Skip to main content

Full text of "Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Tarn"

See other formats


This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It bas survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



Digitized by 



Google 






Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



COLLECTION 



DES 



INVENTAIRES-SOMMAIRES 



DES 



ARCHIVES DÉPARTEMENTALES ANTÉRIEURES A 1790, 



PUBLIÉE 



SOUS LA DIRECTION QU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR. 



PREMIÈRE PARTIE. 

ARCHIVES CIVILES, 



TAR19* 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



INVENTAIRE-SOMMAIRE 



DES 



ARCHIVES DÉPARTEMENTALES 

ANTÉRIEURES A 1791), 

RÉDIGÉ PAR M. E. JOLIBOIS, ARCHIVISTE. 



TARN. 



TOME DEUXIÈME 



ARCHIVES CIVILES. 

SÉRIE C, N°* 425-851. — SÉRIE D. — Série E, n"" 1-687. 



ALBl, 

IMPRIMERIE G.-M. NOUGUIÈS. 
1878. 



Digitized by 



Google 






Digitized by 



Google 



INTRODUCTION. 



Ce volume contient la fin de la Série C, la Série D et une partie de la Série E, ensemble 
1,889 articles, comprenant 747 registres et 842 liasses. Les liasses renferment 43,206 pièces, 
dont 1,102 sur parchemin et 363 plans. 

Série C. — 851 articles. — Les documents de cette série sont relatifs à Tadministration civile 
des trois anciens diocèses d'Albi, Castres et Lavaur, dont a été formé le Département du Tarn. 
Nous avons fait connaître dans la préface du premier volume la composition des Etats géné- 
raux de la province et celle des Assiettes diocésaines; il nous reste à signaler l'importance 
des autres fonds de la série : Impôt et Comptabilité , — Vérification de Vélat des communes , — 
Guerre et affaires militaires , — Travaux publics, — Industrie et commerce, — Inventaires. 

Au xiv* siècle, l'impôt,. dont les diverses branches ont pris plus tard le nom détailles, était 
appelé fouage, parce qu'il frappait sur chaque feu. Le feu représentait, en fonds de terre, une 
valeur dont le minimum était de dix livres de revenu. Chaque individu ayant un revenu de 
dix livres comptait pour un feu ; ceux dont la fortune était moindre n'étaient pas mis en compte. 
C'était d'après le nombre de feux trouvés par les commissaires royaux que se calculait la quote- 
part de chaque communauté et la répartition individuelle se faisait dans la commune d'après 
le compoix ou livre d'estime et d'allivrement. — Au xv« siècle, on ne compte plus par feux; 
chaque communauté est taxée d'après la somme d'allivrement portée à son compoix. Alors te 
fouage prend le nom d'aide. L'aide, comme le fouage, ne fut d'abord réclamé par le Roi qu'à 
des périodes plus ou moins éloignées; mais il devint bientôt annuel et de variable qu'il était 
on le porta à une somme fixe de deniers. Louis XI demanda une augmentation; elle lui fut 
accordée sous forme d'un nouvel impôt, qui prit le nom d'octroi el devint à son tour permanent, 
puis fixe vers le milieu du xvr siècle. Mais déjà Louis XII avait obtenu sous le nom de crue 
un nouvel aide que François P*" avait rendu annuel. Henri II établit le taillon dont le produit 
devait être appliqué à la solde de la gendarmerie. Il y avait encore le préciput de l'équivalent ^ 
impôt établi en 1443 pour remplacer l*aide sur les denrées et les marchandises, accordé pour un an 
au roi Jean, indépendamment du fouage, et qu'il ne faut pas confondre avec l'aide ordinaire. Cet 
impôt, renouvelé, aboli, puis rétabli dans certaines circonstances, était aussi devenu permanent. 
Ensuite vinrent les dixièmes du revenu et de l'industrie; les vingtièmes ou impôts du sou par 
livre des denrées vendues; enfin, Louis XIV établit le don gratuit et la capitatim. On sait qu'ea 



Digitized by 



Google 



— 6 — 

Languedoc, l'impôt devait être consenti par les Etats de la province; ils n'accordèrent le don 
gratuit qu'en échange de Jibertés qu'on leur promit mais qu'on ne leur donna pas. Toutefois, 
le Roi dût modérer ses prétentions à 600,000 livres au lieu du double qu'il avait demandé; mais 
il fit si bien qu'on lui accorda dans la suite tout ce qu'il demanda, de sorte que de 1690 à 1789 
la province lui paya annuellement trois millions à titre de don gratuit. Et il ne se contentait 
pas des tailles, il faisait encore des emprunts pour lesquels il demandait le crédit de la pro- 
vince, et les intérêts payés pair le trésorier de la bourse provinciale étaient retenus sur les tailles. 
De 1776 à 1788, les emprunts ainsi contractés s'étaient élevés à 104,408,000 livres. 

Les divers impôts que nous venons d'énumérer, avec certains droits abonnés et les deniers 
applicables aux frais du gouvernement civil et militaire, étaient désignés sous le nom de 
deniers royaux parce qu'ils étaient versés directement dans les caisses de l'État, et l'on appelait 
deniers provinciaux les impositions applicables aux besoins de la province. 

Lorsque les commissaires royaux aux Etats avaient fixé la quote-part de chaque diocèse, ils 
en adressaient la Mande à l'Assiette diocésaine, qui se réunissait pour répartir le total des imposi 
tiens d'après un tarif spécial ; les commissaires de l'assiette envoyaient à leur tour des mandes 
aux consuls et la répartition individuelle se faisait dans chaque communauté, d'après le compoix, 
défalcation faite des non-valeurs et des biens privilégiés, de sorte que la taxe était loin d'être 
uniforme; ainsi, en 1760, dans le diocèse d'Albi. on paie 5 liv. 15 sous par livre d'allivrement à 
Albi et 4 liv. 2 sous à Rabastens, tandis qu'on paie 19 liv. 15 sous par livre à Cestayrols et 20 liv. 
là sous à Réalmont. 

Toutes les sommes imposées étaient divisées en sept chapitres qui portaient le nom de départe- 
ment. Le premier département comprenait l'aide,- l'octroi et la crue.; le deuxième, le taillon ; 
le troisième, la subsistance des mortes-payes des places frontières; le quatrième, l'entretien des 
garnisons de la province ; le cinquième, l'étape ; le sixième, les dépenses diverses d'intérêt provin- 
cial ou diocésain ; le septième, celui dont le chiffre était le plus élevé, réunissait le don gratuit, 
les gages des trésoriers, les intérêts dus, les dépenses des ponts et chaussées, c'est-à-dire des deniers 
royaux et des deniers provinciaux. Enfin, il y avait pour le diocèse d'Albi un huitième département, 
c'était la pesade , droit qui s'élevait à près de 18,000 livres et qui n'atteignait que le travailleur des 
champs et les bestiaux : le travailleur était porté au rôle de la pesade dès l'âge de quatorze ans et 
jusqu'à soixante* mais le propriétaire n'y était pas compris s'il ne cultivait pas par lui-même : 
chaque travailleur devait deux deniers; on payait 3 liv. 16 s. par paire de bœufs; moitié pour 
les vaches , mules, ânes et chevaux ; et un denier pour les bêtes à laine. — Ce droit, appelé patz 
{donumpacis) dans l'origine, avait été consenti, en 1191, par les diocésains en faveur du comte de 
Toulouse et de l'évêque , pour jouir de quelque sûreté au sein de l'anarchie qui régnait alors ; et le 
Roi, héritier du comte de Toulouse, en exigea le paiement jusqu'en 1789, bien que les circonstances 
ne fussent plus les mêmes. 

Voici la quote-part d'impositions attribuée à chacun de nos diocèses, en 1788 : 

Albi 1,022,425 livres. 

Castres 598,558 — 

Lavaur 604,742 — 

Total 2,225,725 livres 

représentant une valeur actuelle de plus du double. 



Digitized by 



Google 



. — 7 — 

Pendant les deux derniers siècles, le taux de l'imposition par livre d'allivrement s'élève dans 
la proportion d'un à huit. Nous avons relevé pour la ville d'Albi leg chiffres de cette progres- 
sion, par période de vingt ans : en 1605, 1 liv. 16 s. 6 den. par livre; — en 1625, 2 liv. 5 s. 

— en 1645 , 4 liv. 3 s.; — en 1665 , 4 liv. 15 s.; — en 1685 , 4 liv. 1 s.; — en 1705 , 5 liv.; 

— en 1725, 5 liv. 2 s.; — en 1745, 5 liv. 15 s.; — en 1765, 6 liv. 8 s. —en 1785, 8 liv. 18 s. 

Au commencement du règne de Louis XIV, le diocèse de Castres payait 1 37,000 ^livres; en 
1671, le toUl de ses impositions s'élève à 168,000; à 241,000, en 1678; à 251, en 1690; à 
346,000, en 1695, et à 386,000 en 1713. — De 1755 à 1775,1a somme varie de 400,000 à 
500,000 livres. — Nous n'avons pas. compris dans les sommes de deniers que nous venons d'en- 
registrer, les impôts indirects, la gabelle, les octrois ou subventions, les frais de milice, les 
joyeux avènements , etc. Et si l'on retranche les biens qui , étant possédés par le clergé et la 
noblesse, sont exemptés d'impôt, c'est-à-diré le tiers environ des propriétés foncières; si l'on 
compte le dixième du revenu territorial payé aux deux ordres privilégiés,on pourra juger combien la 
condition du plus grand nombre était malheureuse auxvni* siècle. On évaluait à 100,000 livres la 
taille des biens abandonnés ou en non-valeur, et cette part de contribution était répartie sur les 
autres fonds, ce qui rendait pour plusieurs communautés la taille excessive; une année l'allivre- 
ment de Gaicre tom'ba à 9 liv. 19 s., de sorte que la taxe par livre s'éleva à 286 liv. — Les 
communes les plus pauvres-, Alban, Fauch, Gaicre, Réalmont, Trébas obtenaient de l'Assiette 
des abonnements que souvent encore elles ne pouvaient pas payer. — En 1729, la misère est si 
grande dans le diocèse d'Albi que l'Assiette délibère d'emprunter pour t tâcher de conserver la 
vie aux pauvres taillables qui, accablés de misère et pressés par la faim , ont abandonné la culture 
des terres et leurs maisons pour aller mendier, et afin que les susdits pauvres taillables, dispersés 
et vagabonds, soient ramenés chez eux par l'espérance d'y trouver des secours pour soutenir leur 
misérable vie. » 

Parmi les documents relatifs aux impôts se trouve tout ce qui concerne la situation financière 
des communes qui-, libres dans le maniement de leurs finances au moyen âge, étaient réduites, 
pendant les deux derniers siècles, à ne pouvoir faire aucune dépense sans le consentement de 
l'administration supérieure. Le chiffre de leurs dépenses était fixé d'avance par l'autorité. Les 
dettes étaient vérifiées par des commissaires royaux et les sommes nécessaires pour leur acquit- 
tement s'imposaient sur les habitants, après avis favorable des États généraux de la province. 
Lorsqu'elles étaient considérables, on demandait l'établissement d'un octroi ou on les acquittait 
en fonds de terre. Les biens patrimoniaux affermés étaient nuls dans la presque totalité des 
communes : Albi avait 2,217 livres de revenus. Castres 2,197, et les charges ordinaires de cha- 
cune de ces villes, y compris les deniers royaux, dépassaient 60,000 livres; les revenus de 
Lavaur s'élevaient à 890.1iv. et ses charges à 43,000; à Gaillac, les revenus formaient un total 
de 555 liv. et les charges étaient de 55,000 liv. La seule ressource des communautés était donc 
rimpôt, et cependant au xvin* siècle on leur impose encore de nouvelles charges en créant, au 
profit du fisc, des offices qu'elles étaient obligées d'acheter, à défaut d'autres preneurs. Ces 
offices qui pour la plupart s'appliquaient à des fonctions inconnues dans le pays et contraires 
aux anciennes libertés communales si chères aux populations méridionales, étaient hors de toute 
proportion avec les ressources des communautés. Alban, si pauvre qu'il était abandonne de ses 
habitants et qu'on n'y comptait que 29 feux , était gratifié de seize offices , y compris un gou- 



Digitized by 



Google 



— 8 — 

verneur et un lieutenant de Roi, et la finance était fixée à 19,000 livres. — Les oflQces, au nombre 
de 26, attribués à la villQ d'Albi, étaient évalués 370,000 livres; ceux de Gaillac 123,600 et 
autant ceux de Rabastens; ceux de Cordes 119,600; ceux de Lisle 67,700; ceux de Réalmont 
48,000, etc. La plupart de ces offices restaient invendus. On les supprimait, on les rétablissait 
et on les revendait selon les besoins du Trésor. Il y eut ainsi trois créations nouvelles d'ofiBces 
pendant le xviii^ siècle et trois fois la province du Languedoc en opéra le rachat par voie d'em- 
prunts. La première création est de 1722, la province en fit le rachat deux ans après au prix de 
11,900,000 livres; la seconde est de 1733 et le rachat s'en fit l'année suivante, au prix de 
11,400,000 liv.; la troisième est de 1771 et fut rachetée, en 1774, 3,700,000 liv. Dans les prix 
de rachat sont compris les remboursements faits aux acquéreurs; ainsi, pour la dernière création, 
on paya 1,200,000 liv. aux acquéreurs et 2,500,000 liv. au Roi. 

En 1734, les États de la province, voulant être exactement renseignés sur l'actif et le passif 
des communautés , déléguèrent des commissaires chargés de s'enquérir des impositions ordinaires 
de chaque commune, de ses revenus, de la destination qui y était donnée aux fonds communaux, 
des terres abandonnées ou incultes; de rechercher si les comptables rendaient régulièrement 
leurs comptes, si lès compoixy étaient tenus à jour, enfin si l'on prenait soin de la conservation 
des archives. Les commissaires rédigèrent dans les communes un procès-verbal pour chacune de 
ces matières et ces documents renferment de précieux renseignements. 

Mais où les renseignements historiques abondent, c'est dans le fonds intitulé Guerre et Affaires 
militaires et principalement dans les archives provenant du diocèse de Castres, dont la métro- 
pole a joué un rôle si important pendant les guerres de religion du xvr siècle et du règne de 
Louis /XIII. Il nous est impossible d'entrer dans les détails, nous ne pouvons que renvoyer aux 
sommaires, -r Les procès-verbaux du tirage au sort des miliciens nous ont été conservés, dans le 
même diocèse, depuis 1766. Les consuls dressaient dans chaque communauté les listes des hommes 
de 18 à 40 ans et c'était d'après ces listes que se faisait le tirage, sous la présidence du subdélégué 
de l'Intendant. S'il y avait trouble dans l'assemblée, les mutins étaient arrêtés sur l'ordre du 
président et déclarés soldats provinciaux , sans qu'ils vinssent en déduction du contingent attribué 
à la commune. Souvent il était difficile de remplir ce contingent, car le tirage au sort, qui 
n'atteignait que la classe ouvrière, était tellement redouté que beaucoup d'inscrits essayaient d'y 
échapper par la fuite; mais ils étaient recherchés, poursuivis par les autres conscrits qui obtenaient 
Texemption du service en les livrant à l'autorité. En 1782, les quatre-vingt-dix-neuf conscrits 
de Lacaune furent déclarés fuyards. Nous avons été curieux de rechercher les principaux cas 
d'exemption admis par le subdélégué. Tous les valets, domestiques ou gardes des nobles et de 
leurs veuves , des ofliciers de justice dont la charge conférait la noblesse , des officiers du Roi 
ou des bourgeois vivant noblement, profitaient de l'exemption. Il en. était de même pour les 
fermiers, valets ou domestiques des gens d'église : un curé pour exempter son frère, le présente 
comme son domestique. Sont exempts les employés ou fils d'employés de la ferme royale, d«s 
gabelles, de l'étape, de l'équivalent, de la poste aux lettres et de la messagerie royale; les 
employés à la surveillance des travaux en voie d'exécution dans le château-prison de Ferrières et 
même le domestique attaché à la cantine de ce château. Les fils de consuls , les secrétaires- 
^effiers des communes, les gardes-cadastre; les contrôleurs des arts et métiers et leurs fils 
jouissaient aussi de l'exemption, ainsi que les fils de juges, les huissiers et les commis de la 



Digitized by 



Google 



— 9 — 

maîtrise, les clercs de notaires et de procureurs. Étaieut encore exemptés les fils de négociants, 
les commis de fabrique, les ouvriers d'imprimerie aux gages de 600 livres, les maîtres perru- 
quiers, les maîtres meuniers, et dans -la classe des cultivateurs les fils et les valets d'un laboureur 
ou de sa veuve et les bergers. Enfin on exemptait du service tous les individus qui étaient mal 
tournés, qui avaient triste figure, niauvam tournure, le poil rouge ou les cheveux ardents. 

Le fonds des travaux publics renferme tout ce qui concerne les routes et ponts, les cours d'eau, 
les usines et les mines. 

Aujourd'hui que, partout en France, on a ouvert de larges voies de communication, toujours 
bien entretenues, nous avons peine à nous figurer ce qu'était la viabilité au moyen âge ou, 
tnalgré les nombreux péages dont le produit devait être appliqué à cet important service , nul 
ne songeait à réparer les chemins qui étaient effondrés et à peu près impraticables. Dans l'Albi- 
geois, on ne pouvait voyager qu'à pied et les transports se faisaient à dos de mulet ou par eau. 
C'est seulement au xviii® siècle, alors que la misère était à son comble, que l'on comprit la 
nécessité de rendre les communications plus faciles afin de développer l'industrie et de donner 
une plus grande activité aux relations commerciales. Alors on commença à réparer les anciens 
chemins et à en tracer de nouveaux ; mais les crédits ouverts étaient loin de répondre aux besoins 
du service. En 1788, ces crédits s'élevaient à 117,1 15 livres pour le diocèse d'Albi; à 82,550, 
pour celui de Castres, et à 332,623, pour celui de Lavaur; et en réalité on n'eut à dépenser, 
pendant l'année, que 84,727 livres dans les trois diocèses; le reste étant absorbé par les intérêts 
d'emprunts contractés dans les années précédentes pour les travaux publics. 

Pendant les deux derniers siècles, on rechercha les moyens de rendre l'Agoùt navigable, de 
Castres à son embouchure dans le Tarn; des travaux furent même exécutés; mais ils ne réussi- 
rent pas et l'expérience ne fut pas renouvelée. Au contraire, la canalisation du Tarn d'Albi à Gaillac 
fut reconnue facile et en 1789 on réunit les fonds nécessaires; mais les événements n'en per- 
mirent pas l'emploi , et les travaux ne furent exécutés que plus tard. La recherche des moyens 
d'empêcher les débordements de la Rigole, du Sor, du Laudot, occupa encore beaucoup les esprits 
dans le diocèse de Lavaur, et il existe aux archives de volumineuses liasses à ce sujet, ainsi 
que de nombreux dossiers concernant les cours d'eau, les moulins et les usines des trois diocèses. 
Les documents relatifs aux mines de Carmaux remontent à 1702. 

Il nous est resté peu de documents relatifs à l'industrie et au commerce. 

Il est certain que les Romains ont su tirer parti des ressources de toute sorte que l'Albigeois offre à 
l'industrie et au commerce et qu'ils s'y approvisionnaient en blé; mais de nouveaux conquérants ont 
tout dévasté. Si, sous Charlemagne quelques tentatives ont été faites pour relever l'industrie du pays, 
l'anarchie et les guerres civiles qui suivirent la mort de ce prince les rendirent vaines, et le régime 
féodal qui s'établit au sein de cette anarchie ne fit qu'augmenter le mal : on travaillait au jour la 
journée pour se nourrir et se vêtir; souvent alors, quand la guerre, la grêle, la sécheresse ou 
une inondation avait détruit la récolte, le pain manquait, et, grâce aux barrières dont les 
seigneurs avaient entouré leurs domaines, on pouvait mourir de faim dans une contrée, tandis 
que la contrée voisine avait tout en abondance. En 1550, les habitants d'Albi demandent à 
leur évêque de supplier le Roi d'autoriser le commerce des grains avec les villes voisines qui 
€ regorgent de tout, tandis qu'àAlbi le pauvre peuple se nourrit de glands et d'herbes comme 
bêtes brutes >. La disette engendrait des maladies et le plus souvent la peste. Les histoires 



Digitized by 



Google 



— 10 — 

générales ne peuvent pas entrer dans le détail de toutes ces misères; c'est dans les archives 
quMl faut en chercher les témoignages. 

L'agriculture a été de tout temps la principale industrie de TAlbigeois. On exportait de ce 
pays du blé, du vin et des plantes tinctoriales. Dès le xiir siècle, les vins de Gaill^ étaient 
conduits par eau à Bordeaux pour TAngleterre , et au moyen âge il se faisait sur les rives du 
Tarn et de TÂgoût un grand commerce de pastel et de safran. Mais le développement de Tagri* 
culture était entravé par le mauvais état des chemins, par les péages, par les impositions de 
toute sorte et par le manque de liberté. — Le territoire de TAlbigeois se divise en plaine, 
causse et montagne. La plaine produit du blé, du seigle, du vin et des menus grains; elle est 
environnée de petits coteaux couverts de vignes et de bois. Le causse, mélange de bois et de 
mauvais terrain, ofiEre les mêmes productions que la plaine; mais elles sont beaucoup moins 
abondantes. La montagne produit du seigle, de Tavoine, des châtaignes et des glands. — Les 
dernières années du xvii* siècle et les dix premières du siècle suivant y ont été surtout désas- 
treuses, et par suite de mauvaises récoltes, de la gelée et des inondations de 1709 et 1710, 
la population agricole y fut réduite à la plus affreuse misère. On n'avait plus même de semences; 
le bétail était mort en partie et le cultivateur vendait le reste pour subsister. Les arbres étaient 
gelés. iPlus de châtaignes , principale nourriture des habitants de la montagne, c U meurt tous 
les jours une infinité de monde de misère, dit le syndic du diocèse d'Albi; il n'est pas de 
communauté où on ne trouve dix ou douze métairies abandonnées; les habitants ont déserté et 
désertent la campagne. > Le diocèse emprunta pour venir en aide à l'agriculture; il donna des 
semences, des bestiaux, des outils aratoires, à prix d'achat et sous la responsabilité des com- 
munes; il prêta l'argent nécessaire pour reconstruire les bâtiments en ruine; il fit même des 
dons aux paysans qui se mariaient, afin de faciliter leur établissement; mais ces sages mesures 
ne pouvaient être qu'un palliatif, le mal était trop profond et il persista. Il fallait des réformes 
dans l'organisation sociale et le moment n'était pas venu. — En 1734, il y avait dans le 
diocèse d'Albi 25,000 sétérées de biens abandonnés ou incultes, non compris les terres déclarées 
infertiles. Voici quelques extraits des rapports faits par les commissaires chargés de vérifier 
l'état des communes : à Salles, la moitié du territoire est sans culture; — à Vindrac,- l'excès 
des charges a forcé des familles entières à quitter le pays, on manque de bras et on ne cultive 
que les bonnes terres; — à Labastide-Gabausse, le tiers des terres est abandonné, il faudrait 
diminuer les tailles, les rentes duos au seigneur ^ont aussi beaucoup trop fortes, ce qui est 
cause de Tabandon que quelques familles ont fait de leurs biens pour quitter la commune ; — 
àNarthous, qui est dans l'état le plus misérable, il faudrait planter de la vigne, mais on ne le 
peut sans la permission du Roi, — à Laparrouquial, les redevances sont si fortes qu'en 1711 
la communauté fit un acte d'abandon général; — à Puycelsi, il faudrait comtne à Narthous 
autoriser les habitants à planter de la vigne; — à Orban*, bon nombre de maisons sont détruites 
et la population a dû renoncer à la culture du pastel et du safran qui était sa principale res- 
source ; etc. — Et il y a des observations générales sur la nécessité de diminuer les impôts 
pour faciliter la reprise des terres incultes; sur la suppression de certaines prohibitions; sur les 
moyens de faciliter aux cultivateurs l'achat du bétail , afin de faire des engrais : t Avec plus de 
troupeaux, dit le syndic Guérin, en 1758, il y aura plus de fumier, les terres produiront davan- 
tage et les impositions seront mieux payées. » Son objectif n'était pas le soulagement de la 
misère des travailleurs mais la rentrée de l'impôt. 



Digitized by 



Google 



— 11 — 

L'indastrie manufacturière, le commerce n'étaient pas dans un meilleur état. Les procès-verbaux 
des assemblées diocésaines prouvent avec quel zèle elles s'appliquèrent à chercher le remède à 
tant et de si grands maux; mais les circonstances n'étaient pas favorables et toutes leurs ten- 
tatives échouèrent. • . '- 

Série D. — 51 articles. — Le fonds le plus important de cette série est celui du collège 
d'AIbi. Cet établissement fut donné aux Jésuites en 1623 et, pour en augmenter la dotation, les 
prieurés de Saint-Âffric d'Albi, deCardonnac et de Cambon avec Saint-Benoit de Montels, son 
annexe, lui furent unis. La ville donnait annuellement 950 livres. Les documents concernant le 
prieuré Saint-Affric sont surtout nombreux et ils remontent au xiii^" siècle. Il ne reste que peu 
de titres du collège de Castres, dont les Jésuites prirent possession en 1664, en exécution d'un 
arrêt du Conseil d'Etat et malgré l'opposition des protestants qui en étaient les fondateurs. Les 
quelques pièces relatives ^ l'instruction primaire sont san« importance ; mais avec les pièces de 
la comptabilité communale, nous avons pu établir la statistique des écoles primaires dans le 
diocèse d'Albi en 1789. On dépensait pour ce service 5,021 livres, et 21 communes sur 199 
avaient seules des écoles. Les maîtres étaient au nombre de 26 et les maîtresses au nombre de 14. 
Albi allouait 400 livres aux frères de la Doctrine chrétienne ; Gaillac en votait 750 y pour trois 
régents et trois régentes; Rabastens 726, pour trois régents et deux régentes; Réalmont 450, 
pour deux régents et une régente; Lisle 360, pour trois régentes.; Cordes 300, pour deux régentes; 
Montmiral 250, Monestiés 170 pour un régent et une régente. Les communes de Cahuzac, 
Giroussens, Lescure, Pampelonne, Puycelsi, Valence et Villefranche avaient chacune un maître 
aux gages de 150 livres; Cestayrols lui donnait 115 livres. Penne 100, Saint- Juéry, Arthès et 
Castelnau-de-Lévis 60, Labastide-Montfort 40. 

Série E. — 687 articles. — Le deuxième volume comprend trois fonds de cette série : 
Féodalité, Titres de famille, Notaires et Tabellions. 

Les titres féodaux concernent les vicomtes d'Ambialet et de Lautrec. — La première était un 
démembrement de l'ancien comté d'Albi ; elle faisait partie des domaines des Trencavels et devint 
l'apanage de Montfort pendant la guerre contre l'AIbigéisme. Etant ensuite devenue l'héritage 
de la maison de Bourbon, Jean de Bourbon k vendit en 1388 au chevalier de Castelpers et elle 
resta dans cette famille jusqu'à l'abolition du régime féodal. La vicomte de Lautrec est , comme 
Ambialet, un démembrement de l'ancien comté d'Albi. La liste de ses seigneurs remonte au 
x"" siècle. Il existe encore des descendants des anciens vicomtes du nom de Lautrec; mais à dater 
du xiv* siècle , la seigneurie se partage d'abord au profit du Roi , puis les maisons de Foix , de 
Lévis, de Vendôme, de Bo.urbon, d'Arpajon, de Voisins, d'Armagnac, de Caraman, d'Albret, de 
Navarre y ont part. Les vicomtes descendants de l'ancienne famille de Lautrec cèdent successi- 
vement leurs droits et dès le commencement du xvi* siècle ils ne possèdent plus qu'un sixième 
de la seigneurie. Le roi de Navarre, réunit Lautrec à la couronne à son avènement au trône de 
France; mais Louis XIII l'inféoda, en 1644, à Hector de Gelas, marquis d'Ambres, dont le 
successeur, François de Gelas , acheta la part qui restait encore à Alexandre de Lautrec et fut dès- 
lors le seul vicomte, bien que d'autres seigneurs en conservassent encore le titre. Un contrat de 
délaissement à perpétuité, moyennant 88,880 livres, fut passé à son profit et approuvé par 
lettres patentes du 8 mars 1675, malgré l'opposition des gentilshommes et des habitants de la 



Digitized by 



Google 



— 12 — 

vicomte. Cette vente était faite à la charge de tenir le domaine et ses dépendances en plein tief 
relevant du Roi, de rendre à Sa Majesté foi et hommage, de payer chaque année une albergue 
de 500 livres et une redevance d'un écu d'or valant 114 sous ; mais en 1696 , le vicomte s'affranchit 
de l'albergue et de la redevance en payant 7,585 livres. — François de Gelas , dont le testament 
fut ouvert en 1721, eut pour successeur Daniel-François de Gelas , son fils , maréchal de France, 
et celui-ci laissa pour unique héritière, en 1764, Anne-Claude-Louise d'Arpajon, femme de 
Philippe de Noailles, qui a possédé la vicomte de Lautrec jusqu'en 1790. Cette vicomte com- 
prenait les communautés de Brousse, Carbes, le Contrat, Cuq, Frégeville, Gibrondes, Labessière, 
Laboulbène , Lalbarède , Lamartinié , Lautrec , le Laux , Mandoul , Montpinier, Moulayrès, Pey- 
regoux, le Pujol, Puycalvel, Saint-Germier, Saint- Jean de Vais, Saint-Julien du Pny, Servies 
et Vielmur. 

Les titres de famille sont nombreux ; on trouvera la liste de ces familles à la table des matières; 
mais nous croyons devoir citer ici les -noms d'Adhémar, d'Avessens, dfî Bayne, deBenavent, de 
Bonne, de Bouffil de Juges, de Boyer, de Capriol, de Carion-Nisas, de Carlot, de Castillon, de 
Caslelnau, de Castelpers, de Combettes, de Corneillan, de Crussol, D'Aubijoux, D'Aure, Dulac, 
d'Ebrail , de Falguerolles, de Foucaud, d'isarn, de Labauve, de Lapanouse, de Laroquebouillac, de 
Lespinasse, de Loubens, de Marliaves, de Martini, de Montesquieu, de Narbonne-Pelet, de Nicolaï, 
de Noailles , de Nogaret, de Nupces, de Panât , de Penne, de Puységur, de Roquefeuil, de Solages, 
de Soubiran , de Toulouse-Lautrec, de Villeneuve, de Voisins, etc., etc. — Plusieurs dossiers ren- 
ferment des documents intéressant des localités étrangères au département du Tarn ; dans celui 
de la famille de Combettes , par exemple , se trouvent beaucoup de pièces concernant l'abbaye de 
Sainl-Hilaire , ordre de Saint-Benoît, diocèse de Carcassonne; le prieuré de Rompon, de l'ordre 
de Cluny, diocèse de Viviers, et celui de Saint-Pierre de Veyrage, près Romans, dépendant de 
Rompon. 

Les registres provenant des archives du notariat remontent au commencement du xiv« siècle; 
ils sont au nombre de 367, dont 199 proviennent des notaires de la vicomte de Lautrec. Ces 
registres offrent aux familles une ressource, souvent unique, pour établir leur généalogie; ils 
renferment une foule de documents précieux pour l'histoire des anciennes seigneuries, des com- 
munautés religieuses, des communes, et les communes rurales, qui pour la plupart n'ont plus 
d'archives, peuvent y retrouver leurs titres, car sous l'ancien régime. les notaires étaient les 
greffiers des communautés. En effet, ces registres contiennent des élections consulaires, des déli- 
bérations, des actes de fondation, des baux, etc., et ils ont souvent fourni des preuves dans 
les nombreux procès auxquels donne naissance le droit de propriété. On y trouve enfin une 
îoule de renseignements sur les mœurs et coutumes des siècles passés; sur l'industrie, sur 
le prix dtes denrées, sur les salaires. 11 y a donc lieu de s'étonner qu'aucune disposition légis- 
lative n'assure la conservation de ces précieuses reliques, dont le nombre diminue d'année en 
année par la négligence des délenteurs. 

Là se termine notre deuxième volume, dont les. détails qui précèdent feront comprendre 
toute l'importance. Il reste, de la Série E, le fonds des communes , dont l'analyse formera le 
troisième volume. 

L'Archiviste départemental y 
EMILE JOLIBOIS. 



Digitized by 



Google 



Département du Tarn. 



INVENTAIRE-SOMMAIRE 



DES 



ARCHIVES DËPARTEMËIVTiLËS ANTÉBIËIIRËS A 1790. 



' > ->■ ■< ■ 



SÉRIE C. 

(Administrations provinciales. — Intendances, Subdélég^ations , Élections et autres 
divisions administratives on financières » Bureaux des finances, Etats provin- 
ciaux » Principautés, Régences, etc.) 



Administration diocésaine d'Albi (suite). 

C. 425. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 10 pièces, papier. 

IWM. — Compte de Jean Alary : recettes, 46,661 
écus; dépenses, 16', 460 écus. — Décharge d'impositions 
à Rabastens, obtenue par Jean Vedelli, docteur régent, 
en vertu de Texemption accordée par le Roi aux doc- 
teurs régents de l'université de Toulouse. — Exemption 
accordée par le Roi, pour quatre années, aux consuls 
de Ciordes et aux habitants de cette ville. — Imposition 
de 200 livres, pour frais de procédure, autorisée par 
la Cour des Aides. — Requête en exécution de contraintes 
contre plusieurs communautés, pour un arriéré de plu- 
sieurs années : les consuls et les collecteurs avaient 
quitté le pays, on ne trouvait plus personne pour accepter 
la charge consulaire et il n'y avait, surtout à Padiès, ni 
biens ni meubles à saisir. — Traité des syndics Alary 
et Cousin avec Austry, pour parvenir à l'extinction de 
l'office de receveur triennal dont avait été pourvu Ra- 
mond Séré. — Frais de l'appel, par le diocèse, d'un arrêt 
de la Chambre de FÉdit cassant une sentence du Pré- 
sidial de Carcassonne, par le motif que cette Cour n'avait 
pas pris, pour suivre la procédure, un adjoint de la 
religion réformée, comme le voulaient les conventions 
stipulées entre les deux partis. — Convocation des villes- 
mages du diocèse pour délibérer sur le fait de l'équi- 
valent. 



Tarn. —Tome II. — Série C. 



G. 426. (Liasse.) — 17 pièces, papier. 

iOOI. — Comptes de Géraud Lebrun; pour les 
tailles : recettes, 14,710 écus; dépenses, 13,790 écus; — 
pour un premier emprunt destiné au payement des 
intérêts échus, aux frais de la justice prévôtale et aux 
dépenses urgentes : recettes, 1,944 écus; dépenses, 2,314 
écus; — pour un second emprunt : recettes, 2,500 écus; 
dépenses, 2,612 écus. — Extrait d'un arrêt du Parlement 
condamnant le receveur des tailles à payer les rentes 
constituées par le Roi, en 1542 et 1544, sur son do- 
maine du diocèse. — Requête à la Cour des Aides par les 
vingt-sept paroisses dépendantes du consulat de Cordes, 
qui prétendent n'être pas obligées de porter les deniers 
des impositions au chef-lieu. — Obligations contractées, 
au nom du diocèse, au profit de Françoise de Sèguier, 
femme du conseiller au Parlement Guillaume Catel, et 
de messire Michel Dufaur, sieur de Pibrac, Mondonville 
et autres lieux. — Comptereaux : de Jean Arquier, 
trésorier de la maison consulaire d'Albi ; — de Louis 
Virazel, avocat à Toulouse ; — de Pierre de Guison , 
syndic du diocèse; — de Gilles Leblanc , procureur de 
Roi à Albi, pour frais de procédure criminelle; — de 
Georges Prunet, geôlier des prisons épiscopales, pour 
le droit de geôle et la dépense des détenus, savoir : Jean 
Marty, dit Ranne d'argent, condamné à mort; Jean Lugan, 
dit le capitaine Lugan; Antoine Clusel , Biaise et Honorât 
Anduze , père et fils; Ramond Ramond , dit Espasou ; 
Pierre Gallan, dit Pierrottcs, de Saint-Pierre Trévisy, ap- 
pliqué à la question, puis mis à mort; Jean Rafli, dit 

1 



Digitized by 



Google 



2 ARCHIVES DU TARN 

Fabrôgues, et Jean Aves, dit Lescalpre. — Mémoires de 
chirurgiens et apothicaires, pour soins donnés à ces pri- 
sonniers qui tous avaient reçu plusieurs coups d'épée. 
— Rôle de la taxe des vacations de MM. les commissaires 
et députés à TAssiette. 



C. 427. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 6Î pièces, papier. 

IGOi. — Pièces justificatives des comptes de Géraud 
Lebrun. Quittances : du prévôt Antoine Blanquet, pour frais 
de justice ; — des archers qui ont conduit les prisonniers 
à Toulouse; — du geôlier; — de Vitalis, grefiier du 
prévôt; — de Jean de Linas, avocat à Réalmont, asses- 
seur du prévôt ; — des archers , pour avoir assigné les 
témoins dans les affaires prévôtales; — de Jacques Sela- 
riée, prévôt du diocèse de Castres, pour les témoins qu'il 
a fait comparaître dans l'affaire Lugan et Pierrottes ; — 
des individus de Villefranche et des environs qui ont 
contribué à l'arrestation dudit Pierrottes; — du sieur 
Ck)usin, lieutenant principal à Gaillac, pour avoir assisté 
à l'audition d'Escalpre; — du capitaine Bertrand, qui a 
arrêté Banne d'argent ; — du capitaine du guet Jacques 
Estienne, dit Jaunes, qui alla chercher ledit Banne d'ar- 
gent à Gaillac; — du médecin qui soigna ce criminel 
avant son exécution ; — de Dusolier, pour ses vacations 
de député aux États; — du viguier qui est allé, avec le 
syndic Alary, saluer le connétable à Toulouse; — du 
syndic des prêtres de Sainte-Martianne d'Albi, pour le 
prix de la location d'une chambre dans le cloclier, où 
étaient renfermés les balles et cordages de l'artillerie 
du diocèse; — du syndic Guison, pour frais de voyage; 
— du viguier Fontvielle, pour gratifications; — de Jac- 
ques Thuriès, pour prix d'une pipe de vin donnée, par 
ordre du gouverneur d'Ambres, au sergent Assalit qui 
commandait au fort de Satarn en 4595; — de Jean 
Dellierm, premier consul de Rabastens, député aux États; 
de Jean Mathieu, exécuteur de la haute justice, pour 
augmentation de gages; — de Guillaume Golinhac , lieu- 
tenant en la juridiction d'Albigeois, siège du Bout-du- 
Pont, comme assesseur du prévôt. — État des pertes 
éprouvées par le receveur, par suite de la variation dans 
le cours des monnaies d'or et d'argent. 

C. 428. (Liasse.) — 13 pièces, papier. 

IW^. — Compte des recettes et dépenses pour les 
tailles, par le receveur Alary : recettes, 12,480 écus; 
dépenses, 12,480 écus. -— Compte du môme receveur 
pour les deniers avancés par lui ou empruntés et ap- 
pliqués aux frais de justice et affaires urgentes : 
recettes, 2,500 écus; dépenses, 3,159 écus. — Payé à 



Antoine Mascarenc, geôlier des prisons royales, les frais 
de la détention du couvsul de Blaye constitué prisonnier 
d'autorité du contrôleur général des gabelles. — Frais 
du procès de Jehan Manho , dit Jehan d'Alos , pour le 
meurtre de Paul Favarel, docteur de la ville de Cordes, 
et celui de Louis Marty, de Cahuzac. — Dépenses occa- 
sionnées par l'emprisonnement à Toulouse du docteur 
en droit Etienne Molinier, premier consul d'Albi, pour 
un prétendu arriéré de tailles. — Procédure contre Luc 
Peyre, dit Lucquetou, complice de d'Alos. — Achat de 
deux registres, grand raisin, chez Jacques Bonyol, maî- 
tre libraire à Albi. — Autre compte d' Alary, pour em- 
prunts et avances : recettes, 1,000 écus; dépenses, 1,541 
écus. — Frais du procès en instance contre plusieurs 
individus se disant commis des visiteurs généraux et 
contrôleurs des gabelles et ayant, sous ce prétexte , 
commis des exactions dans plusieurs localités. 

c. 429. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 40 pièces, papier. 

IGO^* — Pièces justificatives des comptes d'Alary. 
— Obligations contractées au nom du diocèse, au profit 
de François Dupuy, sieur de Saint-Juéry; d'Antoine Bon- 
nafous; de Christophe de Chalvet, sieur de Lafauvelhe et 
conseiller au Parlement; de Ramond Séré, bourgeois 
d'Albi. — Contraintes en payement d'un arriéré de tailles, 
contre plusieurs communautés de l'ancienne recette de 
Cordes, département de Ventadour. — Procès-verbaux 
de diligence contre des habitants de Padiès, Valence, 
etc. — Consultation sur le différend occasionné par des 
amendes imposées à plusieurs consulats par le sieur 
d'Hautemar, contrôleur général des gabelles. — Requête 
et ordonnance pour l'élargissement de prisonniers faits 
d'autorité dudit d'Hautemar. — Pièces du procès sou- 
tenu par le diocèse pour se soustraire à des réclama- 
tions en matière d'impôts, faites par Nicolas de Labauve, 
sieur d'Arifat, conseiller du Roi, contrôleur général de 
ses guerres au gouvernement de Provence, ci-devant 
secrétaire du feu prince de Condé, commis par le Roi 
à la recette des deniers imposés sur ceux de la religion 
réformée et autres qui ont suivi leur parti, etc., etc. 
Inventaire analytique des pièces produites au procès par 
le sieur d'Arifat ; lettres de ce seigneur , du consul de 
Réalmont Austry, du syndic Alary et autres; frais faits 
pour la transaction par les consuls de Réalmont et de 
Lombers. — Quittances : de Boudct, envoyé à Rodez 
pour y régler le compte du diocèse ; — du syndic De- 
Ihcrm, pour voyages; — de Françoise Vedelly, pour in- 
térêts ; — du consul Comhettes, de Gaillac, député aux 
États; — du greffier du prévôt, pour les frais de trans- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCESAINE D'ALBI. 



port à Albi et à Toulouse des sieurs de Larafinié, le 
cadet de Ciollongue, André Vcssière ou Baruga et Pierre 
Hue, son gendre, faits prisonniers au cliâteau de Lombers; 

— de divers, pour frais de procédure dans l'affaire contre 
les prétendus agents du contrôleur général des gabelles. 

G: 430. (Liasse.) — i pièce, parchemin ; 5 pièces, papier. 

t©<l8. —Compte de Géraud Lebrun, receveur des 
tailles: recettes, 37,901 écus; dépenses, 36,340 écus. 

— Rentes et pensions constituées par le Roi sur les 
recettes du diocèse. — Gages des officiers. — Voyages. 

— Aumône « aux pauvres de l'Hôtel-Dieu Saint-Jac^iues 
d*Albi, en considération que c'est le réduit et refuge 
de tous les pauvres pèlerins passants » : 15 livres. — 
Mandement au profit des syndics Olivier Alary, rece- 
veur des décimes, et Jean Delherm, bourgeois de Rabas- 
tens. — Antoine Blanquet, prévôt, Géraud Vitalis, gref- 
fier, Jean Matbieu, exécuteur de la haute justice. — 
Procés-verbal de diligence contre les consuls et exacteurs 
de Padiés. — Lettres missives des consuls de Gaillac et 
de Rabastens au syndic Laiiause, consul de Cordes, 
pour lui recommander certaines affaires à traiter tandis 
qu'il siégera aux États. — Ordonnance du Parlement 
pour contraindre le syndic à faire payer au prévôt Jean 
Clédier, les frais qu'il a exposés pour l'arrestation de 
Laurent Larolle, écolier, qu'il avait constitué prisonnier 
à la Conciergerie. 

C. 431 . (Liasse.) — ^ 6 pièces , papier. 

iG04. — Compte de Jean Alary, receveur des tailles : 
recettes, 36,752 livres; dépenses, 36,985 livres. —Ren- 
tes et pensions constituées. — Gages des officiers. — 
Epices de MM. des Comptes. — Payé 324 livres à Jean 
Clédier, pour neuf mois de gages. — Compte de Jean 
Arquicr, trésorier de la maison consulaire d'Albi, pour 
les emprunts nécessités par les affaires urgentes du dio- 
cèse et d'après les délibérations des diocésains : recettes, 
8,505 livres; dépenses, 8,560 livres. — Voyages; frais 
de justice prévôtale ; intérêts, etc. — Procès contre les 
gardes du sel pour extorsions, larcins, etc. — Frais de 
députation des consuls Delherm, de Rabastens, et Gilles 
Leblanc, d'Albi, aux États Généraux. — Comptereau de 
syndic Antoine de Lanauze. — Voyage de Charles Lauthier 
à Paris, pour y suivre plusieurs procès au Conseil privé. 

— Compte du prévôt Clédier et du geôlier Georges Pru- 
net, pour Antoine Boyer, dit Jaletti, condamné à mort, 
et pour d'autres prisonniers conduits à Toulouse. — 
Frais de procédure par le lieutenant particulier Guil- 
laume Golinhac, contre les gardes du sel et pour leur 



arrestation. — Rôle de la taxe des commissaires et audi- 
teurs des Comptes. 

G. 432. (Liasse.) ^ 58 pièces, papier. 

lOOf . — Pièces justificatives des comptes d' Alary. 
— Frais de transfert à Albi de quatre gardes-sel cons- 
titués prisonniers par le prévôt Clédier. — Mandement 
pour frais de voyage à Alary, Leblanc et Delherm, 
députés aux États. — Poursuite d'une bande d'Egyp- 
tiens qui volaient les paysans. — Payé 5 livres aux 
prêtres de Sainte-Martianne, pour le loyer de la chambre 
du clocher où sont les munitions de l'artillerie; — 
36 livres aux consuls de Penne pour la garde du chà- 
tçau. —Dépense faite à l'hôtel de la Croix d'Or, par 
M. de Glassac, commis principal de l'Assiette. — Gra- 
tification à l'exécuteur Jean Mathieu. — Contraintes contre 
plusieurs communautés, à la requête d'anciens receveurs, 
pour des arriérés de tailles. — Correspondance de M. de 
Saissac relative à un vol de blé commis à son préju- 
dice. — Réparation du pont du Ruzet. — Procès cri- 
minel en la Chambre de l'Édit de Castres entre Hugues 
Martiel, de Laguépie, prévenu, prisonnier à Albi, et le 
syndic du diocèse , ayant pris fait et cause pour les en- 
fants de Gilz assassiné par ledit Martiel. Consultation 
sur ce procès par Arribat, avocat au sénéchal de Rouer- 
gue. — Lettre du syndic Alary à son collègue Lanauze 
sur les prétentions des consuls de Réalmont à aller de 
tour aux États de la province comme les autres villes 
principales du diocèse et correspondance du consul de 
Gaillac à ce sujet. — Requêtes, ordonnances, etc., pour 
le pa>ement des rentes constituées. — Règlement par 
arbitres des restes à payer réclamés par les héritiers 
Lavedan à la conmiunauté de Rabastens. 

c. 433. (Liasse.) — 47 pièces, papier. 

I005. — Compte des deniers royaux du diocèse, 
parle receveur Géraud Lebrun. Recettes : 37,095 livres; 
dépenses : 37,090 livres. — Compte de Jean Arquier, 
commis par le diocèse au maniement des deniers em- 
pruntés pour subvenir aux affaires urgentes du diocèse. 
Recettes : 12,000 livres; dépenses : 12,336 livres. — 
Comptes particuliers : du prévôt Clédier, pour la pro- 
cédure contre Jacques Grimaldi, Bernard Razou, Jean 
Viguier, dit lou Theulié, et Guillaume Pons, soi-disant 
gardes-sel, accusés d'avoir jeté du faux sel dans la 
maison d'un pauvre paysan des environs de Cordes; — du 
chirurgien et de l'apothicaire qui ont soigné les pri- 
sonniers de la Berbie; — de Georges Servientis, secré- 
taire du diocèse; — du geôlier Prunet, pour la dépense 



Digitized by 



Google 



I ARCHIVES 

des ([ualre faux gardes-sel qui furent conduits à Mont- 
pellier et condamnés au fouet, et pour avoir fait com- 
munier le jour de Pâques un condamné à mort et les 
(|ualre faux gardes : il lui fut alloué pour ce fait une 
indemnité de 10 sous; — du syndic Antoine Delherme, 
de I^Rabastens ; — de Gilles Leblanc, pour la conduite 
de maître Jean d'Aussaguel", prisonnier, à la reciuète 
du Procureur général près la Cour des Aides de Mont- 
pellier; — de Charles Lauthier, chargé de suivre plu- 
sieurs procès au Conseil du Roi, notamment celui du 
diocèse de Béziers, pour les vivres du camp de Som- 
mières ; — du greffier de la communauté de Rabastens, 
pour la procédure prévôtale contre maître François Vey- 
rier, prêtre; Ramond Falgayrac, Louis Pradier, Mar- 
guerite Couralhe et autres, accusés de vols. — Quit- 
tances : de Genton , consul d'Albi , et de Paule , de 
Gaillac, députés aux États de la province; — de Gilles 
Leblanc, premier consul d'Albi, député à uno assem- 
blée convoquée au Pont-Saint-Esprit, par Ventadour; 

— de Texécuteur Mathieu, etc., etc. 

C. 484. (Liasse.) — 43 pièces, papier. 

IG05. — Pièces diverses, à l'appui des comptes de 
cette année. — Lettres , mémoires , etc. , relatifs à l'af- 
faire des faux gardes-sel. — Correspondance des syndics 
Alary et Delherme relative à des contraintes exercées 
par le receveur général sur les receveurs diocésains. 

— Le consul de Réalmont, Montfrais, au nom des vingt- 
deux consulats dépendant du bureau des finances éta- 
bli dans cette ville, demande à Gabriel Corras les comptes 
des années 1589 et 1590. — Délibération du burearu 
des Comptes autorisant les receveurs à emprunter pour 
payer les tailles de deux mois, attendu la pauvreté 
du diocèse. — Arrestation des receveurs Alary et Lebrun, 
à la requête des receveurs généraux, et payement, par 
le diocèse, des frais occasionnés par cette arrestation. 

— La Cour des Aides de Montpellier ayant jugé en 
faveur de Corras , le diocèse rembourse aux consuls de 
Réalmont les frais du procès. — Vacations de François 
de La Roquebouillac, sieur de La Guimerie, conunissaire 
principal de l'Assiette. — Remboursement au seigneur de 
Saissac des frais occasionnés par l'arrestation du voleur 
Pierre Reste; lettre de ce seigneur qui envoie le voleur 
à Albi, où il fut condamné à mort. Reste est l'un des 
cinq prisonniers que le geôlier fil communier le jour 
de Pâques. 

G. 435. (Liasse.) — 46 pièces, papier. 

i006. — Compte des deniers royaux du diocèse. 



DU TARN. 

par le receveur .Jean Alary : recettes, 37,016 livres; 
dépenses, 37,069 livres. — Compte de Jean Arquier» 
trésorier consulaire d'Albi , commis par délibération de 
l'Assiette à la gestion des deniers empruntés pour les 
affaires urgentes du diocèse : recettes, 8,500 livres; dé- 
dépenses , 8,672 livres. — Aumône à Jean Gardelle , 
pauvre prisonnier, détenu depuis trois ans, pour lui 
acheter des habits, car il était nu : 6 livres. — Rem- 
boursement aux consuls de Réalmont d'un taxât obtenu 
contre eux par les demoiselles Nicole et Louise de Vienne, 
filles et héritières de Claude-Antoine de Vienne, baron 
de Clervaux. — Indemnité aux consuls de Penne pour 
la conservation ùu château. — information contre le 
capitaine Robert et les gens de sa compagnie se disant 
« Egyptiens ». — Poursuites contre le capitaine Pezous, 
pour excès et vols. — Visite du pont à reconstruire 
dans la juridiction de Lombers, au lieu dit Lapalette. 

— Arrestation, aux Cabannes de Cordes, de cinq « Égyp- 
tiens )) qui sont amenés à Albi , par le prévôt. — Recons- 
truction du pont de bois de lafenasse. — Des soldats 
sont envoyés au château de Lombers , par ordre du Par- 
lement, pour réduire â l'obéissance le sieur de Vara- 
nhies qui y commandait. — Payé à l'exécuteur 50 sous 
pour avoir fustigé Elias Astié, forgeron, de Lafenasse, 
et 1 5 sous au trompette qui a proclamé la condamna- 
tion. — Vacations des députés aux États, Blanquet, 
premier consul d'Albi, et noble Louis de Laprune, pre- 
mier consul de Cordes. — Réparation du pont des Val- 
lières , à Rabastens. — Frais de la garnison de Lombers. 

— Frais de voyage de Roch de Paule , de Gaillac. — 
Pièces d'un procès relatif à un compte de vivres et re- 
montant au siège deSalvagnac, en 1586; on y remar- 
que des lettres de Raymond Balat, messager de la reine 
de Navarre. — Voyage du prévôt à Salvagnac, sur la 
nouvelle que le vicomte de Salvagnac avait été tué avec 
le sieur de Clairac ; il constata que Salvagnac avait cinq 
coups d'estoc aux reins et Clairac un coup d'épée à la 
gorge. Le prévôt s'attache à la poursuite du sieur de 
Rivières et du capitaine Enguisse accusés de ce double 
crime. Arrivé à Lasalle, près de Damiatte, il somme 
le cadet Jean de Prausseilles de lui dire où il a con- 
duit Enguisse, son beau-frère, et ayant appris qu'il 
est à Lombers, il s'y rend en toute hâte. Ordre du Parle- 
ment pour l'arrestation des assassins. Investissement du 
château, etc. 

C. 436. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 69 pièces, papier. 

iOOB. — Pièces à l'appui des comptes de cette année. 

— Quittances de Gilles Leblanc, pour la visite du pont 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



de Lafenasse, qui était tombé; — de David Sabatier, 
consul de Lombers, pour le remboursement des frais 
du procès des héritiers de Vienne ; — de Pierre Austry, 
consul de Réalmont, pour frais de reconstruction du 
pont de bois de Lafenasse; — des députés aux États 
Généraux de la province ; — du prévôt et de lexécuteur 
de la haute justice ; — des créanciers Jean de Mones- 
liés, sieur de Labonnette, le sieur de Saint-Juéry et 
autres, pour les intérêts; — du syndic des prêtres de 
Sainte-Martianne, pour le loyer de la chambre qui sert 
d'arsenal; — de Jean de Saint-Paul, maître maçon, 
de Toulouse, pour la visite des ponts; — des onze soldats 
envoyés à Lombers, avec l'huissier Boycr, pour con- 
traindre le "sieur de Varanhies à livrer le capitaine En- 
guisse; — du prévôt dédier et du greffier Vitalis, pour 
les frais du procès de Pezous et Astié ; — des consuls 
de Penne pour la garde du château, etc. — Frais de 
procédure contre le capitaine Robert et autres voleurs 
se disant « Égyptiens ». — État des dettes du diocèse, 
vérifiées par la commission des comptes de l'Assiette. 
— Mandes de 1,300 livres, par les États de Pézénas, 
pour la portion du diocèse dans la réparation des ponts 
de la sénéchaussée de Carcassonne et de 900 livres pour 
la réparation des villes frontières. — Obligations par le 
diocèse en faveur : de Claire Bandinelli, veuve Martin; — 
de Samuel Pradal, docteur en médecine ; — des enfants 
d'Anne Escarlhan, veuve Crozet; — du sieur de Galaup, 
etc. — Ordonnances des trésoriers généraux , correspon- 
dance, etc. , relatives à la comptabilité. 

c. 437. (Liasse.) — 63 pièces j papier. 

I007. — Compte des tailles présenté par Géraud 
Lebrun, receveur alternatif du diocèse : recettes, 36,282 
livres; dépenses , 34,723 livres. — Comptes particuliers : 
du capitaine Géraud Roques, employé contre les gardes 
des gabelles ; — du prévôt Jean Clédier , pour frais de 
justice ; — d'Adrien Cabrol , emprisonné à Toulouse , 
pendant six semaines, pour s'être rendu dépositaire des 
meubles du receveur Alary, poursuivi par le receveur 
général ; — de Servientis , notaire du diocèse ; — de 
Cliarles Lauthier, pour voyages, à la poursuite des procès 
du diocèse. — Obligations au profit du sieur Chassan, 
de M. de Saint-Juéry, du comte d'Aubijoux, du docteur 
Pradal, de Réalmont; du notaire Pélissier, de Jean 
Alary, de François Lebrun , de Crozet, de Galaup, de 
Maffre de Paule et de Genton , qui ont prêté au diocèse 
pour la garnison du château de Lombers. — Transport 
d'une créance sur le diocèse à Antoine de Thomas, sieur 
de Roquecourbe, par Jacques de Maugis, de la prévôté 



de Réalmont et Madeleine de Saint-Maurice , sa femme. 

— Quittances sur mandements par : les syndics Laprune 
et de Paule; — Lecaron , au nom du comte d'Aubijoux, 
pour intérêts ; — de divers, pour les frais d'arrestation 
des complices de Claude Duboys, faussaire ; — des sieurs 
de Linas et Delmas, avocats de Réalmont, assesseurs 
dans la procédure» prévôtale contre ledit Duboys, qui 
était de la religion réformée; — pour la procédure suivie 
contre David, Jean et Abraham Galinier, Paul Brousse 
et Jean Fraissinet, prisonniers condamnés par arrêt de 
la Chambre de l'Édit de Castres et exécutés; — des 
prêtres de Sainte-Martianne, pour le loyer de l'Arsenal 
qui vient d'être transféré au gros boulevard ; — de 
Papailhou, pour fourniture de poudre et mèches à 
l'arsenal et à la garnison de Lombers; — de Géraud 

•Garric, serrurier, pour nettoyage et rhabillage des arque- 
buses envoyées à Lombers; — de divers, pour frais de 
poursuites contre deux gardes-sel ac<:usés do malver- 
sation et d'extorsion sur les pauvres paysans ; — de noble 
Jean de Brissac, exempt des gardes-du-corps du Roi, 
ayant ci-devant commandé au château de Lombers, pour 
remboursement de fournitures faites à la garnison; — 
des consuls de Penne, pour le frais de la garde du 
château; — de Jacques Thuriès, mattre de la police 
de la ville d'Albi, pour les préparatifs de l'entrée de 
Monseigneur le connétable et de M. de Montmorency, 
son fds, dans ladite ville d'Albi. 

C. 438. (Liasse.) — 7 pièces, parchemin; 32 pièces, papier. 

fl007. — Pièces à l'appui des comptes de cette année. 

— Ordonnance de prise de corps par le juge d'Albigeois, 
contre un garde-sel. — Le syndic Laprune prend fait et 
cause pour un pauvre paysan faussement accusé par un 
garde-sel. — Poursuites exercées, au nom du diocèse, 
contre plusieurs gardes-sel, pour excès , extorsions, en- 
lèvement d'une femme mariée, etc. — Contrainte exer- 
cée à tort par le receveur général contre Gabriel de 
Corras, pour un arriéré de compte. — L'entrepreneur 
du pont de Lafenasse est mis en demeure de terminer 
les travaux. — Pourvoi au Parlement pour obtenir un 
règlement sur la procédure prévôtale. — Protestation 
par David Barrau, de Réalmont, ancien receveur, contre 
les poursuites dont sa gestion est l'objet. — Extrait du 
bail de la levée des tailles fait avec Géraud Lebrun , 
receveur, qui est autorisé à prêter de ses deniers pour 
les termes échus, attendu la pauvreté du pays. — Lettres 
patentes du roi Henri IV (signature), pour la suppression 
de l'office de receveur triennal des tailles au diocèse. 

— Autres lettres patentes fixant les remises à accorder 



Digitized by 



Google 



6 ARCHIVES DU TARN 

au receveur Alary. — Arrêt du Conseil d'Étal relatif 
au compte des deniers extraordinaires qui doit être pré- 
senté à la Chambre des Comptes. — Ordonnance du 
connétable portant suspension de cet arrêt, sur la de- 
mande du diocèse. 



C. 439. (Liasse.) — 40 pièces, papier. 

iOOâ(. — Compte de Jean Alary, receveur des tailles, 
pour les deniers accordés au Roi : recettes, 42,654 livres; 
dépenses, 41,100 livres. — Compte de Géraud Lebrun, 
receveur des deniers extraordinaires : recettes , 53,644 
livres; dépenses, 53,644 livres. — Les principaux articles 
de la dépense sont : la subvention accordée au Roi, l'en- 
tretien de la compagnie du connétable, les travaux pu- 
blics, les intérêts échus, les gratifications votées par 
l'Assiette , les frais de geôle et de procédure, etc. — 
Compte de Jean Arquier, commis à la gestion des deniers 
empruntés, en 1607 et 1608, pour les affaires urgentes 
du diocèse : recettes, 9,000 livres; dépenses, 9,844 livres. 
— Signification au receveur Alary d'un arrêt du Conseil 
qui ordonne le payement d'une demi-année des rentes 
constituées sur les deniers de l'aide, octroi, etc. — 
Compte particulier du geôlier Georges Prunet, pour les 
dépenses de Claude Duboys, faussaire, détenu depuis le 
21 septembre 1607 jusqu'au 20 octobre 1608, qu'il fut 
livré au prévôt Clédier, pour être conduit à Toulouse. 
Le geôlier demandait 281 livres « l'ayant bien norry, 
tenu couché, levé et servy à cause de sa vieillesse , et 
néanmoins tenu en bonne et seure garde, attendu l'im- 
portance de sa capture »; son compte fut réduit à 24 
livres, attendu qu'il ne pouvait être accordé que le droit 
de geôle à raison de 1 sou 3 deniers par jour. Un autre 
article, concernant maître Durand Caramoux, notaire à 
Sénégats, complice de Duboys, est rejeté en entier; le 
geôlier demandait 10 sous par jour « l'ayant norry et 
servy, à cause de sa vieillesse, et suivant le comman- 
dement des syndics, avec plus d'advantage et meilleur 
traitement que les autres prisonniers, lui administrant 
pain, vin, potage et autres commodités, couché en bon 
Hcl, etc. ». 11 y a encore parmi les complices de Duboys, 
Jean de Cornelhan , maître Antoine Petrucia , etc. Tous 
furent conduits à Toulouse.— Compte dii syndic Laprune. 

C. 440. (Liasse.) — 7 pièces, parchemin ; 62 pièces, papier. 

IOOâ(. — Pièces présentées à l'appui des comptes 
de cette année. — Quittances : du geôlier de la Berbie, 
pour la dépense des pfisonniers prévôtables; — de divers, 
pour l'arrestation des complices de Duboys, faussaire; — 
des assesseurs dans la procédure suivie contre Duboys; 



— de Laurent Barthe, envoyé dans les consulats frappés 
d'amendes par le visiteur des gabelles, sous le prétexte 
qu'ils n'avaient pas suffisamment gabelle. Barthe devait 
dire aux consuls de ne pas payer ces amendes, attendu 
que le diocèse en avait appelé. — Obligations par le 
diocèse au profit des sieurs : Jean de Monestiés, sieur de 
Labonnette; Jean de Rességuier, avocat; Louis d'Amboise, 
comte d'Aubijoux; Chassan, médecin, et de Claire de 
Bandinelli, veuve de Gaspard Martin. — Lettre du syndic 
Alary à son collègue Laprune, le priant d'apporter sa 
clef des archives, afin qu'on puisse en tirer les papiers 
nécessaires pour la reddition des comptas. — Lettre du 
syndic Alary au sieur d'Albine, premier consul de Ra- 
bastens, député aux États de Pézénas ; elle est entière- 
ment relative à la maladie du député Golinhac, qui est 
à la dernière extrémité. Alary envoie un exprés avec de 
l'argent. — Arrêt de la Cour des Comptes qui condamne 
le syndic et le greffier du diocèse à 1,000 livres d'a- 
mende, pour n'avoir pas fourni les acquits à l'appui des 
comptes des deniers imposés. — États des dettes du 
diocèse. — Requête du consul de Penne demandant à 
l'Assiette de faire reconnaître leur droit de justice cri- 
minelle et de police contre les commis du fermier des 
gabelles qui ne voulaient pas qu'ils connussent de la 
loyauté des mesures du sel. — Mémoire (en langue 
vulgaire) pour les consuls de Cordes se rendant aux 
États particuliers du diocèse, sur ce qu'ils doivent faire 
et dire lorsqu'il s'agira d'imposer les communautés de 
leur ressort. 

G. 441. (Liasse.) — 44 pièces, papier 

iOOO. — Impôts et comptabilité. — Articles pré- 
sentés au Roi par les trois États du diocèse et répon- 
dus par Sa Majesté en Conseil, relativement aux dé- 
penses annuelles et nécessaires dans l'administration 
du diocèse, ainsi qu'aux suppressions et diminutions 
opérées sur le rôle de ces dépenses par le Conseil d'État. 

— Comptes du receveur Géraud Lebrun : recettes ordi- 
naires, 38,403 livres; extraordinaires, 33,611 livres; total, 
72,014 livres; — dépenses ordinaires, 36,833 livres; ex- 
traordinaires, 33,636 livres; total, 70,469 livres. — 
Contraintes pour le payement d'une demi-année des 
rentes constituées et correspondance à ce sujet. — 
Obligations par le diocèse au profit de Jacques de 
Ginolhac , juge de la Temporalité ; de noble Jean de 
Monestiés, sieur de Labonnette; de Jean d'Izarn, régent 
de la Temporalité, etc. — Quittances : du prévôt Jean 
de Clédier et de son greffier, pour divers actes de pro- 
cédure et pour être allés à cheval, avec archers, au lieu 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D ALBI. 



de Milhars, réclamer au sieur de Saissac, de Tordre de 
premier président de Verdun, Jean de Cuq, dit Jean de 
Saivi, voleur insigne, que ledit de Saissac retenait pri- 
sonnier et qu'il ne voulait pas livrer; — de Vitalis, gref- 
fier du prévôt, pour ses gages, à raison de 21 livrés par 
mois, et pour frais de procédure, voyages, etc.; — du 
prévôt, pour frais de procédure contre des gardes-sel 
prévenus de concussions; — de Ramond Séré, envoyé à 
Toulouse pour Taffaire du décri des monnaies d'or étran- 
gères; — de Géraud Garric, serrurier, « pour avoir ferré 
à neuf les deux drapiers qui ont esté faictz pour servir 
d'archifz pour mettre et tenir toutz les papiers du dio- 
cèse »; — des assesseurs du prévôt; — de Pierre de 
Vernies , sieur de Lamothe , pour larrestation de Vays- 
sière, prévenu prévôtable; — de Louis Poussoy, pour le 
remboursement de deniers prêtés à Lauthier, député à 
Paris, pour les affairesj du diocèse ; — de Fexécuteur 
Mathieu, pour aumône, à cause de sa pauvreté. 

C. 443. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 22 pièces, papier. 

lOIO. — Impôts et comptabilité. — Articles accordés 
entre les syndics généraux de la province et les receveurs, 
pour la levée des tailles, en exécution d'une délibéra- 
tion des États. — Ratification par le Roi du bail fait 
avec Alary, pour la levée des tailles dans le diocèse. — 
Emprunts diocésains. — Requêtes à l'Assiette par plu- 
sieurs communautés contre des consuls gentilshommes 
qui imposent sur les habitants au delà des contributions 
exigibles d'après les mandes. — Rapport à l'Assiette sur 
la requête du sieur Cammas , de Labastide-de-Lévis , 
tendante au remboursement des sommes versées au 
Trésor pour l'acquisition forcée des biens saisis sur les 
protestants dans cette communauté et rendus à leurs 
anciens propriétaires, en exécution des traités de paci- 
fication. — Reçu de poudre, plomb, corde à mèche, etc., 
par le sieur de Saint-Michel, commandant à Lombcrs. 

— Compte du receveur Alary : recettes ordinaires et 
extraordinaires, 68,089 livres; dépenses, 68,165 livres. 

— Compte de Jean Arquier pour les affaires urgentes : 
recettes, 6,639 livres; dépenses, 7,1 12 livres. — Frais du 
procès de Charles Puech, de Lavoute : cet accusé s'étant 
déclaré protestant, on fit venir de Réalmont, comme 
assesseur, l'avocat Jean Delmas, qui resta cinq jours à 
Albi, à 4 livres par jour. — Aumône de 12 livres à 
l'exécuteur Mathieu, à cause de son extrême pauvreté. 

— Frais du procès de Jean Vayssière et des soins qu'on 
dût lui donner, car il avait été blessé lors de son arres- 
tation; comme il était protestant, on prit encore pour 
assesseur l'avocat Delmas, qui resta deux jours à Albi. 



— Dépense faite par le greffier du prévôt, deux archers 
et le trompette d'Albi, qui sont allés à cheval à Pam- 
pelonne pour y saisir au corps les sieurs Jean Besombes, 
Jean Dega et Jean de Salvi, prévenus prévôtables, et 
« les crier », faute de pouvoir les appréhender. — 
Salaire des messagers envoyés dans les communautés 
pour dissiper les faux bruits que l'on y répandait et 
faire crier « Vive le Royl » suivant le commandant du 
Parlement. — Déjà des bandes armées se formaient dans 
le diocèse; dix archers à cheval et vingt hommes de 
pied sont envoyés pour les dissiper. — Le diocèse dé- 
pute Georges Chassan, consul d'Albi; Nicolas de Rabas- 
tens, sieur de Bleys, et Jean Arquier aux États con- 
voqués au Pont-Saint-Esprit; Arquier remplaçait le 
syndic. 

C. 443. (Liasse.) — W pièces, papier. 

iOli* — Compte de Géraud Lebrun, receveur des 
tailles : receltes, 63,419 livres; dépenses, 61,990 livres. 

— Autre compte du même receveur pour les frais d'États 
et d'Assiette : recettes, 10,296 livres; dépenses, 10,280 
livres. — Compte de Guy Reynès, pour les affaires ur- 
gentes : recettes, 2,000 livres; dépenses, 1,927 livres. — 
Autre compte pour les affaires urgentes , par le même : 
recettes, 6,500 livres; dépenses, 6,950 livres. — Mande- 
ment de 210 livres (20 janvier) au profit de Jérôme 
Dupuy , consul d'Albi et capitaine , envoyé avec deux 
hommes à cheval du côté du Quercy, pour s'assurer des 
nouvelles qui venaient de C6 côté sur l'assassinat du Roi. 
Il avait perdu son cheval. — M. de Combettes, juge 
d'Albigeois, est député en Cour pour les affaires du dio- 
cèse. — Salaire de trois archers du prévôt qui avaient 
été cliargés de chasser une compagnie « d'Egyptiens », 
du diocèse où ils commettaient toutes sortes de mau- 
vaises actions. — Frais de la justice prévôtale : gages du 
prévôt, de son greffier, de l'exécuteur, etc. — Comptes 
particuliers : de Charles Lauthier, pour plusieurs voya- 
ges faits par lui en Cour dans l'intérêt du diocèse; — 
des syndics Jean d'Aussaguel, docteur en droit, et Pierre 
Duvernet d'Aurivilliers ; — de Guillaume Vaissière , 
député à Montpellier, pour l'apurement du compte des 
tailles et pour les poursuites contre les visiteurs des 
gabelles. 

G. 444. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 34 pièces, papier. 

lOlI. — Pièces à l'appui dos comptes de la gestion. 
— Rôle de la dépense faite par Clément Bèdoret, greffier 
du prévôt, envoyé à Toulouse, le 18 janvier, pour avoir 
nouvelle certaine sur l'attentat qu'on disait avoir été 



Digitized by 



Google 



8 ARCHIVES 

commis contre le Roi et la Reine. — Quittances : par les 
syndics d'Aussaguel et d'Aurivilliers ; — par l'exécuteur 
Mathieu, pour ses gages fixés à 20 livres par le Roi; — 
du F. Hyacinthe Suarez, prieur des FF. Prêcheurs d'Albi, 
pour aumône, et du F. Gaspard Gauthier, prieur des 
Cannes; — des FF. Bernard Mauret, du couvent de 
Saint-François de Rabastens; Abraham Raissailh, des 
Trinitaires de Cordes; Jean Abregal, des Augustins de 
Lisle, aussi pour aumônes. — Pièces fournies par Vais- 
sière, à l'appui de son compte particulier. (C. 443.) — 
Compte de Georges Prunet, geôlier, pour la dépense des 
prisonniers prévôtables. — Actes d'obligation pour de- 
niers empruntés par le diocèse au sieur de Galaup et 
au baron d'Ambres. — Arrêt de la Chambre des Comp- 
tes, prononcé (15 octobre) à la décharge de Gabriel de 
Corras, chargé de la recette des deniers levés, de l'auto- 
rité du roi de Navarre, en 1573 et 1574, pour le soutien 
des éghses réformées du diocèse d'Albi. 

c. 445. (Liasse.) — ^ pièce, parchemin ; 32 pièces, papier. 

lOli. — Impôts et comptabililité. — Frais du procès 
fait à Antoine Roquette, dit Cuzomme, forgeron, de Le- 
dergue, voleur et sacrilège. Les pièces de la procédure 
sont jointes à l'état de frais. Roquette, condamné à mort, 
avait vu commuer sa peine en six ans de galères. Peu 
de temps après sa mise en liberté, il fut arrêté dans 
Féglise de Saint-Étienne de Brés, au moment où il dé- 
robait les ornements et les vases sacrés. 11 avait forcé la 
porte d'entrée. — Il y a au dossier neuf lettres qu'il 
écrivit à un neveu qu'il avait à Ledergue, pour le prier 
de lui venir en aide. — Les conclusions du procureur 
du Roi étaient que le coupable fut conduit au Brès par 
l'exécuteur, pour y faire amende honorable le dimanche, 
pendant l'office et à la porte de l'église, en chemise, 
nu pieds, la hart au cou et demander pardon à Dieu 
et aux hommes, et le lendemain être pendu et étranglé 
à une potence où son corps devait rester attaché jus- 
qu'à ce qu'il fut consumé par le temps. Il concluait, 
en outre, à ce qu'il fut au préalable appliqué à la ques- 
tion pour savoir quels étaient ses complices. Roquette 
fut condamné aux galères perpétuelles. 



G. 446. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 18 



papier. 



IGlfS. — Compte du receveur Jean Alary, pour les 
deniers ordinaires : recettes , 31 ,931 livres ; dépenses , 
31,931 livres. — Suite de l'affaire Cammas, de Labastide- 
de-Lévis, relativement à l'emprunt forcé sur les biens des 
protestants. (C. 442.) — Mandement au profit de Pierre 
de Corras, héritier de l'ancien receveur de Réalmont, 



DU TARN. 

Gabriel de Corras, pour solde de tout compte. — Commis- 
sion pour l'imposition des gratifications accordées par les 
États au connétable, aux deux Montmorency et à Ven- 
tadour; protestation de Claude de Galaup, consul d'Albi, 
contre la répartition qui surcharge le diocèse de 1 ,000 
livres. — Remboursement d'avances faites pour les tailles 
par le receveur Alary, les habitants du diocèse n'ayant 
pu payer les impositions aux époques fixées , à cause 
de la mauvaise récolte de l'année. 

G. 447. (Liasse). — i pièce, parchemin; 28 pièces, papier. 

iGI3. — Impôts et comptabilité. — Requête de 
Bernard Portai, relative à un reliquat de compte de 
deniers provenant de la vente des biens des protestants, 
à Cahuzac, en 1568. Le capitaine qui commandait la 
garnison royaliste de Cahuzac avait pris de force cet 
argent à Portai , qui en demandait décharge. — Hono- 
raires du chirurgien qui a donné ses soins au prison- 
nier Cuq , sur la requête du syndic. — Actes d'obliga- 
tion pour argent prêté au diocèse , principalement lorsque 
la compagnie du connétable y tenait garnison. — Pour- 
suites du syndic du diocèse contre les consuls de Ra- 
bastens, Valence, Cahuzac, Montmiral, Puycelsi, pour 
l'apurement des comptes de l'emprunt forcé de 1569 
sur les biens des protestants. — Arrêt de la Chambre 
des Comptes homologuant la décharge d'un quartier 
des tailles de 1578 accordée par le Roi; ledit arrêt 
présenté par le receveur du diocèse à l'appui de ses 
comptes. — Poursuites contre de Laprune, sieur de 
Cardonnac, pour le payement des tailles , requête à ce 
sujet par les habitants de la communauté. — Compte 
des deniers ordinaires par Jean Alary : recettes, 29,438 
livres; dépenses, 29,494 livres. — Etat des dettes du 
diocèse pour les quatre dernières années, s'élevant à 
16,051 livres, et commission du Roi pour l'imposition 
de cette somme. 

G. 448. (Liasse.) ^ 8 pièces, papier. 

1G14I. — Comptes du receveur Géraud Lebrun : 
recettes, deniers ordinaires, 31,046 livres; dépenses, 
31,055 livres; — Recettes extraordinaires, 41,551 livres; 
dépenses, 41,581 livres. — État des dettes, s'élevant 
à 12,800 livres et commission pour l'imposition de 
cette somme. — État de la dépense occasionnée par 
l'entrée solennelle de l'amiral , lieutenant général en 
Languedoc dans la ville d'Albi, en juin 1613, et com- 
mission pour imposer les 9,200 livres, formant le total 
de cette dépense. A la suite se trouve le détail des 
sommes dues pour l'entretien de la compagnie de ce 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



hôut fonctionnaire dans le diocèse, pendant quarante- 
cinq jours. Il y avait 61 hommes et la dépense s'élève 
à 7,760 livres. — Poursuites contre le greffier du prévôt 
pour extorsions. — Extrait des lettres patentes obtenues 
par le receveur Jean Alary au sujet de ses remises. — 
Nouvelle requête des jurats de Cardonnac contre le sieur 
de Laprune, qui refusait de payer les tailles (C. 447). 

— Taxe des vacations pour la vérification des comptes. 

c. 449. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 49 pièœs, papier. 

1015. — Comptes du receveur Jean Alary : ordi- 
naire, recettes et dépenses, 31,368 livres; extraordi- 
naire , recettes , 34,159 livres; dépenses, 31,189 livres. 

— Réquisitions pour le payement des vacations accor- 
dées aux députés du diocèse aux États de la province. 

— Députation envoyée à Carcassonne, sur la demande 
de Montmorency, par les habitants de Réalmont. — 
Frais de justice; poursuites contre : Marquis de Bes- 
sières de Lapeyrière; — les serviteurs du comte de Panât; 

— le prêtre Guiesse, accusé de vol sur un grand chemin 
avec violence; — les sieurs Enjalbert, de Lapanouse 
et autres, pour invasion à main armée dans une mé- 
tairie ; — des brigands qui dévastaient la baronnie de 
Curvalîe et assassinaient les habitants. — Enregistre- 
ment par les trésoriers généraux de commissions auto- 
risant des impositions extraordinaires. — Rôle des actes 
faits pour le compte du diocèse, par le notaire Scr- 
vientis. 

G. 450. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 31 pièces, papier; (4 imprim^'e). 

lOIO. — Compte des deniers ordinaires par Géraud 
Lebrun : recettes , 31,428 livres ; dépenses, 31,343 livres. 

— Lettre du premier Président Deverdun demandant 
l'augmentation du nombre des archers du prévôt. — 
Arrêt en faveur du notaire Géraud Vitalis , greffier de la 
ville d'Albi, portant qu'un arrêt rendu contre lui n'implique 
pas note d'infamie et ne le rend pas incapable d'exercer 
des fonctions publiques. — Requête du syndic pour la 
diminution des dépenses qu'occasionne la justice prévô- 
tale. — « Responce à certain imprimé intitvlé mémoire à 
ceux qui sans dessein ny interest particulier affectionnent 
le bien et soulagement des habitans de la Province de 
Languedoc. » Cette réponse est imprimée. — Dépense pour 
la conduite du sieur de Lapeyrière à Toulouse, avec une 
escorte de vingt-cinq soldats. — Contrats d'obligation 
par le diocèse, en faveur des sieurs François deCIary, 
premier Président; de Marmiesse, avocat; de Cathelan, 
avocat; Ghassan, médecin; de Blandinières; d'Aussa- 
guel; noble Jean Teyssier, bourgeois; Elie Dupuy, 

Tarn. — Tome IL — Série C. 



sieur du Castelviel; François Dupuy, sieur de Saint- 
Juéry; Tiravieille, marchand, etc. — État des dettes 
contractées pendant les troubles pour conserver le diocèse 
au. Roi. 

G. 454 . (Liasse.) — 4 pièces, parchemin ; 52 pièces, papier (4 imprimée). 

iGI7. — Comptes du receveur Jean Alary : de- 
niers ordinaires, recettes et dépenses, 28,479 livres; 
deniers extraordinaires, recettes, 56,514 livres; dépen- 
ses, 54,619 livres. — Plaintes adressées au Roi parles 
États contre la Cour des Aides de Montpellier, pour la 
conservation des privilèges de la province. — Lettres 
d'évocation au Conseil privé, d'une instance pendante 
à la Cour des Aides. — Lettres de provision de Fran- 
çois Lebrun, en qualité de receveur ancien des tailles. 

— Comptereau des frais de l'Assiette et ordonnance de 
payement. — Quittances : de François de Montagu, com- 
missaire principal de ladite Assiette; — des députés 
aux États de la province; — des congrégations reli- 
gieuses , pour aumônes ; — de Jean Mathieu, exécuteur 
de la haute-justice, etc. — Requête du collecteur de 
Rabastens, qui ne peut recouvrer la cotisation du sieur 
de Jalenques, baron de Castelferrus, pour son château 
(le Mareux, juridiction de Rabastens. 

G. 452. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 70 pièces^ papier. 

I01â(. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires et état des sommes imposées sur le diocèse 
en cette année. — Ordonnances de décharge au profit 
des receveurs des années 1609 à 1616. — Bail de l'équi- 
valent du diocèse au sieur Vallescure, de Montpellier. 

— Arrêts de la Chambre des Comptes, portant dé- 
charge en faveur des héritiers de Michel Dupuy , 
de Réalmont, receveur en 1577 pour les églises pro- 
testantes au nom du vicomte de Paulin, et des héri- 
tiers de Pierre Milhon , receveur en 1585, d'autorité 
du sieur de Tanus, pour le parti royaliste. — Raraond 
Séré et autres demandent des gratifications pour services 
rendus au diocèse. — Frais du voyage fait à Paris, au 
nom du diocèse, par le sieur de Roquefeuil, pour 
empêcher de fortifier Ambialet, d'y construire un pont 
sur le Tarn , et de réparer les fortifications de Cunalle. 

— Achat de poudre, à raison de 60 livres le quintal. 

— Dépenses faites pour réprimer la mutinerie de Gaillac 
et de Liste, à l'occasion de la traite des blés. — Accord 
avec les consuls de Mailhoc , pour les dommages causés 
à cette communauté lors du passage des troupes allant 
au siège de Lombers. — Réparation au pont de Thu- 
riès, sur le Viaur, commune de Pampelonne. — Solde 

2 



Digitized by 



Google 



40 



ARCHIVES 



(les deux archers chargés de conduire hors du diocèse 
une « bande d'Égyptiens >> qui y commettaient des excès. 

C. 453. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 64 pièces, papier. 

iOIO. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires; états des dettes vérifiées. — Vacations de Jac- 
ques Rolland, bourgeois de Rabaslens, député aux États 
de Pézénas, parles villes de Cordes, Gaillac et Rabas- 
tens. A l'appui de cet article de dépense sont des let- 
tres de convocation du roi Louis XIII (signature) et de 
Montmorency (signature). — Quittances : du prévôt dé- 
dier ; — du juge Combettes, l'un îles députés envoyés 
à Toulouse pour saluer madame de Montmorency; — 
des prêtres de Sainte-Martianne d'Albi , pour le loyer 
du clocber converti en arsenal ; — de Georges Papai- 
Ihou, maître poudrier d'Albi, pour poudre livrée à la 
ville; — de Guillaume Leblanc, écolier, pour écritures 
et pour avoir accompagné aux Étals le syndic Gilles 
Leblanc , son père , en qualité de secrétaire. — Requête 
de David Ricard, qui a établi à Castres, depuis quelque 
temps un bureau des messageries, pour porter toutes 
sortes de lettres, hardes, paquets, etc., aux bureaux 
de Toulouse, Carcassonne, Montpellier et Paris, en pas- 
sant par le diocèse d'Albi : il avait établi cinq messa- 
geries et il demande une subvention. 

C. 454. (Liasse.) — t pièces, parcheibin; 39 pièces, papier. 

iOfSO. — Compte des deniers ordinaires : recettes, 
27,466 livres; dépenses, 27,474 livres. Deniers extraor- 
dinaires : recettes, 48,333 livres; dépenses, 48,055 li- 
vres. — Requête au Roi, par les États, relative à la 
comptabilité. — Lettre de Montmorency (signature) aux 
diocésains, sur la convocation des États Généraux. — 
Rôle de frais dans le procès criminel de Jacques Moisset, 
dit la Magdalène. — Requête des consuls de Penne, 
relativement aux paroisses de La Madeleine, Larroque 
de Séguy et Saint-Vergondy, se disant de la sénéchaussée 
de Toulouse. — Lettres patentes portant validation d'une 
imposition de 3,656 livres destinée à rembourser un 
emprunt fait pendant les troubles pour conserver le 
diocèse au Roi. — Solde des dépenses occasionnées en 
16U par le siège du château de Saint-André, où s'était 
renfermé le sieur de Saint-Germier. — Inventaire des 
actes relatifs au remboursement de l'emprunt forcé fait 
sur les habitants catholiques de Labastide-Dénat , en 
4569, pour l'achat des biens saisis sur les protestants. 
— Quittances : de Jean de Fonvieille, avocat, à Tou- 
louse; — du viguier Pierre de Fonvieille; — du pre- 
mier consul d'Albi, Rességuier; — du greffier du prévôt 



DU TARN. 

pour procédures à l'occasion du meurtre de Capmas, 
curé de Mon tels et d'autres crimes; — du baron de Les- 
cure, gouverneur de'Lombers, pour le charroi du bois 
de chauffage nécessaire à la garnison, charroi que Les- 
cure voulait faire faire par corvées, en sa qualité de 
châtelain, ce que le diocèse ne souffrit pas; — du maître 
poudrier, pour poudre et salpêtre fournis à l'arsenal 
de la ville; — de Louis de Lebrun, écuyer, gendarme 
de la compagnie de la Reine-mère ; — de Roch de Com- 
battes, juge d'Albigeois, etc. 

G. 455. (Liasse.) — ^ pièce, parchemin; 16 pièces, papier. 

iO^i. — Comptes de Françx)is Lebrun, arrêtés au 
bureau des finances. Deniers ordinaires : recettes, 27,406 
livres ; dépenses, 26,990 livres. Deniers extraordinaires : 
recettes, 36,258 livres; dépenses, 33,486 livres. — État 
des dettes du diocèse. — Commission, signée du roi 
Louis XIII et datée du camp devant Montauban , pour 
imposer sur la province la dépense occasionnéie au dio- 
cèse d'Albi par le passage des troupes. — Arrêt du 
Conseil transférant de Castres à Lautrec le bureau des 
recettes du Trésor. — Rejet d'une requête du fermier 
de l'équivalent, qui demandait une diminution sur le prix 
de son bail, à cause des guerres. — Requête des consuls 
d'Alban pour une remise de tailles, en considération de 
la ruine de leur ville. — Le paveur Jean Pierre, natif de 
Luxembourg, établi à Albi depuis six ans et n'ayant plus 
rien à y faire, demande une indemnité* pour retourner 
dans son pays. — Inventaire des pièces adressées aux 
députés du diocèse aux États de Carcassonne. 

C. 456. (Liasse.) — 4 pièces, parchemti; 16 pièces, papier. 

iO^^. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires. — Lettre de Montmorency relative à des com- 
munications de pièces à faire aux trésoriers de France, 
siégeant à Toulouse. — Arrêt du Conseil d'État rejetant 
sur toute la province les dépenses faites par le diocèse 
d'Albi, pour l'entretien des gens de guerre. — État des 
emprunts contractés par le diocèse. — Sommation du 
syndic des habitants de Gaillac, au secrétaire du dio- 
cèse, d'avoir à lui représenter le procès-verbal de l'As- 
siette. — Dénonciation contre les consuls de Salles qui 
ont imposé, sans mande, les habitants de cette commu- 
nauté. — Requête des consuls de Giroussens , pour être 
reml)Oursés des dépenses par eux faites à la poursuite 
d'une bande de voleurs et d'assassins retirés dans la forêt 
de Giroussens et qui répandaient la terreur dans les en- 
virons. Treize de ces brigands furent arrêtés, condamnés 
à mort et exécutés. Le chef de la bande eut à subir la 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. 

question. — Contestations avec le sieur Salvan, fermier 
de Téquivalent. 

C. 457. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 44 pièces, papier. 



lGfS3. — Comptes du receveur Géraud Lebrun. 
Deniers ordinaires .: dépenses, 27,507 livres. Deniers 
extraordinaires : dépenses, 82,239 livres. Total général 
des dépenses, 109,746 livres. — Imposition pour les 
dettes : 45,429 livres. — État des sommes dues à 
plusieurs communautés pour avances faites pendant les 
troubles : Gaillac, 1,339 livres; Rabastens, 5,309; Mones- 
tiés, 140; Lisle, 1,876; Cordes, 1,000 ; Montmiral, 833; 
Puycelsi, 362; Penne, 200. Pour ces cinq dernières com- 
munautés, il s'agit d'avances faites pendant le siège de 
Bruniquel. — Requête des consuls de Paulin relative à 
un arriéré de tailles levées par ordre de Rohan. — Arrêt 
de la Cour des Comptes à ce sujet. — État des sommes 
dues aux comptables des diocèses, après vérification de 
leurs comptes. Le premier article est celui de Mallard, 
capitaine du château de Penne, à qui il est dû 150 livres. 

C. 458. (Liasse.) — 10 pièces, papier. 

lO^J. — États des sommes imposées sur le diocèse 
pour l'extraordinaire; des recettes et des dépenses des 
deniers de toute nature, et de la part du diocèse dans 
les frais des États de la province. — Répartition des 
3,000 livres accordées pour les frais de l'Assiette. — 
Requête en remboursement de frais de guerre par le 
consul de Denat qui siège à l'Assiette, en remplacement 
du consul de la ville de Lombers qui pactise avec les 
rebelles. — Lettre missive autographe de l'évêque d'El- 
bène « à Messieurs des Trois Estats du diocèse d'Alby», 
datée de Paris, et relative au collège d'Albi. — Con- 
trainte contre le receveur Lebrun, pour Tarriéré des 
tailles à lever sur les lieux occupés par les rebelles. — 
Délibération relative à des avances faites par ce receveur. 
— Cession du bail de Téquivalcnt sur le diocèse , par 
l'adjudicataire provincial, au sieur Louis Salvan, moyen- 
nant une redevance de 12,725 livres par an. — État des 
deniers empruntés pendant les troubles, par le syndic, 
pour les affaires urgentes. 

G. 459. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 17 pièces, papier. 

lttte5-iGft'9'. — Impôts et comptabilité. — Ordon* 
nance des trésoriers généraux portant décharge au profit 
du syndic du diocèse. — Correspondance relative à Texé- 
cution d'une trêve conclue entre les partis. — Arrêt du 
Conseil du Roi, relatif aux receveurs des tailles et por- 



ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 11 

tant augmentation de taxe à leur profit. — Lettres de 
provision de Solier, receveur triennal du diocèse. —, 
Emprunts pour Tentretien des troupes levées par Mont- 
morency dans le diocèse. — Arrêt du Conseil d'État 
obtenu par Arnault de Fénélon, sieur de Villettc, pour 
le payement d'un arriéré des vacations à lui accordées 
par le duc d'Épernon, lors du dégât de Montauban. — 
Requête du syndic du diocèse pour être déchargé de 
l'administration de certains deniers, et pièces à l'appui. 
— Règlement d'èpices pour des comptes vérifiés par la 
Chambre de Montpellier. — Rôle des actes reçus par 
Ferrasse, pour le compte du diocèse. 



c. 460. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 48 pièces, papier. 

IG^8-iO»9. — Comptes de Géraud de Lebrun, 
pour les tailles, le tailion et les garnisons , et de Solier, 
pour la réparation des villes. — Lettre du comte d'Au- 
bijoux, relative à des poursuites à exercer par le prévôt 
c>ontre des larrons. — Réquisition du sieur Lecaron , 
contrôleur des tailles, pour être admis à l'Assiette lors 
de la répartition des deniers extraordinaires. — Demande 
en augmentation de taxations par le receveur Cliarles 
Solier. — Lettre de Servienti.*«, secrétaire de l'évêque : 
Il promet, pour les affaires de la ville, la protection de 
Monseigneur, qui est bien avec Monsieur le Prince; mais 
il ne pourra s'occuper de ces affîûres qu'à Castelnau- 
dary. — Ordonnance contre les consuls de Réalmont et 
de Lombers pour le paiement d'un arriéré de tailles. 
— Réquisition par Pierre d'Alary, pour le pajementdu 
reliquat des comptes de Jean Alary, son père. — De- 
mande des consuls de Puycelsi en remboursement des 
avances par eux faites pour olitenir un arrêt de con- 
damnation contre Antoine Carrière, dit Cofoulet, habitant 
de la juridiction de Penne, atteint et convaincu de tra- 
hison et d'intelligence avec les rebelles de Montauban. 

Cu 461. (Liasse.) — 5 pièces, parchemin; t\ pièces, papier. 

103i-103lt. ~ Impôts et comptabilité. — Arrêt 
du Conseil d'État portant que le syndic du diocèse pré- 
sentera les pièces justificatives des payements par lui 
faits pour les villes de Réalmont et Lombers, rebelles 
et entièrement minées, ces payements s'élevant à la 
somme de 34,000 livres. — État des dettes du diocèse 
et pièces justificatives. — Autres états arrêtés par les 
conunissaires royaux et d'après lesquels ces dettes véri- 
fiées s'élèvent à 378,115 livres. — Arrêt autorisant une 
imposition de 103,440 livres sur le diocèse, pendant 
six ans. 



Digitized by 



Google 



4i 



C 462. (Liasse.) — 38 pièces, papier. 



ARCHIVES DU TARN. 

vreté. — Gordonnier, notaire et consul de Salles , est 



i€l33. — État (les sommes à imposer sur le diocèse, 
arrôté par les commissaires de TAssielte à la somme de 
365,388 livres. — Ordonnance des commissaires à la 
vérification des dettes fixant à 48,043 livres- les intérôts 
dûs par le diocèse d*Albi. — Contraintes contre plusieurs 
nobles, pour les tailles. — Correspondance des consuls 
de Puyceisi et de Cordes, relative à la comptabilité. — 
Requête des consuls de Padiès contre « les gens d'épée 
portant titres de gentilshommes, lesquels pour le mespris 
et peu de compte quilz font de l'authorlté desdicts consulz, 
pour estre le plus souvent de basse condition, reffusent 
leur paier leurs cottizes desdictes talhes ». — Mêmes 
plaintes par les consuls de Tanus. — Réclamations de 
plusieurs habitauts de Labaôlide«de-Lévis , relatives à 
l'emprunt forcé pour l'acquisitioD des bieos confisqués 
ai^x protestants, — L'exécuteur de la haute justice, Jean 
Mathieu, demande une aum6ne. — Réquisition et pro- 
testation du receveur François Lebrun, relativement à ses 
remises. — Requête de Louis Salvan, fermier de l'équi- 
\h\mU poiu* une décharge des scmunes non perçues sur 
les villes rebelles, pendant les troubles de 1624 et mé- 
moire du syndic à ce sujet. 

C. 4^3. (Liasse.) -r 4 pièce, parchemin; 39 piècee, papier. 

1634-1035. — Impôts et comptabilité. — Etats 
^es sommes à imposer pendant les deux années. 11 y a 
303,802 livres pour 4635. — Arrêt du Conseil d'État 
rejetant sur la province les restes à payer des années 
4625 à 4628, s'élevant à 200,927 livres, qui n'ont pu 
être levées sur les lieux occupés par les rebelles dans 
la province, notamment dans les diocèses de Lavaur et 
de Castres. — Plainte contre les consuls de Penne, pour 
fraude dans la répartition des impositions. — Requête 
du collecteur de Padiès qui n'a pu lever les impositions, 
les terres étant incultes et parceque les gentilshommes 
refusent de payer; il a fait saisir les biens des sieurs de 
Gabriac et die Labessière, mais inutilement, personne 
n'ayant fait d'offres aux enchères, — Guillaume Vaissète, 
contrôleur des tailles, sollicite une imposition à son 
profit. — Daniel Gazaignes, geôlier des prisons seigneu- 
pisales d'Albi, demande le payement des frais de geôle 
des prisonniers diocésains. -« Requête du curé de Fauch 
pour être payé d'une somme de 400 livres qui lui a 
été accordée en récompense de ses services, — État des 
impositions dues par les consulats d'Alban et de Padiès. 
— Requête de Guillaume de Passemar, seigneur de Can- 
talause et Alban, en faveur de cette dernière commu- 
nauté, qui ne peut payer les tailles à cause de sa pau- 



cmprisonné pour les tailles de sa communauté. 

c. 464. (Liasse.) — 15 pièces, papier. 

i030- 103*9^. — États des sommes à imposer sur 
le diocèse. — Compte des deniers extraordinaires : re- 
cettes, 108,210 livres; dépenses, 407,623 livres. — Rôle 
des 20,231 livres dues aux villes par le diocèse , pour 
avances faites aux gens de guerre depuis 1630. — États 
des impositions dues par les consulats de Labessière, 
Lombers, Alban et Padiès. — Requête du jurât de 
Donnazac, consulat de Cahuzac , prisonnier pour Yitem 
que la noblesse a refusé de payer et dont il demande 
à être déchargé. 

C. 465. (Liasse.) — 3 pièce?, parchemin; 8 pièces, papier. 

103S-I030. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires , par Antoine Gaillardi ; des tailles , par 
Louis Salvan, et du taillon, par Pierre Matry. -^ Comr 
mission pour l'imposition de Tentretien des gens de 
guerre. — Arrêt du Conseil d'État et ordonnance des 
trésoriers généraux , pour imposer les intérêts dûs au 
sieur Aymeric, receveur général des finances en la géné- 
ralité de Toulouse. — Ordonnance du maréchal de Schom- 
berg (signature) fixant l'époque pour la tenue de l'Assiette. 

— Extrait d'une délibération prise au château de Combéfa 
par l'Assiette, sous la présidence de l'évêque Du Lude, et 
portant autorisation d'aliéner les rentes du diocèse sur 
Teillet, Rônel et Marssac. 

c. 466. (Liasse.) — t pièces, parchemiii; 4o pièces, papier. 

11140-1 Oit. — Comptes par Jean Cousin, pour 
l'ordinaire et l'extraordinaire, et par Salvi Solier, pour le 
taillon. — Lettres de provision du receveur Jean Cousin. 

— Réquisition des consuls de Rabastens, pour une un- 
position en leur faveur, en exécution d'un arrêt du 
Conseil d'État. — Productions du syndic contre celle 
réquisition. — États des restes à payer par les commu- 
nautés d' Alban, Padiès, Laboutarié, Montauriol, Valence, 
Faussergues, le Dourn, Saint-Pierre, Assac, Saint-Michel, 
Cadix, Saint-Julien, Sérénac, etc. — Délibération de 
l'Assiette approuvant les comptes de la milice présentés 
par Jean Goutière. — Sommation faite à l'Assiette par 
les receveurs Salvan et Matry, pour les restes dûs par le 
diocèse. — Arrêt au profit de Pierre Dupuy, siew de 
Labastidc et Puylanier, créancier du diocèse. — Com- 
mission pour la levée, dans le diocèse, des deniers de la 
subsistance des troupes, délivrée à Antoine Artus par 
Gabriel Creissels, traitant de la levée pour le Languedoc. 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — AMIINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



C. 467. (Liaew.) — S pièces, parchemin; t8 pièces, papier. 

mi^-llllS. — Coinpte.s des receveurs des Uilles 
Jean Cousin et Guyon de Fleyres, et du receveur du 
taillon Pierre Mairy. — Exécution d'un arrêt du Conseil 
pour le payement de 4604 livres aux consuls de Kabas- 
lens. — Requête, au nom de Jean Peyrat, relative au 
payement des intérêts dûs aux créanciers du diocèse et 
des communautés. — Arrêt de la Cour des Aides et 
Finances de Montpellier, réglant plusieurs difficultés re- 
latives à Tiraposition des tailles. — Commission pour une 
imposition sur le diocèse au profit des Jésuites d'AIbi. — 
Ordonnance de l'intendant pour une assemblée des créan- 
ciers du diocèse. — L'intendant Vauquelin donne com- 
mission pour la levée d'une imposition applicable à la 
nourriture des prisonniers de guerre espagnols. — Re- 
ijuête des consuls de Trébas en décharge des contribu- 
tions. — Rébellion par M. de Carrât, demeurant au châ- 
teau de ce nom, juridiction de Monestiés, contre des 
sergents d'AIbi porteurs d'une contrainte, et par David 
de Berne, sieur de Caussanel. — Ordonnance des com- 
missaires royaux aux États, pour le remboursement de 
l'office de contrôleur des comptes des communautés. — 
État des restes des communautés de Padiès et Alban. 

C 468. (Uasee.) — 7 pièces, papier. 

IS44-lfti&p — Comptes des deniers extraordinai* 
res, par Louis Salvan, pour 4644^ et par Innocent h^ 
brun, .pour Tannée suivante. Le tptal> en recettes et 
dépenses, est de près de 90,000 livres. — L'état des restes 
de Padiés et d' Alban, pour les années 4639-4«43. est de 
S7,544 livres. — Arrêt du Conseil d'État obtenu par les 
gens du clergé et portant décharge en leur faveur pour 
les rentes et les censives. — I>on de 3,000 livres par 
l'Assiette aux commonautés de Réalmont et de Lombers 
à cause de leur pauvreté. — Rôle de répartition du tail- 
lon entre les communautés du diocèse. 

C^ 4G9. (Liasde.) — « % pièces, parchemin; 48 pièces, papier. 

fl044l-iOdl9« — Comptes des receveurs Bernard 
Soulier, Antoine Bianc, Matry, Pierre Cassaing et Sahi 
Sfdier. — Supplément de taxe pour le droit de joyeux 
aurènesient. — Réeiamatiens au sujet de cette taxe, re- 
quêtes en dégrèvement, etc. — Protestation de plusieurs 
coiUBMnaiités au sujet d'impositions qu'dles prétendent 
ne pas devoir. — État des intérêts dûs par le diocèse à 
Liale et Monlmiral, pour deniers empruntés, en 4tô6, 
lorsque le régiment de Normandie tenait garnison à 
Habastens. •*- Réclamation d'une somme de 3,000 livres 



43 

au diocèse par les pères Feuillants, de Toulouse. — Or- 
donnances de payement délivrées par l'Assiette. — Arrêt 
du Conseil d'État relatif au bail du taillon dans le dio- 
cèse. — Injonctions aux collecteurs d'Alban d'avoir 
à régler leurs comptes. — Commission pour imposer les 
journées extraordinaires des députés aux États. 

C. 470. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 30 pièces, papier. 

1050-1053. — Comptes des receveurs Louis Sal- 
van, Pierre Matry et Pierre Julien; titres de provision de 
ce dernier. — Additions à l'état des dettes du diocèse. — 
Arrêt du Conseil d'État pour la réimposition des restes 
de Padiès et d'Alban. — Correspondance de l'évêqueDu 
Lude avec Noyrit, notaire à AIbi, chargé de la pour- 
suite des affaires du prélat à Toulouse : la ville 
était en procès avec son évéque et l'Assiette se tenait à 
Gaillac ; Noyrit , nommé consul par le parti épiscopal , 
avait fait des dépenses réglées par l'Assiette de Gaillac et 
qu'il s'agissait de faire payer par la ville d'AIbi. Plusieurs 
pièces de ce procès sont jointes au dossier. — L'évêque 
écrit de faire récuser le président de Ciron. — Arrêt de 
la Cour des Aides, relatif à la liquidation de la succes- 
sion de l'ancien receveur Guyon de Fleyres : il y avait 
procès au sujet de celte liquidation entre Jacques de 
Fleyres, évêque et seigneur de Saint-Pons, et le receveur 
Antoine Gaillardi. — Commission pour l'imposition des 
gratifications votées par les États de la province et d^ 
remboursement du cinquième de l'équivalent. 

C. 474. (Liasse.) — 8 pièces, parchemin; 27 pièces, papier. 

1051-1050. — Comptes des receveurs Antoine 
Lalo, Innocent Lebrun, Pierre-Jean Pujol, Luc Bousquet, 
Etienne Matry et Louis Salvan. — Additions à l'état des 
dettes. — Poursuites par le receveur des tailles contre 
les communautés de Valence, Padiès, Alban, Trébas, 
Montauriol et autres. — Délibération de l'Assiette por- 
tant que les paroisses de le Dourn et Fausscrgues, dtï 
consulat de Valence , seront imposées séparément. — 
Créance de l'avocat de Costa, de Toulouse, sur le diocèse; 
procès à ce sujet. — Transaction avec les pères Feuillants, 
de Toulouse, au sujet de leur créance sur le diocèse. — 
L'Assiette règle les comptes de plusieurs procureurs. — 
Arrêt du Conseil d'État ordonnant la vérification de l'in- 
solvabilité des communautés de Padiès et Alban. — Le 
syndic et le receveur des tailles, Pierre Matry, transigent 
sur des difficultés intervenues à propos de comptes par 
suite de la dissidence entre les deux Assiettes du diocèse. 
— Arrêt du Conseil d'État, terminant un proeès, à propos 
de vacations, entre Rossignol, ancien syndic de 46&8, du 



Digitized by 



Google 



u 



parti (leFévèque, et Pélissier, du parti des habitants, re- 
vendiquant la môme qualité. 

C. 472. (Liasse.) — 28 pièces, papier. 



1057-10^9. — Comptes de Jean Bessiôres, d'In- 
nocent Lebrun, de Pierre-Jean Pujol et de Bertrand 
Delhom, receveurs des tailles ou du taillon. — Contrat de 
bail de l'étape de Cahuzac. — Arrêt du Conseil d'État 
relatif aux restes de Padiès et d'Alban. — État des som- 
mes dues à Matry, en exécution de la transaction de l'an- 
née précédente (C. 471). — Pièces relatives à l'acquisition, 
par le diocèse, de la vicomte de Lombers^ composée de 
vingt-deux consulats, et qui était alors entre les mains 
du vicomte de Panât : lettres patentes, délibérations de 
l'Assiette, mémoires du syndic, état des restes dûs au 
diocèse par les communautés de la baronnie, etc. — Or- 
donnances de payement délivrées par le Conseil de direc- 
tion des affaires du diocèse, 

c. 473. (Liasse.) — 64 pièces, papier. 

16&9. — Comptes de l'ordinaire et de l'extraordi- 
naire, par Etienne Matry, et du taillon, par Louis Salvan. 
— Addition à l'état des dettes du diocèse. — Correspon- 
dance des sieurs de Folentin , procureur à Paris ; Pujol , 
procureur à Montpellier; Teulier, consul d'Albi; Jacques 
de Boucherambaut de Caste , syndic et député aux États, 
avec le Conseil de Direction, et relative à la comptabilité 
ou aux procès en instance. — Réclamations de Matry, 
relatives à ses remises comme receveur. — Délibérations 
du Conseil de Direction réglant plusieurs comptes parti- 
culiers. — Commission et cautionnement de Jean Roux 
pour l'office de receveur des tailles. — Bail de l'étape 
établie à Noailles. — Délibération de l'Assiette proposant 
aux États de la province la désunion des paroisses formant 
le consulat de Valence, à cause de la difficulté de lever 
les tailles. — Requête de Pierre Cadaloing, consul et col- 
lecteur forcé d'Alban, prisonnier pour les tailles depuis 
huit mois. — Procès-verbal d'une rébellion à Sainte- 
Gemme contre le consul-collecteur. — Imposition des 
journées extraordinaires des députés aux États.— Requête 
de Henri Dumas, seigneur haut, moyen et bas de Mas- 
sais, pour faire distraire cette localité de la baronnie 
de Curvalle à laquelle elle a été mal à propos réunie pour 
les impositions, puisqu'elle ne fait pas partie de cette 
baronnie. 

G. 474. (Liasse.) — 5S pièces, papier. 

i AOO. — Impôts et comptabilité. — Correspondance 
de Boucherambaut de Caste, envoyé à Montpellier par le 



ARCHIVES DU TARN. 

diocèse pour y suivre les procès en instance près de la 
Cour des Aides. Plusieurs de ses lettres donnent des ren- 
seignements sur les événements de l'époque et sur les 
affaires intimes de quelques familles d'Albi. — Procès- 
verbaux constatant des rébellions à Valence et dans d'au- 
tres localités contre les collecteurs. 



C. 475. (Liasse.) —43 pièces, parcbemiii; 46 pièces, papier (1 imprimée). 

ilMO. — Comptes de l'ordinaire et de l'extraor- 
dinaire, par Jean Roux ; compte du taillon , par Innocent 
Lebrun. — Correspondance relative aux procès pour cause 
de rébellion contre les collecteurs des tailles. — Arrêt 
condamnant à être pendus plusieurs habitants de Va- 
lence, coupables de rébellion. — Poursuites contrç les 
habitants de Gaicre, Trébas, Alban et Tanus. — Décret 
de prise de corps contre plusieurs habitants de Valence. 

— Arrêt de cassation de celui du Parlement de Tou- 
louse prononcé contre les habitants de Valence. — Rè- 
glement de comptes en ce qui concerne les frais d'Assiette 
de 1649 et 1650. — Saisie et vente de bestiaux à Va- 
lence. — Réclamations en matière d'impôts par les consuls 
de Saint-Cirgue et de Courris. — Factum des receveurs 
Roux, Pujol et Matry, contre le syndic, au sujet des 
comptes. — Protestation de Matry, contre l'emprison- 
nement de son commis. — Bail de l'étape à Toulze et 
AIric; procès à ce sujet. — Réquisition du receveur 
Lobière , à propos de la rébellion des habitants de Pinet. 

— Séparation de plusieurs paroisses de l'ancien con- 
sulat de Valence , pour les tailles. — Arrêt de la Cour 
des Aides contre le sieur de Lacapelle et les consuls 
de Montauriol au sujet des impositions. — Autre arrêt 
cassant une transaction en matière d'impôt et relative 
.à Padiès. 

C. 476. (Liane.) — 33 pièces, papier (4 imprimée). 

iOOl. — Comptes des deniers ordinaires, extraor- 
dinaires et du taillon. — Contrainte par le consul d'Am- 
bialet, collecteur des tailles, contre Jean de Salles, sieur 
de Saint-Salvi, habitant le château dudit lieu, et contre 
Pierre de Salles, sieur del. Mazet, son fils. — Oppo- 
sition des consuls de Cordes à la distraction de Virac , 
de leur consulat. — Rébellion à Curvalle, contre les 
arcliers saisissant le bétail. — Procès-verbal constatant 
que les archers étant allé opérer des saisies à Pinet, 
ontHrouvé cette conununauté déserte et abandonnée. 

— Réquisitions des receveurs au syndic de faire exé- 
cuter des arrêts de contrainte solidaire contre les habi- 
tants des communautés de Gaicre, Tanus, Padiès, Mon- 
tauriol, Pinet, Alban, Curvalle, etc. — Requête du 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 



15 



syndic Rouciierambaut de Caste et ordonnance du prince 
de Conti pour Texécution de Tarrèt rendu contre les 
habitants de Valence. — Mémoire pour le syndic contre 
les consuls de Cordes, au sujet des étapes. — Plaintes 
des habitants de la baronnie de Curvalle au prince de 
Conti contre le baron de Séné^ats, qui opprime leur 
communauté. Ce baron était déjà condamné à mort, 
par défaut, le prince ordonne l'exécution decetarrôt, 
et transfère le siège de la justice à Villeneuve du Tarn. — 
Les consuls de Cahuzac , collecteurs forcés , demandent 
des contraintes contre les sieurs Jean de Rrès, sieur 
de Relesta, et de Montarnaud. — Poursuites contre les 
consuls de Cordes pour les tailles. — Commissions de 
Jean de Nupces pour la recette des tailles et de Charles 
Dusolier pour le taillon. — Compte pour les gages des 
officiers du Présidial. 

C. 477. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 51 pièces, papier (2 imprimées). 

itt09-iB03. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires, par le receveur Jean Roux. — Ordon- 
nance des États de la Province relative à la compta- 
bilité communale. — Transaction entre le syndic et l'an- 
cien receveur Pierre Matry, sur toutes les réclamations 
que ce dernier faisait au diocèse. — Ordonnances de 
rintendant et du prince de Conti pour Vélargissemeni 
de quatre habitants de Virac, détenus par ordre des 
consuls de Cordes pour les 'tailles. — Contrainte contre 
le sieur Joseph d'Adhémar, seigneur de Treille , baron 
de Trébas. — Requête des consuls de Gaillac, Cordes 
et Rabastens, relative à la charge alternative de syndic 
diocésain. — Arrêt dans une instance entre les consuls 
de Cordes et les jurats de Virac, Souel, le Séguret 
Laparrouquial. — Rôle de frais par le prévôt Claude. 
Rennepont, contre des voleurs d'Arsac et de Virac. — 
Arrêt du Conseil d'État relatif aux taxations des rece- 
veurs. — Arrêt de garantie pour le diocèse, contre 
Louis Lebrun, sieur de Saint-Hippolyte, conseiller au 
Parlement, fils et héritier de feu Gérand Lebrun, re- 
ceveur des tailles du diocèse. 

C. 478. (Uasee.) — 5 pièces, parchemin; 36 pièces, papier. 

i69^i-i005. — Comptes de l'ordinaire et de lex- 
traordinaire, du taillon et des gages des Officiers Pré- 
sidiaux. — Addition à l'état des dettes du diocèse. — 
Acte par lequel le receveur Teulier proteste de la misère 
des habitants d'Alban et de l'impossibilité d'y lever les 
tailles. — Acte d'ëcroude Jacques Azam, de Valence, 
amdamné à mort avec d'autres habitants de cette com- 
mune, sur la poursuite du syndic prenant fait et cause 



pour les receveurs. — Contestations avec les consuls 
des villes de Gaillac, Cordes et Rabastens, relative- 
ment au syndic diocésain et à ses gages. — Instance 
en restitution de biens par Marie de Nupces, fille du 
baron de Roufflac et femme de Jules de La Roque- 
bouillac, baron de Rar, fils de Georges, seigneur et 
baron de Laguimcrie. Ces biens avaient été retenus 
par Marquis de Nupces, oncle de Marie , sieur Du Puget. 
Jules s'était déjà emparé du château par force. — Arrêts 
du Conseil d'État en faveur du receveur Teulier, contre 
ses compétiteurs Pujol et Vézian. — Protestation par 
le syndic au bureau des États contre les frais occasionnés 
par le rétablissement du syndic diocésain. — Arrêt du 
Conseil d'État sur des contestations en matière d'im- 
pôt entre les consuls de Cordes et les jurats des com- 
munautés de Virac, Souel, Le Ségur et Laparrouquial. 

C. 479. (Liasse.) — 27 pièces, papier. 

iOBO-iOO^. — Comptes des divers receveurs. — 
Recettes : deniers ordinaires, 45,105 livres; deniers 
extraordinaires, 201,798; taillon, 12,192; officiers du 
Présidial, 4,971 ; total, 259,066 livres. — EUt des 
sommes dues par Réalmont et Lombers , pour les tailles 
de 1621 à 1633. — Raux des deniers extraordinaires 
par le syndic, en faveur d'Etienne Matry, procureur 
fondé de Jean Roux , pour la première année , et en 
faveur d'Antoine Vézian, pour la seconde ; conuuissions 
de Fauré et de Rrugë pour la recette du taillon ; Rer- 
nard Pilon étant receveur et payeur, pour les gages 
des Officiers du Présidial. — Arrêt du Parlement por- 
tant défense d'imposer les paroisses du consulat de Va- 
lence d'après le nouveau compois, l'ancien devant être 
conservé pour cet usage. — Acte signifié par le viguier 
au syndic et réponse de celui-ci, au sujet d'abus et 
malversations dans l'administration du diocèse. — Com- 
mission d'Antoine Vézian, receveur triennal. 

C. 480. (Liasse.) — 2 pièces, parcbemin ; 23 pièces, papier. 

ittOi^-lttOO. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires, par Etienne Matry et Jean Roux; 
du taillon , par Louis Salvan ; des gages du Présidial, 
par Tremolet. — Addition à l'état des dettes. — Rôle 
des actes reçus par le notaire Enjalran pour le diocèse. 
— Créance du sieur Jacques de Vignolles, Président 
au Parlement et Chambre de l'Édit de Réziers, remontant 
à l'année 1622 et s'élevant à 13,600 livres. — Arrêt 
de la Cour des Aides portant condamnation, pour sédi- 
tion, contre les habitants de Valence. — Sommation 
au syndic, par Pierre de Reynés, écuyer, capitaine 



Digitized by 



Google 



46 ARCHIVES 

forestier de la forêt de Fréjairolles, de diminuer, confor- 
mément aux contrats , la rente que le diocèse fait aux 
Jésuites d'Albi, d'une somme égale au revenu des fon- 
dations qui leur ont été faites depuis leur établissement. 

— Certificats constatant que Crespinet, Saint-Grégoire 
et Laroque-Roucazel ont été distraits du consulat de 
Valence, en 1640. — Réclamation du syndic des Jésuites 
pour le complément de la pension faite au collège. 

C. 484. (Liasse.) — 20 pièces, papier. 

1090. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires, par Antoine Vézian; du tail Ion, par François 
Farel , et des gages du Présidial , par Dumay. — Tran- 
saction relativement à une créance entre le syndic Jean 
de Cathelan et Jean de Pujol, baron de Lagrave, héritier 
de Pierre Pujol, greffier de la Cour des Comptes. — Frais 
du procès fait aux assassins du prévôt Manelphe de Vil- 
leneuve, et pour l'obtention d'un arrêt du Conseil qui 
renvoie l'affaire au parlement de Bordeaux. 

c. 482. (Liasse.) — 23 pièces, papier (1 imprimée). 

iO^i-iO^S. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Etienne Matry et Jean Roux; du tail- 
lon , par Louis Salvan , et des gages du Présidial , par 
Dumay. — Addition à l'état des dettes : les commissaires 
ont admis seize articles nouveaux s'élevant à 54,460 livres, 
et rayé ceux relatifs aux poursuites contre les assassins 
du prévôt et à un procès fait au viguier. — Requête de 
Louis Salvan, créancier du diocèse, comme héritier de 
Guillaume Salvan, son père, et de Barthélémy, son frère. 

— Poursuites contre le diocèse, par Anne de Génibrouse, 
femme de Jean-Antoine de Capriol, sieur d'Aragon, 
créancière du chef de Pons Dulac, sieur de Laclause. — 
Ordonnance des États relative aux frais occasionnés par 
les poursuites dirigées contre les meurtriers du prévôt 
Manelphe qui, dit-on, avait été tué en se révoltant contre 
les gardes chargés de l'arrêter , ayant été condamné à 
mort, sur la requête du syndic du clergé, pour maléfices, 
violences, malversations, etc. — Rôle de frais présenté 
par Falentin, avocat au Conseil. 

c. 483. (Liasse.) — 19 pièces, papier. 

iO^^-iOyO. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Etienne Matry, Jean Roux et Antoine 
Vézian; du taillon, par Etienne Brousse, Michel Bénézel 
et Pierre Merle; dos gages du Présidial, par Dumay. — 
Requête aux États en rétablissement des parties rayées 
du dernier état des dettes du diocèse. — Délibérations 
du Conseil de Direction autorisant des emprunts. — Rôle 



DU TARN. 

de frais de Guillaume Enjalran , notaire. — Arrêt du 
Conseil au sujet de la recette diocésaine dont Lavedan et 
Galanp se disaient titulaires. — Requête et ordonnance 
pour imposer les intérêts des sommes empruntées pour 
le procès de la pesade. 

C. 484. (Liasse.) — 35 pièces, papier. 

i 095-1*705. — Impôts et comptabilité. — Procès 
relatif à un reste de tailles dû par Alban et payé par le 
diocèse. Rochegude, premier consul d'Albi, agissant au 
nom du syndic Teulier, qui était alors à Paris, avait porté 
au receveur Matry la somme due et qui s'élevait à 
2,962 livres; il avait emprunté cette somme à l'évêque 
Du Lude, et n'ayant pas trouvé Matry, il l'avait consignée 
entre les mains du sieur Campagnac, employé aux finan- 
ces. — Lorsque l'évêque mourut, le 24 juillet 1676, son 
trésorier, le chanoine Brueil, comprit la somme prêtée, 
dans le compte qu'il rendit au duc Du Lude, héritier 
du prélat. Alors l'Assiette autorisa Rochegude à pour- 
suivre Campagnac, puis elle substitua le syndic à Roche- 
gude; mais certaines personnes ayant déclaré que moyen- 
nant 300 livres, elles fourniraient des actes établissant 
la preuve que les 2,962 livres avaient été retirées des 
mains de Campagnac par Brueil, on se décida à pour- 
suivre ce dernier. Cependant, Campagnac, n'ayant pas 
exécuté une transaction qu'il avait consentie, fut empri- 
sonné; mais à son tour, en 1703, Brueil étant mort, il 
attaqua les héritiers de ce chanoine en revendication; 
puis revient Rochegude qui réclame les 330 livres don- 
nées pour avoir les actes probants. — Mémoires, consul- 
tations, pièces de procédure, etc. 

c. 485. (Liasse.) — 31 pièces, papier. 

109*7- lO^O. — Compte des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Matry, Jean Roux «t Vézian; du 
taillon, par Louis Salvan et Pierre Merle; des gages 
du Présidial, par Demay et Pierre Pradier. — Contrats 
de constitution de rentes en faveur de l'évêque. — 
Délibérations autorisant des emprunts pour le procès 
de la pesade et pour le payement des restes d' Alban. 

— Frais des poursuites dirigées contre le sieur Gar- 
rigues, accusé d'empoisonnement du poisson du Tarn. 

— Rôle de frais par le notaire Enjalran. 

C. 486. (Liasse.) — 33 pièces, papier. 

lOSO-iOSS. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Matry, Pierre Trusse , Antoine Vé- 
zian et Matry; du taillon, par Louis Salvan; des gages 
du Présidial, par Pradier, et, pour la dernière année , 



Digitized by 



Google 



par Alexis Lugan. — Résultat du compte de 1680 : deniers 
ordinaires, 32,252 livres; deniers extraordinaires, 274,537 
livres; taillon, 12,192 livres; gages du Présidial , 4,971; 
total, 323,952 livres. — Lettre du syndic général de 
Boyer, relative à la comptabilité. — Arrêt du Conseil 
d'État ordonnant au greffier du diocèse de remettre 
entre les mains du syndic général les comptes des rece- 
veurs depuis 1675. — Jugement des États sur les impo- 
sitions de 1682. 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 17 

Lettres de provision du receveur Jean Gardés et acte 
de sa réception par les trésoriers généraux. 



C. 487. (Liasse.) — 



papier. 



iOSi-IBSO. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Bernard David, Antoine Vézian et 
Louis Vidal; du taillon, par David, Farel et Salvan; 
des gages du Présidial, par Lugan. — Lettres de pro- 
vision de Vidal, en qualité de receveur du diocèse. — 
Commission pour le taillon. — Baux des tailles. — Mandat 
de 40 livres , par Tarchevêque Serroni , en faveur du 
notaire Enjalran. — Instruction pour la répartition des 
impositions par les Assiettes. 

G. 488. (Liasse.) — 35 pièces, papier (3 imprimées). 

iBS9-193JL. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires de 1687 à 1689, par B. David, Antoine 
Vézian et Vidal ; comptes du taillon , par Farel et Salvan. 
— Exploit de signification par les Jésuites d'AIbi, créan- 
ciers du diocèse. — Lettres de provision de Toffice de 
receveur ancien du taillon, à Farel. — Baux des deniers 
de l'extraordinaire à David et à Vézian. — État des 
sonames à imposer sur plusieurs communautés par le 
payement de leurs dettes. — État des non-valeurs de 
Réalmont. Les consuls de cette ville demandent à ne 
payer le dixième du revenu des biens roturiers que 
sur le pied de l'abonnement de leurs impositions et 
non d'après la taxe du diocèse ; mémoires et réclama- 
tions à ce sujet jusqu'en 1734. — Arrêt du Conseil d'État 
portant règlement pour les collecteurs. 

C. 489. (Liasse.) — t^ pièces, papier (1 imprimée). 

iOOO-iOOt^. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par B. David, Vézian et Gardés; comptes 
du taillon, par François Farel et Etienne Martin. — 
Résultats des comptes de 1690 : ordinaire, 32,253 livres; 
extraordinaire, 389,760; taillon, 12,192; total général, 
434,205 livres. — Ordonnance de l'intendant autorisant 
un emprunt pour les intérêts. — Addition à l'état des 
dettes. — Ordonnance de l'intendant autorisant des em- 
prunts pour l'armement de la milice et des impositions 
pour payer les intérêts de ces nouveaux emprunts. — 
Tarn. —Tome IL — Série C. 



c. 490. (Liasse.) — 20 



papier. 



1003-100 !• — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par B. David, et du taillon, par Farel. 

— Contrainte pour les tailles, par le consul de Montauriol, 
contre le sieur de Lacapelle , seigneur de cette commu- 
nauté. — Jugement des États sur les impositions du 
diocèse. — Enquête sur la situation matérielle des com- 
munautés de Trébas et Gaicre, en exécution d'un arrêt 
de la Cour des Aides. — États des restitutions. — Obli- 
gation du diocèse en faveur de Guillaimie de Canitrot , 
conseiller en la Cour des Aides. 

G. 491. (Liasse.) — 3 pièces, parcheminj 35 pièces, papier (1 imprimée). 

1005-1000. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires, par Gardés et David; comptes du 
taillon , par Martin et Farel. — Les consuls de Réal- 
mont réclament la diminution des contributions de 
leur communauté. — Arrêt du Conseil d'État relatif à 
la vente des offices de collecteur dans le diocèse : le 
Conseil de Direction en offrait 90,000 livres et le gou- 
.vernement en voulait 133,000. — Délibération de l'As- 
siette relative à la difficulté de lever les impositions , 
surtout dans certaines communautés où les nobles, par 
leur grande influence , parvenaient à se faire exempter 
ou refusaient de payer. Plusieurs communautés, est-il 
dit dans cette délibération, ont abandonné leurs terres. 

— États de restitution des sommes de 15 livres et au- 
dessous. — Sommation du receveur au syndic du dio- 
cèse, d'avoir à payer la somme de 23,890 livres, pour 
l'arriéré des tailles de onze communautés. — Abandon 
des terres dans les communautés de Roumégous, Tels, 
Padiès, Pinet, Tréban, Lacapelle, Montauriol et Assac. 

— État général de la capitation du diocèse, s'élevant 
à la somme de 77,557 livres 10 sous. — Délibération 
de l'Assiette au sujet du rétablissement des biens 
vacants et pour une demande de secours. — Ordon- 
nance de l'intendant portant que les débiteurs des droits 
seigneuriaux indivis pourront nommer un d'entr'eux 
pour faire la levée de ces droits. — Instance du syndic 
contre le sieur Bermond de Laussarié , adjudicataire des 
terres abandonnées dans la conoununautéd'Alban. — Ordon- 
nance de l'intendant portant que ceux qui feront paître 
leurs bestiaux dans les biens abandonnés, payeront la 
taille. 



Digitized by 



Google 



18 



C 492. (Liasse.) 



ARCHIVES DU TARN. 

40 pièces, papier (8 imprimées). 



100*7-1000. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires , par Vézian, Gardes et David ; comptes 
du taillon , par Farei et Martin. — Ordonnances de 
l'intendant relatives à la reddition des comptes , au paye- 
ment des offices de greffier consulaire et aux non-valeurs. 

— Poursuites, en matière d'impôts, contre le sieur 
Pujol de Rocalte, résidant en Rouergue, propriétaire 
à Saint-Julien de Pradoux, juridiction de Valence. — 
Répartition de la taxe des offices de compteur et mesureur 
des bois à brûler et charbons , s'élevant pour le diocèse 
à 4,000 livres, dont 3,000 pour la ville d'Albi. — Bail 
des tailles à Dominique Vézian et lettres de provision. 

— Instructions pour la levée de la capitation. — Lettre 
de l'intendant relative aux restes à payer de la taxe 
des offices de greffier consulaire. 

C. 493. (Liasse.) — 7 pièces, parchemin; 63 pièceg, papier (5 imprimées) . 

i^OO-i^Ol. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires par Vézian, David et Gardés; comptes 
du taillon , par Farel et Martin. — Résultats des comptes 
de 1704 : ordinaire, 22, 869 livres; extraordinaire, 500,418; 
taillon, 12,092; capitation, 124,930; total général, 
660,309 livres. — Correspondance relative à des rem- 
boursements à faire aux créanciers du diocèse. — Frais 
du procès fait à la requête du syndic à Pierre Galy, 
archer du prévôt , condamné à être pendu pour vol 
et assassinat. Toutes les pièces de la procédure et l'arrêt 
de condamnation sont au dossier. — Jugement des États 
sur les impositions du diocèse, en 1700. — Accord entre 
le diocèse et les héritiers Noyrit, au sujet de l'office 
d'auneur , visiteur et marqueur des draps. — États de 
répartition de la capitation sur le diocèse. — Ordon- 
nance sur l'affranchissement des tailles, en exécution 
de redit de 1702. — Règlement des sommes à payer 
au receveur en exercice pour le droit de signature 
des mandes et le denier par livre, savoir : pour la 
signature, 491 livres; pour le denier par livre, 2,428. 
État de répartition de ces sommes sur les commu- 
nautés du diocèse. 

C. 494. (Liasse.) — 15 pièces, papier (2 imprimées). 

1905-1909. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par David, Vézian et Gardés; comptes 
du taillon, par Farel et Martin. — La capitation, en 
1706, s'élève à la somme de 105,686 livres. — Ordon- 
nances de restitution et règlement pour leur exécution. — 
Instructions sur les rôles de la capitation. — Ordon- 



nance de l'intendant sur la remise des préambules des 
rôles de restitution. 

€. 495. (Liasse.) — 36 pièces, papier (3 imprimées). 

i909-i900. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires, par David et Vézian; comptes du 
taillon, par Farel. — Capitation de 1709 : commu- 
nautés , 73,824 livres ; seigneurs et gens de mainforte, 
1,844; total,' 75,668 livres. — Tableau de la liquida- 
tion des intérêts. — Addition à l'état des dettes. — 
Instructions pour la capitation, états des sommes a payer 
et des intérêts dus pour l'arriéré. — Le syndic Bosquet, 
député aux États de la province, demande un mémoire 
sur l'État de misère du diocèse , pour prouver que les 
communautés sont dans l'impossibilité de payer les im- 
positions. — Minute du mémoire présenté aux États 
par Bosquet. — Lettres du syndic général à ce sujet. 

— États des sommes à imposer sur le diocèse pour 
les recrues et l'armement des compagnies bourgeoises. 

— Répartition des sommes accordées au diocèse pour 
pertes par cas fortuits. — Tableau de la situation finan- 
cière des conununautés du diocèse. 

c. 496. (Liasse.) — 49 pièces, papier (3 imprimées). 

i9tO. — Comptes des deniers levés sur le dio- 
cèse : ordinaire, par Gardés, 16,410 livres; extraor- 
dinaire, par le môme, 569,860; taillon, par Martin, 
2,386; capitation, 66,090. Total général: 654,746 livres. 

— Lettre du syndic général de Boyer relative aux dif- 
ficultés qu'éprouvent les collecteurs dans l'exercice de 
leur charge. — Règlement sur les diligences que doit 
exercer le trésorier de la bourse contre les receveurs 
des diocèses. — État du produit des deux deniers par 
livre de la viande de boucherie , attribués aux inspec- 
teurs des suifs. — Répartition d'une indemnité accor- 
dée à des communautés des consulats de Penne et de 
Vaour endommagées par la grêle. — Arrêt du Conseil 
d'État accordant une indemnité au diocèse pour pertes 
occasionnées par la grêle. — Ordonnance de l'intendant 
relative au payement du dixième des tailles des biens 
privilégiés. — État général de la répartition de la capi- 
tation. — Tableau de la liquidation des intérêts. 

C 497. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 33 pièces, papier (4 imprimées). 

1911. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires, par Jean-Baptiste David; compte du taillon^ 
par Farel. — États, par communautés, des distributions 
d'indemnités pour pertes occasionnées par la grêle. — 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



49 



Ordonnance qui fixe à six livres par jour les dépenses 
de chaque député du Tiers-état aux États de la pro- 
vince. — Arrêt du Conseil d'État réduisant à 2 sous 
par livre de toutes les impositions , le dixième des biens 
fonds et maisons en Languedoc. — Ordonnance de l'in- 
tendant relative aux opérations des collecteurs. — Dé- 
charge accordée en raison des biens vacants. — Or- 
donnance concernant le dixième des revenus des biens 
nobles, droits seigneuriaux et rentes foncières. — Mande 
de la capitation et quittances du receveur. — État des 
individus qui ont affranchi leur cote de capitation. — 
Instructions pour les commissaires diocésains relative 
à la répartition de l'impôt. 

C. 498. (Liasse.) — \ pièc«, parchemin; 37 pièces, papier (3 imprimées). 

iVi^-i^id. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires , par Dominique Vézian et Jean Gardés; 
comptes du taillon, par Farci et Martin. — États de 
répartition des indemnités accordées pour pertes occa- 
sionnées par la grêle. — État et ordonnance par la taxe 
du dixième des biens nobles. — Mandes et instructions 
pour la levée des impositions. — Délibération de l'As- 
siette relative au payement du reste des impositions de 
M\\ et à l'établissement de commis dans quatre des 
principales localités du diocèse. Arrêt du Conseil d'Etat 
et ordonnance de l'intendant à ce sujet. — Ordonnance 
de l'intendant pour la restitution du dixième perçu sur 
les biens du clergé. — Lettres du sieur Perpigna, de 
Bordeaux, au sieur Séré, banquier à Albi, relatives à 
des achats de grains pour le diocèse. — État des som- 
mes prêtées à diverses communautés par le diocèse. 

G. 499. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 29 pièces, papier. 

i9i4-i9i'7. — Comptes des deniers ordinaires pour 
nu et ni 5, par David et Vézian. — Mandes de la 
capitation, rôles de répartition et quittances du receveur. 
— État individuel des sommes à payer pour le dixième 
des biens nobles. — État des sommes dues à la pro- 
vince par le diocèse, pour les impositions des années 
précédentes; le total est de 298,366 livres. — État des 
sommes à payer pour les biens affranchis. — Obser- 
vations générales sur la capitation. — Procès^verbaux de 
dommages causés par la grêle dans les communautés 
d'Albi et du Caslelviel. — État de ceux qui, dès le 
premier terme, ont payé la totalité des tailles pour pro- 
filer du droit de levure. — Jugement des Étals sur les 
impositions de 1717. — Requête du syndic du diocèse 
ei ordonnance de Fintendant pour un emprunt. 



G. 500. (Liasse.) — 44 pièces, papier (1 imprimée). 

iVii^-iliO. — Comptes des receveurs Dominique 
Vézian et Jean Gardés. — Mande de la capitation et 
des gens de main-forte ; rôles de répartition. — Addi- 
tions à l'état des dettes du diocèse. — États des con- 
tribuables qui, dès le premier terme , ont payé la totalité 
de leurs impositions. — Jugement des États sur les 
impositions du diocèse pour les deux années. — États 
de ceux qui ont affranchi leurs biens de la taille. — 
Frais du procès criminel de Molas , condamné à mort 
par arrêt de la Cour des Aides, pour bris de prison 
et évasion. — Répartition des indemnités pour dommages 
causés par la grêle. — La province prête son crédit 
au diocèse pour un emprunt. — Ordonnance pour la 
restitution des sommes empruntées sans autorisation 
par les communautés. — Lettres du syndic Guérin rela- 
tives à la comptabilité. — Enquête par Louis de Cor- 
coral de Sainte-Gemme et Marc-Antoine Tapies, sur 
la comptabilité des collecteurs de Mirandol et sur les 
plaintes de cette communauté, qui prétend être sur- 
chargée dans la répartition des impositions. 

G. 501. (Liasse.) — \ pièce, parchemin; 54 pièces, papier (3 imprimées). 

19^0-19^3. — Comptes des deniers ordinaires 
et extraordinaires, par Jean-Baptiste David, Dominique 
Vézian, Jean Gardés et David; comptes du taillon, par 
Jacques Madières, Farel et Martin. — Résultats des comp- 
tes de 1720 : ordinaire, 27,901 livres; extraordinaire, 
424,991; taillon, 12,192; capitation, 55,253; total géné- 
ral , 520,337 livres. — Délibération de l'assiette accor- 
dant 200 livres de non-valeurs à la ville de Réalmont. — 
Ordonnance de l'intendant ouvrant un crédit au syndic 
pour payer le pain fourni aux vagabonds détenus. — 
Les États ordonnent la tenue de registres détaillés par 
les receveurs. — Mandes et rôles de la capitation avec 
les rôles des gens de main-forte. — Quittance de 190,000 
livres empruntées par le diocèse pour les restes des 
impositions des années 1715 et 1716. — Répartition de 
l'imposition supplémentaire mise sur les communautés, 
à cause du danger de peste. — Étal de répartition des 
deniers accordés aux communautés pendant trois ans, 
pour non-valeurs, par arrêt du Conseil d'État. — Ré- 
clamation du sieur de Clédier, capitaine au régiment 
d'Orléans, cavalerie, qui était capité à Lisle, bien qu'il 
payât sa capitation au régiment. — Répartition de 20,000 
livres accordées en dédonunagement des pertes occasion- 
nées par la grêle. 



Digitized by 



Google 



20 



ARCHIVES DU TARiN. 



C. 502. (Liasse). — 27 pièces, papier (1 imprimée). 



19^ l-i^fSO. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires , par Vézian , Jean Gardés et Jean-Bap- 
tiste David; comptes du taillon, par Farel, François 
Martin et Jacques Madi^^res. — Lettres de provision de 
receveur alternatif du taillon , délivrées à François Mar- 
tin. — Jugement des États sur les impositions du diocèse. 

— Arrêt du Conseil d'État autorisant une imposition 
pour le traitement d'un professeur de théologie. — 
Répartition de la somme de 42,000 livres accordée au 
diocèse , par arrêt du Conseil , pour suppléer à la taille 
des biens abandonnés. — Mandes et états de répartition 
de la capitation. — Délibération de l'Assiette nommant 
des commissaires pour se rendre à Mirandol , à l'effet 
de répartir la capitation et vérifier les comptes des années 
précédentes. — Envoi par le syndic général des com- 
missions pour la tenue de l'Assiette et observations à 
ce sujet. — Enquête sur l'état misérable de la commu- 
nauté de Trébas. 

G. 603. (Liasse.) — 49 pièces, papier. 

i 9^*7-1 9^0. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Dominique Vézian, Jean Gardés 
et Jean-Baptiste David; comptes du taillon, 4)ar Guil- 
laume Rozières, François Martin et Jacques Madières. 

— Mandes, rôles et états de frais de la capitation. 

— Jugements des États sur les impositions du diocèse. 

— Répartition d'une indemnité de 30,000 livres accordée 
pour les non-valeurs. — Envoi des commissions pour 
l'Assiette. 

G. 504. (Liasse.) — 30 pièces, papier (2 imprimées). 

i^SO-f^aiS. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Dominique de Vézian , Jean Gardés 
et Jean-Baptiste David; comptes du taillon, par Rou- 
zières, Martin et Madières. — Résultats des comptes 
de i 730 : ordinaire, 36,878 livres; extraordinaire, 47i ,690; 
taillon, 42,192; capitation, 54,353 livres; total général, 
575, H 3 livres. — Mandes, rôles et états de frais de 
la capitation. — Jugements des États sur les impositions 
du diocèse. — Liste des rentiers à rembourser par la 
province au moyen d'une loterie autorisée par arrêt 
du Conseil d'État. — État des sommes dont la resti- 
tution par les consuls a été ordonnée. — Répartition 
des indemnités pour pertes occasionnées par la grêle. 

— Mandat de l'archevêque sur le receveur, au profit 
de Charles de Moly d'Azérac, créancier du diocèse du 
chef de Marguerite Delhom, sa femme, et pièces à 



l'appui. — x\rrêt dti Conseil autorisant un farif pour 
les impositions, voté par les États du diocèse. 

C. 505. (Liasse.) — 32 pièces , papier (1 imprimée). 

1 733- 1*735. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Vézian , Gardés et David; comptes 
du taillon, par Madières et Martin. — Quittances des 
impositions par le trésorier de la bourse. — État de 
répartition d'une indemnité de 17,000 livres accordée 
pour les cas fortuits. — Rôles de la capitation et du 
dixième de Tinduslrie. — En 1735, le dixième de l'in- 
dustrie s'élève pour le diocèse à 16,364 livres. — Relevé 
(les habitants capitables dans le diocèse : gentilshommes 
et gens vivant noblement, leurs veuves et leurs fils 
mariés, 233; officiers de justice, médecins, notaires, 
etc., leurs veuves et leurs fils mariés, 863; employés 
aux gabelles , marchands en détail , leurs veuves et fils 
mariés, 334; fabricants, chirurgiens, artisans, huis- 
siers, etc., leurs veuves et leurs fils mariés, 4,985; 
fermiers, métayers, etc., 7,977; brassiers, valets, etc., 
13,000. — Total général des capitables, 27,392. 

G. 506. (Liasse.) — tl pièces, papier (1 imprimée). 

1*730- 1*730. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Jean-Dominique Vézian, Jean Gar- 
dés et Jean-Baptiste David; comptes du taillon, par 
Madières et Martin. — Rôles de la capitation. — Juge- 
ments des États sur les impositions du diocèse. — Cir- 
culaire du syndic relative aux rôles des tailles. — 
Lettres de provision pour l'office de receveur, délivrées 
à Claude Gardés, fils de Jean. 

G. 507. (Liasse.) — 22 pièces, papier (1 imprimée). 

i*7iO-i9il. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Jean Gardés et Jean-Baptiste David; 
comptes du taillon, par Martin et Madières. — Résultats 
des comptes de 1740 : ordinaire, 52,076; extraordinaire, 
445,707; taillon, 12,192; capitation, 93,978; total général, 
603,953. — Jugements des États sur les impositions du 
diocèse. — Plaintes des habitants des paroisses de Prunet, 
Lunaguet et Teillet, commune de Pampelonne, au sujet 
des impositions. — Rôles de la capitation , circulaires, 
mandes, états de frais, etc. 

G. 508. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 30 pièces, papier (3 imprimées). 

miî©. — Comptes des deniers ordinaires et extraor- 
dinaires, par Jean Dominique de Vézian; compte du tail- 
lon, par Jacques Madières. — Mande, circulaire, rôle et 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



21 



état de frais pour la capitation. — Circulaires el instruc- 
tions pour l'imposition du dixième des biens roturiers et 
du dixième de l'industrie. — Rôle de répartition de ce 
dernier impôt et réclamations au sujet de cette répartition. 
— Ordonnance des États fixant les honoraires des audi- 
teurs des comptes des communautés. — État comparatif 
des impositions de toute nature, en 1741 et 1742; pour 
cette dernière année, elles s'élèvent à 535,154 livres, et 
il y a augmentation de plus de 50,000 livres sur l'année 
précédente. 

C. 609. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 40 pièces, papier (2 imprimées). 

17 13-1*411. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Claude Gardés et Jean-Baptiste David; 
comptes du laillon , par Martin et Madières. — Mandes, 
instructions, états de frais et quittances pour la capitation 
et le dixième de l'industrie. — Ordonnances de restitution 
des sommes induement imposées. — État des commu- 
nautés imposées au rôle de l'industrie. — -Délibération de 
l'Assiette, sur les malversations du sieur de Falgayrac de 
Dèze dans la levée de la capitation de Mirandol. — Étal 
des communautés imposées pour le menu habillement de 
170 soldats de milice, à 25 livres l'un. 

C. 510. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 42 pièces, papier {t imprimées). 

i 745-1 9'iO. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Jean-Dominique Vézian et Claude 
Gardés; comptes du taillon, par Madières et Martin. — 
Mandes, instructions, rôles, états de frais et quittances 
pour la capitation et le dixième de l'industrie. — En 
1745, le total des impositions est de 558,917 livres. — 
Jugements des États sur les impositions du diocèse. — 
Ordonnances de restitution. — Lettres et instructions du 
syndic général Lafage. — Arrêt du Conseil qui autorise 
un emprunt pour le professeur de théologie. — État des 
sommes que les communautés ont la faculté de prendre 
sur leurs dépenses imprévues pour réjouissances publi- 
ques. — Addition à l'état des dettes du diocèse. 

G. 541. (Liasse.) — 35 pièces, papier. 

l'7-l*-l'71i^. — Comptes des deniers ordinaires et 
extraordinaires, par Jean-Baptiste David et Jean-Domini- 
que Vézian ; comptes du taillon, par Madières. — Mandes, 
instructions, rôles, états de frais et quittances pour la 
capitation et le dixième de l'industrie. — Lettres et ins- 
tructions du syndic général. — Jugements des États sur 
les impositions du diocèse. — État des sommes à payer 
pour le dixième des biens et droits nobles. — Mémoire 



du syndic du diocèse sur la tenue de la comptabilité. — 
Les impositions de 1747 s'élèvent à 546,753 livres; en 
1748, à 573,232 livres; augmentation pour cette dernière 
année, 26,479. 

G. 542. (Liasse.) — %t pièces, papier. 

1*710. — Comptes de Claude Gardés pour l'ordinaire 
et l'extraordinaire, et de François Martin pour le taillon. 
— Rôle du dixième de l'industrie. — Rôle de la capita- 
tion et état de frais. — Ordonnances de restitution. — 
Lettres et instructions relatives à la comptabilité. — Ré- 
partition de 12,000 livres accordées pour la taille des 
biens en non-valeurs — Total des impositions : 562,488 
livres 

G. 513. (Liasse.) — 48 pièces, papier. 

1*750- 1*753. — Impôts et comptabilité. — Corres- 
pondance et instructions. — Rôles du dixième de l'indus- 
trie et de la capitation; celui-ci s'élève, en 1750, à 108,291 
livres. — État de répartition des 800 livres accordées, à 
titre d'honoraires, aux auditeurs des comptes. — Ordon- 
nances de restitution. — Répartition de l'indemnité ac- 
cordée au diocèse pour pertes par cas fortuits. — État 
particulier de l'indemnité accordée à Curvalle. — État 
comparatif des impositions pour dfcux années: 1751 ; pro- 
vince, 5,547,137 livres; diocèse, 490,333; ville d'Albi, 
34,348. 1752 : province, 5,833,838; diocèse, 511,330; 
ville d'Albi, 35,960 livres. 

G. 514. (Liasse.) — 480 pièces, papier. 

1*753. — Impôts et comptabilité. — Mandats délivrés 
par l'intendant de Saint-Priest, sur les fonds provenant 
d'une imposition spéciale, en exécution d'un arrêt du 
Conseil d'État, pour payer les intérêts dûs aux créanciers 
du diocèse. La quittance est au dos de chaque mandat. — 
Principaux créanciers : les Jésuites, les Dominicains, les 
Pénitents noirs et les religieuses de la Visitation de la 
ville d'Albi; les héritiers de Villeneuve, le sieur d'ïzarn; 
Philippe Boyer, marchand; Catherine de Boscaut, veuve 
de François de La Rivière de Laprade; les sieurs Genton 
de Villefranche ; Rey, conseiller; de Foucaud, son beau- 
père; Gorsse, avocat; Gorsse, juge; de Nupces, etc. 

G. 515. (Liasse.) — 28 pièces, papier. 

1951-1950. — Impôts et comptabilité. — Circu- 
laires et instructions. — Jugements des États sur les im- 
positions du diocèse. — Répartition de l'honoraire des 
auditeurs des comptes. — État des jurades de la commune 



Digitized by 



Google 



^ ARCHIVES 

de Ctordes dont les récoltes ont été endommagées. — Ré- 
partition de i 4,000 livres accordées pour les cas fortuits 
et des 48,000 livres qui devaient aider à payer le dernier 
terme des impositions de 1755. — Rôles de la capitation. 
— États : de l'imposition du vingtième des biens fonds 
s'élevant à la^omme de i 01, 291 livres; — du vingtième 
des offices et droits, 2,852; — de Tindustrie, 9,942. 

C. 546. (Liasse.) — M pièces, papier. 

1959. — Impôts et comptabilité. — Rôles de la ca- 
pitation et des vingtièmes de industrie. — Rôle nomi- 
natif de la taxe des biens nobles, dans chaque localité. — 
État de la dépense à payer par les communautés pour le 
menu habillement des soldats de milice. — Ordonnance 
de décharge, pour l'industrie, en faveur des collecteurs de 
Rabastens. — État général des restitutions. — Répartition 
de 15,000 livres accordées pour aider le diocèse à sup- 
porter la taille des non-valeurs. — Indemnités pour les 
cas fortuits et pour les dommages aux récoltes. — Au dos 
du rôle de la taxe des biens nobles se trouve le prix 
moyen des principales denrées pour une période de 20 
années, de 1731 à 1750, savoir : froment, 10 livres; sei- 
gle, 7 livres; méteil, 8 livres; avoine, 4 livres; millet, 6 
livres; fèves, 6 livres; gesses, 6 livres; pois carrés, 6 
livres 10 sous; haricots, 10 livres 18 sous; paumelle, 5 
livres 10 sous ; orge, 5 livres 10 sous; foin, 9 livres; vin, 
30 livres; huile de noix, 5 sous la livre; noix, 15 sous la 
mesure; cire, 1 livre la livre; châtaignes, 15 sous la me- 
sure; un chapon, 10 sous; une poule, 8 sous; un poulet, 
5 sous ; la livre de chanvre, 4 sous; un lapin, 12 sous ; 
une perdrix, 12 sous. 

c. 617. (Liasse.) — 37 pièces, papier (4 imprimée). 

i95S«i950. — Impôts et comptabilité. — Total 
des impositions de 1758 : 612,122 livres, non compris le 
rôle de la capitation qui s'élève à 97,462 livres. — L'année 
précédente ce total était de 611,168 livres. — Rôles des 
vingtièmes de l'industrie. — État des sommes à imposer 
sur les possesseurs des biens et droits nobles. — Rôles de 
la capitation et états de frais. — Le Conseil de Direction 
du diocèse demande des secours pour vingt communautés 
dont les habitants sont réduits à la mendicité. — Répar- 
tition de 17,350 livres pour cas fortuits. — Arrêt de la 
Cour des Aides portant règlement pour les comptables du 
ressort. 

c. 618. (Liasse.) — 36 pièces, papier (t imprimées). 

1900-1901. — Impôts et comptabilité. — Gorres- 



DU TARN. 

pondance et instructions du syndic général. — Rôles de 
la capitation, des vingtièmes de l'industrie, de la taxe Aes 
biens et droits nobles. — Impositions de 1760 : 610,934 
livres et 105,715 livres de capitation. — Impositions de 
1761 : 615,868 livres et 107,652 livres de capitation. — 
Répartition de l'indemnité pour les cas fortuits et des^ 
15,000 livres accordées pour la surcharge des non-valeurs, 
— Arrêt de la Cour des Aides cassant deux arrêts du 
parlement de Toulouse contraires aux droits et préroga- 
tives de ladite Cour des Aides, et supplique au Roi à ce 
sujet. — Requête et ordonnance relatives à la taxe des 
journées d'assistance aux États de la province. 

€. 619. (Liasse.) — 36 pièces, papier. 

f ^O^. — Impôts et comptabilité. — Lettres et ins- 
tructions du syndic général. — Rôles de la capitation et 
des vingtièmes de l'industrie avec les états de frais. — 
État général des sommes à payer par les détenteurs des 
droits et biens nobles. — Requête de Pierre-Nicolas de 
Paulo de La Yiguerie, de Gaillac, en décharge de l'impo- 
sition des vingtièmes. — Répartition du don de 15,000 
livres pour les non-valeurs. — Total des impositions : 
638,954 livres et 108,620 livres de capitation. 

G. 520. (Liasse.) — - 34 pièces, papier {% imprimées). 

i903. — Impôts et comptabilité. — Lettres et ins- 
tructions du syndic général. — Rôles de la capitation et 
des vingtièmes de l'industrie avec les états de frais. — 
État des sonames dues par les détenteurs des droits et 
biens nobles. — Jugement des États sur les impositions 
du diocèse. — Répartition du don pour les cas fortuits et 
du don pour les non-valeurs. — Délibération de l'Assiette 
sur des réclamations relatives à la répartition du don 
des non-valeurs. — Arrêt du Conseil d'État approuvant 
le bail de la levée des tailles, adjugé pour l'année cou- 
rante à Augustin Prunet. — Total des impositions : 
649,175 livres et 108,620 livres de capitation. 

C. 524. (Liasse.) — 50 pièces, papier (3 imprimées). 

i90'I. — Impôts et comptabilité. — Lettres et ins- 
tructions de l'intendant et du syndic général. — Rôles de 
la capitation, de l'industrie et des sommes à percevoir sur 
les possesseurs des droits et biens nobles. — Contesta- 
tions avec les receveurs pour le règlement d'anciens 
comptes ; lettre du cardinal de Remis à ce sujet et du 
marquis de Montferrier; délibération de l'Assiette; tran- 
saction. — Saisie de l'office de receveur triennal sur 
Vézian. — Répartition des sonmies accordées pour les 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI 

cas fortuits et les non-valeurs. — Indemnité à la maré- 
chaussée. — Total des impositions : 641,023 livres et 
409,589 livres de capitation. Il y aurait encore à ajouter 
l'étape, les garnisons, la pesade, etc. — Au 4 décembre, 
il avait été levé 'seulement 328,573 livres et il restait à 
recouvrer 573,885 livres, ce qui porterait le total des 
impositions de toute nature à 902,458 livres. — Délibé- 
ration des États et circulaire sur les moyens de soulager 
le peuple. 



23 

mations du marquis de Sénégats et autres. — Rôle des 
droits de péage, leudes, moulins, etc. — Répartition 
du don des cas fortuits. — Total des deniers royaux 
imposés en 1768 : 653,635 livres et 109.573 livres 
de capitation. 

G 525. (Liasse). — 34 pièces, papier. 



G. ^11, (Liasse.) — 93 pièces, papier (2 imprimées). 

1905. — Impôts et comptabilité. — Lettres et ins- 
tructions du syndic général Lafage. — Instructions des 
conmiissaires royaux aux États pour la levée des ving- 
tièmes. — Rôles, états de frais et quittances pour la ca- 
pitation et rindustrie. — Rôle des sommes à lever sur 
4es détenteurs des droits et biens nobles; réclamations et 
ordonnances à ce sujet. — Répartition des sommes ac- 
cordées au diocèse pour les cas fortuits et les non-valeurs. 

— Modérations, non-valeurs et reprises sur les taxes de 
l'industrie. — Vote par les États d'un crédit de 6,200 
livres en faveur de l'industrie, dont i ,200 pour acqui- 
sition de rouets, dans le but de perfectionner la filature 
dans le diocèse d'Albi. — Total des impositions royales : 
637,480 livres; capitation, i 09,573 livres. 

G. 523. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

i9ttO-i'?0'y. — Impôts et comptabilité. — Mandes, 
rôles, états de frais et quittances de la capitation. — 
Rôle et état de frais pour l'industrie. — États des re- 
prises et modérations de ce rôle. — Rôle des sommes 
à payer par les possesseurs des droits et biens nobles. 

— Déclarations faites à ce sujet par les détenteurs de 
moulins et usines. — Réclamations des sieurs Faramond 
de LafajoUe, Boumliol, André de Maffre, seigneur de 
Vers et autres. 

G. 524. (Liasse). — 29 pièces, papier (5 imprimées). 

iVeS-iVeO. — Impôts et comptabilité. — Arrêt 
du Conseil d'État portant règlement sur la répartition 
et la levée des impositions dans le diocèse d'Albi. — 
Circulaire du syndic relative aux contraintes. — Rôles 
de l'industrie, état de frais et quittances. — Mandes, 
rôles et états de frais de la capitation. — Ordonnance 
de modération de la capitation du sieur Jacques-Phi- 
lippe-Joseph de Roquefeuil, résidant en son château 
de Livers. — État des sommes à percevoir sur les pos- 
sesseurs des droits et biens nobles et supplément ; récla- 



i '771.1 973. — Impôts et comptabilité. — Lettres 
d'envoi des commissions pour la tenue de l'Assiette , 
des ordonnances de restitution , de la commission pour 
la capitation , etc., par le marquis de Montferrier, syndic 
général. — Rôles de l'industrie et de la capitation, états 
de frais, quittances, etc. — État des dettes vérifiées 
qui restent à imposer par les communautés. — Le sieur 
Campmas, chirurgien à Arthès, réclame contre son ins- 
cription au rôle de l'industrie. — Arrêt du Conseil d'État 
autorisant une imposition annuelle de 1,000 livres pour 
le traitement de l'inspecteur des travaux publics. 

G. 526. (Liasse). — 5 pièces, parcheminj 55 pièces, papier (9 imprimées). 

1794-1779. — Impôts et comptabilité. — 1774 : 
rôle des bacs, péages, leudes et moulins. — Instruc- 
tions sur le renvoi du premier terme des impositions 
au second terme. — Reprises des vingtièmes de l'indus- 
trie de Cordes. — 1775 : ordonnances e restitution. 
— 1776 : lettres d'envoi par le marquis de Montferrier, 
des commissions pour l'Assiette et des ordonnances de 
restitution. — Répartition des 10,000 livres accordées 
pour les cas fortuits. — Duplicata de l'arrêt de quitus 
pour l'exercice du receveur Gardés. — Rôle de l'in- 
dustrie et état de frais. — Mande de la capitation. — 
1777 : arrêt du Conseil d'État qui permet au diocèse 
d'imposer annuellement 1,500 livres pour les soins à 
donner aux aliénés. — Jugement des États sur les impo- 
sitions. — Répartition des deniers accordés pour non- 
valeurs. — Arrêts de quitus pour les receveurs Claude 
Gardés et Jean-Antoine David. — Circulaires relatives 
aux rôles des vingtièmes et de la capitation. — Pierre 
Vialar, conseiller à la Cour des Aides de Montauban, 
demande sa radiation du rôle de la capitation. — Arrêt 
de la Cour des Aides relatif à l'apurement des comptes 
des receveurs. — 1778 : lettres et réclamations relatives 
aux impositions. — État de frais et quittances de l'indus- 
trie. — Rôle de la capitation. — 1779 : états des sommes 
à lever pour l'industrie et la capitation. — Ordonnances 
de restitution. — Arrêt de la Cour des Aides relatif à 
la perception des taxes de ceux qui sont fondés en pré- 
somption de noblesse. 



i 



Digitized by 



Google 



24 



ARCHIVES DU TARN. 



C. 527. (Liasse.) ^ 24 pièces, papier (1 imprimée). 



i9SO-i99i^. — Impôts et comptabilité. — Lettres 
(l'envoi des ordonnances de restitution par le syndic géné- 
ral de Puymaurin. — Demandes en décharge par les 
communautés. — Ordonnance des Ét^ts relative aux 
journées à payer aux députés du Tiers. — État général 
des reprises des vingtièmes de l'industrie et états par- 
ticuliers pour les communautés d'Albi , Gaillac, Cahuzac, 
Lisle et Rabastens. — Ordonnance de l'intendant approu- 
vant une délibération par laquelle la communauté de 
Gaicre vote une imposition extraordinaire, pendant 
six années, pour solder l'arriéré dû au receveur Vézian. 

— Compte du receveur pour les ouvrages publics, en 
recettes et dépenses. — Rôle des biens nobles et des 
rentes à locatairie. 

c. 528. (Liasse.) — 24 pièces , papier. 

1999. — Impôts et comptabilité. — Rôles primitifs 
et supplémentaires des privilégiés pour les communautés 
de Lapélissarié , Mon tans, Montels, Montgaillard, Mont- 
miral, Montvalen, Noailles, Panens, Parisot, Penne, 
Peyrole, Puybegon, Puycelsi, Rabastens, Ratayrens, 
le Riols et Roquemaure. 

C. 629. (Registre.) — In-folio, 472 feuillets, papier. 

iOi^l-i^OO. — « Extrait du tarif des commu- 
nautés du diocèse d'Alby, qui reçoivent des mandes 
pour les impositions des tailles, rangées par lettre alpha- 
bétique, tiré de l'ancien tarif qui est devers le greffe 
dudit diocèse : fait par l'ordre de Monseigneur de Nes- 
mond, arclievèque et seigneur temporel d'Alhy, et de 
Messieurs les commissaires du diocèse , en octobre \ 709, 
à Alby, par Guillaume Pech, seul imprimeur du Roy 
et marchand libraire de Monseigneur l'Archevèiiue, du 
clergé, du diocèse, de la ville et du collège, M.DCC.IX. » 

— Le litre seul est imprimé (voir 530) , le tarif est 
manuscrit. — A la suite : tarif révisé en 1701 pour 
le consulat de Valence et les douze paroisses qui en 
dépendent, savoir : Assac, Cadix, Courris, Faussergues, 
Gaulène, Lédas, le Doum, Saint-Cirgue, Saint-Julien, 
Saint-Michel-Labadié , Saint-Pierre de Lasscrre et Séré- 
nac ; — mention du total des impositions mises sur le 
diocèse, de 1681 à 1693; il y a pour 1681, 331,786 
livres; pour 1687, 359,282 livres, et pour 1693, 541,021 
livres, le tout sans comprendre les contributions pro- 
vinciales et locales et la pesade. 



G. 530. (Registre.) — In-folio, 461 feuillets, papier. 

f 900- 1 yj». — Même tarif qu'au précédent article, 
avec un répertoire alphabétique et un état général des 
impositions mises sur le diocèse depuis 1709 jusqu'en 
1748. — En 1709, le diocèse a payé 613,553 livres; en 
1719,520,564; en 1729, 549,627; en 1739, 553,116; 
enfm en 1748, 654,620. — Délibération des États Géné- 
raux, du samedi 8 mars 1721, relative au renvoi 
des payements d'un terme à l'autre, attendu que, les 
Assiettes ne pouvant se réunir, les rôles ne seront pas 
prêts. 

C. 531. (Registre.) — In-folio, 864 feuillets, papier. 

i005. — Premier recueil des rôles de la capitation 
du diocèse d'Albi , arrêtés par les commissaires sur les 
états et dénombrements fournis par les consuls, en exé- 
cution de la déclaration du Roi du mois de janvier 1695. 
Table alphabétique en tête du volume qui contient les 
rôles de cinquante-deux communautés, savoir : Albi, 
Alayrac, Aussac, Brens, Cornebouc, Cahuzac, Curvalle, 
Carlus, Cambon, Couffouleux, Courris, Crespinet, Dénat, 
Fraissines, Lisle, Laguépie, Laroque-Rouc^zel, Labessière, 
Loupiac, Lamillarié, Labruguière, Laboutarié, Mouzieys 
de Saint-Amans, Montauriol, Massais, Mirandol, Moularès, 
Orban, Pantiès, Poulan, Pouzols, Salvagnac, Saint-Anto- 
nin, Saint- André, Saint-Bauzile et Alos, Saint-Grégoire, 
Saint-Julien, Saint-Cirgue, Saint-Michel-Labadié, Sainte- 
Gemme, Senouillac, Saint-Benoit de Carmaux, Saint-Fir- 
min, Salles, Tanus, le Taur, Terre-Clapier, Treban, 
Trévien, Teulet, Valderiès et Valence. 

C. 532. (Registre.) — In-folio, 882 feuillets, papier. 

1095. — Deuxième recueil des rôles de la capita- 
tion. Table du volume contenant les rôles de cinquante- 
neuf communautés , savoir : les Avalats , Arthès , Assac , 
Almayrac, Andouque, Bèzacoul, Bellegarde, Cadalen, 
Castelviel, Cadix, Combéfa, Fenols, Florentin, Fauch, 
Frèjairolles, Faussergues, Labastide-Gabausse, Lagrave, 
Laroque du Travet, Labastide, Lasclottes, Montrousier, 
Milhars, Montels, Milhavet, Montans, Marssac, Montmiral, 
Mailhoc, Penne, Puybegon, Puylanier, Parisot, Puygou- 
son, Padiès, Pinet, Paulin, Rabastens, Roumégous et 
Tels, Rouyre-Lamothe , Saint-Michel de Vax, Saussenac, 
Saint-Benoit de Frôdefond, Saint-Salvi-Carcavès, Saint- 
Pierre de Laserrc, Salies, Sieurac, le Suech,Taïx,Trébas, 
Técou, Terssac, Tonnac, le Travet, le Verdier, Vieux, 
Vaour, Villeneuve et Villefranche. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



25 



C. 533. (Registre.) — In-folio, 961 feuillets, papier. 

i095. — Troisième recueil des rôles de la capi talion. 
Table en lôte du volume contenant quarante-quatre com- 
munautés, savoir : Ambialet, Annay, Alban, Bonne- 
vialle, Blaye, le Bruc, Busqué, Castelnau de Lévis, 
Caslanet, Cordes, Castelgarric , Carmaux, Campagnac, 
Cestayrols, le Dourn, Gaicre, Gaulène, Grèzes, Girous- 
sens, Labastide de Lévis, Lapélissarié, Lasplanques, Lédas, 
Lombers, Lasgraisses, Lescure, L«icourtade, Miolles, Mon- 
tirat, Marsal, Monestiés, Massuguiès, Montsalvi, Maussans, 
Puycelsi, Peyrole, Pampelonne, Roumégous, Rosières, 
Rônel, Réalmont, Saint-Lieux-Lafenasse , Saint-Juéry et 
Sérénac. 

c. 634. (Registre.) — In-folio, 130 feuillets, papier. 

i095. — Capitation. — « État contenant le dénom- 
brement des chefs de famille de la communauté de la 
ville* de Gaillac, domiciliez dans ladite communauté avec 
leurs qualitez et professions », dressé par le& maire et 
consuls et taxé par les commissaires. — Total de la capi- 
tation des chefs, 5,593 livres; des domestiques, 324; total 
général, 5,917. — Au quartier du Mercat: Mcssirc Joseph 
de Combettes, trésorier de France en la généralité de 
Montauban, est taxé 120 livres; dame Gabrielle Malapeirc, 
sa mère, 60 livres; une servante et 2 valets, 3 livres; total, 
183 livres. C'est de beaucoup la plus forte cote. Au même 
quartier, Jean Géraud de Vaissète , procureur du Roi en 
la juridiction d'Albigeois, sa femme, deux garçons et trois 
filles, 15 livres; deux servantes, 2 livres; total, 17 livres. 

C. 635. (Registre.) — In-folio, 676 feuillets, papier. 

iO0O. — Premier recueil des rôles de la capitation 
du diocèse d'Albi. En tôte, le tableau des quarante com- 
munautés dont les rôles sont contenus dans ce volume, 
avec indication de la part de chacune d'elles dans la ré- 
partition de la somme totale^qui s'élève à 65,241 livres. 
Ces communautés sont : Albi, Alayrac, Alos, Andouque, 
Almayrac, Assac, Arthès, les Avalats, Ambialet, Alban, 
Annay, Aussac, Bonnevialle, Bernac, Blaye, Bellegarde 
Bézacoul, Brens, Busqué, Cornebouc, Cahuzac, Campa- 
gnac, Cestayrols, Castelnau de Lévis, Cordes, Carmaux, 
Castelgarric , Cadix , Courris, Crespinet, Cambon, Cur- 
valle , Carlus , Castelviel, Couffouleux, Cadalen, Dénat, 
Faussergues, Fraissines et FréjairoUes. — Table alphabé- 
tique. 

C. 636. (Registre.). •— In-folio, 631 feuillets, papier. 

IBOA. — Deuxième recueil des rôles de la capitation 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



pour cinquante-six communautés du diocèse d'Albi, 
savoir : le Dourn, Fauch, Fenols, Florentin, Gaillac, 
Gaicre, Gaulène, Grèzes, Giroussens,Jouqueviel, Lescure, 
Lacourtade, Lisle, Lasclottes, Labastide-Gabausse, Laguè- 
pie, Lasplanques, Lédas , Laroque-Roucazel, Laroque du 
Travet, Lombers, Laboutarié, Loubers, Lasgraisses, La- 
bruguière, Lamillarié, Labastide-Dénat, Lagravc, Lapélis. 
sarié, Loupiac, Labessière, Marssac, Montrosier, Milhars, 
Montels, Milhavet, Mailhoc, Monestiés, Montirat,Mirandol^ 
Moularès, Maussans, Montmiral , Massuguiès, Mouzieys , 
Montans, Montsalvi, le Suech , le Taur, le Travet, Terre- 
clapier et le Verdier. — Table alphabétique. 

C. 637. (Registre.} — In-folio, 468 feuillets, papier. 

iO0O. — Troisième recueil des rôles de la capitation 
pour soixante communautés du diocèse d'Albi, savoir : 
Orban , Puycelsi , Penne , Pampelonne , Pantiès , Pinet , 
Padiès, Paulin, Pouzols, Poulan, Puylanier, Puygouzon, 
Parisot, Peyrole, Puybégon, Rabastens, Rouyre de La- 
mothe. Rosières, Roumégous et Tels, Roumégous, Rônel, 
Réalmont, Salvagnac, Saint-Bauzile, Senouillac, Saint- 
Scrnin, Saint-Benoit de Carmaux, Salles, Sainte-Gemme 
Saint-Pierre de Lasserre, Saint-Michel-Labadié, Saînt- 
Cirgue, Saint-Julien, Saint-Grégoire, Saint-Juéry, Saint- 
André, Saint-Salvi-Carcavès, Saint-Antonin, Saint-Lieux, 
Lafenasse, Sieurac, Salies, Saint-Benoit de Frédefont, 
Saint-Michel de Vax, Sérénac, Sausscnac, Tanus, Tonnac, 
Taïx , Trévien , Tréban , Trébas , Teulct , Terssac , Técou 
Valence , Vaour , Vieux , Villeneuve , Valdériès et Ville- 
franche. — Table alphabétique. 

C. 638. (Registre.) -^ In-folio, 360 feuillets, papier. 

i009. — Deuxième recueil des rôles de la capitation 
pour cinquante-cinq communautés du diocèse d'Albi, 
savoir : le Bruc, le Dourn, Gaillac, Gaicre, Gaulène , 
Grèzes, Giroussens, Jouqueviel, Lescure, Lacourtade, 
Lisle , Lasclottes , Labastide-Gabausse, Lasplanques, La- 
guépie , Lédas , Laroque-Roucazel , Laroque-Travanet , 
Lombers, Laboutarié, Lasgraisses, Labruguière , Lamilla- 
rié, Labastide-Dénat, Lagrave, Lapélissarié, Loupiac, 
Labessière, Marssac, Montrosier, Milhars, Montels, Milha- 
vet, Mailhoc, Monestiés, Montirat, Mirandol , Moularès, 
Maussans, Montauriol, Marsal, Miolles, Massais, Montmi- 
ral, Massuguiès, Mouzieys de Saint- Amans, le Suecli, 
le Travet, le Taur, Terreclapier et le Verdier. — Table 
alphabétique. 

C 639. (Registre.) — In-folio, 639 feuillets, papier. 

iOOV. — Troisième recueil des rôles de la capita- 

4 



Digitized by 



Google 



S6 



ARCHIVES DU TARN. 



lion pour cinquante-neuf communautés du diocèse d*Albi, 
savoir : Puycelsi , Penne, Pampelonne, Pantiès, Pinet, 
Padiës, Paulin, Pouzols, Poulan, Puylani^, Puygouzon, 
Parisot, Peyrole, Puybégon, Rabastens, Rouyre, Rosières, 
Roumégous et Tels, Roumégous, Rônel, Rèalmont, Sal- 
vagnac, Saint-Bauzile , Senouillac, Saint-Sernin , Saint- 
Benoit de Carmaux, Salles, Sainte-Gemme, Saint-Pierre 
de Lasserre , Saint-Michel-Labadiè , Saint-Girguei Saint- 
Julien, Saint-Grégoire, Saint-Juéry, Saint-André d'Alban, 
Saint-Salvi de Carcavez, Saint- Antonin , Saint-Lieux- 
Lafenasse, Sieurac, Salies, Saint-Benoit de Frédefont, 
Saint-Michel de Vax, Séronac, Saussenac, Tanus,Tonnac, 
Taïx, Trévien, Tréban, Trébas, Teulel, Terssac, Técou, 
Valence, Vaour, Vieux, Villeneuve, Valdériès, Ville- 
franche. 

C. 540. (Registre.) — lo-folio 581 feuillets , papier. 

lOOS. — Premier recueil des rôles de la capita- 
tion pour quarante-neuf communautés du diocèse d'Albi, 
savoir : Albi, Alayrac, Alos, Andouque, Andillac, Al- 
mayrac, Assac, Arthès, les Avalats, Ambialet, Alban, 
Annay, Aussac, Bonnevialle, Bernac, Blaye, Bellegarde, 
Bézacoul, Broze, Brens, Busqué, Cornebouc, Cahuzac, 
Campagnac, Cestayrols, Castelnau-de-Lévis , Castanet, 
Cordes, Castelgarric , Carmaux, Cadix, Carlus, Courris, 
Crespinet, Cambon, Curvalle, Castelviel, Couffouleux, 
Cadalen , Donnazac, Dénat, Faussergues, Fraissines, Fré- 
jairolles, Fauch, Fenols, Florentin, Labastide-de-Lévis 
et Loubers. 

C. 544. (Registre.) — In-folie 572 feuillets, papier. 

i699. — Deuxième recueil des rôles de la capi- 
Xatîon pour cinquante-cinq communautés du diocèse 
d'Albi, déjà désignées à l'artide C. 538. 

C. 543. (Registre.) — In-folio, 670 feuillets, papier. 

iOOS. — Troisième recueil des rôles de la capita- 
tion pour cinquante-neuf communautés du diocèse d'Albi, 
déjà désignées à l'article C. 339. 

G. 543. (Registre.) — In-folio 913 feuillets, papier. 

ITOi. — Premier recueil des rôles de la capitation 
composé comme à îarticle C. 540. — En tête se 
trouve rétat de toutes les communautés avec indica- 
tion de la part contributive de chacune d'elles dans 
la répartition de cet impôt, dont le total s'élève à 
^2,^6^ livres. 



C 544. (Registre). -- In-folio, 767 feuillets, papier. 

i90i, — Deuxième recueil des rôles de la capi- 
tation du diocèse d'Albi, composé comme à l'article 
C. 538. 

c. 546. (Registre.) — In-folio, 925 feuillets, papier. 

iVOi. — Troisième recueil des rôles de la capi- 
tation pour le diocèse d'Albi , composé comme à l'ar- 
ticle C. 539. 

C. 546. (Registre.) — In-folio, 506 feuillets, papier. 

1*70^. — Deuxième recueil des rôles de la capi- 
tation du diocèse d'Albi, les communautés étant clas- 
sées par ordre alphabétique de Gaillac à Orban inclu- 
sivement. 

G. 547. (Registre). -* In-lolio, 650 feuillets, papier. 

170^. — Troisième recueil des rôles de la capitation 
du diocèse d'Albi, les communautés étant classées dans 
l'ordre alphabétique de Puycelsi à Villefranche, comme à 
l'article C. 539. 

C. 548. (R^istre.) — In-folio, 696 feuillets, papier. 

f^OS. — Premier recueil de^ rôles de la capitation 
pour le diocèse d'Albi, les communautés s'y trouvant 
classées dans Tordre alphabétique , d'Albi à Florentin , 
inclusivement. En tète, est un tableau de répartition 
d'un impôt de 125,926 livres entre toutes les com-^ 
munautés. 

c. 5i9. (Registre.) — In-folio, 523 feuillets, papier. 

1903. — Deuxième recueil des rôles de la capi- 
tation pour le diocèse d'Albi, les communautés s'y 
trouvant classées comme à l'article C. 546, dans l'ordre 
alphabétique, de Gaillac à Orban. 

C 550. (Registre). <.^ In-folio, 593 feuilleté, papier. 

1903* — Troisième recueil des rôles de la capita- 
tion pour le diocèse d'Albi, les communautés s'y trou- 
vant classées comme à l'article C. 539, dans l'ordre 
alphabétique, de Puycelsi à Villefranche. 

C. 551. (Registre.) — In-folio, Ml feuillets, papier. 

f Vf t. — État des biens noble^ du diocèse d'Albi, 
dressé par communautés. « Estât abrégé des biens, cens, 
rentes foncières, locaterîes perpétuelles et autres rede- 



•Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



Ï7 



vances nobles et non cotisées à la taille, et des loca- 
teries perpétuelles établies sur les biens ruraux, dont 
les locataires payent la taille du fonds et censives et 
la rente au locateur, le tout situé dans Testendue du 
diocèse d'Albi, avec les contenances desdicts biens no- 
bles et allivrement d'iceux et desdicts cens et rentes, 

noms des particuliers qui les possèdent le tout fait 

et dressé en la forme cy-bas par les experts et arpen- 
teurs nommés par MM. du Conseil de Direction des 
affaires dudict<liocèse, suivant leur verbal qui sera mis 
au bas du présent estât. » 

G. 552. (Registre.) — In-folio, 440 feailiete, papier. 

t^fty-f^ttO. — Biens et droits nobles. Copie des 
déclarations des possesseurs de ces biens dans les com- 
munautés du diocèse d'Albi, avec Testimation du revenu 
de chaque fief ou propriété, par les commissaires dio- 
césains. — En tète, une table alphabétique des com- 
munautés où les biens sont situés. 

G. 553. (Registre.) — In>foUo, 233 feailleU, papier. 

i 957-1990. — Avis donnés par les commissaires 
ordinaires du diocèse d'Albi sur les déclarations des 
possesseurs de biens et droits nobles, en ce qui con- 
cerne l'impôt des vingtièmes. — Répertoire à la fin 
du registre. 

G. 554. (Registre.) — In-folio, 597 feuillets, papier. 

iVOO. — Rôles de l'industrie, comprenant « les par- 
ticuliers, négociants, marchands en gros et en détail; 
fabricants, tisserands et artisans de toute espèce; hôtes, 
cabaretiers, traiteurs et rôtisseurs; agents de change, 
banquiers, gens d'affaires de quelque état qu'ils soient, 
faisant valoir leur argent sur la place, et généralement 
tous ceux qui sont compris dans la classe de l'indus- 
trie, à raison des deux vingtièmes seulement de leurs 
profits et les deux sols par livre desdits vingtièmes. » — 
Le total pour le diocèse est de 13,955 livres. — Albi 
paye 2,326 livres; Gaillac 1,915; Cordes 1,379; Rabas- 
tens 1,315; Lisle 838; Réalmont 694; Puycelsi 222; 
Bellegarde 6 livres ; Almayrac 4 ; Montrosier 1 . — Padiès 
et plusieurs autres communautés ne payent rien, étant 
sans industrie. 

G. 555. (Registre.) — In-folio, 686 feuillets, papier. 

1 900. — Premier recueil des rôles de la capitation, 
comprenant les communautés du diocèse, par ordre alpha- 
bétique, d'Albi à Fréjairolles. — Le total réparti entre 



ces conununautés est de 112,130 livres. — Cahuzac est 
imposé avec Alos, Andillac, Broze, Donnazac et Lou- 
bers, ses dépendances. Cordes est aussi imposé avec 
toutes ses dépendances. 

G. 556. (Registre.) — In-folio, 633 feuillets, papier. 

1900. — Deuxième recueil des rôles de la capita- 
tion, comprenant les communautés du diocèse d'Albi,. 
dans l'ordre alphabétique, de Gaillac à Orban. 

G. 557. (Registre.) — In-folîo, 781 feuillets, papier. 

199^. — Premier recueil des rôles de la capitation 
du diocèse d'Albi, comprenant les conamunautés, par 
ordre alphabétique, d'Albi à Fréjairolles. — Le total de 
cette imposition, pour l'année, s'élève à 123,150 livres. 

G. 558. (Registre.) — In-folio, 705 feuillets, papier. 

f 77ft. — Deuxième recueil des rôles de la capita-- 
tion du diocèse d'Albi , comprenant les communautés 
classées par ordre alphabétique de Gaillac à Orban. 

G. 559. (Registre.) ^In-folio, 676 feuillets, papier. 

f lï*. — Troisième recueil des rôles de la capi- 
tation du diocèse d'Albi, comprenant les communautés 
classées par ordre alphabétique de Padiès à Villeneuve. 

G. 560. (Registre.) — In-folio, 678 feuillets, papier. 

%77^. — « Rôles des vingtièmes de l'industrie et 
sols pour livres d'iceux. » — Total 13,961 livres. — 
Albi paye 2,252 livres; Gaillac 1,993; Cordes 1,404; 
Rabastens 1370; Lisle 822; Réalmont 710; Puycelsi 240; 
Bellegarde 6; Almayrac 5; Montrosier 2; Padiès et au- 
tres, néant. 

G. 561. (Registre.) — In-folio, 786 feuillets, papier. 

1995. — Premier recueil, par ordre alphabétique 
de communautés, des rôles de la capitation du diocèse 
d'Albi. — Le total est de 125,228 livres. — Albi-Fréjai- 
roUes. 

G. 562. (Registre.) —In-folio, 697 feuillets, papier. 

19*75. — Deuxième recueil, par ordre alphabétique 
de communautés, des rôles de la capitation du diocèse 
d'Albi. — Gaillac-Orban. 

G. 563. (Registre.) — In-folio, 655 feuillets, papier 

1*795. — Troisième recueil, par ordre alphabétique 
de communautés, des rôles de la capitation du diocèse 
d'Albi. — Padiès-Villeneuve. 



i 



Digitized by 



Google 



28 ARCHIVES 

C. 564. (Registre.) ^ lo-rolio, 780 Teuillets, papier. 

1999. — Rôles de répartition, entre les communau- 
tés (lu diocèse d'Albi , de l'impôt de la capitalion s'élevant 
à la somme de 123,304 livres. Premier recueil compre- 
nant les communautés, dans Tordre alphabétique , d*Albi 
à Fréjairqlles. 

G. 565. (Registre.) — In-folio, 711 feuillets, papier.. 

1999. — Rôles de répartition, entre les commu- 
nautés du diocèse d*Albi, de Timpôt de la capitation. 
Deuxième recueil comprenant les communautés, dans 
l'ordre alphabétique, de Gaillac à Orban. 

C. 566. (Registre.) — In-folio, 682 feuillets, papier. 

1990. — Rôles de répartition, entre les commu- 
nautés du diocèse d'Albi, de l'impôt de la capitation. 
Troisième recueil comprenant les communautés, dans 
l'ordre alphabétique, de Padiès à Villeneuve. 

c. 567. (Registre.) — In-folio, 775 feuillets, papier. 

1990. — Rôles de la capitation dont le total est de 
126,842 livres. Premier recueil comprenant les commu- 
nautés du diocèse d'Albi , dans l'ordre alphabétique , 
d'Albi à Fréjairolles. 

C. 568. (Registre.) — In-folio, 710 feuillets, papier. 

1980. — Rôles de la capitation du diocèse d'Albi. 
Deuxième recueil comprenant les communautés de 
Gaillac à Orban, dans Tordre alphabétique, 

C. 569. (Registre.) — In-folio, 737 feuillets, papier. 

tHHt. — Rôles de répartition, entre les commu- 
nautés du diocèse d'Albi, de la somme de 132,321 livres 
de capitation. Premier recueil comprenant les rôles des 
communautés d'Albi à Fréjairolles, dans Tordre alpha- 
bétique. 

G. 570. (Registre.) — In-folio, 7âi feuillets, papier. 

19919. — Impôt de la capitation, dont la mande 
s'élève pour le diocèse d'Albi à la sonume de 130,156 
livres. — Rôles de répartition entre les communautés ; 
premier recueil comprenant, dans Tordre alphabétique, 
les communautés d'Albi à Fréjairolles. 

C. 571. (Registre.) — In-folio, 703 feuillets, papier. 

1993. — Impôt de la capitation s'élevant, pour le 
diocèse d'Albi, à 130,693 livres. — Rôles des communau- 
tés; premier recueil, d'Albi à Fréjairolles, dans Tordre 
alphabétique. 



DU TARN. 

C. 572. (Registre.) — In-folio, 714 feuillets, papier. 

19*5. — Impôt de la capitation. Total pour le dio- 
cèse d'Albi : 126,034 livres. — Rôles des communautés; 
premier recueil, d'Albi à Fréjairolles, dans Tordre alpha- 
bétique. 

C. 573. (Registre.) — In-folio, 728 feuillets, papier. 

1999. — Impôt de la capitation. Total pour le dio- 
cèse d'Albi : 124,255 livres. — Premier recueil des 
rôles des communautés , d'Albi à Fréjairolles , dans 
Tordre alphabétique. 

C. 574. (Registre.) — In-folio, 664 feuillets, papier. 

1999. — Impôt de la capitation. Deuxième recueil 
des rôles des communautés du diocèse d'Albi, de Gaillac 
à Orban, dans Tordre alphabétique. 

C. 575. (Registre.) — In-folio, 684 feuillets, papier. 

1999. — Impôt de la capitation. Troisième recueil 
des rôles des communautés du diocèse d'Albi, de Padiès 
à Villeneuve, dans Tordre alphabétique. 

C. 576. (Registre.) — In-folio, 698 feuillets, papier. 

i999. — Troisième recueil des rôles de la capita- 
tion pour les communautés du diocèse d'Albi, de Padiès 
à Villeneuve, dans Tordre alphabétique. 

G. 577. (Registre.) — In-folio, 728 feuillets, papier. 

1999. — Capitation. Mande du diocèse d'Albi : 
117,651 livres. — Premier recueil des rôles des com- 
munautés d'Albi à Fréjairolles , dans Tordre alphabétique. 

G. 578. (Registre.) — In-folio, 694 feuillets, papier. 

i9i^O. —^ Capitation. Deuxième recueil des rôles des 
communautés du diocèse d'Albi, de Gaillac à Orban , 
dans Tordre alphabétique. 

C. 579. (Registre.) — In-folio, 683 feuillets, papier. 

1999. — Capitation. Troisième recueil des rôles des 
conununautés du diocèse d'Albi, de Padiès à Villeneuve, 
dans Tordre alphabétique. 

G. 580. (Registre.) — In-folio, 694 feuillets, papier. 

1995. — Rôles de Tindustrie s'élevant ensemble, 
pour le diocèse d'Albi, à la somme de 14,582 livres. 
— Albi paye 2,356 livres; Gaillac 2,059; Cordes 1,469; 
Rabastens '1,455; Lisle 855; Réalmont 654; Puycelsi 
258; Bellegarde 6; Almayrac 5; Montrosier2; Padiès 
et autres, néant. 



Digitized by 



Google 



C. 581. (Registre.) — In-folio, 693 feuillets, papier. 
i9MI. — Rôles de l'industrie, s'ôlevant ensemble, 



pour le diocèse d'Albi, à la somme de U,356 livres. — 
Albi paye 2,337 livres; Gaillac 2,018; Cordes i,448; 
Rabastens 1,443; Lisle 856; Réalmont 656; Puycelsi 
264; Bellegarde 6; Almayrac 4; Monlrosier 2, etc. — 
Communautés non imposées : Annay, Bernac, Broze, 
Castelgarric, Courris, Donnazac, Gaulène, Labruguière- 
Bézacoul, Lapélissarié, le Bruc, Lédas, Montauriol, Mon- 
tels, Padiès, Peyrole, Roumégous, Saint-Félix, Saint- 
Michel-Labadié et Saint-Pierre de I^sserre. 

C. 582. (Registre.) ^ In-folio, 738 feuillets, papier. 

199*7. — Rôles de l'industrie, s'élevant ensemble, 
pour le diocé.se d'Albi, à la sonune de 13,982 livres. 
Albi paye 2,332 livres; Gaillac 1,967; Rabastens 1,453; 
Cordes 1,396; Lisle 824; Réalmont 655; Puycelsi, 269; 
Bellegarde 7; Almayrac 4; Montrosier 2, etc., etc. 

G. 583. (Registre.) — In-folio, 752 feuillets, papier. 

1*799. — Rôles de Tindustrie, s'élevant ensemble, 
pour le diocèse d'Albi, à la somme de 13,898 livres. 

— Albi paye 2,330 livres; Gaillac 1,958; Rabastens 1,454; 
Cordes 1,383; Lisle 820; Réalmont 650; Puycelsi 270; 
Bellegarde 7; Almayrac 4; Montrosier 2; etc., etc. 

€. 584. (Liasse.) — 37 pièces , papier (3 imprimées). 

199*7-1919. — Droit de pesade. — Lettres de 
Philippe-le-Long et de Philippe-de-Valois, fixant la base 
de cet impôt. — Notice historique. — Extraits de lettres 
du XV® siècle. — Abandon du droit de pesade fait par 
révoque d'Albi, au profit de plusieurs localités du dio- 
cèse, moyennant finance, et emploi de cette fînance à 
l'acquisition des seigneuries de Montmiral, Villeneuve 
et Milliavet. — Divers extraits relatifs à des exemptions 
des droits de pesade et mémoire à ce sujet. — Inven- 
ventaires d'actes relatifs à l'exemption accordée à la ville 
de Cordes et aux jurades dépendant de son consulat. 

— Confirmation des privilèges de Cordes, par Charles ÏX. 

— Procédure suivie contre le fermier du Domaine, 
à propos de la pesade, par les communautés de Tanus 
et Mirandol. — Requête du fermier Claude Vialet, au 
Roi, en son Conseil. — Arrêt (imprimé) condamnante 
payer le droit de pesade les communautés de Tanus, 
Mirandol, Moularés, Andouque, Mon tirât, Pont-de-Cirou, 
Tréban, Lebosc, ^Padiès et Castelgarric; à la suite 
sont des extraits de plusieurs titres relatifs à la pesade. 

— Ordonnance de l'intendant d'Aguesseau, pour l'exé- 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 29 

cution de cet arrêt. — Jugement des syndics de la pro- 
vince liquidant l'arriéré dû par les habitants de Cordes, 
à 3,028 livres. 



C. 585. (Liasse.) — 13 cahiers, papiers. 

leSIS-ieOO. — Droit de pesade. — Répartition 
d'une somme de 5,612 livres, représentant les intérêts 
des 97,053 livres empruntées pour payer les arrérages 
de la pesade et les frais de procédure ; cette répartition 
faite sur toutes les communautés du diocèse, à raison 
de 20 sous 8 deniers pour chaque paire de bœufs, etc. 

— On compta, à Albi, 16 paires de bœufs, 74 1/2 paires 
de vaches ou mulets, 139 têtes de gros bétail , 996 bêtes 
à laine et 1,774 individus; — à Réalmont, 25 paires 
de iKKufs, 17 paires de vaches, 79 têtes de gros bétail, 
862 bêtes à laines et 576 individus; — à Alban, 3 paires 
de vaches, 4 têtes de gros bétail, 125 bêtes à laine et 29 
individus ; — au Castelviel , 8 paires de bœufs , 41 paires 
de mules, 3 têtes de gros bétail, 654 bêtes à laines et 
195 individus; — à Valence, 1 paire de bœufs, 8 paires 
de vaches , 32 têtes de gros bétail , 348 bêtes à laines 
et 16 individus, etc. 

G. 586. (Liasse.) — 4 4 cahiers, papier. 

ie»l-109». — Droit de pesade. — Rôles de ré- 
partition de cet impôt et des intérêts dûs pour l'emprunt 
de l'arriéré. — On paya pour chaque paire de bœufs 
labourant, 4 livres 4 sous; pour une paire de vaches, 
mules ou chevaux, 2 livres 2 sous; par tête de gros 
bétail non labourant, 4 deniers; pour 6 bêtes à laine, 
1 denier, et pour un homme de 14 à 60 ans, 2 deniers. 

— Il y avait à Montmiral 92 paires de vaches, 30 têtes 
de gros bétail, 1,518 bêtes à laine, et 706 personnes; 

— àVillefranche, 16 paires de bœufs, 32 paires de vaches, 
85 têtes de gros bétail, 870 bêtes à laine et 221 per- 
sonnes; — à Salies, 11 paires de bœufs, 51 paires de 
mules, 15 têtes de gros bétail, 900 bêtes à laine et 
129 personnes; — à Laboutarié, I paire 1/2 de bœufs, 
7 1/2 paires de vaches, 8 têtes de gros bétail, 174 
bêtes à laine et 36 personnes ; — à Laguépie, 23 paires 
de bœufs, 48 1/2 paires* de vaches, 52 têtes de gros 
bétail, 1,548 bêtes à laine et 316 personnes; — à Ces- 
tayrols, 30 paires de bœufs, 88 1/2 paires de vaches, 
15 têtes de gros bétail, 1,598 bêtes à laine et 316 per- 
sonnes. 



c. 587. (Liasse.) — 8 cahiers, papier. 

1703-19^^9. — Droit de pesade. - 



Rôles de 



Digitized by 



Google 



m 



ARCHIVES DU TARN. 



répartition de cet impôt, des intérêts dûs pour l'emprunt 
de l'arriéré et des taxations du receveur à 6 deniers par 
livre, le tout formant un total de 47,726 livres. On paya 
pour une paire de bœufs labourant, 3 livres 16 sous 
\ denier; moitié de cette taxe pour une paire de va- 
ches, mules, ânes ou chevaux , et, pour le reste, comme 
aux rôles des années précédentes. — 11 y avait exemp- 
tion de droit pour Gaillac, Rabastens, Arthès, Rlaye, 
Bonnevialle et Cordes. — La plus forte part est celle de 
Lisle, qui paye 7U livres. — Castelnau-de-Lévis paye 677 
livres; — Paulin 674; — . Cahuzac 532; — Cadalen 431; 

— Ambialet 319; — Salvagnac 247; — Andouque 214; 

— Albi 192; — Salies 122; — Valence 17; — Gau- 
. lène 5 livres 5 sous 5 deniers. — La cote la plus petite 

est celle d'Alban qui paye 5 livres 3 sous 4 deniers. 

C. 588. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 64 pièces, papier. 

1614-16»0. — Comptabilité diocésaine. — État 
des parties tenues en souffrance depuis 1560 sur les 
comptes des sieurs Lavedan , dressé après vérification et 
approbation de ces comptes ; certificat de décharge délivré 
aux comptables. — Comptes en recettes et dépenses, 
par le receveur alternatif Géraud Lebrun, intitulés : 
octroi, crue, taillon et gages du receveur ancien; — 
réparation des villes frontières de la province, gratifi- 
cations aux gouverneurs et lieutenants généraux, entre- 
tien des garnisons, entretien des ponts, dettes de la 
province et du diocèse ; — frais des États généraux et 
frais d'Assiettes; — répartition des 3,000 livres prises 
sur les frais d'Assiettes. — Pièces à l'appui. — Quittances 
de Hiérosme de Rességuier, premier consul d'Albi, député 
aux États; — du viguier Pierre Fontvieille; — de Ma- 
thieu Demurs, marchand, consul de Gaillac; — de Pierre 
de Crespon, sieur de Labastide, consul de Valence; — 
de Jean Mathieu, exécuteur des hautes-œuvres , qui a 
20 livres de gages; — du sieur Lebrun , écuyer , consul 
d'Albi; — d'Elie Dupuy, sieur du Castelviel, etc. 

G. 589. (Liasse.) ~ 1 pièce, parchemin; 56 pièces, papier. 

16tS!9-16»3. — Comptabilité diocésaine. — Comp- 
tes : de Ramond Séré, commis du receveur Charles Solier, 
pour les 3,000 livres prises sur les frais d'États et d'As- 
siettes et destinées aux dépenses imprévues; — du syndic 
diocésain Pierre Guizon, et pièces à l'appui; — du syn- 
dic du diocèse Georges Chassan ; — de David Barrau , 
receveur à Réalmont, par commission du duc de Rohan, 
pour le parti protestant, avec les lettres patentes auto- 
risant cette recette, les obligations contractées par suite 
d'emprunts par les taillables protestants de Lombers et 



les quittances des créanciers ; — de Géraud Lebrun ^ 
receveur alternatif des tailles, et pièces à l'appui en- 
tr'autres le rôle des soldats de M. de Lescure, qui ont 
ramené à Albi de Briatexte les canons du diocèse, etc., etc* 

C. 590. (Liasse.) — 4 pièces, parchemiD; 74 pièces, papier. 

16^4-16^7. — Comptabilité diocésaine. — Comp- 
tes de François Lebrun, receveur ancien, intitulés « octroi» 
crue et taillon », pour les années 1624 et 1626, avec 
pièces à l'appui. — Rôle des frais du procès intenté par 
Balaran (Benoît), ministre protestant à Castres, en re- 
vendication d'une paire de bœufs qui lui avait été saisie 
pour les contributions. — Délibération de l'Assiette 
portant que les munitions prêtées à Sieurac ne seront 
pas réclamées, attendu que cette commune, assiégée et 
battue par le duc de Rohan, est ruinée. — Compte de 
Géraud Lebrun, receveur alternatif en 1626, pour « ré- 
parations des villes frontières, garnisons et dettes » : 
recettes, 113,295 livres; dépenses, 114,208 livres. — 
Pièces à l'appui du compte des frais d'États et d'As- 
siette pour 1627 : rôle de taxe des députés et quittances; 
aumônes aux couvents; quittance de François de Lescure, 
commissaire principal de l'Assiette, etc. — Arrêt de la 
Cour des Comptes condamnant le diocèse à rembourser 
aux héritiers de Jean Franc, receveur alternatif des 
tailles pour le parti du Roi, de 1586 à 1588, la somme 
de 600 livres pour épices payées par ce receveur lors 
de l'apurement de ses comptes. — Compte des frais, 
fournitures et vacations de Vaissière, député à Mont- 
pellier, pour les affaires du diocèse. 

G. 594. (Liasse.) — 65 pièces, papier. 

16^8-1634* — Comptabilité diocésaine. — Compte 
de Flotard de La Roquebouillac envoyé à Paris pour y 
suivre l'affaire relative à la baronnie de Lombers. — 
État de frais de Pierre Martin, syndic, pour les secours 
portés, en exécution d'une délibération de l'Assiette, aux 
habitants de Salles atteints de la maladie contagieuse. — 
Compte de l'entretien des garnisons, etc., présenté pour 
l'année 1631 par le receveur Charles Solier: recettes, 
142,970 livres; dépenses, 140,448 livres. — Pièces à 
l'appui du compte de François Lebrun, receveur ancien, 
pour 1633. — Inventaire des actes produits pour la véri- 
fication des dettes du diocèse. — Extrait de l'état au 
vrai dressé par le receveur Charles Solier, pour les de- 
niers extraordinaires de 1634. — Présentation et récep- 
tion des cautions de ce receveur. — Extrait d'un arrêt 
du Conseil d'État ordonnant une imposition de 107,343 



Digitized by 



Google 



SÉRIÉ C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



»4 



livres sur le Languedoc, 
et pièces à Tappui. 



— Compte du syndic Molinier 



C. 592. (Liasse.) — % pièoes, parchemÎD; 23 pièces, papier. 

Itt8&. — Comptabilité diocésaine. — Comptes par- 
ticuliers, pour frais de voyages et de procédure, par les 
syndics Antoine Dalles et Lecaron, et par le premier 
oonsttl d*AIbi Teissier, remplissant les fonctions de syndic 
W Tabsence de Leoaron. — Frais de voyages par le 
iK>nsul Pélissier ayant accompagné jusqu'à Cordes le 
régiment Comusson, pour l'empêcher de commettre des 
désordres dans les campagnes, puis étant allé vers le 
duc d'Hallwyn, à Montpellier, pour faire décharger le 
diocèse de ce régiment. — Requêtes de Jean Pelrous, 
t)ourgeoisde Gailtac, et de Pierre Teissier, avocat et consul 
d'Albi, députés aux États généraux, dévalisés à leur 
retour dans un hôtel de Carcassonne. — Lettres de 
Teissier, député à Paris, et du syndic général du Lan- 
guedoc , relatives à l'imposition pour les fortifications 
de Narbonne. -^ R61e de frais et fournitures, par Jean 
Albine, syndic du diocèse. — Requête des consuls de 
Lombers, relative aux droits seigneuriaux de la baronnie. 
^^ Rail des fruits du consulat de R6nel. — Emprison- 
Bernent du consul de Valence pour l'arriéré des impôts 
de la communauté et son élargissement par ordre des 
États. 

C. &93. (Liasse.) — % pièces, parchemin; 76 pièces, papier. 

i03O-1037. — Comptabilité diocésaine. — Impo- 
sition applicable au payement des dettes. — Lettres des 
syndics généraux relatives à la répartition des impôts. 

— Frais de procédure; instance suivie contre les habi- 
tants de Lacaune et le baron de Lescure, par les dio- 
cèses d'Albi, Saint-Pons et Castres, en règlement de 
comptes pour garnisons. — Requêtes des conununautés 
de Rabastens, Labessière, Tëcou, Cadalen et les Avalats, 
relatives à la subsistance des gendarmes du Roi, et ordon- 
nance de Schomberg pour faire compter les frais de cette 
subsistance en déduction des impositions des cinq com- 
munautés. -^ Compte du syndic Dumas, pour garnisons, 
frais de guerre, etc., avec les pièces àTappui. — Ordon- 
nances de réquisition par Schomberg : pour 500 chevaux, 
sur le diocèse d'Albi; — pour 200 quintaux de mèches à 
mousquet, à livrer dans la huitaine; — pour une imposi- 
tion de 4,000 livres, en remplacement des mèches qu'il 
est impossible de fournir. — Comptes et pièces à l'appui : 
par François Adh^iiar, clavaire de l'Hôtel-de-Ville d'Albi; 

— par Alphonse Dumas, frère du syndic; — par Henri 
Lenfant, bourgeois de Rabastens; — par de Ghambert, 



greffier du diocèse; — par Louis Salvan, pour frais de 
procédure contre le receveur de Solier, etc. 

G. 594. (Liasse.) ^ 6 pièces, parchemin; 88 pièces, papier. 

1G3S. — Comptabilité diocésaine. — Imposition de 
2,300 livres, par Schomberg, pour l'entretien des mules 
et mulets de l'armée. — Compte des 60,327 livres dé- 
pensées à l'occasion de la révocation de l'édit du pré- 
sidial d'Albi. — Frais du procès criminel de Roques et 
autres, accusés d'avoir fait et {riacardé dans la ville 
d'Albi des libelles diffamatoires contre l'évêque et l'As- 
siette. Roques fut condamné à mort par contumace et 
efflgié. — Compte et pièces à l'appui, par le syndic du 
diocèse Louis de Reynès, écuyer, gentilhomme ordinaire 
de Monsieur, frère du Roi. — Imposition pour rembour- 
ser les emprunts contractés pour l'acquisition des canons 
de Castres. — Salaire du chirurgien qui a soigné le 
sergent mortellement blessé par l'accusé Roques. — Rè- 
glement des sommes dues à l'ancien syndic Lecaron. 

G. 595. (Liasse.) — t pièces, parchemin; 64 pièces, papier. 

lttS9. — COTiptabilité diocésaine. — Comptes : 
pour frais de procédure, en matière de contributicms, 
contre les consuls de Rabastens;— des héritiers d'Ayt- 
meric de Guizon, avocat de Cordes et syndic diocésain; 
-T- du geôlier des prisons épiscopales d'Albi , pour la 
dépense des soldats de milice emprisonnés par ordre des 
consuls d'Albi, de Gaillac et de Cordes; — du viguier 
Fontvielle , pour frais de voyage ; — d'une imposition 
extraordinaire de 30,753 livres faite par ordre de M. 
le Prince et de Schomberg; — des frais d'États et d'Asr 
siette; -^ de Pierre Matry, consul d'Albi, faisant fonc- 
tions de syndic en l'absence de Genton. — Lettre missive 
de Schomberg mandant le receveur du diocèse à Mont- 
pellier. — Réquisitions pour la levée des soldats de 
milice. 

G. 596. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 29 pièces, papier. 

1940. — Comptabilité diocésaine, t- Compte du 
syndic Géraud Lucques, médecin, et pièces à l'appui. — 
Logement de plusieurs compagnies du régiment de 
Normandie dans le diocèse; désordres; ordonnance d'in- 
formation. — Requête et ordonnance de Schomberg, 
relatives au logement de quinze COTipagnies de ce régi- 
ment dans le diocèse. — Revue de la compagnie de 
chevau-légers de M. d'Amboise, logée à Cordes, par M. de 
La Roquebouillac, sieur de Souel, premier consul de 
Cordes. — Copie de la lettre du Roi au prince de Condé 



Digitized by 



Google 



32 ARCHIVES 

pour l'augmentation de reffeciif du régiment de Séri- 
gnan, et ordre de Condé pour le rassemblement des nou- 
velles compagnies à Rabastens, pendant dix jours. — 
Rôle des voyages et vacations de Jean de Lagarrigue, 
premier consul de Rabastens, étant de tour aux États. — 
Compte des dépenses faites pour la milice, par Louis 
Salvan. — Compte d une imposition de 8,650 livres faite 
par ordre de Schomberg. —Reçu de 6,924 livres du sieur 
Aguellier, commis à la recette par le maréchal , pour la 
subsistance des gens de guerre pendant un mois. — 
Compte de Jean Cousin, pour les 37,370 livres imposées 
en exécution de deux ordonnances de Condé, datées la 
première de Pézénas, la seconde d'Albi le M juillet, et 
destinées aux milices et pionniers du diocèse. — Quit- 
tances signées Guillaume Massia, commis par le Prince 
à la recotte de ces deniers. 

C. 597. (Liasse.) — 73 pièces, papier. 

IfMIO. — Comptabilité diocésaine. — Compte des 
frais d'États et d'Assiette par le receveur Jean Cousin et 
pièces à l'appui. — Rôle de frais présenté par Boyer, 
qui a suivi devant différentes juridictions l'appel de 
Roques (C. 594), condamné à mort par contumace pour 
avoir publié des libelles diffamatoires contre l'Evêque 
et les commissaires de l'Assiette, pour avoir excité le 
peuple à la sédition , etc. — Quittances des aumônes 
accordées aux couvents par l'Assiette. — Compte des 
deniers levés par ordre de Schomberg, pour la sub- 
sistance pendant deux mois, du régiment de Sérignan, 
et piècos à l'appui : ordre de marche du régiment, 
revues des compagnies, feuilles de logement, reçus des 
capitaines, etc. 

c. 598. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 103 pièces papier (t imprimées). 

104t. — Comptabilité diocésaine. — Compte de 
journées et voyages par le syndic Louis Salvan. — 
Rôle des recettes et dépenses de ce syndic et pièces 
à l'^ippui. — Ordonnance de Schomberg pour l'éta- 
blissement de l'étape dans le diocèse. — Bail de l'étape. 
— Emprisonnement à l'évèché de M. de Durfort, capi- 
taine au régiment de Mirepoix, pour un meurtre commis 
à Arzac. — Lettre du prince de Condé relative aux 
dettes du diocèse. — Requête du syndic et ordonnance 
de Condé, relatives à l'étape de Cordes. — Tableau 
des gîtes d'étape en Languedoc. — Compte de la dépense 
occasionnée par la subsistance, pendant quarante jours, 
de la compagnie des gardes du maréchal de Brézé, 
logée à Gaillac et à Lisle, en juillet et août. — Compte 
des frais d'États et d'Assiette et pièces à l'appui. 



DU TARN. 

C. 599. (Liasse). — 81 pièces, parchemin; 69 pièces, papier. 

164^. — Comptabilité diocésaine. — Comptes : du 
syndic Géraud d'Alary, avec les ordres du marquis d'Am- 
bres pour le départ de la noblesse d'Albi et les pièces 
prouvant la signification de ces ordres dans les châteaux; 
il s'agissait de rejoindre l'armée du Roussillon ; — des 
dépenses de l'étape dans le diocèse , avec les comptes 
particuliers de Gaillac et de Cordes ; — de Guyon de 
Fleyres, pour une sonmie de 42,686 livres, imposée 
par d'Ambres; — de la dépense occasionnée par l'en- 
trée solennelle du maréchal de Schomberg, à Albi, 
et pièces à l'appui; — de la somme de 15,048 livres 
levée pour dépenses de guerre. — Lettre missive de 
Schomberg à révoque pour le payement d'une dette 
de 300 livres. — Frais d'Etats et d'Assiette et pièces 
à l'appui. 

c, 600. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 66 pièces, papier. 

Itt43. — Comptabilité diocésaine. — Compte de 
Raymond Boyer, consul d'Albi et syndic par intérim, 
pour les frais d'un procès criminel qui coûta plus de 
1,500 livres. Il s'agissait de gens inconnus, armés et 
masqués, qui tenaient les grands chemins et arrêtaient 
les convois de grains. La nuit ils se retiraient dans 
les bois. Il n'y avait plus de sûreté pour les voyageurs. 
Le marquis d'Ambres donna l'ordre au prévôt de sévir 
contre eux avec la dernière rigueur. Le principal accusé 
fut pendu ; les autres firent amende honorable et furent 
bannis. — Compte des étapes de Gaillac, Cordes et 
Cahuzac, par le receveur Jean Cousin; pièces à l'appui. 
— Solde de la dépense occasionnée par l'entrée de Schom- 
berg, à Albi. — Frais d'Etats et d'Assiette; quittances 
des parties prenantes. — Compte des intérêts payés aux 
créanciers du diocèse, etc. 

c. 601. (Liasse.) ~ 2 pièces, parchemin; il pièces, papier. 

1644. — Comptabilité diocésaine. — Frais de voya- 
ges du consul d'Albi, Jean Bouzinac, faisant fonctions 
de syndic. — Compte de Roch Pelrous, de Gaillac, 
député aux Etats. — Frais du procès criminel de Jean 
Julia, de Labastide-Gabausse, condamné à mort par 
les officiers de justice du Castelviel , et exécuté à Tou- 
louse après appel. — Compte du syndic Pierre Royer, 
avocat : voyages, inspection des garnisons, frais de 
procédure, etc. — Pierre Chambert, secrétaire du dio- 
cèse. — Claude Boyer, député en Cour pour les affaires 
du diocèse. — Lettre du juge-mage Calvet et autres 
pièces relatives aux droits de confirmation pour le joyeux 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



33 



avènement. — Décret d'ajournement par Tintendant Bal- 
tazar, à la requête du syndic, contre le receveur Cousin. 

— Poursuites contre Guillaume Fraissinet , sieur de Vis- 
sac, se disant commissionné pour la vérification des quit- 
tances de finance et contrats d'engagement du Domaine. 

— Requête du syndic contre la taxe des bassins du 
purgatoire , pour laquelle on poussait la rigueur jusqu'à 
saisir les biens des marguilliers. — Frais du voyage de 
Teissier vers le marquis d'Ambres, à Montauban, lors 
du passage de l'armée de Villeroi , allant en Catalogne. 

— Compte de Claude Boyer, pour son voyage à Paris. 
Ce compte est daté de Paris. Le député compte quinze 
jours pour le voyage, à 8 livres par jour; quatorze 
mois et treize jours de séjour, à 4 livres par jour, et 
80 livres pour port de paquets. Son compte qui s'éle- 
vait à plus de 1,900 livres fut réduit à 1,400. 

G. 602. (Liasse). — 4 pièce, parchemin; 80 pièces, papier. 

1045. — Comptabilité diocésaine. — Comptes du 
receveur Innocent Lebrun , pour les deniers extraordi- 
naires, les frais d'États et d'Assiette, etc. — Dépenses 
occasionnées par une sédition à Padiès , contre les col- 
lecteurs des tailles. — Ordre de Schomberg aux étapicrs 
du diocèse d'avancer des fonds au sieur Geoffroy voya- 
geant pour le service du Roi. — Commission, par le 
mémo maréchal , au sieur Garât, pour l'inspection des 
troupes de passage à Cordes. — Comptereau de Loubers, 
consul de Cordes, député aux États. — Rôle de frais 
d'un procès contre les receveurs, où se trouve cette 
mention : « Pour avoir un rapport favorable fut donné 
à un valet de chambre de monseigneur le Chancelier, 
2 pistoles ». — Indemnité à Jean Trouilhet, collecteur 
d'Alban, qui était resté prisonnier, pour l'arriéré de 
la communauté , pendant huit mois , et au syndic Boyer, 
aussi emprisonné pour les tailles. — Les députés du 
Tiers aux États reçoivent 2 écus par jour. — Compte 
de d'Escarlhan, pour les affaires qu'il est allé traiter à 
Paris. 

G. 603. (Liasse.) — 3 pièces , parchemin ; 48 pièces, papier. 

lAlO. — Comptabilité diocésaine. — Compte de 
Jean d'Escarlhan chargé de suivre en appel à Toulouse, 
l'instance criminelle contre Géraud Roques, pour libelles 
diffamatoires contre les officiers du diocèse (C. 594, 597). 

— Comptereau de frais pour la même instance par le 
syndic Jean Laroque. Ses meubles avaient été saisis 
et vendus, et il dut payer le droit de capsol aux ache- 
teurs. — Poursuites par les consuls de Gaillac contre 
les propriétaires des moulins de Rabastens, qui avaient 

Tarn. — Tome II. — Série C. 



fait fermer le pas à l'extrémité de la chaussée , ce qui 
était préjudiciable au commerce. — Pièces à l'appui du 
compte des deniers extraordinaires, présenté par Ber- 
nard Çusolier. — Autorisation pour un emprunt de 
600 livres, les 3,000 des affaires casuclles étant insuf- 
fisantes. — Quittances pour les aumônes faites aux cou- 
vents. — Frais d'inspection de la rivière du Tarn, par 
l'ingénieur Jacob Alsen , de Bordeaux, dans l'intérêt de 
la navigation. — Payement au consul d'Albi, Jean de 
Bages, de 82 journées extraordinaires qu'il a employées 
aux États, en sus des 45 qui sont accordées par le Roi 
aux députés, etc. 

C. 604. (Liasse.) — t pièces , parchemin ; 61 pièces , papier. 

1647. — Comptabilité diocésaine. — Comptes des 
frais d'États et Assiette, de l'étape et de l'extraordinaire, 
par le receveur Antoine Blanc. — Quittances': par le 
baron de Ganges, commissaire- principal de l'Assiette; 

— par le sieur de Roqueplane-Bonnaval , représentant 
du vicomte de Paulin à l'Assiette; — par les sieurs 
Louis Salvan , Dusol et Jean Laroque , députés aux États 
de la province. — Payement de la subsistance des gens 
de guerre. — Frais de voyages du syndic Jean Laroque, 
pour se rendre compte des désordres commis par les 
troupes en garnison dans le diocèse. — Compte par le 
syndic Jean de Bages, écuyer, des dépenses occasion- 
nées par le déplacement de l'Assiette : le baron de Ganges, 
conunissaire principal, était sorti d'Albi avec l'évèque, 
et il avait ouvert une autre assemblée à Gaillac ; — 
sommation par de Bages à de Ganges , de rentrer à Albi; 

— le syndic va saluer le comte d'Aubijoux, à Graulhet; 

— entrée du comte à Albi (27 juillet) ; — on lui pré- 
sente du vin et des flambeaux ; — armoiries et pein- 
tures commandées aux maîtres peintres Jean Hourde, 
Louis Bordclet et Louis Molinier; — six portraits gar- 
nis de buis, avec tableaux et écriteaux; — gratifica- 
tion de 500 livres à Charles Dufresne , René Berthelot 
et Pierre Rebelhon , comédiens du duc d'Epernon, venus 
exprès de Toulouse pour l'arrivée du comte d'Aubijoux. 

G. 605. (Liasse.) — t pièces, parchemin; 85 pièces, papier. 

i049. — Comptabilité diocésaine. — Compte du 
syndic Rossignol, présenté à l'Assiette de Gaillac. — 
Rôle des dépenses faites par Jean Pendariès , consul de 
Monestiès, pour obtenir de François Gorsse, « se disant 
secrétaire du diocèse », un extrait du procès- verbal de 
l'Assiette tenue à Albi. — Mandement de l'évèque sur 
le trésorier pour les aumônes aux couvents. — Arrêt du 
Conseil d'État condamnant le syndic à payer au chevalier 

5 



Digitized by 



Google 



34 



ARCHIVES DU TARN. 



de Marcilly, cornette de la compagnie des gendarmes de 
Schomberg, la somme de 4,468 livres pour le logement, 
dans divers hôtels, d'hommes qui devaient loger à Salies, 
Mailhoc et les Avalats, et qui n'y avaient pas été reçus, 
les habitants, à leur approche, ayant pris la fuite et em- 
porté leurs meubles et leurs provisions. — Comptes de 
l'étape, par Michel Lacoste, et de l'extraordinaire, par 
Innocent Lebrun. Parmi les pièces à l'appui, on remar- 
que des quittances pour intérêts reçus, par Pierre 
Prompsal, syndic des Jésuites d'Albi; François, baron de 
Lescure ; J. A. de Capriol , sieur d'Aragon ; Antoine 
Dupuy, sieur de Saint-Juéry ; de Nupces, sieur de Flo- 
rentin, conseiller au Parlement; le vicomte d'Ambialet ; 
Louis Dulac, sieur de Prat de Bosc ,« époux de Cécile de 
Calmels, héritière du conseiller Pons de Calmels, et 
autres. 

C. 606. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 45 pièces, papier. 

t64L9-ltt5t. — Comptabilité diocésaine. — Comp- 
tes : des gratifications, dettes, etc.; des frais d'États et 
d'Assiette, et de l'étape, par Pierre Cassan; — pour le 
traitement du gouverneur et l'entretien de ses gardes, 
pour les frais d'États et d'Assiette, pour l'étape, par 
Louis Salvan, et pièces à l'appui. — Gages des officiers 
du diocèse., — Dépenses pour deux voyages du juge 
Etienne Salvan aux États, par ordre de l'évèque. — 
Lettres missives de Tévêque au receveur Pierre Matry, 
datées de Combéfa et relatives : à la convocation de 
l'Assiette ; — au payement de 48 journées de vacations , à 
6 livres l'une, à Salvan, député aux États dePézénas, 

— et au payement des honoraires dûs au notaire Jacques 
Noyrit. 

C. 607. (Liasse.) — 119 pièces, papier. 

165^. — Comptabilité diocésaine. — Comptes de 
Pierre Julien, receveur commis : pour le premier dixième 
des parties rétablies en faveur de plusieurs communau- 
tés ; — pour les frais d'États et d'Assiette; — pour l'étape; 

— pour une part des arrérages d'intérêts dûs à certaines 
communautés; — pour les frais de garnisons, mortes- 
payes, etc. — Pièces à l'appui de ces comptes; mande- 
ments, quittances, etc. — Vacations des députés chargés 
de la direction des affaires du diocèse et convoqués à 
Monestiès pour l'étape. — Fournitures et vacations du 
syndic François Dumas. — Liquidation des intérêts dûs 
à Louis Salvan. — Règlement de compte avec Pons de 
Calmels, avocat au Conseil du Roi, à Paris. — Rôle des 
écritures faites parle notaire Pierre Ferrasse, depuis la 
tenue de l'Assiette à Gaillac, en 1649. — Rôle de dé- 



penses et pièces justificatives, par Pierre Rouisse, avocat, 
syndic diocésain à Cordes. — Lettres missives du syndic 
Dassier, du vicaire général Duferrier, de Rreuil, aumô- 
nier de l'évèque, et d'autres, relatives à la comptabilité. 

c. 608. (Liasse.) — 23 pièces, papier. 

1053. — Comptabilité diocésaine. — Comptes de 
Louis Salvan, receveur alternatif : pour l'étape; — pour 
le traitement des gouverneurs, l'entretien des gardes, 
etc.; — pour les frais d'États et d'Assiette; — pièces à 
l'appui, quittances, etc. — Compte de Marc- Antoine 
Dassier, syndic du diocèse, vérifié par l'Assiette de Gaillac. 
Le comptable partit de suite pour Paris, en poste, afin de 
faire approuver cette Assiette que l'Assemblée tenue à 
Albi voulait faire annuler. Deux jours après son arrivée 
il obtint un arrêt d'homologation qu'il envoya par un 
exprès, car il tomba malade et fut obligé de rester quel- 
que temps à Paris. Ce compte est réglé à i,531 livres. 
Parmi les pièces jointes se trouvent des lettres adressées 
à Dassier pendant son séjour à Paris, par les sieurs 
Roux-Montbel ; Lebret, avocat au Conseil du- Roi; Du- 
ferrier, vicaire général; Chambert, secrétaire du diocèse, 
et par Gaspard Daillon Du Lude, évèque d'Albi, ces der- 
nières datées de Combéfa ainsi que celles de Chambert. 

C. 609. (Liasse.) — 64 pièces, papier. 

1654. — Comptabilité diocésaine. — Règlement des 
vacations du syndic Pierre Rouysse, depuis l'Assiette tenue 
à Gaillac, en 1652. — Requête à l'intendant par le syndic 
Marc-Antoine Dassier : Pierre Martin, procureur du Roi 
en la viguerie, et le chanoine Jean de Rages ont obtenu 
un décret de prise de corps contre lui; il demande que 
l'exécution de ce décret soit suspendue, attendu qu'il ne 
peut pas convoquer l'Assiette, au grand préjudice du 
Trésor, puisqu'on ne pourra pas lever les impositions. 
Ordonnance de l'intendant conforme à cette requête. — 
Pierre Rérenguier, syndic diocésain. — Compte du syndic 
François Seguy, de Gaillac, et pièces à l'appui : lettres 
du vicaire général Duferrier, du secrétaire du diocèse, 
d'Etienne Salvan , de l'évèque Du Lude, etc. Celles de 
l'évèque sont datées de Lisle, ainsi qu'une délibération 
du Conseil de Direction tenue dans cette ville, sous la 
présidence de l'évèque, et relatives aux impositions dues 
par la communauté de Valence. — Comptes d'Antoine 
Lalo, commis receveur, pour l'étape, pour les frais d'États 
et d'Assiette, pour les mortes-payes, etc. — Lettres de 
l'évèque au receveur relatives aux passages de troupes. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



35 



C. 610. (Liasse.) — 2 pièces, parchemiD; 82 pièces, papier. 

iO&5. (Premier recueil.) — Compte du syndic 
Géraud d'Alary, sieur de Linières. — Comptes de l'étape, 
des deniers extraordinaires, des frais d'États et d'As- 
siette, par Pierre- Jean Pujol, receveur commis. — État 
des payements des frais d'Assiette : quittances du baron 
de Pelonez, consul de Cordes, commissaire ordinaire; du 
syndic Raymond Ladevèze; de Jacques Dalles, sieur de 
Boisse, etc. — Mandement signé Malidor, vicaire général, 
pour la distribution des aumônes ordinaires aux couvents, 
savoir : aux religieuses Sainte-Claire, 50 livres; aux 
Cordeliers d'Albi, 50 livres; à ceux de Rabastens, 25 
livres; à ceux de Réalmont, 25 livres; aux Carmes d'Albi, 
50 livres; aux religieuses de Fargues d'Albi , 20 livres; 
aux Jacobins, 30 livres; aux religieuses de Gaillac, 50 
livres; total : 300 livres que l'Assiette laissait à la discré- 
tion de l'évoque. 

G. 614 (Liasse,) — 94 pièces, papier. 

1655. (Deuxième recueil.) — Compte de frais et 
vacations par le syndic Raymond Ladevèze, et pièces à 
l'appui, entr'autres une lettre d'Armand de Bourbon, 
datée de Pézénas, relative au transfert de l'étape de 
Cordes à Saint-Bauzile où doit se rendre le régiment de 
Normandie qui devait loger à Cordes. — Comptes du syn- 
dic d'Alary, sieur de Linières, et de Pierre-Jean Pujol 
qui a payé les quatre dixièmes des intérêts dûs aux com- 
munautés. — Transports, procurations, quittances et au- 
tres pièces à l'appui de ces comptes. 

G. 642. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 53 pièces, papier. 

1056. (Premier recueil.) — Compte de Tétape, par 
J. P. Pujol, avec les pièces à l'appui. — L'ancien rece- 
veur Salvi Solier est emprisonné à la requête du syndic 
et conduit à Montpellier pardevant la Cour des Comptes, 
avec le chanoine Barthélémy Solier, pour un règlement 
de comptes avec les créanciers du diocèse. — Comptes du 
syndic du diocèse Jean de Calhelan, et du syndic diocé- 
sain Jacques Resclause, de Rabastens. — Comptes des 
frais d'États et d'Assiette, des garnisons, mortes-payes, 
etc., par le receveur alternatif Etienne Matry, et pièces à 
Tappui. — Aumône de 50 livres à Antoine Carcenac, 
consul de Tanus, prisonnier dans la prison épiscopale de- 
puis quatre ans. — Mandement de \0 livres au profit de 
Veyriac, maître de musique de la cathédrale, pour la 
messe de l'Assiette. — Vacations des députés aux États 
et à l'Assiette, quittances, etc. 



G. 643. (Liasse.) — 402 pièces, papier. 

1B56. (Deuxième recueil.) — Compte de l'étape, 
par le receveur alternatif Etienne Matry, avec les pièces 
à l'appui. Les mandements sont signés de l'évèque ou du 
vicaire général Malidor; plusieurs sont délivrés pour payer 
des travaux de grande voirie, exécutés notamment aux 
côtes de Malcabrière et de Ladrècbe. — Autres comptes du 
même receveur pour le cinquième dixième du principal 
des parties dues par le diocèse à plusieurs commu- 
nautés et pour partie des intérêts, avec les pièces à 
l'appui, les délibérations, les procurations et les quit- 
tances des communautés. 

c. 644. (Liasse.) — 40 pièces, papier. 

1057. — Comptes de Jean Bessière, commis à la 
recette dans le diocèse, pour l'étape de Cahuzac; pour 
les frais d'États et d'Assiette ; pour le sixième dixième 
des parties dues par le diocèse à plusieurs communautés; 
pour l'étape générale et la réparation des chemins; 
pour un arriéré dû à la bourse de la province ; pour 
les appointements des gouverneurs, gratifications, don 
gratuit, etc. — Comptereau des frais faits par le sieur 
Lacroix, premier consul de Réalmont, pour le recou- 
vrement du domaine dudit Réalmont. — Comptes d'ad- 
ministration du syndic du diocèse Jean de Calhelan, 
et du syndic diocésain Bertoulle. 

G. 645. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 54 pièces, papier. 

1058. — Comptes de Pierre-Jean Pujol, commis 
à la recette dans le diocèse , pour les deniers extraor- 
dinaires , le don gratuit, etc. ; pour le septième dixième 
des parties dues aux communautés ; pour l'étape, avec 
la quittance du trésorier de la bourse, Lesecq; pour 
les frais d'États et d'Assiette, avec quelques pièces à 
l'appui. — Rôle des frais faits par Claude Rennepont, 
prévôt du diocèse, pour le jugement et l'exécution d'un 
assassin. — Aumône de 10 livres à Hiérôme, ermite 
de Saint-Amarand. — Mandement de 5 livres au profit 
du peintre Jean Molinier, pour avoir peint les armoiries 
du duc d'Arpajon. — iO livres à Henri Vevriac, pour 
la musi(iue de la messe du Saint-Esprit , à l'ouverture 
de l'Assiette. — Frais des poursuites faites pour empê- 
cher le marquis de Malause de devenir propriétaire 
du domaine de Réalmont. — Compte des dépenses faites 
par Pierre Dousset, curé de Réalmont, pour garantir 
la liberté de la ville contre les protestants. — Compte 
d'Antoine de Fontvieille, sieur de Salies, chargé de 



Digitized by 



Google 



36 



ARCHIVES DU TARN. 



la fourniture de l'étape, à défaut d'adjudicataire. — 
Réparations à la côte de Malcabrière. 

C. 616. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 49 pièces, papier. 

1B59. — Compte ;du syndic du diocèse, Jacques 
de Boucherambaut de Caste, écuyer, pour les deniers 
qu'il devait employer aux affaires du diocèse. — Comptes 
du receveur alternatif Etienne Matry, pour l'étape, avec 
la quittance du trésorier de là bourse; pour le don 
gratuit, les garnisons, la réparation des places, etc., 
avec les pièces à l'appui. — Réparation des ponts de 
Trotoco, de Gazalès, de Briatexte, de Lièvre; du grand 
chemin de Malcabrière et acquisitioft de terrain pour 
son élargissement; du chemin d'Albi à Lagrave, au 
lieu dit « Al Mal Pas » , consulat de Marssac. — Man- 
dements de l'évèque ou des vicaires généraux, quit- 
tances, etc. 

c. 647. (Liasse.) — 59 pièces, papier. 

IBBO. — Compte de Jean Roux, receveur ancien 
pour les appointements des gouverneurs, les gratifica- 
tions, etc. — Compte de l'étapier de Noailles. — Compte 
de Jacques Boucherambaut de Caste, écuyer, et pièces 
à l'appui, savoir : lettres du syndic delà province rela- 
tives aux réparations à faire aux ponts et chemins; 

— rôle des frais de poursuites contre les habitants de 
Pinet, pour les tailles; — état des dépenses faites à 
l'occasion d'une prise d'armes par le sieur de Lagui- 
merie, en compagnie du sieur de Tanus, du baron 
d'Ampiac et d'autres, au nombre de plus de cent, à 
pied et à cheval, et des dégâts qu'ils ont commis à 
Rouffiac et aux environs. — Compte du secrétaire Ray- 
mond Boyer, remplissant la charge de syndic en l'absence 
de Jacques Boucherambaut, et pièces à l'appui, savoir : 
rôle des dépenses occasionnées par la sédition des habi- 
tants de Gaulène; — réparation à divers chemins; — 
solde des travaux exécutés au chemin de Malcabrière 
et aux ponts de Trotoco et Briatexte ; — lettre du syndic 
général relative aux malversations du fermier des gabelles; 

— frais de procédure contre la communauté de Valence 
et de l'instance suivie par le consul d'Andouque , avec 
l'intervention du syndic du diocèse, contre le sieur de 
Lacapelle; — mandements, quittances, etc., etc. 

c. 618. (Liasse.) — 83 pièces, papier. 

tSttt. — Compte du receveur commis Dominique 
Jodan , pour l'étape ; pour les appointements des gou- 
verneurs, gratifications, etc.; pour les frais d'États et 



d'Assiette, avec les quittances des députés, du prévôt 
Rennepont, des syndics, etc.; des deniers extraordi- 
naires, avec des mandements pour payer les travaux 
exécutés au pont de Coules, au chemin d'Albi à Cas- 
tres , par Labastide , etc. — Compte du syndic Raymond 
Boyer : réparations au chemin de Malcabrière et à celui 
Notre-Dame de Ladrèche ; — construction d'un pont sur 
le ruisseau de Coules, au lieu dit à Labedesse, consulat 
deLescure, etc. — Compte de Jean Laroque, avocat 
et secrétaire du diocèse , pour son administration pen- 
dant l'absence du syndic Boyer. — Délibération de la 
communauté de Cordes, au sujet de la restitution d'une 
somme de 6,000 livres à faire au diocèse. — Ordon- 
nance pour la visite des ponts et chemins du diocèse, 
qui sont tous impraticables. — Frais des poursuites 
exercées contre quatre femmes arrêtées pour vols. Les 
vols étaient fréquents dans le diocèse et les personnes 
qui en étaient victimes ne voulaient pas poursuivre, 
ce qui était une espèce d'encouragement pour les voleurs, 
c'est pourquoi le diocèse fit faire les poursuites à ses 
frais. — Assemblée générale de la baronnie de Curvalle, 
sur la place publique de Villeneuve, lieu ordinaire 
de ces assemblées, pour la répartition des tailles de 
l'année. 

C. 649. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 81 pièces, papier. 

t6G9- — Comptes du receveur Etienne Matry , pour 
les frais d'États et d'Assiette; pour la réparation des 
ponts et chaussées, et pièces à l'appui; pour le don 
gratuit, les appointements des gouverneurs, l'entretien 
de leurs gardes, etc. — Recettes de ce dernier compte, 
168,324 livres; dépenses, 166,400 livres.* — Le diocèse 
payait aux Jésuites d'Albi 1,500 livres de pension, 500 
livres pour la lecture de la philosophie et 150 livres 
à titre de complément de pension. — Compte de Pierre 
de Reynès, écuyer, syndic du diocèse. 

C. 620. (Liasse.) — 3 pièces , parchemin ; 3 pièces , papier. 

tOG3. — Comptes de Jean Roux, receveur suicien, 
pour les deniers extraordinaires : recettes 193,484 livres; 
dépenses , 193,025 livres; pour les frais d'États et d'As- 
siette, et pour l'administration du diocèse. On paya 
aux syndics Pierre de Reynès et Raymond Boyer, et 
à Roch d'Yversen, consul de Gaillac, tous trois députés 
aux États généraux, 810 livres; au commissaire prin- 
cipal de l'Assiette, 240 livres; au viguier commissaire 
ordinaire , 92 livres ; au représentant du clergé et à 
celui de la noblesse, ensemble 94 livres; au consul 
d'Albi, commissaire ordinaire, 40 livres; aux huitcon- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



3^7 



suis des villes principales , 320 livres ; au syndic vieux , 
30 livres; au syndic, 400 livres; au greffier, 400 livres; 
à son clerc, 40 livres; pour l'impression des mandes, 
25 livres; au clavaire de la ville, pour papier, plu- 
mes, encre et frais divers pendant l'Assiette, 30 livres; 
aux serviteurs des consuls, 48 livres; pour la messe 
du Saint-Esprit, 40 livres; pour les aumônes aux couvents, 
300 livres. — Compte particulier du syndic Géraud 
d'Alary, sieur de Linières. 

G. 621. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 130 pièces, papier. 

iSttl. — Comptes de Jean Teulicr, commis à la 
recette, pour l'étape, avec les quittances de Lesecq, tréso- 
rier de la bourse; — pour les deniers extraordinaires; — 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le don gratuit, 
les appointements des gouverneurs, etc. — Ce dernier 
compte est clos, en recettes, à 474,533 livres; en dé- 
penses, à 472,289 livres. — Mandements pour payer 
les travaux exécutés aux ponts de Ferret, de Marlouis, 
de Villeneuve, d'Auriole sur le Frézou, consulat du 
Taur; sur les chemins d'Albi à Lanel et d'Albi à Tou- 
louse, passant derrière le couvent des Cordeliers; aux 
ponts de Lazero, près de Combéfa, de Tanus, de Mi- 
randol, de Lagarrigue, consulat de Senouillac, chemin 
de Toulouse à Lyon. — Mandement de 6 livres pour 
la dépense, pendant un mois, de la fille convertie 
qui a fait profession de foi devant le R. P. Rochelte. 
— Compte particulier du syndic Raymond Royer. 

G. 622. (Liasse.)^ 3 pièces, parchemin ; 100 pièces, papier. 

1005. — Compte d'Etienne Matry, receveur alter- 
natif, pour les frais des États, la réparation des ponts et 
chemins; — pour l'étape générale; — pour le don gratuit, 
les appointements des gouverneurs , etc. — Recettes de 
ce dernier compte, 482,269 livres; dépenses, 482,004 
livres. — Comptes particuliers pour les frais du procès 
fait à Azam, vieux de Valence, accusé de rébellion 
en matière d'impôt, condamné à mort par contumace, 
puis epiprisonné par ordre du syndic. — Réparations : 
à la côte de Ranteil, route d'Albi à Castres; au pont 
de Monestiès; au grand chemin de Garipendoul ou d'Albi 
à Graulhet. — Comptes de Raymond Royer, avocat, en 
sa qualité de secrétaire du diocèse, ou conune ayant 
rempli la chaîne de syndic en l'absence d'Etienne de 
Renne, sieur de Saint-FIorens. — Travaux à l'écluse 
de Marssac. 

c. 623. (Liasse.) — 2 pièces, parchemio; 42 pièces, papier. 



natif, pour le don gratuit, les appointements des gou- 
verneurs, etc.; — pour l'étape générale; — pour les 
frais ordinaires des États, la réparation des ponts et 
chemins, etc. — Réparation du chemin de Triguebeurre 
à Saint-Amarand. — Mandement de 40 livres au profit 
de Lasalle, maitre de musique de Sainte-Cécile, pour la 
messe du Saint-Esprit à l'ouverture de l'Assiette. — 
Comptes particuliers du syndic Jean Laurency, avocat; 
du secrétaire Raymond Royer , et de l'avocat Jean de Ca- 
thelan, premier consul d'Albi, député à Montpellier pour 
le procès Azam (C. 622). Cathelan attendit la sentence 
définitive qui condamna Azam au bannissement, à 500 
livres envers le Roi, 250 envers le diocèse et aux dépens. 
Jean Teulier, procureur du Roi en la viguerie, avait 
aussi été envoyé à Montpellier. 

G. 624. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 404 pièces, papier. 

1007. — Comptes d'Antoine Vézian, pour les frais 
ordinaires des États, la réparation des chemins, etc.; — 
pour l'étape générale; — pour le don gratuit, les appoin- 
tements des gouverneurs, etc. — Recettes de ce dernier 
compte, 496,232 livres; dépenses, 494,044 livres. Les 
taxations du receveur étaient fixées à 6 deniers par 
livre. — Construction de l'écluse de Marssac. — Dépenses 
de 600 livres pour réparations à l'Hôtel-de-Ville d'Albi. 
— Gages de Dubourg, prévôt diocésain. — Aumône au 
frère Zozime, ermite de Saint-Amarand. — Travaux dio- 
césains : ponts sur les ruisseaux de Riols et de Sarlan, 
consulat d'Artiiès, grand chemin d'Albi à Valence; pont 
de Lasplanques de Caussels, sur les ruisseaux de Jausion 
et de Caussels, chemin d'Albi au Ras-Languedoc; pont de 
Cirou, sur le Viaur, entre le Languedoc et la Guyenne; 
batardeau de Marssac, etc. — Consultation sur la ques- 
tion de savoir si le diocèse doit rembourser les frais 
faits par le juge Salvan et le procureur du Roi Teulier, à 
l'effet de se faire décharger d'une condamnation aux ga- 
lères pour un prétendu assassinat commis sur un grand 
chemin, en 4664. — Compte particulier de l'avocat 
Ronavenlure de Ginolhac, syndic du diocèse. 

G. 625. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 426 pièces, papier (1 imprimée). 

166S. — Comptes du receveur alternatif Etienne 
Matry : pour l'étape générale; — pour les frais ordinaires 
des États, les réparations des ponts et chemins, etc.; — 
pour le don gratuit, les appointements des gouverneurs , 
etc. — Recettes de ce dernier compte, 243,495 livres; 
dépenses, 24 4 ,826 livres. — Travaux diocésains : chaussée 
de Marssac; ponts de Cirou, de Caussels, de Groc sur le 



. — Comptes d'Etienne Matry, receveur alter- I Cérou, de Tanus. — Visite des chaussées des moulins 



Digitized by 



Google 



38 ARCHIVES 

d*Albi, Casleliiau, Durestat, el des rochers qui sont dans 
le lit de la rivière, de Marssac à Durestat, pour s'assurer 
si l'on peut y construire des pas volants « sive passelés ». 

— Gages du prévôt Louis Bone, sieur Dubourg, et de 
ses archers. — Vacations des députés aux États et à 
l'Assiette. — Mandement de 198 livres au sieur Morancy, 
brigadier des gardes du duc de Verneuil, appelé dans le 
diocèse pour prêter main forte aux collecteurs des tailles. 

— Délibération des États diocésains relative aux diffi- 
cultés qu'éprouvent les collecteurs dans les communautés 
d'Alban, Padiès, Trébas, Montauriol, Pinet et Curvalle. 

G. 626. (Licisse.) — 3 pièces, parchemin; Mt pièces, papier. 

lStt9. — Comptes de Jean Roux, receveur parti- 
culier : pour l'étape générale; — pour les frais ordinaires 
des États, gages des officiers, intérêts, etc.; — pour le 
don gratuit, les appointements des gouverneurs, les 
dettes, etc. — Recettes de ce dernier compte, 198,154 
livres; dépenses, 171,511 livres. — Travaux diocésains : 
chaussée de Marssac ; côte et pont de Monestiès, etc. — 
Compte particulier du syndic Jean Teulier. — Frais de 
poursuites contre les auteurs d'altérations et falsificatiofts 
faites dans un des registres (année 1572) du notaire 
Jacques Gorsse, dans le but de s'attribuer un titre de 
noblesse. — Quittance du « commis à la levée des sabba- 
tines sur les arrêts de la Cour des Comptes ». — Man- 
dements au profit des couvents, du maître de musique 
Lasalle , des députés aux États et à l'Assiette , etc. — 
Ordonnance de l'intendant portant confirmation de l'élec- 
tion des consuls de Cordes : Lautrec, Berry et autres , 
pour établir leur droit d'assistance à l'Assiette. 

G. 627. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 403 pièces, papier. 

1670. — Comptes du receveur Antoine de Vézian : 
pour l'étape générale ; — pour les frais d'États et d'As- 
siette; — pour le don gratuit, les appointements des 
gouverneurs, etc. — Recettes de ce dernier compte, 
192,278 livres; dépenses, 191,507 livres. — Réparations 
à l'écluse de Marssac et au chemin de Malcabrière. — 
Visite des ponts du Riols et de Sarlan, à Arthès, et du 
pont près de la mouline de Poussoy, chemin de Les- 
cure. — Habillement des six archers du prévôt : drap 
rouge, revers bleus, passements blancs. — Frais occa- 
sionnés par le meurtre du prévôt Manelphe. — Vacations 
des députés aux États et à l'Assiette. — Aumônes aux 
couvents, etc. — Comptereau de Jean de Cathelan, avocat 
et syndic, pour la recherche, dans les archives de la 
province , des titres relatifs à la pesade. — Emprunt 
pour poursuivre un meurtrier à la requête d'un paysan 



DU TARN. 

de Villeneuve. — Criée des .biens saisis sur le rece- 
veur Salvi Solier, etc. 

C. 628. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; U6 pièces, papier {\ imprimée^ 

1671-167^9. — Comptes : du receveur alternatif 
Etienne Matry, pour les frais ordinaires des États, gages 
des officiers, etc., avec les pièces à l'appui; — du se- 
crétaire Raymond Royer, député à Montpellier; — de 
noble Pierre de Reynès, écuyer, premier consul d'Albi, 
et de François d'Alary, sieur de Laroque, ayant exercé 
l'un et l'autre la charge de syndic pendant l'absence 
de Jean Teulier. — Construction d'un pont sur le Rondi- 
dou, près de la Porte-neuve, chemin d'Albi à Castres. 
— Réparation du chemin d'Albi à Castelnau de Ronna- 
fous. — Compte particulier du syndic Jean Teulier, 
lieutenant principal en la temporalité, député à Paris 
pour y suivre plusieurs procès en instance, celui de 
la pesade; le conflit, à propos de la juridiction, entre 
les officiers du Roi et ceux de l'évêque ; mais notam- 
ment les poursuites dirigées contre les assassins de 
Louis de Manelphe , écuyer , sieur de Villeneuve, prévôt 
des trois diocèses d'Albi, Castres el Lavaur, et époux 
de Marie de Courbière. Manelphe fut assassiné le 23 
juillet 1670 par une troupe de séditieux qui, après s'être 
emparé, de nuit, des portes de la ville d'Albi, ont 
assiégé le logis de Notre-Dame où se tenait le prévôt 
qu'ils ont tué de six coups de mousquetade au moment 
où il s'échappait par le toit. Roulcays, l'un des assas- 
sins, valet de chambre de Rernard de Prats, sieur de 
Vieux, trésorier de France en la généralité de Montau- 
ban , avait été arrêté les armes à la . main et tout 
couvert du sang de la victime. — De Prats avait fait 
rébellion pour empêcher le fermier du Domaine de 
jouir de la seigneurie de Vieux, réunie à la Couronne, 
elune instance criminelle était dirigée contre lui, ins- 
tance pour laquelle Raymond Loubct, bourgeois du 
Verdier, s'était porté partie civile. De sorte que quand 
le diocèse envoya Teuher à Paris, Loubet lui fut adjoint. 
Tous deux avaient affaire à des adversaires puissants. 
Teulier, qui défendait la temporalité, ne fut pas plutôt 
à Paris que le viguier royal Fontvieillc, au nom sup- 
posé de Pierre Dumas, chanoine de Saint-Salvi, le fit 
enlever sur le Pont-Neuf par vingt archers du prévôt 
et conduire au Fort-l'Évêque , pour une prétendue 
amende de 500 livres qu'il fut obligé de consigner pour 
sortir de prison; puis il fut exposé à toutes sortes 
d'injures et de vexations. Loubet, traqué par les gens 
de de Prats, fut deux fois enlevé de Paris et mis au 
Châtelet; puis on le renferma à Saint-Martin des Champs 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 



39 



où il resta deux mois et un jour; il en sortit sur les 
instances de Teulier , qui pourvoyait à tous ses besoins ; 
mais il fut bientôt repris et renfermé au grand Châ- 
telet où il resta neuf jours. Teulier le fit encore sortir; 
mais sur le conseil de Raphaël Gauthier, substitut du 
procureur général au parlement de Paris, chargé de 
faire le procès aux assassins de Manelphe, il le sé- 
questra pendant quelque temps et le fit rentrer à Albi, 
à cheval, par des chemins détournés. Le dossier renferme 
toute la correspondance de Teulier, qui attaqua juridi- 
quement le viguier Fontvieille et lui contesta la noblesse. 

c. 629. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 96 pièces, papier. 

1S7^. — Comptes du receveur ancien Jean Roux, 
pour les frais d'États et pour le don gratuit , les ap- 
pointements des gouverneurs, etc. — Recettes de ce 
-dernier compte, 221,962 livres; dépenses, 183,028 li- 
vres. — Solde des archers du sieur Ronnaud , prévôt 
diocésain. — Comptes particuliers du syndic Delhoura 
et de Raymond Delacroix, sieur del Viscay , second 
consul d'Albi, syndic par intérim. — Première suite 
des pièces relatives aux dépenses occasionnées par le 
procès des assassins du prévôt Manelphe : compte- 
reau de Teulier; — compte de Loubet, pour les dé- 
penses par lui faites en exécution des ordonnances de 
M. de Guénégaud, commissaire député par le Roi pour 
faire le procès aux assassins du prévôt; — rôle de 
frais, par le concierge des prisons, pour les détenus 
Michel Rochaman, sergent de Gaillac; Sénégas, por- 
tier de Verdusse; Gairal, brassier de Ton nac, et An- 
toine Maurel, meunier du même lieu; ce dernier avait 
été arrêté au Pont-de-Cirou ; — dépenses faites par les 
quatorze fusiliers envoyés à la poursuite de M. de Ton nac 
et d'autres accusés, sous la conduite de Loubet et de 
son frère. Ces fusiliers logèrent dix jours à Albi, au 
logis de la Vache-Rouge , et plusieurs jours à Puycelsi; 

— fulmination de monitoires , assignation de témoins , 
par le sieur de Loyson, garde du Roi, qui avait suivi 
à Albi le substitut du procureur général du parlement 
de Paris, pour informer. La plupart des témoins assignés 
sont de Vieux. 

C. 630. (Liasse.) — 90 pièces, papier (27 imprimées). 

107^. — Comptabilité diocésaine. — Adjudications 
du pont de la Mouline de Poussoi , chemin de Lescure, 
et d*un nouveau pont sur le ruisseau de Saint-Cyprien 
ou de Favarel, séparant le consulat de Rivières de 
celui de Lacourtade, grand chemin d'Albi à Gaillac. 

— Deuxième suite des pièces relatives aux dépenses 



occasionnées par le procès des assassins du prévôt Ma- 
nelphe : salaires des sonneurs de cloches des sept pa- 
roisses d'Albi , pour la sonnerie lors de la fulmination 
des monitoires; — droits de geôle pour les détenus; 

— cris publics pour les contumaces qui étaient nom- 
breux, entr'autres le sieur de Vieux et plusieurs nobles; 

— actes d'assignation de témoins; — ordonnance du 
commissaire Guénégaud, pour le payement des témoins, 
sur la simple présentation de leur feuille de taxe; — 
frais d'impression de l'ordonnance de confrontation de 
témoins (9 pages, petit in-4^, chez Patron, à Albi); 

— saisie des terres du sieur de Tonnac et de celles 
que possédait, près de Carcassonne, le sieur Rernard 
de Prats, seigneur de Vieux. 

G. 631. (Liasse.) — % pièces, parchemin; 95 pièces, papier. 

16*73. — Comptes d'Antoine Vézian , receveur trien- 
nal , pour l'étape ; pour les frais d'États ; pour le don 
gratuit, les appohitements des gouverneurs, elc. — 
Recettes de ce dernier compte, 254,636 livres. Les 
dépenses sont arrêtées seulement à la somme de 137,555 
livres, faute par le comptable de présenter certaines 
quittances et à cause des parties rayées. — Troisième 
suite des pièces relatives aux dépenses occasionnées par 
le procès des assassins du prévôt Manelphe : frais 
du séjour du sieur Rurgaud dans la prison de Saint- 
Germain des Prés , où il avait été renfermé par ordre 
du commissaire Guénégaud; — le procès était renvoyé 
au Grand-Conseil ; — quittance de la veuve du prévôt : 
elle était à Paris pour suivre le procès et, le 2 mars, 
on lui prêta \\ livres pour aller à Saint-Germain pré- 
senter un placet au Roi. Elle recevait du diocèse 50 sous 
par jour. 

G. 632. (Liasse.) — 7 pièces, parchemin; U2 pièces, papier. 

1S74. — Comptes du receveur alternatif Etienne 
Matrvs pour l'étape générale; pour les frais d'États; 
pour le don gratuit, les appointements des gouverneurs, 
etc. — Recettes de ce dernier compte, 255,847 livres; 
dépenses 255,371 livres. — Dominique Jodan est 
nommé prévôt , en remplacement de Claude Ronnaud, 
révoqué. — Lettres de Teulier, qui suit les procès 
en instance à Paris; on lui envoie beaucoup d'argent; 
il donne l'assurance que le procès Manelphe et celui 
de la pesade seront bientôt terminés. — Montres et 
pièces de comptabilité relatives au bataillon de milice 
fourni par le diocèse à l'armée de Roussillon. Ce ba- 
taillon, fort de 739 hommes, fut escorté jusqu'à la limite 
du diocèse par le prévôt et ses archers. Louis de Les- 



Digitized by 



Google 



40 



ARCHIVES DU TARN. 



cure, baron de Lescure, était meslre de camp ; il reçut 
pour son équipage 600 livres et pour sa première montre 
200. 11 avait pour lieutenant Raymond Dassier de Nou- 
garète, sieur de Corbière, et pour sous-lieutenant Al- 
phonse de Lescure , sieur de Moleux, qui touchèrent, le 
premier 300 livres pour son équipage et 128 pour pre- 
mière montre, le second 180 et 64 livres. Les capitaines 
de compagnie eurent 200 livres pour leur équipage et 
100 pour la première montre; les lieutenants 100 et 
64 livres; les sous-lieutenants 60 et 32. Le sieur de 
Genton, major, avait la solde d'un capitaine, et Martinon, 
aide-major, eut pour son équipage 132 livres 13 sous 
4 deniers et pour première montre 66 livres 12 sous 6 
deniers. — Chaque compagnie avait deux sergents et un 
tambour. — 1™ compagnie : c'est la compagnie du mestre 
de camp, dite compagnie colonelle, dont nous connaissons 
déjà les chefs. — 2® compagnie : capitaine , Jean-Louis 
de Janin , seigneur de Gabriac; lieutenant , Jean-Pierre 
deNajac, sieur de Labruguière; sous-lieutenant, Ramond 
Jacme de Técou. — 3<» compagnie : capitaine, Jacques de 
Lescure, sieur de Lamothe-Ledou ; lieutenant, Jean de 
Cambon, sieur de Labaroulié; sous-lieutenant, Alexis de 
Padiès, sieur Duclot. — 4® compagnie: capitaine, François 
de Genton, sieur de Fonferrière; lieutenant, Raymond 
d'Aussaguel de Lasbordes; sous-lieutenant, Jean de Rrez, 
sieur de Prallat. — 5« compagnie : capitaine, le chevalier 
de Lescure ; lieutenant, Jean Balard, avocat; sous-lieute- 
nant, Pierre d'Escarlhan, sieur de Léjos. — 6« compagnie: 
capitaine, François Dumas, sieur de Puech-Duc; lieutenant, 
Antoine de Molinier, sieur de Peyrusson; sous-lieute- 
nant, Jean de Foulcher, sieur de Lalande. — 7« compa- 
gnie : capitaine, Marc-Antoine de Boyer de Maillac, 
sieur de Puechméja; lieutenant, Pierre de Solignac; 
sous-lieutenant, Mathieu Garrigues. — 8« compagnie : 
capitaine, Jean de Marlhaves; lieutenant, André de Mar- 
tinon; sous-lieutenant, Jean Bousquet, de Valence. — 
9« compagnie : capitaine, Jacques de Cugnac, sieur de 
Pauliac; lieutenant, Jean Dassier de Soulhiols; sous- 
lieutenant, Jacques de Vernhes, chevalier de Puechméja. 
— 10* compagnie : capitaine , François de Laroque , sieur 
Du Verdier; lieutenant, Jean Durieu, sieur Descarondiè- 
res; sous-lieutenant, Clément Estadieu. — 11« compagnie . 
capitaine, Nicolas de La Cressonnière, sieur de Long- 
champs; lieutenant, Jean Gardés; sous-lieutenant, Joseph 
de Salinier, sieur de Gimel. — 12« compagnie : capitaine, 
Pierre de Brez, sieur de Bélesta; lieutenant, Jean Mureau, 
dit Lorange ; sous-lieutenant , Joseph de Brez, sieur de 
Labarthe. — 13** compagnie : capitaine, Louis Delpech, 
sieur de Labastide et Puechlantou; lieutenant, Fran- 
çois Delpech, sieur de Lacapelle; sous-lieutenant, le sieur 



de Glassac. — 14^ compagnie : capitaine , Jean de Metgé; 
lieutenant, François de Pailharet, sieur de Saint-Chamaux; 
sous-lieutenant, Bernard de Lamy. — Le drapeau du ba- 
taillon était en taffetas bleu et blanc, avec de grosses 
houppes de même couleur. — Armement et munitions 
fournis par le diocèse : « 40 demi-piques bois de bis- 
caye dont une dorée pour M. de Lescure, colonel ; 26 
hallebardes dont 2 dorées pour la compagnie colonelle ; 
250 livres de poudre à fusil, à 16 sous la livre; 114 livres 
de mèches, à 16 livres le cent. » 

C. 633. (Liasse.) — 5 pièces, parchemin ; 43. pièces, papier. 

t6'75. — Compte de l'étape, par Jean Roux, rece- 
veur triennal. — Assiette et département des 18,734 
livres de l'étape. — Quittances du trésorier de la bourse. 

— Comptes particuliers : de François Breuil , lieutenant 
temporel , premier consul vieux d'Albi, faisant fonction 
de syndic en l'absence de Teulier, lieutenant temporel 
principal, député à Paris pour le procès de la pesade et 
celui de Manelphe; — de Jean de Cathelan, premier 
consul d'Albi, syndic par intérim. — Voyage du consul 
Parlhau à Saint- Juéry, pour constater les désordres , les 
extorsions et les vols commis par une compagnie de cava- 
lerie de passage dans le diocèse. — Réparation du chemin 
d'Albi à Monestiès, vis à vis de Notre-Dame de Ladrèche, 
et à la côte de Groc. — Répartition entre les conmiu- 
nautés religieuses des 300 livres votées pour œuvres 
pies. — Mandements au profit : de Marquis de Lafont, 
sieur de Raissac, premier consul de Réalmont, pour 
logements militaires; — du prévôt Dominique Jodan, 
pour ses gages; — du chef de musique Lagarde, pour 
la messe du Saint-Esprit; — des officiers du diocèse, 
des députés aux États et à l'Assiette, etc. 

C. 634. (Liasse.) — 34 pièces , papier. 

1676. — Compte de François Pascal, sieur de Ro- 
Ghegude, consul vieux d'Albi, faisant fonction de syndic. 

— Ordonnance de l'intendant déboutant le sieur François 
de Bernard de Prats, chevalier baron de Vieux, de sa 
demande tendante à ce qu'il soit fait défense au syndic 
de rien entreprendre contre ledit seigneur, à l'occasion 
du procès Manelphe. — Requête des syndics et ordon- 
nance de l'intendant pour faire rendre compte aux 
comptables reliquataires , notamment à Teulier. — 
Compte de Teulier pour son dernier voyage à Paris, 
du 1«' avril au 9 mai. — Facture de l'imprimeur Patron, 
pour l'impression de l'arrêt et de diverses pièces concer- 
nant la pesade. — Construction d'un pont sur la Vère, 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



4f 



traverse du grand chemin d'Albi à Cordes, près de la 
mouline dépendant du prieure de Romanou, consulat 
de Cestayrols. — Bail des fruits de la terre et baronnie 
d'Alban abandonnés au diocèse. 

G. 636. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 55 pièces, papier. 

%W97. — Comptes d'Etienne Matry, receveur alter- 
natif : pour l'étape générale ; — pour le don gratuit, les 
appointements des gouverneurs, etc.; — pour les frais 
d'Ëtats et d'Assiette, les réparations aux ponts et chemins, 
etc. — Les recettes de ce dernier compte s'élèvent à 
40,666 livres et les dépenses à 40,302. — Mandements 
et quittances à l'appui : gages du prévôt Bertuel; — 
vacations de 240 livres au marquis de Saint-Sulpice 
d'Amboise, conunissaire principal de l'Assiette; — indem- 
nité de 30 livres à l'imprimeur Patron, pour qu'il conti- 
nue sa résidence à Albi ; — indemnité de 22 livres au 
capitaine Delpuech de Labastide, de la milice de 1676, 
pour sa dépense et celle des autres officiers de retour 
du Roussillon; — frais de geôle de trois paysans d'Alban, 
emprisonnés par ordre des receveurs qu'un arrêt de la 
Cour des Comptes avait mis en demeure de faire plus 
de diligence pour le recouvrement des tailles. — Bail 
à ferme de la moitié des fruits de la terre abandonnée 
d'Alban, à Marquis BermonJ, pour 260 livres, à la con- 
dition de laisser l'autre moitié aux colons et la semence 
à ceux qui l'ont fournie. — Compte du syndic Teulier et 
certificat du syndic de Toulouse Germain de Lafaille, 
ancien capitoul, constatant que Teulier a fait des re- 
cherches à Toulouse, dans les archives de la ville, rela- 
tivement à la pesade. 

c. 636. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin ; 48 pièces, papier. 

1678. — Comptes particuliers : 4<» de Jean Teulier, 
ancien syndic, qui séjourna à Paris toute l'année, depuis 
le 30 avril, pour le procès de la pesade. Il avait 9 
livres par jour et les frais. A l'appui de ce compte sont 
des certificats constatant des recherches faites dans les 
archives ; des quittances pour copie de pièces, consul- 
tations, impression de mémoires, etc.; — 2<» du syndic 
Antoine Jalguet, décédé. Ce compte est présenté par la 
veuve, la demoiselle de Galaup; — 3" de Pierre de 
Reynès, écuyer, premier consul d'Albi, ayant rempli la 
charige de syndic après la mort de Jalguet : emprunts pour 
payer le duc Du Lude, héritier de l'évêque d'Albi; — 4« et 
d'Antoine de Ripis, second consul, ayant rempli la charge 
de syndic après le départ de Reynès pour les États. — 
Poursuites contre Jean Alary, curé d'Alban, pour avoir 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



avec son beau-frère François Salvan, spolié par rébellion 
les séquestres des fruits de la terre d'Alban. 

G. 637. (Liasse.) — UO pièces, papier. 

1079. — Comptes du receveur triennal Antoine 
Vézian : pour l'étape générale ; — pour les frais d'États 
et d'Assiette; — pour le don gratuit, les appointements 
des gouverneurs, etc. — Mandements et quittances au 
profit : du prévôt Bertuel et de ses archers ; — des dé- 
putés aux États et à l'Assiette; — de Patron, pour l'in- 
demnité de 30 livres qui lui est accordée à la condition 
qu'il résidera à Albi; — des couvents, etc. — Comptes 
particuliers de Jean Boyer, sieur de Viviers, ancien 
syndic, et de Pierre Matry, syndic. — Emprunts pour 
payer plusieurs créanciers du diocèse , pour la réparation 
des chemins de traverse, pour la pesade, etc. — Répara- 
tions à la côte de Malcabrière, pour l'écoulement des 
eaux, et au chemin de Ladrèche à Combéfa. — Publica- 
tion des fruits de la terre d'Alban. 

G. 638. (Liasse.) — 1 pièce, parchemia; 124 pièces, papier. 

IttSO. — Comptes d'Etienne Matry, receveur alter- 
natif : pour l'étape générale; — pour les frais d'États et 
d'Assiette; — pour le don gratuit , les appointements des 
gouverneurs, etc. — Réparation du chemin d'Albi à 
Saint-Pons, par Castres et Labastide-Rouairoux; l'adjudi- 
cataire pour la partie comprise dans le diocèse de Castres 
était Jean Favié, maître sculpteur. — Comptes du syndic 
François Brcuil : pour les 3,000 livres des « affaires 
casuelles »; — pour les emprunts destinés à payer les 
créanciers, à solder les frais du procès de la pesade et à 
faire réparer les chemins de traverse. — Lettre autogra- 
phe de l'archevêque, datée de Paris, et relative à la pe- 
sade. — Protestation des communautés d'Andouque, 
Mirandol et autres cxjntre cet impôt. — Bail à ferme 
des fruits de la terre abandonnée d'Alban au profit de 
Jean Vitalis, moyennant 450 livres, à la condition d'en 
laisser moitié aux colons et les semences pour deux 
années. 

C. 639. (Liasse.) — 1 pièce, parchemio; 74 pièces, papier (9 imprimées). 

IBftt . — Comptes de Pierre Trusse, receveur an- 
cien : pour les États , l'Assiette , les gages des officiers 
du diocèse , etc. ; — pour l'étape générale et quittances. 
— Comptes : de Jean Laurency, avocat, et syndic du 
diocèse; — de Jacques Vigier, avocat en Parlement pour 
le procès de la pesade pendant depuis 1670 et jugé 

6 



Digitized by 



Google 



42 



par arrêt du mois de mars 1681. Le total de la dépense 
s'élève à 4,999 livres, d'après le compte de Vigier, 
mais rAssietlc taxa ce compte à 4,000 livres. — Or- 
donnance de l'intendant portant que les consuls appor- 
teront les compoix , afin de régler les arrérages de la 
pesade. — Emprunts pour payer ces arrérages. — Quit- 
tance de 58,338 livres, par le fermier du Domaine. 
— Règlement des vacations dues aux commissaires délé- 
gués pour recevoir les déclarations des communautés 
assujetties à la pesade, et pour vérifier les dénombre- 
ments fournis par ces communautés. 

C. 640. (Liasse.) — 63 pièces, papier (1 imprimée). 

lO^fd. — Comptes divers du syndic Bernard Gorsse, 
avocat, lieutenant principal en la temporalité. — Mande- 
ments des vicaires généraux de Carrière et Decamps, en 
l'absence de l'évoque. — Transaction entre le syndic 
Gorsse et le sieur Pierre Lcverrier, agissant en son nom 
et au nom des intéressés dans la ferme , sur l'exécution 
de l'arrêt relatif au droit de pesade , Gorsse n'entendant 
transiger iju'au nom des communautés qui ne sont pas 
en instance pour être déchargées de ce droit. Le compte 
de l'arriéré fut réglé entre les parties à 95,000 livres, 
payables soit en argent comptant, soit par production 
de quittances. — Établissement de bureaux de paye- 
ment. — Emprunts pour la liquidation. — État des 
payements faits par divers particuliers du diocèse. — 
Correspondance de l'avocat Vigier, de Paris, portant 
quittance du payement de ses honoraires, etc. 

c. 641. (Liasse.) — ^23 pièces, papier. 

10f^3. — Comptes d'Etienne Matry, receveur alter- 
natif, pour l'étape générale ; — pour les frais d'États et 
d'Assiette; — pour le don gratuit, les appointements 
des gouverneurs , etc. — Recettes de ce dernier compte, 
269,162 livres; dépenses, 269,162 livres. — Mande- 
ments au profit : de M. de Crussol Saint-Sulpice 
d'Amboise, commissaire principal de l'Assiette; — du 
viguier de Ginolhac; — de Joumès, sous-maître de 
musique, pour la messe du Saint-Esprit, en l'ab- 
sence de Lagarde; — du prévôt Bertuel. — Paye- 
ment des intérêts dus aux créanciers, Dupuy de Saint- 
Juéry, Jean de Metgô sieur de Labruguière, Louis 
Salvan,juge, Géraud d'Alary sieur de Linières, Anne 
de Regnauldin , veuve du sieur Guilloteau , Bouche- 
rambaut de Caste , Françoise de Galaup, Pierre- Antoine 
de Gapriol , seigneur de Marvignol , Anne de Génibrouse, 
veuve de Jean-Antoine de Capriol sieur d'Aragon, etc. 



ARCHIVES DU TARN. 

C. 642. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 61 pièces, papier. 



lOi^i. — Compte d'Antoine Gausserand, avocat, 
lieutenant temporel et syndic. — Pièces à l'appui des 
comptes des receveurs Etienne Matry et Bernard David. 

— Mandements de l'archevêque et des vicaires généraux 
de Carrière et Decamps, abbé de Saint-Marcel; quit- 
tances des parties prenantes : l'imprimeur Patron, pour 
son indemnité de 30 livres ; — Antoinette Salvan , veuve 
du sieur de Salies, pour dépens adjugés à son père; 

— Fr. Léon Bacou, évèque de Glandèves, pour intérêts, 
etc. — Réparation des chemins d'Albi à Lafenasse et de 
Ladrèclie à Blaye. — Poursuites contre Teulier , pour 
le reliquat du compte de son dernier voyage à Paris. 

— Quittances du sieur de Lafrénais pour les annuités 
du droit de pesade : il y avait abonnement avec ce fer- 
mier pour le payement de la dette en six annuités, 
de 15,000 livres chacune. 

C. 643. (Liasse.) — 73 pièces, papier. 

tSS5. — Comptes d'Antoine Vézian , receveur trien- 
nal , pour les frais d'États et ' d'Assiette , les gages des 
officiers du diocèse , etc. ; — pour le don gratuit , les 
appointements des gouverneurs, les dettes , etc. — Re- 
cettes de ce dernier compte, 319,989 livres; dépenses, 
319,989 livres. — Pièces à l'appui : mandement de 
l'archevêque au profit des Cordeliers, pour la messe qu'ils 
disaient dans la prison des Ormeaux , à Albi ; — indem- 
nité à l'imprimeur Patron , pour sa résidence ; — quit- 
tances • pour gages par les syndics vieux Gausserand et 
Cousin , et par les syndics modernes Blonde et Ladevèze; 

— vacations des députés aux États ; — gages du prévôt 
Bertuel et de ses archers; — quittances pour intérêts, 
par Dupuy de Saint-Juéry, Pierre de Reynès, Jean 
Metgé, viguier, Léon de Bacou, évêque et seigneur 
de Glandèves ; — Anne de Génibrouse , veuve de Jean- . 
Antoine de Capriol, sieur d'Aragon (signature : Anne 
de Sentaraans). — Quittance du fermier du Domaine 
pour les termes échus de la pesade, etc. 

C. 64i. (Liasse.) — 69 pièces, papier. 

lOSO. — Comptes de Louis Vidal, receveur alter- 
natif, pour les frais d'États, les gages des officiers, 
les réparations , etc. ; — pour le don gratuit , les appoin- 
tements des gouverneurs, etc. — Recettes de ce dernier 
compte, 314,626 livres; dépenses, 314,607 livres. — 
Pièces à l'appui : frais de signification des ordonnances 
du duc de Noailles aux ministres protestants Pradelles, 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALB/. 



43 



Voisins, Lasserre, François Dèzes, et au proposant Degau; 
— réparation du pont neuf du Bondidou à Albi. — 
Quittances pour intérêts reçus par Louis Roure , recteur 
du collège ; Marguerite de Lebrun , veuve Germain de 
Ginolhac et héritière fiduciaire du viguier Bonaventure 
de Ginolhac; Anne de Belesta, boursière des religieuses 
deFargues, Bertrand de Nupces, baron de Taïx, sei- 
gneur de Florentin, conseiller au Parlement; François 
de Galaup; Anne-Charlotte Debar, supérieure de la 
Visitation; les sœurs de la congrégation du Rosaire d'Albi; 
Louis Salvan; l'évoque de Glandèves; Léonard, ccssion- 
naire de la veuve d'Aragon; Guilloteau, etc., etc. 

G. 645. (Liasse.) — 48 pièces, papier. 

16S^. — Comptes de Bernard David, receveur an- 
cien, pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le 
don gratuit, les appointements des gouverneurs , etc. — 
Recettes de ce dernier compte , 298,273 livres; dépenses, 
298,273 livres. — Compte particulier du syndic Jean 
Boyer, sieur de Viviers. — Pièces à l'appui des comptes; 
mandements, quittances, etc. — Indemnité à l'impri- 
meur pour sa résidence. Patron mourut au mois d'avril. 
Boude dirigea l'atelier pendant quelque temps, puis 
vint Guillaume Pech, qui prit possession le 4«f mai et 
toucha 75 livres. — Réparation à la côte d'Ambialet. — 
État de la distribution, par l'archevêque, des 300 livres 
d'aumônes aux couvents. — Intérêts payés à l'évêque 
de Glandèves ; à la sœur des Innocents , supérieure des 
sœurs de la Croix de Lisle; au F. Justin, religieux 
augustin de la même ville; à Catherine de Màilhol, 
abbesse des religieuses Sainte-Claire d'Albi; à Four- 
nier, syndic des Jésuites d'Albi, et à Pierre- Antoine 
de Capriol, seigneur de Marvignol, domicilié à Réquista, 
représentant Anne de Génibrouse, sa mère. — Mande- 
ment au profit du maître de musique Ménard , pour 
la messe du Saint-Esprit , à l'ouverture des États du 
diocèse. 

G. 646. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

iOSi^. — Comptes du receveur Antoine Vézian : 
pour les frais d'États et d'Assiette , les gages des officiers 
du diocèse, etc.; — pour le don gratuit, les appointe- 
ments des gouverneurs, les dettes, etc. — Pièces à l'appui 
des comptes. — Mandements au profit : de messire Bacou, 
ancien évoque de Glandèves ; — de Anne^harlotte Debar, 
supérieure de la Visitation d'Albi ; — de la sœur de 
Laurency, supérieure des religieuses de Fargues; — 
de la dame de Rossignol, supérieure des dames de 



la congrégation de Sainte-Catherine de Sienne, à Albi ; 
des sieurs Guilloteau, de Marliaves, Batignes, de Ba- 
laguier, de Reynès, Dupuy de Saint-Juéry, etc., pour 
intérêts; — du prévôt Bertuel ; — du syndic desTri- 
nitaires de Cordes; — des Cordeliers de Rabastens; 

— du F. Laville, syndic des Jacobins d'Albi; — de 
Ménard , maître de musique de la cathédrale ; — des 
députés aux États; — des assistants à l'Assiette; — 
du syndic des Jésuites, etc. 

G. 647. (Liasse.) — 80 pièces, papier. 

tOi(9. — Comptes particuliers de Guillaume Noyrit, 
avocat, syndic du diocèse. — Dépenses occasionnées par 
l'armement de 230 soldats de milice, contingent du dio- 
cèse dans la levée de 4,000 hommes faite sur la province : 
factures des fournisseurs; reçus des chefs de compagnie; 
fourniture de chapeaux , bas et souliers. — État de l'ar- 
mement arrêté par l'intendant à la somme de 2,107 livres 
2 sous 6 deniers. — Délibération du diocèse pour un 
emprunt. — Réparations à la côte d'Ambialet, au pont 
de Caussels et à la côte de Malcabrière. — Quittances des 
deniers fournis par le diocèse pour la solde et la sub- 
sistance des 4,000 hommes de milice levés sur la pro- 
vince. Ordonnances de l'intendant relatives à cette levée. 

— Réclamation des habitants de Réalmont se prétendant 
trop chargés dans la répartition des impositions. — In- 
demnité payée à l'imprimeur Pech. — Lettre de l'inten- 
dant relative à l'étape. — Certificat du chevalier d*Han- 
voilles, major au régiment du Roi , dragons , pour deux 
nuits qu'il a passées à Gaillac avec deux capitaines, un 
lieutenant, deux maréchaux des logis et quarante-cinq 
dragons. Ils avaient été appelés par l'archevêque parce 
que les nouveaux convertis^ tenaient des assemblées dans 
la forêt de La Grésigne. 

G. 648. (Liasse.) — 413 pièces, papier. 

t090.— Comptes du receveur ancien Bernard David: 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le don gratuit, 
les appointements des gouverneurs, etc. — Compte par- 
ticulier de Pierre Molinier, avocat et syndic. — Quit- 
tances des députés aux États, des assistants à l'Assiette, 
des couvents, des créanciers, pour intérêts, etc. — 
Dépenses pour la milice : indemnité au sieur Lacapelle 
Montauriol, chargé de la levée de quarante-quatre mili- 
ciens; — achat de hallebardes, espontons, etc.; — cession 
de fusils au diocèse, par divers particuliers; — états de 
fusils cédés aux villes de Cordes, Rabastens, Lisle et 
Gaillac; — lettre de l'intendant à ce sujet : il trouve ces 



Digitized by 



Google 



44 



ARCHIVES DU TARN. 



fusils trop chers à 15 livres. — Fourniture de 1 usten* 
sile au régiment de Grillon, logé à Rabastens. — Feuilles 
de route de plusieurs détachements qui ont traversé le 
diocèse. 

C. 649. (Liasse.) — 3i pièces, papier. 

1S91. — Comptes du receveur triennal Dominique 
de Vézian : pour les frais d'États et d'Assiette ; — pour 
le don gratuit, les appointements des gouverneurs, etc. 

— Compte particulier du syndic Gaspard Guilloteau. — 
Ordonnance de l'intendant pour le remboursement d'une 
somme de 300 livres distribuée à 450 soldats des com- 
pagnies bourgeoises du diocèse , passées en revue par 
la comte de Broglie. — Dépenses par Pierre Molinier, 
avocat et commissaire général des compagnies bourgeoises, 
pour l'armement de dix-huit nouvelles compagnies. — 

— Procuration de messire Léon Bacou , ancien évoque 
de Glandèves, pour toucher les intérêts des 14,200 livres 
que lui doit le diocèse d'Albi. — Quittances par Phi- 
libert Leclerc, prévôt diocésain, et par divers créan* 
ciers, pour intérêts. 

c. 650. (Liasse.) — 35 pièces, papier. 

1609. — Comptes du receveur alternatif Jean Gardés: 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le don gra- 
tuit, les appointements des gouverneurs, etc. — Comptes 
particuliers de noble Jean-Baptiste-Henri de Gobclin, 
écuyer, seigneur de Malvoisin, syndic du diocèse, et 
de son suppléant au syndicat , Jacques de Boucheram- 
baut de Caste, premier consul d'Albi. — Ordonnance 
de l'intendant pour le remboursement par les consuls 
de Lisle des avances faites pour l'étape , au compte de 
leur communauté. — Pension des Jésuites. — Quittances 
pour intérêts par les sieurs de Ciron, Séré, Dupuy 
de Saint-Juéry, Delécoul, de Lamy, Philippe Boyer, 
Boucherambaut de Caste, de Ripis, chanoine, d'Aus- 
saguel de Lasbordes , de Balaguier de Reynès , etc. 

C. 651 . (Liasse.) — 56 pièces , papier. 

Itl03. — Comptes de Bernard David, receveur an- 
cien : pour les frais d'États et d'Assiette ; — pour le 
don gratuit, les appointements des gouverneurs, etc. 

— Compte particulier du syndic Jean Laurency. — 
Pièces â l'appui de ces comptes. — Réparation des 
ponts de Liè\Te à Marssac, de Caussels à Albi. — 
Quittances des députés aux États, des assistants à l'As- 
siette, des couvents aumônes, du sieur de Marliaves, 



maire d'Albi, inspecteur des milices, des créanciers 
du diocèse, pour intérêts, etc. 

c. 652. (Liasse.) — 42 pièces, papier (4 imprimées). 

t694[. — Comptes du syndic Antoine Enjalran, 
avocat, pour les affaires diverses et pour fourniture 
de semences aux communautés. — Délibérations, requê- 
tes et ordonnances de l'intendant, relatives aux semences. 
— Procès-verbal de descente à Mo.ntauriol et à Lasalle- 
Padiès, par le syndic, au sujet de l'imposition des 
tailles. — Dépenses pour les soldats de milice et ordon- 
nances de l'intendant pour rembourser les avances faites 
à ce sujet par plusieurs communautés. — Emprunt 
pour la solde des miliciens. — Gages de l'imprimeur 
Pech. — État de répartition entre les communautés 
des sommes dues pour les oflices de greffier dépar- 
teur des rôles. — Réparation du pont de Lafenasse. — 
Indemnité aux particuliers qui ont fourni des mulets 
à l'armée de Piémont. 

G. 653. (Liasse.) — 28 pièces , papier. 

iS95. — Comptes de Jean Gardés, receveur alter- 
natif, pour les frais d'États et d'Assiette : recettes, 
36,227 livres; dépenses, 35,781 livres; — pour le don 
gratuit , les appointements des gouverneurs , etc. : re- 
cottes et dépenses, 557,428 livres. — Vacations de* 
députés aux États et des assistants à l'Assiette. — Gage» 
de Lemareschal , lieutenant du prévôt diocésain. — Ré- 
paration de la côte de Ladrèche. — Quittances pour 
intérêts par les héritiers de Jacques dQ Bouzinac , ancien 
capitoul de Toulouse; — par la dame de Chacornac 
de Linières; — par Anne de Graves; — par le pro- 
cureur de la dame Marguerite de Caulet , veuve de Ber- 
trand de Nupces , seigneur de Florentin , conseiller an 
parlement de Toulouse, etc. 

C. 654. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 4 pièces, papier. 

t69B. — Compte par le receveur Bernard David, 
pour les frais d'États et d'Assiette : recettes, 84,656 li- 
vres; dépenses, 80,486 livres. — Comptes particuliers 
du syndic Jean de Marliaves, pour les affaires diverses 
et pour achat des bestiaux et des graines pour se- 
mences , fournis aux communautés. — Quittances des 
créanciers du diocèse pour intérêts, savoir : Gabriel 
de Bacx)u , lieutenant criminel au sénéchal d'Albret , 
neveu et héritier de messire de Glandèves; — le sieur 
Boisset, cessionnaire de Marie de Gounet, sa belle- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 



45 



mère, veuve de noble Jacques de Rouzînac ; — Capriol 
de Marvignol; — Claire de Ciron, fille et héritière de 
feu Philippe de Ciron, écuyer; — Marguerite de Cas- 
telnau , femme de messire Alexandre de Montesquieu; 
— de Lasalesse de Dérivis ; — Laroque d'Alary , etc., etc. 

c. 655. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin ; 43 pièces, papier (1 imprimée). 

iB9V. — Comptes du receveur triennal Dominique 
de Vézian , pour les frais d'États et d* Assiette. — Compte 
particulier du syndic Louis de Lasalle, sieur de Les- 
tevinié. — Quittances de la capitation et de la finance 
des charges de trésorier collecteur et de juré mouleur 
et mesureur de bois. — État des sommes dues aux 
communautés pour les recrues de 4695. — Revue de 
la milice du diocèse à Gaillac. — Compte de la dépense 
occasionnée par cette revue. — État des communautés 
du diocèse qui ont contribué à former la somme de 
4,400 livres, part du diocèse dans les 279,400 livres 
données au Roi pour la suppression de TÉdit de créa- 
tion des offices de juré mouleur de bois et charbon. 
Albi seul fut taxé à 3,300 livres. 

G. 656. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 118 pièces^ papier. 

iB9S. — Comptas du receveur alternatif Jean Gardés, 
pour les frais d*États et d'Assiette : recettes, 82,634 
livres; dépenses, 82,533 livres; — pour le don gratuit, 
les appointements des gouverneurs, etc. : recettes, 
468,905 livres; dépenses, 468,852 livres; — pour la 
capitation. — Quittances des députés aux États, des assis- 
tants à l'Assiette, des couvents, des créanciers pour 
intérêts, etc. — Dépenses pour les montres des régi- 
ments de milice bourgeoise. 

c. 657. (Liasse.) — 1 cahier, papier. 

i090. — Compte de Rernard Gorsse, secrétaire 
du diocèse, de l'emploi des sommes empruntées pour 
achat de semences, de bestiaux de labourage, d'engrais, 
d'outils aratoires et pour réparation des bâtiments ru- 
raux servant à Texploitation du sol, par suite de la 
mauvaise année 1696, qui ne donna pas de récolte et 
vit périr tous les bestiaux. — Le Roi avait accordé 
100,000 livres au diocèse, sur le don gratuit, à répartir 
entre cinq années, à dater de décembre 1697, et à 
raison de 20,000 livres par an. Comme il fallait de 
suite de l'argent, le diocèse emprunta les 100,000 livres 
au trésorier de la bourse et à divers particuliers. Recettes, 
64,025 livres; dépenses, 67,839 livres. 



C. 658. (Liasse.) — 145 pièces, papier. 



1*700. — Comptes du receveur triennal Dominique 
de Vézian , pour les frais d'États et d'Assiette ; recettes, 
43,696, égales aux dépenses; — pour le don gratuit, 
les appointements des gouverneurs , etc. ; recettes égales 
aux dépenses, 409,247 livres. — Compte particulier du 
syndic Louis Delpech, sieur de Labasiide Pellantou de 
Canhac; recettes, 55,392 livres; dépenses, 54,254 livres. 

— Autre compte du syndic pour les frais du procès 
de Pierre Galy, d'Albi, qui avait assassiné un voya- 
geur sur le grand chemin de Lanel , territoire de Rouf- 
fiac. Le syndic avait fait les poursuites, la justice ne 
s'étant pas occupée de cette affaire « parce que la vic- 
time était un misérable hors d'état de pourvoir aux frais 
d'une poursuite ». Le diocèse emprunta pour payer les 
frais de ce procès. Le coupable fut condamné à mort 
par arrêt du parlement de Toulouse. — Étr.des faites 
par l'ingénieur Laservière, pour s'assurer s'il est pos- 
sible de rendre le Tarn navigable d'Albi à Gaillac. — 
Quittances des députés aux États et à l'Assiette; de 
l'imprimeur pour ses gages; du prévôt et de ses ar- 
chers ; de l'inspecteur des pastels ; des créanciers, pour 
intérêts, etc. 

C. 659. (Liasse.) — I pièce, parchemin; 20 pièces, papier. 

1*701. — Comptes de Jean Gardés, receveur alter- 
natif : pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le 
don gratuit, les appointements des gouverneurs, etc.; 

— pour la capitation. — Quittances des officiers du 
diocèse, pour leurs gages; des députés aux États et à 
l'Assiette ; des couvents , pour aumônes ; des créanciers, 
pour intérêts, etc. — Compte particulier du consul An- 
toine Gardés, syndic par intérim , en l'absence du titu- 
laire Claude de Vitte de Reaulieu. — Compte général 
de Gorsse, secrétaire du diocèse, pour les 100,000 livres 
qui devaient être prises sur le don gratuit et que le 
diocèse avait empruntées (C. 657). Quittances de cet 
emprunt par le trésorier de la bourse qui préleva 20,000 
livres sur chacune des cinq dernières années du don 
gratuit. — Approbation de ce compte par l'Assiette et 
par l'intendant. 

C. 600. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 94 pièces, papier (40 imprimées). 

'ÊllWB. — Comptes du receveur ancien Bernard 
David : pour les frais d'États et d'Assiette, les officiers 
du diocèse, etc.; — pour le don gratuit, les appointe- 
ments des gouverneurs, etc.; — pour la capitation. — 



Digitized by 



Google 



46 ARCHIVES 

Payé : les vacations des députés; — les gages des officiers, 
du prévôt Vitte de Beaulieu et de ses archers ; ceux des 
sieurs RoUet de Castelferreux et Pujol de Lagrave, ins- 
pecteurs des compagnies bourgeoises; — le droit de 
pesade; — Tindemnité accordée à l'imprimeur pour sa 
résidence; — 4,000 livres à MM. du Présidial deCarcas- 
sonne, pour la construction de leur palais; — les intérêts 
de l'emprunt de U,000 livres contracté pour payer la 
finance des offices de commissaire aux saisies réelles; — 
les intérêts dus aux héritiers de Launay, à Anne de 
Graves, à Martianne de Bouzinac, à Catin de Salvan, au 
sieur de Sabasan de Marliaves, à Cécile de Teissier, à Ma- 
deleine de Caste, etc. — Comptes particuliers du syndic 
Antoine Gardés et de Bernard David son suppléant. — 
Réparation du pont de Fontvialane. — Correspondance 
de David, maire d'Albi, et du syndic Gardés, députés aux 
États. Ces lettres sont principalement relatives à la comp- 
tabilité; mais souvent les députés y rendent compte de ce 
qui se passe dans l'Assemblée. — Arrêt du Conseil 
d'État relatif à la capitation. — Lettre de l'intendant 
donnant avis que tous les officiers de l'armée d'Italie 
doivent rentrer dans leurs régiments. — Requête du 
syndic et ordonnance de l'intendant pour faire la chasse 
aux sangliers. — Décharge de contribution au profit de 
Isabeau de Marant, veuve de Charles de Castelpers, dame 
de Trévien et vicomtesse d'Ambialet. — Frais occasion- 
nés par l'arrestation du sieur Rouch, surpris à Réalmont 
et soupçonné d'intelligence avec les fanatiques des Céven- 
nes. On l'avait conduit à Castres, près du subdélégué 
Barbara. 

G. 661. (Liasse.) — 58 pièces^ papier. 

1903. — Compte des deniers reçus et dépensés par 
Raymond Salvi, syndic ancien, en conséquence des or- 
dres de l'intendant de Basville ; de ceux du subdélégué 
Barbara, de Pujol Lagrave, inspecteur des milices bour- 
geoises, et d'une délibération du Conseil de Direction 
des affaires du diocèse, pour remédier aux troubles cau- 
sés dans la province « par les fanatiques et malinten- 
tionnés ». — Ordres de marche sur Viane, avec appro- 
visionnements et munitions, à deux compagnies d'Albi, 
aux compagnies de Monestiès, Pampelonne, Lagardeviaur 
et autres. — Le sieur de Martinon est envoyé, avec 
quelques soldats, pour s'emparer du château de Paulin. 
— Correspondance du subdélégué Barbara et de l'inspec- 
teur Pujol. — Revue et solde des compagnies de M. de 
Salies et de M. de Rochegude, fortes, la première de 36 
hommes, l'autre de 35, et envoyées à Viane. — Fourni- 
tures de munitions par les sieurs Séré, Cassan et Martin, 



DU TARN. 

marchands à Albi. — Bons délivrés par le syndic, pour 
de la poudre, du plomb, des pierres à fusil, etc. — 
Les capitaines des compagnies de Pampelonne, Valence 
et Cadalen, qui ont l'ordre de se rendre à Lacaze, 
écrivent que leurs hommes demandent de l'argent. — 
Lettre de Pujol annonçant que les protestants ont passé 
Lacaune, où ils ont blessé le sieur de Senaux et tué 
quatre hommes de sa suite ; ils avancent. Pujol était à 
Réalmont où il ne trouvait pas de munitions et il en 
demande en toute hâte (18 septembre, 40 heures du soir). 

— Demandes de munitions par la compagnie de Massu- 
guiès et par le sieur de Massais, pour la défense de son 
château. — Ordre à la compagnie de Valence de se rendre 
à Massuguiès. — Les deux compagnies bourgeoises qui se 
sont jetées dans Paulin demandent des munitions. — Du 27 
septembre : Pujol, écrit des Brugues de Raissac, étant à 
cheval, d'expédier de suite les ordres qu'il envoie à 
Montirat, à Cordes et à Monestiès. — Du 28: il écrit de 
Castres, où il a conféré avec de Paratte, brigadier gé- 
néral des armées du Roi commandées par le maréchal de 
Montrevel : la compagnie de Laguépie doit se rendre à 
Espérausses, celle de Pampelonne à Lacaze et celle de 
Massuguiès à Lacaune. — Du 9 octobre : la compagnie de 
Laguépie doit quitter Espérausses pour se rendre dans 
son village. — Les ordres sont signés « de Paratte ». 

G. 662. (Liasse.) ~1 pièoe, parchemin; 64 pièces, papier (2 imprimées). 

1*701. — Comptes du receveur Jean Gardés : pour 
les frais d'États et d'Assiette , les gages des officiers du 
diocèse, etc.; — pour le don gratuit, les appointements 
des gouverneurs, les dettes, etc.; — pour la capitation. 

— Quittances des députés aux États et des assistants à 
l'Assiette, de l'imprimeur pour ses gages, de l'inspecteur 
des pastels, du syndic des Jésuites pour la pension du 
collège, des couvents pour aumônes, des créanciers pour 
intérêts, etc. — Compte particulier du syndic François 
de Pascal de Rochegude. — Réparation du grand chemin 
d'Albi en Rouergue, passant par Notre-Dame de Ladrèche 
et se croisant à Monestiès avec celui de Toulouse à 
Rodez. — Lettres des députés aux États et du syndic 
de la province, relatives au droit dit du Pied-fourchu. 
-7- Revue des compagnies bourgeoises par Eustache, 
commissaire du Roi. Capitaines : compagnie de Massu- 
guiès, Jean deTruel; de Cadalen, Gabriac; de Mones- 
tiès, deMiau; de Montirat et Lagardeviaur, Latisserie; 
de Laguépie, Laprade; de Cordes, Jacques de Rouzet, 
sieur de Lagazan; de Teillet, de Puechmal, conduisant; 
de Pampelonne, de Saint-Félix; de Paulin, Contai; de 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



47 



Valence, Pierre Bermond, sieur de Lalour; de Curvalle, 
Imberl. 

c. 663. (Liasse.) — 45 pièces, papier (2 imprimées). 

I906. — Comptes du receveur Dominique de Vé- 
zian : pour les frais d'États et d'Assiette, les officiers du 
diocèse, etc. ; — pour le don gratuit, les appointements 
des gouverneurs, etc.; — de la capitation. — Compte 
particulier du syndic Gaspard de Guilloteau, avocat. — 
Réparations au pont de Fontvialane et au chemin d'Albi 
à Castres et Lavaur, passant par Carlus et Salies. — 
Achat de deux drapeaux aux armes de la ville pour les 
deux régiments des compagnies bourgeoises dont étaient 
colonels MM. de Saint-Géry et de Pujol-Lagrave. — 
Revue du régiment Pujol par Durand Eustache, ins- 
pecteur général. — Envoi de 150 fusils de Saint-Éliennc 
à Albi. — Emprunt pour acheter les armes de la mi- 
lice bourgeoise. — Quittances pour intérêts par les créan- 
ciers du diocèse : B. de Metgé, chanoine de La Rochelle ; 
le président de Nupces; la dame Brandouin de Bala- 
guier, veuve de Reynès; les sieurs d'Azérac de Moly, 
de Lasalesse de Dérivis, de Sabasan de Marliaves, 
Frégefont de Balaguier, etc. 

C. G6i. (Liasse.) — 20 pièces, papier. 

1908. — Comptes du receveur Bernard David : 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le don 
gratuit, les appointements des gouverneurs, etc.; — 
pour la capitation, — et pour les deniers provenant de 
la clôture d'anciens comptes. — Pièces à l'appui. — 
Comptes particuliers du syndic Pierre Massé, pour 
dépenses diverses et pour l'emploi des 20,000 livres 
destinées à des achats de semences pour les communautés 
où la grêle a détruit les récoltes. — Revue par l'ins- 
pecteur Durand Eustache des quinze compagnies bour- 
geoises du régiment Pujol. Chaque compagnie, forte de 
30 à 37 hommes, a un capitaine, deux lieutenants , deux 
sergents et un tambour. Le colonel touche 360 livres. 

G. 665. (Liasse.) — 48 pièces, papier (3 imprimées). 

1709. — Comptes du receveur Dominique de \è- 
zian : pour les frais d'États et d'Assiette; — pour le 
don gratuit, etc.; — pour la capitation, — et pour les 
deniers provenant de la clôture du compte des répa- 
rations aux ponts et chaussées. — Comptes particuliers 
du syndic François Bousquet , pour les dépenses diverses 
et pour les deniers empruntés, afin de donner des 



semences aux communautés de la montagne et du plat 
pays , qui ont souffert de la gelée et des inondations. 
— Compte des dépenses faites à Réalmont pour le loge- 
ment de plusieurs compagnies de dragons, du 19 dé- 
cembre 1706 au U juillet 1708, et pièces à l'appui: 
ordonnances du duc de Roquelaure, commandant en 
chef dans le Haut-Languedoc, et de l'intendant; factures 
des fournisseurs; certificats du maréchal de camp, comte 
de Fimarion, et des chefs de corps , etc. — Frais occa- 
sionnés par la recherche de ceux qui ont des blés et 
refusent d'en donner pour semence. — Reviie du régi- 
ment de Pujol et solde. — Déclarations de garnison 
aux sieurs de Labastide , du Dourn , de Lacapelle-Pinet et 
autres, pour les contraindre à payer les tailles. 

C. 666. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

f 9IO. — Comptes du receveur Jean Gardés: pour 
les frais d'États et d'Assiette; — pour le don gratuit, 
etc. ; — pour la capitation. — Compte particulier du 
syndic Jean Calvel. — Correspondance des députés du 
diocèse aux États de la province , relative à la comp- 
tabilité. — Revue des quinze compagnies du régiment 
Pujol et des onze compagnies du régiment Saint-Géry, 
et solde. Pujol a 360 livres, et Saint-Géry 264. — 
Fourniture de hallebardes, épées, ceinturons et bour- 
ses. — Achat de hallebardes à Montpellier. — Solde 
des intérêts dus aux créanciers : le trésorier général 
de Lagrèze , baron de Cestayrols ; d'Auterive de Cail- 
lavel; Jean Dupuy, seigneur de Labastide, époux de 
Marie de Villeneuve, et Marc-Antoine de Villeneuve, capi- 
taine dans le régiment d'Albigeois , liéritiers de Antoine 
de Villeneuve, sieur de Labarlhié, leur père et beau- 
père; Guérin de Launay; Madeleine de Caste, héritière 
de son frère Jacques de Boucherambaut de Caste; le 
F. Chancy , procureur des Chartreux de Saix, et autres. 

C. 667. (Liasse.) — 19 pièces, papier. 

1711. — Comptes du receveur Jean-Baptiste David , 
pour les frais d'États et d'Assiette: recettes, 58,063 
livres; dépenses, 57,955 livres; — pour les deniers 
ordinaires et extraordinaires : recettes , 552,883 livres; 
dépenses, 552,873 livres; — pour la capitation, — 
et pour les non-valeurs, les indemnités pour pertes 
causées par la grêle, etc. — Comptes particuliers du 
syndic Raymond Guérin , pour les dépenses diverses et 
pour les achats de semences. — Quittances de la dame 
d'Alary pour son fils François ; de la dame de Sabasan , 
veuve de Marliaves; du prévôt Vilte de Beaulieu; de 



Digitized by 



Google 



48 ARCHIVES DU TARN. 

Gilles de La Roquebouillac , marquis de Saint-Géry; 
du baron de Pujol-Lagravc , etc., etc. 



C. 668. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 62 pièces, papier. 

'ÊK19. — Comptes du receveur Dominique de Vézian, 
pour les frais d'États et d'Assiette : recettes, 58,474 
livres; dépenses, 58,32i livres; — pour les deniers ordi- 
naires et extraordinaires : recettes égales aux dépenses, 
550,666 livres; — pour les non-valeurs et les indemnités 
pour cas fortuits; — pour la capitation ; — pour la répa- 
ration des chemins. — Comptes particuliers du syndic 
Raymond Guérin , pour les affaires diverses et pour les 
achats de semences. — État de répartition des 180,000 
livres accordées au diocèse pour les communautés qui 
avaient souffert de la grêle. — Dépenses occasionnées par 
l'envoi de dragons dans le diocèse pour le recouvrement 
des tailles. — Un dragon est tué au Verdier. Poursuites 
contre le sieur Laroque et le chevalier Du Verdier, 
frères, et contre deux autres habitants de la commune. 
Les deux premiers sont condamnés par l'intendant à 
avoir la tète tranchée et ils sont effigies devant la maison 
où le meurtre a été conunis. — Procédure relative au 
retard apporté par le receveur dans le payement des 
45,000 livres que le diocèse devait payer au sieur Taba- 
riès, fournisseur de l'armée de Catalogne. — Arran- 
gements avec le trésorier de la bourse pour l'arriéré 
des contributions dues par le diocèse et s'élevant à 
la somme de \ 40,000 livres. — Ordonnances de l'in- 
tendant concernant les taxations du receveur Vézian. 
— Dépenses pour la conservation des grains achetés 
par le diocèse. — Députation du premier consul d'Albi, 
Charles Rleys , à Bordeaux , pour remercier l'intendant 
des soins qu'il a pris pour faire fournir des grains 
au diocèse pendant Tannée. — Aumônes aux paysans 
ruinés par la destruction de la récolte et qu'on chasse 
d'Albi où ils s'étaient réfugiés. — Frais d'affinage du 
chanvre et du lin à l'effet d'en rendre les fils propres 
à l'établissement d'une manufacture de toiles, façon de 
Rouen, ou de futaines, façon de Flandre, ou pour 
fabriquer des droguets. — Revue des compagnies bour- 
geoises par Durand Eustache. — Gages de l'imprimeur 
Pech. — Frais de poursuites contre un individu qui 
avait enlevé des pierres d'un pont , près de Mailhoc : 
la justice du lieu le condamna à cinq ans de bannis- 
sement ; mais il en appela et fut condamné à une simple 
amende. — Rôle de la distribution des aumônes aux 
couvents, etc. 



c. 669. (Liasse.) — 32 pièces, papier. 



i 913. — Comptes du receveur Jean Gardés, pour 
la capitation et pour les semences prêtées aux communau- 
tés. — Comptes particuliers du syndic Raymond Guérin, 
pour les affaires diverses et pour les achats de grains 
à Bordeaux. — Avances faites, par ordre du duc de 
Roquelaure, pour le logement des troupes, par les villes 
de Rabastens , GaUlac, Réalmont et Liste. — Mandements 
et quittances : Guilloteau , maire d'Albi , Pages , maire 
de Rabastens et le syndic Guérin , députés aux États ; 
le viguier et les autres assistants à l'Assiette ; le maître 
de musique Aycard, pour la messe du Saint-Esprit; 
le prévôt Vitte de Beaulieu ; Marcou , syndic du collège. 

— Réparations aux quatre chemins royaux aboutissant 
à Monestiès. — Construction d'un bâtardeau avec éperon 
sur le Tarn, à Albi, etc. 

G. 670. (Liasse.) — 64 pièces, papier (1 imprimée). 

m -t. — Comptes du receveur Jean-Baptiste David: 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour l'extraor- 
dinaire, dont les recettes s'élèvent à 565,933 livres, 
et les dépenses à 565,933; — pour les non-valeurs; 
— * pour les sommes payées à la décharge du diocèse, 

— et pour les droits d'avances payés à ceux qui ont 
prêté pour solder le premier terme des impositions. — 
Compte particulier du syndic Guérin. — État de frais 
par le sieur Ladevèze chargé de la gestion des grains. 

— Journal de la vente des grains, par Séré. — État 
des avances faites pour le logement des dragons, par 
les villes de Rabastens et Gaillac. — Lettres missives 
des députés du diocèse aux États concernant les affaires 
du diocèse , principalement la misère des communautés 
et les biens abandonnés. — Réparations aux côtes de 
Malcabrière et de Ranteil. — Ordonnance de l'inten- 
dant pour le payement des vacations de l'ingénieur de 
Clapier, chargé de la visite des chemins du diocèse. 

— Mandements pour les dépenses ordinaires, quittan- 
ces, etc. 

C. 671. (Liasse.) — 22 pièces, papier. 

iVlA. — Comptes du receveur Dominique de Vézian: 
pour les frais d'États et d'Assiette, dont les recettes 
s'élèvent à 53,573 livres, et les dépenses à 53,724; — 
pour le don gratuit, les appointements des gouverneurs , 
etc., dont les recettes et les dépenses sont de 547,805 
livres; — pour la capitation; — pour les non-valeurs, — 
et pour la réparation des ponts et chemins. — Dépenses 



Digitized by 



Google 



SERIE G 

pour le logement des dragons à Réalmont. — Reçu d'un 
rouleau de parchemin relatif au droit de pesade , tiré des 
archives de rarchevôché et porté par un exprès à Mont- 
pellier. — Revue des compagnies bourgeoises par l'ins- 
pecteur général Durand Eustache. — Quittance de l'im- 
primeur Pech , pour la pension de 75 livres que lui fait 
le diocèse. — Réparation des chemins du pont de Gaus- 
sels à Lanel et du Petit-Lude à la Birbale et Montsalvi. 

G. 672. (Liasse ) — 42 pièces, papier. 

1*710. — Comptes du receveur Jean Gardés : pour 
les frais d'États et d'Assiette, s'élevant à 49,950 livres; — 
pour l'extraordinaire, etc.; total, 5M,312 livres; — pour 
l'emprunt de 1 50,000 livres ; — pour la capitation ; — 
pour la réparation des chemins. — Gompte particulier du 
syndic R. Guérin. — Autorisation de porter en vente à 
Toulouse les grains saisis dans les communautés , parce 
qu'ils se vendent mal sur place et qu'il n'y a pas de 
quoi payer les impôts. — État de répartition de 720 
livres entre les assistants à l'Assiette et au bureau des 
comptes. — Revue et solde des deux régiments de milice 
bourgeoise. Boisset commande le second en remplace- 
ment de Saint-Géry, démissionnaire. — Billet du marquis 
de Novion, pour toucher 420 livres qui lui sont dues com- 
me commissaire pour la capitation. — Restauration du 
pavé de la côte de Ladrèche , etc. 

C. 673. (Liasse.^ — \ pièce, parchemin; 52 pièces, papier. 

IVl^. — domptes du receveur Jean-Baptiste David, 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour l'extraordi- 
naire; — pour la capitation ; — pour les droits d'avance 
du premier terme des impositions; — pour les 1,200 
livres attribuées à la réparation des ponts et chemins, — 
et pour les non-valeurs. — Gompte particulier du syndic 
R. Guérin. — Mandements et quittances : Barbara, sub- 
délégué, chargé de la vérification des biens abandonnés; 
Charbonneau, syndic des Jésuites; demoiselle de Gaste; 
le sieur de Laprune-Montbrun ; Gatherine de Reynôs, 
épouse de Poulan ; de Laval de Marvignol ; de Roquefeuil; 
de Grussol Saint-Sulpice, etc. etc. 

G. 67 i. (Liasse.) — 20 pièces, papier. 

1*719. — Gomptes du receveur Dominique de Vézian: 
pour les frais d'États et d'Assiette; — pour l'extraordi- 
naire; — pour les droits d'avance du premier terme des 
impositions; — pour les non-valeurs, etc. — Gompte 
particulier du syndic R. Guérin. — Frais de poursuites 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



— ADMINISTRATION DIOGESAINE D'ALBI. 4^ 

contre deux huissiers, pour concussion en matière d'im- 
pots. — Quittances : le président de Nupces; le syndic 
des Jésuites ; le médecin de Ripis ; Gorcoral de Sainte- 
Gemme; Davasse de Frégefont; Laprune-Montbrun; de 
Foucaud; Bonifas de Lablanquié, etc. 



C. 675. (Liasse.) — 30 pièces, papier. 

1719. — Gomptes du receveur Jean Gardés : pour 
l'extraordinaire; — pour les frais d'États et d'Assiette. — 
Gompte particulier du syndic R. Guérin. — Lettres des 
députés aux États, des Ghartreux de Toulouse et de la 
dame de Fieubet-Lombrail, relatives à la réduction des 
rentes. — Mise en demeure des entrepreneurs de la 
construction du pont de Maux sur le chemin d'Albi à 
Rodez. — Quittances : l'imprimeur Pech; le prévôt Vitte 
de Beaulieu; les Jésuites; Pradines, maître de musique; 
le marquis de Novion, premier consul de Réalmont, etc, 

C. 676. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 17 pièces, papier. 

t Y^O. — Gomptes de Jean-Baptiste David : pour les 
frais d'États et d'Assiette : 61,706 livres; — pour les 
deniers extraordinaires: 428,279 livres; — pour la répa- 
ration des ponts et chemins : 3,000 livres ; — pour la 
capitation : 55,253 livres; — pour les non-valeurs: 50,000 
livres; — pour le « droit de levure » : 1,200 livres. — 
Recettes provenant de l'augmentation des espèces : 13, 136 
livres; — dépenses provenant de la diminution : 9,610 
livres. — Procès-verbal de vérification des espèces trou- 
vées dans la caisse du receveur. — Gompte particulier 
du syndic R. Guérin. — Envoi de garnison, pour les 
tailles, chez messire des Massels, seigneur de Loupiac, 
acquéreur de la terre de Saint-Géry; poursuites. — Pro- 
curation du comte de Belle-Isie, pour toucher le droit 
de pesade que le Roi lui a cédé; quittances par les fondés 
de pouvoir. — Mandement de 100 livres au profit du 
sieur Bonnaud, prévôt général, pour qu'il travaille acti- 
vement à purger le diocèse des vagabonds qui s'y ras- 
semblent, notamment à Lagardcviaur , et qui volent et 
assassinent les passants. — Ordonnance de décharge 
d'impositions en faveur du sieur de Lavalade, ancien 
capitaine au régiment Pujol. 

C. 677. (Liasse.) — \ pièce, parchemin ^ 45 pièces, papier. 

lï^l. — Gomptes de Dominique de Vézian, pour 
les frais d'États et d'Assiette : 41,688 livres; — pour 
les deniers extraordinaires, 325,5 12 livres; — pour la 
réparation des ponts et chemins ; — pour la capitation ; 

7 



Digitized by 



Google 



50 ARCHIVES 

— pour les non- valeurs; — pour la part du dioct^se 
dans la finance des charges de prévôt , — et pour les 
dépenses extraordinaires occasionnées par la contagion. 

— Compte particulier du syndic R. Guérin. — Quit- 
tances par : Olivier de Lavedan , commissaire principal 
(le l'Assiette ; — Bogros , recteur du collège ; — Lacroix 
de Candillargues; — Alexis de Pascal, trésorier de France; 

— de La Rivière , sieur de Laval ; — Philippe-Emma- 
nuel de Crussol Saint-Sulpice; — le président de Fou- 
caud; — Chassan de Moly, subrogé aux droits du mar- 
quis de Laprune ; — Séré , ancien capitoul ; — Séré , 
bourgeois; — Vitle de Beaulieu, prévôt; — Bers, maître 
de chapelle, etc. 

C. 678. (Liasse.) — 43 pièces, papier. 

I'7î5^-1'7^3, — Comptes du receveur Jean Gardés: 
pour les frais d'États et d'Assiette ; — pour l'extraor- 
naire; — pour la réparation des ponts et chemins; — 
pour la capitation de 1722, dont le total est de 61,844 
livres. — Compte de Jean-Baptiste David pour la capi- 
tation de 1723, total 61,709 livres. — Lettre du sieur 
Bonnier, relative à l'abonnement pour les charges mu- 
nicipales et le droit réservé, aux anciens maires ou consuls, 
d'assister aux États. — Mandement de 13 livres 5 sous, 
au profit de Françoise la Normande, chargée d'appren- 
dre aux jeunes filles à filer à la mode de Normandie. 
Cette somme lui était allouée pour lui faire abandonner 
une affaire qu'elle avait avec le sieur de Villeneuve. 

— Facture deMassot, imprimeur du diocèse. — Quit- 
tances pour intérêts par les créanciers : — Laval de La 
Rivière; — d'Azérac; — Catherine de Milhau, prieure 
de la communauté des religieuses de l'Hôtel-Dieu d'Albi; 

— Villefranche de Genton ; — Joseph Delacroix de Can- 
dillargues; — de Pascal; — Madières-Dauba ignés; — 
Imbaut, syndic des Jésuites ; — l'abbé Dubosc; — d'Aus- 
saguel de Lasbordes, etc. 

C. 679. (Liasse.) — 9 pièces, papier. 

ly^I. — Comptes du receveur Dominique de Vézian: 
pour les frais d'États et d'Assiette : 41,134 livres; — 
pour l'extraordinaire, 484,716 livres; — pour la capi- 
tation, 61,653 livres; — pour les non-valeurs, 42,000 
livres; — pour le remplacement des billets de banque, 
84,700. — Compte particulier du syndic R. Guérin. 

— Mandements au profit des entrepreneurs de la répa- 
ration des avenues du pont de Graulhet. — État de 
la distribution des aumônes aux couvents. — Indem- 
nité au bailleul Bonnafous, pour sa résidence à A Ibi. 



DU TARN. 

C. 680. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 31 pièces, papier. 

1*7^5. — Comptes du receveur Jean Gardés, pour 
les frais d'États et d'Assiette , 44,759 ; — pour l'extraor- 
dinaire, 509,417 — pour les non-valeurs, 35,000 livres; 

— pour la capitation, 61,635 livres, — et pour les 
cas fortuits, 15,000 livres. — Compte particulier du 
syndic R. Guérin , 9,757 livres. — Gages des officiers 
du diocèse, du maître de musique Bers et de l'imprimeur 
Massot. — Payé à Vitte de Beaulieu, l'intérêt de la 
finance de sa charge de prévôt jusqu'à remboursement. 

— Quittances des créanciers pour intérêts reçus : De 
Moly, sieur d'Azérac; Cassan de Glatens, conseiller au 
Parlement; de Burta de Caulet et de Burta de Ciron, 
héritiers du conseiller de Burta , leur père; le président 
de Nupces , Hyacinthe de Salvan , etc. 

C. 681. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 49 pièces, papier. 

i'7^B-i'7^'7. — Quittances de la capitation pour 
l'année 1726. — Comptes du receveur Dominique de 
Vézian, pour l'année 1727 : frais d'États et d'Assiette; 
recettes, 42,930 livres; dépenses, 42,542 livres; — 
deniers extraordinaires , recettes et dépenses, 542,048 
livres; — capitation, 55,756 livres; — non-valeurs, 
36,180 livres; — cas fortuits, 20,000 livres. — Compte 
particulier du syndic Raymond Guérin. —Mandements 
et quittances.— Intérêts payés aux créanciers : de Reynès, 
de Thézan Montoursin; Dyèche, conseiller; le comte 
de Belle-Isle, les frères Prêcheurs, Genton de Ville- 
franche, de Crussol Saint-Sulpice, de Foucaud;deLa 
Rivière, sieur de Laval; d'Izam, sieur de Labalme; 
Lablanquié, de Lasbordes, Brandouin Du Puget et autres. 

C. 682. (Liasse.) — 21 pièces, papier. 

1*7^9. — Comptes du receveur Jean Gardés: pour 
les deniers extraordinaires , recettes et dépenses, 568,052 
livres; — pour la capitation, 55,780 livres; —pour les 
cas fortuits, 48,000 livres. — Compte particulier du syn- 
dic R. Guérin. — Vacations des sieurs Lavedan, Boussac, 
Guérin et Bran(|ue, députés du diocèse aux États de 
la province. — Réparation du pont de Cirou. — Créan- 
ciers ayant louché des intérêts : Anne Chassan de Moly , 
Jean Metgé, d'Aussaguel de Lasbordes, le marquis de 
Saint-Sulpice, la veuve de Capriol, etc. 

C. 683. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 28 pièces, papier. 

1K99. — Compte de Charles Bleys, avocat, premier 
consul d'Albi, remplissant la charge de syndic pendant que 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRl. 



le titulaire assiste aux É(ats de la province. — Répara- 
tion à la salle de THÔtel-de-Ville, où siège l'adminis- 
tration diocésaine. — Quittances par les assistants à 
l'Assiette, pour les vacations. 

c. 684. (Liasse.) — 36 pièces, papier. 

1*730. — Comptes du receveur Dominique de Vézian: 
pour les frais d'États et d'Assiette ; recettes, 43,952 
livres; dépenses, 43,889 livres; — pour les deniers 
extraordinaires, recettes, 470,804 livres; dépenses, 470,795 
livres; — pour la capitation, 61,368 livres; — pour 
les non-valeurs , 27,000 livres ; — pour les cas fortuits, 
les pertes occasionnées par la grêle et les inondations, 
18,000 livres. — Vacations des sieurs Lavedan, maire 
d'Albi, Fraissé , Périé et R. Guérin", députés aux États 
de la province; du comte de Lautrec, commissaire prin- 
cipal de l'Assiette et des commissaires ordinaires. — 
Gages des officiers du diocèse. — Créanciers ayant donné 
quittance pour les intérêts échus : de Reynès, de Fou- 
caud , Séré de Rivières, la dame Mosnier de Tifaull, 
deRoyer, deLasbordes, Marguerite de Ginolhac épouse 
de Foucaud, Papailhiau de La Roquelle, de Regnau- 
din, etc. 

G. 685. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin ; 46 pièces , papier. 

1*731. — Comptes du receveur Jean Gardés : pour 
les frais d'États et d'Assiette, 47,755 livres; — pour 
les deniers extraordinaires, 480,726 livres; — pour la 
capitation, 61,324 livres; — pour les non-valeurs, 27,000 
livres; — pour les cas fortuits, 18,000 livres. — Quit- 
tances du trésorier de la bourse. — Compte particulier 
du syndic R. Guérin. — Mandements et quittances, etc. 

C. 686. (Liasse.) — i pièce, parchemin; 27 pièces, papier. 

1*739. — Comptes du receveur Jean-Raptiste David, 
pour les frais d'États et d'Assiette , la capitation et les 
cas fortuits. — Vacations des députés aux États de la pro- 
vince : Lavedan, maire d'Albi; de Druillet, maire de 
Gaillac; deRipis, consul d'Albi, et R. Guérin, syndic. 
— Créanciers ayant touché des intérêts : de Dalles de 
Boscaut, le président deNupces, Genton de Villefran- 
che, dame Rose Guion de Mosnier de Tifault, de 
Lévizac, etc. 

C. 687. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 49 pièces, papier. 

173^1. — Comptes du receveur Jean Gardés : pour 
les frais d'États et d'Assiette , 41,154 livres; — pour les 



5f 

deniers extraordinaires, 492,410 livres; — pour les cas 
fortuits, 17,000 livres; — pour la capitation, 74,749 
livres; — pour le dixième des biens nobles, 5,852 livres. 

— Quittances du trésorier de la bourse : le diocèse paya 
pour le don gratuit 167,688 livres. — Compte parti- 
culier du syndic R. Guérin. — Quittances : Roël, ins- 
pecteur des fabriques; — de Lavedan, Rolland, En- 
jalbert et Guérin, députés aux États; — les commis- 
saires de l'Assiette; — les officiers du diocèse; — les 
créanciers, pour intérêts, etc. — Acte mortuaire delà 
duchesse de Lévis, qui jouissait d'une rente de 8,000 
livres sur la pesade. 

C. 688. (Liasse.) — 20 pièces, papier. 

1*735. — Comptes du receveur Jean David : pour 
les frais d'États et d'Assiette, 39,083 livres; —pour les 
deniers extraordinaires, 470,029 livres; — pour les non- 
valeurs, 12,000 livres; —pour les cas fortuits, 11,000 
livres; — pour le dixième des revenus et de l'industrie, 
26,380 livres.— Compte particulier du syndic R. Guérin. 

— Quittances des créanciers, pour les intérêts : le con- 
seiller Dyècbe; le frère Damas, syndic des Carmes d'Albi; 
Izarn; le président de Nupces; le frère Albert, syndic 
des Cordeliers d'Albi ; la dame de Lévizac , née de Las- 
bordes; le sieur de Lasbordes; Gaujarenques; Laprade de 
La Rivière; Marguerite de Ginoulhac de Foucaud; la 
dame Delécouls de Roussac ; Pyreut , syndic des Jé- 
suites, etc. 

C. 689. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

l'73'7. — Comptes du receveur Claude Gardés : pour 
l'extraordinaire, 455,623 livres ; — pour les frais d'États 
et d'Assiette, 43,245 livres; — pour les non-valeurs, 
12,000 livres; — pour les cas fortuits, 5,000 livres. — 
Quittances du receveur de la bourse : étape, 31 ,097 livres; 

— garnisons, 14,274 livres; — gratilications , 10,138 
livres; — sénéchaussée de Carcassonne, travaux publics, 
7,047 livres; — sénéchaussée de Toulouse, 4,951; — 
dettes et affaires diverses, 152,699 livres; — don gra- 
tuit, 193,446 livres; — frais d'États, 5,541 livres. — 
Compte particulier du syndic R. Guérin. — Vacations 
des députés aux États, des assistants à l'Assiette; gages 
des officiers, etc. — Quittances des créanciers, pour les 
intérêts : Charles de Moly , sieur d'Azérac , héritier de 
dame Anne de Chassan , sa mère ; Guérin de Montels ; 
la dame de Capriol de Roissezon ; de Nupces , seigneur 
de Florentin; Jeanne-Françoise de Lescure, supérieure 
de la Visitation d'Albi; la dame Louise- Antoinette de 
Rose de Foucaud, etc. 



Digitized by 



Google 



•52 



ARCHIVES DU TARN. 



G. 690. (Liasse.) — 39 pièces, papier. 

1938. — Comptes du receveur Jean David : pour 
les deniers extraordinaires, 443,379 livres; — pour les 
frais d'États et d'Assiette, 41,726; — pour la capitation, 
106,307 livres; — pour les non-valeurs, 12,000 livres; 

— pour les cas fortuits, 4,500 livres. — Quittances du 
trésorier de la bourse : dettes et affaires, 155,147 livres; 

— frais d'États, 5,541 livres; — don gratuit, 201,170 
livres; — sénéchaussée de Toulouse, 5,303 livres; — 
sénéchaussée de Carcassonne, 5,318 livres; — gratifica- 
tions, 9,856 livres; — garnisons, 14,274 livres; — étape, 
10,657 livres. — Quittances : Valat, coraraissaire prin- 
cipal de l'Assiette; le frère Lactance, des Carmes d'Albi; le 
frère Saturnin Vallet, syndic des frères Prêcheurs; sœur 
Despine de Saint-Victor, supérieure des religieuses au- 
gustines de Lisle; Chauvigny de Fontblanche, chirurgien 
lithotomiste; de Rochegude; de Royer; sœur Dussap de 
Sainte-Rose, supérieure des hospitalières d'Albi ; le doc- 
teur de Ripis, etc. 

C. 691. (Liasse.) — 51 pièces, papier. 

IVll. — Comptes du receveur David : pour les 
deniers extraordinaires, 455,570 livres; — pour les frais 
d'États et d'Assiette, 39,242 livres; — pour la capitation, 
100,373 livres; — pour les non-valeurs, 12,000 livres; — 
pour les travaux publics, 3,580 livres; — pour les cas 
fortuits, 8,000 livres. — Quittances du trésorier de la 
bourse : don gratuit, 201,170 livres; — garnisons, 14,274 
livres; — dettes et affaires, 166,799 livres; — gratifica- 
tions et débets, 10,148 livres; — étape, 9,653 livres; — 
sénéchaussée de Toulouse , 6,031 livres; — sénéchaussée 
de Carcassonne, 5,490 livres. — Compte particulier du 
syndic R. Guérin. — Mandements et quittances à l'appui 
de ces comptes. — Députés aux États : Lavedan, maire 
d'Albi; Goudard, lieutenant de maire; Charpentier, maire 
de Gaillac; Guérin de Montels. — Officiers du diocèse, 
etc. — Intérêts payés au conseiller Rey, au trésorier 
(le France Agnès Gorsse, etc. 

C. 692. (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

1*71^. — Comptes du receveur de Vézian : pour 
les frais d'États et d'Assiette, 41,605 livres; — pour 
les deniers extraordinaires, 510,454 livres; — pour la 
capitation, 99,275 livres; — pour les non-valeurs, 12,000 
livres; — pour le dixième de l'industrie, 10,340 livres; 

— pour les cas fortuits, 5,000 livres ; — pour les répa- 
rations aux chemins, 2,790 livres. — Quittances du 



trésorier de la bourse : celle du don gratuit est de 
201,170 livres, et celle des dettes et affaires, de 219,745 
livres. — Compte particulier du syndic R. Guérin. — 
Principales dépenses ordinaires : pension du collège des 
Jésuites ; — gages de l'imprimeur Raurens; — indemnité 
au maître de musique Pradines, pour la messe du Saint- 
Esprit ; — gages des officiers du diocèse ; — indemnité 
au bailleul ; — intérêts dus aux créanciers, etc. — 
Députés aux États de la province : Valat, Goudard, 
Miquel et Guérin. — Mazars de Fontpeyrouse , maire 
de Cordes, commissaire principal de l'Assiette. — Ordon- 
nance de l'intendant pour le payement d'une somme de 
600 livres, à titre d'honoraires , au commissaire audi- 
teur des comptes des communautés. 

G. 693. (Liasse.) — 1 pi^, parchemin; 50 pièces, papier (1 imprimée). 

fï^lS. — Comptes du receveur Claude Gardés: pour 
les frais d'États et d'Assiette, 41,317 livres; — pour 
l'extraordinaire , 508,082 livres ; — pour la capitation, 
98,761 livres; — pour les non-valeurs , 12,000 livres; 

— pour les cas fortuits, 10,000 livres; — pour les 
réparations aux chemins, 2,190 livres; — pour le di- 
xième de l'industrie, 8,441 livres. — Quittances du 
receveur de la bourse. — Députés du diocèse aux États 
de la province : Valat, maire d'Albi; Rousquet, lieu- 
tenant de maire; Rolland, maire de Rabastens; R. Guérin, 
syndic. — Quittance pour intérêts, par Charles de Thézan, 
héritier de la dame de Montoursin , née Rouzinac. — 
Réparations au chemin de Seux et à la côte de Malcabrière. 

C. 694. (Liasse.) — 18 pièces, papier. 

I'741'f. — Compte d'Antoine Papailhiau, chargé du 
recouvrement de l'imposition des deniers extraordinaires, 
total , 508,208 livres. — Comptes : de la capitation ; 
100,883 livres; — du dixième de l'industrie, 8,431 livres. 

— Quittances du trésorier de la bourse : don gratuit, 
201,170 livres; — dettes et affaires, 211,105 livres; 

— garnisons, 14,274 livres, etc. — Députés du dio- 
cèse aux États de la province : Verchaut, maire alternatif 
d'Albi; Goudard, lieutenant de maire; de Mères, 
maire de Gaillac; Guérin, syndic. — Mandements, quit- 
tances, etc. 

C. 696. (Liasse.) — 47 pièces, papier. 

IVld. — Comptes du receveur de Vézian : pour 
les deniers extraordinaires, 523,393 livres; — pour les 
frais d'États et d'Assiette, 42,004 livres; — pour la capi- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D ALBI. 



53 



tation, 100,476 livres; — pour les non-valeurs, 12,000 
livres; — pour les cas fortuits, 10,000 livres; — pour le 
dixième de l'industrie, 8,454 livres; — pour les travaux 
publics, 2,064 livres. — Quittances du trésorier de la 
bourse; celle du don gratuit est de 201,170 livres, et 
celle des dettes et affaires de 223,980 livres. — Mande- 
ments et quittances. — Emprunts pour l'armement des 
milices. 

C. 696. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

IVIB. — Comptes du receveur Claude Gardés : pour 
les frais d'États et d'Assiette, 45,568 livres; — pour les 
deniers extraordinaires, 549,407 livres; — pour les non- 
valeurs, 12,000 livres; — pour les cas fortuits, 12,000 
livres; — autre crédit à cause de la mortalité des bes- 
tiaux, 10,000 livres; — troisième crédit pour cas fortuit, 
9,000 livres; — travaux publics, 3,636 livres; — dixième 
de l'industrie, 8,523 livres. — Quittances du trésorier de 
la bourse; celle de la capitation est de 94,565 livres. — 
Compte particulier du syndic Guérin. — Députés du 
diocèse aux États : Verchaut, maire d'Albi; Audibert, 
lieutenant de maire; Rolland, maire de Rabastens, et 
Guérin, syndic. — Guérin deMontcls, commissaire prin- 
cipal de l'Assiette. — Épices payées aux trésoriers de 
France. — Aumônes ordinaires aux couvents. — Indem- 
nité au bailleul, — et au sieur Chauvigny de Fontblanche, 
chirurgien lithotomiste. — Roël , inspecteur des fabri- 
ques. — Principaux créanciers du diocèse : le conàeiller 
de Monserat , héritier de Louise Salvan sa femme; Fou- 
caud de Rey; Bonifas de Lablanquié; Dupuy de Labas- 
tide-Dénat; de Ripis; Genton de Villefranche; Izarn; 
Laprade de La Rivière, etc. 

C. 697 (Liasse.) — 32 pièces, papier. 

llfëlf. — Comptes du receveur Jean-Baptiste David : 
pour l'extraordinaire, 533,070 livres; — pour les frais 
d'États et d'Assiette, 41,328 livres; — pour la capitation, 
99,909 livres; — pour le dixième de l'industrie, 10,130 
livres; — pour les cas fortuits, 20,000 livres; — pour les 
non-valeurs, 12,000 livres. — Quittance générale des 
impositions, par François Lamouroux, trésorier de la 
bourse des États. Le don gratuit y figure pour 201,170 
livres; les dettes et affaires, pour 233,535 livres; le total 
s'élève à la somme de 494,558 livres. — Compte parti- 
culier du syndic Robert-Hyacinthe Guérin. — Députés 
aux États : Jacques Darnaud , maire d'Albi ; Audibert, 
consul ancien; Charpentier, maire de Gaillac, et le 
syndic Guérin. — Mandements et quittances à l'appui des 
comptes. 



C. 698. (Liasse.) — 55 pièces, papier. 



1*749. — Comptes de Jean-Dominique de Vézian, 
receveur : pour l'extraordinaire, 560,265 livres; — pour 
les frais d'États et d'Assiette, 43,364 livres; — pour la 
capitation, 99,047 livres; — pour les cas fortuits, 18,000 
livres; — pour les non-valeurs, 12,000 livres; — pour le 
dixième de l'industrie, 9,034 livres; — et pour les che- 
mins, 5,030 livres en recettes et seulement 1,322 en 
dépenses. — Quittance du trésorier Lamouroux. — 
Compte particulier du syndic R. H. Guérin. — Quittance 
unique pour tous les dixièmes perçus et les 2 sous par 
livre, savoir : rentes dues par le diocèse, 1,806 livres; — 
rentes dues par les villes et communautés, 341 livres; — 
gages, pensions et gratifications payés par le diocèse, 297 
livres; — idem, par les communautés, 431 livres; — 
droits de péage, bacs,leudes, etc., 81 livres; — industrie, 
8,077 livres; — biens et droits nobles, 7,460 livres; — 
gage$ des offices municipaux, 125 livres; — taxations du 
trésorier de la bourse , à raison de 2 deniers par livre , 
130 livres; total, 18,748 livres. — Mandements, quit- 
tances, etc. 

G. 699. (Liasse.) — 41 pièces, papier. 

1740. — Comptes du receveur Claude Gardés : 
pour la capitation, pour le dixième de l'industrie et 
pour les travaux publics, — État émargé de la réparti- 
tion par l'archevêque d'une somme de 645 livres, entre 
les diverses communautés religieuses , au nom du dio- 
cèse. — Indemnité au maître de musique Pradines et à 
Mélier, aumônier de l'archevêque, pour la messe du 
Saint-Esprit. — Ordonnance de l'intendant pour le 
payement des gages de Roël, inspecteur des manufactures. 

— Gages de l'inspecteur du pastel. — Payé 62 livres 10 
sous à Jacquet, pour 50 exemplaires de son « Traité sur 
la manière de faire l'amidon ». — Gages de l'imprimeur 
Raurens. — Dépense de 24 livres, pour prix à distribuer 
aux écoliers. — Compte d'Amans Gasagnes chargé de re- 
couvrer les reliquats de comptes dus aux communes 
pour les années antérieures à 1740. Il recouvra 52,887 
livres. — Quittances pour intérêts, par Gau de Fré- 
geville, la dame de Rochegude née Combettes, etc. 

— Reconstruction du pont de Massagro, consulat de 
Dénat. — Réparations aux côtes de Malcabrière et de 
Marssac, aux deux ponts de Marlouis sur le chemin 
d'Albi àFauch, et au chemin sous le Cimetière-Neuf, 
allant d'Albi à Labastide-Dénat. 



Digitized by 



Google 



54 



C. 700. (Lii-isse.) — H pièces, papier. 



1*750. — Comptes du receveur Jean-Antoine David: 
pour les frais d'Étals et d'Assiette, 42,070 livres ;-r- 
des deniers extraordinaires, 549,252 livres; — de la 
capitation, 409,957 livres; — des non-valeurs, i2,000 
livres; — des 25,000 livres accordées pour les cas 
fortuits; — des vingtièmes et deux sous par livre, 
69,818 livres; — du dixième des biens roturiers im- 
posé indûment et réparti entre les communautés, 66,502 
livres. 

C. 701. (Liasse.) — 66 pièces, papier. 

IVS^-l 7541. —Comptes de Claude Gardés, rece- 
veur en Tannée 1752 : pour les deniers extraordinaires, 
461,225 livres; — pour les vingtièmes et deux sous 
par livre, 94,894 livres; — pour les frais d'Assiette, 
les dettes, la réparation des chemins et les affaires diver- 
ses, 40,282 livres. — Comptes de David , receveur en 
1753 : du premier vingtième et 2 sous par livre du 
dixième de l'industrie ; — des 2 sous par livre en sus 
du précédent dixième de l'industrie. — Compte par- 
ticulier du syndic Guérin , pour la môme année , avec 
les mandements et les quittances à l'appui. — De Vézian, 
receveur en 1754; quittances pour les sommes qu'il 
a payées au trésorier de la bourse, savoir : frais des 
États, 16,404 livres; dettes et affaires, 151,190 livres; 
don gratuit, 201,170 livres; gratifications et débets, 
9,550 livres; étape, 15,712 livres; garnisons, 14,274 
livres; sénéchaussée de Toulouse, 14,089 livres; séné- 
chaussée de Carcassonne, 6,379 livres; total, 428,772 livres. 

C. 702. (Liasse.) — 3 pièces, papier. 

iV&O. — Comptes de Jean-Baptiste de Poussoy, pro- 
cureur fondé de David, receveur ancien : pour les frais 
d'États et d'Assiette, 40,885 livres; — pour les deniers 
extraordinaires, 444,013 livres; — pour les cas fortuits, 
18,990 livres; — pour les non-valeurs, 18,000 livres; — 
pour les travaux publics, 2,790 livres. — Quittances de 
la capitation, 97,462 livres, non compris les frais. 

C. 703. (Liasse.) — 37 pièces, papier. 

i'75'7. — Comptes du receveur Dominique de Vézian : 
pour les deniers extraordinaires, 599,089 livres; — pour 
les vingtièmes, 49,497 livres; — pour les vingtièmes des 
maisons roturières et 2 sous par livre, 7,542 livres; — 
pour les vingtièmes de l'industrie, 17,734 livres; — pour 



ARCHIVES DU TARN. 

les taxes sur les possesseurs des biens nobles, en repré- 
sentation des deux vingtièmes de leur revenu , 22,295 
livres; — pour la capitation, 103,141 livres, avec une 
quittance des 97,462 livres du trésorier de la bourse; — 
pour les réparations, 3,390 livres, savoir : 2,190 pour le 
grand chemin d'Albi à Carmenel et 1,200 pour la cons- 
truction du pont de Caussels; — pour les non-valeurs, 
15,000 livres; — pour les frais d'États et d'Assiette, 
46,391 livres; — pour les cas fortuits, 22,420 livres. — 
Compte particulier du syndic Guérin. — Quittance par 
Louise-Thérèse de Menou, veuve de Henri-François de 
Lambert, marquis de Saint-Bris, pour une rente de 5,000 
livres cédée par le Roi sur celle de 13,000 livres qui lui 
était due par le diocèse sur la pesade ; cette cession faite 
pour payer le prix de la maison construite par le mar- 
quis et sa mère, rue Richelieu, à Paris, attenant l'hôtel 
de Nevers, et abandonnée au Roi pour l'agrandissement 
de la Bibliothèque. — Le brevet de pension est joint à la 
quittance. 



C. 704. (Liasse.) — CI pièces, papier. 

175S. — Comptes du receveur Claude Gardés : de- 
niers extraordinaires, 600,067 livres; — frais d'États et 
d'Assiette, 43,906 livres ; — vingtièmes de l'industrie et 
2 sous par livre, 13,847 livres; — deux vingtièmes des 
biens nobles et supplément pour les rentes, les bacs, etc., 
19,543 livres; — capitation, 103,322 livres; — deux 
vingtièmes et 2 sous par livre des deniers de différentes 
natures, 41,176 livres; — vingtième et demi et 2 sous 
par livre des maisons roturières, 6,036 livres; — don des 
cas fortuits, 17,350 livres; — non-valeurs, 15,000 livres; 

— fonds des travaux publics, 2,790 livres. — Compte du 
syndic Robert Guérin. — Dans la quittance générale 
donnée au receveur par le trésorier de la bourse, le don 
gratuit figure i)our la somjne de 201,170 livres. — Quit- 
tances par les créanciers : Poussineau, syndic des Jésuites; 

— Foucaud de Rey ; — de Combettes-Caumont ; — la 
dame de Balaguier, née Boyer; — Dartus Du Poussoy; — 
de Savy, veuve Monserat ; — le président de Nupcea; — 
Séré de Rivières ; — de Foucaud ; — de Faure Saint- 
Chamaux, commissaire principal de l'Assiette; — la 
marquise de Lambert , pour les deux semestres de la 
rente de 5,000 livres, etc. 



C. 705. (Liasse.) — 29 



papier. 



1901. — Comptes du receveur Gardés : extraordi- 
naire, 598,367 livres; — frais d'États et d'Assiette, 
47,815 livres; — trois vingtièmes et 2 sous par livre, 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI 

56,057 livres; — vingtièmes de l'industrie, 14,422 livres; 

— réparations et affaires impré\Ties, 7,294 livres ; — ca- 
pitation, H 3,207 livres; — non-valeurs, 15,000 livres; 

— cas fortuits, 14,029 livres.— Total 866,191 livres, 
dont 563,678 revenaient à l'État ou à la province. — 
Quittances par les créanciers : Boudet, syndic des Jésuites; 

— Gau de Frégeville; — Séré de Rivières; — Séré de la 
Pugéterie; — Genton de Villefranche ; — d'Aussaguel de 
Lasbordes; — Izam, etc. 



c. 706. (Liasse.) — 72 pièces, papier. 

iVB^. — Comptes du receveur Jean-Antoine David : 
extraordinaire, 621,509 livres; — frais d'États et d'As- 
siette, 58,679 livres; — vingtièmes divers, 58,807 livres; 

— vingtième de l'industrie, 14,501 livres; — non-valeurs, 
15,000 livres; — cas fortuits, 5,840 livres; — capitation, 
114,579 livres. — Quittances : des députés aux États; — 
des assistants à l'Assiette; — des commissaires de la capi- 
tation ; — des officiers du diocèse ; — des aumônes faites 
aux couvents ; — des intérêts payés aux créanciers ; — 
de Laroche, directeur des travaux publics du diocèse, 
pour ses appointements fixés à 600 livres; — pour tra- 
vaux exécutés sur les chemins de Salies, de Fontvia- 
lane et de Puygouzon. — Estimation de terrains cédés 
pour ces chemins. — Dépenses faites dans le but de 
développer l'industrie dans le diocèse : le tissage, la 
fabrication des bougies, etc. — Achats d'instruments 
agricoles, etc. 

C. 707. (Liasse.) — 76 pièces, papier. 

1*703. — Comptes d'Auguste Prunet, chargé de la 
recette : extraordinaire, 631,972 livres; — vingtièmes 
divers, 60,639 livres; — vingtième de l'industrie, 14,505 
livres; — frais d'États et d'Assiette, 58,765 livres; — 
non-valeurs, 15,000 livres; — cas fortuits, 3,600 livres; 

— capitation, 115,715 livres; — travaux publics, 4,634 
livres; — dépenses imprévues, 11,424 livres. — Les re- 
cettes de ce dernier compte provenaient de 5,000 livres 
prises au chapitre des frais d'Assiette; de 5,027 livres payées 
parDaubenton,de Bordeaux, pour des cordages; de 1,000 
livres accordées au diocèse pour le rétablissement de la 
fabrication des bougies, et de 397 livres d'une vente de 
laine faite par de Lagenière, directeur de la filature diocé- 
saine. — Correspondance relative à l'acquisition de la charge 
de receveur triennal des tailles, par Compagnon, écuyer, 
seigneur de Thézac et Tains, beau-père de M. de Vézian. 

— Dépenses occasionnées par les manufactures-écoles, 
dirigées par de Lagenière. — Quittances : de Mazelhier, 



55 
inspecteur des toiles et petites étoffes ; — d'Espines, ins- 
pecteur des pastels ; — de la marquise de Lambert, et 
d'autres créanciers. 

c. 708. (Liasse.) — 80 pièces, papier. 



iVB4. — Comptes du receveur Claude Gardés : 
extraordinaire, 623,076 livres; — frais d'États et d'As- 
siette, 63,479 livres ;— vingtièmes de l'industrie et 2 
sous par livre, 14,668 livres; — autres vingtièmes et 2 
sous par livre, 52,022 livres; — capitation, 115,816 
livres; — travaux publics, 6,241 livres; — non-valeurs, 
15,000 livres; — cas fortuits, 17,340 livres; — dépenses 
imprévues, 6,819 livres. — Total, 588,833 livres. — 
Quittances des employés aux manufactures : Petit, fabri- 
cant de bougies; Espines, inspecteur des pastels, el 
Mazelhier, inspecteur des toiles et petites étoffes. 

C. 709. (Liasse.) — 86 pièces, papier. 

iV05. — Comptes de Jean- Antoine David : extraor- 
dinaire, 619,882 livres; — frais d'États et d'Assiette, 
62,779 livres; — vingtièmes de l'industrie et 2 sous par 
livre, 14,994 livres; — autres vingtièmes, 55,014 livres; 
— capitation, 121,438 livres, y compris le reliquat de 
1764; — non-valeurs, 15,000 livres; '— cas fortuits, 
16,000 livres; — travaux publics, 5,986 livres; — autres 
cas fortuits, 8,500 livres; — affaires imprévues, 6,000 
livres, y compris le dernier terme de 1 ,000 livres, des 
3,000 accordées par la province pour la fabrication de 
la bougie. — Total, 585,290 livres. — Quittances : des 
députés aux États; — des assistants à l'Assiette et du 
chevalier de Molleville, commissaire principal; — des 
aumônes ordinaires aux couvents ; — des frères de la 
Doctrine chrétienne; — des professeurs du séminaire 
chargés de l'enseignement par rarchevèque en attendant 
le rétablissement du collège, savoir : Palaffre, pour la 
classe d'humanités; Bosc, physique; Massol, rhétorique; 
Farssac, logique ; Malaurenc , chargé de la direction ; — 
de Laroche , inspecteur des travaux publics ; — de Maze- 
lhier, inspecteur des étoffes, et de Rouffiac, inspecteur 
des pastels ; — de la marquise de I^ambert , pour les six 
premiers mois de sa rente sur la pesade, et du pro- 
cureur fondé des héritiers pour le second semestre, avec 
un extrait du testament de la marquise. 

C. 740. (Liasse.) — 35 pièces, papier. 

iVBG-iVBS. — Comptes des receveurs Dominique 
de Vézian, Claude Gardés et Jean- Antoine David. — 



Digitized by 



Google 



96 



ARCHIVES 



Quittance des impositions de 17G8, non compris les 
deniers affectés aux dépenses du diocèse : frais d'États, 
17,U8 livres; —dettes et affaires diverses, 307,705 livres; 

— don gratuit, 204,170 livres; — gratifications et débets, 
9,614 livres; — étape, 43,596 livres; — garnisons, 14,274 
livres; — sénéchaussée de Toulouse, 23,526 livres; — 
sénéchaussée de Carcassonne, 14,420 livres; — total, 
598,453 livres. — Quittance de la capitation, pour la 
même année, 409,573 livres. — Total général , 708,026 
livres. — Indemnité à Rahoux pour le perfectionnement 
de la filature de laine. — Quittances : Rouffiac, inspecteur 
des pastels; — Mazelhier, inspecteur des étoffes; — La- 
roche, directeur des travaux publics; — le bailleul. — 
Indemnité de 402 livres à la régente des écoles des pau- 
vres filles d'Albi, qui depuis dix-huit mois les instruit 
gratuitement ; mais elle ne devra plus rien réclamer à 
lavenir. 

C. 7<1. (Liasse.) — 66 pièces, papier. 

i 909-1 y^i. — Comptes des receveurs Dominique 
de Vézian et Jean-Antoipe David. — Construction du 
chemin d'Albi à Réalmont. — Pont de la côte de Groc, 
près de Monestiés. — Réparations au pont de Riols , con- 
sulats de Lescure et Arthfcs , et au chemin de Carmenel. 

— La quittance du vingtième et 2 sous par livre pour 
4774, est de 37,4 47 livres. — Députés aux États : Gardès- 
Tnisse, premier consul d'Albi; Gaspard Tridoulat, an- 
cien consul ; d'Alayrac , premier consul de Cordes , et 
Salabert, syndic du diocèse. — De Pélissier, commis- 
saire principal de l'Assiette. — Desrosiers, maître de 
musique, pour la messe du Saint-Esprit. — Gleise, 
inspecteur des ponts et chemins. — Indemnités aux com- 
munautés pour le logement des garnisons et de la maré- 
chaussée. 

c. 712. (Liasse.). — 76 pièces, papier. 

ll'ïa. — Comptes de Dominique de Vézian : ex- 
traordinaire, 685,437 livres; — frais d'États et d'As- 
siette, 89,329 livres ; — capitation, 423,450 livres; — 
cas fortuits, 7,000 livres; — non-valeurs, 43,226 livres; 

— travaux publics, 27,477 livres; — emprunt pour 
la route de Carmenel, 23,000 livres; — affaires impré- 
vues, 5,034 livres. — Dépenses occasionnées par la fila- 
ture-école établie à Albi, par le diocèse. — Pensions 
d'élèves entretonus à l'école vétérinaire. — Mission du 
docteur Farssac, à Réalmont et aux environs , où régnait 
une maladie épidémique. — Réparations au pont de Tro- 
toco, à la côte d'Arthès, aux traînées de Trcbas. — 



DU TiiRN. 

Traitement de GIcise, directeur des travaux, fixé à 600 
livres. — Construction d'une chapelle dans l'Hôtel-de- 
Ville d'Albi. — Gages des frères de la Doctrine chré- 
tienne. — Quittances pour la pesade, par le receveur 
des Domaines, et par Pierre-Marie Chapelle, comte de 
Jumilhac, maréchal de camp, héritier de la marquise 
de Lambert. 

C. 713. (Liasse.) — 59 pièces, papier. 

1773. — Comptes du receveur Claude Gardés, — 
Extraordinaire, 696,526 livres; — frais d'États et d'As- 
siette, 94,777 livres; — capitation, 423,334 livres; — 
vingtièmes de l'industrie, 44,635 livres; — autres 
vingtièmes, 44,589 livres; — non-valeurs, 8,546 livres; 

— travaux publics, 34,407 livres; — affaires imprévues, 
5,014 livres; — reliquat du compte de l'emprunt pour 
le chemin de Carmenel, 44,800 livres.— Total, 4,033,592 
livres. — Dépenses pour l'école de filature et gages de 
la maîtresse fileuse. — Pension du collège, 2,450 livres. 

— Frères de la Doctrine chrétienne, 600 livres. — 
Guérin Du Cayla, commissaire-auditeur des comptes 
des communautés. — Mandements et quittances. 

C. 744. (Liasse.) — 88 pièces, papier, 

1797-1998. — Comptes de Jérôme- Antoine Mes- 
tre, commis à la recette. — Principaux articles de dé- 
pense : vacations des députés aux États et des assistants 
à l'Assiette; — gages des officiers du diocèse; — pen- 
sions du collège, des frères de la Doctrine chrétienne 
et des sœurs régentes de Réalmont ; — frais faits pour 
l'arrestation de voleurs à Montirat ; — indemnité de 60 
livres au viguier, pour parapher les registres du rece- 
veur; — pension de 75 livres au bailleul Joucaviel; 

— indemnité à Foncés, maître de musique, pour la 
messe du Saint-Esprit; — bourses à l'école vétérinaire; 

— état de fraisi pour l'entretien des aliénés à l'hospice 
d'Albi ; — indemnité à un maître cordier pour retourner 
à Toulon, d'où on l'avait fait venir à Albi, en 4763; 

— indemnités de terrain pour le grand chemin d'Alban 
à Carmenel, territoire de Valence; — restauration des 
chemins de Carlus, de Puygouzon, de Puycelsi à la 
Grésigne, de la côte du Castelviel , etc. — Quittance 
par le comte de Jumilhac, pour la rente sur la pesade, 
dont il a hérité de la manïuise de Lambert. — Créan- 
ciers du diocèse : les dames de Rernis-Narbonne ; de 
Labastide, née Séré; de Laprune-d'Ilauterive, Marie d'Hu- 
teau héritière de Foucaud, de Balaguier, Savy de Mon - 
scrat , de Marmiesse de Nupces ; les sieurs Dyèche , Dar- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCESAINE D'ALBI. 



57 



tus Du Poussoy, Cocliy de Moncan, Sèré de Rivières, 
le chanoine Coynart, le trésorier de Boyer, le marquis 
de Fréjeville, etc. 

C. 715. (Liasse.) — M pièces, papier. 

19V9. — Comptes du receveur Claude Gardes : 
extraordinaire, 764,086 livres; — frais d'États et d'As- 
siette, 415,357 livres; — capilation, I £0,996 livres; 

— vingtièmes de l'industrie, 1o,75< livres; — autres 
vingtièmes, 45,159 livres; non-valeurs, 8,516 livres; 

— cas fortuits, 10,500 livres; -^ entretien des aliénés, 
1,023 livres; — affaires imprévues, 5,000 livres. — 
Total, 1,086,388 livres. — Députés aux États : de Mar- 
liaves, maire d'Albi; Gardés, consul ancien; de Vin- 
drac, maire de Gaillac, et le syndic Salabert. — Le 
baron de Pages Vaumale, commissaire principal de l'As- 
siette. — Requête des dames régentes de la maison des 
nouvelles converties, établie à Réalmont par l'arche- 
vêque, après la révocation de 1 edit de Nantes: le clergé 
leur donnait 100 livres et la ville avait été imposée d'au- 
tant par l'intendant ; mais elles étaient deux et n'avaient 
pas assez pour vivre. L'Assiette leur accorde, mais sans 
tirer à conséquence, une indemnité de 100 livres. 

C. 716. (Liasse.) — 16 pièces, papier. 

19S5-i9SO. — Comptes de Mestre, commis à la 
recette pour les deux années, par les receveurs Martin 
de Boismond et Descazeaux : — extraordinaire ou de- 
niers royaux et provinciaux, pour la seconde année, 
884,099 livres; — capitation, 123,033 livres; —cas 
fortuits, 18,600 livres; — non-valeurs, 6,500 livres; 

— affaires casuelles et imprévues, 5,000 livres; — 
vingtièmes, 60,294 livres; — rentes, 21,726 livres; — 
aliénés, 1,351 livres; — travaux publics, 16,486 livres. 

— Total, 1,137,089 livres. — En 1785, l'extraordinaire 
avait été de 805,981 livres. 

C. 717. (Liasse.) — 17 pièces, papier. 

199*7- 1*799. — Comptes de Dominique de Vézian, 
pour la première année , et, pour la seconde , de Des- 
cazeaux, ayant Mestre pour fondé de pouvoirs. Résul- 
tats pour 1789 : extraordinaire, 849,594 livres; — 
deniers diocésains et pesade, 182,822 livres; — capi- 
tation, 117,663 livres; — intérêts, 22,084 livres; — 
non-valeurs, 6,500 livres; — vingtièmes de l'industrie, 
14,559 livres; — autres vingtièmes, 46,575 livres; — 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



affaires casuelles et imprévues, 5,000 livres; — cas 
fortuits, 30,000 livres. — Total, 1,274,797 livres. 

C. 718. (Registre.) — In-folio, 517 feuillets, papier. 

iei3-173S. — Dettes du diocèse. — États des 
sommes dues, dressés par le syndic et véritiés par les 
commissaires du Roi aux États de la province. Addi- 
tions à ces états. — Dépenses extraordinaires ayant mis 
le diocèse dans la nécessité d'emprunter : entré<3 du 
duc de Montmorency à Albi; — organisation de la dé- 
fense , pour se maintenir sous l'obéissance du Roi pen- 
dant les troubles; — entretien de gens de guerre; — 
sièges de Lombers, Faucli et Bruniquel; — achats d'ar- 
mes et munitions; — rasement de Lombers; — siège 
de Réalmont; — remboursement aux communes pour 
frais de guerre ; — entretien de la compagnie du con- 
nétable; — procès de la pesade; — peste; — subsis- 
tances; — fourniture de semences aux conununes; — 
remboursements d'offices ; — armement et équipement 
de la milice bourgeoise; — casernement des troupes 
envoyées pour le recouvrement des impôts; — répa- 
ration des chemins et ponts, etc. 

c. 719. (Registre.) — In-folio, (30 feuillets, papier. 

i 595-1 e^e. — Dettes du diocèse. — Le vieux 
livre de crédit intitulé : « Estât et vériffication de toutz 
les debtes que le présant diocèse d'Alby doibt jusques 
à présent et à ceulx quy seront exprimés et déclairés 
cy après ». Mention des transferts, des payements effec- 
tués, etc. — Principaux créanciers : Jean Alary, le 
comte d'Aubijoux, Jean Combettes, Roch Combettes, 
de Galaup, Genton, de Larivière, Lavedan, le conseiller 
de Ciron, Blandinières , de Barthélémy, Rességuier, 
Ginolhac, Jean d'Aussaguel, de Reynès, Marmiesse, 
François de Clary, de Cathelan, de Fontvieille, de 
Nupces, Julien d'Elbène, le président des Vignoles, Dupuy 
de Sainl-Juéry; Jean Monestiès, sieur de Labonnette; 
Jean d'Izarn, Lebrun, de Séguier, sieur de Vilandrie; 
Dalles, sieur de Boisse; Pradal , médecin ; Sèré, mar- 
chand; Salvan, Tirevieille, Teyssier, etc. 

G. 720. (Registre.) — In-folio, (37 feuillets, papier. 

ie^'7-l«e5. — Dettes du diocèse. — « Au pré- 
sent livre seront insérés les debtes du diocèse d'Alby 
vérUfiés en rassemblée de l'Assiette de l'année MV^ 
vingt-sept et que seront contractés après icelle, suivant 
les délibérations mentionnées en chasque chapitre ». 

8 



Digitized by 



Google 



58 



ARCHIVES DU TARN. 



— Principaux créanciers : le conseiller Bertrand de 
Nupces , Claire de Bandinelli, veuve Martin; le conseiller 
Pons deCalmels, ÉlieDopuy, sieur de Mailhoc; Fleur 
de Calmontié, veuve de François Bertrand de Molle- 
ville; Anne de Lévis, comtesse de Panât; Jean de Font- 
vieille, viguier; le chanoine Bouzinac, les frères Poussoy, 
Géraud de Costecaude, François Adhémar, Jean de Fossé, 
évoque de Coronée, coadjuteur de Castres ; Antoine Bar- 
rau, prévôt deRéalmont; Etienne Salvan , juge royal ; 
Georges Rossignol, Antoine Gardés, etc. 

G. 721. (Registre.) — In-folio, 339 feuillets, papier. 

16GS-iB79. — Dettes du diocèse. — Premier vo- 
lume du livre de crédit, dans lequel sont inscrites toutes 
les sommes dues et vérifiées. Ce livre fait par Raymond 
Boyer , docteur et avocat , secrétaire du diocèse , porte 
le total des dettes, au 1^^ avril 1668, à la somme de 
195,987 livres, le surplus des sommes empruntées jus- 
qu'à ce jour ayant été remboursé. — Principaux créan- 
ciers : Pierre d'Alary, trésorier général; François d'Alary, 
sieur de Laroque; Géraud d'Alary, Jacques Boucheram- 
baut de Caste, le médecin Blonde, Bulleau de Launay, 
Marguerite de Caslelnau, femme de Alexandre de Mon- 
tesquieu, baron de Faget; Philippe de Ciron, Pons Dulac 
de Laclause, Jacques Dalbi deBoisse, l'évéque Daillon 
Du Lude, Anne de Génibrouse, Gaspard Guilloteau, 
Bernard Gorsse, Metgé, Loubens, Massol, Noyrit, le 
chanoine Pierre de Pasquier , sieur de Malidor ; le cha- 
noine Parayre, Pierre de Reynès, etc. 

C. 722. (Registre.) — In-folio, 29i feuillets, papier. 

leSO-iee^. — Dettes du diocèse. — Second vo- 
lume du livre de crédit fait par Raymond Boyer, où 
sont inscrites toutes les sommes empruntées depuis l'année 
4680. — Principaux créanciers: noble Géraud d'Alary, 
sieur de Linières; Elisée Auriol, de Castres; le médecin 
Jean Ccsquière; Pierre- Antoine de Capriol, sieur de 
Marvignol; Louis Dupuy de Saint-Juéry, le médecin 
Géraud Escaffre, Bonaventure de Ginolhac, sieur de Bel- 
bèse; Anne de Metgé, veuve du viguier Ginolhac; Ber- 
trand de Nupces , seigneur de Florentin ; le régent Louis 
de Reynès; Marc-Antoine Rossignol, avocat; Marguerite 
de Rossignol, veuve du sieur de Lamy; Raymond Séré, 
marchand, etc. 

G. 723. (Registre.) — In-folio, 45i feuillets, papier. 

ie93-17S9. — Dettes du diocèse. — Nouveau 
livre de crédit fait par le secrétaire du diocèse Gorsse. 



— Principaux créanciers : François d'Alary, sieur de 
Laroque; Guillaume de Bossugues, sieur de Pomesser- 
gues; Cécile de Bouzinac, femme du juge Louis Salvan; 
révoque de Glandèves; Jean Bosc; Pierre Belloc, bour- 
geois de Réalmont; Ignace de Brandouin de Balaguier; 
Louis de Corcoral de Sainte-Gemme; le conseiller Ray- 
mond d'Aussaguel, sieur de Lasbordes; Louis d'Aussaguel, 
sieur de Labarthe; l'avocat Louis Delhoum; François 
Ducrot , commissaire ordinaire de Tartillerie de France; 
Gaston-Louis de Laprune; Jacques de Foucaud, maire 
de Lisle; Philibert Leclerc, maître d'hôtel de l'évoque ; 
l'avocat Jean Laroque; Jean de Papal, sieur de Belbèse ; 
Catherine de Reynès, femme de Pierre Dupuy, seigneur 
de Poulan ; Philippe de Roquefeuil , sieur de Livers ;. 
Tridoulat, etc. 

C. 724. (Liasse.) — 406 pièces, papier. 

1931. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Premier rapport : procès-verbaux relatifs à l'actif et au 
passif. — Communautés qui n'ont pas de dettes et aux- 
quelles il n'est rien dû : Alayrac, Alban, Almayrac, 
Amarens, Ambialet, Annay, Assac, les Avalats, Bézacoul, 
Blaye, Bournazel, Brens, Broze, le Busqué, Cadix, Cam- 
pagnac. Campes, Cardonnac, Carmaux, Castanet, Castel- 
garric, Combèfa, Coufouleux, Courris, Crespinet, le 
Dourn, Faussergues, Bonnevialle, Fenols, Fraissines, 
Gaicre, Gaulène, Giroussens, Grèze, Ilzac, Labastide- 
Gabausse, Labruguière (près Massais), Lacapelle-Ségalar, 
Lacourtade, Lagauginié, Lamothe-Penenque, Laparrou- 
quial, Lapèlissariè, Laroque-Roucazel, Laroque du Travet, 
Lasalvetat , Lasplanques , Lédas , Loubers , Marnaves , 
Marssal, Massais, Maussans, Milhavet, Miolles , Monesliès , 
Montrosier, Montauriol, Montels, Mon tirât, Moularès, 
Narthoux, Padiès, Paulin, Pentiès, Peyrole, Pinet, Puy- 
bégon, Ratayrens, le Riols, Roucoules, Rouire, Roumé- 
goux, Roussayrolles , Salvagnac, Sarmazes, Saussenac, 
Ségur, Sérénac, Sieurac, le Suech, Saint- André, Saint- 
An lonin Lacalm, Saint-Benoit de Carmaux, Saint-Cirgue, 
Saint-Félix, Sainte-Gemme, Saint-Grégoire, Saint-Julien 
de Pradoux, Sainte-Luce, Saint-Marcel, Saint-Martial, 
Saint-Michel Labadié, Saint-Michel de Vax, Saint-Pierre 
de Lasserre, Saint-Salvi Carcavès, Taïx, Tanus, le Taur, 
Terre-Clapier, Terssac, Tonnac, le Travet, Tréban, Trébas 
et Valdériès. 

C. 725. (Liasse.) — 92 pièces, papier. 

1731. — Vériflcation de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



59 



— Suite du premier rapport : procès-verbaux relatifs à 
l'actif et au passif. — Communautés ayant des dettes 
passives et indication du chiffre pour celles dont les 
dettes s'élèvent à 4,000 livres : Albi (59,504 liv.), Alos, 
Andillac, Andouque, Artliés, Aussac, Bellegarde (1,000), 
le Bnic, Cadalen (2,010), Cahuzac (11,389), Cambon et 
Montels, Carlus (2,893), Castelnau de Bonnafous, Castel- 
nau de Montmiral, Castelviel (2,208), Gazelles, Cestayrols 
(2,658), Cordes (39,313), Cornebouc, Corrompis, Curvalle 
(2,475), Dinat, Donnazac, Fauch (2,930), Florentin 
(2,836), Frausseilles, Fréjairolles (2,249), Gaillac (2,000), 
Jouqueviel (9,300), Labarthe-Bleys, Labastide-Dénat , La- 
bastide de Lévis, Labessière, Laboutarié, Labruguiére- 
Carlus, Lagrave, Lamillarié ^4,100), Lascloltes, Lasgrais- 
ses, Lateysonnarié , Latreyne, Lescure (1,352), Lisle 
(11,745), Livers (1,437), Lombers ,(10,416), Loupiac, 
Mailhoc (2,203), Marssac, Massuguiès (2,036), Milhars, 
Mirandol, Montsalvi, Montans, Mouzieys les Cordes, Mou- 
zieys, Noailles, Orban, Panipelonne, Panens, Parisot, Pen- 
ne, Poulan, Pouzols (6,692), Puycelsi, Puylanier, Puygou- 
zon (1,670), Rabastens (7,221), Réalmont (7,939) , Rônel, 
Rosières (1,838), Roumégoux de Fauch, Salies, Salles, 
Senouillac, le Séquestre, Souel, Saint-Bauzile , Saint- 
Benoît de Frédefont, Saint-Juéry, Saint-Sernin, Técou, 
Teulet(1,516), Trébas, Valence, Vaour, le Verdier, Vieux, 
Villefranche (1,844), Villeneuve, Vindrac (1,200), Virac 
(2,084). — Communautés auxquelles il est dû : Laguépie, 
Lombers et Saint-Sernin. Saint-Lieux Lafenasse récla- 
mait sa part du revenu de la baronnie de Lombers, 
attendu qu'elle avait été imposée pour le rachat de cette 
seigneurie. 

C. 726. (Liasse.) — U8 pièces, papier (2 imprimées). 

19341. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Deuxième rapport : procès-verbaux relatifs aux imposi- 
tions et à la destination des fonds communaux; instruc- 
tions et mémoires sur les dépenses ordinaires; préam- 
bule du rôle des impositions pour chaque communauté; 
délibération du conseil communal, etc. — Dossiers con- 
cernant : Alayrac; — Alban; — Albi, avec une copie du 
traité de paix origine du droit de pesade, une transac- 
tion relative à la chapelle des Pujol, l'ordonnance réglant 
les dépenses ordinaires de la ville, les documents relatifs 
à la fondation du collège des Jésuites, etc.; — Almayrac; 

— Alos; — Amarens; — Ambialet, avec deux reconnais- 
sances des droits seigneuriaux par les consuls ; — Andil- 
lac; — Andouque; — * Annay; — Arthès; — Assac; — Aus- 
sac (divers documents relatifs à la seigneurie de Fenols 



et Aussac) ; — les Avalats (transaction entre le seigneur 
et les habitants) ; — Bellegarde ; — Bézacoul (acte d'ac- 
cord entre le seigneur et les habitante) ; — Blaye ; 

— Bonnevialle ; — Bournazel ; — Brens ; — Broze ; — 
le Bruc; — le Busqué. 

c. 727. (Liasse.) — 191 pièces, papier. 

1931. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Suite dxi deuxième rapport : procès-verbaux relatifs 
aux impositions et à la destination des fonds commu- 
naux. — Dossiers concernaQt : Cadalen (ordonnance, ré- 
glant les dépenses ordinaires); — Cadix; — Cahuzac 
(acte d'aliénation de la seigneurie) ; — Cambon (acte 
établissant une albergue au profit du chapitre Saint- 
Salvi); — Campagnac; — Campes; — Gardonnac; — 
Carlus; — Garmaux (observations contre Monestiès dont 
Garmaux était une des jurades); — Castanet (recon- 
naissance au profit du baron de Castelnau de Lévis); 
Castelgarric ; — Castelnau de Lévis (mémoires et cor- 
respondance sur les droits seigneuriaux et sur l'origine 
de Sainte-Croix) ; — Castelnau de Montmiral (dénom- 
brement des habitants au Roi) ; — Castelviel ; — Ga- 
zelles; — Cestayrols (ordonnance d'imposition pour le 
logement du curé; — Combéfa; — Cordes; — Cor- 
nebouc (reconnaissance au seigneur) ; — Corrompis ; — 
Coufouleux; — Courris; — Crespinel; — Curvalle; — 
Dénat; — Donnazac; — le Dourn ; — Fauch ; — Faus- 
sergues ; — Fenols (albergue au seigneur) ; — Floren- 
tin; — Frausseilles; — Fraissines; — Fréjairolles. 

C. 728. (Liasse.) — 210 pièces, papier. 

1931. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. 

— Suite du deuxième rapport : procès-verbaux relatifs 
aux impositions et à la destination des fonds commu- 
naux. — Dossiers concernant Gaicre; — Gaillac (quel- 
ques pièces relatives au chapitre Saint-Pierre et aux 
Capucins); — Gaulène; — Giroussens (acte d'échange 
des châtellenies de Giroussens et Fiac , contre des héri- 
tages situés dans le parc de Versailles ; il est aussi ques- 
tion d'albergues dues par Parisot, le Taur, St-Jean 
de Rives et Peyrole); — • Grèzes; — Itzac; — Jouque- 
viel ; — Labarthe-Bleys ; — Labastide-Dénat ; — Labas- 
tide-Gabaussc; — Labastide-Montfort; — Labessière; 

— Laboutarié; — Labruguière de Massais; — Labru- 
guière-Carlus; — Lacapelle-Ségalar ; — Lacourtade (acte 
de reconnaissance par les habitants); — Lagauginié; 



Digitized by 



Google 



60 



ARCHIVES DU TARN. 



— Lagrave (acte de reconnaissance par les habitants) ; 

— Laguépie; — Lamillarié; — Lamothe-Penenque; 
Laparrouquial ; — Lapélissarié ; — Laroque du Travet 
(lettre du seigneur relative à l'allHîrgue) ; — Lasalvetat ; 

— Lasclottes (reconnaissance au duc d'Arpajon , seigneur 
du lieu) ; — Lasgraisses (reconnaissance au seigneur) ; 
Lasplanques ; — Lateyssonnarié ; — Latreyne ; — Lédas; 

— Lescure; — Liste (dénombrement fourni par les 
consuls, ordonnance de l'archevêque pour un vœu de 
procession générale et délibération des États relative 
à l'albergue); — Livers; — Lombers; — Loubers, — 
et Loupiac. 

C. 729. (Liasse.) — 433 pièces, papier (1 imprimée). 

1131. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Gaumels , délégué des États de la province. — 
Suite du deuxième rapport : procès-verbaux relatifs aux 
impositions et à la destination des fonds communaux. 

— Dossiers concernant : Mailhoc; — Marnaves; — 
Marsal ; — Marssac ; — Massais ; — Massuguiès (lettre 
du seigneur relative à Talbergue, mémoire des habi- 
tants sur la pesade et documents relatifs aux droits 
du curé sur les prémices) ; — Maussans ; — Milhars ; 

— Milhavet; — Miolles; — Mirandol; — Monestiès; 

— Montans; — Montauriol; — Montels; — Montirat; 

— Montrosier ; — Montsalvi ; — Moularès ; — Mou- 
zieys-Cordes ; — Mouzieys-Albi (reconnaissance qui éta- 
blit le droit à Falbergue pour le seigneur) ; — Narthoux; 

— Noailles (acte de reconnaissance) ; — Orban (recon- 
naissance en faveur de Pierre de Fontvielle , acquéreur 
de la seigneurie). 

C. 730. (Liasse.} — MS pièces, papier. 

1131. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Gaumels, délégué des États de la province. — 
Suite du deuxième rapport : procès-verbaux relatifs aux 
impositions et à la destination des fonds communaux. 

— Dossiers concernant : Padiès; — Pampelonne; — 
Panens ; — Parisot; — Paulin; — Penne (reconnaissance 
au Roi); — Pentiès; — Peyrole; — Pinet; — Poulan; — 
Pouzols; — Puybégon; — Puyceisi (pièces relatives à 
l'albergue); — Puygouzon; — Puylanier; — Rabastens 
(ordonnance des États réglant les dépenses ordinaires); 

— Ratayrens; — Réalmont (reconnaissance au Roi) ; — 
le Riols; — Rônel (procès-verbal d*adjudication du do- 
maine) ; — Rosières; — Roucoules ; — Rouire; — Rou- 
mégoux de Fauch; — Roumégoux de Tels; — Rous- 
sairolles. 



c. 731. (Liasse.) — "243 pièces, papier. 



1131. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Gaumels, délégué des Èiats de la province. — 
Suite du deuxième rapport : procès-verbaux relatifs aux 
impositions et à la destination des fonds communaux. 

— Dossiers concernant : Salies ; — Salles ; — Salvagnac 
(reconnaissance au duc d'Arpajon, pour la baronnie); — 
Sarmazes ; — Saussenac ; — le Ségur ; — Senouillac 
(dénombrement fourni par Jean-Félix Dyèche, seigneur, 
et acte de vente de la justice de Mauriac, Senouillac 
et Lagarrigue au conseiller Gharles-François de Maussac); 

^— le Séquestre; — Sérénac; — Sieurac; — Souel; — 
Suech ; — Saint-André ; — Saint- Antonin Lacalm ; — 
Saint-Bauzile ; — Saint-Benoît de Garmaux; — Saint- 
Benott de Frédefont; — Saint-Girgue; — Saint-Félix de 
Brens; — Sainte-Gemme (acte de reconnaissance par les 
habitants) ; — Saint-Grégoire; — Saint-Juéry; — Saint- 
Julien de Pradoux; — Saint-Lieux-Lafenasse; — Sainte- 
Luce; — Saint-Marcel; — Saint-Martial; — Saint-Michel- 
Labadié; — Saint-Michel de Vax (transaction entre les 
habitants et le seigneur relativement à l'albergue) ; — 
Saint-Pierre de Lasserre; — Saint-Salvi-Garcavès (recon- 
naissance au profit du sieur Garlot, seigneur de Mas- 
suguiès); — Saint-Sernin; — Taïx; — Tanus; — le Taur 
(reconnaissance des habitants au marquis d'Ambres); — 
Técou; — Terreclapier; — Terssac (mémoire au sujet de 
l'albergue due à M. de Nupces, seigneur du lieu); — 
Teulet; — Tonnac (transaction entre les habitants et M. 
de Saissac, seigneur de Milhars); — le Travet; — Tréban; 

— Trébas;— Trévien; — Valderiès; — Valence; — Vaour 
(transaction entre le commandeur et les habitants); — le 
Verdier; — Vieux; — Villefranche (reconnaissance 
en faveur du comte d'Aubijoux, et dénombrement fourni 
par Germaine Dupuy de Labastide, veuve Genton) ; — 
Villeneuve; — Vindrac; — Virac. 

C. 732. (Liasse.) — 140 pièces, papier. 

1134. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Gaumels, délégué des États de la province. — 
Troisième rapport : biens patrimoniaux, octrois et sub- 
ventions. — Gommunautés pour lesquelles les procès- 
verbaux sont négatifs : Alos, Amarens, Ambialet, Andil- 
lac, Andouque, Annay, Assac, Aussac, les Avalats, 
Bézacoul, Blaye, Boumazel, Broze, le Busqué, Gadalen, 
Gadix, Gahuzac, Gambon de Montels, Gampagnac, Gampes, 
Garlus, Garmaux, Gastanet, Gastelgarric , Gasteinau de 
Montmiral, Gazelles, Gornabouc, Gorrompis, Goufouleux, 
Gourris, Grespinet, Donnazac, le Dourn, Faussergues, 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



61 



Fenols, Florentin, Fraissines, Frausseilles, Fréjairolles , 
Gaicre, Gaulène, Giroussens, Grèzcs, Jouqueviel, Labarthe- 
Bleys, Labaslide-Dénat , Labastide-Gabausse , Labessière, 
labruguière-Carlus , Labruguière-Massals , Lacapelle- 
Ségalar, Lacourtade, Lagauginié, Laguépie, Laraothe, 
Laparrouquml,Lapélissarié, Laro(iue-Roucazel, Lasalvetat, 
Lasclottes , Lasgraisses , Lasplanques , Lateysonnarié , 
Latreyne, Lédas, Lescurc, Livers, Loupiac, Mailhoc, 
Marnaves, Marssac, Massuguiès, Maussans, Milhavel, 
Milbars, Miolles, Mirandol, Monestiôs, Montans, Montau- 
riol, Montels, Montirat, Monlrosicr, Montsalvi, Moularès, 
Mouzieys, Narlhoux, Noailles, Padiès, Panens, Parisot, 
Paulin, Pentiès, Peyrole, Pinet, Puybégon, Puycelsi, 
Puylanier, Ratayrens, Rosières, Roucoules, Rouire, Rou- 
mégoux de Fauch, Roumégoux de Tels, Salies, Salvagnac, 
Sarmazes, Saussenac, le Ségur, Senouillac, le Séquestre, 
Sérénac, Sieurac, Saint-André, Saint-Bauzile, Saint-Benoît 
deCarmaux, Saint-Cirgue, Saint-Félix, Sainte-Gemme, 
Saint-Grégoire, Saint-Julien de Pradoux, Saint-Marcel, 
Saint-Martial, Saint-Michel-Labadié, Saint-Pierre de Las- 
serre, Saint-Sernin, Taïx, Tanus, le Taur, Técou, Terre- 
clapier, Terssac, le Travet, Tréban, Trébas, Valdériès, 
le Verdier, Vieux, Vindrac et Virac. 

C. 733. (Liasse.) — 97 pièces, papier. 

fllSl. — Vérification de l'état des communautés, par 
M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Troisième rapport : biens patrimoniaux , octrois et sub- 
Tentions. — Dossiers des communautés jouissant de 
biens patrimoniaux : Alban , Albi ( arrêt du Conseil 
d'État, relatif à la liquidation de la finance du domaine 
du Castelviel), Arthès (dénombrement faisant mention 
des privilèges des habitants), Bellegarde, Bonnevialle, 
Brens, le Bruc, Castelviel (arrentement perpétuel de la 
maison Saint-Loup), Cestayrols, Cordes (adjudication du 
domaine aux habitants, moyennant 834 livres), Coufou- 
teux, Fauch, Gaillac. — Les instructions portent : indi- 
quer la nature de chaque bien, le titre en vertu duquel 
on en jouit, s'ils sont affermés ou en régie, le revenu 
qu'on en retire. — Certificats des consuls et derniers 
baux des biens patrimoniaux, dans chaque dossier. 

c. 734. (Liasse.) — 149 pièoîs, papier. 

19341. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Troisième rapport : biens patrimoniaux, octrois et sub- 
ventions. — Suite des dossiers des communautés jouis- 
sant de biens patrimoniaux : Labastide-Montfort, La- 



boutarié, Lagrave, Lamillarié, Lisle, Lombers, Marsal, 
Mouzieys, Orban, Pampelonne, Penne, Poulan, Pou- 
zols, Puygouzon. — Indépendamment des certificats des 
consuls et des baux, le dossier de Pampelonne renferme 
un acte d'inféodalion du four banal, des pièces rela- 
tives à un affranchissement de lots et ventes et à l'éta- 
blissement d'un octroi sur le vin , des lettres d'amor- 
tissement, etc. , et celui de Penne, un dénombrement des 
biens , privilèges et facultés appartenant aux habitants. 

C. 735. (Liasse.) — 93 pièces, papier. 

1134. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Troisième rapport : biens patrimoniaux , octrois et sub- 
ventions. — Suite des dossiers des communautés jouis- 
sant de biens patrimoniaux: Rabastens, Réalmont, 
Rônel, Roumégoux de Fauch, Salles, Saint- Antonin 
Lacalm, Saint-Benoît de Frédefont, Saint-Juéry, Saint- 
Lieux Lafenasse, Saint-Salvi Carcavés , Teulet , Te nnac, 
Valence, Vaour et Villeneuve. — Dans le dossier de 
Rônel se trouve un arrêt du Conseil d'État relatif à 
l'inféodation de la baronnie de Lombers aux commu- 
nautés de cette baronnie. — État abrégé de tous les 
procès-verbaux de la vérification pour • le troisième rap- 
port. — Autre état abrégé avec quelques annotations 
postérieures. 

G. 736. (Liasse.) — 64 pièces, papier. 

1131. — Vérification de l'étal des communautés, par 
M. Caumels , délégué des États de la province. — Quatriè- 
me rapport : biens abandonnés ou incultes. — Dossiers de 
64 communautés par ordre alphabétique : Alayrac— Jou- 
queviel. — Toutes ces communautés ont des terres incul- 
tes : Ambialet, 1,400 sétérées; Casteinau de Montmiral, 700 . 
— Cette situation est le résultat de la pauvreté des habi- 
tants, qui n*ont pas assez de bétail et ne peuvent pas se 
procurer l'engrais nécessaire; il faudrait venir en aide aux 
propriétaires. Reaucoup de coteaux pourraient être plantés 
en vignes; mais les propriétaires sont trop pauvres, 
et, d'ailleurs, il leur est défendu de le faire sans auto- 
risation, tandis qu'on devrait, au contraire, récompenser 
ceux qui le feraient. Dans plusieurs localités, à Réxa- 
coul, par exemple, on laisse reposer la terre quatre 
ou cinq ans. Le commissaire ajoute que beaucoup de 
châtaigniers , de noyers et d'autres arbres n'ont pas été 
remplacés depuis la gelée de 1709 et que la campagne 
manque de bras , beaucoup de cultivateurs ayant quitté 
le pays à cause de la grêle qui , trop souvent, y détruit 
les récoltes. 



Digitized by 



Google 



62 



ARCHIVES DU TARN. 



C. 737. (Liasse.) — 74 pièces, papier. 



1931. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Quatrième rapport : biens abandonnés ou incultes. — 
Dossiers de 70 communautés : Labarthe-Bleys— Puy- 
lanier. — Toutes ces communautés ont des terres incultes : 
Laguépie, 300 sétérées; Laparrouquial, 300; Liste, 2,000; 
Lombers, 300 ; Mirandol , 1,000; Montans, 300; Mon- 
tirat, 600; Padiôs, 300; Penne, 1,000; Puycelsi, 1,000; 
Puygouzon, 400. — A Labruguière, près Massais, le 
cultivateur laisse reposer la terre quelquefois pendant 
dix ans. — Labastide-Gabausse a le tiers de son ter- 
ritoire sans culture et des masages entiers sont aban- 
donnés. — Les observations du conmiissaire sont les 
mêmes qu'à l'article précédent ; il ajoute qu'il faudrait 
diminuer les impositions et que les seigneurs qui ont 
des rentes sur les biens incultes devraient concourir 
au rétablissement de ces biens. 

c. 738. (Liasse.) — 65 pièces, papier. 

113J. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Quatrième rapport : biens abandonnés ou incultes. — 
Dossiers de 64 communautés : Rabaslens — Virac. — Toutes 
ces communautés ont des terres incultes: Rabastens, 
500 sétérées; Salvagnac, 400; Sérénac, 300; le Suech, 
300; Saint-Sernin , 300; Trévien, 500. — État abrégé 
de tous les procès-verbaux de vérification pour le qua- 
trième rapport. — Récapitulation : biens abandonnés, 
95 sétérées; biens incultes , 24,884 sétérées, non com- 
pris les biens déclarés infertiles. 

C. 739. (Liasse.) — 499 pièces, papier. 

193^1. — Vérification de l'état des communantés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Cinquième rapport : exécution de l'arrêt du Conseil, 
du 6 octobre 1733, qui prescrit de remettre au greffe 
de l'intendance les états des comptables et reliquataires 
de chaque communauté, depuis vingt-neuf ans. — Il y 
a un procès-verbal pour chaque communauté. Le com- 
missaire constate que les conununautés se sont, en 
général , conformées à l'arrêt bien que beaucoup n'aient 
pas pris de délibération régulière; mais les états ont 
été adressés au subdélégué. Plusieurs communautés ont 
la louable habitude de vérifier les comptes chaque année 
et de porter Ic^ reliquats d'une année sur l'autre. Quel- 
ques collecteurs sont morts insolvables; d'autres sont 



en retard parce qu'ils ne peuvent faire rentrer les fonds 
dont ils sont débiteurs. Il y a peu de reliquats; mais 
dans le juratif de Cordes la comptabilité est très-mal 
tenue; dans plusieurs jurades, les comptes n'ont pas 
été vérifiés et il y a des reliquats considérables. A Sainte- 
Luce, aucun compte n'a été rendu; à Saint-Martial, la 
misère est si grande que, depuis 1712, on n'y nomme 
plus (le jurats; la levée des deniers s'y fait par le col- 
lecteur de Cordes qui ne rend aucun compte à la com- 
munauté. 

C. 740. (Liasse.) — M7 pièces, papier. 

173^^1. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Sixième rapport : compoix, brevettes et archives. — 
Procès-verbaux avec indication de la date du compoix 
pour chaque communauté: Alayrac (1603), Alban (1669), 
Albi (1603), Almayrac (1609), Alos (1692), Amarens 
(1600), Ambialet (1658), Andillac (1597), Andouque 
(1602), Annay (1667), Arthés (1649), Assac (uni à 
Valence), Aussac (1651), les Avalats (1638), Rellegarde 
(1606), Rézacoul (1601), Blaye (1683), Bonnevialle 
et Fayssac (1615), Bournazel (1600), Brens (1662), 
Broze (1597), le Bruc (1620), Busqué (1678), Cadalen 
(1620), Cadix (uni à Valence), Cahuzac (1597), Cambon 
(1617), Campagnac (1600), Campés (1600), Cardonnac 
(1600), Carlus (1674), Carmaux (1654), CasUnet (1603), 
Caltelgarric (uni à Pentiôs) , Castelnau de Lévis (1580), 
Castelnau de Montmiral (1602), Castelviel (1601), Ca- 
zelles (1600), Cestayrols (1600), Combéfa (1673), Cordes 
(1600), Cornebouc (1640), Corrompis (1600), Coufou- 
leux (1664), Courris(uni à Valence), Crespinet (1603), 
Curvalle (1629), Dénat (1627), Donnazac (1597), le 
Dourn (uni à Valence), Fauch (1689), Faussergues (uni 
à Valence), Fenols (1604), Florentin (1710), Fraissines 
(1630), Frausseilles (1594), Fréjairolles (1608), Gaicre 
(uni à Trébas), Gaillac (1647), Gaulène (uni à Valence), 
Giroussens (1602), Grèzes (1606), Itzac (à refaire), Jou- 
queviel (1559) , Labarthe-Bleys (1600), I^bastide-Dénat 
(1602), Labastide-Gabausse (1678), Labastide-Mont- 
fort(1612j, Labessière(1659), Laboutarié (1643), Labru- 
guière-Carlus (1605), Labruguière-Massals (1617), Laca- 
pelle-Ségalar (lacéré), Lacourtade (1644), Lagauginié 
(1600), Lagrave (1646), Laguépie (lacéré), Lamillarié 
(1601), Lamothe (1542), Laparrouquial (1600), La- 
pélissarié (1673), Laroque-Roucazel (1647), Laroque 
du Travet (1620), Lasalvetat (1600), Lasclottes (1611), 
Lasgraisses (1677), Lasplanques (1646), Lateysson- 
narié (1683), Latreyne (1600), Lédas (à faire, uni 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



63 



à Valence jusqu'en 4660), Lescure (1622), Lisle 
(1646), Livers (1600), Lombers (1629), Loubers (1591), 
Loupiac (1672), Mailhoc (1603) , Marnaves (1600), Marsal 
(1673), Marssac (1684), Massais (1693), Massuguiès 
(à refaire), Maussans (1600), Milhars (1705), Mi- 
Ihavet (1596), Miolles (1629), Mirandol (1626), Mo- 
nestiès (1633), Mon tans (1672), Montauriol (manque), 
Montels (1594), Montirat (1642), Monlrosier (1692), Mont- 
salvî (1602), Moularès (1646), Mouzieys-lez-Villefranche 
(1601), Mouzieys (1646), Noailles (1613).— Dans les 
communautés qui ont des compoix incomplets ou qui 
en manquent, les impositions se font d'après les rôles 
précédents. — Il n'existe pas de compoix cabalistes 
dans le diocèse. — Les procès-verbaux indiquent l'étendue 
du territoire d'après le compoix et les brevettes qui le 
complètent. — Seize des communautés comprises dans 
cet article avaient dans leurs archives des documents 
autres que le compoix et ses brevettes , savoir : Albi, 
Arthés, Blaye, Bonnevialle, Brens, Gahuzac, Castelnau 
de Bonnafous, Castelnau de Montmiral, Cestayrols, Cor- 
des, Curvalle, Gaillac, Giroussens, Lisle, Mailhoc et 
Milhars. 

G. 741. (Liasse.) — Si pièces, papier. 

113^1. — Vérification de l'état des communautés , 
par M. Caumels, délégué des États de la province. 

— Sixième rapport : compoix, brevettes et archives. 

— Suite des procès-verbaux avec indication de la date 
du compoix pour chaque communauté : Narthoux (à 
refaire), Orban (1666),Padiès (1699),Pampelonne (1647), 
Panens (1667), Parisot (1650), Paulin (1693), Penne 
(1677), Pentiès (1645), Peyrole (1646), Pinet (1648), 
Poulan (1606), Pouzols (1645), Puybégon (1600), 
Puycelsi (1687), Puygouzon (1635), Puylanier (1600), 
Rabastens (1640), Ratayrens (1600), Réalmont (1679), 
le Riols (à refaire), Rônel (1613), Rosières (1650), 
Roucoules (1645), Rouire (1653), Roumégoux-Fauch 
(1 601 ) , Roumégoux-Tels (1 648) , Roussairolles (1 600) , 
Salies (1618), Salles (à refaire), Salvagnac (incom- 
plet), Sarmazes (1600), Saussenac (1607), le Ségur 
(à refaire), Senouillac (1670), le Séquestre (1618), 
Sérénac (à faire, dépendait anciennement de Valence), 
Sieurac (1605), Souel (1600), Suech (1621), Saint-André 
(1678), Saint-Antonin Lacalm (à refaire), Saint-Bau- 
zile (1643), Saint-Benoit de Garmaux (1651), Saint- 
Benoit de Frédefont (1608), Saint-Cirgue (uni à Valence), 
Saint-Félix (1599), Sainte-Gemme (1706), Saint-Grégoire 
(1594), Saint-Juéry (1601), Saint-Julien de Pradoux 
(uni à Valence), Saint-Lieux Lafenasse (1599), Sainte- 



Luce (1600), Saint-Marcel (1552) , Saint-Martial (1600), 
Saint-Michel-Labadié(l635), Saint-Michel de Vax (1624)-, 
Saint-Pierre de Lassere (uni à Valence), Saint-Salvi 
Carcavès (1683), Saint-Sernin (1602), Taïx (1641;, 
Tanus (1648), le Taur (1630), Técou (1606), Terre- 
clapier (1608^ Terssac (1633), Teulet (1548), Tonnac 
(1603), le Travet (à refaire), Tréban (1627j, Trébas 
(1625), Trévien (1609), Valderiès (1624^ Valence (à re- 
faire), Vaour (1610), le Verdier (1644), Vieux (1601), 
Villefranche (1561), Villeneuve (1593)., Vindrac (1600), 
Virac (1603). — Les communautés de Penne, Puycelsi, 
Rabastens, Réalmont, Saint-Juéry et Saint-Michel de 
Vax avaient encore d'autres documents dans leurs archi- 
ves. — État récapitulatif du sixième rapport. 

C. 742. (Liasse.) — 54 pièces, papier. 

1931. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué' des États de la province. — 
Septième rapport : capitation. — Procès- verbaux indi- 
quant, pour chaque communauté, le nombre de feux, 
la qualité et l'industrie des capités , la cote de la con- 
tribution pour les trois dernières années , etc. : Alban, 
(23 feux), Albi (1,273 feux de 4 h 5 personnes), Alos 
(31 feux) , Ambialet (412), Andillac (39), Annay (73), 
les Avalais (59), Bernac (34), Bézacoul (48), Bonne- 
vialle et Fayssac (83), Brens (38), Broze (36), le Bruc (9), 
Busqué (66), Cadalen (275), Cahuzac (247), Campagnac 
(89), Campes (29), Castelnau de Bonnafous (278), Cas- 
telnau de Montmiral (489), Castanet (95), Cestayrols (21 2), 
Cordes (429), Cornebouc (25), Coufouleux (189), Cur- 
valle (304), Donnazac (24), Fauch (83), Fenols (49), 
Florentin (87) , Fraissines (37) , FréjairoUes (78), Gaicre 
(32), Gaillac (1,412 à 3 personnes et 131 de plus), Gi- 
roussens (314), Labarthe-Bleys (47), Labastide-Montfort 
(207), Labessière(131), Laboutarié (20), Labruguière (11), 
Lacourtade (46), Lagrave (84), Lamillarié (47), Lamothe 
(20), Lapélissarié (18), Laroque du Travet (67), Laroque- 
Roucazel (33), Lasclottes (78), Lasgraisses (94), Latreyne 
(28), Lescure (236), Lisle (776), Lombers (250), Loupiac 
(40). 

C. 743. (Liasse.) — 44 pièces, papier. 

f 9'31. — Vérification de l'état des communautés, 
par M. Caumels, délégué des États de la province. — 
Septième rapport : capitation. — Suite des procès-ver- 
baux indiquant, pour chaque communauté, le nombre 
de feux, la qualité et l'industrie des capités, la cote de 
la contribution pour les trois dernières années, etc. : 



Digitized by 



Google 



64 



ARCHIVES DU TARN. 



Marssac (84 feux), Massais (24), Massuguiès (161), Miolles 
(80), Monestiès (221), Monlans (78), Montels les Cahuzac 
(14), Mouzieys (46), Orban (97), Panens (30), Parisot 
(71), Paulin (507), Penne (344), Peyrole (36:, Puybé- 
gon (143), Puycelsi (361), Puylanier (61), Rabastens 
(1,179 de près de 4 personnes), Réalmont (498), Rônel 
(2i), Rouire (20), Roumégoux (95:, Sahagnac (195), Sar- 
mazes (9), Senouillac (186), Sieurac (63), Saint- André 
(62), Saint- Antonin-Lacalm (47), Saint-Bauzile(88), Saint- 
Juéry (208), Saint-Lieux-Lafenasse (81), Saint-Salvi-Car- 
cavès (49), le Taur (42), Técou (86), Terreclapier (64 , 
Teulet (25), Tonnac (55), le Travet (37), Trébas (63;, 
Vaour (93), le Verdier ( — ), Vieux (59), Villefranche 
(113), Virac (54). " 

C. 744. (Registre.) — In-folio, <C7 feuillets, papier. 

19 15. — Finance des offices nouvellement créés. 
— Étal, pour cbaque communauté du diocèse, des offices 
qui lui sont attribués, avec l'indication du nombre de 
feux et des ressources des babitants, pour montrer que 
cette attribution est liors de toute proportion avec la situa- 
tion des communautés. D'ailleurs la plupart de ces offices 
s'appliquent à des fonctions inconnues dans le pays. 
Bien qu'il y ait déjà eu une diminution de trois cinquiè- 
mes sur la finance arrêtée en Conseil d'État, tous les 
offices, à de rares exceptions près, étaient à vendre. 
D'après la première fixation, les offices attribués à Albi 
étaient évalués 370,600 livres; ceux de Gaillac, 123,600; 
ceux de Rabastens, 123,600; ceux de Cordes, 119,600; 
.ceux de Lisle, 67,700; ceux de Réalmont, 48,000; ceux 
de Cabuzac, 30,900. Total pour les sept villes, 884,000 
livres, et il n'en avait été vendu que pour 192,000. — 
La communauté d'Alban était si pauvre qu'on n'y comp- 
tait plus que 29 feux, les babitants avaient abandonné 
leurs habitations, et le diocèse avait été forcé d'y réduire 
la taille, par abonnement, à 900 livres, qui étaient rare- 
ment payées; cependant on avait attribué à Alban seize 
offices, y compris un gouverneur et un lieutenant de 
Roi, et la finance de ces offices était fixée à 19,000 livres. 

c. 745. (Registre.) — In-folio, 213 feuilleta, papier. 

11B4. — États des revenus patrimoniaux des com- 
munautés, avec indication de l'emploi de ces revenus. Il 
y a un tableau pour chaque communauté. — Premier 
volume : Albi (revenus, 2,217 livres; charges ordinaires, 
y compris les deniers royaux, 60,266 livres), Réalmont 
(193-16,283), Cambon (0-1,662), les Avalats (0-1,656), 
Grèzes (0-206), Mouzieys (0-2,00 1), Villefranche (8-5,934), 



Ambialet fO-1 1,631), Curvalle (0-9,672), Saint-Salvi-<:ar- 
cavès (0-1,049), Massuguiès (0-4,618), Alban (0-1,506), 
Paulin (0-8,180), Terreclapier (0-1,042), Saint-André 
(0-997), Bézacoul (0-1,226), le Travet (0-1,461), Laro- 
que (0-2,555), Dénat (0-4,184), Labastide (0-2,855) , 
Puylanier (0-2,376), Montsalvi (0-1,933), Salies (0-1,444), 
le Séquestre (0-1,929), Carlus (0-3,376), Maussans 
(0-2,364), Aussac (0-5,488), Montans (0-4,517), Lagrave 
(53-3,637), Annay (0-1,380), Puybégon (0-4,626), le 
Taur (0-1,025), Busqué (0-1,741), Marssac (32-6,256), 
Lombers (1,296-22,212), Castelviel (0-6,672), Teulet 
(0-498), Saint-Juéry (1,046-7,983), Marsal (102-4,031), 
Bellegarde (38-1,552), Puygouzon (0-2,21 6), Labruguière- 
Carlus (0-883), Fréjairolles (0-3,862), Orban (276-7,556), 
Poulan fO-2,296), Pouzols (55-3,412), Laboutarié (61- 
2,393), Sieurac (0-2,744), le Bruc (0-438), Rônel (54- 
1,897), Saint-Benoit de Frédefont (209-2,683), Laniil- 
larié (106-1,907), Brens (35-7,781), Saint-Antonin-Lacalm 
(147-1,269), Saint-Lieux (258-1,537), Roumégoux de 
Fauch (0-2,576;, Fauch (0-4,841), Lasgraisscs (0-6,931), 
Labessière (0-1 1,728), Peyrole (0-1,698), Técou(0-3,320), 
Parisot (0-3,260), Cadalen (0-9,402), Giroussens 
(0-4,797), Coufouleux (2-3,413), Loupiac (0-1,182), 
Lapélissarié ( 0-639 ) , Florentin ( 0-7,874 ) , Fenols 
(0-2,140), Terssac (0-2,286), Rabastens (94-31,917), 
Lisle (67-23,620), Gaillac (355-54,374), Cordes (868- 
9,589), Amarens (0-1,328), Bournazel (0-2,276), Campes 
(0-2,836), Corrompis (0-1,319), Cardonnac (0-1,463), 
Gazelles (0-2,355), Frausscillcs (0-895), Itzac (0-939), 
Livers (0-1,959), Lacapelle-Ségalar (0-1,815), le Riols 
(0-1,519), Labarthe-Bleys (0-1,759), le Ségur (0-1,306), 
Laparrouquial (0-2,405\ Latrcyne (0-1,299), Lagauginié 
(0-265), Lasalvetat (0-238), Lateyssonnarié (0-270), 
Mouzieys (0-1,880), Marnaves (0-2,059), Noailles (0-991), 
Narthoux (0-527), Panens (0-929). — Les vingtr<iualre 
noms qui suivent celui de Cordes sont des jurades du 
district de cette ville. 

G. 740. (Registre.) — In-folio, 195 feuillets, papier. 

19B4. — États des revenus patrimoniaux des com- 
munautés, avec indication de l'emploi de ces revenus. 
Il y a un tableau pour chaque communauté. — Deu- 
xième volume : Roucoules (revenus, ; charges ordinai- 
res, y compris les deniers royaux, 361 livres), Roussai- 
rolles (0-1,045), Ratayrens (0-198), Sarmazes (0-1,128), 
Sainte-Luce (0-0541, Saint-Marcel (0-1,405), Saint- 
Martial (0-806), Souel (0-1,913), Vindrac (0-2,425), 
Virac (0-1,183). — Ces dix communautés font partie du 
juratif de Cordes. —Salles (9-3,292), Cornebouc et Riviè- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 



65 



res (0-2,421), Salvagnac (0-4,073), Arthès (0-4,241), Va- 
lence (42-5,886), Villeneuve (65-4,963,, Padiès (0-4,390), 
Lescure (0-10,654); Valdériès, dépendance de Lescure 
( 0-3,362 ) , Gannaux ( 0-4,965 ) , Labastide-Gabausge 
(0-3,034), Combéfa (0-765), Saint-Renoît de Carmaux 
(0-1,246), Almayrac. (0-1,440), Suech (0-2,451), Tré- 
Yien (0-2,574), Saussenac (0-3,590), Mirandol ,0-11,109), 
Jouqueviel (0-3,290), Montirat et Lagardeviaur (0-9,227), 
le Verdier (0-3,584), Cahuzac (0-9,827); Alos, dépen- 
dance de Cahuzac (0-1,487); Andillac, dépendance de 
Cahuzac (0-1,607); Rroze, dépendance de Cahuzac 
(0-1,204); Donnazac, dépendance de Cahuzac (0-1,673), 
Loubers(0-927), Ronnevialle (2-1 ,71 8), Montrosier (0-702), 
Rlaye (0-2,944), Penne (172-10,466), Pampelonne (7- 
8,369), Campagnac (0-4,206), Puycelsi (0-10,500), Ton- 
nac (0-3,009), Vieux (0-3,570), Milhars (0-4,136), La- 
guépie (0-2,840), Cestayrols (147-5,838), Lacourtade 
(0-1,723), Senouillac (0-2,645), Montels (0-858), Castel- 
garric (0-1,090), Saint-Michel de Vax (0-762), Lasclottes 
(0-1,155), Fraissines (0-1,784), Vaour (0-1,647), Cas- 
telnau de Lévis (0-11,597), Castanet (0-2,761), Labaslide- 
Monlfort (16-5,446), Saint-Sernin (0-1,919), Rouire 
(0-617); Lamothe-Penenque , dépendance de Rouire 
(0-434); Trébas (0-4,316), Castelnau de Montmiral 
(0-9,045), Milhavet (0-800), Mailhoc (0-2,694), Taïx 
(0-2,066), Rosières (0-2,682), Andouque (0-6,033), Mou- 
larès (0-2,519), Sainte-Gemme (0-2,944), Tréban (0-971), 
Tanus ( 0-2,594 ) , Lasplanques ( 0-737 ) , Crespinet 
(0-1,528), Saint-Grégoire (0-1,536), Laroque-Roucazel 
(0-1,508), Roumégoux et Tels (0-1,468), Alayrac 
(0-1,496), Saint-Rauzile (0-2,615), Pentiès (0-1,526), 
Montauriol (0-1,516), Pinet (0-1,315), Massais (0-772), 
Gaicre (0-3,530), Gaulène (0-607), Saint-Cirgue (0-4,800), 
Saint-Julien (0-1,852), Sérénac (0-4,623), Courris 
(0-2,081), Assac (0-3,740), Cadix (0-2,066), Saint-Pierre 
de Lasserre (0-1,027), le Dourn (0-2,371), Saint-Michel 
Labadié (0-1,308), Faussergues (0-1,484), Lédas (0-438), 
MioUes (0-2,447). 

C. ^47. (Registre.) — In-folio, 377 feuillets, papier. 

1MI9-1934I. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Premier volume : états con- 
cernant les villes de Lisle et Gaillac. 

C. 748. (Registre.) — In-folio, 485 feuillets, papier. 

I6*9-1939. — Dettes des communautés. ËUts 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province, pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Deuxième volume : états 
concernant la ville de Cordes. 

G. 749. (Registre.) — In-folio, 394 feuillets, papier. 

1033-113^1. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province , pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Troisième volume : états 
concernant les villes d'Albi et Réalmont. — Les dettes 
de la ville d'Albi proviennent d'emprunjs contractés 
principalement pour les dépenses de guerre et le procès 
Du Lude. — Les dettes de Réalmont sont de trois sortes : 
1*» celles qui sont exclusivement à la charge des habi- 
tants de la religion réformée, ayant été contractées pour 
des levées de troupes par le duc de Rohan , pour l'éta- 
blissement du temple dans la maison du sieur de Nau- 
tonnier, lorsque les catholiques, après le siège de 1628, 
eurent fait de l'ancien temple l'église paroissiale, etc.; 
2<» les dettes mixtes, dont une part est afférente aux 
protestants, l'autre aux catholiques; 3<* et les dettes 
contractées sans distinction de religion. 

C. 750. (Registre.) — In-folio, 433 feuillets, papier. 

Itt3'l-1941. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis des 
États généraux de la province , pour l'imposition des 
sommes dues. — Quatrième volume : états concernant 
la ville de Rahastens. 

C. 751 . (Registre.) — In-folio, 258 feuillets, papier. 

10J15-1935. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux , avec l'avis des États 
généraux de la province, pour l'imposition des sommes 
dues. — Cinquième volume r états concernant Cambon, 
les Avalats, Mouzieys-Teulet , Villefranche, Ambialet, 
Curvalle, Saint-Salvi Carcavès et Massuguiès. 

C. 752. (Registre.) — In-folio. 317 feuillets, papier. 

104I5-1130. — Dettes des communautés. États vé- 
rifiés par les commissaires royaux , avec l'avis favorable 
des États généraux de la province, pour l'imposition 
des sommes dues. — Sixième volume : états concer- 
nant Orban, Poulan, Pouzols, Laboutarié, Sieurac, le 
Rruc, Rônel; Saint-Benoît de Frédefont, membre de 
la bajronnie de Lombers; Lamillarié, Brens, Saint- Anto- 

9 



Digitized by 



Google 



66 • ARCHIVES DU TARN. 

nin Lacalm, Saint-Lieux Lafenasse et Roumégoux de 

Fauch. 



C. 753. (Registre.) — In-folio, 3«0 feuiiiete, papier. 

lO^M-1939. — Dettes des communautés. États vé- 
rifiés par les commissaires royaux , avec l'avis favorable 
des États généraux de la province, pour l'imposition 
des sommes dues. — Septième volume : états concer- 
nant le Taur, le Rusque, Marssac, Lombers; Saint- 
Pierre de Conils, paroisse de Lombers ; Saint-Pierre 
de Rénajan , même paroisse ; le Castelviel, Teulel , Saint- 
Juéry, Marsal, Rellegarde, Puygouzon et Fréjairolles. 

C. 754. (Registre.) — In-folio, 309 feuillets, papier. 

1059-1939. —Dettes des communautés. États vé- 
rifiés par des commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province , pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Huitième volume : états 
concernant Fauch, Lasgraisses , Labessière-Candeil , 
Peyrole, Técou, Parisot, Gadalen, Giroussens, Cou- 
fouleux, Loupiac, Lapélissarié, Florentin, Fenols et 
Terssac. 

c. 755. (Registre.) — In-fQlio , 332 feuillets , papier. 

1059-1939. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux , avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province, pour l'im- 
position des sommes dues. — Neuvième volume : états 
concernant Donnazac, jurade de Cahuzac; Ronnevialle 
et Fayssac, Rlaye, Penne, Pampelonne, Puycelsi, Cam- 
pagnac, Vieux, Milhars, Laguépie, Cestayrols, Lacour- 
tade, Mauriac et Senouillac. 

G. 756. (Registre.) — In-folio, 384 feuillets, papier. 

1605-1131. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province, pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Dixième volume : états con- 
cernant Amarens, Frausseilles, Itzac; Livers, jurade de 
Cordes; Lacapelle; Labarlhe, jurade de Cordes, ainsi 
que les suivantes : le Sôgur, Laparrouquial, Lalreyne, 
Lateyssonnarié, Mouzieys, Mamaves, Noailles et Car- 
donnac, Panens, Rous.'^airoUes, Souel, Vindrac et Virac; 
— Salles, Rivières, Salvagnac, Arthès, Valence et les 
paroisses de son district, Villeneuve et Padiès. 



c. 757. (Registre.) — In-folio, 4U feuillets, papier. 



1061-1939. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favo- 
rable des États généraux de la province, pour l'impo- 
sition des sommes dues. — Onzième volume : états 
concernant Lescure, Monestiès, Carmaux, Almayrac (dé- 
pendance de Monestiès), Saussenac, Mirandol, Jouqueviel, 
Mon tirât et Lagardeviaur, le Verdier, Cahuzac sur Vère, 
Alos paroisse de Cahuzac, Andillac, jurade de Cahuzac 
et Rroze. 

G. 758. (Registre.) — In-folio, 307 feuillets, papier. 

lOBS-1933. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favorable 
des États généraux de la province, pour l'imposition des 
sommes dues. — Douzième volume : états concernant 
Montels les Cahuzac, Saint-Michel de Vax ou de Raix, 
Lasclottes, Vaour, Castelnau de Ronnafous, Labastide- 
Montfort, Saint-Sernin, Trébas et Gaicre, Castelnau de 
Montmiral, Mailhoc, Rosières, Taïx, Andouque et Puy 
d'Energues (dit aussi Puy d'Andoque, Puy du Cuq et 
Puy Saint-Guiral), Moularès, Lasplanques, Crespinet, 
Saint Grégoire, Laroque-Roucazel, Alayrac, Saint-Rau- 
zile, Montauriol, Massais et Puget, Courris, Arzac, 
Faussergues et Sommard. 

c. 759. (Registre.) — In-folio, 293 feuillets, papier. 

1060-1931. — Dettes des communautés. États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favorable 
des États généraux de la province, pour l'imposition des 
sommes dues. — Treizième volume : états concernant 
Paulin, les Cabannes de Cordes, Saint-Jean de Janes, 
vicomte de Paulin et Saint-Jacques de Ginestières, Notre- 
Dame d'Ourtiguel , territoire de Paulin, Labruguière, le 
Travet, Dénat, Labastide-Dénat, Puylanier, Montsalvi, 
Salies, le Séquestre , Carlus, Aussac, Montans, Lagrave, 
Annay et Puybégon. 

C. 760. (Registre.) — In-folio, 250 feuillets, papier. 

1731-19410. — Dettes des communautés. — États 
vérifiés par les commissaires royaux, avec l'avis favorable 
des Étals généraux de la province, pour l'imposition des 
sommes dues. — Quatorzième volume : états concernant 
Albi, Réalmont, Curvalle, Massuguiés, Labastide-Dénat, 
Maussans et Rouffiac , Aussac , Puybégon , Marssac , 
Lombers, Saint-Juéry, Marsal, Lamillarié, Lafenasse, 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI 

Parisot, Cadalen, Giroussens, Fenols, Terssac, Rabastens, 
Lisle, Gaillac, Itzac, Labarthe-Bleys, Marnaves, Corne- 
bouc et Rivières, Salvagnac, Villeneuve, Cahuzac, Lom- 
bers, Blaye, Puycelsi, Cestayrols, Senouillac, Montels, 
Labastide-Montfort, Castelnau de Montmiral, Mailhoc, 
Saint-Grégoire, Sàint-Bauzile, Pinet, Sérénac et Miolles. 



C. 761. (Registre.) — In-folio, 266 feuillets, papier. 

f 013. — Dettes des communautés. — Exécution 
d'un arrêt du Conseil d'État, du 10 novembre 1667, 
portant que les communautés de la province payeront 
leurs dettes en huit années, soit par imposition, soit 
par octroi ou en fonds d'héritage. — Liquidation et dé- 
partement des dettes vérifiées du juratif de Cordes et 
collocation des créances sur tous les contribuables, d'après 
leur allivrement au compoix, sur la demande du conseil 
politique de la conunune et conformément à une ordon- 
nance des commissaires royaux. — Les dettes vérifiées s'éle- 
vaient à 88,967 livres, dont une part était afférente seule- 
ment à trois communautés : Cordes pour 10,588 livres. 
Campes pour 782, Sarmazes pour 300; total 1 1,670 livres, 
y compris l'intérêt d'un an au denier vingt. Le reste, 
avec les intérêts d'un an, soit 82,509 livres, est réparti 
par le commissaire délégué, le sieur Mariotte, sur la 
ville de Cordes et les trente-trois jurades et paroisses 
qui en dépendent. Les rôles sont nominatifs. 

c. 76Î. (Registre.) — In-folio, 170 feuillets, papier. 

16SO. — Dettes des communautés. — Répartition 
des dettes de la commune de Lombers entre les habi- 
tants, par Marc- Antoine Dussap, juge de Lagrave et com- 
missaire délégué, en exécution d'un arrêt du Conseil d'État 
du 10 novembre 1667. — Le total des dettes vérifiées s'éle- 
vait à 62,170 livres; le total de l'allivrement au compoix 
était de 1,807 livres; la livre, de 20 sous, donna 34 livres 
8 sous 2 deniers; le sou, de 12 deniers, 1 livre 14 
sous 5 deniers; le denier, de 2 mailles, 2 sous 11 de- 
niers ; la maille , de 2 pougézes , 1 sou 6 deniers ; la 
pougèze, de 2 pites, 9 deniers; la pite, 5 deniers. 

C. 763. (Registre.) — In-folio, 156 feuillets, papier. 

16SO. — Dettes des communautés. — Répartition, 
en exécution d'un arrêt du Conseil d'État du 10 no- 
vembre 1667, et par des commissaires pris dans le 
sein du conseil de la commune, des dettes de la ville 
de Lisle d'Albigeois, dont le total était de 78,941 livres. 
Cette répartition fut faite sur les habitants; le compoix 



67 

donnait 5,033 livres d'allivrement; chaque livre livrante 
fut cotisée à 15 livres 13 sous 9 deniers. 

C. 764. (Registre.) — In-folio, 403 feuillets, papier. 



f BSO. — Dettes des communautés. — Exécution 
d'un arrêt du Conseil d'État, du 10 novembre 1 667 , 
relatif au payement de ces dettes. Répartition des dettes 
de la ville de Gaillac entre les habitants, par le sieur 
d'Ambès, président et juge-mage de la sénéchaussée 
de Toulouse , commissaire délégué. La somme à répartir 
sur les contribuables est de 113,369 livres; le total 
de l'allivrement au compoix est de 5,199 livres; la livre 
livrante donne 21 livres 16 sous 11 deniers, à payer 
en argent dans deux ans. 

C. 765. (Registre.) — In-folio, 371 feuillets, papier. 

f BSO. — Dettes des communautés. — Répartition 
par Pierre de Roux-Montbel , syndic général de la pro- 
vince et commissaire délégué, en exécution d'un arrêt 
du Conseil d'ËUt, du 10 novembre 1667, des dettes 
de Cordes sur les trente-trois jurades du district de 
cette ville. Le total des dettes vérifiées depuis 1673 
s'élevait à la somme de 36,564 livres. (Voir C. 761 .) 

C. 766. (Registre.) — In-folio, 453 feuillets, papier. 

IBSl. — Dettes des communautés. — Répartition 
des dettes de la ville de Rabastens sur les habitants, 
par Christophe Mariotte, secrétaire des États de la pro- 
vince, commissaire délégué, et en exécution de l'arrêt 
du Conseil d'État, du 10 novembre 1667. Ces dettes 
provenaient de dépenses occasionnées par les passages de 
troupes , par la peste et par les troubles auxquels avaient 
donné lieu dans la ville les élections de 1 654 ; elles 
avaient été vérifiées depuis 1 632 et s'élevaient à 72,252 
livres. La livre livrante du compoix devait donner, 
pour chacune des huit années, 9 livres 12 sous. 

C. 767. (Liasse.) — 46 pièces, papier. 

1 9410-1991. — Reliquats de comptes. — Rôles 
des sommes dues par les collecteurs et autres admi- 
nistrateurs des deniers des villes et communautés, à 
cause des reliquats de leurs comptes, lesdits rôles dressés 
par un commissaire-auditeur à ce délégué et vérifiés 
par les États de la province, pour être imposés sur 
les taillables à la décharge des reliquataires. 



Digitized by 



Google 



68 ARCHIVES 

C. 76S. (Registre.) — In-folio, 505 feuillets, papier. 

I94I1. — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué de 
l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 50,410 livres, 
dépenses, 50,285 livres; — Bézacoul, 1,030-4,017, y 
compris Labruguière; — Cestayrols, 4,344-4,262; — 
Mouzieys de Cordes, 1,583-1,523; — Gaicre, 3,340- 
3^293; _ Lescure, 8,545-8,499; — Rabastens, 24,708- 
24,587; — Réalmont, 12,794-12,709; — Villefranche, 
4,665-4,647, etc., etc. 

C. 760. (Registre.) — In-folio, 495 feuilleU, papier. 

19413. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 52,063 li- 
vres; dépenses, 51,985 livres; — Bézacoul, 1,117-1,104; 
Cestayrols, 5,125-5,028; —Mouzieys, 1,697-1,697; — 
Gaicre, 3,331-3,317;— Lescure, 9,469-9464; — Ra- 
bastens, 26,984-26,977; — Réalmont, 15,520-15,452; 
— Villefrancbe , 5,078-5,067, et€., etc. 

C. 770. (Registre.) — In-folio, 249 feuillets, papier. 

1950. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire auditeur délégué 
de l'Assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 61,690 
livres; dépenses, 61,478 livres; — Bézacoul, 1,490- 
1,468; — Cestayrols, 5,343-5,475; — Mouzieys, 2,1 26- 
2,125; — Gaicre, 3,785-3,776; — Lescure, 10,641- 
10,636; — Rabastens, 31,787-31,888; — Réalmont, 
18,010-17900; — Villefrancbe, 6,075-6032, etc., etc. 

C. 771. (Registre.) — In-folio, 442 feuillets, papier. 

1951. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 45,612 
livres; dépenses, 45,544 livres; — Bézacoul, 1,098- 
1,031; — Cestayrols, 4,196-4125;— Mouzieys, 1,547- 
1,536; — Gaicre, 2,970-2,947; — Lescure, 8,057- 
8,033; — Rabastens, 22,357-22,388; — Réalmont, 
15,431-15,431 ; —Villefranche, 4,328-4,269, etc., etc. 

Ce 772. (Registre.) — In-folio, 434 feuillets, papier. 

1159. — Comptabilité conmiunale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissabre auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 45,140 
livres; dépenses, 44,538 livres; — Bézacoul, 1,007-980; 



DU TARN. 

— Cestayrols, 4,256-4,189; — Mouzieys, 1,494-1,475; 

— Gaicre, 2,566-2,554; — Lescure (manque); — Ra- 
bastens, 23,185-23,137; — Réalmont, 14,879-14,856; 

— Villefranche, 4,141-4084, etc., etc. 

C. 773. (Registre.) — In-folio, 433 féailleto, papier. 

Hlf^S. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 47,64411- 
Tres; dépenses , 47,389 livres; — Bézacoul , 1,040-1,022; 

— Cestayrols, 4,421-4,318; — Mouzieys, 1,551-1,479; 

— Gaicre, 2,653-2,641; — Lescure, 8,284^,284; — 
Rabastens, 23,989-23,989 ; — Réalmont, 14,258-14,133; 

— Villefranche, 4,458-14,412, etc., etc. 

C. 774. (R^iâtre.) — In-folio, 449 feuillets, papier. 

1951: — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 50,129 
livres; dépenses, 50,064 livres; — Bézacoul, 1,079- 
1,056 ; — Cestayrols, 5,069-5,069 ; — Mouzieys, 1,565- 
1,549 ; — Gaicre, 2,448-2,447 ; — Lescure, 9,280-9,415; 

— Rabastens, 25,420-25,363; — Réabnont, 14,079- 
14,054; — Villefranche, 4,505-4,467, etc., etc. 

C. 775. (Registre.) — In-folio, 437 feuillets, papier. 

1955. — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué de 
l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 50,834 livres; 
dépenses, 50,821 livres; —Bézacoul, 1,080-1,053; — 
Cestayrols, 4,574-4,539 ; — Mouzieys, 1,712-1,708; — 
Gaicre, 3,105-3,105 ; — Lescure, 8,477-8,463 ; — Ra- 
bastens, 29,604-29,604; — Réalmont, 15,877-15,818; 

— Villefranche, 4,761-4745, etc., etc. 

t. 776. (Registre.) — In-folio, 430 feuillets, papier. 

195B. — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi (manque) ; — Béza- 
coul, receltes, 1,061 livres; dépenses, 1,036 livres; — 
Cestayrols, 4,320-4,293; — Mouzieys, 1,519-1,504; 

— Gaicre, 2,684-2,671 ; — Lescure, 8,744-8,669; — 
Rabastens, 24,159-24,140; — Réalmont (manque) ; — 
Villefranche, 4,502-4,481, etc., etc. 

C. 777. (Registre.) — In-folio, 384 feuillets, papier. 

1159. — Comptabilité communale. Comptes des col- 



Digitized by 



Google 



lecteurs vérifiés par le commissaire^uditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 60,772 li- 
vres; dépenses, 59,811 livres; — Bézacoul, 1,299-1,308; 

— Cestayrols, 5,678-5,586; — Mouzieys, 1,921-1,925; 

— Gaicre, 3,414-3,488; — Lescure, 10,851-10,851 ; — 
Rabaslens, 30,749-30,749 ; —Réalmont, 16,872-16,869; 
^ Villefranche , 5,624-5,612, etc., etc. 

C. 778. (Registre.) ^ In-folio, 430 feuillets, papier. 

1159. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 59,323 livres, 
dépenses 59,299 livres;— Bézacoul, 1,307-1,287; — 
Cestayrols, 5,886-5,339; —Mouzieys, 2,130-2,125; — 
Gaicre, 3,261-3,254; — Lescure, 10,052-10,034; — 
Rabastens, 31,245-31,221; —Réalmont, 23,461-23,454; 

— Villefranche, 5,510-5,475, etc., etc. 

G. 779. (Registre.) — In-folio, 424 feuillets, papier. 

I109. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 72,154 livres, 
dépenses 72,097 livres; — Bézacoul, 1,419-1,403; — 
Cestayrols, 5,775-5,721; — Mouzieys, 1,944-1,938; — 
Gaicre, 3,485-3,459; — Lescure, 11,134-11,140; — Ra- 
bastens, 33,189-33,172; — Réalmont, 23,710-23,720; — 
Villefranche, 6,035-6,022, etc., etc. 

G. 780. (Registre.) -* Tn4oUo, 438 feuillets, papier. 

I103. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 84,504 livres, 
dépenses 83,873 livres; — Bézacoul, 1,428-1,412; — 
Cestayrols, 5,958-5,839; — Mouzieys, 1,973-1,953; — 
Gaicre, 3,499-3,507; — Lescure, 11,129-11,082; — 
Rabastens, 33,087-33,093; — Réalmont, 23,742-23,743; 

— Villefranche, 6,175-6,157, etc., etc. 

G. 781 . (Registre.) — In-folio, 436 feuillets, papier. 

1900. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 71,067 livres, 
dépenses 71,055 livres; — Bézacoul, 1,409-1,385; — 
Cestayrols, 5,845-5,704; — Mouzieys, 1,954-1,927; — 
Gaicre, 3,539-3,533; — Lescure, 11,228-11,165; — Ra- 
bastens, 33,945-33,910; — Réalmont, 22,985-22,978; 

— Villefranche, 6,499-6,487, etc., etc. — Extrait de la 
clôture des comptes des communautés. 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBL 

C. 782. (Registre.) ^ In-folio, 426 feuillets, papier. 



69 



1909. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 72,245 livres, 
dépenses 72,246 livres; — Bézacoul, 1,433-1,414; — 
Cestayrols, 5,741-5,741; — Mouzieys, 1,998-1,948; — 
Gaicre, 3,484-3,508; — Lescure, 11,131-11,132; — Ra- 
bastens, 34,224-34,133; — Réalmont, 23,891-23,901; — 
Villefranche, 6,203-6,202, etc., etc. — Extrait de la 
clôture des comptes des conwnunautés. 

G. 783. (Registre.) — In-folio, 452 feuillets, papier. 

f 9BS. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 65,926 livres, 
dépenses 65,889 livres;— Bézacoul, 1,414-1,390; — 
Cestayrols, 5,799-5,731 ; — Mouzieys, 2,036-2,020 ; — 
Gaicre, 3,570-3,559; — Lescure, 11,729-11,729; — Ra- 
bastens, 33,149-33,068; — Réalmont, 23,995-24,040; — 
Villefranche, 6,195-6,164, etc., etc. — Extrait de la 
clôture des comptes. 

G. 784. (Registre.) — tn-folio, 425 feuillets, papier. 

1**41. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 71,134 livres, 
dépenses 71,047 livres; — Bézacoul, 1,624-1,603; — 
Cestayrols, 6,871-6,822; — Mouzieys, 2,267-2,225; — 
Gaicre, 4,335-4,331; — Lescure, 12,964-12,761; — Ra- 
bastens, 40,692-40,644; — Réalmont, 17,276-17,169; — 
Villefranche, 7,041-6,862, etc., etc. — Extrait de la 
clôture des comptes. 

G. 785. (Registre.) ^ In-folio, 439 feuillets, papier. 

i'ïy^. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 83,024 livres, 
dépenses 82,799 livres; —Bézacoul, 1,724-1,724; — 
Cestayrols, 6,991-6,983; —Mouzieys, 2,409-2,398; — 
Gaicre, 4,162-4,184; — Lescure, 13,826-13,783; —Ra- 
bastens, 47,262-43,106; — Réalmont, 17,187-17,207; — 
Villefranche, 7,494-7,466, etc., etc. — Extrait de la 
clôture des comptes. 

G. 786. (Registre.) — In-folio, 404 feuillets, papier. 

i7M. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 



Digitized by 



Google 



70 



ARCHIVES DU TARN. 

Albi, recettes 80,034 livres, 



de l'assemblée diocésaine 
dépenses 80,028 livres; — Bézacoul, ^, 733-1, 725; — 
Cestayrols, 7,071-7,034;— Mouzieys, 2,652-2,660; — 
Gaicre, 4,430-4,412; — Lescure, 13,451-43,404; — Ra- 
bastens, 41,627-41,520; — Réalmont, 17,044-16,982; — 
Villefranche, 7,664-7,660, etc., etc. 

C. 787. (Registre.) — In-folio, 412 feuillets^ papier. 

1193. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de rassemblée diocésaine. — Albi, recettes 79,628 livres, 
dépenses 79,634 livres; — Bézacoul, 1,800-1,794; — 
Cestayrols, 8,780-8,676; — Mouzieys, 2,637-2,608; — 
Gaicre, 4,586-4,577; — Lescure, 14,252-14,237; — Ra- 
bastens, 45,694-45,582; — Réalmont, 18,297-18,072; — 
Villefranche, 7,941-7,903, etc., etc. 

C. 788. (Registre.) — In-folio, 403 feuillets, papier. 

1994L. — Comptabilité communale. Comptes des 
collecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes 82,376 livres, 
dépenses 82,347 livres; — Bézacoul, 1,860-1,839; — 
Cestayrols, 8,483-8,427; — Mouzieys, 2,587-2,565; — 
Gaicre, 4,703-4,700; — Lescure, 14,280-14,281; — Ra- 
bastens, 44,913-44,822; — Réalmont, 18,307-18,289; — 
Villefranche, 8,188-8,189, etc., etc. 

C. 789. (Registre.) —In-folio, 410 feuillets, papier. 

1990. — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 83,812 li- 
vres; dépenses, 83,818 livres; — Bézacoul, 4,883-1863; 

— Cestayrols, 7,700-7,636; — Mouzieys, 2,607-2,617; 

— Gaicre, 4,592-4,595; — Lescure, 15,565-15,566; — 
Rabastens, 45,530-45,539; —Réalmont, 48,781-18,746; 

— Villefranche, 8,276-8,270, etc., etc. 

C. 790. (Registre.) — In-folio, 413 feuillets, papier. 

1199. — Comptabilité communale. Comptes des col- 
lecteurs vérifiés par le commissaire-auditeur délégué 
de l'assemblée diocésaine. — Albi, recettes, 82,467 li- 
vres; dépenses, 82,472 livres; — Bézacoul, 4,813-1804; 

— Cestayrols, 7,448-7,402; — Mouzieys, 2,577-2,572; 

— Gaicre, 4,905-4,874; — Lescure, 44,090-44,057; — 
Rabastens, 44,378-44,486; — Réalmont, 49,005-49,048; 

— Villefranche, 8,047-8,000, etc., etc. 



C. 794. (Cahiers.) — 5 pièces, papier. 



I905-1130. — Comptabilité communale. — États 
sommaires de la clôture des comptes des deux cents 
communautés, antérieurs à 4740, à l'audition desquels 
il a été procédé parle sieur Guérin, commissaire délégué. 

— Moyenne des dépenses : Albi, 40,600 livres; — 
Bézacoul, 4,250;— Cestayrols, 5,030; —Mouzieys, 4,790; 

— Gaicre, 2,940; — Lescure, 8,920; — Rabastens, 
27,050; — Réalmont, 45,220; — Villefranche, 4,890, 
etc., etc. 

C. 792. (Cahiers.) — 5 pièces, papier. 

i 1413. — Comptablité communale. — États sommaires 
de la clôture des comptes des communautés, pour l'année 
4743, par le sieur Valat, commissaire-auditeur, nommé 
par délibération du diocèse. — Dépenses : Albi, 54 ,985 li- 
vres; — Bézacoul, 4,404; — Cestayrols, 5,028; — 
Mouzieys , 4,697; — Gaicre, 3,317; — Lescure, 9,464 ; 

— Rabastens, 26,977; — Réalmont, 45,452; — Vil- 
lefranche, 5,067, etc., etc. Ordonnance de la commis- 
sion établie pour constater la situation financière des 
communautés et juger tout ce qui y a rapport, relative 
aux intérêts des reliquats. 

c. 793. (Registre.) — In-folio, 100 feuillets, papier. 

iY50. — Comptabilité communale. — « Extrait de 
clôture des comptes rendus par les consuls, collecteurs et 
autres administrateurs du diocèse par-devant Jean-Louis 
Valat , subdélégué de l'intendance de Languedoc au dio- 
cèse d'Alby, commissaire-auditeur nonuné par monsei- 
gneur Jean-Emmanuel de Guignard , vicomte de Saint- 
Priest,. conseiller du Roy en ses conseils, maître des 
requêtes, intendant de Languedoc, à raison de l'admi- 
nistration et levée des impositions de l'année mil sept 
cent cinquante ». 

c. 794. (Registre.) — In-folio, 406 feuillets, papier. 

1151. — Comptabilité communale. — Extrait de 
clôture des comptes de cette année par le conMnissaire- 
auditeur Jean-Louis Valat, subdélégué dans le diocèse. 

C. 796. (Registre.) — In-4o, 100 feuillets, papier. 

I953. — Comptabilité communale. — « Extrait 
général de la clôture des comptes des collecteurs du dio- 
cèse. Tannée 4753, clos et arrêtez en triple original 
par le commissaire-auditeur nommé par ledit diocèse, 
l'année 4754 ». — Ferai, commissaire-auditeur. — La 



Digitized by 



Google 



formule dçs procès-verbaux est imprimée à Albi , chez 
Baurens. 

C. 796. (Registre.) — In-4", 103 feuillets, papier. 

1955. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs , par M. de 
Novion , commissaire-auditeur. — Formules imprimées 
chez Baurens, à Âlbi. 

• c. 797. (Registre.) — In-4o, 102 feuillets, papier. 

1151. — Comptabilité communale. — Extrait gé- 
néral de la clôture des comptes des collecteurs, par 
M. de Reynès, commissaire-auditeur. — Albi, recettes, 
60,703 livres; dépenses, 60,703 livres; — Bézacoul, 
1,362-1,340; — Cestayrols, 5,698-5,608; — Mouzieys, 
1 ,966-1 ,926; — Gaicre, 3,424-3,437; — Lescure, 1 0,755- 
10,755; — Rabastens, 31,888-31,859; — Réalmont, 
17,002-17,001; — Villefranche, 5,803-5,766, etc., etc. 

— Formules imprimées à Albi, chez Baurens. 

C. 798. (Registre.) — In-4*>, 406 feuillets, papier. 

f IGO. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. Potier 
de Novion, commissaire-auditeur. — Albi, recettes, 
57,089 livres; dépenses, 57,027 livres; — Bézacoul, 
1,359-1,342; — Cestayrols, 5,557-5,528; — Mouzieys, 
1,807-1,809; —Gaicre, 3,278-3,259; —Lescure, 
10,567-10,495; — Rabastens, 31,401-31,331 ; — Réal- 
mont, 22,218-22,214; — Villefranche, 5,533-5,491. 

— Formules imprimées à Albi, chez Baurens. 

c. 799. (Registre.) — In-4o, ^n feuillets, papier. 

1103. — Comptabilité communale. — Extrait général 
de la clôture des comptes des collecteurs, par M. An- 
toine Gorsse , commissaire-auditeur. — Formules impri- 
mées à Albi, chez Baurens. 

c. 800. (Registre.) — ln-4«, 403 feuilleU, papier. 

IIOI. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. Potier 
de Novion, commissaire -auditeur. — Albi, recettes, 
73,189 livres; dépenses, 73,184 livres; — Bézacoul, 1,421 - 
1,399; —Cestayrols, 6,137-6,078; —Mouzieys, 2,018- 
2,013; — Gaicre, 3,510-3,510; —Lescure, 11,195- 
10,933; — Rabastens, 33,561-33,518; —Réalmont, 
24,708-24,680; — Villefranche, 5,978-5,972, etc., 
etc. — Formules imprimées à Albi, chez Baurens. 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 

C. 804. (Registre.) — In-4o, 404 feuillets, papier. 



71 



1105. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par le che- 
valier de Maury, commissaire-auditeur. — Albi, re- 
cettes, 70,929 livres; dépenses, 70,91 7 livres;— Bézacoul, 
1,381-1,359; — Cestayrols, 5,724-5,587 ; — Mouzieys, 
2,083-2,096;— Gaicre, 3,669-3,673; — Lescure, 12,214- 
12,213; — Rabastens, 34,720-34,653; —Réalmont, 
22,768-22,746; — Villefranche, 6,385-6,370, etc., etc. 

— Formules imprimées à Albi, chez Baurens. 

C. 802. (Registre.) — In-4o, ^03 feuillets, papier. 

f lOl. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. de 
Martrin , commissaire-auditeur. — Formules imprimées 
à Albi, chez Baurens. 

G. 803. (Registre.) — in-4o, 403 feuillets, papier. 

f lOB. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. Du 
Bosquet, commissaire-auditeur. — Albi, recettes, 67,333 
livres; dépenses, 66,718 livres; — Bézacoul, 1,515-1,496; 

— Cestayrols, 6,398-6,302; — Mouzieys, 2,051-2,012; 

— Gaicre, 3,742-3,735; —Lescure, 11,954-11,964; — 
Rabastens, 34,579-34,482; —Réalmont, 16,296-16,316; 

— Villefranche, 6,459-6,445, etc., etc. — Formules im- 
primées à Albi chez Baurens. 

c. 804. (R^istre.) — In-4o, 106 feuillets, papier. 

Illi. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. de 
Pierre de Lavalade, commissaire-auditeur. — Albi, 
recettes, 64,728 livres; dépenses, 64,258 livres; — Béza- 
coul, 1,489-1,472; —Cestayrols, 6,099-6,023; — Mou- 
zieys, 2,309-2,308; — Gaicre, 3,771-3,769; — Lescure, 
11,948-11,886; — Rabastens, 34,235-34,222; — Réal- 
mont, 16,058-15,989; —Villefranche, 6,513-6,480, etc., 
etc. — Formules imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 805. (Registre.; — In-4o, f03 feuillets, papier. 

111®. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. Du 
Cayla, commissaire-auditeur. — Albi , recettes, 71,688 
livres; dépenses, 71,338 livres; — Bézacoul, 1,556-1,536; 

— Cestayrols, 6,504-6,355; — Mouzieys, 2,233-2,127; 

— Gaicre, 4,031-4,021; — Lescure, 12,126-12,045; — 
Rabastens, 37,569-37,455 ; — Réalmont, 17,265-16,713; 



Digitized by 



Google 



72 ARCHIVES 

— Villefranche , 6,745-6,710, etc., etc. — Formules 
imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 806. (Registre.) ^ In-4o, 402 feuilleto, papier. 

1173. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. 
Gorsse, commissaire-auditeur. — Albi, recettes 71,108 
livres; dépenses 70,848 livres; — Bézacoul, 1,585-1,567; 

— Cestayrols, 6,445-6,388; — Mouzieys, 2,179-2,147; 

— Gaicre, 4,170-4,169; — Lescure, 13,152-13,118; — 
Rabastens, 36,985-36,856; —Réalmont, 18,930-18,936; 

— Villefranche, 6,896-6,874, etc., etc. — Formules 
imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 807. (Registre.) — Id-4o, i04 feuillets, papier. 

1114. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. 
Teyssier, commissaire-auditeur. — Formules imprimées 
à Albi chez Baurens. 

G. 808. (Registre.) — In-i», 102 feuillets, papier. 

1111. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. 
de Peyrole, commissaire-auditeur. — Albi, recettes 
80,208 livres; dépenses 80,203 livres; — Bézacoul, 1,702- 
1,694; — Cestayrols, 7,053-7,003; — Mouzieys, 2,547- 
2,546;— Gaicre, 4,126-4,131; —Lescure, 13,191-13,178; 

— Rabastens, 40,766-40,740; — Réalmont, 17,149- 
17,143; — Villefranche, 7,507-7,492, etc., etc. — For- 
mules imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 809. (Registre.) — In-4o, 103 feuillets, papier. 

f IjBO. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. 
Rossignol, commissaire-auditeur. — Albi, recettes 75,156 
livres; dépenses 75,089 livres; — Bézacoul, 1,718-1,709; 

— Cestayrols, 7,247-7,137;— Mouzieys, 2,413-2,398; 

— Gaicre, 4,171-4,168; — Lescure, 13,345-13,332; — 
Rabastens, 45,387-45,252; — Réalmont, 17,541-17,464; 

— Villefranche, 7,432-7,424, etc., etc. — Formules 
imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 810. (Registre.) — ln-4», 403 feuillets, papier. 

11S3. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par M. 
Lafont, commissaire-auditeur. — Formules imprimées 
à Albi chez Baurens. 



DU TARN. 

G. 8H. (Registre.) — In-i^, 404 feuillets, papier. 

f 1941. — Comptabilité communale. — Extrait géné- 
ral de la clôture des comptes des collecteurs, par le 
chevalier de Rabastens, commissaire-auditeur. — For- 
mules imprimées à Albi chez Baurens. 

G. 842. (Registre.) — In-folio, 362 feuillets, papier. 

leiO-ieie.— comptabilité communale. — Rè- 
glement des dépenses ordinaires des communautés, par 
les comjnissaires établis juges souverains pour procéder 
à la vérification des dettes des diocèses, villes et com- 
munautés de la province, régler leurs dépenses, cor- 
riger les abus et malversations. — Dépenses ordinaires 
Albi, 3,930 livres; — Bézacoul, 25; — Cestayrols, 453; 
— Mouzieys, 39; — Gaicre, 45; — Lescure, 235; — 
Rabastens, 4,042; — Réalmont, 240; — Villefranche, 
81, etc., etc. 

G. 813. (Registre.) — lo-folio, 345 feuiUets, papier. 

f eiO-ieS«. — Comptabilité communale. — Ta- 
bleaux sommaires des décisions des commissaires chargés 
de prononcer sur les réformes à introduire dans l'ad- 
ministration financière des communautés. — C'est le 
résumé du précédent volume (C. 842), avec des additions 
autorisées, l'indication de l'allivrement général de chaque 
compoix, des dettes, etc. 

G. 8U. (Registre.) — In-folio, 276 feuillets, papier. 

I14141-11410. — Comptabilité communale. — Ta- 
bleaux contenant, pour chaque communauté, le montant 
des impositions, l'indication des dépenses ordinaires 
d'après le dernier règlement, les observations des com- 
missaires, celles du conseil de la commune et l'arrêté 
définitif. — Premier volume renfermant les tableaux de 
soixante-quatre communautés classés dans l'ordre sui- 
vant : 1, Albi. 2, Réalmont. 3, Cambon. 4, les Avala ts. 
5, Grèzes. 6, Mouzieys. 7 , Villefranche. 8, Ambialel. 
9, Curvalle. 40, Saint-Salvi Carcavés. 4 4 , Massuguiés. 
42, Alban. 43, Paulin. 44, Terreclapier. 45, Saintr 
André. 46, Bézacoul. 47, le Travet. 48, Laroque. 49, Dé- 
nat. 20, Labastide. 24, Puylanier. 22, Montsalvi. 23, 
Salies. 24, le Séquestre. 25, Carlus. 26, Maussans. 
27, Aussac. 28, Montans. 29, Lagrave. 30, Annay. 

34 , Puybégon. 32, le Taur. 33, le Busqué. 34, Marssac. 

35, Lombers. 36, le Castelviel. 37, Teulet. 38, Saint- 
Juéry. 39, Marsal. 40, Bellegarde. 41, Puygouzon. 
42, Labruguière. 43, FréjairoUès. 44, Orban. 45, Poulan. 



Digitized by 



Google 



46, Pouzols. 47, Laboutarié. 48, Sieurac. 49, le Bruc. 
50 , Rônel. 5i , Saint-Benoît de Frédefont. 52 , Lamil- 
larié. 53, Brens. 54 , Saint- Antonin Lacalm. 55, Saint- 
Lieux Lafenasse. 56, Roumégoux. 57, Fauch. 58, Las- 
graisses. 59, Labessière. 60, Peyrole. 61, Técou. 62, Pa- 
risot. 63, Cadalen. 64, Giroussens. 

G. 815. (Registre.) — In-folio, 274 feuillets, papier. 

I94141-11410. — Comptabilité communale. — Ta- 
bleaux contenant, pour chaque communauté, le montant 
des impositions, l'indication des dépenses ordinaires 
d'après le dernier règlement, les observation*- des com- 
missaires, celles du conseil de la commune et l'arrêté 
définitif. — Deuxième volume, suite des tableaux, du 
n« 65 au n*> 126, classés dans l'ordre suivant : 65, Coufou- 
leux. 66, Loupiac. 67, Lapélissarié. 68, Florentin. 
69, Fenols. 70, Terssac. 71, Rabastens. 72, Lisle. 
73, Gaillac. 74, Cordes. 75, Amarens. 76, Bournazel. 
77, Campes. 78, Corrompis. 79, Cardonnac. 80, Ga- 
zelles. 81, Frausseilles. 82, Itzac. 83, Livers. 84, Laca- 
pelle-Ségalar. 85 , le Riols. 86, Labartbe-Bleys. 87, le 
Ségur. 88, Laparrouquial. 89, Latreyne. 90, Lagauginié. 
91, Lasalvetat. 92, Lateyssonnarié. 93, Mouzieys. 94, Mar- 
naves. 95, Noailles. 96 , Narthoux. 97, Panens. 98, Rou- 
coules. 99, Roussairolles. 100, Ratayrens. 101 , Sarma- 
zes. 102, Sainte-Luce. 103, Saint-Marcel. 104, Saint- 
Martial. 105, Souel. 106, Vindrac. 107, Virac. 108, Salles. 
109, Comebouc. 110, Salvagnac. 111, Arthés. 112, Va- 
lence. 113, Villeneuve. i14, Padiès. 115, Lescure. 
116, Valdériès. 117, Monestiès. 118, Carmaux. 119, La- 
bastide-Gabausse. 120, Combéfa. 121, Saint-Benoit de 
Carmaux. 122, Almayrac. 123, le Suecli. 124, Trévicn. 
125, Saussenac. 126, Mirandol. 

C. 816. (Registre.) — In-folio, 296 feuillets, papier. 

1V44-1140. — Comptabilité communale. — Ta- 
bleaux contenant, pour chaque communauté, le montant 
des impositions, l'indication des dépenses ordinaires 
d'après le dernier règlement, les observations des com- 
missaires, celles du conseil de la commune et l'arrêté 
définitif. — Troisième volume, suite des tableaux, du 
n" 127 au n« 196 (avec un n*> 160 bisj, classés dans 
Tordre suivant : 127, Jouqueviel. 128, Montirat. 129, le 
Verdier. 130, Cahuzac. 131, Alos. 132, Andillac. 133, 
Broze. 134, Donnazac. 135, Loubers. 136, Bonnevialle. 
137, Montrosier. 138, Blaye. 139, Penne. 140, Pampe- 
lonne. 141, Puycelsi. 142, Campagnac. 143, Tonnac. 
144, Vieux. 145, Milhars. 146, Laguépie. 1 47, Cestayrols. 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 73^ 

148, Lacourtade. 149, Senouillac. 150, Montels. 151, 



Castelgarric. 152, Saint-Michel de Vax. 153, Lascloltes. 
154, Fraissines. 155, Vaour. 156, Castelnau de Lévis. 
157, Castanet. 158, Labastide-Montfort. 159, Saint-Ser- 
nin. 160, Rouire. 160 bis, Lamothe. 161 , Trébas. 162, 
Montmiral. 163, Milhavct. 164, Mailhoc. 165, Taïx. 166, 
Rosières. 167, Andouque. 168, Moularès. 169, Sainte- 
Gemme. 170, Tréban. 171, Tanus. 172, Lasplanques. 
173, Crespinet. 174, Saint-Grégoire. 175, Laroque-Rou- 
cazel. 176, Roumégoux de Tels 177, Alayrac. 178, Saint- 
Bauzile. 179, Pentiès. 180, Montauriol. 18« , Pinet. 182, 
Massais. 183, Gaicre. 184, Gaulène. 185, Sain t-Cirgue. 
186, Saint-Julien. 187,Sérénac. 188,Courris. 189, Assac. 
190, Cadix. 191, Saint-Pierre de Lasserrc. 192, le Dourn. 
193, Saint-Michel-Labadié. 194,Faussergues. 195,Lédas. 
196. Miolles. 

C. 817. (Registre.) — In-folio,* 237 feuillets, papier. 

f 144-il'iO. — Comptabilité communale. — Registre 
contenant les dépenses ordinaires des villes et commu- 
nautés du diocèse, suivant les règlements arrêtés par 
les commissaires députés par le Roi pour l'exécution de 
la commission de Sa Majesté, du 30 janvier 1734. — C'est 
le résumé des tableaux renfermés dans les trois volumes 
qui précèdent (C. 814-815 et 816), et les communautés y 
sont rangées dans le môme ordre. — Répertoire alpha- 
bétique en tète du volume. 

c. 818. (Registre.) — In-folio, 472 feuillets, papier. 

17GO. — Comptabilité communale. — Préambules 
des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre que les 
tableaux des articles C. 814-815 et 816. — 1. Albi, alli- 
vrement, retranchement fait des non-valeurs et des biens 
nobles, 9,050 livres; taxe par livre d'alhvrement, 5 livres 
15 sous 3 deniers. — 16. Bézacoul, 201 livres 13 sous 10 
deniers; - 5 livres 13 sous. — 147. Cestayrols, 254 livres; 

- 19 livres 15 sous. — 93. Mouzieys, 208 livres 5 sous; 
-8 livres 6 sous. — 183. Gaicre, 9 livres 19 sous; - 
286 livres 5 sous. — 115. Lescure, 1,245 livres 11 sous; 

- 8 livres 2 sous 3 deniers. — 71 . Rabastens , 7,457 
livres; - 4 livres 2 sous 11 deniers. — 2. Réalmont, 720 
livres; - 20 livres 15 sous 11 deniers. — 7. Villefranche, 
519 livres; - 10 livres 3 sous 3 deniers. 

C. 819. (Registre.) — Iii-folio, 678 feuillets, papier. 

II*®. — Comptabilité communale. — Préambules 

10 



Digitized by 



Google 



74 ARCHIVES DU TARN. 

des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu'aux 
volumes C. 814-815 et 816. 



C. 820. (Registre.) — In-folio, 583 feuillets, papier. 

1915. — Comptabilité communale. — Préambules 
des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu'aux 
volumes C. 814-815 et 816. — Quelques baux sont joints 
aux préambules. 

G. 824. (Registre.) — In>folio, 591 feuillets, papier. 

illO. — Comptabilité communale. — Préambules 
des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux 
d'après le§ mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu'aux 
volumes C. 814-815 et 816. — Quelques baux sont joints 
aux préambules. 

G. Sti. (Registre.) — In-folio, 294 feuillets, papier. 

1V90. — Comptabilité communale. — Préambules 
des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu!aux 
volumes C. 814-815 et 816; mais la série est incomplète 
et se termine au n** 83. — Quelques baux sont joints aux 
préambules. 

G. 823. (Registre.) — lu-folio, 571 feuillets papier. 

17^7. — Comptabilité communale. — Préambulesdes 
rôles de l'imposition arrêtés par les conseils municipaux, 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu'aux 
volumes C. 814-815 et 816. — L'allivrement d'Albi, qui 
est de 9,053 livres, donne 8 livres 11 sous par livre, etc., 
etc. — Quelques baux sont joints aux préambules. 

c. 824. (Registre.) — In-folio, 541 feuillets, papier. 

I19B. — Comptabilité communale. — Préambules 
des rôles d'imposition arrêtés par les conseils municipaux, 
d'après les mandes des commissaires de l'Assiette. Les 
communautés sont rangées dans le même ordre qu'aux 
volumes C. 814-815 et 816. — Albi, allivrement 9,002 
livres; taxe par livre, 8 livres 18 sous. — Bézacoul, 204 



livres 6 sous 8 deniers; 7 livres 4 sous 10 deniers. — 
Cestayrols, 254 livres; 28 livres 10 sous. — Mouzieys, 
208 livres 3 sous; 11 livres 15 sous. -- Gaicre, 10 
livres 4 sous 10 deniers; 396 livres 5 sous. — Lescure, 
1,277 livres 14 sous; 11 livres. — Rabast^ns, 7,495 
livres; 6 livres 6 sous 8 deniers. — Réalmont, 720 
livres; 27 livres 3 sous. — Villefranche, 519 livres; 
15 livres 5 sous 6 deniers, déduction faite des non- 
valeurs et des biens nobles. — Quelques baux sont 
joints aux préambules. 

G. 835. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin. 

ill 1. — Guerre et affaires militaires. — « Lettras 
del fach de la bueia de Castelnou de Berbiguieyras. » 

— Vidimus de lettres du roi Charles VI, du duc de 
Berri et de Boucicaut, relatives au château de Berbi- 
guières (Dordogne). — Le Roi et le duc donnent pouvoir 
« à Jehan Lemengre, dit Bouciquaut », maréchal de 
France, capitaine général en Languedoc et Guyenne, 
de traiter du rachat de ce château occupé, pour le 
parti anglais, par le capitaine Bertrand de Prat, et 
de lever, à cet effet, 12,000 livres. Le maréchal impose 
de 2,000 écus les consulats de Gaillac, Rabastens et 
Cordes, de la sénéchaussée de Toulouse. 

G. 82b. (Liasse.) ^ 6 pièces, papier. 

15^3-1519. — Guerre et affaires militaires. — 
Avitaillement de Narbonne. — Traité fait par Jehan 
de Lévis, chevalier, seigneur de Mirepoix, sénéchal 
de Carcassonne, et Jehan de Pouchier, général des 
finances , avec François Vendrel , grenetier de Narbonne., 
pour fourniture de blé, avoine, lard; fromages et vin. 

— Compte de Jean Crozat , commis à la livraison des 
vivres que devait fournir le diocèse d'Albi. — Commis- 
sion par Antoine de Rochechouart , sénéchal de Toulouse, 
pour faire conduire à Narbonne les vivres fournis par 
Albi. — Autre commission , par Antoine de Montpezat, 
et tableau de la répartition entre les diocèses des vivres 
imposés à la sénéchaussée de Toulouse. 



G. 8i7. (Liasse.) — 47 



papier. 



i55i-155B. — Guerre et affaires militaires. — 
M. de Caylus vient à Albi (10 avril), former une com- 
pagnie de gens de pied qu'il devait conduire en Picardie. 
La ville lui offre à son entrée deux bottes de dragées 
pesant chacune une livre, à 10 sous la livre. Il resta 
neuf jours et logea chez M. de Reynès. — Copie de 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBÏ. 



75 



sa commission. — 11 n'avait pas pris d'argent pour 
payer les vivres et le diocèse lui en prêta à condition 
de remboursement. — Reçus de Caylus, quittances de 
fournitures , etc. — Lors de la montre , le diocèse donna 
trois écus au commissaire, M. de Brassac, pour Taire 
partir la compagnie. — Requête du syndic Ginolhac à 
Joyeuse , pour le remboursement de certaines sommes 
de deniers données aux gens de guerre de passage ; apos- 
tille de Joyeuse renvoyant cette requête aux commis- 
saires de TAssiette. — > Contestations entre les diocèses 
relativement à la répartition des impôts de guerre. 

C. 828. (Liasse.) — 41 pièces, papier. 

i568-i5GS. — Guerre et affaires militaires. — 
Requête des habitants de Lombers pour être indemnisés 
des vols, pillages, etc. , dont se sont rendus coupables 
les soldats de passage. A Tappui, ils présentent quatre 
cahiers dinquisition sur les excès commis par les compa- 
gnies Mëric, Lachàtre, Gonelles et Guincourt, formant 
un corps d'environ 2,500 hommes, tous gens de mau- 
vaise vie. — Requête des vivandiers du camp de Cas- 
tres (1562), pour être rétribués de leurs peines : on 
leur donne 25 livres. — Demande en indemnité par les 
habitants de Peyrole, qui ont dû loger les compagnies 
de MM. de La Brunétarié et de Boissezon, plus de 400 
hommes, qui ont volé les paysans et commis plusieurs 
excès : il ne leur est rien accordé attendu que ces excès 
ont été commis pendant les troubles. — Accord sur 
procès entre les consuls de Réalmont et le diocèse, au 
sujet des foules occasionnées par la guerre. — Grati- 
fication de 25 livres au sieur Jehan Poussard, fourrier 
de la compagnie du comte d*Aubijoux. — Lettre de 
M. de Lescure aux consuls de Montsalvi qui refusaient 
garnison. 

c. 829. (Liasse.) — 10 pièces, papier. 

ift6A. — Guerre et affaires militaires. — Montres : 
d'une compagnie de2U arquebusiers à pied, nouvel- 
lement levée pour le service du Roi, sous la charge 
de Pierre de Nogaret de Saint-Jean et tenant garnison 
à Lisle; — de 300 honunes de pied, arquebusiers, sous 
la charge du capitaine de Lavalette , et ordonnance de 
payement signée Ambres et « P. Vesc» d'Alby. » (Phi- 
lippe de Rodolphi, évéque d'AIbi); — de 30 arquebusiers 
à pied sous la charge de noble Olivier Albert, seigneur 
de Laginié, en garnison à Lasgraisses et Sieurac; 
MafTre Janin, lieutenant; — de U6 arquebusiers à pied, 
en garnison à Dénat et Labastide, sous la charge de 



Paul de Bonfontan, seigneur des Mazières, et ordon- 
nance de solde; — de 100 argoulets et arquebusiers à 
chevaF, en garnison à Albi, sous la charge de noble 
Jehan de Clairac (sig. de Clerac); Jehan de Grézac étant 
lieutenant et Jacques de Lacosture, enseigne; ordon- 
nance de payement délivrée par l'évêquc et d'Ambres; 
— de 135 arquebusiers à pied, tenant aussi garnison 
à Albi, sous la charge de François de Rozet, sieur 
de Tersses, ayant pour lieutenant Jean de Rozet, et 
pour enseigne Bertrand de La Calieyre; ordonnance de 
payement. — État des gens de guerre qui doivent ti'nir 
garnison dans le diocèse d'Albi et^ indication des lieux 
qui leur sont assignés en novembre : Albî, 300 honmies; 
Cordes, 200; Rabastens, 100; Lisle, 100; etc. 

C. 830. ;Liasse,) — 1 pièce, parchemin ; 100 pièces, papier 

i56ê(-1500. — Guerre et affaires militaires. — 
Baux pour la fourniture du foin et de l'avoine aux che- 
vaux des gens de guerre tenant garnison à Albi. — 
Accord entre le syndic et le sieur de Saint-Ferréol , 
enseigne de la compagnie du comte d'Aubyoux, tenant 
garnison dans le diocèse, par ordre de Joyeuse. Du 
10 au 15 juin, la compagnie fut logée à Rabastens; 
le comte qui était à Toulouse vint les voir et resta trois 
jours. — L'accord porte pour la dépense de bouche 
de l'homme d'armes, 30 sous par jour, et 18 sous pour 
l'archer. — Lieutenant de cette compagnie , d'Ambres; 
enseigne, Saint-Ferréol; guidon , de Loupiac; maréchal 
des logis, de Montpinier, qui logea chez le chanoine 
de Nupces. Hommes d'armes : de Saint-Maurice, de 
Nogaret, de Padiès de Lauregoys, Cordurier , de Jon- 
quières, de Saint-Paulet , de Lasalle, de Laprune, de 
Montjosieu, de Lavardié, de Labastide, de Gabriac, de 
Marssac, de Ricard sieur de Cauderoque, de Laginié et 
Lemas. Archers : de Montcuquet, de Montauriol, de 
Ricard de Costecaude , Daries , logé chez le sieur Hu- 
gues Isarn de Saint- Amans; Jean Janin de Gabriac, les 
sieurs de Labruguière, vieux et jeune; Saint-Martin, 
de Labruguière ; de Mons , de Ferrières , de Lalobière, 
Audoy, de Lasalette, les deux frères de Montfa, de 
Peyrebrune, de Pinet, Desplas, de Fau, de Laferrandié, 
d'Alard, de Pomas, de Puechassaut, Cambonet, de Saint- 
Julien, de Murassonet de Lenqueyrade. Maréchal, le sieur 
Claude Laval. — Albi logea cette compagnie pendant 
25 jours, du 25 juin au 20 juillet. 

C. 834. (Liasse.) — 13 pièces, papier. 

15ttO. — Guerre et affaires militaires. — Lettres 



Digitized by 



Google 



76 



ARCHIVES DU TARN. 



patentes du Roi, données à Paris le dernier jour de 
juillet, pour un emprunt de 300,000 livres sur ses sujets 
du Languedoc, de lune et l'autre religion, à Texception 
des ecclésiastiques, et lettres du duc de Montmorency 
à ce sujet. Le diocèse d'Albi devait donner 11,000 livres. 
Le Roi avait déjà ordonné d'employer à la guerre les 
deniers provenant des biens des rebelles , et, par lettres 
du 18, il avait autorisé l'évéque de Mirepoix et les 
présidents au parlement de Toulouse à faire les dili- 
gences nécessaires : « Et nous espérons, disait-il, pouvoir 
dans peu de temps recouvrer une bonne et grosse somme 
de denierè desdits biens , comme il ne peut être autre- 
ment, vu le grand nombre desdits rebelles riches et 
opulents qui sont dans cedit pays de Languedoc; mais 
il y a urgence et il faut trouver de suite de l'argent ». 

— Requête de noble Bernard Leblanc de Balanzy , com- 
mandeur de Raissac, chargé par 1 évoque d'une com- 
pagnie de 100 argoulets à cheval et 100 hommes de 
pied pour faire la guerre aux rebelles. Le commandeur 
avait couru l'estrade , au mois d'avril , jusqu'aux fron- 
tières du Rouergue, et ayant pris 10 hommes de la 
nouvelle religion, il les avait renfermés dans son château. 
On les lui avait réclamés, et, au lieu de 2,000 écus 
qu'il aurait pu en tirer, il les avait livrés moyennant 
une promesse de 800 éeus. Ces hommes sont jugés 
et exécutés, et le commandeur n'a reçu que 300 écus; 
il demande le reste. — Plaintes des habitants de 
Carmaux et des environs sur les foules, larcins, batte- 
ments et autres excès de la compagnie de gendarmerie 
du capitaine de Rochebonne , de passage sur leur ter- 
ritoire le 24 octobre. — Requête de Pierre d'Hébrard, 
seigneur de Sainte-Gemme, pour avoir 25 hommes soldés 
dans cette commune , qui est devenue un poste impor- 
tant depuis que la prise de Valdériés a intercepté « le 
grand chemin français ». — Les habitants de Puybégon 
demandent le remboursement des avances qu'ils ont faites 
pour fortifier leur commune. 

C. 83i. (Liasse.^ — 37 pièces, papier. 

i5BO. — Guerre et affaires militaires. — Requêtes 
par diverses communautés en remboursement de dé- 
penses de guerre. A l'appui sont jointes des réquisitions 
de l'évéque, gouverneur militaire, ou des consuls d'Albi. 

— Emprunt de 30,000 livres sur les biens des réformés 
du diocèse. Personne ne s'étant présenté jiour acheter 
ces biens, il en est fait vente forcée par emprisonnement 
des personnes solvables. — Réclamation des héritiers de 
Jean Mestre, de Pouzols,qui a été forcé d'acheter les biens 
de Henri Aussaguel. — Ordre de l'évéque au capitaine 



Clairac et à son lieutenant Jehan de Grisac de se rendre 
à Monestiès, avec les 120 hommes qu'ils commandent, 
pour garder le pays. Requête des habitants de cette 
ville en remboursement des frais de nourriture. — Un 
commissaire est envoyé en Languedoc par Monsieur, 
frère du Roi, pour y saisir 200 mulets qui doivent porter 
les vivres et munitions de l'armée. — Le portier de 
Verdusse et les sentinelles du clocher de Sainte-Cécile , 
qui ont fait des veilles extraordinaires , demandent une 
indemnité. — Requête de Jehan Matha, chargé de la 
vivanderie du foin, qui a été battu et volé par les hommes 
de la compagnie Rochebonne, à Albi. — Pierre Pailhaud, 
maître ouvrier fondeur de la cité de Rodez, demande 
une indemnité pour avoir fait le service de canonnier 
lors de la reprise d'Ambialet à ceux de la religion ré- 
formée. — Le commandeur de Raissac, qui avait été 
appelé à Albi avec ses hommes , réclame le rembour- 
sement des dépenses qu'il a dû faire pour ce déplace- 
ment; le pays est pauvre et le réclamant est prié de se 
contenter de 60 écus. — État d'une dépense de 25,806 
livres pour fonte d'artillerie, achat de munitions et de 
vivres, etc., au camp d'Albi. — Solde de dépenses faites 
au logis de la Croix-d'Or, par le capitaine Lancefoc, du 
12 au 27 janvier, et par le marquis de Royre, accompa- 
gné de neuf hommes. — Dépenses du sieur de Labastide 
Paulinet, lieutenant de la compagnie du sénéchal de 
Toulouse, au logis du Chapeau-Rouge, à Gaillac. — 
Commission de Damville, ordre de Lacrouzette et lettre 
du maréchal des logis Lemas, pour le logement à Ca- 
dalen des gentilshommes italiens de la compagnie d'Au- 
hijoux; réclamation des habitants. 

C. 833. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 14 pièces, papier. 

1570. — Guerre et affaires militaires. — Deux 
commissions des États de la province pour impositions de 
guerre sur le diocèse. — Requête du syndic contre les 
protestants qui refusaient de payer les deniers royaux, 
prétendant qu'il y avait compensation avec les deniers 
que versaient les tenanciers de leurs biens aliénés par 
le Roi. Apostille de Montmorency ordonnant des con- 
traintes, sauf aux protestants à se pourvoir près de qui 
de droit. — Commission d'Anlicamareta, seigneur de 
Villeneuve et gouverneur du diocèse, adressée à Bar- 
thélémy de Tayac, pour lever 80 arquebusiers, bons et 
loyaux serviteurs du Roi, et les réunir à Marsal. Lettre 
de Villeneuve aux consuls de Marsal pour qu'ils pour- 
voient à l'entretien de cette troupe. C'était à l'époque du 
siège d'Ambialet, dont le capitaine Puech faisait les 
apprêts. — Montre à Albi de la compagnie de 150 hom- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 



77 



mes du capitaine Foix (sign. Foues), — Requête de 
Géraud Alary contre la garnison mise dans sa métairie 
fortifiée, près de Carlus, où tout était au pillage. — 
Réclamation du sieur Cavalier, marchand à Rabastens, 
qui avait été retenu prisonnier pendant six jours à Tou- 
louse pour une dette diocésaine. — Demande en rem- 
boursement par la communauté d'Orban qui a eu en 
garnison, pendant trois mois, 34 hommes de la compagnie 
d'Aubijoux. 

C. 834. (Liasse.) — 76 pièces, papier. 

IdVO. — Guerre et affaires militaires. — État des 
garnisons du diocèse, dressé au mois de juin par le 
sieur de Villeneuve, chevalier des ordres du Roi, gou- 
verneur de l'Albigeois, savoir : -4/6», le capitaine Foix, 
avec UO hommes; — aux Cordeliers de cette ville, 40 
hommes; — aux Jacobins, le capitaine Laguimarié et 
43 hommes; — Castelviel, i3 hommes ; — Carlus, 6 ; — 
Labastide-Dénat, 12; — Fréjairolles, 6; — Saint-Juéry 6; 
— les Avalais, 5; — Marsal, 4; — Valdériès, 40, et 4 au 
château de Laguimarié; — Caslelnau de Lévis, 40; — 
Castanet, 2; — Sainte-Croix, 2; — CadaUn, le capitaine 
Gabriac et 20 hommes; — Lasgraisses, 45 hommes; — 
Labessicre, 45; — le Castela, 6; — Orban, 20; — Fenols, 
6; — Aussac, 40; — Puybégon, 40; — Giroussens, 40; — 
Florentin, 40; — Marssac, 40; — Terssac, 4; — Rouffiac, 
4; — Albm^ le capitaine Nogaret avec 20 hommes, et 20 
autres à Ambialet; — Saint- André, 8; — Valence, le 
capitaine Laginié avec 25 hommes; — Massuguiès, 
MioUes et Saint-Salvi, le capitaine Cavales avec 20 hom- 
mes; — Tréban, 2 hommes; — Padiès, 6; — Pampelonne, 
le capitaine Laginardié avec 24 honmies ; — Mirandol, 
le capitaine Lasalle et 8 hommes ; — Jouqueviel, 4 ; — 
Lagardeviaur et Montirat, le capitaine Lasalle d'Arthès 
avec 30 hommes; — Monestiès , le capitaine Chalon et 30 
hommes; — le Ségur, 8; — Mouzieys de Cordes, 42; — 
Cordes, le capitaine Tersses et 405 hommes; — Frausseil- 
les, 4 hornmes; — Donnazac, 4; — Souel, 4; — Andillac, 
4; — Villeneuve de Cordes, 4; — Noailles, 4; — Alos, 
2; — Taïx, 2; — Saint-Bauzile, 9; — Château de Lagarde 
les Puycelsi, 3; — Puycelsi, le capitaine Lapicrre et 
40 hommes; — Montmiral,\e capitaine Favairolles avec 
45 hommes, 4 à Somhac et 4 5 au Verdier; — Cahu- 
zac, le capitaine de Rebières avec 35 hommes et 4 5 au 
château de Broze, 42 à Cestayrols avec l'enseigne et 45 à 
Campaignac; — SenouWac et le château de Lalionnelle, 
le capitaine Lahenardié le jeune avec 30 hommes; — 
Faissac, 10 hommes de Rebières; — Labastide de Lévis, 
42 hommes du même capitaine; — Rabastens, le capitaine 



Endoffielle avec 400 hommes, et 400 à Lisle. — A l'appui 
de cet état sont les mandements délivrés par Villeneuve et 
les quittances des consuls pour les frais de garnison. 

c. 835. (Liasse.) — Si pièces, papier. 

1570. — Guerre et affaires militaires. — État des 
garnisons du diocèse , dressé par Villeneuve, pour le mois 
d'août. — Les commandants sont: à Albi, Saint-Lary avec 
sa compagnie et quelques hommes des compagnies Tersses 
et Yml)ert; — aux Jacobins, Laguimarié; — à Cadalen, 
Gabriac; — au château de Serres, le caporal Lavoulte 
avec 45 hommes; — à Alban, Nogaret; — à Saint-André, 
Saint-Maurice avec 48 hommes; — à Valence, Laginié; 

— à Trèbas, Lasalle ; — à Montirat , Lasalle d'Arthès ; 

— à Monestiès, Labohal; — à Mouzieys, le jeune Chalon; 

— à Cordes, Tersses; — à Puycelsi, Lapierre; — à Mont- 
miral, Favairolles; — à Cahuzac, de Rebières; — à Se- 
nouillac, Lahenardié le jeune; — à Rabastens, Endoffielle 
et Lebas; — à Lisle, Endoffielle et Foix avec sa compa- 
gnie de 440 hommes et de plus 45 au château deRelbèze; 

— au château de Saint-Géry, Comusson. — Le marquis 
de Royre, par provision, a commission de Villeneuve 
pour dresser une compagnie de gens de cheval. — Pièces 
à l'appui. 

G. 836. (Liasse.) — 49 pièces, papier. 

15*91 • — Guerre et affaires militaires. — Procès 
pardevant Messieurs des requêtes de l'Hôtel-du-Roi , 
relativement à la capitainerie et châtellenie de Lombers, 
entre le sieur de Castelnau, écuyer, sieur de Servies, et 
François de Clermont et de Castelnau, baron du dit 
Lombers. — Lettres patentes et ordonnance du sénéchal, 
pour une subvention extraordinaire à imposer sans ex- 
ception autre que des gens d'Église et destinée à payer les 
Retires et les Suisses; le diocèse devait donner 36,000 
livres. — Requête de Jean Puech, qui « s'étant fait capi- 
taine » pendant les troubles, avait porté les armes pen- 
dant dix-huit mois avec 30 soldats : il avait pris Orban, 
Poulan et Ambialet aux protestants; il aurait pu tirer de 
grandes rançons des prisonniers qu'il a livrés au diocèse; 
il avait encore donné pour la fonte des canons les métaux 
qu'il avait pris et il n'avait touché que trois mois de solde. 
Il demande une indemnité. Le diocèse rejette sa requête. 

— Plaintes de plusieurs communautés de la rive gauche 
qui sont ruinées et ne peuvent payer les impositions : 
elles sont exposées à une foule d'exactions, on emprisonne 
leurs consuls et elles demandent justice. — Demandes en 
remboursement par plusieurs acquéreurs forcés des biens 



Digitized by 



Google 



78 ARCHIVES 

(les protestants, attendu que depuis Tédit de pacification 
beaucoup des anciens propriétaires ont repris ces biens 
soit par force, soit en vertu de jugements. — Les habi- 
tants de Montirat demandent le remboursement des dé- 
penses qu'ils ont faites, par ordre de Villeneuve, pendant 
le siège de Mirandol. — Attestation des foules supportées 
par Lafenasse. — Le capitaine Royre, sieur de Brugnac 
et Saint-Martin, qui avait été chargé par commission 
de Joyeuse, avec Puycalvel, commissaire des protes- 
tants, de congédier les garnisons et faire mettre bas 
les armes aux deux partis, réclame le remboursement 
des avances qu'il a faites. — Autres réclamations de 
même nature par desconununautés ou des particuliers. 

G. 837. (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

1573-1574. — Guerre et affaires militaires. — 
État de solde de troupes en garnison dans le diocèse, 
dressé par Jean de Lavalette, commandeur de Vaour 
et Lacavalerie, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem 
et gouverneur du diocèse d'Albi. — 11 y avait deux 
compagnies de 40 hommes chacune , montées et armées 
à la légère, et quatre compagnies de pied de 200 hommes 
chacune. Capitaines : Jehan Hébrail du Royre, Antoine 
Lapierre, Maffre Janin et Tersses. — Ordonnance de 
Montmorency, pour une levée de SOO hommes dans 
le diocèse pendant les récoltes. — Commission de Gérard 
de Rieux, sieur de Camortère, comjuandant dans le 
diocèse, pour le logement de 40 hommes de la compa- 
gnie Lestoile , à Labessière ; requête des consuls pour 
le remboursement des frais de garnison. — Départe- 
ment de vivres pour Tannée du Roi conduite par Mont- 
morency; Albi dut fournir 4,460 setiers de blé, U5 
charges d'avoine, 455 muids de vin, 869 moutons et 
469 quintaux de bœuf; Lavaur , 2,747 setiers de blé, 
403 charges d'avoine, 95 muids de vin, 533 moutons 
et 281 quintaux de bœuf. — Réclamation de la com- 
munauté de Labastide Delpuech, ci-devant épiscopale, 
relativement aux foules; dénombrement des habitants, 
chevaux , armes et munitions. Le seigneur était noble 
Antoine Delpuech ou Dupuy. 

G. 838. (Liasee.) — 86 pièces, papiers. 

•5*41. — (Janvier-Juin.) — Guerre et affaires mili- 
taires. — Livraison au nom du diocèse, dans les maga- 
sins de vivres et munitions à Agde, de 4,634 setiers 
de blé et 400 moutons. — Assemblée des villes pour 
présenter au Roi des doléances sur Tétat misérable du 



DU TARN. 

pays. — Requête du syndic diocésain et ordonnance 
de Montmorency pour la surséance à la levée des impo- 
sitions dans les lieux occupés. — Vidimus de la com- 
mission de Montmorency, pour l'imposition des frais 
de guerre, et certificat de Gérard de Rieux, seigneur 
d'Aurensan et de Camortère, constatant que, depuis 
qu'il est gouverneur à Albi , le diocèse a entretenu quatre 
compagnies de pied de 200 hommes et une compagnie 
de 50 chevaux. — Toutes les affaires que le syndic 
présentée l'Assiette sont relatives à la défense du pays; 
il demande qu'une union soit jurée entre tous les bons 
et fidèles sujets du Roi. — Note sur ce que doivent 
faire les syndics , dans Tintérêt du diocèse : relative- 
ment à l'emprunt forcé de 30,000 livres sur les biens 
des protestants, attendu que ces biens, sur lesquels per- 
sonne n'a voulu faire d'offres , n'ont eu que des acqué- 
reurs forcés et qu'il peut arriver que le Roi fasse misé- 
ricorde aux protestants; il faut demander que le Roi 
rembourse les acquéreurs sur ses finances , sinon qu'il 
leur soit loisible de garder possession jusqu'au parfait 
remboursement, et, en cas de refus, demander une 
imposition pendant plusieurs années pour rembourser. 

— État des sommes dues aux communautés, qui ont 
entretenu et nourri la compagnie du capitaine Lestoile. 

— Département, par Camortère, des soldats entretenus 
par le diocèse : le capitaine Lestoile, à Albi, Favas, 
à Gaillac , etc. (signature et cachet aux armes) — Rôle 
des villes et consulats occupés par l'ennemi : Rëalmont, 
Curvalle, Saint-Salvi, Massuguiès, Alban, Paulin, Béza- 
coul, le Travet, Laroque, Montsalvi, Lagrave, Lom- 
bers, Orban, Laboutarié, Sieurac, Terssac, Campagnac, 
Vieux, Laguépie, Fraissines, Gaicre et Trébas (19 mars). 

— État de l'imposition à lever pour solder les frais de 
guerre. — Département des 3,000 hommes que Joyeuse 
fait lever dans la sénéchaussée de Toulouse : Albi doit 
fournir 833 hommes, Lavaur, 513 (signature de Joyeuse 
et cachet aux armes). Protestation du syndic contre le 
contingent assigné à Albi. — Les consuls de Gaillac 
écrivent que leurs collègues de Lisle et de Rabastens 
sont dans leur ville pour se rendre à l'Assiette, mais 
que la présence de l'ennemi les empêche de passer outre. 

— Minute, sans signature, d'un mandement de l'évèque 
Philippe de Rodolphe, pour qu'il soit fait des prières 
dans le diocèse pour la santé du Roi (2 juin). — Com- 
mission du vicomte de Joyeuse pour les garnisons à 
établir pendant les récoltes : Gabriac, à Albi, avec 
12 hommes à cheval; Lapierre, à Puycelsi, avec 25 
chevau-légers et Royre, à Albi, avec pareille troupe. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 

C. 839. (liasse.) •— â pièces, parchemin; 19 pièces, papier. 



79 



1574. — (Juillet-Octobre.) — Guerre et iiffaires 
militaires. — Golinliac, qui est prisonnier à Toulouse 
pour les impositions de guerre du diocèse, demande 
qu'on prenne des mesures pour le faire mettre en liberté. 

— L'Assiette vote l'imposition nécessaire pour l'entre- 
tien des troupes ; elle donne pouvoir aux sieurs Font- 
vieille, viguier; Jehan de Lavedan, père du receveur, 
et Jehan de Rochereau, ces deux derniers consuls d'Albi, 
d'exécuter tout ce que commandera le gouverneur Vaour, 
pour la garde du diocèse et la reprise des lieux occupés 
par l'ennemi. — .Répartition entre les communautés 
des vivres à fournir pour la nourriture des gens de 
guerre en garnison dans le diocèse. — Le gouverneur, 
en attendant l'organisation du magasin de vivres , accepte 
l'offre faite par Lavedan de fournir 500 setiers de blé 
et 30 pipes de vin, dont le payement devra être fait 
dans six mois. — Lettre de Joyeuse à Vaour, relative 
à la comptabilité des deniers de la guerre. — L'Assiette 
délibère (i 3 août) , qu'au lieu des compagnies Royre, 
Lapierre et Gabriac, il sera entretenu, sur la demande 
du gouverneur, 50 chevau-légers , et qu'attendu la 
cherté des vivres et la misère publique, il sera accordé 
une gratification à chaque homme lors de la montre. 

— Joyeuse, sur la requête de l'Assiette, autorise un 
. prélèvement de 24,000 livres sur les impositions du dio- 
cèse déjà encaissées, pour qu'il soit possible au syndic 
de pourvoir à l'entretien des troupes. — Ordonnance 
de Vaour (signée Jehan de Vallette) : il va partir avec 
ses forces pour reprendre les lieux occupés ; il recom- 
mande aux communautés d'apporter sans retard leur 
contingent de vivres. — Lettres pressantes de Cornusson, 
frère du gouverneur , pour le même objet. — État des 
fournitures faites par la ville de Cordes à Vaour , lors- 
qu'il alla réduire Vieux à l'obéissance du Roi. — Le 
diocèse met à Vieux une garnison de 22 hommes; les 
habitants se déclarent incapables de les entretenir et ils 
demandent une réduction que l'Assiette refuse d'accorder. 

C. 840 (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 20 pièces, papier. 

15*?!. — (Novembre et décembre.) — Guerre et 
affaires militaires. — Doléances au Roi sur la triste 
situation du diocèse , par suite de la guerre, et sur les 
impositions qu'il est impossible aux habitants de payer; 
on demande le remboursement de certaines sommes cl 
la vérification des comptes des receveurs. Le Roi répond 
«Lyon, 10 novembre) qu'il ne peut autoriser aucun rem- 
boursement, mais que les comptes seront vérifiés. — 



Lettres patentes (môme date) vidimées par le viguier 
Pierre Fontvieille, portant défense de ne plus rien exiger 
du diocèse d'Albi , pour l'arriéré du camp de Sommières. 

— Le syndic demande à Joyeuse, attendu la détresse 
du diocèse, l'autorisation d'user du reste des finances 
du Roi, pour l'entretien des gens de guerre : refus. 

— Par suite, il demande l'autorisation d'affecter à cette 
destination le reste des emprunts et des intérêts à payer : 
Joyeuse ne peut prendre une décision que sur le vu 
des pièces relatives aux emprunts et aux dépenses soldées. 

— État de la dépense faite au diocèse pour les gens 
de guerre, pendant six mois du gouvernement de Vaour. 

— Ordonnance de Joyeuse autorisant le syndic, sur 
sa requête, à prendre, des deniers de la subvention, 
la somme nécessaire pour fentretien des chevau-légers 
du gouverneur. — Autre ordonnance portant autorisation 
de prendre sur les mêmes deniers la solde du mois 
de novembre. — Marie de Soultz , dame de Rriatexte, 
réclame le remboursement des sommes prêtées au diocèse, 
lorsque l'évêque Strozzi était gouverneur, par Etienne 
de Soultz, son père, tué au siège de Rriatexte par 
les protestants, quelques jours avant Noël. Elle ne peut 
produire aucune pièce, tous les papiers de sa famille ayant 
été brûlés pendant le siège. 

C. 841. (Liasse.) — 12 pièces, papier. 

I5Y4-15SO. — Guerre et affaires militaires. — 
Pièces relatives à la captivité et à la délivrance des 
députés du diocèse aux États de la province , tenus à 
Villeneuve-lez-Avignon au mois de décembre 1574. — 
Ces députés étaient : Jehan de Mazières , consul ancien 
d'Albi; Etienne de Golinhac, syndic du diocèse; Rcrmond 
et Gaspard Martin. — Pierre Pelletier, marchand, à 
Albi, qui avait reçu de Vaour (13 décembre) l'ordre 
de les accompagner, attendu qu'il connaissait les che- 
mins, devenus très-dangereux, fut aussi fait prison- 
nier. — Ils revenaient des États, le 17 janvier (1 575), 
lorsqu'ils furent tous arrêtés par les protestants, avec 
d'autres députés , à Poët-Laval , en Dauphiné. Rermond 
fut blessé d'un coup de pistolet — Arnaud Donna- 
dieu de Cordes est chargé d'aller traiter de la ran- 
çon. — Les diocésains prient d'Aubijoux de vouloir 
bien avouer comme sien ce député. Le comte répond 
(14 février), « qu'il connaît l'ingratitude des Albi- 
geois et dans quels termes ils parlent de lui, donnant 
à entendre qu'il pactise avec les ennemis du Roi ; mais 
([ue cependant il donnera à Donnadieu un sauf-conduit.» 

— La rançon, fixée à 3,000 livres, fut portée par Melchior 
Raynal, dit Marou, porteur ordinaire de la cité, et remise 



Digitized by 



Google 



80 



ARCHIVES DU TARN. 



le 25 juillet. Ce jour môme, après le souper, les prison- 
niers furent mis en liberté et conduits à Châteauneuf de 
Mazène. — État de frais du porteur Raynal. — Compte 
de Pelletier. — Procès de Mazières avec Lavedan, rece- 
veur du diocèse, en règlement de comptes. — Lettre du 
général des finances Cheverry, pour qu'il soit procédé 
à TAssiette sur nouvelle commission, celle qui était entre 
les mains des députés aux États ayant été perdue. 

C. 842. (Liasse.) — 31 pièces, papier. 

1595. — Guerre et affaires militaires. — Commission 
de gouverneur de la ville et du diocèse d'Albi, donnée par 
Joyeuse (18 mars} à Jean de Çornusson, sieur de Sermet, 
frère du sénéchal de Toulouse. — Rôle des lieux occupés 
par les protestants au mois de mars : Réalmont, Mas- 
suguiès, Alban, Paulin, le Travet par le château de 
Rasiée, Laroque, Lombers, Orban, Laboutarié, Lasgrais- 
ses, Terssac, Campagnac, Laguépie, Fraissines, Rouire et 
Lamothe, Gaicre, Trébas, Lescure en partie et Cordes 
aussi en partie. — Inventaire des munitions, poudres, 
etc. — Dénombrement des garnisons par le gouverneur. 

— Demande en remboursement par le sieur Branque, 
de Rabastens, pour les frais d'un voyage qu'il a fait par 
ordre.— L'Assiette n'ayant pas encore pu se réunir à cause 
de l'arrestation des députés envoyés aux États, le gou- 
verneur somme le diocèse d'imposer les sommes néces- 
saires pour l'entretien des gens de guerre et pour payer 
la poudre empruntée aux capitouls de Toulouse, qui 
ont déjà fait emprisonner plusieurs Albigeois pour cette 
dette. L'Assemblée des douze villes-maîtresses repousse 
la sommation qui sera soumise à la prochaine Assiette; 
elle déclare que le pays, qui a toujours fait le possible, 
est complètement ruiné. — Vidimus de la commission 
royale pour l'imposition des frais de guerre. — Requête 
de David Capmas, procureur du prieur d'Ambialet, de- 
mandant, pour pouvoir solder la garnison, l'autorisation 
qui lui est accordée d'exercer des contraintes contre les 
fermiers et les débiteurs du prieuré. — Règlement pour 
la levée des impositions mises sur les marchandises, en 
exécution d'une délibération des États, à la condition 
expresse qu'elles cesseront quand la guerre sera terminée. 

— État de la dépense des gens de guerre que doit lever 
le duc de Joyeuse, suivant le commandement du Roi, fait 
et arrêté aux États tenus à Toulouse le 4 mars. Cet état, 
sans y comprendre les gendarmes de MM. de Bellegarde 
et de Joyeuse, s'élève par mois, pour les vivres, les 
poudres, les munitions et boulets, à la somme de 57,307 
livres. — Plaintes du syndic contre les compagnies du 
Rouergue qui, pour se rendre au camp de Joyeuse, 



traversent le diocèse et la ville môme d'Albi sans payer 
leur nourriture. Le gouverneur Çornusson répond qu'elles 
n'ont pas encore fait montre et il donne par écrit l'as- 
surance qu'il y aura remboursement. — Lettre des dio- 
césains à Joyeuse pour le prier de conduire son armée 
dans l'Albigeois afin de reprendre les lieux occupés par 
les protestants. — On l'avait aussi informé que le dio- 
cèse ne pouvait pas p;iyer les Corses qu'il avait mis en 
garnison à Albi. Le consul d'Albin écrit de Toulouse que 
le duc a pourvu à la solde de ces étrangers; il ajoute 
que l'armée se dirige du côté d'Avignonet et qu'elle 
viendra ensuite en Albigeois. — Requêtes à Joyeuse 
par les gens de guerre blessés à Lasgraisses, à Orban, à 
Terssac, etc. : ils ont été conduits à Albi; mais on ne 
veut pas les soigner, dans la crainte de n'être pas rem- 
boursé. Ordre est signifié aux médecins, aux apothicaires 
et aux chirurgiens, de les panser et médicamenter et aux 
hôtes de les héberger (cet ordre, signé Joyeuse, est daté 
d'Albi 29 mai). — Ordonnance de Çornusson pour les 
soins à donner aux blessés. — Pièces relatives à l'en- 
tretien du camp de Vieux. — Supplique du capitaine 
Lapierre à Joyeuse : il a pris le capitaine Pasquet et l'a 
livré au diocèse qui l'a fait condamner et exécuter ; le 
diocèse lui avait promis 1,000 écus et il les réclame. 
Joyeuse ordonne le payement de cette somme et auto- 
rise Lapierre à exercer au besoin des contraintes. 

C. 843. (Liasse.) — 9 pièces, papier. 

1595-1591. — Guerre et affaires militaires. — 
Siège de Terssac dont les protestants s'étaient rendus 
maîtres le i7 janvier 1574. Il fut repris, brûlé et rasé 
par Joyeuse. Rôle des blessés transférés à Albi, au 
nombre de HO. Le régiment du comte de Martinenges 
a le plus souffert. Allemand, enseigne coronel du capi- 
taine Verdalle, fut tué sur la brèche. Le capitaine de 
Lafage et son enseigne furent blessés, ainsi que Lacroix, 
enseigne du capitaine Verdalle, et Pujol, enseigne. On 
remarque <;ncore parmi les blessés Grinsac, Laroche, 
Lagarde, Relier, Folquier, Pérignon, Rrac, Vignaux, 
Pailhayrols, Grandchamp, Jacques Laroque, Mon tels, 
Rertrand, Dupont, etc. — Comptes des médecins, des 
chirurgiens et des apothicaires. — Ordonnances de Çor- 
nusson sur requêtes, pour le payement des vivres fournis 
au camp de Terssac par Pierre Dumas, marchand. — 
Lettres patentes déchargeant, pendant quatre ans, les 
habitants de Terssac de toute imposition. — Nouvelles 
lettres obtenues par le syndic du diocèse et portant 
que, nonobstant les exemptions obtenues par les commu- 
nautés de Terssac, Orban, Lasgraisses et autres, elles 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



contribueront aux dépenses occasionnées par la reprise 
des lieux occupés. 

C. 844. (Liasse.) — 18 pièces, papier. 

15*90. — Guerre 'et affaires militaires. — Con- 
traintes par le diocèse d'Agde contre celui d'Albi, pour 
le remboursement de vivres de guerre. — Lettre du 
gouverneur Cornusson, en faveur de Pelletier, qui avait 
été envoyé à Villeneuve d'Avignon avec les députés aux 
États (C. 841) et dont la réclamation avait été rejetée par 
les diocésains. — Attestation du viguier que l'Assiette a 
accordé 100 écus à Pelletier et autant à de Mazières. — 
Cornusson recommande aux membres de l'Assiette de 
faire tout comme par le passé pour la sûreté du pays; il 
leur envoie Lapierre dont il loue le zèle et à qui on a 
promis mille écus en récompense de ses services. — 
État de frais présenté par les consuls de Gaillac députés 
à Toulouse vers Joyeuse, pour faire décharger le diocèse 
de l'entretien de la compagnie de chevau-légers et pour 
régler les gages du gouverneur Sermet, chef de cette 
compagnie. — Requête du capitaine Delhom pour être 
indemnisé des perles qu'il a faites au camp de Cadalen. 
— Le viguier est chargé par Joyeuse de rectifier les 
comptes du camp dressé au diocèse par l'ancien gouver- 
neur Vaour. — Requête de Lavedan à ce sujet et appoin- 
tement de Joyeuse. — Compte du même pour fournitures 
au camp de Vieux en 1574. — Commission pour le 
logement de la compagnie du maréchal de Montmo- 
rency, adressée à Lacrouzette, lieutenant de cette compa- 
gnie, et au maréchal-des-logis de Barry. Copie de cette 
commission est adressée aux diocésains par le maréchal. 
-— Ordonnance de Montmorency relative à liquidation 
du compte des vivres exigés pour le camp de Sommières 
en 1573. — Lettre de Lacrouzette aux consuls d'Albi, 
datée de Montespieu, où il va former une compagnie 
de gentilshommes (29 décembre). 

C. 845. (Liasee.) — 36 pièces, papier. 

idW. — Guerre et affaires militaires. — Les con- 
suls de Rabastens s'excusent de ne pouvoir assister à 
l'Assiette , l'ennemi occupant tous les chemins. — Pro- 
testations des villes de Réalmont et Lombers que l'As- 
siette voulait, contrairement à l'édit de pacification, 
faire contribuer aux dépenses de la guerre faite par 
les diocésains catholiques. — Assiette générale du diocèse : 
procès-verbal « du jurement de fidélité à la confédé- 
ration jurée à Toulouse, conformément à celle jurée 
par le Roi avec les princes et États de son royaume ». 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



81 

— Ordre de démanteler Saint-Benoit, sur la requête 
des habitants et attendu que ce lieu ne peut être défendu. 

— Lettre missive du Roi aux habitants de Rabastens , 
Lisie, Gaillac et Cordes, pour le logement de la com- 
pagnie que doit lever le comte d'Aubijoux. — Logement 
de la compagnie du sénéchal de Cornusson. — .Lettre- 
missive du Roi au comte d'Aubijoux pour le remercier 
de ses bons avis : il le nomme commandant d'Albi 
et d'Albigeois. — Le sénéchal annonce le passage à 
Albi du fils de Joyeuse, allante la Cour. — Le capi- 
taine Lapierre est envoyé par Joyeuse à Lombers , dont 
le gouverneur réclame un plus grand nombre d'hommes. 

— Ordonnance de Joyeuse pour l'entretien de la com- 
pagnie du sénéchal et lettre de Royre, maréchal-des- 
logis de cette compagnie. — Montmorency, sur la re- 
quête des syndics, décharge le diocèse d'Albi de cet 
entretien et rejette cette charge sur le diocèse de Tou- 
louse. — Impositions pour l'entretien des garnisons du 
diocèse et pour solder' des fournitures de guerre. — 
Lettre de Cornusson relative à l'exécution de l'édit de 
pacification; cette exécution était placée sous la sur- 
veillance de M. de Sénégats, pour le parti protestant, 
et de M. de Campendu , pour le parti catholique , par 
ordonnance de Montmorency. 

C. 846. (Liasse.) — 1 pièce, parchemiD; 29 pièces, papier. 

ift^S. — Guerre et affaires militaires. — Montmo- 
rency donne avis aux diocésains qu'il a écrit à Servies de 
bien garder Lombers. — Par une autre lettre il les infor- 
me que pour soulager le pays, il a licencié les troupes, à 
l'exception des Albanais et étrangers que le diocèse doit 
encore entretenir pendant les mois de mars et avril. 

— Nous ne pouvons venir à l'Assiette , écrivent les con- 
suls de Réalmont et de Lombers , malgré l'édit de paci- 
fication , la ville d'Albi étant en armes et l'ennemi ayant 
tenté hier une entreprise contre Briatexte. — Servies, 
gouverneur de Lombers, demande qu'il soit pourvu à 
l'approvisionnement de ce château qui manque de tout. 

— Montmorency écrit de faire bonne garde, la surprise 
d'Avignon par les protestants semble le signal de la 
reprise des hostilités. — Géraud Alary demande qu'il 
soit pourvu à la conservation du fort de sa métairie, 
près de Carlus. Ce poste était important; sa garnison 
qui n'était que de 10 hommes fut portée à 40, sous 
les ordres du capitaine Penchenat, puis à 100 sous 
Crespon. Alary qui perdit tout réclama une indemnité. 

— Affaire de Carlus : ce village fut pris par le capitaine 
Pigot, au commencement de mai, malgré l'édit de paci- 
fication. Des conférences furent immédiatement ouvertes 

11 



Digitized by 



Google 



ARCHIVES DU TARN. 



à Réalmont (7 mai) , pour sa délivrance , entre le vicomte 
de Paulin et Jean de Malras, seigneur dTolet, com- 
missaires pour l'exécution de l'édit. Les hommes de Pigot 
ayant, au lieu de se soumettre, fait des tentatives contre 
FréjairoUes et Miolles, les commissaires convoquèrent 
la noblesse , les magistrats et les consuls des églises de 
Castres, Réalmont, Lombers et autres du pays. L'assem- 
blée désavoua Pigot, tout en déclarant que les catho- 
liques avaient donné l'exemple et commencé les hostilités. 
On résolut alors d'appeler les députés d'Albi pour aviser, 
d'un commun accord, aux moyens de faire exécuter 
l'édit. Ces députés arrivèrent le 13. Pigot ne comparut 
pas; mais il envoya par Pierre Arthus, du Bout-du- 
Pont d'Albi, un mémoire au nom des protestants de cette 
ville, fugitifs, par lequel il en appelait au jugement 
du roi de Navarre. On alla conférer à AIbi avec l'évêque. 
Les deux partis persistant dans leurs prétentions, les 
commissaires déclarèrent s'en référer au roi de Navarre, 
en ce qui concerne la paix générale ; mais que Carlus 
serait évacué par Pigot et confié à la garde de 20 soldats, 
commandés par le sieur de Laprade , sous l'obéissance 
du roi de Navarre. Le 15, Yolet, accompagné du juge 
royal d'Albi , du capitaine Cazeneuve , consul de Réal- 
mont, et de Géraud de Lafont, marchand, à Orban, 
alla faire les sommations légales. Pigot ayant répondu 
par un refus , le commissaire royal le déclara désavoué 
et fit inhibition et défense à ceux de la religion réfor- 
mée de lui prêter aide, secours ou retraite. Alary fut 
envoyé vers le roi de Navarre; de part et d'autre, 
il y avait de grandes manifestations en faveur de la 
paix. Henri envoya des commissaires spéciaux ; on ne 
put s'entendrcj et le 26 juin , l'Assielle vota les impo- 
sitions nécessaires pour l'entretien d'une compagnie de 
40 chevau-Iégers et de trois compagnies de pied, de 
100 hommes chacune, sous la conduite des capitaines 
Tersses, Laprune et Penchenat , pour reprendre Carlus 
et les autres lieux occupés par les rebelles. — Lapierre, 
capitaine de Penne, et le viguier vont s'entendre, dans 
ce but, avec d'Aubijoux. — Le clergé consent à con- 
tribuer pour un tiers aux dépenses que pourra occa- 
sionner la réduction de Carlus. — L'Assiette est en 
permanence. — Le 27 juin, pour la répartition des 
impositions, elle arrêta la liste des lieux occupés, savoir: 
Réalmont, Saint-Salvi, Massuguiés, Curvalle, Alban, 
Paulin, Lombers, Laboutarié, Cordes, pour un huitième 
à cause de Tanus , Salvagnac , Lescure , pour un quart 
à cause de Valdériés, Campagnac) résidence de Paulin, 
Laguépie, Fraissines, Rouire et Lamothe, Gaicre et 
Trébas, Lamillarié, Carlus, FréjairoUes et Lasclottes. 
— Pelatier, qui avait été envoyé en Cour, obtint des 



lettres patentes autorisant une imposition de 5,000 écns 
sur le diocèse , pour rembourser les emprunts nécessités 
par la levée des trois compagnies (Paris, 25 juillet). 
— Le 21 août, le sieur de Labat, consul de Réalmont, 
écrivant aux consuls d'Albi, relativement aux infrac- 
tions de ceux de Carlus, à la paix « que nous devons 
tous désirer et embrasser », leur dit : « Voylla, mes- 
sieurs, les fruicts et succez de l'impunité des crimes 
et excez , quant l'on bande les yeux et bouche les oreilhes 
à justice ». — Le 5 septembre, le vicomte de Gourdon 
est à Réalmont ; il fait une nouvelle tentative pour rapa- 
trier Carlus; il échoue et, de nouveau, il déclare re- 
belles les hommes de Pigot. Il espère trouver Cornusson 
à Lavaur, et il s'entendra avec lui pour réduire ces 
rebelles à la soumission. 

C. 8i7. (Liasse.) — 6 pièces, parchemin; ti pièces, papier. 

1590. — Guerre et affaires militaires. — Jugement 
des requêtes taxant les dépenses de guerre à rembourser 
au maître d'hôtel Revellat. — Vidimus par le viguier 
de lettres patentes qui font remise d'un quart des tailles 
au diocèse. — Sentence du sénéchal de Carcassonne 
portant décharge d'impositions pour plusieurs commu- 
nautés de la juridiction de Curvalle. — Les habitants 
de Cadalen demandent le remboursement des dépenses 
par eux faites pour la guerre. — Cahuzac avait été 
surpris, le 10 août, parles rebelles. Le 17,Gabriac 
rassembla des troupes à Gaillac , Cornusson à Cordes , 
pour le reprendre. Ces deux villes réclament le rem- 
boursement des dépenses qu'elles ont faites dans cette 
occasion. — Décharge d'impositions en faveur des habi- 
tants de Saint-Lieux Lafenasse et de ceux de Laroquc- 
Travanel. — Requêtes de Tristan deCastelnau, baron 
de Servies et de Comelles , pour la garde du château 
de Lombers, et le remboursement des dépenses qu'il 
a faites dans le gouvernement de ce château depuis 
quatre ans. Signification au syndic du diocèse des ordon- 
nances, mises par Joyeuse au bas de ces requêtes. — 
Ordonnances des trésoriers généraux relatives à l'exemp- 
tion des frais de guerre, depuis 1572, accordée par 
l'édit de pacification aux villes occupées. — Attestation 
de la liste des lieux occupés par l'ennemi, délivrée 
aux receveurs pour prouver que dans ces lieux et aux 
environs la recette a été impossible. 

G. 848. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 20 pièces, papier. 

1580. — (Premier semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Remontrances à Montmorency, par les 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBÏ. 



83 



diocésains de Cdrcassonne, contre les infractions à la 
paix. Us signalent Saint- Aubin et le fort du Puget» 
au diocèse de Lavaur, et Valdériés , au diocèse d'Albi , 
« comme retraites des voleurs », et demandent qu'il 
soit pris des mesures pour « l'extermination de ces bri- 
gands ». — Servies réclame un renfort de garnison 
pour Lombers. — Les États diocésains certifient que 
Févêque d'Albi ne peut faire la visite de son diocèse, 
comme le Roi le lui a ordonné, à cause du peu de 
sûreté des chemins et des courses que fait l'ennemi 
malgré la paix. — Lettres (4 février) du Roi et de la 
Reine-mère à Julien de Médicis, évêque d'Albi : ils 
ont appris avec peine, par sa lettre du W janvier, les 
infractions à la paix et même les surprises des villes; 
ils désirent qu'il y soit pourvu , sans en rien contre- 
venir à l'édit de pacification , et le Roi lui envoie com- 
mission pour commander audit pays, espérant qu'il en 
résultera du bien. La Reine ajoute : « Et affin que 
aiez plus d'authoritté au pais ledict sieur Roy, mon 
fils, a esté contant vous ballier pouvoir d'y commander, 
estimant que sera pour le bien de son service et du 
pais , sans rien altérer ny mouvoir de l'edict de paciffî- 
cation et articles de la conférance; vous en userez sage- 
ment comme nous en avons confiance , priant Dieu qu'il 
vous ayt mon cousin en sa tressaincte et digne garde. 
Escript à Paris, le quattriesme jour de febvrier mil 
cinq cens huictante. Votre bonne cousine Catherine. » — 
La commission de l'évêque, en qualité de commandant 
militaire, porte la même date. — Lettres-patentes levant, 
sur la requête du syndic, les exemptions accordées aux 
communautés de Terssac, Orban, Lasgraisses et autres. 
— Attestatoire du refus fait par les consuls de Réalmont 
et de Lombers de payer les tailles. Même certificat pour 
Curvalle et Alban, où l'on a arraché les mandes des 
mains du porteur pour les déchirer; à Alban, on a 
même déchiré celles de Gaicre et de Trébas. — Extrait 
du procès-verbal d'une assemblée tenue à Castres, au 
mois d'avril, par mandement du vicomte de Turenne, 
conunandant en ce haut pays de Languedoc pour le 
service du Roi, soutien et défense des églises réformées, 
en l'absence du roi de Navarre et du prince de Condé : 
« 11 ne sera fait aucune prise ni rançonnement de paysan 
qui se contentera paisiblement en sa maison, ou labou- 
rant et travaillant aux champs et contribuant aux charges 
et impositions , ni du bétail, si ce n'est en refus de payer 
les impôts. Si l'ennemi faisait le contraire , on userait 
de représailles avec licence et permission du général 
et Conseil, ou, en cas d'absence ou d'éloignement, du 
gouverneur le plus proche et de l'avis des consuls. Le 
commerce sera libre. Pour la subvention nécessaire 



seront pris les deniers royaux , tant ordinaires qu'ex- 
traordinaires, les deniers de l'équivalent, ceux des ecclé- 
siastiques et des papistes fugitifs, etc. » — État des 
gens de pied, en garnison dans ce diocèse au 6 mai. 
— Règlement fait par TAssiette pour ces garnisons. — 
Il y avait alors deux compagnies de chevau-légers com- 
mandées par Lapierre et Cazebon , et huit compagnies 
d'arquebusiers à pied. — Imposition de 1,477 écus sur 
le diocèse, pour sa part des 20,000 demandés par le 
Roi pour l'extraordinaire des guerres. — Du 12 juin, 
ordre de l'évêque au capitaine Lavernhe, seigneur et 
baron de Jouqueviel, de mettre des soldats dans son 
domaine pour le garder. — Autre ordre du même 
prélat,* pour le renfort de la garnison du château de 
Lombers. Ces ordres sont signés : « L'arcev® de Medici 
Ves^ d'Alby. » 

C. 849. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 29 pièces, papier. 

1580. (Deuxième semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Ordonnance de Joyeuse autorisant un 
emprunt de 2,000 écus sur les plus aisés du diocèse. — 
État des payements faits par sire François de Costecaude, 
bourgeois de Rabastens, syndic diocésain, aux capitaines 
Arnaud de Laprune, Antoine d'Ambrières, noble Antoine 
de Lapierre et de Tonnac. — Montre des' vingt chevau- 
légers commandés par Lapierre : Antoine Delherm, en- 
seigne de la compagnie; Paul Ymonou, Jehan Felet, 
Dominique Fargues, Pierre Gayrard et Antoine Fabry, 
capitaines; Jehan de Lasalle, Antoine Gayrard frère, 
Guillaume Rlanchard, Geoffre Olivier, Jehan Lagarrigue, 
Pons Lafage, Gabriel de Saint-Hilaire, Pierre Escarlhan, 
Pierre Colombie, Jehan Turlan, Jehan de Lafabrié, 
Pierre Olivier frère et Jehan de Gary; Bernard Rougier, 
fourrier; Guillaume Guiral, trompette. — Les consuls 
de Jouqueviel demandent que les deux soldats qui y 
tiennent garnison soient entretenus par le diocèse. — 
Demandes en remboursement d'avances par noble Fran- 
çois de Rouzet, capitaine Tersses et le capitaine Bar- 
baste. — Lettre de M. de Varagnes : son frère et son 
cousin sont prisonniers à Lombers; il demande que 
M. d'Ambres lui livre le prisonnier d'Escarlhan, autre- 
ment dit Du Castela, qu'il échangera contre les membres 
de sa famille. — Indépendamment des hommes payés 
par le diocèse, la ville d'Albi entretenait 30 arquebu- 
siers à pied sous les ordres du capitaine Bertrand. — 
Imposition pour la part du diocèse dans les frais d'en- 
tretien des compagnies Montmorency, Joyeuse et Cor- 
nusson. — D'Aubijoux reçoit commission de Montmo- 
rency pour la formation d'une compagnie de chevau- 



Digitized by 



Google 



u 



ARCHIVES DU TARN. 



légers à Rabastens, Usle et Gaillac. Il écrit aux consuls 
^e ces villes : « Si estes délibérés hobeir se ne sera que 
huict ou dix jours pour le plus que aurés des host^s, 
sinon se ponrroit bien estre pour plus lonc temps. Vous 
savés que je suis vre amy et comme tel je vous parle 
librement et peult estre tels aultres que auriés regret 
en moy. Vre affectionné voisin et amy à jamais, 
Danboyse (Gastelnau de Bonnafous, le 7 décembre) ». — 
Requête en décharge par les habitants de FréjairoUes, 
Fauch, Lamillarié, Labrugairelle, etc., réquisitionnés 
pour l'entretien de la garnison de Lombers. — Compte, 
par les consuls de Gaillac, des dépenses occasionnées à 
cette ville par la présence de la compagnie d'Aubijoux. 
Le comte y séjourna du 24 au 28 décembre et logea 
chez Roch Combeltes. Le guidon Monlfa resta six jours. 
— Dépenses du comte à Rabastens du 28 au 31. — 
Montre de la compagnie à Albi : George d'Araboise sieur 
de Cazebon; Antoine de Vezerail, lieutenant; Gaspard 
de Lagenyé, enseigne, et quarante-sept chevau-légers, 
savoir : Loys de Nogaret, Pierre de Brassac, Antoine de 
Génibrouse, François de Bonfontan, Antoine de Pele- 
mourgues , Jacques de Cabrol , Saiomon de Labro , 
François de Guilhol, Antoine Dassier, Raymond Dau- 
douyn, François de Montarnaud, Olivier Albert, Pierre 
de Sénégats , Pierre-Mathieu de Latour , Pierre de Mon- 
taignac, Bernard de Lamy, Antoine Vayssière, Pierre 
Martisses, Arnaud de Vezerail, François de Perrin, 
Jean Lemosin, Antoine de Fréjairolles, Barthélémy Bar- 
rau, Benoit Dassier, François de Brassac, Gabriel de 
Lagenyé, Jehan Gayrard, Jehan Bastien, Jacques Fourès, 
Jacques Passemar, Antoine Du Terrail, Joseph Favyé, 
Franc de Montnaajour, Pierre de Saint-Amans, Jacques 
Dupuy, Barthélémy Fabry, Henri de Boissezon, Barthé- 
lémy Ymbert, François Raffel, Antoine Ramondy, Jac^iues 
Ramondy, Jehan Bès, Jehan Larocque, George Maisse , 
Antoine Saintoir et Cabrol. Il y a trois montres de 
cette compagnie, en juin, juillet et août. — Solde des 
compagnies de 50 hommes commandées par les capi- 
taines Antoine Crespon sieur Du Dour, de Pailharet- 
Miramont, Bertrand Denat et de Lasalle qui avait pour 
enseigne Antoine de Labistour. 

C. 850. (Liasse.) — 26 pièces, papier. 

i5Si-i5Sl. — Guerre et affaires militaires. — 
Imposition de 3,8H écus sur le diocèse pour sa part 
des 18,766 que le Roi lève pour l'entretien des troupes 
du Languedoc. — Lettre de Montmorency à l'évèque 
d'Albi (Agde, 19 juin 1581) : Il est très-marri des infrac- 
tions à ledit et il veut qu'on inflige des punitions exem- 



plaires; mais il faut que les protestants en fassent autant 
de leur côté. Veillez, dit-il, à la conservation d'AIban 
qu'on a voulu surprendre. — Ordonnances de Mont- 
morency (Agde, 20 juin 1581), sur la requête du syndic 
et des diocésains d'Albi : faisant inhibition et défense 
à tous gentilshommes, consuls et communautés de fa-^ 
voriser, retirer ou receler les contrevenants à l'édit, 
leur ordonnant au contraire de les saisir et livrer à la 
justice; — portant défense de faire ou même réparer 
aucune fortification ; — donnant commission à l'évèque 
de faire exécuter ledit dans son diocèse et de livrer 
tous les transgresseurs à la justice. — Imposition pour 
la réédification de la tour de Cordouan. — Les consuls 
de Gaillac demandent, par exprès (11 nov. 1582), qu'on 
leur envoie le prévôt diocésain pour entendre et faire 
exécuter un capitaine pris par les soldats de Senouillac. 

— Requêtes de plusieurs communautés pour être rem- 
boursées des dépenses occasionnées par le passage du 
capitaine Du Dourn. — Instructions données par le Roi 
à M. de Rieux, gouverneur de Narbonne, qu'il charge 
de parcourir le Languedoc pour conseiller aux partis 
l'apaisement et la concorde. Il ne doit voir Montmo- 
rency et Joyeuse qu'après sa tournée (26 décem'bre 
1583). — Commission adressée par Montmorency à 
l'évèque d'Albi pour qu'il fasse faire bonne et sûre garde 
dans son diocèse à cause des courses continuelles des 
perturbateurs du repos public (janvier 1584). — Requête 
à Joyeuse pour un emprunt dont le produit était destiné 
à couvrir les frais occasionnés : 1^ par la conduite du 
canon à Lagardeviaur et Villeneuve du Tarn, localités 
qui avaient été surprises par « les voleurs »; 2** par des 
arrestations et l'exécution de perturbateurs du repos 
public; 3<» et par la poursuite de procès en instance. 

— Le viguier Fontvieille annonce. (3 décembre 1584) 
ses succès sur les perturbateurs dans les environs d'Albi 
et il conseille de faire bonne garde. 

c. Soi. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 26 pièces, papier. 

i5S&-i58tt. — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance de Montmorency pour une imposition des- 
tinée à payer la dépense occasionnée par la reprise de 
Villeneuve du Tarn au capitaine Bonneval et pour payer 
au capitaine Bacou la reddition de Lescure. — Le secré- 
taire de Montmorency, qui a été employé dans les négo- 
ciations avec Bacou, demande une récompense. — Lettres 
patentes relatives au logement des troupes que le Roi fait 
lever en Languedoc et qui doivent être conduites dans 
les environs de Paris. — Le syndic Laurenti se plaint 
des brigandages que commettent les hommes de la 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 88 



compagnie Lavalette, colonel de Finfanteriedu Languedoc. 
— Lettres de Tévêque au prieur d'Ambialet et du syndic 
à Mcmtmorency, relatives à la garde de ce poste impor- 
tant. — Enquête pour constater la ruine de Trébas. — 
Le consulat d'Orban, dont la ruine est complète, demande 
à être mis au rôle des lieux occupés pour ne pas payer 
d'impôts. — Mirandol , foulé par le passage des gens de 
guerre, demande une indemnité. — Le parlement de 
Toulouse, sur la requête de Tristan de Gastelnau, or- 
donne par arrêt que la garnison de Lombers sera entre- 
tenue par le diocèse. — Dépenses occasionnées par Tannée 
que le sénéchal Cornusson conduisit dans le diocèse pour 
la reprise des lieux occupés. — Pendant la réunion des 
États de la province à Gastelnaudary, au mois d'octobre 
1586, Joyeuse convoqua une assemblée particulière (28 
octobre) chez messire Alexandre de Hardis, évèque de 
Saint-Papoul, où se trouvèrent les évêques de Lodève 
et de Lavaur, le vicaire général de Toulouse et tous les 
députés du Tiers présents aux États. Le maréchal leur 
fit entendre qu'il avait vu l'amiral, son fils , à Gaillac, 
qu'il avait conféré avec lui pour le bien' du pays et 
qu'il lui avait fait promettre de venir dans peu de jours 
avec son armée dans l'Albigeois. Il leur conseilla donc de 
tenir tout prêt pour le recevoir. Le lendemain 29, le 
syndic général annonça cette nouvelle aux États et de- 
manda les moyens de pourvoir à la solde, à la nourriture 
et à l'approvisionnement de l'armée dès son entrée dans 
ce pays. L'Assemblée déclara qu'il serait pourvu à tout 
et vota d'abord 50,000 écus à livrer aussitôt que l'armée 
serait dans la généralité de Toulouse. — Du 5 novembre, 
l'amiral écrit qu'il dirige son armée sur Salvagnac. — 
Rôle du pain fourni, au mois de décembre, aux hommes 
employés à démolir la ville et le château de Salvagnac. 

G. 852. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 42 pièces, papier. 

159*9. (Premier semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Attestatoire par Dominique de Burla, juge 
de Lautrec pour le roi de Navarre, que cette ville est 
entourée de rebelles et qu'il est impossible d'en sortir 
sans grand danger. — Conventions entre le syndic du 
diocèse d'une part; Henrie d'Ossun, vicomtesse de La- 
batut, et noble Maffre de Janin seigneur de Gabriac, 
d'autre part, pour la garde de Mauriac dont se chargent 
lesdits seigneurs. — Mêmes conventions pour la garde de 
Campagnac avec Paul de Bonfontan sieur de Mazières, 
Jean de Clergue sieur de Linardié et Antoine Roque- 
fettil, baron de Grandval. — Certificat de Louis de 
Voisins, seigneur et baron d'Ambres, vicomte de Lautrec, 
constatant qu'il a logé pendant deux jours à Fenols, 



avec sa compagnie, en allant au secours de Lombers. — 
Demandes en remboursement de frais de guerre par 
les consulats de Fenols, Lasgraisses, Florentin, Fraissines 
ruiné par le passage de l'armée de Joyeuse, Puygouzon qui 
logea la compagnie Verdalle commandée par le capitaine 
Laubaresses allant au secours de Lombers, Cambon, 
Sieurac, Milhavet, Valence, etc. — Commission des 
généraux des finances au viguier pour faire relever de 
suite la brèche faite par la pluie au château de Lombers. 

— Lettre des mêmes officiers sur les moyens de se 
procurer l'argent pour cette réparation. — Procès-verbal 
de la visite des lieux par deux maîtres maçons : il y 
a à refaire 128 cannes carrées de muraille de 7 palmes 
d'épaisseur et 32 cannes, vers le haut, de 3 palmes 1/4; 
il faut, vers le milieu de cette muraille, quatre fenêtres 
mortes; plus, à la fausse braie 16 cannes de muraille 
en longueur et 2 en hauteur de 5 palmes d'épaisseur, 
sans y comprendre le revêtement, et en toute ladite 
fausse braie il y a à refaire 32 cannes carrées. Le tout 
coûtera environ 1,000 écus. — Procès-verbaux de l adju- 
dication des travaux de Lombers. — Lettre des consuls 
de Cordes à l'évêque : il leur faut des arquebusiers pour 
garder leur ville; mais ils n'ont pas d'argent; que 
l'évêque avise au moyen de leur procurer 200 écus. 

— Joyeuse écrit (16 avril) que le Roi a convoqué les 
États à Carcassonne pour faire voter les impositions qui 
lui seront nécessaires pour lever la forte armée qu'il 
se propose d'envoyer dans le pays. Il faut sans faute 
y envoyer une députation. — Enquête et attestatoire 
sur la ruine d'Ambialet. — État des lieux occupés par 
les rebelles et de ceux dont on ne peut recouvrer ou 
qui ne peuvent payer les impositions : Réalmont, Cur- 
valle, Saint-Salvi, Massuguiès, Alban, Paulin, le Travet, 
Laroque, Lombers, Laboutarié, Sieurac, le Bruc, Rônel , 
Saint-Antonin, Saint-Lieux, Romégoux, Fauch, Campa- 
gnac, Lascloltes, Gaicre et Trébas. Sont ruinés : Padiès, 
Salvagnac, Mouzieys, Teulet, Bellegarde, Fréjairolles , 
Saint-Benoît, Poulan, Orban, Lamillarié, Pouzols, Puy- 
celsy. Penne, Valence et Ambialet. 

C. 853. (Liasse ) — 1 pièce, parchemin; 45 pièces, papier. 

liM9. (Deuxième semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Arrêt du parlement de Toulouse ordon- 
nant à Jean d'Amoure et à Guillaume Frausseilles de 
démolir les fortifications qu'ils ont élevées autour de 
leurs maisons, et chargeant de l'exécution les consuls de 
Gaillacet de Lisle. — Pièces relatives aux travaux en cours 
d'exécution au château de Lombers. Le gouverneur Tristan 
de Castelnau avait été chargé de faire faire la répa- 



Digitized by 



Google 



86 ARCHIVES 

ration, à défaut d'adjudicataire. Ordonnances pour lui 
faire délivrer des fonds pris sur les revenus de la 
baronnie. — Défense du pays : lettres des généraux des 
finances à ce sujet; visite des lieux pour reconnaître 
les travaux à faire d'urgence aux fortifications. — 
Conservation de Cordes ; correspondance à ce sujet : 
Labastide écrit à l'évoque qu'il ne peut prêter de l'ar- 
gent aux habitants parceque sa bourse est vide et qu'il 
ne connaît personne en état de le faire ; ordonnance de 
Joyeuse et de l'évêque d'Albi pour la garde; requête 
des Cordais au Roi pour avoir les moyens de lever une 
compagnie et renvoi de cette requête à Joyeuse; on 
leur donne 504 écus des deniers royaux. — Inventaire 
de la poudre et des munitions déposées dans le ma- 
gasin du diocèse; achat de poudre et de munitions à 
Toulouse. — Lettres patentes et ordonnance des généraux 
des finances pour la levée de \ 5 écus par paroisse dans 
la généralité de Toulouse, avec autorisation de prendre 
au besoin l'argent des églises et d'aliéner leurs biens. 

— Lettres missives : du comte d'Aubijoux aux diocésains 
(16 juillet); il est marri de la peste qui désole le pays; 
il faut pourvoir à ce que les troupes qu'il a levées, sur 
la demande de l'Assiette, et qui sont déjà à Gaillac 
sous la conduite de Montfa, soient soldées et entrete- 
nues; — du sénéchal Cornusson à l'évêque Médicis;il 
avait été chargé d'escorter avec sa compagnie les députés 
aux États, et il n'a pu à temps réunir ses honunes pour 
aller au secours de Murasson; — de Comeillan, évoque 
de Rodez, au même; son frère devait aller aussi au 
secours de Murasson, mais il n'a pas été prêt à temps; 

— du capitaine Montauban au même, pour lui donner 
des nouvelles, de Dénat, sur la marche de l'ennemi; — 
des députés aux États, Maignen et Blanchi, aux consuls 
d'Albi, relativement aux préparatifs pour la défense du 
pays; — du sénéchal Cornusson à l'évêque qu'il prie 
de le tenir exactement au courant des mouvements de 
l'ennemi, surtout de la marche de Montgommery, et de 
ne pas épargner les messagers, qui doivent prendre des 
directions convenables; — des députés Maignen et Blanchi 
au même et aux consuls d'Albi, sur ce qu'on dit aux 
États des progrès de l'ennemi sur les bords du Tarn; 

— des consuls de Mondragon au même, annonçant que 
les troupes de Castres sont aux environs de Servies, 
que le baron d'Ambres partant jeudi (18 octobre) de 
Lautrec est allé dîner à Graulhet et de là s'est rendu à 
Ambres; — d'Ambres aux consuls d'Albi, pour pro- 
tester de son dévouement; — des consuls de Mondragon 
à ceux d'Albi, pour annoncer l'arrivée de Montmorency 
à Castres (27 octobre); — de l'évêque Julien de Médicis à 
d'Ambres; il n'a pas pu faire parvenir, aussitôt qu'il 



DU TARN. 

l'aurait voulu, les ordres adressés aux capitaines Du 
Doum, de Souel et de Cantalauze; il demande des nou- 
velles de ce qui se passe du côté du baron; — du 
même à Cantalauze pour lui dire de se tenir prêt, avec 
les deux autres capitaines, à aller où d'Ambres com- 
mandera; — de Cantalauze à l'évêque; il a rejoint le 
grand prieur et d'Ambres et va à Castelnaudary; il se 
propose de revenir ensuite dans l'Albigeois; il faut tout 
préparer et se bien fortifier. — Délibération de l'Assiette 
pour l'entretien d'une garnison à Dénat et Labastide, 
sous les capitaines Saintr-Amans et Montauban. — Vidi- 
mus des lettres de conamission adressées par le maréchal 
de Joyeuse à d'Ambres, pour commander dans le dio- 
cèse en son absence et celle de l'évêque. 



G. 854. (Liasse.) — 2 pièces, parcbemioi 37 pièces, papier. 

i5S8« — Guerre et affaires militaires. — État des 
intérêts payables aux habitants du diocèse qui ont fourni 
des vivres et des munitions à l'armée du feu amiral 
et aux compagnies envoyées au secours de Lombers. 

— Articles de la trêve d'un an, dans le Languedoc, 
approuvée par Montmorency et Joyeuse « pour la con- 
servation du laboureur et de ce qui dépend du labou- 
rage et ménagerie, pour tous les sujets du Roi. ». — 
Mémoires donnés aux députés.du diocèse envoyés à Cordes 
pour s'entendre avec ceux du Rouergue sur l'exécution de 
la trêve entre les deux pays. — Ordonnance du maréchal 
de Joyeuse pour la levée de 6,783 écus , part du diocèse 
dans l'impôt destiné à entretenir des gens de guerre, 
afin d'assurer la liberté du commerce et du labourage. 

— Procès-verbal d'une assemblée tenue à Albi entre les 
deux partis , pour l'exécution de la trêve et la réparation 
des attentats déjà commis. Étaient présents, pour les 
catholiques : Pierre de Lapanouse de Miremont sieur 
de Palhairet , Jacques Maignen d'Albi , et Pierre Moysset, 
de Lisle ; et pour les protestants : Jehan de Cassagnes, 
prévôt de Réalmont; Pierre de Milhon, bourgeois de 
la même ville , et Jehan Delcros , bourgeois de Lom- 
bers. — Inventaire des poudres emmagasinées dans la 
tour de l'église Saint-Salvi d'Albi. — Réquisition du 
procureur général et ordonnance du parlement de Tou- 
louse, pour que le capitaine Dupuy et autres chefs 
huguenots faits prisonniers par le capitaine Savignac, 
de la garnison de Lisle, soient livrés au prévôt du 
diocèse. — Indemnité de 45 écus à un soldat blessé à 
l'affaire de Saint-Paul. — Répartition de 400 arquebu- 
siers à pied entre les garnisons du diocèse. — Ordon- 
nance d'Ambres pour la levée et l'entretien de 100 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D ALRI. 



hommes de pied formant deux compagnies, sous les ordres 
des capitaines Lasalle et Barbaste. — Ck)mmission du 
même pour l'augmentation de la garnison de Saint- André. 
— Ordonnance pour la conservation des animaux ser- 
vant à Tagriculture , en exécution d'une délibération prise 
par les députés des deux partis. — Extrait du cahier 
présenté à Joyeuse par les gens des trois États du Lan- 
guedoc, assemblés à Limoux en novembre 4588, en 
ce qui concernait la trêve du labourage, la défense 
à faire aux gentilshommes et autres de donner retraite 
ni aide aux rebelles , et la confirmation de l'union catho- 
lique arrêtée aux derniers États. — Réclamation de 
Jehan de Boyssière , sieur de Carcenac , qui s'était rendu 
caution , pour l'Albigeois , de deux canons et une cou- 
léuvrine que le Rouergue avait prêtés au diocèse d'Albi 
et qui n'avaient pas été rendus. — Rôle des gentils- 
hommes volontaires de la compagnie d'Ambres, logés 
à Valence. — Compte des dépenses avancées par la 
ville d'Albi pour aller chercher le canon en Rouergue 
et pour les pionniers conduits à Alban. — La popu- 
lation de Cordes ayant été presque entièrement détruite 
par la peste (1587) , le capitaine Jacques Barbaste se jeta 
dans cette ville, malgré le danger, avec 65 hommes de 
la compagnie Royre, pour la conserver au Roi. On lui 
avait promis, ainsi qu'à ses hommes, une récompense 
qu'il réclame. Injonction par Joyeuse à l'Assiette, de 
délivrer cette récompense. 

G. 855. (Liasse.) — 13 pièces, papier. 

1588-15SO. — Guerre et affaires militaires. — 
Moysset, consul de Lisle et capitaine pour le service 
du Roi , est l'un des commissaires nommés pour l'exé- 
cution de la trêve dans le diocèse. — 11 fait une enquête 
sur la plainte des habitants de Parisot et de Saint- 
Urcisse. — Réponses à ses représentations par les sieurs 
Reyniès et Laverne. Le premier prétend que le com- 
missaire fait naître des désordres, que les laboureurs 
ne se plaignent qu'à son instigation , et que , pour les 
soutenir, il a bâti un fort dans sa terre de Salvagnac; 
« que les paysans travaillent, dit-il, et il ne leur sera 
rien fait, mais s'ils suivent les soldats, je les ferai 
pendre et tuer » ; l'autre fait les mêmes reproches à 
Moysset; il tiendra tout ce qu'il a promis; mais, 
dit-il, « vous resemblez les anguilles de Melun, vous 
criez devant qu'on vous escorche ». — Lettres : des 
consuls de Rabastens , Gaillac et Albi , à Moysset, rela- 
tives à des prises de bétail; — d'Ambres, au même, 
sur du bétail à conduire à Valence; — du même au 
même , relativement à des courses faites sur le domaine 



87 
écus; 



d'Ambres. — Compte de Moysset : recettes, 30 
dépenses 425 écus 36 sous. 

G. 856. (Liasse.) — 48 pièces^ papier. 



1580. — Guerre et affaires militaires. — Requête 
d'un pauvre homme de Saussenac, blessé en condui- 
sant par la grand'côte d'Albi , l'artillerie venant de Léder- 
gues. — Rôle des volontaires logés à Valence, pendant 
le siège de Réquista. — Requête du chirurgien Pierre 
de Laroture, qui a pansé Je prisonnier Pezous, griè- 
vement blessé. — Le baron d'Ambres répartit, pour 
le mois de février, 60 arquebusiers entre les gar- 
nisons : Lombers , où commande Servies, 25; Ville- 
franche, 4 ; Ambialet, 3 ; Laguépie, où commande Puy- 
merlhe, 3; Cordes, 16, sous le commandement du 
capitaine de Soelh , premier consul; le fort de Montsalvi, 
gardé par le capitaine Bones , dit Verdou , 2 ; le reste, 
au capitaine Montauban, chargé de faire couper et fossoyer 
les gués et passages du Tarn , pour empêcher les héré- 
tiques de passer, et 10 écus pour les hommes qui feront 
ce travail. — Même organisation pendant les mois de 
mars, avril et juin; mais il y avait de plus les capi- 
taines Guillaume Durand, sieur du Mas-Nadal; Jehan 
Bonet, dit Laporte, placé au château de Verdun, près 
de Plaisance, avec 6 hommes; Cantalauze, au fort de 
Saint-André, avec 9 hommes, et 8 au fort de Dénat. 
— Inventaire des poudres, boulets et cordages d'artillerie 
du diocèse. — Ordonnance du baron d'Ambres portant 
défense de trafiquer et d'avoir aucune relation avec 
l'ennemi. — Réclamaftons relatives aux emprunts forcés 
faits sur les biens des protestants. — État des intérêts 
à payer par suite du retard apporté dans le payement 
des vivres fournis à l'armée de l'amiral. Cet état monte 
à 446 écus. — Requête du capitaine Montauban deman- 
dant le remboursement des dépenses par lui faites à 
Dénat. 

G. 857. (Liasse.) — 34 pièces, papier. 

1500. — (Premier semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Trêve du labourage, pour l'année, con- 
clue entre Montmorency et Joyeuse. — Autre trêve d'un 
an conclue en février. — Ordonnance de Guillaume 
de Joyeuse , portant défense d'assembler des gens de 
guerre. — Lettres : des consuls de Réalmont au syn- 
dic des royalistes, pour provoquer une réunion des 
deux partis audit Réalmont, afin d'aviser aux moyens 
de pourvoir à l'entretien des garnisons et de vivre en 
paix; — du sieur de Comelle au viguier, pour lui 



Digitized by 



Google 



88 



ARCHIVES DU TARN. 



représenter le triste état des lieux de Lagardeviaur et 
Montirat, sollicitant une réduction d'impositions; — 
du viguier à M. de Combettes, bourgeois de Gaillac 
et syndic du diocèse , relativement à une fourniture de 
charrettes et aux impositions; — du sieur dédier au 
même, à 1 occasion des désordres et des pillages que 
commettent les troupes du côté de Lisie; cette ville est 
sur le point d'armer les paysans. — Ordonnance de 
Joyeuse, en conformité d'une décision des États de la 
Ligue, pour lever par anticipation les deniers des tailles, 
afin de pourvoir aux besoins de l'armée catholique. — 
Délibération des États du Rouergue portant qu'on exer- 
cera des poursuites contre Carcenac, pour obtenir la 
restitution des canons qui ont été prêtés sous sa caution 
aux Albigeois. — Florentin réclame le remboursement 
de dépenses de guerre. — Ordonnance d'Antoine Sci- 
pion de Joyeuse, pour une levée extraordinaire de 300 
arquebusiers sur le diocèse, à 3 écus 1/3 par mois, 
lorsqu'ils sont en campagne, et à un écu, lorsqu'ils 
seront inoccupés. — Ordonnance du maréchal de Joyeuse, 
sur une requête du syndic, relative à une imposition 
pour l'entretien des garnisons. — Lettres : des capitouls 
de Toulouse aux consuls de Gaillac, sur la prise de 
Montastruc , par les protestants , et sur l'envoi de troupes 
pour le reprendre ; — du viguier et des consuls d'Albi, 
sur le même sujet; — du baron d'Ambres aux consuls de 
Gaillac, même sujet; — du viguier et des consuls d'Albi 
pour la réunion des douze villes, sur la nouvelle de 
la prise et de l'incendie de Servies ; — des mêmes , 
aux consuls de Gaillac, sur la prise du Verdier; — 
des mêmes, au syndic de Combettes, sur la prise de 
Laboulbène; — du baron d'Ambres, aux consuls de 
Gaillac, pour démentir le bruit qu'il y a trêve conclue 
entre les partis; — des consuls de Rabastens et de Puy- 
celsi, relativement à ces bruits de trêve. — Pierre Janin, 
sieur de Gabriac , réclame une indemnité de 800 écus 
pour l'équipage de son père, lieutenant de la compa- 
gnie d'Ambres, qui fut tué à Rabastens. — Défense, 
par le baron d'Ambres, de faire des courses dans les 
campagnes du Rouergue. 

G. 858. (LiasM.) — 19 pièces, papier. 

I500. (Deuxième semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Trêve du labourage conclue entre les deux 
partis, au mois d'août, dans la ville de Lautrec où 
se trouvaient des députés des villes d'Albi, Castres, 
Lautrec, Réalmont et Mondragon. — Lettres adressées 
aux syndics, aux receveurs et aux administrateurs du 
diocèse, par les sieurs de Puymerlhe, de Capelle, de 



Chalabre et autres, relatives aux affaires militaires. — 
Requête du diocèse relative aux désordres des gens de 
guerre, à la difficulté de lever les tailles et aux craintes 
de ceux qui ont eu les biens des hérétiques. Cette re- 
quête est adressée à Joyeuse et il répond en marge : 
« J'entends que les soldats se comportent bien, qu'ils 
facilitent la levée des tailles et que ceux qui ont des 
biens des protestants en jouissent en toute sécurité et 
liberté. Je connais ratfection des diocésains et leur 
zèle pour l'honneur de Dieu et le service du Roi; je 
les prie d*y persister ». — Lettres du viguier au syndic 
Combettes relatives à une réquisition de charrettes par 
Joyeuse , à la solde de la garnison de Lombers , etc. — 
Trêve du labourage arrêtée au mois d'octobre, à Lacrou- 
zette, entre les diocèses de Lavaur et Saint-Papoul. — 
Les consuls de Puycelsi au syndic Combettes et celui-ci 
au viguier, sur les courses des huguenots dans les envi- 
rons de Puycelsi où ils enlèvent le bétail. — Nouvelle 
trêve du labourage conclue en novembre et approuvée 
par Scipion de Joyeuse. — Remontrances par les États 
du diocèse d*Albi au maréchal de Joyeuse sur la misère du 
pays : « Le Tiers-état est ruiné, il ne peut plus payer 
les impositions, il faut absolument une trêve générale 
et si elle n'est pas accordée il est à craindre qu'il y ait 
des défections ». — Compte présenté par Gabriel Corras, 
de Réalmont, des deniers par lui reçus et dépensés 
dans le diocèse pour le parti tenant pour le Roi. 

C. 859. (Liasse.) — 17 pièces, papier. 

1591 • (Premier dossier.) — Guerre et affaires mi- 
litaires. — Correspondance relative à l'administration de 
la guerre. — Requête des diocésains et ordonnance de 
Joyeuse pour une imposition extraordinaire destinée à 
rembourser des emprunts faits pour la guerre. — Com- 
mission et instructions pour une imposition votée par les 
États tenus à Castelnaudary par ordre du duc de 
Mayenne. — Trêve du labourage conclue à Cordes au 
mois de mars entre le Rouergue et l'Albigeois. — En- 
quête sur l'état misérable d'Ambialet. — Trêve du labou- 
rage entre les deux partis, conclue à Puylaurens le 42 
avril. — Délibération des États du Rouergue relative 
aux canons que ce pays avait prêtés aux Albigeois sous 
la caution de Carcenac. L'affaire était en instance. — 
Ordonnance de Joyeuse pour faire respecter les récoltes 
que l'on pillait impunément. — Ordonnance du viguier: 
attendu que plusieurs gentilshommes, capitaines et autres, 
font élargir les prisonniers saisis d'autorité de justice 
pour crimes, vols, meurtres, etc., il fait défense au prévôt 
de les élargir sans Tordre exprès d'un officier royal et 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. 

de quatre gradués d'Âlbi, de Gaillac, de Cordes ou de 
Rabastens, sous peine d'en répondre à justice. Même 
défense au geôlier. 

c. 860. (Liasse.) — 25 pièces, papier. 



1501. (Deuxième dossier.) — Guerre et affaires 
militaires. — Achat de chevaux par le diocèse pour 
l'armée de Joyeuse. — Requête du chirurgien Laroture 
pour soins donnés à un blessé. — Indemnité à Mathieu 
Seguy, secrétaire du baron d'Ambres, chargé de la solde 
des troupes. — Convocation des villes-maîtresses pour 
délibérer sur les moyens de faire respecter la trêve du 
labourage. — Ordonnance de Joyeuse relative à l'entre- 
tien et à la subsistance des gens de guerre. — Instruc- 
tions données aux députés catholiques qui doivent aller 
conférer avec les députés royalistes sur la trêve pour le 
soulagement du peuple. Procès-verbal de l'assemblée de 
ces députés tenue àRéalmont,le 18 septembre, chez Guil- 
laume Barrau, marchand. Articles arrêtés et répartition 
sur les communautés royalistes des deniet^ nécessaires 
pour l'entretien de 130 hommes accordés aux protestants 
pour faire respecter la trêve. Approbation de ces articles 
et de la répartition par le baron d'Ambres, gouverneur 
des trois diocèses sous l'autorité de Joyeuse. — Traité de 
paix entre le diocèse et le baron de Laguépie. — Reddi- 
tion de Campagnac, qui appartenait à Paulin et était 
occupé par les catholiques. Traité avec les habitants pour 
l'observation de la trêve. — Lettre du viguier relative à 
la trêve d'un an conclue au mois de novembre. — Attes- 
tatoire par le juge de Monestiès, domaine de l'évêque 
d'Albi, pour constater l'état déplorable de la commune 
du Suech où les terres sont sans culture et qui manque 
de bétail (sceau plaqué, fruste, aux armes de l'évêque 
d'Albi. Légende : sce : de-lacor temporedalby). — On 
avait envoyé à Monestiès deux chevaux pour l'agriculture; 
mais l'un était sourd et l'autre aveugle; les consuls écri- 
vent que personne n'a voulu s'en charger; cependant on 
les nourrira du mieux qu'on pourra. — Lettre des consuls 
de Penne : leurs terres sont sans culture par le man- 
que d'hommes, les uns ayant été tués par le fer, les 
autres par la faim, et cependant on menace de poursuivre 
la communauté pour les tailles. Ils demandent une dé'- 
diarge des impositions et qu'on mette une garnison dans 
le château, aux frais du diocèse, puisqu'il n'y a phis 
d'hommes pour le garder. 

C. 861. (Liasse.) ^ i pièce, parchemin; 19 pièces, papier. 

l5Wt. (Premier semestre.) — Guerre et affaires 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



ADMINISTRATION DIOCESAINE D'ALBI. 8# 

militaires. — Mémoires donnés aux députés chargés de 
représenter le diocèse aux États de Castelnaudary. — 
Commissions et ordonnances de Joyeuse relatives : à la 
liberté des relations commerciales ; — à la levée sur le 
diocèse d'une imposition extraordinaire de 1 3,663 écus ; 

— à une réquisition de 76 pionniers et 46 chevaux; — à 
la réparation du château de Lombers, la ville étant occu- 
pée par les huguenots. — État des réparations à faire à 
ce château, dressé sur la demande du viguier par le sieur 
Isaac de Gach, seigneur de Varagnes. — Les consuls de 
Vieux écrivent que leur ville a été le point de mire des 
attaques de l'ennemi; il s'est contenté de piller les envi- 
rons; cependant ils demandent une garnison diocésaine. 

— Les États de Toulouse, réunis sur la convocation de 
Mayenne, votent une imposition de 53,276 écus sur le 
diocèse d'Albi, pour les dépenses de guerre de ce diocèse, 
les dettes, les indemnités réclamées par les communautés 
et les particuliers, etc. — Ordonnance du baron d'Ambres 
portant défense de prendre le bétail, de saisir ou ran- 
çonner les laboureurs, sous peine de la vie (cachet aux 
armes). — Requête du consul Delmas, de Cadalen : il a 
été arrêté par ceux de Lombers, en venant à l'Assiette, 
et rançonné à 200 écus; il demande le remboursement de 
cette somme et des dépenses que sa captivité lui a occa- 
sionnées. — Inventaire de l'artillerie et des ustensiles de 
guerre en dépôt au boulevard de la Violette, des poudres, 
boulets et cordages qui se trouvent dans l'arsenal de la 
tour Saint-Salvi. 



G. 862. (Liasse.) — %i pièces, papier. 

1599. (Deuxième semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Département sur les villes et lieux de 
l'Union catholique dans le diocèse d'une réquisition de 
550 pionniers, 30 charrettes et 200 paires de bœufs, 
mules ou chevaux, faite par Joyeuse. — Ordonnance du 
même seigneur portant défense de prendre le bétail ou 
les fruits de ceux du parti contraire, sans son ordre ou 
celui du baron d'Ambres. — Autre ordonnance prise sur 
la requête des diocésains et portant défense de retenir 
les biens de ceux du contraire parti , sous le prétexte 
qu'on les a reçus en don ou autrement ; ils doivent, au 
contraire, jouir paisiblement de ces biens. — Convocation 
des députés des deux partis à Graulhet pour* arrêter la 
trêve du labourage. — Certificat de Joyeuse constatant 
que c'est par son ordre que l'artillerie et les munitions 
qui se trouvaient dans la tour Saint-Salvi ont été trans- 
portées à la Rerbie. — Réquisition de 40 setiers d'avoine 
sur Penne. — Solde de 34 quintaux de poudre à canon 
et 3 quintaux 99 livres de poudre d'arquebuse achetés 

12 



Digitized by 



Google 



90 



par le diocèse à la ville de Toulouse. — Ordonnance du 
baron d'Ambres au prévôt pour rechercher, par lui- 
môme et par ses archers, les individus qui sont restés 
chez eux ou ils sont inutiles, et les envoyer à l'armée de 
Joyeuse devant Villemur. — Mémoire donné aux députés 
d'Albi envoyés à Lautrec pour délibérer sur la trêve du 
labourage et la réparation des attentats commis de part 
et d'autre. — Délibération des États de la province qui 
prennent fait et cause pour le diocèse d'Albi dans l'ins- 
tance intentée par le Rouergue, relativement aux canons 
prêtés et dont l'un avait été perdu à Villemur. — Les 
habitants de Montans réclament le remboursement de la 
dépense à eux occasionnée par le logement des gens 
de guerre lors du siège de Villemur. — Compte d'une 
dépense de 6,338 écus pour fournitures et avances faites 
par le diocèse à l'armée de feu Guillaume de Joyeuse 
devant Villemur. 

C. 863. (Liasse.) 1 pièce, parchemin; 25 pièces, papier. 

1593. (Premier dossier.) — Guerre et affaires 
militaires. — Enquête sur un vol de bétail , près de 
Réalmont. — Trêve du labourage conclue au mois de 
mars. — Les États, réunis à Carcassonne par ordre 
de Mayenne, accordent une imposition de 52,916 écus 
au diocèse d'Albi , pour l'entretien des gens de guerre 
et le payement des dettes contractées par ce diocèse 
pendant que l'armée de Joyeuse était dans le pays pour 
la réduction de Laguépie , Carapagnac et pour le siège 
de Villemur. — Vente des grains emmagasinés pour 
les besoins de l'armée de Joyeuse et répartition du pro- 
duit entre les créanciers du diocèse. — Dépenses pour 
l'entretien des garnisons de Villefranche , Laboutarié 
où commandait le capitaine Pierre Moussels avec 12 
hommes, Gaicre, Labessière et Pouzols. — Procès- verbal 
des délibérations des commissaires de la trêve, dans 
les trois diocèses, réunis à Lautrec, en avril et mai; 
plaintes réciproques des deux partis ; audition de Horace 
de Birague, évêque de Lavaur. — Ordonnance de ces com- 
missaires sur une prise de bétail à Aussac. — Impo- 
sition extraordinaire de 70,000 écus accordée par les 
États de la province; quittance de 4,168 écus, du tré- 
sorier de la guerre, sur le terme dû par le diocèse. 
— Ordonnance des commissaires de la trêve pour le 
diocèse d'Albi réunis à Rouffiac : ils ftxent le lieu où 
les consulats de chaque parti verseront les deniers des 
impositions. — Condamnations pour prises de bétail 
prononcées par les mêmes commissaires réunis à Réalmont. 



ARCHIVES DU TARN. 

C. 864. (Liasse.) — % pièces, parchemiD; 39 pièces, papier. 



1593. (Deuxième dossier.) — Guerre et affaires 
militaires. — Solde des garnisons de Villefranche, Labou- 
tarié, Gaicre, Labessière et Pouzols. — Procurations 
de sire Jehan Costecaude, marchand, et Albine, notaire 
de Rabast^ns, pour toucher ce qui leur revient de la 
vente des blés. — Autre de Jehan Delherm, syndic 
diocésain l'année précédente, pour toucher le reliquat 
de son compte. — Quittances des termes échus de l'im- 
position de 70,000 écus. — Ordonnance des commis- 
saires de la trêve, réunis à Roufflac, sur le payement 
des décimes. — Poursuites contre le sieur Ricard, de 
Lombers, praticien, pour vol de bœufs. — Requête 
du syndic au cardinal de Joyeuse. Au mois d'août de 
l'année précédente, le père du prélat avait ordonné la 
démolition des fortifications de Campagnac, dont les ha- 
bitants faisaient continuellement des actes d'hostilité 
contre les catholiques. Cependant , le vicomte de Paulin, 
avec l'autorisation, disait-il, du cardinal, y jetait les 
fondements d'un grand édifice fortifié. La requête de- 
mande que le vicomte soit puni comme infracteur de 
la trêve. Le cardinal de Joyeuse répond par une ordon- 
nance qui retire la permission donnée et prescrit le 
rasement du bâtiment commencé. — Jugement des com- 
missaires de la trêve sur un prétendu vol de bétail fait 
au préjudice de la communauté de Morilhon , en Rouer- 
gue, par le sieur de Ubarthe, demeurant dans son 
château de Labastidette, près Monestiès. — Rôle des 
habitants de Rabastens qui avaient prêté au diocèse 102 
setiers de blé, à 16 livres, et 4 setiers de seigle, à 
14 livres, pendant que l'armée de Joyeuse était dans 
cette ville et aux environs. 

c. 865. (Liasse.) — 34 pièces, papier. 

1594-1595. — Guerre et affaires militaires. — 
Requête du maître artilleur Massé, en payement de 
ses peines pour l'année précédente : on lui accorde 
4 écus. — Compte des médicaments fournis à deux pri- 
sonniers renfermés dans la Berbie. — Ordonnance des 
commissaires de la trêve, réunis à Salies, prise sur 
la requête du syndic du clergé et portant défense d'ap- 
porter aucun empêchement à la perception des dîmes 
par les bénéficiers. — Autres ordonnances des com- 
missaires sur des prises de bétail et signées Laprade, 
J. deCorras, de Fontvieille et Alary. — Autre ordon- 
nance des mêmes commissaires, mais non signée par 
Corras, pour contraindre les habitants de Réalmont à 
payer la dlme au chapitre Sainte-Cécile d'Albi. — Les 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



91 



commissaires de la trêve réclament Tenquôte commencée 
par les officiers de Réalmont, à la requête de Jean 
Aves , sur le meurtre de son frère. — Acte de noto- 
riété dressé sur la demande des jurats d'Andillac, pour 
prouver que leur commune a été prise par les hugue- 
nots au mois de juillet 1595, occupée par eux pendant 
quatre mois et rançonnée. — Remboursement des som- 
mes empruntées par les habitants d'Albi pour solder 
la compagnie du capitaine Reboul , qui tenait garnison 
dans leur ville par ordre de Joyeuse. — Dépense faite 
à Villeneuve pour la garde d'un soldat de la compagnie 
Reboul, prisonnier pour meurtre. Ce soldat avait cassé 
la cuisse d'un coup d'arquebuse à un pauvre paysan 
inoffensif qui était mort de sa blessure. Les officiers 
de la compagnie voulaient que le coupable fut élargi 
et ils refusaient de le conduire à Albi. Thuriès, archer 
du prévôt, le gardait donc à vue dans la ville; mais 
il fut délivré lors de la surprise de Villeneuve par 
la troupe de Rustignac. — États mensuels de la dépense 
faite, du \^ juillet au 31 décembre 1595, pour l'entretien 
des arquebusiers à pied , répartis dans le diocèse , par 
d'Ambres , sur l'ordre de Joyeuse , pour résister aux 
troupes de Ventadour. 

C. 866. (Liasse.) — 2 pièces, parchemin; 31 pièces, papier. 

150G-i59'9'. — Guerre et affaires militaires. — 
Solde de la garnison de Carlus. — Des archers du pré- 
vôt escortent jusqu'à Lavaur le premier consul d'Aibi , 
Laurenti, et M. de Ciron, se rendant aux États, à 
Toulouse; l'un de ces archers les suit jusqu'à Toulouse 
et fait le service près de leurs personnes. — Conférences 
entre le syndic du diocèse et le vicomte de Monclar, 
pour l'élargissement de onze prisonniers, détenus par 
ordre de Joyeuse depuis plus de six mois. — Pour- 
suites contre les consuls en retard pour le payement 
des impositions. — Lettres de convocation adressées aux 
consulats du gouvernement de Ventadour pour une assem- 
blée , à l'effet de délibérer avec les députés de la Ligue, 
sur l'exécution de l'édit de réduction de la province 
sous l'obéissance du Roi. — Mise en liberté du consul 
de Monestiés, détenu par l'arriéré des tailles de sa 
communauté. — Conférence entre Joyeuse et Ventadour, 
pour l'exécution de l'article 19 de l'édit de pacification, 
en ce qui concerne les finances. Ces deux gouverneurs 
nonmient des commissaires chargés de cette exécution. — 
Les trésoriers généraux, pour répondre à une lettre 
close du Roi, demandent un état des impositions levées 
sur le diocèse depuis 1589. — Requête du syndic et 
ordonnance de Ventadour pour la continuation de la 



garde bourgeoise. — Arrêt de la Cour des Aides et 
Finances pour l'imposition de certaines sommes dues 
par la province à Jean Delom, ancien trésorier de 
l'extraordinaire des guerres en Languedoc. Albi est taxé 
à 127 écus, Lavaur à 520 et Castres à 585. — Lettre 
close du Roi aux habitants de la ville et du diocèse 
d'Aibi (21 mai 1591], donnant créance au sieur de 
Saint-Félix , qu'il envoie dans toutes les bonnes villes 
du royaume, pour leur faire comprendre le danger 
d'une prochaine invasion et la nécessité de faire cesser 
les divisions et de s'unir contre l'ennemi commun. — 
Requêtes de plusieurs communautés voisines de Réal- 
mont se plaignant d'exactions de la part des habitants 
de cette ville depuis la publication de l'édit de paix. 

— Entente entre les consulats des deux anciens gou- 
l'ernements pour le payement de l'arriéré des tailles. 

C. 867. (Liasse.) — 25 pièces, papier. 

1596-1599. — Guerre et affaires militaires. — 
Règlement de dépenses arriérées, notamment avec Malies, 
marchand à Albi, qui avait vendu de la poudre au 
diocèse, et avec la communauté de Puycelsi, qui avait 
entretenu une garnison de 50 hommes, que Joyeuse 
avait placée dans le château et qui n'avait rien reçu 
du diocèse, malgré la promesse faite aux habitants. 

— Lettres du sieur de Varagnes , capitaine du château 
de Lombél's : il se plaint au viguier d'Aibi de l'abandon 
dans lequel on laisse la garnison de ce château et il 
demande la solde de ses hommes ; — il rappelle à l'As- 
siette diocésaine avec quelle fidélité son frère et lui ont 
gardé Lombers depuis trois ans , sans rien recevoir, et 
que le feu sieur de Varagnes est mort près de la per- 
sonne du Roi , au service du connétable, et il demande 
qu'on lui vienne en aide de cinq ou six cents écus. 

— État des deniers extraordinaires imposés en 1599,. 
pour payer les dettes de la guerre. — Les habitants 
de la vicomte d'Ambialet, qui est entièrement ruinée^ 
demandent un délai pour le payement des contributions. 

— Extraits des délibérations de l'Assiette relatives aux 
réclamations des consulats de Réalmont et Lombers» 
en matière d'impositions. 

G. 868. (Liaflee.) — 2 pièces, parchemiD ; 45 pièces^ papier. 

ittOO-ttOOG. — Lettre du sieur de Carcenac, qui 
prie l'Assiette de prendre une résolution relativement 
à l'affaire des canons du Rouergue, dans laquelle il 
est caution. — Délibérations de l'Assiette sur des récla- 
mations en matière d'impositions, faites par les con- 



Digitized by 



Google 



'9Î ARCHIVES 

sulaUs de Réalmont et Lombers. — Arbitrage sur procès 
entre le baron d'Ambres et le diocèse relativement à 
des munitions que le baron avait achetées à Toulouse 
et qu'il avait cé<lèes. La dette est réglée à 200 écus. 

— Extraits de lettres de Ventadour recommandant de 
faire bonne garde à cause des mouvements des troupes 
espagnoles. — Dire, par écrit, des diocésains, contre 
le grand-maltre de lartillerie, relativement à deux canons 
qui leur étaient réclamés. — Le sieur Pierre Gardon, 
marchand , à Albi, réclame une somme de 726 écus, pour 
265 balles de pastel qu'il avait à Bordeaux et qui ont 
ètë saisies pour l'imposition destinée à la reconstruction 
de la tour deCîordouan, puis venduesaux Anglais. — Un no- 
taire de Valence demande que le diocèse intervienne dans 
l'instance qu'il a entreprise contre les individus qui, mal- 
malgré la paix , « sont venus pélarder sa maison et 
attaquer ses gens » — Lettre de Ventadour (31 mai 1605), 
relative à une tentative d'assassinat sur le Roi. — Enquête 
sur les dégâts occasionnés à Padiès par la guerre. — Le 
premier président Deverdun recommande à la bienveil- 
lance de l'Assiette le sieur de Brissac que le Roi a chargé 
de la garde du château de Lombers. — Pièces de rins- 
tance en reddition de compte suivie par Maffre de Paul, 
consul de Gaillac et syndic diocésain, contre les anciens 
vivandiers de l'armée de Joyeuse. 

G. 869. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 13 pièces, papier. 

ttOOy-ttOi5. — Guerre et affaires militaires. — 
Procès-verbal de la visite du consulat d'Alban pour cons- 
tater les dégâts causés par le passage des gens de guerre. 

— Acte constatant que le sieur de Saint-Michel , gentil- 
homme ordinaire de la Chambre du Roi, gouverneur du 
château de Lombers, ne peut assister à l'Assiette parce 
qu'il est en Cour, ayant été appelé par le Roi. — Or- 
donnance sur les mesures à prendre pour s'opposer aux 
desseins des rebelles. — Rôle des garnisons du diocèse. 

— Reciuôte des consuls de Penne relative à la garde du 
château. — Lettre du cx)nnétable de Montmorency recom- 
mandant de faire bonne garde, mais avec les précau- 
tions nécessaires j)our que les protestants n'en prennent 
pas ombrage. — Productions pour justifier des dépenses 
du siège de Lombers contre le vicomte de Panât. — 
Logement de la compagnie du connétable dans le dio- 
cèse pendant (juarante-cinq jours. Il y avait 61 maîtres. 
Imposition autorisée par les États de la province pour 
solder la dépense de ce logement. — Traité fait par le 
syndic, pour la fabrication de la poudre, avec les sieurs 
Georges Papalhou et Bernard Bernadou , d'Albi. — 
Requête des habitants de Faucli, dont la ville a été ruinée 



DU TARN. 

d'abord par Panât, lorsqu'il prit Lombers, puis par les 
protestants et enfin par le duc d'Angoulème qui la reprit 
sur ces derniers. Ils demandent la vérification des dégâts, 
pertes et dommages, un soulagement â leur misère et 
par provision un secours de 3,000 livres. 

€. 870. (Liasse.) — 9 pièces, parchemin; 42 pièces, papier (< impriiiée). 

IBIO-lBiS. — Guerre et affaires militaires. — 
Siège de Lombers. — Arrêt du parlement de Toulouse 
donnant permission aux habitants d'Albi de courir sus an 
vicomte de Panât et ses complices, qui se sont emparés 
par force du château de Lombers. — Commission de 
Montmorency au baron de Lescure pour lever des gens 
d'armes dans le diocèse , afin de s'opposer aux desseins 
du vicomte de Panât. — État de solde dressé par Lescure 
et visé par Montmorency pour un régiment de douze 
compagnies; montres et états de solde de l'infanterie et 
de la cavalerie. — Ordonnances de Montmorency impo- 
sant une avance de 30,000 livres au diocèse pour le siège 
de Lombers et une autre de 11,000 pour les munitions 
nécessaires (cachets aux armes). — Autres ordonnances 
du gième seigneur relatives à la vérification des dé- 
penses faites par le syndic du diocèse pendant le siège. 

— Renvoi par l'Assiette de Castres à celle d'Albi, d'une 
demande du sieur Dardenne, pour fournitures par lui 
faites aux assiégeants. — Quittances des 1 5,000 livres 
payées au sieur de Panât et arrêt du Conseil d'État 
pour l'imposition de cette somme. — Ordonnances et 
commissions pour l'imposition des 52,730 livres emprun- 
tées pendant les troubles occasionnés par la prise d'armes 
de Panât. — Requête du baron de Lescure au Roi rela- 
tive au château de Lombers, état des lieux, réparation 
de ce château. — Arrêt du Conseil d'Étal relatif au 
règlement et au payement des dépenses occasionnées 
par les troubles. — Demandes en indemnité ; les ha- 
bitants de Mailhoc et de Labessière-Candeil ; Ramond 
Sérè, d'Albi, à qui on accorde 12 livres, pour les ser- 
vices qu'il a rendus pendant le siège; Jean de Teyssier; 
la veuve Rarbet , dont le mari a été tué à Fauch , etc. 

€. S71. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 38 pièces, papier. 

iOlO-lO^VO. — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance de Montmorency pour le délogement de 
60 gendarmes de sa compagnie, logés à Rabastens. 

— Le sieur de Grèze, du Rouergue, avait levé des 
hommes dans les environs de Pampelonne et voulait 
s'établir dans le diocèse; Montmorency donne l'ordre 
de sonner le tocsin et de lui courir sus. — Réquisi- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 93 



tion par Saint-Michel, gouverneur de Lombers, pour 
h solde et 1 entretien de la garnison du château. — 
Lettre missive de Montmorency pour presser le paye- 
ment de la contribution de guerre imposée au diocèse 
par les États de la province, — Ordonnance du même , 
pour l'entretien des garnisons de Lombers, Ambialet 
et Marssac. — Mémoire envoyé par le diocèse à Mont- 
morency et au premier président de Toulouse sur le 
danger que courrait le pays si le château d'Ambialet, 
celui de Curvalle et autres tombaient au pouvoir de 
Tennemi et sur la puissance' que le sieur de Sully 
acquiert dans l'Albigeois. — Requêtes en indemnités par 
des soldats blessés à Fauch et dans d'autres combats, 
par les habitants de Fauch et par le nautonnier de 
Marssac. — Délibérations de l'Assiette relatives aux dettes 
du diocèse et à la comptabilité, — Ordonnance de Mont- 
morency, sur la requête du syndic, portant défense 
aux protestants de ï^mbers de faire aucune fortification 
dans leur ville et de contraindre les catholiques à y 
faire garde. — Plaintes des habitants d'Andillac contre 
les oppressions et violences de Hugues de Lautrec de 
Saletles, consul de Cahuzac. — La garnison du châ- 
teau de Lombers est portée à 40 hommes, i)ar ordre 
de Montmorency. — Reçu de 100 quintaux de poudre 
à canon délivrés sur l'ordre de Montmorency à Louis 
de Lescure , gouverneur de Lombers , par les capitouls 
de Toulouse. — Commission pour la réparation du châ- 
teau de Lombers. — Arrêt du Conseil d'État condam- 
nant les habitants de la châtellcnie à faire les charrois 
pour cette réparation , pour le chauffage de la garnison, 
etc. Lettres d'attache, acte de signification, etc. — 
Requête des habitants de Cestayrols , en réparation des 
dommages à eux causés lors de la prise du château, 
par le sieur Prady, dit le capitaine Graignague, son 
frère et leurs gens. 

C. 872. (Liasse.) -^ 1 pièce, parchemiDj 38 pièces, papier. 

Ittitt. — Guerre et affaires militaires. — Prêt fait 
par le diocèse au sieur Pierre de Montoys, serrurier, 
natif deMons, en Hainaut, résidant à Albi, pour l'éta- 
blissement d'une forge à fabriquer àes mousquets dans 
cette ville. — Arrêt du parlement de Toulouse qui trans- 
fère au Caslelviel la justice de Lombers , ordonne l'ar- 
restation des sieurs de Sénégats et Mongis, qui, en exé- 
cution de délibérations prises à La Rochelle et Montau- 
ban, se sont établis audit Lombers, et charge de l'exé- 
cution le baron de Lescure. — Ordonnances de Mont- 
morency donnant pouvoir à l'évêque d'Elbène de lever 
500 hommes de pied, pour les établir où il jugera 



nécessaire, et à Loscure Tordre de lever 20 maîtres, 
pour la garnison du château de Lescure. — Mande- 
ments de l'évêque au profit des capitaines Jean de Bouzat, 
Hiérôme Dupuy , Antoine de Fontvieiilc sieur de Saus- 
sens, Antoine de Roquefeuil sieur de Lacrouzette, et 
Antoine de Verdun sieur de La Rissaudié, chargés 
de lever chacun une compagnie de 400 hommes. — 
Lettre du président Lemazuyer aux diocésains, sur les 
progrès des protestants et sur les moyens de les arrêter. 

— Emprunt de 4,200 livres par le diocèse. — Rôles 
des chirurgiens qui ont pansé les blessés â Lombers, 

— Ordre de Mayenne, du camp de Négrepdisse, de 
faire descendre tous les bateaux du Tarn jusqu'à ce 
lieu. — Montans a logé le baron de Lentin, avec 100 
maîtres, 460 chevaux et les laquais; les habitants de- 
mandent le payement de ce logement. — Rôle des 
pionniers envoyés au camp de Lombers par les con- 
sulats du diocèse. — Délibération du diocèse portant 
que, le duc d'Angoulême étant venu sur le Tarn pour 
empêcher le passage de Rohan qui se proposait de se 
porter sur Montauban , il sera prié de reprendre aux 
prolestants les villes de Réalmont, Lombers et Bria- 
texte, et que tous les frais seront à la charge du diocèse. 

— Comptes de plusieurs dépenses de guerre, en pain, 
vin, munitions, etc. 



G. 873. (Liasse.) — 32 pièces, papier. 

iOSi. (Suite.) — Guerre et affaires militaires. 
— Montres et rôles de solde des 20 maîtres levés au 
mois de juin, par le baron de Lescure, sur l'ordre 
de Montmorency, savoir : Pierre de Janin sieur de 
Gabriac, Renoît Dassier sieur d'Albiac, Jean de Ro- 
quefeuil sieur d'Arthès, Pierre de Courbiere sieur 
Delcros, Guy de Paleraourgue sieur de Lagouzounié, 
François de Courtois sieur de Muret, Jean de Lacorabe 
sieur de Cauzières, Rertrand de Vialette sieur de Lade- 
vèze, Jean de Crespon sieur de Labaslide del Doien, 
Pierre do Roquefeuil sieur de Lavaur; Jean de Mar- 
Ihaves, capitaine; le chevalier de Lasalle, Marc de Nupces 
sieur del Puget ; Pierre de Cathelan , écuyer ; Rertrand 
de Costecaudc, écuycr; Jean d'Alary, écuyer; Antoine 
Lebrun, écuyer; Elic Dupuy sieur du Castelviel; Jean 
d'izarn, écuyer, et Antoine de Roquefeuil sieur de 
Mirandol. Antoine Rerger était trompette. Compte de 
l'emploi des 30,000 livres empruntées par le diocèse 
pour s'opposer aux mauvais desseins des rebelles ; mon- 
tres et feuilles de solde des cinq compagnies diocésaines. 



Digitized by 



Google 



9i 



ARCHIVES DU TARN. 



C. 874. (Liasse.) — «2 pièces, papier. 



lOItl. (Suite.) — Guerre et affaires militaires. — 
Pièces à Tappui d'une enquête faite pour constater les 
pertes éprouvées par les habitants de Ceslayrols : ordres 
émanés du Roi et du duc d'Angoulême lorsque les pro- 
testants de Sainlr-Antonin se jetèrent dans la Grésigne; 
certificat de Guy d'Elbène, cornette de la compagnie de 
chevau-légers de Monsieur, etc. — Lettres des consuls 
d'Orban relatives aux troubles. — Correspondance du 
viguier, datée du camp de Lombers, et faisant connaître 
aux diocésains les faits de guerre, la marche de Rohan, 
les besoins de l'armée, etc. — Rôle des blessés traités 
au château de Lombers. — État de ce qui a été pris 
par les troupes de passage dans la métairie de M. d'Aus- 
saguel, au Bout-du-Pont. — Provisions fournies par 
Dénat et Labastide à Tarmée du duc d'Angoulême devant 
Fauch; lettre de l'évéque d'Elbène à ce sujet, datée 
du château de Lombers. — Rôle des soldats pansés devant 
Fauch. — Inventaire des munitions qui se trouvent dans 
le château de Lombers. — Blessés de Fauch et de Lom- 
bers : M. de Mirandol, gendarme volontaire; M. de Cas- 
telrouge, fils de M. de Lasalle d'Arthés, aussi volontaire; 
M. de Padiès, enseigne de Lacrouzette; plusieurs gendar- 
mes de la compagnie du Roi; Jacques Mazenty, prêtre de 
Cordes, soldat de M. de Verdun; M. de Montarnaud, 
volontaire; M. de Labastide, lieutenant du capitaine 
Bouzat ; plusieurs gendarmes du sieur d'Elbène ; des sol- 
dats des compagnies Lacrouzette et Verdun, etc., etc. — 
Comptes des chirurgiens qui ont pansé ces blessés, des 
médecins qui ont surveillé les pansements et des apo- 
thicaires qui ont fourni les drogues. — Comptes pré- 
sentés par les consuls de Carlus, de Fenols, de Labastide- 
Montfort, pour le vin fourni à Lombers. — L'évéque 
écrit à Montmorency, à Gaillac, pour se plaindre des 
désordres dont se sont rendus coupables, â Cadalen, les 
compagnies du chevalier de Montmorency qui menaçaient 
d'incendier la ville. — Lettre missive du Roi, datée du 
camp devant Montauban (28 septembre) et adressée aux 
députés du diocèse, pour les dissuader et au besoin leur 
défendre de licencier les cinq compagnies que l'Assiette 
a fait lever (signature). — Délibéré qu'on obéira à cette 
lettre de point en point. — Montre, à Poulan, de la com- 
pagnie Bouzat, du régiment diocésain. — Ordres de 
logement par Montmorency; refus du diocèse; ordon- 
nances de contrainte portant que lés syndics et les députés 
seront, au besoin, contraints en leurs propres et privés 
noms. Une députation est envoyée au Roi pour obtenir 
décharge. — État des sonmies avancées pour l'entretien 
de la compagnie de Monsieur, frère du Roi. — Requêtes 



des communautés de Salles, Senouillac, Vaour, Mouzieys, 
en remboursement de dépenses faites par elles sur or- 
donnances du duc d'Angoulême. — Le viguier certifie 
que les protestants tiennent les lieux de Réalmont, 
Lombers, Massuguiès, Paulin, Teillet, et qu'ils forcent 
les communautés environnantes, Laboutarié, le Bruc, 
Sieurac, Orban, Poulan,. Pouzols, Labruguière, Saint- 
Benoit, Lamillarié, Saint-Lieux, Saint-Antonin, Faœh, 
Rônel, Roumégoux, Laroque, le Travet, Bézacoul, Saint- 
Salvi*, Moozieys-Teulet, Fréjairolles, Curvalle, Marsal, 
Bellegarde, Puyianier, Lasgraisses, etc., à porter leurs 
contributions au bureau qu'ils ont établi à Réalmont, 
d'où il résulte que le reste du diocèse est épuisé. 

C. 875. (Liasse.) — lî pièces, papier. 

iOlti. (Suite et fin.) — Guerre et affaires militaires. 
— Compte de la dépense faite pour la solde des 20 maîtres 
de Lescure et des 5 compagnies diocésaines, s'élevant à 
39,560 livres, et requête des députés du diocèse pour être 
autorisés à imposer cette somme. — Rôle du matériel 
de l'artillerie diocésaine, dont le viguier était commis- 
saire. — Requête de d'EscarIhan, écuyer : chargé d'une 
mission pour la réduction de la ville de Lombers sous 
l'obéissance du Roi, il avait été arrêté par le capitaine Gos 
et 19 protestants, puis renfermé à Réalmont où il courut 
les plus grands dangers, dans une émeute faite contre 
lui à l'instigation des ministres Voisins et Raffin; de 
plus, lors de la prise de Lombers par le duc de Ven- 
dôme, sa maison avait été brûlée et les protestants 
avaient dévasté toutes ses propriétés; il demande une 
indemnité et on lui accorde 300 livres. — Demandes en 
indemnités par le maître canonnier Pierre Montoys et 
par Pierre Ducros pour les ustensiles qu'il a fournis 
pendant le siège de Lombers. — Après la rencontre de 
Fauch et le siège de Lombers, les députés du diocèse 
accordèrent 19,285 livres, y compris 3,675 livres données 
au secrétaire du duc d'Angoulême. — État de la dépense 
supportée par les villes de Rabastens, Gaillac, Lisle et 
Cordes, pour les chevau-légers du duc de Montmorency. 
— Requête du sieur Solier, de Dénat, des consuls de 
Labruguière-Bézacoul et Sieurac, pour pertes éprouvées 
pendant le siège de Fauch. — Ordre de Montmorency au 
sieur de Lasalle de Roquefeuil pour la garde du château 
de Mirandol. — Compte, présenté aux États de la pro- 
vince, des emprunts faits par le diocèse, en 1621, pour 
l'entretien des gens de guerre à pied et à cheval, pendant 
les sièges de Lombers, de Bruniquel et de Fauch, et 
pour achat d'armes et de munitions : 49,191 livres. — 
État général des dépenses de guerre supportées par le 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



95 



diocèse, pendant cette année : 477,800 livres. 

C. 876. (Liasse.) — dl pièces, papier. 

iB^9^. (Janvier et février.) — Guerre et affaires 
militaires. — Lettres écrites du camp de Bruniquel, par 
le sieur Ferrasse, député dicMiésain. Dans Tune de ces 
lettres il dit que le duc d'Angoulème est extrêmement 
satisfait de l'empressement des Albigeois et que, si l'oc- 
casion s'en présente à la Cour, le prince saura donner 
des preuves de cette satisfaction; il doit même faire 
exempter de logement le diocèse, après le voyage qu'il 
se propose de faire, à l'issue du siège, pour le mariage 
du comte d'Alais son fds avec la fdle de feu le ma- 
réchal de La Châtre, etc., etc. — Compte des drogues 
fournies pour les blessés de Bruniquel. — Demande du 
sieur Lamotte, marchand à Aibi : les gendarmes de 
Montmorency, qui n'avaient pas reçu leur solde, lui 
avaient saisi \% balles de toile; le duc lui avait fait 
rendre cette marchandise; mais il réclame des frais et 
dépens. — Cession et transport au diocèse, par le duc 
d'Angoulêine, de plusieurs rescriptions sur le fermier 
général des gabelles. — Lettres missives du Roi et de 
Montmorency aux consuls de Lisle, relatives à une gar- 
nison de 400 hommes qui doit être placée dans cette ville 
sous le commandement du sieur de Saint-Géry; traité 
fait par les consuls avec cette garnison. — Requête des 
consuls de Mirandol relative à la garnison du château 
commandée par le sieur de Lasalle-Padiès. — Ordonnance 
de Montmorency pour la refonte des canons d'Albi en 
toute diligence. — Délibération du diocèse relative à la 
garde du château d*Ambialet. — Plaintes des habitants 
de Labessière contre les protestants de Briatexte. — 
Montmorency envoie le règlement qu'il a fait, pour le 
bien du service du Roi, et il ordonne d'en faire sans 
retard la publication. — Compte des dépenses soldées par 
les consuls de Gaillac sur les ordres du Roi, du duc 
d'Angoulême et de Montmorency. — Les sieurs Salles 
et Bermond, marchands à Albi, réclament des marchan- 
dises qu'ils conduisaient au Bas-Languedoc et que les 
gendarmes de Montmorency ont saisies, le diocèse n'ayant 
pas exécuté une ordonnance de ce seigneur. 

c. 877. (Liasse.) — 31 pièces, papier. 

iOl^S. (Mars-Juillet.) ^ Guerre et affaires militaires. 
— Mandements du gouverneur de Saint-Antonin sur 
plusieurs paroisses. — Réquisition sur Senouillac, par le 
duc d'Angoulême, datée de Labastide-Montfort. — Extrait 
des articles de la trêve du labourage et délibération de 



l'Assiette sur cette trêve. — Note de médicaments fournis 
aux soldats blessés à Lombers, Pauch et Bruniquel. — 
Délibération relative à une imposition pour le payement 
des dettes de guerre. — Rôle des voyages, frais et dépens 
de François Séguy, premier consul de Gaillac : rensei- 
gnements sur les faits militaires, depuis l'arrivée du duc 
d'Angoulême à Gaillac, le 23 août 1621. — Lettres de 
Montmorency aux députés d'Albigeois, pour les États qui 
doivent se tenir à Carcassonne. - Ordonnance du même, 
pour répartir sur tout le diocèse les dépenses de guerre 
supportées, pendant le siège de Montauban, par les villes 
de Rabastens, Lisle, Cordes et Gaillac. — Délibération 
sur les réclamations des consulats qui ont payé par force 
leurs contributions aux protestants. — Le duc de Venta- 
dour écrit d'Albi, aux consuls de Gaillac, qu'il va à Tou- 
louse par ordre du Roi; il demande qu'on lui tienne 
prêts cinquante « mousquetauds » pour lui servir d'es- 
corte jusqu'à Rabastens. — Enquête contre les habitants 
de Teillet qui, après s'être déclarés pour le Roi, faisaient 
toutes sortes de vexations à leurs voisins catholiques. — 
Réquisition du maréchal de Thémines sur les habitants 
de Saint-Bauzile. — Commission du Roi pour le rasement 
des fortifications de Teillet. — Ducros envoie du château 
de Lombers, à son frère qui est à Albi, les renseigne- 
ments qu'un espion a apportés sur les progrès de Rohan. 
— Ordonnance de César de Vendôme, datée du camp de 
Lombers (27 juillet), pour la réception des blessés aux 
faubourgs d'Albi. — Ordre du même au prévôt de saisir 
au corps le sieur de Saint-Augé, qui a déserté la com- 
pagnie des carabins du sieur Arnaut, et de le juger. — 
Délibération de l'Assiette pour la levée, ordonnée par le 
duc de Vendôme, d'un régiment diocésain sous le com- 
mandement du baron de Lescure. — Contrainte par 
Montmorency contre le diocèse pour l'entretien des gar- 
nisons de Lisle et Saint-Géry. — Rôle de ceux qui ont 
travaillé aux gabionnades pour le siège de Lombers. 

G. 878. (Liasse.) — 27 pièces, papier. 

iB^!9. (Août.) — Guerre et affaires militaires. — 
État du pain fourni à l'armée. — Ordonnance du duc 
de Vendôme, datée du camp de Briatexte et relative à 
la garnison de Saint-Géry. — Dénombrement des con- 
sulats du diocèse chargés de la démolition du château 
de Lombers. — Contrat d'obligation pour acquisition de 
poudres. — Dépenses des commissaires du Parlement 
chargés de présider à la démolition du château de 
Lombers. — Autres dépenses relatives à c^tte démo- 
lition. — Ordre de Vendôme aux consuls de Girous- 
sens de recevoir les malades du. régiment de Villeroy 



Digitized by 



Google 



U ARCHIVES 

et de leur donner le nécessaire. — Enrôlement des 
pionniers. — Achat de grains pour le pain de munition. 
— Voyages et vacations du consul d'Albi Adhémar. — 
Compte de l'avoine, par Séguy, premier consul de 
Gaillac. — Compte de diverses fournitures faites par le 
marchand Tridoulat aux peintres Hourde et Molet. — 
Le consul du Verdier annonce une prise de bétail, par 
Tennemi. 

G. 879. (Liasâe.) — 50 pièces, papier (1 imprimée). 

tOfSft. (Septembre-Décembre.) — Guerre et affaires 
militaires. — État de frais par François Séguy, chargé' 
de diverses missions par le commandant d*Elbène et 
d'autres chefs militaires (curieux détails). — Rôle des 
gendarmes de la compagnie de M. d'Elbéne , blessés au 
combat de Fauch, le 4 septembre 4621, et logés pour la 
plupart à l'archevôché. Le mémoire des deux médecins 
qui les avaient soignés s'élevait à plus de 700 livres et 
fut réduit à 225. — Ordre de Vendôme de recevoir à 
Albi les blessés du régiment du comte de Suze. Cet ordre 
est daté du camp de Briatexte. — Lettre du viguier 
relative à un projet de trêve du labourage. — Arrêt du 
parlement de Toulouse portant nouvelle et plus forte 
défense aux sujets du Roi faisant profession de la r. p. 
H. (religion prétendue réformée) de fortifier aucune ville 
et place. — Rôle des blessés soignés à Lombers et Bria- 
texte par Audibert, chirurgien à Albi. — État des 
sommes dues par le diocèse pour les soins donnés aux 
blessés de l'armée conduite par le duc de Vendôme : 
11,340 livres. — Requêtes : du sieur Gardés, chargé de 
la distribution du pain aux pionniers de Lombers ; — 
de Dumas, envoyé en mission par l'Assiette; — du sieur 
Sarre t, pour avoir distribué le pain aux soldats à 
Lombers; — de Séré, marchand, pour balles et fourni- 
ture de drogues pour faire la poudre; — du chirurgien 
Pierre Barthe qui a pansé les blessés devant Fauch; — 
de Catherine Perrier, d'Albi, aïeule d'un volontaire tué 
devant Fauch laissant une veuve paralysée et un jeune 
enfant : on lui accorde 20 livres; — des habitants de 
Fauch qui sont entièrement ruinés et réduits à la mendi- 
cité; ils demandent un secours de 30,000 livres; — des 
habitants de Puybégon dont les biens ont été saccagés 
lors du siège de Briatexte : ils produisent plusieurs cer- 
tificats et le rôle des blessés qu'ils ont eu à loger, en- 
tr'autres le capitaine Montarnaud qui resta vingt jours 
chez le recteur de la paroisse; — du canonnier Pierre 
de Montoys, qui s'était fixé à Albi comme maître arque- 
busier pendant les troubles (C. 872) « après avoir suivi 
les guerres dans toute l'Europe » : il a conduit les batte- 



DU TARN. 

ries contre Lombers, à la grande admiration de tous les 
gentilshommes. Il y reçut une blessure; mais à peine 
fut-il guéri qu'on l'appela pour le siège de Bruniqull 
où il fut distingué par le duc d'Angoulême qui lui 
donna en récompense le reste des poudres du camp. 
Montoys, en conséquence, réclame ses gages et les pou- 
dres ou leur valeur; — du consul de Lombers Gri- 
maldi qui retrace la ruine de la ville incendiée et demande 
pour les habitants décharge de l'arriéré des tailles; — 
des habitants de Rivières, pour le remboursement des 
dépenses que leur a occasionnées le logement du com- 
mandeur de Montmorency dans leur commune, pendant 
quarante-huit jours; — des enfants de Jean Gaubil, 
savetier de Gaillac, soldat volontaire tué à Bruniquel; 

— de la veuve d'Estorg Glories, gantier d'Albi, tué à 
Lombers; — des consuls de Mirandol, pour frais de 
garnison ; — des habitants de Lagrave qui ont fourni 
un grand bateau pour Montauban et nourri un grand 
nombre de soldats; — d'autres fournisseurs de bateaux, 
pour la construction du pont qui devait donner passage 
aux troupes à Montauban ; — des habitants de Coufou- 
leux et de ceux de Cestayrols, pour frais de guerre; — 
d'Antoine de Roquefeuil cadet d'Arthès, grièvement blessé 
d'une mousquetade à Briatexte pendant que le baron 
de Lescure faisait les approches de la place; — de Pierre 
Bories, qui a rendu de grands services en surveillant et 
dénonçant les desseins de l'ennemi; — de plusieurs 
autres habitants employés par le diocèse pendant les 
troubles. 

c. 880. (Liasse.) — 35 pièces, papier. 

ttOS3. (Premier dossier.) — Guerre et affaires mi- 
litaires. — Lettre de Ventadour (6 janvier) ordonnant de 
cesser la garde par tout le diocèse, de laisser les portes 
ouvertes dans les villes et d'y vivre en paix, en 
bonne amitié. — Délibération des États du diocèse 
demandant la démolition des fortifications de Réal- 
mont. — Ordonnance de Ventadour sur la requête du 
syndic, pour la refonte de cinq pièces d'artillerie du 
diocèse. — Autre ordonnance du même gouverneur, 
sur l'exécution de ledit de paix, en ce qui concerne 
la destruction des fortifications dans les trois diocèses. 

— Autre, datée de Réalmont, pour la réintégration du 
curé de cette ville dans son église et dans son pres- 
bytère. — Ventadour écrit de Réalmont aux États du 
diocèse : il a fait tout ce que lui ont demandé les députés 
de cette assemblée et renouvelle l'offre de son dévoue- 
ment. — Lettre autographe du capitaine d'Elbène, datée 
de Négrepelisse : il demande qu'on envoie en toute hâte 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D ALBI. 



97 



un homme connaissant bien le pays, pour renseigner 
ceux qui sont chargés de dresser les étapes de l'armée. 

— Le syndic Lebrun est à Réalmont; il écrit que les 
consuls de cette ville soulèvent toutes sortes de diffi- 
cultés sur la démolition des fortifications et que quel- 
ques personnes les poussent encore à la guerre. — 
Les commissaires pour cette démolition étaient le duc 
de Ventadour, Adrien de Montluc comte de Caraman 
et le président au Parlement Caminade ; mais ils avaient 
subdélégué, en leur absence, Auguste de Toulouse- 
Lautrec, vicomte de Montfa, seigneur de Lagriffoul. 

— Le 1" avril, la démolition étant terminée, les con- 
suls de Réalmont demandent le remboursement des dé- 
penses faites par Montfa pendant son séjour. — Frais 
occasionnés par la conduite des canons de Lombers à 
Albi , par 60 paires de bœufs et mules. — Rôles des 
pionniers et des charretiers envoyés d'Albi à Lombers. 

— Le 30 avril , les démolitions n'étant pas terminées, 
une ordonnance des commissaires presse l'exécution 
des ordres du Roi. — Le comte d'Aubijoux annonce 
que cette ordonnance a été signifiée à Briatexte. — 
Plaintes d'Alary, acquéreur du collège d'Albi : on y 
fond les canons et tout s'y détériore. — Ordonnance 
de Ventadour et lettre à Lescure, pour la démolition 
des réparations qui se font aux fortifications de Teillet. 

— Procès-verbal de Lescure, qui s'est transporté sur 
les lieux : le chirurgien Cazessus , premier consul , lui 
a répondu qu'on ne contrevenait en rien à Tédit ; néan- 
moins , Lescure leur a donné huit jours pour démolir. 

— Requête du syndic à ce sujet et ordonnance de 
Ventadour pour l'entière exécution des ordres du Roi, 
malgré l'opposition de la dame de Teillet, vicomtesse 
de Paulin. — Ordonnance semblable du Parlement. — 
Lettre de Ventadour à Lescure : la vicomtesse résistant, 
il demande un plan de Teillet; procès-verbal de la visite 
des lieux, faite par Lescure, assisté du peintre Hourde; 
il est reçu par la vicomtesse, son juge Falguerolles et 
son intendant Ducros; description de la ville. 

G. 881. (Liasse.) — 30 pièces, papier. 

IBtSS. (Deuxième dossier.) — Guerre et affaires 
militaires. — Demandes en indemnité par plusieurs com- 
munautés qui ont eu garnison. — Requêtes : du sergent 
Saint-Martin , de Laflèche , qui a eu la cuisse cassée 
à Briatexte; — de P. Prunet, hôte du Bout-du-Pont, 
qui a logé pendant 82 jours le noble Jean de Lafon- 
taine, sieur de Joberger , gendarme du prince de Condé; 

— du recteur de l'église Saint-Martin de Lombers, qui 
a été démolie avec la ville ; — du couvent de Fargues 

Tarn. — Tome IL — Série C. 



d'Albi : la mère ancelk, Françoise deClaverie, expose 
les pertes éprouvées par la communauté et demande 
une aumône ; — du capitaine Jean Esbaldit , pour faire 
récompenser ses services; — de JosuéLaurens, notaire 
à Sieurac, que les protestants poursuivent de leur haine 
parceque, depuis trois ans, il s'est fait catholique; — 
de Guillaume de Rages, écuyer, qui a servi à Lombers, 
Rruniquel, Rriatexte et ailleurs; — de Pélissier, capi- 
taine de la police à Albi, pendant les troubles; — 
de Pierre Grimaldi, de Saint-Sernin de Lombers, consul 
dudit Lombers , pour dégâts à sa vigne où étaient établis 
les six canons qui ont battu la ville pendant huit jours; 

— de plusieurs soldats blessés au siège de Lombers; 

— de Louis de *Reynès, écuyer, pour le bâtiment ou 
fort de Reynôs, près du' pont de Trotoco, brûlé par 
ordre, lors du rasement de Lombers, pour qu'il ne 
tombe pas au pouvoir de ceux de Réalmont; — du 
sieur de Montarnal qui a assisté à tous les sièges pen- 
dant les derniers troubles et fut blessé à Fauch et à 
Rriatexte. — Rôle des frais supportés par la commu- 
nauté de Giroussens, pendant le siège de Rriatexte. 

C. 882. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 21 pièces , papier. 

iOSJL. — Guerre et affaires militaires. — Arrêt de 
la Chambre de l'èdit établie à Réziers, en faveur de 
la demoiselle deVignolles, vicomtesse de Paulin, pour 
la conservation des travaux qu'elle fait exécuter à Teillet 
(C. 880). — Arrêt de Toulouse portant nouvelle défense 
de continuer ces travaux. — Lettre relative aux démar- 
ches faites par le premier président et le duc de Ven- 
tadour, pour faire rejeter les requêtes de ladite dame. 

— Copie d'assignation au syndic du diocèse , à la requête 
de la vicomtesse. — Le syndic écrit de Toulouse pour 
demander le plan de Teillet. — Signification du nouvel 
arrêt de Toulouse aux consuls de Teillet, qui ferment 
la porte de la ville, lèvent le pont-levis et refusent 
l'entrée au sergent. — Le syndic du diocèse et la vicom- 
tesse s'adressent en même temps à Montmorency. — 
Vérification, par le maître fondeur Remard Py, de 
deux courtauts de couïeuvrines que le diocèse avait donnés 
à fondre à Jean Huin , maître fondeur de Cahors : il 
les trouve hors de calibre. — Ordonnance de Venta- 
dour portant allocation d'indemnité en faveur du vicomte 
de Montfa, subdélégué pour la démolition des fortifi- 
cations de Réalmont. — Lettre autographe de l'évoque 
de Lavaur, Duvergier, relative à une assemblée extraor- 
dinaire du diocèse du Haut-Languedoc. — Inventaire 
des armes et munitions du diocèse. — Lettre de Madiane, 
syndic de Castres, relative à une imposition extraor- 

43 



Digitized by 



Google 



98 



ARCHIVES 



dinaire. — Représentations faites au diocèse par la 
vicomtesse de Paulin. —Requête en indemnité par la 
femme Pezous, dont le mari, charpentier, envoyé à 
Teillet pour le rasement des fortifications, y avait été 
tué. — Compte des sommes empruntées pendant le siège 
de Lombers (61,050 livres) et lettres patentes auto- 
risant l'imposition pour le remboursement. 

C. 883. (Liasse.) — 22 pièces, papier. 

t0^5. (Premier semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Ordonnances de Montmorency : pour la 
garde du château de Saint-Géry , où le seigneur doit 
mettre 50 hommes; — pour l'exécution des lettres paten- 
tentes donnant commission au marquis d'Ambres de 
lever une compagnie de 50 chevau-légers et assignant 
Rabastens et Gaillac pour lieux de réunion; — pour 
le logement de cette compagnie à Cahuzac, avec un 
rôle des frais supportés par les habitants et par Gaillac, 
qui la logea du 12 au 30 mai. — Ordre du duc d'Epernon 
aux consuls de Puycelsi de fournir 10,000 pains d'une 
livre et 20 barriques de vin à l'armée qui faisait le 
dégât autour de Montauban, et lettre du commissaire 
aux vivres assignant Montricoux pour lieu de livraison. 
— Ordre de livrer immédiatement ces provisions à 
Saint-Naufary , autrement le régiment sera envoyé à 
Puycelsi. — Lettre du duc d'Epernon aux consuls de 
Puycelsi qui sont à Monclar : le duc est à Bioule et 
leur assigne rendez-vous à Saint-Naufary , où il se trou- 
vera le lendemain à midi, sans faute (21 juillet). — 
Dépense de 71 livres pour le transport des vivres fournis 
par Puycelsi, sous la conduite de noble Jacques de 
Peyrole, consul. — Commission de Jean-Louis de La Va- 
lette, duc d'Epernon, au sieur deFénélon, pour con- 
naître des contraventions au traité que ce duc avait 
fait avec les habitants de Montauban. — Rôle des pion- 
niers employés par Puycelsi pour faire le dégât des 
fruits contre les villes rebelles. — Etat des lieux qui 
ont fourni 339 pionniers pour les dégâts. 

C. 884. (Liasse.) — 54 pièces, papier. 

1695. (Juillet-Novembre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Pièc^îs relatives à des indemnités pour 
dépenses de guerre et à des fournitures de vivres à 
l'armée. — Enquête sur les dégâts causés dans le con- 
sulat de Graulhet par les rebelles de Rriatexte. — 
Supplique des consuls de Montmiral au sieur de Calmels, 
conseiller au parlement de Toulouse, intendant à la suite 



DU TARN. 

de l'armée, en faveur des habitants de Lamothe-Penenquc 
et Montels. — Rôle des hommes du régiment d'Albigeois 
blessés à Teillet. — Vente, sur la place du Mercadial à 
Graulhet, de la farine tenue en dépôt au château de 
Lézignac, par le sieur Antoine de Lavedan, bourgeois 
d'Albi, seigneur dudit Lézignac. — Rejet de la requête 
en indemnité présentée par Jacques Laroche, sergent 
d'armes, envoyé à Sieurac avec vingt soldats au mois 
d'août pour résister à Rohan ; Laroche avait vaillamment 
défendu la brèche, mais sans pouvoir empêcher l'ennemi 
d'entrer dans la place; il avait été blessé trois fois et 
avait tout perdu. — Dépenses occasionnées par le loge- 
ment des compagnies des comtes de Caraman et de 
Bieule à Marssac, au mois d'août. — Rôle des blessés, 
lors de la prise de Sieurac le 2 septembre, et des vingt 
soldais qui y tenaient garnison avec Laroche. — Après ce 
fait d'armes, le régiment du sieur Lamolière quitta le 
diocèse (8 septembre). — Lettre écrite de Castres par les 
députés de Réalmont et relative à l'exécution de la trêve 
du labourage conclue à Labastide entre les députés des 
deux partis et approuvée (5 novembre) par le conseil du 
duc de Rohan à Castres. — Lettres : des consuls de 
Réalmont pour la publication de cette trêve; — des 
mêmes : ils assurent les habitants d'Albi de leur vif 
désir de vivre en paix et se plaignent de ce qu'on ne 
leur a pas encore envoyé (8 nov.) l'adhésion de Thé- 
mines à la trêve qu'ils ont déjà fait publier; — des 
mêmes , dénonçant des prises de bétail et de paysans 
par les catholiques (10 nov.); — des mêmes (12 nov.) : 
ils ont, de leur côté, fait faire des restitutions et de- 
mandent que les catholiques en agissent de même, ils 
se plaignent du retard que met Thémines à donner son 
adhésion à la trêve, ce qui empêche de nommer les 
commissaires ; — du seigneur d'Arifat : il se disculpe 
d'avoir fait des prises sur les terres du Montredonnais, 
qui appartient à Bieule; s'il a des soldats, c'est pour 
défendre sa maison et ils ne courent pas le pays; — 
des consuls de Réalmont : il vient d'arriver de la cava- 
lerie (14 nov.) à Lautrec, Dênat, etc.; ils demandent 
s'il y a assurance que la trêve sera sévèrement obser- 
vée; — des mêmes, relativement à la trêve; — du 
duc d'Epernon , datée de Marssac et adressée aux con- 
suls de Montmiral : il demande qu'on lui envoie incon- 
tinent des députés, ayant à faire entendre quelque affaire 
important au service du Roi. (Signée : Vostre plus 
affectionné etperfet amy , Louis de Lavalette.) — Ordon- 
nance de restitution de bétail par le consul de Réal- 
mont d' Austry , au nom de Jacques de Beyne , comman- 
dant audit Réalmont pour le duc de Rohan. 



Digitized by 



Google 



G. 885. (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

tt0195. (Décembre.) — Guerre et affaires militaires. 

— Enquêtes et correspondance concernant l'exécution 
de la trêve. — Lettre des consuls de Parisot relative 
à des impositions exigées par Briatexte. — Ordonnance 
de Rohan (en conseil, à Castres, 6 déc), pour la stricte 
observation de la trêve. — Lettres du sieur de Lafon- 
taine; des consuls de Villefranche, Réalmont, Lombers, 
Castres ; de M. d'Alban et des commissaires de la trêve, 
à Réalmont, demandant une réunion à Labastide, pour 
remédier aux infractions. — Mémoire sur ce qui a été 
décidé à la réunion de Labastide. — Requête du syndic 
général de la province et ordonnance du Roi déchar- 
geant le diocèse d'Albi, déjà ruiné, des contributions 
de guerre pour l'entretien des troupes qui sont devant 
Montauban. — Plaintes portées aux commissaires de 
la trêve réunis à Labastide, contre les habitants de 
Réalmont, de Briatexte et autres du môme parti. — 
Réponse des consuls de Castres à ces commissaires , au 
nom du Conseil de la province. — Plaintes du sieur 
d'Arifat et du sieur Calmels, lieutenant de Lombers. 

— Requêtes : des consuls d'Orban, présentant le rôle 
des foules et dépenses supportées par les habitants de 
cette commune ; — des consuls de Carlus , Pouzols et 
Poulan, pour le remboursement de fournitures faites 
à l'armée , de l'ordre de Thémines , pendant les sièges 
de Saint-Paul et Damiatte. 

C. 886. (Liasse.) — ^ pièce, parchemin; t9 pièces, papier. 

iO^O. (Janvier.) — Guerre et affaires militaires. 

— Enquêtes sur les foules souffertes par Mirandol. — 
Lettres : des commissaires de la trêve et de divers 
particuliers relatives à des infractions , à des arresta- 
tions, etc.; — des habitants de Saint-Juéry, qui se 
plaignent de Guillaume Gautier, châtelain de la tour, 
sous le commandement de Ventadour , et arrêt du Par- 
lement ordonnant la démolition de cette tour; — dénon- 
çant des meurtres conmiis au mépris de la trêve ; — 

— de Quinserot, enseigne d'une compagnie de 200 hom- 
mes, régiment de Normandie, attestant qu'il a logea 
Montmiral pendant trois mois; — des consuls de Réal- 
mont et des commissaires de leur parti aux commis- 
saires catholiques : ils désirent la continuation de la 
trêve et demandent des passeports pour aller en con- 
férer avec Rohan; — des mêmes, aux commissaires 
catholiques à Albi : ils se plaignent d'arrestations arbi- 
traires; leurs députés Donarel et Besset ont été battus 
et dévalisés en se rendant à Labastide ; il faut aviser 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 99 

au remède qu'il convient d'apporter à tant de désordre. 



C. 887. (passe.) — 34 pièces, papier. 

tO^O. (Février.) — Guerre et affaires militaires. 
Lettres : du marquis de Ragny aux consuls de Castel- 
nau.de Montmiral, refusant de recevoir la garnison qu'il 
leur avait assignée ; il envoie le prévôt de l'armée pour 
informer sur celte rébellion et menace de punition sévère: 
« Jay appris, dit-il eu post-scripturriy que ceux de Montau- 
ban ont pensé à desfaire ladite compagnie, s'il en arrive 
du malheur vous en respondrez de vos vies »; — des 
consuls de Réalmont relatives à des infractions à la trêve; 

— des consuls et des commissaires de la trêve à Castres, 
sur le même sujet ; — de prisonniers demandant leur 
mise en liberté ; — des sieurs Grimaldi , de Fenols et 
de La Balme, de la mouline de Janes; des consuls de 
Dénat, Villefranche, Fauch, Rassize, etc., relativement à 
la trêve. — Ordonnance de Rohan pour la mise en liberté 
de trois prisonniers, déclarés de mauvaise prise par le 
Conseil, attendu qu'ils sont paysans et laboureurs; cor- 
respondance relative à l'exécution de cette ordonnance. 

— Protestations des consuls de Montmiral contre le syndic 
du diocèse, relativement à l'entretien de la compagnie du 
régiment de Normandie logée dans leur ville, etc. 

c. 888. (Liasse.) — 22 pièces, papier. 

I090. (Mars-Août.) — Guerre et affaires militaires. 

— Correspondance relative à la trêve, aux infractions 
commises par les deux partis, à des arrestations, etc. 

— Ordre de Ragny aux consuls de Lisle de fournir le 
nécessaire, d'après les règlements, à la compagnie du 
baron de Meslay, régiment de Normandie, logée dans leur 
ville. — Ordre de route de la compagnie de M. de Saint- 
Didier, même régiment, se rendant de Rabastens à 
Monestiès. — Requête de deux paysans prisonniers à 
Lafenasse, bien qu'ils aient été déclarés de mauvaise prise, 
et ordre de mise en liberté immédiate. — La compagnie 
Saint-Didier quitte Monestiès pour aller tenir garnison à 
Cahuzac et Vieux. — Dépense occasionnée par les soins 
donnés au sieur Deffos, blessé le dernier jour de février, 
dans une attaque contre Réalmont, combinée entre le 
viguier et M. de Monpeyran, lieutenant de la compagnie 
des gendarmes de son frère le marquis d'Ambres; une 
sortie des Réalmontais avait mis en déroute les assié- 
geants, dont plusieurs furent tués , et Deffos mourut de 
ses blessures. — État de la dépense faite par les consuls 
d'Orban à l'occasion des derniers troubles. — Ordre de 
marche du régiment du sieur de Bourbonne, partant de 



Digitized by 



Google 



f 00 ARCHIVES DU TARN. 

Lacalmdel Puech et Chaudesaigues , pour aller tenir 
garnison à Laguépie et Cordes. 



G. 8S9. (Liasse.) — 58 pièces, papier. 

i09S. (Septembre.) — Guerre et affaires militaires. 

— Compte de dépenses faites par les consuls de Valence 
pendant les derniers troubles. — Vacations des médecins 
Chassan, Maillard et Lucques, pour les soins qu'ils ont 
donnés, depuis un an, aux blessés lors de la rencontre 
de M. de Lescure, et à ceux amenés à Albi de Teillet 
et Sieurac. — Logement de plusieurs compagnies dirigées 
sur le diocèse. — Entretien du régiment de Bourbonne. 

— Logement à Faissac de la compagnie Monbardon, 
régiment de Navailles. — Ordonnances et certificats de 
logement pour Vieux, Cestayrols, Montrairal, etc. — 
Représentations à Ventadour sur les foules, supportées 
par le diocèse. — Comptes d'emprunts faits par quelques 
communautés pour la guerre : Rabastens, 8,500 livres; 
Montmiral, 1,825; Monestiès, 315. — Délibération des 
États du diocèse pour le rasemenl du château de Lombers. 

— Requêtes en indemnité par les communes de Vieux , 
Cahuzac, Brens, Salles, les Avalats, Lisle etMarssac. — 
Enquête sur les désordres causés à Fenols par les soldats 
de la compagnie Chabrinhac. — Frais de voyage de 
Louis Salvan député à Toulouse vers Ventadour, avec 
le juge Combettes et le sieur Séguy. — Comptes pré- 
sentés par les communes de Lisle, Mirandol, Pouzols, 
Fenols, Annay, Blaye, Souel, Montans, Labessière et 
Mailhoc. — Dépenses pour le pansement des cinq bles- 
sures reçues devant Réalmont par le gendarme Deffos. 

C. 890. (Liasse.) — \ pièce, parchemÎD ; 38 pièces^ papier. 

lO^y. — Guerre et affaires militaires. — Inven- 
taire des armes et munitions en dépôt dans une chambre 
du clocher de l'église Sainte-Martianne d'Albi. — Déli- 
bération des douze villes-maîtresses, relative à l'entretien 
de la garnison de Saint-Géry. — Ordre de Montmorency 
au sieur de Labastide de veiller à la garde du château 
de Salvagnac dont était baron Louis d'Arpajon. — Lettre 
du Conseil de Direction relative à l'exécution d'une déli- 
bération du 22 octobre prescrivant de faire un gros de 
1,200 hommes à pied, français, pour s'opposer aux 
desseins de Rohan. — Ordre de route délivré au baron 
de Cornusson pour rejoindre Ventadour à Lavaur. — 
Commission de Montmorency à Lescure pour com- 
mander les gens de guerre levés dans le diocèse : il 
y avait cinq compagnies; la première était celle de 
Lescure, qui avait pour lieutenant le sieur d'Ârthès; 



les quatre autres étaient commandées par les capi- 
taines de Bourzat, de Lacrouzette, de Prat de Rose 
et de Clairac. — Lettre des consuls de Réalmont infor- 
mant le diocèse que le conseil de ville désavoue le 
Réalmontais qui a tiré un coup de pistolet sur un habi- 
tant de Lombers, pour permettre à ce dernier de l'atta- 
quer en justice. — Lettre à Montmorency pour qu'il 
dispense le diocèse de l'entretien de la garnison de Sal- 
vagnac. — Les consuls de Réalmont se plaignent d'excès 
commis par quelques habitants de Villefranche d'Albi; 
ils demandent qu'en exécution de la trêve les comjnis- 
saires d'Albi veillent, comme ceux de Réalmont, à ce que 
les biens des paysans ne soient ni pillés ni saccagés, 
comme il arrive trop souvent. — Lettre signée des sieurs 
d'Huteau, consul de Gaillac, et Laloubière, consul de 
Valence, faisant connaître de Rodez la marche des trou- 
pes qui se dirigent sur Albi. — Requête du chirurgien 
qui a pansé le nautonnier de Marssac blessé d'un coup 
d'épée. — Ordres de marche pour trois compagnies di 
régiment d'Anibal, qui sont dirigées de Valence sur les 
faubourgs d'Albi , et pour cinq compagnies du régiment 
de Languedoc. — Lettres de Montmorency aux députés 
du diocèse et du viguier à d'Arpajon, relatives à la solde 
de la garnison de Salvagnac. 

G. 891. (Liasse.) — 32 pièces, papier. 

109S. (Janvier et février.) — Guerre et affaires mi- 
litaires. — Réquisition au syndic diocésain par Jean 
Huteau, docteur en droit, consul de Gaillac, pour le loge- 
ment de la compagnie Montbrun qui doit s'assembler 
dans cette ville par ordre de Montmorency. — Inter- 
rogatoire de Jean Valker, écossais, arrêté au bac d'Am- 
bialet et conduit à Albi par ordre du baron de Lescure. 
— Ordre de route de la compagnie de chevau-légers du 
baron de Liniéres allant tenir garnison à Dénat et La* 
bastide : le diocèse devait, par jour, à chaque chevau- 
léger, 6 livres de pain, 2 pintes de vin, 3 livres de bœuf» 
1 livre de mouton, 50 livres de foin, 10 picotins d'avoine 
et 5 sous pour payer les ustensiles aux hôtes; le capitaine 
prenait pour 8, le lieutenant pour 6, la cornette pour 4, 
le maréchal des logis pour 4 et le commissaire pour 4. 
—Lettre autographe de l'évêque aux consuls de Labastide 
à ce sujet. — Lettre de Montbrun. — Procès-verbal de 
rébellion dressé par les conmiissaires que le baron de 
Lescure avait chargés de garder, dans les consulats de 
Marsal et de Valence, les gués de Lamontellié, Lamau* 
rinié et Laboute, sur le Tarn, afin d'empêcher les rebelles 
de traverser cette rivière. — Désordres par les troupes à 
Penne, Vaour et Saint-Michel. — Lettre de Henri de 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



101 



Bourbon aux habitants d'Ambialet : il leur envoie le 
capitaine Buisson, soldat de ses gardes, pour conserver la 
fiiaison forte et leur ordonne de lui obéir dans tout ce 
qu'il commandera à cet effet. — Lettre autographe du 
premier président Lemazuyer aux mêmes, pour leur 
reconunander de bien se garder des cs^joleries des re- 
belles et de les traiter en ennemis, selon Tarrêt qu'il 
envoie. — Lettres de l'évèque d'Elbène et des députés du 
diocèse sur le môme sujet. — Mongis, de Réalmont, écrit 
aux députés du diocèse, à Albi, relativement à une prise 
faite par les catholiques sur des paysans; le voleur a été 
tué, mais les choses volées doivent être restituées. — 
Autres lettres du même relatives : à une prise de che- 
Taux ; on les a rendus; mais on a gardé le valet qui les 
<x)nduisait et il le réclame; — à du bétail pris au sieur 
Ck)rras; il en demande la restitution et ajoute : « Ce sont 
les domestiques de M. de Grandval, et si on ne rend pas 
justice, M. de Grandval qui a de quoi n'y gagnera 
rien». — Cartels, par Mongis, pour les contributions 
mensuelles mises par ordre de Rohan, pour l'entretien 
de la garnison de Réalmont, sur les habitants des 
consulats de Lamillarié, Saint-Benoît, Rônel, Puylanier 
et Salies. — Ordonnance assignant le lieu de Fenols pour 
recevoir les malades et les blessés pendant le siège de 
Réalmont. — Henri de Bourbon, prince de Condé, établit 
une garnison de 25 hommes au château de Grandval ; 
lettres patentes autorisant une imposition pour l'entretien 
de celle garnison. — Lettres des sieurs Abel de Saint- 
Pol sieur de Bonneval et François de Lapanouse sieur de 
Savinhac, préposés à la garde des gués du Tarn , rela- 
tives à l'écossais Valker; ils réclament le cheval et les 
armes de cet étranger qui était leur prisonnier. Valker, 
personnage important, qui voulait passer à Montauban, 
avait été conduit d'Albi à Toulouse d'où le prince de 
Condé l'avait envoyé au Roi. On fit droit à la requête des 
deux commissaires. — Délibération du diocèse relative à 
sept ou huit prisonniers faits par le sieur de Labrosse, 
lieutenant de la compagnie Linières, dans une course du 
côté de Roquecourbe; il est décidé qu'on les gardera \ 5 
jours et qu'ils seront ensuite livrés au sieur de Labrosse 
comme prisonniers de guerre. — Lettre de Mongis, gou- 
verneur de Réalmont : on coupe les arbres dans les pro- 
priétés des protestants; s'il n'y a pas réparation, il usera 
de représailles. 

C, 892. (Liasse.) — 55 pièces, papier. 

1098. (Mars.) — Guerre et affaires militaires. — 
Lettres : des députés du diocèse aux États tenus à Tou- 
louse, relatives à la trêve du labourage dont le Prince 



ne veut pas; — de l'évèque d'Elbène, demandant qu'on 
mette à Montmiral une des deux compagnies diocésaines 
qu'on se proposait de placer à Rabastens, et qu'on 
exempte de logement les terres de MM. de Saissac et 
de Tonnac. Ce prélat était aussi aux États de Toulouse; 

— des consuls de Réalmont, pour des prises de bé- 
tail; — relatives à la garnison de Labastide-Dénat, com- 
pagnie du baron de Linières; — du prince de Condé, 
pour le logement des compagnies du régiment de Les- 
cure; — de Mongis, relativement à huit prisonniers 
détenus à Albi : il demande qu'on les traite avec plus 
d'humanité, ou il usera de représailles; — des gens 
de Dénat qui avaient fait ces prisonniers : ils demandent 
qu'on les garde jusqu'au payement de la rançon; — 
des députés du diocèse aux États de Toulouse : M. le 
Prince est venu demander la moitié de l'entretien de 
son armée, qui revient, par an, à 2,200,000 livres; 
mais on n'a pas encore délibéré sur cette demande ; — 
du sieur Clausade, consul de Rabastens, relatives à des 
difficultés survenues dans cette ville entre les haLitants 
du faubourg et la garnison; — de l'évèque d'Elbène 
relative à l'entretien de l'armée; — de Mongis, qui 
se plaint de prises de bétail et outils aratoires : on a, 
dit-il, pillé les métairies du sieur de Gau, ministre 
de Lacaze, et il ajoute : « Si je donne représailles et 
lâche la bride , pour une paire de bœufs on vous en 
prendra cinquante. Prenez-y garde et remédiez au mal. » 

— Ordres de route et de logement du régiment du mar* 
quis d'Ambres, de celui de M. de Sainte-Croix et de 
la compagnie de chevau-légers de M. de Monpeyran. 

— Quittances par le capitaine Buisson, commandant 
d'Ambialet , pour la solde que lui devait le diocèse. 

G. 893. (Liasse.) — 123 pièces, papier. 

IBSS. (Avril.) — Guerre et affaires militaires. — 
Pièces relatives à l'eutretien du régiment d'Albigeois 
et à la recette des réquisitions en argent, bœufs, 
mules , vivres , paniers , etc. , dont plusieurs conununes 
furent frappées par le Prince. — Réquisitions par le 
conseiller Pons de Calmels , délégué par le Parlement 
pour servir le Roi en l'armée du Prince. — Ordres 
pour les préparatifs du siège de Réalmont. — Réqui- 
sitions de pionniers (gastadoursj, par l'évèque et par 
Calmels, pour le rasement de Réalmont : les consuls 
devaient les envoyer à la maison commune d'Albi, 
avec pelles et pics, et les payer pour quinze jours, à 
raison de <5 livres par mois. — Réquisitions de bœufs, 
mules et charrettes par le viguier. — Certificats cons- 
tatant que le régiment du sieur Augustin Auzellier de 



Digitized by 



Google 



402 



ARCHIVES DU TARN. 



Lamolière, mestre de camp et gouverneur des ville 
et château de la vicomte de Villeneuve , a logé à Parisot ; 
le régiment de Normandie à Labessière , Aussac et le 
Bruc; la compagnie des chevau-légers du capitaine de 
Montgon àRouffiac; le régiment de M. de Sainte-Croix 
à Fenols, d'où, après avoir séjourné le 15 et le 16, 
pour faire ses dévotions, il s'est rendu, le lundi 17, 
au rendez-vous général à Lombers ; de môme à Poulan 
et Pouzols, pour le régiment du prince de Phalsbourg. — 
Le 17, a été faite la reconnaissance de la place de Réal- 
mont. — Réquisitions de bouviers qui doivent se rendre 
dans la forêt de FréjairoUes pour y charger des gabions. 

— La compagnie du duc d'Enghien est à Labastide et 
Dénat. — Un ordre, daté du camp de Réalmont le 19, 
et signé Regnauldin, maréchal de l'armée du Prince, 
désigne la conmiune d'Orban pour recevoir les blessés, 
les malades et les bagages du régiment Lamolière; Poulan 
et Pouzols, pour ceux du régiment Phalsbourg ; Aussac, 
pour le régiment de Normandie; Fenols, pour le régi- 
ment Sainte-Croix ; Puygouzon et Saint- Juéry, pour le 
régiment du marquis d'Ambres. — Le même jour 19, 
]e canon est sorti d'Albi et a été conduit au camp. 

— Dénombrement des pionniers levés sur le diocèse; 
le sieur Moysset était spécialement chargé de leur dis- 
tribuer le pain. — Ordre de Henri de Bourbon, daté 
du 23, au camp de Lombers, pour la fourniture par 
les communes de Casteinau et Cestayrols, de pain, viande, 
foin et avoine à ses gardes, pendant huit jours, ou 
17 livres en argent par jour. — Ordre établi par l'ad- 
ministralion communale d'Albi pour le service de l'armée. 

— Divers comptes des dépenses occasionnées par le siège. 

C. 894. (Liasse.) — 54 pièces^ papier. 

1098. (Mai.) — Guerre et affaires militaires. — 
Certificats de logement, quittances de solde, etc., par les 
chefs de compagnies. — Levée,. par ordre de Condé, de 
150 mules, bœufs ou chevaux pour conduire l'artillerie 
de Réalmont à Viane. — Règlement pour la distribution 
du pain aux officiers. — Procès- verbaux de recherche 
des mules et des bœufs dans les communes, pour le ser- 
vice de l'armée. — Ordre aux cinquante bouviers, requis 
dans la baronnie de Curvalle, de se rendre le 6 à Car- 
maux, pour y prendre le canon. Cet ordre émane de 
Jean de Durand , sieur de Lanogarède , commissaire de 
l'attelage de l'artillerie. — Lettre autographe du prince 
de Condé aux syndics du diocèse , datée de Réalmont le 
7 : il demande qu'on lui envoie immédiatement du pain 
et les bœufs requis pour le transport de l'artillerie , et 
faisant ressortir le peu de reconnaissance des Albigeois 



qui cachent leurs bœufs, il ajoute : « Le proverbe dit bien 
vray que passaio el pericolo gabato el sarUo ». On lui 
envoie 36 paires de bœufs et 10 paires de mules. — 
Quittances de Buisson, commandant les douze soldats 
d'Ambialel. — Ordres de Calmels, pour le logement des 
soldats blessés et les soins à leur donner. — Rôle de 60 
pionniers envoyés de Curvalle au siège de Viane, pour 
huit jours, avec pelles et pics. — Frais de transport de 10 
pipes de vin de Saint-Grégoire, Crespinet et Farguetles 
au siège de Viane, « pour la bouche de Monseigneur 
le Prince ». — Ordonnance de Condé, datée de Vabres 
(Aveyron), le 28, portant que le sieur de Lopes doit être 
relevé par le diocèse de tous les dépens, dommages et 
intérêts qui pourraient être réclamés pour le payement 
des charrois nécessités par le siège de Réalmont. — ROle 
des bœufs et mules rendus au diocèse après l'arrivée du 
Prince à Vabres, et de ceux qui avaient été perdus. 

G. 895. (Liasse.) — 51 pièces, papier. 

16^6. (Juin.) — Guerre et affaires militaires. — 
Réclamations pour perles de chevaux, mules, bœufs, 
etc. — Ordonnance de Condé pour le logement de sa 
compagnie de gendarmes à Ambialel : les habitants doi- 
vent envoyer à Alban prendre les ordres de Ragny (9 
juin). — Du 11, ordre de se trouver le lendemain, 6 
heures du matin, à trois ou quatre cents pas au-delà 
d' Alban et d'y attendre le comte ; les envoyés doivent se 
pour\'oir de vivres, car on campera. — Ordonnance de 
Condé (Albi, 9) pour le logement de ses gardes à Cordes, 
pendant huit jours: les consuls doivent pourvoir à leur 
entretien à raison de 120 livres par jour. — L'évoque 
d'Albi, délégué par le Prince pour veiller à la démolition 
des fortifications de Réalmont, ordonne au seigneur et 
aux consuls des Avalais, sur leur refus, de recevoir, 
loger et nourrir, à peine de 1,000 livres d'amende, le 
médecin, le chirurgien, l'apothicaire et les autres per- 
sonnes chargées de soigner les malades et les blessés. — 
Levée de pionniers dans le diocèse pour le dégât de 
Castres. — Autre levée , sur ordonnance de l'intendant 
de Calmels, de pionniers qui doivent réparer les chemins 
pour le passage de l'artillerie. — Ordre du marquis de 
Ragny aux communautés de Cambon, FréjairoUes, Lanel 
et Cunac, de loger la compagnie de chevau-légers du 
baron de Cauvisson avec le train d'artillerie qu'ils es- 
cortent, et de leur fournir vivres et fourrages. Ils y res- 
tèrent deux jours. — Lettres du Prince exemptant de 
toute contribution les biens de Jean de Capriol Saint- 
Maurice, ancien lieutenant de chevau-légers, nommé 
capitaine en remplacement du feu sieur de Monpeyran^ 



Digitized by 



Google 



SERIE C 

pour les services qu'il a rendus au Roi. 
24 livres à Antoine de Barrau, prévôt de Réalmont, qui 
constate, par un certificat de Lescure , avoir fourni dix 
pipes de vin pour le rafraîchissement de l'armée reve- 
nant de la montagne sous la conduite du marquis de 
Ragny, et passant par Raissac, consulat de Réalmont. — 
Certificat de payement des charpentiers de Gaillac em- 
ployés à la démolition de Réalmont, du 47 mai au 22 
juin. — Estimation du dommage causé à la métairie de 
Paulhe, consulat de Mouzieys, par le passage des quatre 
canons que le Prince faisait conduire à Albi. Cette mé- 
tairie appartenait à M. de Saint- Amans, seigneur de 
Mouzieys. Les attelages, qui venaient par le chemin de 
Trivallon, avaient couché au moulin de Laresse. — État 
nominatif de 164 blessés ou malades envoyés aux Avaiats 
pour y être soignés. 

G. 89S. (Ljasse.) — 60 pièces, papier. 

iO!$6. (Juillet.) — Guerre et affaires militaireg. — 
Lettre écrite de Mazamet le 8 et relative à un prisonnier 
dont on demande la mise en liberté, par crainte de re- 
présailles après la perl« de Mazamet et de Saint- Albi. 
Le correspondant ajoute : « Pour ceux de Saint-Albi, ils 
quittèrent la place , et pour ceux de Mazamet , ils 
se sont défendus et leurs chefs sont morts sur la place , 
hormis le second consul, que M. le marquis va faire pen- 
dre, et un autre, mais que les gardes ont laissé fuir. 
Demain on va faire l'attaque d'un petit fort où ils se sont 
réfugiés ». — Ordres du viguier Fontvieille, pour la ré- 
paration des chemins et la fourniture des attelages d'ar- 
tillerie. — Le vicaire du Bout-du-Pont demande une 
indemnité pour les peines qu'il a prises à consoler les 
blessés envoyés à Albi, des sièges de Réalmont, Viane, 
Saint-Affrique, etc. On lui accorde 30 livres. — Compte 
pour le dégât de Castres. — État des sommes empruntées 
pour le siège de Réalmont (95,609 livres). — Comptes de 
dépenses présentés par plusieurs consulats. — Lettre de 
Calmels demandant qu'il soit fait un emprunt de 3,400 
livres pour la capitulation du Castelas, poste dangereux 
pour le diocèse. — Indemnité de i5 livres au vicaire des 
Avaiats qui a consolé les blessés. — Aumône de 100 livres 
aux religieuses retirées au Castelviel et dont les biens ont 
été séquestrés par les rebelles. — Labessière-Candeii 
présente un compte de 6,557 livres, qui est réduit, à 
971 . — Requête de Pclatier : on avait fait un chemin sur 
sa propriété pour le passage du canon que l'on conduisait 
à Réalmont et on lui avait coupé 26 arbres de haute 
futaie; il avait été impossible de suivre le chemin public,le 
canon ne pouvant traverser le Malpas, consulat de Marssac. 



ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBÏ 
Indemnité de 



403 



c. 897. (Liasse.) — 54 pièces, papier. 



1696. (Août.) — Guerre et affaires militaires. — 
États des foules ; requêtes en indemnités par les com- 
munautés de Giroussens, Técou, Puygouzon , Rônel, Las- 
graisses, Fenols, Labaslide, Saint-Juéry, Saint-Grégoire, 
Florentin, Saint-André, Cunac, Cambon, Grèzes, Gaicre, 
Trébas, Puylanier, Fauch, Curvalle, le Verdier, Brens, 
Villefranche, Montans, Rouffiac, Ambialet, Montsalvi, 
Arlhès, Lagrave, Alban, etc. — Requêtes particulières : 
de Dusolier, de Dénat, qui a logé, du 24 janvier au 12 
mars, une brigade de la compagnie des chevau-légers 
du baron de Linières; les hommes de cette troupe avaient 
passé les jours et les nuits à jouer et brûlaient par jour 
au moins quatre charrettes de bois ; — de Calvel , de 
Cadalen, dont la métairie, dite de Cavazier, a été incen- 
diée par les soldats de la garnison ; — des habitants du 
Castelviel, qui ont logé pendant 24 heures, au mois 
d'avril, quatre compagnies du régiment de Lescure; — 
d'Antoine Lautenas qui a servi de lieutenant à Pierre 
de Monteur, canonnier d'Albi, depuis le 23 avril, jour 
où le canon a été conduit devant Réalmont, jusqu'au 4 
mai; il y est resté à ses dépens. On lui accorde 12 livres. 

C. 898. (Liasse.) — 68 pièces, papier. 

ttO^S. (Août-Décembre.) — Guerre et affaires mili- 
taires. — Rôle du logement du régiment de Lescure, au 
Bout-du-Pont d'Albi, lorsqu'il fut licencié le 7 août. — 
Comptes de dépenses occasionnées par le logement ou 
le passage des gens de guerre aux communautés de 
Cordes, Dénat, Carlus, Lombers, Cahuzac, Coufouleux, 
les Avaiats, Saint-Juéry, Alban, Villefranche, etc. — 
Requêtes en indemnités pour dommages ou services, par : 
Ducros, de Lombers, sergent dans la compagnie du ca- 
pitaine François de Lescure, régiment d'Albigeois; — 
Ferrasse, d'Albi; — les habitants de Trébas (8 août) : la 
compagnie des chevau-légers du Prince vient d'arriver 
dans leur localité; ils doivent nourrir 450 chevaux et 
n'ont aucune provision ; — les habitants de Labastide- 
Dènat qui ont à loger, le 7 et le 8 août, la compagnie 
du duc d'Enghien ; — Jean d'Escarlhan , de Lombers, 
écuyer ; — Pierre de Reynès , chantre de la cathédrale; 
— Jean de Ciron , avocat à Albi ; — Moïse de Calmels , 
lieutenant principal à Lombers; — Mathieu Mistionis, 
recteur de Ladrèche, pour services rendus pendant le 
siège de Réalmont; — le comte d'Aubijoux au nom de 
ses sujets de Graulhet, Puybégon et Rusque; — le P. 
Jacques Caumont, cordelier, aumônier du régiment de 
Lescure ; — Arnaud Peyrusset, recteur de Réalmont : il 



Digitized by 



Google 



104 



ARCHIVES DU TARN. 



était rentré dans sa paroisse après la prise de la ville; 
mais il ne put suffire aux exigences de son service à cause 
des maladies qui se déclarèrent parmi les habitants et la 
garnison, avec une telle intensité qu'il y eut plus de 
soixante-dix décès en deux mois; il a été obligé d'appeler 
d'autres prêtres qu'il a payés, etc., etc. 

G. 899. ^Liasse). — • 56 pièces, papier. 

iO^S. — Guerre et affaires militaires. — Pièces 
sans dates précises , mais relatives aux faits de guerre 
de cette année. — Lettre de Saint-Germier à Lecaron, 
d'Albi , pour une restitution de bétail : « Sy ces mes- 
sieurs dalby sont dhumeur de me paier la contri- 
bution, ils jouiront leur bien paisiblement ; il vous plaira 
de le leur dire, car autrement je suis résolu de mestre 
le feu partout et rendre la revanche des ruines quon 
a faites a mon bien ». — Demandes en règlement de 
comptes par plusieurs conununautés. — Requêtes : du 
sieur Destailhas , médecin de Nantes , établi à Albi et 
employé à Réalmont après le siège , pendant la grande 
maladie qui s'en suivit; — de l'abbé de Candeil, pour 
pertes; — de Jean Delpuech , sieur de Canhac, qui perdit 
un cheval dans le combat de Pierre-Ségade contre Rohan; 
— du capitaine Bernard Bouzinac, de Marsal, aussi 
pour perte d'un cheval ; — de la dame Paule de Brunet, 
femme de Jean- Jacques de Lordat, baron de Saussenac, 
pour pertes; — des sœurs de feu Jean Barrau, capitaine, 
demandant justice de l'assassinat de leur frère tué dans 
sa métairie de la Regnaudié, le 18 avril , par un attrou- 
pement armé; — de Jehanne de Cassang, veuve du 
capitaine Arnauld Portai, de Dénat, tué d'un coup de 
mousquet en voulant reprendre l'église de Fauch aux 
partisans de Panât; il laissait cinq enfants. Portai avait 
porté les armes pendant trente ans et était couvert 
de blessures; — de la veuve de Jean Cluzel, d'Albi, 
tué à Fauch ; — du sieur Laguimerie , demandant une 
récompense pour un soldat blessé à Fauch ; — des syn- 
dics du diocèse pour faire rendre par les consuls de 
Réalmont au recteur de la paroisse le clocher et la cloche 
de l'église; — de Jean de Saint-Maurice, sieur de Cadoul, 
en son nom et en celui des habitants des masages de 
Trivalon, Calvairac et Lasgoutines, dépendant de la sei- 
gneurie de Plégades ou Terreclapier , pour dommages 
causés par le passage de l'artillerie; — de Jacques Com- 
bettes, de Gaillac, pour foule lors du passage du canon 
à Brens. — Mémoire remis à M. Mistionis, envoyé en 
mission près de Montmorency, sur la dévastation du 
pays par les troupes. — R61e des soldats pansés et 
soignés par Pierre Chavanier, chirurgien de Monestiès, 



après le siège de Réalmont. 

G. 900. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin \ 29 pièces, papier (1 imprimée). 

I0f99-i035. — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance du vicomte d'Arpajon , marquis de Sévérac, 
maréchal de camp, pour la solde et l'entretien du régi- 
ment du comte de Bieule. — Lettre de plusieurs pro- 
testants de Réalmont aux consuls de cette ville pour 
obtenir justice de quelques brigands qui volent et arrê- 
tent les passants dans les environs; renvoi de cette 
demande au diocèse. — Arrêts du Parlement déléguant 
le conseiller Victor de Frésals, pour faire une enquête 
sur les désordres occasionnés par les gens de guerre 
(4632) et rejetant les frais de cette procédure surtout 
le diocèse. — État des sommes dues par le diocèse à 
plusieurs communautés, dressé pour obtenir l'autorisa- 
tion d'imposer. — Requête d'Elie Capet, d'Albi, récla- 
mant une indemnité pour dommages. — Procês-verbal 
de Louis Lemaistre sieur de Bel jambe, maître des re- 
quêtes et conmiissaire en Languedoc, constatant, sur 
la demande des habitants d'Albi, que les ordres du Roi 
pour la démolition du château de Lombers ont été fidè- 
lement exécutés et qu'il ne reste plus rien de cette for- 
teresse (U juillet 4633). Les lettres patentes qui ordon- 
naient cette démolition étaient du 9 octobre 4632; la 
ville d'Albi était chargée de l'exécution et d'en faire les 
frais; il y eût une dépense de 47,500 livres, qui fut 
répartie en deux années sur tout le diocèse. — Corres- 
pondance du consul Teyssier , député à Paris pour le» 
affaires du diocèse et principalement pour l'artillerie 
de Castres que le Roi voulait faire acheter par la ville 
d'Albi. — Ordonnance de Schomberg duc d'Halluyn, gou- 
verneur de Languedoc (4635) : dans la crainte d'une 
invasion espagnole, il ordonne une levée de 2,474 hom- 
mes dans le diocèse ; dans la répartition , Albi figure 
pour 483 honmies; Cordes et les jurades de son con- 
sulat pour 225; Rabastens pour 403; Lapélissarié pour 2; 
Gaillac pour 477; Teulet pour 4; Castelnau-de-Lévis 
pour 63 ; le Bruc pour 4 ; Lisie pour 72 ; Rouire et 
Lamothe pour 3; Réalmont pour 76; Monestiès pour 
82, etc., etc. 

C. 901. (Liasse.) — 49 pièces, papier. 

1630-1039. — Guerre et affaires militaires. — 
Logement de la compagnie du comte de Bieule à Valence, 
Cahuzac et Curvalle, et des gendarmes du gouverneur à 
Réalmont et Lombers, pour trente jours. — Subsistance 
de la compagnie du gouverneur pendant l'année 4637 : le 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBl. 



405 



total de la dépense répartie sur le diocèse est de 83,000 
livres; M. de Maussans commandait cette compagnie. — 
Le diocèse nourrit, pendant 20 jours, en exécution d'une 
ordonnance de Schomberg, 250 mules, mulets ou che- 
vaux du service de l'artillerie. — Imposition de 22,000 
livres sur le diocèse, par ordonnance du gouverneur (20 
décembre 4638), pour l'entretien et la subsistance de la 
compagnie de chevau-légers du comte de Mérinville^ — 
Ordre de route des compagnies Yentadour se rendant de 
Gastelnaudary à Gaillac. — Traité fait par le Prince, au 
nom du Roi^ avec le comte de Mérinville, capitaine de 
chevau-légers, pour la levée d'une compagnie de 80 
chefe, cavaliers et bas officiers, et ordre de garnison 
pour cette compagnie à Cordes. — Ordre de route des 
compagnies Yentadour pour se rendre de Gaillac à 
Liste, etc. 

C. 902. (Liasse.) — 30 pièces, papier. 

lASfl. — Guerre et affaires militaires. — Lettres du 
Roi et d'autres personnages relatives aux recrues pour 
l'armée d'Italie. — Traités : avec Gilles Loubière, pour la 
levée des 22,000 livres applicables à l'entretien de la 
compagnie Mérinville; — avec les officiers du régiment 
Yentadour, pour la subsistance pendant le quartier d'hiver, 
et imposition, sur le diocèse, des 45,800 livres nécessai- 
res pour l'exécution de ce traité; — pour la subsistance 
des officiers d'état-major du régiment de cavalerie de 
M. de Mérinville, pendant deux mois ; — pour celle de la 
compagnie de M. D'Amboisc qui resta deux mois à 
Rabastens. — Département fait par l'intendant, sur les 
diocèses de la province, des deniers nécessaires pour l'en- 
tretien des troupes qui y sont cantonnées; lettre de 
Schomberg à ce sujet. — Ordonnances du gouverneur 
de la province : autorisant les impositions pour les com- 
pagnies D'Amboise, de Mérinville et Yentadour, sur la 
requête du syndic; — portant réduction du quartier 
d'hiver du régiment Yentadour; — pour le logement des 
chevau-légers de Mérinville à Réalmont, pendant 8 jours, 
les consuls de cette ville devant leur fournir la subsis- 
tance, conjointement avec la baronnie de Lombers; — 
répartissant sur tout le diocèse les sommes fournie^ pour 
cette subsistance par la baronnie. — Ordonnance de 
Henri de Bourbon et délibération de l'Assiette pour une 
imposition de 3,544 livres nécesaires pour la seconde 
montre du régiment provincial. 

C. 909. (Liasse.) — 80 pièces, papier. 

lASfl. (Suite.) — Guerre et affaires militaires. — 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



Ciomptes et pièces à l'appui : des consuls de Gaillac, pour 
l'entretien des officiers et soldats du régiment Yentadour; 
«—des consuls de Cordes, pour les frais de logement de la 
brigade de M. d'Arpajon et contrôle de cette brigade; — 
des mêmes consuls, pour le quartier d'hiver de la compa- 
gnie de chevau-légers de Mérinville, pendant 4 5 jours, 
et quittance autographe de cet officier, pour 3,000 livres; . 
— des consuls de Penne et de Puycelsi, pour le même 
quartier d'hiver, aussi pendant 45 jours; — des consuls 
de Lisle, pour le logement du riment Yentadour pen- 
dant 35 jours; — des consuls de Rabastens, pour le loge- 
ment de la compagnie des chevau-légers de M. D'Amboise, 
du 20 avril au 8 mai; — des consuls de Rabastens, Mont- 
miral et Gadalen, pour le logement de la même compa- 
gnie pendant un mois; — des consuls de Rabastens, pour 
le logement du régiment de Sérignan pendant 45 jours, 
du 6 au 24 mai; — des consuls de Gaillac et Lisle , pour 
le logement et la subsistance du régiment Yentadour; 
procuration par messire Charles de Lévis duc de Yentadour 
à Hector D'Astorg, écuyer, sieur de Laperrière et capi- 
taine, pour toucher au nom du duc 84,000 livres; — 
des 3,640 livres levées, sur ordonnance du Prince, pour 
le régiment de Languedoc, — et des 37,305 livres, 
imposées pour le régiment de Yentadour. 

c. 904. (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 33 pièces, papier. 

1A419-1S41. — Guerre et affaires militaires. — 
Solde des officiers de l'armée : le mestre de camp 400 
livres par mois, le major 450, l'aide 400, le maréchal 
des logis 60, le chirurgien 30, l'aumônier 30, les com- 
missaires 405. — Requête d'une pauvre veuve dont le 
mari, revenant du marché, a été assassiné par des gendar- 
mes du régiment de Sérignan, sur la route de Yalence; 
elle avait cinq enfants et sa belle-mère; elle demande un 
secours et on lui accorde 45 livres.— Ordres du Prince 
(Albi, 46 juillet) pour le délogement d'une compagnie 
du régiment de Sérignan qui doit se rendre de Réal- 
mont à Yalence et pour cinq autres compagnies dirigées 
de Réalmont sur Gaillac. — Ordonnance de Schomberg 
et délibération de l'Assiette relatives à une imposition 
de 9,450 livres pour un mois de subsistance de 40 com- 
pagnies du régiment de Sérignan. — Impositions sur 
le diocèse: de 43,234 livres, pour sa part de l'en- 
tretien des garnisons de Brescou, Leucate, etc.; — 
de 434,443 livres, pour sa part dans la subsistance des 
gens de guerre pendant le quartier d'hiver; — de 4,544 
livres, par ordonnance du prince de Condé, applicables 
à une levée de pionniers volontaires pour l'armée, attendu 
qu'il est difficile aux communautés de les lever elles- 

44 



Digitized by 



Google 



406 ARCHIVES 

mêmes et de les entretenir. — Ordonnances du même 
prince pour l'établissement des étapes, pour le loge- 
ment de plusieurs compagnies et pour la subsistance 
des cinq compagnies du régiment Lachapelle- Vallon , 
logées à Gaillac, Lisle et Rabastens. — Délibération 
de l'Assiette et comptes des trois villes relatifs à cette 
subsistance. — Ordre de logement des gardes du maré- 
chal de Brézé, à Gaillac. — Enquête sur des extorsions 
et des malversations commises avec menaces et violences, 
dans le diocèse, par des officiers de l'armée. 

C. 905. (Liasse.) — 31 pièces, papier. 

tB4ll. (Deuxième semestre.) — Guerre et affaires 
militaires. — Le Prince, sur la requête des consuls de 
Gaillac et de Lisle, ordonne le remboursement des 
sommes que ces communautés ont avancées pour la sub- 
sistance de la compagnie des gardes du maréchal de 
Brézé; lettres du Prince et du sieur Dumont, capitaine 
de cette compagnie. — Autre ordonnance du Prince 
pour la réunion immédiate de l'Assiette, à l'effet de 
répartir l'imposition nécessaire pour qu'il soit pourvu 
à cette subsistance , les villes] de Gaillac et Lisle ne 
pouvant plus y suffire. — Cette compagnie des gardes 
après le désordre survenu à Mazamet, le 7 juillet, s'était 
retirée à Castres, puis était entrée dans le diocèse d'Albi. 
— Délibération de l'Assiette et département de l'impo- 
sition. — Quittances du capitaine Dumont; comptes pré- 
sentés par les consuls de Gaillac et de Lisle. — Ordon- 
nance du Prince pour la répartition sur le diocèse de 
la subsistance pendant dix jours des cinq compagnies 
levées pour l'armée du Roussillon, par les villes d'Albi, 
Caillac, Cordes, Rabastens et Lisle. — Compte présenté 
par les habitants de Rabastens, qui ont logé et entretenu, 
par ordre, du iS octobre au 1«' novembre, la com- 
pagnie des gardes de Brézé, forte de 5 offlciers et bas 
officiers, et 93 cavaliers, dont M à pied. De là, cette 
compagnie alla à Réalmont pour dix jours, puis à Cordes. 
Répartition de la dépense sur tout le diocèse. — Ordre 
de route de la compagnie du duc d'Enghien et de celle 
des gendarmes du Prince venant de farmée du Rous- 
sillon dans l'Albigeois pour la revue. — Traité pour l'étape 
de Cordes avec le sieur Pradal , marchand de cette ville. 

C. 906. (Liasse.) — 61 pièces, papier. 

lB4lt9. (Janvier, février et mars.) — Guerre et affaires 
militaires. — Ordre du maréchal de Brézé, vice-roi et 
lieutenant général des armées du Roi en Espagne, adressé 
au sieur de Leberon-Ambres , pour lever dans le dio- 



DU TARN. 

cèse 300 hommes destinés à l'armée du Roussillon (7 
janvier). — Pauliac, chargé de celte levée, subroge Pey- 
russon, son cousin. — Ordre de route de la compagnie 
des gardes du maréchal de Lameilleraie se rendant de 
Poitiers à Carcassonne, en passant par Cordes, Albi, 
Briatexte et Puylaurens. — Autres ordres de route pour 
des troupes dirigées sur le Roussillon en suivant le même 
chemin. — Rôle du train du chevalier de Rodes, capi- 
taine-lieutenant de la compagnie du duc d'Enghien, logé 
à Monestiès, et composé de quarante personnes. — Route 
du lieutenant-colonel du régiment d'Enghien partant de 
Narbonne et traversant l'Albigeois par Labastide-Rouai- 
roux, Castelnau de Brassac, Dénat, Albi et Cordes. 11 
devait prendre en passant les équipages du régiment 
qui étaient à Castelnau de Brassac. — Le Roi devant 
amener de l'infanterie et de la cavalerie dans la pro- 
vince, le marquis d'Ambres ordonne d'augmenter l'appro- 
visionnement des étapes. Le marquis d'Ambres, lieutenant 
général, commandait dans la province en l'absence du 
Prince. — Contrôle nominatif des soldats fournis par le 
diocèse à l'armée du Roussillon. — Ordonnance du Roi 
relative à l'étape, et lettre d'envoi signée : Vauquelin 
des Yveteaux. — Commission du marquis d'Ambres pour 
l'imposition d'une somme de 7,574 livres destinée aux 
approvisionnements. — Commissions et instructions don- 
nées par le Roi aux sieurs de Lamontaigne et Clozier, 
sur le fait des abus dans l'administration militaire et des 
étapes. — Letlre missive du Roi à l'évêque d'Albi pour 
recommander ces deux commissaires, et délibération de 
l'Assiette à ce sujet. 

C. 907. (Liasse.) — 41 pièces, papier. 

1B19« (Avril-Juillet.) — Guerre et affaires mili- 
taires.— Ordre des commissaires Lamontaigne et Clozier, 
et délibération de l'Assiette pour la levée des hommes de 
milice que le diocèse doit fournir à l'armée. — Contrôle 
des miliciens présents le 5 avril à Réalmont, lieu de 
rassemblement. — Ordonnance du Roi pour faire aug- 
menter de deux jours la subsistance des soldats, attendu 
que huit jours ne leur suffisent pas pour rejoindre l'ar- 
mée. — La milice du diocèse étant au camp devant 
Perpignan, on dépensa 129 livres pour l'étape qui leur 
fut portée en doubles par un homme à cheval. Ils avaient 
été conduits au camp par M. de Lamontaigne. — Requêtes 
en remboursement de dépenses de guerre par les com- 
munautés; réquisitions, certificats des chefs de corps, 
etc. — Dégâts dans la banlieue de Cordes par des gens de 
guerre; plaintes du syndic. — Contrôles des compagnies 
du régiment Lachapelle- Vallon. — Ordonnance de l'in- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBl. 



407 



tendant Vauqnelin des Yveteaux, pour Tapprovisionne- 
ment des lieux détape. — Le diocèse devait fournir, 
avant le 10 août, 379 miliciens, armés les deux tiers de 
mousquets et le reste de piques, au camp devant Per- 
pignan. Comme il était impossible de fournir tout le 
contingent dans le délai fixé, à cause de la rareté des 
honunes, l'administration diocésaine traita, le 30 juillet, 
avec Jean Mialet sieur de Terrailhac et Jean de Bo- 
naven sieur de Marinac, son beau-frère, qui s'engagèrent 
à fournir pour le 2 août, moyennant 2,400 livres, 50 
soldats armés de mousquets et de piques, dans la pro- 
portion indiquée ci-dessus. L'ordre du Roi pour cette 
levée était daté de Tarascon, le 28 juillet. 

G. 908. (Liasse.) — t pi^> parchemin; 96 pièces, papier. 

HWk^. (Août-Décembre.) — Guerre et affaires mili- 
taires. — Un ban de la noblesse, fort de 170 personnes, 
et qui allait rejoindre l'armée du Roussillon sous la con- 
duite du comte de Vailhac, loge à Cordes, Gaillac, Puy- 
laurens, Castelnaudary, etc. — Passage des milices des 
diocèses voisins. — Lettre de l'évèque à l'étapier de 
Cordes, pour faire donner 76 livres à M. de Marnhac qui 
n'avait pas pris en passant l'étape de sa compagnie. — 
Gaillac loge 35 gentilshonunes volontaires allant rejoindre 
l'armée sous la conduite du baron de Cornusson , séné- 
chal de Toulouse et Albigeois. — Effectif des cinq com- 
pagnies envoyées au camp par le diocèse : compagnie 
Bourzat, 64 hommes; compagnie Puechmignon, 47; com- 
pagnie Marnhac, 51 ; compagnie Pomayrols, 33; compa- 
gnie Savinhac, 24; total, 216. — Rôle des déserteurs de 
la milice Albigeoise, avant la revue passée par le com- 
missaire à Perpignan. — Les gentilshommes, sous le 
commandement de Cornusson, au nombre de 40, par- 
tirent de Perpignan le 1 1 septembre pour rentrer chez 
eux; ils étaient à Gaillac le 16; le 19 arriva la compagnie 
du comte de Vailhac, forte de 140 gentilshommes, et elle 
repartit le lendemain pour Villemur. — Mesures prises 
pour le quartier d'hiver et commission des commissaires 
aux États de la province pour l'étape de 1643. 

C. 909. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 18 pièces, papier. 

1B4I3. — Guerre et affaires militaires. — Ordres de 
route des compagnies d'Enghien et du Prince quittant 
les environs de Toulouse pour se rendre au Pont-de- 
Cirou, par Mazens et Gaillac. —Commission à MM. Charles 
et Henri de Ranchin, de Castres, pour la recette d'une 
imposition de 124,969 livres mise sur le diocèse d'Albi, 
pour sa part de la subsistance des gens de guerre pen- 



dant le quartier d'hiver. — Transaction entre le syndic du 
diocèse et les consuls de Rabastens, au sujet d'une sonmie 
de plus de 15,000 livres avancée par cette communauté. 

— Ordonnance du marquis d'Ambres assignant le lieu 
de Puycelsi pour le séjour, pendant quatre jours, de trois 
compagnies du régiment du comte de Ginhaux qui doit 
faire des recrues. — Compte des étapiers de Gaillac et 
de Cordes. — Ordonnance de Schcmberg (Albi, 23 sept.) 
pour le changement de l'étape, entre Briatexte et Saint- 
Antonin, de Gaillac à Cahuzac; il est fait défense aux 
troupes de loger à l'avenir à Gaillac, à peine de déso- 
béissance pour les officiers et de la vie pour les soldats, 
le Roi ayant exempté cette ville de tout logement de gens 
de guerre, par lettres du 18 juillet, contresignées Le- 
tellier et scellées du petit sceau du cabinet. — Compte 
des étapes du diocèse, présenté aux États généraux de 
la province, par le syndic Galaup. 

G. 910. (Liasse.) — 6 pièces, parchemin; 38 pièces, papier. 

1B4I4-1B45. — Guerre et affaires militaires. — 
Revue à Cahuzac de 203 hommes du régiment de Mérin- 
ville revenant de Catalogne. — Quittance d'une somme 
de 25,158 livres, pour la part du diocèse dans l'étape de 
1645. — Saisie de mulets et de leurs charges sur des 
marchands du diocèse, par suite du retard apporté par 
l'Assiette dans le payement de sa part des dépenses occa- 
sionnées par l'embarquement des troupes en 1643. — 
Logement de sept compagnies de chevau-légers à Ville- 
franche. — Comptes trimestriels des consuls de Cordes 
pour l'étape, et de ceux de Pampelonne pour le logement 
d'une compagnie. — Arrêt du Conseil privé du Roi 
rejetant le pourvoi du syndic du diocèse contre un 
jugement de l'intendant qui condamne les villes de Réal- 
mont et Lombers à rembourser à celles de Conques et 
Mas-Cabardès la subsistance, pendant onze jours , de la 
compagnie de gendarmes du maréchal de Schomberç. — 
Compte de l'étape de Cahuzac. — Rôle des frais et dépens 
dans l'affaire relative à la saisie des mulets des voituriers 
de Rlaye. — Compte de l'étapier de Cordes. 

C. 9M. (Liasse.) — 43 pièces, papier. 

164B-i649. — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance du comte Du Roure pour le logement de 
compagnies du régiment Calvière, infanterie, à Cahuzac. 

— État des avances faites par le diocèse, pour le logement 
et la nourriture des gens de guerre, de février 1646 à 
avril 1647. — Logement du régiment Du Plessis-Praslin 
à Réalmont et réclamation des consuls à ce sujet. — 



Digitized by 



Google 



♦08 ARCHIVES DU TARN 

Logement des chevau*légers de Schomberg^ da régiment 
de Ganges, etc. — Ck)mptes de Fétapier de Cordes et 
pièces à l'appui. — Compte de Tétape d'Aibi pour 
Tannée 4648. 



G. 9it, (Liasse.) — 39 pièces, papier. 

lA50«l^ft9« — Guerre et affaires militaires. — 
Comptes de Tétape de Cordes et, à Tappui , des ordres 
de route pour les gendarmes du prince de Conti, pour 
les clieyau-légers de Comminges, pour les gardes du 
maréchal Du Plessis-Praslin , etc. — Compte de la four- 
niture de rétape à Castelnau de Montmiral. — Rôle des 
communautés du juratif de Cordes qui ont fourni l'étape 
aux troupes de passage, les consuls de Cordes étant 
étapiers forcés (1653). — L'étape est établie successive- 
ment à Cordes, à Saint-Bauzile, à Cahuzac, malgré le 
refus des consuls et le soulèvement du peuple. — Comptes 
des consuls. — Commission pour imposer une somme de 
4,000 livres oubliée dans le département de l'étape au 
préjudice du trésorier de la bourse du pays. — Délibé- 
rations de l'Assiette pour solder diverses dépenses occa- 
sionnées par le passage des troupes, et pour ihfonner 
contre les gens de guerre qui viennent se loger dans les 
communautés, sans ordonnances, et y commettent toute 
sorte de désordres. — Délibération du Conseil de Direc- 
tion sur une lettre du duc d'Arpajon, écrite de Sévérac, 
et relative à la mise en état des canons du diocèse que 
le duc doit employer pour le service du Roi (mars 4658). 
— État des ustensiles du quartier d'hiver de 4658, à 
raison de 8 livres par compagnie de cavalerie. — Deux 
lettres de l'évèque relatives aux étapes. 

C. 913. (Liasse.) — 52 pièces, papier (3 imprimées). 

1074. — Guerre et affaires militaires. — Ordonnan- 
ces du marquis de Calvisson et de l'intendant Dagues- 
seau, lettres et instructions, délibérations des villes-maî- 
tresses, etc., relatives à une levée de 739 hommes que 
doit fournir le diocèse à l'armée du Roussillon. I-.es 
deux tiers des hommes doivent être armés de mousquets, 
les autres de piques. Il est permis au diocèse d'emprun- 
ter. Répartition du contingent. Contrôle nominatif des 
miliciens. Formation des quatorze compagnies. — 1"» 
compagnie, 76 hommes : capitaine, Louis baron de Les- 
cure, mestre de camp; lieutenant, Raymond Dassier de 
Nogaret sieur de Corbière ; sous-lieutenant, Alphonse de 
Lescure sieur de Mouleux. — SI® compagnie, 5Î hommes: 
capitaine, Jean-Louis de Janin sieur de Gabriac ; lieute- 
nant, Pierre de Najac sieur de Labruguière ; sous-lieute- 



' nant, Rayrmond Jacme de Técou. — a« compagnie, 80 
hommes : capitaine, Jacques de Lescure sieur de Lamothe- 
Ledou; lieutenant, Jean de Camboas sieur de Labarroidié;. 
sous-lieutenant, Alexis de Padiès sieur de Clôt. — 4« 
compagnie, 54 hommes : capitaine et major, Fr^çois dr 
Genton sieur de Foirferrière; lieutenant, Raymond d'Aos^ 
saguel sieur de Lasbordes; sous-lieutenant, Jean de Brès^ 
sieur de Prallal. — 5® compagnie, 50 hommes: capitaiDe,> 
François Dumas sieur de Pech-Duc ; lieutenant aide^ma- 
jor, André de Martinon; sous-lieutenant, Pierre Bousquet» 
de Valence. — 6» compagnie, 50 hommes: capitaine, Marc- 
Antoine de Boyer de Maîlhac sieur de Puechmëja; Ueute- 
nant, Pierre de Solinhac; sous-lieutenant, Mathieu Garri- 
gues. — 7« compagnie, 50 hommes : capitaine, le cheva- 
lier deLescure; lieutenant, Jean Balard, avocat; sous-lieute- 
nant, Pierre d'Escarlhan sieur de Léjos. — 8<» compagnie, 
50 h(»nmes : capitaine, Nicolas de Lacressonnière sieur 
deLonchampt; lieutenant, Jean Gardes; sous-lieutenanty 
Joseph de Salinier sieur de Gimel. — 9« compagnie, 5ft 
hommes : capitaine, Louis Delpech sieur de Puechianlou; 
lieutenant, François Delpech sieur de Lacapelle; sous- 
lieutenant, Louis de Latour sieur de Glassac. — 40*^ com- 
pagnie, 50 h(»nmes : capitaine, Jean Metgé; lieutenant, 
François de Palheret sieur de Saint-Chamaux; sous-lieu- 
tenant, Bernard de Lamy. — U^ compagnie, 50 hommes: 
capitaine François Cahuzac sieur de Larroque du Yerdier; 
lieutenant, Jean Durieu sieur Descarandiers; sous-liett- 
tenant. Clément Estadieu. — IS^'^^ompagnie, 53 honmies: 
capitaine, Jean de Marlhaves; lieutenant, Antoine de 
Molinier sieur de Peyroussou ; sous-lieutenant, Jean de 
Foulcher siein- de Lalande. — 1 3<^ compagnie, 50 hommses: 
capitaine, Pierre de firès sieur de Belesta; lieutenant , 
Jean Mureau sieur de Lorange; sous-lieutenant, Joseph de 
Brës sieur de Labarthe. — U^" compagnie, 50 hommes : 
capitaine, Jacques de Cugniac sieur de Pauliac; lieutenaat^ 
Jean Dassier sieur de Soulhiolz; sous-lieutenant, Jacques 
de Vernhes chevalier de Puechméja. — Tous les officiers 
avaient été nommés par l'archevêque et les six derniers 
capitaines n'avaient jamais servi. — L'archevêque passa 
la revue du régiment, le 22 juin , sur la place de la 
Bcrbie. 

c. 914. (Liasse.) — 34 pièces, papier (1 imprimée). 

lBVQ(-tA9Y« — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance des ccmimissaires aux États autorisant un 
emprunt pour l'entretien des prisonniers espagnols in-* 
ternes à Albi. — Levée de 200 hommes pour le Rous*- 
sillon (4676). — Ordre de route pour le régiment dic^* 
césain rentrant du Roussillon (31 août 4676). — Comptes 



Digitized by 



Google 



des communautés de Liste et Gaillac pour l'étape. — 
Instructions pour te quartier d'hiver de 4685. — Réal- 
mont loge 50 dragons envoyés par l'intendant dans ta 
©résigne (4689) et 45 au retour de cette expédition. — 
Règlement de compte pour les sommes avancées aux 
troupes du Roi par la ville de Réalmont, en 1693. — 
Imposition pour solder la dépense occasionnée par un 
achat de 350 fusils, fait en 4691 par ordre de l'intendant 
LaffioigBon, pour armer les anciens catholiques du dio- 
eése. — Circulaire du syndic général relative à la nou- 
velte organisation de l'étape. — Réclamationr par tes 
consuls de Réalmont pouf le remboursement des dépenses 
occasionnées à leur communauté par le passage des dra- 
gons dirigés sur la Grésigne et par le logement d'une 
compagnie de cavaterie du régiment de Béthune, du 48 
avril au 45 juin 1591. — Ordonnance (4694) autorisant 
un emprunt pour la réparation des armes des eompa- 
gntes bourgeoises placées sous le commandement de 
• Jean de Marlhaves. 

G. 916. (Liasse.) — 50 pièeeè, papier. 

iV09-i99S. — Guerre et affaires militaires. — 
Ordonnance du duc de Roquelaure et lettre de M. de 
Pi4ol<-Lagrave, colonel d'un régiment de milice du diocèse, 
pour la levée d'une nouvelle compagnie de ce régiment 
dans tes communautés de Castelnau de Lévis, Saint- 
Juéry, Cunac, les Avalais, Arthès, Labastide-Montfort et 
Castanet. — Solde des frais de transport de 46 fusils 
avec leurs baïonnettes envoyés au diocèse. — Ordres de 
logement, pour les dragons du Languedoc, à Gaillac, 
Cordes, Réalmont, Albi, Liste et Rabastens. Ces ordres 
sont signés par te duc de Roquelaure ou par le marquis 
de Caylus> maréchal de camp, son lieutenant en Langue- 
doc* — Requête des consuls de Réalmont des dépenses 
occasionnées par le logement des dragons. — Fourniture 
de 30 mulets par te diocèse. 

G. 916. (Liasse ) — 35 pièces, papier. 

lY4W«'i99tt. — Guerre et affaires militaires. — 
Lettre du syndic général de Lafage, relative à la four- 
niture de voitures aux troupes. — Ordonnance de Tin- 
tendant et état pour une imposition applicable au nienu 
habillement des miliciens. -^ Délibération des États de la 
province relative au logement de la maréchaussée (4752). 
Lettres du-syndic général et de l'intendant Saint-Priest 
à ce sujet. — Avis que la brigade de la maréchaussée qui 
devait venir à Albi reste à Sommières. — Contrôles des 
miliciens : contingent de 4766, 96; — en 4767, 99; — 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 

en 4768, 405; —en 4769, 406; — en 4775, 67; - 
1776, 66; — en 1777, 69; — en 4778 et 4779, 73. 



fo« 



en 



G. 917. (Liasse.) — 63 pièces, papier (\ imprimée). 

tVMl-iy99. — Guerre et affaires militaires. — 
Casernement de la maréchaussée ; délibération des États 
de la province et du diocèse à ce sujet, correspondance 
avec l'intendant, avec te syndic général, etc. — Polices 
passées pour ce casernement, états des lieux, etc. — 
Contrôles des jeunes gens levés annuellement dans la 
subdélégatiott d'Albi, garnison du Viennois, de 4780 à 
4788 inclusivement.— Logement des trottj^es de passage. 

C. 918. (Liasse.) — 5 pièces, parchemin; 35 pièces, papier (3 imprimées). 

i&V4-i66S. — Travaux publics. — Commission de 
Joachim de Chabannes, sénéchal de Toulouse et Albigeois, 
pour le département de 3,000 livres apjrficables à la répa- 
ration des ponts et passages de la sénéchaussée (1574); te 
diocèse d'Albi est compris dans ce département pour 648 
livres. — Imposition de 333 écus sur le diocèse (1588) pour 
la réparation des ponts. — Commission du grand voyer de 
France à Albert de Nupces, pour faire la visite des ponts 
et chemins et dresser les devis pour tes réparations 
(1609). — Emprunt de 4, «00 livres (1618J pour la res- 
tauration des ponts en ruine. — Procès-verbal de la 
visite des ponts par le sieur dô Bardichon, syndic général. 

— Travaux aux ponts de Gassalès , Trôtoco , Cahutaïc , 
Briatexte, Graulhet, Lescure, etc. — Restauration du 
passage de Malcabrière, chemin d'Albi à Cahors par 
Cordes et Saint-Antonin. — Commission des États pour 
imposer sur le diocèse d'Albi (1663) tes sommes destinées 
à la réparation des ponts et chemins, savoir : 1,960 livres 
pour la sénéchaussée de Carcassonne et SI,9S0 pour la 
sénéchaussée de Toulouse. — Arrêt du Conseil d'État 
portant défense aux maîtres des ports , ponts , chemins 
et passages en la sénéchaussée de Toulouse, de visiter 
les chemins et de juger les délits en cette matière , 
réservant aux États de la province le soin de veiller à la 
conservatiiHi de ces travaux. — Bail des réparations à 
faire aux chemins d'Albi à Castelnau, au Pontet, à Mo- 
nestiès et au Théron-viel, ce dernier appelé du Tendat. 

— Ordonnance de l'intendant Daguesseau (4684) pour te 
creusement des fossés par les propriétaires sur le grand 
chemin de la poste , etc. — Autre ordonnance du même 
intendant prescrivant des mesures pour l'entretien des 

^chemins. 



Digitized by 



Google 



446 



G. 919. (Liasse). — 70 pièces, papier (4 imprimées) 



IVOO-IVBA. — Travaux publics. — Ordonnances 
de rintendanl : confirmant les anciens règlements sur 
Tentrelien des chemins ; — relative aux fossés du che- 
min d'Albi à Mezens près de Lapoint^. — Honoraires de 
l'ingénieur de Clapié qui a fait les devis pour les ponts 
de Lafenasse, Trotoco et Briatexte. — Ordonnance nou- 
velle de rintendant et correspondance du syndic général 
relatives à l'entretien des fossés des grands chemins. — 
Rejet d'une demande en réparation de chemins faite 
par les fermiers généraux, pour le transport du sel. — 
Mémoire sur le chemin d'Albi à Pézénas passant par la 
montagne de Lespinouse. Voyage fait à ce sujet par 
M. de Camé. — Règlement (1744) sur la largeur des 
fossés et l'entretien des chemins dans la sénéchaussée de 
Toulouse. — Travaux aux ponts de Bouissière et de Mar- 
tianne, commune de Gastelnau de Bonnafous. — Mémoire 
sur les grands chemins à construire ou à réparer dans 
l'intérêt du commerce. — Vérification du chemin de 
Brens à Montans par l'inspecteur Gleizes. — Rapport du 
syndic Guérin sur les ponts à construire ou à réparer. 

— Correspondance de Gleizes avec de Faget, directeur 
des travaux publics de la province, relative au pont de 
Soual et à d'autres travaux en cours d'exécution. — État 
des sonmies accordées au diocèse pour tes ouvrages 
publics endommagés par l'inondation du mois de novem- 
bre 4766; procès-verbal de visite des dégâts. — Lettres 
de Gleizes à de Faget sur les travaux qui s'exécutent à 
la côte de Malcabrière et qui ruinent les entrepreneurs. 

— Devis et adjudication du chemin dit des Avalats, 
d'Arthès au pont de Peignes, etc. 

C. 920. (Liasse.) — 44 pièces, papier (1 imprimée, 1 plan). 

i^VO-lVSO. — Travaux publics. — Correspon- 
dance relative aux ponts à construire sur la route d'Albi 
à Toulouse. — Pont de Peignes sur le chemin des 
Avalats; procès-verbal de réception des travaux. — Plan 
d'un ponceau à établir entre Gâillac et Lisle. — Délibé- 
ration sur un projet de règlement pour les chemins 
de toute nature dans le diocèse. — Arrêt du Conseil 
d'État autorisant les diocèses d'Albi, Castres, Lavaur et 
autres, à emprunter pour les chemins et les ponts. — 
Procès-verbal d'adjudication de plusieurs ouvrages à 
exécuter. — Premier mémoire du syndic aux États 
de la province, sur les chemins et autres ouvrages 
publics 'dans le diocèse (4774). — Les États autori- 
sent des impositions pour l'entretien de plusieurs che- 
mins, pour des indemnités de terrain sur les routes 



ARCHIVES DU TARN. 

de Carmenel et de Gaillac à Broze. — État des emprunts 
faits par le diocèse pour les chemins pendant dix ans. 
— Procès-verbaux d'adjudication de divers ouvrages pu- 
blics. — État des fonds alloués pour les chemins dans 
le diocèse, en 1780. — Baux d'entretien, etc. 



C. 921. (Liasse.) — 33 piëoes, papier (\ imprimée). 

IVSi-lVSO. — Travaux publics. — Correspondance 
de l'inspecteur Gleizes. — Délibérations du Conseil de 
Direction des affaires du diocèse, approuvant des pro- 
cès-verbaux d'adjudication et des baux d'entretien, ré- 
glant des indemnités de terrain , etc. — Ordonnances 
des commissaires aux États de la province autorisant 
des impositions pour divers travaux, pour l'établisse- 
ment de bornes milliaires, etc. — Emprunt pour le 
chemin d'Albi à Graulhet et pour la côte de Laguépie. 

— Procès-verbal d'estimation du terrain pris pour le 
chemin de Monestiés au pont de Céret et de ce pont 
à Laguépie. — Arrêt du Conseil d'État autorisant les 
diocèses d'Albi , Castres et Lavaur, à emprunter pour 
les chemins. — Projets de rectification de plusieurs 
chemins. — Mémoire relatif à un chemin d'Albi à Syl- 
vanès et au Bas-Languedoc. — Deuxième mémoire du 
syndic du diocèse aux États de la province sur la situa- 
tion des travaux diocésains. — Adjudications de travaux 
sur les chemins de Cordes à Laguépie, du Pont-de- 
Cirou à la grande route d'Albi à Rodez, et sur les 
embranchements de Blaye et de La Verrerie à la grande 
route. 

C. 922. (Liasse.) — 34 pièces, papier (1 imprimée). 

tVSV-lVS9. — Travaux publics. — Délibérations 
de l'Assiette et du Conseil de Direction relatives aux 
baux d'entretien , à l'arpentement des terrains cédés 
pour les chemins, aux indemnités à payer aux pro- 
priétaires dépossédés, aux adjudications, etc. — États 
des indemnités à payer, dressé par l'expert Maignal. 

— Ordonnances des États de la province autorisant des 
impositions extraordinaires. — Correspondance de Marc 
Foulcher, fils , relative à des réparations faites à la côte 
de Canlagrel. — Projet de devis général pour les travaux 
publics dans le diocèse. — Mémoire sur l'exécution de 
la délibération des États, au sujet du règlement à 
faire pour les chemins de quatrième classe. — Obser- 
vations sur plusieurs articles de ce règlement. — Tableau 
de situation des fonds destinés aux chemins du pays 
d'Albigeois en 4789. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE G. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 

C. 923. (Liasse.) — 11 pièces, papier (1 imprimée). 



\U 



IVBl-tVSl. — Travaux publics; personnel. — 
Certificat constatant que le sieur Laroche a rempli les 
fonctions d'inspecteur des travaux diocésains de 4761 
à 4768. — Démission de cet inspecteur. — Lettre par 
laquelle il demande la constatation de son honorabilité. 

— L'archevêque de Toulouse , président des États de la 
province, nomme le sieur Gleizes, inspecteur des tra- 
vaux publics et spécialement pour le chemin d'Albi à 
Saint- Antonin. — Correspondance de Salabert relative 
au jeune Mariés. Duvergnhet, qui demande une place 
dans le diocèse. Lettre de ce jeune homme à M. Saget, 
à laquelle il a joint un problême de géométrie avec 
sa solution et un dessin de sa composition. (Le dessin 
a été mis sous verre.) 

C. 9H. (Liasse.) — % pièces, parchemin; 3ï pièces, papier (6 imprimées). 

1 643-1 Ve». — Navigation. — Arrêt du Conseil 
d'État approuvant la délibération du diocèse relative 
aux travaux à exécuter pour rendre le Tarn navigable 
d'Albi à Gaillac, et lettres d'attache du roi Louis XIV 
(signature). — Ordonnance pour la réparation du canal 
du Tarn, au-dessous de Gaillac, et état des travaux 
à exécuter. — Délibération d'une assemblée de nota- 
bles, sous la présidence de l'archevêque (4728), sur 
les moyens de rendre le Tarn navigable. — Mémoire 
du sieur Martin à ce sujet. — Mémoire du Conseil de 
Direction et du corps des marchands relatif à la na- 
vigation dans le diocèse. — Mémoire par le sieur J. Bour- 
roul, ingénieur géographe du Roi, sur un projet de rendre 
la Vère navigable. — Réponse aux observations faites sur 
ce projet. — Acquiescement de la province aux projets de 
Bourroul, relatifs à la Vère et à l'établissement d'un 
canal de Saint- Juéry à Montans, dans la plaine 
d'Albi. — Arrêt du Conseil et lettres patentes autorisant 
l'exécution de ces projets et chargeant Bourroul de lever 
le plan développé du Tarn, de Saint-Juéry à Millau, 
et de dresser le devis des travaux nécessaires pour 
rendre cette partie de la rivière navigable (4748-4752). 

— Mémoire du syndic sur l'utilité de la navigation du 
Tarn. — Correspondance relative à divers travaux sur 
le Tarn et la Vère. — Procès-verbal des dommages 
causés à la navigation en 4767, par la crue du Tarn. 

— Délibération du Conseil de Direction relative à la 
navigation du Tarn, de Gaillac àMontauban (4768). — 
Rapport sur l'état du Tarn , d'Albi à Moissac , par M. l'a- 
get. — Délibération de la communauté de Puycelsi rela- 
tive aux dégâts que causent les débordements de la 



Vère. — Soumission du comte de Maillebois, proprié- 
taire de la forêt de Grésigne, pour rendre le Tarn 
navigable d'Albi à Gaillac : il croit cette entreprise plus 
nécessaire que la canalisation de la Vère, car son exécu- 
tion fera d'Albi l'entrepôt de toutes les denrées de l'Al- 
bigeois. 

# 

G. 925. (Liasse.) — 1 pièce, parchemin; 31 pièces, papier (1 imprimée). 

tYVO-lVSA. — Navigation. — Correspondance de 
l'intendant et du syndic général à ce sujet. — Procès- 
verbal de la visite de la Vère. — Délibération relative 
au redressement de cette rivière. — Observations sur 
le mémoire de M. de Solages à M. de Calonne, sur 
la navigation du Tarn. — Mémoire du directeur des 
travaux publics de la province sur les travaux à exé- 
cuter pour rendre le Tarn navigable. — Délibération 
de l'Assiette relative à la navigation du Tarii et de la 
Vère. — Prix des ouvrages à exécuter sur le Tarn et 
soumission pour la construction des écluses. — Devis 
des ouvrages à faire pour défendre le faubourg du Pont, 
à Albi, contre l'action des eaux du Tarn. — État dé- 
taillé des dépenses à faire pour rendre le Tarn navi- 
gable d'Albi à Gaillac : maçonnerie parementée , en 
pierre de taille, 303,363 livres; en briques, 244,646 
livres. — Requête des habitants de Lescure relative 
aux ravages que le Tarn fait sur leurs possessions j 
procès-verbal de visite des lieux ; estimation des travaux 
à exécuter. — Délibération des États de la province 
sur la navigation du Tarn (4787). — Arrêt du Conseil 
d'État approuvant cette délibération et autorisant un 
emprunt de 30,000 livres. — Autre arrêt du même 
Conseil autorisant un emprunt de 200,000 livres pour 
les travaux à exécuter entre Albi et Gaillac : soumis- 
sion des sieurs Grimaud, deMonestiés, et Albouy, de 
Lavaur, pour une partie de ces travaux. 

C. 926. (Liasse.) — 64 pièces, papier (2 imprimées, \ plan). 

leeS-lVSS. — cours d'eau. — Arrêt du Conseil 
d'État pour le curement des ruisseaux du Tescou, de 
Labranque et du Sauzil. — Redressement des ruisseaux 
de Caussels et de Jauzion , au consulat d'Albi. — Lettre 
du vicomte de Solages relative au redressement du Cérou. 
— Jugements ordonnant le curement et l'élargissement 
du Girou, et prescrivant des mesures relatives aux chaus- 
sées des moulins établis sur cette rivière. — Creusement 
des ruisseaux des Bruges, de Las Môles et de Rabistane, 
dans les consulats de Lisle et de Gaillac. — Elargissement 
du ruisseau de Lazère, entre Virac et St-Hypolite. — 



Digitized by 



Google 



442 ARCHIVES 

XSiangement du lit du Peyrouliè. — Travaux destinés 
à défendre Gurvalle contre les eaux de la Ranœ : devis 
des travaux; adjudication ; correspondance de l'inspecteur 
et du consul Bonnet; délibérations des communautés 
de Gurvalle ^ de Plaisance de Rouergue, séparées seu- 
lement par un pont; procès-verbaux de réception ie& 
ouvrages et de vérification des traînées de tlurvalle, etc. 

— Travaux exécutés sur le Riols, consulat d'Arthés. 

— Procès-verbal de visite du Tescou. 

C. 927. (Liatte.) — 46 pièces, papier (1 imprimée). 

IVlS-iyMI. — Bacs» péages» moulins» etc. — 
Arrêt du Conseil d'Ëtat prescrivant Texécution des édits» 
déclarations et règlements relatifs à la police des bacs. 

— Rôles des sommes dues pour les droits de péage 
ou leudes, canaux» bacs, moulins» fours» etc.» non 
compris dans les rôles des biens et droits nobles. Deux 
rôles particuliers pour Lagrave. 

c. 928. (Registre). — In-folio, 54 feuillets, papier. 

f 799. — Bacs» péages» moulins» etc., du diocèse. 
Répertoire alphabétique des communautés où ces biens 
sont situés. 

c. 929. (Liasse.) — 43 pièces, papier (1 imprimée, 3 plans). 

ie99-i7S8. — Ports. — Dossier du port de Gaillac. 
Procès-verbaux de reconnaissance des réparations à 
faire; devis et plans par le sieur Buterne, ingénieur 
de la province ; bail des travaux ; procès-verbal de ré- 
ception. — Devis pour d'autres réparations à faire 
à ce port» ainsi qu'au pont de la Clavelle» par suite 
de la grande inondation du 7 juin 4733. — Tra- 
vaux d'entretien (1774). — Délibératior^ du conseil 
de la ville de Gaillac relatives à l'entretien du port, à 
la réparation de l'avenue et de la côte Catalanis; procès- 
verbal de l'état du port et des travaux à exécuter. — 
Devis d'un mur à construire à la descente au-dessous 
de la fontaine des abreuvoirs» etc. 

G. 930. (Liasse ) — 16 pièces, papier (4 plan). 

ltt85-i78S. — Ports. — Réparations : au port et 
à deux ponceaux de Brcns, nécessitées par l'inondation 
de 4767; — au port de Lagrave; devis et réception des 
travaux ; — [à la côte du port de Lisle ; plan et adju- 
dication des travaux; procès-verbal de réception; — au 
port du Pont-de-Cirou, côté d'Albigeois; — protestations 



DU TARN. 

des consuls du Ponl-de-Cirou» côté du Rouergue; — aux 
deux ports de Rabastens» à la côte du port haut» aux 
Yalières» au chemin du faubourg à la Mouline et au 
pont des Auzerals; vérification des travaux nécessaire! 
et adjudication de ces travaux ; — au quai de Rabastens» 
vis-à-vis la plac« d'imbert ; mémoire sur les travaux né- 
cessaires pour régulariser les avenues des deux ports. 

c. 934. (Liasse.) — 32 pièces, papier. 

164IS-tyS5. — Chaussées. — Requête des habi- 
tants de Gaillac contre les propriétaires des moulins de 
Usle» qui avaient fermé la chaussée de ces moulins, -s- 
Visite de la chaussée de Marssac» dont une partie avait 
été emportée par les eaux; contestations entre le dio- 
cèse et le sieur Salvan» propriétaire des moulins» pour 
le payement des travaux. — Rapport sur l'établissement 
de pas volants aux chaussées du Castelviel» de Castelnau 
et de Durestat. — • Opposition par le chapitre cathédral 
d'Albi à une prise d'eau» dans le Tarn» par Delpoux» 
teinturier» en face des moulins dudit chapitre» près de 
la chaussée; mémoires à ce sujet; suite de i'ofi^osiUon 
contre AIric» Rahoux et autres ayant-droit à» Delpoux. 
— Réparation de la chaussée de Peyrouliè. — Procès- 
verbal de visite de la nouvelle chaussée des moulins 
du chapitre d'Albi» par Lambert-François-Thérèse Cam- 
mas, architecte, professeur de l'académie Saint-Luc de 
Rome» pn^sseur de dessin et d'architecture à l'école 
des ponts et chaussées de Toulouse» expert choisi par 
le chapitre et par Rahoux» pour constater si l'élévation 
de cette chaussée nuit aux propriétaires des terrains de 
la rive droite; réclamations de ces propriétaires; con- 
sultation par trois jurisconsultes de Toulouse. 

C. 932. (Liasse.) •» 1 pièce, parcbemin ; 64 pièces, papier. 

i4l65-lBVi. — Écluse de Marssac. (Premier dos- 
sier.) — Sa construction. — Les entrepreneurs sont mis 
en demeure d'activer les travaux. — Contestations avec le 
sieur Salvan» juge à Albi» propriétaire des moulins. — 
Arrêt du Conseil et lettres patentes (signature du Roi) 
autorisant le diocèse à emprunter pour continuer les 
travaux. — Ordonnance de l'intendant autorisant les en- 
trepreneurs à faire abattre le bois qui leur est nécessaire 
partout où ils en trouveront à leur convenance» en en 
jpayant préalablement la valeur de gré à gré ou à dire 
^d'experts ; les propriétaires des bois voisins ne voulaient 
pas en vendre. — Protestations de Salvan à cause du 
dommage que lui causent les travaux et réponse du 
syndic. — Comptes pour fourniture de matériaux; man- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D ALBI. 



ns 



déments et quittances. — Gilal>ert,de Marssac, est chargé 
de payer les ouvriers ; son compte. — Requêtes et actes 
par divers particuliers, pour dommages causés à leurs pro- 
priétés. — Actes signifiés à la requête de Salvan, afin de 
sauvegarder ses droits à des indemnités pour dommage à 
sa propriété et pour le chômage de son moulin. — Cons- 
truction duo batardeau devant l'écluse, etc. 

C. 933. (Liasse.) — 72 pièees, papier. 

t665-100V. — Échisc de Marssac. (Deuxième dos- 
sier.) — Pièces à l'appui du compte général des travaux 
de construction. — Comptes particuliers des matériaux, 
des journées d'ouvriers, etc. — Réquisition à Salvan de 
se trouver à la vérification de ces comptes. — Mande- 
ments au profit des fournisseurs; quittances. — Mardiés. 
— Correspondance avec le surveillant des travaux. — 
Délibération de l'Assiette autorisant le syndic à emprunter 
et actes d'obligations contractées, en conséquence, au nom 
du diocèse. — Compte général du syndic Laurency, arrêté 
à la somme de 10,691 livres. 

c. 934. (Liasse.) — 3 pièces, papier. • 

1065-t00V. — Écluse de Marssac. (Troisième 
dossier.) — Suite des pièces à l'appui des comptes de la 
construction. — Compte de l'emploi d'un emprunt de 
13,000 livres, par Etienne de Bonne sieur de Saint- 
Florent, syndic du diocèse. — Compte d'une sonmie de 
4,460 livres, par François Gilabert, marchand à Marssac, 
chargé par le syndic de la surveillance des travaux du 
batardeau. — Autre compte du même, pour une somme 
de 5,083 livres employée aux travaux de récluse. 

G. 935. (Liasse.) -* 33 pièces, papier. 

1V49-1VS9. — Écluses. — Arrêt du Conseil d'Etat 
ordonnant l'établissement des écluses nécessaires pour 
rendre l'Aveyron navigable de Négrepelisse au Tarn. — 
Avant-toisé de l'écluse de Gardés. — Devis des ouvrages 
à exécuter pour l'établissement de deux écluses à pou- 
trelles et un sas : à travers la chaussée des moulins de 
Lamotte et de Gardés; — sur la rive gauche du Tarn, 
au-dessous de la chaussée du moulin de Rivières ; — à 
travers la chaussée du moulin de Durestat ; — à travers 
la chaussée du moulin de Gaillac, — et à travers les 
chaussées des moulins de Castelnau de Lévis et de Ri- 
vières. — Avant-toisé des écluses à construire sur le 
Tarn, près des moulins de Gardés, de Gaillac, de Durestat, 
de Castelnau et de Rivières. — Soumission pour ces tra- 
Tarn. — Tome II. — Série C. 



vaux, moyennant 260,000 livres, par Grimaud et Albouy, 

— Avant-toisé de la chaussée et de Técluse de Rivières. 

— Évaluation de la dépense pour la construction de 
l'écluse de Durestat : total, 36,703 livres, etc. 

C. 936. (Liasse.) — 27 piéoes, papier. 

150S-1VS*. — Moulins et usines. — Alban .- 
moulin Ferrai. — Albi : moulin Gardés ; moulin-foulon 
et à huile de Delpoux, au Rout-de-Pont ; mouline du 
Castelviel; moulin-foulon près du jnoulin Gardés. — 
Ahnayrac : moulin de la Bérale. — Amarens .• moulin de 
Céré. — Ambialet .• moulins de Conquarel, de Laresse et 
du Fraisse, sur le Tarn ; ce dernier est donné par Guil- 
laume de Castelpers vicomte d'Ambialet, baron deTrévîen, 
etc., à titre de fief, à foi et hommage, à la chaîne par 
le meunier de donner chaque année un éperon d'or du 
poids de 4 onces 4 gros et une paire de gants blancs, 
toutes les fois que l'hommage sera dû (1764). — ylndt/^,- 
moulin du Cayla. — Andouque : moulins de Bouissou 
et de Lapelissarié, sur le ruisseau. — Lts Cabannes : 
moulins de Cajarc et de Cantarane. — Ctidix : moulins 
d'Hébrard et de Gaicre. — Campes : un moulin. — 
Carliis : moulin de la Viladié. — Carmaux : moulin 
du Cérou. — Cardes : moulins de Bargades et de La- 
forôt. — Curvalk: moulin de l'Albon. — Dénat: moulins 
de Gamanelle et de Mousquette. 

C. 937. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 26 pièces, papier. 

1544-iVS9. — Moulins et usines (suite). — Fauch : 
le Moulin -Viel. — Florentin : moulin de Carré. — 
Fraissinesf : moulin de Cambrèdes. — Itzac .• moulin 
de Lacailhavié. — Jouqueviel .• moulin de Lengourg. — 
Labarthe-Bleys : le Moulin-du-Milieu et le Moulin-Bas. 

— Lahùutarié : moulin de Panezac. — Lédas .- un moulin. 

— LisU : moulins sur le Tescou , près des Barrats et 
del Barry. — Livers : moulin de Cazelle. — Mailhoc .• 
moulin de Négré. — Massais : moulin de Souquet. — 
Mézens .* un moulin ; testament de Joseph Gaston de 
Majouret Despanés, baron de Mézens. — Mirandol ,- 
un moulin sur le Viaur. — Montons : deux moulins 
sur le Tarn. — Monestiès .• moulin de Castillon et Moulin- 
Bertrand. — Montgaillard : Moulin-Peirille. — Mon- 
tirat : moulin de Lagarde. — Montmiral .* une mouline 
et le moulin Parayre. 

G. 938. (Liasse.) — 42 pièces, parchemin; 33 pièces, papier. 



ie9e-iyS9. — Moulins et usines 



(suite). — 
45 



Digitized by 



Google 



JIU ARCHIVES 

Noailles : le moulin de Cardonnac. — Padiès : le moulin 
de Latourtounié. — Paulin : les moulins dits de Laporte, 
de l'Albière et de Paulin. — Penne : le moulin de 
Roussergues. — Poulan: le moulin d'Agros. —PuyccW.- 
les moulins de Rieubai et de Pontbourguet. — Rabastens.- 
les moulins du chapitre ou de Belarnal et de Saint- 
Géry. — Saint-André : le moulin de Danis. — Saint- 
Genest : le moulin de Trotoco. — Saint Lieux-Lafenasse : 
le moulin de Larque. — Salles : le moulin de Laprade. 
Saussenac : un moulin. — Le Ségur : le moulin du 
Prat-del-Mas. — Sénouillac .• les moulins de Lagarri- 
gue et de Gayou, sur la Saudronne. — Taïx : le moulin 
de Coulomb. — Terre-Clapier : les moulins de Lafage 
et de Peyrusse. — Trèhan : le moulin de Lagalaubié. 
— Trébas: le moulin de Laroque-Roucazel. — Valdériés 
le moulin de Boussac et le Moulin-Bas. — Valence 
le moulin du Guet ou de Lagubertié. — Le Verdier 
les moulins Delsaltre et de Laroque. — Villefranche 
les moulins Périer et de Campans. — Villeneuve : le 
moulin de Lestang. — Vindrac : les moulins de Congé 
et de Labounié. — Viran .• le moulin Del Théron. 

C. 939. (Liasse.) — 5 pièces, papier. 

19a9-tVB9. — Mines de Carmaux. — Enquête 
sur des plaintes relatives au prix du charbon de pierre 
provenant des puits exploités à Carmaux par le pré- 
sident de Ciron, et qui était consommé par les forge- 
rons d'Albi; il s'agit de taxer ce charbon à un prix 
raisonnable. — Lettres patentes et arrêt du Conseil d'État 
(1752) , accordant pour vingt ans à Gabriel de Solages, 
capitaine au régiment royal de carabiniers, l'exploita- 
tion des mines de charbon dans l'étendue des terres 
de Puellas , Saint-Benoît et Carmaux. L'autorisation pre- 
mière avait été donnée par l'intendant au marquis de 
Carmaux, frère de Gabriel, et le marquis, poursuivi 
par ses créanciers , était dans l'impossibilité de profiter 
de la concession , c'est pourquoi son frère demanda à 
lui être substitué. — Lettres patentes et arrêt (1767) 
qui prorogent pour cinquante ans, en faveur du che- 
valier de Solages, la concession précédemment faite pour 
vingt ans, des mines de charbon, dans la paroisse de 
Carmaux et dans un rayon d'une lieue aux environs. 

C. 940. (Liasse.) — 7 pièces, papier (1 imprimée, 6 plans). 

i V3S. — Chemin de Toulouse à Rodez (route natio- 
tionale 88), par Lapointe Saint-Sulpice, Rabastens, Lisle, 
Gaillac, Albi, Carmaux et le pont de Tanus. — Procès- 
verbal de vérification de ce chemin, de Lapointe à Gaillac. 



DU TARN. 

— Plans : de l'ancien chemin et de la route nouvelle; 

— du chemin depuis Lapointe jusqu'à Gaillac ; — de tra- 
vaux à exécuter à la Poulaillère, entre Rabastens et Lisle; 

— de l'ancien chemin entre Marssac et Albi, avec le 
tracé du nouveau; — du chemin royal d'Albigeois, 
iv« partie, depuis Fougeard jusqu'à la ville de Lisle, 
avec le nouveau tracé ; — du même chemin , v« partie, 
depuis l'entrée de Lisle jusqu'au ruisseau de Lapisse ; 

— du môme chemin, vi« partie, depuis le ruisseau 
de Lapisse jusqu'à la métairie de Blanc de Bresse. 

C. 941. (Liasse.) — 4 pièces, papier (1 plan). 

1V9B-1999. — Chemin de Toulouse à Rodez (route 
nationale 88) , suite. — Délibération de l'Assiette prise 
dans le but d'obtenir du Roi les moyens d'arriver à 
une exécution plus prompte des travaux. — Procès- 
verbal d'adjudication de la partie comprise entre le 
faubourg d'Albi et le pont de Tanus , moyennant 822,972 
livres. — Plan du chemin depuis Albi jusqu'à Labarrière. 

C. 942. (Liasse.) — 60 pièces , papier. 

i95B-l YS4I. — Chemin d'Albi au pont sur le Céret, 
par la ville de Monestiés. — Indemnité à Boyer, du 
Bout-du-Pont d'Albi, pour cession de terrain. — Devis : 
pour la construction de la nouvelle côte de Monestiés, 
dite du Groc, par Laroche (1766); — pour l'entretien 
du chemin d'Albi à Monestiés, par Gleises; — de ce 
qui reste à faire de la côte du Groc , pour des répara- 
tions aux aqueducs, etc. — Autorisations d'emprunter 
pour la continuation des travaux; délibérations des États 
de la province et de l'Assiette à ce sujet. — Baux d'entre- 
tien. — Devis pour la construction du chemin de Mo- 
nestiés au pont de Céret. — Estimation des terrains; 
imposition pour solder les vendeurs. — Procès-verbal 
de réception de cette dernière partie du chemin et mé- 
moire de l'entrepreneur. 

C. 943. (Liasse.) — 37 pièces, papier. 

1995-1 9S9. — Embranchements de Blaye et de 
la Verrerie de Carmaux avec le chemin de Rodez et 
celui d'Albi à Monestiés. — Restauration de l'ancien 
chemin d'Albi à Blaye , à cause de la lenteur des tra- 
vaux de la route nouvelle d'Albi au pont de Céret qui 
est faite sur les fonds de la crue du sel. Devis, 
délibérations de l'Assiette , emprunts , comptes , etc. — 
Procès-verbal d'arpentement et d'estimation des terrains 
pour les deux embranchements. — Don de 8,000 livres 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



Ub 



par la province. — Emprunt de 23,000 livres en deux 
annuités. — Comptes de ces deniers. — Nouveaux dons 
de 3,000 et de 4,000 livres , par la province. — Prêt 
fait au diocèse par le vicomte de Demis, etc. 

c. 944. (Liasse.) — 23 pièces, {tapier. 

tVSO-lVS9. — Chemin de Monestiès au Pont- 
de-Cirou. — Délibération des États de la province; 
emprunts; adjudication des travaux à Grimaud (4787). 

— Arrêt du Conseil d'État autorisant un emprunt de 
45,873 livres. — État présentant la situation financière 
de l'œuvre. — Comptes en recettes et dépenses, etc. 

G, 945. (Liasse.) — 23 pièces, papier. 

iV85-lVS9. — Embranchement du pont de Thuriès 
à la grande route d'AlbiàRodez (route départementale 9). 

— Estimation des travaux à exécuter (35,879 livres). — 
Délibération des États Albigeois. — Emprunts. — Procès- 
verbal d'estimation des terrains pris pour ce chemin. — 

— Comptes. — Vérification des dettes par les États de 
la province. — Autorisation d'imposer, etc. 

C. 946. (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

t7Si-lVS9. — Chemin de Gaillac à Montauban 
(route nationale 99), avec embranchement sur la Gré- 
signe, sur Cahuzac et Cordes. — Délibération du Conseil 
de Direction. — Emprunts. — Mémoire de la commu- 
nauté de Salvagnac sur la direction à donner à ce chemin. 

— Toisé des ouvrages terminés. — Devis pour l'entretien 
de la partie qui s'étend de la limite du diocèse au pont 
du Tescou sous Salvagnac. — Ordonnance de l'intendant 
portant injonction aux propriétaires riverains du chemin 
de Gaillac à Cahuzac, de recreuser et entretenir les 
fossés de ce chemin. — Rapport sur la direction à donner 
an chemin de la forêt de Grésigne. — Devis d'entretien 
pour ce chemin. — Mémoires sur l'importance du chemin 
d'Albi à Montauban. 

C. 947. (Liasse.) — K pièce, parchemio; 50 pièces, papier {\ plan). 

iV51-lV59. — Chemin d'Albi à Carmenel, à la 
limite du Rouergue (route nationale 99), passant par 
Lanel, Fontcouverte, Villefranche d'Albigeois, le Fraisse, 
Alban, Carmenel et l'Ouradou. — Devis des réparations 
à faire à ce chemin. — Première adjudication partielle 
de ces réparations ^-1751). — Deuxième adjudication 
(1752). — Procès-verbal de visite des travaux par le 



syndic du. diocèse. — Délibération des États diocésains. 

— Toisé et réception des ouvrages exécutés par les en- 
trepreneurs Armand et Sauvage (1759^. — Devis, par 
Laroche, des travaux à exécuter d'Albi au pont de 
Caussels (1763). — Indemnités de terrain. — Emprunts. 

— Autorisation d'imposer. — Arrêt du Conseil d'État 
autorisant un nouvel emprunt de 24,000 livres. — Vente 
de l'ancien chemin d'Albi aux Planques. — État de situa- 
tion des ouvrages en 1767. — Approbation par les États 
de la province d'un nouveau devis s'élevant à 150,000 
livres. — Arpentoment et vente du terrain tenant à la 
métairie du sieur David; plan des lieux. — Prêt de 15,000 
livres par la province. — Devis, par Laroche, pour la 
continuation des travaux ; adjudication de ces travaux au 
sieur Roux, moyennant 156,000 livres. — Autorisation 
de contracter un nouvel emprunt diocésain de 132,400 
livres. 

C. 948. (Liasse.) — 76 pièces, papier. 

iV90-lVV9. — Chemin d'Albi à Carmenel (suite). 

— Compte du quatrième emprunt par le receveur Gar- 
dés. — Correspondance de Gleises. — Réception de la 
partie comprise entre Villefranche et le Fraisse. — Bail 
d'entretien de cette partie. — Délibération du diocèse et 
autorisation d'imposer. — État des recettes et des dépenses 
effectuées. — Certificats d'avancement des travaux, par 
l'inspecteur de la province. — Procès-verbal d'estimation 
des terrains de Villefranche au Fraisse. — Compte du 
cinquième emprunt. — Réception des ouvrages du Fraisse 
à Alban et devis d'entretien. — Devis pour des répara- 
tions à faire delà Croix- Verte au pont de Caussels. — 
Ouvrages d'augmentation aux avenues de ce pont. — 
Marchés pour plantations d'arbres. — Indemnités de 
terrains; quittances des vendeurs. — Devis d'entretien 
pour la partie comprise entre la Croix- Verte et Lanel. 

c. «49. (Liasse.) — 57 pièces, papier (4 plan). 

iVV3-lVV5. — Chemin d'Albi à Carmenel (suite). 

— Emprunts ; contrats de constitution de rentes par le 
diocèse. — Procès-verbal de la vérification de l'entretien 
de Villefranche au Fraisse. — Toisé des travaux faits 
aux environs du pic de l'Ouradou. — Comptes de l'année 
1772, avec quelques pièces à l'appui, des quittances de 
l'entrepreneur, etc. — Réception des ouvrages compris 
entre Alban et Carmenel. — Bail d'entretien de Ville- 
franche à Carmenel. — Procès-verbal de réception des 
ouvrages exécutés en 1774. — Estimation des maisons 
et jardins situés à l'extrémité du faubourg du Vigan 



Digitized by 



Google 



^46 ARCHIVES 

dans la ville d'Albi ; on devait en faire Tacquisition pour 
terminer l'avenue de la route et y faire déboucher, d'après 
le projet de Laroche, les rues du Séminaire et de la 
Croix- Veite. — Actes de vente du domaine appartenant 
aux héritiers de la dame de Graves. — Procès-verbal 
constatant l'état du chemin d'Albi à l'Ouradou (4775). 

— Terrain pris pour la Patte-d'Oie. — Devis des tra- 
vaux à faire de la rue du Vigan à la Croix-Verte, etc. 

C. 960. (Liasse.) — 100 pièces, papier. 

i99e-19V«. —Chemin d'Albi à Carmenel (suite). 
—Procès-verbal de réception des travaux exécutés en 4775. 
— Supplément au devis des réparations de l'avenue du fau- 
bourg de Rônel. — État des emprunts faits en 1776, 
s'élevant à la somme de 138,395 livres. — Procès-ver- 
bal d'estimation de l'enclos des Jacobins et de quelques 
maisons à acquérir pour l'avenue de Rônel. — Délibé- 
ration du Conseil de Direction. — Emprunts. — Vente à 
parcelles du jardin de Graves. — Estimation des ter- 
rains cédés pour le chemin de'Lanel à Villefranche. — 
Lettre du caissier de la bourse de la province relative à 
la dette du diocèse sur la caisse du prêt. — Estimation 
du terrain pris au séminaire. — Procès-verbaux de ré- 
ception de travaux. — Arpentement du terrain cédé 
depuis Carmenel jusqu'à la limite du diocèse. 

C. 951. (Liasse.) — 71 pièces, papier (3 plans). 

t9V9-i99*. — Chemin d'Albi à Carmenel (suite). 

— Procès-verbal de réception définitive des derniers tra- 
vaux. — Comptes. — Devis pour le pavage de l'avenue 
de Rônel. — Estimation du terrain cédé par le com- 
mandeur de Raissac pour la partie entre Albi et Lanel. 

— Relevé des sommes payées à l'entrepreneur et de ce 
qui lui est dû. — Devis d'entretien. — Réparation de 
la grande rue du Fraisse qui fait partie du chemin. — 
Devis et soumission pour les pierres milliaires. — Déli- 
bération du diocèse relative à un changement de direc- 
tion du chemin dans la plaine de Lanel où il est 
dégradé par le ruisseau de Caussels. — Ce changement 
est autorisé par la commission des travaux publics de 
la province. — Acquisition des terrains nécessaires. — 
Plan de l'ancien chemin et soumission pour l'acquisition. 

— Plan du ponceau de Lanel. — Baux d'entretien, etc. 

c. 95Î. (Liasse.) — 30 pièces, papier. 

lOei-iVSl. — Chemin d'Albi à Castres (route 
nationale 118). — Procès-verbal de visite de la partie 



DU TARN. 

comprise entre Albi et Saint-Benott de Frédefont. — 
Autres procès-verbaux de visite près de Labastide, à 
Lavène, à la côte de Ranteil. — Adjudication des travaux 
de réparation à faire près de Lavène et à la côte de 
Ranteil. — Mandement des États (1666) de la somme de 
1,000 livres pour cette réparation. — Vérification du 
chemin d'Albi à Lafenasse (1681) et adjudication des 
réparations nécessaires. — De même (1688) et les r^a- 
rations sont poussées jusqu'à Castres. — Mémoire sur le 
grand chemin de la poste entrepris par les États de 
1757, du Pont-Saint-Esprit à Toulouse, passant par Cas- 
tres, Réalmont, Albi, et adjugé en 1758 par la séné- 
chaussée de Carcassonne. — Devis du chemin d'Albi à 
Castres. — Ordonnance de l'intendant sur une dégrada- 
dation à la route d'Albi à Réalmont. — Nomination d'un 
expert pour l'estimation des terrains occupés par la 
nouvelle route. — Changement de direction de cette 
route , délibération du conseil de Réalmont et correspon- 
dance à ce sujet. — Mémoire de ce conseil contre le 
tracé par Lautrec. — Arpentement et estimation de 
l'ancien chemin d'Albi à Réalmont et d'Albi à Mont- 
salvi, offres pour l'achat des terrains. — Devis du pa- 
vage de l'avenue d'Albi, près du couvent des Cordeliers. 

0. 953. (Liasse.) — 33 pièces, papier. 

i9e4-19S9. — Chemin de Gaillac à Cordes et 
Laguépie (route nationale 122). — Travaux exécutés au 
pont de la Croix de Sézeroux. — Procès-verbal de visite 
du chemin par la forêt de Broze. — Réception des tra- 
vaux exécutés entre cette forêt et Cahuzac. — Devis 
pour la construction de ponceaux. — Emprunts. — 
Réception des ponceaux. — Construction de la troisième 
partie du chemin, de Cahuzac à la Croix de Souel. — 
Impositions autorisées. — Délibération relative au pla- 
cement des bornes milliaires. — Bail d'entretien de la 
partie comprise entre Cahuzac et la côte de Gazelles. 

— Lettre du chevalier de Saint-Félix relative aux ponts 
de Saint-Pierre et des Cabannes. — Arpentement et 
estimation des terrains occupés par le chemin de Cordes 
à Laguépie. — Mandements et quittances pour les in- 
demnités payées aux propriétaires. 

G. 954. (Liasse.) — 56 pièces, papier (2 plans). 

iV4l!9.iVe*. — Chemin d'Albi à Saint-Antonio 
(route départementale n« 1), — Mémoire sur l'utilité 
tle ce chemin. — Indemnités accordées aux propriétaires 
riverains, pour son élargissement d'Albi à Fontvialane. 

— Correspondance de l'archevêque , des sieurs Gleises, 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALRI. 

âe Faget, Fortin, Guérin et autres à ce sujet. — DMi- 
bération du conseil de la commune de CJordes. — Projet 
jd'élargissement du pont d'Albi ou de construction d'un 
nouveau pont dont la lête serait établie près de la 
porte de Rônel. — Adjudication des travaux à exécuter 
depuis le faubourg d'Albi jusqu'aux Passageries. — Indem- 
nités de terrain , actes de vente , procès-verbaux d'ar- 
pentement, etc. — Réclamation des propriétaires de 
la plaine du Rout-du-Pont, lésés dans leur propriété. 
— Travaux pour la défense de la route à Fontvialane, 
contre les érosements delà rivière du Tarn. — Devis 
et baux d'entretien. 



C. 955. (Liasse.) — 40 pièces, papier (f plan). 

19VO-iV99. — Chemin d'Albi à Saint- Antonin 
(suite). — Correspondance de Gleises et Salabert. — 
Estimation de terrains occupés par le chemin de Castel- 
nau-de-Lévis. — Compte des travaux exécutés sur le 
Tarn, à Fontvialane. — Devis pour la troisième partie 
du chemin. — Arpentement et estimation de terrains 
près de Mailhoc. — Soumission pour les travaux de 
la c6te de Malcabrières. — Devis et adjudication de la 
quatrième partie du chemin. — Procès-verbaux d'esti- 
mation de terrains. — Devis d'entretien depuis le Frêne 
jusqu'à Notre-Dame de la Gravelle. — Délibérations des 
conseils de Saint-Antonin et de Cordes relatives à la 
direction à donner au chemin entre ces deux villes; 
plan, mémoire, etc. 

c. 956. (Liasse.) — 70 pièces, papier (2 plans). 

19SO-iVS» Chemin d'Albi à Saint-Antonin 

(suite) . — Vérification du pont et du ruisseau de Font- 
vialane. — Correspondance de Gleises, Salabert, Mai- 
gnal, avec de Faget, directeur des- travaux publics. — 
Procès-verbal constatant l'état du chemin d'Albi à Cordes. 
— Visite du pont de Cahuzac. — Tracé et devis du 
chemin d'Alayrac à Saini-Antonin. — Estimation des 
terrains occupés dans les communautés de €orrompis 
et de Vindrac. — Requête en indemnité par Farssac , ha- 
bitant de Milhavet. — Réponse à l'imprimé intitulé : 
« Mémoire et observations sur les grands inconvénients 
qui résulteraient du changement projeté du chemin de 
Ck)rdes à Saint-Antonin. » — Toisé et estimation des 
t>uvrages à faire au faubourg du Pont, à AIbi , pour 
k nivellement de la rue de Castelnau, et plan. — 
ConsUnctioB de la rampe des Cabannes, plan. — Repré- 
sentations faites par la communauté de Saint-Michel- 
de-Vax, sur la direction du chemin (signée St-Michel, 



147 

capitaine commandant une compagnie de bombardiers 
au régiment de Toul, du corps royal de l'artillerie). 
— Plantation d'ormes donnés à la ville de Cordes par 
l'archevêque de Toulouse. — Devis des ouvrages à exé- 
cuter pour terminer la route. 

€. 957. (Liasse.) — 8 plans, papier. 



iyttO-lV»9. — Chemin d'Albi à Saint-Antonin 
(suite). — Plan pour la restauration de la fontaine de 
M. de Saint-Félix, aux Cabannes, endonmiagée lors 
de la construction de la route. — Carte d'Albi au Frêne. 

— Profil de la .descente de la Routellerie aux Cabannes. 

— Cartes des lignes du chemin de Cordes à Saint- 
Antonin , la première pa.ssant par Tonnac et Roussay- 
roUes, la seconde par Milhars, en suivant la gorge du 
Cérou ou en passant par Mouzieys; la troisième par 
Marnaves et Roussayrolles. — Tracé de la seconde partie 
depuis la traverse du chemin d'Alayrac jusqu'à la traverse 
du cliemin de Roquereine à Saint-Antonin. — Tracé 
d'Albi à Villeneuve. — Profil de la cinquième partie 
dn chemin , depuis les environs de l'église de Gazelles 
jusqu'à Cordes. 

c. 968. (Liasse.) — 67 pièces, papier. 

iB65-iVS4L — Chemin d'Albi à Lavaur par Grau- 
Ihet (route départementale n** 4). — Vérification de ce 
chemin, de Garripendoul à Graulliet et Lavaur. — Répa- 
rations à faire au chemin de Septfons , passant derrière 
le couvent des Cordeliers, à Albi, allant à Rouffiac, 
Graulhet et Toulouse. — Reconnaissance du chemin 
de Lavaur à Relcastel. — Devis, par Laroche, des répa- 
rations à faire au chemin de Garripendoul et soumis- 
sion pour les travaux. — Autre devis depuis la côte 
de Carlus, sur une longueur de 335 toises. — Visite 
du pont de Garripendoul. — Devis du pont de Per- 
nestre et de ses avenues. — Réception de ce pont. — 
Emprunt, comptes et pièces y relatives. — Estimation 
des terrains pris pour la première partie du chemin. 

— Réception de cette première partie. — Offres pour 
la deuxième partie, depuis le pied de la côte de Carlus 
jusqu'à la Négroulière. — Nouveaux emprunts. — Ar- 
pentement et estimation de terrains. — Les États autori- 
sent une imposition sur le diocèse, pendant six ans» 
pour l'entretien de la première partie du chemin. — 
Comptes pour la deuxième partie. 

c. 959. (Liasse.) — 93 pièces, papier (2 imprimées). 

t7S4-tVS9. — Gliemin d'Albi à Lavaur, par Gran- 



Digitized by 



Google 



MS 



ARCHIVES DU TARN. 



Ihet (suite). — Exécution de la troisième partie de ce 
chemin. — Nouveaux emprunts. — Réparations aux 
chemins d*Albi à Salies. — Arpentement et estimation 
des terrains pris. pour la troisième partie. — Adjudi- 
cation des travaux. — Mandements quittancés par les 
parties prenantes, pour indemnités de terrains. — Cîomp- 
tes de 4787; le total des emprunts s'élevait à 43,000 
livres. —Délibération du diocèse sur la direction adonner 
au chemin. — État des travaux exécutés en 4788. — 
Lettre de Ducros qui a vérifié les plans de la quatrième 
partie. — Son avis sur la direction qui doit être adoptée. 

— Arrêt du Conseil d'État autorisant un nouvel em- 
prunt. — Comptes de la troisième partie. 

C. 960. (LiasM.) — 93 pièces. 

iVV5-iVS*. — Chemins d'Albi à Milhau, par 
Valence (route départementale n<> 6), de Valence à Valdé- 
riés et d'Arlhés à Lescure. — Devis de réparations au 
chemin près de Valence. — Correspondance de Gleises. 

— Estimation de terrains occupés près de Valence pour 
redresser la voie. — Délibération du conseil de Milhau, 
demandant la construction du chemin depuis Castelnau 
jusqu'à la jonction de la grande route d'Albigeois. — 
Délibérations des communes de Villefraoche de Panât 
et de Réquista. — Réception des travaux tenninés près 
de Valence. — Procès-verbal d'adjudication du chemin 
de Valence à Valdériés, etc. — Réception des travaux. 

— Devis d'entretien. — Devis et procès- verbal d'adju- 
dication de la seconde partie du chemin de Valence, 
depuis l'avenue du pont de Labedisse jusqu'au-delà de 
Puechcamp, pour une longueur de 5,679 toises. — Arpen- 
tement et estimation de terrains. — Quittances de plu- 
sieurs intéressés. — Mandements sur la caisse des prêts, 
au profit du diocèse. — La dépense de cette seconde 
partie est évaluée à 442,059 livres. — Devis des répa- 
rations à faire sur le chemin d'Arthès à Albi , vis-à-vis 
des ravins de la Piboulette et de Fresquet. — Récep- 
tion des travaux. 

C. 961. (Liasse). — 47 pièces, papier {i imprimée). 

iVS»-lVS9. — Chemin d'Albi à Lacaune (route 
départementale n« 44). — Lettre du syndic du diocèse 
de Castres au sujet du chemin de Raissac. — Lettre 
de Gleises pour la partie de ce chemin qui se trouve 
dans le diocèse d'Albi. — Vérifications des ouvrages 
exécutés à la côte de Cantagrel. — Estimation du ter- 
rain pris pour la côte de Lavaute. — Correspondance 
à ce sujet par M. de Comte , seigneur de Lavaute. — 



Estimation du terrain pris pour la côte de Cantagrel. 

— Travaux du pont de Lavaute. — Mémoire sur un 
projet de chemin d'Albi à Lacaune, par M. Gorsse, 
syndic du diocèse. — Autre mémoire sans nom d'auteur. 

c. 962. (Liasse.) ^ %t pièces, papier. 

iVeV-iVSe. — Ponts; affaires générales. — État 
des ponts du diocèse d'Albi. — Ponts sur le Dadon, 
qui sépare le diocèse de Castres de celui d'Albi. — 
Ponts du diocèse d'Albi et de la sénéchaussée de Tou- 
louse, ayant plus de deux toises d'ouverture. — Obser- 
vations sur les ponts des sénéchaussées de Toulouse 
et Carcassonne. — Procès-verbal de vérification. — Ré- 
parations à divers ponts. — Description du pont d'Albi 
et de plusieurs autres. 

c. 963. (Liasse.) — 64 pièces, papier (2 plans.) 

1665-1999. — Ponts construits sur le territoire 
du consulat i'Albi et dits : du Tarn, de Bondidou, 
de Cabalou, du Castelviel, de Lasplanques, de Caus- 
sels, avec deux plans. 

C. 964. (Liasse.) — 49 pièces, papier (4 plan). 

1 619-1 VS9. — Ponts construits sur le territoire 
du consulat d:Alb% (suite). — Ponts dits de Ferret, de 
Fonlabour , de Fontvialane, avec plan ; de la Mouline, 
de Marouis, de Peyroulié et de Seoux, sur le grand 
chemin d'Albi à Castres. 

c. 965. (Liasse.) — 55 pièces, papier (4 plans). 

1604-iVS9. — Ponts : de Riols à la Candellié; 
de Sarlan au fond de la côte de Vidal, consulat d'Arthès; 

— de LateauUe ou le Petit-Pont, consulat de Brens; — 
sur le Dadou, consulat de Briatexte; — du Buzet; — de 
Candou, consulat de Cadalen; — sur la Vère à Cahuzac, 
avec plans; — sur le ruisseau de Grèzes, consulat de 
Cambon; — sur le Vervère, consulat de Campagnac; — 
de Viladiés, consulat de Carlus, 

c. 966. (Liasse.) -— 66 pièces, papier (1 plan). 

161V-1VS9.— Ponts : du Cérou et de la Verrerie, 
consulat de Carmaux; — de Lézert, consulat de Ckutanet; 

— de Roumanou sur la Vère, à Cestayrols; — des Ca- 
bannes, du Cérou, de Négosaumes, avec plan, et de Saint- 
Pierre, consulat de Cordes; — sur la Rance, consulat de 
Curvalk; — de Massagro et de Mousquette sur l'Assou, 
consulat de Dénat. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCaÉSAlNE D ALBI 

C. 967. (Liasse ) — 66 pièces, papier (1 plan}. 



i\9 



1609-19S9. — Ponts : de Laresse sur TAssou, 
consulat de Fauch; — de Saudronne, à Florentin; — de 
Malpas et de Saint-Jean, consulat de Gaillac; — de Ver- 
daussou, à Graulhei, — des Infournats, avec plan, con- 
sulat de Jouqueviel; — de Marnave, sur le Cérou, con- 
sulat de Laharthe; — sur TAssou, à Lahoutariè; — sur 
le Viaur, à Laguépie; — de Coules, à Lescure; — du Pal, 
à Liste; — de Lapalette et le pont sur l'Assou, consulat 
de Lombers, 

G. 968. (Liasse.) — 83 pièces, papier (2 plans). 

i5S5-iVS*. — Ponts : de Palègue sur la Vère, 
consulat de Mailhoc; — de Lièvre sur le chemin d'Albi 
à LagraVe, au lieu dit Al Malpas, consulat de ^ars^oc; 

— sur le ruisseau de Passe, consulat de Méxens, sépa- 
rant le diocèse d'Aibi de celui de Montauban, avec deux 
plans; — sur le Cérou, à Milhars, pour le passage du 
diocèse d'Aibi dans le Rouergue et le Haut-Quercy. 

G. 969. (Liasse.) — 83 pièces, papier (1 plan). 

i004l-i9S9. — Ponts : de Cirou, de Lacadêne, de 
Mirandol sur le Viaur, consulat de Mirandol; — de 
Mondragon; — de Groc, avec plan, de Caudèze sur le 
Cérou et de Rajals, consulat de Monestiés. 

G. 970. (Liasse.) — 64 pièces, papier (2 plans). 

iBi5-lYS9. — Ponts : d'Auriolle sur le Fréson, 
de Fontmargues ou de la Mouline et vulgairement Pont- 
d*Albi, consulat de Montam; — de Vieux ou de Rodier 
et aujourd'hui de Lalèbre, à Montmiral, sur la Vère; deux 
plans; — à Noailks, sur la Vère. 

G. 971. (Liasse.) — 4 pièce, parchemin; 63 pièces, papier (4 plans). 

iei^-t9S9. — Ponts : de Thuriès, sur le Viaur, 
à Pampelonney route de Toulouse à Lyon ou conmiuni- 
cation du Languedoc avec le Rouergue et l'Auvergne; 

— d'Ambias, consulat de Paulin, près de Saint-Jean de 
Janes, sur le ruisseau du même nom; plan; — au con- 
sulat de Penne, sur le Cap de Biau, pour aller à la Fon- 
taine et à Montauban ; — du Bourguet, à Puycehi, sur la 
Vère, avec plan; — de Condels, sur le ruisseau de Passe, 
chemin de Villemur, et des Villettes, consulat de Rabas- 
tem; — de Gasalez, sur le Dadou, à Réalmont; — de 
Comebouc, sur la Saudronne, et de Saint-Cyprien ou de 
Favarel, sur le ruisseau de ce nom, séparant le hameau 



de Lacourtade de celui de Cofnebouc, consulat de Rivières, 
grand chemin .d'Aibi à Gaillac; — de Troloco, sur le 
Dadou, consulat de Saint-^enest , chemin de Lautrec à 
Albi; — de Meaux, sur le Cérou, à Saint-Jean de Marcel, 
chemin de Valdériès à Moularès. 

G. 972. (liasse.) — 67 pièces, papier (2 plans). 

1605-iVS9« — Ponts : de Lapeyre et de Lare- 
naudié, chemin d'Aibi à Saint-Juéry, Arthès, etc., con- 
sulat de Saint-Juéry; — d'Assiès, chemin de Réalmont à 
Lafenasse et de Lafenasse sur le Dadou, consulat de 
Saint-Lieux; — sur le Cérou, près du faubourg de 
Salles, passage de ceux qui vont de Castres et Albi au 
Bas-Rouergue ou dans la Haute-Auvergne; — sur le 
Tescou, à Salvagnac, et plan ; — sur le Céret, avec plan, 
consulat 'du Ségur; — à Senauillac, celui du masage de 
Gâches, marquant la division des consulats de Senouillac 
et Labastide, et celui de Lagarrigue, sur le ruisseau de 
Saudronne, grand chemin de Toulouse à Rodez. 

G. 973. (Liasse.) — 55 pièces, papier. 

teiS-iVS». — Ponts : de Tanus, sur le Viaur, et 
au-dessous du moulin le pont de bois de Lasplanques; 
— sur le ruisseau Del Poutel, à Terssac, chemin d'Aibi à 
Toulouse; — de Rassise, sur le Dadou, consulat du 
Travet;—des Caussades, sur le Cérou, au passage d'Aibi 
à Rodez et de Toulouse à Lyon, et de Labedisse, sur le 
ruisseau de Coules, consulat de Valdériès; — sur la Vère, 
au Verdier; — sur la Vère et sur le ruisseau de la 
Cesquière, consulat de Vieux; — de Saint-Étienne, sur 
la Vère, paroisse Saint-Étienne de Brès, chemin de 
Gaillac à Carmaux; de Notre-Dame de Lagravelle, sur 
la môme rivière, grand chemin de Toulouse à Lyon, et 
de I^fiolié, grand chemin d'Aibi à Cordes , consulat de 
Villeneuve; — sur le ruisseau de Lazère, à Virac, grand 
chemin appelé Roumio, de Toulouse au Puy et à Lyon. 

G. 974. (Liasse.) — 64 pièces, papier. 

IBt^O-lVOO. — Travaux réclamés par les conmiu- 
nes. (Premier dossier.) — Albi. — Requête de Mathieu 
Mistionis, recteur de Notre-Dame de Ladrèche : il a 
rétabli ce lieu de pèlerinage qui n'était plus qu'un désert, 
réparé et embelli l'église et fait un logis pour recevoir 
quelques pèlerins ; mais l'accès de Ladrèche est presque 
impossible et il demande la réparation du chemin. — 
Réparations au pont du Castelviel; à la côte de Mal- 
cabrières, grand chemin d'Aibi à Lyon; aux chefnins 



Digitized by 



Google 



480 • ARCHIVES 

de Malcabrières et de Ladrèche, el au pont sur le ruis- 
seau de Lazère, passage de Castelnau à Monestiës ; à la 
côte de Ladrèche, grand chemin royal ; au grand chemin 
royal d*Albi à Toulouse, qui était couvert de grands 
bourbiers; au chemin royal d'Albi à Lanel, delà Croix- 
Verte aux planches de Caussels; au pavé de la côte de 
Malcabrières où il fallait refaire « un fossé mort 9ive 
Touat, rempli de pierres », pour l'écoulement de Teau 
qui ruinait le pavage. — Pavage de la côte de Ladrèche; 
creusement du rocher sur la hauteur pour adoucir la 
pente; établissement d'un fossé pour l'écoulement des 
eaux de la fontaine. — Réparations : au grand chemin 
royal d'Albi à Toulouse, passant derrière les Cordeliers et 
à la métairie de Rouziès; au grand chemin de Castelnau 
à Albi; au pont du ruisseau de Carrofoul, grand che- 
min d'Albi à Cadalen et Labessière ; au grand chemin 
qui part d'Albi et se divise au ruisseau de Trigobeure, 
l'embranchement de droite conduissant à Fréjairolles , 
celui de gauche à Saint-Amarand; ce dernier est traversé 
par le ruisseau de Caballou sive hu Bouigé; au grand 
chemin d'Albi à Gaillac, au lieu dit Al Poutet, près du 
masage d'Arthus, consulat d'Albi; au grand chemin allant 
d'Albi à Combéfa, Monestiès et Cordes, au lieu dit d'Es- 
trières et aux quatre chemins, consulat d'Albi; au chemin 
du Tendat, faubourg du Pont; au grand chemin de Lyon, 
du faubourg du Pont à l'Arquipeyre, d'où part un em- 
branchement pour Notre-Dame de Ladrèche, Monestiès 
et Cordes; au grand chemin allant d'Albi au vignoble 
de la côte Saint-Sauveur; enfin, au grand chemin d'Albi 
à Réalmont qui passait au pont de Seoux, à la côte de 
Ranteil et près de Saint-Benoit, au lieu dit Rocan. 

G. 975. (Liasse.) — 50 pièces, papier (4 plans). 

lyoO- 199^1. — Travaux réclamés par les commu- 
nes. (Deuxième dossier.) — Albi (suite) : Pavé de la 
me du faubourg du Vigan jusqu'à la porte la Croix-Verte 
ou de la Santé, grand chemin du Languedoc. — Élargis- 
sement du chemin de l'Arquipeyre à Ladrèche. — Tra- 
vaux exécutés pour protéger les propriétés du faubourg 
du Pont contre le Tarn. — Vente du vieux chemin d'Albi 
à Ladrèche et Monestiès, partie de l'Arquipeyre. — Esti- 
mation des dégâts causés par le Tarn aux fabriques du 
faubourg du Pont. — Arpentement et estimation des ter- 
rains pris pour le chemin de Puygouzon qui longe le 
jardin du Petit-Lude. — Délibération de l'Assiette relative 
au mur à construire pour la conservation du grand pont 
(4 plans) et mémoire des habitants du faubourg à ce 
sujet. — Procès-verbal de visite du chemin d'Albi à 
Lagrave. 



DU TARN. 



C. 976. (Liasse.) ^107 pièces, papier. 



iO!90-i989. — Travaux réclamés par les commu- 
nes. (Troisième dossier.) — Ambialet .* réparation du 
chemin et de la côte; délibération de la commune de- 
mandant le concours du diocèse pour l'entretien des 
chemins de traverse ; ateliers de charité sur la côte de 
Fabas. — Arthè$ : état du chemin d'Albi à Arthès et 
Valence, près des ruisseaux de Riols et de Jalran; requête 
pour la réparation du grand chemin de Gaillac à Milhau, 
dégradé à Arthès par les eaux du Fresquet et du Poutet. 

— Blaye : délibération et requête pour la réparation 
des chemins de traverse aboutissant à la grande route 
de Gaillac et qui sont impraticables ; restauration du che- 
min de Blaye à Monestiès. — Brens : réparations aux 
deux ponts de briques, lieu dit Al Pont de la Teule; à 
la côte du port et à l'avenue du pont de Cesquier. Requête 
pour obtenir la direction par Brens du nouveau chemin 
de Castres à Gaillac par Lautrec et Graulhet. Mémoire 
par MM. Portai, médecin de Monsieur, de Lespinasse, de 
Lagrave, et autres, relatif au chemin de Brens à la Sau- 
ronne, et rapport de l'ingénieur Mariés. Réparation du 
chemin de Brens à Cadalen et du Poutet sur le ruis- 
seau de Roudoulou. — Cadalen .• les habitants deman- 
dent la réparation des chemins. — Cahuzac : Mémoire 
sur la nécessité de faire passer le nouveau chemin de 
Gaillac à Cordes par Cahuzac, commune importante qui 
ne renferme pas moins de dix paroisses. — Campagnac .• 
les habitants demandent la réparation des chemins de 
traverse et une voie de communication avec la route de 
Gaillac. — Carmaux : reconstruction du pont sur le 
Cérou (1620). — Castelnau de Lévis : réparation du che- 
min d'Albi au lieu dit Malpas de Brofondude. Autre 
réparation faite d'urgence, au môme lieu, pour le pas- 
sage de la voiture de Toulouse et du coche qui ne 
pouvaient prendre la barque au lieu de Marssac, à 
cause de la hauteur des eaux. Réparations des ponts de 
Brofondude et Fontvialane. — Rectification et élargisse- 
ment de plusieurs chemins. 

C. 977. (Liasse.) — i05 pièces, papier. 

iB09-i989. — Travaux réclamés par les conmiu- 
nes. (Quatrième dossier.) — Cestayrols demande un 
chemin qui relie son territoire à la route de Gaillac. 

— Combéfa demande la réparation de deux ponceaux 
construits, l'un sur le ruisseau de Longuejoute , l'autre 
sur le Lazère. — Cordes : visite des ponts de Maraaves, 
de Neguesaumes, de Saint-Pierre, etc.; réparation de la 
côte de la Bouteillerie. — Curvalle demande un chemin 



Digitized by 



Google 



de communication avec le grand chemin d'Albi. — Fayssac 
insiste pour la réparation des chemins de traverse. — 
Florentin .• construction de deux ponts sur le ruisseau de 
Saudronne, sur les chemins de Florentin à Gaillac et à 
Aussac. — Frèjairolles demande un atelier de charité 
pour réparer le chemin d'Albi. — Gaillac : visite du 
grand chemin de Toulouse au lieu dit Al Laco des Reli- 
gieuses; demande de secours pour travaux, et, à Tappui, 
état de la situation financière de la ville. — Giroussens 
demande la réparation des chemins de traverse. — La- 
bartJie-Bleys : réparation de la côte de Latreyne. ^— 
Ldhastid^Dénat .• travaux sur le chemin de cette com- 
mune à Lavasière. — Lahastide de Lévis : passage du 
ruisseau de Lézert, sur le chemin royal de Toulouse, 
entre les consulats de Labastide et Lacourtade. Usurpa- 
tions sur les chemins et sur les communaux. — Lafe- 
nasse .• usurpations sur les chemins. — Lagrave .• répa- 
rations au pont de Sainte-Sigolène, sur la Saudronne, et 
au chemin de Marssac à Brens, près des trois piliers de 
Lagrave. — Laguépie : réparations à l'avenue du pont 
sur le Viaur. — Lamillarié demande l'élargissement 
du chemin d'Albi à Castres par Saint-Benoît, où il 
n'a pas une largeur suffisante pour le passage des voi- 
tures. — Lescure : réparation du chemin et creusement 
du Riols. — Liste : travaux à la côte du port. — Marssac: 
sommation faite aux propriétaires riverains de creuser les 
fossés de la route au Malpas. — Mirandol demande la 
réparation des ponts sur le Viaur. — Monestiès : répa- 
ration des ponts aux abords de la côte; ateliers de 
charité; travaux pour la jonction de la côte au chemin 
de Ciombéfa ; terrains pris pour le chemin du Pont-de- 
Cirou; réparation du pont sur le Cirou. — Montmiral : 
réparation du chemin du pont de la Lèbre. — Moularès 
demande un atelier de charité pour la réparation du 
grand chemin de Rodez à l'entrée du y'ûhge.^Mouzieys: 
lettre du curé Paulhé demandant l'établissement d'ateliers 
de charité à cause de la misère. — Pampelonne : répa- 
ration des chemins et de la côte de Thuriès. — Parisot 
demande la réparation des chemins de traverse. — Pau- 
lin : réparation des côtes de Saint-Simon et de Lézert ; 
ateliers de charité. — Penne : réparation des chemins 
passant par Grenier et aboutissant à l'Aveyron, savoir : 
de Puycelsi à Saint- Antonin , de Cordes à Caussade , de 
Milhars à Montauban et de Penne à Saint-Antonin ; les 
mêmes commissaires visitent les ruisseaux de Pesergues 
et des Cambières, le tout par ordre de l'archevêque et 
à cause du château de H. de Yerdalle, qui assiste à la 
visite. — Mémoire de M. de Verdalle à ce sujet. — 
Puycelsi sollicite un chemin dans la vallée de la Yère ; 
mémoire à Tappui de cette demande et sur les inonda- 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBL 

tions de- la Vère. Réparation du pont de Laval. 



421 



C. 978. (Liasse). — 79 pièces , papier (3 plans). 

IBiS-iyStt. — Travaux réclamés par les com- 
munes (cinquième dossier). — Rabastens : réparations 
au chemin des Valières ou des Vales et au grand cliemin 
de Toulouse ; nivellement du quai ; demande de secours 
pour travaux communaux; réparation du chemin de 
Salvagnac et Monclar; restauration des ponts qui font 
communiquer la ville avec les faubourgs. — Réalmont .- 
mémoire sur les travaux à exécuter sur la route de 
Graulhet et demande de subventions. — Saint-Beauzile 
demande un chemin pour communiquer avec Gaillac. 
— Saint-Grégoire demande la réparation des chemins 
qui traversent le territoire, surtout de celui d'Albi à 
Valence. — Saint-Jean de Marcel : élargissement d'un 
chemin. — Saint-Juéry se plaint d'usurpations sur 
les conamunaux et demande la réparation de la côte 
de Larenaudié. — Salies .• sommations aux riverains 
de la côte de recreuser les fossés. Le seigneur a 
fait faire un chemin qui conduit de la route de Réal- 
mont à son château; il demande que le diocèse en- 
tretienne ce chemin qui est effondré par les voitures 
qui vont chercher de la pierre au-dessus de la côte. — 
Salles : pavage de la rue principale ; réparation du pont 
et du chemin. — Salvagnac: construction du chemin 
allant à Rabastens. — Senouillac réclame un chemin 
pour rejoindre la grande route d'Albi à Gaillac. — Le 
Ségur : les habitants de Suech demandent un atelier 
de charité pour réparer leur chemin. — Tanus .• la 
communauté des Planques demande le rétablissement 
de son pont de bois. — Terreclapier réclame un atelier 
de charité pour le chemin qui ouvre une communi- 
cation avec la montagne de Paulin et qui est impra- 
ticable , principalement à la côte de Lézert. — Terssac .- 
procès-verbal de visite des chemins de traverse; dégra- 
dation du vieux chemin d'Albi à Marssac, qui fait com- 
muniquer cette dernière commune avec Terssac. — Tré- 
bas : construction et réparation de traînées aux Cam- 
bous. — Trémen : restauration du chemin de Mones- 
tiès. — Valence demande la réparation des ponts sur 
la Vère et des chemins. — Villefranche réclame en faveur 
du chemin de la montagne de Paulin. 

c. 979, (Liasse.) — 3 pièces, parchemin; 49 pièces, papier (4 imprimée). 

i500-iV0i. —Gabelles. — Ordonnance du visi- 
teur général sur les contraventions aux édits et ordonnan- 
ces du Roi en cette matière. — Procès-verbal de visite 

46 



Digitized by 



Google 



422 



ARCHIVES DU TARN. 



du sel en Albigeois. — Articles sur le fait des gabelles 
et sur la surveillance des gardes, arrêtés entre les con- 
suls et députés des villes-maîtresses du diocèse et Nicolas 
de Montfaucon, procureur des fermiers généraux ; appro- 
bation de ces articles par les concessionnaires de la 
ferme en Languedoc. — Plaintes contre les agents; 
mesures prises pour prévenir les abus et les vexations. 

— Les commis ne peuvent faire aucune visite sans 
être accompagnés d*un consul. — Plaintes des habitants 
de Montrosier que vexent les commis du Rouergue, 
bien qu'ils dépendent de TAlbigeois. — Requête d'une 
pauvre fille de Saint-Benoît de Carmaux emprisonnée 
pour une prétendue rébellion. — Contestations entre 
le syndic du diocèse et les fermiers ; informations contre 
les gardes. — Accord pour la fourniture du sel au 
diocèse. — Saisie de faux sel aux Avalats. — Ordon- 
nance des visiteurs généraux pour le syndic du diocèse, 
contre les regrattiers des villes (cachet aux armes de 
France avec cette légende : Skau.roial.des.Gabeles). 

— Poursuites contre Roques pour avoir haussé^le prix 
du sel; intervention du syndic du diocèse. 

C. 980. (Liasse.) — \ pièce, parchemin; 93 pièces, papier (6 imprimées). 

i093-i7B4. — Manufactures. — Tentatives pour 
introduire à Albi la fabrication des draps. — Indemnités 
au §ieur Séré, banquier, pour l'établissement d'une 
manufacture de toile de Rouen à Albi. — Certificat 
constatant la destruction des « cachets de grâce » suran- 
nés. — Lettres patentes portant règlement pour les 
maîtres chirurgiens. — Procès-verbal d'insculpation des 
poinçons pour la marque des cuirs et peaux à Milhau. 

— Arrêt du Conseil et ordonnance de l'intendant con- 
cernant la fabrique de toiles dans le diocèse. — Mé- 
moire aux États, afin d'encourager le diocèse d'Albi 
à établir une manufacture de bayettes de laine du pays. 

— Pièces relatives aux dépenses occasionnées par la cor- 
derie royale établie à Albi. 

C. 98\. (Liasse.) — 213 pièces, papier {i imprimée). 

1711-1 VOS. — Marque et visite des toiles. — 
Ordonnance de l'intendant à ce sujet. — Procès-ver- 
baux de visite des toiles, ratines, etc., et de saisie, 
par Bernard Roël , inspecteur des fabriques du diocèse. 

— Visite des toiles sur les foires. — Procès-verbaux 
de l'inspecteur Timothée Mazclhier. — Saisie de pièces 
de toile n'ayant pas la largeur voulue ou Tannage. — 
Application des confiscations aux pauvres. — Sentence 
des consuls de Cordes contre Berry , prononçant la con-r 



fiscation, au profit des pauvres, de douze pièces de 
« toile cstoupas » — Saisie de quatre balles de laine 
d'Oleron , en la maison de Carme, au faubourg du Pont 
d'Albi : « Carmie était coutumier du fait, il répandait 
cette laine dans les fabriques de la ville, empoisonnait 
la fabrication , de sorte que les marchands qui venaient 
de Milhau , de Limoges , etc. , pour s'approvisionner , 
s'en retournaient sans rien acheter ». 

c. 982. (Liasse.) ^ 68 pièces, papier (22 imprimées). 

1507-1789. — Agriculture, subsistances, pépi- 
nières, etc! — Prix des grains à Albi, de 4567 à 4620; 
de 1654 à 4660; de 4725 à 4760, et en 4789. — 
Livret des foires du diocèse. — Arrêt du Conseil d'État 
autorisant le transport des grains hors de la province. 

— Ordonnance de l'intendant autorisant la sortie des 
grains pour la Guyenne, par le Tarn et la Garonne. 

— Mémoire sur la maladie des bestiaux dans le Viva- 
rais. — Observations sur une maladie qui attaque les 
bêtes à cornes en Auvergne. — Nouvelle méthode éco- 
nomique pour préparer le sel à donner aux moutons. 

— Mémoire sur la culture des terres. — Lettre du syndic 
général Joubert relative à l'agriculture et aux amélio- 
rations dont elle est susceptible. — Autorisation au diocèse 
d'emprunter pour acheter des semences. — Défense 
par l'intendant de saisir les bestiaux servant à la culture. 

— Expériences faites en Angoumois pour la conser- 
vation des grains. — Circulaire relative à l'améliora- 
tion" des bêtes à laine. — Ordonnance de l'intendant 
prescrivant des mesures dans l'intérêt de la santé publi- 
que, par suite de la mortalité des bêtes à laine. — 
Circulaire du subdélégué relative aux défrichements. 

— Conventions pour le rétablissement des biens aban- 
donnés dans le diocèse , en fournissant aux cultivateurs 
des semences et des bestiaux. — Arrêt du Conseil d'État 
sur le rétablissement des haras. — Essais faits dans 
le diocèse pour rafiner le chanvre. — Circulaire et 
instructions sur les plantations de mûriers. — Délibé- 
ration des États , mémoires et instructions relatifs à l'éta- 
blissement de pépinières. 

C. 983. (Liasse.) — \ pièce, parchemin; 8 pièces, papier. 

15S5-158B. — Culture et préparation du pastel. 

— Saisie et vente de 624 balles de pastel de Toulouse, 
Lauraguais et Albigeois, sur l'ordonnance de MM. de 
Matignon , maréchal de France , et de Nesmond , pré- 
sident du parlement de Bordeaux, commissaires pour 
la réparation de la tour de Cordouan. Ces diocèses 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



123 



n'avaient pas payé leur part de contribution pour cette 
réparation. Taxe des frais à 82 écus. — Poursuites 
par Pierre Cardon et Bermond, marchands à Albi, pour 
recouvrer cette marchandise qui était en dépôt chez 
des commissionnaires de Bordeaux et qui avait été vendue 
par les commissaires à des Anglais. — Procès-verbaux 
du commandement fait aux commissionnaires de livrer 
le pastel ; de la vente et de la délivrance de cette mar- 
chandise aux acquéreurs. — Inventaire de la procédure. 

G. 984. (Liasse.) — 453 pièces, Papier. 

1141 -i907. — Culture et préparation du pastel. 

— Inspection. — Procès-verbaux de l'inspecteur Espine 
relatifs à la préparation des terres, au choix des graines, 
aux semailles, aux soins à donner à la culture, à la 
préparation de la plante, aux moulins, etc. — Ordon- 
nances à cri public : portant défense de cultiver le 
pastel sans permission; — autorisant la récolte de la 
feuille à la fin de juin; — défendant de récolter après 
le 15 octobre; — ordonnant l'arrachement des plants. 

— Procès-verbaux des consuls de plusieurs commu- 
nautés constatant des contraventions aux ordonnances 
et règlements. — En < 765, Géraud Rofflac est inspec- 
teur. — Observation à l'intendant, par Philippe Boyer, 
pastellier du faubourg du Pont, de père en fils, sur 
l'arrêt du Conseil d'État de 1699, et le règlement fait 
en conséquence pour la culture du pastel; Boyer de- 
mande qu'il soit permis aux cultivateurs de semer des 
fèves avec le pastel.- 

c. 985. (Liasse.) — 70 pièces, papier (15 imprimées). 

1693-160*. — Assistance à l'agriculture. — Or- 
donnance de l'intendant relative, aux fournitures de 
semences à faire à plusieurs communautés du diocèse 
qui en manquent. — Instructions à ce sujet. — Emprunts 
par le diocèse pour acquisition de semences et de grains. 

— États des grains achetés, prix d'achat, comptes et 
pièces à l'appui. — Délibérations des communautés. — 
État de la distribution par paroisses. — Reçus donnés 
par les consuls, etc. 

C. 986. (Liasse.) — 458 pièces, papiâr. 

f •••• — Assistance à l'agriculture (suite). — Pièces 
à l'appui des comptes. — Prêts pour acquisition de bes- 
tiaux. — Certificats délivrés par les sieurs : Louis de 
Guiraud sieur des Angles; Antoine de Boutelhe sieur 
de Lagrèze, de Tréban; Revellat; Laroque de Montazet; 



Lasalle de Roquefeuil; Labastide Du Dour; de Montalègre, 
coseigneur de Tanus; de Salelles; Delpoux, prieur de 
Gaulène; Jean Dassier sieur de Brugairolles ; Labessière 
de Carcenac; Sainte-Croix de Corbière; Pierre Faramond 
sieur Du Joncas ; Jean de Lacombe sieur de Causières ; 
Pierre Papailhau sieur de Larouquette; Vital de Lapa- 
nouse sieur de Miramont; Pierre de Sicard sieur de 
Lalande ; Charles de Villeneuve sieur de Lamothe ; 
Jacques de Rousel sieur de Lagazane; Joseph de Courtois 
sieur de Barthès, d'Energues; Louis de Villeneuve, de 
Réalmont, etc. — Certificats émanant des communes de 
Tréban, le Doum, Saint-Cirgue, Pinct, Trébas, Tanus, 
Padiès, Saint-Julien, Fauch, Pentiès, Valence, Cordes^ 
Noailles et Frausseilles. 

c. 987. (Liasse.) — 188 pièces, papier. 

1600. (Suite.) — Assistance à l'agriculture. — Cer- 
tificats délivrés par : Lagrèze de Batinhe; Georges de 
Guérin sieur de Pagats; Louise de Cabrol, veuve Achille 
de Bonne sieur de Margueritte; Louis de Bayne sieur 
de.Raissac; Abel Marol de Pradal; François de Saint- 
Hilaire sieur Dubogc; François de Lescure de Ledou; 
Lalande de Labéraudié; Louise de Laguimerie; de 
Laloubière; Rey sieur de Laffon ; Massié sieur de Lava- 
lette, de Saint-Cirgue; Dassier de Pomeyrols; Tiburce 
de Sainte-Marie, prieur du couvent des Carmes de la 
forêt de Valence; de Berne sieur de Couvenes; Pierre de 
Salles sieur de Rosières, habitant Saint-Salvi d'Ambialet; 
Antoine de Lapanouse sieur de Pounis; l'abbé de Gai- 
Ihardi sieùr de Cabrilhac; Catherine de Cahuzac, veuve 
du sieur de Lanogarède ; Bernard de Montazet seigneur 
de Laroque-Roucazel ; Pierre de Vernioles sieur de Com- 
bamal ; Marie-Anne de Cheverry de Rivières, veuve de 
Georges d'Arthus de Latourène; Jean de Vabre sieur 
de Cadoul ; Alexis de Martrin sieur Du Pouget, résidant 
à Cambon près de Valence; François de Vernhie sieur 
de Fonclamose, près Lacapelle; Pierre de Vernhie sieur 
de Lacapelle-Montauriol; Louis Dassier sieur de Laset,^ 
résidant à Lacapelié, juridiction de Lescure. — Certificats 
émanant des communes de Labastide-Gabausse , Saint- 
Michel-Labadié, Paulin, Castelgarric, Réalmont, Mirandol, 
Teulet, Tonnac, Cadix, Gaulène, Pampelonne, Marsal, 
Bellegarde, Laboutarié, Lescure, Saint-Cirgue, Gaicre, 
Andouque, Sérénac, Albi, Fraissines, Rosières, Ambia- 
let, Assac, Villefranche, Laroque-Roucazel. — Dons 
faits par le diocèse à des paysans contractant mariage, 
afin de leur venir en aide pour leur établissement. — 
Transport de créances, etc. 



Digitized by 



Google 



^24 



ARCHIVES 



C. 988. (Liasse.) — 97 pièces, papier. 



IBBO. (Suite.) — Assistance à ragricullure. — 
Lettres demandant de l'argent pour acheter des cabaux, 
des semences, des remises de tailles, etc., écrites par : 
' Laplaine, curé de Lacapelle-Ségalar; Cammas , curé de 
Cadix; Pradal, curé de Carmaux; Lagrèze de Batinhe, 
baron de Cestayrols, qui avait vendu des grains au dio- 
cèse; de Montjouzieu, curé de Saint-Martial; Gilhodes, 
curé de Héalmont; Mader, curé du Ségur; Delmas, curé 
de Pampelonnc; Panys, maire de Trébas; Bosquel, curé 
de Valence ; I^isalle de Roquefeuil; Breuil, de Villeneuve; 
Lagrèze de Roquccaude; Demiau, maire de Monestiès; 
Revellat, curé de Tréban; d'Agens, de Lagalharié, con- 
sulat de Lacapelle-Ségalar; Deloulm, curé de Brens; 
Lavalette, vicaire du Fuy-Saint-Georges ; Audouy, curé 
de Saint- Antonln-Lacalm; Baudy, curé de Teillet; Granier, 
curé de Montans; Lamane, curé de Moularès; Carrière, 
curé de Lombers; Pendariès, curé de Narthoux; Devesy, 
curé de Lasplanques; Rahoux, curé de Laval; Calmés, curé 
de Trébas; de Larivière sieur de Laprade; Castanier, 
curé de Cadalen ; Pujol sieur d*Alos. — Ces lettres sont 
adressées au syndic Gorsse ou au subdélégué Matry. 

G. 989. (Liasse.) — 93 pièoes, papier. 

iB9y. — Assistance à l'agriculture. — Emprunts 
pour achat de semences. — Arrêt du Conseil d'État 
portant don de 400,000 livres au diocèse. — Acte d'em- 
prunt de cette somme près du trésorier de la bourse 
de la province. — Délibérations de l'Assiette et du Conseil 
de Direction à ce sujet. — Emprunt de 300 setiers de 
froment de M. de Lagrèze, trésorier de France. — Déli- 
bération des communautés relatives à des emprunts de 
semences, et état de ceux qui en ont fait la demande 
dans chaque communauté. Les grains étaient fournis au 
prix d'achat et devaient être payés par les emprunteurs, 
de préférence à toutes leurs autres dettes; les délégués 
, communaux qui venaient prendre livraison en contrac- 
taient pour eux l'engagement et les communautés étaient 
responsables. Le diocèse qui prêtait ainsi son crédit aux 
cultivateurs leur donnait aussi de l'argent aux mêmes 
conditions. 

G. 990. (Liasse.) — 440 pièces» papier. 

!••¥• (Suite.) — Assistance à l'agriculture. — 
Bestiaux, outils aratoires, etc. — Tableau de la distribu- 
tion des bestiaux aux communautés. — État de ceux qui 
ont besoin d'être secourus pour le payement des tailles. 



DU TARN. 

l'achat des bestiaux et des outils. — Certificats des curés, 
des seigneurs, des consuls attestant les nécessités de la 
situation. — Quelques-uns témoignent de la plus pro- 
fonde misère. Dans la plupart des communautés il y a 
des collecteurs forcés, et ils sont en prison n'ayant rien 
pu lever. A Mirandol, la métairie de Lasouque était aban- 
donnée depuis (rois ans, sans portes ni fenêtres et les 
terres en étaient incultes; dans d'autres communautés, 
les métairies sont abandonnées depuis huit ou dix ans. 
A Padiès, on faisait quatre rôles pour les tailles : Padiès, 
Puech de Ginal, Pucch d'Arcisse et Puech Saint-Marsal; 
le total de l'imposition, pour 274 livres livrantes , était 
de 3,610 livres, soit 43 par livre livrante; le diocèse 
fut obligé de donner à cette commune un secours de 
2,563 livres et 500 livres au seigneur, total 3,063 livres. 
On demandait des taureaux, des bœufs; mais surtout 
des vaches et des brebis , quelques agneaux et des porcs. 
Les seigneurs eux-mêmes étaient dans le besoin : ainsi, 
il y a une obligation de 450 livres de noble Jacques de 
Capriol sieur de Sieurac, domicilié à Lautrec, pour 
acheter des brebis et une paire de vaches afin de pou- 
voir cultiver sa métairie du masage de Puel au consulat 
de Castelgarric. Il promet de rembourser cette somme 
dans un an, avec les intérêts, et de présenter à la marque 
du diocèse le bétail qu'il achètera. — Obligation de 
1,000 livres par le syndic, pour 400 setiers de froment 
à 10 livres. 



G. 991. (Liasse.) — UO pièces, papier. 

iB9y. (Suite.) — Assistance à l'agriculture. — 
États de grains, froment, avoine, seigle et menus grains, 
achetés pour semences, le baron de Cestayrols étant le 
principal fournisseur et M. Séré, marchand à Albi, le 
commissionnaire. — Obligations contractées par le syndic, 
au nom du diocèse, par suite de ces achats. — Mande- 
ments sur le receveur, par l'archevêque président de 
l'Assiette. — Obligations souscrites par des communautés 
ou par des particuliers en faveur du diocèse, savoir : par 
M. de Labastide Du Verdier, de 210 livres, pour achat 
de bétail « qui demeurera obligé à titre de précaire et 
qu'il fera marquer, promettant de ne le vendre, ni tro- 
quer sans le consentement du syndic »; — par Jacques 
de Capriol sieur de Sieurac; — par François de Latour 
sieur d'Escabrins; — par Guillaume de Guérin sieur de 
Saigne, sous-diacre, de Cahuzac, pour lui et Lucresse 
Dulac de Prat de Bosc, sa mère; — par Labarthe de 
Tonnac, etc., etc. 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DALBI. 



425 



C. 991K. (Liasse.) — 76 pièces, papier. 

109V. (Suite.) — Assistance à l'agriculture. — 
Lettres écrites au syndic du diocèse et au subdéléguë de 
l'intendant, par : Négrié, curé de Tels, qui a sa paroisse 
sans culture, pour les deux tiers du territoire; — Boyer, 
curé de Roussairolles ; — Gisclard, curé d'Assac; — 
Vernhiolles de Combarnal, de Laboutarié, qui donne 
reçu pour une charrette à deux roues , quatre mesures 
de chenevis et trois mesures de haricots; — Ferai, 
curé du Dourn ; — Labastide Du Dourn demandant de 
l'argent pour acheter du bétail; — Saint-Bar, maire de 
Cahuzac; — Reynès, curé de Bourgnounac; — Faramond, 
curé de Faussergues; — de Villeneuve sieur de Lamothe, 
qui demande des semences; — Laplaine, curé de Laca- 
pelle-Ségalar : il dit que plus de moitié de ses parois- 
siens ne peuvent semer, qu'on ne peut rien lever des 
tailles, même de celles de l'année dernière; — Tayac, 
curé de Fraissines, qui demande un délai pour le paye- 
ment des tailles dans sa paroisse ; — Lagrèze de Batinhe : 
il (lemande aussi un délai pour le collecteur forc^ de 
Laboutarié et ajoute que si on presse les habitants , ils 
quitteront le pays; — Vernhiolles de Ck)mbarnal : il 
demande des secours, et la réponse est qu'il n'a plus rien 
à attendre; — Négrié, curé de Tels, qui se plaint des 
extorsions du collecteur; — le seigneur de Salies ; — le 
sieur de Monlarnaud, qui demande du blé; — Lacrouzette 
de Roquefeuil; — deCrussol D'Amboise, en faveur de 
Paquier, son écuyer, etc. 

G. 993. (Liasse.) — 90 pièces, papier. 

tous. ' — Assistance à l'agriculture. — État de la 
distribution du froment et du seigle. — États de la dis- 
tribution des menus grains, par Séré. — Comptes et 
pièces à l'appui. — Délibération de la commune de 
Laboutarié, au sujet des biens du sieur de Mbntarnal. — 
Secours accordés aux habitants de plusieurs communau- 
tés pour relever leurs maisons, acheter des bestiaux, des 
outils, etc. — Secours à Louise de Laguimerie Laroque- 
bouillac, pour réparations au château de Laguimerie. — 
Prêt de grains au sieur Jean de Saunhac, seigneur de 
Tanus. — Lettres des curés, des seigneurs ou des consuls 
de plusieurs communautés. — Le R. P. Cabrol, religieux 
augustin, qui est à Plaisance pour régler les affaires de 
ses sœurs, demande 55 liVres pour lui aider à acheter 
une paire de bœufs, etc., etc. 

C. 994. (Liasse.) — 65 pièces, papier. 
i009.— Assistance à l'agriculture. — Pièces de 



comptabilité. — Obligations envers le diocèse, pour prêts 
de semences ou d'argent. — Mandements et quittances. 

— Lettres écrites par : Puech, maire de Réalmont; la 
dame de Florentin, née de Caulet; Campmas, maire de 
Monestiès, et autres. — État des sommes empruntées 
et des dépenses faites par le syndic, pour achats de 
semences : recettes, 78,983 livres; dépenses, 78,890 
livres. — Les remboursements par les communautés 
devaient se faire sur les bases suivantes : le froment de 
1696, à ^0 livres iO sous, et pour les autres années à i2 
livres ^0 sous le setier; — le seigle de 4695, à 5 livres 
40 sous, et pour les autres années à 8 livres 8 sous; — 
l'avoine, à 3 livres 45 sous; — la paumoule, à 7 livres; 

— le chenevis, à 8 livres. — La dette des communautés 
s'élevait à 48,674 livres et au 25 octobre il restait dû 
26,863 livres. Les communautés de Cadix, Curvalle, 
Cestayrols, Fraissines, Gaicre, Gaulène, le Dourn, Laca- 
pelIe-Ségalar, Laboutarié, le Bruc, Narthoux, Roumégoux 
et Tels, Saint-Pierre de Lasserre, Trébas, Roucazel et 
Tréban n'avaient encore fait aucun remboursement. — 
Compte détaillé de toutes les dépenses faites depuis 4697 
sur le don de 400,000 livres, dressé le 40 novembre, 
pour être présenté aux États de la province. 

G. 995. (Liasse.) — 94 pièces, papier. 



iVOO-f 74M^. — Assistance à l'agriculture. -* 
Plusieurs communautés déclarent qu'elles sont dans 
l'impossibilité de reoibourser le diocèse. — Nouvelles 
demandes de secours. — État des sommes employées 
en achats de bestiaux, réparations de bâtiments, achats 
d'outils, etc.; total, 45,350 livres. — Compte du sieur 
David, d'une somme de 44,846 livres. -* Correspondance 
relative aux créances à recouvrer par le diocèse : M. de 
Miramont écrit que la veuve de M. de Pounis a été 
ruinée par les créanciers de son mari; — le subdélégué 
Matry, envoyé par l'archevêque à Trébas pour régler ce 
qui concerne les impositions dans cette communauté et 
celle de Gaicre, écrit que le désordre y est à son comble 
et que le diocèse doit pousser cette affaire à la dernière 
extrémité. — État des bâtiments qu'il faut réparer dans 
le district de Pampelonne. — Ordonnance de l'intendant 
portant injonction à tous les détenteurs de fonds prove- 
nant de prêts faits par le diocèse sur le don du Roi , 
de vider leurs mains dans huitaine, afin que le diocèse 
puisse lui-même rembourser ses créanciers. 

€. 996. (Liasse.) — 30 pièces, papier {M imprimées). 
iV09«i9yV. -- Assistance à l'agriculture. ^ 



l 



Digitized by 



Google 



«6 ^ ARCHIVES 

Mémoire sur les moyens de fournir des semences aux 
communautés du diocèse qui ont souffert de la gelée ou 
de la grêle. - Ordonnance de l'intendant relative à la 
circulation des grains. — Formule de laissez-passer pour 
le blé à la porte du Vigan d'Albi. — État des commu- 
nautés auxquelles le diocèse a prêté des semences. — 
Déclaration du Roi sur ce qui doit être observé par ceux 
qui ont des blés. — Ordonnances de l'intendant : relative 
à rachat de grains pour la subsistance des pauvres; — 
portant défense de sortir des grains de l'Albigeois. — 
Déclaration du Roi portant ordre de déclarer les grains 
récoltés (4709) et pourvoyant aux semences nécessaires. 
—Dénombrement des villes, bourgs et villages du diocèse 
au mois de juillet 4709. — État des semences prêtées aux 
agriculteurs en 1740 et I7<2. — Prêt de semences, en 
4777, à plusieurs communautés et ordonnance de l'inten- 
dant réglant la comptabilité relative à ce prêt. 

C. 997. (Liasse.) — 49 pièces, papier (3 imprimées). 

l«VS-iyvV. — Biens abandonnés. — Déclaration 
du Roi sur la culture de ces biens; instructions, for- 
mules d'actes , etc. — Nouvelles instructions par le syndic 
sur les adjudications des biens abandonnés. — Mise en 
adjudication de la terre et consulat d'Alban délaissée 
et abandonnée par les habitants en 4677 ; affiches ; offres. 
Le sieur Amiel de Puechaunous donnera 200 livres 
pendant les deux premières années, attendu que tous 
les bâtiments sont dégradés et que la terre est sans 
culture depuis plusieurs années; puis il donnera 400 
et 450 livres. André Amiel de Basuéjouls, vicomte de 
Paulin, offre 500 livres, pendant sept années. — Les 
habitants syndiqués demandent à être préférés, au taux 
de la dernière offre, disant qu'autrement ils émigré- 
ront. — En 4699, le sieur de Puechaunous offre de 
prendre la terre d'Alban à titre d'inféodation perpé- 
tuelle, moyennant une albergue annuelle de 500 livres 
et 3,000 livres d'entrée. — Le 49 mai, de nouveaux 
habitants se rendent adjudicataires du domaine d'Alban , 
par inféodation, à l'exception de la justice, qui reste 
au Roi. — Deux anciens propriétaires demandent à l'As- 
siette l'autorisation de rentrer en possession de leurs 
métairies , à la condition d'en supporter toutes les charges 
et les réparations faites. — Le Conseil de Direction 
délibère (4700) que les inféodataires et ceux qui vien- 
dront résider à Alban, seront, sur leur requête, admis 
à composer la conmiunauté pour disposer des terres, 
biens et propriétés en toute liberté. — En conséquence, 
le syndic du diocèse passe le contrat de bail de la terre 
d'Alban et établit la communauté. Le dernier bail à 



DU TARN. 

ferme des fruits de cette terre passé aux inféodataires 
au prix de 560 livres, expirait en 4704. 

C. 998. (Liasse.) — 4 pièces, parchemin; 3 pièces, papier. 

i4k50-10A5. — Syndics du diocèse. — Arrêt du 
Ck)nseil d'État portant qu'indèpendanmient du syndic du 
diocèse , il sera établi un syndic diocésain qui sera pris 
des villes de Gaillac, Ck)rdes ou Rabastens, en exécu- 
tion d'une transaction de 4542. — Autre arrêt confir- 
matif du premier. — Un différend existant entre les 
trois villes, sur l'exercice de la charge alternative de 
syndic diocésain , est renvoyé aux États de la province. 

C. 999. (Liasse.)— 8 pièces, parchemin; 96 pièces, papier (9 imprimées}. 

IftttS-iyoO. — Prévôt et archers diocésains; ma- 
réchaussée. — Noble François Del Batut , sieur de Mont- 
rosier, lieutenant du prévôt des maréchaux dans le 
diocèse, sans gages fixes, demande une indemnité ; on 
lui accorde 400 livres. — Règlement pour l'exercice 
de cette charge. — Requête d'un archer envoyé à Nîmes 
et qui a perdu son cheval en route. — Un autre archer 
envoyé à Cordes pour prier le capitaine Tersses de venir 
au secours du régent de Teyssier, est fait prisonnier 
à Valdériés et rançonné. — Lettres missives du comte 
d'Aubijoux, reconunandantle sieur Valriacpour la charge 
de prévôt diocésain, le sieur Vialettes qui a été choisi 
ne convenant pas. — Raymond de Saint-Étienne solli- 
cite cette charge. — Arrêt du parlement de Toulouse 
réglant le service et réclamant du prévôt et de ses archers 
la plus grande sévérité. — Ordonnance de Montmorency 
enjoignant au prévôt général de la province de veiller 
à l'observation de l'édit de pacification (4578) ; cette 
ordonnance est transmise à François Frayssinet, prévôt 
du diocèse. — Supplique du prévôt Jean Bosquet, pour 
le payement de ses gages (4 580) , ceux de son greffier 
et des 28 archers. — Règlement de service pour 1584. 

— Réception d'un archer, Jehan Gairard, étant prévôt. 

— Ordonnance du duc de Joyeuse (4594) portant in- 
jonction de nommer un prévôt diocésain , à cause des 
brigandages qui se commettent sur la route de Toulouse 
à Rodez et ailleurs, dans le diocèse. — Le capitaine 
Biaise Pautard, qui fut nommé, ayant été tué dans 
l'exercice de ses fonctions, le diocèse choisit, pour le 
remplacer, le capitaine Antoine Gaujarenques, de Saint- 
Benoît de Carmaux , et ce choix est approuvé par Joyeuse 
(4 593) . — Gaujarenques demande une gratification (4 599) : 
la charge ayant été supprimée, il doit se tenir en garde 
contre les inimitiés qui s'élèvent contre lui , surtout dans 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE D'ALBI. 



les familles de ceux qu'il a fait exécuter à mort; il 
ne peut donc tenir son état et sans gratification il est 
miné. — Arrêt du Parlement ordonnant de courir sus 
aux voleurs (1600). — Réception du prévôt Clédier et 
de ses archers (1603), nommés en exécution d'un arrêt 
du Parlement. — Lettre du premier président Deverdun 
relative aux gages du prévôt et des archers, à leur 
habillement, etc. — Lettres patentes réglant la procé- 
dure prévôtale. — Arrêt du Conseil d'État (4610) por- 
tant suppression des prévôts diocésains. — Ordonnance du 
duc de Montmorency à ce sujet. — Lettre de l'Assiette de 
Castres à celle d'Albi, pour une entente dans le but d'avoir 
un prévôt pour les deux diocèses (1615), les vols et les 
brigandages se multipliant depuis la suppression des pré- 
vôts. — Arrêt du Conseil d'Etat autorisant le sieur Louis 
Manelphe sieur de Villeneuve à exercer la charge de 
prévôt dans les trois diocèses d'Albi, Castres et Lavaur 
(1659), avec défense au sieur Claude Renepont de le trou- 
bler dans l'exeréice de cette charge dont il est pourvu 
depuis deux ans. — Mémoire relatif à la charge de 
prévôt diocésain d'Albi et réponse du Roi au cahier 
des doléances de la province à ce sujet. — Arrêt du 
Conseil d'État maintenant Renepont dans l'exercice de 
la prévoté à Albi (1661). — Nomination de Louis 
Boné sieur Du Bourg, capitaine au régiment des gardes 
françaises, fils aîné de Raymond Boné sieur de Cama- 
lières, en remplacement de Renepont démissionnaire 
(1667). — Nominations d'archers. — Création d'offices 
de prévôts et archers diocésains. La finance de ces 
offices est de 273,600 livres pour la province et de 
20,913 livres pour Albi (1698). — Acquisition de ces 
offices par Claude Vitte de Beaulîeu. — Affaire de 
l'assassinat du prévôt Manelphe; pièces de la procédure: 
Réquisition par la veuve du syndic de poursuivre aux 
frais du diocèse; renvoi au parlement de Bordeaux; 
commission à MM. Guénégaud et Raphaël Gautier, subs- 
titut du procureur général au parlement de Paris, de 
se transporter à Albi pour informer contre Bernard 
de Prat baron de Vieux et ses complices, la veuve 
n'ayant fait aucun acte de procédure à Bordeaux ; lettre 
du Roi au marquis de Calvisson pour l'exécution de 
la commission de M. de Guénégaud; protestation de 
de Prat, qui se dit victime des persécutions de l'évêque; 
décès de Pierre de Gineste baron de Mezens, impli- 
qué dans l'affaire; arrêt du Conseil confirmant les pré- 
cédents et mettant à la charge du diocèse les 20,660 
livres, montant des frais de voyage des commissaires; 
autre arrêt évoquant l'affaire en dernière instance et 
ordonnant le transfèrcment des accusés à Paris (1670- 
1674). 



127 



C. 4,000. (Liane.) — 19 pièow, papier. 



1574. — Doléances au Roi. — Inventaire des 
doléances du diocèse d'Albi, remises à Gérard de Rieux 
seigneur de Camortères, gouverneur d'Albi, comme 
subrogé par M. de Rieux, gouverneur de Béziers, pour 
être présentées au Roi en ses prochains États. Ces 
doléances portent sur tous les abus, tant au spirituel 
qu'au temporel, et émanent des communautés de Puy- 
celci, le Pont-de-Cirou, Mirandol, Castelnau-de-Lévis, 
Labastide, Dénat, Lagardeviaur, Montirat, Penne, Floren- 
tin, Cadalen, Pampelonne, Lescure, Villefranche, Mars- 
sac, Ubessière,Saint-Juéry, Lasgraïsses, Alban, Saint- 
André-d'Alban et Gurvalle. 

C. 4,004. (Uawe.) 6 pièces, papier (imprimées.) 

ie64l.i746. — Affaires de religion. — Arrêts : 
cassant le testament du sieur de Portes, de Béziers, 
fait au profit des anciens du consistoire, et faisant 
défense à ceux de la R. P. R. de faire de semblables 
testaments; — portant défense aux mêmes religionnai- 
res d'induire les catholiques à changer de religion ; — 
ordonnant la démolition de plusieurs temples; — por- 
tant que les éUls des impositions des protestants seront 
remis à l'intendant pour les examiner et les envoyer 
ensuite au chancelier ; — concernant les anciens catho- 
liques qui abandonneront leur religion pour la pro- 
testante. — Jugement de l'intendant de Bernage con- 
damnant le prédicant Jean Hue à être pendu et étranglé. 

c. 4,001 (Uaeae.) — 34 piècee, papier (47 impriméea). 

f 66«-iVV«. — Divers procès suivis à la requête 
du syndic. — Les frères Gairel et autres leurs com- 
plices sont condamnés au fouet et aux galères à per- 
pétuité pour vols. — Affaire Vialet, fermier général, 
relative au droit de pesade. — L'huissier Moulas est 
poursuivi pour malversations. — Affaire Bouzinac, avo- 
cat, prévenu d'altération et de falsification du compoix 
de Lateyssonnarié; de levée de deniers de son autorité 
privée; de concussions, usures, faussetés, avec impiété 
et blasphèmes ; de prévarications en qualité d'avocat 
et juge; de corruption de témoins; de démolition de 
maisons et autres violences publiques (1670). Pièces de 
la procédure; mémoires, répliques, etc. 



c. 4,003. (Liaaee.)— 4 pièce, parchemin; 64 pièces, papier (4 8 imprimées). 
, 1579-1 ysv. — Administration générale, affaires 



Digitized by 



Google 



428 ARCHIVES 

^^iverses. — Requête au Roi par les gens du pays de 
Languedoc pour la suppression des offices nouvellement 
créés, qui ne sont que des charges pour le pauvre 
peuple. — Arrêt du Conseil d'État sur la révocation 
du contrat fait par le Roi relativement aux offices de 
notaire. — Lettre du syndic général aux diocésains, 
donnant avis que le Roi a transféré les États de la 
province d'Albi à Pézénas « pour considérations très- 
importantes qui regardent le service de S. M. (1662.) » 
— Taxes à payer par les notaires, huissiers, etc., pour 
leurs offices conservés. — État des jugements de réu- 
nion au domaine des fossés et murailles des villes du 
diocèse, Rabastens, Montmirai, Saint-Juéry, Técou, Rou- 
mégoux, Montans, Lisie, Cahuzac, Salles, le Verdier, 
Fréjairolles, Pampelonne, Cadalen, Réalmont et Cur- 
valle. — Ordonnance du gruyer Miramont pour la 
chasse aux loups. — Ëdit incorporant aux corps de 
villes les offices de garde des archives, greffier et 
départeur des rôles et tableau des gages attribués à 
ces officiers. — Ordonnance de Fintendant au sujet 
des taxes pour la réunion des offices de maire et lieu- 
tenant de maire. — Délibération des États sur le jour 
où les députés du Tiers doivent se présenter aux 
assemblées. — Lettres patentes interprétant Tarrêt du 
Conseil relatif à la part contributive des habitants dans 
la réparation des églises, cimetières et presbytères. — 
Arrêts, instructions et correspondances concernant la 
comptabilité des communes. — Mémoire touchant le 
rachat des offices municipaux. — Délibération des États 
relative au choix des députés des villes et commu- 
nautés à cette Assemblée. — Réponse faite par le 
Roi, tenant son parlement de Paris, aux remontrances 
de cette Cour sur ce qui s'est passé à Pau et en Bre- 
tagne (n66). — Ordonnance des États sur la tenue 
des archives conununales. — Dépenses du cours d'ac- 
couchement établi dans le diocèse. — Mémoire sur 
l'état du diocèse, sa richesse et son administration. 

C. 1,004. (Registra.) — lo-folio, 403 feuillets, papier. 

ie9!e-i77«. — Délibérations du Conseil de Direc- 
tion des affaires du diocèse d'Albi. Ce Conseil, com- 
posé des deux premiers consuls d'Albi et du syndic 
du diocèse, se réunissait à l'archevêché sous la prési- 
dence de l'archevêque ou de son représentant. — Cons- 
tatation des dommages causés par la grêle, par la gelée, 
par les inondations, etc. — Réparation des ponts et 
chaussées. — Emprunts. — Payement des créanciers. 
Bernard Gorsse est nommé greffier du diocèse en rem- 
placement de Raymond Boyer, décédé. — Poursuites 



DU TARN. 

en matière d'impôts, contre le sieur de Lacapelle sei- 
gneur de Montauriol. — Organisation des milices bour- 
geoises. — Prêts de semences. — Les habitants de Faudi 
poursuivis pour les tailles abandonnent leurs biens. — 
Difficultés avec la commune de Cordes pour le droit de 
pesade. — Délégation du sieur Matry, pour aller travail- 
ler au relèvement d'un grand nombre de communautés 
qui sont dans l'état le plus misérable. — Achat de grains. 

— Nomination d'un inspecteur du pastel. — Emprunt 
pour le procès des sieurs Galy et Couderc, voleurs et 
assassins. — Rôles de la capitation. — Rachat du droit 
de ban-vin. — Armement du régiment d'infanterie bour- 
geoise. — Mesures relatives à la subsistance des pauvres. 
— Calvel est nommé syndic , en remplacement de Breuil, 
décédé. — Amélioration de la culture du pastel. — 
Établissement de manufactures do serges et de toiles. 

— Les objets saisis sur les taillables retardataires et 
qu'on ne peut vendre à Albi seront conduits et mis en 
vente à Toulouse. — Travaux aux abords du Petit- 
Lude. — Procurations aux syndics pour assister aux 
États de la province. — Le baron de Castelnau pré- 
tend avoir le droit d'entrer au Conseil de Direction. 

— Reconstruction du pont de Trotoco , détruit par une 
inondation. — Navigation du Tarn et de la Vère. — 
Pertes occasionnées par un ouragan avec grêle le 22 
juin 1760. — Encouragements à l'agriculture. — Réor- 
ganisation du collège d'Albi après l'expulsion des Jésuites. 

— Pension au sieur Icard, chirurgien. — Pont de La- 
vaur. — Dépenses pour l'exécution de trois voleurs 
pendus à Albi, etc. 

C. 1,005 (Registre.) — lD-(olio, 66 feuillets, papier. 

lySV-iVOO. — Enregistrement, au bureau de Tin- 
tendance, des requêtes relatives à ladministration du 
diocèse d'Albi , avec mention des suites qui y ont été 
données. — Requêtes des communautés : de Réalmont, 
sur le ban de vendanges; — d'i4/6t, relatives aux travaux 
publics, à la refonte de la cloche de Ladrèche, à la 
prescription à faire aux briquetiers, teinturiers et autres 
de faire usage de la houille et de cesser de brûler du 
bois , etc. ; — de Montmirai, pour des réparations à 
l'église de Brunhiac et relativement au droit d'albergue 
réclamé par le comte d'Huteau; — de Valence, et de 
Saint-Lieux Lafenasse, relativement au consulat; — de 
Lacapelle, Terreclapier, etc., pour la translation de l'église 
Notre-Dame, à Trivalou, etc. — Les autres requêtes 
sont principalement relatives à des réparations à faire 
aux églises et à des demandes de maisons presbyté- 
rales par les curés. 



Digitized by 



Google 



SKIUE C. — ADMINISTRATION DIOCESAINE DE CASTRES. 



129 



G. 1,006. (Registre.) — In-folio, 17.'} Tcuillcts, papier. 

1505-1019. — Inventaire des comptes généraux 
et partii^uliers, vérifiés par les Assiettes et déposés dans 
les archives du diocèse avec les pièces à l'appui. Ces 
documents étaient classés par année e! renfermés dans 
des sacs. — Les 26 premiers feuillets de cet inventaire 
ont été enlevés; l'ancienne pagination commence au 
feuillet 27. 

c. 1,007. ^Registre.) — In-folio, 291 feuillets, papier. 

1500-1037. — « Inventaire raisoinié contenant 
en abrégé la teneur des papiers, registres, verbaux et 
autres actes du diocèse d'Albi, année par année, les- 
quels sont au pouvoir de M*' Raymond Bo\er, docteur et 
avocat en Parlement, cy-devant secrétaire grellier et à 
présent syndic du diocèse, tant pour lui avoir été remis 
par M'^ Baptiste Cbambcrt, cy-devant greffier, qui les 
tenait de Pierre son père, que à cause, de l'exercice 
dudit Boyer, et depuis continué par lui jusqu'en 1663, 
pendant l'exercice de M^ Jean Laroque, docteur et avocat, 
secrétaire du diocèse ». — Premier \olume, contenant les 
pièces des années 1596 à 1637 inclusivement, de l'exer- 
cice des greffiers Georges et Jean Servienlis. — Les titres 
principaux sont longuement analysés. — Répertoire des 
sacs et livres en tète du volume. 

C. 1,008. (Registre.) — In-folio, 315 feuilleU, papier. 

103^*1001. — Deuxième volume de l'inventaire 
raisonné et analytique des archives du diocèse, contenant 
les pièa»s des années 16*38 à 1664. — Répertoire en tète. 

C. 1,009. (Registre.) — In-folio, 275 feuillets, papier. 

10<fô-1003. — Troisième volume de l'inventaire 
raisonné et analytique des archives du dioct'^se, contenant 
les documents relatifs à l'administration, pendant l'exer- 
cice du secrétaire-greffier Raymond Boyer. 

c. 1,010. (Registre.) —In-folio, 251 feuillets, papier. 

1004-1974. — « Inventaire raisonné contenant 
en abrégé la teneur des papiers, registres, verbaux et 
autres actes du diocèse d'Albi, année par année ». — 
Cet inventaire fait suite aux trois précédents volumes; 
on y trouve également analysés les titres principaux., 
les procès-verbaux des États et des Assiettes, les comptes, 
etc., etc. 

Tarn. — Tome IL — Série C. 



Administration diocésai.ne de Castres. 

C. 1,011. (Registre.) — In-folio, 55â feuillets, papier. 

1530-1591. — Assiettes et assemblées particu- 
lières du diocèse de Castres. — Liste des communautés , 
au nombre de 77, qui sont représentées à l'Assiette. 

— Table « pour despartir et coc(iuer les deniers » : 
pour répartir 12,000 livres, la taxe est de 5 sous par 
livre. — Tableau, par ordre de tour, des villes du dio- 
cèse admises aux États de la province avec Castres : 
Lautrec, Lacaune, Briatexle, Sainl-Gervais, Saiiit-Amans, 
Montredon, Castelnau de Brassac, Graulhet et Fiac. — 
Castres avait quatre sièges aux Assiettes; ses consuls 
étaient commissaires ordinaires avec le premier consul 
de Lautrec. — Procès-verbal de l'Assiette de 1536 : 
Jehan de Lapalu, chevalier, seigneur de Brassac, était 
sénéchal ; on lui alloua 25 livres de vacations ; il n'en 
prit que 12 et laissa le reste aux Jacobins, leur de- 
mandant de prier Dieu pour le Roi et le diocèse. — Dîner 
offert aux diocésains cocqueurs et assistants. — Passage 
des troupes du sieur d'Aubijoux, du baron de Rieux, 
avec la gendarmerie du roi de Navarre, allant au camp 
d'Avignon ou en ixnenant. — Autres procès-verbaux 
d'Assiettes. — En 1554, François Bouffard, seigneur de 
Fiac, est trésorier de la maison commune de Castres. 

— 1563, Dominique de Bouffard, bourgeois, est receveur 
du diocèse. En cette année, l'Assiette se tient à lautrec, 
la peste régnant à Castres. — 1567, l'Assiette est présidée 
par Guillaume de Guilhot, écuyer, seigneur de Ferrières 
et Lacrouzette, gouverneur de Castres pour le Roi. — 
! 568, noble Antoine de Peyrusse, écuyer, seigneur de 
Boiss(»z()n, est gouverneur pour le Roi : il logea chez 
Dominique de Bouffard, du mois de septembre 1568 à la 
fin de juillet 1569. — Domini(iue de Bouffard cbi député 
vers les princes à Port-Sainte-Marie, en 1569, avec le 
docteur Antoine de Lespinasse et le syndic Pierre de 
Planis. — 1570, Ferrières est gouverneur pour les pnnces 
de Navarre et de Condé. — Secours à Jehan Rouch , mi- 
nistre de la parole de Dieu, pour le présent sans place 
et chargé de famille. — Au mois de juillet 1570, il y 
eut une Assiette présidée par Antoine de Latour, écuyer, 
seigneur de Reymes et gouverneur pour le Roi. Au mois 
àa décembre , l'Assemblée est présidée par Pierre de 
Nadal, écuyer, seigneur de Lacrouzette. — Le dernier 
procès-verbal est du 13 juin 1571. — Tables pour la 
répartition des impositions entre les communautés, ar- 
rêtées par l'Assiette en 15i3. — Ce volume est fortement 

attaqué par l'humidité. 

47 



Digitized by 



Google 



430 



ARCHIVES 



C. f.012. (Registre.) — In-folio, 015 feuillets, papier. 



15B7-157^. — Assiettes cl assemblées parliciilières 
du diocèse de Castres. — Assiette de 1567, ouverte le 
28 novembre, close le 2 décembre. I.a réunion a lieu, 
comme d'ordinaire, dans la maison consulaire de Castres. 
Président : Guilhot, seigneur de Ferrières et de Lacrou- 
zette , gouverneur du diocèse par mandement de monsei- 
gneur Dassier, gouverneur du I.anguedoc, Dauphiné et 
Provence, en l'absence du prince de Condé, protecteur de 
l'État, de Sa Majesté et du royaume. Assistants: Sébastien 
de Melou , lieutenant principal ; Antoine de Lespinasse , 
docteur en droit; Antoine Thomas, bourgeois; Jacques 
Fornès et André Rollande , marchands , députés sur Je 
fait de Tentretènement et police de la ville en l'absence 
des consuls. La première séance est ouverte par l'invo- 
cation du nom de Dieu. Les consuls de douze commu- 
nautés de la montagne répondent à l'appel. Le notaire 
Antoine Bissol est nommé secrétaire du diocèse et le 
licencié Pierre de Planis, syndic. Délibération « pour la 
tuition et défense des personnes et bien sous l'obéissance 
du Roi contre les séditieux et perturbateurs de l'État et 
repos public»; l'Assiette décide qu'on observera les articles 
arrêtés dans l'Assemblée tenue, le 30 octobre, à Montpel- 
lier par ceux, tant de la noblesse que du tiers-état, des 
diocèses de Montpellier, Nîmes, Uzès et autres. Vote de 
20,000 livres pour la guerre et de 3,000 pour achat de 
poudre, boulets et munitions. Comme il y a urgence, on 
fera immédiatement un emprunt forcé de 30,000 livres 
« sur les plus riches et bien aisés séditieux, factionnaires 
et autres mal affectionnés au service de Dieu et du Roi 
et repos public », savoir : 1 5,000 livres sur lesdits séditieux 
de la vicomte de Lautrec, villes et consulats du plat pays, 
le reste sur la montagne et sur la ville de Castres qui don- 
nera 5,000 livres. Sont élus pour faire partie du conseil du 
gouverneur : Antoine Lacger, juge; Sébastien de Melou, 
lieutenant principal; Jehan de Rotolp sieur de Lescout; 
Jehan de Villion, docteur; Dominique Bouffard de La- 
garrigue et François de Boysson, bourgeois. Rotolp est 
délégué pour assister au conseil près de Dassier. Sont 
nommés receveurs forcés, mais avec garantie de tous : 
Antoine Thomas, receveur particulier, et Antoine Ligon- 
nier, receveur général. Pierre Gâches est payeur des gens 
de guerre. Etienne Valéry, praticien, est attaché à Fer- 
rières en qualité de secrétaire. L'assemblée nomme pré- 
vôt dans le diocèse, Dauvet, docteur en droit, de Toulouse, 
et lui donne cinq archers et un greffier. Suivent les rôles 
de répartition sur les plus aisés , etc. — Assemblées de 
4568. Du 9 février : réunion des délégués réformés des 



DU TARN. 

diocèses de Castres, Albi, Lavaur et Saint-Pons. Les villes 
d'Albi, Réalmont et Lombers, du diocèse d'Albi, y sont 
représentées; Jehan d'Escarlhan, bourgeois, seigneur 
de Casteran, est député de la ville d'Albi. Lespinasse et 
Rotolp de Lescout rendent compte de leur députation aux 
Étals de Montpellier. Rédaction d'un règlement. Le baron 
d'Ambres, lieutenant général pour le sieur Dassier. — 
Du 28 février : l'Assiette réunie à Castres approuve l'as- 
sociation (les quatre diocèses et la solidarité est assurée 
au conseil politique du l)aron d'Ambres. Dominique 
Bouffard fait partie de ce conseil et il est remplacé dans 
le conseil de Ferrières par Bernard Hue, seigneur de 
Monségou. Rotolp est nommé contrôleur des guerres et 
Antoine Thomas le remplace près de Ferrières. Ordre de 
dresser la liste des papistes qui ont pris les armes con- 
tre les réformés. — Du 17 mai : Lautrec a refusé de 
répondre à la convocation et l'envoyé y a trouvé un pré- 
tendu syndic du diocèse. Imposition royale de 1,300 
livres. — Du 20 juillet : autre imposition royale. Autori- 
sation de poursuites contre Pierre d'Hautpoul, protono- 
taire d'Auterive. — Du 20 septembre, sous la présidence 
du sieur de Peyrusse, seigneur de Boissezon de Matviel, 
gouverneur du diocèse depuis le premier du mois : 
plaintes contre les ecclésiastiques papistes qui ne veulent 
pas de la paix. L'Assemblée,» à son grandissime regret», 
ordonne des préparatifs de guerre. Boissezon est élu 
gouverneur et le conseil général lui donne un conseil 
politique, des finances, ete. , pour trois mois, sauf à le 
renommer. Choix d'un prévôt diocésain, de ses archers, 
etc. L'Assemblée reste en permanence pendant plusieurs 
jours. Donnadicu est élu receveur général, etc. — Du 23 
novembre, sous la présidence de Boissezon : sur Ja de- 
mande du colloque des églises réformées du diocèse, pré- 
sentée par Jean de Lamer, docteur en droit, et Jehan 
Raffin, ministre de Lacaune, l'assemblée, attendu que les 
églises ruinées par les impôts ne peuvent rétribuer leurs 
ministres, délibère qu'ils seront payés sur les revenus 
des biens ecclésiastiques. — 1569. Du 26 janvier, pré- 
sidence de Sébastien de Melou : Dominique Bouffard 
représente (|ue , depuis le commencement de décembre, 
Peyrusse ne prenait plus conseil que des sieurs Fran- 
çois de Ferrières et Antoine Lacger, conseillers au 
Parlement; que le conseil général lui ayant fait des re- 
montrances à ce sujet, il se conforma au règlement 
pendant quelques jours , mais que , depuis le 22 janvier, 
il agit de son autorité privée , disant qu'il a reçu des 
princes conmmission pour faire les impositions, de 
concert avec les deux membres du Parlement en 
résidence à Castres. Il s'agissait d'un impôt nouveau 
de 150,000 livres. L'assemblée reconnaissant que cette 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



131 



manière d'agir est contraire aux privilèges et libertés 
(le la province, prie le gouverneur de se conformer 
aux décisions prises et de consulter son conseil; de 
plus, elle envoie des députés aux princes de Navarre 
et de Condé, pour demander qu'on respecte les libertés 
du diocèse. — Du 26 février : M"^ Pierre Thoery, licencié, 
de Gaiilac, est député vers les princes, à propos de 
cet impôt de 150,000 livres sur les diocèses de Mon- 
tauban , Castres et Rouergue ; les frais de la dépulation 
seront supportés par les réformés des diocèses de Cas- 
tres, Albi et Lavaur , qui s'engagent à payer la rançon 
de Thoery s'il est fait prisonnier. — Du 1*^' mars , 
sous la i)résidence de Boissezon : délibérations relatives 
aux finances. — Du 2 mai ; même président : nou- 
velles délibérations relatives à l'impôt de 150,000 livres, 
pour lequel le diocèse de Castres était taxé à 29,500 livres. 
Cette somme devait être payée au 15 avril; mais on 
avait obtenu un sursis pour députer vers les princes. 
Biron vient à Castres et dit qu'il faut absolument de 
l'argent pour payer les étrangers. Thoery n'a pu passer. 
Sur la proposition du premier consul Bouffard, on fait 
demander un délai à de Ferrières et de Lacger; il 
est convenu qu'on payera 15,000 livres dans la quin- 
zaine, le reste au l**" juillet, et qu'on agira par con- 
trainte sur les plus aisés pour le premier terme ; mais 
en même temps il est arrêté que l'imposition sera de 
40,000 livres, parcequ'il faut de quoi entretenir les 
soldats du diocèse. Ferrières et Lacger ne peuvent au- 
toriser le payement des ministres sur les biens ecclé- 
siastiques; ils veulent que les paysans, les membres 
des églises les nourrissent sans leur donner de gages. 
L'assem^ée décide , au contraire, pour éviter scandale, 
qu'ils seront payés pour six mois , à dater du i" janvier , 
sur les deniers destinés aux soldats. — 1570. Du 19 
au 26 janvier; Guillaume Guilhot de Ferrières et de 
Lacrouzette , gouverneur , président. Lespinasse et Do- 
minique Bouffard sont allés trouver les princes; ils en 
ont obtenu la remise d'une partie de l'arriéré des impo- 
sitions; mais rien en ce qui concerne les ministres, 
dont les gages doivent être imposés sur le diocèse; 
on ne peut permettre de les payer sur les biens des 
ecclésiastiques. — Du 18 février; présidence de Ferrières. 
Délibérations relatives aux garnisons et aux finances. 
— Du 3 au 7 avril; présidence de Ferrières. Prise 
de Fiac et de Lautrec. On craint une attaciue de l'en- 
nemi contre Castres. Levée de troupes. Impositions pour 
les solder. Levée de 683 livres 15 sous, pour les gages 
des ministres pendant le second trimestre. A Roque- 
courbe , le capitaine Terrier admet des papistes à la 
garde; le consul est chargé de le lui défendre et de 



lui ordonner de prendre, au besoin, des habitants de 
la ville. Ferrières est prié de mettre ordre aux courses 
de plusieurs soldats inconnus qui , sous couleur de la 
guerre, commettent dans les campagnes toutes sortes 
d'exactions. — Du 1" juin; Ferrières, président. Im- 
positions de guerre. Charles de Bellefieur , docteur en 
droit, de Castelnaudary , est nommé prévôt diocésain. 
Le gouverneur a traité avec le sieur de Villeneuve, 
qui commande à Albi, pour qu'il ne soit fait aucun 
empêchement au labourage. — Du 11 juillet ; Antome 
de Lalour sieur de Reymes, est gouverneur pour les 
princes. Continuation des impôts pour la guerre. Les 
habitants de Sénégas demandent que M« de Valzergues, 
leur ministre, soit inscrit sur l'état des gages, ce qui 
est accordé; il a 100 livres pour six mois, d'avril à 
septembre, de sorte qu'on impose 783 livres 15 sous 
pour le troisième trimestre. — Du 2 décembre. Assiette. 
Le commissaire principal Pierre de Nadal, seigneur 
de Lacrouzette, est malade, en son séjour de Lézert. 
Salvignol et Espinasse rendent compte de leur mission 
aux États. Malgré ledit de pacification, Graulhet refuse 
l'entrée aux réformés. Bodet est reçu prévôt. — En 
1574 et 1572, les catholiques sont rentrés à Castres. 
Les Assiettes pour le vote et la répartition des impo- 
sitions sont trimestrielles. Le juge Charles de Laroche 
ou Lacrouzette les préside pendant l'année 1571, et, 
l'année suivante , c'est le lieutenant principal Jean de 
Rotolp. La compagnie du maréchal Danville est logée 
dans le diocèse, et, le 21 août 1572, elle fait montre 
à Castres. Le 12. septembre, l'Assiette est convoquée 
par Lacrouzette pour pourvoir aux besoins des garnisons. 



C. 1,0<3. (Registre.) — In-foKo, 4K« feuillets, papier. 

1571-1597. — Assiettes et assemblées particu- 
lières du diocèse de Castres. Registre tenu par le notaire 
Bissol, secrétaire du diocèse, qui a historié la lettre 
initiale du procès- verbal pour chaque session. — La 
première réunion se tient en novembre 1571,. sous la 
présidence de Jacques de Nadal, écuyer, seigneur et 
baron de Massaguel et Lacrouzette. Jus(iu'en septembre 
1 572 , l'assemblée est présidée par le lieutenant prin- 
cipal .lean de Rololp, docteur en droit, seigneur de 
Lescout. Puis le président est Jean de Nadal , seigneur 
de Lacrouzette , Lagriffoul et Monlespieu , cfievalier de 
l'ordre du Roi, guidon de la compagnie Danville. Ce 
seigneur commande dans les trois diocèses depuis le 
1^ septembre, aux gages de 100 livres par mois. En 
cas d'absence , il est suppléé pour les Assiettes par le 



Digitized by 



Google 



432 



ARCHIVES 



juge Charles de Laroche. Le capilainc Lestoile est meslre 
de camp des compagnies du diocèse de Castres. — De 
février à septemhre 4573 , il se tient plusieurs Assiettes 
sous la présidence de François de Treyssac, seigneur 
de Monhérault, lieutenant d'une compagnie de 50 hom- 
mes d'armes et gouyerneur de Castres. Charles Bouf- 
fard est premier consul ; Valriac de Lave , prévôt dio- 
césain ; Vincent , exécuteur des hautes œuvres. — En 
septembre et jusqu'à la fin de l'année, François de 
Voisins, baron d'Ambres, vicomte de Lautrec, est 
gouverneur des diocèses de Castres e t Lavaur. — Les 
États de la province sont convoqués à Montpellier pour 
le 8 décembre. Les députés de Castres s'arrêtent à 
Carcassonne; les chemins étant occupés, il leur est 
impossible d'avancer. Les États sont renvoyés au 15 jan- 
vier. Cette fois, les députés de Castres, les consuls Ber- 
nard Rollande et Pierre Pujol, sont faits prisonniers 
par les protestants. Le diocèse envoie un exprés à révo- 
que, qui était aux États, pour qu'il représente h misère 
du pays. — L'Assiette du iO mars 1574 est présidée 
par Barthélémy de ïournet, capitaine pour le Roi au 
château de Roquecourbe , maître (k's eaux et forêts du 
comté de Castres , homme . d'armes de la compagnie 
Banville. — Celle du 26 mai, par Jacques Martini, 
régent délégué pour rendre la justice, le sénéchal et 
le juge étant absents. — Pendant l'année 1576, les 
Assiettes et les assemblées sont présidées par ,lean de 
Noir, chevalier, seigneur de Cambon et Salvages, An- 
toine de Lacger étant juge, Dominique Bouffard , pre- 
mier consul; 47 communautés du diocèse sur 77 se sont 
déclarées pour la Réforme. Le seigneur de Laguimerie 
est gouverneur de la ville de Castres; Pierre Bonery 
est commissaire aux poudres et munitions. — En 1577, 
les assemblées sont souvent présidées par le juge Antoine 
de Lacger. Au mois de juin, c'est Bertrand de Rahas- 
tens , vicomte de Paulin , qui préside ; alors 58 com- 
munautés adhèrent à la Réforme ; elles fournissent 230 
hommes pour travailler aux fortifications de Castres. 
— En juin 1778, Bertrand Du Rozet sieur Du Causse, 
est envoyé vers le roi de Navarre avec le sieur de 
Moulayrès, pour le mettre au courant de ce qui se 
passe à Castres. — En juin 1579, Jean de Lacger, 
lieutenant particulier au siège présidial de la séné- 
chaussée de Lauragais, est envoyé par les États, en 
qualité de commissaire principal de l'Assiette. — Fé- 
vrier 1 580 , assemblée présidée par Jean Thibaut , juge 
de Labruguière. Rachat du château de Montcuquet sur 
le capitaine Alexandre; il est démantelé. Vole de fonds 
pour la construction du collège. — Le'3 mai, l'assem- 
blée est présidée par Antoine de Lacger. — Le 21 dé- 



DU TARN. 

cembre, il se tient une assemblée à Lautrec, sous U\ 
présidence du juge Dominique de Burta, commissaire 
délégué parles États; les consuls de Castres sont absents, 
mais le juge de Laroche est présent. — Le 18 mars 1581, 
de Burta, docteur en droit, juge en la ville et vicomte 
de Lautrec pour le roi de Navarre , préside l'assemblée 
à Castres. — De 1582 à 1587, les assemblées sont 
présidées par Michel de Bayard, écuyer, baron de Briare 
et Ferrières, sénéchal de Castres, par Jean de Landes, 
docteur en droit, par Bertrand Du Rozet sieur Du Causse 
ou par le juge Antoine de Lacger. Le 28 septembre 
1585, Lacger et Bouffard-Lagarrigue sont députés vers 
Montmorency, à Saint-Pons. 

C. 1,014. (Registre.) — In-folio, 3o8 feuilIeU, papier. 

157^-1571. — Assiettes et délibérations particu- 
lières du diocèse de Castres. — Depuis le mois de 
septembre 1572, Lacrouzette est président des assem- 
blées. Le 30 , il fait enregistrer la commission de gou- 
verneur qu'il tient de Joyeuse. Charles de Laroche est 
juge, de Planis , syndic, et Bissol, secrétaire. Votes 
d'impositions. Entrelien de la compagnie Montmorency, 
etc. — Du 1" septembre au 31 décembre, la ville de 
Castres eût à loger six compagnies de 200 hommes cha- 
cune et à discrétion. — 1573. L'assemblée du 9 jan- 
vier est présidée par Monhérault. Bernard Rollande et 
Charles Bouffard sont consuls. Le capitaine Valriac 
est prévôt; il a un greffier et cinq archers. Il y a 
plusieurs réunions dans les mois de février, mars el 
mai. Impositions pour recouvrer les places occupées 
par les rebelles. Solde de la compagnie Bellegarcfe. L'ar- 
gent manque. Plaintes de Monhérault. — Le 26 juin, 
l'assemblée est présidée par Jacques de Nadal , seigneur 
de Massaguel. On contracte des emprunts. Des dcpu- 
tations sont envoyées à Dan ville et au Roi. — Le 10 
s(»ptembre, l'assemblée est convoquée par François de 
Voisins, baron d'Ambres , vicomte de Lautrec, cheva- 
lier de l'ordre , gouverneur du diocèse. Danville accorde 
que les dépenses faites par la capitale soient réparties 
sur tout le diocèse. La ville qui, depuis le 1»^' janvier, 
doit entretenir quatre compagnies et les gendarmes du 
sieur de Bellegarde, est ruinée; elle a dépensé plus 
de 250,000 livres. On obtient le délogement de la com- 
pagnie Bellegarde. Jean Ramond , l3ourgeois de Castres, 
sieur de Carbonnières , est député vers le Roi. On avait 
imposé, en juin, 50,000 livres qu'il est impossible de 
lever. Emprunts. Le 24 déœmbre, d'Ambres répartit 
sur les. communautés 20,000 livres, en l'absence des 
consuls diocésains. — 1574. Barthélémy de Tornet, capi- 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



<33 



taino du diâteau de Roquccourbc , maître des eaux et 
forets et liomme d'armes de la compagnie Danville, 
est commissaire principal de l'Assiette tenue le 1" mars. 
Les villes-mages de la montagne sont absentes. Les pro- 
testants se sont abstenus. Rollande et Pujol, députés 
aux États, au mois de janvier, sont prisonniers; il 
est décidé qu'on les délivrera le plus tôt posssible. M. de 
Saint-Félix (^st gouverneur de la ville et du diocèse. 
L'assemblée siège jusqu'au 17. — Nouvelle Assiette le 
23 mai, pour la répartition des impôts de guerre. Jac- 
ques Martin, lieutenant au siège, est commissaire prin- 
cipal. Plusieurs gentilsbommes refusent de payer même 
les tailles royales. 

C. 1,015. (Rcgislre.) — In-folio, 288 feuilloU, papier. 

1575-1577. — Registre des délibérations, Assiettes 
et déparlements du diocèse de Castres. — Du 27 au 30 
mars 1575 : « Assemblée des États provinciaux des 
diocèzes de Castres, Alby, Lavaur et montaignes de Sainl- 
Pons de Tbomières, eslans du gouvernement et généra- 
lité de monsieur le vicomte de Paulin y commandant gé- 
néralleraent pour le service du Roy et soubstenement des 
esglises refformées soubs l'auctorilé de monseigneur le 
prince de Condé. « Assemblée convoquée à Castres, pour 
délibérer sur l'exécution des articles arrêtés entre les 
calboliques paisibles et les réformés réunis a Nîmes et à 
Montpellier, en janvier et février, par ordre de Danville. 
Sont présents : Paulin, président; Jean de Rotolp, juge; 
Dominifiue Bouffard, premier consul ; Bissol, secrétaire, 
etc. — Du 17 au 20 avril 1576 : Assiette de l'union, 
sous \n présidence de» Jean de Noir, cbevalicr, sieur de 
C^ambon. On avait tenu, à Réalmont, au commencement 
du mois, les États des diocèses, et Fleury de Larivoire, 
ministre de la parole de Dieu à Castres, avait fait l'invo- 
cation à l'ouverture de la séance. Ces États avaient décidé 
qu'il ne serait rien pa>é aux capitaines tenant garnison 
dans les villes qu'ils habitent d'ordinaire; ils avaient 
repoussé l'exception demandée par le consul Rollande, 
en faveur des capitaines Lagrange et Rascas, « qui se 
sont vaillamment et vertueusement portés à la reprise 
de la ville, voire que par leur moyen elle a été reprise ». 
Vole des impositions pour le collège, pour les fortifica- 
tions de Castres, etc. Bail de l'équivalent pour les com- 
munautés de. la religion réformée. État des villes et con- 
.sulals du diocèse de Castres occupés par l'ennemi et 
inaccessibles : Mondragon , Saint-Germier , Saint-Genyès 
de Varansal, Castanet, Saint-Gauzens, Graulhet, Missècle, 
Ambres, Labastide-Saint-Georges, Cabanes, Brazis, Lau- 
trec, Lalbarède, Vielmur, le Pujol, Frégevilie, Puycalvel, 



Cuq, Gibrondes, Laboulbène, Montpinier, Pcyregoux, 
Montfa , Brousse , Saint-Julien-du-Puy, Lamartinié, Car- 
bes et Moulayrès. — Du 5 juin : assemblée présidée par 
le juge Antoine Lacgcr. Jean Rollande, député aux États 
tenus à Montpellier, au mois de mai, rend compte de sa 
mission. 11 avait pour collègue Jean Calvet, bourgeois de 
Viane. L'Assemblée générale des provinces du royaume 
doit se tenir à Ca.stres le 20 juin; en attendant, les 
États ont voté 100,000 livres pour l'entretien des troupes. 
Répartition de la part du diocèse dans cette imposition. 
MM. de Paulo, conseiller en la Chambre et Cour sou- 
veraine établie à Castres, et Antoine Thomas, bourgeois, 
membre du conseil établi près de Paulin, disent qu'il 
faut pourvoir : 1*» au payement des gages des ministres 
de la parole de Dieu, auxquels est dû le dernier quar- 
tier; 2« au payement des président.s et conseillers de 
la Chambre et Cour souveraine, auxquels il (st dû trois 
quartiers; 3« et à la solde de la garnison de la ville. 
L'Assemblée fait droit à cette triple demande et décide 
que, nonobstant la délibération de Réalmont, on payera 
également les capitaines Lagrange et Rascas. Le syndic 
rappelle qu'il fut dit dans la dernière Assiette, par le 
sieur Fleury, ministre, « que plusieurs hérésies mé- 
chantes et damnables ceptes (sectes) commencèrent de 
pulluler entre aucuns dévoyés de la droite religion, se 
nommant déistes, mesmes devers le balon de Si-Amans 
et Autpoulois, à quoi éloit besoin de i)r<)mptement re- 
médier ». L'Assiette ayant délibéré que poursuites se- 
raient faites aux frais du diocèse, le syndic doit faire 
son devoir. Le 8, publication de la paix. Paulin était 
à Castres. Sur sa proposition et d'après l'ordre de Dan- 
ville, l'Assemblée, avant de se séparer, charge les com- 
missaires de l'Assiette de choisir les dé])utés qui doivent 
aller à Montpellier, le 15, pour nommer les présidents, 
conseillers et autres officigrs de la Cour souveraine 
établie à Montpellier par ledit de pacification. — Du 
20 juin : le juge Antoine Lacger, président. Les députés 
de Réalmont et de Lombers représentent le diocèse d'Albi. 
Impositions et comptabilité. — Du 2 août : même prési- 
dent. Vote d'emprunts. — Du 17 septembre : présidence 
du lieutenant principal Jean de Rotolp. Jean de Rol- 
lande, Dominique de Bouffard de Lagarrigue et le consul 
de Lacaune sont députés à l'assemblée de Carcassonne, 
qui doit nommer les députés aux États de Blois; ils 
présenteront les remontrances du diocèse. — Du 7 no- 
vembre : présidence de Lacger. Le maréchal de Mont- 
morency et Joyeuse doivent arriver prochainement à 
Castres; l'Assemblée dresse le rôle des vivres dont elle 
veut faire don à ces seigneurs; le total s'élève à 750 
livres ; il est délibéré que Montmorency aura les deux 



Digitized by 



Google 



434 ARCHIVES 

tiers (le ces vivres et qu'on n'en rabattra que le tiers 
si Joyeuse ne vient pas. — Du 27 décembre : Lacger, 
président. On désire contracter une union avec les dio- 
cèses voisins; sont nommés pour rédiger les articles de 
cette union : Lacger, Rollande, Bouffard-Lagarrigue , 
Thomas, et Correch, notaire à Lacaze. Plaintes contre les 
gentilshommes qui battent les collecteurs. Remontrances 
au sieur de Cuq qui , malgré l'édit , emprisonnait les 
paysans catholiques et les mettait à contribution. L'As- 
semblée siégeait encore au ^'^ janvier. On conununique 
à Banville, par députation, les articles de l'union pro- 
jetée pour l'observation de l'édit. Le 7, des députés vont 
trouver Lacrouzette en son château de Montespieu et y 
rencontrent le secrétaire de Banville. — Bu 2 février : 
I^cger, président. Nomination des députés à l'assemblée 
des catholiques et des protestants unis, convoquée à 
Montauban par le roi de Navarre, pour s'entendre rela- 
tivement à la réunion des États de Blois. — Du20 février: 
Lacger, président. Nomination de députés pour l'as- 
semblée que Banville convoque à Montpellier, à l'effet 
de délibérer sur les États de Blois. Sont élus : Mathelin 
Fournes, premier consul de Castres; Jehan de Lamer, 
docteur en droit; Jehan Rollande, bourgeois; tous deux 
de Castres, et Pierre Roquette, bourgeois de Lacaune. 
— Bu 4 «'mai : le vicomte de Paulin, gouverneur du 
dio<-èse , président. Fournes rend compte de ce qui s'est 
passé à l'assemblée des trois états des églises réformées 
et des catholiques réunis, tenue par Banville à Montai- 
gnac. Impositions mensuelles pour pourvoir à la défense; 
Castres doit payer 2,609 livres par mois et pour les 
dettes 1,575. Le syndic de Planis annonce que les con- 
suls de Saint-Amans-Valtorot, venus pour l'assemblée, 
ont été constitués prisonniers par le sieur Bu Poncet, 
trésorier du Domaine; il dit que cette arrestation est 
contraire aux libertés de la jrovince, et l'Assemblée fait 
immédiatement mettre ces consuls en liberté. Le lende- 
main 2, on délil)ère sur la guerre. Les gentilshommes 
sont présents; mais, d'après les articles de Banville, deux 
seulement peuvent siéger; on arrête qu'ils pourront 
siéger, mais qu'ils n'auront que deux opinants à leur 
choix. Ils se retirent pour en délibérer. Sur la proposi- 
tion du syndic, l'assemblée jure , la main levée à Bieu, 
d'observer fidèlement et entretenir l'union. Jean de Bosco, 
ministre de la parole de Bieu, reçoit ce serment. Ensuite 
on fait la lecture des articles, au nombre de plus de cin- 
quante. La noblesse revient dans la séance de relevée et 
prétend que tous ses membres doivent avoir voix délibé- 
rative, en exécution des articles votés à Millau; elle proteste 
donc et se retire. Pour lever toute difficulté et sans que 
cette décision tire à consèiuence pour l'avenir, les 



BU TARN. 

consuls et les diocésains accordent le droit de vote aux 
gentilshommes qui ont droit de haubert et juridiction 
haute, et disent que les autres pourront envoyer deux 
députés. Les sieurs de Saint-Amans, de Saint-Germier , 
de Boissezon et de Brassac votent seuls, les autres dé* 
putent Bertrand Bu Rozet sieur Bu Causse et le sieur 
de Puycalvel. L'Assemblée nomme Paulin gouverneur. 
Rejet des lettres de sauvegarde accordées par Banville au 
sieur de Marquelz, attendu que ce seigneur n'est pas de 
l'union; toutefois, on pourra traiter avec les catholiques 
qui, sans être de l'union , voudront vivre en paix. Le 
lendemain 3, le sieur Bu Causse présente les remercî- 
ments de Paulin et demande qu'on lui donne un conseil, 
un secrétaire, puis qu'on nomme les capitaines. Sont 
élus : le sieur Bu Causse, de la noblesse , et Antoine 
Thomas, bourgeois, pour Castres; Jehan de Rech, licencié, 
pour le plat pays; Antoine Gâches, notaire de Vabre, 
pour la montagne, à l'effet de siéger au conseil de Paulin; 
Antoine Bissol est nommé secrétaire, mais, vu son 
âge, on l'autorise à se faire suppléer par son fils Jehan. 
Sont encore élus : Antoine Correch, commissaire des 
guerres pour le plat pays, avec Elie Leroy, marchand, 
pour payeur; Jean de Landes, docteur, commissaire 
pour la montagne, avec Guillaume Pommier d'Es- 
pérausses, en qualité de payeur, etc. Le 4, Jean de 
Ligonnier, receveur des décimes dans le diocèse, 
demande s'il peut faire sa recette; réponse négative, 
attendu que les biens ecclésiastiques sont affermés 
au profit du pays, à l'exception de ceux appartenant 
à des membres de l'union. Plaintes de plusieurs consu- 
lats contre différents seigneurs qui forcent, sans aucun 
droit, les paysans à défendre leurs châteaux : délibéré 
qu'on s'opposera à ces exactions. Bu 6 : délibérations 
relatives aux finances. Fomès, receveur forcé, a 45 de- 
niers par livre. L'abbé d'Ardorel, qui a juré l'union, 
jouira de ses biens. On donne au prévôt six archers 
au lieu de quatre, attendu le grand nombre de \oleurs 
qui tiennent la campagne ; cependant il déclare ce nom- 
bre insuffisant et donne sa démission. La session étant 
longue , les députés des petits consulats sont autorisés à 
se retirer et il ne reste que ceux des villes-maîtresses. 
Bu 8. On fera prompte justice du sieur Antoine de 
Lafont, se disant seigneur de Janes et contre les soldats 
qu'il tient en garnison dans le château. Bu 9. Bélibé- 
rations relatives aux finances. Bu 10. Les gages des 
régents sont ainsi fixés : aux maîtres du collège de 
Castres, 400 livres; aux maîtres des écoles de Lacaune, 
50 livres, et 25 à ceux de Viane, Lacaze, Castelnau, 
Brassac, Roquccourbc, Vabre, Briatexte, Fiac, Laca- 
barède , Boissezon d'Augmontel et Saint- Amans Valtoret. 



Digitized by 



Googk 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



135 



Ces gages sont payables par quartier à dater du 1*^' mai. 
On accorde au vicomte de Paulin 400 livres par mois 
pour son état. Achat de poudres. Du H. Le prévôt 
obtient huit archers , îH5 livres par mois , au lieu de 6, 
et ses gages sont portés de 25 à 30 livres. Du 13. Sont 
proposés pour capitaines : Montledier, Rascas, Bosquet 
et Bessière, pour Castres; Lafenasse et Solier, |X)ur 
la montagne ; Franc le Vieux et Durand , pour le plat 
pays. Parmi ces candidats, le maréchal en choisira deux 
pour Castres et un pour chacun des deux autres dis- 
tricts. M"* de Vabre, veuve de M. de Lautrec, jadis 
conseiller au Parlement, gardera sa maison de Lacalm 
jusqu'après la récolte, à la condition de n*y admettre 
aucun papiste et d'y entretenir une garnison à ses frais; 
après la récolte , on demandera au maréchal le déman- 
tèlement de cette maison. Le sieur de Roquefère, quoi- 
que catholique , restera dans son château , sur la pro- 
position qu'il a faite de le livrer aux protestants. La 
session est close le 13. — Du 26 juin. Assemblée des 
trois ordres sous la présidence de Paulin. Les trois 
diocèses de Castres, Albi et Saint-Pons y sont repré- 
sentés. Le président a reçu des nouvelles de la marche 
de l'armée du Roi qui a pris Issoire et meurtri les 
habitants. Le duc, frère du Roi, se propose de mar- 
cher sur Millau et dans ces quartiers. Il faut se hâter. 
L'assemblée remercie le vicomte de cette communica- 
tion, et tous les députés, la main levée à Dieu, jurent 
de lui obéir et de lui fournir tout ce qui lui sera 
nécessaire. Le cas échéant, on fera tous les sacrifices 
pour la défense de Castres. Les villes de la religion 
réformée y enverront, pendant un mois, 300 hommes 
pour travailler aux fortifications. Imposition de 200 se- 
tiers de cendres. On lèvera Iwiit autres compagnies de 
gens de pied qui seront nourries et entretenues sur 
les terres de l'ennemi et dont les capitaines seront nom- 
més par le vicomte. Le capitaine Durand qui comman- 
dait à Briatextc, est élu sergent-major desdites com- 
pagnies pour les trois diocèses. Du 27. Il n'y a plus 
d'argent en caisse. L'assemblée vote un emprunt forcé 
de 7,000 livres. Du 28. Vote de 1,500 livres pour les 
fortifications de Castres. Avant de se séparer , l'assem- 
blée déclare qu'elle donne plein pouvoir , en cas de né- 
cessité , au vicomte , assisté de son conseil , du juge, 
des consuls de la ville capitale, des syndics du dio- 
cèse et de la ville et de tous autres qu'ils trouveront 
bon de s'adjoindre. Suivent les rôles de déparlement de 
l'emprunt forcé, de l'imposition des cendres et de la 
levée de 300 hommes. — Du 15 avril. Lacger préside. 
Le sieur Du Causse commande, en l'absence de Paulin 



UG sieur uu tiausse cuimuaiiut' , en lausenceue rauim. soni aumis ut^s ut^puics ut;» uiui;t;be» uajui ui c 
On poursuivra les détenteurs des biens séquestrés des Pons. Députés élus pour assister aux conférences 



papistes , afin d'en loucher les rentes. — Du 11 octo- 
bre. Présidence de Lacger; Du Causse, commandant 
en l'absence de Paulin. Sur la requête du syndic de 
Planis, on arrête que personne ne pourra rester 
lK)ur délibérer, si ce n'est ceux qui en ont le droit. 
Sénégas, qui avait été député par le Haut-Languedoc 
pour le traité de paix, annonce que le Roi a accordé aux 
protestants , entr'aulres choses , une Cour souveraine 
dont le tiers des membres sera de la religion réfor- 
mée et à la nomination du roi de Navarre. L'assem- 
blée délibère que le roi de Navarre sera prié de ne 
pas nommer ce tiers sans consulter le pays, et que, 
pour établir des relations plus promptes avec ce prince , 
le diocèse établira deux porteurs. 



C. 1,016. (Registre.) ^ In-fulio, 294 feuillets . papier. 

I51fi-15ftl. — Assiettes et assemblées p:u'licu- 
lières du diocèse de Castres. — Du 27 mai au 3 juin 
1578. Assiette sous la présidence d'Antoine de Lacger, 
juge. Jehan de Lamer, docteur en droit, commissaire 
principal , avait été député aux États avec Mialhe , 
consul de Castres; il rend compte de sa mission. 
Lorsqu'il eût donné lecture des articles de l'union jurée, 
en vue de la paix, entre les catholiques et les réfor- 
més, tous les membres de l'Assiette firent le môme 
serment d'union. Antoine de Lespinasse est nommé 
syndic du diocèse , en remplacement de de Planis , 
décédé. Délibérations relatives aux ilnances. Vincent 
Ronnafous, de CasteInau-de-Brassac , est continué dans 
la charge de pré>ôt. — Du 12 novembre. Assemblée 
présidée par Paulin et convoquée sur les ordres du 
roi de Navarre, des 18 et 24 octobre, « pour députer 
personnes de suffisance pour se trouver et assister avec 
amples mémoires, charges et instructions, à la con- 
férence entre la Reine-mère et le roi de Navarre. » 
La noblesse avait répondu à l'appel qui lui avait été 
fait. Furent admis, pour cette fois seulement, les minis- 
tres de Larivoire, de Castres; Nadal, de Rafin et les 
anciens; mais, à l'avenir, ils ne devront pas .soc<;uper 
des affaires politiques , et le roi de Navarre sera prié 
de ne plus adresser ses missives aux églises réformées, 
mais bien aux magistrats. Il est fait lecture de lettres 
du roi de Navarre, de la Reine-mère, de Turenne, 
de Danville et de Cornusson, invit^jnl le vicomte à 
s'employer pour faire régner la paix. Admission d'un 
député du Lauragais venu dans le même but. Le 13 
sont admis des députés des diocèses d'AIbi et Saint- 



Du 



Digitized by 



Google 



136 ARCHIVES 

Causse, Michel Béraud, ministre de Réalmont, et Jehan 
de Lamer; le roi sera supplié d'octroyer le franc, libre 
et général exercice de la religion réformée, la cham- 
bre mi-partie, etc. Nomination d'une commission chargée 
de rédiger les mémoires à remettre aux députés. Le 
14, publication dans le but de faire respecter Tédit 
de pacitication. Précautions en cas d'événements pen- 
dant la conférence. Vote d'un impôt spécial pour la 
députation et pour établir des porteurs, vu l'impor- 
tance de cette conférence. Le 15, les mémoires sont 
lus et approuvés. — Du 22 décembre. Lacger, prési- 
dent. Assiette générale convoquée pour la répartition 
des impositions ordonnées par le Roi dans son dernier 
édit de pacification. 11 y avait 224,656 écus pour payer 
l'étranger et ceux qui avaient protégé le parti. Une 
assemblée générale des églises tenue à Montauban, au 
mois d'août , avait attribué au Languedoc 25,000 écus, 
et une autre assemblée, pour la province, convoquée 
à Sommiéros , au mois de novembre , avait fixé la part 
du diocèse à 2,166 écus. Sont présents, pour la no- 
blesse , la vicomtesse de Venés, représentée par le capi- 
taine Dupuy ; les sieurs de Brassac , de Saint-Germier, 
de Castelfranc, représenté par son fils, et de Cambon. 
Quarante-sept membres de la noblesse sont absents, 
bien qu'ils aient été convoqués. Vingt-deux consulats 
sont représentés. 11 est délibéré (jue la noblesse prendra 
une part de l'impôt à répartir entre ses membres , et 
cette part est fixée, par une commission mixte , à 300 
écus, qui seront levés sur les biens nobles seulement, 
les biens roturiers possédés par des nobles devant être 
compris dans les rôles des consulats et des églises. — 
1579. Du 19 au 29 mars. Le vicomte de Paulin , pré- 
sident. Assemblée des églises réformées des diocèses 
de Castres, Albi, Saint-Pons et du vallon de Saint- 
Amans, convoquée à Castres, pour entendre le compte 
rendu de la conférence de Nérac. Antoine Rossel, mi- 
nistre de Mazamet, assiste à la séance. Lamer rend 
compte de sa mission et lit les articles. Tout ce qui 
concerne l'exercice du culte est renvoyé à Rossel , pour 
en conférer avec les ministres réunis en colloque à 
Castres. Pendant leur conférence , l'assemblée délibère 
sur les autres articles. Rossel étant rentré en séance 
pour faire un rapport favorable, l'assemblée donne son 
approbation à la conférence et charge les mêmes députés 
daller porter cette délibération à Castelnaudary , où 
la Reine-mère doit se trouver le 25, à cet effet. 
Ces députés doivent demander au Roi et à la Reine- 
mère une plus grande liberté pour l'exercice du culte , 
le droit d'établir à Castres une garde bourgeoise et la 
formation de la CJiambre mi-partie en dehors du par- 



DU TARiN. 

lement de Toulouse. Briatexte avait été donné en otage 
pendant ces conférences. Le 20, il arrive de divers 
côtés des plaintes sur la non-exécution de la trêve 
par plusieurs capitaines (jui sont à Lacabarède , Mon- 
cuquet, etc. Le reste de la session est employé à régler 
l'administration des finances. — Du 25 mai. Assiette, 
présidée par le juge Antoine de Lacger, Jehan de Lacger, 
lieutenant principal au siège de Lauragais étant com- 
missaire principal. Compte rendu de ce qui s'est fait 
aux États tenus en avril, à Castelnaudary. Lecture des 
commissions de finances. Nomination des officiers du 
diocèse. Vote des impositions. Plaintes contre Bouffard- 
' Lagrange , qui occupe Saïx , et qui , contrairement à 
l'édit, s'oppose à la démolition du fort ordonnée par 
Terride et Lacrouzette , commissaires spéciaux qui étaient 
alors à Castres. Tous les assistants, la main levée à 
Dieu, jurent d'observer et de faire observer la paix; 
ils nomment une commission pour régler ces affaires 
jusqu'à l'Assiette prochaine et députent Jean de Lacger 
vers le Roi , pour solliciter l'autorisation d'imposer. La 
session est close le \^^ juin. — 1580^. L'Assiette siège 
du 7 au 24 février, sous la présidence d'Antoine de 
Lacger; Jehan Thibaut, juge de Lahruguière; étant 
commissaire principal. La peste étant à Lacaune, le 
député de cette ville n'est pas reçu dans Castres. Par 
une requête qui est présentée à rassemblée après avoir 
été parfumée, il demande un secours qui lui est accordé; 
mais une députation va le prier de se retirer. Nou- 
velles difficultés avec les gentilshommes qui refusent 
de payer les impôts. Plaintes contre ceux qui se sont 
retirés à Roquefère, Roquecesières , Roqueyrolles et 
autres lieux; ordre de les poursuivre par toutes les voies 
de droit. Sommation à ^t. de Lafont, prévôt de Réalmont, 
de veiller à ce qui se passe dans le château de Janes, 
avec menace de faire démanteler ce château s'il y a de 
nouvelles plaintes. Le capitaine Alexandre s'était retiré 
dans le château de Moncuquet; le capitaine Durand, 
de Briatexte, l'ayant sommé de se retirer, il refusa, 
et ne partit qu'après avoir reçu une indemnité de 300 
écus qu'on emprunta. Ordre à Boissezon de Matviel 
de démolir le fort des Cabannes et Barry. Vote de 
fonds pour réparer les ponts. Ordre de démanteler les 
forts des Rescols, du Fraisse et de Peyrelade, sur la 
demande des habitants de Lasalvetat, présentée par M. de 
Brassac. Les coureurs de l'une et de l'autre religion 
s'y retiraient et mettaient le pays à contribution. Le 
18, toute l'assemblée jure de vivre en paix, quels que 
soient les troubles auxquels la religion donne lieu et 
de poursuivre tous les perturbateurs du repos public. 
Vote d'impositions pour le collège, pour les garnisons, 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION 

etc. — Du 3 au 1 5 mai. Assiette sous la président 
d'Antoine Lacger. Des assemblées des églises réformées 
du Haut-Languedoc avaient été tenues à Castres par 
Turenne, sur l'ordre du roi de Navarre, en janvier 
et au mois d'avril ; on y avait expli(iué les raisons 
qui rendaient la guerre nécessaire et la leprise des 
hostilités ayant été décidée , on y avait fait des règle- 
ments pour la police de la guerre En conséiiuence , 
TAssiette impose 10,000 écus sur le dioi'èse pour la 
solde des garnisons extraordinaires, pendant trois mois, 
à dater du 15 mai. — 1581. Asseml)lée du 8 février, 
sous la présidence d'Antoine de Lacger. 11 y a des 
représentants des deux religions. La guerre a cessé. 
Après avoir remercié Dieu , l'assemblée jure d'observer 
et de faire observer la paix. — Du 13 mars. Assiette 
présidée par le juge Lacger ; Dominique deBurta,juge 
pour le roi de Navarre, en la vicomte de Lautrec , 
étant commissaire principal. Nouvelles démunstralions 
en ^a^;^ur de la paix. Voles d impositions. Le lieu de 
Moiicoqu (Moncou>oul) est presque désert, il n'y reste 
plus d'habitants, et ceux d'Arifal demandent à être sépa- 
rés de celle comunaufé, à cause des impusitioiis qui 
tombaient toutes à leur charge. VaU^nthi Dnizau est 
nommé -prévôt diocésain. Une Assietle a\c.l: éîé îcnue 
à I^^utrec par les catholiques, le 21 dêctmîir 1580, 
et les Castrais en avaient demandé rannu{alR:\ à Mtnt- 
morency , qui avait refusé. CtUle aiïahe lut réglée d'un 
commun accord et pour le bien de la i':.iy, îo !S nK.r;, 
avant la clôture de la session. 

C. 1,017. (Registre.) — lii-folio, oo2 fuuiiki:?, |:;.j3ier. 

15^^-15^7. — Assiettes et asscm])!é."s pr.rîiculii'iVô 
du diocèse de Castres. — 1582. Du 19 iL.ii . nu \" 
mars. Antoine de Lacger, président; Rerliand do Rosel 
sieur Du Causse , commissaire principal ; de Lespinasse, 
syndic du diocèse; Antoine Bissoï, greflier. Les com- 
missaires pour l'exécution de l'édit de pacification vien- 
nent faire des remontrances à l'assemblée, dont tous 
les membres, sans distinction de religiun, font le ser- 
ment de vivre en paix. Le diocèse demande le prompt 
établissement de la Chambre de l'édit. Les pa^satis bont 
volés, violentés par les coureurs et ils n'osent se plain- 
dre; ordre est donné au syndic de poursuivre ces cou- 
reurs aux frais du diocèse. Le clergé ne fait rien pour 
le soulagement des pauvres ; on le contraindra à donner 
le tiers de ses revenus, suivant les ordonnances. Nou- 
velle allocation pour le collège qui est en construction 
et pour les régents. Délibérations relatives aux impôts 
et à leur répartition. — Du 15 juin. Présidence de Lac- 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



DIOCESAINE DE CASTRES. 137 

ger. Mesures financières prises pour l'exécution deg 
délibérations d'une assemblée convoquée par Montmo- 
rency, pour faire observer la paix, et dans laquelle 
le syndic Lespinasse et Arnaud Coffre avaient repré- 
senté le diocèse de Castres. — Du 19 novembre. Lacger, 
présid(uil. Même serment qu'aux précédentes sessions, 
pour l'observation de la paix. Les- gentilshommes s'oppo- 
sent toujours à la levée des tailles sur leurs biens ru- 
raux. Délibération relative à la marque des draps. Le 
sieur de Valriac, ancien prévôt, reprend cette charge; 
il ne réclame pas de gages ; mais on nourrira sa famille 
et on lui donnera une indemnité pour chaque capture, 
pour chaque exécution. Il aura un greffier et cinq 
archers. Vole d'un nouveau crédit en faveur du collège. 
Pojiirsuites contre le clergé pour la nourriture des pau- 
\res. Départements, déclarations de frais et dépens, 
etc. — 1583. Du 11 février. Présidence de Michel de 
Rayard, écuyer, seigneur et baron de Ferrières, sé- 
néchal de Castres. Le juge de Lacger et Jean Royer, 
consul de Lautrec, sont délégués pour assister à l'as- 
semblée des diocèses de la généralité convoquée à Tour 
louse, le 15, par ordre du Roi. Ordre de Montmo- 
reiK-y de prendre les mesures promptes pour purger 
lopajsdes coureurs, qui s'emparent des châteaux, comme 
ils ont fait de Nages et Roquefère; il faut les pour- 
suivre , même avec le canon, si cela est nécessaire. 
Les quatre diocèses s'entendront pour nommer en com- 
mun deux prévôts, un de chaque religion, et des ar- 
chers en nojnbre suffisant, aussi des deux religions. 
— Du 24 mars. Rayard , président. Lacger wnd compte 
de ce qui a été délibéré à Toulouse. On voulait mettre 
une imposition sur le pays; l'assemblée s'y oppose, 
attendu que c'est contraire aux libertés de la province 
et reiivoio la demande aux jHochains États. Sur la nou- 
\Llle (juc «!<: iinuvrcs (jui s'ét-aient retirés dans une 
gniii^M', l^ris de Viehnur, > sont morts de faim, il 
est délibéré (jue Ton fera un règlement pour la nourri- 
ture des rualheureux et (ju'on exercera des poursuilic» 
contre les ecclésiastiques. — Du 22 avril. Présidenoe 
de Bayard. Nouveau refus d'imposer le diocèse sans 
le vote des États. — Du 6 mai. Même président. Mont 
morency demande au diocèse d'aller reprendre Olargues 
sur les coureurs; refus, attendu que le canon de la 
ville est hors de service , sans attelage, et, d'ailleurs, 
sans munitions; cependant on lovera et on enverra 
cent hommes de pied. Requête à Montmorency pour 
une union de la noblesse et des coqjs de ville dans 
le but de faire observer l'édit de paix. 11 est impos- 
sible que le diocèse contribue pour un quart aux frais 
du siège d'Olargues. — Du 21 juin. Nouvelles instances 

18 



Digitized by 



Google 



438 



ARCHIVES DU TARN. 



de Montmorency pour le siège d'Olargues. Le diocèse 
offre 2,000 livres et déclare qu'il ne peut rien de plus. 
— Du 25 juillet. Nouveau refus d'imposer le diocèse 
sans le vote des États. Le prévôt Valriac fait appel à 
Lisle , par-devant la Chambre mi-partie , d'un arrêt de 
la cour de Toulouse , qui a cassé un jugement prononcé 
par lui contre un catholique et a renvoyé le prévenu 
devant le prévôt d'Albi, pour cause de suspicion, Valriac 
étant prolestant. — 1584. Du 7 janvier. Bavard, pré- 
sident. Plusieurs députés sont absents; ils n'ont pas 
voulu s'aventurer sur les chemins à cause des coureurs 
des deux religions qui pillent et tuent dans les cam- 
pagnes; l'assemblée prie le sénéchal et les magistrats 
d'agir avec vigueur contre ces coureurs , en attendant 
la réunion de FAssiette. — Du U au 26 février. Pré- 
sidence du sénéchal. C'est une Assiette générale. Bayard 
à l'ouverture de la session dit qu'il a parcouru les mon- 
tagnes , mais qu'il n'a pas pu arrêter un seul des bri- 
gands qui désolent le pays, parce qu'on les prévient 
de son approche ; il continuera ses poursuites avec le 
juge. L'assemblée leur accorde une escorte de douze 
hommes. Institution d'un conseil diocésain pour traiter 
les affaires entre les sessions de l'Assiette; sont élus, 
Antoine Thomas et Dominique Bouffard, de Castres; 
Guillaume Gontier , père ou fils , de Lautrec , et Antoine 
Gâches, de Vabre; ils siégeront sous la présidence du 
sénéchal, avec le syndic, qui présentera les affaires, 
le juge et les consuls de Castres. Vote de 150 écus 
pour le collège qui va être logeable. Département des 
impositions. — 1585. Réunion le 15 mars. Le roi de 
Navarre et le prince de Condé sont arrivés la veille 
à Castres; on attend Montmorency. Le 19, le maréchal 
étant arrivé, le syndic lui a présenté les remontrances 
rédigées en assemblée. — Du 2 mai; assemblée de 
la noblesse et des diocésains, sous la présidence de 
Lacger et par ordre de Montmorency, pour aviser 
aux moyens de résister à ceux qui lèvent des troupes, 
contrairement à la volonté du Roi, etc. Castres étant 
le seul lieu qui puisse être défendu, il sera fortifié et 
approvisionné. Vote et département d'une imposition 
de 4,000 écus. — Du 2 août. Assiette dont Lacger est 
président, et le sieur Du Causse, commissaire prin- 
cipal. Les consuls deGraulhetet de Lautrec ont reftisé 
de venir ; h Lautrec , on a menacé le porteur de l'in- 
vitation de le tuer. Suivant la coutume, l'assemblée 
fait le serment d'observer la paix. Avis que le roi de 
Navarre est arrivé à Saint-Paul et qu'il désire conférer 
avec Montmorency, qui était à Castres, relativement 
aux levées qui se font contrairement aux édits. Des dé- 
putés accompagnent le maréchal à cette entrevue. Le 42, 



ils rendent compte de leur mission. Le roi de Navarre 
veut toujours la paix et il a envoyé des députés au 
roi de France. Un arrêt du parlement de Toulouse ayant 
interdit à Valriac tout pouvoir judiciaire, l'assemblée 
surseoit à lui renouveler son mandat. Entretien de vingt- 
cinq soldats, àLacaune, pour s'opposer aux coureurs. 
— Du 20 septembre. Montmorency venait de tenir une 
assemblée générale à Pézénas. Le comte de Montgo- 
mery est gouverneur de la ville et du diocèse de Castres; 
il fait à l'assemblée des remontrances sur la révoca- 
tion de l'édit de pacification et dit qu'il a été chargé 
par Montmorency de prendre la défense du pays cas- 
trais; il demande de quelles forces on peut disposer 
et quels moyens on aura de les entretenir. L'assemblée 
après avoir entendu les consuls Du Causse et Bissol, 
députés à l'assemblée de Pézénas, remercie Montgo- 
mery, et demande le renvoi de la délibération au len- 
demain. Du samedi 21. Montgomery communique une 
lettre de Montmorency, qui arrive à Saint-Pons et l'ap- 
pelle aune conférence. On lui adjoint Lacger , le syndic 
Lespinasse et Bouffard Lagarrigue. Nouvelle surséance. 
Du 27. Les députés sont de retour. 'Montmorency ne 
peut pas donner au diocèse des fonds de l'État, comme 
on le demandait , parce qu'il va lever une armée ; mais 
il a promis de faire plus tard tout ce qu'il pourra; 
il attend sa compagnie; il veut qu'on établisse un prévôt 
et qu'un conseil élu soit donné à Montgomery. Vote 
d'une imposition de 8,500 écus. Le conseil du comte 
est composé des sieurs Du Causse, le vieux, pour la 
noblesse; Antoine Thomas, pour la ville de Castres; 
Dominique Bouffard, pour le plat pays; Antoine Gâches, 
marchand à Vabre, pour la montagne; on leur adjoint le 
juge, les deux consuls de Castres et le syndic Lespinasse. 
Valentin Dalzau est nommé prévôt. Du 28. Lecture des 
règlements publiés lorsque Turenne était gouverneur du 
Haut-Languedoc: ils sont approuvés et l'assemblée jure 
de les observer. — Du 21 décembre. La réunion a lieu 
chez Montgomery, qui est malade. Il dit qu'il n'a 
pas les moyens de faire la guerre et demande qu'on 
y pourvoie. Le syndic déclare qu'il n'y a plus d'argent 
et qu'on ne peut plus payer les gens de guerre. Le 
conseil donne sa démission et se retire. L'assemblée 
quitte le logis du gouverneur et se rend à la maison 
commune, pour délibérer; mais elle décide que, vu 
l'importance des délibérations, on convoquera la noblesse 
et les villes prin(*ipales ; elle se proroge au 24. — Dans 
la séance du 24 décembre, Du Causse fait connaître 
le but de la réunion, et Labrosse, secrétaire de Mont- 
gomery , renouvelle les demandes de son maître. On 
demande l'exposé de la situation financière. Le lende- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



139 



main 25, on reconnaît que la dépense pour les gens 
de guerre dépasse d'environ 1,200 livres le chiffre des 
recettes et qu'il est impossible de faire de nouvelles 
impositions. Le conseil déclare persister dans sa démis- 
sion ; mais comme il a été élu en assemblée générale, 
il est prié de rester jusqu'à la prochaine Assiette. — 
1586. Du 8 mars. Les consuls de Castres rendent compte 
de ce qui s'est passé aux États. II y a une imposition 
de 150 muids de sel sur les diocèses de la généralité 
de Toulouse. L'assemblée fait demander au Roi que la 
Chambre de l'édit soit établie à Montpellier et non à 
Nîmes. Le 10, Montgomery vient demander à l'as- 
semblée qu'il soit pourvu à l'entretien des gens de guerre. 
L'assemblée délibère sur cette demande pendant trois 
jours, sans prendre de résolution. Le 13, le gouver- 
neur revient et insiste. Enfin , le 14, un emprunt est 
voté. Attendu que le secrétaire de Montgomery est 
étranger et qu'il peut emporter dos papiei's importants 
pour la ville, le comte est prié de faire faire les actes 
par Bissol, secrétaire élu. Pendant deux jours, l'assem- 
blée s'occupe de la question financière. Le dimanche 
16, elle nomme le nouveau conseil : sont élus, les 
sieurs de Peyrat, pour la noblesse; le juge Lacger; 
le docteur de Laudes , Élie Leroy , marchand à Castres, 
et le syndic Lespinasse. Le notaire Jean Bonafous est 
élu greffier. Du 17. Le roi de Navarre et Turenne ont 
écrit d'acheminer les forces du pays vers Montauban, 
où Turenne les attend. Les compagnies sont immédia- 
tement mises en marche et le sMidic est chargé de 
prendre, pour leur entretien, l'argent de l'équivalent, en 
promettant au fermier de le rembourser. On demande 
à Montmorency l'autorisation de disposer des deniers 
royaux. L'assemblée prie le comte de faire raser le châ- 
teau de Nages, retraite des voleurs, et de remettre celui 
de Roquefére sous son obéissance, les hommes qui y sont 
disant obéir à Paulin. — Du 14 a^ril ; assemblée convo- 
quée par Montgomery. Le comte a été appelé du côté 
d'Albi; son secrétaire requiert au nom de son maître 
qu'il soit pourvu à l'entretien de sa compagnie et de son 
état. L'assemblée déclare que les deniers imposés sont 
dépensés et qu'elle n'a pas le droit de faire de nouvelles 
impositions. Sur la demande de la veu\e du sieur' de 
Montlédier, garnison sera mise dans son château de Navès. 
— Du vendredi 9 mai. Le juge déclare, au nom du conseil 
dû comte, que celui-ci, appelé par le roi de Navarre, est 
parti avec plusieurs compagnies, depuis treize ou quatorze 
jours, et qii'il est encore en Lauragais attendant les ordres 
de Montmorency; il ajoute que Cornusson s'avance du 
côté de Lautrec, menac-ant d'assiéger les places et lieux 
des réformés, et que les soldats qui restent refusent de 



marcher parce qu'ils ne sont pas payés. L'urgente néces- 
sité est reconnue ; mais on ne trouve aucun moyen de se 
procurer de l'argent et l'on députe vers Montmorency 
pour qu'il pourvoie lui-même à tx)ut. — Du 13 juin. 
Assemblée convoquée par Montgomery. Il dit qu'après 
être resté quelque temps en Lauragais pour surveiller la 
marche de l'ennemi, il est allé dans le duché de Foix 
att<aquer plusieurs châteaux; qu'ayant ensuite été rap- 
pelé par son conseil , il est allé trouver Montmorency 
pour se faire décharger du gouvernement de Castres ; le 
maréchal axant refusé, il vient reconnaître les ressources 
du pays et il demande qu'en attendant mieux le diocèse 
fournisse une montre et demie. L'assemblée déclare que 
tout est dépensé et qu'elle ne peut plus rien ; mais 
qu'elle priera le maréchal de permettre une levée sur 
les deniers royaux ou ecclésiastiques. Le lendemain, 
Montgomery demande ce qui lui est dû et son secré- 
taire Machet réclame ses gratifications. Ces demandes 
sont écartées et le conseil se démet de sa charge. — 
Du 27 août. L'ennemi approche; il est déjà maître de 
toutes les villes de la religion en Gévaudan. Montgo- 
mery a reçu l'ordre de tenir prêtes toutes ses forces; il 
demande si l'on est prêt de pouivoir à tout. L'assemblée 
demande jusqu'au lendemain pour en délibérer. Du 
28. L'assemblée divise le diocèse en ([uartiers et place 
dans chaciue quartier un capitahie pour lever et cx)nduire 
les hommes; elle propose aux diocèses voisins une dé- 
libération commune à Castres. Les ministres seront payés 
sur les deniers ecclésiastiques. Sur l'avis que le baron de 
Paulin a remis Roquefére à Cabrol, beau-fils du capitaine 
catholique Laverdolle, on le priera de le remettre à un 
capitaine de la religion et on emploiera pour cela jus- 
qu'à 100 écus, car ce château est dangereux pour la 
montagne. Le syndic prendra aussi garde que le château 
de Puechassaut ne tombe en mains ennemies. — 1587. 
Du mardi 1 3 janvier. Assemblée de l'Assiette sous la pré- 
sidence du juge Lacger. Commission émanant de Mont- 
morency. Vote des deniers royaux et ordinaires. Réqui- 
sition de Montgomery : les gentilshommes qui ne sont 
pas assez payés se retirent. Du 14. Le syndic fera infor- 
mer des incendies, pillages, viols et assassinats commis 
dans plusieurs consulats par le régiment du sieur de 
Monbazon. Montgomery est prié de se contenter du 
payement de ce qui lui est dû comme gouverneur. Sur 
injonction et sans tirer à conséquence pour les libertés 
de la province, il sera levé une imposition pour la com- 
pagnie Montmorency. Antoine Thomas qui loge Mont- 
gomery, depuis le 27 août 1585, avec son train, réclame 
indemnité; on le renvoie à la ville. Le syndic est chargé 
de poursuivre le sergent Barrau pour avoir rassemblé 



Digitized by 



Google 



-140 ARCHIVES 

des liommes sans ordre et pour excès commis au Vin- 
trou et ailleurs. Délibérations relatives aux finances. 
Clôture de la session le 24. — Du samedi 21 mars. 
î^ syndic rend compte de sa mission près de Mont- 
morency. Plusieurs consulats se plaignent de rect^voir 
des mandes pour des impositions considérables de In 
part de la ville de Lautrec, qui est sous l'autorité de 
Joyeuse; Montmorency sera prié de remédiei' à ce 
désordre. Du 22. Une nouvelle députation est envoyée à 
Montmorency; il sera aussi prié de faire établir un pré- 
vôt du Haut-Languedoc, pour arrêter les soldats qui 
quittent leurs compagnies et courent la campagne. — 
Du 29 mai. Présents : de Ferriéres, sénéchal; Montgo- 
mery, gouverneur; Lacger, juge; les consuls, etc. Le 
gouverneur dit qu'au mois de mars, étant allé trouver 
Montmorency, il rapporta une commission pour imposer 
ce qui lui était dû; que la ville ayant rejeté cette com- 
mission et formulé des plaintes contre lui, il se démit 
de son commandement et retourna vers le duc qui lui 
donna ordre de reprendre son poste en lui remet- 
tant de nouvelles lettres de commission. Montgomery 
demande donc qu'on impose pour satisfaire à ses 
états de solde et qu'on lui donne pour l'avenir moyen 
d'entretenir quelques compagnies; il ajoute ((u'il a 
commission pour contraindre; que cependant, attendu 
la pauvreté du pays, il fait abandon des 866 écus qui 
lui sont dus comme capitaine de cbevau-légers. 11 se 
retire et l'assemblée charge une commission de dresser 
le compte de ce qui est dû au gouverneur. Le lende- 
main, rapport de la commission : il est dû à Montgo- 
mery 1,320 écus et il lui faut deux compagnies, l'une 
à Castres pour le plat pays, l'autre pour la montagne; 
il est donc nécessaire et la commission propose d'em- 
prunter 2,000 écus. Adopté. La solde des deux com- 
pagnies est votée pour un mois à dater du 13 juin. — 
Du 21 juillet. L'armée de Montmorency devant bientôt 
s'acheminer vers le Haut-Languedoc, il a fait convoquer 
une assembl(3e générale de ce pays à Revel ; le sieur Du 
Causse, le syndic et Élie Leroy sont députés pour re- 
présenter le diocèse à c^tte assemblée. — Du 23 septem- 
bre. Le comte de Montgomery annonce l'arrivée pro- 
chaine de Montmorency; il dit qu'en attendant, et sur la 
demande qu'il lui a adressée de secourir Brugairolles 
bloqué par l'ennemi, le duc envole quatre compagnies 
de cavalerie et sept ou huit cents arquebusiers; il faut 
donc pourvoir à leur entretien. Enfin, le comte réclame 
ce qui lui est dû, et on ne l'a pas payé depuis quatre 
mois. L'assemblée se trouve dans de grands embarras, car 
il est encore dû 2,000 écus empruntés pour les deux 
compagnies; 1,000 écus accordés à Chàtillon pour la 



DU TARN. 

levée des gens de guerre qu'il a conduits au-devant de 
l'armén étrangère venant au secours du Roi, et une som- 
me assez forte à de Labauve, payeur de la guerre dans 
le dioc(V{\ L'assemblée décide qu'avant toute délil)éra- 
tion, il faut faire vérifier les dettes et en dresser l'état. 
Le< déi)nlés du Lauragais et de l'Albigeois sont à Castres; 
on annonce qu'ils ont délibéré de demander h Montmo- 
rency (le pourvoir encore à l'entretien de son armée 
jusqu'à I;î procliaine récolte. L'assemblée approuve celte 
décision. Le ?i et le 25 , délibérations sur les finances. 
Impositions de hlés. Levée de 2,400 écus pour l'armée et 
pour l'état; du gouverneur. Les députés de Castres s'op- 
posent à cette levée; par provision on imposera 500 écus 
et les autres créanciers seront priés d'attendre; on leur 
payera les intérêts. Montgomery est toujours logé chez 
Thomas. Du 2G. Indemnité de 80 écus au sieur de 
Vrinhac, pour les bons services (ju'il a rendus avec 
sa compagnie au siège de Postomy, où il a été blessé. 
Départements de blé, de bœufs, de charrettes pour l'ar- 
tillerie, et de munitions pour assiéger, au besoin, quel- 
quelques lieux de la montagne. — Du 6 novembre. 
Présidence de Ferriéres. Montmorency écrit qu'il faut 
se préparer à recevoir son armée. Il tiendra une réu- 
nion à Pinlnurens le 10. Castres y sera représenté par 
Dupuy et Bordayrolles. — Du 2 décembre. Présidence 
de Ferriéres. Le ministre de Castres, Fleury de Larivoire, 
est présent. La réunion qui devait se tenir à Puyiaurens 
a été tenue à Revel à la fin du mois ; les deux députés 
rendent compte de leur mission. Vote d'une imposi- 
tion pour de la poudre. Le roi de Navarre demande 
aux églises du Haut-Languedoc un secours de 20,000 
écus pour l'armée étrangère et une assemblée générale 
est convoquée pour le 4 , à Puyiaurens , à l'effet de 
délibérer sur cette demande; les sieurs de Brassac et 
Lacger y représenteront le diocèse de Castres, avec 
les deux députés envoyés à la précédente réunion. 

G. 4,048. (RegUtre). ^ In-folio, 533 feuillets, papier. 

1598-1590. — Assiettes et assemblées particuliè- 
res du diocèse de Castres. — 1588. Du vendredi Vô 
janvier. Assiette présidée par le sénéchal Michel de 
Boyard , écuyer , baron de Ferriéres. Les lettres de com- 
mission pour imposer émanent de Montmorency, qui 
est arrivé à Castres. Les députés à l'assemblée de Pny- 
laurens rendent compte de leur mission ; le Haut-^ii-* 
guedoc a accordé au duc 2,000 écus, et la part dû 
diocèse est de 800 écus qu'on emprunte. Montmorency 
est prié de décharger le Castrais de l'entretien de sa 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



U1 



compagnie. Du mardi 19. Lecture d'une lettre du roi 
de Navarre, datée de Montauban le 16; il demande 
qu'on envoie des députés avec Montmorency pour con- 
férer. Sont élus pour cette mission , Lacger et Du Causso, 
le vieux. Du mardi 26. Les députés sont à Puylaurens 
avec Montmorency et attendent le roi le Navarre, qui 
ne vient pas; ils demandent la surséaiicc de l'Assiotle, 
qui cependant continue à vérifier les comptes. Du 27. 
Ordre de Montmorency d'envoyer en Lauragais pour 
retirer de Caraman et Revel, à Castres, rartillerie et 
les munitions, attendu que l'ennemi, qui est en force, 
pourrait attaquer ces villes. On charge de cette expé- 
dition le capitaine Marchet. Du 28. Secours au ministre 
Porcelin, vieux et paralysé, et à des soldats blessés 
aux sièges de Postomy et de Murasson. Indemnité à Tho- 
mas, qui a logé Montgomery du mois d'octobre 1585 
au mois d'octobre dernier. Du 29. Le sieur de Cambon, 
maître de rartillerie au siège de Murasson, reçoit une 
indemnité. Marchèt ne pouvant compléter sa compa- 
gnie, l'assemblée lui substitue le capitaine Fabre. Le 
30, l'Assiette est suspendue, les députés n'étant pas 
encore rentrés. Elle est reprise le 16 février, et il 
doit y avoir le jour même une assemblée du Haut-Lan- 
guedoc, sous la présidence du vicomte de Turenne, 
L'Assiette y envoie, au nom de la noblesse, les sieurs 
Du Gausse, de Brassac, de Peyra et Du Villa; pour 
le diocèse : les sieurs Lacger, juge; Leroy, premier 
consul ; Bouffard-Lagarrigue et de Laudes , de Castres; 
Hue, de Lacaune; Calvet, de Viane; Guibbaud, de 
Fiac, et Gineste, de Saint- Amans. Du 24. Le gou- 
verneur Montgomery vient déclarer à l'assemblée qu'il 
désire se retirer dans son château de Venès pour quel- 
ques jours et il demande le payement , pour deux mois, 
de son état, qui lui est réglé à raison de 500 livres 
par mois. Montmorency a quitté le Haut-Languedoc et 
H a chargé le vicomte de Turenne de commander en 
son absence. Du 25. Turenne dit qu'une levée faite en 
Allemagne doit bientôt arriver et qu'il faut imposer les 
5,000 écus accordés au roi de Navarre dans l'assem- 
blée de Puylaurens; l'Assiette vote et répartit la part 
du diocèse qui est de 2,000 écus. Dn vendredi '26. 
Les doutés rendent compte des dispositions arrêtées 
dans l'assemblée de Castres : il doit y avoir union sous 
un seul gouvernement ; Turenne est gouverneur; il aura 
un conseil de six personnes , moitié de la noblesse et 
moitié du tiers état , savoir : deux du diocèse de Cas- 
tres, deux du diocèse de Lavaur, un du diocèse d'Albi, ■ 
an dtt diocèse de Toulouse et comlè de Garaman. L'As- 
«iélte nomme pour Castres le sénéchal et Leroy; elle 
leur adjoint , avec tout pouvoir pour délibérer avec Mont- 



morency, le juge Lacger et de Laudes, de Castres; 
Jean Cahot, do Viane; Simon Gâches, de Vabrc,et 
Jean Guibbaud , de Fiac. La session est close le 27. 
A ceir(^ époque, le diocèse devait 7,037 écus. — Du 
18 juillet, présidence du sénéchal. Un nouveau subside 
ili» 5,000 écus a été accordé pour l'armée étrangc're; 
imposition de la pnrl du diocèse, qui est de 2,203 écus. 
Montgomery réclame le payement de son état; l'assem- 
blée repousse sa demande parce quelle ne veut pas 
rétribuer deux gouverneurs. Le 19, Turenne appelle 
chez lui les membres de l'assemblée et se plaint de 
ce refus, disant qu'on devait au moins payer l'arriéré. 
L'assemblée persisle dans son refus et fait prier Mont- 
morency de libérer le diocèse de celte charge. Une trêve 
du labourage avait été conclue au mois de juin. Tous 
les déparlemcnts d'impositions portent la signature de 
Turenne. — Du 19 décembre. Présidence du sénéchal. 
Lecture des commissions délivrées par les États tenus 
au mois de mars à Pézenas , par Montmorency , et où 
avaient siégé , pour le diocèse , le docteur Jean de Laudes 
et le notaire Jean Dupuy. Le greffier du diocèse An- 
toine Bissol, est remplacé par son fds Jean. D'Avan- 
tigny commande en l'absence de Turenne. Avis que 
M. d'Aaiboise se propose d'attaquer le fort d'All)an , 
qui protège la montagne; d'après la recommandation 
faite par Turenne, on y envoie un homme capable. 
Bien que la noblesse n'ait pas le droit d'assister à l'As- 
siette, elle est autorisée, sur sa demande, à prendre 
part aux délibérations lorsqu'il s'agira de la conserva- 
lion du pays. — 1589. Du 21 janvier; présidence du 
sénéchal. C'est la suite de la précédente Assiette, qui 
avait été suspendue jusqu'à l'arrivée de Turenne, mais 
dont Montmorency a demandé la reprise parce qu'il faut 
de toute nécessité voter et imposer les deniers réclamés. 
Le 23, Montgomery vient annoncer à l'assemblée que 
l'ennemi va entrer dans le Haut-Languedoc, que Montmo- 
rency lui a donné mission de commander en l'absence 
de Turenne , et qu'il a convoqué à son domicile tous 
les diocèses pour s'entendre; il ajoute que depuis le 
mois de mars il n'a rien reçu et requiert le payement 
de son état. Il S(^ retire et l'Assiette renvoie la déli- 
bération à l'après-dîner, pour attendre la noblesse; Je 
soir, la noblesse refuse d'opiner, sous le prétexte qu'elle 
n'est pas en nombre, et les précédentes délibérations 
relatives à Montgomery sont confirmées. Le 26, vote 
d'une indemnité en faveur des Castrais qui étaient du 
conseil de Turenne. — Du 3 mars. Présidence du séné^ 
chai. Montmorency écrit pour presser la nomination 
des députés que le diocèse doit envoyer à l'assemblée 
des églises» qu'il a convoquée à Beaucaîre pour le 8. 



Digitized by 



Google 



142 ARCHIVES 

Sont élus, les sieurs Du Causse, fils, pour la noblese ; 
le premier consul Joumès et Jean Bissol , pour le tiers 
état. — Session du 18 au 21 avril, présidée par le 
sénéchal. Les députés envoyés à Beaucaire rendent compte 
de leur mission. On y a approuvé le règlement fait 
par le roi de Navarre à rassemblée de La Rochelle. 
Les mémoires présentés au nom du diocèse de Castres 
demandaient une assemblée du Haut-Languedoc; elle 
est autorisée et doit se tenir à Saint- Amans le 25; 
Montmorency y viendra ou s'y fera représenter ; là sera 
traitée la question des deux gouverneurs. Turenne est 
toujours absent; si le diocèse désire un autre gouver- 
vcrneur , il faut présenter une liste de trois candidats ; 
mais Montmorency veut (ju on paye Montgomery. Sont 
élus pour aller à Saint- Amans, le sénéchal et Elie 
Leroy ; ils se conformeront en tout à ce qui a été dé- 
cidé à La Rochelle. La réclamation do Montgomery 
est encore renvoyée à l'Assiette. — Du 7 mai. Le séné- 
chal dit qu'avant la réunion de Saint-Amans, qui n'a 
pu avoir lion , sont arrivés de la part du duc de Mont- 
morency , le secrétaire de ce seigneur , les sieurs Dufaur, 
gentilhomme du roi de Navarre, et de Rochemaure, 
maître des requêtes du duc, avec Sarrazin, députés 
des églises du Bas-Languedoc, pour rendre compte de 
ce qui s'est passé dans une assemblée tenue récem- 
ment à Nîmes; mais que ces députés ne pouvant pas 
séjourner, ils avaient rempli leur mission près des ma- 
gistrats qui ont agi en conséquence. La trèvt? du labou- 
rage a été renouvelée entre Montmorency et Joyeuse. 
La réunion de Saint-Amans aura lieu et l'on y traitera 
l'affaire des gouverneurs. — Du 7 juin. Le sénéchal 
rend compte de sa mission à Saint-Amans, où étaient 
les sieurs de Belloy et d'Ortouts. Montmorency veut 
que l'assemblée qui y a été tenue soit continuée à Sorèze, 
un 10 juin, et qu'on y dresse la liste des trois can- 
didats pour le gouvernement. En attendant, le sénéchal 
doit gouverner avec le conseil et les gouverneurs par- 
ticuliers d'Albi et de Lavaur, Tanus et Deyme. Comme 
l'année dernière, le duc demande au Haut-Languedoc 
3,000 écus et un magasin de 1,500 setiers de blé pour 
l'armée. 11 est fait droit à cette demande. Députés élus 
pour l'assemblée de Sorèze : le baron de Sénégas , de 
Tordre de la noblesse; pour le tiers état, Jean Bordayrollcs 
et M« Pierre Dupuy, notaire. Le sénéchal doit présider. 
Pour le gouvernement, qui a occasionné beaucoup de 
dépenses et des jalousies , le duc sera prié de le laisser 
tel qu'il est, c'est-à-dire à Turenne, puisque d'ailleurs il 
lui a plu d'en charger le sénéchal et le conseil politique. 
On dresse cependant la liste préparatoiredes candidats pour 
la charge de gouverneur; une partie de la noblesse, Venés 



DU TARN. 

et les consulats de la montagne , portent Montgomery , 
Paulin et Daudoy ; mais leur liste n'obtient pas la majo- 
rité. Il est décidé que l'on donnera une escorte aux 
députés envoyés à Sorèze. Dans la séance de relevée, 
vient le sieur de Gailhac, secrétaire de Montmorency, qui 
réitère les ordres de son maître et demande leur exé- 
cution hnmédiate, protestant en cas de refus ou de retard 
contre le pays et particulièrement contre les membres 
de l'assemblée. Les résolutions prises le matin sont 
confirmées. Délibérations relatives à l'entretien des trou- 
pes; l'état des garnisons sera arrêté à Sorèze. — Du 
20 juillet; présidence du sénéchal. La noblesse est 
représentée par les sieurs de Sénégas, de Cuq; Du 
Causse père et fils, de Brassac ; de Marvignol , de Cas- 
telfranc, et de Marguerites. Sénégas avait été député 
avec de Terson par l'assemblée de Sorèze vers Mont- 
montmorency, pour lui porter les décisions de cette 
assemblée; il rend compte de sa mission. De Pajot, en- 
voyé du roi de Navarre, présente des lettres par les- 
quelles ce prince demande que le diocèse nomme un 
membre de son conseil, en exécution des décisions prises 
à La Rochelle au mois de décembre, et que l'assemblée 
prenne les mesures nécessaires pour solder l'arriéré et 
payer la part du Castrais dans les 100,000 ^cus votés 
par les églises. Le sieur de Montign y, envoyé de Turenne, 
présente aussi des lettres, et loisque tous deux se sont 
retirés, l'assemblée, après mûre délibération, proteste de 
sa soumission au Roi et de son obéissance; mais elle 
déclare, quant aux finances, que le diocèse a toujours fait 
le possible et elle renvoie à la première assemblée du 
Haut-Languedoc la nomination du membre du conseil 
du roi de Navarre. Montmorency est prié de laisser le 
pays sans autre gouverneur que Turenne. La pension des 
ministres de la parole de Dieu, mariés, est VwC^e à 133 
écus 20 sous; celle des non mariés, à 100 écus. Le 21 , 
sur la demande du sénéchal de Lauragais, on envoie du 
secours au cîifiteau d'AIzone qui est assiégé. — Du 4 
novembre; présidence du sénéchal. Protestations de fidé- 
lité à Henri IV; ordre à tous les magistrats et fonc- 
tionnaires de dater du règne de ce prince « que Dieu a 
eslêvé puynaguières en ce royaume par la mort et dé- 
testable assassinat commis sur la personne du feu Roy 
de bonne mémoire ». Le s>ndic de Lespinasse ayant 
donné sa démission, à cause de son grand âge, il est rem- 
placé par Jacques Orns, licencié. Du mardi 7. Le comte 
de Montgomery vient à l'assemblée; il renouvelle ses 
protestations de dévouement et annonce qu'il a convo- 
qué une réunion pour le lendemain , dans son logis, à 
l'effet de délibérer sur différentes affaires. Du 8. Une 
suspension d'arnie< ayant été accordée, Sénégas a été 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C 

chargé, par Montmorency, d'en surveiller l'exécution; 
d'Ambres et d'Aulerive sont les commissaires nommés 
par Joyeuse. Sônégas demande des instructions à l'as- 
semblée. Le sieur de Roux, procureur général des églises, 
demande 75 écus i>our frais de députation à La Rochelle. 
Nomination des députés qui doivent assister à la réunion 
chez Montgomery. Du jeudi 9; vote d'une indemnité 
à d'Avantigny, que Turenne a laissé à Castres en s'éloi- 
gnant de cette ville; on regrette do ne pouvoir faire 
plus, à cause de ses bons services. Du 11 . Une assem- 
blée du Haut-Languedoc est convoquée à Castres, avec 
l'autorisation de Montmorency, pour faire choix des dé- 
putés qui doivent s'achemhicr vers le nouveau Roi pour 
le féliciter sur son avènement. Une réclamation de 
Montgomery, relative à ce qui lui est dû , est renvoyée à 
la prochaine assemblée générale. On écrira à Montmo- 
rency et au syndic général Bardichon pour se plaindre 
des difficultés que l'on fait à Carcassonne pour recevoir 
les postulants, les greffiers, les clercs et même les plai- 
deurs qui sont de la religion réformée. Du lundi 13. 
L'assemblée vote 666 écus 40 sous en faveur de Mont- 
gomery, à la condition qu'il no réclamera plus rien. 
Clôture de la session le 14. — 1590. Du jeudi 1" mars; 
présidence du sénéchal. Dans une réunion tenue le 5 
février par Montmorency, h Carcassonne où il était avec 
son armée, il avait été voté une imposition de 1,000 
setiers de blé sur le diocèse de Castres, 200 charges 
de vin et 600 moutons, et cet impôt devait être payé 
le 1®' mars à Carcassonne. Le diocèse refuse, attendu 
qu'il n'était pas représenté lors de la délibération et que 
d'ailleurs il n a jamais pris part aux contributions du 
diocèse de Carcassonne et d'au delà de la montagne. Le 
parlement de Toulouse, transféré à Carcassonne, vou- 
lant entendre des affaires entre réformés, il en sera 
référé à Montmorency en attendant que le Roi y ail 
pourvu. La commune de Montredon, qui tient pour 
le Roi, réclame le remboursement des dépenses qu'elle 
a faites pour la construction du fort de Labéchonié qui 
protège la montagne et contre les prétentions de Lautrec 
à l'imposer, tandis que cette ville est du parti contraire. 
Une nouvelle réclamation de Montgomery est repoussée. 
Du 2. Lecture d'une lettre du roi de Navarre deman- 
dant que l'argent imposé Tannée dernière, pour l'ar- 
mée étrangère, .soit employé à la défense de la ville 
de Genève assiégée par le duc de Savoie. L'assemblée 
autorise cet emploi. — Du 27 mars. Pierre Ycard, 
procureur du Roi, commissaire principal de l'Assiette 
qui s'ouvre, conune à l'ordinaire, par l'invocation du 
nom de Dieu. L'assemblée persiste dans sa délibération 



— ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 143 

tretenir la garnison de Brialexte commandée par hî 
capitaine Demurs. Montgomery est introduit; il pnV 
sente des lettres par lesquelles Montmorency ordonne 
de le satisfaire pour le passé et pour l'avenir, et rend 
responsable personnellement le syndic et les consuls en 
cas de refus. Renvoi au lendemain pour la réponse. 
L'assemblée offre à Montgomery 166 écus par mois, 
pour son état, en janvier, février et mars; il sera prié 
de s'en contenter et on demandera à Montmorency de 
le faire payer à l'avenir sur les deniers royaux, vu la 
pauvreté du pays. Cependant on entretiendra, pendant 
les mois d'avril, mai et juin, vingt-cinq mestros de la 
compagnie du comte; mais le duc sera supplié d(» 
décharger le diocèse de l'entretien des compagnies du 
baron de Ricux et de Baudini qui, sont depuis long- 
temps dans le pays. Du 29. Montgomery est satisfait. 
Imposition de 2,000 écus pour le solder et de 1^500 écus 
pour frais de guerre, et comme il y a urgence, ces som- 
mes seront empruntées. Imposition de 1,000 écr.s pour 
l'arriéré des deniers royaux, de 1 ,000 écus pour frais 
de garnison, de 100 écus pour la garnison de Bria- 
texte, etc. Indemnité de 100 écus au sieur d'Avantigny, 
dont les biens ont été saisis, pour lui donner moyen 
de se rendre près du Roi avec sa famille , comme il en 
a l'intention. Du 30. Le juge Lacger annonce que Châtil- 
lon doit lever des troupes pour aller rejoindre le Roi et 
que Montmorency a donné commission pour lever sans 
retard 3,000 écus sur Castres, Lavaur et Albi. L'envoyé 
de Châtillon est introduit; il présente la commission et 
une lettre close du Roi. Attendu qu'il s'agit de trois 
diocèses, l'envoyé de Châtillon doit les convoquer; Bouf- 
fard-Lagarrigue et Leroy représenteront Castres dans 
cette réunion. — Du 2 mai; présidence du juge Lacger. 
L'assemblée des trois diocèses a demandé décharge des 
3,000 écus; Montmorency a refusé et il envoie Dam- 
martin pour exécuter la commission ; en cas de nouveau 
refus, les compagnies de Châtillon viendront dans le 
pays. Les trois diocèses sont de nouveau réunis à Castres 
pour délibérer sur le payement des frais du siège de 
Viviers, qui a été pris par Montgomery. Du o. L'as- 
semblée des trois diocèses a accordé à Châtillon 2,000 
écus. Dammartin demande le payement immédiat; vote 
d'un emprunt de 500 écus. — Du jeudi 14 juin; prési- 
dence de Lager. Il y a. contrainte contre les consuls de 
Castres pour l'imposition de Caix^assonne. La délibéra- 
tion est renvoyée au lendemain. L'assemblée délibère 
de faire de nouvelles démarches , car il y a impuis- 
sance absolue de payer cette imposition; on convoquera 
tout le Haut-Languedoc. En même temps le comte de 
relative à l'imposition votée à Carcassonne. Refus d'en- | Montgomery vient réclamer son état de gouverneur pour 



Digitized by 



Google 



144 ARCHIVES 

trois mois; rassemblée n'est plus en nombre suffisant 
pour délibérer. On députe vers le Roi pour lui repré- 
senter les difficultés de la situation. Le 16, sur l'avis 
(jue M. de Rieule va vers Montmorency, on le prie de 
solliciter en faveur du diocèse ; au besoin on donnerait 
1,000 écus pour les vivres; mais à la condition que ce 
serait le dernier sacrifice. — Du 27 juin; présidence de 
Lacger. Montmorency demande immédiatement pour 
Carcassonne 1,500 écus; c'est tout ce que de Bicule et 
les députés ont pu obtenir. Délibéré qu'on fera de suite 
un emprunt de 1,000 écus, puis, s'il ne s'en contente 
pas, un autre de 500. Sur la représentation des consuls 
de Castres, (ju'il serait impossible de trouver cette somme 
dans leur ville, qui vient de satisfaire à des emprunts 
s'élevant à plus de 4,000 écus, il est résolu que l'on 
fera un emprunt forcé sur les plus aisés des consulats. 

— Du 13 juillet; présidence d'Ycard. Montmorency 
réclame la part du diocèse dans les i 5,000 écus qu'il 
a r;:it départir sur le Languedoc aux derniers États géné- 
raux. Le sénécbal, appelé de Ferrières, refuse de présid(T 
attendu que la commission du Roi ne lui (^st pas adressée; 
le juge est absent. L'assemblée proleste et se dissout. 

— Du 7 août; présidence du séuécl.al. Il a reçu de 
Montmorency une autre commission.il s".:, it de î*(*poiisser 
les Espagnols que les ligueurs ont api'clés :\ leur recours; 
tout bon et fidèle français doit s'y pif îer. I':u'? la réu- 
nion tenue à Puylaurehs ponr les trois diocè-es, rela- 
tivement aux frais du siège de Vi^î'rs on n'.nnit pu 
s'entendre et l'affaire était encore peuilante; mais on a 
député au Roi pour le féliciter sur son avènement , le 
pasteur Bues, de Revel , et le sieur d'A'nit;-. Monlgo- 
mery ayant mission de lever une comi)r.^nie de gens de 
cbeval et autant de gens de pied qu'il p v.înn , il vient 
réclamer le moyen de remplir sa connu is.- ion. L'ns.iom- 
blée vote 2,298 écus pour sa part dans l'imposition des 
45,000 écus, bien que ce soit contraire aux privilèges 
de la province; mais elle déclare passer outre, vu les 
circonstances et sans que cela puisse tirer «^ conséquence 
pour l'avenir. Montmorency est prié de prendre sur 
cet argent pour satisfaire Montgomery. Du 8. Mont- 
gomery vient demander son état pour six mois; Mont-: 
morency est prié de le solder sur Ic:> deniers publics. 
Vote de l'entretien des garnisons du cbâteau de Bra-» 
conac et du fort de Labécbonié qui gardent le passage 
du pays bas dans le Haut-Languedoc. — Du 25 octobre. 
Présidence du sènéclial. L'armée espagnole se prépare 
à franchir la montagne et à s'étendre le Jong du vallon 
de Saint-Amans, pour, de là, envahir le diocèse. Mont- 
morency écrit au sénéchal de fortifier Lacaune , Viane 
et Brassac, ainsi que Fiac, Damiattc et Roquecourbe 



DU TARN. 

au pays bas. L'assemblée délibère que ces postes seront 
fortifiés par corvées , et , qu'en cas d'invasion , le dio- 
cèse lèvera 400 hommes qui seront répartis sur les 
consulats. Une commission est nommée pour opérer cette 
répartition, et le lendemain 26, elle apporte son travail. 
Sont nommés capitaines pour la montagne , Bonifas et 
Puech ; pour la plaine , Chausson ; Castres nommera 
ses capitaines. Tout doit être prêt au premier signal, 
et pour prévenir toute surprise , une compagnie de 100 
hommes sera dressée immédiatement et placée sur les 
frontières. Convocation d'une assemblée du Haut-Lan- 
guedoc. 

G. 4,019. (Registre.) — In- folio, 252 feuillets, papier. 

I5fll-I50!i^. — Assiettes et assemblées paiiicu- 
Iières du diocèse' de Castres. — 1591. Du mardi 15 jan- 
vier. Présidence du sénéchal. Lettre de Montmorency 
pour l'étape des hommes (jue le baron de Montaut con- 
duit de Gascogne en Provence, pour renforc^T les troupes 
que commande Lavalette; il y a 200 soldats, 4 com- 
pagnies daniuebusiers à cheval, et 1,200 à 1,300 arque- 
busiers à pied. Le comte de Montgomery vient faire 
de nouv(»lles réclamations pour lui et sa compagnie. 
L'assemblée lui accorde 1,000 écus, en le priant de 
s'en contenter, vu la pauvreté des habitants, et de con- 
tinuer h bien servir le pays. — Assiette du 27 mars, 
présidée par le sénéchal. Le consul de Castres, Michel 
Sévèrac , rend compte de la session des États. Dépu talion 
à Puylaurens, pour les conférences, entre les deux 
partis, relatives à la trêve du labourage. Sur l'avis que 
le ^i^omtede Montfa veut relever le fort de Lavalette, 
on lui écrit de ne pas le faire, attendu que ce fort 
qui (\>r dominé de toules parts, est inutile pour la dé- 
fense et dang(»reux si l'ennemi s'en empare. Au lieu 
de répondre à cette invitation, Montfi) ayant mis 25 hom- 
mes dans les ruines d'une tour, pour se maintenir dans 
celle position, le 29, l'asssemblée fait prier Montmo- 
rency d'y envoyer des forces pour le déloger, et, au 
besoin, de l'artillerie. Montgomery est introduit : il 
annonce qu'il va trouver le Roi ; qu'il sera absent pen- 
dant cinq ou six mois, et qu'il s'est entendu avee Mont- 
morency pour livrer le commandement au sénéchal. 
Si l'on veut éviter un malheur, dit-il, il faut de l'ar- 
gent pour entretenir les gens de guerre qui, autre- 
ment, se débandent et se révoltent, comme récemment 
à Fiac; et l'ennemi, depuis qu'il a donné la main à 
l'étranger, est plus hardi que jamais. Il demande que 
quelques prudhommes soient chargés de s'entendre là- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



U5 



dessus avec lui t»l \ù sénéchal, avant son départ; il 
laissera à Castres une partie de sa compagnie de gens 
de cheval; mais il entend ôtre payé promptetnent et 
comptant de son état, depuis un an. L'assemblée le 
remercie de ses bons services et lui donne l'assurance 
que si le diocèse n'a pas fait mieux à son égard , c'est 
faute de moyens. Monlgomery se relire ainsi que le 
sénéchal. Sur quoi l'assemblée, attendu que le danger 
est imminent, par suite de l'approche des Espagnols, 
délibère de prier le comte de retarder son départ de 
deux ou trois mois, et, en cas de refus, que le séné- 
chal sera agréé pour gouverneur. Nomination de la 
députation qui doit aller conférer sur les voies et moyens. 
Le lendemain 30 , celle commission rend compte de la 
délibération : la compagnie du comte sera entretenue 
pour six mois , à dater du 25 avril , et on lèvera deux 
compagnies sous les ordres des capitaines Linas et Bernac; 
on a offert i)our solde à Montgomery 2,000 écus , outre 
les I,o00 qu'il a déjà reçus; il a refusé et en demande 
2,o00. On inq)osera 6,000 écus pour les garnisons et 
2,500 pour le comte. Du l^"' avril. L'ennemi vient battre 
Tt^trade jus(|u'aux portes de Castres. H y a urgence. 
Monlgomery demande que sa compagnie soit de suite 
entretenue; si l'argent manque, il l'avancera. Le capi- 
tain(^ Franc, qui est à Damiatle, demande aussi qu'on 
se hâte et il fail la même projmsition. L'assemblée adopte 
et déclare (ju'elle remboursera toutes les avances, bien 
que déjà le diocèse soit pressé de toutes parts par ses 
créanciers. Du 2. Imposition de 120 écus, en faveur 
des habitants de Fiac , dont la ville avait été surprise 
un mois auparavant : ils sont une soixantaine dis|)ersés 
dans le diocèse cX prêts à prendre les armes pour le 
service du Roi. Pendant plusieurs jours, l'Assielle s'oc- 
cupe des réclamations de ses créanciers et de celles 
des communautés qui ont fait des avances. Elle accorde 
un secours de 200 écus aux habitants de Saint- Amans 
Valtoret, qui sont complètement ruinés et prêts de quitter 
le pays, U en est de môme à Boissezon, à Augmontel, 
à Montledier, à Lacrouzctte; mais les réclamations de 
ces communautés sont ajournées. Le 5, Montgomery 
est introduit. 11 a reçu des lettres de Montmorency. 
L'ennenai s'avance; il a passé l'Aude et sera bientôt 
au vallon de Saint-Amans ou du côté du Lanraguais. 
Il faut lever des compagnies en toute hâte. L'Assielte 
charge une commission de s'entendre à cet effet avec 
le comte. Le 8 , Montgomery revient dans l'assemblée; 
il a reçu de nouveaux avertissements^indêpendamment 
des deux compagnies qui se forment , il faut en lever 
quatre autres; l'Assiette doit voler, sans désemparer, 
les impositions nécessaires et se dissoudre, afin que les 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



députés puissent rentrer dans leurs communes et pourvoir 
à ce qui est nécessaire pour la défense. L'assemblée 
arrête que le syndic empruntera les deniere nécessaires, 
attendu qu'on n'aurait pas le temps de lever les impo- 
sitions; qu'il sera levé quatre nouvelles compagnies doni 
les capitaines seront nommés par le comte et son con- 
seil. Les habitants de Lacaune, Viane, Briatexte et 
Damiatte ont travaillé aux fortifications de leurs villes 
par corvées ; mais ils sont épuisés et demandent qu'on 
leur vienne en aide pour qu'ils puissent se procurer 
les matériaux nécessaires. L'assemblée répond que le 
diocèse ne peut rien en ce moment; qu'ils doivent 
emprunter; (lu'ils seront rembourses et qu'ils fassent 
continuer les travaux avec la plus grande activité. Le 9, 
Montgomery dit que le baron de Montant passant avec 
ses troupes , il l'a arrêté afin de faire une démonstra- 
tion dans la montagne du côté de Conques ; il demande 
des vivres pour (|uatre ou cincj jours. Il est fail droit 
à sa demantle. Clôture de l'Assiette le 40 avril. — 
1591. Du 9 mai. Assemblée présidée par le juge de 
Lacger. Communication d'une lettre par laquelle Mont- 
morency exprimer son mécontentement de ce cfue plu- 
sieurs localités du Ilaut-Languedoc refusent de loger 
les compagnies (ju'il a envoyées [lour protéger Je pajs 
contre les Espagnols et les ligueurs; il entend que ces 
troupes soient logées et nourrie^-', et il ordonne la livrai- 
son des provisions dues i\ Carcassonne. Renvoi au len- 
demain pour en délibérer. Le 10, rassemblée arrête 
que les compagnies seront logées, (jue les communautés 
feront tous les frais d'enlrelien et qu'elles seront rem- 
boursées au moyen d'une imposition générale. Quant 
aux provisions de Carcassonne, on a donné au-delà de 
la réquisition par les fournitures faites aux nombreuses 
troupes de passage , et il est impossible de rien donner 
de plus; mais il sera fail à Caslres un magasin de 
vivres pour le cas où, à l'approche de l'ennemi , l'armée 
royale viendrait dans le diocèse. Montgomery prie l'as- 
semblée de loger ses troui)es le plus prés possible de 
l'ennemi. — Du 12 juin. Présidence du sénéchal. A la 
suite d'une émeute (jui a eu lieu à Castres, Montgo- 
mery est parti, et sa compagnie, logée dans le diocèse, 
s'est débandée ; d'un autre c^té, toutes les compagnies 
de cavalerie ont été réunies à Saint^Amans, pour se 
rendre dans le Bas-Languedoc; le sénéchal dit qu'il faut 
pourvoir à la sûreté du pays , et qu'en attendant il a 
cru devoir retenir la compagnie du sieur de Quincy, 
qui était de passage; il ajoute que Montmorency est 
satisfait de la conduite du diocèse de Castres , mais non 
de celui de Lavaur, et que c'est sur Tordre qu'il a 
donné au maréchal de camp Du Pujol, de soulager Castres 

19 



Digitized by 



Google 



146 



ARCHIVES DU TARN. 



autant que possible, que les compagnies de cavalerie ont 
été éloignées. Renvoi de la délibération au lendemain. 
Du jeudi 13. L'ennemi est prêt à se jeter sur quelques 
places du diocèse de Lavaur ; des députés de Puylaurens 
viennent demander Teffet de Vunion des deux diocèses 
pour la défense , et ils croient nécessaire une assemblée 
du Haut-Languedoc. Il leur est répondu que les réso- 
lutions prises dans toutes ces assemblées n*ont jamais eu 
de résultat par la faute du Lauraguais; que cependant, 
pour faire preuve de bonne volonté à l'égard de voisins 
vu danger, on peut se réunir à Castres, le samedi 15, 
pour délibérer sur les mesures à prendre sous l'autorité 
du Roi et de Montmorency. L'assemblée ordonne la levée 
de 400 soldats dans le diocèse , sous le commandement 
des capitaines Bernas et Briniac, et l'entretien de la 
compagnie Quincy ; elle vote un emprunt de 2,000 écus 
sur les villes les plus aisées et le reste sur Castres. 
Clôture de la session, le 14. — Du mercredi 7 août. 
Présidence du sénéchal. Montgomery a reçu commis- 
sion de Montmorency pour Tentretien d'une partie de 
sa compagnie dans le diocèse de Castres. On demande 
le retrait de cette commission , attendu que le comte 
ne peut plus être gouverneur, depuis l'émeute du 30 
mai, lorsqu'il a frappé le syndic Gras, et parce que, 
d'ailleurs, il a plusieurs fois, par lettres ou de vive voix, 
manifesté son désir de quitter ce gouvernement. Du 8. 
Les sieurs de Lespinasse, de Thomas père, et Leroy, 
donnent leur démission de membres du conseil du gou- 
vernement et sont remplacés : par Du Causse, le vieux, 
pour la noblesse ; par Bouffard-Lagarrigue et de Thomas 
fils, pour Castres, et par le sire Antoine Galtier, député 
de Lacaune, pour la montagne; les magistrats, le syndic 
et les consuls de Castres continueront de siéger dans 
ce conseil. Le sieur de Sénégas et le notaire Jean Bissol 
représenteront le diocèse dans l'assemblée du Haut- 
Languedoc, qui se tiendra pour la défense du pays. — Du 
samedi 19 octobre. Présidence du sénéchal. Montmo- 
rency demande qu'on envoie à Carcassonne, pour son 
armée, autant de blé qu'en en pourra trouver. Ce blé 
sera payé. Le diocèse répond qu'il faut une assemblée 
générale du Haut-Languedoc pour faire cette levée. — 
1592. Du mardi 7 janvier. Assiette présidée par le séné- 
chal Michel de Bayard, à la suite des États tenus à 
Montaignac, au mois de décembre. Le 10, le commis- 
saire principal n'était pas encore arrivé , et c'est seu- 
lement le lundi 13 que la commission des États fut 
présentée par un tiers, le sieur Pluvier, commissaire 
principal, n'ayant pas osé venir de Montpellier pour 
remplir sa mission. Vote des frais de voyage dus à 
M. de Suc , délégué par le Haut-Languedoc pour aller 



solliciter en Cour la création de la Chambre mi-partie, 
avec un président du Haut-Languedoc. Le sénéchal, 
nommé gouverneur au mois d'août par Montmorency, 
demande qu'il soit pourvu à son état. L'assemblée le 
remercie de son zèle qui lui a fait accepter, malgré 
son grand âge , une charge aussi pénible , et lui offre 
200 écus pour le passé et, pour l'avenir à dater du 
1" janvier, 33 écus 20 sous par mois. Il répond qu'il 
connaît la pauvreté du pays et qu'il se contentera de 
ce qui lui est offert. Du vendredi 17. Depuis sa réunion, 
l'assemblée a été principalement occupée du règlement 
des comptes. Charles Bouffard, marchand, à Castres, 
et d'autres demandent le remboursement des sommes 
qu'ils ont prêtées en 1574, pour le siège de Som- 
mières; il leur est répondu que les protestants sont 
déchargés de ces emprunts par les édiLs de pacifica- 
tion ; que les catholiques qui ont emprunté ayant quitté 
la ville pour se réunir aux ligueurs, c'est à eux que les 
réclamations doivent être adressées parce qu'il sont les 
vrais débiteurs. Nomination de députés pour une assem- 
blée du Haut-Languedoc. Les membres du conseil du 
gouvernement étaient renouvelés tous les quatre mois; 
sont nonmiès : le sieur de Sénégas , pour la noblesse ; 
les sieurs de Lespinasse, de Laudes et de Correch, 
pour les consulats. Carcassonne était en état de rébellion, 
et, d'ailleurs, les magistrats de cette ville ayant tou- 
jours été suspects, l'Assiette demande le rétablissement 
de la Chambre mi-partie à Montpellier, suivant les édits. 
Vote d'une indemnité au capitaine Méric , qui , l'année 
dernière, a visité les villes de la montagne et failles 
dessins pour les fortifications. L'assemblée continue le 
règlement des comptes, et, le 25, elle clôt la session 
dans laquelle elle a voté pour plus de 50,000 écus d'im- 
positions. — Du 24 février. Présidence du sénéchal. 
L'assemblée est convoquée pour entendre la réponse 
de Montmorency au cahier délibéré dans la réunion des 
députés du Haut-Languedoc, tenue à Castres, et pour 
nommer les députés qui doivent représenter le diocèse 
à Puylaurens, dans une autre réunion du Haut-Lan- 
guedoc. La délibération sur la réponse du duc est ren- 
voyée à cette prochaine assemblée , pour laquelle sont 
députés : le sieur de Lavemède^ pour la noblesse; 
pour le tiers, les sieurs deLadevèze, juge régent en 
la Cour d'appeaux, et Jean Fosse, capitaine consul de 
Roquecourbe. Ces députés représenteront que Montmo- 
rency ne répond pas aux requêtes qui lui ont été pré- 
sentées; ainsi , on lui demandait de confier le gouverne- 
ment du Haut-Languedoc au sieur de Ghambaud , avec 
l'autorisation de lever huit compagnies soldées sur les 
deniers publics , et il se contente d'envoyer Ghambaud 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION 

dans le diocèse de Castres avec son régiment , qui n'a 
que cinq compagnies; de plus, il a rejeté les propo- 
sitions faites pour le choix des capitaines chargés de 
lever les compagnies; de sorte que la garde du pays 
sera confiée à des inconnus, etc. — Du mercredi 8 avril. 
Présidence du sénéchal. Les députés qui ont porté à 
Montmorency les décisions de l'assemblée de Puylau- 
rens sont de retour. L'ennemi a toutes ses forces réu- 
nies aux environs de Lavaur, Rabastens et Albi. 
Ordre au capitaine Prades tle dresser une compagnie et 
de se jeter dans Briatexte et Damiatte. Le sieur Mon- 
loyson commande à Labruguière, ville catholique, mais 
il est du parti du Roi ; il a reçu commission pour ses 
gens qui se livraient dans les environs, faute de paye, 
à toutes sortes de dérèglements. Du 9. Délibéré que 
le gouverneur veillera aussi sur le diocèse de Lavaur, 
dont les députés sont attendus. Montmorency est prié 
de lui donner les moyens de faire la guerre et d'en- 
voyer le plus tôt possible les régiments des sieurs de 
Gondy et de Gluzel , entretenus parle Languedoc. 'On 
lèvera, dans le diocèse, indépendamment de la com- 
pagnie de Prades , deux autres compagnies sous le com- 
mandement des capitaines Ligonnier et Calhot, et, attendu 
que l'âge empêche le sénéchal de prendre le comman- 
dement en chef, le sieur Du Villa est prié de s'en char- 
ger, en attendant Chambaud. Sur la réclamalion des 
ministres, on demandera avec instance qu'ils soient payés 
de Tarriéré de leurs gages sur les deniers royaux. La 
session est close le 1 \ ; les députés de Lavaur ont de- 
mandé un sursis de huit à dix jours pour l'assemblée 
générale, attendu que Dey me, qui est en Cour, doit 
apporter des commissions favorables. — Du 23 mai. 
Présidence du sénéchal. Vote d'un emprunt de 4,000 
écus sur la demande de Montmorency; il est impossible 
de lui accorder d'avantage, à cause de la pauvreté à 
laquelle est réduit le diocèse. Le régiment de Gondi 
est arrivé; mais on parle de la paix et l'on prétend 
que Joyeuse n'attaquera pas les villes du plat pays comme 
il en avait l'intention ; la présence du régiment ne 
serait donc plus utile; cependant, on les logera, attendu 
que le danger n'est pas entièrement passé; mais on 
priera Montmorency d'en détacher quelques compagnies 
dans les diocèses de Lavaur et Albi. — Du 29 juillet. 
Présidence du sieur de Chambaud, capitaine de cin- 
quante hommes d'armes des ordonnances du Roi , maré- 
réchal de camp, gouverneur pour le Roi aux diocèses 
de Castres, Lavaur et villes de Caraman et Le Mas. 
11 prend possession du gouvernement et promet d'y met- 
tre tous ses soins et tout le zèle dont il est capable, 
si, de leur côté, les diocésains font leur devoir. L'as- 



DIOCÉSAINE DE CASTRES. U7 

semblée le remercie, lui promet obéissance et le prie 
de respecter toujours les libertés et privilèges du pays. 
Les députés de Lavaur et de Caraman étaient présents, 
au nombre de huit, et la députation castraise s'était 
réduite à ce nombre. — Du 17 novembre. Assiette pré- 
sidée par le sénéchal pour recevoir les commissions des 
États tenus à Montaignac, au mois d'octobre. Pendant 
plusieurs jours, l'assemblée s'occupe de comptabilité. 
Vincent Albert, notaire à Caslelnau , est nommé prévôt 
diocésain, en remplacement de Valentin Dalzau. Vote 
d'une indemnité au sieur de Laroque qui, après la dé- 
faite sous Lautrec, a sauvé la vie à quinze capitaines 
ou personnages marquants et à 350 soldats que pour- 
suivait Joyeuse; il les avait re^us dans son château, 
où il soutint un siège de deux jours. Le samedi 21, 
Chambaud est introduit. 11 est heureux du succès de 
Villeneuve, où il a été aidé des forces de Sa Gran- 
deur, et remercie Dieu de la défaite de l'ennemi. 11 
est appelé avec ses forces près de Montmorency; il espère 
(jue ce sera pour quelques jours seulement, et il conjure 
rassemblée de veiller à la conservation du pa^s pendant 
son absence. On le remercie, car le pays semblait perdu 
après la défaite de Lautrec, et on lui vote une indem- 
nité d(î 300 écus. L'Assiette vote encore 50 écus au 
capitaine Fosse , pour ses bons services et les chevaux 
qu'il a perdus, et 20 à Ligonnier, qui a dressé une 
compagnie pour aller au secours de Briatexte. La se<^sion 
est close le 30 novembre. 



C. 1,020. (Registre.) — In-folio, 320 feuilietg, papier. 

1503-8590. — Assiettes et délibérations parti- 
culières du diocèse de Castres. — Du 7 avril. Prési- 
dence du juge Antoine de Lacger. Le Roi demande 
120,000 écus à la province pour l'armée que Lesdi- 
guières conduit en Piémont; une assemblée des diocèses 
est convoquée à Agde pour en délibérer; le syndic Gras 
et le secrétaire Bissol sont délégués pour y assister. 
— Du 8 juillet. Présidence du sénéchal Michel de Bayard. 
Antoine de Lacger est chargé de représenter les diocèses 
de Castres, Albi et Lavaur, à l'assemblée convoquée 
par le Roi à Mantes, pour le 20. Plaintes du repré- 
sentant du consistoire de Castres , relativement au 
dernier édit, qui révoque celui de juillet 1585 et qui 
n'a pas encore été publié dans le parlement de Tou- 
louse, de sorte que les réformés demeurent proscrits; 
le syndic est chargé de poursuivre la publication de 
cet édit. — Du 5 août. Présidence de Jean de Lacger i 
juge. L'assemblée de Mantes a été remise. La noblesse 



Digitized by 



Google 



U8 ARCHIVA 

ayant réclamé pour y envoyer un député de son ordre, 
elle est convoquée et nomme Sénégas, que le Roi avait 
désigné. Un diocésain ayant affirmé que ce député avait 
reçu des cahiers particuliers contraires aux libertés du 
peuple, Sénégas répond qu'il a effectivement reçu des 
cahiers , mais qu'ils n'ont rien de contraire à ces libertés. 
L'assemblée est d'avis que les cahiers doivent être com- 
muns. — Du 28 août. Présidence de Jean de Lacger. 
Le sénéchal étant absent, les membres de la noblesse ré- 
clament la présidence pour un membre de leur ordre, et, 
sur le refus de l'assemblée, ils protestent. Le comte de 
Montgomery présente une nouvelle commission de gou- 
verneur; le syndic prétend que le pays est trop pauvre 
pour supporter cette charge; qu'elle est, d'ailleurs, 
inutile , puisqu'il y a trêve. Délibéré qu'on se pour- 
voira pour le retrait de cette commission. — Du 15 
novembre. Présidence du lieutenant principal .Tean 
de Rotolp, sieur de Lescout. Assiette générale. Le 
commissaire principal Bardichon s'excuse pour cause 
de maladie. Délibérations relatives aux finances, à la 
misère de plusieurs communautés et au décri de cer- 
taines monnaies qui n'ont pas la même valeur pour 
les ligueurs que pour les royalistes. Indemnité de 
400 écus au sieur de Suc, conseiller à la Chambre 
mi-partie, qui a négocié en Cour le rétablissement de 
cette Chambre. A la suite des rôles de déparlement des 
deniers on lit : « Nota qu'il y a dix assemblées extraor- 
d"** durant l'année 1594, auxquelles M« Jean Bonafos , 
notère a escrit, et les actes sont devers lui, d'autant 
qu'en lad. année M* Jean Bissol, notère et greffier du 
diocèse de Castres, estoit consul de Castres et ny pou- 
voit escrire ». — 1595. Du 4 avril : présidence du juge 
Jean de Lacger. Assiette générale. Sur la nouvelle que 
le duc de Joyeuse lève des troupes pour entreprendre 
contre le service du Roi, l'assemblée proteste et dé- 
clare qu'elle portera secours à ceux qui seraient attaqués 
par le duc. Attendu qu'il a plu au Roi d'établir la Cham- 
bre mi-partie à Castres, il sera prié de donner à la ville 
une garnison de 1 50 hommes, parce que cette Chambre 
y amènera des étrangers; en attendant, le diocèse y 
entretiendra 50 hommes pendant trois mois. Une in- 
demnité est accordée aux habitants de Fiac mis à contri- 
bution , contrairement à la trêve , par le baron d'Ambres. 
Le capitaine Aymeric, qui a dessiné les fortifications de 
Vielmur et surveillé l'exécution des travaux, demande 
«ne gratification que l'assemblée refuse, attendu que 
ces travaux n'ont pas été ordonnés par le diocèse. 
Montgomery fait représenter que bien qu'il ait quitté 
Castres après l'émeute de mai 1591, il a été maintenu 
au gouvernement qu'il n'a abandonné volontairement 



DU TARN. 

qu'au mois de février 1594, et il demande les arrérages 
de sa charge, soit une somme de 2,133 écus. Attendu 
qu'après son départ de Castres le connétable a nommé 
Ferrières gouverneur, puis le sieur de Charobaud, qui 
ont touché les gages de la charge jusqu'à la trêve qui 
dure encore et pendant laquelle un gouverneur est inu- 
tile, l'Assiette repousse la réclamation du comte. Les 
habitants de Saint-Gervais demandent la réparation des 
ponts de leur commune; mais comme il y a des droits 
de péage sur ces ponts au profit de Montgomery, sei- 
gneur du lieu, l'assemblée répond que c'est au comte 
à les faire réparer. Rôle des créanciers du diocèse pour 
les dettes résultant de l'emprunt contracté en exécution 
d'une délibération des États, tenus à Beaucaire au mois 
de mai 1594, et qui accordaient des troupes au connétable 
pour aller trouver le Roi en France. — Du 2 mai; même 
président. Une réunion a été tenue à Puyiaurens pour 
délibérer sur la nécessité de renouveler la trêve; une 
autre réunion doit se tenir à Castres, le 10, dans le 
même but ; sont nommés pour y représenter le diocèse : 
Êlie Leroy, de Castres, et Simon Gâches, consul de 
Vabre. — Du mardi 20 juin : même président. Les États 
ont siégé à Castres, et Ventadour y a déclaré « qu'il a 
reçu du Roi ordre de rompre la trêve et de faire la plus 
forte guerre au duc de Joyeuse, à la ville de Toulouse et 
autres rebelles, afin de les amener à leur devoir, vu 
que la trêve n'a servi au sieur duc de Joyeuse (jue d'une 
planche pour établir sa rébellion ». Sur celte déclara- 
lion, les États ont accordé à Ventadour 9,600 écus à 
répartir sur certains diocèses par forme d'avance et d'em- 
prunt. Le diocèse de Castres est taxé à 756 écus et pour 
les garnisons à 948. — Du lundi 11 juillet: même prési- 
dent. Délibérations relatives à l'approvisionnement des 
deux étapes établies au faubourg de Castres et à Pont- 
de-l'Arn, pour le passage de l'armée de Ventadour par la 
vallée de Saint-Amans. — Du vendredi 1®' septembre; 
même président. Le syndic annonce que le Roi est 
arrivé à Lyon. Les Étals de Béziers ayant délibéré que 
lors de l'arrivée de Sa Majesté dans cette ville, chaque 
diocèse y enverrait une députation, l'assemblée délégua 
le juge de Lacger, sur sa demande. — Du samedi 23 
septembre : présidence du lieutenant principal Jean de 
Rotolp. Délibérations sur les moyens d'arrêter les courses 
des ligueurs et principalement de c^ux du Rouergue. On 
négociera le rachat des lieux occupés et si les négocia- 
tions n'aboutissent pas, on emploiera la force. A cet effet, 
il sera levé sur le diocèse 600 arquebusiers qui se tien- 
dront prêts à marcher; il y en aura 65 à Castres, 93 à 
Lautrec, 23 à Roquecourbe, 31 à Graulhet, 13 à Bria texte, 
15 à Damiatte, 27 à Vielmur, 45 à Boissezon, 30 à Mont- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



U9 



retlon , 26 à Viane , 29 à Lacaune , 36 à Vabre , etc. On 
entretiendra cinq hommes et un sergent à Lamartiniô 
pour empêcher les courses des ligueurs de Mondragon 
et Laboutarié. — Du mercredi 13 déceml)re: prési<lcnce 
du juge de Lacger. Les États se tiendront le 1" janvier 
à Pézénas; ordre est donné à tous les consulats de pré- 
parer les pièces pour y faire voter le remboursement des 
dépenses de guerre. — 4596. Du 9 mars. Assiette prési- 
dée par le sénéchal Pierre de Bayard, le sieur de Clerc 
Du Causse étant commissaire principal. Le docteur Jean 
Ramond est nommé sjndic en remplacement de Gras, 
décédé. Pierre-Jem de Martin sieur des Avalais de- 
mande une indemnité pour la ruine de sa métairie des 
Cabrolles, lorsqu'on traîna le canon de Castres à Labou- 
tarié. Attendu que la province est pacifiée, on fera ren- 
trer le canon, les deux couleuvrines et les munitions que 
Venladour avait pris pour marcher sur Toulouse et qu'il 
a laissés à Caraman. Sénégas est chargé de cette mission, 
et, sur sa proposition, on lui accorde 100 écus. Ventadour 
a obtenu la soumission de Laulrec, moyennant 1,300 
écus , et celle de Mondragon pour 333 ; l'Assiette règle le 
payement de ces dettes. Le capitaine Franc , gouverneur 
de Brialexle, réclame la solde de deux mois qu'il a dû 
donner à la garnison pour la retenir dans la place. Tou- 
louse ayant fait sa soumission, le fort de Saix que gardait 
Rollande sera rasé et les matériaux appartiendront à ce 
capitaine. Le capitaine Venès gardera Bellegarde jusqu'à 
ce qu'on puisse échanger ce fort contre Fiac. Rôles de 
répartition des deniers, etc. Saint-Gauzens , Ambres, 
Fiac, Labastide-Saint-Georges et Cabanes obéissaient 
encore à Joyeuse. — Du samedi 18 mai. L'assemblée, 
présidée par le sénéchal, s'occupe de questions financiè- 
res. — Du samedi 1" juin. Le sénéchal, président. Ven- 
tadour a convoqué les diocèses à Nimet» pour le 6, alin 
d'aviser aux moyens de solder l'arriéré des garnisons. 
L'un des consuls de Castres est désigné pour y repré- 
senter le Castrais avec pleins pouvoirs; dans le mémoire 
dont il sera porteur, on se plaindra du vicomte de 
Uonclar qui, contrairement à Tédit, refuse aux habitants 
de Fiac l'entrée de leurs maisons, qu'il fait même démo- 
lir; Ventadour sera prié de remettre la place de Belle- 
garde à son propriétaire , et Ton demandera la décharge 
des impositions mises, par une Assiette tenue à Fiac, sur 
Lautrec, Mondragon, Graulhet et les autres lieux qui ont 
fait leur soumission depuis la dernière guerre. — Du 
samedi 29 juillet. Même présidence. Contrainte contre 
Sénégas qui n*a pas encore rempli la charge qu'il avait 
acceptée de faire rentrer l'artillerie. Plaintes contre Mon- 
clar et les autres gentilshommes qui vexent les habitants 
de Fiac et ceux de Lautrec à cause de leur'soumission au 



Roi. La recette des tailles s'opère très difficilement par 
suite de la division de la population entre les deux partis. 
— Du vendredi 20 décembre. Assiette présidée par le 
sénéchal, le coflseiller de Vignolles, garde des sceaux 
en là Chambre de l'édit, étant commissaire principal, et 
Ramond, syndic. Indemnité de 50 écus aux régents du 
collège où toutes les conununautés du diocèse peuvent 
envoyer la jeunesse pour être instruite gratuitement. 
Nouvelles plaintes contre Monclar, qui construit une 
citadelle à Fiac. Département des tailles, etc. 



C. ^,021. (Registre.) — In-follo, 309 feuillets, pnpier. 

1507-fl€»03. — Assiettes et délibérations particu- 
lières du diocèse tle Castres. — 1597. Du samedi 26 avril: 
le conseiller Jacques de Vignolles et le sénéchal Pierre de 
Bayard siègent au bureau. Le greffier Jean Bissol est 
député à une assemblée convoquée par Ventadour à 
Pézénas, pour le 1" mai, à l'effet de prendre des mesures 
et de voter des impositions pour défendre la frontière 
contre les Espagnols, et forcer à l'obéissance le sieur de 
Fosseuse qui se tient dans le Gévaudan. — Du 15 mai : 
môme présidence. Bissol rend compte de sa mission à 
Pézénas : on a voté 15,000 écus dont 912 à payer par le 
diocèse de Castres. — Du 5 juillet. Ventadour a convoqué 
quelques diocèses à Pézénas, au 6 de ce mois, pour im- 
poser 22,500 écus dans le but de forcer le sieur de 
Fosseuse à (luilter Mende; le diocèse de Castres refuse diî 
s'y faire représenter, attendu que cette convocation e^t 
faite contrairement aux privilèges de la province. — Du 
29 août. Le juge Jean de Lacger préside l'assemblée; h» 
sieur de Saint-Félix, conseiller d'État et procureur géné- 
ral au parlement de Toulouse, est commissaire principal. 
Ce magistrat communique une lettre close par laquelle le 
Roi demande aux diocésains de Castres de lui accorder, 
à l'exemple de Paris et d'autres bonnes villes, une nota- 
ble et volontaire subvention pour l'armée qui doit faire 
le siège d'Amiens. L'Assiette vote 1,000 écus, sans tirer 
à consé(]uence et sans préjudicier aux privilèges et cou- 
tumes. — 1598. Du lundi 16 février. Assiette présidée 
par le sénéchal Pierre de Bayard, Gabriel de Cabrier, 
ancien consul de Castres, étant commissaire principaL Le 
syndic, le greffier et le prévôt Jacques Celariès sont con- 
firmés dans leurs charges. Enregistrement des lettres qui 
accordent à Henri de Montmorency, fils du connétable, 
la survivance du gouvernement du Languedoc. Les 
assistants de l'une et de l'autre religion, la main levée 
à Dieu, font le serment d'union sous l'autorité du Roi. 
L'assemblée vote 50 écus pour le collège et 50 écus 



Digitized by 



Google 



450 ARCHIVES 

pour approprier, dans la maison de ville, une salle 
où seront classées les archives du diocèse. Départe- 
ment des diverses impositions , état des dettes , etc. 
— 1599. Du mardi 15 juin. Assiette présidée par le 
sénéchal', le sieur de Viol étant commissaire princi- 
pal. Les officiers du diocèse sont tous confirmés dans 
leurs charges. Règlement d'anciens comptes. Bail des 
tailles. L'assemblée accorde un secours de 50 écus aux 
habitants de Fiac et décide que le syndic se joindra 
aux poursuites qu'ils font pour rentrer en possession 
de leurs biens. Accord avec Sénégas qui a commis- 
sion de lever une compagnie de gens de pied pour tenir 
garnison à Castres, où siège la Chambre de ledit. 
Don de 300 écus au président Dufresne , pour les dé- 
marches qu'il a faites à l'effet pour faire transférer 
cette Chambre à Castres. En cette année, l'Assiette a 
réparti sur les communautés 20,604 écus, pour les de- 
niers de toute nature, et la part de la ville de Cas- 
tres s'est élevée à 2,035 écus, au dixième de la somme 
totale. — 1600. Du mardi 8 février. Le sénéchal, pré- 
sident; Abel de Rotolp sieur de Lescout (ît de Lade- 
vèze, docteur en droit, commissaire principal. Consuls 
de Castres : Jean de Bouffard sieur de Lagrange , Jean 
Bonnafous, notaire; Isaac Donnadieu et Antoine Frays- 
sinet. Répartition des impositions : aide , octroi et crue, 
5,668 écus; taillon , 1,191 écus; réparations, gratifi- 
cations et frais d'États,' 1,995 écus; gages du rece- 
veur, 400 écus; affaires du pays, 4,211 écus; dettes 
el frais d'Assiettes, 5,498: total, 18,963 écus, dont 
1,872 pour la part de la ville de Castres. — Du H 
avril. Assemblée particulière. Les députés des villes pro- 
lestantes, avertis que les églises du ressort du parle- 
ment de Bordeaux doivent se réunir à Sainte-Foy, pour 
délibérer sur l'établissement de la Chambre mi-partie 
de ce ressort, dans la ville même où siège le Par- 
lement, font des représentations à ce sujet, et il est 
délibéré que le sieur Béraud , ministre de Montauban, 
qui ira à Sainte-Foy, sera prié d'en dissuader les églises, 
attendu qu'il en résulterait un préjudice pour les jus- 
ticiables et pour les membres de la Chambre. — Deux 
réunions tenues le 31 mai et le 10 juillet, sous la 
présidence de Bouffard, sont consacrées aux affaires 
de finances. — Du 11 décembre. Une assemblée par- 
ticulière décide que les communautés de Senaux et Po- 
mardelle , un instant séparées pendant les troubles , 
ne formeront plus qu'un seul consulat. — 1601. Du 
9 mars. Assemblée particulière sous la présidence du 
sénéchal Jacques de Lautrec, écuyer, sieur de Saint- 
Germier. Affaires de comptabilité. Commission de Ven- 
tadour pour loger, à Castres, pendant dix-huit jours , 



DU TARN. 

soixante maîtres étrangers de la compagnie du connéta- 
ble. — Du 5 novembre. Assiette présidée par le sénéchal. 
Tous les officiers du diocèse sont confirmés dans leurs 
charges. Le connétable abandonne le don de six deniers 
par livre que lui a fait le Roi sur certaines recettes. 
Vote des impositions et leur répartition ; état des dettes, 
etc. — 1602. L'Assiette s'ouvre le 2 décembre, sous 
la présidence du sénéchal et elle est close le 11.» L'as- 
semblée fit saluer le duc de Ventadour qui était h 
Castres depuis deux jours ; elle refusa d'admettre le pro- 
cureur du Roi et d'établir un siège pour la noblesse. 
— 1603. Réunions le 11 septembre et le 14 novem- 
bre, pour affaires de comptabilité. Règlement des comp- 
tes de 1568 à 1570 , présentés par Françoise de Séguier, 
femme du conseiller Catel et héritière de Louis de 
Bermond, ancien receveur du diocèse. 



G. 1,03?. (Registre.) — In-folio, 3U feuillets, papier. 

i00i-iU07. — Assiettes et assemblées particu- 
lière>' du diocèse de Castres. — 1604. L'Assiette se tint 
le mardi 3 février, sous la présidence du sénéchal 
Saint-Germier. Tous les officiers du diocèse furent con- 
tinués dans leurs charges, à l'exception du greffier 
Bissol, qui fut remplacé par le notaire David Font- 
vieillc. La clôture de la session fut prenoncèe le 11. 
— Il y eût cinq assemblées particulières dans l'année, 
et les réunions se tinrent au domicile du juge Pierre 
de Lacger: elles s'occupèrent principalement de finances. 
Dans celle du 1 6 mars , les prétentions de la noblesse 
relatives à l'Assiette furent de nouveau repou.ssées. Le 
16 juillet, on prononça l'annulation d'une assemblée 
illicite tenue à Lautrec, et, le 30 août, fut réglée la 
contestation avec le procureur du Roi : on l'admettra 
à l'Assiette « et il prendra scéance en ung banc bas viz- 
à-vi/ de celluy ou sont assiz les recepveurs ». — Le 
mardi 21 décembre de celte année se tint l'Assiette 
de 1605, sous la présidence du sénéchal. Approbation 
de la délibération prise dans la dernière assemblée par- 
ticulière relativement au procureur du Roi , afin d'éviter 
les frais d'un procès et sans conséquence pour l'ave- 
nir. Défense à toute personne de faire aucune as- 
semblée hors de Castres et en l'absence du commis- 
saire nommé par les États. Le receveur Ricard envoyait 
à Toulouse son commis Pierre Batut, porteur d'une 
somme de plus de 6,000 livres; le 30 juillet, il fut 
assassiné et volé entre Servies el Brazis. Ricard de- 
mande une décharge. Le diocèse prendra fait et cause 
dans les poursuites qui seront dirigées contre le 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



m 



baron de Servies et ses complices. Ricard dit qu'il agit 
de concert avec les héritiers d'Antoine Durand, mar- 
chand, assassiné au môme lieu; qu'ils ont obtenu un 
arrêt de prise de corps contre Rogier de Castelnau sieur 
de Servies et de Comelles, sa mère cl sa femme, contre 
le sieur de Labaslide qui a été page de Servies et autres 
complices; mais qu'il n'a plus d'argent. L'Assiette lui 
accorde 600 livres et 100 à la famille Batut. L'assemblée 
règle de la manière suivante le droit des communautés 
relativement à l'assistance aux États : y assisteront , sui- 
vant l'ancienne coutume, les consuls vieux et modernes 
de Castres et, en cas d'absence ou d'empêchement, les 
autres consuls ou tels qui seront députés chaque année 
par la ville, et un seul député diocésain qui sera de tour, 
selon l'ordre décrit au grand livre commencé en 1536, 
d'après lequel les villes de Laulrec, Lacaune, Saint-Ger- 
vais, Saint-Amans, Montredon et Castelnau de Brassac y 
vont de sept en sept ans; Briatexte, Graulhet et Fiac de 
21 en 21 ans. Lautrec commencera le tour en 1605. 
La communauté de Brazis, ruinée, dépeuplée et qui ne 
peut pas trouver de consuls, est réunie, sur sa demande, 
à celle de Damiatte. Vote de 150 livres en faveur du 
collège. Le total des impositions est de 38,974 livres et 
la part de Castres s'élève à 3,849 livres. — 1605. Il y 
eut en cette année quatre réunions particulières, et dans 
la dernière on imposa les sommes votées pour l'affaire 
Ricard. Servies et ses complices étaient en prison à 
Villefranche de Rouergue et il s'agissait de les conduire 
à Toulouse. L'Assiette pour l'année suivante se tint le 
27 décembre, sous la présidence du juge Pierre de 
Lacger. On accorda une nouvelle indemnité de 100 livres 
à Ricard. Servies et ses complices avaient été exécutés 
à Toulouse. — 1606. Pierre de Lacger présida six assem- 
blées particulières dans lesquelles on s'occupa principa- 
lement de finances et de la réparation des ponts; pen- 
dant la session du 25 août, une députation alla saluer 
le connétable qui arrivait à Toulouse avec son fds, et il 
fut décidé que si ceâ seigneurs venaient dans le diocèse 
il leur serait fait une réception digne de leur rang. L'As- 
siette siégea du l''^ au 22 décembre, sous la même prési- 
dence, et elle accorda une Indemnité de 60 livres à l'im- 
primeur Pierre Fabry, pour l'engager à continuer l'exer- 
cice de son art à Castres. — En 1607, il y eut quatre 
sessions présidées par le juge Lacger, et l'on s'occupa 
presque exclusivement des difficultés suscitées par la 
Cour des Aides qui voulait vérifier les comptes des deniers 
extraordinaires, contrairement aux coutumes et privilè- 
ges du diocèse. Des commissaires, en exécution d'un 
arrêt, vinrent à Castres, pénétrèrent de force dans la 
maison de David Fontvieille, greffier du diocèse, et s'em- 



parèrent des comptes. C'était au mois de mai; le syndic 
général Bardichon vint à son tour à Castres pour s'op- 
poser à l'exécution de l'arrêt contre lequel on s'était 
pourvu ; les Étals avaient décidé d'envoyer une députa- 
tion au Roi, et tous les diocèses avaient formé opposition. 



C. 1,0?3. (Registre.) — In-folio, 417 feuillets, papier. 

iOOII-iOI3. — Assiettes cl délibérations particu- 
lières du diocèse de Castres. — 1608. Assiette ouverte le 
17 avril, sous la présidence du sénéchal Saint-Germier. 
Tous les officiers du diocèse et le prévôt sont confir- 
més dans leurs charges. Vote d'emprunts. L'assemblée 
accorde une indemnité de 60 livres à l'imprimeur Fabry 
qui a présenté, comme échantillon de son art, plusieurs 
imprimés louchant la nécessité de conserver le.? collèges. 
11 y eut deux assemblées particulières au mois de mai, 
sous la présidence de Pierre de Lacger; dans la première 
on vota une imposition de 2,117 livres pour la part du 
diocèse dans les gratifications accordées par le Roi à MM. 
de Montmorency et au duc de Ventadour, et dans la 
seconde, qui se tint deux jours après, on annonça un 
sursis, par ordre, à la levée de cette imposition. Au mois 
d'août, le juge étant député en Cour, deux assemblées 
particulières sont présidées, l'une par le premier consul 
de Castres Samuel de Bouffard sieur de Lagarrigue, 
l'autre par le lieutenant principal Jean Leroy, qui présida 
encore celle du 13 octobre. Dans toutes ces réunions, on 
s'occupa de comptabilité. — 1609. Les États n'ayant ter- 
miné leur session qu'au mois de janvier, l'Assiette se 
tient le 2 février. Le juge Pierre Lacger, député en Cour 
pour des difficultés relatives aux impositions et au rè- 
glement des comptes, a réussi dans sa mission dont il 
rend compte. Sur la plainte des consuls de Damiatte et 
pour prévenir de nouveaux accidents, la communauté de 
Vielmur fera mettre une bonne planche sur le ruisseau 
qui traverse le chemin de Castres à Toulouse. Indemnité 
de 60 livres à l'imprimeur et de 150 au collège. La 
session est close le 9. — 1610. Pierre de Lacger préside 
l'Assiette dont l'ouverture se fit le 26 mars, noble Bernard 
d'Alizon, guidon de la compagnie de Ventadour, étant 
commissaire principal. La communauté de Lacaune de- 
mande un crédit pour la réparation des bains qui ont 
été découverts l'année dernière sur son territoire; le 
diocèse avait déjà voté 40 livres pour cette réparation; 
l'Assiette porte ce crédit à 100 livres, à la condition 
que Lacaune donnera aussi 100 livres. Réparation du 
pont de Las Agasses, qui sépare Castres de Mandoul. 
Ordre de faire réparer tous les chemins par les rive- 



Digitized by 



Google 



M\l 



ARCHIVES 



rains. L'imprimeur réclame une indemnité et présente 
un discours imprimé à la louange du diocèse : l'assem- 
blée renvoie cette demande à la prochaine Assiette. 
Impositions de l'année : octroi et crue, 13,248 livres; 
taillon, 3,574; gages des receveurs anciens, 1,2!00; répa- 
ration des villes frontières, 519; extraordinaire de la 
guerre, 2,495; surtaux de vivres, 467 ; gratifications, 
2,117; dettes du pays, 8,163; ponts, 790; levures, 181; 
dettes du diocèse, 8,670; États, 2,309; Assiette, 3,345; 
levure des deniers diocésains, 600; total, 47,678 livres; 
la part de la ville de Castres s'élève à 4,814 livres. 
Les villes tenant le parti catholique en 1573 avaient 
de plus à payer, en quatre années, aux héritiers Payleau, 
en exécution d'un arrêt prononcé après une. longue ins- 
tance, une somme de 35,970 livres. En cette année, 
il y eût une seconde session de l'Assiette du l*^'' au 
7 décembre, sous la présidence du juge Lacger. Le 
commissaire principal noble Louis d'EntraigU(»s sieur 
d'Aulerive et Hautpoul , gentilhomme ordinaire de la 
Chambre du Roi, reçut, conformément aux prescrip- 
tions des États, le serment de fidélité au nouveau Roi. 
Ce serment fût prêté par les assist-ants des deux reli- 
gions, après un discours du syndic Ramond et l'on 
ordonna que le même serment de tidélité et d'union 
serait fait dans toutes les localités du diocèse. — 1612. 
L'Assiette siège du 13 au 20 mars, et Louis d'Entraigues 
est commissaire principal. Enregistrement de l'ordon- 
nance contre les Bohémiens, qui sont expulsés sous 
peine des galères et de punitions corporelles. Uni» in- 
demnité de 60 livres est accordée à l'imprimeur Fabry, 
à la condition qu'il imprimera cette ordonnance contre 
les Bohémiens et le tarif pour le bail de rétjuivalent. 
— 1613. Du 9 janvier. L'Assiette est présidée parle 
juge de Lacger; Abel Des Landes de Saint-Palais est 
commissaire principal. Jacques de Lespinassi^ sieur de 
Lissac, député aux États, en (jualilé de promun* consul 
de Castres, rend compte de sa mission. Procès avec 
l'évèque qui réclame les revenus de son évèclié pour 
l'année 1589; les communautés de Laulrec, Graulhet 
et toutes celles qui n'étaient pas alors du parti du con- 
nétable se récusent. Le syndic Ramond représente iju'il 
se fait des mouvements dans les villes des deux reli- 
gions, et qu'on parle de guerre; il faut, dit-il, enlever 
tout soupçon à ce sujet; sur quoi l'assemblée pour mani- 
fester qu'elle désire se maintenir en paix sous l'obéis- 
sance du Roi, par tous les moyens possibles, fait le 
sennent, les mains levées au ciel , de se maintenir bien 
unie au service du Roi, sous la régence de la Reine, 
le commandement de monseigneur le connétable et de 
monsieur l'amiral gouverneur et lieutenant général du 



DU TARN. 

pays, promettant ne souffrir être fait ni donné aucun 
mal , ni déplaisir sous prétexte de religion. Les con- 
suls sont cbargés de faire faire le même serment dans 
toutes les localités du diocèse. Dans une assemblée par- 
ticulière du 3 juin, le sieur de Lagascarié, frère de 
Saint-Palais, ayant donné avis que l'amiral devait visiter 
sa province et passer par Castres, on délibéra de lui 
faire une réception des plus honorables. Une gratifi- 
cation de 800 livres a été donnée au sieur Paperin, 
qui commandait la compagnie du connétable, en l'ab- 
sence des chefs, et qui avait promis, co qu'il fit en 
effet, de faire rejeter moyennant cette somme la gar- 
nison de cette compagnie sur un autre diocèse. L'as- 
semblée ratifie cette dépensé. 

0. 1,02i. (Registre.) — In-folio, 24< feuilleU, papier. 

I O^O-l U*39. — Assiettes et assemblées particulières 
du diocèse de Castres. — 4620. Du lundi 6 juillet. Ouver- 
ture de l'Assiette présidée par le sénéchal Jean de Perrin 
sieur de Labessière. Le commissaire principal est mes- 
sire Balthasar de Budos, évêque d'Augustopolis, con- 
seiller du Roi en ses conseils d'État et privé; Pierriî de 
Lacger siège comme juge ; Pierre Dumas est syndic et 
Jacques Celariès , prévôt. Instance entre Brazis et Da- 
miatte en séparation de communauté; l'Assiette s'oppose 
à cette séparation. Subventions : 100 livres aux reli- 
gieux de Saint-François pour le rétablissement de leur 
couvent; 150 livres au collège; 50 livres à Ricard, mes- 
sager de Castres à Paris; 50 livres à l'imprimeur Ma- 
thurin Bretin. Sur la déclaration des élèves du col- 
lège, l'Assiette accorde au premier et au deuxième 
rég(^nts une gratification de 15 livres. Le syndic est 
chargé de poursuivre la révocation de la commission de 
gouverneur des ville et diocèse de Castres, accordée au 
sieur de Sceaux, petit-fils de Lesdiguières; les commis- 
saires écrivent à ce sujet au Roi,* à Montmorency, au 
président Dufaur et à Ponlcharlraui. Sur les instances 
du syndic, et attendu qu'il y a des mouvements sur cer- 
tains points du royaume, les membres de l'assemblée 
renouvellent leur serment d'union sous Montmorency et 
arrêtent qu'il en sera de même dans toutes les localité,s. 
Le total des impositions de cette année est de 46,397 
livres et la part de Castres de 4,595. Une assemblée par- 
ticulière, réunie le 18 novembre, envoie en députation A 
la Cour le secrétaire du Roi Jacques de Lacger, pour 
l'affaire du gouverneur. — 1521 . L'Assiette s'ouvre le 25 
janvier et le bureau est composé comme pour la pré- 
cédente. Le syndic est chargé de faire informer contre 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION 

le sieur de Las Cases et quelques autres personnes de 
condition condamnées à mort par plusieurs arrêts de 
défaut émanés de la Chambre de Fédit, pour avoir ruiné 
diverses communautés dans les diocèses de Castres, 
Albi, Saint-Pons et autres , se saisissant par la force du 
bétail et même des personnes, en vertu de lettres de 
clameur du petit sceau de Montpellier, pour se payer de 
prétendues sommes qu'ils réclament en exécution de con- 
trats qui sont faux ou périmés. Le syndic requerra le 
prévôt, et comme on dit que ledit Las Cases se retire à 
Beaumont , l'évêque d'Augustopolis est prié d'écrire au 
seigneur. Cette délibération devait être publiée dans 
toutes les communes. L'assemblée, sur la requête du 
commissaire, renouvelle le serment de fidélité et d'union 
De Lacger rend compte de sa mission : il a vu le roi et 
obtenu du Conseil la révocation de la commission , mais 
à la condition que le titulaire aurait une indemnité de 
3,000 écus. On poursuivra la décharge de cette indem- 
nité. — Du 3 septembre. Assemblée présidée par Pierre 
de Lacger. Les commissions sont au nom de Roban et de 
Condé. Une délibération règle la fourniture du pain de 
munition à l'armée de Rohan; Castres en fournira les 
trois quarts et le reste sera à la charge des villes de Mont- 
redon, Roquecourbe et Lacrouzette. L'assemblée répartit: 
l'» 41,200 livres pour la solde des gens de guerre, en 
exécution des votes des quatre colloques d'Albigeois, 
Lauragais, Foix et Rouergue, réunis à Castres le 6 août; 
2® 25,567 livres pour la part du diocèse dans la somme 
de 90,000 livres imposée sur lesdits colloques pour la 
nourriture de l'armée de Rohan; 3*» U,460 livres pour 
remplacer les impositions des lieux inaccessibles, afin 
que le crédit volé soit complet; 4*> 280 livres pour les 
frais de l'Assiette; 5** et 1,420 livres pour les levures; 
total; 52,9-27 livres. — 1622. L'Assiette siège du 26 mars 
au 2 avril, sous la présidence de Jean Lero}', lieutenant 
principal. Jean de Bouffard sieur de Madiane est com- 
missaire principal. A Pézénas, où avaient été députés le 
syndic Dumas et le sieur de Lespinasse, il a été conclu 
une trêve entre les partis par ordre de Rohan; les articles 
de cette trêve sont approuvés par l'Assiette ; on les fera 
signer par les consuls des villes des deux religions dans 
les diocèses d'Albi, Lavaur, Saint-Pons, à Caraman et au 
Mas Sainles-Puelles, pour ensuite les faire approuver par 
Rohan et Montmorency. Il y aura un commissaire dans la 
montagne pour l'exécution de celte trêve. Sur l'avis reçu 
que des ennemis attroupés attendent les députés à leur 
passage après la dissolution de l'assemblée, il est délibéré 
que des gens de guerre leur feront escorte. Le marquis de 
Malauze est gouverneur du colloque d'Albigeois. Indem- 
nité à des paysans de Castres blessés lorsque ceux de 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



DIOCÉSAINE DE CASTRES. 4«3 

Lautrec vinrent les assaillir dans leurs maisons. Rohan a 
donné commission pour imposer sur le diocèse 760 livres 
dues à celui qui a fourni les provisions de bouche aux 
gens de guerre sortis de Castres pour aller faire le siège 
de Teyssodes; on le priera de ne plus donner à l'avenir 
de semblables commissions, attendu que c'est contraire 
aux privilèges du pays. L'assemblée accorde sur les frai* 
d'Assiette : 50 livres à l'imprimeur Mathurin Bretin ; 20 
livres à Alexandre Morus, principal du collège; 6 livres 
à Vignolles , capitaine du guet ; 25 livres à Nicolas de 
Amar , mathématicien du Danemarck , en aumône ; 50 
livres à Jean Carnajac, écolier en théologie, etc. — Im- 
positions de l'année : aide, octroi, crue, etc., 34,090 
livres ; entretien des gardes de la compagnie du duc de 
Rohan, 17,045; gages du receveur, 1,200; levure des 
deniers extraordinaires, 1,202; supplément pour la 
portion des lieux inaccessibles, 22,132; frais de TAs- 
siette, 6,317; total, 81,986 livres. L'imposition de la ville 
de Castres fut de 9,351 livres 



G. 1,025. (Registre.) — In-folio, 322 feaillets, papier. 



iOtSB-lGf^O. — Assiette et assemblées particu- 
lières du diocèse de Castres. — 1623. Assiette ouverte le 
21 février. Elle est présidée par noble Jean de Perrin 
sieur de Labessièrc, sénéchal ; le siège du commissaire 
principal est occupé par Louis d'Entraigues, seigneur 
baron de Coufoulcux, Auterive, etc., gentilhomme ordi- 
naire de la Chambre du Roi ; le juge Pierre de Lacger 
est présent et le premier consul de Castres Jacques de 
Laroque sieur de Lacam siège parmi les commissaires 
ordinaires. Emprunt de 3,291 livres pour le logement 
de la compagnie Montmorency. L'évêque et le baron 
d'Ambres entrent dans la salle et demandent séance ; le 
président les prie de se retirer pour qu'il en soit déli- 
béré. Leur demande est repoussée. Les députés de 
Lautrec, ceux de la vicomte et quelques autres se reti- 
rent. Sur quoi, l'assemblée, considérant que ces diffi- 
cultés retardent les délibérations et la démolition des 
fortifications de la ville conformément à la volonté du 
Roi, suspend ses séances et envoie une députation à 
Ventadour. Les séances sont reprises le \^ mars. L'évê- 
que se présente et il n'est pas admis à siéger. Après un 
long discours du syndic Dumas sur les bienfaits de la 
paix, l'assemblée décide qu'on se pourvoira contre les 
prétentions de l'évoque et du baron d'Ambres, qui sont 
contraires aux libertés et aux usages du diocèse. Fon- 
vielle conserve sa charge de greffier, malgré l'opposi- 

20 



Digitized by 



Google 



4 54 ARCHIVES 

tion de Castelbon qui avait été nommé à cette charge 
par une assemblée tenue à Lautrec. Mise en adjudica- 
lion de la démolition des fortifications de Castres. La- 
gascarié est commis par Rohan pour assister à la démoli- 
tion des fortifications nouvellement faites dans les places 
protestantes. Il y a à démolir à Castres et à Viane 4,200 
cannes de murailles; le travail de cette démolition est 
réparti entre les communautés du diocèse. Le prévôt 
Célariès reçoit Tordre de poursuivre les cadets de Massais 
qui arrêtent les voyageurs sur les chemins, les dépouil- 
lent, les retiennent prisonniers, pillent les campagnes^ 
etc., et se retirent dans le château de leur frère aîné, à 
Massais; il est enjoint aux consuls des communautés de 
prêter main forte au prévôt et de lui fournir le nombre 
d'hommes nécessaire. Gratification de 39 livres à Alexan- 
dre Morus, principal régent du collège, et subvention de 
450 livres pour rétablissement. L'Assiette vote 300 livres 
en faveur de M. d'Auterive, pour le mulet chargé des 
hardes de ce seigneur, qui lui a été pris par Saint-Ger- 
mier, en février 1622. D'Auterive avait été dévalisé en 
revenant de Lautrec où il avait présidé l'Assiette. — Il 
y eut trois assemblées particulières en cette ann^e ; dans 
celle du 46 mai, le syndic dénonça une réunion tenue à 
Graulhet, le 5 avril, à l'instigation de Lautrec et où . 
Castelbon avait fait prendre des n^solutions contraires à 
celles prises dans l'Assiette de Castres. — 4624. Assiette 
présidée par noble Marquis de Toulouse-Lautrec sieur de 
Saint-Germier. Hector de Gelas et de Voisins seigneur et 
baron d'Ambres , commissaire principal , réclame la pré- 
sence de l'évêque qui, suivant lui, a droit d'entrer à l'As- 
siette en vertu d'une délibération des États et d'arrêts du 
Parlement. Le syndic Dumas s'y oppose et présente deux 
lettres patentes qu'il a obtenues pour faire respecter l'ordre 
ancien. D'Ambres proteste, ne pouvant, dit-il, prononcer 
dans sa propre cause, et déclare qu'il introduira une instan- 
ce. Les consuls de Lautrec, pour eux et leurs adhérents, 
prétendent qu'on ne doit pas tenir compte de l'opposition 
de Dumas, l'Assiette de Graulhet l'ayant révoqué : alors 
le commissaire principal donne ordre aux consuls de 
Lautrec, Graulhet et Fiac d'aller chercher l'évoque, et ils 
sortent. Dumas renouvelant ses protestations, d'Ambres 
déclare que si l'opposition persiste, il ira tenir l'Assiette 
à Lautrec. Sur cette menace, il se fit un grand tumulte et 
l'assemblée se sépara. Les 28, 29 et 30, qui étaient des 
jours fériés, TAssiette ne siégea pas; mais le 4" juillet, 
à l'ouverture de la séance, le baron d'Ambres fit intro- 
duire l'évoque, malgré les protestations de Dumas contre 
cet attentat aux libertés du diocèse : il prétend que la 
majorité est de son côté et demande qu'on aille aux voix; 
mais d'Ambres refuse et invite l'assemblée à commencer 



DU TARN. 

ses travaux. Toutefois, Dumas ne se lient pas pour battu; 
lorsqu'il s'agit de nommer le syndic, il renouvelle ses 
protestations; mais enfin, s'apercevant sans doute que le 
nombre de ses adhérents diminuait, il céda : j'avais, dit- 
il, reçu mission de repousser les prétentions de l'évêque 
et du baron et de tenir à l'exécution du règlement fait 
par le Roi en son Conseil, en l'année 4608; j'ai rem- 
pli mon devoir; il y a dix ans que j'ai l'honneur de 
servir le diocèse comme syndic; aujourd'hui mes affaires 
ne me permettent plus de le servir avec la même acti- 
vité et je demande à être remplacé. On lui donna pour 
successeur Jean de Bouffard sieur de Madiane; Fonvieille 
resta greffier et Célariès prévôt. Signification d'un arrêt 
pour la réédification de l'église Saint-Benoit et pour une 
imposition de 6,000 livres destinées à cette réédification; 
l'assemblée refuse d'obéir à cet arrêt attendu que l'or- 
donnance qui y est jointe est contraire aux privilèges. 
Accord entre les catholiques et les protestants sur cer- 
taines impOsSitions pour lesquelles il y avait procès entre 
eux. Imposition de 4,330 livres pour l'entretien des gens 
de guerre; gratification de 30 livres à Morus, sur la 
déclaration des écoliers; indemnité de 30 livres à l'im- 
primeur Viala, qui a présenté un livre, et à la condition 
qu'il imprimera le cahier de l'équivalent. — 4625. Du 
47 juin. Réunion du colloque d'Albigeois, sous la pré- 
sidence du sénéchal Saint-Germier. Vote des impositions 
d'autorité du duc de Rohan, chef et général des églises 
réformées de France en Languedoc et Guyenne. Octroi, 
crue, taillon et entretien des gens de guerre, 43,975 
livres; gages du receveur ancien, 4,200 livres; rembour- 
sements ^ux créanciers, 24,955; supplément pour les 
lieux inaccessibles, 21,462 livres; frais d'Assiette, 6,622 
livres; total 69,344 livres. La part de la ville de Castres 
fut de 8,464 livres. Des commissaires sont nommés pour 
la réunion des communautés d'Angles et de Labastide, 
au diocèse de Castres, sur leur demande, attendu que le 
diocèse de Saint-Pons est occupé par l'ennemi. Le sieur 
Galinier est le prévôt du colloque depuis le mois de 
mai. Délibération pour faire travailler, en toute hâte, les 
consulats du diocèse aux fortifications de Castres. Vole 
d'un crédit de 4,000 livres pour poudre et salpêtre. — 
4626. Dans l'Assiette de cette année^ présidée par le 
sénéchal Saint-Germier, Louis d'Entraigues; baron d'Au- 
terive est commissaire principal; elle siégea du 48 au 
29 septembre. A l'ouverture de la première séance, 
d'Auterive rappela les prétentions de l'évêque et du baron 
d'Ambres; mais l'assemblée déclara qu'il fallait respecter 
les libertés du diocèse. Le lendemain il ne vint pas; 
une députation étant allée s'informer des causes de son 
absence, il répondit qu'il ne siégerait que si l'on accor- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



455 



dait rentrée à levêque et au baron. Des pourparlers 
eurent lieu pendant deux jours. Le 21, sur la représen- 
tation du syndic Madiane que les affaires ne se font pas, 
qu'il faut en finir, une nouvelle députation va trouver 
Auterive, qui vient cette fois à rassemblée mais accom- 
pagné de l'évèque et d'Ambres ; ils entrèrent tous deux, 
malgré la défense qui leur en fut faite, et le commissaire 
principal ayant pris place sur la chaire du Roi , déclara 
qull n'ouvrirait la séance que si le prélat et le baron 
étaient admis à siéger. Ce dernier, qui était entouré des 
députés de la vicomte de Lautrec, ses vassaux, fit la 
même réquisition ; l'éyêque garda le silence. Malgré les 
représentations et les protestations qui se firent alors, 
Auterive persista et il déclara que si la résistance conti- 
nuait, il irait tenir ailleurs l'assemblée, et en effet, 
Madiane ayant cru devoir protester contre cette menace, 
le commissaire principal, l'évèque et le baron se retirè- 
rent suivis des députés de Lautrec. On fit de nouvelles 
démarches qui n'eurent aucun succès, et alors Madiane 
ayant proposé de passer outre, TAssiette fut reprise le 
22, pardevant les commissaires ordinaires, et l'on décida 
que l'on se pourvoirait contre toute assemblée qui serait 
tenue hors de Castres. 

C. 1,026. (Registre.) — In-folio^ HO feuillets, papier. 

10^7-10^0. — Assiettes et assjemblées particu- 
lières du diocèse de Castres. — 1627. L'Assiette siège du 
15 juin au 14 juillet, sous la présidence du sénéchal 
Sainl-Germier; étant commissaire principal, Louis de 
Cardaillac et de Lévis, comte de Bieule, vicomte de 
Lautrec, baron de Villeneuve, Labruguière, Montredon, 
Boissezon, etc., gentilhomme ordinaire de la Cliambre du 
Roi et capitaine de 50 hommes d'armes de ses ordon- 
nances. Bouffard-Madiane est syndic, Fonvieille greffier. 
Célariès a résigné les fonctions de prévôt et il n'est pas 
remplacé. La pénurie du diocèse est grande; toutefois, 
Célariès étant prévôt depuis plus de trente ans, on lui 
accorde une indemnité de 300 livres. Contestations entre 
les villes-mages, relativement aux préséances. Bien que 
Brazis soit uni à Fiac, il sera admis à l'Assiette et re- 
cevra une mande. Les députés des communautés doivent 
arriver deux jours avant l'ouverture de l'assemblée, au- 
trement ils ne seront plus admis. Il est dû 1,600 livres 
au régent du collège Morus, et on lui en passera obli- 
gation, parce qu'on ne peut pas imposer. Indemnité de 
300 livres à Samt-Germier : en revenant avec de Laudes 
de saluer Montmorency, de la part du diocèse, à l'occa- 
sion de son heureux retour dans la province, le sénéchal 
avait perdu un de ses grands chevaux d'une valeur de 



500 livres, et son valet de chambre s'était cassé la cuisse 
en traversant la montagne de Sainte-Colombe et Labas- 
tide. Vérification des comptes de Delmas pour le dégât 
de Castres et la démolition de la ville de Damiatte. 
Nomination d'arbitres pour trancher une difficulté entre 
les catholiques et les protestants, relativement aux dettes 
contractées pendant les mouvements de 1625-1626. Vote 
de 100 livres au profit du collège et 30 livres, à titre 
d'indemnité, au premier régent Morus. Sur la propo- 
sition du commissaire principal, les députés des deux 
religions renouvellent le serment d'union. Les dettes du 
diocèse s'élevaient à 58,394 livres. Impositions de l'année: 
octroi, crue, etc., 11,412 livres; taillon, 3,574; gages du 
receveur, 1 ,200 livres ; réparation des villes frontières , 
519; extraordinaire, 3,056; dettes générales, 19,445; 
gratifications, 3,245; ponts, 1,349; levures, 920; dettes 
supportées par les deux religions, 19,049; dettes parti- 
culières aux prolestants, 24,270 ; frais d'Étols et d'As- 
siette, 8,356; total, 96,395 livres. — L'Assiette de 1628 
se tient du 20 au 23 juillet, sous la présidence de Marquis 
de Toulouse-Lautrec Saint-Germier, sénéchal. Jean de 
Laudes sieur de Lagascarié était commissaire principal. 
L'avocat Jacques de Laroque sieur de Lacam fut nommé 
syndic. Attendu qu'une grande partie des consulats 
étaient occupés par l'ennemi et inaccessibles, on aug- 
menta les impositions des deux tiers pour atteindre la 
somme nécessaire. — 1629. L'Assiette, qui se tient du 12 
au 23 janvier, est présidée par le sénéchal. Le commis- 
saire principal est messire Josué de Chavagnac, seigneur 
Dondredieu et autres places, gouverneur des colloques 
d'Albigeois et Lauragais, sous l'autorité du duc de 
Rohan. Les 'impôts répartis s'élèvent à la somme de 
82,492 livres. Rohan touchait « pour son plat » 3,000 
livres par trimestre; le colloque entretenait la compagnie 
des gardes du gouverneur Chavagnac et six compagnies 
de gens de pied de 50 hommes chacune. Vacations, pen- 
dant trois mois, des députés du colloque à l'assemblée 
de Millau, convoquée par Rohan. Vote de 100 livres 
pour fortifications à chacune des villes de Castres , Ro- 
quecourbe et Viane. Vacations des membres du conseil 
du colloque d'Albigeois, établi par une assemblée parti- 
culière tenue au mois de novembre. Indemnité de 100 
livres au ministre de Lasplanes , qui dessert l'église 
d'Hautpoul au lieu de Baux, député à l'assemblée générale. 

C. 4,027. (Registre.) — In-foIio, 469 feuillets, papier. 

1030-1033.— Assiettes et assemblées particulières 
du diocèse de Castres. — 1630. « Assiettes et départe- 
ments faits par Jean Despaigne, président trésorier de 



Digitized by 



Google 



456 ARCHIVES 

France et général des finances en Languedoc et bureau 
établi à Toulouse, commissaire député pour rétablisse- 
ment du siège et bureau d'élection ordonné par S. M. 
en la Tille de Castres, pour pourvoir au département des 
deniers que S. M. veut être imposés en ladite élection, 
pour la présente année 1630, suivant les lettres patentes 
du 7 mai dernier ». Total des impositions : 142,353 livres. 
Il y a aux Deniers royaux un article pour dépenses se- 
<;rètes. La part de Castres dans la répartition est de 
41,183 livres. — 1631. Les départements pour l'élection 
sont faits par le trésorier de France, François Paul de 
Garaud sieur de Cumies et Montesquieu. Le 4 mai se 
tient, par permission spéciale, sous la présidence de 
Saint-Germier, une assemblée pour reconnaître et vérifier 
les dettes non comprises dans l'état arrêté par le Roi, 
en 1627, et aviser aux moyens de les payer afin.d'éviter 
les grands frais qui résultent du non payement des créan- 
ciers. Parmi ces créanciers figure Alexandre Morus, 
avocat, ayant droit et cause de Jean Fournès. L'évoque 
s'étant plaint de cette convocation faite sans l'avoir prévenu, 
on lui envoya une députation. 11 entend maintenir ses 
droits d'être prévenu et de prendre séance; mais pour 
cette fois, et attendu qu'il s'agit uniquement de vérifier 
les dettes, il n'empêche. — 1632. Département des 
deniers par le bureau de l'élection composé, par lettres 
patentes du 14 décembre 1630, des sieurs Jacques de 
Laroque sieur de Lacam, Paul de Labauve, Louis Du- 
poncet et François de Bouffard, — 1633. Assiette tenue 
du 3 au 10 mai, Jean Despaigne étant commissaire prin- 
cipal. Au bureau siègent l'évêque Jean de Fossé, le sé- 
néchal Saint-Germier, le juge Pierre de Lacger. David 
Fonvielle est greffier. Louis de Ramond sieur de Car- 
bonnières est nommé syndic. Le commissaire présente 
les commissions et requiert l'imposition des deniers 
demandés au diocèse. L'assemblée déclare qu'elle sui- 
vra et exécutera la volonté de S. M. Le syndic est 
chargé de poursuivre la vérification des dettes de ceux de 
la R. P. R. Imposition pour leurs dettes déjà vérifiées 
et payables en six années. Vote d'un crédit de 100 livres 
pour la construction d'une chapelle, au rez-de-chaussée 
de la maison de ville, où l'on priera Dieu comme autre- 
fois. Exécution d'une ordonnance de Montmorency ac- 
cordant aux religieux trinitaires, dominicains et fran- 
ciscains de Castres, 6,250 livres pour rebâtir leurs églises; 
les sept neuvièmes de cette somme seront payés par les 
protestants, le reste par les catholiques. L'évêque réclame 
des taxations pour sa présence, attendu que le Roi a 
accordé le premier rang aux évêques dans toutes les 
Assiettes des diocèses de la province: il est vrai, dit-il, 
que mes prédécesseurs n'ont rien touché jusqu'ici; mais 



DU TARN. 

c'est à cause des troubles. Il est fait droit à sa réclamation. 

C. ^,028. (Registre.) — In-folio, 497 feuillets, papier. 

i094-i03S. — Assiettes et assemblées particulières 
du diocèse de Castres. — 1624. Du 5 juillet. Présidence 
du juge de Lacger. Assiette des protestants du colloque 
d'Albigeois, pour le département des impositions applica- 
bles aux dettes contractées par leur parti pendant les 
troubles, et pour délibérer sur les affaires particulières 
aux villes et lieux tenus par ceux de leur religion. Pierre 
Bec est e syndic de l'église de Lombers. Le sieur de 
Lacam était syndic du colloque; il se démet dé sa charge 
et est remplacé par Jean de Bouffard sieur de Madiane. 
Règlement de l'arriéré dû au capitaine Lignières, de 
Castres, pour l'entretien de la garnison de Saïx du 1«» 
juillet 1621 au 30 octobre 1622. Ordre de vérifier le 
compte présenté par le sieur de Lapierre, maître de 
l'artillerie et des munitions du colloque pendant les der- 
niers troubles, et qui s'élève à plus de 1 4,000 livres. 
Compte de Jacques Séguala, chirui^ien qui a pansé les 
blessés de Briatexle, par ordre de Malauze, après la 
levée du siège. Vérification de plusieurs autres comptes, 
notamment pour les drogues et médecines fournies aux 
blessés de l'armée revenant de Saint-Paul et de Briatexte. 
La part du diocèse dans le compte de Lapierre est réglée 
à 3,000 livres. Une indemnité est allouée à David Bruni- 
quel, pour la garnison mise par ordre de Malauze dans 
sa maison d'Artigua. Le compte de Rauly , munition- 
naire de l'armée de Rohan, s'élève à 21,700 livres; la 
vérification en est remise. Le syndic est chargé d'em- 
prunter et de se pourvoir près du Roi pour l'autorisation 
d'imposer. — Du 24 novembre. Département, sous la 
présidence du sieur Rech de PenauCier,, d'une somme 
de 7,878 livres pour la réédification de l'église Saint- 
Benoît de Castres, d'après le devis rédigé par Bordos, 
maître maçon pour le Roi dans la sénéchaussée de Car- 
cassonne. Jean Serrier est entrepreneur des travaux. Les 
protestants devaient payer les sept neuvièmes de cette 
somme, soit 6,120 livres. La part de Castres est de 73 
livres pour les catholiques et 1 ,074 pour les protestants. 
— 1627. 24 juin. Assemblée présidée par le juge Lacger. 
Madiane qui voulait résigner la charge de syndic reste 
en fonctions sur la prière qui lui en est faite. Arrange* 
ment avec Malauze pour ses créances. Sur la demande 
de Barthélémy Dupuy sieur de Cabrilles, député de 
Damiatte, il est fait remise aux habitants de celte com* 
munauté d'un reste d'imposition de 2,.165 livres, à causer 
de leur pauvreté, tout leur avoir ayant été pris ou brûIè. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



457 



Règlement des frais de voyage dûs à Madiane : le 49 
jttin i 625, dans une assemblée des quatre colloques d*AI- 
Ugeois, Lauragais, Foix et Rouergue, tenue à Castres , 
il. avait été député pour aller en Cour, dans Tintérét 
dfe la paix. Parti de Castres le 22, il était revenu le 2 
août; le 25 de ce mois, il était reparti pour la Cour 
et de là, le 41 septembre, pour La Rochelle; il était 
revenu de cette ville à la Cour le 28 et avait repris le 
chemin de Castres le M octobre; il était de retour le 46. 
Mâdiane avait quitté Castres, pour la troisième fois, le 
28 octobre et s'était rendu à l'assemblée de Millau, qui 
l'envoya à la Cour le 2 novembre; il revint à Castres por- 
teur des volontés du Roi. L'assemblée qui se réunit alors 
dans cette ville le députa de nouveau à la Cour. Il en- 
treprit ce quatrième voyage, le 4 4 janvier 4 626, et ne 
revint à Castres qu'après la conclusion de la paix, le 
27 février. Le Roi, par arrêt de son Conseil, avait taxé 
les journées de Madiane à 40 livres et ses postes de 
trois chevaux à 30 sous par cheval et par poste; on 
compta 283 journées, 660 postes, revenant le tout à la 
somme de 5,700 livres qui fut répartie sur les quatre 
colloques. — 4633. Du 40 mai. Département, par le com- 
missaire Jean Despaigne, d'une imposition de 44,480 
livres pour le premier sixième des dettes à imposer sur 
les lieux protestants. Répartition de cette somme entre 
les créanciers. Autre département d'une imposition de 
46,953 livres au profit des créanciers du parti. — 4634. 
Du 42 juillet. Département, par le commissaire de Gar- 
raud, de 44,678 livres pour le sixième des dettes des 
protestants. — Autres départements pour les dettes, en 
4635, 4636 et 4637, dernier sixième, etc. 



G. 1,029.. (Registre.) —In-folio, 1233 feailleto, papier. 



IWM^ittSii* — Assiettes et assemblées particulières 
du diocèse de Castres. — 4634. L'Assiette siège du 6 au 
42 juillet. Le commissaire principal est Prançois^Paul 
de Garaud seigneur Du Prat, Cumies et Montesquieu, 
trésorier de France, etc. L'évéque, le sénéchal et le juge 
sont présents. Louis de Ramond sieur de Carbonnières 
est syndic; Fonvieille, secrétaire. Toutes les délibérations 
sont relatives à la comptabilité. — 4635. La session dure 
du 42 au 49 mars. Pierre de Prohenques, chevalier, tré- 
SQcier général, grand-voyer de France, est commissaire 
génëDal. Le bmreau est composé comme Tannée précé- 
dente. Pour là répartition des impôts est admis un pro- 
testant de Castres , attendu que dans cette ville les 
catbaUqoes sont en petit nombre et qu'aucun d'eux 



n'est taillable; si Ton a pris parmi eau les ccnsuls 
et les députés, c'est uniquement pour se conformer 
aux ordres du Roi. L'assemblée autorise uxie réunion 
particulière des députés protestants , sous la présidence 
du juge Lacger, pour vérifier les 46,649 livres qui doi-*» 
vent être imposées dans l'année, sur les communautés 
réformées. Vote d'un crédit supplémentaire de 450 livres 
pour les ornements nécessaires à la chapelle de la maison 
de ville où se dit la messe pendant l'Assiette. Les consuls 
de Lacaune, Castelnau, Briatexte, Montredon, Espé- 
rausses, etc., refusent de reconnaître les dettes contrac- 
tées en 4628 et 4629, attendu qu'elles ont été occa- 
sionnées par des mouvements auxquels leurs commu- 
nautés n'ont pris aucune part , étant restées sous l'obéis- 
sance du Roi. Contestations pour la signature du 
procès-verbal entre le commissaire et l'évéque qui prétend 
signer le premier; attendu qu'il en sera référé aux 
États, le président lui cède le pas. Le total des dépar- 
tements s'élève à 429,390 livres. — 4636. Du 9 jan- 
vier. Ouverture de l'Assiette parle commissaire prin- 
cipal Bernard de Rech, sieur de Penautier. L'assem* 
blée fait faire le récolement des archives du diocèse; 
elle s'oppose à la création de commissaires principaux 
des Assiettes en titre d'office. Sur les représentations 
des consuls de Lautrec, il est arrêté que les empri- 
sonnements pour les tailles se feront dans les prisons 
de la vicomte et que les encans des objets saisis au- 
ront lieu dans les localités où les saisies auront été 
faites. Refus d'imposer 4 47 livres demandées par 
suite de l'exemption de tailles des docteurs régents 
dans le diocèse. On demandera un sursis pour les 
tailles deDamiatte, attendu que depuis le rasementde 
leur ville les habitants sont si pauvres qu'ils laissent la 
terre sans culture. L'évéque ayant appris qu'on avait 
découvert à Lacaune des eaux qui , prises en boissons 
ou par bains, sont propres à guérir plusieurs ^ mala«^ 
dies , notamment la pierre, il y. est: allé aui mois^ de 
juillet 4835 et en a éprouvé la vertu, ainsi que ses 
domestiques. Une pirocédure a été faite en 4608. dans 
laquelle plusieurs malades et deux médecins ont été 
entendus; Févêque a vu le dossier auquel était joint 
le plan de ces bains. Le prélat ajoute qu'au mois de 
septembre dernier, il a fait venir le sieur Oratio, mattre 
fontainier, qui lui a donné l'assurance que les eaux 
chaudes pourraient être facilement séparées des exax 
froides; enfin, il demande que dans Tintérêt public, 
les diocésains ne pouvant aller aux eaux qu'au loin 
et à grands firais, les eaux de Lacaune soient tirées; 
du marécage qui les entoure et q^*on y établisse deux 
bains couverts « Tun pour le. peuple commun et l'antre 



Digitized by 



Google 



458 



ARCHIVES 



pour les personnes de qualité ». L'assemblée vote 4,500 
livres pour cette restauration. Établissement d'un cabinet 
pour les arphives du diocèse dans la maison de ville. 
Mêmes difficultés pour la signature; le commissaire 
principal cède encore le pas à l'évèque, sous la réserve 
expresse de tous ses droits. — 4637. Le département 
des impositions est fait par Rustan Louis de Gayre 
d'Entraigues et d'Hautpoul , seigneur et baron de Cou- 
fouleux et Auterive, etc. — 4638. L'Assiette siège du 
29 mars au 7 avril , sous la présidence du commissaire 
principal noble François de Rozet , seigneur de Laclote. 
Communication de l'arrêt du Conseil du 16 septembre 
4637, prononcée la requête de Tévêque d'Albi et des 
présidiaux de Toulouse et Carcassonne, portant révoca- 
tion de l'édit de création d'un siège de présidial et 
sénéchal à Albi ; il doit être payé pour cette révocation, 
entre les mains du trésorier de l'épargne, 440,000 li- 
vres, qui doivent être imposées sur le diocèse d'Albi 
et sur les lieux qui seront, distraits des présidiaux 
de Toulouse et de Carcassonne. Le département de cette 
imposition a lieu sur lettres de conmiission, mais l'As- 
siette proteste, attendu que c'est contraire aux privi- 
lèges de la province. Indemnités de 30 livres aux deux 
premiers régents « pour les inciter à tant plus instruire 
la jeunesse ». 



C. 4,030. (Registre.) — In-folio, 676 feuillets, papier. 



10*71-1095. — Assiettes et assemblées particulières 
du diocèse de Castres. — 4674. L'Assiette siège du 4«' 
au 4 avril. L'évèque Tubeuf est conmiissaire principal. 
Les commissaires ordinaires sont : Jean Ducasse, vicaire 
général; Paul de Bordonclc sieur de Saint-Salvi, juge 
royal; François Rion, orfèvre et graveur du Roi, troisième 
consul catholique de Castres, et Paul de Capriol sieur de 
Puechnautier, premier consul de Lautrec. Rezombes est 
syndic. A l'ouverture de la première séance, l'évèque 
invite les députés dont l'entrée est contestée à se retirer; 
les catholiques obéissent; mais le consul de Castres, 
Antoine de Ligonnier des Vignals, proteste au nom des 
protestants; des contestations s'ensuivent et l'évèque est 
obligé de lever la séance et d'en renvoyer la suite à 
deux heures de relevée. A la reprise , l'assemblée se re- 
trouva en présence des mêmes difficultés. Alors l'évèque 
se retira dans son palais, avec les députés catholiques, 
dans l'intention d'y tenir l'Assiette ; ce que voyant, les 
protestants avec quelques catholiques allèrent siéger à 
l'Hètel-de-Ville, puis chez Rordoncle avec Capriol. L'évê- 



DU TARN. 

que les fit sonuner, par le syndic, de se rendre à son 
palais, et sur leur refus, il fit signifier à Rordoncle et à 
Capriol qu'ils seraient privés de leurs émoluments s'ils 
ne s'étaient pas rendus à son appel le jeudi 2, à huit 
heures du matin. Ils persistèrent dans leur refus. Il 
s'agissait de l'application de deux arrêts contradictoires 
du Conseil d'État, dont l'un admettait les protestants 
aux Assiettes diocésaines tandis que l'autre les en ex- 
cluait conune n'ayant pas droit d'entrée aux États. L'as- 
semblée, présidée par l'évèque, décide que Tarrôt exclusif 
sera exécuté par provision, et des catholiques sont appelés 
à remplacer les députés protestants. Le syndic donne sa 
démission et l'avocat Villeneuve le remplace. Isaac 
Foumials est continué dans la charge de greffier et Giles 
Mourguedans celle de prévôt. Imposition de 4,200 livres, 
par ordre du Roi, pour achever le palais épiscopal ; autre 
de 4,500 livres en faveur des Jésuites de la ville. Le total 
des impositions s'élève à 468,023 livres et Castres paye 
24,538 livres. Imposition de 4,243 livres sur les protes- 
tants, pour leurs dettes. — 4672. Dans l'Assiette de cette 
année, tenue du 27 au 30 avril, le siège du comonissaire 
principal fut occupé par François de Morangies. L'évè- 
que était au bureau et parmi les conunissaîres ordinaires 
se trouvait le sénéchal, Louis-Joseph de Rrunet Castelpers- 
Lévis de Pujol, vicomte de Lautrec, seigneur baron de 
Villeneuve la Crémade, etc. Les députés de la R. P. R. 
furent expulsés. Le total des impositions s'élève à 479,849 
livres. Le rôle pour le payement des dettes des protes- 
tants est de 4,727 livres. — 4673. L'Assiette siège du 5 
au 40 avril. Les protestants en ayant été exclus, les 
consuls de Castres Jacques de Portes, avocat, et Malecare, 
protestèrent et la réunion fut remise au lendemain. A 
la reprise, l'évèque s'étant présenté à la porte de l'Hôtel- 
de-Ville, un sergent lui signifia une nouvelle protesta- 
tion ; il monta néanmoins, se plaignit à Portes qui ré- 
sista, et l'Assiette fut remise au lendemain dans le palais 
du prélat. Cependant, à l'heure indiquée, l'évèque se 
rendit à THÔtel-de- Ville, sur l'assurance, dit-il, qu'on 
obéirait; en effet, les protestants se retirèrent après avoir 
fait de nouvelles protestations et en annonçant qu'ils 
allaient se pourvoir contre les décisions de l'assemblée. 
Délibération en faveur de Gratian Ricome, entrepreneur 
des travaux de la navigation de l'Agoût. Total des impo- 
sitions : 492,82! livres et 4,346 livres sur les protestants 
pour l'acquittement de leurs dettes. — 4674. Du 42 au 
45 mars : Assiette où siège Gaspard de Guilhem de 
Clermont, vicomte Du Rose, seigneur de Murvielle, etc., 
en qualité de commissaire principal. Mêmes difficultés avec 
Malecare, Pujol et les autres consuls de la religion ré- 
formée. Contestations de Ricome avec M. de Lafeuille, 



Digitized by 



Google 



r 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



459 



inspecteur des travaux de navigation, au sujet de la cons- 
truction des écluses. Total des impositions : 487,783 
livres. Le rôle des protestants pour le payement de 
leurs dettes est de 1,344 livres. — Assemblée extraordi- 
naire, le 2 juin, pour autoriser un emprunt de 42,000 
livres applicable à une levée de 433 hommes ordonnée 
par Calvisson pour l'armée du Roussillon. — 1675. 
L*évéque Tubeuf est commissaire principal de TAssiette 
dont il fait Touverture le 27 mai. Réception de noble 
Marc-Antoine Dulac sieur de Bellegarde, comme repré- 
sentant du marquis d'Ambres. Ce seigneur veut pren- 
dre le siège placé à la gauche du président; le juge 
Bordoncle refuse de le lui céder et il en résulte une alter- 
cation à laquelle l'évéque met fin en priant les deux adver- 
saires de s'abstenir pour cette fois d'assister à l'Assiette, 
leur promettant de porter le différend aux États. Cha- 
zalon est nommé syndic en remplacement de Villeneuve, 
démissionnaire. Gratifications aux Jésuites; à Barcouda, 
imprimeur du diocèse ; à Barthe, messager de Castres à 
Toulouse, etc. Impositions : 210,275 livres. Rôle des 
protestants pour les dettes : 1,346 livres. 



c. 1^031. (Begislre.) — In-folio, 461 feuillets, papier. 

iOVA-iOSO* — Assiettes du diocèse de Castres. 
— Un arrêt du mois d'octobre 1675 avait confirmé celui 
qui n'accordait entrée à l'Assiette qu'au premier consul 
de chaque ville, le second consul ne pouvant y entrer, 
qu'il soit catholique ou protestant, qu'en cas d'absence du 
premier. — 1676. Ouverture de l'assemblée, le 16 mars, 
par Louis de Lagrillière sieur de Lagarrigole, commissaire 
principal. Contestations pour la préséance entre le lieu- 
tenant principal Jean de Bataille et le sieur Dulac, envoyé 
d'Ambres. Elle est terminée comme l'année précédente 
(C. 1,030). Chazalon est syndic; Foumials, greffier, et 
Mourgue, prévôt. Délibération relative à la navigation de 
TAgoût. Impositions : 215,892 livres. Dettes des protes- 
tants : 1,346 livres. — 1677. L'Assiette siège du 8 au 10 
mars. Charles de Perrin sieur de Lengary est commissaire 
principal. L'assemblée accorde 1,700 livres aux Jésuites, 
100 à l'imprimeur Barcouda, 30 au maître de musique, 
etc. Total des impositions : 237,007 livres. Total du 
rôle des protestants pour le payement de leurs dettes : 
1,346 livres. — 1678. L'évéque est commissaire principal 
de TAssiette, qui ne siège que trois jours, du 7 au 10 
mars. Exclusion des protestants ; protestations de l'avocat 
Jean Rauli, deuxième consul ancien de Castres; l'évéque 
leur oppose un arrêt du 20 octobre 1673 et les prie de 
se retirer, ce qu'ils font en renouvelant leurs protesta- 



tions. Etienne de Capriol seigneur de Mandoul siège en 
qualité de sénéchal. Philippe Aleman de Brassac est 
nommé prévôt. Impositions : 241,331 livres; dettes des 
protestants, 1,346 livres. — 1679. François de Ramond 
sieur de Carbonnières, commissaire principal, fait l'ou- 
verture de l'Assiette le 5 avril. Mêmes difficultés relatives 
aux protestants, même issue. Impositions : 227,563 livres; 
dettes des protestants, 5,950. Cette dernière somme se 
trouvait augmentée de 4,500 livres votées sur la propo- 
sition de Jean Balarand, second consul de Castres, pour 
rembourser les Jacobins de cette ville et la demoiselle 
de Rotolp de Ladevèze, veuve Galiber. — 1680. Jean- 
Melchior Dulac et Daurc seigneur de Montvert, commis- 
saire principal. Séances du 26 au 30 mars. Réparation du 
chemin de Castres à Labastide et Saint-Pons. On con- 
tinue à imposer les protestants pour payer le capital de 
leurs dettes. Impositions de l'année : 207,752 livres; 
dettes des protestants, 5,943 livres. 



C. 1,032. (Registre.) — lo-folio, 376 feuillets, papier. 

1096-1000. — Assiettes du diocèse de Castres. — 
En. 1686, Augustin de Maupeou, évèque nommé de 
Castres, est commissaire principal, et le siège étant 
vacant, le vicaire général Henri de Burta prend séance. 
Chazalon est syndic ; Fournials, greffier. L'assemblée fait 
don de 150 livres au libraire Bessière et de 60 livres au 
libraire Barcouda , à la condition qu'ils remettront à 
l'évéque tous les livres protestants qu'ils ont dans leurs 
magasins et qu'il leur est défendu de vendre, comme aux 
religionnaires de s'en servir. Les livres de Bessière 
étaient évalués à plus de 1,200 livres. Le total des impo- 
sitions est de 212,018 livres. — 1687, 17 mars. Christo- 
phe de Mariotte, greffier des États, commissaire principal. 
Impositions : 202,351 livres. — 1688, 15 mars. Jean de 
Passien sieur de Lestiès, conunissaire principal. Imposi- 
tions : 211,181 livres. L'Assiette fit imprimer l'ordon- 
nance de l'intendant relative aux plantations de mûriers 
et à l'industrie de la soie. — 1689, 20 janvier. Paul de 
Gauthier, avocat, commissaire principal. Impositions : 
218,056 livres. On accorda un secours de 160 livres au 
trésorier de l'hôpital de Castres, pour l'établissement de 
l'hôpital général. — 1690, 31 janvier. Louis de Frége- 
Yille seigneur de Lastours, commissaire principal. Impo- 
sitions : 251,337 livres. Depuis qu'il n'y a plus de pro- 
testants , l'évéque donne la bénédiction aux députés avant 
la clôture de la session. 



Digitized by 



Google 



460 ARCHIVES 

G. 4^033. (Registre.) — In-folio, 308 feaillets, papier. 

1001-1005. — Assiettes du diocèse de Castres. 

— 4694, 15 mars. Pierre de Maffre sieur de Lastens, 
commissaire principal. Chazalon, syndic; Foumials, gref- 
fier. Vote de 15,000 livres pour la mise sur pied, par 
ordre du duc de Broglie et de l'intendant, des compagnies 
de la milice bourgeoise. Indemnité aux Jésuites pour 
professer la philosophie. Impositions : 291,857 livres. — . 
1692, 16 janvier. Le sieur de Lastens, commissaire prin- 
cipal. Total des impositions : 299,423 livres. — 1693, 17 
mars. François Boulade, premier consul de Castelnau de 
Brassac et député de tour aux États, est commissaire 
principal. Vote pour l'entretien des compagnies de mi- 
lice et de deux régiments de dragons. Impositions : 
311,636 livres. — 4694, 6 mars. Mathieu Barbara, Juge 
criminel, commissaire principal. Maupeou, conseiller du 
Roi en tous ses conseils, siège pour la première fois en 
qualité d'évêque. Entretien de la milice et des dragons; 
logement de cavaliers à Saint-Amans. Impositions : 
315,837 livres. — 1695, 23 mars. Michel Chasteau, as- 
sesseur de Castres, commissaire principal. Le vicaire 
général Thibaut de Grémiot, doyen du chapitre de Lau- 
trec, représente le clergé. Impositions : taille, octi:oi et 
crue, 48,903 livres; taillon et augmentation, 7,445 livres; 
garnisons, 8,575 hvres; mortes-payes, 4,213 livres; étape, 
43,854 livres; frais d'États et d'Assiettes, 6,550 livres; 
deniers extraordinaires, 260,196 livres; total, 346,440 
livres, dont 33,273 à la charge de Castres. 

C. 4,034. (Registre.) —In-folio, 532 feuillets, papier. 

1705-1719. — Assiettes du diocèse de Castres. 

— 1705, 3 avril. Joseph de Milhau sieur de Gourjade, 
maire perpétuel de Castres, commissaire présidant pour 
le Roi, suivant la commission du grand sceau du 13 
février 1704. Maupeou siège comme seigneur et baron 
de Ferrières. Jean Prud'homme est syndic; Michel Chas- 
teau, greffier. Impositions : 325,070 livres. — 1706, 23 
mars. Pierre Baligne, conunissaire principal. L'office de 
président des Assiettes est supprimé; le salaire des 
commissaires ne pourra pas excéder 100 livres. L'évèque 
Henri Quiqueran de Baujeu prend séance. La charge de 
prévôt est rétablie et le sieur Gimel en est pourvu. 
Impositions : 314,335 livres. — 1707, 23 mars. Jean- 
Paul Solatges de Lamie, maire perpétuel de Limoux, 
commissaire principal. M. de Fimarcou commande à 
Castres depuis le mois de juillet et le diocèse lui fournit 
un logement garni. Impositions : 336,392 livres. — 



DU TARN. 

4708, 7 mars. Joseph de Milhau, commissaire principal. 
Le total des impositions s'élève à 350,464 livres. — 4709, 
49 mars. Jean Prudhomme; lieutenant de maire de 
Castres, commissaire principal. Impositions : 325,457 
livres. — 4740, 40 mars. Raymond Pontier, maire per- 
pétuel de Fiac, commissaire principal. La noblesse est 
représentée par Pierre-Joseph-Hyacinthe de Caylus, 
baron de Rouairoux, maréchal de camp, colonel du 
premier régiment des dragons du Languedoc, comman- 
dant dans le Haut-Languedoc. Reconstruction du pont 
vieux de Castres qui était tombé. Levée de 62 hommes 
pour l'armée d'Espagne. Impositions : 335,81 5 livres. — 
1744, 46 mars. Denis Bizoir de Varennes, capitoul de 
Toulouse, commissaire principal. Impositions : 328,780 
livres. — Du 12 avril. Exécution de Tarrôt du Conseil, du 
28 mars, ordonnant la levée du dixième du revenu des 
biens fonds ; département de 33,851 livres pour cet im- 
pôt nouveau et les frais. — 1712, 14 mars. Pierre de 
Rivis, lieutenant de maire de Béziers, conunissaire prin- 
cipal. Impositions : 328,780 livres. 



G. 4 ,035. (Registre.) — lo-folio, 545 feuillets, papier. 

1 713-1 7SO. — Assiettes du diocèse de Castres. — 
Elles sont présidées par le vicaire général Antoine Béraud, 
à l'exception de la dernière où siège Tévèque Quiqueran 
de Baujeu. — 1713, 15 mars. Jean Giret, maire de Mont- 
redon, conunissaire principal. L'avocat Jean Prudhomme 
est syndic et Michel Chasteau , greffier. Impositions : 
386,842 livres. Parmi les créanciers du diocèse figurent: 
Louise Duponcet, veuve de Louis de Ligonnier de Montcu- 
quet ; les héritiers de Anne de Salesse, veuve de Bernard 
de Villeneuve, substitut du procureur général au Parle- 
ment; Guillaume-Augustin de Gauran, conseiller au 
Parlement, veuf de Anne de Villeneuve, fille de Bernard; 
Louis de Rozet seigneur de Caux; Etienne de Bonne, 
ancien lieutenant-colonel au régiment de Berry; Jeanne 
de Bouffard-Madiane, épouse de Philippe de Rozet sieur 
de Cors et de Campans ; Pierre de Foucaud de Braconac, 
etc. — 1714, 15 mars. Joseph de Milhau, maire perpé- 
tuel de Castres, conmiissaire principal. Impositions : 
343,992 livres. — 1715, 13 mars. Claude Carbon, asses- 
seur de la ville de Carcassonne, commissaire principal. 
Impositions : 334,025 livres. — 1716, 30 mars. Joseph- 
Philippe de Guilhem de Clermont marquis Du Bosc, 
maire alternatif de Castres, commissaire principal. Im- 
positions : 312,705 livres. — 1717, 34 mars. François 
Sanche, receveur des tailles du diocèse de Saint-Papoul, 
commissaire principal. Impositions : 254,258 livres. ^- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES 



ni 8, 9 avril. Pierre de Foucaud sieur de Braconac et de 
Saint-Juéry, sénéchal de Castres, commissaire principal. 
Impositions: 268,949 livres. — 4719, 12 avril. Louis* 
Joseph de Brunet de Pujol-Castelpers de Lévis, vicomte 
de Lautrec, lieutenant de vaisseau, commissaire princi- 
pal. Impositions : ^7,592 livres. — 1720, 22 mars. Jean 
Prudhomme, lieutenant de maire de Castres, commissaire 
principal. Impositions : 275,590 livres. 

C. 4,036. (Registre.) — In-folio, oâ4 feuillets, papier. 

iV^t-iVI^V. — Assiettes du diocèse de Castres. 

— 1721 , 22 avril. L'évéque Qulqueran de Baujeu , 
président; Joseph Barbara sieur de Labeloterie seigneur 
de Boissezon, commissaire principal Prudhomme est 
syndic et Chasteau, greffier. Impositions : 214,593 livres. 
Plusieurs délibérations relatives aux travaux publics et 
au discrédit des billets de banque. — 1722, 29 avril. 
L'évêque, président; Hyacinthe de Cabrol sieurDu Devèze, 
commissaire principal. Le notaire Joseph Madaule est 
greffier. Impositions : 221,490 livres. Réparation du 
grand chemin de Castres à Toulouse, depuis la Pierre 
plantade qui se trouve prés de la métairie de Latrinque 
jusqu'au bois du sieur de Larivoire, et au grand chemin 
de Castres à Castelnaudary. Rétablissement de la charge 
de prévôt, par une délibération du mois de juin; le 
sieur Louvet en est poun^u et on lui donne deux archers. 

— 1723, 19 avril. Le vicaire général Jacques de Gré- 
miot, président; Mariotte, secrétaire des États, commis- 
saire principal. Impositions : 227,559 livres. Réparation 
du pont de Briatexte, qui séparait le diocèse de Castres 
de celui de Lavaur, et des ponts de Trotoco, Lafenasse 
etSénégas. — 1724, 11 avril. L'évéque, président; Louis 
de Monricoux, avocat, commissaire principal. Antoine 
Bouteille est nommé syndic. Impositions : 309,638 livres. 
Réparations au grand chemin d*Albi à Castres et à Saint- 
Pons. — 1725, 27 mars. L'évéque, président; Louis 
Chapenc, avocat, commissaire principal. Impositions : 
aide, octroi et crue, 13,610 livres; taillon, 7,145; mortes- 
payes, 1,213; garnisons, 8,575; étape, 5,124; frais d'As- 
siettes, 10,678; extraordinaire, 278,083; total, 324,428 
livres. Castres paye 31,158 livres. Barcouda n'étant plus 
en étaty depuis quelques années, de faire les impressions 
du diocèse, on avait fait venir de Toulouse le sieur An- 
toine Desclassan, auquel on donne comme à son prédé- 
cesseur 100 livres par an, outre le payement raisonnable 
des impressions. — 4726, 29 mars. Le vicaire général 
archidiacre de Castres Charles-Joseph Quiqueran de 
Baïqen, président; Henri-Joseph comte de Caylus, com- 

Tarn. — Tome IL — Série C. 



161 

missaire principal. Impositions : 305,820 livres. Délibé- 
ration du 9 septembre chargeant le syndic de se pourvoir 
près de l'intendant pour la répartition, sur les nouveaux 
convertis, d'une imposition applicable au traitement du 
chevalier de Rocosel que le Roi a envoyé à Castres 
en qualité de gouverneur, avec des dragons du régi- 
ment Dauphin, à cause des assemblées de réformés faites 
dans le diocèse pendant les mois d'août et septembre. 
II y avait deux compagnies de dragons à Castres et le 
reste était dans la montagne. — 1627, 4 avril. Même 
président, même commissaire. Impositions : 349,697 livixîs. 

C. 1,037. (R^istre.) — In-foUo, 548 feuillelB, papier. 

flV9S»i935. — Assiettes du diocèse de Castres. 
— Le vicaire général Charles-Joseph Quiqueran de Bau- 
jeu, président; Adrien de Cassagnau, maire de Limoux, 
commissaire principal. Boutellié est syndic et Madaule, 
greffier. Louis Louvet est toujours prévôt. Impositions : 
359,673 livres. Projet de règlement pour la culture des 
millets, dont on abuse dans tout le Haut-Languedoc, de 
sorte qu'on épuise les terres qui ne produisent plus que 
très peu de blé et de mauvaise qualité. Cette culture sera 
défendue absolument sur les hauteurs et dans les terres 
appelées Boulbènes. — 1729, 23 mars. Le vicaire général 
de Baujeu, président; Jean-Louis de Pujol, commissaire 
principal. Impositions : 309,750 livres. Cherté des céréa- 
les; mesures pour l'approvisionnement du diocèse. — 
1730, 15 mars. Même président, même commissaire. 
Impositions : 312,905 livres. Le chevalier de Rocozel, 
mestre de camp du régiment d'Angoumois , commande 
toujours dans le diocèse. Le projet de rendre l'Agoût 
navigable étant depuis longtemps abandonné, le diocèse 
donne l'écluse de Saix au chapitre de Castres. Déjà, 
depuis 1699, de semblables abandons avaient été faits 
à l'abbaye de Yielmur, au marquis d'Ambres, au com- 
mandeur de Guitalens, etc. — 1731, 28 mars. Le vicaire 
général de Baujeu, président; de Bouffil sieur de Cam- 
boumac, consul de Fiac, commissaire principal. Imposi- 
tions: 316,583 livres. — 1732, 8 avril. Le vicaire général 
de Baujeu préside et représente encore l'évéque, com- 
missaire principal. Impositions : 310,341 livres. — 1733, 
27 mars. Bernard Cébé, vicaire général , président; An- 
toine Boutellié, avocat, commissaire principal. Imposi- 
tions : 316,238 livres. Bernard de Morlas, seigneur de 
Lacam, envoyé d'Ambres, a fait preuve de noblesse. — 
1734, 31 mars. Le vicaire général de Baujeu, ivêque 
d'Éleuse, président; Louis Castelnau, premier consul de 
Montredon, commissaire principal. Impositions : 326,193 

21 



Digitized by 



Google 



462 



ARCHIVES DU TARN. 



livres, 11 n'y a plus de prévôt. Sébastien Du Laux sieur 
de Durenquc siégeant comme envoyé de Rouairoux et 
Jean-Antoine de Bénévent de Salles comme envoyé 
d'Ambres. — 1735, 5 avril. Le vicaire général de Baujeu, 
président; Antoine Giraud, syndic du diocèse de Nar- 
bonne, commissaire principal. Impositions: 3H,861 livres. 

C. 1,038. (Registre.) — In-folio, 785 feuillets, papier. 

i 745-1 750. — Assiettes du diocèse de Castres, 
présidées par 1 evêque ou son vicaire général. — 1745. 
Commissaire principal : Louis de Monricoux, maire de 
Graulhet. Boulellié est syndic et Madaule, greffier. Im- 
positions : aide, octroi et crue, 22,814 livres; taillon, 
7,145; mortes-payes, 1,213; garnisons, 8,575; étape, 
10,956; frais d'États et d'Assiettes, 15,851; extraordinaire, 
283,912; total, 350,466 livres; Castres paye 33,658 livres. 
Il y a encore le rôle de la capitation qui s'élève à 74,766 
livres, dont 10,570 pour la ville de Castres. Deffos de 
Damiatte est inspecteur des pastels. Parmi les créanciers 
du diocèse figurent : Abel de Ligonnier de Montcuquet, 
héritier de Louis; Godefroi-Louis de Falguerolles; Pierre- 
Joseph Gouttes, seigneur de Bclloc; Joseph Davessens- 
Saint-Rome de Ségreville, héritier de Philippe de Rozet; 
Diane de Rozet, femme de Charles de Bachy marquis 
d'Aubais ; etc. — 1746. Jacques de Portalon, maire de 
Saint-Gervais, commissaire principal. Guillaume-Hyacin- 
the de Perrin seigneur de Lengary, envoyé du baron de 
Rouairoux, fait preuve de noblesse pour quatre géné- 
rations. Impositions : 363,906 livres. — 1747. Le cheva- 
lier de Cambon, maire de Monlech, commissaire princi- 
pal. L'envoyé d'Ambres est Joseph Barbara de Labeloteric 
seigneur de Brugairoux. Impositions : 354,989 livres. 

— 1748. Journet, maire de Toulouse, commissaire prin- 
cipal. Impositions : 369,420 livres. — 1749. Jean Ra- 
raond, maire de Carbonne au diocc»se de Rieux, com- 
missaire principal. Le seigneur de Rouairoux, Joseph- 
François marquis de Caylus, officier au régiment des 
gardes françaises, est présent. Impositions: 364,955 livres. 

— 1753. Jean-Pierre Dorliac, maire de Lacaune, com- 
missaire principal. Impositions 300,451 livres. — 1754. 
Besaucèle, lieutenant de maire de Carcassonne , commis- 
saire principal. Hiérôme de Bénévent siège comme en- 
voyé d'Ambres. Impositions ! 317,244 livres. Réparations 
au chemin de Castres à Toulouse par Guitalens. — 1755. 
Jacques de Portalon, maire de Saint-Gervais, commissaire 
principal. Jean-Joseph Azémar est nommé greffier en 
remplacement de Madaule. Impositions : 314,162 livres. 
Création d'un emploi d'inspecteur des travaux publics. 



aux gages de 500 livres. Le sieur Bissol Saint-Just en 
est pourvu. — 1756. Pierre-François Marsol, maire de 
Roquefcuil au diocèse d'Alet, commissaire principal. Im- 
positions : 319,034 livres. — 1757. Marc-Antoine-Marie- 
Thérèse Dax marquis d'Axat, commissaire principal. 
Guillaume Azémar, syndic, en remplacement de Bouteille 
à qui on fait une pension de 300 livres. — 1758. Besau- 
cèle, commissaire principal. Le marquis de Caylus est 
représenté par Pierre de Bayard baron de Ferrières et le 
baron d'Ambres par Bernard de Foucaud, ancien capi- 
taine au régiment du Roi, infanterie. Ce dernier est 
désigné par l'évoque, attendu que le titre de propriété 
de la baronnie, échue au comte de Lautrecpar le décès du 
marquis d'Ambres, n'a pas encore été enregistré aux 
États. Impositions : 428,156 livres. — 1759. Besaucèle 
est encore commissaire principal. Jean-François de Caylus, 
marquis de Caylus, baron de Venès, coseigneur de Réal- 
mont, etc., est présent. Impositions : 434,396 livres. 

G. 4,039. (Registre.) — In-folio, 69i feuillets, papier. 

1700-1700. — Assiettes du diocèse de Castres, 
présidées par l'évéque Sébastien de Barrai. — 1760. 
Besaucèle, commissaire principal. Guillaume Azémar est 
syndic et Jean-Joseph Azémar, greffier. Le titre de pro- 
priété de la baronnie d'Ambres, échue au comte de 
Lautrec, n'étant pas encore vérifié, l'évéque nomme 
Morlas représentant de cette seigneurie. Impositions : 
427,517 livres. Les gages des professeurs du collège 
s'élevaient à 1,700 livres. Réclatnation contre la suppres- 
sion des 200 livres d'indemnité pour le professeur de 
philosophie. A la Trivalle, le chemin de communication 
du Haut-Languedoc avec le Rouergue est couvert par un 
marais. Arrangements avec le sieur Jean Combes, de 
Castres, qui a établi une diligence à six places pour 
Toulouse, avec retour le lendemain par Lavaur; on 
payait six livres pour Toulouse et 3 pour Lavaur; 6 sous 
pour les paquets pesant moins de 12 livres, poids de 
Castres, et au-dessous 6 deniers par livre; rAssietle lui 
accorde une subvention de 700 livres. Principaux créan- 
ciers du diocèse : Victoire de Marquin de Roquefèrc, 
veuve de Montbrun; Abel de Ligonnier de Montcuquet; 
Jean-Jacques de Milhau-Saint-Martin , fils de Joseph sieur 
de Bourjade; Madeleine de Canitrot, veuve du président 
de Marmiesse; Marie de Véziers, femme de Jean Galabert 
d'Aumont, ayant-droit du sieur Duponcet, fugitif. — 
1761. Besaucèle, commissaire principal. Le maréchal de 
Lautrec n'ayant pas encore fait enregistrer son titre de 
propriété de la baronnie d'Ambres , l'évéque nomme re- 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



163 



présentant Bernard de Foucaud. Le messager Combes 
n*ayânl pas tenu ses engagements, le diocèse fait des 
arrangements avec d'autres voituriers qui partiront de 
Castres le lundi et le jeudi de chaque semaine, et revien- 
dront de Toulouse le mercredi et le samedi ; on payera 7 
livres pour Toulouse et 3 livres 10 sous pour Lavaur: 
« les entrepreneurs poseront un panier au-devant de la 
voiture pour les domestiques des personnes qui occu- 
peront les places »; il ne sera payé que moitié prix pour 
ces domestiques. — 1762. Besaucèle, commissaire prin- 
cipal. Communication d'un mémoire des sieurs Bastide 
et fils, de Montpellier, qui proposent rétablissement à 
Castres d'une manufacture de toiles de coton , projet 
d'autant plus important que les ancienres manufactures 
du pays, dont les produits se consommaient dans le 
Canada, étaient ruinées. Les sieurs Bastide voudraient 
s'établir dans la partie des fossés qui s'étend de la porle 
de Villegoudou à celle de Fuziès. — 1763. Besaucèle, 
commissaire principal. L'assemblée s'occupe des mesures 
à prendre pour la conservation du collège, après l'expul- 
sion des Jésuites. Le rôle de la capitation s'élève à 91,703 
livres et Castres paye 14,178 livres. — 1764. Besaucèle, 
commissaire principal. — 1765. Besaucèle, commissaire 
principal, est absent. Jacques-Joseph de Perrin de Ca- 
brilles, député de Caylus, fait preuve de noblesse; Morlas 
est nommé représentant de la baronnie d'Ambres. Le 
sieur Olker, inspecteur général des manufactures , pro- 
pose des réformes dans les manufactures du diociVe. On 
se propose de donner de l'extension au commerce des 
grains et de faire de Castres l'entrepôt du pays; l'assem- 
blée demande la suppression du droit de coupe qui 
appartenait au Roi et qui consistait à lever la soixante- 
quatrième partie de tous les grains étrangers. — 1766. 
André de Maury-Dayroux , commissaire principal. De 
Perrin de Lengary est nommé représentant d'Ambres. 
Vote en faveur de la filature à l'Anglaise établie à 
Castres. — 1767. Joseph Guittard de Rate seigneur de 
Montmayrès, commissaire principal. — 1768. Raymond- 
Josi'ph Fumât, gouverneur de la ville de Saint-Félix, 
commissaire principal. Admission de Pierre de Bayard, 
porteur d'une procuration de Philippe de Noailles baron 
d'Ambres. L'assemblée ordonne l'impression d'un mémoire 
justificatif de Tadministration diocésaine dans un procès 
avec le sieur Ducros, entrepreneur des travaux publics. 
Agrandissement des casernes pour y loger un régiment 
entier de cavalerie. Le rôle de la capitation s'élève à 
88,245 livres. — 4769. Le chevalier Joseph-Alexandre 
de Malvin de Ifontazet, ancien lieutenant de cavalerie, 
commissaire principal. Délibération en faveur de l'établis- 
sement des frères de la Doctrine chrétienne à Castres. 



c. 1^040. (Liasse.) — 17 pièces, papier. 



190I-I700. — Délibérations particulières des 
commissaires ordinaires de l'Assiette sur divers objets , 
mais surtout relativement à l'industrie; quelques rôles de 
répartition des impositions. — Prêt à la communauté de 
Boissezon pour la reconstruction de l'église de Murât. 
— Modifications au devis des casernes de Castres. — 
Répartition d'une somme de 1,000 livres accordée par le 
gouvernement pour les ouvriers sans travail, par suite 
de la fermeture des manufactures : 600 livres à Castres, 
50 à Sénégas, 60 à Ferrîôres , 50 à Roquecourbe, 100 à 
Montredon , 30 à Vianc , 30 à Espérausse , 30 à Lacaze 
et 50 à Lacrouzette. — Le sieur de Labauve renonce à 
toute indemnité pour sa pépinière, en considération de la 
vente qu'il a faite de 8,000 pieds de mûriers pour être 
distribués dans le diocèse. — Délibération en faveur du 
rétablissement des Jésuites. — Efforts du sieur de Lage- 
nière, inspecteur des manufactures au département de 
Castres, pour faire revivre « la fabrique des baiettes , 
sempiternes et schalons » abandonnée depuis environ 
vingt ans. Les manufacturiers convoqués par lui décla- 
rent que, ruinés par la dernière guerre, ils ne sont pas 
en mesure de faire les avances nécessaires, mais que si 
le diocèse faisait monter une filature à l'anglaise pour y 
dresser des peigneurs, des cardeurs et des flleuses, et 
s'il faisait venir un maître tisseur pour enseigner ceux de 
la ville à travailler au grand métier à la navette anglaise 
par un seul ouvrier, ils feraient monter des métiers au 
grand large, dont chacun serait ronflé à un seul ouvrier 
en baiettes façon d'Angleterre, ou en ratines façon de 
Hollande. — En 1763, vote de 4,000 livres pour favoriser 
le développement de l'industrie. — Pension au sieur Jean 
Icard, maître chirurgien, de Moissac, pour le fixer dans 
le pays où il a fait des cures merveilleuses. — Impo- 
sition en faveur du collège. — Demande de lettres paten- 
tes ix)ur l'institution à Castres des filles de la Présentation 
chargées de recevoir les nouvelles converties et les or- 
phelins. — Réception des casernes en 1764. — Lagenière 
est chargé d organiser la fabrique de baiettes. — Em- 
prunts. — Délibérations relatives au procès du diocèse 
avec Ducros, entrepreneur de la route de Graulhet. 

G. 4,0i1. (Liasse.) — 51 pièces, papier (Il imprimies). 

i970-19V4. — Assiettes, départements et autres 
pièces relatives aux impositions. — États des dettes du 
dioc^e vérifiées par les États généraux. — Assiette de 
1772, présidée par l'évèque, Joseph-Alexandre de Ferrand 
sieur de Wizols étant commissaire principal. Jean-Jaseph 



Digitized by 



Google 



464 



ARCHIVES 



Azémar est syndic, Antoine Azaïs, greffier. Le marquis 
de Gaylus est présent; Ambres est représenté par Pierre- 
Caspard de Puechassaut et de Saint-Hilaire , ancien 
capitaine du régiment de Champagne. Impositions : aide, 
octroi et crue, 22,8U livres; taillon, 7,U5; mortes-payes, 
4,213; garnisons, 8,575; étape, 8,626; frais d'Étals et 
d'Assiette, 60,965; extraordinaires, 380,225; total, 489,563 
livres, dont 47,018 à la charge de la ville de Castres. — 
Procès-verbal de 1773. L'évéque, président; commissaire 
principal, Despoux, maire de Marvejouls. L'assemblée 
demande une diminution pour les vingtièmes de Tindus- 
Irie, attendu que les manufactures du diocèse sont ruinées 
depuis la perte du Canada « où s'expédiaient les frizons, 
les cordelats, les radins et autres ouvrages grossiers de 
laine ». Les fabricants avaient bien essayé d'écouler leurs 
produits à Genève et dans le Piémont; mais ils ont 
éprouvé des faillites et n'ont plus rien expédié. Plusieurs 
milliers d'ouvriers sont réduits à la mendicité. D'un autre 
côté, les fabriques de bas et de bonneterie sont presque 
totalement tombées à Castres et elles travaillent encore 
moins à Roquecourbe et aux environs, de sorte que la 
misère est au comble dans le pays, surtout en présence 
du prix excessif des denrées. Impositions: 489,016 livres. 

— Procè-v-verbal de 1774. Impositions : 484,513 livres. 

— Arrêts du Conseil d'État, ordonnances et instructions 
relatifs aux impositions, 

C. ^Oiî. (Liasse.) — 30 pièces, papier. 

1775-1797. — Assiettes, départements et autres 
pièces relatives aux impositions. Les Assiettes sont prési- 
dées par l'évèque. Azémar est syndic et Aza'is, greffier. 
Impositions de 1775 : aide, octroi et crue, 22,814 livres; 
taillon, 7,145; garnisons, 8,575; mortes-payes, 1,213; 
étape, 6,966; frais d'États et d'Assiettes, 41,308; extraor- 
dinaire, 438,228; total, 496,249 livres, sur lesquelles 
Castres paye 47,661 livres. — Impositions de 1776 , 
544,298 livres. Attendu qull se fait de grands travaux 
de voirie, le traitement du syndic est porté à 1 ,500 livres, 
y compris les frais de bureau. Le chevalier Joseph-Marie- 
Hyacinthe de Bonne seigneur de Monlmaur, Lagarrigue, 
etc. est le représentant de la baronnie d'Ambres à 
l'Assiette. — Impositions de 1777, 557,441 livres. Le 
traitement de Tinspecteur des travaux, Rey-Merlac, est 
porté à 1,200 livres. Le marquis de Caylus était repré- 
senté à l'Assiette par Charles-Etienne de Perrin de Ca- 
brilles et le baron d'Ambres par Pierre de Bayard baron 
de Ferrières. La communauté de Graulhet était composée 
de neuf paroisses, dont trois dépendaient du diocèse 
d*Albi; mais toutes nie formaient ensemble qu'un seul tail- 



DU TARN. 

lable pour les charges de l'État et les charges municipales. 
Celles du diocèse d'Albi se plaignent d'être surchargées 
et de n'avoir aucune part à l'administration ; elles de- 
mandent à former un taillable particulier. Leur demande 
est rejetée ; mais il est reconnu que ces trois paroisses , 
qui ont 200 chefs de famille sur les 637 environ qui 
composent la communauté, ont droit à avoir un consul et 
quatre conseillers politiques. — États des dettes du dio- 
cèse et des communautés, etc. 

c. 1,043. (Liasse.) — 27 pièces, papier. 

17711-1 770. — Assiettes, département et autres 
pièces relatives aux impositions. L'évèque préside les 
Assiettes. Azémar est syndic et Azaïs, greffier. Imposi- 
tions de 1778, 562,604 livres. Une grande activité est 
donnée aux travaux publics pour venir en aide aux habi- 
tants de la montagne dont la misère est extrême. Achat 
de seigle que l'on revend à prix réduit. L'Assiette vote 
des remerclments à MM. Ségur et Fourgassié, qui dans 
ces circonstances ont montré la plus grande générosité. 
— Impositions de 1779, 612,528 livres. Le marquis de 
Caylus a vendu le titre de sa baronnie de Rouairoux, 
mais ce titre n'est pas placé sur une terre du diocèse. — 
États des dettes, rôles de département, etc. 

c. ^,044. (Liasse.) — 33 pièces, papier. 

1780-17iW. — Assiettes, déparlements et autres 
pièces relatives aux impositions. Pour la première aimée 
l'Assiette est présidée par le vicaire général Jean-Baptislc 
de Latour-Saint-Paulet et pour les deux autres par 
l'évèque. Pierre de Bayard est le représentant du baron 
d'Ambres. Azémar est syndic et Azaïs, greffier. Imposi- 
tions de 1780, 561,436 livres. — Impositions de 1781 , 
559,547 livres. Réclamations contre la surcharge imposée 
au diocèse sur les deux vingtièmes de l'industrie et les 
quatre sous par livre du premier vingtième. Par suite de 
cette surcharge, on a été obligé de porter au rôle deç 
personnes qui n'avaient jamais fait de commerce ; des 
plaintes s'élevaient surtout de la plaine où l'on ne trou^ 
Tait «c que quelques charrons, forgeroiïs> ffleuses et mWe$ 
misérables ». Le syndic représente que te rétablissemeni 
des chemins a donné de grandes feeiiitès au développe* 
ment du commerce, mais que le public réclame la res^ 
tauration des chemins de traverse ; l'assemblée décida 
que l'on fera imprimer un recueil des anciens règlements 
sur cette matière et qu'on veillera à leur exécution. -^ 
Impositions de 1782, 568,837 livres. Louis-Gnillauiil^ 
Azémar est donné pour adjoint an syndic Azémar, son 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES, 
père. — Etais des dettes et des reliquats des impositions, 
rôles de départements, etc. 



465 



C. 1,045. (Liasse.) — 39 pièces, papier (1 imprimée). 

l'ï83-l'ÏS5. — Assiettes, départements et autres 
pièces relatives aux impositions. L'évêque est président 
des Assiettes, à l'exception de la dernière que préside le 
Ticaire général Joseph-Guillaume de Villeneuve. Pierre 
de Bayard représente le baron d'Ambres. Depuis quel- 
ques années le commissaire principal ne vient plus; il 
se contente d'envoyer ses commissions. Azémar est syndic 
et Azaïs, greffier. Impositions de 4783, 588,333 livres; 
de plus,. la capitation dont le rôle s'élève à 88,561 livres 
et les vingtièmes de l'industrie, 22,441 ; total, 699,335 
livres. Le diocèse contracte des emprunts. Un cours 
gratuit d'accouchement est établi à Castres depuis deux 
ans ; Icard en est le professeur. Il avait été reconnu qu'il 
mourait chaque année, dans le diocèse, de 25 à 30 femmes 
€t de 140 à 450 enfants victimes de la pratique vicieuse 
et meurtrière des sages-femmes. Une pension de 500 livres 
est accordée à l'inspecteur des travaux Rey-Merlac , qui 
est remplacé par Louis-Paul Gleizes. Projet d'une carte 
routière de la province. — Impositions de 1784, d'après 
les commissions des États : 643,5V7 livres. Jacques-Joseph 
Azaîs est adjoint au greffier Azaïs, son père. Une gratifi- 
cation de 4,200 livres, payable en deux années, est ac- 
cordée au vétérinaire Antoine Longchamp, pour les ser- 
vices qu'il a rendus pendant la dernière épizootie. L'as- 
semblée vote 450 livres pour l'impression des procès- 
verbaux de ses séances, en exécution d'une délibération 
des États de la province. — Impositions de 4785, d'après 
}es commissions : 608,037 livres. La ville de Castres paye 
58,398 livres» et la capitation, les vingtièmes, etc. ne sont 
pas compris dans ce total. — États des dettes et des 
reliquats, départements, etc. 

c. 1,016. (Dasde.) — 18 pièces, papier. 

fl79tt-f 7SV* — Assiettes, départements et autres 
pièces relatives aux hnpositions. L'évêque préside l'As- 
siette. Pierre de Bayard représente la baronnie d'Ambres. 
Une pension de 4",000 livres est accordée au syndic 
Azëmar qii^ son fils remplace dans sa charge; Assals est 
greffier. Impositions de 4786, d'après les commissions 
-dès États : 640,56» livres. — Impositions de 4787, 
589,909 livres. *- Rôles des départements des imposi- 
tions, etc. 



c. 1.047. (Liasse.) — 12 pièces, papier (4 imprimées). 



iVSS-iVSO* — Assiettes, départements et autres 
pièces relatives aux impositions. L'évêque de Royère 
préside la première Assiette; la seconde a pour prési- 
dent le vicaire général Guillaume de Villeneuve. Bernard 
de Foucaud est sénéchal. Pierre de Bayard siège comme 
représentant de la baronnie d'Ambres. Impositions de 
4788, d'après les commissions des États : 598,558 livres. 

— A l'ouverture de l'Assiette de 4789, le 22 juin, le 
président fait lecture de plusieurs arrêts portant que, 
nonobstant les délibérations et protestations des assem- 
blées dites du tiers État, de la sénéchaussée de Toulouse, 
de la noblesse de Béziers et autres, il sera procédé 
comme par le passé à la répartition des impôts par les 
Assiettes diocésaines et que tous les officiers en exercice 
continueront à exercer leurs fonctions avec défense de 
les y troubler. Impositions réparties entre les commu- 
nautés : principal, 22,844 livres; taillon, 7,445; extrnor- 
dinaire, 399,484; étape, 9,507; mortes-payes, 4,243; 
garnisons, 8,575; sénéchaussée, 29,857; suite à l'extraor- 
dinaire, 9,787; frais d'États et d'Assiette (dépenses de la 
province et du diocèse), 405,445; total, 593,824 livres. 
Castres paya 57,035 livres pour ces impositions votées 
par les Étals de la province. 

c. 4,048. (Registre.) — In-folio, 139 feuillets (imprimé). 

IISS-I"?»*. — Procès-verbaux des Assiettes du 
diocèse de Castres imprimés en exécution d'une délibéra- 
tion des États et tirés à 450 exemplaires, à Castres, de 
rimprimerie de P. G. de Robert, docteur en philosophie, 
imprimeur du Roi. Table à la fin de chaque procès- 
verbal. Les procès-verbaux originaux sont aux articles 
C. 4,045, 1,046 et 4,047. 

G. 1,049. (Liasse.) — U pièces, papier. 

tVAO-l VSO. — Procès-verbaux des assemblées par- 
ticulières du bureau diocésain présidé par l'évoque. Déli- 
bérations relatives : à l'exécution du chemin de Castres a 
Lautrec et Graulhet; — au casernement de la maréchaus- 
sée; — à un secours de 69,000 livres réclamé par Ib 
diocèse de Lavaur pour construire un pont au chef-lieu 
de ce diocèse; •— à des emprunts; — au débordement du 
ruisseau de Bagas; — à l'acquisition d'une tarrière pour 
sonder les terrains et en reconnaître les différentes cou- 
ches, dans Tintérôt des travaux publics et de Tagribulturé; 

— aux représentations qui doivent être faites au goti- 
vemement sur le privilège accordé au chevalier de So- 



Digitized by 



Google 



166 



ARCHIVBS 



lages, pour rexploilalion des mines de Carmaux : il étend 
sans cesse son privilège et semble vouloir, en passant 
sous le Dadou, aller s'emparer de la mine récemment 
découverte au Cayla; depuis qu'il a son privilège, le prix 
du charbon de pierre a doublé ; « les privilèges exclusifs, 
indépendamment qu'ils éteignent toute émulation, sont 
toujours très-nuisibles au public »; — au curage du lit 
du Bagas; — à la pension d'un élève à l'école vétéri- 
naire de Lyon ; — au chemin de Saint-Gervais à La- 
caune; — à la levée des plans de tous les ponts du 
diocèse ; — au chemin de Castres au pont de Navès; — à 
la demande du sieur Guillaume Peyramen, juge de 
Brassac, pour être autorisé à nourrir des chèvres sur 
sa propriété; le bureau donne un avis favorable; — 
aux inondations des 10, 24, 29 et 30 juin 1775: il tomba, 
d'Ambres à Boissezon de Matviel, de la grêle souvent 
grosse comme un œuf de poule ; elle détruisit toutes les 
récoltes et effondra tous les chemins; — à la reconstruc- 
tion de plusieurs ponts ; — au chemin dit de la Manta- 
gne, de Brassac à Lacaune; — à la réparation du chemin 
qui conduit du port d'Ambres au Château , le maréchal 
de Noailles se proposant de venir,- avec la maréchale et 
sa famille visiter son domaine ; — au haras établi par le 
sieur Ducros dans son domaine du Corporal , près du 
faubourg de la^ porte Tolosane; — au haras établi à 
Augmontel, par le sieur Combes, etc., etc, 

C. 1,050. (Liasse.) — 5 pièces, papier. 

191^-1 9S7. — Mémoire du syndic sur toutes les 
affaires en instance concernant le diocèse, adressé à M. 
de Montferrier, syndic général , pour être communiqué 
aux États de la province. On y trouve le précis de toutes 
les affaires et la nomenclature des piiVes jointes au 
mémoire. 

C. 1,051. (Registre.) — In-folio, 88 feuillets, parchemin. 

154^«154Li. — « Liure des empruntz faictz et 
leués par le Roy sur les biens ayzés du diocêze de 
Castres ez annés m. v^ xlii et xliih ». Il s'agit de deux 
emprunts, le premier de 8,000 livres et le second de 
6,000. Pour établir le rôle, le juge Charles de Laroche et 
le procureur du Roi Jean-Marin Foglarin convoquèrent 
les consuls et les syndics de tous les consulats qui dési- 
gnèrent les plus aisés de chaque communauté. Castres 
fournit 620 écus et les plus aisés sont : Antoine Gély et 
dona Gelia sa tante; Jehan de Saint-Palais; François de 
Bouffard, seigneur de Fiac; M** Jacques Servientis, bache- 
lier en droit; Guillaume Donnadieu, le vieux; M<* Jacques 



DU TARN. 

Alquier; Vincent Alquier; Guillaume Bru; Guillaume 
Bonnet; Raymond Ducros; Pierre Bosquet; Paul Sirven; 
Jehan Laudes ; M«* et Antoine Thomas , frères , Arnaud 
Robert; Jean Ligonnier; André d'Alary; Amalric Ressi- 
guier, etc. — Roquecourbe, 30 écus; M*» Amauld Con- 
domy et André Chabbert, prêtres; etc. — Boissezon 
d'Augmontel, 8^ écus; Pierre Alba; Pierre et Paul Bon- 
net; Jean Guas; Jean Viala; Thomas Gau; Antoine Ma- 
raval; Martin Galinier; Pierre Benazech; Bernard Barlhès; 
Jacques Sabathier, etc. — Castelnau de Brassac, 267 
écus; Vincent Gaulrand; Jean Bonnafous; Etienne Maffre; 
Antoine Galibem; Antoine Oulès del Hudal; André Puech; 
Etienne Corbière; Jacques Bernadou; Pierre Veziat, etc. 

— Espérausses, 25 écus. — Viane, 90 écus; Barthélémy 
Julia; Jean Penchenier ; M** Georges Cavalhès; Bernard 
Siguier; Guillaume Cambon; Barthélémy et Salvi Valetas; 
Pierre Rabaud , etc. — Moncouyoul (Moncocu) , 37 écus. 

— Mondragon, 56 écus. — Augmontel, 42 écus. — Cau- 
calières, 5 écus. — Valdurenque, 49 écus. — Lacaune, 
162 écus; Sicard Passien; Bernard Calas, etc. — Mont- 
lédier, 67 écus. — Vintrou et le Margnès (Mariech) , 27 
écus. — Cambounet et La Valette, 50 écus. — Saint-Amans 
Valtoret, 64 écus; M" Durand Escande et Jean Casanove. 

— Rouairoux, 20 écus. — Lacabarède, 27 écus. — 
Boissezon et Murât, 84 écus. — Nages, 94 écus; Pierre 
Guiraud; Jean Calas; Raymond Azaïs, etc. — Cabannes 
et Barre, 36 écus. — Le Bez, 32 écus, — Brassac de 
Castelnau, 12 écus. — Brassac de Belfortés, 16 écus. — 
Escroux iScrox) et Roquefère, 20 écus. — Senaux et 
Pomardelle, 10 écus. — Gijounet, 8 écus. — Berlals, 23 
écus. — Ferrières, 19 écus. — Burlals, 45 écus. — La- 
crouzette, 23 écus. — Janes, 14 écus. — Montredon, 122 
écus ; Pierre Sompeyrac; Guillaume Sompeyrac, prêtre; 
Barthélémy Alby ; Jacques Guy; Jean Monsarrat, etc. — 
Venès, 70 écus; Louis et Antoine de Monfalcon , prêtres; 
François Guiraud; Jacques Blanchet, etc. — Lacaze, 50 
écus; Pierre Caraguel; Georges Gu>;Guillaame et Jacques 
Borel, etc. — Sénégas et Trévisy, 49 écus. — Vabre, 35 
écus. — Saint-Gervais, 74 écus. — Castanet, 7 écus. — 
Brialexte, 66 écus; Amiel et Dominique de Puymiral, 
etc. — SaintrGauzens, 20 écus. — Graulhet, 154 écus. 

— Ambres, 35 écus. — Fiac, 85 écus. — Cabanes, 35 
écus, — Brazis, 12 écus. — Damiatte, 60 écus. — Lau- 
trec,243 écus. — Servies, 38 écus. — LaU)arëde,45 écus. 

— Vielmur, 47 écus. — Le Pujol, 12 écus. — Puycalvel, 
11 écus. — Cuq, 50 écus. — Gibrondes, 10 écus. — La- 
boulbène, 6 écus. — Montpinier , 18 écus. — ? Saint-Jeafi 
de Vais, 4 écus. — Le Laux, 8 écus. — Brousse, 2^ écus. 

— Saint-Julien du Puy, 60 écus. — Lamartinié, 8 écus. 

— Moulayrès, 31 écus. — Le remboursement de ces 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



467 



deux emprunts forcés s'effectua en deux annuités et la 
répartition des annuités se lit par l'assemblée diocésaine. 

C. 1,052. (Liasse.) — 9 pièces, papier. 

1573-1 5SO. — Etats des recettes et des dépenses 
effectuées par les receveurs Antoine Thomas , François 
Ramières, Mathurin Fornès, Antoine Thomas (le même), 
et Jean de Ligonnier. Ce dernier receveur (1 580) a levé 
les deniers imposés de l'autorité du vicomte de Turenne 
« commandant généralement pour le service du Roy et 
soubstien des esglises refformées en ce hault pays de 
Languedoc en l'absence du Roy de Navarre et de Mon- 
seigneur le prince de Condé ». Les autres receveurs pré- 
sentent leurs comptes aux généraux des finances établis 
à Toulouse; Ligonnier est comptable des commissaires 
auditeurs députés à cet effet, en exécution de l'édit de 
pacification, aux diocèses de Castres, Albi et Saint-Pons 
de Thomières, par le roi de Navarre. — 1573, le 28 
décembre. Le receveur faisait porter 600 livres à Tou- 
louse ; les porteurs furent arrêtés à la porte de Castres 
par la garde qui les conduisit prés du sieur d'Ambres, 
alors gouverneur de la ville, et celui-ci retint les deniers 
pour solder la garnison. Il en demande décharge et porte 
7,000 livres en débet pour les impositions des lieux pro- 
testants que levaient les trésoriers de celte religion. — 
4574. Saint-Félix commandait à Castres; il avait pour 
garnison trois compagnies corses et une compagnie fran- 
çaise. I^ 22 août, la ville fut prise par les protestants. 
Angely, commis du receveur Thomas, fut tué; sa maison 
fut pillée et incendiée, et on lui prit 700 livres. Le Roi 
fit remise de cette somme au comptable, ainsi que des 
impositions pour les lieux occupés. 

{]. 1,053. (Liasse.) — U pièces, papier. 

1MKI-15S9. — Comptes : de Louis de Bermond 
receveur particulier, présenté par Françoise de Séguier, 
son héritière, femme du conseiller au Parlement Guil- 
laume Ciatel ; — de Jean de Ligonnier ; — de François de 
Frontenay, receveur particulier ancien et alternatif; — 
de Guillaume Gontier, commis de Jean Patly, receveur 
ancien du diocèse. — La gestion de Bermond et celle de 
Ijgonnier relèvent de l'Assiette de Castres, dont Jean de 
Noël sieur de Lacrouzette était président; ceile de Fronte- 
nay relève de l'Assiette de Lautrec, ou des ligueurs, dont 
I^uis de Voisins, baron d'Ambres, était le commissaire 
principal. Frontenay versait les deniers à Toulouse. — 
Ligonnier dit qu il n'a pu rien lever en 4 584, dans les loca* 
litésde Boissezon de Matviel,Cabannes,Barry,Gastanet et 



Saint-Geniès de Varansal, assises au haut de la monta- 
gne, attendu que plusieurs voleurs y ont fait leur retraite 
dans des forts construits par leurs soins. Les commis ne 
pouvaient s'y hasarder; ceux qui y étaient allés avaient 
été battus et mis en danger de leur vie. Le sieur de. 
Boissezon avait levé plusieurs compagnies dans la mon- 
tagne ; il les avait conduites à Clermont de Lodève , puis 
ramenées dans la montagne, et pour les entretenir il 
prenait les deniers des collecteurs, 

C. 1,05i. (Liasse.) — 16 pièces, papier. 

1505-1005. — Comptes des receveurs. — François 
Frontenay, en 1595. — François Clauzel, 1596; l'Assiette 
tenue à Castres pour les lieux obéissant au Roi. — Fron- 
tenay, en 1597, relevant de l'Assiette de Castres; il fait 
reprise de 2,133 écus retenus par les consulats, en exé- 
cution de lettres patentes, pour les gages de seize mi- 
nistres de la parole de Dieu. — Pierre Ricard, receveur 
principal en 1598; Assiette de Castres. Les consulats 
ont retenu les gages de treize ministres : Benoît, Balaran, 
Jausion et Rotan, à Castres; Praissac, à Damiatte; Faure, 
à Briatexte ; Guillaume de Nautonnier, à Venès et Mont- 
redon; Lallemand, à Lacaune; Miremont, à Viane; Rascas, 
à Vabre; Offrion,à Castelnau de Brassac; Molières, à 
Angles, Labastide et Lacabarède; Bourgaud, à Roque- 
courbe; Jean de Sévérac, à Espérausses. Chaque ministre 
avait annuellement 433 écus 20 sous (400 livres). — Les 
Assiettes se tiennent désormais à Castres. Jean Ligonnier 
est receveur en 1599, et pour le reste de la période la 
charge de receveur est exercée alternativement par Fron- 
tenay, Ricard et André Servoles. 

c. 1,055. (Liasse.) — 22 pièces, papier. 

lOOO-lOlO* — Comptes des receveurs du dio- 
cèse. — 1606; André Servoles, receveur pour Fron- 
tenay, premier alternatif. — 1607, Pierre Ricard. — 
1608, Servoles. — 1609, le même, pour Frontenay; les 
dépenses s'élèvent à 52,203 livres, dont 22,267 de deniers 
royaux et 30,026 de deniers provinciaux. Syndias : Jean 
Ramond, pour tout le diocèse; Jacques Garlics, pour les 
protesUnts; Pierre Millet, pour les catholiques. Feu de 
joie pour la naissance du duc d'Orléans ; les arquebusiers 
de Castres sont conduits par Daniel de Ligonnier. — 
1610,- Ricard : 42,222 livres en dépenses. — 1611 : 
Servoles : 45,767 livres. — 1612, Jean Duponcet : ex- 
traordinaire, 26,414 livres; octroi, crue, taillon, etc., 
18,025; total, 44,439 livres. — 1613, Servoles : 42,524 
livres. — 1614, Servoles : 32,136 livres. — 1615, Du- 



Digitized by 



Google 



468 ARCHIVES DU TARN, 

poncet: 46,243 livres,— 1616, Daniel Monchûtre : 36,863 
livres. — 1617, Jean Delmas : 34,896 livres. — 1618, 
Duponcel: 37,338 livres. — 1619, Monchâtrc : 32,195 
livres. 



C. 4,056. (Liasse.) - 68 pièces, parchemin; 44 pièces, papier. 

iO^O* — Compte de Jean Delmas, receveur particu- 
lier des tailles du diocèse. Deniers extraordinaires : 
22,264 livres; octroi, taillon, crue, etc., 16,242 livres; 
total, 38,506 livres.— Comptes particuliers du syndic, 
des frais d'États et d'Assiettes, et autres pièces à l'appui 
du compte général. — Quittances : du sieur de Saint- 
Pierre, chef d'une brigade de la compagnie du comie de 
Lavoute ; — de Jacques de Lacger, pour les frais d'un 
procès avec l'évoque et le syndic de la province relative- 
ment au gouvernement de la ville de Castres; — de 
Jacob Rougery, marchand ; — de Pierre de Bayard , sei- 
gneur de Ferrières; — de Samuel Bouffard sieur de 
Lagarrigue ; — du juge Lacger ; — de l'évèque d' Augus- 
topolis, de Jean de Lahaye son secrétaire, de son homme 
de chambre et de son page; — du sénéchal de Perrin de 
Labessière; — du syndic Lavergne; — de l'imprimeur 
Mathurin Bretin; — d'Alexandre Morus, premier r^ent 
du collège, et de Jacques Galan, second régent ; — de 
Bertrand Barbery, prieur du couvent de Saint-Vincent 
de Castres ; — d'Alexandre Domaypon, gardien du cou- 
vent de la Trinité; — de Vignolles, capitaine du guet; etc. 



C. 1,057. (Liasse.) — 9 pièces, parchemin; 13 pièces, papier. 

iOtei-iOteO. — Comptes des receveurs du dio- 
cèse. — 1621. Jean Delmas, receveur particulier pour 
les catholiques, au lieu et place de Duponcet, rebelle 
au Roi : 37,816 livres. Alexandre Morus, principal du 
collège, et le ministre Josias Daneau sont créanciers du 
diocèse. — Autre compte présenté par Jean Duponcet, 
receveur pour les protestants du colloque d'Albigeois, 
dont Malaose était gouverneur : 91,336 livres. Les levées 
sont faites en vertu de commissions délivrées par les États 
tenus à Pézënas, le 29 décembre 1620. Le comptable fait 
reprise dej)lusieurs sommes touchées directement dans 
les consulats sur mandements de Rohan ou de Malause 
et pour les lieux occupés par l'ennemi ou entouré par 
se8 troupes. — 1622. Delmas, au lieu et place de Daniel 
Monchàtre , rebelle au Roi : 49,963 livres. — 1623, le 
même: 58,883 livres. — 1624. Duponcet: 57,198 livres. 
— 4625, Delmas : 50,874 livres. — Quittances : du syn- 



dic du diocèse Bouffard-Madiane; — de Benjamin Du 
Carbon, capitaine du guet ; — de Jacques de Laroque 
sieur de Lacam, syndic de la ville; etc. 



C. 1,058. (Liasse.) — 12 pièces, papier. 



i0^9-1030. — Comptes des receveurs du dio- 
cèse. — 1627, Jean Duponcet : 87,505 livres, dont 72,228 
de deniers extraordinaires. 11 y a des impositions spéciales 
pour les dettes des prolestants, et Morus est au nombre 
des créanciers ; mais le comptable n'a pu tout recouvrer 
à cause des troubles qui ont commencé au mois de 
septembre. — 1628, Duponcet : 57,402 livres. Créanciers 
du diocèse : Nicolas de Génibrouse sieur de Saint-Amans; 
le premier président Lemazuyer; les conseillers de Nup- 
ces et d'Olivier; Marie de Fournès, mère et tutrice des 
enfants de Jacques de Ligonnier, son feu mari; Louise 
de Lachâtre, veuve de Louis de Voisins baron d'Ambres; 
de Rossel , avocat général en la Chambre de l'édit , etc. 

— 1629, Jean Delmas: 75,305 livres, savoir : extraordi- 
naire, 37,257; ordinaire, 26,216; taillon, 11,830. — 
Jean Duponcet présente un compte des deniers imposés 
« pour le payement des surtaux des troupes laissées par 
Mgr le Prince sous la charge du vicomte d'Arpajon et 
des surtaux de la compagnie de chevau-légers de M. de 
Montbrun ». Le total de ce compte particulier est de 
34,929 livres. Il y a reprise d'une forte somme pour 
les lieux en rébellion. — 1630, Duponcet : 95,348 livres. 
Imposition à l'extraordinaire pour la démolition des 
fortifications des villes rebelles, pour dépenses secrètes ^ 
pour une levée de mulets destinés à l'armée d'Italie, et à 
l'ordinaire se trouve une somme de 8,667 livres pour 
l'entretien de l'armée royale en Languedoc. 

c. 1,059. (Liasse.) — 25 pièces, papier. 

lOSi-iOSO. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1631, Jean Duponcet, receveur. Total, 88,835 livres. 
A l'extraordinaire figurent les dépenses occasionnées par 
otages donnés pendant la démolition des fortifications de 
Castres et de Puylaurens. Un arrêt du Conseil, du 26 mai„ 
avait fait imposer pour ces démolitions une somme de 
10,200 livres sur les diocèses de Castres, Lavaur, Saint- 
Papoul, Carcassonne et Toulouse. — 1632, Jacques Del- 
mas. — 1633, Jean Duponcet. Total, 137,058 livres. Un 
édit du mois d'octobre avait imposé extraordinairement 
le Languedoc de 2,887,381 livres. — 1634, Louis Du- 
poncet : 209,726 livres. — 1635, Jean Delmas : ordinaire, 
67,172 livres; taillon, 11,067; extraordinaire, 50,127;. 



Digitized by 



Google 



SERIE C. 

total, 128,36() livres. — 1636, Jean Duponcet et 
Louis Duponcet, pour le taillon; total: 151,385 livres. 

— 1637, Joseph Cosle : 138,414 livres. — 1638, 
Louis Duponcet : 163,546 livres. — 1639, Jean Duponcet 
et Louis, pour le taillon : 149,183 livres. Les princi- 
paux créanciers du diocèse étaient : Louise d'Arpajon, 
femme de Hugues de Loubens seigneur de Verdalle, 
tille et donataire de Jacquelte de Castelnau, dame 
d'Arpajon; de Rozet, avocat général en la Chambre de 
redit ; le marquis de Malause ; Alexandre Morus, etc. — 
Il a été payé, en exécution d'arrêts, aux Jacobins, aux 
Cordeliers et aux ïrinitaires, 3,332 livres, \)o\àv la réé- 
dification de leurs couvents. 

c. 1,000. (Liasse.) — 18 pièces, papier. 

16IO- JOi5, — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1640, Joseph Goste, receveur. Total des impositions, 
119,733 livres. — 1641, Jean Coderc et Antoine Barrau, 
pour le taillon : 114,713 livres. — 1642, Jean et Louis 
Duponcet : 144,034 livres.— 1643, Joseph Coste : 1 40,922 
livres. — 1644, Jean Coderc : 141,061 livres. — 1645, 
Jean et Louis Duponcet : ordinaire, 76,927 livres; taillon, 
12,404; extraordinaire, 85,817 ; total, 175,148 livres. — 
Alexandre Morus figure parmi les créanciers, et il est 
qualifié avocat. 

C. 1,061. (Liasse.) — 16 pièces, papier. 

10^iO-i€K>l. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1645, Joseph Coste, receveur. Total des impositions, 
145,905 livres. — 1647, Jean Coderc : 192,372 livres. — 
1648, Louis Duponc^»t : 194,991 livres. — 1649 , Joseph 
Coste : 171,991 livres. — 1650, Jean Albie : 155,051 
livres. — Morus ne figure plus parmi les créanciers. — 
1651, Louis Duponcet: 147,342 livres. 

c. 1,06î. (Liasse.) — 15 pièces, papier. 

I<i59-l<»5li. — (Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1652, Joseph Coste, receveur. Impositions : extraor- 
dinaire, 88,809 livres; ordinaire, 22,558; taillon, 0,785; 
total, 118,152 livres. — 1653, Jean Albie : 96,784 livres. 

— 1 654, Louis Duponcet : 1 11,115 livns. — 1 655, Joseph 
Cosle. Impositions : ordinaire, 22,207 li\res; taillon, 
6,742; extraordinaire, 194,2M; total, 223,190 livres. — 
1656, Jean Albie : ! 77, 105 livres. 

C. 1,063. (Liasse.) — 4 2 pièces, papier. 

1059-IB00. — Comptes des receveurs du diocèse. 
Tarn. — Tome IL — Série C. 



ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



169 



— 1657, Louis Duponcet. Total des impositions, 192,544 
livres. — 1658, Joseph Coste : 180,903 livres. — 1659, 
Jean Albie : 153,723 livres. — 1660, Louis Duponcet : 
taillon, 1,827 livres; ordinaire, 20,052; extraordinaire, 
157,334; total, 179,213 livres. — Alors le diocèse payait: 
pour frais d'États, 3,248 livres; pour appointements des 
gouverneurs et lieutenants généraux, dettes et affaires de 
la province, 21,816 livres; pour le don gratuit, 78,601 
livres, et pour gratifications extraordinaires, 1 1 ,071 livres. 

C. 1,06'i. (Liasse,) — 14 pièces, papier. 

iO€ll-10€^. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1661, Joseph Coste, rectîveur, et Pierre Gibert, pour 
le taillon. Impositions : extraordinaire, 95,591 livres; 
taillon, 2,145; ordinaire, 20,366; total, 118,102 livres. 

— 1662, Jean Albie: 123,520 livres. — 1663, Louis 
Duponcet: 138,756 livres. — 1664, Joseph Coste: 130,416 
livres. — 1665, Jean Albie : 134,669 livres. —Principaux 
créanciers : Pierre Rougerv , fils de feu Jacob ; Abel de 
Ligonnier, fils de feu Jean ; Antoine de Ligonnier sieur 
de Vignals; le conseiller de Nupces; Louise de Saint- 
Pol ; Jean Vigier, docteur médecin ; Louis de Jaussaud, 
conseiller à la Chambre de ledit ; elc. 

c. 1,065. (Liasi^.) — 1'» pièces, papier. 

l€Mi€l-1030. — Comptes {ky<> receveurs du diocèse. 

— 1666, Louis Duponcet, receveur. Impositions: 135,771 
livres. — 1667, Joseph Coste: 142,924 livres. — 1668, 
Jean Albie : 152,053 livres. — 1669, Jean Duponcet : 
145,713 livres. — 1670. Joseph Co.^tc, et pour le taillon , 
Pierre Gibert : 147,682 livres. 

C. 1,066. (Liasse.) — ii pièces, papier. 

109 1-1691. — Comptes des receveurs dn diocèse. 

— 1671, Jean Albie, rece\eur. lmi)usilions : taillon, 
6,943 livres; ordinaire, 22,365; e\traordinaii<^ 122,978; 
total, 152,:>8fi livres. — 1672, Jean Duponcet : 165,224 
livres. — 1673, Joseph Cosle; Pieirv Gibert pour le 
taillon : 182,025 livre>. L'extraordinaire s'esl élevé à 
157,667 livres. — 1674, Antoine Bon» : 181,461 livres. 

— Principaux créanciers : Lcniis dr Laroque sieur de 
Montfort, et Jeanne de Laroque», femme de Aidoine Ra- 
t<iille, procureur du Roi, enfants de Jean de Laroque 
sieur de Lacam; Daniel de Ligonnier, fils de feu Jat(iues 
et de Marguerite de Fournès ; Jean-Jacques de Rozel- 
Rrignac sieur de Campans; Marc de Piis seigneur de 
Udiastide-Caucalières ; Claude de .Taussaud, conseiller, 

sa 



Digitized by 



Google 



no ARCHIVES DU TARN. 

fils de Louis; Louis de Jaussaud, son frère, lieutenant 
colonel au régiment d'Auvergne, etc. 



C. 1,067. (Liasse.) — 15 pièces, papier. 

1095-1690. — Comptes des irceveurs du diocèse. 

— 4675, Jean Duponcel, receveur. Impositions : 
493,304 livres. — 4676, Jacques Galaup; Pierre Gibert 
pour le taillon : 497,504 livres. — 4677, Jean Gautier : 
216.488 livres. — 4678, Jean Duponcet. Impositions : 
ordinaire, 18,499 livres; taillon, 6,462; extraordinaire, 
496,660; total, 224,324 livres. — 1679, Jacques Galaup; 
Pierre Gibert, pour le taillon : 240,266 livres, — Prin- 
cipaux créanciers : Geoffroy Leroy-Cionnac sieur de La- 
fabrié, comme mari de Suzanne Duponcet, fille de Louis 
et sœur du receveur Jean ; Jean de Saix sieur de Cam- 
pans, comme mari de Jeanne Duponcet, autre fille de 
Louis; André Alary, fils de Jean; Louise de Nicolas, 
fille d'Antoine, avocat, et sœur de feue Marie qui avait 
épousé Jean Massabiou; Jacques Canitrol ; Gédéon Boys- 
set, avocat; Esther de Roloip-Ladcvèze, veuve d'Abel 
Galibert, notaire; etc. 

C. 1,068. (Liasse.) — 14 pièces, papier. 

190I-1904.— Comptes des receveurs. — 4704, 
Jean Gautier, reci^veur. Impositions, 255,694 livras. Le 
don gratuit est de 446,592 livres. Principaux créanciers : 
Bernard de Villeneuve, substitut du procureur du Roi 
au Parlement; Louise Duponcet, veuve de Louis de 
Ligonnier ; Anne de Salesses, veuve de B. de Villeneuve; 
Louis de Rozet sieur de' Cors ; Etienne de Bonne ; Louis 
de Faure de Carignan , chanoine de Toumay; Antoine de 
Rotolp sieur de Marsal; Jeanne de Bouffard-Madiane , 
veuve de Jean-Jacques de Rozel; Jean Baudecour, ban- 
quier; Jean-Jacques Milhau, maire de Castres ; Antoine 
de Gontier, seigneur de Saint-Juéry ; Claire de Gontier, 
veuve d'Antoine Foucaud, etc. — 4702, Jean Bonn 1er : 
274,749 livres. Aux dépenses ordinaires figurent les 
gages des maires perpétuels créés par l'édit du mois 
d'août 4692.'— 4703, Jacques Rigaud : 283,534 livres. 

— 4704, Jean Gontier. Impositions : taillon, 7,4 42 livres; 
ordinaire, 42,952; extraordinaire, 286,643; total, 306,737 
livres. — Au compte particulier dû syndic Jean Pru- 
dhomme : 400 livres à l'imprimeur Raymond Barcouda, 
pour lui aider à maintenir l'imprimerie à Castres; 6 
livres à l'orfèvre Rion, qui vérifie l'argent du comptable; 
dépenses occasionnées par les compagnies bourgeoises 
que passe en revue l'inspecteur vicomte Du Rose, etc. 



c. 1,069. (Liasse.) — 141 pièces, papier. 



1941%. — Comptes du receveur Jean Bonnier, et 
pièces à l'appui. — Le total des impositions est de 305,943 
livres. — Quittances : Etienne de Capriol, seigneur de 
Mandoul , sénéchal ; Pierre de Bordoncle sieur de Sainl- 
Salvi, juge; Grémiot, vicaire général; Joseph Milhau 
sieur de Gourjade, maire de Castres; Claude Ferragus, 
lieutenant de maire; La^gfèze de Batigne, maire de Mon- 
dragon; de Sauveterre, maire de Lacabarède; de Labarthe 
d<î Durenque, maire de Saint-Amans; de Bayne de 
Raissac, maire de Janes ; de Roquefère, maire dudit lieu; 
Imbert d'Aiguesvives, maire de Briatexte; Philippe de 
Monachi, maire de Laçaune; Mathieu Barbara, maire de 
Caslelnau de Brassac ; B. Marcon, syndic des Jésuites de 
Castres; le P. Girion , syndic des frères Prêcheurs; le 
P. Caprais Boloigne, gardien du couvent de la grande 
Observance de Saint-François ; sœur Claire, supérieure 
du couvent des Ormeaux; Jean-Barthélemj Chamory, 
syndic de la Chartreuse; Jean-François Lauzière de 
Rozel, capitaine au régiment d'Auvergne; Jean de Mélier, 
avocat; Jeanne de Gineste, veuve de Pierre-Louis Ducros; 
Louis de Rozel, seigneur de Caux, etc. 



C. 1,070. (Liasse.) — 84 pièces, papier. 

lliHI-l'ÎO'ï. — Comptes des receveurs du diocèse 
et pièces à l'appui. — 4706, Jacques Rigaud, rece- 
veur. Total de^ impositions : 300,930 livres. — 4707, 
Jean Gautier : 342,644 livres. — Quitances : Pierre- 
Louis de Rech de Penautier, trésorier de la bourse 
des États, pour le don gratuit, qui est de 446,455 
livres; — Madeleine de Roussel, supérieure des Béné- 
dictines de Lautrec; Louise Duponcet, veuve de Louis 
de Ligonnier, sieur de Moncuquet; Claude Duport, 
vice-recteur des Jésuites; Françoise de Julien, supé- 
rieure des Ormeaux; le P. Antoine Roquette, syndic 
des FF. Prêcheurs ; le R. P. Benoît Gaugy, ministre 
du couvent de la Trinité ; le R. P. Bonaventure Malet, 
supérieur de la Grande-Observance ; Etienne de Bonne, 
sieur de Sendronne , ancien lieutenant-colonel au régi- 
ment de Bcrri; Claire de Gontier, veuve de Antoine, 
de Foucaud , sieur de Braconac ; Jean-François de Rozel, 
sieur de Lauzière ; Pierre Bousquet , aumônier de l'évê- 
quc; Honoré Quiqueran de Baujeu , évêque ; Philippe 
Monachy de Monge, maire de I^caune; Laurent de 
Cabanel de Saint-Martin , consul de Viane ; Pierre de 
Mainy, maire de Roquecourbe; Jean d'Auxillon, sei- 
gneur de Sauveterre, maire de Lacabarède, etc. 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 171 

— 1723, Pierre Jarlan : 222,011 livres. — 1724, Jacques 



C. 4,074. (Liasse.) — 48 pièces, papier. 

iV08-i9ite. — Comptes des receveurs du diocèse 
et pièces à l'appui. — 1708, Jean Bonnicr, receveur. 
Impositions : taillon, 1,599 livres; ordinaire, 11,147 
livres; extraordinaire, 335,982 livres; total, 348,728 
livres. — 1709, Jacques Rigaud : 325,474 livres. — 
1710, Louis Duserre : 3:U,049 livres. — 1711, Jean 
Bonnier : 326,087 livres. — 1712, Jacques Rigaud, 
331,664 livres. — Mandements de l'évèque et du vicaire 
général Beraud. — Quittances : maniuis de Fimarcon, 
maréchal de camp, commandant dans le Haut-Langue- 
doc ; Rey , major des compagnies bourgeoises ; Durville, 
œmmissaire des guerres dans le Haut-Languedoc; le 
marquis Du Bosc, colonel des 24 compagnies de milice 
bourgeoise: il devait quatre revues dans l'année, de 
trois mois en trois mois, et recevait 552 livres, etc. 

C. 4,072. (Liasse.) — 67 pièces, papier. 

1713-1915. — Comptes des receveurs du diocèse 
et pièces à l'appui. — 1513, Louis Dusserre, receveur. 
Impositions 381,792 livres; l'extraordinaire est de 
362,887 livres. — 1714 , Jean Bonnier : 345,175 livres. 
1715, Jacques Rigaud : 328,096 livres. — Quittances : 
le subdélégué Barbara ; Timprimeur Barcouda ; Voigny, 
avocat , à Paris ; Eustache Lagon , architecte du diocèse; 
Richard , commissaire des guerres , etc. — Habillement 
des tambours des milices bourgeoises ; vérification des 
caisses, à cause de la diminution des espèces, etc. 

C. 4,073. (Liasse.) — 46 pièces, papier. 

1710-17^0. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1716, Louis Dusserre, receveur. Impositions : 305,951 
livres. — 1717, Pierre Jarlan : 232,336 livres. — 1718, 
Jacques Rigaud : 262,785 livres. — 1719, Louis Du- 
serre : 270,052 livres. — 1720, Pierre Jarlan : 265,313 
livres. Le don gratuit est de 104,320 livres. — Prin- 
cipaux créanciers : Abel de Ligonnier de Moncuquet; 
Antoine Lebeau-Dubuisson ; Louis de Rozel , sieur de 
Cors ; Joseph de Milliau , sieur de Gourjade ; François 
de Lacger, lieutenant-colonel au régiment d'Auvergne; 
Louise Du Terrail; Jacques Borel; Henry de Burta, 
conseiller au parlement, etc. 

C. 4,074. (Liasse.) — 46 pièces, papier. 

iy«l-iyî^5. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1721, Jacques Rigaud, receveur. Impositions : 
206,392 livres. — 1722 , Louis Duserre : 212,029 livres. 



Rigaud : 306,881 livres. — Le don gratuit est de 117,903 
livres. — 1725, Louis Duserre. Impositions: ordinaire, 
27,137 livres; taillon, 7,145 livres; extraordinaire, 
288,278; total, 322,560 livres. 

C. 4,075 (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

1V9B-1 V30. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1726, Pierre Jarlan , receveur. Impositions : 301,374 
livres. — 1727, Jacques Rigaud : 339,283 livres. — 
1728, Louis Duserre : 319,298 livres. — 1730, Jacques 
Rigaud : 297,622 livres. — Noms des créanciers en 
faveur desquels ont été créées des rentes sur l'ordinaire, 
par édit du mois d'août 1720 : Abel de Ligonnier de 
Moncuquet; Anne de Mellier, veuve de Louis de Tou- 
louse-Lautrec ; Antoine de Rotolp, sieur de Marsiti; 
Catherine de Rotolp , veuve de Paul Marolle, médecin ; 
Louis d'Avessens de Saint-Rome, écuyer de la princesse 
de Conti, première douairière de France; Madeleine 
de Falguerolles, épouse de Claude de Thomas , écuyer; 
Jeanne de Madiane , épouse de Philippe de Rozel, écuyer; 
Diane de Rozel, épouse de Charles Bachy; Elisabeth 
de Batigne Lagrèze, épouse de Philippe-Joseph Guilhem; 
Esther de Rotolp, veuve de Pierre de Perrin; Fran- 
çois de Lacger, lieutenant-colonel au régiment d'Au- 
vergne et ci-devant gouverneur de Castres; Gabrielle 
de Bayne, veuve de Philippe de Bayne, sieur de Berlats; 
Godefroi Leroy de Lafabrié ; Henri-Daniel de Ligonnier 
de Lisle ; Jacquette de Guilhem de Clermont Du Bosc; 
Jean Court, papetier, à Burlats; Jean-François de Bonne 
de Sendronne; Jeanne de Citon de Miravel; Jeanne- 
Marie de Montesquieu ; Joseph Dor, ancien commissaire 
des guerres; Louis de Najac, seigneur Delpy et de Labas- 
tide; Louis d'Espérandieu de Saint-Sauveur; Louis de 
Rotolp de Ladevèze; Louise d'Yzarn; Marie-Charlotte 
de Montesquieu ; Marie-Suzane de Montesquieu ; Marc 
Antoine de Toulou.<e-Lautrec; Paul de Pins, sieur de 
Labastide; Pierre dTzarn Saint-Germier; Rose de Ver- 
diguier, veuve du sieur de Lagardié; Urbain de Noir, etc. 

C. 4,076. (Liasse.) — 45 pièces, papier. 

1731-1 735. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1731 , Louis Duserre, receveur. Impositions : 303,089 
livres. — 1732, Pierre Jarlan : 293,002 livres, — 1733, 
Jacques Rigaud : 302,889 livres. — 1734, Louis Du- 
serre : 319,201 livres. — 1735, Pierre Jarlan : 305,135 
livres. — Principaux créanciers du diocèse : Abel de 
Ligonnier, sieur de Moncuquet; Godefroi-Louis de Fal- 



Digitized by 



Google 



472 



AUCHlVIiS DU TARN. 



gucrollcs, héritier de Jeanne de Falguerolles; Louis de 
Rozel, seigneur de Cau\; Joseph de Milhau; les héri- 
tiers de Pierre de Lacger; Philippe de Rozel, seigneur 
de Caux; Diane de Rozel, épouse de Clîarles de Bachy, 
marquis d'Aubais; Euslache Lagon, architecte, etc. 

C. 1,077. (Lia^-ie.) — 15 pièce-;, papier. 

1730-1940. — Comptes des receveurs du diocèse. 
— 1736, Jacques Rigaud, receveur. Impositions: 305,916 
livres. — 1737, Louis Duserre : 296,114 livres. — 
1738, Pierre Jarlan : 309,259 livres. — 1739, Jac- 
ques Rigaud. Impositions : ordinaire, 111,717; extraor- 
dinaire, 258,123 livres; laillon, 7,145 livres; total, 
376,985 livres. — 1740, Louis Duserre : 291,092 livres. 
Le don graluit est de 117,903 livres. 



C. 4,078. (Liasse.; 



1o pièces, papier. 



IS^l-lTlS. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1741, Antoine Gouan, receveur. Impositions: 298,648 
livres. —1742, Jacques Rigaud : 328,416 livres. —1743, 
Louis Duserre : 328,124 livres. — 1744, Antoine Gouan, 
328,420 livres. — 1745, Pierre-Joseph Rigaud : 337,356 
livres. — Créanciers ayant louché des intérêts : Diane 
de Rozel, marquise d'Aubais, fille et héritière de Louis 
de Rozel, seigneui de Qors; Joseph de Milhau, sieur 
de Gourjade ; Simon-Pierre-Joseph Gouttes, seigneur de 
Relloc, fils de feu Louis Gouttes, avocat; Joseph d'A- 
vessens Saint-Rome de Ségreville , héritier de Philippe 
de Rozel, seigneur de Caux; Louis Duponcet, seigneur 
du Vinlrou; Antoine Lagon, prôtre, héritier d'Eusta- 
che, etc. 

G. 1,079. (Liasse.) — t\ pièces, papier. 

1940-1950. — Comptes des receveurs du diocèse. 

— 1746, Louis Duserre, receveur. Impositions : 351,308 
livres. — 1747, Antoine Gouan : 341,063 livres. — 
1748, Pierre-Joseph Rigaud : 356,179 livres. — 1749, 
Pierre Raynaud : 349,295 livres. — 1750, Antoine 
Gouan : 348,394 livres. — Bordereaux des recettes et 
dépenses effectuées sur les différents vingtièmes du dio- 
cèse, le total s'élevant à la somme de 103,052 livres, 
savoir : biens nobles, 6,423; biens ruraux, 76,252; 
industrie, 18,557; ofticcs et droits divei-s, 702; rentes, 
pensions et gratifications du diocèse , 452 ; rentes, pen- 
sions et gratifications des communautés, 666; total, 
103,052 livres. 



c. 1,080. (Liasse.) — 432 pièces, papier. 

1953. — Comptes du receveur Antoine Gouan et 
pièct^s à l'appui. — Frais d'Assiettes : 3,349 livres. 
Quittanc43s : Pélissier, architecte, pour travaux sur le 
chemin de Castres au port de Guitalens; Poussounel, 
recteur du collège; Bouteille, .syndic; de Gonneville, 
maire de Castres ; Azaïs, lieutenant de maire , et Jean- 
Pierre Dorliac, avocat, maire de Lacaune, tous trois 
députés aux États; les quatorzi^. députés à l'Assiette, 
etc. — Extraordinaire : 238,344 livres. Quittances : 
Henry Fouquet, trésorier des morics-payes; Marie-Thé- 
rèse de Villeneuve de Gaudiès, abbesse des Bénédictines 
de Lautrec; sOeur de Sainte-Anne de Rigaud, supérieure 
des religieuses Sainte-Claire des Ormeaux; Job Baude- 
cour; Nespoulous, syndic des frères Prêcheurs; Augustin 
Bousquet, ministre du couvent de la Trinité; F. M. 
Lasalle, syndic du couvent des Franciscains, etc. — 
Capitation : 81,710 livres, — Compte particulier du syndic 
Antoine Bouteille : 1,363 livres. H a payé : 12 livres au 
concierge de l'Hôtel-de-Ville, pour les bouquets distri- 
bués aux députés de l'Assiette; 24 livres pour les cierges 
et flambeaux de la messe de l'assemblée; 100 livres à 
l'imprimeur Robert, pour sa pension , et 20 pour l'im- 
pression des mandcîs; 250 livres au collège, pour le 
professeur de philosophie; 100 livres au secrétaire de 
l'intemlant, à titre de gralitlcations, etc. 



c. 4,081. (Liasse.) — Î9 pièces, papier. 

1950-195S. — Comptabilité diocésaine. — Procès- 
verbaux récapitulatifs des recettes et dépenses des 
vingtièmes. Le rôle de 1750 s'élève à 103,550 livres et 
celui de 1756 à 83,403. — Compte particulier du syndic 
Azémar pour l'année 1757. — 1758, Pierre Raynaud, 
receveur. Frais d'Assiettes, 35,000 livres; extraordinaire, 
395,013 livres; capitation, 81,587 ^livres. Quittances à 
l'appui des comptes de ce receveur : Garipuy, directeur 
des travaux de la sénéchaussée de Carcassonne; Blssol 
Saint-Just, inspectenr des travaux du diocèse; Farjon, 
maire de Castres; de Lamouroux, lieutenant de maire, 
et Boutade, maire de Castelhau, tous trois députés aux 
États; Périé, vice-recteur des Jésuites; la dame de Cal- 
vairac, veuve de Jean-Jacques de Milhau Saint-Martin ; 
Guillaume Azémar, fondé de pouvoir du régisseur gé- 
néral des biens des religionnaires fugitifs ou rebelles 
aux ordres du Roi; Elisée Auriol, seigneur de Lasgraisses, 
au nom de Claire de Boyer, veuve de Victor de Brandouin 
de Balaguier; Elisabeth de Lacoste de Belcaslel, veuve 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTHATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



173 



de Joseph d'Avcs.^ens Saint-Rome Ségreville, dérédé ca- 
pitaine de dragons; Louis d'Avessens Saint-Rome, sei- 
gneur de Lagascogne et Lagarrigue, au nom de Marianne 
du Solier, domiciliée à AIbi, veuve de I.ouiïi-Gaston de 
Uprune-Montbrun, marquis dudit lieu, seigneur de 
Tonnac, Cardonnac, etc., aïeule paternelle ci tutrice des 
enfants de défunt Charles-Louis-François de Laprune- 
Montbrun, comte de Laval, seigneur baron de Salvagnac, 
Cardonnac, Tonnac, etc. 

c. ^,082. (Liasse.) — 80 pièces, papier. 

i9è>9-17eO. — Comptes des receveurs du diocèse 
Antoine Gouan et Pierre-Joseph de Rigaud, et pièces à 
l'appui. — 1759, impositions : extraordinaire, 404,906 
livres; capitation , 89,563; vingtièmes, 48,754; frais 
d'États et d'Assiettes, 33,733; total pour c^^s quatre rôles, 
576,956 livres. Quittances : de Foucaud, sénéchal; 
Debrus, juge-mage; L. G. Périé, syndic du collège; le 
P. recteur Villeraze; ](\ greffier du bureau des finances, 
pour les 205 livres d'épices payées aux trésoriers géné- 
raux; Bissol Saint-Just, inspecteur des travaux, pour ses 
appointements de 400 livres; de Labauve d'ArifiU , pour 
rindemuité de 200 livres accordée à sa pépinière de 
mûriers; le F. Fombirou, ministre du couvent de la 
Trinité; Marie d'Avessens Saint-Rome, épouse d'Élienne 
Besse, juge à Puylaurens; Marie-Madeleine (ialahert 
d'Aumont, épouse de Henry-Gabriel Du Puget, président 
au Parlement, héritière de Marie de Vezins, décèdée, 
veuve du sieur Galabert d'Aumont, de Montauban; Ma- 
deleine de Canitrot, veuve du président de Marmiesse ; 
Victoire de Marquain de Roquefort, veuve de Monthnin; 
etc. — 1760, impositions: extraordinaire, 314,887 livres; 
capitation, 88,551 ; vingtièmes, 60,327; frais d'Ét<ils et 
d'Assiettes, 73,513; total, 537,278 livres. Quittances: 
Rey-Merlac, inspecteur des casernes; Hugerot, entrepre- 
neur des travaux, etc. — (Compte des grains achetés par 
le syndic du diocèse et vendus à prix réduits : il avait 
acheté 462 setiers de grains à 21 livres 15 sous le setier, 
et il les avait vendus au prix de 18 à 14 livres le setier. 

G. 1,083. (Liasse.) — 99 pièces, papier. 

i9BI-l90^. — Comptes des receveurs du diocèse 
Pierre Raynaud et Antoine Gouan , et pièces à l'appui. 
— 1761 , impositions : extradinaire, 367,269 livres ; 
capitation, 89,975 livres; vingtièmes, 73,602 livres; 
frais d*États et d'Assiettes, 51,328 livres; total, 582,174 
livres. Quittances : de Lengary, consul maire de Cas- 
tres; Ducros, aine, Lafon et Gineste, consuls; Mézerac, 



premier consul , maire de Briatexte , député aux États; 
Subsol de Fongaudran, maire de Lautrec; de Bassal, 
vicaire général ; Marie-Victoire de Marquain de Roque- 
fort, veuve de Martial Dupuy de Montbrun, comman- 
dant du second bataillon du régiment de Monaco, sei- 
gneur deGuitalens, etc. — 1762, saisie delà pension 
des Jésuites, errtre les mains du receveur, en exécu- 
tion d'arrêts du Parlement; les sieurs Antoine CrCsSpon, 
et Jacques Fargues, sont nommés économes des biens 
de la compagnie. Les rôles des quatre impositions s'élè- 
vent, pour cette année, à la somme de 519,154 livres. 

c. 1,08i (Liasse.) — 56 pièces, papier. 

1 3^03-1 'ÏO^. — Comptes des receveurs du diocèse 
Pierre-Joseph Rigaud et Antoine Gouan et pièces à l'ap- 
pui. —■ 1763, impositions : extraordinaire, 343,281 li- 
vres; capitation, 91,521 livres; vingtièmes, 65,198 
livres; frais d'États et d'Assiettes, 47,439 livrer; total, 
547,439 livres. Quittances : Palanquet, aumônier de 
levéque ; Borel , principal du collège ; Davranche, pour 
les 844 livres des épices du compte de l'extraordinaire 
à la cour des finances de Montpellier; de Richard, 
pour les 205 livres d'épices du même compte aux tré- 
soriei^ généraux de Toulouse; de l'imprimeur Robert; 
du syndic, pour achat de graines de luzerne et de trèfle 
et de plusieurs exemplaires dune brochure sur le moyen 
de réi-ablir la bonne espèce des bétes à laine. — 1765, 
impositions : extraordinaire, 354,598 livres; capitation, 
92,061 livres; vingtièmes, 49,558 livres; frais d'États 
et d'Assiettes, 44,952 livres; tot^il, 541,169 livres. Quit- 
tances : frère Ange Marchand, syndic des Chartreux; 
Lamaurié, pour le solde des dégradations faites à .sa 
maison, qui servait de caserne depuis 1722; sœur de» 
Boussac, au nom de madame de Villeneuve, abbesse 
du couvent des Bénédictines de Lasalvetat, transféré 
à Lautrec ; sœur de Sénégas , supérieure des religieuses 
des Ormeaux; F. L. Pasquier, syndic des frères Prê- 
cheurs; la demoiselle de Calvairac, veuve de Jean- 
Jacques de Milhau Saint-Martin , ancien major au ré- 
giment de Mortemar; F. Fombirou, ministre desTri- 
nitaires; F. C. Courbaise, gardien des Cordeliers; 
G. Braissoud, syndic des Chartreux, etc. 

c. 1,085. (Liasse.) — 54 pièces, papier. 

I900-1V09. — Compt^^s des receveurs du diocèse 
Pierre-Joseph de Rigaud et Pierre Raynaud et pièces 
à l'appui. — 1766, impositions : extraordinaire, 343,755 
livres; capitation, 92,550 livres; vingtièmes, 50,144 



Digitized by 



Google 



474 ARCHIVES 

livres; frais d*États et d'Assiettes , 60,339 livres ; total, 
546,748 livres. Quittances : Gleizes, ingénieur de la 
province; sœur Sainte-Marie, supérieure du couvent 
des Ormeaux ; sœur de Villeneuve , abbesse des Béné- 
dictines de Lautrec, etc. — 1767, impositions : ex- 
traordinaire, 345,725 livres; capitation, 94,769 livres; 
vingtièmes, 49,757 livres; frais d'États et d'Assiettes, 
72,316 livres; total, 559,567 livres. Quittances : de 
Langary , maire de Castres; Pélissier , maire de Lacaune; 
Je chevalier de Rattc, commissaire principal de l'As- 
siette; Borel, principal du collège, etc. 

C. 1,086. (Liasse.) — 7i pièces, papier. 

i96S-i909. — Comptes des receveurs du diocèse 
Antoine Gouan et Pierre de Rigaud, et pièces à l'appui. — 
1768, impositions : extraordinaire 347,889 livres; capi- 
tation, 91,902 livres; vingtièmes, 49,032 livres ; frais 
d'États et d'Assiettes, 67,641 livres; supplément pour 
le menu habillement, 1,933 livres ; total , 558,397 livres. 
Quittances : Peyré , consul de Castres ; Abrial , consul 
de Graulhet , et de Bavard , députés aux États ; Lacger, 
Amalric, Fargues, cadet, et Gleizes, consuls de Castres; 
Jean-François de Bissol Saint-Just et Bernardine de Bissol 
de Tourène, sa sœur; le vicaire général de Barrai; 
Jean de Châlard , grand archidiacre ; Bonnafous Du Ter- 
rail, etc. — 1749, impositions: extraordinaire, 357,094 
livres; capitation, 84,543 livres; vingtièmes, 48,803 
livres; frais d'États et d'Assiettes , 63,945 livres; total, 
554,385 livres. Quittances : le chevalier Malvin de Mon- 
tazet, commissaire principal de l'Assiette; Bordoncle 
de Samt-Salvy , lieutenant criminel ; de France-Mandoul; 
F. Lartigue, gardien des Cordcliers. — Frais de caser- 
nement des régiments de Bourbon et de la Reine, en 
quartier à Castres. 

C. i,087. (Liasse.) — 54 pièces, papier. 

1970-1971. — Comptes des receveurs du diocèse 
Pierre Raynaud et Antoine Gouan , et pièces à l'appui. 
— 1770, impositions: extraordinaire, 358,955 livres; 
capitation, 93,414 livres; vingtièmes, 48,287 livres; 
frais d'États et* d'Assiettes , 57,187 livres; total, 557,843 
livres. Quittances : de Maury d'Ayroux, commissaire 
principal; Jean-François de Bissol Saint-Just, inspec- 
teur des travaux; Borel, principal; Pierre-Alexandre 
de Barrai, docteur en Sorbonne, vicaire général; Féli- 
cité de Barrai de Rochechinard ; F. Aubin, supérieur 
des frères de la Doctrine chrétienne, etc. — 1771 , impo- 
sitions: extraordinaire, 409,496 livres; capitation, 93,472 



DU TARN. 

livres ; vingtièmes, 47,875 livres; frais d'États et d'As- 
siettes, 55,211 livres; total, 606,054 livres. Quittances: 
Trinquolaigue , d'Uzès, commissaire principal; Rey- 
Merlac, inspecteur des travaux; Justine de Barrai, ab- 
besse des Bénédictines de Lautrec; F. Monnoyeur, 
syndic des FF. Prêcheurs ; François Diderot , premier 
valet de chambre du cardinal de Bernis; sœur de Sainte* 
Marie, supérieure des religieuses des Ormeaux. 

c. 1,088. (Liasse.) — 61 pièces, papier. 

i999-199'3* — Comptes des receveurs du diocèse 
Pierre-Joseph de Rigaud et Pierre Raynaud , et pièces 
à l'appui. — 1772, impositions : extraordinaire, 428,600 
livres; capitation, 93,662 livres; vingtièmes, 49,589 
livres; irais d'États et d'Assiettes, 86,229 livres ; lotal , 
650,170 livres. Quittances des députés aux Étals : Pélis- 
sier, premier consul de Castres; Goutines, premier 
consul de Castelnau; Gleizes, premier consul ancien 
de Castres. — 1773, impositions: extraordinaire, 434,219 
livres; capitation, 95,223 livres; vingtièmes, 50,468 
livres; frais d'États et d'Assiettes, 70,599 livres; total, 
650,509 livres. Quittances : Borel , principal du collège; 
de Latour Saint-Paulet, vicaire général; F. Bernardin, 
directeur des écoles chrétiennes, elc. 



G. 1,089. (Liasse.) — 31 



papier. 



199<i-I975. — Comptes des receveurs du diocèse 
Antoine Gouan et Pierre-Joseph de Rigaud , et pièces 
à l'appui. — 1774, imposilions : extraordinaire, 440,654 
livres; capitation, 95,291 livres; vingtièmes, 56,674 
livres; frais d'États et d'Assiette, 80,368 livres; total, 
672,987 livres. — 1775, impositions : extraordinaire, 
456,139 livres; capitation, 94,809 livres; vingtièmes, 
55,858 livres; frais d'États et d'Assiettes, 64,499 livres; 
total, 671,305 livres. 

C. 1,090. (Liasse.) — 61 pièces, papier. 

1710-1V97* — Comptes des receveurs du diocèse 
Pierre Raynaud et Antoine Gouan , et pièces justifica- 
lives. — 1776, impositions: extraordinaire, 463,836 
livres; capitation, 91,359 livres; vingtièmes, 55,280 
livres; Assieltc, 122,866 livres; total, 733,341 livres. 
— 1777, impositions : extraordinaire , '472,638 livres; 
capitation, 85,856 livres; vingtièmes, 50,687 livres; 
frais d'États et d'Assiettes, 165,666 livres ; total, 774,847 
livres. 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 475 

trec. — En celte année, il a été emprunté 26,922 livres 
pour les chemins. 



G. 1,091. (Liasâe.) — 40 pièces, papier. 



17VS-1WO. — Comptes des receveurs du diocèse 
Jean-Antoine Hérail et Jean Raynaud, et pièces à l'appui. 

— 1778, impositions : extraordinaire, 467,042 livres; 
capilation , 92,935 livras ; vingtièmes, 50,825 livres; frais 
(lïtats et d'Assiettes, 177,514 livres; total, 768,316 
livres. Réparation des chemins; mandement au profit 
de M. de Labauve, pour lui aider à réparer le che- 
min du château d'Arifat ; gratification au sieur Long- 
champ, élève de Técole vétérinaire. L'imprimeur Robert 
continue à recevoir une gratification de 100 livres. — 
1779, impositions : extraordinaire, 475,000 livres; 
capilation, 95,976 livres; vingtièmes, 50,350 livres; 
frais d'États et d'Assiettes , 173,478 livres; total , 794,804 
livres. 

C. 1,092. (Liasse.) — 63 pièces, papier. 

1980-17SI. — Comptes des receveurs du diocèse- 
Antoine Gouan et Antoine Gleizes, et pièces à l'appui. 

— 1780, impositions : extraordinaire, 459,539 livres; 
capilation, 95,961 livres; vingtièmes, 50,644 livres; 
frais d'États et d'Assiettes, 150,058; toUI, 756,202 livres. 
Quittances: Latour Sainl-Paulet, vicaire général; An- 
toine Gabeaude, prêtre, promoteur du diocèse et prin- 
cipal du collège; Favier, vicaire général ; Pierre-Fran- 
rois Borel , chanoine et professeur au séminaire, etc. 

— 1781, impositions: extraordinaire, 478,912 livres; 
capitalion, 102,887 livres; vingtièmes, 51,437 livres; 
frais d'États et d'Assiettes, 148,908 livres; total, 782,144 
livres. Quittances : sœur Delon , directrice de la Pré- 
sentation, à Castres; Icart, associé de l'académie royale 
de chirurgie, pour une gratilication de 300 livres; 
Longchamp, élève à l'école vétérinaire, pour une pen- 
sion de 100 livres. — Compte pour les achats de grains 
faits en 1778. — Compte des emprunts contractés pour 
les travaux sur les chemins : le total est de 10,828 
livres. 

C. 1^093. (Liasse.) — 49 pièces, papier. 

tVSS«lV83. — Comptes des receveurs du diocèse 
Jean Raynaud et Antoine Gouan, et pièces à l'appui. — 
1782, impositions : extraordinaire, 481,834 livres; capi- 
lation, 101,497; vingtièmes, 57,959; frais d'États et 
d'Assiettes, 99,603; total, 740,893 livres. — 1783, im- 
positions : extraordinaire, 496,441 livres; capilation, 
96,641 ; vingtièmes, 64,433 ; frais d'Étals et d'Assiettes, 
95,509 ; total, 753,024 livres. — Marie-Anne-Jeanne de 
Saint-Félix Mauremon, abbesse des Bénédictines de Lau- 



C. 1,094. (Liasse.) — 40 pièces, papier. 

IlSl-ilS5. — Comptes des receveurs du diocèsi^ 
Joseph Fauré et Jean-Mathieu Lescare, et pièces à l'appui. 
— 1784, impositions : extraordinaire, 461,356 livres; 
capitalion, 94,376; vingtièmes, 64,424; frais d'États et 
d'Assiettes, 109,002; total, 729,158 livres. — 1785, im- 
positions : extraordinaire, 465,786 livres; capilation, 
92,766; vingtièmes, 64,368; frais d'Étals et d'Assiettes, 
98,269; total, 721,189 livres. Quittances : Icard, 1,200 
livres pour le cours d'accouchement; Dubemard, époux 
de la demoiselle Daudrier, veuve Barada ; sœur Margue- 
rite Richard, supérieure des filles de Charité à l'Hôtel- 
Dieu ; F. Fournie, syndic des Cordeliers, etc. — En cette 
année on emprunta pour les chemins, 33,604 livres. 

c. 1,095. (Liasse.) — 29 pièces, papier. 

lVMI-i9SS. — Comptes des receveurs du diocès(» 
Jean-Pierre Roger fils et Jean Raynaud. Maxima pQur 
les trois années : deniers royaux et provinciaux, 502,803 
livres; deniers diocésains, 114,389; capilation, 94,895; 
vingtièmes, 63,713; total maximum pour les trois rôles, 
711,987 livres. — Emprunts pour les chemins : en 1786, 
44,918 livres; — en 1787,72,581 livres;— en 1788, 
71,110 livres. — Précipul des communautés pour diverses 
dépenses et pour intérêts : 4,701; — 3,741; — 5,431. — 
Intérêts des anciennes dettes du diocèse : 10,105 livres 
chaque année. 

C. 1,096. (Liasse.) — 109 pièces, papier. 

IVMI-USS. — Pièces à Tappui des comptes des 
receveurs. — Quittances signées : Lagon, curé de Cam- 
pans ; sœur Madeleine , supérieure du couvent des Or- 
meaux; Espigat, curé de Dourgne; Latour Sainl-Paulet, 
syndic du chapitre; Marguerite de Milhau; F. J. Eurville, 
des Chartreux; F. F. Place, des Cordeliers; Capin, prêtre, 
d'Avitz; Dalens, ministre des Trinilaires; Gabeaude, prin- 
cipal du collège; sœur de Saint-Félix, abbesso des Béné- 
dictines de Lautrec; Sers et le chevalier de Suc Saini- 
Affric, de Castres, et Morlas, de Lautrec, députés aux 
États; de Foucaud, sénéchal; Debrus, juge; l'abbé de 
Villeneuve, vicaire général ; Paul Gleizes, inspecteur des 
travaux ; frère Chérubin, directeur de l'école chrétienne; 
Robert, imprimeur; Calmettes, curé de Laplalé; sœur 
de Sainte-Madeleine, supérieure du couvent des Ormeaux; 
le comte François-Louis de Royère, seigneur de Mon- 



Digitized by 



Google 



176 ARCHIVES 

sibre au Bas-Limousin, et le vicomte Jean de Royère, 
capitaine au régiment de la Reine; F. Galan, syndic des 
Cordeliers; F. C. Pech, syndic des Chartreux; Reine 
Diderot de Séguy; Marie-Joseph-Hyacinthe comte de 
Bonne , seigneur de Montmaur , ancien capitaine de dra- 
gons; Jean Barthe, chanoine théologal; etc. 

c. 1,097. (Registre.) — In-quarlo, 44 feulllels, parchemin (imprimé). 

. iOlO. — « Tariffe dv diocèse de Castres. A Castres, 
par Pierre Fabry. MDC.X. » Au titre, les armes de la 
ville de Castres. Introduction , de laquelle il résulte que 
le total du compoix diocésain révisé s'élevait à 3,449 
livres 49 sous 8 deniers. Dans la répartition de cette 
somme entre les communautés la part la plus forte, celle 
de Castres, était de 338 livres 8 sous 5 deniers, et la plus 
faible, celle du Contrast, de 4 livre 8 sous o deniers. Les 
biens prétendus nobles n'étaient pas compris dans ces 
évaluations, la question de savoir s'ils devaient être im- 
posés étant encore pendante. Suivent des tarifs séparés 
pour la répartition des impôts dans chaque communauté, 
d'après Tallivrement général du compoix local et pour 
des impôts variant de 50,000 livres à o sous. Ainsi la 
livre d'allivrement pour 50,000 livres d'impôt donnait à 
Castres 4,947 livres 48 sous 4 deniers et au Contrast 20 
livres 46 sous 8 deniers; pour o sous elle donnait à 
Castres 6 deniers et au Contrast 4 penne. Le volume 
est terminé par des observations sur la tenue de l'Assiette. 

C. 4,008. (Registre.) — In-folio, 971 feuillets, papier. 

i005. — Capilation. — Dénombrement des cliefs 
de famille des communautés du diocèse, avec leurs qua- 
lités et professions, fait par les consuls, avec la quotité 
de l'impôt pour chaque chef de famille. Premier recueil 
comprenant : Ambres , Bessiôre, le Bez, Boissezon de 
Matviel , Briatexte , Burlats , Carbes , Cast-anet , Castres . 
Cuq, Damialle, Garrigues, Gibrondes, Graulhet, Missècle, 
Montfa, Montpinier, Montredon, Peyregoux,Roquecourbe. 
Saint-Gauzens, Saint-Gervais (ville), Saint-Gervais (terre 
foraine), Servies, Vabre et Venès. — A Castres, les per- 
sonnes sont inscrites par rues et on y remarque : Marie 
de Sirven, veuve de Annibal de Laudes sieur de la Gas- 
carié et son fils; Alexandre de Villeneuve, seigneur de 
Navès; Louis de Rozel, seigneur de Caux; Godefroi Leroy- 
Cionac sieur de Lafabrié; Diane de Jaussaud, veuve du 
président de Rozel; Isabeau de Rotolp, veuve de Jacob 
Rougery , bourgeois ; Catherine de Citon , veuve de 
Charles de Saint-Laurent sieur de I^gardié; Jacques de 



DU TARN. 

Citon sieur d'Espine; Marie d'Arrazat, tille d'André- 
François sieur de Labelotarié; Pierre de Rotolp sieur 
d'Aimar; Blanche de Falgiierolles, veuve en premières 
noces du con.seiller Julien et en secondes de Salomon 
Dufaure sieur de Roumens, et M« de Roumens son fils; 
Jean Albie, seigneur de Laserre ; Marthe de Montels, 
veuve de Tobie Malabiou; Etienne Malabiou, avocat; 
François Girard de Labournal , abbé d'Ardorel ; Cathe- 
rine de Bordoncle , veuve du juge d'appeaux Bernard 
Cosie; le capitaine de dragons de Toulouse-Lautrec; Jean 
Bessière, libraire ; M"« de Pratviel ; Suzanne de Jaussaud, 
fille du médecin ; Marie , Isabeau et Esther Sévérac , 
filles de feu Abraham; le chevalier Dulac de Laclause; 
Marguerite de Carlot, veuve de Jean de Villettes, sei- 
gneur de Montlédier; Antoine de Ligonnier sieur de 
Vignals; Isabeau de Brandouiii, veuve de François de 
Citon sieur d'F^spine; Mathieu Barbara, juge criminel; 
Claire de Durfort, veuve de Alexis de Perrin sieur de La- 
bessière; Jeanne de Falguerolles, veuve de Guillaume de 
Falguerolles sieur de Restes, et son tils; Mariet France 
sieur de Mandoul; le comte de Verdale; Esther de 
Martin, fille de feu Jacques, avocat, seigneur de Gra- 
musse ; Suzanne de Laroque, fille de feu Louis sieur de 
Monlfort; Abel Boyer, bourgeois ; Samuel de Bouffard 
sieur de Lagarrigue; Jean Baudecour, marchand; Tobie 
Fos, marchand; Marguerite de Falguerolles, veuve du con- 
seiller Jacques^e Lacger; de Julien sieur deLafage; Paul 
Vigier fils, médecin; Raymond Dumas, avocat; Jacques de 
Caslelverdun ; Jacques de Ranchin ; Jeanne de Creyssels, 
veuve de Charles de Ranchin; Diane de Jaussaud, veuve 
de Marquis de Piis seigneur de Labaslide; Gracie de 
Larivoire, femme du médecin Doumene, et son fils; 
Jeanne de Faure, veuve de Ja^iues de Canitrot, seigneur 
de Lacam; Marie de Floureux, veuve de Antoine Malzac, 
avocat; Jean de Bissol, seigneur de Tourène; Bernardine 
d'Esperandieu, veuve de Jacques de Bissol ; Jeanne de 
Bouffard-Madiane, veuve de Jean-Jacques de Rozel. sei- 
gneur de Campans, et son fils; Henri de Bouffard- 
Madiane, avocat ; Jacques Donnadieu de Pélissier, bour- 
geois; Jacques de Châteauverdun sieur de Puyc^lvel et 
Charles, son frère; Jacques La vabre, bourgeois; Louis de 
Perrin sieur de Labessiùre; Jeanne de 'Rotolp, veuve de 
Jean Rauly , avocat ; la dame de Valettes , veuve de 
Alexandre de Cardaillac .«^ieur de Saint-Martin, écuyer; 
Raymond Dulac sieur de Laclause; Louise de Balaran, 
veuve de Tavocat Mascarenc; Honorée de Bouffard veuve 
de Louis de Ligonnier Saint- Jean; Claude de Thomas 
sieur de Labarthe ; Marie de Cionac, veuve du sieur Gar- 
toulle de Belfortès; Jean-Antoine de Gâches, seigneur de 
Prades; Abel de Ligonnier sieur de Puechmire; Daniel 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. 



177 



(le Lîgonnier sieur de Pratviel ; Esther de Mausy, veuve 
de Louis de Perrin sieur de Brassac ; Louis de Frégeville 
sieur de Lastours; Daniel de Lîgonnier sieur Du Buisson; 
Antoine de Rololp sieur de Marsal et tuteur de Louis de 
Rotolp sieur des Farguettes; Hélène de Grandier, veuve 
de Olivier de Perrin sieur de Ricalens ; Philippe de Fré- 
geville sieur de Larouquelte, coseigneur de Burlats; 
Jacques Sévérac sieur des Albières, capitaine de la bour- 
geoisie; Daniel Dolier, seigneur de Laboulbènç; Pierre 
de MafTre sieur de Lastens; Paul de Bouffard sieur de 
Lagarrigue; David de Larivoire, procureur du Roi; Jean 
Quinquiri sieur de Laperrière, avocat: le sieur Dulac- 
Montvert; Jean de Nougaret, seigneur de Trélan ; Antoine 
de Rotolp sieur de Saint-Martin ; Hercule de la Roque- 
boyer; la veuve de Josué Lavabre; Louise Duponc^t, 
veuve de Louis de Ligonnicr sieur de Montcuquet ; Jean- 
Louis Duponcet et ses sœurs; Antoine Malzac, avocat; 
Isabeau de Calmés, veuve de Antoine de Donnadieu sieur 
de Bernas; Etienne de Bonne, lieutenant colonel du ré- 
giment du Berry; Guillaume de Perrin sieur de Lengary, 
capitaine de la bourgeoisie ; Louis de Bayard , seigneur 
de Lacrouzette; Marc- Antoine de Lacger; noble de Lacger 
sieur de Laplaneire ; Pierre Isarn Saint-Germier; Pierre 
de Bordoncle Saint-Salvy, juge; Jean-Jacques d'Avessens, 
seigneur de Saint-Rome; Jean Vigier, ci-devant médecin; 
Marquis de Carlot, seigneur de Massuguiès; Pierre d'Es- 
pérandieu , seigneur d'Aiguefonde ; Esther de Rotolp , 
veuve de Favocat Galiber; Samuel de Lespinasse; Paul 
de Labauve sieur d'Arifat; Marie d'Alary, veuve de Jean 
de Perrin sieur de Montmillc ; les Guibbal, blanchers ; 
Jean-Melchior Dulac et Daure seigneur de Montvcrt; 
François Oulès, architecte ; Jacques Mounié, architecte à 
Auterive ; Jean-Jacques Milhau, maire; Etienne Chazalon, 
Jean Gavanon et Jean Milivié , consuls; Jean-Louis de 
Portes, capitaine; Edmond Barcouda, imprimeur; trois 
papetiers; quatre maîtres d'école, dont un pauvre; un 
seul orhger; un faiseur de tabatières en paille; plusieurs 
maîtres à danser; beaucoup de parcheminiers et de fac- 
turiers; des fabricants de gants; des cardeurs de laine, 
des tondeurs de draps, des sergers, des tisserands et 
beaucoup de mendiants. — Graw/Ac/.- le comte d'Amboise, 
seigneur; Gratien de Châteauverdun sieur de Lapeyreide; 
un verrier, un armurier, des blanchers et des tanneurs; 
quelques sergers. — Briatexte .• le sieur d*Ayguesvives, 
maire; Jean de Lagarde sieur de Montalivet; les gentils- 
hommes de Chanson, de Barravi, de Carrion, de Castelas, 
de Puget, de Laferté; des avocats et plusieurs bourgeois. 
— Montredon : noble Pierre de Taurines , gentilhomme 
du marquis de Villeneuve, au château ; Esther de Bos- 
casse, veuve de Andrian de Nautonnier, à Castelfranc ; 
Tarn. — Tome IL — Série G* 



les Bonnafous, à Lapayrastrié ; Jean de Vareilles sieur Du 
Reclot, à Lajlayé. — Murât : Bernard de Cabrié sieur de 
Lacapelle, à Candoubre. — Vahre : Abel de Suc sieur de 
Lafabrié, et Jean de Suc, lieutenant; de Laverniôre, 
bourgeois, et M. Du Caria, son fils; Etienne Bonnifas 
sieur de Castelvert, avociit, au Mas-Grand ; des facturiers 
de serge, des fileurs de laine, des cardeurs et des tisse- 
rands. — Damiatle : noble François de Veiller et les gen- 
tilshommes de Cabrilles, de Corneillan de Labrunié, de 
Lagarrigole et Dulaur, ce dernier aveugle. — Servies : 
M. Du Faget, père; M"*^ de Castelnau; Alexandre de Mon- 
tesquieu, gentilhomme. — Le Bez : la veuve de Pierre 
de Gartoulle sieur de Belfortès; des fabricants de cordelat. 
— Cuq .• Guillaume de Passemar, gentilhomme; noble 
Jean Defos, maire perpétuel; Hélène de Grandis, veuve 
de Olivier de Perrin. — Montpinxer: Pierre de Pcnin, 
sieur du lieu. — Burlats : Pierre de Bayard, seigneur du 
lieu, et Louis, son père; Pierre Court, maître papelii^r, 
aux Salvages. — Boquecourbe .• Urbain de Noir sieur de 
Cambon, lieutenant d'infanterie; Marie de Besset, veuve 
de Pierre de Suc; Denise de Lafont; François Chabbert, 
maire ; des bonnetiers. — Montfa : le seigneur et M. de 
Latourrette. — Labessière : Louis de Perrin sieur de 
Bonneval et de Labessière. — Le Laux : Antoine de 
Monségur, habitant depuis un an le château du Cajla 
qui appartient à M. de Montvaillant, son oncle. — Mis- 
sêcle : Jacques de Bonne, seigneur et maire. — Répertoire 
en tête du volume. 



c. 1,099. (Registre). — • lo-folio, 877 feuillets, papier. 

1005* — Capitation. — Suite du dénombrement 
des chefs de famille. Deuxième recueil, comprenant 
Arifat, Augmontel, Berlats, Boissezon , Brassac, Brassac 
de Belfortès, Brazis, Brousse, Cabanes, Cabannes, Cam- 
bounés, Castelnau de Brassac, Caucalières, le Contrast, 
Escroux, Espérausses, Ferrières, Fiac, Frégeville , Gî 
jounet, Janes, Labastide-Saint-Georges, Laboulbène, 
Lacabarède, Lacaune, Lacaze, Lacrouzette, l'Albarède, 
Lamartinië, Lautrec, Mandoul, Moncouyoul, Mondra 
gon, Monllédier, Moulayrès, Nages, le Piyol , Pujcalvel, 
le Rialet, Rouairoux, Saint- Amans Villemage, Saint 
Germier, Saint- Jean de Vais, Saint- Julien du Puy, 
Sauveterre , Senaux et Pomardelle , Sénégas et Trévisy, 
Valdurenque, Viane, Vielmur et le Vintrou. — Le Rialet: 
l'abbé d'Ardorel en est seigneur. — Brassac de Castel- 
nau : M, de Juges, seigneur, non domicilié; Jean Gar- 
rié, sieur de Senilles, son fermier. ^Arifat : Jean- 
Charles de Soubiran, coseigneur avec le Roi. — Braxis : 

S3 



Digitized by 



Google 



478 ARCHIVES 

noble de Mauny, sieur de Roulens. — Moulayrès : David 
Robert de Prat de Rose, sieur de Roscapel. — Lacaze .• 
le marquis de Malause, seigneur; Jacques de Rruniquel, 
sieur de Campguillem ; Antoine-César de Rrandouin , 
sieur de Larouquette, capitaine de milice bourgeoise, 
Jacques de Rrandouin , sieur de Lanel , et Jean Delbuin, 
sieur de Carboulens Descasses , demeurant tous les trois 
à Fraissinel; de Ronne de Correcli, sieur deToquan, 
bourgeois à Laboutarié. D'après le dénombrement de 
cette communauté, les laboureurs sont les métayers; 
les paysans, ceux qui travaillent leur propre bien; les 
brassiers représentent « la lie du peuple ». — Bois- 
sezon d'Augmontel : Louis de Viala de Lacaussade , capi- 
taine de la compagnie bourgeoise; Philippe de Viala, 
sieur d'Autenerive ; fabricants de cordelats, entr'autres 
Maraval , Escande et Ricard. — Castelnau de Brassac .• 
noble Louis de Rayard, à Combeginestouze ; Jean de 
Grandis et son fils, curé de Saint-Laurent de Soulègre; 
Annibal de Puech , sieur de Fonblanc , à Sablayrolles. 

— Labastide Saint Georges : Marc de Villeneuve-Fla- 
marens, vivant chez son frère le curé; Etienne de Pages, 
sieur du Travet. — Le Contrasta ou Mas de Larigalié, 
na que six chefs de famille. — Vielmur : Jeanne- 
Louise d'Arpajon, abbesse du monastère; noble Louis 
de Tomier de Labessarié; Paul de Tornier, sieur de 
Campdupuy; Pierre de Raymond, sieur de Carbon- 
nières: Pierre de Tornier, sieur Pueclmagrange. — 
VaUturenque : Marie Isabeau de Saint-Chamond, comtesse 
de Rieule, veuve de Louis de Cardaillac de Lévy, comte 
de Rieule. — Sénégas et Trévisy : Jean-Louis de Du- 
rand de Ronne, marquis de Sénégas. — Escroux et 
Roquefère : le seigneur y réside. — Cambounés .• de 
Ranquet Du Reclot, bourgeois, dont le frère est curé 
de la paroisse Saint-Martin de Lavalette. — Piac : Jean- 
Paul de Rernardy , sieur Du Puech. — Cabannes et Barre: 
noble Jacques de Portes, résidant à Cabannes. — Brassac 
de Belfortés : le sieur de Labastide , seigneur de Rrassac. 

— Saint Germier : Anne de Melier , veuve de Louis de 
Toulouse-Lautrec , seigneur du lieu. — Senaux : le sei- 
gneur y réside. — Lautrec .• Jean de Renavent et de 
Salles, sieur de Vinasant; Jacques Capriol, sieur de 
Sieurac; François de Renavent et de Salles; Charles 
de Morlas -, sieur de Lacam ; Jacques de Maurel , sieur 
de Montpeyroux; Antoine de Gontier, sieur de Prat- 
Daucou ; Marc-Antoine Dulac, sieur de Rellegarde; Louis 
de Montesquieu , sieur d* Aragon ; Jacques de Perrin de 
Cabrilles ; Jeanne de Ramond , veuve de Jacques Dupuy, 
sieur de Laroque; Joseph Dassier , sieur dePuicheval. 

— Puycalvel .- Jacques de Chàteauverdun , sieur de Rel- 
vèze-Pécalvel. — Lacabarède : Jean d*Auxillon , seigneur 



DU TARN. 

de Sauveterre, y résidant, et maire de Lacabarède; Jean- 
Jacques Diciton , gentilhomme. — Moncouyaul .• Jacques 
de Ronnayde et Guillaume, son fils, veuf avec trois filles. 

— Mondragon : messire Pierre de Ratinhe, trésorier 
général et maire; Jean Detournier, écuyer. — Nages 
a trois seigneurs, non domiciliés : messire Gabriel de 
Thézan , marquis Du Pijyol , son neveu messire Thomas 
de Thézan , vicomte du Piqol , lieutenant et gouverneur 
en Guyenne, et noble Pierre* de Génibrouse. — Brousse : 
Rertrand de Capriol-Puechassaut. — Gijounet .• Marc- 
Antoine de Galand, gentilhomme, vieux, chargé de 
famille et pauvre, demeurant à Calouse; Jean de Fontes, 
gentilhomme fort vieux et pauvre, à Talpayrac. — 
Lacaune : noble Marquis de Rouanel, sieur d'EIran; 
les familles Cambon, Galtier, etc. — Saint-Amans Mage : 
messire Jacques de Génibrouse et son fils Rernard, 
vicomte dudit lieu ; François d' Avérons , sieur de La- 
barthe, maire perpétuel. — Cauealières : Daniel de Pins, 
seigneur. — Rouairoux : le marquis réside à Réziers. 

— Montlédier : Marguerite de Carlo t, veuve de Jean 
de Villettes; noble Etienne de Calmels, sieur de Lagrange. 



G. 1,400. (Liasse.) ^ 6 pièces, papier. 



1187-118». — Capitation. — États de répartition 
de cet impôt entre les comjfnunautés du diocèse. — En 
1789, le total de cette imposition s*élèveà 86,122 livres 
et quatorze communautés sont taxées à plus de 1,500 
livres ; voici leurs noms avec les principales indications 
du rôle et dans Tordre de la décroissance de la cote : 
Castres: 14,714 livres; nombre de chefs de famille, 
sans y comprendre les valets, 1,522; quotité de Timpôt 
pour chaque chef de famille , Tun portant l'autre , les 
valets étant portés à part, à 2 sous par tête, 8 livres 
16 sous 7 deniers. — Roissezon de Matviel : 2,302 livres; 
290 chefs; 7 I. 17 s. 11 d. — Montredon : 4,084 livres; 
523 chefs; 7 1. 11 s. 2 d. — Viane : 1,806 livres; 
264 chefs; 7 1. 9 s. — Graulhet : 4,688 livres; 619 
chefs; 7 l. 4 s. — Vabre : 1,752 livres; 261 chefs; 
7 1. 2 s. 10 d. — Ambres : 1,587 livres; 224 chefs; 
7 1. 1 s. 3 d. — Lautrec : 4,757 livres; 667 chefs; 
7 1. 1 s. — Lacaune : 2,517 livres; 356 chefs; 6 1. 17 s. 
11 d. — Castelnau : 4,061 livres; 573 chefs; 6 1. 15 s. 5 d. 
— Roquecourbe : 1,898 livres; 284 chefs; 6 1. 9 s. — 
Lacaze, 1,917 livres; 312 chefs; 6 1. 1 s. 5 d. — 
Saint- Amans Valtoret : 1,581 livres; 288 chefs; 5 1. 
18 s. 1 d. — Roissezon : 2,047 livres; 562 chels; 
5. 1. 3 s. 10 d. — Castanel a la cote la plus faible; 



Digitized by 



Google 



SERIE C. — ADMINISTRATION DIOCESAINE DE CASTRES. 179 



l'imposilion est de 148 livres pour 62 chefs de famille, 
dont chacun paye \ I. 18 s. 3 d. 

G. 1,101. (Liasse.) — M pièoes, papier. 

1 956-1 7SO. — Impôts et comptabilité. — Ta- 
bleaux de rimposition des vingtièmes de l'industrie, 
des biens fonds, des offices et droits. Le rôle des vingtiè- 
mes de Findustrie et des sôus par livre varie de 85,000 
à 26,000 livres. En 1764, il s'élève à 25,426 livres; 
Castres paye 7,403 livres; Graulhet, 1,514; Montredon, 
1,320; Boissezon, 1,289; Castelnau de Brassac, 1,247; 
Vabre, 1,222; Roquecourbe, 1,129; Lacaune, 1,080; etc. 

C. 1,102. (Registre.) — In-folio, 229 feuilieU, papier. 

1111. — « Extraits du registre des procédures de 
vérification, faites en 1711, des biens et droits nobles ». 
Ces extraits concernent les communautés suivantes : 
Ambres, Arifat, Augmontel, Berlats, le Bez de Belfortès, 
Boissezon de Matviei, Boissezon d'Augmontel, Brassac de 
Belfortès, Brassac de Castelnau, Brazis,Bria texte, Brousse, 
Burlats, Castres, Cabanes, Cabannes et Barre, Cambounès 
et Lavalette, Carbes, Castanet, Castelnau de Brassac, Cau- 
calières, le Contrasl, Cûq, Damiatte, Escroux et Roque- 
fère, Espérausse, Fiac, Ferrières, Frégeville, Gijounet, 
Graulhet, Gibrondes, Janes, Labessière, Laboulbène , La- 
c^barèdc, Lacaune, Lacaze de Sénégas, Lacrouzette, 
Lagarrigue, Lalbarède, Lamartinié, Lautrec, le Laux, 
Mandoul, le Margnés et le Rialet, Missècle, Moncouyoul, 
Mondragon, Montfa, Montlédier, Montpinier, Montredon, 
Moulayrès, Nages, Peyregoux, le Pujol, Puycalvel, Roque- 
courbe, Rouairoux, Saint-Amans, Saint-Germier, Saint- 
Gervais (ville), Saint-Gervais (torre), Saint-Gauzens, Saint- 
Genieys de Varansal, Saint-Jean de Vais, Saint-Julien-du- 
Puy, Sauveterre, Senaux, Sénégas, Servies, Vabre, Val- 
durenque, Venès, Viane, Vielmur, le Vintrou. — 
Répertoire à la fin du volume. 

C. 1,103. (Liasse.) — 144 pièces, papier. 

1934. — Imposition du dixième. — Dénombrement 
des biens nobles, conformément à la déclaration du Roi 
et à l'ordonnance de l'intendant, par : Urbain de Noir, 
seigneur de Cambon et Lacrouzette, lieutenant colonel; 
David Hugonin sieur de Cabirac; Jacques Dales sieur 
de Latour; Isabeau de Maurel, veuve de Jacob de Gar- 
toule sieur de Montredon; Jean de Vabre sieur de 



Rieuviel ; Roquefort de Marquain, seigneur de Lagriffoul; 
Philippe de Rozel, seigneur de Campans; Joseph Dor; 
Louis-François- Alexandre de Richard baron de Gaix; les 
frères Jean-Pierre et Jean Dolier-Laboulbène; Daniel de 
Durand de Bonne, chevalier, marquis de Sénégas; David 
de Galant sieur de Calouzc ; Pierre de Thomas; Jean- 
René d'Estorriac; Pierre- Alexis de Pcrrin de Brassac; 
Louise Dulac de Bellegarde, fondée de pouvoirs de la 
veuve de François Dulac de Monlvert, lieutenant de vais- 
seau et capitaine d'une compagnie franche de la marine; 
Alexis de Perrin, seigneur de Labessière; Godefroy Leroy 
de Lafabrié; Alexandre de Corneillan sieur de Laboissière; 
Jacques de Villeneuve, seigneur de Flamarens; Jacques 
de Verdiguier sieur de Lasalle; Jacques de Durand sieur 
Du Puget; Louis Lugan sieur de Lasalle; François Dupuy 
de Lalagade sieur de Saint-Paul; Germain de Voisins 
Fraislnier; Jacob de Gartoule sieur de Montredon, sei- 
gneur direct de Lacrouzette; Henri de Suc; Pierre Cabrul 
sieur Du Caila; Jean-Antoine de Corneillan sieur de 
Caruffel; Marthe de Cabrol de Laval, veuve de Pierre 
de Rotolp sieur d'Aymar; Mathieu Barbara de Boissezon; 
Marie de Belle val, veuve de Louis de Bayard ; Marie de 
Toulouse-Lautrec, épouse de Joseph de Brunet comte de 
Panât , seigneuresse de Montfa ; Charlotte de Percin , 
épouse de Marc-Antoine de Toulouse-Lautrec, seigneur de 
Saint-Germier, major de cavalerie; Abel-Louis de Ligon- 
nier de Montcuquet; Joseph-Louis d'Albert, prince de 
Gremberghem, baron de Venès; Pierre de Foucaud, 
chevalier, seigneur de Braconac et Saint-Juéry, sénéchal 
de Castres; de Cabrillcs, pour Saint- Julien du Puy; Fran- 
çois de Capriol sieur de Puechassaut; Jean de Viguié 
sieur Del Bosc; Charlotte de Batigne, baronne Du Faget 
et Auriac, héritière de Joseph-Barthélémy de Batigne 
baron Du Faget et Auriac; Timoîéon de Martin de Viviès; 
Joseph Barbara de Labcloterie; Guillaume de Perrin 
sieur de Lengary, au château de ce nom; de Laval de 
Boisset, héritière de Pierre de Capriol sieur de Marvi- 
gnol; de Perrin de Labrassié; de Gautran de Birac; 
d'Avessens de Moncal; Oulès sieur de Lagarrigue; Jean- 
Luc de Nogaret vicomte de Trélan. — Et les déclara- 
tions des communautés du dio<:èse. 



c. 1,104. (Registre.) — In-folio. 269 feuillets, papier et 13 pièces (1 imp.) 

I090-19S0* — États des dettes du diocèse pré- 
sentés par le syndic à la vérification et à l'approbation 
des coumiissaires du Roi aux États de la province, pour 
ensuite poursuivre l'imposition de ces dettes au Conseil 
d'État* Additions à ces états. Le premier s'élève à la 



Digitized by 



Google 



480 ARCHIVES 

somme de 40,420 livres. De 4634 à 4610 sont vériflëes 
les dettes particulières aux protestants du colloque d'Al- 
bigeois. — Délibération des Ëtats sur les moyens à em- 
ployer pour la liquidation des dettes du diocèse et des 
communautés. — En 4665, le diocèse s'endetta de 49,500 
livres pour rendre l'Âgoût navigable de Saint-Sulpice à 
Castres. — Dettes contractées pour des levées de soldats, 
pour les garnisons, pour la milice bourgeoise, pour des 
secours à l'agriculture . etc. 

C. 4,105 (Liasse.) — 406 pièces, papier. 

1734. — Vérification de l'état des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan, commissaire délégué 
par les États de la province. — Deuxième rapport : 
procès-verbaux relatifs aux impositions et à la destina- 
tion des fonds communaux; instructions et mémoires 
sur les dépenses ordinaires ; préambules des rôles pour 
chaque communauté; délibérations des conseils commu- 
naux, etc. — Dossiers concernant : Ambres, Arifat, 
Augmontel, le Rez de Relfortés, avec un acte de recon- 
naissance; Berlats, avec un acte semblable; Roissezon 
d' Augmontel , avec dénombrements ; Roissezon de Mat- 
viel , qui payait une albergue aux Chartreux ; Rrassac 
deCasteInau, qui reconnatt aussi le droit d'albergue; 
Rrassac de Relfortés, avec lettres d'amortissement; Rra- 
zis, Rriatexte, Rrousse, Rurlats, qui doit le droit de 
queste ; Cabannes et Rarre, Cabanes, Cambounés, Carbes, 
Castanet, Casteinau de Rrassac, avec un mémoire du 
marquis de Malause relatif à ses droits dans la seigneurie. 

c. 4,406. (Liasse.) — 438 pièces, papier. 

1731. — Vérification de l'état des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Deuxième rapport 
(suite). Dossiers concernant : Castres et renfermant des 
actes relatifs à une rente due aux Cordeliers, le bail 
d'un jardin pour servir de cimetière et d'une maison 
qui doit être convertie en écorchoir, une transaction 
avec le chapitre relativement à la chapellenie de Rau- 
coules, etc.; — Caucalières, le Contrast, Cuq, Damiatte, 
Escroux et Roquefère, Espérausses, Ferrières, Fiac, 
Frégeville, Gibrondes, Gijounet, Graulhet, avec un acte 
relatif à rétablissement des capucins dans la ville; La- 
bastide-Moulayrès, Labastide-Saint-Georges des Marais, 
Labessière, Laboulbène, Lacabarède, Lacaune, avec un 
dénombrement par le consul , l'acte du rachat de Tal- 
bergue et une transaction au sijyet de la dtme avec 
le chapitre de Saint-Pons ; Lacaze, Lacrouzelte, Lagar- 



DU TARN, 
rigue, Lalbarède, Lamartiniè, Lautrec et le Laux. 

c. 1,407. (Liasse.) — 465 pièces, papier. 

1731. — Vérification de l'état des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Deuxième rapport 
(suite). — Dossiers concernant : Mandoul, Missècle, 
Mondragon, Moncouyoul, Montfa, Montlédier et Pont 
de Larn , Montpinier , Montredon , avec un déncnnbre- 
ment parle marquis de Villeneuve, etc.; Nages, Pey- 
regoux, le Pujol, Puycalvel, Janes de Raissac, Roqu^ 
courbe, Rouairoux, avec des lettres patentes établis- 
sant les foires et marchés; Sauveterre, Senaux et 
Pomardelle, Saint-Amans- Valtoret, Sénégas et Trévisy , 
Servies, Saint-Gauzens , Saint-Genieys de Varansal, 
Saint-Germier, Saint-Gervais (ville), Saint-G<îrvais (terre 
foraine) ; Saint-Jean de Vais, Saint-Julien du Puy , Va- 
bre , avec une reconnaissance par les habitants au mar- 
quis de Malause; Venès et Cheffouls; Viane, Vielmur 
et le Vintrou. 

C. 4,408. (Liasse). — 67 pièces, papier. 

1731. — Vérification de l'état des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Troisième rapport, 
relatif aux biens patrimoniaux, octrois et subventions. 
— Communautés pour lesquelles les procès-verbaux sont 
négatifs : Ambres, Arifat, Augmontel, Roissezon de 
Matviel, Rrazis, Rrousse, Cabannes et Rarre , Cabanes, 
Carbes, Castanet, Caucalières, le Contrast, Cuq, Da- 
miatte, Escroux, Ferrières, Frégeville, Gibrondes, 
Graulhet, Janes, Labastide-Moulayrès, Labessière, La- 
boulbène, Lacaze, Lacrouzette, Lagarrigue, Lalbarède, 
Lamarlinië, Lautrec, le Laux, Mandoul, Missècle, Mon- 
couyoul, Mondragon , Montfa , Montlédier, Montpinier, 
Montredon , Peyregoux , Pomardelle , le Pujol , Puycal- 
vel , Rouairoux , Sauveterre , Senaux , Sénégas , Servies, 
Saint-Gauzens, Saint-Genieys de Varansal, Saint-Ger- 
mier, Saint-Gervais (terre foraine) ; Saint- Jean de Vais, 
Saint-Julien du Puy; Vabre, Venès, Vielmur et le 
Vintrou. 

G. 4,409. (Liasse.). — 8i pièces, papier. 

1731. — Vérification de Tétat des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Troisième rapport 
(suite). — Dossiers des communes jouissant de biens 
patrimoniaux : Rerlats, le Rez de Relfortés, Roissezon 
d'Augmontel , Rrassac de Relfortés, Rrassac de Gastelnao, 
Rriatexte, Cambounés, Casteinau de Rrassac, Castres' 



Digitized by 



Google 



SÉRIE C. — ADMINISTRATION DIOCÉSAINE DE CASTRES. m 



Espérausses , Fiac et Gijounet. — Les instructions por- 
tent : indiquer la nature de chaque bien , le titre en 
yertu duquel on en jouit, s'ils sont affermes ou en régie, 
le revenu qu'on en retire. Chaque dossier renferme 
un certificat des consuls et les derniers baux des biens 
patrimoniaux. 

G. 4,110. (Liasse). — - 60 pièces, papier. 

1734. — Vérification de Tétat des communautés 
du diocèse , par M. Du Roquan. — Troisième rapport 
(suite). — Dossiers des communes jouissant de biens 
patrimoniaux : Labastide Saint-Georges du Marais , La- 
cabarède, Lacaune, Lacrouzette, Mondragon, Nages, 
Roquecourbe, Saint- Amans Valtoret, Saint-Gervais ville, 
Valdurenque et Viane. — Tableaux récapitulatifs. — 
Tableau dressé par le syndic et représentant l'état du 
diocèse relativement aux presbytères. 

G. 1,111. (Liasse.) — 80 pièces « papier. 

1734. — Vérification de l'état des conwnunautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Quatrième rapport : 
biens abandonnés ou incultes. — Communautés ayant 
plus de 400 sétérées de biens de cette catégorie : Arifat, 
environ 400 sétérées de rochers innaccessibles et quel- 
ques broussailles où vont paître les chèvres. Augmontel, 
500 sétérées. Berlats, i ,554 sétérées de genêts et bruyères. 
Le Bez, 3,854 sétérées formant une bonne partie du 
Sidobre, le reste sur de hautes montagnes glaciales; 
l'intendant a autorisé l'élève des chèvres. Boissezon d' Aug- 
montel, 2,000 sétérées au Sidobre. Boissezon deMat- 
viel, 3,018 sétérées, couvertes de neige pendant tout 
l'hiver. Brassac de Belfortés, 526 sétérées produisant 
en moyenne 3 setiers et soumises à un droit de cham- 
part, qui, joint à la dtme, prélèverait 6 setiers. On 
ne les cultive pas. Brassac de Castelnau , 450 sétérées 
en montagnes. Brousse, 3,052 sétérées de bruyères. 
Burlats, 1,000 sétérées de rochers au Sidobre. Caban- 
nes et Barre, 4,72-1 sétérées de fougères et bruyères. 
Cambounés et Lavalette, 4,500 sétérées de terrains secs 
et ingrats qui ne produiraient pas ce qu'exigerait la 
dîme. Caucalières, 484 sétérées. Castelnau de Brassac, 
6,816 sétérées de bruyères et genêts, qu'on arrache 
tous les quinze ans et qu'on brûle , avec la cendre on 
fait produire du seigle. Castres , 3,000 sétérées de ter- 
rain dont la surface a été enlevée par les eaux. Escroux, 
729 sétérées. Espérausses, 1,669 sétérées qu'on exploite 
comme à Castelnau. Fiac, 425 sétérées. Ferrières, 4,000 
sétérées. Gijounet, 1,400 s^rées exploitées comme à 



Castelnau. Graulhet, 1,000 sétérées de bousigues où 
vont paître les bêtes à laine. Lacaune, 2,357 sétérées 
en montagnes. Lac^ze , 4,000 sétérées dont une partie 
est exploitée comme à Castelnau. Lacrouzette, 4,000 
sétérées au Sidobre. I-e Laux, 500 sétérées. Missëcle, 
482. Moncouyoul, 500. Montfa, 600. Monllédier et Pont 
de Larn, 2,254. Montredon, 4,239 sétérées de rochers 
en grande partie. Nages, 4,559 sétérées, enparHesur 
les pentes d'une haute montagne. Puycalvel, 4,576 sété- 
rées de bruyères. Janes 2,500 sétérées. Roquecourbe, 
600. Rouairoux, 4,737 sétérées de rochers. Sauveterre, 
464 sétérées. Sénégas ,2,449 sétérées de rochers. Saint- 
Amans Valtoret, 4,374 sétérées, partie en rochers, 
partie de saignes ou terres aquatiques. Saint-Julien 
du Puy, 4,200 sétérées. Vabre, 2,490 sélérées de mon- 
tagnes. Veiiès et Cheffouls, 4,700 sétérées. Viane 6,313 
sétérées exploitées comme à Castelnau , et l'on rend au 
propriétaire un setier de seigle par séléréc. Le Vin- 
trou, 4,030 sétérées de montagnes. — Tableaux réca- 
pitulatifs : 475 sétérées de biens abandonnés; 80,503 
de biens incultes. 



G. 1,H2. (Liasse.) — 78 pièces, papier. 

f V34. — Vérification de l'état des communautés 
du diocèse, par M. Du Roquan. — Sixième rapport : 
compoîx, brevettes et archives. — Communes vérifiées, 
avec indication de la date du compoix et de l'existence 
d'archives : Ambres (4608), archives. Arifat (4560). 
Augmontel (4 649), archives. Rerlats (4 687) . Le Rez (4 525), 
archives. Roissezon d' Augmontel (4593), archives. Rois- 
sezon de Matviel (4749). Rrassac de Relfortés (4584), 
archives. Rrassac de Castelnau (4584), archives et in- 
ventaire jusqu'en 4700. Brazis (1638). Rriatexte (1748), 
archives et inventaire. Brousse (4598). Burlats (1595). 
Cabanes (1600). Cabannes et Barre (1612). Cambounés 
(1541). Carbcs (1684). Castanet (1645). Castelnau de 
Rrassac (1728), les archives dispersées et les détenteurs 
refusent de les réintégrer. Castres (1592), archives an- 
ciennes, considérables, mais dans le plus grand dé- 
sordre. Il existe des inventaires. Caucalières (1577). 
Le Contrast (1633). Cuq (1595). Damiatte (1612). Es- 
croux (1665). Espérausses (1577). Ferrières (1655). Fiac 
(1639). Frégeville (1603). Gibrondes (1635). Gijounet 
(1715). Graulhet (1594), les archives sont dans une 
armoire sur la tribune de l'église. Janes (1688). La- 
bastide Moulayrès (1 597) . Labastide Saint