maison de TAigie d'or, V, 
887. 

— Séminaire des Mandais, V, 176, 
189 à 189. •— Inscriptions, V, i8â, 
i85, 187, t88, 189, 191, 199, 194,* 
195, 196, 198. 

Vicomte de Paris, V, 987. 
Paris (Denise), femme de Louis Tiiiet, IV, 
935,986. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



bii 



Pabis de MoiiTHARTBL ( Armand-Lotiisnio- 

sept) , marquis de Brunoy, IV, 3o5 , Sa s , 

3aa. 
Paahi (Duc de). Voy. Evàeifs (Philippe, 

infant d'). 
PAUiximER (Jean), II, 3io. 
Parmeiitibr (Louis) , écayer, sieor de ia Cha- 
pelle, II, 3 10. 
Parmintibr (Pierre- Jean), curé de Ghama* 

rende, IV, 48. 
Parot (Claude), seigneur de LamîraaIt,IV, 

56i. 
Parthenat [Deux-Sèvres]. — (Seigneur de). 

Voy. La Porte (Charles de)« 
Particblle (Michel), contrôleur général des 

finances, IV, 46&, 465,668. 
Parvt (G.-C), procureur fiscal d'Osouer^ 

la-Ferrière, IV, ûii. 
Parvy (Jean), maçon, IV, 386. 
Pas (Jules de), comte de Feuquières, I, 

5o3, 5o4. 
Pascal (Biaise), I, i94, ia&, 137, 376; 

m, 993. 
Pascal (Etienne), président à la cour des 

aides de Clermont, I, lai. 
Pascal (GilberCe), femme de Florin Périer, 

1,194. 

Pascal (Pierre), curé de Sainte* Geneviève 
de Senlis, III, 79. 

Pascvalis des Baubottes (Noël* Pierre), 
échevin de Pans, V, 990. 

Pasqdibr, garde des sceaux, I, 358. 

Pasquier (Arnou)et), sergent à verge, I, 
398. 

Pasqdier (Chadotte), femme de Philippe 
Caron, III, 608. 

Pasquier (Etienne), I, 3o8. 

Passavant (Pierre), prévôt de Sucy-en-Brie, 
IV, 491. 

Passt [Seine, auj. dans Paris], U, 69, 
683; .IV, 900, 901 • — Église Notre- 
Dame, U, 683; docfae, ilnd, ** Inscrip- 



tion, ilnd, — Seigneur. Voy. Bcrhard 

( Anne-Gabriel-Henri ). 
PATi (Philippe), chanoine et chantre de 

Linas, III, 708. 
Patin (Jacques), notaire h Gorbeil, IV, 

938. 
Patin (Marie), femme de Jean Ledonx, II, 

446. 
Patrd (Olivier), académicien, I, 646. 
Paul III, pape, I, 499, 5oo, 5oi. 
Paulin (Charles), jésuite, I,59o. 
Paullard (Claude), marguiliier de Fon- 

tenay-sur-Bois, III, 99. 
Paulhibr (Jacques), curé de Garches, III, 

168. 
Pavilly (Jean de), chanoine de la Sainte* 

Chapelle, I, 74. 
Paten, notaire au Châtelet, I, 671. 
Paten (Antoine), bourgeois de Paris, V, 

938, 939. 
Paybn (Clément), habitant de Linas, III, 

73o. 
Paten (Michel), dianoine de Champeaux, 

V, 3. 
Paten (Nicolas), bourgeois de Paris, V, 

938. 
Paybn db Montsort (Hugaes-Fiorent-4a- 

briel), maître d'hôtel du roi, III, 465. 
Pazis (Pierre de), peintre, I, 55i. 
PisRAc [Haute*Loire, c" de Langeac]. — 

(Abbé de). Voy. Rostaing (Jacques de). 
Pec (Le) [Seine-et-Oise, c*" de Saint-Ger- 

main-^n-Laye], UI, 9s3, 9i4. — Église 

Saint-Vandrille , ibid. — Cloche , III , 9 1 4 . 

— Curé. Voy. Bubt (Gilles). — Inscrip> 

tiens, III, 9i3, 9i4. 
PBcaiNAT (Jean), III, 70. 
Pbignky (N.), fondeur, IV, 1 13. 
Pbigney (Robert), contrôleur juré mouleui* 

de bois, I, 3oi. 
Peint (Anne), femme de Zacharie Thomas, 

II, 908, 909. 

66. 



5U 



TABLE DES NOMS 



Pkimng db M0RA8 (François), conseiller au 
Parlement, IV, 4o5. 

PsiBKic DE MoRAs (Françoîs-Marie) , ministre 
de la marine, IV, 4o3, àoà. 

Pblard (Edmëe de), femme de Philippe de 
Mailloc, IV, 27, Q9, 4o. 

Pelart (Pierre), avocat au Parlement, IIÏ, 
55/î. 

Pelgers (Pierre), curé de Villaines, II, 47a. 

Pelbt (Elisabeth de ) , abbesse de Saint- 
Michel de la Ferté-Milon, III, 9 03. 

Pelbtier (François-Artus), cure de Mëriel, 

II, 3g&. 

Pelliê, notaire k Ghevreuse, III, 366. 
Pellerin (Catherine), III, 4i. 
Pei,lerin (Guillaume), III, 4 1, 43. 
Pellertne ( La ) [ Seine-et-Oise , c" de Linas] , 

III, 73o. 

Pelletier (Jean), prévôt de Gbenevières, 

IV, /»3Û. 

Pelletot (Marguerite de), I, lAa. 
Pellooart (Jean), laboureur, III, 69^. 
Pbicel (Claude), appàreîDeur, I, 58, Sg. 
Penelle (Michel), exempt des gardes de 

Monsieur, II, 3o6. 
Pennel (Jean), curé de Chalou, II, a 96. 
Peutnelan (Comtesse de). Voy. Br^quiony 

(Charlotte de). 
Pennetti (Jacques-Antoine), secrétaire du 

grand-duc de Toscane, IV, aa. 
Penon (Jean), marguillier de Dugny, III, 

i34. 
Penthiàvre (Duc de). Voy. Boorbon (Louis- 
Jean-Marie de). 
PiQUEnsE [Seine-etnOise, c*" de Limours], 

m, 458, 
Eglise Saint-Michel et Sainte-Rade- 

gonde, III, 458. — Cloche, ibid, — 

Curé. Voy. Goat (Jacques). 

Inscription, III, 458, 

Seigneur. Voy. Cousteau de la Bar- 



Perce val (J.), IV, 174. 

Percheron (Pierre-Alexis), curé de Scolaire, 

IV, a76. 
PÉR^nxE DB Bbauhont (Frauçotse), abbesse 

de Gercy, V, 3 1 4 , 3 1 6. 
'Pi^RérixE DE Bbauhont (Hardouin), arche- 
vêque de Paris, I, 43, 47; III, 176; IV, 

46i;V, 3i6. 
Péribr, notaire au Châtelet, I, 117. 
PARIER (Florin), conseiller à la Cour des 

aides, I, ia4, ia5. 
Peribr (Marguerite), nièce de Pascal, I, 

373, 374; III, 317. 
P^RiGNY [Seine-et-Oise, c*' de Boissy-Saint- 

Léger],IV, a86,a87, 3o6. 

Église Saint-Loup , IV, 3o6. — Cloche, 

ibid, — Curé. Voy. Roson (Thomas- 
Remy). 

Inscription, IV, 3o6. 

- Seigneurs. Voy. La Sanglb (Firmin 
de), TuoMAssiN (François de). 

PiRiGNT (Aubert de), IV, aga, agS, 394. 

Perl AN, fondeur, I, 5i4. 

Pernblle , femme de Nicolas Flamel ,1,179; 

11,59. 
P^ronnb [Somme], I, 33, 34. 
Pérou (Claude), I, a4a. 
Perrault (Jean), président en la Chambre 

des comptes, I, 5ia, 5i3, 5i4. 
Pebray (Le) [Seine-et-Oise, c* de Gorbeil]. 

Église Saint-Léonard, IV, a5o. — 

Cloche, ibid. 

Église Saint-Pierre, IV, a 4g, a5o. — 



Cloche, IV, a 4g. — Curé. Voy. Cousin 
(Charles-Louis). 

Inscriptions, IV, a 4g, a5o. 



BÀRB (Pierre-Gabriel). 



PERRAr(Le) [Seine-et-Oise, c*" de Sainte- 
Geneviève-des-Bois]. — (Dame du). Voy. 
Danican (Marguerite-Pélagie). — (Sei- 
gneurs du). Voy. BovER (Antoine), Moh- 
NEBOT DE SivE (Olivier-Louis). 

Perreau ( Fabien ) , 1 , 57 '1 . 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



535 



Pbbrbau (François), I, Sjli, 

Perbead (Germain), chevalier de Malte, I, 

57A, 576. 
PcRBSAU ( Jean) , professeur au Collège royal , 

I, 574, 576. 
Perrerot de Granvbllb( Antoine), cardinal, 

I, 35o, 35i. 
Perbet, notaire h Paris, III, aSo ; IV, hùh, 
Pbrrey (Le), IV, i3i. Voy. Perrât (Le) 

[c"' de Sainte-Geneviève-des-Boisj. 
Perribr (Laurent), curé de Mennecy, IV, 

79- 
Perrière (La) [Tam-et-Garonne, c"* de 

Vazerac, c*" de Molières]. — (Seigneur 

de). Voy. Bernard (Anne-Gabriel-Henri). 
Pbrriony. Voy. P^rigny. 
Pbbbin (M*), professeur de chirui^e, I, 

638. 
Pbbbot, marguillier de Saint- Nicolas-des- 

Champs, I, 369. 
Pbrrotte (Simon), prêtre, I, t35. 
Pertr (Comte et ducs de). Voy. Drummond 

(Jacques I"), Drdmmond (Jacques II). — 

(Duchesse de) Voy. Gordon de Huntley 

(Marie de). 
Pbrtuis [Vaucluse, ch.-l. de c""], II, a84. 
Pertdis ( Antoinette de) , femme de Guillaume 

deBelloy, II, 667. 
PiIrossadlt (Sylvain), jésuite, I, SaS. 
PiaossE D*EsGARs (Françoise-Emilie de), 

marquise de Brunoy, IV, 3o5, 39i. 
Pbsghier (Comte du). Voy. Saint-Chah ans 

(François de). 
Pbtao (Anne), carmélite, II, ao5. 
Petit, marguillier (?) de Brie-Comte-Robert, 

IV, 344. 
Petit (Anne), I, 93g. 
Petit (Antoine), médecin, III, 556. 
Petit (Claude), m, 496. 
Pbtit (Qaude-Théophile), seigneur de I^u- 

deviUe, IV, 64. 
Pet» (Jean), III, 496. 



Petit (Jean), notaire au ChAtelet, I, 969. 

Petit (Louis), général des Mathun'ns, I, 
53i, 539, 797. 

Petit (Marie -Anne- Françoise), femme de 

. Louis-François Synionnet, IV, 191. 

Petit (Nicolas), administrateur de la con- 
frérie du Saint-Sacrement, à Saint-Nico- 
las-des-Chanips, I, 969. 

Petit de la Villoniàre (François- Henri), 
conseiller au Parlement, II, 649. 

Petit de Passy ( Madeleine) , femme de Claude 
Le Blanc, 1, 60, 69. 

Petit-Deslandes ( Mane-Élisabeth ) , Il , 968. 

Petitfour, fondeur, II, 959. 

Petitpas (Jean) , marguillier du Pin , III , 70 . 

Petitpied (Benjamin), trësoner général de 
France, 1,648. 

Petitpied ( Pierre) , procureur au Parlement , 

I, i38, 139. 

Pezron (Paul), abbé de la Charmoye, IV, 
5o3, 5o4. 

Pfollingbn (Couvent des Cordeliers de), I, 
749. 

Ph^lipbaux (Jean-Frédéric), comte de Mau- 
repas, I, 33i, 339. 

Ph^ipbaux (Louis), comte de Saint -Flo- 
rentin, secrétaire d'État, 1, 169 ; II, 54o. 

PHéLiPBAux( Louis), seigneur de la Vrillière, 
secrétaire d'Étal, I, 493; IV, 469. 

Ph^lipeaux ( Paul ) , secrétaire d'État , 1 , 1 6 1 , 
499, 819. 

Ph^lipeaux (Raymond), conseiller à la Cour 
des comptes, I, 499. 

PhiElipeaux (Raymond), secrétaire d'État, I, 
499, 493. 

Phelippb (Marie-Simone), femme de Fran- 
çois-Louis Gaigne, IV, i85. 

Ph^lippeaux (Jean), jésuite, I, 519. 

PeiLRERT X . . . , curé de Lognes, IV, 564. 

PmuppB , chevalier, II, 3 1 5 , 3 1 6. 

Philippe, dit Dagorert, frère de saint Louis, 

II, i53. 



526 



TABLE DES NOMS 



Pbiupps (Don), iafiint d'Espagne, I, 177. 
Philippb (M.), marguiUier de Villeprenx, 

Philippe II, Auguste, roi de Franee, 1, 10, 

11, 13 ; II, 178; III. 86; IV, g6. — . 

Sa gtatue à Notre-Dame, I, la. 
Philippe III, le Hardi, roi de France, II, 

160, 161, 179. 
Philippe III, roi de Navarre, I, â85, ^86. 
Philippe IV, roi d'Espagne, II, ^1. 
PnaiPPE IV, le Bel, roi de France, I, Aaa; 

U, 160. 385. 
Philippe V, roi d'Espagne, I, ^78. 
Philippe V, le Long, roî de France, 1,74; 

II, 78- 

Philippe VI, roi de France, I, 77 ; II, 1 63; 

III, a/l. 

PnaiPPON (Clément), IV, 966, 365; V, 

347. 
Philippon (Gilette, femme de Clément), IV, 

364. 
PHaiPPOR (Olivier), IV, 964. 
Pbissa [la Flèche], V, i5i, i59. 
Phobbus (Gaston), comte de Foix, I, 483. 
PiBRAC [Haute -Garonne, c"" de L^evin]. 

(Seigneurs de). Voy. Du Faur (Gui), Du 

Fadr (Micbel). 
Picard (Françoise), femme de Claude Bou- 

cot, III, 571, 573. 
Picard (Louis-Marie), III, 55 1. 
Picard (M. A.), femme de Loui&-Jean de 

Bonnaire, IV, 333. 
Picard (Pierre), laboureur, V, 86. 
Picbeh (Marguerite-Françoise), femme de 

Pierre de la Mouche, III, 4a3. 
PxcHENART, tabelUon du Pin, lU, 65. 
Pichon, sculpteur, II, 487, 
PicHON (Aignan), notaire au Châtelet, I, 

1.55, 157. 
PiCHoif (Denis), directeur de THôpital gé- 
nérai, m, 7i> 73* 
PicHONT (Pierre), V, 79. 



PiGON ( Jean-Roberl-Charieajgiuice ) , 
noine de Champeaux, V, 67. 

Picpus (Pâiitents de), V, 67. 

PiCQUAis, notaire k Paris, UI, 89. 

PiDou (Pierre), directeur de THôpital gé- 
néral, UI, 656. 

Pi^DEFER (Robert de), seigneur de Gtiyoï- 
court, UI, 974. 

PiEDFORT, marguillier de Saint NicolasHltf- 
Champa, I, 969. 

PiiDRSQunr (Midiel), UI, 660. 

Pierre, abbé de Lagny, IV, 595. 

PusRRB (Biaise), caréd*Argenteuil, U, 9S8. 

Pierre (Sieur de la). Voy. Le MAiatRE 
(Pierre). 

Pierre (Simon), marguillier de Chaloa, R, 
993. 

Pierre de. . . , chanoine de Champeaux, V, 

93. 

PiERREFiTTE [Sciue, c'" de Saint-Denis), U, 

io4. 
PiERRBLATE [Seiue-et-Oise, c*"de Pontoiae}, 

U, 398. — Église Saint- Jean -Baptiste, 

ibid. — Inscription, ibid. 
PiERREVAL (Seigneur de), II, 665. 
PisRRON ( Charles-Toussaint) , curé de Maieii- 

sous-Mariy, UI, 918. 
Piètre (Catherine), femme de Jean de la 

Barre, U, 354. 
PiItre (Germain), procureur du roî «t de 

la ville, V, 956. 
P16ALLE, sculpteur, V, 999. 
Pige. . . (Louis), syndic de Cbampigny, IV, 

43o. 

PlONATELLI d'EgHOSHT. Voy. EoSOHT^PMUUr 

TELLI. 

PiLART (Pierre), bourgeois de Paris, UI, 
175. 

PiLEUR (Thomas de). Voy. Le Pilidr (Tho- 
mas). 

PiLFER (Marie), fenunede Jaeques Gti^mre, 
IV, 53. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



527 



Pillas, notaire àBoissy-sous-Saint-Yon, IV, 

9&, 37, ^t. 
PiLLBT (Jean), II, Ai 3. 
PiLLURD (Gttillaame), marpiillier de Leii- 

devitie, IV, 63. 
PrLLtARD (Pierre), roarguillîer de Leodeville, 

IV, 61. 
PiLOif (Germain), sedpteor, I, Â43, âSo, 

656. 
Pin (Le) [Seioe-et-Mame, c** de Claye], 

m, 63 à 70. 
-*-^ É^ise SaÎBt-Sttipiee, III, 63, 66, 

65, 66, 67, 68, 69, 70. — Cloche, 

III, 70. — Garé. Voy. Bbhthbu)! 

(Gharles^AiMlrë), Chauvrau (Michel), 

Girard (Gilles). 
•— — InscriplioQs, III, 63, 66, 66, 67, 

69,70. 
PiHAiGRiER (Nicolas), peîalre verrier, I, 

i3o. 
PmuGRUR (Robert), peintre verrier, I , i3o. 
PflfARB (Bricette) , fenune de Didier Rahault , 

n,666. 
PiifBTTE (Nicolas), trësorier de Gaston d*Or- 

léans, I, 56f . 
PiNGRB (Catherine), feminede Nicolas Saine- 

tôt. II, 663. 
PuiGUARD (Éloi), secrétaire de la reine, II, 

671. 
PtiiGOET (Jacques), sacristain de Tabbaye 

du Val, II, 399, 393. 
PnuTRY (Thomas MSes), saraoram^ Carr, 

I,56o. 
Pnon (Anne), maître des requêtes, II, 65. 
Pisoif (Claude), femme de François Wait>- 

quier, I, 993, 996. 
PiNON (Pierre), grand voyer de la génâralitë 

de Paris, IV, 979, a8o. 
PiOLB (François), enrë de Montigoy et de 

laFrette, II, 3 19. 
PiQUiT, eorë d*Antenil, U, 71. 
PiQUBT. Voy. BossY (Antoine de). 



PisAiTY [Gharente-Inférieure, c°" de Saujon]. 
(Marquis de). Voy. Angbhnss (Charles 

d'). 

Piscop [Seine-et-Oise, c" d'Écouen], II, 
695 à 63i, 661. 

Église Notre-Dame, II, 696, 698 

à 63i. — Cloche, II, 63 1. — Cures. 
Voy. Braque (Béraut de), Lemoinb. 

Inscriptions, II, 698, 698, 63a. 

Seigneurs. Voy. Braque (Christophe 



de), Braque (François de). 
P188ECOQ [Seine-et-Marne, c*" de Col%ien]. 

(Dame de). Voy. Boolurt (Mahiet). 
PissoTikRR (La) [Seine, c"' de Pantin], III, 

166. 
Pivot (N.), maître d*école, III, 101. 
PiZBT (Charles), morguillier de Briis, III, 

678. 
Plabuissos. Voy. Bbllibr db Plabuissob. 
Plagb (Gabrielle de), femme de Pierre Bail- 

liol, m, 95i. 
Plaillt (Hugues de), IV, 98. 
Plauxy (Pierre de), prieur claustral de 

Saint-Denis, II, i38. 
Plaisahgb [Italie]. — (Duc de). Voy. Es- 
pagne (Philippe, infant d'). 
Plakaivgr [Seine, c"* de^ogentsurMame] , 

m, 39,36. 
PtAisAHOB (Jean de), ëcuyer, III, 3», 33, 

36. 
Plaisant (Philippe), femme de Pierre Pi- 

choot, V, 79. 
Plaisir [Seine-el-Oise, c" de Valenton], IV, 

191. 
Plaison (Thomas), marguillier de Ville- 

momble, 111,89. 
Plaragb (Pierre), chanoine deChampeaux, 

V, 66. 
Plaughbttb (Seigneur de k). Voy. Amblot 

(Charles). 
Planchette (Seigneur de la). Voy. Fauoon 

»B Bis (J.-B. Gaston de). 



538 



TABLE DES NOMS 



Plaitcy [Aube, c" de Mëry-sur^ine]. — 
(Marquis de). Voy. Bi6No:« {iéràme IV). 

Plante8-dk-Dravbil (Les) [Seine-et-Oise, 
c"deDravea],IV, aol. 

Plassac [Charente, c""' de Blaozac]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Laisn^ (Michel). 

Plastrier (Jacques), III, laa. 

Plastriek (Louis-Claude), notaire honoraire, 
m, i8. 

Platen (Amalie-Emestine de), femme de 
Louis Phëlipeaux, II, 5&o. 

Plessier-les-Valli^es (Le), H* ^96. Voy. 
Plessis-Luzarches (Le). 

PLB88iEz-GAS80T(Le), 11,520. Voy. Ples- 
8is-6as8ot (Le). 

Plessis (Le), II, 661. Voy. Plessis-Lusar- 
GHBS (Le). 

Plessis (Le) (peut-être le Plessis-au-Bois, 
Seine-et-Marne , c*' de Claye) , III , ^ & . — 
(Seigneurdu). Voy. Le Peultre (Pierre). 

Plessis (Seigneur du) , I, aSa. Voy. Chas- 
SEPOUR (Jean-Baptiste). 

Plessis (Seigneur du), II, 368. Voy. La 
CoR^B (Simon de). 

Plessis (Seigneur du), II, Siy. Voy. Ma- 
rines (Pierre de). 

Plbssis-Bodchard (Le) [Seine-et-Oise, c** de 
Montmorency]. — Église Saint-Nicolas, 
II, 3i4i. — Cloche, ibid. — Curé. Voy. 
Darin (Pierre). — Inscription, II, 3iA. 

Plessis-Chbivay (Le) [Seine-el-Oise, c" du 
floudray]. — (Seigneur du). Voy. Ber- 
nard (Jean). 

Plessis-Gassot (Le) [Seine-et-Oise, c"' d'É- 
couen], I, 85; II, 5i9 à 5a5. 

Église Notre-Dame, II, 519,590, 

531, 599,594,595. — Cloche, II, 
595. — Cure. Voy. Chulot (Simon), 
RoBRETAiN (Mathieu). 

Inscriptions, II, 519, 5so, 59i, 



Plessis-lb-Cohtb (Le) [Seine-et-Oise, c*' de 
Fleury-Mérogis], III, 58&; IV, isS, 
i43. — Cloche, IV, i93. — Seigneur. 
Voy. Hattb de Chevillt (Claude). 

Plessis-Luzarches (Le) [Seine-et-Oise, c*' de 
LuEarchès], III, io5, 596, 661. — Sei- 
gneurs. Voy. F0RB8T (Maximiiien-Bruno- 
Joseph), MoLi (Mathieu-François). 

Plessis-Pâtiê {Le)[ Seine-et-Oise, c** de Long- 
jumeau], I, 487; IV, 116, 118. 

Eglise Notre-Dame, IV, 119. — 

Cloche, IV, 118. — Curé. Voy. Flevrt 
(Jean). 

Inscription, IV, 118. 

Seigneur. Voy. Leghbvauer (Élisa- 



beth-Thérèse-Marguerite). 

Plessis-Piqcbt (Le) [Seine-et^se, c"* de 
Sceaux], III, 948. 

Église Sainte-Marie-Madeleine, III, 

948, 949. — aoche, m, 948. — 
Curés. Voy. La Garde (De), Lefranc 
(Simon). — Notre-Dame -de-Boo-Se- 
cours, III, 949. 

Inscription, III, 948. 



599, 593, 595. 

Seigneur. Voy. Rdllt (Philippe de). 



Plessis-Saint-Pàrb (Le) [Sdne-et-Oise, c"* 

deBaliainvillier8],ni, 678. 
Plissât (Masson de). Voy. Masson de Pus- 

SAY. 

Ploisy (Jean, seigneur de), écuyer, II, 
556. 

Pluchet, maire de la Coumeuve, II, 997. 

Plochet (Anne-Gabriel), femme de Ger- 
main La Roche, IV, 983. 

Pldchet (Jean), margnillier deMorangis, 
III, 639. 

Pldibtte. Voy. Pldtette. 

Plumerden (Robert), prêtre, I, 54o. 

Plotette, notaire h Chàtenay, II, Soi. 

Pldyettb (Anne), femme de Nicolas Gelle- 
nault, II, 636, 637. 

Pluyette (Autoine), procureur fiscal de 
Chàtenay, II, 635. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES, 



5S9 



Plutette (Gabriel), laboureur à Roissy-«Q- 

France, II, 56i, 569. 
Pluyette (Germain), badielier, II, 5o3. 
pLUYETTB (Germain), cure de Fontenay- 

sous-Louvres, II, ^99, 5oo, 5o3. 
Ployette (Gilles) , cure de Fonteoay-sous- 

Louvres, II, 5oi, 5o9. 
Pluyette (Gilles), procureur fiscal de Fon- 

tenay-sons-Louvres, II, &99. 
Pluyette (Jean), cure du Mesnil-Aubry, II, 

5oi , 5o9, 5o3, 5i9, 5i3. 
Pluyette (Louise), femme de Jean Guérin, 

II, 576,577. 
Pluyette (Nicolas), curé d'Épiais, II, 596, 

597- 
PoBLBT (Abbaye de) [Catalogne], I, 

599. 
PocQUELm (Anne), carmélite, II, 906. 
PoGQUELiif ( Marie-Anne-Tbërèse), prieure 

des Annonciades, II, 910. 
Poile (Gabrielle), carmélite, II, 9o5. 
Poille (A.), II, 953. 
Poille (Guillaume), prieur de Saint-Pierre 

d*Abbeville, II, 95i. 
Poille (Guillaume), seigneur de Saint- 

Gratien, II, 95 1. 
Poille (Jacques), conseiller au Parlement, 

II, 95l. 

Poille (Jacques), seigneur de Saint-Gra- 
tien, II, 9/18, 949, 95o, 95i; IV, 365, 
366. 

Poille (Marie), femme d'Edouard Gran- 
gier, IV, 365, 366. 

Poille (R.), II, 953. 

PowcY [Seine-et-Marne, c*' de Meauxl. — 
(Dame de). Voy. Bochabt (Marie-Élisa- 
betb). 

Polxtis (Baron de). Voy. Saint Jean (Ber- 
nard de). 

PoiBEcoTii ÀGni, III, 535. 

PoiRET (Jacques-Gbristopbe), marguillio* 
d'Amouville, II, 5&o. 

V. 



Poirier (Antoine), curé de Voi8in84e-Bre- 
tonneux, III, 981. 

Poissant (Françoise), femme de JeanRiton, 
I, 678. 

Poisson (A.), fondeur, III, 6aa. 

Poisson (F.), fondeur, fll, i95; IV, 53i. 

PoissY [ Seine-et-Oise , ch.-l. de c*" ]. — (Curé 
de Notre-Dame de). Voy. Huche (Hilde- 
bert). 

Poitiers [Vienne]. — (Comte de). Voy* Poi- 
tiers (Alphonse de). — Église Saint- 
Hilaire (Trésorier de T). Voy. Bethun 
(Jacques de). 

Poitiers (Alphonse, comte de), II, 178; V, 
3o3. 

PoLACRB (Pierre de), bourgeois de Paris, 

m, 175. 

Police (Anne), femme de Louis Foubert, 
1,678. 

PoLiGNAc (Melchior, cardinal de), arche- 
vêque d'Auch, I, 338. 

PoLLY (Philippe), curé de Chauvry, II, 
395. 

PoHERET (Le) f Seine-et-Oise , c** de Limours). 
(Seigneur du). Voy. Goubbrt (Pierre). 

PoMPADouR. Voy. Machact de Pohpadour. 

POMPONB DE BeLLiJ^RB. Voy. BELLikVRE 

(Pompone de). 

Pomponne [Seine-et-Marne, c'" de Lagny], 
III, 48 à 54, 396, 353, 354; V, 979. 

Église Saint-Pierre, III, 48, 49, 5o, 

59, 53, 54. — Chapelle Sainte- Véro- 
nique, m, 5o. 

Inscriptions, III, 68, 5o, 5i, 53. 
Seigneurs. Voy. Abnacld d'Andillt 
(Robert), Arnauld de Pomponne (Nicolas- 
Simon), Arnauld de Pomponne (Simon), 
CouRTiN (Martin), Rouault (Jean-Joa- 
chim). 

PoNCELLE, tabellion à Sarcelles, M, 436. 

PoNCELLEs (Marguerite), femme de Jean 
Descouye, II, 434. 

67 



530 



TABLE DES NOMS 



PoircsLLBS (Marie), femme de Pierre Bou- 

chart, II,&3A. 
PoHCBT (Pierre), conseiller secrétaire da 

roi, III, 66. 
PoNCHER (Étiemie), archevéqae de Tours, 

I, 467, h^g. 
PoifCHBR (Etienne), ëvAque de Paris, I, 

i53, iS&;]V,6i,&/^9. 
PoNCHER (Jeanne de), femme de Jean Hu- 

radt, I, 996. 
Porcher (Louis de), trésorier de France, 

I, i53, 998; II, 7o5. 
PoNCHON DE FaiviLLB ( Nicolas-Françoîs de), 

conseiUer secrétaire du roi, II, 998. 
PoNCY [peut-être Seine-et-Oise, c*' de Poissy]. 

— (Dame de). Voy. Do Tillet (Marie). 
PoifSADLT (Elisabeth), III, 611. 
PoRSiULT (GuiUemette), femme de Pierre 

Lagesse, III, 61t. 
PoifTAicTOU [= Pont-Authou, Eure, c" de 

Montforl-sur-Riile]. — (Comte de). Voy. 

Potier (Bernard). 
PoRTARxi [Oise, c""* de Senlis]. — (Seigneur 

de). Voy. Rullt (Philippe -de). 
Po?iTAs(Jean), prêtre, V, i&5, i46. 
PoNTAUMMBR [Ëure]. — (Comto de). Voy. 

Potier (Bernard). — (Gouveroeur du 

château de). Voy. Potier de Gesvbes 

( Louis- Joachim-Paris ). 
PoNTAULT [Seine, c"* de Gréteil]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Margbrbt (Pierre de). 
PoîiTADLT [Seine-et-Marne]. Voy. Pon- 

TEAUX. 

Poirr* AUX -Dames (Abbaye de) [Seine-et- 
Marne, c"* de Gouilly, c" de Crécy]. — 
Inscription, II, i63. 

PoRTCARRi [Seine-et*Mame, c" de Tour- 
nan], IV, U^^ à /i63. 

Église Saint-Roch, IV, ASg, 46o, 

469% 4*3. — Cloche, IV, 463. — Con- 
frérie de Saint-Roch, IV, 46 1, 469. — 
Curé. Voy. Boulay (Jacques). 



Inscriptions, IV, 459, 46i, 463. 
Seigneurs. Voy. Camus di PoRTCAiRi. 
PoNTCARRi (Camus de). Voy. Camus di 

PORTCARRB. 

PortchIteau [ Loire-Inférieure , cb.-l. de c""]. 
(Baron de). Voy. Do Cambout (Armand). 

Pont-de-l' Arche [Eure, ch.-l. de c'*]. — 
(Gouverneur de la ville et du château 
de). Voy. Lerormart (Nicoks). 

PoNT-DE-VEYiE [Aiu, ch.-l. dc C**]. — 

(Dame de). Voy. Lschetalier (Élizabeih- 

Thérèse-Marguerite). 
PoiVTEADz [Seine-et-Marne, c""" de Tonman], 

IV, 449 k 456. 
Église Saint-Denis, IV, 449, 45o, 

45i, 459, 453, 454, 455. — Cloche, 

IV, 45o. — Curés. Voy. Collet (Ma- 

thnrin), Thieoll» (Marin), Thibulur 

(Roger). 

Inscriptions, IV, 449, 45o, 45i, 

453. 

Seigneur. Voy. Rekhac (Tristan de). 



Porte ville [peut-être Seine-et-Marne, c~ de 
Saint-Germain-Laval] (Sieur de). Voy. 
Mariette (Agnan). 

P0NT6ALLAN [Seine, c" de Dugny]. — 
(Seigneur de). Voy. Masparault (Jean- 
Jacques de). 

POHTBAULT. Voy. PoHTEAUX. 

Ponthermbr. Voy. PoirtAEMé. 

PoNTHiEO (Comte de). Voy. Valois (Charles 
de). 

PoNToiSE [Seine-et-Oise], II, 194, 195. — 
Chanoine de Saint- Melon Voy. Boilead 
(Antoine- Alexandre). — Prieur de Saint- 
Pierre. Voy. Bethon (Jacques de). 

PoNTOisE (Gautier de), abbé de Saint-Denis, 
II, i38. 

PoKToiSE (GeoSroi de), fondeur, I, i83. 

PoRToisE (Gilles de), abbé de Saint-Denis, 
II, i8i. 

PoNTos, IV, 45o. Voy. Pohtbaux. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



531 



Pont-Sairtb-Maxehge [Oise, ch.-l. de c""]. 

(Châtelain de). Voy. Malet (Gilles). 
PopiHcouRT (Blanche de), femme dé Simon 

Morhier, II, Sog, 5io. 
PoRBDS (François), peintre, V, lAA. 
PoBiE (Jean), cm^ de Saint-Lambert, lil, 

366. 
PoRLiEa (François-Marie), marguiliier de 

Saint-Nicolas-des-Champs, I, 269. 
PoBLiER , dit Pignon ( Mathieu) , cure de Ghft- 

tenay, II, 633. 
PoRLiER, dit Pagnon (Pierre), laboureur, II, 

633. 

POBROIS, III, 999. Voy. PORT-ROYAL-DES- 

Champs. 

Portail (Anne), femme de Thomas Le Pi- 
leur, II, S99, 99^. 

Portail (Paul), seigneur de Chatou, II, 

99&. 

Porte (Seigneur de la). Voy. Rênes (Ger- 
main de)« 

Portes [Eure, c" de Couches]. — (Sei- 
gneur de). Voy. Bernard (Anne-Gabriel- 
Henri). 

Portier (François), entrepreneur, III, 965. 

Portier (Jean-Baptiste) , cure de Mennecv, 

IV, 79- 

Port-Marly [Seine-el-Oise, c" de Marly-le- 
Roi]. — Église Saint-Louis, III, 919. — 
Cloche, ibid. — Inscriptions, ibtd, 

Port-Royal-des-Champs (Abbaye de) [Seine- 
et-Oise, c" de Magny-les-Hameaux], I, 
196, 197, 186, 379; III, 989, 989, 
999 à 3/I9 , 353, 35/1, 355, 367, 368, 
4io, 4ii. — Abbesses. Voy. Arnadld 
( Angélique) , Arnaold ( Catherine-Agnès) , 
Arnadld (Marie-Angélique), Dreux (B^- 
trix de), La Fin (Jeanne II de), La Fin 
(Jeanne III de). Lins (Philippe de), 
SoYREAD (Marie des Anges), Trie (Agnès 
de), Varennes (Philippe de). — Cime- 
tière de Sainte -Hombeline, III, 999. — 



Inscriptions, III^ 399, 995, 998, 3oo, 
3o9, 3o3, 3o5, 307, 309, 3io, 3i9, 
3iâ, 3i6, 3t8, 390, 399, 393, SaS, 
397, 399, 33i, 333, 335, 336, 338, 
3^0, 3^1, 3^9; V, 981, A09, 989. 

Port-Royal-en-Villb (Abbaye de). Voy. 
Paris. Abbaye de Port-Royal. 

Portugal (Catherine de), reine d'Angle- 
terre, V, 189. 

Pot (Anne), femme de Guillaume de Mont- 
morency, II, 9^0, 94l, 9^9. 

Potel (Jacques), frère coadjuteur de ia 

Compagnie de Jésus, I, 596. 
PoTENTiER (Jean), marguiliier de Lieusaint, 

IV, 968. 
Potier (Bernard) , seigneur de Billancourt , 

III, 57. 

Potier (François), marquis de Gandelus et 

deGesvres, I, 476. 
Potier (Léon), duc de Gesvres, gouverneur 

de Paris, I, 477; II, 491; V, 911, 919. 
Potier (Louis), marquis de Gesvres, I, 

476, 477. 
Potier (René), duc de Tresmes, I, 476, 

477. 
Potier DE Gesvres (Etienne-René), évèque. 

deBeauvais, II, 683. 
Potier de Gesvres (Louis-Joachim-Paris), 

duc de Gesvres, II, 507, 5o8. 
Potier de Gesvres (Louis-Ijéon), duc de 

Tresmes, II, 507. 
Potier de Novion (Marthe-Agnès), femme 

d'Amauld de La Briffe, I, 956. 
Poulain (Ëliennette), femme de Joachim 

Mouchy, II, 569. 
Poulain (Michel), prêtre, UI, 389. 
PouLAUD (Louis), laboureur, V, 76, 78. 
PouLDERis (Claude), curé de Gouvernes, 

IV, 538. 

Poulette [Seine-et-Oise, c"* de Longju- 

meau], III, 671. 
Poollain (Marguerite-Françoise), femme 

67. 



533 



TABLE DES NOMS 



de Jean- Armand-Philippe de Maistre, 

111,91. 
PouLLiBR (Pierre), curé de Saint-Clëment 

d'Arpajon, IV, i3. 
PoDLTiER, notaire à Paris, V, aaS. 
PoupART (Jean), cure de Boissise-la-Ber- 

lrand,IV, 4t7, 4i8. 
PoupART (Mathieu), curé de Sucy-en-Brie, 

IV. /ii7,/ii8. 
P0US8BMOTHE (Geneviève), femme de Michel 

Colon,IV, 3i/i;V, 348. 
PonssEPin (Jean), échevin de Paris, V, 

953. 
PoossEPiN (Nicolas), échevin de Paris, V, 

953. 
PouTREL (Ma. . .), chapelain de Saint-Be- 
noît, I, io5. 
PouvEL (Antoinette), II, 307. 
PoziÀRE (Antoine), marguiliier du Pec, III, 

9l4. 

Pr A VILLE [peut-être Eure-et-Loir, c" de 
Voves]. — (Seigneur de). Voy. Le Mairat 
(Joachim). 

Pr^aud (Agnès), femme de Toussaint Bel- 
langer, II, 93o. 

PRiroifTAiNE (Pierre-Gabriel de), I, 790. 

Preissac DE Marestang (Charles-Louis de), 
comte d'Esclignac, IV, 1 18. 

Pa^MONTRé (Abbé de), I, 9o5. 

Pr^-Saint-Gervais [Seine], III, 9. — Aque- 
duc, V, 954, 956, 957. — Inscriptions, 
V, 956. — Regard de Bornage, V, 
956, 957. — Regard des Moussins, V, 
957. 

Prescheur (Joseph), cellerier de Tabbaye 
de Hautviliers, III, 991, 999. 

Presdeseiole (François), marchand dra- 
pier, I, 190. 

Presle (Seigneur de). Voy. Nicolay (Ni- 
colas de). 

Presles [Seine-et-Marne, c~ de Tournan], 
IV, 379 à 376. 



Église Notre-Dame, IV, 373, 374, 

375.— Cloche, IV, 375, 376.— Curés. 

Voy. Clermetz (André de). Le Charpeh- 

TiER (Quentin). 

Inscriptions, IV, 379, 378, 376. 
Seigneur. Voy. Jadgourt (Louis-Pierre 

de). 
Presles (Seigneur de). Voy. Forbois (Sa- 
muel de). 
Prestel (Vincent), I, 786. 
Prestre, marguiliier de Saint-Nicola^-des- 

Champs, I, 969. 
Pr]Îvost, notaire à Paris, III, 736. 
Prévost (Claude de), III, 533. 
Prévost (Elisabeth, femme de Robert Bau- 

dier, II, 3i9. 
Prévost (François), II, 488. 
Prévost (Henri) , bourgeois de Paris, 1 , 677. 
Prévost (Nicolas), sculpteur, II, 44t. 
Prévost (Nicole-Thérèse), femme de X . . 

Maugin, II, 656. 
Prévôt (Jeanne), femme d'Adrien Monge, 

II, 694. 
Pricet (Germain), laboureur, V, 81. 
Prie (Louis, comte de), gouverneur de 

Bourbon-Lancy, I1 707. 
Prieur, notaire à Paris, I, 948, 95o. 
Prieur (Barthélémy), sculpteur, I, 458; 

II, 90. 

Prieur (Martin), notaire au Châtelet, I, 
935. 

Prieur (Pierre), notaire à linas, III, 7i5, 
730, 781. 

Priez [peut-être Somme, c"* et c" de 
Combles]. — (Seigneur de). Voy. Ber- 
nard (AnneGabriel-Henri). 

Prot (Martin), marchand, 111, 49^. 

Proust (Jacques), jésuite, I, 599. 

Prouveur (Adrien), protonotaire aposto- 
lique, III, 79. 

Provence (Gouverneur de). Voy. LoRRAiirB 
(Charles de), duc de Guise. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



533 



Protbii CE ( Margaerite de ) , reine de France , 
I,/135;II, i56;IV, ioa,io3;V, i63. 

Provin (Jean), laboureur à Gonesse, II, 
5&/i. 

PaoTiiis [Seine-et-Marne], II, A3g. 

Provins (Angëfique), femme de Phâippe 
Gosnet, II, 670. 

Protus (Nicolas de), maire de Clichy-la- 
Garenne, II, 86. 

Prozbllb (Etienne-Charles), curé de Gar- 
ches, m, 170. 

Prud'homme, marguillier de Saint-Jacques- 
la-Boucberie, I, i83. 

Prudhommb (Claude), curé d'Épiais, II, 
598. 

Prune-ad-Pot (La). — (Dame de). Voy. Pot 
(Anne). 

Prdvost (Georges), vicaire du Plessis- 
Gassot, II, 590. 

PuisBuz (X. . . de), II, 475. 

Pdiseux-en-France [Seine-et-Oise, c'" de 
Pontoise],II,636è6&8. 

Église Sainte-Geneviève, II, 636, 
à 6h8. — Cloche, II, 648. — Con- 
fréries, II, 638, 639.— Curés. Voy. 



Carlibr (François), Henri (François- 
Louis), Le Camus (Etienne), Le Roussel 
(Biaise), Lucotte (Jean). 

Inscriptions, II, 636, 638, 64o, 
649,643,645,647,6/18. 

Puits-Pansot [Seine, c"* de Gennevilliers], 
m, i85. 

PuLLEu (Claude), greffier du grenier à sel 
de Paris, III, t43, i44. 

PuLVE (Philippe), marguillier de Villejust, 
III, 5ii. 

PuTEAux [Seine, c" de Courbevoie]. — 
Église Notre-Dame-de-Pitié , III , 179. — 
Inscription, ibid, — Vitraux, ibid. 

PuY (Le) [Haute-Loire]. — Évoque. Voy. 
RosTAiNG (Jacques de). — Inscriptions 
parisiennes conservées au Musée, V, 1 94 , 
196, 198, 199, i3o, t3i, i39, i33, 
i34, i35, 137. 

Put VIVANT (Jacques de), prieur de Long- 
pont, III, 691. 

Pylle (Jacques), bourgeois de Paris, IV, 
567. 

Pylle (Jacques), seigneur de Gournay, IV, 
567. 



Q 



QuARi (Jean), habitant deServob, IV, 335. 
QuarjS (Pierre), habitant de Servon, IV, 

335. 
Quartier (Claude), apothicaire, I, i9o. 
QuEHiLLAG (Seigneur de). Voy. Fouquet 

(Nicolas). — (Dame de). Voy. Fourché 

(Louise). 
QuÉNEL (Françoise-Geneviève), femme de 

Joseph-Robert Rey, IV, 458. 
Quentin (Jean), jésuite, I, 593. 
Quentin de Richbbouro (Jean), maitns des 

requêtes, I, 765. 
Quentin de Richbrourg ( Marie- Anne) , femme 

de M. de Harouys, I, 765. 



Querman, I, 467. Voy. Carmant. 

Quéru (Sébastien), contrôleur général des 
Monnaies, IV, 588, 589, 590. 

QuESNOY (Siège du), V, 161. 

Qubsteau (Anne), V, 963. 

QuESTEAu (Claude), V, 963. 

Questbau (Pierre), V, 963. 

Queue-en-Brie (Denis de la), chanoine de 
la Sainte-Chapelle, I, 76. 

QuEUE-BN-BiaB (La) [Seine-et-Oise, c" de 
Boissy-Saint-Léger], IV, 495, 43o, 
433, 436, 437, 449, 445, 45i, 455. 
— (Baron de). Voy. Le FkvRE d'Orme»- 
soN (Henri-François de Paule). 



53& TABLE DES NOMS 

QiTiEFFBUiLLB ( Marie-Fraiiçoise-ÉliBabeUi ) , 

sapërieure de BicAlre, III, 587. 
QaiEDs [Seine^l-Mame, c*" de Mormant], 

V, 1, 60, 83 à 86. 

Église Saint-Martin, V, 83, 8/^, 85, 

86. — Cloches, V, 85, 86.— Confrdrie 

du Saint-Rosaire, V, 83. — Curé. Voy. 

FouotiKT (Guillaume-Anne). — Vicaire. 

Voy. Nandier (Claude). 

Inscriptions, V, 83, 85, 86. 
Quignon ( Etienne ) , prêtre , IV , 159, 

160. 
OuiGNON (Jean), IV, lôg, 160. 
Qdignon (Michelie, femme de Jean), IV, 

i5g, 160. 
QniLARD (Jean de), commissaire ordinaire 
, des guerres, IV, 170. 
QoiLLET (François), cure de Fonlenay-sous- 

Louvres, II, 5o6, 507. 
QciNAULT (Philippe), écrivain, V, 307. 
QuiNCY [Seine-et-Marne, c"" de Boissy-Saint- 

Léger],IV, 3o8à3i8;V, 3/18. 
Église Sainte-Croix, IV, 3o8, 3og, 



3io, 3ii, 3i4, 3i6, 3i8. — Ciodie, 
IV, 3i8.— Vitrail, IV, 309. 
— Inscriptions, IV, 3o8, 3io, 3ii, 
3i3,3i4,3i6,3i8;V, 348. 

Seigneurs. Voy. Billard du Monceaux 
(Claude), Le Paige (Michd- Pierre- 
Alexandre), Massony (Michel). 
QuiNCT (Jeanne de), femme de Henri Briart, 

V, 74, 75. 

Quincy-sur-Yerrb, IV, 3o8. Voy. Quincy. 
QuiNOYs (Pierre), curé de Vissous, III, 

629. 
QuiNQUEiiPoix [Seine^t-Oise, c^ des Mo- 

lières]. — (Seigneur de). Voy. Le Jay 

(Nicolas). 
QuiNTAiNE (Nicolas), curé de Saint-Pierre- 

de-ChailIol, 1, 1195. 
QniSBERYiLLE (ou Gibcrvillo, Calvados, c**de 

Troam) [Seine-Infërieure, c** d'Oflran- 

ville]. — (Seigneur de). Voy. Du Thil- 

LAY (Pierre du). 
QnoiNAT (Etienne-Geneviève), curé de Ville- 

momble, III, 83. 



B 



Rabardbau (Michel), jésuite, I, 5 90. 
Rabault (Louis-Robert), chanoine de Cham- 

peaux, V, 47. 
Rabouine, notaire à Paris, V, 4o. 
Rabutin (Celse- Bénigne de), baron de 

Chantai, I, 759. 
Rabutin-Chantal (Marie de), marquise de 

Sëvignë, I, 746, 747, 768, 759, 761. 
Racan, poète, V, a 06. 
Racine (Jean), écrivain, I, is6, 197, 198, 

379; III, 993; V, 906. 
Racyneau (Nicolas), laboureur h Briis, III, 

471, 479, 473. 
Radohinsky (Jean), j^uile, I, 595. 
Rafetot (De). Voy. Canouville de Rapetot. 
RAJfFABD (Louis), jésuite, I, 596. 



Ragon (Jean-Baptiste), jésuite, I, 59 1. 
Ragcier (Nicolas), conseiller au Parlement, 

1,174. 
Ragdin (J.-N.), charpentier, IV, 5oo. 

Raguse [Dalmatie] (Tremblement de terre 

de), III, 7. 
Rahadlt (Alexandre), H, 997. 
Rahault (Didier), marchand à Villiers-ie- 

Bel, II, 444, 445. 
Rahault (Etienne), II, 444. 
Raier (N.), marguillier de Coiiberon, III, 

73. 

Railly (Marie), femme de Denis Rousseau, 

III, 509. 
Raihs (Pierre), chanoine de la Sainte-Gha- 

pdle de Vincennes, III, 933. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



535 



Raison (Clément), seigneur de Bondy, lil, 

83,84. 
Rambouillbt [Eure-et-Loir]. -^ (Marquis 

de). Voy. Angbnnes (Chaiies d*). 
RiMBOoiLLET DB LA SABLikius (Reuëe-Mado- 

leinede), I, 964. 
Rambubbs (Charles, marquis de), III, ao, 

ai. 
Rambbu (Camille de), secrétaire des fi- 
nances, I, aga: 
Rampulon (Jean de) , prévôt de Champeaux , 

V, 43- . 
Randar [Puy-de-Dôme, ch.-l. de c*"]. — 

(Duc de). Voy. Foix db Candale (Henri- 
• Françob de). 
Raphabl (Le Père) , vicaire général des Au- 

gustins réformés , 1 , 4 1 5. 
RAPiN(René), V, aoy. 
Rat (Jeanne), lU, 369. 
Ratier (Roberte), femme de Jean Alieaume, 

II, 366, 367. 
Ravan db Mobbl, seigneur de Saubigny, I, 

hS8. 
Ravy (Jean), sculpteur, I, ai, a5. 
Ratmbbrt (Jean-François de), curé de Ren- 

nemoulin, III, a33. 
Raymond (Raymond de), I, 777. 
Rb (Jean), prieur d'Hérivaux, II, 

IUau [Seine-et-llarne, c*"* de Brie-Comt&- 

Robert], IV, aSg, a6o. 
RiiAux (Comtesse des), IV, 674. 
Rebbiccbs (Charles de), III, 367. 
Rbboulb (Jacques), commissaire de la ma- 

rine du Ponant, II , 435. 
Rbboubs (Claude), archer des Ordonnances 

duroi,IU, a8&,a85. 
Recourt (Seigneur de). Voy. CnAiiptoisAWT 

(Arthns de). 
REDEMPTION DES Captifs (Ordre de la). Voy. 

Paris. Communauté des Mathurins. 
Regnard (Denis), marchand, II, 377. 



RB6NAui.D(NicoUe), femme de Noël Chan- 
latte, III, 674,675. 

Regnault (Antoine), apothicaire, II, 590. 

Régna ULT (Germain), IV, 54. 

Regnadlt (GuiUemette), femme de Charies 
Aubry, IV, 88, 89. 

Regnault (Jacques), notaire à Corbeil, IV, 89. 

Regnault (Jean), marguillier de Chilly, III, 
656. 

Regnot (Catherine), femme de Jean de 
Quilard, IV, 170. 

Reilhac (Tristan de), seigneur de Pon- 
teaux,IV, 453. 

Reims [Haute-Marne], I, 37, 85; V, 5o. 
Abbaye de Saint-Pierre , III , 4 1 4. — Cha- 
noine. Voy. Rdlly (Philippe de). 

Relly,IV, 368. Voy. Rely. 

Rely, IV, 359, 36o, 36i, 365, 368.— 
( Seigneurs de). Voy. Grangieb ( Edouard ), 
Grangier (Jean), Ribodon (Jean-Baptiste 
de). 

Remigny (Seigneur de). Voy. Flavigny 
(Pierre-Florimond de). 

Remy (Alexandre^ean), échevin de Paris, 
III, 588. 

Remy (Marie), femme de Germain Lecoq, 

I, 678. 

Rbnàldï (Ranerius), V, i4i. 

Renard (François), marguillier de Lahy, 

m, 617. 
Renard (Guillaume), bourgeois de Paris, 

II, aai. 

Renard (Jacques), curé de Jouy-en-Josas, 

m, a63. 
Renard (Marie-Hélène), femme de Phih'ppe 

Lambert, III, 678, 679. 
Renad (Robert), III, a 4 4. 
Renault, notaire à Paris, III, 571. 
Renault (Guillaume) , curé de Chevilly, III , 

606, 609. 
Renault (Zacharie), mai^guillier de Pé-. 

queuse, III, 458. 



536 



TABLE DES NOMS 



RsivEiiiFONTAiNB (SeigDeuT de). Voy. CflAM- 

PLDisANT (Antoine de). 
Renés (Germain de), gentilhomme de la 

Chambre, IV, 87, 38. 
Renés (Mathurine de), femme de François 

deSaint-Pol,IV, 37. 
Rez^nehoolin [Seine-et-Oise, c"' de Marly- 

le-Roi], m, 1*9, a33. — Cm^. Voy. 

Rayhbert (Jean- François de). — Sei- 
gneur. Voy. Lehoyne (Philippe). 
Renpîbquin Soaleh, inventeur de la machine 

de Marly, III, soi, ao5. 
Rennes [Ille-et-Vilaine]. — (Hôpitaux de), 

U649, 
Renodillières (Les) [Seine-et-Oise, c"^ de 

Saint-Vrain], — (Seigneur des). Voy. Le 

Bas de Montargis (Claude). 
Re>tilly [Seine-et-Marne, c" de Bussy- 

Saint-Martin], — (Seigneur de). Voy. 

Thome (Philippe). 
Repentie (Jeanne de), abbesse de Mont- 
martre, II, 78. 
Restout, peintre, IV, 319. 
Retïl (Antoine), chanoine et chantre de 

Linas, III, 718. 
Retrou (Jean), syndic de Gennevilliers, III, 

176. 
Rettlingue [= Reudingen* Wurtemberg], 

I, 7/ia. 
Retz (Cardinaux de). Voy. Gondi (Henri de), 

GoNDi ( Jean-Fr.-Paul de). — (Ducs de). 

Voy. GoNDi ( Albert de) , Gondi ( Henri de). 
Reulle, marguillierdeBelleville, H, 96. 
Revel (Comte de). Voy.*BROGLiE (François 

de). 
Reverdy (François), seigneur du Vei^r, 

III, 736, 727. 
Rby (Joseph-Robert), IV, àbS. 
Reynaod (François), chanoine de Sainte- 
Geneviève, IV, kj, 
.Rbzard (Jeanne), femme de Jean-PMippe 

Sanguin, III, a a 3. 



Rezy, IV, 365. Voy. Rely. 
Rhin (Passage du), II, 3. 
Riants (Denis de), président au Parlement, 

I, 487. 
Riants (Gilles de), président au Grand 

Conseil, I, ^87. 
Riants (Marie de), femme de Jean de Blos- 

set, I, 487; V, 347. 
RiAu(Jean),IV, 335. 
RiBiER (Anne), femme d'Étienne-Charles Le 

Chevalier, I, 566. 
RiBODON (Jean-Baptiste de), conseiller au 

Parlement, IV, 368, 369. 
Ricard (Jacques), curé de la Houssaye, IV, 

384. 
Richard, notaire à Paris, I, 786; IV, &38. 
Richard (Claude), mai^uillier de Mareii- 

sous-Marly, III, 319. 
Richard (Elisabeth), femme de Claude- 
Théophile Petit, IV, 6/1. 
Richard (Jean-Louis) , greffier au Parlement , 

IV. 64. 
Richard (Pierre), V, iA5. 
Richard (Pierre), aveugle des Quinze-Vingts, 

I, 678. 
Richard (Simon-Hubert), marguiUier de 

Saint-Maur-les-FossÀ, lU, 3o. 
Richard Gobxjk de Lion, roi d'Angleterre. 

m, 36. 
RiGHEBODRG [ Seine-et-Mamo , c"* de Nede- 

la-Gilberte]. Voy. Langlois (Pierre), I, 

174. 
RicHEBODUG. Voy. Quentin de Richsbodig. 
Richelieu (Abbé de^. Voy. Vignergd de 

Pont-Codrlay (Joseph-Emmanuel de). 
Richelieu (Armand-Jean, cardinal duc de), 

I, 45, a85, 467, 5o4, 507, 63a, 635. 
RicHER, notaire au ChAtelet, I, 1 la. 
RicHER (Charies), notaire au ChAtelet, IV, 

3i3. 
RiGHER (Guillaume), chanoine de Linas, UI, 

714, 715. 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



537 



RicHBR (Isaac), III, 716. 
RiCHKR (Jean), III, 71 5. 
RicHBR (Jean), hAtelier à Longjameau, III, 

668, 669. 
RiCHER (Michel), III, 670, 671. 
RicoRDRAO, notaire au Châtelet, III, 

674. 
RicouART d'H^rouville (Antoine de), maître 

d'Mtel du roi, I, 364, 96S; III, 98. 

RlEUTORT. Voy. RiOTOR. 

RiEox (Serë de). Voy. SerM de Rieux. 

Riez [Basses-Alpes, ch.-l. de c*"], V, &8« 

RiGAL (Marguerite), sœur de chante, II, 
sao. 

R16LET (Charles), jësuite, I, SaA. 

RiGiiY (Abbaye de) [Yonne , c" et c* de Ver- 
menton]. — Abbé. Voy. Fodqubt (Basile). 

RiuER (Anne), femme d'Etienne Charlet, 
IV, 157. 

RiLLART, notaire au ChAtelet, III, lij, 

RiNALDi (R^[nier), V, i4i, i43. 

RiOTOR (Seigneur de). Voy. Villbveor 
(François de). 

Rion (Nicolas), marguillier d'Antony, III, 
539. 

RiQUBTTi (Victor de), marquis de Mirabeau, 
11,984,385. 

Ris [Seine-etrOise, c'" de Corbeil], IV, 134 
à 136. . 

k Église Notre-Dame, iUd. — Cloche, 

IV, 196. — Curé. Voy. La Landrb (An- 
toine de). 

Inscriptions, IV, i94, 196. 

Seigneur. Voy. Paocoîi (Claude). 

RiTON (Jean), I, 678. 

RivALS ( Bertrand ) , jésuite , 1 , 595. 

RivBRY (Antoine de), lieutenant de la ga- 
renne de Saint-Denis, III, t85. 

Rivière (C.-M.), fondeur, IV, 48. 

RiviisB (Denise de), femme de Gabridl Mi* 
chel de la Roche-Maillet, III, 593. 

Rivière (Edmond), jésuite, I, 595. 

y. 



RiviiRB (Marguerite), femme d* André Roc- 

que, I, i34. 
RoBAiLLE (Marin), curé de Groslay, II, 

987. 
RoBBLBT (J.-B.), fondeur, IV, 563. 
RoBEROT (Louis), notaire à Luzarches, II, 

48i. 
Robert, fondeur à Melun, IV, 89. 
Robert (Antoine), curé de Sèvres, III, 

i56. 
Robert (Catherine-Agnès), femme d'A- 
lexandre Le Maistre, I, 944. 
RoBEBT (F.), fondeur à Mdun, IV, 971, 

4ii. 
Robert (François), II, 359. 
Robert (Jean-Baptiste), curé du Mesnil- 

Aubry, II, 5 18. 
Robert (Jean-Baptiste), fondeur, II, 3o6; 

III,3o;IV, 971, 38o, 4ii. 
Robert (Joseph), fondeur, III, 4o. 
Robertbt (Florimond), secrétaire des fi- 
nances, I, 996, 998, 467. 
Rorertet (François), secrétaire d'Etat, I, 

996, 998, 466. 
RoBERTET (Françoise), femme de Tristan de 

Rostaing, I, 996, 998, 466, 467, 468, 

470. 
Robin (Benott), laboureur, IV, 68. 
Robin (Nicolas), curé d'Herblay, II, 337. 
RoBiNBAu (François), jésuite, I, 599. 
RoBiNEAU (Jeanne), femme de Pierre Lhuii- 

lier, m, 790, 791. 
RoBiNOT (Anne), IV, 457. 
RoBRBTAfN (Mathieu), curé du Plessis-Gas- 

sot, II, 519. 
Roche (Abbaye de la) [Seine-et-Oise, c"" de 

Lévis], III, 374 è 390. 
Abbés. Voy. Chandt (Michel-Hum- 

bert). 

Eglise, m, 375, 376, 383, 385, 

386, 388, 389, 390. — Cloche, III, 

373. — Statue de la Viei^, III, 376. 

68 



538 



TABLE DES NOMS 



378, 38o, 38t, 38U, 385, 386, 388, 

389, 390. 
Roche (Seigneur de la). Voy. Nigolat (Ni- 
colas de). 
RocHBBERif ART ( La ) [ Morbibao , ch.-L de c*"]. 

(Baron de). Voy. Do Cambout (Armand). 
RocHBBONifE (Comtesse de). Voy. des Sbr- 

PANS (Françoise). 
RocHEGHouART (Jean de), marqub de Mont- 

morean, I, 763. 
* RocHECHoiTABT (Louis de), duc de Morte* 

mart, I, a^5, 367. 
RocHECHouART ( Louis-Victor de), duc de 

Mortemart, I, 166, a&5, aA6, 967. 

ROCHBCHOUART »B MoRTEMART (Gabridlo- 

Victoire de), duchesse de Lesdiguières, 

I, 166. 
Roche (La) [auj. la Rocbepot, G^te^'Or, 

c" de Nolay]. — (Dame de). Voy. Pot 

(Anne). 
RocHE-BPr-FoRBz (La) [Haute- Loire, c*" de 

Vorey]. — (Seigneur de). Voy. Lordeau 

(Jean de). 
R0GHEFORT [Morbihan, cb.-i. de e"^]. — 

(Comte de). Voy. Rohah (François de). 
RocHBFORT (Guy de), III, 995, 996. 
RocHEFORT (Jean), IV, 61, Gs. 
RocHEFORT (Simon de), abbé des Vaux-de- 

Cemay, III, i5o. 
RocHEPoo (Seigneur de). Voy. Jouvm (Al- 
bert). 
Rochelle (Siège de la), III, it3. 
RocHEMONT (Seigneur de). Voy. Lambert 

(Jean). 
RocHEREAU (François), marguilIierdeBoissy, 

sous-Saint-Yon , IV, 96. 
RoGHER-PoRTAu [ IHe-ct- Vilaine , c^Me Saint- 

Brice-en-Coglèftj. — Inscription pari- 
sienne, V, 11 5. 
Rochers (Les) [Hle^t-Vilaine, c"* de Vitré J. 

(Seigneur des). Voy. SévicNi (Henri, 

marquis de). 



Roches (Prieuré des) [ Maine-et-Loire , cT de 
Fontevrault], I, ^5, 639; III, 697. -^ 
Prieur. Voy. Le Maslb (Micbd). 

Roches (Robert), tavemier à ViDquif, III, 
596. 

Roghe»-Saint-Quei«tin (Seigneur des)* Voy. 
FoiiiE (Antoine de). 

Rochb-sur-Yoh (La) [Vendée]. — (Princes 
de). Voy. Bodbboh (Cfaaries de); Boor- 
bon (Henri de), duc de Montpensier. 

RocQUE (André), marchand drapier, I, t3â. 

Rogqubmont (Seigneur de). Voy. Graii8ibr 
(Gaston). 

RocQUENCouRT [Seine-ot-Oîse, c*" de Ver- 
sailles]. — Église SaintrNioolas, Ui, 
1A9, 993. — CkMshcIU, 993.— Cusé. 
Voy. SmoN (Charies). 

Inscription, III, 993. 

Seigneur. Voy. SAifcnni (Jean-Phi- 
lippe). 

RoETTiERS DB LA CflAunNEBiB (Anne-Joamie 
de), marquise de Charras, III, Uo, 

RoG. . . (Noâ), notaire à Cfailly et Long- 
jumeau, III, 670. 

Roger, fondeur, IV, j88. 

Roger (Aleiandre), jésuite, I, 595. 

Roger (J.), religieux à Longjumeau, III, 
5o9. 

Roger (Louis), lU, 79. 

RoGBB (Louis), serrurier, IV, i58v 

R06IER (Jean), conseiller secrétaire du roi, 
IV, 34i. 

RoHAN (Ducs de). Voy. Chabot (Henri). 
RoHAïf (Henri de). 

Rouan (François, prince de), comte de Ro* 
chefort, I, 559. 

RoBAN (Henri, duc de), I, A7&, &75. 

RoHAN (Hercule de), duc de MontbaioD, V, 

974. 
RoHAK (Mai^erite de), fenmie de Henri 

Chabot, I, 47^,^75. 
Inscriptions, III, 374, 376, 377, 



DE LIEUX ET DE PERSONNES. 



539 



RoHAN-MoNTBAzoN (Marie de), duchesse de 
Chevreiue, III, 894, Aoi; V, 974, 
376. 

RoHAN-RocHBPOBT ( Cluurles- AnDaiid-Jides , 
prince de), II, 674. 

RoHART (Roger), notaire au ChAtdet, I, 
i55, 187. 

Rou8r*Bif-BBiB [Seine-et-Manie, c*" de Tour- 
nan]. — Église Saint-Germain d'Auxerre,