Skip to main content

Full text of "Les portraits aux crayons des xvie et xviie siècles conservés à la Bibliothèque nationele Notice ..."

See other formats


Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



\loi\ <L.\ 




. / 



LES 



[ PORTRAITS AUX CRAYONS 



DES 



XVP ET XVIP SIÈCLES 

CORBKBTiS 

A LA BlBLlOTIIÈQLrb: NATIONALE 

(1525-1646) 

' NOTICE, GATALOGOE ET APPENDICE 
Henri BOUCHOT 

ASCa» ÉLÈ71 DE L'ÉCOLX DU CHARTIfl, ATTACHÉ AU CABIXBT DES XSTAMPSa 



Owr^fê honoré fwat wwwriptitn en MUiiMre de Pbuiruetim fmWquê §t eu BwZ'Artt 



Avec deux Ponraits en fac«8imll9 



PARIS 

H. OUDIJL-ET 0", HBRAIttES-ÊDITEUBS 

51, BUE BONAPARTB, 61 
POITIERS, 4, RUE DE l'ÉPERON, 4 

1884 



1 



/j.L 



I 



^■S 



LES 



PORTRAITS AUX CRAYONS 



DES XVI» ET XVIP SIÈCLES 



v« 



I 



i 



POITIKRS. — TYPOGRAPHIE OUDIN. 



L. 






1 



Tan^juoT auiÀw 



«ijMsca 



•1] ' 



f.O Q .\, )iti^ttv>8 9'ïUti9C\ vrb «ovifi*?'.)) 



f « 



\l |{S 



>l, ■ 



MÀHIE TOUJHET 



DXPUIB 



DAME d'ENTRiGUES 



{Crayon du peintre spnant J. L C.) 



K 



i 



-J 



LES 



PORTRAITS AUX CRAYONS 



DES 



XVP ET XVIP SIÈCLES 

CONSERVAS 

A LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE 

(1525-1646) 

NOTICE, CATALOGUE ET APPENDICE 

PAR 

Henri BOUCHOT 

AXCnCN ÉLfeVlS DK L'dCOLK DEfl CIIABRS, ATTACHA AU CABINET DRâ ErtTAMPRft 



Ouwntgt honoré tCune utÊteription in Mlni$téf* de nnêtruetion fuMiquo ot dot Beomt- Arit 



At80 deux Portraits en fao-aimile 



PARIS 

H. OUDIN ET C", LIBRAIRES- ÉDITEURS 

61, BUK BONAPARTB, 61 
POITIERS, 4, RUE DE l'ÉPERON, 4 

1884 



r.) 



/■ 
»*-, 



Ç22 MAY Pd 



INTRODUCTION 



Les crayons ont eu pendant tout le xvi* siècle une faveur qui 
semble avoir souvent dégénéré en passion. Les amateurs de ces 
portraitures légères et peu coûteuses composaient des albums 
d'amis, que Ton ne saurait mieux comparer qu'aux photographies 
dont la plupart des familles font des collections. D'abord limitée 
à la représentation des princes et des grands personnages, la 
mode des crayons se généralisa : les peintres recueillirent çà et 
là les portraits, qu'ils recopiaient ensuite suivant le choix et le 
caprice des amateurs. De là proviennent ces albums évidemment 
dessinés par le même artiste, répétés tant de fois qu'on ne le 
saurait dire, et dont la manière hâtive et négligée témoigne de 
la rapidité avec laquelle le dessinateur expédiait ses copies. Il 
n'y avait plus guère alors de différence entre ces diverses repro- 
ductions que dans le classement respectif des personnages re- 
présentés. Tel mettait en tête de son album le roi et la famille 
royale (1); tel autre donnait le premier rang à des parents ou à 



(1) M. 6. Fillon, dans sa Galerie de portraits de Duplessia-Mornay, au château 
de Saumur, dit très bien a que dans cette galerie devaient se trouver beaucoup 
a de ces copies officielles que les princes et les grands seigneurs distribuaient 
a en présent, et de ces répétitions d'après les originaux typiques ». (Paris, 
Quentin. 1879, in-S"*, p. 44.) Parmi les objets inventoriés après décès chez 
Duplessis-Mornay, se trouvait o un cayer de portrez dessinez relié de maro- 
quin verd aux armes de Monsieur et Madame (Duplessis-Mornay) ». On le voit, 
c'était un usage à peu près général. 

Le plus curieux de ces recueils de crayons, au point de vue iconographique, 
a disparu aujourd'hui ; c'est un album que Mariette assurait être annoté par 
Brantôme, et qui fut vendu à la mort de ce célèbre collectionneur, sous le 

1 



INTBODUCTION. 



des connaissances ; mais^ pour difTérentes que fussent les pagi- 
nations du livre, « l'homme de mestier », comme on appelait 
l'artiste, ne laissait pas que de conserver le même type à chacun 
des portraits ; ce mode de publication explique pourquoi tant de 
' portraits du xvi** siècle sont faits par des peintres vivant vingt ou 
trente ans après la mort du personnage représenté. 

Une des causes de la multiplication des crayons fut aussi la 
peinture sur émail (1). Les émaillistes copiaient pour leur usage 
les albums à la mode; mais les t^onditions particulières et leur 
procédé de reproduction spécial ne fournissent guère que des 
spécimens fort médiocres, dans lesquels on a peine à reconnaître 
les physionomies. Nous aurons occasion, dans la suite, de signaler 
quelques-uns de ces recueils. 

Et cependant, malgré ces répétitions sans nombre, en dépit de 
cette production incessante, il ne se trouve plus guère d'anciens 
albums de crayons que dans quelques dépôts publics; les parti- 
culiers qui en possèdent aujourd'hui sont rares, et encore n'en 



n» 1414. Acheté par Horace Walpole, en 1775, le recueil passa depuis aux 
mains de M. Boone, qui Tacheta 63 livres en 1842, soit 1,500 francs environ. 
Depuis, il ne nous a pas été possible de rien savoir sur le sort de ce volume 
si particulièrement intéressant; nous avons dû nous contenter des quelques 
mots qui lui sont consacrés dans le Cabinet de l'amateur, 1. 1, p. 447. Cependant 
nous ne serions pas étonné d'apprendre que la collection de Castle Howard 
publiée par R. Gower fût ce recueil. L'écriture en ressemble un peu à celle 
de Brantôme, mais elle n'est sûrement pas de lui. Ce doit être une erreur de 
Mariette. 

(l) Les Archives de l'Art français, t. HI, p. 41, donnent une commande de 
bijoux émaillés faite en 1571. Entre autres particularités, on y voit que le des- 
sinateur devra faire aussi un livre de portraits destinés à la duchesse de 
Savoie. On retrouve alors une énumération de personnages, la plupart morts 
depuis longtemps. D'après les termes de la demande, on voit que Catherine 
de Médicis, qui faisait la commande, savait que l'orfèvre avait chez lui des 
modèles-types d'après lesquels un artiste quelconque pourrait travailler. 

Dans un article du vol. I des Nouvelles Archives de l'Art français, p. 207-8, 
M. Â. de Montaiglon émet aussi cette opinion que les albums de crayons ser- 
vaient aux médaillistes. 



INTRODUCTION. 



fait-on cas que depuis vingt ou trente ans à peine (1). Avant le 
livre de M. Niel, dont nous allons parler longuement dans cette 
introduction, on n'avait considéré les crayons qu'au point de vue 
délicat de l'art pur ; or, la plupart d'entre eux n'étant que de 
misérables copies sans Fombre de valeur ou d'importance, il 
8*enimivait que ces dessins demeuraient enfouis dans les dépôts, 
sans que nul songeât à les étudier. Et si de hasard l'un de ces 
albums méprisés passait dans un catalogue de vente ou dans un in- 
ventaire de bibliothèque^ on ne manquait point d'en attribuer la 
paternité à Clouet, comme sî Clouet eût été le seul dessinateur, 
le seul peintre du xvi* siècle. Il y a sous le nom de ce praticien, si 
prodigieusement fécond, des œuvres datées de 1520 et d'autres 
de 1595, des merveilles de dessin et de pitoyables essais, rappro- 
chés et confondus par des enthousiasmes maladroits : c'était 
ruiner à jamais la réputation du* peintre que de le charger de 
tous ces méfaits ; heureusement que les dates démentaient les 
attributions» 

L'idée de tirer des crayons, bons ou mauvais, des renseigne- 
ments purement iconographiques n'est point ancienne : j'ai 
nommé M. Niel, tout à l'heure ; avant lui, je ne vois personne ; 
après lui, on ne trouve guère que des tentatives sans portée. 
Il faut reconnaître combien l'étude des crayons, à ce point de vue, 
est une tâche ingrate et périlleuse.' Les indications manuscrites, 
souvent écrites par l'artiste même sur le dessin, sont loin d'être 
toujours d'une exactitude rigoureuse : les erreurs proviennent 
des copies dont nous parlions plus haut. L'artiste, reproduisant 
une tête d'après une esquisse, était plus facilement trompé par 
des similitudes de noms ; l'erreur, une fois commise, se perpé- 



[[) Citons MM. Courajod et de Monbrison. M. de Monbrison a acquis les siens 
de M. Niel. 



INTRODUCTION. 



tuait par les reproductions ultérieures, et il n'était pas rare de 
voir un nom, donné à faux, se répéter jusqu'à l'époque où la 
gravure venait le consacrer définitivement. 

Le présent travail est un catalogue des crayons aujourd'hui 
conservés à la Bibliothèque nationale. Le but que l'on s'est 
proposé est de donner un nom aux personnages dessinés, en 
procédant méthodiquement, par comparaisons, par preuves in- 
trinsèques ou extrinsèques, par tous moyens de critique en 
usage. L'importance que prend de nos jours la science du por- 
trait, le nombre restreint des crayons de cette époque que la gra- 
vure a vulgarisés, réclamaient un travail plus détaillé que ne le 
sont les inventaires ordinaires. ^Et bien que l'on puisse dire de 
beaucoup des crayons de la Bibliothèque ce que M. Léon de 
Laborde écrivait en 1855 des dessins de Castle Howard, à savoir 
« que cette collection, qui, au point de vue de l'art, est d'un carac- 
« tèretout à fait banal et commercial, a une véritable importance 
« iconographique (1) », il faut reconnaître aussi que le Cabinet 
des Estampes possède les œuvres les plus remarquables en ce 
genre, et que le travailleur y trouve mieux qu'une simple et ba- 
nale constatation de ressemblance entre divers portraits d'un 
même personnage. Comme nous le verrons dans la suite, les 
dessins de valeur sont presque la majorité de ceux conservés à 
la BibHothèque, et l'on ne saurait nier que le contraire eût étonné. 
Longuement et patiemment réunis par les anciens conservateurs, 
soit que les dons particuliers ou que des acquisitions heureuses 
en eussent enrichi le dépôt, on peut dire que les meilleurs crayons 
se groupèrent peu à peu dans le Cabinet, au point de s'y trouver 



(1) L. de Laborde, Addit. à la Renaissance des Arts, p. 645. Voyez, à la fin 
de notre livre, ce qui est dit du travail de lord Ronald Gower sur cette collec- 
tion. 



INTRODUCTION. 



aujourd'hui au nombre de près de 800 pièces, parmi lesquelles 
150 au moins sont des productions absolument hors de pair. On 
voit que l'intérêt iconographique se double ici d'un attrait d'ordre 
plus élevé et bien fait pour séduire. Préoccupé d'abord de mettre 
un nom vrai sur toutes ces portraitureSj nous fûmes bientôt en- 
traîné à faire des attributions, tant les manières personnelles des 
divers artistes se distinguaient dans le mélange des collections 
alphabétiques. Ici nous devons le dire, et ce sera notre seul droit 
à la bienveillance des érudits, nous marchions dans une voie 
toute nouvelle pour nous ; de plus, il ne parait pas que nul autre 
se soit jamais avisé de grouper entre eux ces légers pastels. 
M. Niel, qui devait tenter de restituer à plusieurs artistes du 
xvi** siècle les œuvres qu'il croyait être leurs, mourut avant d'a- 
voir publié cette partie si attendue de son ouvrage ; les autres 
comme nous l'avons dit déjà, ne connaissaient guère que Clouet, 
soit qu'ils eussent à déterminer un panneau, ou à décrire un 
crayon. J'excepte M. Léon de Laborde, juge excellent en ces ma- 
tières, et qui se garde bien, en amateur prudent et avisé, de for- 
muler aucune opinion définitive. 

Notre catalogue est donc la détermination, aussi approfondie 
qu'il nous a été possible de le faire, des noms et des qualités des 
seigneurs ou des dames, dessinés par les anciens artistes ; ce 
premier résultat une fois obtenu,et pour rester dans les traditions 
iconographiques de la Bibliothèque, nous avons classé respecti- 
vement chacun à sa place rigoureusement alphabétique, en mul- 
tipliant les renvois, pour ceux qui ont plusieurs noms. Etudiant 
alors chacun des crayons au point de vue de sa composition par- 
ticulière, nous lui avons donné une lettre correspondant soit à 
un recueil constitué par un artiste anonyme, soit à un peintre 
connu et signant ses œuvres, comme faisaient les Dumonstier, 
soit enfin à un collectionneur, comme les Du Bouchet ou Bri- 



6 INTRODUCTION. 



sacier. Malheureusement, à part trois peintres dont nous croyons 
pouvoir reconnaître à peu près sûrement le procédé, nous devons 
nous borner, pour les autres, à de simples hypothèses, mais ces 
hypothèses mêmes seront un progrès, puisqu'elles seront hasar- 
dées pour la première fois, avec F espoir de provoquer de nou- 
velles découvertes. Ainsi, nous l'avouerons simplement, malgré 
M. Reiset, malgré M. de Laborde, nous nous refusons absolu- 
ment à rien attribuer d'authentique à Janet Clouet. Le beau des- 
sin du Louvre que M. Reiset croyait être de cet artiste célèbre est, 
à n'en pas douter, de Quesnel (1), lequel signa au moins une de 
ses œuvres, le portrait de son père, publié par M. Niel, en tête 
de son ouvrage, et conservé à la Bibliothèque nationale. Qui 
avait pu faire songer à Clouet? Je ne le saurais dire, mais je ne 
crois pas qu'aucune preuve matérielle ait jamais donné raison à 
M, Reiset. 

Voici, pour plus de clarté, le tableau des lettres mises par nous 
sur chacun des crayons et indiquant leur provenance, ou le nom 
de l'artiste qui les a dessinés : 

^ — Portraits de personnages de la cour de François I", 
autrefois attribués à M°** de Boisy (Recueil recon- 
stitué). — Auteur anonyme. 

A* — Copies d'après les portraits A (Recueil divisé). — Au- 
teur anonyme. 

B — Portraits de la cour de François I", provenant du cabi- 
net Brisacier (Recueil divisé). — Auteur anonyme. 

c — Portraits de la cour de François P*", provenant de la 
Sorbonne (Recueil constitué). — Auteur anonyme. 



(1) Voy. ci-après portrait L. 



INTRODUCTION. 



^ — Portraits du milieu du xvi^siècle, de provenance incon- 
nue, mais de facture semblable. — Auteur anonyme. 

* — Portraits du milieu du xvi* siècle (Recueil divisé). — 

Auteur anonyme. Boutelou ? 

' — Portraits du milieu du xvi* siècle, dont le recueil an- 
cien fut détruit par Thumidité (Recueil divisé). — 
Auteur anonyme. 

<* — Portraits de 1560-70, provenant de Lécurieux en 1825 
(Recueil constitué). Il renferme trois mains différen- 
tes. Ga (?), Gb, François Clouet (?), Gc, Benjamin 
Foulon. 

H — Portraits de la fin duxvi® siècle, recueillis par MM. du 
Bouchot, et connus depuis peu sous le nom de collec- 
tion Villeflix (Recueil reconstitué en partie). Il ren- 
ferme trois mains : Ha (?>, Hb (Etienne ou Cosme 
' Dumonstier?), Hc (?), Hd (Lagneau). 

ï — Portraits d'une collection de la fin du xvi* siècle et du 
commencement du xvu* siècle (Recueil divisé). — Au- 
teur anonyme. 

J — Portraits de toutes mains (Gb. Gc, Hb, etc.), prove- 
nant de la Bibliothèque Sainte-Geneviève. 

* — Portraits d'un artiste signant J. D. C, que l'on croit 

être Jean de Gourmont. La plupart de ces crayons, 
provenant de Sainte -Geneviève, porteront la men- 
tion J. K. 

I- — Portraits de Quesnel. Ceux de ces crayons provenant 
de Sainte-Geneviève porteront J. L. 

^ — Portraits de la main de Pierre Dumonstier. Cîeux de 
Sainte-Geneviève porteront J. M. 

^ — Portraits de Daniel Dumonstier. Ceux de Sainte-Gene- 
viève porteront J. N. 



8 INTRODUCTION. 



— Portraits médiocres, conservés dans la collection 
d'UxelIes, et qui doivent avoir été copiés dans la chro- 
nologie collée de L. Gaultier. 

^ — Portraits d'un apprenti de 1580 (élève de Cîousin?). 

Avant d'entrer dans le détail de ces recueils différents, disons 
un mot des Anciens Catalogues des portraits dessinés du Cabinet 
du Roi. 



I 



ANCIENS CATALOGUES. 



Le P. Lelong. — Joly père et fils y gardes du 
Cabinet des Estampes. — M. Niel. — M. L. de Laborde. 

Le plus ancien catalogue des crayons conservés au Cabinet 
du Roi fut composé, à la fin du xvm* siècle, par le P. Lelong, et 
intercalé par lui dans son Appendice à la Bibliothèque historique 
de la France (1). Nous ne parlerons point longuement de ce tra- 
vail, qui n'est, à proprement parler, qu'un simple dépouillement, 
Lelong s' étant contenté de donner telle quelle la lettre ancienne 
des crayons du Cabinet du Roi, sans identification ni descrip- 
tions. Il avait ajouté à son inventaire alphabétique Ténumération 
des portraits dessinés du cabinet Fontette, que le Roi n'avait pas 
acquis, comme cela avait dû se faire d'abord. Nous nous hâtons 
de fixer ce point si souvent discuté, les crayons Fontette res- 



(1) Bibliothèque historique de /a France, nouvelle édition, augmentée par Fe- 
vret de Fontette, etc. — Paris, Hérissant-Didot jeune, 1768-78, 5 vol. in-fol. Quand 
nous parlons de Lelong, c'est pour conserver le nom du premier auteur de là, 
Libliothèque historique^ qui avait paru en 1739, en 1 vol. in-fol. 



INTRODUCTION.. 9 



tèrent à la famille, le Cabinet des Estampes n'acquit que la col- 
lection de l'histoire de France du célèbre amateur Bourguignon. 

Ce furent même les pourparlers engagés entre le Roi et M. de 
Fontette à ce propos qui appelèrent l'attention de Joly, le garde 
du Cabinet, sur les crayons dont il avait le dépôt ; il en fît un in- 
ventaire, en même temps qu'il dressait la liste de ceux de M. de 
Fontette qu'il s'agissait d'acheter, pour éviter les doubles emplois 
et les acquisitions inutiles (1). Joly n'était point un historien, et 
en disant cela nous ne saurions diminuer en rien les très grands 
services rendus par lui à la collection d'Estampes de la Biblio- 
thèque. Son catalogue manuscrit des portraits dessinés, conservé 
aujourd'hui au département des Estampes, série Ye 68, est un 
in-folio de 40 feuillets environ, dans lequel se trouvent sommaire- 
ment décrits et inventoriés à'ia hâte les crayons du cabinet Fon- 
tette d'abord, et à leur suite, afin de rendre les constatations plus 
faciles, ceux du Cabinet passés depuis longtemps à la Bibliothè- 
que par dons et acquisitions. Comme nous le disions plus haut, 
les crayons du président Fontette ne furent point acquis, et le 
garde des Estampes avait fait un travail en pure perte (2) ; il dut 
se contenter de mettre à la suite de chaque personnage décrit 
dans son catalogue la lettre F, pour indiquer que le portrait était 
resté aux héritiers de M. Fevret; il laissa sans indications les 
portraits possédés par la Bibliothèque. 

Quel était, à ce moment même, le nombre de ces portraits 
dessinés possédés par le Cabinet des Estampes? Joly nous Tap- 



(ifConsultez sur ces acquisitions le livre de M. le vicomte Henri de Laborde, 
Le Département des Estampes à la Bibliothèque nationale Paris, Pion, 1875, 
in-8o. 

(2) Vraisemblablement, le travail d'inventaire avait été fait par Fontette, qui 
avait collaboré à l'édition de Lelong. Peut-être Joly n'avait-il que transcrit 
simplement les listes du collectionneur 



10 INTRODUCTION. 



prend en quelques mots , et c'est là tout ce que nous avons 
pu savoir de la provenance de ces recueils. A Falbum A, le 
plus ancien de tous, probablement, entré à la Bibliothèque du 
Roi au XVI' siècle, étaient venus s'ajouter quelques débris du re- 
cueil E, du recueil F, et, en 1677, plusieurs dessins de l'Album B 
vendus par M. Brisacier. Par Gaignières, au xvm" siècle, les col- 
lections de MM. du Bouchet, que nous avons pu reconstituer, en 
dépit des emprunts de Clairambault, les portraits I et quelques 
rares épaves avaient grossi le nombre. C'était, en somme, plus 
de 250 à 300 pièces à cataloguer, parmi lesquelles celles de la col- 
lection du Bouchet étaient de la dernière importance et du plus 
haut intérêt iconographique. Joly y consacra tous ses soins; mais, 
nous l'avons dit, il était mal préparé à des travaux de ce genre. 
La phraséologie de son siècle le servit médiocrement; il lut peu 
les lettres anciennes, comprit mal ou pas du tout les remarques 
manuscrites que les amateurs ou les artistes y avaient inscrites, 
et, loin de chercher à identifier les personnages, il se perdit dans 
des considérations d'ordre politique ou moral qui n'avaient rien 
à faire en l'espèce. Il n'est guère de dames du recueil A qu'il ne 
flétrisse outrageusement du nom de maîtresse de François I*' ; 
c'était une tendance du xvm* siècle, à laquelle les érudits seuls 
pouvaient se soustraire. Pour les costumes, il n'est pas plus 
heureux. Louise de Savoie, habillée à la mode de 1515, porte 
pour lui un costume de religieuse. Dona Manrique, dame d'hon- 
neur d'Éléonore d'Autriche, devient « un jeune prince, la toque 
« en tête, avec le collier de l'ordre ». 

Aussi bien, Joly ne composait-il point toujours son catalogue, 
et copiait-il des listes plus anciennes. Nous l'avons surpris à ce 
démarquage dans l'énumération qu'il fournit des crayons Brisa- 
cier, dont le Cabinet n'avait acquis que la moindre partie. Sa liste 
est complète, et on y voit figurer ceux des crayons passés, lors 



INTRODUCTION. 11 



de la vente, dans des collections particulières. Ce n'était donc 
qu'un travail de transcription, et non plus un catalogue. Nous 
aurons occasion de parler de ce fait à propos du recueil B. 

Il serait oiseux, nous le répétons, de pousser trop loin ces 
critiques, d'abord parce que Joly, n'ayant rien publié, peut 
toujours être présumé capable de mieux faire ; ensuite, ces des- 
sins n'avaient point, à cette époque, pris l'importance que des 
travaux modernes leur ont donnée. Il fallut plus d'un grand demi- 
siècle de critique historique, et la publication du bel ouvrage de 
Niel, pour que la renaissance se fît de ces œuvres légères. 

Si nous parlons, dans cette sèche énumération de catalogues, 
du livre de M. Niel (1), ce n'est point dans le dessein de rabaisser 
son œuvre. Nous l'eussions même réservée pour une place moins 
aride, s'il ne s'était fait en quelque sorte justiciable de cet examen 
par l'état qu'il donne des portraits de notre recueil A (2). Mais, 
hâtons-nous de le dire, le remarquable ouvrage de M. Niel, écrit 
et composé littérairement, dépasse les catalogues ordinaires de 
tout son style charmant et admirablement approprié au sujet. 



(i) Niel, Portraits des personnages français les plus illustres du xvi* siècle. 
Paris, Lenoir, 1848-56, in-foL avec planches gravées et publiées en couleur, fac- 
similé par Riffaut. Le livre de M. Niel est ce qui a été fait de plus parfait dans 
ce genre d'études. C'est tout à la fois une œuvre littéraire et pleine d'érudition. 
Tout au plus pourrait-on lui faire reproche de sacrifier parfois à Tanecdote 
un peu controuvée. 

(2) M. Niel n'est pas très éloigné de partager ici une des illusions de Joly, 
qui voit sans hésiter dans ce recueil A les célèbres crayons de Madame de 
Boissy, sur lesquels François I*' aurait écrit des devises. C*est dans sa notice 
sur Agnès Sorel que M. Niel donne cette hypothèse, longtemps admise, mais 
détruite depuis par la publication de M. Rouard intitulée : Notice d'un recueil 
de crayons.., enrichi par le roi François Z" de vers et de deoises inédites. Paris, 
Aubry, in-4*, 1863. (Voyez ci-après notre Appendice sur les crayons étrangers à 
la Bibliothèque nationale.) Joly avait désigné ainsi les crayons A dans son cata- 
logue : « Anciens portraits dessinés au crayon mêlé de pastel, dont quelques- 
c uns par Madame Gouffier de Boissy, femmedu gouverneur du Roi ». Catal. Ye 68, 
fol. 7. 



12 INTRODUCTION. 



Le petit catalogue, ou plutôt la Jiste des crayons A de la Biblio- 
thèque nationale intercalée par M. Niel dans sa notice d'Arthur 
de Goufïier, est une simple note à son ouvrage, et il a traité trop 
en note ce passage intéressant. Ses identifications se bornent aux 
personnages les plus importants; il laisse les autres avec les 
mentions manuscrites du portrait, sans chercher à leur donner 
un nom plus intelligible. Il semble même que plusieurs de ces 
seigneurs du xvi* siècle aient été des inconnus pour lui (1). Sans 
doute Fauteur réservait ses recherches plus sérieuses pour 
les personnages qu'il se proposait de reproduire, et il faut avouer 
que, pour ces derniers, il ne reste guère à faire après lui. Nous 
aurons, d'ailleurs, plus d'une occasion de revenir sur cette rapide 
esquisse de l'œuvre de M. Niel, dans le courant de cette introduc- 
tion ; contentons-nous de dire que, le premier, il a rendu aux 
crayons la place iconographique et artistique qui leur convient 
dans l'École française. 

Après M. Niel, M. de Laborde, dans la Renaissance des Arts (2), 
publia une liste des portraits A et des portraits G conservés à la 
Bibliothèque nationale, à la suite d'une longue dissertation sur 
Jean Fouquet et ses élèves. A part quelques légères inexactitudes, 
que nous signalerons en donnant le catalogue des mêmes por- 
traits, on peut dire que le travail de M. de Laborde est le plus 
complet dans ce genre. Comment se fait-il, cependant, qu'un juge 
aussi éclairé ait pu voir si mal un méchant crayon de la collection 
Brisacier, qu'il l'ait pris pour une aquarelle d'abord, et pour une 



(t) M. Niel n'identifie pas : Madame de la Rochefoucauld, M, de Mouasy, le 
baron de AfermandCy le sieur de la Ferlé, le sieur de Taix, Madame du Vigeant, 
la baillive de Caen, Mlle Bry, Mlle de Loué, Mlle de Langueowez. 

(2) Léon de Laborde, /îe naissance des Arts à la cour de France^ 4 vol. en 
2 tomes. Les portraits G, dont il donne la liste, avaient été acquis par Joly fils, 
pour la Bibliothèque, à M. Lécurieux, moyennant 500 fr., en 1825. Aujourd'hui, 
chacun de ces dessins vaudrait cette somme. 



INTRODUCTION. 13 



aquarelle du xv* siècle ensuite? Ce fait serait inexplicable si M. de 
Laborde n'avait pris soin d'avouer que, se trouvant loin de Paris, 
il n'avait pu faire toutes les constatations d'usage. 

Cest un médiocre crayon, copié vers le milieu du xvi" siècle et 
représentant Agnès Sorel : au bas du dessin, une main contempo- 
raine, peut-être celle de l'artiste, peut-être celle du collectionneur, 
avait écrit à l'encre : « La belle Annes ». La dame y est re- 
présentée dans le type si connu des amateurs, avec le nez un 
peu fort, la tête couverte d'une sorte de calotte emboîtant la nuque, 
et le haut de la poitrine découvert. Nous le répétons, ce n'est là 
qu'une méchante reproduction de cette même physionomie ré- 
pandue dans tous les albums du temps, sans doute d'après une 
œuvre plus ancienne, mais dont les copies, antérieures à 1515 ou 
1520, sont encore inconnues. Laissant de côté le même dessin de 
notre recueil A, beaucoup meilleur, et déjà reproduit dans l'ou- 
vrage de M. Niel (1), M. de Laborde se lance sur cette fausse 
piste, voit dans l'écriture du xvi* siècle une écriture contempo- 
raine de Fouquet, et dans le crayon une œuvre, sinon de Fouquet 
lui-même, tout au moins de son école et de ses imitateurs. Cette 
démonstration était-elle si nécessaire à la thèse que veut soutenir 
M. de Laborde, à savoir : que Jean Fouquet est bien l'auteur du 
célèbre panneau de Notre-Dame de Melun, aujourd'hui conservé 
au Musée d'Anvers? On sait que la figure principale, celle de la 
Vierge, est représentée dans ce tableau sous les traits d'Agnès 
Sorel : ceci est un point admis, et personne ne le contestera sé- 
rieusement (2). Mais s'ensuivrait-il que Fouquet fût nécessaire- 



(1) Voyez Niel, Portraits des personnages illustres, t. 1. Le volume de M. Niel 
n'étant point paginé à la suite, mais simplement par fascicules, est peu com- 
mode à citer. 

(2) Le tableau d'Anvers est un ex-voto, d'abord conservé à N.-D. de Melun et 
depuis transporté à Anvers, à la suite d'accidents que tout le monde connaît. 



14 INTRODUCTION. 



ment l'auteur de cette pcnrtraiture, au cas même où il eût dessiné 
lui-même le crayon qui nous occupe ? Voilà ce qui est plus diffi- 
cile à admettre; et j'avoue ne point partager la manière de voir 
de M. de Laborde sur ce point. Quoi qu'il en spit, toute la dé- 
monstration repose sur un principe erroné : la prétendue aqua- 
relle de Fouquet n'étant qu'un mauvais crayon de la seconde 
moitié du xvi* siècle, il n'y a pas lieu d'en tirer des enseignements 
sur les artistes de cent ans auparavant. L'erreur de M. de La- 
borde est plus encore dans l'écriture que dans le dessin, c'est 
une erreur purement paléographique. 

Tels sont, brièvement énumérés, les quelques travaux de cata- 
logue faits sur les crayons de la Bibliothèque nationale. On le 
voit, sauf M. Niel, les autres amateurs n'ont guère traité le sujet 
que par devoir, la mode n'étant pas de ces œuvres si françaises. 
Il faut avouer, d'ailleurs, que la besogne était bien difficile, il y a 
quarante ou cinquante ans. Les comparaisons perpétuelles entre 
les dessins et les portraits gravés eussent été impossibles avant 
la constitution du recueil alphabétique de portraits de la Biblio- 
thèque nationale, où l'homme le moins préparé aux études his- 
toriques est toujours sûr de trouver ce qui a été gravé ou non sur 
un personnage, Tout imparfait que puisse paraître ce classement 
aux yeux des méthodistes ^ il faut avouer que les services rendus 
par lui sont bien supérieurs à ceux de l'ancien classement, qui 



(Cf. de Laborde, Renaissance des Arts, p. 704.) M. de Ijaborde voit dans ce ta- 
bleau la touche si personnelle de Jean Fouquet, ce que Michiels (Histoire de 
la peinture flamande, III, p. 173) contredit avec sa raideur habituelle. Je n'ai 
rien à apprendre à M. Michiels, mais il semble que les détails dont Fouquet 
chargeait ses miniatures se retrouvent bien dans le panneau. Quant au por- 
trait d'Agnès Sorel, Fouquet Ta prodigué dans ses œuvres ; je ne citerai que 
les miniatures de M. Brentano à Francfort, dans lesquelles se rencontrent plus 
de dix portraits d*Agnès. (Cf. V Adoration des Bergers, TAnnoncia^ion, etc.) Agnès 
était, en somme, la dame à la mode, et il n*est que raison de supposer Fouquet 
la prenant pour modèle de ses saintes 



INTRODUCTION. 15 



nécessitait des connaissances historiques très approfondies pour 
y chercher quelque chose. Nous avons suivi ce système dans 
notre travail, et nous avons simplifié ainsi nos fables. 

Après ce préambule indispensable sur les études antérieures 
concernant les dessins conservés au département des Estampes 
de la Bibliothèque, nous allons entrer dans le détail de chacun 
des recueils désignés ci-dessus par une lettre de l'alphabet. Ce 
système nous a paru le plus simple dans une énumération alpha- 
bétique comme celle que nous avons composée. En effet, les 
listes de ce genre ont coutume de mélanger singulièrement entre 
elles les bonnes et les mauvaiseï^ choses. Tel crayon excellent se 
trouve être ainsi voisin de la plus misérable composition. La let- 
tre du tableau que nous avons donné ci-devant apprendra au lec- 
teur à quel artiste il a affaire. Si, après les titres et les noms du 
personnage représenté, il trouve la lettre N, par exemple, il sait 
que le crayon est de la main de Daniel Dumonstier ; s'il y trouve 
une L, c'est Quesnel ; un Gc, c'est Foulon, et ainsi de suite. 

Voici le détail des recueils. 



II 



§ P^ — Portraits du recueil A (1530-37 ?). 

Ce recueil contenait primitivement 54 crayons, comme on le 
voit par l'ancienne numérotation; il n'en reste que 48 connus, 
dont 3 sont au Louvre, et 45 à la Bibliothèque. Ceux de la Biblio- 
thèque furent reliés en 1822, par les soins de Joly fils, avec d'au- 
tres crayons postérieurs. Les voici dans l'ordre des anciens 
numéros : 



16 INTRODUCTION. 



1 — MONSEIGNEVR.DE.GVISE 

2 — « 

3 — LA.ROYNE.DE.NAVARRE 

4 — [LA. ROYNE.CLAVDEj (Louvre) 

5 — [LA.DVCHESSE.DE.FERRARE.] (LoUVre) 

6 — « 

7 — « 

8 — « 

9 — MONSEIGNEVR.DE.BRESSVIRE 

10 — MONSEIGNEVR.DE.FLOREGE 

11 — LE.DVG.DALBANYE 

12 — c( 

13 — MONSEIGNEVR.LAMIRAEL 

14 — MONSEIGNEVR.de. BARBERYEV 

15 — MONSEIGNEVR.de. fiHANDIO 

16 — MONSEIGNEVR.DE.GIE.SON "" 

17 — MONSEIGNEVR.de. LESGVT 

MONSEIGNEVR.LE.GRANT 

18 — 

MAISTRE.DE.BOYSY 

19 — MONSEIGNEVR.DE.LAPALICE 

20 — MONSEIGNEVR.de. SPAROT 

21 — MONSEIGNEVR.DE.VAVDEMONT 

22 — monseignevr.de.movssy 

23 — monseignevr.de.lavtrect 

24 — madame.la.regente 

25 — [LA.ROYNE.HELYONNEVR] (LoUVre) 

26 — LE BARON.de. MERMANDE 

27 — [DONE.BEATRY] 

28 — <c 

29 — ESCVYER.de. MESDAMES 

30 — MADAME.DE.VIGENT 



INTRODUCTION. 17 



31 — monseignevr.de.laferte 

32 — monseignevr.de.thaïs (1) 

33 — madam0i8elle.de.landag 

34 — madame.de.chandio 

35 — la.baillyve.de cam 

36 — escvyer.de.messeignevrs 

37 — le.prevost.de.paris 

38 — madame.de.la.rochefovcov (2) 

39 — le.cappitaine.tavanes 

40 — la grant.seneschalle (3) 

41 — done.maricqve 

42 — beavvieoie 

43 — la.belle.agnes 

44 — MADAMOISELLE.de. LOVE 

45 — MADAMOYSELLE.DE.LANGEYOWET 

46 — [MADAME.DE.GIE] 

47 — LE.CONTE.DE.GENSSERRE 

48 — MADAMOYSELLE.BRY 

49 — LE.BARON.DE.BVEIL 

50 — LA.FILLE.AISNEE.DE.GIE 

51 — LA.FILLE.PESNEE.DE.GIE 

52 — CASAVLDE 

53 — MADAME.DE.CHASTEAVBRIAN^ 

54 — MADAME.DE.CANAPLES 

Telle est la suite des anciens numéros du recueil A. Sont-ils 
ceux qui furent mis lors de la composition de l'album? Nous ne le 
croyons pas, et voici les raisons qui nous font penser ainsi : 



(1) M. de Laborde imprime Tais. 

(2) M. de Laborde imprime la Ronghbfovcov. 

(3) M. de Laborde place ce personnage au n» 46^ 



18 INTRODUCTION. 



Le n" 16, qui est le portrait d'un Rohan-Gyé, porte une lettre 
singulière. Que veut dire cette qualification de son fils placée 
là sans raison, et qui, si on la prenait à la lettre, semblerait in- 
diquer que M. de Gyé était fils de M. de Chandio, lequel le pré- 
cède immédiatement ? Il faut bien croire que, lors de la composi- 
tion du livre primitif, le fils de Gyé suivait sa mère. Madame de 
Gyé (n** 46), et que les deux filles ainée et cadette venaient ensuite. 
C'est, d'ailleurs, cet ordre plus rationnel que leur donnèrent les 
conservateurs des Estampes, au moment où l'on fit relier l'album 
tel qu'on le communique aujourd'hui. 

Il serait donc très imprudent de baser quoi que ce fût sur cette 
numérotation postérieure à la constitution du recueil. Dès l'abord 
le n" 1 donné au duc de Guise nous avait paru un argument en 
faveur de l'attribution de nos crayons à un artiste de l'Est. Depuis, 
des doutes sérieux nous sont venus: d'abord parce que le duc se 
trouve égaré là tout seul, sans aucun membre de sa famille ; et 
qu'ensuite on ne saurait admettre comme étant la numérotation 
première, ces chiffres, mis tellement au hasard qu'ils détruisent 
entièrement un ordre préexistant. 

Aussi bien, l'album dut-il subir des mutilations et des transfor- 
mations. Nous retrouvons, en effet, au Louvre trois des portraits 
de notre série : la reine Claude, la reine Éléonore, et la duchesse 
de Ferrare, Renée (1). Le portrait de la reine Éléonore porte un 
numéro ancien, preuve évidente de la dispersion de l'album après 
la numérotation, et de son entrée à la Bibliothèque royale posté- 
rieurement à cette dispersion. 

Quand eut lieu cette entrée au cabinet du Roi? Nous n'avons 



(1) Au Louvre, leportrait de Claude portait autrefois un n°, aujourd'hui on l'a 
retiré; celui d'Eléonore porte le n*> 1918, et celui de Renée, le n^ 1355. La lettre mise 
au bas de ces portraits est bien la capitale si caractéristique des crayons A. 



INTRODUCTION. 19 



pu le découvrir. Le recueil provenait-il d'un don; était-il Tune 
des rares acquisitions faites au xvii" ou xviii® siècle ? Nous ne 
le saurions dire, la plus ancienne mention qui en soit faite étant 
celle de Tinventaire Joly, muet sur la provenance. On a long- 
temps pensé que ces crayons étaient l'œuvre d'une femme, Hé- 
lène de Hangest, dame de Boisy, femme du grand-maître précep- 
teur de François P^ Basée sur une anecdote du P. Saint-Romuald, 
rapportée dans son Trésor chronologique^ III, p. 303, cette opinion 
avait été empruntée par Joly, à peu près admise par Niel, et peu 
discutée par d'autres. On connaît l'histoire du Roi inscrivant ses 
devises au bas des dessins de la dame, et composant le gentil 
quatrain à la belle Agnès Sorel. L'histoire n'avait rien que de 
très vraisemblable, puisque, bon ou mauvais, le quatrain existait 
reproduit un peu partout (1), et que le P. Saint-Romuald affirmait 
l'existence de l'album dans le cabinet d'un curieux. Une seule 
chose manquait aux dessins du cabinet du Roi, c'étaient le qua- 
train et les devises; mais ce n'était là qu'un médiocre embarras 
pour des gens convaincus ; on expliquait par une mutilation de 
relieur la disparition de ces vers célèbres, et dans son catalogue 
Joly fils prenait grand soin de rétablir le texte du quatrain, comme 



(1) Le Roi avait composé le quatrain un peu en manière d'épi taphe. Voici le 
texte du Ms. français, 2372, fol. 134 v«, contemporain du Roi, qui donne le qua- 
train plus complet : 

Icy desaoubz des belles gist l'eslite. 
Car de louange sa beaultô plus mérite 
Estant cause de france recouvrer 
Qui tout cela que en cloistre penlt ouvrer 
Cloee nonnain ny en désert bermite. 

L'ouvrage du P. Saint-Romuald (de son vrai nom Guillebaud) se compose de 
3 vol in-fol. (Paris, 1642-47) sous le titre de : Trésor chronologique et historique, 
contenant ce qui s'est passé de plus remarquable et de plus curieux.,, depuis le 
commencement du monde jusqu'à l'an 1647. Le P. Romuald appelle Hé- 
lène de Hangest, Catherine de Hangest, erreur reproduite depuis, sauf par 
M. Rouard. 



20 INTRODUCTION. 



la restitution savante d'une chose disparue. Ce n'était que péché 
d'ignorance ; mais l'hypothèse avait son côté plausible, et nul n'y 
contredisait, lorsqu'un bibliothécaire d'Aix, M. Rouard, s'avisa 
de découvrir dans la Méjanes un album de crayons muni du 
fameux quatrain et des devises, dans une écriture du xvi* siècle. 
En 1863, il publiait sa découverte sous un titre alléchant (1). 

Mais la publication de M. Rouard était-elle si nécessaire à la 
démonstration contraire aux opinions de Joly et de Niel? En 
d'autres termes, les portraits de la Bibliothèque nationale ne 
portaient-ils pas en eux tous les éléments de critique nécessaires 
à leur détermination précise? Il faut reconnaître que si, et que 
rien ne manquait pour prouver combien le recueil A était loin 
d'avoir été cet original annoté par François P% à la date de 1519. 

Nous avions pour cette détermination deux moyens de preuves : 
le costume de nos personnages et les noms inscrits au bas de 
chaque dessin. Pour le costume, il s'agissait de limiter, entre deux 
dates extrêmes, la mode de tel chapeau d'homme, ou de telle 
coiffure de dame. Pour les noms, il suffisait de connaître à quelle 
époque précise les gens portraiturés portaient le nom de seigneu- 
rie qui leur est donné, lorsque — et c'est le cas de plusieurs — ils 
avaient changé de titres par héritages, ou par octroi royal. 

Chez les hommes du recueil A, le costume est, à peu de chose 



(1) Rouard, François I" chez M"« de Boisy. — Notice d'un recueil de 
crayons ou portraits aux crayons de couleur, enrichi par le Roi François I" de 
vers et de devises inédites , appartenant à la Bibliothèque Méjanes d'Aix,,. avec 
XII portraits lithographies en fac-similé. Paris, Aubry, 4863, in-4o. Ce travail 
avait été destiné à Touvrage de Niel, qui mourut avant d'avoir pu donner suite 
à son idée. 

M. Rouard le reconnaît lui-même, le Roi avait dû dicter ses vers, car ce n'est 
point son écriture. Il y a même lieu de supposer que les dessins ne sont pas de 
M"* de Boisy, en 1549. Nous réservons notre opinion sur cet ouvrage jusqu'à 
notre voyage à Âix, car les lithographies, fort médiocres, ne donnent aucune 
idée des dessins. 



INTRODUCTION. 21 



près, le même : il se compose uniformément d'un chapeau à bords 
relevés sur le front et ornés de passementeries d'or ou de mé- 
dailles, et de plumes. Le pourpoint monte au col et laisse passer 
une fine chemisette plissée, qui n'est point encore la fraise de 
Henri II, mais qui n'est plus le linon des tuniques découpées au 

carré, que l'on portait avant la bataille de Pavie. Le reste du 
costume ne nous importe guère ; les peintres en crayons ne des- 
sinaient leurs personnages qu'en buste. Chez les dames, c'est le 
chaperon à templette, chaperon d'origine italienne, emboîtant la 
tête, enserrant les oreilles dans deux cornettes descendantes, et 
orné d'un voile tombant sur la nuque et le dos. Le corsage n'a 
plus la pruderie des édits somptuaires de 1518 (1), il est décolleté 
le plus souvent au carré, souvent en rond, d'une épaule à l'autre, 
avec une chaîne d'or tombant sur la gorge, ou des colliers de 
perles au cou. 

On trouve, il est vrai, dans ce même recueil des hommes coiffés 
du chapeau noir à bords relevés, déjà de mode sous Louis XII, 
et porté jusqu'à Pavie (2); mais ces personnages sont tous 
des seigneurs morts antérieurement à 1525, comme Lautrec, 
Bonnivet ou La Palice, et copiés par le dessinateur sur des 
crayons plus anciens, pour composer un album de commande. 
De même, les dames affublées du long chaperon noir de Louise 



(1) M. Jules Quicherat, dans son Histoire du Costume^ p. 353, explique l'édit 
somptuaire de 1518, porté contre toutes les soieries de luxe, a Ce que nous ap- 
pelons soieries de luxe, écrit M. Quicherat, comprenait les draps d*or et d'ar- 
gent, le velours, le satin, le damas, le camelot, le tafTetas broché ou brodé d'or, 
même le taffetas uni de couleur cramoisie. • 

(2) Bien que les dates précises soient assez difficiles à fournir en sembLable 
matière, nous citerons à Tappui de notre thèse les jolis portraits du Ms. 13429 
de la Bibl. nationale (français réserve), datés de 1519. Ce sont les portraits de 
Arthur de Gouffier Boisy, fol. xxv v^ ; Bonnivet, xxxv; Lautrec, xxxvi; La Pa- 
lice, XLii v«; du connétable de Montmorency ÎQune, fol.ui; du Maréchal de Bouil- 
lon, LXXiii, et de Tournon^ lxxxvi y*. Tous ces portraits portent le chapeau à 
bords relevés dont nous parlons ici. 



22 INTRODUCTION.. 



dé Savoie, avec les corsages noirs légèrement échahcrés, qui 
les faisaient regarder par Joly comme des religieuses, sont 
toutes des dames mortes avant Pavie, ou fort âgées, posté- 
rieurement à cette date, et, partant, susceptibles d'attachement 
aux modes anciennes et au vieux chaperon de leur jeunesse. Ce 
que nous disons là ressort de l'examen approfondi soit des mi- 
niatures, soit des portraits de ces époques, et beaucoup aussi 
des remarques si judicieuses de notre vénéré maître Jules Qui- 
cherat, dans son Histoire du costume français (1). En thèse géné- 
rale, on peut dire que : 

Jusqu'à Pavie, le chapeau à bords relevés avec la grosse mé- 
daille d'or est de mode chez les seigneurs. Le pourpoint est 
échancré au carré et laisse passer une chemisette souvent plissée. 
Pour les dames, c'est le chaperon noir en béguin tombant sur 
les yeux, et le corsage échancré légèrement. Dates extrêmes ap- 
proximatives, 1515-1525. 

De Pavie jusqu'en 1537 ou 40, les hommes portent un chapeau 
à bords plats relevés sur le front et tombant par derrière, avec 
broderies d'or et plumes. Le pourpoint tend à emboîter le cou. 
Chez les dames, le chaperon à templette triomphe définitivement, 
prenant d'année en année de nouveaux ornements, torsades de 
perles, diadèmes d'or, joyaux divers, au fur et à mesure que l'on 
s'éloigne de 1518, année de l'édit sévère. Les corsages se décol- 
lettent progressivement chez Diane de Poitiers, madame de Châ- 



(l) J. Quicherat, Histoire du costume en France. Paris, Hachette, in-8°. Les 
sources auxquelles nous nous sommes reporte pour arriver à formuler une loi 
générale sont les crayons A, B, C de la Bibliothèque nationale, quelques por- 
traits p:ravés de Thcvet, les deux ouvrîiges publiés par lord Ronïild Gower sur 
les portraits conservés en Angleterre (cf. l'Appendice ci-après), la collection de 
MfifT le ducd'Aumalo, celle des portraits peints du Louvre et d"Azay-lc-Rideau, 
à M. le marquis do Hiencourt, les crayons d'Aix, publiés par M. Uouard, 
etc., etc. 



INTRODUCTION. 23 



teaubriand, madame de Canaples et la duchesse d'Etampes, 
toutes dames vivant à la cour après 1525. Dates approximatives 
extrêmes de ces modes, 1525-1540. 

Or, la majorité des portraits du recueil A est composée d'hommes 
et de femmes portant le costume de cette seconde période, soit de 
1525 à 1540 environ. N'eussions-nous que cette seule preuve, que 
nous eussions assigné comme limites à la composition du recueil 
cette période de 15 années. 

Mais les preuves purement intrinsèques résultant de Texamen 
approfondi de chacun des personnages et des comparaisons d'âge 
sont plus concluantes, et resserrent davantage le temps de la 
composition. Le duc de Guise, par exemple, portant l'ancien n** l 
de l'album, est ici un homme d'une quarantaine d'années; or la 
date de sa naissance étant 1496, nous voici près de 1536, ce que 
le costume confirme. Le baron de Bueil (n" 49) n'est point encore 
le comte de Sancerre, il ne le deviendra qu'à la mort de son neveu, 
en 1537. 

Les dames sont plus explicites encore. Les deux étrangères, 
Dona Anna Manrique (n** 41), et Béatrix Pacheco (n** 27), dames 
d'honneur d'Eléonore d'Autriche, ne furent connues à la cour de 
France que postérieurement au mariage d'Eléonore, soit 1530. 
De plus, nous voyons que la marquise de Rothelin est encore la 
fille puînée de Giéy elle ne se marie qu'en 1536. Nous ne parlons 
point de la reine Eléonore elle-même ; son portrait, dans le re- 
cueil A, ne saurait être antérieur à 1530 ; c'est le plus puissant et 
le plus convaincant de tous les arguments. 

C'est donc vraisemblablement entre 1530 et 1537 que furent 
dessinés tous les crayons du recueil A, sans doute en peu de 
temps, et non à diverses reprises, comme pourrait le laisser 
supposer la présence de gens tels qu'Arthur de Gouffier, mort 
en 1519, et d'autres sûrement dessinés après 1530, comme la reine 



24 INTRODUCTION. 



Éléonore. Ce fut un album commandé par un grand seigneur, 
pour lequel Tartiste copia dans d'autres recueils le portrait des 
morts, et dessina peut-être certains vivants d'après nature. En 
tout cas, on le voit, il ne saurait plus être question, à son propos, 
de l'anecdote du Père Saint-Romuald. 

La disparition de plusieurs des portraits de la suite ne nous 
permet pas de pousser plus loin nos inductions. N'y avait-il pas 
dans l'album l'effigie de Henri II et de la reine Catherine, mariés 
depuis 1533? Ces deux crayons eussent été d'un grand secours 
dans la fixation d'une date : Catherine de Médicis faisant partie 
de la série, on eût pu, sans crainte, reporter après 1533 et placer 
avant i537 la composition du recueil A. 

Il nous reste à dire quelques mots de l'artiste chargé de com- 
poser le recueil A. Le mettrons-nous sur la ligne d'Holbein, 
comme firent certains critiques plus enthousiastes que de raison? 
Assurément non. Nous restons persuadé que presque tous ces 
crayons sont des copies d'après d'autres œuvres, peut-être des 
portraits peints par un artiste de valeur ; mais nous ne saurions 
y voir des travaux de premier ordre. Pour la plupart de ces 
esquisses légères, la régularité des traits du dessin, la précision 
mathématique des poses, la touche froide et un peu dure, in- 
diquent suffisamment une copie, et une copie ordinaire. Il serait 
injuste, cependant, de ne point reconnaître qu'avec le procédé un 
peu mesquin du crayon de couleur légèrement estompé, le des- 

■ 

sinateur a parfois rendu son modèle avec assez de vérité. Parmi 
ces crayons, celui du duc de Guise ne manque ni d'habileté, ni de 
facilité; on sent que le dessinateur avait au moins vu le modèle 
et peut-être l'avait esquissé à la hâte dans quelque endroit. 
De même Chandio (n" 15), en demi-nature, est modelé avec une 
science assez grande du dessin. Cette quasi-perfection nous 
montre que le recueil A n'avait point été copié par un émailliste, 



INTRODUCTION. 25 



comme ont dû l'être les portraits des recueils B et C. Les contours 
arrondis et ténus eussent mal servi le praticien obligé de peindre 
sur pâte en lignes grossières et vigoureuses. 

Il est fort impossible de citer, même approximativement, un 
nom de peintre à qui Ton puisse, sans danger, attribuer ces 
crayons. Les partisans de Clouet ne manquèrent point, en plu- 
sieurs circonstances, de lui faire honneur de Talbum A : assuré- 
ment, c'est là le fait d'un dessinateur français ; car ces visages 
n'ont plus la raideur morne des œuvres étrangères. Mais soyons 
plus circonspect, et mettons le fait sur le compte de ce qu'on a 
appelé ce l'École de Clouet ». A l'heure actuelle, en dépit de toutes 
les vraisemblances et de toutes les probabilités, nous hésiterions 
à attribuer, sans arrière-pensée, un seul crayon aux deux Clouet, 
parce qu'ils n'étaient point seuls à dessiner à la cour, et que, 
parmi leurs rivaux, il y eut, sans aucun doute, des hommes moins 
connus qu'eux, mais peut-être aussi habiles. 

Au point de vue matériel, tous ces crayons ont été dessinés sur 
le même papier, d'où l'on peut conclure que l'album était relié en 
« livre » au moment où l'artiste dessinait, et qu'il ne prenait point 
une feuille de papier au hasard. C'est uniformément un mince 
papier vergé, teinté par le temps et très propre au travail léger 
du dessinateur. Au bas de chaque figure, l'inscription est mise à 
l'encre noire, en capitales énormes, chaque mot étant séparé du 
suivant par un point, comme dans certaines inscriptions tumu- 
laires. Cette écriture et ce papier ne démentent point non plus les 
dates fixées par nous ; nous placerons donc, jusqu'à preuve du 
contraire, la composition du recueil A entre 1530 et 1537. 



§ IL — Portraits A* (1530-40?). 



Nous avons donné cette lettre surjnontée d'un astérisque à 



26 



INTRODUCTION. 



quelques portraits copiés directement sur les crayons A, ou sur 
les originaux ayant servi à composer l'album A. Plusieurs d'entre 
eux étaient dans la collection conservée à la Bibliothèque Sainte- 
Geneviève, depuis passée à la Bibliothèque nationale. Nous ne 
faisons que les mentionner, leur nombre étant de six ou sept à 
peine, et aucun n'ayant de caractère particulier à noter. 

§ III. — Portraits du recueil B (1530-70?). 



Ce recueil se composait primitivement de 54 crayons, comme 
le recueil A. Je n'en ai pu retrouver que 16, disséminés un peu 
partout, l'album ayant été divisé en 1677. Voici quel devait être, à 
cette époque, l'état de ces crayons. Nous en donnons la liste 
d'après Joly (1), qui avait copié un ancien catalogue, et nous 
respectons son orthographe : 



1. Le fioî (L., nM917). 

2. Mad. la Régente. 

3. Claude de France (R). 

4 . La reine Eléonore. 

5. Le roi de Navarre (R). 

6. La reine de Navarre (R). 

7. La princesse de Navarre. 

8. UEmpereur. 



9. La royne de Hongrie. 

10. Mad" de Château Briant. 

11. Le prince de Melfe. 

12. Marie d'Angleterre , 3* 
femme de Louis XIL 

13. Le chevalier d'Ambres. 

14. La Baillive de Cam.. 

15. Le grand maitre de Doissy 



(1) Bibl. Nat. (Estampes), Ye 68. Joly donne d'abord cette liste, puis, au 
folio 20 de son inventaire, il donne une nouvelle énumération de portraits, pro- 
bablement identiques, conservés au cabinet de M. de Fontette. Cette dernière 
renferme six noms de plus : Galiot de Genouillac (n° 10) ; M, de Guise (n® 14); 
Mme de Guise (n® 15) ; le comte de S e ne erre {n^ 20); Donne Dèatrix (n« 43); 
M^^ d'Eiiimpes (n° 45). Mais le chiffre 54 parait avoir été le nombre ordinaire 
des albums de crayons, et nous verrons, dans la suite de Tarticle, que ce sont 
bien les crayons Brisacier qui sont passés à la Bibliothèque , et non ceux de 
Fontette. 



INTRODUCTION. 



27 



(Artus de Gouffier) (B). 

16. La duchesse de Ferrare. 

17. Mad^ de Rohan. 

18. Le cardinal de Lorraine. 

19. La grande Senechale (R). 

20. M. de Lautrec. 

21. Madame de Canaples. 

22. M. de Brissac. 

23. Madame de Nevers. 

24. M. de Vaudemont. 

25. M"" de Bourbon (R). 

26. Le prince de la Roche sur 
Yon (B). 

27. La belle Agnes (B) (1). 

28. Le prince d'Allerac (B). 

29. M"- de Givri (B). 

30. Le comte de Tonnerre (B). 

31. Madame de Montijan ÇB). 

32. M. de T/iais. 

33. A/ad* de Rieulx. 

34. M. de Chandiu. 



35. Af. de Tallard. 

36. M. Ze Af «1 de Foix. 

37. Donne Marique. 

38. Af . de Barbesieux. 

39. Le duc d'Estampes (B). 

40. Af . de Tavannes (B). 

41. Mad. de Vigent, 

42. Af . de Flouranges (B). 

43. Afad"** de Bressuire (B). 

44. Af . de Brosse. 

45. Af'^« de Casau. 

46. Af . de Chabannes. 

47. Afad® de ia Roche foucault, 

48. Af . de Za Rochefoucault. 

49. Le comte de Sancen'e. 

50. Afad* de Bueil. 

51. Af. dEsparot. 

52. Le card^ de Tournon. 

53. M. leducd'^Albe. 

54. La beZie Ferronniere. 



Nous avons, grâce à Joly, des renseignements très certains sur 
rentrée des crayons B à la Bibliothèque royale. En 1677, un ama- 
teur, M. Brisacier, vendait son cabinet; il s'y trouva un album 
d'anciens crayons que Ton vendit sur le pont Saint- Michel, après 
en avoir sans doute fait plusieurs lots. La partie qui fut acquise 
pour la Bibliothèque du Roi se composait de 10 environ : ce sont 
ceux que nous avons marqués d'un (B). D'autres passèrent, depuis, 



(I) C'est le portrait pris pour une aquarelle par M. de Laborde. 



28 INTRODUCTION. 



chez M. Rousseau, collectionneur de portraits, qui les réunit aux 
portraits gravés de son cabinet : ce sont ceux marqués d'un (R), 
Aujourd'hui, les hasards des ventes ont fait revenir ces derniers 
à la Bibliothèque nationale : ils y ont passé avec la collection de 
M. Rousseau (1), vendue par lui à M. Lallemant de Betz pour 
20,000 livres, et cédée par ce dernier au Roi, moyennant un 
retour minime de livres imprimés et de recueils d'estampes (2). 
C'est cette collection, dite à présent la Collection (TUxelles^ sans 
motif connu, qui renferme les crayons de la liste précédente 
marqués d'un (R). 

Le lot adjugé au Cabinet du Roi avait été payé 86 livres ; on voit 
que les crayons valaient encore de cinq à six livres la pièce, dans 
le milieu même du xvii* siècle, et il n'est pas sans intérêt de 
constater que les amateurs avaient été assez nombreux pour faire 
monter les enchères à ce prix. La plus grande partie des crayons 
fut d'ailleurs dispersée, et nous n'en avons point retrouvé trace. 
Un seul, celui du roi François, porte aujourd'hui le n® i917 de la 
collection du Louvre. 

Ce qui nous a permis de reconnaître ces portraits dans les 
égarés conservés aujourd'hui à la Bibliothèque nationale, c'est 
d'abord le catalogue de Joly. Ensuite chacun d'eux porte une 



(1) Il est curieux de voir que la célèbre collection de cet amateur éclairé ne 
porte aucune mention de son premier propriétaire. Les traditions de la Biblio- 
thèque nationale, souvent ingrates, n'ont conservé le souvenir que de Ta- 
cheteur, M. Lallemant de Betz, qui avait payé en billets de Banque les portraits 
au collectionneur. Â présent, sans qu'il ait été possible de savoir pourquoi, on 
cite le recueil de M. Rousseau sous le nom de Collection dCUxelles. (Cf. H. De- 
laborde, le Cabinet des Estampes, p. 73.) 

(2) M. Lallemant de Betz fit cette cession en août 1753. Ce fut Tabbé Salier 
qui se chargea de négocier l'échange, et de remettre au garde du cabinet Joly 
les 28 volumes in-fol. de la collection. M. Lallemant de Betz ne demandait 
comme prix de cette cession qu'un exemplaire des recueils d'estampes du Cabi- 
net du Roi. (Cf. H. Dolaborde, loccit., et le carton Ye23, fol. i, au Cabinet des 
Estampes.) 



INTRODUCTION. 29 



lettre d'une écriture à Tencre du xvi® siècle si caractéristique, 
qu'il est impossible de ne pas la reconnaître à première vue. C'est 
cette écriture indiscutable qui a jeté M. de Laborde dans l'erreur 
commise à propos d'Agnès Sorel. Nous avons dit précédemment 
en quoi consistait la méprise toute paléographique de notre émi- 
nent devancier- 

Les crayons B ne sont point reliés en volume séparé à la Bi- 
bliothèque nationale ; ils sont à leur rang alphabétique dans les 
cartons de reliure mobile adoptés depuis longtemps aux Estampes, 
pour les collections de ce genre : nous ne parlons point, bien en- 
tendu, des crayons B de la collection d'Uxelles, qui sont restés 
dans l'état même où on les acheta, mais seulement des dix acquis 
en 1677, 

En dépit de leur grande médiocrité, les crayons B ne sont pas 
sans intérêt pour nous, ils renferment un ou deux portraits du 
milieu du xvi" siècle, dont nous n'avons pas à la Bibliothèque 
d'autre spécimen. A ce point de vue, ils méritent une petite étude 
sur la date approximative de leur composition. 

Nous les croyons postérieurs au recueil A, peut-être copiés 
dans la seconde moitié du siècle, malgré les indications manu- 
scrites sur les personnages, copiées aussi d'après un vieil album. 
Une des preuves serait l'écriture, qui nous paraît être de 1550 à 
1570 environ (1). 

En tous cas, ce sont làde méchantes reproductions, très lourdes 



(i) Il y a dans les cartons du Louvre une collection de crayons fort médio- 
cres, qui semblent être de la même fabrique que notre recueil B. Nous n'en don- 
nons point la liste dans notre Appendice, parce qu'il eût été inutile de charger 
un volume déjà fort gros de ces productions insignifiantes. Ce sont, d'ailleurs, 
des crayons si peu appréciés qu'on les a relégués dans les greniers et jugés 
indignes de figurer dans la salles. Parmi les portraits faisant partie de cette 
série et que nous n'avons pas, nous citerons : Elisabeth^ fille de Henri II, et la 
reine Marie d'Angleterre, 



30 



INTRODUCTION. 



et très dures. L'artiste se sert, dans son travail, d'un mélange de 
frottis à la pierre d'Italie et aux crayons de couleur, coupé de 
hachures serrées qui donnent à ces dessins l'apparence d'un 
devoir d'élève. 



§ lY. — Portraits du recueil C (1530-1570?). 

Ce recueil intact et conservé dans une reliure déjà ancienne 

se compose de 50 crayons. Voici la liste des personnages qu'il 
contient : 



1. François I. fol. 1. 

2. La royne Claude, femme 

du roy François, fol. 2. 

3. LaroynedeNavarre. fol. 4. 

4. M. la régente. fol. 5. 

5. La royne Leonor. fol. 6. 

6. LaroynedeHongrie. fol. 8. 

7. La royne d'Escosse. fol. 9. 

8. M*» de Brusire. fol. 10. 

9. M^duVigent. fol. 11. 
10. M^'dela Brousse, fol. 13. 



fol. 14. 



fol. 15. 
fol. 16. 



11. M^'de Nevers. 

12. M® de Nevers. 

13. M. de Guise. 

14. L'empereur Charles.fol. 17. 

15. M*" le Prince de Condé. 

fol. 19. 

16. M. la princesse de Condé. 

fol. 20. 

17. Le roy d'Angleterre. fol.21. 



18. M"^ de Bourbon. fol. 22. 

19. M*" le prince d'Orange. 

fol. 23. 

20. M*" le comte de la Roche- 

foucauld, fol. 24. 

21. Le conte de Sensare. 

fol. 25. 

22. Le cardinal de Chastillon. 

fol. 26. 

23. Le cardinal de Tournoa. 

fol. 27. 

24. Le cardinal de Givry. fol. 28. 

25. Le cardinal de Bourbon. 

fol. 29. 

26. Le cardinal d'Almagnac. 

fol. 30. 

27. M^ de Turaine. fol. 31. 

28. M^ de Tavanes. fol. 32. 

29. M*" le vidame de Chartres. 

fol. 33. 



INTRODUCTION. 



31 



30. M. de Valantinois. fol. 34. 

31. M. de Bourbon. fol. 35. 

32. M*l^BalilvedeCamp.fol.36. 

33. M^ de Tonnerre. fol. 37. 

34. M. de Givry. fol. 38. 

35. M' le mareschal de Cha- 

banes. fol. 39. 

36. M'leducd'Estempe.fol.40. 

37. M' le conte Thés. fol. 41. 

38. La belle Agnes. fol. 42. 

39. Dona Marica {sic), fol. 43. 

40. M. le conte de Ringrave. 

fol. 44. 



41. M® d'auvigent {sic), fol. 45. 

42. M*" de Barbezieux. fol. 46. 

43. M"* le mareschal de Foix. 

fol. 47. 

44. M«de Montigan. fol. 48. 

45. M^ le duc d'Albe. fol. 49. 

46. M. Dacier, grand maistre. 

fol. 50. 

47. Le duc des Cleves. fol. 51. 

48. M*" de Vaudemont. fol. 52. 

49. M*" de Bryssac. fol. 53. 

50. Le fou du Roy. fol. 54. 



Le recueil C n'est à la Bibliothèque nationale que depuis 1861 . 
Il provient de la bibliothèque de TUniversitc à la Sorbonne, 
et avait appartenu autrefois aux Carmes déchaussés de Saint- 
Joseph de Paris, d'après les indications manuscrites du folio 
de garde. C'est un petit in-folio relié en veau. 

Sa date de composition est assez difficile à fixer. Nous lui 
avons donné comme date extrême 1570, bien qu'il soit possible de 
reculer de vingt ans encore la date de fabrication. Les personna- 
ges représentés sont tous grossièrement copiés d'après plusieurs 
autres albums, mais ils ne concordent point entre eux comme 
dates, ce qui prouve bien la copie. Nous trouvons dans ce recueil 
des personnages d'avant 1525, tels que Lescun, madame du 
Vigean, la Baillive de Caen; d'autres postérieurs à 1530 : la reine 
Eléonore, le comte de Sancerre, Dona Manrique ; d'autres enfin 
postérieurs à 1550 : le prince de Condé, le cardinal de Châtillon, 
le Rhingrave. Une fois même, le copiste ne tient pas compte des 
nouveaux états civils des veuves : Madame de Montejean, devenue 



32 INTRODUCTION. 



depuis madame de la Roche-sur- Yon, reste madame de Montejean. 
Ainsi, non seulement le portrait, mais la lettre même est copiée. 

L'écriture mise au bas des portraits est une cursive arrondie 
des plus lisibles : elle doit être delà fin duxvi" siècle, et doit avoir 
été mise au moment même où l'artiste terminait ses crayons : on 
ne s'expliquerait point autrement qu'après avoir pris ses phy- 
sionomies à droite et à gauche, il ne se fût point trompé dans 
les noms. 

Nous ne nous arrêterons point à ces crayons, tous fort médio-» 
cres. Nous croyons à un travail d'émailliste (1), comme nous en 
rencontrons dans les comptes du roi, émailliste composant des 
albums en vue de commandes, et ne s'attachant guère à la per- 
fection de ses esquisses. Le procédé est un grossier tracé à la 
pierre noire, rehaussé de sanguine, dans lequel les contours sont, 
pour ainsi dire, écrasés par une lourde main. Malgré tout, les 
physionomies se retrouvent dans ces médiocres reproductions ; 
sans doute, d'ailleurs, que le dessinateur calquait les originaux, 
pour avoir plus facilement les dimensions et les distances. 

§ V. — Portraits D (1550-1570?). 

Les portraits D sont peu nombreux à la Bibliothèque : ils faisaient 
tous partie de la collection du Cabinet du Roi. Voici la liste alpha- 
bétique des quelques personnages dessinés que l'on peut ranger 
dans cette série : 

1 — Anonyme homme de 1520 environ (Lautrec?). 

2 — Alençon (François duc d). 



(1) Voyez les Nouvelles Archives de VArt français, t. I, p. 207-8, article de 
M. de Montaiglon, déjà précédemment cité, et aussi le t. III des Archives de 
VArt français, p. 41, aussi citées ci-devant. 



INTRODUCTION. 



33 



3 — Amboise (Georges cardinal d'). 

4 — Canaples (Jean de CréquU). 

5 — Charles IX. 

6 — François II. 

7 — La Vauguyon (Jean d'Escars-). 

8 — Condé (Louis I de Bourbon prince de). 

9 — Marie Stuart. 

10 — Montmorency (Philippe de). 

Nous ne savons rien de rentrée de ces portraits à la Biblio- 
thèque : ils étaient probablement les restes d'un de ces innom- 
brables recueils dépecés auxvii* siècle, et jetés un peu partout. 

Leur valeur est nulle. C'est, comme procédé de dessin, un mé- 
lange de pierre d'Italie et de sanguine confondues par des ha- 
chures entre-croisées et sèches d'un effet désagréable. Nouveau 
travail de copie maladroite à joindre aux deux précédents : le 
dessinateur travaillait dans la seconde moitié du xvi® siècle, mais 
n'inscrivait pas les noms sur ses dessins. Nous en avons identi- 
fié plusieurs par comparaisons avec d'autres portraits. 



§ VI. — Portraits du recueil E (1555-70 ?). 

Ce recueil, primitivement constitué, est aujourd'hui divisé. Voici 
le nom des personnages qu'il contenait et qui sont passés à la Bi- 
bliothèque : 



1. Anonyme femme (1560), an- 

cien 38. 

2. Charles IX, ancien 50. 

3. Charles IX ? 



4. Prançois,dauphin de Fran- 

ce (?). 

5. François II, ancien 40. 

6. François II, ancien 42 



34 



INTRODUCTION. 



7. Henri III, ancien 36. 

8. Henri III, ancien 60. 

9. La Trémoille (?) ancien 49. 

10. La Trémoille (Louis de), 

ancien 48. 

1 1 . Lorraine (Claude de Fran- 
ce, duchesse de), ancien 39. 

12. Marguerite, reine de France 



et de Navarre, ancien 57. 

13. Marie la Catholique, an- 

cien 51. 

14. Philippe II, roi d'Espagne, 

ancien 47. 

15. Puyguilhem (Roger de 

CommingeS"), ancien 11 



On ne sait rien sur l'entrée de ces crayons à la Bibliothèque ; 
ils durent tous faire partie d'un recueil précédemment constitué, 
ainsi que nous l'avons dit, et comme l'indique la cote d'inventaire 
manuscrite mise au dos de chaque dessin, et écrite en toutes let- 
tres d'une écriture du commencement du xvii siècle (1). 

Les dimensions de ces figures sont sensiblement plus grandes 
que dans la majeure partie des crayons de ce temps : elles sont 
aux 3/4 de nature environ. Par lés personnages représentés on 
peut reporter la composition jusqu'après 1570. 

Nous ne croyons pas que tous soient du même artiste, en dépit 
de la cote d'inventaire uniforme. Cependant les portraits des en- 
fants de France, Charles IX, François H, Henri III, Marguerite et 
Claude, et celui d'une femme de 1560 environ, sont tous fabriqués 
de même dans une manière assez hardie mais peu habile, malgré 
l'avis contraire de M. Niel, qui la juge ainsi: « Elle décèle, dit-il, 
<c un artiste plus libre, plus universel que ceux qui pratiquaient 
« exclusivement la portraiture, soit à l'huile, soit aux crayons de 
« couleur ». 

C'est un pastel frotté, vigoureusement traité à la pierre noire. 



(i) Nous les croyons , mais sans preuves, venus à la Bibliothèque par Gai- 
gnières. (Voyez ci-après^ § X, Portraits du recueil I. 1600-1630.) 



INTRODUCTION. 35 



mais gauchement, et très sommairement. Le peu de fini de ces 
dessins, dans ce temps de recherche méticuleuse, semble indi- 
quer le travail d'un artiste habitué aux travaux lestement en- 
levés, peut-être aux peintures de décors que nous voyons si 
souvent brossés par les portraitistes du xvi* siècle, Clouet, Boute- 
iou (1) et autres. Et si nous essayons de formuler très timidement 
une hypothèse sur l'auteur possible des crayons E, nous irions 
le chercher dans la catégorie des décorateurs. Sans nommer ex- 
pressément Boutelou, nous le croirions très près de cette manière. 
Aussi bien, les dates n'y contrediraient-elles point. Boutelou tra- 
vaillait à la cour entre 1555 et 1585, et touchait pour sa rémunéra- 
tion la maigre somme de 70 livres (2). Ce n'était point la fortune, 
mais il n'était sans doute que le modeste auxiliaire de Clouet ; la 
différence de payement se mesurait assez équitablement à la dif- 
férence de talent et de renommée. 



(1) François Clouet, qui joignait à son titre de peintre celui de valet de cham- 
bre du Roi, de commissaire nu Chàtelet (1551), et do vérificateur des monnaies 
avant Germain Pilon (1559), ne dédaignait pas de descendre à des travaux moins 
nobles que ne Tétait son 9 mestier de peintre ». Aux obsèques de Henri II, 
nous le voyons chargé de fabriquer le mannequin du Roi mort. [Nouvelles Ar» 
chives de VArt français, 2« série, I, p. 16.) 

(2) Guillaume Boutelou était de Blois. Il était peintre en crayons, puisque 
nous le voyons en 1560 faire le portrait d'un fou nommé Thonin , moyennant 
la somme de 60 livres. (Archives nationales, KK 127, fol. 2129.) Ce portrait est 
aujourd'hui à Castle Howard. Il a été publié par L. Ronald Gower, French por' 
traits, I, p. 92.— En 1549, nous le voyons figurer dans les comptes du Roi, et, 
en 1556^ il donne une quittance au contrôleur de la reine pour peintures faites 
àBlois,lors d*une tragédie jouée en mars 1556.(Arc/i. de VArt français. Y, p. 67, 
et de LabordCp Renaissance des Arts, I, 201-2.) En 1559, il est sur la liste des 
comptes avec Clouet et Léonard Limosin. Clouet touche 240 livres, Limosin 
160, et lui 70. {Archives nationales, KK 129, fol. 48.) Il est encore sur les listes 
en 1583, comme peintre attaché à la personne de Catherine de Médicis. (BibL 
nationale^ Ms. Clairambault, 1216, fol. 38.) 



36 INTRODUCTION. 



§ VIL - Portraits du recueil F (1550-90 ?). 

Nous avons donné la lettre F à une dizaine de portraits dont 
voici la liste exacte : 

1. Biron C^rmand de Gontaut maréchal de-). 

2. Brissac (Timoléon de Cossé-J. 

3. Chabannais (François de Vendôme prince de-). 
4 Farnèse (Hanuce-J. 

5. Jarnac (Guy de Chabot sieur de-). 

6. La Chateîgneraye (François de Vivonne sieur de-). 

7. Melphe (Jean Caraccioli prince de-). 

8. Monluc (Biaise de-) 

9. Rhingrave (J. Philippe comte-). 

Ces portraits sont vraisemblablement entrés à la Bibliothèque 
du Roi dans le courant du xvii" siècle. Ils faisaient autrefois 
partie d'un recueil que Thumidité ou les rats avaient rongé aux 
trois quarts : ils sont aujourd'hui disséminés au milieu d'autres, 
dans un des recueils du Cabinet, mais ils sont facilement recon- 
naissables à Téchancrure qui les partage presque par le milieu, 
et aussi à la touche bien personnelle de l'artiste qui les dessina. 
A dire vrai, ce sont là de bien chétives productions, aux crayons 
de couleur très estompés et très frottés, avec de durs glacis de 
sanguine, et nous ne nous y arrêterions point longtemps s'ils 
ne nous semblaient être de la main d'un artiste anonyme du mi- 
lieu du XVI" siècle, qui paraît avoir produit plusieurs albums au- 
jourd'hui conservés à Paris, chez des particuliers et dans des 
bibliothèques publiques. 

Nous avons, en effet, retrouvé les types des personnages ci- 
dessus fort exactement reproduits dans trois albums de la Biblio- 



INTRODUCTION. 37 



thèque des Arts-et-Métiers, cotés Me 3, ^, *, '. Nous aurons occa- 
sion de reparler plus amplement de ces trois recueils dans l'Ap- 
pendice que nous joindrons au présent volume ; pour l'instant, 
nous nous contenterons de signaler ce fait curieux et de citer les 
n"* portés par nos portraits P dans les volumes des Arts-et-Mé- 
tiers (1). 

Vol. Me. 3. 1 

— Armand de Gontaut Biron — n® 38 

— Jean Philippe Rhingrave — n® 39 

Vol. Me.3.«- 

— François de Vendôme Chabannais — n' 12 

— Timoléon de Cossé Brissac — n® 17 

— François de Vivonne La Chateigneraye — n® 24 

— Guy de Chabot Jarnac — n** 40 

Vol. Me. 3. »• 

— Ranuce cardinal Farnèse — n® 23 

— Jean Caraccioli, prince de Melphe — n® 28 

Nous devons avouer que, pour médiocres que soient ces 
crayons, ils ne laissent pas que de valoir mieux que nos crayons F. 
Ces derniers avaient-ils été moins soignés par l'artiste , ou 
plus simplement ne sont-ils que des copies ? Voilà ce que les 
difficultés de la comparaison ne nous ont pas permis de consta- 
ter. Nous ajouterons aussi que les albums des Arts-et-Métiers 
sont sûrement du même artiste que les crayons d'un recueil pos- 



(1) Tout en constatant ici de quels soins les bibliothécaires des Arts--et-Mé- 
tiers entourent ces albums, il faut bien avouer que ces pièces historiques, 
uniques pour la plupart, sont fort peu à leur place dans cette bibliothèque 
spéciale, si peu connue des érudits. 



38 INTRODUCTION. 



sédé par notre confrère, M. Courajod, conservateur au Louvre (1); 
c'est le même procédé de dessin, et surtout la même lettre carac^ 
téristique par sa bizarrerie et son orthographe fantaisiste. De 
plus, la collection Fontette possédait aussi des recueils analo- 
gues ; nous le voyons par les listes que nous en a laissées Joly, 
listes identiques par leur orthographe à celles des albums dont 
nous venons de parler. 



§ VIII. — Portraits du recueil G (1550-95?). 

Le recueil G est le plus important de la BibUothèque nationale 
par sa valeur artistique pure. Nous allons donner la liste des 
personnages qui y sont peints, en conservant, autant que pos- 
sible, le caractère même de la lettre, qui aura pour nous une grande 
importance. Voici cette liste, dans l'ordre des anciens numéros, 
aujourd'hui intervertis : 

1. [Anonyme] fol. 31 

2. Madame de Villeroy, feme du secrétaire d' Estât (2) fol. 23 

3. Strozzi 1567 fol. 17 

4. Madame Zamet fol. 10 

5. M^ de laubespine fol. 7 

6. Mad® de Retz feme du feu duc de Retz. fol. 14 



(1) M. Courajod, à robligeance duquel nous devons d*avoir pu étudier à fond 
ce recueil intéressant, a publié une notice sur un émail de L. Limosin, copié 
sur un des dessins de son album. Nous signalerons un autre émail de Limo- 
sin, également copié sur un portrait de Catherine de Médicis du même album. 
Cet émail appartient à M. James de Rothschild, et nous parait plus sûrement 
copié sur le type de l'album que ne l'était celui du Rhingrave cité par M. Cou- 
rajod. 

(2) Les caractères en romain indiquent ce qui est écrit à la sanguine ; les 
italiques indiquent la mine de plomb Les capitales sont conservées telles 
qu'elles sont dans l'original. 



INTRODUCTION. 39 



7. Antoine de la Mark bouillon fol. 18 

8. MADAME DV GOgVIER (sic) fol. 52 

9. M» DE BOVILLON fol. 16 

10. Mad® de Schonberg la mère, grand mère de 

madame de Lyancourt fol. 27 

11. [Albert de Gondi duc de Retz?] fol. 32 

12. MB'DESTREE fol. 26 

13. W DE PIBRAC fol. 50 

14. ME LA PRINCESSE DE CONDE qui regentoit 

à Tours fol. 13 

15. M'^ darpantie fol. 5 

16. Mad'' de fleury soeur de M^ de Villeroy fol. 24 

17. leducDallençon fol. 35 

18. la contesse de Montravel fol. 12 

19. Jarnac fol. 15 

20. Mad"* de Seneterre fol. 25 

21. DANDELOT COLIGNY fol. 46 

22. [Anonyme femme] (1565?) fol. 29 

23. ^(François Despinac archevêque de Lyon) (1) 

M'^ de Morvilliers fol. 19 

24. MADAME LyEBAVLT ' fol. 51 

25. Mons' le Gast, quy fut tué par le baron de 

« 

Viteav^ fol. 6 

26. [Marguerite de Valois] (2) • fol. 30 

27. M*" de la Burte chancellier 

de Navarre fol. 49 



(1) Ce qui est entre parenthèse est efîacé et remplacé par la mention qui 
suit. 

(2) M. de Laborde, qui publie cette liste dans \& Renaissance des Arts^ ne croit 
pas non plus à une Catherine de Médicis, comme l'avaient fait nos devanciers. 
Nous la mettons à Marguerite, sa fille, sans grande conviction d'ailleurs. 



40 INTRODUCTION. 



28. Mad" de Lenoncourt 


fol. 11 


29. U^ DE PVyGAILLARD 


fol. 20 


30. Mad* la princesse de la Roche 




sur yon 


fol. 9 


31. Le roy de navarre Antoine de Bourbon 


fol. 33 


32. Jehanne dalbret 




mère de Henry 4* 


fol. 34 


33. M'^deMantoue 


fol. 4 


34. Leroyhenry 2 


fol. 2 


35. Madame du Val le Grand 


fol. 28 


36. Mons"* Dorleans (1) 


fol. 3 


37. » 


• 


38. M** de Montbazon Duc 




et pair de franco 


fol. 59 


39. » 


» 


40. M' le conte du Lude 


fol. 60 


41. Mad® DAntragues Marcoussis 


fol. 56 


42. M*" le marquis de Narraoutier 


fol. 53 


43. Mad® la marquise de Narmoutier 


fol. 54 


44. M' de Sully sur Intendant 


fol. 47 


4[5] Mad« de Sully 


fol. 48 


46. M' de Mercoeur Duc 




et pair de franco 


fol. 41 


47. M' de Vendosme (2) 


fol. 43 


48. Mad^ de Mercoeur 




a p[rese]nt Mad® de Vendosme 


fol. 44 


• 49. Gaspar de Colignxj 


fol. 45 



(1) M. de Laborde se trompe lorsqu'il imprime que ce portrait manque. 

(2) C'est ce portrait qui porte la mention Fulonius fecit. 



INTRODUCTION. 41 



50. M^ le card*^ de Chastillon 

CoUigny fol. 21 

51. Madame de Chastillon fol. 22 

52. Le roy francois fol. 1 

53. la duchesse de Beaufort 

m"* de Henry 4® fol. 37 

54. la contesse de Moret 

a présent marquize 

de Vardes fol. 38 

55. Mad* labesse du pont fol. 58 

56. Madame de Presne 

forget fol. 57 

57. Monsieur de Gyez 

Dunes (1) 

depuis m' dantragues fol. 55 

N. B. — Un portrait, celui de Madame de QuervenOy n'ayant pas 
de numéro, peut être placé au 39 ou au 37. 

L'histoire de l'entrée à la Bibliothèque royale du recueil G est 
des plus simples. En 1825, un M. Lécurieux cédait tous ces 
crayons, réunis en album, moyennant la somme de 500 francs. 
Il faut rendre à Joly fils cette justice qu'il n'hésita point à donner 
cette somme, relativement forte, pour payer ces chefs-d'œuvre, 
dans un temps où les préoccupations artistiques étaient bien 
loin de suivre cette voie. La mention d'acquisition portait : 
« Recueil de 58 portraits de différents personnages du règne de 
« Henri III dessinés au pastel et attribués à Janet » (2). Pourquoi 
Henri III, et pourquoi Janet? Le conservateur des Estampes 



(i) M. de Laborde imprime Guyez Dunes. 
(2) Cf. Bib. Nat. Estampes Ye 88. Mars 1825. 



42 INTRODUCTION. 



n'en avait point autrement garde; il avait fait preuve de goût et 
de tact en ne laissant point s'égarer l'album inimitable qu'on 
lui offrait; on aurait mauvaise grâce à le taquiner sur le reste. 

Aujourd'hui, ces crayons ne sont plus qu'au nombre de 56 ; 
nous doutons même qu'ils aient jamais été plus nombreux, en 
dépit de la mention d'acquisition que nous citions plus haut. En 
effet, le conservateur pouvait copier une indication manuscrite 
mise sur le volume. En 1832, pour éviter le froissement et les 
frottés, M. Duchesne y fît mettre la reliure de maroquin qu'ils 
ont encore, et on imprima au dos du volume un titre moins afïîr- 
matif que le précédent : Portraits de Foulon et autres. Nous allons 
voir ce que cette désignation a de vrai. 

Les deux éminents publicistes qui nous ont précédé dans l'exa- 
men de ce recueil, MM. Niel et de Laborde, ne paraissent point 
avoir remarqué la très grande différence de mains qui caractérise 
les crayons de cet album. Pour M. Niel, c'est l'œuvre de l'un* des 
Dumonstier, Etienne peut-être ; pour M. de Laborde, c'est Foulon 
qui a tout fait (1). Ces-deux critiques, si éclairés d'ordinaire, se 
trompent absolument dans l'ensemble : en détaillant Tœuvre, ils 
eussent eu raison. 

Le recueil G contient des crayons de trois artistes différents : 
différents par leur procédé, et différents aussi par les époques 
auxquelles ils travaillaient. Le premier de ces artistes, que nous 
avons désigné par Ga, paraît avoir travaillé vers 1550 environ. — 
Le second, et le plus remarquable de tous les crayonneurs du 



(1) M. de Laborde reconnaît implicitement cette difTérence de mains, mais 
il ne fait que la pressentir. <t Ce sont, écrit-il, pour la plupart, des esquisses 
a faites d'après nature, mais à différentes époques, dans différentes gammes 
« de tons et selon des modes d'exécution différents. Toutefois, dans Tensem- 
a ble apparaît une même manière de comprendre et de rendre la nature. » 
Renaias. des Arta^ p. 843. Il faut reconnaître que M. de Laborde commet là une 
grosse hérésie. Rien ne ressemble moins à Gb que Ga ou Gc. 



INTRODUCTION. 43 



XVI* siècle, paraît avoir dessiné entre 1550 et 1570 ; tous les per- 
sonnages de sa main portent le cachet de ces époques, et il est 
impossible de nier le dessin direct d'après nature : ce n'est plus 
la copie d'oeuvres antérieures, comme nous l'avons constaté 
plusieurs fois déjà, et la touche maladroite d'un copiste pressé, 
c'est la physionomie et le costume surpris et fidèlement repro- 
duits. Or, ces costumes sont de 1550 à 1570, dates extrêmes; 
nous avons désigné cet artiste par Gb. — Le troisième des 
artistes du recueil G paraît avoir travaillé à l'extrême fin du 
XVI* siècle et au commencement du xvii* : tous les personnages 
de sa main sont de ce temps; nous le désignons par les lettres Gc 
dans notre inventaire. 

I*Ga (1550). Les portraits du recueil G auxquels nous avons 
donné cette cote sont au nombre de 4. Ce sont les n** 31, 34, 36 
et 52. Encore faut-il bien avouer que la manière des n** 34 et 52 dif- 
fère un peu de celle des n** 31 et 36. Pour les rois François I** et 
Henri II, l'artiste s'est livré à un travail plus consciencieux, mais 
néanmoins peu agréable (n*' 34, 52), de crayon de couleur poussé 
au rouge et très estompé. Les portraits du duc d'Orléans et 
du roi de Navarre (n*** 36 et 31) sont moins terminés, mais ne 
doivent être que des copies : on trouve, en effet, le type du duc 
d'Orléans à Castle Howard et ailleurs. Ces crayons portent une 
lettre ancienne à l'encre. 

IP Gb (1550-70). — Voici la partie la plus délicate de notre 
introduction, et nous n'abordons pas sans crainte l'examen des 
crayons de l'artiste, auquel nous conserverons jusqu'à nouvel or- 
dre cette désignation de Gb. Ainsi que nous l'avons dit, il diffère 
essentiellement de ceux de ses confrères qui ont contribué à for- 
mer le recueil G, et il n'en diffère pas seulement par son procédé 
admirable, mais surtout par les dates de personnages représen- 
tés. Or, comme on ne saurait nier ici le dessin d'après nature. 



44 INTRODUCTION. 



nous allons prouver que notre artiste travaillait entre les années 
1550 et 1570, sans nous servir trop d'une date certaine, celle de 
Strozziy 1567. 

Donnons d'abord la suite des numéros de notre précédente liste 
qui sont de la main de Gb. 



1. Anonyme (1565?). 

2. Madame de Villeroy feme du secrétaire d'Estat. 

3. Strozzi, 1567. 

4 . Madame Zamet. 

5. M*" de laubespine. 

6. Mad* de Retz, feme du feu duc de Retz. 

7. (Antoine) de la Marck Bouillon. 

8. MADAME DV GOgVIER. 

9. M» DE BOVILLON. 

10. Mad* de Schonberg la mère, grand mère 

de madame de Lyancourt. 

1 1 . [Albert de Gondi duc de Retz.] 

12. M» DESTREE. 

13. M« DE PIBRAC. 

14. M» LA PRINCESSE DE CONDE 

qui regentoit à Tours. 

15. M' Darpantie. 

16. M* de Fleury, soeur de M*" de Villeroy. 

17. le duc Dallançon. 

18. la contesse de Montravel. 

19. Jarnac. 

20. Mad"* de Seneterre. 

21. DANDELOT COLIGNY. 

22. Anonyme femme. [1565?] 



INTRODUCTION. 45 



23. (François Despinac, archevêque 

de Lyon) — M** de Morvillers. 

24. MADAME LYEBAVLT. 

25. Mons"" le Gast quy fut 

tué par le baron de Viteaux. 

26. [Marguerite de Valois.] 

27. M"" de la Burte, chancellier 

de Navarre. 

28. Mad^ de Lenoncourt. 

29. M* DE PVyGAILLARD. 

30. Mad* la princesse de la Roche 

sur y on. 

31. » 

32. Jehanne d'Albret, 

mère de Henry 4*. 

33. M** de Mantoue. 

34. » 

35. Afadam"' du Val le grand. 



50. M" le card»» de Chastillon 

CoUigny. 

51. Madame de Chastillon. 



On voit, et nous tenons à le faire constater dès l'abord, que la 
grande majorité de ces portraits se suivaient dans l'album primi- 
tif. Ce fait a son importance, nous le verrons plus tard. De plus, 
parmi les dames et seigneurs dessinés d'après nature, nous ne 
trouvons que gens ayant vécu, pour la plupart, avant l'arrivée 
de Henri III au trône. Nous avons déjà parlé de Strozzi, portant 



46 INTRODUCTION. 



une date, 1567 (1); nous ne citerons que les plus importants, pour 
ne point pousser notre démonstration outre mesure. Il est clair 
qu'une date certaine étant donnée, et étant admis que les por- 
traits ne peuvent avoir été copiés sur des originaux, mais bien 
sur la nature même, nous pourrons sans crainte affirmer leur fa- 
brication sur un album relié d'avance, à la suite et au fur à mesure 
des besoins du peintre. Or, le n"* 5, M. de l'Aubespine, était mort 
en 1559; le ducd'Alençon (n** 17) n'a que dix ans à grand'peine (2); 
né en 1554, cela reporte le dessin à 1564 ; Jarnac, qui porte le n** 19, 
est tué en duel en 1568, et le n"" 21, d'Andelot Coligny, meurt en 
1569. J'ai dit qu'une seule date suffisait, en voici plus de cinq, 
certaines et indiscutables. D'Andelot, surtout, le plus beau et le 
plus vivant de ces admirables portraits, avec sa bouche entr' ou- 
verte comme pour parler, ses yeux étonnamment vrais, et les 
délicieux ornements de son manteau, suffirait lui seul à une dé- 
monstration péremptoire. D'Andelot est sûrement, incontesta- 
blement, un original ; or il meurt en 1569. 

Je crois pouvoir en inférer que les dessins furent commencés 
vers 1554, et que le peintre augmenta, de jour en jour, sa collec- 
tion de l'album jusque postérieurement à 1569. J'avouerai cepen- 
dant qu'il me paraît avoir copié d'autres œuvres dans quelques- 
uns de ces dessins ; je citerai notamment les n"* 9 et 20 ; mais 
avec quelle perfection, et avec quel tact ! Aussi bien préparait-il 
ces esquisses très poussées en vue de tableaux futurs, et non 
point seulement pour des crayons ; ce qui prouve ce fait, ce sont 
les petites indications manuscrites écrites dans les plumes d'un 
chaperon (n** 22), et qui sont des points de repère pour un tra- 



(1) Nous croyons la date 1567, mise sur ce portrait, postérieure à la date de 
composition. 

(2) Nous exagérons : cet enfant a au plus quatre ou cinq ans. 



INTRODUCTION. 'l? 



vail ultérieur. Et puis ces crayons, malgré leur valeur, étaient si 
peu faits pour être vendus ou donnés, que Tartiste n'avait pas 
inscrit leurs noms, suivant Tusage. La lettre à la sanguine, que 
nous y voyons aujourd'hui, est le fait de son successeur dans la 
possession du recueil. Toutes ces raisons, minimes en apparence, 
sont autant d'arguments pour attribuer la paternité de l'album à 
un grand peintre de portraits, fixant d'abord sur papier de mobiles 
physionomies, afin d'ensuite les reprocfuire sur panneau avec 
tout le luxe des artistes de ces temps. Et cela est si vrai, que rien 
n'est laissé au hasard dans les merveilleux passements et les dé- 
licieuses broderies des corsages. Les bijoux eux-mêmes y sont 
dessinés avec la précision d'un Ducerceau ou d'uo Légaré, sans 
nuire en rien, par la recherche méticuleuse, au parfait ensemble 
du dessin achevé. 

M. de Laborde, qui avait mal vu ces belles choses, sans se 
prononcer péremptoirement, commet une grosse hérésie. Par- 
tant d'une petite signature à l'encre mise au bas d'un des por- 
traits du recueil, celui portant le n" 47, et qui n'est pas de Gb, il en 
infère que tout le reste des dessins est de ce Fulonius dont il avait 
ainsi trouvé lenom(l). Foulon n'était point un inconnu pour M. de 
Laborde : il avait rencontré le nom de ce peintre dans les comptes 
du roi, et, tout heureux devoir cet anonyme d'hier à pareille fête, 
M. de Laborde avait cru à sa paternité bien établie, d'autant que 
plusieurs des crayons du recueil étaient bien de la main qui avait 
fait le César de Vendôme signé Fulonius. . Cependant, le goût 



(I) Cette inscription est à Tangle inférieur du dessin, à l'encre, d'une écri- 
ture cursive de la fin du xvi« siècle. M. Niel avait cru pouvoir douter de cette 
écriture et lui assignait une date bien postérieure. Dans ces questions pure- 
ment paléographiques, ni M. Niel ni M. de Laborde n'ont été heureux : il est 
certain que l'écriture est bien de 1590 à 1610 environ, date très bonne à notre 
démonstration. 



48 INTRODUCTION. 



éclairé de Téminent critique n'est qu'à moitié surpris : a: Ce sont, 
« dit-il, pour la plupart, des esquisses faites d'après nature, mais 
« à différentes époques (1). » Une seule chose manquait à M. de 
Laborde pour le tirer de son erreur, c'était d'abord de mieux con- 
naître Foulon , et d'étudier les seigneurs portraiturés ; il eût 
compris que Foulon, né vers 1554, n'avait pu peindre ni Strozzi, 
ni d'Andelot avant 1569, d'après nature; et que, s'il avait été pour 
quelque chose dans la fabrication du recueil, c'était pour la partie 
plus moderne, pour les personnages de la fin du xvi* et du com- 
mencement du XVII' siècle. 

Avant donc de conclure, parlons un peu des portraits Gc de 
l'album G, et de ce Foulon qui va bientôt devenir pour nous le 
plus connu de tous les peintres en crayon du xvi* siècle. 

IIP Gc (1580-1615?). — Nous l'avons dit, les portraits du re- 
cueil décèlent trois mains différentes; nous avons parlé des deux 
premières, voici la liste de ceux qui nous paraissent être de Gc : 

38 — M. de Montbazon, Duc 

et pair de France. 

39 — » • 

40 — M. le conte du Lude. 

41 — » 

42 — M*" le marquis de Narmoutier. 

43 — Mad* la marquise de Narmoutier. 

44 — M^ de Sully sur Intendant. 
4[5] - Mad' de Sully. 

46 — M. deMercoeur, Duc 
et pair de France. 



(1) Voyez ci-devant la note de la p. 42. 



INTRODUCTION. 40 



47 -^ M' de Vendosme (signé Fulonius) (1). 

48 — Mad"' de Mercœur 

a présent Mad* de Vendosme. 

49 — « 

50 — « 

51 — « 

52 — « 

53 — La duchesse de Beaufort 

m"* de Henry 4^. 

54 — La contesse de Moret 

à présent marquize 
de Vardes. 

55 — Mad' labesse du pont. 

56 — « 

57 — « 

« 

On le voit sans peine, ces 12 personnages sont de lafîn du xvi* siè- 
cle,et la lettre qui les désigne est postérieure encore; les mots sou- 
lignés, et qui sont rajoutés au crayon, sont du premier quart du 
XVII' siècle, puisque la célèbre comtesse de Moret ne devînt com- 
tesse de* Vardes qu'en 1617. Quant à Sully, Gabrielle d'Estrées, 
Madame de Vendôme, ils portent avec eux une date précise qu'on 
ne saurait mettre en doute. 

Foulon a donc signé Fulonius fecit le portrait de César, duc 
de Vendôme, enfant coiffé d'un béguin, et portant le n' 47 du re- 
cueil G. Longtemps cet artiste ne fut connu que par cette mention 
sommaire. Depuis, M. de Laborde retrouva son nom plusieurs 
fois dans les comptes vers 1586-87, et M. Reiset publia dans les 



(1) Le César de Vendôme, de la collection Villeflix (voy. ci-apt*ès, portraits H), 
est aussi de Foulon. 



50 INTRODUCTION. 



Archives de VArt français Tacte de baptême de son fils né en no- 
vembre 1604 (1). L'acte lui donne le nom de peintre du Roi et 
nomme sa femme Françoise Nicole. Plus tard, M. Grandmaison, 
dans les Arts en Touraine, pp. 89-92, nous le montre établi à 
Tours entre 1589 et 1592 ; il avait conservé sous Henri IV les titres 
que lui avait conférés Henri HI, et vivait dans la fréquentation 
des grands personnages. En 1591, il lui naît une fille, et l'enfant 
est tenue sur les fonts par Christophe de Harlay-Beaumont, 
et la trop célèbre Isabeau de La Tour Limeuil, dame de Sar- 
dini (2). 

Cette marraine va nous être d'un grand secours dans la dé- 
monstration que nous prétendons faire de l'œuvre de Foulon. 
Commençons par établir que tous les crayons de la liste ci-dessus 
sont bien de lui. 

Pour cela, nous n'avons que les comparaisons entre les crayons 
non signés et le portrait de César de Vendôme. Un long exa- 
men nous a fait reconnaître dans toutes ces œuvres le même pro- 
cédé médiocre et un peu cotonneux du modèle. Le dessin est 
infiniment moins sévère et moins poussé que dans le Gb, et l'es- 
tompe joue un rôle considérable. Tous les crayons ont, d'ailleurs, 
une manière bien personnelle dans la façon dont les yeux sont 



(1) Arch, de VArt français, t. III, p. 161. 

(2) « Parrain noble homme Christophe de Harlay, seigneur de Beaumont, 
marraine Isabel de Sardiny. » (Registre de la paroisse Saint-Vincent de Tours, 
3* reg., fol. 44, cité par Grandmaison, page 94.) Cette dame de Sardini avait été 
autrefois demoiselle de Catherine de Médicis, dont elle était parente. La reine 
s'était un peu servie de la jeune fille pour attirer à elle le prince de Condé. Un 
enfant naquit de ces relations, durant un voyage de la cour à Lyon en 1564, 
On fit des gorges chaudes de l'aventure, et les Huguenots la chansonnèrent. 
Depuis, la jeune Isabelle de Latour-Limeuil épousa Scipion Sardini , noble 
Lucquois, baron de Chaumont-sur-Loire, et se rangea. C'est à ce moment que 
Foulon la choisit pour être marraine de sa fille : elle pouvait avoir environ 
60 ans. C'est bien l'âge que porte son portrait du Louvre. (Cf. la Confession de 
Sancy^ aux notes du chap. IX, édit. de 1720, in-8», p. 225-27.). 



INTRODUCTION. 51 



rendus , clignotants et un peu cerclés. En outre , rhabillement 
est plus négligé, on sent que ce ne sont plus des crayons desti- 
nés à faire d'autres œuvres, mais bien l'esquisse passagère et 
rapide d'un artiste plus pressé et moins préoccupé de l'avenir. 

Nous pensons, d'ailleurs, que la lettre à la sanguine mise sur 
tous les portraits du recueil Ta été par Foulon, et qu'ayant 
recueilli l'album par héritage, et l'ayant eu inachevé, il l'avait 
terminé à sa manière, et avait mis les noms des anciens crayons 
et de ceux qu'il avait faits. Nous avons en faveur de cette hypo- 
thèse un argument bien fort. Il existe au Louvre un portrait de 
cette dame de Sardini, dont nous parlions tout à l'heure : or, 
madame de Sardini est de la même main que nos crayons Gc, 
et elle porte à la sanguine, de la même écriture que les portraits de 
notre album, Madame de Sardiny à l'angle droit du papier (1). 
Ceci ne saurait être douteux. Que Foulon eût fait le portrait de pa 
protectrice, de la marraine de sa fille, on ne pourrait le nier, et ce 
portrait a toutes les qualités et les défauts de ceux du recueil G. 
Mais cette écriture, semblable dans des œuvres de destinée si 
différente, nous parait un argument sans réplique. 

Voici d'ailleurs que nous allons émettre encore une hypothèse : 
dans ces sortes de travaux, on en est souvent réduit à ces moyens 
peu rigoureux, et nous n^avons qu'un espoir, celui d'ouvrir la 
voie toute large à la discussion. Foulon était neveu de Clouet, 
cela ressort de plusieurs documents analysés par M. de Fréville 
dans le t. III des Archives de VArt français, pages 101-104. Qu'y 
aurait-il d'étonnant que le neveu, devenu lui-même un peintre 
célèbre (2), eût continué à remplir d'esquisses l'album à lui légué 



(1) Voyez : Reiset, Notice sur les dessins du Louvre, n^ 1360. 
(•2) Foulon accompagna, en 1591, Henri IV à Tarmée, à Noyon ou à Rouen, 
et dut y peindre des bataiUes, diaprés M. Grandmaison (loc, cit.). Nous pensons 



52 INTRODUCTION. 



par son illustre parent ? Clouet était mort en 1570, et mort sans 
enfants artistes ; il est donc fort plausible d'admettre une protec- 
tion de sa part envers le seul membre de sa famille qui continuât 
son « mestier ». Il est au moins piquant de comparer nos beaux 
crayons de Gb avec les quelques charmantes peintures attri* 
buées (1) à Clouet, et d'y trouver un air de famille incontestable. 
Nous restons malgré tout désarmé et sans preuves , nous ne 
pouvons formuler que des hypothèses, très plausibles, très vrai- 
semblables, mais hypothèses après tout. 

M. Niel, nous l'avons dit, avait pensé à l'un des Dumonstîer, 
Cosme ou Etienne. Ceci pouvait se soutenir très bien, d'autant 
mieux que l'écriture au crayon soulignée dans nos listes précé- 
dentes ressemble singulièrement à l'écriture de Daniel. Il est vrai 
que M. Niel ne faisait point entrer cette considération en ligne de 
discussion, et supposaitsimplement. Pour notre compte, nouspen- 
sons que Daniel Dumonstier, à la mort de Foulon, acheta l'album, 
ou en hérita, et y mit ses remarques. Cette dame de Liancourty 
dont parle la lettre soulignée du n® 10, cette marquise de Vardes 
du n® 54, nous les retrouvons crayonnées vers 1620 ou 1630 par le 
vieux Dumonstier. On sait la passion de ce dessinateur pour les 
objets d'art et les livres de bibliothèque (2). J'avoue m'ètre laissé 
séduire très bien par la pensée que notre album G, sorti de chez 
Clouet, passa à Foulon, et de là vint faire nombre chez le vieil 



qu'il y dessinait plutôt les compagnons d'armes du Roi : il y eut de ces artistes 
ambulants, puisque la collection H, dont nous parlons ci-après, contient plu- 
sieurs ofliciers des armées royales à cette époque. 

(1) Nous disons attribuées , car il est impossible d'afllrmer rien, malgré le 
livret du Louvre. 

(2) Voici ce que dit Mariette de Daniel Dumonstier : « Son cabinet de livres 
« estoit fameux et sa maison estoit le rendez-vous de la meilleure compagnie ». 
(A 6ecedario, publié par MM. de Montaiglon et de Chennevières, t. II, p. 130.) 



INTRODUCTION. 53 



amateur du xvii' siècle, plus à même que personne de juger ces 
œuvres à leur juste valeur (1). 

D'ailleurs, il y a un portrait, le dernier de l'ancienne numéro- 
tation, et par conséquent le dernier de l'ancien album, qui nous 
parait être de Dumonstier lui-même. C'est M. de Gyé-Entragues, 
portant le n"* 57. Le procédé martelé, rougeâtre, mais fort habile, 
n'est plus celui de Gb, si parfaitement sobre et juste, mais n'est 
pas non plus celui de Foulon. C'est donc que le dernier pro- 
priétaire aurait, lui aussi, rempli les feuilles blanches du « cayer ». 
Il est à remarquer avant toute chose que ce crayon ne porte pas 
l'écriture à la sanguine des autres, mais une inscription au 
crayon absolument différente. Quelle preuve meilleure en vou- 
drions-nous? 

Nous pourrions continuer longtemps encore toutes ces discus- 
sions déjà bien longues, mais elles seraient d'un intérêt rnédiocre 
pour le lecteur. Une chose nous reste à dire cependant, et elle 
n'est pas la moins importante, c'est que plusieurs des crayons du 
Louvre aujourd'hui exposés sont de la main de Gb, d'autres sont 
de Foulon, d'autres d'artistes anonymes, mais sensiblement in- 
férieurs aux deux précédents. Il y a aussi des copies d'après lui, 
mais des copies assez habiles, parmi les crayons passés de la 
Bibliothèque Sainte-Geneviève à la Bibliothèque nationale, en 
juin 1861. Un portrait, celui de Coligny, publié par Niel, est 
sûrement de Gb. 

Telle est, dans son ensemble et dans le détail, la précieuse 
acquisition faite par la Bibliothèque en 1825, pour le prix de 



(1) Dumonstier conservait toujours un exemplaire des dessins qu*il faisait : 
cette remarque de Manette a été contrôlée par nous et reconnue exacte : rien 
d'extraordinaire donc qu'il eût cherché à enrichir son cabinet, roéme des 
œuvres d*autrui. 



54 INTRODUCTION. 



500 francs. Aujourd'hui le double de cette somme ne paierait pas 
à sa valeur le portrait d' Andelot, ou même celui de Coligny . Et ce 
n'est pas que l'amateur d'art ou l'iconographe qui trouvera dans 
ce recueil les éléments de discussions intéressantes ; l'historien 
du costume y puisera des données certaines sur les modes de 
ces temps, le bijoutier y rencontrera les plus précieux motifs de 
joaillerie française, et le dentelier les plus inimitables modèles de 
lacis ou de passements. 



§ IX. — Portraits du recueil H {fin du xvi* siècle). 

La lettre H, que nous avons donnée à une suite de crayons re- 
marquables, s'applique non plus à des artistes, comme dans les 
paragraphes précédents, mais aune dynastie de collectionneurs, 
que nous avons été assez heureux pour pressentir dans une cote 
uniforme mise au dos de chacun des portraits. 

Un mot, le nom de Villeflix^ écrit tantôt ainsi, tantôt Vileflix, 
tantôt même en abrégé Vx^ dans une belle cursive du xvii" ou du 
XVIII* siècle, nous fît chercher une explication possible. Dans ce 
temps, M. Georges Duplessis, que l'on trouve toujours prêt à 
tendre une main secourable aux jeunes, nous indiqua un quatrain 
de MaroUes où ce mot de Villeflix paraissait se rencontrer, bien 
déformé, il est vrai, mais cependant reconnaissable. Voici ce 
quatrain, qui fut pour nous un trait de lumière : 

Ne faut-il pas louer Bournonville et son frère? 
Ils Qnt fait des recueils, dignes de leur pouvoir, 
Dont Saint-Victor profite avec tout son sçavoir 
Agréable aux yeux fins que le bon sens éclaire (1). 



(1) Marolles, le Livre des Peintres et Graveurs, publié par G. Duplessis. 
Paris, Daffis, 1872, in-12. 



INTRODU GTION . 55 



Sans chercher à approfondir trop le sens de ces vers insuffi- 
sants, nous trouvâmes une note mise par MaroUes, pour donner 
le nom du frère de ce Bournonvillc dont il parlait ainsi : selon 
lui, ce frère s'appelait M. de Villefrit. 

Ce devait être là le collectionneur Villeflix. En dépit de son peu 
de clarté, le quatrain de MaroUes avait au moins cette particula- 
rité, d'indiquer le genre de travaux auxquels Bournonville et son 
frère s'étaient livrés : les collections. Mais quels étaient les deux 
frères ? 

Après de longues recherches dans les recueils généalogiques 
du temps, et dans les dossiers du Cabinet des titres, nous avons 
pu établir une filiation de nos deux personnages, et expli- 
quer jusqu'à un certain point l'origine de leurs collections. Voici 
l'histoire de cette famille en quelques mots (1) : 

Leur nom patronymique était du Bouchet, et dès 1555 nous 
rencontrons un Antoine du Bouchet, sieur de Montigny, secré- 
taire du roi de Navarre. Il avait épousé une dame Isabelle Le 
Masson, qui lui donna Antoine du Bouchet, et Marie, depuis 
mariée à Guillaume Le Sueur, maître des comptes. 

Antoine II du Bouchet suivit la carrière de robe, et acheta une 
charge de procureur au Parlement. Les actes que nous lui voyons 
signer vont de 1581 à 1599. Marié à Anne Lingault, fille d'Am- 
broise et de Nicole Langlois, il n'en eut qu'un fils, Antoine, sieur 
de Bouville. Il habitait à Paris, rue Pierre-au-Lard. 

Son fils Antoine III devint conseiller du roi en ses conseils, 
doyen des conseillers du Parlement et prévôt des marchands, en 
1618. Il était aussi seigneur de Bouville, et épousa Angélique 
d'Elbène. De ce mariage naquirent Henri, Jean-Jacques et Isa- 



Ci) Tous nos renseignements sont puisés aux sources originales et inédites. 
Voy. Cabinet des titres, Pièces originales, Ms. 438. 



56 INTRODUCTION. 



belle, celle-ci mariée à M. Le Charron, baron d'Ormeille. Antoine 
du Bouchet mourut fort âgé, en 1639. 

Ce sont les deux fils, Henri et Jean-Jacques, qui vont plus par- 
ticulièrement nous occuper. Henri du Bouchet l'aîné hérita de la 
charge de conseiller, et, en 1634, nous le voyons député commis- 
saire par le roi aux grands jours de Poitiers. En temps ordinaire, 
Henri du Bouchet, qui dut rester célibataire, habitait rue Sainte- 
Croix de la Bretonnerie. Il portait un titre de seigneurie, dont il 
n'abusait point, d'ailleurs, dans ses signatures ; il était sieur de 
Boumonville. Ce titre lui est donné dans les actes, mais il signe 
simplement du Bouchet ( 1 ) . 

Son frère, Jean-Jacques, suivit la carrière militaire et devint 
lieutenant au régiment des Gardes du roi. A la mort de son frère, 
il devint seigneur de Boumonville (1668) ; mais, jusque-là, il 
portait le nom de Villeflix, seigneurie qu'il possédait en propre. 
De son mariage avec Marguerite d'Elbène, il eut deux enfants : 
Claude , mort jeune, et Elisabeth, mariée à Noël Bouton de Cha- 
milly, gouverneur de Strasbourg. 

Voilà donc les collectionneurs de Marolles retrouvés ; « Bour- 
nonville et son frère » sont incontestablement les deux frères du 
Bouchet dont nous venons d'établir brièvement la descendance. 
Nous allons voir, d'ailleurs, que Marolles ne nous trompait pas 
sur leur compte, et que c'est bien Henri du Bouchet, l'aîné, qui 
composa la collection de portraits. La preuve irrécusable, la voici : 

Chacun des crayons portant au verso la mention Villeflix, 
porte également au recto, le plus souvent à l'angle supérieur 
gauche, une indication de nom du personnage représenté, écrite 



(1) Il y a dans la collection de portraits de Lenoir, aujourd'hui à Chantilly, 
un portrait de Dumonstier représentant Henri du Bouchet. Ce dessin a été 
reproduit par L. Ronald Gower, The Lenoir'a collection, Londres, 1874, in-fol., 
pièce 101. 



INTRODUCTION. 57 



à l'encre dans une cursîve très ferme et très fine, parfaitement 
caractéristique. Eh bien, cette écriture, nous la retrouvons abso- 
lument identique dans la pièce 21 du Ms. 438, au Cabinet des 
titres, dans la signature même de Henri du Bouchet. Les gens 
les moins versés dans les études paléographiques ne sauraient 
en disconvenir. C'est donc que Henri du Bouchet avait recueilli 
et annoté lui-même les beaux crayons que le Cabinet des Es- 
tampes conserve aujourd'hui. 

Nous savons d'ailleurs par une note de Joly, qui la tenait sans 
doute de bonne source, que tous ces crayons venaient de Gai- 
gnières, lequelles avaitrecusdeM.de Villeflix(l). ChezGaignières, 
la collection avait eu à subir les emprunts de Clairambault, comme 
nous le prouvent les quelques crayons de la collection du Saint- 
Esprit portant au v* le Villeflix habituel. Ce procédé de Clai- 
rambault a été d'ailleurs mis en lumière par M. Delisle, dans son 
livre sur le Cabinet des manuscrits, et par M. Delaborde, dans 
sa notice sur le Département des Estampes (p. 34 et 35). Nous 
n'avons point à nous y arrêter ici. 

Le nom de Villeflix mis au dos des pièces de la collection ne 
le fut point par le propriétaire ; on y trouve, en effet, une ortho- 
graphe perpétuellement différente, ainsi que nous le disions ci- 
devant; nous croyons que récriture est de Gaignières ou d'un 
secrétaire quelconque à son service : ce qui prouve l'annotation 
chez Gaignières, ce sont précisément les pièces retrouvées chez 
Clairambault ; celles-ci n'eussent porté aucune mention, si elles 
n'en avaient point reçu une chez Gaignières. 

Nous n'avons point de traces de la vente ou du don fait par 
M. Jean -Jacques du Bouchet à ce dernier coUectionnqur ; 



(t) Bibl. Nttt Estampes Ye 68. 



58 INTRODUCTION. 



sans doute, d'ailleurs, que le gendre, Noël Bouton, homme d'é- 
pée, ne songea point à conserver ce fatras de papiers barbouil- 
lés qui ne lui rappelaient rien. Pour Henri du Bouchet et pour 
son frère, il y avait dans plusieurs des portraits recueillis des 
souvenirs d'enfance : il est même présumable que le goût de 
ces collections leur était venu par leur père, contemporain de 
tous ces personnages, et que Henri du Bouchet avait inscrit leurs 
noms, sur les indications du vieux parlementaire. Mais une chose 
certaine, c'est que les du Bouchet étaient des amateurs, au sens 
le plus élevé du mot , et non plus de simples collectionneurs 
d'effigies. Tous les crayons réunis par leurs soins sont de véri- 
tables œuvres, la plupart dessinés d'après nature, avec toute la 
conscience et l'habileté possible; le reste, au moins très ordinaire, 
est bien loin de la médiocrité vraiment trop évidente de plusieurs 
de nos recueils précédemment étudiés. 

Nous avons cherché à classer ces crayons entre eux, car tous 
ne sont point du même artiste ; nous nous sommes arrêté, comme 
pour le recueil G, à une sous-lettre indiquant un anonyme à qui 
l'on puisse attribuer les uns et les autres. Nous avons ainsi 
quatre formules nouvelles, correspondant aux quatre mains dif- 
férentes que nous avons cru voir dans l'album : Ha, Hb, 
Hc , Hd. 

Nous serons cependant d'une extrême réserve dans notre 
classification, et nous ne donnerons point, dans cette notice, la 
liste des crayons attribués par nous à chacun de ces quatre ar- 
tistes. Nous renverrons le lecteur au catalogue : il y trouvera, à 
la suite des noms du personnage représenté, l'indication Ha, 
Hb, etc., caractérisant l'œuvre. Voici ce que nous croyons pou- 
voir présenter comme faits constatés dans l'examen des por- 
traits H. 



INTRODUCTION. 59 



I. — Ha (1580-1590?). Cet artiste est fort habile et remarqua- 
blement sobre ; il manie avec une égale dextérité le frottis et 
le crayon de couleur, au point d*en faire un dessin léger, vapo- 
reux, très agréable de ton, et d*un modelé parlait. Il travaillait 
d'après nature, vers la fin du xvi* siècle. Un fait intéressant dans 
Tœuvre de cet anonyme, c'est qu'un de ses crayons fut gravé par 
Thomas de Leu, dans sa suite de portraits : c'est celui de Henri de 
Lorraine, comte de Chaligny (I) ; il suffira à une personne exercée 
de comparer ces deux portraits pour se convaincre de ce fait. Une 
autre remarque, qui a aussi son importance, est que certains 
portraits de cette série portent une lettre que nous retrouvons dans 
plusieurs dessins des Dumonstier. Cette lettre est une cursive 
à l'encre, assez large, très caractéristique, peut-être du milieu du 
XVII* siècle, mais vraisemblablement antérieure. Nous retrouvons 
cette écriture sur un des portraits Ha, celui de Madame du Sol. 
Nous livrons sans commentaires cette constatation aux érudits 
qui voudraient pousser cette remarque plus loin ; il nous a été 
impossible de faire aucun rapprochement sérieux dans le sens 
d'une attribution possible aux Dumonstier, Cosme ou Etienne. 

H. — Hb (1590-1615?). Cet artiste est postérieur à l'autre, sa 
manière est plus lâchée, plus franche, pourrions-nous dire, si 
nous n'avions pour le talent du premier une préférence assez 
marquée. Chez le portraitiste Hb, le crayon de couleur est moins 



(1) Ce portrait porte le n» 335 du catalogue de l'œuvre de Thomas de Leu, 
par G. Duplessis, dans le X« volume du Peintre-Graveur de Robert Dumesnil. 
La gravure est tournée vers la gauche, et le dessin vers la droite, ce qui est 
une preuve déplus Je formulerai ici une opinion à propos de ces dessins» c'est 
qu'ils pourraient bien être de François Quesnel, d'après lequel Thomas de 
Leu grava plusieurs portraits, entre autres les deux princesses de Conti, la 
marquise de Verneuil, etc., qui sont bien dans la gamme du Chaligny; mais 
je n'ai aucune preuve. 



60 INTRODUCTION. 



estompé, moins frotté, les teintes sont plus grises. Un des portraits 
de cet artiste a été gravé par Thomas de Leu, et ce portrait est 
celui d'un peintre connu du xvi* siècle, Antoine Caron(l). Dans la 
gravure, Thomas de Leu nous apprend qu'il offrait son œuvre à 
son beau-père Caron : « Th. de Leu socero suo fecit. 1599 », et il 
le gravait 7 ans après la fabrication du portrait dessiné, puisque 
ce dessin porte la date 1592. 

Nous avons cherché à tirer de ces rapprochements quelques 
renseignements utiles à la détermination de Hb, mais nous avons 
dû y renoncer. Le dessin était-il de Thomas de Leu lui-même (2)? 
était-il de Caron, ou de l'un des Dumonstîer ? Nous n'avons pu 
trouver rien de probant. 

IIL — Hc (1580-1600?). Artiste également habile, mais se recon- 
naissant facilement en ce qu'il obtient les blancs de lumière sur le 
nez et autour des yeux par un vigoureux frottis, qui, vu à contre- 
jour, prend l'aspect de gouache ou d'applications de crayons 
blancs. Son dessin est aussi fort remarquable, mais il ne devait 
pas toujours copier la nature; à ce compte, il nous a paru inférieur 
aux deux autres, et nous n'avons rien trouvé qui nous permit de 
faire une attribution possible. 



(i) Caron, au dire deMarolles, aurait dessiné plusieurs des portraits gravés 
par Thomas de Leu ; malheureusement il ne dit pas quels portraits. Caron 
était plutôt un peintre de compositions, comme le prouvent les dessins aujour- 
d'hui conservés au Cabinet des Estampes, et qui sont une allégorie sur l'his- 
toire d'Ârtémise. Caron vécut très vieux ; né en 1515 environ, il mourut vers 1593, 
dit M. Reiset. Alors, comment se fait-il que T. de Leu lui dédie son propre por- 
trait en 1599? Pourrait-on voir là un hommage rendu à un mort? J'avoue ne 
point comprendre ainsi la dédicace de Th. Leu. (Cf. Reiset, Notice [Appendice), 
II, p. 274.) Le portrait de Caron porte le n» 330 du catalogue de Th. de Leu, de 
G. Duplessis (Peintre-Graveur, t. X). 

(2) M. de Montaiglon dit que toutes les gravures de Thomas de Leu se fai- 
saient d'après de petits crayons très poussés. Le fait est que nous signalerons 
un portrait de ce genre de P. Dumonstier, dont nous aurons occasion de parler 
au paragraphe de cet artiste. 



INTRODUCTION. 61 



IV. — Hd (1600-1620?). Lagneau. Les dessins de ce portraitiste 
des XYi* et xvii* siècles sont peu nombreux dans la collection du 
Bouchot, mais ils procèdent d'une manière si personnelle, que 
nous n'en parlerons point longuement. Nous avouons partager 
rindifTérence de M. de Laborde pour ces caricatures à l'estompe, 
et ne point chercher à relever des mérites que nous sommes 
impuissant à reconnaître. Aussi bien Lagneau n'était- il qu'un 
fantaisiste, exagérant à la Daumier les défauts de chacun, et 
n'ayant guère produit de portraits, au sens réel du mot. L'en- 
gouement des amateurs trouve des eflîgies vraies dans ces pro- 
ductions ; nous n'en avons pas vu dix qui méritassent le nom de 
portrait. Nous n'en exceptons pas le soi-disant Duplessis-Mornay, 
publié par B. Fillon, dans sa Galerie des portraits de Saumurj en 
frontispice, non plus que les médiocrités reproduites par Ronald 
Gower, dans sa Collection Lenoir. 

A en juger par le nombre respectif des œuvres de chacun de 
ces quatre artistes, MM. du Bouchet partageaient un peu notre 
humble manière de voir, et mettaient Ha au-dessus des autres. La 
proportion entre Ha et Hb est d'un tiers en plus au moins, et de 
deux tiers entre Ha et Hc. Quant aux portraits de Lagneau, il n'y 
en a guère que deux ou trois à peine. 

Telle est, dans son détail, la collection curieuse réunie au 
xvn" siècle par les du Bouchet. Nous n'insisterons point sur son 
importance historique, importance considérable, en ce sens que 
la majeure partie des chefs ligueurs s'y trouve représentée, et que 
les princes du sang, les dames si connues par les satires et les 
mémoires du temps, y ont un portrait de la plus grande exacti- 
tude. Je ne crois pas qu'on puisse mieux illustrer la collection des 
lettres de Henri IV, à la fin du xvi® siècle, qu'en reproduisant la 
majeure partie des crayons du Bouchet. C'est une idée que per- 
sonne n'a eue encore, mais elle mériterait une sérieuse étude, de 



62 INTRODUCTION. 



même qu'on ne saurait mieux illustrer Brantôme qu'en copiant 
tel quel le Gb tout entier, et les curieux albums de Castle Howard 
et de la Bibliothèque des Arts-et-Métiers. 

Tous les crayons H ont été catalogués par le P. Lelong, dans 
son Appendice à la Bibliothèque Historique de la France ; seule- 
ment, aucun n'étant identifié, ils sont tous à peu près méconnais- 
sables dans cette liste. 



§ X. — Portraits du recueil I [1600-1630). 

Voici la liste des portraits auxquels nous avons donné la 
lettre I. Ici cette lettre est la caractéristique d'une manière spéciale 
d'artiste des xvi*-xvii" siècles. 

1 — Mad^* d'Entrague ancienne cote sept. 

2 — Mad® la comtesse de S. Paul ancienne cote dix. 

3 — [Catherined'Orléansd"Me Longueville] 

ancienne cote treize. 

4 — Le duc de la Valette ancienne cote quatorze. 

5 — Anonyme homme ancienne Cote quinze. 

6 — Anonyme homme ancienne cote seize. 

7 — [Le prince de Tingry?] ancienne cote vingt-un. 

8 — Anonyme homme ancienne cote vingt-cinq. 

9 — [Leducd'Aumont]M.d'Estouteville {sic) ancienne cote 

cinquante- deux. 
10 — Mad^® d'Estouteville ancienne cote cinquante-six. 

Nous sommes sans renseignements sur l'entrée de ces crayons 
à la Bibliothèque ; cependant nous les supposons venus de Gai- 
gnières, ou peut-être de la collection La Noue, dont parle Joly dans 



INTRODUCTION. 63 



son catalogue (1). Ils portent tous une cote d'inventaire au v% 
comme les crayons E. II ne serait même pas impossible que les 
portraits I et les portraits E eussent été reliés ensemble autrefois, 
car récriture de la cote d'inventaire est bien la même. Seulement 
les portraits I sont incontestablement d'une main différente. 
A rencontre du pastel vigoureux et dur du recueil E, les por- 
traits I sont traités légèrement, plutôt esquissés que terminés, 
peu poussés dans les détails de costume, et très estompés dans 
les visages. De plus, tous les personnages représentés sont de la 
fin du XVI* siècle et du commencement du xvii"; on peut s'en 
rendre compte par la liste ci-dessus. 

Nous croyons donc à un ancien album E-I, composé, vers le 
milieu du xvii" siècle, par un amateur, de pièces venues de par- 
tout, et cotées par lui au v^ L'écriture de la cote est bien du 
XVII* siècle. L'album, détruit par Gaignières peut-être, et répandu 
dans ses collections, entra avec le reste des livres du grand 
collectionneur au Cabinet, en 1716. Pour tous les détails de l'ins- 
tallation de ces collections aux Estampes, nous renverrons à la 
notice de M. Delaborde, qui donne les renseignements les plus 
curieux et les plus circonstanciés (2). On y trouvera peut-être 
l'explication du nombre, relativement minime, des crayons I 
conservés à la Bibliothèque, alors que certainement leur nombre 
devait être supérieur à 50. 



(1) Cab. des Estampes Ye 68. 

(2) H. Delaborde, Le Département des Estampes, p. 26. M. Léopold Delisle, dans 
son ouvrage sur le Cabinet fies Manuscrits, évalue à plus de 100 vol. le nombre 
des pièces volées par Clairambault à Gaignières. 



64 INTRODUCTION. 



S XL — Portraits de Sainte-Geneviève J {1525'16i3). 



La lettre J, donnée aux portraits provenant de la Bibliothèque 
Sainte-Geneviève, n'a qu'un but, celui de constater Forigine des 
portraits venus de ce dépôt. Nous avons conservé les lettres des 
recueils précédemment décrits, lorsque nous avons rencontré 
quelque crayon qui nous paraissait être de la main de E, de Gb, 
de Gc, de Ha, de Hb, de Hc, etc. Seulement nous avons fait pré- 
céder cette lettre du J, pour constater que ce crayon Gb, ou Gc,ou 

« 

Ha, provenait de Sainte- Geneviève, et non des anciens recueils 
du Cabinet. 

Le 5 juin 1861, en vertu d'un arrêté ministériel autorisant la 
Bibliothèque nationale à prendre dans les autres dépôts les gra- 
vures ou les dessins complétant ses collections, près de 4,000 des- 
sins passèrent au CabinetdesEstampes(i), et parmi eux, l'album C 
de la Sorbonne, et 146 portraits environ, conservés à Sainte-Gene- 
viève. Cette mesure fut assez généralement critiquée, et l'on feignit 
de ne pas comprendre que, disséminés un peu partout, comme 
ils l'étaient alors, ces documents iconographiques perdaient 
beaucoup de leur utilité immédiate. On s'étonna volontiers que ces 
œuvres ne fussent point passées en bloc au Louvre, et mises sous 



(1) Cf. H. Delaborde, Le Département des Estampes. M. Delaborde écrit avec 
la plus grande impartialité au sujet de l'entrée de ces crayons à la Bibliothèque : 
« Us sont devenus l'objet d'études d'autant plus fructueuses^ qu'ils forment avec 
ce qui les environne un ensemble de documents plus variés. Serait-on bien 
inspiré en s'appliquant à rompre cet ensemble si instructif, et sous prétexte de 
rétablir ailleurs l'unité matérielle, à restreindre ici le champ des enseigne- 
ments et des travaux? » M. L. de Laborde était, lui, d'un avis tout difl^nt. 
(Renaiss. des Arts, p. 848 et s.) 



INTRODUCTION. 65 



verre dans les salles du xvi® siècle. Il ne serait point difficile de 
répondre à cela, par la raison bien simple que le Louvre eût 
relégué dans ses greniers les 9 dixièmes de ces crayons à peu près 
sans intérêt pour l'art, et les eût ainsi enfouis à jamais. Leur 
seule valeur, la valeur iconographique, eût été longtemps perdue 
pour l'histoire, car on n'étudie pas au Louvre des œuvres de si 
médiocre importance. 

La collection J avait été formée, au xviii* siècle, d'éléments 
divers; en 1753, comme nous l'apprend M. de Laborde (1), on 
avait groupé dans un registre tous les crayons conservés dans la 
célèbre abbaye. Le bibliothécaire avait alors cherché à rétablir 
les noms inscrits sur les dessins, et qui se trouvaient peu lisibles 
pour la majeure partie des gens. Malheureusement, la personne 
chargée de ce soin lisait elle-même très mal les anciennes écri- 
tures. Un exemple édifiera sur le degré de confiance à ajouter à 
ses inscriptions nouvelles. Madame de Guerchevilley dont le nom 
écrit au verso, dans une écriture du xvii* siècle, présentait cer- 
taines difficultés de lecture, devient madame de Tourcheville^ ce 
qui n'a plus le moindre sens. De plus, en rognant les marges, on 
fit presque toujours disparaître l'ancienne écriture; les moyens de 
contrôle manquent donc très souvent. Nous avons placé les gens 
portant de ces noms estropiés aux anonymes, quand il nous a été 
impossible de les reconnaître ; nous mettons de ce nombre mes- 
demoiselles Choided et Caoretf dont nous n'avons pu découvrir 
d'autre portrait nulle part, et dont nous avons lieu de suspecter 
le nom. 

M. de Laborde, dans la Renaissance des Arts^ essaie une classi- 
fication des portraits de Sainte-Geneviève, et sa préoccupation 
toute artistique lui fait commettre des erreurs que nous allons 



(1) Renaissance des Arts, p. 848-5i . 



66 INTRODUCTION. 



signaler. Pour lui, ces portraits peuvent se diviser en groupes 
correspondant à des artistes qu'il nomme : Foulon, Clouet, Pierre 
Dumonstier. Cette opinion peut se soutenir, mais M. de Laborde, 
qui n'étudie guère que le côté matériel des œuvres, ne tient point 
assez compte des preuves extrinsèques et des dates de person- 
nages représentés; c'est ainsi qu'il voit dans le portrait de Co- 
ligny, dessin célèbre, reproduit par Niel dans ses Personnages 
illustres^ l'œuvre de Pierre Dumonstier. Si l'on admet, — ce qui 
ne peut être douteux pour personne, — que ce crayon fut bien 
dessiné d'après nature, il est impossible d'en faire honneur à 
Pierre Dumonstier, très jeune en 1583, et dont la réputation ne fut 
guère établie que vers l'extrême fin du siècle. Coligny était mort 
en 1572; ce portrait, d'une très grande perfection, ne peut donc 
être de Pierre Dumonstier ; mais il est sûrement de la main du 
peintre que nous avons ci-devant désigné par Gb. 

La collection primitive de Sainte-Geneviève s'était enrichie de 
19 crayons provenant du cabinet de M. Niel; nous n'avons pu 
savoir quelles étaient ces 19 pièces, mais nous avons tout lieu de 
croire que l'on devra les chercher parmi les bons crayons de la 
collection (1). 

Nous ne donnons point la liste des 146 portraits entrés à la 
Bibliothèque nationale par cette mesure un peu autoritaire ; ce 
serait allonger cette introduction, déjà bien longue. Nous ren- 
voyons le lecteur au catalogue. La lettre J, placée après chacun 
de ces portraits, le renseignera sur son origine. Tout ce que nous 
dirons, c'est que l'on trouve, parmi ces dessins, des œuvres de 



(i) M. de Laborde, parlant de l'acquisition faite par la Bibliothèque Sainte- 
Geneviève à M. Niel, dit que les conditions de cet achat avaient été « très fa- 
vorables pour cet établissement ». Voy. pour les détails donnés par M. Niel 
lui-même, la notice sur Louise de Lorraine. (Personnages historiques^ t. I, 
p. 12 de la notice.) 



INTRODUCTION. 



67 



A*, D, Gb, Gd, Hb, Hd, L, M, N, soit des productions diverses 
allant de 1520 à 1645 ou 50, depuis 1 époque des premiers dessina- 
teurs, en passant par Clouet, Foulon et les autres, jusqu'à Daniel 
Dumonstier. 



II 



Portraits K provenant de Sainte-Geneviève. 

Nous avons désigné par la lettre K précédée du J de Sainte- 
Geneviève une série de portraits autrefois conservés dans cette 
bibliothèque, et qui méritent mieux qu'une simple mention. 
Tous ces portraits sont d'ailleurs anonymes, ce qui semblerait 
indiquer des esquisses conservées par Tartiste. Voici les princi- 
paux crayons de cette série : 



1 — Anonyme femme (1580?) ancien n° 5 de S^- Geneviève 

2 — Anonyme femme (1590?) ancien n** 109 id. 

3 — Anonyme homme (1590?) sans ancien n® 

4 — Anonyme homme (1590?) ancien n** 115 

5 — Beaufort (Gabrielle d'Estrées, duchesse de) ancien n® 12 

6 — Id. id. 

7 — Id. id. 

8 — Crissé {Léonore de Crevant, dame 

Turpin de) 

9 — Entragues ? {Marie Touchet, 

damed'){l) 
10 — Urfé {N. demoiselle d') 



ancien n^ 62 
ancien n** 120 

ancien n** 42 



sans ancien n^ 
ancien n** 81 



(1) Nous n'avons point trouvé de portraits authentiques de cette dame avec 
lesquels nous puissions faire des comparaisons. Ce prétendu portrait de Marie 



68 INTRODUCTION. 



Nous n'avons point trouvé, dans les autres recueils de la 
Bibliothèque nationale, de portraits de cette série, mais nous en 
signalerons un au Louvre, portant le n? 1352 du catalogue des 
dessins de M. Reiset. C'est un portrait de femme de 1580 ou 90, 
aussi anonyme, portant des cheveux crêpés et un chaperon en 
pointe (1). 

Ces détails une fois donnés, il nous reste à parler d'un fait très 
important, et de nature à renseigner sur l'origine de ces portraits. 
Le n** 1 de la liste précédente porte à l'angle gauche supérieur 
un monogramme composé des lettres D. C. L entrelacées, l'I étant 
au milieu. En dépit de leur rage de couper, les relieurs ont 
conservé cette marque, en lui laissant un petit carré de papier à 
l'angle gauche, de la grosseur d'un dé à jouer, et dépassant les 
marges. 

II ne nous a point semblé que cette signature fût postérieure au 
dessin; l'encre, les lettres elles-mêmes ne laissent guère de doute 
à cet égard ; de plus, cet entrelacement de lettres majuscules se 
rencontre souvent dans les monogrammes de cette époque. 
Mais le C final est-il bien un C,ou est-il un G? Voilà où la difficulté 
commence. 

Voici en quoi la différence de lettres est appréciable. Jean de 
Gourmont, peintre du milieu du siècle, et graveur de mérite, a 
signé au moins une gravure d'un monogramme identique à celui 
dont nous nous occupons ; seulement la lettre finale est un G. On 
trouve ce monogramme dans une planche représentant des 



Touchet n*a d'ailleurs rien qui nuise à la démonstration que nous allons tenter. 
Il est de tradition, à la Bibliothèque nationale, de regarder ce portrait comme 
celui de la maîtresse de Charles IX, mais sans preuves; nous respectons cette 
tradition. 

(I) M. Reiset le classe à l'école anonyme française du xvi* siècle (^Dessins 
du Louvre, II, p. 212). 



INTRODUCTION. 69 



paysans qui se reposent, et il est suivi de ces mots : ourmont 
excudit (1). On trouve aussi la même marque dans deux autres 
gravures insignifiantes. Cependant, dans la plupart des cas, Jean 
de Gourmont signe J. G. entrelacés, comme dans un ou deux por- 
traits conservés au Cabinet des Estampes et gravés par lui (2). 

L'avis de quelques personnes très compétentes est donc que le 
monogramme de notre dessin est celui de Jean de Gourmont ; ces 
personnes voient un G dans la dernière lettre. 

Nous avouons n'être point de cet avis, et ne voir dans la der- 
nière lettre qu'un C. Il ne saurait donc plus, pour nous, être ques- 
tion de Jean de Gourmont. Et puis cet artiste a-t-il peint des 
portraits et fait des crayons ? La chose paraît douteuse ; tout au 
plus gravait-il d'après les œuvres d'autruL II semble, d'ailleurs, 

que le monogramme entrelacé comme l'est celui que nous étudions 
n'ait point été aussi rare qu'on voudrait le penser ; le graveur 
Jacques de Gheyn le jeune en avait un à peu près semblable (3), 
et aussi un anonyme cité par BruUiot, qui gravait d'après Raphaël 
et portait comme monogramme exactement celui qui nous occupe, 
D. C. I. entrelacés (4). Qu'y aurait-il d'étonnant alors qu'un 
artiste de cette époque eût eu. lui aussi, une marque semblable ? 
Mais cet artiste en crayons n'était point le premier venu, et son 
procédé délicat et très habile doit le faire rechercher parmi les 
bons peintres du xvi® siècle. Sans nous arrêter trop à l'idée que ce 
dessinateur pourrait bien être un certain Jean de Gourmont, pro- 
bablement fils de l'autre, et « apprentif en peinture » vers 1580 (5), 



(1) Brulliot, !'• partie du Dictionnaire des Monogrammes, n^ 1558. 

(2) Deux portraits, celui du cardinal de Bourbon, gravé sur cuivre, et celui 
du duc de Nevers, gravé sur bois, sont de J. de Gourmont. C'est dans le pre- 
mier que Ton voit la signature Gourmont, 

(3) BruUiot, toc. cit., n« 1561. 

(4) Ibid., no 1182. 

(5) Dans un très curieux petit volume du Cabinet des Estampes^ autrefois 



70 INTRODUCTION. 



comme nous aurons occasion de le dire ci-après, en parlant des 
portraits P, nous donnons ici ce nom en passant. Mais nous pen- 
sons que deux artistes plus connus peuvent être raisonnablement 
choisis parmi tous les autres ; les initiales de leurs noms, leur 
célébrité les désignent tout naturellement : Cosme Dumonstier 
ou Jean de Court. 

Pour Cosme Dumonstier, attaché au service de la reine en 1586, 
père du célèbre Daniel, et vivant encore en 1602 (1), après avoir 
travaillé longtemps au pastel et en miniature, la supposition est 
au moins plausible. La seule objection possible serait cet I du 
monogramme, assez peu explicable dans le nom du vieux Du- 
monstier. Mais ne pourrait-on point le comprendre jusqu'à un 
certain point par la formule ordinaire : Cosme Dumonstier Invertit ? 

Le nom de Jean de Court détruirait ces difficultés, en ce que le 
L D. C. serait fort exactement la réunion des initiales de son 
nom (2). Etudions un peu cette hypothèse, non sans reconnaître 
nous-mème que certaines dates nous paraissent entraver un peu 
notre supposition. 

Jean de Court commença de bonne heure, et paraît avoir été 
d'abord un émailliste, comme probablement plusieurs autres 
peintres du temps. En 1555, nous le voyons peindre un émail 
représentant la sœur de Henri II, Marguerite duchesse de Savoie, 
en costume de Minerve ; la signature porte : 



attribué à Charles IX, mais que M. Henri Delabprde a démontré être postérieur à 
ce prince, il y a un portrait d'un jeune élève peintre, fait par son condisciple, 
auteur du recueil, et ce jeune garçon est indiqué comme étant « Jean de Gour- 
mont aprantif en peinture avec moy • (fol. 8). 

(1) Cf. Reiset, II, 299. 

(2) Dans, la liste des émailleurs de Limoges, publiée dans le troisième volume 
des Arch, de l'Art français, on voit que Jean do Court, émailleur, portait les 
initiales I. D. C. de 1572 à 1601. C'est peut-être le même que le nôtre, mais 
nous ne le saurions affirmer. 



INTRODUCTION. 71 



Jehan de Court 

ma faict 

1555 (1). 

Lorsque Clouet mourut, de Court lui succéda dans la charge de 
peintre en titre d'office; il obtint cette charge en 1572 (2). Quel- 
que temps après, Desportes lui envoie un sonnet où il célèbre 
son art (3); en 1574, il fait un portrait de Henri III, qui fut pré- 
senté à Charles IX, quelques jours avant sa mort : a Aliquot 
<( diebus ante mortem, Curtius pictor imaginem Henrici fratris ad 
a Carolum tulit scientissime depictam, quam ego ante apud 
« Curtium videram (4) ». 

Plus tard, en 1585, il fait le portrait de la duchesse de Guise, 
qui lui est payé 90 livres (5). 

De Court travaillait donc encore vers la fin du xvi* siècle, et son 
importance, sans égaler peut-être celle de Janet, son prédécesseur, 
ne laissait pas que de lui créer une situation honorable. Seule- 
ment, comme le fait remarquer notre confrère M. de Montai- 
glon (6), de Court n'était plus jeune à cette époque, puisque son 
fils était, dès 1575, pourvu de l'office de valet de chambre du Roi. 



(1) Ce bel émail appartenait à M. de Nieuwerkerke. Il fut reproduit dans les 
Collections célèbres d'œuvres <Vart de M. Liàvre, planche 56. 

(2) De Laborde, Renaissance des Arts, I, 224. Voici la mention que nous 
avons trouvée sur cet artiste dans le manuscrit français 26170 de la Bibliothè- 
que (fol. 20 v«) : « Â Jehan de Court, valet de chambre et paintre dudit seigneur 
< (Henri III), la somme de cent escuz sol à luy ordonnés pour lapention..., du- 
c rant le quart de janvier, février et mars (1580) qui est à raison de IIIIc 1. par 
€ an. — C. livres. » 

(3) Ce sonnet de Desportes est dans la première édition de ses œuvres, en 
1573, in-4*. Paris, Robert Le Mangnier, fol. 88 v». 

(4) Cf. Le Laboureur, Additions à Castelnau. 

(5) « A Decourt, peintre du Roy pour un portraict qu'il a faict de madicte 
« dame de Guise quatre vingts dix livres. » Ms. de Montiel, cité par de La- 
borde. Renaissance des Arts, I, p. 223. 

(6) Arch. de VArt français, 1~ série, t. VI, p. 85. 



72 INTRODUCTION. 



C'est là la difficulté la plus grande que nous trouvions dans notre 
hypothèse. Il est presque impossible de regarder ces dessins 
légers et hardis dont nous parlions, comme le travail d'un vieil- 
lard, et nous ne saurions en fixer la date beaucoup en arrière 
de 1580. Toute la question serait donc de savoir quel âge avait 
de Court en 1555; nous n'avons pu le découvrir; mais, en lui 
supposant 30 ans, il eût pu avoir en 1575 un fils de 20 ans, et il 
n'eût eu que 65 ans en 1585, époque à laquelle il peignait madame 
de Guise. 

Quoi qu'il en puisse ctre,ces crayons K sont l'œuvre d'un véri- 
table peintre; le portrait déjeune fille que l'on croit être Marie 
Touchet est un travail d'une finesse admirable et digne en tous 
points de figurer parmi les meilleurs travaux de la fin du 
XVI* siècle. La manière de l'artiste est surtout très remarquable 
dans l'expression des yeux et du sourire; il est impossible de ne 
pas reconnaître à première vue les crayons sortis de son atelier. 

Le dessin est très sobre; c'est un frottis au tortillon, dans lequel 
les crayons de couleurs sont à peine sensibles ; parfois l'artiste 
appuie son travail d'un peu de pierre noire, mais très modéré- 
ment. Les indications de costume sont rudimentaires, mais par- 
faites; on voit cependant que les préoccupations du peintre sont 
toutes pour la physionomie du modèle, le masque seul. Peu lui 
importe le buste, qui égare si souvent les crayonneurs du temps 
dans les détails infinis d'un costume trop chargé. 



INTRODUCTION. 73 



§ XII. — Portraits L {1560-1600?). 

Les portraits auxquels nous avons donné la lettre L sont de la 
deuxième moitié du xvi® siècle. Voici la liste des principaux : 

1 — Anonyme homme, 1571 (Sainte-Geneviève). 

2 — BediUÎort {Gabrielle d' Estrées duchesse de) (cab. du Roi). 

3 — Charles IX (cab. du Roi). 

4 — Id. (cab. du Roi). 

5 — Id. (cab. du Roi). 

6 — Condé (Louis prince de) (cab. du Roi). 

7 — Duval {Elisabeth) (cab. du Rôi). 

8 — Enghien {François duc d') (Sainte-Geneviève). 

9 — Henri II (cab. du Roi). 

10 — Henri III (cab. du Roi). 

11 — Montmorency (i4nne duc de) (cab. du Roi). 

12 — Quesnel {Pierre) (cab. du Roi). 

13 — Savigni de Rône {Antoinette d'Anglure 

dame de) (Villeflix). 

Nous avons mis entre parenthèses les provenances diverses de 
ces crayons. Ceux qui se trouvaient autrefois au cabinet du Roi 
n*ont laissé aucune trace de leur entrée. 

Tous ces portraits sont exécutés sur papier teinté, à la pierre 
noire, parfois légèrement rehaussée de blanc. Ils sont d'époques 
très différentes, mais doivent être du même artiste, à en juger par 
la manière assez personnelle de traiter les physionomies et de 
manier la pierre noire. Ils durent être composés entre 1565 en- 
viron et 1590. 

Un de ces portraits contient une mention curieuse : sur le por- 



74 INTRODUCTION. 



trait de Pierre Quesnel (ci-devant n® 12), on Ut au crayon,à l'angle 
gauche supérieur : 

1574 

Pierre Quesnel père de 

Nicolas a qui est ce livre 

Qui a faict ledit 

crayon (1). 

Or ce crayon est une œuvre remarquable aux crayons noir et 
de couleur estompés, très voisin, comme procédé, du dessin de 
Fécole française du Louvre n^ 682, attribué à Janet par M. Reiset. 
Cest donc là un élément de comparaison très utile et parfaitement 
authentique, autour duquel nous avons cru pouvoir grouper les 
autres crayons de notre liste précédente. 

La mention a un autre avantage, elle prouve que le portrait de 
Pierre Quesnel faisait autrefois partie d'un recueil, puisqu'il est 
parlé de « livre ». Ce recueil n'aurait-il pas contenu quelques 
autres des 13 crayons ci-dessus ? 

On ne sait guère plus sur les Quesnel que sur tous les autres 
artistes de cette époque. Pierre Quesnel avait eu deux fils, Nicolas 
et François. François n'avait pas été sans quelque importance 
parmi les artistes du temps , mais les deux dessins signés de lui 
à la Bibliothèque ne sont que des médiocrités, pour ne point dire 



(1) Publié par Niel, Personnages illustres, en frontispice. M. Niel partage 
Terreur commune à tous ceux qui ont parlé des crayons de la Bibliothèque 
nationale ; il croit que les crayons Fontette y sont entrés, et il s'étonne de n'y 
pas rencontrer les portraits de la famille Quesnel, indiqués par Lelong comme 
étant au cabinet Fontette. Nous avons vu précédemment que cette opinion 
était erronée, et que les crayons Fontette étaient restésàla famille. Nous n'avons 
à la Bibliothèque que trois portraits des Quesnel, deux à la plume, et celui de 
Pierre, au crayon. Les deux portraits à la plume sont ceux de François et de 
Nicolas. 



INTRODUCTION. 75 



plus. Je sais que M. de Laborde, dans la Renaissance des Arts (1), 
trouve à Tun de ces personnages anonymes de la fin du xvi* siècle, 
et portant la signature F. Quesnel , c de la simplicité dans le faire 
et de l'éclat dans Teffet ». Heureusement que M. de Laborde était 
mal guidé par ses souvenirs, et ne donnait cette appréciation que 
loin de Paris, car je ne vois rien de plus médiocre que ce pauvre 
crayon. Si cette signature n'était point un faux, ce que nous 
croyons, bien que l'écriture soit de la même main dans les 
deux cas, il ne faudrait plus compter Quesnel parmi les premiers 
dans son art (2). 

En revanche, Nicolas, auteur du charmant portrait de Pierre, 
en 1574, paraît avoir été un artiste parfait. Nous lui attribuons, 
sans trop craindre', le beau dessin du Louvre, qui ne peut 
pas être de Clouet, mort en 1571 ou 72. Nous lui attribuons aussi 
les 10 ou 12 crayons énumérés dans notre liste, mais avec infini- 
ment moins de conviction , parce que plusieurs d'entre eux sont 
de 1560 peut-être, et qu'à cette époque, Nicolas Quesnel était un 
bien jeune homme. Il ne serait point impossible, pourtant, de 
supposer une copie faite par lui, d'après un modèle plus ancien, 
pour les portraits de Henri H, Henri HI et Charles IX, ces deux 
derniers étant habillés en enfants et n'ayant guère plus de 
lf> ans. 



(!) T. I, p. 314. 

(2) Aussi bien ces dessins pourraient-ils être du commencement de Quesnel, 
car nous avons une preuve authentique de son talent dans les charmants por- 
traits de Louise de Lorraine, princesse de Conti, de Jeanne de Coesme, aussi 
princesse de Conti, et de la marquise de Verneuil, gravés par Thomas de Leu, 
et au bas desquels on lit la signature F. Quesnel. Ce portrait est un des meil- 
leurs de Thomas de Leu; il est donc très vraisemblable de supposer un origi- 
^nal parfait. Voyez, d'ailleurs, la notice louangeuse mise au bas du portrait de 
Quesnel gravé par Michel Lasne. Quesnel avait 73 ans en 1616. Il mourut en 
1619. Thomas de Leu grava aussi deux portraits de Henri IV d'après lui, et deux 
portraits de Marie de Médicis. 



76 INTRODUCTION. 



S XIII. —Portraits M (Pierre Dumonstier, 1585?- 1656) (l). 

La Bibliothèque nationale possède deux ou trois portraits 
signés de Pierre Dumonstier. La plupart des portraits qu'on peut 
lui attribuer proviennent de Sainte-Geneviève. En voici la liste : 

1 — * Anonyme homme (1613?) — ancien n? 5 de Ste-Geneviève. 

2 ^— * Anonyme homme (1600?) — ancien n*^ 48 — 

3 — Anonyme homme (1600?) — ancien n*^ 63 — 

* 

4 — Anonyme femme (1590?) — ancienne 34 (?) 

5 — * Anonyme femme (1618?) — ancien n* 65 — 

6 — Anonyme femme (1595?) — ancien n*^ 68 — 

7 — * Anonyme femme (1595?) — ancien n® 75 — 

8 — Anonyme femme (1610?) — ancien n° 99 — 

9 — Anonyme femme (1610?) — ancion n*^105 — 

10 — * Anonyme femme ( 1600) — ancien n® 108 — 

11 — * Anonyme femme (1601) — sans ancien n** — 

12 — Du Thiers (AT...) —(cabinet du Roi). 

13 — * Lavardin Beaumanoir {Henri de) — 

14 — * Mayenne {Charles de Lorraine, duc de) — 

Nous avons marqué d'un astérisque ceux sur lesquels on lit 
quelque indication de la main du peintre. Les n~ 5 et 13 sont 
signés autographiquement. Le n* 5 porte : 

Ce 27 août 1818 
Par P. Du Monstier. 



(1) La date 1585 est celle à laquelle Pierre Dumonstier apparaît comme des- 
sinateur, et non celle de sa naissance. 



INTRODUCTION. 77 



Le n^ 13 : 

Ce dernier jour d'octobre 1618 

par Pierre Du Monstier 

Parisien. 

Cette écriture est très belle ; ses déliés et ses pleins sont très 
caractéristiques et la font reconnaître. Elle nous a permis de faire 
une confrontation curieuse, que nous allons expliquer. 

Quand les dessins de Sainte-Geneviève passèrent à la Biblio- 
thèque impériale , on y apporta un dessin à la plume lavé au 
bistre rehaussé de blanc, représentant la reine Catherine de Mé- 
dicis assise à une table, et recevant des mains d'un personnage 

debout une plume pour signer quelque placet (1). A coté de la 
reine, à droite et assise, se tient M"*' de Sauves, dame d'atours. 

A gauche, un jeune homme soulève une portière. 

La lettre de ce dessin curieux est en cursive à l'encre, au bas 

de chacun des personnages représentés. On y lit ce qui suit dans 

l'ordre que voici : 

Madame-de-Sau [vé] 
Pierre Du Monstier 

La royne mère du Roy 

Estienne du Monstier Vaisné 

Cette écriture est précisément celle de Pierre Dumonstier. Il 
suflit de comparer la signature de nos crayons et l'inscription du 



(i) M. Reiset attribue ce dessin à Antoine Caron, ce qui est fort vraisemblable. 
Nous avions pensé, nous, à Geoffroy Dumonstier, vieux graveur maladroit de 
la première moitié du xvt« siècle et grand-père de P. Dumonstier. Notre opi- 
nion est combattue par les gens compétents. Ce dessin a été publié par M. de 
Chennevières dans le 5« fascicule des Portraits inédits d'artistes français (Pa- 
ris, Lenoir, in-fol. [sans date] ). 



78 INTRODUCTION. 



dessin pour s'en convaincre. Le P de Pierre est le même dans les 
deux, le D aussi, TM de même, et, chose plus convaincante en- 
core, le t de Monstier est barré de la même façon. Ce n'est point 
là le hasard. Bien qu'assez ordinaire à cette époque, l'écriture de 
Pierre Dumonstier n'eût pu à ce point ressembler à celle d'un autre. 

Il est donc à peu près démontré que le desçin en question avait 
appartenu à Pierre Dumonstier et qu'il l'avait annoté lui-même. 
Par les costumes, on peut reporter la composition à 1575 environ, 
ce que les renseignements fournis par M. Reiset ne contredisent 
point : le jeune homme eût eu de dix à douze ans alors, et eût fait 
l'office de petit page servant près de la reine. 

« Pierre Du Monstier, Parisien 3>, comme il se nomme lui-même, 
était le fils d'Etienne Dumonstier c l'aisné », peintre et valet de 
chambre de la reine Catherine, et de Marie Lesage (1). La pre- 
mière mention qui soit faite de lui en qualité de peintre est de 
1583-84. Il avait alors une vingtaine d'années probablement. Il 
était le cousin de Daniel, le plus célèbre, sinon le meilleur, de la 
dynastie, qui était, lui, fils de Cosme. Cosme et Etienne étaient 
fils du vieux Geoflfroi (2). 

La vie de Pierre, sans être très connue , est moins obscure que 
ne Test celle de ses prédécesseurs, sur lesquels, on l'a vu, nous 
avons dû nous livrer à des séries d'hypothèses plus ou moins 



(1) Tous ces renseignements viennent de M. Reiset qui, dans son Appendice 
à la Notice des dessins du Louvre, nous a donné une foule de détails inédits 
sur les artistes du zvi« siècle, puisés à toutes les sources, tombeaux, registres 
de l'état civil, etc. (T. II, p. 298.) 

(2) Voici la généalogie donnée par M. Reiset, t. II, p. 310. Nous mettons 
Etienne avant Ck)sme, à cause de ce qualificatif de Valné qui lui est donné. 

Geoffroy. 



Etienne. Ck)sme. 

I I 

Pierre, 1565-1656. Daniel. 1574?-1646. 



INTRODUCTION. 79 



vraisemblables. Nous savons d'abord par notre dessin qu'il avait 
été, dans sa jeunesse, attaché à la maison de la reine-mère. 

Puis les comptes le mentionnent en 1586. Entre cette année et 
1603, il dut travailler en France de son métier de peintre, car, en 
1594, Thomas de Leu grave d'après lui le portrait de Guillaume 
Le Gangneur (1), et, en 1595, celui de Jean de Beaugrand (2). Ces 
deux pièces indiquent un artiste arrivé à son apogée. Le portrait 
de Guillaume Le Gangneur est, à n'en pas douter, un des meilleurs 
de Thomas de Leu, et le modèle devait en être un pur chef- 
d'œuvre. 

C'est vers cette époque, et un peu avant la mort d'Etienne son 
père, que Pierre Dumonstier dessina un petit crayon, très poussé 
et, sans aucun doute, destiné à Thomas de Leu (3), conservé au 
Cabinet des Estampes. C'estle portrait d'une religieuse copié sur 
un crayon de dimension ordinaire, que le Cabinet des Estampes 
conserve également. Le petit crayon donne bien idée de ce que 
devaient être les modèles de Thomas de Leu, et explique bien les 
différences très sensibles qui se remarquent dans ses gravures. 
Il est évident que, reproduite d'après un dessin de cette valeur, 
la gravure ne pouvaitètre médiocre. Nous pensons donc que, pour 
Le Gangneur et Jean de Beaugrand, Pierre Dumonstier avait 
fourni le petit modèle réduit; ce qui semblerait le prouver, c'est la 
grande analogie entre la signature gravée P. Dumonstier et celle 
des dessins dont nous parlions plus haut 



(1) G. Duplessis, Peintre-Graveur, t. X, p. 135, n» 435 de VŒuvre de Tho- 
mas de Leu. 

(2) /d. — p. 84, n* 313 de VŒuvre de Thomas de Leu. M. Reiset appelle ce 
personnage représenté Jean de Beauregard. 

(3) Ce petit dessin porte la lettre c 1601 par P. Dumonstier >'; il était autre- 
fois relié dans le volume des Œuvres d après D. Dumonstier. C*est la copie d'un 
crayon de couleur beaucoup moins bon, et qui ne doit pas être de Pierre Du- 
monstier. Il ne fut pas gravé. 



80 INTRODUCTION. 



Après la mort d'Etienne, qui arriva en 1603, Pierre Dumonstier 
voyagea dans les Flandres : il y porta les œuvres de son père, qu'il 
vendit à rarchiduchesse Isabelle, comme nous l'apprend Félibien, 
cité par M. Reiset(l). En 1618, de retour en France, il dessine 
deux portraits, celui de M. de Négrepelisse Lavardin (n° 13), et 
celui d'une femme, peut-être la sienne, qu'il avait épousée en 
1611 (n** 5). Son amour des voyages l'entraîna en Italie; Mariette 
avait vu un dessin de lui, daté de Turin, qui lui avait paru très 
médiocre (2). La Bibliothèque nationale en conserve un tout aussi 
mauvais, signé — maiâ signé d'une écriture différente de celle 
que nous connaissons, ce qui peut inspirer méfiance — « Petrus 
Du Monstier Parisiensis faciebat Romae 1633 ». Il semble impos- 
sible d'admettre que l'artiste assez habile pour crayonner Le 
Gangneur, Lavardin ou Beaugrand, ait pu, même à 70 ans, com- 
mettre une si médiocre chose. Quoi qu'il en soit, Pierre Dumons- 
tier vécut longtemps à Rome ; Tallemant des Réaux l'y trouva en 
1637, et Félibien en 1648. C'est ce séjour prolongé à l'étranger qui 
explique, jusqu'à un certain point, la disette absolue de crayons 
de P. Dumonstier postérieurement à 1618, alors que son cousin 
Daniel les jetait à profusion aux quatre coins de la France. 

Nous sommes plus à Taise pour étudier le procédé de P. Du- 
monstier que nous ne l'étions dans les paragraphes précédents. 
Les deux crayons signés de lui sont un moyen de comparaison 



(!) Notice, t. II, p. 301. 

(2) Voici ce que dit Mariette de P. Dumonstier : a J'ignore s'il étoit le frère ou 
« le fils de Daniel Dumonstier. Il des3inoit comme lui des portraits en pastel, 
« et j'en ai un où il a écrit son nom et la datte 1625, et où il aprend qu'il étoit 
c alors à Turin. Si Ton en doit juger sur cet ouvrage, il avoit une touche 
c plus lourde que celle de Daniel. Il lui étoit inférieur. Je ne fais mention de 
« lui que pour n'i rien obmcttre ». Abecedario. Pierre Dumonstier. 

La vérité était que Pierre était bien supérieur à Daniel. Beaugrand et Le Gan- 
gneur suffiraient à le prouver. 



INTRODUCTION. 81 



« 

sûre, qui permettent de retrouver les œuvres non signées, et 
d'en faire une attribution plus sérieuse. Le plus ordinairement, 
P. Dumonstier ne terminait point ses dessins et se contentait 
d'indiquer sommairement à l'estompe les principaux traits du 
personnage. Il écrivait alors : <t ce portraict n'a point esté achevé 3>, 
et le laissait ainsi. S'il « parfaisait » son œuvre, il recouvrait les 
premières touches d'estompé ou de tortillon par des applications 
plus vives de pastel, le plus souvent avec l'estompe, quelquefois 
directement au crayon, mais sans tomber dans les exagérations 
de Daniel, son cousin. Le portrait de M. de Négrepelisse-Lavar- 
din est une œuvre fort remarquable dans cette gamme de cou- 
leur sobre et néanmoins vigoureuse, que Daniel Dumonstier ne 
connut jamais. 

Pierre Dumonstier plaçait ordinairement ses modèles de trois 
quarts et les faisait fixer le spectateur. Il obtenait ainsi des vi- 
vacités de regard si particulières, que, n'était le monogramme mis 
sur le dessin K ci-devant, nous lui eussions attribué la plupart des 
têtes de cette liste. Cette vivacité dû regard et cette position un peu 
spéciale donnée au modèle se retrouvent bien dans les deux 
portraits gravés par Thomas de Leu, Jean de Beaugrand et 
Le Gangneur. Les moyens personnels de l'artiste se dévoilent 
ainsi, même dans la traduction au burin faite par le graveur. 
Quand donc Mariette parle avec un certain dédain de Pierre Du- 
monstier, pour mémoire, « pour n'i rien obmettre » (1), il faut 
croire qu'il n'avait point vu ces deux portraits authentiques, cités 
plus haut, conservés aujourd'hui au Cabinet des Estampes. Ceci, 
d'ailleurs, avait déjà été dit par M. Reiset ; nous répétons sim- 
plement sa remarque si judicieuse (2). 



(1) Abecedario, Voy. la note de la page 80 ci-dessus. 

(2) Notice des dessins du Louvre, t. II, p. 304. 

6 



82 INTRODUCTION. 



Nous n'avons point de portraits signés de Pierre Duraonstier 
depuis son retour de Rome. Avait-il réellement modifié sa ma- 
nière au point de faire les médiocrités que Mariette avait vues et 
sur lesquelles il avait basé son appréciation? Avait-il été épris 
des grandes compositions italiennes au point de se mettre à les 
copier servilement, et d'oublier ainsi l'ancienne voie suivie par 
lui ? Ceci estpour nous un problème. Il serait curieux, cependant, 
de retrouver en Italie quelqu'un de ces crayons si français et si 
caractéristiques, perdu dans un musée ou une collection par- 
ticulière. 

Quoi qu'il en soit, Pierre Dumonstier revint en France vers 
1650, et il mourut à Paris, 6 ansaprès. Son portrait, dessiné par son 
cousin Daniel, est aujourd'hui en la possession du conservateur 
adjoint des Estampes, M. Georges Duplessis ; il porte la mention : 
« Pierre Dumonstier, fils d'Estienne du Monstier, par Daniel Du- 
monstier >. Nous avouons que la lettre nous laisse quelques 
doutes (1). 



§ XIV. — Portraits N {Daniel Dumonstier, i587-i646). 



Voici le dessinateur le plus connu de tous, et dont les œuvres 
sont le plus authentiques. En dépit du refroidissement général 
pour les crayons, et de la baisse marquée pour la portraiture de 



(1) Peut-être serait-ce l'inverse qu'il faudrait lire: Daniel Dumonstier, fils de 
a Cosme Dumonstier, par P. Dumonstier ». Ce dessin, dans une très bonne note, 
est le portrait d'un jeune homme, vers 1620 environ. Or, à cette époque, Pierre 
Dumonstierétait déjàd'un âgemùr. Peut-être, cependant, Daniel avait-il employé 
son fameux procédé, qui consistait à remettre à la mode les personnages faits 
depuis longtemps. (Voy. ci-après ce que nous disons de Daniel Dumonstier, 
aux portraits N.) 



INTRODUCTION. 83 



ce genre (I), Daniel Dumonstier jouit, pendant près de quarante 
ans, d'une célébrité extraordinaire. J'imagine pourtant que son 
originalité, ses mots crus et à Temporte-pièce, contribuèrent à sa 
renommée pour une part au moins égale à celle que lui valurent 
ses œuvres peintes et ses pastels. 

Nous ne donnerons point la longue liste des crayons signés de 
Dumonstier et conservés aujourd'hui à la Bibliothèque. Un très 
grand nombre y entrèrent pendant les acquisitions duxviii* siècle; 
plusieurs provenaient du fonds de Béthune (2) : la majeure partie 
nous vient de Sainte-Geneviève, et fut remise, en 1861 , avec les 
autres dessins de cette Bibliothèque. Un seul nous est venu 
par la collection Villeflix, celui de Léonor de Valençay, arche- 
vêque de Reims. 

L'œuvre de Daniel Dumonstier fut très considérable. Mariette, 
dans son AbecedariOy nous donne sur lui les renseignements les 
plus vrais : aujourd'hui même, après un long examen des œuvres 
du peintre , nous aurons peu à ajouter au petit article du célèbre 
amateur. 

M Daniel Dumonstier, écrit Mariette (3), étoit de race de peintres. 
« Son père nommé Cosme, et son ayeul nommé Geoffroi , avoient 



(1) Cette décadence du crayon à la fin du xvi° siècle est constatée par Pierre 
de TEstoile. 

(2) Béthune, qui avait refusé de vendre ses livres, tableaux et dessins à la 
reine de Suède, les offrit au roi en 1662. Le roi accepta « le présent que luy a 
« faict le sieur comte de Béthune de manuscrits originaux en deux mil vo- 
« lûmes, et de tableaux originaux et crayons des plus excellents peintres 
« d'Italie et de France anciens et modernes... » (Cf. Léopold Delisle, le Cabinet 
des inanuscrita de la Bibliothèque impériale, 1. 1, p. 266. (Mais il est à supposer 
que l'indication Béthune ne fut point mise sur tous les portraits venus à la 
Bibliothèque de ce côté. Nous croyons que les 19 portraits de Daniel Dumons- 
tier achetés il y a quelques mois par la Conservation du Louvre, proviennent 
aussi des collections de Béthune. 

(3) Nous reproduisons cette notice d'après le Ms. originaL La publication 
renferme de légères erreurs de lecture. 



84 INTRODUCTION. 



« manié dans leur tems le pinceau avec quelque réputation, mais 
a Daniel s'en fît une beaucoup plus considérable par sa facilité à 
« faire des portraits qui ne sortoient jamais de ses mains sans être 
« très ressemblans. Il les faisoit aux trois crayons ou au pastel. 
« Il est étonnant le nombre qu'il en a fait. Il avoit coutume d'en 
« garder pour lui des copies, ce qui les a encore multipliés, et ce 
« qui fait que les cabinets en sont remplis. Il n'y faut chercher ni 
« touche sçavante, ni art, ni couleur, mais de l'exactitude et de la 
« vérité. Il avoit coutume de mettre sur ses portraits l'année et le 
« jour qu'il les avoit faits. Il seroit à souhaiter qu'il eut écrit de 
« même le nom des personnes. Ses portraits en seroient plus in- 
« téressans, mais c'est ce qui ne lui arrive presque jamais. Il étoit 
« très curieux et d'une mémoire prodigieuse. Il n' avoit rien oublié 
« de tout ce qu'il avoit lu. Son cabinet de livres étoit fameux et sa 
« maison étoit le rendez-vous de la meilleure compagnie. Il étoit 
« fort considéré à la cour. Il nacquit à Paris en 1575, et il y mourut 
« en 1646 d'une colique de Miserere. Il occupoit un logement aux 
« galeries du Louvre (1). » 

Cet article excellent, malgré son peu d'étendue, donne, en quel- 
ques mots, tout ce que l'on peut dire d'important sur Daniel 
Dumonstier. Né en 1574 de Cosme Dumonstier, peintre en por- 
traits et très favori du roi Henri III, Daniel paraît avoir commencé 
très jeune la peinture. Trois dessins du Cabinet des Estampes, 
œuvre d'un commençant, barbouillés au pastel et signés D. M., 



(i) Marolies parle de ce logement dans un de ses quatrains : 

Les bons peintres logsz dans l'enocinte du Louvre 
Dn Ifoutier père et fils on Boladone d'ouvré. 

Après la mort de Daniel, ses enfants restèrent dans oe logement; la main- 
tenue était du 30 septembre 1647 (Arch. de l'Art français, 1"» série, t. I, p. 216). 
Dès 1630, eu égard aux bons services de Daniel, le roi avait donné maintenue 
de logement à son fils Nicolas, La lettre de maintenue fut rappelée en 1647, 
après la mort du peintre, comme nous venons de le voir. 



INTRODU GTION . 85 



nous semblent être de lui ; ils ne sauraient, en tous cas, être ni 
de son cousin Pierre, plus âgé et déjà connu en 1587, époque à 
laquelle furent dessinés ces portraits, ni de Cosme, ni d*Etienne, 
peintres de mérite. Le monogramme D. M. est donc vraisembla- 
blement celui du jeune élève de 13 ans. 

En 1602, Daniel Dumonstier se maria, une première fois, avec 
Geneviève Balifre (1), qui lui donna plusieurs enfants, entre 
autres Etienne, qui devint bientôt le collaborateur de son père 
dans les crayons. Le 5 mai 1630 , il épousa sa servante , 
Françoise Hésèque, morte six ans après. C'est Tallemant des 
Réaux qui nous apprend que cette jeune fille était sa servante; 
mais c'est lui-même qui nous la présente comme sa femme dans 
le portrait d'elle aujourd'hui conservé aux Estampes, et prove- 
nant de Sainte-Geneviève. On lit, en effet, sur le portrait de Fran- 
çoise Hésèque ce qui suit, de la main de Daniel : 

« Françoise Heseque faicte ce 8 de May 1629, commencée par 
ft mon fils aisné, corrigée et finie par moy D. Dumonstier. De- 
« puis ma femme en second mariage du 5 de May 1630ettres- 
« passée le 5 d'octobre 1636. > 

Ce mariage ne fut pas sans égayer la cour. Dumonstier n'était 
plus jeune en 1630. Né en 1574, il avait alors près delà soixan- 
taine, et la jeune Françoise Hésèque eût pu plus raisonnablement 
épouser Etienne, l'ainé des fils de Daniel. Aussi bien Daniel 
était-il peu séduisant. « C'étoit, dit Tallemant des Réaux (2), un 
« petit homme qui avoit presque toujours une calotte à oreilles, 
« naturellement enclin aux femmes, sale en propos, mais bon- 
« homme. » 



(1] Arch, de l'Art français, t. HI, p. 156 et s. Extraits des actes de l'état 
civil par M. Reiset. 

(2) Tallemant des Réaux, Historiettes, article Dumonstier. 



86 INTRODUCTION. 



Comme nous le disions plus haut, sa langue acérée, ses repar- 
ties, sa mémoire prodigieuse, lui avaient procuré plus d'amis et 
d'admirateurs que sa peinture en elle-même. D'après Tallemant, 
il savait de l'italien et de l'espagnol, beaucoup d'anecdotes ré- 
jouissantes, et divertissait ainsi ceux qui venaient poser chez lui. 
Il avait aussi le bon esprit d'embellir ses modèles ; il « disoit, pour 
« raison, ils sont si sots qu'ils croient être comme je les fais et 
« m'en paient mieux ». 

En 1613, Marie de Médicis lui confirma les droits de rachat, 
lods et vente de la terre du Plessis-Bertrand en Bretagne, que le 
roi lui avait donnés en 1612 (1). 

Quand il mourut d'une attaque de miserere^ en 1646, il était 
sans conteste le crayonneur le plus connu qui eût jamais été. 
Comme ses ancêtres, il était peintre et valet de chambre du 
roi, et ce titre lui était donné dans les actes authentiques à partir 
de 1604, date de la naissance de son fils aine. 

L'œuvre de Daniel Dumonstier, tout considérable qu'il ait 
pu être au xvii* siècle, n'a point été plus épargné que les autres 
crayons du xvi' siècle, et la Bibliothèque nationale est à peu près 
seule aujourd'hui à en conserver un nombre important. Ces 
portraits vont nous servir à expliquer, moins sommairement que 
nos devanciers, les procédés ordinaires du crayonneur, et les 
diverses manières employées par lui, à partir de son premier 
dessin. 

Les trois portraits datés de 1587, et signés D. M., dont nous 
parlions tout à l'heure, sont manifestement l'œuvre d'un très 



(1) M. Reiset cite cette donation, qu*il trouve mentionnée dans la Revue des 
Provinces de l'Ouest (3° livraison, novembre 1853). Marie de Médicis appelle 
Dumonstier : « Nostre cher et bien amé Daniel Dumonstier, l'un de nos 
peintres ordinaires ». 



INTRODUCTION. 87 



jeune débutant. Nous savons que le D. M. inscrit sur Tun d'eux 
ne prouverait pas grand' chose, et le nom des personnages dessi- 
nés nous est moins utile encore. Ce sont là, en effet, trois repré- 
sentants de la famille Olivier de Surpalis, dont nous ne savons 
rien. Notre attribution de ces crayons à Daniel Dumonstier est 
donc encore une hypothèse ; mais, en procédant par élimination, 
nous avons vu que lui seul avait pu, en 1587, construire d'aussi 
médiocres choses. 

C'est un frottis de pastel très lourdement écrasé et mêlé à de 
la pierre noire. Cependant le dessin n'en est point mauvais ; on 
sent déjà dans ces essais une main assez habile pour mettre une 
tête d'aplomb et des yeux à leur place. Le portrait d'homme est 
sensiblement mieux traité que ceux des femmes ; Antoine Olivier 
de Surpalis devait être ressemblant. 

Les crayons provenant de la collection Béthune et qui entrèrent 
à la Bibliothèque entre la fin duxviii* siècle — puisqu'ils ne sont 
pas dans Lelong — et 1861, date d'entrée au Cabinet de ceux de 
Sainte-Geneviève, sont de la seconde manière de Daniel Dumons- 
tier. Le procédé est lourd et jaunâtre, procédant de ces pastels ma- 
ladroits dont nous venons de parler, mais avec de l'habileté en plus 
et une pointe d'esprit qui dénote l'artiste. Quoi qu'il en soit, cepen- 
dant, les dessins de cette manière sont loin d'être harmonieux ; 
si le dessin est correct et la ressemblance vraie, le coloris uni- 
forme et plat donne bien raison à la phrase sévère de Mariette. 

La plupart des crayons de cette seconde manière portent une 
lettre majuscule, écrite postérieurement au dessin. La preuve 
de cette inscription ultérieure résulte de divers rapprochements. 
On lit, par exemple, sur un portrait du duc de Grammont, fait en 
1625 environ : 



LE COMTE DE GRAMMONT DEPUIS DUC. 



88 INTRODUCTION. 



Or il ne fut duc qu'en 1643. La lettre ancienne était une cursive, 
fort consciencieusement effacée depuis (1). 

Les crayons venus de Sainte-Geneviève nous donnent la ma- 
nière définitive de Daniel Dumonstier. Il y a dans toutes ces 
œuvres des inégalités incroyables, des merveilles d'habileté et des 
choses tellement lâchées, qu'on ne saurait, en dépit delà signa- 
ture, les regarder comme étant de sa main. De 1620 à 1640, Du- 
monstier martela de plus en plus son procédé, et il en arriva à 
l'exagération la plus désagréable. Sous une influence peut-être 
venue des coloristes des Flandres, il accentua ses couleurs au 
point de donner aux dames des figures rougeaudes et avinées, 
dont il ne se rendait point compte, ce qui n'était plus ni l'art, ni 
le naturel. D'ailleurs, il est certain qu'il n'était point seul cou- 
pable, et que plusieurs de ces crayons avaient subi la collabora- 
tion de son fils aîné. Nous avons surpris ce travail à deux dans 
le portrait de Françoise Hésèque; il ne devait pas s'être borné à 
ce dessin. 

Daniel Dumonstier commençait d'abord par jeter une esquisse 
très poussée de son modèle, et la corrigeait jusqu'à ce qu'elle le 
satisfit complètement. Il faut reconnaître que peu de peintres ont 
eu cette facilité et cette habileté extraordinaire de l'esquisse. 
Alors commençait pour lui le travail qu'il entendait le moins bien: 
l'application du pastel. Il en plaçait successivement les couches, 
au fur et à mesure de l'avancement du travail ; mais les touches, 
très heurtées entre elles, et fort rapprochées par des coups d'es- 
tompé vigoureux, produisaient ce martelé dont nous parlions 
tout à l'heure. Et l'effet désagréable s'accentuait avec l'avance- 
ment du dessin; terminé, le portrait prenait souvent l'aspect 



(1) Cette minuscule est effacée également dans les 19 crayons de Daniel que 
le Louvre a acquis cette année. 



INTRODUCTION. 89 



désagréable d'une plaque de métal battue de coups de marteau. 
C'est bien là ce que pensait Mariette : « ni touche sçavante, ni art, 
«c ni couleur ». 

Pour être juste, nous devons reconnaître que ces crayons, con- 
servés au Cabinet des Estampes, devaient être ceux-là mêmes que 
Dumonstier gardait par devers lui, comme on garde encore, de nos 
jours, un cliché photographique. « Pour et par D. Dumonstier », 
portent la plupart de ces pastels, et cette mention doit nous rendre 
plus équitable. N'y avait-il pas, dans les œuvres terminées et 
vendues par l'artiste, plus de perfection, plus de réserve qu'il n'en 
mettait dans ses esquisses, uniquement destinées à ses albums ? 
Il saute aux yeux que le peintre n'eût point livré à la dame inté- 
ressée l'esquisse un peu lâchée, portant cette mention: «grosse de 
7 mois », que nous avons retrouvée dans son œuvre. 

Un des reproches les plus sérieux, fait par Mariette à Dumons- 
tier, était sa négligence dans les inscriptions de nom des per- 
sonnages représentés : « Il seroit à souhaiter qu'il eut écrit de 
« même le nom des personnes. Les portraits en seroient plus 
« intéressants, mais c'est ce qui ne lui arrive jamais. » Mariette, 
cependant, explique, sans s'en douter, cette négligence dans la ligne 
suivante : « Il étoit très curieux et d'une mémoire prodigieuse ». 
Il est sûr que cette mémoire lui rendait inutiles les inscriptions sur 
les portraits conservés chez lui ; il se contentait d'y mettre une 
date précise : le nom lui était connu. 

Cependant plusieurs des portraits portent une lettre. Ceux de 
la seconde manière, avec leur lettre majuscule, étaient vraisem- 
blablement destinés à la vente, mais la lettre avait été mise après la 
composition, nous l'avons vu. Ceux de la troisième manière, pro- 
venant des collections de Sainte-Geneviève, avaient aussi une 
lettre en cursive à la plume, probablement mise par les fils de Du- 
monstier après sa mort. La preuve de cette inscription posthume 



90 INTRODUCTION. 



pourrait bien être dans ce fait que plusieurs portraits n'en ont 
pas; la mémoire des fils les servait moins bien que celle de leur 
père, et il leur était parfois impossible de mettre un nom au- 
dessus d'une physionomie. 

La plus grande difficulté que nous ayons rencontrée dans 
r identification des personnages anonymes de l'œuvre de Daniel 
Dumonstier provient de l'habitude curieuse qu'avait cet artiste 
de recoiffer ses modèles à 10 ou 15 ans d'intervalle. Ceci serait 
encore une preuve à ajouter aux autres pour confirmer ce que 
nous disions, à savoir que l'artiste conservait l'original de ses 
dessins chez lui. Plusieurs de nos portraits de femme portent cette 

mention : « recoueffée en », soit souvent plus de dix ans après 

la date du dessin. Il arrive par là que la coiffure du modèle, loin 
de devenir un moyen de comparaison et de rapprochement pour 
les dates, n'est plus qu'un empêchement et une entrave. Telle 
dame jeune en 1625, ne l'est plus en 1640; mais si l'artiste change 
simplement la coiffure en bouffons pour la « recoueffer » à la 
mode de 1640, la physionomie n'ayant pas changé, il est souvent 
impossible de reconnaître la dame, et nous devons avouer être 
souvent resté dans le doute à cet égard. 

Il s'ensuit donc qu'il faut agir avec la plus grande réserve dans 
les identifications des portraits de Dumonstier, et le plus souvent, 
le travail terminé, mettre un point d'interrogation, si quelque 
portrait gravé ne vient apporter une preuve sérieuse en faveur de 
l'attribution décidée. Nous allons, dans ce but, donner une liste de 
tous ceux des portraits gravés d'après Daniel Dumonstier que 
nous avons pu rencontrer dans les graveurs de son temps. Cette 
liste est sans doute incomplète, mais nous la donnons pour ce 
qu'elle vaut, en souhaitant que de nouvelles recherches et de nou- 
velles études la rendent définitive. 



INTRODUCTION. 91 



NOMS DES GRAVEURS 

Bosse (Abraham). 

1 — Louis XIII (1635). 

BoucKEL (Anne V.). 

2 — Christophe de Portugal. 

BouLONNOis (Esmede). 

3 — Jos. Aug. de Thou. 

Charpignon. 

4 — Léonord'Estampes-Valençay. 

Daret. 

5 — Jean Cordesius (2 états). 

6 — P. Duverger de HsLuranne (1645). 

7 — Antoine Lhoste (1628) (2 états) (1). 

Gaultier (Léonard). 

8 — Alexandre Bouchardy vicomte de Blosseville, 

9 — Nicolas Abraham de La Framboisière. 
10 — Guillaume Le Gouverneur. 



Grotius. 



11 — Jean Barclay. 



(i) Un état de cette planche porte la lettre Guy du Faur, sieur de Pibrac. 



92 INTRODUCTION. 



HuRET (Grégoire). 

12 — François duc de Lesdiguières. 

IsAAG (Jaspar). 

13 — Christophe de Portugal. 

Lasne (Michel). 

14 — Nicolas Coeffeteau. 

15 — François de Harlay-Chanvallon. 

16 — Le cardinal de La Rochefoucauld (3 états). 

17 — Pierre de Marcassus. 

18 — David de Planiscampyy dit VEdelphe. 

19 — Jean Riolan (1626) (2 états). 

20 — Anonyme jurisconsulte (2 états). 

Leu (Thomas de). 

21 — Nicolas Habicot (cat. Duplessis, n^ 384). 

Lochon. 
22. — Jos. Aug. de Thou. 

Mallery. 

23 — Marcellin Allard. 

24 — Lizet. 

Mellan (Claude). 

25 — Jean Barclay (catalogue A. de Montaiglon, n** 167). 

26 — Nicolas Coeffeteau (ibid., nM78) (1), 



(i) M. Reiset dit, et je ne sais où il a pu prendre cette indication, que le por- 



INTRODUCTION. 93 



27 — Marguerite d'Efampes (1625) [ibid., n°251). 

Passe (Crispin de). 

28 — Nicolas Coeffeteau (1). 

29 — Nicolas de Verdun (Franken, Catalogue^ n° 915). 

PlCQUET. 

30 — François de Molière y sieur d'Essertines. 

Ragot. 

31 — Charles de VAubespine^ gard. des sceaux. 

VOUILLEMONT. 

32 — Jacques Aug. de Thou (2) (2 états). 



WlERIX. 



33 — Anonyme homme (3) 



WOSTERMANN. 



34 — François de Malherbe (4). 



trait de Coeffeteau était gravé par Mellaii, d*après Antoine Dumonstier, ce 
qui constituerait pour lui un membre nouveau de cette famille. Ceci est une 
erreur; la gravure porte D. Dumonstier. (Cf. Reiset, Notice, II, p. 309.) 

(1) Ce portrait, gravé par Crispin de Passe, n'a pas été décrit dans le cata- 
logue de Fœuvre des Passe, de M. Franken. Nous signalons ici cet oubli, bien 
excusable dans un travail de cette étendue. 

(2) D'après un renseignement qui nous est fourni, ce portrait aurait été peint 
par Dumonstier, et le tableau serait chez M. Eudoxe Marcille, à Paris. 

(3) N'est pas mentionné dans le livre de M. Alvin sur les Wierix. 

(4) C'est le type du portrait de Malherbe, reproduit depuis partout. Dans ses 
lettres, Malherbe parle d'un portrait que Dumonstier faisait pour lui : c'est 
celui qui a dû servir à celui-ci. 



94 INTRODUCTION. 



S XV. — Portraits 0. 

Nous ne parlerons de ces portraits qu'avec la plus grande ré- 
serve: sont-ils les originaux delà Chronologie coZ/^e, cette planche 
de portraits gravés, au commencement du xvii*' siècle, par Léonard 
Gaultier, et peut-être d'autres graveurs (1)? Sont-ils de simples 
copies d'après ces gravures ? Nous allons essayer de tirer de nos 
rapprochements ce qui peut logiquement se soutenir. 

Les portraits sont tous dans la collection Rousseau, dite 
d'Uxelles(2), composée vers le milieu du xvii® siècle. Ils sont 
donc de fabrication contemporaine de la Chronologie collée. Les 
dimensions, cependant, sont très différentes : les portraits 
sont en moyenne de 0,300 sur 0,220 °™* de large, alors que 
les petites gravures de la Chronologie collée n'ont que 0,034 sur 
0,027. 

Il parait bien difficile d'admettre un grossissement du modèle 
par le copiste, et surtout un grossissement dans ces proportions. 
Il est vrai que les portraits sont tournés dans le même sens que 
ceux de la Chronologie : la lettre même est exactement semblable et 
dans la forme des lettres, et même dans les fautes des noms ; de 
plus les numéros correspondent très régulièrement. 

Ils sont tous dessinés à la pierre noire, sur papier gris très 
grossier, avec des rehauts de blanc assez maladroits. Il semble 
donc bien périlleux de les regarder comme les originaux des 
petites gravures, lesquelles laissent entrevoir des modèles assez 
poussés. D'un autre côté, si ces dessins n'avaient eu une certaine 



(1) La Chronologie collée fut publiée en 1622 avec une planche de texte. 

(2) Voyez la note 1 de la page 28. 



INTRODUCTION. 95 



importance, auraient-ils été recueillis par M. Rousseau, de préfé- 
rence aux petits portraits gravés, dont on ne trouve pas de trace 
dans la collection ? La planche de texte explicatif a seule été dé- 
coupée par le collectionneur et mise au bas des crayons. Il est 
évident que M. Rousseau, qui pouvait facilement acheter la 
Chronologie colléSy puisqu'on la publiait de son temps, s'est tenu 
aux portraits 0, parce que ces dessins, tout grossiers qu'ils fus- 
sent, avaient une valeur quelconque à ses yeux. De plus, s'il les 
eût fait copier sur la Chronologie, il les eût fait copier tous, et non 
pas quelques-uns seulement. Il les avait donc acquis et non com- 
mandés. 

Il serait oiseux de discuter longuement sur ce point. La Chro- 
nologie collée n'a rien du chef-d'œuvre, nous la soupçonnons 
même d'erreur en plusieurs endroits ; mais les portraits sont 
des médiocrités telles qu'il n'est point possible de les considérer 
comme des originaux. Une hypothèse plausible serait de les 
regarder comme étant copiés directement sur les originaux de la 
Chronologie collée. 



§ XVI. — Portraits P (Recueil constitué, 1578-80). 



Nous avons rejeté le petit recueil P à la fin de nos portraits, bien 
qu'il fût du XVI* siècle, parce qu'il est moins un recueil de portraits 
qu'une tentative de jeune apprenti ; la place chronologique qui lui 
convient serait entre les portraits G et les portraits H. Plusieurs 
de ces crayons portent la date de 1578. En voici la liste : ' 

1. — Monsieur deBane fol. 1 

2. — Le baron de Courtenai fol. 2 



96 INTRODUCTION. 



3. — Anno fetatisiS — Le frère de 

Monsieur de Chanrenard 1578 fol. 3 (1) 

4 . — ^tatis 28. Monsieur de Varenge 

neveu de Monsieur de Chanrenard 

5. — Monsieur de Bellai 

6. — Conseiller de Dijon 

7. — Monsieur Guion procureur 

8. — Jehan Gourmont aprantif en 

peinture avec moy 

9. — Jehan Girauld aprantif avec moy 

10. — Anonyme jeune homme 

11. — Anonyme jeune homme 

12. — MnistreSybilot 

13. — Anonyme homme 

14. — Madame de Sternai 

15. — Mademoiselle Susanne Alibot 

16. — MADAME COVSIN 

17. — L/iesn^e (l'aînée) jeune fille 

18. — La puisnée (la puînée) jeune fille 



fol. 


4(2) 


fol. 


5 


fol. 


6 


fol. 


7(3) 


fol. 


8(4) 


fol. 


9(5) 


fol. 


10 


fol. 


11 


fol. 


12 (6) 


fol. 


13 


fol. 


15 


fol. 


16(7) 


fol. 


17 


fol. 


18 


fol. 


19(8) 



(1) Ce portrait porte aussi : Superat omnia virius, et Portraictz après le 
naturel. 

(2) Ce portrait porte aussi : Premier pour traie t de mon aprentisageparfaict 
en 8i8 heures 1578. 

(3) Ce portrait porte la mention : Aucunement menteur. 

(4) Presmier portraict de m,on aprentissage faict au naturel en quatre 
heures. 

(5) Ce dessin porte : Autre portraict au naturel. Au v» de ce dessin se trouve 
une esquisse d'homme nu au crayon, dans le goût du Livre de portraiture de 
Jean Cousin. 

(6) Au v° de ce dessin est une figure de génie nue et obscène. 

(7) Ce dessin porte : Parfaicte en cept heure, 

(8) Au y^ de ce dessin se trouve une. autre étude de nu, dans le goût de Jean 
Cousin. 



INTRODUCTION. 97 



Indépendamment de ces esquisses, le recueil contenait autrefois 
beaucoup d'autres portraits qui en ont été arrachés. La preuve 
en est l'estompage de quelques-unes des têtes sur le verso des 
feuillets blancs du recueil, et qui paraissent avoir été d'une main 
plus habile que celles dont nous venons de donner la liste. 

Le petit recueil dont nous parlons est un petit in-folio couvert 
en parchemin; il fut acquis sous le premier Empire. 

Une légende attribuait à Charles IX la paternité de ces mé- 
chants dessins. M. H. Delaborde a fait justice de cette opinion 
insoutenable et fantaisiste dans une note mise en tète du vo- 
lume. Charles IX étant mort en 1574 ne pouvait avoir signé des 
crayons en 1578. 

Malgré son peu d'importance au point de vue des personnages 
représentés, et la faiblesse extrême du dessin, le recueil P n'en 
est pas moins un des plus intéressants de la Bibliothèque. Nous 
allons indiquer en quoi consiste cet intérêt très réel. 

Vous avons parlé déjà, à propos des portraits K, d'un peintre- 
graveur nommé Jean de Gourmont, travaillant vers le milieu du 
siècle. A part une ou deux piècea gravées par lui, l'œuvre de Jean 
de Gourmont est inconnue ; son nom même est à grand'peine sorti 
de l'oubli, grâce à BruUiot, qui le mentionne dans son Diction- 
naire des monogrammes. Jean de Gourmont aurait-il eu un fils ou 
un neveu embrassant la carrière de peintre en 1578, et ce jeune 
homme, devenu habile, aurait-il signé du fameux D G I ? C'est ce 
que le portrait n^ 8 de la liste ci-dessus nous permet au moins 
d'entrevoir. Il y avait bien en 1580 environ un apprenti peintre 
portant ce nom. 

Nous avons déjà longuement discuté sur le monogramme 
en question, nous ne reviendrons point sur cette dissertation, 
déjà bien longue et fastidieuse : nouS croyons, nous, que les let- 
tres sont DCIetnon DGI. Mais si le G prévalait, il faudrait 

7 



98 INTRODUCTION. 



peut-être chercher dans le sens que nous essayons d'indiquer, et 
poursuivre ce jeune Jean de Gourmont pas à pas(l). 

Mais il y a dans le recueil P des constatations plus curieuses 
que celles dont nous venons de parler. 

Le portrait le plus soigné de l'album, celui que le jeune ap- 
prenti a entouré de ses soins les plus méticuleux^ sans grand 
succès d'ailleurs, hâtons-nous de le dire, est un portrait de femme 
portant le chaperon plat des femmes de la bourgeoisie. Le des- 
sin terminé, le jeune artiste traça à la plume de grandes lettres 
majuscules au-dessus, et écrivit : 

MADAME COVSIN. 

A première vue, cette grossière esquisse, barbouillée affreuse- 
ment de pastel et de pierre d'Italie, ne dit pas grand' chose. 
Mais, en faisant quelques rapprochements, la lumière se fait 
un peu. 

Dans une étude sur Jean Cousin, où il essaie de jeter du 
jour sur la vie de ce peintre si célèbre et si parfaitement in- 
connu, M. Didot a publié en photographies des portraits de la fa- 
mille Cousin conservés dans la famille Bouvyer, encore existante. 
Parmi ces portraits se trouve un portrait de femme, que M. Didot 
dit être Marie Cousin, fille du grand artiste, d'après les rensei- 
gnements fournis par la famille (2). Or ce portrait est très près du 
nôtre tant par le costume que par la physionomie ; il faut avouer 
cependant que la dame Cousin de notre apprenti est trop mala- 



(i) Quoi qu'il en soit, il y eut un premier Jean de Gourmont : le jeune 
enfant de 1580 ne peut avoir gravée en 1574 la Géomance de Jean de la Taille 
de Bondaroy, non plus que les planches de la suite de Tortorel et Périssim. 

(2) A. Didot, Étude sur Jean Cousin, in-8^ p. 34 et s. 



INTRODUCTION. 99 



droitement traitée pour qu'on puisse affirmer nettement et sans 
arrière-pensée sa parfaite ressemblance avec le portrait de la fa- 
mille Bouvyer. Mais le peu qui s'y trouve suffît à établir une 
similitude de pose et de coiffure assez singulière. Une seule 
chose pourrait nuire à la démonstration, c'est que Marie Cousin 
•n'a jamais été M™' Cousin; ce serait donc la mère dans notre 
recueil P, et la fille chez M. Didot. 
Ceci peut à la rigueur se soutenir; rien n'est plus naturel qu'une 

m 

ressemblance entre deux personnes unies par des liens si étroits. 
Nous nous permettrons, cependant, de remarquer que les portraits 
de la famille Bouvyer, pieusement conservés par des descendants 
apparemment très étrangers à la portraiture et à l'iconographie, 
peuvent parfaitement avoir de fausses attributions. J'en ai la 
preuve dans la femme de Jean III Bouvyer, née en 1558, et mariée 
en 1588 ; le portrait publié par M. Didot est celui d'une jeune 
femme en costume Louis XIII. L'erreur est absolue et manifeste. 

Il n'y aurait donc rien d'impossible que la prétendue Marie 
Cousin fût tout simplement le portrait de Marie Bouvyer, née 
en 1515, et mariée à Jean Cousin en 1537 (1). La première 
femme du peintre avait été Nicole Rousseau, mère de Marie. La 
ressemblance entre Marie Bouvyer et sa belle-fille devient plus 
problématique ; nous pensons donc jusqu'à nouvel ordre que la 
Marie Cousin de M. Didot et notre dame Cousin est une seule et 
même personne. 

Cette ressemblance serait peu de chose en soi, si d'autres 



(1) Jean Cousin fut d'ailleurs marié quatre fois. M. Didot se corrige lui-même 
dans le Recueil des œuvres choisies de Jean Cousin, 1873, in-foL, p. 11. Seule- 
ment, si notre portrait est le portrait de Marie Bouvyer, il aurait été fait 
d'après une œuvre antérieure, et notre apprenti eût copié soit un crayon, soit 
un tableau de Jean Cousin. Un fait digne de remarque, c'est que le portrait 
donné par M. Didot comme étant le gendre de Cousin a été pris par Tarlce 
pour Jean Cousin lui-même. {Almanach de Sens, 1799, p. 193.) 



100 INTRODUCTION. 



preuves plus matérielles ne venaient nous renseigner sur Tate- 
lier où travaillait notre jeune apprenti en 1580. Nous trouvons en 
effet, au verso de plusieurs de ses dessins , de petites études au 
crayon et à la plume d'après lé nu, qui ne sont autres que des 
copies ou des imitations du Livre de portraiiture de Jean Cousin{l). 
Nous citerons notamment le n^ 9 de notre liste, et le n*^ 18. La. 
petite figure dessinée à la plume, au verso du n*' 9, est, à n'en 
pas douter, inspirée par Jean Cousin; de même aussi Técorché 
du n* 18. 

Un troisième fait à citer en faveur de notre thèse, ce sont les 
portraits des personnages du recueil. Voici des seigneurs de la 
maison de Courtenay, un conseiller de Dijon, tous gens très voi- 
sins du Sénonais, où était né Jean Cousin. Il est tout naturel que 
« l'apprenti » eût peint ou dessiné les personnages dont son 
maître faisait les portraitures. Il est même probable qu'il ne les 
copiait point tous « d'après le naturel », comme il l'écrit pour plu- 
sieurs d'entre eux, mais que son maître lui confiait ses tableaux 
pour en prendre copie et se familiariser avec son art. 

De tout ce qui précède, nous voudrions avoir prouvé que notre 
jeune élève travaillait en 1580 dans l'atelier du vieux peintre de 
Sens. Si nous nous trompons, on ne saurait nous refuser au 
moins un peu de bienveillance ; les apparences nous donnent 
raison. 



Telles sont, dans leur détail, les diverses collections de la 
Bibliothèque nationale. Nous avons dit que la plupart de ces 



(i) Livre de Pourtraiiure de maiatre Jean Cousin, peintre et géométrien très 
excellent, — A Paris, par Jean Le Clerc, rixe Saint Jean de Latran a le Sale* 
mandre. Avec privilège du Roy. 



INTRODUCTION. 101 



crayons étaient aujourd'hui disséminés dans des recueils, soit 
à reliure fixe, soit à reliure mobile (I). Ce procédé de conserva- 
tion, un peu défectueux, sera changé sous peu, et les plus re- 
marquables au moins de ces crayons seront montés sur bristol à 
biseaux. 



III 



APPENDICE. 

Après avoir étudié les crayons de la Bibliothèque nationale, 
nous allons passer brièvement en revue d'autres collections 
moins importantes, moins sérieuses au point de vue de rart,mai8 
souvent fort curieuses pour l'iconographie française, conservées 
dans d'autres Bibliothèques ou dans des collections particulières. 
Nous serons moins exclusif que dans la première partie de notre 
travail, et nous admettrons même les peintures, lorsque nous les 
trouverons réunies par un collectionneur de portraits, un ama- 
teur d'iconographie pure. Nous suivrons la même méthode que 
ci-dèvant, et nous prendrons d'abord les catalogues publiés que 
nous étudierons, pour passer ensuite aux recueils inédits. 



(1) hdk reliure mobile, aujourd'hui en usage à la Bibliothèque nationale, se 
compose d'une forme de volume en carton et maroquin, avec une presse inté- 
rieure se serrant au moyen de vis ; on monte les dessins et les gravures sur 
papier résistant, auquel on colle un onglet échancré. Les échancrures permettent 
aux vis de fonctionner, et le volume ainsi relié peut toujours recevoir les in- 
tercalations nouvelles. 



102 INTRODUCTION. 



SI. — Recuçil d*Aix. 

(Catalogue publié en 1863 par M. Rouard) (1). 

Nous avons déjà eu occasion de parler du catalogue de 
M. Rouard à propos de nos portraits A, et nous reparlons avec 
plaisir de Tun des seuls travaux vraiment sérieux sur les crayons 
publiés de notre temps. 

M. Rouard, bibliothécaire à Aix, avait entrepris, pour le joindre 
au grand travail d'iconologie de M. Niel, la publication d'un 
recueil de portraits aux crayons cédés à la Bibliothèque Méjanes 
d' Aix par Tarchevèque de Bausset- Roquefort, en 1820. Ce volume 
provenait, d'après M. Rouard, d'un des membres de la famille 
Thomassin de Saint- Paul, à laquelle appartenait l'archevêque. 

Ce qui frappa surtout M. Rouard dans la préparation qu'il dut 
faire pour l'impression de son volume, ce furent des devises 
écrites au bas de chacun des crayons, et donnant un renseigne- 
ment sommaire sur chaque personnage. Exploitant au profit du 
recueil d'Aix la célèbre légende du Père Saint-Romuald, et l'his- 
toire du quatrain inscrit au bas du portrait d'Agnès Sorel par le 
roi François P% M. Rouard en vint — et la chose était fort natu- 
relle — à considérer le recueil comme le fameux original annoté 
par le roi, et les crayons comme l'œuvre d'Hélène d'Hangest, 
dame de Boisy. 

Nous voyons avec moins d'enthousiasme ces médiocres pro- 



(1) Nous répétons ici le titre de Touvrage déjà donné par nous : François /« 
chez M^f*^ de Boisy, Notice d'un recueil de crayons ou portraits aux crayons de 
couleur enrichi par le roy François /•' de vers et de devises inédites, apparte^ 
nant à la Bibliothèque Méjanes d'Aix, par M. Rouard, bibliothécaire... auec 
XII portraits choisis, lithographies en fac-similé. — Paris, Aubry, 18b3/in-4«. 



INTRODUCTION. 103 



ductions. Les crayons du recueil d'Âix avaient sans doute été 
copiés sur des œuvres antérieures, car beaucoup des poses des 
personnages représentés sont les mêmes que dans notre re- 
cueil A. Comme il ne peut venir à l'idée de personne que les 
crayons d'Aix (assez médiocres, si l'on en juge par la reproduc- 
tion) aient dû servir de type à nos crayons A, il faut donc bien 
supposer un modèle préexistant, ayant été pris comme cliché et 
par l'artiste du recueil A et par celui du recueil d'Aix. 

Nous avouerons de plus que les devises nous laissent froids 
et ne prouvent pas grand' chose. Les crayonneurs, en effet, 
copiaient les lettres mêmes de leurs modèles ; si ces devises sont 
des copies, elles perdent les trois quarts de leur valeur. Or 
nous serions fort disposé à voir, dans certains de ces portraits, 
des personnages vivant quelques années après 1519, soit quatre 
ou cinq années au moins après la date fixée par le Père Romuald 
à la fameuse composition du quatrain ; cette opinion serait de 
nature à renverser absolument l'échafaudage de M. Rouard : il 
est clair, en effet, que François P*" n'eût pu parler d'une dame 
en 1519, si cette dame n'était venue à la cour qu'en 1525, par 
exemple. Nous attendrons, pour formuler un avis définitif, d'avoir 
vu le recueil d'Aix; nous dirons seulement que le capitaine 
Tavannes (n^ 16 du catalogue), mort après 1520, porte dans ces 
devises cette mention : 

A bon droit regreté de ses amys. 

Il était donc mort, et partant la devise était postérieure à 1520. 

Quoi qu'il en soit de ces petites querelles de détails, toujours 
très faciles à faire dans un travail de ce genre, il reste un livre 
très sobrement écrit et très curieusement déduit. M. Rouard a 
identifié tous ses personnages avec scrupule, bien persuadé qu'il 
est fort difficile de dater un ouvrage de ce genre, si l'on ne con- 



104 INTRODUCTION. 



naît très bien les gens qui y sont portraiturés. Malheureusement, 
la préoccupation des devises Tarrêtait un peu, il n'osait point 
fouiller trop, pour ne point se heurter à des difficultés insur- 
montables. 

Le recueil renferme 51 portraits, dont M. Rouard a donné la 
liste dans son ouvrage. Plusieurs se retrouvent daiis nos recueils 
A, B ou C; mais un certain nombre ne se rencontrent pas dans 
nos collections; ce sont les n** 5 (la princesse Charlotte)^ 6 (îa 
princesse Madeleine)^ 8 (madame de Nemours), 12 (madame de 
Turenne), 13 (Saint-Marsault), 18 {comte deSaint-Pol), 2i{Pyrault), 
30 {Chisséjy 31 (Gabrieiie), 55 {mademoiselle de Ténye), 40(monsei- 
gneur de Toumon), soit au moins 11 portraits. A ce point de vue, 
Talbum de la Bibliothèque Méjanes est des plus intéressants, et 
on peut dire que M. Rouard en a tiré tout le profit désirable. 



§ IL — Collection de Stafford Hoitse, depuis passée à Chantilly. 

(Publiée en 1874 par lord Ronald Gower) (1). 

La collection de Stafford House se compose de tableaux et de 
crayons recueillis par M. Lenoir et « iconographies t par lui, 
c'est-à-dire identifiés et annotés par ses soins. Cette collection, 
offerte au gouvernement du roi Louis-Philippe, ne fut point 
acquise ; elle passa dans les mains d'un marchand anglais, 
nommé Colnaghi, qui la revendit au duc de Sutherland. 

M. Lenoir, peu préparé aux études purement iconographiques, 
s'embrouilla et se perdit souvent dans ses attributions de nom ; 



(4) The Lenoir's collection of original French portraits at Stafford House au- 
tolitographed by lord Ronald Gower M. P. — Londres, Maclure et Macdonald, 
1874, in-fol. 



INTRODUCTION. 105 



la plupart des personnages de la collection ont reçu de lui des 
mentions de la plus grande fantaisie. M. Ronald Gower, ayant 
entrepris la reproduction des dessins de cette collection, se fia 
trop aux noms inscrits par M. Lenoir et n'identifia rien. Il s'ensuit 
que son travail, assez médiocre comme procédé de reproduction, 
ne donne ni des dessins agréables, ni des noms sérieux, et n'est, 
partant, qu'une œuvre profondément inutile, cause d'erreurs et 
de méprises. 

Pour ne donner que quelques exemples des identifications de 
M. Lenoir, nous citerons le n** 8, femme morte en 1522, dont il 
fait une dame de 1540. De madame de Canaples (fol. 13), il fait 
une Marguerite Tudor; d'un moine grossièrement dessiné par 
Lagneau, un Rabelais (fol. 17); d'une femme vivant en 1545, une 
Elisabeth, femme de Charles IX (fol. 30), et une Marie Touchet, 
d'une femme quelconque du commencement du xvii" siècle. Il est 
inutile de pousser trop loin ces critiques ; elles ne sauraient at- 
teindre ni M. Lenoir, vivant à une époque où l'iconographie n'exis- 
tait pas, ni M. Gower, étranger à notre langue, à notre histoire 
et à notre art national. Nous ne ferons qu'un souhait. La collec- 
tion, passée, depuis cette publication, dans le cabinetdu duc d' Au- 
male, à Chantilly, mérite, à tous égards, un travail plus sérieux, 
et une liste rectificative des grossières erreurs de la première 
publication. 

Le volume de M. Gower renferme 136 numéros, allant depuis 
Jean sans Peur, duc de Bourgogne, jusqu'à Marie-Antoinette. 



106 INTRODUCTION. 



S III. — Collection de Castle-Howard. 

[Publiée en 1875 par L. Ronald Gower) (1). 

La collection de crayons conservée à Castle-Howard, dans le 
Yorkshire, fut achetée parle cinquième comte de Carlisle, vers la 
fin du dernier siècle; il ne reste, d'ailleurs, aucune trace de cette 
acquisition dans les archives du château. 

Lenoir est le premier qui ait parlé de cette collection (2). 
M. de Laborde vient ensuite, dans son livre sur la Renaissance des 
ArtSy p. 645; il rapporte avoir visité la collection dans des con- 
ditions spéciales de tranquillité. Il y a loin du froid et réfléchi 
examen de M. de Laborde aux enthousiasmes de lord Ronald 
Gower, qui met un « by Clouet » en tète de sa publication. Ce ne 
sont guère là, d'après M. de Laborde, « que des copies faites un 
« peu en fabrique, d'après de bonnes peintures et d'après les 
« meilleurs portraits des châteaux royaux et des demeures de la 
« noblesse (p. 645-46) ». Il n'y avait, lors de la visite de M. de 
Laborde, que 87 pièces encadrées. M. Gower en publie 300, sans 
doute enfermées dans des cartons, lors de la visite de l'amateur 
français. 

En dépit de tout le soin de M. Gower, nous n'hésiterons pas 
à déplorer cette publication. Faite après un sérieux examen des 
personnages, la reproduction de ces physionomies eût offert un 
grand intérêt aux amateurs de portraitures. Avec les fautes gros- 
sières des listes et les identifications, toutes, ou presique toutes, 



(1) Three Hundrcd french portraits representing peraonages of the courts of 
Francis /, Henry II and Francis II by Clouet. — Londres, Sampton Low, 1875, 
2 vol. in-fol. 

(2) Histoire des Arts en France. 



INTRODUCTION. 107 



erronées, des gens représentés, ce n*est plus, comme le cata- 
logue de la collection Lenoir, qu'une source de méprises pour les 
personnes peu initiées à l'iconographie. Il arrive journellement 
que, sur la foi des affirmations de M. Gower, nos artistes copient 
des figures sous un nom qui n'a jamais été le leur. Pour la Biblio- 
thèque nationale, nous avons, dans la mesure de nos moyens, 
suppléé à la liste fautive par une série de rectifications ; mais 
l'ouvrage, mis en vente à Paris chez Hachette, s'est vendu à un 
certain nombre d'exemplaires, et ces exemplaires ont contribué 
à propager les erreurs. 

Nous n'aurons point la cruauté de reprocher à M. Gower, plus 
artiste qu'il n'est iconographe, ses fausses lectures et ses inter- 
prétations fantaisistes de notre vieille langue qu'il ignore ; 
nous ne lui reprocherons que de s'être isolé, dans un travail 
nouveau pour lui, et de ne point avoir fait dresser par d'autres 
un catalogue des noms. 

Il serait injuste, toutefois, de ne pas reconnaître combien cer- 
taines inscriptions anciennes mises sur les dessins sont fausses, 
elles aussi. Un personnage porte deux lettres : dans l'une, c'est 
le ducdeNevers; dans l'autre, c'est un simple officier. Malheu- 
reusement, M. Gower, éditeur de ces portraits, qui ne pouvait rai- 
sonnablement laisser passer ces erreurs sans les signaler, ne le 
fait jamais. 



§ IV. — (Recueils étrangers à la Bibliothèque et non publiés.) 



I. 

Portraits d'Arras, 



La Bibliothèque d' Arras conserve sous le n* 266 de ses manu- 
scrits un très curieux recueil de crayons in-folio, relié en parche- 



108 INTRODUCTION. 



min et portant une ancienne cote (944). Nous n'avons pu décou- 
vrir l'origine de cet important manuscrit, mais les chercheurs du 
pays trouveront des renseignements dans les papiers de Tune 
des grandes abbayes de la contrée, probablement celle de Saint- 
Vaast. 

Le recueil contient 289 portraits au crayon ou à la sanguine, re- 
présentant des personnages allant du xiv* au xvii* siècle. La 
majeure partie des portraits concerne des seigneurs des Flandres 
et de la cour des ducs de Bourgogne. Le nombre très grand des 
officiers de la Toison d'Or semblerait indiquer une préoccupation 
déterminée chez le collectionneur, et dès Pabord on peut dire que 
c'est parmi les historiographes de Tordre qu'il convient de recher- 
cher Fauteur du recueil. 

Les portraits reproduits sont en grande majorité inédits. La 
pose des figures, le caractère de plusieurs d'entre elle?, les fem- 
mes accompagnant le plus souvent leurs maris dans le livre, 
prouvent jusqu'à l'évidence la copie d'anciennes verrières, et de 
vieux tableaux votifs offerts aux églises. On sait quelle sollicitude 
pieuse, sans parler des sentiments plus humains d'orgueil et de 
mode, poussait les grands seigneurs à se faire portraiturer par un 
imagier dans un volume d'heures ou un tableau d'autel. Nous ne 
rappellerons point ici l'histoire de cette mode dans les Flandres 
au XV" siècle; ceci n'est point de notre cadre, et moins encore de 
notre compétence ; disons seulement que cette piété graphique , 
si nous pouvons employer ce terme, passa en France de bonne 
heure. Au xvi® siècle, elle était encore en grande faveur, et Gai- 
gnières nous a conservé des reproductions de plusieurs de ces 
tableaux d'églises , le plus souvent peints après la mort du per- 
sonnage représenté. 

Il est clair que le collectionneur copiant ou faisant copier les 
portraits de chaque personnage séparément, et pris sur un ta- 



INTRODUCTION. 109 



bleau séparé, il se fût gardé, dans la plupart des cas, de donner 
celui des femmes. Au contraire, copiant des tableaux votifs, où 
presque toujours le donateur agenouillé est accompagné de sa 
femme, il arriva naturellement que le copiste reproduisit Tun et 
l'autre. Quelquefois même, deux femmes ou même trois suivaient 
rhomme sur la peinture; le copiste les reproduisait toutes trois. 
CTest là la preuve la plus évidente de la copie de tableaux authen- 
tiques par Fauteur du recueil d' Arras. 

Une autre preuve que ces portraits étaient copiés sur des ta- 
bleaux, et non point seulement sur des dessins quelconques, res- 
sort de ce fait que dans plusieurs cas Tartiste indique les couleurs 
des cheveux et des habits de ses modèles. Peut-être ses copies 
étaient-elles destinées à une reproduction plus sérieuse et plus 
poussée, à une sorte de panthéon des grands seigneurs flamands 
des xiv% XV* et xvi* siècles. 

La partie la plus négligée est le xvi* siècle. On sent que le col- 
lectionneur ne trouve plus guère que des crayons à copier, 
crayons médiocres souvent, ou des gravures. Il démarque à peine 
le Frédéric de Saxe d'Albert Diirer (fol. 95), le Jérôme Aléandre 
d'Augustin Vénitien qu'il a même calqué, et quantité de person- 
nages pris çà et là dans les recueils de grands hommes du siècle. 
Il n'est vraiment intéressant que pour le xv* siècle, pour lequel 
il a parcouru vraisemblablement les églises des Flandres, celles 
de Picardie, comme Gaignières devait le faire 100 ans plus tard 
dans un but tout aussi spécial, et non moins important. 

La question serait moins encore pour nous de savoir qui a pu 
dessiner et copier si sommairement et souvent si maladroitement 
toutes ces physionomies, que de savoir d'après qui elles étaient 
copiées. Sans doute que le pauvre et naïf artiste avait sous les 
yeux d'excellents modèles, mais aussi de méchantes et pitoyables 
choses qu'il reproduisait avec conviction, en vrai iconographe. En 



110 INTRODUCTION. 



dépit de son interprétation souvent malheureuse, ses dessins in- 
diquent parfois des ouvrages de grande valeur. Nous citerons 
plus particulièrement les deux ducs de Bourgogne sur la même 
planche, et se suivant, comme dans les tableaux votifs : Philippe 
le Bon et Charles le Téméraire. Le vieux duc tient un chapelet, 
ce qui ne laisse aucun doute sur Forigine du tableau copié. Nous 
citerons également Anne, Bâtarde de Bourgogne, depuis duchesse 
de Clèves, d'après un excellent portrait du xv* siècle, maniéré et 
contourné à la mode du temps ; Adolphe de Bourgogne, sieur de 
La Vère, amiral, de grandeur presque nature ; Léon, sieur de 
Proisy; Jean de Lannoy de Mingoval; Antoine de Berghes, abbé 
de Saint-Bertin, de cette abbaye célèbre, où peut-être la plupart 
des portraits de ces seigneurs étaient suspendus aux mui-s des 
chapelles; Antoine de Lallaing; Marie de Hornes, dame de Mont- 
morency ; Pierre de Beaufremont, comte de Charny ; Nicolas Ro- 
lin, peint sans doute par l'auteur du célèbre retable de Beaune, 
lequel eût fait un double de sa peinture pour une église du 
Nord. 

Tous ces personnages avaient été peints par les primitifs des 
Flandres. Au xiv* siècle, Louis de Maie, dont nous retrouvons 
une médiocre copie dans notre recueil, avait comme peintre Jean 
de Hasselt, qu'il payait 20 livres de gros : il y eut aussi Broeder- 
lain, peintre de verrières, d'après lesquelles plusieurs de nos por- 
traits pourraient être reproduits. Nous hésitons d'ailleurs à citer 
tous les noms de ces artistes. A Gand seul, de 1338 à 1410, on 
trouve 231 peintres (I) et 29 sculpteurs. Auxv* siècle, leur nombre 
s'accrut encore, et les plus habiles dans leur art furent copiés 
par le collectionneur d'Arras. Quelle preuve meilleure en au- 



(i) Devigne, École de peinture et de sculpture à Gand, aux quatorzième, 
quinzième et seizième siècles^ in-8^ 



INTRODUCTION. 111 



rions-nous que le portrait de plusieurs de ces artistes mis à la 
fin de l'album? Sans doute que le collectionneur rendait ainsi 
hommage aux hommes de talent dojit il avait connu des œu- 
vres signées, et dont il avait retrouvé la portraiture dans leurs 
propres tableaux selon la mode établie chez les artistes d'alors. 
Ainsi en dut-il être pour Gérard David, pour Jérôme Bosch et 
Jean Bellegambe (1). 

Le collectionneur définitif du recueil d'Arras ne fut point, d'ail- 
leurs, le premier collectionneur. On retrouve en effet, sur un cer- 
tain nombre des portraits, une grosse écriture du xvi* siècle, très 
flamande, et très différente de celle qui fut mise par le dernier 
de ceux qui réunirent ces portraits ; cette écriture caractéristique 
se rencontre surtout sur des portraits de membres de la Toison 
d'Or ou leurs aboutissants, entre autres Guillaume Fillastre, que 
la lettre appelle Jalha (2). Depuis, ces anciens crayons furent 
découpés par le dernier collectionneur, et il inscrivit ses remar- 
ques sur le feuillet du registre où il colla les dessins ainsi dé- 
coupés. 

Nous avons un peu frappé à toutes les portes pour avoir 
des renseignements sur le collectionneur d'Arras. M. Victor 
Advielle, qui se propose de publier ce curieux album, nous a 



(1) Le portrait de Gérard David était connu de M. Weale, qui le publia dans 
un article de la Gazette des Beaux-Arts, en 1866 (t. XX-XXI). Ce portrait très 
simple et d'allures fort tranquilles inspire une tirade philosophique à M. Mi* 
chiels (Peint. Flam,, IV, 137). Celui de Jean Bellegambe fut publié par A. Preux, 
dans les Souvenirs de la Flandre Wallonne, t. II, p. 81. 

(2) G'estbienOuillaume Fillastre, en dépit de la lettre manuscrite qui l'appelle 
Jalha. Les titres sufiisent à le faire reconnaître, car il est le seul abbé de Saint- 
Bertin qui eût été chancelier de la Toison d'Or à cette époque. Guillaume 
Fillastre avait eu pour peintre Marmion,qui lui peignit l'histoire de Saint-Bertin 
sur 12 panneaux (Michiels, Peint, Flam., III, 378). Il n'y aurait rien d'impos- 
sible à ce que Marmion eût peint le portrait de Fillastre d'après lequel notre 
collectionneur copia le sien ; car, malgré la médiocrité de la copie, le portrait 
d'Arras est fait d'après un excellent original. 



il2 INTRODUCTION. 



aidé de sa connaissance très grande de l'histoire d'Artois et de 
ses relations à Arras pour nous faire découvrir le nom à mettre en 
tôte de ces œuvres. M. de Ternasabien voulu aussi lui faire part de 
SCS recherches sur Jacques Le Boucq, dessinateur, héraut d'armes 
de la Toison d'Or, qui fut choisi àGand par Philippe II, roi d'Es- 
pagne, pour remplir les fonctions de roi d'armes, vacantes par la 
mort d'Antoine de Beaulaincourt. Or il paraîtrait, d'après M. de 
Ternas, que l'écriture dont nous pariions tout à l'heure serait 

* 

bien celle de Jacques Le Boucq. Nous n'avons pu jusqu'à aujour- 
d'hui contrôler cette assertion, que nousavonstout lieu de croire 
exacte. Voici, en tout cas, l'épitaphe de Jacques le Boucq: 

Pictor JàcobuB Le Boucq imitator Apellis 

Egregius jâcet hoc marmore sub gelido 
Occidit in Maio florente, dieque secundo^ 

Corpore projecto, gaudet in setheris 

Annaliste lecteur, si entre les mortels 

Aucuns ont mérité de se rendre immortels, 

Ce preux Jacques Le Boucq, dont le nom bruict encore, 

Ne se peut éloigner des iilles de mémoire. 

Car de peindre eut tel art qu en mille et mille traits 

Fit les hommes revivre en ses divins pourtraits, 

Et fut tant bien appris au fait des armoiries 

Qu'il savoit les quartiers de toutes seigneuries; 

Les descentes des rois et princes composoit. 

Et leurs progénitures tant dextrement posoit, 

Qu'au temps de Charles-Quint, empereur Magnanime, 

Héraut d'armes fut fait, et pour sa grande estime, 

Depuis, au veu du roi dans Tordre en la saison 

Qui fut renouvelle dedans Oand son toison. 

Mais les fatales sœurs, lui nourrissant envie, 

En ont tranché le fil d'une si belle vie 

Deux jours en mai. Tan mil cinq cent septante trois ; 

A la terre est le corps, l'esprit au Roi des rois (1). 

Jacques Le Boucq avait étécollectionneurde portraits, puisque, 
sur lagardedu Ms.247 de la Bibhothèque de Lille, on trouve cette 



(1) Epitaphe publiée dans la Bibliotheca Belgica, p. 503. Cette inscription 
était dans la chapelle Saint-Luc de Notre-Dame-la-Grande de Valenciennes. 



INTRODUCTION. 113 



mention : « Un livre en parcheifnin ayant appartenu à Jacques 
« Le Boucq, contenant 82 pièces pourtraits de grands seig" 
« et hommes et femmes avec un autre cahier. Le tout tiré de 
« plomb ». Il avait été de plus officier de la Toison d'Or, ce qui 
explique très bien cette majorité de portraits des officiers de cet 
ordre. Il était enfin de l'Artois^ d'où sa préférence pour les Fla- 
mands. 

Jusqu'à nouvel ordre nous pencherons à attribuer à Jean Le 
Boucq la paternité du curieux album d'Arras, non pas de l'album 
tel qu'il est constitué aujourd'hui, mais du premier, dans lequel 
le collectionneur postérieur découpa et trancha. Ce dernier ne 
serait-il point Guillaume de White, moine de Saint-Bertin, qui 
avait en 1630 recueilli dans les cartulaires de l'abbaye tout ce qui 
concernait les chapitres de la Toison d'Or? Ce n'est là qu'une 
simple supposition : nous ne connaissons rien de Guillaume de 
White, lequel n'était probablement pas dessinateur et se trouvait 
réduit à chercher chez autrui des matériaux iconographiques, mais 
son travail concorde, comme date, avec l'écriture de la seconde 
main du recueil. 

Quoi qu'il en soit de toutes ces explications et ces hypothèses, 
le recueil d' Arras reste un des plus curieux et des plus précieux 
albums que nous connaissions, tant par le nombre et la qualité 
des gens représentés, que par la valeur des œuvres copiées et que 
l'on entrevoit dans la copie. Nous souhaitons que l'aridité d'un 
travail de publication ne décourage point M. V. Advîelle; il est du 
plus grand intérêt de vulgariser ces portraitures. La Bibliothèque 
nationale a fait photographier 25 des plus intéressantes ; le gou- 
vernement, nous l'espérons, prêterait son appui aune entreprise 
aussi méritoire et aussi désintéressée. 



8 



114 INTRODUCTION. 



II. 



Recueils Fonietie^ des Art8-et-Métiers^ et recueil possédé par M. Courajod, 

Nous avons déjà parlé, à propos des crayons F de la Biblio- 
thèque nationale, de ces portraits. Nous allons préciser davan- 
tage dans ce paragraphe, en les étudiant successivement. Disons 
d'abord quelques mots de leur origine probable. 

Dans le catalogue fait par Joly des crayons Fontette, il donne 
la liste fort exacte des portraits d'un album conservé dans le 
cabinet du collectionneur bourguignon. Cette liste, heureuse- 
ment copiée textuellement et sans interprétation, nous a permis de 
penser que l'album Fontette et les recueils des Arts-et-Métiers et 
de M. Courajod étaient identiques. 

Par le mot identiques nous n'entendons point dire une copie 
textuelle et sans variantes, puisque les personnages représentés 
ne sont point les mêmes, nous voulons simplement indiquer que 
tous ces cahiers de crayons ont été dessinés et annotés par le 
même artiste. La preuve est facile à faire. 

Elle ressort de l'orthographe des noms. Dans ces différents 
recueils, la lettre inscrite au crayon est conçue dans un français 
et une orthographe si particuliers, qu'il est impossible de ne 
point les reconnaître. Nous trouvons, par exemple, dans la liste 
des portraits Fontette des noms écrits comme il suit : 

M. le garde des seu Bertrandi (n® 39) 

Ce qui est une manière bien particulière d'écrire : 

M. le garde des sceaiLX Bertrandi. 

Or cette même indication, sans y rien changer, se retrouve dans 



INTRODUCTION. 115 



le recueil Me 3, n** 3, de la Bibliothèque des Arts-et-Métiers, avec 
des fautes d'orthographe en plus, mais toujours 

Le garde des seu Bertrandi. 

Nous donnons ici cet exemple isolé, pour ne pas multiplier les 
preuves : nous renvoyons aux recueils dont nous parlons les 
personnes qui voudraientpousserplus loin'ces constatations, très 
faciles à faire. Nous allons passer en revue les divers recueils 
énumérés en tête de notre paragraphe. 

I. Recueils Fontette. — Le cabinet P'ontette renfermait deux 
recueils de crayons. Le premier dont Joly nous donne la liste, est 
en grande partie le double du recueil de M. Courajod, comme on 
pourra s'en rendre compte par la comparaison des listes des deux 
albums. 

Ce premier recueil du cabinet Fontette renfermait 91 portraits, 
d'après la liste qu'en donne Joly : nous avons tout lieu de pen- 
ser que ces portraits étaientendeux albums différents. A en juger 
par l'album de M. Courajod et ceux des Arts-et-Métiers, dont il 
parait n'être qu'une copie partielle, ce recueil était un petit in- 
folio aux crayons de couleur assez poussés mais médiocres, copiés 
vers la fin du xvi* siècle, sur des œuvres antérieures. 

Le second recueil du cabinet Fontette devait être aussi de la 
même main : les analogies d'orthographe nous le laissent sup- 
poser. Ces listes, que nous publierons en appendice à notre cata- 
logue des crayons de la Bibliothèque nationale, permettront 
de faire tous les rapprochements et les comparaisons pos- 
sibles. Nous ne pouvons aujourd'hui que regretter la perte 
de ces curieux albums. Lelong (1), copié par Joly, les indiquait 



(1) Quand nous disons Lelong, c'est Fontette qu'il faut lire. Voyez ci-devant 
la note de la page 8. 



116 INTRODUCTION. 



dans son catalogue comme étant au cabinet Pontette, et nous 
avons dit à quelles erreurs cette indication avait souvent donné 
lieu (1). 

IL Recueils des Auts-et-Métiers. — La Bibliothèque des 
Arts-et-Métiers conserve trois albums de dessins du xvi® siècle 
en trois cahiers reliés en parchemin et portant Iqs cotes Me 3, 
1-2.3^ Nous n'avons pu en connaître l'origine; peut-être sont-ils 
entrés à cette bibliothèque spéciale avec d'autres volumes de 
l'ancienne abbaye de Saint-Martin. 

Autant que nous avons pu le constater, ces trois recueils sont 
du même artiste : même procédé médiocre, même emploi assez 
maladroit du crayon de couleur. Il faut dire, cependant, que les 
physionomies sont passablement dessinées, et rendues avec assez 
de science pour que les amateurs ne se trompent point dans les 
ressemblances. 

L'intérêt iconographique de ces crayons est aujourd'hui d'au- 
tant plus considérable que les recueils du cabinet Pontette ont 
disparu ; malheureusement , l'orthographe très fautive et très 
bizarre des noms ne permet pas toujours d'identifier sûrement le 
personnage représenté. Une ou deux mentions nous ont paru 
complètement incompréhensibles , et comme la physionomie ne 



(i) L'acte de cession portait spécialement sur « un recueil d'estampes, pièces 
«c gravées ou dessinées concernant l'Histoire de France, avec des notes histo- 
« piques sur les principaux événements », et non point sur les autres recueils 
que pouvait contenir le cabinet Pontette [Arch du Départ, des Estampes, Ye 28, 
fol. i). Joly. d'ailleurs, dans l'inventaire qu'il fit des crayons du cabinet Pon- 
tette, a soin de faire la « comparaison de ceux qui appartiennent au cabinet des 
« Estampes du Roi avec ceux qui appartiennent à la succession de M. de Pon- 
« tette : R, au roi; F, à la famille Fontette » (/6.Ye 68, fol. i). Donc les crayons 
étaient restés chez M. Pontette, et il est bien entendu qu'ils ne faisaient point 
partie de la collection vendue au roi. Quand donc Lelong dit le cabinet Pon- 
tette, c'est bien réellement du cabinet Pontette, et non de la collection vendue 
au roi qu'il parle. 



INTRODUCTION. Ii7 



nous rappelait rien, nous avons dû nous en tenir à une explica- 
tion douteuse. 

Il est, de plus, fort regrettable de ne pouvoir comparer ces 
crayons à ceux de la Bibliothèque nationale, car la Bibliothèque 
des Arts-et-Métiers manque des éléments de travail nécessaires 
aux travaux d'érudition. 

Voici par le détail quelques renseignements sur chacun de 
ces recueils : 

Me 3-i. Cet album contient 42 crayons, parmi lesquels les 
membres de la famille royale, François P*", ses deux femmes, son 
fils, sa bru, ses petits-fils, et Henri IV. Ce dernier porte le n** 16 
et la lettre. 

LE ROY. 

ce qui reporte la composition du recueil après 1589, date de 
l'avènement de Henri IV au trône de France. Or, comme tous ces 
albums sont de la même main, on peut en inférer que l'artiste tra- 
vaillait vers la fin du xvi" siècle; mais sa médiocrité ne nous per- 
met pas de lui chercher un nom. Parmi les portraits de ce recueil 
qui se trouvent également dans le premier recueil Fontette, nous 
citerons les n"^ 2, 3, 4, 5, 6, 9, 10, 11, 12, 13, 20, 21, 28, 29, 38, 
39, etc. 

Me 3-2. Cet album contient 46 crayons. Il ne paraît point avoir 
été fait pour un ami de la famille royale, mais plutôt pour un Gui- 
sardy si Ton en juge par les premiers personnages représentés, 
qui sont tous de la maison de Guise. L'artiste y a joint des sei- 
gneurs de la cour des Valois, copiés sur des dessins du milieu du 
xvi® siècle. Comme le procédé est le même, et que la lettre est 
identique au recueil précédent, nous en reporterons aussi la 
composition après 1589. 



118 INTRODUCTION. 



Me 3-3. Cet album contient 45 crayons. Il paraît avoir été des- 
siné pour un amateur collectionnant les hommes d'épée et les di- 
plomates. Une seule femme dans ce recueil. Parmi les soldats, 
nous avons : Montpezat, Jean de la Fayette, le sieur de Sansac, le 
comte de Negrepelisse, le ducd*Albe, Jean de la Vauguyon, Pierre 
Strozzi, le prince de Carency, etc. Parmi les prélats diplomates, le 
cardinal de Lorraine, Jean Bertrandi, les cardinaux de Tournon, 
d'Armagnac, de Lenoncourt et de Bourbon, etc. L'orthographe 
de la lettre et le procédé de dessin étant les mêmes, nous fixe- 
rons la date de composition du recueil à une époque postérieure 
à 1589. 

in. Recueil Courajod. — M. Courajod, conservateur au Mu- 
sée du Louvre, a acquis, il y a quelques années, un recueil de por- 
traits aux crayons de couleurs, in-fol., contenant 58 personnages. 
L'examen du catalogue de Joly nous a démontré que ce recueil et 
celui du cabinet Fontette étaientde même composition, et doubles 
l'un de l'autre pour une grande part. Dans les listes que nous pu- 
blierons à la fin de notre catalogue des portraits de la Bibliothè- 
que nationale, nous ferons ressortir les différences.entre les deux 
albums. 

Le recueil de M. Courajod est de la même main que ceux de la 
Bibliothèque des Arts-et-Métiers : même dessin, mêmes moyens 
de coloration et même orthographe. L'écriture aussi n'a pas va- 
rié : elle est la preuve palpable de l'origine unique. 

Nous ne nous étendrons point longtemps sur la valeur de tous 
ces cahiers de portraitures. Leur seul mérite à nos yeux, et nous 
l'avons dit, est de nous représenter, tant bien que mal, des physio- 
nomies inconnues dans nos dépôts de la Bibliothèque nationale. 
Plusieurs d'entre ces portraits nous ont permis de rectifier les 
hypothèses un peu hasardées de nos devanciers. C'est ainsi, par 



INTRODUCTION, 119 



exemple, que la Catherine de Médicis du recueil Courajod nous 
a fait relever Terreur de M. Niel, publiant un portrait de Margue- 
rite de Valois pour une Catherine de Médicis jeune. Beaucoup 
d'autres inexactitudes ont été reprises, plusieurs doutes éclaircis. 
Nous en remercions ici notre cher confrère M. Courajod, dont 
r extrême complaisance nous a facilité toutes les études et toutes 
les comparaisons; nous remercions aussi Tobligeant préposé des ' 
Arts-et-Métiers, qui veille sur ces vieux crayons avec une sollici- 
tude d'autant plus méritoire, que ses études ont suivi une direc- 
tion plus opposée. 

III. 

Portraits peints de Blois. 

Nous mentionnons ici en passant les peintures du Musée de 
Blois. Cette excursion sur un terrain que nous nous étions pro- 
mis de ne pas aborder nous est permise en ce sens, que les por- 
traits peints du Musée de Blois sont moins des peintures que des 
crayons peinturés sur toile. 

Ces tableaux sont au Musée depuis peu (1) ; ils sont réunis par 
6 ou 9 sur une grande toile, et séparés entre eux par des baguettes 
dé bois. Leur valeur comme peinture est très médiocre , mais 
leur importance iconographique est très considérable. Nous les 
croyons pour la plupart peints d'après des crayons. 

Ils durent être faits vers la fin du xvii** siècle, puisqu'on voit 
y figurer la jeune duchesse de Berry : sans doute qu'ils furent 
commandés par un amateur de portraits des environs de Blois, 



(1) Nous devons à Tobligeance de M. Lechevallier-Chevignard les premiers 
renseignements sur cette collection. Nous l'avons vue depuis, et tout en recon- 
naissant la médiocrité du travsiil, nous avons pu faire des comparaisons trèF 
utiles pour nous. 



120 INTRODUCTION. 



pour orner sa galerie. II y en a en tout 44, en y joignant le por- 
trait de Marguerite de Valois, qui est sur un petit tableau à part, 
et qui fut donné par M. de La Morandière. 



IV. 
Portraits peints du château de Beauregard. 

Le château de Beauregard, situé dans la forêt de Russy, près 
Blois, fut bâti par François P"", sur l'emplacement d'une ancienne 
gentilhommerie (1). En 1521 , il fut donné au bâtard de Savoie, 
René, comte de Tende. Depuis la mort de ce dernier, il passa aux 
mains de la dame Ragueneau en 1543, et en celles de Jean du 
Thier, secrétaire d'État, en 1545 (2). 

Jean du Thier y aménagea un cabinet qui est encore intact, et 
dans lequel devaient se trouver les livres que le secrétaire d'Etat 
avait achetés, et que Ronsard célèbre : 

Desquels tu as orné le somptueux chasteau 

De Beauregard, ton œuvre, et tu Tas fait plus beau (2). 



(1) Voici ce que dit Ducerceau, dans le Second liore des Bastimens de France, 
p. 7, de ce château dont il donne un plan et deux vues : « Ce bastiment est à un 
a particulier, assis à trois lieiles ou environ de Bioys du costé du midy en 
« commune assiete. L'édifice n'en est pas grand mais il est mignard, et autant 
a: bien accomodé qu'il est possible pour ce qu*il contient. Le principal corps du 
a bastiment est un pavillon au premier estage duquel y a salle, chambre, garde- 
« robe. Prochain et joignant ce corps est un escallier, par lequel on va à une 
« gallerie, tant au premier que second estage, que pareillement aux estages du 
« pavillon, et d'icelie gallerie à quelques membres fort bien et aisément ac- 
« commodez. Il y a en la court autres bastimens faicts de plus long temps. Les 
« veiies et croisées du pavillon ont leur regard sur la court et jardin, la gal- 
« lerie dans la court; l'autre partie des veiies îissçavoir du deuxiesme estago 
a sur vignes. Tout ainsi que le bastiment est plaisant et joly aussy est pareil- 
« lement le jardin ; de sorte que le seigneur, qui estoit Monsieur du Thier, ainsi 
« que j'ay entendu, estoit curieux rendre ce lieu avec contentement. » 

(2) La plupart des renseignements qui suivent nous sont fournis par le livre 
de M. de la Saussaye, Blois et ses environs, 5» édition. Blois, 1873, in-8**, 
p. 274. 



INTRODUCTION. 121 



Ce cabinet donne dans la grande galerie du château ; il est à 
gauche en entrant. 

En 1566, Marie Pelletan, veuve de Du Thier, vendit d'abord 
une moitié de Beauregard à Florimond Robertet; puis, quand elle 
mourut, Robertet acheta l'autre moitié. 

En 1617, le château fut vendu par la veuve de Robertet, M"«de 
Pienne, à Paul Ardier, trésorier de l'épargne, moyennant la 
somme de 25,000 livres environ (l). 

Ce fut Paul Ardier qui fit faire la décoration intérieure du 
château, entre Tannée 1617, date de l'acquisition du château, et 
1638, date de sa mort. Il fit fabriquer à l'étranger des carreaux 
spéciaux dont il para la grande galerie donnant sur la cour. Cha- 
cun de ces carreaux porte une figure de hallebardier ou d'arquebu- 
sier copié dans le livre de Jacques de Gheyn (2). Et comme, dans 
sa jeunesse, il avait été en rapport avec un grand nombre de hauts 
personnages, et que sans doute il avait conservéd'eux des crayons 
ou des portraits, l'idée lui vint d'orner de représentations peintes 
la grande galerie du château. Il en chargea, sans doute, un ou 
peut-être plusieurs peintres duBlésois, qui copièrent des crayons, 
desgravures ou des peintures, suivant les hasards des rencontres. 



(1) Nous avons trouvé dans les collections du Cabinet des Titres, aux Mss. de 
la Bibliothèque nationale, plusieurs pièces concernant Paul Ardier. On voit 
qu'en 1614 il était gentilhomme de la vénerie du roi, qu'en 1615 il recevait du 
roi un don de 1500 livres pour ses bons otTices dans sa charge de secrétaire de 
la chambre du roi. Il est conseiller-secrétaire du roi en 1618-19. En 1628, il est 
dit conseiller du roi en son conseil d'Etat, et trésorier de son épargne. Il 
mourut, dit M. de la Saussaye, en 1638. âgé de 95 ans. Sa veuve, Susanne 
Phelipeaux, touche un reliquat de pension en 1641 ; elle habitait dans Thôtel de 
son feu mari, rue Gérard-Bocquet, paroisse de Saint-Paul. Il y a un portrait de 
Paul Ardier au Musée de Blois, qui paraît être de la main du peintre qui fit la 
galerie. 

(2) Jacques de Gheyn, Maniements d'armes, d'arquebuses, mousquets et piques. 
En conformité de l'ordre de monseigneur le Prince Maurice, prince d'Orange, 
comte de Nassau.., (Amsterdam, in-4o, 4608.) 



122 



INTRODUCTION. 



C'est ainsi que Ton retrouve dans la galerie de Beauregard des 
copies d'après Clouet ou les Dumonstier, des transformations 
d'après Thevet, et des reproductions médiocres d'oeuvres du 
XVII' siècle, peintes ou dessinées. 

La galerie ne <5ontient plus aujourd'hui que 327 portraits ; d'a- 
près M. de laSaussaye, elle en aurait contenu 363. Ils sont divisés 
par règnes, à partir de celui de Philippe de Valois jusqu'à 
Louis Xin. Contrairement aux usages établis ordinairement, le 
règne commence par la droite du tableau et se continue de haut 
en bas. En supposant, par exemple, un tableau de 9 pièces, le roi 
de France occupe le n° 1 du tableau ci-joint, la reine le n** 2, les 
enfants de France les 3, 4 et 5, etc. : 

7 4 1 

8 5 2 

9 6 3 



Chaque tableau occupe une travée de la muraille et les entre- 
deux des fenêtres, ce qui cause des inégalités de nombre assez 
considérables. Le premier panneau, qui renferme les personnages 
célèbres du temps de Philippe de Valois, et qui occupe toute la 
partie du mur du fond de la galerie, renferme 36 portraits. 



4 
5« 



2' panneau (Charles VII) 

3' panneau (Louis XI et Charles VIII) 

A* panneau (Louis XII, 1498-1515) 

j' panneau (François I, 1545-1547) 

6® panneau (François I) 

7' panneau (Henry II) 

8" panneau (Charles IX et François II) 

9* panneau (Henri III) 



24 portraits. 
27 portraits, 
27 portraits. 
33 portraits. 
9 portraits, 
36 portraits. 
24 portraits. 
24 portraits. 



INTRODUCTION. 123 



10* panneau (Henri IV) 24 portraits, 

il* panneau (Henri IV) 21 portraits. 

12* panneau (Louis XHI) 24 portraits. 

13* panneau (Louis XHI) 16 portraits. 

On le voit, ce sont les dimensions que l'on avait à couvrir qui 
ont déterminé le nombre de portraits à reproduire par règne. 
C'était là une première difficulté. Une autre difficulté provient de 
ce que la série partait de la droite, alors que les inscriptions 
mises sur la muraille pour déterminer l'emplacement de chaque 
règne vont, elles, de gauche à droite. Il s'ensuit, par exemple, 
que pour Louis XIII l'inscription du 12* panneau se trouve 
au-dessous du 13% et réciproquement. Il eût été très facile 
d'éviter ce désagrément en commençant par la gauche, mais la 
place d'honneur , la cheminée, n'eût point été réservée au roi 
Henri IV. M. Ardier voulut éviter cela à tout prix. 

Dans un Ms. encore conservé à Beauregard et relié en luxe par 
une des anciennes propriétaires du château, madame de Sainte- 
Aldegonde, on trouve quelques renseignements sur la composi- 
tion de la galerie. M. Paul Ardier avait fait relever les éloges 
de tous les personnages représentés soit dans Paul Jove, soit 
dans Thevet ou autres auteurs fort régulièrement cités dans ce 
livre ; ce Ms. est intitulé : 

« Mémoire des portraits qui sont dans la gallerie de Beaure- 
€ gard, servant aussi de table pour trouver les éloges dans ce 
< volume et dans l'autre plus petit. » 

Qu'est devenu aujourd'hui cet autre volume plus petit? C'est ce 
que nous ne savons pas; mais nous dirons en passant que le manu- 
scrit dont nous venons de parler contient, vers la fin, un tableau 
assez curieux, indiquant la position des portraits dans la galerie 
du cardinal de Richelieu. Cette galerie était-elle celle de Richelieu 



124 INTRODUCTION. 



OU celle du palais à Paris? Nous n'avons point eu le temps de 
contrôler cette indication : elle serait des plus intéressantes, 
toutefois, si elle concernait le château, aujourd'hui détruit, de la 
Touraine. En tout cas, elle prouve jusqu'à un certain point que 
Paul Ardier avait fait copier un certain nombre de ses portraits 
dans la galerie du cardinal : il n'indique malheureusement point 
quels sont ceux-là. 

Nous ne parlerons point des portraits de Beauregard au point 
tout spécial de Fart pur. Ce sont là des peintures si médiocres, 
qu'on ne saurait y chercher rien qui ressemblât à Tart. Mais, à 
notre point de vue particulier, la galerie offre un grand intérêt 
d'iconographie : d'abord, en ce que, pour la partie moderne des 
temps de Henri IV et de Louis XIII, elle nous fournit un certain 
nombre de portraits que Ton ne retrouve que là. Ces portraits fu- 
rent copiés sous les yeux d'un contemporain, qui devait reprendre 
les noms, et les authentiquer, corriger les erreurs des portraitures 
et les attributions de titres faussées. Cette certitude vaut pour 
l'iconographe les plus délicieux crayons ou les plus remarquables 
peintures anonymes. 

Mais nous pensons, au contraire, que pour toute la partie anté- 
rieure au XVI* siècle, le collectionneur a souvent erré. On trouve 
en effet, dans le tableau du règne de. Philippe de Valois, les 
fantaisies les plus grotesques et les moins discutables : nous en 
avons acquis la preuve par des comparaisons avec les portraits 
d'Arras. 

Quand les galeries de portraits de Versailles furent décidées, 
le roi Louis-Philippe fit copier plusieurs portraits à Beauregard ; 
malheureusement ce travail, fait sans critique, a donné les plus 
médiocres résultats. 

De M. Paul Ardier le château passa à son fils, président à 
la chambre des comptes, et de lui aux de Gaucourt par des ma- 



INTRODUCTION. 125 



riages en 1767. Un descendant le vendit, en 1816, au général de 
Préval pour 200,000 fr. Celui-ci le revendit à la comtesse de Sainte- 
Aldegonde, veuve d'Augereau, qui le restaura. Mais durant tous 
ces changements de propriétaires le château « mignard », selon 
l'expression de Ducerceau, perdit beaucoup de son aspect primitif. 
De madame de Sainte-Aldegonde Beauregard fut acquis par le 
comte de Cholet, un savant, qui y fît des restaurations très utiles 
et contribua à rendre au château un peu de son aspect primitif. 
Nous avons visité Beauregard dans tous ses détails, conduit par 
M. le baron de Cholet, fils du propriétaire, dont nous ne saurions 
trop louer ici l'exquise bienveillance ; nous avons pu, grâce aux 
renseignements et aux détails fournis par MM. de Cholet, prendre 
en 5 ou 6 heures des listes complètes que nous publierons en ap- 
pendice à notre catalogue. Nous avons pu, aussi consulter le ca- 
talogue des portraits fait par M. le comte de Cholet, ce qui nous a 
permis de nous retrouver plus facilement, et de corriger les er- 
reurs que nous avions pu commettre dans une constatation un 
peu précipitée. Nous offrons ici aux propriétaires de Beauregard 
toute l'expression de notre gratitude. 



CATALOGUE 



DES 



PORTRAITS AUX CRAYONS 



CONSERVÉS AU DÉPARTEMENT DES ESTAMPES 



DE LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE 



(1625-1646) 



CATALOGUE 



DES 



PORTRAITS AUX CRAYONS 



CONSERVÉS AU DÉPARTEMENT DES ESTAMPES 



DE LA BIBLIOTHÂQUB NATIONALE 



(1525-1646) 



ACHÈRES ? [Marguerite d'EsTAHPES, dame de Beauglerg, baronne d') 

En buste de 3/4 à droite : elle porte un collier et la chevelure en bouffons (ancien 
nP moderne 42). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

ACIER (Jacques de Genouillag dit Gauot, sieur d'), grand maître de l'hôtel 

^J}* [monsieur dasier grand mestré] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords rabattus. — (Dessin aux 
3 crayons.) B 

ACIER fJacques de Genouillag dit Galiot, sieur d') 

zyn*fl. [Af Dacier grand maistre] 
En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque. (Pastel et crayon.) G 

ACIGNÉ dame de Gréqui*Can\ples — voyez Canaplbs. 

ACIGNÉ (Judith d') — voyez BaissxG. 

AGNÈS SOREL, maltresse de Charles VI 

XVI- s. [LA . BELLE . AGNÈS] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un bonnet serré emboîtant la tête et orné de 
perles tombant sur le iront (ancien u9 [43]). — (Dessin aux trois crayons.) A 

(Yoy. Niel [Artui de BoiMy]. — Bonard* p. 39. — Reiaet, Notice deê deaêinê du Jkmvre, p. 913.) 
Ma 91, U fol. 



130 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



AGNES SOREL 

^" [ La belle Annes 11 (1) 

En buste de 3/4 à gauche ;*eUe est coiffée d'un bonnet serré emboîtant la tdte et 
orné de perles tombant sur le front. — (Dessin aoz 3 crayona.) B 

(1) Cest œ portrait que M. de Laborde a pris pour une aquarelle de la fin du xr* aièole. Voir œ qui en 
est dit d-devant dans la prétaœ. 



AGNES SOREL 

^* [La belle Agnes] 

En bnste de 3/4 à gauche ; coiffée d'un bonnet serré emboîtant la tête et orné de 
perles tombant sur le front. — (Pastel et crayon.) G 

Ma S6, fol. 49. 

ALBANIE — voyez Albany. 

ALBANY? (N- duc d') 

XYH* s. [^uc d'Albanie escossois} 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plumes. La tête seule terminée 
(ancien b9 [53]}. — (De^in aux crayons de couleur.) J 

ALBANY (Jean Stuart, duc d') 

^J^* [LE . DVC . DALBANYE] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d^une toque ornée (ancien n<> [II]. — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

Ma 91, fol. 46. 

ALBE (Ferdinand Alvarez de Tolède, duc d') 

^' [Af r le duc d'Albe] 

En buste de profil à gauche, coiffé d'une toque Henri II. — (Pastel et crayon.) 

G 
Ma S6,fol. 49. 

ALBRET (Jeanne d') — voyez Jeanne d'ALBRET. 



ALBRET (Marie d') — voyez Nevers. 



ALÈGRE (Anne d') — voyez Laval. 



CKAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 131 



ALÈGRE (Yves, d'abord baron de Millau, puis marquis d') 

^Y^' [M' d'A/egre] ^ra* C^- d'Aiegre] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. -— (Dessin aux crayons de couleur.) 
Ma 91 a, fol. sa. 

ALENÇON (François de Valois, duc d') 

^y^' [Afon. d'Alençon frère du Roy estant petit] 

A mi-corps de 3/4 à gauche, coiffé d'une petite toque-bonnet à plumes.— (Dessin 
aux 3 crayons.) D 

(Cabinet du Bol.) — Ma SI, fol. 91. 



ALENÇON (François de Valois, duc d') 

En pied de 3/4 à droite; il porte une cuirasse. — (Dessin au crayon noir rehaussé 
de rouge.) 

(CaUnet du Boi.) - Ma SI, fol. 99. 



ALENÇON (François de Valois, duc d') 

^^* [Le duc Dallençon] 

En buste de 3/4 à gauche. Il porte une petite toque à plumes, et un surtout bordé 
de fourrures. Enfant de 5 à 10 ans (ancien n» [17] d'une collection détruite). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) Ob 

Ma as, fol. M. 

ALENÇON (François de Valois, duc d') 

^TP* [^® ^^^ d'Alençon] 

En buste de 8/4 à droite; il est coiffé d'une tooue à plumes ornée de bijoux ; il 
porte un pourpoint brodé et une chaîne de cou tomoant sur la poitrine (ancien n® 29). 
— (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ob 



ALENÇON (François de Valois, duc d') 

Tête de 3/4 à droite (ancien n» [113]). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

ALIN COURT (Charles de Neuville, marquis de Villeroy et d') 

^™' [M' d'Alincourt] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Ma ai a. fol. SI. 



132 ' BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ÂLINCOURT [Marguerite de Mandllot, dame de Neuville, marquise de 

ViLLEaoY et) 

^^* [Mad. d'Alincourt, 1600] 

En bnste de 3/4 à droite ; elle porte une coiffare en {)ointe, nne large collerette, et 
des colliers de perles tombant sur la poitrine. — (Dessin aux crayons de coidenr.) 

Hc 
Ma SI a, fol. 14S. 

ÂLIS ? (Madeleine de Nagu, dame d'AMY, comtesse d') 

XTn*8. ^Madame d'Aramy"] 

Tète de 3/4 à droite, coiffée de bouffons et garoettes (ancien n® moderne 7). — 
(Dessin aux crayons de coolenr et an pastel.) J-N 

ALLERAC? (N. d') 

^^' [Le prinse darle ra] 

En buste de 3/4 à ganche, coiffé d*ime toqne à plnme blancbe. — (Dessin aux 
3 crayons.) B 

Me». 

ALVAREZ de TOLÈDE, duc d'ALBE — voyez Albe (duc d') 

AMBLEVILLE (François de Jussag, baron d') 

xvn-s. l^' d'Ambleville^ 

a 

En buste de 3/4 à droite, tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

H 
Ma U, fol. 77. 

AMBOISE ? (Georges cardinal d') 

En buste de profil à gauche, coiffé d'une barrette. — (Dessin à la piene d'Italie 
rehaussée de sanguine.) D 

(Cabinet du Roi.) — !«« 21 a, fol. 189. 

AMBOISE? (Gkobges cardinal d*) (i) 

En buste de profil à gauche, coiffé d'une barrette (ancien n^ [153]). — (Dessina la 
pierre d'Italie rehaussée de sanguine.) D 

(1) Cf. Ma 21 a, fol. 159. 

AMBOISE (Jean d'; 



a. 



IMess^ Jean d'Amboise, evesque de Langres^ duc et pair de France, 
gouverneur de Eourgongne souz troys roj/«] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'un capuchon à hermine (ancien n<> [128]). — 
(Dessin à la sanguine et à la pierre d'Italie.) J 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 133 



AMBOISE, comte d'ÂUBIJOUX — voyez Aubuoux. 

ÂMBOISE, comtesse d'AUBIJOUX (Françoise de Bir\gue d' ) — 

voyez Aubuoux. 

AMBRIÈRES (Jeanne de Casault, dame Baraton de la Roche, baronne d'] 

^J}' ICASA VLDE2 

En buste de 3/4 à gauche : elle est coiffée du chaperon à texnplette (ancien b9 [52]). 
— (Dessin aux trois crayons.) A 

nm ai, foL is. 

AMERVAL de LIANCOURT (Gabrielle d'EsTRÉES , dame d') — voyez 

Bëaufort. 

AMIRAEL (M»' V) — voyez Bonmyet. 

AMY (Madeleine de Nagu, dame d') — voyez Aus. 

ANCIENVILLE (Claude de Saulx-Tavannes , d'abord (1688) madame la 
marquise de la Chambre, puis marquise d'} — voyez Espoisses. 

ANCRE (Léonora GaugaY, maréchale d') 

[LA MARESCHALE D'ANCRE 1614] 

Bn buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure frisottée, un collet monté et cavert 
sur la poitrine (ancien n® moderne 132^ — (Dessin an crayon et an pastel.) J-N 

ANDELOT (François de Coligny, sieur d') 

^Y^* [DANDELOT COLLIGNT\ 

En buste de 3/4 à sauche ; il est coiffé d'une toque et porte un manteau à col re- 
levé (ancien n« [21] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ob 

M« 99, fol. 46. 

ANDELOT (François de Cougny, sieur d'j 

xvn» pA de Collignyl 
■• La* dandelot J 

Bn buste de 3/4 à gauche, la tête découverte (ancien n» [81]) (1). — (Dessin à la 
pierre d'Italie légèrement rehau&sée de blanc.) O 

(1) K* que porte oe portrait dans la CAroTioIo^ coUée, Toub les portraits de la série O portent les n*« de la 
Ohronoloçie collée, 

ANGENNES (Françoise de Pommereul, dame d') — voyez Bretoncelles. 



134 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ANGLURE (Anne d') — voyez Givry. 

ANGLURE - ESTAUGES ( Antoinette d* ) — voyez Rône ( Antoinette 

d'ANGLURE-EsTAUGKS, dame dej 

ANGOULÊME (Charles d') — voyez Orléans. 

ANGOULEME (Diane de France, d'abord princesse Farnèse, duchesse de 
Castro, et puis duchesse de Montmorency, et enfin duchesse d*j (Ij 

En buste de 3/4 à gauche, portant un chaperon et une collerette montante. Sur la 
collerette un collier de joyaux (ancien 124). — (Dessin aux crayons de coulenr.) J 

(1) Publié par Niel, Pcnonnages tiltwtres, t IL 

ANGOULEME? (Diane de France, d'abord princesse Farnèse, duchesse de 
Castro, puis duchesse de Montmorkncy et duchesse d') (1) 

XVIII* B. \^î^ la duchesse de Parme] 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d*un chaperon et porte une collerette 
montante sur laiquelle est un collier (ancien n» [82]). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) J-6b 

(1) Cette interprétation est très douteuse, car Diane n*a pas été duchesse de Parme. Le portrait ne peut être 
l'une des deux duchesses de ce moment, Hyéronymc Orsini, et plus tard Marguerite d'Autriche. Peut-être 
est-ce Diane d'Angoulême, que l'on aura prise pour une duchesse de Parme à cause de son mariage avec 
Famèse. 

ANGOULEME (Louise de Savoik, duchesse d') 



XVI' 
s. 



[MADAME. LA. REGENTE] 



En buste de 3/4 à gauche. Elle est coiffée du chaperon à templette (ancien n» [24]). 
— (Dessin aux trois crayons.) A 

Ma 91, fd. 7. 

ANGOULÊME (Louise de Savoie, duchesse d'} 

^Y^* [M. La Regente'i 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée du chaperon noir. — (Pastel et crayon.) G 

mm 96, fol. s. 

ANGOULÊME, dame de LONGWY-GIVRY (Jeanne bâtarde d')— voyez 

Givry. 

ANJOU (duc d'j — voyez Henri III et Alençon. 

ANNE d'AUTRICHE 

[ANNE D'AUTRICHE REINE DE FRANCE 1622] 

En buste de 3/4 à gauche, portant un diadème et un collet monté festonné (sans 
ancien n9), — (Bessin au pastel et aux crayons de couleur.) N 



CRAYONS DES XVI*' ET XVII* SIÈCLES. 135 



ÂNNEBAUT (Claude*Catfaerine de Clsrmont, dame d') — voyez Retz. 

ANTOINE de BOURBON, roi de Navarre. 

^J^* [Le Roy de navarre Antoine de Bourbon] {{) 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une petite toque à plumes et porte Tordre 
(ancien n^ [31] a*une collection détruite). — (Iiessin aux crayons de couleur.) Ga 

lia 32, fol. 88. 

(1) PabUé par Niel, t. IL 

ANTRAGUES — voyez Entragues. 

ARDELAY (Diane de Vivonne d') — voyez l'Arghant. 

AREMBERG (Marguerite de la Marge, comtesse d') 

xvm-i. C^a Marck] (!) 

En buste de 3/4 à gauche, portant un serre-tête en escoffion, sur lequel est placée 
une toque à plumes. Sur les tempes deux touffes de cheveux blonds en ooules 
(ancien [73]). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb 7 

(1) n y a au recueil dee portraits d'Arras, M*. 266, fol. 188, un portrait de fomme qui paraît être le même 
que oeluiHsl. C*est la dame dont nous adoptons le nom. 

ARGILLIERS ? (Guillémette de Verrinbs, dame d'j 

aut. [Fait ce 22 d'Aoust 1642-| (1) 

Dumonst. L par D. Duntonstier. J 

xvîïï*. [madame d'Agrilieire] 

En buste de 3/4 à droite, coiffée de serpenteaux. Au cou un fil noir tombant sur la 
poitrine (ancien n« moderne 32).— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 
0) An Terao du dessin est une esquisse de femme de 1680 environ. 

ARMAGNAC (Georges, cajrdinal d'} 

^Y^' [Le cardinal d'Almagnac] 

En buste de 3/4 à gauche. 
lia 86, fol. 80. 

ARPENTIS (desj — voyez Des Arpbntis . 

ARSCHOT (Charles de Groy, duc d') 

XYii' s. [Duc d'Arscot] 
XTT*a.? [^^ ^^^ d'Ascot] 

En buste de 3/4 à droite, tête découverte (ancien n» [33] d'une collection détruite). 
— (Dessin aux 3 crayons.) I 

(Cabinet du Roi.) — Ma SI a, fol. 89. 



136 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ARSCOT — voyez Arschot. 

ASCOT— voyez Arschot. 

ASPARAULT — voyez Lesparre. 

ASPARROS — voyez Lesparre. 

ASTARAC (Madeleine d') — voyez Entremonts et Montbel» 

AUBIJOUX (François dAuBOiSE, comte d'j, dit le Jeune. 

rm* B. [^^ jeune comte d'Aubijoux] 

Bn buste de 3/4 à droite, la tôte déoonyerte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 
Ha SI a, fol. »9. 

AUBIJOUX (Françoise de Birague, veuve de Jacques d'ÂHBOiSE, comte d') 

XYiii's. [Afad» d'Aubijoux] 

XVII' B. [Mad° d'Aubijoux] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une grande collerette Henri IV, et une coif- 
fure ornée. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

lia 21 a, fol. 68. 

AU JAC (Jean de la Bdrte ou de Barta, sieur d') 

XVII* rA/* de la Burte^ chancellier de"] 
«• L nauarre J 

En buste de 3/4 à gauche^ la tête découverte : il porte un manteau de jurisconsulte 
(ancien n» [27] d^une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

lia n, fol. 49. 

AUMONT, baronne d'ESTRABONNE (Catherine Hurablt de Cheverny, 

dame d') — voyez Estrabonne. 

AUMONT de CHAPPES (Catherine Charlotte de Villequier , dame d') — 

voyez Chappes. 

AURAIN (Léonore de Saulx d*)— voyez To.nnay-Charente. 

AUTREY — voyez Chauplitte. 

AUTRICHE (Elisabeth d') - voyez Ëlisabeih. 



CRAYONS J)ES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 137 



AUTRICHE (Marie d') — voyez Marie. 

AUX ÉPAULES, marquis de NEELLE (René) — voyez Neelle. 

AVAUGOUR (Madeleine d'AsTARAC d') — voyez Entremonts et Montbel. 

BABOU de la BOURDAISIÈRE (Françoise) — voyez Estrées. 

BAILLEUL (Elisabeth -Marie Maillier, dame de] — voyez Chateaugontier . 

B ALAGN Y ? (Diane d'EsTRÉES, dame de Monlug de) 

^i}^* [Md« de Balain] 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte une large fraise et une coiffure relerée, avec 
un béguin de deuil (ancien n» 58). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hb 

BALAGNY (Jean de Monlug, seigneur de) 

xvîi-i. [M' de Balagny] [1599] 

En buste de 3/4 à droite, la tête décourerte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 

lia SI a, fol. 88. 

BALAGNY, marquis de REYNEL (Damiende Monlug) — voyez Reynel. 

BALZAC d'ENTRAGUES, marquise de VERNEUIL (Catherine-Henriette 

de) — voyez Verneuil. 

BALZAC-GIÉ (César de) — voyez Entragues. 

BALZAC de MONTAIGU (Anne de) — voyez Saint-Brisson. 

BALZAC-MONTAIGU (Louise de) — voyez Raimboval. 

BALZAC-MONTAIGU LA BRISETTE — voyez la Brisette. 

BAR (Catherine de Bourbon, duchesse de) 

^^^* [Catherine de Bourbon, sœur unique du Roi] 
En buste de 3/4 à gauche : elle porte la fraise. 

Ha SI a, fol. 74. 

9* 



138 BIBLIOTHÈQUE NATIONALB. 



BÂRATON de la ROCHE, baronne d'AuBRiÈRES (Casault)— voyez Ambrières. 

BÂRBÂNÇON (Anne de)— voyez Ghanlivaut. 

BARBANÇON de CANY (Hélène de TIsle, dame de)— voyez Cany. 

BARBAZAN — voyez Lautrbc. 

BARBERYEU — voyez Barbezieux. 

BARBEZIEUX (Antoine de l\ Rochefoucauld, sieur de) 

^' [MONSEIGNEVR . DE . BARBERYEV] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une toque ornée (ancien no [14]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

lia SI, fol. 89. 

BARBEZIEUX (Antoine de la Rochefoucauld, sieur de) 

^'' [M' de Barbezieux] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords plats. — (Pastel et crayon.) 

G 
Ma 2S. fol. 46. 

BARTA d'AU J AC — voyez Aujac. 
BASSOMPIERRE (Catherine de) — voyez Tillières. 
BASSOMPIERRE (Henriette de) — voyez Saint-Luc. 
BAUFFREMONT-SENECEY (Madeleine de) - voyez Vaudbay. 

BAUGÉ (N. dame de) 

e^ [^* ^^ Baugey, fille de M, Lautras] 

En buste de 3/4 à gauche, portant un collet monté (ancien n» 82 moderne). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

BAUVES, baron de CONTENANT (Henri de) - voyez Contenant. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 139 



BEATRIX (Dona) — voyez Entremonts et Montbel. 

BEAUCLER — voyez Aghères. 

BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉss, d'abord madame d'AMERVAL de Liengourt, 
et postérieurement marquise de Monceaux et duchesse de) 

XVI* 8. [La duchesse de Beaufort, m"« de Henry 4«] 

En buste de 3/4 à gauche. Elle a la tête découverte et porte une large fraise et une 
perle à Toreille (ancien tl9 [53] d*nne collection détruite). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Oc 

lia M, fol. 87. 



BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉES, duchesse de) 

xm*B. [^^ marquise de Verneuil] (sic) 
En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur, esquisse.) Hb 

lia 31 a, fol. 79. 

BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉES, duchesse de) 

Tête de 3/4 à gauche, portant une coiffure relevée (ancien n« 120). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-K 

BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉES, duchesse de) 

Tête esquissée de 3/4 à gauche, portant une coifEure relevée (ancien n» 62). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J-K 

BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉEs, duchesse de) 

Tête de profil à gauche, portant une coiffure relevée (ancien n» 12). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-K 

BEAUFORT (Gabrielle d'EsTRÉES, duchesse de) 

^* [Gabrielle d'Estrées] (1) 

^^' [Gabrielle d'Estrées] 

et au crayon [Quesnel] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte ses cheveux moutonnés, une large fraise et un 
collier tombant sur la poitrine. A l'oreille un pendant représentant un cœur (sans 
ancien n»). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-M 

(1) Gravé par Thomas de Leu. 



140 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



BEAUFORT (Gabrielle d'EsTBÉES, duchesse de) 

^T^' [Gabrielle d'Estrées] (1) 

xviîî- B. [G^^- d'Estrée] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une coiffure relevée, avec une étoile dans les 
cheveux ; une collerette et un collier tombant sur la poitrine (^ancien n9 83). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J-N 7 

(1) PnbUé par Niel, t. l. 

BEAUM ANOIR (Henri de) — voyez Lavabdin. 

BEAUMONT (Christophe de Hablay, sieur de) 

XVII- 8. [M' de Beaumont] 

xvn*B. [^^' de Beàumont] 
En buste de 3/4 à droite, la tête découverte : il porte la fraise très courte. Hb 
lia SI a, fol. 126. 

BEAUNE (Charlotte de) — voyez Noirmoustikb. 
BEAUNE-SEMBLANÇAY (Renault de) 

En buste de 3/4 à droite ; il porte une barrette et le collier de Tordre (ancien 
no li7). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

BEAUPRÉ (Gabriel Foucault dk Saint-Gebmain) — voyez Saint-Gebmain- 

Beaupré. 

BEAUVAIS (la comtesse dej — voyez Chatillon (Isabelle de Hauteville, 

dame de). 

BEAUVAU de TREMBLECOURT (Louis de) — voyez TnEMBLECOUBT. 

BEAUVILLE de UESTELE (Arnauld de) — voyez l'Estele. 

BEAUVILLIER (Anne de) — voyez du Fresne. 

BEAUVILLIER de SAINT-AIGNAN - voyez Saint- Aignan. 

BEINE ? (Lucrèce de Coste, demoiselle de) 

^^J^' [3/'»« de la Porte de la famille de Besve] (1) 

A mi-corps de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon de velours noir. — (Dessin aux 
3 crayons, rehaussé de plume et lavé d'encre de Chine.) ? 

(Cabinet du Roi.) - lia 21, fol. 81. 

(1) Ne faudrait-il pas lire Bernes, de la famille de Créquy, desoendante d'Enguerrane do La Porte ? 

Axuelme VI, 796.) 



CRAYONS DES XVl^ ET XVII® SIÈCLES. 141 



BELLEJOIE (Marguerite de Caillon) — voyez la Guergiie. 
BELLEGARDE? (Roger de Saint-Lary, duc de) 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet da Roi.) — Wa 31 a, fol. 63. 



BELLENGREVILLE (Marie de la Noue, dame de) — voyez Thémines 
BELLOY (Pierre) 

En buste de 3/4 à gauche, la tôtc découverte. — (Dessin aux 3 crayons.) 
(Cabinot du Roi). — !¥• SI, foL 109. 



BENNEVILLE (Jacqueline de) — voyez Olo.ndr. 
BÉRENGER du GUAST (Louis de)— voyez duGuast. 
BERNUY (Aldonce de) — voyez Montgommery. 
BÉTHUNE — voyez Rosny. 
BÉTHUNE-SULLY — voyez Sully. 

BETTON (Marie de) 

.V* i Madame Silii de Béton escossoisc des filles de la chambrel 

XVIII* s. (_ de la reine d'Escosse, doariere de France, peinle l'an 156d.J 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*une petite toque à plumes. — (Dessin aux 
crayons de couleur). 

(Cabinet du Roi.)- Ha 21, fol. 82. 

BILLY (Madame Zamet, dame de Murat et) — voyez Murât. 

BILOSTEIN ? (Humbert, sieur de) 

^''2^' [iV' de Belestin 1575] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une petite toque à plumes. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) 

IVa 31 a, fol. 66. 

BIRAGUE (Françoise de) — voyez AuRUOUX. 



142 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



BIRON ? (Charles de Gontaut, duc de) 

Tête de 3/4 à droite. Persoimage de 30 à 40 ans, mort. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) ? 

(Oabinetda Roi.)— Ma SI a, fol. 90. 

BIRON (Armand de Gontaut, baron de) 

xvn*i. [^..Biron le feu] 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur, détérioré par une 
déchirure. Il ne reste que Tœil droit et une partie du nez du personnage.) F 

(Cabinet du Roi.) - Ha 31. fol. 71. 

BLANCHARD, sieur Desgluseaux — voyez Descluseaux. 

BOISDAUPHIN (Françoise de Laval de) — voyez Guémenés. 

BOISMORAND? (Eustache de Mousst, sieur de) 

XVI- 8. [MONSEIGNEVR . DE . MOVSSY] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque ornée (ancien n« [22]). — (Dessin 
aux 3 crayons.) A 

lia 31, fol. 43. 

BOISSY — voyez Boisy. 

BOISTAILLÉ? (Marguerite BoUBDirf, dame Hurault de) 

xvn«B. IMad^ Bordin'\ 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette fort large. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Ha 

Ma SI a, fol. 98. 

BOISY (Arthur de Godffier, seigneur de) 

^J^* [MONSEIGNEVR.LEMRANT.MAISTRE.DE.BOYSTi (1) 

En buste de 3/4 à gauche : il est coiffé d*un chapeau à bords relevés (ancien n» [18]). 
^ (Dessin aux 3 crayons.) A 

lia 31, fol. 88. 
(1) Publié par Niel, t. II, 1" fasdcole. Voyes Rouard, Notice, p. 88. 

BOISY (Arthur de Gouffier, seigneur de) 

XVI* 8. \Le grand mètre de Boizi] 

En buste de 3/4 à gauche : il est coiffé d'un chapeau à bords relevés. — (Dessin 
aux 3 crayons.) B 

Me 81. 



CBAYONS DBS XVI® ET XVII® SIÈCLES. 143 



BOMBARRE? (Georges) (Bombardo} 

^^* [ George Bonbare ] 
Tôte de 3/4 à gauche, découyerte. — (Dessin aux 3 crayons, estompé.) 
(Cabinet dn Boi.) - Ha 21, fol. 108. 

BON (Hélène) — voyez Clermont d'Entbagues. 

BONBARE - voyez Bombabre. 

BONNE-CRÉQUI (Anne de La Madeleine, dame de) — voyez Lesdiguièrbs. 

BORDIN — voyez Bourdin, 

BOUCHA VANNES ? (Josias de Lambth, baron de Rbssons, seigneur de) 

xvn* B. [Af* de Bouchavannes] 

En bnste de 3/4 à droite, tête découyerte, cheyeux et barbe roux. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 

Ha 21 a, fol. 99. 



BOUCHEPISCOT (M««) 

R- 

encre [3f« Bouchepiscot, sœur de Af"« Murai] 

En buste de 3/4 à droite, portant un collet monté (ancien n® 13 moderne). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

BOUFFAY (Claire de Marle, dame Lecomte, dame de) 

0^ [madame de bouffay] (1) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en serpenteaux. Au cou un collier de perles 
(ancien n» moderne 67). — (Dessin aux cAiyons de couleur et au pastel.) J-N. 

(1) An Teno de ce portrait se trouve l'esquine à la pierre noire d'un homme de iO à4S ans enyiroii, toomé 
à droite. 



BOUILLON ? (Françoise de Brezé, comtesse de Maulevrier, depuis dame de 

Fleurenge et duchesse de) 

xym« ■. [ Mde de Fleurange ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant Tescoffion. A son cou un 
collier et une collerette plissée (ancien n» 40). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-Ok? 



144 BIBLIOTHÈQUE NATIOKALE. 



BOUILLON (Henry Robert de La Marck) (I) 

XVII- [Antoine de La Marck bouillon] 



s. 



En 
torsade 



în buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chapeau. Sur la poitrine un double collier en 
sade (ancien n« 7^ d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleurs.) 

Gb 
2S, fol. 18. 

(1) La lettro ost fauAso : Ce no peut être Antoine de la Marck, oncle de Robert IV. Cest Henry Robert. 
Voir an portrait de lui gravé en eau-forte au xvi* •., dans un ovale, avec oette devise : 

Justitia dubium validisne potentior armis. 

La lettre moderne a suivi l'erreur. 

BOUILLON (Robert de La Mark, sieur de Fleurange, appelé depuis le 

maréchal de) 



XVI* 

s. 



[ MONSEIGNEVR -DE- FLORËGE^ (1) 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords rabattus (ancien n® [10]). — 
(Dessin aux crayons rouge et noir.) A 

lia 21, fol. 23. 

(1) Publié par Nicl, t. II. 

BOUILLON (Robert de La Mar«;k, sieur i>e Fleurangb, depuis, le maréchal de) 

XVI- s. [i\/. le duc de Boulhon'] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords rabattus. — (Dessin aux 
3 crayons.) B 

Me 31. 

BOUILLON ? (Robert IV de La Marck, duc de) 

xvip s. [Mr DE BOUILLON] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. Il porte un collier à trois rangs 
(ancien no [9] d'une collection détruite). — \ Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

Ma 22, fol. 16. 

BOUILLON (Robert IV de La Marck, duc de) (i) 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. Il porte une fraise très courte. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) ^ 



(Cabinet du Roi.) — Ma 21 a, fol. 156. 
(1) Ce portrait n'a pas de lettre. Voir le portrait ci-devant. 

BOUIN ? (Madame) 

R' crayon. [fait ce vandredy 2d d'Avril 1641, par D. Dumonatier] 

xvn«7 [Madame Bouiyi] 

En buste de 3/4 à gauche. Elle est coiffée en serpenteaux et porte un collier noir 
(ancien n» 70). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N. 



CRAYONS DES XYI* BT XVII® SIÈCLES. 145 



BOULEN (Anne de) — voyez Annk de Bouliln. 

BOURBON (Alexandre de) — voyez Vendôme. 

BOURBON (Antoine de) — voyez Morkt. 

BOURBON, duchesse de Guise (Antoinette de) — voyez Gcjse. 

BOURBON (Catherine de) — voyez Bar. 

BOURBON (Charles III, duc de), dit le Connétable de Bourbon 

Sîiîve [^- de Bourbon] 

En buste de profil à gauche ; il est coiffé d'une toque à plumes. — (Dessin aux 
crayons de comeurs.) B 

(Coll** Lallemant de Betx, dite d'UzeUea), YIII, 8S. 

BOURBON (Charles III, duc de), dit le Connétable de Bourbon. 

"^ïïi've'* [^^ rf« Bourbon} 
En buste de profil à droite, coiffé d'une toque à plume. — (Pastel et crayon.) G 

Ha S6, fol. 23. 

BOURBON (Charles, cardinal de), dit Charlks X. 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé de la barette et portant l'ordre du Saint-Esprit. — 
(Dessin à la sanguine estompée et rehaussée de pierre brûlée.) 

(Coll«" LaUemaiit de Bots, dite d'Uxellee), XIV, S8. 

BOURBON (Charles II, cardinal de) 

^^*^J' [Le cardinal de Bourbon} 
En buste de profil à gauche. — (Pastel et crayon.) G 

Ha 26, fol. S9. 

BOURBON le Jeune (Charles, dit le cardinal de) (d'abord Yendâme). 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

H 

na 31 a, foL 16. 

BOURBON (Suzanne de Bourbo.n, duchesse de) 

xvu'B. [M. de Bourbon] 
En buste de 3/é à gauche, coiffée d*un chaperon. — (Pastel et crayon.) G 

Ma u, fol. u. 

10 



146 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



BOURBON-BUSSET (Claude de) — voyez Bcsset. 

BOURBONCONDÉ (Armand de) — voyez Conti. 

BOURBON-CONDÉ (Louis I* de) — voyez Condé. 

BOURBON-MONTPENSIER (Jeanne de), abbesse de Jouarre, de 1873 

à 1624. 

crayon [JEANNE DE BOURBON ABESSE DE JOUART. 1607] 

"cS^"' [Dumomtier] ? (1) 

En buste de 3/4 à gauche, portant un voile noir de religieuse (sans ancien no). — 
(Dessin au pastel.) ? 

(Béthnne.) 
(1) Je ne crois pas qne Ton paisse attribner cette manvaiie pièce aux Dumonstier. 

BOURBON-VENDOME, duc d'E,\'GUiEN (François de) — voyez Enghien. 

BOURBON-CONTI — voyez Conti. 

BOURBON, prince de La RocuE-sua-YoN — voyez La Roche-sur-Yon. 

BOURBON-SOISSONS — voyez Suisso.ns 

BOURBONNE (Erard de Livhon, sieur de) 

xvir s. [30 A/' de Bourbonne 1583] 

En buste de 3/4 à gauche ; il a la tête découverte et porte une large fraise. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

lia SI a, fol. 117. 

BOURDIN (Marguerite) — voyez Boistaillr. 

BOURNAZEL (N-- baron de) (<J 

r AN NO 1571 1 

L JETATIS 28 J 

Personnage d'une trentaine d'années, la tête découverte, la barbe blonde et très 
courte, les cheveux rares, portant une fraise et le collier de l'ordre. 7 

(Cabinet du Roi).— lia SI, fol. 104. 
(1) Voir les dessins do M. Conra]od, fol. XLIY. 

BOURSONNE (Antoinette de Monchy - Senarpont , dame de) — voyez 

Raucouet. 



CRAYONS DES XVI® BT XVII* SIÈCLES. 147 



BOY VIN de SAVIGNIES (Claude)— voyez Du Bibz. 

BRAGELONNE (Louis? de) 

^\ r Ce 26 de Juin 1 

sanguine I ./»;,/, I 

niimnnatiAr L 10*.0. J 



V 

cQrtive [ m' de bragelonne. ] 



encre 



En buste de 3/4 à gauche ; il porte une large collerette plate (ancien n« 82). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N. 

BRESSUIRE (Jeanne de Brosse, dame de Laval) — voyez Brosse. 
BRESSUIRE (René de Laval) — voyez Brosse. 
BRETAGNE (de Brosse, dit de) — voyez Ëtampbs. 
BRETON (Léonore) — voyez Do Goguibr. 

BRETONCELLES? (Françoise de Poumbreul, dame d'ÀNGExNNes de) 

cri^on r ^e 26 D'Aost "1 
DamoDst. L 1627. J 

cnrriye [ Bretoncel ] 
encre 

En buste de 3/4 à droite, les cheveux frisottés en bouffons et garcettes (ancien n^ 2). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N. 

BREZE (Françoise de) — voyez Bouillon. 

BREZÉ-MAULEVRIER (Diane de F'oitiers, dame de) — voyez Yalentinois. 

BRIENNE (Diane de Luxembourg, Brienniù) ^ voyez Pleurs. 

BRION (Philippe Chabot, amiral de), amiral de France 

*^r' IMONSEIGNEVR . LAMIRAEL] 

Eu buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque ornée (ancien n« [13]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

xa 21, fol. 84. 



148 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



BRISSÂC (Judith d'AciGNÉ, comtesse de GossÉ) 

[ 1588 ] 

XVII- B. [3fad» la C. de Brissac] 

En boste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette en collet monté, et nn collier 
double de perles. — (Dessin aux crayons de couleurs.) Ha 

Ma 31 a, fol. 70. 

■ 

BRISSAC (Judith d'AciGNÉ, comtesse de CossÉ) 

Bn buste de 3/4 à gauche , portant une coiffure relevée et une large collet (ancien 
"09 |13]). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hb 

BRISSAC (Timoléon de CossÉ, comte dej 

xvir B. [ M' de Brissac ] 

xvn- B. [ Monsieur ] 

En buste de S/4 à gauche, coiffé d*une petite toque. — (Dessin aux 3 crayons, fort 
détériox^ par lliumicUté.) F 

(Cabinet du Boi). - lia SI a, fol. 89. 

BRISSAC (Timoléon de CossÉ, comte de) 

^;|- [ Mr de Bryssac ] 

Bn buste de 3/4 à gauche, coiffé d*une petite toque à plumes. (Pastel et crayon.) 

G 
lia S6, fol. 51. 



BRISSON (Barnabe) 



îvn» r Barnabe — Brisson 1 
B. L Président — 72. J 



En buste de 3/4 à gauche, portant la barette (ancien n^ 72). — (Dessin à la pierre 
brûlée.) O 

(Coir- Lallemant de Beti, dite d'Uiellea), ZIY, 41. 

BROC DE SAINT-MARS (Henriette de Montmorrncy, dame de) — voyez 

Saint-Mars. 



BROSSE (Adrien Tierceun de) 

^T"* [M' de la Brousse "} 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d*un chapeau à bords relevés. — (Pastel et 
crayon). G 

lia 96, fol. 18. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 149 



BROSSE (Jeanne de], dite de Bretagne — voyez Brosse. 

BROSSE (Jeanne de Brosse, dame de Layal-Bresscire, vicomtesse de) 

^ly [M. de Bresuire] 

En buflte de 3/4 à ^uche ; elle est coiffée d*nn chaperon à templctte et de ban- 
deaux plats. — (Dessin aux crayons de couleur.) B 

lie IL 

BROSSE (Jeanne de Brosse, dame de Lwal-Bressuire, vicomtesse de) 

^^^' l^f" de Brusire'] 

En bnste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée du chaperon à templette et des ban- 
deaux plats. — (Pastel et crayon.) G 

16, fol. 10. 



BROSSE (Madeleine Tiercrlin de) — voyez Tieucelin. 

BROSSE (René de L wal, sieur de Bressuire, vicomte de) 

^]y IMONSEIGNEVR . DE . BRESSUIRE] 

# 

En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque ornée (ancien no [9]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

Xa 31, fol. M, 

BROSSE, dit de Bretagne — voyez Étampes. 

BROUILLY (Renée de Rochkport-laCroisette, dame de) — voyez Piennes. 

BRULARD (Nicolas) — voyez Siixkry. 

BRUSIRE — voyez Bresscire. 

BRUSQUET? (Jean -François I-ombart, dit) Fou de Henri II 

™^:- [^^ Fou du Roy] 

Bn buste de 3/4 à gauche, le col serré dans de la fourrure. — (Pastel et crayon.) 

G 
Ma at, fol. 14. 

BRY (Charlotte du Moulin, dite) — voyez Lauzun 



150 • BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



BUCKINGHAM (Georges Villiers, duc de) 



XVII' 

8. 



[LE DUC DE BOUKINKAN. 1625.] 



En buste de 3/4 à gauche, les cheveux frisotés, portant une large collerette (ancien 
no moderne 132). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(Béthuno) 

BUDOS DE PORTE (Louise de Crussol, dame de) — voyez Salni-Simon. 

BUEIL (Anne de Polignac, dame de) — voyez La Rochefoucauld. 

BUEIL (Jacqueline de) - voyez Vardes. 

BUEIL (Jean VI de et Louis de) — voyez Sangerre. 

BUSSET (Claude de Bourbon, comte de) 

xvii- 8. [Jl/. de BuBsei 1575] 

xvïi's. [ ^' ^^ Busse t ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 
MA 31 a, fol. 68. 

BUSSY (Antoine de Chanuio, sieur de) 

^^^' [ MONSEIGNEVR . DE . CHANDIO ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque très courte d'officier (ancien 
n« (16J). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

MA SI, fol. S7. 

(1) Voyes le portrait publié par Rouard, Françoia I*' chez If™* de Boiay, p. 20 et pi. m. n en fait Louis 
de Chandio, capitaine de la porte du Roi. 

BUSSY (Gabrielle de Toulonjeon, dame de Rarutin, comtesse de) 

^JZZ IM' de Bussy ] 

fait ce vandredy 17 

De May 1641 

par et pour D. Dumonstier 

En buste de 3/4 à droite. Elle est coiffée de boucles tombant et d'un chignon à 
torsades (ancien n^ 6 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

BUSSY (Jeanne de Gellan-Témers, dame de Chandio, et de) 



[fait ce vandredy 17 _ 
DeMaymi ] 

par et pour D. Dumonstier J 



XVI- 

8. 



[MADAME . DE . CHANDIO'\ 



En buste de 3/4 à gauche : elle est coiffée d'un chaperon (ancien n» [34]. — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 



MA SI, fol. S8. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 151 



CADENET (François de) — voyez Oraison. 
CAEN (La Bailli ve de) — voyez Silly. 

CAILLON-BELLEJOIE (Marguerite de) — voyez Lv Guerche 
CAM — voyez Caen. 
CAMBI — voyez Bombarre. 

CAN APLES (Jean VIII de Créqui, sieur de) 

XVII* B.» [mona. de Canaples.] 

En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé de la toque à bords très courts. — (Dessin 
aux crayons rouge et noir.) D 

(Cabinet du Roi). — Ma SI, fol. 47. 

CANAPLES (Judith d'AciGNÉ, dame de Créqui et) 



XVI 



• 



[MADAME . DE . CAiW APLES] 



En buste de 3/4 à droite ; coiffée du chaperon à templette (ancien n» [54], la men- 
tion dernière est du xvii« siècle). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

MA 21, fol 48. 

CANAPLES (Madeleine de Créqui, demoiselle de) 

i^mS Lmadamoiselle Canaple] 

Durir [ ^« *2 de Juin 1629 ] 

En buste de 3/4 à droite , jeune fille coiffée en bouffons (^ancien n» 29). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

CANY (Hélène de TIsle, dame de Barbançon de) 



xvn* 

s. 



[ M ad. de Canis ] 



En buste de 3/4 à gauche , coiffée haut, et portant une collerette et un collier de 
perles. — (Dessin aux crayons de couleur.) 



%m n a, fol. 186. 

CARNAVALET ? (Françoise de La Bauub, d'abord baronne de Saint-Sorun, 
et depuis Madame de Kernevenoy de), marquise de Saint-Martin-le- 
Chastel. 

^7"' [ A/acf de Carnavalet ] ? 

En buste de 3/4 à droite , elle est coiffée en arcelets (ancien n» 59). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J 



152 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



CARON (Antoine) 

^Y^' lAnt. Caron pintre 1592 ] (1) 

xvîi* 8. [ ^^ Antoine Caron peintre ] 
En buste de 3/4 à droite, la tète découyerte — (Dessin aux crayons de couleur.) 



MA 91 a, (ol. ISO. 
(1) Ce portrait a été gravé par Thomaa de Leu. (Robert Dumesnil Peintre-graveur frariçaii, X. 91.) 

CAROUGES (N., dame Le Ykneur, comtesse de) 

■an^'ine [ ^^^^ P^^ ^^ pour D. Dumonstier 1 
DnmoDBSer L ce b de Juin 16*28 J 

ei^ [ ^^ ^« Carouge ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffée de bouffons, et portant un collier de perles et une 
large collerette (ancien n« moderne 62). — (Dessin aux crayons de couleur et au 
pastel.) J-N 

CARACCIOLI (Jean) — voyez Helphë (prince de). 

CASAULDE — voyez Aubrières. 

CASAULT dame Baraton de la Roche, baronne d'AiiBaiÈREs — voyez 

Ahbriërls (Casault de la Rochi:, baronne d'). 

CASTELLANE, baron d'ENTRECASTEAUX, comte de Grignan — voyez 

GaiG.NAN. 

CASTRO (Diane de France, princesse Farnèse, duchesse de) — voyez 

Angouléme. 

CATHERINE de MÉDICIS, reine de France. 

En buste de 3/4 à gauche, portant son béguin de veuve. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) 7 

(Collection Lallemant de Betc, dite d'UzellesX X, 170. 

CATHERINE de MÉDICIS. 

En buste de 3/4 à gauche, en costume de veuve dans un encadrement allégorique 
avec la devise 

ABDOBEM EXTINCTA TBBTANTUR TITEBE FLAMHA. 

— (Dessin aux 3 crayons : Tencadrement est lavé au bistre.) 
(Cabinet da Boi). - M» SI, fol. 61. 



CRAYONS DKS XVl' ET XVII* SIÈCLES. 153 



CATHERINE de MEDICIS. 

En boste de 3/4 à ganche : elle a les cheveux montonnés aux tempes et porte un 
chaperon à yoile et une collerette montante (sans ancien n<»). — (Dessm aux crayons 
de couleur.) J 

KAS3. 



CATHERINE de MEDICIS. 

^y^' [ la roine mère du roi ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche, dans son costume de yeuye (ancien n» 23}. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J 

ri) Publié par Niel, 1. 1. 

CATHERINE de MEDICIS. 

xvm* ■. L Catherine de Médicis ] 

En buste de 3/4 à gauche, dans son costume de veuve (ancien n» 33). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J 

CAUMONT-LA-FORCE (Anne de) — voyez Saint-Paul. 

CAUMONT, duc de La Forcb (Jacques de) — voyez La Forgb. 

CAUSSADE (Paul d'EsTUKRT de) — voyez Salnt-MégriiN. 

CENCERRE-T- voyez Sancehre. 
CETON? (Marie) 

Vue jusqu'aux genoux, portant une coiffure relevée^ une large collerette, et te^iant 
un petit chien (sans ancien n^).^ (Dessin à la pierre noire et aux crayons de 
couleur.) J 

Meso. 

CHABANNES — voyez La Paugb. 

CHABANNOIS (François de YENDÔiiGy prince de), vidame de Chartres. 

^SivB* t^' ^® vidame de Chartres^ 

En buste de face : il est découvert et porte le cordon de Saint-Michel. *- (Pastel 
et crayon.) G 

M» S6. foL St. 

10* 



154 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



CHABANNOIS (François de YENDâME, prince de), vidame de Chartres. 

XYiii* B. [ le vidame de Chartres J 

En buste de face, la tête découverte. II porte le cordon de Tordre. — (Dessin aux 
3 crayons.) F 7 

(Cabinet du BoL) — Ma SI, fol. lOS. 

CHABOT (Philippe) — voyez Briôn. 
CHABOT-JARN AC — voyez Jarnag. 

CHAGNY (Pierre Jeannh, seigneur de) 

xvni* r 
8, L Pic'"*^^ Jannin êur intendt des finances 

Premier président et Plénipotentiaire en 1608 

mort leSi S^ 1622, âgé de 82 ans ] 

En buste de 3/4 à droite , la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

? 
T$m SI à, fol. 1S7. 

CHALIGNY (Henri de Lorhaink, comte de) (1) 

xvii- s. [ le comtiS de Chaligni ] 
En buste de 3/4 à droite , la tête découverte. — (Dessin aux crayons de conlev.) 

MA 81 a, fol. S8. 
(1) Oraré par Thomas de Leu. — Robert Damosnil, Pelnire-Oraveurt X, 93. 



CHALIGNY (Henri de Lorraine, comte de) 

R- 
■angnine 



^*ine r ^^ ^^ ^^ Novembre i 

DumoMt. L *^^2 J 



encre 



[ 3f' le conte de Chaligny ] 



En buste de 3/4 à gauche, portant une fraise (ancien n^ 78 moderne). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-M 

CHALON (Éléonore Robertilt, dame de Mardelot, vicomtesse de) 

xvn-s. [ Afad« de Mandelot ] 

En buste de 3/4 & eauche, coiffée d'un chaperon orné ou atifet, et portant une 
fraise très courte. — (Dessin aux crayons de couleur.) H 

MA 81, fol. 79. 

CHALON (Philibert de) — voyez Orange. 
CHAMBES-MONSOREAU (Cyprienne de) - voyez Monsoreau. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 155 



CHAMILLART? (Catherine Compalng, dame) 

R. r fait ce 31 D'Aoust *] 

crayon I 1640 I 

Dumonat. L pg^r D. Dumonstier -* 

crayon [ mademoiselle Compin J 

Domonst. 

En buste de 3/4 à droite, coiffée de frisures en serpenteaux, et d*ime petite coiiSe 
noire en pointe sur le front (ancien n<» moderne 19). — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) J-N 

CHAMPAGNE (Henriette de ColignYi dame de) — voyez La Suzc. 

CHAMPAGNE (Peraelle de) — voyez Montgommery. 

CH AMPLITTE ? (Éléonore Thohassin , dame de Vergy et d'AoTRET , 

comtesse de) 

R- 

encre F 7n. Dautrey ] 
Dumonit. 

crSon I ^»« "o Î3 de may ] (D 

Damonstier looo ' 

En buste de 3/4 à droite, portant un béguin de deuil (ancien n^ 11). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1) Ce portrait a été c recoiffé » par Dumonstier suivant ses procédés ordinaires. 

CHANDIO— voyez BossY. 

CHANLIVAUT (Anne de Barbançon, d'abord madame de Nantouillkt, e 

plus tard madame Yiau de) 

^r^* [ Mad, de Nantouillet ] 

En buste de 3/4 à droite ; elle porte une collerette à collet monté. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) ~ 

MA 21 a, fol. 183. 



CHANTEREAU (Isaac) 



XVII* 
s. 



[ M* de Chantreau ] 



En buste de 3/4 à gauche ; il porte un bonnet carré do magistrat. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) H 7 



MA Si a, fol. 1S6. 



156 BIBLIOTHÈQUE NATIOyALB. 



CHÂPPES (Catherine-Charlotte de Yillequibr, d*aboi-d madame d'0> puis 

madame d'ÂUHO.NT, baronne de) 

^7^* [ Mad. dV ] 

En bnste de 3/4 & gauche ; elle porte une fraise très large. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) He 

Ma SI s, fol. 91. 

CHARLES IX, roi de France 

XYii* g. r Le Roi Charles IX enfant 1 
crayon [ duc dVrléans J 

A mi-corps de 3/4 à droite; coiffé d*nne toque à plume, enfant — (Dessin aux 
8 crayons.) D 

(OsbiiMt du Boi.) — M» SI, fol. 87. 

CHARLES IX 

XTI* s. [ En Ve&ge de il ans ] 
En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque & plume. — (Dessin aux 3 crayons.) B 
(OaUaet du Boi.) - Ma SI, fol. 88. 

CHARLES IX? 

En buste de 8/4 à gauche, coiffé d'une toque (ancien no [50] d*une collection dé- 
truite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

(OâUnet du fioL) - Ma SI, fol. 98. 

CHARLES IX? 

f 1561 ] 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une petite toque à plumes, et des fourrures au 
col. Enfant (ancien n» 125). ~ (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb 

CHARLES IX? 

XVI- 8. [ Charles duc d'Orléans ] 

En buste de 3/4 à |^uche, coiffé d'une petite toque à plumes, et portant une fraise 
emboîtant le cou (ancien n» [130]). — (Dessin aux crayona de couleur.) J 

CHARLES IX (I) 

En buste de 3/4 & droite ; il porte une petite toque à plumes et une collerette serrée 
au cou. Enfant (ancien n" 23). — (D^in aux crayons ae couleur.) J 

(1) Publié par Niel, t. I. 

CHARLES IX 

En buste de 3/4 à gauche; il porte une toque & plumes et une collerette emboîtant 
le cou. Jeune homme de 25 ans r (ancien n^ 28). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-Gb 



CRAYONS DBS XVI* ET XVU* SifeCLES. 157 



CHARLES IX (I), roi de France 

En buste de 3/4 & gauche; il porte une petite toque à plumes. Jeune homme (ancien 
n« 26). — (Dessin aux cramons de couleur.) J-M 

(1) Pablié ptf Niel, 1. 1. 

CHARLES IX 

''Sfyôn'- [ Charles 9 ] 

En buste de 8/4 à gauche ; il porte une toque à plumes et une collerette emboîtant 
le cou. Jeune homme (25 ansf) (ancienne 27). ~~ (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-Ob 

CHARLES IX 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d*une toque & plumes. Enfant. — (Dessin aux 
3 crayons.) Z« 

(Cabinet du Bol.) - Ma SI, fol. 89. 

CHARLES IX 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque à plumes. Enfant. — (Dessin aux 3 
crayons.) * Z« 

(cataùMt du Boi.) — MA SI, fol. M. 

CHARLES-GUSTAVE, roi de Suède 

B. [LE PRINCE GUSTAVE NEVEU DU GRAND-} 
xvu- a.L GUSTAVE DER — NIER ROY DE avBDB J 



5^ r Fait ce vendredy 15 «, 

dSÏÏÏuI de may 16... [22] f 1 

*- Dumonatier. J 



En buste de 3/4 à gauche (sans ancien n«). — (Dessin aux crayons de couleur et 
au pastel.) N 

(Béthnne.) 

CHARLES QUINT, empereur. 

^^*4' [ L'Empereur Charles ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque à bords très courts, et portant la 
toison. — (Pastel et crayon.) C 

Ma S6, fol. 17. 

CHARNY (Philippe Chabot, comte de) — voyez Brion. 

CHARRON (N... de), fille de Jacques de Charron, sieur de Monceaux ? 

^' [M adi' dp Charon y] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en pointe. Elle porte un collier de perles, et une 
perle à l'oreille. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

nm SI a, fol. 117. 



158 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



CHARTRES (vidame de) 

^oyg, j Chabannois, 

( La Frrté Arnauld. 

CHASTEIGNIER de la ROCHEPOSAY (Jeanne) — voyez Schomberg. 

CHASTILLON (Odet de Coligny, cardinal de) 

ci^wlTe [ ^^ Cardinal de Chaslillon ] 
En buste de 3/4 à gauche, coiffé du bonnet carré. — (Pastel et crayon.) G 

MA S6, fol. se. 

CHATAIGNER (Jeanne) — voyez Schomberg. 

CHATEAUBRIANT (Françoise de Foix, dame de) 

XVI- i. IMADAME . DE . CHASTEAVBRIANr] ^1) 

En buste de 3/4 à gauche : elle est coiffée du chaperon à tetnplette orné de perles 
(ancien n^ [53]). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

ma SI, fol. M, ' 
(1) Publié pur Nlel. 1. 1. 

CHATEAUGONTIER? (Elisabeth Marie Mallier, dame de Bailleul , 

baronne de) 



r Ce 28 de Septembre 1 
L 1630 J 



R» Dumoiutier f ^^ ^^ ^^ Septembre 
cnyon 



Bn buste de 3/4 à droite, coiffée de bouffons et garccttes. Sur la poitrine une 
rosette de rubans (ancien n<* moderne 1). — (Dessin aux crayons de couleur et au 
pasteL) J-M 

CHATEAUNEUF-SUR-CHER (Claude II de TAubespine, baron de) 

XVI* 8 r ' 

crayon [ ^' ^^ laubespine ] 

Bn buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque (ancien n« [5] d*une collection 
détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

MA ss. fol. 7. 

CH ATEAUPERS (Hurault de) — voyez Hurault. 

CH ATILLON (Isabelle de Hauteville, d'abord dite la comtesse de Beauvais, 

et depuis madame de Coligny de) 

nfjùine [ Madame de Chastillon ] 

Bn buste de 3/4 & gauche, coiffée d'un béguin. La tête seule est terminée (ancien 
n» [51] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

MA ss» fol. ss. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 159 

CHATILLON (Odet de Coligny, cardinal de) 

XVI* r A/' le cardinal de Chastillon 1 
sanguine [_ Colligny J 



En bnste de 3/4 à gauche, la tôte découverte. L'habillement n*eBt qu'indiqué (an- 
cien n« 60 d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

M» n, fol. SI. 

CHESSY (Jean de Fourgy, sieur de Pommeuse et de), surintendant des bâti- 
ments royaux. 

r 1593 1 
L 40 J 

XtÎÎ- a. C ^' ^^ Fourcy ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découyerte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 

mm SI a, fol. 6S. 

CHEVERNY (Henry Hurault, comte de) 

r Henry Hurault 1 

^" '• l Mr le comte de Chiverni. \ 

En buste de 3/4 à droite, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 

XA SI a, fol. 87. 

CHEVERNY (Philippe Hurault de) 

xvn«8. r Philippe — Huraultl 
cunive L chancelier de — France J 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une barrette de magistrat (ancien n^ &i). — 
(Dessin à la pierre d'Italie.) O 

(Collection Lallemant de Beti, dite d'Uzelles), vm, fol. 184. 

CHIVERNI — voyez Cheyerny. 

CHIVRÉ (Françoise Marguerite de) — voyeï Gramont (duchesse de). 

CIPIERRE (Humbert de Margilly, sieur de) 

xyu' 8. C M. de Sipierre ] 

En buste de 3/4 & droite, la tôte découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 

Ma SI, fol. 96. 

CIPIERRE (Humbert de Margilly, sieur de) 

XVI* a. f M ' de Cipierre ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha? 

lia SI. fol. »7. 



160 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



CLAUDE, reine de France. 

XVI* i. [ La reigne Glauda ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée du chaperon à templette. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) B 

(Collection Lallemant de Bets, dite d*Uzellee). TIII, fol. 1S7. 

CLAUDE, reine de France. 

XYU* 8. [La royne Claude, femme du Roy François] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée du chaperon à templette. — (Pastel et crayon 
noir.) G 

MA S6, fol. s. 

CLAUSSE de FLEUR Y — voyez Fleury. 

CLERMONT (Claude-Catherine de) — voyez Retz, 

CLERMONT (Claude de Kohan, dame de) — voyez Thoury. 

CLERMONT d'ENTRAGUES (Hélène Bon, d'abord madame de Gondi de 

Là Tour, puis marquise de) 

XVII* s. [Mad, de Clermont-d'Antragues] 

En buste de 3/4 & gauche, la tête découverte : elle porte une fraise. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Ha 

mm SI a, fol. 48. 

CLERMONT - LODÈVE ( Aldonce de Bernuy , dame de ) — voyez 

MONTGOMMERY. 

CLERMONT-TALLARD (Françoise de) — voyez UzÈs. 

CLÈVES ? (Guillaume dit Le Riche, duc de) 

XVII* s. [ Le duc des Cleves ] 
En buste de 3/4 & gauche, coiffé d'une toque ornée. — (Pastel et crayon.) C 

MA S6, fol. fti: 

CLÈVES (Marie de) — voyez Condé. 

CLUSSEOS (de) — voyez Desgluseaux. 

CLUTIN de YILLEPARISIS (Jeanne Chasteignier de la Rocheposay, dame) 

— voyez SCHOMBERG. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 161 



COCHEFILET (Rachel de) — voyez Sully. 

CŒUVRES (Françoise Babou de l.v Bjurdaisièrk, dame d'EsTRÉES, marquise 

de) — voyez Estrëës. 

COLIGNY (Anne d'ALKCiRE, dame de) — voyez Laval. 

COLIGN Y d'ANDELOT (François de) — voyez Andelot. 

COLIGNY (Gaspard de), amiral de France. 

xviP H. [G as par de Coligny] 

Tête de 3/4 à eauche. Le masque seul est terminé, la toque est à peine indiquée 
(ancien n© j4U| trune collection détruite). — (Dessin aux crayona de couleur.) 

Gb 

Wa S2, fol. 46. 

COLIGNY (Gaspard de) 

xvin» 8 f ^^^^^^^ ^'c Bourborif roy de Navarre J (1) 

£n buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une toque ornée de bijoux ; il porte un 
haut collet emboîtant le cou, et une chaîne tombant sur la poitrine (ancien n^ [18)). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J-6b 

(1) Publié par Niel, t. II. 

COLIGNY (Gaspard de) 

£n buste de 34 à droite, coiffé d'une petite toque. La toque et le pourpoint ne 
sont qu'indiqués (ancien n» [121]). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-6b ? 

(1) Publié par Niel, t IL La gravure de Riffaut dans l'ouvrage de M. Niel est en Bons contraire. 

COLIGNY (Henriette de) — voyez La Suze. 
COLIGNY, cardinal de Chastillon — voy. Giiastillon. 
COMMINGES de PUYGUILHEM (Roger de) — voyez Puyguilhem. 

COMPAING (Catherine) — voyez Ghamillart. 

■ 

CONDÉ (Charlotte-Catherine de la Trémoille? princesse de) 

xvi-^. [ ^^^^^^6 ^3 pransese de Condè ] 
En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) H 

Ma 21 a, fol. 11. 

11 



162 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



CONDÉ (Catherine- Charlotte de La Trémoille, priocesse de) 

xvu* 8. [Mad, la princesse de Condé la douairière] 

En buste de 3/4 à ganchei coiffée d'un bégain de veuve. — (Dessin aox crayons de 
couleur.) Ho 

Ma n a, foL is. 

CONDÉ (Catherine-Charlotte de La Trémoille, princesse de) 

'"^raïïye' l^^*' '^ princesse de Condé la mère] (!) 

En buste de 3/4 à couche, portant une coiffure relevée et une large collerette (an- 
cien n« 89). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hb? 

(1) Publié par Niel, t II. 

CONDÉ ? (Catherine-Charlotte de La Trémoille, prinœsse dej 

[ 1587 ] 

Bn buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure relevée et une large collerette en 
fraise (ancien u9 [49 J). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-BÏb 

CONDÉ (Eléonore de Roye, princesse de; 



XVII 

8. 



[ M, la princesse de Condé ] ? 



En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*un chaperon à templette. — (Pastel et crayon.) 

c 
mm M, fol. so. 

CONDÉ? (Françoise d'ORLÉANS Rothelin, princesse de; 

xvn?°! [ ^^° '^ princesse de Condé qui 

regentoit à Tours j 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*une petite toque à plumes et d'une résille en 
esooffion. Sur la poitrine un double collier ^ancien n<» [14] d*une collection détruite). 
— (Dosin aux crayons de couleur.) Ob 

nm sa, foi. is« 

CONDÉ (Henri I*' de Bourbon, prince de) 

XVII* 8. [ ^' ^^ P^' ^^ Condé, Henri /•«■ ] 
En buste de 3/4 à gauche, tête découverte. Ha ? 

WA 81 a, fol. 9. 

(1) Gravé par Dangnin, ixi-8*, pour VHiêtoUrt de la ntaiaon de Oondé, par Mgr le due d'Anmale. 

CONDÉ (Henry de Bourbon, prince de) 



xvn" 8. r Henry de — Bourbon "i 
*▼• L prince de — Condé 39j 



ennive 



En buste de profil à gauche, tête découverte (ancien n* 89). — (Dessin à la piem 
d'Italie.) O 

(Colleotion Lallemant de Bats, dite d'Uxelles). VUI, fol. 104. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII* SIÈCLES. 163 



CONDÉ (Henry II de Bourbon, prince de) 

xvm- 8. [ <^ondé ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d*ane petite toque à plumes. — (Dessin aux 
crayons de coideor.) H 7 

mm SI a, fol. 11. 

CONDÉ (Henri il prince de) 

xvm- 8. l ^' ^® Prince de Condé ] 

xvin* 8. C ^' '^ P^' ^^ Condé ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à aigrette. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Ho 

nm 31 a, fol. 14. 

CONDÉ (Louis I" de Bjurbon, prince de; 

^SriVî' [ ^' '« prince de Condé ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d*un petit chaperon Henri II. — (Pastel et 
crayon.) C 

mm S6. fol. 19. 

CONDÉ? (Louis I*' de Bjurbon, premier prince de) 

En buste de 3/4 à droite, tête découyerte. — (Dessin aux 3 crayons.) D 

(GaUxMt da Roi.) — Ha SI a, fol. 11. 

CONDÉ? (Marie de Clëves, princesse de) 

^^^^' [ La princesse de Condé ] 

au bas du R* r ^^ Condé 1 
XVII- dède l "® L,onae j 

En buste de 3/4 à droite, coiffée & la moutonne d'une perruque blonde frisottée.— 
(Dessin aux 3 crayons.) 

(OaMiiet da Roi.) — Ma 81 a, fol. 10. 

CONDÉ? (Marie de Clèves, princesse de) 

En buste de B/4 à gauche : elle porte une coiffure bouffant aux tempes, et une sorte 
de chaperon à voilette seulement indiqué (ancien n" 97). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) J-6b 

CONTENANT (Henry de Bauves, baron de) 

[ 1592 ] 

jyj^, g l M* de Contenant ] 

En buste de 3/4 & droite, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
ma SI a, fol. 83. 



164 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 

CONTI (Armand de Bourbon Condé, prince de) 

xvn* R. C ^^ priîice de Con/?/ ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'un béguin d'enfant (ancien n» moderne 4). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel . ) J-N 

CONTI ? (Louise de Lorraine, princesse de) 

En buste de 8/4 à gauche, coiffée en pointe et portant une collerette en collet 
monté. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

M» 81 a, fol. 182. 

CONTI (Louise-Marguerite de Lorraine, princesse de Bourbon) 

[LOUIS» DE LORRAINE PRjNCESSE DE CONTI 1677] 

^uSter [ le i6 de Juin ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant un béguin de veuve, et un collet monté (sans 
ancien n<>). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) N 

(Béthune.) 

CORNARO (A.?) 

Yr^ln [ ^' Gornaro ] 

En buste de 3/4 à droite ; la barbe taillée en pointe et les cheveux relevés (sans 
no). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hb 

COSSE comte de Brissac — voyez Brissac. 

COSTE (Lucrèce de) — voyez Beine. 

COTTEREAU (Samuel ou Agathange) — voyez Du Clos. 

CRAPAUD (sobriquet) — voyez l'Estele. 

CREQUI (Anne de La Madeleine, dame de Bonne de) — voyez Lesdiguiëres. 

CREQUI (Madeleine de) — voyez Canaples. 

CREQUI sieur de Canaples — voyez Canaples. 

CREQUI de RAIMBOVAL — voyez Raimboval. 

CREVANT (Léonore de) — voyez Crissé. 



CRAYONS DES XVl*' ET XVII® SIÈCLES. 165 



CREVANT (Madeleine de) — voyez Saint-Quentin. 

CRISSÉ (Léonore de Grevant, dame Turpin de Vihers, comtesse de) 

^\]^' IMadf^ de Crevayil} 

En buete de 3/4 à droite, coiffée d^un béguin de deuil. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Ha 

nra SI a, fol. lis. 

CRISSÉ (Léonore de Crevant, dame Turpin de Vihers, comtesse de) 

xvîi" 8 [ •^^*'^^* ^^ contease de Crissé ] 

En buste de 3/4 à droite, portant une coiffure relevée (ancien n» 42). — Dessin aux 
crayons de couleur.) J-K7 

CROY duc d'Arschot — voyez Arsohot. 

CROY, marquise d'Havrecii (Geneviève d'Urfé, dame de) — voyez Frettes 

(dame de) 

CROY (Marie-Claire de) — voyez l'Angle 

CRUSSOL (Jeanne de Genouillac d'Acier, dame de) — voyez Rhingrave 

(comtesse). 

CRUSSOL (Louise de) — voyez Saint-Simon. 

CRUSSOL— vovezUzÈs. 

CUGNAC (Madeleine Du Tëxier-Bris, dame de; — voyez Dampierre. 

DAILLON, comte du Lude — voyez Du Lude. 

DAMPIERRE? (Madeleine Du Texier-Bris, dame de Cugnac, marquise de) 

R* r Ce Samedy 6 d'Avril 1 

crayon I tnçyr I 

Dumonatior *- *""'^ -■ 

R- 

encre [La marquize de Dampiere] 
DamonBt. ^ ■" 

En buste de 3/4 à droite : elle porte un béguin de deuil et un collet monté (ancien 
Tfi 44). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



166 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 

DES ARPENTIS (Louis du Bois, sieur) 

Snè [ M' d'Arpantie ] 

En buste de 3^4 à gauche ; coiffé d'une petite tooue à plumes (ancien n» [15] d'une 
collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

nra 19, fol. 6. 

DESCLUSEAUXÎ (François Blanchard, sieur) 

X7III- B. [ M' de Clusseos 1 593 ] 

En buste de 3/4 à eauche, la tête découverte : il porte une fraise très courte. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

nm Si a, fol. 4S. 

DESJARDINS(N...) 

xvn-B. [Le jeune Desjardins] 
En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. Ha 

Ma 11 a, fol. 119. 

DESPENCE (Claude), ou Espence (Claude d') 

^V [C/aude — Despence} 
En buste de profil à droite (ancien n<> 59). — (Dessin à la pierre d'Italie.) O 

(Oolleotion Lallemant de Bets, dite d'Uxelles), XI, fol. 148. 

DES PRÉS de MONTPEZAT (Melchior) — voyez Montpezat. 

DES ROCHES SAINT-QUENTIN (Madeleine de Crevant, dame) — voyez 

Saint-Quentin. 

DINTEVILLE (Léonore de Saulx d'Aurain, dame de) — voyez Tonnay- 

Charente. 

DORAT ? (Jean) , poète. 

En buste de profil à gauche. — (Dessin au crayon noir.) 7 

(Cabinet du Roi?) - Ma SI a. fol. 17S. 

DROGET ? (Marie) 

R- 

encre [ Mademoiselle Marie Droget ] 

Dumonstier 

En buste de 3/4 à gauche : coiffée en bouffons (ancien n» moderne 68). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

DU BEC, marquise de Vardes (Jacqueline de Bueil, dame) — voyez Yardes. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 167 



DU BEC, marquis de Vardes (René) — voyez Yardes. 
DU BELLAY ? (Claude), abbé de Savigny, 

En bnste de 3/é à çaaohe, la tète découverte ; portant on camail ecclésiastique 
(ancien n° 79). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



DU BELLAY, princesse d'IvEXOT (Louise de Savonnières, dame ) — voyez 

YVETOT. 

DU BIEIZ? (Claude Boyvin de Savignies, dame) 

^^ [ M. du Bie ] 

En buste de 3/é à ^uche ; elle est coiffée en pointe, et porte une fraise et un collier 
tombant sur la poitrine (ancien no 45). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-N 7 

DUBOIS des ARPENTIS (Louis) — voyez Des Arpentis. 
DU BREUIL? ( Madame) 



• 



R 

encre [ Mme DubreuH femme de 1 

Damoiutier 

®^?® [ madame Du breul famme,,, ] 

En buste de 3/é à droite, coiffée en bouffons, et portant un collet monté (ancien 
no 46). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



DU BUISSON (N. dame) 

XVII* s. [M. du Buisson] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée de bouffons et de garcettes. A Toreille un gros 
pendant (ancien no moderne 631. — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 

• 

DU CH ASTELET (Anne de Beauvillier, dame) — voyez Du Fresne. 



DU CLOS? (N... dame Cottereau) 

B« r fait ce lundy 27 De Mars -i 

crayon 1 par et pour D. Dumonstier 1 

Damonstier L i6M -^ 

y* 
enm r M. du Clos ] 
cunire 

En bnste de 3/4 à gauche^ coiffée de bouffons et garcettes (ancien n^ moderne 5). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



168 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



DU CLOS? (N .. dame Cottereau) 

En buste de 3/4 à gaache (au v® de l'ancien n» 23). — (Dessin esquissé à la pierre 
noire.) 

(Voyez TilUères (Catherine de BawH)mpierre, dame Le Yenear, comtesse de). 

DUCLOS? (Samuel Cottereau, sieur) 

j;^^ [ M. du Clos ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant la large collerette des praticiens (ancien n® 75 
moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

DUEILLY (Anne (le Beau viLLiER, dame du Ciiastklet, baronne de j — voyez 

Du Fresne. 

DUFAUR — vo\ez Pljols. 

DUFAUR de.PYBRAC— voyez Pybîiac. 

DU FAUR de PYBRAC (Olympe) — voyez Du Fay. 

DU FAY (Olympe du Faur de Pybrac, madame Hurault de l'Hôpital) 

XVII* [Madif du F ai, fiUe\ 
•• L de M^ de Pybrac J 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte ; elle porte une large collerette. — 
(Deshiu aux cr«iyons de couleur.) Ha 

yia 21 a, fol. 60. 

DU FOU du VIGEAN — voyez Du Vkîkan. 

DU FRÉSNE? (Anne de Beauvillier , d'abord madame du Chastelet , 

baronne de Dukilly depuis, madame For(îet) 

M^iné [ MacUime de Fresne Forget ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une coiffure et un chaperon en arcelets. Au 
cou une fraise courte (ancien n^ [56] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons 
de couleur.) Gb 

mm 22, fol. 67. 

DU GOGUIER (Léonore Breton, dame) 

Tn^^'i [ MADAME DV GOGVIER ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon et portant une fraise (ancien n<»8 
d'une collection détruite). — (Dessin au crayon de couleur.) 

Ma 2S, fol. 62. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 



169 



DU GUAST (I^uis de Bérenger) 



XVII 
sangaine 



'■ r 

line I 



Mona^ Le Gaat quy fut tué 
par le baron de Viteaux 



] 



En buste de 3/4 à gauche ; la tête découverte et la barbe en pointe (ancien Ji9 [25] 
d*mie collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 6b 

ytm S2, fol. 6, 

DUHALDE (Diank) — voyez Longvilliers. 

DU LUDE (François de Daillon, comte) 

xvii- 8. [3/' le conte du Lude] 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une large collerette Louis XIII (ancien n» [40] 
dVne collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Qo 

nm 2S, fol. 60. 

DU MONSTIER TFrançoise Hesèque, dame) 



R* 

crayon 

Domonstâer 


^ Françoise heseque 
faicte ce 8 de may 
1619 




commencée par 




mon fila aîné 
corrigée et 




finie par 




moy 
D. Dumonstier 




Depuis ma famme en second 

mariage du 5 de may 1630 

Et trespassée le 5 d'octobre 

1636 il) 



En buste de profil à gauche , coiffée d'un chaperon d*artisane (ancien n» mo- 
derne 3). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1) Publié dans les Arch. de VArt/rançaiii, II, p. 808. 



DUNES d'ENTRAGUES (de) — voyez Entragues. 

DU PESCHÉ? (Mercure de Saint-Chamand, baron) 

[ M' du Pèche du Gai 1588 ] 



XVII' 

B. 



En buste de 3/4 à droite ; la tête découyerte, cheyeux et barbe roux. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) 

na 21 a, fol. iso. 

DU PLESSIS-DROGET? (iM"*) 

[ madamoiselle Duplessy Droget ] 



R- 

encre 
Dumonst. 



En buste de 3/4 à droite , coiffée de bouffons (ancien n» moderne 36). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) j-N 

11* 



170 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE, 



DU PLESSIS - LIANCOURT (Antoinette de Pons, dame) — voyez 

Long viLLi ERS. 

DU PLESSIS - LIANCOURT (Jeanne de Schomberg, dame) — voyez 

La Rogheguyon. 

DUPLESSY-MORNAY (Philippe) 

XVII- r PHILIPVS MORNEVS. ANNO JETATIS LXII. MDC.XI 1 (1) 
»• L ARTE ET MARTE J 

I A° 1607 - iE.A 58 ) 

En buste de 3/4 à droite, tête découverte. Il est dans un ovale (sans ancien n*). — 
(Dessin à la pierre brûlée.) 

(Cabinet Bégon.) — Ne 80. 

(1) Les dimensions de ce portrait sont les mêmes qa<% celle» de la er^aviire de Léonard Gaultier. II est 
permis do supposer que c'est là le dessin original. La lettre du portrait de Gaultier ne porte pas Philijm» 
Momeuit mais elle a tout le reste de l'inscription, sauf ce que nous avons mis entre parenthèse. Il faut 
croire le portrait dessiné en 1607 et gravé en 1611. 

DUPLESSIS-MORNAY (Philippe) 

XVII* s. [Messire Philippe Morney, seigneur du Plessis, Marly^ Aet, 'sue 

cursive r»-» in<\"-i 



encre 



5G anno 1605] 



En buste de 3/4 à droite. Il porte les cbeveux assez courts et la barbe allongée au 
menton ^sans ancien n*»). — (Dessin au pastel.) 

Me 30. 

DU SANDRAI? fN...dame) 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée en pointe et porte une fraise très 
courte. — (Dessin aux 3 crayons de couleur.) Hb 

!Va 21 a, fol. 146. 

DUSOL ( N. . dit le capitaine; 

XYii- s. [Le capitaine Du Sol] 

En buste de 3/4 à droite, la tôte découverte; il porte une fraise très large.— 
(Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

MA 31 a, fol. 61. 

DUSOL? (N... de MoNTMiR.UL, dame) 

^S've' l^^^ dusol, mademoiselle de Monmiral]? 

Femme de 25 à 35 ans , portant une coiffure bouffant aux tempes, une large colle- 
rette, et des bijoux sur la poitrine, aux oreilles et dans les cheveux (ancien n» 61). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J-Ha 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 171 



DU TEXIER-BRIS (Madeleine) — voyez Dampierre. 

DU THIER (N...) 

XVIII' r^/'* iiy- Tiers, décédé à Vincennes la nuit du 

s. 24 au 25 juin 1607] 

En buste de 3/4 à gauche, la tôte découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Ma 21 a, fol. 128. 

DU TIL ? (Madame) 

fait ce vandredij 



R* 
crayon 



5 de juillet 

1642 

par et pour D, Dumonstier 



san^ine t ^^' ^^" ^^^' 1 

En buste de 3/4 à droite , coiffée de serpenteaux et portant un collier de perles 
(ancien n» moderne 31). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel. ) J-N 

DU TREMBLAY (Madeleine Lkclerc; — voyez Murât et Billy. 

DUVAL (Elisabeth) 

r Elisabeth Du Va[l\ 1 /,v 

L anno Dominl 15... J 

En buste de 3/4 à droite ; elle est coiffée d'un béguin tombant en pointe sur le 
front et porte la fraise. — (Dessin à la pierre d'Italie rehaussée de crayon de cou- 
leur.) *- ^ ' L9 

(Cabinet du Roi.) — Ma 21 a, fol. 109. 

(1) Portrait publié par Niel, tom. I. M. Niel a lu nata anno... Je ne voia rien de semblable, et Je crois 
qae c'est simplement la date du portrait. 

DUVAL ? (Elisabeth) 

XVI- s. [ Madam^^* Du Val le Grand ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant Tescoffion (ancien n» 35 
d'une collection détruite). — ^Dessin aux crayons de couleur.) 6b 

Mtt 22, fol. 28. 

DUVAL (Elisabeth) 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte un chaperon retombant en pointe sur le 
front, et une large collerette (ancien n» 77). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

DU VIGEAN (Louise de Polignac, madame du Fou) dame des cours de 

Louis XII et François I. 

XVI- B. [ MADAME . DE . VIGENT ] (< ) 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un chaperon, ancien n^ [30]. — 
(Dessin aux trois crayons.) A 

(Cabinet du Roi.) - Ma 21, fol. 48. 
(1) (Voy. Rooard, p. 62.) U se trompe en disant qu'elle porte le n* 40, c'est le n* 80. 



172 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



DU VIGEAN (Louise de Polignac, dame). 

En buste de 3/é à gauche, coiffée d'un chaperon noir (ancien n« moderne [54]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A * 

DU VIGEAN (Louise de Polignac, madame du Fou) 

^^' [ M« du Vigent ] 
En buste de 3/4 4 droite, coiffée d*un chaperon. — (Pastel et crayon.) G 

Ha le, fol. 11. 

ECOSSE (la reine d') 

_ ) Marie de Lorraine 
^""^ I Marie Stuart 

ECUYER de Mesdames — voyez Urfé. 

ELBEUF? (Louise de RiEUX, comtesse d'HARCOURX, dame de Lorraine, 

marquise d') 



xvni- s. 

ours. 



[ marquise d'Elbeuf] 



En buste de 3/4 à gauche ; elle porte un chaperon, une fraise emboîtant le cou et 
un col montant. — (E^sin aux crayons de couleur). 

17, fol. 68 (Gmignières). 

ÉLÉONORE, reine de France 

^U'\, I ^a ^^y^'^ Leonor ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*un chaperon orné de perles. — (Pastel et 
crayon.) G 

Ma S6, fol. 6. 

(1) La disette de lei portraits est excrème.Il y a d'elle un émailàClany, an portrait cité par Kiel (tom. I, 
Notice 8ur EUonore, p. 4), et poesédé par M. Labarte. et ]'al eo la bonne fortune de pouvoir en reconnaître 
un dans nne photographie, d'après un charmant tableau de TEcole française, que m'a montré M. le docteur 
Thode de Shoosdorf (Silésie), qnl a fait photographier ce tableao appartenant à un de ses amis. Ce portrait 
est cnrieuz en ce nens qu'il reproduit exactement le costume de la reine, conservé par la médiocre copie de 
Oaignières (t. VIII). 

ELISABETH d' AUTRICHE, reine de France 

V* 

XTiPs. [La reine Élizabeth d'Autriche, femme du Roy Charles 9] 
corsive 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant un eucoffion et une fraise 
courte (ancien no 120). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-6b 

ELISABETH d'AUTRICHE, reine de France 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un béguin de veuve (ancien n» 31). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J-6b 7 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 173 



ELISABETH de VALOIS, reine d'Espagne 

En bnste de 3/4 à gaache, coiffée d*un chaperon orné. Enfant (ancien n^ [58] d*une 
collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) ^ E 

(Cabinet du Bol.) - na 21. fol. 61. 



ELISABETH de VALOIS, reine d'Espagne ? (1) 

Tète de jeune fille de 12 à 15 ans, coiffée en arcelets et portant Tescoffion de 1560 
(ancien n» 136). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-6b 

(1) Ce portrait a été pris pour celui de Catherine-Charlotte de la Trémoille. Cela eit impowible. Cette 
Jeime fille de IS ans au moins porte le costume de 1660, et la princesse de Condé ne naquit qu'en 16H. C'est 
probablement Blisabeth, née en 1645, et qui avait 14 ans en 1669. 

ÉUSABETH de VALOIS, reine d'Espagne 

En buste de 3/é à gauche ; portant Tescoffion et la collerette montante en fraise, 
ainsi qu'un collier de bijoux (ancien n^ 106). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-6b 



ENGHIEN (François de Bourbon, duc d') 

En buste de 3/4 à gauche ; portant une toque bouffante, et une fraise emboîtant le 
cou (sans ancien n°), — (Dessm aux crayons de couleur.) J^L 

ENGHIEN (François de Bourbon- Vendôme, duc d') 

[François de — Bourbon 1 
duc — d'Anguyen J 

En buste de 3/é à gauche ; il porte une toque à plumes et une fraise emboîtant 
le cou (ancien n* 19). — (Dessin a la pierre noire renaussé de blanc.) O 

(OoUection LaUemantde Bets, dite d'Uxelles), YIII, fol. 114. 

ENTRÂGUES (César de Balzac, d'abord sieur de GiÉ, et à la mort de son 

frère, seigneur d') 

- Monsieur de Giez -\ 

*™' f Dunes \ 

L depuis M^ d'Antragues -^ 

£n buste de 3/4 à gauche, la tête découverte ; il porte le large col Louis XIII 
(ancien no [57] d'une cculection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 6-N 

lia IS, fol. 66. 

ENTRAGUES (Charles de Balzac, sieur d'), dit le bel Entraguet 

^^' [ M"- de Dunes,' dit d'Entragues , 1576 ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte ; une perle à l'oreille — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Ha 7 

nm n a, fol. 44. 



174 BIBLIOTHÈQUE NATIOXALE. 



ENTRAGUES (Charles de Balzac, sieur d'j, dit le Bel Entraguet 

[M^ de Dunes d'Entragues "1 
1581 Aet. 34. J 

xvii- 8. [ ^V' de Dunes ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte : une perle àroreille.— (Dessin aux 
crayons de couleur.) Ha 

Ma SI a, fol. 46. 

ENTRAGUES ? (Marie Touchet de Bëllëville, daine de Balzac d'j 

trayon" [ ^^^^" d'Antragues Marcoassis ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte un béguin de deuil et une large collerette 
(ancien no [411 d'une collection détruite). — (J&essin aux crayons de couleur.) 

mm 2S, foL 66. 

ENTRAGUES ? (Marie Touchet de Belleville, dame de Balzac d*) (ï) 

TOte de 3/4 à gauche (sans n*). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-K 

(1) Ce portrait estt très douteux. Aacune lettre contemporaine ne le fait connaître. Est-oe bien Mario 
Touchet, comme on l'a cra Jusqu'à aujourd'hui ? Quoi qu'il en soit, si nous ne nous trompons pas, il est du 
maître signant D.I.C.Oroe maître dessinait probablement à la fin du siècle, ce qui rendrait l'attribution de 
Marie Touchet hasardée. 

ENTRAGUES — voyez Clërmo.nt d'Entragues. 

ENTRAGUES, marquise de VERNEUIL (Catherine-Henriette de Balzac 

d'j — voyez ViiUNEUiL. 

% 
ENTRAGUET (Le Bel; — voyez Entragues. 

a 

ENTREMONT et MONTBEL (Béatrice P.vcheco, comtesse d'; 



XVI' 
s. 



[ DONE . BEATRY ] 



En buste de 3/4 à gauche : elle est coiffée d'une mantille. — (Dessfn aux trois 
crayons.) A 



!ia 31. fol. 12. 



ENTREMONT et MONTBEL (Madeleine d'AsTARAC, baronne d'AvAUGOUR, 

depuis comtesse) 



XVIP 



s [M« d'Auvigent] [sic] (!) 



En buste de 3/4 à gauche , coiffée du chaperon à templette. — (Pastel et crayon.) 

C 
Ma 2S, fol. 45. 

(l) Pour se convaincre de la ressf^mblanoe qu'il peut y avoir entre les mots Avangour et Auvigent écrits 
en cnrsive (voir Oower, French portraits, tom. I, p. 141). Avaugour est un nom do temps, et non pas 
Auvigent. 



CRAYONS DES XVI® KT XVII® SIÈCLES. 175 



EPAGN Y (René Gouffier, sieur d') 

crayon [ Ce 5 D'octobre 1624 ] 
DumoiiBtier 

encre [ Mons. Depagny ] 

corsiye 

En buste de 3/4 à gauche ; portant une large collerette (ancien no moderne 69). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

ÉPERNAY (Strozzi, sieur d') — voyez Épernay. 

ÉPERNON (Bernard de Nogaret de La Valette, duc de La Valette et d') 

^™' [ Le duc de la Valette ] 

XVII* 8. [Le duc de la Valette] (1) 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. Enfant (ancien n« 14 d'une coUectipn 
détruite). — (Des«in aux 3 crayons.) I 

(Cabinet du Roi.) — mm 21 a, foL 80. 

(1) Publié par Xiel, Portraits hUtorlqueSt tom. II, avec une notice réfutant l'erreur delà lettre moderne, 
qui avait fait de ce personnage Jean-Louis de Nc^aret, né en 1564. 

EPERNON (Bernard de Foix de Nogaret de L\ Valette, duc d') 

R' [Le marquis de La Valette, depuis duC] 

."Si™" L ,1'Epernon J 

ncre [^ in. marquis de la Valletle J 



encre 
cursive 



encre 
cursive 



En buste de 3/4 à gauche (ancien n* moderne 71). — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) ^ J-N 

ÉPINAY de SAINT-LUC — voyez Saint-Luc. 
ERASME 

En buste de 3/4 à gauche, portant la toque (ancien n» 119). — (Dessin à la pierre 
d'Italie.) J 

ESCARS comte de la VAUGUYON (Jean d') — voyez La Vauguyon. 

ESCOUBLEAU de SOURDIS (Catherine-Marie d') — voyez Tonnerre. 

ESCU (L') — voyez Lescun 

ESPAGNE (Catherine d*) — voyez Savoie (duchesse de) 

•ESPENCE (Claude d') — voyez Despence (Claude). 



. 176 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ESPINAC (Pierre IV d') 

^men' [ P^^nçois d'Espinac, archevesqae de Lyon ] 

«Se [-W- de MormlUers\ (1) 

En buste de 3/é à ganche, la tête découverte. Il porte un camail (ancien n^ [23] 
d^une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 6b 

mm ss, fol. 19. 

(1) Ge no peut être. Voir les autres portraits de ce per.oniuige, depuis garde des sceaux, et mort en 1A77, 
à 71 ans. 

ESPINAY, sieur de Saint-Luc (François d') — voyez Saint-Luc. 

ESPOISSES (Claude de Saulx-Ta vannes, d*abord marquise de la Chambre, 

marquise d*) 

xvips. [ 1587 Afadi« de Tavannes 1587 ] 

En buste de 3/4 à gauche : elle porte une collerette en collet monté, et un collier de 
perles. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

nra 21 a, foi. 68. 

ESTAMPES — voyez La Ferté-Imbault. 

ESTAMPES ? (Anne-Diane d') 

^^™ [m. d'estampe] (i) 

Esquisse d'une tète de jeune fille, coiffée de bouffons (sans n^). — (Esqui>«e au 
pastel et à la pierre noire.) J-N 

(1) Ce portrait se trouve an v* d*un portrait de Jacqueline de Bueil, dame de Vardes, Voy. ce mot. 

ESTAMPES (Jean de La Barre, comte d') 

XVI- s. [ LE . PREVOST . DE . PARIS ] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une toque ornée (ancien n« [37], — 
(Dessin aux 3 crayons.) ▲ 

Ma SI, fol. 8ft. 

ESTAMPES (Jean de Brosse IV, dit de Bretagne (ducd'). 

^jy [ Le duc d'Eatempea ] 

En bnste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chaperon orné. — (Dessin aux 3 crayons.) 

B 
nress. 

ESTAMPES (Jean de Brosse IV, dit de Bretagne, duc d') 

^SVS* [ ^' '« ^^^ d'Estempe ] 
En buste de 3/4 à gauche , coiffé d'un chapeau orné. — (Pastel et crayon.) G 
na 36, fol. 40. 



CRAYONS DES XVI® BT XVU* SIÈCLES. 177 



ETAMPES (Marguerite d*) — voyez âghères. 
ESTÂUGES (Antoinette cI'Anglure) — voyez Rône. 

ESTOUTEVILLE (Marguerite d'ÛRLÉANS, dite mademoiselle d') 

^^l]' [ Mad"*^ d'Eatouteville 1602 ] (i) 

V- I Mad"« d'Eatouteville, fille de François d'Orléans, comte de 1 
xvni- g. [ St'Paul, morte l'an et le 13 sept. 1615, à 49 an[«J est aux J 

CarmelUeSf rue S. Jaq, 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte (ancien no 56 d'une collection dé- 
truite). ~ (Dessin aux 3 crayons.) I 

(CaMnet du Roi.) — na 21 a, fol. S6. 
(1) Voyes collection Gaignières, aux Estampes, t. X, fo]. 36. 

ESTRABONNE (Catherine Hurault de Cheverny, veuve du comte de La 
Chapelle, et mariée en i""* noces à Jean VI d'AiMONT, baron d') 



XVII' 
s. 



[ Mad. La comtesse de la Chapelle, depuis M. d'Omont] 



En buste de 3/4 à gauche, coiffée en pointe. Elle porte une fraise courte 
(Dessin aux crayons de couleur.) 

lia SI a, foL 140. 

ESTRÉES (Diane d') — voyez Balagny. 

ESTRÉES , marquise de CŒU VRES ? (Françoise Babou de La Bour- 

DAisiÈRE, dame d') 



XVII' 
s. 



[ M S DESTREE ] (l) 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée du chaperon de deuil et portant une fraise 
(ancien n« [12] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

nm M, foL se. 

(1) Ne semble pas être Catherine de Bourbon, comme Tindlqae la lettre moderne. Ce portrait d'enriron 
1671 on 167S peut £tre Françulae jBa5ou, mariée en 1669, et qui avait environ SO ans à cette époque. La 
lettre ancienne est-elle bien sérieuse ? 

ESTRÉES, duchesse de BEAU FORT (Gabrielle d') — voyez Beauport. 

ESTUERT de CAUSSADE SAINT-MÉGRIN (Paul d') — voyez Saint- 

Mégrin. 

FARNÈSE (Diane de France, princesse) — voyez Angoulême. 

12 



178 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



FARNÈSE (Edouard) — voyez Parme. 

FARNÈSE (cardinal Ranuccio) 

crayon [ cal Farnese, créé en 1545 ] 

En buste de 3/4 4 gauche ; il porte une barrette roage. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) F 7 



ire SI. 



FAUR de PYBRAC (Du) — voyez Pybrac 



FILOSAC? (N. dame de) 



R« 

encre [ m. de filoaac ] 
cnniye 



R. r fait ce vandredy n 

corsiTe I 26 d'octobre 1 
nmonstier U lAQt; ^ 



En buste de 3/4 à gauche , coiffée de serpenteaux (ancien n^ 91 moderne). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

FIZES de SAUVES (Charlotte de Beaune, dame de) — voyez Noirmoustier. 

FLAMIN (1) (Marie de Leviston, dite madame) 

""^Swe- [ M"' Flamin ] 

En buste de 3/4 à gauche , portant une collerette en collet monté (ancien n» 138). 
-^ (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Très doutonx. Cette femme avait été la maîtresse do Henri II, et le portrait en fait ane Jeune femme 
en 1580 (?) 

FLEURANGE (de) — voyez Bouillon. 

FLEURANGES, maréchal de Bouillon (La Marck de) — voyez Bouillon. 

FLEURIGNY (Louis Le Clerc, sieur de) 

"^aSVê- [^^' <i^ Fleurigny2 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte, dans une bordure en cercle.— (Dessin 
à la pierre d'Italie.) 

(Cabinet du RoL) — Ne 8S. 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII® SlîîCLBS. 179 



FLEURY (Denise de Neuville-Villeroy, depuis madame Glausse de) 

xvi« 8. r Mad* de Fleury , sœur "1 
■*°«"*^« L de M' deVilleroy J 

En buste de 8/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant l'escoffion. Le corsage et le 
col ne sont qu'indiqués (ancien n<> [16] d'une collection détruite). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Gb 

Ma M, fol. S4. 

FLORENCE — voyez Bouillon. 

FLORENGES (Françoise de Brézé, dame de) — voyez Bouillon. 

( Chateaubriant. 

irnîY ) I-AUTRKC. 

Lescun. 
Lesparre. 

FOIX (le maréchal de) — voyez Lescun. 

FONSEQUE de SURGÈRES — voyez Surgères. 

FORGES (Jeanne de Monestay de) 

^Y^* [ Madie de Forges 1593 ] 

En buste de 3/4 à gauche, avec une coiffure relevée, un collier d'or et un collet 
monté. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

nm n a, foL 1S4« 

FORGES (Jeanne de Monëstay de) 

[ 1592 ] 

En buste de 3/4 à gauche , avec une coiffure relevée, un collier d*or et un collet 
monté (ancien n® 70). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ho 

FORGET du FRESNE (Anne de Beauvillier, dame) — voyez Du Fresne. 
FOSSEUSE (La belle) — voyez Saint-Mars. 
FOSSEUX (Françoise de Montmorency) — voyez Saint-Mars. 
FOUCAULT de SAINT-CERMAIN-BEAUPRÉ— voyez Saint^ermain. 
FOURCY, sieur de Chessy (Jean de) — voyez Chessy. 



180 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



FRANCE (Diane de) — voyez Angouléme . 

FRANCE (François de Valois- Angouléme, dauphin de) 

^mire [Mons. le dauphin francoys] 

En bnste de 3/4 à droite, enfant ; il est coiffé d*ane toqne à bords reieyés (ancien 
n» 112). — (Dcfisin aux 3 crayons.) J-A* 

FRANCE (François de Valois-Angoulême, dauphin de) 

xvïiM. [ '^ dauphin François ] (i) 

En bnste de 3/4 à droite, enfant ; il est coiffé d*nne toque à bords reieyés (ancien 
no quarente cinq d'une collection détraite) — (Dessin aux trois crayons.) B ? 

TVA SI, fol. 68. 

(1) Cité par Niel comme étant Henri II (?) (notice but Henri II, p. 4). Voyes Raoul Ctower, t. I, f. ll\ 
qui donne œ portrait avec l'indication de Fran/çoii Dauphin, 

FRANCE (François de Valois, dauphin de) 

XYV a [3fon« le daulphin francoys] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque à bords reieyés. — (Dessin aux 
3 crayons.) J-A* 

FRANCE (Marguerite de Valois, princîesse de) — voyez Savoie. 

FRANCE (N- (1), prinœ de) 

D. Dumonat. [ ^''^ ^'«« fil^ ^^^ France ynort ] (2) 

Tète d*en£ant de 3 ans tourné à gauche (ancien n^ moderne 36). — (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1) Mort en 1611, à 8 ans et demi, sans avoir été nommé. 

(2) Au Terao de ce portrait se trouve resquisse d'nne tète d*homme. 

FRANÇOIS I", roi de France. 

XVII- s. [ François /«' ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'un chaperon à plumes. ~ (Pastel et craypn 
noir.) G 

IWA 26, foL 1. 



er 



FRANÇOIS r 

XVI* 8. [ Le Roy François ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte un chaperon à plumes blanches (ancien n^ 52 
d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Oa 

mm S3, fol. 1. 

(1) Il y a. et M. Niel l'a remarqué, une grande analogie entre ce portrait et celui possédé par H. de 
Bienoourt. Notre dessin est une copie sans doute postérieure de plosieurs années à la mort du roi. 



CRAYONS DKS XVÎ* ET XVII' SIÈCLES. 181 

FRANÇOIS II 

XVIII* s. [francoia dauphin, fils d'Henry II] (1) 

A mi-corps de 3/4 à ganche, coiffé d'nn bonnet et d'une petite toque : enfant de 
2 à 3 ans (ancien n« [42J d'une collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

(Cabinet du Roi). - Ma SI, fol. 83. 
(1) Publié par Niel, t. I. 



FRANÇOIS II 



xvm- 

8. 



[ Le Roi François second ] 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plumes. — (Dessin aux S crayons.^ 

D 

(Cabinet da Roi.) - mm 21, fol. 85. 

FRANÇOIS II 

xvnp s. [ jP'^ançois dauphin, fils de Henry II, dep. François II ] 

En buste de 3/4 adroite, coiffé d'une toque (ancien n^ 40 d'une collection détruite). 
— (Dessin aux 3 crayons.) B 

(Cabinet du Roi.) — Ma 21, fol. 84. 

FRANÇOIS II, roi de France. 

xix-'^8.(?) [ francois second ] (l) 

En buste de 3/4 à gauche , coiffé d'une toque à plumes et portant un collet de 
fourrures (ancien n« 22). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Publié par Niel, 1. 1. 

FROULAY de TESSÉ — voyez Tessé. 

FROZAY ? (Pierre de M.arconnay, sieur de) 

^«p.'* [ ESCVYER . DE . MESSEIGNEVRS ] 

En buste de 3/4 à droite ; il est coiffé de la petite toque à plume noire et jattne 
(ancien n» [36j). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

nra 21. foi. 9. 

FUMÉE des ROCHES SAINT-QUENTIN (Madeleine de Crevant, dame) 

— voyez Saint-Quentin. 

GAILLARD de RAUCOURT (Antoinette de Monchy-Senarpont, dame) — 

voyez Raucourt. 



1.8^ BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



GALIGÂI (Léonora) — voyez Ancre (M»i« d'). 
GALIOT (Genouillac d'AciER, dit) — voyez Acier (d*) 
GELLAN-TÉNIERS, dame de Chandio — voyez Bussy. 
GENOUILLAC dit GALIOT, sieur d'AciER — voyez Acier. 
GENOUILLAC*d' ACIER (Jeanne de) — voyez Rhingrave (comtesse). 

« 

GENOUILLAC- VAILLAC — voyez Vaill.vc. 
GIÉ — voyez 6yé. 

GIE (César de Balzac) — voyez Entragues. 
GIE (La fille aînée de) — voyez Thoury. 
GIE (La fille puînée de) — voyez Rothelin. 

GILLON (N- dame) 

cilTon r ^^*^ cejeudy 17 D'Avril 16361 
DumoMt. L par D. Dumonslier. J 



en^ [ ^' ^i"^^'* 3 



En buste de 3/4 à droite, coiffée de serpenteaux (ancien n« moderne 25). — ^Dessin 
anz crayons de conleur et an pastel.) J-N 

GIVRY (Anne d'ANGLURE, sieur de) 

corsivê* [ Anixe d'Anglure, 8^ de Givry ] 
^ ^n buste de 3/4 à droite (ancien n» 44). — (Dessin à la pierre brûlée.) O 

(GoU** Lallemant de Betx, dite d*UxeUei), XIV, fol. 71. 

GIVRY (Claude de Longwy, dit le cardinal de) 

^^îyl' [ Le caj'dina/ rfe Givrij ] 
En buste de 3/4 à gauche. — (Pastçl et crayon noir.) C 

mm 36, fol. 27. 



CRAYONS DES XVI® ET XYII* SIÈCLES. 183 



GIVRY (Claude de Longwy, dit le cardinal de) 

En boBte de 3/4 à droite ; il porte la barrette et le camail. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) 

Me 81. 



GIVRY (Claude de Longwy, dit le cardinal de) 

r CLAVDE DE LONGVY CARDIN, 1 
L DE GIVRI EVESQ. DE LENGR. J 

1560 

En buste de 3/4 à gauche, portant une longue barbe. — (Dessin à la. pierre d'Italie. 
Me 81. 



'i 



GIVRY, comtesse de Bar-sur-Seine ( Jacquette de Longwy ) — voyez 

MONTPENSIER. 

GIVRY (Jeanne, bâtarde d'ÀNGouLÊMe, dame de Longwy; 

^]^* [M. de Giverili 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée du chaperon à templctte. — (Dessin aux trois 
crayons.) B 

Me 81. 

GIVRY (Jeanne, bâtarde d'ÂNGOULÊHK, dame de Longwy; 

""^Irl' [ >/• ^« Givry ] 
En buste de 3/4 à gauche, coiffée du chaperon à templette. G 

Ma 26, fol. 38. 

GO (Daniel) — voyez Pouilly. 

GONDI (Henri de) — voyez Retz (cardinal de). 

GONDI de LA TOUR (Hélène Bon, dame de) — voyez Clkrmont 

d'Entraguës. 

GONTAUT, baron de Biron — voyez Biron. 

GONTAUT-BIRON (Claude de) — voyez Roye. 

GONTAUT de SAINT-GENIES — voyez Saint-Geniès. 



184 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 

GONZAGUE (Frédéric de) 

«ïïitai [ ^' de Mantoue ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète déconrerte ; il porte an manteau ecclésiastique 
(ancien 1x9 [33] a*nne collection détruite). — (Deasin aux crayons de couleur.) Ob 

MA S9, fol. 4. 

GONZAGUE (Louis de) — voyez Nevers. 

GONZAGUE (Marie de) — voyez Mantoue. 

GOUFFIER, sieur de Boisv — voyez Boisy . 

GOUFFIER de ROANNOIS — voyez Roannois. 

GOUFFIER (René) — voyez Espagny. 

GOURDON de GENOUILLAC, comte de Vaillac (Louis Ricard) — voyez 

Vaillac. 

GRAMONT (Antoine, II d'abord comte, puis duc de; 

ILE COMTE DE GRAMONT DEPUIS DL'C] 

En buste de 3/4 à gauche , coiffé de bouffons (sans ancien n^). — (Dessin au pastel 
et aux crayons de couleur.) N 

GRAMONT (Françoise-Marguerite de Chivré, d'abord comtesse de Guighe, 

puis duchesse de) 



iJimoiS: [ m. de Guiche ] 

fait ce 12 
nouei 
1634 



r fait ce 12 n 
S;S:r L De novembre \ 



En buste de 3/4 à droite ; elle porte un collier de perles (ancien n^ moderne 00). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel ) J-N 

GRAND-MAITRE — voyez Boisy et Acier. 
GRANDMARE (Madame) 

R* 

enoPB [ m* Grandmare ] 
cunire 

En buste de 3/4 À gauche (ancien n<> moderne 43). ~ (Dessin aux crayons de couleur 
et fkVL pastel.) J-N 



CRAYONS DES XVI® ET XVU® SIÈCLES. 185 



GREMON VILLE de L'ARCHANT (Diane de Vivonne d'ARDELAY, dame de) 

— voyez L'Archant. 

GRIGN AN ? (Gaspard de Castellane, comte de) 

^dji't'' lESCVYER . DE . MESDAMES] 

En buste de 3/4 à gauche. Il est coiffé du bonnet de Telours noir (ancien no [29]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) ▲ 

iwa ai, fol. 10. 



GROGNET de la ROCHE-MABILE, sieur de Vassé (Lancelot) — voyez 

Vassé. 



GUÉMENÉE (Françoise de Laval de Boisdauphin, d'abord marquise de 
Lénongourt, et postérieurement dame de Rohan, princesse de) 

ilSi'ini [ ^^^^- de Lenoncourt ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant Tescoffion. Corsage brodé 
et orné de bijoux. A Toreille, un pendant portant le monogramme de Cathe- 
rine de Médicis (ancien no [28] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons 
de couleur.) Ob 

iwa S2, fol. 11 ; 



GUEMENEE (Louis de Rohan, prince de) 

DumoM^? [ ^« P''*"ce de guimenée ] 

[fait ce 5 de Janvier "I 
1635, J 



^* r /ai( ce 5 de Janvier 

crayon ' ' 

DumoDBtior 



En buste de 3/4 à gauche ; tête nue, cheveux ébouriffés (ancien no 57 moderne). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

Au T* est TesquiBse d'un autre portrait anonyme* 

GUERCHEVILLE (Antoinette de Pons, marquise de) — voyez Liancourt. 
GUICHE (Françoise-Marguerite de Chivré, comtesse de) — voyez Gramont. 

GUISE (Antoinette de Bourbon , première duchesse de Lorraine-) 

Se"- [ ^- d« Guisse ] 
En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon. ^ (Pastel et crayon.) G 

Ma 26, fol. 16. 

12* 



186 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



GUISE ? (Charles de Lorraine, duc de) 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 
mm 21 tt, fol. 163. 

GUISE (Claude de Lorraine, premier duc de) 

^^^^'- [ MONSEIGNEVR . DE . GVISE. ] 

En buste de 3/4 à gauche; 11 est coiffé de la toque de velours (ancien n^ [1]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

mm SI, fol. 19. 

GUISE (Claude de Lorraine, premier duc de) 



XVI* 

8. 



[ U. de Guise ] 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé de la petite toque Henri II. 
iwe 81. 

GUISE (Claude de Lorraine, duc de) 



8. 



[ M' de Nevers ] 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé de la petite toque Henri II, et portant le collier 
de l'ordre. — (Pastel et crayon.) G 

Ma 36, fol. 14. 

GUISE (François de Lorraine, duc de) 

^cmreîvô* [François duc de Guise] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une petite toque à plume. — - (Dessin aux 3 
crayons.) 

(Cabinet du Roi.) — 2Va 21, fol. 67. 

GUISE (Louis I*^ de Lorraine, cardinal de) 

En buste de 3/4 à droite, coiffé de la barrette, et portant le camail. — (Dessin 
aux 3 crayons.) 

(Cabinet da Roi.)— Ma 21, fol. 69. 

G YE (Claude de Rohan) — voyez Thoury. 

r 

GYE (François de Roh.\n, sieur de) 

^J^" [ MONSEIGNEVR . DE . GIE . SON w". J 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords très courts, les cheveux 
coupés sur le front (ancien n«> [lt>]. — (Dessin aux trois crayons.) ▲ 

IWA 21, fol. 30. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 187 



GYÉ (Jacqueline de Rohan) — voyez Rothelin. 

GYÉ (Jeanne de Saint-Séverin, dame de Rohan de) 



xvi« 

s. 



[ MADAME . DE . GIE ] 



En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée du chaperon de veuve (ancien n« [...]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

IWA 21, fol. 29. 

HALDE — voyez Du Halde. 

HALWIN (Charles Maximilien de) — voyez Wailly. 

HALWIN de RONSOY (Diane Du Haldç, dame de) — voyez Longvilliers. 

HARCOURT (Jacqueline de Benne ville- Juvign y, dame d') — voyez Olonde. 

HARCQURT (Louise de Rieux, comtesse d') — voyez Elbeuf. 

HARCOURT, baronne de Sierray (Geneviève d'IlRPÉ, dame d') — voyez 

Frettes. 

HARLAY (Christophe de), premier président au Parlement de Paris 

XVII* rChristofle — de Harlay 1 
■• Lprè. président — 68. J 

£n buste de 3/4 à gauche, la tête couverte de la barrette (ancien no 68}.— (Dessin à 
la pierre d'Italie.) O 

(Coll** LaUemant do Bets, dite d'Uxellos), XI, fol. 163. 

HARLAY, sieur de Beaumont (Christophe de) — voyez Beauhont. 

« 

HARLAY (Jacqueline de) — voyez Villeroy. 

HAR VILLE de PALAISEAU (Louise de) — voyez Hurïel. 

HAUTEFORT (Catherine de) — voyez Lignerac. 

HAUTEVILLE (Isabelle de) — voyez Beauvais. 

HAVRECH ( Geneviève d'URFÉ , dame de Croy , marquise d* ) — voyez 

Frettes. 



188 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



H AVREGH (Marie Claire de Crov, marquise d') — voyez l'angle. 

HENRI d'ALBRET, roi de Navarre 

"g [ Le roy de Navarre 1 



cnn. 
XVI' 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé d*uoe toque à plume et portant un pourpoint 
losange. — (Dessin aux crayons de couleur.) B 

(Ck)Ueoiion Lallemant de BetE, dite d'UxellesX t. X, fol. 107. 

HENRI d'ALBRET, roi de Navarre. 

^I!^' [Henry d*Albret, roy de Navare] (1) 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte la petite toque à plumes (ancien n^ 20). — 
(Dessin à la pierre d'Italie rehaussée de blanc.) O 

(Collection Lallemant de Betx, dite d'Uxelles), X, fol. 106. 
(1) Il y a d'antrw indicatioDs inutiles : c II espoaaa Harg* de Valois, sœur de François premier ». 

HENRI II, roi de France 

En buste de 3/4 à gauche , coiffé de la toque à plume, et portant des pendants d*o- 
reilles en perles. — (Dessin aux deux crayons.) M 

(Cabinet du Roi.) - Ma SI, fol. 69. 

HENRI II, roi de France. 

^^}' [ Le Roy Henry 2. ] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une toque et porte le collier et un pen- 
dant d'oreilles (ancien n« 34 d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Ga 

MA 39, fol. 8. 

HENRI III 

xvip 8. [ Hejiry III ] 

A mi-corps de 3/4 à droite , coiffé d'un bonnet d'enfant. Enfant (ancien n<> [61] 
d'une collection détruite). — (Dessin au crayon noir et à la sanguine.) 

(CaUnet du Roi.) - Ma 21 a, fol. 8. 

HENRI III 

XVII' s. [ Henry III ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chaperon bonnet d'enfant (ancien n<> [60] 
d'une collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

(Cabinet du Roi.) — Ma 21 a, fol. 4. 















: \. 



aaaAVAV^ au I0i4 ,VI 1)1/311 






.1 H l: 1' -h 



(.ÔMii^s^'f /^f>»Vn!^'i^'^ *^^^ ioiûdc'^ )rb itovB'ï'V, 



^O .1 



, r'M « . 



.> .1 



HENRI IV, Roi de Navarre 



ROI DE FRANCE 



{Crayon du cabinet des Estampes restitué,) 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 189 



HENRI III 

XTii- s. [ Henri III ] 

En bnste de 3/4 à gauche ; coiffé d^nne toqne à plnme. — Enfant de 10 ans environ. 
(Dessin ans 3 crayons.) M 

(Cabinet du Boi.) — IWa 31 a, fol. ft.' 

HENRY III 

* 

XVII» ». [ Henry III ] au dos [ Henry 3 ] 
XVI*». [ en Veage de treize ans ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d*une toque, et portant une pelisse de fourrures 
(ancien no [36] d'une collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

(Cabinet du Roi.) — If a SI a, fol. 6. 

HENRI III 0) 

En buste de 3^4 à droite ; il porte une petite toque à plumes , et le collier de 
l'ordre créé par lui (ancien n* 118). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb7 

(1) Publié par Niel, t. I. 

HENRI III 

Tête de 3/4 à gauche, portant une petite toque à plumes et uiie perle à l'oreille 
(ancien n» 131). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

HENRI IV (I) 

En buste de 3/4 à droite. Il a les cheveux courts et releyés. Il porte une courte 
fraise. Jeune (ancien n« 96 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Ce portrait Jasqu'icl anoi^me a pu être restitué, par une comparaison de physionomie avec la minia- 
ture du livre d'heures de Catherine de Médicis au l^uvre. Cest un des très rares portraits du Roi Jeune. 

HENRI IV 

En buste de 3/4 à droite. Il a les cheveux relevés et porte une courte fraise. Jeune 
(voir le portrait précédent) (ancien n» 111). — (Dessin aux crayons de coiQeur.) J 

HENRI IV 

En buste de 3/4 à droite , portant la fraise et le collier de l'ordre. — (Dessin à la 
pierre d'Italie et aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi.) — Ma 21 a, foL 7S. 

HENRI VIII, roi d'Angleterre 



XVII 
cursive 



l^l' [ Le Roy d'Angleterre 1 



En buste de 3/4 à droite , coiffé d'un chapeau à plumes blanches. ~ (Pastel, et 
crayon.) G 



i«a 26, fol. 21. 



190 BIBLIOTHÈQUE NATIOXALE. 



^ ^ 



HESEQUE (Françoise) — voyez Dumonstier. 
HODOART (Marie) — voyez Surpalis. 
HONGRIE (La reine de) — voyez Marie d'AuTRiCHE. 

* 

HURAULT de BOISTAILLÉ — vovez Boistaillé. 

HURAULT de CHATEAUPERS ( Rachel de Goghefilet , dame) — 

vovez Sully. 

HURAULT de CHEVERNY — vovez Cheverny. 

HURAULT de CHEVERNY (Catherine) — voyez Estr abonne. 

HURAULT de CHEVERNY (Philippe) — voyez Cheverny. 

HURAULT d'HURIEL (Louise de Harville-Palaiseau, dame) — voyez 

HURIEL. 

HURAULT de l'HOSPITAL du FAY (Olympe Dufaur de Pybrac, dame)— 

voyez Du Fa y. 

HURIEL (Louise de Harville de Palaiseau, dame Hurault d') 

1578 

[3/ad'« de Paleseau 1 
depuis M ad. du liiel J 
1578 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un béguin de deuil et portant une collerette 
en collet monté. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ho 

If A 21 a, fol. 106. 

HUSSON — vovez Tonnerre. 

IVETOT (Louise de Savonnièrks , demoiselle de La Bretesghe , depuis 
madame de Villequier, et postérieurement madame du Bellay, marquise 
de Thcuarcé, princesse d') 

[Mad^c d3 La, Bretesche 1 
dame de Villetier J 
1589 

En buste de 3/4 à droite, coiffée d'un béguin de veuve et portant un collier de 
perles. — (Dessin aux crayons de couleur.) H 

Ma 21, foL 78. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. IDl 



JACQUES l^j roi d'Angleterre 



^' [ Jaque , roy (TAnglelerre ] 



encro 



En buste de 3/4 à droite , portant un feutre à plumes (ancien n*» moderne 32). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J 

JARNAC (Guy Chabot, comte de) 

jyjj, g [ Le sieur de Jarnac ] (l) 

XVIII* B. [ jV/' de Jarnac Chabot, baron de ] 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux 3 crayons, détérioré par l'humidité.) 

P 
(Cabinet du Roi.) - IVa 21, fol. 74. 

(1) Je crois qa*en dépit do la lettre c'est M. d'Urfé. Voir les dessins de M. Courajod, f . XXX. 



JARNAC (Guy Chabot, comte de) 

XVI* s. [ Jarnac ] 

En buste de 3/4 à droite ; il porte une petite toque à plumes, et un col très haut 
emboîtant le cou. Les ornements du plastron sont inachevés (ancien n» [19J d'une 
collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

m 

nm S2, fol. 15. 

JEAN PAUL? (Pietro-Guillaume Francisque, dit le seigneur) 

XVII* s. [/e seigneur Jean-Paul] 

En buste de 3/4 à droite.— (Dessin aux trois crayons.) Hb? 

MA SI, fol. 110. 

JEANNE d'ALBRET? reine de Navarre 

moderne [ Marguerite de Navarre, sœur de François /" ] 

^cursivê*' [^^ reyne de Navarre, seur de François'} (1) 

En buste de 3/4 à droite ; elle porte un chaperon et une collerette montante (an- 
cien n« 136). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Ce ne peat être là Marguerite de Valois sœar de François I*'. Le personnage est ici Jeune, et porte un 
costume de 16&0 environ. Or Marguerite de Valois était morte, et morte vieille. 

JEANNE d'ALBRET? 

wiii* r "I 

' g. [La reine de Navarre, sœur de François Ij([) 

XVII* s. [^^ reyne de Navarre, seur de François] 

En buste de 3/4 à droite ; elle porte un chapsron et une collerette montante (ancien 
n* 88). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Môme remarque que ci-devant. 



192 BIBLIOJTHfeQUE NATIONALE. 



JEANNE d'ALBRET. 

XVII' 
aangi 
et crayon 

Bn buste de 3/4 à gauche; elle porte un chaperon de deuil. Un double collier de 

Isrles lui entoure le cou et tombe sur la poitnne (ancien Ji9 [32*] d'une collection 
é truite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Ob 

mm ss, fol. 14. 

(1) Publié par Niel, t. II. 



XVII' B. r 1 

aangnine 1 Je/ianne d'Albret, mère de Henry 4"| 

et crayon " j 

e de 3/4 à gauche; elle porte un chaperon de deuil. Un 

Séries lui entoure le cou et tombe sur la poitnne (ancien Ji9 [321 d'une collection 
et * ' — • ... 



JEANNE d'ALBRET, reine de Navarre 

En buste de 3/4 à droite, portant un chaperon et une collerette montante (ancien 
no 125). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

JEANNIN, sieup de CHAGNY (Pierre) — voyez Chagny. 

JOSSET (Robert), brodeur du roi Henri III 

xws. [ P^^^^^^^ de Robert Josset , brodeur du Roy 1 

[du R]oy [ JoBset, brodeur ] 

En buste de 3/4 à ganchci coiffé d*nne toque. — (Dessin aux crayons rouge et jioir.) 

Hb? 
mm SI, fol. 107. 

JOYEUSE (Anne, duc de) 

En buste de 3/4 à droite , la barbe coupée en pointe et les cheveux relevés. Autour 
du cou une large collerette (ancien n» 116). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-Ha? 

JUSSAC d'AMBLEVILLE — voyez Ambleville. 

JU VÉNAL des URSINS, marquise de Trainel (Marguerite d'OacEMONT, 

dame) — voyez Trainel. 

JUVIGNY (Jacqueline de Benneville, demoiselle de) — voyez Olonde. 
KAERNEVENOY (Françoise de La Baume, dame de) — voyez Carnavalet. 
KERNEVENOY — voyez Carnavalet. 

KERVENO ou QUERVENO ? (Marie de Lannoy La Boissière, marquise de) 

«SS'i [ ^^^' ^« Querveno ] 

En buste de 3y4 à gauche ; elle porte une coiffe et une fraise très large. Jeune fille 
(sans no de l'ancienne collection). *— (Dessin aux crayons de couleur.) Gc 

nra S2, foi. 38. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII** SIÈCLES. 193 



LA BARRE de VERETZ d'ÉTAMPES — voyez Estampes. 

LA BAUME MONTREVEL (Françoise de) — voyez Carnavalet. 

LA BOISSIÈRE (Marie de Lannoy) — voyez Kerveno. 

LA BOURDAISIÈRE (Françoise Babou de)— voyez Estrées. 

LA BOVE (Claude de Proisy) — voyez Marigny. 

LA BRETESCHE (Louise de Savonnières) — voyez Ivetot. 

LA BRISETTE (Robert de BalzagMontaigu, sieur de) 

^Y^' [ M. dé la Brisete , de Moniegu ] (1) 

xvn* 8 [. M*" de la Brise te, de Montegu'] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin aux 3 crayons de couleur.) 

Ha 
mm 31 8, fol. 49. 

(1) Écritare postérieure. 

LA BROUSSE — voyez La Brosse. 

LA BURTE d'AUJAC — voyez Aujac. 

LA CHAMBRE (Claude de Saulx-Tavannes, marquise de) — voyez Espoisses. 

LA CHAPELLE (Catherine Hurault de Cheverny, comtesse, de) — voyez 

ESTRABONNE. 

LA CHASTEIGNERAYE? (François de Vivonne, sieur de) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d*une petite toque. — (Dessin aux 3 crayons, 
détérioré par l*humidité.) F 

(Cabinet du Bol.) — Ma SI, fol. 73. 

LA FAYETTE (Aimée Mottier de) — voyez Silly. 

LA FERTÉ (Claude de Beauviller, sieur de la) 

^y [ MONSEIGNE\^R . DE .LA. FERTÉ ] 

En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque ornée de plumes (ancien n<> [31 1). 
— - (Dessin aux crayons de couleur.) A 

lia SI, fol. 44. 

13 



194 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LA FERTÉ (Henry de Senneterre, marquis de) 

xvn- 8. [ M^ de la Ferlé ] 

XYH. .. [ ^' de La Ferlé ] 

En buste de 3/4 à droite, cuirassé et portant l'écharpe. Il porte an front une 
mouche de béante très large. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha SI 8, fol. 89. 

LA FERTÉ (Jeanne de Laval-Loué, dame de SENNETKnu'î) 



XVII' 

8. 



[ M uU^c t/j Sciinelerre ] 



En buste de 3/4 à eauche ; elle est coiffé en arcelets et porte nn escoffion et une 
fraise (ancien n» [20] a'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ob 
Ma ss, fol. s». 

LA FERTÉ-ARNAULD (Préjent de La Fin, seigneur de Maligny et de) 

^r^' [ ^' '« vidame de Chartres 1583 ] 

En buste de 3/4 à droite , la tète découverte, et portant une large collerette A 
l'oreille une perle. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

na 21 8, fol. 118. 

LA FIN (Préjent de) — voyez La FertéArnauld. 

LA FORCE (Jacques Nompar de Caumont, duc de) 

f 1595 J 

xvîi»8. [ Monsieur de La Force 1 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 
Ma SI 8, fol. 81. 

LA GRANGE (François de) — voyez Montigny. 

LA GUERCHE (Marguerite de Caillon-Bellejoie, dame de) 

XVI- 8. [ BEAVVIEOIE ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée du chaperon à templette (ancienne [42 J). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

Ma SI, fol. 14. 

LA HAYE (Louis I- de) 

XVII' 8. [ Af' VEvesque de Vannes 1577 ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête couverte de la barrette. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) 

Ma SI, fol. 118 



CRAYONS DES XVI® ET X7I1® SIÈCLES. 195 



LA MADELEINE (Anne de) — voyez Lesdiguières. 

LA MAGDELAINE-RAGNY (Léonor de) — voyez Ragny. 

LA MARCK-BOUILLON — voyez Bouillon. 

LA MARCK (Marguerite de) — voyez Aremberg. 

LA MARCK de FLEURANGES, maréchal de Bouillon — voyez Bouillon. 

LAMETH, baron de Ressons, sieur de Boughavannes (Josias de) — voyez 

BOUCHAVANNES, 

LANDAC (M»e de) — voyez Landal. 

LANDAL (Catherine de Rohan, demoiselle de) 

^<Sît.'' [ MADAMOISELLE DE LANDAC ] 

En*ba8te de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un chaperon (ancien no[33]).— (Dessin 
aux 3 crayons.) A 

Ma SI, foL 60. 

LANGEYOUVET — voyez Langueovez. 

L'ANGLE (Marie-Claire de Croy, marquise d'HAVRECH, depuis baronne de) 

R' 

encre [ La marquise de Crouy ] 

Dumonst. ? 

R« r fait ce Samedi/, 25 De t 

cursive 1 septembre 1635 1 

crayon *-par et pour D/Dumonstier-^ 

En buste de 3-/4 à droite , coiffée de larges bouffons serpentes. Sur la tète un 
béguin de deuil. Au col une agrafe avec filet noir, et sur l'épaule agrafe antique 
(ancien n» 33 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

LANGUEOVEZ? (N- demoiselle de) 

^pi't.*' [ MADAMOYSELLE . DE . LANGEYOVVET ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure de deuil blanc (ancien n« 45). — 
(Dessin aux trois crayons.) A 

Ma SI, foL 86. 

LANNOY LA BOISSIÈRE (Marie de) — voyez Kerveno. 
LA NOUE (Elisabeth de Moussy, dame de) — voyez Vair. 



196 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LA NOUE (François de) 

XVII" B. [ Fran. de — la Noue 42 ] 
En buste de 3/4 à gauche (ancien n<> 42). — (Dessina la pierre d'Italie.] O 

(CJolleotion Lallemant de Bets, dite d'UxelleB), XIY, fol. 88. 

LA NOUE (Marie de) — voyez Thémines. 

LA NOUE, sieur de Téligny (Odet de) — voyez Téligny. 

LA PALICE (Jacques II de Chabannes, seigneur de) 

^l^' [ MONSEIGNEUR . DE . LAPALICE ] 

fin buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chapeau à bords plats (ancien n^ L^^])* — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

mm SI, fol. 24. 

LA PALICE (Jacques II de Chabannes, seigneur de) 

XYII" 8. [ M' le mareachal de Chabanes ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chapeau abords plats.— (Pastel et crajon.) 

G 
Ma 26, fol. S8. 

LA PARDIEU (Albert Rousselet, sieur de) 

xvil" 8. [ M' de la Pardieu ] 
XYii" B. [ Rousaelet, «^ de la Pardieu ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Ma SI 8, fol. 101. 

L'ARCHANT (Diane de Vivonne-d'Ardelay, dame de Gremonville de) 

1578 

xvil- 8. [ Afad. de l'Archant ] 

XVI* 8. r Femme d*un capitaine 

des gardes du corps, de 

ce nom, soubz le roy 

Henry troisiesme 

1578 

En buste de 3/4 à droite, coiffée d'une petite toque à plumes, et portant la fraise. 
— (Dessin aux crayons de couleur.) H 

yim 21 a, fol. 87. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII* SIÈCLES. 197 



UARCHANT (Diane de Vivonned'Ardelay, dame de Gremonville de) 

[ 1574 ] 



xvn 

coniTe 



l^l' [ Madame de Larchant , de la Chategneraye 1 



En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure en arcelets et un chaperon 
(ancien n^ 44). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

LA ROCHE baronne d'AuBRiÊRES (Casault , dame Baraton de) — . voyez 

Ambriëres. 

LA ROCHEFOUCAULD (Anne de Polignac, d'abord dame de Bueil, et 

postérieurement dame de) 

^dîiV" [ MADAME . DE , LA , ROCHEFOVCOV ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée du chaperon à templette (ancien n» [38]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

lia SI, fol. 40. 

LA ROCHEFOUCAULD (Charlotte de) — voyez La Suze. 

LA ROCHEFOUCAULD (François H, comte de) 

OTiiiTe C M* '^ conte de la roche foucaud ] 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte un chapeau à bords relevés. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) B 

(Oollectlon Lallemant de Betx, dite d'UxelleB), XI, fol. 160. 

LA ROCHEFOUCAULD (François II, comte de) 

^oSvï* [^' '® ^^^^^ ^^ '* Roche foucauld^ 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d*une toque à bords relevés. — (Pastel et 
crayon.) C 

Ma S6, fol. S4. 

LA ROCHEFOUCAULD (Julienne -Catherine de La Tour , dame de) — 

voyez RoYE. 

LA ROCHEFOUCAULD de BARBEZIEUX (Antoine de) — voyez 

Barbezieux. 

LA ROCHEFOUCAULD de ROYE (Claude de Goph-aut-Biron, dame de) — 

voyez RoYE. 

LA ROCH ECU YON (Antoinette de Pons, comtesse de) — voyez Liancourt, 



198 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LA ROCHEGUYON (Jeanne de Schohberg , dame du Plessis-Liancourt , 

duchesse de) 



R 



• 



encre [ m. de Liancour ] 

Domoiutier 

En buste de 3/4 à gauche; elle est ooiilée de ehereux courts et porte une large 
collerette (ancien n« 26). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



LA ROCHE MABILE (Lancelot Grognet de) — • voyez Vassé. 

LA ROCHEPOSAY (Jeanne Chasteignier de) — voyez Schomberg. 

LA ROCHE-SUR-YON (Charles de Bourbon, prince de) 

^J}" [m. de la Roche Surion] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plume blanche. — (Dessin aux 
3 crayons.) B 

ne SI. 

LA ROCHE-SUR YON (Philippe de Montespedon) d'abord madame de 

MoNTEJEAN, et plus tard princesse de) 

^r* [ ^^- ^« Montigent ] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'un chaperon. — (Dessin aux 3 crayons.) 

B 

Me 11. 

LA ROCHE-SUR-YON (Philippe de Montespedon). 



XTII 
otiniTe 



^J* [ M^ de Montigan ] 



En buste de 3/4 à droite, coiffée d'un chaperon de veuve. — (Pastel et crayon.) 

G 

Ha S6, fol. 48. 

LA ROCHE-SUR-YON (Philippe de Montespedon, princesse de) 
unguine C Afad, la princesse de la Roche-sur-Yon ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée d*un chaperon (ancien n« [.30] d'une col- 
lection détruite). — (uiessin aux crayons de couleur. ) Ob 

Ma ss, fol. 9. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 199 



LA SUZE ? (Charlotte de La Rochefoucauld, demoiselle de Roye, dame de 

Champagne, comtesse de) 



• 



R 

encre [ mademoiselle de Roye 1 

Si* r fait ce vandredy 27 De "| 

crayon 1 mars par e^ pour D, 1 

DumonBtier L Dumonstier 1633 (1) -^ 

[fait ce vandredy 11 -, 
De Mars 163i3 
par D. Dumonstier J 

En buste de 3/4 à droite, coiffée de bouffons et garcettes. j-N 

(l) Le portrait doit Ctre antérieur à cette date. G*eBt une copie d'un précédent ? 

LA SUZE (Henriette de Coligny, dame de Champagne, comtesse de) 

R» 

encre [m. la contesse de la Suze ] 
Dumonit. ? '' 

R« r Fait ce vandredy "i 
crayon I 27 de septembre I 

Dumonstier. u 1642 (1^ "^ 

par D. Dumonstier 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée de serpenteaux (ancien n» moderne 89). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) j-If 

(1) Cette date est celle da portrait, mais rindication manoscrite la eonteue de la 8uMe a dû être «<— 
poet^rieiirement : cette dame ne devùit comtesse de la Soie qn'en 164S. 

LA TOUR (François de) — voyez Turenne. 

LA TOUR (Hélène Bon, dame de Gondi de) — voyez Clermont d'ENTRAcuES. 

LA TOUR (Julienne-Catherine de) — voyez Roye. 

LA TRÉMOILLE (Catherine-Charlotte de) — voyez Condé. 

LA TREMOILLE (Henri de) — voyez Thouars. 

LA TRÉMOILLE ? (Louis III, seigneur de) (1) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plume (ancien n« [48] d'une collec- 
tion détruite). E 

(Cabinet du Roi.) — Ma 81, fol. 76. 

(1) Montfaacon donne le portrait de ce personnage boqs le nom de Louis II, mort en 1894. n a dû faire 
erreur. Le penonnagro dont nous donnons la description est Loais III, s'il est un La Trémoille? Yoyes le 
portrait de Lonis II de la Trémoille, par Ohlrlandajo, appartenant au dao d'Aumale et publié dans le Oam- 
mineê do Didot (Paris, 1881, in-8*), par M. Chantelauie. Ce n'est sûrement pas le portrait qui 
nous occupe. 



200 BIBLIOTHEQUE NATIONALE. 



LA TRÉMOILLE-NOIRMOUSTIER — voyez Noirmoustier. 
LÀ TROUSSE (Susanne Olivier de Leuville, dame Le Hardy de) 



[Susane Olivier de Leuville, 
femme de Sebastien Le Hardy 
Af« de La Trousse, grand 
prevost de France 



En buste de 3/4 à gauche ; elle porte un béguin de deuil, une collerette à collet 
montéi un collier de perles et une grosse perle en pendant d'oreilles. ^ (Dessin aux 
crajons de couleur.) 

(Cabinet du Roi.) — Ma SI a, fol. 108. 

L'AUBESPINE (Claude II de) — voyez Chateauneuf-sur-Cher. 

L'AUBESPINE (Magdeleine de) — voyez Villeroy. 

LAUTREC (Odet de Foix, d'abord seigneur de Barbazan, et vicomte de), 
maréchal de France 

^^' [ MONSEIGNEVR • DE . LAVTRECT. ] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé du chapeau à bords relevés (ancien n« [23]). 
^ (Dessin aux 3 crayons.) A 

mm 91, fol. 91. 
(l) Pablié par Niel» t. IL 

LAUTREC (Odet de Foix, vicomte de) 

En buste de 3/4 à gauche , coiffé d*un chapeau à bords relevés. — (Dessin aux 
3 crajons.) J-A* 

LAUTRECT — voyez Lautrec. 

LAUZIERES — voyez Thémines. 

LAUZUN (Charlotte Du Moulin, dite Bry, plus tard dame de) 

[ MADAMOYSELLE . BRY ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée du chaperon à templette (ancien 
n« [48]}.— (Dessin aux crayons de couleur.) A 

Ma SI. fol. 69. 

LAVAL? (Anne d'ALÈGRE, dame de Coligny, comtesse de) 

^iVe C ^^ad« de Laval 1595 ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure relevée et une large collerette 
(ancien n» 129). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 201 



LAVAL (Guy, comte de) 

^cSIvI* C Gui/ de ^ Laval 37 ] 
En buste de 3/4 à gauche (ancien n» 37). — (Dessin à la pierre d'Italie.) O 

(Ck>llectioii Lallemant de Betz, dito d'Uzelles), YIII, îoU 7S. 

LAVAL de BOISDAUPHIN (Françoise de) — voyez Guemenée. 

LAVAL-BRESSUIRE (Jeanne de Brosse, dame de) — voyez Brosse. 

LAVAL-BRESSUIRE (René de) — voyez Brosse. 

LAVAL-LOUÉ (Jeanne dej — voyez La Ferté. 

LAVAL-LOUÉ (Hardouine de) — voyez Surgères. 

LAVAL , marquis de Neelle (René-aux-Épaule?, dit de) — voyez Neelle. 

LA VALETTE (Bernard de Nogaret) 

XVII* B. r Bern. de la — Valette i 
cunive L admirai — de France! 

41 

En buste de 3/4 à droite (ancien n° 41). — (Dessin à la pierre brûlée.) O 

(Collection Lallemant de Betz, dite d'Uxellee), XI Y, fol, U. 

LA VALETTE (Bernard de Foix-Nogaret, marquis de) — voyez Épernon. 

LA VALETTE, duc d'ÉpERNON — voyez Épernon. 

LAVARDIN? (Henri de Beaumanoir, d'abord comte de Négrepelisse, puis 

marquis de) 

R* 

encre [ Ce dernier jour d'octobre 1618 1 

p. Dnmonst. 



R* r par Pierre Du Monatier "] (\) 
^^^, L Parisien. J 



encre 
P. Damonst. 

En buste de 3/4 à gauche ; il a la tête découverte et porte une large collerette (an- 
cien n» moderne 104). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-M 

(1) Cette écriture est la même qne celle d'un dessin attribué à A. Garon, actnellement exposé dans le ca- 
binet du directeur des Estampes, et représentant ces deux Dumonstier arec Catherine de Médicis et M"" de 
Sauves. 

13* 



202 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LA VAUGUYON (Jean d'EscARS, comte de) 

Yrllon [ ^a Vauguion ] 

XVII- 8. [ 3/r de la Vauguion ] 

Kn buste de 3/4 à gauche, coifiEé d'une toque et portant un col de fourrure. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) D 

(Cabinot du Roi.) — lia 21 a, fol. 37. 

LAVERNAY (Mii« de; 

^™> [ Madamoiselle La Verné^ ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure relevée et une collerette en collet 
monté (ancien n» 51). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

LEAUMONT de PUYGAILLARD — voyez Puygaillard. 

LEAUMONT de PUYGAILLARD (Awie de Nogaret, dame de) — voyez 

Puygaillard. 

LECLERC du TREMBLAY (Madeleine) — voyez Murât et Billy. 

LECOMTE (Claire de Marle, dame) — voyez Bouffay. 

LE HARDY de LA TROUSSE (Susanne Olivier de Leuville , dame) — 

voyez La Trousse. 

» 

LENONCOURT (Robert, cardinal de) 

En buste de 3/4 adroite, coiffé d'une barrette et portant le camail.— (Dessin aux 
3 crayons.) 

(Cabinet du Roi.) — Ma 21, fol. 70. 

LENONCOURT (François de Laval, dame de) — voyez Guemenée. 

LENNOX ? (Edmond Stuart, comte de) 

^V^' [ ^^^ 'c comte de Le nos 1 

En buste de 3/4 à gauche, la tête coiffée xVun chapeau orné ; il porte une large 
fraise. — (Dessin îiux crayons de couleur.) Ha? 

^'« 21 n, fol. 50. 

LENOS — vovoz F-iEN.vox. 



CRAYONS DES XVI*-' ET XVII® SIÈCLES. 203 



LESCUN (Thomas de Foix, seigneur de) 

Y^' [ MONSEIGNEVR . DÉ . LESCVT. ] 

En buste de 3/1 à droite ; il est coi£Eé d'un chapeau (ancien n» [17]). — (Dessin 
aux 3 crayons.) A 

%m 81, fol. S6. 

LESCUN (Thomas de Foix, maréchal de) 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque.— (Dessin aux 3 crayons.) — (Copie 
du portrait précédent.) J-A* 

LESCUN (Thomas de Foix, maréchal de) 

^ISyS' [ ^^' ^^ Mareschal de Foix ] -. 

En buste de 3/4 à droite, coifEé d'une toque & bords plats. —(Pastel et crayon.) 

G 

^m 26, fol. 47. . . 

LESCUT — voyez Lesgun. 

LESDIGUIÈRES (Anne de La Magdelëine, marquise de Ragny, ^amc de 

Bon.ne-Créqui, duchesse de) 

encre [ ynadamoiselle de Ragny 1 

cursiTo 



crayon [ f^^^ ^^ 20 ^e Mars ] 



R* 
Dumonstier lOoZ 



En buste de 3/4 à gauche, coiffée de bouffons en serpenteaux (ancien n» moderne 
61}. — (Dessin au crayon de couleur et au ]>astel.) J-N 

LE SONGÈRE? ( M"» ) 

R- 

oncre [ M'-« Lesongere ] 

Dumonst.? 

^* [ Dumonstier ] 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée de rubans de couleur. Elle porte un collet 
monté (ancien n° moderne 30). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 

LESPARRE (André de Foix, sieur de) Asparault ou Asparros 

^"^Jpît!' [^ÎONSEIGNEUR . DE . SPAROT] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé d'une toque k bords relevés (ancien n<> [20]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

mm 21, fol. 41. 



204 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LESPARRE (André de Foix, maréchal de), 

En buste de 3/4 à ganche, coiffé d*ane toque à bords relevés (ancien n» moderne 
162). — (Dessin aux 3 crayons.) J-A* 

L'ESTELE dit CRAPAUD ? (Amauld de Beauville, de) 

^^^' [ Mr de Letele ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. ^ (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 
Ha SI ft, fol. 18S. 

LEUVILLE (Susanne Olivier de) — voyez L\ Trousse. 

LE VENEUR — voyez Carouges. 

LE VENEUR (Catherine de Bassompierre, dame) — voyez Tillières. 

LÉVIS, comte de Quélus (Jacques de) — voyez Quélus. 

LEVISTON (Marie de) — voyez Flamin. 

UHOSPITAL du FAY (Hurault de) — voyez Du Fay. 

LIANCOURT CJeanne de Schomberg, dame du Plessis-) — voyez La 

Rogheguyon. 

LIÉBAULT (N. dame) 

«3ni [ MADAME LyEBAVLT ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte le chaperon tombant à plat sur le front des 
dames de la bourgeoisie (ancien n9 [24] d'une collection détruite). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Gb 

nm 3S, fol. 81. 

LIANCOURT (Antoinette de Pons, marquise de Guercheville ^ d'abord 
comtesse de La Rogheguyon, et postérieurement madame du Plessis-) 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte une coiffare relevée en arcelets, avec une 
pointe sur le front ; au cou une large fraise, et des touffes de lonps-cerviers au cor- 
sage (ancien n» 19). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

LIANCOURT (Antoinette de Pons, marquise de Guercheville , etc , puis 

dame du Plessis-) 

En buste de 3/4 à ganche ; elle est coiffée en bandeaux relevés et porte une colle- 
rette très large (ancien n^ 67). — (Dessin aux. crayons de couleur.) J 



CRAYONS DES XVI® ET XVIl" SIÈCLE». 205 



LIÂNCOURT (Antoinette de Pons, marquise de Guergheville , puis 

dame du Plessis-) 

[ 1579 ] 
xvu'i. [ Madame de Guercheville ] 
XVII» I. [ M^ de Tourcheville {sic) ] 



En buste 
rette très 



5 de 3/4 à ganche ; elle est coiffée en bandeaux relevés, et porte une ooUe- 
Ifcrge (ancien n» 86). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



LIENCOURT (Gabrielle d'EsTRÉES, dame d'AMERVAL de) — voyez Beaufort. 

LIGNERAC? (Catherine de Hautefort, dame de) 

XVII" t. [ Afad» de Lignerac ] 



T* 



XVII- B. [ Mad* de Linerac ] 

Bn buste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette fort large, et a la tête décou- 
verte. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 



lia SI 8, fol. M. 

LIGNERAC (Catherine de Hautefort, dame Robert de) 

XVII' i. 

non de la main [ 3fad« de Lignerac ] 
de BoumonTille * j 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 
«• SI, fol. lis. 

L'ISLE (Anne de Balzac, dame de) — voyez Saint-Brisson. 

L'ISLE (Hélène de) — voyez Cany . 

LIVRON de BOURBONNE (Ea.iRD) — voyez Bourbonnk. 

LODEVE — voyez Clermont. 

LOMBART, dit BRUSQUET — voyez Brusquet. 

LONGUEVILLE (Catherine d'ÛRLÉANS, dite mademoiselle de) 

[ iG02 ] 

XVII* r Mademoiselle de Longueville, fille de Leonor d'Orléans, Caterine -, 
s. L d'Orléans -f- aveugle à Paris en 1638, et est aux Carmélites de rue 1 

St-Jacq. (1) J 

£n buste de 3/4 à gauche, la tête découverte (ancien n« [treize] d*uue collection 
détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) I 

(Cabinet da Roi.) ^ Ma SI a, fol. S8. 
(1) Voyes collection Galgnièree, t. X, fol. 36. 



20(> BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



LONGVILLIERS (Diane du Halde, d abord madame de Halwln de Roissoy, 

et postérieurement dame de) 

{ 1584 ] 



XVIII' 

8. 



[ Madii^ du Halde ] 



£n buste de 3/4 à ganche, portant un béguin, et une large collerette en fraise 
(ancien n^ 98). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hb 

LOîiGWY — voyez GiVRY . 

LONGWY (Claude de; — voyez Givry. 

LONGWY-GIVRY (Jacqueline ou Jacquette de) — voyez Montpensier. 

LORRAINE (Charles de) — voyez Mayenne. 

LORRAINE (Claude de Frange, duchesse de) 

En buste de 3/4 à droite , coiffée d'un chaperon orné. Enfant (ancien n^ [39] dVne 
collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) E 

(Cabinet du Roi.) - W» 31, fol. 63. 

LORRAINE (Henri de) — voyez Mayenne. 
LORRAINE (Louis de) — voyez Vaudemont. 
LORRAINE (î^uise de) — voyez Louise de Lorraine. . 
LORRAINE (Louise Marguerite de) — voyez Conti. 
LORRAINE-CHALIGNY (Henri de) — voyez Chalignv. 
LORRAINE, duc de Guise — voyez Guise. 
LORRAINE, duc de Mercqeur (E. P. de) — voyez Mercoeur. 
LOUÉ (Mi^« de) — voyez Surgères. 
LOUIS XI ? roi de France. 

■ 

En buste de profil à droite : dans les cheveux une sorte de diadème. — (Dessin à 
la pierre d'Italie et à la sanguine ) 

Collection Ijallemant de Bctz, dito d'Uxellcs), VII, fol. 91. 



CRAYOKS DES XVl" ET XVIl® SIÈCLES. 207 



LOUISE de LORRAINE 

Y"' [ LOVISE DE LORRAINE, REINE DE FRANCE ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'arcelets et portant un diadème de perles. 
(Dessin aux crayons de couleor.) 



(Cabinet du Roi. ?)- M» 21 a, fol. 7. 
(1) Pablié par Kiel, t. I, LùuUe de Lorraine -Vaudemontf supplément. 

LOUISE de LORRAINE? reine de France (1) 

En buste de 3/4 à gauche; portant une coiffure relevée aux tempes, et une fraise 
(ancien n« 2). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Voir le portrait gravé de cette princesse, publié par Rabol. Il semble que la ressemblance soit suffi- 
sante pour admetti'e notre portrait comme celui de la reine Louise. 

LOUISE de LORRAINE, reine de France (1) 

En buste de 3/4 à droite . coiffée en arcelets avec un escoffion à voile, et trois 
perles sur le front. Une collerette montante et un double collier de perles au cou, 
sur la poitrine des bijoux au corsage (ancien no 125). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) J-Gb77 

CD Publié par Niel, t. I. 

LUXEMBOURG-BRIENNE (Diane de) — voyez Pleurs. 
LUXEMBOURG-PIN EY, prince de Tlngky — voyez Tinguy. 

MAILLOC (François, baron de) 

( 1587 ] 

xvîî* s. [ ^'® baron de Malloc ] 

En buste de 3/4 k droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 
^» 21 a, fol. 69. 

MAILLY, dame de Frettes (Geneviève d'URFÉ, dame de) — voyez Frettes 

(dame de). 

MALIGNY (Préjent de La Fin, sieur de) — voyez La Ferté-Arnauld. 



MALEVIRADE (iN- de) (1) 



XTIII* 

s. 



[ M. de Malevirade ]? 



En buste de 3/4 à gauche , la tête coiffée d'une petite toque et portant la fraise. 
— (Dessin aux crayons de couleor.) Ha 

21 a, fol. 131. 

(1) Il y a au château d'Âzay-'o-Kideau un ])anneau où se trouve point ce pcrsonnajiro. On Ta baptisé indû- 
ment Cerrant('!S. 



208 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MALEZÂ (N-- deSAHDiNi, dame de) 



^^".tier? [ ^^* ^« MaUza, fille de M' de Cerdiny ] 



DumonBtier 



En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure releyée et une large collerette 
(ancien no 41). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

MÂLLIER (Élisabeth-Marie) — voyez Chateaugontier. 

MANDELOT (Marguerite de) — voyez Alincourt. 

MANDELOT, vicomtesse de Chalon (Éléonore Robertet, dame de) — voyez 

Chalon. 

MANRICA — voyez Manrique. 

MANRIQUE (Dona Anna), demoiselle d'honneur d'Ëléonore d'Autriche 

XVI- [ DONE. MARICQVE ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée d'une toque h plumes, ornée de 
perles (ancien n» [41] ]. — (Dessin aux 3 crayons.) A 

M» SI, fol. 11. 

MANRIQUE (Doha Anna) 

"^ivî* [ ^ona Marica ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*nne petite toque à plumes. — (Pastel et crayon.) 

G 
M« U, fol. 41. 

MANTOUE (Marie de Gonzague, duchesse de Nevers, princesse de) 

encre [ La princesse Marie ] 

DumoDstier 



r Ce 10 D'Avril 1 
l 1627. J 



^;^„ r Ce 10 D'Avril 

DnmoDBtier 



En buste de 3/4 à droite , coiffée de bouffons, et portant une large collerette 
(ancien no 8). -~ (Dessin aux crayons de couleur et an pastel.) J-N 

MANTOUE (M. de) — voyez Gonzague. 
MARCILLY, sieur de Cipierre — voyez Cipierre. 
MARCONNAY, sieur de Frozay — voyez Frozay. 
MARCOUSSIS (Entragues) — voyez Entragues. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 209 



MARGUERITE de VALOIS , reine de Navarre, sœur de François V^ 

^Jpit.*" C ^^ • ROYNE . DE . NAVARRE ] (4) 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée da chaperon à templette (ancien 
n^ [3]}. — (Dessin aux trois crayons.) A 

M» SI, fol. 8. 

(1) Publié par Niel t. II. — Voy. auwl Rouard. Françùiâ P* chez M*' de Boiey, 1863, in-4*, p. 18 
et pL 11. 

MARGUERITE de VALOIS (1) 

En bnste de 3/4 à gauche , portant un chaperon et un collet de fourrures, et tenant 
an petit chien (ancien n^ 46). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Publié par Niel, 1. 1. 

MARGUERITE de VALOIS 

XVIII* 8. [ La reigne de N avare ] 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée d'un chaperon noir. •— (Dessin aux crayons de 
couleur.) B 

(OoUecUon Lallemant de Betz. dite d'UxeUes), X, fol. 109. 

MARGUERITE de VALOIS 

XVI 



'I' r La royne de iVa*** sa femme, -i 
L seur du Roy François premier J 



En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un chaperon. — (Dessin aux deux 
crayons.) 



Me 30. 



MARGUERITE de VALOIS 

'Iwsive* [ ^« ^^y^^ ^« .Yauarre ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon. — (Dessin aux crayons de couleur.) G 
26, fol. 4. 



MARGUERITE de VALOIS, reine de Navarre, sœurd'HENRi III 

XVI* 8 

cursivè [ ^f^ leage de huict ans ] 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée d'un chaperon. Enfant (ancien n» [57] d'une 
collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) E 

(Oabinet du Bol.)- M» 21, fol. 68. 

MARGUERITE de VALOIS î 

^^■.^^' [ '^^^fl'werife de France 1 

Enfant de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant un atifet (ancien no 84]..— 
(Dessin aux crayons de couleur.) J 

14 



210 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MARGUERITE de VALOIS (1) 

En buste de 3^4 à gauche, coiffée d'une perruque blonde friflottée à la poupine, et 
d'une toque garnie de perles. — (Dessin aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi.) — M» 21 a, fol. S7. 

(1) La lettre moderne en fait Loniae de la Bérandière dn Bonet, d'après la note manaecrite erronée dn v*. 
Ce portrait est peint sur panneau au Musée de Blois ; il a été publié par Niel, tome II. 

MARGUERITE de VALOIS (1) 

En buste de 3/4 à gauche, les cheveux frisottés et retenus par une coiffure de 
perles. Elle porte une guimpe à collerette montante, et un collier de perles sur la 
poitrine (ancien n» [15)). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb ? 

(1) M. Kiel, tom. I, d't ses Portraits hiêtoriquei^ a donné le portrait que nous cataloguons ici, comme étant 
celui de Catherine de Médicis. Des raisons de costumes ne nous permettent pas d'être de son avis. 

MARGUERITE de VALOIS? 

r Anno i^bli 1 
^^ "• lJEtati8 18 .1 

En buste de 3/4 à gauche, portant une collerette et un corsage bouillonné. Bille est 
coiffée en arcelets et porte un eBCoifion. — (Dessin aux ci ayons de couleur.) 

(Cabinet du Boi.) — W» SI a. fol. 176. 

MARGUERITE de VALOIS 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée de cheveux frisottés sur les tempes. Dans 
les cheveux des bijoux. Elle porte un haut de corsage bouillonné (ancien n» [26] 
d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

^11 29, fol. 30. 

MARICA — voyez Manrioi'k. 

MARIE (la princesse) — voyez Mantour. 

MARIE la CATHOLIQUE, reine d'Angleterre 

'* cuSve "' [M(irie la Catholique, d'Angre ] 

En buste de 3/4 & gauche, coiffée d'un chaperon orné de perles (ancien n<» [511 
d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) B 

(CaMnet du Roi.) - W» 21. fol. 6». 

MARIE d' AUTRICHE, reine de Hongrie, sœur de Charles-Quint 

^Inive [ ^^ Royne de Hongrie ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon en forme de béguin. — (Pastel et 
crayon.) C 

Mm U, fol. 6. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 211 



MARIE d'AUTRICHE , impératrice d'Allemagne 

En buste de 3/4 & gauche ; elle porte un escoiffîon et une fraise (ancien n» 56). 
— (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb 

MARIE de LORRAINE , reine d'Ecosse, femme de Jacques V 

^^^' [La royne d'Escosae] 

Kn buste de 3/4 à droite , coiffée d'un chaperon orné de perles. — (Pastel et 
crayon.) C 

se, foh 9. 



MARIE STUART, reine de France et d'Ecosse 

^crayon • [ '« ^«»^^ d'Escosse ] 
£n buste de 3/4 à droite, coiffée du béguin de veuve. — (Dessin aux 3 crayons.) 
(Cabinet du Bol.) — M» 21, fol. 86. D 

MARIE STUART {i) 

En buste de 3/4 à droite ; elle porte une coiffure de perles à l'italienne et une col- 
lerette montante avec un collier de perles (ancien n* 110). — (Dessin aux crayons 
de couleur.) J 

<1) C'est bien Marie Stuart (d'après Janet?). II existe à Windsor une miniature répondant à pen préN an 
type qne nous analysons ici. peut-être postérieure au crayon (Serieê oj Photograph» from voriraitê of Mary 
quftn of 8cotê, 1868, in-4*).— Notre portrait est publié dans Niel, t. I, qni se plaint avec JusUoe de la dis- 
parition des nombreux portraits peints de la Jeune reine. 

MARIE STUART ^Ij 

En buste de 3/4 à droite, portant le deuil hlano de son mari François II (ancien 
no 24). — (Dessin aux crayons de couleur.) j 

' (1) C'est le type reproduit .dans le SerU* of Photographa from portraits of Mary queen of 8ootê, 1868. 
in-4*. Dans le portrait d'Angleterre, la reine a auprès d'elle un personnage qui doit être Damiey, et que 
l'on a découpé de façon à le coller sur la même planche qu'elle. — Publié dans Niel, t. I. 

MARIGNY (Claude de Proisy La Bove, dame de Chatillon) 

XVII* s. [ Mad, de Marigni ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette en collet monté. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Hb 

SI a, fol. 98. 



MARLE (Claire de) — voyez Bouffay. 



MAUBUISSON (rabbesse de) — voyez Tiergelin de Brosse. 



212 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MAUGIRON ? (Jeanne de Maugiron-YaragieuXj dame de) 

^V^* [ Mad, de Mogeron ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en bourrelet et portant un chaperon. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) 

M» SI a, fol. 141. 



MAUGIRON (Louis de) (1) 



XVII- 
s. 



[ M« de Mogeron ] 



En buste de 3/4 à gauche ; il porte un petit toquet à plumes qui dissimule son œil 
droit (crevé dans un combat en 1677).— (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

. SI a, fol. 14S. 

(1) Ce portrait a été publié par M. Niel ; le premier il a fait un homme de oe portrait, que tous les ca- 
talogues donnaient^ comme étant madame de Maugiron. Yoy. Niel, t. II. 

MAUGIRON ? (Timoléon de) (1) 

XVII» i. C ^^' ^® Maugiron ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb? 
M» SI a, fol. 47. 

(1) Tri$ dtmteux. Dans l'esprit do collectionneur, oe portrait était celui du Mignon, et cela serait possible, 
bien que oe dernier eût eu l'œil crevé à laeoire en 1677. Mais le portrait de oe Mignon placé au fol. 14S du 
même volume n'a aucune ressemblance avec le portrait dont nous nous occupons ici. Nous supposons donc 
que la lettre du v* n*est pas erronée et que c'est ici le portrait de Timoléon, frère de Louis de Maugiron. 

MAULEVRIER (Diane de Poitiers, dame de Brezé) — voyez Yalentinois. 
MAULEVRIER (Françoise de BaézÉ, comtesse de) — voyez Bouillon. 

MAXIMILIEN I«s empereur 

En buste de profil à droite , coiffé dVne toque à bords relevés. -~ ( Dessin à 
Tencre. 

(Cabinet du Roi.) - W» SI, fol. 6. 

MAXIMILIEN II, empereur d'Allemagne (1) 

En buste de 3/4 à droite. Il porte une petite toque Henri II et une courte fraise 
(ancien n» 1). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Publié \^9X Niel, t. I. 

MAY AN (Meillan?) (Mademoiselle de) 

cursire [ M^^ de May an ] 

encre 

En buste de 3/4 à droite, coiffée de serpenteaux (ancien n« moderne 66}. — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 213 



- - ' 



\ 



MAYENNE (Charles de Lorraine, duc de) (1) 

R» 

cîniyon [ Les cheveus châtains oscur ] 

P. Dumoiut.? 

R- 

sanguine [la levre fort rouge ] 

R* 

crayon [ Ce portraict n'a point esté achevé ] 

P. Damonstier? 

En buste de 3/4 à droite. J-M 

(1) Ce portrait est quadrillé. Il a dû servir A un graveur. C'est sans doute une copie du modèle qui servit 
à Le Blond à graver son portrait in-fol. du duo de Mayenne, avec les 4 vers : 

< Mon- pèrk et uns aykux, ns oncles bt mbb fbèrbs. 
Pour l'hoknxur des Fraxsoys oxt soitvxxt combatu 
Mats db saulvbr l*estat bt la foy db lburs pèrbs 
C'bht ux point qui n'bst dbu qu*A ma bbullb vzbtu. 

faiet par U blond avec previiegt^ 

MAYENNE (Henri de Lorraine, duc de) 

XVII- r '^^^ ^E ^U^ ^^ MAY NE TUÉ AU SIÈGE DEl 

s. L MONTAUBAN,} 

En bnste de 3/4 à droite (sans ancien n»). — (Dessin aux crayons de couleur et au 
pastel.) N 

MÉDICIS (Catherine de) — voyez Catherine. 
MELPHE (Jean Carracgioli, prince de) 

En buste de 3/4 à gauche; il porte une lonçue barbe blanche et le collier de 
Tordre. — (Dessin aux crayons de couleur , détérioré par une déchirure.) F 7 

Me 81. 

MERCŒUR (Emmanuel-Philibert de Lorraine duc de) 

XVli"s. TM"" de Mercœur duc et pair de France] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte (ancien n» [46] d*une collection dé- 
truite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Go 

M» S3, fol. 41. 

MERCŒUR (Françoise de Lorraine) — voyez Vendôme. 

MERMÂNDE? (Louis de Bueil, seigneur de) 

^ly [LE . BARON .DE . MERMANDE] 

En buste de 3y4 & gauche : il est coiffé d'une petite toque (ancien n* [26]). — 
(Dessin aux trois crayons.) A 

mm 31» fol. 43. 



214 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MILLAU, marquis cI'Alègrë (Yves cI'Alègre, baron de) — voyez Alègre. 

MILON? (N... baron de) 

XVII* B. [ M^ le baron de Milon 1581 ] 
En buste de 3/i à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
91 a, fol. 40. 



MILON? (N... baron de; 

XVII' ■- [Le baron de Miton 15S1 ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aoz crayons de couleuj^.) 
SI a, fol. 41. 



MOGERON — voyez Maugiron. 

MONCEAUX (Gabrielle d'EsTRÉES, marquise de) — voyez Beaufort. 

MONCHY (Jean de) 

r 1595 1 

^^"''- L M. de Mouchi J 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte et portant la fraise. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Hl> 

W» SI a, fol. lis. 

MONCHY-SENARPONT (Antoinette de) — voyez Raucourt. 
MONESTAY de FORGES (Jeanne de) — voyez Forges. 
MONICHAPELLE? (Madame?) 

R» 

. . encre [ m. monichapelle ] 

Dumonstier ? 



R* 

crayon 

Dumonatior 



r Ce 25 D'Aust 1 
L 1627 J 



En buste de 3/4 à gauche , coiffée de bandeaux flottants (ancien n» 24 mcyleme). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

MONLUC (Biaise de; 

trayon' [ ^'^*«« ^^ MonUic, mal rfô fr. ] 

En buste de 3/4 à pauche, coiffé d*un chapeau de feutre, et portant la fraise. — 
(Dessin aux crayons de couleur, détérioré par rhumidité.) F 

(Cabinet du Roi.) - W» SI, fol. 7S. 



CKAYONS DES XVI® KT XVII® SIÈCLES. 215 



MONLUC-BALAGN Y — voyez Balagny. 

MONLUC de BALAGNY (Diane d'EsTRÉES, dame de) — voyez Balagny. 

MONLUC-BALAGNY, marquis de Rêynel — voyez Reynel. 

MONSOREAU (Cyprienne de Chambes, demoiselle de) 

^V^' [ ^^^^^^ ^^ Monsoreau 1 

£q buste de 3/4 à gauche; elle porte la coiffure en arcelets.— (Dessin aux crayons 
de couleur.) 

W» 21 a, fol. 96. 

MONTAFIÉ (Anne de) — voyez Soissons. 



i* •«*• «. «• 



MONTAIGU (Anne de Balzac de) — voyez Saint-Brisson.. 
MONTAIGU LA BRISETTE (Balzac) — voyez La Brisette. 

MONTBAZON (Hercule de Rohan, duc de) 

XVII- r M^ de Montbazon, duc "i 

». . L et pair de France. J 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. Il porte deux anneaux à l'oreille 
gauche, et une large collerette (ancien n<» [.38] d'une collection détruite). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Gc 

M» ss, fol. «9. 

MONTBAZON ? (Louis VII de Roh.\n, dqc de) 

j;*., [ M' de Rohan ] 



omi 



En buste de 3/4 à gauche, portant une large collerette (ancien n^SS). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J-M 7 

MONTBEL — voyez Entremonts. 

MONTEGU — voyez Montaigu. 

MONTEJEAN (Philippe de Montespedon, dame de) — voyez La Roche- 
sur- Yon. 

i 

MONTESPEDON (Philippe de) — voyez La Roche-sur- Yon. 
MONTGAUGUIER — voyez Du Gauguier. 



21fî BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MONTGOMMERY (Aldonce de Bernuy, d'abord dame de Clerhont-Lodêye^ 

et postérieurement madame de) 

xvir i. [ Mad. de MongomerL ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*un béguin de deuil. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) 

M« 31 a, fol. 106. 

MONTGOMMERY (Pernelle de Champagne, dame de; 

[ 1582 ] 

au bai 
du feaiiiet [ Mad. de Montgommery ] 

xvip 8. [ 3/ad« de Montgomery ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte ; elle porte une fraise très large. 
(Dessin aux crayons de couleur.) 

M» SI a, fol. 61. 

MONTIGENT (Montejean) — voyez La Roche-sur-Yon. 

MONTIGNY (François de La Grange, maréchal de) 

[ LE MARESCHAL DE MONTIGW 1630 ] 

En buste de 3/4 à droite , portant une collerette (sans ancien n»). — (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel.) N 

MONTMIRAL (Mademoiselle de) — voyez Du Sol. 
MONTMORENCY (Anne connétable de) 

Tête de profil 3/4 à droite, sans coiffure. — (Dessin aux 3 crayons.; M 

(Cabinet du Roi.) — M» 81, fol. 66. 

MONTMORENCY (Anne de) 

XVII' i. 

cursiTo [ Anne de Monranci conaitable de france ] 
crayon 

A mi-corp9, coiffée de la toque, portant Tarmure et l'ordre. Le bras gauche est ap- 
puyé sur une salade. — (Dessin à la pierre d'Italie.) J 

(Cabinet du Roi?) — Me 81. 

MONTMORENCY (Diane de France, duchesse de) — voyez Angodlême. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 217 



MONTMORENCY (Henri de) (i) 

[ 1610 ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une fraise (ancien n* moderne 126). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) * 

(1) Voir le n* 64 de notre catalogue des Portraits da château de Beauregard oi^après (Appendice). 

MONTMORENCY ? (Philippe de) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une barrette de prélat. — (Dessin aux 3 crayons.) 
(Cabinet du Boi.) — M» SI, fol. 68. 

MONTMORENCY-FOSSEUX (Françoise de) — voyez Saint-Mars. 
MONTPENSIER ? (Anne-Marie-Louise, dite mademoiselle de) (1) 

A mi-corps de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur estompés) (2). 

(Cabinet du Roi.) — Me 81. 

(l) Ce portrait a été reproduit par Willemin. Monuments français, comme étant nn dessin de Dumons- 
tier, (T'est une erreur. {Monuments ffxmçais, II, p. 2S4 ) 

(8) L'attribution à Lagneau placée sur ce derain est fausse. 

MONTPENSIER (Jacqueline de Longwï-Givhy, comtesse de Bar-sur-Seine, 

duchesse de) 

^cIîs?vV- C ^^«^" ^'^ Montpensier ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte un chaperon et une fraise. Le corsage est 
ouvert sur la poitrine (ancien n» 90). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-6b 

MONTPEZAT (Melchior des Prés, sieur de; 

En buste de 3/4 à gauche, portant une petite toque à plumes, un collet serré et 
une fraise emboîtant le cou (ancien n» 21). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J 

MONTRA VEL — vovez Montrevel. 

MONREVEL (Françoise de la Baume, comtesse de) — voyez Carnavalet. 

4 

MONTREVEL (Hélène de Tournon, dame de Yassalibu, depuis dame de la 

Baume , comtesse de) 

sanguine f ^* contesse de Montravel ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte un chaperon. A son oreille une tête de mort 
en pendant; sur la poitrine un ruban à liséré (ancien iï9 [18] d'une collection dé- 
truite). ^ (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

Sa 8S, fol. 18. 

!4* 



218 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



MONTREVEL (Hélène de Tournon, dame de Vassalieu, depuis dame de La 

Baume, comtesse de) 

En buste de 3/4 à gauche. Elle porte un chaperon. La figure seule est terminée 
• (ancien n» 92). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb 

(Toj. W» 23, fol. 12.) 

MORET (Antoine de Bourbon, comte de), fils naturel d'Henri IV 

cuwive [ ^^' '^ comte de M or et ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure frisottée.— (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) N 

(Gaignières.) — Om 18, fol. 81. 

MORET (Antoine de Bourbon, comte de; 

r ANTOINE DE BOURBON, COMTE 1 

L DE MORET, 1630j 

xvill«r fils naturel du roi Henry 4 , fait par "1 
«• |_ daniel Dumonstier. J 

En buste de 3/4 à gauche, tète nue et cheveux frisés et flottants (sans ancien n<>). 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) If 

V* (Bétbnne.) 

MORET (Jacqueline de Buëil, comtesse de) — voyez Vardes. 

MOTTIER de la FAYETTE (Aimée) — vovez Silly. 

MOUCHI — voyez Monchv. 

MOUSSY (Elisabeth de) — voyez Vair. 

MOUSSY de BOISMORAND — voyez Boismorand. 

MURAT et BILLY (Madeleine Leglerc du Tremblay, madame Zamet, 

dame de) 

S'iB^ê [ ^^^adame Zamet | 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée en arcelets et portant Tescoffion. Sur la poi- 
trine des bijoux en eollier (ancien n<» [4] d'une collection détruite). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Gb 

IV» ss, fol. 10. 

MURAT et BILLY ( Madeleine Le Clerc du Tremblay , madame 

Zamet de) 

En buste de 3/4 à gauche, portant Tescofiion et coiffée en arcelets. Sur la poi- 
trine des bijoux en collier (ancien n» 60). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 219 



NAGU (Madeleine de) — voyez Aus. 

NANTOUILLET (Anne de Barbançon, dame de) -— voyez Chanlivaut. 

NARMOUTIER — voyez Noirmoustier. 

NAVARRE (La reine de) 

[ Jeanne d'ALBRET. 
voyez I Marguerite de Valois- Angoulême. 
Marguerite de Valois la jeune. 

NAVARRE (le roi de) 

/ Henri d'ALBRET, roi de Navarre, 
voyez I Antoine, roi de Navarre. 
( Henri IV, roi de France. 

NAY (M'^e dej 

xviii' 8. [ M ad, de Nay ] ? (\) 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte; elle porte une collerette en collet 
monté et un collier. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hc 

Tdm 21 a, fo!. 104. 

(1) Madame de Namps ? (Marguerite (VËstrées). N'y aiu*ait-il pas erreur dans la lettre du xvm* b.? Le 
nom ayant été écrit primitiYement do NàiM, ou bien est-ce madame d'Ainay, Anne Popillon, dame de Bigny 
d'Aisnay ? 

NEELLE (René aux Épaules dit de Laval, marquis de) 

xvi« s. [ M' le Marquis de Nelle ] 

En buste de 3/4 & droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 

W» 91 a, fol. 84. 

NEGREPELISSE (Henri de Bëaumanoir, sieur de) — voye:& Lavardln. 

NEMOURS (Jacques de Savoie, duc de) 

xviPs. r Jacques — de Savoye "1 
cursiTe l ^^g ^g ._ js'en^ours 36j 

En buste de 3/4 à droite. Il porte un chaperon à plumes (ancien n* 36). - 
(Dessin à la pierre d'Italie rehaussée de blanc.) O 

(Collection Lallemant de Betz, dite d'Uzelles), XII, fol. 169. 

■ 

NEUVILLE, marquis de Yilleroy-Alincourt — voyez Alincourt. 



220 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



■^■■««HMU* 



NEUVILLE-VILLEROY (Denise de) — voyez Fleury. 

é 

NEUVILLE-VILLEROY (Jacqueline de Harlay, dame de) — voyez 

ViLLEROY. 

NEVERS (Louis de Gonzague, duc de) 

XVII» 8. r Lai/« de — Gonzague 1 
cuniye ^ duc de — Nevers 45j 

En buste de 3/4 à gauche, portant un chapeau cannelé (ancien n<* 45). — (Dessin 
à la pierre noire.) O 

(OoUectlon Lallemsnt de Bets, dite d'Uzellef), XIY, fol. 98. 

NEVERS (Marie d'ALBREX, comtesse de) 

En buste de 3/4 à droite; elle est coiffée d*un chaperon. —.(Pastel et crayon.) 

G 

MA 36, fol. IK 

NEVERS (Marie de Gonzague, duchesse de) — voyez Mantoue. 

NIVELLE? (Mr), abbé de Chamilly?? 

xvn- i. [ MT. 38 — 1600 ] 
En buste de 3/4 à gauche, la tête déoouTerte. — (Dessin aux deux crayons.) 
(Cabinet du Bol.) — M* Si. fol. 114. 

NO AILLES (Charles de Noailles, dit le Beau) 

[ M. de Noailles — 1582 ] 

En buste de 3/4 à gauche, la, tête découverte; il porte une fraise très large. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) 

(CaUnet du Boi.) — S» 91 a, fdl. 88. 

NOGARET (Anne de) — voyez Puygaillard. 

NOGARET (Bernard de) — voyez La Valette. 

NOGARET (Bernard de Foix) — voyez Épernon. 

NOGARET de LA VALETTE, duc d'ÉPERNON — voyez Épernon. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 221 



NOIRMOUSTIER (Charlotte de Beaune , d'abord madame de Fizes de 
Sauves, et postérieurement madame de La Trémoille, marquise de) 

Mnguine C Mad^ la marquise de Narmoutier ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d*un petit chaperon et portant une large fraise. 
A Toreille une perle (ancien n» [43] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons 
de couleur.) Go 

Ma 3S, fol. M. 

(1) M. Klel a publié, tome II de ms portraits historiques, un portrait de Madame de SauTes, sur la foi de 
la lettre du crayon de la Bibliothèque ; mais il est impossible que oe soit elle, si on la compare à ce portrait- 
ci. Voir le portrait suivaut. 



NOIRMOUTIERS ? (Charlotte de Beaune, d'abord madame de Fizes de 
Sauves, et postérieurement madame de La Trémoille, marquise de) 

xvn-s. [ ^' ^^ Sauve ] (1) 

En buste de 3/4 à droite ; elle est coijSée en arcelets, et porte une sorte d'escoffion 
à voile. Une coUçrette lui emboîte le cou, et elle porte un collier sur cette collerette 
(ancien n<* 69). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-? 

(1) PuUié dans Kiel. t. IL 

NOIRMOUSTIER (François de La Trémoille, marquis de) 

XVII* s. [ M' le marquis de Narmoutier ] 

En buste de 3/4 à droite, la tète découverte. A Toreille une perle en pendant (an- 
cien HP [42] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Qo 

Ma 29. foL 68. 



(Catherine-Charlotte de Yillequier, dame d*) — voyez Chappes. 

OLIVIER — voyez Sdrpalis. 

OLIVIER de LEUVILLE (Susanne) — voyez La Troussé. 

OLONDE? (Jacqueline de Benneville , demoiselle de Jcvigny , dame 

d'HARCOURT) 



R' 

crayon 
Dumonstier. 



r Fait ce 4 de mai/ 1 
I2?4«- L 1633 -^ 



R» 

encre [ MUe de Juvig ] 

Dumonstier 



En buste de 3/4 à gauche ; la coiffure changée, et de bouffons et garcettes de- 
venue la coiffure en serpenteaux (ancien n» 72 moderne). — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) J-N 



222 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ORAISON (François, vicomte de Cadenet, marquis d*), chevalier de Tordre, 

capitaine de 50 hommes d'armes 

XVII- •. [ M' dVreson ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 
Ma SI a, fol. 115. 

ORANGE (Philibert de Chalon, prince d') 

^J^* [ Le prinse iVOrange 1 

En baste de 3/4 à gauche , coiffé d^une toque à plumes blanches. — (Dessin aux 
3 crayons.) ' B 

Me 81. 

ORANGE (Philibert de Chalon, prince d*), vice-roi de Naples 



XVII 
cunive 



l'vê* [ ^^' '® Prince d'Orange ] 



En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chapeau à plumes. — (Pastel et crayon.) 

G 
Ma S6, fol. SI. 

ORESON — voyez Oraison. 

ORGEMONT (Marguerite d'; — voyez Trainel. 

ORLÉANS (Charles de Valois- Angoulême, depuis duc d'),3« fils de François!" 

^J^' r Charles duc d'Angoulesme, depuis nommé duc d*Orléansj 

XVIII* r Charles duc d'Angoulesme , nommjé depuis "1 
'• L duc dVrléa/is, J 

Enfant de 3/4 à gauche, portant un chapeau à' bords relevés en chaperon (ancien 
n° 141). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-A* 

« 

ORLÉANS (Charles de Valois, duc d'; 

^J/* [ Mons'^ d'Orléans ] 

En buste de 8/4 à droite , portant une petite toque à plumes et le collier de l'ordre 
(ancien u? [36]). — (Dessin aux crayons de couleur.) Ga 

MA S2, fol. 3. 

ORLEANS (Charles de Valois- Angollême, duc d') 

XVII' •. I Charles de France — duc d'Orléans 



cursive 



i 



F. de Franc. I. — 18 



En buste de profil à gauche, tête découverte (ancien n» 18). — (Dessin à la pierre 
d'Italie rehaussée de blanc.) O 

(Collection Lallemant de Bets, dite d'Uzellefl), VIII, fol. 107. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII* SIÈCLES. 223 



ORLÉANS (Gaston de France, duc d') 

En boste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur estompés.) 

Lagneaa ? 

(Cabinet do Roi ?) - Me 81. 

ORLÉANS? (Marguerite d'ÛRLÉANS, duchesse de) 

De profil à gauche. Elle porte la coiffure de 1640 environ. — (Dessin aux crayons 
de couleur estompées.) Lagneaa ? ? 

(Cabinet du Roi ?) — Ne 81. 

ORLÉANS? (Marie de Bourbon, duchesse d'j 

En buste de 3/4 à droite, la tête couverte d*une mantille en point coupé. — 
(Dessin aux crayons de couleur à l'estompe.) Lagneaa?? 

(Cabinet du Roi?) — Ne 31. 

ORLÉANS-ESTOUTEVILLE (Marguerite d')— voyez Estouteville. 
ORLÉANS-LONGUEVILLE (Catherine d') — voyez Longueville. 
ORLÉANS-ROTHELIN (Françoise d') —voyez Condé. 
PACHECO — voyez Entremonts et Montbel. 

PALAISEAU (Louise de Harville de) — voyez Huriel. 

PAPPENHEIM (Gotfried Heinrich, comte de) 

[ LE COMTE DE PAPENEIM 4626 ] 

En buste de 3/4 à droite (sans ancien n»). — (Dessin aux crayons de couleur et 
au pastel.) J-N 

PARME (Edouard Farnèse, duc de) (1) 

[ le duc de Parme 1636 ] 
En buste de 3/4 à gauche (sans ancien n<>). M 

(1) Ce type a été gravé en sens inverse par Gilles RouMelet. 



PARME ? Marguerite d'AuTRiCHE, duchesse de) 

Tête et buste de femme de 30 à 35 ans, portant un chaperon à voile, un col empri- 
sonnant le cou. Costume étranger (ancien n<> [55]). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

PAUL (le seigneur Jean) — voyez Jean-Paul. 



224 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



PELLICART (M««e) 



xnv 

a. 



[ Mad. Pellicart ] 



En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte ; elle porte une collerette en collet 
monté, et un collier. — (Dessin aux crayons de couleur.) *"" 



Ma SI a, foL lOS. 

PHILIPPE II, roi d'Espagne 

A mi-corps de 3/4 à gauche , coiffé d'une petite toque à plumes (^ancien n<* 47 
d*une collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

(Oftbinet du Roi.) — Xa 91, fol. 64. 

PIENMES? (Renée de Roghefprt la Croisette , dame de Brouilly , 

marquise de) 



r Ce 25 D'Avril "i 
L 1625 J 



»• r Ce 25 D'Avril 

crayon 

Dumoiutier 



caralve 
encre [ m. de Brouilly ] 

Dumonst. ? ^ 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en bouffons et garcettes et portant un collier 
de perles et un collet monté (ancien n« 9). — (Drasin aux crayons de couleur et au 
pastel.) J-N 

PIETRO-GUILLAUME FRANCESCO, dit le seigneur Jean-Paul — 

voyez Jean-Paul. 

PIGALIAN — voyez Puyguilhem. 

PINEY, prince de Tlngrt (Luxembourg) — voyez Tingry. 

PLESSIS-LIANCOURT — voyez Du Plessis-Liancourt. 

PLEURS ? (Diane de Luxembourg-Brienne, d'abord madame de Ploesquelec, 

et postérieurement (1600) baronne de) 

^™' [ Jtfadï* de Brienne ] 

£n buste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette en collet monté. — (Dessin 
aux crajons de couleur.) Ha 

Ma 81 a, fol. 69. 

PLOESQUELEC (Diane de Luxembourg-Brienne, dame de) — voyez Pleurs. 
POITIERS (Diane de Saint-Vallier) — voyez Valentinois. 



CRAYONS DES XVI® ET XVTI* SifeCLES. 225 



POLIGNAC (Gabriel de) — voyez Saint-Germain. 

POLIGN AC, dame du Fou du Vigean (Louise de) — voyez Du Vigean. 

POLIGNAC, d'abord M™* de Bueil, puis dame de La Rochefoucauld — voyez 

La Rochefoucauld. 

POMMEREUL (Françoise de) — voyez Bretongelles. 

POMMEUSE (Jean de Fourcy, sieur de) — voyez Chessy. 

PONCHER (Etienne), archevêque de Tours. 



cursive 
XVI 



ÎY [Monsieur Poiichê, avsHovesque do Tours] 



En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé de la barrette, et porte un camail diapré. 
(Dessin aux crayons de couleur.) 

(Colleotion Lallemant de Betz, dito d'Uxelles), tome X, foL 106. 

PONS (Antoinette de) — voyez Liancdurt. 

PONS LAUZIÈRES (Marie de La Noue, dame de) — voyez Thémines. 

PORTE (Louise de Crussoi:, dame de Bldos de) — voyez Saint-Simon. 



POUILLY? (Daniel Go, sieur de) 



XVII» 

8. 



[ 3f'' (h Pouilly ] 



En buste de 3/4 à droite, la tête découverti?. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 
mm 21 a, fol. 123. 

PROISY LA BOVE (Claude de) — voyez Marigny. 

PUIGAILLARD ? (Anne de Nogaret, madame de Léaumont de) 

XVIII- ^ 3jg^ ^g Puigalar 1573 ] 

£n buste de 3/4 à gauche ; elle a les cheveux frisés, un chaperon et une collerette 
(ancien n« 57). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

PUIGAILLARD (Jean de Léaumont, sieur de) 

^\}^' [ -^^^ ^^ PVYGAILLART ] 

En buste de ZjA à gauche, la tête découverte (ancien n» 29} d'une collection dé- 
truite). >- (Dessin aux crayons de couleur.) 6b 

mm 3S, fol. 20. 

15 



226 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



PUIGUILHEM? (Roger de Comminges, sieur de) 

1573 



^' Afr de Pigalian 



En buste de 3/4 à droite, coiffé d*ane toque (ancien n<> [11] d*nne collection dé- 
truite). — (Dessin aux 3 crayons.) B 

Ma SI a, fol. 67. 

PU JOLS (Arnaud du Faur, seigneur de) 

^l^^' [ M. Pugoi, frère de 3/' Pibrnc ] 
Tête de 3/4 à droite (ancien n«> 181). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 

PYBRAC (Guy du Faur, sieur de) 

XVII- 8. [ M^ DE PIBRAC ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête coiffée d'une barrette et portant un manteau 
(ancien n^ [13] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Gb 

Ma S2. fol. 50. 

PYBRAC (Guy du Faur, sieur de) 

XVII- 8. [ M, de Pibrac ] 
En buste de 3/4 à droite. — (Dessin au pastel à restompe.) 7 

(Collection Lallemiint de Betz, dite d'Uxellefi), XII, fol. 171. 

PYBRAC (Guy du Faur, sieur de; 

En buste de 3/4 à droite, dans un ovale. — (Dessin à la pierre d'Italie.) 
(Cabinet du Roi.) - Ha 21, fol. 116. 

PYBRAC (Guy du Faur, sieur de) 

XVII- «. [ Guy du Faur, ftg^ de Pybrac ] 

1584* 

En buste de 3/4 adroite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur. ) 

(Cabinet dn Roi.) - Wa SI, fol. 117. 

QUELLUS — voyez Quélus. 

QUÉLUS (Jacques de Lévis, comte de) 

XVII- 8. [ Mr de Quelus ] 

xvn-8. C ^^^ Qi*e//u« ] 

En buste de 3/4 à gaucbe, la tête découverte ; il porte une fraise. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 

HTa 21 a, fol. 46. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 227 



QUERVENO — voyez Kerveno. 



QUESNEL (Pierre; 

XVI' s. 



i574 

Pierre Quesnel^ père de 

Nicolas a qui est ce livre 

qui a faict ledit 

crayon. 



(1) 



En buste de 3/4 à ganche, coiffé d*an chapeau de feutre à larges bords et portant 
une longue barbe. — (Dessin aux crayons de couleur.) L 

we 21. 

(1) PubUé par Niel. t. I. 

' RABUTIN (Gabrielle de Toulonjeon, dame de) — voyez Bussy. 
RAGNY (Anne de La Madeleine, marquise de) — voyez Lesdiguières. 

RAGNY (Léonor de la Magdeleine, marquis de) 

XVII* • [ AT. de Ragny 1 

En buste de 3/4 à droite ; il est coiffé d*un chapeau à haute forme, à peine 
esquissé. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

vm 81 a, fol. 103. 

RAIX — voyez Retz. 

RAIMBOYAL (Louise de Balzac de Montaigu, dame de Crequy de) 

XVII- 1. [ 3fad, de Ribonval ] 

En buste de 3/4 à gauche Elle porte un béguin de veuve et une large collerette. 
— (Dessin aux crayons de couleur.) Hc? 

nm 21 a, fol. 92. 

RANDAN ? (Jean -Louis de La Rochefoucauld^ comte de; 

xvîl-a. [ ^^ cont^ de Raiidan 1 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une petite toque à plumes et une collerette 
en fraise (ancien n* 74). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-6b? 

RAUCOURT? (Antoinette de Monchy-Senarpont , dame 1° de Boursonne , 

i^ de Vaux, S» de Gaillard de) 

^y^^' [ Madie de Mouchi ] 

xvm- 8. [ Senarpont ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tète découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
mm 21 a, fol 94 



228 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



RÉGENTE (La) — voyez Angoulême (Louise de Savoie, duchesse d') 



RENE d' ANJOU. 



Bcrit.du r LE ROY RENE 1 
XVI- s. L de Provëce J 



En buste de 3/4 à droite, coiffé d^une calotte, et portant un surtout d'hermine. 
— (Dessin aux 3 crayons.) 

(Cabinet du Roi.) — Nm 21, fol. S. 

RENEL — voyez Reynel. 

RES — voyez Retz. 

RESSONS ( Josias de Lameth - Bouchavannes , baron de ) — voyez 

BOUCHAVANNES. 



RETZ ? (Albert de Gondi, duc de) 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte (ancien n» 11). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Gb 

Ma n, fol. S8. 



RETZ (Claude-Catherine de Clermont , d'abord madame d'ANNEBAUT , puis 

duchesse de) 

xvip 8. r Mad« de Retz 1 

sanguine [ femme du feu duc de Retz J 

En buste de 3/4 à gauche » coiffée en arcelets et portant Tescoffion. Sur la poi- 
trine un double collier (ancien n« [6] d'une collection détruite). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Gb 

mm S2, fol. 14. 



RETZ (Claude Catherine de Clermont, duchesse de; 

[ 15^7 ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée en arcelets et portant une toque à aigrette (an- 
cien no 128). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ha? 

RETZ (Claude-Catherine de Clermont , duchesse de; 

^\]^' i Mad. de Res ] 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée d'arcelets , et portant une toque à aigrette. 
— (Dessin aux crayons de couleur.) Ha ? 

mm 81 a, fol. S4. 



CRAYONS DES XXV ET XVII® SIÈCLES. 2211 



RETZ (Heury de Gondi, cardinal de) 

[ 1596 J 
xviP B. I 3/' de Rets, depuis c^x ar. de Paris 



En buste de 3/4 à droite, tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Hb 

Hm 21 a, fol. 100 . 

REYNEL (Damien de Montluc-Balagny, marquis de) . 

[Le marq. de Renel 1 
(de Clermoni (1) J 
1595 

xvïi* B. [ ^® marquis de Renel J 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte (ancien n» [29] d*une collection dé- 
truite). I 

(Cabinet du Roi.) — Ma SI a, foL 83. 
(1) Far sa mère, sœnr de Bussy-d'Amboiae. 

RHIN (le comte du) — voyez Rhingravë (le comte). 

RHINGRAVE (Jean-Philippe , comte) , colonel des Allemands au service 

de Henri II 



XVII 
carsive 



ive* [ -^^^ '® conte de Ringrave j 



En buste de 3/4 à gauche, coifEé d*une to<iue à plume blanche, et portant le 
collier de Saint-Michel. — (Tastel et crayon.) G 



mm 26. fol. 44. 



RHINGRAVE (Jean-Philippe, comte) 



craTon 
XVl'i* H. 



[ Le conte Ringraf 1 



En buste de 3/4 à gauche, coitfé d'une toque à plume, et ix)rtant l'ordre de Saint- 
Michel. — (Dessin aux crayons de couleur.) P? 



(Cabinet du Roi.)— %• 31, fol. 111 



RHINGRAVE (Jeanne de Gisxol'illaod'Acier, d'abord dame de Crussol , 

et plus tard comtesse) 



an^'Ii^yon C ^^ ' ^' ^rusol ] 



En baste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée du chaperon à templette — (Dessin 
aux 3 crayons.) B 



%e 81 



230 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



RIBONVAL — voyez Raimboval. 

RICARD de GOURDON de GENOUILLAC , comte de Vaillac (Louis; 

— voyez Vaillac. 

RIEUX (Louise de) — voyez Elbeuf. 

RIEUX| marquis de Sourdéag (Guy de) — voyez Sourdéag. 

ROBERT de LIGNERAC (Catherine de Hautefort , dame)— voyez 

LiGNERAG. 

ROBERTET, dame de Mandelot, vicomtesse de Chalon (Éléonore) — voyez 

Chalon. 

ROCHECHOUART, sieur de Jars et de La Brosse — voyez La Brosse. 

ROCHECHOUART (Léonore de Saulx - d'Aurain , dame de) — voyez 

Tonna Y- Charente . 

ROCHEFORT-LA-CROISETTE (Renée de) — voyez Piennes. 

ROHAN (Catherine de) — voyez Landal. 

ROHAN (Louis de) — voyez Guemenée. 

ROHAN (Louis Vil de) — voyez Montbazon. 

ROHAN , princesse de Guemenéë (Françoise de Laval , dame de) — voyez 

Guemenée. 

ROHAN, sieur de Gyé — voyez Gyé. 

ROHAN de MONTBAZON — voyez Montbazon. 

RONÇAY (M"* de ou du) 

XVII» 8. [ M ad. du Ronçay ] 

En buste de S/4 à gauche; elle porte un béguin de deuîl et une collerette en collet 
monté. -~ (Dessin aux crayons de couleur.) 

sa 91 a, fol. 107. 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SièCLBS. 231 



RÔNE (Antoinette d'ANGLURE-EsTAUGES, dame de Savigny, dame de) 

1573 

xvn- 1. [ ^^^^ ^^ Rone 1 

YUleflix 

Su buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un attifet, la chevelure relevée sur les tempes 
par des arcelets. — (Dessin aux crajons de couleur.) H-I« 

l«a SI, fol. 80. 

ROSNY (Maximilien II de Béthune, marquis de) 

[ François? de betuxe, marquis de rhosny 1633 ] (^) 

v« r François de Bethune, marquis de Rony, -i 
curaive L gouverneur de Berry J 

En buste de 3/4 à droite (sans ancien n»). — ^Dessin aux crayons de couleur et au 
pastel.) M 

■ 

(1) n n'y a de marquis de Rosny que Hazlmilien, né en 1S88 -f 1634. 

ROTHELIN (Françoise d'OaLÉANS) — voyez Condé 

ROTHELIN (Jacqueline, fille puînée de Charles de Gyk , femme de 

François d'OaLÉANS, marquis de) 



XVI 



'^* [ LA . FILLE . PESNÉE . DE . GIE J 



En buste de 3/4 à gauche : elle est coiffée du chaperon à templette (ancien n*[51]). 
— (Dessin aux 3 crayons.) A 

, NA 21. fol. 82. 

ROUSSELET, sieur de Lv Pardieu — voyez La Pardieu. 
ROYE (Charlotte de La Rochefoucauld) — voyez La Suze. 

ROYE? (Claude de Gontaut-Biron, dame de La Rochefoucauld de) 

xrn* 8. [ Eleonorc de Roye ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée d'un béguin et porte une large collerette. 
— (Dessin aux crayons de couleur estompés.) Hd 

Ma SI, foL 94. 

(1) Il y a identité parfaite d'ëcritom entre cette inicription et celle du portrai Idn fol. 110 du Tolnme 
IVa SI a. Seulement ce ne peut être ici Rléonore de Roye, morte au milieu da xvx* alocle. 



232 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



ROYE (Claude de Gontaut-Biron, dame de La Rochefoucauld de) 

xvn-8. l M- du Rouet ] (1) 
XVII- 8. [ Mad^ de Rouet ] 

En baste de 3/4 à gauche; elle porte un béguin de deuil. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) Hd 

Ma 81 a, fol. 110. 

(1) En dépit de la mauvalM orthograplie,<:« doit être ici madame do Roye, après son yeavage, en 1605. Un 
antre portrait d'elle par Lagneau a été pris pour Eléonore de Royo; cette attribution est démentie par le 
cofltunie : cf. Ma 21, fol. 94. 

ROYE? (Julienne-Catherine de La Tour, dame de La Rochefoucauld) 

«in^lne t "^^^ ^e Ruet ] 

En buste de 3/4 à droite , portant coiffure courte et large coUerette (ancien n^ 
moderne 56). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

ROYE, princesse de Coîsdk (Eléonore de) — voyez Condé. 

SAINT-AIGNAN (Claude de Bealvillier de) 

^lïiin"; [ -^^^^' l'abesse du pont. ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un béguin de religieuse (ancien n» [56] d*ane 
collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gc 

mtk 22, fol. 68. 

SAINT-AIGNAN (Marie de Beauvillier, dame de) 



X¥II» 
fl. 



[ Mad. VAbbesse du Lis ] 



En buste de 3/4 à gauche; elle porte le béguin des religieases. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 



mm 21 a, fol. 131. 

SAINT-AIGNAN (Marie de Beauvillier , dame de) , abbesse de Mont- 
martre (i) 

^^^^' [ Mad« Vabbesse du Liii ] 

y 
xvif 0. [ L' abbesse du Lxjs'\ 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte un béguin de religieuse. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 



Jim SI a, fol. 152. 

(1) Nom suivons ici l'hypothèse de Lelong, bien que la lettre en fasse l'abbesso du Lys, qni était à cette 
époque Anne Roger de Oaatiiwi» ou Charlotte de Clny». 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 233 



SAINT- AIGN AN? (SLarïe de Beauviluer de) 

En buste de 3/4 à gauche, en costume religieux et mondain (ancien n* 133). — 
( Dessin aux crayons de couleur. ) J-Hb 

SAINT-BRISSON (Anne de Balzac de Montaigu, depuis madame de TIsle, 

et plus lard madame Séuuikr de) 

[ Mad^ de Monlaitju ] 

Jeune fille de 3/4 à gauche ; elle porte une large collerette et un collier de perles. — 
(Dessin aux crayons de couleur. ) 

%m 21 a, foK 14S. 

SAINT-CORANTIN (M'^e de; 



XVII* 

8. 



[ J/^« de Saint Comnlin ] 



En buste de 3/4 à droite; elle porte une coifEure relevée et une large collerette (an- 
cien no 50). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

SAINT-GENIES (Élie de Gontaut, sieur de) 

xvîi-8. C'^^' ^^« ^^ Ginier ] 
En buste de 3/4 à droite, la tôte découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

21, fol. 08. 



SAINT-GERMAIN ? (Gabriel de Polignac, seigneur de) 

^^"' [ ^* Germain ] 
En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
mm 21 a, fol. 64. 



SAINT-GERMAIN-BEAUPRE (Gabriel Foucault II, sieur de) 

f 1594 ] 

^V^* r ^S« Germain-I^eaupré ] 

En buste de 3/4 à droite, la tôte découverte ; il porte une fraise. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Hb 

Ma 21 a, fol. 6S. 

SAINT-LARY de BELLEGARDE — voyez Bellegarde. 
SAINT-LÉGER (sieur de; 

Bn buste de 3/4 à droite, la tète découverte ; il porte une fraise (ancien n» [54]). 
— (Dessin aux crayons de couleur.) J 

15* 



xvir 



234 * BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 

SAINT-LUC (François d'EspiNAY, sieur de) 

XVII» 8. rFrançois — despinay i 
curBiTe [ sr e/e — Saine/ Luc] 



En liuste de 3/4 à droite, la tête découverte (ancien n» 46). - (Dessin à la pierre 
noire.) O 

(GollGction LaUemant de Beti. dite d'Uxellefl), XIY, fol. 1S6. 

SAINT- LUC ( Henrielle de Bassompierre , depuis madame d'EspiNAY, 

maréchale de) 

* 

tAfad'« de Bansompierre , -i 

femme du m«ï 
de S, Luc. -J 

Tête de 3/4 à gauche. — (Esquisse aux crajons de couleur.) Hb 

Ma 21 a, fol. 86. 

SAINT-MARTIN-LÈ-CHASTEL (Carnavalet de) — voyez Carnavalet. 

SAINT-MARS (Françoise de Montmorency , baronne de Fosseux , depuis 

dame de Broc de), dite La Belk Fosseuse, 

xvîr g. [ -^^3^'* ^^ Fo8seu8e 1 

Kn buste de 3/4 à gauche ; elle porte une collerette en collet monté et un collier 
de perles. — (Densin aux crayons de couleur.) Ha 

mm SI a. fol. 8fi. 

SAINT-MÉGRIN (Paul d'EsruERT de Caussade, baron de) 

XVII- s. { 3/' de St Megrin ] (4) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque et portant une fraise. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) 

nm 21 a, fol. 42. 
(1) Publié par Niel, t. II. 

SAINT-NECTAIRE, marquis de La Ferté (Henri; — voyez La Ferté. 

SAINT-PAUL? (Anne de Caumont la Force, femme en 2»» noces de 

François d'ORLÉvNS, comte de) 

^V^* [ w«ij;^® ^a comtesse de S* Paul J 

v^ - Madame la comtesse de St Paul (et plus «_ 
"'' ■• bas) Anne de Caumont la Force, née le 
I lîl'Janu. 1574, énousa à le comte 



XVIII" 

lîlJanu. 1574, épousa à le comte 

I (VOrléans et de 8< Paul, chevalier des ordres 
•^ mort en 1631, et elle en 1642, marine /'a7i 1595. 



(i) 



En buste de 3/4^ gauche, tête découverte (ancien n» 10). — (Dessin aux 3 crayons.) 

I 
(Cabinet du Boi.) — Ma SI a, fol. 26. 

(1) Voyex Gaignières, t. X, fol. 83. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 235 



SAINT SÉVERINj dame de Rohan de Gyé (Jeanne de) — voyez 6vÉ. 

SAINT-SIMON (Louise de Crussol, d'abord dame tle Budos de Porte, 

puis de) 

encre [madame de S^ iSimun] 

Dumonstier 



^* r fait ce 26 de juin 1 

crayon lfi-14 



Dumonstier 



En buste de 3/4 à droite , portant un collier de perles (ancien n» 86 moderne^ — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel . ) J-N 

SAINT-SORLIN (Françoise de La Baume, baronne de) — voyez Carnavalet. 
SAINT- VALLIER-POITIERS (Diane de) — voyez Valkntlnois. 
SAINT- YON (Louis de; " 

XVll* s. [ Saint-Yon advorut ] 

£n buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

H (7) 
MA SI, fol. 106. 

SANCERRE (Jean VI de Bueil, comte de) 



XVI- 

8. 



[LE . CONTE . DE . CENSSEHRE] 



En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une petite toque à plume blanche (ancien 
no [47]). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

Wm 21, fol. 38. 

SANCERRE (Louis de Blëil, d'aboi*d seigneur, baron de Bueil, et pj^sté 

rieurement (1537) comte de) 

XVI- 8. [ LE . BARON . DE . BVEIL ] 

En buste de 3/4 à gauche ; il est coiffé d'une toque ornée (ancien n* [49]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

mm 21, fol. 37. 

SANCERRE (Louis de Bueil , d'abord seigneur, baron de Bueil, et posté -«^ 

rieurement (1837) comte de) * 

^J^* r Monsieur le conte de Sainct Serre 1 * '^ 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une petite toque à plumes Henri II, avec 
l'ordre. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

we SI. 



236 BIBLIOTHÈQUE NATIOXALE. 



SANCERRE (Louis de Bueil, d'abord seigneur, baron de Bueil, et posté 

rieurement (i837) comte de) 



XVII« 

8. 



[^^* [ Le comte de Sensare J 
En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque ornée. — (Pastel et crayon.) 

MA 26. fol. 25. 

SARDINI (M"e de) — voyez M.4leza. 

SAULX d'AURAIN (Léo.iore de) — vovez Ti)NN a y Charente. 



R* r Ce jeudi 22 de janvier 

crayon ■ 

Dumonstier 

R* 
encre 



SAULX -TA VANNES? (Claude, comte de) 

[Ce jeudi 22 de janvier "1 
4632 J 

[ le comte de S aulx 1 

En buste de 3/4 à gauche, portant une coiffure avec gueue et rosette (ancien n« 92 
moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

SAULX-TAVANNES (Claude de) —voyez EspnissES. 

SAUVES (Charlotte de Beaune, dame de Fizes de) — voyez Noirhoustier. 

SAVIGNIES (Claude Bjyvin de) — voyez Du Biez. 

SAVOIE? (Catherine d'EsPAGNE, duchesse de) 

Yoîii'vo" [>^^ d^ Sauoi/e] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une large fraise et une coiffure relevée. Sur 
la poitrine des perles (ancien n" 87). — (Dessin aax crayons de couleur.) J 

SAVOIE (Jacques de) — voyez Nemours. 

SAVOIE (Marguerite de France, duchesse de) 

XVI' r Madame Marguerite a cest heure T (1) 

*• L duchefi)*e de Savoye J 

En buste de 3/4 à gauche , portaut un chaperon à templette. Enfant de 3 à 5 ans 
(ancien n» lô8). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-A* 

(1) R. Gower, Freuch portraits, tome I, p. 12, publio un portrait qui paraît être celni-ci, sur lequel il y 
a en cursive : 

« La royne Madellaine d'EsK:oce 9 



CRAYONS D?S XVI® ET XVII® SIÈCLES. 237 



SAVOIE, duchesse cI'Angoulêmk — voyez Angoulêmk (Louise de Savoie, 

duchesse d') 

SAVONNIÈRES (Louise de) — voyez Ivetot. 

SCHOMBERG (Jeanne de) — voyez La Rocheguyon. 

SCHOMBERG (Jeanne Ciiastkignier de la Rogheposav, d'abord madame 

Clctln de ViLLEPAUisis, depuis madame de) 

xvii'g. r Mad« de Schonberg la mère, "| 

etcSyon L ffrand mère de Madame de Lyancourt J 

cursive [ La erand'mère de Mad« de Lyancourt ] 

encre ^ *^ j j 

£n buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée d*un chaperon de deuil, et ])orte une col- 
lerette sur laquelle est un collier de perles (ancien n» [10] d'une collection détruite). 
— (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

mm 32, foL 27. 

SCHOMBERG (Jeanne Chataigner, d'abord madame Glutin de Villeparisis, 

et depuis madame de) 



xvi'^b! [ Madame de Vilepariaiis ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon Henri H. — (Dessin aux 3 
crayons.) 

Me 31. 



SEDAN (Henry de La Tour, duc de Bouillon, prince de) 

p. r Monnieur de boulion — prince de Se- "1 

crayon | ^^ perrti dan \ 

Eu bu.ste de 3/4 & gauche (saus ancien u»), — (Crayon et pastel.) Tl 

SEGUIER (Pierre) , président au Parlement de Paris 



XVII 
cureive 



' «• r Pierre — Seguier 1 

'""^ L Président — 69 -J 



En buste de 3/4 à gauche; il porte une barrette de magistrat (ancien no 69). — 
(Dessin à la pierre noire.) O 

(Oolieciion Lallemant de Betz, dite d'Uxelles), t. XII, fol. IIU. 



238 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



SEGUIER de SAINT-BRISSON TAnne de Balsac, dame)— vovez 

Salvt-Baisson. 

SEMBLANÇAY (Claude de Bkaune) — voyez Riunnois. 

SEMBLANÇAY (Henaud de Beaune) — voyez Bealne-Sëmblançay. 

SENECEY (Madeleine de Bëaufremont; — voyez Valdray. 

SÉNECHALE (La grande) — voyez Valentlmhs (Diane de Poitiers, 

duchesse de). 

SENNETERRE LA FERTÉ (Jeanne de Laval Ljué, dame de) — voyez 

La Ferté. 

SENNETERRE — voyez Sal\t-Nectaire. 

SIERRAY (Geneviève d'URPÉ, dame d'HARCouRT, baronne de) — voyez 

Frettes (dame de). 

SIGISMOND, empereur 

XVI* i. [ JMP . CAES . SIGISMVXDVS ] 
En buste de 3/4 à droite. — (Dessin à la pierre noire.) 
(Cabinet du Roi.) - Ma 21. fol. 8. 

SILLERY (Nicolas Brulard, marquis de) 

En bufite de face, les cheveux bruDs coupés courts, et la barbe en éventail (sans 
ancien no). — (Dessin à la pierre noire et aux crayons de couleur.) N (7) 

SILLY (Aimée Mottier de La Fayette, dame de) 

^^"' •• [ LA . BAILLYVE . DE . CAM ] 

En buste de 3/4 & gauche ; elle est coiiïée d'un chaperon (ancien n« [35]). — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

MA 21, fol. 61. 

SILLY (Aimée Mottier de la Fayette, dame de) 

En buste de 3/4 à ganclie, coiffée d'un chaperon. — (Pastel et crayon.) c 

MA 26, fol. 36. 



CRAYONS DES XVI® BT XVII® 8IBCLBS. 289 



SIPIERRE (dans Brantôme) — voyez Cipierre. 

BOISSONS (Anne de Montafié, comtesse de) 

XVII' 8. [ MDB LA COMTESSE DE SOISSOXS'] 

En buste de 3/4 à droite , portant un l)éguin de deuil et un large collet monté 
(sans ancien n»). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) N 

SOISSONS (Charles de Bourbon, comte de) 

cMre [ '^ comte de Soissons jeune ] 

En bnstc de 3/4 à gauche (ancien n» 50 moderne). — (Dessin aux crayons de cou- 
leur et au pastel.) J-N 

SOISSONS (Charles de Bourbon, comte de) 

* • 

[1582] 

xvîi' 8. L "^* ^^ ^' ^'*^ ^oi.sMon«J 

En buste de 3/4 à gauche, coiflfé d'une petite toque à plume«i. Enfant. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Ha 

mm SI a, fol. 18. 

SOISSONS (Charles de B:îurb:)N, comte de; (I) 

XVIII* 8. [ 3/'- le c. de Sois'ion^ ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
SI a, fol. 19. 



(1) Voyez les portrait» du môaie personnage gravé» par liëonard Gaultier. Montfaaoon, t. V, pi. lvi, l'i 
confondu avec Henri do Longucville. 



SOREL (Agnès) — voyez Agnès Siirel. 

SOURDÉAC? (Guy de Rieu.x, marquis de) 

4600 



XVIV s 



M' le marquis de Sourdeac 1 
Le Jeune -* 



crayon [ 1600 ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. Enfant. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Hb 

. 21 a, fol. 88. 



SOURDIS (Catherine-Marie d'EscouBLEAU de) — voyez Tonnerre. 



240 BIBLIOTHfeQUB NATIONALE. 



SPAROT (Mgr de) — voyez Lesparre. 
STROZZI , sieur cI'Épernay (Philippe) 



XVI 
cray 



• 8. r Strozzi 1 
ron 1^ a63j J 



En bnste de 3/4 à pauche, la tête découverte. Une perle à l'oreille (^ancien n» [3] 
d'une collection détruite). — ^Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

%m 22, fol. 17. 

STROZZI (Pierre) 

xvifi.. r Pierre — Sitrozzi 



riv I». r Pierre — strozzi "j 

^ L mareac/i. — de France, J 



En buste de p^)fil à gauche, la tête découverte (ancien n^ 22). — ( Dessin à la 
pierre d'Italie rehaussée de blanc.) O 

(Collection Lallemaot do Bets, dite dTxelloii), t.X, fol. 137. 

STUART 

, Albany. 
voyez 

I Lennox. 



SULLY (Maxiinilien de Bétkune, duc de) 

[ M' de Sully surintendant ] 

En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. Il porte une fraise (ancien n® [44] 
d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Go 

Ma 22. fol. 47. 

SULLY (Maxiinilien de Béthune, duc de) 

En buste de 3/4 à droite, portant une fraise (ancien n° 4 (?)•*- (Dessin aux 
crayons de couleur.) j 

SULLY (Maxiinilien de Béthune, duc de) 

En pied de 3/4 à droite, au milieu d'un monument avec piliers. — (Dessin à la 
pierre noire sur impier teinté.) 7 

!Ve 30. 

SULLY (Racliel de C,)chefilet, d'abord madame Hurault de Chateaupers, 
et posl(^rieu rement madame de Béthune, duchesse de) 

XVII- n. [ Mad« de Sully ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte le costume du premier quart du XVII* siècle 
en collet monté (ancien n© 4[6j? d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) * Go 

MA 22, fol. 48. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 241 



SURGÈRES (Hardouine de Laval Loué, dame de Fonskque, baronne de) 

xvp 8. [ MADAMOISELLE DE LOVE ] 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un chaperon (ancien n<» L^'*])- — 
(Dessin aux 3 crayons.) A 

nm 31, fol. 54. 



XVIII* r 1 587 

8. 



SURPALIS (Antoine Olivier, sieur de) 

M^ de Surpalis Olivier J 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin à la pierre d'Italie et au 
pastel.) N? 

(Cabinet du Roi.) - Ma 31 a, foL 64. 

SURPALIS (Marie Hodoart, dame de) 

^V^^' r^^''* ^'c Surpalis de la famille do Lamoignon] 

A mi-corps de 3/4 à gauche ; elle porte une largfe collerette en collet monté du 
commencement du XVII® s. — (Dessin à la pierre d'Italie et au pastel.) N7 

(Cabinet du RoL) — IVa 31 a, fol. 66. 



XVIII- r 1587 

8. 



SURPALIS (Marie Hodoart, dame Olivier de) 

r 1587 -1 

[ .V"e de Surpalis J 

à l'angle droit supérieur un monogramme [DM] 

En buste de 3/4 à droite, coiffée d'un chaperon de velours noir. — (Dessin à la 
pierre d'Italie et au pastel.) N? 

(Cabinet du Roi.) — Ma 31 a, fol. 65. 

TAIX (Jean de) 

^]l' [ MONSEIGNEVn . DE . THAÏS ] 

En buste de 3/4 à droite ; il est coiffé d'une toque à plume ornée d'un bijou 
(ancien n*> [32J). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

MA 31, fol. 45. 

TAIX (Jean de) 

Sri* l^^' '« ^ûn/e T/ié.] 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque à plumes ornée d'un bijou. — 
(Pastel et crayon.) G 

MA 36, fol. 41. 

TALLARD (Catherine de Clermont) — voyez UzÈs. 

16 



242 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



TA VANNES (Claude de Saulx) — voyez Espoisses. 

TA VANNES (Jean de Ta vannes, dit le capitaine) 

^J^' [le . CAPPITAINE . TAVANES] 

En buste de 3/4 à gauche; il est coiffé de la toque des lansquenets (ancien 
119 [39]. — (Dessin aux 3 crayons.) A 

TUm 21, fol. ss. 

TA VANNES (Jean de Tavannes, dit le capitaine) 



XVI' 



[ M. de Tavanes ] 



En buste de 3/4 à gauche , coiffé d*une toque de lansquenet. — (Dessin aux 3 
crayons.) B 



ive 31. 



TAVANNES (Jean de Tavannes, dit le capitaine) 

^cunivï* [ ^^' ^« Tavams ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé de la toque des lansquenets. — (Pastel et crayon.) 

C 
Ma 86, fol. 32. 

TELIGN Y (Odet de La Noue, sieur de) 

[ 1592 ] 

xvîi-B. f ^^' ^^ '^ Noue ] 

En buste de 3/4 adroite; il a la tête découverte. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) ' Ha 

MA 21 a, fol. 124. 

TESSÉ? (René de Froulay, baron, puis comte de) 

XVII* r 3/p le baron de Tese i 

«• L 1588 J 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. (Particularité : Tœil droit est 
couvert d'une taie.) — (Dessin aux crayons de couleur.) Ha 

Ma 21 a, fol. 84. 

TESSIER? (Françoise) 

^J"' [ M ad le Tessier ] 

£n buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un bonnet à ruche. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Ha ? 

Ma SI a, fol. 114. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIECLES. 243 



thaïs — voyez Taix. 

THEMINES (Marie de La Noue, d'abord daine de Bellengrevillë, depuis 

dame de Pons-Lauzières, marquise de) 



R* 

cura. 
Dumonst. 



rCe 25 de Janvier 1 
1621 J 



sanguine [ m, Ue BellenijreviUe ] 



cunive 



En buste de 3/4 à gauche , coiffée d'un béguin de deuil. Elle porte une croix sur 
la poitrine (ancien n» 48 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 

THOMASSIN (Éléonore) — voyez Champlittk. 
THOU ? (Augustin de) 

^^ r Mètre Augustin de \ Thou ]... "1 
L ..en la court de Parlement J 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé de la barrette des magistrats. — (Dessin aux 3 
crayons.) 

(Cabinet du Roi.) — Mm n, fol. 108. 

THOU (Nicolas de), évèque de Chartres. 

[Nicolas — de Ton "1 

Evesque — de Chartres J 

En buste de 3/4 à droite (ancien n^ 68). — (Dessin à la pierre d'Italie.) O 

(Collection LaUemant de Bets, dite d'Uxellet), XIY, fol. 73. 

THOUARCÉ — voyez Ivetot. 

THOUARS (Henri de La Trémoille, duc de) 

[ HENRY DUC DE TRIMOUILLE 1633 ] 

En buste de 3/4 à droite (sans ancien no). — (Dessin aux crayons de couleur et au 
pastel.) N 

THOURY (Claude de Rohan, aînée des filles de Charles de Gyé, mariée en 

i^ noces à Julien de Clermont, baron de) 

XVI- s. [ LA . FILLE . AISNEE . DE . GIE ] 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée du chaperon à templette (ancien 
no [50]). — (Dessin aux 3 crayons.) A 

mm SI, fol. 81* 



244 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



TIERCELIN de BROSSE (Madeleine), abbesse de Maubuisson, i876-!59h 

xvp r Madame de Maubison "l 

"• L 1586 J 



En buste de 3/4 à droite ; elle porte un béguin de religieuse (ancien n» 139). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J-Hc ? 



TILLIÈRES ? (Catherine de Bassompierre> dame Le Veneur, comtesse de) 

R* 

oncre [ m, de Tiliers ] (i) 

Dumonst. 



[fait ce mercredy n 
U De Mars 
4KQa J 



1^* r fait ce mercredu 

crayon ' - . _ _ _ »/ 

Dnmonsticr . ^^^^ 



En buste de 3/4 à gauche, coiffée de bouffons bouclés (ancien n® 23).— (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1) Il y a au y* un portrait esquissé qui paraît être celai do Madame Duclos. 

TINGRY (Henry de Luxembourg, duc de Pl\ey, prince de) 

En buste de 3/4 à droite, la t^te décourerte (ancien n» 21 d'une collection dé- 
truite). — (Delsin aux 3 crayons.) I 

(Cabinet du Roi.) — Hm SI a, fol. 36. 

TINTEVILLE — voyez Dintemlle. 

TOLÈDE, duc d'ÀLBE (Alvarez de) — voyez Albe (duc de). 

TONNAY-CHARENTE (Léonore de Saulx-d'Auraln, dame de Dlnteville, 

et plus tard dame de Rochechouart de) 

XVII* 8. r Mad. de Tinteville 1 
L 1598 J 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une coiffure relevée et une fraise. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Hc 

]1A 21 a, fol. 144. 

TONNERRE ( Catherine Marie d'EscouBLEAU de Suurdis , comtesse de 

Clermont et) 

1597 

xvn* s. [ ^^ comtesse de Tonnerre 1 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte une collerette en collet monté et un collier 
de perles. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

MA 21 a, fol. 139. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 245 



TONNERRE (Louis II de Husson, comte de) 

XVI- 8. [ M. de . Tonnerre ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque ornée. — (Dessin aux 3 crayons.) 

B 
:ie 33. 

TONNERRE (Louis II de Husson, comte de) 

cuiivl' [ ^^' ^^ Tonnerre ] 
£n buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque ornée. — (Pastel et crayon.) G 

%'A 36, fol. 37. 

TOSCANE? (Marguerite-Louise d'ÛRLÉANS, grande-duchesse de) 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) LA^n^ean ? ? 

(Cabinet du Roi ?) — Me 31. 

TOUCHET de BELLEVILLE (Marie) — voyez Entragues. 
TOULON JEON (Gabrielle de) — voyez Bussy. 

TOURNON (François, cardinal de) 

^ÎJ^^"' [ Le cardinal de Tour non ] 
En buste de profil à gauche. (Pastel et crayon.) G 

MA S6, fol. 37. 

TOURNON de VASSALIEU (Hélène de) — voyez Montrevel. 

TOUVILLE ? (Madame de) 

xviii-s. [ 3/0 de Touville ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte la coiffure plate d- s bourgeoises du com- 
mencement du xvu<? siècle (ancien n« [78]). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J 

TRAIN EL (Marguerite d'OacEMONT, dame Ju vénal des Ursins, marquise de) 

xvip 8. [M ad, la marquise de TreineQ 

En buste de 3/4 à gauche, avec des joyaux dans les cheveux et une collerette en* 
collet monté. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

Ma 21 a, fol. 136. 

TRAMBLECORT — voyez Tremblecourt. 



246 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



TREMBLECOURT (Louis de Beauvau, sieur de) 

XVIII* B. [ Beauveau de Tremhlecour ] 

xvîp B. C ^^ Tramblecort ] 

En bu8te de 3/4 à gauche ; il a la tôte découverte et porte la barbe en longue 
pointe (ancien n» [23 J d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

I-Ha 
(Cabinet du Roi.) — Ma 21 a. fol. 116. 



TRIVULCE ? (Jean-Jacques) 

En buste de profil à gauche (ancien n» 129). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J 



TRIVULCE (Théodore; 

cmiive' C Théodore Trivulce — maréchal de France ] 

En buste de profil à gauche, portant une toque et un col de fourrures (ancien n« 13). 
— (Dessin à la pierre noire rehaussée de blanc.) O 

(Collection Lallemant do Betz, dite d'UxclIeB), YIII, fol. 187. 



TURENNE (François de La Tour, III« du nom, vicomte de) 

cu^ive' [ ^' rf« Turaine ] 
En buste de profil à gauche, coiffé d'une toque Henri II. — (Pastel et crayon.) G 

Ma 26, fol. 81. 

TURPIN de VIHERS, comtesse de Crisse (Léonore de Crevant, dame) — 

voyez Crissé. 

URFÉ (Claude d') 

xvi« 8. [ ESCVYER . DE . MESDAMES ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant une petite toque (ancien n° 29). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) A 

(Cabinet du Roi.) ~ Ma 21, fol. 10. 

URFÉ (N--, demoiselle d') 

xvîi'B. [ damoiaelle d'Urfé 1 

xvm-B. [ M ne Vorfé [sic) ] 

Tète de femme de 3/4 à gauche, portant une coiffure relevée. La tête seule est es- 
quissée (ancien no 81). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-K 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 247 



UZÈS (Françoise de Cermont-Tallard, dame de Crussol, duchesse d') 

[ 1594 ] 

xvÎ;.,. [ Mad» d-Uzez ] 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte une fraise, un collier de perles et une perle à 
Toreille. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

mm 21 a, fol. 188. 

VAILLAC? (Louis Ricard de Gourdon de Genouillac, comte de) 

XVII- fl. f Vallac ] 
En buste de 3/4 à droite, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
MA SI a, fol. 3S. 

VAIR ? (Elisabeth de Moussy, dame de La Noue, comtesse de) 

r» 
encre [ m. de la noue ] 

DumoiutiGr 



R- 

crayon 

Damons cier 



fait ce mercredi 24 D'Avril 

4 030 

Recoueffée le dernier de mars 

16i0 



En buste de 3/4 à gauche, portant des serpenteaux (ancien n» 38 moderne). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

VALENÇAY (Léonor d'EsTAMPES) 

R- 

crayon [ fait ce ',] de Mars 1638 ] 

D. Dumonstior 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une calotte et un grand col (sans ancien n^). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) H-N 

VALENTINOIS (Diane de Saint- Vallirr-Poitiers, dame de Brëzé-Maule- 

VRiER, depuis duchesse de) 

'""«pît.'' [ ^-^ • <^^'^'Vî' . SEXECHALLE ] (1) 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée d'un chaperon à templette, orné de 
perles (ancien n« [40]). — (Dessin aux 3 crayons.) ' A 

mm 21, fol. 16. 

(1) Publié par Xiol, t. I. 

VALENTINOIS (Diane de Saint- Vallier-Poitiers, dame de Brézé-Maule- 

VRiER, duchesse de) 

En buste de 3/4 à gauche ; elle porte le chaperon à tempiette et un collier. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) B 

(OoUeccion Lallemant do Bats, dite dTselles), XI, fol. 167. 



248 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



VALENTINOIS (Diane de Saint-Vallier-Poitiers, dame de Brézé-Maule- 

VRiER, duchesse de) 



S;e'- W' ^« Valantinois] 



En buste de 3/1 à gauche, coiffée d'un chaperon-béguin. — (Pastel et crayon.) G 
Mm 28, fol. 84. 

VALOIS, duc d'ÀLENçoN — voyez Alençon. 

VALOIS-ANGOULÊME (Charles de) — voyez Orléans. 

VALOIS - ANGOULÊME (François de) — voyez France (François, 

dauphin de). 

VALOIS-ORLÉANS (François de) — voyez France. 

VANNES (l'évêque de) — voyez Lahaye (De). 

VALOIS, duchesse de Savoie (Marguerite de) — voyez Savoie. 

VARACIEUX (Jeanne de Maugiron) — voyez Maugiron. 

VARDES (Jacqueline de Buëil, d'abord faite comtesse de Moret, et depuis 

devenue Madame du Bec, marquise de) 

XVI* 8. p La contasse de Moret 1 
sanguine [ a présent marquize de 
et crayon [_ Vardes -" 

En buste de 3/4 à droite; elle porte une collerette en collet monté et un collier 
de perles (ancien n« [54] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Go 
Nm S2, fol. 88. 

VARDES (Jacqueline de Bueil, comtesse de Moret, depuis dame du Bec de) 

R» 1 

incro r la contesse de Moret jeune J 

nonst. ? L 

r Ce 13 Doctobre 1 
l 1623 J 



oncro 
Dumonst. 



nS^r. r Ce \3 Doctobre 

crayon 
Dumoniiticr 



En buste de 3/4 à droite, portant une large collerette (ancien n» 87 moderne). 

J-N 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SIÈCLES. 249 

VARDES (Jacqueline de Bueil, comtesse de Moret, depuis dame du Bec de) 

r Ce 8 de Juillet 1 
î? L 1626. J 



cnî'yon F Ce 8 de Juillet 1 d) 

Dnmonatier 



R- 

cursive [ Marie de Médicis (sic) ] (2) 
crayon ** 

En buste de 3/4 à droite , coiffée de bouffons. Elle porte une large collerette 
(ancien n» 22 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N (?) 

(1) Copié sur celui de 1628. 

(S) Au Yerao de ce portrait se trouve celui de madenioiselle d'Étampos, inachevé. 

VARDES (Jacqueline de Bueil, comtesse de Horet, depuis madame du 

Bec de) 



R* r fait ce lundy 2 D'Avril -i 

onâtierl , ^ "r^ 

*- par et pour D. Dumonstier -• 



crayon 
Dumonstier 

par et pour 

cursive [ comtesse de Moret 1 
encre ■* 

En buste de 3/4 à gauche, coiffée de serpenteaux (ancien n» 14 moderne^. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) j-N 



VARDES (René du Bec, marquis de) 

R- ^ , 

cursive f 4« Ex libris S** Genovefœ Paris, 1731 1 
XYiirs. 

cr?yon ' ^^ ^i D'Octobre 



f Ce 21 D'Octobre 1 
L 1630 I 



Dumonstier *• 1630 

V* 

encre [ Marquis de Vardes 1 
cursive 

En buste de 3/4 à droite, portant une chevelure blonde bouclée, et une large col- 
lerette (ancien n° moderne 52). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 



VASSALIEU (Hélène de Tolrnon de) — voyez Montrevel. 

VASSÉ (Lancelot Grognet, baron de La Roche-Mabile et sieur de) 

[ 1593 ] 
XVII* 8. l M. de Vassé, ] 

xvîi'B. [ ^^"^ ^e ^^«^- ] 

En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte : dans le dessin il y a un repentir au 
col. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

M» SI a, fol. 111. 

46* 



250 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



VAUDEMONT (Louis de Lorraine, comte de) 

Y^* [MONSEIGNEVR . DE . vavdemont] 

En buste de 3/4 à gauche : il est coiffé de la toque à plumes (ancien n9 [21 7] ). 
— (Dessin aux 3 crayons. ) A 

MA 21, fol. SO. 

VAUDEMONT (Louis de Lorraine, comte de) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plumes rouges (ancien n» 7). — 
(Dessin aux 3 crayons.) J-A* 

VAUDEMONT (Louis de Lorraine, comte de) 

""cSîiVJ' [ ^^' rf« Vaudemont ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plumes rouges. — (Pastel et crayon.) 

C 
nm 26, fol. 52. 

VAUDRAY? (Madeleine de BeaufremontSenecey, dame de Vercy de) 

R" [ Ce 27 De février 1 

crayon ■■ t^qr ^ 

Dumonstier ^"*^*^ 



V 

oncre 



*j.g [ M. de Vaudrey ] 



En buste de 3/4 à gauche, portant une large collerette en collet monté, et une 
coiffure en bouffons. A l'oreille une perle (ancien n° 73 moderne). — (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel.) J-N 

VAUX (Antoinette de Mol'chi-S:î:narpont, dame de) — voyez Raucourt. 

VENDOME (Alexandre de Bourbon, chevalier de) 

xyi' [ AJîr.9 rnoes 1598 ] (1) 

Enfant de 3/4 à gauche, coiffé dune calotte à plumes et tenant à la main 
gauche un hochet (ancien n» 107). — (Dessin aux crayons de couleur.) j 

(1) En dépit d'une resseoiblance apparente avec Céear, dac de Yenddmei oe doit être son frère, né en 
ayril 1698. 

VENDOME (César, duc de) 

XVII» r Cœsar Monsieur duc de Vendosme a Vage de 4 ans -i 
B. L 1598 J 

 mi-corps de 3/4 à gauche, coiffé d'un bonnet d'enfant et tenant & la main rm 
hochet. — (Dessin aux crayons de couleur.) H-6o 

MA SI a, fol. 30. 



CRAYONS DES XVI® BT XVII* SIÈCLES. 251 



VENDOME (César, duc de) 

»I^'inê [ ^' ^*^ Vendosme ] 
signé f Fulonius fecit ] 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte un petit bonnet rond, et tient un hochet de la 
main droite. Enfant de 3 à 5 ans (ancien n<* [47] d'une collection détruite). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) Go 

mm 39» fol. 48. 

VENDOME (César, duc de) 

[ CŒSAR DUC DE VANDOSME. 1629 ] 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un béguin d'enfant (sans ancien n^). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) N 

VENDOME (Françoise de Lorraine • Mërgoeur , princesse de Martigues, 

depuis M^e de) 

XVII- g. r Mad"* de Mercœur i 



[•g. r 

iiine la 



«anguine \jA présent Mad« de VendosmeJ 

En buste de 3/4 à gauche; elle est coiffée d'un |)etit bonnet d'enfant. Enfant de 
4 à 7 ans (ancien n» [48] d'une collection détruite). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) Go 

nm ss, fol. 44. 

VENDOME (le cardinal de; — voyez I3ouhbon-le-Jeunk. 
VENDOME, prince de Chabannois — voyez Cuabannois. 
VÉRETZ d'ESTAMPES (La Barre de)— voyez Estampes. 
VERGY — voyez Vaudray. 
VERGY (Éléonore Thomassin, dame de) — voyez Champlitte. 

VERNEUIL (Catherine-Henriette de Balzac d'Entragues, marquise de) 

XVII- s. [ Afadï« d'Antrague ] 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte une fraise (ancien n^ [7] d'une collection 
détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

Mft SI A, fol. 77. 

VERNEUIL (Catherine-Henriette de Balzac d'E.vtragues, marquise de) 

y [ Catherine Henriette de Balsac-d'Entragues ^ marquise "i 
XVIII' s. L de Verneuil, morte en 1633. J 

En buste de 3/4 à gauche; elle porte une fraise et un collier à médaillon. — 
(Dessin au pastel et aux crayons de couleur.) ? 

CaUnet du Bol. - Mft SI a, foL 78. 



252 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



VERRINES (Guillemette de) — voyez Argilliers. 

VIANE (Madame du Lion de) 

r Ce 1 De Juillet 1 
I- 1626 J 

En buste de 3/4 à gauche, portant une large collerette, et ayant une croix d*or 
sur la poitrine (ancien n» 74). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

VIAU de CHANLIVAUT (Anne de Barbançon, daine) — voyez Chanlivaut. 

VIDAMES de CHARTRES 

( Chabannois. 

I' La Ferté Arnauld. 

VIGENJ — voyez Du Vigean 

VIHERS (Turpin de Crissé de) — voyez Crissé. 

VILLEPARISIS (Jeanne Chasteignier, dame Clutin de) — voyez Schohberg. 

VILLEQUIER (Catherine-Cliarlotte de) — voyez Chappes. 

VILLEQUIER (Louise de SAV.0NiNiÈRES La Bretesche, dame de) — voyez 

IVETOT. 

VILLERASOL? (M. de) 

»• r Ce 30 De Janvier 1 
crayon I j^iq 1 

Dumonatier *- ^"^^ -* 

Pi„ïiv« [ ^^- de Villerasol ] 

En buste de 3/4 à droite (ancien n» 77). — (Dessin aux crayons de couleur et an 
pastel.) J-N 

VILLEROY (Jacqueline de Harlay, dame de Neuville) 

R- 

encro [ m. de Villeroij ] 

DUIUODSt. 

En buste de 3/4 à gauche , coiffée de cheveux moutonnés et de rubans (ancien 
no 80 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-N 



CRAYONS DBS XVl' ET XVIl* SIÈCLES. 253 



VILLEROY (Magdeleine de TAubespine, darae de Neuville de) 

XYTi* 8. p Madame de Vilferoy i 

ff^^l^ Ifemme du secrétaire (tEtatj 
et crayon •-' 

En buste de 3/4 à gauche ; elle est coiffée en arcelets et porte l'escofflon. Le col et 
le corsage seulement indiqués ^ancien n« [2] d'une collection détruite). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Ob 

Mft 22, foL 28. 

VILLEROY (Marguerite de Mandelot, dame de Neuvillk et) — voyez 

Alincourt. 

VILLEROY- ALINCOURT (Neuville, marquis de)— voyez Alincourt. 

VILLETIER — voyez Villequier. 

VILLIERS (Georges) — voyez Buckingham. 

VIVONNE — voyez La Chataigneraye. 

VIVONNE-d'ARDELAY (Diane de) — voyez l'Archant. 

WAILLY (Charles -Maximilien de Halwin, sieur de) 

[ MR DE WAILLI LE PERE DE LA MAISON D'HALWIN ] 

En buste de 3/4 à droite (sans ancien u*^), — (Dessin aux crayons de couleur et 
au pastel.) N 

(Béthune.) 

ZAMET (Madame) — voyez Murât et Billy. 



ANONYMES 



[Anonyme] homme 1510? 

Tête de Florentin de profil à droite, coiffée d'un bonnet à oreillettes relevées. 
(Contre-épreuve d'un dessin à la pierre d'Italie ?) 

(Cabinet du Bol).— Mft SI. fol. 4. 

[Anonyme] (Lautreg ?) homme 1520 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à bords relevés. — (Dessin au crayon 
rouge et noir.) D* 

(Cabinet du RoiX — mm 31, fol. S8. 



[Anonyme] homme 1520? 

Tête de 3/4 à gauche, d'un homme de 30 à 40 ans , blond, et portant la barrette des 
jurisconsultes ( Leçon t«?). (Dessin aux crayons de couleur) 

(Cabinet du Roi).'- Mft SI, fol. 103. 



[Anonyme] homme 1620 ? 

En buste de 3/4 à droite, coiffé d'une toque ornée et portant le grand collier de 
Saint-Michel. ~- (Dessin aux crayons de couleur.) 

(Cabinet du Bol). — Mft SI» foL lis. 



[Anonyme] homme 1555 ? 

Tête d'homme de 35 à 45 ans, très brun, portant les cheveux courts et la barbe en 
pointe. Une ccillerette lui emboîte le cou. Aux épaules, au cou et sur la poitrine, des 
un/pso-cerviers en fourrures (ancien n» 9). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Oli? 



[Anonyme] homme 1555? (I) 

Buste d'homme de 25 à 30 ans, tourné de 3/4 à gauche, portant un col et une 
fraise emboîtant le cou, et une petite toque bouffante (ancien n^* 8). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-Gb 

(1) Serait-ce des àrpentis, maître de la garde-robe ? Ct. Na S8, fol. S. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 255 



[Anonyme] homme 1555? 



Tête de jeane homme vu de face, paraissant avoir de 20 à 30 ans, châtain, les yeux 
noirs, type du Midi. Il porte une toque bouffante, et une collerette emboîtant le cou 
(ancien n» 119). — (Dessin aux crayons de couleur). J 



[Anonyme] homme 1560 

Jeune homme représenté en buste. Il porte une petite toque inclinée à droite, et 
un pourpoint serré au cou. Il paraît avoir de 18 à 20 ans (ancien n<> 1 d'une collec- 
tion détruite). — (Dessin aux crayons de couleur.) Gb 

[Anonyme] homme 1560? 

Tête de jeune homme de 18 à 25 ans, tourné de 3/4 à gauche, et portant une toque 
bouffante. La tête seule est terminée (ancien n^ 17). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) j 



[Anonyme] homme 1560? 

Buste d'homme de 30 à 45 ans, tourné de 3/4 & gauche, ayant les cheveux ras, la 
barbe coupée ras, et portant une collerette tombant sur le col du pourpoint (ancien 
ni> 85). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ob ? 



[Anonyme] homme 1570 ? 

Homme de 40 à 50 ans, portant la barbe et la moustache longue et tombante. Sur 
la tête une toque avec une plume ; un collet emboîtant le col (ancien n^ 93). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] homme (1) 

[ 1571 ] 

Tête de jeune homme de 20 à 30 ans, portant un cliapeau de uoie bouffante avec 
une plume. Une collerette lui serre le cou (ancien n» 122j. — (Dessin aux crayons de 
couleur.) J-L 

(1) Ce portrait a été pris pour celui do Scévole de Sainte-Marthe, co qui 8'explique par deii ressemblances 
extrinsèques; mais ce ne peut être lui: en 1571, Scévole de Sainte-Marthe avait 85 ans, et c'est ici un Jeune 
homme de 26 au plus. 



[Anonyme] homme I57S 

Homme de 35 à 40 ans, portant la barbe, le nez plat et les yeux clairs : il est en 
buste de 3/4 à gauche, portant un chapeau rond et une courte collerette (ancien 
no 114). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] homme 158- ••? 

Tête d'homme de 45 à 55 ans, les cheveux coupés ras, la barbe claire et coupée très 
court. Blond cendré. De 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) . 9 

(Cabinet du Bol?) - lift 91 a, fol. 148. 



256 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



[Anonyme] homme 15^*0? 

Tête d*bomme de 40 à 45 ans, cheveux chfttaitis coupés ras et rejetés à droite ; la 
moustache et la barbe très mal coupée en pointe. De 3/4 & droite.— (Dessin aux 
crayons de couleur.) H 7 

(1590 î) — mm 91 a, fol. 154. 



[Anonyme] homme 1584 

Tôte d'homme de 30 à 40 ans, aux cheveux ras. Barbe et moustaches à peine nais- 
santes ; il porte une fraise. De 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha? 

Mft 21 ht fol. 1B8. 



[Anonyme] homme 1685 (?) 

Tête d*homme de 50 à 55 ans, ayant la tête grisonnante et dégarnie, la barbe gri- 
sonnante également, et portant une collerette en fraise très courte (ancien ni> 118). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] homme 1588 



r 1588 ] 



Tête d*homme de 30 à 33 ans, aux cheveux blonds et courts, la barbe rousse taillée 
en pointe, la moustache relevée ; un pendant d*oreille. De 3/4 à droite. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) 



Mft 91 a, fol. 16S. 



[Anonyme] homme 1688 

[ 1588 ] 

Homme de 25 à 35 ans, blond, les cheveux rares et frisés, la barbe naissante en 
pointe, f'igure fatiguée (ancien 72). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ha 



[Anonyme] homme 159* •? 

Tête d*homme de 25 à 35 ans, châtain, portant les cheveux longs et relevés et la 
barbe en pointe. Une tache du dessin a blanchi une partie du visage (sans n*). 
(Dessin aux crayons de couleurs.) J-K 



[Anonyme] homme 189*-* 

Homme de 45 à 50 ans, aux cheveux châtains et courts, à la barbe en demi-éven- 
tail (ancien n® 116). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



CRAYONS DBS XVI* BT XVIl* SIÈCLBS. 257 



[Anonyme] homme 159"? 

Homme de 46 à 50 ans, aux chevenz chfttaios et courts, à la barbe en demi-éven- 
tail (ancien n*^ 116). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

XYii'g. [ M, d'Estouteville ] (i) 

£n buste de 3/4 à gauche, la tôte découverte. Il porte le collier du Saint-Bsprit 
(ancien n» 52 d*uue collection détruite). — (Dessin aux crayons de couleur non ter- 
miné.) I 

Erreur àê la lettre moderne qui en fait Lionor éCOrUatu, duc éPEêtoutevilUf mort en 167S. 
(Cabinet du Bol.) - Ma SI a, fol. SI. 

(1) Oe doit être lo maréchal d'Aumtmt. 

[AnonymCj homme 159?... 

Tête d*bommc de 3/4 à gauche, blond, cheveux épais et relevés en brosse, mous- 
tache longue, barbe en pointe. De 30 à 40 ans environ (ancien n^ 36). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-Hb? 

[Anonyme] homme 1690? 

Tête de jeune homme de 25 à 30 ans, cheveux et barbe roux. De 3/4 à droite. ~ 
(Esquisse aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet da Bol ?) - Ma SI a. fol. 161. 

[Anonyme] homme 15^ 

Tête d*hommc de 40 à 50 ans, châtain, les cheveux coupés ras et la barbe peu 
longue en pointe II porte une fraise. De 3/4 adroite. — (Dessin aux crayons de cou- 
leur.) ? 

(cabinet da Boi.) — Ma 21 a, fol. 153. 

[Anonyme] homme 1590? 

Tête d'homme de 60 à 70 ans, chauve, les cheveux gris, la barbe longue et grise : 
il porte le collier du Saint-Esprit. De 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de cou- 
leur.) ? 

Mft 21 a, fol. 150. 

[Anonyme] homme 1590? (1) 

Tête d'homme de vingt-cinq à trente-cinq ans, cheveux longs et blonds, barbe 
blonde et rare ; tourné de 3/4 à droite ; il porte une fraise très courte. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Hb 

Mm 31 a, fol. 148. 
(1) Pent-^tre (Hiristophe de Hartay^Beaumont, 

17 



258 BIBLIOTHÈQUS NATIONALE. 



[Anonyme] homme 1590? (1) 

Tête d'homme de 26 à 30 ans, aux cheveux et à la barbe nom ; la bsrbe taillée en. 
pointe. De 3/4 à ganche. — (Dessin aux crayons de coulear.) Hb 



Ma 31 a, fol. 164. 

(1) Ge no peut Être là Henri IT.eii dépit de la spiritaelle notice de M. Niel.Le portrait avait appartenu à 
Boarnonyille, qui eût mis le nom du roi & n'en pas douter. Ba outre , la distance entre le nei et la bouche, 
si caractéristique chez Henri lY, n'est point ici suffisamment indiquée. 

[Anonyme] homme 1590 (?) 

Tête de jeune homme de 10 à 16 ans, portant les cheveux coart««, et tourné de 3/4 
à gauche (ancien n*» 76). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] homme 1590? (1) 

Tête d'homme de 30 à 40 ans, vue de 3/4 à gauche. Il porte la moustache et une 
mouche, et les cheveux ras (ancien n? 142). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

(1) Ce portrait porto à l'angle droit inférieur la signature F. Quesnel au crayon. L'œuvre paratt si mé- 
diocre qu'il est difficile d'y voir l'œuvre d'un Quosnel. M. de Laborde. Renaissance des Arts, p. 314, parle 
de ce portrait, auquel il trouve « de la simplicité dans le faire et de l'éclat dans l'effet ». Je crois M. de La- 
borde un pou égaré par ses souvenirs. 



[Anonyme] homme 1590? (1) 

Tête d'homme de 3/4 à gauche. L<; personnage paratt avoir de 40 é 45 ans et porte 
courts ses cheveux châtains. La moustache est rare et la barbe comme naissante. Dans 
les yeux un strabisme convergent à peine sensible (ancien n» 115). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-K 

« 

(1) Ce remarquable dessin paratt être do la même main que plusieurs autres du i*ecueil que nous avons 
marqués d'un K. 



[Anonyme] homme 1590? 

Homme de S/4 à droite, châtain, la barbe en pointe et les cheveux ras. Il paraît 
âgé de 30 à ^0 ans (ancien 71). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] homme 1593 (i) 

f 1593 ] 

Tête d'homme de 25 â 35 ans, roux. Les cheveux sont longs et légèrement frisés, la 
barbe na^'ssante. De 3/4 à gauche (ancien fol. 18 d'une collection détruite). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) I 

(Cabinet du fioi.) - Ma 21 a, fol. Ifi6. 
(1) Charles de Luxembourg, comte do Briennetf 



CRAYONS DBS XVI® ET XVU® SIÈCLES. 259 



[Anonyme] homme 1899 

[ 1599 ] 

Tête d'homme de 25 à 30 ans, aux chereux châtains, à la barbe naissante. De 3/4 à 
gauche. Une perle à roieille (ancimi n* fwime d'une collection détraite). — (Dessin 
SMX crayons ae couleur.) I 

(Cabinet du Bol.) - Ma 21, fol. 161. 



[ Anonyme ] homme 15...? 16... î 

Tête d'homme de 3/4 à gauche, non terminée; les cheveux en brosse, la barbe en 
éventail. De 36 à 60 ans (ancien no 116). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-I 



[Anonyme] enfant 1600? 

Enfant de 3/4 à gauche, paraissant avoir de 8 A 10 ans, blond cendré. Il porte un 
col du commencement du xviio siècle (ancien n» 7). — (Dessin aux crayons de 
couleur.) J 



[Anonyme] enfant 1600? 

Tête de jeune gardon de 10 à 12 ans, blond cendré, et tourné de 3/4 à gauche (an- 
cien no 96). — (Dessin aux crayons de couleur.) S 



[Anonyme] homme 1600? 

[ ] 

Tête d'homme de 25 à 30 ans, aux cheveux châtains, à la barbe naissante taillée en 
pointe. Il porte une fraise. De 3/4 à droite (ancien n» seise d'une collection détruite). 
— (Dessin aux crayons de couleur.) 1 

(Cabinet da Roi.) - mm 91 a^ fol. 167. 



[Anonyme] homme 1600? 

Tête d'homme de 36 à 46 ans, portant de longs cheveux et une barbe blonde. Il est 
de 3/4 à droite (ancien no moderne 10). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J-Ha 



[Anonyme] homme 1600? 



Tête d'homme de 25 à 30 ans, tourné à gauche. Il a les cheveux relevés, la barbe 
en éventail, et porte une perle à l'oreille (ancien no moderne 63). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J-M 



260 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 

[Anonyme] homme (1600?) 

p. Dumonat.? [ les chéves plus bruns ] 

p. Dnmonatier? [ Ce portraict n'est point achevé ] 

Tète dliomme de 25 à 30 ans, tourné à droite. II porte des cheyenx relevés (ancien 
no moderne 48). — (Dessin aux crayons de couleur.; J-M 

[Anonyme] homme 1600? 

Tète d*homme de 20 à 30 ans ; les cheveux châtains sont longs et relevés, la barbe 
est rousse et taillée en pointe arrondie. De 3/4 à droite.— (Dessin aux crayons de 
couleur.) ? 

(Cabinet du Bol.) - lift SI a» fol. 16S. 

[Anonyme] homme 1600 

Tète d*homnie de 25 à 30 ans, roux, les cheveux longs et touffus, la barbe en éven- 
tail et les moustaches relevées. De 3/4 à droite. (Dessin aux crayons de 
couleur.) ? 

(Oabinet du Boi ?) — Ma SI a, fol. 1B8. 

(Philippe-Emmanuel de Oondi, marquis des lUi ? ? 

[Anonyme] homme 1600? 

Tête d'homme de 25 à 30 ans, noir, cheveux longs relevés, barbe naissante. De 3/4 
à droite. «- (Dessin aux crayons de couleur.) Ho? 

(CaSinet da Roi.) — Mft SI a, fol. 166. 

[Anonyme] homme 1600? 

Tête d'homme d'une trentaine d'années, aux cheveux châtains longs et relevés, à 
la barbe rousse en éventail. De 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi.) — Mm SI a, fol. 168. 

[Anonyme] homme 1600? 

Tête d'homme de 40 ans environ; les cheveux noirs coupés ras, la barbe peu 
fournie. De 3/4 à droite. — (Drasin médiocre aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi.) - Mft SI a, fol. 167. 

[Anonyme] homme 1600? 

Tète d'homme de 50 à 60 ans, chauve; la barbe rare et grisonnante taillée en 
pointe. De 3/4 à droite. <- (Dessin aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi?) - Mft SI a, fol. 171. 



CRAYONS DES XVl' ET XVII* SIÈCLES. 261 



[Anonyme] homme 1600? 

Homme de 30 à 40 ans , blond, les cheveux relevés et la barbe un peu longue au 
menton. Il est de 3/4 à gauche (ancien n** 63). ^ (Dessin aux crayons de couleur.) 



[Anonyme] homme 1600 

DumoMtier j- ^^^ cheve[u]8 plu8 bruns ] 

Homme de 35 à 40 ans, blond, les cheveux relevés et la barbe un peu longue au 
menton. Il est de 3/4 à droite (ancien n^ 48). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

J 



[Anonyme] homme 1605? (1) 

Tète d*bomme de 25 à 35 ans. De 3/4 à droite. — (Eëquisse aux crayons de cou- 
leur.) ? 

(Cabinet du Roi.)— Ma SI m fol. 169. 

[Anonyme] homme 1605? (1J 

Tête d*homme d'une trentaine d'années, aux cheveux longs et relevés, à la barbe en 
éventail. De 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) ? 



(Cabinet du Boi.) — Wft 31 a, fol. 170. 
(1) Ce penonnoge parait être le mime que celui du fol. 168. 

[Anonyme] homme 1605 

[ 1605 ] 

Tête d'homme de 30 à 35 ans, aux cheveux châtains et longs, à la barbe naissante. 
Il porte un grand col. De 3/4 à droite (ancien n» 25 d'une collection détruite). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) I 

(Cabinet do Roi.) — Xa 21 a, fol. 160. 

[Anonyme] homme 1609 

R- , , 

crayon Anno 1609 — Miaiis 2G in Lishoà 

carsive •- -» 



^ Tète de jeune homme de face. Cheveux et barbe courts et très bruns. Étranger (an- 
cien n*' moderne 101). — (Dessin aux crayons de couleur.) J? 



nie 80. 



[Anonyme] homme 1610? 

Tète d'homme de 25 à 30 ans, blond, poitant une chevelure épaisse et une barbe 
rare. Autour du cou une collerette. De 3/4 à gauche (ancien n» moderne 38). — 
(Dessin aux crayons de couleur.) J-Ha 

Me ao. 



262 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE, 



[Anonyme] homme 1613 

R* r En Juillet 1613 n 

P. DumS^tier L ^^ portrafct n'est point achevé J 

Tête d'homme (un peintre?) de 35 à 45 ans, tourné à gauche (ancien n^ 5 moderne). 
~ (Esquisse aux crayons de couleur.) J-M 



[Anonyme] homme 1616? 

Tête d*homme de 30 k 36 ans, portant des cheveux courts. La barbe est blonde Tan- 
cien no moderne 84). — (^Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1615? 

Tête d'homme de 50 à 60 ans, portant les cheveux courts et la barbe en pointe 
(ancien no 90 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 16i"*? 

Tête d'homme de 30 à 35 ans, de grandeur naturelle (sans ancien n9). — (Dessin 
esquisse aux crayons de couleur et au pastel.) N ? 



[Anonyme] homme 1620? (1) 

Tête de 3/4 à gauche : homme de 35 à 40 ans. ~ (Dessin aux crayons de couleur.) 
(1) La lettre moderne fm fait le maréchal de La Force, œ qui est faux. 

IVe 81. 



[Anonyme] homme? 

Tête d'homme de 40 ans environ, de face, portant toute sa Isarbe (ancien no 102 
moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J 



[Anonyme] jeune homme 1620 ? 

Tête de jeune homme de 15 à 20 ans, portant les cheveux bouclés (ancien n^ 51 
moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et an pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1620? 

En buste de 3/4 à eauche. Jeune homme de 20 & 25 ans, portant les cheveux courts 
(ancien n» 37 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SIÈCLES. 263 



[Anonyme] homme 1620? 

Tête d'homme de 25 à 30 ans, esquissée, de 3/4 à gauche (auy<> de rancien n» 36}(1). 
— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) j-N 

(1) Voy. Fnnce (N... prince de). 



[Anonyme] homme 1()20? 

Tête d'homme de 30 à 35 ans, portant chevelure relevée (ancien n» moderne 85). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) j-N 



[Anonyme] homme 1620? 

Tête dliomme de 30 à 40 ans, portant les cheveux relevés et la moustache en 
pointe (ancien n» moderne 86). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 



[Anonyme] homme 1625 

Tête d'homme de 3/4 à droite, portant cheveux relevés et barbe en pointe (ancien 
no moderne 53). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1626 



r Ce 18 de Juillet t 
L 1633 J 



R* r Ce 18 de Juillet 

crayon 

DuiDonsticr. 



Tête d'homme de 35 à 45 ans, portant une coiffure relevée et une barbe en pointe 
(ancien n^ .moderne 88). — ^Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1630? (1) 

Tête de jeune homme de 25 à 30 ans, brun, portant cheveux bouclés et longue 
moustache châtaine (ancien n» moderne 16). — (Dessin aux crayons de couleur et au 
pastel.) J-N 



(1) Serait-ce Henri de Montmoroncy-Bonteville ? Le léger strabisme convergent des yeux semblerait 
rindiquer. 



[Anonyme] homme 1630? 

Tête d'homme de 60 ans, tourné à gauche (ancien n» moderne 21). — (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel.) J-N 



264 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



[Anonyme] homme 1632 

• 

»• p fait par et pour D. Dumonstier -i 

crayon I ce mercredy 19 de May | 

Dumonstier [ 1632 J 

Tète d'homme de 25 à 30 ans, portant une longue chevelure, une barbiche en pointe, 
et une lar^e collerette (ancien n» moderne 56). — (Dessin aux crayons de couleur 
et au pastel.) J-N 

[Anonyme] homme 1635 

r fait ce 5 de Septembre -i 

1635 
^ par Dumonstier J 

Tête d'homme de 30 à 40 ans, portant une longue coiffure et une large collerette 
(ancien n* 20 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1635 



R- 



rfait ce mercredy 12 De Septembre! 



crayon L 4rt*^Ȕ 

Dumonstier ^"''*' 

Tête d'homme de 40 à 45 ans, tourné à gauche, portant une longue coiffure ancien 
no 18 moderne). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1835? 

Tête d'homme de 3/4 à gauche, les cheyeux relevés et portant moustache (au t« de 
l'ancien n» 57) (1). — (Esquisse à la pierre noire.) J-N 

(1) Yoyex Onemenée (Louis de Rohan, prince de). 



[Anonyme] homme 1636 



^ _ Ce samedy 2 dAoust _ 

crayon r j^-o/» 1 

Dumonstier I ^ 1?''" ,. 1 



par D. Dumonstier 

Tête d'homme de 50 à 55 ans, portant les cheveux longs et tombant sur les épaules, 
une moustache et une petite barbiche (ancien n» moderne 81). — (Dessin aux crayons 
de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] homme 1640? (I) 

Tête d'homme de 35 à 40 ans, tourné à droite, portant les cheveux longs, une petite 
moustache et une mouche (ancien n** moderne 40). — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) J-N 

(1) Au verso de ce dessin est une esquisse au trait d'un portrait d'homme. 



CRAYONS DES XVI** ET XVH* SIÈCLES. 265 



[Anonyme] homme 1640? 

Tête d'homme de 40 à 45 ans, portant une calotte ecclésiastique (au y^ de Tancien 
no 67) (1). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1^ Voyez Boafbiy (Claire de Marie, dame de). 



[Anonyme] femme 1555? 

Tète de femme de 15 à 23 ans^ portant un chaperon à templette et nue collerette 
montante (ancien n" 3). — (Dessin aux crayons de couleur estompés.) J 

[Anonyme] femme 1555? 

Femme de 25 à 35 ans, coiffée d'un chaperon et portant une collerette en fraise 
(ancien n» 91). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ob 

[Anonyme] femme 156. ? 

Femme de 30 à 40 ans, blonde, touméo & gauche et portant un escoffion à voilette, 
et une collerette montante (ancien n** 94). — ( DjHiin aux crayons de couleur.) J-Ob? 

[Anonyme] femme 1560? 

^Jrâyôn' l^t<irg lie rite de Valoir l'-^ femme de Henri IV] (1). 

Tête de femme de 35 à 40 ans, du règne d'Henri II.— En buste de 3/4 à gauche, 
portant un chaperon orné et un collier À médaillon. — (Dessin à la pierre d'Italie et 
aux crayons de couleur.) ? 

(Cabinet du Roi?) — ira 31 a, fol. 76 

d) M. Xiel s'est laissé prendre à ce portrait : il lo p étend fait après la mort d'Henri ■ lY. Cest absolu- 
ment imposHlbie ; on ne pourrait citor un seul des purtraita du commenoement du xvu* fiècle portant un 
pareil accoutrement. (Tome 1, p. 5, de la notice sur Marguerite do Valois.) 

[Anonyme] femme 1560? 

Tête de femme de 30 à 40 ans, coiffée en arcelets et chaperon. Elle porte une 
courte fraise et des colliers de bijoux tombant sur la {)oitrine. — (Dessin aux crayons 
de couleur entompés.) 

[^Madame de Hauues/'j 

m*. 

(Oàblnet du Roi)- lia 21 a, fol. 178. 

[Anonyme] femme 1560? 

Buste de femme de 20 à 30 ans, châtaine, portant un chaperon à voile de mousseline 
tombant sur les épaules et une collerette montante (1) (ancien n° 102). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J-Ob 

(1) II y a au Louvre, dans la collection Sauvageot, une peinture sur panneau qui est Toriginal do œ 
erayon. 

17* 



266 BIBLIOTHEQUE NATlOKALfi. 



[Anonyme femme l«^i60? 

Tête de femme de 25 à 35 nns, coiffée en arcelets et chaperon. De 3/4 à droite 
(ancien n» trente^huit d'une collection détruite). — (Dessin aux 3 crayons.) E 

(OaMnet da Boi.) — fkm SI a, foL 179. 

[Anonyme] femme 1860?] 

Buste de femme de 30 à 40 ans, châtaine et portant le chaperon plat des dames de 
la bourgeoisie, une pèlerine et une collerette montante, et un collier en chaîne 
d'or très mince (ancien n© 11). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gb? 



[Anonyme] femme 1565? 

Femme en buste, de 3/4 à gauche, coiffée d'une toque à plumes dans lesquelles les 
indications Mstes du dessinateur sont restées. Elle porte une fraise et un corsage ou- 
vert. Sur la poitrine tombe un collier triple. Au cou un collier de perles et de 
Sierres précieuses. Elle paraît avoir de 25 à 30 ans (ancien n» 22 d'une collection 
étroite). — (Dessin aux crayons de couleur.) • 6b 

ma ss, fol. S9. 



[Anonyme] femme 157... î 

Tête de femme de 20 à 30 ans, châtaine, tournée de 3/4 à droite. Une partie de son 
escoifion se voit à gauche (ancien n» 20). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] iemme 1570? (1 ) 

Femme de 25 à 35 ans, coiffée d'arcelets et portant une fraise et des manches bouf- 
fantes. A l'extrémité supérieure un monogramme M (ancien 52). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J 



(1) Ce portrait était mis ao nom de MAiic Stuart, oo qui n'est pan. 



[Anonyme] fille 1675? (1) 

f 1575 j 

Enfont de 14 à 16 ans, coiffée en arcelets et portant Tatifet et la fraise (ancien 
n» 6). — (Dessin aux crayons de couleur). J 

(1) On a fait de ce portrait une Marguerite de Valois, ce qui paraît improbable. Marguerite avait le nei 
corbln, celle-ci l'a épaté. Marguerite avait 82 ans en 1676, et c'est ici une trën Jeune fille, peut^tre même 
un enfant. Dans tous leë cas. œ portrait est publié dans Seré et Lacroix : U Moyeti'Age et la RenaiêÊanu, 
tome V (peinture), comme étant Marguerite de YalolA. Ma SS 



[Anonyme] femme 158...? 

Tête de femme de 15 à 25 ans, portant une coiffure relevée et ondulée (ancien 
no 184). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII* SIÈCLES. 267 



[Anonyme] religieuse 158... ? 

En buste de 3/4 à gauche. Femme de 60 à 76 ans , portant les voiles des reli- 
gieuses (ancien n» 127). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-M 

Yoyts ci-après aux aoonymM à la date de 1601. 



[Anonyme] femme 1580? 

Tête de jeune fille de 10 à 15 ans, portant une coiffure relevée et une toque à peine 
esquissée (ancien n» 95). — (Dessin aux crayons de couleur). J 



[Anonyme] femme 1580? 

Tète de jeune femme de 3/4 à gauche, et portant le chaperon plat des femmes de 
la bourgeoisie. Elle paraît avoir de 20 à 30 ans (ancien n9 IQG). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J 



[Anonyme] femme 1580? 

Tête de femme de 35 à 45 ans, portant un chaperon tombant en pointe sur le front 
une collerette montante et un collier en losanges (ancien n° 39). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J 



[Anonyme] femme 1580? 

[DIC] (i) 

Femme He 30 à 40 ans, châtaine, portant un chaperon plat; à son cou un collier à 
peine indiqué (ancien n» 5). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-K 

(1) Ce desiin, qui porte le monogramme DIC, parait être de la même main que celai de Marie Touchet 
et de quelques autres. Yoyea VliUroduetion : portraits K. 

[Anonyme] femme 1581 ? 

V [tiré en 1781 (sic pour 1581)) 

^^l}^* [ Marguerite de France, fille de Henri IL ] faux. 

Tête de la fin du xvi* siècle, en buste de 3/4 à gauche, coiffée d'un chaperon, 
et portant une collerette en collet monté de la fin du XYI* siècle. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 9 

(Cabinet du Boi.) — Wa 21 a, fol. 76. 

[Anonyme] femme 1585? 

^V2- [ MUe Caoret ] P 

Tête de femme de 20 à 30 ans, coiffée d'une coiffure relevée, et portant une col- 
4erette (ancien 53). — (Dessin aux crayons de couleur.) 



268 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



[Anonyme] femme 1585 ? 

Jeune femme de 18 à 25 ans, blonde, çortant une coiffure relevée et une large col- 
lerette en fraise (ancien n° 66). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] femme 1586? 

"^ [ 1586 ] 

XVIII 



c™iVe'- [ MUe Choided (y) ] 



Femme de 20 à 40 ans, portant une coiffure relevée et une collerette très large, de 
3/4 à gauche (ancien n« 47). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Ha? 



[Anonyme] femme i59... ? 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur estompés.) Lagnean 
(Cabinet du Bol.) — Ma 21, fol. 118. 



[Anonyme] femme 159...? 

Jeune femme de 20 à 30 ans, portant une coiffure relevée, un collier de perles et 
une large collerette (ancien n^ 133). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



[Anonyme] religieuse femme 159...? 

Femme de 20 à 30 ans, en buste de 3/4 à gauche , ponant les voiles des leli- 
gieuse4(l) (ancien n* 103). — (Dessin aux crayons de couleur.) J 



(1) Peut-être est-ce Françoise Habert, abberao de Fontevrand. 



[Anonyme] femme 159... 

Tête de femme de 35 à 45 ans, portant une coiffure relevée et une large fraise 
(ancien n® 80). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Gc 



[Anonyme] femme 1590? 

Tête de femme de 25 à 35 ans, portant une large collerette. De 3/4 à gauche. — 
(Dessin médiocre aux crayons de couleur.) ? 



[Anonyme] femme 1590? 

Tête de femme de 25 à 35 ans ; elle porte une collerette en collet monté. — (Des- 
sin aux crayons de couleur.) H 



CRAYONS DES XVI* ET XVU® SIÈCLES. 269 



(Anonyme] femme 1590? 

Tête de femme de 30 à 36 ans, coiffée en bourrelet : elle porte une large fraise et 
des pendants d'oreilles. De 3/4 à gauche.— (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ma SI a, fol. 174. 

[Anonyme] femme 1590. 

Tête de femme de 35 à 40 ans, coiffée d'un béguin de deuil, et portant une perle 
noire à Toreille. De 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) Ho 

Ma 21 a, fol. 180. 



[Anonyme] femme \ 590 ? 

Tête de femme de 25 à 35 ans, portant le chaperon plat des femmes de la bour- 
geoisie, et une large collerette en fraise. Sur la fraise un collier de perles (ancien 
n» 109). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-K? 



[Anonyme] femme 1890 i 

^y^^' [ La femme de Jacques L 1 

Tête de femme de 30 ans environ, coiffée, les cheveux relevés (ancien no 34). 
(Dessin aux crayons de couleur.) J- 

Ce ne peut (tre \h Anno de Danemarck; il suffit de comparer avec mb portraits. 



[Anonyme] femme 1892. 

r 1592 1 
L ^T. 21 J 



En buste de 3/4 à droite. Jeune femme portant un chaperon plat à la mode des 
dames de la bourgeoisie, une large collerette et un double collier de perles (ancien 
n** 37). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-Hc 



[Anonyme] femme 1895. 

Tête de jeune fille de 18 à 25 an^. coiffée en bourrelet et portant une coiffe et 
une fraise à peine indiquées. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

mm SI a, fol. 176. 

[Anonyme] femme 1893? (1) 

Tête de jeune femme d'environ ?0 à 25 ans, coiffée en bandeaux relevés, et portant 
le chaperon p]at des bourgeoises, et une large collerette (ancien n» 68). — (Dessin 
aux crayons de couleur.) J-M 

(1) Serait-oe Françoin HéHèque, femme de D. Damonstier?? 



270 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



[Anonyme] femme 1595. 



XVII» ». 
crayon 



[ce portraict n'a "j 
point esté achevé J 



Tête de jeune femme d'environ 20 à 25 ans, coiffée en bandeaux relevéSi et portant 
une fraise (ancien n» 75). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-M 

(Sainte-Genevièye.) — Ma 21. 

F. Héeèqne, femme de D. Damonitier ? 

[Anonyme] femme 4597. 

[ 1597 ] 

Tête de jeune femme coiffée d'un chaperon tombaut sur le front, et d'une large 
collerette-fraise. Sur la poitrine un collier de perles à triple rang. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) Hb 

mm SI a, fol. 177. 

[Anonyme] femme 4600. 

r Ce 4 d'avril 1 
L 1600 J 

Tête de jeune fille de 18 à 25 ans, tournée à droite et portant une chevelure rele- 
vée (ancien n° moderne 108). — (Dessin aux crayons de couleur.) J-M (1) 

lia SO. 
(1) De la main de Pierre Dnmoiutier? 

[Anonyme] religieuse 1601. 

^^"' [ 1601 par P. Dumonstier ] 

Tête de religieuse de 3/4 à gauche, portant la guimpe (l). — (Dessin à la pierre 
noire.) M 

(MaroUes.) — lié 88. 

(1) Ce petit deœin signé P. Dumonstier était primitivement relié dans le volume des Œuvres gravées d'a- 
près Dumonstier. Il en a été retiré pour être mis en réserve. C'est la copie d'un crayon de la fin dn 
XVI' siècle que la Bibliothèque possède également et que nous avons placé aux femmes anonymes de 168... ? 
le portrait ayant dû être fait avant 1600. 

[Anonyme] femme 1610 (I) 

Tête de jeune fille de 15 à 20 ans, tournée à droite. Elle porte une coiffure relevée 
en pointe (ancien n« moderne H). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 

J-N 

(1) Ce portrait paraît être le même que celui qui suit, portant le n' 117, page 271. 

I Anonyme] femme 1610? 

Tête de jeune femme de 20 à 26 ans, tournée à droite. Elle porte le chaperon plat 
des bourgeoises et un collet monté (ancien n^ moderne 105). — (Dessin aux crayons 
de couleur et au pastel.) J-M 



CRAYOKS DES XVI* ET XVII* SIÈCLES. 271 



[Anonyme] femme 1610? 



Femme de 40 à 40 ans? châtaine, et en buste de 3/4 à gauche. Elle porte une 
coiffure relevée en pointe et un col plat (ancien n« 99). — (Dessin aux crayons de cou- 
leur estompés.) j.jj 



[Anonyme] femme 1610? 

Tête de jeune fille de 15 à 20 ans, tournée à gauche. Elle porte une coiffure relevée 
en pointe (ancien no moderne 117).— (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) 



J-N 



[Anonyme] femme 1610 

Femme de 25 à 30 ans, tournée à gauche (ancien n» 130 moderne). — (Dessin aux 
crayons de couleur estompés. ) J.-Ija^nean 



[Anonyme] (femme) 1615 ? (1) 

Tête de femme de cinguante à soixante ans, coiffée d'une sorte de coiffure d'étoffe, 
et portant un col Louis Xlll (ancien n« 30).— (Dessin aux crayons de couleur.) J 

(1) Ce portrait avait été prû pour Anne de Danemarck, reine d'Écosno et d'AngrIeterre, ce qui doit être faux. 



[Anonyme] femme 1618 

[ce :it aouBt ibi« -i 
Par P, Du Monatier J 



R* r Ce 27 aoust 1618 

encre 
P. DumonBtier 



Tôte de femme de 30 à 35 ans, portant uns coiffure relsvée avec perles. Autour du 
cou une large collerette en collet monté (ancien n'* moderne 65). — (Dessin aux 
crayons de couleur et an pastel.) j-M 



[Anonyme] enfant 164" ? 

Tête d'enfant portant un petit bonnet rond et tourné à droite (ancien n** moderne 41). 
(Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) j-N 



[Anonyme] femme 1620? 

Femme de 20 à 25 ans, tournée à gauche, portant une coiffure frisottée, et un cor- 
sage décolleté avec manches bouffantes (ancien n^ moderne 123). — (Dessin aux 
crayons de couleur.) J 



[Anonyme] femme 1620? 

Femme de 25 à 30 ans, t'^umée à droite, portant coiffure relevée par des rubanB, 
un collier et une collerette en collet monté (ancien n» moderne 79). — (Dessin aux 
crayons de couleur et au pastel ) J-N 



272 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



[Anonyme] femme 1620 

Tète de femme de 30 à 35 ans, coiffée d'an chaperon plat, et tournée à ganche (an- 
cien no moderne 64). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] femme 1620 

B* r Ce S de Mars -i 

sanguine i/»ort 

DumoMtier I ^ "•"..« 

^ De son aage /e 19 -^ 

Jeune femme de 19 ans, tournée à droite. Elle a les cheveux blonds relevés par un 
ruban. Elle porte une large collerette et un collier de perles. Le portrait a un fond 
(ancien n» moderne 12). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

[Anonyme] femme 1620 

B« r fait ce 12 de Juin 1 

crayon L M\90 J 

DumoMtier ^^^^ 

En buste de 3/4 à droite. Jeune femme de 25 à 30 ans, portant le? cheveux courts 
frisottés, un large collet monté et un collier de perles. Le costume est achevé (ancien 
n^i moderne 15). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] fille «629 

R- r Ce 20 DWoril 1 

crayon [ jeoq J 

Dumonsticr *"**' 

Jeune fille de 3/4 à droite : elle parait avoir de 12 à 15 ans. Elle porte un collier 
avec un Saint-Esprit en pierres (ancien n'' moderne 34). — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] femme 1630? 

Tête de femme de 18 à.SO ans, coiffée de bouffons (ancien n° 49 moderne). — (Dessin 
aux crayons de couleur et au pastel.) J (7) 



[Anonyme] femme 1630? 

Esquisse de tête de femme de 20 à 30 ans, coiffée de bouffons. Les lèvres seules sont 
légèrement colorées (sans ancien n») (v» du n» moderne 49). — (Dessin aux crayons 
de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] fille 1631 



Dumonstier 

R- 

crayon 



r Ce lundy 7 De Juillet 1 

L 1AQI J 



Tête de jeune fille de 15 à 20 ans, tournée à gauche (ancien n^ moderne 27). — 
(Dessin aux crayons de couleur et au pasteL) J-N 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII* SifeCLBS. 273 



[Anonyme] femme 1633 



R" r fait ce 28 d*Avril 

crayon 



Dumonstier 



r fait ce ZQ aAvrii i 

L 1633 J 

grosse de 7 mois (1) 



Jeune femme de 25 ans enTiron, tournée à droite, et coiffée de boaffons (ancien n» 
moderne 59J. — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 

(1) Cette iadicatlon laisse supposer que cette personne pourrait bien 6tre Françoise HiêèipUt 2* femme de 
Dumonstier. 



[Anonyme] femme 1635 



R* r- fsiit ce vandredy 

crayon 

Dumonstier 



[fan ue vanurvuy -i 
3 D'Aoust 
1635 J 



Femme de 20 à 25 ans, portant bonfEons et garcette, et tournée à gauche (ancien 
B^ 69 moderne). — (Desbin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



[Anonyme] femrpe 1640 (1) 

R* r- fait ce samedi^ 22 de -, (2) 

D.S«tior 1 septembre mO 1 

Lpar et pour Z). Dumonstier J 

Femme de 3/4 à droite, paraissant avoir de 26 à 30 ans, coiffée de serpenteaux (an- 
cien n<> moderne 49). — (Dessin aux crayons de couleur et au pastel.) J-N 



(1) Mme de Bouffay ? 

(2) An dos se troure l'esqnime d'un portrait de femme an trait. 



[Anonyme] femme 1641 

[fait ce 45 de Mars -i 

1641 
par et pour D. Dumonstier J 

Femme de 3() à 35 ans, coiffée de serpenteaux. Elle est de 3/4 à droite (ancien 
no 89 moderne). —^Dessin aux crayons de couleur et au pastel,) J-N 



18 



BIBLIOTHÈQUE NATIONALE 



DÉPABTEMENT DES MANUSCRITS 



Les portraits dont nous donnons la liste ci-dessons proviennent de Clairambault, ce col- 
lectionneur peu scmpoleux que nous avons mentionné dans Tintroduction placée en tète de 
cet ouvrage. Nous le surprenons dans son démarquage pour deux ou trois des portraits ci-des- 
sous, provenant de la collection du Bouchet, et qu'il n'avait pu trouver que chez Gaignières. 
C'est là une preuve à ajouter à celles de M. Delisle dans son réquisitoire contre Clairam- 
banlt. 

La plupart des autres portraits au crayon recueillit par lui devaient provenir de la même 
collection Gaignières. Il y en a un ou deux de Foulon, et plusieurs de divers artistes in- 
connus. 

Nous avons conservé à quelques-uns d'entre eux des lettres correspondant à celles placées 
par nous sur les crayons des estampes, pour en caractériser la manière et l'origine. 



UAUBESPINE (Guillaume de) 

llm2i. L Ce & de septembre m2 ] 
En buste de 3/4 à gauche, portant l'ordre. — (Dessin au pastel.) N 

Clairambaolt, 11S9, fol. 177. 

ÂUBIJOUX (Louis d'ÀHBOiSE, comte d') 

£n buste de 3/4 à gauche ; la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Ha 

Çlairambault, 1116, fol. 124. 

BARBEZIEUX (Antoine de L.\ Rochefoucauld, sieur de) 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Clairambaolt, 1118, fol. 86. 

BELLENGREVILLE (Joachim de) 

[<586] 
En buste de 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Çlairambault, 1133, fol. 111. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII® SIÈCLES. 275 



BIRON (Armand de Gontaut, maréchal de) 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'une toque à plumes et portant le collier de 
Tordre. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

dainunbaalt» llli, fol. liS. 

BRANTOME (Pierre de Bourdeille, sieur de) 

*™* [ M' de Bourdeille ] 

En buste de 3/4 à gauche. Il porte Tordre de Saint-Michel. » (Dessinauz crayons 
de couleur.) 

Clairmmbault, 1188, fol. 6. 

BRISSAC (Timoléon de CossÉ ) 

En buste de 3/4 à gauche. Toque à plumes. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

C* 
ClBinmbaolt, 1138, fol. SS. 

CHATEAUNEUF (Jacques de L'Aubespine^ marquis de) 

[ Jacques de Chateauneuf ] (1) 
En buste de 3/4 à droite. — Esquisse à la pierre noire et aux crayons de couleur. 

(1) n y a plusieare antres indicadons à l'oncre et au crayon. 
Clairambanlt, 1126, fol. 188. 

CONDE (Louis I de Bourbon, prince de) 

En buste de 3/4 à gauche. Coiffé d'une toque à plumes. » (Dessin aux crayons 
de couleur.) G* 

Olairambanlt, 1128, fol. 89 v*. 

CURTON ? (François de Chabannes, marquis de) 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Clairambanlt, 1117, fol. 18 v. 

ELBEUF (Louise de Rieux, marquise d') 

BoSionvîîie C ^« marquise d'Elbeuf ] 

, En buste de 3/4 à gauche, portant collerette et chaperon (sans ancien n*).— (Des- 
sin aux crayons de couleur.) H? 

Clalrambanlt, 1S06, fol. 41. 

GUISE (Claude de Lorraine duc de) 

En buste de 3/4 à gauche (1).— (Dessin aux crayons de couleur.) G* 

(1) Cf. le portrait dn même personnage dans le recueil G des Estampes. Cost la môme pose 
Glairambaolt, 1114, fol. 216 



276 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



GUISE (Henri de Lorraine, duc de) 

En buste, jeune, de 3/4 à gauche, portant une fraise et une toque avec plume re- 
levée. La barbe est naissante. — (Dessin aux crayons de couleur trottes d'estompé.) 

G]airambault, 1114, fol. SIS. 

HENM IV 

XTU- B. C Henri 4 ] 

En buste de 3/4 à droite. Il a la tète découverte et porte le collier de Tordre. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) Go 

Olainmbaiilt, 1181, fol. 10. 

LÀ PALICE (Jacques de Chabannes, maréchal de) 

En buste de 3/4 à gauche — (Dessin aux crayons de couleur.) C* 

aairamUtnlt, 1117, fol. 17 ▼*. 

« 

L'ARCHANT (Nicolas de Grimonville, sieur de) 



^^ P Morts* de larchan -i 
ive*' I scavoyr si est Nicolas J 



xvn 

oursive 

OU louis. 



En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) Oo 

Qalnmbanlt, 1116, fol. 94. 

LA VAUGUYON (François d'EscARS, comte de) 

encw'câW. [ ^^ons' de la Vauguion \ 

En buste de 3/4 à gauche ; il porte une toque à bonnet enserrant la tête, et un 
manteau orné de fourrures. — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Clainunbault. 1114, fol. 143 t». 

LA VAUGUYON (Isabelle de Bourbon, dame d'Esc ars de) 

cî^To [ ^a^' descars ] 

En buste de 3/4 à gauche, portant le chaperon à templette et la guimpe montante. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) 

Qairambanlt, 1114, fol. 167 i«. 

LENONCOURT (Philippe de) 

BoSnonviiie C ^^^ '® cardinal de Lenoncour ] 

Tète de 3/4 adroite, découverte et chauve; barbiche blanche. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) 

ClAirambanlt, 1114, fol. 1S8. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* SIECLES. 277 



LENONCOURT (Robert, cardinal de) 

Rn buste de 3/4 à droite, portant une barrette.— (Dessin aox crayons de cou 



leur.) 
Clairambaalt, 1114, fol. ISl. 



9 



LESCUN (Thomas de Foix, maréchal de) 

£n buste de 3/4 adroite. — (Dessin aux crayons de couleur.) G* 

dalrambault, 1119, fol. 131. 

MONTMORENCY (Anne de) 

En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux 3 crayons.) 
Clairambanlt, 1124, fol. 78. 

MONTPENSIER (Louis II de Bourbon, duc de) 

^^e"' lM,deMontpen8ier:i 
En buste de 3/4 à gauche, la tête découverte. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
ClainunbAolt, 11A4, fol. 7 v*. 

NEMOURS (Jacques de Savoie, duc de) 

En buste de 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur estompés.) 
Clairambanlt, 1114. fol. S68. 

(François, seigneur d') 

En buste de 3/4 à gauche, tête découverte et barbe taillée en pointe. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) Go 

Clairambanlt, 1118, fol. 237 r* 

SANCERRE (Louis de Bueil, comte de) 

^Y^* [ ^^- ^e conte Senaare ] 
En buste de B/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Clairambanlt, 1134, fol. 366. 

SARDINI (Isabeau de La Tour-Limeuil, dame de) 



XYI 
capifc 



;j- [ MADOVMOYSELLE . DE , LIMEIL J 



En buste de 3/4 à gauche, portant un chaperon blanc et des fourrures au col 
(ancien n« 73 d'un recueil détruit). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

Clairambanlt, 1206, fol. 16. 

SOÙRDIS (Henri d'EscouBLEAU de), évéque de Maillezais. 

En buste de 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de couleur.) Hb 

Clairambanlt, 1183, fol. 17. 



278 BIBLIOTHÈQUE NATIONALE. 



TA VANNES (Jean, dit le capitoine) 

En buste de 3/4 à gauche, portant la coiffare des officiers, ayec bonnet serrant la 
tête. — (Dessin aux crayons de couleur.) G* 

Claintmbanlt, 1117, fol. 19. 

TONNERRE (Louis II de Husson, comte de) 

En buste de S/4 à gauche, coiffé d'une toque à médaille. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) G* 

dairambaalt, 1126, fol. 179. 



TOURNON (François, cardinal de) 

En buste de profil à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) 
Gtairambaolt, 1140, fol. S81. 



TURENNE (François de La Tour, vicomte de) 

xvn- 8. 

corsive 
crayon 



xviPs. r français de la tour, viconte i 
^i^ L deturenne J 



En buste de profil à gauche, coiffé d'une toque à plume (ancien no 97 d'un re- 
cueil détruit). — (Dessin aux crayons de couleur.) 

dalnmbault, 1806, fol. 16. 

[Anonyme] homme 1570? Un de Clermont Tonnerre ? 

En buste de 3/4 à gauche, coiffé d'un chapeau en forme de melon. ~ (Dessin 
aux crayons de couleur.) 

ClAirambault, 1136, fol. 178. 

[Anonyme] femme i610? 

Tête de 3/4 à gauche, à peine esquissée (1). ^ (Dessin au crayon noir.) N 

(1) Le texte aralt apimrteiia à Daniel Damonstier, comme le prouTe l'ixucription à l'encre : c Oe livre 
est à Daniel Domonstier » (fol. 1). 

Manuacrit français 19.114 dernier folio v*. 



LISTES 



DE 



CRAYONS OU PEINTURES 



COKSEBVÉB 



DANS DES COLLECTIONS PUBLIQUES OU PRIVÉES 



éTBANG^BES 



A LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE 



FRANGE 

Bibliothèque d'Arras. — Bibliothèque des Arts-ct- Métiers. — Collection de M. Goorajod.— 
Ancien Cabinet Fontette. — Musée du Louvre (dessins et peintures). — Portraits peints 
du Musée de Versailles. — Musée de Blois ())einture6). -^ Château de Beauregard (pein- 
tures). — Château d'Azay-le-Bideau (peintures). 



ÉTRANGER 

Castle-Howard (Angleterre). — Breslau , Musée de Silésie (cires). ~ Saint-Pétersbourg, 
Musée de l'Ermitage (cinjons). — Hesse-Cassel, Musée du Palais (peintures) . 



FRANCE 



BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE D'ARRAS 

(portraits des XIV', XV* et XVl'' siècllks.) 



Manuscrit n® 266. (Voir ci-devant, page 107.) 

1 — « Phîlippes de Valloys roy de Franche » (sangaine) fol. 5 

2 — « Jehenne de Bourgongne femme de Philippes de Valoys 

roy de France :» (sangaine) fol. 6 

3 — « Loys XI* roy de France • (sangaine) fol. 7 

4 — « [Charlotte] de Savoye femme de Loays XP » (sangaine) fol. 8 

5 — « Franchoys premier de ce nom roy de France » 

(manqne) Ofol. 9 

6 — <i Franchoys premier de ce faom roy de France(l)(sangaine)fol. 10 

7 — € Franchoys dauphyn filz aisné de Franchoys premier 

« dn nom roy de France 3> (sangaine) 11 

8 — « Charlcîs IX* da nom roy de France » (crayon) 12 

9 — « Loys de Bourbon prince de Condé i> (2) (manqae) 13 

10 — « Henry VIP roy d'Angleterre ï> (sangaine) 14 

11 — « Isabeau fille de Edouard roy d'Angleterre et femme de 

« Henry VIP roi d'Angleterre » (3) (manque; 15 

12 — <K Izabeau roi no d'Angleterre » (sanguine) 16 

13 — « Isabel royne d'Angleterre fille de Henry VHP 17 



(1) Il y a deax indications de costumes dans ce portrait. 

(2) Le portrait manque, mais on en retrouve l'estampage sur la feuille précédente : cet 
estampage fait regretter que le portrait ait disparu, parce qu'il semble être un type inconnu 
du Ccndé. 

(3) Ce portrait est estampé sur le feuillet pn^cédent. 

18* 



282 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLB d'aBBAS. 



14 — € Jacques roy d'Escoce i> (sangaine) 18 

15 — « Marguerite d'Angleterre royned'Escoceseur de Henry VHP 

« roy d'Angleterre d (sanguine) fol. i 9 

16 — € Sire Bernard Staart lord Ofobeny escossois capitaine et 

€ gouverneur gênerai de Tarmée de Charles roy de 

€ France quand il alla a Naples ]> (sanguine) fol. 20 

17 — « Jacques roy d'Escoce » (1) (sangaine) fol. 21 

18 — <i L'Egyptienne quy rendist la santé part art de médecine 

« au roy d'Escoce abandonné des médecins » (san- 
guine) fol. 22 

19 — < Pierre Varbeck natif de Toumay^ supposé pour Richard 

« duc (f Yorck secondjils d^ Edouard 1 Vroy d^ Angleterre 
d Van 1492 fut pendu à Londres sur la fin dn Van 
<L 1499 (2) (sanguine) fol. 23 

20 — «Le frère du Turc nommé Zelin (Sélim ?) estant prins à 

e: Rhodes fut envoyé au pape Alexandre à Rome 
« lequel il donna à Charles roy de France pour en 
(c faire son plaisir : quant le roy alla à Naples ce 
a: mesme visaige fut envoyé au bon roy Philippes ]> 
(sanguine) fol. 24 

21 — <i Sandre (Sanders). Aliberton conbatist en ung camp en 

<i: la ville de Edimbourg et advint que son adversaire 
(L en glissant tombist et Sandres s'arresta en Iny di- 
a sant : <( Levez-vous I y> Lequel se leva et se de£Fen- 
o: dist combattant en telle sorte qu'il blessa fort ledict 
a Sandres et fust le conbat fort rayde, mays en la fin 
€ ledict Sanders mist à mort son dict adversaire J> 
(sanguine) fol. 25 

22 — <r Delart adagel » (sanguine) fol. 26 

23 — « Jehan d'Avesnes conte de Haynault Hollande Zeel- 

oc lande etc. 2> (sanguine) fol. 27 

24 — € Philippote de Luxembourg, femme de Jehan conte de 

a Haynault n (3) (sanguine) fol. 28 



(1) Après ce folio qui est le folio xvii* de Tancienne foliotation, il manque 4 folios ; cela 
reprend à l'ancien fol. xxii, et alors l'ancienne et la nouvelle foliotation cdhcordent 

(2) Écriture du xviii* siècle. 

(3) Ce portrait porte le n<> ancien 125. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVII® SIÈCLES. 283 



25 — « Marsrnerîte de Cleves IP femme de Aubert de Bavière 

« conte de Haynanlt y> (sanguine) fol. 29 

26 — a: Jehan de Bavière dict Sans Mercht/ evesqae de Liège, a 

n laquelle evesché il renonoha et se maria » (san- 
guine) fol. 30 

27 — n Gnillaame conte de Haynnault Hollande, Zeellande 

et c* D (sanguine) fol. 31 

28 — a: Jehenne de Valloys femme de Guillaume de Haynnaut j> 

(sanguine) fol. 32 

29 — <i: Jehan de Haynault sieur de Beaumont » (sanguine) fol. 33 

30 — <i: Jehenne contesse de Soisson j> (sanguine) fol. 34 

31 — « Jehan dauphin de France premier mary de Jaoquelyne 

(a de Bavière contesse de Haynnault, Hollande Zeel- 

€ lande et c* ]> (crayon) fol. 35 

32 — d Jacqueline de Bavière contesse de Haynault Hollande 

« Zeellande et c* » (crayon) fol. 36 

33 — ce Humfroy duc de Clocestre troiziesme mari de Jacque- 

m lyne de Bavière contesse de Haynnault i> (crayon) fol. 37 

34 — « Francq de Bourselle conte d'Ostrevant IIIP mary de 

a: Jacquelynne de Bavière contesse de Haynnault 2> 
(crayon) fol. 88 

35 — <r Francq de Bourselo conte d'Ostrevant IIP mary de 

a: Jacquelynne de Bavière contesse de Haynnault j> 
(crayon) fol. 39 

36 — <ic Jehan de Chastillon conte de Bloys 7> (sanguine) fol. 40 

37 — e: Marguerite duchesse de Gheldres femme de Jehan de 

<si Chastillon conte de Bloys :x> (sanguine) fol. 41 

S 8 — a Guy de Chastillon conte de Bloys 2> (sanguine) fol. 42 

39 — a: Marie de Namur femme de Guy de Chastillon conte de 

<r Bloys i> (sanguine) fol. 43 

40 — a: Sainct Charles de Bloys d (silhouette seule) (1) fol. 44 

41 — a Jehenne ducesse de Bretaigne femme de Sainot Charles 

€ de Bloys d (sanguine) fol. 45 

42 — n Jehan de Bretaigne conte de Ponthieuvre i> (sanguine) fol. 46 



(1) Cette silhouette , aajoatd'hni représentée par un simple trait de ooatonr, était autre- 
fois collée comme les autres portraits, pnisqn^au y^ du fol. précédent on retrouve l'estampage; 
mais, ayant été anachée, le collectionneur s'est contenté d'en indiquer le contour. 



284 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aRRAS. 



43 — « Mar^orite de Clisson femme de Jehan de Bretaigne 

« conte de Pontieuvre » (sanguine) fol. 47 

44 — « Loys de Chastillon conte de Bloys i> (sanguine) fd. 48 

45 — (a Jehenne de Haynnault contesse de Soisson dame de 

« Beaumont, femme de Loys de Chastillon conte de 

« Bloys » (sanguine) fol. 49 

46 — « Loys de Chastillon conte de Dunois filz de Loys conte de 

<r Bloys j> (silhouette seule) (1) fol. 50 

47 — « Marie de Berry femme de Loys de Chastillon conte de 

a: Dunois 7> (sanguine) fol. 51 

48 — « Loys dict de Nevers, conte de Flandres » fol. 52 

49 — « Marguerite fille de [Philippe V) roy de France femme a 

Loys dict de Nevers conte de Flandres » (sanguine) 

fol. 53 

50 — <t Loys dict de Maie conte de Flandres lo (sanguine) fol. 54 

51 ^- <t Marguerite de Brabant femme de Loys de Maie cloute de 

a Flandres d (sanguine) fol. 55 

52 — « Peronne de le Val concubine de Loys de Maie conte de 

e: Flandres dont sont descendus les sieurs de Praet i> 
(crayon) fol. 56 

53 — <si Eustache de Cornehuse concubine de Loys de Malle conte 

€ de Flandres dont sont descendus les seigneurs de 

d Drinckam » (crayon) fol. 57 

54 — Jehan de Flandres seigneur de Drinckam d (crayon) fol. 58 

55 — Jossine de Sturmer femme de Jehan de Flandres seigneur 

<t do Drinckam j> (crayon) fol. 59 

56 -— « Anthoyne de Valloys duc de Brabant » (manque) fol. 60 

57 — « Phelippes dict le Bon duc de Bourgongne » — « Charles 

<i duc de Bourgongne filz de Philippes » (2) (sanguine) 

fol. 61 

58 — <t Bonne d'Ârthoys ducesse de Bourgongne , fille du conte 

« d'Eu, 2* femme de Philippe le Bon i> (3) (sanguine) fol. 62 

59 — « Isabel de Bourbon » (crayon) fol. 63 



(1) Même remarque qne ci-devant, note de la page 283. 

(2) Ces deaz portraits sont tur la même planche ; ils doivent Atre faits d'après an TÎtrail 
ou on tableau. Philippe tient eu ses mains un chapelet. 

(3) Ecriture du zvii* siècle ; indications par chifEres dans le costume. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 285 



60 — <(. Margaerite deYorck IIP femme de Charles de Bourffongne » 

(crayon) fol. 64 

61 — « Maœimilien empereur I du nom (1) (sanoruine) fol. 65 

62 — « Marie ducliesse de Bourgogne , femme de Maœimilien empe- 

« reur (2) » (crayon) fol. 66 

63 — « Phîlippes d'Austrice roy de Castille archeduc d'Austrice 

« duc de Bourgongne, conte de Flandres et c* filz de Ma- 

(n ximilien empereur 2> (sanguine) fol. 67 

64 — « Marguerite d'Austrice fille de l'empereur Maximilian du- 

« chesse de Savoye, régente et gouvernante des pays- 

« bas (3) » (manque) fol. 68 

65 — « Eléonore fille aisnée de Philîppes archeduc d'Austrice » 

(sanguine) fol. 69 

66 — ccAnned'Austrichebastardede Maximilien ompereur,deuxiesme 

d femme de Franchois de Melun conte d'Espinoy d 
(crayon) fol. 70 

67 — <i L'infante dona Maria de Portugal fille du Boy Emmanuel 

« et de Eléonore d'Austrice » (crayon) fol. 71 

68 — « Charles d'Austriche empereur V*du nom î (crayon) fol. 72 

69 — « Elizabeth fille de Emmanuel roy de Portugal femme de 

« Charles V* empereur j> (crayon) fol. 73 

70 — « Philîppes d'Austrice filz de Charles V® empereur, roy des 

« Espaignes j> (crayon) fol. 74 

71 — « Isabeau de France troisiesme femm^ de Philippe II roy d'JEs- 

« pagne (4) » fol. 75 

72 — a: Marie d^Austriche fille de Charles V empereur, femme de Maxi- 

« milien empereur (5) » (sanguine) fol. 76 

73 — (H Jehenne d'Autrice fille de Charles empereur, femme de 

« Emanuel prince de Portugal (6j y> (crayon) fol. 77 

74 — « Christierne roy de Dainemarcke en son jeusne eage t> 

(crayon) fol. 78 



(1) Ecritare du XYiii* s. 

(2) Idem. 

(3) Ce portrait manque, mais il en reste na estampage an peu visible sur le feuillet qui 
précède. 

(4) Écriture du XTiii* s. 

(5) Écriture du xviiio s. 

(6) Écriture du xvio, mais directement mise sur le papier du portrait. 



286 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'ARRAS. 



75 — c< Isabeao d'Austrice senr de Charles V® empereur femme 

« de Christîerne roy de Danemarcke 3> (sanguine) fol. 79 

76 — « (Jean] ? prince de Dainemarcke » (sanguine) fol. 80 

77 — « Chrestienne fille de Christîerne roy de Dainemarcke du- 

<r cesse de Milan et depuis duchesse de Loraine d (san- 
guine) fol. 81 

78 — « Marguerite fille bastarde de l'empereur Charles V® » (san- 

guine) fol. 82 

79 — a: Adolph de Cleves sieur de Bavestayn {sic) comme il 

(( est à Bruxelles aux Jacopins sur sa sépulture avecq 

« ses deux femmes » (manque) foL 83 

80 — « Beatrix de Portugal fille au duc de Coymbre première 

« femme de Adolph de Cleves sieur de Bavestayn (1) » 
(sanguine) fol. 84 

81 — « Anne bastarde de Bourgongne IP femme de Adolph de 

« Cleves sieur de Bavestayn » (déchiré [sanguine]) fol. 85 

82 — c( Adolphi de Cleves sieur de Ravestain > (2) (sanguine) fol. 86 

83 — « Beatrix de Portugal fille au duc de Coymbre première 

« femme de Adolph sieur de B^vesteyn » (sanguine) fol. 87 

84 — « Anne bastardo de Bourgongne IP femme de Adolph de 

« Cleves sieur de Bavesteyn » (sanguine) fol. 88 

85 — « Philippe de Cleves sieur de Ravesteyn » (sanguine) 

fol. 89 

86 — « Franchoyse de Luxembourg femme de Philippes de Cleves 

t( sieur de Bavesteyn » (sanguine) fol. 90 

87 — « Philippes sieur de Ravesteyn (sanguine) fol. 91 

88 — « Guillaume duc de Cleves et de Jnlliers » (sanguine) fol. 92 

89 — [ Frédéric duc de Saxe électeur (3)] (sanguine) fol. 93 

90 — [Frédéric duc de Saxe électeur.] (sanguine) fol. 94 

91 — « Frédéric duc de Saxe électeur (crayon) fol. 95 

92 — a: Jehan de Bourgongne frère bastard du bon duc Phelippe 

« evesque de Cambray » (crayon) fol. 96 

93 — « David evesque d'Utrecht fils bastard de Phelippes duc de 

(( Bourgogne » (crayon) fol. 97 



(1) Ce dessin a des indications de costumes par chiffres. 

(2) Écriture du xvi^ directement mise sur le papier du portrait. 

(3) Une indication de costume <e mort (marte) j>. 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SIÈCLES. 287 



94 — « Phelippe bastard de Bourgongne chevalier du thoyson d'or 

« et depuis evesque d'Utrecht » (crayon) fol. 98 

95 — « Jehanne de Prelle concubine de Phelippe duc de Bourgon- 

(( gne et mère de Anthoyne le grand bastard » (crayon) 

fol. 99 

96 — « Anthoyne le grand bastard de Bourgongne, seigneur de 

« Beures » (sanguine) fol. 100 

97 — (( Catherine Thieffries concubinne de Phelippe duc de Bour- 

« gogne et mère de Baulduyn sieur de Ferlais » 
(crayon) fol. 101 

98 — « Baulduyn dict de Lille filz bastard de Phelippe duc de 

€ Bourgongne » (sanguine) fol. 102 

99 — « Marie Emanuel femme de Baulduyn bastard de Bourgon- 

« gne » (crayon) fol. 103 

100 — c( Philippe de Bourgoingne sieur de la Vere chevalier du 

c thoison d'or » (1) (sanguine) fol. 104 

101 — « Adolphe de Bourgoingne sieur de la Vere admirai » 

(crayon) fol. 105 

102 — « [Anne] fille de [Adolphe] seigneur de Berghues et femme 

€ de Adolphe sieur de la Vère (2) » (crayon) fol, 106 

103 — « Charles de Bourgongne seigneur de Bredan » (crayon) 

fol. 107 

104 — « lolente bastarde de Bourgongne femme de Anthoyne dailly 

« vidame d'Amiens » (sanguine) fol. 108 

105 — « Baulduyn de Lannoy dict le Besgue sieur de Molembais » 

(crayon) fol. 10» 

106 — « Adrienne de Berlaimont dame de Solre le Chasteau femme 

« de Baulduyn de Lannoy sieur de Molembais » 
(crayon) fol. 110 

107 — <i Hugues seigneur de Lannoy et de Le Lys, morutl'an 1349 » 

(crayon) fol. 111 

108 — « Marguerite dame de Mingoval femme de Hugues sieur de 

<i Lannoy » (crayon) fol. 112 

109 — « Pierre de Lannoy sieur du Fresnoy chevalier de Tordre » 

(sanguine) fol. 113 

(1) Écritore du xvi* s. directement mise sur le portrait. 

(2) Indications par chiffires dans ce portrait. 



288 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLB d'aRRAS. 



110 — « Jehan de Lannoj abbé de Sainct Bertin » (crayon) fol. 114 

111 — « Philippe de Lannoy sieur de Mollembais » (crayon) fol. 115 

112 — « Léon seigneur de Proisy » (crayon) fol. 116 

113 — (( [Anne] de Lannoy fille du besgue seigneur de Molembais 

« femme de Léon seigneur de Proisy » (crayon) fol, 117 

114 — « Guillebert de Lannoy sieur de Santés» (crayon) fol. 118 

115 — « Catherine héritière de Mollembaiis femme de Guillebert de 

« Lannoy » (crayon) fol. 119 

116 — « Messire Jehan de Lannoy sieur de llingoval » (crayon) 

fol. 120 

117 — « Dame Catherinne de Neuf ville première femme de Jehan 

« de Lannoy sieur de Mingoval » (crayon) fol. 121 

118 — a Dame Philippe de Lallaing deuxiesme femme de Jehan de 

« Lannoy sieur de Mingoval > (crayon) fol. 122 

119 — w Henry conte de Nassau » (crayon) fol. 123 

120 — « René de Chalon (1) (crayon) fol. 124 

121 — « Anne de Loraîne femme de René de Châlon prince d'Orenges 

a et depuis seconde femme de Philippe de Croy duc 

« d'Arschot « {princesse cCOrenge) (ciayon) fol. 125 

122 — « Maximilien de Hornes sieurde Gaesbecquo » (crayon) fol. 126 

123 — w Conte palatin [Philippe II] » (sanguine) fol. 127 

124 — « Robert de Croyevesque et duc de Cambray » (2) (sanguine) 

fol. 128 

125 — « Philippe de Croy duc d'Arsohot (3) » (sanguine) fol. 129 

126 — « Philippe de Croy fils de Philippe duc d'Arschot (4) » (san- 

guine) fol. 130 

127 — « Helayne de Croy femme de Jacques de Luxembourg sei- 

« gneur de Fiennes » (crayon) fol. 131 

128 — « Charles Philippes de Croy seigneur de Hafort » (san- 

guine) fol. 132 

129* — « Anthoyue de Croy seigneur de Sempy » (sanguine) fol. 133 
130 — « Jacquelynne de Croy femme de Jehan sieur de Ligne » 

(crayon) fol. 134 



(1) Écriture différente. Indication dans le costume. 

(2) ÉcTiture mise directement sur le papier 'du portrait. 

(3) Écriture différente. 

(4) Écriture du zyiii« s. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 289 



131 — « Lojse de Croy femme de Maximilien de Boargongne mar- 

« quis de la Vere » (crayon) fol. 135 

132 — « Lamberde de Croy femme de.... de Henin siear de 

« Fontaine et depuis a [Qilles] sieur de Berlaimont 

<r Hierge et c' » (sanguine) fol. 136 

133 — « Messire Kobert de la Marche sieur de Florenge fut prins a 

« Pavyo et sunené prisonnier a l'Escluse en Flandres i> 
(sanguine) fol. 137 

134 — « Josse conte de Montfort on Hollande » (crayon) fol. 138 

135 — c( Anne de Lallaing femme de Josse conte de Montfort » 

(crayon) fol. 139 

136 — « Anthoine de Bergheabbé de Saint Bertin à Saint Omer (1)» 

(crayon) fol. 140 

137 — « Jehan marquis de Bergues conte de Walhain et c* » 

(crayon) fol. 141 

138 — » Anthoyne de Lallaing premier conte de Eoochstraete (2) » 

(crayon) fol. 142 

139 — « Isabeau contesse de Hoochstraete femme de Anthoyne de 

« I/allaing » (crayon) fol. 143 

140 — « Phili{)pe de Lalaing conte do Hoochstraete » (crayon) fol. 144 

141 — « Anne de Ravemberghe femme de Philippes de Lalaing conte 

« de Hoochstr[aete] > (crayon) fol. 145 

142 — « Anthoyne de Lallaing conte de Hoochstraete » (crayon) 

fol. 146 

143 — « Anthoyne de Lallaing conte de Hoochstraete » (crayon) fol. 147 

144 — « Charles H® conte de Lallaing » (crayon) fol. 148 

145 — « Qnerard seigneur de Palan t » (sanguine) fol. 149 

146 — « Charles seigneur de Trasignies » (crayon) fol. 150 

147 — c( Marie de Pallant femme de Charles seigneur de Traze- 

« gnies » (crayon) fol. 151 

148 — « Joseph de Memorenchy, seigneur de Nevele » (sanguine) 

fol. 152 

149 — « Marie contesse de Horne , dame de Montmorency » (3) 

(sanguine) fol. 153 



(1) Écriture différente mise sur le papier du portrait. 

(2) Indications de costumes. 

(3) En deux écritures différentes, mises toutes deux sur le papier du portrait. 

19 



290 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE D'aRRAS. 



150 — « Phîlippes baron de Memorenchy conte de Homes » 

(crayon) fol. 154 

151 — « Walburge de Nyeuwenart femme do Phîlippes de Montmo- 

« renchy conte de Homes » (crayon) fol. 155 

152 — « Floris de Montmorenchy sieur de Moatigny et de Leuze » 

(crayon) fol. 156 

153 — « Jehan de Montmorenchy sieur de Courrières chevalier du 

« thoyson d'or gouverneur de Lille, Douay et Orchies » 
^sanguine) fol. 157 

154 — « Pierre de Werchy seneschal de Haynnault chevalier du 

« thoyson d'or » (sanguine) fol. 158 

155 — ^ Philibert de la Balme, baron de Montfalconnet » (san- 

guine) fol. 159 

156 — d Don Fernando de Gonzaga, prince de Malfette, cheva- 

cc lier du thoyson d'or, gouverneur de Millan d (san- 
guine) fol. 160 

157 — « Pierre de Henin sieur de Boussu » (1) (sanguine) fol. 161 

158 — « Jehan de Henin conte le Boussu » (crayon) fol. 162 

159 — « Anne de Bourgoingne femme de Jehan conte de Boussu» 

(crayon) fol. 163 

160 — « Philippe de Henin sieur de Boussu (2) (crayon) fol. 164 

161 — « Maximilien de Henin conte de Boussu » (crayon) fol. 165 

162 — « Henry de Withem chevalier de Tordre sieur de Berselle » 

(sanguine) toi. 166 

163 — « Henry de Wittem sieur de Berselle » (sanguine) fol. 167 

164 — « Jehenne de Lannoy dame de Sobourcq, femme du sieur 

« de Berselle » (sanguine) fol. 168 

165 — « Maximilien de Witthem sieur de Berselle » (sanguine) fol. 169 

166 — Gillette de Hallewyn, femme de mossire Maximilien de 

« Witthem sieur de Berselle » (sanguine) fol. 170 

167 — « Jehan de Luxembourg roy de Bohesme » (sanguine) fol. 171 

168 — « Izabeau roine de Bohesme femme de Jehan conte de 

« Luxembourg » (3) (sanguine) fol. 172 

169 — « Wenchelyn premier duc de Luxembourg frère de 

(( Charles IIIP empereur roy de Bohesme y) (sanguine) fol. 173 



(1) Écritnre da xvi^ s. directement mise bur le papier da dessin. 

(2) Id. — (3) Id. 



CRAYONS DES XVI*^ ET XVII* SIÈCLES. 291 



170 — « Jehan de Luxembourg seigneur de Beaurevoir y> (san- 

guine) fol. 174 

171 — « Marguerite dame d'Enghien femme de Jehan de Luxem- 

c( bourg sieur de Beaurevoir » (sanguine) fol. 175 

172 — « Jacques de Luxembourg filz de Thibault sieur de Fien- 

d nés y> (sanguine) fol. 176 

173 — « Marie dame de Ville, femme de Jacques de Luxembourg 

« sieur de Fiennes » (crayon) fol. 177 

174 — « Jehan de Luxembourg seigneur de Ville» (sanguine) fol. 179(1) 

175 — ce Isabeau dame de Culembourg femme de Jehan de Luxem- 

« bourg sieur de Ville » (sanguine) fol. 180 

176 — « Jehan de Melun baron d'Anthoing » (sanguine) fol. 181 

177 — « Jehenne d'Abbeville femme de Jehan de Melun baron 

« d'Anthoing » (sanguine) fol. 182 

178 — « Michiel de Ligne sieur de Brabanchon » (crayon) fol. 183 

179 — « Bonne d'Abbeville femme de Michiel de Ligne sieur de 

« Brabanchon » (crayon) fol. 184 

180 — « Guillaume de Ligne sienr de Brabanchon » (crayon) fol. 185 

181 — « Adrienne de Hallewyn, femme de Guillaume sieur de 

« Brabanchon » (crayon) fol. 186 

182 — « Jehan de Ligne conte d'Aremberghe baron de Braban- 

« chon » (crayon) fol. 187 

183 — « Marguerite contesse et héritière d'Aremberghe, femme 

« au sieur de Barbanchon » (crayon) fol. 188 

184 — « Jehan sieur de Ligne, chevalier du thoyson d'or » (san- 

guine) fol. 189 

185 — « Jacques conte de Ligne » (crayon) fol. 190 

186 — « Marie dame de Wassenaere femme de Jacques conte de 

« Ligne » (crayon) fol. 191 

187 — « Jehan sieur de Wassenaere viscomte de Leyde» (crayon) fol. 192 

188 — « Jehenne de Hallewyn femme de Jehan sieur de Vasse- 

« naere » (crayon) fol. 193 

189 — « Jehan de Wassenaere visconte de le Leyde, chevalier 

« du thoyson d'or » (crayon) fol. 194 



(I) n manque le fol. 178. 



2i)2 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aRRAS. 



• 



190 — « Jossine fille aisnée de Jehan conte d'Egmont femme de 

« Jehan sieur de Wassenaere » (crayon) fol. 195 

191 — « Jehan premier conte d'Egmont » (crayon) (1) fol. 196 

192 — « Magdelaino de Warderaberghe femme de Jehan conte 

« d'Egmont » (2) (crayon) fol. 197 

193 — « Gteorge d'Egmont evesqae d'Utrecht abbé de Saint- 

« Amand » (crayon) fol. 198 

194 — « [Catherine] d'Egmont dame de Corquienne seur de 

« Georges evesque d'Utrecht » (crayon) fol. 199 

195 — « Lamoral conte d'Egmont » (crayon) fol. 200 

196 — « Sabine de Bavière femme de Lamoral conte d'Eg- 

« mont » (crayon) fol. 201 

197 — « Guillaume de Nassou prince d'Orenges »> (cayon) fol. 202 

198 — « Anne d'Egmont contesse de Buren, femme du prince 

« d'Orenges » (sanguine) fol. 203 

199 — « Anne de Saxe IP femme de Guillaume conte de Nassau 

« prince d'Aurenges » (crayon) fol. 204 

200 — « Regnault sieur de Brederode, chevalier du thoyson d'or » 

(sanguine) fol. 205 

201 — « Henry sieur de Brederode et de Viame, filz de Re- 

« gnault » (crayon) fol. 206 

202 — « Amelyade Man Irechet femme de Henry sieur de Brede- 

« rode » (crayon) fol. 207 

203 — « [Jean- Jacques] baron de Battembourg » (crayon) fol. 208 

204 — « Guillaume de Jauce sieur de Mastaîng » (crayon) fol. 209 

205 — « Catherine de Lannoy première femme de Gabriel de 

« Jauce seigneur de Mastaing » (crayon) fol. 210 

206 — « Jehenne de Montmorenchy fille de Baulduyn seigneur de 

« Croisilles deuxiesme femme de Gabriel de Jauce 

« seigneur [de] Mastaing » (crayon) fol. 211 

207 — « Jehan sieur de la Ham^dde etde Condé » (crayon) fol. 212 

208 — (< Anne de Jauce femme de Jehan sieur de Condé et de la 

« Haraeddes » (crayon) fol. 213 



(1) Indications de coetamea. 

(2) Id. 



CRAYONS DES XVI° ET XV11° SIECLES. 21)3 



209 — « Guy de Brîmeu sieur de Humbercourt, décapité par les 

« Ganthoys durant leurs mutineries » (1) (san- 
guine) fol. 214 

210 — « Messîre Pierre de BefFremont conte de Charny» (crayon) fol. 215 

211 — « Jehan de Reubempré sieur de Bievres (crayon) fol. 216 

212 — « Colle de Vertaing dame d'Aubigni femme de Jehan de 

f Reubempré sieur de Bievres )) (crayon) fol. 217 

213 — « Robert seigneur de Masmines » (sanguine) fol. 218 

214 — « EustachedeBousiessieurdeVeriainga Teaige deLX ans 

« 1527 » (crayon) fol. 219 

215 — « Messire Quintin de Ville sieur d'Andrignies » (crayon) fol, 220 

216 — « Dame Jehenne héritière do Senzelles» (crayon) fol. 221 

217 — « Anthoinede La Barre sieur de Mouscrons » (crayon) fol. 222 

218 — « Collart sieur d'Ougnies dîct -Si^owrdy D (crayon) fol. 223 

219 — a Marie de Molembais femme de Collart d'Ouornies dict 

« Estourdy » (crayon) fol. 224 

220 — a Jacques de Recourt baron de Licques chastellain de 

€ Lens » (crayon) fol. 225 

221 — « Isabeau de Fruxol, femme de Jacques de Recourt baron 

<r de Licques > (crayon) fol. 226 

222 — « Franchoys sieur de Gamblyn et de Recourt • (crayon) fol. 227 

223 — € Jacques de Montigny sieur de Noyelle, Villers Poix, de 

c la Hes?e etc* i (crayon) fol. 228 

224 — « Jehenne de Sailly femme de Jacques de Montigni sei- 

€ gneur de Noyelles » (crayon) fol. 229 

225 — « Ant'ioyne de Montigni sieur de Noyelle Villers et c* i> 

(crayon) fol. 230 

226 — f Loys de Ganere, sieur de Fresyn, Olîgny, Muyssant 

€ et c* :^ (crayon) . fol. 231 

227 — c Jehenne de Reubempré femme de Loys de Ganere sieur 

« de Frezin • (crayon) fol. 232 

228 — « Messire Nicollas RoUyn sieur d'Aymeries chancellier de 

« Bourgongne *> (crayon) fol. 233 

229 — « Marie de Laude (?) première femme de Nicollas RoUin 

« sieur d'Aimeries (2) •* (crayon) fol. 234 



(1) Indications de costames. 

(2) Ecritoie difféiente miseenr le papier da dessin. 



294 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aRKAS. 



230 — € Charles de Bernemicourt sieur de la ThieuUoys » 

(crayon) fol. 235 

231 — « Florence de Hemstede femme de Charles de Bernemî- 

€ court sieur de la Thîeuloys » (crayon) fol. 236 

232 — M Franchoys de Bernemicourt sieur de la Tliieuloys gou- 

€ verneur de Bethune » (crayon) fol. 237 

233 — a: Loyse de Canteleu dame de Donrin femme de Franchoys 

« de Bernemicourt sieur de la ThieuUoys » (crayon) fol. 238 

234 — f Anne de Bernemicourt femme de Don Fernando de 

« Lacerda filz au duc de Médina Celi » (crayon) fol. 239 

235 — « Epitaphium domini Sigeri Curtrosini tutoris Gandensis » 

« 

Hi^. Curtracensis dominns jacet ecce Sigeras; 
Ville Gandensis tutor fuit undique veras. 
Inrida mors, omen yirtutom non capis isti 
Vel meriti nomen, corpus quamvis capuisti. 
Armis formosus miles fuit et generosus ; 
Largua formosus nunquam formidine cesus 
(1337) MO ter decater septem dant lux Benedicti 
Martis quando pater clausisti lumina dicti« 
— Moriebatur anno Domini M. cccxxxvii ipso die 
8ancti Benedicti. 

(sanguine) fol. 240 

236 — « Jacques Granier lequel rescoust le duc de Laval en ung 

« rencontre ou il estoit jecté par terre de son cheval 
« et Temportast hors de la presse sur son cheval (1) > 
(sanguine) fol. 241 

237 — « Ung noble chevallier natif du royaulme de Castille, 

(( nommé Messire Pierre Vasques de Sayavedra, con- 
(c seillier chambellan de très excellent et très puissant 
« prince les ducs Phelippes et Charles de Bourgongne, 
(( lequel chevalier a esté en plusieurs batailles et ren- 
« contre contre les infidèles et ailleurs par mer et par 
a terre et par trois foys a conbatu en liches closes, 
tt assavoir en France, en Angleterre, et en Allemai- 
« gne, et ainssy a esté en plusieurs rencontres et 
« batailles au service des dictz princes ses seigneurs 



(1) Indications de costumes. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII® SIECLES. 295 



(c contre leurs ennemis, et par la grâce de Dien il a 
« achepvé tous les faictz à son honneur et sans re- 
« proche, et trespassa Tan mil iiii^ Lxxvii » (1) (san- 
guine) fol, 242 

238 — « Messire Jehan de Compans du pays de Grascougne vint 

« eu £]scoche pour faire combat a pied juscques ad ce 
<c que Ton verroit le sang que Tung des deux seroit 
« bleschié » (sanguine) fol. 243 

239 — « Ung chevallier d'Arthoys nommé Beauffort vint en Es- 

c( coce pour exercer armes et rompist trois lances 

« d*une course » (2) (sanguine) fol. 244 

240 — « Grisart, Guy, rendist la ville d'Arras en la main des 

« Bourguignons » (3) (saûguine) fol, 245 

241 — « Messire Anthoyne d'Arses sieur de La Bastie en daul- 

« {)hiné, appelle le chevallier Blancq, vint en Escoce 
« accompaignié de trois seigneurs, assavoir monsei- 
« gneur de Sainct Maurice, Jehan Joffroy sieur de 
« Dompierre, et Guillaume d'Orbecke, pour faire 
« joustes a ferré moUu et trenchant. Ledict Jehan 
« Joffroy sieur de Dompierre fut tué en la dicte 
« jouste » (sanguine) fol. 246 

242 — « Anthoyne de Levé gouverneur de Milan v (crayon) fol. 247 

243 — « Dom Fernand Alvarez de Toledo duc d'Alve (sic) mar- 

« quis de Corîa » (crayon) fol. 248 

244 — « Pierre Ernest conte do Mansfelt » (crayon) fol. 249 

245 — « Le vray pourtraict de l'illustre et vaillant capitaine, le- 

« quel tenant le party de l'empereur, assigié des 
« Turcs dedans la grande fortresse de Sîget, après 
« avoir soubstenu beaucop d'assaultz, fut prins et tué 
« le v° d'octobre l'an mil v° soixante six » (4) 
(crayon) fol. 250 

246 — « Sainct Bernardin » (sanguine) fol. 251 



(1) Indications de costumesi. 

(2) Jd. 

(3) Id. 

(4) Ce portrait est dessiné diaprés une gravuie, voir ci-après, page 305, note i«'. 



296 BIBLIOTHEQUE DE LA VILLE d'aRRAS. 



247 — <f Pape Jule H* » (1) (crayon et san^îne) fol. 252 

248 — « Marcel II® de ce nom pape de Borne » (crayon) fol. 253 
219 — « Pi« V® de ce nom pape de Bome » (crayon) fol. 254 

250 — « HieronymasAleanderarchiepiscopasBrandasinusD (san- 

guine) fol. 255 

251 — « L'archevescque de St Andriea filzbastart du Boy d'Es- 

c coce quy fut occis a la bataille avecq son père contre 
« les Ânglois » (sanguine) fol. 256 

5^52 — « Thomas Volsey cardinal d'Yorck » (sanguine) fol. 257 

253 — € Christophe Madmce cardinal evesqne de Trente et de 

« Brixe » ^Etat. 36. 1549 (sanguine) fol. 258 

254 — « Everard de La Marcke presbtre du tiltre de Sainct 

€ Crisogone cardinal evescque de Liège duc de Bouil- 

« Ion conte de Lossen ]> (crayon) fol. 259 

255 — « Jacques Sadolet evescque de Carpentras cardinal 2» 

(crayon) fol. 260 

256 — « Alexandre Frenese cardinal » (crayon) fol. 261 

257 — « Jehan de Loraine cardinal frère du duc Anthoyne » 

(crayon) fol. 262 

258 — « Charles de Loraine cardinal archevesque de Bheyns i 

(crayon) fol. 263 

259 — « Charles Caraphe cardinal » (crayon) fol. 264 

260 — (c Guillaume Jalha (2) evesque de Tournai abbé de Saint Ber- 

ce tin, chancelier de l'ordre du Thoison d'or premier con- 
« seillier de Phih'ppe duc de Bourgongne dit le Bon, in- 
« ventour de ladicle ordre de la Thoison d'or (3) » 
(crayon) fol. 265 

261 — « Guillebert d'Ougnies evescque de Toumay et prevost de 

Saint Pierre de Lille » (crayon) fol. 266 

262 — « Jehan de Mandeville chevalier natif d'Angleterre grand 

« voyageur tant par mer que par terre en plusieurs quar- 
<r tiers du monde, comme se peult veoir par ses escriptz, 
« morut l'an 1372 gist aux Willemins lez la cité de 
« Liège » (crayon) fol. 267 



(1) Indications de costame ; écriture mise sut le papier du dessin. 

(2) Ou FalJui? Fillastre. Écriture mise directement sur le papier du dessin. 
(S) Autre écriture. 



CRAYONS DES XVI® ET XVH« SIÈCLES. 297 



263 — ce Panlas Jovius episcopus Mucerînus » (crayon) fol. 268 

264 — '< Clément Marot poète franchoys » (crayon) fol. 269 

265 — « Lodovico Ariosto » (sanguine) fol. 270 

266 — « Giacobo Sannazaro » (sanguine) fol. 271 

267 — Tête couronnée avec deux vers italiens d'une autre main que 

les inscriptions précédentes : 



fol. 271. v«> 



a Spirido ignito sono en ciel migodo 
Quel che tu cerchi e terra gia molt anni.v 

268 — Tête d'empereur romain couronnée de lauriers : 

c Son questi i capei biondi e laureo nodo 
Che mi strinse e i begli occhi far mio sol. • 

(sanguine) fol. 272 

269 — « Maistre Jehan Bellegambe paintre excellent (1) » (crayon) 

fol. 273 

270 — oc Ba[)faael d'Urbin painctre excellent » (sanguine) fol. 274 

271 — « Jeronimns Bos painctre d ^sanrruîne et crayon) fol. 275 

272 — « Maistre Bogier [van der Weyden) painctre de grand re- 

<( nom » (crayon) fol. 276 

273 — <r Maistre David [Gérard] painctre excellent » (crayon) 

fol. 277 

274 — « Maistre Jehan Froissart » (crayon) fol. 278 

275 — « Messire Enguerand de Monstrelet chronicqueur » (crayon) 

fol. 279 

276 — a: Messire Ollivier de la Marche grand maistre d'hostel de 

a: Philippe archeduc d'Austriohe » (sanguine) fol. 280 

277 — f Messire Philippe de Commines sieur d'Argenton » 

(crayon) fol. 281 

278 — « [A la Truye ( ) ] (2) (crayon) fol. 282 

279 — « [A la Truye ( ) ] (3) (crayon) fol. 283 

280 — « CICEBONE » (sanguine) fol. 284 



(1) Écriture mise directement sur le papier da portrait. 

(2) Une note da xviiT« siècle dit : « C^ portraiv et celnj de sa femme se trouvoient à 
Téglise de Berclau (?) en 1725. Il estoit père de D. a le Tmje religieux de Saint Vast. » 

(3) Ce portrait manque : Testampage le rend cependant encore yisible sur le v* du fol. 
précédent. 

19* 



298 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aBBAS. 



281 — <c Titus Livîus Patavinos cnjus inviclo calamo invicta Roma- 

« noram facta scripta sont d (sanguine) fol. 285 

282 — c Frere Jehan qui ne inengoit poinct J> (sanguine) fol. 286 

283 — « Couiellier » (sanguine) fol. 287 

284 — « Sot du bon duc Phelîppe de Bourgongne >> ^sanguine) 

fol. 288 

285 — oc Sotte de madame Marguerite d'Austrice dncesse de Savoye 

« régente et gouvernante des Pays-Bas j> (sanguine) 

fol. 289 

286 — « Jehan Hus docteur hereticque qui fut bruslé au concile de 

« Constance > (sanguine) fol. 290 

287 — cf Martin Buccer docteur hereticque » (crayon) fol. 291 

288 — € Quspar Hedio docteur hereticque » (crayon) fol. 292 

289 — c( Bernardus Ziogles » (crayon) fôl. 293 



1 — Philippe VI de Valois, roi de Franco 

2 — Jeanne de Bourgogne reine de France 

3 — Louis XI roi de France 

4 — Charlotte de Savoie reine de France 

5 — François I®' (absent) 

6 — François I®' (absent) 

7 — François dauphin de France, fils de François premier 

8 — Charles IX roi de France 

9 — Henri I de Bourbon prince deCondé (absent) (1) 

10 — Henri VII roi d'Angleterre 

11 — Elisabeth reine d'Angleterre femme de Henri VII (2) 

12 — Elisabeth reine d'Angleterre (3) 

13 — La même Elisabeth reine d'Angleterre 



fol. 


5 


fol. 


6 


fol. 


7 


fol. 


8 


fol. 


9 


fol. 


10 


fol. 


11 


fol. 


12 


fol. 


13 


fol. 


14 


fol. 


15 


fol. 


16 


fol. 


17 



(1) Première erreur du collectionnear, qui écrit pour ce personnage Louis bm lieu d'Henri. 

(2) Ce portrait paraît être une copie du dessin appartenant autrefois à Bichard Farmer 
et gravé par Birrel. 

(3) Ce portrait d'Elisabeth jeune est identique à celui publié par Cock dans un ovale, et 
aussi à celui publié dans un ovale avec cartouche et la légende : « Elisabeth Dei gratia An- 
gliiB et Hibemi» regina j>. Le nez un peu écrasé parait avoir été un des signes caractéris- 
tiques de la jeunesse d'Elisabeth, en dépit de ses portraits postérieurs. 



CRAYONS DES XVI* BT XVn® SIÈCLES. 299 



14 — Jacques V roi d'Ecosse 

15 — Marguerite Tudor reine d'Ecosse (1) 

16 — Robert Stnart d'Aubigny maréchal de France? 

17 — Jac((nes II? roi d'Ecosse 

18 — Anonyme. 

19 — Perkin Waerbeck prétendant d'Angleterre 

20 — Turc anonyme (2) frère de Sélim (?) 

21 — Sanders Aliberton, écossais 

22 — Delart Adagel? 

23 — Jean d'Avesnes comte de Hainaut 

24 — Philippe de Luxembourg, sa femme 

25 — Marguerite de Cleves, femme de Albert comte de Hollande fol. 

26 — Jean V de Bavière évêque de Liège dit Sans merci 

27 — Guillaume I dit le Bon, comte de Hainaut 

28 — Jeanne de Valois, sa femme. 

29 — Jean de Hainaut sieur de Beaumont 

30 — Jeanne comtesse de Soissons 

31 — Jean dauphin de France 3^ fils de Charles YI 

32 — Jacqueline de Bavière, comtesse de Hainaut femme du dau- 

phin Jean (mariée 4 fois) fol. 36 

33 — Humphroy, duc de Glocester, troisième mari de Jacqueline 

de Bavière fol. 37 

34 — Frank de Borsellen, comte d'Ostrevant, dernier mari de Jac- 

queline de Bavière fol. 38 

35 — Le môme fol. 39 

36 — Jean II de Chatillon comte de Blois, puis duc de Gueldres fol. 40 

37 — Mathilde (3) de Gueldres, comtesse de Blois, puis duchesse 

de Gueldres fol. 41 

38 — Gui de Chatillon comte de Blois fol. 42 

39 — Marie de Namnr sa femme fol. 43 

40 — Charles de Blois fol. 44 

41 — Jeanne de Penthièvre sa femme fol. 45 



fol. 


18 


fol. 


19 


fol. 


20 


fol. 


21 


fol. 


22 


fol. 


23 


fol. 


24 


fol. 


25 


fol. 


26 


fol. 


27 


fol. 


28 


fol. 


29 


fol. 


30 


fol. 


31 


fol. 


32 


fol. 


33 


fol. 


34 


fol. 


35 



(1) La coiffure que porte dans ce portrait Marguerite Tudor ne ae retrouve guère, à notre 
connaissance, que dans un portrait demi-fantaisie gravé par 0. Walck d'après van der 
Werff. 

(2) La tête de ce Turc nous semble avoir servi à Memmling pour sa miniature de la 
ChAsse de sainte Ursule à Bruges. 

(3) Ai athilde, et non Marguerite, comme récrit le collectionneur. 



300 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aBRAS. 



42 — Jean de Blois comte de Penthîèvre fol. 46 

43 — Marguerite de Clîsson sa femme fol. 47 

44 — Louis I de Châtillon comte de Blois fol. 48 

45 — Jeanne de Hainaut-Beaumont, sa femme depuis comtesse de 

Namur fol. 49 

46 — Louis de Châtillon comte de Dnnois fol. 50 

47 — Marie de Berry, sa femme fol. 51 

48 — Louis de Nevers et Crëci, comte de Flandres fol. 52 

49 — Marguerite de France, comtesse de Valois sa femme fol. 53 

50 — Louis de Marie, comte de Flandres fol. 54 

51 — Marguerite de Brabant, sa femme fol. 55 

52 — Péronne de Levai, sa concubine (1) fol. 56 

53 — Enstache de Comehuse, son autre concubine (2) fol. 57 

54 — Jean sans terre seigneur de Drinckam bâtard de Louis 

de Maie et de Péronne de Levai fol. 58 

55 — Jossine de Saint-Omer, fsl femme (3) fol. 59 

56 — Antoine de Bourgogne duc de Brabant fol. 60 
( Philippe le bon duc de Bourgogne J 

( Charles le Téméraire J 

58 — Bonne d'Artois, femme de Philippe le Bon fol. 62 

59 — Isabelle de Bourbon femme de Charles le Téméraire fol. 63 

60 — Marguerite d'York femme de Charles le Téméraire fol. 64 

61 — Maximilien I empereur d'Allemagne fol. 65 

62 — Marie de Bourgogne sa femme fol. 66 

63 — Philippe d'Autriche, dit le Beau, roi de Castille fol. 67 

64 — Marguerite d'Autriche gouvernante des Pays-Bas fol. 68 

65 — Jeanne la Follereined'Espagne(etnonEléonored'Autriche)fol. 69 

66 — Anne bâtarde d'Autriche, dame d'Espinoy fol. 70 

67 — Maria de Portunral fille d'Emmanuel et d'Eléonore d'Au- 

triche fol. 71 

68 — Charles V empereur fol. 72 

69 — Elisabeth de Portugal sa femme fol. 73 

70 — Philippe II roi d'Espagne fol. 74 



(1) Le Père Anselme nomme cette femme N. fille da seigneur de Borre (?) 

(2) Anselme la nomme Yve de Lien (7). 

(3 Anselme ne donne qa^une femme à Jean de Drinckam, et il l'appelle Gaillemette de 
Nivelle. 



CRAYONS DES XV1« BT XVIl' SIÈCLES. 



301 



71 

72 
73 
74 
75 
76 
77 
,78 
79 
80 
81 
82 
83 
84 
85 
86 
87 
88 
89 
90 
91 
92 
93 
94 
95 
96 
97 
98 
99 
100 
101 
102 
103 
104 



Elisabeth de Valois reine d'Espagne 
Marie d'Âatriche, impf^ratrice d'Occident 
Jeanne d'Antrich'^, princesse de Portagal 
Christiem roi de Danemarck 
Isabelle d'Autriche sa femme 
Jean prince de Danemarck fils des précédents 
Christine de Uanemarck, duchesse de Lorraine leur iillo 
Marguerite bâtarde d' .Autriche, duchesse de Parme 
Adolphe de Clèves sieur de Bavenstein 
Béutrix de Portugal sa 1" femme 
Anne bâtarde de Bourgogne sa 2* femme 
Le même Adolphe de Clèves 
Beatrix de Portugal, sa première femme 
Anne Bâtarde de Bourgogne sa 2* femme 
Philippe de Clèves s' de Bavenstein 
Françoise de Luxembourg, sa femme 
Philippe de Clèves sieur de Bavenstein 
Guillaume dit le riche, duc de Clèves 
Frédéric III duc de Saxe 
Le même 
Le méme(l) 

Jean bâtard de Bourgogne, évéque de Cambray 
David, évêque d'Utrecht, bâtard de Bourgogne 
Philippe bâtard de Bourgogne, év. d'Utrecht. 
Jeanne de Prelles, concubine de Philippe le Bon 
Antoine bâtard de Bourgogne, dit « le grand bâtard 9 
Catherine de Thiesfries concubine de Philippe le Bon 
l'andoin bâtard de Bourgogne son fils, sieur de Falais 
Marie Mannele do La Cerda, sa femme 
Philippe de Bourgogne sieur de La Yere ? 
Adolphe de Bourgogne, amiral de Flandre, son fils 
Anne de Bergfaes, femme d'Adolphe 
Charles de Bourgogne, s' de Bredam 
Yolande bâtarde de Bourgogne, mariée à Jean d'Aiily sei- 
gneur de Piquigny, vidame d'Amiens 



fol. 


75 


fol. 


76 


fol. 


77 


fol. 


78 


fol. 


79 


fol. 


80 


fol. 


81 


fol. 


82 


fol. 


83 


fol. 


84 


fol. 


85 


fol. 


86 


fol. 


87 


fol. 


88 


fol. 


89 


fol. 


90 


fol. 


91 


fol. 


92 


fol. 


93 


fol. 


94 


fol. 


95 


fol. 


96 


fol. 


97 


fol. 


98 


fol. 


99 


fol. 


100 


fol. 


101 


fol. 


102 


fol. 


103 


fol. 


104 


fol. 


105 


fol. 


106 


fol. 


107 



fol. 108 



(1) Deaainé d'après la gravaie d'Albert Diirer. 



302 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE D*ABBAS. 



105 — Bandoin de Lannoj dit le Bègne, sienr de Molembais, gou- 

verneur de Lille fol. 109 

106 — Adrienne de Berlaimont sa femme fol. 110 

107 — Hugues de Lannoy sieur de Lys fol. 111 

108 — Marguerite de Maingoval, sa femme fol. 112 

109 — Pierre de Lannoy sieur du Fresnoy, chambellan de Maxi- 

milien I fol. 113 

110 — Jean de Lannoy abbé de Saint-Bertin fol. 114 

111 — Philippe de Lannoy s' de Molembais, chambellan de l'em- 

pereur fol. 115 

112 — Léon, seigneur de Proîsy, gendre de Baudoin de Lannoy 

dit le Bègue (?) fol. 116 

113 — Anne de Lannoy, sa femme (?) fol. 117 

114 7- Gilbert de Lannoy, s' de Santés fol. 118 

115 — Catherine de Molembais, sa femme fol. 119 

116 — Jean de Lannoy, s' de Mingoval fol. 120 

117 — Catherine de Neuville, sa femme fol. 121 

118 — Philipotede Lalaing, sa 2® femme fol. 122 

119 — Henri comte de Nassau fol. 123 

120 — Béné de Chalon prince d'Orange fol. 124 

121 — Anne de Lorraine, sa femme, depuis remariée à Philippe II, 

premier duc d'Arschot . fol. 125 

122 — Maximilien de Homes, comte de Gacsbecke fol. 126 

123 — Philippe II comte Palatin du Rhin fol. 127 

124 r— Robert de Croy évêque de Cambray fol. 128 

125 — Philippe II de Croy I^'duc d'Arschot fol. 129 

126 — Philippe III de Croy IP duc d'Arschot fol. 130 

127 — Hélène de Croy, dame de Luxembourg-Fiennes fol. 131 

128 — Chartes Philippe de Croy, m*"d'Havrech fol. 132 

129 — Antoine de Croy, s' de Sempy fol. 133 

130 — Jacqueline de Croy, mariée à Jean de Ligne, s* de Fau- 

quenberghe fol. 134 

131 — Louise de Croy, d'abord dame de la Vère, puis de Froment 

et enfin de Falais, par 3 mariages successifs fol. 135 

132 — Lamberte de Croy, d'abord mariée à Antoine de Croy sieur 

de Hennin de Fontaine- l'Ëvèque, et depuis à Gilles de 
Berlaimont s' d'Hierges fol. 136 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SliOLBS. 303 



133 — Robert de la Marck sieur de Flearanges, dit le maréchal 

de Bouillon 

134 — Josse comte de Montfort (Hollande) 

135 — Anne de Lallaing, sa femme 

136 — Antoine de Berghes abbé de Saint-Bertin, auteur d^une 

histoire de la Toison d'or. 

137 — Jean marquis de Berghes 

138 — Antoine de Lallaing, premier comte de Hoochstraete 

139 ' — Isabelle de Culembourg, sa femme 

140 — Philippe de Lallaing, comte de Hoochstraete 

141 — Anne deRennebourg? sa femme 

142 — Antoine de Lallaing, comte de Hoochstraete 

143 — Antoine de Lallaing comte de Hoochstraete jeune 

144 — Charles comte de^ Lallaing 

145 — Everard seigneur de Palant 

146 — Charles seigneur de Trasignies 

147 — Marie de Palant, sa femme 

148 — Joseph de Montmorency, sieur de Nivelle 

149 — Marie de Home?, dame de Nivelle, sa mère 

150 — Philippe de Montmorency, comte de Hornes décapité en 

1568 fol. 154 

151 — Walburge de Nieunaërt sa femme, depuis remariée au sei- 

gneur d'Alpen fol, 155 

152 — Floris de Montmorency, comte de Hornes fol. 156 

153 — Jean de Montmorency, sieur de Courières, chambellan de 

Charles V, gouverneur de Lille fol. 157 

154 — Pierre de Werchin, sénéchal de Hainaut fol. 158 

155 — Philibert de la Balme, baron de Montfalconnet fol. 159 

156 — Fernand de Gonzague, duc d'Ariano, prince de Molfetta, 

gouverneur de Milan fol. 160 

157 — PierredeHenniUy comte de Boussu (l) ? fol. 161 

158 — Jean de Hennin, comte de Boussu, sieur de Blangis, grand 

écuyer de Charles V fol. 162 

159 — Anne de Bourgogne, sa 1" femme fol. 163 



fol. 


137 


fol. 


138 


fol. 


139 


fol. 


140 


fol. 


141 


fol. 


142 


fol. 


143 


fol. 


144 


fol. 


145 


fol. 


146 


fol. 


147 


fol. 


148 


fol. 


149 


fol. 


150 


fol. 


151 


fol. 


152 


fol. 


153 



(1) Le portrait doit être un oMtre Pierre de Hennin, car celui-ci est un jenne homme, 
prMqa*nn enfant, et porte le chapeau de 1525 environ. 



304 BIBLIOTHÈQUE DE LA VILLE d'aRRAS. 



160 — Philippe do Hennia sieur de Boussa fol. 164 

161 — Maximilien de Hennin, comte de Boassn fol. 165 

162 — Henry de Witthem sieur de Beerselle fol. 166 

163 — Autre Henry de Witthem, sieur de Beerselle fol. 167 

164 — Jeanne de Lannoy-Sebourcq, dame do Beerselle fol. 16S 

165 — Maximilien do Witthem, sieur de Beerselle fol. 169 

166 — Gillette de Halwin-Bouzinghen, sa femm") fol. 170 

167 — Jean de Luxembourg, roi de Bohème, dit V Aveugle, mort 

à Crécy fol. 171 

168 — Isabelle de Bohême sa femme fol. 172 

169 — Wenoeslas 1^ duc de Luxembourg fol. 173 

170 — Jean de Luxembourg sieur de Beaurevoir fol. 174 

171 — Marguerite d'Enghien, sa femme fol. 175 

172 — Jacques de Luxembourg, sieur de Fiennes, chevalier de la 

Toison d'or fol. 176 

173 — Marie de Berlaimont- Ville, sa femme fol. 177 

174 — Jean de Luxembourg seigneur de Ville, grand chambellan 

de Philippe I roi d^Espagne, chevalier de la Toison d'or 

fol. 179 

175 «— Isabelle de Culembourg, sa femme fol. 180 

176 — Jean de Melun, seigneur d'Antoing, chevalier de la Toison 

d'or fol. 181 

177 — Jeanne d'Âbbeville, dame de Boubcrs, sa femme fol. 182 

178 — Michel de Ligne, baron de Brabançon, bailly de Cambrc- 

sis fol. 183 

179 — Bonne d'Abbeville, sa femme fol. 184 

180 — Guillaume de Ligne, seigneur de Brabançon (?) fol. 185 

181 — Adrienne de Halwin, sa femme fol. 186 

182 — Jean de Ligne, baron de Brabançon comte d'Aremberg fol. 187 

183 — Marguerite de la Marck, comtesse d'Aremberg, sa femme fol. 188 

184 — Jean III, baron de Ligne, chevalier de la Toison d'or fol. 189 

185 — Jacques I^ comte de Ligne, 2® prince de Fauquemberghe 

prince de Mortagne, chevalier de la Toison d'or fol. 190 

186 — Marie de Wassenaërt, sa femme fol. 191 

187 — Jean de Wassenaërt, vicomte de Leyde fol. 192 

188 — Jeanne de Halwin-Piennes fa 2® femme, depuis remariée à 

Jean de Soissons, sieur de Moreuil fol. 193 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 305 



189 — Jean de Wassenaërt, vicomte de Leyde, chevalier de la 

Toison d'or (le même qu'au n^ 187) fol. 194 

190 — Jossine d'Egmond sa 1" femme fol. 195 

191 — Jean II 3® comte d'Egmond (1) fol. 196 

192 — Madeleine de Werdemberghe, sa femme fol. 197 

193 — Georges d'Egmond, évêque d'Utrecht fol. 198 

194 — Catherine d'Egmond, mariée à François de Borselen, sieur 

de Cortienne fol. 199 

195 — Lamoral, comte d'Egmond fol. 200 

196 — Sabine de Bavière, sa femme fol. 201 

197 — Guillaume de Nassau, prince d'Orange fol. 202 

198 — Anne d'Egmond, sa femme fol. 203 

199 — Anne de Saxe sa seconde femme fol. 204 

200 — Renaud de Brederode fol. 205 

201 — Henry de Brederode, baron de Viane fol. 206 

202 — Amélie de Nevenaër, sa femme, depuis remariée à Guil- 

laume, palatin du Rhin fol. 207 

203 — Jean Jacques de Bronchorst, comte d'Anholt, baron de 

Battemburg, mestre de camp de l'empereur fol. 208 

204 — Guillaume de Jausse, sieur de Mastaing fol. 209 

205 — Catherine de Lannoy 1" femme de Gabriel de Jausse 

comte de Lierde fol. 210 

206 — Jeanne de Montmorency, 2® femme de Gubriel de Jausse 

comte de Lierde fol. 211 

207 — Jean de La Hamaide, sieur de Coudé (2) fol. 212 

208 — Anne de Jausse, dame de Coudé, sa femme fol. 213 

209 — QuydeBrimeu, siour de Humbercourt (3) fol. 214 

210 — Pierre de Bauffremont comte de Charny, chevalier de la 

Toison d'or. fol. 215 

211 — Jean de Rubempré, sieur do Bièvre chevalier de la Toison 

d'or fol. 216 

212 — Colle de Bousies, dite de Vertaing, sa femme fol. 217 



(1) Le collectionneur se trompe qaand il fait de ce Jean le !<>' comte d'Egmond. Ce pre- 
mier comte était mort en 1461, et c'est bien Jean TI qui épousa Madeleine de V^erdem- 
berghe. 

(2) La terre de Oondé était passée aux La Hamaide par donation de Catherine de Ligne, 
chanoinesse de Maubeuge, à son cousin Jean de Condé, en 1391. 

(3) Cf. Butkens, Troph., t. II, p. 128. 

20 



306 BIBLIOTHkgUB DE LA VILLB d'ABRAS. 



213 — Bobert seigneur de Masmines fol. 218 

214 — Eastache de Bousies^ sieur de Yertaing fol. 219 

215 — Quentin de Ville sieur d'Andregnies fol. 220 

216 — Jeanne de Sauzelles sa femme fol. 221 

217 — Antoine de La Barre, seigneur de Mouscron, bailli de 

Courtrai fol. 222 

218 — Colart d'Ongnies dit l'Etourdi fol. 223 

219 — Marie de Lannoy (1) sa femme fol. 224 

220 — Jacques de Recourt, baron de Licques fol. 225 

221 — Isabelle de Fouquesolles, sa femme fol. 226 

222 — François seigneur de Secourt et de Camblain fol. 227 

223 — Jacques de Montigny, sieur de Nqyelles, Poix, Vîllers, 

La Hesse, etc. fol. 228 

224 — Jeanne de Sailly, sa femme fol. 229 

225 — Antoine de Montigny sieur de Noyelles fol. 230 

226 — Louis de Qavre, sieur de Frezin fol. 231 

227 — Jeanne de Rubempré, sa femme fol. 232 

228 — Nicolas Rolin sieur d*Aimeries, chancelier de Bourgogne fol. 233 

229 — Marie de Lande (?) sa première femme (2) fol. 234 

230 — Charles de Bernemicourt, seigneur de La Tbieuloye fol. 235 

231 — Florence de Hemstede sa femme fol. 236 

232 — François de Bememicourt, sieur de La Thieuloye, gouver- 

neur de Béthune fol. 237 

233 — Louise de Canteleu, sa femme fol. 338 

234 — Anne de Bememicourt, fille de Charles (?) de Bernemicourt 

La Thieuloye, femme de Ferdinand do La Cerda, com- 
mandeur d'Esparagosa fol 239 

235 — Sigier de Courtray fol. 240 

236 — Jacques Granier, homme d'armes fol. 241 

237 — Pedro Yasquez de Saavedra, chambellan des ducs Philippe 

et Charles de Bourgogne fol. 242 

238 — Jean de Compans, chevalier ? fol. 243 



(1) Il n'j ft pas de mentâon de cette femme dans le F. Anselme, qui pourtant donne la gé- 
néalogie des Lannoy-Molembais. 

(2) Le portrait de cette femme est pris sor le retable de Beanne, le Jugement dermier. 
Quant à Rolin, ce n^est pas la copie de celui de Beaone qui porte on capuchon et croifie les 
mains. 



CRAYONS DBS XVl' BT XVH* SIÈCLES. 307 



239 — N. de Beaufort, chevalier d'Artois fol. 244 

240 — Grisart fol. 245 

241 — Antoine d'Ars, sieur de La Bastie en Dauphinë, dit « le 

chevalier Blanc » fol. 246 

242 — Antoine de Leva, marquis d'Atela, gouverneur de Milan fol. 247 

243 — Fernand Alvarez de Tolède duc d'Albe, gouverneur des 

Pays-Bas fol. 248 

244 — Pierre Ernest comte de Mansfeld, gouverneur de Bruxelles 

chevalier de la Toison d'or fol. 249 

245 — Nicolas comte de Sdrigno, officier au service de l'em- 

pire (1) fol. 250 

246 — St Bernardin (2) fol. 251 

247 ^ Pape Jules II (3) fol. 252 

248 — Marcel II pape fol. 253 

249 — Pie V pape fol. 254 

250 — Jérôme Aléandre (4) ancien recteur de l'Université de 

Paris, cardinal, év. de Brindes fol. 255 

251 — Alexandre Stuart, bâtard d'Ecosse, archevêque de Saint- 

Andrews fol. 256 

252 — Thomas Wolsey, cardinal archevêque d'York fol. 257 

253 — Christophe Madruz, cardinal, évêque de Trente fol. 258 

254 — Evrard de La Marck, cardinal évêque de Liège duo de 

Bouillon fol. 259 

255 — Jacques Sadolet (5) cardinal, év. de Carpentras fol. 260 

256 — Alexandre Farnèse cardinal fol. 261 

257 — Jean cardinal de Lorraine fol. 262 

258 — Charles cardinal de Lorraine fol. 263 

259 — Charles Carafa cardinal fol. 264 

260 — Guillaume Fillastre, évêque de Tournai, chancelier de la 

Toison d'or fol. 265 



(1) Ce portrait est la copie d'une gravure du temps. Le texte mis an bas est une traduction 
de la lettre italienne gravée. 

(2) Portrait plusieurs fois reproduit. 

(3) L'indication mise an bas de ce portrait est d'une main étrangère du xvi^ siècle. Cette 
indication est de tout point fausse. 

(4) Portrait copié sur la gravure d'Augustin Vénitien. 

(5) tTn portrait gravé, provenant de la collection Mariette, paraît avoir été gravé d'après 
un originid sur lequel celui-ci a été sans doute copié. 



308 BIBLIOTHÈQUE DB LA VILLK d'ABRAS. 



261 — Gilteit d^Oognies, évêqne de Tournai, prévôt de Saint- 

Pierre de Lille fol. 266 

262 — Jean de Mandeville^ chevalier, voyageur anglais da xiv^ 

siècle fol. 267 

263 — Paul Jove (Paclo Giovio, Paulu» Javius) évêqne de Nocera 

biographe fol. 268 

264 — Clémeat Marot, poète (1) fol. 269 

265 — Louis Ariosto dit F Arioste (2) poète fol 270 

266 — Jacques Sannazar (3) poète italien fol. 271 

267 — Tête antique, femme couronnée fol. 271 ^ 

268 — Tête antique d'empereur romain fol. 272 

269 — Jean Bellegambe, peintre (4) fol. 273 

270 — Baphael Sanzio peintre (5) fol. 274 

271 — Jérôme van Aeken, dit Bosch^ peintre (6) fol. 273 

272 — Boger van der Weyden peintre (7) fd. 276 

273 — Gérard David peintre (8) fol. 277 

274 — Jean Frois8art(9) chroniqueur fol. 278 

275 — Enguerrand de Monstrelet^ chroniqueur fol. 279 

276 — Olivier de la Marche, chroniqueur fol. 280 

277 — Philippe de Commines historien fol. 281 

278 — N»»» A k Truie fol. 282 

279 — N*** A k Truie... sa femme xv*8. fol. 283 

280 — Marcus TuUius Cicero fol. 284 

281 — Titus Livius, historien fol. 285 

282 — Frère Jean (?) fol. 286 



(1) D'après Bené BojTio. 

(2) Copié sur le portrait d^Bneas Vico. 

(3) Copié sur nne gravure médiocre, publiée par Salamanca. 

(i) Portrait publié par M. A. Preux, dans les Sourenirs de la Flandre Wallonne, t. Il, 
p. 81. 

(5) D'après la gravure de JSonaaone. 

(6) Ce portrait rappelle celui de Th. Galle, mais n'est pas une copie d'après lui. 

(7) Portrait copié sur une gravure de B. de BouUenois. 

(8) Ce portrait de Oérard David était connu de M. W. Weale, qui le publia dans un tf- 
ticle de la Gazette des Beaux- ArU en 1866 (tom. XX et XXI). M. Michiels, venant après 
M. Weale, parle de ce portrait en termes extraordinaires, dans son 4* volume de VHistoirû àe 
la peinture flamande , page 137. Nous avouons ne pas voir dans cotte paisible figure, pent- 
être copiée sur un des tableaux du peintre, toutes les passions qu'j trouve M. Michiels. 

(9) Portrait de Larmessin en sens contraire. Même remarque pour le portrait d'Olivier de 
la Marche. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVH® SIÈCLES. 309 



283 — N*»* couteUer (?) fol. 287 

284 — Fou de Philippe de Bourgogne fol. 288 

285 — Folle de Marguerite d'Autriche régente des Pays-Bas fol. 289 

286 — Jean Huss, réformateur fol. 29C 

287 — Martin Bucer, réformateur fol. 291 

288 — Gaspard Hedio, réformateur fol. 292 

289 — Bernard Ziegler, réformateur fol. 292 



BIBLIOTHÈQUE DES ARTS-ET-MÉTIERS 



Série M e. 3, vol. i, 



1 
i 

3 

4 

5 

6 

7 

8 

9 

10 

11 

12 

13 

14 

15 

16 

17 

18 

19 

20 

21 

22 

23 

24 



Tja reyne Gliande 


andenè n^ 

(1) 


Le grand roy Francovs 


(2) 


La Royue Helienor sœnr de Temperenr 


(3) 


Le roy Francoys 


(*) 


M. d'Estampes (F) (IJ 


(5) 


DVCHESE VALANTINOIS 


(6) 


Le petit roy francoys 


(7) 


Le roy henry 


(8) 


La reyne mère 


(9) 


Le roy de Navare 


(11) 


La royne de NaYare grand mère da Boy 


(12; 


La royne de Navare estant jeune (Margot) 


(13) 


Henri de Lebrë (Albret) 


(14) 


Jane de Lebret 


(15) 


LE ROY HANRY III 


(16) 


LE ROY (Henri IV) 


(17) 


M. de Valié (F) 


(45) («c) 


Seigniore Fourgonse 


(19) 


La filie de Marie de Paale Espaigniole 


(20) 


Le duc de Savoye. SAVOYE (2) 


(21) 


La princesse de Savoye 


(22) 


La duchesse de Laurenne 


(23) 


M. DE TERMES. 


(24) 


M. la arand (F) 


(25) 



(1) TF placée après un nom indique qne le portrait est œlai d'ane femme. 

(2) Le prinae de Pimont et la piinoesae de Pimont da recueil Ck)iiiajod» 



CRAYONS DES XVI* ET XVII* BIÈCLB». 311 



aneiena n** 

25 — M. de Pompadour (26) 

26 — M. de Pompadonr (F) (27) 

(ane page en bUnc) 

27 — CVRTON (29) 

(nne pfige en blanc) 

28 — M. de Nemours. (31) 

29 — M. de Nemours (F) (32) 

30 — LE PERE DE LONSVN (33) 

31 — M. LOVSVN (F) (34) 

32 — M. DV BOLIOM (35) 

33 — M. du Boulion (F) (36) 

34 — M. DV BOLION (37) 

35 — M. DV BOLION (F) (38) 

36 — M. DE BIRON (1) (39) 

37 — SENTBLAQVAR la mère de madame de Birom Semblan- 

car (40) 

38 — M. DE BIROM (41) 

39 — M. DE BIROM (F) (42) 

40 — LE CONTE DE RINGRAVE (43) 

41 — M. DE REINGRAVE (44) 

42 — m. de la Rochefoucaut (45) 

Personnages de la liste précédente^ identifiés. 



1 Claude de France femme de François I 

2 François I" 

3 Eléonore d'Autriche reine de France 

4 François I®' 

5 Anne de Pisseleu duchesse d'Etampes 

6 Diane de Poitiers 

7 François II 

8 Henri II 

9 Catherine de Médicis 



er 



(1) Ce portrait existe dans notze série F. 



312 BIBLIOTHÈQUE DBS ARTS-BT-MÉTIEBS. 



10 Antoine roi de Navarre 

11 Marguerite de Valois reine de Navarre, sœnr de François V 

12 Marguerite de Valois , sœur de François II 

13 Henri d'Albret roi de Navarre 

14 Jeanne d'Albret 

15 Henri m 

16 Henri IV 

17 Françoise de Polignac dame de Saint-Vallier ?? 

18 La signera Fregose, femme de César 

19 La fille de Marie de Paule 

20 Emmanuel Philibert duc de Savoie 

21 Marguerite de France duchesse de Savoie 

22 Claude de ^France duchesse de Lorraine en 1559 

23 Paul de Labarthe maréchal de Thermes 

24 Claude de Beaune duchesse de Boannois 

25 Geofi&oj de Pompadour? 

26 Susanne d'Escars sa femme? 

27 Joachim de Chabannes Curton 

28 Jacques de Savoie duc de Nemours 

29 Anne d'Est duchesse de Guise^ puis de Nemours 

30 François Nompar de Caumont Lauzun 

31 Charlotte de la Boche-Andry comtesse de Lauzun 

32 Guillaume Bobert duc de Bouillon 

33 Charlotte de Bouillon dame de Turenne 

34 Bobert IV de la Marck duc de Bouillon ? 

35 Françoise de Brezé duchesse de Bouillon 

36 Jean de Gontaut Biron 1557 

37 Phiberte d'Hostun dame de Saint*Blancard 

38 Armand de Gontaut Biron maréchal 

39 Jeanne d'Omezan dame de Biron 

40 Jean Philippe comte Bhingrave 

41 Jeanne de Genouillac d'Acier^ sa femme. 

42 François de la Bochefoucauld,' prince de Marsillac 



CRAYONS DES XVI* BT XVII® SIÈCLES. 



313 



Série M e 3, vol. ii. 



1 — madame de la Bochefoncand 

2 — Le grand prieur de Bodes de la maison de Gaize 

(une page en blanc) 

3 — feu M. de Guyze 

4 — feu M. de Guyze le grand père 

5 — la grand mero de M. de Guyse 

6 — M. de Monpensier 

7 — m. de Montpensier (F) 

8 — m. de Nevers 

9 — m. de Nevers (F) 

10 — m. de Nevers le filz 

11 — Le vidasme de Chartres 

12 — m. la vidasme de Chartres (F) 

13 — m. de Candale 

14 — m. de Candale (F) 

15 — M. DE TAVANES MABEHAL (sic) 

16 — M. DANPIERE (F) 

17 — BRISAT 

18 — m. deVaudemont (F) 

19 — m. le connestable 

20 — madame de Buen 

21 — m. le vicomte de Turenne 

22 — La contese de Bés 

23 — M. d'Annebaat 

(une page en blanc) 

24 — m. de Chasteineray 

25 — TOVTEVILLE ' (F) 

26 — m. de beau daufin 

(une page en blanc) 

27 — M. LE MEBQUIS DE TBANS 

28 — m. de Bufec 

29 — m. de Florat 

30 — m. la bourdeziere (F) 



aneieru n" 

(1) 

(2) 

(4) 

(5) 

(6) 

(7) 

(8) 

(9) 
(10) 

(11) 
(12) 

(13) 

(14) 

(15) 

(16) 

(17) 

(18) 

(19) 

(20) 

(21) 

(22) 

(23) 

(24) 

(26) 

(27) 
(28) 

(30) 
(31) 
(32) 
(34) 



314 



BIBLIOTHÈQUE DBS ABTS-ET-H^TIBBS. 



31 — m. la Boche dnmaine 

32 - RICHELIEV (F) 

33 — le oomte de Lude 

34 — Barbanson (F) 

35 — m. Destréa grand maistre de Fartilierie 

36 — Bouect (F) 

37 — CONTE SANSABE 

38 — m. de Caumont (F) 

39 — m. de Jarnac 

40 — M. TBAPODIER (F) 

41 — MoBIAL 

(page blanche) 

42 — M. VIDONET 

43 — m. de Seînt Valier (F) 

44 M.DEMESIËBES 

45 — la Contesse de Charnj 



anelenâ »** 

(35) 

(36) 
(37) 
(38) 
(39) 
(40) 
(41) 
(42) 
(43) 
(44) 



(46) 
(47) 
(48) 
(49) 



Perëormages de la liste 'précédente^ identifiée. 



1 — Anne de Polignac, dame de la Bochefoncanld 

2 — François de Lorraine, grand prieur 

3 — François de Lorraine, dac de Guise 

4 — Claude de Lorraine P**, duc de Guise 

5 — Antoinette de Bourbon, duchesse de Guise 

6 — Louis de Bourbon, duc de Montpensier 

7 •— Catherine de Guise, duchesse de Montpensier 

8 — François I" de Clèves, duc de Nevers 

9 — Marguerite de Bourbon sa femme 

10 — François de Clèves, duc de Nevers 

11 — François de Vendôme, prince de Chabannais, vidame de Chartres 

12 — Jeanne d'Estissac, sa femme 

13 — Frédéric de Foix, comte de Caudale 

14 - Françoise de La Bochefoucauld, comtesse de Caudale 

1 5 - Gaspard de Saak Tayannes, maréchal de France 

16 — Jeanne de Yi venue La Chasteigneraie, baronne de Dampierre 

17 — Timoléon de Brissac 



CRAYONS DKS XVI* BT XVII* SIÈCLES. 315 



18 — * Margherite d'Egmonty comtesse de Yaademont 

19 — Anne dnc de Montmorency 

20 — Isabelle d*Albret, dame de Bohan ? 

21 — François III de La Tour, vicomte de Turenne 

22 — Claade-Catherine de Clermont, d'abord comtesse, puis duchesse de 

Retz 

23 — Jean IIId'Annebaat 

24 — François de Yivonne, sieur de la Chasteigneraie 

25 — Adrienne d'Es toute ville, comtesse de Saint-Pol 

26 — Benë de Laval Boisdauphin 

27 — G«rmain-Gaston de Foix, marquis de Trans 

28 — Anne de Daillon,damede Ruffec 

29 — M. de Flourac? 

30 — - Françoise Bobertet^ dame Babou de la Bourdaizière 

31 — Tiercelin, sieur de la Roche du Maine 

32 — Françoise de Rochechouart, dame du Plessis-Richelieu 

33 — Jean de Daillon^ I^' comte du Lude 

34 — Catherine de Barbasan ? 

35 — Antoine d'Estrées 

36 — Louise de La Béraudière du Rouet 

37 — Louis de Bueil, comte de Sancerre 

38 — Marguerite de Lustrac, veuve Saint- André, dame de Canmont 

39 — Gtni Chabot comte de Jarnac 

40 — Madame Trapodier? 

41 — Morial ? (personnage de 1560) 

42 — Vidonet? 

43 — Françoise de Polignac,dame de St-Vallîer 

44 — Nicolas d'Anjou, marquis de Mezières? 

45 — Claude Gteuffier, comtesse do Charny 



Série M e 3, vol. m. 

anciens n** 

1 — MONTPBSAT (1) 

2 —" mademojzello de Brien (?) (^) 



316 



BIBUOTHÈQUB DBS ABIS-BT-M^TIEBS. 



3 - 

4 — 

5 - 

6 - 

7 — 

8 - 

9 - 

10 - 

11 - 

12 - 

13 — 

14 — 

15 - 

16 — 

17 — 

18 — 

19 — 

20 — 

21 — 

22 — 

23 — 

24 — 

25 — 

26 — 

27 — 

28 — 

29 — 

30 — 

31 — 

32 — 

33 — 

34 — 

35 — 

36 — 

37 — 



' m. la Faiete 

LE CONTE ToFLE 
monfaran 
SANSAT 
MONSALEYS 
' le comte d'Aram 
M. DE NEGREPALISE 
ALFoNSE dés 
M. LE DVT DALBE 
m. le grant maistre dacier 

m, de Vins (ou Vins ?) 

VEBTELIAT 

le cardbal de Chastilion 

le fea csardinal de Laareyne 

LA CARDI DE SEV BERTAITDI 

BERTRANDI 

le cardinal de Giyri 

le cardinal de Lenanoonr 

le cardinal d'AIminiac 

le cardinal de Tonmon 

le cardinal de Frenaize 

le cardinal de Sainte Crois 

le cardinal Estroze 

feu cardinal de Bourbon 

LEVEQVE DERE 78 (aie) 

LE PRINSE 

DE MELFE 

LAMIRAL 

RVFET ^^yfu'^ 

M. MORTAMAR 

le fis de Monlut 

m. de la Roche Pousé 

RAVEL 

ACHVM 

M. MALICORNE 

mosur le conte de Tante 



cnufeiu K" 

(3) 

(4) 

(5) 

(6) 

(7) 

(8) 

(9) 
(10) 

(11) 
(12) 

(13) 

(14) 

(15) 

(16) 

(17) 

(18) 

(19) 

(20) 

(21) 

(22) 

(23) 

(24) 

(25) 

(26) 

(27) 

(28) 

(29) 

(30) 

(31) 

(32) 

(33) 

(34) 

(35) 

(36) 

(37) • 

(38) 



CRAYONS DES XVI® BT Xvfl® SIÈCLES. 317 



anciens n" 

38 — m. da Bandan (39) 

39 — m. de Courmerie (40) 

40 — M. LE BARoN DES RIEVX (41) 

41 — LAVAGION (42) 

42 — m. de Busel (43) 

43 — Sipîere estrose C^ic) maréchal (44) 

44 — m. de la roche sur ion (45) 

45 — CANBESIT (46) 



Personnages de la liste précédente, identifiés. 

1 — Melchior des Prés, sieur de Montpezat 

2 — Gillette de Luxembourg-Brienne, dame de Vienne 

3 — Jean Mottier de La Fayette 

4 — Le comte Teofle ? 

5 — Guillonnetde Biron-Montferrand 

6 — Louis Prévost, sieur de Sansac 

7 — Jacques de Balagaior, sieur de Montsalez 

8 — Jacques Hamiltou, comte d'Aran? 

g .^ Lonis de Carmain, comte de Négrepelisse 

10 — Alfonse d'Est 

11 — Ferdinand Alvarez de Tolède, duc d'Albe 

12 — Jacques de Genouillac dit Galiot, sieur d'Acier 

13 — Gaspard de Garde, «sieur de Vins ? 

14 — Jacques de La Brousse- Vertillac 

15 — Odet de Coligny, cardinal de Châtillon 

16 — Charles cardinal de Lorraine 

17 — Jean Bertrandi, garde des sceaux 

18 — Bertrandi, évêque 

19 — Claude de Longwy, cardinal de Givry 

20 — Bobert, cardinal de Lénoncourt 

21 - — Georges, cardinal d'Armagnac 

22 — François, cardinal de Tournon 

23 — Banuccio, cardinal Farnèse 

24 — Prosper, cardinal de Santa-Croce 

25 — Laurent Strozzi, cardinal 



318 BIBLIOTHÈQUE DES ARTS-ET-m£tIEB8. 



26 — Charles, cardinal de Bourbon 

27 — Gabriel Le Veneur de Tillières, év. d'Evreiix ? 

28 — Jean Carraccioli prince de Melphe 

29 — Gaspard amiral de Coligny 

30 — Philippe de Volvire, marquis de Buffsc 

31 — René de Bochechouart^ baron de Moriemart 

32 — Pierre Bertrand de Montluc 

33 — Louis Chasteignier de la Boche-Posay 

34 — François de La Rochefoucauld, sieur de Bavel 

35 — N. d'Apchon ? 

36 — Jean de Chourses-Malicorne 

37 — Honorât de Savoie, comte de Tende 

38 — Charles de La Rochefoucauld, comte de Bandan 

39 — N. de Cormery ? (35 ans environ) 

40 — N. de Bieux (Ne peut être Bené (1) 1628) 

41 — Jean d'£scars La Vauguyon 

42 — Claude de Bourbon-Busset 

43 — Pierre Strozzi, maréchal 

44 — Charles de Bourbon prince de La Boche-sur- Yon 

45 — Claude d'Escars prince de Carency 



(1) Ce personnage porte le Saint- Espriti mais il parait avoir 60 ans, ce qui ne sanrait oon- 
yenir à Bené. 



DESSINS APPARTENANT A M. COURAJOD 



(PBTIT IN-FOL. BEI.. DEia-HAR.) 



1 — LA REYNE HELYONNOR 

2 — LE ROY HAN[RY] (1) 

3 — LA REY[NE MERE] 

4 — LE ROY FRANSOYS 

5 — LA REYNE DESCOSE 

6 — M. MARGARITE (F) 

7 — M. LE PRINSE [DE PIMONT] 

8 — LA PRINSESE DE PIMON 

y — LE PRINSE DE LAROCHESVRION 

10 — LE ROY DE NAVARE HENRY 

11 — M. DE TANTE CONTE 

12 — M. LE DVCT DE MONPANT[IER] 

13 — LE ROY DE NAVARE ANTHOI[NE] 

14 — LA ROYNE DE NAVARE 

15 — M. DE QVISE 

16 — M. DE GVISE (F) 

17 — M. DE GVISE 

18 — M. DE GVISSE 

19 — M. LE MERQVIS DV MENE 

20 — M. LE DVCT DANNAMORS 

21 — M. DE NAMORS (F) 

22 — M. DE NAVERS 

23 — M. DE NAVERS (F) 

24 — M. DE LA ROCHEFOVCHAV (F) 

25 — M. LE MARQVIS DE VILARS 

26 — M. LE COVNESTABLE MOV[MORANCY] 



(1) Les crochets [ ] indiquent que Ton a zestitaé le nom enlevé par la déchirure du 
papier. 



320 DESSINS APPABTEKANT A H. COUBAJOD. 



27 — LE CONTE DE REYN[GRAVE] 

28 — M. DE BORDELLE (F) 

29 — M. DE VRFÉ (F) 

30 — M. DE VRFÉ 

31 — • MADOVMEXSELE DE LVDE 

32 — M. DE BIROM 

33 — M. DE BIROM 

34 — M. DE BIRON(F) 

35 — FEV M. DE TVRENE 

36 - MADOMESSELLE DE TOLINI 

37 — M. DE BRISANBOVR 

38 — M. LE CONTE DE VENTAD[OVR] 

39 — (sans lettre) 

40 — FEV M. DE LAVAL 

41 — M. LA MARECHALE SEIN ANDRE (F) 

42 — M. DE SENIGAN (F) 

43 — M. DE FOVRGOVSE 

44 — M. LE BARON DE BORNASEL 

45 — M. DE LANOVAV 

46 — LA CONTESE DE FIA'QVE 

47 — LE FIS DE MOSVR DE BONE 

48 — M. DE MONTA VBAN 

49 — M. DE LAFAIETE 

50 — M. DE MONPESAT 

51 — M. DE BVSEL 

52 — M. DE BVSEL (F) 

53 — M. DE POYTIERS DESCARS 

54 — M. DELELONCOVR 

55 — M. ESTROSE 

56 — M. DARMANIACT 

57 — M. DE GIRIL 

58 — M. DE LOVRENE 

59 - LA CHAPELO... 

60 — M. DE GVISB 



CKAY0N8 DBS XVI* BT XVII* BIÈOLBS. 321 



Identification. 

1 — Eléonore d'Autriche reine de France (1) 

2 — Henri II 

3 — Catherine de Mëdicis (2) 

4 — François II roi de France 

5 — Marie de Lorraine reine d'Ecosse 

6 — Marguerite de Valois^ la jenne, reine de Navarre 

7 — Emmanuel-Philibert duc de Savoie, dit Tète de Fer 

8 — Marguerite de France duchesse de Savoie 

9 — Charles de Bourbon prince de la Boche-sur-Ton 

10 — Henri I roi de Navarre 

11 — Honorât de Savoie comte de Tende 

12 — Louis II de Bourbon duc de Montpensier 

13 '— Antoine de Bourbon roi de Navarre 

14 — Jeanne d'Albret reine de Navarre 

15 — Claude de Lorraine I duc de Guise 

16 — Antoinette de Bourbon duchesse de Guise 

17 — François de Lorraine duc de Guise 

18 — Henri de Lorraine duc de Guise, dit le Balafré 

19 — Charles de Lorraine duc de Mayenne 

20 — Jacques de Savoie duc de Nemours 

21 — Anne d'Esté duchesse de Nemours 

22 — Louis de Gonzague duc de Nevers 

23 — Henriette de Clèves duchesse de Nevers 

24 — Anne de Polignac dame de la Bochefoucauld 

25 — Honorât de Savoie comte de Yillars 

26 — Anne connétable de Montmorency (3) 

27 — Jean Philippe comte Bhingrave (4) 

28 — Jacquette de Montberon dame de Bourdeille 

29 — Benée de Savoie dame d'Urfé 



(1) n 7 a an Masée de Clnny, n» 4679, nn émail de la reine qui est une reprodaction de 
ce deasin. 

(2) M. J. de BothscMld possède un émail d'après ce dessin, publié dans les CoUeetian» 
célébrité de Lièvre, pi. 98. 

(3) Voir rémail de Iiéonard Limosin, an Lourre. 

(4) A aaasi servi à an émail de L. limosin. 

2i 



322 DESSINS APPARTENANT A H. COURAJOD. 



30 — Jacques sieur d'Urfé 

31 — Françoise de Daillon dame de Gojon-Matignon 

32 — Armand de Gontaut maréchal de Biron 

33 — Foucaut de Gontaut (?) 

34 — Jeanne d'Omezan dame de Biron 

35 — François de la Tour vicomte de Turenne 

36 — Anne de Goyon Thorigny, dame de Maridor de Vaux ? 

37 — Charles Poussard, sieur de Brisambourg 

38 — Gilbert III de Lévis duc de Ventadonr 

39 — [Françoise de Longwy amirale de Brion] 

40 — Guy-Paul de Coligny comte de Laval 

41 — Marguerite de Lustrac dame de St- André 

42 — Françoise d'Amboise dame de Sineghen ? 

43 — Galeas Frégose comte de Muret 

44 — M. de Boumasel (1) 

45 — François de la Noue ? 

46 — Alphonsine Strozzi comtesse de Fiesque 

47 — François IV de Bonne dno de Lesdiguières 

48 — François Louis d'Agout, sieur de Montauban 

49 — Jean Mottier de la Fayette 

50 — Melchior des Prés^sieur de Monpezat 

51 — Philippe de Bourbon-Busset 

52 — Louise Borgia comtesse de Busset 

53 — Charles de Pérusse des Cars, évêque de Poitiers 

54 — Bobert cardinal de Lénoncourt 

55 — Le cardinal Strozzi 

56 — Georges d'Armagnac, cardinal 

57 — Claude de Longwy, cardinal de Givry 

58 — Charles de Lorraine, cardinal de Gaise 

59 — La Chapelle...? (2) 

60 — Louis de Lorraine, cardinal de Guise 



(1) Voir Brantôme, édit. Lalanne, tome IX, 443-44. 

(2) Complètement lacéré. 



LISTE DES CRAYONS DU CABINET FONTETTE (l) 

(Voir r Introduction , pages 36 et 115) 



P*" Volume. 

1 — Le roi François premier 

2 — La royne Helyonnenr 

3 — Le Roy Henri 

4 — La royne mère 

5 — Le roi Fransoys 

6 — Le Roi 

7 — Madame Margarite 

8 — Le duc de Lonresme 

9 — La duchesse de Loarene 

10 — Le Roi de Navarre (Henri) 

11 — La roine de Navarre (Marguerite) 

12 — Antoine roi de Navarre 

13 — La royne de Navarre (Jeanne) 

14 — M. le prince de Pimont 

15 — La princesse de Pimont 

16 — M. de Guise 

17 — Madame de Guise 

18 — M. de Guise 

19 — Monsieur le cardinal de Lourene 

20 — Monsieur le cardinal de Cuise (rie) 

21 — Monsieur de Guise 

22 — Le marquis du Mené 

23 — Madame de Ghiise 



(1) Ces portraits ont disparu, comme nous TayoDs dit ci-devant. Nous ne les donnons qae 
comme comparaison avec ceux de M. Courajod et de la Bibliothèque des Arts-et-Métiers. 
Cette liste est tirée da cabinet des Estampes, Te 68, fol. 1. U y a une autre liste identiq^ 
au fol. 20. 



328 LISTE DBS CRATOKS DU CABINET FONTETTE. 



24 — Le qoardinal de Toarnon 

25 — M. le dac de Monpantier 

26 — Madame la duchesse de Valtînoys (sic) 

27 — Le qaardinal de Bourbon 

28 — Le prince de la Boche-sur-ion 

29 — M. de Navers 

80 — Mad"« de Nemours 

31 — Mad* de Navers 

32 — M. le connétable de Mootmorenci 

33 — Le senienr Pierre Estrose 

34 — La contesse de Fiasque 

35 — M. de Méru 

36 — M. de Birom 

37 — M.deBiron 

38 — Mad« de Birom 

39 — M. de Monsaleys 

40 — Mad« la M*»« Sein André 

41 — Le Beingrave 

42 — Afad® la Beingrave 

43 — Mons jr le grammestre do l'artillie i^sic) 

44 — Le Beingrave (fils?) 

45 — Le card' de Lenoncour 

46 — Mad® du Gk>gier 

47 — Le card* de Giril (Gîvry) 

48 — M. de la Vauguîon 

49 — Mad® de la Vauguîon 

50 — M. de Clermont 

51 — M. de Talar 

52 — Mad* de Navers 

53 — Le comte de Sancerre 

54 — M. de Fontaine 

55 — Mad"« de Toulini 

56 — Le vidamme de Chartres 

57 — Le card^ d'Armanict (Armagnac) 

58 — M. l'Evêque d'As 

59 — Le duc d'Albe 

60 — Le fils du duc d'Albe 

61 — Damoiselle de Tor (Isabeau de la Tour) 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SIECLES. 325 



62 — Le duc de Longneville 

63 — Alexandre Farnese 

64 — Le comte Ventadour 

65 — M. de Brissac 

66 — Mad" Dampierre 

67 — M. de BordeîUe 

68 — Mad* do Bourdeille 

69 _ D"* de Bourdeille 

70 — M. Dardelect 

71 — M. D'Anebaut 

72 — Mad* Dannebant 

73 — M. de Qandale 

74 — Mad* de Candale 

75 — M. de Beaudonein (Boisdanphin) 

76 — D^e de Lude 

77 — M. de Clarmon de Loudeve 

78 — M. le garde des sea Bertrand! 

79 — M. d'Estrées 

80 — M. de Monpesact 

81 — Mad* de Noailles 

82 — M. de Govîeuse 

83 — M. le comte de Bossilion 

84 — M. de Bucé 

85 — D"* de Namours 

86 — M. de Laval 

87 — M. de Laubespine 

88 — M. de Lanbespine 

89 — M. de Turenne 

90 — M. de Losse 

91 — La nonrise de Monsnr 

92 — La Bure fuUe 



326 LISTE DES CBATONS DU CABINET FONTETTK. 



IP Volume (1) 



1 — François Premier 

2 — Mad* la Begenie 

3 — La roine Glande de France 

4 — La roine Eleonore d'Antriche 

5 — Le roi de Navarre 

6 — La reine de Navarre 

7 — La Princesse de Navarre 

8 — L'Emperenr Charles Qnint 

9 — La reine de Hongrie 

10 — Galiot de Genonillac 

11 — Mad* de Chateanbriant 

12 — Le prince de Melphes 

13 — La reine Marie 

14 — M. de Gnise 

15 — Mad* de Onise 

16 — Le chevalier d'Ambres 

17 — La Baillive de Caen 

18 — Le grand m® de Boissy 

19 — La duchesse de Ferrare 

20 — Le comte de Sencerre 

21 — Mad"" de Bohan 

22 — Le card^ de Lorraine 

23 — La grande senechalle 

24 — M. de Lantrec 

25 — Mad*^ de Canaples 

26 — M. de Brissac 

27 — Mad® de Nevers 

28 — M. de Yandemont 

29 — Mad"" de Bourbon 

30 — Le prince de la Boche-sur- Yon 

31 — La belle Agnes 



{l^ Kstampes Te 6S, fol. 20. Ces crayons soat pins rapprochés des crayons A que des 
crayons F ci-deyant. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 327 



32 — Le prince d'Allerac 

33 — Mad"« de Giviy 

34 — Le cte de Tonnere 

35 — Mad® de Montejan 

36 — M. de Thais 

37 — Mad* de Rienlx 

38 — M. de Chandîn 

39 — Mad* Tallart 

40 — Le maal de Foîx 

41 — Donne Mariqne 

42 — M. de Barbesienx 

43 — Donne Beatrix 

44 — Le duc d'Estampes 

45 — Mad® d'Estampes 

46 — M. de Ta van nés 

47 — Mad* de Vigent 

48 — M. de Flonrange 

49 — Mad"* de Bressuire 

50 -^ M. de la Brosse 

51 — Mad" Casaa 

52 — M. de Chabannes 

53 — Mad. de la Rochefoucant 

54 — M. de la Rochefoucant 

55 — Le comte de Sancerre 

56 — Mad^" de Benil 

57 — M. Desparot 

58 — Le card* de Toumon 

59 — Le duc d'Albe 

60 — La belle Ferronniero (?) 



LOUVRE 



SALLES 12 ET 13 DES DESSINS 



Nous pablions ci-après la liste des crayons ez posés (1) au Louvre, et précédemment cata- 
logués par M. Beiset (2); nous y joignons la liste des nouvelles acquisitions. 

Nous avons conservé Tordre établi par M. Reiset, et c*est la suite de ses numéros que nous 
donnons id. 



JP* du OatàlOffUB de M. Beiaet. 

682. — Anonyme homme 1590? — Vieillard de 3/4 à gauche, tête nne; 
la barbe longne tombe sur la poitrine. — (Dessin anx crayons 
de conlenr légèrement lavé.) — Salle 13. 

Nota. Oe dessin, attribué par M. Beiset à Clouet, nous parait être de QuesnéL 
Cf. le portrait dessiné par Quesnel, publié par Niel, t. I. M. Ch. Blanc a repro- 
duit comme étant de Clouet ce dessin que nous contestons. 

716. — LonguemUe (Henry dnc de). Capit. D. Dumonstier [LE DUC DE 

LONQUEVILLE 1632]. — De 3/4 à gauche. La tête senle 
terminée est dëconyerte. — (Dessin aux crayons de coalear.) 
— Provenance Rapilly 1850. — Salle 13. N 

717. — /Siïfery (Nicolas Bralart marqnis de). — xvil® s. [ce'samedy 26 de 

novembre \6^b^. — En bnste de face. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) Provenance Mariette et Lagoy par Mayor 1856. — 
Salle 13. N 

Nota. Si ce portrait est celui de Nicolas Brulart, il est copié par Dumonstier 
d*après une autre chose plus ancienne. En tout cas, M. Reiset semble se tromper: 
oe crayon n'a point été gravé par Michel Lasne, c'est un autre crayon. 

718. ~ Louis XIII. — [Fait par Daniel du Monstîer]. — En buste de 

3/4 à droite. — Prot;^anc« Lenoir 1849. — Salle 12. N 



(1) Yoyes la page 29 de notre Introâuetion^ à la note. 

(2) Notiee deê deuintf cartons, poitelSf miniatureit etc., par F. Beiset Paris, 1869, in-8«. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 329 



N** du Catalogvs de M, Beiset. 

719. — La Suzef (Charlotte de la Rochefoucauld Roye comtesse de), — 

Jeune femme. Elle est de 3/4 à droite et porte un collier de 
perles et la coifiure de 1633. — (Dessin aux crayons de cou- 
leur et au pastel par Dumonstier.) — Provenance Lenoir 1849. 

— Salle 13. N 

720. — [Anonyme femme 1595?] — Jeune femme de 3/4 à droite, portant 

un chaperon de deuil. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Provenance Lenoir 1849. — Salle 13. N 

721 — [Anont/me femme 1645?] — En buste de 3/4 à gauche. Elle porte la 
coiffure du temps^ avec mèches tombant de chaque côté des 
tempes. — (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 13. 
Nota. Ce dessin est-il bien de Daniel Dumonstier, comme Ta cru M. Beiset? 

722. — Mersan (.... Le Faure sieur de). — Encre xvii^ siècle. [C'est 
le fils aisné de M. le président le Faure^ on l'appeloit M. de 
Mersan]. — Sanguine D. Dumonstier. [Ce 30 de septembre 1608.] 

— En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de cou- 
leur et au pastely par D. Dumonstier.) — Salle 13. N 

723 — [Anonyme femme 1625?] — Tête déjeune femme de 3/4 à droite, 

portant un chaperon de bourgeoise. — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel, par Daniel Dumonstier.) — Salle 13. N 

724 — [Anonyme femme 1625.] — Sanguine D. Dumonstier [ce 22 octobre 

1625. De son aage le 68]. — Tête de religieuse couverte 
d'un voile et tournée de 3/4 à droite. — (Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel.) - Salle 13. N 

Nota. M. Beiset imprime 1616; cela tient à la façon dont Dumonstier fait le 
chiffre 1. 

725. — [Anonyme homme 16.. ?] — Jeune garçon de 10 à 12 ans, de 3/4 à 
droite. Il porte un grand col. — ( Dessin aux crayons de 
couleur et au pastel. ) — Provenance collection Jabach. 

— Salle 13. N 

1350 — François I — Crayon cursive [peint par Clouet] [sic). — Tête gran- 
deur nature, de face^ coiffée d^une toque à plume. — (Dessin 
aux crayons noir et rouge.) — Provenance Lenoir 1849. — 
Salle 13. 



330 LOUYBE. — SALLES 12 ET 18 DES DESSINS. 



N** du Catalogue de M, ReUet, 

135k — Orléans (Charles de Valois Angoulême duo d'). — [M, DAN- 
GOULESME fils de François I.] — De 3/4 à gauche, portant 
une toque relevée. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 13. A* 

1352. — [Anonyme femme 1590 ?] — Femme de 3/4 à gauche, portant une 

coifie en pointe.^ (Dessin aux crayons de couleur).^ Salle 13. 

1353. — Antoine de Bourbon^ roi de Navarre. — En buste de 3/4 à droite, 

portant une toque. — (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 12. 

Nota. Cette identification noas vient du livre d*heares de Catherine de Médids 
conservé an Louvre. 

1354. — Fen*are (Renée de France duchesse de). — Encre Dumonstier 

[Madame Renée de France fille de Louis XII]. — En buste 
de 3/4 à gauche, portant coiffure lisse et chaperon à templette. 
— (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 13. 

1355. — Ferrare (Renée de France duchesse de). — xvi capit. [LA. 

DVCHESSE.DE.FERRARE]. — En buste de 3/4 à gauche 
(ancien n* [5]). — (Dessin aux crayons de couleur). — 
Salle 12. A 

Nota. Ce dessin n'est pas une copie dan* 1354| comme le dit M. Heiset. n faisait 
autrefois partie du Becneil aujourd'hui conservé à la Bibliothèque nationale. Voir 
JntroductUmy pp. 15-25. 

1357. — Du Fresne {Arme de Beauvillier madame Forget). — Enhustede 

3/4 à gauche, portant un chaperon en arcelets. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 13. Gb 

1358. — [Anonyme femme 1580 ?] — Elisabeth reine d'Espagne? — Femme 

de 3/4 à gauche, portant escoi&on et collerette. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 13. 

1359. — [Anonyme jeune fiUe 1570 ?] ^ xvii* s. [Catherine mère de laroyne 

Catherine de Medicis) (ne). — En buste de 3/4 à gauche. — 

(Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 12. 

Nota. Voy. le n» 31 du Recueil Oourajod. 11 semble que ce soit la même jeune 
fille. 

1360. — Sardini (Isabelle de Latour de Liroeuil dame de). — XYli* s. 

[Mad. de Sardiny ]. — En buste de 3/4 à gauche^ portant un 
chaperon noir et une grande collerette unie. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 12. Gc 

Nota. Voir V Introduction, p. 61. 



CRAYONS DES XVI® ET XVII* SIÈCLES. 33X 



N^ du Catalogua de M. Reiset 

1361. — Amauld? (Mademoiselle). — xviii® s. [Mademoiselle Amanld]. 

— En buste de 3/4 à gaache. Cheveux relevés en arrière. — 
(Dessin aux crayons de coalear.) — Salle 12. 

1362. — /ncarrt'Héî (N. dame d'). — xvn** s. [Mad* d'Incar^ille]. — En 

buste de 3/4 à gauche. Elle porte une coiffe en dentelle noire 
en pointe sur le front. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 12. Gc 

1363. — AUnçon (François duc d'). — Jeune, de 3/4 à droite, portant une 

toque à plumes. — (Dessin aux crayons de couleur). — Salle 13. 

1364. — Larchant (Diane de Vivonne d'Ardelay dame de Gremonville de). 

— Cursive xvi* s. [la belle mad. de larchan]. — Autre écriture 
[anno setatis suae 67]. — En buste de 3/4 à gauche, portant un 
chaperon de deuil. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 13. 

1365. — [Anant/me femme 1560?] — Elisabeth reine d'Espagne? — Jeune 

femme de 3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 13. Gb 

1366. — Mùntpenner ? (Jacqueline de Longwy duchesse de). — De 3/4 à 

gauche, portant l'escoffioti noir ou chaperon. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 13. Gb 

1367. — [^Anonyme femmelb6b^^ — De 3/4 à gauche : elle porte un 
escoffion à voile. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 13. Gb 

Nota. Cette femme paraît être la même que celle portant rancien n« 22 du 
Recaeil G, à la Bibliothèque nationale. 

1368. — Louise de Lorraine? — En buste de 3/4 à gauche. Corsage en- 

tr'ouvert. — (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 12. 

1369. — [Anonyme femme 1580?] — Jeune femme de 3/4 à gauche, por- 

tant coiffure de pierreries et collet monté. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 13. Gb 

1370. — Grignan (Isabelle de Pontevès? comtesse de Monteil de). Ecri- 

ture du recueil G : [Mad'' de Grignan] — En buste de 
3/4 à gauche. — (Dessin aux crayons do couleur.) — Salle 13. 



332 LOUVRE. — SALLES 12 ET 13 DES DESSINS. 



ir* du CcUalDgvê de M, BeiteL 

1371. — {Anonyme femme 1573.] — Jenne femme de 3/4 à ganche. Elle 
porte le monogramme BDQ sur les bondes d'oreilles : l'artiste a 
essaye d'esqnisser ce monogramme à l'angle droit du papier. — 
(Dessin aux crayons de conlenr.) — Salle 13. 6b 

1374. — [Anonyme femme 1585.] — En buste de 3/4 à gaucbe. Elle porte 

les cbevenx courts et une large collerette. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Salle 12. 

1375. — Anonyme jeune femme 1580? — En buste de 3/4 à gauche ; large 

collerette tombante. Collier de perles. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) — Salle 12. 

1376. — [Anonyme femme 1570?] — En buste de 3/4 à droite. Collerette 

décolletée. — (Dessin aux Crayons de couleur.) — Salle 12. 

1377. — [Anonyme femme 1580.] — En buste de 3/4 à gauche ; elle porte 

une large fraise. — (Dessin aux crayons de couloar.) — 
Salle 12. 

1378. — Du Fay ? (Olympe du Faur de Pibracdame). — En buste de 3/4 

à gauche. La figure est fatiguée comme dans le dessin de la Bi- 
bliothèque nationale. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 12. 

1379. — [Anonyme femme 1600?] — Jeune fille de 17 à 20 ans. Elle est 

tournée à droite et porte un collier de perles. — (Dessin 
aux crayons de couleur.) — Provenance Lenoir 1849. — 
Salle 13. L 

Nota. M. Beiset pense que c^est la princesse de Condé de la maison de La Tré- 
looillei ce qui est impossible à cause des dates de costnmes. 

1381 — Sagonne (Georges Babou de la Bourdaisière comte de), con- 
seiller d'État. — En buste de 3/4 à gauche : il porte les cheveux 
courts, et a le colh'er du Saint-Esprit. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) — Salle 13. L 

Nota. M. Beiset pensait, pour ce portrait jasqnUci anonyme, à Henri I, prince de 
Condé. Voir catalogue du Musée de Versailles, n»" 3364, 33S0. 

1382. — Grancey (Anne d'Alegre dame de Fervaques comtesse de). — 
xvu® s. [Mad. de Fervaque]. — En buste de 3/4 à gauche. Un 
chaperon de velours à pointe. — (Dessin aux crayons de con- 
leur.) — Salle 12. Gc 



CRAYONS DES XVI* BT XVII* SIÈCLES. 338 



if* du OaUaoguê de M. Beitet. 

1385. — [Anonyme homme 1580 ?] — En bnsto de 3/4 à gauche, cheveux 

relevés. Jeune homme de 20 à 25 ans. — (Dessin aux crayons 
de couleur.) — Provenance Bapilly 1850. — Salle 12. M 

1386. — Montmorency (Henri de). — En buste de 3/4 à gauche, portant 

moustache et royale. — (Dessin aux crayons de couleur.) — - 
Salle 12. E 

1387. — Guise (Henri de Lorraine duc de). — xix® siècle [François (sic) de 

Lorraine duc de Ouise dit le Balafré. Dumxmttier delineavit]. 
En buste de 3/4 à gauche. Tête nue. La balafre de droite très 
visible. — (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 12. 

1388. — La îbîir ?(N... de Frionville dame de). — Ecriture du recueil Q-. — 

[Mad^'® de Frion ville femme de M' de Latour] . — En buste de 
3/4 à gauche. — (Dessin au pastel par D. Dumonstier?) — 
Salle 13. N 

1389. — Nemours (Anne d*Este duchesse de). — [La douairière de Guise.] 

— En buste de 3/4 à gauche. Collerette très décolletée. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 12. 

1390. — [Anonyme femme 1575?] — Jeune femme de 3/4 à gauche^ por- 

tant cheveux frisés, et toque à la mode de Marguerite de Va- 
lois. — (Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 13. 

1391. — [Anonyme femme 1610?] — Femme de 3/4 à gauche, paraissant 

âgée de 20 à 30 ans. Elle porte une coiffure en pointe. — 
(Dessin aux crayons de couleur.) — Salle 13. 

1392. — [Anonyme femme 1570?] — En buste de 3/4 à gauche. Elle porte 

une coiffure élevée et une collerette. — (Desein aux crayons de 
couleur. ) — Salle 12. Gc ? 

1393. — Barf (Catherine de Bourbon duchesse de). — De 3/4 à droite, 

portant une coiffure ruchée et tuyautée. — (Dessin aux crayons 
de couleur). — Salle 13. 

1394. — [Anonyme liomme 1580 ?] — Jeune homme de 3/4 à gauche. Il pa- 

raît âgé de 25 à 30 ans, et porte une fraise. — (Dessin aux 
crayons de couleur. ) — Provenance Lenoir 1849. — 
SaUe 13. 

1395. — [Anonyme hcrnime 1580?] — Portrait d'homme de 30 à 35 ans, por- 

tant une collerette, et placé de 3/4 à gauche. — (Dessin aux 
crayons de couleur.) — Provenance Lenoir 1849. — Salle 13, 



334 LOUVRE. — SALLES 12 ET 13 DES DESSINS. 



N^ du Catalogue de M, Beiset. 

1396. — [Anonyme homme 1606.] — Tête d'homme de 45 ans, tenant les 
yeux fermés et portant monstache. Dessin fait après la mort. — 
(Dessin anx crayons de couleur sar papier jaune.) — Salle 13. 

1917. — François /. — [le roy François.] — En buste de 3/4 à gauche^ 

portant une toque. — (Dessin aux crayons de couleur.) — 
Salle 13. B 

1918. — EUonore éC Autriclie^ reine de France. — Capit. xvi^ s. [La royne 

HELYONNEVR.] — En budte de 3/4 à gauche, portant une coif- 
fure espagnole. — (Dessin aux crayons de couleur). — 
Salle 13. Â 

Nota. Ce dessin faisait partie da recueil A de la Bibl. nationale. 

298. — Ravel (François de la Rochefoucauld, sieur de). — xvi* s. [Le 
sieur Bavel.] — En buste de 3/4 à gauche. — (Dessin aux 
crayons de couleur). — Provenance Collection His de la 
Salle. Gs 

NOTA. — Quelques portraits très médiocres conservés au Louvre n^ont 
point été donnés ici ; ce sont notamment cetix attribués à hagneauy qui sont des 
espèces de caricatures ; puis le n° 1356 qui est un portrait d^ Agnès Sorel, et le 
n° 1397, portrait prétendu de Louis II de la Trémoille. 



LOUVRE 



Les crayons dont nous donnons la liste ci-dessous ont été récemment acquis par Tadmi- 
nistration du Louvre. Ils sont tons des plus médiocres et peuvent être sans inconvénient 
attribués à Daniel Dumonstier. La Bibliothèque nationale possède des crayons identiques 
qui proviennent des collections de Béthune. Nous signalons ce fait comme pouvant aider à 
découvrir Torigine des crayons acquis par le Louvre. Ils n*ont encore aucun numéro. 



1. — LE PRESIDENT DE THOU QVI A FAIT L'HISTOIRE 

En boste de 3/4 à droite 

2. — FRANÇOIS DE MONTMORENCY — 1602 — COMTE DE 

BOUDEVii-E 

En boste de 3/4 à droite 

3. — LEVESQVE DALBI DE LA MAISON DU LUDE 1631 

En buste de 3/4 à gauche 

4. — LA MARQUISE DE SABLÉ 1621 

En boste de 3/4 à droite 

5. — M DE DE PUISIEUS 1634 

En buste de 3/4 à droite 

6. — LE MARESCHAL DE LA FORCE 

En buste de 3/4 à ganche 

7. — LE TRES ILLUSTRE ET TRES SAVANT ABÉ DE S' CIRAN 

1644 

En buste de 3/4 à gauche 

8. - LA DUCHESSE DE LA TREMOUILLE FILLE DE M» LE 

MARESCHAL DE BOUILLON 1626 

En buste de 3/4 à gaoche 



336 LOirvBE. 



9. — LOUIS DE LORRAINE PRINCE DE FALCEBOURG 1627 

En baste de 3/4 à gaache 

10. — LE MARQVIS DE MIRABEL AMBASSADEUR — 1628 - 

DESPAGNE EN FRANCE 

En buste de 3/4 à gaache 

11. — LE CONNESTABLE DE MONTMORENCY 

En bnste de 3/4 à droite 

12. — W^ DE MONTMORENCY 1625 

En buste de 3/4 à droite 

13. — Mi-K DE SULLY 1639 

En buste de 3/4 à gauche 

14. — LE MARESCHAL DANCRE 1624 (1) 

En buste de 3/4 à droite 

15. — MARIE DE BOURBON DUCHESSE DE LONGUEV»*''» 

En buste de 3/4 à droite 

16. — FRA PAOLO SARPIO etc.. 

En buste de 3/4 à droite 

17. — LOUISE DE LORRAINE FILLE DU COMTE DE VAUDE- 

MONT FEMME DE HENRI HI ROY DE FRANCE 

En buste de 3/4 à gauche 

18. — MAXIMILIEN DE BETHUNE DUC DE SULLY PAIR ET 

MARESCHAL DE FRANCE 1627 

En buste de 3/4 à gauche 

19. — MARIE DE GONZAGUE REINE DE POLOGNE 1627 

En buste de 3/4 à gauche 



(1) La Bibliothèqae nationale possède le portrait de sa femme, aatrefois à Sainte-Gene- 
Tiève. Yoii ci-deTant, page 133. 



LOUVRE (PEINTURES) 



Noos donnons dans cet appendice la liste des portraits peints du XYi* siècle exposés an 
LouTre, en leur conservant leurs numéros d'ordre. Bien que ces œuvres sortent de notre 
cadre, il nous a paru intéressant de les donner id, d'autant que nous avons pu rétablir quel- 
ques noms. 



rcr 

fer 



lêcOLB FRANÇAISE DU XVl" SIÈCLE. 

2r* du Mtuie, 

107 — Charles IX en pîed 

108 — Elisabeth d'Autriche, reine de France (I) 

109 — François T 

110 — François r 

111 — Henri II en pied 

112 — Henri II 

113 — François de Lorraine, duc de Guise (2) 

114 — François de Lorraine, duc de Guise 

115 — Henri de Montmorency (3) 

116 — Charles de Cossé-Brissac 

117 — Jaques Bertaut, contrôleur de la maison du Boi 

118 — Louis de Saint-Gelais, sieur de Lansac 

119 — Diane de France, duchesse d'Angoulême 

120 — Michel de L'Hospital 

121 — Jean Babou, sieur de la Bourdaisière 

122 — Nicolas de Neuville Villeroy 

123 — Anonyme 

124 — Catherine de Médicis 

125 — Claude de Beaune, duchesse de Roannois (4) 



(1) Cette peinture provient du cabinet Gaignières {voj. Bib. Nat. Estampes Oa 17, fol. 11). 
{%) Provient aussi de Gaignières, qui l'attribue à François GIouet(Ibid. fol. 24). 

(3) lia lettre ancienne, éridemment fausse, en fait un François !•' jeune, ce qui est démenti 
par le costume. 

(4) Voyez les portraits de Gastle-Howard, n^ 46. 

22 



338 LOUVRE. — PEINTURES, 



N'» du Mwée. 

126 — Charlotte de Boye, dame de La Bocbefoucanld 
655 — Quillanme de Montmorency (1) 

729 — Charles IX 

730 — Elisabeth d'Autriche 

731 — Charles IX (enfant) 

732 — Gaspard, amiral de Coligny 

733 — Anonyme homme 

734 — Marie de Gaignon de St-Bohaire, duchesse de Roannois 

735 — François I" 

881 — Henri III 

882 — Louise de Lorraine 



COLLECTION TIMBAL 



4 — Jean^ maréchal de Saint-André 



(1) Voyez ci-après la collection d'Asaj-le-Rldean, n* 17 de notre liste. 



PORTRAITS PEINTS DU MUSÉE DE VERSAILLES 



Nous no donnerons, dans la liste suivante, que les peintures authentiques. Gomme nous 
Tavons dit ci-devant dans V Jntrodueti4fn, les portraiti de la galerie de Versailles ont été 
copiés, pour la plupart, sur ceux du château de Beauiegaid. 11 n'y a pas lieu de les donner 
id. 

Les portraits authentiques du ZTi« siècle conservés à Versailles sont relativement en petit 
nombre. Plusieurs proviennent de Colbert, comme Tindique le placard de cire mis au dos, et 
portant ses armes. La lettre majuscule inscrite sur certains est postérieure à la peinture, et 
se trompe souvent. 

Le catalogue du Musée (1) n'a guère relevé que trois ou quatre de ces erreurs. Nous es- 
saierons d'en rectifier un plus grand nombre. En tout cas, plusieurs de ces panneaux ont dû 
appartenir à Gaignières, et devaient provenir de ce Ck)meille de la Haye, dit de Lyon, dont 
le célèbre collectionneur possédait plusieurs peintures. 

Nous suivons Tordre du Musée et nous en reproduisons les numéros. 



J^ du Muêée. 

3111 — Louis m, sire de la Trémoille (Colbert) 

3116 — François P' 

3117 — Claude reine de France? 

3118 — Claude reine de France (2) 

3119 — Diane de Poitiers duchesse de Valentinois (3) 

3121 — Renée de Franoe duchesse de Ferrare. 

3122 — Henri d'Albret, roi de Navarre 

3139 — Louis de Lorraine comte de Yaudemont 

3141 — François de Compeys, sieur de Grufiy 

3142 — Guillaume Gbuffier sieur de Bonnivet 

3144 — Françoise de Longwj amirale de Brion [madame ladmibalb] (4) 

3146 — Anne Stuart dame d'Aubigny ? 



(1) Dressé par BL Eudore Soulié, avec un très grand soin et une grande compétence. 

(2) Bonne petite peinture, mais il est douteux qu'elle représente Claude. Le costume est 
un peu postérieur à la mort de la reine. 

(3) Erreur du catalogue qui en fait Claude de France, diaprés une lettre douteuse et qu'il 
reconnaît telle. 

(4) Plus généralement Brion, et non Chamy. 



340 PORTRAITS PEINTS DU MUS^E DE VERSAILLES 



N^ du Mutée. 

3147 — Jacqueline de Rohan-Gyé, marqaise de Hotkelin 

3148 — Diane de Poitiers (1) 
3151 — Guillaume du Bellay (2) 

3158 — Antoine de Bourbon (3) roi de Navarre 

3170 — Françoise de Laval^ d'abord dame de Lénoncourt, puis princesse 

de Guémenëe (4) 

3171 — Snsanne d'Escars dame de Pompadour 

3172 — Beatrix Pacheco comtesse d'Entremont et Mon tbel 
3175 — Henri II (5) 

3177 — Inconnu 

3179 — Catherine de Médicis 

3181 — Marguerite de France duchesse de Savoie (6) 

3182 — Madeleine de France, reine d'Ecosse 

3183 — Antoine de Bourbon roi de Navarre (voir 3158) 

3184 — Jeanne d'Albret 

3185 — Marguerite de Bourbon duchesse de Nevers (7) 

3186 — Jean de Bourbon duc d'Enghien (Colbert) (8) 

3187 — Inconnu (9) 

3189 — Femme inconnue (10) 

3190 — Aune de Montmorency 

3191 — François de la Tour d'Auvergne vicomte de Turenne (11) 



(1) C^est Diane de Poitiers sar la fin de sa vie, après la mort d*Henri II dont elle portait 
le deuil . 

(2) La Bibliothèque nationale possède un crayon médiocre, qui parait être une copie de 
ce panneau. 

(3) Lorenzino de Médicis, dit le catalogue ; mais une note indique que M. £. Soulié qui la 
rédigeait ne croyait pas à Tattribution. Nous citerons comme preuve do notre attribution le 
petit livre d'heures de Catherine de Médicis an Louvre, qui contient ce portrait à côté de 
Jeanne d'Albret. 

(4) Le catalogue dit Madame d'Étampes. Notre attribution est basée sur la ressemblanct^ 
parfaite entre ce personnage et celui du recueil Na 22, fol. 11, de la Bibliothèque na- 
tionale. 

(5) Voir le portrait du Louvre. 

(6) Il y a interversion dans le catalogue du Musée. Marguerite c^est Madeleine, et récipro- 
quement. Nous rectifions. 

(7) Il y a au Musée de Blois un charmant panneau qui est ce portrait. Ce doit être 
l'original. 

(8) Ce doit être la peinture ayant appartenu & Gaignières, et qui est le comte d^Enghien, 
et non le comte de Boissons (voy. Bibl. Nat. Oa 16, fol. 99). 

(9) N'est pas le prince Louis I de Condô, comme le dit le catalogue. 

(10) N'est pas la princesse de la Roche-sur- Yon, comme le dit le catalogue. 

(11) C'est le type ordinaire qui se retrouve dans les crayons. 



DKS XW ET XVU*-^ SIÈCLES. 341 



A'»» du Musée. 

3192 — Eléonore de Montmorency vicomtesse de Turenne (?) 
3197 — Elisabeth de France reine d'Espagne 
3202 — Jacques d'Âlbon sieur de Saint -André 

3204 — Robert cardinal de Lënoncourt (Colbert) 

3205 — Louise de Halwin dame de Cipierre ? (Colbert) 

3206 — Jeanne de Halwin dame d'Alluye ? (Colbert) 

3207 — François d'Appelvoysin (Colbert) 

3208 — Charles IX (1) 

3211 — François de Lorraine duc de Guise 

3212 -— Anne d'Esté duchesse de Nemours (2) 

3218 — François de Tournon évêque d'Embrun 

3219 — François de Coligny sieur d'Andelot 

3220 — FAmçois de Scépeaux sieur de Vieilleville? (Colbert) 

3222 — Louis III de la Trémoille [lovis . de . la . tremoillb . dvo . de. 

THO . p . de . frange] 

3223 — François III comte de la Rochefoucauld? (Colbert) 

3224 — Charles de la Rochefoucauld comte de Randan 

3225 — Claude Goufïier duc de Roannois (Colbert) 

3230 — Henri de Lorraine duc de Guise (Colbert) 

3231 — Inconnu (3) 

3240 — Elisabeth d'Autriche reine de France. [ mademoiselle de 

gviseJ (4) 
3242 — Inconnu (5) 

3246 — Arthur de Cossë-Brissac (Colbert?) 
3249 — François de Kernevenoy dit Carnavalet (Colbert) 
3259 — Henri grand prieur d'Angoulême (Colbert) 
3263 — Inconnu (6) 

3270 — Albert de Gondi maréchal de Retz [m. le mareschal de retz] 

3271 — Nicolas de Bauffremont baron de Senecey? 
3276 — Guy du Faur sieur de Pybrac 

3286 — Marguerite de Valois, la jeune, reine de Navarre 



(1) C'est Oharlea IX, et non François II, comme le dit le catalogue. 

(2) C'est le type des crayons. 

(3) N'est pas Saint- Mégrin, comme le dit le Catalogne. 

(4) Le catalogue rectifie bien la lettre fausse du panneau. 

(5) N'est pas le duc de Nemours, comme le dit le catalogue. 
(6; N'est pas le cardinal de Guise, comme le dit le catalogue. 



342 PORTRAITS PEINTS DU MUSÉE DF VERSAILLES. 



y** du Muêée. 

3292 — Incoi]na(l) [henry.db.botiibok.dbrnixb.dvc.dx.moktpsn8Isb] 

(Colbert) 
8295 — Diane d'Andonins comtesse de Gramont? (Colbert) 
3298 — Henri I*** connétable de Montmorency 
3300 — Lonise de Bndos dnchesse de Montmorency (Colbert) 
3303 — Inconnn (2) 

3309 — Charles de (Montant maréchal de Biron ? 
3311 — Charles de Gondi marqnis de Belle-Lsle ? 
3318 — Anne de Thon comtesse de Chevemy 

3326 — Ghiy de Laval marqnis de Nesle ? 

3327 — Anne Dn Plessis-Lianconrt dame de Beanvoir 
3330 — Nicolas Jabot, médecin 

3334 — Anne de Kostaing baronne de Sonrdis 

3342 — Christine de Lorraine grande-dnchesse de Toscane 

3359 — Françoise de Chabot comtesse de Chevemy (Colbert) 

3360 — Philippe Hnranlt de Chevemy, évêque de Chartres 
3364 — Georges Babon de la Bonrdaisière comte de Sagonne (3) 
3380 — Georges Babon de la Bonrdaisière comte de Sagonne (4) 
3392 — Inconnu (5) 

4041 — Philippe de Chabot amiral de Brion 
4044 — René d*Amonconrt siear de Montigny ? 
4047 — B,enée de France dnchesse de Ferrare 
40H4 — Pierre Strozzi maréchal 

4068 — Charles de la Rochefoucauld comte de Randan 

4069 — Philippe Strozzi 
4074 — Catherine de Médicis 



(1) Penonnage anglais on écossais de 1540 à 1646. 

(S) N'est pas Jean Babon, comte de Sagonne, comme Tindique le Catalogne. 

(S) Le Catalogne dit : Roger de Salnt-Laiy, dac do Bellegarde, ce qni est JEanx. Noua 
appnyons notre attribntion snr le dessin de la collection du Saint-Ebprit (Bibl. Nat., Dép^ 
des Mss. Clairambanlt, toI. 1123, fol. 48 r«). 

(4) Le Catalogne dit : Henri l«r, prince de Gondé. Or c*est le même personnage qu'an 
no 8364. 

(5) Ne peut être le duc de Lesdigaières. C'est ici nn personnage de 1670 enTiron, et ftgé 
d'an moins 36 ans. 



MUSÉES ET COLLECTIONS DE PROVINCE 



Noua rC avons point la prétention de donner ici une liste complète des portraits 
conservés dans les Musées de province. Nous citons seulement les principaux 
au point de vue iconographique. 



LISTE DES PORTRAITS PEINTS DV MUSÉE DE BLOIS 



Les portraits peints aujourd'hui conservés au Musée de Blois sont des peintures de la 
première moitié du x^il^ siècle. Ce devaient être des copies de choses plus anciennes, peut- 
être commandées en bloc à un peintre par quelque amateur, comme le fit M. Ardier de 
Beauregard (1). 

La collection f«e compose de 7 tableaux renfermant soit 6, soit 9 toiles. Ces tableaux sont 
conservés dans la galerie du premier étage faisant face an pavillon de Mansart, dans la cour 
intérieure. Voici la lettre de chaque tableau. 



2® TRAVÉE DE LA GAT.EIUE. — TROIS TABLEAUX. 

1^^ tableau (6 portraits). 

1 — LADMIHAL — DE CHASTILLON (2) 

2 — MAD. SA — FEMME 

3 — / MR LE Pc^— DORANGE qvi 

FEIT LA — REVOLTE DES 
'^ PEI8 — BAS 



(1) M. Ardier, propriétaire du château de Beauregard, près Blois, fit faire en 1617 les por- 
traits des personnages illustres de Thistoire depuis Louis VI. Ces portraits médiocres sont 
encore dans leur état primitif. 

(2) Le trait que nous mettons dans la lettre du tableau indique la place de la tête du per- 
sonnage. 



344 LISTE DES PORTRAITS PEINTS DlJ HUS^E DE BLOIS 



4 — M«« SA — FEMME 

5 — M» DE - NEVERS 

6 — MAD» SA FEMME 

2* tableau (9 portraits). 

1 — M«i'i'» (inc) DE — BERRY 

2 — CATHERINE — DE BOVRBON 

3 — M* d'Anjov fbbre dv Rot Hekri 

IIP 

4 — LA. Rkyne AmTE d'Avtrichs 

5 — M" DK — Mbdicis. 

6 — M" ISABELLE de FRANCE 

7 — M» d'Orlyans — fils de France 1610 

8 — M» d'Anjou — fils de France 1610 

9 — M» le Dauphin - 1610 

3* tableau (6 portraits). 

1 — MB LE DVC DE — CHEVREVSE 

2 — MAD» DE — MONTMORENCY 

3 — M» LE MIS DES — BARREAUX AM- 

BASSADEUR KN — ESPAGNE 

4 — LE MAI- — DE BIRON 

5 — MB LE Pc» — D'ORANGE 

6 — MB DE LESDI — GVIERES DVC 

ET PAIR 

3* TRAVÉE. — DEUX TABLEAUX. 



l*' tableau — (6 portraits). 



1 — MADB DE — NOAILLES 

2 — MAD» LA — CONTESSE 

DE — GVICHE 

3 — M«B de — GVITRY 

4 — M»B LA - MARAi-B 

DE — JOYEVSE 



DES XVI* ET XVa° SikCLES. 345 



5 _ Mi-i-K ANNE — DE ROHAN 

6 — M"E LA — MAQVISE 

[DE] — VERNEVIL 

2* tableau (6 portraits). 

1 — M« LE DVC — DE SVLLY 

2 — / M« DE GIVRI — MESTRE DE 

LA CAVALE — RIE LEGERE 
' DIT LE - BRAVE GIVRI 

3 — M» DE — LA 

TRIMOVILLE 

4 — M» DE BELLEGAR — DE G^ ESCVIER 

5 — MADE LA — DVCHESSE 

DE — BEAVFORT 

6 — M"B LA CTESSE _ DE MORET 

i^ TRA.VÉE. — DEUX TABLEAUX 



1*^ tableau (6 portraits). 



1 — M» DE ST GERMAIN PERE DE M» 

DE ST GER — MAIN D'A 
PRESENT 

2 - M« DE — ST GERMAIN 

3 — M» DE LA — NOVE 

DIT BRAS — DE FER 

4 — MAD» DE — VAN- 

DOSME 

5 _ M» DE S'T — GERMAIN 

BEAVPRE — PERE DV 
DERNIER — MORT 

6 — MAD= DES — ESSARTs 



2* tableau (6 portraits) 



1 — M» LE DVC — DV MAYNE 
CHEF DE — LA LIGVE 



346 LISTE DES l'OKTRAITS PEINTS DU HUS^E DE BLOIS. 



CONTRE — HANRI 3* 
ET HANRI — [4«J 

2 — LA MARQ8B de _ GVERCHEVILLE 

3 — M« DE — aVISE LE 

BALAFRE 

4 — MAD. DE - GVISE MERE 

DE MADi-" DE — MONTPENSIER 

5 — MK LE DVC - DE BOVILLON 

6 — MAD» LA — PRINCESSE 
N" 63 — (sans nom) 

N** 150 du Mnsëe. La rojne — Margaerite 

fille de — France 



PORTRAITS PEINTS DE BLOIS 



Liëte identifiée. 



2® TRAVÉE DE L\ GALERIE. — TROIS TABLEAUX. 

P** tableau (6 portraits). 

1 — Graspard de Colîgny, amiral de France (3/4 à ganche) 

2 — Jacqueline de Montbel, comtesse d^Entremonts, dame de Coligny (1) 

(3/4 à droite, portant rescoffion de veave) 

3 — Gaillaame, prince d'Orange i58l (3/4 à droite) 

4 — Lonise de Coligny, sa femme (3/4 à droite, en escofSon de denil) 

5 — Charles de Gonzague, duc de Nevers (3/4 à gauche) 

6 — Catherine de Lorraine, sa femme (3/4 à ••') 

2® tableau (9 portraits;. 

(1 — M"* de Berry, duchesse de Berrjr au temps de Louis XIV) 

2 — Catherine de Bourbon , duchesse de Bar (3/4 à gauche, avec 

diadème) 

3 — François de Valois, duo d'Alençon (3/4 à gauche) 

4 — Anne d'Autriche (3/4 à droite) 

5 — Marie de Médicis (3/4 à droite) 

6 — Elisabeth de France^ reine d'Espagne, fille de Henri IV (3/4 à 

gauche, jeune) 

7 — N*** de France, duc d'Orléans (2) (3/4 à droite) 

8 - Gaston de France, duc d'Anjou en 1610, puis d'Orléans en 1626 

(3/4 à gauche) 

9 — Louis XIII enfant (3/4 à droite) 



(1) G*e8t le Benl portrait connn de la maréchale. 

(2) Cet enfant rnoomten 1611 sans avoir été baptisé. 



348 LISTE DES PORTRAITS PEINTS DU MUSÉE DE BLOIS 



3® tableau (6 portraits). 

1 — Claude de Lorraine, duc de Chevreuse (3/4 à droite) 

2 — Louise de Budos, duchesse de Montmorency? (3/4 à gauche) 

3 — N***, sieur des Barreaux (3/4 à droite) 

4 — Charles de Gontaut-Biron, maréchal de France (3/4 à ^uche) 

5 — Maurice de Nassau, prince d'Orange (3/4 à droite) 

6 — François de Bonne, connétable de Lesdiguîères (3/4 à gauche) 

3® TRAVÉE. — DEUX TABLEAUX. 

I®*" tableau (6 portraits). 

1 — Jeanne-Germaine d'Espagne, dame de Noailles (?) (3/4 à droite) 

2 — Susanne des Serpens, dame de la Guiche (?) (3/4 à gauche) 

3 — Anne de Champrond, dame de Chaumont-Quitry(?) (3/4 à droite) 

4 — Catherine de Nogaret La Valette, dame et maréchale de Joyeuse (?) 

(3/4 ànlroit») 

5 — Anne, demoiselle de Rohan 1646 (3/4 à droite) 

6 — Henriette de Balzac, marquise de Verneuil (3/4 à gauche) 

2' tableau (6 portraits). 

1 — Maximilien de Béthune duc de Sully (3/4 à gauche) 

2 — Anne d'Anglure de Givry (3/4 à gauche) 

3 — Claude de La Trémoille, duc de Thouars (3/4 à gauche) 

4 — Roger de St-Lary, duc de Bellegarde (?) (3/4 à gauche) 

5 — Gabrielle d'Estrées, duchesse de Beautort (3/4 à gauche) 

6 — Jacqueline de Bueil, comtesse do Moret, depuis marquise de Vardes 

(3/4 à gauche) 



DES XVI® ET XVII® SIÈCLES. 349 



4® TRAVÉE. — DEUX TABLEAUX. 

l®** tableau (6 portraits). 

V 

1 — Gabriel Foucault, sîeur de St-Gerraaîn-Beaupré (1) (3/4 à droite) 

2 — Jeanne Ponssard, dame de St-Germain-Beaupré (3/4 à gauche) 

3 — Odet de la Noue dit Bras de Fer (3/4 à droite) 

4 — Françoise de Lorraine, duchesse de Vendôme (3/4 à droite) 

5 — Gaspard Foucault, sieur de St-Germain-Beaupré (3/4 à droite) 

6 — Charlotte des Essarts, comtesse de Bomorantin (3/4 à gauche) 

2® tableau (6 portraits). 

1 — Charles de Lorraine, duc de Mayenne (3/4 à droite) 

2 — Antoinette de Pons, M** de Guerche ville, depuis M™* de Liancourt 

(3/4 à gauche) 

3 — Henri de Lorraine Guise, dit le Balafré (3/4 à gauche) 

4 — Henriette- Catherine de Joyeuse du Bouchage, duchesse de Montpen- 

sier (3/4 à gauche) 

5 — Henry de La Tour, duc de Bouillon, prince de Sedan (3/4 à droite) 

6 — Charlotte -Marguerite de Montmorency, princesse de Condé (3/4 à 

gauche) 
N® 63. — Marguerite de Bourbon, duchesse de Nevers (2). (En buste de 

3/4 à gauche) 
N° 150 du Musée. — Marguerite de Valois, la jeune,, reine de Navarre. 

(Elle est de 3/4 àgauch *; elle porte une toque à plumes et un corsage 

ouvert sur la poitrine) (3) 



(1) La Bibliothèque nationale possède un crayon daté de 1594 qai est exactement ce por- 
trait. Le môme original dut servir au crayon et h la peinture. La lettre du portrait de Blois 
est suffisamment explicite pour donner la date extrême de ces peintures : d M. de Saint- 
Germain, père de M. de Saint-Germain d'à présent. i> Or le sieur de Saint-Germain a d*à 
présent n était Henry Foucault, mort en 1678. Tontes les peintures de Blois sont donc anté- 
rieures à cette date, et sans doute contemporaines de celles de Beauregard. 

(2) Ce remarquable portrait sur bois est attribué à Clouet. Le type en est gravé dans le 
P. Montfaucon. M. Ferai, expert, en possède un autre de la même dame. 

(3) Portrait semblable au portrait de la même reine publié par M. Niel dans ses Versoti' 
nûges illustrée, tom. I. 



CHATEAU DE BEAU REGARD (1) 



LISTE DES PORTRAITS PEINTS 



l*"" PANNEAU (2) (36 portraits). 

« Beigne des roys «Parles VI 1380, finit 14i)2, Charles Y 1369 finit 1380, Jean n 1360 

josqnes l'an 1369 , Philippe de Valois 1323 mort 1350 » 

1 — PHILIPPES VI DICT DE VALOIS ROY DE FRANCE 

2 — EDOUARD ROY D'ANGLETERRE 

3 — ROBERT D'ARTOIS CONTE DE BEAUMONT 

4 — HUMBERT DAUFIN 

5 — JEHAN GALEAS VISCONTE I DUC DE MILAN 

6 — CASTRUCCIO CASTRACANE 

7 — JEHAN ROY DE FRANCE 

8 — EDOUARD PRINCE DE GALLES 

9 — GAULTIER DE BRIENNE DUC D'ATHÈNES 

10 — CHARLES D'ESPAGNE CON»!''» DE FRANCE 

11 — JEAN DE VIENNE AMIRAL DE FRANCE 

12 — CHARLES D'EVREUX ROY DE NAVARRE 

13 — CHARLES V ROY DE FRANCE 

14 — LOUIS DUC D'ANJOU RÉGENT 

15 — JEAN DUC DE BERRI 

i 6 — PHILIPPE DUC DE BOURGONGNE DIT LE HARDI 

17 — CHARLES CONTE DE BLOIS 

18 — JEHAN DE MONTFORT DUC DE BRETAIGNE 

19 — BERTRAND DU GUESCLIN 

20 — JEAN LE MEINGRE MAR. DE BOUCICAULT 

21 — AMURAT EMPK DES TURCZ 

22 — EGIDIO ALBORNOZ GARD. 



(1) Voir d-deTant, page 110. 

(2) Ce pannean tient toote la muraille de la galerie an-dessas de U porte d'entrée. 



PORTRAITS PEINTS DES XIV*, XV*, XVI* ET XVIl' SIÈCLES. 351 



23 — INNOCENT VI PAPE 

24 — GREGOIRE XI PAPE 

25 — CHARLES VI ROY DE FRANCE 

26 — ELISABETZ DE BAVIERRES B^ DE FRANCE 

27 — JEANNE I R^^ DE NAPLES 

28 — LOUIS DUC D'ORLÉANS 

29 — VALENTINE DE MILAN DUC^ssb D'ORLÉANS 

30 — JEHAN DUC DE BOURGONGNE 

31 — BAJAZET I EMP. DES TURCZ 

32 — TAMERLAN VAINQUEUR DE L'ORIENT 

33 — OLIVIER DE CLISSON 

34 — JOHANA II REG. NEAP. 

35 — JEHAN ZISCA 

36 — ...SYRE DE RIEUX ET DE ROCHE... MARESCHAL DE 

FRANCE EN 1403 

2* panneau (24 portraits). 

« Reigne dn roy Charles VU, oommuioe depaig l'aimée 142S jnaqaes & l'an 1461 •. 

37 — CHARLES VII ROY DE FRANCE 

38 — PHILIPPE II (sus ) DUC DE BOURGONG. DICT LE BON 

39 — ARTUS DE BRETAIGNE CONbi-e dE FRANCE 

40 — JEHAN CONTE DE DUNOIS 

41 — POTON DE SAINTRAILLES 

42 — ESTIENNE DE VIGNOLLES DICT LA HIRE 

43 — JEANNE D'ARC DITE LA PUCELLE D'ORLEANS 

44 — TANNEGUI DU CHASTEL 

45 — JEAN DE BUEIL CONTE DE SAN— CERRE AD^i- DE 

FRANCE 

46 — HENRY V ROY D'ANGLETERRE 

47 — JEAN DE THALLEBOT 

48 — COSIMUS MEDICES P® {Pater Patriœ) 

49 — HERCULES I DUC DE FERRARE 

50 — FRANÇOIS SFORCE DUC DE MILAN 

51 — PIERRE D'AUBUSSON GRAND M» DE RHODES 

52 — AMURAT 

53 — MAHOMET II 



352 CHATEAU DE BEAPREGARD. 



54 — CONSTANTIN PALEOLOGUE DERNIER — EMPE. DE 

CONSTANTINOPLE 

55 — JEAN HUNIADES GOUVERNEUR DE HONGRIE 

56 — MATHIAS CORVIN ROY DE HONGRIE 

57 — GEORGES CASTRIOT DICT SCANDERBERG 

58 — ANT^E DE CHABANNES 

59 — RENÉ DUC DE LORAINE 

60 — GUILLAUME CARDINAL DE TOUTEVILLE 

3" panneau (27 portraits). 

a Beigne des roye Charles VIII l'an 1483 finit 1498, et Louis XI reigna en 1461 josqnea 

l'an 1463 » 

61 — LOUIS XI ROY DE FRANCE 

62 — CHARLES DE FRANCE FRÈRE DU ROY LOUIS XI 

63 — CHARLES DUC DE BOURGONGNE 

64 — LE CONESTABLE DE S^ POL 

65 — PHILIPPES DE C^OMINES S" D'ARGENTON 

66 — PAUL II PAPE 

67 — CHARLES VIII ROY' DE FRANCE 

68 — ANNE DE BRETAIGNE — ROYNE DE FRANCE 

69 — GUILLAUME DE BRICONNET, — CARDai- 

70 — GILBERT DE BOURBON CONTE — DE MONTPENSIER 

71 — PIERRE DUC DE BOURBON S. DE BEAU.IEU 

72 — LOUIS DE LUXEMBOURG— COMTE DELIGNY 

73 — PIERRE DE ROHAN M^i- DE GIÉ 

74 — LOUIS DE LA TRIMOUILLE 

75 — JEAN PIC CONTE DE LA MIRANDOLLE 

76 — MAXIMILIAN EMPEREUR 

77 — MARIE HERITIERE DE BOURGONGNE 

78 — HUNRY (sic) VII ROY DANGL— ETERRE 

79 — ALEXANDRE VI PAPE 

80 — CESAR BORGIA 

81 ~ NICOLAS ORSINO CONTE DE PITIGLIANO 

82 — FRANÇOIS DE GONZAGUE MARQUIS DE MANTOUE 

83 — LOUIS* SFORCE USURP— ATEUR DE— MILAN 

84 — HIEROSME SAVANAROLLE 

85 — JEHAN JACQUES TRIVULCE MAR. DE FRANCE 



PORTRAITS PEINTS DES XIV*, XV*, XVI* KT XVII* SIÈCLES. 353 



86 — PIERRE DE MEDICIS 

87 — YVES D'ALÈGRE 



4* panneau (27 portraits). 

c Le idgne dn roy Lonis XII depois l'année 1498 jnsqnes en l'an 1616. » 

88 — LOUIS XII ROY DE FRANGE 

89 — GEORGES CARDINAL D'AMBOISE 

90 — GASTON DE FOIX 

91 — FRANÇOIS DUC DE LONGUEVILLE 

92 — LOUIS D'ARMAGNAC DUC DE NEMOURS 
98 — JACQUES MARESCHAL DE CHABANES 

94 — EBERARD STUART S» DAUBIGNY 

95 — GUILLAUME DE LANGEY S» DU BELLAY (tie) 

96 — ROBERT DE LA — MARK MAR. — DE FRANCE 

97 — MATHIEU LANGY — CARDINAL DE GURENSÉE 

98 — JULES II 

99 — MATHIEU SCHINER — CARDai- DE SION 

100 — FERDINAND D'ARAGON 

101 — ISABELLE DE CASTILLE 

102 — JEANNE DESPAGNE DICTE LA FOLLE 

103 — C0N8ALVE FERDINAND DICT LE GRANT CAPITAN 

104 — BERTELEMY DALVIANE 

105 — PROSPERE COLONNE 

106 — LE CARDINAL XIMENES 

107 — CRISTOFLE COLOMB 

108 — AMERIC VESPUSIO 

109 — ALFONCE DUC DE FERRARE 

110 — EMANUEL ROY DE PORTUGAL 

111 — ALFONSE D'ALBUQUERQUE V. ROY DES INDES 

112 — [ANONYME {Turc)] 

113 — SELIM I 

114 — HUGUES DE MONCADE VICE ROY DE NAPLES 



23 



354 CHATEAU DE BEAUREGARD. 

5® panneau (33 portraits). 

€ Suite (tic) du reigne dn roy François premier depuis Tannée 1515 jnsqnes en Tan 1547 v 

115 — FRANÇOIS EOY DE FRANCE 

116 — LOUISE DE SAVOYE MERE DU ROY 

117 — FRANÇOIS DAUFIN 

118 — CHARLES DE BOURBON PREMIER DUC DE VEN- 

DOSME 

119 — FRANÇOIS DE BOURBON CONTE D'ANGUIEN 

120 — CHARLES DE BOURBON — CONbi-e DE FRANCE 

121 — CLAUDE DE GUISE I" DUC 

122 — ODET DE FOIX — SEIGNEUR DE LAUTREC 

123 — LE CHEVALIER BAI ART 

124 — ANTHOINE DE CREQUY — S» DE PONTDORMI 

125 — GUILLAUME GOUFFIER S'' DE BONNIVET AD"- DE 

FRANCE 

126 — ANTOINE CARDINAL PRAT 

127 — FLORIMOND ROBERTET SEC. D'ESTAT 

128 — JEHAN CARDAI- pu BELLAY 

129 — FRANÇOIS CARDINAL DE TOURNON 

130 — THÉODORE TRIVULCE — MAR. DE FRANCE 

131 — PHILIPPES DE VILLIERS DE — L'ISLE-ADAM GRAN»- 

MB DE — RHODES 

132 — CHARLES V EMPEREUR 

133 — LEON X PAPE 

134 — CliÉMENT VII PAPE 

135 — PAUL III PAPE 

136 — HENRY VHI ROY D'ANGLETERRE 

137 — ANNE DE BOLLEIN REYNE D'ANGL^e 

138 — THOMAS MORUS 

139 — THOMAS WOLSEY CARD. D'YORK 

140 — GUSTAVE ROY DE SUEDE 

141 — SIGISMONDO PRIMO RE DI POLONIA 

142 — MAURICE ESLECTEUR DE SAXE 

143 — SOLIMAN II 

144 — ARIADEN F. BARBEROUSSE 

145 — [ANONYME] 



PORTKAITS PEINTS DES XIV*, XV*, XVI* ET XVTI* SI%OLES. 355 



146 — ALEXANDBE DE MEDICIS 

147 — JEAN FEDERIC DUC DE SAXE 

6* panneau (9 portraits). 

c Beigne de FMnçois premier » 

148 — ALEXANDER FARNÊSE CARDINAL 

149 — FERDINAND DE ALARCON 

150 — MARC ANTOINE COLONNE 

151 — FERDINAND FRANÇOIS PESCAIRE M» D'AVALOS 

152 — ALFONSE D'AVALOS M» DU GUAST 

153 — DON PEDRE DE TOLEDE VICE-ROY DE NAPLES 

154 — LE CARDINAL DE BOURBON, LOUIS 

155 — JEAN LOUIS CONTE DE FIESQUE 

156 — ANTOINE DE LEVA 

7* panneau (36 portraits). 

« [Reigoe] dn loy Heoiy II commancé depuis l'année 1647 josqnes l'an 1669. v 

157 — DON CRISTOVAL DE MORE 

158 — FERDINAND DE GONZAGUE 

159 — GEORGIUS MARTINUSIUS EPIS™ VARADINUS CARD^ 

160 — PIERRE ERNEST CONTE DE MANSFELD 

161 — ANDRÉ DORIA 

162 — FRANÇOIS PISARRE 

163 — HENRI II ROY DE FRANCE 

164 — DIANE DE POITIERS 

165 — JEHAN DE BOURBON DUC D'ANGUIEN 

166 — ANTHOINE DE BOURBON ROY DE NAVARRE 

167 — JEANNE D'ALBRET ROY^e — DE — NAVARRE 

168 — GABRIEL CONTE DE MONTGOMERY 

169 — ANNE DE MONTMORENCY CON» DE FRANCE 

170 — FRANÇOIS DUC DE GUISE 

171 — JACQUES DALBON MAR. DE S^ ANDRÉ 

172 — CHARLES DE COSSÉ MAR"- DE— BRISSAC 

173 — JEHAN D'ESTRÉ» GRAND M« DE L'ART— ILLERIE 

174 — LE M^ DE TERMES 



356 CHATEAU DE BEA.UBBQARD. 



175 — LUDOVIC DE BIRAGUE 

176 — LE MAR"- DE MONTLUC 

177 — FRANÇOIS RABELAIS 

178 — JULES III PAPE 

179 — FERDINAND D'AUSTRICHE 

180 — ALBERT MARQUIS DE BRANDE— BOURG 

181 — PHILIPPES ARCHIDUC DÀ—USTRICHE— ROY— DES- 

PAGNE 

182 — PRINCIPE DON CARLOS 

183 — EMANUEL PHILBERT DUC DE— SAVOYE 

184 — MARIE ROYNE DANGLETERRE 

185 — FERDINAND ALV ARES DE TOLEDE DUC D'ALBE 

186 — LE CONTE DEGMONT 

187 — COSME DE MEDICIS G» DUC DE TOSCANE 

188 — JEHAN JACQUES DE MEDICIS MARQUIS DE MA- 

RIGNAN 

189 — ANTHOINE PERBNOT— CARD"- DE— GRANVELLE 

190 — HIPPOLITE D'EST 

191 — PIERRE STROSSY MAR^i- 

192 — LEON STROSSY PRIEUR DE CAPOUE 

8" panneau (24 portraits). 

« Oharlea IX régna en 1660 josques en 1574. Ttençois II l'an 1569. v 

193 — FRANÇOIS II ROY DE FRANCE 

194 — CATHERINE DE MEDICIS ROYNE REGENTE DE 

FRANCE 

195 — ALA.RIE STUART Rne D'ESCOSSE 

196 — CHARLES— IX ROY DE— FRANCE 

197 — LOUIS DE BOURBON PRINCE DE— CONDÉ 

198 — JACQUES DE SAVOYE DUC DE NEMOURS 

199 — CHARLES CARDINAL— DE LORRAINE 

200 - CLAUDE DUC D'AUMALE 

201 — FRANÇOIS DE MONTMORENCY— MAR^i- DE FRANCE 

202 — GASPARD DE COLLIGNY ADM^i-— DE CHASTILLON 

203 — ODET DE COLLIGNY CARD. DE— CHASTILLON 

204 — FRANÇOIS DE COLLIGNY S»— DANDELOT 



PORTRAITS PEINTS DBS XIV*, XV®, XVl' RT XVII* SIÈCLES. 357 



205 — GASPAED DE SAUX— M"- DE TAVANNES 

206 — MICHEL DE LHOSPITAL— CHAN»» DE FRANCE 

207 — SEBASTIEN DE LUXEMBOURG— VICONTE DE MARTI- 

GUES 

208 — GREGOIRE XIII 

209 — MAXIMILIEN II EMPEREUR 

210 — SIGISMONDO RE DI POLOGNA 

211 — SELIM II 

212 — JEHAN DE VALETTE GRAND M= DE MALTE 

213 — DON JUAN D'AUSTRTA 

214 — RUI GOMBS DI SILVA 

215 — LE CONTE DE SERINI 

216 — SÉBASTIEN VENIER 

9* panneau (24 portraits). 

a B^ne dn roy Henry III dopais l'année 1574 jnsques à l'an 1589. « 

217 — HENRY III ROY DE FRANCE ET DE POLOGNE 

218 — FRANÇOIS DE FRANCE DUC D'ANJOU 

219 — HENRY DE BOURBON PRINCE DE CONDÉ 

220 — CHARLES CARDINAL DE BOURBON NOMMÉ PAR LA 

LIGUE CHARLES LK 

221 — HENRY DE LORRAINE DUC DE GUISE 

222 — LOUIS CARDINAL DE GUYSE 

223 — ANNE DUC DE JOYEUSE 

224 — BERNARD DE LA VALETTE — ADM^- DE FRANCE 

225 — JEAN LOUIS DE LAVALETTE 

226 — RENÉ CARD. DE BIRAGUE 

227 — TIMOLEON DE COSSÉ CONTE DE BRISSAO 

228 — JACQUES DE GOVION MAR^i- DE MATIGNON 

229 — LOUIS DE CLERMONT D'AMBOISE SIEUR DE BUSSY 

230 — ROGER DE BELLEGARDE GRAND ESUUYER DE 

FRANCE 

231 — PHILIPPBS STROSSY 

232 — SIXTE V PAPE 

233 — SEBASTIEN ROY DE PORTUGAL 

234 — ESTIENNE BATORY ROY DE POLOGNE 



358 CHATEA.U DK BEA.UBEGABD. 



235 — GUILLAUME PEINCE D'ORANGE 

236 — ROBERT DUDLEY DE LYCESTRE GOUVERNEUR DES 

PROVINCES DES PAYS-BAS 

237 — ZOMOSKI CHAN. DE POLOGNE 

238 — CHRISTOPLE DE MONDRAGON 

239 — LOUIS CARDINAL D'EST 

240 — FRANÇOIS DRAK VIS ADMIRAL DANGkb 

10* panneau (24 portraits). 

d Suite da reigne Henry le Orand commancé depuis l'an 1589 jusque l'an 1610. » 

241 — LE DUC DE LERME 

242 — LE CONTE DE FUENTES 

243 — FERDINAND DE MEDICIS — DUC DE TOSCANE 

244 — BETHLEM GABON PRINCE DE TRANSYLVANIE 

245 — PAOLO DE VENETIA 

246 — ALEXANDRE FARNESE DUO DE PAR. 

247 — LOUIS DE GONZAGUE DUC DE NEVERS 

248 — CHARLES DE GONZA»ue 

249 — CHARLES EMANUEL DE — SAVOYE DUC DE 

NEMOURS 

250 — LE CONTE D'ESSEX 

251 — LE MILHOR CECILE — SEC D'ESTAT D'ÀNG»» 

252 — LE MILHOR SALLEBY G° TRES. D'ANG™ 

253 — ELISABETH ROYNE DANG^^ 

254 — JACQUES ROY DANG»» ET D'ESCOSSE 

255 — HENRY PRINCE DE GALES 

256 — PHLES EMANUEL DE LORRAINE DUC— DE MERCŒUR 

257 — CLEMENT VIII PAPE 

258 — FRANCISCUS TOLETUS CARDi- 

259 — FRANÇOIS DE COLIGNY SIEUR DE CHASTILLON 

260 — LAMIRAL DE VILLARS 

261 — CHARLES DE LORRAINE DUC DE MAYENNE 

262 — LE CARDIN. DU PERRON 

263 — ARMAND DOSSAT CARD. 

264 — HENRI DE MONTMORENCY CONbi-» djj fraNCE 



PORTRAITS PEINTS DES XIV®, XV*, XVI*' ET XVII* SIÈCLES. 359 



11® panneau (1) (21 portraits). 

<£ Reigne de Henri IV. » 

265 — MONSii DE BEAULIEU 

266 — MONS» DE REVOL 

267 — MONS» DE FRESNE FORGET 

268 — PONTCHARTRAIN PHELIPEAUX 

269 — CHANBR DE CHEVERNY 

270 — M» DO 

271 — CHANEK DE BELIEVRE 

272 — M» DE VILLEROY 

273 — CHANB» DE SILLERY 

274 — DUC DE SULLY 

275 — DUC DANGOULESME 

276 — HENRI IV 

277 — MARAi" DAUMONT 

278 — MARAi- DE BIRON PÈRE 

279 — MAR^i- DE BOUILLON DUC 

280 — MARAi- DE BIRON DUC 

281 — MARAi- DE DIGUIERES 

282 — MAR"- DORNANO 

283 — PRESIDENT JEANNIN 

284 — MONS» DE — LA NOUE 

285 — ST LUC 

286 — S» DE GIVRY 

287 — MONSR DE HUMIERES 

12* panneau (24 portraits). 

u Suite dn leignedn 107 Louis XIII dn non depnis 1610 jusque l'année 1643, » 

288 — LE CONTE DE BUCQUOY 

289 — HENRY CONTE DE PAPENHBIM 



(1) Ceci n'est point an panneau, comme les précédents, d'un seul tenant. CTest une réunion 
de portraits entourant le portrait en pied d*Henri IV sur la cheminée. Nous les donnons 
en commençant par la droite, comme pour les autres, auivant Tordre de M. Ardier. 



360 CHATEAU DE BEAURE6ARD. 



290 — JOHANNE DE BARNAWELD 

291 — LE CONi''' PICOLOMINI 

292 — LE CONTE DOLIVARES 

293 — LE DUC DE BUKINKAN 

294 — AMBROSIO SPINOLA 

295 — LE CONTE DE TILLY 

296 — ALBERT WALENSTEIN DUC DE FRIDLAND 

297 — HENRY PRINCE DORANG. 

298 — MAURICE PRINCE DORANGE 

299 — BERNARD DUC DE VAYMAR ET DE SAXE 

300 — LE MARE^i' DE T0IRA8 

301 — HENRI MARAi- pg SCHONBERG 

302 — HENRY DUC DE MONT — MORENCY MAR"' DE 

FRANCE 

303 — CHARLES DUC ET MAR. DE— CREQUY 

304 — LE CTB DE — HAROOURT 

305 — LE MARAL DE CHASTILLON 

306 — GARD"- DUO DE RICHELIEU 

307 — FRANÇOIS UAR^ DE BASSOMPIERRE 

308 — HENRY DUC DE ROHAN 

309 — HENRY DE LORRAINE— DUC DE MAYENNE 

310 — LE MARE^i- DANCRE 

311 — LE CONBi-» DE LUYNE8 



13* panneau (16 portraits). 

« Beigne de Loais XIII dit le Joste depnis l'année 1620. > 

312 — LOUIS XIII 

313 — JULES MAZARIN 

314 — MATHIEU MOLE 

315 — TAAB.^ DE LA MEILLERAYE 

316 — ISABEL CLARA EUGENIA INFANTE DESPAGNE 

317 — GUSTAVE ADOLF ROY DE SUEDE 

318 — FERDINAND II EMPEREUR 

319 — HENRY DE BOURBON PRINCE DE CONDÉ 

320 — LOUIS DE BOURBON CONTE DE BOISSONS 



POBTRAITS PEIKT8 DES XIV*, XV*, XVI* ET XVH* SIÈCLES. 361 



321 — URBAIN 8 PAPE 

322 — PHILIPPE ROY D'ESPAGNE 

323 — VICTOR AMEDÉE DUO DE SAVOYE 

324 — CHARLES I DANGLETERRE 

325 — MARIE DE MEDICIS 

326 — ANNE DAUTRICHE 

327 — GASTON DUC DORLEANS — FRERE — UNIQUE DU — 

ROY 



CHATEAU D'AZAY-LE-RIDEAU 



CATALOGUE SOMMAIRE DE QUELQUES PORTRAITS peints CONSERVÉS 

AU CHATEAU (1). 

1 — Leonora Galigaï maréchale d'Ancre 

(Salle de billard) 

2 — - Anne d'Autriche, reine de France (1616) 

{Chambre n'' 13) 

3 — Anne de Bretagne (voy. Louis XII) 

3 — Catherine de Médicis 

{Salon du rez-de-^Iiaussée) 

4 — Charles VII 

{Salon du rez-de-chaussée) 

5 — [Charles IX] 

{Chambre de iP* la M^ de Biencourt) 

6 — Charles IX (2) 

{Salon du rez-de-chaussée) 

7 — Claude reine de France 

{Salon du rez-de-chaussée) 

8 — Elisabeth d'Autriche reine de France (3) 

{Salon du rez-de- cliaussée) 



(1) Le nombre des portraits conservés à Azay est très considérable ; mais les portraits du 
xvi* siècle sont en petite majorité. Il y en a relativement peu de très bons. 

(2) Ce portrait, publié en photographie dans V Album de VExpotition rétrospective det 
JSeaitX'Artt de Tour» (Tours, Qeorget-Joubert, 1873, in-fol.), est attribué à Antonio Moro. 
Ce doit être le portrait du duc d'Alençon, et non pas celui de Charles IX. 

(3) Çq portrait a été baptisé du nom de Marie Stuart 



PEINTURES DES XVI® ET XVll® SIÈCLES. 363 

9 — François II roi de France 

( Chambre de M"^ la M^ de Biencourt) 

10 — Henri II (Equestre) 

{Salon du rez-de-chaussée) 

11 — Henri III 

{Salon du rez-de-chaussée) 

12 — Henri VIII, Roi d'Angleterre 

{Salon du rez-de^cliaussée) 

13 — Louis XI 

{Chambre de iP* la M^ de Biencourt) 

14 — Louis XII et Anne de Bretagne 

{Salon du rez-de-chaussée) 

15 _ M'^ de Malevirade (1) 

(Chambre n^ 9) 

16 — Anne, connétable de Montmorency (2) 

{Salon du rez-de-chaussée) 

17 — Guillaume de Montmorency (3) 

{SaUe de billard) 

18 — Laure de Noves (?) 

{Salle à manger) 



(1) Ce portrait a été baptisé du nom de Cerrantès Saavedra, raa:ear de Don Quichotte. 
C'est bien le portrait de notre recneil H, portant le nom de M. de Malevirade, et point du 
tout Cervantes. 

(2) Ce portrait est de face à mi-corps ; le connétable est coiffé d*une toque noire. Il y a 
aussi un autre portrait du même personnage qui est une peinture sur émail, publiée dans 
V Album de VExpoiiHon rétrospective, 

(3) C'est une copie du type gravé par Picart en 1622 avec les vers gothiques, et dont l'o- 
riginal est au Louvre : 

Lo baron de Montmorency 
Nommé Guillaume près ainHi 
Qu'est cy pourtraict Tan mil en date 
Cinq centz vingt et cinq pour bon acte 
Rediffya ce temple oy. 



3S4 CHATEAU d'aZAY-LB-RIDBAU. 



19 — Louis de St Gelais Lansac dit de Lezigium 

( Chambre n° 9) 

20 — François de Scëpeanx, maréchal de Vieille ville 

(Chambre n? 9) 



ÉTRANGER 



THREE HUNDRED FRENCH PORTRAITS 

BSPBBBSKTJKO 

PER80NAGES OF THE COURTS OF 

FRANCIS I, HENRY II, AND FRANCIS II 

By CLOUET 



AUTO-LITHOGRAPHED FROM THE ORIGINALS AT CASTLE-HOWARD YORKSHIRK 

BT 

lK>rd Ronald GOWER 

{Lùndrt9 Sampion and C* 1876) (1) 



1 — Le gran Boy françois 
(manque le n^ 2 ?) 

3 — Le fea Boy François premier 

4 — Le feu Boy Henry 

5 — feu monsieur le dauphin François 

6 — Le roy françois segond 

7 — Le feu roi françois 2* estant d'auphin 

8 — Monseigneur dangoulesme filz du Boy françois 

9 — Monseigneur d'Amgoulesme filz du Boy françois 

10 — Monsieur d*Orleans filz du Boi François 

11 — Monseigneur le daulfin filz du Boy françois 

12 — La reyne Madellaine d'Escoce 

13 — Charles Maximilian duc d'Orléans en Teage de deux ans Tan 1552 

au mois de Juing 



(1) Voir ci-deyant, page 106. 



3*>6 Portraits de caîhxe-howabd. (goweb. vol. i. 



14 — MoDsienr d^Amgoiilesme filzdnSoifnnçob 

15 — Monsieur d'Orléans filz da Boi François 

16 — Marie rojne d^Escosse en Teage de nenf ans et six mois Tan 1552 

an mois de Juillet 

17 — Madam de Scavoie (écritare du XTm^ siècle ?) 

18 — L*im£ante de Portugal fille de la reine Léooor 

19 — La fea roine de Navare Margnerite 

20 — Le roy beniy de Navarre 

21 — La rojme Jehannede Navarre 

22 — Le roy heniy de Navarre 

23 — La roine Jhanne («û;)deNavare petite 

24 — Le Boy de Navarre benry 

25 — le fn roy du navare henri 

26 — La royne Leonor 

27 — La royne Leonor 

28 — Francoys dauphin de france en Teage de huict ans et cinq mois an 

mois de Juillet Fan 1552 

29 — Madame de Savoyt estant fille 

30 — Madame de Savoye estant mad™" Marguerite 

31 — Mad°^ Elizabet Royne d'Espaigne 14 ans 

32 — feu Mons'^ de Quise duc Claude grau père 

33 — Amdelot 

34 — Mo' le cardinal de Loreine 

35 — Tamiral 

36 — le roi francois 

37 — madame d'Amdelot 

38 — Mons' le conestable 

39 — Madame de Yalemtinois 

40 — Le vidasme de Chartres le jeune 

41 — Le feu vidame de Chartres 

42 — Le feu vidasme de Chartres 

43 — Mons' de Bendan 

44 — Mons' de St Gelais 

45 — Cardinal Strossi le jeune 

46 — Ma**"® de Chateaubrun 

47 — Le s' d'Escars le Père 

48 — » MBd«*de Luce 

49 — Viconte Brezé 



CRAYONS DES XVI* ET XVn* SIÈCLES. 367 



50 — Lois mons' de nevers 1534 

51 — Le sîenr de Mesieres 

52 — La princesse de la Boche Sarion de Montigent 

53 — Mons' d'Anguien 

54 — Mad^® de Pont antre et Cancon 

55 — Le s' de Vandemont 

56 — Madame la Grand 

57 — Premier escnyer Pommerenl 

58 — Mad°»* de la Trimonlle 

59 — Mons' le Prince de la Boche Snrion 

60 — Madame de Caderonse 

61 — Pied du fou 

62 — Ma"® La Bourdesiere 

63 — Bonneval 

64 — Dona beatrix Pacheco 

65 — Catelot 

66 — Donne Beatris contesse d'amtremont 

67 — Le s' de Seneterre 

68 — Madame de Roiam 

69 — mon' d'amdonim 

70 — Madame d'Estampes 

71 — Le chevalier d'Ambre 

72 — Madame d'Ampiarre 

73 — Le cardinal Baroys 

74 — la comtesse de More 

75 — Mons" de Martignes 

76 — La gran senechalle 

77 — Madame de Bouillon de Bresé 

78 — feu Mons'^le cardinal.de Bourbon 

79 — La comtesse d'Amtremont 

80 — le visconte de Turaine gran père 

81 — Madame de Savoie 

82 — Mons' le maréchal de la Marche 

83 — Mad°^« duzebs 

84 — Ghastaingneraye 

85 — Madame de Grammont 

86 — Le maréchal Strossy jeune 

87 — Madame d'Estampes fille 



368 PORTRAITS DK CASTLB-HOWARD. (gOWRR. VOL. I.) 



88 — Mon* d'estampes 

89 — Madame d'Assignj la vielle 

90 — Mons^de Guise le Père estant jeune 

91 — Madame de May Sinfid 

92 — Thonin. 

93 — Lucrèce, depuis mad"^ d'Arminyiliers 

94 — Mons' de Yaademont 

95 — Tadmiralle de Brion 

96 — Le cardinal d'amboise archevesque de Bonen 

97 — Mad™^ la marecballe de Brene {sic) 

98 — Le Légat dn Frat 

99 — Ma^^ de Maci a presaint madame de Pomt de la Hante de 

Magdelainne...(?) 

100 — Mons^ Dampierre le Père 

101 — La m&reschalle de S^ Amdré 

102 — Mons' de Limoges frère de mons' le conestable Montmorency 

103 — Madamoiselle Gardelan 

104 «— * Le maréchal Chabanes 

105 — madame de Miolan 

106 — Brasac depuis marichal 

107 — Mad™ Canis 

108 — Le fen conte de Senserre aysné du dernier mort 

109 — Mad"» de Lestrange 

110 — S' André le jeune 

111 — La Baillive de Gam 

112 — M'^ levesque de Tours frère dn prevos de Paris La Barre 

113 — Madame de Neubourc 

114 — Mons' Darfé 

115 — Mad^^ du (ïoguier i 

116 — Le s^ de Tais 

117 — Madame de Mompancier 

118 — Mons^ de tais 

119 — Mad°**^ la gran de Beaune 

120 — Le s' de tais 

121 — Mad°**^ la doiriere de Miolan 

122 — Mom" de Liz 

123 — La doiriere de Miolan {bis) 

124 — Loys mons' de Nevers 



CRAYONS DES XVI* BT XVII* SIÈOLTBS. 369 



125 — Mad™ de lestrango 

126 — Anonyme 1521 (Maximilien) 

127 — la fen rojne de Navarre Marguerite 

128 — Le s' de lanone 

129 — Madame de Roy 

130 — Mons' de Listénai 

131 — Madame de lestrange 

132 — le marqnis de Saluse Ghibriel 

133 — Tnteville 

134 — fen mons' le daafin fiz du roy François 

135 — La royne Leonor 

136 — monsieur de Chateanbriam 

137 — La marquise de Nesle 

138 — Darive? ou Domine? 

139 — Madame de la Bocbepot 

140 — Le conte Tonerre 

141 — Madame davaugour 

142 — monsieur de nevers le père de madame de Nevers 

143 — ^ Madame la grande s^ Boire (1) 

144 — Mons' de Guise le gran Père 

145 — Madame la marquise de rotelim 

146 — Mons' de S* Poul 

147 — Chasteineraye a présent mad"^ dampierre 

148 — Mons' de Nevers le père quand il estoit jeune 

149 — Mad"* de Monlor 

150 — M' de Tavannes oncle du mareschal de Ta vannes 



(1) Voirie portrait peint, n^lSé, an Lonire. 



24 



370 PORTBAITS DE CASTLE-HOWARD. (gOWU. TOL. II.} 



Ronald-Gower. — Tom. U. 

Le conte de Jleme (^i> filz aisnë du Bor de XaTarre (1) 

151 — madame Tamiralle de Briom 

152 — Leslen de Poix 

153 — Çapata 

154 — La ferté 

155 — la nourrice ? 

156 — Mons^ de S^ Panl 

157 — Madame de Yendosme d^alanson 

158 — Mons' desparaat 

159 — La comtesse de Yerhis 

160 -— fea Mons*" de Pienne 

161 — Mad^ de Yamdofime 1 esnëe 

162 — Le s' Lixanmond, on Liranmond 

163 — le feuvidame de Chartres 

164 — levesqne Condon 

165 — iladame de Ferrare 

166 — Mons"" [de] Mouchy 

167 — Bonneval 

168 — Horsonier 

169 — madame de Scavoie 

170 — Prince delà Roche Sarion 

171 — Mad"®de Yendosme l'aisnëe 

172 — Mons*" de Martigues l'esnée 

173 _ Uban (2) 

174 — Madame du Parcq 

175 — MonsMeGié (174 double) 

175 — Anonyme 

176 — Le s' de Coîngneres 

177 — Madame d'Aubicrni 

178 — le s' de Lescu 

179 — Mad°»Ma marechalle de Brene 



(1) Ce portrait placé en tête du volume n'a pas de n». 

(2) Voir Marot, M"» d'Haban. 



CKAYONS DKS XVI« BT XVII* SIÈCLES. 371 



180 — Mons' dambmn depuis cardinal de Tournon 

181 — Bonneval 

182 — Mons' le conte de Tende le Père 

183 — la contesse de Vignoris 

184 — le grant mestre de Boisi 

185 *— anonyme femme 

186 — Triboulet 

187 — Madame de Lantrec 

188 — Mons' d'Uzebs 

189 — Madame du Yigeam 

190 — Le marquis de Nelle 

191 — Mad°^« de Jernac 

192 — Boisy jeune 

193 — Donne Anne Mamrique 

194 — Mons' le Mar*^ de Brissac 

195 — La marquise de Botelin 

196 — Mons' le maréchal de Brissac 

197 — Madame de Suze 

198 — Maréchal d'Anebaud 

199 — Madame de Scavoie estamt petite 

200 — 1553. Mons' de le Bourdesere 

201 — Mad"* de Martigues de Lautrec 

202 — Mons' de Barbesieus 

203 — Monchenu 

204 — Mons' de Brosse un des gouverneurs de Mous' le daufin 

205 — Madame de Canaples 

206 — le comte de Samcerre le bègue 

207 — Mad°*" d'estampes 

208 — Mons*' de Grammon 

209 — Madame Tamiralle de Briom 

210 — Mons' de la Bourgonniere 

211 — Madame de Castelper» 

212 — Monsieur de Voldemont 

213 — Le mareschal Montijen 

214 — Le Grefier 

215 — Monsieur de S* Pol 

216 — Le s' Janlis l'aisné 

217 — Le grant escuyer Galliot 



372 PORTRAITS DE 0A8TLE-H0WARD. (gOWER. VOL. n.) 



218 — Mens' de Hamieres laisné 

219 — Mens' de Laval 

220 — Mens' de Scandale 

221 — Le s' de BouUe (sic) Fontaine 

222 — Mons^de Marmoutîer 

223 — Mons' le gran maistre de Montmorency 

224 — Le Protenotaîre Monmoreaa 

225 — Briande 

226 — Chandin 

227 — Mons'' de Gordea 

228 — Mons'le conestable jenne 

229 — Mons' le Gran 

230 — Monsienr de S^ Yalier le père de la grant senechalle 

231 — Mons' d'Albanie 

232 — Mons^ de Constance frère da mareschal de Brissac 

233 — Marqui de Salace qai monra an voyages de Naples 

234 — le s' S' Marceau 

235 — Bonnivet 

236 — le grant escuyer Gallot 

237 — Madame de Loznm 

238 — femme anonyme 

Da n^ 238 inclns jasqa'aa n° 301 inclus, sont les anonymes. (Voyez 
ci-après, page 382.) 



CRAYONS DES XVI* ET XVH* SIÈCLES. 373 



Ronald-Gower. — Tom. I. 

Liste rectifiée. 

1 — François I" 

3 — François I^ 

4 — Henri II 

5 — François de Valois-Angoulême, danphin de France — 1536 

6 — François II, roi de France 

7 — François II, roi de France 

8 — Charles de Valois-Angoulême, dnc d'Orléans — 1545 (enfant) 

9 — Le même (enfant) 

10 — Henri II (enfant) 

11 — François de Valois-Angoulême, dauphin de France — 1536 

12 — Madeleine, reine d'Ecosse (enfant) 

13 — Charles IX (2 ans) 

14 — Charles de Valois-Angoulême, duc d'Orléans — 1545 

15 — Le même (jeune homme) (1) 

16 — Marie Stuart, reine de France et d'Ecosse 

17 — Marguerite de France, duchesse de Savoie 

18 — Marie infante de Portugal, morte sans alliance 

19 — Marguerite de Valois-Angoulême, reine de Navarre 

20 — Henry d'Albret, roi de Navarre 

21 — Jeanne d'Albret 

22 — Henry d'Albret, roi de Navarre 

23 — Jeanne d'Albret (enfant) 

24 — Henry d'Albret, roi de Navarre 

25 — Henry d'Albret, roi de Navarre 

26 — Eléonore d'Autriche, reine de France 

27 — La même (très douteux) 

28 — François II, roi de France 

29 — Marguerite, duchesse de Savoie 

30 — La même 

31 — Elisabeth de France, reine d'Espagne 



(1) Ta Bibliothèque nationale possède ce portrait dans le recaeilNe 22, fol. 3. 



374 PORTRAITS DE CASTLB-HOWARD. (GOWER. VOL. I.) 



32 — Glande de Lorraine^ I^ dacde Guise 

33 — François de Coligny, sieur d*Andelot 

34 — Charles, cardinal de Lorraine (1) 

35 — Graspard de Coligny 

36 — François I" 

37 — Anne de Salm, dame de Coligny- Andelot? 

38 — Anne, duc de Montmorency 

39 — Diane de Poitiers, duchesse de Yalentinoîs 

40 — François de Vendôme, prince de Chabannois (2) 

41 — François de Vendôme (id.) 

42 — Le même 

43 — Charles de la Bochefoucanld, comte de Bandan 

44 — Mellin de S' Gellais (3) 

45 — Laurent, cardinal Strozzi 

46 — Claude de Beaune, duchesse de Raannois (4) 

47 — Jacques de Përusse d^Escars (?) 

48 — Anne de Fisseleu, baronne de Lucé (5) 

49 — Arthur de Maillé, vicomte de Brezé (6) 

50 — Anonyme (7) 

51 — Nicolas d* Anjou, marquis de Mezières 

52 — Philippe de Montespedon, princesse de La Boche-sur-Ton 

53 — Jean de Bourbon, comte d'Enghien (8) 

54 — Anonyme femme de 1535 environ 



(1) C*e8t le portrait que contient le recneîl Me 3, vol. 3, de la Bibliothèque des Art»-ei- 
Métiers, sous le n» 16. 

(2) M. Bonald-Gower fait de ce personnage, Jean de Ferriéres, seigneur de Malignj. 

(3^ G*est le poète Mellin de Saint- Gellais et non Louis de Saint-Gelais de Lansac, selon 
M. Bonald-Gower. Cf. à ce sujet le portrait du poète dans la Chronologie collée et dans 
Thevet. 

(4) Voir le portrait peint no 126 du Musée du Louvre. Il faut lire Chftteaubrun dans la liste 
de M. Gower, et non Chateaubriand, comme lui. 

(5) M. Gower en fait Jeanne de Coesmes, princesse de Conti| ce que dément la gravure de 
Thomas de Leu. 

(6) M. Gower en fait Louis de Brezé, mari de Diane de Poitiers. 

(7) La date de 15S4 que porte ce dessin indique suffisamment Terreur de M. Gower, qui 
en fait Louis de Gonzagne, duc de Nerers. Ce ne doit point être non plus François de 
Clères. 

(8) M. Gower en fait François de Bourbon, comte d'Enghien, vainqueur de CerisoUes. C^est 
Jean, comte d*Enghien, dont Th. de Leu a laissé un portrait. 



CRAYONS DES XVI® ET XVH* SIÈCLES. 375 



55 — Charles I de Cossé, maréchal de Brissac (1) 

56 — Clande de Beaune, dachesse de Boannois (2) 

57 — Robert de Pommereul 

58 — Anne de Laval, dame de la Trëmoille 

59 — Charles de Bourbon, prince de La, Roche-sur- Yen 

60 — N"* de Caderoasse (d'Ancezune?) 

61 — René de Pny du Fou 

62 — Françoise Robertet, dame Babou de la Bourdaisière 

63 — Renée, dame de Bonneval 

64 — Béatrix Pacheco, comtesse d'Entremont et Montbel (3) 

65 — Catelot (Folle de la reine) 

66 — Béatrix Pacheco, comtesse d'Entremont et Montbel 

67 — François de S' Nectaire ou Senneterre 

68 — Louise de Coetîvy, baronne de Royan, dame de La Trémoille? (4) 

69 — Paul d'Andouins de Louvigny 

70 — Anne de PisseleUy duchesse d'Etampes (5) 

71 — François de Voisins, chevalier d'Ambres (sénéchal de Rhodes) 

72 — Jeanne de Vîvonne La Chasteigneraie, baronne de Dampierre 

73 — Jean Barrois, ambassadeur 

74 — Hélène de Rohan, comtesse de Maure ? (6) 

75 — Sébastien de Luxembourg, vicomte de Martigues, et depuis duc de 

Penthîèvre 

76 — Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois (7) 

77 — Françoise de Brezé-Maulevrier, duchesse de Bouillon (8) 



(1) M. Gower en fait, d'après la lettre qui doit être fausse, M. de Vaademont, ce qui n'est 
pas ; on s'en convaincra en comparant ce portrait an n» 94 qui est bien M. de Vaudemont, 
depuis gravé dans Thevet. Nous pensons que c'est Brisrac. Voj. même ouvrage, fol. 106. 

(2) M. Qower en fait la grand sénéchale. Ce terme de M, le Grand ne se donnait qu'au 
grand écuyer. De plus, la grand sénéchale était Diane de Poitiers, et non madame de Cha- 
teaubriand. 

(3) C'est la belle-mère, et non la femme de Gaspard de Colignj, selon Terreur de 
M. Gower. 

(4) Selon M. Gower, ce serait Madeleine de Luxembourg, dame de Royan La Trémoille 7 
(6) M. Gower en fait Anne de Rottelin [sic), femme de Claude d'Estampes, sieur de la 

Ferté-lmbault, ce qui est faux. 

(6) M. GK>wer dit simplement Moret ou Sainte-Maure, ce qui est une indication erronée. 

(7) M. Gower dit Madame de Chateaubriand, comme ci- devant n^ 56. C'est Diane de Poi- 
tiers, grand sénéchale de Normandie. 

(5) MaiUi'Brezéy dit M. Gower. Cette indication est erronée. Cette dame était fille de 
Diane de Poitiers et était de la famille de Maulevrier-Brezé, et non de celle de Maillé. 



376 PORTRAITS DE OASTLB-HOWARD. (gOWBR. VOL. I.) 



78 — Charles II, cardinal de Bourbon (1) 

79 — Béatrix Pacheco d'Ascalona, comtesse d'Entremont 

80 — François II de La Tour, vicomte de Turenne 

81 — Marguerite, duchesse de Savoie 

82 — Robert IV de La Marck, duc de Bouillon 

83 — Jeanne de Grenouillac, d*abord dame d'Uzès, puis comtesse 

Bhingrave 

84 — François de Vîvonne La Chasteigneraye 

85 — Claire de Gramont, dame d'Aster de Gramont (2) 

86 — Pierre Strozzi, sieur d'Epernay 

87 — Anne de Fisseleu, duchesse d*Etampes (3) 

88 — Jean IV de Brosse, duc d'Etampes, son mari (4) 

89 — Anne de Montejean, dame d'Acigné? (5) 

90 — François de Lorraine, duc de Guise 

91 — Madame de Moy Saint-Phale de Vaudray 

92 — Thonin (6) 

93 — Lucrèce, dame d'Armainvilliers ? 

94 — Louis de Lorraine, comte de Vaudemont 

95 — Françoise de Longwy, amirale de Brion 

96 — Georges d'Amboise 

97 — Guillemette de Sarrebruck, comtesse et maréchale de Braine, du- 

chesse de Bouillon (7) 

98 — Antoine du Prat, sieur de Nantouillet, depuis cardinal légat du 

Prat 

99 — Marie de Montchenu, d*abord baronne de Macj, puis dame de 

Pons 

100 «^ Jacques de Clermont, baron de Dampierre 

101 — Marguerite de Lustrac, maréchale de S^ André, depuis baronne de 

Caumont 



(1) Oe n'est point, comme le dit à tort M. €k)wer, le cardinal de Bourbon proclamé roi par 
la Ligue sous le nom de Charles X, mais Charles II, cardinal de Bourbon. 

(2) M. Qower en fait la mère de Diane d^Andouias, ce qui est une erreur. 

(3) Même faute de M. Gower que ci-derant n* 70. 

(4) M. Qower en fait à tort Claude d'Estampes, capitaine des gardes de François, duc 
d'Alençon. 

(5) M. GK>wer en fait Judith d'Acigné. 

(6) Portrait de fou. Voy. Benjamin Fillon, Oalerie de portraits de DupUuU'Uomay au 
ehâte-jin de Saumur^ Paris, in-So, p. 17. 

(7) De Brieane? dit M. Gower. C'est la comtesse de Braine, femme 4a duc de BouiUoQ. 



CRAYONS DBS XVI* ET XVII* SIÈCLES. 377 



102 — Philippe de Montmorency 

103 — Jeanne de Carderran on Eerdallan dite Cardelan 

104 — Jacqnea II de Chabannes, maréchal de La Palice 

105 — Françoise Mareschal^ dame Mitte de Miolans 

106 — Charles I de Cossé, maréchal de Brissac 

107 — Margaerite d'Alençon^ dame de Canj, depuis dame du Moncean de 

Tignonville (on Perronne de Pisselen, dame de Cany ?) 

108 — Jean VI de Bneil, comte de Sancerre 

109 — Marie de Langeac, dame de L*£strange 

110 — Jacques d'Albon, maréchal de S* André 

111 — Aimée Mottier de la Fayette, dame de Siily, bailli ve deCaen 

112 — Antoine de La Barre 

113 — Jacqueline Clerembault, baronne de Neuf bourg? 

114 — Claude d'Urfé . 

115 — Claude de Beaune, d'abord damoiselle (1) du Goguier^ et depuis 

duchesse de Boannois 

116 — Jean de Taix 

117 — Jacqueline de Longwy, duchesse de Montpensier 

118 — Jean de Taix 

119 — Claude de Beaune, duchesse de Roannois (voy. 115) (2) 

120 — Jean de Taix 

121 — Madeleine de Crussol^ dame Mitte de Miolans 

122 — N-- sieur de Lis (?) 

123 — Madeleine de Crussol, dame Mitte de Miolans 

124 — Braudelis de S^ Marceau (3) Cf. t. II, n^" 234 

125 — Marie de Langeac, dame de Lestrange 

126 — Maximilien, empereur d'Allemagne 

127 — Marguerite de Valois-Angoalême, reine de Navarre 

128 — N---de La Noue (4) 

129 — Madeleine de Mailly, dame de Boye 

130 — François de Vienne, seigneur de Listenois (5) 



(1) Elle est appelée ici damoi^lleda Goguier, parce qne son mari, Lonis Burgensis dn 
(}ognier, n'était pas cheyalier. 

(2) M. Gower se trompe ; c^est la femme du grand écuycr qui portait ce nom de Mm» la 
Grand. 

(3) La lettre en fait M. de Nevers, ce qui est faux. 

(4) C'est probablement le père du Bras de Fer et non lui, comme le dit M. Gower. 
(6) M. Gower Ht Saint Bemi, Il j a Listenai. 



378 PORTRAITS DE CASTLE-HOWARD. (gOWER. VOL. I.) 



131 — Marie de Langeac, dame de Lestrange 

132 — Gabriel, dernier marqnis de Saluces 

133 — Adrienne d'Estouteville, comtesse de S* Pol, ou bien Anne de 

Tonteville, demoiselle de Marguerite de France en 1549 

134 — François, dauphin de France 

135 — Eléonore d'Autriche, reine de France 

136 — Jean de Montmorency-Laval, sieur de Chateanbriant 

137 — Renée de Rieux, dame de S*® Maure, m^ de Nesle 

138 — Domine? (1) 

139 — Charlotte d'Humières, dame de Montmorency La Rochepot 

140 — Louis II de Husson, cohite de Tonnerre 

141 — Madeleine d'Astarac, d'abord dame d'Avaugour, puis comtesse 

d'Entremont et Montbel 

142 — François I de Clèves, duc de Nevers 

143 — Marie de Gfeignon de S*^ Bohaire, duchesse de Roannois (3* femme 

du duc de Roannois) 

144 — Claude I, duc de Guise 

145 — Jacqueline de Gyé, marquise de Rothelin 

146 — François I de Bourbon comte de S* Paul, puis duc d'Estouteville 

(voirn^ 156) 

147 — Jeanne de Vivonne La Chasteigneraye, baronne de Dampierre 

148 — François I de Clèves, duc de Nevers 

149 — Madeleine de Savoie-Tende, duchesse de Montmorency (2) 

150 — Jean de Saulx, dit le capitaine Tavannes (?) 



(1) Peut-être nu bouffon. On bien ce Domine porte-manteau dont il est fait mention dans 
Clairarabanlty yol. 1216, fol. 48, et qui s'appelait Jean Qrazequin de son Trai nom. 

(2) Nous trouTons un portrait qui est celui-ci et qui nous donne le nom de M™* de Mont- 
morency. Ce portrait a été gravé dans la galerie historique de Versailles. 



CRAYONS DBS XVI* ET XVU* SIÈCLES. 379 



Ronald-Gower. — Tome IL 

Liste rectifiée, 

IhQbis — Louis-Charles de Bourbon, comte de llarle, 3® fils d'Antoine de 

Bourbon (1) 

151 — Françoise de Longwj, amirale de Brion 

152 — L'Elu de Poix 

153 — Léonora de Çapata (2) 

154 — Claude de Beauvillier, sieur de La Ferté-Hubert, et depuis comte 

de S* Aignan? 

155 — La nourrice ? 

156 — François I de Bourbon, comte de S* Paul et duc d'Estouteville 

après 1534 

157 — Françoise d'Alençon, mariée en 3®" noces à Charles de Bourbon, 

duc de Vendôme (3) 

158 — André de Foix, sieur de Lesparre ou Asparault (4) 

159 — Charlotte de Pisselen, comtesse de Vertus? 

160 — Antoine de Halwin, sieur de Piennes 

161 — Marie de Bourbon -Vendôme ? 

162 — François de Dompierre, sieur de Liramont 

163 — François de Vendôme-Chabannois, vidame de Chartres 

164 — Charles de Pisseleu, évoque de Condom de 1545 à 1564 

165 — Renée de France, duchesse de Ferrare (5) 

166 — M. deMonchy? 

167 — Benée de Bonneval 

168 — Horsonier ? ? 

169 — Marguerite, duchesse de Savoie 

170 — Charles de Bourbon, prince de la Roche-sur- Yon 

171 — Marie de Bourbon- Vendôme ? (voy. 161) 



(1) M. Gower en fait Henri IV, qu'il intitule comte de Viane. 

(2) M. Gower lit Cassata. Cette Çapata était dame d'honneur d*ÉIéonore. 

(3) M. Gower imprime Madame de Vendosme d.Wcangon, * 

(4) M. Gower imprime Des Parant. 

(5) Ce portrait est une copie de celui du recueil A de la Bibliothèque nationale; ce dessin 
est aujourd'hui au Louvre. 



380 PORTRAITS DE CASTLE-HOWARD. (gOWER. VOL. II.) 



172 — Charles de Luxembonrg, vîcomte de Martigaes (1) 

173 — Gilberte de Huban (2) 

174 — Madame du Parc (?) (3) 

174 few — François de Bohan^ sîear de Gyé 

175 ^ Anonyme d'avant 1525, homme 

176 — Le sieur de Coignières? (1560)? 

177 — Anne Stuart dame d'Aubîgni (de 1520 environ) 

178 — Odet de Foix, sieur de Lautrec (4) 

179 — Guillemette de Sarrebruck^ maréchale de Braine et duchesse de 

Bouillon (Cf. n« 97) 

180 — François de Toumon, cardinal, arch. de Lyon (5) 

181 — • Renée de Bonneval 

182 — Honorât de Savoie, comte de Tende (6) 

183 — Jossine de Pisseleu, comtesse de Vignory 

184 — Arthur de Gouffier, seigneur de Boisy 

185 — Anonyme femme 1530 environ 

186 — Triboulet 

187 — Charlotte d'Albret, dame de Lautrec (7) 

188 — Antoine de Crussol, duc d'Uzès 

189 — Louise de Polignac, dame du Fou du Vigean 

190 — Louis de S*® Maure, marquis de Nesle 

191 — Louise de Pisselou, dame de Jamac 

192 — Claude Gouffier, duc de Roannois 

193 — Anne Manrique 

19.4 — Charles I de Cossé-Brissac, maréchal 

195 — Jacqueline de Rohan-Gyé, marquise de Bothelin 

196 — Charles I de Cossé-Brissac, maréchal 

197 — Catherine d'Albaron des Allemans, dame de La Baume-Suze 

198 — Claude d'Annebaut, sieur d'Annebaut, maréchal 



(1} M. Gower imprime de Martigny. 

(2) Jeane femme de 1530 environ, dame d'honneur des coure de France. 

(3) M. Gower imprime dn Parzo. 

(4) La lettre ancienne porte Lescu, qui était le frère de Lautrec. C^est ici Lautrec lai- 
même. 

(5) M. Gower imprime M. d*Amtran, au lieu d'Ambrun (Embran). 

(6) En dépit de la lettre ancienne qui porte d le conte de Tende le père », ce doit être ici 
Honorât de Savoie, son fils, qui le déposséda. 

(7) M. Gower lit Madame de Lantrée, ce qui est une grosse erreur. 



CRAYONS DES XVI* ET XVII® SIÈCLES. 381 



199 — Margaerite^ princesse de Savoie 

200 — Jean Babon, sienrdela Bonrdaisière 1553 

201 — Clande de Foix-Lautrec, dame de Laxembourg-Martigues (1) 

202 — Charles de la Rochefoacanldy sieur de Barbezienx ' 

203 — Marie de Montchenn, comtesse de Marennes 

204 — Guillanme Cochinart de la Brosse^ gouverneur du dauphin 

François ~ 1523 

205 — Judith d'Acigné, dame de Créqni et Canaples (2) 

206 — Jean YI de Bueil, comte de Sancerre (3) 

207 — Anne de Pisseleu, duchesse d'Etampes 

208 — Antoine d'Aure^ dit de Gramont 

209 — Françoise de Longwy, amirale de Brion 

210 — Jean ? Du Plessis, sieur de La Bourgonnière 

211 — Madelàine d'Ongnies, dame de Castelpers (4) 

212 — Louis de Lorraine^ comte de Vaudemont 

213 — Bené de Montejean, maréchal de France 

214 — Le Fou Grefier de L^Ory (5) 

215 — François de Bourbon^ comte de S^ Paul et duc d'Estouteville 

216 — François de Hangest, dit '< l'aîné Genlis » 

217 — Jacques d'Acier, dit Galiot de Genouillac ? ou Arthur de Boisy 

218 — Jean d'Humières, l'aîné 

219 — Guy Paul de Coligny, comte de Laval 

220 — Frédéric de Foix, comte de Caudale 

221 — Jean de Bueil, seigneur de Fontaines? (6) 

222 * — Charles, cardinal de Lorraine 

223 — Anne^ duc de Montmorency, d'abord grand maître de France 

224 — Le prothonotaire Montmoreau 

225 — Philippe de Cluys, sieur de Briante? ou François de Bryant , 

ambassadeur du Boi d'Angleterre 



(1) M Qower identifie très bien le nom de cette dame, et cependant il imprime ainsi son 
nom : Madame de Martignes de Lautrée, ce qui se lit dans la lettre ancienne. 

(2) M. Gower imprime : Marie éP Aligné, 

(3) M. Gower dit Louis^ ce qui n*est pas. Louis était le successeur de ce Jean, mort 
en 1637. 

(4) M. Gower lit Coiteluers. 

(5) Ce fou Greffier ou Grefier est plusieurs fois cité par Brantôme pour ses bons mots. 

(6) M. Gower imprime : Honorât de Bueil, seigneur de Fantame, 



382 POBTRAITS DB CASTLB-HOWABD. (gOWBB. VOL. H.) 



226 — Antoine de Chandio (1) 

227 — Bertrand Baimband de Simiane, baron de Gordes 

228 — Anne de Montmorency, connétable 

229 — Clande GoniBer, dno de Boannois 

230 — Gnillanme de Poitiers, sienr de S* Vallîer (2) 

231 — Jean Stnart, dnc d'Albanie 

232 — Philippe de Cossë-Brissac 

233 — Gabriel de Salnces 

234 — Brandelis de S^ Marceau (3) 

235 — François GoofBer sieur de Bonnivet et de Crèvecœar 

236 — Jean Barrois (voir le n* 73) 

237 — Charlotte de La Roche-Andry, dame de Lanzan 

238 — Femme anonyme 1530? (25 ans) (4) 

239 — Homme anonyme 1525? (60 ans) ecclésiastique 

240 — Femme anonyme 1335? (25 ans) 

241 — Homme anonyme 1535 ? (40 ans) 

242 — Femme anonyme 1540? (35«ans) 

243 — Homme anonyme 1540? (20 ans) 

244 — Marie de Langeac, dame de Lestrange 

245 — Homme anonyme 1520? (55 ans) ecclésiastique (Du Prat?) 

246 — Femme anonyme 1530? (25 ans) 

247 — Homme anonyme 1535? (30 ans) 

248 — Femme anonyme 1535? (25 ans) 

249 — Homme anonyme 1530? (20 ans?) 

250 7— Madeleine^ reine d*Ecosse ? 

251 — Philippe de Montmorency^ év. de Limoges 

252 — Femme anonyme 1530? (25 ans) 

253 — Homme anonyme 1525 (35 ans) 

254 — Femme anonyme 1535 (30 ans) 

255 — Homme anonyme 1515-20 (35 ans) 

256 — Femme anonyme 1530? (20 ans) 



(1) M. Gower imprime Ghandan. 

(2) Ce ne pent être là le père de Diane de Poitiers, en dépit de la lettre ancienne. 

(3) Pour ce personnage, Cf. Bouard, Notice d'an recueil de crajons, Paris, 1863, in-4o, 
p. 2S-24. Ce devait être an des écayers da Boi, vraisemblablement Brandelis de Saint^Har- 
8anlt(Clairembaalt, 1216, fol. 23). 

(4) A partir de ce n», les portraits solvants sont classés aux anonymes par M. Gower. 



CRAYONS DBS XVI® ET XVll® SIÈCLES. 383 

257 — Homme anonyme 1515-20 (35 ans) 

258 — Femme anonyme (1) 1535 (25 ans) 

259 — G-aillanme Gouffier, sieur de Bonnivet ? 

260 — Femme anonyme 1530 (30 ans) 

261 — Homme anonyme 1525-35 ? (35 ans) 

262 — Femme anonyme 1530 (20 ans) 

263 — Homme anonyme 1540? (30 ans) 

264 — Femme anonyme 1335 (40 ans) 

264 bis — Homme anonyme 1520-25 (35 ans) (Voy. n** 175) 

265 — Homme anonyme 1525 (25 ans) 

266 — Homme anonyme 1530 ? (25 ans) 

267 — Homme anonyme 1515-25 (30 ans) 



268 
269 



— nomme anonyme ±oio-zo \o\} ans; 

— Homme anonyme 1535 (45 ans) 
209 — Enfant concIié anonyme 1540? (2 ans) 

270 — Enfant anonyme 1540? (3 ans) 

271 — Guy XVI, comte de Laval ? 1545 (30 ans) 

272 — Charles de Bourbon, prince de la Roche-sur- Yon ? 

273 — Homme anonyme 1535 (45 ans) 

274 — Homme anonyme 1555 (30 ans) 

275 — Homme anonyme 1540 (40 ans) 

276 — Homme anonyme 1530 ? (45 ans) 

277 — Homme anonyme 1530 (45 ans) 

278 — Homme anonyme 1515-25 (30 ans) 

279 — Homme anonyme 1540? (45 ans) 

280 — Homme anonyme 1525-30 (35 ans) 

281 — Homme anonyme 1525-30 ? (30 ans) 

282 — Homme anonyme 1530 ? (30 ans) 

283 — Homme anonyme 1530? (40 ans) 

284 — Homme anonyme 1525-30? (30 ans) 

285 — Homme anonyme 1535 ? (40 ans) 

286 — Homme anonyme 1535? (45 ans) 

287 — Homme anonyme 1535? (30 ans) 

288 — Homme anonyme 1530? (30 ans) 

289 — Cardinal 1560? (55 ans) 

290 — Homme anonyme 1530? (50 ans) 



(1) Peat-ètre est-ce la maréchale de Saint- André. 



384 PORTRAITS DB CABTLB-HOVARD. (OOWBR. VOL. U.) 



Homme anonyme 1540? (35 ans) 
292 Homme anonyme 1535? (30 ans) 



— nomme anonyme ioour [ov ans; 

— Homme anonyme 1530? (30 ans) 

— Homme anonyme 1525-30 ? (20 ans) 

— Guillaume Gouffier, sieur de Bonnivet 

— Homme anonyme 1530 (30 ans) 

— Homme anonyme (cardinal) 1515 (45 ans) 

— Homme anonyme 1530 (30 ans) 

— Homme anonyme 1525-80 (30 ans) 

— Homme anonyme 1520-30 (30 ans) ecclésiastiqi 



MUSEE DE SILESIE 



BEESLAU 



Les crayons n'étaient pas les senls moyens de portraitures qae Ton eût au xw siècle avec 
la peinture et les émaux. Il y avait aussi les cirett petits portraits de profil en cire coloriée, 
d*ordinaire assez médiocres. Le Musée de Gluny en conserve quelques-uns ; nous citerons à 
titre de curiosité la liste suivante de portraits de ce genre, conservés à Breslau, au Musée de 
Silésie. La liste en a été dressée par M. Gourajod, qui veut bien nous la communiquer. Ces 
portraits sont tous dans des boites pareilles du XYi^* siècle, avec des fers imprimés sur le cuir. 
La cire est appliquée sur un fond peint en bleu sur lequel sont les inscriptions. 



1 — Martin Luther 

2 — Melanchton 

3 — Chancelier Olivier 

4 — Clément Marot 

5 — Le cardinal de Bourbon 

6 — Feu Mons. d'Orléans 

7 — François II, roi de France 

8 — Eoyne d'Escosse 

9 — Henry II, roy de Franco 

10 — Royne mère 

11 — M™® la duchesse de Valentinois 

12 — Charles IX, roi de France 

13 — M. Dalançon 

14 — Mons. d'Anjou 

15 — Royne de Navarre 

16 — (Un personnage sans nom) 

17 — Le comte Ringrave 

18 — Mons. de Guise 

19 — Feu le cardinal de Lorraine 

20 — Cardinal de Sons 



25 



oS6 MUSÉE DE SILÉSIE. — BRESLAU (ciREs). 



D'après la composition de cette collection, on peat en reporter la fabrication au règne de 
Charles IX. Voici la liste identifiée, autant qae peat nous le permettre la disposition des 
personnages. 

1 — Martin Luther 

2 — Mélanchton 

3 — François Olivier, chancelier de France 

4 — Clément Marot 

5 — Charles, cardinal de Boarbon 

6 — Charles, duc d'Orléans 

7 — François II, roi de Franco 

8 — Marguerite, reine d'Ecosse ? ou Marie de Lorraine, ou Marie Stuart? 

9 — Henri II 

10 — Catherine de Médicis 

11 — Diane de Poitiers, duchesse do Yalentinois 

12 — Charles IX 

13 — François, duc d'Alonçon 

14 — Henri, duo d'Anjou, depuis Henri III 

15 — Marguerite de Valois la jeune, reine de Navarre 

16 — Anonyme 

\ 17 — Jean Philippe, comte Rhingrave 

18 — François duc de Guise ? 

19 — Charles, cardinal de Lorraine 

20 — Louis III de Lorraine, cardinal de Guise 



CRAYONS DE SAINT-PÉTERSBOUH(j 



Il y a au Musée derEnnitage^à Salut -Pétersbonrg, une série de 100 à 160 crajous fran- 
çais identiques à ceux de nos séries A, B, C, F, et au précieux recueil d'Angleterre publié 
par M. Gower. Ou en jugera facilement par la liste que nous publions ci-après, et qui se 
rettouve presque tout entière dans nos crayons de la Bibliothèque nationale. Kous devons 
cette liste à la bienveillance de M. Maurice Tournenx, qui, lors d'un voyage en Kussic, a 
bien voulu dépouiller les collections à notre intention. 

Les crayons de notre liste allant de 1 à 107 sont montés sur bristol et enfermés dans des 
boîtes. Ceux de 108 à 112 sont exposés. Ceux de 113 à 118 sont aussi dans des boîtes. 

Ces dessins renferment un ou deux spécimens uniques , tels que le portrait de la belle 
Mcrlurilloiii}) on Mesnillon, et des frères Dumonstier. Ces derniers me laibsent plus hésitant 
cependant, parce que récriture est probablement trcs iiostérieure au dessin. 



LISTE DES CRAYONS DE L'ERMITAGE 

1 — M. de Boîsy 

2 — Le duc d'Albanie 

3 — Enfant (le dauphin François '!) 

4 — Le prince de Melfe 

5 — Le prince d'Orange 

6 — Done Maricque 

7 — Portrait d'homme 

8 — Monsieur le mareschal de Foy 

9 — Madame de Vigent 

10 — Le conte de Tonnerre 

11 — La royne Heljonneur 

12 — Le conte de Censserre 

13 — Done Beatri 

14 — Le prince de Clerat [Allerac] 

15 — M^ Chandieu, grand prevost du fou roy Francoys 

16 — Madame la Régente 



(l) Dame de la cour de François premier, citée par Clément Marot; elle s'ap|)elait 
Sidoine de Morvilliers, et devint dame d'Humières. 



388 SAINT-PéTERSBOUUG. — CRAYONS DE l'eRMITAGE. 



\ 



i 1 
1 1 

\ 
\ I 



\ 

\ 32 — Mcmillon 



17 — Monseîgiiear (lo dauphin François) 

18 — Madamoîselle Brj' 
li) — Le maresclial de... 

20 — La duchesse de Ferrare 

21 — Le cardinal de Loraîne 

22 — Le cardinal Bertrandi, garde des sceaux 

23 — L'admirai Chabot 

24 — Madame de Bohan 

25 — La princesse do la Rochesurion 
2() — Monsieur de Vuudemont 

27 — Femme anonyme 

28 — Monsieur de Guise 

29 — Portrait de vieillard 

30 — Le chancellier du Prat 

31 — Portrait d'homme 



33 — Portrait de femme 

34 — Le cardinal de Tournon 
. 35 — M. de Guise le grand-pere 
' 36 — M. de Brosse, rude lance 

37 — Portrait de vieillard 
; 38 — Portrait de femme 

39 -7- Portrait de femme 

40 — Monsieur de Bourbon 

41 — Portrait de femme 

42 — Portrait de femme 

43 — Portrait déjeune garçon (12 ans) 

44 — Portrait d'homme 

45 — Jeune garçon 

46 — Le conte d'Auvergne (?) 

47 — Le Rov Henry de Navarre 

48 — Le chevallier d'Ambre 

49 — M. do Brissac 

50 — M. d'Estampes 

51 — M. de Florenges 

52 — M. de Chabanes mareschal de France 

53 — Madame l'amirale [Dandelot) [sic) 

54 — Cbanaud 



\ 



CRAYONS DES XVl*" ET XVII** SIKCLES. 389 



55 - Monsieur de Thais 

56 — Madame de Canaples 

57 — La Royne Claude 

58 — La Royne de Navarre 

59 — Mareschal de Lamark 

60 — Le Rov de Navarre 

61 — Madame la princesse de Navarre 

62 — Le marquis de Nesle 

63 — M. de Ronsart 

64 — M. de Sardiny 

65 — M. deBr...? 

66 — M' de Mogeron (Montbazon) (sic.) 

67 — Jeanne t? 

68 — Portrait d'homme \faU le XI"" de juin i569'\ 

69 — Portrait d'homme [Milord conte du Gerdy? peint au manoir de 

Lieffeld^ en Angleterre 1582^ 

70 — Estienne du Monstier l'aîné. Pierre du Monstier son frère 

71 — Madamoiselle Tallart 

72 — Le prince de la Rochesurion 

73 — Madame du Bouchage 

74 — M. de S' Vallîer, père de Madame de Valentînoîs qui eut la fièvre 

75 — Le comte do S* Aignan 

76 — Monsieur d'Estampes 

77 — Madame d'Estampes 

78 — Monsieur du Bouchage 

79 — Anthoine de Bourbon (Au dos Daniel Dumonstier (?) ) 

80 — M. Brulart, conseiller d'Estat 

81 — Asparosde la maison de Montpensier («tV), grand-père de Mons'de 

Montpensier 

82 — La jeune fille de Guiez 

83 — M. de Vaudemont 

84 — Madame de Rieulx 

85 — Monseigneur Dauphin 

86 — Madame de Bourbon 

87 — M. le comte de Sansorro lorsqu'il ostoit jeune 

88 — M. de Lafertë 

89 — Monsieur le Grand Cyarcho de Bois? (ftic) 

90 — Portrait de jeune femme 



890 SAINT-PÉTERSBOURa. — PORTRAITS DE D. DUMONSTIER. 



91 — Monsieur de la Rochefoncaut, parent du feu grand roy François 

92 — Julien Talart 

93 — Le grand Boy François, premier du nom 

94 — M' d'O 

95 — M. de Barbe&ieux 

96 — Madame la princesse 

97 — Le f^^rand prieur 

98 — Madame la grant senechal 

99 — Le mareschal de Tavennes {Tavannes) 

100 — Monsieur de la Rochesurion lorsqu'il estoit jeune fils de M. de 

Montpensier 

101 — M. doLautrec 

102 — Henry d'Albret, roy de Navarre 

103 — M. de Foix, frère de M. le maresclial de Foix 

104 — Monsieur de la Palice 

105 — Monsieur d'Esparros 
10(5 — Le duc de Montpensier 
107 — Madame Magdeloino 



PORTRAITS EXPOSÉS SOUS LE NOM DE D. DUMONSTIER (?) 

108 — François I 

109 - Charles IX 

110 — Charles de Lorraine, cardinal de Bar 
m — Henri de Bar, duc de Lorraine 

112 — Portrait de femme (^Fait le 4 déc. 1638 par et pour D, Dumon»^ 
tier) 



CRAYONS DES XV1° ET XVII® SIECLES. 391 



DESSINS MONTÉS 

113 — Le gouverneur de Paris espagnol pendant la Ligue 

114 — La royne Marie 

115 — Portrait d'homme 

116 — Portrait de femme 

117 — Portrait de femme 

118 — Clément Marot (poète, valet de chambre du roy) 



En outre de ces crayons, il y en a qnelques-iins attribaés à Lagneau par M. Tourneux, et 
qai n*ont aucune mention iconographique. 



HESSE-CASSEL 



Dans la salle des Armes du Musée de Hesse-Cassel, n^^ 1 à 121 des peintures, se trouvent 
une série de portraits français allant de 1530 à 1581, et qae nous nous contentons de men- 
tionner ici, en attendant de les avoir étudiés. 



TABLE ALPHABETIQUE 



DES PERSONNAGES DONT LES PORTRAITS ONT ÉTÉ CATALOGUES, 



Nota. — Les noms en italique sont ceux dont les portraits n'ont point de 
caractère absolu d'authenticité ; tels sont les portraits de Blois et de Beauregard. 

Ceux précédés d'un® sont les portraits indiqués par Joly et dont nous n'avons 
que la mention écrite. 

Les chiffres on italique se rapportent aux portraits de Blois et de 
Beauregard. 



Achèrcs (Marguerite d'Estampes, baronne 

d\ 129. 
Acier (Jacques de Genouillac, dit Galiot, 

sieur d), 31, 129, 316, 317, 324, 326. 
Acigné (Anne de Montejéan, dame d'), 368, 

376. 
Acigné (Judith d'). Voyez Canaplet. 
Adagel ? (Delart), 282, 299. 
Aeken (Van). Voyez Bosch, 
Agnès Sorel, 13, 17, 27,31, 129, 130, 326. 
Agout. Voyez Montanhan. 
Ailly (Yolande de Bourgogne, damed'), 287, 

301. 
Aimeries (Nicolas Rolin, sieur d'). Voyez 

RMin, 
Alaroon (Ferdinand de), 355. 
A La Truie (N.), 297, 308. 
A La Truie (sa femme) (N.), 297, 308. ~ 
Albany (Jean Stuart, duc d'), 16, 130, 372, 

382, 387. 
Albany? (N., duc d'), 130. 
Albaron (Catherine d'). Voyez La Baume 

Suze, 
Albe (Ferdinand Alvarez de Tolède, duc d'), 

27, 31, 130, 295, 307, 316,317, 324, 327. 

366. 
Albe (Frédéric Alvarez de Tolède d'), 324. 
Albornoz (Gilles Carillo d'), cardinal, 350. 
Albret (Charlotte d'). Voyez Lautreê. 
Albuqverqne (Alphonse d'), 353. 
Aleandre (Jérôme), 296, 307. 
Alèg^re (Yves d'), 353. 
Alègre (Yves, baron de Millau, marquis d*), 

181. 
Alençon (François, duc d'), 32, 39, 131, 331, 

344, 347, 357, 385, 386. 
Alençon (Marguerite d'). Voyez Ihi Mon- 
ceau. 
Alençon (la duchesse d'). Voirez Marguerite 

de Valois- Angoulênus la vieille. 
Alexandre VI, 352. 



Aliberton (Sandcrs), 282, 299. 

Alibot (Susanne), 96. 

Alincourt (Charles de Neuville, marquis 

d'), 131. 
Alincourt (Marguerite de Mandelot, dame 

d'), 132. 
Alis (Madeleine de Nagu, dame d*), 132. 
Allerac?(le prince d'). 27, 132, 327, 387. 
Alluye (Jeanne de Iialwin, dame d'), 341 . 
Alriane rBarthélcmy d*). 353. 
Ambleville (François de Jussac, baron d'), 

132. 
Amboise (Georges, cardinal d'), 33, 132, 353, 

368, 376. 
Amboise (Jean d*), 132. 
Ambres (François de Voisins, chevalier d'), 

26, 326, 367, 375, 388. 
Ambrières (Jeanne de Casault, dame Bara- 

ton de la Roche, baronne d'), 17, 27, 133, 

327. 
Amirael (1'). Voyez Brwn. (On a mis par 

erreur Bonnivet à la page 133.) 
Amiral (L'). Voyez Bonnivet, Brion, 
Amurat, 350. 
Amurat II, 351. 
Ancezune. Voyez Caderovsge. 
Ancre (Concîno Concini, maréchal d'), 33G, 

360. 
Ancre (Léonora Galigaï, maréchale d'), 133, 

362. 
Andelot (Anne de Salm, dame de Coligny), 

366, 374. 
Andelot (François de Coligny, sieur d'), 39, 

133, 341, 356, 366, 374. 
Andouins (Diane d'). La belle Corisandre. 

Voyez Gramont. 
Andouins de Louvigny ( Paul d' ) , 367 , 

375. 
Andregnies (Jeanne de Sauzelles, dame d'), 

293, 306. 
Andregnies (Quentin de Ville, sieur d'), 293, 

306. 
Anglure. Voyez Givry, 



394 



TABLE ALPHABETIQUE. 



An^oulêine (Ch&TÏCB de Valois, duc d'), 359. 
Angoulôme (Diane de France, duchesse d'), 

134, 387. 

Anproulôme (Henri, grand-prieur d'}, 341. 
Ant^oulômc (Jeanne, bâtanle d'). Voyez 

(/irry. 
Angoulôme (Louise de Savoie, duchesse d'), 

115,30, l.H4,32('>, 554, 387. 
Anjou (Louis de France, duc d'), .350. 
Anjou ^Nicolas d'). Voyez itfezièrcjt. 
Anne d^Autriche, reine de France, 134, 344, 

^47,567, 3«2. 
Amie dtt Èoulen^i). 3ô4. 
Anne de Bretagne, Soi, 362. 
Annebaut (Claude, maréchal d'). 371, .380. 
Annebaut (Jean lU d'), 313, 315, 325. 

• Annebaut (Madame d'), 325. 

Antoine de Bourbon, roi de Navarre. 40, 

135, .SIO, 312, 319, 321, 323, 330, 340, 355, 
389 (.') 

Antoiug (Jean de Melun, sieur d'), 291, 

304 
Apcbon (N.d'), 316,.S18. 
Appelvoysia (^François d*), .341. 
.4 rtf^on (Ferdinand d'), 353. 
Aran / (Jacques de Hamilton, comte d*), 

316,317. 
Arc (Jeanne d'), 351. 

• Arclelay (Jean de Bourdeille, baron d'), 
.325. 

Anlelay (Mademoiselle d'). Voyez Lar- 

c/uint, 
Aremberg (Jean de Ligne , comte d'), 291, 

.304. 
Aremberg (Marguerite de La Marck, com- 
tesse d'), 135, 291, 304. 
Argilliers (Guillemette de Verrines, dame 

d'), 135. 
Arioste(L'),297,308. 
Armagnac (Georges, cardinal d'), 30, 135, 

316,317,320,322,324. 
Armainvilliers (Lucrèce, dame d'), 368, 376. 
Arnauld (Mademoiselle), 331. 
Arschot (Anne de Lorraine, duchesse d'), 

288, 302. 
Arschot (Charles de Croy, duc d'). 135. 
Arschot (Philippe II de Croy, I" duc d'), 

288, 302. 
Arschot (Philippe III de Croy, II» duc d'), 

«88, 30J. 
Asparros. Voyez Leijmrre, 
Atela (Antoine de Leva, marquis d'), 295, 

307, 

• Aubeterre ?(Uenée de Bourdeille, damed'), 
325. 

Aubigny (Anne Stuart, dame d'), 339, 370, 
380. 

Aithi^ny (El)erard Stuart sieur d'), .363. 

Aubigny (Hobert Stuart, sieur d'), maré- 
chal de France, 282. 299. 

Aubijoux (François d*Amboise , comte d'), 
136. 

Aubijoux (Françoise de Birague, dame d'), 
136. 



(1) Il y a par erreur un renvoi à ce nom à la 
page 146. 



Aubijoux (Louis d^Amboise, comte d'>, 274. 

Aub^uion (Herre d'), 351. 

Aujac (Jean de La Burte, sieur d*), 39, 136. 

Auviaù (Claude ducd'), 356. 

Aumont? (Jean, maréchal d*). 257, S59, 

Autrey (Madame d'). Voyez ChampUtte. 

Autriche (Ferdinand, archiduc d'), iii>6. 

Autriche (Don Juan d'), 357. 

Autriche (Marguerite, archiduchesse d'),285, 

300. 
Auvergne (Le comte d*) (Jean Stuart, duc 

d'Albany?), 388. 
Aux Epaules (Bené). Voyez Réelle. 
Aval<>8. Voyez Du OvoJtt, Peêcaîre. 
Avaugour (Madeleine d'Astarac, dame iV). 

Voyez Entremont et Monthel. 



Babou. Voyez La Bourdnisière. 

Bailleul (Madame). Voyez Chateaugoiktier. 

Baiazet, 351. 

Balagny (Diane d'fistrées, dame de), 137. 

Balngn^ (Jean de Montluc^, 137. 

Balaguier (Jacques de). Voyez Mnnt*42tz. 

Balzac. Voyez Entragveg, 

Balzac (Henriette d'Entragues de). Voye» 

VerneuU. 
Balzac- M obtaigu. Voyez Xa Britette, 
Bane (N. de), 95. 
Bar (Catherine de Bourbon, duchesae de), 

137, 3.33, 344, 347. 
Bai'basan (Catherine de), 314, 315. 
Barberyeu. Voyez Barbeziâux. 
Barbczieux (Antoine de la fiochefoucaulâ , 

sieur de), 16. 27, 31, 138, 274,327. 390. 
Barbezieux (Charles de La Rochefoucauld, 

sieur de), 371, 381. 
Bameveldt (Jean Olden), 360. 
Barrois (Jean, cardinal), 367, 372, 375, 382. 
Bassompierre (Catherine de). Voyez TU- 

Itères, 
Baséompierre (Franqois, maréchal de), 360. 
Bassompierre (Henriette de). Voyez SaitU- 

Luc, 
Batarnay. Voyez Du Bonehage, 
Battemburg (Jean-Jacques de Bronchorst, 

baron de), 292, 305. 
Bauffi-emont ( Madeleine de). Voyez Vau- 

dray» 
Bauffremont. Voyez Chamy, Seneeey. 
Bau^é (N.,dame de), 138. 
Bavière (Jean V de), dit Sant^Merei, 283, 

299. 
Bayard (IMerre du Terrail , sieur de^ , 334. 
Béatrix (Dona). Voyez Entremont, 
Beaufort (Gabrielle d'Estrées, duchease de), 

41, 67, 73, 139, 140, 345, 348. 
Beaufort (Jean de), 295, 307. 
Beavjeu (Pierre de Bourbon, sieur de), 352. 
Beaujoie (Mademoiselle). Voyez La Gner- 

che. 
Beaulieu(M. de), 359. 
Beaumont (Christophe de Harlay, sieur de), 

140, 257. 
Beaumont (Jean de Hainaut, sieur de), 283, 

299. 
Beaumont (Robert d'Artois, comte de), 350. 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



395 



Beaane-Semblançay (Claude de). Voj. RûaH' 

nais. 
Beaune-Semblançay (Renaud de), 140. 
Beau revoir (Jean de Luxemboui^, sieur de), 

291, 804. 
Beaurevoir ( Marguerite d*£nghien , dame 

de;, 2D1, 304. 
Beauvau. Voyez Trembleefurt, 
Beauvillier (Aune de). Voyez Du Fretnê» 
Beauvoir (Anne du Plessis-Liancourt, dame 

de), 342. 
Beerselle (Gillette de Ilalwin-Bouzinghen, 

dame de), 290. mk. 
Beerselle (Henry deWitthem, sieur de) Talné, 

290, ao4. 
Beerselle (Henry de Witthem, sieur de), 

290. 304. 
Beerselle (Jeanne de Lannoy-Sebourcq.dame 

de), 200, 304. 
Beerselle (Maximilien de Witthem, sieur de), 

290, 304. 
Beine (Lucrèce de Coste, demoiselle de), 

140. 
Bellepambe (Jean), 297, 30S. 
Bellegarde (Roî^er de Saint-Lary, duc de), 

141,545,545,557. 
Belle- Isle 7 (Charles de Gondy, marquis de), 

342. 
Bellengreville (Joachim de), 274. 
Bellengreville (M»" de). Voyez Thémincê , 

243. 
Beîlièrre (Pompone de), 369. 
Belloy (Pierre), 141. 

Bérenger (Louis de). Voyez Du Cfnatt, 
Berghes (Antoine de), 289, 303. 
Berghes (Jean, marquis de), 289, 303. 
Bernardin (Saint), 295, 307. 
Bernemicourt. Voyez La Thiêvloye. 
Bemuy ( Aldonce de). Voyez Monigommery. 
Berri (Jean, duc de), 350. 
Berri (Marie de). Voyez Dunois. 
Bertaut (Jacques), 337. 
Bertrandi (Jean), 316. 317, 326, 388. 
Bertrand!, évoque, 316, 317. 
Béthune. Vojez Rony, Sully. 
Betton (Mane de), 141. 
Bièvre (Colle de Bousies, dite de Vertaing, 

dame de), 293, 303. 
Bièvre (Jean de Kubempré, sieur de), 293, 

805. 
Bilostein (Humbert de\ 141. 
Biraçue (Louis de), 856. 
Birague (Uené, cardinal de), 357. 
Biron (Armand de Gontaut , maréchal de), 
36, 37, 142, 275, 311, 312, 320, 322, 324, 
S59. 
Biron (Charles de Gontaut, maréchal de), 

142, 342. SU. 34S, 359. 
Biron (Claude de Gontaut). Voyez Boye. 
Biron (Jean de Gontaut). Voyez Gontaut 

(Foucaut de), 311, 312. 
Biron (Jeanne d'Omezan, dame de), 311, 

312, 320, 322 324. 
Biron. Voyez Montferrand. 
Blanchard. Voyez Detcluteaux, 
Blois (Charles de), 2S3, 299, 350. 
Blois (Guy de Chatillon. comte de), 283, 299. 
Blois (Jeanne de Penthièvre. comtesse de), 
283, 299. 



Blois (Louis I de Chatillon, comte de), 284, 

HOO. 
Blois (Marie de Namur, comtesse de), 283, 

299. 
Boisdauphin (René de f^val), 313, 315, 325. 
Boismorand (Ëustache de Moussy, sieur de), 

16. 142. 
Boistaillé (Marguerite Bourdin, dame Hu- 

rault de\ 142. 
Boisy (Arthur de Gouffier, sieur de) 16, 21, 

26, 142, 326, 371, 380. 387. 
Bombarre (Georges, peintre), 143. 
Bonneval ^Renée dc\ 367, 370, 371, 375, 

379, 380. 
Bonnivet (François Gouffier, sieur de), 372, 

382. 
Bonnivet (Guillaume Gouffier, amiral de), 

21. 339, 35â, 383, 384. 
Borgia. Voyez Vaûntinois. 
Borsellen. Voyea Cortienne, Ontrevant. 
Bosch (Jérôme van Aeken dit), 297, 308. 
Boubera (Anne d'Abbe ville, dame de), 291, 

304. 
Bouchavannes (Josias de Lameth, sei^jneur 

de), 143. 
Bouchepiscot (M»»), 143. 
lioucicavlt (Jean Le Meingre, maréchal de), 

3,50. 
Bouffay (Claire de Marie , dame de), 143, 

273. 
Bouillon (Françoise de Brezé, duchesse de), 

143, 311, 312, 367, 375. 

Bouillon (Guillaume Robert, duc de), 311, 
312, 359. 

Bouillon (Guillemette de Sarrebruck, com- 
tesse et maréchale de Braine, duchesse de), 
368, 370, 376, 380. 

Bouillon (Henry Robert de La Marck), 39, 
144. 

Bouillon (Marie de La Tour). Voyez La 
Trèmoille. 

Bouillon (Robert de La Marck Fleurange, 
sieur de), maréchal de France, 16, 21, 27, 

144, 289, 303, 327, 388. 

Bouillon ^Robert IV de La Marck, ducde), 39, 
144.311. 312, 367,376. 

Boui'lon. Voyez Sedan. 

Bouin (Madame), 144. 

Bourlx)n (Antoinette dej. Voy«»z OnUe. 

Bourbon (Charles 111, (lue de), dit le Con- 
nétable de Bourbon, 27, 30, 145, 354, 
38S. 

Bourbon ^Charles II, cardinal de). 30, 145, 
316, 31S, 324, 367. 376, 385, 386. 

Bourbon le jeune (Charles , cardinal de), 145. 

Bourbon (Charles, cardinal de), dit Char- 
les X, 145, 357. 

Bourbon ^ Isabelle de). Voyez La Vangnyon. 

Bourbon (Louis, cardinal de), 355. 

Bourbon (Susaune, duchesse de), 31, 145, 
326. 389. 

Bourbon. Voyez Antoi'^e de Bourbon. Bus- 
êâtj Condè, Conti. Engfiien, La Rocher 
tur-Yon^ L&ngutvLlle, Marie. Afontpen- 
êier^ Morety Orléans, Saint-Paul, Sois- 
sons, Vendôme. 

Bourbon- Montpensier (Jeanne de), 146. 

Bour bonne (Ërard de Livron, sieur de), 
146, 



39fi 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



* BounleiUe (André de), 325. 

Bourdeille (Jacquette de Montberon, dame 

de), 320, 321,826. 
Bourgogne (Antoine bâtard de), 287, SOI. 
Boiirgog^ne (Bonne d'Artois, duchesse de), 

284, 300. 
Bourgogne (Charles le Téméraire, duc de), 

284, 300, 35S. 
Bourgogne (David, bâtard de\ évoque d'U- 

trecht, 286, .HOl. 
Bourgogne (Isabelle de Bourbon, duchesse 

de), 284, 300. 
Bourgogne (Jean-aans-Peur, duc de), 351. 
Bourgogne (Jean bâtard de) , évoque de 

Carabi-ay, 28«, 301. 
Bourgogne (Marguerite d'York, duchesse 

de). 285, 3(K). 
Bourgogne (Philippe le Bon, duc île), 284, 

300,55/. 
Bourgogne ( Philippe le Hardi , duc de ) , 

350. 
Bourgogne (Philippe bâtard de), 287, 301. 
Bourgogne. Voyez Èredam, Falais, Jeanne de 

Bourgogne, La Vère. 
Bournazel (N. de), ou Boumasel, 146, 320, 

322. 
BouRsu (Anne de Bourgogne, comtesse de), 

290, 303. 

BoiLsau ( Jean de Hennin , comte de), 290, 

303. 
Bou'^su (Maximilion de Hennin, comte de), 

2i>0, 304. 
Boussu (Philipixî de Hennin, sieur de), 29G, 

304. 
Boussu (Pierre de Hennin, comte de\ 290, 

303. 
Bouteville (François de Montmorency, comte 

de), 335. 
Bouteville \ Henri de Montmorency), 263. 
Bouvyer (Marie). Voyez Cousin. 
Brabançon (Adrienne de Halwin, dame de), 

291, 304. 

Brabançon (Bonne d'Abbeville, dame de 

Ligne), 291, 304. 
Brabançon (Guillaume de Ligne, sieur de), 

291, 304. 
Brabançon (Michel de Ligne, baron de), 291, 

304. 
Brabant (Antoine de Bourgogne, duc de), 

284 . 300. 
Bragelonne (Louis? de), 147. 
Braine (La maréchale de). Voyez Bouillon. 
Brandebourg (Albert, marauis de), 356. 
Brantôme (Pierre de Bourtieille , sieur de), 

275. 
Bredam (Charles de Bourgogne, sieur de\ 

287, 301. 
Brederode (Renaud de), 292, 305. 
Bressuire. Voyez Brotsc. 
Bretagne {Je&u de Montfort, duc de), 350. 
Bretoiicelles (Françoise de Pommereul , 

dame d'Angcnnes de), 147. 
Brczé ? (Arthur de Maillé, vicomte de), 366, 

374. 
Briante? (Philippe de Cluys, sieur de), 372, 

381. 
Briçonnet (Guillaume, cardinal), 362. 
Brienne ? (Charles de Luxembourg , comte 

de), 258. 



Brienne (Gautier de), 350. 

Brion (Françoise de Longwy, amirale dç), 

320, 322, 339, 368, 370, 371, 376, 379, 381. 

388 (1). 
Brion ( Pnilippe Chabot, amiral de), 16, 147, 

342, 388. 
Brisambourg (Charles Poussard, sieur de), 

320, 322. 
Brissac i'Arthur de Cossé), 341. 
Brissac (Charles de Cossé, maréchal de), 

337, 355y 367, 368, 371, 375, 377, 380, 388. 
Bri<sac (Judith d'Acigné, comtesse de Cossé), 

148. 
Brissac iTimoléon de Cossé), 27, 31, 34, 37, 

148, 275, 313, 314, 325, 326, 357. 
Brisson (Barnabe), 148. 
Brosse (Adrien Tiercelin de), 148. 
Brosse (Jeanne de Brosse, dame de Laval - 

Bressuire, vicomtesse de), 27, .30, 149, 327. 
Brosse (René de Laval-Bressuire, vicomte 

de), 16, 27, 149, 327. 
Brasse. Voyes Ettampes, 
Brulart (M.), conseiller d'Etat, 389. 
Brulart. Voyez Sillery. 
Brusquet (Jean François Lombart, dit), fou 

de Henri II, 31, 149. 
Bry (Mademoiselle). Voyez Lavzun, 
Bryant? (François de), 372, 381. 
Bucer (Martin), 298, 309. 
Buckingham (Georges Villiers, duc de), 150, 

360). 
Bucqu<tv (Le comte de). 359. 
Bueii (Jac(iueline de). Voyez VarJes. 
Bueil (Jean de). Voyez Fontaines- Onérin. 
* Bueil (Madame de), 327. 
Bueil. Vovez Mer mande , Saneerre. 
BuHset (Claude de Bourbon, comte de), 150, 

317, 318, 325. 
Busset (Philippe de Bourbon, comte de% 

320, 322. 
Bussy (Antoine de Chandio, sieur de), 16, 

27, 150, 327, 372, 382, 387. 
Bussy iGabrielle de Toulonjeon, dame de 

Rabutin, comtesse de), 150. 
Bussy (Jeanne de Gellan, dame de Clian- 

dio et de), 17, 150. 
Bussy (Louis de Clermont d'Amboise, sieur 

de), 357. 



Cadenet. Voyez Oraison. 

Caderousse (N. d'Ancezune , dame de), 367, 

375. 
Caen (La baillive de). Voyez Siîlg. 
Camblain (François ae Recourt , sieur de), 

293, 306. 
Canaples (Jean VIII de Créqui, sieur de), 

33, 151. 
Canaples (Judith d'Acigné, dame de Créqni). 

17, 27, 161, .326, .371, 381, 389. 
Canaples (Madeleine de Créqiii, demoiselle 

de), 161. 
Caudale (Françoise de Ia Rochefoucauld, 

comtesse de), 313, 314, 325. 



(I) On a mis ancionnomcnt sur oo crayon Dan- 
delot, 00 qui ost faux. 



TABLR ALPHABETIQUE. 



397 



Candale (Frédéric de Foix, comte de), 313, 

314, 325, 372, 381. 
Cany (Hélène de l'Isle, dame de Barbançon 

de), 151. 
Cany (Marguerite d'Alençon, dame de). Voy. 

Du Monceau de Tlgnonvïlle. 
Cany ? (Perronne de Pisseleu, dame de), 3G8, 

377. 
Çapata (Leonora de), 370, 379. 
Carafa (Chartes, cardinal), 296, 307. 
Cardelan (Jeanne de Carderran ou Kerdal- 

lan, dite), 368, 377. 
Carency (Claude d'Escars, prince de), 317, 

318. 
Carmain (Louis de). Voyez NégrepelUte. 
Carnavalet (François de Kernevenoy dit), 

341. 
Carnavalet (Françoise de La Baume, com- 
tesse de), 151. 
Caron (Antoine), peintre, 152. 
Carouges (N. Le Veneur, dame de), 152. 
Carraccioli. Voyez Melpfie. 
Casaulde. Voyez Ambrières. 
Casault (M'»<* de). Voyez Amhrièrcs. 
Castellanc. Voyez (jh-ignan. 
Castelpcrs ( Madelaine d'Ongnies , dame 

de), 371, 381. 
Ccutracani (Castruccio), 360. 
Catelot, folle de la reine, 367, 375. 
Catherine de Médicis, 77, 152, 153, 310, 311, 

319, 321, 323, 337, 340, 342, 356, 362, 385, 

386. 
Caumont (Anne de) . Voyez Saint-Paul, 
Caumont (Marguerite de Lustrac , maré- 
chale de Samt-André, puis dame de). 

Vovez Saint'André. 
Cktfif (Robert), comte de Salisbury, 358. 
Cecil (WiUiam), 358. 
Ceton (Marie), 153. 
Chahanneê (Antoine de), 352. 
Chabannes. Voyez Curton, La Police, 
Chabannois (François de Vendôme, prince 

de), vidame de Chartres, 30, 36, 37, 153, 

154, 313, 314, 324, 366, 370, 374, 379. 
Chabannois (Jeanne d'Estissac, princesse de), 

313, 314. 
Chabot. Voyez Brioi^ Jartiac, 
Chagny (Pierre Jeannin , sieur de) , 154 , 

359, 
Chaligny ( Henri de Lorraine, comte de ) , 

154. 
Chalon (Eléonore Robertet, dame de Man- 

delot, vicomtesse de), 154. 
Châlon. Voyez Orangt, 
Chambes. Voyez Jifoftsoreau, 
Cbamillart (Catherine Compaing, dame de), 

155. 
Champlitte (Eléonore Thomassin, dame de 

Vergy et Autrey, comtesse de), 155. 
Chanaud, 388. 
Chandio. Voyez Bussy, 
Chanlivaut (Anne de Barbançon , dame de 

Nantouillct, puis dame Viau de), 155. 
Chantereau (Isaac), 155. 
Chappes f Catherine-Charlotte de Villequier, 

dame d O, puis baronne dc\ 156. 
Clukrle» Vf roi de France, 350. 
Charles VI, 351. 
Charles VII, 351, 362. 



Cliarles Vllh roi de France, 352. 
Charles IX, 33, 73. 156, 157, 281, 298, 337, 

338, 341, 556', 302. 365, 373, 385, 386, 390. 
Charleg 7, roi d'Angleterre, 361. 
Charles Gustave, roi de îSuède, 157. 
Charles le Mauvais, roi de Navarre, 350. 
Charles-Quint, 26, 30, 157, 285, 300, 326, 35â. 
Charlotte de Savoie, reine de France, 281, 

298. 
Charny (Claude Gouffier, comtesse de), 314, 

315. 
Charny (Pierre de BauHremont, comte de), 

293, 305. 
Charron (M»^ de), 157. 
Chartres (Vidame de). Voyez Chabannois, 

La Ferté'Arnauld. 
Chasteignerayc(Mailemoiselle). Voy. Dam- 

pierre. 
Chasteignier. Voyez La Roche-Posay, 
Chateaubriant ( Françoise de Foix , dame 

de), 17,26,158, 326. 
Chateaubriant (Jean de Montmorency-La- 
val, sieur de), 369, 378. 
Chatoau^îonticr ( Elisal)eth- Marie Mallier , 

dame de Bailleul, baronne de), 158. 
Chateauneuf-sur-Cher (Claude II de l'Au- 

bespine, baron de), 38, 168. 
Chateauncuf-sur-Cher (Jacques de l'Aubcs- 

pine, marquis de), 275. 
Chatcaureuard ou Champrenard (M. de) 

(1578), 96. 
Chatillôn (François de Coligny, sieur de), 

358. 
Chatillôn (Gaspard de Coligny, dit le maré- 
chal de), 3(K). 
Chatillôn (Isabelle de Hauteville, dame 

Coligny de), 41, 158. 
Chatillôn (Odetde Coligny, cardinal de), 30, 

41, 158. (Voir Chastiîlon par erreur), 159, 

3liB, 317, 556*. 
Chatillôn. Voyez Blois, Dunois. 
Chaumont. Voyez Quitry, 
Chérédin BarberoMsse ou. Ariaden, 354. 
Chessy (Jean de Fourcy , sieur de Pom- 

meuse et de), 159. 
Cheverny (Anne de Thou, comtesse de), 342. 
Cheverny (Françoise Chabot^ comtesse de), 

342. 
Cheverny (Henry Hurault, comte de), 159. 
Cheverny (Pliilippe Iluràult, comte de), 169. 
Cheverny (Philippe Hurault de), 342, 350, 
Chevreuse ( Clauae de Lorraine, duc de ), 

344, 348. 
Chourses-Malicorne (Jean de), 316, 318. 
Christiem, roi de Danemark, 285, 301. 
Cicéron, 297, 308. 
Cipierre (Humbert de Marcilly , sieur de;, 

159. 
Cipierre (Louise de Halwin, damede), 341. 
Claude, reine de France, 16, 26, 30, 160, 310, 

311,326,339, 362,389. 
Clément Vil, pape, 354. 
Clément VIII, pape, 358. 
Clermont ( Claude - Catherine de). Voyez 

Beti, 
Clermont. Voyez Bnssy , Dampierre, Tal- 

lard, Thoury, Tonnerre, 
Clermont d'Entragues (Hélène Bon, dame 

de), 160. 



31)8 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



♦ Clermont-Lodève (Guy de Castelnau , 

sieur de) 32'). 
Clerinont-Tonncrre ? (N. dei, 27S, 324. 
Clcves (Guillaume le Riche, duc de), 31, 

liK), 2H«, 301. 
Clèvcs ^ Marie de). Voyez Cond^.. 
Clcves. Voyez Arrrr*, Jlacenstein. 
Clitwn (Olivier de), 351 . 
(^ochetjlet (Rachel de). Voyez Sulli/. 
Cochinart de la Brosse. Voyez La JJrossc. 
('œuvres (la M'"* de). Voyez Eittrêts. 
Coignères (le sieur de), 370, 380. 
Colijîny ((îaspard dei, 40, IGl. 316, 318, 33S, 

S43, 347, 356, 3G(i, 374. 
Caligny (Jacqueline de Montl)cl, comtesse 

d'Entremont, dame de). 343, 347. 
Coligny (Louise de). Voyez Orange, 
CiA\^viy.\oy.izAndeUtt, Ckàtillon^ Laral. 
6V/<>OTfr(Christoph3), 353. 
CttU'îina (Marc-Antoine), 355. 
CoUmna ( Prosper), 353. 
Commin&i i Philippe de^ 297, 308, 359. 
Oommiuges. Voyoz ^uignilh-m. 
Compaing. Voyez Chamillart. 
Compans (Jean de), 295, 306. 
Compeys. Voyez OruJ^y, 
Condé (Anne de Jausse, dame de), 21>2, 305. 
Condé ( Charlotte -Catherine de La Tré- 

moille, princesse de), 161, 162. 
Condé (Cliarlotte-Marguerile de Montmo- 
rency, princesse de), 346, 349. 
Condé "(Eléonore de lloye, princesse de), 30, 

162. 
Condé (Françoise d'Orléans-Bothelin , prin- 
cesse de), 39, 162. 
Condé (Henri I de Bourbon, prince de), 162, 

281, 298, 357, 
Condé (Henri II de Bourbon , prince de), 

163, 360. 
Condé (Jean de la Hamaide, sieur de), 292, 

3a^. 
Condé (Louis I de Bourbon, prince de\ 30, 

33, 73, 163, 275, ^56'. 
Condé (Marie de Clèves, princesse de\ 163. 
(JonUa ntin Dracosès, empereur d'Orient, 352. 
Contenant (Henry de Bauves, baron de), 

163. 
Conti (Armand de Bourbon, prince de), 164. 
Conti (Louise de Lorraine, princesse de), 164. 
Cordoue (Gonzalve de), 353. 
Corisandre (La belle). Voyez Oramont. 
Cormery (N. de), 317, 318. 
Cornaro(A.), 164. 
Comehuse (Eustache de), maîtresse de Louis 

de Maie, 284, 300. 
Cortienne (Catherine d'Egmond, dame de 

Borselen de), 292, 305. 
Cossé. Voyez Èrissac. 
Cossé-Brissmc (Philippe de), 372, 882. 
Cottereau. Voyez Jhicloê. 
Courières (Jean de Montmorency, sieur de), 

290 303 
Oourtenai (le baron de) (1578), 95. 
Cousin (Marie Bouvyer, dame), 96. 
Coutellier, 298, 309. 
Crapaud (le). Voyez Lestele. 
Crèqiti (Charles, maréchal de), 360. 
Créqui. Voyez CanapUs , Leàdiguièrcé , 
Ptmtdormi^ Raimhocal, 



Crevant (Ixjonore de). Voyez Critité. 
("rêvant (Madeleine de). Le renvoi fait à 

ce nom )>age 165 est inutile. 
Crissé (Léonore de Crevant, comtesse de), 

67, Kw. 
Croy ((Jeneviôve d'Urfé, dame de). 

(Au lieu de Frettes du i-envoi, voyez 
Urfé(N. D^e d'), 165. 
Croy (la marquise de). Voyez LangU. 
Croy. Voyez Arschot Haerech. 
Crf>y (Uol.)ert de), évoque de Cambrai, 288, 

302. 
Crussol (Louise de^. Voyez Saint- Simoti. 
Cuguac. Voyez Dawpi^nrc, 
Curton (François de Chabannes , marquis 

de;, 27ô. 
Curton (Joachim de Chabannes, sieur de), 

311, 312. 



Daillon (Anne de). Voyez Jinfcc. 

Daillon (Françoise de). Voyez Goyon " 

Matignon. 
Daillon (Gaspard de), évc lue d'Albi, Sa?. 
Daillon. Voyez Dn Lude. 
Dampierre (Jacques de Clermont, baron de), 

3(W, 376. 
Dampierre (Jeanne de Vivonne I^a Chas- 
teigneraye, baronne de), 313, 314, 325, 
367, 369, 375, 378. 
Dampierre (Madeleine du Texicr-Bris, dame 

de Cugnac, marquise de), 165. 
Danemarck (Jean, prince de), 286, 301. 
David (Gérard). 297, 308. 
Des Arpentis (Louis du Bois, sieur), 39, 166, 

264. 
Dei Barreava (N. sieur), 344, 348. 
Des Cars ou d'Escars (Charles de Pérussc), 

évoque de Poitiers, 320, 322. 
Dtô Cars ou d'Escars (Jacques de Pérusse), 

366, 374. 
Des Cars (Susanne). Voyez Pompadonr. 
Des Cars ou Escars (d'). Voyez Carency^ 

Lavauguyon. 
Descluseaux (François Blanchard, sieur ;, 

166. 
Des Iles? (Philibert-Emmanuel de Gond?, 

marquis), 260. 
Desjardins (N.), 166. 
Despence (Claude), 166. 
Dinteville (Madame de). Voyez Ibnnay- 

Cliarente. 
Domine? (Jean Grazequin,dit), 369, 378. 
Dorât ^Jean), 166. 
VoriA (André), 355. 

Dossat (Armand, cardinal). Voyez Ouat, 
Drake (Francis), 358. 
Drinckam (Jean Sant Terre^ sieur de), 284, 

300. 
Drinckam (Jossine de Baint-Omer, dame 

de), 284, 300. 
Droget (Marie), 166. 
Du Bec. Voyez VardeJt. 
Du Bellay (Claude), 167. 
Du Bellay (Guillaume), 340, 353. 
Du Bellay (Jean, cardinal;, 354. 
Du Bellay (Joachim) (1578), 96. 
Du Biez (Claude Boy vin de Savignies , 
dame), 167. 



TABLE ALPHABETIQUE. 



399 



Du Bois. Voyez De$ Arpentu. 

Du Bouchage ? (Imbert ae Batarnay , comte), 

3ft9. 
Du Bouchage (Madame), 389. 
Dubreuil (Madame), 167. 
Du Buisson (Madame), 167. 
Dh (Jhastel (Tanneguy), 351 . 
Du Clos (N-- dame Cottereau), 167. 
Du Clos (Samuel Cottereau, sieur), 168. 
Du Faur. Voyez PujoU^ Pyhrac, 
Du Fay (Olympe du Faur de Pybrac, dame 

Huraultde l'Hôpital), 168, 332. 
Du Fresne (Anne de Beauvillier , dame 

Forget),41,168, 330. 
Du, Fresne (Pierre Forget), 359. 
Du Fre^noy (Pierre de Launoy, sieur), 287, 

302. 
Du Gauguier. Voyez Dv Ooguler. 
Du Goguier (Léonore Breton, dame), 39, 

168, 324. 
Du Guast (Alphonse d 'A valos, marquis), 355. 
Du Guast (Louis de Bérenger), 39, 169. 
Du Gvesclifi (Bertrand), 3.30. 
Du Halde (Diane). Voyez Longvil'iers. 
Du Lude (François de Daillon, comte), 40, 

169. 
Du Lude (Jean de Daillon, !«' comte), 314, 

315. 
Du Monceau de Tignon ville? (Marguerite 

d'Alençon, dame de Cany, depuis dame), 

368, 377. . 
Dumonsticr (Etienne), 77, 389. 
Dumonstier (Françoise Hésèque, dame), 169, 

269 (? , 270, 273. 
Dumonstier? (Pierre), 77, 82, 389. 
Dvnoi^ (Jc&n de Lougueville, comte de), dit 

le Bâtard d'Orléaiu, 351. 
DuDois (Ijouis de Chatillon, comte de), 284, 

300. 
Dunois (Marie de Berri, comtesse de), 284, 

300. 
Du Parc? (Madame), 370,380. 
Dttperron (Jacques Davyj, 358. 
Du P&Hché (Mercure de Saint-Chamand, 

baron), 169. 
Du Plassis-Droget(Mn«), 169. 
Duplessis-Mornay (Philippe), 170. (On a im- 
primé par erreur Duvteuy.) 
Du Plessis-Richelieu (Françoise de Roche- 

chouart, dame), 314,315. 
Du f'iessis. Voyez : Za Bovrgonnièref 

Lian court, Hwhrlieu, 
Du Prat (Antoine de Nautouillet, cardinal), 

3S4, 368, 376, 382, 388. 
Du Puy du Fou (Kené), 367, 375. 
Du Rouet (Louise de La Béraudière), 314, 

315. 
Du iSandrai (Madame), 170. 
Dusol (TiC capitaine), 1 70. 
Dusol (N"' de Montmirail, dame), 170. 
Du Thier (N"), 76, 171. 
Du TU (MadameVni. 
Du Tremblay (Madeleine Le Clercl. Voyez 

Mvrat et Bllly. 
Duval (Elisabeth), 40, 73, 171. 
Duvergierde Hauranne (P.)» ahbéde Saint- 

Cyran, 91, 335. 
Du Vigeau (Ix)uise de Polignac. dame\ 16, 

27, 30, 171, 172, 327, 371,380. 387. 



E 



Ecuyerde Mesdames. Voyez Grignan^ Urfé(}). 
Ecuyer de Messeigncurs. Voycâ Frazay. 
Edouard 111, roi d'Angleterre, 350. 
Egraond (Georges d'), éveque d'Utrecht, 

292, 305. 
Egmond (Jean II, 3« comte d'), 292, 3a>. 
Egmond (Lamoral, comte d'), 292, 305, 356. 
Kgmond (Madeleine de Werdemberghe , 

comtesse d'), 292. 305. 
Egmond (Sabine de Bavière, comtesse d'), 

292, 305. 
Elbeuf (Louise de Rieux, marquise d'), 172, 

275. 
Eléonore d'Autriche, reine de France, 16, 

26, 30. 172, 310, 311, 319, 321, 323, 326, 

334, 337, 366, 369, 373, 378, 387. 
Elisabeth , reine d'Angleterre ( femme 

d'Henri Vil), 281, 298. 
Elisabeth, reine d'Angleterre, 281, 298, 35H. 
Elisabeth d'Autriche, reine de France, 172, 

173,338, 341, 3K2. 
MUaheth de Bourbon , reine d'Espagne , 

344, 347. 
Elisabeth de Portugal, impératrice, 285, 

300. 
Elisabeth de Valoir, reine d'Espagne, 29 

(note). 173, 285, 301, 330,?), 331 (?;, 341, 

366, 373. 
Emmanuel \e Fortuné, roi de Portugal. 353. 
Enghien (François de Bourbon, duc d'j, 73, 

173, 354, 
Enghien (Jean de Bourbon, comte d'), 340, 

355, 367, 374. 
Entragues (César de Balzac, sieur d'), 41, 

173. 
Entragues (Charles de Balzac, sieur d'), 

173, 174. 
Entragues (Henriette d'). Voyez VerneuH, 
Entragues (Marie Touchet de Belleville, 

dame d'), 40, 67, 174 (2). 
Entremont et Montbel (Béatrix Pacheco, 

comtesse d'j, 16, 174, 327, 340, 367, 375, 

376, 387. 
Entremont et Montbel (Jacqueline, com- 
tesse d'). Voyez Coliany. 
Entremont et Montbel (Madeleine d'As- 

tarac, baronne d'Avaugour, depuis com- 
tesse d'), 31, 174, 369,378. 
Epagny (René Gouffier, sieur d'), 175. 
Epemay (3). Voyez Slrozzi. 
Epernon (Bernaitl de Nogaret de La Va- 
lette, duc d'), 62, 175. 
Erasme, 175. 

Escai-8. Voyez De» Cars. 
Escoubleau. Voyez Sourdis. 
Espagne (Don Carlos, infant d'), 356. 
Espagne (Charles d'), connétable de France, 

350. 



(L) Nous avons mis les deux noms pour le mémo 
portrait parce qu'il nous a été impoiwiblQ de 
Bavoir lequel des deux était l'écayor on titre. 

(2) Voyez la grav^tre du frontisjdcf.. 

(3) EnriMir du texte do la imgc 175, qui renvoit 
k Epernap. 



400 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



Espagne (iRabelle-Claire-Eu^énie, infante 
d'), gouvernante des Pays-Bas, 360. 

Espârot. Voyez Lesparre. 

Espinac (Pierre IV a'), archevêque de Lyon , 
m), 17G. 

Espinoy (Anne d'Autriche, dame d'), 286, 

a(K). 

Es poisses (Claude de Saulx-Tavauncs, mar- 

(piisc d'). 17(j. 
Esiiex (Uôhcrt Devereux, comte d'), 368. 
Estami)es (Anne de Pisselcu, duchesse d'), 

310, 311, 327, 368, 371. 376, 376, 381, 389. 
Estami^es (Anne- Diane d'), 176. 
E8tami)es (Jean IV de Brosse, duc d'), 27, 

31. 176, 321, 368, 376, 38S, 389. 
Estampes (Jean de La Barre, comte d'), 

prévôt de Parig, 17, 176. 
Estamjxîs (Marguerite d'). Voyez Achère*. 
EstamjKïs. Voyez Valençay. 
Este (Anned'». Voyez Nemaurg. 
Exte {ni\y\H>\jte d'). 356. 
Kste (Louis, cardinal d'), 358. 
Este. Voyez Fcrrare. 
E<tissac (Jeanne d';. Voyez Chabantwis. 
Ejitouterille iGuillauracrcanîinal d'), 352. 
Eiîtouteville (Marguerite d'Orléans, Made- 
moiselle d'), 62, 177. 
Estrabonnc i Catherine Hurault, dame de 

]ja Chapelle, puis baronne d'), 177. 
Estrées (Antoine d'),314, 315, 325. 
Estrées, manjuise de Cœuvres (Françoise 

Babou de la Bourdaisière, dame d'), 39, 

177. 
Estrées (Gabrielle d'). Voyez Beavfort. 
Etirées (Jean d'), 355. 
Etienne Batory^ roi de Pologne, 357. 



Falais (Baudoin de Bourgogne, sieur de), 

287, 301. 
Falais (Louise de Croy, dame de), 289, 302. 
Falais (Marie-Manucle de Lacerda, dame 

de), 287. 301. 
Farncise (Alexandre, cartlinal), 296, 307, 325, 

355. 
Farnèse (Kanuccio, cardinal), 36, 178, 316, 

317, 
Farnèse. Voyez Parme, 
Faucjuenberghe (Jacqueline de Croy, dame 

de\ 288, 302. 
Fauquenlxerifhe (Jacques I de Ligne, prince 

de), 291. 304. 
Fauquenl)erghe (Marie de Wassenaert, dame 

de), 291, 304. 
Ferdinand II, empereur, 360. 
Ferrare (Alphonse, duc de), 353. 
Ferrare (Alphonse d'Esté, duc de), 316, 317. 
Ferrare (Hercule I d'Esté, duc de), 351. 
Ferrare (Renée de France, ducliesye de), 

16, 27, 326, 330, 339, 342. 370, 379, 388. 
Ferronnièrc (La belle), 27, 327. 
Fervaques (Anned'Alégre, dame de). Voyez 

Oranccy, 
Fiennes (Hélène de Croy, dame de Luxem- 
bourg), 288, 302. 
Fiennes (Ja<*ques de Luxembourg^, 291, 304. 
Fiennes (Marie de Berlaimont- Ville, dame 

de), 291, 304. 



Fiesque (Alphonsine Strozzi, comtesse de', 
320, 322,324. 

Fiesque (Jean-Louîs, comte de), 355. 

Filasac (N., dame de), 178. 

Fillastre (Guillaume), 296, 307. 

Flamin (Marie de Leviston, dame), 178. 

Flandres (Louis de Marie, comte de), 2^4. 
300. 

Flandres (Louis de Nevers-Créci, comte de), 
284, 3(X). 

Flandres (Marguerite de Brabant, comtesse 
de), 284, 300. 

Flandres (Marguerite de Valois, comtesse 
de), 284,300. 

Fleurigny (Louis Le Clerc, sieur de), 178. 

Fleury (Denise de Neuville, dame Claussc 
de), 39, 179. 

Florenge ou Fleurange. Voyez Bonillon. 

Flourac (M. de), 313. 315. 

Foix (Gaston de), 353. 

Foix (le maréchal de). Voyez Le*cnn. 

Foix. Voyez Candaîi, Chatcaubriant, Lan- 
trec^ Letcun, Lesparre, Trans. 

Foix-Lautrec (Claude de). Voyez Jfarti- 
gvet. 

Folle de Marguerite d'Autriche, 298, 309. 

Fontaines-Guérin (Jean de Bueil, sieur de\ 
324, 372, 381. 

Forges (Jeanne de Monestay de), 179 

Forgetdeou du Fresne. Voyez Du Fresnt. 

Fosseuse (La belle), 234. Voyez Saint- 
Mars, 

Fou du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. 
298, 309. 

Foucault. Voyez Saint- Germain^ Beaupré. 

Fourcy (M. de). Voyez Chessy. 

Fous de Cour. Voyez Brusqvet, Catelot, 
Folls de Marguerite d'Autriche^ Fbu du 
duo de Bourgogne. Orefier, * La Bure, 
SyMlot, Thonin, IHboulet. 

France (Charles de\ frère de Louis XI, 3ô2. 

France (ï'rançois de Valois-Angoulême, dau- 
phin de), fils de François I, 33, 180. 281, 
298, 354, 365, 369, 373, 378, 387, 388, 389. 

France (Jacqueline de Jiavière, dauphine 
de), 283, 299. 

France (Jean dauphin de), fils de Char- 
les VI, 283, 299. 

France (N., dauphin de), 180. 

François I, roi de France, 26, 30, 41, 180, 
281, 298, 310, 311, 3Î3, 326, 329, 334, 337, 
338, 339, 354, 365, 366, 373, 374, 390. 

François II, 33, 181, 310,311, 319, 321, 323, 
356, 363, 366, 366, 373, 386, 386. 

Frcgose (La signora), 310, 212. 

Fresne (De). Voyez Bu Fresne, 

Frettes (Geneviève d'Urfé, dame de). 
(On a fait par erreur quatre renvois à ce 
même nom dans la table des crayons de la 
Bibliothèque. 11 faut voir à N., demoiselle 

d'UKFÉ.) 

Frezin (Jeanne de Rabempré, dame de), 

293. 306. 
Frezin (Louis de Gavre, sieur de\ 293, 306. 
Froissart (Jean), 297, 308. 
Frozày ? (Pierre de Marconnay , sieur de), 

181. 
JFV«i<M(Pedro-Heiiriquez d*Âzevedo, comte 

de), 358. 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



401 



Gaesbecke (Maximilien de Homes , comte 

de) , 288, 302. 
Galiot. Voyez Acier. 
Qalleê TËdonard, prince de), 350. 
Galles PHeori, pnnce de), 358. 
Genlis (Frauçois de Hangest, dit l'aîné), 371, 

381. 
Genoaillac. Voyez Acier, 
Gerdy? (Le comte da), 389. 
GQlon (N., dame), 182. 
Girauld (Jean), peintre, 96. 
Givry (Anne d'Anglare, sieur de), 182, 545, 

3AS, 359. 
Giyry (Claude de Longwy, cardinal de), 

30, 182, 316, 317, 320, 322,324. 
Givry (Jacqueline de Longwy). Voyez Mont' 

pensitr. 
Givry (Jeanne d'Angoulême, dame de), 27, 

30 183 327. 
GlocJester rHumphror, duc de), 283, 299. 
Go (Daniel). Voyez Povilly 
Gondi. Voyez ÉelU-Ule^ De» lies, Retz. , 
Gontaut? (Foucaut de), ou peut-être Jean 

de Gontaut-Biron, 311, 312, 320, 322. 
Gontaut. Voyez Biron, Saint- Geniei. 
Gonzagne rCharles de), 358. 
Gonzaguâ (Fernand de;, 355. 
Gonzague (François de), marquis de Man- 

toue, 352. 
Gonzague (Frédéric de), 40, 184. 
Gonzague. Voyez Nevers^ Molfetta. 
Gordes (Bertrand Raimbaud de Simiane, ba- 
ron de), 372, 382 . 
Gouffier. Voyez Boity^ Bonnitet, Epagny, 

Boannoiê, 
Gourdon de Genouillac. Voyez VaiUac, 
Gourmont ^Jean de), peintre, 96. 
Govon-Matignon ( Françoise de Daillon , 

dame de), 320, 322, 325. 
Goyon. Voyez Mazigntm, Thorigny, 
Gramont (Antoine d'Aure, dit de), 371, 381, 
Gramont (Antoine II, duc de), 184. 
Gramont (Glaire de Gramont, dame d'Aster 

de), 367, 376. 
Gramont (Diane d'Andouins, comtesse de), 

La belle Corisandre, 342. 
Gramont (Françoise-Marguerite de Cîhivré, 

dame de Guiche, depuis duchesse de), 

184. 
Grancey (Anne d'Alègre, dame de Ferva- 

ques, comtesse de ), Si2. 
Grand (Madame la). Voyez Boannois, 
Grandmare (Madame), 184. 
Granier (Jacques), 294, 306. 
Granvelle (Antoine Perrenot, cardinal de). 

366. 
Grefîer de Lory (Le) ou L'Ory, fou de cour, 

871, 381. 
Grégaire XI, 351. 
Grégoire XUl, 357. 
Gremonville ou Grimonville. Voyez Lar- 

ohant. 
Grignan 1 (Gaspard de Oastellane, comte de). 

(Douteux. Voyez Ubfé.), 185. 
Grignan (Isabelle de Pontevès (7), comtesse 

de Monteil de), 331. 
Grisart, 295, 307. 



Gruflfy (François de Compeys, sieur de), 

339. 
Gueldres (Jean II de Chatillon, duc de), 283, 

299. 
Gueldres (Mathilde de Gueldres, duchesse 

de), 283, 199. 
Guémenée (Françoise de Laval, dame de 

Lénoncourt, puis princesse de), 40, 185, 

340. 
Guémenée (Louis de Rohan, prince de), 

laô. 
Guercheville (La marquise de^. Voyez Lian^ 

court. 
Guiche (Madame de). Voyez Gramont. 
Guise (Anne d'Esté, duchesse de). Voyez 

Nemours. 
Guise (Antoinette de Bourbon, duchesse de), 

313,314, 319,321,323,326. 
Guise f Charles de Lorraine, duc de), 186. 
Guise (Claude de Lorraine, !•' duc de), 16, 

186, 275, 313, 314, 319, 321, 323, 326, 354, 

.S66, 369, 374, 378, 388. 
Guise (François de Lorraine, duc de), 186, 

313, 314, 319, 321,323, 337, 341, 355, 368, 

376, 385, 386, 388. 
Guise ( Henri de Lorraine, duc de), dit Le 

Bilafr^^ 276, 319, 321, 323, 333. 341, 346, 

349, 357. 
Guise ( Louis? de Lorraine, cardinal de), 

186, 320, 322, 323, 357. 
Guise (Louis III de Lorraine, cardinal de), 

385, 386. 
Gustave, roi de Suède, 354. 
Gustave- Adolphe, roi de Suède, 3G0. 
Guyenne (Charles, duc de). Voyez France. 
Guy on (M.), procureur, 96. 
Gyé (François de Rohan, sieur de), 16, 186, 

370, 380. 
Gyé (Jeanne de Saint-Séverin , dame de 

Rohan de), 17, 187. 
Cfyé (Pierre de Rohan. maréchal de), 352. 
Gyé (La fille aisnée de). Voyez Thoury. 
Gyé (La fille puînée , ou la jeune fille de). 

Voyez Bothelin. 



Habert 7 (Françoise), 268. 

Hainaut (Guillaume I, comte de), 299. 

Hainaut (Jean d'Avesnes, comte de), 282, 

299. 
Hainaut (Jeanne de Valois, comtesse de), 

283, 299. 
Hainaut (Philippe de Luxembourg, comtesse 

de), 282, 299. 
Halwin (Jeanne de). Voyez Alluye, Leyde. 
Halwin (Louise de). Voyez Civierre. 
Halwin. Voyez Piennes, Wailly. 
Hangest. Voyez Genlis. 
Hareourt (Geneviève d'Urfé, dame d*). 

(Au lieu de Fbbttes du renvoi, voyez 
Ubfé (N. D"* d'), 187 
Sarcifurt (Henri, comte d'), dit le Cadet la 

Perle, 360. 
Hareourt. Voyez Olonde, 
Harlay (Christophe de), 187. 
Harlay. Voyez Seaumont, 
Havrech ((Jharles de Croy, marquis d*), 288, 

302. 

26 



402 



TABLE ALPHABETIQUE. 



Havreeh (Gteneviève d'Urfé, dame d'). 

(Au lieu de Fbettbs du renvoi, voyez 
Urpé (N. dii« d'j, 187. 
Ilavrech. Voyez Langle, 
Hedio (Gaspard), réformateur, 298, 309. 
Hennin. Voyez Bousêu. 
Henri II, roi de France, 40, 73, 188, 310, 311, 

319,321,323,337,340, 355, 363, 365, 373, 

386, 386. 
Henri III, 34, 73, 189, 310, 312, 323, 338, 

357, 363, 386, 386. 
Henri IV, 189, 276, 310, 312,559. 
Henri F, roi d'Angleterre, 361. 
Henri VII, roi d'Angleterre, 281, 298, 359, 
Henri VIII, roi d'Angleterre, 30, 189, 354, 

363. 
Henri d'Albret, roi de Navarre, 26, 310, 312, 

319, 321, 323, 326, 339, 366, 373, 38^^, 390. 
Hiergcs (Lnmberte de Croy, dame de Ber- 

laimont d'\ 289, 302. 
Hollande (Marguerite de Clèvcs, comtesse 

de), 283, 299. 
Hongrie (La reine de). Voyez Maria d'An- 

triche, 
Hoochstraete (Anne de Rennebourg (? ■, com- 
tesse de), 289, 303. 
Hoochstraete (Antoine de Lallaing, premier 

comte de). 289, 303. 
Hoochstraete le jeune (Antoine de Lallaing, 

comte de), 289, 303. 
Hoochstraete (Antoine de Lallaing, comte 

de), 289, 303. 
Hoochstraete (Isabelle de Culembourg, com- 
tesse de), 289, 3a3. 
Hoochstraete (Philippe de Lallaing, comte 

de), 289, 303. 
Homes (Florisde Montmorency, comte de), 

290,303. 
Homes (Philippe de Montmorency, comte 

de), 290, 303. 
Hornes (Walburge de Nieunaërt, dame de), 

290, 303. 
Horsonier ? 370, 379. 
Hostun (Philiberted'). Voyez Saint-Blan- 

card. 
Huban (Gilberte de), 370, 380. 
Hnmbercourt (Guy de Brimeu, sieur de), 293, 

305. 
Jlvmièret (Charles d*), 3.59. 
Humières (Jean d'), 312, 381. 
Humièrcs (Sidoine de Morvilliers, dame d*), 

dite Aïerlnrillon. Menillon et Memillon, 

388. 
Jlunyade dit Corvin (Jean), 362. 
Hurault. Voyez BoUta'llé, Chevemy, Du 

Fay, Ilnriel. 
Huriel (Ijouise de Harville de Palaiseau, 

dame Hurault d'), 190. 
Huss (Jean), 298, 309. 
Husson. Voyez Tonnerre. 



Incarville (N. dame d'), 331. 
Innocent V/, 361. 
Isabeau de Bnvière, 361. 
Isabelle d'Autriche , reine de Danemarck , 
286, 301. 



Isabelle de Bohème, reine de Bohème, 290, 

304. 
Isabelle la Catholiqnej 363. 
Ivetot (Louise de Savonnières La Breteschc, 

d'abord dame de Villequier et princesse 

d*), 190. 



Jabot (Nicolas), 342. 
Jacques I«, roi d'Angleterre, 191, 358. 
Jacques II, roi d'Ecosse, 282, 299. 
Jacques V, roi d'Ecosse, 282, 299. 
Jaraac (Guy Chabot, comte de), 36 (dou- 
teux), 37, 39, 191, 314, 316. 
Jamac (Louise de Pisseleu, dame de), 371, 

3S0. 
Jean 11, roi de France, 350. 
Jean de Luxembourg, roi de Bohème, 290, 

304. 
Jean (Frère), extatique, 298, 308. 
Jean- Paul (Pietro-Guillaume-Francisque, dit 

le Seigneur), 191. 
Jeanne d'Albret, reine de Navarre, 26, 40, 

191, 192, 310, 312, 319, 321, 323, 326, 340, 

355, 366, 373, 389 (?) 
Jeanne de Bourgogne, reine de France, 281, 

298. 
Jeanne la Folle, reine d'Espagne, 285, 300, 

353. 
Jeanne i, reine de Naples, 361. 
Jeanne 11, reine de Naples, 361. 
Jeannin (Pierre). Voyez Chagny, 
Jo&set (Robert), 192. 
Jovë (Paul), 297, 308. 
Joyeuse (Anne, duc de), 192, 357. 
Joyeuxe (Catherine de Nogaret La Valette, 

dame de), 344, 348. 
* Joyeuse? (Guillaume, vicomte de), 325. 
Jules II, pape, 296, 307, 353, 
Jules lil, pape, 356. 



Kerdnllan (Mademoiselle de). Voyez Car* 

delan, 
Keraevenoy. Voyez Carnavalet. 
Kerveno (Marie de Lannoy, marquise de], 

41, 192. 



La Barre (Antoine de), 368. 377. 

La Barre (Jean de).* Voyez Estampes, 

Labarthe (Paul de). Voyez Thermes. 

La Bastie (Antoine d'Are, sieur de), 295, 

307. 
La Baume-Suze (Catherine d'Albaron des 

Allemans, dame de), 371, 380. 
La Béraudière (Louise de). Voyez Vu 

Rouet. 
La Bourdaisière (Françoise Babou de). 

Voyez Estries. 
La Bourdaisière (Françoise Robertet, dame 

Babou de), 313, 316, 367, 376. 
La Bourdaisière (Georges Babou de). Voyez 

Sagonne. 
Li Bourdaisière (Jean Babou, sieur de). 

337,371,381. 
La Bourgonnière (Jean du Plessis, sieur de), 

371, 381. 



TABLE ALPHABETIQUE. 



40â 



La Bretesche (Louise de). Voyez Ivetot, 
La Brisette (Robert de Bafsac-MontaigUi 

sieur de), 193. 
La Brosse (Guillaume Cochinart de\ 371, 

381. 
La Brosse (Jacques de\ 388. 
La Brousse-Vertillac (Jacoues de), 316, 317. 

* La Bure, folle de cour, 325. 

La Cerda (Anne de La Thieuloye, dame de), 

294 306. 
La chapelle (Catherine, dame de). Voyez 

Anmont. 

* La Chapelle des Ursins? (François de) 
(simple mention sans portrait), 320, 322. 

La Chapelle (La comtesse de). Voyez Eê- 

trabanne. 
La Ch&steigneraye (François de Vivonne, 

sieur de), 36, 37, 193, 313, 313, 367, 376. 
La Chasteigneraye (Mademoiselle de), on 

simplement Chasteigneraye, Voyez Dam,- 

pierre. 
La Fayette (Jean Mottierde),316, 317,320, 

322. 
La Ferté (Claude de Beany illier, sieur de), 

depuis comte de Saint- Aignan, 17, 194, 

370, 379, 389. 
Ia Ferté (Henry de Sennetcrre, marquis de), 

194. 
La Ferté (Jeanne de Laval-Loué, dame de 

Senneterre), 39, 194. 
La Ferté- Arnauld (Préjent de La Fin, 

siear de Malign^ et de), 194. 
La Fin. Voyez La Ferté-Arnavld. 
La Force (Jacques Nompar de Caumont, 

duc de), 194,335. 
La Grange. Vovez Montigny, 
La Guerche (Mar^erite de Caillon-Belle- 

joie, dame ae), dite BeaujoiCy 17, 194. 
Lti Guiche (Susannedes Serpents, dame de), 

344, 348. 
La Hamaide. Voyez (hndi. 
La Haye (Louis I de), évèque de Vannes, 

194. 
La Hire (Etienne de VignoUes, dit), 351. 
Lallaing (Charles II, comte de), 289, 303. 
I^illaing. Voyez Booohstraete, 
La Ma^^eleine. Voyez Ragny, 
La Marche (Olivier de), 297, 308. 
La Marck (Ererard de> 296. 307. 
La AÊarek (Robert III de), 353. 
La Marck. Voyez Bouillon, 
La Meilleraye (Charles de la Porte, duc 

de), 360. 
La mirandole (Jean Pic de), 352. 
Landal (Catherine de Rohan, demoiselle deX 

17, 195. 
Langeac (Marie de). Voyez Leetrange. 
Lançle (Marie-Glaire de Croy, marquise 

d'Harrech, et depuis baronne de), 195 
Langueowez (N'** demoiselle de), 17, 195. 
Langy (Mathieu), 353. 
Lannoy (Jean de), 288, 302. 
Lannoy. Voyez Mingovah' Afolemhais, 
La Noue (François de). 196, 320, 322. 
La Noue (Marie de). Voyez Théminet, 
La Noue (N- de), 369, 377. 
La Noue (Odet de). Voyez Teligny, 
Lansac (Louis de Saint-Gelais, sieur de), 

337, 364. 



La Palîce (Jacques II de Chabanncs, sieur 

de), 16, 21, 27, 31, 196, 276, 353, 368, 377, 

388, 390. 
La Pardieu (Albert Rousselet, sieur de), 

196. 
L*Archant (Diane de Vivonne d'Ardelny, 

dame de Gremonville de), 196, 197, 331. 
L*Archant (Nicolas de Gremonville, sieur 

de}, 276. 
La Roche- Andry (Charlotte de). Voyez 

Lauzun, 
La Roche du Maine ( Charles Tiercelin , 

sieur de), 314, 315. 
La Rochefoucauld (Anne de Polignac, dame 

de), 17,27, 197, 313, 314,319, 321, 327. 
La Rochefoucauld (Charlotte de Roye, dame 

de), 338. 
La Rochefoucauld (François II, comte de), 

30, 197. 
La Rochefoucauld (François III, sieur de), 

341. 
La Rochefoucauld (M. de), 27, 327, 390. 
La Rochefoucauld. Voyez Barbézieux, Ban- 

dan, Bavel. 
La Rocheguyon (Jeanne de Schomberg, 

duchesse de\ 198. 
La Roche-Mabile. Voyez Vassé, 
La Roche-Posay (Louis Ghasteignier de), 

316, 318. 
La Rochepot (Charlotte d'Humières, dame 

de Montmorency), 369, 378. 
La Roche-sur- Yon (Charles de Bourbon, 

prince de), 27, 198, 317. 318, 319, 321, 

324, 326, 367, 370, 376, 379, 382, 389, 390. 
La Roche-sur- Yon (Philippe de Montes- 

pedon, princesse de), 27, 31, 40, 198, 317, 

318, 327, 367, 374, 386. 
La Suze (Charlctte de La Rochefoucauld- 

Roye, comtesie de), 199, 329. 
La Suze (Henriette de Coligny, comtesse 

de), 199. 
La Thieuloye (Charles de Bememicourt), 

294, 306. 
La Thieuloye (Florence de Hemstede, dame 

de), 294, 306. 
La Thieuloye (François de Bememicourt, 

sieur de), 294, 306. 
La Thieuloye f Louise de Canteleu, dame 

de\ 294, 306.' 
La Tour (Isabeau de). Voyez Sardini, 
La Tour (Julienne- Catherine de). Voyez 

Baye, 
La Tour (N- de Frionville, dame de), 333. 
La Tour. Voyez Turenne. 
La Trémoille (Anne de Laval, dame de), 

367, 375. 
La Trémoille (Catherine- Charlotte de). 

Voyez Condè, 
La TrémoilU (Louis II de), 352. 
La Trémoille (Louis III de), 34, 199, 339, 

341. 
La Trémoille? (Louise de Coetivy, baronne 

de Koyan, dame de), 367, 37.'>. 
La Trémoille (Marie de La Tour- Bouillon, 

duchesse de). 335. 
La Trémoille. Voyez Noirmowftier, Thovars, 
La Trousse (Sasanne Olivier de Leuville, 

dame Le Hardy de). 200. 
L'Aubespine (Guillaume de), 274. 



404 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



* L'Aubespine (M. de), 325. 
L*Aabespine. Voyez Châteauneuf-ntr'Cher. 
Lautrec (Charlotte d'Albret, dame de), 371, 

380. 
Lautrec (Odet de Foix, sieur de), 16, 21, 27, 

33. 200, 264, 326, 354, 370, 380, 390. 
LauKun (Charlotte de la Roche- Andry, dame 

de),311, 312,372, 382. 
Lauzun (Charlotte du Moulin, dame de], 

dite Brjr, 17, 200, 388. 
Lauzun (rrançois Nompar de Caumont), 

311. 312. 
Laval TAnne de). Voyez La TrimoUîe, 
Laval (Anne d'Alègre, comtesse de), 200. 
Laval (Guy-Paul de Coligny, comte de), 

201, 320, 322, 325, 372, 381, 383, 389 (?) 
La Valette (Bernard de), 201, 357. 
La Valette iie^a-ljoims de), 357. 
Lavardin (Henri de Beaumanoir-Négrepe- 

lisse, marquis de), 76, 201 . 
La Vauguyon (François d*£scars, comte de), 

276, 324. 
La Vauguyon (iRabcUe de Bourbon, dame 

d'Escars de), 276, 324. 
La Vauguyon (Jean d'Escars, comte de), 

3.S, 202,317,318. 
La Vère (Adolphe de Bourgogne, sieur de), 

amiral de Flandres, 287, 301. 
La Vère (Anne de Berghes, dame de), 287, 301 . 
La Vère (Philippe de Bourgogne, sieur de), 

287,301. 
Lavemay (M"« de), 202. 
La Vemée. Voyez Laver nay, 
Léaumont. Voyez PmgaUiard» 
Le Hardy. Voyez La Trousse, 
Leicester (Robert-Dudley de), 358. 
Lennox (Edmond Stuart, comte de), 202. 
Lénoncourt (Françoise de Laval, dame de). 

Voyez Guémenée. 
Lénoncourt (Philippe, cardinal de), 276. 
Lénoncourt (Robert, cardinal de), 202, 277, 

316, 317, 320, 322, 323, 341. 
Léon JT, pape, 354. 
Lerme (François de Rozas de Sandoval, duc 

de), 358. 
Lescun (Thomas de Foiz, maréchal de), 16, 

27, 31, 203, 277. 327, 370 (voir L%utreo), 

387, 390. 
Lesdiguières (Anne de la Magdeleine, mar- 
quise de I^gny, duchesse de), 203. 
Le8diguières(François IV de Bonne de Créqui, 

duc de), 320, 322. 
Lesdiçvieres (François de Bonne, maréchal 

de), 344, 348, 359. 
Le80ngère(M"O, 203. 
Lesparre (André de Foix, maréchal de), 16, 

27, 203, 204, 327, 370, 379, 390. 
Lestele dit Cravaud (Arnaud de Beauville 

de}, 204. 
Lestrange (Marie de Langeac, dame de), 

368, 369, 372, 377, 378, 382. 
Leva (Antoine de), 355. 
Levai (Péronne dej, 284. 300. 
Le Veneur de Tillières (Gabriel), évêque 

d'Evreux, 316, 318. 
Le Veneur. Voyez Tillières, 
Lévis. Voyez ÇtUlus, Ventadour, 
Leyde f Jean de Wassenacrt, vicomte de), 

291,304,305. 



Leyde (Jeanne de Halwin-Piennes, vicom- 
tesse de), 291, 304. 
Leyde (Jossine d'Egmond, vicomtesse de), 

292 305. 

L'Hospital* (Michel de), 337, 357. 
liancourt (Antoinette de Pons, marquise de 

Guercheville, puis dame du Plessis-), 204, 

205, 346, 349, 
licques (Isabelle de Fouquesolles, baronne 

de), 293, 306. 
Licques (Jacques de Recourt, baron de), 

293 306 

Liébaîilt (Madame) (1), 39, 204. 

Iderde (Catherine de Lannoy, dame de 

Jausse, comtesse de), 292, 305. 
Lierde (Jeanne de Montmorency, dame de 

Jausse, comtesse de), 292, 305. 
Ligne (Jean III, baron de), 291, 304. 
Lignerac (Catherine de Hautefort , dame 

de), 205. 
lÂgny (Louis de Luxembourg), 352. 
Limeuil (Isabeau de La Tour, dame de). 

Voyez Sardini. 
Liramont (François de Dompierre, sieur de), 

370, 379. 
Lis (N- sieur de), 368, 377. 
Listenois (François de Vienne, seigneur de), 

369, 377. 
Livron. Voyez Bourboune, 
Longueville (Catherine d'Orléans, dite ma- 
demoiselle de), 62, 205. 
Lonçuevillâ (François, dnc de), 353. 
Longueville (Henry, duc de), .328. 
Longueville (Jean de) Voyez Lhtnois, 
Longueville (Léonor d'Orléans, duc de), 

325. 
Longueville (Marie de Bourbon , duchesse 

de), 336. 
Longvilliers (Diane du Halde, dame de), 

206. 
Longwy. Voyez Givry, 
Lorraine (Catherine de). Voyez Nevers. 
Lorraine (Charles II, duc de), 323. 
Lorraine (Charles, cardinal de), 816, 817, 

320, 322, 323, 326, 356, 366,. 372, 874, 381, 

385, 386, 387, 390. 
Lorraine (Christine de Danemark , du- 
chesse de), 286, 301. 
Lorraine (Claude de France, duchesse de), 

34, 206, 310, 812, 323. 
Lorraine (François, grand-prieur de), 313, 

314, 390(?). 
Lorraine (Henri de Bar, duc de), 890. 
Lorraine (Jean, cardinal de), 27, 296, 307. 
Lorraine (Louise de). Voyez Conti, Louise, 
Lorraine l René, âvLc de), 352. 
Lorraine, voyez Chaligny, Ckevreuse, Guise, 

Louise de Lorraine, Mayenne, Mereœur, 

Phalshourg, Vaudemont, 
* Losses (Jean de Beaulieu, sieur de), 816. 
Loué (Mademoiselle de). Voyez : La Inerte, 

Surçère^, 
Louis XI, roi de France, 206, 281, 298, 359, 

863. 



(1) Ce nom a été placé par erroor entre deux 
Lianeourt h la page S04, et devrait 6tre à la 
page SOS. 



TABLE ALFHABIÊTIQUE. 



405 



Louis XII, 353. 363. 

Louis XIII, 328, 344, 947, 360, 

Louise de Lorraine, reine de France, 207, 

331, 336, 338. 
Lucé (Anne de Pisseleu, baronne de), 366, 

374. 
Lustrac (Marguerite de). Voyez Saint" 

André, 
Luther (Kartin), 385, 386. 
Luxembourg (Wenceslas, 1«' duc de), 290, 

304. 
Luxembourg. Voyez Bêaurevair, Briânne, 

IHânnêê, Jean de Luxembourg, Martigvef, 

Tingry, Ville, 
Luyneê (Charles d'Albert, duc et connétable 

de), 360. 
Lys (Hugues de Launav, sieur de). 287,302. 
Lys (Marguerite de Maingoval, dame de), 

287, 302. 



Macy (la baronne de). Voyez Marânne*. 
Madeleine de France , reine d'Ecosse, 340, 

365, 373, 390. 

Madruz (Christophe), éyèque de Trente, 296, 

307, 
Mahomet II, 351. 
Mailloc (François, baron de), 207. 
Malevirade (N., sieur deV 207, 363. 
Maleza (N. ae Sardini, dame de), 208. 
Malicorne. Voyez Chovrses, 
Maligny. Voyez La IMé'Amauld, 
Mandelot (Marguerite de). Voyez Alin- 

court 
Mandelot (Madame de). Voyez Châlon, 
Mandeville (Jean de), 296, 308. 
Maarique (Anna), 17, 27, 31, 208, 327, 371, 

380,387. 
Mansfeld ( Pierre-Ernest, comte de ), 295, 

307,555. 
Mantoue (Marie de Gonzague, duchesse de 

NeverR, princesse de), 206. 
Marcel II, pape, 296, 307. 
Marcilly. Voyez Cipierre, 
Marennes (Marie de Montchenu, baronne de 

Macy, puis dame de Pons, comtesse de), 

368,371,376, 381. 
Marguerite de France, reine d'Ecosse, 385, 

386. 
Marguerite Tudor, reine d'Ecosse, 282, 299. 
Marguerite de Valois, reine de Navarre (la 

vieille), 16, 26, 30, 209, 310, 312, 323, 326, 

366, 369, 373, 377. 

Marguerite de Valois (la jeune), 34, 39, 209, 

210, 310, 312, 319, 321, 323, 341, 346, 349, 
385, 386. 

Maridor de Vaux (Anne de Gtoyon-Thorigny, 

dame de), 320, 322, 324. 
Marie d'Angleterre , reine de France, 26, 

29 (note), 326, 356, 391 (?) 
Marie d'Autriche, impératrice d'Allemagne, 

211, 286, 301. 

Marie d'Autriche, reine de Hongrie, 26, 30, 
210, 826. 

Marie de Bourgogne , impératrice d'Alle- 
magne, 285, 300, 352, 

Marie la Catholique, reine d'Angleterre, 34, 
210. 

Marie de Ctonzague, reine de Pologne, 336. 



Marie de Lorraine, reine d'Ecosse, 30, 211, 

319, 321, 385, 386. 
Marie de Médicis, 344, 347, 361. 
Marie de Paule (La fille de), 310, 312. 
Marie Stoart, reine de France, 33, 211, 356, 

366, 373, 385, 386. 

Mari^nan (Jean-Jacques de Médicis, mar- 
quis de), 356. 

Marigny (Claude de Proisy La Bove, dame 
de Chatillon), 211. 

Marie (Louis-(}harles de Bourbon, comte 
de), 370, 379. 

Marot (aément), 297, 308, 385, 386, 391. 

Marsillac (François de La Rochefoucauld, 
princede\311. 312. 

Martigues ((Charles de Luxembourg, vicomte 
de). 370, 380. 

Martiffues (CHaude de Foix-Lautrec , dame 
de Luxembourg, vicomtesse de), 371, 381. 

Martigues (Sébastien de Luxembourg, vi- 
comte de). Voyez PeiUhièvre. 

MartinyHvê (Georges), 355. 

Masmines (Robert, sieur de), 293, 306. 

Mastaing (Guillaume de Jausse, sieur de), 
292, 305. 

Mathias Corvin, roi de Hongrie, 352. 

Matignon (Jacques de Goyon, maréchal de), 
367. 

Maugiron (Jeanne de Mangiron-Varacieux, 
dame de), 212. 

Maugiron fLouis de), 212, 389. 

Maugiron (Timoléon de), 212. 

Maure 7 (Hélène de Rohan , comtesse de) , 

367, 375. 

Maximilien I, empereur d'Allemagne, 212, 

285, 300, 35S, 3&, 377. 
Maximilien II, empereur d'Allemagne, 212, 

357 
Mayan (MUe de), 212. 
Mayenne (Charles de Lorraine, duc de), 76, 

213, 319, 321, 323, 345, 349, 358, 
Mayenne (Henri de Lorraine, duc de), 21Z^60. 
Mazarin (Jules), 360. 
Médioiê (Alexandre de), 354. 
MédieU (CÔme), 361. 
MédioU ÇFieTTtde),SoS, 
Médicis. Voyez Catherine de MédieU, Marie 

de Médieii, Marignan, Toeeane, 
Mélanchton, 385, 386. 
Melfl. Voyez Melpke, 
Melphe (Jean Carraccioli, prince de), 26, 36, 

3^ 213, 316, 318, 326, 38t. 
Memillon. Voyez Humières, 
Mercœur (Emmanuel- Philippe de Lorraine, 

duc de), 40, 213, 358, 
Merlurillon. Voyez ffumières, 
Mermande? (Louis de Bueil, sieur de), 16, 

213. 
Mersan (N. de Faure, sieur de), 329. 
* Méru (Charles de Montmorency -Damville, 

sieur de), 324. 
Mesnillon. Voyez ffumières, 
M ézières (Nicolas d'Anjou, marquis de), 314, 

315, 367, 374. 
Milon (N.. baron de), 214. 
Mingoval (Catherine de Neuville, dame de), 

288, 302. , 

Mingoval (Jean de Lannoy, sieur de) 288 



496 



TABLE ALPHABETIQUE. 



MinproYal (Philipote de Lalaing , dame de), 

288,302. 
Miolans (Françoise Mareschal, dame Mitte 

de), 368, 377. 
Miolans (Madeleine de Crnssol, dame Mitte 

de), 368, 377. 
Mirabelle (Antoine de Zoniga, marquis de), 

336. 
Mitte de Miolans. Voyez Miolatu, 
MoU (Matthieu), 360. 
Molembais (Adrienne de Berlaimont, dame 

de), 287, 302. 
Molembais (Baudoin de Lannoy, sieur de), 

287, 302. 

Molembais (Philippe de Lannoy, sieur de), 

288, 302. 

Molfetta (Fernand de Qonzague, prince de), 

290,303. 
Jfoneade (Huçpies de), 353. 
Monchy (Antoinette de). Voyez Raueourt, 
Monchy (Jean de), 214. 
Monchy (M. de), 370, 379. 
Mondroffon (Christophe de), 358. 
Monestay (Jeanne de). Voyez Ibrgei, 
Monichapelle (M»»)» 214. 
Monluc (Biaise de), 36, 214, S56, 
Monluc (Damien de). Voyez JUynel. 
Monluc (Pierre-Bertrand de), 316, 318. 
* Monsieur ^La nourrice de), 325. 
Monsoreau (Qyprienne de Chambes, dame 

de), 215 
Monstrelet (Enguerrand de), 297, 306. 
Montauban (François-Louis d*Agout, comte 

de), 320, 322. 
Montbazon (Hercule de Rohan, duc de), 40, 

215. 
Montbazon (Louis VII de Rohan, duc de), 

215. 
Montberon (Jacquette de). Voyez BouT' 

deille. 
Montchenu (Marie de). Voyez MarentieÉ, 
Montejean (liené, maréchal de), 371, 381. 
Montejean (Philippe de Montespedon, dame 

de). Voyez La Roolie^ur-Yon. 
Montfalconnet (Philibert de la Balme , ba- 
ron de), 290, 303. 
Montferrand (Guillonnet de Biron), 316, 

317. 
Montfort (Anne de Lallalng, dame de), 289, 

303. 
Montfort (Hollande), (Joâse, comte de), 

289, 303. 

Montgauguier. Voyez Du Goguier. 
Montgommery (Aldonce de £emuy, dame 

de), 216. 
Àfontgommery (Gabriel, comte de), 355. 
Montgommery (Pemelle de Champagne , 

dame de), 216. 
Montigny (François de La Grange, maré- 
chal de). 216. 
Montigny (Jacques deV 293, 306. 
Montigny (Jeanne de sailly, dame de), 293, 

306. 
Montigny (René d*Amoncourt, sieur de), 

342. 
Montlaur (M^** de). Voyez Mantmoreney 

(Madeleine de Savoie, duchesse de), 369. 
Montmirail (Mademoiselle de). Voyez Du 

Sol 



Montmoreau (Le prothonotaire), 372, 381. 

Montmorency (Anne de), connétable, 21, 
73, 216, 277, 313, 315, 319, 321, 324, 340, 
355, 363, 366. 372, 374, 381. 382. 

Montmorency ( Charlotte-Marguerite de ). 
Voyez Càndé, 

Montmorency ( Eléonore de ). Voyez 2V- 
renne. 

Montmorency (François de), maréchal de 
France, 356. 

Montmorency (Guillaume de), 338, 363. 

Montmorency (Henri I, duc de), 217, 333, 
337, 342, 55^ 

Montmorency (Henri II, duc de). 336, 360. 

Montmorency (Louise de Budos, duchesse 
de), 342, 344, 348, 

Montmorency (Madeleine de Savoie-Tende, 
duchesse de), 369, 378. 

Montmorency ( Maria-Felice des Uisins , 
dame de), 336. 

Montmorency (Philippe de), évêque de Li- 
moges, 33, 217. 368, 377, 382. 

Montmorency. Voyez Boutemlle, CouHères, 
Home», iJa Roshepot, Miru, yîvelle. 

Montpcnsier (Anne-Louise, dite Mademoi- 
selle de), 217. 

Montpensier (Catherine de Guise, duchesse 
de), 313, 314. 

Atontjtensier (Gilbert de Bourbon, comte de), 
352. 

Montpemier ('Henriette-Catherine de Jo- 
yeuse du Bouchage, duchesse de), 346. 349. 

Montpensier (Jacqueline de Giyry, duchesse 
de), 217, 331, 368, 377. 

Montpensier (Louis H de Bourbon, duc de), 
277, 313, 314. 319, 321, 324, 390. 

Montpezat (Melchior des lYés, sieur de), 
217,315,317. 320,322,325. 

Montrevel (Hélène de Tournon, dame de 
Vassalieu, puis de la Baume, comtesse de% 
39, 217, 218. 

Montsalez (Jacques de Balaguier, sieur de), 
316, 317, 324. 

More (Don Christoval de), 355. 

Moret r Antoine de Bourbon, comte de), 218. 

Moret (La comtesse de). Voyez Varie* 
(Ml- de). 

Morial ? 314, 315. 

Mortemart (René de Rochechouart, baron 
de), 316, 318. 

Moru» (Thomas), 354. 

Morvilliers (Sidoine de). Voyez Hvmièreg, 

Mottier. Voyez La Fayette. 

Mouscron (Antoine de La Barre, sieur de), 
293, 306. 

Moussy (Elisabeth de). Voyez Vair. 

Moussy. Voyez DoisMorand, 

Moy Saint-rhale de Vaudray (Madame de), 
3b8, 376. 

Murât et Billy (Madeleine Leclerc du Trem- 
blay, dame Zamet de), 38, 218. 

Muret (Galeas Frégose, comte de), 320, 322. 

IV 

Namar (Jeanne de Hainaat Beaumont, 

comtesse de), 284, 30J. 
Naatouillet (Madame de). Voyez ChanU" 

vaut. 



TABLE ALPHAB^TIQnE. 



407 



Nantoaillct. Yoyez Du Prat. 

Nassau (Henri, comte de). 288, Pi02. 

Nassau. Voyez Orange. 

Navarre (Le roi de). Voyez Henri éPAlhret^ 

Antoine, Henri IV, 
Navarre (La reine de). Voyez Jeanne d^Al- 

bretj Marguetite ae Valois la rieille^ 

Marguerite de Valoi* la jeune, 
Navarre (La princesse de;. Voyez Jeanne 

d'Alhretj Hohan, 
Nay (Madame de), 219. 
Neelle (René aux Epaalcs, marquis de), 

219. 
Négrepelisse (Louis de Uarmain, comte de), 

316,317. 
Négrepelisse. Voyez Lavjrdin, 
Nemours (Anne d*Este, duchesse de Guise, 

puis de), 311, 312, 319.321,323, 333, 341. 
Neviour* (Charles-Emmanuel de bavoie, duc 

de), H58. 
Nemours (Jacques de Savoie, duc de), 219, 

277, 311, 312, 319,321, 356. 
Nemimrs (Louis d'Armagnac, duc de), 353. 
Nemour8? (Mademoiselle de) (Anned'Éste) ? 

321, 325. 
Nesie (Guy de Laval, marquis de), 342. 
Nesle (Louis de Sainte-Maure, marquis 

de), 371, 380. 
Nesle (Renée de Rieux, dame de Sainte- 
Maure de), 3b9, 37». 
Neuf bourg? (Jacqueline Clérembault, ba- 
ronne de), 368, 377. 
Neuville. Voyez Alineourt, Viller&y, 
Neters (Catherine de Lorraine, duchesse 

de), 344, 347. 
Nevers (Charles de Gonzague, duc de), 344, 

347. 
Nevers (François I de Clèves, duc de), 313, 

314, 369,378. 
Nevers (Henriette de Clèves, duchesse deX 

319, 321, 324. 
Nevers (Louis de Gonzague, duc de), 220, 

319,321,324, 358, 368 (?) 
Nevers (Marguerite de Bourbon, duchesse 

de), 313, 314, 340, 346, 349. 
Nevers (Marie d'Albret, comtesse de), 27, 

30, 220. 
Nivelle (Joseph de Montmorency, sieur de), 

289, 308. 
Nivelle (M.), 220. 
Nivelle (Marie de Hornes, dame de), 289, 

303. 
Noailles (Charles de Noailles dit le beau), 

220. 

* Noailles (François de), évêque de Dax, 
325. 

Noailles (Jeanne Germaine d'Espagne, dame 
de), 3^4, 348. 

* Noailles (Madame de), 325. 
Nogaret. Voyez Epemon. 
Noirmouslier (Charlotte de Bcaune, d'abord 

dame de Sauves, puis marquise de), 40, 

77, 221. (Il J a N'oirmoiUier», par erreur, 

dans un article.) 
Noirmoustier (François de la Trémoille, 

marquis do), 40,221. 
Novcs(Laurede}, 363. 
Noyelles (Antoine de Montigny, sieur de), 

29:^, 306. 



O 



O (François, sieur d'), 277. 359, 390. 

O (Madame d'). Voyez Chappes, 

OUvarèM (Le comte d'), 360. 

Olivier (François), chancelier de France, 

3S5, 386. 
Olivier. Voyez Surpalig, 
Olonde (Jacqueline de BenneviUe, dame 

d'Harcoiirt d), 221. 
Ongnies (Colart d'), 293, 306. 
Ongnics (Marie de Lannoy, dame d'), 293, 

306. 
Ongnies. Voyez Ovgnies 
Oraison (François de Cadenet, vicomte d'), 

22j. 
Orange (Anne d figmond, princesse d'), 292, 

305. 
Orange (Anne de Saxe, princesse d'). 292, 

305. 
Orange (Guillaume de Nassau, prince d'), 

292, 305, 343, 347, 358. 
Orange (Henri de Nassau, prince d ), 360. 
Orange (Louise de Coligny, princesse d'), 

344, 347. 
Orange (Maurice de Nassau, prince d'), 360. 
Orange (Philibert de Châlon, prince d'), 31, 

222, 387. 
Orange (René de Chàlon, prince d'), 288, 

302. 
Orléans (Bâtard d'). Voyez Danois, 
Orléans (Charles de Valois, duc d'\ fils de 

François 1,40, 222, 33v).3H5, 373,385, 386. 
Orléans (Françoise d'). Voyez Condà. 
Orléans (Gaston de Bourbon, duc d'), 223, 

3U, 347, 36L 
Orléans (Louis, duc d'), 351. 
Orléans (Marguerite, duchesse d'), 223. 
Orléans (Marguerite d'). Voyez Estoute- 

ville, 
Orléans (Marie de Bourbon, duchesse d'), 

2v3. 
Orléans (N. de France, duc d'). 344, 347. 
Orléans (Valentlne de Milan, duchesse d'), 

351. 
Orléans. Voyez Estonteville, Longfieeille. 
Ornano (Alphonse Sanipiétro, maréchal d'), 

359. 
Orsini (Nicolas). Voyez Pltigliano, 
Ossat (Armand, cardinal d ), 358. 
Ostrevant (Franck de Borsellen, comte d'], 

283. 299. 
Ougnies (Gilbert d'), évèque de Tournai, 

296,308. 



Pacheco (Dona Beatrix). Voyez Entremont. 

Palaiseau (Louise de). Voyez Huriel. 

Pt.lant (Everard, sieur de), 239, 303. 

Pappenheim (Gotfried Heinrich, comte de), 
&3, 359. 

Parme r Alexandre Famése, duc de), 358. 

Parme (Edouard Farnèse, duc de), 223. 

Parme (Marguerite d'Autriche, duchesse de), 
223. 

Parme (Marguerite bâtarde d'Autriche, du- 
chesse de), 286, 301. 

Paul II, pape, 352. 

Pa/ul /i7, pape, 354. 



408 



TABLE ALPHABETIQUE. 



Paule (N., demoiselle de), 310, 312. 
Peintres. Voyea Bellegambe y Bombarre^ 

Bofch, Caranj Bavidy Bumoiutier, Gi- 

rauld j Oonrm&nt , Çuesnel » Scûnzio , 

Weyden, 
Pellicart (MadAxne), 224. 
Penthièvre (Jean de Blois, comte de), 283, 

30O. 
Penthièvre (Marguerite de Clisson, com- 
tesse de). 284, 300. 
Penthièyre (Sébastien de Lnzembonrg-Mar- 

tigues, dnc de), 357, 367,375. 
Peêouïre (Ferdinand- François d*AvaloB , 

marquis ae\ 355. 
Phalsboorg (Louis de Lorraine, prince de), 

336. 
Philippe YI, roi de France, 281, 298, 850. 
Philippe le Beau, roi de Castille, 285, 300. 
Philippe II, roi d'Espagne, 34, 224, 285, 300, 

356, 
Philippe J7. roi d'Espagne, 361. 
Pieeclimini (Alphonse), 360. 
Pie V, pape, 296, 307. 
Piennes (Antoine de Halwin, sieur de), 

370, 379. 
Piennes (Benée de Bochefort la Croisette, 

marquise de), 224. 
JPiiorre (François), 365. 
Pisselen (Anne de). Voyez Etrtampeêt Luûè, 
Pisseleu (Charles de), évêque de Ck)ndom, 

370, 379. 
Pisseleu (Charlotte de). Voyea Verttiê, 
Pisseleu (Jossine de), voyez Vignory, 
Pisseleu (Louise de). Vojez Jamae. 
Pitigliano (Nicolas Orsini, comte de), 352 
Pleurs (Diane de Luxembourg-Brienne, ba- 
ronne de), 224. 
Poix (L'Elu de), 370, 379. 
Polignac (Anne de). Voyez Za Rcehe/on- 

oauld. 
Polignac (Françoise de). Voyez SatiU- VaU 

lier. 
Polignac ^louise de^. Voyez Du Vigean, 
Polignac. Voyez Saint-Germain, 
Pologne (Zamoski Khan de), 358. 
Pommereul (Robert de), 367, 375. 
Pompadour (GeofiEroy de), 811, 312. 
Pompadour (Susanne d'Escars, dame de), 

311, 312, 340. 
Pencher (Etienne), 226. 
Pons (Marie de Moutchenu, dame de). Voyez 

Marenneê. 
PontcJutrtrain (Paul Phelipeaux de), 359. 
Pontdormi (Antoine de Crequi, sieur de), 

354. 
Ponteyès (Isabelle de). Voyez Grignan, 
Portugal (Jeanne d'Autriche, princesse de), 

285, 301. 
Portugal (Marie, infante de), 285, 300, 366, 

373. 
Pouilly (Daniel Go, sieur de), 225. 
Prelles (Jeanne de), 287, 301. 
ProiRy (Anne de Lanuoy Molembais, dame 

de), 288, 302. 
Prois^ (Léon, sieur de), 288, 302. 
PuigaiJlard (Anne de Nogaret, dame de 

Léaumont de), 226. 
Puigaillard (Jean de Léaumont, sieur de), 

40, 225. 



Pniguilhem (Roger de Commingea, sieur de), 
34, 226. 

Puisieux fMarie-Catherine de la Rochefou- 
cauld, dame de), 335. 

Pui'ols (Arnaud du Faur, sieur de), 926. 

P^jrbrac (Guy du Faur, sieur de), 39, 226, 
341. 

Pybrac (Olympe du Faur ^de). Voyez Bu 
Fay, 



Quélus (Jacques de Léyis, sieur de\ 226. 
Quesnel (Pierre), peintre, 73, *J27. 
Quitry '(Anne de Champrond, dame de 
Chaumont), 344, 348. 



Rahelait (François), 366. 

Rabutin. Voyez Buuy. 

Ragny (Léonor de la Magdeleine, marqui s 

cie), 227. 
Ragny (Mademoiselle de). Voyez Letâi- 

guteres. 
Raimboval (Louise de Balzac,dame de Créqnl 

de), 227. 
Randan (Charles de La Rochefoucauld, 

comte de), 317, 318, 341, 342, 366, 374. 
Randan (Jean-Louis de la Rochefoucauld, 

comte dtt\ 227. 
Raucourt (Antoinette de Monchy-Senar- 

pont, dame de), 227. 
Rayel (François de la Rochefoucauld , sieur 

de). 816, 318, 334. 
Rayenstein (Adolphe de Clèyes, sieur de), 

286, 301. 
Rayenstein (Anne, bâtarde de Bourgogne 

dame de), 286, 301 . 
Rayenstein (Béatrix de Portugal, dame de), 

286,301. 
Rayenstein (Françoise de Luxembourg, 

dame de), 286,301. 
Rayenstein (Philippe de Clèyes, sieur de), 

286, 301. 
Régente (La). Voyez Angoulême. 
René d'Anjou, 228. 

Retz (Albert de Gondi, duc de), 39,228, 341. 
Retz (Claude-Catherine de Clermont, 

duchesse de), 38, 228, 313, 315. 
Retz (Henri de Gondi, cardinal de), 229. 
Bevol (M. de), 359. 

Reynel (Damien de Monluc-Balagny, mar- 
quis de). 229. 
Rhin (Philippe II, comte Palatin du), 288, 

302. 
Rhingraye (Jean-Philippe, comte), 31, 36, 

37, 229, 311, 312, 320, 321, 323, 385, 386. 
Rhingraye (Jeanne de Genouillac d'Acier, 

comtesse), 229, 311, 312,323, 367,376. 
Rhingraye (Le fils da), 323. 
Bichelien (Armand Duplessis, duc et cardi- 
nal de), 360. 
Riohemont (Arthur de Breti^ne, comte de), 

351. 
Rieux (Louise de). Voyez Elheuf, 
Rieux (Madame de), 27, 327, 389. 
Rieux (N. de). 317,318. 
Rieux ^Renée de). Voyez Nesle, 



TABLE ALPHABÉTIQUE. 



409 



Bieux. Voyez Roehefort^ 8(ntrdéac, 
Boannois (Claude de Beaune, duchesse de), 

310,312, 337, 366, 367, 368, 374, 375, 377. 
Boannois (Claude Gouffier, duc de), 341,371, 

372, 380, 382. 
Boannois (Marie de 6ai|(non Saint- Bohaire, 

duchesse de). 338. 369, 378. 
Jiobertet rFlorimond), 364. 
Bobertet (Françoise). Voyez La Bourdai- 

sière. 
Pochechouart (1). Voyez Mortcmart. 
Jtochefort (Je&u II de Bieux, sieur de), 351. 
Mohan (Anne, demoiselle de), 345, 348. 
Bohan f Hélène de,). Vovez Àtavre. 
Hohan (Henri, duc de), 360. 
Bohan (Isabeau d*Albret, dame de), 27, 313, 

316, 326, 388. 
Bohaa. Voyez Oyè^ Guémenée, Landal, 

Afantbazon^ 
Bolin (Marie de Laude, dame), 293, 306. 
Bolin (Nicolas), chancelier de Bourgogne, 

sieur d^Aimeries, 293, 306. 
Romorantin (Charlotte des Essarts, comtesse 

de). 345. 349. 
Bonçay (Madame de ou du), 230. 
Bône (Antoinette dJAnglure, dame de Sa Vi- 
gny de), 73,231. 
Bonsart (P. de), 389. 
Bosny (Maximilien II de Béthune, duc de), 

231. 
Bothelin (Jacqueline de Bohan-Gyé, dame 

d'Orléans, marquise de), 17,231, 340, 369, 

371,378,380,389. 
* Boussillon (Le comte de), 325. 
Boy an (Madame de). Voyez La TrimoilU. 
Boye (Charlotte de). Voyez La Rochefou- 

oattld. La Suze. 
Boye (Claude de Oontaut-Biron, dame de 

la Bochefoucauld de}, 231, 232. 
Boye (Eléonore de). Voyez Omdé. 
EioYe (Julienne-Catherine de la Tour, dame 

ae la Bochefoucauld de), 282. 
Boye (Madeleine de Mailly, dame de), 369, 

377. 
Buffeo (Anne de Daillon, dame de), 313, 

315. 

Buffec (Philippe de Volvire, marquis de), 
316, 318. 

Sablé (Madeleine de Sonvré, marquise de), 

335. 
Sadolet (Jacques), évêque de Carpentras, 

296, 307. 
Sagonne (Gorges BaboudelaBouidaiBière, 

comte de), 332, 342. 
Saint-Aignan (Claude de Beauyillier de), 

abbesse, 41, 232. 
Saint-Aignan (Claude de Beauvillier, sieur 

de La Ferté, comte de). Voyez La Ferté. 
Saint-Aignan (Marie de Beauyillier de), 233. 
Saint-André (Jacques d*AIbon, sieur de), 

341.355, 368,377. 
Saint-André (Jean, maréchal de), 338. 



(1) Il y a par •rreur, page 280, un renyoi à La 
Brouei oe renvoi est nuL 



Saint- André (Marguerite de Lustrac , dame 
de), 314, 315, 320, 322, 324, 368, 376, 
383 (?) 

Saint-Blancard (Philiberte d'Hostun, dame 
de), 311, 312. 

Saint-Bohaire (La Grand). Voyez Boannois. 

Saint- Bonnet. Voyez Tairas, 

Saint- Brisson (Anne de Balzac de Montaigu, 
dame Séguier de), 233. 

Haint-Uorantin (Madame de), 233. 

Saint-Cyran (L*abbé de). Voyez Buvergier 
do Hauranne. 

Saint-Gellais fMellin de), 366, 374. 

Saint-Geniès(EliedeGontaut, sieur de), 233. 

Saint-Germain (Gabriel de Polignac, sei- 
gneur de), 233. 

Samt-Germaiu Beaupré (Gabriel Foucault 
H, sieur de), 2.S3, 845, 349. 

Saint- Germain Beaupré (fiaspard Foucault, 
sieur de), 346. 349. 

Saint- Germain Beaupré (Jeanne Poussard^ 
dame de), 345, 349. 

Saint-Léger (Le sieur de), 233. 

Saint-Luc (François d'Epinay, sieur de), 
234. 359. 

Saint-Luc (Henriette de Bapsompierre, ma- 
réchale de), 234. 

Saint-Marceau (Brandelis de). 372. 377, 382. 

Saint-Mars (Françoise de Montmorency, 
baronne de Fosseux, depuis dame de), 234. 

Saint-Mégrin (Paul d'Estuert de Caussade, 
baron de), 234. 

Saint-Nectaire. Voyez Sonnet erre. 

Saint-Paul (Aune de Caumant La Force, 
comtesse de), 62, 234. 

Saint- Paul (François 1er de Bourbon, comte 
de), 370, 371, 379, 381. 

Saint-Paul. Voyez St-Pol. 

Saint-Phale. Voyez Moy. 

Saint-Pol (Adrienne d Bstoutevllle, com- 
tesse de), 313. 315, 369, 378. 

Saint^Poi (JjomB de Luxembourg, comte de), 
362. 

Saint' Quentin (Madeleine d& Crevant, dame 
de). Ce portrait a été reporté aux ano- 
nymes an dernier moment. Les renvois à 
ce nom sont donc nuls. 

Saint-Simon (Louise de Crussol, dame de), 
235. 

Saint- Vallier (Françoise de Polignac, dame 
de), 310, 312, 314, 315. 

Saint- Vallier? (Guillaume de Poitiers, sieur 
de), 372, 382. 

Sain t- Vallier ? (Jean de Poitiers, sieur de), 
389. 

Saint-Yon (Louis de), 235. 

Sainte-Maure (Louis de). Voyez yèsle. 

Saluées (Gabriel, marquis de), 369,372, 378, 
382. 

Sampiétro. Voyez Ornano. 

Sancerre (Jean VI, comte de), 17, 235, 368, 
371.877,381. 

Saneei're {Jeaxi de Bueil, comte de)» 361. 

Sancerre (Louis de Bueil, comte de), 17, 27, 
30, 235, 236. 277, 314, 316, 324, 326, 327, 
387, 389. 

Sannazar (Jacoues), 297, 308. 

Sansac (Louis Prévost, siaur de), 316, 317. 

Santa-Cioce (Prosper, cardinal de), 316, 317. 



410 



Table alpiUbétique. 



Santés (Catberine de Molembais, dame de), 

288, 305?. 
Santés (Gilbert de Lannoy, sieur de), 288, 

302 
Sanziô (Raphaël), 297, 308. 
8ardini (Isabean de la Tour-Limeuil, dame 

de), 277, 324, 330. 
8ardini?(Scipion),389. 
Sardini (Mademoiselle de). Voyez Maleza. 
Sarni (Fra Paolo), 336. 
Saulx. Vojea T^ vannes, 
Saulx -Ta vannes (Claude, comte de\ 236. 
Saulx-Tavannes (Claude, demoiselle de). 

Voyez Ettpmtses. 
Sauves (Madame de). Voyez Noirmouttier 

(marquise de). 
Savigny. Voyez Roue. 
Savoie (Catherine d'Espagne, duchesse de), 

236. 

Savoie (Emmanuel-Philibert, duc de), 310, 

312,319, 321, 323, 55tf. 
Savoie (Marguerite de Valois, duchesse de), 

236, 310, 312, 31^ 321, 323, 340, 366.367, 

370, 371, 373, 376, 379, 381. 
Savoie (Victor Amédée, duc de), 361. 
Savoie. Voyez Aèmouré, Tende, Villars. 
Savonarole (Jérôme), 352. 
Savonnières (Louise de). Voyez Iretot, 
Saxe (Frédéric III, duc de), 286, 301. 
Saxe (Jean-Frédéric, duc de), 334. 
fiaxe (Maurice, électeur), 334. 
Saxe-Weimar (Bernard, duc de), 360. 
Seanderherg (Qeorges Castriot dit), 352. 
Scépeaux. Voyez Vieille rille, 
Schinner (Mathieu), 353. 
Sohomberg (Henri, maréchal de), 360. 
Schomberg (Jeanne Chasteignier, d'abord 

madame de Villeparisis, puis dame de), 

39, 237. 
Schomberg (Jeanne de). Voyez La Roche- 

gvyon, 
Sdrigno (Nicolas de), 296, 307. 
Sébastien, roi de Portugal, 357. 
Sedan (Henry de la Tour, duc de Bouillon, 

prince de), 237, 346,349, 
Séguier (Pierre), 237. 
Séguier. Voyez SainUBriteon. 
SHim 7, 353. 
Sélim II, 357. 

Semblancay. Voyez Beavne, 
Sempy (Antoine de Croy, sieur de), 288, 

302. 
Senecey (Nicolas de BaufEremont, marquis 

de), 341. 
Senneterre (François de], 367, 375. 
Senneterre. Voyez La Prrti, 
Serini (Le comte de), 357. 
Sforza (François), duc de Milan, 351. 
S/orza (Louis), 352. 

Sierray (Geneviève d'Urfé, dame de). (Er- 
reur de renvoi. Voir à N. demoiselle 

d'Urfé), 238. 
Sigier de Courtrai, 294, ?.06. 
Sigismond, empereur, 238. 
SiffUmond, roi de Polofime, 354. 
Siûiemond, roi de Pologne, 357. 
Sillery (Nicolas Bmlart, marquis de), 238, 

328, 359. 
Silly (Aimée de la Fayette, dame de). 



baîlUvede Caen, 17, 26, 31, 238, 326, 368, 

377. 
Silva (Ray Qomez de). 357. 
Simiane. voyei Chrrdes. 
Siner^hen (Françoiae d'Amboise, dame de), 

320, 322. 
Sixte K, pape, 357. 
Soisfions (Anne de Montafié, oontesse de), 

239. 
Soissons (Charles de Bourbon, comte de), 

239. 
Soissons (Jeanne, comtesse de), 283, 299. 
Soittumê (Louis, comte de), 360. 
Sdiman II, 264. 

Sourdéac (Guy de Bieux, marquis de), 239. 
Sourdis (Anne de Rostaing, baronne de), 

34-i?. 
Sourdis (Catherine-Marie d'Escoubleau de). 

Voyez Tonnerre. 
Sourdis (Henri d'Escoubleau de), 277. 
Sparot. Voyez Lesparre, 
Spinola (Ambroise), 360. 
Stemai (M»* de), 96. 
Strozzi (Alphonsine). Voyez Fieeque. 
Strozzi (Laurent), 316, 317, 320, 322, 366, 

374. 
Stroxzi (Léon), 356. 
Strozzi (Philipoe), 38, 240, .342. 557. 
Strozzi, sieur d'Épernay (Pierre), 240, 317, 

.318, 324, 342, 556*, 367, 376. 
Stuart (Alexandre), évêque de St- An- 
drews, 296, 307 
Stuart. Voyez Aîhany, Lennox. 
Sully (Louise de Béthune, demoiselle de), 

336. 
Sully (Maxlmilien de Béthune, duc de), 40, 

240, 345, 348, 359. 
Sully (Maximilien de Béthune, duc de), 

0627), 336. 
Sully (Kachel de Cochefilet, duchesse de), 

40,240. 
Snrgîères (Hardouîne de Laval- Loué, dame 

de Fonsèque de). 17, 241. 
Surpalis (Antoine Olivier, sieur de), 241 . 
Surpalis (Marie Hodoart, dame de), 241. 
Sybiiot, nain du roi, 96. 

T 

Taix (Jean de), 17, 27, 31, 241, 327, 368, 

377, 389. 
Talbot (Jean), 351. 
Tallard? (Julien de Clermont, sieurde), 27, 

324, 390. 
Tallard (Mademoiselle de}. Voyez Usés. 
* Tallard (Madame de Clermont), 327. 
Tamerlan, 351. 
Tavannes (Gaspard de Saulx, maréchal de), 

313, 314, 357, 390. 
Tavannes (Jean dit le Capitaine), 17, Î7, 

30, 242, 278, 327. 
Teli{?ny (Odet de La Noue, fdeur de), 24 i, 

345, 349, 359. 
Tende (Honorât de Savoie, comte de), 317, 

318, àl9, 321, 311, 380. 
Teofle (Le comte), 316, 317. 
Tessé (René de Froulay, baron, puis comte 

de). 242. 
Tessier? (Françoise), 242. 



TABLE ALPaABÉTIQUi:. 



411 



Thémines (Marie de La None, dame de 

Bellengreville, puis de Lauzières), 243. 
Thermes (Paul de Labarthe, maréchal de;, 

310, 312, 3S5. 
ThieBfries (Catherine de), 287, SOI. 
Thonin, fou de cour, 368, 376. 
Thorigny ? (Mademoiselle de). Voyez Mari- 

dor de Vo,yx, 
Thou (Augustin de), 243. 
Thou ( Jacques- Angnste de), 335. 
Thou (Nicolas de). 243. 
T/tovurs (Claude de La Trémoille, duc de), 

345, 348. 
Thouars (Henri de La Trémoille, duc de), 

243. 
Thoury (Claude de Rohan-Gyé, dame de 

Clermont), 17, 243. 
Tierceiin. voyez Broae, La Boehe-du- 

Maine. 
Tierceiin de Brosse (Madeleine), 244. 
Tillières (Catherine de Bassompierre, dame 

Le Veneur de), 244. 
Tdly ( J. Tzerclaes, comte de), 360. 
Tingry (Henry de Luxembourg Piney, 

prince de). 62, 244. 
Tite-Live, 298, :i08. 

Toirai (Jean de St-Bonnet^ sieur de), 360. 
Tolède (Don Pedro de), 365. 
Tolet (François). 358. 
Tonnay-Charente (Léonore de Saulz d*Au- 

rain, dame de Dinteville. puis de), 244. 
Tonnerre (^Catherine-Marie d'Escoubleau 

de Sourdis, comtesse de Clermont), 244. 
Tonnerre (Louis II de Husson, comte de), 

27, 31, 245, 278, 369, 378, 387. 
Tor (Mademoiselle de). Voyez Sardini, 
Toscane (Anne de Lorraine, grande-duchesse 

de). 342. 
Toscane (Cosme de Médicis, grand-duc de), 

356. 
Toicane (Ferdinand de Médicis, duc de), 358. 
Toscane ( Marguerite-Louise d'Orléans , 

grande-duchesse de), 245. 
Touchet (Marie). Voyez Eniragneê, 
Toulini(*Mî)(M»i« de). Voyez Maridor de 

Vavx. 
Toumon (François, cardinal de), 27, 30, 

246, 278, 816, 317, 324, 327, 341, 354, 371, 

380, 388. 
Toumon (Hélène de). Voyez MontreveL 
Toumon, 21. 
Touteville? ÇAnne de), 369, 378. Voyez 

St'Pol (Adnenne d'Estouteville, comtesse 

de). 
Touville (Madame de), 245. 
Trainel (Marguerite d'Orgemont, marquise 

de), 245. 
Trans (Germain- Gaston de Fois, marquis 

de), 313, 315. 
Transylvanie (Bethlem Gabon, prince de), 

358. 
Trapodier (M»«»), 314, 315. 
Trasignies (Charles de), 289, 303. 
Trasignies (Marie de Palant, dame de), 289, 

303. 
Tremblecourt (Louis de Beau y au), 246. 
Triboulet, fou de cour, 371, 380. 
Trivulce (Jean-Jacques), 246, 35i, 
Trivalce (Théodore), 246, 354. 



Tu renne (Charlotte de Bouillon, dame de), 
311, 312. 

Turenne (Eléonore de Montmorency, vicom- 
tesse de). 341 . 

Turenne (François II de la Tour, vicomte 
de), 367, 376. 

Turenne (François III de la Tour, vicomte 
de), 30, 246, 278, 313, 315, 320, 322, 325, 
340. 

U 

Urbain VJJJ, pape, 361. 

Urfé (Claude d'), 16, 246, 368, 377. (Voyez 

aussi Oriçnan.) 
Urfé (Jacques, sieur d*), 320, 322. 
Urfé (N. demoiselle d») (1), 67, 246. 
Urfé (Renée de Savoie, dame d'). 320, 321. 
Uzès (Antoine de Crussol, duc d*), 371, 380. 
Uzès (Françoise de Clermont (2) Tallard, 

duchesse a'), 247, 389. 



Vaillac (Louis Ricard de Gourdon-Genonil- 

lac, comte de), 247. 
Vair (Elisabeth de Moussy, comtesse de), 

2*7. 
Valençay (Léonor d'Estampes-), 247. 
Valentinoit (Cés<ir, Borgia duc de), 352. 
Valentinois (Diane de St-Vallier- Poitiers, 

dame de Brezé, duchesse de), 17, 27, 31, 

247, 248, 310, 311, 324, 326, 339, 340, 355, 

366, 3«i7, 374, 375, 385, 386, 390. 
Vardes (Jacqueline de Bueil, marquise de), 

41,248,249, 345,348. 
Vardes (René du Bec, marquis de), 249. 
Varange (M. de) (16/8). 96. 
Vasquez de Saavedra (Pedro), 294, 306. 
Vassé (Lancelot Grognet, baron de La Roche 

Mabile et sieur de), 249. 
Vaudemont (liouis de Lorraine, comte de), 

16, 27, 31, 250, 339,368, 371, 376, 381, 386, 

389. 
Vaudemont (Marguerited'Egmond, comtesse 

de \ 313, 315. 
Vaudray(MadeleinedeBauffremont-Senecey, 

dame ae), 250. 
Vendôme (Alexandre de Bourbon, chevalier 

de), 250. 
Vendôme (César duc de), 40, 250, 251. 
Vendôme (Charles de Bourbon I, duc de), 

354. 
Vendôme (Françoise d'Alençon , dame de 

Bourbon-), 370, 379. 
Vendôme (Françoise de Lormine-Mercœur, 

duchesse de), 40, 251, 345, 349. 
Vendôme (Marie de Bourbon-), 370, 379. 
Vendôme. Voyez Chabannois. 
Venetia (Paolo de), 358. 
Venier (Sébastien), 357. 
Ventadour (Gilbert III de Lévls, duc de), 

320, 322, 325. 



(n Ce portrait d*abord placé & Fretlts a dû être 
retira. 
(9) Clermont et non Cermont, cooune page 247. 



412 



TABLE ALPHABÉTIQUE. — ERRATA. 



Vemeail (Catherine-Heariette de Balzac 

d'Entragues, duchesse de), 62, 251, 345, 

34S. 
YertainfiT (Eustache de Bousies, sieur de), 

293, 306. 
Vertus (Charlotte de Pisseleu, comtesse de), 

370, 379. 
Vespuce (Amène), 353. 
Yiaae (Amélie de Nayenaër, dame de), 292, 

305. 
Viane (Henry de Brederode, baron de), 292, 

305. 
Yiane (Madame du Lion de), 252. 
Yieilleville (François de Scépeaux. neur 

de), 341, 364. 
Yienne (Gillette de Luxembourg- Brienne, 

dame de), 315, 317. 
Vienne (Jean de), amiral, 350. 
ViennoU (Humbert, dauphin de), 360. 
Yignory fJossine de Pisseleu, comtesse de), 

371,380. 
Yillars (Honorât de tSayoie, comte de), 319, 

321 
Villan (Famiral de), 858. 
Yille (Isabelle de Culembourg, dame de), 

291, 304. 
Yille (Jean de Luxembourg, sieur de), 291, 

304. 
Yilleparisis (Madame de), voyez Schomherg, 
Villequier (Louise, dame de). Voyez Ivetot, 
Villerasol (M. de), 252. 
Villeroy (Jacqueline de Harlay, dame de 

Neuville de), 252. 



Villeroy (Madeleine de TAubespine, dame 

de Neuville de), 38, 253. 
Villeroy (Nicolas de Neuville, marquis de), 

337, 359. 
Villier» de Vlêle-Adam (Philippe de), 354. 
Vins (Gaspard de Garde, sieur de)r 316, 

317. 
Visûônti (Jean Galéas^, duc de Milan, 350. 
Vivonne. Voyez La Cha^teigneraye. 
Voisins (François de). Voyez Amhreê, 
Vol vire. Voyez Rnjfee, 

W 

Waerbeck (Perkin), 282, 299. 

Wailly (Charles-Maximilieh de Halwin , 

sieur de), 253. 
Wallefutein (Albert), 360. 
Werchin (Pierre de), 290, 303. 
Weyden (Roger vanderV 297, 308. 
Witthem. Voyez BeeneUe. 
Wolsey (Thomas), archevêque d'York, 296, 

307, 354. 



Xaintrailles (Jean Poton, sieur de), 351. 
Xi7iie9iè« (François de Cisneros, cardinal), 353. 



Ziegler (Bernard), réformateur, 298, 309. 
Ziska (Jean Trocznow, dit), 351 . 



ERRATA 

Quelques erreurs et omissions ont été relevées. 

Page 133, ligne 10, au lieu de Bonnivet lisez Brion. 
Page 145, ligne 1, renvoi inutile. 

Page 158, ligne 4, lire Chatillon et reporter l'article à sa place, page 159. 
Page 168, dernière ligne, ajouter Gb. tombé au tirage. 
Page 175, ligne 6, au lieu d'Épernay lisez Strazzi, 

Page 187. Deux renvois inutiles à Harcourt et Havrech, par suite du déplacement au 
dernier moment du portrait Frettes reporté à Ur/é» 
Page 188, ligne 15, au lieu de la lettre M lire L. 
Page 189, ligne 4, idem. 

Page 217, ligne 6, au lieu du n» 64 lire 264. Ligne 8, ajouter D. 
Page 230, ligne 10, renvoi inutile. 
Page 238, ligne 11, idem. 
Page 268, dernière ligne, lire IVa 21 a, fol. 181, tombé au tirage. 



^/V 



Poitien. — Typographie Oudini 



dame 
:5 de , 



3.'/0. 



f. 



iiirtin. 



rk,i^ 



:5.M. ^ 
al .•'>^ 






iX'. 



,.ntJ3 



\