(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Biodiversity Heritage Library | Children's Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Monographie des Buprestides"

THDinA5 LIXCOLX 
CASET 

LIBRARY 
1925 



CH. KERREMANS 

Président de la Société Entomologique de Belgique, 

Membre honoraire de la Société Entomologique d'Egypte, 

Membre corresponoant de l'American Entomological Society, etc. 



MONOGHAFIIIË 



DES 



RIJPIJKSTIDRS 



TOMJE VI 

Sphenoptera (pars) 

AVKC 6 PLANCHES EN COU LE CM 



LONDRES 


BRUXELLES 


liKHLIN 


DULAU & Co. 


CHEZ L'AUTEUR 


R.FRIEDLANOER&SOHN 


37, Soho Squai-e 


44, rue du Magistrat 
1912-1913 


1 1, ('arf.sli-.tsse 



MONOGRAPHIE des HUPRKSTIDES 



CH. KERREMANS 

Président de la Soc'.été Batomologique de Belgique, 

Membre honoraire de la Société Eatomologique d'Eg3'pte, 

Membre oorrespomant de l'American Entomological Society, etc. 



M0N0(iR4PllIE 



\m 



HUPRESTIDRS 



TOJME VI 

Sphenoptera (pars) 

VEG 6 PLANCHES EN COULEUR 



BRUXELLES 

IMPRIMERIE A. BREUER 
Chaussée d'Ixelles, 313. 

19l2-19i:i 




MONOGRAPHIE DES BDPRESTIDBS 



Tribu VII. - SPHENOPTERINI 

Lacoi'daire. 



SPHÉNOPTÉRIDES Lacordaire, Gen. Co/,, t. 4 (1857), p. 58. 
SPHÉNOPTÉRIDES Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 322. 
SPHENOPTERINI Kerremaus, Ann. Soc. Ent.Belg.,i. 27(189:5), p. 107; 
Wytsmaii, Gen. Ins., fasc. 12, Biiprestides (1903) p. 109. 

CabactèrEvS. — Cavité sternale l'oimée dans son 
fonds par le métasteniiim et latéralenient par le nié- 
sosternam ; épimères mélathoiaeiques découvertes ; 
pores antennaires concentrés dans une fossette termi- 
nale ; hanches posiérienres presque contiguës, dila- 
tées au coté interne, coupées extérieurement [)ar mi 
prolongement latéral de l'abdomen, leur marge aidé- 
rieure presque droite, la postérieiiie oldiqne ; écusson 
large, le (dus souvent acuminé en arrière ; menton 
grand, Iriangulaire, pins on moins lobé ou simié en 
avanl ; cavités aidcMUiaiies grandes, lerminales. 

Distribution géographique. — Cette Iribu est 
répandue par l'ancien continent, à l'exception du 
nord de l'Europe et de l'Asie. On n'en connail pars 
de représentants au Japon, en Malaisie, ni en Aus- 
tralie. Toute l'Afrique, la région méch'terranéenne en 
Euroj)e, la Caspienne en Asie et le Ttnkestan sont 
les territoires où les SpJicnoptcra son! liés nombreux. 
La tribu ne parait |)as axoir i\c rcpiéscnhmis en Amé- 
rique. 

TOME VI — FÉVRIER-DÉCEMBRE 1912 1 



2 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Les SphriioiiU ri)il se subdivisent en trois genres : 

1. Elijtrcs sn/is it/iprrssions fransvrrsalcs 2. 

-— arec dr /arges i7/i pressions transver- 
sales 1. Evagora. 

2. Articles dentés des antennes entièrement 

spongieux 2. Armeiiosoma. 

denLés des antennes spongieux sur le 
côté interne seulement . . 3. Sphenoptera. 



1. — E%a^ora 

Cas teluau et Gory. 
Muiw^r. Bupr., t. 2(1839), p. 1, pi. 1, f. la. 

Kxn^ovH Kei'i'emans, Wj^tstn. Gen. Ins., fasc. 12, Bupr. (1903), 
p 109. 

Caractères. — Tète large, légèreinenl vallonnée; 
r[)jslome étroil(;ment et profondément échancré en 
arc ; cavités antennaires grandes, transversales, ar- 
quées en ariière et creusées en avant entre les côtés 
internes des yeux et les mandibules. Antennes assez 
courtes, à article i épais, allongé, légèrement incurvé 
et en massue obconique ; 2 très court, globulaire ; 
.3 à 5 allongés, triangulaires, aplanis sur leurs deux 
faces, subégaux entre eux et une fois aussi longs que 
2 ; les suivants épais, triangulaires, aplanis, plus 
courts que 5, dentés au côfeé interne et nnmis d'une 
fossette pori l'ère terminale, le dernier article ovalaire. 
Yeux médiocres et parallèles. Prouotum en trapèze, 
incliné en avant, subconvexe, étroitement sillonné au 
milieu et largement de chaque côté, les sillons pré- 
fuaiginaux gianuleux et sépaiés de la marge latérale 
par un bourrelet longitudinal que limite extérieure- 
ment un étroit sillon longeant la marge ; celle-ci en 
carène lisse ; la marge antérieure faiblement bisinuée 
avec un lobe médian peu accusé et arqué ; les côtés 
obliquemeid et faiblement arqués ; la base fortement 
bisinuée avec un lobe nu'dian lionqué au Tuilieu. 



EVAGORA o 

Ecussuu large, liouqiié à la l)ase, arioiidi sur les 
côtés, bisiimé au souiuiet avec une deut uiédiane 
aiguë. Elytres écouriés, assez convexes, larges, 
gibbeux en avant et déclives en arrière depuis le tiers 
antérieur jusqu'au sommet ; celui-ci subsinueux et 
obliquement tronqué ; stries Unes et espacées ; une 
large impression, de cliaque coté, à partii' du sinus, 
et une autre, plus petite et vaguenieni costulée, au 
tiers postérieur. Alarge antérieure du proslernum tron- 
quée ; proslernum large, arrondi au sonimel, sans 
strie marginale et creusé sur toute sa longueur. Bran- 
ches latérales du mésosternum parallèles ; mésoster- 
nuin divisé, les sutures métasternales un peu obli- 
ques et à peine visibles. Mélasternum faiblement 
écliancré en avant. Hanches pc^stérieures peu dilatées 
au côté interne, les marges sinueuses et parallèles. 
Pattes médiocres ; fénuu's assez épais, subfusiformes, 
les antérieurs sillonnés sur leur tranche interne pour 
l'insertion d'ime portion des tibias ; ceux-ci subcylin- 
driques ; tarses assez allongés ; le premier article des 
postérieurs plus long que le suivant. Premier et deu- 
xième segments abdominaux soudés, sans trace de 
soudure et sillonnés au milieu ; le dernier segment 
largement arrondi et sillonné le long du bord. Corps 
écoiu'té, convexe, heptagonal, atténué en avanl et en 
arrière; le dessus convexe, follement déclive en avan! 
et en arrière. 

Les créateurs de ce genre y avaient introduit inie 
séries d'espèces pour la plupart rajigées depuis parmi 
les Sphenoptera. VEvagora piilchella de ces auteurs 
est un Cryptoiiactylijs. 11 ne reste que VE. aniorplia 
Cast. et Gory, dont les caractères f)ermetlent de le 
maintenir dans sa coupe actuelle. 

Distribution géograpiuolie. — L'unique espèce 
du genre Evayora provietd. de la région du Cap de 
Bonne-Espéran ce . 



4 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDfvS 

1. — E. amorpha 

G a s t e 1 n a u et G o r y . 

EvAGORA AMORPHA G a S t. et G or y, Monogr. Bicpr., t. 2 (1839), p. 2, 
pi. 1, f. 1. 

Loiiii. iT) ; lai'L;-. () milliin. 

Nitida nigra ; coi])ore naviculari ; capite antice purpti- 
reo, thorace longitudinaliter tri-foveolato ; elytris gibbis, 
bi-impressis. 

D'tin noir biillant. Corps naviculaire, gibbeiix en dessus 
au milieu. Devant de la tête et premier article des antennes 
d'un rouge pourpre. Corselet transversal, un peu plane, 
légèrement conique, rebordé latéralement avec une ligne 
au milieu et une impression longitudinale de chaciue côté. 
Ecusson bronzé. Elytres gibbeuses à la base, avec trois 
impressions dont le fond est strié, ponctué ; Tune à la base, 
l'autre au mdieu et la troisième en arrière. Dessous du 
corps d'un noir liss^, ainsi que les pattes, abdomen avec 
une petite tache jaune de chaque côté {Ex Cast. et Gory). 

Obloiig, ovalaii'c, rlariii, siiblioplas-oiuii, noir et 
coMvexo en dessus, a\('c la \v\v cl le proiiotum légère- 
ment violaeés, le l'ionl cuiNrciix |)(Mnj>ié; élylres avec 
la marge laléiale aniérieuie cl les (Iriuessioiis b^nlées 
de cuivreux pourpré obscur. Dessous rugueux, bleu 
violacé sombre avec les dépressioiss couveiles (ruu(î 
aboiidanle piih érulence ocre jaune clair. 

Hab. — Région du Cap de Bonue-Espéiance. 



ARMENOSOMA l 

2. — Ariuenosoma 

Waterhouse. 

Ann. Mag. Nat. Hist. (1?87), p. 292. 

itriiiciiosonin Kerrem., Wrtsm. Gen. Ins.. fasc. 12, Biipr. [1903), 
p. 110. 

Caractkkes. — Tôle large, unie ; é|»isl().iie l()î)é en 
avant, le lobe faiblement éclianeré ; cavilrs anlen- 
iiaires grandes, triangulaires, mais peu j>i()l()n(les, la 
earène qui les surmonte en arrière peu sailtant(\ An- 
tennes médiocres, opaques et spongieuses, ù arliele 
I allongé, subCusiforme ; -2 court, obconique ; 3 une 
fois aussi long que 2, subcylindrique ; les suivants 
triangulaires, dentés au côté interne, impressionnés 
sur leur face supérieure à partir du 6' article, à fos- 
sette porifère terminale. Yeux médiocres, elliptiques 
et parallèles. Pronotum uni, convexe, jjIus large que 
haut et plus étroit en avant qu'en arrière, sillonné 
longitudinalement au milieu ; la marge antérieure 
bisinuée avec im large lobe médian arrondi ; l'angle 
antérieur avancé sur les yeux et aigu ; les côtés obli- 
quement arqués ; la base fortement bisinuée avec un 
large lobe médian tronqué. Ecusson large, tronqué 
en avant et bisinué en arrière, denté au sommet. 
El y très écourtés, fortement lobés à la base, très étroi- 
tement reboidés le long de la marge latérale et à 
|)eine striés ; les stries formées par des séiies de traits 
Julei'rompHs ; le sonnnet arrondi et iuerme. Marge 
antérieure du pi'osternum tronquée ; prosternum 
large, un [)(mi convexe, sans strie marginale et large- 
ment arrondi au sommet. Branches latérales du mé- 
sosternum (ouiles et un peu obliques ; mésosiermnn 
divisé, la suture métasternale un peu oblique, ^léta- 
steruum faibleineni échancré et dé[)rin'.é en avant. 
Hanches postérieures fortement dilatées au côté in- 
terne. Pattes peu robustes ; fémurs fusiformes ; tibias 
antériem's et médians arqués, les postérieurs di'oits ; 
tarses étroits, le dernier article des postérieurs plus 
long que les suivants. Suture du premiei' et du deu- 



b MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

xirmc s(>gment abdominal distiiuio sur les côtés ; ]p 
dernier segment largement airondi an sommet. 
Corps ovoïde, éconrté, assez convexe et opaqne ; le 
})ronotnm très développé. 

DisTiiiBUTioN GÉOGRAPHIQUE. — L'nniquc espèce 
actnellement connne de ce génie habite la région dn 
Cap de Bonne-Espérance. 



1 . — A. atrum 

Waterhouse. 

Akmenosoma atrum Waterh., Ann. Mag. Nat. H ist. [ISSl), p. 293. 
Armenosoma atrum Kerrem., Wj-tsm, Gen, Itts , fasc. 12, Bupr. 
(1903), pi. 2, f. 1. 

Long. 9,5 ; larg. ti millim. 

Oblongiim , atrum, sat convexum, supra confertisslmc 
subtilissime punctulatum. 

Noir mat. Pronotum plus large au milieu, légèremenl 
atténué en arrière, avec quelques fins points espacés sur 
le disque, plus densémenL ponctué sur les côtés, le plus 
souvent avec un étroit sillon médian. Elytres avec des 
stries sombres, formées de points linéaires. Milieu du pro- 
sternum lisse, finement et très éparsément ponctué. Côtés 
de l'abdomen assez densément ponctués, avec une petite 
impression de chaque côté des quatre premiers segments. 
Tibias minces, teintés de cuivre, avec des lignes de courts 
poils noirs {Ex Waterhouse). 

Ohlong ovale, assez convexe, d'nn noii' opaque ; 
pronotum grand, élargi au milieu et rétréci en avant 
el, en arrière, 1res finement pointillé, le disque sil- 
lonné dans toirte sa longueur; élytres à vagues stries 
formées de séries de trails allongés ; tibias légèrement 
cuivreux. 

]f\R. Région du (]ap de lîonne-Espcraiice. 



h^PIIENOPTEHA 



*{. — NplicBioplera 

S olier. 
Ami. Soc. Elit. Fr., t. 2 (1833', p. 99. 

^S|»|ioiiopteiNi Castelnau et Gov j, Munogr. Bupr ,i. 2 (18^9). p. l. 
pi. 1, f. a. 

.^>{i3ioiio|it(-ra Lacordaire, Gen. Cul., t. 4 il857), ]). 68. 

.S|»lieiio|»t4*rii Kieseuwe tter, Dctit. lus , t. 4 (1857), p. lOG 

S|»iiiMio|itora Marseul, L'.-ibe'lle, t 2 (1865), p. 322. 

^(roiiiiodora Fairmaire, C. R. Soc. E>it. Belg., t. 28(1884), p. 73. 

4'liilo«il(>lli» Jakowleff, Hor. loc. Eut. Roas.. t. 23 (1889), p. 83. 

4'lirysoii!eiiiiii:i Jak , /. c. 

llo|»li«tiirn Jak , /. c. 

l»(MHlora Jak., /. c, t. 32(1898), p 325. 

llo|>laii«iru<>ii<>iii(' Se me 11 ow, Hor. Soc. Eut. Ross , t. 32 (1898), 
p 051. 

lloplaiHlrooiK'iiM' Jakowleff. Hor. Sac. Eut. Ross., t. 31 (1900;, 
p. 440. 

l6lia|>lii«lo<>hila Jak., /. c. p. 445. 

'l'ro}»<'0|»olli<. Jak., /. c, t. 35(1901), pp 6 et 41. 

ISetiiia Théry, Bull. Suc. Ent. Fr. (1901', p. 107. 

.^Itliriioitirra Kerrem., Wy-tsyn. Gen. Ins., fasc. 12, Biipr. (1903), 
p. 110. 

Caractères. — ^ Télé enfoncée,. large, liojnbée, ])lns 
on nioin.s sillonnée ; front aplani, parfois ondnlé ; 
épistome étroitement écliancré en arc ; cavités anten- 
nain\s terminales, grandes et triangnlaires. Antennes 
variables, pins on moins allongées, à article i ovoïde, 
allongé, un peu arqué ; 2 et 3 obconiques, renflés au 
bowt, de longueur variable entre eux, les suivanis 
courts, tran.sverses, dentés au c(Mé interne, sonvent 
syongieux le long du bord 'nterne et munis d'ime 
fossette porifèie terîuinale. Yenx ovalaires, assez 
grands, plus ou moins saillants et parallèles. Prono- 
tum transveisal, écliancré ou simieux en avani, Ion- 
jours plus étroit en avant qu'en arrière, arrondi ou 
droit sur les côtés, bisinué à la base avec un large 
lobe médian tronqné; la marge latérale carénée, la 
carène plus cmi moins entière ; le disque uni, sillonné 
longitudirialcment ou fovéolé à la l)ase ; les côtés 



s MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

unis, [)<»iiitillrs, déprimés ou sillouués. Kcusson va- 
i!al)l(', toujours laige, cllipliquc, reclaufjulaire ou 
cordiforuîe, Icrniiué eu itoiule aiguë. Elytres de la 
largeur du prouoluui à la l)asc, [)lus ou uioius dilatés 
à ré|)aule, siuueux à la iiaulnn- des hauclies posté- 
rieures, le souiuiet variable, arroîidi, Irouqué ou armé 
de deiiis plus ou uioius obtuses ou aiguës. Marge 
antérieure du piosleruum Iroucpiée ; prost(Miuun [dus 
ou moins large, })lan ou sillonné, souvent boidé 
d'une slrie qui le eoulourne sur ses bords et à son 
sommet. Celui-ci ajrondi. Branches latérales du Fué- 
soslennnn droites ; mésosteimmî divisé ; la suture 
mélaslcrnale un peu oblique. Faites assez longues et 
grêles ; fémurs fusiformes et renllés, les antérieurs 
creusés le long de leur tranche interne ou au moins à 
la base de celle-ci pour l'insertion du tibia ; ceux-ci 
grêles, subcylindriques et ciliés ; les imtérieurs et les 
médians souvent arqués en dedans, plus sensible- 
ment chez le mâle que chez la femelle : les antérieurs 
seuls parfois arqués, les postérieurs plus ou moins 
sinueux ou arqués en dehors ; tarses plus ou moins 
allongés, leurs articles triangulaires, le premier plus 
long que le deuxième, le quatrième bilobé, le cin- 
quième grêle. Corps ovalaire ou cunéiforme, allongé, 
plus ou moins convexe, plus ou moins dilaté à l'é- 
paule et atténué en arrière. 

Ce geme, monomorphe cl bien homogène, a été 
maiiderni par tous les aultMus, depuis sa création. Mar- 
scul, dans sa Monographie, le subdivise en quatre sec- 
tions : les Bronzés, les Sillonnés, les Rutilants et les 
/'>'/>/hcw./', auxquelles .lako^^ Icff a donné le nom de Splie- 
noptcra s. sir. pour la pîcinière, de (Ihilostetho. pour 
la deuxiènu', de ('JirysohlcmnKi ])our la troisième et, 
enfin, d'OpUstura pour la (piatricme section, en 
mairdenant, pour leur délimitation, l'ensemble des 
caiactères émnnérés ])ar Marseul. 

Faiiiuairc a doimé le nom généiiipie de Strobilo- 
(Irra à une espèce que Je crois n'être cpi'un Sphenop- 



SPHENOPTERA ^ 

tera à plaques lisses prunulales et ahdomiiiales bien 
accentuées. 

Du sous-genie Sj)henoj>tci'a s. str. .Iakowleff a dis- 
trait une série d'espèces à structure libiale distincte, 
les Deudora. M. Senienow a séparé des Ih^pUstura les 
floplandrocnenie, pour les mêmes raisons, tandis que 
Jakowleff a créé les subdivisions des RJtaphidochila 
et des Tro})eopcltis. M. Théry, enfui, a donné le nom 
de Hethia à une espèce cpii doil renlrei' dans la coupe 
des 'rropcopcltls .lak. 

Tous ces noms étaient imitiles. Il n'était pas néces- 
saire d'encombrer la nomeiuiature d'un fleure aussi 
liomogètie que les Si>hciu>ptcra . Un numéro d'ordre 
sui'lisait. Certes, les subdivisions s'imposaient, puis- 
qu'elles présentent des ensembles de caractères per- 
mettant la détermination et la délimitation des grou- 
pements, mais il était superfbi de leur imposer des 
noms, que nous utiliserons en partie, parce qu'ils 
existent, mais qu'il eût été préférable de ne pas cban- 
ger, puisque ceux de Marseul suffisaient. 

Il en est, du reste, dont les limites sont indécises, 
tels que les Chrysobleinma Jak., c'est-à-dire les Ruti- 
lants de Marseul et les Chilostetlia Tak. (Sillonnés 
Mars.)., mais tous sont des Sphenoptera sans qu'il soit 
possible d'y voir des genres distincts. 

Marseul caractérisait les quatre gioupes du genre 
Sphenoptera de la manière suivante : 

I. — Ovale û])long, assez convexe, rarement subcylin- 
drique, d'un bronzé obscur, noir, cuivreux ou violacé. Ely- 
tres plus ou moins atténuées au bout, arrondies ou très obtu- 
sément tridentées. Prosternum sans strie marginale ou 
bordé sur les côtés d'une strie plus ou moins irrégulière, 
toujours interrompue par derrière. Tarses postérieurs 
courts, à articles 1-4 profondément bilobés, 1"'' un peu plus 
long : Bronzés ; 

II. — Allongé, peu convexe, plus cylindrique qu'ova- 
laire, d'un bronzé obscur, rarement cuivreux. Elytres un 
peu atténuées postérieurement, obtusément dentées au 



10 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

bout OU arrondies. Prosternum bordé d'une strie non inter- 
rompue par derrière. Tarses postérieurs grêles ; articles 
allongés obconiques, diminuant progressivement de lon- 
gueur, à peine lobés : Sillonnés ; 

III. — Ovale oblong, assez convexe, plus ou moins large 
ou subcylindrique, d'un vert doré brillant, quelquefois 
avec des reflets cuivreux. Elytres atténuées postérieure- 
ment, dentées au bout. Prosternum bordé d'une strie bien 
nette, non interrompue par derrière. Tarses grêles, posté- 
rieurs presque de la longueur de la jambe, articles longs, 
obconiques, 1-3 diminuant successivement de longueur, à 
peine entaillés, 4^ brièvement bilobé, court : Rutilants ; 

IV. — Très allongé, peu convexe, atténué postérieure- 
ment depuis la base des élytres, triépineuses au bout, d'un 
bronzé noir, quelquefois violacé. Prosternum (1) sans mar- 
ginale, au moins par -derrière. Tarses assez allongés, 
l^*" article grêle, plus long que le 2^ obconiques, 4-3 courts, 
bilobés : Epineux. 

Jakowleff, comme nous Tavoiis dit, a JH^ié bon de 
rebaptiser les oroupes de Marseiil. 11 donne comme 
suit les caractères principaux de ces sous-genres : 

Sphenoptera s. str. (Bronzés Mars.) : comprend des 
formes à élytres arrondis ou coupés obliquement à l'apex, 
chez quelques rares espèces seules on voit à l'extrémité des 
élytres de faibles saillies en forme de petites dents ; la 
saillie du prosternum sans sillon marginal ou avec une 
série de points espacés sur les côtés, ou bien encore, mais 
rarement visible sur les côtés mais nul au sommet ; le pro- 
notum est beaucoup plus dévelopné en largeur. Espèces 
de coloration noire ou différemment bronzée. 

Chilostetha (Sillonnés Mars.) : Insectes de petite 
taille, de forme plus ou moins cylindrique, d'une colora- 
ton bronzée sombre. La strie marginale du prosternum 
entière, contournant entièrement le sommet ; l'apex élytraî 
arrondi ou finement denté. 



(1) Dans le texte il y a «pronotum ». C'est évidemment un lapsus. 



SPHENOPTERA 11 

Oplist[jra (Epineux Mars.) : Insectes d'une coloration 
bronzée plus brillante, à corps étroit, à pronotum aussi 
large que long ou parfois plus long que large, à élytres 
munis d'épines longues et aiguës. 

Ghrysoblemma (Rutilants Mars.) : Insectes d'une colo- 
ration dorée ou brillante, de forme semi-cylindrique, à 
élytres munis d'épines aiguës, mais plus courtes, à strie 
marginale du prosternum entière. 

Si nous n'avions pas Maiseiil, lieaucoup plus expli- 
cite, il nous serait difficile de placer un grand nom- 
bre de Sphenoptera dans les groupes^ sus-indiqués. 

Jakowleff est plus heureux lorsqu'il sépare les Deu- 
iM^RA des Sphenoptera s. str. Il nous dit avec raison que 

chez les Sphenoptera en général, les caractères sexuels 
spéciaux se manifestent surtout dans la conformation des 
pattes ; dans la plupart des espèces, chez les mâles, les 
tibias antérieurs sont arqués, et, en outre, les intermé- 
diaires et les postérieurs sont munis intérieurement, à l'ex- 
trémité, d'appendices spéciaux en forme de dent ou de 
tubercule obtus ; chez les femelles, seuls les tibias anté- 
rieurs sont faiblement arqués et leur extrémité est dépour- 
vue de tout appendice. 

Chez les Drudora, les tibias sont conformés différem- 
ment : les intermédiaires notamment ne sont pas arqués 
(à quelques rares exceptions près), mais droits au bord 
extérieur ; intérieurement, ils sont fortement dilatés au 
milieu, rétrécis devant l'extrémité (de sorte que, regardés 
de profil, il s'y présente une forte échancrure); l'extrémité 
elle-même est encore dilatée et munie intérieurement d'une 
ou de deux fortes dents; quand il y en a deux, la supérieure 
est recourbée en bas, l'inférieure recourbée en haut, de sorte 
que, ces dents étant très rapprochées et leurs pointes con- 
tiguës, il est parfois malaisé de distinguer s'il y en a deux 
ou seulement une. Les tibias postérieurs sont conformés 
comme les intermédiaires, mais ils sont plus longs et leur 
échancrure antéapicale est plus ou moins nettement accu- 
sée. Chez les espèces à une seule dent tibiale, cette dent 
est située soit à l'extrémité même du tibia, soit avant l'ex- 
trémité (par ex. Sph. rauca). 



12 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Outre la conformation des tibias, les Dciidora se font 
encore remarquer par la coloration cuivreuse du dessous 
du corps (font exception les Sph. dolens et tibialis, chez 
lesquelles le corps est noir en dessous) et souvent par la 
pubescence de l'abdomen ; sous ce dernier rapport, une 
des plus typiques espèces est la Sph. rauca, chez laquelle 
tout l'abdomen est revêtu d'épaisse pubescence, à l'excep- 
tion d'une bande glabre latérale de chaque côté ; chez les 
vraies Sphenoptera in sp., l'abdomen est glabre ou ne pré- 
sente qu'une étroite bordure latéralement. Parmi les Deu- 
(lora, on rencontre également des espèces à abdomen gla- 
bre, mais je n'attribue pas, pour le moment, grande valeur 
à ce caractère négatif, parce qu'on ne connaît encore de la 
plupart des espèces de ce sous-genre que des exemplaires 
uniques qui, en outre, à cause de leurs petites dimensions, 
sont collés sur du carton; en les décollant, on peut sans doute 
facilement détériorer la pubescence de l'abdomen. 

En outre, il existe dans le genre Beudora un groupe d'es- 
pèces chez lesquelles le pronotum porte latéralement des 
rangées de petits traits linéaires longitudinaux, caractère 
qui ne se rencontre pas chez les autres Sphenoptera. Enfin, 
chez certaines espèces de ce sous-genre, il y a un denticule 
extérieur à l'extrémité des élytres, ce qui n'a jamais liea 
chez les Sphenoptera in sp. 

Les espèces de ce sous-genre, très rares dans les colleC' 
tions, paraissent exclusivement propres à la région paléarc- 
tique, et notamment au continent de l'Asie, à la seule ex- 
ception de Sph. rauca, répandue sur les côtes de la Médi- 
terranée. 

Lo s()ns-oeiir(> Dcudnra ronsMliie en liii-inènio un 
groupenieiil ralioiuiel de ((Mtains Sphcn<)i>tt'ra s. sfr., 
de même qu'une autre sul>divisi()n, à laquelle Jakow 
leff n'a pas donné de nom, et qui sépare un groupe 
d'espèces dont le Sph. ant'iqua est le type. Jakowleff 
(lit à ce sujet : 

Le sous-genre Sphenoptera s. str. comprend un petit 
groupe de vaste dispersion géographique, caractérisé par 



SPHENOPÏERA 13 

la sculpture très spéciale de l'abdomen. Il est universelle- 
ment connu que chez les espèces du sous-genre Sphenop- 
Icra s. sir. en général, l'abdomen a une bordure spéciale 
de poils courts et adhérents, de nuance blanchâtre ou jau- 
nâtre ; chez la plupart des espèces, cette bordure est très 
manifeste et chez quelques autres (celles de grande taille 
plus particulièrement) presque oblitérée, mais, dans l'un 
comme dans l'autre cas, les bords de l'abdomen sonl cou- 
verts d'une ponctuation uniforme et continue. Dans le 
groupe d'espèces dont la S. antiqua 111. peut être consi- 
dérée comme le type, ce caractère est sensiblement mo- 
difié : les angles antérieurs de tous les segments abdomi- 
naux, ou de quelques-uns tout au moins, sont manifeste- 
ment convexes et luisants, par suite du manque de ponc- 
tuation et de pubescence, tandis que les angles postérieurs 
paraissent concaves, densément ponctués et poilus ; de 
sorte que, dans ce groupe d'espèces, la bordure latérale de 
l'abdomen n'est pas continue, comme c'est le cas chez les 
autres Sphenoptera s. str., mais interrompue. Ce caractère 
est commun aux deux sexes et ne subit aucune altération, 
même chez les espèces d'ailleurs extrêmement variables, 
comme l'est par ex. la Sph. antiqua. Chez certaines espè- 
ces, ces plaques ventrales lisses sont très développées, occu- 
pant parfois toute la moitié antérieure du bord latéral, 
chez d'autres, elles n'ont que l'aspect de petits tubercules 
au sommet des angles, assez souvent dissimulés sous la 
dense couche pollineuse blanche, spéciale à la plupart des 
Sphenoptera; chez quelques espèces, les plaques lisses 
apparaissent sur tous les segments ventraux, à l'exception 
du premier ; chez d'autres, elles ne sont manifestes que sur 
quelques-uns d'entre les segments, et parfois même sur 
un seul. 

Les espèces de ce groupe sont, en outre, caractérisées 
par les trois sillons longitudinaux, plus ou moins profonds, 
sur le pronotum, par Tassez profonde impression le long 
de la suture des élytres et leurs interstries alternes con- 
vexes, ainsi que par la coloration bronzée de la surface et 
bleu noirâtre (changeant parfois en violet) de la face infé- 
rieure du corps ; le front est généralement fortement con- 



14 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

cave, avec deux reliefs lisses au milieu, tandis que le bord 
antérieur de la tête est plus ou moins renflé et soulevé. 
Pattes conformées comme chez les autres espèces du sous- 
genre Sphenoptera s. str., c'est-à-dire que, chez les mâles, 
les tibias antérieurs et intermédiaires sont arqués avec, à 
l'extrémité, un denticule émoussé, tandis que chez les 
femelles, ils sont plus ou moins droits et sans caractères 
spéciaux. 

Les Hoplandrocneme, de M. A. Semenow. ont les 
aiileiines très grêles, légèrement filiformes, dépas- 
sant loujours, mais plus ou moins, la moitié du pro- 
notum, plus longues chez les mâles, leurs articles 
étant allongés, subreetangulaires et à côtés presque 
parallèles; le pronotum est en trapèze allongé, quoi- 
que subcylindrique ; les élytres sont allongés et forte- 
ment tri-épineux au sommet. Le prosternum est plus 
ou moins profondément sillonné longitudinalement, 
sans strie marginale; les pattes sont grêles avec les 
tibias postérieurs, formant une crête, dentés en scie 
chez le mâle. Taille plus ou moins grande, forme 
allongée ; tout le corps loujours métallique et clair 
et le plus souvent cuivreux; le front, chez le mâle, 
toujours vert. 

Les lihapliidochila, de .lakovvleff, ont été caractéri- 
sés par cet auteur par le labre profondément éclian- 
cré, à lobes latéraux formés de longues épines très 
aiguës, par la strie marginale entière du prosternum, 
par la suture élytrale plane et par le dessous du corps 
glabre; ils ne comprennent que deux espèces, dé- 
crites d'après la fenjelle, le nulle élanl encoie 
inconnu. 

Les Tropeopells, du môme auteur, sotd inconnais- 
sables à l'allure particulière de l'écusson, qui ressem- 
ble à celui d'une grande série LVAgiilus. Cet écusson 
est caréné transversalement, laidnt en avant, tantôt 
en arrièic, de façon à former deux [)lans déclives en 
forme de loit ; parfois celte carène est tellement ter- 
minale que la pointe apicale seule, enfoncée, est sépa- 



SPHENOPTERA 



15 



rée du reste de récusson, qui est situé sur un plan 
supérieur à cette pointe. La forme du corps est tout 
à fait particulière, pisciforme, avec un pronotum 
assez large, rectangulaire et peu convexe, et les ély- 
tres sinueux. Sur les bords, qui paraissent arqués en 
dedans avant le sommet, celui-ci s'élargissant ensuite 
quelque peu avec la dent apicale externe plus ou 
moins saillante en dehors. Ils constituent une des 
coupes les mieux tranchées de tout le genre Sphe- 
nopteva. 

Enfin, M. Théry a proposé le nom de Rethia pour 
une coupe générique composée d'une espèce à faciès 
particulier, caractérisée comme suit : 

Tète saillante, front presque vertical, cavités antennaires 
superficielles, grandes, non délimitées latéralement, an- 
tennes très allongées et grêles, ressemblant à celles d'un 
Elatéride, atteignant, lorsqu'elles sont repliées en dessous, 
les cavités cotyloïdes antérieures; jambes très longues, dé- 
passant les bDrds du corps et visibles du dessus lorsqu'elles 
sont normalement repliées, marge antérieure des hanches . 
postérieures sinueuse. 

Je ne pense pas qu'il y ait lieu de maintenir, pour 
cette espèce, une coupe générique distincte. Elle a 
tous les caractères et le faciès des Sphenoptera afri- 
cains, avec exagération de certains de ces caractères, 
mais elle est trop visiblement un Hjtlienoptera pour 
la séparer des autres espèces. 

DisTRTBUTiOx^ GÉOGRAi'niQUE. — Lc genre Sphe- 
noptera est largement répandu pai" tout l'ancien con- 
tinent. Il se trouve, en Emope, par toute la région 
méditerranéenne et, en Asie, il est très répandu dans 
la région Caspienne, au Turkestan et dans le sud de 
la Sibérie. Il devient plus rare dans l'Inde et en Chine 
et est inconnu au Japon dans l'Insulinde et en Aus- 
tralie. 11 est largement représenté par toute l'Afrique 
et quelques espèces se trouvent à Madagascar. On 



16 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

n'en connaît pas de l'Amérique. L'espèce décrite par 
M. Waterhouse dans la Blokxjia Centmll-Amencana 
appartient à la tribu des Buprestides vrais, connue 
on le verra par la suite. J'ai trouvé, dans la collection 
du Musée Zoologique de Berlin, un Sphenoptera éti- 
quette (( Burlington lowa jN. America », mais je doute 
de cette provenance, et si même elle était réelle, je 
pense qu'il s'agit d'une importation accidentelle, sm- 
laquelle on ne peut se baser poiu- résoudre une ques- 
tion d'habitat. 

Groupement. — On peul diviser les Splienoptera 
en trois grands groupes : le premier, comprenant 
les deux seules espèces ayant, comme certains Psilop- 
tera, quatre reliefs arrondis et lisses sur le disque du 
pronotum et des reliefs de même nature sur les 
C(Més des segments abdominaux. C'est le genre Stro- 
hilodera de Fairmaire, que je ne crois pas |)Ouvoir 
séparer du genre qui nous occupe. 

Le deuxième groupe comprendra tous les Splie- 
nnpiera ayant le sonnnet d(\s élytres ineriue, arrondi 
ou obliquement tronqué. Il existe quelquefois une 
très petite dent suturale, j)arfois même une dent 
externe 1res peu accusée, mais jamais cette armature 
termiuale n'atteint le dévcloppcjuenl qu'elle affecte 
dans le troisième groupe, dajis lequeT viendront se 
ranger toutes les espèces ayant le sommet des élytres 
tridenté, la dent médiane étant souvent obtuse, mais 
les latérales toujours longues et aiguës. 

Chacun de ces groupes viendra se scinder eu sec- 
tions ou groupes secondaires, mais avec tant de pas- 
sages entre eux que je ne vois pas la nécessité de leur 
imposer un nom. Une lettre .suffira j>our les distin- 
guer. 



SPHENOPTERA 17 



I. — PRBMIBR 6ROUPIC. 

Pronolum et colés des segiiieuts abdominaux avee 
des j)lnques lisses, saillarites et airoiidies. 

.Strubiiodera Fairmaire, C. R. Soc. Eut. Belg., t. "23 (\SS4), p. 73; 
A,w. Soc. Eut. Fr. (1887), p. 147. 

Tableau synoptique des espèces. 

1. Elytres avec un sillon prémartiinal |)iilvéiiilent do blanc: 
plus large et plus robuste, les reliefs abdonnnaux plus 
grands ; coloration générale plus cuivi'euse . 1. pla^-ifeiM. 

Pas de sillon premarginal aux él,\lres ; 
moins robuste et moins élargi ; reliefs abdomi- 
naux plus petits; coloration générale plus som- 
bre, surtout en dessous 2. (ilasioiiis. 



1. — S. plagifera 

Fairmaix'e. 

Strobilodera PLAGIFERA FaiiMu., C. R. Soc. Elit. Belg., t 28 (1884), 
p. 73; Ann. Soc. Eut. France [\%'S1), \). 147, pi. 2, lig. 2. 

l^oiii^-, i8-r»9. ; Jarg. 8-9 niillini. 

Oblonga, antice conico-truncata, elytris a basi postice 
angustatis, modice convexa, fusco-metallica, paulo violas- 
cens, prothorace disco aurato-cupreo, utrinque plagula 
rotunda atro cœrulea, nitida, polita, lateribus rectis, antice 
convergentibus sat fortiter marginatis, intus impressione 
cupreo-aurata, albido tomentosa, auguste marginatis, mar- 
gine postico utrinque angulatim emarginato, angulis 
parum acutis, dorso fortiter sat dense punrlato, basi spatiis 
elevatis, minus punctatis ; scutello laevi ; elytris apice 
oblique subsinuatim truncatulis et subtiliter bidentulis, 
dorso fortiter striatis, striis duabus primis leevibus, ceteris 
sat fortiter punctatis, intervallis sat convexis, lateribus sat 
late sulcatis, subtilissime dense rugOvSulis, cupreo aui'atis, 

TOME VI. — FÉVBIËR-DÉCEMBRE 1912 i 



18 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

tomentosis, intorvallo convexe, lœvi ; subtiis valde nitida, 
medio geneo-melaliica, lateribus cupreo-auratis, segmentis 
abdominaliljus medio parum dense strigoso-punctatis, late- 
ribus dens_^ punctato-rugosulis, margine apicali medio 
polito, utrinque plaga Subrotundata cyanea polita signatis, 
ultimo triplagiato, apice arcuato ; pectore lateribus punc- 
tato-rugoso, medio sparsim punctato, prosterno lateribus 
vittula irregulari, denticulata Iseviore atrocyanea, coxis 
posticis plaga atrocyanea signatis ; pedibus punctatis, tibiis 
anticis quatuor sat fortiter arcuatis, intus sinuatis, posticis 
rectis [E.r Fa ir ma ire). 

Vtilciincs 11." (Ic'passaiiL pas la inoili»'- du proiioliitn, 
à (l('ii\irn>(' ailiclc coiiil ol ;^■!()bulai^(^ les deux der- 
uicrs plus couris ri [)lus ^rèh's que les précédents ; 
l'ioul «^raiiulé-pouclué, oiii\j('ux rosé avec deux 
icliefs lisses cl bleu d'aciei- ; le \eile\ avec quelques 
vcuniiculalions éle\ées, prolou^ées \ei's l'arrière- 
l'i'ont. Pioiioluiu à carène uiarginaie l'oile et entière, 
lisse, liniilanl un laige sillon préiriarginal, pulvéï'u- 
lent (le blanc. Kcussou Ij'ès grand, piès tle trois fois 
aussi laige que liant, j)enlagonai, tronqué droit en 
avant, ses cotés oljliqnes, son sounuet formant ini 
angle très obtus. Elylres avec une large cote [)réinar- 
ginale parallèle au bord externe, celui-ci lisse mais 
beaucoup plus mince que la côte, celle-ci limitant 
extérieurement un sillon pulvérulent de blanc, qui 
coupe toutes les stries à partir de la cinquième. Mi- 
lieu du prostcrmun assez convexe, à ponctuation fine, 
égale et très espacée, à strie marginale vague, formée 
d'amas de points inégaux, nuiis non prolongée en 
arrière; milieu du premier segment abdominal vague- 
ment sillomu'-. 

Hab. — Somalie : Makdiscbu (teste Fairmaire) ; 
Somalie méridioiiab» ( ]\Iusée Z(>ol()gi(pie de Berlin, 
[)ar von ErtatKjer) . 



SPHENOPTEUA 19 

2. — S. Gastonis 

Théi-y 
Strobilodera Gastonis Théry. 

Long. 19 ; lai'g. i)S) millim. 

Se (lislingue du |ni''(t''(lL'iiL |-;ii' rasjx'cl moins 
robusle, la l'orme plus yivle et [)liis allonj^ée, la colo- 
ration plus obscure, nioins cuivreuse, pluhM hion- 
zée, quoique le dessous soil plus cuivi(Mi\ que le des- 
sus, les reliefs du pronoluFii plus pclils, i\\\ nombre 
de quatre ; ceux de l'abdomen jdus pelils aussi, ruais 
nets el arrondis ; le sillon préniargiiial des cIvIk's md 
et l'inlerslrie prémarginal non saillant en laige cote, 
à peine plus saillant et guère plus large que les iudres 
interstries; l'écusson relativemeid moins giand, à 
côtés moins obliques, mais ayant la même forme. 

Hab. — Afiique oricMdale : Lindi ( Mnsée Zoolo- 
gique de Berlin, par llenlz, coll. Tln'i-y) ; Lnknicdi 
(ma collection) . 



— nidJxiKiui: «ROUPK. 



Exlrémitc' des (''l\lr(\s in(M-m(\ arrondie ou oblicpie- 
meid tronquée, quelquefois simieuse avec une liés 
|)elile deid suturale, rarement avec une liés pclilc 
dent externe, n'ayant jamais la forte annalnrc des 
espèces du groupe suivant. 

Le deuxième groupe peut être subdivisé en 5 sec- 
tions, d'après le tableau qui suil. 

1. Strie marginale du prosternum nulle ou, si 
elle existe, réduite à une série latérale de 
points inégaux, mais janiais entière, c'est- 
à-dire qu'elle ne contourne pas te sommet . . .2. 
Strie marginale du prosternum linéaire et 
entière 4. 



20 MONO(,RAPHIK DES BUPRESTIDES 

2. Tibias médians cylindriques, plus ou moins 

arqués chez le mâle et droits chez la 
femelle, Ijidentés au sommet, à bords pa- 
rallèles . . ., ^• 

Tibias médians droits le long du bord externe 
et sinueux le long de Tinlerne, dilatés et 
uni- ou i)ideniés au sommet. (Doiidora) Soctioii C. 

3. Segmenls aV)dominaux unis, sans reliefs laté- 

raux, i)or(lés latéralement d'une fine ponc- 
tuation uniforme et continue, couverte 
d'une pubescL^nce blanche ou jaune qui 
forme une bande marginale externe plus ou 
moins large . . (Splieiioptera s. s.) Section A. 
Segments alxlominaux, ou tout au moins le 
])remier ou le deuxième, avec un relief 
( on vexe ft lisse, sans ponctuation ni pu- 
bescence et situé dans l'angle antérieur. 
Pronotum avec trois sillons longitudinaux 
plus ou moins profonds. Elytres impres- 
sionnés le long de la suture .... Section B. 

4. Labre profondément échancré, à lobes laté- 

raux formés de longues épines très aiguës; 
suture des élytres plane ; dessous du corps 

glabre (Bliaiiliidochila) Section D. 

Labre noi^nal ; taille médiocre ; corps cylin- 
drique ou subcylindrique ; le sommet 
des élytres inerme ou très fail)lement 
denté (Cliilostetlia) Section E. 



SECTION A. 

Segmenls ahdoruinaiix unis, sans reliefs laléraux, 
lK)r(lés laléralonuMil dune fine pDUclualion uniforme 
cl conliniie, couverte d'iuie pubescence blanche ou 
jaune formant une bande marginale externe plus ou 
moins large cl non intcirompue. 



.Splieiioplern s. 



SPHENOPTERA ' 21 

Tableau synoptique des espèces. 

1. Pronotum sans sillons latéraux ; parfois 

impressionné sur les côtés, cette impres- 
sion n'atteignant ni la base, ni le sommet ... 2. 
Pronotum présentant de part et d'autre de 
la marge latérale un sillon ou une dépres- 
sion plus ou moins large, parlois peu pro- 
fond, mais alors remplacé par un am:as 
pointillé Tl- 

2. Pronotum traversé en arrière par un large 

sillon arqué affectant, avec le sillon n-é- 

dian, la forme d'une ancre 3. 

Non .■ 4. 

3. Violacé pourpré obscur en dessus ; dtssjus 

bronzé brillant à reflets violets ... 3. Dejeaiii. 
Bronzé brillant obscur en dessus ; dessous 
noir brillant avec une Irordure de poils 
jaunâtres 4. notata. 

4. Elytres rugueux, à reliefs transversaux plus 

ou moins accentués et irréguliers. . .... 5. 

Elytres unis, à stries variables ; les inter- 
stries plus ou moins aplanis, sans reliefs 
transversaux, parfois finement ridés trans- 
versalement 21. 

5. Dessous entièrement noir ou noir bleuâtre, 

parfois à reflets métalliques 6. 

Dessous bronzé plus 6u moins obscui' 7. 

.6. Les deux premiers segments aljdominaux 

largement sillonnés 5. luaiira. 

Le milieu du premier segment abdominal 
étroitement sillonné ... . . (5. luristana. 

7. Dessus noii' S. 

bronzé, plus ou moins clair 9. 

8. Milieu du pronotum sillonné . . 7. semistriata. 

— — non sillonné, avec une 

légère fovéole antéscutellaire . . . M. exusciata. 
9 Fossette préscutellaire du pronotum nette et 

bien accusée 10. 



22 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Fossette |)réscutellaii'e du ijroiiotiim nulle 
ou tiès vague, réduite alurs à une très 

faible dépression 19. 

jo. Sillon médian du oronotum nid ou très fai- 

hloment indiqué Il 

Si 11(1)1 médian du pronotum large mais peu 
pi'otond ; élytres bronzé noir, plus obscurs 
([lie la tète et le pronotum .... 9. armeiia 

11. Sillon médian du pronotum très faiblement 

indi(jué, mais sensible ^2. 

Sillon médian du pronotum nul ; bronzé 
cuivreux brillant en dessus ; dessous plus 
noir 10. prolong'ata. 

12. Strie marginale du prosternum réduite à 

une série de points inégaux 13. 

Strie marginale du prosternum mieux ac- 
centuée, à points plus linéaires et plus 
rapprochés 18. 

13. Elytres non rebordés sur les côtés 14. 

finement rebordés sur toute la lon- 
gueur des côtés 15. 

14. Entièrement bronzé cuivreux brillant, sur- 

tout en dessous 11. prosternalis. 

Noir brillant en dessus ; dessous bronzé sur 
les côtés et noir au milieu . . . .12. dichroa. 

15. Rebord marginal des élytres simple 16. 

— — limité intérieu- 
rement par une série de points enfon- 
cés 13. rug'ulosa. 

IG. Angles postérieurs du pronotum obtus ou 

droits 17. 

Angles ])ostérieurs du pronotiun abaissés et 
arrondis ; bronzé brillant en dessus ; plus 

obscur en dessous 14. elamita. 

17. Angles postérieurs du pronotum obtus ; 
bronzé obscur en dessus ; noir bronzé bril- 
lant 15. adusta. 

Angles postérieurs du pronotum droits ; 
entièrement bronzé brillant . . 16. trag-acanthae. 



SPIJENOPTERA 23 

18. Ecusson très large et court, troiicjiié en 

avant ; taille plus robuste .... 1^. oiK'jïUJsta. 
Ecusson subcordiforme, moins large; moins 

robuste ix. coracina. 

19. Milieu du pronotum ncni sillonné 20. 

— — sillonné; bronzé obscur 
en dessus ; dessous bronzé cuivreux bi'il- 

lant à reflets violacés .... lî>. p.u-nassica. 

20. Angles postérieurs du pronotum di'oits ; 

entièrement noir brillant 20. clauda. 

Angles postérieurs du i)ronotum ol)(us, les 
côtés légèrement convergents en ai'- 
rière 21. corrug-ata. 

21. Front uni, sans impressions ni reliefs .... 22. 

— inégal, impressionné ou à reliefs. ... 27. 

22. Vertex finement sillonné 23. 

— non sillonné, entièrement noir, avec, 
en dessous, de légers reflets métalliques; 
abdomen sans bordure latérale pubes- 

cente 22. aeihiops. 

23. Elytres rel}ordés sur les côtés 24. 

Elytres non. rebordés sur les côtés, au moins 

sur leur moitié postérieure . . . . 23. g-labrata. 

24. Stries élytrales à points très fins ou avec 

des traits interrompus très minces 25. 

Stries élytrales fortement ponctuées 26. 

25. Assez robuste ; bronzé obscur et brillant en 

dessus ; dessous noir violacé . . . 24. cribrata. 
Moins robuste et plus petit ; noir en dessus ; 
dessous bronzé au milieu et cuivreux sur 
les côtés 25. hypocrita. 

26. Stries élytrales formées de points superfi- 

ciels, diminuant graduellement en ar- 
rière 26. 3Ini7;s('clii. 

Stries élytrales formées de petits traits très 
fins et très minces 27. modcsta. 

27. Marge antérieure du pronotum avec une 

fine strie limitant un rebord mince et lisse . . 28. 
Non 68. 



24 MONOCiHAl'JIJE DES BUPRESTIDES 

28. strie mat's?inale antérieure du pronotum 

rutière ^y- 

Slrie uiHii^iuale antérieure du iironutuni 

interrompue au milieu 65. 

2U. Région scutellaire déprimée 30. 

Non 38. 

30. Fossette préscutellaire du {ironotum , nulle 

ou à peine sensible 31. 

Fossette préscutellaire du pronotum i)etite, 
mais nette et profonde 32. 

31. Grand ; entièrement bronzé brillant . . 28. mag'iia. 
Moins robuste ; bronzé obscur et brillant en 

dessus; plus noir en dessous . . .29. derugata. 

32. Milieu du premier segment abdominal sil- 

lonné 33. 

Non. Taille médiocre (9 mm.); dessus bronzé 
cuivreux brillant, avec le bord des élytres 
violacé ; dessous bleu foncé brillant, avec 
les bords des segments abdominaux cui- 
vreux 30. Korshiiiskii. 

33. Dessous noir avec les côtés cuivreux, bronzés 

ou violacés 34. 

Dessous bleu foncé 36. 

34. Noir ou bronzé obscur en dessus ...... 35. 

Vert bronzé brillant en dessus ; bordure 

marginale pubescente de l'abdomen à 

fond violet 31. speciosa. 

35. Entièrement noir brillant 32. morio. 

Bronzé brillant et obscur en dessus ; dessous 

noir au milieu et bronzé brillant sur les 

côtés 33. crassiceps. 

3(5. Bordure marginale |)ul»escenle des élytres 

très étroite 37. 

Bordure marginale pubescente des élytres 
très large ; noir bronzé brillant en des- 
sus 34. Christoplii. 

37. Bronzé violacé en dessus ..... 35. violacca. 
Noir intense en dessus 36. Raiig-noAvi. 



SPHENOPTEKA 25 

38. Milieu du premier segment abdominal sil- 

lonné, le sillon parfois peu accusé et visi- 
ble seulement sous un certain angle .... 39. 
Pas de sillon au milieu du premier segment 
abdominal 54. 

39. Côtés du pronotum droits et parallèles, au 

moins en arrière 40. 

Côtés du pronotum plus ou moins arqués, 
convergents vers le sommet avant le mi- 
lieu 49. 

40. Dessous entièrement noir ou bleu foncé .... 41. 

noir au milieu, les côtés plus ou 
moins clairs, pourprés ou bronzés 43. 

41. Ponctuation élytrale profonde et nette ; les 

interstries plans 42. 

Ponctuation élytrale vague et inégale ; les 
interstries un peu convexes . . 37. bicarinata. 

42. Dessous bleu obscur 38. anthracina. 

— noir, très légèrement bronzé .... 42«. 
42rt. Une fossette préscutellaire sur le prono- 
tum 39. tristis. 

Non. Une impression transversale de chaque 
côté du pronotum 40. oporina. 

43. Pronotum uni, sans impressions discales, 

avec ou sans fossette antésculellaire .... 44. 
Pronotum avec quatre fossettes disca- 
les 40. quadrifoveolata. 

44. Une fossette antéscutellaire sur le prono- 

tum 45. 

Non 48. 

45. Milieu du pronotum uni, sans sillon 46. 

Milieu du pronotum avec un sillon visible, 

mais très superficiel 47. 

46. Front concolore; bronzé brun clair 41. Ixion n o v. s p. 

— violet doré en avant . . . ' . 42. ig-iiiceps. 

47. Noir brillant en dessus, légèrement bronzé 

sur les élytres 43. subtilis. 

Noir brillant à peine bronzé, bleuâtre sur 
les. élytres 44. Edmundi. 



26 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

48. Tous les interstries plans 45. aliéna. 

Les interstries alternes 2, 4 et 6 légèrement 

saillants 46. torrida. 

49. Pronotum avec un sillon médian plus ou 

moins accentué 50. 

Pronotum non sillonné au milieu 53. 

50. Sillon médian du pronotum entier 51. 

— — raccourci, interrompu en 

avant 52. 

51. Dessus noir brillant à reflets cuivreux; front 

et épistome cuivreux ; dessous bleu vio- 
lacé 47. aiiriceps. 

Entièrement bronzé cuivreux .... 48. vestita. 

52. Dessus bleu violacé très foncé ; dessous 

bronzé cuivreux 49. curta. 

Dessus bronzé obscur, presque noir; dessous 

noir brillant .... 50. fossa. 

53. Front cuivreux ; dessus l)ronzé obscur et 

brillant ; dessous noir brillant . .51. cuprifroiis. 
Front concolore ; dessus bronzé cuivreux ; 
dessous noir bleuâtre à reflets violets. . 52. varia. 

54. Dessus bleu foncé, brillant ou mat, ou tout 

au moins les élytres 55. 

Dessus noir ou bronzé 59. 

55. Dessous bleu 56. 

— noir brillant avec les côtés légère- 
ment teintés de cuivreux pourpré 53. cyaneonig-er. 

56. Une bordure marginale pubescente sur les 

côtés des segments abdominaux 57. 

Non ; antennes a^mincies ; surface à sculp- 
ture excessivement fine 54. Lia. 

57. Dessus bleu brillant, i^arfois à reflets vio- 

lacés 58. 

Dessus bleu terne ; glabre ; antennes cui- 
vreux violacé 55. cyanea. 

58. Entièrement d'un bleu obscur très brillant; 

pronotum avec une simple fossette pré- 
scutellaire 56. irre§:ularis. 



SPHENOPÏEHA 27 

Bleu à reflets violacés ; pronotum avec une 
large dépression préscutellaire . . 57. chalybea. 

59. Dessus noir 60. 

— bronzé plus ou moins obscur .... 61. 

60. Dessous entièrement noir ; milieu du pre- 

mier segment abdominal plan . . 58. ebeniiia. 
Dessous noir, avec le milieu du sternum 
bronzé ; milieu du premier segment abdo- 
minal sillonné 59. atramentaria. 

61. Pas de fossette préscutellaire au pronotum. . . 62. 
Une fossette préscutellaire sur le pronotum . . 64. 

62. Dessous noir bronzé 63. 

— bronzé verdâtre 60. moiig-olica. 

63. Prosternum avec quelques gros points for- 

mant une vague strie marginale . 61. abbreviata. 
Prosternum sans strie marginale distincte 

62. quadrata. 

64. Pronotum rebordé sur les côtés jusqu'aux 

3/4 63. Bodemeyeri. 

Pronotum rebordé sur les côtés jusqu'aux 
4/5 64. Sieversi. 

65. Dessus bronzé 66. 

— bleu foncé mat 65. Eugenii. 

66. Tibias postérieurs légèrement cintrés en 

dedans 67. 

Tibias postérieurs droits 66. micans. 

67. Large et robuste ; pas de fossette préscutel- 

laire au pronotum ; celui-ci avec un très 
vague sillon médian ... 67. coiifusa n o v. s p. 
Plus étroit, moins robuste ; une fossette pré- 
scutellaire au i)ronotum ; celui-ci sans 
sillon médian 68. clarescens. 

68. Côtés du pronotum arqués et convergents 

vers l'avant 69. 

Côtés du pronotum droits et parallèles en 
arrière 69. siibsulcata. 

69. Allongé ; bronzé obscur 70. 

Ecourté ; bronzé clair en dessus . . 70. delicata. 



28 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

70. Elytres finement striés ; taille médiocre 

(9 millim.) • • 71. svibcostata. 

Elytres sans stries ; taille robuste (15 mil- 
lim.) 72. margellanica. 

71. Sillons latéraux du pronotum étroits, linéai- 

res, arqués et situés à une assez grande 

distance du bord "72. 

Non 78. 

72. Angles postérieurs du i)ronotum aigus et 

abaissés sur les épaules 73. 

Non 75. 

73. Dessus bronzé 74. 

— noir 73. Agrippina. 

74. Angles postérieurs du pronotum plus larges 

que la base des elytres 74. cuiiea. 

Non 75. profusa. 

75. Milieu du pronotum longitudinalement sil- 

lonné, le sillon terminé en arrière par une 

profonde dépression préscutellaire 76. 

Non 77. 

76. Entièrement noir, la bordure latérale pubes- 

cente de l'abdomen à fond violacé . . 76. obscura. 
Bronzé brillant en dessus ; dessbus noir . 77. foveola. 

77. Bleu foncé brillant en dessus,* à reflets vio- 

lacés 78. foveithoracica nom. nov. 

Bronzé cuivreux obscur en dessus ... 79. obriita. 

78. Sillons latéraux du pronotum peu pi'onon- 

cés, mais toujours à ponctuation i)lus fine 

et plus dense que celle du disque 79. 

Sillons latéraux du pronotum larges et pro- 
fonds, à fond plus grossièrement ponctué 
que le disque, et séparés du Iwrd extérieur 
par un espace saillant en bourrelet .... 93. 

79. Dessous bleu foncé ou noir, ])arfois noir 

verdâtre 80. 

Dessous bronzé ou cuivreux violacé 92. 

80. Dessous bleu foncé ou violacé 81. 

— noir ou noir verdâtre . . - 88. 



SPHENOPTERA 29 

81. Les interstries élytraux, ou tout au moins 

le S*' et le 5* saillants en côtes 82. 

Les interstries élytraux plans, plus ou moins 

ridés transversalement • 86. 

82. Milieu du premier segment abdominal sil- 

lonné ^3. 

Milieu du premier segment abdominal uni. . . 8-4. 

83. Abdomen à bordure latérale de poils jau- 

nâtres 80. loiigipeniiis. 

Abdomen à l^ordure latérale de poils blan- 
châtres 81. serripes. 

84. Prosternum sans strie marginale 85. 

— avec une strie marginale de 

points serrés, interrompue en arrière 82. latéral is. 

85. Le 3" article des antennes deux fois plus 

long que le 2'' ; dessus bronzé brillant 

obscur 83. Gang-lbaiieri. 

Le 3" article des antennes un peu plus long 
que le 2^ ; tête et pronotum bronzé cui- 
vreux, élytres bronzé doré 84. (iicbleri. 

86. Dessus bronzé ou bronzé cuivreux 87. 

— bleu ou bleu violacé .... 85. Pharao. 

87. Marge antérieure du pronotum sans rebord 

ni strie marginale 86. eg-reg-ia. 

Marge antérieure du pronotum rebor- 
dée 87. dilaticollis. 

88. Dessous noir 89. 

— vert foncé, à reflets violets . . 88. exarata. 

89. Dessus bronzé cuivreux ou cuivreux rloré ... 90. 

— violet cuivreux ou noir 91. 

90. Interstries élytraux uniformes .... 89. pilipes. 

— — alternativement sail- 
lants 90. sulcata. 

91. Dessus violet cuivreux ; 3^ article des an- 

tennes à peine plus long que le 2^^ . 91. fissifroiis. 
Dessus noir ; S*" article des antennes sensi- 
blement plus long que le 2^ . . . 92. Komarovi. 

92. Noir bronzé en dessus ; 3'" article des an- 

tennes à peine plus long que le 2'' . 93. demissa. 



30 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Bronzé doré en dessus ; 3' article des an- 
tennes beaucoup plus long que ses voi- 
sin 94. gemellata. 

93. Dessous entièrement noir, sans reflets dis- 

colores. 94. 

Dessous bleu, violet, pourpré ou bronzé .... 97. 

94. Dessus noir ou bronzé obscur 95. 

— vert olive foncé 9G. 

95. Entièrement d'un noir intense, sauf la bor- 

dure marginale de poils fauves de l'abdo- 
men 95. Ajax n o v. s p. 

Bronzé obscur en dessus 9G. mixta. 

96. Front impressionné entre les yeux ; l'im- 

pression arrondie 97. olivacea. 

Front faiblement tubercule entre les yeux 98. aerata. 

97. Dessous noir ou noir bleuâtre au milieu et 

cuivreux bronzé sur les côtés 98. 

Dessous bleu, violacé, pourpré ou bronzé ... 99. 

98. Dessous noir au milieu et cuivreux bronzé 

sur les côtés 99. lloborowskyi. 

Dessous noir bleuâtre au milieu, à reflets cui- 
vreux sur les côtés 100. signifera. 

99. Dessous bleu ou noir bleuâtre . 100. 

— bleu à reflets violets, violacé, pour- 
pré ou bronzé 106. 

100. Interstries élytraux plans et unis ou fine- 

ment ridés transversalement 101 . 

Interstries élytraux à rides transversales 
vermiculées et épaisses 101. prava. 

101. Ces interstries à fines rides transver- 

sales 102, 

Ces interstries unis, plus ou moins ponc- 
tués 105. 

102. Dessus bronzé 103. 

— noir 102. vidua. 

103. Dessus bronzé 104. 

— — bordé de violet . . . 103. Kozlowi. 
10^1. Tète profondément sillonnée au milieu 104. inoiuîax. 

— finement sillonnée sur le vertex 

105. lucidicollis. 



SPHENOPTERA 31 

105. Interstries élytraux non saillants ; dessus 

bronzé cuivreux brillant . . 106. viridicoerulea. 
Interstries élytraux 3 et 4 élevés à la base ; 
8 et suture carénés ; 5 et 7 fortement ponc- 
tués; dessus bronzé brillant 107. extensocarinata. 
lOG. Ponctuation élytrale plus ou moins fine. . . . 107. 
— — très épaisse . 108. propiiiqua. 

107. Dessous bleu à reflets violacés ou violet. . . . 108. 

— violacé à reflets pourprés, cuivreux 
pourpré ou bronzé 112. 

108. Interstries alternes des élytres saillants ; 

bronzé cuivreux brillant en dessus 109. 

Non ; ou tout au i)lus deux d'entre eux . . . . 111. 

109. Milieu du premier segment abdominal uni . . 110. 

^ — ^ — sil- 
lonné 109. strig-osa. 

110. Tête sillonnée au milieu HO. barbata. 

— finement sillonnée sur le vertex 

111. steiiophtlialma. 

111. Dessus bronzé doré brillant ; marge anté- 

rieure du pronotum entièrement et fine- 
ment rebordée 112. cyphogastra. 

Dessus bronzé obscur; strie marginale anté- 
rieure à peine interrompue au milieu 113. mocsta. 

112. Dessous violet à reflets pourprés ou rouge 

feu 113. 

Dessous bronzé, parfois à reflets violets ou 
rouges 117. 

113. Dessus vert cuivreux, avec une bordure vio- 

lette 114. 

Dessus bronzé 115. 

114. Interstries alternes des élytres carénés 

114. purpuriveiitris. 
Interstries alternes des élytres aplanis 

115. Manderstjeriiae. 

115. Dessus bronzé cuivreux avec une bordure 

violette 116. 

Dessus bronzé obscur bordé ou non de 
vert 116. Castelnaudi 



32 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

116. Interstries alternes des élytres carénés 117. laticeps. 

— — — aplanis US. dilatipes. 

117. Dessous bronzé violacé 118. 

— bronzé plus ou moins cuivreux . . . 119. 

118. Une fossette préscutellaire au milieu du 

pronotum 119- excavata. 

Non ; bronzé clair et brillant en dessus. 120. uncta. 

119. Bronzé cuivreux clair en dessus 120. 

— obscur en dessus 122. 

120. Le 3' article des antennes plus long- qur 

le 2'' 121- 

Le 3"* article des antennes égal au 2' 

121. Mainierhcini. 

121. Strie marginale antérieui-c du pi-onotum 

interrompue au milieu .... 122. ostentator. 
Strie marginale antérieure tlu pronotum 
entière 123. Marseuli nom. n o v. 

122. Milieu du premier segment abdominal uni . . 123. 

— — — — sil- 
lonné 124. sig'iiaticoîlis. 

123. Interstries alternes des élytres peu saillants; 

ponctuation des stries peu distincte 125. trisulcata. 
Interstries alternes des élytres saillants 

126, lapidaria. 



3. — S. Deaeani 

Zubkoff 

BuPRKSTis Dejeani Zubk., Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 1 (1829), p. 156, 
pi. 4, f. 2. 

Sphenoptera Dejeani Casteluau et (îory, Monogv. Biipr., t. 2 (1839), 
p. 5. pi. 1, f.3. 

Sphenoptera Dejkani Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 337. 

Sphenopteka spectabilis Kraatz, Dent. Ent. Zeit., t. 27 (1883), p. 345. 

Sphenoptera SPECTABiLis Mars., L'Abeille, t. 26 (1889), p. 282. 

Sphenoptera interri'Pta Kerrem., Dent. Ent. Zeit. (1909j, p. 276. 

Long-. iQ-'^o ; larg. 7,5-8 iiiilliTii. 

Ovalaire, très allongé, peu convexe, noir violet en des- 
sus ; bronzé brillant avec des reflets violets en dessous. 



SPIIENOPTERA 33 

Tête semée de points épars, fortement sillonnée au milieu ; 
front inégal ; épistome échancré. Pronotum bombé, cou- 
vert de points espacés, presque criblé latéralement, mar- 
qué d'un fort sillon médian terminé par une i>rofonde 
rossette antéscutellaire, envoyant de chaque côté une im- 
pression plus ou moins prononcée, qui forme une ancre 
avec le sillon et semble vouloir rejoindre l'impression laté- 
rale ; profondément bisinué à la base, avec un lobe médian 
arrondi très avancé, recouvrant une partie de l'éciisson, et 
les angles aigus et dépassés par les élytres ; sulviriondi, 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, où il a sa plus grande 
largeur ; très rétréci, rebordé et subsinué en avant. Ecus- 
son en triangle court, relevé postérieurement. Elytres trois 
fois plus longues que le pronotum, à peine relevées en. 
bosse à l'épaule, rebordées à la base et sur les côtés, 
sinuées au pli crural, atténuées à partir des 2/3, obtusé- 
ment arrondies au bout avec une petite dent suturale, 
débordées par l'abdomen d'une manière sensible, suture 
u"!! peu en carène; stries formées de points longs et courts, 
bien accusées ; interstries étroits, pointillés, ridés, comme 
rugueux latéralement. Menton en arc. Prosternum ponc- 
tué, avec une espèce de courte ligne marginale irrégulière 
de points. Métasternum faiblement sillonné. Hanches pos- 
térieures bisinueusement échancrées, dilatées en dedans. 
Abdomen sans canal le long du 1" segment, parsemé d(,' 
points espacés. — cT lt?s 4 jambes antérieures assez forte- 
ment arquées en dedans; dernier segment et l'abdomen plus 
ou moins obtus. — è Jambes antérieures légèrement 
arquées; intermédiaires droites; dernier segment al)domi- 
nal plus ou moins en pointe arrondie [Ex Marseul). 

Hab. — Russie niér. ; Kirgliisie ; wSibéiie ; Tinkes- 
tan (Mus. Zool. de Berlin ; Mus. de Cènes, Deul. 
Nat. Muséum, par Kraatz ; Mus. de Hnivelles ; (oll. 
von Hayden, Théry cl la mienne). 



MARS-DECEMBRE 1912 



34 MONOr.RAPHlF. DF.S BTJPRESTIDF.S 

4. — S. notata 

J a k w 1 e f f . 
Sphenoptera notata Jak., Hov. Soc. Ent. Ross., t. 32(1898), p. 556, 

Long. i\ ; larg. 5 niiliim. 

Ç. Allongé, peu convexe, subdéprimé, d'un bronzé 
obscur mais luisant en dessus ; d'un noir ])rillant en des- 
sous, avec une bordure de poils jaunâtres. 

Tête assez convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, parsemée de fins points, plus serrés en avant ; 
front avec une grande fovéole au milieu, échancré en 
triangle en avant ; épistome sinué en demi-cercle. An- 
tennes noires, à 3'' article un peu plus long que les 2*" et 
4^ Pronotum transversal, d'un tiers plus large que long, 
parallèle, rétréci en avant, angles postérieurs aigus, côtés 
finement rebordés jusqu'aux 3/4 de la longueur, surface 
parsemée de points fins au milieu, plus forts et rugueux 
latéralement, surtout dans lès impressions, marquée d'un 
fort sillon m.édian terminé par une profonde fossette anté- 
scutellaire, dont part de chaque côté une impression très 
prononcée ; impressions latérales très profondes à l'extré- 
mité ; marge latérale très renflée ; le milieu de la surface 
porte deux profondes fossettes. Strie marginale antérieure 
nulle. Ecusson petit, cordiforme, concave. Elytres un peu 
plus larges à la base et trois fois aussi longs que le prono- 
tum, atténués et arrondis à l'extrémité, rebordés sur ks 
côtés jusqu'au milieu, sinués au i)li crural, largement et 
profondément déprimés en avant le long de la suture : 
stries régulières, formées de petits traits ; interstries pres- 
que plans, assez densément ponctués, surtout latéralement, 
finement ridés, surtout aux épaules ; bosse dorsale assez 
marquée. Prosternum convexe, rebordé sur les côtés, fine- 
ment diffusément ponctué ; sternum canaliculé. Abdomen 
glabre, imponctué; le t"'' segment abdominal non canaliculé, 
fortement mais très diffusément ponctué. Hanches posté- 
rieures k iieine subsinuées en dedans. 

Par la sculpture du pronotum, cette espèce rappelle la 
Sph. signaticoliis B. Jak. d'Asie Mineure, avec laquelle 



SPHENOPTERA oo 

elle n'a cependant rien d'autre de commim. Chez la Sph. 
notata, le sillon semicirculaire, qui limite iJOsLéri^'urenient 
la fovéole antéscutellaire, est particulièrement accusé e', 
présente, conjointement avec le sillon longitudinal mé- 
dian, la configuration d'une espèce d'ancre (particularité 
qui se retrouve chez la Sph. Dejcani Zubk., mais à un 
plus faible degré d'expression) [E.r Jakovv^leff). 

IIab. — Mai. 

5. — S, maura 

Jakowleff. 
Sphenoptera maura Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35(1901), p. 317. 

Long. i() ; lari;-. ()J) niillim. 

Ç. Ovalaire, allongé, convexe, noir luisant en dessus, 
avec des reflets métalliques en dessous. 

Tête grande, mais plus étroite que le pronotum, con- 
vexe, avec un sillon médian peu distinct et deux espaces 
plus lisses au milieu, très finement et vaguement ponctuée, 
légèrement violette en avant, échancrée en arc à l'épi- 
stome ; côtés internes des cavités antennaires presque 
plans, à peine relevés; yeux étroits, trois fois aussi longs 
que larges; antennes très courtes, noires, minces, à 3" arti- 
cle de moitié plus long que le 2" et d'un quart plus long 
que le 4''. Pronotum transverse, de moitié plus large que 
long, subparallèle à la base, arrondi et légèrement élargi 
en avant, brusquement rétréci et entièrement marginé 
antérieurement; rebordé sur les côtés juscfu'aux 3/4, le 
rebord fin, presque droit, à peine courbé vers la base ; sur- 
face couverte de points ti'ès fins, é|)ars, un peu plus gros 
latéralement, marquée d'un sillon médian étroit, peu sen- 
sible, et de cinq fovéoles basales, l'antéscutellaire plus pro- 
fonde. Ecusson subcordiforme, un peu plus large que long. 
Elytres plus larges à la base que k' pronotum et 3 1/4 fois 
aussi longs, plus convexes à la base, légèrement atténués 
et arrondis séparément au bout, entièrement rebordés sur 
les côtés ; stries régulières, à peine enfoncées, foi'mées de 



36 • MONOUUAPIIIE DES HTIPRESTIDES 

petits traits espacés ; interstries presque plans, finement 
et rarement ponctués, rugueusement ridés en travers ; 
épaules larges, saillantes; région scutellaire un peu dépri- 
mée, avec une strie peu marquée ; bosse dorsale sensible. 
Menton en arc, large. Prosternum avec une fine strie mar- 
ginale interrompue en arrière, plan, fortement ponctué en 
avant, à i)eine sillonné dans la partie apicale, avec quel- 
ques jjoints fins et très rares ; al^domen canalicnlé sur le 
V"'' et le 2'' SL'gment, très finement et vaguement ]ionrtué, 
presque glabre, sans bordure latérale de poils; segment 
basai comme criblé ; hanches postérieures normales, légè- 
rement arquées ; pattes noires, épaisses ; jambes anté- 
rieures un peu arquées ; tarses postéiieuis à premier arti- 
cle à peine plus long que le cinquième {Ex Jakowleff). 

H\H. — Sriu''oal. 



6. — S. luristana 

K e l' r e m a n s . 
Sphexoptera luuistaxa Kerrein., Deiit. Ent. Zeil. (1909), p. 272. 

Loiiii'. iS ; laro-. 6 nnllini. 

Ohloiig, ovale, allongé, arrondi en avant et atténné 
en arrière, bronzé obscnr mais brillant en dessns avec 
ré|)islome el le sommet des élylres légèrement teintés 
(le bleu d'aciei" ; dessons noir bleuâtre brillant avec 
les eolés d'il 11 cuivreux pourpré violacé sons une ves- 
tilnre brun Jaunalie. Télé unie et plane, à ponclua- 
tion excessivement line, irrégulièrement espacée et 
[)en dense ; épistome subangidensejnent échancré ; 
V article d<'s antennes deux fois aussi long que le ^^ 
Pronotum Iransversal à cotés droits et parallèles, 
arrondis en ;i\aiil ; la marge anlériciire bisinnée et à 
strie mai'ginale ciilière ; la carène latérale étroite, 
subsinnense et alteigiuuil presrpie l'angle antérieur; 
la base bisinnée avec le lobe niédiiin lionqué ; la sui- 
face unie, s;ins sillons ni dépressions autres qu'ime 



SPHENOPTERA 37 

faible fossette antésculellaiie et couverte d'un poin- 
tillé excessivement fin alternant avec des points ])lns 
("oils, assez éoalcinent dislants v\ plus rpais sur les 
C(Més. Ecusson très lar^e, snljpentagonal, un ])eu con- 
caAc. Elylres ailontiés, déprimés à la régioîi suhn-ale, 
larg^ement et séparément arrondis au sonnnel ; éhoile 
ment rel)or(lés. sur les côlés de la hase au soîumel; la 
surface couverte de séries lonniludiiudes de Irails al- 
lou'2^és,(lont les intervalles sonl bisérialement nuiis iné- 
oalement pointillés, ces poiids excessivement fins. 
Prosternum sans s! rie mar<îinale, avec trois ou quaire 
gros points latéraux irréguliers ; milieu du premier 
segment abdominal silloimé ; ponctuation abdomi- 
nale rare, inégale et irrégnliérc, sauf le dernier seg- 
ment où elle est plus dense ; pas de plaques lisses sur 
les côtés. Pattes grossiérenuMit ponctuées. 

Faciès de C aethJo[>s, mais plus robuste, plus acu- 
miné en ai'rière ; 1res différeni de lui par la sliiic- 
lure élytrale. 

Hab. — l^M•s(': Lurislan (coll. voit Hcyilen et lliéry: 
ma colleclion : type !) . 



7. — S. semistriata 

Palisot de Beauvoisis. 

BuPRESTis SEMISTRIATA Pal., Ins. lec. en Afr. (1805), p. 43, pi. 11. f. 1. 
Sphenoptera SEMiSTRiATA-Cast. et Gory, Monogr. Dupr., t. 2 (1839), 
p. 2, pi. 1, f. 1. 
Sphexoptera SEMISTRIATA Marseul, L'Abeille, t. 2 (18G5), p. 334. 
Sphenoptera sordida Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20(1886), p. 84. 
Sphenoptera sordida Marseul, L'Abeille, t. 26(1889), p. 263. 

Long. 2T ; laig. 8 millim. 

Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un noir bronzé luisant. 
Tête légèrement convexe, visiblement pointillée et vague- 
ment ponctuée, finement sillonnée au milieu ; front bitu- 
berculé; épistome profondément échancré ; labre rugueux. 



;^8 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Pronotum deux fois plus large que long, bisinué à la base 
avec les angles droits, très finement rebordé jusqu'aux 4/5 
et droits sur les côtés ; bisinué, rebordé et rétréci en devant 
avec les angles arrondis ; visiblement pointillé, ponctué 
assez densément et également sur toute la surface ; un 
léger sillon médian terminé par une fossette antéscutel- 
laire. Ecusson cordiforme, pointillé, en pointe aiguë. 
Elytres aussi larges, trois fois {il us longues que le prono- 
tum, bordées à la base d'un bourrelet et sous ré])aule d'un 
rcl)crd tranchant cessant vers le tiers, atténuées peu à peu 
et arrondies ensemble au bout, peu convexes, un peu ren- 
flées à l'épaule et derrière Técusson ; stries formées de 
points ronds, serrés, avec une strie seutellaire, bien mar- 
qués, si ce n'est sur les côtés et à la partie postérieure, où 
ils se confondent avec le reste de la ponctuation ; inter- 
stries plans, finement ponctués ; suture un peu relevée 
tout à fait au bout. Menton transverse. Prosternum plan, 
avec quelques points, sans marginales ; sternum et pre- 
mier segment ventral canalirulés ; hanches dilatées en 
dedans; abdomen pointillé, bordé étroitement de poils 
jaunes, couchés, (^f Cuisses intermédiaires arquées ; der- 
nier segment de l'abdomen tronqué. 

Ressemble beaucoup au inagiia G. et G., mais plus 
osbcur, à pronotum plus parallèle, plus finement et plus 
également ponctué, avec un sillon médian, à élytres plus 
convexes, peu élargies aux deux tiers, moins ridées, striées 
de points arrondis plus serrés, cà prosternum sans margi- 
nale {Ex Marseul). 

Hab. — Afrique (teste Palisol) et Guinée {teste 
Jakowleff) ; Perse (Dent. Nat. Mus., \)diY Kraatz; coll. 
vr>n Heyden et Théry, ma rojlection). 



SPHENGPTERA 39 

8. — S. exasciata 

J a k o w 1 e f L 

Sphenoptera exasciata Jak , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 811 
Sphenoptera exasciata Mai-seul. L'Abeille, t. 26()88yj, p. 261. 

L()n<^-. iH.C) ; lai<i-. .5,5 inilliin. 

Ovalaire, allongé, ))eii convexe, lisse, noir luisant en 
dessus ; d'un bronzé assez brillant en dessous. 

Tête large, convexe, à peine visiblement sdlonnée au 
milieu, échancrée à l'épistome, couverte de points très fins, 
espacés, plus serrés et plus gros en avant ; front un peu 
inégal entre les yeux, d'un cuivreux doré par-devant. An- 
tennes plus courtes cpie le prothorax ; 3" article deux fois 
plus long que le 2^ Pronotum transverse, d'un tiers plus 
large que long, couvert de points très fins, plus gros laté- 
ralement, marqué d'une légère fovéole antéscutellaire, 
Sims sillon médian; rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5, 
marginé et rétréci en avant. Ecusson cordiforme, faible- 
ment relevé: Eiytres aussi larges et trois fois plus longues 
que le pronotum, avec une bossy humérale bien prononcée, 
atténuées et arrondies au bout, rebordées à la base ; sfries 
des élytres formées de petits traits, très fins et minces ; 
interstries plans, sans rides, avec quelques petits points. 
Prosternum plan, sans strie marginale, assez densément 
ponctué. Abdomen profondément canal iculé sur le premier 
segn^ent. 

Par son faciès, ressemble beaucoup à N. derugata et à 
S. seniistriata, mais se distingue parfaitement de ces deux 
espèces par sa surface tout à fait glabre et lisse, par les 
stries des élytres qui sont formées de traits extrêmement 
fias et très courts ; des stries pareilles se retrouvent seule- 
ment chez S. Kuinaruwi m. [Ex Jakovv^leff). 

Hab. — Perse : (^liiraz. 



40 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

9. — S armena 

Steveu. 

BcpaESTis AKMENA Stcv., Bull. Soc. Nat. Mvscou, t. ) (1830), p. 167. 
Sphenopteha AKMENA Mai'seul, L'Abeille, t. '2 (1865), p 354. 

Loii<^-. i() ; lari>-. (i niilliin. 

Têto (Tiin bronzé obscur peu l)nllant, finement poin- 
tillée ; front plan, avec deux reliefs lisses réunis par der- 
rière; épistome échancré. Antennes noires, de moitié plus 
courtes que le pronotum ; 1"' article ovale, grand ; 2" petit, 
globuleux ; les suivants en scie; le dernier acuminé obli- 
quement. Pronotum de la couleur de la tête, une fois et 
demie plus large que long, bisinué en devant avec les 
angles abaissés, droit sur les côtés, bisinué à la base avec 
le lobe médian faiblement échancré ; presque plan en des- 
sus, avec un large sillon médian peu profond ; ponctuation 
rare sur le dos, plus serrée et se réunissant souvent en 
linéoles sur les côtés ; une légère fovéole antéscutellaire. 
Ecusson transverse, arrondi latéralement, concave, échan- 
cré en devant et mucroné, d'un bronzé cuivreux obscur. 
Elytres un peu plus obscures que le pronotum, de sa lar- 
geur mais quatre fois plus longues, légèrement sinuées 
avant le milieu sur les côtés, atténuées postérieurement, 
obtuses au bout; presque planes en devant, peu élevées au 
milieu, ridées transversalement, avec des séries nom- 
breuses de points et de linéoles très petites. Dessous d'un 
bronzé de poix, pointillé, à peine pubescent sur les côtés 
de l'abdomen. Pattes noires ; cuisses ponctuées ; jambes à 
peine courbées {Eor Marseul). 

iJAR. - Aiiisrilie pcisaiic (ma collection). 



SPHENOPTERA 



41 



10. — S. prolongata 

J a k w 1 e f f . 
SPHENOPTERA PROLONGATA Jak., Hor. Soc. Elit. Ross., t. 21 (1887), p. 70. 

Long. i/j,5 ; larg. 5 milliin. 

Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé cuivreux 
assez brillant en dessus, plus noir en dessous, avec une 
bordure de poils jaunâtres. 

Tête ponctuée, fovéolée sur le vertex, avec une fine ligne 
longitudinale ;• front plan, inégal, avec deux reliefs lisses, 
très finement pointillés ; épistome échancré en demi-lune. 
Antennes à 3*^ article deux fois plus long que le 2^ Prono- 
tum court, presque deux fois plus large que long, sub- 
parallèle, couvert de petits points assez rapprochés, un 
peu plus forts latéralement ; rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, rétréci et distinctement marginé en devant, 
avec les angles postérieurs droits ; marqué d'une fovéole 
antéscutellaire et une impression latérale oblitérée en 
devant. Ecusson en ellipse transverse, pointillé et transver- 
salement déprimé. Elytres plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, graduellement atténuées et 
arrondies séparément au bout, rebordées sur les côtés jus- 
qu'au milieu, subsinuées au pli crural ; bosses humérale 
et dorsale bien prononcées ; stries régulières, formées de 
petits traits bien marqués, sauf dans le pourtour ; scutel- 
laire enfoncée ; interstries plans, très faiblement relevés 
au bout, finement ponctués et transversalement ridés. 
Prosternum plan, avec quelques rares points, fortement 
marginé sur les côtés. Sternum et le premier segment 
de l'abdomen canaliculés. Abdomen aciculairement ponc- 
tué ; ponctuation très fine, rare, plus serrée sur le dernier 
segment {Ex Jakowleff). 

IIab. — Asie Mineure : Malatie. 



42 MOÏfOGRAPIIlE DES BUPRESTIDES 

11. — S. prosternalis 

Jako wleff. 
Sphenoptera prosternalis Jak,, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 19 (1885), 
p. 130. 
Sphenoptera prosternalis INIarseul, L'Abe'lle. t. 26 (1889), p. 286. 

Long. i/i,5 ; larg. /i,5 millim. 

Très allongé, subparallèle, légèrement convexe, d'un 
bronzé cuivreux luisant, surtout en dessous. 

Tête peu convexe, po-nctuée, inégale sur le front, échan- 
crée à l'épistome ; labre vert ; antennes courtes, bronzées ; 
3^ article double du 2°, un peu plus long que le 4'' ; les 
suivants en dent obtuse. Pronotum assez convexe, de 
moitié plus large que long, rétréci en devant, présentant 
une trace de sillon médian superficiel, terminé par une 
profonde fossette antéscutellaire, envoyant de chaque côté 
une impression, couvert d'un pointillé très serré et de 
points espacés, plus gros latéralement, marginé en devant 
et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4. Ecusson petit, con- 
cave. Elytres aussi larges à la base et trois fois plus longues 
que le pronotum, subparallèles, arrondies au bout ; stries 
des élytres formées de petits traits plus ou moins longs, 
interstries ridés. Prosternum sans strie marginale, avec 
quelques points et deux fossettes profondes à l'extrémité. 
Abdomen sans canal le long du permier segment {Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Tiiikeslaii ; Tcliinas. 



12. — S. dichroa 

Jakowleff. 
Sphenoptera dichroa Jak., Rev. Ent. Caen, t. 6(1887), p. 112. 

Lono-. ifi ; larsr. 5,5 millim. 

cf. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un noir luisant en 
dessus, d'un bronzé brillant en dessous, noirci au milieu, 
sans bordure latérale de poils. 



SPHENOPTERA 43 

Tête assez convexe, densément ponctuée, à peine sillon- 
née au milieu ; front plan, inégal, bituberculé et faible- 
ment impressionné entre les yeux ; épistome profondé- 
ment échancré, avec des reflets violets. Antennes noires, 
à S*" article deux fois plus long que le 2°. Pronotum court, 
transverse, près de deux fois plus large que long, subpa- 
rallèle, rétréci et entièrement marginé en avant, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, avec les angles postérieurs 
droits; vaguement et finement ponctué au milieu, un peu 
plus fortement latéralement, marqué d'une fossette anté- 
scutellaire et <rune fovéole de chaque côté, sans sillon mé- 
dian. Ecusson cordiforme, plus large que long. Elytres à 
peines plus larges à la base et 3 1/2 fois plus longues 
que le pronotum, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, 
sinuées au pli crural, atténuées postérieurement et arron- 
dies ensemble au bout, avec une bosse humérale et une 
bosse dorsale bien prononcées ; stries régulières, formées 
de longs points espacés, obsolètes postérieurement ; inter- 
stries plans, rugueusement ridés et finement ponctués. 
Suture déprimée en avant, carénée vers l'extrémité. Pro- 
sternum plan, avce des points rares, formant comme une 
strie marginale de chaque côté. Sternum et premier seg- 
ment abdominal profondément canaliculés ; dernier seg- 
ment abdominal avec une petite dent au bout. Menton 
tronqué. Jambes antérieures et intermédiaires très arquées; 
postérieures échancrées et dentées vers le bout ; tarses pos- 
térieurs à premier article une fois et demie plus long que 
le cinquième [Ex Jakowleff). 

Hab. — Asie Mineure : Malatie (Deut. Nat. Mus. 
Berlin : coll. Kraatz ci la miennej. 



44 ]V'ONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

13. — S. rugulosa 

Falderman u. 

Sphenoptera rugulosa Fald., Faun. Transcauc, t. 1 (1835), p. 151, 
pi. 5, f. 3. 
Sphenoptera RUGULOSA Marseul, L'^*g;7/e, t. 2 (1865). p. 336. 

Long. 22 ; laig. 8 niilliiii. 

Noir, luisant. Tête convexe, arrondie, noire, densément 
pointillés, avec des impressions obsolètes entre les yeux; 
front cuivreux ; épistome échancré. Antennes épaisses, lui- 
santes, atteignant à peine le milieu du prothorax. Prono- 
tum, comme dans le g/abra/a, avec une courte frange fiave 
en devant, parallèle sur les côtés, peu convexe, légèrement 
déprimé au milieu du disque, à peine sillonné légèrement, 
pointillé, avec une fossette ronde antéscutellaire. Ecusson 
transverse, subcordiforme, lisse, déprimé, mucroné. Ely- 
tres trisinuées, à peine plus étroites à la base que le pro- 
notum, puis subdilatées, atténuées par derrière, sinuées 
vers le milieu, en pointe arrondie au bout, rebordées sur 
les côtés, assez convexes sur le dos, avec les angles humé- 
raux saillants aigus et la région scutellaire déprimée ; den- 
sément ruguleuses; fovéoles sérialement disposées, dispa- 
raissant au delà du milieu, mêlées de points nombreux 
inégaux, obsolètes au bout. Dessous très noir, obsolètement 
pointillé, métallique et pubescent sur les côtés. Pattes 
robustes, noires, luisantes, grossièrement ponctuées ; 
jambes arquées. 

Ressemble beaucoup au glabrata, dont il diffère par la 
ponctuation et la rugosité des élytres [Ex. Marseul). 

Hab. — (îiiucasc (Brit. Mus. Loiid., ^lus. de Grues; 
coll. Tlu'i-y cl la mienne). 



SPHENOPTERA 45 

14. — S. elamita 

Mai' seul. 
PI. 38, f. 1. 

Sphenoptera KLAMiTAMars,, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 338. 

Long. 18-22 ; larg. 8-9 niillim. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, bronzé brillant en des- 
sus, plus noir en dessous. Antennes à 3" article double du 
2% k peine plus long que le 4", à partir de celui-ci dentés 
obtusément. Tête visiblement pointillée comme le prono- 
tum et vaguement ponctuée, plane et inégale sur le front, 
sans sillon sensible, profondément échancrée à l'épistome. 
Pronotum deux fois plus large que long, fortement bisi- 
nué à la base, avec le lobe scutellaire tronqué et fovéolé 
et les angles un peu rentrés, arqué sur les côtés, avec la 
marge renflée et un rebord étroit jusqu'aux 3/4, rétréci, 
bisinué et rebordé en devant avec les angles abaissés et 
arrondis ; ponctuation fine, plus sensible et plus serrée 
latéralement ; sillon médian à peine visible. Ecusson cordi- 
forme, large. Elytres aussi larges et trois fois plus longues 
que le pronotum, curvilinéairernent atténuées sur les côtés, 
avec un rebord complet, arrondies ensemble au bout ; 
bosse humérale saillante, dorsale nulle ; suture enfoncée 
entre les stries scutellaires, relevée en carène postérieure- 
ment; stries de points plus ou moins longs, bien marqués, 
sauf dans le pourtour ; interstries pointillés, plans. Menton 
en arc. Prosternum avec quelques gros points, sans margi- 
nales. Sternum et premier segment de l'abdomen canaii- 
culés. Hanches postérieures élargies en dedans, légèrement 
échancrées au bord postérieur. Abdomen parsemé do 
points fins, serrés sur le dernier segment. Ses stries de 
points plus ou moins longs, bien marqués, sa suture rele- 
vée en carène, son pronotum plus déprimé et plus rétréo 
en devant, sa forme plus ovalaire le font aisément recon- 
naître {Ex Marseul). 

Hab. — Perse (Brit. Mus. Lond., Dent. Nal. Mus. 
par Kraat:, coll. inm Heyden, Théry et la mienne). 



46 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

15. — S. adusta 

Jakowleff. 
Spue.nopteka adusta Jak., Rev. Eut. Caen, t. 4(1887), p. 111. 

Long. i5,5 ; laig. 5,5 iiiilliiii. 

$. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé obscur 
en dessus, d'un noir bronzé brillant en dessous, avec une 
faible bordure latérale de poils blanchâtres. 

Tête petite, assez densément ponctuée, avec une fine 
ligne longitudinale sur le vertex, profondément échancrée 
à l'épistome ; front plan, un peu inégal, faiblement bitu- 
berculé. Antennes noires, à 3'' article deux fois plus long 
ciue le 2^ Pronotum d'un tiers plus' large que long, rétréci 
et entièrement marginé en devant, rebordé sur les côtés 
jusciu'aux 3/4, avec les angles postériurs obtus, à sommet 
aigu, dépassant à peine les élytres, très finement pointillé 
et ponctué densément et assez également sur toute la sur- 
face, marqué d'une profonde fovéole antéscutellaire ; sil- 
lon médian à peine sensible. Ecusson cordiforme. Elytres 
aussi larges à la base et 3 1/2 fois plus longues que le pro- 
notum, graduellement atténuées et arrondies séparément 
au bout, entièrement rebordées sur les côtés, subsinuées 
au pli crural ; stries régulières, bien marquées de points 
ronds ou courts, assez écartés ; interstries plans, finement 
pointillés, très vaguement i)onctués et assez fortement 
ridés ; strie scutellaire bien marquée ; épaule et bosse dor- 
sale assez prononcée; suture déprimée en devant, à peine 
carénée vers le bout. Prosternum plan, finement pointillé, 
avec quelques gros points formant comme une strie mar- 
ginale de chaque côté. Sternum et premier segment de l'ab- 
domen canaliculés. Dessous très finement pi très éparsé- 
ment ponctué. Tarses postérieurs courts, n î)reniier arti.'' > 
aussi long que le 5*^ [Ex Jakowleff). 

Hab. — Akhal-Tckké. 



SPHENOPTERA • 47 

16. — S. tragacanthae 

Klug. 

BUBRESTIS TRAGAOANTH^ Klug, Symb. PIlJ'S., t. 1 (182'j), 11° 26, pi. 2, 

f. 12. 
Sphknoptera lobicolus Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 339. 

Long. l'S-TC) ; larg. 7-8 millini. 

Ovalaire, oblong, peu convexe, bronzé brillant. Antennes 
noires, à S" article double du 2", à peine plus long que le 
suivant, 4-11 obtusément dentés. Tête plane sur le front, 
finement sillonnée au milieu, échancrée à l'épistome, semée 
de points fins peu serrés qui ressortent peu sur le pointillé 
foncier. Pronotum ponctué de même ; bisinué à la base, à 
lobe scutellaire tronqué, fovéolé, et les angles droits; paral- 
lèle, étroitement rebordé jusqu'aux 3/4, rétréci, bisinué et 
rebordé en devant, avec les angles arrondis et abaissés : 
sillon médian à peine sensible. Ecusson transverse, dépri- 
mé et pointillé. Elytres de la largeur du pronotum, trois 
fois plus longues, atténuées, surtout à partir du tiers pos- 
térieur, arrondies ensemble au bout, avec un rebord 
tranchant, sinueux et obsolète à partir du pli crural ; 
bosses humérales et dorsales assez marquées ; suture dépri- 
mée derrière l'écusson, en carène transverse vers l'extré- 
mité ; stries de points difficiles à. suivre ; interstries iné- 
gaux avec quelques petits points. Menton en arc. Proster- 
num semé d'assez gros points, sans marginales; sternum 
et premier segment de l'abdomen canaliculés. Hanches 
postérieures dilatées en dedans, largement échancrées au 
bord postérieur. Ventre bordé de poils jaunes, pointillé. 
— Diffère du Mniszechi par sa forme moins large et sa 
taille plus petite, la strie marginale des élytres très courte; 
du magna par son premier segment abdominal canaliculé 
et les stries de points mieux marquées {Ex Marseul). 

Hab. — Syrie (Afiis. de Bruxelles cl (iriies ; coll. 
von Heyden) . 



48 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

17. — S. encausta 

Marseul. 
Sphenoptera encausta Mars., L'Abeille, t. 2 (1865), p. 340. 

Long. 21 ; laig. 8 millim. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, noir luisant en dessus, 
d'un bronzé doré brillant en dessous, noirci au milieu. 
Antennes à 3^ article double du 2", égal au suivant, 4-11 en 
dent obtuse. Tête vaguement pointillée, avec un double 
espace bronzé sur le front, à peine visiblement sillonnée 
au milieu, échancrée à l'épistome. Pronotum deux fois plus 
large que long, fortement bisinué à la base, avec le lobe 
scutellaire sinué et fovéolé et les angles droits, à peine 
arqué, rebordé avec la marge renflée jusqu'aux 3/4 sur les 
côtés, rétréci, rebordé et subsinué en devant avec les 
angles arrondis abaissés ; couverts de points fins, espacés, 
plus gros et plus serrés latéralement, surtout dans une 
impression longitudinale à peine visible. Ecusson cordi- 
forme, en pointe aiguë. Elytres aussi larges et trois fois 
plus longues que le pronotum, avec une callosité humé- 
raie et deux autres accolées à la base en dedans, curvili- 
néairement atténuées postérieurement, avec un rebord 
tranchant sur les côtés, sinué au pli crural, aminci ensuite, 
arrondies au bout ; suture déprimée en devant, relevée en 
carène dans le quart postérieur ; stries de points minces, 
allongés ; interstries plans à peine pointillés. Menton en 
arc. Prosternum semé de gros points en devant et d'une 
traînée de points fins au milieu, bordé sur les côtés de 
stries peu régulières. Sternum et premier segment de l'ab- 
domen canaliculés. Hanches postérieures dilatées en de- 
dans, à peine échancrécs au bord postérieur. Abdomen 
faiblement pointillé. — Il est facile à distiguer du cora- 
cina, avec lequel il a des rapports, par sa taille plus grande, 
ses élytres sans rides, son prosternum bistrié, pointillé par 
derrière au lieu d'être uniformément ponctué, et le des- 
sous d'un l)ronzé doré l)rillant {E.r. Marseul). 

IIab. — Asie Mineure (Bril. Mus. I.oiid., coll. ro/i 
lleyden, Tfiéry et la mienne) . 



SPHENOPTEllA 



49 



18. — S. coracina 

s t e V e n . 

BiJPKKSTis CORACINA Stev , Bîill. Soc. Nat. Moscou, t. 1 (1829), p. 1iQ\ 
Noiw. Mém. Musc , t 'l (leSO). p. 92, pi. 3, f. 5. 

Sphexoptera coracina Cast. & Gory, Monogr., t. 2(l839j, p. u, pi. 1, 
f 5. 

Sphenopteka Babel iMar.s., L'Abeille, t. 2(1865), p. 340. 

Sphenoptera coracina Mars, /. c, p. 342. 

Sphenoptera rugata Kerrem., Wytsm. Gen. Ins., fasc. 12, Biipr. 
(1903), p. 12. 

Long. 17 ; laig. 7 millim. 

Ovale, allongé, peu convexe, noir bronzé luisant, un peu 
plus brillant en dessous sur les bords latéraux. Antennes 
noires, à 3^ article plus allongé, 4 à 11 en dent obtuse. Tête 
couverte de points assez serrés, avec un faible sillon au 
milieu ; front inégal; épistome profondément échancré. 
Pronotum presque deux fois plus large que long, ass'^z 
densément ponctué, plus fortement latéralement, inégal, 
présentant une trace de sillon médian superficiel, un(> 
fovéole antéscutellaire, de faibles sillons latéraux formés 
d'impressions, et de quelques fovéoles au milieu; bisinué 
à la base, avec le lobe médian tronqué et les angles droits 
dépassant les élytres, parallèle sur les côtés avec un étroit 
rebord jusqu'aux 3/4, bisinué, rebordé et rétréci en devant 
avec les angles arrondis. Ecusson en triangle, large, trans- 
versalement impressionné, avec la pointe très courte. Ely- 
tres trois fois plus longues que le pronotum, à peine rele- 
vées à l'épaule et au milieu de la base, enfoncées à la nais- 
sance de la 5" strie, rebordées sur les côtés, sinuées au pli 
crural, atténuées à partir des 2/3, arrondies séparément au 
bout ; suture en carène postérieurement. Menton en arc. 
Prosternum parsemé de gros points, sans marginale. Ster- 
num et premier segment abdominal canaliculés. Hanches 
postérieures dilatées en dedans, à peine échancrées.en arc 
par derrière. Al)domen vaguement pointillé {Ex Marseul). 

Hab. — Busse mvv. ; Dairnalie ; Syrie ; C^niicaso 
(Brit. Mus. LoikI., Mus. (I(« Bruxelles, '(I(> Slockholni 
et de Berlin ; Denl. \al. Mus. ; coll. v<m lleydcn, 
Tlicry p[ la niieniu') . 

TOME VI — MARS-DÉCEMBRE 1912 4 



50 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

19. — S. parnassica 

J a k w 1 e f f. 
Sphenoptera parnassica Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 21 (lb&7), p. 74. 

Long. i(),5 ; larg. <i inillim. 

^^. Ovalaire, allongé, assez convexe, d'un bronzé obscur 
luisant en dessus, d'un bronzé cuivreux brillant avec des 
reflets violets en dessous et une bordure latérale très fine 
de poils blanchâtres. 

Tête petite, peu convexe, avec une fine ligne longitudi- 
nale sur le vertex, pointillée et fortement ponctuée, surtout 
au milieu ; front plan, inégal, avec deux reliefs lisses irré- 
guliers ; épistome échancré. Antennes noires, à S*" article 
plus long que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, graduellement rétréci et entièrement marginé en 
avant, faiblement arqué et rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, avec les angles postérieurs droits, dépassant les élytres, 
fortement et assez également ponctué sur toute la surface, 
creusé de trois sillons très superficiels. Ecusson cordi- 
forme, assez large. Elytres à peine plus larges à la base 
et trois fois plus longues que le pronotum, fortement rebor- 
dées sur les côtés jusqu'au milieu, sinuées an pli crural, 
graduellement atténuées et arrondies séparément au bout ; 
stries régulières, formées de longs traits bien marqués ; 
interstries plans, finement et vaguement ponctués, trans- 
versalement ridés ; strie scutellaire enfoncée ; suture dépri- 
mée en avant, faiblement carénée au bout. Prosternum 
plan, parsemé de gros points en devant, formant comme 
une strie marginale de chaque côté. Sternum canaliculé, 
finement et vaguement ponctué au milieu. Abdomen den- 
sément et assez fortement ponctué sur toute la surface, 
profondément canaliculé sur le premier segment. Hanches 
postérieures largement échancrées au bord postérieur [Ex 
Jakowleff). 

IIah. — Parnasse (Deul. Ent. Mns. Beilin, \\\)v I 

par Krddfz) . 



SPHENOPTERA 

20 — . c auda 

Marseul. 
Sphenoptera cr.AUDA Mars., L'Abeille, t. 3(1865), p. 341. 

Loii^". I () ; laii)-. 7 inilliiii. 

Ovale, allongé, noir luisant, vêtu en dessous sur les côtés 
d'une pulvéruience jaune. Tête convexe, couverte de petits 
points peu distincts au milieu du pointillé foncier ; sillon 
médian à peine sensible ; front sinueusement inégal; épi- 
stome échancré. Antennes à 3' article double du 2^ égal 
au 4', les suivants dentés. Pronotum de moitié plus long 
que large, bisinué à la base avec le lobe médian tronqué 
et les angles droits, à peine arrondi sur les côtés avec une 
fine marginale subsinueuse, presque entière, bisinué rétréci 
et marginé en devant avec les angles arrondis ; pointillé à 
fond visible; points ordinaires petits, assez rapprochés, un 
peu plus confus latéralement ; strie médiane raccourcie, 
superficielle, flanquée de deux impressions larges, peut- 
être accidentelles. Ecusson cordiforme, bisillonné. Elylrcs 
aussi larges et trois fois plus longues que le pronotum, con- 
vexes à l'épaule et dans la région scutellaire, rebordées 
jusqu'au pli crural, atténuées et arrondies au bout ; stries 
de gros points bien marqués ; mterstries plans, rarement 
pointillés. Menton transverse. Prosternum rebordé sur les 
côtés, inégal et parsemé de quelques gros points. Méta- 
sternum et premier segment de l'abdomen canaliculés. Han- 
ches dilatées en dedans en lobe échancré. Abdomen acicu- 
lairement ponctué. — Se distingue du coracma par son 
prosternum marginé, les interstries sans rides, les stries 
de plus gros points plus distmctts, le premier segment 
abdominal bien canaliculé; du glabrala, en outre, par sa 
forme plus parallèle, les points des stries plus gros et 
moins nombreux [Ea- Marseul). 

Hab. — Caucase. 



52 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

21. — S. corrugata 

Klug. 
BupRESTis CORRUGATA Kl., Symb. Phys., t. 1 (1829), p.27, pl.3, f. 1. 

L.ong. 17 ; larg. 5,5 iniilini. 

B. œnea, punctulata, sparsim punctata, elytris rugosis 
striatis. — Minor B. tragacantœ. Golor œneus. Caput sub- 
tilissime punctulatum, sparsim punctatum, linea longitu- 
dinali média obsoleta. Mandibules apice nigrœ. Antennœ 
nigro aeneae. Thorax subtilissime punctulatus, sparsim 
punctatus, dorso impressus. Scutellum lœve. Pectus abdo- 
minque lœvia, nitida, lateribus reticulata. Elytra subtilis- 
sime puctulata, transversim rugosa, obsolète striata, striis 
e punctis linearibus, nigricantibus, impressis. Pedes spar- 
sime punctulata, transversim rugosa, obsolète striata, striis 
sparsis capitis thoracisque minoribus, elytrorum minutis- 
simis rug'isque rarioribus [Ex Klug). 

Ni (^aslelnau et Gory, ni Fahrcus, ni Marseul ne 
paraissent avoir connn celle espèce ; ce qu'ils ont 
décrit sous ce nom ne se rappoile ni à la description, 
ni à la figuration, ni au lype du N. corriniata M., 
(pic j'ai sous les yeux. 

i)n gioupe (les N. niaijna et Mnisicclil, nuiis avec 
les élytres transversalement rid(''s, connue chez les 
N. coraclna et espèces affines, et à un degri' beaucoup 
moins accentué. Le 2" article des antennes plus couit 
que le 3' ; tête sans reliefs,, mais la ponctuation intei- 
ronipue à l'endroit où se trouvent les icliefs usuels ; 
verlex finement et nettement sillonné ; pronotum 
ariondi en avant et droit ensuite sur les côtés, qui 
sont légéi-ement convergents en arrière ; marge anté- 
rieure linemenl rclxu'déc ; (•ar('n(' marginale prcscjuc 
entièi'c ; disque égal, à peine dépiinié au milieu, la 
fosselle présculellaire vague. Ecusson pins large que 
long, snl)cor(lirorm(\ tronqué en a\ant. PJylres eiHiè- 
l'einerd icbordés sin' les ccMés, à stiies très lines, for- 
mées (le traits iiderrouipns et fins ; le sonmiel obli- 



SPHENOPTERA 53 

quemeiit Ironqur de pari et d'autre et arrondi à 
l'apex. Prostermnn large et plan, avec une rangée de 
poinls irrégidieis remplaçant la slrie ; marge iid'é- 
rieure des lianelies pdslérienres 1res olilique d 
sinueuse ; milieu du juiMuier segmenl abdominal sil- 
lonné ; les lihias dioils. 



\B. 



Syrie (Mus. de Sloekholm ; Musée Zool, 



de Berlin, lype !) . 

22 — S. sethiops 

Jakowleff. 
Sphknofthra .ethiops Jak. , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 25(1890), p. 12ï), 

Long. 17 ; laig. (^ millim. 

Allongé, ovalaire, convexe, noir luisant avec des reflets 
métalliques très faibles en dessous, sans bordure latérale 
de poils. 

Tête large, assez convexe, densément et finement ponc- 
tuée, à peine visiblement sillonnée au milieu ; front plan, 
un peu inégal, faiblement bituberculé, profondément 
échancré en triangle à Fépistome. Antennes noires, à 3^ arti- 
cle deux fois plus long que le 2'' et plus long que le 4^ 
Pronotum transverse, près de deux fois plus large que 
long, subparallèle, rétréci et marginé en avant, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec les angles postérieurs 
droits et déprimés, couvert de points très fins au milieu, 
plus gros et plus serrés latéralement, marqué d'une pro- 
fonde fovéole antéscutellaire et de quatre fovéoles trans- 
versalement placées au delà du milieu ; sillon médian nul; 
marge latérale renflée. Ecusson large, cordiforme, concave. 
Elytres un peu plus larges à la base et trois fois plus lon- 
gues que le pronotum, très convexes à la base, atténuées 
et terminées presque séparément au l30ut, entièrement 
rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural ; stries régu- 
lières, formées de gros poinls linéaires ; interstries élevés 
à la base, transversalement ridés sur toute la surface* 



54 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

strie scutellaire enfoncée ; suture déprimée en avant, caré- 
née en arrière. Prosternum plan, avec quelques points, 
sans strie marginale. Abdomen presque glabre, canaliculé 
sur le premier segment. Pattes courtes; l'^'' article des tarses 
postérieurs aussi long que le 5' [Ex Jakowleff). 

IIah. — Asie Miîiciirc : Aiiuisie (coll. ro/i lleydcii 
el Thi'iy ; ma collcidionj . 



23. — S. glabrata 

M é u é t r i è s . 

BupRESTis GLABRATA M éiiét., Cat. Rais. (1832), p. 151. 
Sphexoptera glabr.ata Cast. ^t Gory, Mo)iof;>-. Bupr., t. 2 (1839), 
p. 4, pi. 1, f. 4. 
Sphenoptera GLABRATA Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865j, p.335. 

Loiiij-. i()-'>r> ; ]ar<T-. (J,5-S millim. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, noir bronzé, luisant. An- 
tennes à 3" article double du 2'' et un peu i)lus long que 
le 4", 4 à 11 obtusément dentés. Tête couverte de points 
fins épars ; front plan, finement sillonné au milieu ; épi- 
stome profondément échancré. Pronoium deux fois plus 
large que long, couvert de petits points espacés, un peu 
plus forts et plus serrés latéralement, bisinué à la base, 
avec le lobe scutellaire tronqué, marqué d'une petite 
fovéole, et les angles droits; subparallèle, finement rebordé 
et strié sur les côtés jusqu'aux 4/5, où il atteint sa plus 
grande largeur ; bisinué et étroitement rebordé en devant, 
avec les angles arrondis ; sillon médian large et superficiel. 
Ecusson en triangle déprimé. Elytres aussi larges et trois 
fois plus longues que le pronotum, peu convexes, avec une 
bosse humérale et une dorsale bien prononcées, une im- 
pression intra-humérale, une suturale antérieure, au fond 
de laquelle est la strie scutellaire et une légère à la partie 
postérieure, où la suture est carénée ; curvilinéairement 
atténuées sur les côtés, où le rel)ord, à peine sinué au 
niveau des cuisses [lostérieures, est interroniiui ; arrondies 



SPIIENOPTEKA 55 

ensemble au bout ; stries de points gros, ronds et serrés 
bien marqués, sauf sur le pourtour ; interstries finement 
ponctués, sans rides. Menton courbé. Prosternum plan, 
avec quelques points, sans marginale. Métasternum creusé 
d'un canal qui ne se prolonge pas sur le premier segment 
abdominal. Hanches postérieures dilatées en dedans, bisi- 
nuées au bord postérieur. A])domen parsemé de points 
fins. — Taille et couleur du sc/N/stHafa, plus élargi, à 
bosse dorsale plus forte, à stries ponctuées plus profondes, 
plus distinctes, à rebord des élytres à peine sinué et repa- 
raissant postérieurement {E.r Marseul). 

IIab. — (iaucasc (liril. Mus. Lond.; >[iis. ZcxjI. de 
Berlin ; Hciil. Kiil. Mus., piir hrani: ; Mus. de Cvuvs 
cl (le Sbx'kliolin ; coll. roti llcyden, Th('ry et la 
luiciitie ) . 



24. — S. oribrata 

F a ] d e r m a 11 . 

Sphenoptera cribrvta Fal d ., Nouv. Mem. Soc. Nat. Mosc, t. 4 (1835), 
p. 152, pi. 5, f. 4. 
Sphenoptera oribrata Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 336. 

LoiijLi". I () ; laii>-. 8 inillim. ' 

D'un bronzé obscur luisant en dessus. et d'un noir violet 
en dessous. Tête arrondie, très finement pointillée, un peu 
inégale entre les yeux, très finement sillonnée sur le vertex, 
échancrée à l'épistome. Antennes plus courtes que le pro- 
notum, assez épaisses, noires. Pronotum transverse, près 
de deux fois plus large que long, subsinué et frangé de 
testacé en devant, avec les angles très saillants abaissés, 
presque droit et légèrement rebordé sur les côtés, bisinué 
à la base, avec le lobe médian à peine échancré et les 
angles peu aigus; convexe en dessus, assez densément ponc- 
tué, avec la dense ponctuation ruguleuse foncière assez 
visible ; trois fovéoles rondes, distantes et i)rofondes à la 
base. Ecusson transverse, sul)ovale, lisse, concave, mu- 



56 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

croné. Elytres égales à la base <hi pronotum, puis un peu 
dilatées, sinuées légèrement au milieu, atténuées graduel- 
lement par derrière, obtusément arrondies séparément au 
bout, rebordées sur les côtés ; assez convexes, régulière- 
ment criblées en séries, rendues inégales à la base par des 
fossettes confluentes. Dessous avec quelques points obso- 
lètes, bordé d'une pubescence testacée. Pattes noires, assez 
luisantes, densément pointillées. — Un i)eu plus large que 
le rugulosa, ])ronotum plus court, sans impressions [Ex 
Marseul). 

IIar. — Caucase ( Bril. Mus. Loud. ; coll. ro/i //cy- 
</x'/(, Tlu'ry cl la mienne) . 



25. — S hypocrita 

M au 11 er heim . 
Si'HiiNOPTUHA HYPOCRITA Mau u ., Biill. Soc. Nat. Moscou (\H27), p. 92. 

Long. i-H ; laiii'. /i,;') milliui. 

Elôngata, supra nigra, subnitida, thorace subtiliter 
punctato, subquadrato, basi proi'unde bisinuato, ante scu- 
tellum foveolatO', elytris posterius altenuatis, seriato-punc- 
tatis, corpore subtus cupreo, medio obscure œnea. 

Praecedente (1) quadruplo minor, multo angustior e^ 
cœterum ab illo satis diversa. Cai)ut magnum, convexum. 
nigrum, subtilitei' ])unctulatum. Antennfe capite cum tho- 
race breviores, nigrœ. 

Thorax longitudine vix latior, anticc iiariun angustior, 
lateribus fere rectis, apice et preesertim basi profunde bisi- 
nuatus, angulis sub-rectis, supra subdepressus, niger, sub- 
tiliter at non crebre punctulatus, in ipsa basi ante scutel- 
lum foveola rotundata impressa et ad latera utrinque versus 
basin area oljsoletissime impressa oblonga punctis majori- 
Imis crebrioribus. Scutellum semicircularo depressum. 



(1) s. glabrata Méiiél. 



SPIIENOPTERA 57 

Elytra basi thorace vix latiora, sed latitudiiie plus quam 
duplo longiora, apicem versus sensim angustata, apice ipso 
rotundata, supra sub-depressa, nigra, superficie tota sub- 
tiliter punctulata, et punctis majoribus sériât is striata. 
Corpus subtus cupreo-aureum, disperse pimctatum, medio 
obscure violaceum. Pedes obscure ae.nei pone punctati [Ex 
Mannerheim). 

Hab. — Caucase. 



26 — S. Mniszechi 

M a r s e u 1 . 
S['HENOPTER.\ Mniszechi Mars , L'Abeille, t. ^IlSôS], p. 332. 

Loii^'. T> ; la ri;', i o inillini. 

Ovalaire, allongé, assez convexe, bronzé luisant et cou- 
vert d'un pointillé très fin en dessus, noir en dessous, avec 
une bordure étroite par derrière de poils serrés jaunes, à 
fond violet pointillé. Antennes noires ; 3" article plus long 
(lue le 2" et le 4'', les suivants assez fortement dentés. 
Tète parsemée de points fins assez serrés en devant, avec 
une forte ligne longitudinale au milieu : épistome profon- 
dément échancré. Pronotum deux fois plus large que long, 
peu convexe, également et assez densément ponctué, bisi- 
nué à la base, avec le lobe tronqué, fovéolé, et les angles 
droits, dépassant un peu l'angle des élytres, parallèle sur 
les côtés avec une strie marginale droite, cessant au quart 
antérieur, un peu l'étréci, subsinué et reljordé en devant 
avec les angles abaissés, arrondis ; sillon médian à peine 
sensible au milieu. Ecusson cuivreux, transverse, triangu- 
laire, fovéolé. Elytres presque aussi larges, trois fois plus 
longues que le pronotum, atténuées en courbe légère, 
arrondies ensemble au bout, déprimées le long de la suture 
en devant ; épaules saillantes; interstries plans ; neuf ran- 
gées de points, avec un commencement de scutellaire, à 
peine visibles au milieu de points plus i)etits répandus çà 
et là. Menton court, tronqué. Prosternum large et plan, 
parsemé de points rares, sans marginale; métaslernum et 



58 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

premier segment ventral creusés d'un profond sillon lon- 
gitudinal. Hanches postérieures fortement dilatées en 
dedans. Abdomen finement et rarement ponctué {Ex Mar- 
seul). 

Hab. — Peise (BriL. Mus. Lotid. ; coll. v(m llcy- 
dcn : joll. Tlu'ry ; ma collection)- 



27 — S. modesta 

Jako wleff. 
Sphenoptera modesta Jak., Hor. Soc. Eut. Ross , t. 21 (1887), p. 76. 

Long. i4i2 ; larg. 5,5 milliin. 

9- Allongé, ovalan-e, peu convexe, d'un bronzé assez 
brillant, noirci au milieu en dessous. 

Tète peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, pointillée et finement ponctuée, profondément 
échancrée en triangle à Tépislome ; front plan, presque 
égal. Antennes noires, à 3" article plus long que le 2^ Pro- 
notum près de deux fois plus large que long, subparallèle, 
très faiblement arqué et rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, rétréci et finement marginé en avant, avec les angles 
postéri^uis droits, dépassant les élytres, marriué d'une 
forte fovéole antéscutellaire, ponctué finement et assez éga- 
lement sur toute la surface. Ecusson cordiforme, convexe, 
pointillé. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, graduellement atténuées et 
assez largement arrondies ensemble au bout, rebordées sur 
les côtés à la l)ase et au Ijout, suljsinuées au pli crural : 
stries plus distinctes, formées de petits traits très fins et 
ti'ès minces ; interstries 2, 4 et surtout S relevés tout à fait 
au bout. Suture déprimée eu avant, faiblement carénée 
postérieurement. Prosternum plan, pointillé, avec des 
l)r,in(s rar'es formant comme une strie marginale de chaque 



SPHENOPTERA OiJ 

côté. Sternum? et le premier segment abdominal étroite- 
ment sillonnés. Abdomen très finement et rai-ement ponc- 
tué {Ex Jakowleff). 

Hab. — Svrie. 



28. — S. magna 

Casteluau etGory. 
Sphenoptera M.4.GNA Cast. & Goi-y, Monogr. Bupr., t. 2 (1839j, p. 3, 
pi. l. f. 2. 

l.oiiij'. i()-'^'^ ; lary-. 7-S niillim. 

(Jvalaire, allongé, peu convexe, bronzé brillant. Anten- 
nes à articles 4-11 obtusément dentés. Tête densément 
pointillée avec des points rares ; front à i)eine convexe, 
presque égal; vertex finement sillonné au milieu ; épistome 
profondément échancré. Pronotum court, deux fois plus 
large que long, couvert d'un pointillé ti'ès sei-ré et de points 
espacés, plus gros latéralement ; l)isinué à la l)ase, avec un 
lobe peu saiilant, marqué d'une légère fovéole, et les angles 
aigus dépassés un peu par la base des élytres, presque 
droit sur les côtés, avec une petite sinuosité au devant des 
angles, finement rebordé jusqu'aux 4/5, longé par une im- 
pression superficielle et un faible renflement, un peu 
rétréci, rebordé et subsinué en devant, avec les angles 
, arrondis, abaissés. Ecusson en triangle à pointe aiguë. 
Elytres bordées d'un bourrelet à la base, paraissant sub- 
parallèles sur les côtés jusqu'aux 2/3, puis atténuées et 
arron(]ies au bout, avec une fine marginale obsolète à par- 
tir du pli crural, déprimées sur le dos ; stries plus ou 
moins distinctes de gros points oblongs, scutellaire dis- 
tincte ; interstries plans, ridés transversalement et rare- 
ment pointillés. Menton arqué. Prosternum avec quelques 
points et deux stries pontduées, parallèles, éloignées du 
bord; sternum canaliculé ; hanches postérieures brusque- 
ment dilatées en dedans. Abdomen finement et rarement 
l)onctué ; segments pul)escents de jaune sur les côtés à la 



60 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

base. Jambes antérieures courbées ; intermédiaires aussi 
fortement courbées cT, droites $ ; dernier segment abdo- 
minal fortement tronqué cf , t'n pointe $ . -- Diffère d'i 
Mniszechi par son pronotum à points plus gros, surtout 
sur les côtés, légèrement sinué sur les côtés à la base, son 
écusson plus étroit, les élytres déprimées, à marginale obli- 
térée au milieu, à stries de points oljlongs plus gros, la 
couleur du dessous, le prosternum bistré et à peine ponc- 
tué [Ex Marseul). 

H\B. — Analolit" Olus. de Bruxelles; Mus. Zool. 
de Berlin ; eoll. TJirry o\ la nii(Mine). 



29. — S. derugata 

Red t eu b acher. 
Sfhenoptkka derigata Red t., Denks. Wien /Itarf. , t. 1 (1850), p. 47. 

tSl'HKNOPTERA UERUGATA .1 a k W I 6 f f , Hov. SoC. Elit. RoSS., t 20 

(1886), p. 8-2. 

Lon^'-. I 7 ; lai;Li-. niilliiu. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, d'un l)ronzé obscur, lui- 
sant en dessus ; plus noir et bordé d'un duvet jaunàti-e en 
dessous. 

Tête large, peu convexe, finement sillonnée au milieu, 
échancrée à l'épistome, semée de points Ans, plus serrés 
en avant. Antennes plus courtes que le prothorax, noires; 
3'' article deux fois plus long que le 2^ Pronotum trans- 
verse, d'un tiers plus large que long, couvert de points 
fins, plus gros et plus serrés latéralement, marqué d'ime 
légère fovéole antéscutellaire, avec un sillon médian super- 
ficiel, oblitéré en avant ; subparallèle, finement rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, i-ebordé et rétréci en avant. 
Ecusson en cœur concave. Elytres un |)eu plus larges et 
h'ois fois plus longues que le pronotum, avec deux bosses : 
une linmérale et une dorsale bien prononcées, atténuées et 
aiTondies ens('ml)]e au Ijout, avec un rel^ord sur les côtés, 



SPHENOPTERA 61 

tranchant jusqu'au pli crural, à peine sensiljle à i)artir de 
là ; stries formées de points ronds, assez serrés ; interstries 
plans, sans rides, finement pointillés. Prosternum plan, 
avec quelques points, sans strie marginale. Abdomen pro- 
fondément sillonné sur le premier segment {Ex Jakowelff). 

Har. — Ppi'se (iMiisée (Civique (l(^ (loues; coll. 

Tlu'ry). 



30. — S. Korshinskii 

Jakowlet'f. 
Sphe.noptkha Korshinskii Jak ., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34(1900), p. 423. 

Long. [) ; lai'g. H,.'-) niillim. 

cT- Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un Ijronzé cui- 
vreux brillant en dessus, avec une bordure violette sur les 
élytres, d'un bleu foncé brillant en dessous, avec une bor- 
dure de poils jaunâtres et la marge des segments ventraux 
cuivreux doré, finement pointillée. 

Tête peu convexe, superficiellement impressionnée au 
milieu, avec une fine ligne longitudinale sur le vertex, 
très finement et rarement ponctuée, les points plus serrés 
en avant ; front à peine convexe, avec deux reliefs lisses 
obliques ; épistome échancré en arc; labre petit, verdàtre; 
côtés internes des scrobes antennaircs à peine saillants, 
antennes courtes, atteignant la moitié du i)ionotuni, noires, 
minces, à 3"" article un peu (d'un quart; iilus long que le 2\ 
qui est globuleux ; 4" article un peu plus court que le 3^ 
Pronotum transverse, d'un tiers plus large que long, ayant 
sa plus grande largeur dans la partie antérieure, arqué sur 
les côtés en avant, presque parallèle au tiers basai, avec 
les angles postérieurs droits, aigus au sommet, entière- 
ment marginé en avant, très finement rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, avec un sillon médian à peine sensible, cou- 
vert de fins et très rares points sur le disque, avec quelques 
rares et plus forts points latéralement ; marge latérale 



62 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

assez renflée ; rebord latéral droit, à peine courbé à l'ex- 
trémité basale. Ecusson subcordiforme, concave. Elytres 
à peine plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois 
aussi longues, sinuées au pli crural, atténuées et conjonite- 
ment arrondies au bout, rebordées sur les côtés jusqu'au 
milieu, avec une callosité humérale et une impression le 
long de la suture ; stries régulières, formées de fins traits 
bien marqués, sauf dans la partie apicale ; interstries 
plans, finement ponctués ; interstries 4, 5 et 6 impression- 
nés derrière la callosité humérale et fortement ridés; région 
scutellaire déprimée, avec une strie fine, bien accusée • 
suture carénée postérieurement. Menton en arc. Proster- 
num plan, parsemé de fins points rares et superficiels, avec 
quelques petits points formant comme une strie marginale 
de chaque côté ; métasternum superficiellement impres- 
sionné ; abdomen non canaliculé, lisse sur le disque, pres- 
que imponctué, segment apical avec une petite échancrure 
au bout; pygidium aussi long que les élytres, non avancé. 
Hanches postérieures dilatées en dedans, légèrement 
arquées au bord postérieur ; pattes noires, cuisses à peine 
bronzées ; jambes antérieures et intermédiaires fortement 
courbées, tarses grêles, les postérieurs à 1" article plus 
long que le 5^. 

Espèce luisante, de taille médiocre, rapi)elant assez les 
petits exemplaires de .S. anliqua Illig. ; elle en diffère par 
l'abdomen à bordure pileuse continue, la sculpture très 
délicate du corps, la tête plus convexe, les côtés du prono- 
tum non concaves, les pattes, et notamment les tibias, plus 
grêles ; ces derniers sont, en outre, plus allongés que chez 
Vnnf/q//n, etc. (E,r Jakowleff). 

]Iab. — Boukharie Orionlale : 'reriiiiii-Chaianiio. 



SPHENOPTERA 63 

31. — S. speciosa 

Jakowlet'f. 
Sphexoptera speciosa Jack., Revue d' Eut. Caeu, t 6(1687), p. 110. 

Loii'i-. ]G,5 ; larg. 0,5 niiilim. 

cf. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un vert l)ronzé lui- 
sant en dessus, d'un noir assez brillant en dessous, avec une 
bordure de poils jaunâtres, à fond violet pointillé. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, densément pointillée et vaguement ponctuée, 
échancrée en demi-lune à l'épistome ; front plan, presque 
égal, marqué de deux places lisses peu sensibles. Prono- 
tum transverse, près de deux fois i)lus large que long, 
subparallèle, rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5, rétréci 
et marginé en avant, densément pointillé, ponctué vague- 
ment et assez également sur toute la suiface, marqué d'une 
légère fovéole antéscutellaire, avec un sillon médian super- 
ficiel et avec les angles postérieurs aigus, dépassant Its 
élytres. Ecusson concave, en ellipse transveise. Elytrcs à 
peine plus larges à la base et trois fois plus longues que le 
pronotum, avec une bosse huméi'ale et une l)usse dorsale 
bien prononcées, atténuées et arrondies ensemble au bout, 
rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, sinuées au i)li cru- 
ral ; stries régulières, formées de points oblongs, assez 
écartés ; interstries plans, rarement ridés, pointillés et fine- 
ment ponctués ; strie scutellaii-e bien marciuée ; suture 
déprimée en avant, un peu i-elevée tout à fait au bout. 
Prosternum plan, semé de gj'os points, formant comme 
une strie marginale de chaque côté. Sternum et premier 
segment de l'abdomen canaliculés. Abdomen couvert de 
points fins et écartés, plus rapprochés sur le dernier seg- 
ment. Hanches postérieures dilatées au ])oi'(l interne {E.r 
Jakowleff) . 

IIab. — Caucase : Noukha. 



64 MONOGRAPHIE DES BUPIIESTIDES 

32. — S. morio 

,1 a k o w 1 e f f . 

Sphenohtkra morio Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 20(1886), p. 84. 
Sphknoptek.v morio Marseul , U Abeille, t. 26 ll&89), p. 262. 

I.on*»-.- i.S.f) ; laijj-. 7 luilliin. 

Ovalaire, allongé, assez convexe, noir luisant. 

Tête large, avec une fine ligne longitudinale au milieu, 
échancrée cà Tépistome, couverte de points très fins, épars, 
plus serrés en avant, et marquée de 2 places lisses sur le 
front ; celui-ci cuivreux en avant. Antennes plus courtes 
que le prothorax ; 3' article deux fois plus long que le 2^ 

Pronotum transverse, d'un liers plus large que long, 
subparallèle à la l)ase, très rétréci et entièrement marginé 
en avant, couvert de points très fins, épars, plus gros laté- 
ralement, marqué d'une légère fovéole antéscutellaire, fine- 
ment rebordé jusqu'aux 3/4 sur les côtés ; sillon médian 
superficiel. Ecusson transversal, large, subcordiforme, con- 
cave. Elytres un peu plus larges et 3 fois plus longues que 
le pronotum, un peu renflées à l'épaule et derrière l'écus- 
son, faiblement atténuées et arrondies ensemble au bout, 
rebordées à la base ; stries des élytres formées de petits 
traits très fins et minces ; interstries plans, longitudinale- 
ment striés, aciculés et finement ponctués, surtout sur les 
côtés. Prosternum plan, sans strie marginale, parsemé de 
gros points. Abdomen canalicidé sur le premier segment. 

Cette espèce ai)parlient au groupe de .S'. scrNi.^/r/ala {E.r 
.Jakowleff). 

IIab. — Pcise : Cliiraz. 



SPHENOPTERA 65 

33. — S crassiceps 

J a k w 1 e l' f. 
Sphenoptera crassiceps Jak., Hor.Soc. Eut. Ross , t. '21 (18S7), p. 75. 

Long. i6 ; larg. 5,7 millim. 

$. Allongé, ovalaire, convexe, d'un noir l)rGnzé luisant 
en dessus, d'un bronzé brillant en dessous, noir au milieu. 

Tête grande, large, peu convexe, finement sillonnée sur 
le vertex, profondément échancrée en triangle à l'épistome, 
assez densément ponctuée, surtout en avant ; Iront plan, 
un peu inégal entre les yeux, cuivreux en avant, marqué 
de deux places lisses très finement pointillées. Antennes 
noires, à "S" article presque deux fois plus long que le 2". 
Pronotum d'un tiers plus large que long, sabparalièle à 
la base, rétréci et entièrement miarginé en devant, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, avec les angles postérieurs 
droits, marqué d'une fovéole antéscutellaire et d'un faible 
sillon latéral formé d'impressions; présentant une trace de 
sillon médian ; couvert de points très fins, épars au milieu, 
plus gros et plus serrés, presque criblé latéralement. Ecus- 
son large, transverse, concave, très pointillé. Elytr^s un 
peu plus larges à la base et trois fois plus longues que le 
pronotum, graduellement atténuées et arrondies ensemble 
au bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuéis au 
pli crural, avec une bosse dorsale et une bcssa humérale 
b:en prononcées ; stries des élytres formées de petits traits, 
assez fines et minces ; interstries plans, très densément 
pointillés, finement et rarement ponctués, distinctement 
ridés. Suture peu déprimée en avant, faiblement carénée 
postérieurement. Prosternum plan, semé de quelques gros 
points, bordé sur les côtés de stries peu régulières. Ster- 
num et le premier segment de l'abdomen canaliculés. 
Abdomen aciculairement ponctué; ponctuation très fine, 
rare, plus serrée sur le dernier segment. 

Hanches faiblement bisinuées au bord postérieur {Ex 
Jakowleff). 

Har. — Asie Mineure : Malatie froll. von Jlcydcn). 

TOME VI. — AVRIL-DÉCEMBRE 1912 5 



66 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

34. — S. Ghristophi 

Jakowleff. 
Sphenopïera Ghristophi Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887j, p. 73. 

Long. i3-i4 ; larg. 4,5-5 niillini. 

(^. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un noir bronzé 
luisant en dessus, d'un noir bleuâtre foncé en dessous, avec 
une large bordure de poils jaunâtres. 

Tête petite, sillonnée au milieu, pointiilée et assez densé- 
ment ponctuée ; front plan, inégal, sinué en devant ; épi- 
stome échancré en demi-lune. Antennes noires, à 3" article 
plus long que le 2^ Pronotum transverse, près de deux fois 
plus large que long, subparallèle, rétréci et marginé en 
devant, finement rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5, avec 
les angles postérieurs droits, marqué d'une profonde 
fovéole antéscutellaire et une impression latérale assez 
superficielle ; finement pointillé et couvert de petits points 
plus forts latéralement. Ecusson cordiforme, assez large. 
Elytres à peine plus larges à la base et trois fois plus lon- 
ques que le pronotum, fortement rebordées sur les côtés 
jusqu'au milieu, sinuées au pli crural, graduellement atté- 
nuées et arrondies ensemble au bout ; stries régulières, for- 
mées de points ronds, profonds, peu serrés; strie scutellaire 
assez enfoncée ; interstries presque plans, alternes, indis- 
tinctement élevés, finement ponctués ; suture un peu rele- 
vée au bout, déprimée en avant. Prosternum plan, poin- 
tillé, avec quelques gros points, formant comme une strie 
marginale de chaque côté. Sternum et le premier segment 
de l'abdomen canaliculés. Abdomen finement ponctué, plus 
densément sur le dernier segment. Hanches postérieures 
entaillées à l'épimère [Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse : Chakhou (l)eiit. Eni. Mus. Berlin, 
type! par Kraatz; coll. von Ileyden, Hcitter ei Théry) . 



SPIIENOPTERA G7 

3 5. — S. violacea 

J ako wle ff. 
Sphenoptera violacea Jak.,//or. Soc. Eut. Roas., t. 32(1898), p 557. 

Long-. 12-12,5 ; larg. 5 millijii. 

Ç. Ovale, allongé, assez convexe, d'un violet bronzé lui- 
sant en dessus, d'un bleu foncé plus brillant en dessous, 
avec une faible bordure de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, d'un tiers plus étroite que le prono- 
tum, finement ponctuée, la ponctuation plus dense en 
avant, avec une fine ligne longitudinale; front plan, inégal, 
faiblement bituberculé, renflé en avant, d'un bleu violet 
éclatant ; épistome échancré. Antennes à 3" article de moitié 
plus long que le 2". Pronotum de moitié plus large que 
long-, subparallèle, rétréci et marginé en avant, fortement 
rebordé aux côtés jusqu'aux 4/5 de la longueur, recouvert 
de fins points plus gros latéralement ; angles postérieurs 
aigus ; sillon médian étroit, superficiel ; il y a parfois une 
petite fovéole antéscutellaire. Ecusson cordiforme. Elytres 
un peu plus larges ou aussi larges à la base et trois fois 
aussi longues que le pronotum, rebordées aux côtés jus- 
qu'au milieu, conjointement arrondis à l'extrémité ; stries 
régulières, formées de points ronds, assez serrés; inter- 
sU'ies plans, finement ponctués ; suture déprimée en avant, 
carénée pcsLérieurement. Prosternum plan, avec de rares 
points, formant comme une strie marginale peu régulière- 
de chaque côté ; sternum plan ; le premier segment abdo- 
minal faiblement canaliculé ; abdomen finement et diffusé- 
ment ponctué, la ponctuation plus forte sur le premier 
segment. Hanches postérieures sinuécs en dedans {Ex 
Jakov^leff). 

Hab. — Askliabad. 



68 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

36. — S. RangDOwi 

Kerremaus. 
PI. 33, ûg. 2. 
Sphenoptkra Rangnowi Kerrem., Deiit. Eut. Zeit. (1909), p. 273. 

Lon^-. 1 1-17 ; larg. 3,5-6,5 îuillini. 

Ovalaiir, allongé, atlénué en arrière, d'un noir 
intense en dessus ; dessous bleu l'cjncé brillant. Tête 
fmernenl pointillée ; front garni de deux reliefs obli- 
ques à peine sensibles ; vertex finement sillonné, le 
sillon prolongé en avant aur le front ; 3' artiele des 
antennes deux fois plus long que le ^>^ Pronotuni 
plus large que haut, atténué en avant, arrondi sur les 
côtés antérieurs, droit ensuite à partir du milieu ; la 
marge antérieure entièrement striée et finement re- 
bordée ; la carène marginale fine, un peu sinueuse 
et interrompue au tiers antérieur ; la base Ijisinuée 
avec le lobe médian tronqué; le disque avec une fos- 
sette antéscutellaire prolongée en avant, suivant un 
vague sillon, assez large, interrompu un peu au delà 
du milieu ; la surface couverte dime ponctuation très 
fine et très espacée sur le disque et sur les côtés, plus 
épaisse des deux côtés de la région médiane. Ecusson 
large, tronqué en avant, arrondi sur les côtés, bisinué 
et acuminé en arrière. Elytres déprimées à la région 
scuk^llaire, régulièrement atténuées en arc de la base 
au sommet, celui-ci arrondi sur les côlés et en angle 
dn^it à la suture, avec un pelil vide anguleux suturai; 
strie marginale interrompue avant le milieu; la sur- 
face à peine {)onctuée, la ponctuation tellement vague 
et confuse qu'on en distingue à peine l'allure longi- 
tudinale, le disque couvert ça et là de petits traits 
superficiels et fornuiid (\v fines marbrures. Strie mar- 
ginale du prostermun nulle, i'(>jnplacée {)ai' quelques 
gros |)oinls iriéguliers ; milieu du premier segment 
abdominal sans sillon ; côtés de rai)domen et des 
lianclics ni point illés ni villenx; ponctuation alxlomi- 
nale fine et rare. Pattes grossièrement ponctuées. 



SPIIENOPTERA oy 

Voisin du S. Lia Jakowl., mais différent do celui-ci 
par la forme du prouotum, dont les angles poslé- 
rieurs ne débordent pas sur les élytres, et par une 
série de détails secondaires. D'un noir plus intense 
en dessus, à peine Ijleuàtre ; le dessin éhlral loul 
autre. 

Hab. — Perse : Lui-islan icoll. von Heyden ; ma 
coll. : type !) . 



37. — S. bicarinata 

J a k w 1 e f f. 
Sphknoptera bicarinata Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 77. 

Long. 11,5 ; larg. 4 millim. 

$. Allongé, à peine ovalaire, subparallèle, assez con- 
vexe, d'un noir luisant, plus brillant en dessous, avec une 
faible bordure de poils jaunâtres. 

Tête assez large, i)L'u convexe, avec une fine ligne longi- 
tudinale sur le vertex, pointillée et finement ponctuée, plus 
densément en devant, échanerée en demi-lune ; front plan, 
inégal. Antennes noires, à ^^ article deux fois plus long 
que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que long, sub- 
parallèle, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec les 
angles postérieurs droits, rétréci et entièrement marginé 
en avant, couvert (i'un })ointillé très serré et de petits points 
espacés, plus forts latéralement ; marqué d'une petite 
fovéole antéscutellpire. Sillon médian très superficiel. Ecus- 
son cordiforme. Elytres un peu plus larges à la base et 
trois fois plus longues que le pronotum, graduellement 
atténuées et arrondies ensemble au bout, rebordées sur les 
côtés jusqu'aux 2/3, sinuées au pli crural, avec une bosse 
dorsale et une bosse humérale bien prononcées; stries des 
élytres régulières, formées de petits points ronds, assez 
écartés ; interstries alternes peu sensibles, finement ponc- 
tués, transversalement ridés : 8" mterstrie fortement caréné. 
Prosternum plan, pointillé, semé de petits points très rares. 



70 MONO(;UAl>illE DES BUPRESTIDES 

SLins sLrie marginale. Steriiuiii étroitement sillonné. Abdo- 
men finement ponctué; premier segment de l'abdomen dé- 
pourvu de sillon [Ex Jakowleff). 

ll^H. __ Perse : Cliakliou ( Dciil. Eiil. Mus. Herliii, 
type ! par Kraatz) . 



38 — S. anthracina 

Jakowleff. 
Si'HENOPTERA ANTHRACINA Jak., Hof. Soc. Elit. Ross., t. 2) (1887), p. 78. 

Long. io,5 ; larg. 3,5 niillim. 

Ç. x\llGngé, ovalaire, assez convexe, d'un noir vert bronzé 
en dessus, d'un bleu noirâtre en dessons avec une bordure 
de poils gris. 

Tête petite, peu convexe, avec une fine ligne longitudi- 
nale sur le vertex, pointillée et finement ponctuée, échan- 
crée en triangle à l'épistome ; front plan, égal, marqué 
d'une fovéole au milieu. Antennes courtes, à 3* article plus 
grand que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que long, 
subparallèle, finement rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, 
avec les angles postérieuis droits, rétréci et marginé en 
avant, i)ointillé et parsemé de points rares, fins, un peu 
plus forts latéralement, marqué d'une profonde fovéole 
antéscutellaire. Ecusson subcordiforme. Elytres un peu 
plus larges à la base et trois fois plus longues que le pro- 
notinn, graduellement atténuées et arrondies ensemble au 
bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées au pli 
crural, avec une bosse dorsale et une bosse humérale assez 
prononcées ; stries régulières, formées de gros i)oints assez 
sorrés; inteistries plans, pointillés, finement ponctués, peu 
ridés ; suture à peine déprimée en avant, carénée posté- 
rieurement ; strie scutellaire très sensible. Prostemum 
plan, avec quelques gros points, formant connue une strie 
marginale de chaque côté. Abdomen finement ponctué ; 
premier segment dépourvu de sillon {E.r .Iakowleff). 

|[\H. — Perso : CliaUi...! (Deiil. Enl. Mus. B(Mlii., 
lype ! par Kraatz) . 



SPHENOPÏERA 71 

39. — S. tristis 

.1 a k \v 1 e f f . 

Sphenoptera tristis Jak. , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 87. 
Sphenoptera tristis Marseul , L'Abeille, t. 26(1880), p. 26S. 

Long. 12 ; larg. f\ inillini. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, atténué aux (]vux bouts, 
d'un noir bronzé très luisant, violet sur le front. 

Tête ponctuée, profondément sillonnée au milieu, tron- 
quée en avant; front plan, très ' inégal ; épistome sinué. 
Antennes à 3^ article deux fois plus long que le 2°. Pro- 
notum d'un tiers plus large que long, parallèle, finement 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, rétréci et marginé par 
devant, très densément pointillé et couvert de petits points 
espacés, plus forts latéralement ; marqué d'une petite 
fovéole antéscutellaire. Ecusson cordiforme. Elytres un peu 
plus larges à la base et trois fois plus longues que le pro- 
notum, atténuées et obliquement tronquées au bout, rebor- 
dées presque entièrement sur les côtés, à peine sinuées au 
pli crural, avec une impression le long de la suture ; stries 
des élytres formées de points ronds serrés; interstries plans, 
finement ponctués, transversalement ridés ; suture relevée 
au bout. Prosternum plan, semé de gros points, bordé sur 
les côtés de stries peu régulières. Sternum et premier seg- 
ment de l'abdomen canaliculés. Hanches postérieures 
échancrées au tiers interne [Ex Jakowleff). 

Hab. — T'urkcsliin : Feroliana. 



39a. — S. oporina 

J akowleff 
Sphenoptera oporina Jak. , mss. (?) 

Long. 7-9 ; lar<>-. •^,/i-3,2 millim. 

Poil lobiisle, sii])])lan en dessus, ovalaire, alléinié 
en avant et en arrière, d'nn noir intense et 1res hril- 



72 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

laiil, avec le dessous moins noir, très lég-èreiiient 
bronzé, les bords des segineiits abdominaux 1res étroi- 
temenl couverts d'une pulvérulence grisâtre. 

Tête assez large, mais moins large que la région 
antérieure du pronotum, convexe, couverte d'un Qn 
pointillé assez régulièrement espacé ; front déprimé 
au-dessus de l'épistome, sans reliefs, mais avec une 
vague impression en forme de Y au-dessus de la 
dépression pré-épistomale ; épistome étroitement 
échancré en arc ; antennes courtes, à 3^ article un peu 
plus long que ses voisins ; vertex finement sillonné. 
Pronolum rectangulaire, plus large que long, bisinué 
et entièiement rebordé en avant ; les côtés subparal- 
lèles, très légèrement sinueux, obliquement atténués 
en avant, à carène marginale dioite et interrompue 
avant le sonmiet ; la surface C()u\erte d'un fin poin- 
tillé semblable à celui de la tête, le milieu du disque 
avec THie trace de sillon médian sensible seulement 
au-dessus de l'écusson ; de cliaquc coté, plus près de 
la base que du sommet, une laige dépression trans- 
versale; les angles postérieurs aigus et embrassant la 
base des élytres. Ecusson large, subcordiforme. Ely- 
ties peu allongées, inermes au sommet, finement et 
eutièiemeid rebordées sur les côtés, non déprimées à 
la base, à ponctuation inégale et (h'sposée sans ordre 
ap[)ai('iil. Proslc^num rugueux, sans strie marginale 
distinclc ; celle-ci remplacée, sur les côtés seulemc^d, 
par nue série de |)()ints plus épais que la ponctuation 
générale ; maige inférieui'e des banches postérieures 
très obliqiie ; milieu (hi premier segment abdominal 
sillonné ; |)attes robustes, les tibias antérieurs et les 
médians ])lus fortement arqués cbez le cf- 

.î'ai reçu, du Musée Impérial de Pétersbourg, sous 
le nom d'n/^o/ina Jak. types, deux exemplaires de 
cette espèce, dont je ne trouve pas la description. 

1T\R. — ('aucase : Klisabethpol flMusée Impérial de 
Pélersbourg, coll. Thcry et la mi(^mie, types). 



SPHENOPTERA 73 

40. — S. quadrifoveolata 

Mar seul. 

Sphknoptkka QUADKiFOVKOLATA Mai" S., L'Abeille, t. 2 (18G5), p. 356. 
Sphenoptera thoracica .lakowleft', Hur. Soc. Eut. Ross., t. 21 
(1887), p. 80. 

Long. 12-1.4,5 ; larg. /j-5 niilliin. 

Allongé, subcylindrique, bron/é obscur, brillant en des- 
sus, noir en dessous avec une bordure de poils jaunâtres. 
Antennes à 3' article gros, plus long que le 2", les suivants 
en dent obtuse en dedans. Tête convexe, à peine visible- 
ment sillonnée au milieu, couverte d'une ponctuation assez 
confuse, les points rares perdus dans le pointillé foncier; 
épistome échancré. Pronotum d'un tiers plus large que 
long, ponctué comme la tête, mais les points plus forts et 
plus distincts, marqué de quatre fovéoles transversalement 
placées au tiers et d'une scutellaire assez profonde ; bisinué 
et rétréci à la base, avec le lobe médian tronqué et les 
angles droits, aussi large que les élytres, rebordé et arqué 
sur les côtés, atteignant sa plus grande largeur un peu 
avant le milieu ; rétréci, rebordé et bisinué en devant avec 
les angles arrondis. Ecusson pointillé, concave, en toque 
renversée, surmonté d'une pointe aiguë. Elytres trois fois 
plus longues que le pronotum, convexes, relevées en bosse 
à la base, rebordées sur les côtés et atténuées à partir du 
pli crural, terminées ensemble en pointe arrondie ; rugu- 
leusement pointillées et ridées sur toute leur surface ; stries 
de points longs bien accusées; scutellaire enfoncée. Menton 
en arc. Prosternum avec de gros points rares ; canal pec; 
toral s'étendant sur le premier segment ventral. Hanches 
postérieures dilatées en dedans en lobe abrupt tronqué, 
entaillées en arc par derrière. Abdomen avec de petits 
points épars. 

Se distingue au premier abord de ViynpressicolUs [rnen- 
dax Mars.) par sa forme convexe, son front sans sillon, son 
pronotum 4-fovéolé, ses élytres à stries de points bien mar- 
qués et à suture plane, son écusson et son prosternum 
moins ponctués [Ex Marseul). 



74 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Hab. — Syrie; Aniasie; Mingrélie (Dent. Ent. Mus. 
Berlin, tyj)e ! de tlioraclca Jak., par Kraat: ; coll. 
von Heyden, Thrry ; ma collection). 



41 — S. Ixion 

n V . s p . 
PL 33, ûg. 3. 

Long. i2-i3 ; larg. /}-/i,2 inillim. 

Ovalaire, allongé, snhconvexe, In'onzc hinn Ijril- 
lant en. dessus, dessous et pattes noirs, les côtés du 
sternum et des segments abdominaux cuivreux rosé. 

Tête peu convexe, finement pointillé(\ sans reliefs 
appréciables, avec le vertex très fineinent sillonné ; 
antennes courtes et grêles, à 3" article |)lus long que 
le 2" ; é[)ist()me échancré en angle ()l)tus. Pronotum 
rectangulaire à cotés [)ai'aliM(>s, sans sillon médian 
ni fossette piéscutellaire, à suiface finement ponc- 
tuée, les points un peu plus gros sur les côtés, ceux-ci 
atténués et arqués vers ]v haut ; carène marginale 
entièi'e, subsinueusc, atteignanl presque le sommet ; 
marge anlérifMUT étroilemcnt et entièrement rebor- 
dée. Ecusson large, subcordiforme, tronqué en avant. 
Elytres déprimées à la base le long de la suture, enliè- 
nunent et finc^ment rebordées sur les côtés, conjoin- 
t(;ment ariondies et inermes au sommet, la surface 
couverte de rangées de poiiits très fins et sublinéaires 
|)eu visibles entre la ponciualion générale qui est fine 
mais très inégale. Milieu du prosternum largemenl 
cl fXM! profondément ponctué, sans strie marginale; 
aixiouîcn finement et largemenl ponctué, presque 
lisse, le preriiier segment a\ ce un lies vague sillon 
à peine a isible ; bordure ]»ub(\se(Mde des segments 
très éli'oile ; libias anlé'iicni s à peint» aiqnés chez 
le c5\ 



SPHENOPÏERA 75 

C'est l'espèce que j'avais déterminée comme étanl 
le Sph. ciiprifrons Fald. (Deut. Enl. Zeits. (1909) 
p. 27/i) ; elle en est bien distincte par le front con- 
colore dans les deux sexes et par toute une série de 
détails secondaires. 

lÏAB. — Pei'se : Luristan, i)ar von Bodcnwyer (coll. 
Tliéry, von Ileyden, Kraatz et la mienne). 



42. — S. igniceps 

Jakowleff. 

Sphrnoptera ignickps Jak. , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886). p. 89. 
Sphenoptera igniceps Mai-seul, I.' Abeille, t. -2(3 (1889), p. 269. 

Long. 8; larg. 3 millini. 

Ovale, allongé, assez convexe, d'un noir bronzé luisant, 
avec des reflets cuivreux foncé au-dtssus, d'un bleu violet 
en dessous, d'un violet doré à la partie antérieure de la 
tête. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale, assez 
densément ponctuée ; front plan, inégal, bifovéolé ; épi- 
stome sinué. Antennes à S'' article un peu plus long que 
le 2^ Pronotum subparallèle, d'un tiers plus large que 
long, sans sillons longitudinaux, pointillé, également et 
assez densément ponctué, marqué d'une légère fovéole anté- 
scutellaire, finement rebordé sur les côtés, jusqu'au milieu, 
rétréci et entièrement marginé en avant. Ecusson cordi- 
forme, transversalement impressionné. Elytres égales, aussi 
larges à la base et trois fois plus longues que le pronotum, 
graduellement atténuées et arrondies ensemble an bout, 
entièrement rebordées sur les côtés ; stries régulières, for- 
mées de points ronds assez écartés; interstries plans, den- 
sément et assez fortement ponctués. Suture déprimée en 
avant, faiblement carénée en arrière. Prosternum plan, 
faiblement déprimé, semé d'assez gros points, rehordé sur 



76 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

les côtés. Sternum canal iciilé. Abdomen superficiellement 
sillonné {Ex Jakowleff). 

Hab. — Mésopotamie : Malatic (coll. von Heyden, 
type !). 



43 — S. subtilis 

J a k w 1 e f f . 
Sphenoptkra subtilis Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 32 (1898), p. 552. 

Long. II ; larg. /| iiiilliin. 

cf. Allongé, assez étroit et convexe, d'un noir luisant, à 
peine bronzé sur les élytres ; front d'un cuivreux doré ; 
dessous du corps noir, luisant, bordé de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, parsemée de rares points plus fins 
sur le vertex, avec une fine ligne longitudinale ; front plan, 
un peu inégal, avec deux espaces lisses, très finement poin- 
tillés, d'un cuivreux doré en avant ; épistome échancré en 
demi-cercle. Antennes courtes, noires, à 3" article de moitié 
plus long que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, rétréci en avant, à côtés suljparallèles, à peine arqués, 
finement rebordés jusqu'aux 3/4 de la longueur ; angles 
postérieurs aigus, courts, sinués à l'extrémité, ne dépassant 
pas la base des élytres ; surface ponctuée, marquée d'une 
fovéole antéscutellaire ; sillon médian à peine sensible : 
impressions latérales superficielles, avec des points un peu 
plus forts et serrés ; strie marginale antérieure très fine, 
peu distincte. Ecusson transversal, subcordiforme, dépri- 
mé. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois aussi 
longues que le pronotum, entièrement rebordées sur les 
côtés, conjointement arrondies à l'extrémité, faiblement sil- 
lonnées le long de la suture; stries régulières, formées de 
fins traits ; interstries inégaux, densément pointillés et 
ridés; suture en carène. Prosternum plan, finement et den- 
sément pointillé, avec quelques points épars plus gros ; ses 
côtés régulièrement rebordés ; abdomen diffusément poin- 



SPHENOPTERA 77 

tillé ; sternum et premier segment abdominal canaliculés. 
Tarses postérieurs courts, à premier article plus long que 
le cinquième [Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse : Astrabad (Mus. de Paris ; coll. von 
ileyden et Théry ; nsa collection : co-type !). 



44. — S. Edmundi 

Jakowleff. 
Sphrnoptera Edmundi Jak,, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 425. 

Long. io,5 ; larg. 'A, S niiliini. 

Ç. Ovale, allongé, assez convexe, d'un noir à peine 
bronzé, luisant, bleuâtre sur les élytres, avec des reflets 
cuivreux violacé en dessous, surtout latéralement, d'un 
violet doré sur la partie antérieure de la tête. 

Tête convexe, large, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, très finement pointillée et vaguement ponctuée ; 
front plan, à peine impressionné au milieu et bifovéolé , 
épistome petit, sinué en arc ; côtés internes des scrobes 
antennaires non saillants, plans ; antennes courtes, noires, 
à 3" article d'un tiers plus long que le 2'' et d'un quart plus 
long que le 4", le 2" un peu plus long que large. Pronotum 
presque d'un tiers plus large que long, subparallèle, rétréci 
et entièrement marginé en avant, rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, marqué d'une fossette antéscutellaire et d'un 
sillon médian superficiel, très finement pointillé et vague- 
ment ponctué sur le disque, la ponctuation à peine plus 
marquée latéralement ; angles postérieurs courts, droits, 
aigus au sommet ; rebord latéral très fin, courbé à la base. 
Ecusson cordiforme, de moitié plus large que long. Elytres 
à peine plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois 
aussi longues, presque entièrement rebordées aux côtés, 
faiblement atténuées en arrière et largement arrondies au 
bout, assez densément et fortement mais irrégulièrement 
ponctuées, sans stries distinctes, couvertes de fines rides 



78 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

transverses et de courts poils rares ; bosse hiimérale assez 
sensible, la dorsale large, moins convexe ; strie scutellaire 
bien marquée, suture enfoncée, ensuite plane, à peine caré- 
née au sommet. Menton en arc. Prosternum plan, finement 
et assez densément ponctué, avec une fine strie de chaque 
côté; métasLernum plan, avec une impression en partie 
apicale ; abdomen plan à la base, finement et superficielle- 
ment ponctué, sans bordure latérale pileusa distincte. Han- 
ches postérieures sans échancrure au tiers interne, forte- 
ment entaillées à Tépimère. Pattes grêles, à peine bronzées; 
tarses noirs, longs ; le V article des postérieurs à peine 
plus long que le 5'. 

Cette espèce, qui rappelle certaines Anthaxia, est voisine 
de .S', igjiiceps, auriccps et Ëugenii Jak.; elle en diffère 
principalement par sa tête large et convexe et par l'absence 
de sillons réguliers aux élytres ; ce dernier caractère rap- 
proche le S. Edmundi de S. irregularis Jak., mais celle-ci 
a un faciès tout à fait différent, et le 3° article des antennes 
est très court, égal au 2' [Es Jakowleff). 

IIah. — Syi le : Akl)os. 



45. — S. aliéna 

Jakowleff. 
Sphrnoptera. alikna Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 503. 

Long. 11,5 ; larg. /|,5 iiiilliiii. 

Ç. Ovale, allongé, assez convexe, d'un noir bronzé lui- 
sant en dessus, plus brillant en dessous, l'épistome à peine 
violacé. 

Tête assez convexe, large, avec une fine ligne longitudi- 
nale sur le vertex, très finement pointillé et vaguement 
ponctué ; front convexe, à peine bifovéolé, ponctué plus 
densément en avant ; épistome petit, échancré en arc; côtés 
internes des scrobes antennaires plans, sans rebord lisse ; 
antennes courtes, noires, à S'' article de moitié plus long- 
que le 2% qui est égal au 4'. Pronotum d'un tiers plus large 



SPHENOPTERA 79 

que long, subparallèle, à peine sinué en arrière, légère- 
ment arqué au milieu, réiréci et entièrement marginé en 
avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4 avec le rebord 
fin, droit, et les angles postérieurs droits, courts, à peine 
aigus au sommet, marqué d'im sillon médian superficiel, 
finement et vaguement ponctué sur le disque, la ponctua- 
tion à i)eine plus sensible et plus serrée latéralement. Ecl s- 
son cordiforme, convexe. Elytres un peu plus larges à la 
base que le pronotum et trois fois aussi longues, rebordées 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, sinuées au pli crural, faible- 
ment atténuées en arrière et largement arrondies au bout; 
stries régulières, raccourcies à l'extrémité, formées de 
petits points ronds, assez serrés; interstries plans, très fine- 
ment ponctués, le 8" en carène au milieu; suture plane faible- 
ment impressionnée et carénée seulement au bout; strie scu- 
tellaire très enfoncée; bosse humérale saillante; la dorsale 
grande, peu surélevée. Menton en arc, densément ponctué. 
Prosternum plan, finement ponctué, avec une fine strie de 
chaque côté ; sternum et premier segment de l'abdomen 
non canalicidés au milieu. Abdomen finement et superfi- 
ciellement ponctué, même à la base, avec une fine bordure 
de poils jaunâtres. Hanches postérieures dilatées en dedans, 
entaillées à l'épimère. Pattes assez grêles, noires ; tarses 
assez longs, à l*"" article de moitié plus long que le 5^ 

Appartient au petit groupe de formes à faciès rappelant 
certaines Anthaxia, qui comprend les Sph. auriceps, igni- 
ci'ps et Ednmndi Jak., dont elle diffère par les élytres à 
côtés incomplètement rel)ordés. SpJi. aliéna diffère, en 
outre, de Sph. igniceps par l'abdomen non canaliculé ; de 
Sph. Edmundi par les élytres régulièrement striées-ponc- 
tuées et de Sph. auriceps par le prosternum ponctué et par 
la fine strie qu'on voit de chaque côté de la saillie proster- 
nale, ainsi que par la surface égale du pronotum, dépour- 
vue d'impressions latérales, et par la sculpture des élytres 
[Ex. Jakowleff). 

Hab. — Asie Mineure : Amasie. 



80 MONOGRAPHIE DES BUPIIESTIDES 

46. — S. torrida 

J ak wlef f. 
Sphenoptera torrida J ak. , Huv. Soc. Eut. Ross., t. 2 i,1898), p. 553. 

Long, lo ; laig. 3,5 inillim. 

cT- Allongé, siil)parallèk', peu convexe, d'un bronzé 
obscur, luisant en dessus, noir en dessous, avec des reflets 
bronzés latéralement. 

Tête assez large, peu convexe, avec une fine ligne longi- 
tudinale sur le vertex, pointillée et uniformément diffusé- 
ment ponctuée ; front plan, impressionné au milieu, avec 
deux reliefs ponctués peu distincts d'un beau pourpré doré 
sur le devant de la tète ; épisLome échancré en demi-cercle; 
antennes noires, à 1"' article bronzé rougeâtre, à 3^ article 
de moitié plus long que le 2'' et à peine plus long que le 4". 
Pronotum parallèle, d'un tiers plus large que long, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 3/4 de la longueur, entièrement 
marginé en avant ; angles postérieurs droits, peu aigus ; 
surface pointillée et finement ponctuée sur le disque, la 
ponctuation plus forte latéralement ; sillons longitudinaux 
nuls. Ecusson cordiforme, à pointe aiguë. Elytres un peu 
plus larges à la base et trois fois aussi longues que le pro- 
notum, entièrement rebordées sur les côtés, conjointement 
arrondis à l'extrémité, avec une petite dent suturale et un 
sillon le long de la suture ; stries régulières, formées de 
points espacés peu profonds ; interstries alternants (2. 4. 6.) 
peu élevés ; suture carénée ; strie scutsllaire bien marquée, 
région scutellaire plane, peu déprimée. Menton en arc. 
Prcsternum plan, avec quelques rares points, sans slrie 
marginale de chaque côté ; premier segment de l'abdomen 
canaliculé. Abdomen finement et diffusément ponctué, la 
ponctuation uniforme sur toute la surface, avec une bor- 
dure latérale de poils jaunâtres. Hanches postérieures dila- 
tées en dedans. 

cf. Tais'js postérieurs grêles, à T'' article deux fois aussi 
long que le 5"" [Ex Jakovv^leff). 

IFam. — Tokal (coll. 7'/h'/v ; ma colleciioii) . 



SPHENOPTEUA 81 

47. — S. auriceps 

-lakowleff. 

Sphenoi'TKKA aukickps Jak. , Hor.Suc. Eut. Ross., t. "20 (lhS6,, p. UO. 
iSi'HK.NOPTKKA AURICEPS Marseul, L'Abeille, t. 26 (IS&'J), p. TtO. 

Long. 9 ; larg. ^^,7 inilliiii. 

Ovale, allongé, ]wu convL'xe, d'un nuir bronzé luisant, 
avec des reflets cuivreux foncé en dessus, d'un l)leu violet 
en dessous ; d'ini cuivreux doré à. la partie antérieui'e de 
la tête. 

Tête convexe, assez densément ponctuée par-devant, très 
finement pointillée sur le vertex ; front plan, déprin.é au 
milieu ; épistome échancré. Antennes à 3" article deux fois 
plus long que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, suhparallèle, rétréci et entièrement marginé par- 
devant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5, sans profonds 
sillons longitudinaux ; assez densément ponctué latérale- 
ment, lisse et non ponctue au milieu. Sillon médian à peine 
sensible. Ecusson transveisal en forme d'ellipse. Elytres 
un peu plus larges à la base et trois fois plus longues que 
le pronotum, entièrement rebordées sur les côtés, atténuées 
postérieurement et terminées séparément en pointe arron- 
die ; stries régulières, formées de longs traits, très fins et 
minces ; interstries ridés, finement ponctués. Suture dé- 
primée par-devant, carénée en arrière. Prosternum plan, 
avec quelques points épars et une strie de chaque côté. 
Sternum canaliculé. Abdomen très finement ponctué ; pre- 
mier segment abdominal dépourvu de canal. 

Rc distingue de S. igniceps Jak. par le thorax tout à fait 
lissa au milieu, par la surface inégale des élytres, par les 
extrémités de celles-ci, arrondies séparément en pointe, e( 
par les stries formées de traits allongés très fins {Ex Jakovv^- 
leff). 

Hab. — Asie Mineure : Smyrne. 



AVRIL-DÉCEMBRE 1912 



82 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

48. — S. vestita 

Jakowleft'. 
Sphrnoptkka vestita ,1 ak . . licv. Eut. Caeti, t. 6 (18&7), p. 117. 

Long. 9 ; lai g. 3,5 inillini. 

Ç. Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé cuivreux 
assez brillant, avec une fine pubescence en dessous et sur- 
tout en dessus. 

Tête fortement ponctuée, sillonnée au nnilieu, échancrée 
en demi-lune à l'épistome ; front plan, très inégal, bituber- 
culé et fortement impressionné entre les yeux. Antennes 
courtes, bronzées, à 3" article plus long que le 2% égal au 
4^ Pronotum transverse, de moitié plus large que long, 
rétréci aux deux extrémités, arqué et rebordé sur les côtés 
juscju'aux 3/4, où il a sa plus grande largeur, avec les 
angles postérieurs droits ; finement marginé en devant ; sil- 
lonné au milieu, rugueusement ponctué de chaque côté, 
plus lisse au milieu, fortement impressionné aux angles 
antérieurs. Ecusson petit, cordiforme, très concave. Elytres 
plus larges à la base et 2 1/2 fois plus longues que le pro- 
notum, atténuées au bout et terminées par un angle assez 
aigu, avec une petite dent suturale et une externe à peine 
marquée, entièrement rebordées sur ks côtés, sans sinus 
au pli cruial ; stries régulières, plus profondes au bout, 
formées de points assez serrés ; interstries alternes con- 
vexes, finement pointillés, rugueux à la base ; strie scutel- 
laire bien marquée ; suture en carène. Prosternum plan, 
assez fortement ponctué, bordé d'une strie marginale non 
interrompue en arrière. Sternum à peine sillonné. Dessous 
finement et densément ponctué. Hanches postérieures avec 
une forte échancrure au tiers interne du bord ])ostériour ; 
jambes droites {Ex Jakovvdeff). 

IIab. — Caucase. 



SPHENOPTERA 83 

49. — S. curta 

.Iakowloff. 

Sphknoptkr.v ([îiiTA Jak ., Hor. Soc. Eut. Ross., t. l'J (1885), p. 131. 
Sphenoptkra cfkta Mai-seul , L'Abeille, t. 26 (1889), p. 287. 

Long-. 1-4 ; larg. 5,5 iiiillini. 

Ovale, large, court, assez convexe, bleu violacé très foncé; 
en dessous d'un bronzé cuivreux. 

Tête convexe, ponctuée, inégale sur le front, faiblement 
sillonnée au milieu, avec l'épistome et le labre dorés ; 
antennes courtes, 'S^ article plus long que le 2^ Pronotum 
bombé, couvert de points espacés, deux fois plus large que 
long, un peu rétréci en devant ; sillon médian raccourci, 
superficiel, l'impression latérale à peine marquée. Ecusson 
en ellipse transverse, concave. Elytres un peu plus larges 
à la base et 2 fois i/4 plus longues que le pronotum, atté- 
nuées postérieurement et arrondies au bout, rel)ûrdées sur 
les côtés jusqu'à la suture. Stries des élytres formées de 
petits points ronds ; suture et interstries alternativement 
saillants. Prosternum plan, lisse, non ponctué, avec une 
strie marginale très courte. Abdomen sans canal le long du 
premier segment {Ex Jakowleff). 

Har. — 'l'urkestan : Ak-l)j()iîl[)ass (nia rolleclion : 

co-typd). 



50. — S. fossa 

K e r 1- e m a u s . 
Sphenoptera fossa Kerrem., Dent. Eut. Zeits. (1909), p. 271. 

Long. i3 ; larg. 5 inillini. 

Bronzé obscur, presque noir en dessus ; dessous 
noir. Tête finement poinliliée, la ponctuation plus 
dense vers l'épistome; épistome faiblement échancré 
en arc ; front légèrement déprimé, avec deux cica- 
trices subgemellées surmontées d'un couil et fin sil- 



84 AlONOI.llAPHlE DES BUPRES l'IDES 

Ion ; verlcx jn ec un 1res couil sillon conlie la niaige 
anlérienre du pronotuni. Anlenncs courleSjà 3' arlick; 
deux fois plus long que le r».'. Pronoluiu inégal, Lrans- 
versal, bisinué en avant, diuil sur les côtés avec les 
angles antérieurs arrondis, l'orlenient bisinué à la 
base avec le lobe médian largement tronqué; le sillon 
médian net et linéaire au-dessus de l'écusson, s'élar- 
git ensuile et devient plus vague et moins profond ; 
des deux côtés du sillon une fossette discale arrondie 
et une profonde impression sous la fossette et pro- 
longée en arrière vers l'écusson, suivant un sillon 
arqué. Des deux côtés, le long de la marge latérale, 
deux autres impressions superposées ; marge anté- 
rieure fine, non prolongée vers le milieu ; carène 
marginale interrompue au tiers antérieur el presque 
droite ; la surface assez lisse, à fine ponctuation assez 
espacée. Ecusson plus large que haut, trajisversale- 
ment et nettement sillonné. Elytres légèrement gon- 
dolés sur les côtés, c'est-à-dire déprimés sous le 
calus humerai et au tiers postérieur, obliquement et 
faiblement atténués en ligne droite de la base au tiers 
postérieur ; le sommet largement et peu obliquement 
tronqué, avec ses côtés externes arrondis ; strie mar- 
ginale dépassant à peine le milieu, \v icbord mar- 
ginal visil)le en dessus et saillant à la hauleur des 
hanches postérieures ; largement (léprinu'\s à la 
région scutellaire, étroitement le long de la sulinc, 
au sommcM : la suiface cou\erte de séries longiludi- 
nales de |)oinls l'orniant de petits traits espacés, plus 
nets sur la moitié antérieure que sur la postérieure, 
leurs intervalles avec une ou deux séries de poinis 
très fins. Sirie marginale du |)roslenumi non conti- 
nuée (>n arrièie et formée de points irréguliers ; pas 
de sillon abdominal ni de [)la(pies lisses sin; les côtés, 
ceux-ci granuleux el couNcrls d'une pidjcscence 
Jaune ; le milieu de l'abdonien à j)eine ponctué, sauf 
sur le dernier segnietd, oTi la ponctuation est assez 
(l(Mise, nelle el légulir-retneiil espacée. Pâlies grossiè- 
rement ponctuées. 



SPIIENOPTERA 85 

FacJ('s ia[)fi('l;iiil ccldi de .S. cluinlta Mars, cl rani- 
r/AïaSlcv., lin peu moins lohiislc, njoins rnuiicux en 
(i(>ssns, la sliiiclurc {\\\ [iionolnni cntJèrcnM'til dilTr- 
icnlc. 

IIah. — Perse : Lnrislan (coll. von llcydrn: nta 
collection : type .') . 

51. — S cuprifrons 

Fal lie rman . 

Sphenoptera cuprikkons Fald., Nojiv. Méyn. Soc. Nat. Mosc, t. 4 
(1835), p. 153, pi. 5, f 5. 

Sphenoptera rcPRii-RONs Gory, Monogr. supp , i. 4 (1841). p. 313, pi. 53, 
f. 303. 

Sphenoptera cupRIFRo^s Marseul, [.'Abeille, t. 2(1805), p. 370. 

Long. 9 ; larg. 3 niillini. 

Allongé, siiblinéaire, assez convexe, d'un hi-onzé foncé 
brillant en dessus, avec le front cuivreux ; noir luisant en 
dessous, avec une bordure poils gris. Antennes à 3" article 
plus grand que ses voisins, les suivants en dent obtuse. 
Tête convexe, parsemée de petits points, finement sillonnée 
au milieu sur le vertex ; front un peu inégal, bituberculé; 
épistome échanci'é. Pronotum à peine d'un tiers plus large 
que long, bisinué à la base, avec le lobe médian obtus, 
profondément fovéolé, et les angles droits dépassés par 
l'angle humerai, courbé sur les côtés avec un fin rebord 
masqué en dessus par le bord latéral, rétréci, bisinué et 
rebordé en devent, avec les angles arrondis ; dessus par- 
semé de points Pms, un peu plus marqués latéralement ; 
pas de salons ; de chaque côté une impression transverse, 
peut-être accidentelle. Ecusson en ellipse transverse, ter- 
miné par une pointe aiguë par derrière. Elytres un peu 
plus larges, trois fois plus longues que le pronotum, rebor- 
dées sur les côtés, subsinuées au pli crural, atténuées pos- 
térieurement, arrondies-obtuses au bout ; stries de points 
fins, visibles ; interstries plans, pointillés ; suture un peu 
relevée en carène par derrière. Menton tronqué. Proster- 



86 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

num large, avec quelques points, dont quekiues-uns 
oblongs semblent lui former une marge. Hanches posté- 
rieure dilatées en dedans en lobe abrupt obtus, bisinuées 
au bord postérieur. Abdomen à peine visiblement pointillé 
{Ex Marseul). 

IImî. — l^erse (Kcid.; Caucase i Deut. EiiL Mus., 
par Ki'ddt:) . 



52. — S. varia 

.1 a k o w 1 e f f . 

SpHE^oPTl•■,HA riPRKA || BalHon , Bull. Soc. Nat. Moscou (1878), p. 291. 
Sphkxoptkua cuprea II Kraatz , Deut. Ent. Zeit. (1882), p. 316. 
Sphenoptera varia Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 21 (1887), 
p. 83. 
Sphenoptera cuprea Marseul, L'Abeille, t. 20(1889), p. 285. 

Long. 12-12,5 ; larg. [x,2-!\,b niillini. 

cf. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé cuivreux 
assez brillant en dessus, d'un noir bleuâtre avec des reflets 
violets en dessous et une bordure latérale de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur le 
vertex, finement et rarement ponctuée, échancrée en demi- 
lune à l'épistome ; front plan, très faiblement impressionné 
entre les yeux. Antennes d'un noir bronzé, à 3" article deux 
fois plus long que le 2\ Pronotum d'un tiers plus large 
que long, faiblement arqué et rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, avec les angles postérieurs droits, rétréci et 
entièrement marginé en avant, indistinctement ponctué au 
milieu, presque lisse, plus fort latéralement, sans sillons 
longitudinaux. Ecusson cordiforme. Elytres un peu plus 
larges à la base et trois fois plus longues que le pronotum, 
graduellement atténuées et arrondies séparément au bout, 
rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, sinuées au pli 
crural, avec une bosse humérale bien prononcée ; stries 
régulières, formées de petits traits fins et écartés ; inter- 
stries plans, 2, 4 et 6 faiblement relevés à la base, finement 
ponctués ; suture carénée postérieurement ; strie scutellaire 



SPHENOPTERA 87 

peu distincte. Prosternum plan, avec quelques points fins 
yt très rares, formant comme une strie marginale de chaque 
côté. Sternum sillonné. Abdomen finement et rarement 
ponctué ; premier segment abdominal dépourvu de canal, 
le dernier sinué au bout. Hanches postérieures entaillées 
à l'épimère. Jambes postérieures faiblement échancrées 
vers le bout. 

Ç. D'un bronzé obscur en dessus, d'un noir luisant en 
dessous. Tête distinctement ponctuée ; front lisse et bifo- 
véolé entre les yeux. Antennes noires. Pronotum distincte- 
ment ponctué au milieu, avec un sillon longitudinal médian 
très superficiel. Ecusson transversalement impressionné. 
Stries déS élytres formées de petits points très écartés ; 
intersh-ies fortement ponctués, distinctement ridés. Ster- 
num et premier segment de l'abdomen avec une fine ligne 
longitudinale. Jambes postérieures entièrement droites {E c 
Jakowleff). 

IIab. — Turkeslaii : Samaïkaiide. 



53. — S. cyaneoniger 

K e 1' 1- e m nus. 
PI. 33, ûg. 4. 
Sphknoptera cy.vxkoniger Kerr., Deut. Eut. Zeit. (1909), p. 275. 

Long. io,5 ; larg. f\ milliin. 

Ecoiirté, ovalaire, assez convexe en dessus ; lôle 
bleue avec les oiaiidibiiles et l'épistonie cuivreux 
pourpré; pronotum noir, à léger relIcL pourpré ; ély- 
Ires noir bleuâtre. Dessous noir brillant, avec les côtés 
vaguement cuivreux pourpré. Tête assez fortement 
ponctuée ; épistome élroitement échancré en arc ; 
front déprimé ; vcrlex fail)lement sillonné ; 3" article 
des antennes un peu plus long que le 2^ Pronotum 
])lus large que haut, à peine plus étroit en avant qu'eu 
arrière, Fi^ngle autéiicui- brusquerneul décrie; la 



88 MONOGRAPHIE DES BUPRESÏIDES 

maiijc aiilrrieiiic J)isimi('c cl liiicincnl jc!)()ii'(''r, ave- 
iMic sliic inaigiiialc ciiliric ; le disque vagiiciiiciit dé- 
prinir ; la surface coiinciIc d'une poiicliiaLion assez 
dense, plus line et plus espacée sur le disque ; la base 
bisinuée avec le lobe médian lionqué. Ecusson large, 
en losange, anguleux sui- les côlés. El\ Ires écourtées, 
largement arrondies eu arricie, régvdièrement atté- 
nuées en arc de la base au S())THuet ; la marge latérale 
finement rebordée jusqu'au quart postérieur ; la 
région scutellaiie cl la terminale faiblement dépri- 
mées le long de la sulurc; la surface couverte de séries 
longitudinales de points assez forts et assez rappro- 
chés mais inégaux, les intervalles à points plus fai- 
bles mais assez accusés. Prosternum sans strie mar- 
ginale, celle-ci remplacée par quelques j)oints irrégu- 
li(>rs ; milieu du premier segment abdoininal plan ; 
abdomen assez régulièrement et visiblement ponctué. 
Pattes grossièrement ponctuées ; lihias anlérieurs et 
les médians très arques cf- 

Faciès de S. cccnilcd .Iakoul., mais plus ruguiMix en 
dessus, rtioins convexe cl im peu plus liapu. 

Har. — Asie Mineure : Karabunar fma colleclion, 
type !). 



54. — S. Lia 

J a k \v 1 e f f . 
Sphf.nopteka Lia Jak , Hm-. Soc. Fut. Rnss., t. 35 (1911), p. 168. 

Eong. ii,7-i.'>,r) ; laig. ''1,5-;') ujillim. 

Ovale, allongé, peu convexe, légèrement atténué en ar- 
rière, à sculpture très délicate, presque imperceptible : 
dessus bleu noir luisant, dessous bleu foncé très brillant, 
sans l)nrdure latérale pileuse. 

Tète ])(Mi eonvexe, presque glal)re, visiblement ponctuée 
en avant, avec une fine ligne longitudinale sur le vertex: 
front plan, uni, avec deux points enfoncés au milieu ; épi- 



SPHENOPTERA 89 

stome petit, échancré en demi-cercle (en triangle chez 
la Çj ; épistome, labre et mâchoire violacé doré ; côtés 
internes des scrobes antennaires arqués, assez élevés; an- 
tennes bleu violacé, courtes, très minces, à 3^ article de 
moitié plus long que le 2' et un peu plus long que le 4". 
Pronotum transverse, d'un tiers plus large que long, sub- 
parallèle, atteignant sa plus grande largeur vers le milieu 
(^), ou à la base ($), rétréci et entièrement marginé en 
avant, très finement rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, 
ce rebord légèrement arqué ; angles postérieurs aigus, sail- 
lants, dépassant la base des élytres, courbés à l'extrémité; 
surface avec quelques rares points très fins, un peu plus 
marqués latéralement ; sillon médian étroit, peu profond, 
les latéraux très superficiels. Ecusson subcordiforme, con- 
cave, parfois violacé doré. Elytres aussi larges, à la base, et 
trois fois aussi longues que le pronotum, légèrement atté- 
nués à l'extrémité, qui est largement arrondie, rebordées 
sur les côtés jusqu'au milieu, légèrement sinuées au pli 
crural ; stries régulières, formées de très petits traits, peu 
distinctes sur le pourtour ; interstries plans, unis, presque 
non lustrés et sans rides ; région scutellaire déprimée, avec 
une strie distincte quoique très fine ; suture à peine sail- 
lante en carène ; la bosse dorsale et notamment l'humérale 
bien prononcées. Menton en arc.Prost^rnum convexe, large, 
finement rebordé sur les côtés, presque glabre, avec des 
points lancéolés à la base ; hanches postérieures dilatées 
en dedans, profondément entaillées à l'épimère ; pattes 
grêles, bleu violacé ; tarses postérieurs longs, a l*"" article 
plus long que le 5^. 

Espèce très remarquable par sa coloration d'un bleu uni- 
forme et par la sculpture extrêmement délicate du corps, 
ainsi que par la gracilité des antennes et par le manque 
presque complet de pilosité sur le dessous du corps, et 
Tîotamment sur les pièces latérales du prosternum, qui, 
généralement, sont plus ou moins densément garnies de 
petits poils couchés, même chez les espèces à dessous du 
corps médiocrement pubescent (Ex Jakowleff). 

Hab. — Eniiral de Rucliara : Srliasrlinia-T/fisan ; 
Tenghi-Haram. 



90 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

55. — S. cyanea 

Jakowleff. 
Si'HENOPTERA CYANEA Jak., Hov. Soc. Elit. Russ., t. 32(1898), p. 558. 

Long. io,7 ; larg. 4,5 iiiiliini. 

(^ . Allongé, ovale, peu convexe, d'un bleu foncé peu lui- 
sant, presque terne en dessus, plus clair et brillant en des- 
sous, glabre, sans pubescence. 

Tête assez convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, très finement et également ponctuée ; front pres- 
que égal, faiblement convexe, d'un bleu plus brillant en 
avant ; épistome faiblement sinué. Antennes courtes, min- 
ces, d'un cuivreux violet, à 3^ article un peu plus long que 
le 2'' ; 4" article égal au 2^ les suivants dentés. Pronotum 
transversal, d'un tiers plus large que long, rétréci et très 
finement mais entièrement marginé en avant, visiblement 
arqué et finement rebordé aux côtés jusqu'au milieu, très 
finement ponctué sur le disque, la ponctuation un peu plus 
forte latéralement ; sillon médian très large, superficiel et 
raccourci en avant ; impressions latérales à peine sensibles; 
marge latérale peu renflée ; angles postérieurs courts et 
droits. Ecusson en triangle pointu. Elytres un peu plus 
larges à la base et trois fois aussi longues que le prono- 
tum, graduellement atténuées et conjointement arrondies 
à l'extrémité, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, fai- 
blement sinués au pli crural ; stries peu sensil)les, assez 
régulières formées de petits points assez espacés ; inter- 
stries plans, finement pointillés ; région scutellaire et sutu- 
rale presque plane, à peine déprimée, relevée en bosse 
aux épaules. Prosternum plan, avec quelques petits points 
très rares, sans strie marginale. Sternum et premier seg- 
ment a]}dominal étroitement canaliculés. Ponctuation de 
l'abdomen très fine, plus forte sur le premier segment. 
Hanches postérieures dilatées en dedans, entaillées en arc 
au bord postérieur. cT -ïambes antérieures fortement ar- 
quées, intermédiaires et postérieures avec une dent à l'ex- 
trémité. Tarsi'S d'un cuivreux violet, les postérieures d'un 
bleu brillant. 



SPHENOPTERA 



91 



Par sa coloration bleue et par ses dimensions, cette 
espèce rappelle la Sph. chalybaea Mén., dont elle diffère 
autant par son faciès que par plusieurs caractères essen- 
tiels ; ainsi, chez la Sph. chalybaea, le corps est beaucoup 
plus fortement atténué en arrière, la surface en est plus 
plane, plus fortement ponctuée ; le pronotum est dépourvu 
de strie au bord antérieur, ses impressions sont plus pro- 
fondes, surtout au milieu ; la tête et les côtés de l'abdomen 
sont pubescents en dessous ; les antennes et les pattes, les 
fémurs exceptés, sont noires ; enfin, le rebord latéral du 
pronotum. est plus prolongé, relativement épais et consi- 
dérablement sinué devant les angles postérieurs, tandis que 
chez la Sjih. cyanca ce rebord est très mince, court et pres- 
que rectiligne devant son extrémité postérieure [Ex Jakow- 
leff). 

Hab. — Askliabad, nui colleclion. 



56. — S. irregularis 

Jakowleff. 

ypHEXoPTERA iRRKfii'LARis J a k .. Hov. Soc. Eut. Ross., t.îO (1886), p. 96. 
Sphexoptera irregularis Marseul, L'Abeille, t. 2G (1880), p. 265. 

Long. 7,5 ; larg. r»,5 millini. 

Allongé, peu convexe, atténué aux deux bouts, d'un bleu 
noir très luisant. 

Tête densément ponctuée, faiblement sillonnée au milieu, 
échancrée à l'épistome ; front plan, égal, bituberculé. Troi- 
sième article des antennes égal au 2^ Pronotum d'un tiers 
plus large que long, rétréci par-devant, rebordé sur les 
côtés jusqu'au milieu, marqué d'une fossette antéscutel- 
laire, couverte de petits points espacés, plus serrés latéra- 
lement, sans sillons longitudinaux. Ecusson petit, subcor- 
diforme. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, entièrement rebordées sur 
les côtés, atténuées i)ostérieurement et terminées isolément 



92 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

en pointe arrondie ; très finement et clensément ponctuées, 
sans stries distinctes. Suture déprimée en avant, faible- 
ment carénée en arrière. Prosternum plan, finement ponc- 
tué, avec une faible strie de chaque côté. Abdomen faible- 
ment canaliculé sur le premier segment et très finement 
pointillé {Ex Jakowleff). 

Hab. — Turkeslan : Kiri>his-Dar. 



57. ~ S. ehalybea 

M é n é t r i é .s . 

Sphenoptkra chalybea m en,, Mém. Acad. Petrop., t. 6 (1P49), p.46, 
pi. 2, f. 5 

Lonn-. 5 t/3 ; larg. 2 i/3 lignes. 

Lata, depressa, posterius valde attenuata, chalybea, sub- 
tus flavescenti-tomentosa ; thorace brevi transverso, disco 
remote, lateribus crebre punctulato ibiciue subrugoso, ante 
scutellum late impresso ; elytris subtilissime coriaceis, ob- 
solète striato-punctatis, ad suturam depressis, apice obli- 
que truncatis. 

Cette espèce rappelle un peu la forme de la S. lateralis 
Fald., mais elle est plus triangulaire et nullement dilatée 
à Textrémité ; sa couleur est d'un beau bleu à reflets un 
peu violets, la tête et les côtés du corps sont couverts d'une 
pubescence jaunâtre. La tête est un peu plus avancée en 
avant, où elle est plus étroite mais tout aussi échancrée, les 
points qui la recouvrent m'ont paru moins serrés et moins 
profonds. Le corselet est court, transversal et présente à sa 
base une large impression assez concave, au milieu de 
laquelle se dessine une ligne longitudinale imprimée, qui 
ne se prolonge pas sur la moitié antérieure du corselet ; 
sur les côtés de la base s'observe, comme chez l'espèce 
citée plus haut, une dépression sur laquelle on voit de 
fines impressions arrondies, dont la courbure externe est 
plus prononcée; les points qui recouvrent le disque sont peii 



SPHENOPTEKA 93 

serrés et peu profonds, mais plus rapprochés sur la partie 
antérieure. Ses élytres, depuis leur moitié postérieure, dimi- 
nuent considérablement et se terminent en pointe coupée 
obliquement de chaque côté de la suture ; elles présentent 
sur toute leur longueur une dépression assez forte ; elles 
sont très légèrement inégales [coriaceis) et couvertes de 
lignes formées par des points imprimés peu maïqués, sur- 
tout sur le milieu des élytres [Ex Ménétriés). 

llAB. — Pays (l(>s naclikiros. 



58. — S. ebenina 

J a k \v 1 e f f . 
Sphknopteua KBENiNA Jak., Hoi-, Soc. Eut. Ross., t. 84 (lUOO), p 499. 

Long. i5 ; larg. 5,5 inillini. 

Allongé, subparallèle, peu convexe, d'un noir très luisant 
sur toute la surface, avec une bordure jaune de duvet en 
dessous. 

Tête plus étroite que le pronotum, peu convexe, avec une 
fine ligne longitudinale tranchante au milieu, très fine- 
ment pointillée et vaguement ponctuée, même en avant ; 
front plan, inégal, avec deux reliefs lisses obliques, d'un 
bronzé cuivreux en avant ; épistome échancré en arc ; labre 
petit, noir, pointillé ; côtés internes des scrobes antennaires 
assez élevés, sans rebord lisse ; antennes courtes, noires, 
assez épaisses, à 3'' article de moitié plus long que le 2'' et 
un peu plus long que le 4" ; yeux assez étroits, peu con- 
vexes. Pronotum d'un tiers plus large que long, assez con- 
vexe, arrondi sur les côtés en avant, sinueusement rétréci en 
ai'rière, atteignant sa plus grande largeur un peu avant le mi- 
lieu, entièrement marginé au bord antérieur, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, avec le rebord droit, légèrement courbé 
en arrière et les angles postérieurs à peine aigus, presque 
droits, finement et très vaguement ponctué au milieu de la 
surface, les points un peu plus forts latéralement ; avec un 



94 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sillon médian superficiel et une impression oblique sur les 
angles postérieurs, 'peut-être accidentelle. Ecusson cordi- 
forme, sillonné au milieu. Elytres un peu plus larges à la 
base que le pronotum et trois fois aussi longues, entièrement 
rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural, atténuées et 
conjointement arrondies au bout; stries régulières formées 
de fins traits courts, écartés; interstries égaux, pointillés, très 
finement et vaguement ponctués ; interstrie G légèrement 
enfoncé ; région scutellaire plane, avec une strie enfoncée 
linéaire ; suture presque plane, carénée et impressionnée 
seulement au bout ; bosse humérale élevée, la dorsale à 
peine sensible. Menton en arc. Prosternum plan, avec quel- 
ques forts points, sans strie marginale sur les côtés ; méso- 
et métasternum légèrement sillonnés. Hanches postérieures 
dilatées en dedans, fortement échancrées à l'épimère. Abdo- 
men plan et très densément ponctué aciculé à la base. 
Pattes assez épaisses, noires ; jambes antérieures et inter- 
médiaires courbées ; tarses postérieurs assez longs, à i'"' ar- 
ticle un peu plus long que le 5^ 

Appartient au petit groupe d'espèces à rebord latéral des 
élytres entier (type S. glabrata) et se signale notamment 
par la forme du pronotum, élargi et arqué aux côtés en 
avant, mais rétréci et manifestement échancré devant les 
angles postérieurs. Le manque de fovéole antéscutellaire 
peut être accidentel, comme c'est parfois le cas chez les 
spécimens de petite taille. Les bords latéraux des élytres 
n'ont qu'un reflet bleuâtre à peine sensible, mais les épi- 
pleures sont d'un bleu franc [Ex Jakovv^lef^')- 

IIab. — Alaï (coll. von Heyden). 



SPHENOPTERA 95 

59. — S. atramentaria 

,1 a k w 1 e f f . 
Sphkxopïer.v atramentaria Jak. , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900). 
p. 500. 

Long. ï^ ; larg. 5,5 millini. 

Ç. Allongé, subparallèle, très convexe à la base des ély- 
tres, noir très luisant en dessus, cuivreux bronzé dans la 
partie sternale en dessous, sans bordure latérale pileuse; 
abdomen fortement canaliculé à la base. 

Tête assez large, peu convexe, finement sillonnée sur le 
vertex, pointillée et finement ponctuée; front plan, presciue 
égal, sans plaques lisses, fortement échancré en avant, 
avec un reflet bleu violet peu sensible ; épistome petit, 
échancré en demi-cercle ; labre très petit, noir, pointillé; 
côtés internes des scrobes antennaires presque plans, sans 
rebord lisse ; antennes noires, minces, à. 3" article de moitié 
plus long que le 2" et d'un tiers plus long que le 4^ 
Pronotum transverse, d'un tiei'S plus large que long, sul> 
parallèle, graduellement arqué et rétréci en avant, finement 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4 avec le rebord droit, à 
peine courbé à la base, avec les angles postérieurs droits ; 
couvert de points fins sur le disque, un peu plus forts et 
serrés latéralement, avec un sillon médian peu sensible et 
une fossette (peut-être accidentelle) de chaque côté avant 
le milieu ; strie marginale antérieure entière. Ecusson en 
ellipse transverse, concave, très finement pointillé. Elytres 
un peu plus larges à la base que le pronotum et trois fois 
aussi longues, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées 
au pli crural, subparallèles, atténuées et arrondies au bout, 
renflées à la base, étroitement déprimées dans la région 
scutellaire ; stries peu sensibles, régulières, formées de 
petits points ; interstries plans, finement pointillés, par- 
semés de petits points irréguliers ; suture plane, faiblement 
impressionnée et carénée seulement au bout ; bosse humé- 
raie élevée, la dorsale grande, très convexe. Menton trans- 
verse, visiblement bisinué. Prosternum plan, fortement 
ponctué, sans strie marginale distincte ; méso- et métaster- 



96 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

num presque plans. Abdomen canalicnlé sur le premier 
segment, finement et assez deusément ponctué. Hanches 
postérieures dilatées en dedans, entaillées à l'épimère. 
Pattes épaisses, noires ; jambes antérieures à peine cour- 
bées, tarses postérieurs à 1"^'' article un peu plus long que 
le 5^ 

Appartient au groui)e de Sph. glabrala et se rapproche 
beaucoup de Sph. abbrcviata m., également originaire 
d'Arménie. Ces deux espèces sont principalement différen- 
ciées par la forme générale du corjis et par la ponctuation 
de la surface ; chez Vabbr''viaUi, le corps est bien plus 
élargi, la ponctuation du pronotum assez grossière et les 
élytres sont fortement ponctuées-striées ; chez Vatrarnen- 
taria, le corps est plus oblong, presque parallèle, la ponc- 
tuation est fine et les élytres paraissent indistinctement 
striées-ponctiiées, les points des stries étant aussi fins que 
ceux des interstries ; en outre, la tête est bien plus large 
que chez Vabbreviata, chez laquelle la tête est assez petite, 
malgré la largeur du corps ; enfin, chez Vatramcnîaria, les 
angles postérieurs du pronotum sont droits et s'appliquent 
à la base des élytres, tandis que chez Vabbrrviafa ils sont 
aigus et dépassent l'épaule {Ex Jakowloff). 

JIab. — ArrruMiie. 



60. — S. mongolica 

J a k w 1 e f f. 
PI. 33, fig. 5. 
Si'HENOPTKR.v MONiiOMf'.v Jak., Rev .Ent-.Caen , t. Q ([%S1), \^. 115. 

Loni>-. f) ; larg-. 3 millini. 

Ç. Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé cuivreux 
luisant en dessus, d'un vert bronzé brillant, finement pu- 
bescent en dessous. 

Tête petite, peu convexe, sillonnée au milieu avec une 
fine ligne longitudinale sur le vertex, densément ponctué, 
échancrée en triangle à l'épistome ; front plan, un peu 



SPHENOPTERA 9/ 

inégal, faiblement bituberculé ; labre vert doré. Antennes 
bronzées, à 3° article plus long que le 2", égal au 4'". Prono- 
tum transverse, de moitié plus large que long, faiblement 
arqué et rebordé sur les côtés jusqu'au milieu, rétréci et 
sans strie marginale en devant, densément et assez égale- 
ment ponctué sur toute sa surface, avec les angles posté- 
rieurs droits, à sommet bien aigu. Ecusson cordiforme, 
convexe. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, atténuées et arrondies au 
bout, avec une petite dent suturale, entièrement rebordées 
sur les côtés, sinuées au pli crural ; stries régulières, enfon- 
cées postérieurement, formées de points assez serrés; inter- 
stries plans, densément ponctués, finement ridés à la base , 
strie scutellaire bien marquée; épaules saillantes ; suture 
carénée postérieurement. Prosternum avec des points très 
rares au milieu, plus serrés, presque criblé latéralement, 
bordé d'une strie marginale non interrompue en arrière ; 
sternum avec une fine ligne longitudinale. Dessous fine- 
ment et densément ponctué ; dernier segment de l'abdomen 
sinué au bout. Jambes antérieures arquées, intermédiaires 
droites, échancrées tout à fait au bout. Hanches posté- 
rieures sinuées au tiers interne du bord postérieur {Ex 
Jakowleff). 

li\B. — Mandciioiu'ie, Nord de Pékin (Mus. Paris) ; 
Chine seplenliionale (Brit. Mns. Lond., Dont. Enl. 
Mus. Berlin : lype ! par Kraat: ; coll. von Heyden, 
ma colleclion) . 



61. — S abbreviata 

Jakowleff. 
SpheiNOPtera ABBREVIATA Jak., Hov. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 104. 

Long. i5; larg. 6,5 millini. 

$. val aire, peu allongé, très convexe, d'un noir bronzé 
luisant ; dessous du corps avec une faible bordure latérale 
de poils clairsemés. 

TOME VI. — MAI 1918-FÉVRIER 1913 7 



98 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tète petite, peu convexe, finement sillonnée sui- 
te vei'tex, poinlillée ei densément ponctuée ; front plan, 
inégal, avec un double espace lisse peu sensible ; 
épistome échancré en arc ; côtés internes des scrobes anten- 
naires presque plans. Antennes noires, courtes, n'atteignant 
que la moitié du pronotum, à 3" article deux fois aussi 
long que le 2' et un peu plus long que le 4'. Pronotum 
transversai, de moitié plus large que long, faiblement 
arqué aux côtés, graduellement rétréci et marginé en 
avant, finement rebordé aux côtés jusqu'aux 3/4 de la lon- 
gueur ; angles postéreurs aigus, très légèrement courbés à 
la base ; surface couverte de petits points assez rapprochés, 
plus, forts latéralement, et dépourvue de sillons ou impres- 
sions longitudinaux distincts. Elytres convexes, un peu 
plus larges et trois fois aussi longs que le pronotum, 
entièrement rebordés aux côtés, sinués au pli crural, 
graduellement atténués et conjointement arrondis à l'ex- 
trémité; stries régulières, formées de points forts, profonds 
et serrés, strie scutellaire enfoncée ; interstries plans, fine- 
ment ponctués et transversalement ridés; épaules et bosses 
dorsales bien accusées, avec une impression intrahumérale; 
suture relevée postérieurement. Prosternum plan, poin- 
tillé, avec quelques gros points formant comme une strie 
marginale de chaque côté ; méso- et métasternum canali- 
culés, ainsi que le premier segment ventral. Abdomen fine- 
ment pointillé et densément ponctué. Hanches postérieures 
largement sinuées en arc. Menton transversal, en triangle. 
Pattes noires, jambes antérieures faiblement arquées; tar- 
ses postérieurs courts, à 1" article un peu plus long que 
le 5^ 

Espèce voisine de S. coracina Stev., dont elle diffère, 
outre la sculpture, par le corps plus raccourci, le pronotum 
graduellement rétréci en avant, l'absence de fossette anté- 
scutellaire, les convexités humérales et dorsales plus éle- 
vées, les élytres arrondis conjointement à l'extrémité, la 
forte et dense ponctuation de l'abdomen, le 4'' article des 
antennes plus allongé, etc. [Ex Jakowleff). 

Hab. — Arménie Turque : Guinusch-Khané (coll. 
von Heyden ; ma collection) . 



SPHENOPTERA 99 

62. — S. quadrata 

K er rem an s. 
SPHENOPTERA QUADRATA K erre m,. Dent. Eut. Zeit. (1909), p. 279. 

Long. 9 ; larg. 2,5 millim. 

Oblong allongé, peu fonvoxc, allrnur en arrière, 
d'un bronzé clair et brillant en dessus; dessous bronzé 
obscur, presque noir, les côtés pubescenLs de jaune 
cendré. Tête large, peu convexe, finenieid ponctuée, 
plus grossièrement en avant; épistonie très court, 
subanguleusement échancré ; front impressionné 
entre les yeux ; vertex non sillonné. Pronotum grand, 
subrectangulaire, presqu'aussi large que haut, élargi 
sur les côtés en avant, rétréci et sinueux en arrière , 
la marge antérieure faiblement bisinuée, très étroite- 
ment rebordée et striée sur les côtés seulement , 
carène marginale subsinneuse, interrompue en avant, 
visible en dessus vers la base ; le milieu du disque 
sans sillon, les côtés du disque transveisalement dé- 
primés, foiinaul, avec la sinuosité des côtés, inie sorte 
d'étranglement peu prononcé ; la surface couverte de 
poiids fins, nn peu plus épais sur les côtés ; la base 
bisimiée avec le lobe médian Ironqué. Ecusson large, 
sidxordiforme, tronqué en avant, bisinué et acumiiK' 
eu arrièie. Elylres couverts de séi'ies longitudinales 
de ])oinls alternant avec de vagues ( ôtes élevées ; la 
région scutellaire et la suturale (^xtréme faiblement 
déprimées ; le sonnnet obliquemeid tronqué et iner- 
me. Prosternum et })remier segment abdominal 
vaguement sillonnés au milieu, le premier sans strie 
marginale distincte. Abdomen finement, pattes gros- 
sièrement ponctués ; tibias antérieurs presque droits, 
les médians droits, Ç. 

Har. — Asie mineure : Eski-Chehir (Brit. Mus. 
Lond.; ma coll. : type !) . 



lOO MONOGRAPHIE DES BUPRESTlDfvS 

63. — S. Bodemeyeri 

Jako w leff. 

Sphenoptera HoDEMEYiiRi Jak., Hor. Soc. Elit. Ross., t. 34 (1900), 
p. 501. 

Long. io,5 ; larg. 3,5 millim. 

p. Allongé, étroit, peu convexe, d'un bronzé obscur assez 
brillant en dessus, noir avec un reflet violet-doré et bordé 
de poils jaunâtres en dessous. 

Tête assez large et convexe, avec une fine ligne longitu- 
dinale sur le vortex, pointillée et vaguement ponctuée ; 
front plan, impressionné au milieu, avec deux reliefs lisses 
pourpré-doré ; le devant de la tête assez densément ponc- 
tué ; épistome échancié en arc ; côtés internes des scrobes 
antsnnairc;S presque plans, sans rebord lisse ; antennes 
courtes, mines, noires, à 3" article d'un tiers plus long que 
le 2" qui est égal au 4" ; yeux petits, peu convexes, de moitié 
plus longs que larges. Pronotum parallèle, d'un tiers plus 
large que long, ayant sa plus grande largeur avant l3 
milieu, assez fortement rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, avec le rebord droit en avant, légèrenjent mais large- 
ment courbé en arrière, entièrement marginé en avant, 
avec les angles postérieurs droits, peu aigus au sommet, 
sans sillons longitudinaux, avec une grande fovéole anté- 
scutellaire ; surface pointillée, finement et très vaguement 
ponctuée sur le disque ; impress'cns latérales assez sensi- 
bles dans la moitié basale, avec des points un peu plus 
forts et serrés. Ecusson plus large que long, pointillé, avec 
un reflet violet. Elytres à peine plus larges à la base que 
le pronotum et trois fois aussi longs, entièrement rebor- 
dés sur les côtés, graduellement atténués et conjointe- 
ment arrondis au bout, avec une petite dent suturale et 
un sillon le long de la suture, postérieurement ; stries régu- 
lières, formées de traits assez profonds, écartes ; interstries 
inégaux, pointillés, finement ponctués et transversalement 
ridés, les alternes (2, 4 et 6) assez élevés ; suture carénée 
postérieurement ; région scutellaire plane, avec une strie 
peu accusée ; bosse humérale légèrement surélevée, la dor- 



SPHENOPTERA 101 

sale presque nulle. Menton en arc ; prosternum plan, avec 
quelques rares p.oints et une fine marginale de chaque 
côté, courte et irrégulière ; méso- et métasternum et Tab- 
dO'men sur le premier segment étroiten:ent c:.naliculés, 
ainsi que le premier segment ventral. HanchLS p:s':érieures 
dilatées en dedans, assez fortement échancrées à i'épiirère. 
Abdomen ponctué, la ponctuation clairsemé.^ ai milieu des 
segments, très fine et serrée, latéralement. Pattes grêles, 
noirâtres, à peine bronzées, jambes antérieures courbées, 
tarses postérieurs assez longs, à 1*''' article un peu plus long 
que le 5^ 

Se distingue par le corps très étroit, graduellement atté- 
nué en arrière à partir du premier tiers du pronotum ; ce 
faciès, uni à la largeur relativement considérable de la tête, 
rappelle de loin certaines espèces de petite taille et de 
forme étroite du sous-genre Hophitura, tel'es que .S. indica 
C. G. et S. Perrotcti Guér., des Indes orientales. 

La présence de la fovéole antéscutellaire et d'un sillon 
presque linéiforme bordant la saillie prosternale fait ran- 
ger cette espèce dans le groupe de S. foveoJa Gebl. {Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Asie iiiiiHMiro : Eski-C.liehir (coll. ilcitter, 
77/('/'v, von lleyden ; ma colleclion : co-type !). 



64. — S. Sieversi 

Jakowleff. 
Sphenoptera h^rEVFRSi Jak., Hor. Soc. Eut. Ross , t. 21 (1887i, p. 82. 

Loii^-. lo-i I ; larn-. 3,2-3,5 milliin. 

Allongé, à peine ovalaire, peu convexe, d'un bronzé 
foncé assez brillant en dessus, d'un noir bronzé luisant 
en dessous, avec une bordure de poils jaunâtre^. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, finement et assez densémcnt ponctué? par 
devant, échancrée en demi-lune à Tépistome ; front à peine 



102 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

convexe, égal, cuivreux en devant. Antennes noires, à 
3' article plus long que le 2" ; 1"' article cuivreux. Prono- 
tum d'un tiers plus large que long, subparallèle, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, avec les angles postérieurs 
droits ; rétréci et entièrement marginé en avant ; finement 
ponctué au milieu, plus fort latéralement ; marqué d'une 
petite fovéole antéscutellaire. Ecusson en ellipse trans- 
verse. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, graduellement atténuées et 
arrondies ensemble au bout, entièrement rebordées sur les 
côtés, sinuées au pli crural ; stries régulières, composées 
de petits points très écartés ; interstries plans, densément 
pointillés, finement ponctués et faiblement ridés. Suture 
carénée postérieurement. Strie scutellaire peu distincte. 
Prosternum plan, finement et rarement ponctué, rebordé 
sur les côtés. Abdomen parsemé de points fins peu serrés. 
Hanches postérieures entaillées à l'épimère {Ex Jakowleff). 

Hab. — Caucase : Tillis (coll. von Heyden, Reitter 
et la mienne : co-type !) . 



65. — S. Eugenii 

Jakowleff. 
Sphenoptera Eugemi Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 32 (1898), p. 554. 

Lono-. 7,5-9 ; larg. 3-3,5 niilliin. 

ç^. Ovale, allongé, assez convexe, d'un noir bronzé peu 
luisant, presque terne, avec des reflets bleuâtres sur toute 
la surface. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, très finement et également ponctuée ; front plan, 
égal, d'un bleu violet antérieurement ; épistome échancré 
en triangle. Antennes à 3" article plus long que le 2* et 
le 4^ Pronotum transversal, d'un tiers plus large que long, 
rétréci et entièrement marginé en avant, très finement 
ponctué au milieu, les points espacés, un peu plus marquas 
latéralement; angles postérieurs courts, droits; côtés 



SPHENOPÏERA 103 

rebordés jusqu'aux 3/4 de la longueur ; sillon médian 
étroit, superficiel. Ecusson cordiforme. Elytres à peine 
plus larges à la base et trois fois aussi longs que le prono- 
tum, entièrement rebordés aux côtés, atténués m arrière et 
conjointement arrondis à l'extrémité ; stries superficielles, 
régulières, foi'mées de petits traits très fins ; interstries 
plans, finement pointillés, le 8" parfois convexe postérieu- 
rement ; région scutellaire convexe ; suture carénée en 
arrière. Prosternum plan, avec quelques points au milieu 
et une forte strie de chaque côté ; sternum canaliculé ; 
abdomen superficiellement sillonné, finement ponctué, la 
ponctuation un peu plus forte sur le premier segment. 
Hanches postérieures à peine sinuées en dedans. 

Elle appartient au groupe de S. glabrata et est très voi- 
sine de S. igniceps, dont elle ne constituera peut-être 
qu'une variété septentrionale. Par son faciès général et par 
ses dimensions, le S. Eugenii rappelle certaines espèces du 
genre Anthaxia ; elle se distingue, en général, par la colo- 
ration bleu noirâtre uniforme de la surface, passant au 
violet à l'extrémité antérieure de la tête, ainsi que par l'ex- 
cessive finesse de la sculpture et de la ponctuation du 
corps {Ex JakoM^leff). 

Hab. — Transcaiicasie : Tillis (coll. von Ueyden el 
Tliéry, ma collection : co-type !) . 



66. — S. micans 

Jakowlef f. 
Sphenoptera micans Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 93. 
Sphenoptera micans Mai'seul, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 272. 

Long. 11,5-12,5 ; larg. 4-4,5 millini. 

Ovale, allongé, convexe, d'un bronzé cuivreux en dessus; 
d'un noir luisant en dessous, avec une large bordure de 
poils jaunâtres. 

Tête ponctuée, sillonnée au milieu, tronquée par devant; 
front plan, inégal, bifovéolé ; épistome smué. Antennes à 



lOi MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

3' aflicle un peu plus long que le 2\ Pronotum transver- 
sal, (Tun lieis plus large que long, rétréci et sans strie mar- 
ginale en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, mar- 
qué d'une fcvéole antéscutellaire, couverte de petits points 
espacés, ph s forts et !)lus serrés latéralement; sillon 
médian à peine visible. Ecusson transversal en forme 
d'ellipse, avec une petite pointe en arrière. Elytres aussi 
larges à la base et trois fois plus longues que le pronotum, 
cntièremtnt rebordées sur les côtés, atténuées et oblique- 
ment tronquées au bout ; stries des élytres formées de 
patits traits assez écartés ; interstries alternes distincte- 
ment élevés, finement pointillés ; suture en carène posté- 
rieurement. Prosternum plan, semé de gros points, forte- 
ment rebordé sur les côtés. Hanches postérieures sinuées 
au tiers interne. 

Se rapporte au groupe de S. fovcolata Gebl., mais s'en 
distingue, ainsi que de S. pilipes, dont il est très voisin, 
par les élytres entièrement rebordées le long des bords 
latéraux et par les stries de celles-ci bien distinctes {Ex 
Jakowleff ) . 

Hab. — Perse : Astrabad (Deiil. Ent. Mus. Berlin, 

type ! par Kraatz; ma collection : co-type!). 



67. — S. confusa 

uov. s p. 

Long. i3-i6 ; larg. 5-0 nvillim, 

Ovalaire, lobusle, assez large, bronzé brnn brillant 
assez obscur en dessus ; dessons noir brillant, la 
région voisine (hi mi lien du proslernuni parfois cui- 
vreux rosé, les bords des segments abdominaux large- 
ment converts d'nne pubescence terreuse. 

Tête convexe, finement })ointillée, avec deux 
vagues reli(>fs obliques cl lisses ; vert ex avec une trace 
de sillon ; épistome échancré en arc ; antennes 



SPHENOPTERA 105 

courtes, à 3^ article deux fois aussi long que le 2" et 
égal au 4^ Pronotuni assez large, convexe, bisinué en 
avant et en arrière, à colés siihparallèles en arrière 
et largement arqués en avant ; la nuugc anlériciiic 
liiienient rehordée sm- les ciMés, ceux-ci a^(•c mic 
caicne siil)siiuieiise inlcnoinpiic ;hi milieu ou un jx-u 
après ; la surface c(Miv(^iIc d'nn fin ])()iidillé (pii 
s'épaissit sur les cùlés et forme de gros points 
linéaires inégaux à la place des sillons latéraux ; le 
disque vaguement et largement sillonné au milieu. 
Ecusson large, subcordiforme, tronqué à la base. 
Elytres rebordés sur les côtés jusque vers la moitié de 
l(>ur longueur, plus ou moins déprimés à la région 
suLurale, arrondis et inermes au sommet ; la surface 
vaguement ridée en travers sur les C(Més et subdépii- 
mée à la base, couverlc d'nn I ses fin pointillé et de 
séiies lougitutlinales de j)oinls [)lus forts et vague- 
ment carénés dans leur fond, ces lignes plus nettes 
vers la région suturale. Dessous plus lisse que le des- 
sus ; milieu du prostertumi convexe, avec une vague 
sti'ie marginale interrompue au sommet et formée 
par des points inégaux ; les segments abdominaux 
largement pubescents sur les cotés ; le premier seg- 
ment uni, sans sillon ; tibias postérieurs cintrés eu 
dedans. 

J'ai déterminé cette espèce (Dent. Ent. Zeit., 1909, 
p. 282) comme étant le S. Knenlifi Jak. ; elle n'ap- 
partient pas au groupe de celui-ci et je la crois nou- 
velle. 

Hab. — Perse : Luristan, par ron Bndemcycr fcoll 
van Heyden, Théry et la mienne) . 



106 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

68. — S. clarescens 

Kerremaus. 
Sphknoptera clarescens Kerrem., Dent. Eut. Zeit. (1909j, p. 283. 

Long. 9 ; larg. 3 millim. 

Oblong ovale, allongé, peu convexe, atténué en 
arrière d'un bronzé clair en dessus ; dessous bronzé 
obscur ; tarses et antennes noirs. Tête assez large, 
finement pointillée en arrière, plus grossièrement 
en avani ; le front avec deux faibles reliefs obliques ; 
le verlex finement sillonné ; l'épistome étroitement 
et faiblement échancré. Pronolum im peu plus large 
que baut, faiblement arqué sur les côtés en avant, 
droit ensuite jusque la base ; la marge antérieure 
rebordée sur les côtés, sans strie distincte au milieu , 
le carène marginale subsinueuse, atteignant presque 
le sommet et visible en dessus sur presque toute son 
étendue ; la base bisinuée, avec le lobe médian faible- 
ment échancré ; le disque sans sillon longitudinal, 
mais avec une fossette préscutellaire et, de chaque 
côté, une vague dépression transversale ; la surface 
couverte de points fins, également espacés et un peu 
plus denses et plus épais sur les côtés que sur le 
disque. Ecusson large, subcordiforme, tronqué en 
avant, sinué et acuminé en arrière. Elytres graduelle- 
ment atténués en arc de la base au sommet, carénés 
et striés le long du bord externe sur tiMite leur éten- 
due, le rebord entièrement visible en dessus; le sommet 
sinueux de part et d'autre, avec une très courte deni 
suturale et une dent obtuse, |)]us courte encore, à la 
limite externe du simis terminal ; la surface finement 
granuleuse, avec des séries de points assez rapprochés 
et assez épais, sans côtes distinctes, sauf vagues 
costules subterminales limitant deux vagues sillons 
suturaux ; la suture élevée dans sa moitié postérieure; 
la région sculellaire plane. Prosicrnum mimi d'une 
strie marginale entière, contournant le sommet : 
milieu du premier segment abdominal vaguement 



SPHENOPTERA 107 

sillonné ; abdomen assez grossièrement ponetné. 
Faites plus rugueuses ; libias antérieurs et médians 
droits; les postérieurs légèiemenl iucpiés en dehors. 

Hab. — Perse : Luiistan (coll. von Heydcn ; ma 
collection : type !) . 



69. — S. subsulcata 

Ke ri-emaus. 
Sphenoptera subsulcata Kerrem., Deut. Eut. Zeit. il909), p. 282. 

Long. S ; lai'g. r>,5 millim. 

Ovale oblong, atténué en arrière, bronzé brillant, 
presque noir en dessus ; dessous d'im bronzé plus 
clair, moins brillant. Tète inégale, assez grossière- 
ment ponctuée, avec deux reliefs frontaux vagues et 
irréguliers ; vertex finement sillonné ; épistome 
court, faiblement échancré en arc. Pronotum assez 
convexe, un peu plus large que haut, bisinué en 
avant sans rebord ni strie marginale distincts ; la 
marge latérale avec une carène sinueuse n'atteignant 
])as le somnuH ; les C(Més arroridis en avant et droits 
en arrièie ; la base ])isimiée, avec le lobe médian 
écliancré en arc ; le disque avec trois sillons longitu- 
dinaux très vagues, le médian assez large, sensible 
seidement en avant et eu arrière ; sans fossette pré- 
scvdellaire, les latéraux formés par des amas de points 
rapprochés ; la surface finement granuleuse, avec 
quelques points espacés. Ecusson subcordiforme, la 
base arquée et insérée dans l'échimcrure du lobe 
médian d(^ la bas(^ dn pionobnn. Elylres rebordés 
jusqne |)rès (hi sonmiet, le r('l)ord visible en dessus 
siu' toule son étendue ; presqu(^ droits sur les côtés 
Jusqu'au tiers posiérieur, atténués ensuite, séparé- 
me?d airondis au sonmiet, avec une très petite dent 
suturale ; la surface subcostiforme entre de très 
vagues séries de points et de costules transversales à 
peine visibles; la région scutellaire non déprimée ; la 



108 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

région suturale creusée en arrière, avec la suture rele- 
vée du tiers antérieur au sommet. Strie marginale du 
presternum interrompue au sommet ; milieu du pre- 
mier segment abdominal vaguement sillonné ; abdo- 
men assez deusément ponctué. Pattes grossièrement 
ponctuées ; tibitis antérieurs et médians droits. 

Har. — Perse : Luristan ( Brit. Mus. Lond., coll, 
von Heydcn ; ma coll. : type !) . 



70 — S. delicata 

Kerremaus. 
Sphenoptera delicata Kei'rem., Dent. Eut. Zeit. (1909), p. 279. 

Long. 8 ; larg. 3,5 millim. 

Oblong ovale, écourté, assez convexe, bronzé claiT' 
et brillant en dessus ; dessous d'un bronzé plus terne 
et plus obscur, légèrement cuivreux pourpré sur les 
côtés ; tarses et antennes noirs. Tête densément ponc- 
tuée, avec deux faibles reliefs obliques et lisses au 
milieu du fiont ; épistomc très court;, étroitement 
échancré en arc ; vertex n(^n sillormé ; IV article des 
antennes plus long que le 2^ et y)lus court que le /^ 
Pronotum grand, uni, convexe, sans traces d'impres- 
sions ou de sillons quelconques ; la marge antérieure 
sans rebord ni stries distincts ; tes cotés faiblement 
arqués en avant et à peine sinueux en arrière ; avec 
la cnrèue marginale subsinueuse, à peine visil)le en 
dessus et presque eulièie ; la base bisinuéc, a\ec le 
lobe médian tronqué ; la surface très llnement ponc 
tuée sur le disque, plus oiossièiement sur les côtés. 
Ecusson large, subcordifoinie, tronqué à la base. 
Elvtres écourtés, assez rusueux. plissés à la base, con- 
jointement arrondis au sonunet et inermes : la suture 
élevée sur toute la moitié postérieure ; la surface 
vaguement plissée dans le sens de sa longueur, les 



SPHENOPTERA 109 

points indistincts, remplacés par des rugosités sub- 
transversales. Prosternuni large el plan, avec une 
strie marginale sur les côtés seulement ; milieu du 
premier segment abdominal non sillonné ; hanches 
postérieures échancrées sur le bord intérieur, plus 
près de la marge latérale que du milieu ; abdomen 
sensiblement ponctué. Pattes grossièrement ponc- 
tuées ; tous les tibias droits, $. 

Hab. — Asie mineure: Eski-Chehir (ma collection: 
type!). 



71. — S. subcostata 

Mu Isa ut. 

Sphenoptbra subcostata Mais., Mém. Acad. Scient. Lyon, t. 1 (1852), 
p. 47. 

Sphenoptera subcostata Marseul, L'Abeille, t. II (1865), p. 352. 

Long. 9 ; larg. 3,3 millim. 

Allongé, d'un bronzé obscur. Tête assez densément ponc- 
tuée, avec un faible sillon médian ; front marqué d'un 
relief en accolade. Pronotum bisinué en devant, à peine 
ou très étroitement rebordé, un peu élargi jusqu'au tiers, 
puis subparallèle sur les côtés ; étroitement rebordé dans 
sa moitié postérieure, bisinué à la base avec les angles 
émoussés et le lobe médian tronqué, convexe, un peu plus 
fortement ponctué que la tête ; une fossette de chaque 
côté vers les trois quarts, parfois deux autres peu appa- 
rentes au devant vers le milieu. Ecusson lisse, cordiforme, 
terminé en pointe. Elytres un peu moins larges à la base 
que le pronotum, trois fois aussi longues que lui, subpa- 
rallèles jusqu'aux 3/4, de là rétrécies en ligne courbe, 
étroites et subarrondies chacune au bout, assez convexes ; 
ponctuation ruguleuse sur le premier tiers, plus unie pos- 
térieurement ; neuf stries réduites en devant à des séries 
de points, 1, 2 et 9 prolongées jusqu'au bout, 3-4 unies 
vers les 7/8, 5-6 et 7-8 unies par paires vers les 3/4 ; trois 
autres courtes stries ponctuées à la base; intervalles 1-2 for- 



110 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

mant un sillon suturai postérieurement, S'^ relevé à partir 
du tiers, 4" et b"" réunis au 6*" en une côte terminale, î*" plus 
élevé, paraissant se confondre par derrière avec le 5" 
9*" formant dans son dernier tiers une côte jusqu'au bout 
{Ex Marseul). 

Hab. — Turquie. 

72. — S. margellanica 

Kraatz. 
PI. 33, fig. (j. 

Sphenoptera margellanica Kraatz, Deut. Eut. Zeit., t. 26(1882), p. 112. 
Sphenoptera plana Jakowleff, Rev. Eut. Caen, t. 6 (lt87j, p. 1)3. 
Sphenoptera margellanica Marseul, L'Abeille, t. 26(1889), p. 263. 

Long. i5 ; larg. 5 millini. 

Appartient aux plus grandes espèces, avec un éclat 
bronzé plus vif que carinata, qui est beaucoup plus grand, 
pas aussi noirâtre, distinct par les élytres finement striées 
ponctuées, densément et finement ponctuées, presque éga- 
lement, plus fortement rétrécies par derrière que coracina. 

Tête à points assez écartés, légèrement convexe, quel- 
quefois avec une légère ligne médiane. Prothorax un peu 
plus fortement rétréci par devant que par derrière, propor- 
tionnellement aussi plus étroit, densément et très finement 
ponctué alutacé en dessus, peu luisant, avec des points 
écartés sur le milieu, et plus serrés, pas gros, sur les côtés ; 
une impression longitudinale assez large, peu profonde, 
sur le devant du milieu, au devant d'une impression plus 
profonde en demi-cercle à la base ; côtés légèrement con- 
vexes, avec une légère impression longitudinale linéaire 
derrière le milieu. Elytres légèrement enfoncées ensemble 
au milieu à la base, sans stries ponctuées, avec une bosse 
humérale distincte et une dorsale plus légère. Dessous lui- 
sant, à points fins écartés, bord latéral densément et fine- 
ment ponctué et pubescent de gris. Prosternum à points 
assez écartés, dessous des côtés du prospectus très densé- 
ment et finement ponctués. Jambes antérieures et pattes 



SPHENOPTERA 111 

médianes ç^ distinctement courbées derrière le milieu [Ex 
Marseul). 

Hab. — Margelan (cuil. l'on Heydcn : type ! coll. 
Théry ; ma coll.). 



73. — S. Agrippina 

Kerremaus. 
PI. 33, fig. 7. 
Sphenoptera Agrippina Kerrem., Dent. Eut. Zeit. (1911), p. 633. 

Long. 22 ; larg. 8 inillim. 

Robuste, acuminé en arrière, entièrement noir 
avec l'épisternum prothoracique et le jnétatlioracique 
ainsi que les bords pointillés et pubescents des seg- 
ments abdominaux cuivreux rosé. 

Très voisin de P. ciinea Mars., pour le faciès, mais 
plus grand, plus élargi à l'épaule, le front avec deux 
vagues reliefs lisses et arqués, l'épistome très étroit 
et très court ; le pronotum grand, atténué en arc, sur 
les côtés, de la base au sommet, les angles postérieurs 
aigus et embrassant les épaules, 'largement rebordé 
sur les côtés, le rebord limité inlérieurement par un 
sillon rougeàtre et finement pointillé, le sillon mé- 
dian net et bien marqué, n'atteignant pas le sommet, 
et, de chaque côté du disque, îi égale distance du bord 
et du sillon médian, un sillon vague, formé par un 
amas de points plus fins et plus rapprochés que ceux 
du disque ; les élytres déprimés à la région suturale, 
convexes à la base, obliquement atténués de la base 
au sommet, celui-ci conjointement arrondi et ineime 
avec un petit vide anguleux sutinal, les stries régu- 
lières, formées de points fins et linéaires, les inter- 
stries plans, très finement et très vaguement poin- 
tillés ; le menton tridenté ; le prosternum à poinls 
épars, avec une vague rangée de points de chaque 
côté ; l'abdomen presque lisse, vaguement pointillé, 



llli MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

iwcc [\]\v bordure inai'ginalc oxlcnie conlimn'e, poiu- 
tilléo ol pubesconk'. Les aiiloiinos el les larses m au- 
quel! t. 

hxii. — Perse : Lurislaii {iwd eoUecUun, type !) . 



74. — S. cunea 

M a r s e u 1 . 
Sphknopïeka cunka Mars., L'Abeille, l. 2 (1865), p. 34(5. 

Long. 19 ; larg. 8 iiiilliiii. 

Uvale, convexe, gibbeux sur le dos, bronzé ioncé, assez 
luisant en dessus, vert glauque en dessous, avec une bor- 
dure latérale, dans toute la longueur, de poils roux serrés 
couvrant une bande rugueuse dorée. Antennes noires, 
obtusément dentées à partir du 4" article. Front plan, 
couvert de points épars, avec deux espaces lisses et une 
fine ligne médiane longitudinale ; épistorne tronqué. Pro- 
nutum deux fois plus large que long, bisinué à la base, 
avec le lobe scutellaire peu avancé, tronqué, et les angles 
saillants ensei-rant les épaules, arqué sur les côtés, avec 
un sillon marginal et un assez épais bourrelet vert, s'éten- 
dant presque jusqu'à l'angle antérieur, qui est arrondi et 
abaissé ; très rétréci, bisinué et finement rebordé en 
devant ; dessus finement pointillé, parsemé de quelquts 
points, plus gros sur les côtés ; creusé de trois sillons lon- 
gitudinaux, latéraux arqués, médian large et profond, 
oblitéré au quart antérieur. Ecusson en cœur transverse, 
concave. Elytres 3 1/2 fois plus longues que le pronotum, 
à p^u près de sa longueur à la base, fortement atténuées 
par derrière; obtusément arrondies au bout, relevées en 
bcsse de chaque côté de l'écusson et excavées derrière ; 
neuf rangées de poinls assez serrés, avec le commence- 
ment d'une dixième ou scutellaira; intei stries à peine poin- 
tillés, ridés, 8% base du 4'' et partie postérieure de la suture 
relevés en carène. Menton bisinué ; prosternum avec quel- 
ques points épars et une faible strie de chaque côté. Han- 



SPHENOPTERA ll.'î 

ches postérieures un peu rétrécies en dehors, sans échan- 
crure au bord. Abdomen couvert de faibles points espacés 
— Sa forme naviculaire le distingue aisément. Le .S. late- 
ralis, qui affecte la même forme, est beaucoup plus petit, 
plus densément ponctué, sans bosses dorsales, sans sillons 
profonds sur le pronotum, etc. {Ex Marseul). 

Hab. — Perse (coll. voit llryden cl In mienne). 



75. — S. profusa 

Kerremaus. 

SPHENOPTERA PKOFCSA K erre 111., Deut.Ent. Zeit. (1909), p. 277. 
Sphenoptera quadrisulcata R eic lie, mss. 

Long. i3 ; larg-. [\ inillim. 

Allongé, peu convexe, arrondi en avant, allétuié en 
ligne droite en arrière, d'un bronzé obscur légère- 
ment pourpré en dessus ; dessous noir brillant, légè- 
rement bleuté, avec les cotés du sternum et des seg- 
ments abdominaux, cuivreux pourpré brillant. Tele 
[)oncluée ; front séparé de iépislome par un relief à 
coidours bisiiniés qui l'ont paraître le second sur un 
plan inférieur au premier ; épislome faiblement 
échancré en arc. Pronotum assez convexe, plus l.irge 
que haut, bisinué en avant avec une strie marginale 
distincte sur les cotés; les côtés arrondis en avant et 
presque parallèles, faii)]ement atténués vers la base, 
avec la carène marginale épaisse, sinueuse et visible 
en dessus ; la base fortement bisinuée, avec le lobe 
médian large, obliquement cintré de part et d'autre ; 
le disque avec trois sillons, le médian étroit, prafond 
et allant de la base au tiers antérieur, les latéraux 
arqués, parallèles au bord extérieur et moins avancés 
vers le sommet que le médian, la carène marginale 
elle-même bordée inlérieurement d'un sillon ; la sur- 
face à peine ponctuée sur le disque, plus sensible- 

TOME VI.— MAI 1915-FÉVHIF,R 19i:i 8 



11-4 MONDliUAPHlE DES BUPHESTIDES 

lUtMil ciiliv K's sillons laltMaux cl le hnrd. lu'iisson 
corililorme, rlariji, Uoiiqiir à la hase. Klylrcs linr- 
iiUMit rebordrs jusciiu' vers \v somiiiel, couNerls do 
séries lungilud'males de poiiils l)i(Mi iiiarqiiés, les 
iiilerslries sans poinls dislinels, cimix de la base rele- 
\ es en bomrelels assez saiilaids ; le ,'V vï laxanl- 
ueiiiier vauue.i.eni i(de\és en (-(Mes ; |(> soinniel lai- 
j^-enienl aiiondi, sid)l KttHjnt'. Sliie mai ijinalt» i\\\ 
proslenuun remplacée pai- nne série de poiids ; 
milieu du ])remier segmeid abdominal non silloiuié ; 
ponctuation abdominale à peine dislinclc. Pâlies 
grossièremenl poncluées; libias anlt-iienis cl nn'dians 
arqués, q*. 

i)n groupe^ (l(^s espèces ra[)pclanl le N. lapidaria 
i^iidlé, mais cidicrcnicnl disiinci de celle espèce. 

llvH. — Perse : Luiislan iliril. Mus. Lond., coll. 
von llcydeii ; ma coll. : l\pe I) . 

Un e\eTn])laii'e de celle (vspèce esl élitpielé sous le 
noiu de quadrisuhdfa Keiclie, mais je n'en trouve pas 
la dtvscription. Si je l'avais connue ])lus lot, je lui 
aurais laissé le nom donné par I^mcIic. 



76. — S. obscura 

Jakowlel'f. 
Sphknopteka OBSctRA Jak., Hor. Soc. Eut. Jioas., t. "25 (ISi'O), p. 130. 

Long. l'A ; larti". A, 5 millim. 

Ovalaire, allongé, peu convexe, lisse, noir luisant, avec 
une bordure latérale de poils jaunâtres à fond violet poin- 
tillé. 

Tête plane, densément et finement ponctuée faiblement 
sillonnée au milieu, marquée de deux plaques lisses ; épi- 
stome échancié en triangle. Antennes à 3^ article un peu 
plus long- (lue le 2'". Pionotum transverse, près de deux 
fois plus large que long, creusé de trois sillons longitu- 



SPliENOPTEllA 115 

dinaux, très étroits ot superficiels ; très laibleirient arqui 
sur les côtés, avec un large relxjrd presque entier ; rétréci 
et entièrement marginé en avant, avec les angles posté- 
rieurs aigus, parsemé de points très fins et épars au 
milieu, plus gros latéralement. Ecusson cordiforme. 
Elytres aussi larges à la base et trois fois plus longues 
que le pronotum, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, 
atténuées postérieurement et arrondies séparément au 
bout, avec une impression le long de la suture ; stries 
régulières, formées de petits traits bien marqués ; inter- 
stries plans, finement et densément pointillés, le 8" élevé 
au milieu; suture déprimée en avant, carénée en arrière. 
Prosternum plan, très rarement ponctué, fortement mar- 
giné sur les côtés. Sternum et premier segment de l'abdo- 
men plans (Et .Iakowleff). 

Hab. — l'iiicoriiiinic. 



77. — S. foveola 

Gebl er. 

BuPRESTis FOVEOLA Gebl., Htimm. Es., t. 4 (1825), p. 42. 
Sphenoptera koveola Marseul, L'Abeille, t. 2(1865), p. 348. 

L()ii<j'. I ■>.- 1 () ; bu'i;-. \-~ inilliiii. 

Allongé, à peine ovalaire, assez convexe, bronzé Ijril- 
lant, doré sur les élytres, cuivreux sur la tète et le prono- 
tum, noir en dessous, avec une large bordure de poils sau- 
poudrés de jaune pâle. Troisième article des antennes un 
peu plus long que ses voisins, les suivants dentés. Tête 
ponctuée, bombée et à peine sillonnée sur le vertex, 
inégale et obsolètement bituberculée sur le froiit, échan- 
crée à l'épistome. Pronotum d'un tiers plus large que 
long, convexe, densément pointillé, avec une ponctuation 
assez serrée, grossière et comme criblée latéralement ; 
marqué d'une profonde fossette antéscutellaire, d'où par- 
tent trois courts sillons, et d'une impression superficielle, 
quelquefois d'une fovéole de chaque côté ; bisinué à la 



116 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

l)ase, avec le lolie médian tronqué et les angles droits ; 
arqué sur les côtés, avec un rebord sinué avant l'angle et 
un plus épais, jusqu'aux 4/5 ; rétréci, bisinué en devant, 
avec les angles arrondis et la strie marginale interrompue. 
Ecusson en cœur concave. Elytres aussi larges, 2 1/2 fois 
plus longues que le pronotum, rebordées sur les côtés 
jusqu'au milieu, à partir de là atténuées, terminées par 
une pointe arrondie ; couvertes de points fins disposés en 
lignes, mais sans stries visibles, sauf à l'extrémité ; une 
dépression suturale à la base ; épaule saillante; partie pos- 
térieure de la suture élevée en carène. Menton bisinué. 
Prosternum pointillé, avec quelques gros points, formant 
comme une strie marginale de chaque côté. Hanches pos- 
térieures dilatées en dedans, terminées par un lobe obtus, 
à peine sinuées au bord. Abdomen parsemé de points 
espacés, assez gros sur le premier segment, plus serrés sur 
le dernier {E.r Marseul). 

\{\n. — Russie inéridioiiale : Volga, Oural ; Kir- 
ohisio (Mus. (le Biiixelles; coll. von lleydcn et Théry; 
ma collcclioii) . 



78. — S. foveithoraeica 

nom. uov. 
Sphenoptera luctijosa |[Jak., Hov. Soc. Eut. Ross., t. 37 (1904), p. 177. 

Long. 1^,5 ; larg. 5,5 milliin. 

cf. Allongé, ovalaire, atténué aux deux extrémités, sur- 
tout postérieurement, convexe, gibbeux sur le dos ; dessus 
bleu foncé luisant, avec des reflets violets par places ; 
dessous plus noir et plus brillant, avec une large bordura 
latérale de poils jaunâtres. 

Tête plus étroite que le pronotum, peu convexe, avec 
une fine ligne longitudinale sur le vertex, peu densément 
ponctuée ; front plan, avec deux reliefs lisses finement 
pointillés ; épistome échancré en arc ; labre grand, poin- 
tillé, coupé presque droit en avant ; côtés internes des 
scrobes antennaires ^ssez saillants, avec un fin rebord 



SPHENOPTERA 117 

lisse ; antennes assez longues, noires, à 3^ article plus long- 
que le 2\ qui est presque égal au 4* ; yeux assez grands, 
peu convexes. Pronotum d'un tiers plus large (5 millim.) 
que long (3,3 millim.), assez convexe, graduellement 
rétréci en avant, arqué sur les côtés et rebordé jusqu'aux 
4/5, le rebord droit en avant, légèrement courbé à la base; 
angles postérieurs droits ; surface couverte de points fins 
et épars sur le disque, plus forts et plus serrés latérale- 
ment, sans sillons longitudinaux, mais avec une grande et 
profonde fovéole antéscutellaire ; impressions latérales 
quelque peu sensibles seulement à la base ; strie marginale 
antérieure nulle. Ecusson petit, subcordiforme, concave. 
Elytres plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois 
aussi longs, fortement atténués et conjointement arrondis 
au bout, rebordés sur les côtés jusqu'au milieu, largement 
impressionnés le long de la suture sur leur moitié basi- 
laire, avec des impressions sensibles derrière les bosses 
humérales, qui sont très saillantes; stries régulières mais 
peu sensibles, surtout sur la moitié ap'cale ; interstries 
plans, ponctués un peu plus finement que les stries, avec 
de nombreuses rides transversales ; strie scutellaire bien 
marquée, longue ; bosse dorsale nulle ; bord latéral du 
pronotum et des élytres largement limbe de bleu violet. 
Menton coupé droit et assez fortement ponctué. Proster- 
num plan, finement et peu densément ponctué (surtout 
en avant), marginé sur les côtés d'une ligne de points plus 
forts et serrés; méasternum fortement ponctué, canaliculé; 
abdomen convexe et densément ponctué à la base, sa 
région médian? très finement, presque imperceptiblement 
pointillé, les côtés avec une large bordure de poils jaunes; 
hanches postérieures normales ; pattes assez grêles, noires; 
jambes antérieures et intermédiaires arquées ; tarses pos- 
térieurs longs, à !'■'■ article à peine plus long que le 5^ 

Cette espèce vient se placer à côté de Sph. foveola Gebl 
{Ex Jakowleff). 

Hab. — Dzoungarie : Ulang-Soii. 



118 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

79. — S, obruta 

Kerremaus. 
Sphenoptkra obruta Kerrem., Deut. Eut. Zeit. (1909), p. 275. 

Lunii". 1 /l ; larg. 5,5 inilliin. 

Ovalaire, écourté, assez convexe, l)n)nzé cuivreux 
obscur en dessus ; dessous bronzé noirâtre. Tête peu 
convexe, couverte de points inégalement espacés 
entre de vagues reliefs peu saillants ; épistome étroi- 
tement et profondément échancré en arc ; 3" article 
des antennes inie fois et demi aussi long que le 2^ 
Pronolnnt convexe, plus large que long, bisinué en 
avant avec une strie marginale entière, arqué sur les 
côtés avec la carène marginale im peu anjuée et attei- 
gnant presque les angles antérieurs ; la base bisinuée 
avec le lobe médian tronqué ; la surface également 
convexe, à peine déprimée an milieu, couverte d'une 
fine ponctuation très espacée sur le disque et s'épais- 
sissant sur les côtés. Ecusson large, subcordiforme, 
plan. Eiytres plans sui- le disque, déclives sur les 
côtés, à peine dépiimés sui' la région scutellaire, gra- 
duellement atténués de la base au soiumet avec le 
rebord marginal visibl(> en dessus jusque vers le tiers 
postérieur; pas de stiie niaiginale, mais un fin rebord 
lisse ; le sonmiet laigement arrondi, subtronqué obli- 
quement ; la surface couverte de séries longitudinales 
de traits fins, les intervalles assez grossièrement ])oin- 
tillés en avant, plus finement en arrière, Proslernum 
sans strie marginale ; celle-ci n^nplacée ])ar une série 
de points ; milieu ihi pnMuier segment abdominal 
silloiHié ; côtés des segmetds abdominaux sans pla- 
ques lisses, mais couveris d'inie pubescence jaunâtre; 
ponctuation abdoinitiab^ su])erficielle, subocellée et 
subaciculée. Pâlies grossièrement ponctuées ; tibias 
antérieurs à peine arqués, les médians droits. 

Faciès de .SI. ahhrcviafa .Takowl-, mais la ponctua- 
tion élytrale tout autre, la coloration du dessous diffé- 
rente. 

Hab. — Syrie fma coll., type!). 



SPHENOPTERA 119 

80. — S. longipennis 

Jakowl eff. 

Sphenoptkra L0NC4IPENNIS Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 37 (1904), 
p. 174. 

Long. 17 ; larg. (i,5 millim. 

$. Allongé, ovalaire, convexe, gibbeux sur le dos, d'un 
bronzé obscur assez terne en dessus, bleu foncé brillant 
avec une bordure latérale de poils jaunâtres en dessous. 
Tête assez large, d'un tiers plus étroite qiw le pronoLum, 
peu convexe, densément ponctuée, avec une fine lignv3 
enfoncée sur le vertex ; front plan, inégal, avec deux pla 
ques lisses régulières ; épistome petit, échancré en arc ; 
côtés internes des scrobes antennaires saillants ; antennes 
très courtes, noires, à 2"^ article d'un tiers plus court que 
le 3^ et égal au 4" ; yeux grands, étroits, peu convexes. Pro- 
notum subparallèle, légèrement arqué sur les côtés, rétréci 
en avant, près de moitié plus large que long, à strie mar- 
ginale antérieure interrompue au milieu, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, le rebord légèrement courbé à la base; 
surface creusée de trois sillons longitudinaux superficiels, 
écourtés en avant,. celui du milieu ponctué plus densément 
que le disque ; impressions latérales superficielles, ponc- 
tuées un peu plus fortement et transversalement ridées ; 
marge latérale renflée, densément ponctuée. Ecusson sub- 
cordiforme, convexe. Elytres aussi larges, à la base, que 
le pronotum et 3 1/4 fois aussi longs que l'abdomen, rebor- 
dés sur les côtés jusqu'aux 3/4, graduellement atténués, 
très rétrécis et séparément arrondis au bout avec, le long 
de la suture, un sillon très large en avant, mais plus étroit 
en arrière ; stries régulières, formées de points assez forts 
et ronds ; interstries alternes saillants, ponctués plus fine- 
ment et rugueusement ridés ; région scutellaire déprimée, 
avec une strie longue et bien marquée ; suture carénée sur 
toute sa longueur ; bosse humérale presque nulle, la dor- 
sale large et convexe. Menton en arc, finement ponctué, 
transversalement concave. Prosternurn large, convexe, peu 
densément ponctué, marginé.sur les côtés d'une ligne for- 



120 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

mée de points allongés ; méso- et métasternum plans, 
creusés au milieu d'une strie longitudinale ; abdomen 
sillonné à la base, finement et très peu densément ponc- 
tué, le dernier segment à points plus serrés ; hanches pos- 
térieures normales ; pattes épaisses, noir bleuâtre, forte- 
ment ponctuées ; jambes antérieures légèrement arquées , 
tars'js postérieurs assez longs, à 1'^'" article presque égal 
au 5" {Ex Jakowleff). 

Hab. — Séiiiiretcliié : Cùle S.-O. de rissvk-Koul. 



81. — S. serripes 

Jakowleff. 
Sphenoptera serkipes Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 431. 

Long-. Il ; laig. 5 millim. 

$ . Ovale, large, court, peu convexe, d'un bronzé obscur 
luisant en dessus, d'un bleu foncé, en partie violacé, bril- 
lant en dessous, avec une bordure latérale de poils blan- 
châtres. 

Tête petite, peu convexe, faiblement sillonnée au milieu, 
avec une fine ligne longitudinale sur le vertex, finement 
et très rarement ponctuée, les points à peine plus forts et 
serrés en avant ; yeux assez étroits; front plan, inégal, 
avec deux reliefs obliques et deux fovéoles rondes, d'un 
rouge doré et sinué en devant ; côtés internes des scrobes 
antennaires arqués, assez saillants ; antennes très courtes, 
atteignant à peine la moitié du prosternum, vert bronzé, 
minces, à 2^ article égal au 4" et un peu plus court que 
le 3". Pronotum près de moitié plus large que long, sub- 
parallèle à la base, arqué sur les côtés et fortement rétréci 
en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, creusé de 
trois sillons longitudinaux raccourcis en avant; sillon mé- 
dian très large, profond, avec une impression longitudi- 
nale le long du milieu ; impressions latérales superfi- 
cielles, couvertes de points gros, épars, cramponiformes, 



SPHENOPTEKA 121 

le disque finement et très rarement ponctué, ainsi que la 
marge latérale, qui est renflée au milieu ; strie marginale 
antérieure entière et très fine ; rebord latéral droit an 
milieu, fortement courbé à la base ; angles postérieurs 
aigus, dépassant l'épaule ; écusson ]):^tit, subcordiforme. 
Elytres un peu plus larges, à la base, que le pronotum ot 
3 1/2 fois aussi longs, rebordés sur les côtés jusqu'au 
milieu, sinués au pli crural, atténués postérieurement et 
obliquement tronqués au bout, avec une forte dent émous- 
sée externe et avec une impression le long de la suture ; 
stries régulières, formées de petits traits écartés ; inter- 
stries alternes visiblement élevés, très finement et rare- 
ment ponctués sur le disque, très densément au bout ■ 
région scutellaire déprimée, avec une forte strie conformée 
en ligne enfoncée ; suture carénée ; épaules saillantes. 
Menton en arc, finement pointillé. Prosternum large, con- 
vexe, rebordé sur les côtés, avec quelques petits points au 
milieu ; saillie prosternale tridentée à l'extrémité, la dent 
médiane grande, largement arrondie, plus proéminente 
que les autres, les deux latérales en triangle aigu : méta- 
sternum plan, avec une fine ligne longitudinale, finement 
et rarement ponctué ; abdomen à peine impressionné sur 
le premier segment, glabre, très rarement ponctué, la 
ponctuation plus serrée sur le dernier segment ; hanches 
postérieures avec une large échancrure ; épimères sail- 
lantes, très aiguës au sommet ; pattes assez grêles, bron- 
zées, avec un reflet violet ; jambes antérieures et intermé- 
diaires faiblement courbées, crénelées au bord externe ; 
tarses postérieurs...? 

De taille médiocre, large, plat en dessus et convexe en 
dessous, notamment dans la région du prosternum, cette 
espèce présente de nombreuses particularités qui la dis- 
tinguent des formes voisines [Ex Jakowleff). 

Hab. — Transcasjiienue : Giiiaoïiars. 



122 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

82. — S. lateralis 

Fald er man. 

SPHrcNOPTERA LATERALIS Fa Id., Bull. Soc. Nat. Moscou (1836), p. 366, 
pi. 7, f. 1. 

Sphenoptera lateralis Cas t. & Gory, Monogr. Btipr., t. 2 (1840;, p. 11, 
pi. 3, f. 13. 

Sphenoptera lateralis Marse ul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 347. 

Long. II -i5 ; lai g. !\,b-- niillim. 

Naviculaire, assez convexe, vert bronzé, avec des reflets 
cuivreux, surtout sur la tête, en dessus, luisant et noir 
bleu en dessous, avec une bordure de poils jaunâtres 
serrés, sur un fond cuivreux doré rugueusement ponctué. 
Antennes noires. Front plan, parsemé de points rares, si 
ce n'est en devant ; épistome sinué. Pronotum deux fois 
plus large que long, fortement bisinué à la base, avec le 
lobe médian tronqué, creusé d'une profonde fossette, et 
les angles ne dépassant pas les élytres ; arqué et étroite- 
m.ent rebordé sur les côtés, la strie n'atteignant pas le 
tiers antérieur ; très rétréci, subbisinué et sans rebord en 
devant, avec les angles aigus abaissés ; couvert d'un poin- 
tillé à peine sensible et de points espacés, plus gros et 
plus serrés sur les côtés, largement et superficiellement 
impressionnés. Ecusson en ellipse transverse. Elytres trois 
fois plus longues et aussi larges que le pronotum, creusées 
en devant le long de la suture, atténuées par derrière, sur- 
tout à partir des 2/3. arrondies ensemble au bout, subdé- 
hiscentes ; neuf rangées de points assez serrés, avec un 
commencement de strie scutellaire ; interstries sérialement 
pointillés, ridés transversalement, 3", b" et tubercule hume- 
rai élevés à la base. Menton court, tronqué. Prosternum 
plan, élargi en avant, avec des points espacés et, de cha- 
que côté, une strie marginale de points pressés. Abdomen 
à peine parsemé de points dans son pourtour. Hanches 
postérieures brusquement dilatées en dedans, à peine élar- 
gies en dehors. Les quatre jambes antérieures arquées 
au bout cT ; intermédiaires droites ; dernier segment de 
l'abdomen légèrement obtus ç^, arrondi ^ {Ex Marseul). 



SPHENOPTERA 123 

Hab. — Tiiikostaii (Brit. Mus. Lond., Mus. Zool. 
(le Berliu) ; Caucase ( Deut. Eut. Mus. Berlin, par 
Knmti) ; Russie méridionale (Musée de Slorkliolni) ; 
Kirghisie (coll. Théry) ; un ex. étiqueté FalderDKiiini 
G. et G. (Brit. Mus. Londres) est bleu A^erdalre, mais 
présente tous les autres caractères de l'espèce. 



83. — S. Ganglbaueri 

J a k w 1 e f f . 

Sphknoptera Ga.nglb,vueri Jak, i/or. Soc Ent.Ross., t. 20 (1886), p. 85. 
Sphenoptera Ganglbaueri Marseul, L'Abeille, t. 26 (1889). p. 274. 

Long. 1/4,5 ; larg. /t,5 millim. 

Très allongé, siibpfirallèle, d'un bronzé obscur luisant 
en dessus, d'un bleu foncé en dessous, noirci au milieu, 
avec une bordure latérale de poils roux serrés. 

Tête assez convexe, densément et finement ponctuée, 
sans sillon au milieu, tronquée en avant ; front plan, pres- 
que égal, marqué de deux places lisses ; épistome échan- 
cré. Troisième article des antennes deux fois plus long 
que le 2^ Pronotum convexe, d'un tiers plus large que 
lon^-, subparallèle, faiblement arqué sur les côtés, rétréci 
et entièrement marginé en avant, rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 4/5, creusé de trois sillons longitudinaux ; celui 
du milieu plus profond en arrière ; intervalles médians 
lisses, larges, finement pointillés ; les latéraux ponctués. 
Ecusson cordiforme. Elytres aussi larges et 3 1/2 fois plus 
longues que le pronotum, rebordées sur les côtés jusqu'au 
milieu, atténuées postérieurement et arrondies ensemble 
au boiit, avec une impression le long de la suture ; stries 
des élytres formées de points ronds, assez serrés ; inter- 
stries plans, V\ 3% 5' et T densément pointillés, 2" et 
4® élevés à la base. Suture déprimée en avant, carénée en 
arrière. Prosternum et abdomen finement ponctués. 

Cette espèce appartient au groupe^ de la S. .lapidaria, 
don-t. elle- se distingue par des élytres. très -langues,; a vep lês 



124 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

points plus gros et plus arrondis des stries, par la lon- 
gueur du 3* article des antennes, et enfin par la couleur 
du dessous du corps, qui est noir avec des reflets bleuâtres 
aux côtés {Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse. 



84. — S. Gebleri 

Castelnau et Gory. 

Sphenoptera Gebleri C a st. & Go r y, AfonogT. 5m/7>-., t 2(1839, p 12, 
pi. 3, f. 14 
Sphenoptera Gebleri Mai- seul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 349. 

Long. i5 ; larg. 5,5 niillim. 

Ovale, allongé, peu convexe, brillant en dessus, bronzé 
cuivreux sur la tête et le pronotum, doré sur les élytres ; 
noir bleu luisant en dessous, avec une bordure cuivreuse 
couverte de poils jaunâtres. Antennes noires ; 3^ article un 
peu plus long que le 2^ les suivants en dent obtuse. Tête 
pointillée, avec des points rugueux épars, sillonnée au 
milieu ; front bituberculé, inégal ; épistome échancré. Pro- 
notum presque deux fois plus large que long, rugueuse- 
ment pointillé, avec des points peu distincts au milieu, 
plus forts et plus serrés latéralement, surtout dans les 
impressions qui sont peu profondes, marqué d'un large 
sillon médian ; bisinué à la base, avec le lobe médian sub- 
sinué et les angles droits, faiblement arqué et rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 4/5, bisinué, rebordé et rétréci en 
devant avec les angles arrondis. Ecusson transverse, étroit, 
pointillé, avec une pointe aiguë. Elytres aussi larges, trois 
fois plus longues que le pronotum, rebordées sur les côtés, 
sinuées au pli crural, atténuées à partir des 2/3, terminées 
ensemble par une pointe arrondie ; canaliculées le long de 
la suture, qui est en carène, entre elle et le 2^ interstrie 
qui est relevé dans toute sa longueur ; bosses humérale et 
dorsale assez marquées; stries de ]>oints à peine distincts; 
interstries pointillés, inégalement ridés. Menton arqué. 
Prosternum semé de quelques points, sans marginale. 



SPHENOPTERA 125 

Hanches postérieures dilatées en dedans, en lobe sinué, 
échancrées au bord postérieur. Abdomen parsemé de petits 
points rares, plus serrés sur le dernier segment. 

Plus élargi que le corrugala, à pronotuni plus largement 
sillonné, rugueusement ponctué, à stries des élytres pli. s 
confuses, noir en dessus, à pronotum sans rebord ; foncé 
en dessous comme Varchia, il est plus large aux 2/3 des 
élytres, il n'a pas le prosternum bordé, les stries des 
élytres formées de longs points profonds, les interstries 
alternativement élevés, le pronotum peu ponctué et étroi- 
tement sillonné au milieu, à angles postérieurs aigus et 
saillants {Ex Marseul). 

Hab. — Sibérie (Brit. Mus. Lond.; Mus. Zool. de 
Berlin ; Dent. Eut. Mus., par Kraatz ; Mus. de 
Stockholm et de Gênes ; ma collection) . 



85. — S. Pharao 

Casteluau & Gory, 

Sphenoptera Phakao Cast. & Gory, Monogr. Biipr., t. 2 (1839), p. 7, 
pi. 2, f. 8. 
Sphenoptera Pharao Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 359. 
SPHENoraERA ALGiRicA Abeille dePerriu, Rtv. Ent. Caen (1891), 

p. 25y. 

Sphenoptera breviuscula Ab., /. c. 

Long. 8-i3 ; larg. 3-5,5 millim. 

Oconique, déprimé, noir obscur, violacé sur la tête et le 
pronotum, bleu noir en dessous, violet au bout de l'ab- 
domen. Antennes noires, 3® article plus long que ses voi- 
sins, les suivants saillants en dent obtuse en dedans. Tête 
rarement ponctuée, sauf en devant ; front déprimé ; épi- 
stome échancré, avec le bord relevé. Pronotum deux fois 
plus large que long, profondément bisinué à la base, avec 
le lobe médian obtus enfoncé et les angles droits, étroite- 
ment rebordé jusqu'aux 3/4, arrondi et dilaté en avant sur 
les côtés ; bisinué, très rétréci et rebordé en devant avec 



126 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

les angles arrondis ; ponctuation très rare, un peu plus 
forte et déchirée le long des côtés qui sont à peine impres- 
sionnés par derrière ; sillon médian large, profond vers la 
base entre deux côtes obtuses, qui semblent se continuer 
sur les élytres. Ecusson en cœur, concave, terminé en 
pointe aiguë. Elytres aussi larges, 2 1/2 fois plus longues 
que le pronotum, dilatées et rebo^rdées sur les -côtés jus- 
qu'au ])li crural, puis atténuées et terminées isolément en 
pointe obtuse, avec une petite dent externe et une suturale, 
excavées sur le dos en avant ; épaule et calus des 2" et 
4" interstries séparés par une cavité triangulaire ; suture 
.un peu en carène postérieurement ; stries formées de points 
assez forts et bien marqués ; interstries ridés transversale- 
ment, sans points distincts. Menton en arc. Prosternum 
large, boTdé de points, ruguleux. Hanches postérieures 
dilatées en dedans en lobe bisinué ou tri-anguleux, bisi- 
nueusement entaillées. Abdomen parsemé de points espa- 
cés. — Ressemble beaucoup au duaticoUis, mais sa cou- 
leur est plus obscure, plus noire avec des reflets violacés ; 
son pronotum plus élargi en avant, plus profondément 
excavé au milieu, ses. élytres plus profondément striées de 
points et ridées, le distinguent aisément {Ex Marseul)., 

IIab. — Algérie ; Egypte ; Syrie ( Brit. Mus. Lond., 
Mus. Paris, Mus. de Bruxelles, de Gènes et de 
Stockholm ; Deut. Eut. Muséum, pai' Kraatz ; coll. 
von Heyden, Théry et la uiieniic). 



86. — S. egregia 

J a k w 1 e f f . 
Sphenoptera egregia Jak., Ho>\ Soc. Eut. Ross., t. 35 (lUUl), p. 170. 

Long. 10,5 ; larg. 5,5 millim. 

(j^. Ovale, large, convexe, dessus bronzé cuivreux, bordé 
latéralement de violet, dessous bleu foncé, avec une 
large bordure de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, petite, longitudinalement sillonnée 
sur le vertex, très finement pointillée, parsemée de fins 



SPHENOPTERA 127 

l)oints très rares, même en avant ; front plan, inégal, avec 
quelques impressions et un double espace lisse, peu sail- 
lant, d'un cuivreux-violet en avant ; épistome sinué en 
demi-cercle, labre grand, large ; côtés internes des scrobes 
antennaires presque plans ; an termes noires, courtes et 
assez épaisses, à S** article d'un quart plus lo^ng que le 2" et 
un peu plus long que le 4". Pronotum subconique, près de 
deux fois plus large, à la base, que long, fortement rétréci 
en avant, presque entièrement rebordé sur les côtés, le 
rebord graduellement arqué au milieu et fortement courbé 
à la base ; surface marquée d'une profonde fossette anté- 
scutellaire et, de chaque côté, d'une fovéole, couverte de 
points très rares et très fins sur le disque ; plus forts et 
plus serrés latéralement ; angles postérieurs aigus, sail- 
lants, dépassant la base des élytres; sillon médian assez 
superficiel, en forme d'une fine strie peu enfoncée ; marge 
latérale renflée, vaguement ponctuée. Strie submarginale 
antérieure nulle. Ecusson larg^, subcordiforme, concave. 
Elytres à peine plus larges, à la base, et trois fois aussi 
longs que le pronotum, rebordés sur les côtés jusqu'au 
milieu, légèrement sinués au pli crural, fortement atténués 
et obliquement tronqués à l'extrémité ; stries superficielles, 
à peine distinctes, régulières, formées de fins traits poncti- 
formes très espacés ; interstries plans, rugueux, suriout à 
la base, pointillés ; le 6" et le 7^ fortement enfoncés le long 
de la marge latérale, qui est renflée ; suture plane, à peine 
déprimée à la base, carénée seulement à l'extrémité ; strie 
scutellaire bien marquée, linéaire ; le sillon longeant l'ex- 
trémité de la suture très court et profond. Menton tronqué 
Prosternum distinctement convexe, parsemé de points fins 
et rares, avec une strie marginale de chaque côté ; méta- 
sternum plan, finement sillonné, parsemé de gros points ; 
abdomen convexe à la base, couvert, seulement sur le 
premier segment, d'une ponctuation clairsemée, avec une 
large bordure latérale de poils jaunâtres; hanches posté- 
rieures à peine sinuées au tiers interne, sans échancrure à 
l'épimère. Pattes assez grêles, noires, avec un reflet 
bleuâtre; dessous des cuisses avec une courte frange de 
poils jaunâtres ; tarses assez longs, les postérieurs à T'' arti- 
cle un peu plus long que le 5^. 



128 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Par son faciès et par beaucoup de caractères spéciaux, 
cette espèce est voisine de S. pilipcs, mais elle en diffère, 
outre la forme plus raccourcie et plus large du corps, par 
la coloration bleue du dessous (ciui, chez le pilipes, est 
toujours d'un noir de poix) et par la saillie prosternale 
couverte d'une ponctuation subtile et clairsemée, et mar- 
ginée latéralement par un trait très fin extrêmement rap- 
proché du bord même, tandis ciue chez le pUijjes la ponc- 
tuation est grossière et le trait latéral beaucoup plus forte- 
ment marqué et considérablement écarté des bords ; les 
élytres de Vegregia ne sont que trois fois aussi longs que 
le pronotum, tandis que, chez le pilipes, ils le sont bien 
quatre fois ; enfin, le crochet terminal des tibias posté- 
rieurs est beaucoup moins développé chez Vegregia que 
chez le pilipes [Ex Jakowleff). 

Hab. — Traiiscaspioniie : Tedslien. 



87. — S. dilaticollis 

Castelnau iS; G or y. 

Sphenoptera Dii.ATicoi.us Cas t. et (^ory, Monoyr. Bupr., t. 2 (1839), 
p. 12. pi. 3, f. 15. 
Sphenoptera dilaticollis Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 358. 

Long. 9,5-11 ; larg. 2,0-3,5 inillim. 

Allongé, cunéiforme, dilaté en avant, atténué postérieu- 
rement, peu convexe, d'un bronzé cuivreux obscur en des- 
sus, d'un noir violacé en dessous. Antennes courtes; 3° arti- 
cle un peu plus long que le 2" et le 4% les suivants dentés en 
dedans. Tête parsemée de points ; front plan, un peu 
inégal ; épistome échancré, avec le rebord élevé. Pronotum 
presque deux fois plus large que long, bisinué à la base 
avec le lobe médian échancré et les angles droits, rebordé 
et élargi vers le tiers antérieur, où il atteint sa plus grande 
largeur ; bisinué, rétréci et rebordé en devant avec les 
angles arrondis, creusé largement au milieu ; points espa- 
cés, en forme d'égratignures d'épingles sur les côtés. Ecus- 



SPHENOPTERA 129 

son triangulaire, concave, mucroné. Elytres aussi larges et 
trois fois plus longues que le pronotum, atténuées oblique- 
ment sur les côtés, à peine sinuées au pli crural -et mar- 
ginées jusque-là, arrondies ensemi3le au bout ; épaule et 
bosse dorsale bien marquées ; suture déprimée jusqu'au 
tiers, puis élevée en carène ; stries de petits traits minces, 
d'inégale longueur ; interstries avec une série de petits 
points, également plans. Menton en arc. Prosternum large 
et court, sans marginale, avec trois traînées de points irré- 
guliers. Hanches dilatées en dedans en lobe sinué. Abdo- 
domen parsemé d'un pointillé rare. — Il a beaucoup de 
rapports avec le gemcllata et le Pharao, mais sa forme 
plus conique, plus dilatée en avant, sa large excavation sur 
le pronotum, sa couleur violette en dessous, sjn proster- 
num sans marginale le distinguent aisément du premier ; 
sa couleur moins obscure en dessus, son pronotum moins 
dilaté encore, les stries des élytres formées de traits fins 
et les interstries non ridés le séparent du deuxième [Ex 
Marseul). 

\\\v,. — Algérie; Portugal (Mus. de Biiixclles ; 
Deiil. l^.iil. Museiiin, par Kraatz ; coll. non 1 1 cycle ti) . 



88. — S. exarata 

Fischer. 

BupRESTis EXAR\TA Fisclî., Entottiogr., t. 2 (1824), p. 4, pi. 21, f. 2. 
Ht-pRESTrs DiANTHi Steveii, Bull. Soc. Nat. Mosc, t. 1 (1829), p. 286. 
Sphenoptera dianthi Mannerheiin, /. c, t. 9 (1837), p. 95. 
Sphe.noptera dianthi Oast A: Gory, Monogy. Biipr., t. 2 (1S39), p. 10, 
pi. 2, f. 12. 
Sphenoptera dianthi Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. .353. 
Sphenoptera fallaciosa Jakowleff. 

Long, i.î-id ; larg\ (1 inilliiii. 

Allongé, un i)eu ovalaire, subdéprimé, d'un bronzé bril- 
lant, doré sur les élytres, cuivreux sur la tête et le prono- 
tum, avec une bordure violette en dessus ; vert foncé avec 

TOME VI — .TUIN 1912-FÉVRIEU l'M'à. 9 



130 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

des reflets violets en dessous, avec une bordure de poils 
saupoudrés de jaune pâle. Antennes noires; 3" article plus 
long- que ses voisins, 4 à il terminés en dent obtuse. Tête 
couverte de points épars, avec un sillon médian ; front 
bituberculé et impressionné transversalement entre les 
yeux ; épistome échancré. Pronotum d'un tiers plus large 
que long, visiblement pointillé et peu densément ponctué, 
longé d'un large et profond sillon au milieu et d'une large 
impression rugueuse, qui se continue sur les élytres entre 
le calus humerai et le 4'' interstrie; ces impressions produi- 
sent quatre larges côtes; bisinué à la base, avec le lobe 
antéscutellaire tronqué et les angles droits, quoique un peu 
rentrés, étroittmient rebordé et à peine arqué sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, subsinué, rétréci et rebordé latéralement en 
devant avec les angles arrondis. Ecusson concave, trans- 
verse en pointe aiguë. Elytres aussi larges et 2 1/2 fois 
plus longues que le pronotum, munies sur les côtés d'un 
rebord tranchant, sinuées au pli crural juscju'au milieu, 
atténuées aux 2/3 et terminées ensemble en pointe arrondie; 
stries formées de points peu distincts ; scutellaire très pro- 
fonde ; interstries pointillés, rugueux, un peu saillants 
alternativement, ainsi que la suture. Menton arrondi ; pro- 
sternum avec des points rares et une marginale irrégu- 
lière. Hanches postérieures entaillées en dedans en lobs 
obtus, bisinueusement entaillées au bord postérieur. Abdo- 
men parsemé de quelques points {Ex Marseid). 

II AR. — Caucase (Mus. de Bruxelles et de Stock 
liolm ; coll. von Heyden ; ma collection). 



yPIIENOPTEKA loi 

89. — S. pilipes. 

Jakowleff. 
PI. 33, fig. 8. 

Sphenoptera pilipes Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 92. 
Sphen'optera pilipes Marseul, U Abeille, t. 26 (1889), p. 271. 

- Long. io-i5 ; larg. 4,5-5 niilliiii. 

Ovale, allongé, convexe, d'un bronzé cuivreux en dessus, 
d'un noir luisant en dessous, avec une large l)ordure de 
poils jaunâtres. 

Tête ponctuée, sillonnée au milieu, tronquée par devant; 
front plan, inégal, faiblement bituberculé ; épistome sinué. 
Antennes à 3" article un peu plus long que le 2^ Pronoturn 
transversal, deux fois plus large que long, rétréci et sans 
strie marginale en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, marqué d'une i)rofonde fossette antéscutellaire et 
d'une fovéole de chaque côté, couvert d'un pointillé très 
serré et de rares points, plus forts et plus serrés latérale- 
ment ; sillon médian su|)erficiel. Ecusson cordiforme, con- 
cave. Elytres aussi larges à la base et quatre fois plus lon- 
gues que le pronotum, rebordées sur les côtés jusqu'au 
milieu, fortement atténuées et obliquement tronquées au 
bout, assez densément et finement ponctuées, sans stries 
distinctes ; suture déprimée en avant, carénée en arrière. 
Prosternum plan, semé de gros points, fortement l'ebordé 
sur les côtés. Cuisses avec une courte frange en dessous 
{Ex Jakowleff). 

IIaiî. — Tiirkeslaii : Naryii (DeuL. Enl. Mus. Ber- 
lin : lype ! par Kraat: : ma collection). 



IdU MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

90. — S sulcata 

Fischer. 

BuPRESTis SULCATA Fisch., Entomogr., t. 2 (1824), p. 197, pi. 21, f. 5. 
BuPRESTis FOSSULATA Gebler, Hiimm. Ess , t. 4 (1825i, p. 45. 
Sphenoptera fossui-ata Casteluau & Gory, Monogv. Bupr., t. 2(1839), 
p. 8, pi. 2, f. 9. 
Sphenoptera fossulata Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 351. 

Long. i3-i7 ; kirg. 4-5 niillini. 

Allongé, ovalaire, peu' convexe, cuivreux doré brillant 
en dessus, d'un noir corbeau luisant en dessous, avec une 
borduie bronzée couverte de poils jaune pâle. Antenne 5 
noires, à 3" article plus long que le 2% les suivants avancés 
en dent obtuse. Tête densément ponctuée, sillonnée au 
milieu ; front avec une plaque lisse géminée ; épistome 
échancré. Pronotum d'un tiers plus large que long, mar- 
qué de trois larges et profondes impressions, une au 
milieu, assez densément ponctuée, et ime le long de chaque 
bord latéral, rugueuses ; bisinué à la base avec le lobe 
médian tronqué, et les angles obtus, un peu rentrés, 
rebordé jusqu'aux 4/5 et un peu arqué sur les côtés, ayant 
sa plus grande largeur avant le milieu ; Ijisinué, rétréci et 
sans rebord distinct en devant, avec les angles arrondis. 
Ecusson transverse concave, terminé en pointe aiguë. Ely- 
tres un peu plus larges, trois fois plus longues que le pro- 
notum, rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural, atté- 
nuées postérieurement et terminées en pointe arrondie • 
suture et interstries alternativement saillants, 2" et ¥ réunis 
à la base, séparés du calus humerai par une fovéole, fine- 
ment ponctués, les points se confondant avec ceux des 
stries. Menton en arc. Prosternum parsemé de points 
rares, sans marginales distinctes. Sternum et premier seg- 
ment de l'abdomen légèrement canaliculés ; hanches posté- 
rieures dilatées en dedans en lobe obtus sinué, coupées en 
arc au bord postérieur. Ponctuation de l'abdomen rare et 
fine, un peu plus serrée sur le dernier segment. — Son pro- 
notum à impressions plus profondes, plus fortement ponc- 
tué, rétréci vers la base, ses stries indistinctes et ses inter- 
stries alternativement saillants le distinguent du (Irb/eri 
{Ex Marseul). 



SPHENOPTERA 133 

Hab. — Sibérie : fl. Irtich (Brit. Mus. Lond., Mus. 
Zool. de Berlin ; Deul- Eut. Mus., par Kraatz ; roli 
von Heyden' Thcry et la mienne). 



91. — S. flssifrons 

Mars eul. 
ÎSphenohtera kissifkons Mars., L'Abeille, t. 2 (1865), p. 350. 

Long . i5 ; laig. 5 millini. 

Allongé, à peine ovale, violet cuivreux, luisant en des- 
sus, noir corbeau en dessous, avec une bordure bronzée 
couverte de poils gris. Antennes à 3" article à peine plus 
long que le 2% les suivants en dent obtuse. Tête couverte 
de gros points serrés, profondément sillonnée au milieu 
du front et bituberculée ; épistome échancré et impres- 
sionné. Pronotum deux fois plus large que long, couvert 
de points assez serrés, rugueux latéralement, marqué 
d'un large et profond sillon médian et d'une im- 
pression superficielle le long du bord latéral, bisinué 
avec le lobe médian presque tronqué et les angles 
droits, bordé jusqu'aux trois quarts et un peu arqué 
sur les côtés, bisinué, rétréci et indistinctement marginé 
aux angles, qui sont arrondis. Ecusson court, creusé, avec 
les angles latéraux élevés, en pointe aiguë postérieurement. 
Elytres aussi larges, trois fois plus longues que le prono- 
tum, pourvues sur les côtés d'un rebord tranchant, sinuées 
fortement au pli crural, attérmées à partir du tiers posté- 
rieur, en pointe arrondie au Ixtut ; stries de points bien 
marqués; interstries distinctement pointillés, 2, 4, 6, 8 fai- 
blement relevés, surtout à la base ; suture plane, bordée 
d'une ligne de petits points, postérieurement en carène. 
Menton arqué. Prosternum avec une traînée de gros points 
et de courtes marginales. Hanches postérieures dilatées en 
clCf'lsns en lobe obtus sinué, entaillées en arc au bord posté 
rieur. Abdomen semé de points fins, rares, un peu plus 
rapprochés sur le dernier segment. 



134 MONOGRAPHIE DES BUPRE8TIDES 

Gory t'i) faisait une variété du Gi'hh'ri, mais sa ponctua- 
tion, son i)ronotnin sans marginale antérieure et sa pro- 
fonde impression frijntale l'en séparent nécessairement (E< 
Marseul). 

IIab. — 'rurcoîiumie fco]]. Tlirry). 



92. — S. Komarovi 

.Takowleff. 

Si'HENOPTKiiA Komarovi Jak., Hor. Soc. Enl. Ross., t. 20 (18S6), p. 86 
Sphknopteka Komakovi Mai-seul, L'Abeille, i. 26 (I889j, p. 265. 

Long, iç) ; larg. 0,5 niilliin. 

Ovalaire, très allongé, convexe, noir brillant, avec des 
reflets métalliques très faibles en dessus et une bordure 
latérale de poils roux en dessous. 

Tête densément et finement ponctuée, profondément 
sillonnée au milieu ; front plan, inégal, bituberculé ; épi- 
stome tronqué, faiblement sinué, avec des reflets violets. 
Antennes noires, de moitié plus courtes que le pronotum, 
à 3" article plus long que le 2^ Pronotum presque deux 
fois plus large que long, subparallèle, rétréci en avant, 
creusé de cinq sillons longitudinaux, le médian large et 
profond, parsemé de petits points très épars, les latéraux 
superficiels, oblitérés par devant, rugueusement ponctués 
et les marginaux étroits, profonds, complets, très densé- 
ment ponctués ; la surface finement pointillée avec des 
points plus forts et serrés latéralement, bisinué à la 
base avec les angles saillants, subparallèles sur les côtés, 
avec un bourrelet assez épais et entièrement marginé en 
avant. Ecusson en cœur concave. Elytres aussi larges et 
3 1/2 fois plus longues que le pr'onotum, très atténuées pos- 
térieurement, arrondies au bout, rebordées sur les côtés 
jusqu'au milieu ; bosse dorsale bien marquée, stries for- 
mées de petits traits très fins et courts; interstries plans, 
sans rides, très finement pointillés. Prosternum plan, par- 
semé de points assez forts, finement rebordé sur les côtés. 



SPHENOPTERA 135 

Hanches postérieures sans échancrure au bord. AlDdomen 
parsemé de points espacés, assez gros sur le premier seg- 
ment. 

Par la forme, cette espèce se rapproche le plus de 
5. cimea Mars. [Ex Jakowleff). 

Hab- — Zull'aiJuare, 

93. — S. demissa 

Mai'seul. 
Sphenoptkra demissa Mars , L'Abeille, t. 2(1805). p. iJGT). 

Long. lO ; hiig. (i inilliin. 

Très allongé, subparallèle, assez convexe, d'un noir 
bronzé luisant, avec une bordure de poils roux en dessou?. 
Antennes à S'' article à peine plus long que le 2^ les sui- 
vants en dent obtuse longue en dedans. Tête jjonctuée, un 
peu plus densément en devant, à peine distinctement sil- 
lonnée au milieu ; front inégal, bituberculé et bifovéolé ; 
épistome échancré. Pronotum d'un tiers plus large que 
long, avec des points fins espacés, creusé de trois sillons 
rugueux étroits, latéraux arqués; bisinué à la base avec 
le lobe médian obtus et les angles aigus, courbé sur les 
côtés, atteignant vers le milieu sa plus grande largeur, avec 
un rebord bien accusé, sinué postérieurement, presque 
complet ; bisinué, rétréci, rebordé et cilié de roux en 
devant, avec les angles arrondis. Ecusson pointillé, semi- 
circulaire, en pointe postérieurement. Elytres aussi larges, 
trois fois plus longues que le pronotum, rebordées, plus 
fort à la base, sinuées au pli crural, atténuées par derrière 
et arrondies ensemble au bout, marquées derrière l'écus- 
son d'une excavation assez profonde, interrompue par une 
crête transverse ; suture à peine élevée par derrière, ainsi 
que l'épaule et l'origine des 2* et 4* interstries, qui sont 
d'ailleurs ruguleusement pointillés et non saillants ; stries 
de petits points à peine distincts sur le milieu du dos. 
Menton arqué. Prosternum parsemé de quelques points 



136 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

épars ; hanches postérieures dilatées en lobe tronqué un 
peu sinué, entaillées faiblement en arc par derrière. Abdo- 
men lugueusement ponctué {Ex Marseul). 

Jlalj. — Caucase. 



94. — S. gemellata 

Alan nerheim. 

Sphexopter.v gkmeuata iMan n., Bull. Soc. Nat. Mosc. (1837), p. 96. 
Sphenoptera GEMRLL.\TA Cas t. tt (^oi'v, Moiiogr. Bupv., t. 2 (1839), 
p. 15, pi. 4, f. 20. 
Sphenoptera CONICA G a S t. A (lory, /. c, p. 16, pi. 4, £.21. 
Sphenoptera cupriventris Cas t. Ot Goi\y, /. c, p. 18, pi. 4, t 24. 
Sphenoptera gemellata Marseul, L'Abeille, t. 2 (l)-65), p. 357. 

Long 

Ovalaire, oblong, peu convexe, d'un bronzé doré, plus 
ou moins cuivreux brillant en dessus, d'un cuivreux doré 
plus ou moins violet brillant en dessous. Antennes vert 
foncé ; 1"'' article cuivreux, 3® beaucoup plus long que ses 
voisins, les suivants en dent obtuse en dedans. Tête cou- 
verte de points épars, fins et serrés en devant, déprimé et 
inégal sur le front, avec un tubercule faible géminé ; épi- 
stome échancré, avec un étroit rebord élevé. Pronotum 
deux fois plus long que large, parsemé de points peu ser- 
rés, fins et profonds, en forme d'égratignures latéralement, 
profondément bisinué à la base, avec le lobe médian tron- 
qué et les angles marqués quoique rentrés, dépassant 
l'épaule, -finement rebordé sur les côtés, un peu dilaté aux 
3/4, bisinué, rebordé et rétréci en devant, avec les angles 
arrondis ; sillon médian bien marqué, quoique peu pro- 
fond ; impressions latérales plus ou moins marquées, con- 
tinuées entre l'épaule et le calus du ¥ interstrie ; quel- 
quefois 2 ou 4 fovéoles sur une ligne transverse vers la 
base. Ecusson en ellipse transverse, concave, avec une 
pointe aiguë postérieure. Elytres 2 1/2 fois plus longues 
que le pronotum, dilatées à l'épaule avec un rebord tran- 



SPHENOPTERA 137 

chant sinué au pli crural, à peine visible au-delà ; atté- 
nuées vers le bout oià elles sont isolément arrondies; suture 
élevée, ainsi que les interstries pairs, mais très peu, les 
impairs plus densément pointillés; stries de points oblongs, 
fins, serrés, plus ou moins marqués. Dessous parsemé de 
points assez forts, plus ou moins serrés. Menton en arc. 
Prosternum sans marginale bien marquée. Hanches pos- 
térieures dilatées en dedans, en lobe sinué. faiblement 
entaillées en arc par derrière. - Le conica a le front moins 
impressionné ; les élytres à stries de points fins et longs, 
plus profonds, à interstries ridés et moins densément poin- 
tillés ; le ciipriventris est plus parallèle et moins élargi en 
devant, à stries plus fortes et mieux marquées sur les 
élytres, à interstries ridés et un peu moins fortement poin- 
tillés [Ex Marseul). 

Hab. — France iriérid. ; Espajune ; Sicile ; Crête ; 
Algérie (Brit. Mus. Loiid., Mus. Paris, Mus. de Bru- 
xelles et de Gènes, Mus. Zool. de Berlin ; Dent. Eut. 
Mus., par Kmatz ; coll. von Hcyden, Thévy et la 
mienne) . 



95. — S. Ajax 

n o V. s p. 
PI. 34, fig. 1. 

Long. 17 ; larg. 6 niillini. 

cT- A-llongé, attéinu'' en anirrc, ciiLièrement d'un 
unir inlciisc v\ ÎM'illanl, les scgnienls alxiominaux et 
h's ((Mes (lu slcriiuiii couverts d'une puivérulence 
terreuse. 

Faciès se rapprochant de C(>lui dn *S. IncidicoUis 
Kraalz, tout à fait différent de celui-ci par une série 
de détails secondaires. 

Tète étioite, largement et peu profondément sil- 
lonnée, couverte d'une ponctuation dense, également 
espacée ; front avec deux larges plaques lisses irré- 



138 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

gulières ; épistome légèrement cuivreux, échancré en 
arc ; antennes courtes et grêles, à 3"^ article plus long 
que le 2' et le 4^ Pronotum grand, convexe, à angles 
postérieurs aigus et emboîtant les épaules sur les 
côtés ; ceux-ci largement arqués en avant et subparal- 
lèles en arrière, avec une forte carène marginale 
séparée du disque par un silloii étroit ; la marge anté- 
rieure très étroitement et entièrement rebordée ; le. 
disque avec trois sillons nets et peu profonds, le 
médian élargi en arrière, les latéraux formés par des 
amas de points plus épais que ceux du disque ; la 
surface couverte d'un fin pointillé espacé, les points 
plus gros et plus rapprochés sur la partie comprise 
entre les côtés et les sillons prémarginaux. Ecusson 
triangulaire, plus large que long, déprimé. Elytres 
lai'gement excavés depuis l'écusson jusqu'au tiers 
antérieur sur la région suturale, rebordés sur les 
côtés jusque vers le milieu, largement arrondis et 
inermes au sommet, déprimés le long de la suture, la 
dépression formant le prolongement de l'excavation 
scutellaire ; la surface couverte d'un pointillé exces- 
sivement fin et de séries longitudinales de points plus 
nets et un peu plus forts ; la base largement plissée au 
long. Dessous finement et largement ponctué ; milieu 
du prosternum large et ponctué avec, sur les côtés, 
une rangée de points inégaux plus épais et formant 
une vague strie marginale ; milieu du premier seg- 
ment abdominal convexe ; libias antérieurs et mé- 
dians arqués ; libias ])()slérieuis cintrés en sens con- 
traire. 

Har. — Caucase (ma collection). 



SPHENOPTERA 139 

96. — S. mixta 

Jakowleff. 
Sphenoptera mixta Jak,, Rev. Eut. Caen, t. 6 (1887), p. 111. 

L(,)ng. i5 ; lai'g. 5,5 iiiilliin. 

(^. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé obscur 
en dessus, d'un noir luisant en dessous, avec une faible 
bordure de poils blanchâtres. 

Tête densérnent ponctuée, indistuicLcnient sillonnée au 
milieu, profondément échancrée à l'épistome, avec une 
fovéole sur le vertex,peut être accidentelle; front plan, pres- 
que égal. Antennes noires, à 3* article deux fois plus long 
que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que long,subparal- 
lèle, rétréci et entièrement marginé en devant, rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 3/4, avec les angles postérieurs droits, 
finement et assez densément ponctué au milieu, marqué 
d'une profonde fovéole antéscutellaire, envoyant de chaque 
côté une impression bien prononcée, creusé de trois sillons, 
médian très superficiel et latéraux larges, plus profonds 
à la base, rugueusement 'ponctués, raccourcis au milieu ; 
marge latérale renflée à la base. Ecusson cordiforme, con- 
cave. Elytres à peine plus larges à la base et 3 1/2 fois plus 
longues que le pronotum, graduellement atténuées et 
arrondies ensemble au bout, rebordées sur les côtés jus- 
qu'au milieu, subsinuées au pli crural ; stries régulières, 
formées de points gros, profonds, longs et courts, assez 
écartés; interstries alternes à peine relevés, finement ponc- 
tués, fortement ridés ; strie scutellaire enfoncée ; épaules 
et bosse dorsale assez prononcées ; suture carénée, dépri- 
mée en devant. Prosternum plan, finement pointillé, avec 
quelques points épars, bordé d'une strie courte. Sternum 
et premier segment de l'abdomen profondément canali- 
culés. Dessous assez densément ponctué ; le dernier seg- 
ment abdominal obtusément denté au bout [Ex Jakowleff). 

Hab. — Asie mineure ; Arménie (Mus. Paris). 



140 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

97. — S. olivacea 

Kra at z. 

Sphenoptera olivacea Kraatz, Deut. Ent. Zeit., t. 26 (1882), p. 113. 
Sphenoptera olivacea Mars eu 1, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 275. 

Long. 10 millim. 

Vert olive foncé, presque noirâtre en dessous. Tête avec 
une impression arrondie entre les yeux ; prothorax avec 
une fossette longitudinale large, distincte, dont la base 
n'est pas élevée, avec une impression longitudinale assez 
profonde, densément et fortement ponctuée de chaque côté 
avant le milieu, côtés parallèles, forme de rauca. Moitié 
antérieure externe des élytres avec cinq légères stries de 
points, du reste presque imponctuées, à angles huméraux 
aigus ; bosse humérale et dorsale légères, ainsi que l'im- 
pression scutellaire. — ^. Les jambes antérieures cour- 
bées en dedans au-delà du milieu {Ex Marseul). 

Hab. — Margelan ('coll. Théry) . 



98. — S. aerata 

Jako wleff. 

PI. 34, fig. 2. 

Sphenoptkra aerata Jak., Hor. Soc. Ent. Rosa., t. 21 (1887), p. 62. 

Long. ir>-i3 ; larg. /|,5 milliin. 

Ovalaire, oblong, peu convexe, d'un noir vordàtre bronzé 
luisant, plus noir sur le pronotum, avec une bordure laté- 
rale de poils jaunâtres en dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points rares, plus forts 
et plus serrés en devant, finement sillonnée sur le vertex; 
front plan, faiblement bitubercidé, déprimé au milieu, 
d'un vert brillant en avant ; épistome à peine sinué. 
Antennes noires, à S'' article plus long que le 2^ Pronotum 
transverse, près de deux fois plus large que long-, creusé 



SPHENOPTERA 141 

de trois sillons longitudinaux : le médian très large, pro- 
fond, oblitéré en devant, densément ponctué, les latéraux 
complets, moins profonds, fortement ponctués ; arqué et 
étroitement rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec un 
bourrelet d'un vert bronzé assez épais, rétréci et finement 
marginé par devant ; strie marginale interrompue au 
milieu. Ecusson cordiforme, avec un profond sillon lon- 
gitudinal. Elytres aussi larges (ou un peu plus larges) à la 
base et trois fois plus longues que le pronotum, atténuées 
et assez largement arrondies au bout, rebordées sur les 
côtés jusqu'au milieu, sinuées au pli crural, convexes à 
l'épaule et au milieu de la base, très enfoncées à la nais- 
sance de la 5'' strie et dans la région scutellaire, avec une 
large impression le long de la suture ; stries des élytres 
formées de points ronds, peu distincts ; interstries poin- 
tillés, densément ridés, alternativement relevés. Proster- 
num un peu convexe, bordé il'une strie marginale, avec 
quelques points fins épars. Sternum profondément cana- 
liculé. Ponctuation de l'abdomen rare, très fine, plus serrée 
sur le dernier segment ; premier segment dépourvu de 
canal. Hanches postérieures dilatées en dedans, entaillées 
en arc au bord postérieur {Ex .Jakowleff). 

fÎAR. — Perse (Dent. Ent. Mus. Berlin, type ! de 
Knxit: ; coll. von Heydeti ; ma colleelion : en-type !) . 



99. — S Roborowskyi 

Jakowleff. 

Sphenoptera Hoborowsky! Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), 
p. 171. 

Long. 

cf. Ovale, allongé, assez convexe, fortement atténué en 
arrière, d'un bronzé obscur, en partie cuivreux en dessus ; 
dessous noir, brillant, cuivreux bronzé latéralement, avec 
une large bordure de poils blanchâtres. 



142 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête petite, peu convexe, sillonnée au milieu, densément 
ponctuée ; front plan, inégal, avec deux tubercules lisses, 
plus cuivreux en avant ; épistome échancré en demi-cercle; 
labre petit, densément pointillé ; côtés internes des scrobes 
antennaires très saillants, arqués, lisses ; antennes noires, 
courtes, épaisses, à 3'' article de moitié plus long que le 2*" 
et à peine plus long que le 4^ Pronotum transversal, d'un 
tiers plus large que long, parallèle à la base, arqué et assez 
fortement rétréci en avant, sans strie marginale antérieure, 
presque entièrement rebordé sur les côtés, le rebord légè- 
rement courbé devant les angles postérieurs, qui sont 
aigus, saillants, dépassant la base des élytres ; disque mar- 
qué de trois sillons entiers, le médian étroit, presque 
linéaire, terminé à la base par une grande et profonde 
fossette antéscutellaire ; les latéraux profonds, très densé- 
ment et rugueusement ponctués, avec un reflet cuivreux- 
doré ; bords latéraux renflés, plus fortement ponctués que 
l'espace compris entre les sillons du disque, étroitement 
canaliculés le long du rebord latéral. Ecusson petit, sub- 
cordiforme, concave. Elytres un peu plus larges à la base 
et trois fois aussi longs que le pronotum, fortement atté- 
nués en arrière, obliquement tronqués et comme effilés 
séparément à l'extrémité, entièrement rebordés sur les 
côtés, légèrement sinués au pli crural, entièrement densé- 
ment ponctués et en partie rugueux, sans stries distinctes ; 
interstries 2'', 4", 6' (cf jusqu'au milieu) et 8' saillants et 
plus lisses ; interstries 5% 6' (en partie) et T concaves et 
très rugueux, avec un reflet cuivreux doré ; région scutel- 
laire déprimée, suture carénée, notaniment en arrière, avec 
un sillon de chaque côté, vers l'extrémité ; bosses humé- 
raie et dorsale bien accusées, avec une impression inter- 
humérale. Menton coupé droit. Prosternum convexe, par- 
semé de rares et fins points, formant une sorte de strie 
marginale de chaque côté ; métasternum plan, finement 
sillonné, parsemé de gros points ; abdomen finement et 
assez densément ponctué sur (oute la surface, le milieu 
de la base non canaliculé ; hanches postérieures fortement 
échancrées au tiers interne. Pattes assez grêles, noires, à 
peine lironzées ; tarses assez longs, les postérieurs à i''' arti- 
cle lui peu plus long que le 5^ 



SPHENOPTERA 143 

Très voisine de S. Kozluivi par son faciès, la Robo- 
rowskjji en diffère entre autre par le manque de sillon 
submarginal antérieur au pronotum et par la conformation 
du menton, ainsi que par la coloration du corps en dessous. 
En outre, la Roborowskyi présente un caractère qui la 
rapproche de la lapidaria et espèces voisines : le pronotum 
offre un sillon spécial, qui longe les bords latéraux tout 
contre le bourrelet marginal, de sorte que cette espèce a, 
en effet, non pas trois sillons longitudinaux au pronotum, 
mais cinq [Ex Jakowleff). 

Hab. — Nord-Est du Thibet, Monts Nanschau : 
Kiiku-Usii. 



100. — S. signifera 

Jakowleff. 
Sphenoptera signifera J ak., Hor. Soc. Eut. Ross., t, 32 (1898). p. 551. 

Long. 17 ; larg. 6 niillini. 

$. Allongée, à peine convexe, subdéprimée, d'un noir 
peu luisant en dessus ; bleuâtre en dessous, avec des 
reflets cuivreux latéralement. 

Tête très large, sillonnée sur le vertex, diffusément ponc- 
tuée, la ponctuation plus serrée en avant ; front plan, 
inégal, renflé en avant, avec une impression transversale 
entre les yeux et deux espaces lisses ; épistome étroit, 
échancré en triangle. Antennes à 3' article plus long que 
le 2^ Pronotum d'un tiers plus larg© que long, rétréci en 
avant, subparallèle, côtés faiblement arqués et rebordés 
jusqu'aux 3/4 de la longueur ; surface avec trois larges 
sillons, le médian entier, vaguement et superficiellement 
ponctué, assez profond, les latéraux raccourcis en avant, 
fortement ponctués ; marge latérale renflée, finement ponc- 
tuée ; angles postérieurs aigus ; strie marginale antérieure 
entière. Elytres à peine plus larges à la base et trois fois 
aussi longs que le pronotum, graduellement atténués et 
arrondis à l'extrémité, rebordés sur les côtés jusqu'au 



144 MONOGRAPHIE DES BUPKESTIDES 

milieu, sinués au pli crural, avec un sillon le long de la 
suture ; stries régulières, très distinctes, formées de points 
oblongs assez serrés ; la scutellaire trè« enfoncée ; inter- 
stries finement ponctués, fortement ridés, surtout en avant, 
les alternes convexes ; l'interstrie humerai plus enfoncé 
Suture carénée postérieurement. Prosternum presque plan 
à peine convexe, finement et diffusément ponctué, avec de 
fins points formant comme une strie marginale de chaqu^ 
côté ; sternum plan ; le premier segment abdominal à 
peine sillonné. Hanches postérieures sinuées au milieu. — 
Par son faciès général et par ses dimensions, cette espèce 
rappelle la Sph. plana B. Jak., dont elle diffère par sa 
très grande tête, par le large sillon longitudinal qui tra- 
verse toute la longueur du pronotum, par les interstries 
alternes des élytres convexes, les profonds sillons qu'on 
voit le long de la suture et derrière les épaules, ainsi que 
par la coloration de la face inférieure du corps [Ex Ja- 
kowleff). 

Hab. — Ferghana. 



101. — S. prava 

K e 1' !• e m a n s. 
Sphenoptera prava K erre m., Dexit. Eut. Zeit. (1909), p. 278. 

Long. i/| ; larg. 5 niiiliiii. 

Ovalaire, écourlé, ((Hivexc, alliMiiU' en anic'io, 
l)r()nzé Ijïillant ()l)sciir eu dessus; dessous tiojr bleuâ- 
tre, avec les cotés jjubcsccnls de Jauuc Icruc. Tcte ru- 
gueuse, grossièrement ponctuée,! ransx (isaicment dé- 
primée entre le front et l'épistoniç; le Ironl elle vertex 
sillonnés ; l'épistome étroitemejit échancré en arc , 
^t" article des antennes une fois et demie aussi long 
que le 2^. Pronotum plus large que haut, bisinué en 
avant et très finement robonh'' avec la sliie marginale 
à peine distinclc ; les cùiés artpiés en avant cl 
un [)eu sinueux en arrière, a\cc la carène mar- 
ginale subsimieuse et alteignanl pjcsqnc le som- 
niel; la base raiblemcnt sinueuse; le disque et les 



•SPllENOPTEKA 145 

côtés largciiicnl creusés eu silluu ; le médian iuégalc- 
iiieiil ponctué, les latéraux rugueux, grossièreiiieiil 
ponctués entre d'épaisses verniiculations. Ecusson 
subcordiforme, déprimé. Elytres écourtés, convexes, 
très rugneux, giaduellemeni atténués en arc de la 
base au sotnmet, celui-ci oblicjiiemetd, lionqué de 
part et d'autre ; la région seidellaiiv déprimée, la 
suture élevée au sommet ; la surlace à rides vermicu- 
lées transversales et épaisses, laissant à [>eine distin- 
guer l'allure longitutlinale de traits minces cl 
linéaires. Strie marginale du prosternum J'ormée de 
gros points conlluents en arrière, mais sans contour- 
ner le sommet ; milieu du premier segment abdomi- 
nal vaguement et étroitement sillonné ; ponctuation 
abdominale assez nette, mais très espacée. Pattes 
grossièrement poncinées ; tibias aidérieurs et u\v- 
dians arqués, J*. 

Har. — Asie Minenic : Kski-(;jieliir (coll. vnn 
Ileyden ; ma coll. : type !) . 



102. — S. vidua 

J a k o w 1 e f f . 
Sphenopter.\ vidua Jak., Ilor. Soc. Eut. Ross., t. ."UlI'.tOO), p. 129. 

Long. iC) ; larg. 6 millim. 

Ç. Allongé, ovalaire, fortement atténué au bout, assez 
convexe, noir en dessus, d'un noir bleu en dessous, avec 
une bordure latérale bronzée, couverte de points très ser- 
rés, mais sans poils. 

Tête assez large, peu convexe, avec un reflet violacé 
bronzé, sillonnée au milieu, densément ponctuée, surtout 
en avant ; front plan, largement impressionné, marqué de 
deux plaques lisses au milieu et de quelques autres, moins 
proéminentes ; épistome échancré en arc ; côtés internes 
des scrobes antennaires très saillants ; antennes courtes 

TOME VI. — JUIN 1912-FÉVKIER 1913. 10 



146 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

minces, noires, à 2" article plus long que large, d'un tiers 
plus court que le 3'' et un peu plus court que le 4^ Prono- 
tuni parallèle, subitement rétréci en avant, d'un tiers plus 
large que long, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, entiè- 
rement marginé en avant ; angles postérieurs droits ; sur- 
face avec trois imi^i'essions longitudinales, une au milieu 
— profonde et large, avec une cavité antéscutellaire, et une 
le long de chaque côté, moins larges, fortement et rugueu- 
sement ponctuées ; bord latéral renflé, couvert, comme le 
disque, de points épars, assez fins ; rebord latéral droit au 
milieu, légèrement relevé et courbé au tiers basai. Ecusson 
transverse, concave. Elytres un peu plus larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois et demie aussi longs que le 
pronotum, atténués et arrondis séparément au bout, rebor- 
dés sur les côtés jusqu'au milieu, canaliculés le long de la 
suture ; stries régulières, formées de points écartés, indis- 
tincts vers le bout ; interstries plans, rugueusement poin- 
tillés, avec de nombreuses rides transverses. Région scu- 
tellaire déprimée, avec une strie bien marquée ; suture en 
carène postérieurement ; bosses humérale et dorsale pres- 
que nulles. Menton en arc, lisse, très vaguement ponctué 
Prosternum plan, large, avec quelques points épars, mar- 
giné sur les côtés d'une ligne formée de points serrés ; 
pièces latérales du prosternum ponctuées-criblées intérieu- 
rement, densément pointillées le long du bord latéral ; 
métasternum plan, finement sillonné au milieu ; premier 
segment de l'abdomen plan, à peine déprimé, le demie'- 
allongé arrondi au bout, plus court que les élytres ; abdo- 
men lisse, très finement et très vaguement ponctué sur le 
disque, plus densément sur les bords latéraux. Hanches 
postérieures sans échancrure au tiers interne, arquées à 
l'épimère ; pattes assez épaisses, fortement ponctuées ; 
jambes droites ; tarses postérieurs assez longs, à 1" article 
un peu plus long que le 5^ 

Très voisin de 5. fossulata Gebl. ; chez la $ de cette der- 
nière espèce (de l'Altaï), le bourrelet marginal des élytres 
est entier ou presque entier, le sillon médian du pronotum 
plus superficiel et plus étroit et son bourrelet latéral autre- 
ment conformé ; le ventre a une large bordure pileuse et 



SPHENOPTERA 147 

le premier segment est manifestement canaliculé ; le bord 
supérieur de la cavité, au fond de laquelle se rattachent les 
antennes, est plus faiblement exhaussé et les antennes 
mêmes sont bien plus courtes que chez la vuhia et à l"' arti- 
cle presque sphériquo ou à peine plus long- que large, etc. 
{Ex Jakowleff). 

II VB. — Clian'>aï. 



103. — S. Kozlowi 

.) a k w 1 e f f. 
Sphenoi'Tera Kozlowi J a k., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900j. p. 102. 

Long. 13-15,5 ; lai g. 5-(i iiiillini. 

cf. Ovale, allongé, peu convexe ; surface densément 
ponctuée, d'un bronzé luisant, bordée latéralement de vio- 
let ; dessous bleu noirâtre brillant, avec une large bordure 
de poils blanchâtres. 

Tête petite, peu convexe, densément ponctuée, finement 
sillonnée au milieu, transversalement impressionnée sur 
le front, avec deux tubercules lisses ; épistome étroit, 
échancré en arc ; côtés internes des scrobes antennaires 
très saillants. Antennes noires, grêles et courtes, à S*" article 
plus long que le 2" et un peu plus long que le ¥. Pronotum 
transversal près de deux fois aussi large que long, subpa- 
rallèle, rétréci et entièrement marginé en avant, rebordé 
aux côtés jusqu'aux 3/4 de la longueur ; vu de profil, ce 
rebord est largement arqué devant les angles postérieurs 
et légèrement sinueux en avant ; angles postérieurs aigus 
et saillants ; disque marqué de trois profonds sillons pres- 
que entiers, le médian large, surtout au milieu, terminé à 
la base par une fossette antéscutellaire, très finement ponc- 
tué ; les latéraux très densément rugueusement ponctués ; 
bords latéraux renflés, ponctués plus densément que l'es- 
pace compris entre les sillons du disque. Ecusson subcor- 
diforme, terminé en pointe aiguë. Elytres à peine plus 
larges et trois fois aussi longs que le pronotum, fortement 



148 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

atténués en arrière et conjointement arrondis à l'extrémité; 
côtés rebordés jusqu'au milieu et sinués au pli crural ; sur- 
face fortement impressionnée le long de la suture et entre 
les 4'' et S- interstries ; la suture, le 8" inteistrie et parfois 
le 4" carénés postérieurement, le 2" interstrie convexe dans 
toute sa longueur ; stries formées de points plus ou moins 
ronds et asssz serrés, bien marquées, sauf sur le pourtour; 
intersLries pointUlés, le pourtour de la surface des élytres 
densément et finement ridé. Tubercule humerai élevé à la 
bas3 ; région scutellaire à peine concave ; strie scutellaire 
bien marquée. Menton en arc. Prosternum fortement 
rebordé aux côtés, couvert de gros points clairsemés ; sillon 
médian du métasternum continué sur le premier segment 
ventral ; segment anal finement et assez densément ponc- 
tué, surtout latéralement. Hanches postérieures sinuées au 
tiers du bord interne. 

9 . Plus large que le çf, élytres terminés en pointe obli- 
quement tronqué:' ; sillon médian (ki ))remier segment ven- 
tral iK'u distinct. 

Par son faciès général, cette espèce se ra])pro€he de Sph. 
canalicidata Pall., dont elle diffère considérablement par 
quelques caractères importants, comme p/ar la présence 
d'un trait linéaire le long du bord antérieur du ]ironotum, 
dont le large sillon longitudinal médian est plus superfi- 
ciel ; par les côtes des élytres moins manifestement accu- 
sées; par la présence d'un sillon longitudinal au premier 
S3gment ventral, etc. [Ex Jakowleff). 

Hab. — CJiine occidonlale : oasis Sa-Dshéoii. 



SPJIENOPTERA 149 

104. — S. mendax 

M a r s e u I . 

vSpHENOPTEHA iMPREssicoLi.is || Mai's. L'Abeille, t. 2 vl865), p. 3j5. 
Sphenoptera mexdax h ai'.,, CoL Heft., t. 5(1869j. 

L(3no-. Ti ; lar^-. !\ inillini. 

Allongé, subparallèle, peu convexe, bronzé foncé bril- 
lant en dessus, noir bleu luisant en dessous avec une bor- 
dure de duvet jaunâtre. Antennes noires ; 3'' article plus 
long que sss voisins, les suivants obtusément dentés en 
dedans. Tête convexe, peu densément ponctuée, fortement 
sillonnée au milieu ; front bituberculé ; ép'stome profon- 
dément échancré. Pronotum presque deux fois plus large 
que long, déprimé, couvert de points espacés, ruguleux 
latéralement, avec le pointillé foncier visible ; sillon mé- 
dian terminé i)ar une fovéole antéscutellaire, superficiel, 
ainsi que les impressions latérales ; bisinué à la base, avec 
le lobe médian obtus et les angles droits, plus étroits que 
les élylres ; rebordé jusqu'aux 4/5, arrondi et sinué posté- 
rcurement sur les côtés, bisinué, rebordé et rétréci en 
devant, avec les angles arrondis. Ecusson pointillé, en 
cœur. Elytres trois fois plus longues que le pronotum, atté- 
nuées au bout et terminées ensemble en pointe arrondie, 
rebordécs sur les côtés, sinuées au pli crural ; épaule et dos 
assez élevés, creusés le long de la suture qui est élevée en 
carène, couvertes d'une fine ponctuation rugueuse, avec 
des rides transversales ; stries de points tout à fait indis- 
tinctes ; interstries alternes à peine sensibles. Menton en 
arc. Prosternum uniformément ponctué. Sternum canali- 
culé. Hanches postérieures élargies en dedans en lobo 
obtus, faiblement entaillées par derrière. Abdomen par- 
semé de points très épars [Ex Marseul). 

]Iab. — Riissi(> méridionale (l)eul. Va\\. Mus., par 
Kmntz) . 



150 MONOGRAPHIE DES BUPRESTlDEb 

105. — S lucidicoUis 

Kraatz. 
■ PI. 34, fig. 3. 
SphÉnopteka lucidicolus Kraatz, Dcui Eut. Zeit. (1882), p. 316. 
Sphenoptera lucidicollis Jakowlet'f, Ilor. Soc. Ent. Ross , t. 21 
(1887), p. 61. 

Sphrnoptera lucidicollis Marseu.l, L'Abeille, t •26(1889), p. 267. 

Loiio-. 19 ; larg. 4 millim. 

()\al(\ a!l()ii«^('', [)eu corncxc, (11111 l)i()iizé cuivreux 
asstv, brillant en dessus, d'un l)kMi l'oucé eu dessous, 
a\('c- nue bordure latérale de poils jauiiàlres. 

Tèlc pclile, avec une fine ligne longiiudiuale sur 
le v(m1cx, finement ponctuée ; front plan, inégal, fai- 
])leinent bituberculé ; épistome échancré," Antennes 
à y article un peu plus long que le 2^ Pronotum de 
moitié plus large que long, rétréci en devant, arqué 
sur les côtés, avec une strie latérale raccourcie vers 
le milieu, creusé de trois sillons profonds, raccourcis 
en devant ; sillon médian large, couvert de petits 
points espacés ; impressions tatérales follement ponc- 
tuées ; marge latérale renflée ; strie marginale anté- 
rieure largement interrompue. Ecusson transverse, 
subcordi forme, concave. Elytres aussi larges à la base 
et trois fois plus longues que le pronotum, graduelle- 
ment atténuées et teiniinées séparément en pointe 
ariondie, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, fai- 
blement sinuées au pli crural ; stries régulières, for- 
mées de doubles traits bien marqués, assez serrés ; 
îubMshics plans, finement ponctués, transversale- 
uKMil ridés ; sixième interstrie enfoncé au milieu ; 
su h ne fortement déprimée en avant, carénée posté- 
rien renienl. Prosternum plan, avec de rares points, 
sans strie marginale ; sternum canaliculé. Le dessous 
est finement ponctué. Hanches postérieures entail- 
lées à l'épimère (Et Jakowleff) . 

?Tab. — Turkestan : Samarkande fDeut. Ent. Mus. 
pai' Krnnf:, lype ! coll. Tlirry. ma collection). 



SPHENOPTERA 151 

106. — S. viridicoerulea 

Kraa tz. 

Sphknopteka vikidicoerulka K l'aat z, Dent. Eut. Zeit. ( 1882), p. 317. 
Shhenoptera viRiDicoKKULEA Jako wlef f, Hov. Soc. Ent. Ross., i. 21 
(18871, p. 60. 
Sphkxoptera viRiDK'OKiuLEA Marse iil, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 281. 

Long-. i3 ; ]'dvg. ^S) niillim. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé cuivreux assez 
brillant en dessus, d'un l)leu foncé en dessous, avec une 
bordure latérale de poils jaunâtres. 

Tète large, avec une fine ligne longitudinale sur le ver- 
tex, finement ponctuée ; front plan, impressionné entre les 
yeux, sinué en devant ; épistome échancré. Antennes à 
3'' article plus long ciue le 2''. Pronotum de moitié plus 
large que long, subparallèle, rétréci et marginé presque 
entièrement en devant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, 
creusé de trois sillons peu profonds, raccourcis en devant; 
sillon médian assez large, couvert de petits points rappro- 
chés ; impressions latérales très fortement ponctuées ; 
marge latérale renflée, très finement ponctuée. Ecusson 
cordiforme. Elytres un peu plus larges à la base et trois 
fois plus longues que le pronotum, graduellement atté- 
nuées et arrondies ensemble au bout, rebordées sur les 
côtés jusqu'au milieu, faiblement sinuées au pli crural ; 
stries régulières formées de petits points assez écartés ; 
interstries plans finement ponctués, interstrie 6*^ enfoncé au 
milieu. .Suture déprimée en avant, carénée postérieure- 
ment. Prosternum plan, avec des points rares, formant 
comme une strie marginale de chaque côté. Sternum et le 
premier segment abdominal faiblement sillonnés. Hanches 
postérieures entaillées à l'épimère, finement ponctuées en 
dessous, cf. .Jambes antérieures arquées, intermédiaires 
faiblem.ent échancrées vers le bout {Ex Jakowleff). 

Hab. — Tiirkeslan : Saniarkande (J3eut. Enl- iNIiis. 
Berlin., type ! par Kraatz) . 



152 MONOGRAPHIE DES ItbPllESTIDES 

107. — S. extensocarinata 

.1 a k w 1 e f f . 

ISl'HE.NOPïEUA EXTENSOCARINATA .l.lk. Huf. Sue. Elit. RoSS., t. 23 (1889), 

p. 84. 

Loiiy. 8-jo,5 inilliiii. 

Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé assez bril- 
lant en dessus, d'un bleu foncé en dessous, avec une bor- 
dure latérale violette, très finement pubescente. 

Tête peu convexe, fortement et densément ponctuée, 
sillonnée sur le vertex ; front inégal, profondément impres- 
sionné entre les yeux, avec deux tubercules obliques ; épi- 
stome échancré en demi-lune. Antennes noires, à 3"^ article 
un peu plus long que le 2^ leur premier article cuivreux. 
Pronotum transverse, près de deux fois plus large que 
long, dilaté en devant, finement et presque totalement 
rebordé sur les côtés, rétréci à la base, avec les angles 
postérieurs droits ; entièrement marginé en devant, creusé 
de trois sillons larges et profonds ; sillon médian plus large 
à la base, couvert de petits points rapprochés ; impressions 
latérales fortement ponctuées ; nriarge latérale renflée, den- 
sément ponctuée, intervalles médians lisses, larges, vague- 
ment ponctués. Elytres plus larges à la base, 2 1/2 fois 
plus longs que le pronotum, atténués et arrondis séparé- 
ment au bout, rebordés sur les côtés, sinués au pli crural; 
stries régulières, assez enfoncées, formées de points allon- 
gés, assez écartés; interstries plans, finement ponctués, 2^ et 
4" élevés à la base ; 8^ interstrie fortement caréné dans toute 
sa longueur, 5* et T densément ponctués ; suture élevée. 
Prosternum plan, avec quelques points, formant comme 
une strie marginale de chaque côté. Sternum canaliculé. 
Abdomen finement [)onctué, son premier segment avec un 
sillon superficiel {Ex Jakowleff). 

IIah. — Shan-Si ; Kiakhia (ma collection : co- 
type !) . 



SPIIENOPTERA 153 

108. — S. propinqua 

Kraa t z. 

Sphenoptera propinqua K raatz, Dent. Eut. Zeit., t. 26(1882j, p. 315. 
Sphenoptera PROPiNQiJA M a rs e u 1, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 266. 

Long. i3 inilliin. 

Taille d'un JalcraUs moyen, de même forme, mais tête 
avec deux j-eliefs lisses, du reste assez densément ponctué. 

Le prothorax est deux fois aussi large que long, impres- 
sionné au milieu dans sa longueur, assez densément et fine- 
ment ponctué, impressionné sur les côtés dans sa longueur, 
densément et fortement ponctué, bords latéraux légèrement 
épaissis jusqu'au milieu, bord postérieur fortement bisinué 
de chaque côté; écusson deux fois aussi large que long (plus 
large que dans le latcralis). Les élytres rétrécies derrière le 
milieu; le troisième interstrie plus large, lisse, les autres 
stries ponctuées distinctes, proportionnellement profondes, 
leurs interstries ponctués, le troisième élevé sur la cavité 
antérieure, 5" sur le premier tiers, 7" très peu élevé. Abdo- 
men d'un violet bleuâtre, à points écartés. Dessous densé- 
ment pubescent de chaque côté; prosternum bleuâtre, épar- 
sément ponctué [Ex Marseul). 

Hab. — Sanuirlvaiuie ( Deul. Ent. Mus. Berl., type ! 
])ar Kraat: ; coll. Tliéry). 



109. — S strigosa 

Jak owleff. 
Sphenoptera strigosa Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 71. 

Long. 10,5 ; laig. 3 inillini. 

Allongé, à peine ovalaire, peu convexe, d'un l)ronzé cui- 
vreux assez obscur en dessus ; d'un bleu foncé plus bril- 
lant en dessous, avec des reflets violets et une bordure 
latérale de poils jaunâtres. 

Tête petite, impressionnée au milieu, faiblement sillon- 
née sur le vertex, finement ponctuée, d'un cuivreux doré 



154 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

en devant, ainsi que le labre ; front plan, inégal, faible- 
ment bituberculé; épistome échancré. Antennes à 3^ arti- 
cle plus long- que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, subparallèle, faiblement arqué et rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, rétréci en devant, creusé de trois sil- 
lons profonds, le médian étroit, complet, à peine ponctué, 
les latéraux raccourcis au milieu ; parsemé de points longs, 
en forme de linéoles ; intervalles médians lisses ; marge 
latérale renflée, finement ponctuée en devant ; strie margi- 
nale antérieure à peine interrompue. Ecusson elliptique, 
concave. Elytres aussi larges à la base et trois fois plus 
longues que le pronotum, graduellement atténuées et 
arrondies au bout, entièrement rebordées sur les côtés, 
sinuées au pli crural, avec un sillon le long de la suture , 
stries régulières, formées de longs points, peu serrés et 
bien marqués ; interstries alternes très élevés ; strie scu- 
tellaire enfoncée ; région scutellaire déprimée, suture 
entièrement en carène. Prosternum plan, violet doré au 
bout, presque lisse, avec quelques fins et ti'ès rares points 
et une fine strie marginale régulière. Sternum et premier 
segment de l'abdomen canaliculés. Abdomen finement et 
rarement ponctué {Ex Jakowleff). 

Hab. — 'l'urkesiaii (Dent. Eut. Mus. Berlin, type 1 
par Kradt: ; coll. TJicry) . 



110. — s. barbata 

Jakowleff. 
Sphenopï[-;ra barbata .Jak., Rev. Eut. Cnen, t. 6 (1887), p. 113. 

LoriD". 11,5 ; lari;-. 0,7 niillini. 

Allongé, subdéprimé, bronzé cuivreux assez brillant en 
dessus, bleu violet en dessous, avec une bordure latérale 
de poils jaunâtres. 

Tête assez large, sillonnée au milieu, assez fortement et 
densément ponctuée, échancrée à l'épistome en demi-lune; 



SPHENOPTERA 155 

front plan, très inégal, bituberculé, profondément impres- 
sionné entre les yeux. Antennes noires, courtes, à 3" arti- 
cle à peine plus long que le 2-. Pronotum court, près de 
deux fois plus large que long, subparallèle, rétréci en 
devant, reboTdé sur les côtés jusqu'aux 3/4, creusé de trois 
sillons, le médian très large, vaguement ponctué, terminé 
par une profonde fossette anLéscutellaire, formant comme 
une ancre avec le sillon ; impressions latérales raccourcies 
en devant, très fortement ponctuées ; marge latérale ren- 
flée ; strie marginale antérieure largement interrompue. 
Ecusson petit, en triangle. Elytres aussi larges à la base 
et 3 1/2 fois plus longues que le })ionotum, atténuées et 
ari-ondies au bout, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, 
subsinuées au pli crural ; stries régulières, formées de gros 
points assez serrés ; interstries alternes élevés, finement 
ponctués, fortement et densément ridés. Suture en carène, 
déprimée en devant. Strie scutellaire enfoncée. Prosternum 
plan, à ponctuation rare, avec une strie marginale de cha- 
que côté, muni d'une forte carène transversale au bord 
antérieur ; sternum plan, avec une fine ligne longitudinale 
{Ex Jakowleff). 

Hab. — Ala-Taou. 



111. — S. stenophthalma 

Jakowleff. 
SPHENOPTERA sTENOPHTHAL:\rA Jak., Hnr. Soc. Ent. Ross., t. .34 (1900), 
p. 105. 

Lonii-. t/|,5 ; laro-. 5 milliin. 

$. Allongé, subparallèle, atténué à l'extrémité , peu con- 
vexe ; surface d'un bronzé cuivreux assez brillant ; dessous 
du corps d'un bleu violet obscur, sans bordure latérale 
poilue. 

Tête assez large, peu convexe, finement sillonnée sur le 
vertex, assez vaguement ponctuée au milieu, plus densé- 
ment en avant et en arrière ; front plan, déprimé et nuancé 
de vert-doré au milieu, obsolètement bituberculé ; épistome 



156 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

échancré en arc. Yeux étroits, deux fois aussi longs que 
larges ; côtés internes des scrobes antennaires très saillants. 
Antennes noires, de la longueur de la moitié du prono- 
lum, à 3" article d'un tiers plus long que le 2^ Pronotum 
d'un tiers plus large que long, subparallèle, arqué aux 
côtés, à diamètre maximum situé avant le milieu, rétréci 
en avant et surtout en arrière ; côtés rebordés jusqu'aux 
2/3 de la longueur ; surface avec trois profonds sillons lon- 
gitudinaux, le médian assez" étroit, bien accusé, entier, les 
latéraux plus profonds, raccourcis en avant, très fortement 
et densément ponctués ; bords latéraux renflés, vaguement 
ponctués ; l'espace compris entre les sillons dorsaux très 
finement pointillé et parsemé de petits points clairsemés. 
Strie marginale antérieure largement interrompue ; le 
rebord latéral, vu de profil, est sinueusemient arqué devant 
les angles postérieurs ; ceux-ci aigus. Ecusson transversal 
cordiforme, à peine concave, très finement pointillé. Ely- 
tres aussi larges et trois fois aussi longs que le pronotum, 
subparallèles, atténués et arrondis séparément à l'extré- 
m.ité ; côtés rebordés jusqu'au milieu, faiblement sinués 
au pli crural; surface largement déprimée le long de la 
suture, surtout en avant ; stries régulières, formées d'assez 
forts points peu serrés ; interstries inégaux, très finement 
ponctués, ridés, les alternes (2% 4", 6") élevés, surtout en 
arrière; le b" impressionné jusqu'aux 4/5 de sa longueur; 
bosse dorsale très convexe, l'humérale moins saillante 
Suture fortement carénée en arrière ; strie scutellaire for- 
mée de points peu sensibles. Menton en arc, à bord irrégu- 
lier. Prosternum plan, large, finement rebordé aux côtés, 
couvert de forts points clairsemés. Sternum sillonné, fine- 
ment ponctué. Abdomen finement et vaguement ponctué, 
le premier segment dépourvu de sillon. Hanches posté- 
rieures fortement ponctuées, dilatées en dedans, droites au 
bord interne, entaillées en arc h l'épimère. 

Cette espèce diffère de toutes celles à pronotum présen- 
tant trois larges sillons longitudinaux, entre autres, par ^a 
tête très large, d'un cinquième seulement moins large que 
le pronotum, par les yeux très étroits, le pronotum forte- 
ment rétréci et largement sinué devant les angles posté- 



SPIIENOPTERA 157 

rieurs, et, enfin, par les hanches postérieures à bords 
internes droits {Ex Jakowleff). 

Hab. — Semirelschié. 



112. — S. cyphogastra 

J a k w 1 e f f. 
ISphenopteka cyphogastra Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 'M (1900j, p 426. 



Long. 17,5 ; larg. (),o niillioi. 



Ç. Allongé, ovalaire, peu convexe ; d'un bronzé doré 
assez brillant en dessus ; bleu foncé avec des reflets violets 
en dessous, très brillant, et avec une bordure latérale dg 
poils jaunâtres. 

Tète assez large, peu convexe, vaguement ponctuée, avec 
une fine ligne enfoncée sur le vertex ; front plan, très 
inégal, avec une impression transverse entre les yeux et 
deux plaques lisses irrégulières ; épistome petit, échancré 
en triangle; côtés internes des scrobes antennaires assez 
saillants ; yeux petits, étroits ; antennes noir bronzé, 
courtes, minces, à 2" article deux fois plus long ciue large, 
d'un tiers plus court que le 3', égal au 4". Pronotum sub- 
parallèle, légèrement arqué sur les côtés, rétréci en avant, 
transverse, d'un tiers plus large que long, entièrement 
mais très finement marginé en avant, rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, creusé de trois sillons longitudinaux un peu 
raccourcis en avant, celui du milieu large, triangulaire 
rarement mais plus densément ponctué que le disque, les 
latéraux plus fortement et assez rugueusement ponctués, 
plus vaguement en avant ; marge latérale renflée, couverte 
de points très fins et épars. Ecusson deux fois plus large 
que long, subcordiforme. Elytres aussi larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois aussi longs, rebordés sur les 
côtés jusqu'au pli crural, graduellement atténués et con- 
jointement arrondis au bout, qui est distinctement rebordé, 
avec un sillon le long de la suture, qui est carénée posté- 
rieurement ; stries l'égulières, formées de traits assez forts 



158 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

à la base et sur les côtés, plus fins dans la région suturale; 
interstries en partie plans, finement ponctués, transversale- 
ment ridés ; le 2" élevé à la base, le 4" dans toute sa Ion-, 
gueur, le 8^^ largement renflé; région scuteilaire déprimée, 
avec une strie bien marquée ; bosse humérale faible, bosse 
dorsale très prononcée. Menton en arc, glabre, très rare- 
ment ponctué. Prosternum large, assez convexe, avec quel- 
ques petits points épars au milieu, marginé sur les côtés 
d'une ligne formée de points plus serrés ; métasternum 
plan, creusé d'une strie longitudinale au milieu ; abdomen 
convexe, réfléchi, dans la moitié apicale, très brillant, fine- 
ment et très vaguement ponctué ; bordure latérale à ponc- 
tuation très fine et dense ; premier segment de l'abdo- 
men étroitement canaliculé ; pygidium à peine plus long 
que les élytres. Hanches postérieures droites au tiers 
interne, dilatées en dedans en lol)e sinué, triangulaire ; 
pattes noir bleuâtre, assez épaisses, fortement ponctuées ; 
jambes droites (Ç) ; tarses postérieurs longs, à i"' article 
deux fois aussi long que le 5''. 

Très voisine de Sph. pur/jf/r/vcn/ns Kiaatz ; elle en 
diffère, entre autres, par la conformation de l'abdomen, 
dont la moitié apicale est très réfléchie (comme chez les 
Cyphogastra Deyr.); en outre, le premier segment ventral 
est longitudinalement canaliculé et le ventre en entier est 
bleu noirâtre, tandis qu'il est violet rougeâtre vif, chez la 
purpurivenf.ris, et ' à premier segment non canaliculé; la 
sculpture des élytres est très différente chez cette dernière 
espèce et le devant de la tête n'est que faiblement concave, 
tandis que chez la Sph. cyphogastra la cavité transversale 
du front est très accusée, rappelant en ceci la conformation 
de la tête chez la Sph. antiqua lUig. — Il est à ajouter que 
chez la Sph. cyphogastra, les yeux sont médiocres et 
étroits, considérablement distants du bord antérieur du 
})ronotum [Ex Jakov^leff). 

\\\\\ -- Tiiikoslaii : Monis Notirala, Sînlal). 



SPHENOPTERA 159 

113. — S. moesta 

Jakowleff. 
Si'HENOPTERA MOKSTA J ak., Hor. Soc. Elit. Ross., t. "21 (lSS7j, p. 64. 

Long. i5 ; lai'g. 5,;") inilliu!. 

Allongé, ûvalaire, peu cuaivexe, d'un bronzé obscur lui- 
Fant en dessus, d'un noir bronzé avec des reflets violets en 
dessous et une bordure de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, parsemée de points rares, i)lus forto 
et plus serrés en avant, finement sillonnée sur le vertex, 
échancrée à l'épistome ; front plan, inégal, déprimé au 
milieu, avec deux reliefs lisses. Antennes noires, à 3" arti- 
cle plus long que le 2^ Pronotum transverse, d'un tiers 
plus large cjuc long, -subparallèle, rétréci en avant, sid3- 
sinué et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, marqué d'im- 
pressions larges, assez profondes, l'une au milieu, oblitérée 
en avant, avec des points plus serrés que le reste du dos, 
les autres, le long de chaque côté, rugueuses : marge laté- 
rale renflée, assez densément ponctuée. Strie marginale 
antérieure à peine interrompue. Ecusson petit, cordiforme. 
Elytres aussi larges à la base et 3 1/4 fois i)lus longues que 
le pronotum, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, atté- 
nuées postérieurement et terminées isolément en pointe 
arrondie, subsinuées au pli crural ; stries régulières, for- 
mées de petits points assez écartés, plus ou moins mar- 
qués; épaule et liosse dorsale peu élevées, couvertes d'une 
fine ponctuation rugueuse, avec des rides transversales ; 
interstries alternes peu sensibles ; strie marginale conti- 
nuée jusqu'à la suture ; celle-ci faiblement déprimée à la 
base, un peu en carène vers l'extrémité. Prosternum à 
peine convexe, bordé sur les côtés d'une strie interrompue 
en arrière, avec quelques points épars ; sternum canaliculé. 
Abdomen semé de points très fins et écartés ; premier seg- 
ment dépourvu de canal. Hanches postérieures dilatées en 
dedans, largement sinuées au bord terminal {Ex Jakow- 
leff). 

Perse (Deul. Enl. Mus. Berlin, type ! par Krant:) . 



160 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

114. — S. purpuriventris 

K raatz. 

Sphenoptera purpuriventris K raatz, Deiit. Eut. Zeit. (1882), p. 314. 
Sphenoptera PURPURIVENTRIS Jakowleft, Hor. Soc. Eut. Ros'., i. 21 
(1887|, p. 59. 
Sphenoptera purpuriventris Mars eu!, L'.Abeille, t. 26(1889), p. 275. 

Lono". T9 ; lar^J-. (1 i / /l milliin. 

Ovalaire, allongé, subpai'allèlo, subdéprimé, (\\\i\ vert 
bronzé cuivreux, avec une bordure violette en dessus ; 
d'un rouge violet très brillant en dessous. 

Tête parsemée de points fins, plus gros par devant, avec 
une fine ligne longitudinale sur le vertex ; front plan, sub- 
déprimé, inégal, faiblement bituberculé ; épistome sinué. 
Antennes noires, violettes à la base, à 3" article deux fois 
plus long que le 2'\ Pronotum transverse, deux fois plus 
large ciue long, rétréci et entièrement marginé en avant, 
très finement et rarement ponctué au milieu, faiblement 
arqué et rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5, creusé de trois 
sillons longitudinaux raccourcis en devant ; celui du mi- 
lieu très large, les latéraux plus étroits, rugueusement et 
fortement ponctués ; marge latérale renflée, finement et 
vaguement i)onctuéc. Ecusson petit, en ellipse transverse. 
Elytres aussi larges à la base et 3 1/4 fuis plus longues 
que le pronotum, fortement atténuées et terminées sépa- 
rément en pointe arrondie, rebordées sur les côtés jus- 
qu'au milieu ; stries régulières, peu distinctes, formées de 
points oblongs, très fins ; interstries alternes faiblement 
relevés à la base, carénés, ainsi que la suture, postérieu- 
rement ; suture déprimée en avant, à partir de la strie 
scutellaire. Prosternum plan, très finement et rarement 
ponctué, bordé d'une s,trie marginale. Abdomen presque 
glabre, avec une bordure de poils jauucâtres {Ex JakoM^leff). 

Hah. — Tiirkc^slaii : Saiiiarkaiulc (l)eul. Ent. Mus. 
Berlin, |»ar Kiaat:, l>])C' !) . 



SPITENOPTERA Kil 

115. — S. MandersIJernae 

Jakowleff. 
PI. 34, fig. 4. 

Sphexoptera .Maxderstjernak Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. OO (18i6), 
p. 95. 
Sphenoptera Manderstjerxae Marseul, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 273. 

L(jii^". i/i,5 ; lar^'. /|,r» tnilliiu. 

Allongé, siibdéprinié, d'un vert cuivreux assez brillaiil, 
avec une bordure violette en dessus ; violet avec des i-eflets 
rouges en dessous.* 

Tête densément ponctuée, avec une fine ligne longitu- 
dinale au milieu, échancrée à l'épistome ; fi-ont plan, 
inégal, bifovéolé, avec deux reliefs lisses réunis en arrière. 
Antennes à 2" article aussi long cfue le 3^ Pronotum irans 
versai, deux fois plus large que long, subparallèle, rétréci 
en avant, finement et rarement ponctué au milieu, reboTdé 
sur les côtés jusciu'aux 3/4, creusé de trois sillons longitu- 
dinaux profonds, raccourcis en avant ; sillon médian très 
large, les latéraux étroits, rugueusement et fortement 
ponctués; marge latérale renflée, assez densément ponc- 
tuée. Strie marginale antérieure largement interrompue. 
Ecusson très petit, cordiforme. Elytres- aussi larges à la 
base et. 3 1/2 fois plus longues que le pronotum, rebordée;-: 
sur les' côtés jusqu'au milieu, atténuées postérieurement 
et terminées isolément en pointe arrondie; stries régu- 
lières, formées de points profonds assez serrés; strie mar- 
ginale continuée jusqu'à la suture ; interstries plans, 
rugueusement ridés et rarement ponctués. Suture dépri- 
mée en avant, carénée vers l'extrémité. Prosternum plan, 
finement et rarement ponctué, bordé d'une strie margi- 
nale. Sternum canaliculé. — Dessous très rarement ponc- 
tué, avec une bordure de poils jaunâtres [Ex Jakowleff). 

Hab. — Turkestan : Syr-Daria (coll. von Heyden 
type ! coll. Thcry, ma collection : co-type !) . 



JUILLET iyi2-FKVRIEH l'.U'.J. 



102 MONOGRAPIITE DES BTTPRESTIDES 

116. — S. Gastelnaudi 

u m . u A' . 

Sphenoptera iNAEQUALis II Cast. Â: Gofv, Monogv. Biipr., t. "2 (1839), 
p. 9, pl.2, f. 11. 
Sphenoptera inaeqiiams Marse ul, L'Abeille, t. 2(1865), p. 351. 

Long. I ■> ; Ifii'o-. /|,.5 millijii. 

Allongé, à Peine ovalaire, |jeu convexe, d'un bronzé 
obscur en dessus, d'un bronzé vert latéralement, violet 
avec des reflets rouges de feu au milieu en dessous. Troi- 
sième article des antennes à peine plus long que le 2^, les 
suivants obtusément dentés. Tête finement ponctuée, avec 
un léger sillon médian ; front i)lan, peu égal ; épistome 
échancré. Pronotum d'un tiers plus large que long, mar- 
qué d'impressions profondes et larges, l'une au milieu, avec 
des points plus serrés que le reste du dos, les autres le long 
de chaque côté, rugueuses, continuées sur les élytres entre le 
calus humerai et le 2' interstrie ; bisinué à la base, avec 
le lobe médian tronqué et les angles droits, arqué et fine- 
ment rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, rétréci et bisinué 
en devant, avec les angles arrondis. Ecusson cordiforme, 
concave. Elytres à peine plus larges, trois fois plus lon- 
gues que le pronotum, rebordées en devant sur les côtés, 
sinuées au pli crural, atténuées postérieurement et termi- 
nées isolément en pointe arrondie ; stries régulières, for- 
mées de points oblongs profonds, scutellaires très enfon- 
cées et suture élevée en carène entre elles ; interstries poin- 
tillés, ridés, alternes peu distinctement saillants. Menton 
rebordé. Hanches postérieures dilatées en dedans en un lobe 
arrondi. Prosternum avec quelques points et à peine 
sinué, entaillées en arc postérieurement. Abdomen avec 
de petits points épars [Ex Marseul). 

D'après Jakowleff, qui a vu le type, le S. inœqaalis 
Stev. serait une variété du N. antiqua 111. Je trouve 
parmi les Sphenoptera du Britisli Muséum, de Lon- 
dres, une espèce étiquetée inœqiialis, qui con- 
firme l'opinion de Jakowleff, car il est très différent 
de Vantlqua, n'ayant pas, comme celui-ci, des pla- 



SPHENOPTERA 10:5 

ques Jisses dans les angles antéro-exLernes des seg- 
ment abdominaux, qui ont une bcnxlure pubescenle 
continue à fond fmemenl poinlilié. Cet insecte, et un 
autre de ma collection, identique au premier, pré- 
sentent tous les caractères énumérés par Castelnau et 
Gory et par Marseul. Uinœqualis C. et G. est donc 
une espèce distincte de Vifurijudlis Ste\., et il n a 
lieu (['en clianger le nom. 

Hab. — Russie méridionale, Volga ; Crimée ; Cùin 
case. 



117. — S. laticeps 

J a Iv o w 1 e f f . 

Sphenoptera LATICEPS Jak,, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (188(5), p. 94. 
Sphenûptera LATICEPS Marseul, L'Abeille, t. 2G (1889), p. 273. 

Long. To,5 ; larg. 4,5 millim. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un lîronzé ciiivreux bril- 
lant avec une bordure violette en dessus ; violet avec des 
reflets rougeâtres en dessous. 

Tête très large, sillonnée au milieu, avec des points 
épais ; épistome éctiancré, labre doré. Antennes à 3'' ai'ti- 
cle égal au 2'\ Pronotum transversal, de moitié plus large 
que long, subparallèie, rétréci en avant, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, creusé de trois sillons longitudinaux 
profonds, raccourcis en avant ; sillon médian très large, 
couvert de petits points espacés ; impressions latérales 
très fortement ponctuées ; marge latérale renflée. Strie 
marginale antérieure largement interrompue. Ecusson en 
ellipse transverse. Elytres aussi larges à la base et trois 
fois plus longues que le pronotum, atténuées postérieure- 
ment et terminées isolément en pointe arrondie, rebordées 
sur les côtés jusqu'au milieu, faiblement sinuées au pli 
crural ; stries régulières, formées de petits traits très 
minces ; interstries alternes élevés, avec des linéoles très 
petites. Suture déprimée en avant et carénée en arrière. 
Prosternum avec de petits points rares et une strie mar- 



KU MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

ginale irrégulière. Sternum et premier segment de l'ab- 
domen canaliculés. Dessous finement ponctué, avec une 
bordure de poils jaunes, serrés. Hanches postérieures 
entaillées à l'épimère. 

Voisine de S'. D tant ht C. et G. et de S. Manderstjernae , 
se distingue de ces deux esi)èces par la tète très large, par 
les stries formées de traits très fins et par le premier seg- 
ment abdominal pourvu d'un petit canal longitudinal {Ex 
Jakowleff). 

IIar. — Tiirk(»slan (Deiil. Ent. Mus. Berlin, par 
Kraaiz ; coll. von Heyden, types ! coll. Théry) . 



118. — S. dilatipes 

,lak owle ff. 
Sphenoptkra dilatipes .la k., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 25 (1890), p. 131. 

Long. !.'■) ; larg. /|,5 niillim. 

$. Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé cuivreux, 
avec une bordure violette en dessus; d'un violet brillant 
avec des reflets rougeàtres en dessous. 

Tête large, impressionnée au milieu, avec une fine ligne 
longitudinale sur le vertex, assez fortement ponctuée, sur- 
tout en avant ; front avec deux reliefs très finement poin- 
tillés, presque lisses ; épistome échancré en demi-lune ; 
antennes à 3^ article plus long que le 2^. Pronotum trans- 
verse, d'un tiers plus large que long, rétréci à la base, 
avec les angles droits, finement rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, atteignajit sa plus grande largeur avant le 
milieu, rétréci et entièrement marginé en avant ; creusé 
de trois sillons larges, assez profonds ; latéraux très forte- 
ment ponctués, plus profonds, raccourcis en avant ; marge 
latérale renflée. Ecusson petit, cordiforme. Elytres plus 
larges à la base et trois fois plus longues que le pronotum, 
graduellement atténuées et arrondies au bout, rebordées 
sur les côtés jusqu'au milieu, sinuées au pli crural ; stries 
fines, régulières, formées de petits traits écartés ; inter- 



SPHENOPTERA 165 

stries plans, finement ponctués et faiblement ridés. Espace 
suturai largement déprimé, suture un peu en carène vers 
l'extrémité. Prosternum à peine convexe, rebordé sur les 
côtés, rarement et finement ponctué ; sternum pian, avec 
une fine ligne longitudinale, fortement ponctué. Abdomen 
avec une bordure latérale de poils jaunâtres. Menton tron- 
qué. Jambes fortes, aplaties, dilatées {Ex Jakowleff). 

Hab. — Caïu-asc : M(inls Talvcli, 



119. — S. excavata 

F a 1 d e 1" m a u . 

Sphenopteka excavata Fald., Faun. Transe. ,i. 1(1854), p. 154,pl.5, f.7. 
Sphenoptera excavata Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 371. 

Lono-. 1 i ; lari>-. 5 millim. 

Tête grande, transverse, couverte obsolètement d'une 
ponctuation ruguleiise serrée ; front plan, avec deux tuber- 
cules lisses arrondis entre les yeux ; épistome profondé- 
ment échancré. Antennes assez épaisses, noires, pas plus 
longues que la moitié du prothorax. Pronotum transverse, 
de moitié plus large que long, bisinué en devant, avec les 
angles saillants, aigus, déclives, trisinué à la base ; presque 
droit, à peine dilaté avant le milieu et faiblement rebordé 
sur les côtés, déprimé en dessus, plus lisse au milieu et 
assez densément pointillé de chaque côté ; trois larges 
sillons longitudinaux, dont le fond est plus ponctué ; une 
petite fovéole ronde antéscutellaire. Ecusson transverse, 
convexe, arrondi en devant, nuicroné. Eiytres de la lar- 
geur du pronotum à la base, un peu plus obscures, très 
peu dilatées à l'épaule, ])uis faiblement '^innées, atténuées 
postérieurement, en pointe au bout ; rebordées sur les 
côtés, peu convexes ; stries formées de plus grandes exca- 
vations, et de petits points, mêlés de rides obsolètes. Des- 
sous d'un violet pourpré, bronzé, brillant ; marge latérale 
cuivreuse, subpubescente. Pattes courtes, bronzé violacé, 
luisantes, grossièi^ment ponctuées. 



106 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Ressemble au c/tprifrons, dont il diffère surtout par le 
pronotum plus court et la. rugosité des élytres {Ex Mar- 
seul). 

livB. — Caucase. 



120. — S. uncta 

K e 1" r e m ans. 
Sphenopteka UiMTA Keri'em., Deiit. Eut. Zeit. (1909), p. 277. 

Loni^'. i<) ; larg. 7 iiiilliiii. 

Rohiislc, riargi, peu convexe, d'un l)i(»iizé clair cl 
brillant en dessus ; dessous bronzé violacé brillant. 
Tête déprimée ; vertex finement sillonné ; épistome 
écliancré en arc, à ponctuation épaisse ; 3*" article des 
antennes une fois et demie aussi long que le 2^ et que 
le Z^^ Pronotum large, déprimé au milieu et sur les 
côtés ; la marg'e antérieure striée sur les côtés, à peine 
rebordée au milieu ; les côtés arrondis en avant et 
droits en arrière, avec la carène maiginale arquée 
et interrompue en avant ; le milieu (bi disque large- 
ment déprimé au-dessus de l'écusson, la dépression 
grossièrement et densément ponctuée» ; les parties 
boi'daid la dé|)ressi()n |)resque lisses, a^(M■ quelques 
|)oinls épars ; les dé])ressi()ns latérales allongées, 
limitées par un bourj'clet latéral, couvertes, ainsi que 
ces bourrelets, d'une épaisse ponctiuition à points 
superficiels ; la base bisinuée, avec mi large lobe 
médian arqué. Ecusson laige, IransvcM'salement con- 
\('\e, trapézoïdal. Elytres sei)d)lal)les, pour la forme, 
la si inclure et la sculpture, à ceux de S. Gebleri Cast. 
cl (iorx . Prosternum sans strie marginale ; milieu 
du premier segmenl abdominal non .silloimé ; abdo- 
men prescpie lisse, 1res linemeid pondue. Pattes 
grossièremeid |)on(luées ; tibias antérieur et médian 
arqués. 

Ressemble beaucoup au S. GchJcri Cast. et Gory, 



SPHENOPTERA 167 

mais plus robuste, plus large, d'un bronzé moins 
pourpré clair et brillant en (l(\ssous, la dépression du 
disque du pronotum plus arrondie, non allongée ni 
sillonnée dans le fond. 

IJab. — Perse : Luristau iBrit. .Mus. L(jnd., col! 

von IJeyden, ma coll. : type !). 



121. — S Mannerheimi 

T h m s u . 

Sphenoptera Mannerheimi Thoms., Tjp. Bupr. (1878), p. 03. 
Sphenoptera laïesulcata Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 20(1886l, p. 99. 
Sphenoptrra Mannerheimi Marseul, L'Abeille, t. 56 (1889), p. 284. 
Sphenoptera latesulcata Mars., /. c, p. 278. 

Long. 1?) ; larg. 5 millini. 

Assez grand. Têl€ un peu déprimée au devant des yeux 
et incisée obliquement de chaque côté, irrégulièrement ( t 
éparsement ponctuée. Prothorax plus étroit par devant, 
côtés sinués, angles postérieurs un peu aigus et un peu 
avancés, marqué au milieu d'une impress'on longitudinale 
et finement ponctué, avec des points sur les côtés, gros, 
irréguliers et serrés. Ecusson transverse. Elytres légère- 
ment marquées de seize stries ponctuées longitudinales, 
inermes sur le bord postérieur des côtés et tronquées obli- 
quement, obsolètement bilunulées au l)out. Dessous du 
corps et pattes assez grossièrement et éparsement ponc- 
tués. 

Voisin de Vinœqualis Stev., dont il diffère seulement 
par la taill(> moins svelte, les séries longitudinales de 
points sur les élytres plus fines et la i)onctiiati()n du des- 
sous du corps plus forte {Ex Marseul). 

Oxalaire, oblong, assez couvexe, d'nn bronzé cui- 
vreux luisjinl, surloul en dessous. 

Tête peu convexe, fortement ponctuée, profondé- 
ment sillonnée au milieu ; front plan, illégal, bitu- 



168 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

hercule ; épistome échanciv. Ant(Miii('s noires, de 
moitié plus courtes que le prouotuni, à ô" article égal 
en longueur au '3^ Pronotuni près de deux fois plus 
large que long, suhparallMe, létréci ou avant, creusé 
de trois sillons longiiu(!inau\, un au milieu, assez 
densémenl ponctué, et deux le long de chaque bord 
latéral, iiigiicux ; hisinué à la hase, avec les angles 
aigus, peu arqué et fortement rchoidé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4 ; entièrement marginé en avant. Ecus- 
son Iraiisversal cordiforme. EI\ti<\s aussi larges et 
trois fois ))h]s longues que le proiiotum, svd)paral- 
lèles, atténuées postérieurement, arrondies au hout, 
entièrement rehordées sur les côtés, avec une large 
impression le long de la suture jusqu'au tiers de sa 
longueur ; épaule et bosse dorsale l)ien marquées ; 
stries des élvtres formées de petits traits, interstries 
avec une série de petits points ; 8" interstrie profon- 
démcFit déprimé au milieu, g^ très convexe. Proster- 
num plan, peu ponctué, bordé d'une strie non inter- 
rompue en arrière. Hanches postérieures profondé- 
ment entaillées à l'épimère et en dedans (Ex Jakow- 
leff ) . 

Hab. — Caucase (coll. von Heyden ; colL TJicry, 
type de Thomson ; ma collection : ro-typc (\o latesul- 
cata Jak.) . 



122. — S. ostentator 

Kerreinans. 
Sphenoptera ostentator Kei'rera., Deut. Eut. Zeit. (1909), p. 281. 

T>ong. 1 /î ; larg. 5 millim. 

Ovalaire, très atténué en arrière, peu convexe, 
mais déclive en arrière, d'un bronzé cuivreux clair 
et brillant en dessus, avec l'épistome et les bords laté- 
raux du prbndtum cuivreux pourpré ; dessous pour- 



SPHENOPTERA 169 

pré brillant, avec les trois derniers segments abdo- 
minaux bleu d'acier ; airtennes et tarses obscurs. Tête 
assez fortement et inégalement ponctuée; iront im 
pressionné en avant de deux vagues reliefs lisses ; 
vertex sillonné ; épistome étroitement et peu profon- 
dément écli ancré en arc ; •->." article des anlennes pres- 
qu'aussi long que le 3^ Pronolum grand, plus large 
que liant, bisinué en avant, avec un rebord et une 
strie marginale distincts sur les cotés, nuls au milieu; 
les côtés très arqués en avant et leirtiants en arrière, 
leur |j1us grande largeur avaid le milieu, la carène 
nunginale iiiie, sinueuse et limitée par vme fine strie 
prémai-ginale ; la base bisinuée, avec un large lobe 
médian arqué ; le disque avec une large dépression 
médiane, ovalaire et amincie en avant et deux larges 
sillons latéraux, ceux-ci limités extérieurement par 
un large bourrelet latéral ; la surface à peine ponc- 
tuée, presque lisse sur les relic^fs limitant la dépres- 
sion médiane, celle-ci à gros poinls inégalement 
espacés ; les sillons latéraux plus grossièrement et 
plus densément ponctués que les bourrelets latéraux 
qui les limitent. Ecusson en cœur élargi. Elytres 
allongés, régulièrement atténués en arc de la base 
au sommet ; celui-ci obliquement tronqué de part et 
d'aube et inerme ; la surface couverte de séries gémi- 
née de gros points alternant avec des rides transver- 
sales, ces séries de points alternant avec la suture, deux 
côtes discales entières, une côle prénuirginale plus 
courle et une côte marginale ; la suture élevée sur 
toute son étendue ; la région scutellaire déprimée et 
sillonnée. Strie marginale du piosternum figurée par 
quelques points ; abdomen non sillonné au milieu 
du pi'emiei' segment, à ponctuation rare et très fine. 
Pâlies grossièremeni pnncluécs ; libias jinlérieius el 
médians arqués. 

Hab. — Syrie Tma col]. : type !) . 



170 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

123. — S. Marseuli 

uom. uov. 
Sphenoptera coRRUGATA II Cast. c*i TTory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839), 
p. J 5, pi. 4, f. 19. 
Sphknoptkra corrugata II m ar seul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 314. 

Long. i3 ; lai g. 5 luillim. 

Allongé, à peine ovalaire, |)eu convexe, d'un bronzé 
brillant, doré sur les élytres, cuivreux sur le reste de la 
surface. Antennes à 3" article un peu plus long que le 2\ 
4 à il en dent obtuse. Tête sillonnée au milieu sur le 
vertex, échancrée et densément ponctuée à l'épistome, 
marquée de deux places lisses sur le front, avec des points 
peu serrés. Pronotum d'un tiers plus large que long, avec 
un sillon médian terminé par une fovéole antéscutellaire, 
et une large impression le long des côtés, couvert de points 
espacés sur le dos, assez serrés et plus forts latéralement, 
bisinué à la base, avec le lobe médian arrondi et l'angle 
marqué ; subparallèle, finement rebordé jusqu'aux 3/4 sur 
les côtés, rétréci, subsinué et rebordé en devant, avec les 
angles arrondis. Ecusson transverse en ellipse, avec une 
petite pointe par derrière. Elytres aussi larges que le pro- 
notum, 2 1/2 fois plus longues, rebordées, sinuées au pli 
crural, relevées en bosse à l'épaule et sur le dos, faiblement 
atténuées postérieurement, arrondies ensemble au bout ; 
stries de points ronds assyz marqués ; scutellaire peu dis- 
tincte; interstries pointillés, élevés alternativement à !.i 
base A au bout (suture, ?f. 5' et 9"). Menton en arc. Pro- 
sternum avec quelques points épars et des marginales 
courtes, irrégulières. Sternum canaliculé. Hanches posté- 
rieures élargies en dedans, terminées par une lame cou- 
pée droit, bisinuées au bord postérieur. Abdomen fine- 
ment ponciué, assez densément sur le dernier segment [Ex 
Marseul). 

Caslclnau et Gory el MarsiMil ont pris, puuj- le 
S. corriKjdta Kliig, imo os])('ce qui n'a aucun ra[)])ori 
avec celui-ci. INlarsoul n'a c\ idennncMit ])as vu ]c \\])C 
du S. corrugata Kl. 

Hab. — Syrie ; Bagdad vBrit. Mus. Lond.). 



SPHENOPTERA 171 

124. — S. signaticollis 

-fakowleff. 
Sphenoptera siGNATicoLLis J als., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 85. 

Long. i5,5 ; larg. 5,5 iiiilliiu. 

cf. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé ol)scur 
brillant en dessus, d'un noir bronzé en dessous, avec une 
bordure latérale de poils rai-es, blanchâtres. 

Tète peu convexe, sillonnée au milieu, deiisénient poin- 
tiilée et vaguement ponctuée, échancrée en demi-lune à 
l'épistome ; front plan, inégal, transversalement impres- 
sionné en avant, obsolètement bituberculé et Ijifovéolé. 
Antennes noires, à 3** article deux fois plus long que le 2". 
Pronotum d'un tiers plus large que long, faiblement arqué 
et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec les angles pos- 
térieurs droits, rétréci aux deux extrémités, plus fortement 
en devant, ayant sa plus grande largeur avant le milieu, 
entièrement marginé en avant, pointillé et également 
ponctué sur toute la surface, marqué de quatre fovéoles 
placées au milieu et d'une scutellaire plus profonde, 
creusé de deux impressions latérales profondes, irrégu- 
lières, raccourcies en devant ; marge latérale renflée. Ecus- 
son large, cordi forme, fovéolé au milieu. Elytres un peu 
plus larges à la base et trois fois ])lus longues que le pro- 
notum, graduellement atténuées et arrondies ensemble au 
bout, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, sinuées au 
pli crural, avec une bosse dorsale et une bosse humérale 
bien prononcées ; stries régulières, formées de traits longs 
et courts, bien accusées ; interstries plans, finement et rare- 
ment ponctués. Suture déprimée en avant, carénée posté- 
rieurement. Prosternum plan, avec quelques gros points 
et une forte strie marginale sur les côtés. Sternum et le 
premier segment abdominal canaliculés. Abdomen fine- 
ment ponctué. Hanches i)ostéi'ieurfS à peine sinuées au 
bord interne [Ex Jakowleff). 

Hab. — Mésopotamie. 



172 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

125. — S. trisulcata 

R e i c h e . 
PI. 34, fig. 5 
Sphenoptera trisulcata Reiche, Aim. Soc. Eut. Fr. (1855), p. 145; 
(1856i, p.413. 

Sphenoptera trisulcata Marse ul, L'Abeille, i. 2 (1865), p. 362. 

Long'. I (j ; larg". 7 iiiillini. 

Obconique, très allongé, légèrement convexe, d'un bronzé 
obscur un peu cuivreux sur certaines parties du pronotum 
et de la tête, ]3ordé en dessous de poils roux sur un fond 
doré pointillé. Antennes à 3° article un peu plus grand que 
Sc>s voisins, suivants munis à l'angle interne d'une dent 
obtuse. Tète inégale et densément ponctuée sur le front, 
avec deux tubercules obliques ; sillonnée au milieu, échan- 
crée à l'épistome. Pronotumi de moitié plus large que long, 
bisinueux à ]a base, avec le lobe médian obtus et les 
angles aigus ; courbé sur les côtés, avec un l9,rge rebord 
dans presque toute sa longueur, atteignant sa plus grande 
largeur un peu au delà du milieu ; bisinué et rétréci en 
devant, avec les angles rebordés ; creusé d'un sillon mé- 
dian très profond postérieurement et de deux latéraux 
plus larges, rugueux ; intervalles médians larges, lisses, 
avec de petits points rares, latéraux plus fortement et plus 
densément ponctués. Ecusson en triangle très élargi. Ely- 
tres un peu moins larges et trois fois plus longues que le 
pronotum, fortement rebordées, puis plus finement sub- 
ies côtés, sinuées faiblement au t)li crural, atténuées pos- 
térieurement, terminées en pointe obliquement tronquée; 
stries formées de fines raies olDlongues assez visibles ; 
interstries ruguleusement poitillés, 2, 4, 6 et 8 seulement 
relevés à la base, ainsi que la suture postérieurement. 
Menton tronqué, transverse. Prosternum finement rebordé 
sur les côtés, avec une traînée de points. Hanches posté- 
rieures dilatées en dedans en lobe sinué, entaillées en arc 
par derrière. Abdomen parsemé de petits points espacés 
{E,f Marseul). 

Hab. — Syrie : Beyrouth (Brit. Mus. Loud-, coll 
von Heyden, Théry et la mienue). 



SPHENOPTERA il'A 

126. — S. lapidaria 

Brullé. 

Et:PKKSTis LAPIDARIA Bi'ull., Expéd. Moiée (lb3-2), p. 134, pi. b5, f. 1. 
vSphknopïera lapidaria Gast. <k G ovy, Monog): Biipr., L. 2 (1839), p. 17. 
pi. 4, f. 29. 
Sphenoptera lapidaria m ai' seul, L'Abeille, t. "2 (1865/, p. 363. 

Long. g-i5 ; larg. 2,5-4 inillim. 

Allongé, subparallèle, peu convexe, bronzé obscur, cui- 
vreux à la partie antérieure et en dessous, brillant. An- 
tennes à 3" article à peine plus long que ses voisins, les 
suivants en dent obtuse. Front plan, inégal, ponctué ; 
vertex élevé, bituberculé, peu distinctement sillonné au 
milieu ; épistome légèrement échancré. Pronotuni de 
moitié plus large que long, bisinué à la base, avec le lobe 
médian obtus et les angles droits ; faiblement arqué sur 
les côtés, avec un épais rebord presque entier; bisinué, 
rétréci et rebordé en devant avec les angles arrondis ; 
creusé de trois sillons profonds, médian plus étroit et plus 
profond, latéraux rugueusement pointillés ; intervalles 
médians lisses, larges, avec quelques points à peine visi- 
bles, latéraux ponctués. Ecusson concave en demi-cercle, 
étroit, ponctué. Elytres aussi larges et 2 1/2 fois plus lon- 
gues que le pronotum, étroitement rebordées en devant sur 
les côtés, sinuées au pli crural, atténuées postérieurement 
et terminées ensemble en pointe arrondie ; stries de points 
serrés, bien marquées et régulières, scutellaire profonde ; 
suture lisse, luisante et relevée en carène à partir de là , 
interstries pointillés, 2" et 4" un peu plus élevés, surtout 
à la base. Menton tronqué, transverse. Prosternum 
assez fortement et densément ponctué, finement rebordé. 
Abdomen couvert de points assez serrés. Hanches posté- 
rieures dilatées en dedans en lobe obtus sinué, entaillées 
en arc par derrière. — Se distingue du trisidcata par sa 
taille plus petite, sa forme plus parallèle, son écusson 
beaucoup moins transverse, ses stries de points plus enfon- 
cées et beaucoup i)]us distinctes {Ex Marseul). 



174 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Hab. — France iiiér.; Grèce ; S\rie ; Egypte ; Asie 
mineure (Brit. Mus. Lond. ; Mus. de Paris, Mus. de 
Biuxelles, de Gènes et de Stockliolni ; Mus. Zool. de 
Berlin; Deut. Ent. Mus., par Kiaatz ; coll. von Hey- 
den, Théry et la mienne) • 



SECTION B. 



Segments abdominaux, ou tout au moijis le pre- 
mier ou le deuxième, avec un relief convexe eL lisse, 
sans ponctuation ni pubescence et situé dans l'angle 
antérieur. Pronotum avec trois sillons longitudinaux 
plus ou moins profonds. Elytres impressionnés le 
lono- de la suture. 



Tableau synoptique des espèces. 

1. Pronotum rectangulaire, plus large que long. . . 2. 

— rétréci en arrière, vers la base des 
élytres, celles-ci étant ainsi plus larges à 
l'épaule que le pronotum 127. sicula. 

2. Bord antérieur du pronotiun à strie margi- 

nale entière 'A. 

Bord antérieur du pronotum à strie mar'gi- 
nale interrompue au milieu ; prosternum 
avec une strie de chaque côté ; élytres 
rebordés sur les côtés jusqu'au milieu; pro- 
notum avec une fossette antéscutellaii-f .... ;s. 

3. Prosternum avec une strie marginale de cha- 

que côté ^i- 

Prosternum sans strie marginale ; pronotum 
creusé de trois sillons profonds et entiers ; 
élytres entièrement rebordés sur les côtés, 
avec un profond sillon le long de la suture; 
2' et ¥ interstries saillants ; ks côtés des 
sjgments abdominaux 2, 3 et 4 avec des 
plaques lisses convexes 128. PaMasia, 



SPHENOPTERA 175 

Elytres entièrement rebordés ; sillon médian 

du pronotum étroit et superficiel 5. 

Elytres rebordés jusqu'au milieu seulement 

sur les côtés 6. 

Elytres unis, avec les interstries 2 et 4 sail- 
lants 1286. var. ardua. 

Elytres très inégaux, bosselés .... 129. saxosa. 
Sinface i)lus convexe, sillon médian du i)ro- 
notum étroit, superficiel, avec une fovéole 
antéscutellaire ; rebord latéral plus épais ; 
i^"" article des tarses postérieurs de moi- 
tié plus long que le S*' (cT) ; plaques lisses 
grandes et convexes sur les segments 2, 3, 4 

et 5 1 . 

Surface plane ; sillon médian du pronotum 
large, superficiel, avec une profonde fo- 
véole antéscutellaire ; côtés finement rebor- 
dés jusqu'aux trois quarts ; premier article 
des tarses postérieurs du double plus long 
que le cinquième (cT) ; i)laques lisses mani- 
festes seulement sur le 2*^ segment ven- 
tral 130. diluta. 

. Surface des elytres presque unie . . 131. aiitiqua. 
— — plus ou moins inégale. 

131/?. var. iiiaequa!is. 
. Carène marginale du pronotum droite; sillon 
médian large, superficiel, raccourci au 
milieu. Plaques lisses des côtés des seg- 
ments abdominaux petites et convexes. ... 9. 
Carène marginale du pronotum arquée en 
avant de l'angle postérieur ; sillon médian 

entier .10. 

. Allongé, étroit, peu convexe; strie marginale 
antérieure du pronotum largement inter- 
rompue ; elytres à stries régulières for- 
mées de petits points s'oblitérant au delà 
du milieu ; dessus cuivreux verdâtre . 132. spreta. 
Allongé, ovalaire ; elytres avec les inter- 
stries alternes élevés et pondués-ridés ; 
bronzé brillant en dessus .... 133. inermis. 



17() MONOGRAPHIE DES BUPRESÏIDES 

10. Sillon médian du prunutuni très profond ; 
les. latéraux raccourcis en avant ; inter- 
stries alternes des élytres très saillants, le 
5"^ et un sillon le long de la suture pro- 
fondément enfoncés ; plaques lisses des 
côtés des segments abdominaux grandes, 
surtout celle du 2*^ segment ; strie mar- 
ginale antérieure du pronotum à j^eine 
interrompue ; menton coupé droit . J3A. nioiitaiia. 
Sillon médian du pronotum moins profond, 
les latéraux entiers ; interstries des élytres 
plans ou très faiblement convexes, ru- 
gueusement ponctués et ternes, le sillon 
longeant la suture , moins enfoncé ; pla- 
ques lisses sur le 2" segment abdominal 
seul ; strie marginale antérieure du pro- 
notum largement interrompue ; menton 
arqué 135. cupriiia. 



127. — S. sicula 

J a k w 1 e f f. 

Sphenoptera sicula Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 95. 
Si'HENOPTERA SICULA Marseul, L'Abeillr, t. 26 (1889j, p. 265. 

Long. 7 ; larg. 2,5 millim. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un l)leu noirâtre foncé, 
doré sur la tête et le pronotum. 

Tête assez fortement ponctuée, finement sillonnée sur 
le vertex, échancrée à l'épistome ; front plan, inégal, bitu- 
berculé. Antennes à 3® article un peu plus long que le 2^ 
Pronotum transversal, près de deux fois plus large que 
lO'Ug, rétréci aux deux extrémités, ayant sa plus grande 
largeur avant le milieu, arqué et rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, marginé par devant, également et assez 
fortement ponctué, sillonné au milieu. Ecusson petit, sub- 
cordiforme, longitudinalement impressionné. Elytres plus 
larges à la base et trois fois plus longu(^s qu(^ le prono- 



SPHENOPTEBA 177 

tum, atténuées et obliquement tronquées au ])uut, entière- 
ment rebordées sur les côtés, faiblement si nuées au pli 
crural, avec une impression le long de la suture ; stries 
formées de petits traits, très fins et minces ; inteistries 
plans, finement ponctués, surtout sur les côtés. Proster- 
num plan, avec quelques points et une faible strie de 
chaque côté. Sternum canaliculé. Hanches l^isinuécs au 
l)ord postérieur. 

Cette espèce appartient au g-roupe de S', auliiiua, mais 
par sa forme, rappelle les espèces du genre Anthaiia. 
Elle se distingue de S. antiqua et des espèces voisines, par 
le thorax fortement rétréci vers la base des élytres, ce qui 
fait que celles-ci sont beaucoup plus larges aux épaules 
que le thorax, par la forme des stries, formées de traits 
très fins qui ne sont bien distincts que près de la suture, 
et par une large excavation des élytres Ir lo'jg de la sutur.."» 
{Ex Jakowleff). 

Hab. — Sicile. 



128. — S. Pallasia 

Sclu'i nhovr. 

BUPRESTIS CANALICULATA Pall., Icon. (1785), p. 65, pi. D, f. 4, 

BupRKSTis Pallasia S chou lier r, 5)-». Ins., t. 1 (1817), p. 264. 

Sphe.noptera sulcata Fischer, Enl. Ro.,f.. t. 3(182.3), p. 197, pi. 2), f. 5. 

Sphenoptera c.\naliculata Mauuerheim, Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 9 
(ls37), p. 94. 

Sphenoptera Pallasia M an n., /. c , p. 94. 

Sphenoptera CANALICULATA Cas tel uau & Gory, Monogr. Bupv., t. 2 
(1839', p. 9, pi. 2, f. 10. 

Sphenoptera ardua Castelnau & Gory, /. c, p. 17, pi. 4, f. 22. 

Sphenoptera ARDUA Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 345. 

Sphenoptera Pallasia Marseul, /. c, t. 2 (1865), p. 359. 

Sphenoptera d.aurica Marseul, /. c, p. 361. 

Sphenoptera Pallasi J a k w 1 e f f, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1899), 
p. 201. 

Long. lo ; larg. 3,5 millim. 

Ovalaire, déprimé, bronzé brillant en dessus, doré sur 
les élytres, bordé étroitement de violet ; d'un noir bleu 
luisant en dessous, avec une bordure de poils roussâtres. 

TOME VI — JUILLET 19i2-FÉVUIER IWi. 12 



178 MONOGRAPHIE DES RUPRESTIDES 

Troisième article des antennes pas plus long que ses 
voisins, fortement triangulaire ; les suivants avancés en 
dedans en dent obtuse. Tête densément ponctuée, sillon-- 
née au milieu, impressionnée sur le front, avec deux 
tubercules obliciues ; épistome échancré. Pronotum deux 
fois plus long que large, rétréci et bisinué à la base, avec 
le lobe médian obtus et les angles droits, indistinctement 
rebordé et arrondi sur les côtés, atteignant sa plus grande 
largeur avant le milieu, rétréci et bisinué en devant, 
rebordé vers les angles ; sillon médian profond, ponctué; 
impressions latérales rugueusement ponctuées, ainsi que 
la marge qui est l'enflée ; côtes obtuses entre les sillons, 
lisses, luisantes, avec des points espacés. Ecusson cordi- 
forme, creux, en pointe aiguë. Elytres plus larges, 2 1/2 
fois plus longues que le pronotum à la base, rebordées 
sur les côtés, à peine sinuées au pli crural, atténuées vers 
l'extrémité et arrondies ensemble, dépassées par le pygi- 
dium; stries de points serrés, bien marqués, 2*, 4% 8" inter- 
stries fortement élevés, 2^ réuni à la base avec le T"; 
suture élevée postérieurement, les autres interstries 
pointillés, de 5 à 7 ruguleux, formant un sillon qui 
fait suite à l'impression latérale du pronotum. Menton en 
arc. Prosternum parsemé de points assez forts, ttanches 
postérieures dilatées en dedans en lobe obtus, entaillées 
en arc par derrière. Abdomen vaguement pointillé. 

La couleur varie, en dessus, du doré brillant au bronzé 
obscur, au violet et au bleu foncé {Ex Marseul). 

Hab. — Sibérie : Daourie ; Irtych, Ienisseï (Mus. 
Zool. de Berlin ; Deut. Enl. Mus. de Berlin, par 
Kraatz; Musées de Bruxelles, de Gènes ei de Stock- 
holm ; coll. TJiéry ; ma collection). 



SPHENOPTEKA 179 

129. — S. saxosa 

Keri^emans. 
Sphenoptkra saxosa Kerrem., Dent. Eut. Zeit. (1909), p. 283. 

Long, g; larg'- 2,5 millini. 

Ovale obloiig, peu convexe, atténué eu arrière, 
d'un noir intense et brillant en dessus, avec les ély- 
tres très rugueux ; dessous bleu foncé très brillant. 
Tête assez large, un peu convexe, liuement pijnctuée 
en arrière, un peu plus grossièrement en avant, avec 
deux reliefs frontaux ; vertex sillonné ; épistonie 
étroitement et assez profondément échancré en arc; 
3"^ article des antennes une fois et demie aussi long- 
que le 2^. Pronotum subrectangulaire, légèrement 
élargi en avant ; la marge antérieure bisinuée, entiè- 
rement reljordée avec une très fine strie marginale; 
les côtés arqués en avant, obliquement attéuués en 
ligne droite en arrière, avec une carène marginale 
sinueuse, atteignant presque le sommet et invisible 
en dessus ; la base bisinuée, avec un lobe médian 
tronqué ; le disque sillonné au milieu et sur les cotés, 
le sillon médian entier mais peu profond, terminé 
en arrière par une profonde fossette préscutellaire; 
les latéraux plus nets, plus larges, grossièrement 
ponctués et approfondis dans leur milieu ; la surface 
couverte de points fins et espacés sur le disque, très 
épais et profonds sur les côtés. Ecusson transversal 
elliptique, convexe, acuminé sur l(^s côtés et en 
arrière. Elytres graduellement atténués de la base au 
sonnnet, celui-ci séparément arrondi et inerme ; la 
surface couverte de séries de points linéaires inter- 
rompus par d'épais reliefs vermiculés. Prosternum à 
strie marginale entière et contournant le sommet ; 
milieu du premier segment abdominal à peine sil- 
lonné ; abdomen finement ponctué. Pattes grossiè- 
rement ponctuées ; tibias antérieurs et médians 
arqués, cT- 

Hab. — Perse : Luristan (coll. von Heydea ; mn 
coll. : type !) . 



180 MONOGRAPHIE DES 15UPREST1DES 

130. — S. diluta 

Jakowleff. 
Sphenoptkra diluta Jak., Hov. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1899), p. 202. 

Long, lo ; lar<.i-. o,8 niilljin. 

(^, Ailongé, étroit, assez déprimé, atténué aux deux 
extrémités, noir- l>ronzé en dessus, bleu foncé en dessous. 

Tête peu convexe, d'an tiers plus étroHe que le prono- 
tum, avec un faible sillon au milieu ; épistome assez large- 
ment échancré en triangle ; front plan, inégal, un peu 
renflé en avant, avec deux reliefs lisses, couvert de points 
peu serrés, petits, mais bien maniués. Antennes noires, 
courtes, à troisième article un peu plus long que le deu- 
xième. Pronotum d'un tiers plus large que long, à bords 
latéraux légèrement arqués, plus atténué en avant ; côtés 
rebordés jusqu'aux 3/4 ; angles postérieurs aigus ; surface 
creusée de trois sillons longitudinaux, larges et profonds, 
à fovéole antéscutellaire manifeste, couverte de points 
presque indistincts au milieu, plus forts dans les impres- 
sions latérales ; marge latérale renflfje, finement ponctuée; 
strie marginale antérieure entière, mais très fine, peu dis- 
tincte. Ecusson [)etit, concave. Elytres un peu plus larges, 
à la base, que le pronotum et 2 i/2 fois aussi longs, atté- 
nués et assez largement arrondis à l'extrémité, rebordés 
aux côtés jusqu'au milieu, sinués au pli crural, avec une 
large mais peu profonde impression le long de la suture, 
qui est carénée postérieurement ; stries peu distinctes ; 
interstries plans, finement et assez densément ponctués, le 
6" enfoncé. Epaules renflées. Prosternum plan, à peine 
convexe, finement rebordé aux côtés, avec de petits points 
épars. Sternum avec un sillon superficiel. Abdomen fine- 
ment ponctué, avec une bordure de poils blanchcâtres et 
une plaque manifeste de chaque côté, à la base du 2" seg- 
ment {Ex Jakowleff). 

Hab. — Arménie, 



SPHENOPÏERA 181 

131. — S antiqua 

Illiger. 

BUPRESTIS ANTIQUA Illig., Mag. fns., t. 2 (1803), p. 247. 

BuPRESTis iNAEQUALis Steveu, Bull. Soc. Nat. Mosc, t. 1 1 1829), p. 287. 

Sphenoptera iNAEQUALis Mail 11 erheim, Bicll. Suc. Nat. Mosc, t. 8 
(1837), p. 95. . 

Sphenoptera hïigiosa Mann., /. c, p. 95. 

Sphenoptera antiqua Castelnau & (lory, Monogr. Ihiyr., t. 2(1839), 
p. 6, pi. 1, f. 6. 

Sphenoptera iridiventris Oast iV; Gory, /. c, p. 7, pi. 2, f. 7. 

Sphenoptera antiqua Kiese nne tter, Dent. Ins., t. 4 (1F57), p. 108. 

Sphenoptera antiqua Marseul, L'Abeille, t. 2 (^1865), p. 343. 

Sphenoptera ANTIQUA Jakowlet'f, Ho>: Sac. Eut. Ross., t. 34 (1899), 
p. 205. 

Sphenoptera VAKIOLOSA K erre m , Ann. Soc. Eut. Bdg., i. 42 (1898), 
p. 299. 

Lonii'. i5 ; \d\\x- <> miiliin. 

Ovalaire, oblong, peu convexe, noir vert bronzé, bordé 
de poils jaunes en dessous, avec la marge des segments 
du ventre violette. Antennes à 3" article un peu plus long 
que le 2" et le 4'', en dent obtuse à partir du 4". Tête 
ponctuée ; front i)lan, inégal, avec une impression trans- 
verse en forme de circonflexe entre les yeux et un double 
tubercule imponctué ; épistome échancré, violet. Prono- 
tum d'un tiers plus large que long, sillonné au milieu, 
avec une fovéole antéscutellaire, largement impressionné 
le long du bord latéral jusqu'au milieu, couvert de points 
espacés au milieu, plus serrés et plus forts latéralement ; 
bisinué à la base, avec un lobe médian sinué et les angles 
droits, subparallèle et finement rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, rétréci, bisinué et peu distinctement rebordé 
en devant, avec les angles arrondis. Ecusson en triangle, 
en pointe aiguë. Elytres de la largeur du pronotum, 2 1/2 
fois plus longues, relevées à la base des 3" et U interstries 
et à l'épaule, avec un rebord sur les côtés, tranchant jus- 
qu'au pli crural, à peine sensible à partir de là, atténuées 
postérieurement, terminées séparément en pointe arron- 
die ; suture en carène, stries de points longs et courts, 
assez distinctes ; interstries pointillés, un peu. ridés. Men- 
ton en arc. Prosternum parsemé de points épars, avec une 



182 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

forte marginale sur les côtés. Hanches postérieures dilatées 
en dedans, entaillées en arc. Abdomen parsemé de points 
fins espacés. 

Se distingue aisément du coracina, avec lequel il a quel 
ques rapports, par son front bituberculé et impressionné, 
son épistome violet, son pronotum impressionné de chaque 
côté, son prosternum marginé, son abdomen noir,. avec le 
bord des segments violet, etc. 

Var. A. — iridiventris Cast. et Gory {/itigiosa Mann.). — 
D'un liU'U à reflets pourprés en dessous, d'un bronzé cui- 
vreux Ijrillant en dessus sur toute la surface, ou sur le 
pronotum et la tête seulement, ou bien d'un bronzé obscur. 
Il ])araît aussi un peu plus étroit, plus atténué par der- 
rière, avec le bout des élytres arrondi ensemble et l'angle 
postérieur du pronotum rendu plus saillant par une légère 
sinuosité. 

Var. B. — Plus petit, plus parallèle, moins atténué pos- 
térieurement ; ponctuation mieux marquée, premier seg- 
ment ventral canaliculé, du reste comme Yindiventris {Ex 
Marseul) . 

Cette espèce est, de tous les Sphrnoptera, l'une des plus 
variables, ce qui s'explique en partie par sa dispersion 
géographique, très vaste relativement à celle de la plupart 
des autres représentants du genre. A part les dimensions 
très variables du corps (8 à 17,5 millim.), le faciès même, 
la sculpture de la surfare et d'autres caractères encore, 
d'importance capitale pour la distinction de beaucoup d'es- 
pèces, sont ici extrêmement inconstants; le seul caractèr" 
qui ne subit jamais d'altératiou se manifeste dans la nature 
spéciale de la sculpture du ventre, c'est-à-dire dans la pré- 
sence de plaques lisses aux angles antérieurs des seg- 
ments, pai'tiçularité qui n'avait été signalée, .jus(iu'à pré- 
sent, par aucun auteur; un deuxième caractère spécial peu 
variable est fourni par l'étroit sillon médian du pronotum. 

En comparant à Yantiqua le Sph. ardiia G. et G., dont 
je possède, entre autres, quelques spécimens reçus de 
Marseul,. qui avait- eu- la faculté de les- comparer au type 



SPHENOPTERA 183 

des auteurs, je n'ai constaté entre eux aucune différence 
qui aurait permis de séparer cette dernière comme espèce 
distincte; les deux caractères, soi-disant spéciaux à Yardua, 
« rebord latéral des élytres entier et angles postérieurs du 
pronotum plus effilés » sont très instables, de sorte qu'on 
ne peut même pas considérer Vardua comme variété de 
Vantiqua. 

J'ai eu également l'occasion, par l'obligeant intermé- 
diaire de M. I.-J. Schewyrew, d'examiner un exemplairs 
typique de Sj}. inœqualis Stev., appartenant actuellement 
au Musée de l'Institut Forestier ; et j'ai pu constater que 
ce n'était qu'un Sph. antiqua à élytres plus grossièrement 
sculptés et dont les stries sont faites de traits allongés 
alternant avec des points. Marseul, dans sa Monographie 
des Buprestides, a décrit, sous le nom d' inœqualis, une 
espèce très différente et qui ne m'est pas connue. 

Les trois formes ci-dessus mentionnées ne font, indiscuta- 
blement, qu'une seule espèce, caractérisée par le grand 
développement des plaques lisses ventrales et par le prono- 
tum à sillon médian étroit, terminé parfois par une fovéob 
antéscutellaire, ce qui différencie Vantiqua des espèces voi- 
sines {Ex Jakowleff). 

Hab. — Région iiUMlilerranéenne {Bv\L Mus. 
LoikL; Mus. de Bruxelles, Gènes et Stockholm ; Mus. 
Zool. de Berlin ; Deut. Enl. Mus., par Kraatz: coll. 
von Heyden, Théry et la mienne). 



132. — S. spreta 

Jakowleff. 
Sphenoptera spketa Jak., Hur. Soc. Ent. Ross., t. 34(1899), p. 201. 

Long. 11,3 ; larg. 8,5 millim. 

$. Très allongé, étroit, peu convexe, d'un cuivreux ver- 
dâtre en dessus, avec un reflet doré sur la tête et le pro- 
notum, violet brillant en dessous ; ventre bordé de poils 
jaunâtres, avec une petite callosité convexe dan" les angles 
antérieurs de chaque segment. 



184 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête peu convexe, parsemée de poils épars, avec un 
léger sillon en avant et une fine ligne longitudinale sur le 
vertex ; front plan, inégal, bituberculé et transversalement 
impressionné ; épistome échancré en arc. Antennes très 
ourtes, noires, à 3'' article un peu plos long que le 2^ 
Pronotum d'un tiers plus large que long, subparallèle, 
rétréci en avant, .finement rebordé aux côtés jusqu'aux 
3/4-; angles droits, à peine arqués ; surface avec un large 
sillon médian peu profond, raccourci au milieu et très 
rarement ponctué ; sillons latéraux pareillement impres- 
sionnés et oblitérés en avant, rugueux, à points très forts 
et plus serrés ; le reste du disque couvert de pointillé très 
fin et parsemé de quelques points ; marge latérale distinc- 
tement renflée. Strie marginale antérieure largement inter- 
rompue. Ecusson petit, transversal. Elytres aussi larges a 
la base que le pronotum et trois fois aussi longs, atténués 
postérieurement, rebordés aux côtés jusqu'au milieu, 
arrondis séparément à l'extrémité, avec un profond sillon 
le long de la suture ; stries régulières, formées de petits 
points, s'oblitérant au delà du milieu ; intestries presque 
plans, finement ponctués et faiblement ridés. Suture en 
carène. Prosternum plan, rebordé aux côtés, couvert de 
pointillé très fin et de rares points épars au milieu ; méta- 
sternum plan, avec une fine ligne longitudinale. Abdomen 
à ponctuation très fine et clairsemée, presque lisse [Er 
Jakov^leff ) . 

Hab. — Tiirkestan russe. 



SPI1EN0PTERA 185 

13 3. — S. inermis 

Kerremaus. 

Sphenoptera inrpmis Kerrem , Aiut. Soc. Eut. Bclg., t. 42 (1898), 
p. 119. 

Sphenoptera Pallasi Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 34 (1899). 
p. 134. 

Sphenoptera inermi:< Jakowleff, /. c, t. 35 (1901), p. 173. 

Long. 7,5-1 r ; lary. 9 1/2-4 niillii)i. 

cf. Allongé, ovalaire, peu convexe, dessus bronzé lui- 
sant, parfois plus cuivreux sur le pronotum, dessous d'un 
bleu foncé brillant avec, sur les cotés, des plaques lisses 
convexes. 

Tète peu convexe, densément ponctuée, sillonnée au mi- 
lieu ; front plan, inégal, transversalement impressionné en 
avant, avec deux forts tubercules obliques ; épistome 
échancré en demi-cercle ; côtés internes des scrobes anten- 
naires très saillants, arqués ; antennes noires, à l'eflets 
bronzés, courtes, à 3^ article un peu plus long que le 2', 
qui égale le 4^ Pronotum d'un tiers plus large que long, 
presque parallèle, rétréci en avant, entièrement rebordé 
sur les côtés (parfois seulement jusqu'aux 4/5), le rebord 
droit, recourbé vers la base ; angles postérieurs aigus, 
dépassant à peine la base des élytres; surface creusée de 
trois sillons longitudinaux entiers, larges et très profonds: 
sillon médian plus rétréci en avant, finement et densément 
ponctué, les latéraux plus fortement ponctués, à peine 
rugueux; le reste du disque couvert de points très fins et 
épars ; marge latérale fortement renflée, vaguement ponc- 
tuée. Ecusson petit, subcordiforme. Elytres au^'si larges, 
ou à peine plus larges, que le pronotum et trois fois aussi 
longs, fortement atténués en arrière, arrondis séparément 
à l'extrémité, entièrement rebordés sur les côtés, sinués 
au pli crural, avec un profond sillon le long de la suture, 
qui est carénée ; stries soit régulières et faites de petits 
traits, soit formées de points difficiles à suivre ; 2" inter- 
strie très saillant, glabre, le 4% le milieu du 6^ et la base 
du S' moins élevés, le 5" et le- T enfoncés, densément 
ponctués-ridés ; région scutellaire fortement déprimée, 



186 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

avec une strie fine et nette ; épaules faiblement élevées, 
étroites ; bosse dorsale très saillante. Menton en arc. Pro- 
sternum large, plan, finement et vaguement ponctué, sans 
strie marginale sur les côtés (ou bien avec quelques points 
alignés, formant comme une strie de chaque côté) ; méta- 
sternum finement sillonné ; abdomen plan à la base, fine- 
ment ponctué sur le disque, avec une bordure latérale de 
poils blanchâtres ; les côtés des 2", 3Vet 4" segments ven- 
traux avec des plaques lisses convexes ; hanches posté- 
rieures entaillées à l'épimère ; pattes assez gi'êles, à reflets 
presque droits, les postérieurs avec un petit éperon sub- 
bronzés, cf ■ Tibias antérieurs arqués, les intermédiaires 
presque droits, les postérieurs avec un petit éperon sub- 
apical ; tarses longs, à 1" article de moitié plus long quf3 
le 5^ {Ex Jakowleff). 

Hab. — Chine : Nord de Pékin (Mus. Paris) ; 
Daourie : Mitrofanowo ; Transhaïcalie : Kiachla 
(Brit. Mus. Lond., coll. Théry) . 



134. — S. montana 

Jakowleff. 

Sphenoptera MONTANA Jak., Rev . Eut. Caeii, t. 6(1887), \>. 113; //or. 
Soc. Elit. Ruas., t. 34 (1899), p. 202. 

Long. iT,5; larg. 8,7 millini. 

Ovale, allongé, assez couvexe, bi'onzé obscur, brillant en 
dessus ; bleu foncé en dessous, avec une moucheture de 
poils jaunâtres à la base des segments de chaque côté. 

Tète petite, sillonnée au milieu, assez densément ponc- 
tuée, d'un vert cuivreux en devant ; front plan, inégcd 
faiblement bituberculé ; épistome échancré presque en 
demi-lune. Antennes noires, à 3* article égal au 2^ Prono- 
tum d'un tiers plus large que long, subparallèle, ayant 
sa plus grande largeur avant le milieu, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, creusé de trois profonds sillons, le 
médian complet, finement et densément ponctué, les laté- 



SPHENOPTERA 187 

raux raccourcis en devant, parsemés de gros points : inter- 
valles médians lisses, finement ponctués en devant ; marge 
latérale renflée ; strie marginale antérieure à peine inter- 
rompue. Ecusson cordiforme, transversalement sillonné. 
Elytres aussi larges à la base et trois fois plus longues que 
le pronotum, graduellement atténuées et arrondies sépa- 
rément au bout, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, 
sinuées au pli crural ; stries régulières, formées de petits 
points assez serrés ; interstries alternes très élevés, lisses ; 
les autres ponctués. Suture largement et profondément 
déprimée en devant, carénée postérieurement. Prosternum 
plan, assez densément ponctué, marginé sur les côtés ; 
sternum plan, avec une fine ligne longitudinale [Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Turkestan : Mana Keldy (ma collection : 
co-type !) ; Mongolie (Mus. Paris) . 



135. — S. euprina 

Motschul sky. 

Sphenoptera cuprina Motsch , Bull. Acad. Pétevsb. (1860), p. 413. 

Sphenoptera OBSCURiVENTRis Motscli., Bull. Acad. Pétersb. (1800), 
p. 414. 

Sphenoptera cuprina Marseul, LWbeille, t. 26 (18^9), p. 277. 

Sphenoptera obscuriventris Mars., /. c , p. 277. 

Sphenoptera cuprina .Iakowleff, Hov. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1899), 
p. 202. 

Long. TT,5 ; larg. \X) niillim. 

cf. Allongé, peu convexe, d'un bronzé obscur sur L^s 
élytres, cuivreux doré sui' la tète et le prunoUim ; bleu 
violet l>rillant eu dessuus, avec uuc burdurr de poils jau- 
nâtres. 

Tête peu convexe, d'un tiers inuins large que le prono- 
tum, avec une fine ligne longitudinale, finement ponctuée; 
épistome étroitement échancré en arc ; front plan, inégal, 
transversalement impressionné en avant, obsolètement 



I8R MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

bitubercLilé. Antennes noires, courtes, à 3" article un peu 
plus long que le 2^ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, parallèle, rétréci en avant, rebordé aux côtés jus- 
qu'aux 3/4, le rebord sinué en arrière ; angles postérieurs 
droits et coui'ts ; surface creusée de trois sillons longitudi- 
naux larges et assez profonds, couverte de points espacés au 
milieu, mais i)lns serrés, plus forts et rugueux latérale- 
ment ; marge latérale renflée, finement ponctuée ; strie 
marginale antérieure largement interrompue au milieu ; 
écusson subcordiforme, concave. Elytres u.n [)eu plus 
larges, à la base, que le pronotum et trois fois aussi longs, 
peu convexes, atténués et assez largement arrondis à l'ex- 
trémité, rebordés aux côtés jusqu'au milieu, sinués au 
pli crural, avec une large et profonde impression le long 
de la suture, surtout en avant ; suture entièrement caré- 
née ; stries régulières, peu distinctes ; interstries plans, 
finement et très densément ruguleux ; les interstries alter- 
•nes sont parfois faiblement convexes ; épaules presque 
planes. Prosternum plan, large, marginé aux côtés, avec 
de petiis points épars ; métasternum canaliculé. Abdomexi 
parsemé de points, fins et espacés au milieu, très fins ('■ 
serrés vers les côtés ; deuxième segment avec une petite 
plaque lisse de chaque côté {E.r Jakowleff). 

IIar. — Steppes Kirghises. 



SECTION 



Strie maro-inale (bi prosleriuini inieirompiie au 
sommet ; tibias médians droits le long du bord 
externe et sinueux le long de l'interne, dilatés v\ uni- 
on bi(l(Milés au sonmiet. Dessous lironzé cui\ien\, 
lareineid noir. 

ll<>ii4lorn Jalcowleff, Hor. Soc. Eut. Ross , t. 32(1898), p. 325; t. 34 
(lOOO), p. 398; t. 35 d903), p. 561. 



SPHENOPTERA 189 

Tableau synoptique des espèces. 

1. Pronotum ponctué, sans linéoles latéi-ale- 

ment ; dessous plus ou moins bronzé cui- 
vreux, rarement noir 2. 

Pronotum avec quelques linéoles sur les 
côtés ; strie marginale antérieure nulle ou 
largement interrompue ; plan ou super- 
ficiellement impressionné ; élytres arron- 
dis ou obliquement tronqués au sommet ... 27. 

2. Pronotum entièrement marginé en avant ... 3. 
Strie marginale antérieure du pronotum 

nulle ou largement interrompue au mi- 
lieu 13. 

3. Côtés des élytres entièrement rebordés .... 4. 

— — rebordés sur les 2/3 ou 
les 4/5 11. 

4. Le 3'' article des antennes égal au 2*" 5. 

— — — plus long que le 

2" et le 4" G. 

5. Pronotum dilaté en avant, avec trois sillons 

longitudinaux superficiels ; élytres arron- 
dis à l'extrémité. Long. 9,5 millim. 136. sobrina. 
Pronotum subconique, sa plus grande lar- 
geur à la base, avec un large sillon mé- 
dian obsolète en avant ; élytres obtusé- 
ment tridentés à l'extrémité, cf. Long. 
9 millim 137. afflicta 

6. Bords latéraux des segments abdominaux 

avec des plaques lisses ; tête large ; pro- 
notum à côtés plus ou moins parallèles ; 

abdomen non canaliculé 7. 

Abdomen sans plaques lisses sur les côtés ; 
le premier segment superficiellement im- 
pressionné ou sillonné ; élytres arrondis 
au sommet S, 

7. Plus parallèle ; pronotum d'un quart plus 

large que long, creusé de trois sillons et 
à angles postérieurs prolongés ; élytres 



190 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

très densément pointillés-ridés, plus ter- 
nes ; prosternum avec une strie marginale 
interrompue au sommet ; abdomen violet 
brillant, avec de grandes plaques lisses 
sur les côtés des 2\ 3' et 4" segments. 

Ç. Long. 11,5 millim 138. sereiia 

Plus ovalaire; pronotum court, près du dou- 
ble plus large que long, sans sillons lon- 
gitudinaux; angles postérieurs coiirts; ély- 
tres moins pointillés, plus lisses ; proster- 
num presqu'entièrement marginé; abdo- 
men bronzé obscur, avec de petites pla- 
ques lisses sur les côtés du 2" et du 3' seg- 
ment. $ . Long. 13,5 millim. . . . 13f). fraterjiH 

8. Hanches postérieures normales, coupées 

droit au bord postérieur; prosternum avec 
une strie marginale parfois entière; an- 
tennes à 4" article plus long que le 2" . . . , y. 
Hanches postérieures bisinueusement entail- 
lées au bord postérieur ; prosternum sans 
strie marginale distincte; antennes à 4" ar- 
ticle égal au 2"; pronotum à côtés paral- 
lèles, sa plus grande largeur avant le 
milieu, avec un sillon médian étroit et des 
impressions latérales enfoncées ; rebord 
latéral droit, cf. Long. 8 millim. . 140. astiita. 

9. Pronotum sans sillons latéraux 10. 

— trisillonné ; prosternum large, 

sinueusement rebordé; 3'' article des an- 
tennes à peine plus long que le 2"' ; prono- 
tum indistinctement rebordé en avant. 

Long. 9 millim 14L Carceli. 

10. Pronotum sans fovéole antéscutellaire, à 
côtés droits et à rebord latéral arqué ; 
abdomen poilu, sillonné à la base; pattes 
robustes ; forme plus étroite, o^ • Long. 

11-12 millim 142. allecta, 

Pronotum avec une fovéole antéscutellaire, 
légèrement sinué devant les angles posté- 



SPIIENOPTERA 191 

rieurs, à rebord latéral presque droit ; 
abdomen glabre, plan à la base ; pattes 
grêles, forme plus large. Ç . Long. 
11 millim 143. simplex. 

1 1 . Elytres arrondis au sonnnet ; le 3" article 

des antennes plus long que le 2*\ prono- 
tum finement rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 4/5 12. 

Elytres avec une lar'ge dent externe; le 3" ar- 
ticle des antennes égal au 2'' ; pronofum 
rebordé jusqu'au milieu. Long. 6,5 mil- 
lim 144. subtricostata. 

12. Premier segment de l'abdomen canalicnlé; 

tête convexe ; le S'' article des antennes 
deux fois aussi long que le 2'' ; sillon mé- 
dian du pronotum très superficiel; stries 
des elytres formées de petits traits. Long. 

12,5 millim 145. spliaerocephala. 

Abdomen aplani à la base ; tête convexe ; 
le S*" artiCle des antennes de moitié plus 
long que le 2'' ; sillon médian du prono- 
tum profond; stries des elytres formées 
de gros points espacés, cf- Long. 11,5 mil- 
lim 146. tciiax. 

13. Pronotum superficiellement sillonné ou 

sans sillons 14. 

Pronotum creusé de trois profonds sillons 
longitudinaux ; elytres avec une dent 

externe, ç^ . Long. Il millim 

147. korfodaiia n o m. n o v. 

14. Pronotum avec uni' fovéole antéscutellaire. . . 15. 
Non 16. 

15. Pronotum avec un sillon longitudinal au 

milieu, fortement ponctué, surtout sur les 
côtés ; elytres rebordés sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, très convexes à la base ; pro- 
sternum fortement ponctué, avec une strie 
latérale profonde. $ Long. 13,5 millim. 

148. Daniel i. 



I9ii MONOGRAPHIE DES BUPRESTlDEo 

Pronotuin très fineinenl ponctué, presque 
iisse sur le disque, sans sillon ; élytres 
entièrement rebordés sur les côtés, à peine 
convexes à la base; prosternuni avec quel- 
ques points très fins et espacés sur le 
disque, ses côtés avec une série de points 
formant uue sorte de strie marginale. 
$. Long. 7,5 millim. . . . 149. ijicoiispieua. 
IG. Abdomen non canaliculé ; élytres faible- 
ment tridentés au sommet 17. 

Abdomen canaliculé ou sillonné sur le pre- 
mier segment 20. 

17. Interstries alternes des élytres saillants ; 

hanches postérieures sinuées au t'ers in- 
terne 18. 

Ces intestries plans ; hanches postérieures 
plus fortement et plus largement échan- 
crées au tiers interne 19. 

18. Petit et étroit ; pronotum très convexe, avec 

un vague sillon médian avec, de chaque 
côté, une impression transverse longeant 
la base à une certaine distance de celle-ci; 
une fossette préscutellaire. Dessus bronzé 
presciue noir ; dessous d'un bronzé plus 
clair, mais obscur. (;/. Long. 7, 5 millim. 150. sig'iiata. 
Plus robuste ; pronotum avec trois sillons 
longitudinaux superficiels; pas de fossette 
préscutellaire ; bronzé plus clair. Long. 
7-15 millim 151. rauca. 

19. Entièrement bronzé clair . 151/;. v a )• . airicana. 

— noir, le pronotum légèrement 
veidâtre et plus clair que les élytres ; le 
S'' article des antennes beaucoup p^lus long 
que le 2" et un peu plus long que le 4'\ 
Long. 13 millim 152. incerta. 

20. Région sculellaire des élylres dépi'imée .... 21. 

— — — convexe ; pro- 
notum avec trois sillons superficiels ; des- 
sous pubescent 22. 



SPHENOPTERA 193 

21. Sillon médian du pronotum superficiel, 

large, n'atteignant pas le sommet ; pre- 
mier segment abdominal étroitement sil- 
lonné. Vert obscur et brillant en dessus ; 
dessous bronzé. Long. 12 millim. . 153. Kraatzi. 
Sillon médian du pronotum entier el 
superficiel ; premier segment abdominal 
canaliculé ; bronzé einvreux en dessus. 
Long. 12 millim 151. siilcivontris. 

22. Subdéprimé ; abdomen à peine sillonné ; le 

3" article des antennes presqu'égal an 2-; 
élytres entièrement rebordés sur les côtés, 
avec un sillon le long de la suture; han- 
ches postérieur(>s échancrées au tiers in- 
terne 23. 

Plus convexe ; abdomen canaliculé ; élytres 
obliquement tronqués au sommet, avec 
une petite dent externe 25. 

23. Pronotum finement et peu densément ponc- 

tué, subparallèle, à rebord latéral presque 

droit 24. 

Pronotum plus fortement et plus densément 
ponctué, ayant sa plus grande largeur 
avant le milieu, à rebord latéral arqué à 
la base et en avant ; interstries des élytres 
saillants ; . pattes robustes ; dessus fine- 
ment et entièrement pubescent. cf. Long. 
9,5 millim J55. addenda. 

24. Cuivreux doré brillant, finement pubescent 

de gris en dessous ; ])ronotum sans sillons 
distincts, avec trois impressions superfi- 
cielles et longitudinales ; interstries ély- 
traux plans ; premier segment abdominal 
profondément canaliculé. Long. 12 mil- 
lim 156. aeneomicans. 

Bronzé obscur brillant, le pronotum et le 
dessous plus clairs, finement pubescent de 
blanc en dessous ; pronotum creusé de 
trois sillons superficiels ; inteistries alter- 

TOME VI.— AOUT 1912-AVUIL 191;) 13 



194 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

nés des élytres faiblement élevés à la base; 
premier segment abdominal étroitement 
sillonné, cf. Long. 8 millim. . . 157. satelletes. 

25. Hanches postérieures échanc.rées au tiers in- 

terne et aux épimères; abdomen cuivreux- 
bronzé, pubïscent ; élytres entièrement 

rebordés sur les côtés 26. 

Hanches postérieures légèrement sinuées au 
tiers interne ; abdomen noir, presque dé- 
nudé au milieu, avec une large bordure 
latérale de lioils blanchâtres ; élytres 
rebordés sur les côtés jusqu'aux 4/5 ; 
forme rol)uste, très convexe. Ç . Long. 
16-16,5 millim 158. manifesta. 

26. Cunéiforme, plus convexe ; prosternum 

canaliculé ; élytres obliquement tronqués 
au sommet. Ç. Long. 13,5 millim. 159. acuminata. 
Ovalaire, moins convexe ; prosternum plan 
ou superficiellement sillonné ; élytres ter- 
minés de chaque côté par une dent aiguë. 
cT?- Long. 9-13 millim. . . . 160. uiiidentata. 

27. Elytres rebordés sur les côtés jusqu'aux 3/4 

ou aux 4/5 28. 

Elytres entièrement rebordés sur les côtés. . . 30. 

28. Strie marginale du prosternum interrompue 

au sommet ; abdomen sillonné ou canali- 
culé, avec une large bordure de poils jau- 
nâtres ; le 2'' article des antennes plus 
court que le 4" ; pronotum plus large à la 

base et superficiellement sillonné 29. 

Strie marginale du prosternum non inter- 
rompue au sommet ; abdomen non sil- 
lonné, sans bordure marginale villeuse ; 
le 2' article des antennes égal au 4" ; pro- 
notum ayant sa plus grande largeur en 
avant, sans sillons longitudinaux, cf • 
Long. 6,5 millim 161. luiseHa. 



SPIIENOPTERA 195 

29. Abdomen profondément canaliculé ; des- 

sous bronzé cuivreux ; élytres à i)eine plus 
larges que le pronotum. Ç. Long. 11,5 mil- 

lim 162. coiifiiiis. 

Abdomen étroitement sillonné ; dessous noii' 
luisant ; élytres i)lus larges que le prono- 
tum à la base, çj' . Long. 12 millim. 1()3. doleiis. 

30. Pronotum a\a^c une fovéole antéscutellaire. . .31. 
Non 38. 

31. Dessus bleu foncé ou vert 32 

Surface bronzé cuivreux ou doré 33. 

32. Dessus vert; dessous cuivreux. Ixing. 13 mil- 

lim 164. somehotiea. 

Dessus bleu foncé ; dessous plus noir, avec 
une bordure latérale de poils jaunâtres ; 
le 3" article des antennes un peu plus long 
que le 2"; interstries élytraux plans ; abdo- 
men étroitement sillonné sur le premier 
segment, cf- Long. 13-14 millim. . 165. tibialis. 

33. Le 3*" article des antennes un tiers plus long 

que le 2" et égal au 4" ; sillon médian du 
pronotum étroit, assez superficiel ; intei-- 
stries élytraux plus ou moins saillants. . . . 34. 
Le 3"^ article des antennes de moitié plus long 
que le 2" et un peu plus long que le 4^ ... 37. 

34. Pronotum avec une strie marginale anté- 

rieure largement interrompue 35. 

Pronotum sans strie marginale antérieure ; 
dessus bronzé cuivreux obscur 36. 

35. Premier segment abdominal superficielle- 

ment canaliculé ; tarses postérieurs à 
r'' article à peine plus long que le 5^ çf . 

Long. 13 millim 166. caspica. 

Premier segment abdominal uui, sans sil- 
lon ; tarses postérieures à T'' article de 
moitié plus long que le 5^ cf. Long. 
13 millim 167. improvisa. 



196 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

36. Prosternum légèrement impressionné, très 

finement et très den sèment ponctué ; mé- 
tasternum canaliculé ; abdomen à peine 
sillonné à la base. cf. Long. 11-14 mibim. 

168. aîaiensis. 
Prosternum plan, presque lisse, imponctué ; 
métasternum plan ; abdomen sans sillon 
longitudinal à la base. $ , Long. 9,7 mil- 
lim 169. ambig-ua. 

37. Bronzé luisant, plus obscur en dessous ; 

yeux plus étroits; pronotum avec de nom- 
breuses et fortes linéoles sur toute la par- 
tie latérale ; interstries des élytres à peine 
saillants, peu distincts ; prosternum sil- 
lonné ; pattes plus grêles. cfÇ . Long. 

12-14 millim 170. Koenig:i. 

Dessus doré brillant ; dessous violet doré ; 
yeux grands et larges ; pronotum avec de 
fines et courtes linéoles, éloignées du bord 
latéral ; interstries élytraux alternative- 
ment saillants ; prosternum plan ; pattes 
plus robustes. cfÇ. Long. 13,5 millim. 171. dives. 

38. Région scutellaire des élytres convexe .... 39. 

— — — concave ou 

plane 48 

39. Interstries élytraux plans ; pronotum avec 

quelques rares et courtes linéoles sur les 
côtés ; abdomen peu sensiblement sillonné 

" sur le l"' segment 40. 

Interstries élytraux alternativement sail- 
lants ; pronotum rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 4/5 42. 

40. Premier segment abdominal étroitement sil- 

lonné 41. 

Premier segment abdominal peu sensible- 
ment sillonné; grand, assez large ; le 3° ar- 
ticle des antennes d'un tiers plus long que 
le 2", prosternum plan, marginé d'une 



SPHENOPÏERA 197 

forte strie éloignée du bord; abdomen avec 
une bordure latérale pubescente ; hanches 
postérieures à peine sinuées au tiers in- 
terne. Ç. Long. 14,5 millim. . . 172. coiijuiicta. 

41. x^llongé, ovalaire ; le 3" article des antennes 

plus long que le 2'^ ; prosternum ])lan, 
large, rebordé sur les côtés ; bronzé cui- 
vreux. cT- Loug. 8 millim. . . . 173. Lederi. 
Petit, étroit ; le 3" article des antennes très 
court, égal au 2"^ ; prosternum superficiel- 
lement impressionné au milieu ; abdomen 
entièrement pubescent ; hanches posté- 
rieures fortement échancrées au tieis in- 
terne, cf. Long. 6,5 millim 174. jejuna. 

42. Le 2'' article des antennes plus long que 

large 43. 

Le 2" article des antennes petit, globuli- 
forme ; le 3" article d'un quart plus long 
que le 2^ égal au 4'' -M. 

43. Hanches postérieures échancrées au tiers in- 

terne ; pronotum avec un sillon médian 
étroit, entier, et deux courts sillons laté- 
raux peu sensibles, formés de points très 
fins et très serrés ; abdomen avec un sillon 
étroit à la base, cf : prosternum hérissé de 
longs poils ; jambes antérieures et inter- 
médiaires droites ; hanches postérieures 

sans éperon au bord intérieur 44. 

Hanches postérieures sinuées au tiers in- 
terne ; pronotum sans sillons longitudi- 
naux ; prosternum plan, imperceptible- 
ment pointillé, avec quelques points très 
clairsemés. Ç : prosternum glabre, sans 
poils ; jambes droites 45. 

44. Pronotum moins parallèle, graduellement 

atténué en avant, arrondi sur les côtés, 
sa plus grande largeur à la base ; rebord 
latéral légèrement sinué ; angles posté- 
rieurs aigus au sommet, un peu déclives et 



198 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

dépassant légèrement les élytres ; i)roster- 
num faiblement impressionné, finement et 
très (knsément ponctué ; lête pc'tite ; an- 
tennes à 2° article deux fois aussi long cpie 
large. Forme plus ovalaire. cf- l^-ong. 

10 millim 175. olbsoleta 

Pronotum tout à fait parallèle, à peine élargi 
en avant, à plus grande largeur au tiers 
apical ; rebord latéral droit ; angles posté- 
ri'juis courts et droits ; prosternum plan, 
moins densément ponctué ; tête plus large. 
Forme moins large, subparallèle. cf . 
Long. 9 millim 176. detrita 

45. Le 3" article des antennes sensiblement plus 

long que le 2" 46. 

Le 3" article des antennes à peine plus long 
que le 2^ ; celui-ci égal au ¥ ; assez large; 
pronotum court, près du double plus large 
que long, à rebord latéral droit ; angles 
postérieurs courts. Ç. Long. 11,5 mil- 
lim 177. coiigTua. 

46. Le 3'' article des antennes d'un tiers plus 

long que le 2'' et un peu plus long que 
le 4'' ; pronotum sans sillon médian dis- 
tinct ; interstries élytraux alternes légère- 
ment saillants et un peu plus larges que 
les autres. $. Long. 10,5 millim. . 178. captiosa. 
Le 3'' article des antennes deux fois plus long 
que le 2" ; sillon médian du pronotum 
superficiel ; interstries élytraux plans, les 
alternes plus densément ponctués. Long. 
11,5 millim 179. aeiieiveiitris 

47. Pronotum plus large ; angles postérieurs 

aigus, longs, dépassant les élytres et forte- 
ment arqués ; sur'face avec de très rares 
et très fines linéoles, disposées irrégulière- 
ment ; hanches postérieures échancrées au 
tiers interne. .$. Long. 9,5 millim. . 180. aiixia. 



SPHENOPTERA 199 

Pronotum moins large ; angles postérieurs 
courts, moins aigus, à peine arqués ; sur- 
face avec de profondes et nomljreuses 
linéoles longitudinales, notamment sur la 
moitié basale ; hanches postérieures légè- 
rement sinuées au tiers interne, cf. Long. 

8,5 millim 1,S!. liamata. 

48. Pronotum sillonné au milieu ; angles posté- 
rieurs courts 49. 

Pronotum sans sillons longitudinaux ; an- 
gles postérieurs aigus, dépassmt les ély- 
tres ; ceux-ci à interstries plans ; prcster- 
num plan, presciue sans points à l'extré- 
mité. Ç : jambts antérieures droites. Long. 
iO millim 182. segregata. 

i9. Prosternum plan ou convexe, muni d'une 
strie marginale ; hanches normales, sans 
sinus au tiers interne, cf : jambes inter- 
médiaires et postérieures avec une dent 

obtuse à l'extrémité 50. 

Prosternum largement et assez profondé- 
ment impressionné, sans strie marginale 
distincte ; hanches postérieures sinuées au 
tiers interne ; linéoles latérales du prono- 
tum clairsemées, très courtes, fines et 
comme aciculées. cf '■ prosternum hérissé 
de longs poils ; dernier segment de l'abdo- 
men échancré au sommet ; jambes inter- 
médiaires et postérieures avec deux dents 
aiguës à l'extrémité. Long. 9,5 millim. 

183. bucharica. 

bO. Prosternum plan, avec une strie marginale 
interrompue en arrière ; abdomen avec, à 
la base, un fin sillon (parfois linéaire) .... 51. 
Prosternum assez convexe, entièrement mar- 
giné sur les côtés; le 4^^ article des antennes 
plus long que le 2'' ; abdomen plan, sans 
sillon médian. $. Long. 11 millim. 184. bactriana 



200 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

51. Intel stries élytraux alternativement sail- 
lants ; linéoles latérales du pronotum très 
longues, r^^. Long. 8,5-14 millim. . . 

185. sculpticollis. 
Interstries élytraux plans ; linéoles latérales 
du pronotum plus courtes. 5 • Long. 14,5- 
15 millim 1x6. aucta. 



136. — S sobrina 

.Jako wleff. 

Sphexopteka SOBRINA -Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., l. 20 (1886), p. 97; 
t. 34()90J!, p. 401. 
SphenoptePvA sobrina Mars., L' Abeille, t. 26 '1889), p. 282. 

Loiior. 9,5 ; larg. 3,5 millim. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé cuivreux bril- 
lant. 

Tête assez large, avec une fine ligne longitudinale au 
milieu, échancrée à i'épistome, densément ponctuée, mar- 
quée de deux places lisses sur le front. Antennes noires, à 
3* article aussi long que le 2^ Pronotum subparallèle, visi- 
blement dilaté en avant, couvert de points fins, épars, 
longé de trois sillons, le médian étroit, superficiel, fine- 
ment pointillé, les latéraux à peine sensibles, rugueuse- 
ment ponctués, raccourcis en avant et finement rebordés 
jusqu'aux 3/4 sur les côtés. Ecusson transversal, court, sub- 
cordiforme. Elytres aussi larges à la base et 2 i/2 fois 
plus longues que le pronotum, entièrement rebordées sur 
les côtés, atténuées et arrondies ensemble au bout ; stries 
formées de petits traits ; inter-stries alternes à peine éle- 
l'ées, sans rides. Prcsternum bordé d'une strie marginale, 
avec quelques points épars. Premier segment abdominal 
dépourvu de canal. Hanches postérieures "entaillées à l'épi- 
ffière. 

Ressemble, pour la forme, au .S', geminala 111., mais s'en 
distingue par le thorax élargi en avant, par la tête plus 
large, avec deux petits espaces lisses, parfois à peine mar- 



SPHENOPTERA 201 

qués, qui remplacent les excroissances qui s'y trouvent, de 
le S. geminata {Ex Jakowleff). 

Hab. — Asie iiiinetire : Aniasie. 



137. — S. afflicta 

Jakowleff. 
Deiidor.\ .\fflict.v Jak.. Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 406. 

Long. 9 ; larg. o.o niillim. 

cf. Allongé, ovalaire, \)?u convexe, i)lus atténué au bout, 
d'un bronzé obscur luisant sur toute la surface, finement 
pubescent en dessous. 

Tète peu convexe, presque plane, inégale, sans strie 
longitudinale sur le vertex, largement sillonnée au milieu, 
parsem.ée de points fins, épai'S, plus gros et serrés en avant; 
front avec deux plaques lisses, obliques, fort élevées ; épi- 
stome échancré en arc; côtés internes des scrobes antennaires 
à peine saillants; antennes très courtes, noires, avec des 
reflets bronzés, à 3*" article presque aussi long que le 2" et 
le 4-. Pronotum subconique, ayant sa plus grande lai'geur 
à la base, graduellement arqué et rétréci en avant, avec 
les angles postérieurs courts, assez aigus ; finement rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 2/3, avec le rebord droit au milieu 
et légèrement courbé à la base, entièrement marginé en 
avant, longé d'un large sillon médian jusqu'au tiers anté- 
rieur, très finement et rarement i)onctué sur le disque, 
plus fortement latéralement sur la moitié basale, à pe'ne 
renflé au milieu des côtés. Ecusson subcordiforme, con- 
cave. Elytres un peu plus larges à la base et près de 
trois fois plus longs que le pronotum, entièrement rebor- 
dés sur les côtés, légèrement sinués au pli cryral, avec un 
sillon longitudinal le long de la suture, graduellement 
atténués et obtusément tridentés au bout, avec la dent mé- 
diane plus saillante, émoussée ; stries régulières sur le 
disque seulement, formées de - petits points, ind'stinctes 



202 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

latéralement ; interstries très finement, densément et 
rugueusement ponctués, irrégulièrement ridés ; suture et 
interstries alternes (2, 4, 6 et 8) saillants ; région scutel- 
daire déprimée, avec une strie forte, comme une ligne 
enfoncée ; bosse humérale saillante, la dorsale nulle. Men- 
ton en arc. Prosternum large, assez convexe, très rare- 
ment et finement ponctué, marginé entièrement au som- 
met ; métasternum et premier segment de l'abdomen plans; 
abdonien très finement et rarement ponctué, plus densé- 
ment sur le dernier segment, avec une bordure latérale de 
poils jaunâtres et avec de rares poils sur le disque ; han- 
ches postérieures bisinueusement entaillées; pattes épaisses, 
bronzé obscur ; jambes intermédiaires et surtout les anté- 
rieures fortement courbées; tarses postérieurs...? [Ex 
Jakowleff ) . 

Hab. — Turkestan : 'raclikenl. 



138. — S. serena 

Jakowleff. 
Df.udor.\ skrena Jak., Hor. Soc. Eut. Ross, t. 34(1900), p. 401. 

Lonsf. 11,5 ; larg. 4,5 inillim. 

$. Ovale, allongé, assez convexe, avec une fine pubes- 
cance blanchâtre en dessous, surtout latéralement, bronzé 
obscur luisant en dessus, d'un cuivreux violacé brillant en 
dessous. 

Tête large, peu convexe, parsemée de points assez rares 
et forts, plus serrés en avant, avec une ligne longitudinale 
sur le vertex ; front plan, inégal, marqué de deux espaces 
lisses ; épistome échancré en triangle, labre très petit, vert 
obscur ; côtés internes des scrobes antennaires un peu sail- 
lants ; yeux étroits, ovalaires ; antennes courtes, noires, à 
3^ article d'un tiers plus long que le 2® et égal au 4^ Prono- 
tum parallèle, d'un quart plus large que long, légèrement 
rétréci-en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, entiè- 



SPHENOPTERA 203 

rement marginé au bord antérieur, parsemé de points très 
fins et épars au milieu, plus forts et gros latéralement, 
creusé de trois sillons longitudinaux, le médian étroit, peu 
profond, entier, les deux latéraux plus larges, plus forte- 
ment et rugueusement ponctués; oblitérés par devant, ave? 
les angles postérieurs longs, saillants, très aigus ; marge 
latérale renflée, parsemée de points forts, épars ; rebord 
latéral assez épais, droit, largement courbé à la base. Ely- 
tres à peine plus larges à la ])ase et 2 1/2 fois plus longs 
que le pronotum, entièrement rebordés sur les côtés, sinués 
au pli crural ; atténués et arrondis ensemble au bout, légè- 
rement renflés à la base ; stries régulières, enfoncées, for- 
mées de longs traits bien marfjués ; interstries alternes éle- 
vés, le 8"" (^ourbé en arrière ; toute la surface rugueusement 
poinlillée-ridée, parsemée de quelques rares petits points ; 
espace scutellaire à peine déprimé. Suture carénée posté- 
rieurement ; strie scutellaire bien marquée. Menton en arc. 
Prcsternum plan, avec quelques points épars, marginé sui- 
tes côtés ; métasternum plan ; abdomen non canaliculé. 
vaguement mais fortement ponctué, surtout sur le premier 
S'jgment, les côtés des segments 2, 3 et 4 avec de grandes 
plaques lisses; hanches postérieures à peine sinuées au tiers 
interne, finement ponctuées ; jambes droites ; tarses posté- 
rieurs courts, à .1'"' article à peine plus long que le 5^ 

Rappelle le S', scuipticollis Heyd., mais le pronotum est 
presque parallèle et les angles postérieurs sont allongés et 
aigus ; les interstries convexes des élytres ne sont pas lisses 
et brillants, mais opaques, comme les interstries plans ; 
enfin, le sercnn a le ventre avec un reflet violet très accen- 
tué et les segments abdominaux présentent, sur les côtés, 
des plaques lisses et glabres, comme chez les espèces du 
groupe atitiqua Illig. [Ex Jakowleff). 

Hab. — Asie mineure : Smyrne. 



204 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

139. — S. fraterna 

Jakowleff. 
Deudora fraterna Jak., Hov. Soc. Ent. Ross., t. 31 (1900), p. 408. 

Long. i3,5 ; larg. 5 nlillini. 

Ç. Ovale, allongé, assez convexe, bronzé obscur luisanu 
sur toute la surface, avec une très fine pubescence blan- 
châtre en dessous. 

Tête assez large, peu convexe, finement sillonnée au mi- 
lieu, pointillée et vaguement ponctuée, les points un peu 
plus forts et serrés en avant ; yeux petits, assez étroits ; 
front plan, à peine im.pressionné au milieu, avec deux 
reliefs pointillés ; épistome échancré en triangle ; côtés 
internes des scrobes antennaires presque droits et plans ; 
antennes courtes, atteignant la moitié du pronotum, noires, 
bronzées à la base, à 3* article près de deux fois plus long 
que le 2" et d'un tiers plus long que le 4-. Pronotum court, 
près de deux fois plus large que long, subparallèle, rétréci 
et arqué en avant, avec une strie marginale antérieure 
entière ; rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec un rebord 
droit, à peine courbé vers les angles postérieurs, qui sont 
courts et aigus ; la surface sans sillons longitudinaux, cou- 
verte sur le disque de points très fins et très rares, plus 
forts et serrés latéralement. Ecusson subcordiforme, plus 
large que long. Elytres à peine plus large? à la base et 
trois fois plus longs que le pronotum, entièrement rebordés 
sur les côtés, sinués au pli crural, atténués postérieurement 
et arrondis conjointement au bout ; stries régulières, for- 
mées de courts traits écartés ; interstries alternes (2, 4, 6 
et 8) élevés, un peu plus larges que les autres, très rare- 
ment et finement ponctués ; les interstries plans, plus den- 
sément ponctués et ridés ; région basale convexe ; épaules 
saillantes ; espace scutellaire assex convexe, avec une strie 
enfoncée ; suture carénée. Menton en arc, fortement mais 
rarement ponctué. Prosternum large, presque plan, entiè- 
rement rebordé, pointillé, avec quelques rares points; abdo- 
m_en non canaliculé à la base, assez densément ponctué, 
comme aciculé latéralement, les segments 2, 3 et 4 à bords 



SPHENOPTERA 205 

postérieurs glabres, le dernier segment plus fortement et 
entièrement ponctué ; les côtés des segments 2 et 3 avec de 
petites plaques lisses, peu convexes. Hanches postérieures 
presque droites au tiers interne, sinuées à répimère ; pattes 
assez épaisses, bronzées, fortement ponctuées ; jambe-i 
antérieures légèrement courbées, les autres droites ; tarses 
courts, les postérieurs à 1"' article égal au b" {Ex Jakowleff). 

Hab. — Svrie : Akhès. 



140. — S. astuta 

Jako wleff. 

Deudora ASTUTA J a k., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 32 (1898), p. 5li); t. 34 
(1900), p, 402. 

Long. S ; larg. 3,7 iniliini. 

(^f. Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé cuivreux 
plus obscur tn dessus, assez brillant et finement pubesceni 
en dessous. 

Tête peu convexe, sans ligne longitudinale sui' le vertex, 
densément pointillée, parsemée de gros poinis peu serrés; 
front poilu, inégal, transversalement impressionné au 
milieu, coupé presque droit en avant par une fine carène 
transversale ; épistome échancré en ai'c. Antf^nnes courtes, 
épaisses, bionzécs, à 3" article de moitié i)lus long que le 2% 
celui-ci un peu plus court que le 4>', les suivants dentés. 
Pronotum d'un tiers plus large que long, parallèle, à peine 
rétréci à l'extrémité, angles postérieurs aigus, dépassant la 
base des élytres, côtés rebordés jusqu'aux 3/'4 de la lon- 
gueur, le rebord fin et droit ; surface finement pointillée et 
parsemée, en outre, de gros points peu serrés au milieu ; 
sillon médian étroit, assez superficiel, avec de très gros 
points serrés ; marge latérale renflée, i-ugueusement et for- 
tement ponctuée. Strie marginale antérieure complète. 
Ecusson en triangle pointu, pointillé. Elytres aussi large.-^ 
à la base et presque trois fois aussi longs que le pronotum, 
atténués postérieurement, entièrement rebordés sur les 



206 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

côtés, conjointement arrondis à l'extrémité, largement sil- 
lonnés le long de la suture ; stries peu régulières, enfon- 
cées, formées de gros points, distinctes dans la moitié 
basale ;interstries peu élevés, inégaux, densément poin- 
tillés ; région scutellaire convexe ; strie scutellaire très sen- 
sible. Menton en arc. Prosternum plan, large, sans strie 
marginale, avec quelques gros points ; sternum plan ; pre- 
mier segment abdominal superficiellement sillonné. Des- 
sous fortement mais diffusément ponctué. Hanches posté- 
rieures largement échancrées au milieu. Pattes d'un bronza 
cuivreux, tarses plus obscurs. Jambes antérieures et inter- 
médiaires très arquées, avec une dent obtuse à l'extrémité; 
1"'' article des tarses, postérieurs court, à peine plus long 
que le b" [Ex Jakowleff). 

Hab. — Asie mineure : Amasie. 



141. — S. Garceli 

Casteluau et Gory. 
Sphenoptera Garceli Cast. vk Gory, Monogr. Biipr., t. 2 (1839), p. 21, 
pi. 5, f. 29. 
Sphenoptera Garceli M a rse u 1 , L'Abeille, t. 2 (18G5), p. 364. 

Long. 9 ; larg. 3 niillim. 

Allongé, -linéaire, assez convexe, bronzé brillant, un peu 
cuivreux en dessus, cuivreux violet en dessous, avec une 
bordure de i)oils gris. Antennes à S"" article à peine plus 
long que le 2% les suivants avancés en dent obtuse. Tête 
convexe, vaguement ponctuée, légèrement sillonnée au mi- 
lieu ; front inégal, bituberculé ; épistome échancré. Prono- 
tum deux fois plus large que long, ayant sa plus grandi^ 
largeur avant le milieu, bisinué à la base, avec le lobe 
médian obtus et les angles aigus, presque droit et fortf^>- 
ment rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5 ; rétréci, sub- 
b'sinué et indistinctement reboidé en avant ; sillons pro- 
fonds, rugueux, atténués en devant, latéraux limités en 
dehors par une fine arête, marciués un peu avant la base 



SPIIENOP'JERA ' 207 

d'une impression transverse qui les débonde ; ponctuation 
médiocre, très rare sur le milieu. Ecusson cordiforme, con- 
cave, en pointe aiguë. Elytres aussi larges, trois fois plus 
longues ciue le pronotum, rebordées sur les côtés, à peine 
sinuées au pli crural, atténuéLS au bout, qui est oblique- 
ment arrondi ; stries de points fins à pt}ine visibles ; inter- 
stries pointillés, alternativement un peu élevés, -ainsi que 
la suture. Menton tronqué. Prosternum large, sinueus '- 
ment rebordé, avec quelques points espacés. Hanches pos- 
térieures dilatées en dedans, en lobe sinué, légèrement 
échancrées en dehors du bord postérieur. — Il a l'aspect 
du lineata Fah.* {getninata 111.), dont il se distingue aisé- 
ment par sa forme linéaire et le dessous violet {E.r Mar- 
seul). 

IIab. — Asie mineure : Smyrne (Bril. Mus. Lond., 
Mus. de Bruxelles ; ma collection) . 



142. — S. allecta 

J a k w 1 e f f . 
Deudora allecta Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 34 (1900), p. 410. 

Long. II-I2 ; larg. /i-4,5 millim. 

ç^. Allongé, ovalaire, assez convexe, avec une fine pubes- 
cence blanchâtre sur toute la surface, bronzé obscur, lui- 
sant, plus terne sur les élytres, parfois bleu foncé, avec un 
reflet violet en dessus. 

Tête convexe, parsemée de points fins, épars, plus serrés 
en avant, avec une fine ligne longitudinale ; front plan, 
presque égal, sans plaques lisses au milieu ; épistome 
échancré en arc ; côtés internes des scrobes antennaires 
presque plans, antennes assez longues, noires, à peine 
bronzées à la base, à 3" article de moitié plus long que le 2"^ 
et d'un quart plus long que le 4^ Pronotum transverse, 
d'un tiers plus large que long, subparallèle dans la moitié 
basale, graduellement rétréci en avant, ayant sa plus 



208 MONOGRAPHIE DES BUPRESÏIDES 

grande largeur à la base, rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, entièrement marginé en avant, parsemé de points très 
fins et épars au milieu, plus gros latéralement, sans sillons 
longitudinaux distincts ; angles postérieurs courts, aigus ; 
rebord latéral droit, légèrement courbé à la base. Elytres 
à peine plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois 
plus longs, finement mais entièrement rebordés sur les 
côtés, sinués au pli crural, atténués et conjointement 
arrondis au bout, avec un sillon le long de la suture; région 
scutellaire déprimée ; épaules peu saillantes ; stries régu- 
lières, formées de petits traits bien marqués ; interstries 
alternes 2, 4, 6 et 8 élevés, plus larges que les voisins, très 
finement pointillés ; interstries plans ' rugueusement ponc- 
tués-ridés ; strie scutellaire enfoncée, mais peu sensible. 
Menton en arc. Prosternum plan, pointillé et avec quelques 
points petits et très rares, sans poils dressés, marginé entiè- 
rement sur les côtés ; métasternum et premier segment 
abdominal légèrement impressionnés ; abdomen assez den- 
sément et finement ponctué, surtout à la base ; le dernier 
segment arrondi au bout ; hanches postérieures à bord 
simple, sans échancrure au tiers interne ; pattes épaisses, 
jambes antérieures et intermédiaires courbées, les posté- 
rieures droites, à peine sinuées vers le bout, avec une dent 
obtuse près du sommet ; tarses assez longs, les postérieurs 
à 1"' article plus long que le 5"" [Ex Jakowleff). 

Des deux exemplaires examinés par JakowleiT, l'un 
est bronzé et à strie marginale du prosternum entière, 
l'autre est bleu foneé en dessus, à rellels violacés, et 
la strie margiiiale n'existe que sur h^s côtés. Gela 
prouve, une fois de plus, combien est superficielle 
une classification basée sur des earaetèi-es aussi in- 
constants. 

l[.\iî. — Transcaucasie : vallée de TAi'ax. 



SPIIENOPTERA 209 

143. — S. simplex 

Jakowleff. 
Sphenoptkra simplex Jak,, Ho)\ Soc. Eni. Rosn., t, 27 (l&92j, p. 130. 

Long. io,5 ; larg. 4 niillini. 

cf. Ovalaire, allongé, peu convexe, d'un bronzé obscur 
en dessus ; plus cuivreux et brillant en dessous, sans bor- 
dure latérale de poils. 

Tête large, assez convexe, finement et assez densément 
ponctuée, avec une fine ligne longitudinale au milieu; front 
presque égal, avec deux reliefs lisses, peu sensibles ; épi- 
stome sinué en demi-lune ; antennes à 3" article deux fois 
plus long que le 2". Pronotum près de deux fois plus large 
que long, subparallèle, distinctement sinué au (kvant des 
angles postérieurs, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, 
rétréci et fortement marginé en devant, avec les angles 
aigus à la base, marqué d'une fovéole antéscutellaire, très 
finement pointillé et couvert de petits points, plus forts et 
serrés latéralement. Ecusson transverse, cordiforme, con- 
cave, pointillé. Elytres aussi larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, atténuées et arrondies en- 
semble au bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées 
au pli crural ; stries régulières, formées de petits points 
assez SL'rrés ; interstries alternes élevés, lisses, les autres 
densément ponctués et rugueusement ridés ; épaules peu 
saillantes, région scutellaire convexe, sans stries ; suture 
carénée postérieurement. Menton arqué. Prosternum plan, 
finement pointillé, avec quelques gros points ; marginé sur 
les côtés ; sternum avec un sillon longitudinal. Abdomen 
finement et assez densément ponctué. Hanches postérieures 
dilatées au bord interne ; jambes antérieures et intermé- 
diaires courbées {E.r Jakowleff). 

IKr. — Asie iiiinourc^ : lia(!jiii. 



191S-AVRIT, 1913 



210 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

144. — S. subtrieostata 

Kraalz. 

Sphrnoptera subtricostata Kraatz, Dent. Eut. Zeit., t. 26(1882), p. 318. 
Deudora subtricostata Jakowlef f, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), 
p. 67; t. 34(1900), p 402. 
Sphenoptera suBTRicoST.YTAMarseul, L'Abeille, t. 26 (1839), p. 281. 

Long. 0,5 ; larg. 2 inillim. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé obscur pres- 
que terne en dessus, plus cuivreux sur la têle et le prono- 
tum en avant, d'un cuivreux luisant en dessous. 

Tête grande, transverse, parsemée de points fins, plus 
distincts en avant, avec un large sillon longitudinal au 
milieu ; front plan, inégal, marqué de deux places lisses et 
une double impression transverse entre les yeux; labre d'un 
vert doré ; épistome échancré. Antennes à S"" article égal 
au 2^ Pronotum transverse, deux fois plus large que long, 
subparallèle, atteignant sa plus grande largeur avant le 
milieu, rétréci et marginé en avant, finement rebordé sur 
les côtés jusqu'au milieu, courbé à la base, avec les angles 
postérieurs droits, parsemé de points très fins et épars au 
milieu, plus gros latéralement, creusé de trois sillons lon- 
gitudinaux très superficiels et marqué de deux fovéoles 
placées au tiers postérieur. Ecusson cordiforme. Elytres 
plus larges à la base et trois fois plus longues que le pro- 
notum, rebordées sur les côtés jusqu'aux 2/3, sinuées au 
pli crural, atténuées vers le bout, avec une dent externe 
assez obtuse ; stries régulières, formées de petits points 
assez écartés ; interstries alternes élevés, presque glabres, 
transversalement ridés à la base ; strie scutellaire peu sen- 
sible ; suture plane en avant, carénée postérieurement ; 
épaules bien saillantes. Prosternùm large, glabre, avec une 
fine strie de chaque côté, impressionné au bout ; sternum 
canaliculé. Abdomen glabre, finement ponctué sur le der- 
nier segment ; hanches postérieures entaillées à l'épimère 
{Ex Jakowleff). 

TTah. — Tiirkcsian : Samarkandc (^Deiil. F,nl. ^Tus 
Berlin : type ! par Kraatz ; coll. Théry) . 



SPHENOPTERA 211 

145. — S. sphaerocephala 

J a k o w 1 e f f . 

Sphenoptera SPHAEROCEPHALA J a k., Hov. Soc. Ent. Ross., t. 21 (1887), 
p. 54; t. 34(1900), p. 402. 

Long'. 12,5 ; larg. /|,5 iniilini. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé obscur en des- 
sus, plus verdâtre sur les élytres, d'un cuivreux doré laté- 
ralement, d'un bronzé cuivreux assez brillant en dessous. 

Tête bombée, avec une fine ligne longitudinale sur le 
vertex, assez densément ponctuée ; front presque égal, très 
faiblement bituberculé, d'un beau pourpré doré en avant; 
épistome échancré. Antennes à 3'' article (jeux fois plus 
long que le 2^ Pronotum subparallèle, rétréci et entière- 
men marginé en avant, de moitié plus large que long, cou- 
vert de points très fins, plus gros et plus serrés latérale- 
ment, finement rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5 ; sillon 
médian très superficiel. Ecusson cordiforme. Elytres aussi 
larges à la base et trois fois plus longues que le pronotum, 
graduellement atténuées et arrondies ensemble au bout, 
finement rebordées sur les côtés jusqu'aux 2/3, faiblement 
sinuées au pli crural ; stries régulières, formées de petits 
traits bien marqués ; interstries alternes à peine élevés, 
finement ponctués ; suture carénée postérieurement ; strie 
scutellaire très fine, peu sensible. Prosternum plan, semé 
d'assez gros points, fortement rebordé sur les côtés. Ster- 
num et premier segment abdominal canaliculés {Ex Jakow- 
leff). 

IIvB. — Syrie 'Dent. Enl. Mus., type ! par Kraat:) . 



212 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

146. — S. tenax 

Jako wl ef f. 
Deudora tenax Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35(1901), p. 577. 

Long. 11,5 ; larg. 4,5 liiillini. 

ç^. x\llongé, ûvalaire, peu convexe, plus atténué à l'ex- 
trémité, d'un bronzé luisant légèrement violet en dessus; 
dessous finement pubescent, surtout latéralement. 

Tête pïu convexe, avec une strie longitudinale sur le 
vertex, parsemée de points fins et épars, plus serrés en 
avant ; front plan, avec deux plaques lisses, obliques et 
pau saillantes ; épisfcome triangulairement échancré ; côtés 
internes des scrobes antennaires peu saillants; le 3'' article 
des antennes de moitié plus long que le 2^ Pronotum paral- 
lèle, rétréci en avant, à peine sinué près de la base, d'un 
tiers plus large que long et entièrement marginé au bord 
antérieur ; côtés rebordés jusqu'aux 2/3, le rebord latéral 
très fin, droit, légèrement sinué à la base ; surface par- 
semée de points fins, épars au milieu, plus forts et plus 
serrés latéralement, creusée d'un profond sillon médian 
et de sillons latéraux pJus larges et plus superficiels, obli- 
térés par devant ; angles postérieurs aigus, dépassant à 
peine les élytres. Elytres à peine plus larges et trois fois 
aussi longs que le pronotum, rebordés sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, largement sirmés au pli crural, atténués et 
arrondis à l'extrémité, avec une petite dent suturale et une 
dent externe à peine sensible ; base assez convexe ; épaules 
ass3z saillantes ; stries régulières, formées de gros points 
espacés ; interstries alternativement saillants, le 5" sensi- 
blement concave ; surface finement ponctuée et ridée, avec 
une impression le long de la suLure ; région scutellaire 
assez convexe, suture carénée ; strie scutellaire à peine 
enfoncée, formée de petits points. Menton échancré pu arc ; 
prosternum large, plan, très peu densément ponctué, pres- 
que lisse, marginé sur les côtés; métasternum plan, ainsi 
que le premier segment de l'abdomen; celui-ci très finement 
et très peu densément ponctué, même à la base; hanches 
postérieures normales, avec une petite dpnl intérieure- 



SPHENOPTERA 213 

ment ; pattes assez épaisses, bronzées ; jambes antérieures 
et intermédiaires arquées, les postérieures sinuées avec une 
dent conique près de l'extrémité ; tarses longs, les posté- 
rieurs à !'"■ article plus long que le S'' {E.r Jakowleff). 

Hab. — Transcaucasie : vallée de l'Arax. 



147. — S. korfodana 

nom. nov. 

Sphenoptera sulcata II Mars., L'Abeille, t. 2 (1865), p. 367. 

Deudora sulcata Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 402. 

Loiii». 1 r ; la ri»-. /[ milliin. 

Ovale oblong, assez convexe, bronzé oljscur, couvert 
d'une pubescence jaune pâle, en dessous et dans les im- 
pressions du dessus, où elle est disposée en trois bandes 
longitudinales, plus distinctes sur la tête et le pronotum. 
Antennes noir bronzé ; 3" article pas plus long que le 2^ les 
suivants avancés en dent obtuse. Tête convexe, vaguement 
ponctuée, fortement sillonnée au milieu; épistome échan- 
cré. Pronotum deux fois plus large que long, avec des 
points assez forts, très épars, creusé de trois sillons pro- 
fonds, rugueux ; bisinué à la base, avec le lobe médian 
court et tronqué et les angles droits, avancés ; légèrement 
courbé sur les côtés, avec un rel)ord bien marqué jus- 
qu'aux 4/5, ayant leur plus grande largeur postérieure- 
ment ; rétréci et subsinué en devant, avec les angles arron- 
dis. Ecusson en ellipse transverse, pointillé, terminé par 
une pointe aiguë. Elytres aussi larges, trois fois plus lon- 
gues que le pronotum, rebordées sur les côtés, subsinuées 
au pli crural, atténuées à partir des 2/3, bout obliquement 
tronqué, limité de chaque côté par une petite dent aiguë; 
suture dès le tiers, épaule, demi-interstrie, 2^ ¥ et 8" inter- 
stries saillants, séparés par des intervalles pointillés, ridés, 
avec deux rangs de gros points rapprochés ; entre le ¥ et 
le 8\ les stries sont peu distinctes, et on ne voit qu'une 



214 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

impression rugueusement ponctuée et inégale. Menton 
tronqué. Prosternum parallèle, rebordé tout au long avec 
une impression ponctuée ; tout le reste de la poitrine cou- 
vert de points serrés et forts, ainsi que Tabdomen, où ils 
deviennent plus fins. Hanches postérieures dilatées au bord 
interne en un lobe obtus sinué, présentant au bord posté 
rieur une échancrure à chaque bout {Ex Marseul). 

1I\H. — Egypte : Korfodaii (Bril. Mus. Lond., coll. 
Thcrv ; ma coll. ) . 



148. — S. Danieli 

J akowleff. 
Deudora Danieli J ak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 504. 

Long. i3,5 ; larg. 5,5 inillini. 

Ç. xA.llongé, très convexe, atténué aux deux extrémités, 
surtout postérieurement, d'un bronzé obscur, densément 
ponctué et pubescent en dessus, plus brillant en dessous. 

Tête assez convexe, finement pointillée et parsemée de 
points assez forts, plus fins et plus serrés en avant, avec 
une excavation longitudinale profonde et large au milieu; 
front inégal, sans plaques distinctes, coupé droit en avanh; 
côtés internes des scrobes antennaires à peine arqués, 
plans, sans rebord lisse ; antennes noires, courtes, minces, 
à 3" article d'un quart plus long que le 2" et à peine plus 
long que le 4^ Pronotum transverse, d'un tiers plus large 
que long, subparallèle dans la moitié basale, arqué et 
rétréci en avant, sans strie marginale antérieure, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, avec le rebord droit, à peine 
courbé à la base, avec les angles postérieurs aigus et le 
lobe scutellaire tronqué, légèrement arqué et fortement 
fovéolé, très finement pointillé sur la surface, parsemé de 
points gros, espacés, plus serrés latéralement, avec trois 
sillons longitudinaux, le médian bien accusé, surtout à la 
base, les latéraux à peine sensibles, en faible strie formée 



SPHENOPTERA 215 

de petits points. Ecusson large, en ellipse transverse, ter- 
miné en pointe aiguë. Elytres plus larges à la base que le 
pronotum et trois fois aussi longs, graduellement atténués 
et conjointement arrondis au bout, très convexes, surtout 
à la base, avec une large impression le long de la suture 
postérieurement ; rebordés sur les côtés jusqu'aux 3/4, lar- 
gement sinués au pli crural ; stries régulières, formées de 
fins traits ; interstries alternes à peine élevés, finement 
ponctués et transversalement ridés ; région scutellaire à 
peine déprimée, sans strie distincte, suture carénée posté- 
rieurement ; bosses humérales, et surtout dorsales, bom- 
bées. Menton transverse, presque tronqué, à pé^ine bisinué. 
Prosternum i)lan, parsemé de gros points, fortement 
rebordé sur les côtés. Méso- et métasternum densément 
ponctués, sillonnés au milieu. Hanches postérieures dila- 
tées en dedans, bisinueusement entaillées. Abdomen densé- 
ment ponctué, les points très fins vers les bords latéraux ; 
le premier segment étroitement sillonné. Pattes épaisses, 
bronzées ; tarses noirs, courts ; jambes antérieures cour- 
bées, les médianes à peine sinuées au bout ; tarses posté- 
rieurs à l"'" article égal au 5^ 

Par son faciès, s'a taille et sa coloration, cette espèce res- 
semble beaucoup à S. acuminata Jak., dont elle diffère 
cependant par plusieurs caractères importants. Chez Vacu- 
minata, le corps est moins convexe et plus atténué en 
arrière, le prosternum et l'abdomen sont profondément 
longitudinalement canaliculés, le rebord latéral des élytres 
est entier, les fémurs postérieurs sont profondément échan- 
crés ; enfin, les tibias antérieurs ( $) ''ont absolument 
droits. L'existence, chez Sph. DanieH, de la fovéole anté- 
scutellaire (qui manque à Y acuminata) fait placer cette 
nouvelle espèce à côté de Sph. inconspicua Jak. {Ex Jakow- 
leff). 

Hab. — Asie niiupiire : Biilfi-har-Maaden. 



211) MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

149. — S. inconspicua 

J a k w 1 e t' f. 

Sphenopïera inconspicua Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 27 (1892), p. 134; 
t. 34 (1900), p. 02. 

Lon^-. 7,5 ; larg. 2,5 niilliin. 

Ç. Allongé, étroit, peu convexe, subparallèle, d'un 
bronzé obscur luisant, avec un reflet cuivreux, pubescent 
en dessius, surtout latéralement. 

Tête assez large, peu convexe, finement et vaguement 
ponctuéi\ la ponctuation plus serrée en avant, sillonnée au 
mJlieu, avec une fine ligne longitudinale sur le vertex ; 
front plan, assez inégal, coupé droit et rougeâtre en avant, 
faiblement bituberculé et bifovéoié ; côtés internes des 
s.'robLS antennaires légèrement arqués, plans, sans rebord 
liss? ; antennes noires, minces, assez longues, atteignant 
les 2/3 du prosternum, à 2'' article à peine globuleux, plus 
long que large, un peu plus court que le 4^ et d'un tiers 
plus court que le 3-. Pronotum transverse, d'un tiers plus 
large que long, subparallèle à la base, légèrement arqué 
au milieu et rétréci en avant, avec une fine strie marginale 
antérieure largement interrompue au milieu, rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 4/5, avec le rebord droit, à peine courbé 
à la base ; les angles postérieurs droits, à sommet bien 
aigu ; très vaguement et finement ponctué sur la surface, 
plus distinctement sur les côtés, marqué d'une fovéole anté- 
scutellaire, avec une traînée de sillon médian, impres- 
sionné transversalement sur les angles postérieurs. Ecusson 
subcordiforme, plan, plus large que long. Elytres aussi 
larges à la base et trois fois plus longs que le i)ronotum, 
atténués et conjointement arrondis au bout, convexes à la 
base, avec une large impression le long de la suture posté- 
rieurement, entièrement rebordés sur les côtés, sinués au 
pli crural ; stries régulières, formées de fins et longs traits 
bien marqués ; interstries alternes (surtout le 2") assez éle- 
vés, fortement ridés transversalement ; espace scutellaire 
convexe, sans strie distincte ; suture carénée postérieure- 
ment. Menton transverse, faiblement bisinué, avec trois 



SPHENOPTERA 217 

dents obtuses ; prosternum plan, avec quelques très rares 
et fins points sur le disque et pourvu de points un peu 
plus forts, fermant comme une strie marginale de chaque 
côté ; pièces latérales du prosternum avec de forts points 
oblongs et cramponif ormes ; métasternum plan, avec une 
fine ligne longitudinale ; abdomen à peine déprimé sur le 
premier segment, glabre sur le disque, vaguement aciculé- 
ponctué sur les côtés, les points devenant plus forts à la 
base ; hanches postérieures sinuées au tiers interne, échan- 
crées à l'épimère ; pattes bronzées ; tarses noirs, courts ; 
jambes droites ; tarses postérieurs à i"' article égal au 5". 
l'n second exemplaire diffère du type par sa taille un 
peu plus grande*; par le pronotum un peu plus faiblement 
élargi au premier tiers, et dont la surface présente une 
faible trace de sillon médian: par la coloration cuivreuse 
générale plus brillante et par celle du devant de la tête 
cuivreux-rougeâtre {Ex Jakowleff). 

Hab. — Syrie : Caïpha. 



150 — S signata 

Jakowleff. 
Sphenoptera signata Jak., Ifor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 65. 

Long. 7,5 ; larg. 2,5 jiiiJlini. 

Allongé, subcylindrique, peu convexe, atténué aux deux 
extrémités, d'un bronzé obscur luisant, avec une fine 
pubescence blanchâtre en dessous. 

Tête peu convexe, couverte de points très fins, plus fort.s 
et plus serrés en avant, faiblement sillonnée au milieu ; 
front cuivreux, plan, presque égal, 'marqué de deux places 
lissïs ; épistome sinué ; antennes noires, à 3" article plus 
long que le 2". Pronotum transverse, d'un tiers plus large 
que long, rétréci et sans strie marginale en devant, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, présentant une trace de sillon 
médian superficiel, terminé par une petite fossette anté- 



218 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

scutellaire, envoyant de chaque côté une impression, cou- 
verte de points peu distincts au milieu, plus gros latérale- 
ment. Ecusson cordiforme, peu convexe. Elytres un peu 
plus larges à la base et 2 1/2 fois plus longues que le pro- 
notum, graduellement atténuées et arrondies ensemble au 
bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées au pli 
crural ; stries formées de points assez écartés, profondes 
en arrière ; interstries peu relevés alternativement, ainsi 
que la suture. Menton tronqué, cuivreux doré. Prosternum 
plan, rebordé sur les côtés, très finement et densément 
ponctué ; sternum étroitement sillonné. Hanches bisinueu- 
sement entaillées au bord postérieur. Les jambes posté- 
rieures profondément échancrées vers le bout et garnies de 
longs poils {Ex .Jakov^deff ) . 

IIab. — Russie niéritlioiiale (Dent. Enl. Mus. Ber 
lin, type ! par Krautz) . 



151. — S. rauca 

Fabricius. 

BuPRESTis RAUCA Fab., Mant. Ins., t. 1 (1787), p. 177. 
BuPRESTis LATicoLLis Olivier, Entom., t. 2, geu. 32 (1790), p. (39, iil. 7, 
f. 66. 

BUPRESTIS GEMMATA 01., /. C, p. 90, pi. 12, f. 129. 

BupRESTrs METALLiCA Fab., Ent. Syst., t. 1 (1794), p. 210. 

RiîPRESTis LATICOLLIS Herbst, Col., t. 9(1801), p. 149. pi. 152, f. 9. 

BuPRHSTis RAUCA Hei'bst, /. c, t. 9 (1801), p. 277. 

BuPRESTis LiNEOLA Hei'bst, /. C, p. 284. 

BupRESTis STRioLA IlHger, Maf;., t. 4(1803), p. 94. 

BUPRESTIS GEMINATA 111., Mag., t. 2 (1803), p. 241. 

BuPRESTis GEMINATA Scliouheri', Syii. Ins., t. 3(1817), p. 224. 

BuPRESTis GEMINATA S teveii, Bull. Soc. Nat. Moscou (1830), p. 163. 

Sphenopiera lineata MaunerheiMi, /. c. (1837), p. 96. 

Sphenoptera Bassii Cas t. & Gory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839), p. 13, 
pi. 3. f. 16. 

Sphenoptera rauca Cast. & Gory, l.c , p. 13, pi. 'S, f. 17. 

Sphenoptera similis Cast. & Gorj, /. c, }). 14, pi. 3, f. 18. 

Sphenoptera lineata Cast. & Gory, /. c , p. 19, pi. 5, f. 35. 

Sphenoptera Bravaisi Cast. & Gory, /. c, p. 30, pi. 8,f.45. 

Sphenoptera celtebrica Gory, liev. Zool. (1839), p. 226; Monogr. supp. 
t. 4(1841), p. 302, pi. 51, £.296." 



SPHENOPTERA 219 

Sphenoptera carduorum Chevrolat, Reu. Znol. (1840K p. 14. 

Sphexoptera SMYRNEENSis (lory, Monogr. siipp., t. 4 (1841), p. 305, pi. 51, 
f. 299. 

Sphenoptera vittaticollis Lucas, Rev. Zool. (1844), p. 50; Exyl, Ent. 
Alg., t. l(1846i, p. 158, pi. 15, f. 10. 

Sphenoptera metaluca Kieseuwetter, Deut. Ins., t. 4 (1*=57), p. 109. 

Sphenoptera vittaticollis Marseul, U Abeille, t. 2 (1865), p. 362. 

Sphenoptera rauca Mars., /. f . p. 366. 

Sphenoptera geminata Mars., /. c, p. 369 

Sphenoptera smyrneensis Mars., /. c, p. 370. 

Deudora rvuca Jakowleft', Hur. Suc. Ent. Ross., t. 32(1898), p. 333; 
t. 34 (1900), p. 402. 

Deudora africana Jak., /. c, t. 34 (1900), p. 402. 

Long. 7-i5 ; larg. :2,5-6 iiiillim. 

Ovalaire, oblong, assez convexe, (riin bronzé cuivreux, 
brillant, finement pubescent en dessous. Antennes bron- 
zées, à 3"" article égal au 2", les suivants en dent obtuse. 
Tête faiblement sillonnée au milieu, parsemée de points 
serrés en devant ; front inégal, avec un rebord tranchant 
en devant et deux faibles tubercules lisses; épistome échan- 
cré. Pronotum deux fois plus large que long, profondé- 
ment bisinué à la base, avec le lobe médian tronqué et les 
angles aigus ; un peu arqué sur les côtés, avec un large 
rebord, sinué par derrière, presque entier, atteignant sa 
plus grande largeur au delà du milieu, rétréci et bisinué 
en devant avec les angles arrondis; couvert de points peu 
serrés, longé de trois sillons, le médian à peine sensible 
en devant, latéraux faibles, rugueusement pointillés. Ecus- 
son en ellipse transverse, subdéprimé en pointe aiguë 
courte. Elytres aussi larges, trois fois plus longues que le 
pronotum, rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural 
atténuées vers le bout en pointe obtuse, faiblement tri- 
dentée ; stries de traits fins, allongés ; suture, épaules, 
interstries 2, 4, 6 et 8 peu élevés, à peine visiblement poin- 
tillés, les autres assez densément ponctués-ridés. Menton 
tronqué droit. Prosternum rebordé latéralement, couvert 
de points assez forts. Hanches postérieures dilatées au bord 
interne en un lobe triangulaire, bisinueusement entaillée^ 
par derrière. Abdomen ruguleusement ponctué {Ex Ma»-- 
seul). 



220 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Hab. — France inéiidiuiiale ; Espagne ; Portugal , 
Algérie ; Tunisie, S) rie ; Corse ; Sicile (Brit. Mus. 
Lond., Mus. Paris, de Bruxelles, de Gênes, de Stock- 
holm ; coll. von Heyden, Théry et la mienne). 



152. — S. incerta 

Jakowlef f. 
Sphenoptera incerta Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 21 (1887), p. 57. 

Long. 10 ; larg. 5 millim. 

Ovale, allongé, assez convexe, d'un vert foncé en dessus, 
plus terne sur les élytres ; noir en dessous, avec une bor- 
dure latérale de poils jaunâtres. 

Tête large, peu convexe, avec une fine ligne longitudi- 
nale sur le vertex, pointillés et densément ponctuée ; front 
plan, prescjue égal, très faiblement bituloerculé, sinué en 
avant ; épistome sinué. Antennes à 3" article deux fois 
plus long que le 2^ Pronotum subparallèle, rétréci en 
devant, de moitié plus large cpie long, pointillé, assez den- 
sément et finement ponctué au milieu, avec des points 
plus forts latéralement, creusé d'un sillon médian assez 
superficiel, sans fovéole antéscutellaire, finement rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 3/4. Strie marginale antérieure lar- 
gement interrompue. Ecusson cordiforme, pointillé. Ely- 
tres un peu plus larges à la base et trois fois plus longues 
que le pronotum, graduellement atténuées et arrondies 
ensemble au bout, rebordées sur les côtés jusqu'au milieu, 
faiblement sinuées au pli crural ; stries régulières, formées 
de gros points linéaires doubles, assez serrés ; interstries 
à peine élevés, rugueusement pointillés et finement ponc- 
tués. Suture à peine déprimée en devant, carénée posté- 
rieurement. Strie scutellaire linéaire, peu sensible. Pro- 
sternum faiblement canaliculé, très densément ponctué, 
avec de faibles stries de chaque côté, éloignées du bord ; 
sternum canaliculé. Abdomen étroitement sillonné sur le 
premier segment et assez densément ponctué ; le dernier 



SPHENOPTERA 221 

segment abdominal sinué au bout. Jambes intermédiaires 
et postérieures profondément échancrées vers le bout {Ex 
Jakowleff). 

Hab. — ^ Caucase : Orduhad (Deut. Eut. Mus. Berl., 
type ! par Kraatz) . 



153. — S. Kraatzi 

Jakowleff. 

Sphknoptera dubia II Kraatz, Deut. Ent.Zeit., 1882, p. 315. 
Sphenoptera Kraatzi Jako w lef f, Hor.Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 5G. 

Long-. 12 ; iarg. 4,5 niillini. 

Ovale, allo'ngé, assez convexe, d'un vert foncé assez bril- 
lant en dessus, d'un bronzé cuivreux en dessous, avec une 
bordure de poils jaunâtres. 

Tête plane, sans sillon longitudinal, densément fd 
rugueusement ponctuée ; front inégal, profondément im- 
pressionné au milieu, tronqué en avant ; é])istome sinué. 
Antennes noires, à 3'' article plus long cjue le 2^ égal au 4^ 
Pronotum subparallèle, rétréci en avant, de moitié plus 
large que long, parsemé de points fins et épcU's au milieu, 
en forme de linéoles latéralement, creusé d'un sillon mé- 
dian étroit, assez superficiel, sans fovéole antéscu- 
tellaire, finement rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/i. Strie 
marginale antérieure largement interrompue. Ecusson 
cordiforme, assez convexe. Elytres un peu plus larges à 
la base et trois fois plus longues que le pronotum, graduel- 
lement atténuées et arrondies ensemble au bout, entière- 
ment rebordées sur les côtés, faiblement sinuées au pli 
crural ; stries régulières, formées de petits traits bien mar- 
qués; interstries alternes à peine relevés, finement ponctués; 
suture carénée postérieurement ; strie scutellaire enfoncée, 
bien marquée. Prosternum canaliculé, très densément 
ponctué, avec de faibles stries de chaque côté, éloignées du 
bord. Sternum largement et profondément canaliculé. 
Abdomen étroitement sillonné sur le premier segment et 
assez densément ponctué ; le dernier segment sinué au 



222 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

bout. Jambes intermédiaires et postérieures profondément 
échancrées au bout {Ex Jakowleff). 

Hab. — ïurkestan : Siiutrkajide (Deiil. Enl. Mus. 
Berlin : Kraatz, type !) . 



154. — S sulciventris 

Jakowleff. 

Sphrnopter.\ sulciventris Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 98; 
t. 34fl9U0), p. 4U3. 
Sphrnopter.v sulciventris Ma r seul, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 277. 
Sphenoptera africana Jak., Hor. Soc. Eut Ross., t. 34 (1900), p. 403. 

Long. 12 ; larg. \,b millini. 

Ovale, allongé, peu convexe, d'un bronzé cuivreux. 

Tète sillonnée au milieu, parsemée de points serrés ; 
front plan, inégal, à peine distinctement bituberculé. An- 
tennes noires, à 3" article plus long que le 2^ Pronotum 
d'un tiers plus large que long, avec des points très épars 
au milieu et assez forts et serrés latéralement ; sillon mé- 
dian superficiel ; strie marginale antérieure largement 
interrompue; marge latérale arquée et rebordée jusqu'aux 
3/4. Ecusson transversal, cordiforme. Elytres aussi larges 
à la base et trois fois plus longues que le pronotum, rebor- 
dées sur les côtés jusqu'à la suture, arrondies ensemble au 
bout ; stries des élytres formées de petits traits ; suture, 
interstries 2, 4, 6 et 8 peu élevés. Prosternum rebordé laté- 
ralement, avec une impression longitudinale, couvert d'une 
pubescence jaunâtre. Sternum et premier segment abdo- 
minal canaliculés. Hanches postérieures à peine subsinuées 
en dedans. 

Appartient au groupe de S. rauca et se rapproche d3 
S. sulcata Mars.; se distingue de cette dernière par l'ab- 
sence de cavités latérales sur le thorax et par une fine str'e 
à la base de l'abdomen [E.r .Jakowleff). 

Hab. — J'urkestaii. 



SPHENOPTERA 223 

155. — S. addenda 

Jako wleff. 
Deudora addenda Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 413. 

Long. 9,5 ; larg. 3,5 niilliin. 

ç^. Allongé, ovalaire, assez convexe, avec une fine pubes- 
cence blanchâtre sur toute la surface, d'un bronzé obscur 
luisant en dessus, plus cuivreux en dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points assez rares et 
forts, avec une fine ligne longitudinale sur le vertex ; front 
plan, inégal, impressionné au milieu, marqué de deux 
espaces lisses irréguliers ; épistome échancro en arc ; côtés 
internes des scrobes antennaires un peu saillants ; yeux 
ovalaires ; antennes courtes, noir bronzé, à S'' article pres- 
que égal au 2'' ou à peine plus long. Pronotum subparal- 
lèle, ayant sa plus grande largeur au delà du milieu, d'un 
tiers plus large que long, assez brusquement rétréci en 
avant et légèrement en arrière, rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 4/5, sans strie marginale antérieure, parsemé de 
points fins, très épars au milieu, plus forts latéralement, 
creusé de trois sillons longitudinaux, le médian très super- 
ficiel, les latéraux moins faibles, densément ponctués ; 
angles postérieurs aigus ; rebord latéral assez épais, légè- 
rement courbé à la base et en avant. Elytres à peine 
plus larges et trois fois plus longs que le pronotum, 
entièrement rebordés sur les côtés, sinués au pli crural, 
atténués et arrondis au bout, avec une petite dent sutu- 
rale et une dent externe. à peine sensible, assez convexes 
à la base, avec les épaules peu saillantes ; stries régulières, 
formées de traits bien marqués, enfoncés ; interstries alter- 
nes élevés, un peu plus larges que les autres, le 6" rac- 
courci vers le bout ; toute la surface densément et rugueu- 
sement pointillée-ridée, parsemée de quelques rares et 
petits points, un peu glabre sur les interstries élevés; région 
scutellaire convexe, avec une strie moins marquée ; suture 
carénée postérieurement. Menton tronqué. Prosternum 
plan, assez fortement et peu densément ponctué, revêtu 
d'une pubescence longue et dressée ; marginé sur les côtés; 



224 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

métasternum plan, avec une fine ligne longitudinale; abdo- 
men peu distinctement impressionné sur le premier seg- 
ment, assez densément ponctué, les points plus forts et 
rugueux à la base ; le dernier segment presque tronqué 
Hanches postérieures échancrées au tiers interne et à l'épi - 
mère, transversalement striées ponctuées ; pattes cuivreu- 
ses, épaisses ; jambes droites ; les intermédiaires et les pos- 
térieures échancrées vers le bout, avec vme dent simple, 
droite, un peu éloignée du sommet ; tarses noirs, les posté- 
rieurs courts, à l"'' article égal au 5''. 

Cette espèce rappelle les petits spécimens de S. rauca F. 
{geminata Illig), mais en diffère, à première vue, par la 
forme du pronotum, qui s'élargit quelque peu au premier 
tiers, ainsi que par la sculpture bien plus grossière de la 
surface. Le .S', addenda ressemble également à S. nnidcn- 
tata Jak., mais, chez le premier, la forme du prothorax 
est différente et le bourrelet latéral est bisinué, tandis qu'il 
est droit chez le second ; la conformation et la disposition 
des dents aux tibias postérieurs sont les mêmes chez les 
deux espèces, mais le tibia lui-même est plus robuste et 
plus dilaté au milieu chez Vaddenda que chez Vunidrntata: 
en outre, les tarses postérieurs sont bien plus longs chez 
ce dernier {Ex Jakowleff). 

IIab. — vVsie min(3ni'c : Aruasic. 



156. — S aeneomicans 

Kraat z. 

Sphenoptera aeneomicans Kraatz, Dtnii. Eut. Zeit., (1882), p. 317. 
Sphenoptera aeneomicans Jakowleff, Ho>-. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), 
p. 55. 
Sphenoptera AENEOMICANS Marseul, L'Abeille, t. 2(5(1889), p. 276. 

l.oiiU'. I -> ; larg. f\,9. millini. 

Ovalaii'c, allongé, assez cunvexe, d'un cuivreux doré 
brillant, finement puboscent en dessous. 
Tête peu convexe, très inégale, rugueusement ponctuée. 



SPHENOPTEKA 225 

avec une fine ligne longitudinale ; front plan, sinué en 
avant ; épistome sinué. Antennes à 3'' article égal au. 2^ 
PronO'tum deux fois plus large que long, avec les angles 
aigus à la base, graduellement rétréci et sans slrie margi- 
nale en avant, un peu arqué sur les côtés et re bordé jus- 
qu'aux 4/5, sans sillons distincts longitudinaux, longé de 
trois impressions superficielles, très finement et assez den- 
sément ponctué, marge latérale peu renflée, très 'fortement 
et vaguement ponctuée. Ecusson cordiforme, très pointillé. 
Elytres aussi larges à la base et trois fois plus Icngues que 
le pronotum, graduellement atténuées et obliquement tron- 
quées au bout, avec une petite dent suturale, entièrement 
rebordées sur les côtés, faiblement sinuées au pli crural ; 
stries formées de petits points, assez écartés, plus forts 
latéralement ; interstries plans, finement ponctués. Suture 
carénée postérieurement, élevée en avant. Prosternum 
plan, superficiellement canaliculé, très rarement ponctué 
avec de faibles stries de chaque côté. Abdomen fortement 
canaliculé sur le premier segment, densément ponctué. 
Hanches postérieures échancrées au tiers interne. cT- 
Jambes antérieures et intermédiaires droites {Ex Jakow- 
leff). 

?Ial). — TnHvOslan : Siiniinkîni(!r (coll. mil llcy- 
den ; coll. Thrrv) . 



157. — S. satelletes 

J a k w 1 e f f . 

Deudora s.\trllrtes Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 32(18i)8!, p. 331; 1. 34 
(1900), p. 403. 

].o!io-. 8; jarf^-. 3,3 millim. 

ç^. Allongé, ovalaire, peu convexe, avec une fine pubes- 
cence blanchâtre en dessous, bronzé obscur luisant sur les 
élytres, plus clair et brillant sur le pronotum et ert dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points rares, assez forts, 
plus serrés en avant, fortement sillonnée au milieu, échan- 

TOME VI — SEPTEMBRE 1912-AVRII. 1013. 15 



226 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

crée en demi-lune à Tépistome ; front plan, inégal, déprimé 
au milieu, rougeàtre en avant, avec deux reliefs lisses. An- 
tennes noires, à S*" article presque égal au 2^ Pronotum 
subparallèle, transverse, d'un tiers plus large que long, 
rétréci et sans strie marginale en avant, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 4/5, parsemé de points très fins et épars au 
milieu, plus gros latéralement, creusé de trois sillons lon- 
gitudinaux très superficiels, avec les angles postérieurs 
courts, presque droits. Ecusson cordiforme. Elytres à peine 
plus larges à la bnse et trois fois plus longs que le prono- 
tum, entièrement rebordés, sur les côtés, faiblement 
sinués au pli crural, atténués vers le bout, avec une dent 
médiane obtuse, assez prononcée, et avec un sillon le long 
de la suture ; région scutellaire convexe ; stries régulières, 
formées de petits traits, quelquefois peu distinctes ; inter- 
stries alternes, à peine élevés à la base ; le 2'' interstrie for- 
tement relevé en arrière. Prosternum plan, superficielle- 
ment impressionné, rebordé sur les côtés, très densément 
et finement ponctué; abdomen étroitement sillonné sur le 
premier segment, très finement et assez densément ponc- 
tué. Hanches postérieures légèrement échancrées au tiers 
interne. Prosternum vêtu d'une pubescence dense et dres- 
sée ; jambes droites ; intermédiaires et postérieures pro- 
fondément échancrées vers le bout, avec une dent près du 
sommet ; tarses postérieurs courts, à i^'" article égal au 5^ 
{Ex Jakowleff). 

Hab. - — 'rranscaiicasie : vallécMle l'Arax. 



158. — S. manifesta 

J a k w 1 e f f . 
Sphexoptera manifesta Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p. 4'28. 

Lono-. i6; laro-. 6,5 niillim. 

Ç. Allongé, ovalaire, très convexe, d'un bronzé obscur 
en dessous, avec une large bordure latérale de poils blan- 
châtres. 



SPHENOPTERA 227 

Tête assez convexe, finement pointillée et vagLienienL 
l)onctuée, la ponctuation |)lus seirée en avant, avec une 
fine ligne longitudinale sur le vertex ; front plan, inégal, 
avec deux reliefs glal)res, irréguliers, et à boi-d antérieur 
tranchant ; épistome i>eiil, échancré en arc ; côtés internes 
des scrobes antennaires à peine saillants ; antennes couries, 
noires, à 3" article d'un tiers plus long que le 2", un iiou 
plus court cjue le 4''. Pronotum subconiciue, ayant sa plus 
grande largeur à la base, arciué sur les côtés jusqu'aux 4/5, 
entièrement marginé en avant, très finement pointillé et 
vaguement ponctué, les points plus forts latéralement, avec 
un sillon médian peu profond, plus densément ponctué et 
avec ks angles postérieurs aigus, longs, dépassant les ély- 
tres; rebord latéral épais, courbé, plus épais à la base et 
en avant. Ecusson assez large, subcordiforme, convexe. 
Elytres aussi larges à la base que le pronotum et presque 
trois fois aussi longs, très convexes dans la région basale, 
fortement atténués et obliquement tronqués au bout, 
rebordés sur les côtés jusqu'aux 4/5, légèrement sinués 
au pli crural, avec un large sillon le long de la suture pos- 
térieurement ; stries régulières, formées de points superfi- 
ciels, avec des traits fins, linéaires ; interstries alternes dis- 
tinctement élevés, 1© 2® et le 8" fortement relevés au bout ; 
toute la surface des élytres inégale, rugueusement poin- 
tillée, finement ponctuée sur les interstries plans et super- 
ficiellement ridée. Suture carénée postérieurement ; bosse 
humérale saillante ; strie scutellaire très fine, bien mar- 
quée. Prosternum plan, à ponctuation rare, forte ; bordé 
d'une strie marginale de chaque côté ; métasternum plan, 
avec une fine ligne longitudinale; abdomen assez fortement 
et vaguement ponctué, canaliculé sur le premier segment; 
hanches postérieures échancrées au tiers interne; pattes 
épaisses, noires; jambes antérieures couî'bées; tarses pos- 
térieurs courts, à l'"" article aussi long que le 5°. 

Espèce très remarquable, voisine de S. sordida et adusta, 
mais en différant par son pronotum conique, à angles pos- 
térieurs allongés, par l'absence de fovéole antéscutellaire, 
par les élytres à intorstries alternes convexes et à bourrelet 
marginal incomplet, par la ponctuation plus grossière de 



228 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

l'abdomen et, enfin, par les fémurs postérieurs profondé- 
ment échancrés au Ijord interne {Ex Jakowleff). 

IIab. — 'rranscaiicasie : vallée de l'Ârax. 



159. — S. acuminata 

Jakowleff. 

Deudora acuminata Jak., Hor. Soc Eut. Ross., t. 32 (1893), p. 331; t. 34 
(1900), p. 403. 

Long. 1.^5; larg. 5,5 m il Uni. 

Ç. Allongé, convexe, atténué aux deux extrémités, sur- 
tout postérieurement, d'un bronzé obscur et très finement 
pubescent en dessus, plus cuivreux et poilu en dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points assez forts, plus 
fins et plus serrés en avant, avec une fine ligne longitudi- 
nale ; front plan, inégal, marqué de deux espaces lisses, 
obliques; sinué et fortement rebordé en avant; épistome 
échancré en demi-lune-; labre très petit. Antennes courtes, 
noirâtres, à 3^ article de moitié plus long que le 2*^ et égal 
au ¥. Pronotum transversal, d'un tiers plus large que long, 
subconique, arqué sur les côtés et rebordé jusqu'aux 4/5, 
rétréci et sans strie marginale en avant, avec les angles 
postérieurs aigus, saillants, débordant l'épaule ; longé d'un 
sillon médian large, superficiel; couvert d'un pointillé très 
fin et serré et de points assez forts, surtout latéralement. 
Ecusson en ellipse transverse. Elytres aussi larges à la 
base et trois fois plus longs que le pronotum, très atténués 
et obliquement tronqués au bout, renflés à. la base, entière- 
ment rebordés sur les côtés ; stries des élytres assez enfon- 
cées, régulières, formées de points gros, peu serrés ; stria 
scutellaire à peine marquée ; interstries finement ponctués- 
ridés, interstries alternes 2, 4 et 8 distinctement élevés. 
Prosternum canaliculé, avec quelques points épars, forte- 
ment marginé sur les côtés. Abdomen densément ponctué 



SPllENOPÏEUA 229 

et finement ridé, canaliculé sur le premier segment. Han- 
ches postérieures fortement échancrées au Liers interne {E,€ 
Jakowleff). 

Hab. — Perse : Asirahad (coll. von Ilcydcn : type ! 
ma coll.) . 



160. — S. unidentata 

Jakowleff. 

Sphenoptera unidentata Jak,, Hur. Soc. Eut. Ross., t. •23(1890), p. l'.H; 
t. 34(1900), p. 403. 

Long. 10,5; larii'. -'^,8 niillini. 

Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé obscur 
assez brillant, couvert d'une pubescence grisâtre en des- 
sous. 

Tête peu convexe, sillonnée au milieu, vaguement ponc- 
tuée ; front plan, inégal, obsolètement bituberculé, sinué 
en demi-lune à l'épistome. x\ntennes à 3" article un peu 
plus long fiue les 2'' et 4". Pronotum subparallèle, arcpié 
sur les côtés et rebordé jusqu'aux 4/5, rétréci et sans stria 
marginale en avant, près de deux fois plus large que long, 
avec les angles postérieurs aigus, longé de trois sillons très 
superficiels, quelquefois marqué d'une fovéole antéscutel- 
laire ; impressions latérales finement et ass.^z vaguement 
ponctuées, presque criblées. Ecusson cordiforme, déprimé 
finement pointillé. Elytres aussi larges à la base et trois 
fois plus longues que le pronotum, entièrement rebordées 
sur les côtés, sinuées au pli crural, atténuées et oblique- 
ment tronquées au bout, terminées de chaque côté par une 
petite dent aiguë ; stries régulières, formées de points ou 
de traits assez écartés ; interstries alternes peu élevés, poin- 
tillés et très finement et vaguement ponctués ; suture caré- 
née ; strie scutellaire fine, bien marquée. Prosternum avec 
un sillon longitudinal, assez fortement ponctué, et une fine 
strie marginale. Abdomen canaliculé sur le premier seg- 
ment, densément ponctué. Menton tronqué. Hanches pos- 



230 MONOGRAPHIE DES BUPHESTIDES 

térieures échanrrées au tiers interne. — cf. Jambes anté- 
rieures et intermédiaires droites ; jambes postérieures 
échancrécS vers le l^out, avec une dent près du sommet [Ex 
Jakowleft'). 

lÎAB. — Tiirkeslao : Taschojil, K(^uioiik; Ferghana; 
Asie mineure : Tokat (coll. t)o/i iieyden, Reitter et 

Thn-y). 

161. — S. misella 

Jakowle ff. 
Deudoka misella Jak., Hor. Soc. Eni. Ross., t. 34 (l^'OO), p. 415 

Long. 6,5; larg. 2,5 millim. 

(j'. Allongé, peu convexe, d'un cuivreux bronzé assez 
brillant en dessus, vert doré sur le devant de la tête, bronzé 
obscur en dessous, avec une fine pubescence blanchâtre sur 
toute la surface. 

Tète petite, peu convexe, assez vaguement ponctuée, la 
ponctuation plus serrée en avant, avec une très fine ligne 
longitudinale sur le vertex; front plan, impressionné au 
milieu, marciué de deux espaces lisses; ép'^kime échancré 
en arc ; labre très petit, tronqué en avant ; côtés internes 
des scrobes antennaires presque plans ; yeux étroits, ova- 
laires; antennes noires, minces, très courtes, h 3" article 
d'un tiers plus long que le 2" et égal au 4"; le 2' globuleux. 
Pronotum parallèle, près de trois fois plus large que long, 
ayant sa plus grande largeur vers le tiers antérieur, rétréci 
en avant, rebordé tout droit sur les côtés jusqu'aux 3/4 
parsemé de points fins ; surface unie, sans sillons longiti^- 
dinaux, avec de nombreuses et longues linéoles longitudi- 
nales sur les côtés ; angles postérieurs presque droits ; strie 
marginale antérieure largement interrompue ; marge laté- 
rale renflée, surtout en avant. Ecusson plus large que long, 
subcordiforme. Elytres à peine plus larges, à la base, que 
le pronotum et trois fois aussi longs, rebordés sur les côtés 
jusqu'aux 4/5, sinués au pli crural, atténués au bout avec 



SPHENOPTERA 231 

une dent externe très petite, légèrement renflés à la base; 
stries régulières, peu enfoiucées, formées de fins traits bien 
marqués ; interstries plans, très finement et vaguement 
ponctués et ridés ; le 2" élevé au bout ; région scutellaire 
presque plane, avec une strie bien marquée; suture caré- 
née postérieurement. Menton transverse, bisinué. Prcster- 
num plan, un peu convexe, finement et très vaguement 
ponctué, entièrement bordé d'une strie marginale et revêtu 
d'une pubescence peu dense, mais dressée ; pièces latérales 
du prosternum couvertes de points cramponiformes ; mé- 
tasternum fortement sillonné ; abdomen non canaliculé, 
couvert de points épars, plus gros à la base ; dernier seg- 
ment échancré au bout. Pattes assez épaisses, cuivreux 
bronzé ; jambes intermédiaires et postérieures légèrement 
sinuées vers le bout, avec une dent près du som.met; jambes 
antérieures distinctement courbées ; tarses postérieurs 
très courts, à i'"' article égal au 5"^ [Ex Jakowleff). 

Hab. — Traiiscaucasie : \ allée de l'Arax. 



162. — S. confinis 

J a k w 1 e f f. 

Sphenoptera confinis Jak , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 27 (1893), p. 131 ; 
t. 34(1900), p. 404. 

Lonn-. II ; larg. /j millini. 

Ç. Ovalaire, allongé, peu convexe, d'un bronzé cuivreux 
assez brillant, un peu plus terne et plus obscur en dessous. 

Tête assez large, peu convexe, avec une fine lign^ 
longitudinale sur le vertex, très densément et finement 
ponctuée à l'épistome, plus vaguement sur le reste de la su'"- 
face; front plan, inégal, bituberculé, avec une impression 
transversale entre les yeux ; antennes à 3* a<-ticle plus long 
que le 2^ ; épistome échancré, d'un cuivreux doré. Prono- 
tum presque deux fois plus large que long, subparallèle, 
avec les angles droits à la base, rétréci en devant, finement 



232 MONOGRAPHIE DES BUPKESTIDES 

rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, paisenié de points fins, 
espacés au niiiitu, plus serrés et plus forts latéralement, 
avcC un faible sillon médian et une impression superficielle 
de chaque côté, marquée de quelques linéoles longitudi- 
nales ; strie marginale antérieure largement interrompue 
Ecusson cordiforme, concave, avec une fine ligne longitu- 
dinale. Elytres à peine plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, atténuées et arrondies sépa- 
rément au bout, rebordéés sur les côtés jusqu'aux 4/5, 
sinuéts au pli crural ; stries régulières, formées de petits 
traits ; interstries alternes à peine élevés, densément ponc- 
tués et finement ridés ; épaules saillantes; région scutellaire 
assez convexe ; suture enfoncée à ia base, carénée posté- 
rieurement. Prosternum plan, finement et densément ponc- 
tué, marginé sur les côtés. Abdomen ponctué, légèrement 
pubcscent, canaliculé sur le premier segment. Hanches pos- 
térieures faiblement échancrées. Tarses postérieurs courts, 
à premier article un peu plus long que le 5*" {E.r Jakowleff). 

Uab. — Svrie. 



163. — S dolens 

.1 ak owl eff. 

Sphenoptera DOLENS J a k., Hiir. Soc. Eut. Russ., t. 27 (1893), p. lo3; 
t. 34 (1900), p. 404. 

Loiii^'. 19; larf>-. 4,7 inillim. 

Allongé, ovalaire, convexe, d'un bronzé obscur, luisant 
en dessus, i)lus noir et bcirdé d'un duvet jauuâtre en des- 
sous. 

Tête assez large, peu convexe, avec une fine ligne longi- 
tudinale sur le vertcx, finement pointillée et vaguement 
ponctuée au milieu, les points devenant très serrés en 
avant ; front plan, presque égal, marqué d'une double im- 
l)ression entre les yeux, sinué et d'un cuivreux doré en 
avant ; épistome échancré en demi-lune. Antennes noires, 
à 3" article plus long que le 2^ Pronotum transverse, d'un 



SPHENOPTERA 233 

tiers plus large que long, graduellement rétréci en avanL, 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec les angles posté- 
rieurs droits, aigus ; creusé d'un sillon médian assez super- 
ficiel, très finement pointillé et vaguement ponctué au 
milieu, en forme de linéoles latéralement. Strie marginale 
antérieure largement interrompue. Ecusson cordiforme, 
pointillé. Elytres à peine plus larges à la base et trois fois 
plus longues que le pronotum, atténuées et arrondies 
ensemble au ])oiit, rebordées sur les côtés jusqu'aux 3/4, 
sinuées au pli crural ; stries régulières, formées de points 
ronds, assez écartés ; interstries presque plans, rugueuse- 
ment pointillés et rarement ponctués ; suture déprimé'j en 
avant, carénée postérieurement. Prosternum faiblement 
impressionné, finement et densément ponctué, couvert 
d'ime pubescence jaunàtr'e, avec une faible strie de chaque 
côté éloignée du bord ; méso- et métasternum canaliculés. 
Abdomen étroitement sillonné sur le premier segment, 
assez densément ponctué ; le dernier segment abdomincd 
sinué au bout. Jambes antérieures arquées, intermédiaires 
et postérieures échancrées et fortement dentées vers le bout; 
tarses postérieurs à premier aritcle une fois et demie plus 
long que le cinquième {Ex Jakowleff). 

Hab. — Caucase. 



164. — S. somehetica 

K 1 e u a t i. 

Sphenoptera somchetica Kol., Melei. Eut., t. 5 (1846), p 34. 
Sphenoptera so.viCHETicA Mai" seul, L'Abeille, t. 2(1865), p. 368. 
Deudora SOMCHETICA Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1902), 
p. 582. 

Long. i3; larg. 5 niillini. 

Vert en dessus, cuivreux en dessous. Tète d'un vert cui- 
vreux, ponctuée; front avec un espace imponctué de chaque 
côté, très densément ponctué au milieu ; vertex avec un 
sillon longitudinal très fin. Pronotum en carré transverse, 
aâsez convexe, un peu i)lus large que les élytres, ponctué. 



234 MONOGRAPHIE DES EUPRESTIDES 

avec un sillon médian et une impression latérale peu dis- 
tincte ; angle antérieur abaissé ; derrière, un espace oblique 
dirigé vers le disque imponctué et, au bord externe, una 
fossette superficielle. Ecussoii transverse, en cœur, lisse. 
Elytres ovales oblongues, atténuées postérieurement, large- 
ment et faiblement creusées auprès de la suture ; quatre 
séries de stries géminées de points oblongs, ceux des stries 
extérieures plus fins ; bout des élytres arrondi en dehors, 
subanguleux en dedans. 

Se place entre le geruinata et le Carceli. Il diffère de 
celui-ci par ses huit stries de points rapprochées deux par 
deux, par sa tête non fovéolée et par l'espace imponctué 
derrière l'angle antérieur du pronotum. Il est beaucoup 
plus grand [Ex Marseul). 

Hak. — Caucase; Somchétie, fleuve Algat; Elisa- 
beth al. 



165. — S. tibialis 

Jakowleff . 

Sphenoptera tibialis J a k., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 20 (1886), p. 88; 
t. 34(1900), p. 404. 
Sphenoptera tibialis Marseul, L'Abeille, t. 26 (1689), p. 268. 
Sphenoptera subchalybea K erre m.. Dent. Ent. Zeit. (1909), p. 280. 

L()n<^*. l'i-ilx; larg. 5,3-5,5 milliui. 

Ovale, allongé, assez convexe, d'un noir bronzé luisant 
avec des reflets d'un bleu foncé en dessus, plus noir en 
dessous, avec une bordure latérale de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, pointillée et vaguement ponctuée ; front ])lan, 
inégal, impressionné au milieu, faiblement sinué en avant; 
ép.^stome sinué. Antennes à 3" article un peu plus long que 
le 2^ Pronotum transversal de moitié plus large que lone-, 
pointillé et parsemé de points très fins et épars au milieu, 
en forme de linéoles, latéralement (?) marqué d'une- fovéole 
antéscutellaire, creusé d'un sillon médian étroit, assez 



SPHENOPTERA 235 

superficiel, rétréci en avant, arqué et finement rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 3/4 ; strie marginale antérieure large- 
ment interrompue. Ecusson cordiforme, concave. Elytres 
im peu plus larges à la base et trois fois plus longues que 
le pronotum, graduellement atténuées et arrondies ensem- 
ble au bout, entièrement rebordées sur les côtés, faiblement 
sinuées au pli crural ; stries régulières, formées de points 
assez écartés ; interstries plans, finement ponctués. Suture 
déprimée en avant, carénée en arrière. Prosternum plan, 
assez densément et finement ponctué, avec de faibles strier 
de chaque côté, éloignées du bord; sternum canaliculé. 
Abdomen étroitement sillonné sur le premier segment et 
assez densément ponctué. Les jambes intermédiaires et pos- 
térieures profondément échancrées vers le bout. 

Cette espèce se distingue parfaitement par sa couleur 
noire avec un reflet d'un bleu métallique à la partie supé- 
rieure du corps, par un trait largement interrompu au 
bord antérieur du thorax, qui n'est visible que près des 
angles de celui-ci, et surtout par la structure des jambes 
intermédiaires et postérieures, qui sont profondément 
échancrées à leurs parties intérieures, près de l'extrémité 
{E.r Jakowleff). 

TT\K. — Tiukeslun : Alaï ( Deut. Enl. Mus. Berlin : 
type ! par Kraatz; coll. von Heyden et la mienne). 



166. — S. caspica 

Jakowleff. 
Deudora caspica J a k., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 37 (1904), p. 184. 

Long. i3; larg. 5,r? inillini. 

cf. .Allongé, ovalaire, ]jeu convexe ; d'un bronzé cuivreuse 
luisant sur toute la surface, fortement ponctué et éparsé- 
ment poilu en dessous, avec une bordure latérale de poib 
plus visibles. 



236 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête peu convexe, plus étroite (2/5) que le pronotum, 
finement pointillée et fortement ponctuée, un peu plus fine- 
ment et densément en avant, avec une fine ligne longitu- 
dinale sur le vertex ; front plan, inégal, avec une impres- 
sion médiane et deux reliefs glabres, irréguliers, au milieu; 
légèrement renflé en avant ; épistome petit, échancré en 
arc ; côtés internes des scrobes antennaires assez saillants; 
yeux deux fois plus longs que larges ; antennes bronzées, 
assez longues, minces, à S'' article d'un tiers plus long que 
le 2* et d'un quart plus long que le 4^. Pronotum graduelle- 
ment rétréci en avant, ayant sa plus grande largeur à la 
base, légèrement arqué sur les côtés, plus large que long, 
entièrement marginé en avant, rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 4/5, le rebord courbé vers les angles postérieurs qui 
sont aigus, longs, dépassant les élytres; surface unie, sans 
trace de sillons, avec une profonde fovéole antéscutellaire, 
couverte de points fins et épars au milieu, très forts, cram- 
poniformes sur chaque côté. Ecusson subcordiforme, con- 
vexe, fortement mucroné. Elytres aussi larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois aussi longs, entièrement 
rebordés sur les côtés, à rebord très fin dans sa moitié api- 
cale, graduellement atténués et anguleusement arrondis au 
bout, avec un sillon le long de la suture, qui est carénée 
postérieurement; stries rugulières, superficielles, formées 
de points espacés, plus forts en avant et dis))araissant vers 
le bout ; interstries plans par places, sans points distincts, 
mais très finement et irrégulièrement guillochés; interstries 
5" et T enfoncés dans la région subbasale, interstrie 8 large, 
convexe au tiers basai; élytres plans à la base, à bosse dor- 
sale nulle, finement et irrégulièrement guillochés par des 
traits transverses et très denses ; bosse humérale large, 
assez convexe ; région scutellaire à peine déprimée. Menton 
en arc. Prosternum large, plan, pointillé, marginé sur les 
côtés d'une ligne formée de points serrés, avec quelques 
rares et grands points cramponiformes au milieu ; méso- 
sternum plan, creusé d'une strie longitudinale au milieu, 
couvert de points très espacés ; métasternum fortement et 
densément ponctué ; abdomen convexe, plus fortement 
ponctué à la base ; segment basai superficiellement canali 



SPHENOPTERA 237 

culé ; pygidium un peu plus court que les élytres ; hanches 
postérieures sinuées au tiers interne ; pattes assez épaisses, 
d'un cuivreux bronzé ; jambes antérieures et intermédiaires 
fortement courbées ; tarses postérieurs longs, à premier 
article à peine plus long que le cinquième {Ej- .IakowlefFi. 

Hab. — Lilloral est de la mer Caspienne : île Kou- 
snkli. 



167. — S. improvisa 

J a k w 1 e f f. 
Deudora improvisa Jak., Hor. Soc. Eut. Russ., t. 35 U'^Olj, \>. 575. 

Long. 10 ; larg. 4,5 niillini. 

cf. Ovalaire, allongé, assez convexe ; surface entièrement 
bronzé luisant; dessous pubescent, surtout latéralement. 

Tête assez large et assez convexe, parsemée de points 
très fins, épars au milieu, très serrés en avant et sur les 
côtés ; vertex avec une fine ligne longitudinale ; front plan, 
un peu inégal, faiblement bituberculé et bifovéolé ; côtés 
internes des scrobes antennaires plans, émoussés ; antennes 
noires, assez longues, atteignant les 2/3 du pronotum, à 
3'' article d'un tiers plus long que le 2^^ et égal au 4" ; épi- 
stome sinué en arc ; labre grand, vert bronzé. Pronotum 
transversal, d'un tiers plus large que long, subparallèle à la 
base, légèrement arqué au milieu et rétréci en avant, avec 
une fine strie marginale antérieure largement interrompue 
au milieu ; côtés rebordés jusqu'aux 4/5, le rebord droit, a 
peine curviligne à la base ; angles postérieurs droits, à 
sommet très aigu ; surface finement et peu densément ponc- 
tuée sur le disque, la ponctuation plus serrée sur les côtés, 
qui sont, en outre, couverts de quelques linéoles longitudi- 
nales entremêlées de points plus gros ; fovéole antéscutel- 
laire distincte ; sillon médian faiblement marqué. Ecusson 
petit, cordiforme, concave. Elytres aussi larges à la base et 
trois fois aussi longs que le pronotum, entièrement rebor- 
dés sur les côtés, largement sinués au pli crural, atténués 



238 MONOGRAPHIE DES BUPIIESTIDES 

pusiérieurement et arrondis conjointement à l'extrémité ; 
stries régulières, formées de courts traits espacés : inter- 
stries alternes, 2\ 4', 6^ et 8" saillants, très finement ponc 
tués ; les interstries plans plus densément ponctués et ridés; 
région scutellaire convexe, avec une strie enfoncée; épaules 
assez saillantes ; suture carénée. Menton transverse, bisi- 
nué, avec trois dents obtuses; prosternum plan, marginé sur 
les côtés, finement et très densément ponctué et densément 
revêtu d'une pubescence prescjue couchée ; métasternum 
canaliculé ; abdomen sans sillon à la basô>, densément ponc- 
tué, les points plus gros et rugueux à la base ; dernier 
segment sinué à l'extrémité ; hanches postérieures nor- 
males, sans échancrure interne, avec un éperon intérieure- 
ment. Pattes assez épaisses, cuivreuses ; jambes antérieures 
arquées, les intermédiaires et les postérieures droites, avec 
deux dents aiguës à l'extrémité ; tarses noirs, les posté- 
rieurs assez longs, grêles, à 1'''" article de moitié plus long 
que le 5' {Ex Jakowleff ) . 

Hab. — Asie mineure : Zeitooii; Perse (Mus. Paris) . 



168. — S. alajensis 

Jakowleff. 

Sphenoptf.ra alajenpis Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 27 (1893', p. 132; 
t. 34(1900), p. 401. 

Lono-. ( T ; larg. !\ iniilini. 

cf. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un ])ronzé obscur 
assez brillant, finement pubescent en dessous. 

Tête assez large, peu convexe, avec une fine ligne longi- 
tudinale sur le vertex, finement et vaguement ponctuée, 
échancrée en demi-lune à l'épistome; front plan, inégal, 
faiblement bituberculé et impressionné entre les yeux. An- 
tennes bronzées, à 3" article plus long que le 2\ égal, au 4^ 
■Pronotum d'un tiers plus large que long, faiblement arqué 
et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, rétréci et sans stria 



SPHENOPTERA '2^9 

marginale en devant, avec les angles postérieurs droits, 
aigus ; finement et vaguement ponctué, assez également 
sur toute la surface, avec un sillon médian superficiel et 
avec quelques linéoles longitudinales sur les côtés. Ecusson 
cordiforme, concave. Elytres à peine plus larges à la bas^ 
et trois fois plus longues que le pronotum, graduellement 
atténuées et arrondies ensemble au bout, rel)or(lées sur les 
côtés jusqu'aux 5/6, subsinuées au pli crural ; stries régu- 
lières, formées de petits traits bien marqués ; interstries 
alternes faiblement relevés, avec quelques très iJetits 
points; suture déprimée en avant à partir de la strie scu- 
tellaire, qui est peu sensible. Prosternum plan, large, fai- 
blement impressionné, très finement et densément ponctué 
avec une strie de chaque côté éloignée du bord ; sternum 
canaliculé. Abdomen à pein© sillonné sur le premier seg- 
ment et assez densément ponctué ; le dernier segment abdo- 
minal sinué au bout. Jambes intermédiaires droites, pro- 
fondément échancrées vers le bout. Tarses postérieurs 
longs, à premier article deux fois plus long que le cin- 
quième. Hanches à peine sinuées au tiers interne {Ex 
Jakowleff ) . 

IIab. — Alaï. 



169. — S. ambigua 

Klug. 

RuPRESTis AMBIGUA Klug., Sy-mb. Phys., t. 1 (1829), n" 28, pi. 3, fig. 2. 
Sphenoptera ambigua Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 868. 
Deudora ambigua Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35(1902), p. 566. 

I.diig. i3; larg. 4 niillim. 

Plus étroit que le comigata, de la taille du geminata 
Illig., bronzé. Tête très finement pointillée, avec d'autres 
points épars, impressionnée, canaliculée longitudinalement 
sur le vertex ; front transverse anguleux. Antennes noires, 
plus courtes que le prothorax. Pronotum très finement 
pointillé, vaguement impressionné-ponctué, à peine cana- 



240 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

licLilé. Ecusson lisse. Elytres- obsolètement pointillées, 
vaguement ponctuées, suljruguleuses transversalement, 
obsolètement sillonnées dans leur longueur, striées-ponc- 
tuées, avec des points linéaires noirâtres ; stries rappro- 
chées par paires, entières au bout. Poitrine et abdomen 
vaguement ponctués, réticulés latéralement. Pattes obsolè- 
tement ponctuées {Ex Marseul). 

Plus écourté, plus convexe et plus large que ^e 
S. Sieversi Jak.; enlièrenieul bronzé, les antennes et 
les tarses noirs; vertex silloinié; front gaini de deux 
reliefs lisses et obliques ; pronotum convexe, avec un 
vague sillon médian ; inierslries él\ traux alternes 
légèrement relevés en cotes ; élylres subtronqués et 
conjointement arrondis au sommet. Strie marginale 
du prosternum interrompue au sommet; tibias anté- 
rieuis 9 à peine arqués. 

Hab. — Sviie ; Caucase ; vallée de TArax (ma col- 
lection) . 



170. — S. Koenigi 

J a k w 1 e f f . 

Sphenoptera KoEMGi Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., 1.25(1890), p. ViS ; 
t. 31(1900), p. 404. 

Long. \\; larg. 5,5 millini. 

Allongé, ovalaire, couvexe, d'un bronzé luisant, plus 
obscur et finement pubescent en dessous, avec une bordure 
latérale de poils jaunâtres. 

Tête peu convexe, parsemée de points épais, plus fins 
et plus serrés en avant, sillonnée au milieu, avec une fine 
ligne longitudinale sur le vertex ; front plan, inégal, faible- 
ment bituberculô, sinué en avant ; épistome échancré en 
demi-lune. Antennes noires, à 3° article deux fois plus 
long que le 2^ Pronotum transverse, de moitié plus large 
que long, subparallèle, avec les angles droits et aigus à la 



SPHENOPTEHA 241 

base, plus rétréci en devant, finement rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, parsemé de points fins, assez serrés, en 
forme de linéoles sur toute la surface latérale, creusé d'uji 
sillon médian large et superficiel; strie marginale anté- 
rieure largement interrompue. Ecusson large, cordiforme. 
Elytres un peu plus larges à la base et trois fois plus lon- 
gues que le pronotum, atténuées et obliquement tronquées 
au bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées au 
pli crural, largement déprimées le long de la suture en 
devant ; stries régulières, formées de petits traits, dispa- 
raissant au delà du milieu; interstries alternes à peine éle- 
vés, vaguement ponctués ; suture carénée postérieurement. 
Menton transverse, bisinué. Prosternum plan, distincte- 
ment canaliculé, fortement rebordé sur les côtés, avec de 
rares points au milieu. Sternum profondément sillonné 
Hanches postérieures faiblement bisinuées. Jambes presque 
droites ( Ç), garnies de cils. Abdomen ruguleus^ment pon*^- 
tué à la base (£./■ Jakowleff). 

I! \K. — Tiircoiiiimio, 



171. - S dives 

.1 ako wlet'f. 
DicuDORA DIVES ,Iak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 573. 

Loup-. t8,5-t<),5; lai'g. 5,7-0,5 inilliin. 

cf. Allongé, ovalaire, peu convexe; dessus doré l)rillant, 
dessous violet doré tout aussi brillant, avec une l)0i'dure 
latérale de poils jaunâtres et clairsemés. 

Tête large, assez convexe, parsemée de points superfi- 
ciels et épars, plus serrés en avant ; verlex avec une fine 
ligne longitudinale ; front plan, un peu inégal, sans tubei'- 
cules distincts, largement sinué en avant ; épi s tome échan- 
cré en arc ; côtés internes des scrobes antenn aires à peine 
saillants ; antennes bronzées, grêles, à 3'' article de moitié 
plus long que le 2" et un iieu plus long que le 4"" ; yeux 

TOME VI — SEPTEMBRE 191-2-AVRlL IMo. IG 



242 MONOGRAPHIE DES BUPRESTÎDÈS 

grands, larges, peu convexes. Prunotuni traiisverse, d'u'i 
tiers plus large que long, subparalièle à la base, graduelle- 
ment atténué en avant ; côtés légèrement ar(iués, finement 
rebordés jusqu'aux 3/4, le rebord légèrement incurvé près 
de la base ; angles postérieurs aigus, peu saillants ; la sur- 
face couverte au milieu de fins points très épars, qui 
deviennent un peu plus forts latéralement, et de quelques 
fines et courtes linéoles longitudinales éloignées des bords 
latéraux, marquée d'une fovéole antéscutellaire, d'un sillon 
médian plus ou moins distinct et d'une impression très 
superficielle près des angles postérieurs; strie marginale 
antérieure largement interrompue. Ecusson plus large que 
long, subcordiforme, rouge doré. Elytres un peu plus larges 
à la base que le pronotum et 2 1/2 fois aussi longs, atténués 
et obliquement tronqués à l'extrémité, entièrement rebor- 
dés sur les côtés, légèrement sinués au pli crural, déprim'^s 
à la base le long de la suture ; stries régulières, bien mar- 
quées, formées de petits points espacés ; interstries alternes 
saillants, surtout à l'extrémité, très finement ponctués et 
transversalement ridés; bosse dorsale peu accusée ; épaules 
saillantes; strie scutellaire à peine distincte ; suture forte- 
ment carénée. Menton transverse, bisinué. Prosternum 
plan, très densément ponctué, hérissé de longs poils, forte 
ment rebordé sur les côtés ; métasternum sillonné au mi- 
lieu et densément ponctué ; abdomen pai'semé de fins 
points épars, étroitement canaliculé sur le premior seg- 
ment ; hanches postérieures légèrement bisinuées ; patt-^s 
assez épaisses, cuivreux doré ; jambes droites, les intermé- 
diaires et les postérieures avec deux dents aiguës à l'extré- 
mité ; tarses postérieurs à !'' article d'un tiers i)lus long 
que le 5* {Ex Jakowleff). 

Hab. — Houidiara : Tfissar (coll. Théry, nui collec- 
tion : en-type !) . 



SPHENOPTERA '243 

172 — S coDjuncta 

J akoAvleff. 
Deudora con.ju>cta Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. H4 (191)0), p. 41H. 

l.oiig. i/i,5; laig. 5,5 riiiUiiri. 

Ç. Ovalaire, oblong, assez convexe, (l'un bronzé cui- 
vreux verdâtre, plus brillant et finement pubescent en des- 
sous, avec une bordure latérale de poils plus serrés. 

Tête peu conv^exe, avec une ti'és fine ligne longitudinale 
sur le vertex, finement et vaguement ponctuée, plus serrée 
en avant ; front plan, inégal, avec deux reliefs lisses, fine- 
ment pointillé ; épisiome très petit, échancré en ai'c ; côtés 
internes des scrobes antennaires peu saillanis ; antennes 
très courtes, noires, à 3'' article d'un tiers plus long que le 
2\ égal au 4^ Pronotum subparallèle dans la moitié basale, 
rétréci en avant, à peine arqué aux côtés, avec un fin 
reboi'd jusqu'aux 2/3, d'un tiers plus large que long, av"c 
les angles postérieurs aigus, légèrement courbés, très fine- 
ment et vaguement ponctué sur le disque, les points plus 
forts et plus serrés latéralement, avec quelques rares et 
courtes linéoles longitudinales sur les côtés ; sillon médian 
à peine sensible ; strie marginale antérieure largement in- 
terrompue ; rel3ord latéral t)'ès légèrement courbé. Ecus- 
son plus large que long, corditorme, ])oin Lille. Elytres à 
peine plus larges à la base que le prunotum et trois fois 
aussi longs, atténués et conjointement arrondis au bout, 
presque entièrement rebordés sur les côtés, sinués au pli 
crural; stries régulières, formées de traits allongés, pro- 
fonds ; interstries plans, alternativement larges, très vague- 
ment et finement ponctués, à i)ein( l'idés ; région scutei- 
laire peu convexe, avec une strie bien marquée ; suture 
carénée postérieurement. Menton transverse, bisinué, ave^- 
huit dents obtuses. Prosternum large, i)lan, finement et 
vaguement ponctué, bordé latéralement d'une forte strie 
éloignée du bord ; pièces latérales du prosternum finement 
et vaguement ponctuées, les points aciculés; métasternum 
sillonné ; abdomen peu sensiblement sillonné au premier 
segment, finement et très vaguement ponctué, les points 



244 MONOGRAPHIE DES EUPRESTIDËS 

plus forts et plus denses au dernier. segment, ijui est bordé 
latéralement de longs cils noirs. Pattes a^sez épaisses, cui- 
vreux verdàtre ; tarses noirs ; jambes droites, les intermé- 
diaires et les postérieures légèrement sinuées vers le bout ; 
tarses postérieurs à l^' article un peu plus long que le 5'. 
Hanches postérieures légèrement sinuées au tiers interne. 
Cette espèce rappelle le S. rauca Fab., mais elle est un 
peu plus étroite et plus allongée, avec un reflet verdàtre 
manifeste ; les angles postérieurs du pronotum sont plus 
courts ; les élytres n'ont pas d'interstries surélevés et les 
fins sillons longitudinaux sont formés d'assez longs traits 
profondément gravés et simpb's, tandis que chez S. rauca 
ces traits sont doubles. Par son faciès général, le S. con- 
jimcta rappelle de très près le S. sculpticollis Heyd. {Ex 
•Jakowleff). 

Hab. — 'l'iirlvoslan : inoiils Noiiraia. 



173. — S. Lederi 

J a k w 1 e f f . 
Sphenoptera Ledkki Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 25 (1890), p. VM^. 

Lonu-. (S; larti-. •^.,7 niilliiii. 

cf. Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bronzé cuivreux, 
assez brillant, finement pubescent en dessous. 

Tête assez large, avec une fine ligne longitudinale sur le 
vertex, très finement et densément ponctuée ; front plan, 
impressionné transversalement entre les yeux, faiblem.ent 
bituberculé, sinué en avant ; épistome échancré en demi- 
lune. Antennes à 3' article plus long que le 2^ Labre d'un 
vert doré. Pronotum Iransverse, d'un tiers plus large que 
long, subparallèle, ayant sa plus grande largeur avant 1? 
milieu, avec les angles droits à la base, finement rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 3/4, parsemé de points fins, peu 
serrés au milieu, en forme de linéoles latéralement, creusé 
de trois sillons longitudinaux; celui du milieu assez étroit, 



SPHENOPTERA 245 

bien accusé, les latéraux faiblement impressionnés, rac- 
courcis en devant, avec deux fovéoles, disposées sur une 
même ligne longitudinale ; marge latérale faiblement ren- 
flée, très finement ponctuée. Strie marginale antérieure 
très fine, largement interrompue. Ecusson petit, en ellipse 
transverse. Elytres à peine plus larges à la base et trois 
fois plus longues que le pronotum, atténuées et arrondies 
séparément au bout, entièrement rebordées sur les côtés, 
sinuées au pli crural; stries régulières, formées de traits très 
fins, aciculés ; interstries à peine élevés, finement pointillés. 
Suture carénée postérieurement. Menton tronqué. Proster- 
num plan, large, très densément ponctué, rebordé sur les 
côtés. Sternum largement canaliculé, le premier segment 
abdominal étroitement sillonné, le dernier sinué au bout. 
Tibias intermédiaires et postérieurs profondément échan- 
crés vers le bout, fortement ciliés au bord interne {Ej 
Jakov^leff). 

Hab. — Svrie : Haïfa (coll. Ueitter) . 



174. — S. jejuna 

.lako wlef f. 
Dkudok.v .lEjiiNA Jak., Hor.Soc. Ent. Ross., t. 34(1900), p. 417. 

Loiio-. 6,5; larg. 5,3 milliiu. 

cf. Allongé, étroit, peu convexe, d'un bronzé obscur, lui- 
sant sur toute la surface, cuivreux sur le front, avec une 
fine pubescence blanchâtre plus dense en dessous, très 
clairsemée sur les élytres. 

Tête peu convexe, finement sillonnée au milieu, vague- 
ment ponctuée, les points plus serrés en avant ; front plan, 
presque uni, avec deux reliefs lisses, très finement poin- 
tillés ; épistome très petit, échancré en arc ; côtés internes 
des scrobes antennaires à peine relevés ; antennes courtes, 
noir-bronzé, à 3" article petit, étroit, égal au 2^ qui est 
globuleux ; 4" article triangulaire, plus large que long, égal 



246 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

au 3'. Pronotum subparallèle, ayant sa plus grande lar- 
geur au tiers antérieur, arqué et rétréci en avant, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 4/5, d'un quart plus large que long, 
avec les angles postérieurs courts, aigus, courbés; très fine- 
ment pointillé et vaguement ponctué sur le disque, les 
points plus forts et plus serrés latéralement, avec quehiues 
rares et courtes linéoles, très irrégulières et peu sensibles, 
sur les côtés; sillon médian à peine marqué, les latéraux 
paraissant chiffonnés (i)eut-ètre accidentel) ; strie margi- 
nale antérieure très largement interrompue ; rebord latéral 
bisinueusement courbé, surtout à la base. Ecusson subcor- 
diforme, concave, ausssi large que long. Elytres un peu 
plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois aussi 
longs, atténués et arrondis au bout, entièrement rebordés 
sur les côtés, sinués au pli crural, plus convexes dans la 
partie basale et à surface inégale; stries en partie régu- 
lières, formées de petits traits superficiels, enfoncées au 
bout, indistinctes sur les côtés; interstries plans, irrégu- 
lièrement ponctués-ridés; mterstries 1"'' et 2' élevés posté- 
rieurement ; région scutellaire peu convexe, avec une strie 
peu distincte ; suture carénée postérieurement ; épaules 
assez saillantes. Menton transverse, bisinué, avec trois 
dents obtuses. Prosternum plan, sillonné au milieu, dense 
ment ponctué, revêtu de poils longs, dressés, bordé d'une 
strie latérale; métasternum plan; abdomen ctroitement sil- 
lonné sui' le premier segment, très finemoni el densément 
ponctué; hanches postérieures échancrées au tiers interne 
et à l'épimère; pattes bronzées; jambes droites, les anté- 
rieures à peine courbées, les intermédiaires et les posté- 
rieures avec une forte échancrure vers le bout, au cô+é 
interne, et avec une forte dent conicfue près du sommet; 
tarses courts; les postérieurs à 1'^'' article égal au 5''. 

Espèce de petite taille, de forme éti-oit.e, rappelant les 
petite espèces du sous-genre Chi/oste///a, mais très nette- 
ment caractérisée, tant |jar l;i confcjriiijition des tibias, 
commune à beaucoup de Dcudora, tiue par la longueur 
relative dés articles basilaires des antennes; le ventre est 
l'evôtu d'une pilosité blanchâtre assez dense et assez égale, 
qui ne forme pas de bordure latérale; sur les élytres, la 



SPHENOPTERA 247 

pilosité a l'aspect de soies dressées extrêmement fines et 
très clairsemées {Ex Jakowleff). 

Hab. — l'raiiscaucasic : vallée de r\ra\. 



175. — S. obsoleta 

.1 ako wl eff. 

Sphenoptera obsoleta Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 25 (1890), p. 136; 
1.34(1900), p. 405. 

Long. To; laig. .S, 5 [iiillim. 

Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un bronzé obscur, 
peu brillant, couvert d'une pubescence grisâtre en dessous. 

Tête peu convexe, faiblement sillonnée au milieu, vague- 
ment ponctuée ; front plan, inégal, faiblement bituberculé 
sinué en demi-lune à l'épistome. Antennes à 3^ article plus 
long que les '2* et 4'. Pronotum parallèle, avec les angles 
postérieurs droits; rétréci et sans strie marginale en avant, 
de moitié plus large que long, un peu arqué sur les côtés 
et rebordé jusqu'aux 4/5, longé de trois impressions assez 
superficielles, oblitérées en devant; impressions latérales 
très finement et densément ponctuées; marge latérale peu 
renflée, fortement et vaguement ponctuée. Ecusson cordi- 
forme, assez convexe. Elytres à peine plus larges à la base et 
trois fois plus longues que le pronotum, entièrement rebor- 
dées sur les côtés, sinuées au iJli crural, atténuées et oblique- 
ment tronquées au bout, avec une petite dent suturale; 
stries régulières, formées de points assez profonds et écar- 
tés; interstries alternes carénés, ainsi que la suture ; strie 
scutellaire nulle. Prosternum avec une impression, fine- 
ment ponctué, rebordé sur les côtés d'une strie interrompue 
en arrière. Al^domen sans canal le long du premier seg- 
ment. Menton tronqué. Hanches postérieures échancrées 
au tiers interne, cf. Jambes antérieures et intermédiaires 
droites {Ex .Jakowleff). 

Hab. — Transcaiicasic : l'itlis. 



t248 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

176. - S. detrita 

.1 a k w l e f f . 
DBtîDORA DKTRiTA Jak., Hov. Soc. Ent. Ross., i. 35 (1901), p. 572. 

Luns". ti; larg. .'^,5 millirn. 

(j'. Allongé, peu convexe, ovalaire et i)lus atténué à l'ex- 
trémité; surface entièrement In'onzé obscur mais luisant; 
dessous pubescent. 

Tête plus étroite ciue le pronotum, peu convexe, parse- 
mée de forts points assez clairsemés, avec une très fine 
carène longitudinale sur le vertex ; front plan, assez inégal, 
fovéolé au milieu et marqué de deux tubercules; épistome 
triangulairemcnt échancré : côtés internes des scrobes 
antennaires un peu saillants; antennes courtes, noires, à 
3" article d'un tiers plus long (jue le 2'' et d'un (juart plus 
long que le 4^ Pronotum parallèle, à peine élargi en avant, 
d'un tiers plus large que long, sans strie marginale anté- 
rieure; côtés rebordés jusqu'aux 4/5, le rebord droit; angles 
postérieurs courts, droits; surface parsemée de points fins 
au milieu, plus forts et linéiformes latéralement, et creusée 
de trois sillons longitudinaux, le médian étroit et entier, 
les latéraux marqués plus faiblement et seulement sur la 
moitié basale. Ecusson cordiforme, plan, pointillé. Elytres 
plus larges à la base que le pronotum et trois fois aussi 
longs, entièrement rebordés sur les côtés, largement sinués 
au pli crural, atténués et arrondis séparément à l'extrémité 
et munis d'une petite dent suturale ; épaules assez sail 
lantes ; surface convexe à la base, densémc^nt et rugueuse- 
nient pointillée-ridée et couverte, en outre, de quelques 
petits points clairsemés; stries régulières, formées de points 
bien marqués et assez espacés; interstries alternes assez 
saillants, surtout le 2" et le 4''; région scutellaire convexe, 
avec une strie à peine sensible; suture carénée sur presque 
toute sa longueur. Menton tronqué. Prosternum plan, mar- 
giné latéralement, peu densément ponctué et revêtu d'une 
pubescence longue et dressée; métasternum plan, étroit - 
ment sillonné; abdomen sillonné plus largement sui' ! 
l'^"" et le 2® segment, densément ponctué, les points un p-. . 



SPIIENOPTERA 249 

plus forts et rugueux à la base; hanches postérieures pro- 
fondément échancrées au tiers interne, sans éperon 'lu 
bord interne; pattes bronzées, épaisses; jambes droites, ^es 
intermédiaires et les postérieures fortement échancrées vers 
l'extrémité, avec une dent s'mple et droite; les postérieures 
garnies de longues soies hérissées; tarses noirâtres, courts, 
à i'''' ai'ticle égal au 5'' (E.r Jakovv^leff). 

Hah. — Trarr^caiicasir : \allrc de l"\ia\. 



177. — S. congrua 
>l a k w 1 e f f . 
Deudora congrua Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., i. 34 (1900), p. 4h). 

Long. 1 1,5; larg. '1,0 niiilitii. 

Ç. Allongé, ovalaii'e, convexe, surtout à la base des 
élytres, d'un bronzé obscur sur toute la surface, assez bi'il- 
lant, couvert d'une pubescence blanchâtre en dessous "t 
siu' les élytres, postérieurement; abdomen lisse, avec une 
l)ordure latérale pileuse et avec quelques rares poils sur 
le disque, un peu plus denses sur le dernier segment. Tête 
peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sui' le ver- 
tex, pai semée de points fins, épars, plus serrés en avant; 
front plan, à peine impressionné au mibeu, marqué de 
deux espaces lisses, obliciues; sinué en avant; épistome 
l)etit, échancré en arc; côtés internes des scrobes anten- 
naires à peine saillants; antennes coui'tes, minces, noires, 
à 3"" ar'ticle à peine })lus long que le 2'', ((ui est égal au 4''. 
Pronotum sul)coni(iue, coui't, p^rès de deux fois ])lus large 
(|ue lung, a.\imt sa plus gr-ande largeur vers la l)ase, à peine 
ai'([ué sur les côtés et i'el)ordé jusqu'aux 4/5, rétréci en 
avant, avec une strie mai'ginale antérieui'e largement 
interrompue; angles postérieurs courts, aigus; sin-face sans 
sillons longitudinaux distincts, très finement et densément 
pointillée, parsemée de points fins, très rares, unie sur le 
disque, avec de nombreuses linéoles irrégidières, souvent 
disposées transversalement sur les côtés ; marge latérale 



250 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

non renflée, plus fortement et rugueusement ponctuée ; 
rebord latéral droit, à peine courbé à la }?ase. Ecusson 
assez large, cordiforme, plan, pointillé. Elytres un peu 
plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois aussi 
longs, entièrement rebordés sur les côtés, légèrement sinués 
au pli crural, atténués et obliquement arrondis au bout, 
manifestement renflés à la base, largement déprimés le 
long de la suture en arrière, finement et rugueusement 
pointillés sur toute la surface; stries régulières, formées 
de petits traits enfoncés; interstries alternes distinctement 
élevés ; le 2" et le S'' saillants au bout ; suture carénée pos- 
térieurement; strie scutellaire à peine marquée. Menton 
ti'ansverse, bisinué, denté au milieu. Prosternum plan, 
finement pointillé, avec quelques très rares points, rebordé 
sur les côtés; métasternum plan, ainsi que le premier seg- 
ment de l'abdomen; ce dernier finement pointillé, avec 
quelques petits points épars; premier segment abdominal 
couvert, sur les côtés, de traits cramponiformes. Pattes 
bronzé-obscur; jambes droites. Hanches postérieures bisi- 
uueusement entaillées au bord postérieur {E.r Jakowleff). 

lj\p.. — Il anscaiicîisic : \ allée de r\ra\. 



178. — S. captiosa 

Jakowleff. 
Deudora captfosa Jak., Hnr. Soc. Ent. Ross., t. HS (1901), }). 571. 

LoiijL!'. I (>,r» ; \ni<y. 'i iiiill iiii. 

Ç. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un hi'onzé obscur 
mais luisant; dessus entièremonl g;nni (Tune fine pubes- 
cencc blanchâtre ; côtés ilc l'ahilonu'ii avec une l)ordui'e 
pileuse plus dense. 

Tête large, peu convexe, parsemée de itoiiUs fins et espa- 
cés, plus serrés en avant; \'ertex avec une ti'ès fine ligne 
longitudinale ; front à peine convexe, presque uni, marqué 
de deux espaces lisses, mais uon saillants; épistome petit, 
échancré en arc; côtés iuteines des scrobes antennaires 



SPHENOPTEKA 251 

légèrement saillants (ces cavités avec, au milieu, un l'ebord 
transvtrse complémentaire); antennes noires, atteignant les 
hanches antérieures, à 3" article d'un tiers plus long que le 
2" et un peu plus long que le 4'\ Pronotum subconique, 
d'un tiers plus large que long, à plus grande largeur dans 
la partie basale, graduellement rétréci en avant; côtés légè- 
rement arqués et finement rebordés jusqu'aux 3/4 ou aux 
4/5, le rebord légèrement sinué vers les angles postérieurs; 
ceux-ci très aigus, dépassant les élytres ; strie antérieure 
très largement interrompue au milieu; surface sans sillon 
médian distinct, mais avec quelques traces de sillons laté- 
raux très courts, formés de petits points serrés, couvert) 
d'un pointillé très fin et de petits points très épars, plus 
marcfués latéralement, et de courtes linéoles irrégulière- 
ment clairsemées sur les côtés. Ecusson ijlus large que 
long, subcordiforme, convexe. Elytres à [tcine plus larges, 
à la base, que le pronotum et trois fois aussi longs, entiè- 
rement rebcrdés sur les côtés, le rebord épais, largement 
sinués au pli rrural, atténués et obliquement arrondis i 
l'extrémité, avec une dent suturale à peine sensible ; 
épaules saillantes; dessus assez convexe à la base, large- 
ment déprimé en arrière le long de la suture; stries régu- 
lières, formées de traits espacés; interstries alternes légè 
rement saillants et un peu plus larges que les autres ; 
toute la surface densément et rugueusement pointillée et 
couverte, en outre, de qaelc[ues petits points clairsemés ; 
région scutellaire convexe, avec une finc' strie, et moins 
marquée: suture carénée postérieurement. Menton trans- 
verse, bisinué, avec trois dents obtuses. Prosternum plan, 
très finement pointillé, avec quelques rares points seule- 
ment au milieu, fortement rebordé sur les côtés; métaster- 
num plan, légèrement sillonné au milieu; aljdomen plan 
à la base, très finement et peu densément ponctué, la ponc- 
tuation serrée sur le dernier segment ; hanches postérieures 
bisinueusement entaillées au bord postérieur. Pattes assez 
épaisses, cuivreux bronzé; jambes droites; tarses noirs, 
grêles et courts, les |)ostérieurs à premier ui-licle égal au 5° 
{E:r .Iakowleff). 

H\H. — Traiiscaueasic : \allé(> de l'Arax. 



252 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

179. — S. seueiventris 

Jakowleff. 

Sphenoptkka .îiNiiivENTRis Jak., Hor. Soc. Eut. Roits., t. 20 (1886), p. yi. 
Sphenoptera .bneiventris Marseul, L'Abeille, t, 26 (18d9j, p. 271. 

l.ona. I 1,5; larg. 4,2 millini. 

Ovale, allongé, assez convexe, crun l^i-onzé luisant en 
dessus, avec des reflets bleuâtres sur les élytres, d'un cui- 
vreux assez l^rillant en dessous. 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, assez densément ponctuée; front i)lan, inégal, 
bifovéolé, avec deux reliefs lisses au milieu. Antennes à 
3'' article deux fois plus long ciue le 2''. Pronofum trans- 
versal, beaucoup plus large que long, subparallèle, rétréci 
en avant, parsemé latéralement de points très fins et épars 
au milieu, en forme de linéoles ; finement rebordé sur les 
cotés .iuscju'aux 3/4; sillon médian superficiel; strie margi- 
nale antérieure largement interrompue. Ecusson cordi- 
forme, concave. Elytres un peu plus larges à la base et 
trois fois plus longues cjue le pronotum, graduellement 
atténuées et arrondies ensemble au bout, entièrement 
rebordées sur les côtés; stries régulières, formées de points 
oblongs assez serrés; interstries plans, les alternes plu-s 
densément ponctués. Suture carénée en arrière. Proster- 
nian j)ian, densément et finement ponctué, rebordé sur les 
côtés; sternum et premier segment abdominal étroitement 
et faiblement sillonnés. Hanches largement échancrées aux 
bords postérieurs. 

Cette espèce est voisine de la .S', tihialis: elle s'en dis- 
tingue principalement par la forme plus v^troite du corps, 
(>ar le thoi'ax aux côtés latéraux paj'allèles, par la couleur 
(\\\ dessous du corps d'un cuivreux brillant et enfin par les 
jamlies ordinaires [Ex Jakowleff). 

lUi'.. — \ir"S()|t()lamic : Malalic (Coll. von Heydcn, 
type !). 



SPHENOPTERA 253 

180. — S. auxia 

Jako wleff. 
Dbi'dora anxu Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 34 (1900), ].. 4-20. 

Long. 9,5; laig. ,'^,5 inillini. 

Ç. Allongé, étroit, subparallèle, convexe, atténué aux 
deux extrémités, surtout postérieurement, d'un l^ronzé 
obscur sur les élytres et en dessous, plus brillant et cui- 
vreux rougeâtre sur le pronotum et sur 'a tète, avec une 
fine pubescence blanche en dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points fins, rares, avec 
une très fine ligne longitudinale sur le vertex; front à peine 
convexe, presciue uni, marriuè de deux espaces lisses obli 
ques; légèrement impressionné au milieu, rebordé eu 
avant; épistome échancré en arc; labre petit; côtés internes 
des scrobes antennaires plans; antennes courtes, noires, a 
3^ article d'un tiers plus long cjue le 2' et égal au 4^ Pi'o- 
notum subparallèle et arqué en avant, d'un Mers plus lai'ge 
que long, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, sans strie 
marginale au bord antérieur ; angles postérieurs aigus, 
saillants, fortement courbés, débordant l'épaule; surface 
sans sillons longitudinaux, couverte d'un pointillé très fin 
et de petits points très épars, plus forts latéralement, et le 
fines et rares linéoles, irrégulièrement disposées sui' les 
côtés; rebord latéral bisinueusement courbé, surtout à la 
base. Elytres aussi larges, à la base, que le pronotum '>t 
trois fois aussi longs, entièrement rebordés sur les côtés, 
sinués au pli crural, atténués et conjointement a'^rondis 
au bout; stries régulières, formées de petits traits bien 
marqués; interstries alternes faiblement élevés, le deuxième 
saillant postérieurement; toute la surface rugueusement 
pointillée-ridée, sans points distincts ; région scutellaire 
convexe, avec une strie peu marquée; suture carénée posté- 
rieurement. Menton transverse, sinué au milieu. Proster- 
num plan, rebordé sur les côtés, avec ({uelques rares 
points; abdomen non canaliculé, très finement et vague- 
ment ponctué, les points plus forts sur le premier segment; 
le dernier segment couvei't de cils ]:)lancs; hanches posté- 



254 MONOGRAPHIE DES BLIPRESTIDÉS 

l'ieures échancrées au tiers interne; jambes droites, tarses 
postérieuis courts, à premier article à peine plus court que 
le B'' (iP.rJakowleffj. 

II\H. — Asie niineiire : Manliii; S\rie : Akbès. 



181. — S. hamata 

JakoNvleff. 

Deudor.v hamata ,lak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. :^4 (1900), p. 101; t. 34 
(1900i. p. 405. 

I.oiio-. S,;"); laro-. ,H,'', millini. 

ç^. Allongé, ovalaire, peu convexe, atténué i)Ostérieure- 
ment, d'un bronzé obscur, brillant sur les élytres, cuivreux 
sur le pronotum et en dessous; face inférieure du corps 
revêtue d'une fine pubescence blanchâtre. 

Tête assez convexe, finement et densément {30uctuée, a 
peine sillonnée au milieu; épistome échancré en arc ; front 
l)lan, uni, rougeâtre en avant, avec deux jieiits reliefs lisses 
à peine visibles. Antennes foi-les, noires, courtes, à 3" arti- 
cle un peu plus long que le 3"'. Pronotum transversal, d'un 
tiers plus targe iiue long, sul)paia!lèle, faiblement atténué 
aux deux extrémités, avec une stiic marginale antérieure 
largement interrompue, prescpie entièrement rebordé aux 
côtés; le rebord droit; angles postérieurs aigus, à peine 
courbés: surface couverte de points très fins et clairsemés, 
avec un sillon médian très superficiel et quelques pro- 
fondes strioles longitudinales vers les côl;és. Ecusson cordi- 
forme, convexe. Elytres à peine plus larges à la base e^ 
V |)iès de truis fois aussi longs que le pronotum, presque 
cntieicmeni rebordés aux côtés, largement sinués au pli 
crural, atténués en arrière et conjointement arrondis à l'ex- 
trémité; légion scutellaire convexe; stries régulières, for- 
mées de petits points; interstries alternes élevés, finement 
ï)onctués et à peine ridés. Suture en carène postérieure- 
ment. Prosternum plan, finement rebordé sur les côtés. 



SPHENOI^TERÀ 25S 

très flneinent ponctué; inéso- t'I niélHsUM-niun pi-ofondé 
ment canalicnlés; niétastei'nnni criblé latéralement; abdo- 
men très finement ponctué, à peine sillonné sui' le pr(>mier 
segment, d'ailleurs uni. Hanches postérieures légèremenl 
sinuées au tiers du l)ord interne, écliancrées à l'épimèrc. 
ç^. Prosternum et sillon sternal garnis de longs poils très 
épars. Jambes droites; les intermédiaires et les postérieures 
profondément écliancrées vers l'extrémité; celle-ci précédée 
d'une dent; tarses postérieurs grêles, allongés, à T'' articl'^ 
plus long que le 5*' {Er Jakowlcf^). 

II\H. — Turkcsiaii russe occidcuila; 



182. — S. segregata 

Jakowleff. 
Dei'OOKA segregata Jak., Hor. Soc. Eut. Ross , t. 34 (190»)), p. 50(). 

L()ii<2. I o: lari^. 'A ,'î / 'i iiiilliin. 

$. Allongé, ovalaire, presque plan en dessus, (fun 
l)ronzé obscur luisant sur toute la surface, couvert d'une 
pubescence blanchâtre en dessous et à l'extrémité des ély- 
tres; abdomen finement ponctué, avec une l)ordure latérale 
de poils plus serrés. 

Tête petite, peu convexe, avec lui faible sillon longitu- 
dinal sur le vertex, finement pointillée et parsemée de 
points assez épars, plus serrés en avant; front légèrement 
convexe, coupé droit et distinctement renflé en avant, mar- 
(pié de deux espaces lisses obliques;'épistome petit, échan- 
cré en arc; côtés internes des scrobes antennaires .peu sail- 
lants, arqués, sans rebord lisse; antennes courtes, minces, 
noires, à 3" ai'ticle un peu plus long que le 2' et presque 
égal au 4^ Pronotum transverse, d'un tiers plus large que 
long, subparallèle, rétréci et arqué en avant, sans strie 
marginale antérieure, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, 
avec un rebord droit et les angles postérieurs très aigus, 
dépassant les élytres et dirigés en dehors, avec le lobe 



256 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

scutellaire tronqué, finement et rarement ponctué au mi- 
lieu de la surface, avec de nombreuses linéoles irrégulières, 
disposées obliquement sui' les côtés, sans sillons longitu- 
dinaux. Ecusson assez large, subcordiforme, roncave. Ely- 
tres à peine plus étroits, à la base, que le pronotum et 
trois fois aussi longs, entièrement rebordés sur les côtés, 
légèrement sinués au pli crural, atténués et conjointement 
arrondis au bout, plans, sans bosse dorsale, déprimés dans 
la, région scutellaire, avec une impression le long de la 
sutuic imstérieurcment ; stries régulières, formées de fins 
traits; interstries plans, finement pointillés. Bosse humé- 
raie assez élevée. Menton transverse, à peine bisinué; pro- 
sternum plan, presque lisse, bordé sur les côtés d'une strie 
nette; méso- et métasternum sillonnés au milieu. Hanches 
postérieures bisinueusement entaillées au bord postérieur. 
Abdomen finement et densément ponctué, surtoait latérale- 
ment, sans sillon distinct sur le premier segment. Pattes 
assez épaisses, bronzées ; tarses noirs, courts ; jambes 
droites; tarses postérieurs à 1"' article égal au 5'. 

Forme très spéciale, se signalant par la surface unie du 
prothorax, ainsi que par ses angles postérieurs prolongés 
et aigus, saillants latéralement après avoir dépassé la base 
des élytres; la saillie prosternale est presque lisse, à stries 
latérales nettement marquées. La surface du corps, vue 
(le profil, est absolument rectiligne, sans la moindre con- 
vexité {E.r Jakovvdeff ) . 

Har. — l'raiisraiirasio : Ordiibad. 



183. — S. bucharica 

.Iakowleff. 
Deijdora Bi'('H.\KK'A .Iak., Har. Soc. Ent. Ross., t. 34 (1900), p. 4->2. 

Loiii»'. (|,r); liir^'. ^,'^ millini. 

o". .Allongé, sLibparallèle, peu convexe, d'un cuivreux 
bronzé luisant en dessus: d'un cuivreux violet brillant et 
pnbescent en dessous. 



SPHENOPTERA 257 

Tête peu convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, très finement et vaguement ponctuée, la ponctua- 
tion plus serrée en avant ; front plan, légèrement impres- 
sionné en avant, avec deux reliefs lisses; épistome très 
petit, échancré en arc; côtés internes des scrobes anten- 
naires peu saillants; yeux étroits, ovalaires; antennes noir 
bronzé, très minces, à 3'' article d'un tiers plus long que 
le 2'' et égal au 4''. Pronotum parallèle, rétréci en avant, 
d'un tiers plus large que long, très finement rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 3/4, avec les angles postérieurs aigus; 
finement et vaguement ponctué, également sur toute la 
surface, avec un sillon médian étroit et quelques rares f^t 
courtes linoléoles longitudinales sur les côtés; strie margi- 
nale antérieure largement interrompue; bord latéral avec 
une impression au milieu du pronotum; rebord latéral 
droit, à peine courl)é à la l)ase. Ecusson cordiforme, con- 
cave. Elytres un peu plus larges, à la base, (jue le prono- 
tum et trois fois aussi longs, presque plans, subparallèles, 
atténués et obliquement tronqués au bout, terminés par 
une petite dent suturale; entièrement rebordés sur les côtés, 
légèrement sinués au pli crural; stries régulières, formées 
de petits traits bien marqués; interstries alternes élevés, 
glabres, sans rides transversales, très finement pointillés, 
sans points visibles; suture déprimée en avant, carénée 
postérieurement; strie scutellaire formée de petits traits 
bien marqués. Prosternum large, profondément impres- 
sionné, finement et densément ponctué, bordé d'une traî- 
née de points fins et densément couvert de poils longs, 
dressés; sternum et premier segment de l'abdomen cana- 
liculés; pièces latéi-ales du pronotum couverte^ de forts e^ 
rares points courbés et linéolés; abdomen très finement et 
vaguement ponctué, le dernier segment échancré au bout. 
Hanches postérieures sinuées au tiers interne ; pattes 
épaisses, cuivreux bronzé; jambes antérieures courbées, les 
intermédiaires et les postérieures droites, profondément 
échancrées et avec deux dents aiguës au bout; tarses pos- 
térieurs longs, à l*"'' article de moitié plus long cjuc le 5^ 

Cette remarquable espèce diffère de tous les autres Deu- 
(iora par quelques particularités très spéciales; ainsi, la 

TOME VI.— OCTOBRE 1912-AVRn, 1913 17 



258 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

strie submarginale de la saillie prosternale, commune à 
tous les Deudora, manque complètement chez le bucharlca; 
elle est remplacée par une série de points alignés, comme 
c'est le cas chez certains Sphenoytcra s. s.; en outre, l'in- 
secte étant regardé de profil, la surface du corps apparaît 
absolument rectiligne, sans offrir la moindre convexité, et 
les élytres sont couverts d'un pointillé extrêmement fin et 
extrêmement dense, qui détermine leur lustre soyeux [Ex 
Jakowleff). 

1I\B. — Boiikharjc. 



184. — S. bactriana 

Jakowleff. 
Deudora hactkiana Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 57(1. 

Long. 11,5; larg. 4 niilliiii. 

Ç. Allongé, ovalaire; dessus plan, d'un bronzé obscur 
mais luisant, un peu plus terne sur les élytres; dessous 
garni d'une fine pubescence blanchâtre. 

Tête peu convexe, plus étroite que le pronotum, couverte 
d'assez gros points clairsemés; vertex avec une fine ligne 
longitudinale; front plan, inégal, sillonné au milieu, avec 
deux grands espaces lisses et saillants; épistome échancré 
en arc ; côtés internes des scrobes antennaires émoussés, 
à peine saillants; yeux grands, ovalaires; antennes noires, 
atteignant les hanches antérieures, à S*" article plus long 
que le 2'' et presque égal au 4^ Pronotum parallèle à la 
base et rétréci en avant; côtés rebordés jusqu'aux 3/4, le 
rebord droit, légèrement curviligne eh avant; surface creu- 
sée d'un sillon médian longitudinal étroit et entier, cou- 
verte de points fins et clairsemés sur le disque, plus forts 
latéralement, avec quelques linéoles fines et interrompues 
et avec une impression médiane le long du rebord latéral; 
strie marginale antérieure largement interrompue au mi- 
lieu; angles postérieurs courts, droits. Ecusson petit, sub- 



SPHENOPTERA 259 

cordil'orme, à peine plus large que l(jng-. Elytres h peine 
plus larges et trois fois aussi longs que le pronotum, plans 
à la base, entièrement rebordés sur les côtés, sinués au 
pli crural, atténués et arrondis à l'extrémité, avec une 
petite dent suturale; épaules saillantes; stries régulières, 
formées de traits espacés bien nets; interstries alternes sail- 
lants, un peu plus larges que les autres, tout à fait lisses, 
le 6'' oblitéré vers l'extrémité; les interstries concaves, im- 
perceptiblement pointillés et ridés sur la partie basale ; 
région scutellaire plane, avec une strie enfoncée; suture 
carénée. Menton bisinué; pi'osternum convexe, surtout en 
avant, finement et assez densément ponctué, entièrement 
marginé sur les côtés; métasternum plan, ainsi que la base 
de l'abdomen; celui-ci très finement ponctué et poilu; han- 
ches postérieures normales ; pattes cuivrei'ses, assez 
épaisses; jambes droites; tarses noirs, les postérieurs assez 
longs, à r'' article un peu i^lus long que 1? b'^ {Ex Jakow- 
leff). 

Il\n. — Boukhara. 



185. — S. seulpticollis 

H e y d e n . 
PI. 34, fig. 6. 
Sphenoptera sculpticollis Heyd., Dent. Eut. Zeit. (1886), p. •278. 
Sphenoptera sculpticollis Jalvowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. '21 
(1888), p 53; t. 34(1900), p. 405. 

Sphexoptera sculpticollis Mai" se ul , L'Abeille, t. 26 (1889), p. 285. 

Lon^-. iT-i.H; larg. l\-\,b inillini. 

Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un l^^'onzé cuivreux 
assez brillant, finement pubescent en dessous. 

Tête avec ime fine ligne longitudinale sur le vertex, fine- 
ment et assez densément ponctuée; front plan, inégal, fai- 
blement bituberculé, sinué en devant; épistome échancré. 
Antennes à S'' article à peine plus long que le 2^ Pronotum 
près de deux fois plus large que long, subparallèle, avec 
les angles droits à la base, rétréci en devant, finement 



260 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

rel)nrdé sur les côtés jusqiraux 3/4, iJarsemé de points 
fins, assez serrés au milieu, en forme de linéoles latérale- 
ment, creusé d'un sillon médian étroit, sans strie marginale 
en devant. Ecusson cordiforme. Elytres à peine plus larges 
à la base et trois fois plus longues que le pronotum, gra- 
duellement atténuées et arrondies au bout, entièrement 
rebordées sui* les côtés, faiblement sinuées au pli crural; 
stries régulières, formées de petits traits; interstries 2, 4, 
6 et 8 peu élevés, à peine pointillés, les autres très légèr'j- 
ment ponctués. Suture carénée postérieurement, sans strie 
scutellaire. Menton tronqué. Prosterniim plan, densément 
ponctué, rebordé sur les côtés. Sternum étroitement sil- 
lonné. Hanches postérieures sinuées à l'épimère. 

ç^. Prosternum très densément et finement ponctué ; 
jambes antérieures arquées; intermédiaires et postérieures 
échancrées vers le bout; le dernier segment abdominal 
sinué au bout. 

$. .Jambes droites [Ex Jakowleff). 

Kab. — Caucase : Mingrélie; Asie luiiiotin' : Mala- 
lia; Sniyrne (coll. von Heyden : tyix' ! Doiil. Riil, 
Mus. Berlin; coll. Théry, ma collection). 



186. — S. aucta 

Jakowleff. 
Deudora aucta Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), p. 569. 

LonjU-. i/i,5-i5; larg. 5,5 niillitn. 

Ç. Ovalaire, allongé, i)eu convexe, à dessus pj.sque 
plan et d'un l)ronzé obscur luisant; dessous plus verdâtre 
et garni d'une fine pubescence plus dense vers les côtés. 

Tête assez large, peu convexe; vertex sans ligne longi- 
tudinale, mais avec une faible trace de carène; disque cou- 
vert d'une ponctuation clairsemée, un peu plus dense en 
avant; yeux grands; front plan, irrégulièrement impres- 
sionné au milieu, avec deux reliefs peu distincts; épistome 
échanci'é en arc; labre avancé, parallèle, finement rebordâ 



SPHENOPTERA 261 

sur les côtés, échaiicré en avant et garni de longs cils au 
bord antérieur, à surface transversalement guillochée et 
peu densément ponctuée; côtés internes des scrobes anten- 
naires assez saillants; antennes courtes, minces, noires, à 
3" article près du double plus long que le 2" et un peu plus 
long que le 4^ Pronotum sul)parallèle dans la moitié 
basale, graduellement atténué et arrondi en avant, du 
moitié plus large que long, avec une strie marginale anté- 
rieure largement interrompue au milieu; côtés rebordés 
jusqu'aux 3/4, le rebord presque droit, à peine arqué : 
angles postérieurs courts, peu aigus; surface avec un sillon 
médian étroit et avec une impression peu profonde de 
chaque côté vers les angles postérieurs; très finement poin- 
tillée et couverte, en outre, d'une ponctuation clairsemée, 
plus forte latéralement, et de quelques rares et courtes 
linéoles longitudinales, notamment aux impressions basi- 
lair'es. Elytres aussi larges à la base que le pronotum et 
trois fois aussi longs, entièrement rebordés sur les côtés, 
légèrement sinués au pli crural, atténués postérieurement 
et conjointement arrondis au sommet, avec une trace de 
dents externe et suturale; stries régulières, superficielles, 
peu distinctes intérieurement et imperceptibles sur la moitié 
latérale, formées de traits fins espacés; interstries plans, 
les 2', 4' et 6* parfois très légèrement saillants, le 1"'' en- 
foncé le long de la suture, surtout postérieurement; surface 
très finement ponctuée-ridée; région scutellaire plane, légè- 
rement concave, avec une strie à peine marquée; épaules 
saillantes; suture carénée postérieurement. Menton grand, 
légèrement liisinué. Prosternum large, plan, bordé latéra- 
lement d'une sine parfois interrompue, éloignée du bord 
et assez densément mais inégalement ponctué; métaster- 
Rum presque uni ou légèrement sillonné, finement ponc- 
tué; abdomen uni à la base, ou marqué d'un fin sillon lon- 
gitudinal, finement et peu densément ponctué, la ponctua- 
tion plus serrée latéralement. Hanches postérieures 
normales; pattes assez épaisses, l^ronzées; tarses noirs, les 
postérieurs à V article un peu plus long que le 5^^ [Ex 
Jakowleff). 

H\H. — l'iirkeslaii : Aulié-Ata. 



-2&2 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 



SECTION 



$• Labre prol'oiidéiiiciit échaiicré, à IoIk'.s laLcjaiix 
formées de longues épines lies aiguës ; prosleriuun 
entièrement marginé d'une strie non interrompue 
joar derrière; suture des élytres plane; corps glabre, 
sans pubescence en dessons. 

Ifiiiaiihidocliila Jakowleff. Hor. Suc Eut. Ross., t. 31 (1900), \>. 445. 



Tableau synoptique des espèces. 

5. Pronotum plus ample à la base, avec les angles pos- 
térieurs obtus, arrondis et un rebord latéral courbé à la 
base; stries des élytres fortes, formées de gros points; pro- 
sternum lancéolé; jaml}es antérieures distinctement coui'- 
l)ées; 3" article des antennes plus long que le 2'', égal au 4''. 
— 11,5 millim nox. 

Ç. Pronotum rétréci à la l)ase, avec les angles posté- 
rieurs droits et un i'el»or(î latéral droit; sti'ies des élytres 
très fines; prosterniun ti-identé à l'extrémité; jambes anté- 
rieures droites; antennes à 3" article un peu iiliis long que 
le 2^ celui-ci égal au ¥. — 11 millim. . . coeruîea. 



SPHENOPTERA '263 

187. — S. nox 

Jakowleff. 
Rhaphidochila nox Jak., Hor. Soc. Eut. Rosa., t. 34 (1900), p. 445. 

Long. 11,5; larg. li,S iiiilliiii. 

Ç. Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un l)leu foncé lui- 
Scint en dessus, plus brillant et sans pubescence en dessous. 

Tête assez convexe, avec une fine ligne longitudinale, 
parsemée de points très fins, plus serrés en avant; front 
inégal, coupé en arc, avec une fossette profonde en avant; 
labre profondément échancré, à lobes latéraux très ép' 
neux; côtés internes des scrobes antennaires plans, émous- 
ses, l'.onctués; antennes courtes, épaisses, noires, à 3^ article 
d'un quart plus long que le 2'' et égal au 4^ Pronotum con- 
vexe, d'un tiers plus large que long, subconique, ayant sa 
plus grande largeur à la l3ase, finement rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 2/3, avec le rebord courbé, très finement 
mais entièrement marginé en avant, avec un étroit sillon 
médian assez superficiel et parsemé de points fins, presque 
égaux, à peine plus épars siir le disque; angles postérieurs 
larges, obtus, arrondis. Ecusson subcordiforme, convexe, 
1111 pi'u plus large que long. Eiytres à peine plus larges à la 
l)ase que le pronotum et près de ti'ois fois aussi longs, 
transversalement impressionnés à la base, atténués et 
arrondis à l'extrémité, rebordés sur les côtés jusqu'aux 3/4 
de la longueur, sinués au pli crural; stries régulières, for- 
mées de forts points assez serrés, enfoncés; interstries 'dis- 
tinctement élevés, à ponctuation fine et éparse; bosse humé- 
raie saillante, la dorsale nulle; région scutellaire plane, 
avec une strie très forte, entière, enfoncée: sutui'e plane. 
Menton en triangle. Prosternum large, convexe, entière- 
ment marginé, finement et également ponctué ; métaster- 
num superficiellement sillonné : abdomen sans sillon, 
glal)i-e, finement et également ponctué sur toute la surface; 
hanches postérieures sinuées au tiers interne, échancrées a 
l'épimère; pattes grêles, noires, finement ponctuées; jambes 
sans épines apicales, les antérieures distinctement courbées 



'26 i MONOGRAPHIE DES BUPRESTlDEb 

dans la moitié apicale, les intermédiaires -Iroites; tarses à 
premier article de moitié plus long que le cinquième {Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Perse : ScjumiN-kliané. 



188. — S coerulea 

Jakowleff. 

Chilostetha coERiLEA Jak., Ho)\ Soc. Elit Ross., t. 32 (1898j, p. 559; 
t. 34(1900), p. 147. 

l.ojig. I [ ; larg. !\,h luillim. 

9- Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un bleu foncé peu 
luisant, presque terne en dessus, i)lus brillant et sans 
pubescence en dessous. 

Tête assez convexe, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, parsemée de rares points très fins, plus serrés en 
avant: front inégal, imperceptiblement bituberculé, coupé 
droit en avant \ràv un trait transversal; épistome large, 
sinué en demi-cercle; labre profondément échancré, pres- 
que bilO'bé. Antennes courtes, noires, à ?>' ai-ticle im peu 
plus long que le 2'' ; le 4- égal à ce dernier ; les suivants 
fortement dentés. Pronotum assez convexe, d'un tiers plus 
large que long, arqué sur les côtés, rétréci aux deux extré 
mités, surtout en avant, finement rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4 de la longueur, très finement mais entièrement 
marginé en avant, dépourvu de sillons un impressions, 
parsemé de points fins, presque égaux, plus épars au 
milieu; angles postérieurs courts, droits. Ecusson en trian- 
gle pointu. Elytres plus laiges à la l)ase et ti'ois fois aussi 
longs que le pronotum, graduellement atténués et conjoin- 
tement arrondis à l'extrémité, rebordés sur les côtés jus- 
(lu'aux 4/5 de la longueur, faiblement sinués au pli crural; 
stries régulières, très fines, formées rie |)elits ti-aits; inter- 
stries plans, finement et assez régulièrement ponctués, avec 
une bosse humérale très prononcée. Région sculellaire -^t 



SPHENOPTERA 265 

SLiturale plane. Menton en triangle. Prosternum large, con- 
vexe, entièrement rebordé sur les côtés, tridenté à l'extré- 
mité, très finement et densément ponctué, surtout en avant; 
mésosternum étroitement sillonné. Alxlomen dépourvu (U; 
sillon, glabre, entièrement très finement ponctué, mêm-j 
sur le premier segment. Hanches postérieures entaillées en 
arc au bord postérieur. Jambes droites, noires; tarses noirs; 
l''"' article des postérieurs deux fois aussi long que le 5'' {Ex 
Jakowleff). 

lIvH. — Perse. 



SECTION E. 

Labre normal; laille nicdiocre; corps cylindriqutî 
ou siibc>liiulrique; le sommet des élytres inerme ou 
très faiblement denté; coloi'ation bronzé sombre; strie 
marginale du pioslermmi entière el coidouinairt le 
sommet. 

€:hilo^lellia -Jakowleff, H.>r. Suc. Eut. Ross., l. 23 (188U), p. 8.3; 
/. c , t. 38(11108), p. r)07. 



Tableau synoptique des espèces. 

Pronotum entièrement marginé en avant. 
Interstries des élytres plans; les intersh'ies 
2, 4 et 8 parfois saillants en arrière; han- 
ches postérieures légèrement sinuées, sans 
échancrure ; i)rGsternum plan, finement on 
indistinctement villeux (rf) 2. 

Strie antérieure du prouotum nulle ou seu't- 

ment distincte sur les côtés .10. 

Troisième nrticle des antcimes plus long que 

le deuxième . 3, 



26H MONOGRAPHIE DES BUPRESÏIDES 

Troisième article des antennes très court, égal 
au deuxième; côtés du pronotum subparal- 
lèles, les angles postérieurs aigus. Ç . ^^ong. 
8,5 millim 189. pilosula. 

3. Carène latérale du pronotum droite 4. 

— — — légèrement ai-- 
quée; hanches postérieures du rf ^ivec un 
éperon au Ijord interne 7. 

4. Tête convexe; hanches postéi'ieures du çf sans 

éperon 5. 

Tête normale; carène latérale du pronotum 
atteignant le quart antérieur des côtés; les 
angles postérieurs arrondis et obtusément 
dentés; hanches postérieures du cf avec un 
petit éperon au l)ord interne; élytres émous- 
sés au sommet, avec une petite dent ex- 
terne. Long, il millim 190. couvicta. 

5. Elytres arrondis au sommet, à peine dentés 

extérieurement; taille plus robuste; bronzé 
obscur luisant; carène latérale du prono- 
tum atteignant le tiers antérieur des côtés . . . f^. 
Elyti'es tridentés au sommet ; carène latérale 
du ])ronotum atteignant le quai't antérieui" 
d.s côtés ; taille plus svelte, cylindi-iipu' ; 
d'un cuivreux verdàtre. Ç. [jOug. s mil- 
lim 191. syriaea. 

6. Front uni; angles postérieurs du pronotum 

aigus, distinctement courbés en dehors ; 
abdomen très finement ponctué-réticule; le 
dernier segment abdominal villeux, sans 

cils. Long. 6,5-9 millim 192. siibstriata. 

Fi'ont garni de deux reliefs lisses ; angles 
postérieurs du pronotum droits et émous- 
sés ; abdomen plus grossièrement et plus 
vaguement ponctué ; le dernier segment ab- 
dominal finement villeux et garni de cils 
nuii-s. Long. 8 millim 193. Laj)oi'tei. 



SPHENOPTERA '267 

7. Sommet des élytres tridenté; angles posté- 

l'ieurs du pronotum presque droits, plus ou 

moins émoussés ^. 

Sommet des élytres anguleusement arrondi; 
menton tronqué, SLibbisinué; angles posté- 
rieurs du pronotum obtus, arrondis :J. 

8. Pi-onotum dilaté en avant et sinueusemenl 

atténué en arrière; stries élytrales formées 
•par des séries de points fins, parfois peu 
distincts; interstries plans, le deuxième 
interstrie seul saillant en arrièi't'; proster- 
num à points épais, inibescent on dessus 
et en dessous, o. l^oug. 5,8-7,5 niillim. 104. raiida. 
Pronotum dilaté au milieu, légèrement atté- 
nué en avant et en arrière; stries d(^s ély- 
tres formées par des séi'ies de points épais 
et espacés ; interstries 2, 4 et 8 saillants en 
arrière ; prosternum densément ponctué, 
pubescent seulement en dessous. Ç. Long. 
7 millim 195. Kriieperi. 

9. Pi'osternum glal)i-e, lisse; antennes plus 

courtes, le deuxième article glol)uieux et 
plus large, mais plus rourt que 3; prono- 
tum avec une fovéole antéscutellaire; de 
grandes plaques lisses sur les côtés des seg- 
ments abdominaux. Ç. l.oug. G nnllim. 196. iiia.ja. 
Prosteriuim entièrement couvert de {)oints 
rapprochés ; le deuxième article des an- 
tennes allongé, presqu'aussi long (|ue 3 ; 
pronotum sans fovéole antéscutellaire ; ab- 
domen sans plaques lisses sur les côtés. 
Ç. Long. 5-6,5 millim 197. par\iila. 

10. Hanches postérieui'es toi-tement échancrées 

au tiers interne; soimnel des élytres tri- 
denté; |)î'Oi"iotum sans strie marginale an- 
térieure. il. 

H anchois i»ostérieures uoi-males i3. 



268 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

11. Ti-oisiènié article des atitennes plus long que 

le deuxième 12. 

Troisième article des anteuiies aussi long' 
que le deuxième ; carène latérale du pro- 
notum interrompue au milieu ; côtés des 
élytres non sinués au pli crural. Ç. Long. 

"t millim IV»8. excisa. 

[2. Carène latérale du pronotum remontant jus- 
que vers le sommet ; côtés des élytres sen- 
siblement sinués au pli crui'al. long. 
7 millim 199. eaiiesceiis. 

Carène latérale du prijnotum remontant jus- 
([u'au tiers antérieur : côtés des élytres 
légèrement sinués au pli crural. (^. Long. 
8,7-12 ; $11,2 millim 200. Dioiie. 

13. Pronotum très inégal, avec une fovéole anté- 

scutellaiie et c[uatre fossettes i)lacées 
transversalement le long du tiers posté- 
rieur ; prosternum densément et égale- 
ment ponctué sur toute sa surface ; front 
légèrement impressionné, avec deux tu- 

])ercules oliliques 14. 

Pronotum uni, sans fovéoles ni espaces 

lisses 15. 

14. Pronotum avec quelciues plaques saillantes, 

lisse au milieu, ses carènes latérales pro- 
longées jusqu'au tiers antérieur, sa plus 
grande largeur au tiers antérieur, plus 
fortement rétréci en arrière ; tête plus 
large, les yeux plus grands; stries élytrales 
creusées, les interslries assez densément 
et nettement pouctués; le S" interstrie seul 
à peine saillant ; élytres trois fois plus 
longs ((ue le pronotum. cf. Long. 8 mil- 
lim 201. eg-eiia 

Pronotum plus finement et également i)onc- 
tué, sans phuiues lisses, ses carènes laté- 
rales atteignant le tiers antérieur, sa plus 



SPHENOPTERA 269 

grande largeur au milieu et plus sensible- 
ment atténué en avant ; tète petite, les 
yeux très petits ; stries élytrales à peine 
visibles ; interstries plans et très flnemeuL 
pointillés; le 8" interstrie saillant sur toute 
sa longueur : élytres 2 1/2 fois aussi longs 
que le pronotum. cf. Long. 7 millim. 

202. carimilata. 

15. Le troisième article des antennes toujoui's 
plus long que le deuxième, aussi long on 

plus long que le quatrième I(i. 

Le troisième article des antennes court, glo- 
bulaire, semblable au deuxième, plus 
court que le troisième et le quatrième. 
Long, il millim 203. rotuiidieollis. 

1(3. Le troisième article des antennes aussi long 

ou presqu'aussi long que le quatrième .... 17. 
Le troisième article des antennes plus long 
que le quatrième ; élytres entièrement 
rebordés sur les côtés 2i. 

17. Prosternum densément ponctué, surtout en 

avant 18. 

Prosternum vaguement ponctué; carène laté- 
rale du prouotum courbée ou sinuée .... 20. 

18. Tète ijetite, plus étroite que le pronotum ; 

vertex finement caréné au milieu ; front 
avec deux reliefs obliques ; antennes et 
tarses allongés ; carène latérale du prono- 
tum atteignant le quart antérieui- H). 

Tête large, un peu plus étroite que Ir |)ro- 
notum ; vertex finement sillonné ; prono- 
tum rétréci en avant et en arrière, sinué 
près des angles postérieurs, ceux-ci aigus; 
élytres entièrement rebordés et à peine 
sinués sur les côtés, leur sommet arrondi 
parfois avec une trace de dent externe ; 
finement villeux sm- toute sa surface. 
Long. 4-6,5 millim 20'i. basa lis. 



270 MONOGRAPHIE DES BIJPRESTIDES 

19. Toute la surface très densément ponctuée, 

avec une pubescence blanchâtre très 
dense ; le 3" article des antennes à peine 
plus long (]ue le 4'; pronotum légèrement 
atténué en avant et en arrière, distincte- 
ment impressionné sur les côtés, sans sil- 
lon, mais avec la trace d'une carène mé- 
diane; stries des élytres fines, enfoncées 
l)ar places, formées de points serrés, de 
même lai'geur que les interstries ; hanches 
normales ; abdomen très densément ponc- 
tué, sans plaques lisses; tarses cuivreux 
bronzé. q\ Long. 10 millim. . 205. dciisesculpta. 
Surface très finement pointillée, pubescente 
en dessous seulement, la pubescence très 
fine, à peine visible ; le 3' article des an- 
tennes à peine plus court que 4 ; prono- 
tum plus sensiblement rétréci en avant, 
subparallèle ensuite, à peine sensiblement 
sinué vers la base, sans impressions laté- 
rales, mais avec une fovéole de chaque 
côté, vers le milieu de la marge latérale, et 
un sillon médian peu i)rofond; stries ély- 
trales nettes, profondes, formant de petits 
traits assez serrés ; intt>rstries plus fine- 
ment et irrégulièi'ement ponctués ; abdo- 
men très finement et densément pointillé, 
avec des pla([ues lisses sur les côtés ; 
tarses vert bronzé, cf. Long. 9 millim. 

206. ehiiiensis. 

20. Elytres tridentés au sommet 21. 

— arrondis au sommet 22. 

21. Tête convexe, sans plaques lisses ; pronotum 

avant sa i)lus gi'ande largeur avant le 
milieu ; menton arqué ; stries élyti'ales 
peu distinctes. Long. 11 millim. . . 127. Mcyeri. 
Tète normale, avec deux platjues lisses et 
obliques ; pronotum ayant sa plus grande 
lai'geur au milieu ; menton tronqué, avec 



SPHÊNOPTERA 271 

trois petites dents : stries élytrales dis- 
tinctes sur le disque, q. Long-. 9 millim. 

208. Sokoîovi. 

22. Taille plus petite ; forme cylindriciue ; pro- 

sternum finement ponctué 23. 

Taille plus grande et large ; prosternum 
grossièrement ponctué. Long. 11,5 millim. 

209. Fopovi. 

23. Tète avec des placiues lisses au milieu : prn- 

iKilurn ayant sa plus grande laigeur au 
nulieu ; menton légèi-ement bisinué. q . 

Long. 8,5 millim 2)0. forceps. 

Tète sans plaques lisses distinctes au milieu; 
pronotum ayant sa plus grande largeur 
avant le milieu ; menton tronqué en ligne 
droite, cf. Long. 5,5 millim. . . .211. pyo'niaea. 

24. Menton en triangle arrondi ; taille petite, 

forme cylindrique ; pronotum plus forte- 
ment rétréci vers la base, ayant sa plus 
grande largeui' avant le milieu, la carène 
latérale ic^Udutant jusqu'au tiers anté- 
rieur, le sillon médian nul ; hanches pos- 
térieures normales 25. 

Menton bisinué, presque tridenté 26. 

25. Pi'onotum u)i tiers plus large (|ue long, à 

carène latérale droite et avec les angk s 
postérieurs émoiissés; élytres tridentés au 
sommet, avec la dent externe très petite et 
aiguë ; prosternum assez densément ponc- 
tué ; yeux grands. $ . Long. 8 millim. 

212. puberulîi. 
Pronotum près de deux fois aussi hirge que 
long, à carène latérale arquée et à angles 
postérieurs dentés ; élytres anguleusement 
arrondis au sommet, sans dent externe ; 
prosternum lu-esqLie glabre, sans jioints 
distincts; yeux petits. Ç . Long. 5,5; 'ai-g. 
1,8 millim 213. naiia. 



272 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

26. Angles postérieurs du pronoium aigus .... 27. 

— — — obtus, ar- 
rondis. Pronotuni densément et également 
l)onctué sur toute sa surface ; la carène 
latérale droite et atteignant le tiers anté- 
rieur : stries ély traies à peine distinctes et 
seulement le long de la suture ; hanches 
normales, abdomen aplani à la base. Ç. 
Long. 6 millim 214. eauta. 

27. Marge antérieure du ju'onotum normale, 

sans coUiei' ; rnenton légèrement sinué : 
élytres anguleusement arrondis au som- 
met 28. 

Marge antérieure du pronotuni comprimée, 
surtout latéralement, formant comme un 
collier; menton fortement tridenté. Prono- 
tuni sinué sur les côtés vers la base, sil- 
lonné au milieu, densément ponctué-strié 
sur les côtés ; élytres arrondis au som- 
met, stries formées de traits allongés ; in- 
terstries 2 et 8 saillants au sommet; han- 
ches postérieures l)isinueusement entail- 
lées ; abdomen aplani à la base. Ç. Long. 
8 millim 215. arniiMata. 

28. Pronotum graduellement atténué vei's la 

base, sans trace de sinuosité et sans 

fovéole latérale 29. 

Pronotum échancré sur les côtés vers la 
base, sans sillon médian distinct, mais 
avec une fovéole profonde au milieu de la 
marge latérale; stries des élytres formées 
de petits points très denses, plus pronon- 
cés dans leur moitié apicale ; interstries 
plans, le 8'' saillant vi'rs le sominci ; han- 
ches postérieures sinuées le long du bord 
externe ; alidomen plan. $. Long. 9,5 mil- 
lim 216. insidiosa. 



SPHENOPTERA 273 

29. Stries des élytres distinctes 30. 

— — 1)911 distinctes, confon- 
dues avec la ponctuation générale. Long. 
8 millim 217. impressifroiis. 

30. Stries des élytres distinctes le long de la 

suture seulement ; abdomen sillonné sur 
le premier segment ; le dessus très villeux. 

Ç. Long. 9,7 millim 218. eximia. 

Stries des élytres distinctes sur toute la sur- 
face ; abdomen aplani sur le premier seg- 
ment et avec des plaques lisses sur les 
côtés, cf. Long. 8,2 niillim. . . 219. sii^cyliiidriou. 

31. Species incertœ sedis .... 220. laticollis. 

221. libaiiica. 

222. minutissima. 



189. — S. pilosula 

.1 a k w 1 e 1' 1' . 

SPHENOPTERA PILOSULA Jak. , Hov. Soc. Elit. Ross., t. 2\ (1887), p. 69; 
Le, 1.34(1908). p. 51U. 
Sphenoptkra pilosula R ei 1 1 e r , Wien. Eut. Zeit. (1895), p. 39. 

L()iit>-. 8,5; lar^-. .H iiiilliin. 

Allongé, un peu atténué aux deux bouts, peu con- 
vexe, d'un vert bronzé obscur, luisant en dessous, avec an 
reflet cuivreux et une courte pubescence blanchâtre en 
dessous. 

Tête i>eu convexe, densément ponctuée, sillonnée au mi- 
lieu, rouverte d'une fine pubescence : front plan, inégal, 
faiblement impressionné au milieu, cuivreux en devant: 
épistome sinué; labre d'un vert doré. Antennes à 3*^ article 
court, égal au 2^ Pronotum d'un tiers plus large riue long, 
subparallèle, dépourvu de sillons ou impressions, dense 
ment ponctué, surtout latéralement, rétréci et entièrement 
marginé en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec 
les angles aigus à la base. Ecusson cordiforme, convexe. 
Elytres à peine plus larges à la base et trois fois plus 

TOME VI. — OCTOBRK 191â-AVRIL 1913. 18 



274 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

longues que le pronotum, atténuées et obtusément ti'identées 
au bout, entièrement rebordées sur les côtés, sinuées au 
pli crural ; stries bien marciuées, composées de points 
serrés, enfoncés postérieurement ; interstries transversale- 
ment ridés, alternativement relevés vers l'extrémité. Ré- 
gion scutellaire et épaules un peu élevées. Prosternum 
plan, peu densément et finement ponctué, marginé d'une 
fine strie non interrompue. Sternum avec un sillon longi- 
tudinal superficiel. Hanches postérieures sinuées ;ui tiers 
interne {E.r .Jakowleff). 

Hab. — Kspagne : (iarlliaïuèiic (coll. von llcydcn ■ 
Ivpe !). 



190. — S. convicta 

Jakowleff. 

HOPLISTURA CONVICTA ,1 a k . , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 154 (1900), p. 435; 
/. e , t. 34(1908), p. 510. 

L()Hj.i'. I I ; iar;L; . 'i niilliin. 

(j'. Allongé, ovalaire, peu convexe, d'un cuivreux doré 
l^rillant, |)lus obscur et tei'ne sur les élytres, rouge doré sur 
le front, couvert d'un fin duvet blanchâtre sui' tonte la 
sui'face. 

Tête peu convexe, densément [lonctuée, sillonnée sur le 
vertex ; front plan, égal, avec deux ijetiis reliefs lisses ; 
épistome tiès petit, échancré en arc ; labre vert doré ; les 
côtés internes des scrobes antennaires plans, non saillants; 
antennes assez longues, cuivreuses à la base, à 3'' article 
d'un tiers plus long cjue le 2'', presque égal au 4", les sui- 
vants largement dentés en dedans. Pronotum d'im tiers 
plus large que long, subparallèle, droit sur les côtés, gra- 
duellement rétréci en avant, ayant sa plus grande largeur 
à la base, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4 ; surface 
égale, sans sillons longitudinaux, très densément et égale- 
ment ijonctuée. Strie marginale antérieure complète, très 
fine ; le l'ebord latéral du pronotum, vu de profil, presque 



SPHENOPTERA 275 

droit. : angles postérieurs saillants, arrondis au bout. Elmis- 
son plus large que long, convexe, subcordiforme. Elytres 
aussi larges à la base que le pronotum et ^rois fois aussi 
longs, graduellement atténués au bout, ([ui est tridenté (la 
(lent médiane très large, émoussée, la suturale et l'externe 
petites, très aiguës), entièrement rebordés sur les côtés, 
sinués au pli ci-ural ; stries régulières, peu profondes, for- 
mées de petits points serrés ; interstries alternes à peine 
élevés, assez densément ponctués, avec de fines rides trans- 
versales, .surtout à la base : épaules assez saillantes ; bosse 
dorsale nulle ; région scutellaii-e à peine convexe, sutiu'e 
carénée |iOsté)'lenr'enient ; strie scutellalrc à ])eine enfoncée, 
foi-mée de i)etlts points. Menton en arc, iiumi d'une dent 
au milieu du Itord antérieur. Prosternum jiîan, assez large, 
entièrement j'cbordé sur les côtés, finement et assez rare- 
ment ponctué et finement poilu : métastei'uum étroitement 
sillonné. Abdomen densément et ti'ès finement ponctué, 
avec le pi'emler segment plan, non canallculé, à peine 
entaillé au bout, et avec une pubescence blanchâtre très 
dense ; hanches postérieures sans échancrure ; pattes assez 
grêles, tarses postérieurs à 1-'' article plus long que l? 5'\ 
Par son faciès et par la coloration, cette espèce rappelle 
d'assez près le .s". /)/cso/jt)fannca Mars., dont elk' diffère 
cependant par (|uel(iues caractères essentiels ; la taille est 
moins gi-ande et la surface du corps moins convexe vers 
la base des élytres ; les angles ])ostérleurs du pronotum 
sont saillants et largement ai'rondis à rextrémité (aspect 
vertical) ; la saillie pi'ostci'nale est plate, à strie submargl- 
nalc entlèi-e, tandis que chez la mesopotajnica, cette saillie 
est longltudinalement canaliculée et à strie submarginale 
Interrompue a l'extrémité ; enfin, chez le S. ronvirfa, les 
dents aplcales des élytres (la suturale exceptée) sont parfois 
faiblement accusées : la dent médiane est lai'ge, anguleuse 
et plus ou moins émoussée ; les denticules externes, quand 
Il y en a, sont très petits et aigus {E.r Jakowleff ) . 

Hab. — Haute-Svrie : Akbès. 



276 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

191. — S. syriaca 

Jakowleff. 

Sphenoptera sYRurA .1 a k . , Hov. Soc. Ent. Ross., L XXXVIII (1908), 
p. 514. 

l^ong. 8; larg. a, 3 millini. 

Ç. Allongé, subcylindrique, d'un vert bronzé luisant. 

Tête convexe, densément et ég'alement ponctuée, impres- 
sionnée en avant, sans trace de tubercules frontaux ; épi- 
storne et labre très petits ; côtés internes des cavités anten- 
naires presque déprimés ; antennes aussi longues que le 
pronotum, à 3" article presqu'égal au 4^^ ; yeux assez petits. 

Pronotum d'un tiers plus large que long, légèrement 
rétréci en avant et en arrière, droitement rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, peu convexe en dessus, avec les angles 
postérieurs droits ; surface unie, sans sillons ou impres- 
sions, densément couverte de points plus fins sur le disque; 
strie marginale antérieure entière. Ecusson cordiforme, 
concave. Elytres un peu plus larges à la base que le pro- 
notum et trois fois aussi longs, atténués en arrière, entière- 
ment rebordés sur les côtés, fortement sinués au pli crural 
et tridentés à l'extrémité ; dent médiane plus allongée, 
aiguë ; dent externe émoussée ; stries des élytres régu- 
lières, très fines, peu distinctes dans leur moitié basale; 
intestries 2, 4 et 8 saillants postérieurement; région scu- 
tellaire convexe, avec une strie enfoncée; bosse humérale 
saillante ; suture carénée postérieurement. Menton sub- 
arqué ; prosternum plan, entièrement rebordé sur les côtés, 
plus densément ponctué en avant qu'en arrière ; mésoster- 
num assez convexe; abdomen dépourvu de sillon basai, 
finement et densément ponctué. Hanches postérieures élar- 
gies intérieurement, bisinueusement entaillées au bord pos- 
térieur ; jambes antérieures arquées, les intermédiaires 
droites; tarses postérieurs grêles, à 1"^'' article plus long 
que le b'' et environ deux fois aussi long (jue le 2^ {Ex 
Jakov^leff). 

H/\R. — Ihuile-Svric : Akbès. 



SPHENOPTERA 277 

192, — S. substriata 

K l' y n i c k i . 
PI. 34, flg. 7. 
Sphenoptera substriata Kryn. , Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 7 (1834), 
p. 166. 

Sphenoptera SUBSTRIATA Morawitz, Hor. Soc. Enl. Ross., t. 1 (1861), 
p. 167. 
Sphenoptera substriata Ma r s e u 1 , U Abeille, t. 2 (18(35), p. 380. 
Chilostetha substriata J a k w 1 e ff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1U08), 
p. 510. 

Long. 7; larg. 2,5 niilliiii. 

Cylindrique, oblong, peu convexe, un peu atténué au 
bout, d'un bronzé brillant, couvert d'un court duvet blanc 
Antennes noires ; 3" article court, égal au 2\ les suivants 
dentés en dedans. Tête large, peu convexe sur le front, 
densément ponctuée ; épistome échancré. Pronotum d'un 
tiers plus large que long, convexe, égal, couvert de points 
assez serrés, avec le pointillé du fond visible ; bisinué à la 
base, avec le lobe médian tronqué et les angles dépassant 
l'épaule ; finement rebordé sur les 2/3 des côtés, peu élargi 
vers le milieu, bisinué, rebordé et à peine rétréci en devant, 
avec les angles arrondis. Ecusson plan, ruguleux ,subellip- 
lique, avec une pointe aiguë. Elytres 2 1/4 fois plus longues 
i|ue lu pronotum, rebordées et presque droites sur les côtés, 
atténuées au l)oiit et terminées en pointe arrondie, avec 
une petite dent, imperceptible de part et d'autre ; épaules 
élevées; stries de points serrés, profondes par derrière ; 
interstries pointillés, convexes et un peu relevés alternati- 
vement, ainsi que la suture. Menton arqué. Prosternum 
large, peu densément ponctué, avec un rebord entier par 
derrière. Hanches postérieures subsinuées au bout, dilatées 
en dedans en lobe un peu abrupte, sinué. Abdomen rugu- 
leusement pointillé (Ex Marseul). 

Hab. — Russie méridionale^ f Bril. Mus. Lond.; 
Mus. Zool. (le Berlin ; Mus. Ci\ . de Gènes ; coll. von 
llcyden, Théry et la mienne) . 



278 .MOiNOOHAPHlE DES BUPHESTIDES 

193. - S. Laportei 

S a u 11 d e r s . 

BuPKESTis METALLiCA |1 Herbsl ., Col., t. 9 (180)), \>. 284. 

SpHENOPTERA METALLICA CasI. et (tOI'V. Monogr. Biipr., t. 2 (1839), 
p. 19, pi. 5, f. 26. 

Sphenoptera METALLICA Kiese a we t ter, Dent. Ins., t. 4(1857), p. 109. 

Sphenoptera METALLICA Mai'seul , U Abeille, t. 2 (1865), p. 377. 

Sphenoptera Laportei Saunders, Cat. Biipv. (li'^71), p. 88. 

Ghilostetha METALLICA Jakowlet'f, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1908), 
p. 510. 

Loiii;-. \)\ lari;. ,S inilliiii. 

.-Vllungé, c.\ lindrique, convexe, bronzé cuivi'eiix luisant. 
Antennes à 3'' article un peu plus long que le 2' et le 4'\ 
les suivants obtusément dentés en dedans. Tête bombée, 
sillonnée au milieu, couverte de points assez forts et serrés; 
front presque rugueux, bilubeiculé ; épistome échancré. 
Pronotum d'un tiers plus large (lue long, densément et 
assez fortement ponctué, bisinué à la l)ase, avec le lobe 
médian arrondi et les angles rentrés, un peu rétréci, bisi- 
nué et rebordé en devant, faiblement ai-qné et étroitement 
rebordé sur les côtés. Ecusson transverse, étroit, avec une 
pointe aiguë. Elytres aussi lai'ges à la base, 2 1/3 fois plus 
longues que le pronotum, j-ebordées sur les côtés, sans 
sinus au pli ci'ui-al, pai-allèi(-^s. un [)eu ati-'iuié^s au liout, 
([ui est arrondi et obtusément iridenté; épaule élevée, 
suture en carène peu saillante ; stries bien marquées, ponc- 
tuées, même la scutellaiic ; G'" et 7'' raccourcies, enfermées 
entre 5' et 8'' (|ui se réunissent |)liis loin dei'rière ; inler- 
stries ruguleusemeut ponctués. Mentoii en arc Prosterninn 
couvert d'assez forts i)oints seii'és, iMirdé (î"nne marginale 
non iiiterrompue. Alxlonien densément i)ointillé. Hanches 
postérieures élargies en dedans, bisinuées au l)ord posl»''- 
rieur, avec l'angle bien marcfué {Er .VlarseiiP. 

Il\ii. — Sicile; Hoiiiirie; ludinumic; Kraiice iiiéri- 
dionalc; Sibérie" ( Bril. Mus. Lojid., Alus. do hnivelles, 
de délies el de Sl( ick bol iii ; coll. von llcydcn -:>! 
V'/M'rv). 



SPHENOPTERA '279 

194. — S. rauda 

Jakowleff. 
Sphenoptera hauda Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., i. XXX Vill 1 1908), p.515. 

L(>ii<a'. 5,8-7,5; lar^-. o,5-/|,3 iiiilliin. 

Ç. Allongé, étroit, subcylindrique, d'un bronzé cui- 
vreux, parfois à reflets roiigeûtres, assez l)rillant en des- 
sus; la surface couverte de poils l)lancbâtres, comme 
argentés, en dessus et surtout en dessous. Tête large, un 
peu plus étroite que le pronotum, peu convexe, avec un 
sillon longitudinal au milieu, couverte de points assez 
forts, écartés; front inégal, sans tubercules distincts : épi- 
stome échancré en arc ; côtés internes des cavités anten- 
naii'es arqués, presque plans ; antennes cuivreuses à la 
base, grêles, courtes, à S'' article un peu plus long que 
le 4''; article 2" plus long que large. PronoLum un peu plus 
large que long, arrondi sur les côtés avant le milieu, rétréci 
et légèrement sinué vers les angles postérieurs, rebordé 
sur les côtés jusqu'aux 2/3 ou aux 3/4, avec le rebord légè- 
i-ement courbé et les angles postérieurs courts, émoussés ; 
surface égale, sans sillons distincts, assez densément et 
également ponctuée ; strie marginale antérieure complète, 
fine. Ecusson triangulaire, à peine plus large que long. 
El^tres plus larges à la base que le pronotum et 2 1/2 foi.i 
aussi longs, subparallèles, plus élargis à la base et, après 
le milieu, munis de trois épines à l'extrémité, dont l'inter- 
médiaire est la plus grande et la plus saillante ; entière- 
ment rebordés sur les côtés, largement sinués au pli crural; 
stries régulières, fines, formées de petits points allongé?, 
assez serrés ; interstries plans, ponctués et densément 
ridés, surtout dans leur moitié basale ; base humérale sail- 
lante, bosse dorsale nulle ; région scutellaire plane, ave-", 
une strie bien marquée ; suture carénée postérieu'^-ement 
iMenton en triangle arrondi ; prosternum plan, assez forte- 
ment et également ponctué, entièrement marginé d'une 
strie fine; métasternum et abdomen plans, sans sillons, 
dernier segment abdominal arrondi au bout et hérissé .ie 
longs cils brunâtres ; hanches postérieures normales; pattes 



280 MONOGRAPHIE DES I3UPRESTIDES 

grêles, cuivreuses ; jambes droites, les antérieuî-es avec 
un éperon apical externe; tarses postérieurs longs, à 1"'' arti- 
cle près de deux fois plus long que le 5® {Ex Jakowleff). 

Hab. — Turkestan : Viiliù-aLa. 



195. — S. Krueperi 

Jakowleff. 

Sphenoptera Kruepkri Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 21 (1887), p. 8 ; 
/. c, t. 38(1908), p. 510. 
Sphenoptera Kruepkri Heitter, M'ien. Eut. Zeit. (1895), p. 39. 

Long. 7; larg. •:.,5 nvillini. 

$. Allongé, cylindrique, assez convexe ; d'un bronzé 
obscur luisant, légèrement pubescent en dessous. 

Tête peu convexe, faiblement sillonnée au milieu, cou- 
verte de points serrés, échancrée en demi-lune à l'épistom^; 
front plan, inégal, d'un vert doré l^rillant en devant. An- 
tennes noirâtres, à 3' article plus long que le 2^ Pronotum 
d'un tiers plus large que long, faiblemenl atténué aux 
deux extrémités, subarqué sur les côtés et rebordé jus- 
(ju'aux deux tiers, avec les angles postérieurs presque 
droits, entièrement marginé en avant, densément et assez 
fortement ponctué. Ecusson subcordiforme, pointillé. Ely- 
tres un peu plus larges à la base et trois fois plus longue? 
que le pronotum, atténuées et tridentées au bout, entière- 
ment rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural; stries 
régulières, composées de points forts peu serrés, enfoncées 
postérieurement; interstries plans, 2, 4 et 8 relevés au bout, 
densément et assez fortement ponctués, finement ridés, 
surtout à la base. Suture carénée postérieurement. Strie 
scutellaire bien marquée. Prosteraum plan, densément 
ponctué, bordé d'une strie marginale non interrompue. 
Abdomen parsemé de points très fins, en forme d'égra.- 
tignures (E.t Jakowleff). 

H\K. — Grèce : Parnasse. 



SPHENOPÏERA 281 

196. — S. maja 

Jakovvleff. 
Sphenoptera maja .]ak. , Ho>\ Soc. Eut. Ross., t. 38 (1908), p. 51G. 

Long. () ; hirg. •>.'^ millim. 

(f Cylindriquo, subpHrallèJe, atténué au Ijuut, plus con- 
vexe en dessous, d'un bronzé cuivreux assez ]>rillant, fine 
ment poilu en dessous, presque glabre en dessus. Tête peu 
convexx3, moins large que le pronotum, avec une carène lon- 
gitudinale sur le vertex, assez fortement et éparsément ponc- 
tuée au milieu et sur 1(^ vertex, la ponctuation devenant 
plus fine et plus seri'ée en avant; front fovéolé et ayant 
deux plaques lisses, presque rondes, au milieu ; côtés 
internes des scrobes antennaires prescjue plans ; antennes 
longues, cuivreuses dans leur moitié basale, à 2" article 
allongé, 3'' un peu plus long que le 4'\ Yeux petits, peu 
convexes. Pronotum un peu plus large (1,9 millim.) que 
long (1,4 millim.), subparallèle, légèrement arqué et rétréci 
en avant, avec les angles postérieurs obtus ot une strie 
mai'ginale antérieure entière, rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4; dessus égal, densément couveit de points assez 
forts, avec une fovéole ronde antéscutellaire ; rebord laté- 
ral courbé. Ecusson en triangle mucroné. Elytres un peu 
plus larges à la base (2,2 millim.) que le pronotum 
(1,9 millim.) et 2 2/3 fois plus longs, sinués au pli crural, 
entièrement l'ebordés sur les côtés, graduellement atténués 
au tiers apical, ol^tusément dentés au ])out. à denticule 
externe très petit ; stries régulières sur le dos, fines, enfon- 
cées, formées de points assez écartés ; interstries plans, à 
points de même grosseur et densément rulés; interstrie 2'" 
élevé au i)nut, 1"' enfoncé le long de la suture, ciui est 
carénée postérieurement ; épaules saillantes. Menton tron 
que, légèrement bisinué; prosternum plan, finement. et 
vaguement ponctué, rebordé sur les côtés d'ime fine strie 
non interrompue en arrière; métasternum presque plan, 
parsemé de fins points très épars; hanches postérieures 
normales, légèrement bisinuées, présentant une petite dent 
au bord intérieur ; îd^domen sans canal ou impression, 
finement ponctué; son segment anal simplement tronqué, 



282 MONOdRAPHIE DES BUPRESTIDES 

à peint^ sinué au summet : loattes gi'èles, cuivn'uses; jambes 
antérieiiies à !)eiDe courbées au bout, jambes intermé- 
diaires (boites, les postérieures avec une dent subapicale 
extérieurement; tarses à t"' ai-liele un peu plus Iour- que 
le 5^^ {Ex Jakowleff). 

II\H. — ilaul('-SN rie : ÎMbes. 



197. — S. parvula 

Fabricius. 

Sphenoptek.v parvula Fabi'., E)it. Syst., Suppl. il7'J3i, [>. 137. 

Sphenoptkra parvula Cast. et Oorv, Monogr. Bupr., t. '3 (1839), p. -^^0, 
pi. 5, f. 27. 

Sphenoptera parvula Marseul, L'Abeille, t. '2 (1865). p. 381. 

Chilostetha parvula Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 38 (1908), 
p. 511. 

l.Dii^u'. .^.(l; iai'^-. T millim. 

Cylindricpie, peu convexe, obloug, atténué aux deux 
extrémités, d'un bronzé bi'illant un peu cuivreux. Troi- 
sième article des antennes à peine plus long que le 2'', 
les suivants obtusément dentés en dedans. Tête bombée, 
assez fortement i)onctuée, maïquée au milieu d'un fort 
sillon longitudinal et de deux lubercules lisses, obliques, 
entre les .\-eux ; épistome échanci'é. Pronotum d'un tiers 
plus laige ([ue long, assez densément poiu'tué. rugueuse- 
ment sur les bords latéraux, avec Luie légère impi'ession 
scutellaire ; bisinué à la base, avec le lobe médian tronqué 
el les angles ol)ti!S, reboi'de sur les cotes jus(|iraux 3/4, un 
piîu dilaté vei'S le milieu, bisiiuié, melistinctemeni reborclé 
et rétréci en devani, avec les angles arj-ondis. Ecusson a 
trois angles ti'ès aigus. Eltyres à peu |)rès de la largeur 
du pronotum à la base et 2 t/3 fois plus longuf s, l'cbordées 
sur les t'ott's, un |)eu dilatées sous ré|)aule, ([ui est sail- 
liuite, simiées au pli crural, subatténuées au l)oul. obtusé- 
mcnl anoiidies, avec une épine à peine stînsible de chaiiue 
(•rité: siilure un peu élevée en carène; stries formées de 



SPHENOPTERA 283 

petits points serrés, régulières, peu enfoncées ; interstries 
plans, avec une ligne de petits points rugueux vers l'extré- 
mité. Dessous légèrement pubescent. Menton tronqué. Pro- 
stei'uum assez large, pointillé, rebordé complètement par 
derrière. Hanches postériei.'ies élargies en dedans, à angle 
obtus, subsinué au bord postérieur. Alidomen assez densé- 
irn'iit pointillé (Eu- Marseul). 

IIab. — 'roscanc : Hongrie ; Hiissic méiidionaic 
I iiril. Mus. Lond.; Mus. Zooi. de Berlin: Deut. Kul. 
Mir^. Hcriiu, |)ar Kiwit: ; Mus. de Stockholm ; coll. 
roii llcxdcii, 'rii(''ry cl la niicnuci. 



198. — S excisa 

.la ko wlel'f. 

iSPHENOPTKK.v Excis.\ -Jak., Hor. Snc. Eut. Ross., t. 21 (1887), \). (i8; t. 3S 
(1908). p. 511. 

Sphenoptrra excisa Keilter, E)U. Nuc/n-., i. IG (1890), p. '278; Wieu. 
Ent. Zeits. (1895), p. 38. 

Loug. 7-(S; larg. '^-•?,.> niiliiin. 

Allongé, subparallèle, peu convexe, d'un bronzé cui- 
vreux brillant, finement pubescent en dessous. 

Tête densément ponctuée, sillonnée un milieu, avec une 
fine ligne longitudinale sur le vertex; front plan, inégal, 
avec deux tubercules lisses, obliques ; épistome échancré. 
Labre d'un vert doré. Antennes à 2" article aussi long que 
le 3''. Pronotum d'nn tiers plus large que long, faiblement 
rétréci aux deux extrémités, arrondi et reboi'dé sur les 
côtés jusqu'au milieu, pointillé et couvert de points espa- 
cés, i)lus forts et plus serrés latéralement, avec les angles 
aigus à la base, sans silkjns et sans strie marginale ant^- 
rieui-e. Ecusson cordiforme. Elvtres un peu plus larges à 
la l)ase et trois fois i)lus longues que le |)ronotum, atté- 
nées et ti-identées au boni, entièrement rel)ordées sui' les 
côtés, sans sinus an pli ci-ui'al ; épaules saillantes; stries 
bien marquées, formées de points assez serrés : interstries 



284 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

plans, subi'ugLileux, finement ponctues. Suture en carène 
postérieurement. Prosternum plan, finement ponctué, re- 
bordé d'une fine strie marginale non interrompue; Dessous 
finement et densément ponctué. Hanches postérieures for- 
tement échancrées au tiers interne. 

cf Jambes antérieures et intermédiaires légèrement 
ar-quées ; le dernier segment abdominal sinué au bout {Ex 
.Jakowleff). 

H\H. — Saidaigiie (DeuL Knl. Mus. Berlin, par 
Kraatz ; coll. von hJeyden). 



199. — S. canescens 

M 1 s c h u 1 s k y . 

SPHEN0PTF5RA CANESCENS Motsch., Biill. Acad. Pelevsb.. t. 2 (1860), 
p. 414. 
Sphrnoptera canescens Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p 377. 

Long. 8; larg. 3 niillini. 

Allongé, parallèle, subdéprimé, un peu atténué aux deux 
bouts, d'un bronzé cuivreux brillant, revêtu d'un épais 
duvet blanchâtre. Troisième article des antennes de la 
longueur du 4', double du 2', les suivants très obtusément 
dentés. Tête couverte de forts points serrés ; front inégal, 
avec deux tubercules obliques ; épistome échancré. Pi'o- 
notum d'un tiers plus long que large, couvert de points 
forts, plus gros latéralement ; bisinué à la base, avec le 
lobe médian large, relevé et obtus et les angles droits ; bien 
rebordé jusqu'aux 3/4 des côtés, à peine dilaté avec une 
très faible impression longitudinale, bisinué et rétréci en 
(lovant, avec les angles saillants. Ecusson semi-circulaire, 
à peincî i)ointillé, avec une pointe aiguë. Elytres aussi 
larges à la base et 2 i/3 fois plus longues que le pronotum, 
rebordées sur les côtés, à peine sinuées au pli crural, atté- 
nuées vers le bout en pointe arrondie, très ridées transver- 
salement et striées de points peu distincts ; interstries poin 



SPHKNOPTERA 285 

tillés-rugueux, plans ; suture à peine en carène ; épaule 
saillante. Menton en arc. Prosternum parsemé do gros 
points, assez large, avec une strie marginale non inter- 
rompue par derrière. Hanches postérieures brusquement 
dilatées en dedans en lobe terminé par trois dents o])tiise,s, 
dont deux relevées ; subsinuées au bord postérieur ; abrlo- 
men densément ponctué [Ex Marseul). 

H\b. — Oiiial inféritMii; (Mus. /ool. lierlin). 



200. —S. Dione 

Jakowleff. 

HoPLiSTURA DIONE .lak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35(1901), p. 176; l. .38 
(1908), p. 511. 

Long. 9,7; larg. .S, 5 milJiin. 

cf. Ovalaire, obiong, sul)parallèle, assez convexe, d'un 
cuivreux violet brillant, avec une fine pubescence ])lan- 
châtre plus dense en dessous : partie antérieure de la tête 
cuivreux doré. 

Tête peu convexe, légèrement sillonnée au milieu, vagu"- 
ment ponctuée, la ponctuation plus dense en avant ; front 
plan, presque uni, avec deux reliefs lisses ; épistome petit, 
échancré en arc ; labre vert doré ; côtés internes des scro- 
bes antennaires assez saillants; antennes noires, cuivreuses 
à la base, le 3'' article de moitié plus long que le 2" et un 
peu plus long que le 4'\ Pronotum à côtés sinueux dans Ui 
moitié de la base, arroudis avant le niil'eu, l'étréci en 
avant et sans strie su))niarginale antérieuj-e, rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 2/3, d'un tiers plus large que long ; 
angles postérieurs très aigus, recourbés ; surface vague- 
ment ponctuée sur le disque, les points plus" forts latéra- 
lement, sans trace de sillons longitudinaux. Ecusson à 
peine plus large que long. Elytres à peine plus larges à 
la base et trois fois aussi longs que le pronotum, plus con- 
vexes dans la partie basale, entièrement rebordés sur les 



286 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

(-■ôtés, légèrement sinués an pli cnu'al, atténués à Textré- 
mité et munis de trois épines très aiguës, dont Tintermé- 
diaire plus large et les externes dirigées lui peu en dehors; 
stries régulières, légèrement enfoncées, formées de gros 
points profonds et espacés; interstries presque plans, très 
rarement poaictués et fortement ridés en travers; interstries 
2, 4 et 8 relevés postérieurement ; région scutellaire très 
convexe, avec une strie enfoncée et une impression peu 
profonde le long de la suture, qui est carénée postérieure 
ment ; bosses humérales saillantes. Menton transverse, 
bisinué, densément [jonchié. Prosternum plan, avec de 
rares points clairsemés, bordé d'une strie latérale non 
interrompue en arrièri'; métastei'num sillonné ; abdomeu 
très densément iionctué, tout à fait poilu, à premier seg- 
ment plan, non canaliculé; hanches postérieures fortement 
échanci'ées au tiers interne et à l'épimère ; pattes cuivreux 
bronzé ; tarses ijronzé verdàtre ; tiJ,)ias antérieurs légère- 
ment courbés, les postérieurs avec une forte dent coniqu.' 
à l'extrémité ; tarses courts, les postérieurs à 1'^'' article 
un peu plus long que le 5'' {Ex Jakowleff). 

l/aulcur (l(''< ril ceMe espèce en la plaçant [)aMiii 
les ll(>i)Iishini : il la iiiel ensiiih' pai'iiii les (Uiilostetiui. 
|]ile a loid le faciès de (crlains or^iipes des premiers 
et les (•ara(ièr(\s des seconds. 

llvB. — Alfi-érie (coll. l'In'ry) . 



201. — S egena 

Mail 11 e r lieim. 

Sphenûpteha hgena Manu., Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 4 (1852), p. 284. 
Sphenoptera egena Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 370. 
Chilostetha kgena Jakowleff, Hor.Soc.Eut. /?o,<;5., t.38 (1908), p.511. 

Lony. 7 ; lar«>. •>,;") niilliin. 

Allongé, cylindrique, assez convexe, (Tun bronzé cui 
vreux i)rillanl. Antennes courtes, 2' article aussi long e^ 
plus fort que le 3", les suivants dentés. Tête ponctuée, sil- 



SPHENOPTERA '2S7 

lonnée au milieu ; front impressionné el chargé «le deux 
tubercules lisses obliques: épistome échancré. Prniiotnm 
d'un tiers |_)lus large que long, bisinué à la l)ase, avec le 
lobe médian tronqué et les angles droits, un iieu rentrés, 
arrondi et rebordé sur les côtés, ayant sa plus giande 
largeur vers le milieu, bisinué et l'étréci en devant avec ie'i 
angles arrondis, quadri-tovéole; ponctuaiion serrée, grou- 
pée entre des espaces lisses plus kiisants et comme en 
relief. Ecusson plan, transvei'se, mucroné. Elyti'cs 2 1/3 fois 
plus longues que le pi'onotiun, rebordées siu' les côlés, dila- 
tées anguleusement à la base, sinuées au pli crural, atté- 
nuées au bout et terminées séparément en pointe arrondie; 
stries de [)oints serrés bien marcfuées : intersti'ies plans, 
ridés en dehors, 2, 4, 6 plus étroits, avec une seule série de 
points, 1, 3, 5, 7 plus larges, couverts de points plus nom- 
breux, presque aussi forts que ceux des stries ; base du 5'' 
et épaules saillantes, séparées pai- un enfoncement ; suUu-j 
un peu 1 élevée postérieurement. Menton transverse, tron- 
qué. Prosternum large, ponctué, jel)ordé sans interruption 
par derrière. Hanches élargies en dedans, n angle aigu. 
Abdomen couvert de points assez serrés. 

Ressemble en petit au suhci////i(///ra ; mais la dilatation 
anguleuse de ses élytres, leurs irjterstries moins iiigueux, 
d'égale longueur, et son iironotum plus ponctué l'en séi)a- 
i*ent, ainsi que le 2" article des antennes, riui est aussi 
long que le 3° {E:r Marseul). 

Hai5. — Sibérie; Kiatcha i Mus. I^iiis); Moiii-nljc 
l:)()réale (Mus. Zool. de l^erliii; cdll. ron llcyilcii). 



288 MONOGRAPHIE DES BUPRESïlDES 

202. — C. carinulata 

.Iakowleff. 

Chilostetha carinulata Jak., Rev. Russe d'Ent. (1902), p. 289;Hor, 
Snc. Ent. Ross., t. 88 (1908;, p. 511. 

Long. 7; larg. l^,5 niillini. 

(^f. Allongé, subcylindrique, assez convexe, atténué aux 
deux extrémités, d'un bronzé obscur luisant ; dessous fine- 
ment pubescent, avec de petites plaques lisses sur les côtés. 

Tête petite, assez convexe, sillonnée au milieu, sans fine 
lig-ne longitudinale distincte sur le vertex, assez densément 
ponctuée, surtout antérieurement ; front légèrement im- 
pressionné au inilieu, avec deux reliefs lisses et obliques ; 
épistome en ti-iangle; labre fortement échancré au milieu, 
comme Inlobé ; côtés internes des cavités antennaires à 
peine élevés, ponctués; yeux très petits; antennes longues 
assez épaisses, bronzées, à S' article un peu plus long que 
le 2^ et à peine plus court que le 4". Pronotum d'un tiers 
plus large que long, atténué aux deux extrémités, graduel- 
lement arrondi et ayant sa plus grande largeur au milieu, 
sinueusement rebordé sur les côtés jusqu'aux ?/4 et à peine 
arqué vers le bout, avec les angles postérieurs aigus au 
sommet, sans strie marginale antérieure, densément ponc- 
tué au milieu ( la i)onctuaiion plus clairsemée sur la marge 
latérale), avec quatre pi-ofondes fossettes placées transver- 
salement au tiers basai, une fovéole antéscutellaire, et deux 
petits reliefs lisses au milieu. Ecusson petit, aussi large 
({ue long, avec une forte dent apicale. Elytres un peu plus 
larges à la base que le pronotum et 2 1/3 fois aussi longs, 
subparallèles dans leur partie basale, atténués au bout et 
terminés en pointe arrondie, entièrement rebordés sur les 
côtés, légèrement sinués au pli crural; stries très fines, en 
partie imperceptibles, formées de petits tra^ts non enfon- 
cés ; interstries plans, très finement pointillés, transver- 
salement ridés à la base des élytres; interstrie 8 fortement 
caréné sur toute sa longueur, le 4'' à peine élevé au milieu, 
le 1"' légèrement enfoncé vers le bout; suture carénée pos- 
térieurement, plane à la base; strie scutellaire bien mar- 



SPHENOPTERA 289 

quée; bosse humérale assez saillante, bosse dorsale nulle. 
Menton transverse, légèrement bisinué. Prosternum plan, 
peu densément mais également ponctué, rebordé d'une 
fine strie marginale complète; métasternum sillonné, très 
densément et très finement ponctué, ainsi que l'abdomen 
qui est pubescent, avec des espaces glabres latéralement; 
hanches postérieures échancrées aux épimères ; pattes 
grêles, cf Jambes antérieures légèrement arquées, les 
intermédiaires et les postérieures plus ou moins échan- 
crées au bord interne, avec une dent obtuse au bout; der- 
nier segment de l'abdomen légèrement sinué au bout {Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Transbaïkalie. 



203. — S. rotundicollis 

Casteluau & Gory. 

Sphenoptera rotundicollis Cast. et Gory, Monogr. Biipr., t. 2(1839), 
p. 30, pi 8, f. 44. 

Sphenoptera SCABRA Gory, Monogr. Siipp., t. 4 (1841), p. 304, pi. 51, 
f. 298. 

Sphenoptp:ra fulgens Gory, /. c, p. 309, pi. 52, f. 304. 

Sphenoptera rotundicollis Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 373. 

Long, ii; iarg. 5 niillini. 

Oblong, subcylindrique, assez convexe, d'un bronzé cui- 
vreux brillant. Antennes menues; 3'' article plus long que 
le 2% les suivants dentés en dedans. Tête ponctuée assez 
fortement, sillonnée au milieu; front inégal, bituberculé; 
épistome échancré. Pronotum de moitié plus large que 
long, bisinué à la base, avec un lobe médian arrondi et les 
angles obtus rentrés, rebordé et presque droit au milieu 
sur les côtés; rétréci, bisinué, finement rebordé en devant, 
avec les angles larges, tronqués; densément .ponctué, avec 
un léger sillon médian. Ecusson en triangle. Elytres aussi 
larges à la base, 2 1/3 fois plus longues que le pronotum, 
rebordées, dilatées à l'épaule et un peu aux deux tiers, 

TOME VI — NOVEMBRE 1912-JDIN 1913, 19 



290 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

atténuées postérieurement, tronquées au bout, avec trois 
dents obtuses; stries grosses, bien marquées, formées de 
points serrés par des rides transverses, 2% 4% 6'' et 8" inter- 
stries élevés; intervalles rugueuseinent pointillés. Pygi- 
dium dépassant les élytres. Menton triangulaire. Proster- 
num larg-e, ponctué, rebordé tout autour par une strie assez 
forte. Hanches postérieures dilatées au bord interne en un 
lobe échancré, subsinué au bo^rd postérieur. Poitrine assez 
fortement ponctuée; abdomen strigueusement ponctué [Ex 
Marseul). 

Hab. — Algérie : Oran ',B''''- Mn;^- l^ond., coll. 
Tlicry, ma collection). 



204. — S. basalis 

Morawi tz. 

Sphenoptera basalis Mor., Hor. Suc. Eut. Ross., t. 1 (1801), p. 168. 

Sphenoptera basalis Marseul, L'Abeille, t. 2 ( 1865), p. 380. 
. Chilostetha basalis Jakowleff, Hov. Soc. Eut. Ross., t. 33 (1908), 
p. 512. 

Long. 6; larg. i niillim. 

Allongé, subcylindrique, assez convexe, bronzé luisant. 
Antennes assez longues, grêles, à 3" article un peu plus 
long que le 2^ et égal au 4% les suivants dentés en scie. Tête 
large, convexe, ponctuée, sillonnée au milieu; front chargé 
de deux reliefs lisses, obliques, adossés par derrière; épi- 
stome échancré. Pronotum d'un tiers plus large que long, 
bisinué en devant, avec les angles obtus, un peu arrondi 
et rebordé jusqu'aux 3/4 sur les côtés, comme trisinué à la 
base, le lobe médian étant court; angles assez avancés; 
ponctuation serrée. Ecusson subcordiforme, transverse. 
Elytres aussi larges et 2 1/4 fois plus longues que le prono- 
tum, finement marginées sur les côtés, subsinuées au pli 
crural, atténuées à partir des deux tiers, terminées en 
pointe arrondie, avec une petite dent suturale; épaules sail- 
lantes; stries bien marquées, fines," formées de points ser- 



SPHENOPTEIIA 291 

rés, confuses dans le pourtour; interstries plans, égaux, 
unisérialement pointillés, rugueux à la base. Menton en 
arc court; prosternum entièrement rebordé, assez densé- 
ment ponctué. Hanches dilatées en dedans. Abdomen poin- 
tillé. 

Cette petite espèce se distingue du subsf.riata par sa 
taille toujours plus petite, sa forme moins convexe, son 
pronotum sans strie marginale en avant et ses élytres 
rugueuses à la base [Ex Marseul). 

Hab. — Russie niérjdionale; Daglicslan; Herzégo- 
vine ( Brit. Mus. Loud., Deut. Eut. Mus. Berlin, par 
Kraatz; Mus. Zool. Berlin; Mus. de Gênes et de Bru- 
xelles; coll. von Ileydeti, Tliéry et la niienne). 



205. — S. denseseulpta 

J a k o w 1 e f f . 

Chilostetha densesculpta Jak., Hoi-, Soc, Eut. Ross., t. 38 (1908j, 
p. 5)2. 

Long. lo rnillini. 

Strie antérieure du pronotum nulle ou seulement dis- 
tincte sur les côtés. Hanches postérieures normales. Pro- 
notum uni, sans fovéoles ni espaces lisses. Le 3" article des 
antennes aussi long ou presciu'aussi long que le 4". Pro- 
sternum densément ponctué, surtout en avant. Tête petite, 
plus étroite que le pronotum; tête finement carénée au 
milieu; front avec deux reliefs obliques; antennes et tarses 
allongés; carène latérale du pronotum atteignant le quart 
antérieur. Toute la surface très densément ponctuée, avec 
une pubescence blanchâtre très dense; le S" article des 
antennes à peine plus long que le 4®; pronotum légèrement 
atténué en avant et en arrière, distinctement impressionné 
sur les côtés, sans sillon, mais avec la trace d'une carène 
médiane; stries des élytres fines, enfoncées par places, for- 
mées de points serrés, de même largeur que les interstries; 



292 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

hanches normales; abdomen très densément ponctué, sans 
plaques lisses; taises cuivreux bronzé, d [Ejt Jakowleff). 

Jakowleff, citant cetl(> es|»rce comnie élanl nou- 
velle dans son tableau des Cliilustetlui, n'en donne 
pas la description détaillée. La patrie n'est pas indi- 
quée. 

Hab. — ? 



206. — S. chinensis 

Kerremaus. 

Sphenoptera CHINENSIS Kerrem., Ann. Soc. Er.t. Belg., t. 42 ()898), 
p. 120. 

Chilostetha chinentis Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35(1901), p. 175; 
/.c, t. 38(1908), p. 512. 

Long, g; larg. 3 millim. 

cf. Subcylindrique, parallèle, atténué en avant et 
en arrière, d'un cuivreux bronzé assez obscur, un 
peu plus doré et pins brillant en dessous, très fine- 
ment pubescent sur toute la surface. 

Tête petite, assez convexe, à poncluation assez 
dense; vertex finement caréné; front muni de deux 
tubercules lisses et obliques; épistome écb ancré en 
arc, labre verdâtre ; antennes longues, noires, 
métalliques à la base ; le 3" article de moili'' 
plus long que le 2'' et à peine plus long que 
le /i^ Pronotum d'un tiers plus large que la tète, snb- 
parallèle en arrière et fortement rétréci en avant; les 
côtés légèrement arqués, avec la carène marginale 
droite jusqu'aux trois quarts; le disque avec une im- 
pression longitudinale peu profonde et la trace d'ime 
carène médiane; la trace d'une fovéole de chaque 
côté; la surface très finement et très densément ponc- 
tuée, plus faiblement dans les angles antérieurs; strie 
marginale antérieure nulle; les angles postérieurs 



SPHENOPÏERA 293 

aigus. Ecusson petit, subcordifoirnc et concave. Ely- 
ties un peu plus larges à la base, 2 1/2 fois aussi 
longs que le pronotuni, gradiielleinent atténués au 
tiers postérieur, arrondis au soiumet, avec une dent 
ssiturale, entièrement rebordés sur les côtés, large- 
ment sinués au pli crural; sliies régulières, formées 
de traits fins, distinctes jusqu'au sonmiet, à l'excep- 
tion des latérales; interstries plans et égaux entre eux; 
région scutellaire plane, avec une strie bien marquée; 
suture carénée; 2" et 3^ interstries impressionnés au 
sommet; épaules assez saillantes. Menton bisinué, 
avec trois dents obtuses. Prosternum plan, à strie 
marginale entière, finement et vaguement ponctué 
et presque glabre; métasternum plan, sillonné au 
milieu; milieu du premier segment abdominal non 
sillonné; 2^ et 3^ segment abdominal avec une plaque 
lisse, concave, dans les angles antérieurs; hanches 
postérieures bisinuées; pattes grêles, cuivreux bronzé; 
tibias antérieurs courbes, les médians et les posté- 
rieurs droits, avec une dent aiguë au sommet; tarses 
vert bronzé, allongés; le i*"^ article des postérieurs 
aussi long ou un peu plus long que le 5^ 

Hab. — Chine. 



207. — S. Meyeri 

Geblei-. 

Sphenoptera Meyeri Gebl., Led Reise, t. 3 (1830), p. 76. 

Sphenoptera Meyeri Gory, Monogr. siippl., t. 4 (1840), p. 314, pi. 53, 
f. .309. 

Sphenoptera Meyeri Marse ul, U Abeille, t. 2 (1865), p. 376. 

Chilostetha Meyeri Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 38 (1908), 
p. 512. 

Eong. T T ; larg. /| miliin. 

Allongé, snbpnrallèle, assez convexe, d'un bronzé 
obscur luisant, avec un reflet un peu cuivreux, sur- 
tout en dessous, où l'on voit une légère pubescence. 



294 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Antennes à 3" article deux fois plus long que le 2% 
égal au Ix; les suivants en dent assez aiguë, rète bom- 
bée, sillonnée au milieu, ponctuée, rugueuse et im- 
pressionnée sur le front; épistome échancré. Prono- 
tum d'un tiers plus large que long, bisinué à la base, 
avec le lobe médian tronqué et les angles droits, bisi- 
nué, rebordé et rétréci en devant avec les angles 
assez saillants, arqué sur les côtés avec un étroit 
rebord jusqu'aux àjk, caché par le renllemenl laté- 
ral, ayant sa plus grande largeur avant le milieu; 
couvert d'un pointillé visible et de points serrés gros- 
sissant latéralement; sillon médian superficiel. Ecus- 
son transverse, muni d'une petite pointe. Elytres un 
peu plus larges à la base; trois fois plus longues que 
le pronotum, rebordées sur les côtés, avec un sinus 
au pli crural, atténuées au bout et terminées par un 
angle assez aigu, avec une petite dent suturale el ime 
externe à peine marquée; lignes de points fins peu 
distinctes; strie scutellaire bien marquée; épaules 
saillantes; interstries plans, couverts de points fins 
serrés. Menton en arc. Prosternum large, pointillé de 
points serrés d , espacés 9, terminé en pointe, re- 
bordé d'une fine marginale non interrompue. Ster- 
num canaliculé, couvert de [)oints serrés, assez f(^rts, 
ainsi que l'abdomen. Hanches postérieures dilatées 
au bord interne en lobe obtus, rebordées et à peine 
sinuées par derrière. 

Diffère du subcylindrica par sa couleur obscure, sa 
tète plus l)()mbée, son pronolum égal, ses élylres à 
stries moins marquées et terminées en pointe, le bord 
postérieur des hanches rebordé (Ex Marseul). 

Hab. — Sibérie ? Tiircomanie; Lac balciiasli : A ja 
g!iz (Mus. Zool. de Berlin). 



SPHENOPTERA 295 

208. — S. Sokolovi v 

Jakowleff. 

Chilostetha Sokolovi Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t 34(1900), p. 434; 
Le, t 38(1908), p. 512. 

Long. 7,5-9; laig. 2,5-3,3 inilliiii. 

Allongé, subcylindrique, peu convexe, cuivreux bronzé 
brillant, revêtu d'un duvet blanchâtre sur toute la surface, 
et plus densément en dessous. 

Tête peu convexe, finement sillonnée sur le vertex, assez 
vaguement ponctuée, les points plus serrés en avant et sur . 
les côtés; front pian, inégal, impressionné au milieu en 
avant, avec deux tubercules lisses obliques et deux fovéolc/s; 
épistome échancré en arc; côtés internes des scrobes ant€n- 
naires plans, arqués; antennes grêles, courtes, noires, bron- 
zées à la base, à 2^ article bombé, plus long que large; le 
3'' article plus long que le 2^ et presque égal au 4^ Prono- 
tum un peu plus large que long, atténué aux deux extré- 
mités, plus sensiblement en avant, ayant sa p\is grande 
largeur au milieu, rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, avec 
le rebord courbé; les angles postérieurs courts, obtus, den- 
sément et presqu'également ponctué, les points plus rap- 
prochés et rugueux latéralement, sans impressions ou sil- 
lons distincts; strie marginale antérieure largement inter- 
rompue au milieu, presque nulle. Ecusson subcordiforme, 
plus large que long. Elytres un peu plus larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois plus longs, atténués et obtusé- 
ment tridentés au bout, entièrement rebordés sur les côtés, 
sinués au pli crural, un peu plus convexes dans la partie 
basale; surface égale, densément ponctuée et finement 
ridée; stries régulières, formées de traits fins, distincts jus- 
qu'au bout; interstries plans, d'égale largeur, à ponctua- 
tion alternativement plus ou moins dense; région scutel- 
laire convexe, avec une strie bien marquée; suture carénée 
postérieurement; épaules saillantes. Menton transverse, 
bisinué, avec trois dents obtuses. Prosternum un peu con- 
vexe, entièrement marginé d'une strie non interrompue, 
assez densément et également ponctué, pubescent chez 



296 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

le cf , glabre chez la $ ; métasternum plan ; abdomen non 
canaliculé ni impressionné à la base, très densément et 
également ponctué, avec le dernier segment sinué au bout; 
hanches postérieures échancrées au tiers interne, épaissies 
à l'épimère; pattes grêles, cuivreux bronzé; jambes droites, 
les antérieures cT courbées, les postérieures avec une dent 
aiguë près du sommet; tarses vert foncé, longs; les posté- 
rieurs à 1"'' article un peu plus long que le 5" [Ex Jakow- 
kff). 

Hab. — Semiretshié; Tashkent (Bill. Mus. Lond., 
ma collection : co-type !) . 



209. — S. Popovi 

Mail 11 erheim. 

Sphenoptrea Popovi Mann.. Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 4 (1852), p. "280. 

Sphenoptera Popovi, Mars eu 1, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 374. 

Sphenoptera MONGOLicA Jakowleff, Rev. Eut. Caen, 1. G (1887), 
p. 115. 

Chilostetha Popovi Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 38 (1908), 
p. 512. 

Long. II ; larg. 4 millim. 

Ovale oblong, assez convexe, d'un bronzé obscur, un peu 
cuivreux luisant, légèrement pubescent en dessous latéra- 
lement. Antennes à 3^ article plus long que le 2^ et égal au 
4% les suivants dentés obtusément en dedans. Tête ponc- 
tuée, sillonnée au milieu; front excavé; épistome échancré. 
Pronotum de moitié plus large que long à la base, qui est 
bisinuée avec le lobe médian tronqué peu avancé, et les 
angles rentrés, aussi large en devant, subbisinué et arrondi 
aux angles, courbé sur les côtés; strie marginale ne dépas- 
sant pas le milieu; ponctuation assez serrée, égale; sillon 
médian large, faible. Ecusson coTdiforme, pointillé, avec 
une petite pointe aiguë. Elytres un peu plus larges à la 
base, 2 1/2 fois plus longues que le pronotum, bordées sur 



SPHENOPTERA 297 

les côtés sans sinus au pli crural, atténuées vers le bout et 
terminées en pointe arrondie; stries bien marquées, com- 
posées de points serrés, enfoncées postérieurement, avec 
les interstries un psu convexes en ce point; suture à peine 
relevée au bout; épaules saillantes; une double impression 
entre elles et la suture, à la base. Menton en arc. Proster- 
num à peine ponctué, rebordé au bout. Abdomen couvert 
de points assez serrés. Hanches postérieures un peu élar- 
gies en dedans, avec l'angle droit, non entaillées au bord 
postérieur. 

Cette espèce, dont je n'ai sous les yeux que des femelles, 
est très distincte par son rebord latéral du pronotum très 
raccourci {Ex Marseul). 



Hab. 
Lond., 


— Traiis 
coll. 77^'/ 


baïkalie: 

'.y)- 


; Cl 


liine 


boréa 


le 


(Brit. 


Mus. 


Sphenoptera forckps 


210. - S. 

Jakowl 
Jak., H or. Su, 


forceps 

eff. 

L". En t. Ross., 


t. 


XXXVIII 


(1908), 



p. 517. 

Long. 8,2-8,7; l^^i'ê- ^,^ millini. 

Allongé, subcylindrique, peu convexe, atténué aux deux 
extrémités, d'un bronzé cuivreux brillant, densément 
pubescent en dessous, avec quelques plaques lisses mani- 
festes sur les côtés des 2^ S'' et 4" segments ventraux (cf). 

Tête peu cO'Uvexe, sillonnée au milieu sur le vertex, assez 
densément ponctuée; front plan, inégal, avec deux reliefs 
irréguliers, lisses; épistome en arc; côtés internes des scro- 
bes antennaires peu saillants, glabres; antennes longues, 
minces, bronzées, à S** article plus long que le 2*^ et à peine 
plus court que le 4'\ Pronotum d'un tiers plus large que 
long, rétréci aux deux extrémités, légèrement arrondi au 
milieu sur les côtés et rebordé jusqu'aux 3/4, avec le rebord 
courbé au milieu et les angles postérieurs droits, aigus au 
somniet, sans strie marginale antérieure, couvert de points 



298 " MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

tissez écartés au milieu, plus serrés et rugueux latérale- 
ment, sans sillons longitudinaux. Ecusson en triangle, de 
moitié plus large que long. Elytres un peu plus larges à la 
\rdSà et trois fois plus longs que le pronotum, graduelle- 
ment atténués au bout et terminés en pointe arrondie, avec 
une petite dent suturale, entièrement rebordés sur les côtés, 
à peine sinués au pli crural; stries régulières, linéaires, 
lormées de points serrés latéralement; interstries plans, 
très densément ponctués, finement ridés; suture presque 
plane; région scutellaire plane ou à peine convexe; strie 
scutellaire distincte; interstrie l''', et parfois le 2% enfoncés 
i)ostérieuriement. Menton transverse, légèrement bisinué; 
l)roisternum plan, très vaguement et finement ponctué, 
rebordé d'une fine strie marginale non interrompue en 
arrière; métasternum étroitement sillonné; aljdomen très 
densément et finement ponctué, entièrement pubescent, 
avec des places lisses latéralement, sans sillon médian. 
Hanchts postérieures bisinueusement entaillées; pattes 
grêles. 

cf. Jambes antérieures courbées, les intermédiaires et 
les postérieures droites, avec une dent obtuse au bout; 
hanches postérieures avec une petite dent aiguë, saillante 
au bord interne; segment 5' de l'abdomen échancré au som- 
met. 

9. Jambes droites, inermes; hanches postérieures sans 
denticule au boixl interne; segment 5" de l'abdomen plus 
étroit, arrondi au bout {Ex Jakowleff). 

Hab. — 1'iaiisbaïkalie : Daourie; Grand-Chingan : 
l.iib-sumé (ma collection : co-type !) . 



SPHENOPTERA 299 

211. — S. pygTTJsea 

J a k w 1 e f f . 

Si'HENOPTEKA HYGM.EA Jak., Hor. Soc. Elit. Ross., t. XXXVIII (l'J08), 
p. 518. 

Long. 5,5; larg. 1,7 millim. 

d . Cylindrique, atténué à l'extrémité iwstérieure, plus 
convexe en dessous, d'un bronzé cuivreux luisant, revêtu 
d'un duvet blanchâtre très fin. 

Tête assez convexe, aussi large que le pronotum à la 
base, avec une très fine carène longitudinale sur le vertex, 
vaguement et fortement ponctuée, les points plus fins et 
plus serrés en avant et sur les côtés; front plan, presque 
égal, légèrement impressionné au milieu et en avant, avec 
deux plaques lisses, oblongues, peu distinctes; épistome 
échancré en arc; côtés internes des scrobes antennaires 
plans, aigus; antennes très grêles, longues, bronzées, à 
3" article un peu plus long que le 2" et à peine plus long 
que le 4'. Pronotum un peu plus large (1,6 millim.) que 
long (1,2 millim.), atténué aux deux extrémités, plus sen- 
siblement en arrière, ayant sa plus grande largeur avant 
le milieu, rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, avec le 
rebord fortement courbé et les angles postérieurs aigus 
assez saillants; Surface finement et presque également 
ponctuée, les points plus rapprochés latéralement, sans im- 
pressions ou sillons distincts, mais avec une faible fovéole 
transverse antéscutellaire; strie marginale antérieure lar- 
gement interrompue au milieu. Ecusson petit, subcordi- 
forme, avec un sillon longitudinal au milieu. Elytres un 
peu plus larges à la base que le pronotum et trois fois plus 
longs (3,6 millim.), atténués et arrondis au bout, sans den- 
ticules (manque même le denticule suturai), entièrement 
rebordés sur les côtés, légèrement sinués au pli crural, un 
peu plus convexes dans la partie basale; surface égale, den- 
sément et finement ponctuée, avec quelques rides trans- 
versales peu distinctes; stries régulières, plus distinctes le 
long de la suture, formées de traits excessivement fins; 
interstries plans, de largeur égale, à ponctuation très fine 



300 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sur le dos; interstrie 2" caréné au bout; région scutellaire 
convexe, avec une strie peu marquée; suture carénée posté- 
rieurement; épaules saillantes. Menton tronqué; proster- 
num eintièrement marginé d'une strie non interrompue au 
bout, assez finement et également ponctué; métasternum 
sillonné; abdomen plan à la bas2, densément ponctué, avec 
le dernier segment sinué au bout; hanches postérieures 
normales; pattes grêles, d'un cuivreux bronzé; jambes 
antérieures courbées, les postérieures droites, avec une 
dent près du sommet; tarses longs, grêles, les postérieurs 
à i" article plus long que le 5" {Ex Jakowleff). 

Hab. — Russie orientale, Gouvernement de Sii 
mara : Elisavetino. 



212. — S. puberula 

Jakowleff. 

Sphenoptera PUBERULA J a k., Rev. Eut. Caoi, t. 6 (1887), p. 116; Hor. 
Soc. Ent. Ross., t. 38 (1908), p. 513. 
Sphenoptera puberula Reittei', Wien. Ent. Zcit. (1895). p. 40. 

Long. 6; larg. i,5 niillim. 

Ç . Subcylindrique, oblong, peu convexe, d'un bronzé 
brillant, finement pubescent en dcissus. 

Tête large, peu convexe, assez densément ponctuée, sans 
sillon longitudinal, échancrée en demi-lune à l'épistome; 
front plan, presque égal, faiblement bituberculé. Antennes 
bronzées, à 3" article plus long que le 2". Pronotum d'un 
tiers plus large que long, rétréci aux deux extrémités, sur- 
tout vers la base, ayant sa plus grande largeur avant le 
milieu, arqué et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, très 
densément ponctué, surtout latéralement, sans strie margi- 
nale en devant, avec les angles postérieurs tout à fait obtus 
et avec une légère impression scutellaire. Ecusson subcor- 
diforme. Elytres plus larges à la base et trois fois plus 
longues que le pronotum, atténuées et obtusément triden- 
tées au bout, entièrement rebordées sur les côtés, subsi- 



SPHENOPTERA 301 

nuées au pli crural; stries régulières, très fines, formées 
de petits points très rapprochés; interstries plans, densé- 
ment ponctués, très finement ridés; épaules très saillantes. 
Prosternum plan, finement ponctué, bordé d'une strie m.ar- 
ginale non interrompue en arrière. Dessous très finement 
ponctué, pubescent; dernier segment abdominal arrondi 
au bout. Jambes antérieures et intermédiaires droites, les 
postérieures courbées vers le bout {E;i' Jakowleff). 

Hab. — Transcaspie : Aschabad, Kopei-dagh; Bez- 
mein. 



213 — S. nana 

Jakowleff. 
Chilostetha nana Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 38 (1908), p. 513. 

Long. 5,5; larg. i,8 niillini. 

Strie antérieure du pronotum nulle ou seulement dis- 
tincte sur les côtés. Hanches postérieures normales. Pro>- 
notum uni, sans fovéoles ni espaces lisses. Le S'' article des 
antennes plus long que le 4''; élytres entièrement rebordés 
sur les côtés. Menton en triangle arrondi; taille petite, 
forme cylindrique; pronotum plus fortement rétréci vers la 
base, ayant sa plus grand© largeur avant le milieu, la 
carène latérale remontant jusqu'au tiers antérieur, le sillon 
médian nul; hanches postérieures normales. Pronotum 
près de deux fois aussi large que long, à carène latérale 
arquée et à angles postérieurs dentés; élytres anguleuse- 
ment arrondis au sommet, sans dent externe; prosternum 
presque glabre, sans points distincts; yeux petits. $ {Ex 
Jakowleff) . 

Le Sph. nana, caractérisé sommairement dans le 
synopsis ci-dessus, n'a pu être décrit en détail, car 
l'exemplaire unique qui a servi comme type de cette 
espèce, n'existe plus. M. Jakowleff n'en donne p.is la 
patrie. 

Hab. — ? 



302; MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

214. — S. cauta 

Jakowlet'f. 

Chilostktha cauta Jak., Hor. Soc. Eut. Rvss., t. 37 (1904], p. 183; 
/. c, t. 3^(1908), p. 513. 

Long. 0; larg. 2 millim. 

$ . Allongé, subcylindrique, assez convexe, cuivreux- 
bronzé luisant, très finement poilu en dessus, plus visible- 
ment en dessous. 

Tête peu convexe, très finement sillonnée sur le vertex, 
assez densément ponctuée; front largement impressionné 
au milieu, égal, sans élévations distinctes; épistome échan- 
cré en arc; côtés internes des scrobes antennaires presque 
plans, arqués; antennes grêles, assez longues, noires, un 
peu bronzées à la base, à 2>'' article plus long que 2 et 4. 
Pronotum plus large (1,8 millim.) que long (1,3 millim.), 
atténué aux deux extrémités, ayant sa plus grande largeur 
au milieu, rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, avec le 
rebord droit et les angles postérieurs courts, très obtus, 
presque arrondis au sommet; surface unie, nettement et 
assez densément ponctuée, à points presque égaux; strie 
marginale antérieure très fine, largement interrompue au 
milieu. Ecusson subcordiforme, assez convexe, cuivreux 
doré, foTtemant mucroné. Elytres plus larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois aussi longs, atténués et arron- 
dis au Ijout, entièrement rebordés sur les côtés, largement 
sinués au pli crural; surface égale, densément ponctuée et 
transversalement ridée; stries distinctes seulement le long 
de la suture et vers le sommet; élytres plus finement ponc- 
tués que le pronotum; région scutellaire plane, sans strie 
distincte; suture fortement carénée, presque dans toute sa 
longueur; bosse humérale très saillante. Menton bisinué, 
avec trois dents obtuses. Prosternum plan, entièrement 
marginé d'une strie non interrompue, finement et peu den- 
sément ponctué ; métasternum plan ; abdomen sans 
sillon à la base, finement et assez densément ponctué; 
hanches postérieures normales, sans échancrure au tiers 
interne ; pattes grêles, d'un cuivreux bronzé ; jambes 



SPHENOPTERA 303 

droites; tarses courts, les postérieurs à T'' article i>lus long 
que le 5''. 

Par sa petite taille et les angles i)Ostérieurs du prono- 
tuni obtus, se rapproche du .S. parvu/a G. et G., (lui esl 
cependant beaucoup plus convexe, ayant les élytres dis- 
tinctement striolés et anguleux à rextrimité; en outre, les 
yeux de noire espèce sont beaucoup plus petits et les angles 
postérieurs du pi'onotum plus obtus, presque arrondis {E.r 
Jakowleff). 

Hab. — Haute-Svrie : Eibès. 



215. — S. armillata 

J akowleff. 

SPHENOPTERA ARMILLATA Jak,, Hor. Soc. Elit. Ross., t. XXXVIII (1908), 
p. 520. 

Long, 8; larg. 2,8 millim. 

$ . Allongé, subcylindrique, plus convexe en dessous, 
d'un cuivreux bronzé obscur, luisant; assez grossièrement 
sur les élytres et en dessous, très finement poilu sur l'ab- 
domen, presque glabre au milieu. 

Tête petite-, peu convexe, finement sillonnée sur le ver- 
tex, assez fortement et vaguement ponctuée, les point.3 
plus fins et serrés en avant; front plan, inégal, impres- 
sionné au milieu, surtout en avant, avec deux tubercules 
lisses; épistome échancré en arc; côtés internes des scrobes 
antennaires tout à fait plans près des yeux, ensuite sail- 
lants, comme carénés; antennes courtes, assez grêles, bron- 
zées, à S'' article d'un tiers plus long que le 4" et d'un quart 
plus long que le 2^ Pronotum de moitié plus large (2, G mil- 
îim.) que long (1,7 millim.), atténué aux deux extrémités, 
arrondi, à bord antérieur comprimé latéralement (formant 
une espèce de collier), rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, 
avec le rebord courbé et sinué vers les angles postérieurs, 
qui sont aigus; surface inégale, à trois sillons, dont le mé- 
dian est le plus enfoncé et entier, les latéraux étant super- 



304 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

ficiels, formés de stries ou de traits longitudinaux; disque 
vaguement ponctué au milieu, plus densément et rugueu- 
sament ponctué-strié vers les côtés; strie marginale anté- 
rieure presque nulle. Ecusson subcordiforme, plus large 
que long, égal, à peine convexe. Elytres un peu plus larges 
à la base que le pironoium et près de trois fois aussi longs, 
sinués au pli crural, entièrement rebordés sur les côtés, 
graduellement atténués en arrière et arrondis au sommet, 
sans denticules suturaux et externes; stries rugulières, peu 
enfoncées, formées de petits traits écartés, mais bien accu- 
sés, surtout le long de la suture, à peine distincts sur les 
fianos; interstries plans, finement et rugueusement ponc- 
tués et fortement ridés, le i'"' presque entièrement enfoncé, 
les 2^ et 8' élevés au bout; suture carénée; strie scutellaire 
fortement marquée; épaules et interstries à la base même 
saillants. Menton tridenté; prosternum plan, à peine con- 
vexe, assez large, parsemé de fins points épars, rebordé 
sur les côtés d'une strie non interrompue en arrière; méta- 
sternum presque plan, un peu plus fortement ponctué; 
hanches postérieures bisinueusement entaillées, inermes; 
abdomen plan à la base, finement ponctué; dernier seg- 
ment ventral presque droitement coupé et plus fortement, 
ponctué; 'pattes grêles, d'un cuivreux-bronzé; jambes 
droites; tarses courts, bronzés, à premier article plus court 
que le 5^ [Ex Jakowleff). 

Hab, — Transcaucasie, province de Kars : Olty. 



216. — S insidiosa 

Mauuerlieim. 

Sphenoptera insidiosa MaiiD., Bull. Soc. Nat. Moscou, t. 4(1852), p. 262. 
Chii.ostetha INSIDIOSA Jakowleff, Hor Soc. £■/;/. /?os., t. 8 (1908), p. 513. 

Long. 9,3; larg. 4 millim. 

Subcylindrique, d'un bronzé cuivreux luisant. Front 
avec trois légères impressions. Prothorax transverse ; légè- 
rement dilaté, arrondi au milieu, bisinué devant et der- 



SPHENOPTEllA 305 

rière, couvert de points espacés sur le disque, plus serrés 
sur les côtés, marciué de chaque côté d'une impression 
oblique aux angles antérieurs et postérieurs, et d'une 
fovéole au milieu, sur la marge. Elytres subitement atté- 
nuées vers le bout, ponctuées-striées, points des stries rap- 
prochés; interstries finement pointillés; arrondies au bout, 
avec une dent aiguë à la suture de chaque côté. 

Voisin du Popov/, il en diffère par une couleur plu> 
dorée, par son front marqué d'une 'égère impression en 
triangle, à laquelle s'ajoutent, par en haut, deux autres 
petites convergeant obliquement, par son pronotum un peu 
dilaté, arrondi au milieu sur les côtés, marqué de chaque 
côté d'une profonde fovéole ro^nde, a\ .c les angles posté- 
rieurs un peu aigus; par ses élytres plus atténuées vers 
l'extrémité, avec une dent aiguë suturale au bout, mar- 
quées de stries plus fines, externes obsolètes, toutes pro- 
longées jusqu'au bout, et non réunies, avec des points ser- 
l'és plus fins {Ex Mannerheim). 

Har. — Environs de Kiachla; Maiilsiiinic : lîliuun- 
'ruldza; Mong-olie; Noid de Pékin ( Mus. tie Paris). 



217. — S. impressifrons 

Fairmaire. 

Sphenoptera imprkssifkons Fairm., Ann. Mus. Stor. Nat. Genova, 
t. 7(18741, p. 511. 
Sphenoptera impressifrons Mai-seul, L'Abeille, t. 20 (18S9), p. 283. 

Pono-. 8 millim, 

Oblong, atténué postérieurement, peu convexe, tout d'un 
cuivreux obscur, assez luisant; tète large, h'ansverse, ponc- 
tuée, marquée au milieu d'une impression longitudinale, 
les bords de cette impression peu élevés et plus lisses en 
avant; épistome et labre plus lisses et plus luisants; an- 
tennes obscures, grêles, dentées en scie à partir du ¥ arti- 
c'e; prothovax en carré transverse, atténué seulement en 

TOME VI. — NOVEMliRE 1911-.JUIN 1913 20 



306 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

cU vant et légèrement; bord antérieur largement arqué, pos- 
térieur droit à l'écusson, sinué de chaque côté, angles pos- 
térieurs aigus et prolongés, assez densément ponctué, intei- 
valleis très finement pointillés, longitudinalement mais 
obtusément impressionné au milieu; écusson lisse, large à 
la base, sinué sur les côtés, aigu au bout; élytres plus 
larges aux épaules, anguleusement arquées à la base, en- 
suite à peine atténuées peu à peu, rétrécies après le milieu 
jusqu'au sommet, qui est tronqué obliquement en dehors, 
finement épineux, tronqué et muni d'une petite épine à 
l'angle suturai ; ruguleuses transversalement, ponctuées- 
substriées, points assez gros; stries plus profondes au bout, 
moins ponctuées ; épaules presque impressionnées en trian- 
gle; dessous ponctué; assez peu pubescent de blanc; méso- 
sternum concave, bifurqué en devant de chaque côté; pro- 
sternum plan, marginé d'une ligne enfoncée; pattes grêles. 
Cette espèce se rapproche des subsfriata, parvula et basa- 
Hs] elle diffère du premier par le prothorax non mai-giné 
au bord antérieur et des autres par la tête sillonnée et im- 
pressionnée {Ex Marseul). 

Hab. — Tunisie : Tanieghza (Mus. Civ. de Gcues v 
type !) . 



218. — S eximia 

Jakowl e ff. 

Sphenoptera eximi.a. Jak , Hor. Soc. Eut. Ross., t. 20 dB86', p 100; /. c, 
t. 38(1908), p. 513. 
Sphenoptera eximia Marseul, L'Abeille, t. 26(1889), p. 279 

Long. 8,5; larg. 2,5 milliui. 

Allongé, subparallèle, peu convexe, atténué aux deux 
bouts, d'un bronzé cuivreux brillant. 

Tête densément ponctuée, sillonnée au milieu; front 
plan, inégal, avec deux tubercules lisses obliques; épistome 
échancré. Antennes à 2^ article aussi long que le 3^ Prono- 
tum un peu plus large que long, faiblement rétréci aux 



SPHENOPTERA " 307 

deux extrémités, urrondi et rebordé sur les côtés jusqu'aux 
4/5, couvert de points serrés presque rugueux laléralement, 
marqué de trois sillons très légers, sans strie marginale en 
avant. Ecusson co'rdiforme. Elytres un peu plus larges à la 
base et trois fois plus longues que le pronotum, atténuées 
et obliquement .tronquées au bout, entièrement rebordées 
sur les côtés, à peine sinuées au pli crural; épaules sail- 
lantes; lignes de points fins, distinctes sur le dos; inter- 
stries rugueusement ponctués; suture en carène. Proster- 
num plan, pointillé, rebordé d'une fine strie marginale non 
interrompue. Hanches postérieures sinuées au tiers interne. 
Dessous finement et densément pointillé, avec une pous- 
sière blanche {Ex Jakowleff). 

Hab. — Traiiscaspicniie : Asclia!)a(l; Annau. 



219 — S. suboylindrica 

M a r s e u 1 . 

Sphenoptera subcyli.nurica Mars., UAbeile, t. 2 (18G5), p. 378. 
Chilostetha subcyunukica Jakowleff, Hur. Soc. Eut. Ross., i. 38 
(190SJ, p. 511, 

Long. 9; larg. 3 nnllini. 

Allongé, subcylindrique, peu convexe, atténué aux deux 
extrémités, d'un bronzé cuivreux brillant, avec une courte 
pubesoence blanche en dessous. Antennes à S'' article dou- 
ble du 2^ un peu plus long que le 4% les suivants en deni 
•obtuse. Tête fortement ponctuée, faiblement sillonnée au 
milieu; front inégal, avec deux tubercules obliques; épi- 
stome échancré. Pronotum d'un tiers plus large que long, 
bisinué à la hczz, avec le lobe médian obtus et les angles 
aigus, rétréci et bisinué en devant, avec les angles arron- 
dis, dilaté et arrondi au milieu avec un fin rebord sur les 
côtés, couvert de points serrés et presque rugueux latérale- 
ment, marqué de trois légers sillons et d'une petite impres- 
sion de chaque côté, un peu avant la base. Ecusson cordi- 



308 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

forme, muni d'une pointe aiguë. Elytres un peu plus larges 
à la base, trois fois plus longues que le pronotum, rebor- 
dées sur les côtés, à peine sinuées au pli crural, atténuées 
au bout en pointe arrondie; épaule saillante; stries formées 
de petits points assez serrés, assez marqués; interstries 
plans, pointillés, finement ridés, surtout à la base et latéra- 
lement. Menton obtus. Prosternum parsemé de quelques 
points fins, entouré d'une strie continuée au bout par des 
points mêlés. Abdomen couvert de points assez serrés. 
Hanches postérieures dilatées au bord interne en lobe 
obtus, entaillées en arc par derrière {Ex Marseul). 

Hab. — Sibérie oiienlale ( Brit. Mus. LothL, coll. 
Théry, ma collection). 



220. — S. laticollis 

Maunerheim. 

Sphenoptera L.-vTicoLLis Mauu., Bull. Soc. Nat. Moscou., t. 4 (1852), 
p. 283. 
Sphbnoptera laticollis Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 375. 

Long. 8,5; larg. 3 niillim. 

Subcylindrique, d'un bronzé cuivreux à reflets bleus, 
subdéprimé en dessus. 

Tête finement ponctuée; front inégal. Antennes comme 
chez Vinsidiosa. Pronotum plus de deux fois aussi large 
que long-, bisinué devant et derrière, dilaté arrondi en de- 
vant sur les côtés, avec les angles postérieurs droits; lui- 
sant, densément ponctué longitudinalement au milieu, 
avec un espace longitudinal lisse de chaque côi.é, puis un 
autre espace densément ponctué rugueux; points plus 
écartés vers les bords latéraux. Ecusson court, transverse, 
luisant, acuminé au bout. Elytres plus larges à la base et 
plus de trois fois plus longues que le pronotum, un peu 
rétrécies, à partir du milieu, par derrière, coupées oblique- 
ment au bout en dehors et en dedans et armées à la suture 
d'un petit denticule; subdéprimées, d'un bronzé cuivreux 



SPIIENOPTEKA 309 

obscur, avec un reflet bleu en devant; impressionnées dans 
la région suturale, très densément pointillées, très obso- 
lètement striées-ponctuées, les stries se confondant pres- 
que avec la ponctuation. Dessous d'un cuivreux bronzé 
clair, finement pointillé, avec des points plus profonds et 
plus écartés sur la poitrine et le prosternum [Ex Manner- 
heim). 

Hah. 



M. 


ijiigolie. 










221 





S 


libanica 






F ai 


irmaire. 



Sphenoptkra libanica Fairm., Ann. Soc. Eut. Fr. (1881), p. 87. 
Sphicnuptera libanica Marseul, L'Abeille, t. 26 (1889', p. 284. 

Long. 8 miilim. 

Oblong, rétréci par derrière, plan, un peu bleuâtre obscur, 
assez luisant, plus luisant en dessous; tête lisse, très fine- 
ment pointillée, un peu plus visiblement en devant, bord 
antérieur anguleusement échancré au milieu; prothorax 
transverss, côtés subparallèles, rétréci seulement par de- 
vant, bord postérieur largement sinué de chaque côté, an- 
gles postérieurs assez aigus, presque lisse sur le dos, faible- 
ment ponctué sur les côtés, très obsolètement impres- 
sionné au milieu longitudinalement, avec une petite 
fovéole basale; écusson transverse, lisse, acuminé au bout; 
élytres à peine plus larges que le pronotum, atténuées 
après le milieu, arrondies au sommet, subtronquées, mar- 
quées de lignes ponctuées, presque obsolètes à la base vers 
la suture, plus impressionnées au sommet; intervalles fine- 
ment alutacés et un peu plus élevés aUernativement vers 
le bout; poitrine ponctuée; prosternum finement ruguleux 
sur les côtés, presque plan au milieu, marqué de chaque 
côté d'une fine ligne, non interrompue au bout; abdomen 
finement et lâchement ponctué; tarses grêles. 

La forme de cet insecte le rapprocherait des rauca et 
grt/u'nafa, mais il est l)ien plus déprimé, très uni, et la 



310 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

double strie du prosterniim, non interrompue à l'extré- 
mité, le classe à côté des siibsiriala, basai is, etc., dont il 
n'a nullement le faciès {Ex Marseul). 

Hab. — Svrie : Liban. 



222 — S. minutissima 

D e s b r c h e 1" s . 

Sphenoptkra minutissima Desbr., Beil. Eut. Zeils., t. 14(1870), p. 119. 
Sphenoptera minutissima Mars oui, L'Abeille, t. 2iS i,1889j, p. 290. 

Long. 3,3; larg. i,3 niillini. 

Oblong, peu allongé, luisant, noir bronzé. Tête peu den- 
sément ponctuée, impressionnée sur le front. Antennes 
grêles, en dents aiguës depuis le 4*^ article. S'' un peu plus 
long, de moitié plus long que le 2^ Prothorax égal, de 
moitié plus large que long, assez profondément bisinué en 
devant ; angles antérieurs presque droits, dilaté arrondi 
sur les côtés, évidemment atténué à la base, lobe médian 
à peine prolongé, lisse, subinégalement ponctué, peu den- 
sément mais assez fortement. Ecusson lisse, en cœur trans- 
verse. Elytres de la largueur du prothorax, deux fois plus 
longues et au delà, côtés finement rebordés, sinués au-des- 
sous des épaules, puis subdilatés, atténués obliquement 
vers le sommet, qui n'est pas distinctement denté; stries 
ponctuées peu profondément, confusément à la base, les 
trois premières plus profondes au bout; interstries vague- 
ment pointillés. Prosternum à peine bordé, peu pointillé, 
ainsi que l'abdomen {Ex Marseul). 



IIar. — Espagne : Sierra Ab 



SPIIENOPTERA 311 



TROISIKHB «ROVFK. 



Extrémité des élytres armée, de part et d'autre, de 
trois dents plus ou moins accentuées, la médiane par- 
fois obtuse. 

Ce groupe comprend dahord les lliitildiits de .Mar- 
seul, appelés Clirysoblejnina par .Iakowleff, mais ces 
deux auteurs, surtout le second, y ont introduit des 
espèces qui ne peuvent \ svd)sisler. 

Marseul les caractérise comme suit : 

D'un vert doré brillant, quelquefois avec des reflets cui- 
vreux. Ovale oblong, assez convexe, d'un vert doré brillant, 
quelquefois avec des reflets cuivreux. Elytres atténuées 
postérieurement, dentées au bout. Prosternum bordé d'une 
strie bien nette, non interrompue par derrière. Tarses 
grêles, postérieurs presque de la longueur de la jambe, 
articles longs, obconiques, 1-3 diminuant successivement 
de longueur, à peine entaillés, 4'' brièvement bilobé court 

Parmi les dix espèces qu'il cite et décrit comme 
apparlenaid à ce o-roupp^ il en est qui ne peuveid y 
être nuiintenues. Jakowleff dit, à propos des Chryso- 

blcmnia : 

Les représentants de ce sous-genre se font d'ordinaire 
remarquer par l'éclat métallique de leur coloration, géné- 
ralement d'un vert très brillant, moins souvent cuivreux 
doré et parfois bronzé obscur, bleuâtre ou violet. Le 
faci.ès de ces espèces est extrêmement divers, variant de la 
forme large et écourtée à la forme allongée et presque 
cylindrique avec, entre les deux extrêmes, une infinité de 
passages les plus gradués. Le dessous du corps est entière- 
ment revêtu de pilosité plus ou moins dense qui, chez 
nombre d'espèoes, envahit le dessus. Le sillon submarginal 
à l'extrémité de la saillie prosternale est entier chez toutes 
les espèces que j'ai eu l'occasion de voir, à l'exception de 
Sph. hcroica. Les élytres se terminent par trois dents géné- 
ralement courtes et plus ou moins obtuses et parfois peu 



312 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

accusées. Les fémurs postérieurs d* sont inermes (c'est-à- 
dire sans denticule à leur bord interne) chez toutes les 
espèces, sauf le S. artemisiœ. Les tarses sont grêles et très 
longs; les postérieurs égalent presque, d'ordinaire, la lon- 
gueur des tibias et leur pénultième article est bilobé. 

Certains de ces caractères se retiouvent chez nuiii- 
bre d'espèces qui ne sont pas des Chrysohlemma, ou 
plutôt des nitilants, et parmi celles que Jak(jwlelï 
considère comme tels, il en est qui doivent en être 
séparées. Les limites assignées à ce groupe par ces 
deux auteurs sont imprécises, et je crains bien de ne 
pouvoir être plus heureux que ceux-ci pour le déli- 
miter. 

Dans le S*" groupe viennent se ranger ensuite les 
HopUstura de .Iakowleff, qui comprennent des forines 
excessivement polymorphes, et parmi lesquels il \ ,i 
lieu de placer les Epineux de Marseid, ou tout au 
moins une partie de ceux-ci. Les caractères assignés 
par Marseul et Jakowleff, que j'ai reproduits plus 
liant, à la ])artie descriptive du geui*^ (|ui nous 
occupe, et que je crois inutile de répéter, permettent 
d'y placer tous les Spheno[)tera à élylres Iridentés. 

M. Semenovv est plus heureux en créant la dixision 
des Hoplandrocncme , qu'il caractérise comme suit : 

Antennes très grêles, légèrement filifo-rmes, dépassant 
toujours en longueur la moitié du pronotum, plus longues 
chez le cf que chez la 9 , chacun des articles allongés, 
subrectangulaires, à côtés subparallèles. Pronotum en tra- 
pèze allongé, quelquefois subcylindrique. Elytres allongés, 
triépineux au sommet. Prosternum le plus souvent profon- 
dément canaliculé, sans strie marginale. Pattes grêles. 
Tibias postérieurs du d dentés en scie du côté interne. 
Taille grande ou médiocre; faciès allongé, robuste. Tout 
le corps toujours métalliquiNquelquefois cuivreux; le front, 
chez le cf , toujours teinté de vert. 



SPHENOPTERA 313 

A l'exception de la partie finale relative à la colora- 
tion, les antres caractères penvent servir de base à 
l'établissement d'nlie section t)ien délimitée, dans 
laqnelle viendront se placer nombre iïHoplistura. 

Enfin, les Iropeopeltis de Jakowleff nous permet- 
tront de Ironver le moyen de former nne qnatiicme 
section, comprenant tonte une série de Sphenoptera 
à faciès tout à fait différent de celui des espèces 
appartenant aux autres sections, et se rapprochant 
quelque peu de celui des Hoplandrocneine. 

Avant de présenter le tableau de ces sections et 
ceux des espèces qui viennent s'y ranger, je dois dé^ 
clarer que je n'ai pu me former une opinion snr une 
longue série d'espèces dortt je n'ai pas en l'occasion 
d'examiner le type ou, (oui an moins, nn S[)écimen 
correspondant à une description sonvcnt Irop comte, 
toujours insuffisante. 

Comme je tiens avant toute chose à ne parler que 
de ce que j'ai vu, je ne mentionne dans ces tableaux 
que les espèces que j'ai pu examiner, et je terminerai 
en reproduisant, sons la rubrique (( Species incertœ 
sedls », la description des espèces qui me sont incon- 
nues et qne je rangerai par ordre alphabétique. 

Les Sphenoptera du 3" groupe peuvent se sul^diviser en 
quatre sections, de la façon suivante : 

1. Tarses postérieurs allongés, aussi longs ou 

presqu'aussi longs que les tibias 2. 

Tarses postérieurs médiocrement al'ongés, 
sensiblement phis courts que les tibias .... 3. 

2. Prosternum avec une strie marginale entière 

(sauf S. heroica Jak., ayant cette strie non 
prolongée sur le sommet); antennes cour- 
tes, avec les articles dentés triangulaires; 
coloration du dessus généralement claire et 
brillante, cuivreuse au vertex . . . Section V 
Prosternum sans strie marginale, sillonné ou 
aplani; articles dentés des antennes allon- 
gés et rectangulaires, à côtés suljparallèles; 



314 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

coloration variable Section Gi. 

3. Ecussoai normal, situé sur le môme plan que 

les élytres Section H. 

Ecusson anormal, convexe ou incliné vers 
l'avant ou bien encore caréné, la carène 
tantôt antérieure, tantôt terminale, de fa- 
çon fjue la. pointe seule de l'écusson soit 
placée sur un plan inférieur à celui du 
reste de cette pièce Section J. 



SECTION F. 

Tarses postérieurs allongés, aussi longs ou pros- 
qu'aussi l(Migs que les tibias; strie marginale du yno- 
sieinum entière, conlouinant le soniniel (sauf chez 
S. Ile mica ^nk.) ; antennes médiocres, p(MJ diiTéienles 
su i\ il ni le sexe; coloration généralement 1res bril- 
lanle, \ert claii- ou cuivreuse (Rutilants Marseul et 
Clirys<)}>Icinnia .lakowleff, pars). 



Tableau synoptique des espèces. 



1. Pronotum conique, ayant sa plus grande lar- 

geur non loin de la base 2 

Pronotum atténué en avant et en ai'rière, sa 
plus grande largeur vers le milieu, ou bien 
à côtés subparallèles 17 

2. Le 3*" article des antennes égal au 2^ ou plus 

court que celui-ci 3 

Le 3" article des antennes plus long que le 2 . . . 9 

3. Le 3'^ article plus court que le 2''; sillon m.é- 

dian du pronotum bien marqué 4 

Le 3" article égal au 2" 7 



SPHENOPTERA 315 

4. Les deux premiers segments abdominaux dé- 

primés ou plans; hanches poste rieur.s légè- 
rement sinuées sur leur tieis interne; strie 
marginale antérieure du pronotum inter- 
rompue au milieu 5. 

Les deux premiers segments abdominaux 
canaliculés. Hanches postérieures profon- 
dément échancrées au tiers interne. Bord 
antérieur du prouotum entièrement mar- 
giné ^)- 

5. Les deux premiers segments abdominaux 

aplanis 5'i. 

Les deux premiers segments abdominaux dé- 
primés. Dessus entièrement vert doré; cT. — 
Lo'Ug. 15,5 millim 223. Eddiii. 

5^. Entièrement vert, avec la tète et le pronotum 

cuivreux. — Long. 11 millim. . . 224. ijruiiiosa. 

Dessus noir de fumée ;tête cuivreuse en avant. 
— Long. 9 millim. . . 224bis. Gahani nov. s p. 

6. Interstries élytraux déprimés, saillants seule- 

ment vers le sommet, celui-ci tridenté, à 
dent médiane aiguë ou obtuse; hanches 
postérieures échancrées au tiers interne du 
bord inférieur 6î'. 

Interstries élytraux alternativement saillants; 
sommet des élytres à dent très courte et 
émo'ussée; hanches postérieures biéchan- 
crées le long du bord inférieur. Des- 
sus vert doré, parfois entièrement bleuâ- 
tre ou seulement les élytres. d* ? . — Long. 
14-15 millim 225. Antoiiiatv 

G^. Pronotum peu développé et peu avancé sur 
les élytres; sommet des élytres à dent mé- 
diane obtuse. Dessus vert doré éclatant à 
reflets cuivreux. — Long. 10-13 millim. 

225bis Waterlioiisei n o v. s p. 



316 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Pronotum très ample, les angles postérieurs 
aigus et abaissés sur les épaules, la carène 
latérale visible en dessus et creusée en gout- 
tière; dent médiane des élytres aiguë et 
assez saillante. Dessus cuivreux avec le pro- 
notum souvent vert 226. ig-iiita. 

7. Hanches postérieures sans lobe extei-ne, 

échancrées ou simplement sinueuses au 

tiers interne du bord postérieur 8. 

Hanches postérieures très dilatées en lobe 
arrondi extérieurement le long du l)ord 
inférieur; pronotum un peu plus large que 
la base des élytres, à côtés arqués. Dessus 
vert obscur; front unicolore. — Long. 
8,5-11 millim 227. Theryi. 

8. Hanches pcstérieures sinuées au tiers interne 

du bord inférieur'; écusson deux et demi 
à trois fois aussi large que long. Forme 
plus cylindrique; -abdomen parfois super- 
ficiellement sillonné. Front concolore. — 

Long. 9 1/2-15 1/2 millim 228. Scovitzi. 

Hanches postérieures échancrées au tiers in- 
terne du bord inférieur; écusson cordi- 
forme, à peine plus large que long. Forme 
moins cylindrique. Front rouge feu ou 
vert. — Long. 8-14,5 millim. . . 229. taiiiaricis. 

9. Angles postérieurs du pronotum aigus et 

abaissés sur les épaules 10. 

Angles postérieurs du pronotum coui'ts et 
presque droits, ou bien émoussés et arron- 
dis 13. 

iO. Stries élytrales profondes; interstries sail- 
lants 11. 

Stries élytrales fines et linéaires, à points 
irréguliers; interstries aplanis sur le dis- 
que, très légèrement saillants vers le som- 
met; bronzé cuivreux clair ou verdâtre, 
mais très brillant. Long. 15 millim. 230. mandariua. 



SPHENOPTEIIA 317 

11. Tous les interstnes saillants, au moins cà la 

base et au sommet 12. 

Les interstries alternes très saillants. Le 3' 
article des antennes plus long que le 4"; 
côtés internes des cavités antennaires sail- 
lants; bord latéral des élytres très élargi; 
hanches postérieures fortement entaillées 
le long du bord inférieur. Faciès élargi et 
convexe. —Long. 10-14 millim. . .231. Haiiseri. 

12. Forme plus large; dessous très convexe; pro- 

notum moins atténué en avant, à côtés lé- 
gèrement arqués; élytres à interstries ca- 
rénés à la base et au sommet; région scu- 
tellaire concave; dent médiane terminale 
des élytres courte et assez émoiissée- base 
de l'abdomen superficiellement sillonnée; 
hanches postérieures sinuées plus profon- 
dément au tiers interne du bord inférieur, 
presque échancrées. Entièrement vert obs- 
cur, un peu bleuâtre sur les élytres; tête 
grande, concoloi-e. — Long. 21-22 mil- 
lim 232. striatipeiiiiis 

Forme plus svelte, dessous moins convexe; 
pronotum fortement atténué en avant, à 
côtés presque rectilignes; élytres à inter- 
stries déprimés, les alternes parfois un 
peu saillants vers l'extrémité; région scu- 
tellaire convexe; dent terminale médiane 
des élytres courte mais aiguë; abdomen dé- 
primé à la base; hanches postérieures si- 
nuées au tiers interne du bord inférieur. 
Dessus vert doré vif ou bronzé cuivreux 
clair; dessous cuivreux ou rouge feu; tète 
plus étroite, rougecâtre en avant. — Long. 

18-22 millim 233^ Potaniiii. 

13. Angles postérieurs du pronotum émoussés et 

arrondis. j4 



318 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Angles postérieurs du pronotum courts et 
presque droits; le 3' article des antennes à 
peine plus long que le ¥; bord latéral des 
élytres non dilaté, les interstries à peine 
saillants; hanches postérieures légèrement 
sinuées le long du bord inférieur; côtés 
internes des cavités antennaires déprimés; 
forme étro'ite, peu convexe; écusson très 
petit; cf. — Long. 10 millim. . . 234. Aling-eri. 

li. Bord antérieur du pronotum entièrement 

marginé 15. 

Bord antérieur du pronotum à strie margi- 
nale très fine, interrompue au milieu; an- 
gles postérieurs du pronotum courts. In- 
teistries élytraux alternativement saillants. 
Menton triangulaire. Troisième article 
des antennes plus long que le 4^ — cf. Jam- 
bes postérieures presque droites, munies 
à leur bord interne d'une rangée de spi- 
nuks dentiformes. — Long. 11-13,5 
millim 235. saiicta. 

15. Dessus entièrement vert doré. Interstries ély- 

traux alternativement saillants. Menton 
triangulaire. Abdomen sans plaques lis- 
ses 16. 

Bronzé obscur, à peine cuivreux. Angles pos- 
térieurs du pronotum très saillants, lobi- 
f ormes. Ecusson presque deux fois aussi 
large que long. Interstries élytraux dépri- 
més au milieu. Menton arqué. Côtés du 
2" et du 3" segment abdominal avec des 
plaques lisses assez convexes; Ç . — Long. 
14 millim 236. Zarudnyi. 

16. Ovalaire, très atténué en arrière, finement 

l)ubescent en dessus et en dessous. Prono- 
tum environ deux fois aussi large que 
long; côtés rebordés jusqu'aux 4/5; angles 



SPHENOPTERA 319 

postérieurs saillants, excédant la base aes 
élytres. Troisième article des antennes 
égal au 4''; 9- — Long. 15 millim. 237. amplicollis. 
Allongé, cylindrique, légèrement atténué en 
arrière, finement duveté seulement en 
dessous. PronO'tum d'un tiers plus large 
que long; côtés rebordés jusqu'aux 3/4; 
angles postérieurs courts. Troisième arti- 
cle des antennes un peu plus long que le 
4"; cf. — Long. 10 millim. . . 238. viridifliia. 

17. Tête plus étroite que le pronotum, les yeux 

non saillants en dehors . 18. 

Tête plus large que le pronoium, les yeux 
saillants en dehors 32. 

18. Pronotum sans strie marginale antérieure, 

sinué sur les côtés près des angles posté- 
rieurs, ceux-ci aigus ; les côtés siniieu- 
s&ment rebordés jusqu'aux 2/3 ou aux 3/4, 
sans sillons longitudinaux; hanches j>os- 
térieures sinuées au tiers interne du b/ord 

inférieur 19. 

Pronotum à strie marginale antérieure, en- 
tière ou interrompue, mais bien marquée. . . 20. 

19. Prosternum plan, entièrement marginé sur 

les côtés; pronotum plus étroit, avec une 
longue sinuosité latérale; élytres plus 
larges à la base que le pronotum, à dent 
médiane apicale courte; surface moins 
convexe; d'un vert doré. — Long. 7,5- 
12 millim 239. artemisiao. 

Prosternum sillonné au milieu, à stiie mar- 
ginale interrompue au sommet; pronotum 
plus large, avec une courte sinuosité laté- 
rale; élytres aussi larges à la base que le 
pronotum, à dent médiane plus longue; 
surface plus convexe ; d'un cuivreux 
bronzé; 9- — Long. 10 millim. . 240. soriola. 



320 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

20. Strie marginale antérieure du pronotum 

interrompue au milieu; écusson petit ou 

très petit 21. 

Pronotum entièrement marginé en avant . . . 26. 

21. Elytres tridentés au sommet, entièrement 

rebordés sur les côtés; interstries alternes 
saillants ; le 3'' ai-ti(.-le des antennes de 
moitié plus long que le 2" ; dessus velu. . . . 22. 
Interstries élytraux déprimés, cf, proster- 
num hérissé de longs poils plus ou moins 
denses . . . . ' 24. 

22. Pronotum à côtés subparallèles et rectili- 

gnes, ses angles postérieurs courts; verte x 

normal 23. 

Pronotum à côtés arqués, atténué en avant 
et en arrière; vertex convexe; yeux placés 
plus bas; strie marginale antérieure du 
pronotum presque nulle 9 , ou largement 
interrompue au milieu cT 9 ; interstries 
alternes des élytres assez saillants. — 
Long. 11-12 millim. ... 241. piiiietatissima. 

23. Strie marginale antérieure du pronotum à 

peine interrompue au milieu; le disque du 
pronotum avec un sillon médian superfi- 
ciel, marqué d'une fovéole antéscutellaire 
et, sur le milieu, de deux autres fovéoles 
plus marquées; élytres plus finement et 
moins densément ponctués; prosternum 
finement ponctué ; saillie prosternale 
étroite et presque lisse vers l'extrémité; 
yeux plus arrondis ; dessus entièrement 
vert bronzé brillant; 9 • — Long. 10,5 mil- 

îim 242. toinoiitosa. 

Strie marginale antérieure du pronotum 
plus largement interrompue ; disque du 
pronotum sans fovéoles, avec une impres- 
sion longitudinale médiane large et peu 



SPHENOPTERA 321 

profonde ; élytres rugueusement et plus 
ciensément ponctués, ainsi que le proster- 
num, dont la saillie est plus élargie et 
tridentée au sommet; yeux plus longs et 
plus étroits; cuivreux doré brillant, ély- 
tres vert doré. cf. — Long. 11,5 millim. 

243. gracilis. 
2-4. Elytres rebordés sur les côtés jusqu'aux 2/3 
ou aux 4/5; strie marginale antérieure du 
pronotum interrompue au milieu, parfois 

à peine. Dessus glabre 25. 

Elytres entièrement rebordés sur les côtés; 
strie marginale antérieure du pronotum 
très largement interrompue; forme étroite; 
coloration vert émeraude; pronotum un 
peu plus large que long, légèrement atté- 
nué en avant et en arrière; stries des ély- 
tres enfoncées; interstries légèrement sail- 
lants, très densément ponctués; dessus 
pubescent. — Long, cf 8,7; ? 12 millim. 

244. pubescoiis. 

25. Cylindrique; pronotum à peine plus large 

que long, à côtés parallèles; prosternum 
parsemé de points plus espacés et plus 
gros; hanches postérieures fortement en- 
taillées sur leur tiers interne; tarses pos- 
térieurs à premier article plus court que 
le 5"^; cf. — Long. 9 millim. . . . 245. clirysis. 
Plus ou moins ovalaire; pronotum plus large 
que long, atténué en avant et en arrière; 
prosternum parsemé de points très fins et 
tes serrés; hanches postérieures normales; 
tarses p:sLérieurs à premier article plus 
long que le S''; cf ? . — Long. 7,5- 
17 millim 246. orichalcea. 

26. Elytres entièrement rebordés sur les côtés; 

saillie prosternale à strie marginale en- 
tière; taille inférieure 27. 

TOME VI. — DÉCEMBRE 1912-JUm 1913. 21 



322 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Elytres rebordés sur les côtés jusqu'au mi- 
lieu; prosternum à strie marginale large- 
ment interrompue au sommet; taille très 
grande; vert doré à reflets cuivreux en 
dessous, élytres vert un peu plus obscur. 

— Long. 26 millim 247. heroica. 

27. Rebord latéral du pronotum sinueusement 

arqué 28. 

Rebord latéral du pronotum rectiligne .... 29. 

28. Angles postérieurs du pronotum aigus et 

légèrement abaissés sur les élytres; côtés 
du pronotum parallèles, puis convergents 
vers -la tête à partir du tiers antérieur; 
entièrement noir. — Long. 9 millim. 248. Pruîieri. 
Angles postérieurs du pronotum rentrants; 
côtés du pronotum arqués; le disque sans 
sillon médian; dessus vert doré, élytres 
plus ou moins obscurs. — Long. 9 millim. 

249. Chobauti. 

29. Dessus brillant, plus fortement ponctué et 

pubescent ; dent terminale médiane des 

élytres saillante et aiguë 30. 

Dessus finement et entièrement ponctué, gla- 
bre; élytres à stries superficielles et très 
fines; interstries déprimés; dent terminale 
médiane nulle; cuivreux doré obscur, ély- 
tres violet obscur, dessous plus terne; cf. 

— Long. 9,5 millim 250. eleg-ans. 

30. Tête normale, avec une fine strie longitudi- 

nale sur le vertex; pronotum densément et 
lement ponctué sur toute la surface, les 
points ocellés; élytres à stries moins en- 
foncées et quelques-uns des interstries 
seuls saillants; dessus cuivreux doré, 

moins brillant 31. 

Vertex avec une forte carène longitudinale; 
pronotum couvert de gros points espacés 
au milieu et plus rugueux latéralement; 



SPHENOPTERA 323 

éiytres à stries enfoncées et à interstries 
tous également saillants; dessus très bril- 
lant, pourpré doré sur la. tête et le prono- 
tum, vert émeraude sur les éiytres; 9 • — 
Long. 12,5 millim 251. bifulg-ida. 

31. Pronotum subparallèle, ses côtés sans sinus 

en arrière, à angles postérieurs rentrés; 
disque avec un sillon médian longitudinal 
assez large et peu profond; côtés des seg- 
ments abdominaux avec de petites plaques 
lisses rougeâtres ; cuivreux doré, éiytres 
vert obscur; Ç . — Long. 10,5 millim. 

252. biskrensis. 
Pronotum légèrement atténué sur les côtés 
et sinué non loin de la base; angles posté- 
rieurs aigus, distinctement arqués en de- 
hors, le disque sans sillon médian; côtés 
de l'abdomen sans plaques lisses; dessus 
entièrement cuivreux doré; 9 • — Long. 
10-15,5 millim 252b v a r . Theryana. 

32. Strie marginale antérieure du pronotum 

bien marquée, entière ou interrompue .... 33. 
Strie marginale antérieure du pronotum 
nulle; dent médiane du sommet des éiy- 
tres aiguë; pronotum rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, le rebord rectiligne, les an- 
gles postérieurs courts et droits. Dessus 
pubescent 37. 

33. Dent terminale médiane des éiytres aiguë ... 34. 

— — — — émous- 
sée; prosternum densément ponctué; inter- 
stries élytraux déprimés; angles posté- 
rieurs du pronotum courts et droHs 36. 

34. Vert doré brillant; dessus glabre; proster- 

num plus grossièrement et moins densé- 
ment ponctué; labre très petit .... .35. 
Vert obscur mais brillant; dessus pubescent; 
interstries élytraux déprimés, très dense- 



324 MONOGHAPHIE DES BUPRESTIDES 

ment ponctués; prosternum très finement 
et très densément ponctué; hanches posté- 
rieurs échancrées au tiers interne; menton 
triangulaire; labre plus grand; cf Ç . — 
Long. 7-8,7 millim 253. viridiaurea. 

35. Interstries élytraux alternativement sail- 

lants; pronotum légèrement atténué en 
avant et en arrière, sa plus grande lar- 
geur au milieu, peu densément et égale- 
ment ponctué; rebord latéral rectiligne; 
élytres plus fortement ponctués; menton 
tronqué; hanches postérieures soit légère- 
ment sinuées, soit presque rectilignes sur 
le tiers interne; tête concolore; cf ? . — 

Long. 9-9,5 millim 254. cylindricollis. 

Interstries élytraux déprimés; pronotum 
plus sensiblement atténué en arrière, sa 
plus grande largeur avant le milieu, peu 
densément ponctué, les points plus fins et 
plus superficiels sur le disque, très forts 
et très profonds sur les côtés, où ils for- 
ment des stries ; rebord latéral à peine 
arqué vers les angles postérieurs; élytres 
plus finement ponctués; menton arqué; 
hanches postérieures avec une petite 
échancrure au tiers interne; tête et partie 
antérieure du pronotum rouge doré; Ç . — 
Long. 8,5 millim 255. Corimi. 

36. Dessus glabre ; pronotum rebordé sur les 

côtés jusqu'au 1/3 ou à la moitié; stries 
élytrales formées de fines linéoles sail- 
lantes et presque interrompue; dent termi- 
nale rhédiane des élytres large et émous- 
sée; antennes courtes, à 3° article à peine 
plus long que le 2" et un peu plus court 
que le 4"; 9- — Long. 10 millim. . 256. amoeiia 
Dessus pubesoent ; pronotum plus court, 
rebordé en ligne droite sur les côtés jus- 



SPHENOPTERA 325 

qu'aux 2/3 ou aux 3/4; antennes courtes, 
à 3'' article égal au 2" et plus court que 
le 4^; stries ély traies formées de fines 
linéoles saillantes; 2" interstrie^ saillant sur 
la moitié basilaire ; dent terminale mé- 
diane aiguë; 9- — Long. 8 millim. 257. Glasuiiovi. 
37. Stries des élytres enfo^ncées, formées de 
traits allongés; tête à peine plus étroite 
que le pronotum; yeux grands; pronotum 
étroitement sillonné au milieu; tarses pos- 
térieurs à premier article égal au 5"; 9 • — 

Long. 12 millim 258. Tschitsclicrini. 

Stries des élytres moins enfoncées, formées 
de points espacés; tête aussi large que le 
pronotum; yeux plus petits; pronotum 
sans sillon médian distinct; tarses posté- 
rieurs à l""" article plus long que le 5*^; 9 • 
— Long. 9 millim 259. apta. 



223. — S. Eddin 

J a k w 1 e f f . 
Chrysoblemma Eddin Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36 (1902), p. 266. 

Long. i5; larg. 5,7 millim. 

9 . Allongé, ovalaire, très atténué aux deux extrémités, 
d'un vert doré brillant à légers reflets cuivreux. Elytres 
cO'Uvexes sur la région dorsale et gibbeux à la base. Dessous 
finement et assez densément pubescent. Tête moins large 
que le pronotum, déprimée, assez inégale, guère densé- 
ment ponctuée et près finement pointillée; vertex avec imc 
fine ligne longitudinale; front sans reliefs distincts; épis- 
tome assez large, échancré en triangle; labre fortement 
ponctué; côtés internes des cavités antennaires légèrement 
saillants, reliés antérieurement par un fin rebord sinué 
au milieu; yeux médiocres; antennes courtes, vert cuivreux, 
à 3" article plus court que le 2"; tête et ^abre concolores. 
Pronotum conique, d'un tiers plus large que long et for- 



326 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

tement rétréci en avant, à diamtère maximum situé vers 
la base; côtés rectilignes et rebordés jusqu'aux 3/4 ou aux 
V5, le rebord légèrement arqué sur toute sa longueur, 
épaissi en arrière; angles postérieurs saillants, aigus, ex- 
cédant la base des élytres; strie marginale antérieure as- 
sez fortement marquée, largement interrompue au milieu; 
sillon longitudinal médian entier, assez étroit mais pro- 
fond; surface très subtilement pointillée et couverte de 
gros points assez clair-semés, surtout latéralement. Ecus- 
son triangulaire, plus large que long, impressionné au 
milieu et très finement caréné près du sommet. Elytres 
aussi larges à la base que le pronotum et 3 fois aussi longs, 
très convexes dans la région basale, fortement atténués en 
arrière et tridentés à l'extrémité ; les dents courtes et 
aiguës, la médiane épaisse; côtés entièrement rebordés, le 
rebord largement aplati sur son tiers basai; stries régu- 
lières, enfoncées, formées de points arrondis; interstries 
légèrement saillants, notamment les alternes, finement et 
peu densément ponctués et ridés sur leur partie basale; 
interstrie 8 presque caréné, le 7" enfoncé; strie scutellaire 
très nette; bosse humésale très saillante; suture déprimée, 
à peine carénée à l'extrémité; menton transverse, arqué, 
mucroné au milieu et densément garni de longs poils blan- 
châtres. Prosternum déprimé, très peu densément ponc- 
tué, bordé d'une strie très fortement marquée et non in- 
terrompue en arrière. Métasternum déprimé, avec un fin 
sillon longitudinal. Ventre déprimé, sans sillon basilaire, 
assez densément ponctué; côtés des segments 2 et 3 avec 
de grands espaces lisses et concolores; hanches postérieures 
légèrement sinuées au tiers interne et plus profondément 
sur leurs épimères. Pattes assez grêles et assez longues; jambes 
antérieures et intermédiaires fortement arquées sur leur 
moitié apicale et considérablement élargies à l'extrémité; 
les intermédiaires avec une dent apicale courte et conique; 
les postérieures non dentées à l'extrémité. Tarses cui- 
vreux, longs; les postérieurs aussi longs que la jambe, à 
i^' article à peine plus long que le 5® {Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse orientale : Sarhad. 



SPHENOPTERA 327 

224. — S. pruinosa 

Abeille de Perriu. 
Sphenoptera pruinosa Ab., R<v. Eut. Caen (Ib'Jl), p. 267. 

Long. II ; larg. 3,3 iiiillini. 

Faciès et coloration du S. aurkhalcca Pall., mais plus 
étroit et plus allongé, le pronotum à côtés droits, non ar- 
rondis ni convergents à la base, mais obliciuement atténués 
de la base au sommet, le pronotum cu'vreux à reflets 
verts, élytres et dessous vert clair, antennes, tibias et tarses 
cuivreux obscur, un peu bronzés. Tête ponctuée; front sil- 
lonné, le sillon interrompu en avant de l'épistome et 
prolongé sur le vertex; épistome droit et faiblement échan- 
cré; antennes courtes, le 3" article semblable au 2^. Prono- 
tum cylindro-coniciue, le sommet arqué et entièrement mar- 
giné, les côtés obliquement atténués en ligne droit avec 
les angles postérieurs aigus et légèrement abaissés sur les 
épaules et la carène marginale lisse, entière et sinueuse; 
la surface couverte de points inégaux et irréguliers, plus 
fins et i)lus espacés sur le disque, aciculés sur les côtés; 
le milieu du disque vaguement sillonné, le sillon inter- 
rompu en arrière; la base fortement bisinuée avec un 
lobe médian tronqué. Ecusson très large, presque trois 
fois aussi large que long, cintré en avant, arrondi sur les 
côtés et bisinué en arrière. Elytres près de trois fois aussi 
longs que le pronotum, fortement lobés et sinueux à la 
base, à carène marginale entière, obtusément tridentés au 
sommet; la dent médiane large et obtuse; la surface cou- 
verte de stries h points irréguliers, les interstries rugueux, 
légèrement convexes, en arrière. Dessous moins rugueux 
que le dessus, couvert de points aciculés; menton subtri- 
fide; prosternum à strie marginale entière; hanches pos- 
térieures sans échancrure à son bord inférieur; abdomen 
sans reliefs, avec, sur le côté de chaque segment, une dé- 
pression assez large, peu profonde, plus finement et beau- 
coup plus densément ponctuée que ces segments; fémurs 



328 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

antérieurs et médians arqués, les postérieurs droits; tarses 
très allongés, les postérieurs plus longs que les tibias. 

Hab. — ïranscaucasie (coll. Tliéry, Lype ! un 
exemplaire cT) . 



224^^15 — S Gahani 
nov. sp. 

Long. 9; larg. 3 niillini. 

Faciès se rapprochant de celui do S. iifniia Reitt., 
mais beaucoup moins robuste, le proiiolimi moins 
ample, moins creusé en gouttière sur les cotés, la 
coloration entièrement différente. 

Entièrement noir en dessus, mais très lirilhml, 
d'un noir de fumée, quelquefois à reflets bleus; des- 
sous bronzé, parfois bronzé vert terne, la tête cui- 
vreuse ou pourprée en avant, les côtés antérieurs du 
pronotum parfois nuancés de pourpre; antennes et 
tarses noirs. 

Tête assez large, finement ponctuée, vaguement 
déprimée au milieu, avec deux reliefs frontaux à 
peine indiqués; épistome échancré en arc; antennes 
courtes, à 3^ article plus court que le 2^ Pronotum 
conique et convexe, sans sillon médian, entièrement 
marginé en avant, les côtés obliquement et régulière- 
ment arqués, à carène marginale visible on dessus et 
légèrement creusés en gouttière; la base fortement 
bisinuée, avec im large lobe médian tronqué; la sur- 
face couverte d'une ponctuation fine et dense, sub- 
aciculée sur les côtés. Ecusson large, tronqué en 
avant et obtus en arrière. Elytres entièreineni mar- 
ginés sur les côtés, tridentés au sommet, à stries for- 
mées de points linéaires, les interstries plans et uni- 
sérialement ponctués; le T et 1(> 5" inlerstries vague- 
ment relevés en côtes vers le sonmiet. Proslernum 
plan et finement ponctué, à strie marginale entière 



SPHENOPTERA 329 

et contournant le sonniiet ; hanches posléricuies 
lobées au côté interne du bord Tioslrrieiir; abdomen 
ponctué à points aciculés; les deux premiers seg- 
ments aplanis, sans sillon apparent, le dernier échaii- 
cré en arc cT ou arrondi 9 . 

Hab. — Araln'e (Hril. Mus. Lond., types !) . 



2 2 5. — S. Antonise 

Reilter, 

Sphenopteha Antonle Reitt., Wien. Ent. Zeitg. (1891), p. 142; (1895), 
p. 33. 

Chrysoblkmma Antoni.e Jakowleff, Hov. Soc. Ent. Ross., t. 2(3(1893), 
p. 135; t. 36(1902), p. 257. 

Long. i/i,5; larg. 5 millim. 

Ovale, oblong, très convexe, atténué aux deux extré- 
mités, d'un vert doré brillant, avec une fine pubescence 
en dessous. 

Tête assez convexe, très inégale, rugueusement ponc- 
tuée, sillonnée au milieu, front plan, largement impres- 
sionné au milieu, sinué en avant; épistome sinué en demi- 
lune. Antnenes bronzées, à 3" article plus mince et plus 
court que le 2^ Pronotum transverse, d'un tiers plus 
large que long, graduellement rétréci en avant, à côtés 
droits, rebordé jusqu'aux 3/4 avec les angles postérieurs 
aigus; couvert de points forts assez serrés au milieu, plus 
rugueux sur les côtés, avec im sillon médian assez profond; 
srtie marginale antérieure largement interrompue. Ecus- 
sou subcordiforme, d'un tiers plus large que long. Elytres 
aussi larges à la base et trois fois plus longues que le pro- 
notum, très convexes, surtout à la base, graduellement 
atténuées au bout et terminées en pointe tridentée, entiè- 
rement rebordées sur les côtés, sinuées au pli crural; stries 
des élytres enfoncées, formées de points serrés, régulières; 
interstries saillants, ainsi que la suture. Espace scutellaire 



330 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

convexe; strie scutellaire bien marquée. Epaules saillantes. 
Menton en arc. Prosternum assez convexe, rarement ponc- 
tué, rebordé d'une fo^rte strie non interrompue en arrière. 
Abdomen couvert de points serrés, profondément cana- 
liculé sur le premier segment. Hanches postérieures forte- 
ment échancrées en dedans du bord postérieur. {Ex Jakow- 
leff). 

llvB. — Ti'jinscaïK'asic : Ordoiihiid (coll. lU'itter : 
type ! Dciil. l^nl. Mus., par Kruat:; Mus. de Gènes; 
coll. coii lleyden, Tliéry). 



225^i^. — S. Waterhousei 

uov. s p. 

Loug. io-i3; liug. 3-/i,5 iiiillini. 

Faciès se rapprochant de 8. Scovltzl Fald., mais la 
tête relativenienl plus forte et l'écussi^n beaucoup 
moins large; voisin aussi de S. ujnita Reitt., poui- le 
brillant et la richesse du coloris, mais le inonoiuni 
beaucou]) moins développé, moins ou à peine creusé 
en goullière sui" les ccMés et ses angles posiérieurs 
moins abaisses sur les épaules, quoique livs aigus. 

Ovalaire, d'un beau vert clair à reflets cuivreux 
éclatant en dessus; dessous vert claii- et brillani, à 
rellels cuivreux; antennes et tarses verl obscur, légè- 
rement cuivreux. 

Tèb> ass(V. laige, rugueuse, irrégulicreuienl |)one- 
luée, à reliefs vermiculés; é])istoîue échancré; vertex 
faiblement sillonné; antennes courles, à .T article 
plus court que le 2". Pronolum conique, sillonné sui' 
le disque, etdièiement maiginé en avant, oblique- 
rneul ar(pié sur les colés, av(>c la carène marginale 
sinueuse el alleignant presque le sommet; la surface 
à ponclualiou assez forte entremêlée de reliefs vermi- 



SPHENOPTERA 331 

Cillés; la base bisinuée, avec nu lobe médian étroit et 
Li'onqné. Ecusson plus large fjue long, subcordi- 
l'orme. Elytres entièrement maigiués sin- les bords 
et tridentés au soniniet, la dent médiane obtuse; la 
surface couverte tle séries longitudÎTiales de points 
assez forts et inégaux, entre lesquelles se remarquent 
des reliefs transversaux. Dessous pubescent ; strie 
marginale du prosternum entière et contouiiumt le 
sommet; hanches postérieures échancrées au lieis 
interne du bord posléiieur; les segments abdominaux 
2, 3, /i et 5 avec une impression de chaque côté et à 
un(^ certaine distance du bord; le milieu des deux 
prtMuiers segments sillomié; pourloin' libre (hi der- 
nier segment entièrement rebordé. 

Hah. — Kordol'an ( Biil. Mus. Lond., t\|)es !) . 



226. — S. ignita 

Reitter. 

PI. 35, fig. 1. 

Sphenoptëra IC4NITA R e i 1 1. , Wien. Ent. Zeitg. (1895), p. .33. 
Sphenoptkra AURORA Séiiiénow, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 30(1896), p. 24. 
Chrysoblemma ignita Jakowleff, /. c, t. 36 (1902). p. 257. 

Long. i3-iG; larg. /[-A, 5 millim. 

Ovalaire, assez convexe, atlémié en avaiil el sub- 
acuminé en arrière, tête et pronotnm vert d(U'é, ely- 
tres cuivreux pourpré; dessous vert; antennes noires, 
avec les deux premieis ail ides mélalliques. 

Ressemble, pour l'ampleur du j)rojio(nm cl jiour 
la coloration, au S. ïîaiccrl Reill., mais sans coles 
élylrales et avec le dessus moins convexe. 

Tête étroite et ponctuée; front sillonné; épistome 
élroit, situé sur un plan inférieur à celui-ci, dont ;1 
est séparé par une carène sinueuse formant le pro- 
longement du bord des cavités antennaires; le 2^ et 



332 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

le 3'' arliclc égaux en longueur et plus courts que 
le 4^ Pronotum très grand, convexe, bisinué et fine- 
ment rebordé en avant, arqué sur les côtés, la carène 
latérale épaisse, sinueuse, presqu'entière et formant 
gouttière avec les côtés; la base large, dépassant les 
élytres sur les côtés et, avec les angles aigus, très 
sinueuse, avec un large lobe médian tronqué; la sur- 
face ponctuée, les points assez forts et très irréguliè- 
rement espacés; le milieu sillonné. Ecusson large, 
subanguleux sur les côtés. Elytres un peu plus étroits 
que la base du pronotum, régulièrement arqués et 
robordés sur les côtés, obtusément tridentés au som- 
met; la surface couverte de points fins et de stries for- 
mées de gros points; les interstries saillants en arrière. 
Dessous assez rugueux, inégalement ponctué; pro- 
sternum large, plan, finement ponctué, à strie margi- 
nale profonde et entière; le milieu des deux premiers 
segments abdominaux sillonné; à la base et sur les 
côtés des segments 2, 3 et 4, une impression finement 
granuleuse et pubescente limitée, entre elle et le bord 
par un très vague relief lisse; tous les fémurs droits; 
tarses allongés, mais un peu plus courts que les tiluas; 
pygidium dépassant notablement, le sommet des ély- 
tres. 

Har. — Transcaspienne; Tnrkcsijm iiissc Qlusée 
de Biuxelles, coll. Reitter, type ! coll. Théiy, ma col- 
lection) . 



SPHENOPTERA 333 

227. — S. Theryi 

Pic. 

Sphenoptera Theryi Pic, L'Echange (1890), p. 18. 
Chrysoblemma Theryi Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36(1903), 
p. 268. 

Long. 7,5-1 1; larg. /|-/i,2 luillini. 

9 . Alloiigé, atténué aux deux extrémités, convexe, ré- 
gion dorsale des élytres non gibbeuse. Avant-corps et 
dessous vert doré obscur; élytres parfois à reflets violets. 
Tout le dessus finement ponctué. 

Tête assez grande, moins large que le pronotum, unico- 
tore, déprimée et inégale, avei; une fine carène longitudi- 
nale sur le vertex, peu densément ponctuée sur le disciue, 
la ponctuation plus fine et plus dense en avant; front 
impressionné antérieurement et muni, au milieu, de pe- 
tits reliefs parfois peu sensibles; yeux grands, étroits; 
épistome petit, échancré en arc; côtés internes dts cavités 
antennaires peu saillants, à rebords li««es, cuivreux; labre 
fortement échancré; antennes courtes, à articles 4 à 11 
plus larges que longs, le S'' presque égal au 2^ Pronotum 
conique, environ de moitié plus large que long, à dia- 
mètre maximum à sa l^ase et graduellement atténué en 
avant; côtés arqués, rebordés jusqu'aux 4/5; bord antérieur 
entièrement marginé, dessus convexe, sans sillon médian, 
mais avec une carène longitudinale fine et parfois peu 
distincte; angles postérieurs aigus, excédant la l^ase des 
élytres; surface unie, couverte de pointillé très fin et très 
serré et de points espacés, un peu plus gros et plus serrés 
latéralement. Ecusson pentagonal, aussi large que long, 
avec une fine carène transversale non loin du sommet. 
Elytres à peine plus larges, à la base, que le pronotum et 
trois fois aussi longs, atténués en arrière, entièrement 
rebordés sur les côtés, légèrement sinués au pli crural, 
terminés par trois dents aiguës; stries régulières assez 
enfoncées, formées de points assez serrés , et linéiformes 
sur la moitié apicale; interstries alternativement saillants 
à l'extrémité, peu densément ponctués et ruguleux à la 



334 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

base; région scutellaire convex^e, avec une forte strie; 
bosse humérale très saillante; suture carénée postérieure- 
ment; bords latéraux des éiytes largement impressionnés 
devant le milieu. Menton arqué, mucroné; prosternum 
déprimé, entièrement marginé sur les côtés, nettement 
mais très peu densément ponctué, métasternum déprimé, 
avec une fine ligne longitudinale, ponctué plus finement 
et plus densément; ventre déprimé; dernier segment tron- 
qué à l'extrémité; hanches postérieures échancrées sur 
leur tiers interne, très dilatées extérieurement en lobe 
arrondi et non soudées aux épimères; pattes grêles; jam- 
bes droites; laisses postérieurs è 1" article d'un tiers plus 
long que le 5'. [Ex Jakowleff). 

Je rapporte à cette espèce un ex. de Biskra (Brit. 
Mus. Lond.) ayant tous les caractères du type, mais 
d'un bronzé cuivreux clair éclatanl. 

Hab. — Egypte; Algérie: Lagliouat (coll. Tliéry, 
type !) ; Biskra (Brit. Mus. Lond. ). 



228. — S. Scovitzi 

Faldermau. 

Sphenoptera Scovitzi Fald., Faun. Transcaiic, t. 1(1835), p. 155, 
pi. 5. f. 6. 

Sphenoptera Scovitzi Maunerheim, Bull. Soc. Nat. Moscou (1837), 
p. 97. 

Sphenoptera Scovitzi Cast. et Gory, Monogr. Biipr., t. 2 (1839), 
p. 33, pi. 8, f. 50. 

Sphenoptera Scovitzi Marseul, L'Abeille, t. 2(1865), p. 398. 

Sphenoptera Scovitzi Reitter, Eut. Nachr., 1. 16 (1890), p. 277; Wien. 
Ent. Zeit. (1895), p, 35. 

Sphenoptera latescutata Fairmaire, Bull. Soc. Ent. Fr. (1892), p. 153. 

Sphenoptera TRANSCASPicA Jakowleff, Hor.Soc.Ent. Ross., t. 27(1893), 
p. 448. 

Sphenoptera rhododactyla Sémé now, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 30 
(1896), p. 251. 

Chrysoblemma Scovitzi Jakowleff, /. c-., 1.36(1903), p. 257. 



SPHENOPTERA 335 

Long. i5; larg. (i inilliiii. 

Ovale, oblong, fort convexe, d'un vert doré brillant, 
couvert en deissous d'un fin duvet blanc moins épais au 
milieu. Antennes à 3'^ article égal au 2'', plus court que 
le 4', les suivants dentés en dedans. Tète inégale, ru- 
gueusement ponctuée, avec un fin sillon au milieu; épis- 
tO'me échancré. Pronotum très rétréci, bisinué et rebordé 
en devant avec les angles bien marqués, deux fois plus 
large que long, fortement bisinué à la base, avec un lobe 
médian tronqué et les angles aigus, subsinueussment re- 
bordé sur Les côtés jusqu'aux 3/4; couvert de forts points 
assez serrés, avec un léger sillon médian. Ecusson trans- 
verse, très court et large, en pointe de chaque côté, à peine 
muni d'une petite pointe postérieurement. Elytres aussi 
larges à la base, trois fois plus longues que le pronotum, 
atténuées et terminées en pointe tronquée tridentée, l'e- 
bordées sur les côtés avec un faible siruis au pli crural; 
épaule saillante avec une impression en dedans; stries 
de points régulières, bien marquées, enfoncées par der- 
rière; interstries plus ridés en dehors, avec une série 
régulière de points presque aussi forts que ceux des in- 
terstries. Pygidium dépassant l'extrémité. Menton obtus. 
Prosternum peu densément ponctué, rebordé d'une forte 
strie non interrompue par derrière. Hanches postérieures 
à peine dilatées en dedans, subsinuées au bord. Abdomen 
couvert de points serrés $ . [Ex Marseul). 

Hab. — Transcaiicasie; Transcaspienne; Turkostan 
russe; Perse; Russie méridionale ( Brit. Mns. Londres; 
Musée de Gênes, de Biuxelles, de Sloekholni; colL 
von Heyden, Tlicry, ma colL). 



336 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

229. — S. tamaricis 

Klug. 

BuPHESTis TAMARICIS Klug, Sj 7nb. Phys., t. 1 (1829), p. 30, pi. 2. f. 4. 

Sphenoptera tamaricis Cas t. et Gory, Monogr. Bupr., I, 2 (1839), 
p. 35, pl.9, f. 53. 

Sphenoptera tamaricis Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 399. 

Sphenoptera Becreri Dohru, Sttit. Eut. Zeit. (1866), p. 249. 

Sphenoptera BtxKKRi Sols ky, Hor. Soc. Ent. Ross., t 4 (1867), p. 91. 

Sphenoptera BECKERiJakowleff, Le , t. 20(1886), p. 102; t. 36(1903), 
p. 258. 

Sphenoptera Beckeri Keitter, Ent. Nachr. (1890), p. 277; Wien. Ent. 
Zeit. (1895), p. 35. 

Long, 12; larg. 4,5 millim. 

Allongé, ovalaire, fortement atténué aux deux extrémités, 
assez convexe, pointillé foncier très visible, d'un vert 
doré brillant, avec un léger reflet cuivreux et avec une 
fine pubescence, peu serrée en dessous. Antennes à S'' ar- 
ticle égal au 2", plus court que le 4% les suivants dentés 
en dedans. Tête ponctuée; front inégal; épistome échancré. 
Pronotum deux fois plus large que long, bisinué à la 
base avec le lobe médian tronqué et subimpressionné et les 
angles aigus, fortement rétréci, bisinué et rebordé en de- 
vant avec les angles bien marqués; finement rebordé sur 
les côtés jusqu'aux 3/4, couvert assez également de petits 
points sur toute la surface. Ecusson en cœur, large, à 
pointe aiguë par derrière. Elytres aussi ^arges à la base, 
trois fois plus longues que le pronotum, rebordées sur les 
côtés, dilatées sous l'épaule (jui est saillante, sinuées au 
pli crural, atténuées ensuite et terminées en pointe tri- 
dentée; stries formées de points serrés, régulières, en- 
foncées vers le bout, 6-7 raccourcies postérieurement; in- 
terstri^s subconvexes par derrière, marqués de quelques 
petits points. Pygidium dépassant im peu les élytres. 
Menton arrondi. Prosternum pou densément ponctué, re- 
bordé d'une forte strie non interrompue. Poitrine et abdo- 
men densément pointillés. Hanches postérieures dilatées 
en dedans en lobe abrupte, bisinué au bout. 



SPHENOPTERA 337 

Cette jolie espèce a quelques rapports de forme et de 
couleurs avec le Scovitzi, mais elle est beaucoup plus 
petite, plus étroite, moins convexe, plus finement ponc- 
tuée, et son écusson est en cœur au lieu d'être fortement 
transverse {Ex IVIarseul). 

Hab. — Arable : Mont Sinaï; Astrakan; Daghestan; 
Transcaucasie ; Transcas[)ienne ; lurkeslan russe 
(Brit. Mus. Londres; Dent. Ent. Mus. Berlin, par 
Kraatz, Musées de Bruxelles, de Gênes, de Stock- 
holm, coll. von Ileyden : coll. Théry,mii coll.). 



230. — S. mandarina 

Théry. 
Sphenoptera mandarina Théry, Mém. Soc. Ent. Belg., t. 18(1910), p. 4. 
Sphenoptera kahsmiriensis Fairmaire, mss. 

Long. i5; larg. 5 millim. 

Allongé, ovalaire, très convexe, d'un cuivreux très bril- 
lant, surtout en dessous. 

Tête moyenne, moins large que le prothorax antérieure- 
ment, presque plane, avec deux vagues reliefs sur le 
front, un sillon bien marqué sur le vertex, au fond duquel 
se trouve une fine strie, très fortement et régulièrement 
ponctué, épistome brusquement incliné en contre-bas du 
front, finement ponctué, échancré en arc, pubescenl,avec les 
branches latérales ne débordant pas sur les côtés, le 
labre échancré et densément cilié; carène des cavités 
antennaires très obliques et très saillantes; yeux asseiz 
grands, convexes, antennes noires avec des taches cui- 
vreuses sur les premiers articles, atteignant largement les 
cavités cotyloïdes antérieures, à 2" article un peu plus 
long que le 3^ et un peu plus court que le 4^ les suivants 
subégaux, à dents bien développées. Prothorax subconique, 
ayant sa plus grande largeur à la base, à cô!és légèrement 
arqués et presqu'entièT^ement rebordés, le rebord bien 
développé, un peu dilaté et relevé en gouttière dans les 
angles postérieurs qui sont très aigus et prolongés en 
arrière, bordé antérieurement d'une fine strie interrom- 

TOME VI. — DÉCEMBRE 1912-JUIN 1913, 22 



338 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

pue au milieu, avec les angles antérieurs aigus et assez 
bien marqués et arrondis au sommet; la base fortement 
bisinuée, avec la partie du disque avoisinant les sinus 
abaissée et lisse, tandis que la marge du lobe médian esL 
élevée en carène et lisse également. Ecusson très court, 
très large, ayant sa plus grande largeur en son milieu. 
Eytres pas ou à peine plus larges à la base que le pro- 
thorax, environ trois fois de la longueur de celui-ci, 
assez convexes, fortement atténués en courbe régulière 
depuis l'épaule jusqu'à l'extrémité, tronqués au sommet, 
avec une dent externe assez aiguë et deux denticules peu 
sensibles; entièrement rebordés sur les côtés, le rebord re- 
levé en gouttière très mince sur toute la longueur et d'une 
façon plus sensible à la base, le fond du sillon ainsi 
formé est bleu; assez fortement et irrégulièrement impres- 
sionnés au-dessus de l'épaule, avec le calus humerai lisse 
et saillant, à stries régulières et bien marquées, formées 
de petits traits se transformant en gros points au milieu 
des bords, les interstries plans et légèrement convexes 
seulement à l'apex, portant, cà et là, quelques points; 
la région scutellaire bombée avec une strie scutellaire bien 
marquée; la suture relevée en très fine carène postérieure- 
ment: Prosternum large, un peu bombé; sai'lie proster- 
nale éparsément ponctuée, entourée d'une strie profonde 
et bien marquée contournant le sommet; pièces latérales 
du prosternum entourées d'un bourrelet fin et lisse, rugueu- 
sement ponctuées au milieu; abdomen sans sillon mé- 
dian, assez fortement ponctué, avec la surface des trois 
derniers segments légèrement concave; des plaques lisses 
plus foncées et d'un contour assez vague e trouvent 
dans les angles antérieurs des segments au milieu d'un 
espace plus finement ponctué et pubescent; le dernier 
segment arrondi et sillonné le long du bord à l'extré- 
mité. Pattes assez allongées, les cuisses modérément ren- 
flées, les tibias antérieurs et intermédiaires subéchancrés 
avant l'extrémité; les postérieurs le sont également, mais 
moins sensiblement; tous sont ciliés; tarses allongés bron- 
zés {Ex Thiry). 

Hab. — Chang-Yang (coll. Tliéry, type ! ma coll.). 



SPHENOPTERA 339 

231. — S. Hauseri 

Reilter. 

Sphenoptera Hauseri Reitt., Wien. Eut. Zeit. (1895), p. 34. 
Chrysoblemma Hauseri Jako wleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36(1902), 
p. 259. 

Long. 12; larg. 4,2 millim. 

Ovalaire, assez large, très couve.ve, alléiiué en 
avant et subacuininé en arrière, cuivreux ou vert 
cuivreux brillants et clairs en dessus, dcàisous vert 
clair ou cuivreux doré, entièrement couvert d'une 
abondante pulvérulence blanc jaunâtre. 

Sa forme écourtée, convexe et nelLemenl ovalaire, 
ses élytres à rebords latéraux larges et saillants, ainsi 
que sa couleur de laiton claire et brillante distinguent 
nettement cette espèce de ses voisines. 

Tête inégalement ponctuée, dépriuiée en avant du 
front; le y article des antennes plus long que ses voi 
sins. Pronotum large, convexe, atténué, rebordé et 
bisinué en avant; les côtés obliquement et faiblement 
arqués, la carène marginale saillante, fine, presqu'en- 
tière et sinueuse; la base fortement bisinué<^ avec les 
angles postérieurs très aigus et abaissés sui' l'épaide, 
le lobe médian tronqué; la surface également ponc- 
tuée, le disque vaguement sillonné, le sillon plus 
sensible et plus large au-dessus de l'écusson. Celui-ci 
large, subcordiforme et déprimé. Elylres de la lar- 
geur du pronotum, largement rel)ordés sur les côtés, 
régulièrement atténués en arc de la base au sommet, 
celui-ci obtusément et faiblement tridenté ; la sur- 
face couverte de stries ponctuées peu nettes, les inter- 
stries 3,5 et 7 saillants en côtes larges, les autres sub- 
rugueux, le calus buméral saillant, limitant une im- 
pression triangulaire interne. Dessous finement gra- 
nuleux et inégalement ponctué; prosternum grossiè- 
rement ponctué, subconvexe, à slri<^ marginale en- 
tière; tibias antérieurs faiblement arqués, les médians 
droits, les postérieurs très légèrement cintrés en 



340 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

dedans; tarses plus longs que les tibias; abdomen 
sans impressions ni plaques lisses sur les côtés; pygi- 
dium dépassant notablement le sonmiet des élytres. 

Hab. — Transcaspienne :Ouzoun-Ada ; Perse or. : 
Sarliad (coll. Heittev : Ivpe ! coll. von lleyden et 
Thcry). 



232. — S striatipennis 

Jako wleff. 

Sphenoptera striatipennis Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 19 
(1885), p. 132 ; t. 36 (1903), p. 258. 
Sphenoptera striatipennis Marseul, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 2-8. 
Sphenoptera striatipennis Keitter, Wien. Eut. Zeit. (1895), p. 33. 

Long. 21-22; larg. 7,6 millim. 

Allongé, fort convexe, subcylindrique, un peu atténué 
aux deux bouts, d'un vert doré, brillant. 

Tête peu convexe, inégale, ponctuée, très finement sillon- 
née au milieu; antennes grêles, longues, métalliques, 3" ar- 
ticle un peu plus long que le 2^ et plus court que le 4^ 
Pronotum rétréci, d'un tiers plus large que long, couvert 
d'assez gros points peu serrés et faiblement sillonné au 
milieu, rebordé en devant et sur les côtés jusqu'aux 3/4. 
Prosternum plan, entièrement rebo^rdé et fortement ponc- 
tué. Ecusson transverse, très court, muni d'une petite 
pointe postérieurement. Elytres un peu plus larges à la 
base et trois fois plus longues que le pronotum, rebordées 
sur les côtés, atténuées postérieurement et terminées en 
pointe tridentée; stries formées de sillons profonds forte- 
ment ponctués; interstries presque plans, vaguement ponc- 
tués. Abdomen superficiellement canaliculé sur le pre- 
mier segment, bordé d'un duvet blanchâtre {Ex Jakow- 
leff). 

H\H. — Turkeslan russe; Boukhara. 



SPHENOPTERA 341 

233. — S. Potanini 

J a k w 1 e f f . 

Chrysoblemma Potanini Jak., Hor. Soc. Eut. Ros., t. 23 (1889), p. 86 ; 
t. 36(1903), p. 258. 

Sphenoptera procera Reitter, Ent. Nachr., t. 16(lb90), p. 277; Wien. 
Eut. Zeit. (18y2), p. 156. 

SPHENOPTERA PoTANiNi Reitt., Wteii. Elit. Zeit. (1895), p. 35. 

Long. 18-19; larg. 6 milliiu. 

Allongé, ovalaire, assez convexe, atténué aux deux bouts, 
d'un vert doré brillant, avec un léger reflet cuivreux en 
dessous, quelciuefois d'un cuivreux doré en dessus, avec 
une pubescence très fine, surtout sur la tête. 

Tête peu convexe, inégale, parsemée de points rares, 
plus forts et plus serrés en devant et sur le vcrtex, largement 
sillonnée au milieu, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex; front plan, avec deux tubercules ou reliefs 
transverses lisses, très finement pointillés; épistome échan- 
cré en triangle. Antennes grêles; leur 3' article un peu 
plus long que le 2' et plus court que le 4^ Pronotum 
d'un tiers plus large que long, fortement rétréci et mar- 
giné en avant, rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, avec 
les angles aig;us à la base, couvert de forts points assez 
serrés, plus gros et plus serrés latéralement, avec un léger 
sillon médian. Ecusson transverse, 2 1/2 fois plus large 
que long. Prosternum plan (un peu convexe dans la Ç), 
entièrement rebordé et fortement ponctué. Elytres aussi 
larges à la base et 3 fois plus longs que le pronotum, 
dilatés sous l'épaule qui est saillante, graduellement atté- 
nués et terminés en pointe tridentée; entièrement re- 
boTdés sur les côtés, faiblement sinués au pli crural; 
stries formées de sillons profonds, assez fortement ponc- 
tués, interstries presque plans, vaguement et fortement 
ponctués. Hanches postérieures faiblement échancrées au 
tiers interne. Jambes antérieures et intermédiaires du cT 
arquées [Ex Jakov^leff). 

Har. — Mongolie : Désorl de Ool)!; Daghestan; 
Tiirkoslan russe (coll. Reitter, type! (procera); 
coll. von Heyden, coll. Théry). 



342' MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

234. — S. Ahngeri 

J a k w 1 e f f. 

Chrysoblemma Ahngkri Jak., Hor. Soc. Eut. Ross. t. 34 (1900), p. 441 ; 
t. 36 (1902), p. 259. 

Long. lo; larg. 3,3 millini. 

cf. Ovalaire, oblong, peu convexe en desssus, atténué 
aux deux extrémités, d'un vert doré brillant, densément 
ponctué, les points plus forts en dessous, avec une fine 
pubescence blanchâtre sur toute la surface. 

Tête peu convexe, inégale, rugueusement et densément 
ponctuée; front assez convexe; indistinctement déprimé 
et bituberculé au milieu; côtés internes des scrobes anten- 
naires à peine saillants, presque plans; épistome petit, 
échancré en arc; antennes assez longues, à S'' article de 
moitié plus long que le 2" et à peine plus long que le 4^ 
Pronotum subconique, atteignant sa plus grande largeur 
vers la base, rétréci en avant, à cotés droits, d'un tiers 
plus large que long, marqué d'une impression longitudi- 
nale peu profonde et assez large, avec des point? plus fins 
et plus serrés que sur le disque; finement rebordé jus- 
qu'aux 2/3; angles postérieurs droits; strie marginale an- 
térieure largement interrompue au milieu; bord latéral du 
pronotum tout à fait droit. Ecusso^n triangulaire, étroit, 
plus large que long. Elytres plus larges, à la base, qu.e 
le pronotum et 3 fois aussi longs, graduellement atténués 
en arrière et munis au bout de fortes épines, l'intermé- 
diaire la plus saillante, l'externe très aiguë, dirigée en 
dehors; légèrement mais largement sinués au pli 
crural; stries régulières, enfoncées, formées de points 
assez forts et serrés; interstries alternes à peine éle- 
vés, rugueusement et densément ponctués et ridés; 
région scutellaire à peine convexe, avec une strie 
bien marquée, faite de points très serrés, épaules 
saillantes, bosse dorsale nulle; suture carénée pos- 
térieurement. Prosternum plan, assez large, rebordé 
sur les côtés d'une forte strie non interrompue en arrière, 
fortement et également ponctué sur toute la surface; 
métasternum sillonné au milieu; hanches postérieures bi- 



SPHENOPTERA 343 

sinueusement entaillées au bord interne; abdomen dé- 
pourvu de sillon, fortement et densément ponctué, surtout 
à la base; pygidium dépassant un peu les élytres; pattes 
grêles; tarses très longs, les postérieurs à 5" article égal au 
1"; tibias antérieurs et intermédiaires légèrement courbés; 
les postérieurs avec un dent aiguë au bout. 

Cette espèce est notamment voisine de Sph. Eos Sémén., 
dont elle diffère, outre la taille inférieure, par la coloration 
vert doTé plus vive, par les antennes manifestement plus 
longues, les yeux plus gros; les denticules apicaux des 
élytrcs sont plus prolongés et plus aigus et l'extrémité de 
Texterne est dirigée en dehors, tandis que chez ÏEos ce den- 
ticule est court et à pointe dirigée en arrière; la face infé- 
rieure du corps, chez Sph. Ahngeri,esi plus fortement ponc- 
tuée, la surface est moins convexe, les côtés du pronotum 
sont droits, et non pas arrondis, comme ('"'st ^e cas chez 
VEos; enfin, la conformation de la tête, chez ce deux espè- 
ces, est très différente {Ex Jakov^leff). 

Hah. — Traiiscaspieiiiic. 



235. — S. sancta 

R e i 1 1 e r. 

SPHENOPTERA SANCTA Reit t., Elit. Nachf., t. 16 (189(3), p. 280; Wien. 
Ent.Zeit.ilSm. p 36. 

Chrysoblemma SANOTA Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36(1903), 
p. 260. 

Sphenoptera Phryne J a k w 1 e f f , 7nss. 

Long. iT-i3; larg. 3,5-4,5 millini. 

Ovalaire, peu convexe, atténué en avant et subacu- 
miné en arrière, vert terne en dessus, le pronotum 
plus brillant que les élytres, ceux-ci parfois cuivreux 
terne; dessous d'un vert plus claii-; antennes noires, 
avec les deux premiers articles métalliques. 

Ressemble, mais d'assez loin, au S. ignita Reitt., 
mais moins brillant, moins convexe et moins robuste, 
la structure él\ traie et d'autres détails tout différents. 



344 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête étroite, inégalement ponctuée, avec deux 
vagues reliefs obliques sur le front; celui-ci et le 
vertex sillonnés ; épistome étroit,écliancré;le 2' arti- 
cle des antennes plus court que le 3", celui-ci aussi 
long que le !\\ Pronotum grand, bisinué et finement 
rebordé en avant, arqué sur les côtés, avec la carène 
marginale fine, subsinueuse et atteignant presque le 
sommet, l)isinué à la base avec un lobe médian 
arrondi ; pas de sillon médian ; une fossette à la base 
et deux autres un peu plus haut que la première et 
de chaque côté du milieu; la surface subrugueuse, 
assez grossièrement ponctuée ; les angles postérieurs 
aigus et dépassant la largeur des élytres. Ecusson 
très court, en triangle très élargi et pointillé. Elytres 
plus étroits que la base du pronotum, 2 1/2 fois 
aussi longs, régulièrement atténués de la base au 
sommet, celui-ci très obtusément tridenté ; stries de 
points linéaires, interstries alternes saillants, les 
points semblant s'unir aux intei'sti'ios par des vermi- 
culations irrégulières, plus accentuées chez le d" que 
chez la 9. Dessous assez grossièrement et densément 
ponctué; prosternum assez large, plan, ponctué, à 
strie marginale entière,assez profonde; pas de sillon 
abdominal; les côtés des segments abdominaux sans 
reliefs, mais avec une dépression pubescente où s'ag- 
glomère la pulvérulence ; tous les tibias droits ; les 
postérieurs médiocrement cintrés; tarses allongés, 
mais plus courts que les tibias; élytres laissant à dé- 
couvert une partie du pygidium (Ex Jakowleff) . 

Hab. — Transcaucasie ; vallée de l'Arax (coll. 
Beitter, type! Brit. Mus. Londres; Deut.Ent. Mus., 
par Kvaatz; coll. Théry et la mienne). 



SPHENOPTERA 345 

236. — S. Zarudnyi 

Jakowleff. 
Chrysoblemma Zarudnyi J ak., Hov. Soc. Eut. Ross., t. 34 (1900), p 99 ; 
t. 36(1903), p. 260. 

Long. i4; larg. 5,2 millim. 

$ . Ovale, oblong, très convexe, d'un bronzé brillant en 
dessus, à peine cuivreux en dessous. 

Tête convexe, finement et densément ponctuée, les points 
à p€ine plus forts en avant, faiblement sillonnée au 
milieu; front plan, inégal, avec quelques impressions et 
un double espace à peine élevé; épistome échancré en 
triangle. Antennes courtes, noires, bronzées à la base, à 
2' article égal au 4*^ et un peu plus court que le 3'. Palpes, 
labre et base des antennes garnis de quelques poils dres- 
sés très longs. Yeux peu convexes, ovales, d'un tiers 
plus larges que longs; côtés internes des scro])es anten- 
naires assez saillants. 

PronO'tum convexe, suboonique, rétréci et entièrement 
ro.arginé en avant, près de moitié plus large que long, 
dépourvu de sillons longitudinaux, très finement poin- 
tillé et couvert de petits points assez serrés, à peine plus 
forts latéralement, graduellement arqué et assez fortement 
rebordé aux côtés jusqu'aux 3/4 de la longueur, angles 
postérieurs très saillants, atténués en lobe allongé, obtu- 
sément arrondis à l'extrémité; rebord latéral fortement 
courbé devant les angles postérieurs. Ecusson très large, 
mucroné, relevé postérieurement, finement pointillé. 

Elytres plus étroits à la base et trois fois aussi longs 
que le pronotum, très convexes à la base, entièrement 
rebordés aux côtés, subsinués au pli crural, graduellement 
atténués en arrière et terminés en pointe tridentée; stries 
régulières, formées de petits traits assez rapprochés; inter- 
stries à peine convexes au milieu, mais le devenant plus 
fortement à la base et surtout à l'extrémité, rugueusement 
pointillés et assez densément ponctués; suture à peine caré- 
née postérieurement. Menton en arc. Prosternum plan, 
assez étroit, couvert de ponctuation clairsemée, rebordé en 



34.6 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

arrière d'une forte strie ininterrompue; métasternum fine- 
ment sillonné, densément ponctué. Abdomen densément 
et finement ponctué, le 1"' segment dépourvu de sillon et 
revêtu de fine pubescence blanchâtre; les côtés des 2'' et 
3' segments ventraux avec des plaques Usses assez con- 
vexes. Hanches postérieures fortement entaillées à l'épi- 
mère. Pattes grêles, bronzées, jambes antérieures à peine 
arquées; spinules apicales des tibias très courtes, à peine 
visibles. 

Espèce très curieuse, à prothorax campanuliforme et 
dont les angles postérieurs, élargis, se prolongent considé- 
rablement par-dtssus la base des élytres; les longues soies 
qui garnissent ks parties de la bouche ainsi que la base 
des antennes et l'absence presque complète de spinules à 
Fextrémité des tibias intermédiaires et postérieurs distin- 
guent le S. Zarwlniji de toutes les espèces paléarctiques 
de ce genre [Ex Jakowleff). 

Har. — Perse oiientale : Simny-kliaiié : ])iiit.s 
Hadji-dou-lscha^i. 



237, — S. amplicollis 

Jako wle f f . 

Ghrysobi.kmma amplicollis Jak., Ann. Mus. Zool. Acad. St-Pétersb. 
(1899), p. 292 ; Hor. Soc. Enf. Ross., t. 36 (1902), p. 260. 

Long-. tA t/9-t5; larg. 5 1/2-5 3/4 inillJTn. 

Ç . Ovalaire, allongé, convexe, fortement atténué par 
derrière, d'un vert doré assez brillant, finement pubescent 
de blanc en dessus et en dessous. 

Tête peu convexe, parsemée de points forts, épais, par- 
fois avec une très fine ligne longitudinale sur le vertex; 
front plan, inégal, impressionne au milieu, chargé de deux 
tubercules lisses, obliques; épistome large, échancré en 
demi-lune, les côtés internes des scrobes antennaires assez 
saillants. Antennes bronzées, courtes, à 3® article plus long 
que le 2\ égal au 4', les suivants très dentés. Pronotum 



SPHENOPTERA 347 

presque deux fois plus large que long, ayant sa plus 
grande largeur vers la base, arqué sur les côtés et reV)ordé 
jusqu'aux 4/5, fortement rétréci et entièrement marginé en 
avant, avec les angles postérieurs arrondis, saillants, cou- 
verts de points très forts, assez rapprochés, plus serrés et 
plus rugueux latéralement, sans sillon médian, mais avec 
deux fovéoles superficielles vers la base. Rebord latéral 
fin, droit. Ecusson en triangle, de moitié plus large que 
long. Elytres plus étroites à la base et trois fois plus lon- 
gues que le pronotum, fortement atténuées et terminées en 
pointe tridentée, entièrement rebordées sur les côtés, 
sinuées au pli crural; stries régulières, formées de points 
forts et serrés; interstries alternativement saillants, forte- 
ment ponctués et ridés. Suture carénée, région scutellaire 
convexe, strie scutellaire très enfoncée. Epaules saillantes. 
Menton triangulaire. Prosternum plan, avec quelques gros 
points, rebordé d'une très forte strie marginale, non inter- 
rompue en arrière. Métasternum étroitement sillonné. 
Abdomen densément ponctué, sans sillon. Hanches posté- 
rieures bisinueusement entaillées ; pattes grêles ; jambes 
antérieures légèrement courbées, assez fortement denticu- 
lées au bord interne. 

Dans le sous-genre Chrysoblcnmia, on ne connaissait jus- 
qu'ici que deux espèces ayant les angles postérieurs du 
pronotum arrondis — la 5. sancta Reitt. et la S. viridiflua 
Mars. ; — la troisième espèce de ce groupe que nous venons 
de décrire est caractérisée par le pronotum fortement déve- 
loppé, par les angles postérieurs très saillants devant la 
base des élytres, par le corps large, non cylindrique, et par 
la surface du corps fortement pointillée [Eor Jakowleff). 

Hab. — Transcaspienne : Krasnovodsk. 



348 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

238. — S. viridiflua 

Marseul. 
Sphenoptera viridiflua Mars., L'Abeille, t. 2(1865), p. 397. 
Chrysoblemma viridiflua Jakowleff, Hor. Soc Eut. Ruas., t. 36(1903), 
p. 260. 

Lung. lo; larg. 3,5 niillim. 

Allongé, cylindrique, un peu atténué aux deux bouts, 
vert doré brillant avec un fin duvet blanc en dessous. An- 
tennes noires, vertes à la base; 3^ article intermédiaire à 
S3S voisins, les suivants dentés en dedans. Tête ponctuée, 
sillonnée au milieu; front inégal, avec deux gros points 
enfoncés, peut-être accidentels. Pronotum d'un tiers plus 
large que long, bisinué à la base, avec le lobe médian 
arrondi, ainsi que les angles; peu marqué et relDordé sur 
les côtés, bisinué, rebordé et rétréci en devant, avec les 
angles arrondis; parsemé de points épars sur le pointillé 
foncier; à peine un vestige du sillon médian et une faible 
impression de chaque côté. Ecusson en triangle, à pointe 
aiguë. Elytres aussi larges à la base, près de trois fois plus 
longues que le pronotum, rebordées sur les côtés, avec 
un léger sinus au pli crural, atténuées vers le bout qui est 
tronqué et tridenté; stries formées de points longs et bien 
marqués; épaules saillantes, ainsi que la suture et les 2^ 
4% 6" et 8*^ interstries, les intervalles pointillés et ridés. 
Pygidium avancé. Menton triangulaire. Prosternum densé- 
ment ponctué cf, avec quelques points 9, boTdé d'une 
forte strie dans son pourtour postérieur. Poitrine et abdo- 
men couverts de points assez forts et serrés. Hanches pos- 
térieures dilatées en lobe obtus, au bord interne, subsi- 
nuées au bord postérieur. 

Ressemble beaucoup, pour la forme et la sculpture, au 
scabra (rohmdicollis) Cast. et Gory; il s'en distingue par sa 
couleur d'un vert doré brillant, sa forme plus cylindrique, 
son pronotum plus allongé, moins fortement ponctué, 
biimpressionné [Ex Marseul). 

Hab. — Asie mineure rDeul. Eiil. Mus. Berlin, par 
Kraatz; coll. Théry) . 



SPHENOPTERA 349 

239. — S. Artemisise 

Rei ttei'. 

SPHENOPTERA Artemisi^ Reitter, Detit. Ent.Zeit. (1889), p. 281 ; Ent. 
Nachr., t. 16(1890), p. 278 ; Wien. Ent. Zeit. (1895), p. 40. 

Chrysoblemma caucasica Jakowlef f, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 25(1890), 
p. 13^. 

SPHENOPTERA MOLITOR Rcitt., Délit. Ent. Zeit. (1890), p. 168; Ent. 
Nadir., t. 16 (L-90), p. 278 ; Wien. Ent. Zeit. (1895), p. 40. 

Chrysoblemma Artemisle J ak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 36 (1902;, p. 261 . 

Long-. 9; larg. 2,7 millim. 

Allongé, peu convexe, d'un vert doré brillant, cuivreux 
sur les élytres, pubescent de blanc en dessus et en dessous. 

Tête peu convexe, avec de gros points épars, plus fins 
et plus serrés en avant, sillonnée au milieu; front plan, 
inégal, marqué de deux plaques lisses obliques, sinué en 
avant; épistome échancré en demi-lune. Antennes longues, 
bronzées, à 2,^ article deux fois plus long que le 2^ Prono- 
tum un peu plus large que long, subparallèle, peu rétréci 
©n avant, avec les angles droits et aigus à la base, finement 
reboTdé sur les côtés jusqu'aux 3/4, couvert de points 
assez fo'rts et serrés, en forme de linéoles latéralement, 
sans sillon médian et sans strie marginale en devant. Ecus- 
son cordiforme, pointillé. Elytres un peu plus larges à la 
base et trois fois plus longues que le pronotum, graduelle- 
ment atténuées et terminées en pointe tridentée, entière- 
ment rebordées sur les côtés, subsinuées au pli crural; 
stries régulières, formées de points assez forts et serrés; 
interstries plans, ridés, pointillés. Suture fortement caré- 
née, élevée en avant. Strie scutellaire bien marquée. 
Epaules saillantes. Menton en arc. Prosternum densément 
ponctué, rebordé d'une forte sti'ie non interrompue en 
arrière. Sternum fortement ponctué, impressionné au 
milieu. Abdomen finement et densément ponctué, premier 
segment dépourvu de sillon, le dernier échancré au bout. 
Hanches postérieures avec une forte entaille au tiers 
interne du bord postérieur [Eœ Jakowleff ) . 



350 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Hab. — Vallée de l'Arax; Elisahethpol; Aslrachan 
Daglh ; Eldar ; Perse orientale :Khorasan (coll. Reit- 
trr : lype ! D'eiil. Eiil. Mus., par Kraatz; coll. von 
lleyden, Tliêry et la mienne). 



240 — S. seriola 

Jakowleff. 
Ghrysoblemma seriola Jak., Hor. Suc. Eut. Ross., t. 37 (1^04), p. 181 . 

Long, lo; larg, 3,7 niillim. 

Ç . Ovale, oblong, convexe, légèrement gibbeux sur le 
dos, cuivreux bronzé luisant, violet sur les élytres_, pubes 
cent sur toute la surface. 

Tête assez grande, mais plus étroite que le pronotum, 
inégale, sillonnée au milieu sur le vertex, assez fortement 
ponctuée sur le disque, plus finement et densément en 
avant; front rougeàtre, avec deux tubercules lisses, obli- 
ques; côtés internes des cavités antennaires assez relevés; 
épistome échancré en arc; yeux assez grands, arrondis, 
d'un tiers plus longs que larges; antennes courtes, minces, 
noir bronzé, à 3" article de moitié plus long que le 2" et 
un peu plus long que le 4". Pronotum d'un tiers plus large 
que long, arrondi sur les côtés, légèrement atténué aux 
deux extrémités, distinctement sinué vers les angles posté- 
rieurs qui sont longs, aigus, dépassant le« élytres; surface 
unie, sans trace de sillons ou impressions, finement et assez 
vaguement ponctué. Ecusson petit, cordiforme, fortement 
mucromé au sommet, pointillé. Elytres aussi larges, à la 
base, que le pronotum et près de 2 3/4 fois aussi longs, 
entièrement rebordés sur les côtés, sinués au pli crural, 
atténués au bout et munis de trois dents aiguës; stries 
régulières, enfoncées, formées de points petits, irrégu- 
lières, avec de très fines linéoles; interstries peu densé- 
ment pointillés, alternativement relevés, surtout à la base; 
région scutellaire convexe, avec une strie profonde; suture 
carénée; bosse humérale saillante. Menton bisinue, comme 



SPHENOPTERA 351 

kidenté. Prosternum assez large, densément ponctué seu- 
lement en avant, étroitement sillonné au milieu, avec une 
strie marginale enfoncée, interrompue au sommet; méta- 
sternum étroitement canaliculé au milieu; abdomen plan, 
sans trace de sillon médian, très densément et finement 
ponctué, sans plaques lisses latéralement; dernier segment 
arrondi au bout, comme caréné au milieu; hanches posté- 
rieures assez fortement échancrées au tiers interne, sinuées 
à l'épimère, avec une dent apicale en dedans. Pattes grêles, 
bronzées; jambes antérieures à peine arquées; tarses posté- 
rieurs à l"'' article un peu plus long que le 5"^ {Ex Jakow- 
leff). 

IIab. — Algérie : Ghardaya. 



241. — S. punctatissima 

Reitter. 

Sphenoptera punctatissima Reitt., Wien. Ent. Zeit (1895), p. 41. 
SPHENOPTERA Eos Semé no w, //or. 6'<jc. iiK^ /Î055., 1.30(1896), p. 254. 
Chrysoblemma PUNCTATISSIMA J akowl ef f, /. c, t. 36(1903), p. 262. 

Long. lo; larg. 3,3 milliin. 

Allongé, allénué en avant et siil)acumiiir en 
arrière, tête et proiioluni vert doré, élyti'es cuivrenx; 
dessous vert à reflets cuivreux, antennes et tarses 
métalliques, vert cuivreux. 

Ressemble beaucoup au S. sancta Reitter, la struc- 
ture élytrale tout à l'ail senjl)lable, s'en distingue 
notamment : par le pronotum moins large que les 
élytres et ne les dépassant pas sur les côtes, et présen- 
tant un sillon médian, par les antennes et les tarses 
entièrement métalliques, par les tarses aussi longs 
que les tibias et par d'autres détails. 

Tète subconvexe, densément ponctuée, ](^ Iront 
sans les reliefs usuels, le 2' article des antennes plus 
court que le 3% celui-ci aussi long que le [\\ Prono- 
tum grand, bisinué en avant et en arrière, ses côtés 



352 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

ne dépassant pas les élytres, densément ponctué, la 
carène marginale fine et courle, allant jusqu'au tiers 
antérieur, le milieu du disque vaguement mais visi- 
blement sillonné. Ecusson subcordiforme, déprimé. 
Elytres entièrement rebordés, obtnsément tridentés 
au sommet, à interstries alternativement élevés, la 
surface densément ponctuée et couverte çà et là de 
ridules transversales joignant les interstries plans 
aux costif ormes, surtout en avant. Dessous ponctué 
et pubescent, abdomen sans dépressions ni plaques 
lisses latérales, sauf sur la suture des deux premiers 
segments, oii il y a une faible impression; proster- 
num grossièrement ponctué, à strie marginale en- 
tière; tibias antérieurs faiblement arqués en avant, 
les médians droits, les postérieurs cintrés en dedans; 
tarses aussi longs ou même plus longs que les tibias; 
pygidium visible en dessus et dépassant notable- 
ment le sommet des élytres. 

Hab. — Transcaspienne (coll. vnn Ileyden et 
Théry). 



242. — S. tomentosa 

Jakowle ff, 

Sphenoptera tomentosa Jak., Hor.Suc. Eut. Ross., t. 20 (1886), p. 101 ; 
t. 36(1903), p. 261. 
Sphenoptera tomentosa M a r s e u 1, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 280. 
Sphenoptera TOMENTOSA Reittei', Wien. Ent. Zeit. (1895), p. 40. 

Long. lo; larg. 3,3 niillim. 

Allongé, peu convexe, d'un vert bronzé luisant, avec une 
fine pubescence en dessus, pulvérulent de blanc surtout 
bL. dessous. 

Tête densément et assez fortement ponctuée, sillonnée 
au milieu, faiblement échancrée à l'épistome, d'un vert 
do:é brillant; front plan, inégal. Antennes noires, de moi- 
tié plus courtes que le pronotum, à 3" article un peu plus 



SPHENOPTERA 353 

long que le 2^ Pronotum transverse, de moitié plus large 
que long, subparallèle, rétréci et marginé en avant, 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, marqué d'une fovéole 
antéscutellaire et deux autres plus fortes au milieu; égale- 
ment et assez densément ponctué, avec le sillon médian 
à peine sensible. Ecusson petit, cordiforme. Elytres plus 
larges à la base et 2 1/2 fois plus longues que le pronotum, 
graduellement atténuées et triépineuses au bout, entière- 
ment rebordées sur les côtés, faiblement sinuées au pli 
crural; stries enfoncées, formées de points serrés; inter- 
stries alternes à peine élevés, densément ponctués. Pro- 
sternum plan, avec une strie non interrompue en arrière. 
Sternum canaliculé. Dessous finement t!; densément ponc- 
tué, avec un duvet jaunâtre. Cette espèce qui, par son 
faciès caractéristique, rappelle les espèces du genre An- 
thaxia, se distingue des autres Sphenoptera par les poils 
qui recouvrent toute la surface; ces poils sont plus serrés 
et plus longs sur la tête. Une pubescence pareille se ren- 
contre encore dans la 5. pubescens m., mais cett:' dernière 
se distingue facilement par sa couleur doiée ^t par la 
forme très rétrécie du thorax, dépourvu de stries à son 
bord antérieur {Ex Jakov^^leff ) . 

Hab, — Tuikestan russe. 



243. — S. graeilis 

J a k o \v 1 e f f . 

Chrysoblemma GRACiLis Jak., Hor. Soc. Ent. /?o5s., t. 34 (1900), p. 443; 
t. 36(1902), p. 262. 

Long. II ; larg. ^ milliiii. 

çf . Allongé, peu convexe, subparallèle, atténué aux deux 
extrémités, plus fortement par derrière, d'un cuivreux 
doré brillant, élytres vert doré, densément ponctués et 
pubescents sur toute la surface. 

lOME VI — JANVIER- JUIN 1913. 23 



354 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête plus étroite que le pronotum, peu convexe, impres- 
sionnée au milieu, surtout en avant, avec une fine ligne 
longitudinale sur le vertex, densément et rugueusement 
ponctuée, et densément revêtue de poils dressés; yeux pe- 
tits, ovalaires, peu convexes ;front très inégal, impressionné 
au milieu, avec deux reliefs tuberculif ormes obliques; cô- 
tés internes des scrobes antennaires arqués, peu saillants; 
antennes assez grêles, cuivreux doré, atteignant le tiers 
basai du prothorax, à 2" article globuleux; le 3^ près de 
deux fois aussi long que le 2'' et égal au 4^ Pronotum sub- 
parallèle, à côtés droits, à peine atténué en avant, d'un 
tiers plus large que long, rebordé sur les côtés jusqu'aux 
3/4, aveCv une impression longitudinale médiane, assez 
large mais peu profonde; densément et fortement ponctué 
sur toute la surface, les points à peine plus serrés latérale- 
ment; angles postérieurs courts, droits; strie marginale 
antérieure interrompue au milieu; rebord latéral droit. 
Ecusson triangulaire, petit, aussi large que long, concave. 
Elytres plus larges, à la base, que le pronotum et près de 
3 fois aussi longs, transversalement impressionnés à la 
base, entièrement rebordés sur les côtés, presque sans si- 
nuosité au pli crural, longés d'un large sillon le long de la 
suture, plus déprimés à la moitié apicale, atténués posté- 
rieurement et munis au bout de 3 épines saillantes, aiguës, 
l'intermédiaire plus large et moins aiguë; stries régulières, 
assez enfoncées, formées de points ronds assez serrés; inter- 
stries alternativement élevés (le 6*^ jusqu'au milieu), ru- 
gueusement et densément ponctués et ridés; région scu- 
tellaire à peine convexe, avec une strie enfoncée et une 
côte supplémentaire au tiers basai; épaules larges, peu sail- 
lantes; suture carénée postérieurement. Menton en arc. 
Prosternum plan, entièrement rebordé, fortement ponc- 
tué; saillie prosternale tridentée à l'extrémité; métasternum 
impressionné au milieu et densément ponctué; abdomen 
dépourvu de sillon, plus fortement et densément ponctué 
à la base; pygidium dépassant les élytres; hanches posté- 
rieures bisinueusement entaillées; pattes grêles, tarses 
longs, les postérieurs à l®"" article un peu plus long que- le 
5"; jambes antérieures légèrement courbées, les intermé- 
diaires et les postérieures droites, plus épaisses au bout. 



SPHENOPTERA 355 

Espèce voisine de Sph. Eus Sém. et SLuioal de Sph. 
Ahngeri m. — h' Eus diffère surtout par la forme très ca- 
ractéristique de la tête qui est très convexe, et notamment 
très bombée dans la région du vertex, do sorte que les 
yeux paraissent placés très bas; le pronotum est plus 
large, et arrondi aux côtés, de sorte que le diamètre maxi- 
mum se trouve au milieu, et son bord antérieur est com- 
plètement dépourvu de strie submarginale. 

Chez YAhngeri, ainsi que chez la gracilis, la tête est 
de forme normale et la strie submarginale antérieure du 
pro'notum est manifeste(pluâ largement interrompue au mi- 
lieu chez la première espèce); chez V Ahngeri le pronotum 
est conique, fortement rétréci en avant, et à bourrelet laté- 
ral court, n'atteignant pas le tiers antérieur de la longueur; 
chez V Ahngeri le menton est conformé à peu de chose près 
comme chez VEos, tandis que chez la gracilis, il est exacte- 
ment semi-circulaire et à bords égaux [Ex Jakowleff). 

Haiî. — Lilloiiil Est de la mer Caspienne : ilo Kou- 
suklv. 



244. — S. pubescens 

Jakowleff. 

Sphenopterapubesckns Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 2 (1886), p. 100; 
t. 36(1903), p. 262. 
Sphenoptera. pubescens Marseul, L'Abeille, t. 26(1889), p. 279. 
Sphenoptera PUBESCENS Reittei', Wiener Ent. Zeit. (1895), p. 40. 

Long, ii; larg. 3 millini. 

Allongé, peu convexe, atténué aux deux bouts, d'un ve/t 
doré brillant, avec un reflet cuivreux et une fine pubescence 
en dessous. 

Tête fortement ponctuée, sans sillon au milieu; front 
plan, très inégal; épistome sinué. Antennes à S'' article un 
peu plus long que le 2% égal en longueur au ¥. Pronotum 
aussi large que long, rétréci aux deux extrémités, arrondi 
et rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, fortement et den- 



356 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sèment ponctué, marqué d'un étroit sillon médian, sans 
strie marginale en avant. Ecusson très petit et très concave. 
Elytres plus larges à la base et trois fois plus longues que 
le pronotum et terminées en pointe tridentée, entièrement 
rebordées sur les côtés; stries enfoncées, formées de points 
serrés, assez gros; interstries presque plans, égaux, ru- 
gueux, finement pointillés. Prosternum densément ponctué, 
rebordé d'une strie non interrompue en arrière. Epimères 
postérieures fortement échancrées. Dessous densément 
ponctué, avec une fine pubescence {Ex Jakowleff). 

Ilab. — Turkestan russe. 



245. — S. chrysis 

Jakowleff. 

Chrysoblemma CHRYSIS J a k., Aim. Mus. Zool. Acad. Pétersb. (1899), 
p. 293 ; Hor. Soc. Ent. Ross., t. 36 (1902), p. 262. 

Long. 9; larg. 3 millini. 

cf. Cylindrique, allongé, assez convexe, un peu atténué 
aux deux extrémités, d'un vert doré brillant, couvert d'un 
fin duvet blanchâtre, surtout en dessous. 

Tête peu convexe, densément ponctuée, sillonnée au mi- 
lieu sur le vertex; front plan, inégal, avec deux petits 
reliefs lisses; épistome en triangle. Antennes assez lon- 
gues, cuivreux doré, à 3" article plus long que le 2°, égal 
au 4^'les suivants dentés en dedans. Pronotum à peine plus 
large que long, parallèle, rétréci en devant, avec les an- 
gles droits à la base, finement rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4, très finement pointillé et parsemé de points 
assez gros, plus serrés et plus forts latéralement, avec un 
sillon médian peu sensible. Strie marginale antérieure fine, 
interrompue au milieu. Rebord latéral du pronotum pres- 
que droit, à peine arqué. Ecusson petit, un peu plus long 
que large, subcordiforme, déprimé au milieu. Elytres plus 
larges à la base et près de 3 fois plus longues que le prono- 



SPHENOPTERA 357 

tum, atténuées au bout qui est imperoeptiblement tri- 
denté; rebordées sur les côtés jusqu'aux 2/3, faiblement 
sinuées au pli crural; stries régulières, bien marquées, 
formées de points serrés, assez forts; interstries à peine 
saillants vers l'extrémité, avec quelques points, ridés sur- 
tout à la base. Région scutellaire plane, à oeine convexe, 
bosse dorsale nulle, épaules saillantes; strie scutellaire en- 
foncée, formée de points très serrés. Menton en triangle. 
Prosternum assez densément ponctué, dressé de longs poils, 
rebordé sur les côtés d'une fine strie non interrompue en 
arrière; métasternum assez densément et fortement ponc- 
tué, sillonné au milieu. Abdomen finement et densément 
{)onctué, premier segmen.t dépourvu de sillon. Hanches 
postérieures avec une forte entaille au tiers interne du 
bord postérieur. Pattes grêles, tarses postérieurs à 5" article 
un peu plus long que le premier. 

Espèce ressemblant beaucoup à S. KarcJini Fald., ayant 
le prothorax çf hirsute; toutefois elle s'en distingue par 
le corps étroit et cylindrique, surtout dans la partie du 
pronotum, par toute la surface grossièrement ponctuée, 
par le pointillé du prosternum et de son appendice d'un 
arrangement défférent (chez le S. Karelini cT le pointillé 
est en cet endroit ex(rêmement fin et dense, tandis que 
chez le S. chrysis les points sont plus espacés et plus 
grands), par la forte entaille du côté intérieur de la han- 
che postérieure, par les ocelles plus arrondis, dont le dia- 
mètre transversal est plus court que chez le KarpJini, enfin 
par le long article terminal (5^) des tarses postérieurs, qui 
chez le Karelini est plus court que l'article basai, tandis 
que chez le chnjsis il dépasse ce dernier en longueur [Ex 
Jakowleff). 

Hab. — Mongolie: environs de Tsagan-Dérison. 



358 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

246. — S. orichalcea 

Pallas. 

BupRESTis ORICHALCEA P allas, Icon. Ins. (1781), p. 75, pi. D, f. 17. 

BuPRESTis FossuLATA || Zoubkof f, Bull. Soc. Nat. Mosc. (1829), p. 157, 
pi. 4. fig.3. 

BupRESTis Karelini Fa 1 d., (!. c. (1883), p. 46, pi. 2, f. 4. 

Sphenoptera cupraria Maiinerheim, /. c. (1837), p. 96. 

Sphenoptera Karelini Cast. et Gory, Monogy. Btipr., t. 2 (1839), 
p. 3», pi. 9, f. 51. 

Sphenoptera Zoubkoffi Gory, Monogv. supp., t. 4(1841), p. 312, pi. 52, 
fig. 307. 

Sphenoptera Zubkofii Marseul, L'Abeille, t- 2 (1865), p. 394. 

Sphenoptera Karelini Mars., /. c.,p. 394. 

Sphenoptera aciculata Mars., /. c, p. 395. 

Sphenoptera cupraria Mars., /. c, p. 396. 

Sphenoptera SoLSKYi Bec ker, fi«//. Soc. Nat. Mosc. (1867), p. 108. 

Sphenoptera W1LR.1NSI J a ko wleff, Revue Eiitom. Caen ([tSlj, p. 117. 

Sphenoptera Karelini Reitter. Ent. Nachr.,i. 16 (1890), p. 277; Wien. 
Ent.Zeit.(\t9ô}, p. 37. 

Sphenoptera astrachanica Reitt., Ent. Nac/ir., t. 16(1890), p. 280; 
Wten. Ent. Zeit. (1895), p. 37. 

Sphenoptera Koltzei Reitt., Wien. Ent. Zeit. (1895), p. 37. 

Sphenoptera Zoubkoffi Reitt., /. c, p. 37. 

Sphenoptera Wilkinsi Reitt., /. c, p. 38. 

Sphenoptera bifulgens Reitt., /. c, p. 37. 

Chrysoblemma Karelini Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross. ,t- 36 (1903), 
p. 262. 

Long. 9-i5; larg. 4-6 millim. 

Allongé, subcylindrique, convexe sur le pronotuni, 
déprimé sur les élytres, d'un vert doré brillant avec quel- 
ques reflets cuivreux. Antennes grêles; 2^ article court, 
3'' plus long, 4** et suivants dentés. Tête bombée, sillon- 
née au milieu, assez densément ponctuée, légèrement im- 
pressionnée sur le front; épistome échancré. Pronotum 
d'un tiers plus large que long, bisinué à la base, avec 
le lobe médian tronqué et les angles presque droits quoique 
rentrés, à peine arqué et rebordé sur les côtés, ayant sa 
plus grande largeur avant le milieu, marginé et bisinué 
en devant avec les angles arrondis; une légère trace de 
sillon médian; ponctuation peu serrée, fine au milieu, 



SPHENOPTERA 359 

assez grosse en dehors; pointillé à fond visible. Ecusson 
en triangle à pointe aiguë. Elytres un peu plu larges 
et 3 fois plus longues que le pronotum, rebordéer sur les 
côtés jusqu'aux 4/5, sans sinus au pli crural, atténuées 
au bout et terminées par trois dents, médiane assez sail- 
lante ; rapprochée de la suturale ; épaule saillante ; 
stries de petits points serrés bien distmctes; in- 
terstries égaux, avec une série de très petits points, un 
peu ridés en devant. Dessous comme dans Vaciculata. Pro- 
sternum très deinsément ponctué cf, finement et vague- 
ment 9 [Ex Marseul : orichalcea). 

Menton court. Prosternum entièrement rebordé à la base, 
densément ponctué. Poitrine et abdomen assez densé- 
ment ponctués. Hanches dilatées en dedans en lobe obtus, 
bisinuées au bout [Ex Marseul: aciculata). 

Hab. — Russie mérid.-orient. ; Ti'aiisraspipiine; 
Turkestan russe ; Région du Haut-Ili ;Transcaucasie 
(coll. von Heyden, Théry et Reitter; ma coll.). 

A strachanica et v. Koltzei Reitter (coll. 
Reitter, type ! ; Deut. Ent. Mus {ciiprea Bail.) ; 
Musées de Bruxelles, de Stockholm, de Gênes); Tur- 
comanie (Brit. Mus. Londres). 



247. — S. heroica 

J a k w 1 e f f . 

PI. 35, fig. 2. 

Chrysoblemma heroica Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 36 (1902), p. 270. 

Long. 3(3; larg. 9,2 niillim. 

9- Allongé, ovalaire, très atténué en arrière, convexe; 
base des élytres gibbeuse. Vert doré, à reflets cuivreux en 
dessous, élytres vert obscur. 

Tête grande, mais environ de moitié moins large que la 
base du pronotum, surface déprimée et assez inégale, forte- 
ment mais peu densément ponctuée, plus densément en 



360 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

avant, avec un sillon médian étroit et deux plaques lisses, 
transverses et assez grandes, sur le front; épistome tron- 
qué, soudé au front; yeux grands, assez étroits; côtés in- 
ternes des cavités antennaires peu saillants, cnrénif ormes et 
lisses; antennes courtes, cuivreux doré, à 3'' article d'un 
tiers plus long que le 2" et d'un tiers plus court que le 
4"; partie apicale de la tête d'un beau pourpré doré. Pro- 
notum d'un tiers plus large que long, parallèle dans sa 
mo'itié basilaire, arqué rétréci en avant, rebordé sur les 
côtés jusqu'aux 3/4, le rebord légèrement sinué prè^ de la 
base; angles postérieurs saillants, aigus, excédant la base 
des élytres; strie marginale antérieure entière; sillon mé- 
dian nul, remplacé, au milieu du disque, par une petite 
fovéole peut-être accidentelle; surface très finement et très 
densément pointillée et couverte, surtout latéralement, de 
gros points ocellés et clairsemés et marquée, de chaque 
côté, d'une très faible impression rugueusement ponctuée. 
Ecusson grand, deux fois aussi large que long, très fine- 
ment pointillé et transversalement caréné près du som- 
met. Elytres plus larges, à la base, que le pronotum et trois 
fois aussi longs, très convexes, fortement atténués en ar- 
rière, rebordés sur les côtés jusqu'au milieu, largement 
sinués au pli crural et tridentés au sommet; les dents 
courtes et aiguës, la médiane épaisse, assez émoussée; 
stries régulières, légèrement enfoncées, formées de petits 
points oblongs et assez serrés, moins marqués vers l'extré- 
mité; interstries faiblement et également saillants, très sub- 
tilement pointillés et peu densément ponctués; région scu- 
tellaire très convexe, avec une strie très nette; bosse humé- 
raie assez saillante; suture déprimée, légèrement enfon- 
cée à la base. Menton arqué. Prosternum déprimé avec, 
de chaque côté, une forte strie marginale largement inter- 
rompue à l'extrémité, fortement mais guère densément 
ponctué; métasternum déprimé, avec un étroit sillon longi- 
tudinal, couvert de gros points serrés et en partie con- 
fluents; ventre déprimé, sans sillon à la base, densément 
ponctué et très finement pubescent; premier segment très 
fortement ponctué-ruguleux ; hanches postérieures nor- 
males, légèrement . entaillées aux épimères; pattes assez 



SPHENOPTERA 361 

grêles, vert doré, tibias et tarses cuivreux doré; tarses pos- 
térieurs plus co'urts que les tibias, à l"" article de moitié 
plus long que le 5'; tibias antérituis à peine arqués {Ex 
Jakowleff). 

Cette description est faite d'après une femelle. Le 
mâle, que j'ai trouvé dans les collections du Musée 
civique de Gênes, est un peu plus petit que la femelle 
[2\ miilini.), dont il reproduit tous les caractères, 
mais avec l'article terminal des antennes très épais, 
pja^forme et beaucoup plus développé que le précé- 
dent. Malheureusement, les tarses manquent à cet 
exemplaire unique, et c'est sur l'affirmation de 
Jakowleff, qui voit dans cette espèce un Cliryso- 
blemma, que je le laisse parmi celles de ce groupe, 
car il est le seul, parmi celles-ci, qui ait la strie 
marginale du prosternum non continue au sommet 
et qui ait, d'après Jakowleff, les tarses plus 
courts que les tibias. Peut-être pourrait-ij consti- 
tuer un groupe spécial, mais je n'ai pas pu examiner 
la femelle, et le mâle est incomplet. Je m'en réfère 
donc provisoirement à l'opinion de Jakowleff. 

Hab. — Perse orientale : Neh-Tbendan (teste Ja- 
kowl.); Perse septentrionale (Musée civique de 
Gênes, par G. Doria). 



248. — S. Prulierei 

Abeille. 

Sphenoptera Prulierei A b. (le Perri.n Bull. Acaci. Marseille (190^)), 
p. 5. 

Long. 9 millim. 

Bronzé-noir, à corselet plus brillant. Très allongé, étroit, 
triangulaire, élytres trispineux au bout. Tête à points assez 
réguliers, médiocres, surface inégale. Corselet relativement 
allongé, parallèle sur les côtés, rétréci en avant, surface 



362 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDE5 

lisse, à peine guillochée, à points médiocres, égaux, plus 
serrés sur les côtés, à pointillé extrêmement fin entre les 
points. Ecusson médiocre, triangulaire, plan. Elytres très 
allongés, à stries nettes, composées de points allongés, in- 
terstries très })lans, sauf au sommet, à point" extrême- 
ment fins et écartés. Dessous concolore; prosternum plan, 
très rebordé, sauf au sommet; toute la page inférieure à 
points écartés, anus subéchancré {Ex Ab2ille). 

Front avec deux vaoues reliefs lisses; menton 
juqué; antennes à ^ article nn peu ]j1us lon^ que le 2^ 
cl plus eouil que le 4"; carène marginale du prono- 
tum entière et subsiniieuse ; strie marginale anté- 
rieure du pronolum entière; strie marginale du pro 
sternum entière; tarses allongés, les postérieurs 
aussi longs que les tibias. 

Har. — l)jil)()uli (coll. Thrry). 



249. — S. Chobauti 

Abeille de Perrin. 

Sphenoptera Choijauti Ab., Bidl. Soc. Eut. Fr. (1897), p. 20. 
Chrysoblemma Chobauti Jako wleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36 (1902), 
p. 264. 

Long. 7 millim. 

Assez allongé, vert un peu bleuâtre, élytres bronzé som- 
bre. Tête très large, front presque plan, à guillochis fin 
et à do'uble ponctuation, l'une fine, lautre assez grosse, 
toutes deux assez serrées; antennes minces et vertes, noi- 
râtres à partir du ¥ article; yeux saillants, dépassant légè- 
rement le corselet à son sommet. Celui-ci transverse, à 
peine arrondi sur les côtés, à angles obtus et ouverts, forte- 
ment bisinué à la base, lobe médian un peu prolongé 
et tronqué carrément; ponctuation double et serrée très 
grosse sur les côtés; une impression ponctiforme de cha- 



SPHENOPTERA 363 

que côté de la ligne médiane en avant du milieu. Ecus- 
son vert, tran versai, semicirculaire. Elytres subtriangu- 
laires, un peu rétrécis au premier tiers, subparallèles dans 
leur second tiers, apointis ensuite, terminés par trois 
dents aiguës, la plus longue et la plus large étant celle 
du milieu, creusés de huit stries entières et régulière'^, non 
ponctuées, les interstries subcostiformes, pointillés sans 
ordre; calus humerai luisant. Prosternum subparallèle, 
convexe, rebordé assez fortement, mais peu densément 
ponctué, ainsi du reste que toute la surface inférieure du 
corps; hanches postérieures se rétrécissant un peu sinueu- 
sement de dedans en tlehors, à peu près de moitié moins 
larges à ce dernier point jusqu'à leur insertion. 

Voisin de Theryl Pic, dont il diffère par la tête aussi 
large que la base du corselet au lieu d'être beaucoup plus 
étroite, par ses stries toutes enfoncées et entières et tous 
leurs intervalles costiformes, enfin par ses hanches posté- 
rieures du double plus étroites à leur bord externe qu'à 
leur bord interne, au lieu d'être de longueur subégale à 
ces deux points [Ex. Abeille de Perrin). 

IIar. — Algérie : Ain-Sefra; MécliriMa fcoll. TJicry, 
type!). 



250. — S. elegans 

Jakowleff. 

Chilostethaei.egans Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 24 (1900), p. 433 ; 
Chvysoblemma, t. 36 (1902), p. 263. 

Long. 9,5; larg. 3,5 millim. 

cf. Cylindrique, parallèle, assez convexe, atténué au 
bout, d'un cuivreux doré ol^scur, plus doré et plus bril- 
lant en dessous, surtout latéralement; d'un violet foncé 
sur les élytres, avec une pubescence jaunâtre en dessous. 
Tête convexe, moins large que le pronotum, superfîcielle- 
rr.enl impressionnée au milieu, avec une fine ligne longi- 
tudinale sur le vertex, finement ponctuée, les points à peine 



364 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

plus serrés en avant; front presque égal, sans reliefs 
lisses, épistome échancré en triangle, verdàtre; côtés in- 
ternts dei- scrobes antennaires plans, ponctués; antennes 
courtes, noires, métalliques à la base, à 2' article allongé, 
à peine plus court que le 3', celui-ci égal au ¥. Prono- 
tum transverse, d'un tiers plus large que long, parallèle, 
arqué et rétréci en avant, avec les angles postérieurs obtus; 
strie marginale antérieure largement interrompue au mi- 
lieu; rebordé sur les côtés jusqu'aux 2/3, marqué d'une 
fine ligne longitudinale au milieu, couvert de points fins sur 
le disque, un peu plus forts et plus serrés latéralement; 
rebord latéral droit, fin. Ecusson cordiforme concave. 
Elytrcs aussi larges, à la base, et 2 fois et demie plus longs 
que le pronotum, légèrement sinués au pli crural, entiè- 
rement rebordés sur les côtés, subparallèles, atténués au 
tiers apical, comme tronqués au bout avec de petites 
dents suturâtes et externes, la médiane très obtuse, large- 
ment arrondie au bout; stries régulières, très fines, for- 
mées de petits traits assez écartés; interstries plans, fine- 
ment et rugueusement ponctués, ridés; le 2" élevé au 
bout; suture légèrement carénée postérieurement; épaules 
saillantes. Menton en arc. Prosternum plan, étroit, parse- 
mé de fins points épars, rebordé sur les côtés d'une fine 
strie non interrompue en arrière; métasternum plan, plus 
fortement ponctué; hanches postérieures bisinueusement 
entaillées, plus fortes à l'épimère; abdomen non canali- 
culé, sans impression, finement ponctué; pygidiurr à peine 
avancé; pattes grêles, cuivreuses, tarses noirs; jambes 
droites, munies d'une dent apicale, les antérieures et les 
intermédiaires à peine courbées au bout; tarses courts, les 
postérieurs plus courts que les jambes, à l^"" article d'un 
tiers plus long que le 5* {Ex Jakowleff). 

Hab. — Transcaucasie : Erivan Ccoll. Théry) . 



SPHENOPÏERA 365 

251. — S. bifulgida 

Rei lier. 

Sphenoptera bifulgida ReiLt., Wien. Eut. Zeit. (18^8^ p. 12. 
Chrysoblemma bifulgida J a k w 1 e f f, Hor. Soc. Ent. Ross. , t. 35 (1908), 
p. Ibl; t. 3(3(1902), p. 203. 

Long. 12,5; larg. li,2 niiliini. 

$ . Aiiongé, ovalaire, atténué aux deux exLrémilés, con- 
vexe, d'un beau pourpré-doré brillant sur la tête et sur 
le pronotum, d'un vert d'émeraude dor'é sur les élytres; 
corps densément pubescent. Tète convexe, densément ponc- 
tuée, hérissée de longs poils, avec une forte carène longitu- 
dinale sur le vertex; front plan, inégal, avec deux petits 
tubercules obliques, superficiellement sillonnée au milieu 
et impressionnée en avant; épistome très petit, échancré 
en triangle; antennes très courtes, cuivreuses, dorées à la 
base, à 3^ article d'un tiers plus long que le 2^ et à peine 
plus long que le 4"; côtés internes des scrobes antennaire-s 
un peu saillants. Pronotum d'un tiers plus large que long, 
subparailèle, légèrement arrondi sur le« côtés, à peine 
sinué près de la base, plus fortement rétréci en avant, 
rebordé sur les côtés jusqu'au milieu, le rebord droit; an- 
gles postérieurs aigus, courts, ne dépassant pas la base 
des élytres; bord antérieur entièrement marginé; disque 
convexe, couvert de gros points plus serrés latéralement 
et de poils dressés, creusé d'un sillon médian assez large 
mais peu profond; bord postérieur du pronotum avec un 
relief transversal tout à fait lisse, imponctué; quelques 
saillies en relief irrégulières, lisses, très finement poin- 
tillées, forment une sorte de rangée traversale au milieu 
du pronotum. Ecusson en triangle mucroné. Elytres plus 
larges à la base et 3 fois aussi longs que le pronotum, 
graduellement atténués à l'extrémité qui est tridentée (les 
dents très aiguës, surtout l'externe), entièrement rebordés 
sur les côtés, largement sinués au pli crural; stries régu- 
lières, enfoncées, formées de gros points serrés; interstries 
également relevés, vaguement ponctués, transversalement 
ridés (surtout à la base); épaules très saillantes, région 



366 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

scutellaire très convexe, avec une strie enfoncée: suture 
plane, non carénée. Menton transverse, à peine bisinué. 
Prosternum plan, entièrement rebordé sur les côtés, fine- 
ment et assez densément ponctué, ainsi que le métaster- 
num, qui est plan, avec une ligne médiane longitudi- 
nale; abdomen très finement et densément ponctué, le 
1"'' segment plan, dépourvu de sillon; hanches postérieures 
échancrées au tiers interne et à l'épimère. Pattes assez 
grêles, tibias droits, les antérieurs à peine courbés; tarses 
postérieurs à 1" article égal au 5^ Dessous et pattes (tarses 
compris) cuivreux-doré, avec quelques reflets verdâtres. 
Cette espèce se fait remarquer par des caractères spé- 
ciaux extrêmement nets; par son faciès, et notamment 
par la conformation de la tête, elle rappelle le plus la 
Sph. Eos Sem.; chez ces deux espèces le vertex est très 
convexe et les yeux semblent, par suite, placés bien plus 
bas que chez les autres Sphenoptera; chez la bifulgida ils 
sont en outre bien plus gros que chez VEos. — La Sph. 
bifulgida est spécialement caractérisée par la conformation 
du vertex, qui présente, au lieu du trait ou du sillon lon- 
gitudinal habituel, une côte longitudinale très saillante; 
une conformation analogue du vertex ne se retrouve, à ma 
connaissance, que chez la Sph. chinensis Kerr., chez la- 
quelle cette côte est d'ailleurs bien moins développée. La 
sculpture du pronotum, chez la h'tfulgida, est également 
très caractéristique; la coloration rouge-pourpré et vert- 
doré vif est très brillante [Ex Jakovv^leff ) . 

Le mâle ne diffère de la femelle que par la courbure 
plus accentuée des tibias antérieurs et par les an- 
tennes, qui sont plus longues, leurs articles dentés 
étant plus développés et noirs, tandis qu'ils sont mé- 
talliques chez la femelle. Tous les autres caractères 
concordent. 

Deux exemplaires de Bagdad (BiiL AIu>;. Londres) 
sont entièrement cuivreux pourpré, loul en présen- 
tant les caractères du bifulgida Reitt. Je n'hésite 
pas à les rapporter à cette espèce. 



SPHENOPTERA 367 



col 



ILvB. -~ Boiikhara (coll. Reitier : type 
Titéry; coll. lv>/i lleyden); Bagdad ( Biil. Mus. Lon 
dres) . 



252. — S. biskrensis 

Jakowle ff. 

Chrysoblemma biskrensis Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36(1903), p. 264. 
Chrysobi.emma Theryana Jak., /. c, p. 272. 

Long. io-Ti,5; laig. .H, 5-3, (S uiillini. 

9 . Allongé, ovalaire, subcylindrique, plus atténué en 
arrière qu'en avant; dessus également convexe sur toute la 
longueur, d'un cuivreux doré brillant, -parfois à reflets 
verdâtres. Corps finement pubescent, notamment en des- 
sous. 

Tête moins large que le pronotum, légèrement sillonnée 
sur le vertex et assez densément ponctuée; front peu inégal, 
légèrement impressionné en avant, avec deux reliefs lisses 
(parfois indistincts); épistome petit, échancré en arc; labre 
vert doré ou rougeâtre; les côtés internes des scrobes an- 
tennaires déprimés, rebord lisse let brillant; antennes 
courtes, minces, cuivreuses, à 3'" article de moitié plus 
long que le 2^ et un peu plus long que le 4"; yeuA' petits, 
assez convexes. Pronotum d'un tiers plus large que long, 
à diamètre maximum avant le milieu, rétréci davantage 
en avant et légèrement en arrière; côtés arqués, rebordés 
jusqu'aux 2/3, le rebord fin et légèrement sinué près des 
angles postérieurs; ceux-ci aigus et saillants en dehors, 
mais courts; surface unie, sans sillons, couverte de points 
ocellés gros et serrés; strie marginale antérieure fine. Ecus- 
son petit, subcordiforme. Elytres un peu plus larges, à la 
base, que le pronotum et seulement 2 1/2 fois aussi longs, 
subparallèles, atténués en arrière, entièrement rebordés 
sur les côtés, largement sinués au i)li crural et tridentés à 
l'extrémité; les dents assez courtes et aiguës; stries régu- 
lières, assez enfoncées, faites de petits points peu serrés et 
munis, chacun, d'une fine linéole longitudinale et saillante; 



368 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

interstries en partie saillants, surtout le 2' et le 8^ couverts 
de points petits et clairsemés et tous fortement ruguleux; 
région scutellaire déprimée, avec une strie enfoncée; bosse 
humérale saillante; suture carénée postérieuremenl. Men- 
ton triangulaire. Prostemum assez large, densément ponc- 
tué et entièrement rebordé sur les côtés; métasternum avec 
une fine ligne longitudinale; ventre sans sillon médian, 
très finement et très densément ponctué; dernier segment 
arrondi; pygidium excédant plus ou moins ^es é'ytres- han- 
ches postérieures simples ou légèrement sinuées sur leur 
tiers interne; pattes grêles cuivreux doré; jambe i droites, 
les antérieures à peine arquées; tarses postérieur^- longs et 
grêles, à 1" article plus long que le b" et environ deux fois 
aussi long que le 4' {Ex Jakowleff). 

Hab. — Algérie : Sidi-Vahia (coll. Théry, type !). 



253. — S. viridiaurea 

Kraatz. 
Sphenoptera viridiaurea Ki-aatz, Deut. Ent. Zeit. (1882), p. 318. 
Sphenoptera viridiaurea Mars eu 1, L'Abeille, t. 26 (1889), p. 276. 
Sphenoptera cylindracca Reitter, ûeid. Ent. Zeii. (1897), p. 215. 
Chrysoblemma viridiaurea Jakowleff, Hov. Soc. Ent. Ross., t. 36 
(1903j, p. 265. 

Long. 7 millim. 

Beaucoup plus petit que Vœneomicans, distinct par sa 
couleur d'un vert doré luisant, en grande partie pubescent 
de blanchâtre en dessous. Les antennes courtes, les pre- 
miers articles pas plus longs que les suivanfs, pas si forte- 
ment dentés en scie. Le front a, par devant, une échan- 
crure en forme de W, au devant de laquelle est l'échan- 
crure triangulaire dans laquelle le labre est enchâssé. Au- 
dessus de cette impression est une impression allant en 
pointe par derrière, au delà de laquelle la tête est encore 
plus densément ponctuée que d'ordinaire. Le pronotum est 
près de deux fois aussi large que long, prolongé postérieu- 



SPIIENOPTEHA 369 

rement au-dessus de Técusson, ensuite la partie antérieure 
est légèrement saillante vers les angles externes; dessus 
légèrement convexe, densément ponctué, sans impression 
distincte. L'écusson est presque triangulaire. Les élytres 
ont huit stries ponctuées régulières, en dedans desquelles 
elles sont densément ponctuées et également convexes, les 
épaules fortement élevées. Dessous très densément ponctué 
partout [Ex Marseul). 

Hab. — Turkestan russe: Samarkande ; Transcas- 
pieiine (coll. Heitter : cylindracea : type ' Deut. 
Elit. Mus. Berlin, par Kraatz; coll. Théry) . 



254. — S. cylindricoUis 

Marseul. 
PI. 35, fig. 3. 

Sphenoptera cYLiNDRicoLLis Mars., L'Abeille, t. 2(1865), p. 401. 
Sphknoptkra hennoni Fairmaire, Ann. Soc. Eni. Fr. (1886), p. 26. 
Sphenoppera cylinoricollis Reitter, Wien. Ent. Zeit. (1895), p. 38. 
Chrysoblemmacyundricollis Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 36 (1902). 
p. 264. 

Long. 9; larg 2,5 millini. 

Cylindrique, peu convexe, allongé, un peu atténué par 
derrière, d'un vert doré brillant. Tête bombée, large, ponc- 
tuée, sillonnée au milieu; épistome court, échancré. An- 
tennes grêles, 3^ article deux fois plus long que le 2^ égal 
au 4", les suivants dentés en dedans. Pronotum presque 
carré, bisinué et un peu rétréci à la base, avec les angles 
droits; subarqué et rebordé jusqu'aux 2/3 sur les côtés; 
bisinué et finement marginé en devant, avec les angles 
obtus; couvert de points, plus gros et plus serrés latérale- 
ment. Ecusson en cœur, plan, mucroné. Elytres trois fois 
plus longues que le pronotum, rebcrdées sur les côtés, 
sinuées au pli crural, atténuées à partir du quart posté- 
rieur, tridentées au bout; stries étroites de traits interrom- 

TOMB VI. — JANVIEB-jniN 1913 24 



370 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

pus en devant, puis continus; interstries pointillés, carénés, 
alternativement plus saillants, ruguleux sur le devant; 
épaules saillantes. Menton en triangle. Prosternum large, 
semé de forts points peu serrés, bordé d'une strie margi- 
nale non interrompue par derrière. Hanches postérieures 
dilatées en dedans, sinuées à l'angle interne. Abdomen 
assez densément ponctué. 

Plus étroit que le viridiflua, plus cylindrique, à prono- 
tum carré rétréci à la base avec les angles droits, les stries 
des élytres formées de traits non interrompus sur une 
grande portion [Ex Marseul). 

Hab. — Algérie: Biskra (Brit. Mus. Lond.; coll. 
von Heyden, Thcry, Reittcr et la mienne) . 



255. — S. Cornui 

Théry. 

Sphenoptkra Cornui Théry, Bull. Soc. Eut. Fr. (1895), p. 157. 
Chrysoblbmma Cornui Jakowlef f, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36 (1902), 
p. 265. 

Long. 8,5; larg. 2,5 millim. 

Cylindrique, fortement convexe, très étr'oit, d'un vert 
doré brillant, avec la tête d'un rouge feu éclatant et quel- 
quefois des reflets pourpres sur le thorax. 

Front plan, avec quelques légères impressions, vertex 
sillonné, ponctuation faible et éparse. Epistome très court, 
triangulairement échancré; antennes à couleur métallique, 
premier article rouge, les autres verts. Prothorax étroit et 
long, à côtés presque parallèles, légèrement bisinué à la 
base, rebordé sur les côtés jusqu'aux cinq sixèmes à partir 
de la base, bisinué en devant et bordé d'une strie très fine; 
angles postérieurs droits, couvert de points peu serrés sur 
le disque et davantage sur les côtés. Ecusson coidiforme 
à pointe prolongée. Elytres rebordés sur les côtés, avec 
une ligne de points fine et régulière sur les épipleures. 



SPHENOPTERA 371 

Stries des élytres formées par un trait net, ponctuation 
presque invisible, pas de trace de côtes saillantes. Extré- 
mité obtusément tridentée, base impressionnée, épaule 
anguleusement arrondie. Dessous d'un vert clair, légère- 
ment bronzé, prosternum avec quelques points très espa- 
cés; saillie du prosternum large, arrondie à l'extrémité et 
entièrement rebordée; abdomen ponctué. 

Cette espèce vient se placer auprès de S. cylindricollis 
Mars.; «Ile en diffère par la couleur rouge feu de la tête, 
par l'épistome encore plus court, à l'échancrure triangu- 
laire et non en demi-cercle, par la forme du front, par le 
prothorax nullement aplati en dessus, presque cylindrique 
et non dilaté sur les côtés, enfin par les élytres sans côtes 
ou carènes élevées [Ex Théry). 

Hab. — Algérie: Tonggoiirt fcoll. Théry : type !) . 



256. — S. amœna 

J a k o w 1 e f f . 

Chrysoblemma amoena Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), p. 183 ; 
t. 36 (1902), p. 265. 

Long. 9,5; larg. 3,3 millim. 

$ . Allongé, subcylindrique, assez convexe, atténué à 
l'extrémité, d'un cuivreux doré luisant, plus obscur et 
plus terne sur les élytres; dessous du corps poilu. 

Tête un peu plus large que le pronotum, peu convexe, 
finement pointillée sur le vertex, assez densément ponctuée; 
front plan, inégal, impressionné entre les yeux et bituber- 
culé; épistome échancré en triangle; labre assez grand; 
côtés internes des scrobes antennaires peu saillants, gla- 
bres; yeux convexes, subglobuleux; antennes grêles, très 
courtes, à 2* article égal au 3^ et à peine plus court que 
le 4^; l*"" article bronzé doré, les suivants noirâtres. Prono- 
tum d'un tiers plus large que long, subparallèle, légère- 
ment rétréci aux deux extrémités, à peine arqué sur les 



372 MONOUHAPHIE DES BUPKESTIDES 

côtés et rebordé jusqu'au milieu, le rebord droit; angles 
postérieuis obtus; bord antérieur entièrement margmé; 
suriace parsemée de pomts épars au milieu, finement 
rugueuse sur les côtés; sillon médian indistinct. Ecussoii 
subcordiforme. Elytres un peu plus larges, à la base, et 
près de trois fois aussi longs que le pronotum, graduelle- 
ment atténués et tridentés à l'extrémité (la dent médiane 
courte, émoussée), entièrement rebordés sur les côtés, fai- 
blement sinués au pli crural; stries régulières, Iméaires, 
formées, dans la moitié basale, de traits fins et, vers l'ex- 
trémité, de longues linéoles convexes non interrompues; 
interstries plans, très finement et rarement ponctués, ridés 
dans la région basale; celle-ci convexe; strie scutellaire dis- 
tincte, formée de petits traits; suture à peine saillante. 
Menton arqué; prosternum plan, entièrement rebordé, très 
densément ponctué en avant, la ponctuation plus clair- 
semée à l'extrémité; abdomen sans sillon, densément et 
finement ponctué; hanches postérieures à peine sinuées au 
tiers interne; tibias droits (9); tarses postérieurs à 1'^'' arti- 
cle un peu plus long que le 5^ 

Se réfère au petit groupe des espèces à tête plus large 
que le pronotum, parmi lesquelles le .S. amoena se fait 
remarquer par son corps étroit et peu luisant, se« antennes 
très courtes, et notamment par la conformation, ci-dessus 
spécifiée, des stries des élytres [Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse orientale : Sarhad. 



SPHENOPTERA 373 

257. — S. Glasunovi 

J a k w 1 e f f . 
Chrysoblemma Glasunovi J a k , Hor.Soc. Eut. Ross., t. 36 (1902), p. 273. 

Long. 8; larg. 2,7 iiiillim. 

9 . Allongé, subcylindrique, assez convexe, atténué à 
l'extrémité; tout le dessus densément ponctué et poilu. 
Vert doré luisant à reflets cuivreux en dessus, dessous 
vert plus obscur. 

Tète à peine plus large cjue le pronotum, peu convexe, 
sillonnée sur le vertex, assez densément ponctuée et très 
finement pointillée; front déprimé, très inégal, avec une 
impression transverse en avant et deux fovéoles entre les 
yeux; épistome étroit, triangulairement échancré ; labre 
petit, vert doré; côtés internes des scrobes antennaires à 
peine saillants, lisses; yeux assez grands, convexes, sub- 
globuleux; antennes grêles, courtes, atteignant le milieu 
du prosternum, d'un bronzé verdàtre brillant; 2" article 
globuliforme-, égal au 3% qui est très mince et plus court 
que le 4^ Pronotum d'un tiers plus large que long, sub- 
parallèlé, également et très faiblement rétréci aux deux 
extrémités, légèrement arqué sur les côtés et rebordé jus- 
qu'aux 2/3; le rebord droit; angles postérieurs courts, 
droits; dessus sans sillons ni impressions, couvert d'assez 
gros points plus espacés au milieu; strie marginale anté- 
rieure très fine, largement interrompue. Ecusson petit, 
plus large que long, en triangle pointu. Elytres un peu 
plus larges, à la base, que le pronotum et 2 1/2 fois aussi 
longs, dilatés aux épaules, subparallèles, graduellement 
atténués en arrière, entièrement rebordés sur les côtés, 
légèrement sinués au pli crural et tridentés à l'extrémité; 
la dent médiane courte, les externes plus aiguës; stries 
régulières, linéiformes, faites de très fins traits ou linéoles; 
interstries déprimés, rugueusement ponctués et finement 
ridés; bosse huméraXe très accusée, la dorsale nulle; région 
scutellaire déprimée, strie scutellaire à peine distincte; 
partie postérieure de la suture et moitié basilaire du 



374 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

2' interstrie légèrement saillantes. Menton presque arqué. 
Prosternum déprimé, entièrement rebordé sur les côtés, 
tridenté à Textrémité et densément ponctué; mésostemum 
déprimé; ventre dépourvu de sillon basai, très finement et 
très densément ponctué. Hanches postérieures élargies 
intérieurement, munies d'une petite dent aiguë et bisinueu- 
sement entaillées au bord postérieur. Jambes antérieures 
droites {Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse septentrionale : Nerdoiiali. 



258. — S Tschitscherini 

Jakowleff. 

Chrysoblemma Tschitscherini Jak., Hor. Soc. Ent, Ross., t. 34 (1900), 
p. 98; t. 36(1903), p. 266. 

Long. 11,5; larg. 3,7 millim. 

9 . Allongé, étroit, peu convexe, atténué en arrière, d'un 
cuivreux doré brillant, verdâtre sur les élytres et en des- 
sous, entièrement revêtu d'un duvet blanchâtre.* 

Tête large, peu convexe, finement sillonnée au milieu, 
densément ponctuée; front plan, inégal, déprimé, avec un 
rebord tranchant en avant et deux petits tubercules lisses; 
épistome large, sinué en arc; labre vert doré; côtés internes 
des scrotoes antennaires saillants. Yeux grands, assez con- 
vexes, globuleux. Antennes courtes, bronzées, dorées à la 
base, à 3* article un peu plus long que le 2^ et à peine 
plus court que le 4^ Pronotum un peu plus large que 
long, convexe, atténué aux deux extrémités, davantage à la 
base, arqué aux côtés, à diamètre maximum situé au 
milieu, rebordé latéralement, jusqu'aux 3/4 de la lon- 
gueur; angles postérieurs droits; base fortement bisinuée, 
à lobe médian sinueusement tronqué ; surface couverte 
d'assez gros points serrés, rugueux latéralement et à peine 
sensiblement finement sillonnée au milieu. Strie marginale 
antérieure nulle; rebord latéral droit. Ecusson petit, trans- 



SPHENOPTERA 375 

versalement impressiO'nné, aussi large que long. Elytres 
assaz plans, plus larges à la base et trois fois aussi longs 
que le pronotum, entièrement rebordés aux côtés, sinués 
au pli crural, graduellement atténués en arrière et trispi- 
nuleux à rextrémité; stries régulières, profondes vers l'ex- 
trémité ; interstries peu convexes, finement ponctués, 
rugueusement ridés à la base; épaules saillantes, bosse 
dorsale nulle. Région scutellaire plane; strie scutellaire 
formée de petits points, peu serrés et peu profonds; suture 
relevée postérieurement. Prosternum étroit, peu convexe, 
avec quelques points forts, entièrement rebordé; sternum 
finement sillonné; abdomen densément ponctué, le 5^ seg- 
ment tronqué au bout, sans sillon. Pattes longues, grêles, 
d'un cuivreux doré; jambes antérieures droites; tarses très 
grêles, le 1" article des postérieurs égal au 5^. Hanches 
postérieures légèrement sinuées au tiers postérieur. 

Le faciès général, la coloration et, en partie, la sculpture 
de cette espèce rappellent beaucoup le S. hispidula Reitt., 
dont elle diffère cependant par quelques caractères impor- 
tants; ainsi, le S. Tschitscherini est beaucoup plus grand, 
la tête, malgré la saillie considérable des yeux, est plus 
étroite que le pronotum et celui-ci est plus arqué aux côtés, 
tandis que chez hispidula, la tête est aussi large que le 
pronotum, dont les côtés sont presque parallèles; en outre, 
chez cette dernière espèce, le rebord latéral du pronotum 
est beaucoup plus court et le 1" article des tarses posté- 
rieurs est distinctement plus long que le 5® (Ex Jakowleff). 

Hab. — Transcaspieniie. 



376 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

259. — S. apta 

J a k w 1 e f f. 
Chrysoblemma apta Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 36 (1902), p. "274. 

Long. 8,5; larg. 2,8 niillini. 

Ç*. Allongé, subcylindrique, assez convexe, atténué à 
l'extrémité; tout le dessus densément ponctué et poilu. 
Violet doré, assez cuivreux sur les élytres.~ 

Tête transverse, aussi large que le pronotum, assez con- 
vexe, avec une fine ligne longitudinale sur le vertex, très 
finement pointillée et couverte de gros points clairsemés; 
front très inégal, avec une profonde impression transverse 
antérieurement et avec deux petites fovéoles au milieu; 
épistome triangulairement échancré; labre vert doré; côtés 
internes des cavités antennaires ass?z saillants; yeux moins 
grands, convexes; antennes vert brillant, grêles, courtes, à 
3" article à peine plus long que le 2^ et presque égal au 4^ 
Pronoium d'un tiers plus large que long, subparallèle, 
atténué aux deux extrémités (à peine davantage en arrière), 
légèrement arqué sur les côtés et rebordé jusqu'aux 3/4; 
le rebord droit; angles postérieurs couKs et droits; dessus 
parsemé de points un peu plus forts et rugueux sur les 
côtés; disque avec un sillon médian peu distinct et deux 
légères fovéoles au milieu; strie marginale antérieure très 
largement interrompue, marquée seulement vers les 
angles antérieurs. Ecusson petit, en triangle mucroné. Ely- 
tres plus larges, à la base, que le pronotum et 2 1/2 fois 
aussi longs, subparallèles, dilatés aux épaules, atténués 
en arrière, entièrement rebordés sur les côtés, sinués au 
pli crural et tridentés à l'extrémité; la dent médiane assez 
longue, aiguë; stries régulières, faites de points assez espa- 
cés; interstries déprimés, finement ponctués et densément 
ridés, surtout sur leur partie basilaire; bosse humérale 
saillante (la dorsale ne l'est que légèrement); région scutel- 
laire déprimée, avec une strie enfoncée, peu distincte; 
partie postérieure de la suture et extrémité du 2' interstrie 
saillantes. Menton triangulaire, cordiforme. Prosternum 



SPHENOPTEKA 377 

déprimé, étroit, entièrement marginé sur les côtés, cou- 
vert de points plus ou moins espacés; mésosternum et base 
du ventre déprimés, finement et densément pointillés; 
hanches postérieures bisinueusement entaillées au bord 
postérieur. 9 Jambes antérieures droites {Ex Jakowleff). 

Hab. — Transcaiicasie : vallée de l'Ârax. 



SECTION G, 

Tarses poslérieiirs allongés, aussi longs on pres- 
qn'anssi longs que les tibias; proslernum sillonné ou 
plan, sans strie marginale; antennes allongées, dé- 
passant en longueur eelle du pronotuni, plus longues 
chez le cf que chez la 9, les articles déniés allongés 
et rectangulaires, à cotés suljparallèles; tibias posté- 
rieurs des mâles dentés en scie au côté interne ; colo- 
ration variable {HopUmdrocnen^e Séménow) . 



Tableau synoptique des espèces. 

Coloration générale claire, cuivreuse, ver - 
dàtre ou bronzée . ''. 

Coloration générale noire, parfois avec un 

léger reflet pourpré C\ 

Interstries élytraux aplanis 3. 

— ^ — alternes relevés en côtes ... 'i. 

Ponctuation ély traie forte, celle des inter- 
stries presqu'aussi gi'ossière que ceUo des 
stries; angles postérieurs du pronotum peu 
convergents vers la base; robuste. — Long. 
15-16 millim 260. venusta. 



378 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Ponctuation élytrale plus fine; celle des stries 
beaucoup plus forte que celle des inter- 
stries; angles postérieurs du pronotum très 
convergents vers la base; moins robuste. 
— Long. 13 millim 261. asiatica. 

4. Tête aussi large que le pronotum 5. 

— moins large que le pronotum; le 4" arti- 
cle des antennes d'un tiers plus long que 
le 3"; tibias intermédiaires droits, $. — 
Long. 14 millim 262. arg-uta. 

5. Pronotum plus long que large, à côtés sub- 

parallèles; cuivreux doré brillant, quelque- 
fois vert sur le front. — Long. 10-11 mil- 
lim 263. Ssemenovi. 

Pronotum plus large que long, à côtés arqués; 
bronzé brillant en dessus, les élytres par- 
fois plus sombres et verdàtres. — Long. 
13-15 millim 264. Reitteri. 

6. Plus allongé; la dent médiane des élytres 

plus courte, la tête moins large, le prono- 
tum plus allongé. — Long. 18 millim. 

265. iiitermixta. 
Plus large et plus trapu; la dent médiane des 
élytres plus allongée; la tête et le prono- 
tum plus larges. — Long. 16 millim. 266. deceiis. 



260. — S. venusta 

Jakowleff. 
PI. 35, fig. 4. 
Sphenoptera venusta Jakowl., Revue Russe d'Ent. (1904), p. 301. 

Long. i5-i6; larg. 5-5,5 millim. 

Voisin de S. asiatica Cast. et Gory pour le faciès, 
la coloration et les principaux caractères, mais plus 
robuste, les élytres ayant un aspect plus rugueux à 



SPHENOPTERA 379 

cause de la ponctuation plus dense et plus épaisse, 
celle des inlerslries presqu'aussi forte que celle des 
stries. 

Bronzé cuivreux clair, rougeâtre, parfois à reflets 
verts, plus clair et plus brillant en dessous. 

Antennes allongées, le 2' article plus cuurt que le 
suivant; épistome étroitement et faiblement échancré 
en arc, situé sur un plan inférieur à celui du front 
et séparé de celui-ci par le prolong-ement des carènes 
qui surmontent les cavités antennaires et qui forment 
une ligne continue et sinueuse; front sillonné. Pro- 
notum plus long que large, en trapèze, sinueux sur 
les côtés, ceux-ci bordés d'une carène lisse sinueuse 
et interrompue en avant, strie marginale antérieure 
entière ; labase très sinueuse ;le milieu du disque lar- 
gement et peu profondément sillonné; la surface den- 
sémeiit ponctuée, les points plus fins et plus denses 
sur les côtés que sur le disque. Ecusson large, poin- 
tillé. Elylres à stries ponctuées, les interstries plans et 
pointillés, le caliis humerai saillant, le sommet obtu- 
sément tridenté. Prosternum grossièrement ponctué; 
le milieu canaliculé avec, parfois, les traces d'une 
strie marginale^; hanches posk'^iieures très sinueuses 
sur leur bord inférieur; abdomen sans plaques lisses 
sur les côtés; tibias médians el postérieurs 1res arquée 
chez le mâle, presque droits chez la femme, les pos- 
térieurs dans les deux sexes, dentés en scie sur leur 
tranche interne, mais la dentelure moins accentuée 
chez la femelle. 

Hab. — Caucase (coll. Théry, type ! coll. von Uey- 
den et la mienne) . 



380 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

261. — S. asiatica 

Casteluau & Gory. 
Sphenoptkra asiatica Cas t. et Gory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839), p. 36, 
pi. 9, fig.55. 
Sphenoptera FiLiKORMis Gast. et Gory, /. c. p. 39, pi. 10, fig. 62. 
Sphenoptkra asiatica M a rs e u 1, L'Abeille, t. 2 (186.")), p. 400. 
Sphenoptera asiatica Mars , /. c, p 401. 
Sphenoptera Walteri Reitter, Ent. Nac/ir. (1S90), p. 279. 

Long. 10,5-12; larg. 3,5-4,5 millim. 

9 . Allongé, subparallèle, un peu atténué aux deux 
bouts, assez convexe, d'un cuivreux doré brillant, plus 
verdâtre et pulvérulent en dessous. Tête bombée, finement 
sillonnée au milieu, avec des points épars; front inégal; 
épistome échancré. Antennes vertes; 3^ article plus petit 
que S£S voisins, les suivants dentés en dedans. Pronotum 
d'un tiers plus large que long, couvert d'assez gros points 
peu sarrés et sillonné au milieu, bisinué à la base, avec le 
lobs médian tronqué et les angles saillants aigus; droit 
et presqu'entièrement rebordé sur les côtés, un peu rétréci, 
bisinué et marginé en devant, avec les angles arrondis. 
Erusson en triangle mucroné. Elytres aussi larges à la 
base, près de trois fois plus longues que le pronotum, 
rebordées sur les côtés, avec un sinus au pli crural, atté- 
nuées au bout en pointe obtusément tridentée; stries fortes, 
bien marquées, avec de larges points serrés débordant; 
interstries ridés, pointillés, 2, 4 et 6 saillants postérieure- 
ment, ainsi que la suture; épaule et dos relevés en bosse. 
Menton en arc. Prosternum plan, peu ponctué, entouré 
d'une profonde marginale non interrompue par derrière. 
Hanches postérieures dilatées en dedans en un lobe sail- 
lant, formant au bout une dent entre deux échancrures. 
Abdomen parsemé de points peu serrés. 

Voisin pour la forme du Srovitz?, et plus encore du viri- 
d/fl?fa, il s'en distingue par sa cotdeur cuivreuse et non 
vert doré, l'échancrure des hanches postérieures plus forte; 
il diffère, en outre, du premier par les interstries plus 
élevés, la forme moins large, et du second par les angles 
postérieurs du pronotum aigus, saillants et non rentrés. 



SPHENOPTERA 381 

Uasialica, dont je ne connais que la Ç, pourrait bien 
être une variété du fi/ifun/us, dont je ne connais que le cf. 
Il en diffère par sa forme plus large et sa couleur cui- 
vreuse. On y retrouve le- 3" article des antennes plus petit 
que le 2", ainsi que la profonde échancrure des hanches 
postérieures [Ex Marseul). 

IIab. — Asie; Orient (AIiis. Zool. de Berlin; ma 
coll.). 



262. — S. arguta 

J a k o w 1 e f f . 
HOPLANDROCNEME ARGUTA J a k., Hor. Soc. Elit. RokS., t. 34 (1900), p. 440. 

Long. i4; larg. 5 niillini. 

9 . Allongé, atténué aux deux bouts, peu convexe, d'un 
cuivreux doré à reflets violets, assez brillant, couvert d'un 
duvet jaunâtre. 

Tète à peine convexe, densément et rugueusement ponc- 
tuée, sillonnée au milieu, échancrée en triangle à l'épi- 
stome; front plan, très inégal, indistinctement bituberculé; 
labre vert doré, densément cilié; antennes longues, bron- 
zées, à 3° article un peu plus long que le 2" et d'un tiers 
plus co'urt que le 4"; 5'' plus long que le 3^ la base des 
antennes ciliée; côtés internes des scrobes antennaires 
presque plans. Pronotum conique, d'un tiers plus large 
que long, rétréci aux deux extrémités, plus manifestement 
en avant, ayant sa plus grande largeur au delà du milieu, 
entièrement marginé en avant, marqué au milieu d'un 
large sillon longitudinal assez superficiel, presque entière- 
ment rebordé sur les côtés, couvert assez également de 
forts points, peu serrés sur toute la surface; angles posté- 
rieurs courts, presque droits; rebord latéral du pronotum 
droit dans la moitié basilaire. Ecusson large, en triangle 
mucroné. Elytres un peu plus larges, à la base, que le pro- 
notum et trois fois aussi" longs, fortement et également 
ponctués et ridés, rebordés sur les côtés jusqu'aux 3/4, 



â8!i MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sinués au pli crural, atténués postérieurement et terminés 
au bout en pointe tridentée, la dent médiane plus saillante; 
stries régulières, enfoncées, composées de forts points ser- 
rés; interstries alternes (2", 4^ 6") élevés, espace scutel- 
laire à peine convexe, avec une strie bien marquée; épaules 
saillantes, déprimées en avant. Prosternum sans strie 
marginale, profondément canaliculé, très fortement ponc- 
tué; métastcrnum plan. Dessous densément et rugueuse- 
ment ponctué, pubescent. Hanches postérieures sans 
échancrure au tiei^ interne; jambes intermédiaires droites; 
tarses postérieurs à l^"" article de moitié plus long que le 5^ 
Je n'ai eu l'occasion d'étudier qu'un seul exemplaire 9 
de cette espèce; elle est voisine de S. Ssemenovi Jak. et 
sagitta Sém. ($9), mais diffère très nettement; de la pre- 
mière, outre le corps plus large, par les tibias intermé- 
diaires droits, par la pilosité de la surface et par la lon- 
gueur relative du 4' article des antennes; de S. sagitta 
Sem. par la tête moins large que le pronotum, qui est 
fortement rétréci en avant et un peu moins en arrière (dia- 
mètre maximum après le milieu) et par le 3" article des 
antennes beaucoup plus court que le 5^ {Ex Jakowleff). 

Hab. — Perse. 



263. — S. Ssemenovi 

Jakowleff. 

Oplistura Ssemenovi Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 23 (1889), p. 85. 
Sphknoptek.\ sagitta Séméuow, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 32 (1898), 
p. 651. 

Long. lo-ii; larg. 3 millim. 

Très allongé, étroit, subparallèle, assez convexe, d'un 
cuivreux doré brillant, quelquefois vert sur le front. 

Tête large, peu convexe, inégale, couverte de points très 
fins plus serrés en avant, faiblement sillonnée au milieu, 
avec une fine ligne longitudinale sur le vertex; front plan, 
impressionné au milieu, faiblement sinué en avant; épi- 



SPHENOPTERA 383 

stome sinué en demi-lune. iVntennes bronzées, leur 3" arti- 
cle deux fois plus long que le 2^ Pronotum un peu plus 
long que large, très faiblement rétréci aux deux bouts, 
finement marginé en avant, avec les angles droits à la 
base, presque entièrement rebordé sur les côtés, couvert 
de points fins, assez serrés, un peu plus forts et moins rap- 
prochés latéralement, avec un sillon médian superficiel. 
Ecusson transverse, presque deux fois plus large que long. 
Prosternum canaliculé, finement ponctué, sans strie mar- 
ginale. Elytres un peu plus larges à la base et trois fois 
plus longs que le pronotum, élevés à l'épaule, atténués 
postérieurement, triépineux au bout, rebordés sur les 
côtés, faiblement sinués au pli crural; stries fines, bien 
marquées, formées de points serrés; interstries ponctués, 
plans, 2^^4^ et 8^ relevés, ainsi que la suture. Abdomen 
finement ponctué, superficiellement sillonné sur le pre- 
mier segment. Hanches postérieures à peine subsinuées en 
dedans. Dessous avec une fine pubescence, plus serrée laté- 
ralement {Ex Jakowleff). 

Je ne vois guère de différence entre le S. sagitta 
Séin. et le Ssnienovi Jak.; les caractères concordent. 

Hab. — Mongolie centrale : désert de Gobi (coll. 
Théry) ; Transcaspie (coll. von Heyden et Théry). 



264. — S. Reitteri 

Jakowleff. 

Oplistura Reitteri Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 25 (1890), p. 139. 
Sphenoptera prosteunalis Reitter (1890). 
Sphenoptera jewlachensis Reitter (1891). 

Long. ii,5-i3; larg. 3,5-4 niillim. 

Très allongé, étroit, assez convexe, d'un bronzé luisant 
en dessus, cuivreux peu brillant en dessous, couvert d'un 
duvet blanc sur la tête et en dessous. 



384 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tête large, peu convexe, inégale, parsemée de points 
ass3z forts, plus fins et plus ssrrés en avant, avec une fine 
ligne longitudinale sur le vertex; front plan, transversale- 
ment impressionné au milieu, sinué en avant; épistome 
sinué en demi-lune. Antennes bronzées, à 3" article plus 
long ciue le 2", mais un peu plus court que le 4^ Pronotum 
un peu plus long que large, marginé et très rétréci en 
avant, à peine atténué à la base, avec les angles droits, 
rebordé sur les côtés jusqu'aux 3/4, couvert d'un pointillé 
très serré et de points gros, rapprochés, surtout latérale- 
ment, avec un sillon médian superficiel. Ecusson assez 
large, subcordiforme, convexe, finement pointillé. Elytres 
plus larges à la base et trois fois plus longues que le prono- 
tum, subparallèles, atténuées postérieurement, munies au 
bout de fortes épines (intermédiaire la plus saillante), 
rebordées sur les côtés jusqu'aux 3/4, faiblement* sinuées 
au pli crural; stries des élytres enfoncées, formées de 
points assez serrés; interstries finement pointillés, 2", 4" 
et 6^ saillants, ainsi que la suture, 6^ interrompu au milieu. 
Prosternum canaliculé, fortement ponctué, sans strie mar- 
ginale. Abdomen densément ponctué et finement ridé, 
superficiellement sillonné sur le premier segment. Hanches 
postérieures à peine subsinuées en dedans {Ex Jakowleff). 

Hab. — Transcaucasie : Jewlakh (coll. Reitter). 



. 265. — S. intermixta 

Quedeufeld t. 

Sphknoptera intermixta Quadenfeldt, Berl. Eut. Zeit. (1885), p. 6. 
HoPLANDROCNEME INTERMIXTA Jakowleff, Hor. Soc. Ent. /?oss.,t. 35 
(1901), p. 312. 

Long. i8; larg. 5,5 milliin. 

Prsecedenti {cyanipes Qued.) simillima, eadem forma 
sculpturaque, sed paulo major, thorace magis quadrato, 
elytris apice latioribus, corpore subtus densius ac fortius 



SPHENOPTERA 3 

punctato; prosterno longitudinaliter impresso, abdominis 
apice haud crenidate; in mare coxis posticis intus uniden- 
tatis, tibiis anlicis curvatis [Ex Quedenfeldt). 

Cette espèce a l'aspect du 5. trispmosa et du cyanipes, 
la même couleur bronzé-noiràtre et la sculpture sembla- 
ble; elle est, néanmoins, un peu plus grande et s'en dis- 
tingue par la forme plus carrée du pronotum dont les 
côtés sont presqu'imperceptiblement sinués au milieu; elle 
en diffère par l'absence des taches miroitantes de l'abdo- 
men, par le prosternum déprimé, les élytres moins rétré- 
cis au sommet et surtout par l'absence de dentelure le long- 
du bord libre du dernier segment abdominal. 

Elle est également différente de S. curvipes Thoms., 
dont la description peut s'appliquer en tous points à Vin- 
termixta, car Thomson a tenu son espèce et le S. diffinis 
Kl. [melallescens Gory) pour une espèce probablement 
identique. Elles ont toutes deux une coloration entièrement 
différente et les élytres, plus convexes, sont seulement 
ponctuées et non sillonnées. D'ailleurs, diffinis et metal- 
lescens, réunis dans le Catalogue de Munich, paraissent 
constituer deux espèces : chez l'une [inetaUescens) les 
points des stries élytrales sont en fossettes et le dernier 
segment abdominal cT est visiblement échancré; chez l'au- 
tre [diffinis), les stries ponctuées des élytres sont bien plus 
fines et le dernier segment abdominal est tronqué droit: 
les tibias antérieurs des mâles, chez les deux espèces, sont 
également courbés. 

Comme espèces allongées en forme de coin, appartenant 
au groupe, il y a encore le S. cuneiformis Gory, du Séné- 
gal, et le S. fuTcatipcnnis Cast. et Gory, du même pays; 
le premier a, toutefois, la sculpture élytrale différente et 
les angles postérieurs du pronotum aigus; le second est 
beaucoup plus petit, a le front vert doré et le dessous rouge 
cuivreux [Ex Quedenfeldt). 

Hab. — Angola (coll. Thcry, ma coll.'). 



TOME VI — FEVRIER-AOUT 1913. 



o8b MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

266. - S. decens 

Jakowleff. 

HopLANDROCNKME DECENS J ak., Hov. Soc. Eut. Ross., t. 36 (1903), p. 231. 

Long. iG; larg. 5,5 millim. 

cf. Allongé, atténué aux deux extrémités, assez convexe, 
légèrement gibbeux sur le dos, presque plan en dessous, 
noir à faibles reflets métalliques, surtout en dessous, très 
finement poilu sur la poitrine et sur l'abdomen. 

Tête plus étroite que le pronotum en avant, plane, sil- 
lonnée sur le vertex, couverte d'une ponctuation nette et 
clairsemée ; front largement impressionné, avec deux 
tubercules peu distincts; épistome petit, échancré presque 
triangulairement; côtés internes des cavités antennaires 
assez relevés, glabres; yeux grands; antennes longues, 
noires, minces, à 3^ article deux fois aussi long que le 2" et 
plus court que le 4^ Pronotum peu convexe, coupé presque 
droit sur les côtés, à peine atténué en avant, d'un quart 
plus large que long, rebordé sur les côtés jusqu'aux 4/5 
(le rebord assez épais, concolore, sinueusement arqué vers 
les angles postérieurs), entièrement marginé en avant, avec 
un sillon médian large et superficiel, marqué de chaque 
côté, près des angles postérieurs, d'une fovéole peu pro- 
fonde; angles antérieurs assez fortement avancés; surface 
unie, densément pointillée et couverte, en outre, de points 
plus forts, nets et clairsemés, légèrement ridée sur les 
flancs. Ecusson petit, cordiforme, terminé en pointe aiguë, 
densément pointillé. Elytres plus larges, à la base, que le 
pronotum et 3 i/4 fois aussi longs, entièrement rebordés 
sur les côtés, largement sinués au pli crural, graduelle- 
ment atténués en arrière et terminés en pointe tridentée, 
les dents médianes et externes très longues, aiguës; stries ré- 
gulières, enfoncées,fO'rmées de points assez serrés; interstries 
légèrement relevés sur leur partie basale et alternativement 
carénés sur la moitié apicale; interstrie 6 écourté; région 
Sfutellaire convexe, avec une strie bien marquée; épaules 
saillantes, déprimées en dedans. Menton en triangle. Pro- 
sternum large, largement canaliculé, densément ponctué; 



SPHENOPTERA 387 

métasternum avec un sillon longitudinal étroit, vaguement 
ponctué au milieu, comme réticulé sur les flancs; abdomen 
plan, assez densément, mais superficiellement ponctué, 
sans plaques lisses, à premier segment à peine impres- 
sionné au milieu; dernier segment à peine sinué au bout, 
avec deux convexités longitudinales le long du sillon mé- 
dian. Hanches postérieures bisinuées, avec un éperon inté- 
rieurement; cuisses renflées, jambes grêles, les antérieures 
et les intermédiaires fortement arquées, les postérieures 
légèrement échancrées au bord interne; jam^:es antérieures 
avec 5, les postérieures avec 12-13 denticules au bord 
interne; tarses noirs, les postérieurs à i''' article près de 
moitié plus long que le 5" {Ex Jakowlef!;. 

IIab. — Afrique S. O. (coll. Théry , type !). 

SECTION H. 

Tarses ])oslérieurs niédiocrempiil allongés, sensible- 
iiu'iit plus courts que les tibias ; aulcunes courtes, at- 
leignaut à peine les hanches postérieures ; écusson 
normal, de forme variai)le, silué sur un même |)lan 
|)ar rapport au pronoLum et aux élylres : faciès varia- 
ble, ( Epjiicujc MsiV^., HopUstiiid .Iak. pars). 



Tableau synoptique des espèces. 

Prosternum plan ou légèrement convexe, 
relativement étroit, à strie marginale en- 
tière, contournant le sommet 2. 

Prosternum sillO'nné, avec ou sans strie mar- 
ginale entière; ou bien aplani 62. 

Interstries élytraux alternativement saillants 
sur toute leur longueur 3. 

Interslries élytraux aplanis, sauf vers le som- 
met 11. 



388 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

3. Côtés du pronotum sillonnés à une certaine 

distance du iDord 4. 

Côtés du pronotum sans sillons prélatéraux ... 5. 

4. Dvalaire, allongé; cuivreux doré assez bril- 

lant, avec les élytres violacés; sillons laté- 
raux du pronotum peu prononcés. — Long. 

14,5 millim 267. auréola. 

Econrté, les côtés parallèles; bronzé clair et 
brillant; sillons prélatéraux du pronotum 
larges et profonds. — Long. 7 millim. 

268. siilcicollis, 

5. Pronotum obscur, avec dC'S fossettes ou des 

sillons cuivreux 6. 

Pronotum unicolore 7. 

6. Pronotum noir verdâtre, avec trois lignes 

longitudinales cuivreuses, l'une médiane, 
les deux autres latérales. — Long. 9 mil- 
lim 269. oriiaticollis n o v. s p. 

Pronotum bronzé, avec un sillon médian cui- 
vreux et une fossette cuivreuse située de 
chaque côté à égale distance des côtés et 
du sillon; élytres noirs. — Long. 10 millim. 

270. Schultzei. 

7. Interstries élytraux nettement saillants en 

côtes sur toute leur longueur 8. 

Interstries élytraux moins saillants, aplanis 
vers la base 9. 

8. Pronotum grand, convexe, à côtés arqués ; 

bronzé terne en dessus; de dessous, plus 

pourpré. — Long. 10 millim 

271. Salilbergi nov. s p. 
Pronotum moins développé, à côtés paral- 
lèles en arrière, obliquement convergents 
depuis le tiers antérieur jusqu'au sommet. 
— Long. 8 millim. . . . 272. Marshalli nov. s p. 

9. Pronotum avec un sillon médian et longitu- 

dinal 10. 



SPHENOPTERA 



389 



Pronotum sans sillon; étroit et peu convexe, 
légèrement gibbeux sur le dos; cuivreux 
doré, -plus obscur sur les élytres. — Long. 
12 millim 273. spicula. 

10. Brouzé clair, légèrement cuivreux pourpré; 

sillon médian du pronotum plus net et 
plus profond; dessus, vu de profil, peu 
arqué. — Long. 11 millim. . . . 274. trépida. 
Bronzé obscur, violacé ; sillon médian du 
proootimi large et peu accentué; dessus, 
vu de profil, plus arqué. — Long. 10 mil- 
lim 275. arcuata nov. s p. 

11. TèLe large, les yeux saillants en dehors et 

dépassant toujours la plus grande largeur 

du pronotum 12. 

Tête variable, les yeux plus ou moins sail- 
lants, ne dépassant jamais la plus grande 
largeur du pronotum 1!^- 

12. Côtés du pronotum parallèles, droits ou 

légèrement arqués 13. 

Côtés du pronotum anguleusement conver- 
gentis depuis le tiers antérieur jusqu'au 
sommet, à cause d'une saillie que fait le 
terminus de la carène marginale; bronzé 
presque noir. — Long. 10 millim. . . 

276. asumarina nov. s p. 

13. Angles latéro-antérieurs des segments abdo- 

minaux sans reliefs lisses 14. 

Angles latéro-antérieurs des segments abdo- 
minaux avec un très petit relief lisse et 
O'bscur; brouzé obscur en dessus, avec le 
pi'onolum plus clair que les élytres; sub- 
punéi forme. — Long. 8 millim. . . . 

277. Horni nov. s i). 

14. Carène latérale du pronotum atteignant 

presque le sommet de celui-ci 15. 

Carène latérale du pronotum courte, attei- 
gnant à peine le milieu des côtés 17. 



390 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

15. Ai'mature terminale des élytres peu déve- 

loppée, les dents Obtuses 16. 

x\rmatur'e terminale des élytres assez déve- 
loppée; points des stries ély traies épais, 
arrondis et profonds; bronzé obscur. — 
Long. 10 millim 278. insipida. 

16. Points des stries ély traies épais et profonds; 

bronzé obscur en dessus, la tête et le pro- 
notum plus clairs que les élytres. — 

Long. 8,5 millim 279. coeca. 

Points des stries élytrales plus fins; bronzé 
avec les élytres noirs. - Long. 8 millim. 

280. nig-ripennis. 

17. Plus grand, les côtés du pronotum légère- 

ment obliques et convergents vers l'avant; 
écusson grand; tête et pronotum bronzé 
cuivreux clair, les élytres plus obscurs. — 

Long. 9 millim 281. Behanzini. 

Moins robuste, les côtés du pronotum i)aral- 
lèles et subdivergents vers l'avant; écus- 
son médiocre; tête et pronotum souvent 
plus clairs que les élytres. — Long. 7 mil- 
lim 282. g-ossypii 

18. Pronotum étroit et subconvexe, à côtés 

droits et subparallèles on à peine arqués; 
tête large, les yeux saillants, mais ne dé- 
passant pas la plus grande largeur du 

pronotum 19. 

Non 22. 

19. Milieu du pronotum uni; faciès du S. gns- 

sijjni, mais les yeux moins saillants .... 20. 
Milieu du ]ironotum longitudinalement sil- 
lonné . . . ; 21. 

20. Subcunéiforme, allongé; dessus bronzé obs- 

cur. — Long. 8 millim 283. Aleidos. 

Subovalaire, allongé; bronzé clair en des- 
sus, légèrement pourpré en arrière. — 
Long. 11 millim 284. erytraeaiia. 



SPIIENOPTERA 391 

21. Cunéiforme, allongé ; bronzé brillant plus 

clair sur le pronotum que sur les élytres; 
dessous pourpré brillant. — Long. 7,5- 

10 millim 285. Peroteti. 

Ovalaire, écoiirté ; entièrement vert éme- 
raude à reflets dorés en dessous. — Long. 
12,5 millim - . . 286. Smarag-dinca. 

22. Angles latéro-antérieurs des segments abdo- 

minaux avec un reflet lisse, bleu d'acier 
ou cuivreux, tranchant sur la nuance fon- 
cière, toiit au moins sur un ou deux seg- 
ments, alors sur le 2' ou sur le 2" et le 3^ . . . 23. 
Côtés des segments abdominaux sans reliefs 
lisses, parfois plus ou moins in]])ression- 
nés à une certaine distance du bord ou 
gondolés le long de ce bord 33. 

23. Milieu du pronotum longitudinalement im- 

pressionné ou sillonné, le sillon iiarfois 
peu accentué et visible seulement sous un 

certain angle 24. 

Milieu du pronotum convexe, sans traces 
de sillon 29. 

24. Un relief lisse sur le côté et dans l'angle 

antérieur de chacun des segments abdo- 
minaux 2, 3 et 4 25. 

Un relief lisse dans l'angle latéro-antérieur 
du 2" segment abdominal; pronotum d'un 
bronzé plus clair que les élytres, à côtés 
arqués, aussi large en avant qu'en arrière. 
— Long. 10,5 millim. . 287. Tlielwalli n o v. s p. 

25. Côtés du pronotum peu arqués, subparal- 

lèles en ari'ière et convergents vers 

l'avant 26. 

Côtés du pronotum très arqués, convergents 
en avant et en arrière; sommet des élytres 
divergent. — Long. 14 millim. . . . 

288. birmanica nov. s p. 



392 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

26. Pronotum d'un bronzé à peine plus clair 

que les élytres .27. 

Tête et pronotum d'un pourpré éclatant. — 
Long. 10-12 millim 289. auricollis. 

27. Pas de sillon sur le milieu du premier seg- 

ment abdominal 28. 

Milieu du premier segment abdominal sil- 
lonné; ponctuation du pronotum plus 
épaisse; antennes du mâle atteignant les 
hanches antérieures ; plus robuste et 
moins atténué en arrière. — Long. 13 mil- 
lim 290. deducta. 

28. Pronotum avec ciuatre dépressions irrégu- 

lières; dessus bronzé clair et brillant; des- 
sous bronzé cuivreux brillant, légèrement 
verdâtre, avec les côtés de l'abdomen 
variés de pourpré obscur. — Long. 

10,5 millim 291. Ândrewesi. 

Pronotum sans dépressions; cunéiforme; 
bronzé brillant en dessus, le pronotum 
plus clair que les élytres; dessous pourpré 
brillant mélangé de bleu et de vert. • — 
Long. 10-12 millim 292. indica. 

29. Stries élytrales profondes et linéaires, avec 

les interstries alternativement saillants du 

tiers postérieur au sommet 30. 

Stries élytrales superficielles, formées de 
points fins 31. 

30. Bronzé cuivreux brillant en dessus ; les ély- 

tres noir violacé, avec le sommet légère- 
ment pourpré; les deux premiers segments 
abdominaux sillonnés. — Long. 10,2 mil- 
lim 293. orieiitalis. 

Bronzé presque noir en dessus, avec le som- 
met et les côtés des élytres violacés; milieu 
du premier segment abdominal uni. — 
Long. 13 millim 294. capensis. 

31. Tête cuivreuse ou bronzée en avant 32. 



SPHENOPTERA 393 

Tête d'un beau violet doré en avant ; une 
trace de carène longitudinale au milieu 
du pronotum ; allongé, atténué en avant 
et en arrière, gibbeux sur le dos. — Long. 
13 millim 295. ornatifrons. 

32. D'lui noir de fumée, très légèrement bronzé; 

plus robuste, à côtés i)lus parallèles. — 
Long. 12 millim. . . . 296. Bouvieri n o v. s i). 
Bronzé cuivreux, le pronotum plus clair et 
plus pourpré que les élytres ; moins 
robuste, plus arqué sur les côtés. — Long. 
10,5 millim 297. Lesiici nov. s p. 

33. Côtés des segments abdominaux unis, sans 

impressions 31. 

Côtés des segments abdominaux plus ou 

moins impressionnés ou gondolés 46. 

3'i. Bords latéraux du pronotum creusés en gout- 
tière, la carène marginale, fo^rte, entière- 
ment visible en dessus ; angles postérieurs 
du pronotum très aigus et abaissés sur les 
épaules 35. 

Non 38. 

35. Sillon médian abdominal nul ou peu pro- 

noncé sur le deuxième segment seul 36. 

Sillon médian abdominal peu net, prolongé 
sur tous les segments 37. 

36. x\bdomen non sillonné ; plus robuste, les 

côtés plus arqués ; récusson plus large ,^ 
ses côtés formant un angle aigu. — Long. 

13 millim 298. suleifrons. 

Un vague sillon sur le milieu du deuxième 
segment abdominal ; plus svelte ; l'écus- 
son un peu moins large, à côtés anguleu- 
sement arrondis. — Long. 12-12,5 millim. 

299. rectipennis. 

37. Front largement creusé ; carène latérale du 

pronotum subsinueuse ; corps écourté 



o94 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

plus large, faciès plus robuste, bien que 
de taille moindre. — Long. 10 millim. 

300. ardeiis. 
Front moins profondément creusé ; carène 
latérale du pronotum droite ; corps plus 
svelte et plus élancé. — Long, il millim. 

301. Raffrayi. 
38. Tête de la nuance du pronotum, ou un iii'U 

plus claire que celui-ci 30. 

Tête cuivreux pourpré éclatant en avant ; 
pronotum bronzé clair ; élytres obscurs. 

— Lcng. 9 millim 302. ful^idiceps. 

30. Pronotum plus long que large, à côtés pai'al- 

lèles, peu obliques, convergents à partir 

du tiers postérieur jusqu'au sommet 30:>. 

Pronotum plus large que long, à côtés obli- 
ques 011 arqués 'iS- 

39-1. Cô^„és du pronotum arqués 40. 

— — obliquement atténués 
en ligne droite; corps écourté, assez large; 
l)3nctuation du pronotum fine et très espa- 
cée. — Long. 12 millim. . . 302b/s. doiigoleiisis. 

40. Ecusson subcordiforme 41. 

— pentagonal ; étroit, peu convexe, 
presquj noir en dessus, le pronotum et la 
tête plus clairs que les élytres ; desso'us 
bronzé légèrement cuivreux. — Long. 
9 millim 303. Tsclioffoiii. 

41. iCarène latérale du pronofum très courte, 

sensible seulement le long du quart pos- 
térieur ; bronzé cuivreux en dessus ; des- 
sous pourpré violacé, avec les côtés des 
segments abdominaux tachetés de bleu 

d'acier. — Long. 7,5 millim 304. coiues. 

Carène latérale du pronotum l)rusquement 
interromi)ue au quart antérieur ; bronzé 
en dessus, le pronolum ])lus clair et plus 
cuivreux que les élytres; dessous cuivreux. 

— Long. 11 millim. . . 305. Kolbei nov. s p. 



SPHENOPTEUA 395 

42. Milieu du premier segment abdominal sans 

sillon 43. 

Milieu du premier seg-meni aljdominal 
vaguement sillonné; pronotum sans sillon 
médian, subconique, à côtés arqués de- 
puis la bas© jusqu'au sommet, densément 
et également ponctué sur toute sa surface; 
les interstries alternes saillants en arrière. 
— Long-. 9 millim 300. striata. 

43. Carène marginale du pronotum courte, at- 

teignant ou dépassant à peine le milieu 

des côtés 44. 

Carène marginale du pronotum atteignant 
au moins les deux tiers de la longueur des 
côtés 45. 

44. Bronzé clair en dessus, les élytres un peu 

l)lus sombres que le pi'onotum ; dessous 
bronzé pourpré brillant. — Long, il mil- 
lim 307. flara. 

Bronzé clair en dessus ; dessous cuivi'eux 
pourpré très brillant. — Long. 12 mil- 
lim 308. Katang-ae. 

45. Convexe ; gibbeux sur le dos ; bronzé doré 

brillant, plus obscur sur les élytres. — 

Long. 15 millim 309. Lcoiitiewi. 

Peu convexe, région antérieure des élytres 
subgibbeuse ; bronzé obscur, légèrement 
violacé en dessus ; dessons noir. — Long. 
13,5 millim 310. eoiig-olaiia. 

46. Une faible impression de chaque côté et à 

une certaine distance du bord, sur la 
suture du i"' et du 2" segment abdominal. . . 47. 
Plusieurs impressions sur les côtés de l'ab- 
domen, alternant avec des boui'soufflures 
ponctuées 52 

47. Milieu du pronotum longitudinalenient sil- 

lonné 48. 

Non 49. 



396 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

48. Pronotum conique, à Côtés régulièriement 
arqués et obliquement atténués en arc 
depuis la base jusqu'au sommet ; bronzé 

obscur. — Long. 11 millim 

311. Maiiidroni nov. s p. 

Pronotum subcylindrique, à côtés parallèles, 
légèrement convergents depuis le tiers 
supérieur jusqu'au sommet; bronzé obscur 

. en dess. s ; pourpré sombre en dessous. — 

Long. 9,5 millim 312. ig-nota nov. s {). 

41). Pronotum plus large que long 50. 

— plus long que large ; corps allongé, 
subcunéiforme ; tête large ; bronzé bran 
obscur. — Long. 12 millim. 313. fusca nuv. si). 

50. Tête cuivreux pourpré ou bi'onzée 51. 

— bleue.; écourté, assez convexe ; bronzé 
brillant en dessus. — Long. 9,5 mil- 
lim 314. c.vaiiict'ps. 

51. Tête bronzée ; assez court et convexe ; points 

des stries élytrales arrondis. — Long. 

9 millim 315. koiibironsis. 

Tête et pronotum cuivreux pourpré ; points 
des stries élytrales carénés. — Long. 
11 millim 316. Jousseauinei nov. s p. 

52. Milieu du premier segment abdominal uni. . . 53. 

_ „ — — sil- 
lonné, le sillon parfois visible sous un cer- 
tain angle 60. 

53. Côtés postérieurs du pronotum parallèles, 

les angles de la base peu aigus et i>eu 

abaissés sur les épaules 54. 

Côtés postérieurs du pronotum légèrement 
convergents, les angles de la base très 
aigus et abaissés sur les épaules 57. 

54. Ecourté ; à peine trois fois aussi long que 

large 55. 



SPHENOPTERA 397 

Très allongé, subcylindriciue, cinq fois aussi 
long- que large ; les côtés parallèles. — 

Long. 10 millim 317. Tylderi n o v. s p. 

55. Ecusson subcorcUforme, non étranglé h la 

base 5G. 

Ecusson étranglé à la base ; bronzé brillant. 

— Long. 17 millim. 318. liiieifrons nom. nov. 
50. Pronotum obconique ; les points des stries 

élytrales très fins et linéaires sur le disquo ; 
bronzé cuivreux pourpré, plus clair en 

dessous. — Long. 9,5 millim 

319. cupreella n o v. s p. 
Pronotum subrectangulaire, large, à côtés 
parallèles, légèrement convergents depuis 
le tiers antérieur jusqu'au sommet ; bronzé 
brun brillant. — Long. 8,5 millim. . 320. pliaria. 

57. Milieu du pronotum uni, parfois déprimé 

à la base 58. 

Milieu du pronotum sillonné, le sillon entier 
mais peu accentué 50. 

58. Disque du pronotum uni ; bronzé avec la 

tête, le pronotum et le dessous plus clairs 
que les élytres ; stries élytrales à points 
linéaires ; base du pronotum peu sinuetise. 

— Long. 11 millim. . . . 321. crebreiniiictata. 
Disque du pronotum impressionné au des- 
sus de l'écusson ; base du pronotum très 
sinueuse ; dessus convexe ; bronzé violacé. 

— Long. 12 millim. 322. depressicolHs nov. s p. 

59. Marge latérale du pronotum creusée en gout- 

tière, la carène entièrement visible en des- 
sus, les angles postérieurs plus rentrants. 

— Long. 15 millim 323. Delegrori>-iHM. 

Marge latérale du pronotum à peine creusée 

en gouttière, la carène non visible en des- 
sus ; les angles postérieurs non ou à peine 

rentrants. — Long. 16 millim 

324. long'ipeiiiiis nov. s p. 



398 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

60. Le 3*^ article des antennes plus long que le 

2" 61. 

Le 3" article des antennes semblable au 2"" ; 
bronzé violaicé brillamt en dessus, plus 
clair et plus poiirpré en dessous. — Long. 
12 millim 325. vicina n o v. s p. 

61. Tibias médians droits ; dessus bronzé obscur, 

presciue noir ; dessous l:>ronzé cuivreux. — 
Long. 12 millim. . 326. meridioiialis n o v. s p. 
Til)ias médians arcfués, lobés au côté interne 
et dilatés au sommet; bronzé cuivreux clair 
et très brillant. — Long. 14-15 millim. 

327. sploiulciis. 

62. Prosternum sillonné, à strie marginale bor- 

dant le sillon 63. 

Prosternum sillonné ou aplani, sans strie 

marginale 64. 

63 Prosternum large, à peine creusé, à strie 
marginale entière. — Long. 11 millim. 

328. Gestroi nov. s p. 
Prosternum plus étroitement et plus profon- 
dément creusé, à strie marginale inter- 
rompue au sommet. — Long. 13 millim. 

329. mesopotamiea. 

64. Pro'Sternum sillonné 65. 

— large, aplani et sans sillon .... 120. 

65. Métasbernum creusé en avant, à sa jonction 

avec le prosternum, ce creusement for- 
mant le prolongement du sillon prosternai. . . 66. 
Métasternum non creusé en avant, parfois 
étroitement sillonné, ce sillon toujours 
linéaire et plus étroit que le sillon proster- 
nai ■ 95. 

66. Pas de reliefs lisses dans les angles anté- 

rieurs des segments abdominaux 67. 

Un relief lisse dans chacun des angles anté- 
rieurs des segments abdomiuiaux ou tout 
au moins sur le deuxième segment 78. 



SPHKNOPTEUA 399 

67. Milieu du premier segment abdominal uni . . . 6S. 

— — — — sil- 
lonné 76. 

68. Le 2" et le 3" article des antennes courts et 

O'bconiques et égaux entre eux 69. 

Le S'' article des antennes un peu plus long 
que le suivant '72. 

69. Dent médiane du sommet des élytres i)rolon- 

gée en côte saillante' 70. 

Non ; bronzé brun obscur, un peu plus clair 
en dessous ; yeux légèrement saillants en 
dehors ; pronotum allongé, obconique, 
marginé sur les côtés de la marge anté- 
rieure. — Long. 12 millim. . . 330. dissimilis. 

70. Dent médiane du sommet des élytres pro- 

longée en côte droite 70/;/,s\ 

Dent médiane du sommet des élytres pro- 
longée en côte sinueuse 71. 

lObis. Pronotum cuivreux pourpré, ainsi que le 
dessous ; élytres obscuis. -- Long. 10- 

12 millim 331. aiiriiioiita. 

Bronzé brun en dessous, le pronotum i)lus 
clair que les élytres ; dessous bronzé cui- 
vreux à^ reliefs vermiculés pourprés. — 
Long. 8 millim 331/;/.s\ coiig-onor. 

71. Dessus bronzé brun, presque noir ; dessous 

cuivreux pourpré, avec l'extrémité de l'ab- 
domen plus sombre. — Long. 17 millim. 

332. caiulida nov. s p. 
Dessus bronzé verdâtre clair ; dessons cui- 
vreux verdàtre clair. -- Long. 17 millim. 

333. Sc'hoiitedoiii nov. s]^. 

72. Dessus, vu de profil, formant une courbe 

régulière et continue 73. 

Dessus, vu de jH'ofil, anguleusement déclive 
en avant et en arrièi'e, les élytres gil)beux 
en arrièi'c de la bas;- ; faciès robuste, corps 



400 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

large et écourté ; bronzé presque noir en 
dessus ; dessous bronzé brun, brillant. — 
Long. IG millim. . . 334. conformis nov. s p. 

73. Armature terminale des élytres assez lon- 

gue et aiguë 74. 

Armature terminale des élytres courte et 
obtuse 75. 

74. Ponctuation du pronotum fine et espacée sur 

le disque ; bronzé brun foncé en dessus ; 
dessous cuivreux pourpré. — Long. 14- 

15 millim 335. splendidula. 

Ponctuation du promotum épaisse et rappro- 
chée ; bronzé cuivreux en dessus ; dessous 
cuivreux pourpré. — Long. 15 millim. 

336. disjiincta. 

75. ()l)conique, peu robuste ; assez convexe et 

bronzé brun clair en dessus ; dessous un 
peu plus brillant. — Long. 11,5 millim. 

337. dorsalis nov. s p. 
Assez robuste ; les élytres obliquement atté- 
nués en ligne droite ; dessus bronzé très 
obscur, dessous cuivreux pourpré. — Long. 
18 millim 338. valida. 

76. Milieu du pronotum avec une impression 

allongée, ne touchant ni La base ni le som- 
met 77. 

Milieu du pronotum sillonné, le sillon entier, 
mais peu accentué ; pronotum fortement 
et inégalement ponctué entre des reliefs 
vermiculés et lisses ; bronzé brun clair en 
dessus ; dessous cuivreux pourpré. — 
Long. 17 millim 339. dubia. 

77. Assez court et large ; les côtés du corps 

arqués ; bronzé brun plus foncé en des- 
sus. — Long. 12,5 millim. . 340. divisa nov. s p. 
Etroit, allongé, les élytres atténués en ligne 
droite ; bronzé obscur légèrement pourpré 
en dessus ; dessous plus clair. — Long. 
12 millim 341. Fisclieri nov. s p. 



SPHENOPTERA 401 

78. Sillon médian du premier ssgment abdomi- 

nal nul ou à pedne accusé 79. 

Sillon médian du premier segment abdomi- 
nal mieux marqué 90. 

79. Le 3" article des antennes sensiblement plus 

long que le 2'' SO. 

Le 3" article des antennes aussi court ou à 
peine plus long que le 2" S2. 

80. Un relief lisse dans les angks antérieurs du 

2" segment abdominal 81. 

Un relief lisse dans les angles antérieurs des 
segments 2, 3 et 4 ; robuste ; bronzé brun 
clair, plus brillant en dessous. — Long. 
19 millim 342. Bradsliawi nov. s p. 

81. Lobe interne des hanches postérieures 

allongé. — Long. 15 millim. . 343. cami»ruiiica. 
Lobe interne des hanches postérieures 

écourté. — Long. 16,5 millim 

344. Lameerei nov. s p. 

82. Un relief lisse dans les angles antérieurs du 

2' segment abdominal 83. 

Un relief lisse dans les angles antérieurs des 
segments 2, 3 et 4 85. 

83. Dessus régulièrement convexe ; faciès sub- 

cunéiforme 84. 

Dessus presque plan ; côtés parallèles ; des- 
sus bronzé presque noir ; dessous bronzé 
brun. — Long. 10 millim. . . . 345. roeticollis. 

84. Dent médiane du sommet des élytres faible- 

ment prolongée en côte ; côtés du prono- 
tum subsinueux. — Long. 11-13 millim. 

346. iieglecta. 
Les deux dents externes du sommet des ély- 
tres prolongées en côtes ; côtés du prono- 
tum arqués et un peu convergents à la 
base. — Long. 19 millim. . . 347. cheloukeiisis. 

TOME VI. — PÉVRIER-AOUT 1913 26 



402 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

85. Abdomen avec de vagues espaces vermicir 

lés, concolores et lisses de chaciue côté et 
à une certaine distance du bord des seg- 
ments 86. 

Abdomen avec des reliefs vermiculés, bleu 
d'acier, de chaque côté et à une certaine 
distance du bord des segments 88. 

86. Carène latérale du pronotum sinueuse 87. 

— — — droite ; dessus 
lîleu d'acier terne, avec la partie antérieure 
du front cuivreuse; dessous cuivreux pour- 
pré éclatant. Long. 16 millim 

348. iiifraspleiideiis nov. s p. 

87. Bronzé clair à reflets verts en dessus ; des- 

SO'US cuivreux clair et très brillant, parfois 
vert clair. — Long. 14-18 millim. . . . 

349. viridimicaiis nov. s p. 
Noir verdâtre en dessus ou bronzé verdàtre 
ol^scur ; dessous bronzé clair et très bril- 
lant. — Long. 17 millim. 350. tog-oensis nov. s p. 

88. Une côte prémarginale externe le long du 

bord postérieur de chaque élytre 89. 

Non ; dessus bronzé brun ; dessous pourpré 
brillant. — Long. 12 millim 351. ardca. 

89. Allongé, les côtés sul^parallèles; bronzé pres- 

que noir en dessus ; dessous bronzé pour- 
pré. — Long. 15 millim. . . . 352. loiig-iuscula. 
Moins robuste et plus cunéiforme ; dessus 
plus convexe et d'un iDronzé brun obscur ; 
dessous bronzé brun clair. — Long. 12- 
13 millim 353. salamita nov. s p. 

90. Le 3" article des antennes à ii^eine plus long 

que le 2% ou égal à celui-ci 91. 

Le 3^ article des antennes allongé, triangu- 
laire, presqu'aussi long que le 4^^ ; cunéi- 
forme ; bronzé obscur en dessus ; dessous 
bronzé brun clair. — Long. 14-15 millim. 

354. Laphimei. 



SPHENOPTERA 403 

91. Carène latérale du pronotiim allongée, attei- 

gnant au moins le 1/4 du sommet 92. 

Carène latérale du pronotum courte, n'attei- 
gnant pas le milieu 94. 

92. Marge antérieure du pronotum entièrement 

rebordée 93. 

Marge antérieure du pronotum rebordée siu' 
les côtés ; subcunéiforme, le dessus légè- 
rement gil)beux ; bronzé brun, plus clair 
et plus brillant en dessous.— Long. 11 mil- 
lim 355. iiitog-rata. 

93. Moins robuste et subcylindrique, régulière- 

ment et très faiblement arciué de la fête au 
sommet ; bronzé obscur en dessus; dessous 
bronzé i)ourpré. — Long. 14 millim. . . 

356. iiiystica nov. s p. 
Plus robuste et plus large, les épaules sail- 
lantes, noir en dessus ; dessous bronzé 
brun clair et très brillant. — Long. 15 mil- 
lim 357. Seeldrayersi. 

94. Dessus bronzé pourpré clair ; dessous pour- 

pré éclatant. — Long. 14 millim. 358. seneg-aleiisis. 
Moins robuste, un peu plus cunéiforme ; 
bronzé brun obscur en dessus ; dessous 
pourpré clair. — Long. 12 millim. . 359. diversa. 

95. Le 3" article des antennes globulaire ou obco- 

nicpie, à peine plus long que le 2'' ou égal 

à celui-ci 9G. 

Le 3'' article des antennes allongé, subtrian- 
gulaire, semblable au 4^ ou un peu moins 

robuste que celui-ci 100. 

9G. Milieu du premier segment abdominal uni ... 97, 
— des deux premiers segments abdomi- 
naux faiblement sillonné; subcunéiforme ; 
bronzé brun presque noir en dessus ; des- 
sous bronzé violacé. — Long. 14 millim. 

360. lacustris nov. s p. 



404 MONOGRAPHIE DES BUPUESTIDES 

97. Côtés du pronO'tiim arqués, leur plus grande 

largeur avant le milieu 98. 

Non 99. 

98. Carène latérale du pronotum atteignant pres- 

que le sommet ; dessus noir ; dessous 
])ronzé brun clair. — Long. 15 millim. 

361. puiictata. 
Carène latérale du pronotum plus courte ; 
pronotum très développé ; dessus bronzé 
l)run ; dessous bronzé cuivreux. — Long. 
15 millim 362. convoxa. 

99. Dessus bronzé cuivreux clair ; dessous pour- 

pré éclatant. — Long. 17 millim. 363. oculifroiis. 
Robuste ; noir ou bronzé en dessus ; dessous 
bronzé ou pourpré plus ou moins clair. — 
Long. 20 millim 364. solida. 

100. l'n relief lisse dans chacun des angles anté- 

rieurs des segments abdominaux 2, 3 et 4, 

ou tout au moins sur le 2" iOi. 

Non 107. 

101. Un relief lisse dans les angles antérieurs de 

chacun des segments abdominaux 2, 3 

et 4 102. 

Un seul relief dans les angles antérieurs du 
2" segment^; élytres gondolés sur les bords, 
à hauteur de l'épaule; bronzé brun obscur 
en dessus ; dessous bronzé brun clair. — 
Long. 15,5 millim 365. fallax. 

102. Ecusson court, deux fois aussi large que 

haut 103. 

Ecusson très court, près de trois fois aussi 
large que haut; tête large, yeux légèrement 
saillants en dehors; bronzé obscur en des- 
sus, i)lus clair, parfois pourpré en des- 
sous. — Long. 12-13 millim 

366. scutoUaris n o v. s p. 

103. Dessus subplan ; vu de profil, régulière- 

ment et faiblement arqué 104. 



SPHENOPTERA 405 

Dessus convexe et gibbeux 105. 

i04. Pronotum atténué en ligne droite vers 
l'avant ; peu robuste, bronzé cuivreux 
clair. —Long, il millim. . . 307. subparallela. 

Pronotum rectangulaire, grand, à côtés 
parallèles ; bronzé cuivreux clair. — 
Long. 13 millim. 368. parallelicollis nov. s p. 

105. Côtés du pronoi'um obliquement atténués 

en ligne droite 100. 

Côtés du pronoitum arqués; court et robuste, 
plus large en avant qu'en arrière ; noir en 
dessus ; dessous bronzé obscur. — Long. 
11,5 millim 369. iiigra n o v. s p. 

106. Milieu du premier segment aJjdominal 

aiJlani ; médiocrement convexe ; bronzé 
très obscur, à reflets bleu d'acier en des- 
sous ; dessous bronzé doré, à vermicula- 
tions noires. — Long. 14-15 millim. 370. iig-andae. 
Milieu du premier segment abdominal sil- 
lo-nné ; gibbeux en dessus, bronzé très 
obscur, presque noir ; dessous bronzé 
pourpré brillant. — Long. 11-15 millim. 

371. Kig-manni nov. s p. 

107. Ecusson médiocre, tout au plus deux fois 

aussi large que haut lOH. 

Ecusson très large, à côtés prolongés sui- 
vant un angle aigu Hî- 

108. Tète médiocre, guère plus large quf la par- 

tie antérieure du pronotum, celui-ci atté- 
nué en avant 109. 

Tête forte ; yeux saillants en dehors ; pro- 
notum à côtés parallèles, à peine atténué 
en avant 1 1^^- 

109. Milieu du premier segment aljdominal uni. . . 110. 

._ _ — — sil- 

lonné ; dessus bronzé cuivreux clair ; 
dessous noir jjrillant ; élargi à l'épaule, 
SLibgibbeux, atténué en avant et en 
arrière. — Long. 13 millim. . . . 372. Maillci. 



406 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

110. Des reliefs bleu d'acier ou obscurs sur les 

côtés des segiients abdominaux et à une 

certaine disi';ance du bord 111. 

Non ; peu convexe en dessus ; tête assez 
large ; côtés du pronotum convergents 
vers la base et atténués en avant ; subplan 
et bronzé brun brillant. — Long. 9,5 mil- 
lim 373. Swynnertoiii nov. s p. 

111. Marge antérieure du pronotum rebordée 

sur les côtés seulement 112. 

Marge antérieure du pronotum entièrement 
rebordée 113. 

112. Côtés du prouotum divergents en arrière ; 

Ijronzé brun clair un peu cuivreux; ponc- 
tuation élytrale assez forte. — Long. 12- 

17 millim 374. aciica. 

Côtés du pronotum convergents à la base ; 
bronzé brun, non cuivreux ; ponctuation 
élytrale beaucoup plus fine. — Long. 
15 millim 375. diffinis. 

113. Robuste ; carène marginale du pronotum 

interrompue vers le milieu des côtés ; 
bronzé cuivreux avec les reliefs abdomi- 
naux bleu d'acier. — Long. 15-16 millim. 

370. Colmaiiti. 
Beaucoup moins robuste ; carène marginale 
du pronotum atteignant presque le som- 
met ; bronzé brillant très obscur en des- 
sus, plus clair en dessous. — Long. 9,5- 
10 millim 377. kasaiciisis. 

114. Des reliefs bleu d'acier sur les côtés des seg- 

ments abdominaux et à une certaine dis- 
tance du bord 115. 

Nou IIG 

115. Côtés du corps presque parallèles ; entière- 

ment noir, à peine bronzé. — Long. 9 mil- 
lim 378.i)arallcla. 



SPHENOPTERA 407 

Fusiforme, écoiirté, un peu plus atténué en 
arrière qu'en avant ; bronzé Ijrun, plus 
brillant en dessous. — Long. 10 millim. 

379. subobesa. 

116. Côtés du pronotum convergents veis 

l'avant ; bronzé pourpré clair ; ponctua- 
tion ély traie plus sui>erfici'elle. — Long. 

12 millim 380. Tiesleri nov. si). 

Côtés du pronotum presque parallèles ; 
bronzé presque noir en dessus ; bronzé 
iDrun clair en dessous ; ponctuation ély- 
trale plus épaisse. — Long. 11 millim. 3SI. larva. 

117. Côtés du pronotum brusciuement conver- 

gents près de la base il 8. 

Non il9. 

118. Base de l'écusson cintrée en avant, non en- 

tièrement juxtaposée à celle du prono- 
tum ; reliefs abdominaux bleu d'acier ; 
dessus bronzé presque noir ; dessous 
bronzé brun clair. — Long. 12 millim. 

382. iiilotica. 

Base de l'écusson entièrement juxtaposée à 

celle des ély très ; reliefs abdominaux con- 

colores ; entièrement Ijronzé cuivreux 

clair et très brillant. — Long. 14 millim. 

383. proba nov. s p. 

119. Carène latérale du pronotum écourtée; 

assez convexe, subfusiforme; bronzé brun 
obscur en dessus ; dessous bronzé clair 
et brillant ; ponctuation élytrale peu pro- 
noncée. — Long. 12-15 millim. . . . 384. obesa. 
Carène latérale du pronotum allongée, attei- 
gnant presque le sommet ; écourté et 
excessivement convexe en dessus ; bronzé 
presque noir en dessus ; dessous cuivreux 
pourpré très brillant ; ponctuation ély- 
trale très accentuée. — Long. 12,5-13 mil- 
lim 385. AEsopus nov. s p. 



408 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

120. Corps allongé, subcunéiforme ou cunéi- 

forme 121. 

Corps très écourté et très convexe, oblong ; 
pronotum très grand et très convexe, 
aussi large que les élytres à la base ; 
bronzé violacé obscur en dessus ; dessous 
bronzé cuivreux ; antennes courtes et 
noires. — Long. 8 millim. 386. piiula n o v. s p. 

121. Un relief lisse dans chacun des angles anté- 

rieurs des segments abdominaux 2, 3 et 4. . . 122. 
Non 134. 

122. Le 3" article des antennes plus long que 

le 2*^ 123. 

Le 3*^ article des antennes aussi court tpie 
le 2" ; bronzé obscur en dessus, le prono- 
tum plus clair et plus pourpré que le des- 
sous, qui est d'un bronzé cuivreux clair ; 
armature terminale des élytres assez 
Ibrte. Long. 12,5 millim. 387. Decorsoi n o v. s p. 

123. Milieu du premier segment abdominal uni. . . 124. 

— — — — sil- 
lonné 130. 

124. Carène latérale du pronotum courte, n'attei- 

gnant pas le milieu des côtés 125. 

Carène latérale du pronotum allongée, dé- 
passant le milieu des côtés 128. 

125. Côtés du pronotum droits, parallèles ou 

presque ~ parallèles ; tête large 126. 

Côtés du pronotum obliquement atténués 
en ligne droite vejs l'avant ; tête i)lus 
étroite 127. 

126. Armature terminale des élytres assez accen- 

tuée ; pronotum allongé, élytres relative- 
ment plus courts ; bronzé obscur en des- 
sus. — Long. 10 millim. . . . 388. submiitica. 
Armature terminale des élytres i)lus faible,. 
à peine accusée; les côtés .du pronotum un 



SPHENOPTERA 



409 



peu plus O'bliques, la tète moins fo^rte ; 
bronzé cuivreux plus clair en dessus. — 
Long-. 11 millini. . . 389. subaniiata n o v. s p. 

127. Antennes courtes, ne dépassant pas les han- 
ches antérieures ; élytres relativement 
plus courts. — Long-. 11,5 milHm. . . 

390. cupida n o v. s p. 

Antennes allongées, dépassant les hanches 
antérieures ; élytres plus allongés et 
rugueux en travers sur le disque. — Long. 

12,5 millim 391. plicata. 

i2<s. Pronotum obliquement atténué sur les 

côtés l^y- 

Pronotum aussi large en avant qu'en 
arrière, très sinué sur les côtés, leur plus 
grande largeur un peu avant le milieu ; 
noir brillant en dessus ; dessous noir, à 
ponctuation cuivreuse. — Long. 13 mil- 
lim. (ALIENA Obsfl . . 392. Obsti nom. n o v. 

129. Pronotum cuivreux pourpré brillant, vague- 

ment sillonné sur le disque ; élytres plus 
obscurs, violacé pourpré ; dessous bronzé 
cuivreux, tarses verts. — Long. 14 mil- 
lim 393. insig-nis nov. si). 

Dessus noir avec trois lignes cuivreuses sur 
le pronolum, la médiane dans le fond du 
sillon, les deux autres plus vagues ; ély- 
tres largement impressionnés sur les 
côtés. — Long. 15-17 millim. . 394. trispiiiosa. 

130. Pieliefs des angles antérieurs des segments 

abdominaux obscurs ou bleu d'acier . . . .131. 
Reliefs des angles antérieurs des segments 
abdominaux cuivreux et clairs, ne tran- 
chant pas sur la couleur brillante (hrdes- 
sous ; élytres bronzé obscur, [U'onotum 
cuivreux clair à reflets verts. -- Long. 
14 millim 395. Kcrrcmansi, 



410 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

131. Dessous bronzé brun, clair et brillant 132. 

— noir, à ponctuation cuivreuse ; tête 
étroite ; cunéiforme, aussi étroit en avant 
qu'en arrière, moins robuste que trispi- 
Nosa, même faciès, sans lignes cuivreuses 
sur le pronotum. — Long. 12,5 millim. 

396. differeiis n o v. s )). 

132. Dessus bronzé 133. 

— noir ou bronzé très oljscur ; prono- 
tum souvent avec trois lignes cuivreuses ; 
faciès du trispinosa, les élytres moins 
g-ondolés sur les côtés et le dessous plus 

clair. — Long. 13-14 millim. . 397. trilincata. 

133. Plus robuste ; des reliefs vermiculés et 

obscurs sur les côtés et à une certaine dis- 
tance du Ijord des segments abdomi- 
naux. — Long. 13 millim. . 398. cuiipiformis. 
Moins robuste ; les reliefs abdominaux plus 
vagues et concolores, ceux des angles 
antérieurs seuls plus obscurs. — Long. 
11 millim 399. nitciis. 

134. Le 3" article des antennes plus long que 

le 2^ 135. 

Le 3" article des antennes aussi court que 
le 2" ; cunéiforme ; pronotum et dessous 
cuivreux plus clair que les élytres ; ély- 
tres régulièrement et profondément striés 
en arrière, tons les interstries également 
et faiblement saillants. -- Long. 12 mil- 
lim 400. Alhiaudi. 

135. Milieu du premier segment abdominal uni. . . 13(3. 

— — • — — sil- 
lonné I'i9. 

130. Des reliefs vermiculés lisses, concolores ou 
l)leu d'acier, sur les côtés et à une cer- 
taine distance du bord des segments abdo- 
minaux 137. 



yPIIENOPTEKA 411 

Al)domen uni, finement e/. régulièrement 

ponctué, sans reliefs ni plaques lisses .... 140. 

137. Les reliefs lisses bleu d'acier 138. 

— — concolores ; tête, pronu- 
tuni et dessous pourpré br'illant, élytres 
obscurs ; oblong ovale, assez large à 
réi)aule, assez convexe. — Long. 13 mil- 
lim 401. Duiiioliui. 

138. Stries élytrales non enfoncées en lignes, for- 

mées de séries de points plus ou moins 

fins et espacés 139. 

Stries élytrales profondes et linéaires ; tous 
les interstries convexes ; bronzé cuivreux 
clair en dessus ; le dessous plus clair ; 
tarses verdâtres. — Long. 15 millim. . 

402. plaiiidorsa nov. s p. 

139. Carène latérale du prouotum allongée, 

atteignant presciue le sommet ; assez 
robuste, bronzé presque noir en dessus ; 
tête large. — Long. 16-18 millim. . . 

403. lata nov. s p. 
Carène latérale du pronotum courte, n'at- 
teignant pas le milieu des côtes ; plus 
cylindrique, bronzé pourpré en dessus ; 
tête plus étroite. — Long. 13 millim. 

404. obockiaiia nov. s i). 

140. Carène lattérale du pronotum allongée, in- 

terrompue un peu avant le sommet . . . .141. 
Carène latérale du pronotum courte et inflé- 
chie, n'atteignant pas le milieu ; écourté, 
large, entièrement noir en dessus ; des- 
sous bronzé brun. — Long. 12 millim. 

405. Oiotzeaiia nov. s i). 

141. Pronoitum en trapèze, très atténué en avant; 

tête étroite ; faciès de tris pin osa 142. 

Pronotum c,\iindro-conique ou subrectan- 
gulaire, moins atténué en avant ; tête 
large 145. 



412 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

142. Dessous noir ou vei-dàtce 143. 

— bronzé brun l'iair ; dessous noir. 

— Long. 135 niillini 406. Andreinii. 

143. Entièrement noir en dessus 144. 

Bronzé poiirpré en dessus ; dessous noir 

verdàtre. — Long. 15 millini. 

407. quiiiquepuiictata. 

144. Pattes bleues. — Long. 15-16 millini. 408. cyanipes. 

— noires. — Long. 15 millim. 409. nig-riveiitris. 

145. Pronotnm étroit, convexe, à côtés subparal- 

lèlis, à peine atténués en avant 146. 

Pronoium plus large et plus aplani, en tra- 
pèze élargi, à cô^és obliquement ou angu- 
leusement arqués 147. 

146. Etroit, allongé, peu convexe, subparallèle, 

brunzé brun en dessus : dessous bronzé 
clair, un peu cuivreux. ^- Long. 12 mil- 
lim 410. aequalis n o v. s }). 

Plus robuste, plus arqué sur les côtés, plus 
co'nvexe en dessus, bronzé presque noir 
à reflets bleu d'acier en dessus ; dessous 
bronzé brun. — Long. 13 millim. . . 

411. umbrata n o v. s j). 

147. Pronotnm uni, finement et i-égulièrement 

pointillé, sans sillon médian; dessous non- 
plombé clair 148. 

Pronotum vaguement sillonné au milieu du 
disque, plus grossièrement et plus inéga- 
lement i)onctué, les côtés arqués et légè- 
rement convergents en arrière ; bronzé 
brun très obscur t^n dessus ; dessous i)li;s 
clair. — Long. 17 millim. . . . 412. tuiuida. 

148. Dessus bronzé presque noir et très brillant, 

le pronotum un peu i)lus clair que les ély- 

ti'es. — Long. 15 milîiin. 413. Bettoni n o v. s il 



SPHENOPTERA 413 

Dessus bronzé clair à reflets pourprés sur 
les élytres. — Long. 10 millini. . . . 

414. purpuroa n o v. s p. 
J4î). Tête large, côtés du pro^notum plus arqués ; 
coloratiO'U du dessus plus somlire. — 

Long. 13 millim 415. furcatipciinis. 

Tète plus étroite ; côtés du pronotum pres- 
que droits et subparallèles en arrière et 
ol)liquement a':ténués en avant ; colora- 
tion du dessus plus claire, celle du pro- 
nohnn plus cuivreuse. — Lo>ng. 15 millim. 

410. rcmoli». 



267. - S. auréola 

J a k w 1 e f f. 
Chrysoblkmma aureoi.v Jalc, Ho'\ Soc. Eut. Ross , t. 35(1901), p. 354. 

L()nf>-. r/i,;") ; lar^-. 5 iiiilliin. 

9 . Allongé, ovalaire, convexe en dessus, plan en des- 
sous, d'un cuivreux doré assez brillant sur toute la surface, 
cuivreux-violet sur les élytres, avec une fine i)ubescence 
blanchâtre, surtout en dessous. 

Tète de moyenne largeur, peu convexe, fortemen'; mais 
vaguement ponctuée, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex ; front largement impressionné, marqué de deux 
espaces lisses, doré brillant à peine verdâtre et densément 
pointillée en avan^. ; épistome en arc ; labre assez grand, 
échancré en avant, noir ; côtés internes des cavités anten- 
naires peu saillants, légèrement courbés ; antennes noires, 
assez courtes, à troisième article de moitié plus long que 
le 2^, presque égal au 4^ ; premier article cuivreux doré ; 
yeux grands. Pronotum parallèle .dans la partie basale, 
rétréci et légèrement arrondi au tiers apical, d'un tiers plus 
large que long ; angles postérieurs aigus ; rebord latéral 
épais et presque droit, continué jusqu'aux 3/4 ; bord anté- 
rieur entièrement marginé ; surface avec un large sillon 



414 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

médian peu pro'fond et deux sillons latéraux à peine sen- 
sibles, très finement pointillée et vaguement ponctuée sur le 
disque, la ponctuation plus serrée latéralement. Ecusson 
subcordiforme, rouge doré, finement pointillé. Elytres aussi 
larges à la base que le pronotum et près de trois fois aussi 
longs, très convexes dans la région basale, fortement atté- 
nués et obtusément trideniés au bout, entièrement rebordés 
sur les côtés, largement sinués au i)li crural ; surface assez 
inégale, très finement ponctuée et transversalement ridée, 
avec 4-6 impressions irrégulières bleuâtres, disposées sur 
le 5" et 6' interstries (la première paire le long du pli crural, 
les autres avant le tiers apical) ; stries régulières, enfoncées, 
surtout dans la partie apicale, formées de forts points 
serrés, plus fins et disparaissant presque dans la partie api- 
cale ; interstries un peu relevés, surtout vers le bout ; bosse 
humérale assez saillante ; région scutellaire convexe, avec 
une strie bien marquée ; suture fortement carénée. Menton 
transverse, à peine arqué. Prosternum plan, assez large, 
rebordé sur les côtés d'une forte strie non interrompue en 
arrière, assez finement et vaguement ponctué ; abdomen 
sillonné longitudinalement dans la partie basale, dense- 
ment ponctué sur toute la surface, sans plaques lisses ; der- 
nier segment arrondi au bout ( Ç ) ; hanches postérieures 
presque droites, sinuées à Tépimère ; pattes cuivreux doré ; 
tarses noir luisant, les postérieurs à 1" article plus long 
que le 5" ; tibias antérieurs cà peine courbés [Ex Jakowleff). 

Hab. — Région du Cap de Bonne-Espérance. 



268. — S. sulcicollis 

Casteluau cV Gory. 
EvAGOKA SULCICOLLIS Cast. et Oory, Munogr. Bupr., t. 2 (1839), p. 6, 
pi. 2, f. '.). 

Long. 7 ; laig. '^,5 niillim. 

Gupreo-obscura, subtilissime punctata ; thorace rolim- 
dato tri-foveolato ; elytris striatis ; cori)ore subtus j)e(li- 
l)iisiiiie ('upreo-nitidis. 



SPIIENOPTERA 415 

Finement ponctué, d'un cuivreux obscur. Tête avec un 
enfoncement transversal entre les yeux et une petite ligne 
longitu'linale en arrière. Co-rselet presque carré, arrondi 
sur les côtés, avec une impression longitudinale au milieu 
et une autre très forte de chaque côté. Ecusson arrondi, un 
peu bronzé. Elytres finement ponctuées, striéts. Dessous du 
corps et pattes ponctuées, d'un cuivreux assez Ijrillant {E.r 
Gast. et GoTy). 

L'exemplaire que je rapporte à celle esprcc ii la Iric 
lar;Li'e, IransversalemeiU ini[)ressi()iniée au-dessus de 
répistonie avec le verlex sillonné ; le .>' arliclc (!(vs 
antennes plus court que le ^.'' ; le pronoliini hans\<M- 
sal, avec les côtés arqués, à trois larges sillons longi- 
tudinaux et entiers, la strie marginale anléricuic csl 
entière ; récusspn est triangulaire, plus large que 
long ; les élytres courts, à peine 2 fois 1/2 aussi longs 
que le pronolum, ont les côtés largcincnl dépiiniés 
le long d'une côle prémarginale et oïd 1rs iulcrshics 
3 et 5 saillants, mais plus visiblemcnl en arrière (pTeii 
avant ; le sommet est fail)lemenl Iriderdé a\ec la deni 
nu^diane obtuse, enlîn, le proslernuin est à si rie nuir- 
gjnale eidière el sur le côlé de ebacini {](•> segnierds 
abdominaux 2, o el \, so remar(|ue un gros relief lisse 
situé dans l'angle antérieur et couxrani aii moins la 
moitié du côlé de cbaque segmeni. 

lÏAB. — Région du C'a]) de Honne-i^spéranee (Mirs. 
de ('apelown ; ma colleclion). 

269. — S. ornaticollis 

nov. sp. 
PI. 38, fig. 1. 

Long. 9 ; laig. 2,5 millim. 

Allongé, subcunéiforme, noir \('i'di'dr(> en dessus 
avec le milieu el l(>s C(Més du pronoliun leinb's de 
cui\re à rellels irisés ; dessoirs bronzé eui\i<'u\ clair. 



416 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Tète large, teintée de cuivre en avant, à reflets irisés 
en arrière, assez grossièrement ponctuée, le front sil- 
lonné entre deux reliefs obliques et ponctués. Pro- 
notum grand, convexe, un peu plus long que large, 
arrondi sur les côtés en avant, ceux-ci sinueux en 
ariière avec l'angle postériein" abaissé et aigu, le 
milieu du disque sillonné, la surface couverte de 
points moins épais et plus espacés que sur la lète ; 
stiie marginale antérieure entière ; carène latérale sub- 
siruieuse et interrompue au quart antérieur. Ecus- 
son subcordiforme, plan, légèiement incliné vers le 
pn^iotum. Elytres obliquement atténués depuis la 
base Jusqu'au sommet suivant une ligne à peine ar- 
quée, obtusément tridentés au sommet, avec des séries 
(le points ronds, les interstries i, 3, 5 et 9 saillants, 
les aidies aplanis, tous transversalement ridés surtout 
en avant et sur les côtés. Dessous à ponctuation aci- 
culée, surtout sur l'abdomen ; strie marginale du 
prosternum entière ; milieu du prosternum avec une 
série de points ; abdomen sans impressions ni reliefs ; 
tibias antérieurs faiblement arqués, les postérieurs et 
les médians droits ; tarses assez allongés. 

I1\B. — TiJuisN aal : Pienaars Ri\ei' ( ma colieclion. 
type 1); Natal (AIus. Capetow n) . 



270. — S. Schultzei 

Kerreman s. 

Sphenoptera Schultzei Kerrem., Denks. Medij. Natumiss. Ges.Jena, 
Bd. 13 (1908), p. 135. 

Long. 10 ; larg. r»,ri millim. 

Oblong ovale, atténué en arrière ; lète el pronotiini 
bronzé obs('ur, élytres noirs ; dessous bronzé brillaid, 
iégèicnuMii cui\ren\ ]ioui|)ié. Tète lai'ge ; pronolinn 
grand, plus iong que large, à peine |)lns éhoil en 



SPHENOPTERA 417 

avant qu'en arrière ; la marge antérieure hisinuée 
avec un lobe médian ajcjué, ne dépassaiil pas les 
angles antérieuis ; les côtés presque parallèles, légè- 
rement arqués ; la carène marginale fine, lisse, droite 
et interrompue en avant ; les angles postérieurs al)ais- 
sés et aigus; la base bisinuée, avec le lobe médian tron- 
qué ; le milieu du disque sillonné depuis la base jus- 
qu'au sommet ; une fossette assez grande, à fond cui- 
vreux et finement pointillée comme celle du sillon, 
située près de cluicim des angles postéiieuis, à égale 
distance du bord hiléial el du sillon médian ; la sur- 
face couverle d'une line {)oiu'tuation inégale assez 
espacée sur le disque, plus rapprochée et plus épaisse 
sur les côtés. Ecusson plus large que long, légère- 
ment convexe, subcordiforme, tronqué en avant. Ely- 
tres deux fois à |)eine aussi longs que le [)ronotum, de 
la largeur de celui-ci à la base, mais [)araissanl, \ us 
en dessus, plus larges mie celui-ci à cause de la foric 
saillie du calus luîméral ; les côtés finement rebordés, 
le sommet tridenté de })art et d'autre, les dents for- 
mant le prolongenu'ut de trois côtes bicîi ntarquées 
jusque vers le tiers antérieur ; une quatrième côlc, 
prémarginale, longe le bord sans atteindre le calus 
luunéral ; les espaces intercostaux présenleni deux 
séries longitudinales de points légèremenl IransNcr- 
saux, surtout sur les côtés. Prostermuu non sillomié 
au milieu, à stries marginales distinctes peu \ isible- 
mcnt prolongées autour du sommet ; milieu du pre- 
mier et du deuxième segment abdominal inii, sans 
trace de sillon ; pattes grêles ; tibias antérieurs el mé- 
dians droits ; les posléri(Mn-s sinués ; lars(\s poslérieurs 
un peu plus courts (jue les tibias. 

Hab. — Afr. occid. ail. : llerrero. 



TOME VI. - MARS-AOUT iyi3. 



418 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

271. - S. ^Wahlbergi 

uov. sp. 

Long. lo ; larg. 2,5 millini. 

Allongé^ subcuiKM forme, assez convexe^ cl hioiizr 
brun en dessus, un peu phis clair cl coiinciI d'inic piil- 
vcrulence blanche en dessous. 

Tele large, plutôt rugueuse que ponctuée, dcjninicc 
le long de l'épistome, sillonnée sur le fronl cidre dvnx 
j( iicl's obliques et rugueux, le sillon prolonge sui- le 
vcriex ; antennes niekliocres, à .H" article plus long (]iic 
le -y. Pionotuni grand, convexe, arque sur les cotes 
au milieu, sinué en ariicrc avec l'angle posicricnr 
aigu cl abaisse ; le sommet à si rie marginale entière, 
la base l'oi'tcment bisinnée ; carène latérale arquée cl 
atteignant à peine le quart aidérieui' ; le milieu i\i\ 
disque sillonné longitudinalement depuis la base Jus- 
qu'au sommet ; la surface finement pointillée, ru- 
gueuse et sirperficiellement ponctuée. Ecusson assez 
grand, finement granuleux, tronqué en avant, arrondi 
sur les côtés et anguleux en arrière. Elytres 
peu arqués, presque droits sur les côtés, tri- 
dentés de part et d'autre au sonnnet, les dents lalé- 
rales courtes et aiguës, la médiane plus large et tout 
aussi aiguë, chacune des dents formant le prolonge- 
ment d'une côte ; le calus humerai assez saillant ; la 
sru'face couverte de séries de points irréguliers, les 
interstries i, 3, 5, 7 et 9 saillants en côtes assez sail- 
lantes ; la uuirge latérale entière. Dessous subru- 
gueux, à ponctuation acicidée ; jjrosternum à strie 
marginale entière et avec une série de points 
au milieu ; les côtés des segments abdominaux 
sans reliefs, mais avec ime large bande rinement i)oin- 
tillée où s'agglomère une pulvérulencc blanche ; 
pâlies assez folles ; tous les tibias presque tlroits ; 
tarses robustes et assez allongés. 

Hab. — N'Gami (Musée de Stockholm, par .1. 
Wahlberg, type !) . 



SPHENOPTERA 419 

272 — S Marshalli 

11 ov. s p. 

Long. 8 ; larg-. 2,3 niillim. 

Ressemble, pour le faciès, au S. sulclcoJlis Ci\s[. et 
Gory, mais beaucoup moins lisse et moins l)iillanl en 
dessus. Ecourié, légèrement atténué en avant cl en 
arrière, tête et pronotvmi bronzé brun, brillants, él\- 
tres bronzé obscur, dessous d'un bronzé plus clair et 
légèrement cuivreux, beaucoup plus lisse que le des- 
sus. Tète rugueuse et ponctuée, impressionnée au mi- 
lieu (hi front, l'impression plus près de ré[)ist()nie que 
du vertex ; antennes noires, assez longues, atteignant 
presque les hanches antérieures, à T article plus long- 
que le 2^ Pronotum convexe, subrectangulaire, à 
côtés parallèles sur les 2/3 postérieurs, ensuite con- 
vergents vers le sonnnet ; strie marginale antérieure 
visible seulement sur les côt^'^s et interrompue au 
milieu ; la carène latérale subsinueuse et brusquement 
interrompue au tiers antérieur ; le milieu du disque 
sillonné de la base au sommet, le sillon plus nel et 
plus profond en arrière ; les côtés vaguement sillon- 
nés à une certaine distance du bord, le sillon for- 
mant une vague dépression à fond finement ])oinlillé ; 
la surface moins densément et moins fortemcid poin- 
tillée que les sillons et couverte de points inégalement 
espacés. Ecusson subcordiforme, plus large que long. 
Elytres sinués à hauteur des hanches antérieures, atté- 
nués ensuite, obtusément tridentés au sommet ; ils 
présentent chacun quatre côtes saillantes dont les in- 
tervalles, transversalement ridés, forment deux séries 
géminées de points. Dessus moins rugueux que le des- 
sous, mais densément et irrégulièrement ponctués ; 
strie marginale du prosternum entière ; abdomen sans 
reliefs ni impressions sur les côtés, le milieu du pre- 
mier segment étroitement sillonné ; pattes médiocres; 
tous les fémurs presque droits ; tarses assez allongés. 

Hab. — Mashonaland : Foret de Chirinda (Brit. 
Mus. London, par G. 1. K. MarsJuiU, type !)• 



420 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

273. — S spicula 

Jako wleff. 
HoPUSTURA SPICULA Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), p 342. 

Loiiii'. I ■> ; lai'ii-. !\ iiiillim. 

cf. Allongé, étroit, peu convexe, légèrement gibbeux sur 
le dos, cuivreux doré à reflets, plus obscur sur les élytres ; 
dessous, tête et pronotum densément poilus. 

Tête grande, un i)eu plus étroiioé que le i:)ronotum en 
avant, plane, inégale, sillonnée au milieu, avec une fint> 
ligne longitudinale sur le vertex, irrégulièrement ponctuée, 
la ponctuation plus dense en avant ; front impressionné au 
milieu, avec des placiues lisses obliques d'un violet doré ; 
épistome très petit, vert doré; côtés internes des 
cavités antennaires assez saillants, glabres ; antennes 
courtes, noir bronzé surtout à la base, à 3" article d'un 
tiers plus long que le 2" et plus court que le 4'\ Yeux 
petits, ovales. Pronotum parallèle, à peine atténué au 
tiers apical, coupé droit sur les côtés et rebordé jusqu'au 
milieu, le rebord droit ; angles postérieurs courts, droits, à 
peine aigus au sommet ; surface unie, sans sillons, finement 
ponctuée sur le disque, un peu plus fortement et plus den- 
sément sur les flancs ; strie marginale antérieure entière. 
Ecusson aussi large que long, concave. Elytres plus larges 
à la base que le pronotum et près de trois fois aussi longs, 
cunéiformes, entièrement rebordés sur les côtés, largement 
sinués au pli crural, terminés par trois dents longues et 
aiguës ; stries régulières, légèrement enfoncées, formées de 
points oblongs et espacés, interstries alteri^ativement rele- 
vés, suntout vers le bout, très finement pointillés ; région 
scutellaire convexe, avec une strie enfoncée ; suture carénée 
l>ostérieurement ; bosse humérale saillante. Prosternum 
plan, avec une fine strie marginale interrompue en arrière 
et distante du bord latéral, parsemé de quelques rares 
points ; métasternum étroitement sillonné au milieu ; abdo- 
men sans sillon basai, finement et assez derisément ponctué, 
comme réticulé sur les flancs, avec de petites plaques lisses 
d'un violet flore ; dernier segment sinué au sommet ; han- 



SPHENOPTERA 421 

ches postérieures échancrées au tiers interne ; pattes...? {Ex 
Jakowleff). 

IIab. — - Sénégal. 



274. — S. trépida 

F a lu- eu s. 
Sphenopteha TREPIDA Fahi'eus, Ins. Caffr , t. 1 (1851), p. 337. 

Long, lo ; laig. 3 iiiillim. 

Oblonga, cuprea, nitida, tliorace suljquadrato, medio 
canaliculato', punctatissimo ; élytris à basi sensim attenua- 
tis, striato-punctatis, insterstitiis dorsalibus alternis distinc- 
tius costatis, apice trispinosis {Ex Fahreus). 

Le type unique de Falireus est un cf , à 2*^^ ailirle des 
antennes plus court que le 8' ; les côtés des élylres 
presque droits, obliquement atténués de IV'paule au 
sommet ; milieu du pronotum profondément sillonné; 
inlerstiies alternes des élytres saillants, sonnnet dis- 
tinctemerd tridenté ; prostcM'nnm aplani awv, sur les 
côtés, une série de poiids nMiiplaçant la strie et inter- 
rompue au sommet ; abdomen sans plaques lisses, 
avec une large bordure evicrnc finement et densémeid 
|)oiidillée et pubescente de giis cendic'. Férmirs aidé- 
rienis faiblement arqués en avant, les médians droits, 
les postérieurs cintrés. 

Ressend)le,pour le dessus, à une esj»èce (jiie h'ahreus 
a prise pour le S. corriKjnta Klug, tout à l'ail dilTérenl 
})ar une suite de caractères. 

Hah. - Boids du 11. (iariep (Musée de StoclJiolm. 
type ! lîrit. Mus. Loiid. ; Mus. Zool. Berlin). 



422 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

275. — S. arcuata 

nov. sp. 

Long- lo ; laig. 3 niillini. 

cT. Subparallèle, écourté,pliis arqué en dessus qu'en 
dessous, le eoips, vu de prolil, l'oiinant deux arcs con- 
centriques, bronzé presque noir en dessus, plus clair, 
cuivreux pourpré en dessous, les reliefs abdominaux 
plus obscurs, légèrement bleuâtres. 

Tête large, les yeux dépassant la largeur du prono- 
ium en avant, mais non la plus grande largeur de celui- 
ci, assez densément et rugueusement ponctuée, impres- 
sionnée le long de l'épislome, avec deux vagues reliefs 
obliques au-dessus de celui-ci ; antennes courtes, à 
2" article plus court que le suivant. Pronotum obco- 
nique, assez grand, convexe, arqué sur les côtés, à 
strie marginale entière en avant, la carène latérale 
arquée et interrompue au tiers antérieur, 1(^ milieu du 
d'isque sillonné longitudinalement, le sillon attei- 
gnant les extrémités ; la surface couverte de points 
inégaux, irrégidiers, inégalement espacés o[ ]jlus deu- 
ses sur les côtés. Ecusson très large et très court, les 
côtés en angle aigu. Elytres 2 fois 1/2 aussi longs que 
le pronotimi, à dents terminales courtes et aiguës ; 
la surface couverte de séries de points assez forts <>l 
arrondis, les interstries 3, 5, 9 et la suture élevés, ])lus 
costiformes vers l'arrière. Dessous assez grossière- 
ment ponctué ; prosternum à strie margiiude enlièie ; 
côtés de l'abdomen avec une faible dépression dans 
chacun des angles antéricMirs des segments ■>, 3 et ] ; 
pattes peu robustes ; libias droits, tai'ses assez coiiils. 

Hab. — Afrique orieulale auglaisc (ma collecliou, 
type !) . 



SPHENOPTERA 423 

276. — S. asumarina 

uov. s p. 

Long. lo ; larg. 2,5 niillim. 

Allongé, cunéiConne, les veux très sailhinls en do 
hors, bronzé presque noir, revlréniilé de la carènes 
marginale tlu pronotum légèrement saillante en de- 
hors, vue de dessus. 

Tête large, ponctuée-rugueuse, avec deux vagues 
reliefs obliques superposés de chaque côté du front ; 
antennes courtes, à 3" article plus long que le 2^ Pro- 
notum rectangulaire, un peu plus long que large, 
sans impressions ni sillons, la carène marginale brus- 
quement interrompue vers le tiers antérieur, visible 
en dessus ; les côtés parallèles le long de la carène, 
ensuite convergents vers le sommet ; strie marginale 
antérieure entière ; la surface couverte d'un pointillé 
excessivement fin, mêlée de points plus gros mais su- 
perficiels. Ecusson assez grand, subcordiforme, beau- 
coup plus large que long, tronqué eu avant, arrondi 
siu' les côtés, anguleux mu somnicM. Elytres 
subgibbeux en avant, obliquemerd, atténués en 
ligne peu arquée de la base au sommet, le 
calus huméial saillant, l'armalure terminale [)eu 
accentuée ; la surface converle de séries hjugitudi- 
nales de points caiénés, les interslries plans, sauf ceuv 
qui forment le prolongemeni des dents terminales, 
qui sonl saillants en arrière. Dessous finement ponc- 
tué ; slrie marginale du prosternum entière ; abdomen 
sans reliefs ni impressi(jns sur les côtés ; pattes mé- 
diocres ; tibias antérieurs et médians droits, les posté- 
rieurs légèrement cintiés ; larses allongés. 

IIab. — El ythrée : Addua ; Asumara (Mus. Civ. de 
Gênes ; coll. TJu'iy ; ma collection, type !). 



4'24 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

277. — S. Horni 

nov. s p. 
Sphenoptera Horni Théry, ntss. 

Long. 8 ; larg. 2,2 millini. 

SubcunéifoTine, subgibbcux en dessus, les yeux 
très saillants en dehors, bronzé obseur en dessus 
avec le pronotuni plus clair que les élytres ; dessous 
bronzé pourpré à reflets irisés avec, de chaque côté 
de l'abdomen et à une certaine dislance de ces C(Més, 
une série de reliefs irréguliers cl bleu d'acici". 

Tête ponctuée, pourprée en axant ; Iront iwcv deux 
reliefs obliques et pondues ; (udennes noires, assez 
longues, atteignant presque les hanches antérieures. 
Pronotuni rectangulaire, à peine plus long que large 
et presqu'aussi large en avant qu'en ariière, entière- 
ment marginé en avant ; les côtés subparallèles, à 
carène marginale courte et diroite, dépassant à peine 
le milieu ; le disque longitudinalemcnt sillonné au 
milieu, le sillon peU profond ; la surface» de points liés 
fins, très espacés sur le disque cl resserrés sur les 
côtés. Ecusson plus large que l'4fc«i', snbcordiforme. 
tronqué eu avanl. Elytres deux fois el demie \)\\is 
longs que le pronotuni, obliquemeid allénués tie la 
l)ase au sommet suivant un arc peu p/diioncé, le som- 
met tridenté, les dents médianes phis longn(>s que 
leurs voisines, la dent médiane foiniani le prolonge- 
ment d'une vague côte remonlaid 1res peu \ers laNanl; 
la surface couverte de séries de poiuls 1res fins, for- 
mant des stries linéaires veis le sommel ; les inlei sli ie^ 
vaguement ridés. Dessous assez follement el inéga- 
lement ponctué ; prosternum à stiie marginale en- 
tière ; alxlomen avec des reliefs irrégulieis [)leu d'acier 
situés à une certaine dislance du bord, le milieu dw 
|)remier segment vaguemenl silloimé ; pâlies pen 
rol)usles ; Ions h^s libiasdroils ; larses assez allongés, 
no i rs . 

Haiî. — Ceylan (coll. Tliéry, type !) . 



SPHENOPIEHA 425 

278 — S. insipida 

K e r 1" e m a u s . 
Sphexopter.v insipida Ker rem., Ann Soc. Eut. Belg., t. 42(1893), p. 296. 

Long. 8,5 ; larg. 2,0 niillim. 

Allongé, snl)(\ liiidriqnc, alléniir à l'cxlivniilr, d'ini 
bronzé clair el rongeàlrc, él\ Ires d'ini bronzé obscnr- 

Ressemble an Spli. disjunctn Fàlir., de .\alal cl 
de Sierra Leone, mais nn pcn moins allongé, le froid 
plus large, la ponclnation él\ traie pins éptussc. 

Tête fmemcnl ponclnéc, dépiiméc snr le CVoid ; 
cavités antennaires sni'monlées d'nnc caicnc coidinnc, 
avec un large lobe médian écliancré an milien. i^ro- 
notum un peu plus haut que large, à peine pins étroil 
en avant qu'en arrière, couvert d'une ])onclualion 
plus épaisse et plus dense sin' les c(Més (pie sur le 
disque ; la marge antéi-icnrc l/rsinuéc axcc le lobe 
médian avaiu'é et aiiondi ; les cotés un peu obli(pies 
en avant et droits (Misuite jusqu'à la l)ase, avec la ca- 
rène marginale à |)eine sinueuse cl n'alleignani pas la 
marge antérieure ; la base bisinuée a\('c le lobe uk'- 
dian tronqué. Lcnsson large, snbcor(lib)rme, lronqu('' 
à la base. Elytrcs de la largeur du pronoliun el d('']ii'i- 
més de part et daulre à la base, couNcris dim lin poin- 
tillé et de séries longitudinales de ])oin[s ; légèreinenl 
saillants sur les colés à l'épaule, oi)li(jiieinenl allé- 
nués de la base au soinniel suixaul une courbe à 
peine prononcée ; rextrémité assez l'orlciueid Iriden- 
tée de part el daulre. Dessons irîrégulièreinenl ponc- 
tué; proslernuiu \aguem(Md sillonné au milieu, siri'' 
sui- les cotés ; dernier segment aixiominal sillonné le 
long du l)ord. 

Hab. — Sénégal (coll. V'/m'/v, ma collection) ; Ai>ys- 
sinie (Mus. Paris) ; l'diodésie (Mus. Ca|)etown). 



42(3 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

279. — S. cœca 

K e 1- r e m a u s . 

Sphenoptera cœca Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 42 (1898), p. 294. 
Sphenoptera cœca Kerrem , Ann. Mus. Congo belge, Zool., t. 1, 
fasc. 2 (1909), pi. 2, f. 29. 

Long. 8,5 ; larg. 2 millini. 

Siil)[)aiallr](', convexe, allrniir à rcxliriiiilé, (l'iiii 
bronzé obscnr en dessus, les élylres plus ()l)seurs 
que la tele et le pronoiuni ; dessous bronzé. 

Voisin de ^ph. gossypii Kerr., du Bengale, mais les 
yeux moins saillants et le front plus étroit, les stries 
élytrales plus nettes. 

1'ète finement ponctuée ; tioid ii régulièieiueid dé- 
primé ; é[)istorne étroitenienl écliaucré eu a,rc. Pjono- 
tum un peu |)lus haut que large, couverl d'une ponc- 
tuation un peu moins épaisse que celle de la tète et 
rugueuse sur les côtés ; le disque aplani, légèj'ement 
déprimé longitudinalement ; la marge antérieure bi- 
sinuée avec le lobe médian avancé et arqué ; les côtés 
un peu obliques et faiblement arqués ; la carène mar- 
ginale droite, atteignanl à peine le milieu des côtés ; 
la base bisinuée avec le lobe médian honqué. Ecus- 
son subcordiforme et Iransveisal. Elytres de la largeur 
du pronotum et déprimés de j)ar[ el d'autre à la base, 
couxcils d'une (ine |)onclnalion cl de séries longiludi- 
nalcs de poinis ; à pcMue sinueux sui' les côtés à hau- 
[eiir des lianclics poslérieures, obliquement atténués 
en ligne droile du lieis supéiieiu' au sonnnel : celui- 
ci Irideidt' de pari el d'anh'e. Dessous fin(>merd ponc- 
lué : proslernum |»lan, à shie maiginale enlière : der- 
nier segmenl abdominal sillonné le long du bord. 

Hah. — Delagoa Hay (Hiil. Mus. bond.; Mus. Zool. 
Berlin; coll. llicry. ma coll.) Mo/.and)i(pie (Mus. 
Paris) . 



SPHENOPÏERA 427 

280. — S. nigripennis 

Kerremaus. 

Sphenoptera iMGRiPENNis KeiTem., Ann. Soc. Eut. Belg., i. 42 
(1898), p. 297. 

Long. 8 ; larg. ■?,■? millim. 

Allongé, subcunéiforme, allénué en a\anl, acu- 
niiné en arrière,. bronzé avec les élytres noirs. 

Espèce 1res voisine de S>ph. cocca Ken-., de Delagoa- 
Bay, qui précède, mais les yeux plus saiiiauls, le l'ronl 
plus large, les côtés du pronoluni |)lus sîîukmix, les 
stries élytrales à ponctualion plus liiic, les dculs 1er- 
minâtes plus obtuses et moins accentuées. 

Tête linement ponctuée et irrégulièremeid dé])ri- 
mée sur le front. Pronolum presque aussi haul que 
large, un peu plus élroit en avant qu'en arrière, cou- 
vert d'vme ponctuation un peu ])lus dense et plus 
épaisse sur les cotés que sur le disque ; la marge anté- 
rieure bisinuée avec le lobe médian avancé et suban- 
guleux ; les côtés un peu obliques et légèrement si- 
nueux ; la carène marginale pjresque entière, 
subsinueuse ; la base bisinuée avec le lolx^ médian 
tronqué. Ecusson subpentagonal, tronqué à la base 
et droit sur les côtés. Elytres de la largeur du |)rono- 
tum et déprimés de ])art et d'aiitre à la base, couveils 
de séries longitudinales de |)oin[s el, sur les côtés, de 
petites l'ides trans\eisa!es, sinueuses el irrégulières; 
légèrement saillants à l'épaule, sinueux sur les côtés 
à hauteur des hanches [postérieures, à peine élargis au 
tiers supérieur, atténués ensuite jusqu'au sonmiel ; 
celui-ci à peine tridenté de part el d'autre ; les dents 
obtuses. Dessous tinemeid ponctué ; prosternum plan, 
avec quelques gros points épais, strié sm" les côtés ; 
dcM'niei' segmeni abdominal silloinié le long du bord. 

Hab. — Mozambique : Rikalla ; Mashunaland 
(Mus. de Capetown). 



428 MONOGHAl'llIE DES BLIPRESTIDES 

281. — S. Behanzini 

Théry. 
PI. 35, fiir. 5. 
Sphenopteka Behanzini Théry, Mém. Soc. Eut. Belg., t. 58 (1910), p. 8. 

I.oiil;-. 1 I ; \di'g;. ?>,75 millini. 

Allongé, cunéiforme, bronzé, plus clair sur le iH'othorax , 
élytres tridentés au sommet ; saillie pi'osternale entourée 
(l'un sillon entier. 

Têje plus large que Le prothorax antérieurement, plane 
en avant avec des reliefs irréguliers sur le front, sans trace 
de sdlon sur le vertex, séparée de l'épistome i)ar une carène 
entière courbe, celui-ci très court, échancré en arc de cercle, 
bordé d'une carène ; labre bilobé, cilié ; ponctuation assez 
forte, plus serrée en avant et sur les bords du fron:t ; yeux 
bombés, saillants, antennes atteignant le milieu du proster- 
num en dessous, à 1*"' article rO'buste, subcylindrique, 2" plus 
court que le 3^ 3" et 4"^ égaux, les suivants plus courts, sub- 
égaux. ProihO'rax à côtés parallèles, un peu anguleux au 
tiers antérieur, un peu rétrécis en avant, avec le bord anté- 
rieur pissez S'iillant au milieu, entièrement marginé et fine- 
ment cilié, les bords latéraux avec une carène brillante, 
lisse, à 1. ine courbée, allant jusqu'aux trois quarts de la 
longueur, mais bien marquée seulement sur la moitié et 
longée en dessous par un sillon, les angles postérieurs seuls 
marqués, un peu obtus, la base fortement bisinuée avec le 
lobe médian ari'ondi, la surface à ponctuation forte, extrê- 
mement régulière sur le disque et un peu i)lus serrée et im 
peu plus rugueuse sur les côtés, avec un fond très fine- 
ment pointillé, sans aucune impression discale. Ecusson 
cordiforme, finement granuleux, un peu concave. Elytres 
de la même largeur que le prothorax à la base, à peine 
dilatés à l'épaule, ayant trois fois la longueur du prothorax, 
presque droits jusqu'à l'extrémité, antérieurement rebordés 
latéralement et sillonnés le long de la marge latérale, triden- 
tés au sommet, avec la dent médiane obtuse et les autres plus 
petites, aiguës ; le disque régulièrement bombé, gibbeux à 



SPIIENOPTERA 429 

la base, à stries forméesde points réguliers, allongés, por- 
tant une petite soie ; les points formant des rides transver- 
sales à l'épaule, les interstries avec une petite strie supplé- 
m.entaire formée de points et le fond très finement ponctué ; 
toute la surface absolument plane et il n'y a de tracts de 
côtes ciu'au sommet. Prosternum rebordé en avant, fine- 
ment ponctué ainsi que la saillie ; métasternum un peu sil- 
lonné en avant ; abdomen régulièrement ponctué, pubts- 
cent sur les côtés, avec des plaques liSi&es brillantes tout à 
fait dans les angles antérieurs des segments 2, 3 et 4 ; le 
dernier segment arrondi au sommet, avec une petite carène 
circulaire vers le sommet ; limitant une zone couverte de 
fines strigosités. Cuisses assez épaisses, surtout les posté- 
rieures ; tibias antérieurs légèrement arqués en dedans, les 
intermédiaires presque droits et les postérieurs arqués en 
dehoTS ; tarses allongés, le V' article des tarscs postérieurs 
près de deux fois aussi long que le 2^ 

Cette espèce, nettement cunéiforme, resseml)le en plus 
gi'and à S. Alcidcs Reitt., de Tunisie [E.r Théry). 

Har. — Dalioiiicy (coll. Tlirry, hjic ! ma collec- 
tion) : ClIiiui-'IVIiad ( M us. Paris) ; Nyassa, \^anii ( Bi il. 
Mus. Lond. ). 



282. — S gossypii 

Cotes 

Sphenoptera gossypii Cotes, Indian Mus. Notes, t. 2 (1891), p. 33. 
Sphenoptera gossypii K erre m., Aun. Soc. Ent. Belg., t. 36 (1892), 
p. 195. 
Sphenoptera intégra La Fer té. mss. 

Long, Ç) ; larg. •}.,9^^ iiiillim. 

Allongé, cuin'iroiinc, bronze ol)seni' ; ardennes el 
tarses noirs. 

Tête plane, graniilouso ; yeux liés proéininetds ; 
front séparé de répisloiuo |)ar nue carène sinueuse 
Iransverse. IMonohnn carré, à peine allé'nni' en a\anl. 
I(^ lo])e médian du sonnnel laïuc el arrondi ; les e(')b''s 



430 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

lail)lemenl sinués ; la carène marginale courte, pres- 
que (iroile ; la base fortement bisinuée avec le lobe 
médian droit ; la surface couverte d'une ponctualioji 
line et espacée sur le disque ; pas de sillon médian. 
Ecusson subcordiforme, large et Iransverse ; sa base 
(Woile. Elytres 2 3//i fois |)lus longs qu(^ le ]>ronotmn, 
de la largeur de celui-ci à la base, angulcusemcnl 
élargis à l'épaule, très légèrenienl sinueux à haulciir 
des hanches, régulièrement allénués jusqu'au som- 
incl (|ui csl liidenté ; la suiface très linemenl graïuî- 
Icusc a\('c des séries longitudinales de points ; le li<Ms 
posUM'ieur à interstries alteirnes carénés. Dessous ru- 
gueux et ponctué -; prostermmi large et plan, slrié sur 
les cotés ; pas de sillon abdominal ; pal tes ponctuées. 
Diffère du .S. Pevoteti Guér., dont il est très voisin, 
])ai' la dilalation plus accentuée de la tète à cause des 
yeux très saillants, par l'absence du sillon nuMJian au 
pi'onotum, par l'aspect plus cunéiforme et par la 
coloi'alion du dessous plus bronzée et moins pourprée. 

llvn. — liindouslan : Konbii ; Madras ( l^ril. Mus 
Lond.; Mus. Bruxelles ; iîcnl. Va\\ . Mus. l^(Mlin : coll. 
Théry, ma coll.) . 



283. — S. Alcides 

Reitter. 

Sphenoptera Alcides Reitt , Dent. Eut. Zeit. (1900), p. 84. 
HoPLTSTURA Alcides Jakowleff, Hor.Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), 
p. 295. 

Long. 8 ; larg. 2 millini. 

Subcunéiforme, allongé, légèrement atlémié en 
ligne droite de la tète au sommet, bronzé obscur cl 
biillant en dessus, la tête et le pronolum un peu plus 
clairs, dessous bronzé cuivreux pubescent de blanc ; 
antennes et tarses noirs. 

Ressemble à un petit N. Pciotcil (iuér., de l'Inde, 
mais avec les côtés plus parallèles cl la coloralion [»lus 
obscure, les détails différents. 



SPHENOPTERA 431 

Tcte large, rugueuse, avee deux vagues reliefs lisses 
au milieu du front ; celui-ci vaguement caréné au- 
dessus de l'épistome ; le ">' article (\o:^ antennes plus 
courl que le .V, celui-ci aussi long que le Y ; veux 
assez iîjios et saillants, dé[)assant un peu les colés du 
pronotnm ; celui-ci plus long que large, assez con\ cvc, 
non sillonné au milieu, di'oit sur les côtés, ceux-ci 
paialièles ; largemtMil lobé en a\anl et finement re- 
hoidé ; la carcnc lalérale fine et droite, aileignant 
juceque 'e sornmel ; la surface couv(Mt(^ de points li'ès 
sin erliciels, un peu plus épais sui' les cùlés où se re- 
niaiipien! quelques rides sinueifses ; la base foileinenl 
sinueuse. Imiissou grand, siihcordilornie, h'gèrement 
arque en a\ard. I^^hires 9. i / '2 fois aussi longs el de la 
niéii'.e largeur que le proitotum, linenteid rebordés 
sur les côtés, le sommet obtusémeid tiidenlé, la dent 
externe assez forte mais aiguë; la surface cou\erli' 
de stries à points fins, suballongés, formant des si^ies 
en arrière. Dessous assez grossièrement mais immi |)ro- 
fondément ponctué ; prosternum |)lan, à stri(^ margi- 
nale entière et contournant le sommel ; abdomen sub- 
rngueux, sans plaques lisses ; tibias droils, les an- 
térieurs fai})lement recourbés en avant cl les posté- 
rieurs à peine cintrés en dedans. 

H\B. — Tunisie méridionale : Mezzoïuia (coll. 
iU'ittcr : cYpe ! coll. ïhéry) . 



284. — S. erytrseina 

K e r r e m a 11 s . 
Sphenoptera erytR/EINA Kerrem., Bull. Soc. Ent. Ital. Florence, 
t. 38 (190G), p. 92. 

I^ong. II ; ■'ir^ 3.5 millim. 

Subovalaire, allongé, f)eu convexe, bronzé clair, 
légèrement pourpré en arrière ; aidemies noires ; 
taises bronzés. 



432 MONOGRAPHIE DES BUPRESTlDES 

T(He assez large ; yeux peu saillanls, ne dépassani 
pas les bords du pronoluni ; Iront avec deux lies va- 
gues reliefs obliques ; surface couverte de points lins 
et linéaires en avant, plus arrondis, plus épais et plus 
irrégulièrement espacés en arrière. Pronotuui réguliè- 
r(>inent convexe, sans traces de sillon médian ; marge 
antérieure bisinuée avec le lobe médian subanguleux ; 
col es assez régulièrement mais faiblement arqués, à 
carène marginale entière, visible en dessus le long 
(le sa moilié postérieure ; base bisinuée avec le lohe 
médian Ironqué droit au-dessus de l'écusson ; surface 
à ])()inls lins, inégaux et superficiels sur le disque, 
|)his denses et plus profonds sm- les côtés. Ecusson plus 
large que long, la région antérieure transversale ellip" 
tique, le sommet acuminé. Elytres tridenlés au som- 
met, la dent médiane laige et obtuse, les deux latérales 
Iles p( liles, courtes mais aiguës ; surface stiiée, les 
sliies à j)oinls subarrondis, très régulièiemenl espacés; 
les inlerstries linemcjd ])ointillés. Pjoslernum large el 
plan, à fine slrie margiiude entière, contournani le 
soinmel. Patles médioci'cs ; lij)ias anléri(Miis faible- 
ineiil arqués ; les médians droits ; les postérieurs fai- 
-blemenl aiqués en sens iuveise relalÎN emeni an\ anté- 
rieurs ; tarses plus courts (pie les tibias. 

IIab. — Eivirée : Adi Caiè. 



285. — S Peroteti 

G ué l'in. 

Sphenoptera. Pkrothti Guér., Rev. Zoo/. (1841), p. 328, 

Sphenoptera Peroteti Gory, Monogv. supp., t. 4 (1842), p. 316, pi. b3> 
f. 312 

Sphenoptera angustata Thomsou, Typ. Bupv. (1878), p. 72. 

Sphenoptera Peroteti Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 36 (1S92), 
p. 104. 

Long. 7,5-10 : laig. -^-^f) millini. 

Très allong('', curH'irornie, d'un biou/t' hrillanl elaii' 
sur le pronolinn ; plus l'onci' sin' les él\lres ; dessous 
d'un poinpK' hrillanl ; aidennes el tarses noirs. 



SPHENOPTERA 433 

Tête inégale, avec un vague sillon transversal an- 
dessus de l'épistome ; vertex sillonué. Fronoturn pres- 
que carré, à peine atténué eu avant, le lobe uiédiau 
très avancé ; les côtés presque droits, à })eiiie si nues ; 
la base très sinueuse avec son lobe médian droil ; la 
carène marginale presque droite, dépassanl à peine la 
moitié du côté ; la surface entièremeul coin.erie (rime 
ponctuation deiist^ sni' les côtés et espacée sur le 
disque qui est loii^Ltiliidiiialenieiil sillonné au milieu. 
Elytres 3 1/4 l'ois aussi lon^s que le ])ronoluni, de la 
largeur de celui-ci à la base, rugueux cl longiliidiua- 
lement ponctués, hès acunn'nés on arrière, a\ec le 
sonunet tricaréné cl médiocrement Iridenlé. Dessous 
ponctué et rugueux ; prosternum aplani, slric' sur les 
côtés ; paltes rugueuses et ponctuées. 

Hab. — llindoiislan : Mandar ; Kojd)ii' ; liichino- 
poly ; Madras ( Bri.t. Mus. Lond. ; Mus. Paris ; Mus. 
Bruxelles ; Musée Zool. Berlin ; Mus. de Gènes ; 
Dent. Ent. Mus. lierlin) ; coll. VV/rrv, ma coll. 



286. — S. smaragdina 

Jakowleff. 
Ghrysoblemma smaraqdina Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 352. 

Long. 12,5 ; larg. 5 millim. 

? . Ovale, large, écourté, convexe, atténué aux deux 
extrémités ; corps entièrement vert émeraude peu brillant, 
à reflets dorés en dessous. 

Tête petite, beaucoup plus étroite que le pronotum en 
avant, plane, unie, sans tubercules ni espaces lisses, avec 
une très fine ligne longitudinale sur le vertex, très finement 
pointillée et parsemée de points espacés ; épistome échan- 
cré en arc ; labre cuivreux doré ; côtés internes des cavités 
antennaires presque plans, tronqués, imponctués ; antennes 
courtes, minces, cuivreux bronzé, à 3'' article un iieii ]tliis 

TOME VI — MARS-AOUT 1913. 28 



434 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

long (1/5) que le 2% presque égal au 4'. Pronotum de moitié 
plus large que long (à la base), conique, fortement rétréci 
en avant, coupé presque droit sur les côtés et rebordé -jus- 
qu'aux 4/5 (le rebord fin, légèrement arqué sur toute sa 
longueur ; angles postérieurs aigus, saillants), sans sillons 
ni fovéoles, couvert de pointillé très fin et serré et de petits 
points uniformes, très espacés sur toute la surface ; strie 
marginale antérieure fine, à peine interrompue au milieu. 
Ecusson petit, subco^rdiforme. Elytres beaucoup plus larges, 
à la base, que le pronotum et près de trois fois aussi longs, 
renflés dans la moitié basale, brusquement atténués en 
arrière et tridentés au bout, à dents courtes et aiguës, entiè- 
rement rebordés sur les côtés ; stries des élytres régulières, 
légèrement enfoncées, formées de petits points peu serrés 
disparaissant vers le sommet ; interstries presque plans, 
très finement et densément pointillés ; région scutellaire 
convexe, avec une strie bien nette ; bosse humérale grande, 
large, saillante, la dorsale moins relevée ; suture à peine 
carénée au bout. Menton en triangle mucroné ; prosternum 
plan, finement mais très vaguement ponctué, surtout au 
sommet, bordé d'une strie nette, non interrompue en 
arrière ; métasternum étroitement sillonné, finement et 
assez densément ponctué ; hanches postérieures bisinueuse- 
ment échancrées, plus profondément à l'épimère. Abdomen 
— ? — pattes grêles, vert-émeraude; jambes droites; tarses 
postérieurs longs, minces, à l" article à peine plus long 
que le 5^ 

Par sa coloration d'un vert émeraude vif, ainsi que par 
bien d'autres analogies, cette espèce rappelle le S. Bcckrri 
Dohrn, de la Russie OTientale ; elle en diffère notamment 
par son corps large et raccourci et par la longueur relative 
des articles antennaires ; chez le Beckeri, le 2* et le S"* arti- 
cles sont très courts, presque égaux et, pris ensemble, pres- 
que aussi longs que le 4% qui est très développé [Ex Jakow- 
leff). 

Hab. — Sierra-Leone. 



SPHENOPTERA 435 

287. - S. Thelwalli 

nov. s p. 

Long. io,5 ; larg. 3,3 inillini. 

Allongé ,subcyliiuliiqiie, alléniu'' en arririv, Irle et 
pronoliini bron/A'-bruii, clairs ; élytres bronzé obscur, 
dessous ])lus clair, bronzé cuivreux, légcrenienl |)our- 
pré en avant ; antennes et tarses noirs. 

l'été forte, granuleuse, avec deux relii^fs lisses sui" 
le front, le vertex finement sillonné ; antennes cour- 
les, à 3' a,rticle plus court que le 3". Pronotuni grand, 
convexe, sillonné longiludiualenienl sur le milieu 
du disque, entièrement nuuginé en a\anl ; les cnlés 
subparallèles en aiiière et convergenis veis le som- 
met à partir du lieis antérieur, à carène latérale 
courte et droite, dépassant à peine le milieu; la surface 
couverte de points fins, assez espacés sur le disque, 
])lus denses sur les côtés. Ecusson large, subcordi- 
i'orme, tronqué en avant. Elytres régulièrement atté- 
nués depuis la base jusqu'au sommet suivani un arc 
peu tendu, faiblement tridentés à l'extréinité ; le 
calus humerai saillant ; la surface couverte de sédes 
de points rapprochés, la suture et le 3' interstrie sail- 
lants en arrière. Dessous linement ponctué ; strie mar- 
ginale du prosternum entière et contomnant le som- 
met ; abdomen mii, sans sillons, dépressions ni reliefs; 
pattes assez grêles, les tibias antérieurs légèrement ar- 
qués, les médians droits, les postérieurs cintrés ; 
tarses médiocres. 

11\B. — Bords du Lac iNyassa (Bril. Mus. Loud., pai' 
Thelwall, types !). 



43j6 monographie des buprestides 

288. — S. birmanica 

nov. s p. 
PI. 35, fig. G. 

Long, i/j ; larg. l\ millini. 

Allonge'', piscifornie, assez i()l)iisl<\ Irlo coiiYPile 
(le poinis cuivreux pcjurpré avec l'rpisloine |)()ur|jré 
éelalaiil ; pionoiuni obscui', ciiblr de |)()itils ciiiNreux 
p<)iii[)ré ; élyties hionzé euivienx en avani el bleu 
d'acier en ai'rière ; dessons })onr|n'é violacé, l'alxlo- 
nieii couvert, sur les côtés el à une ceilaitic dislance 
du bord, de reliefs bleu d'aciei'. 

Tète large, nneuKMit pointillée entre des |)<)iuls é|)ais 
et assez rapprochés ; front avec deux relie^fs oblitpK^s 
et ponctués ; antennes comles, à 'f ariicle plus couri 
que le 3^ Pronotuni grand, peu convexe, niarginé sin- 
les côtés en avant, ses côtés régulièrement aiqués, à 
carène latérale légèrement sinneuse et interrompue 
vers le qnart antérieur ; le milieu du disque vague- 
ment sillonné, le sillon n'atteignant j)as les sommets ; 
la surface couverte d'une ponctuation épaisse et 
dense, très rapprochée sur les côtés au milieu de rides 
et (le vermiculations. Ecusson denx fois aussi large 
(pie long, tronqué en avant, obtus et acunriné en 
airière. Elytres plus larges que le pronotum à la base, 
aiqués sur les côtés jusqu'au tiers postérieur, cintrés 
ensuite et légèrement saillants en dehors avec le som- 
met obtusémenttridenté ; la siuface couverte de séries 
longitudinales de points carénés, la région suturale 
creusée au sommet entre la suture et une courte ca- 
rène qui forme le prolongement de la dent médiane. 
Dessous irrégulièrement ponctué ; prosternum à strie 
maiginale entière et contournant le sommet, le milieu 
a\ec une série de points superficiels ; abdomen avec 
une série de reliefs vermiculés l)leu d'acier silués de 
part cl d'auti'e à inie certaine distance du bord ; un 
relief lisse dans l'angle antérieur de chacun des seg- 
ments 2, 3 et 4 ; pattes assez robustes ; tibias anté- 



SPHENOPTERA 437 

rieurs et médians arqués, les postérieurs cintrés ; tarses 
assez robustes et allongés. 

Hab. — Birmanie ; lliarrawaddv (ma collection, 
type!). 



289. — S. auricollis 

K e r r e m a u s . 

Sphenoptera auricollis Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 36(1892), 
p. 191. 

Long. ii-i3 ; larg. 3,2-/1 millim. 

Allongé, su Iximéi l'orme ; le te el pioiiohim cuivreux 
pourpré brillant à rellels verls ; élylies pourpré vio- 
lacé obscur, un peu plus clair sur la partie antérieure, 
l'apex bleu foncé ; dessous cuivreux brillant parsemé 
de taches pourprées ; antennes et tarses noirs. 

Tête rugueuse, inégale et ponctuée ; vertex faible- 
ment sillonné ; épistome échancré. Pronotum pres- 
que carré, un peu plus large que haut ; la marge aidé- 
rieure sinueuse, son lobe médian large et arrondi ; 
les côtés sensiblement arqués ; carène latérale très 
sinueuse, atteignairt le quart du sommet ; les angles 
postérieurs aigus et saillants ; la base sinueuse avec 
un lobe médian coupé droit ; la surface couverte d'une 
ponctuation One, régulière et dense ; le disque sil- 
lonné, le sillon peu accusé. Ecusson transverse, large, 
droit en avant, arrondi sur les côtés, bisinué au som- 
met avec la partie apicale peu avancée mais très aiguë. 
Elyties 2 3/4 fois aussi longs que le pronotum et aussi 
larges que celui-ci à la base ; les côtés droits en avant, 
atténués ensuite jusqu'au sommet qui est fortemerd 
triderdé ; la surface couverte de rides transverses peu 
accentuées et de séries longitudinales de points avec, 
an sonmiet, trois courtes carènes formant le prolon- 
gement de l'arnuiture terminale. Dessous rugueux et 
ponctué ; prostermnn plan, strié sur les côtés ; pas de 



438 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sillon alxloininal : une j)laque lisse, ii réiiiilière, sur 
les eolés, à la base ties seituienis alKloniiiiauv ; pâlies 
ponctuées. 

lIvR. — liiudouslaii ; Hiiiuanit^ ( Hiil. Mus. Loiui.; 
Mus. lîiuxelles ; Mus. Zool. licilin : Mus. de (iriies ; 
coll. Thi'ry, nui coll.); Bombay ; Cambodge (Mus. 
Paris) . 



290. — S. deducta 

Kerremaus. 
Sphenoptera deducta Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 36 (1892), 
q 192. 

Long. 12 ; larg. 3,5 niillini. 

Subovalaire, très allongé, d'iui Ijiou/c' claii uni- 
forme, le milieu du corps pourpré en dessous ; anten- 
nes et tarses noirs. 

Tête rugueuse et poncluée ; vertex faiblement sil- 
lonné ; front inégal, IraiTsversalemenl sillonnée enlre 
les yeux, ce sillon recoui'bé et englobanl deux tuber- 
cules vagues et irréguliers surmontant le posl-épis- 
tome ; épistome anguleusement écliancré. Pronotum 
un peu plus large que haut, convexe, a|)lani sui- le 
disque près de la base, le sommet légèremenl sinueux, 
son lobe médian très large, à peine arrondi ; les cotés 
très arqués avec les angles postérieurs aigus et légère- 
ment saillanis en deliois; le milieu du disque longilu- 
dinalement et vaguemenl silloimé ; carène maiginale 
droite, atteignant presque \o li(M's supériein' ; la base 
très sinueuse, son lobe médian avancé el presque 
droit. Ecusson très large, lraus\erse ; la l)ase liés légè- 
rement convexe, les côtés droits, \c sonuuet a\ancé en 
pointe très aiguë. Elytr(>s trois fois aussi longs (pie le 
pronotum, de la largeui- de celui-ci à la base, légère- 
ment simieiix à hanleur (\i's hanches, ensuil(> gra- 
duelleuK^id atténués suivant une courbe peu pronon- 
cée et tridentés au sommet, les dents à ésale distance 



SPHENOPTERA 439 

l'une de l'autre ; la médiane, large et avancée, forme 
le [)r()long-ement d'une côte élevée qui boi'de une large 
dé[)ression longitudinale peu profonde, allant du tiers 
antérieur au sommet ; la surface rugueuse, les rugosi- 
tés formées de petites rides transversales peu visibles 
à l'œil nu, et couverte de séries longitudinales de 
])()iids. Dessous rugueux et ponclué ; prostermun 
|)laii, slrié sur les côtés ; abdomen faiblement sillonné 
au milieu de la base ; pattes ponctuées. 

Hah. — Hindoustan : Mandai- ; Konbii- (Brif. Mus. 
Lond.; Mus. Bruxelles ; coll. Tliéry, ma coll.); Bom- 
bay (Mus. Paris). 



291. — S. Andrewesi 

Kerremaus. 

Sphenoptera Andrewesi Kerrem , Ann. Soc. Ent. Belg., t. 37 (1893), 
p. 332. 

Long. io,5 ; larg. 3 millim. 

Oblong ovale, allongé, d'un bronzé cuivreux clair 
(^t l)rillant en dessus ; dessous bronzé cuivieux biil- 
hinl, légèrement verdàtre avec les côtés de l'ab- 
domen et les fémurs nuancés par endroits de pourprt' 
obscur ; antennes noires, tarses obscurs. 

Tête granuleuse et grossièrement ponctuée, sillon- 
née sur le vertex et bituberculée sur le front ; é[)islome 
étroit et échancré. Pronotum peu convexe, plus étroit 
en avant qu'en arrière, très sinué en avant avec un 
lobe médian peu avancé et largement mais p(Mi 
[)rofondément écliancré ; les côtés presque droits, à 
[)eine sinués ; la carène marginale sinueuse et dépas- 
sant à peine le milieu ; la surface très finement poin- 
tillée avec des points enfoncés, irrégvdièrement espa- 
cés et plus denses sur les côtés que sur le disque, qui 
présente quatre dépressions irrégulières, dont deux à 
la base, de chaque côté et au-dessus de l'écusson et les 



440 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

deux autres au-dessus des premières. Ecusson trans- 
versal, elliptique, acuminé au sommet. Elytres trois 
fois aussi longs que le pronotum, de la largeur de 
celui-ci à la base, droits sur les côtés jusqu'au tiers 
supérieur oii ils s'élargissent insensiblement pour s'at- 
ténuer ensuite suivant une courbe régulière jusqu'au 
sommet qui est tridenté, la dent externe courte et si- 
tuée plus en arrière que la médiane qui est large et 
obtuse, la suturale à peine accusée, les deux externes 
formant le prolongement de deux coles larges et peu 
accusées ; la surface très tinement [)ointillée avec des 
séries longitudinales de gros points enfoncés et pré- 
sentant, sur les côtés, des rides irrégulières et trans- 
versales ; un sillon présutural du tiers postérieur au 
sommet. Dessous très finemenl granuleux ; proster- 
num plan, sillonné de part el d'aulre sur les côtés, 
ce sillon formé d'une série de points ; [)as de sillon 
abdominal ; une plaque lisse et liiangulaire de chaque 
côté à la Ijase des quatre derniers segments abdomi- 
naux ; le dei'nier segment liés légèrement écliancré 
au milieu, son poujtour libre sillonné el rugueux. 

Hab. — liindouslan : belgauin. 



292. — S. indica 

Cas teluau e t Gory. 

Sphenoptera indica Cast. et Gorv, Monogr. Bupr., t. 2(1839), p. 37, 
pi. 10, f. 57. 

Sphenoptera indica Kerrem., Aun. Soc. Eut. Belg., t. 36(1892], 
p. 193. 

Long. io-i'> ; larg. .'î-3,5 niillini. 

Allongé, ( iniéiroinic ; (Tini l)roii/('' bcillanl en des- 
sus, plus clair sur le inonoliiin (pie sni- les élylres ; 
ceux-ci parfois obscurs ;ni soinmel ; le dessons poni- 
pré brillant mélangé de bl(Mi (H de \eil, snrlonl sur 
les segments abdominaux ; ardeimes el larses noirs. 



SPHENOPTERA 4M 

Tête ponctuée, rugueuse et iurgale ; vertex sillonné; 
épistonie écliancré. Pronotuni })resque carré, à [)eine 
aussi large que long, irrégulièrement ponctué, la 
ponctuation plus dense et plus irrégulièie sur les cotes 
que sur le disque qui est sillonné loiigitiidiiialciiiciil 
au milieu ; la marge antérieure bisinuée, son lohc 
médian avancé ; les côtés sinueux, convexes en avanl 
et concaves en arrière, les angles postérieurs avancés, 
abaissés et aigus, la carène marginale prescpic droite 
et atteignant le lieis antérieur ; la base très sinueuse 
avec le lobe médian droit. Ecnsson tians\(>rse ; sa 
base droite, ses cotés arrondis, son sonnnet acuminé. 
Elytres à peine trois l'ois aussi longs que le pronotum ; 
les côtés à peine arcpiés, régulièrement atténués jus- 
qu'au somuKd ; e(dni-ei liés faiblemeid épinenx à 
l'extrémité et n agnemerd sillonné le long de la suinre ; 
la surface a\('c des séri(\s longitudinales de points et 
très vaguement ridés sur les côtés. Dessous rugueux 
et ponctué ; piostermun plan, strié sui' les côtés ; pas 
de sillon abdominal. 

Plus élancé que le N. dciUicta Kerrein., les e(Més du 
l)ronotum moins anondis et plus siinieux, l'iuigh' pos- 
térieur plus aigu et plus abaissé sin' l'épaule; les ely- 
tres nioijis rugueux, à ponctuation beaucoup plus 
fine. 

Hai5. — llindouslan : Ixonbir ; Telara i Mus. l'aris ; 
:\Ius. Bruxelles ; '\lus. de (Jcnes ; coll. 77m'/v, ma coll. ) . 



293.— S. orientalis 

Casteluau i^ (iory. 

Sphenoptera orientalis Cast. et <îory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839)» 
p. 38, pi. 10. f. 59. 

Sphenoptera orientalis K erre m., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 159 (1892), 
p. 186. 

] ong. To,'> ; larg. 5.7 luillim. 

Allongé, subovalaire, atténué au sommet, d'un 
bioiizé cuivreux brillant en dessus, légèrement pour- 



442 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

|)ré en dessous, les élytres d'un noir NJolacé, Textré- 
niilé lé<ièiement pourprée ; auleiiues el larses noirs. 
Tèle inégale, ponctuée et granuleuse ; vertex sil- 
loiuu'. Pronotuni ponctué, convexe, en trapèze plus 
large que haut ; le sommet sinué, son lobe médian 
arrondi et large ; les côtés presque droits, leur carène 
bisinuée et atteignant le tiers antérieur ; la base ])isi- 
nuée, son lobe médian presque droit. Ecusson ellip- 
tique, transverse, sinué au sommet, la pointe apicale 
en triangle très aigu, Elytres à peine plus larges que 
le nronotum, le calus liuméi'al saillant ; les côtés pres- 
(pie droits, régulièrement atténués jusqu'au sonujiet, 
(tout les épines terminales sont très aiguës et forment 
le prolongement de trois carènes élevées dont la mé- 
diane seule est li'ès accentuée et forme, avec la suture, 
les bords d'un sillon allant du sommet au tiers anté- 
rieur ; la surface couverte de stries ponctuées bien 
accusées sui' la moitié antérieure. Dessous ponctué ; 
prosternum })lan, sti'ié sur les côtés ; les deux pre- 
miers segments abdominaux canaliculés ; une plaque 
lisse et triangidaire de chaque côté el à la base de 
chaque segment ; pattes ponctuées. 

Hab. — liindoustan. 



294. — S. capensis 

C a s t e 1 u a u et ( j o r y 

Sphenoptera capensis Cas t. et Gory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839), p. 31, 
pi. 8, f. 47. 

Sphenoptera intermedia Gory, Monogr. supp., t. 4(1841), p. 310, pi. 52, 
f. 305. 

Sphenoptera intermedia Fahreus, Ins. Caffr., t. 1 (1851), p. 334. 

Chrysoblbmma CAPENSIS Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), 
p. 315. 

Long. 1 o ; larg. f\ milliin. 

Capite, thorace, corpore subtiis pedibusqiie obscure 
cupreis; elytris cupreo violaceis, profiinde i)unctato-striatis, 
apice tridentatis. 



SPHENOPTERA 443 

D'un cuivreux obscur, finement granuleux. Tête avec une 
ligne longitudinale en arrière. Goiselet un peu transversal, 
légèrement arrondi sur les côtés. Elytres à reflets violets, 
striées, ponctuées, terminées par une épine et en offrant une 
autre plus petite et latérale. Dessous du corps et pattes cui- 
vreux {Ex Cast. et Gory). 

Obloiig (nalc, peu convexe ; lôte et pronoluiii l)r()u- 
zés, antennes courtes, élytres pourpré-violacé obscur 
et brillant ; dessous bronzé pourpré obscur, les colés 
couverts d'iuie pulvérulence ocrée, sauf sur une î)laque 
irrégulière et lisse émergeani sur le côté de chacun 
des qualre premiers segments abdominairv. Tôle fine- 
ment et densément ponctuée, à peine déprimée en 
avant ; pronotum plus étroit en avant qu'en arrière, 
finement et régulièrement ponctué, les côtés oblique- 
ment et faiblement arqués avec une carène margi- 
nale entière et à peine sinueuse ; le milieu du disque 
avec une faible trace de sillon Ion gi Inclinai ; élytres peu 
convexes, à stries nettes et ponctuées, les inlerstries 
plans, sauf au sommet ; celui-ci tridenlé, les detds 
assez aiguës. Dessous finement pointillé ; strie niaigi- 
nale du pronotum entière ; 9 tibias antérieurs à peine 
aiqués. 

Je ra|)|)orl(> au .S. cdiK'nsis C. et G. des (\xernpl. du 
Muséum de l^iris, proxenant de la l'égioii de l'Abys- 
sinic, peu dilTérenls dç la foiine afiicaine. 

Har. — Région du Cap de lionne-Espérance (Bril. 
^[us. Loud. ; Mus. Zool. fîerlin ; Mus. Stockholm ; 
coll. TJiéry, lua coll.); Djiboidi, Somali, Abyssinie 
(,Muséuni de I^uis) . 



444 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

295. — S. ornatifrons 

J a k w 1 e f f . 
HoPLiSTUKA ORNATIFRONS Jak., Hor. Soc. Elit. Ro!is.,i. 35 (1901), p. 335. 

Loiiy. i3 ; larg. 4,5 niillim. 

cf. Allongé, atténué aux deux ])outs, gibbeux sur le dus, 
cuivreux bronzé assez brillant, plus obscur sur les élytres ; 
l)artie antérieure de la tête d'un beau violet doré ; tout le 
corps couvert de petits poils blanchâtres, notamment en 
dessous. 

Tète environ de la largeur du pronotum en avant, plane, 
peu inégale, sans ligne longitudinale distincte sur le vertex, 
vaguement et grossièrement ponctuée, avec des points plus 
fins et plus serrés en avant ; front légèrement impressionné 
en avant, avec des reliefs peu sensibles au milieu ; épistome 
très petit, en triangle ; labre rouge doré ; côtés internes des 
cavités antennaires à peine relevés ; yeux médiocres, sub- 
sphériques ; antennes longues, noires, violet doré à la base, 
à 3" article grêle, d'un tiers plus long que le 2^^ et plus court 
que le 4'. Pronotum d'un tiers plus large que long, sub- 
conique, plus fortement atténué en avant qu'en arrière, 
légèrement arrondi sur les côtés et rebordé droit jusqu'aux 
3/4-4/5 ; le rebord fin ; surface presque unie, avec une trace 
de carène médiane longitudinale, et avec une impression 
superficielle de chaque côté dans la partie basale ; une 
petite fovéole au milieu de chaque côté, vers la marge laté- 
rale ; densément et assez finement ponctuée, ridée sur les 
flancs ; strie marginale antérieure entière, fine ; angles pos- 
térieurs coiirts, aigus au sommet ; lobe basai médian sinué 
en arc. Ecusson petit, subcordiforme, déprimé au milieu. 
Elytres aussi larges à La base que le pronotum et trois fois 
aussi longs, cunéiformes, entièrement rebordés sur les 
côtés, largement sinués au pli crural, terminés au bout par 
trois épines aiguës, la médiane très saillante, l'externe non 
saillante en dehors ; stries régulières, plus enfoncées dans 
la iiartie apinale, formées de petits points arrondis et espa- 
cés, plus gros latéralement ; interstries plans sur le disque, 
légèrement relevés sur le pourtour, très finement et dense- 



SPHENOPTERA 445 

ment pointillévS et rugueux, les 2', 4', 8' et la suture carénés 
au sommet ; région scutellaire convexe, avec une strie bien 
nette ; épaules saillantes, déprimées en avant. Menton en 
arc, légèrement bisinué et mucroné au sommet. Proster- 
num plan, entièrement marginé sur les côtés, parsemé de 
petits et rares points ; métasternum étroitement sillonné ; 
hanches postérieures fortement échancrées à l'épimère ; 
abdomen plan, avec de petites plaques lisses seulement sur 
la marge latérale ; dernier segment avec une fine carène 
médiane, presque tronqué au sommet. Dessous en général 
très densément et finement ponctué-réticule; pattes grêles, 
jambes antérieures légèrement arquées, les intermédiaires 
à peine arquées, presque droites, les posLérieures av; c iuk' 
petite dent apicale ; tarses noirs, les postérieurs à V' ariicle 
d'un tiers plus long que le 5'' {E.r Jakowleff). 

Hab. — Delajjoa Bav. 



296. — S. Bouvieri 

uov. sp. 

Lon<^-. i:^ ; \iivg;. .S,() niillini. 

Ol)long, [)0u coin o\o, atténué en arrière, l)r(>nzr 
très obscur, presque noir et Ijrillant. 

Tète médiocre, convexe, rugueuse el inéijiilcinenl 
ponctuée ; front avec deux vagues reliefs obliques ; 
antennes courles, à 3" article un peu plus long ol plus 
grêle que le r»'. Pronotum assez grainl, convexe, sans 
impressions ni sillon médian, à strie marginale anlé- 
rieure interrompue au milieu et sensible senleinetd 
sur les côtés, ceux-ci subparallèles en arrière el con- 
vergents en arc vers le sonmiet, avec l'angle posiérieur 
aigu et assez abaissé sur les épaules, la carène 
latérale assez épaisse, sinueuse, interronjpne \(ms \o 
quart antérieur et visible en dessus dans sa |)arlie infé- 
rieure ; la surface couverte de points irrégniici's et 
inégaux, plus denses sur les ccMés, on ils soid niélan- 



446 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

gés à de fines verniiculalions en relief. Eeusson siib- 
cordil'onne, Ironqué en avant. Elytres presque trois 
fois aussi longs que le pronotuni, rebordés sur les cô- 
tés jusqu'au sommet, celui-ci obtusément tridenté ; 
les côtés oljliquement atténués en ligne droite jus- 
qu'au tiers postérieur et atténués en arc ensuite jus- 
qu'à l'extrémité ; la surface couverte de séries longi- 
tudinales de points arrondis, prolongées en stries li- 
néaires vers le sommet, les interstries plans, sauf ceux 
qui forment le prolongement des dents terminales, 
qui sont saillanls. Dessous plus finement ponctué que 
le dessus ; prosternum à strie marginale entière el con- 
tournant le sommet ; segments abdominaux 2, 3 el 4 
avec un grand relief lisse dans chacun des angles 
antérieurs et avec une dépression fmement pointillée 
au côté interne de chaque relief ; pattes peu robustes ; 
tibias antérieurs à peine arqués ; les postérieurs et les 
médians droits ; tarses peu développés. 

-Har. — Aden (Muséum de i*aris, \)-dv Joua^camtie, 
type !) . 



297. — S. Lesnei 

uov. s p. 

Long. 10,5 ; larg. 3,3 mill. 

Oblong-ovale, atténué en arrière, bronzé brilianl 
en dessus, la tête cuivreuse en avant, le pronolum 
d'un bronzé plus clair ; dessous bronzé cuivreux clair ; 
antennes et tarses noirs. 

Tète assez large, convexe, densément ponctuée, le 
front avec deux vagues reliefs obliques ; antennes 
(•ourles, à 3' article un peu long et plus grêle que le 2^ 
Pionohuu assez grand, subconvexe, sans impressions 
ni sillon médian, à strie marginale antérieure entière; 
les côtés obliques et légèrement arqués, avec l'angle 



SPHENOPTERA 447 

postérieur aigu et abaissé sur les épaules, la carène 
latérale sinueuse, atteignant presque le souiniel et à 
peine visible eu dessus ; la suiface couverte d'un poin- 
tillé excessivement fui cl de points plus forls, super- 
liciels et inégalement espacés, plus denses cl [)his é[)ais 
sur les colés que sur le disque. Ecusson 1res large cl 
1res couri, tronqué en avanl, sul)acuminc snr les eniés 
et acuminé en arrière. Elytres o fois \ j -^ aussi longs 
que le pronotum, obliquement atténués en arc depuis 
la base jusqu'au sommet ; celui-ci axce les d<Mits ter- 
minales courtes et aiguës ; la surface cou\eile de 
séries de points arrondis pi'olongées en stries iinéiiires 
en arrière ; les interstiies unisériabMueul ponctués, 
légèrement saillants en côtes en arrière. Dessous ponc- 
tué, la ponctuation assez régulière et également espa- 
cée ; strie nuuginnle du ])rostermun entière ; côtés 
des segments abdominaux :î, 3 et [\ a\ec un relief 
lisse dans cbacun des angles antérieurs, et une très 
fine |)onctuation dans les parties non en relief ; 
cf til)ias antérieurs et médians aiipiés, les po-^lérieurs 
droits ; 9 tous les tibias dioils. 

Hab. — Somalie : Ouarsangueli (Muséum de Paris, 
par Rcvnil, types !) . 



298. — S. sulcifrons 

Oory. 

Sphknoptkra sulcifrons Gory, Mo)iogr. siipp., t. 4 (1841), p. 311, pi. 52, 
f. 306. 

Sphenoptrra Berthfxoti Paiva, Ann.Nat. Hist. (1862), p. 20. 

HopusTURA SULCURONS Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Ross , t. 35 (1901), 
p. 294. 

Long. 10,5 ; larg. 3,5 mill. 

Cuprco-viûlacea ; capite thoraceqiic siibtilissimc piincta- 
tis ; elytris striatO' punctatis, interstitiis obsolète granulatis, 
apice tridentatis ; corporc suIdIus pedibusque cupreis. 
. D'un cuivreux violet. Vertex échancré au milieu. Tête 



448 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

finement ponctuée, avec une large et peu profonde impres- 
sion en avant. Corselet assez fortement ponctué sur les 
côtés, un peu moins sur le disque, et couvert d'une granu- 
lation très fine entre les points ; il a son bord antérieur 
sinueux et relevé, ses angles antérieurs abaissés et arrondis, 
ses bords latéraux très fortement rebordés et droits, ses 
angles postérieurs aigus, tombant sur les élytres, sa base 
sinueuse et un peu prolongée sur l'écusson ; celui-ci est cor- 
diforme et finement ponctué. Elytres arrondies aux angles 
huméraux, aussi larges que le corselet, rebordées latérale- 
ment, armées à l'extrémité de trois dents aiguës; elles sont 
couvertes de stries ponctuées, dont les intervalles sont très 
finement granuleux, lesquelles stries s'élèvent en côtes vers 
l'extrémité. Dessous du corps et pattes cuivreux {Ex Gory). 

Plus rcourlé et plus ovalaire que les S. deducta 
K(M i(MU. el indica C. et G. de IMnde ; le frout prol'oii- 
(Irtiictil sjllonué en arrière, les earèues marginales du 
[)r()U()liun visibles en dessus, les trois premiers seg- 
ments abdominaux plus ou moins sillonnés au milieu, 
vo sillon prolongé, mais moins nettement, sur les seg- 
meidssuivanls. Bronzé-violacé très brillant en dessus ; 
dessous bronzé moins violet et plus clair. 

Hab. — Sénégal ; Abyssinie (Coll. VV/c/y, ma cr)ll.) : 
Angola (Brit. Mus. : BertheJoti l'aiva); (Colonie (hi 
Cap : Porl-Elisabetb (Mus. de Paris). 



299. — S. rectipennis 

Kerremaus. 
PI. 35, fig. 7. 
Sphenoptera rectipennis Kerrem., Autt. Soc. Ent. Belg., t. 4-2(1898), 
p. 295. 

HOPUSTURA MocQUERYSi J a k w 1 e ff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 36 (1902), 
p. 234. 

Long. iT ; larg..3 millim. 

Allongé, sulx'unéiforine, peu convexe ; tèle et pro- 
notmn bronzés et brillants ; antennes noires ; élvtres 



SPHENOPTERA 449 

d'un noir violacé ; dessous bronzé cuivreux brillant ; 
tarses bleuâtres. 

Voisin de Sph. seneyalensis Cast. et Gor\, mais les 
côtés du pronoluni plus arrondis, ceux des élytres 
|)liH droits. 

Tète finement et régulièrement ponctuée ; Ifoid ex- 
cavé au-dessus de l'épislome. I^ronotum presqu'aussi 
haut que large, convexe, linement et l'égulièiement 
ponctué ; la marge antérieure bisinuée avec le lobe 
médian large^ avancé et arqué ; les côtés arqués en 
avant et droits en arrière ; la carène latérale presque 
droite, atteignant presque le sonmiet ; la base bisi- 
nuée avec le lobe médian tronqué. Ecusson très large, 
subcordiforme et lisse. Elytres de la largeur du pro- 
n(jtum et déprimés de part et d'autre à la base, cou- 
verts de séries longitudinales de points, les inlerstries 
plus élevés vers le S(Hnmet qu'à la base ; les côtés obli- 
quement atténués en ligne droite jusqu'au sonnnet 
qui est tridenté de part et d'autre, les dents courtes et 
obtuses. Dessous finement ponctué ; prosternmn plan, 
non sillonné ; dernier segment abdominal sillonné le 
long du bord. 

Hab. — Sénégal ; lie San Tliomé (jMus, Zool. Ber- 
lin ; coll. Théry : Mnccjuercysl, type ! ma coll.). 



300. — S. ardens 

Klug. 
BuPRESTis ARDENS Kl., Symb. P/iys., t. 1 (1829), u° 32, pi. 3, f. 6. 

Long. io,5 ; larg. 3 millim. 

B. cuprea, pimctata, elytris pnrpurascentibus, punctato 
.sulcatis. 

Statura prœcedentis {dongalcnsis). Gaput et thorax 
cuprea, subtiHssime pimctulata, sparsim impresso-puno- 
tata. AntenncB nigrse. Peclus abdomenque cum pedibus 

TOMB VI. — AVKIL-AOUT 1913 29 



450 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sparsim punctata, cuprea. Tarsi nigricantes. Scutellum vix 
punctatum, cupreum. Elytra purpurascentia, subtilissime 
punctulata, longitudinaliter punctato-striata, sulcata, apice 
tridentata. — Spécimen ex iEgypto missum capite thorace- 
que obscurioribus discrepat {Ex Klug). 

Marseul assimile celte esj)èce au S. ardea CasI. el 
Gory. Il suffit de comparer les ligures et les textes pour 
être convaincu qu'il s'agit de deux espèces bien dis- 
tinctes. J'ai un type du S. ardcns sous les yeux. Il pré- 
sente le faciès du N. ujiïita Heillci', cl se lapproche 
davantage du .S. Haffrayl Tlionis., auj)rrs duquel il 
vient se placer, mais avec le pronotum moins déve- 
loppé ; bronzé cuivreux clair sur le pronotum, plus 
foncé et plus pourpré sur les élytres, le dessous bronzé 
pourpré, antennes et tarses noirs. Front largement 
déprimé ; pronotum grand, convexe, sans traces de 
sillon médian, les côtés obliquement atténués et à 
peine arqués, avec la carène marginale bien visible 
en dessus et formant le bord d'une gouttière qui la 
longe, cette carène atteint presque le sommet et est 
à peine sinueuse ; les angles postérieins sont aigus et 
abaissés sur les épaules qu'elles dépassent légère- 
ment. Ecusson assez grand, plus large que long, sub- 
cordiforme, plan, tronqué en avant. Les élytres sont 
faiblement mais nettement tridentés au sommet, à 
stries ponctuées nettes, les points arrondis, les inter- 
stries unis, sans points, le 2" et le prémarginal sail- 
lants. Prosternum à strie marginale entière, très fine; 
abdomen finement et régulièrement ponctué, avec un 
très fin sillon médian prolongé jusque sur le dernier 
segment, sans plaques lisses ni bordure pubescente ; 
tibias normaux, presque droits. Le 2*" article des an- 
tennes plus court que le 3^ 

Hab. — Arabie (Mus. Zool. de Berlin, tvpe ! coll. 
rhéry) . 



SPHENOPTERA 451 

301. — S. Raffrayi 

T h m s u . 
PI. 38, fig. 2. 
Sphenoptera Raffrayi, Thoms., Typ. Biipv. (1878), p. 70. 
Sphenoptera L^sivENTRis Faii' m a ii'e, Mission Revoil, col. (1882), p. 55. 

Long. lo ; larg. 3,5 millim. 

Obscure eeneo-cuprescente metallica ; antennse tarsique 
nigricantia. 

Elongatus, sat angustus. Capite antice oblique bitubercu- 
latum, medio excavatum, grosse et paulo sparsim puncta- 
tum. Prothorax subquadratus, punctis grossis, medio valde 
sparsim, lateribus magis confertim dispositis instructus, 
inter hos punctos tenuissime punctulata. Scutellum trans- 
verse triangulare. Elytra seriebus longitudinalibus octo- 
decim punctorum minutorum obsoletorum instructa, inter 
bas séries quasi Isevia, lateribus posticis bispinosa, deinde 
oblique truncata, apice bilunata et quadri-spinosa. Corpus 
subtus pedesque sat grosse et paulo sparsim punctata. 

Voisine de la S. sulcifrons Gory, dont elle se distingue 
moyennant la coloration, la tête plus fortement ponctuée et 
excavée, le prothorax plus fortement ponctué, les séries de 
points sur les élytres infiniment moins fortes et la ponctua- 
tion en dessous plus fine et plus serrée [Ex Thomson). 

Long. II millim. 

Elongata, modice convexa, postice longe attenuata, eeneo- 
cuprea, nitida, elytris subpurpureis, subtus nitidior ; capite 
paulo nitidiore, late excavato, sat dense punctato, antice 
emarginato ; prothorace transverso, lateribus rectis, antice 
tantum arcuatis, marginatis, basi utrinque sat fortiter 
sinuata, angulis posticis postice productis, acutis, dorso sat 
dense punctato, ad latera densius, postice medio linea lon- 
gitudinali Isevi obsoleta ; scutello transverso, fere lœvi, 
apice acuto ; elytris a basi leviter, postmedium magis atte- 
nuatis, apice trispinosis, spina externa paulo anteriore, cre- 
nato substriatis ; striis parum impressis, sed punctis qua- 
dratis, striis tribus primis profundioribus, intervallis 3", 5", 



452 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

10" que postice fere costatis ; siibtas teniiiter dense punc- 
tata, abdomino toto late sat profunde medio impresso, apice 
bispinoso. 

Très voisin du S. Duinolini Gory, du Sénégal, par le fronl 
largement impressionné, le corselet plus large, plus droit 
sur les côtés qui s'arrondissent seulement en avant et sont 
plus rebordés, les élytres à lignes plus fortement ponctuée^ 
et par l'abdomen canaliculé dans toute sa longueur [Ex 
Fairmaire). 

Hab. — Abyssiiiie (coll. Tlicry, l\|)e ! ma coll.; Mus. 
de Gênes) ; Somalie (Muséum de Paris : Idcsicentris 
Fairm., type !) . ]1 y a identité absolue enlre ces deux 
types. 



302. — S. fulÉfidiceps 

K erre m ans 

Sphknoptera fulgidiceps Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg , t. 36 (1892). 
p. 190. 

Long. 9,5 ; larg. o niillim. 

Oblong, allongé, d'un bronzé brillant et obscur en 
dessus, la tête d'un rouge feu éclatant ; le dessons 
bronzé verdatre ; antennes et tarses noirs. 

Tête rugueuse et plane ; épislome fortement éclian- 
cré. Pronotum légèrement convexe, presque carré, à 
peine plus large que liant, finement et den sèment 
ponctué, légèrement atténué au sommet ; celui-ci très 
faiblement avancé au milieu ; les côtés très légère- 
ment arqués, leur carène presque droite et atteignant 
le quart antérieur ; la base fortement bisinuée, son 
lobe médian droit. Ecusson large, transverse, droit à 
la base, ses côtés très sinueux et avancés en pointe 
très aiguë au milieu. Elytres un peu plus de trois fois 
aussi longs que le pronotum, aussi larges que celui- 
ci à la base où ils sont très iriégulièiemenl et peu pro- 
fondément déprimés ; le calus humerai peu saillant, 



SPHENOPTERA 453 

les côtés légèreiiieiii sinueux à hauteur des liauclies, 
ensuite atténués en eouii^e légulièie jusqu'au sonniiet, 
dont les épines terminales sont peu accentuées, l'ex- 
teine très éloignée des deux autres ; celles-ci rappro- 
chées de la suture et égales en longueur ; la surface 
lies rugueuse, les rugosih''s fornianl de petites rides 
Iransverses, et couverte île séries longitudinales de 
points avec, au sonnnel, vers la suture, deux vagues 
sillons peu profonds. Dessous brillant, ponctué et gra- 
nuleux ; prosternuni |)lan, strié sur les côtés ; pas de 
sillon abdominal ; miej[)etite plaque lisse, irrégulière 
sur les côtés des segrnenls abdominaux ; [)aties ru- 
gueuses. 

Hab. — llindouslan (Bril. Mus. Lond.). 



302()is. — S. dongolensis 

Klug 

BupRESTis DONGOLENSIS Klug, Symb. Phys., 1. 1 (I8iJ9), p. 32, pi. 3, f. 5. 
Sphenoptera dongolensis Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 390. 

Long. 12 ; larg. \ millim. 

Allongé, subcylindrique, un peu atténué aux deux 
extrémités, d'un cuivreux violet brillant, plus foncé sur les 
élytres, pulvérulent de blanc, surtout en dessous. Tête 
rugueusement ponctuée par .places, sillonnée au milieu ; 
front inégal ; épistome échancré, avec im rebord élevé sur 
les côtés. Antennes à 3* article un peu plus long que le 2% 
presque égal au 4^ les suivants dentés en dedans. Pronotum 
d'un tiers plus large que long, bisinué à la base, avec un 
lobe médian sinué et les angles saillants, débordant l'épaule, 
presque droit sur les côtés et rebordé jusqu'au milieu, un 
peu rétréci, subsinué et à peine visiblement rebordé en 
avant, avec les angles avancés ; couvert de points épars ; 
pointillé du fond sensible. Ecusson ovale transverse, mu- 
rroné. Elytres deux fois et demie plus longues que le pro- 
notum, rebordées sur les côtés et à peine sinuées au pli cru- 
ral, terminées en pointe obtusément triépineuse ; épaules 



454 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

saillantes et dos bombé ; stries de points serrés, bien mar- 
qués, enfoncées par derrière ; interstries pointillés, ridés, 
plans, 2' et 4" relevés, ainsi que la suture, et terminées par 
des épines, les deux internes rappi'ochées. Menton en arc. 
Prosternum avec quelques rares points et une courte margi- 
nale sur les côtés. Hanches postérieures dilatées en dedans 
en lobe tricuspide, entaillées en arc au bout; abdomen ponc- 
tué {E:r Marseul). 

Hab. — Eg-ypte : Don gui a ( Mus. Zcjul. Berlin, ly|)e!: 
Brit. Mus. Lond.). 



303. — S. Tschoffeni 

Kerremaus 
Sphenoptera Tschoffeni Kerrem., Ann. Soc. Ent. Belg-, t. 42 (1898), 
p. 297. 

Long. 9 ; larg. 2,5 niillim. 

Etroit, allongé, peu convexe; iete et pionoluni d'un 
bronzé très obscur ; élytres noirs légèrement ])ron7A's, 
plus sombres que le pronotum. Dessous bronzé légè- 
rement cuivreux, couvert d'une très comte ville )sil(' 
blanchâtre émergeant de la ponctuation ; nue ])Iaque 
lisse, dénudée sur les côtés de chacun des segments 
abdominaux. 

Comparativement à SpJi. ruufJecta Klug, cette espèce 
est moins robuste ; le front est plus large, le inonotum 
un peu moins convexe, les élytres plus phius et plus 
droits sur les côtés. 

Tête finement ponctuée ; l)ord supérieui des ca\ liés 
antennaires formant une carèiK^ continu(\ l)isiiiuée, 
avec un vide anguleux médian. Pronotum plus liant 
que large, finement et régulièrement ponctue ; la 
marge aidéi'ieure bisinuée ii\cc 1c l()l)e médian large 
et arqué ; les côtés obliques en avant, droits ensuite 
avant le milieu jusque vers la base et légèrement ar- 
qués en dedans ; la base bisimiée avec le lol)e médian 
avancé et tronqué. Ecusson pentagonal, plus large que 



SPHENOPTERA 455 

haut. Elytres de la largeur du pronotuni et faible- 
ment dé})riinés de part et d'autre à la base, couverts 
de séries -long-itudinales de points ; la suture élevée 
du sommet au quart supérieur ; les dents terminales 
externes et médianes formant le prolongement de 
rotes élevées sensibles seulement vers le sonunet ; les 
cotés |)cu ol)lifpiement atténués de la base à l'extré- 
mité. Dessous finement ponctué ; piosternum plan, 
lincment silk)nné de part et d'autre vers sou sommet ; 
dernier segment abdominal sillonné le long du bord. 

IIab. — Congo belge : Boma. 



304. — S. cornes 

K e r r e m a u s 
Sphenoptera comes K e r r e m., Ann. Soc. Ent. Belg., t. 42 (1898), p. 294. 

Long. 7,5 ; larg. 2 millim. 

Petit, étroit, atténué à l'extrémité, d'un bronzé cui- 
vreux en dessus ; dessous pourpré violacé avec les 
côtés des segments abdominaux tachetés d'acier. 

Plus petit et surtout plus étroit que le Sph. suhDui- 
t'ica Ths., du Sénégal, il a le front moins large et les 
yeux moins saillants, le |)j"onotum moins étroit en 
avant, les élytres plus courts et moins rugueux. 

Tête ponctuée, granuleuse ; cavités antennaires sur- 
montées d'une carène continue avançant sur l'épis- 
tome, largement lobée au milieu, le lobe bisinué- 
Pronotuni un peu plus haut que large, un peu plus 
large en avant qu'en arrière, couvert d'une ponctua- 
tion irrégulière et de vagues rides Iransveisales ; la 
rruuge antérieure faiblement bisinuée avec le lobe mé- 
dian très large et à peine arqué ; les côtés faiblement 
arqués avec la carène marginale droite, com'te, sensi- 
ble seulement le long du quart postérieur ; la base 
bisinuée avec le lobe médian légèrement échancré en 



456 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

arc. Ecusson élarg-i, siiLcordi forme. Elytres de la lar- 
geur du pronotuni et faiblement déprimés de part et 
d'autre à la base, couverts de séries longitudinales de 
points et de petites rides transversales sensibles seu- 
lement sur les côtés et vers la base ; les colés un [)eu 
saillants à l'épaule, à peine siiuieux à bauleiir des han- 
ches postérieuies, faiblement élargis au liers sup<''- 
rieur, obliquement atténués ensuite suiNaiil une 
courl)e peu j)ron(jncée jusqu'au sommet ; celui-ci 
obtusémeut tridenté de part et d'autre. Dessous gios- 
sièrement ponctué ; prosteruum plan, à [ponctuation 
épaisse <'t irrégulière, strié sur les côtés ; dernier seg- 
ment abdominal sillonné le long du bord. 

Hab. — Zanzibar. 



305. — S. Kolbei 

uov. sp. 

Long. TT ; Inrg. 3 millim. 

Allongé, sul)cunéifoi'me, atténué en ;inière, bronzé, 
le [ironotum plus clair et plus cuivreux (pie l(>s ely- 
tres ; dessous cuivreux, antennes et tarses noirs. 

Tête assez large, les yeux saillants en dehors, mais 
ne dépassant pas la lai-geur du pronotuni ; front avec 
2 reliefs lisses et obliques, vertex finement sillonné ; 
antennes courtes, à 3" article plus long que le '^^ Pro- 
notuni subrectangulaiie, plus long que large, entiè- 
rement marginé en axant, les côtés parallèles en ar- 
rière et anguleusement convergents en avant, la 
carène latérale brusquement interroni|)n(' an (piail 
antérieur à l'endroit oi!i les côtés s'atténneni \eis 
l'avaîd. ; la smface unie, sans sillons ni impicssions, 
couverte de points lins et espacés, plus denses sur les 
côtés. Ecusson grand, subcordifortnc, deux fois aussi 
large que long, tronqué en avant, arrondi sur les 
côtés et acuminé en arrière. Elytres à peine deux fois 



SPHENOPTERA 457 

et demie aussi longs que le pr(;;!()luTii, à raliis hume- 
rai large et saillant, entièrement marginés sur les 
côtés, ceux-ci obliquement atlénués en ligne droite 
jusqu'au tiers antérieur, faiblement arqués ensuite 
jusqu'au sommet, celui-ci faiblement tridenté ; la 
surface couverte de séries de points carénés dans leur 
fond ; les six rangées internes prolongées en stries 
depuis le milieu jusqu'au sommet, les interstiies 
plans mais un pen convexes en arrièie. Dessous fine- 
ment granuleux et ponctué ; strie marginal(> du pro- 
notum entière et contournant le sonunet ; abdomen 
uni, sans sillon, ni im[)ressions, ni reliefs ; tibias aidé- 
rieurs et médians droits, les postérieurs cintrés ; tarses 
assez longs. 

Hab. — Cafrcrie (Mus. Zool. de Berlin, type !) . 



306. — S striata 

Casteluau & Gory 

Sphenoptera striata Cas t. et Gory, Monogv. Bupr., t. 2 (1839), p. 32, 
pi. 8, f. 49. 

Long. 11,5 ; larg. 3,7 millim. 

Viridi-cuprea, subtilissiiiic gramilosa ; cl.vlris punrtato- 
striatis, apice tridentatis. 

Très finement granuleux, d'un verl cuivreux. Tète avec 
une petite ligne au milieu. Corselet un peu cuniijue. Elytres 
faiblement tri-épineuses à l'extrémité, striées, ponctuées. 
Dessous du corps et pattes d'un vert cuivreux {Ex Gast. et 
Gory). 

.le rapporte à celle espèce un exenipl. éti(pielé sons 
vv nom |)armi les Sfilicnoptcni du Hrilish Muséum. 
11 n'est pas vert cuivreux, mais \ (^rt sombre en des- 
sus, avec de légers rellets euixreux sur le pronotnm ; 
le dessous est cuivreux verdàtre. La tète est assez forte, 



458 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

niais plus étroite que le pmnotuni, avec le front dé- 
primé eu avant ; le 2' article des antennes esl plus 
court que le o' ; le pronotuni est grand, convexe, 
beaucoup plus étroit en avant qu'en arrière avec les 
côtés arqués ; strie marginale antérieure entière ; 
carène latérale fine, brusquement interrompue vers le 
quart antérieur ; écusson triangulaire, cintré sur les 
cotés de part et d'autre, la base tronquée ; él\ très striés 
sur leur moitié postérieure, à séries de points fins en 
avant ; les interstries finement granuleux ; le som- 
met obtusément tridenlé. Strie marginale du proster- 
num entière et contomnant le sonunet ; abdomen sans 
sillon, ni impressions, ni reliefs ; tibias droits ; tarses 
assez allongés et grêles. 

Hab. — Région du Caj) de Boime-Espérancc (Brit. 
Mus. Lond.) . 



307. — S Clara 

Kei'remans 
Sphenoptera CLARA KeiTem , Ann. Sjc. Ent. Belg., t. 42(1898), p. 293. 

Long. II ; la rg. 0,5 mil lim. 

Allongé, sidjc\liji(lii(pie, d'iui i)i()n/,é clair eu des- 
sus, les élytres un [khi plus sond)r('s (pie le proiioliim ; 
dessous bronzé pour|)ré et Ijrillaul. 

Voisin de .S'/^/;. cuncifornns (joi'v, mais les yeux 
moins saillaids, le froid un peu plus large, les côtés du 
pronotuni plus parallèles et la slriiclure élylrale diffé- 
rente. 

Tète rugueuse et inégalement ponctuée. Pionolimi 
j)res(pi(> carré, assez coincxe, un peu plus large (pie 
liaiil, \agiiemenl silloiiiK' au milieu du dis- 
(|ne, le sillon peu marqué (d longiliidinal ; coiiverl 
d'une line ponctuation et de quelques rides tiansver- 
sales peu accenliiées ; la iiiarg(^ antérieure bisinuée 
avec le lobe médian peu a\ancé et arqué ; les côtés 



SPHENOPTERA 459 

presque droits, à peine ()l)liqnes en avant, la earèiie 
rnai'ginale dépassant à peine le milieu ; la hase bisi- 
nuée avee le lobe médian faiblement arqué. Eeusson 
élargi, subeordiforme. Elytres de la largeur tlu pro- 
notum et déprimés de part et d'autre à la base, eou 
verts de séries longitudinales de points, presque droits 
sur les côtés de la base au tiers supérieur, atténués 
ensuite suivant une couibe peu prononcée jusqu'au 
sommet qui est tridenlé de part et d'autre, les dents 
extrêmes petites et aiguës, les médianes obtuses et 
larges. Dessous finement ponctué ; prostermnu plan, 
à stries marginales très faibles ; dernier segment ab- 
dominal sillonné le long du bord. 

Hab. — Delagoa Bay. 



308. — S. katangse 

no V. s p. 

Long. 12 ; larg. 3,7 millim. 

Cylindro-conique, atténué en arriére, le dessus for- 
mant, vu de profil, une couibe régulière et continue 
depuis la tête jusqu'à l'extiémité, bronzé clair eu des- 
sus, dessous cuivreux pour[)ié très brillant ; an ternies 
et tarses noirs. 

Tête large, ])onctuée et transversalenicnl ridée, dé- 
primée en avant, l'é|)istome cuivreux, le front avec 
deux vagues reliefs obliques ; antennes couiies, à <V 
aiticle à peine plus long que le 2" et plus grêle (pic 
celui-ci. Pronotum assez grand, suhconvexe, à [x-inc 
plus étroit en avant qu'en arrière, les côtés à [x'inc 
arqués à carène latérale rugueuse et très courte, n'at- 
teignant pas le milieu ; entièrement marginé en avanl, 
transversalement dépiMmé en arrière à une certaine 
distance de la base, silloinit- longiludinalement au 
milieu, le sillon entier, mais j)cu profond ; la surface 
couverte d'une line poncluatiou irrégulière et de rides 



460 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

sinueuses et parallèles. Eeussuu ^raiid, suljeordi- 
forme, plus large que long, cléprinié, Irouqur à la 
hase. Elytres deux fois et denrie aussi longs (pie le 
[)ronotuni, subsinueux sur les côtés, atténués en 
arrière à partir du tiers postérieur jusqu'au sonnnel, 
les dents terminales obtuses ; la surface conx* rie de 
rangées de poirvts pi'olongées en slries linéaires un [)eu 
après le milieu jusqu'au sommet, les interstries line- 
ment pointillés. Dessous finement ponctué ; proster- 
num rugueux au milieu, à shie marginale entière ; 
abdomen sans sillon, icliefs ni impressions ; pattes 
peu robustes ; libias aidéiieurs légèrement arqués, 
les médians droits et les postérieurs faiblement cin- 
trés ; tarses robustes, assez longs. 

Hab. — Katanga : Kandjove ( Brit. Mus. Loiid., par 
Neave, types !) . 



309, — S. Leontiewi 

Jakowle ff. 

HoPLiSTUKA Leontiewi Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 34 (1900), p 507. 
Chrysoblemma Leontiewi Jak., /. c, t. 35 (1901), p. 316. 

l^ong. i5 ; larg. (i millim. 

9 . Ovale, convexe, gibbeiix sur le dos, attémié aux deux 
bouts, l3ronzé doré brillant, plus obscur sui' les élytres, 
pubescent sur toute la surface, surtout en <tessous. 

Tête assez grande, plane ; fortement et l'ugueusement 
ponctuée, finement sillonnée sur le vertex ; front inégal, 
transversalement impressionné au milieu, avec deux espa- 
ces obliques plus obscurs ; épistome échancré en triangle ; 
côtés internes des scrobes antennaires élevés, glabres ; 
antennes assez longues, atteignant les 3/4 du pronotum, 
bronzé doré à la base, à 3" article presque deux fois aussi 
long que le 2" et à peine plus long que le 4^ Pronotum d'un 
tiers plus large que long, subconique, rétréci en avant, légè- 



SPHENOPTERA 461 

rement arqué sur les côtés et rebordé jusqu'aux 2/3, avec 
une fine strie marginale antérieurement et les angles posté- 
rieurs aigus, peu saillants, avec un sillon médian étroit, 
peu profond, couvert de pointillé très fin et serré et de 
forts points, à peine plus serrés latéralement. Ecusson cor- 
diforme, terminé en pointe aiguë, finement pointillé. Ely- 
tres plus larges à la base que le pronotum et trois fois aussi 
longs, très atténués et tridentés au bout, renflés à la base, 
entièrement rebordés sur les côtés ; stries des élytres régu- 
lières, formées de petits points assez serrés ; la scutellaire, 
ainsi que les 6^ 7' et 8' au milieu, avec des points plus gros 
et plus enfoncés ; interstries finement pointillés, ridés ; 
région scutellaire très convexe ; bosses humérales et doi'- 
sale saillantes. Suture à peine surélevée au bout. Menton 
en triangle. Prosternum plan, finement pointillé, avec quel- 
ques gros points, bordé d'une strie non interrompue par 
derrière ; mésosternum étroitement sillonné, fortement 
ponctué. Abdomen très densément et inégalement ponctué, 
avec une bordure latérale de poils plus serrés, le 1"' seg- 
ment dépourvu de sillon. Hanches postérieures légèrement 
élargies en dedans en angle aigu. Pattes bronzé doré ; tarses 
noir bleuâtre luisant ; jambes antérieures faiblement cour- 
bées ; tarses postérieurs courts, à 1^'' article de moitié plus 
long que le 5^ 

Appartient au groupe des espèces à saillie prosternale 
plate, non canaliculée et bordée d'une strie entière ; elle dif- 
fère des autres espèces par sa forme élargie, raccourcie et 
très convexe, gibbeuse dans la partie basale des élytres, 
ainsi que par les poils blanchâtres dont est revêtu tant le 
dessous que la surface du corps {hlr Jakowleff). 

Hab. — Abvssiiiie : Khirna. 



462 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

310. — S. congolana 

K e r 1" e m a n s 

Sphenoptkra congolana Kerrem., Wj'tsm. Gen. Ins., fasc, 12, 
Bupr. (1903), p. 114. 

Long. i3,5 ; larg. 4,5 millim. 

Ovale oblong, peu convexe, la région anlrriouie {\q^ 
élytres subgibbeuse ; d'un bronzé obscur légércnuMil 
violacé et brillant en dessus ; dessous noir. 

Tête étroite, pointillée et sillonnée avec deux lul^er- 
cules frontaux géminés et lisses ; pronotuni peu con- 
vexe, plus large que haut et plus étroit en avant qu'en 
arrière, la marge antérieure subsinueuse, les côtés 
obliques en avant et droits ensuite à partir du milieu, 
la carène marginale presqu'entière ; écusson en tra- 
pèze très élargi et acuminé au sommet ; élytres à stries 
fines et régulières, les interstries plans sauf au som- 
met oii la suture et deux d'entre eux sont saillants en 
côtes ; le sommet tridenté. Dessous à ponctuation 
assez fine mais très dense ; strie marginale du ])ros- 
ternum entière ; hanches postérieures subparallèles, 
sauf au côté interne ; tibias antérieurs 9 à peine 
argués. 

Hab, — Cono-o belge : Katanga. 



311. — S. Maindroni 

uov. sp. 

Long. II ; larg. 3 millim. 

Subcunéiforme, plus alténué en arrière qu'en avant, 
peu convexe, la base des élytres, vue de profil, légè- 
rement gibbeuse, bronzé brun obscur en dessus, tète 
el dessous plus clairs. 

'i'èle rugueuse et pond née, assez large ; les yeux 
légèrement saillants en dehors ; antennes courtes, le 



SPHENOPTERA 463 

3' article plus long que le 2'. Pronoiiuii en Iraprze, 
;eniièrenienl nuirgiiié et assez forlenienl sinué en 
avant, avec le lobe médian avancé ; les côtés oblique- 
ment atténués' en ligne droite avec les angles posté- 
rieurs aigus et abaissés sur les épaules et la carène laté- 
rale subsinueuse et presqu'entière, en partie \isible 
en dessus en arriére ; l(^ milieu du disque longiludiria- 
lement sillonné, le sillon large nuiis peu })rolon(l ; 
la surface assez grossièrement et inégalement |)<)nc- 
tuée. Ecusson très large et très couit, Iriaiignlairc 
Elytres avec le caliis humerai saillaiil, alléniiés en 
courbe peu ticccritiiée (le|)uis la base jnscuraii som- 
met ; celui-ci obliistMiiciil Iridcnti'-; la siirlacc cou- 
verte de lignes de points assez larges mais supcriicicis; 
pi'olongées en stries à partir du tiers postérieur jus- 
qu'au sommet, les inlerstries rugueux et ridés çà et 
là, aplanis, sauf les alternes, qui sont légèrement sail- 
lants. Dessous finement ponctué, plus brillant cl 
moins rugueux que le dessus ; strie nuiiginale du 
prosternum entière et contournant le sommet ; abdcj- 
men sans sillon ni reliefs lisses, vaguement gondolé 
sur le côté des segments où se remarqueni des boin- 
soufflures ponctuées ; pattes \)Q\i robustes ; tibias an- 
térieurs et médians arqués, les postérieurs droits ; 
tarses longs et grêles. 

Hab. — Inde : Kurrachée (Muséum de Paris, par 
Maindron, types !) . 



312. — S. ignota 

nov. s p. 

Long. 9,5 ; larg. 2,5 millim. 

Etroit, allongé, subcunéif(^rme, jdus allénué en 
arrière qu'en avant, bronzé brun obscur en dessus, 
dessous plus clair avec le milieu cuivreux pourpré 
antennes et tarses noirs. 



464 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

rôte lai^ge, ponctuée, déprimée «H' *vant et sillon- 
née sur le vertex ; fronl avec deux reliefs obliques ; 
anternies très courtes, le 3' article de moitié plus long 
que le 2'. Pronolum un peu plus long que large, sub- 
rectangulaire, brusquement atténué en angle à partir 
du quart antérieur jusqu'au sommet, entièrement 
inarginé en avant, les côtés subparallèles, droits sur 
les trois quarts de leur longueur, brusquement con- 
vergents ensuite vers le sonnnet,avec la carène latérale 
droite, interrompue à l'endroit où les côtés conver- 
gent ; le milieu du disque longitudinalement silloimé, 
le sillon vague et peu marqué, parfois interrompu au 
milieu; la siu'face couverte de points très espacés sur i(^ 
(lis(pie et tirs denses sur les côtés. Ecusson subcordi- 
forme, courbé en avant et arrondi sur les côtés. Eh très 
obliquement atténués en ligne droite de la base au som- 
met, très légèrement arqués, entièrement marginés 
sur les côtés, tridentés au sommet avec les dents coui'- 
tes et aiguës ; la surface couverte de séries de points 
peu profonds, prolongés en stries en arrière sur la 
légion suturale. Dessous finement ponctué ; si rie mar- 
ginale du prosternum entière et contournant le som- 
met ; abdomen sans sillon ni reliefs ni impressions ; 
pattes médiocres, mais robustes ; tibias droits ; tar- 
ses assez courts et grêles. 

IIab. — Mozambique (Bril. Mus, Londres); Usam- 
bara (Dent. Entom. Mus. Berlin), types ! 



SPHENOPTERA 465 

313. — S. fusca 

11 ov. s p. 

Long. 12 ; larg. 3 iiiilliin. 

Allongé, subcunéilornic, allénué en arrière, bronzé 
brun obscur en dessus, les élylres légèrement viola- 
cés, dessous bronzé à rellels pourprés, avec les bords 
des segments abdominaux cuivreux. 

Tête assez forte, les yeux saillants en deliois, eiiliè- 
rement ponctuée avec une carène et deux reliefs obli- 
ques sur le front et un fin sillon sur le vertex ; anten- 
nes courtes et grêles, à 3*" article deux fois aussi long 
que le 2^ Pronotum subreclangulaire, à peine plus 
long que large, les côtés anguleusemenl atténués du 
tiers antérieur au sommet, avec la carène latérale 
droite, interrompue au quart antérieur, marginé sur 
les côtés en avant, déprimé mais non sillonné au 
milieu du disque, la surface couverte d'une fine ponc- 
tuation plus espacée au milieu que sur les côtés. Ecus- 
son assez large, pentagonal, tronqué en avant. Elytres 
obliquement attémiés depuis la base jusqu'au som- 
met suivant une courbe peu accentuée, le cal us hume- 
rai saillant, l'armature terminale peu accusée, la dent 
médiane plus accentuée et plus avancée que ses voi- 
sines ; la surface couverte de séries de points fins et 
arrondis, non prolongées en stries en arrière, sauf le 
long des interstries formant le prolongement des 
dents terminales, qui sont légèrement convexes en 
arrière, les autres interstries lisses et plans, unisé- 
rialement ponctués. Dessous finement pointillé ; strie 
marginale antérieure du prosternum entière et con- 
tournant le sommet ; abdomen sans sillon ni reliefs 
ni impressions ; pattes médiocres ; tibias antérieurs 
fail)lement arqués, les médians droits, les j)ostérieurs 
cintrés ; tarses assez courts et grêles. 

Hab. — Haut-Zambèze (iNIuséum de Paris, par 
E. Foa, type !). 



AVRIL-AOUT 1913. 



466 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

314. — S, cyaniceps 

PI. 35, fig. 8. 

Kerremaus. 

Sphknoptera cyanioeps Kerrem., C. R. Soc. Eut. Belg., t. 34(1890), 
p. 203; Ann. Soc. Ent. Belg.. t. 36 (1892), p. 190. 

Long. Q-ii ; larg. 2,7-.H,'i iiiillim. 

Ovale obloiig, allongé, biconvexe, d'un noir brillant 
en dessus, la tête bleue ; dessous j)i-()i)zr obscui- ; an- 
tennes et tarses noirs. 

Tète plane, ponctuée et granuiiHise ; épistonie 
bilobé, échancré au milieu ; vertex non silloiuié. Pro- 
noluni en trapèze, plus large que liant, convexe, bisi- 
nué en avant avec un lobe médian large, à peine 
arrondi et peu avancé ; les côtés arrondis à carène 
marginale sinueuse et prolongé un peu au delà du 
milieu ; la base très sinueuse avec un lobe médian 
coupé droit. Ecusson transverse, large et subtiiaii- 
gulaire. Elytres trois fois aussi longs que le prono- 
lum, convexes, régulièrement atténués de la base au 
sommet suivant une courbe peu prononcée, à peine 
tri-épineux à l'extrémité ; la surface finement iii- 
gueuse avec, le long de la suture, sur la moitié pos- 
térieure, des stries profondes. Dessous pouclué ; pios- 
ternum plan, strié sur les côtés ; pas de sillon abdo- 
minal ; pattes ponctuées. 

Le çf a les antennes sensiblemerd plus longues que 
celles de la 9 , mais d'une façon ]>eu acceiduée. 

Hab. — Ilindoustan : Konl)ir ; Mandar (Mus. de 
Bruxelles, type ! coll. Théry ; ma coll.). 



SPHENOPTERA 467 

315. — S. konbirensis 

Kerremaus 
SPHENOPTERA KONBIRENSIS Keri'em., Ann. Soc. Ent. Belg., t. 36(1892), 
p. 188. 

Long. i4 ; larg'. 5 millini. 

Ovale obloiig, iiè.s convexe en de.ssus, plan en de.'^- 
sous, entièrement bronzé violacé ; antennes el larse.s 
noirs. 

Tête convexe, ponctuée ; vertex .sillonné ; épistome 
très avancé, très étroit et fortement échancré en demi- 
cercle. Pronotmn subglobulaire, très c(Hivexe en des- 
sus, densément et jéguiièrement ponctué, un peu 
plus large que haut à la base, très réliéci au sommet, 
celui-ci faiblement sinué avec un lobe médian large 
et peu avancé ; les côtés très arqués avec la carène 
nuuginale presque droite et dépassant légèrement le 
milieu ; la base bisinuée, son lobe médian droit. Ely- 
tres convexes, 3 i/3 fois aussi longs que le pronotum, 
de la largeur de celui-ci à la base ; le calus Uuméral 
lisse et saillant, les côtés atténués suivant une courbe 
régulière jusqu'au sommet ; celui-ci tri-épineux, les 
épines faibles ; la surface couverte de séries de points, 
les interstries finement granuleux ; au sommet quatre 
ou cinq stries dont les suturâtes seules sont bien accu- 
sées. Dessous rugueux ; prosternum saillant, plan et 
ponctué, strié sur les côtés vers la partie inférieure ; 
})as de sillon abdominal ; pattes ponctuées. 

Hab. — Hindouslan : Ivonbir (Mus. Bruxelles, type! 
Deut. Ent. Mus. Berlin ; coll. Théry) . 



468 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

316. — S Jousseaumei 

uov. sp. 

Long. II ; larg. 3,5 inillini. 

Assez robuste, peu convexe, bronzé })Ouri)ié, le 
pronotuni et le dessous plus clairs que les élytres, 
le front cuivreux pourpré ; antennes et tarses obscurs. 

Tête assez large, convexe, vaguement déprimée sur 
le front avec un relief lisse iirégulier au milieu de 
celui-ci ; antennes assez longues, atteignant presque 
les hanches antérieures, le 3'' article un peu plus long 
et moins épais que le 2". Pronoium grand, plus Jarge 
que long, peu convexe, entièrement marginé en 
avant, obliquement arqué sur les côtés, la carène laté- 
rale sinueuse, iiderrompue vers le quart ou le cin- 
quième du sommet, le milieu du disque vaguement 
sillonné, la surface couverte d'une ponctuation fine 
et assez dense, plus rapprochée sur les côtés. Ecus- 
son triangulaire, arqué en avant. Elvtres sinueuse- 
ment atténués depuis la base jusqu'au sommet, celui- 
ci obtusément tridenté, le calus humerai saillant ; les 
côtés entièrement marginés ; la surface couverte de 
séries de points fins et superficiels, les interstries plans. 
Dessous finement ponctué ; strie marginale du pros- 
ternum entière et contournant le sommet ; abdomen 
sans sillon ni reliefs ni impressions; pattes peu robus- 
tes ; tibias antérieurs faiblement arqués, les médians 
et les postérieurs presque droits ; taises allongés. 

Hab. — Obok ; Djibouti (Muséum de Paris, par 
Jousseaume, types !) . 



SPHENOPÏERA 469 

317. — S. Vylderi 

nov. s p. 

Long. lo ; larg. 2,2 niillini. 

Très allongé, subcylindriqiio, les colrs [);iialir"les, 
à peine atténué en arrièi'c ; lèle cl pjoiiolum bronzé 
brun, élytres violacé obscur ; dessous bronzé brun 
clair ; antennes et tarses noirs. 

Tète assez large, déprimée en avant et sillonnée en 
arrière, assez densénient ponctuée ; le 2'" iuticle des 
au tenues plus court et plus épais que le 3". Pronotum 
grand, plus long que large, un peu plus large eu 
avant qu'en arrière, entièrement marginé et bisinué 
en avant, les côtés obliquemcut convergents vers le 
sommet, à partir du i/5 supérieur, droits et faible- 
ment convergeuts vers la base ensuite, avec la carène 
latérale subsinueuse et brusqueuient interrouipue veis 
le 1/5 du sommet ; la surface unie, sans sillons ni im- 
pressions, couverte de points très fins sur le disque, 
plus épais et plus denses sur les côtés, la ponctuation 
entremêlée de fiues ridules peu acceiduées. Ecusson 
large, subpentagonal. Elytres à côtés parallèles entiè- 
rement marginés, peu atténués du tiers supérieur au 
sommet, celui-ci à dents latérales courtes et aiguës, la 
médiane obtuse ; la surface couverte de séries de 
points linéaires prolongées en stries vers le sommet, 
les interstries foruiant le prolongement des dents api- 
cales, saillants jusque vers le tiers postérieiu'. Dessous 
finement, densément et très également ponctué ; strie 
marginale du prosternum entière et contournant le 
sommet; alxiomen saus sillon ni reliefs, avec une fos- 
sette de cliaqu(» côté, sur la suture du i" et du 2' seg- 
ment abdomiual, à \uic cerlaiue distance du bord ; 
pattes médiocres, tibias aulérieurs arqués, les médians 
et les postérieurs dioits ; tarses allongés et grêles. 

Hab. — Dauiara (Musée de Stockholm, par De 
Vylder, type !) . 



470 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

318. — S. lineifrons 

uom. nov. 

Sphenoptera sulcifrons II Fairmaire, C. R. Soc. Eut. Belg., t. 35 
(1891), p. 126. 

Long. 17 niillim. 

Modice elongata, postice attenuata, valde convexa, seneo- 
metallica, nitida ; capite lato, fortiter pimctato, medio sul- 
catulo, clypeo obtusissime sinuato, antennis brevibus, ab 
articule 4° sat acute serratis, articulo 3" secundo vix lon- 
giore ; prothorace transverso, trapeziformi, a basi antice 
leviter angustato, lateribus vix arcuatis, margine postico 
utrinque valde sinuato, angulis posticis parum acutis, dorso 
fortiter sat dense punctato, lateribus antice fere ruguloso ; 
scutello polito, valde transverso, apice medio acute pro- 
ducto ; elytris a basi paulatim attenuatis, apice oblique 
sinuatis et ad angulum suturalem oblique truncatis, dorso 
punctato-lineatis, lineis apice striatis, intervallis planis, 
parce subtiliter punctatis, levissime plicatulis, apice leviter 
convexis ; subtus sat dense punctato, prosterno late- 
ribus rugoso, medio planiusculo, inter coxas marginato, 
abdomine lateribus late impresso, processu inter coxali 
Igeviore-, sat acuminato, pedibus sat brevibus, femoribus 
inflatis, tibiis asperatis. 

Assez voisin du S. orientalis, mais bien plus grand, plus 
convexe, plus large, avec Técusson étranglé à la base, oe qui 
rend les angles latéraux pointus, et les élytres moins droites 
sur les côtés, bien plus finement ponctuées et striées, seule- 
ment tout à fait à l'extrémité. Ressemble davantage au 
S. mesopotaviica Mars., mais la tête est sillonnée, l'écusson 
est étranglé à la base et les élytres sont bien plus finement 
ponctuées [Ex Fairmaire). 

Hab. — Kashniir. 



SPHENOPTERA 471 

319. — S. cupreella 

iiov. sp. 
PI. 36. fig. 1. 

Lonp'. g, 5 ; ]ari>-. .H inillim. 

II('ss(Miil(l(> hcaucoiip, |)()iii' la colorai ion, an S[)Ji. 
.lousscduinei Keireni., mais moins loltnsle, le pro- 
nolnni moins développé, le front vert clair en avant, 
les côtés des segments abdominaux avec, de part et 
d'autre, des impressions Iriangulaiies limitant des 
reidlenienls latéraux ponctués. 

Tèle vert clair en avant et bronzé cnixrcux en 
arrière ; pronotum bronzé cnixrenx assez obscnr, les 
élytres de même nuance, mais nn peu plus foncés ci 
plus violacés ; dessous t)ronzé cuivreux clair ; an- 
tennes- et tarses noirs. 

Iclc poncluéc, a\ec tlcux [)etits l'eliefs lisses, peu 
nels, au milieu du front ; le IV arlicle des aidennes 
aussi court, mais moins épais que le ?/. Pronotum plus 
large que long, un peu plus étioil en avant qu'en 
arrière, parallèle sur les côtés jusqu'au Mers antérieur, 
ensuite convergents vers le sonmiet; entièrement mar- 
giné en avant ; la carène latérale sinueuse et interrom- 
|)uc au quart antérieur ; la surface, sans sillons ni im- 
pressions, régulièrement convexe sur les côtés, apla- 
nie sur le disque, couverte de points fins, arrondis, 
plus é})ais et plus rapprochés sur les côtés. Ecusson 
triangulaire, plus large que long. Elytres un peu plus 
de 21/2 fois aussi longs que le pronolum, subsinueux 
et entièrement marginés sur les côlés, atténués du 
tiers postérieur au sommet ; celui-ci à dents termi- 
nales courtes et aiguës ; le calus humerai saillant ; la 
surface couverte de séries de points hns et superficiels; 
les interstries aplanis, sauf celui qui forme le prolon- 
gement de la dent médiane. Dessous finement ponc- 
tué ; strie marginale du prosternum entière et con- 
tournant le sonnnet ; le milieu du premier segment 
abdominal sans sillon, les côtés des segments 2, 3 et 4 



472 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

renflés et |)()ii('liirs clans raiijule anlriiciir, le renfle- 
ment limité intérieurement par une impression à fond 
finemenl poinlillé ; pâlies peu robustes ; libias anté- 
rieurs faiblement arqués, les autres droits; tarses assez 
lonn-s et grêles. 

Hab. — Somalie (ma coll. par L. Fainualrc, type!) - 



320. — S. pharia 

Chevi'olat. 

Sphenoptera pharia Chevrolat, Silb. Rev. Eut., t. 5 (1837), p. 64. 

Sphenoptera angolensis Gory, Monogr. supp., t. 4 (1841), p. 303, 
pi. 51. f. 297. 

Sphenoptera .egyptiaca Gory, /. c, p. 306, pi. 51, f. 300. 

Sphenoptera .iïgyptiaca Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p., 386. 

Chrysoblemma ANGOLENSIS Jakowlef f , Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 
(1901), p. 315. 

Long. 10-19 ; larg. 3-/tînillim. 

Ovale, oblong, convexe, bronzé cuivreux brillant, couvert 
d'un duvet blanc sur le pourtour de la tête et en dessous. 
Antennes à 3^ article plus grand que le 2*", les suivants en 
dent obtuse. Tête ponctuée, légèrement sillonnée au milieu: 
front inégal, bituberculé ; épistome échancré. Pronotum de 
moitié plus large que long, biéchanoré à la base, avec le 
lobe médian sinué et les angles saillants, sinueusement et 
finement rebordé sur les côtés, fovéolé et déprimé au tiers, 
rétréci et bisinué en devant, avec les angles saillants, densé- 
m.ent ponctué. Ecusson pointillé, en triangle à pointe aiguë. 
Elytres à peu près aussi larges, 2 fois 1/2 plus longues que 
le pronotum, rebordées sur les côtés sans sinus au pli crural, 
atténuées dès la base, terminées en pointe tronquée, munies 
de trois dents, médiane très rapprochée de la suturale, qui 
est épineuse; stries bien marquées, formées de points serrés; 
interstries subruguleux pointillés, plans ; épaule saillante 
et suture élevée par derrière. Menton en arc. Prosternum 
ponctué, rebordé d'une strie sur les côtés. Poitrine et abdo- 



SPHENOPTERA . 473 

men densément ponctués. Hanches postérieures brusque- 
ment dilatées en lobe interne trigone, bisinuées au bord 
postérieur {Ex Marseul). 

Hab. — Egvplo (Brit. Mus. LoiuL; coll. Tlu'iy ; m.! 
coll.). 



321. — S. crebrepunctata 

Kerremaus. 
Sphexoptera crkbrepunctata Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. .36 
(1892), p. 189, 

Long. 9-1 1 ; larg. 3-3,5 niillini. 

Oblong, allonge, brillant, bronze 1res légcrcnicnl 
cuivreux en dessus ; dessous d'un pourpiv biillanl. 

Tête plane, rugueuse, poucluée, à |)eiiie luberculée 
sur le front ; épisionie anguleusenient écliaiicré. Pio- 
notum finement ponctué, convexe, prescpie carié, à 
peine plus large que baut, le sommet el les cnlés à 
f)eine arqués, ceux-ci légèrement inllécbis en liaul ; 
carène marginale coinle el sinueuse ; base sinueuse, 
avec un lobe médian dioii. Ecusson transxerse, sa base 
légèrement convexe, ses côtés arrondis, le soiinncl 
sinué et très acuminé. Elytres à peine Irois l'ois aussi 
longs que le pronolum, légèremeni c(>n\e\es, de la 
largeur du pronolum à la base, les colés simieux à 
liauteur des banclies |)oslériein"es, atténués cnsuile 
suivant une courbe régulière, à peine épineux au som- 
met ; la surface couverte de petites rides transverses, 
avec des séries longitudinales de gros poirds. Dessous 
ponctué; prosternum large (d plan, sliié sur les colés; 
pas de sillon alidominal ; pattes ponctuées. 



Hab. — Hin<louslan : Telara, Calculla, llimalava 
(qoW. Théry). 



474 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

322. — S. depressicoUis 

uov. s p. 

Lon<ï. 12 ; larg. 4,2 niillini. 

Lariîe, r()l)uste, lirs coiixcxc en (h^ssiis, faisant, vu 
de profil, un are assez Leiidu doiil la corde, droite, est 
le dessous ; bronzé obscur, lé<irreni('id ciiiNreux sur 
les élylies, le prouoliuu plus noii', aNce cpielques 
(races de rellels \erls ; dessous bronzé cuiM'eux clair ; 
aidcnnes el tarses noirs. 

Télé large, assez grossièrenienl [)oneluée, déprimée 
eu avant et sillonnée en arricie ; Iroid avec deux 
reliefs obliques ass<'z larges niais peu prononcés ; 1(> 
o' article dvs antennes un peu |)lus long que le 2^ l^ro- 
notuni grand, convexe, largement et peu profondé- 
ment dépiimé au-dessus de l'écusson, enlièrenieid 
tnarginé en axant, aiqué sur les cotés, sa pins grande 
lai'geur un |)en a[)rès le milien, la caièue latérale 
coui'te et aiquée, insensil)]emeid confondue avec la 
[)onctuation un {)eu après le un lieu ; les angles posté- 
rieurs aigus et assez abaissés sur les épaules ; la sur- 
face couverte de points irrégulieis, plus denses, plus 
profonds el plus arrondis snr les côtés. Ecusson large, 
triangulaire, tronqué en a\anl, les côtés arqués. Ely- 
tres convexes, fortement lol)és à la base, giaduelle- 
ment atténués en arc de là Jus(|u"au sonnuel, celui-ci 
obtusémeid trideid('', les deids lal(''iales courtes cl 
aiguës, la médiane obtuse ; la surfac*^ couverte de 
séiies de poirds linéaires, a\ec les iuterstries larges et 
plans, inégalement j)oiidill(''s, linterstrie formant le 
prolongemcMit de la dent médiane et des laléi'ales 1res 
con\ex<'s en ariière. l^essons linemeiit et densémerd, 
ponctné ; strie marginale (\\i prosternum entière et 
conlouruani le sonnuel ; abdomen sans sillon in 
reliefs lisses, mais a\ec une laige bande (inemeni 
poinlillée tout l<' long (]\i boid ; pâlies assez fortes ; 
tous les tibias dioits ; tarses assez (''pais el assez courts. 

Hab. — Natal (coll. Thcry ; ma collection, types !) . 



SPHENOPTERA 475 

323. — S. Delegorguei 

Thomson. 

PI. 38, flg. 3. 

Sphenoptera Delegorguei Thoms., Typ. Biipr. (1878), p. 66. 
Chrysoblemma Delegorguei Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 
(1901), p. 317. 

Long. i5,5 ; larg. 5,5 niillim. 

Omnino cupreo-œnea ; antennœ tarsisque obsciiris. 

Elongata, valida. Caput anticL' valde circulariter excava- 
tum et utrinque oblique incisum, grosse et sat confertiin 
punctatum. Prothorax subglobosus, lateribus rotundatus, 
postice sat valde siniiosus, medio longitudinaliter paulo sul- 
catus, tenuiter et sparsim punctatus, lateribus grosse et sat 
confertim punctatus. Scutellum transversum.Elytra sericbus 
longitudinalibus octodecim punctorum instructa, inter bas 
séries minute et valde sparsim punctata, lateribus posticis 
inermia, postice bitriangulata et quadri-dentata. Sternum 
grosse et confertim punctatum. Abdomen grosse et .magis 
sparsim punctatum. Pedes punctati. 

Voisin de S. chcloukcnsis, dont il diffère par la colora- 
tion, la ponctuation serrée et rexcavation de la tête, le pi'o- 
thorax globuleux et la terminaison des élytres toute diffé- 
rente {Ex Thomson). 

Assez giand, obloiii; ; Irlc cl pioiioliirii \)\n\\/.v ciii- 
vr(3iix, la première dé[)riniée en a\anl, a\oc un lin sil- 
lon linéaire en ai"rièi-e ; le second conxtvxe, à cùlés 
anjués, a\cc la niar^c laléralc cari'née jusque ^('rs le 
sonnuci ; élyhcs hion/és à si ries ncltes et régulièies, 
les inicishics plans cl unis en axant, cosllfornies en 
arrière, le sonnnel hès ( »l)lnsc:ncid Iridenté. Dessous 
linemcnl el régiilièrctneiil pondue; [)rosternum large 
el plan, à sli-i(^ marginale cnlièrc : 9 lihias anlérieuis 
faiblement ar(|ucs. 

IIab. — \alal ( Hril. Mus. Lond.; Mus. l^aris; Mus. 
Zool. Berlin ; Mus. Capel()^\n ; Mus. Sloekholm; Mus. 
(le Pretoria ; coll. 77m'/v, ma coll.). 



476 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

324. — S. elongata 

uom. uov. 

Sphenopteua longipennis 11 Théry, Mcm. Soc. Eut. Belg., t. 18(1910), 
p. 3. 

Long. 16 ; larg-. 5 milliin. 

Ovale, allongé, assez convexe, d'un cuivreux brillant en 
dessus et en dessous ; extrémités des élytres tridentées ; 
saillie pros'ernale sillonnée. 

Tête moyenne, moins large que lu prothorax antérieure- 
ment, pubescente, impressionnée sur le front, avec deux 
reliefs allongés, parallèles, luisants et un peu irréguliers ; 
le vertex peu pro'fondément sillonné, le fond du sillon net- 
tement strié ; la carène des cavités antennaires assez sail- 
lante ; répistome très largement échancré en arc de cercle ; 
la ponctuation dense antérieurement, plus large et plus 
forte en arrière ; yeux convexes mais peu saillants ; an- 
tennes noires, courtes, n'atteignant pas les hanches anté- 
rieures, à l""" article très grand, le 2" court mais cependant 
plus long que large, le 3" ayant environ une fois et demie la 
longueur du 2% le 4^ le plus grand de tous, les quatre der- 
niers peu duités et presque carrés. Prothorax subglobu- 
leux, un peu plus large vers le milieu qu'à La base, assez 
rétréci antérieurement, avec le boixl antérieur très forte- 
ment échancré, un peu saillant au milieu, entièrement et 
nettement bordé d'une fine strie, cilié ; les côtés régulière- 
ment arrondis avec une forte carène latérale lisse, très bril- 
lante, droite, plus épaisse en avant qu'en arrière et attei- 
gnant les trois quarts de la longueur du prothorax ; les 
angles antérieurs sont i)eu marqués, les postérieurs aigus 
et dépassant un peu les élytres ; la base est bisinuée, avec 
le lobe médian tronqué droit au devant de l'écusson, avec 
deux larges fovéoles superficielles situées un peu avant le 
milieu et à peu près à égale distance du sillon médian et 
des bords; la ponctuation est assez forte et régulière, plus 
serrée sur l'extrême bord, mais nullement rugueuse et éga- 
lement serrée dans les fovéoles du disque ; le fond du disque 
est extrêmement finement ponctué. Ecusson droit à la base, 



SPHENOPTERA 477 

très large, court, très finement ponctué, la pointe posté- 
rieure paraissant articulée. Elytres à peine plus larges que 
le prothorax, ayant plus de quatre fois la longueur de celui- 
ci, assez largement sinués latéralement à hauteur des han- 
ches postérieures, peu atténués postérieurement, avec une 
large dent obtuse et deux petites épines à l'extrémité, assez 
bombés à la base, couverts de fortes stries ponctuées très 
nettes, même sur les bords, avec les intervalles convexes, 
saillants à la base et à l'extrémité ; les 1"', 2' et 3' intervalles 
réunis à la base par un l>ourrelet saillant, plusieurs stries 
sont réunies avant l'extrémité, les intervalles sont très fine- 
ment ponctués, avec la suture relevée en carène postérieu- 
rement. Prosternum plan, grossièrement marginé, la saillie 
lisse, avec une quinzaine de gros points sur un fond fine- 
ment ponctué, entourée d'une strie entière, nette et pro- 
fonde ; hanches postérieures sans échancrures ; abdomen 
sans sillon, avec des impressions finement granuleuses et 
pubescentes sur les côtés des segments ; le dernier segment 
arrondi au sommet, les cuisses peu renflées et les tibias 
droits, sauf les postérieurs qui sont un peu arqués en de- 
hors ; les tarses assez longs, avec le premier arti(ili' plus 
long que les autres {E.r Théry). 

Hab. — Natal (coll. Tlu'ry, type !). 



325, — S. vicina 

UOV. Sp. 

PI. 38, fig. 8. 

Long. 12 ; larg. /, niilllni. 

Ecourté, élargi à l'épaule, atlénué en avant cl en 
arrière, peu convexe en dessus, bronzé violacé hrillani 
en dessus, plus clair et |)lus pourpré en des- 
sous ; antennes et tarses noirs. 

Tête presque plane, densément j)onctuée, j)arl'ois 
avec deux petits reliefs lisses ; vertex finement sil- 



478 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

lonné ; antennes courtes, le 3' article semblable au ?/. 
Pronotum en trapèze, sans sillon ni impressions, plus 
large que long et plus étroit en avant qu'en arrière, 
entièrement marginé en avant, peu obliquement et 
régulièrement arqué de la base au sonnnet, avec la 
carène latérale presqu'entièrement visible en dessus, 
droite et interrompue au quart antérieur ; les angles 
postérieurs aigus et abaissés ; la surface couverte de 
points fins et espacés, un jxmi })Ius épais et plus denses 
sm- les côtés. Ecusson très large, faiblement arqué en 
a\aiit, arrondi sui' les cotés. Ely très saillants à l'épaule, 
graduellement atténués, sui)sinués et entièrement mar- 
ginés sur les côtés ; le sommet assez foitcmenl tri- 
denté, la surface couverte de séries de points très fins 
et sublinéaires, non prolongées en stries, sauf sur les 
deux su tu rai es, les interstries plans, à l'exception de 
ceux qui forment le prolongement des dents apicales, 
qui soid saillants sur une partie de leur parcours. Des- 
sous finement pointillé; prosternum à strie margiiude 
entière ; abdomen sans sillon ni reliefs, ni inrpres- 
sions, sauf une faible fossette sur la suture des deux 
premiers segments abdominaux, à une ceilaiue dis- 
tance du bord ; pattes assez robustes ; tibias coints et 
droits ; tarses assez allongés et épais. 

Hab. — Afi'ique méiidionale (Musée de Stockliohn, 
par Fahreiis, t^'pe !) ; Danuira (coll. Tltcry ; nia col- 
lection, co-types !) ; Mozambique ( Brit. Mus. Lond., 
co-types !) ; Transvaal (Mus. (\i' (-ajtetown, co-type !). 



SPHENOPTERA 479 

326. — S. meridionalis 

uov. sp. 

Long, 12 ; larg. 4 iiiilliiii. 

Ovalaire, coji\('xe ou dessus, moins en dessous, 
])mnzé obscur, piesque noir en dessus ; la lèle j)liis 
claire, le dessous bronzé cuivreux ; aiileiiiies cl iaises 
noirs. 

1'èle ponctuée, avec quelques espaces lisses el irré- 
grdiers, déprimée en avant ; antennes comtes, à 
3'^ article plus long que le *V , Pronotum coi i\ exe. 
viiguement sillonné au milieu, plus large que long el 
plus étroit en avant cpTen arriére, entièrement mar- 
giné en avant, arqué sur les cotés, ceu\-ci convergents 
en avant et légèrement divergents en arrière, avec 
l'angle postérieur aigu et légèrement saillant en de- 
hors ; la carène latérale comte, interrompue ;/\anl le 
milieu ; la surface couverte de points assez régulière- 
ment espacés, plus épais et plus denses sur les (•nh's, 
Ecusson grand et large, subcordil'oi'me, tronqué en 
avant. Elytres trois fois aussi longs que le pronolniu, 
subsinueux sur les côtés, atténués du tiers supérieur 
au sommet, celui-ci obtusémenl tridenté ; la smface 
couverte de séries de points linéaires prolongées en 
stries sur le côté interne, les interstries plans el fme- 
nient pointillés, sauf ceux qui formeid le pi'olonge- 
ment des dents lermiiuiles, qui sont saillants du lieis 
postérieur au sommet. Dessous linemeid |)()n(iué ; 
prosternum à strie marginale entière et conloinnant 
le sommet ; tibias médians et postéiieurs droits; tarses 
assez robustes. 

Hab. — Natal (ma collection, type !) ; Maslioiui- 
land : Mts Chirinda (Brit. Mus. Lond-, co-type !) ; 
Transvaal ; Port-Elisabeth (Mus. de Capetown, co- 
types !) . 



480 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

,327. — S. splendens 

Casteluau (k Gory. 

Sphenoptera splendens Cas t. et Gory, Monogr. Bupv., t. 2 (1839). 
p. 29, pi. 7, f. 43. 

Chrysoblemma splendens Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 
(1901), p. 314. 

Long. i4-t5 ; laig-. /i-/|,r> iiiilliiii. 

Rubro-cuprea ; capite thoraceque pnnctatis ; élytris piinc- 
tato'-siriatis, interstitiis valde punciatis, apiee tri-dunlatis ; 
rorpore subtus pedibusque cupreis. 

D'un beau rouge cuivreux. Tête avec une ligne au milieu. 
Corselet convexe, doré, finement ponctué, avec une ligne 
longitudinale au milieu. Elytres d'un cuivreux violet, 
sinueuses à l'extrémité, fortement striées, ponctuées. Des- 
sous du corps et pattes d'un cuivreux doré {Ex Cast. et 
Gory). 

Un peu [)liis cyliiulrique que S. aurcola ,lak., moins 
convexe en dessus, le pronotuin plus allénné en avant, 
les élytres semblables au point de vue de la ponelua- 
lioii, rarmalure terminale plus éearl(M\ l'érus.son 
l)eaueoup plus large ; bronzé cuivreux clair en dessus, 
dessous bronzé pourpré ; hancbes postérieures écban- 
crées au coté interne de la marge inférieure. cT. Tibias 
antérieurs aixjués, les médians loljés sur leur liandie 
interne. 

Hab. — Sénégal (Bril. Mus. Loiui. ; coll. Tlirry, ma 
collection) . 



SPHENOPTERA 481 

328. — S. Gestroi 

uov. s p. 

Long. I 1 ; lai'g. 4 iiiillirn. 

Large, écourté, peu convexe, i)i()nzé brun clair légè- 
rement cuivreux. 

Télé assez large el convexe ; avec deux reliefs lisses 
en avant du iront, le milieu de celui-ci vaguement sil- 
lonné ; antennes à '^^ article plus long que le 2", sub- 
cylindrique et aussi long que le 4", nuiis non dénié 
comme celui-ci. Pronolum large, convexe, bisinué en 
avant el en arrière, arqué en avant sur les côlés, sub- 
sinueux et subparailèle en arrière, la carène latérale 
presque droite, très vague en avant ; la maige anté- 
rieure sans strie marginale ; le milieu a\et' ime (race 
de sillon longitudinal ; la surface à ponctuation Une, 
dense et irrégulière, cuire de 1res vagues vermicula- 
tions. Ecusson triangulaire, plus large que long, tron- 
qué à la base. Elylres deux fois aussi longs que la tête 
et le pronolum réunis, saillants à l'épaule, oblique- 
ment atténués de la base au sommet, suivant une 
courbe peu prononcée, l'armaluie terminale à dents 
obtuses et peu accusées ; les côtés entièrement margi- 
nés ; la surface couverte de séries longitudinales de 
points linéaires et noirs, les inlerslries couverts de 
points lins non disposés en séries linéaires. Menton 
large, anguleux en avant ; prosternum vaguement 
sillonné, à courte strie marginale interrompue et ne 
contournant pas le sommet ; hanches postérieures très 
sinueuses le long de leur bord inférieur ; abdomen à 
ponctuation assez forte, sans plaques lisses ; pourtour 
libre de dernier et milieu du premier segment abdo- 
minal sillonnés. 

.l'ai liouvé cette espèce sous le nom de doiKjolensis 
Klug, parmi les Spheiioptera du Musée de Gênes j elle 
est très distincte du type de Klug, que j'ai sous les 
yeux. 

Hab. — Nubie P (Musée Civique de (iènes, ty{)e !) . 

TOME VI. — MAI-OCTOBRE 1913 31 



482 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

329. — S. mesopotamica 

Mai" se ul. 

PI. 36, tig. 2. 

Sphenoptera mesopotamica Mars., L'Abeille, t. 2 (1865), p. 389. 
Sphenoptera Fairmairei Mars., /. c, p. 528. 

Sphenoptera Peli.eti Mulsaut et Rey, Ann. Soc. Linn. Lyon, t. 13 
(lb66j, p. 87. 

Long, ii-i/i ; larg. 3,5-5 millini. 

Allongé, ovalaire, assez convexe, d'un cuivreux doré bril- 
lant, vert sur le fr ont. Antennes vertes, 2" article globuleux, 
S'' un peu plus court que le 4% les suivants obtusément den- 
tés t,n dedans. Tète ponctuée, sillonnée légèrement au mi- 
lieu ; front plan, un peu inégal, ruguleux ; épistome échan- 
cré. Pronotum bisinué et de moitié plus large que long à la 
base, avec le lobe médian tronqué et les angles obtus, bisi- 
nué, rebordé et plus large que long, avec les angles bien 
marqués en devant, presque entièrement rebordé et un peu 
arqué sur les côtés ; parsemé de points espacés, plus forts 
latéralement ; sillon médian superficiel. Ecusson cordi- 
forme, en pointe aiguë. Elytres un peu plus larges, trois 
fois plus longues que le pronotum, bombées en devant, 
rebordées sur les côtés, à peine sinuées au pli crural, atté- 
nuées vers le bout en pointe triépineuse ; stries de points 
serrés, peu enfoncées, les premières à peine sensibles dans 
la région scutellaire ; interstries avec quelques petits points, 
2, 4, 6 et 8 élevés postérieurement, ainsi que la suture. 
Menton en arc. Prosternum parcouru de deux stries margi- 
nales et d'un profond canal médian rugueux au fond, les 
intervalles en côtes droites ; le reste du sternum largement 
sillonné. Hanches postérieures dilatées en dedans en lobe 
tridenté ; abdomen couvert de points assez serrés [Ex Mar- 
seul). 

Hab. — Asie mineure : AFésopolaniie ; Sniyrne 
(Deiil. Ent. Mus., pai' Kruat:; Mus. Civ. de Gènes; 
coll. von Heyden, coll. TJtcry, ma coll.). 



SPHENOPTERA 483 

330 — S. dissimilis 

K e r r e m a u s . 
Sphenoptera dissimilis Kerrem., Ami. Suc. Eut. Belg., t. 42 (1898), 
p. 293. 

Lonn-. 1,4 ; larg. /| niillini. 

Obloiig, alluii<^('', coiivcxc, légcrenioiil allrriiu'' à 
rexlréniité, brou/é en dessus, la lèle el le proiiolmn 
plus clairs que les élylres ; épisLonie veidàlie ; d'un 
pourpré cuivreux en dessous, avec çà el là tles espaces 
violacés ; antennes noires, tarses verdàtres. 

Très voisin de SpJi. scnegalensis Casl. et (lors , mais 
le front plus large, les yeux plus saillants et plus écar- 
tés, les côtés du pronotuni plus parallèles, les élylres 
un peu moins atténués au sonniiet. 

Tête rugueuse, à ponctuation inégale ; front avec 
trois vagues déi)ressions limitant deux empâtements 
lisses. Pronotuni un peu plus haut que large, à peine 
déprimé sur le disque, finement et irrégulièjement 
ponctué ; la marge antérieure bisinuée, avec le lobe 
médian avancé et airondi ; les côtés un peu obliques 
et à peine arqués, avec la carène marginale sinueuse 
et n'alteigiumt pas la marge antérieure ; la base fai- 
blemeid bisinuée, avec le lobe médian tronqué. Ecus- 
son transversal, subcordiforme. Elytres de la largeur 
du pronotuni et déprimés de part et d'autre à la l)ase, 
couverts de séries longitudinales de points assez gros, 
ces points traversés par un petit trait caréniforme et 
longitudinal ; la suture élevée du sommet au tiers 
supérieur, l'épine médiane formant le piolongement 
d'une côte un peu arquée et n'atteignatd pas le quart 
supérieur ; les côtés peu ol)liques, régulièrement 
arqués de la base au sojuuk'I ; celui-ci Iridenté de paît 
et d'autre, les dents ol)tuses, })eu accusées, surlout les 
deux externes. Dessous l)rillaMl, finement ponctué ; 
proslernum sillonné longiludinaleinent au milieu ; 
dernier segment abdominal bordé d'un sillon. 

Har. — Sénégal; (liiinée; Sierra Leone : Rhobomp; 
Togo (Mus. Zool. Hciliii) ; Dahomey : Assinia (coll. 

Théry) • 



484 MONOUKAPHIE DES BUPRESTIDE.S 

331. — S. aurulenta 

C a s t e 1 n a u &. G o r y . 

Sphenoptera aurulenta Cast. et Gory, Monogr. Btipr., t. 2 (1839), 
p. 39, pi. 10, f. 61. 

HoPLiSTURA AURULENTA Jakowleff, Hoi'. Soc. Eut. Ross., t. 35(1901), 
p. 309. 

Long. 11,5 ; laig. 3,2 niillini. 

Rubro-cuprea, nitidissima; elytris punctato-striatis, apice 
tri-spinosis ; corpore subtus pedibusque cupreo nitidis. 

D'un cuivreux do-ré très éclatant. Corps un peu allongé, 
ponctué. Corselet en carré long. Elytres à reflets pourprés, 
triépineuses à l'extrémité, striées, ponctuées. Dessous du 
corps et pattes pubescents, d'un cuivreux éclatant {Ex Cast. 
et Gory). 

Moins robnste el plus allénué en arrière que les 
S. seriegalen^yis et splendidula C. el G., nn peu plus 
eoii\(^\(' (Ml (h'ssus, pourpré hiillanl sni" la tèle el le 
proiiolun), les élyires plus ou moins bleu d'acier ou 
violacés en arrière ; dessous poin [)ré brillant ; prono- 
luni à peine sillonné au milieu, sa carène nuuginale 
arquée et interrompue en avant un peu après le milieu ; 
armalure terminale des élytres peu accusée, mais à 
dents aiguës ; prosternum et premier segment abdo- 
minal sillonnés; ?, lil)ias anlérievns faiblement 
arqués. 

Hab. — Sénégal (Bril. Mus. Lond.; Mus. Civ. de 
Gènes ; coll. Théry, ma coll.) ; Gaineroon (Mus. Zool. 
Berlin). 



SPHENOPTERA 485 

33tbu _ s. congener 

K e r r e m a u s . 

Sphenoptera congkner Kerrem., Ann. Soc. Eut Belg., t. 42 (1898), 
p. 295. 

Sphenoptera A DIANA Kerrem., Bull. Soc. liai. Florence, L. 38 
(1906). p. 92. 

Sphenoptera congener Kerrem., Ann. Mus. Congo belge, Zool., t. 1, 
fasc. 2 (1909), pi. 2, f. 30. 

Long. <S ; larg. 2 millini. 

Allongé, subcyliiidiique, allrniir en avant et en 
arrière, bronzé en dessus, les élylies [)liis foncés que 
la tête et le pronotuin ; dessous bion/.é cuivreux avec 
des espaces pourprés. 

Voisin de Sph. insiplda Kerr., du Sénégal, mais la 
tète moins large et les yeux moins saillants, le piono- 
tnni plus conrt et phis étroit en avant, la [)onclualion 
élytrale plus nette et un peu plus espacée. 

Tète finement ponctuée ; front vaguement déprimé 
vertex à peine sillonné. Pronolum un peu plus haut 
que large, à peine plus étroit en avant qu'en arrière, 
couvert d'une ponctuation assez espacée sur le disque, 
plus épaisse el |)lus dense sur les côtés ; la marge anté- 
rieure bisinuée avec le loi)e médian avancé et arrondi ; 
les côtés im peu obliques en avant el droits ensuite 
avec la carène marginale sinueuse et n'atteignant pas 
la marge antérieure ; la base bisinuée avec le lobe 
médian avancé et arqué. Ecusson subcordiforme, 
élargi. Elylres de la largeur du pronotimi et déprimés 
de part et d'autre à la base, couverts de séries longi- 
tudinales de points assez gros et tle plis transversaux 
plus accusés sur les côtés et vers la base qu'au sommet 
et à la suture ; les épardes assez saillantes ; les côtés 
atténués de la base au sommet suivant vme covu'be peu 
prononcée ; l'extrémité tridentée de part et d'autre. 
Dessous irrégulièrement ponctué ; prosternum longi- 
tudinalement sillonné au milieu ; deiiiier segment 
abdominal sillonné le long du bord. 

Hab. — Gabon ; Ervthrée. 



486 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

332. — S candida 

UO V. s p. 

Long. 17 ; larg. /\,b niilliiii. 

Allongé, subcylindriqiir, allénué en avant et en 
arrière ; tête et proiiotiini hionzé très obscur, élytres 
d'un noir légèrement violacé, dessous pour})ré bril- 
lant plus obscur, à reliefs bleu d'acier en arrière ; 
|)arlie antérieure de la tête pourprée. 

Tète étroite, assez rugueuse, déprimée en axant, 
sillonnée en arrière, à pond nation inégalement espa- 
cée ; le 3' article des antennes court, obconique, pres- 
que semblable au 2^ Pronotum plus long que large, 
bisinué et rebordé en avant, ai que sur les côtés avec 
la carène latérale subsinueuse et atteignant presque 
le sommet ; le milieu sillonné ; la surface couverte 
de points très inégalement espacés. Ecusson plus large 
que long, tronqué en avant, arrondi sur les côtés et 
denté en arrière. Elytres attémiés en ligne droite de- 
puis la base jusqu'au sommet, celui-ci assez forte- 
ment tridenté, la dent médiaue fornian! le prolon- 
gement d'une côte simieuse remontant jusque vers 
le tiers postérieur ; la surface couverte de séries longi- 
tudinales de points rapprocliés, arrondis, à fond ca- 
réné. Menton largement arqué, denté au milieu : pros- 
teiniim sillonné, le sillon prolongé sui' le métasler- 
num ; segments abdominaux sans reli(^fs dans les an- 
gles, mais parsemés d(> vermiculations lisses et l)leu 
d'acier. Pattes peu robustes ; tarses presqu'aussi 
longs que les tibias. 

HvB. — Lnkulédi (ma coll., type !). 



SPHENOPTERA 487 

333. — S. Schoutedeni 

nov. sp. 
PI. 3(3, fig. 3. 

Long. 16-17 ; larg. 5 niillini. 

Obloiig-allongr, ailéiiué en avant et en arrière, d'un 
bronzé clair et brillant à rellet vert en dessus ; des- 
sous plus cuivreux et plus brillant, les bords des seg- 
ments abdominaux et les tarses verts. 

Plus allongé que le *S/)/i. vlrldlnnrdii.s Kerr., avec 
lequel il a certaines affinités ; mais il n'a pas, comme 
ce dernier, des reliefs lisses dans les angles antérieurs 
des segments abdominaux, ni de sillon sur le premier 
de ces segments. 

Tête peu développée, très inégalement ponctuée ; 
les articles 2 et 3 des antennes courts, globulaires et 
subégaux entre eux. Pronotum plus étroit en avant 
qu'en arrière, bisinué et finement rebordé en avant, 
obliquement et faiblement arqué sur les côtés avec la 
carène latérale sinueuse et interrom})ue avant le som- 
met, le milieu du disque sillonné sur toute sa lon- 
gueur ; la surface couverte d'une ponctuation très iné- 
gale, plus dense sur les côtés. Ecusson assez grand, 
triangulaire, plus large que long. Elytres un peu 
plus de deux fois aussi longs que la tête et le pronotum, 
obliquement et régulièrement atténués suivant une 
coiirl)e peu prononcée, assez fortement dentés au som- 
mel. Menton triangulaire ; prosternum sillonné, le 
sillon prolongé sur le métasternum ; milieu du pre- 
mier segment abdominal convexe ; de vagues reliefs 
lisses, verni iculés et cuivreux, sur les côtés et à une 
certaine dislance des bords de ces segments- Tibias 
normaux ; larses un peu plus courts que les tibias. 

Hab. — Congo belge : Kassongo fiNlus. du Congo 
par Beqiiacrf, t\ |)e !) . 



488 MONOGRA^PIIIE DES BUPRESTIDES 

334. — S. conformis 

no V. sp. 

Long. iG ; larg. 5,5 iiiilliin. 

cT. Assez nibiiste, gibbeux en dessus, et déclive en 
avaid el en airièie, noir en dessus avec le fond de la 
ponctuation du pronolum bronzé cuivreux ; dessous 
bronzé pourpré. 

Tète assez large, rugueuse, inégalement |)onctuée 
avec deux reliefs obliques en avant du fronl ; anlen- 
nes à IV article un peu plus long et plus grêle que le 
2^ Pronotuni en trapèze, peu convexe, bisinué et fine- 
ment rebordé en avant, régulièrement arqué sin- les 
côtés, sa plus grande largeui- à la base, la carène laté- 
rale épaisse, sinueus(% entière et bordée d'un sillon 
en arrière ; le milieu du disque sillomié ; la surface 
rugueuse ; inégalement ponctuée entre des reliefs ver- 
miculés. Ecusson tronqué en avant, arrondi sur les 
côtés et bisinué en arrière. Elytres arrondis et légère- 
ment dilatés à l'épaule, le calus humerai saillaid, les 
côtés obliquement atténués en ligne presque droite 
et 'fortement rebordés ; le sommet assez fortement 
armé, la surface couverte de séries longitudinales de 
points fins avec les interstries légèrement convexes, 
très finement et très densément poitdillés. Dessous 
couvert d'une ponctuation aciculée ; prosternum 
large, profondément creusé, le sillon ])rolougé siu- le 
métasiernum ; pas de sillon ni de plaques lisses abdo- 
minales, mais quelques vermicidatiorrs bleu d'acier 
à une c(M'taine distance du bord des segments abdomi- 
naux. Pattes peu robustes ; tibias antérieurs et mé- 
dians arqués ; lai'ses grêles, |»lus comts (jue 1 
tibias. 

Hab. — Zand)èze (nia coll(>ction) . 



es 



SPHENOPTERA 489 

335. — S. splendidula 

Castelnau & Gory. 

Sphenoptera splendidula Cast. et Goi'j, Monogv. Bupr., t. 2(1839), 
p. 37, pi. 10, f. 58. 

HoPLiSTURA SPLENDIDULA Jakowleff, Hur. Soc. Elit. Ross., t. 35 (1901), 
p. 306. 

Long. i3 ; larg. 4 niillim. 

Ruljrocuprea ; capite subtilissime pimctato ; elytris 
punctato-striatis, apice tri-spinosis ; corpore subtus pedi- 
busque rubro-cupreis. 

D'un cuivreux à reflets pourpres. Tète impressionnée en 
avant, finement ponctuée. Corselet parsemé de points assez 
serrés, avec une ligne enfoncée au milieu. Elytres terminées 
par trois épines, couvertes de stries longitudinales de points 
enfoncés. Dessous du corps et pattes d'un rouge cuivreux, 
couverts d'une pubescence jaune et serrée {Ex Cast. et 
Gory). 

Plus s<tmlM'(' cl plus poiirjné en dessus (|ue le S. scne- 
<iaU'nsl.s (/ûist.el (Jory, |)lus juillaiil en dessous; le front 
(In cf cnivriMix rosé, le sillon du îtionolum plus accu- 
sé, la caiène marginale de ce dcrniei- interrompue en 
avant, le sillon dn pi-ostenmm r\ celui du premier 
segment abdominal î)1us nels, surtout le premier. 
cf. Tibias antérieurs moins arqués, les médians moins 
sinueux, 

Hab. — Sénégal Tma coll.) ; Mashuiudand (Mus. de 
Capetown) ; Niam-Niam (Mus. Zool, Berlin) ; Ka- 
tanga ; Maslionoland flîi-il. Mus. Londres) ; Angola 
(ma coll.). 



490 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

336. — S. di^uncta 

F a lire us. 

PI. 38, fig. 7. 

Sphenoptera disjuncta Fahr., Ins. Caffr., t. 1 (1851), p. 334. 
HopusTUKA DisjUNCTA Jakowlet'f, Hoi\ Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), 
p.' 308. 

Long. i4 ; larg. 4,5 niillini. 

Elongata, cuprea, nitida, capite thoraceque subremote 
punctatis, spatiis mterjacentibus confertissime punctulatis, 
fronte foveolata et rugosa, clypeo viridi, thoracis lateribiis 
vix ampliatis, dorso leviter oanaliculato ; elytris striato- 
punctatis, interstitiis subtilissime punctulatis, alternis pos- 
terius subcostatis, apice spinis tribus armatis, média reli- 
quis parum majore ; antennis nigris, basi viridibus, articu- 
lis 2° et 3" nodosis {Ex Fahreus). 

Le y article des antennes court et globulaire, sem- 
blable au 2^ à peine plus long que celui-ci ; tète gros- 
sièrement ponctuée, front largement et peu profondé- 
ment sillonné ; marge antérieure du pronotum fine- 
ment et entièrement l'ebordée ; les côtés droits en 
arrière et légèrement convergents vers le sommet ; 
milieu du pronotum sillonné ; la carèjie marginale 
subsinueuse et interrompue vers le tiers antéreur , 
les angles postérieurs abaissés et aigus ; écusson grand, 
large, tronqué en avant, sinué et acmiiiné en arrière ; 
élytres entièrement rebordés sui" les cob''s, Iridentés 
au sommet, les stries foiruées de y)oinls linéaires, les 
inlersiries formant le Diolongement des épines sail- 
hnds en arrière. Dessous plus rouge et plus brillant 
que 1(^ dessus et couvert, siniont sur l(^s côtés, d'une 
abnn(hint(' pulvérulence l)lancbe ; piosliMimm sans 
sirie marginale, sillonné phis j)iorondément en ai'- 
rière ; baïudies postérieures l'orlemerd lobées au côté 
interne de leur mar^e postéiieme ; abdomen sans pla- 
ques lisses, très finement pointillé le long du bord ; 
tarses plus courts que les tibias. 



SPHENOPTERA ^Ql 

Hab. — Natal (Mus. de Stockholm, type !) ; ïrans- 
vaal : Pretoria (Mus. de Pretoria, coll. Thcry, ma col- 
lection) ; Rhodésie : Unlali (Deut. Eut. Mus. Berlin) ; 
Rhodésie N. E. ( Brii. Mus. Lond.). 



337. — S. dorsalis 

11 ov. sp. 

Lon^-. 12 ; lai'n'. 3,5 inillim. 

Oblong ovale, assez convexe mais non i^ibbeux en 
dessus et d'un bronzé brun assez foncé; dessous bronzé 
cuivreux plus clair, très légèrement teinté de vert 
sur les côtés et les fémurs. 

Téie rug-ueiise, dorée en avant avec deux «-rands 
leliefs liss(>s ; le T article des antennes sen- 
siblement plus long que le 2^ et plus court que 
le /l^ Pronotmn allongé, en trapèze, convexe, 
sillonné au milieu, bisinué cl finement rebordé 
en avant, obliquement atténué en lione droite 
sur les côtés avec la carène latéiale fine, sultsiimeuse 
et f)resqu'entièr(^ ; la surface assez fortement et iné- 
jo-alement pond née avec un vai>ue espace lisse et dé- 
chiqueté dans chacim des jui^grles postérieurs. Eciis- 
son très lar^-e, tronqué en avant, arrondi sur les côtés 
et lu'simié en anière. Elytres 2 fois aussi loni?s que 
la tète ci le pronotum, assez convexes, nraduellement 
altémiés en courbe réo^ulière depuis la l)ase jusqu'au 
sommet, celui-ci médiocr.eîuent armé, les dents for- 
maîit le prolon<i;ement de values côtes peu pronon- 
cées ; la sui'face conxcrie de séries lonijitndinales d(^ 
points épais et ariondis, les inlerslri(\s îmisérialenient 
ponctués et transversalement ridé-s snr les côtés. Des- 
sous plus brillant que le dessus ; pi'ostermmi sillonné, 
le sillon prolono-é sur le mélasl(^iinim qui est laroe- 
ment creusé en avant ; abdomen sans sillon ni pla- 
ques lisses. Pattes pen rol)ns|es ; fémurs antérieurs 



492 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

et médians faiblement arqués ; tarses plus courts que 
les tibias. 

Hab. — Zanguebar : Tabora (Mus. Paris par Re- 
voll, type !) ; Angola (ma collection). 



338. — S. valida 

Jakowleff. 

PL 36, fig. 4. 

HoPLiSTURA VALIDA Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 344. 

Long. \8-9X) ; larg. 6,3 millini. 

cf. Très allongé, atténué aux deux bouts, convexe, gib- 
beux sur le dos, bronzé obsciur en dessus, cuivreux bronzé 
en dessous. 

Tête grande, à peine plus étroite que le pronotum anté- 
rieurement, plane, inégale, étroitement sillonné© au milieu, 
avec une fine ligne longitudinale sur le vertex, fortement 
mais très vaguement ponctuée, plus densément et plus fine- 
ment en avant et autonr des yeux ; front marqué de deux 
grandes plaques lisses ; épistome petit, échancré en arc ; 
côtés internes des cavités antennaires saillants, lisses ; yeux 
médiocres ; antennes noires, épaisses, courtes, à 3^ article 
à peine plus long que le 2^ et trois fois plus court que le 4% 
quelques-uns des articles sont parfois irrégulièrement den- 
telés chez les 9 Ç ; tête vert doré en avant. Pronotum sub- 
conique, ou conique, graduellement atténué en avant, ayant 
sa plus grande largeur à la base, légèrement arrondi sur les 
côtés (angles postérieurs aigus, dépassant les élytres), un 
peu plus large (1/6) que long, rebordé sur les côtés jus- 
qu'aux 3/4-4/5 (le rebord sinueusement courbé, surtout près 
des angles postérieurs), entièrement marginé en avant ; sur- 
face unie, avec un sillon médian bien accusé, très finement 
pointillée et fortement ponctuée, la ponctuation plus serrée 
sur les flancs. Ecusson large, cordi forme, transversalement 
impressionné au milieu. Elytres cunéiformes, aussi larges. 



SPHENOPTEKA 493 

OU à peine plus larges, à la base que le pronolum, et près 
de trois fois aussi longs, entièrement rebordés sur les côtés, 
largement sinués au pli crural, atténués poistérieurement 
et terminés par trois dénis courtes et aiguës (la médiane 
émoussée chez le cf , peut-être accidentellement) ; stries 
régulières, fo^rmées de gros points espacés; interstries plans, 
lisses, à peine ponctués ; les 2", 4^^ et 8" relevés au sommet ; 
région scutellaire convexe, avec une strie nette, bien mar- 
quée ; épaules moins saillantes. Menton en triangle, muni 
d'une dent médiane. Prosternum étroit, fortement mais 
étroitement canaliculé, sauf sur la partie basale, qui est 
plane, grossièrement ponctué, côtés lisses presque sans 
points ; métasternum canaliculé, avec des points fins et très 
espacés ; abdomen sans sillon médian, très densément et 
rugueusement ponctué, surtout latéralement, avec de dou- 
bles plaques lisses, dont les externes plus petites et moins 
distinctes ; hanches postérieures légèrement biéchancrées ., 
pattes épaisses ; cf — jambes antérieures arquées, les inter 
médiaires et les postérieures droites, fortement échancrées 
vers le bout, au bord intérieur, et denticulées, avec une 
forte dent apicale conique ; les postérieures munies de 12- 
13 (lenticules ; tarses noir-verdàtre {E.r Jakowleff). 

Hab. — Canieroon : Adanioua ; Sierra Leone : Rho- 
bomp (coll. Théry, ma coll.) ; Nyassaland (Brit. Mus. 
Lond., Mus. Zool. Berlin). 



339. — S. dubia 

S a u n d e 1' s . 

Sphenoptera exarata II Castelnau et Gory, Monogr. Dup-., t. 2 
(1839), p. 22, pi. 6, f. 31. 

Sphenoptera dubia Saunders, Cat. Biipr. (1871), p. 90. 

HoPLiSTURA DUBIA Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), 
p. 298. 

Long. 18-19 ' long-. 5-5,3 millim. 

Viridi-cuprea ; coTpore obeso, granuloso ; capite pubes- 
cente ; elytris striato-punctatis, apice trispinosis ; corpore 
subtus pedibusque rubro-cupreis. 



494 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Corps assez épais, cuivreux, granuleux. Tête un peu 
pubescente. Corselet un peu conique, avec une ligne enfon- 
cée au milieu. Elytres triépineuses à l'extrémité, couvertes 
d'assez gros points formant des séries longitudinales. Des- 
sous du corps et pattes d'un cuivreux rougeàtre {Ex Cast. et 
Gory). 

Allongé, obliquenient mais raiblemeiil aLLénué vu 
ligne droite en avant ei en arrière ; bronzé brillant 
en dessus, bronzé pourpré éelalanl à reilets verts en 
dessous ; pronotuni en trapèze, à peine plus long que 
large, sillonné au milieu, sa earène marginale inter- 
lonipue un peu après le milieu ; ponctuation élytrale 
épaisse, régulière, sublinéaire, dent médiane apieale 
obtuse ; prosternum sillonné, cf, Front vert, reflets 
du dessous plus verts, tibias antérieurs arqués au som- 
met, les médians moins arqués et subsinueux ; ? front 
pourpré, dessous à peine verdàlre, tibias antérieurs 
à peine arqués. 

Hab. — Zanguébar (coll. Thcry, ma coll.) Afrique 
or. (Mus. Civ. de Gènes, Deid. Eid. Mus. Berlin) ; 
Mashonaland : Mazoe ; Angoniland : Lilongué (Bril. 
Mus. Lond., Mus. de Capetown) ; Tanganyka ; Togo 
(Mus. Zool. Berlin). 



340. — S. divisa 

n V. s j) . 

Long. ir>,r) ; lai'g. 3, (S inillitn. 

V(^isin (le /^ dursalts Kerrem., (jiii précède, mais 
différent par la forme de l'écusson (jui (^st plus long 
et moins large et par l'amniline terminai» des élyh'cs 
plus accciiliiéc ; Noisin aussi de /*. si^lendidula Cast. 
cl (Jorv, (pii csl lin peu plus robuste et dont les tarses 
sont métalliques. 



SPHENOPTERA 495 

Oblong ovale, atténué en avant et en arrière, d'un 
bronzé brun obscur et brillant en dessus ; dessous 
cuivreux pourpré ; antennes et tarses noirs ; partie 
antérieure de la tête verte, la partie verte lisérée de cui- 
vreux en arrière. Tête inégalement ponctuée ; front 
avec deux reliefs lisses et obliques ; les articles 2 et 3 
des antennes courts, globulaires et subégaux entre 
eux. Pronotum en trapèze, un peu plus long que large 
et plus étroit en avant qu'en arrière, entière- 
ment marginé en avant, les côtés faiblement 
et o!)Iiquement arqués à carène latérale très étroite 
et subsinueuse ; le milieu du disque avec une im- 
pression allongée vis-à-vis de l'écusson ne touciianl 
pas la base et n'atteignant pas le milieu ; la surface 
couverte d'une ponctuation inégale, plus épaisse et 
plus dense sur les côtés que sur le disque. Ecusson 
assez grand, tronqué en avant, arrondi sur les côtés, 
bisinué et acuminé au sommet. Elytres graduelle- 
ment atténués d'avant en arrière suivant une courbe 
peu accusée, avec des séries longitudinales de points 
assez épais et carénés dans leur fond, les interstries 
unisérialement ponctués, le sonnnet tridenté, les dents 
formant le piolongement de côtes peu accentuées et 
peu prolongées vers l'avant. Dessous inégalement 
ponctué ; prosternum sillonné ; le sillon prolongé 
sur le métasternum ; abdomen sans plaques lisses ; 
le milieu du premier segment très faiblement sillonné. 
Tarses })lus courts que les til)ias. 

Hab. — Angola fma coll., type !) . 



496 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

341. — S. Fischeri 

uov. s p. 

Long. 12 ; \dig. 3 inilliiii. 

Tics allongé, subcylindrique, allénué en arrière ; 
bronzé pourpré brillant sur la tôte et le pronolum, les 
élylres bronzé violacé ; le dessous pourpré plus brib 
lanl que le pronolum. 

léle assez large, rugueuse cl inégalenicnl ponc- 
tuée ; les articles 2 et o des antennes courts et snbé- 
gaux entre eux. Pronolum allongé, subreclangulaire, 
plus long que large, émarginé en avant, faiblement 
arqué sur les côtés, la carène latérale courte, dépas- 
sant un peu le milieu ; le disque longiludinalement 
sillonné, le sillon entier ; la surtace couverte de points 
lins sur le disque et plus épais sur les côtés, très iné- 
galement espacés. Ecusson large, tronqué en avant 
et arrondi sur les côtés. Elylres im peu plus de deux 
fois aussi longs que la tète et le pronolum réunis, cou- 
verts de séries longitudinales de points lins et subli- 
néaires ; le sommet assez fortement armé, la dent mé- 
diane longue, aiguë et formant le prolongement d'une 
courte côte teriulnale- Dessous inégalement ponctué ; 
prosterrmm sillonné, le sillon prolongé sur le méla- 
sternum ; abdomen sans plaques lisses dans les angles 
antérieurs des segments, avec quelques reliefs ver- 
miculés à une certaine distance du bord de ceux-ci ; 
le milieu du premier segment étroitement sillonné. 
Tibias antérieurs plus fortement arqués que les mé- 
dians ; tarses un peu plus courts que les tibias. 

IIab. — Afrique orientale allemande uMus. Zool. 
Bei'liiî, par 7'\ Fischer). 



SPHENOPTEHA 497 

342. — S Bradshawi 

UOV. Sp. 

Long. i() ; larg. (i iiiillirn. 

liol)usLe, aUéinié en avant et en arrière, bronzé brnn 
clair en dessus, le front teinté de vert clair en avant 
chez le cT, concolore chez la ? ; dessons doîé nuancé 
de vert clair, ](i \ert dominant chez le cf, snrloul 
sur les pattes. 

Faciès du S. diihia Saund., mais plus robuste, la 
tête relativement |)his étroite, le pronotum plus gros- 
sièrement ponctué, à côtés plus arqués, les élylres plus 
rugueux et plus grossièrement ponctués avec h's in- 
testries transversalement vermiculés sui- les cnlés ; 
un relief lisse dans l'angle antérieur de chacun des seg- 
ments abdominaux •?., o et 4 ; le milieu du prenner 
segment sans sillon bien accusé, parfois avec les tra- 
ces d'une vague impression. 

Tête étroite ; le 3*^ article tles antennes plus long que 
le 2" et plus court que le 4' ; pronotum oljconique, 
faiblement sillonné au milieu, enlièremeid marginé 
en avant, ses côtés obliquement arqués avec la caiène 
marginale interrompue au quail auléii(Mii ; éc usson 
large, arrondi siu^ les côtés ; pioslermnn sillonné, le 
sillon |)rolongé sur le mélaslcrmim ; ahdonuMi fine- 
ment pointillé avec un relief lisse dans chacun des 
angles antérieuis d(\s segments y, et 4 et avec une 
série de vermiculations lisses et irrégulièrés de chaque 
côté, à une certaine distance d.u bord ; tibias anté- 
lieurs et médians arqués d*, ou droits $ ; tarses |)lus 
coinls (pic les libias, \cî t clair chez les deux sexes. 

Hab. — ^Mozambique : Zand)ési(> 1 Bril. Mus. Lon- 
dres, par BradsJiain et ma coll. I\ pes !) . 



TOME VI — MAI-OCTOBRE : 



498 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

343. — S. camerunica 

K e r r e m a u s . 

Sphenoptera camerunica Kerrem., Wytsin, Geii. Ins., fasc. 12, Bupr. 
(1903), p. 117. 

Sphenoptera camerunica Kerrem., Anii. Mus. Congo belg., Zool., i. 1, 
fasc. 2 (19UU), pi. 3, f. 32. 

Long. i5 ; larg-. A milliiii. 

Oblong ovale, allongé, côlé.s suhparallèles, atténué 
en avant et en arrière, brojizé obscur en dessus, les 
élytres plus obscuis que la lèle et le pronotum ; des- 
sous bronzé pourpré. 

Tête rugueuse et ponctuée, sillonnée au milieu et en 
arrière avec deux reliefs obliques au milieu du front ; 
pronotum plus long que large et plus étroit en avant 
qu'en arrière, ses côtés arqués avec une carène margi- 
nale entière ; le disque avec un sillon médian linéaire 
et peu accusé ; écusson large, déprimé, arrondi sur 
les côtés et acunnné au milieu en arrière ; élytres séria- 
lement ponctués, l'armature terminale assez forte, 
tridentée, la dent médiane surmontée d'une carène 
arquée se prolongeant un peu vers l'avant, la dent 
externe surmontée d'une carène droite qiri se bifurque 
en lançant une ligne élevée le long du bord et une 
autre, k peine sensible et ])arallèle à la carène de la 
dent médiane. Dessous ponctué avec de vagues pla- 
ques lisses et irrégulières sur les côtés des segments 
abdominaux p prosternum sillonné sur la moitié pos- 
térieure ; bords des hanches postérieures parallèles 
avec un lobe avancé au côté inférieur interne ; pre- 
mier segment abdominal finement sillonné au milieu 
de la base. 9 Tibias antérieurs à peine arqués, les mé- 
dians subsinueux. 

Hab. — Cameroon (coll. TJu'ry, ma coll.); Rho- 
désie : Untali (Dent. Ent. Mus. Heilin) ; Rhodésie ; 
Nyassa (Brit. Mus. Lond.). 



SPIIENOPTEKA 499 



344. — S. Lameerei 



uov. sp. 
PI. 36, fig. 5. 

Long. i5-i7 ; iarg. 4,5-5 millini. 

Assez voisin du P. cameninlca Kerrem., mais le pro- 
nolum plus atténué en avant, à côtés plus oblique- 
ment arqués et la ponctuation générale beaucoup 
moins épaisse, tant sur le prouotum que sur les ély- 
tres. 

Oblong ovale, légèrement élargi à l'épaule, aussi 
atténué en avant qu'en arrière, assez convexe en des- 
sus et d'un bronzé brun à légers rellets pourprés. Des- 
sous cuivreux pourpré, les antennes noires et les tarses 
verdàtres. 

Tète étroite, inégalement ponctuée ; front sillonné 
entre deux reliefs veiniiculés et lisses ; les aiticles 
2 et 3 des antennes courts, globidaires et égaux entre 
eux. Pronotum obconique, plus étroit en avaid qu'en 
arrière, vaguement sillonné au milieu, entièrement 
marginé en avant, obliquement arqué sur les côtés 
avec une carène marginale peu sinueuse et interrom- 
pue vers le quart antérieur ; la surface couverte de 
points fins, largement et inégalement espacés sur le 
disque, plus épais et plus denses sur les côtés. Ecus- 
son médiocre, un peu plus cuivreux que le dessus. 
Elytres avec des séries de points très lins et linéaires, 
avec les interstries à peine visiblement pointillés sur le 
disque et très légèrement ridés en travers sur les côtés 
antérieurs. Dessous inégalement pointillé ; proster- 
num sillonné, le sillon prolongé sui' le métasternum ; 
milieu du premier segmeut abdominal uni ; un très 
petit relief lisse dans chacun des angles antérieurs des 
segments 2, 3 et 4 ; tibias antérieurs faiblement arqués, 
les médians et les postérieurs droits ; larses jjosléiieurs 
aussi longs que les tibias. 



500 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Hab. — Aiigoiiiland el ^Faslumaland ( Hrit. Mus. 
Londres, par Neave et Marsliull) ; Congo Ijelge : Bu- 
kana (Mus. du Congo, par Beqnaert) ; Ayassaland 
(coll. Théry) ; Kigonsera (ma coll.), types ! 



345. — S. rectieollis 

Harold. 
Sphenoptera KECTKOLLis Har., Mon. Acad. Berl. (1878), p. 217. 

Long. 9 mjllim. 

Obscure genea, capibe thoraceque interdum leviter cupreis, 
illo cum o€ulis thorace fere latiore, hoc quam lato paullo 
longiore, vage punctato, immixtis punctis minimis, lateri- 
bus parallelis, rectis, postice ante angulos non sinuatis, 
elytris sensim apicem versus angustioribus, striato-punc- 
tatis, interstitiis subseriatim punctulatis, apice bidentato, 
spina suturali brevissima ; cOTpore subtus Isetius cupreo, 
lateribus parce albido-pilosis. 

Propter thoracis latera non sinuata proxima Sph. dongo- 
lensi, ai multo minor, minus convexa, thorace antice non 
angustato diversa. Ab aurulenta capitis margine antico inte- 
gro, medio non impresso valde distincta [Ex Harold). 

Très distinct des auties espèces par sa forme paral- 
lèle, à peine atténuée en arrière ; la tête large avec les 
yeux légèrement saillants en dehors, les articles 2 et 
3 des antennes courts et subégaux entre eux, le pro- 
notimi plus long que large, entièrement marginé en 
avant, à carène latérale sinueuse et interrompue avant 
le sommet, le sillon du proslernum prolongé sur le 
métasternum ; un petit relief lisse dans chacun des 
angles antérieurs des segments 2, .'^ et !\. 

Hab. — Sanzibar : Mond)asa (Mus. Zool. Berlin, 
type !) ; Lagos, Nubie (Brit. Mus. Londr(>s) ; Sierra 
Leone : Bliobomp (coll. Théry). 



SPHENOPTERA , 501 

346. — S. neglecta 

Klug. 
BUPRESTIS NEGLEGTA KL, Enti. Atl. (1835), p. 30. 

SPHENOPTERa NEGLKCTA Goi'J, MoHOgr. SUpp., t. 4 (1841), p. 315, pi. 51, 

f. 311. 

Sphenoptera neglkcta Fahreus, Ins. Caffr., t. 1 (1851), p. 336. 

HoPLisTURA NKGLECTA .J a ko \vl 6 f f, Hov. Soc. Elit. Ross., 1.35 (1901), 
p. 307. 

Sphenoptera caieana Kerrem., Bull. Suc. Ital. Florence, t. 38(1906), 
p. 94. 

Long. lo-i/i ; larg. '^,3-o,5 iiiillim. 

^neo-obscura, elongata ; vertice viridi ; thorace siibqua- 
drato ; elytris seriatim punctatis, interstitiis granulatis, 
apice tridentatis. 

D'un bronzé obscur, très allongé. Vertex d'un beau vert 
dO'ré. Tête ponctuée, avec plusieurs impressions en avant. 
Corselet presque carré, cependant plus long que large, plus 
étroit en avant qu'en arrière, assez fortement ponctué, ayant 
ses angles postérieurs un peu prolongés sur les élytres. 
Ecusson cordiforme. Elytres presque parallèles, tridentées 
à l'extrémité ; elles sont rugueuses à leur base et couvertes, 
dans toute leur longueur, de lignes formées par des points 
enfoncés, et les intervalles de ces lignes sont finement gra- 
nuleux ; les points formant des lignes ont un petit trait lisse 
sur chacun d'eux. Dessous du corps et pattes d'un bronzé 
un peu violet {Ex Gory). 

Obloiig allongé ; Icte et jjionolinii bronzé clair, épis- 
tome verl doré ; élyires bronzé obscur ; dessous bronze 
pourpi'c brillant. Tcle inégale, déprijuée en avant, la 
dépression surinonicc d'un rclict bifurqué, vertex 
faiblement sillonné ; pronolum en trapèze allongé, à 
ponctualion assez forte et avec ime carène marginale 
cintrée vois le dessons et interrompue au tiers anlé- 
r'icnr; élylrcs sériab^nent pondues, les points inégaux, 
les interstiies saillanls en arrière, le sommet lrid(Milé 
av(M' la dent médiane^ plus accusée que les latérales et 
plus rapprocbée de l'iiderue que de l'externe. Dessous 



10'2 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

))()iKlii('' ; abdomen avec, de chaque côté, deux séries 
de plaques lisses irrégulières, l'une coidre le bord, 
l'aulie un peu plus vers le milieu ; prostermnii sil- 
lonné, cf et ? tibias anlérieurs arqués, les postérieurs 
sinueux. 

Hab. — Sénégal (Mus. Zool. Berlin, ly])e 1 coll. 
Tliéry, ma coll.) ; Rliodésie : Untali ; Beira (Deut. 
Enl. Mus. Berlin) ; Uganda, Erythrée (Mus. Civ. de 
(JèîKvs) ; Dar-Es-Salaam; Rhodésie N-; Katanga; Nyas- 
sa ; Liiu[)()po ; Angola ; Guinée ; Sierra Leone ; Abys- 
siiiie (Bril. ^lus. Loud. : Mus. de Capetown ; jMus. 
Zool. Berlin) . 



347. — S. cheloukensis 

Thomsou . 

Sphknoptera cheloukensis Thoms,, Typ. Diipr. (1878), p. 66. 

Sphenoptera cylindrica Kerrem., Ann. Suj. Eut. Belg., t. 42(1898), 
p. 287 (cT). 

Sphenoptera tropica Kerrem., /. c, p. 287 (Ç); Ann. Mus. Congo 
belg., Zool., t. 1, fasc. 2 (1909), pi. 3, f. 33. 

Long. 20 ; larg. G millim. 

Supra obscure geneo-metalliea ; subtug cuprescens, siib- 
surda ; caput antice cupreum. 

Elongata. Caput grosse irregulariter et sparsim puncta- 
tum, antice utrinque oblique valde incisum. Prothorax 
elongatus, convexus, antice angustioT et paulo sinuatus, 
postice sinuatus, lateribus bulbosus, grosse et sparsim 
punctatus, inter hos punctos minutissime punctulatus. Seu- 
telhun transverse triangulare. Elytra seriebus longitudina- 
hbus octodecim punctorum impressa, inter hos punctos 
minutissime punctulata, lateribus posticis inermia, postice 
quadri-Iunata et sex-spinosa. Corpus subtus pedesque 
grosse et sparsim punctata. 

Voisin pour la forme de la S. nalalensis Thoms., mais en 
diffère par la livrée, la tête plus grossièrement et largement 



SPHENOPÏERA 503 

ponctuée, le prothorax plus allongé, plus étroit en avant, 
les points des séries sur les élytres plus grois, et par le des- 
sous du corps plus grossièrement ponctué {Ex Thomson). 

Hab. — Nil blanc (Bril. Mus. Lond-; coll. T/ic/y, 
type !) ; Abyssinie (Brit. Mus. Loiul.) ; lialir et Ghazal 
( iiia coll. par Colin an t) . 



348. — S, infrasplendens 

U O V . s p . 

Long. iC) ; larg. 5 niillini. 

Assez robusl(\ convexe, un peu |)lus allénué en ar- 
rière qu'en avant, dessus Ijleu d'acier un peu ver- 
dàtre avec le front cuivreux, de même que ]e fond du 
sillon médian du pronotum ainsi que deux vagues 
lignes longitudinales situées l'une à droite, l'autre à 
gauche de ce sillon et à égale distance de celui-ci et du 
bord ; l'écusson bronzé cuivreux ; les élytres avec, de 
chaque côté, au tiers antérieur et au postérieur, une 
tache cuivreuse ; toutes ces parties cuivreuses, sauf le 
front, très vaguement indiquées. Dessous d'un cui- 
vreux clair très brillant à très légers reflets vert clair. 

Un peu moins gi'and et moins robuste que le P. che- 
Inukcnsjs Thoms., auquel il ressemble pour le faciès, 
mais tout à fait différent de celui-ci quant au mode 
de coloration. 

Tête inégalement ponctuée ; front creusé en trian- 
gle entre deux reliefs vermiculés irréguliers ; le 2® et 
le 3^ article des antennes courts, globulaires et sub- 
égaux entre eux. Pronotum obconique, plus étroit en 
avant qu'en arrièie, entièrement marginé en ayant, 
obliquement arqué sur les côtés avec la carène latérale 
fine, subsinueuse (>t interrompue au quart antérieur ; 
le milieu du disque faiblement sillonné ; la surface 
couverte de points assez épais sur le disque et beau- 
coup plus grossiers et plus rapprochés sur les côtés. 



504 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Elyties l'égniièienicnt arqués de Ja hase au soniiuel, 
à dents lei'niinales assez fortes, la médiane et l'exlerne 
vaguement prolongées en côtes ; la surface couverte 
de séri(^s longitudinales de points lins, les interstries 
à peine })ointillés. Dessous finement pointillé ; })ro- 
slermnn sillonné, le sillon prolongé sur le nïétaster- 
num ; une |)laque lisse, cuivreuse, tlans chacun des 
angles antérieurs des segments r?, 3 et ^. 

Hab. — Afrique ori(Mitale alh^mande (ma coll., 
type !) . 



349, — S. viridimicans 

nov. sp. 

Long, t3-i7 ; larg. 4-5,5 millim. 

Allongé, bronzé clair à reilets vei ts en dessus ; des- 
sous plus clair et plus brillant. 

Faciès du P. Lanieerel Kerrem., qui ))récède, mais 
la coloration tout à fait différente. Sous la lumière 
oblique, certains exem(>laires paraissent tout à fait 
verts. 

Front creusé entre deux l'eliefs iiiéguliers et obli- 
ques ; le 3^ article des antemics n.ii peu plus long (pie 
le 2"" et beaucoup plus court que le f^. Pronotum ol)co- 
nique, un peu plus long que large, entièicmenl rnar- 
giné en avant, ()bli(piemenl allémié et înédioerenierd 
arqué sur les côtés, axcc la carène latérale arquée et 
interrompue au tifMs anlériein- ; le milieu du disque 
sillonné ; la surface à ponctuai i(^n assez dense, irrégu- 
lièrement espacée, plus é|)aisse sur les côtés. Ecusson 
médiocre, plus large que long. Ehtres de la largeur 
du pronotum à la base, peu saillants à l'épaule, atté- 
nués en iU'c de la base au sommet, celui-ci médiocre- 
ment armé ; la suilacc' couxerle de séries de points 
arrondis, les interstries vaguement pointillés, ceux 
qui forment le prolongement des dents terminales un 



SPHENOPTERA 505 

peu saillants en c(jles en arrière. Dessons finement 
pointillé ; proslernuni sillonné en arrière, le sillon 
prolongé sur le niélasternuni; un petit relief lisse dans 
chacun des angles antérieurs des segments abdomi- 
naux 2, 3 et 4 ; le milieu du preniier segment uni ; 
tibias antérieurs arqués ; les médians et les postérieurs 
droits ; tarses plus courls que les tibias. 

Hab. — Rbodésie N. E., Transvaal, Katanga : Kam- 
bove (Britislî Mus. Londres) ; Elisabeth\ ille,Kassongo 
(Mus. du Congo) ; Angola (ma coll.), types ! 



350. — S. togoensis 

110 V. sp. 

Long. 17-18 ; larg. 5,5-6 millinr 

Plus large et plus jobuste que le P. vindinncans 
Kerrem., auquel il ressemble par la coloralion (bi des- 
sous, faciès des P.dubia Sauncl. et Bradshaivl Kerrem., 
mais plus lisse en dessus et d'un bronzé plus sombie 
et plus brillant. 

Oblong, atténué en avant et en airièrc, bronzé l)ruu 
brilhud en d(\ssus, le fr(jnt cuivreux ou \(mI en axant ; 
dessous cuivi-eu\ éclalaitl à rcllels verts, noiauuneni 
sur les pattes, cpii sont eidièi(MU(Mil xeites chez le 
mâle. 

\v\c médiocre ; IVoid iiK'gahMncnt ponctue'', creust- 
entre deux reliefs irrégulicis ; antcimes avec les aili- 
cles 2 et 3 courts, globulaii'cs ci sid)égau\ entre eux. 
Pronolum obconique, vague'^îeid sillonné au milieu, 
entièrement niarginé en axant, oldiquenu'ul arqué 
sur 1rs côtés, avec la carène latérale simieus(> et en- 
tière, mais très vague à son soiimiet ; la surface cou- 
verte (\o points inégaux et irréguliers enti'c de très 
vagues reliefs vermiculés. Ecusson plus large que 
long, tronqué à la base. Eh très allongés, atténués en 



506 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

ligne presque droite depuis la hase jusqu'au sommet, 
celui-ci assez follement armé ; les épaules peu sail- 
lantes ; la surface couverte de séries de points assez 
fins, sublinéaires et plus épais sur les côtés, les inter- 
stries avec des points épars, très fins et non disposés 
en séries linéaires, ceux formant le prolongement des 
dents terminales relevés en côtes au sommet. Proster- 
nuni sillonné, le sillon prolongé sur le métasternum ; 
milieu du premier segment abdominal convexe ; un 
relief lisse dans chacun des angles antérieurs des seg- 
ments 2, 3 et /|, et des vermiculations lisses à une cer- 
taine distance et de chaque côté des bords. Pattes peu 
robustes ; tibias antérieurs et médians arqués cf, ou 
presque droits ? ; tarses postérieurs aussi longs que 
les tibias. 

Hab. — Togo (Mus. Zool. Berlin); Nyassa (Brit. 
Mus. Londres ; coll. Thcry) ; Angouiland (Brit. Mus. 
Londi'es, par NeMve). 



351. — S. ardea 

Casteluau & Gory . 
Sphenohtera ardea Cast. et Gory, Monogv. Bw^r., t. 2 (1839), p. 29, 
pi. 7, f. 42. 
Sphenoptera ardens Mai'seul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 385. 

Long. t5 ; larg. 5 millim. 

Allongé, snbcylindrique, assez convexe, d'un bronzé bril- 
lant à reflets cuivreux, avec un duvet jaunâtre en dessous. 
Antennes à ?>" article double du 2', à peu près de la longueur 
du 4". Tête large, parsemée de points assez forts, sillonnée 
au milieu ; front plan, inégal ; épistome échanrré. Prono- 
tum. parsemé de points inégalement places, d'un quart plus 
large que long et bisinué à la base, avec le lobe médian 
tronqué et les angles droits, rebordé jusqu'aux 3/4 et pres- 
que droit sur les côtés, rétréci en devant, bisinué et rebordé 
avec les angles assez marqués ; sillon médian visible, quoi- 



SPHENOPTERA 507 

que faible. Ecusson court, en pointe postérieurement. Ely- 
tres plus larges à la base, presque trois fois plus longues 
que le pronotum, renflées en devant, rebordées sur les côtés, 
à peine sinuées au pli crural, atténuées postérieurement en 
pointe tri-épineuse ; stries profondes, crénelées de points 
serrés débordant ; interstries pointillés, 2, 4, 6, 8 saillants 
alternativement, ainsi que la suture, 6^ raccourci postérieu- 
rement. Menton en arc. Prosternum assez densément ponc- 
tué, creusé longitudinalement au milieu, sans rebord nette- 
ment accusé. Hanches postérieures un peu élargies en de- 
dans ; angles obtus. Abdomen ponctué assez densément par 
places {Ex. Marseul). 

Marseiil réunissait les .S. ardea Cast. et Goiy et 
ardens Kliig. Ce sont deux espèces entièrement dis- 
tinctes. 

Har. — Arabie ? (Teste Marseul); Mésopolamie ? 
(coll. Tliéry) ; Afrique or. alleni. (Mus. Eut. Berlin) ; 
Anoola (ma coll.) ; Kasil)a (Mus. du Conoo) ; Maslio- 
maland, Niger (Brit. Mus. Londres). 



352 — S. longiuscula 

Castelnau i<i Gorj. 

Sphenoptrra longiuscuia Cast. et (lory, Monotjr. Biipr., t. 2 (1839), 
p. 26, pi. 7, f. 38. 

HoPLiSTURA LONGIUSCULA Jakowleff, Hoy. Soc. Enf. Ross., t. 35(1901), 
p. 309. 

Long. 12,5 ; laig. 3,3 millim. 

Viridi cuprea, elongata; thorace punctulato; elytris punc- 
tato-striatis, apice trispinosis ; pedibus cupreis. 

D'un rouge cuivreux. Tête peu rugueuse. Corselet plus 
long que large, allant en s'élargissant en arrière, finement 
ponctué, avec une ligne longitudinale au milieu. Elytres 
striées, ponctuées, avec trois épines à l'extrémité. Pattes 
cuivreuses {Ex Cast. et Gory). 



508 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Plus parallèle que le S. cuneljorniis Gc^ry, (1110 
pourpré violacé sombre eu dessus, plus clair eu des- 
sous, mais coloré de même ; la ponctuatiou du dessus 
moins épaisse ; pronotum vaguement sillonné au mi- 
lieu, ses côtés sinueux, avec la carène marginale plus 
courte ; élytres à petites rides transverses sur les côtés, 
assez fortement tridentés au sommet; prosternum sil- 
lonné ; milieu du premier segment abdominal aplani. 
? Fémurs antérieurs à peine arqués. 

Hab. — Guinée (coll. Théiy, tua coll.) ; Rhodésie : 
Untali (Deut. Eut. Mus. Berliio ; Erythrée (Mus. Civ. 
de Gênes) ; Mashonaland : Salisbury (Brit. Mus. 
Lond.) ; Région du Tchad (nia collection) . 



353. — S salamita 

n V . s p . 

Long. 9-1^ ; larg. a, 5-3 millim. 

Obloug ovale, atténué en avant et en arrière, sub- 
gibbeux el l)ronzé biun obscur en dessus, dessous 
pourpré sombre et brillant. 

Ressemble, pour le faciès, au S. inte<ii'ata ^ak., qui 
suit, mais avec la tète yjlus large et plus rugueuse, les 
yeux sensiblcuicul saillaids en dehors, le prouolum 
plus élroil cl plus allongé, à côk''s plus sinueux, la 
.'oloraliou de dessous dilTérenlc. 

Tèlc rugueuse, inégalciueul ]>oucluée ; 1(^ a' vl le 
3" arlich^ des aiiIcMHK^s globulaires v\ subégaux entre 
eux. Pronoluni un |)eu |)lus long que large, atténué 
er» avant, la îuarge antérieure mai-ginée sur les côtés 
seulenienl ; les côlés subsinu(>ii\, a\ec la carène laté- 
rale siiKMMisc et iTil(M'romî)ue vers !(> qiiarl aulérieur ; 
la siulace ("ou\eite de points assez é))ais, |)his denses 
et plus grossiers sur les côtés, el I rès inégalement espa- 
ces. Ecusson assez c^rand, larye, arrondi sur les côtés. 



SPHENOPTERA 509 

Elylres saillanls à l'épaule, attéiiiu'S suivant une ligne 
presque droite jusqu'au sommet, l'armature de celui- 
ci courte, mais aiguë ; la surface couverte de séries de 
points sublinéaires, avec les interstries très linement 
pointillés. Dessous assez grossièrement ponctué ; pro- 
sternimi sillonné, le sillon prolongé sur le métaster- 
imm ; un relief lisse, obscur, dans chacun des angles 
antérieurs des segments abdominaux 2, 3 et 4 ; des 
jeliefs vermiculés bleu d'acier de chaque côté et à une 
certaine distance du bord de ces segments. Pattes peu 
robustes ; tibias antérieurs et médians arqués cT, ou 
droits 9 ; tarses plus courts que les tibias. 

Hab. — Zanguebar : Dar-Es-Salaam (Bril. Mus. 
Londres) ; Soudan (Deut. Eut. Mus. lierlin). 



354. — S. Laplumei 

Kerx'emaas. 

PI. 36, fig. 6. 

Sphenoptera Laplumki Kerrem., Rev. Zool. Afn'c, t. II, fas. 1 (1912), 
p. 6. 

Long. i5 ; larg. 4 niillim. 

Cunéiforme, assez convexe en dessus ; tête et prono- 
tum bionzé clair, épistome rougeàtre, élytres bronzé 
obscur, à légers reliefs cuivreux ; dessous cuivreux 
pourpré brillant ; antennes et tarses noirs. 

Tète inégalement ponctuée, impressionnée en 
avant et sillonnée sur le front entre deux reliefs irré- 
guliers ; le 3'' article des antennes allongé, triangu- 
hdre, plus long que 2 et plus court que li. Pronotinn 
en trapèze, atténué et eidièrement éuiaiginé en avant, 
les côtés oblicpiement atténués en ligne presque droite, 
avec la carène kitérale entière et di'oite ; hi siu'face très 
inégalement ponctuée ; le milieu du disque sillonné. 
Ecusson grand, large, arrondi sur les côtés et tronqué 



510 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

à la base. Elytrcs cunéiformes, subgibbeux, élargis à 
l'épaule, aUéimés en ligne droite de la base au sommet, 
celui-ci assez fortement armé ; la dent médiane forte ; 
la surface couverte de points très épais sur les côtés et 
plus fins sur le disque, les interstries unisérialement 
ponctués. Dessous inégalement ponctué ; prosternum 
sillonné, le sillon prolongé siu' le métasternum; milieu 
du premier segment abdominal imi; un relief lisse, 
concolore, dans chacun des angles antérieurs des seg- 
ments 2, 3 et 4 ; pattes peu robustes ; tibias antérieurs 
et médians arqués cf, on droits ? ; tarses plus courts 
que les tibias. 

Hab. — Congo belge : Api (Mus. du Congo, par 
Lapluine, type !) ; Togo ( Zool. Mus. Berlin) ; Angola 
\nvà coll.) . 



355. — S. integrata 

Jakowleff. 
HoPLiSTURA INTEGRATA Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 332. 

Long. t5,5 ; larg. 5,5 millim. 

cf. Allongé, ovalaire, atténué aux deux bouts, convexe, 
gibbeux sur le dos ; dessus bronzé obscur, dessous plus cui- 
vreux et finement velu. 

Tête presque de la même largeur que le boi'd antérieur 
du pronotum, unicolore, profondément impressionnée en 
travers et renflée en avant, couverte de points épars sur le 
disque, plus fins et plus serrés antérieurement, avec une 
fine ligne longitudinale sur le vertex ; front plan, sans espa- 
ces lisses ; yeux médiocres, convexes ; épistome très petit, 
en arc ; antennes courtes, noires, minces, à 4^ article plus 
long que le S**, qui est plus long que le 5*^ et de moitié plus 
long que le 2° ; côtés internes des cavités antennaires légère- 
ment relevés. Pronotum presque parallèle dans la moitié 
l)asale, rétréci antérieurement, légèrement arrondi et pres- 
que entièrement rebordé sur les côtés, le rebord sinueuse- 



SPHENOPTERA 511 

ment recourbé vers le tiers basai ; angles postérieurs aigus, 
courts, dépassant à peine les élytres ; surface avec un sillon 
médian superficiel et une trace de fovéole latérale, assez 
densément ponctuée, surtout latéralement, sans rides dis- 
tinctes. Ecusson subcordiforme, convexe, avec une trace de 
carène transverse vers le bo-ut. Elytres plus larges, à la base, 
que le pronotum et trois fois aussi longs, cunéiformes, 
entièrement rebordés sur les côtés, largement sinués au pb 
crural, terminés par trois épines très aiguës, de longueur 
médiocre, l'externe non saillante en dehors ; stries régu- 
lières, enfoncées, formées de points arrondis, nets et assez 
serrés ; interstries légèrement relevés, très finement poin- 
tillés, avec quelques rides transverses ; les 2^ 4"^ et 8^ carénés 
au sommet, ainsi que la suture ; région scutellaire convexe, 
avec une strie bien marquée ; épaules très saillantes. Men- 
ton en arc. Prosternum large, plan, un peu convexe, sans 
strie marginale sur les côtés, parsemé de points assez forts 
et espacés, surtout dans la partie apicale ; métasternum 
plan, avec une fine ligne médiane, très finement et vague- 
ment ponctué ; hanches postérieures normales, à peine bisi- 
nuées ; abdomen plan, sans sillon au milieu et sans plaques 
lisses sur les côtés, finement et densément ponctué, comme 
réticulé, sur les flancs ; dernier segment tronqué, frangé 
de longues soies roiissàtres ; pattes assez grêles ; jambes 
antérieures et intermédiaires légèrement arquées, les posté- 
rieures denticulées au bord interne, sans dent apicale coni- 
qi;e; tarses noirs, avec des reflets bleuâtres {Ex Jakowleff). 

Hab. — Cameroon : Adamoiia ( ma coll.) . 



512 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

356. — S mystica 

uov. s p. 

Long-. i3 ; larg. o,5 iiiilliiii. 

Obloiig, alLémié en avanl cl en airièje, bronzé hiun 
brilla[il en dessus ; dessous bronzé pouipré, avec les 
seginejiLs abdoniinaux ornés de reliefs bleu d'acier. 

Faciès du *S. aplendldula CasL et Gory, mais les ély- 
Ires ])roporlionnellemeiit plus coiirls, le sillon abdo- 
minal marqué et les reliel's lisses, ])leu d'acier el ver- 
miciilés des segments abdominaux. . . 

Tête inégalement ponctuée, avec deux reliefs obli- 
ques sur le front ; 2' et 'i" articles des antennes courls, 
globulaires et subégaux entre eux. Pronotum obco- 
nique, un peu plus long que large, sillonné au milieu, 
enlièrement marginé en avant ; les côtés fail)lement et 
obliquement arqués, avec la carène latérale arquée et 
dépassant un peu le milieu ; la surface couverte de 
points rares et très fins sur le disque, épais et inégaux 
sur les côtés. Ecusson large, tronqué en avant et 
arrondi sur les côtés. Elytres écoiirtés, à séries longitu- 
dinales de gros points carénés, l'armature terminale 
assez forle. Dessous inégalement ponctué ; proster- 
mun sillonné ; le sillon luolongé sur le métasler- 
num ; tnilicii du piemicr segment abdominal sij- 
l(^nnc ; un très petit lelicf lisse dans chacun 
des angles aidérieurs des segmcids ■>, .3 et /[ ; ces seg- 
menls présentant, de chaipic côlc et à une certaine 
distance du boid, une sciic do reliefs vermiculés bleu 
d'acier ; pattes peu robusics ; fémuis dioits (9). 

Hab. — Abyssinie (coll. 'l'Iiér), j)ar llaffray, type!). 



SPHENOPTERA • 513 

357. — S. Seeldrayersi 

K e r r e lu a 11 s . 
Sphenoptera Seeldraykrsi Kerrem., Wytsm. Gen. Ins., fasc. 12, 
Bupr. (1903), p. 116. 

Long. i5 ; larg. /j,3 luilliiu. 

Oblong ovale, assez convexe, bronzé obscur el bril- 
lant en dessus ; dessous bronzé pour{)ré très brillanl 
et clair. 

Tête assez large, sillonnée au milieu, l'aiblemenl 
bituberculée en avant. Pronotum plus large que haut, 
assez convexe, les côtés obliques et faiblement arqués, 
le milieu du disque longitudinalement sillonné. Ecus- 
son plan, plus large que long, denté en arrière. Ely- 
tres à stries régidières, les points lins et assez réguliè- 
rement espacés, les interstries plans et unis, sauf au 
sommet, où le troisième est légèrement relevé en côte. 
Pronotum sillonné. cT Front verdâtre en avant ; tibias 
antérieurs arqués, les autres droits ; extrémité du der- 
nier segment abdonnnai étroilement écliancrée au mi- 
lieu. 

Hab. — Congo belge : Kasaï ( Musé(^ du Congo) '; 
Angola (coll. Théry el la mienne). 



358. — S. senegalensis 

Casteluau A (lorj. 

Sphenoptera senegalensis Cast. et Gory, Monogr. Biipr., t. 2 (1839), 
p. 36, pi. 9, f. 56. 

Sphknoptera humeralis Keriem., Ann. Soc. Ent. Belg., t. 42(1898), 
p. 290. 

HoPLiSTURA senegalensis Jakowleff, Hov. Soc. Ent. Ross., t. 35 
(190i), p. 308. 

Long. 12-14 ; larg. 3,5-/j millim. 

Rubro-cuprea, elongata, profunde punctata ; antennis 
viridls ; elytris punctato-striatis, apioe tri-spinosis ; rorpore 
subtus pedibusque cupreis ; tarsis viridibus. 

TOME VI. — JUIN-OCTOBRE 1913. 33 



514 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Cuivreux, quelquefois obscur, quelquefois un peu doré, 
fortement ponctué. Tête inégale. Antennes vertes. Corselet 
en carré, un peu long, avec une légère ligne longitudinale 
au milieu. Elytres tri-épineuses à l'extrémité, avec des stries 
longitudinales nombreuses, formées de points enfoncés. 
Dessous du corps et pattes d'un cuivreux éclatant, avec les 
côtés de l'abdomen et les tarses verdâtres {Ex Gast. et Gory). 

Tête moins large que celle du 8. congener Kerreni., 
les yeux moins saillants, le pronoium plus atténué en 
avant, à côtés obliques et faiblement arqués, l'arma- 
ture terminale des élytres plus prononcée, la carène 
surmontant la dent médiane arquée à son sommet, les 
carènes siu'montant la dent apicale et l'externe moins 
longues et moins piononcées. Dessus bronzé cuivreux, 
parfois avec les élytres obscurs ; dessous bronzé cui- 
vreux ou pourpré, avec les tarses verdâtres; proster- 
num et premier segment abdominal faiblement sil- 
lonnés, cf Epistome vert, libias antérieurs et médians 
très arqués, les derniers sinueux ; ? epistome conco- 
lore, souvent plus clair que la tète, tibias antérieurs 
faiblement arqués, les médians droils. 

Hab. — Korfodan ; Sénégal ; Afrique orientale alle- 
mande; Delagoa Bay (ma coll.) ; (Juinée portug. (Mus. 
Civ. Gènes) . 



359. — S. diversa 

Gory. 

Sphenoptkra DONGALRNSis II Oast. et Gory, Monogr. Biipr., 1.2(1839), 
p. 38, pi. 10, f. 60. 

Sphenoptkra divkrsa Gory, Monogr. siipp., t. 4 (1841), p. 304. 

Sphenoptera diversa Marseul, L'Abeille, i. 2 (1865), p. 391. 

HoPLiSTURA DIVERSA Jakow^leff, Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), 
p. 307. 

HoPLISTURA LATONA Jak., /. c , p. 339. 

Long. 1 I ; larg. 3 millim. 

Très allongé, cylindrique, d'un bronzé obscur cuivreux, 
plus l)rillant et pubescent en dessous. Antennes grêles ; 



SPHENOPTERA 515 

2" article aussi long que le 3^ 4" plus long, denté ainsi que 
les suivants. Tête peu convexe, ponctuée, sillonnée au mi- 
lieu ; front chargé de deux tubercules lisses obliques ; épi- 
stome échancré, relevé sur les côtés. Pronotum presque 
carré, bisinué à la base, avec le lobe médian sinué et les 
angles droits, parallèle sur les côtés et bo^rdé jusqu'au mi- 
lieu, bisinué et marginé en devant, avec les angles obtus. 
Ecusson pointillé transverse, mucroné. Elytres aussi larges, 
trois fois plus longues que le pronotum, rebordées sur les 
côtés, sinuées au pli crural, atténuées et terminées en pointe 
tri-épineuse; stries de points bien marqués, serrés, enfon- 
cées par derrière ; épaules saillantes ; interstries pointillés, 
2*" et 6" saillants au bout, ainsi que la suture. Menton trans- 
verse. Prosternum plan, peu ponctué. Hanches dilatées en 
dedans, bisinuées au bout. Abdomen couvert de points 
assez rapprochés {Ex Marseul). 

Un peu plus élroil cl pins alloii^é que le S. siihnui- 
tica, le prouoLuui i\ eolés légèrement siuu(Mi\, mais 
moins pai'allèh^s,avec la carène marginale plus l()ngu(! 
el plus fiive; les stries ély traies à points plus épais, avec 
les interstries plus saillants au sommet, la dentelure 
terminale plus aiguë et plus prononcée ; prosternum 
uni; marge inférieure des hanches postérieures échan- 
ci'ée au coté interne, cf. Ti])ias antérieurs cl médians 
arqués. 

Hab. — Egypte ; Sénégal ; Ciahambare (Mus. de 
Stockholm; coll. Tlii'ry, nui coll.) ; Benguella (Deut. 
Eut. Mus. Berlin) ; Erythrée (Mus. Civ. de Gênes); 
Guinée; Lakej; Al)yssinie; Afrique or. allem. : Andei 
(Hril. Mus.Ldnd.) ;" Bas-l)aliome\ , Col(> d'Ivoire (Mus. 
Paris) . 



516 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

360. — S. lacustris 

uov. sp. 
PI. 3(j, fig. 7. 

Long, l^ ; larg. 4,5 millim. 

Subcunéiforme, atténué en avant et en arrière, 
bronzé brun en dessus, les élytres ini peu plus obscurs 
et légèrement violacés; dessous bronzé pourpré bril- 
lant, couvert, sur les côtés, d'une abondante pidvéru- 
lence jaunâtre. 

Faciès des S. trispinosa Kl., cyanlpes Qued., etc., 
dilTéreuL de ceux-ci par la présence d'un sillon sur le 
pronolum, ce s^illon peu accusé, mais plus large que 
celui du métasternum. 

Tôle assez large, inégalement ponctuée, avec deux 
reliefs frontaux irréguliers ; le S*" article des antennes 
un peu plus long que le 2^ Pronotum en trapèze, un 
peu convexe, entièrement marginé en avant, atténué 
en ligne droite sur les côtés, avec la carène latérale 
très sinueuse et interrompue avant le sommet, le mi- 
lieu du disque vaguement sillonné ; la surface cou- 
verte de points assez grossiers, plus épais sur les côtés. 
Ecusson subcordiforme, tronqué en avant. Elytres 
atténués en ligne droite depuis la base jusqu'au som- 
met, celui-ci assez fortement armé ; la surface cou- 
verte de séries de points assez forts, subcarénés dans 
leur fond, les interstries imisérialement ponctués, 
ceux qui forment le prolongement des dents apicales 
élevés en côtes en arrière. Dessous finement ponctué ; 
milieu du prosternum sillonné, le sillon large et peu 
profond, non prolongé sur le métasternum, dont le 
sillon est plus fin et linéaire ; pas de reliefs abdomi- 
naux ; un sillon au milieu des deux premiers seg- 
ments. Tibias droits ; tarses plus courts que ceux-ci. 

IIab. — Région du Tchad (ma colh^clion, type !) . 



SPHENOPTERA 517 

361. — S. punctata 

Kerremans. 

Shhenoptera puiNCTATA KeiTcm., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 42 (1898), 
p. 283. 

Long. i6 ; larg-. 5 millim. 

Grand, allongé, snbovalaire, noir en dessus. Des- 
sous cuivreux pourpré obscur. 

Faciès de Sp}i. diibla Saund. {exarata Casl. et Gor\ ) , 
du Zambèze, mais un peu moins robuste, la ponctua- 
tion des stries élytrales un peu plus épaisse, la colora- 
tion différente, les dents terminales des élytres plus 
accentuées. 

Tète densément })onctuée en avant, fail)lement en 
arrière ; épistome étroitement échancré au milieu ; 
front avec deux vagues espaces élevés, lisses, longitu- 
dinaux et parallèles. Pronotum presqu'aussi haut que 
large, convexe, un peu plus étroit en avant qu'en 
arrière, vaguement sillonné au milieu, couvert de 
points irréguliers et inégaux, plus denses sur les côtés 
que sur le disque ; la marge antérieure bisinuée, avec 
le lobe médian ariondi ; les côtés un peu obliques et à 
peine arqués, avec la carène latérale lisse, entière et 
sinueuse, plus nette vers la base qu'au sommet ; la 
base bisinuée, avec le lobe médian tronqué. Ecusson 
très large, subcordiforme, tronqué à la base. Elytres 
assez convexes, de la largeur du pronotum à la base, 
couverts de séries longitudinales de points assez gros 
et très rapprochés ; les interstries très finement et 
vaguement ponctués; les côtés à peine arqués et gra- 
duellement atténués jusqu'au sommet; celui-ci tri- 
denté de })art et d'autre. Dessous gramdeux et ponc- 
tué ; prosternum sillonné. 

Hab. — Quango ; Abvssinie (coll. TJiéry) . 



518 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

362. — S. convexa 

K erre ni a u s . 

Sphenopteka convexa Kerrem., Ann. Suc. Eut. Belg., i 42 (1898), 
p. 284. 

Long. i5 ; larg. 4,5 niillini. 

Ovalairt', allongé, convexe, biillaiil et bronzé cui- 
vreux en dessus ; brouzé pourpré 1res brillant en des- 
sous et couvert d'une couile [)ubescence blanchâtre ; 
antennes et tarses noirs. 

Plus étroit et plus aciuniné en arrière que SpJi. dif- 
finis Klug. {mctallescens Cast. et Gory), du Sénégal, 
il a le front un peu moins large, le pronotum plus 
convexe, avec ses côtés plus arqués, les élytres plus 
étroits et moins convexes et lems dents terminales 
plus accentuées. 

Tête irrégulièrement ponctuée, sillonnée au-dessus 
de l'épistome, le sillon séparant deux vagues empâ- 
tements. Pronotum convexe, mi peu plus large que 
haut, plus étroit en avant qu'en arrière, couvert d'une 
ponctuation assez épaisse, plus dense sur les côtés que 
sur le disque ; celui-ci présenlard une vague dépres- 
sion longitudinale; la marge anh-rieure bisinuée, avec 
le lobe médian large et peu aiqué ; les côtés arqués 
en avant et droits en arrièic ; hi i)ase bisimiée, avec le 
lobe médian avancé, large et arqué. Ecusson subcor- 
diforme, très large et lisse. Elytres convexes, couverts 
(h' séiies longitudinales de points, et de trois vagues 
côh's formant le prolongement des épines terminales 
et sensibles seulement sui" la moitié postérieure ; les 
côtés à peine sinueux à hauteur des hanches posté- 
lieui'es, alhMUiés efisuite suivani une courbe régulière 
jusqu'au sommet ; celui-ci armé de |)art et d'autre de 
trois fortes dents, la médiane plus large et plus obtuse 
que les deux autres, la sulurale petite, l'c^xUM'ne située 
f)lus haut sur les côtés et aussi forte que la précédente. 
Dessous fmement ponctué ;• prosternum sillonné Ion- 



SPIIENOPTERA 519 

gitiidinalenient au milieu ; marge du dernier segment 
abdominal sillonnée ; lenmrs ridés ; paltes ponetuées. 

Hab. — Delaiîoa lîav ; Somalis (coll. Tliévy) . 



363. — S. oculifrons 

K e r 1" e m a u s . 
Sphenoptera oculifrons Kerrem., Ann. Soc. Eut. fîe/^., t. 43 (1899), 
p. 265. 

Long, i/i ; larg. 4 millim. 

Ohlong, convexe, atténué en avant et en arrière, 
d'un bronzé cuivreux brillaid, en dessus ; dessous cui- 
vreux pourpré ; antennes noires ; taises verdâtres. 

Faciès et coloration du Sph. œnea Fab., de l'Inde, 
mais un peu plus étroit et phis parallèle, l'armature 
terminale des élytres plus accentuée. 

Tête grossièrement ponctuée ; épisloine ol)li(pie sur 
les côtés et étroitement échancré en arc au milieu ; 
front orné de deux plaques lisses, obliques, situées en 
avant du sillon médian ; celui-ci se f)rolongeanl sur 
le vertex. Pronotum plus haut que large, un peu plus 
étroit en avant qu'en arrière, couverl d'une ponctua- 
tion dense, régulière et dont les inteivalles forment, 
sur les côtés postérieuis, des vagues reliefs vermicu- 
lés ; la marge antérieure bisinuée ; les côtés obliques 
et faiblcMuent arqués ; la base bisinuée, avec le lobe 
médian tronqué ; carène marginale légèrement 
sinueuse, lisse et atteignant à peine le milieu des côtés. 
Ecusson large, tronqué en avant, arrondi sur les côtés, 
bisinué et acuminé au sommet. Flyli(^s couverts de 
séries longitudinales de points, doni les inlervalles 
formeni, vers le sommet, des lignes élevées costifor- 
mes ; le sonnnet tridenté de part et d'autre, les dents 
médiaîies plus fortes et plus accusées que leurs voi- 
sines ; les sutuiales |)etiles et aiguës ; les exiernes un 



520 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

peu plus ferles que les précédentes. Dessous ponctué, 
couvert d'une abondante efflorescence blanche ; pro- 
slerinini creusé loufiitiidinalenient au milieu, les côtés 
lisses ; pattes })onctuées ; fénnirs antérieurs droits. Ç. 

Hab. — Transvaal ; Malabili (coll. Tlicry). 



364. — S. solida 

J a k w 1 e f f . 
HoPLiSTURA SOLIDA Jak., Hor. Soc. Elit. Ross., t. 35 (1901), p. 340. 

ig. 

9 . Oblong ovale, atténué aux deux extrémités, convexe, 
gibbeux sur le dos, d'un noir bronzé en dessus, cuivreux 
obscur et densément poilu en dessous. 

Tête grande, à peine plus étroite que le pronotum en 
avant, plane, inégale, avec une fine ligne longitudinale sur 
le vertex, à peine sillonnée au milieu et marquée de deux 
grandes plaques lisses sur le front, parsemée de rares points 
plus fins et plus serrés en avant ; yeux médiocres ; épistome 
large, en arc ; côtés internes des cavités antennaires sail- 
lants ; antennes courtes, noires, à 3" article de moitié plus 
long que le 2^ et 2 1/2 fois plus court que le 4% égal au 5^ 
Pronotum un peu plus large que long, conique, graduelle- 
ment atténué en avant, ayant sa plus grande largeur à la 
base, légèrement arrondi et rebordé sur les côtés jusqu'aux 
2/3 (le rebord sinueusement recourbé vers les angles posté- 
rieurs, qui sont courts et aigus au sommet), entièrement 
marginé en avant ; surface unie, avec une impression mé- 
diane peu sensible, très finement et densément pointillée et 
parssmée de forts points espacés, avec quelques espaces 
lisses irréguliers latéralement. Ecusson subcordiforme, plus 
lai'ge que long. Elytres aussi larges, à la base, que le prono- 
tum, et deux" fois et demie aussi longs, légèrement atténués 
en arrière, entièrement rebordés sur les côtés, largement 
sinués au pli crural, terminés par trois courtes dents, Tex- 



SPHENOPTERA 521 

terne plus aiguë, non saillant© en dehors ; stries régulières, 
légèrement enfoncées, formées de points oblongs, espacés et 
bien accusés ; intersti'ies pians, alternativement relevée au 
bout, très finement et densément pointillés et vaguement 
ponctués ; région scutellaire convexe, avec une foTte strie : 
bosse humérale peu élevée ; suture carénée seulement au 
sommet. Menton en arc, mucroné. Prosternum assez étroit, 
sans strie marginale, canaliculé, avec quelques rares points, 
assez gros et à côtés presque lisses ; métasternum sillonné; 
abdomen plan, avec une trace de sillon médian, densément 
ponctué (la ponctuation plus rugueuse sur les flancs), avec 
une plaque lisse seulement sur le 2® segment et une bordure 
latérale de poils blanchâtres, très serrés ; la pilosité plus 
clairsemée sur le milieu ; dernier segment anal avec une 
petite échancrure au bout et une carène médiane longitudi- 
nale lisse ; hanches postérieures largement échancrées au 
tiers interne et à l'épimère ; pattes assez épaisses ; jambes 
droites ; tarses cuivreux bronzé (E.r Jakowleff). 

Hab. — Afrique iiiéridioiialo (nia coU.) ; Guinée 
P'jvtug. (Mus. Civ. (I(^ Gènes) ; Rli()(h''sie ; Congo : 
Kakniga (Brit. Mus. Lond) ; Afr. oi'. allem. : Lindi 
(Mus. En t. Berlin). 



365. — S. fallax 

Fahreus. 
PI 38, ûg. 4. 
Sphenoptera fallax Fahreus, Ins. Ca^r., t. l (1851), p. 335, 

Long. i6 ; larg. 5 niillim. 

Oblonga, obscure genea, capite ingequali, rugoso punctato, 
cupreo-fuscoque variegato ; thorace perparum ampliato, 
obsolète canaliculato, disperse punctato, punctis minutis 
interjectis ; elytris striato-punctatis, interstitiis obsolète 
punctulatis, alternis suturaque iiosticc subcostatis, apice 
tri-spinosis ; subtus inœqualiter fulvo-tomentosa ; antenna- 
rum articulo tertio oblongo, quarto subasquali {Ex Fahreus). 



522 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Plus robuste, plus arqué sur les côtes, moins paral- 
lèle, d'une coloration moins claire que chez le S. dis- 
jiincta Fahr. ; le 2'' article des antennes plus court que 
le 3^ ; tête moins grossièrement ponctuée, mais plus 
grossièrement vermiculée ; strie marginale antérieure 
du pronotum nulle au milieu, visible sur les côtés ; 
carène marginale plus courte, un peu moins sinueuse; 
écusson ayant la même forme, tout aussi large et plus 
haut ; él\ très entièrement rebordés sur les côtés, avec 
les dents terminales plus courtes, les points des stries 
moins nets et moins linéaires, les interstries, surtout 
les suturaux, plus convexes. Prosternum sillonné en 
arrière ; marge inférieure des hanches postérieures 
plus sinueuse, mais avec le lobe interne moins avancé; 
les côtés des segments abdominaux avec deux rangées 
de reliefs irréguliers, une contre le bord extérieur, 
dans l'angle antérieur de chaque segment, l'autre à 
une certaine distance du bord, ceux du bord plus 
petits, les autres plus grands et déchiquetés ; tarses 
robustes, presque aussi longs que les tibias. 

Hab. — Natal (Mus. de Stockholm, type !) ; Trans- 
vaal : Moordrift, Plat River, Waterberg, Pienaars 
(Mus. de Capetown et de Pretoria ; ma collection) ; 
Limpopo ; Usaugu (Brit. Mus. Lond.) ; Afr. or. allem. 
(Mus. Eut. Berlin, p-dv Stulilinann) . 



366. — S. scutellaris 

uo V. sp. 

Long. T*2-i3 ; larg. 8,5-/) miiliru. 

Ecourté, convexe, plus laige (Mj avant qu'en arrière, 
bronzé obscur en dessus, le |)ronotum un peu plus 
clair que les élylres ; dessous bronzé pourpré. 

Tète large, yenx légèrement saillants en dehois ; 
le ?>" article des antennes plus long que le 2*^, allongé. 



SPHENOPTERA 523 

non lrian,C"Hlaire et plus court que le /!'• Pmnoluni 
grand, convexe, un peu plus étroil en avant qu'en 
arrière, entièrement rebordé en avant, les côtés pres- 
que droits, avec les angles postérieurs abaissés snr les 
épaules et la carène latérale sinueuse et interrompue 
au qnart antérieur ; le milien du disqne sillonné ; la 
surface couverte d'une ponctuation assez épaisse, plus 
rugueuse sur les côtés. Ecusson très large, ti^onqué en 
avant. Elytres deux fois aussi larges que la tète et le 
pronotum réunis, les épaules non saillanles, les côtés 
formant avec le pronotum une courbe régulière jus- 
qu'au sommet ; celui-ci médiocrement armé ; la sur- 
face couverte de séries de points rapprochés et régu- 
liers ; les interstries plans, sauf au sommet, uniséria- 
lement ponctués. Dessous finemetit ponctué ; proster- 
num sillonné, le sillon non prolongé sur le métaster- 
num ; un petit relief lisse dans chacMui des angles anté- 
rieurs des segments abdominaux 'i, 3 et 4, "et une série 
de reliefs vermiculés obscurs sur ces segments et à une 
certaine distance du bord ; pattes peu robustes, tibias 
antérieurs et médians arqués (cf), les médians droits 
( 9 ) ; tarses plus courts que les tibias. 

Hab. — Katanga : Kambove (iîiit. jMus. Londii^s) ; 
Tanganyka Sud (Mus. Enl. Berlin) ; coll. TJicry, 
types. 



367. — S subparallela 

K e r r e m a n s . 
Sphenoptera suBPAKAi.LEr.A Kerrcm., Wyist7t. Gen. Ins., fasc. 12, 
Bupr. (1903), p. 116 

Long. 10,5 ; larg. •?.,["> millini. 

Oblong, allongé, f)eu ailéruiécMi a\anl cl en anièi-e, 
bronzé bi'illant en dessus, les élytres plus obscurs que 
la tête et le pronotum ; dessous pourpré sombre, avec 
des laclHVs bleu d'aciei' foncé sur les côlés fies s(\<>rue?ds 
abdominaux ; aniennes el tarses noirs. 



524 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Plus parallèle et moins robuste que les S. cinctlcol- 
lis el inediocris, de l'Inde, le pronotum plus allongé 
et les élytres plus courts ; lèle large, inégale et ponc- 
tuée en avant, la dépression surmontée de deux reliefs 
obliques, le vertex sillonné ; pronotum plus long que 
large, les côtés obliques et faiblement arqués, à carène 
marginale cintrée vers le dessous et atteignant pres- 
que le sommet, le sillon médian à peine sensible ; 
écusson subcordiforme, élargi, tronqué à la base; ély- 
tres subparallèles, sérialement ponctués, les inter- 
stries finement pointillés, le calus humerai petit, mais 
saillant, le sommet tridenté, la dent médiane formée 
par le prolongement coudé d'une courte carène. Pro- 
sternum sillonné ; côtés des segments abdominaux 
avec une plaque lisse irrégulière. cT Front vert en 
avant ; tibias antérieurs arqués, les postérieurs droits; 
extrémité du dernier segment al)dominal étroitement 
échancrée au milieu. 

Hab. — Sierra Leone : I^liobomp (coll. Théry) . 



368. — S parallelicoUis 

nov. s p. 

Long. i3 ; larg. 3,5 millim. 

Ecourlé, les côtés parallèles, légèrement atténué en 
ari'ière, entièrement bionzé brun clair, légèrement 
cuivieiix eu dessus et ])()ur[)ré on (lessf)us. 

Télé très large, les yeux non saillards sur les côtés, 
le fiout avec deux vagues reliefs obliques, la surface 
inégalemeut ponctuée ; le 3" article des antennes plus 
mince el une fois et demie aussi long que le 2". Prono- 
Inni cylindiique, grand, aussi large en avant qu'en 
ariièic, eidièiemenl marginé en avant, droit sur les 
côtés, qui sont parallèles, la carène latérale courte et 
droite, atteignant à peine le milieu des côtés ; la sur- 



SPHENOPTERA 



52^ 



face couverte de points assez rapprochés, entre des 
reliefs vermiculés. Ecusson en triangle très élargi. 
Elytres écourtés, deux fois à peine aussi longs que la 
tête et le pronotum réunis, légèrement atténués en 
ligne droite depuis la base jusqu'au sommet, celui-ci 
avec une large et courte dent médiane entre deux très 
j)elites dents aiguës ; la surface couverte de séries lon- 
gitutlinales de points et de rides transversales assez 
accentuées. Dessous subrugueux et ponctué ; proster- 
num étroitement sillonné, le sillon non prolongé sur 
le métasternum ; un relief assez grand et obscur dans 
les angles antérieurs du 2*" segment abdominal, un 
relief plus petit sur le 3' segment ; quelques reliefs 
vermiculés à ime certaine distance des bords des seg- 
ments ; la base des segments 3, 4 et 5 avec un espace 
triangulaire et lisse au milieu. Pattes peu robustes ; 
tibias presque droits ; tarses verdatres, plus courts que 
les tibias. 

Hab. — Sénégal (Mus. Eut. Berlin, type /). 



369. — S. nigra 

n V . s p . 

Long. II ; larg. ^ millim. 

Ovoïde, large, convexe, atténué en arrière, entière- 
ment noir en dessus ; dessous bronzé violacé obscur. 

Beaucoup plus convexe en dessus que le S. paralle- 
licollis Kerrem. qui précède, plus large et plus écourté, 
la coloration du dessus différente, les élytres moins 
ridés en travers. 

Tête très large, les yeux non saillants en dehors, iné- 
galement ponctuée et vaguement vermiculée de reliefs 
irréguliers ; le 3^ article des antennes ])lus long et plus 
giéle que le 2* et plus court que le 4^ l'ronotum grand, 
cylindro-conique, à peine plus étroit en avant qu'en 



'526 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

arrière, entièrement éniarginé en avant ; les côtés à 
peine obliquement convergents en avant, avec la 
carène latérale courte, arquée et dépassant à peine le 
milieu ; le sillon médian à peijie marqué ; la surface 
couverte de points irréguliers et inégalement espacés. 
Ecusson large, tronqué en avant. Elytres un peu 
moins de deux fois aussi longs que la tête et le pronc^- 
tum réiuiis, formant, sur les côtés, avec le pronotum, 
une courbe régulière jusqu'au sommet, celui-ci mé- 
diocrement armé ; la surface couverte de séries de 
points linéaires et rapprochés, les interstries plans, 
finement et inégalement ponctués. Dessous assez 
rugueux ; prosternum sillonné, le sillon non prolongé 
sur le métasternum ; un relief lisse et bleu d'acier 
dans chacun des angles antérieurs des segments abdo- 
minaux 2, 3 et 4, et des reliefs vermiculés bleu d'acier 
sur les côtés et à une certaine distance du bord de ces 
segments. Pattes peu robustes; tibias droits (9) ; 
tarses plus courts que les tibias. 

Hab. — Congo belge : Iruimi (ma colh'clion, par 
Colmant, type !) . 



370. — S. ugandse 

Kerremaus. 

Sphenoptera ugand.e Kerrem., Ann. Mus. Civ. Stor. Nat. Genova, 
t. 41 (lUlO), p. 543. 

Long, i/i ; larg. /i millin». 

Oblong, subparallèle, peu convexe en dessus. 
Bronzé brun clair et brillant ou noir légèrement vio- 
lacé en dessus, le dessous légèrement pourpré, an- 
tennes et tarses noirs ; 2" article (h\s antennes plus 
court que 3 ; celui-ci moins larg(\ mais aussi long 
que 4 ; carène marginale du pionotum courte, attei- 
gnant à peine le tiers postérieur ; froid et milieu du 
pi'oriolnm \aguement sillonnés, le second presqu'aussi 
long (pic la inoilié (les él\ lies. ((Mix-ci liiieinenl rebor- 



SPHENOPTERA 527 

dés jusqu'au souiniel, à séries espacées de points et à 
interstries uniséiialement ponctués, le sommet tri- 
denté ; prosternum plan, sans stries ni sillons ; milieu 
du premier segment abdominal sans sillon, les côtés 
des segments avec une petite plaque lisse contre le 
bord antérieur ; tibias antérieurs et médians arqués. 

Hab. — Uganda : Bulolo (Mus. Civ. de Géues, t\])e! 
ma coll.) ; Sénégal (coll. Tliery). 



371. — S. Nigmanni 

nov. sp. 
PI. 36, fig. 8. 

Long. ii-i/| ; larg. /t,5 millim. 

Robuste, écourté, élaigi, très convexe, gibbeux et 
no'w très légciement bronzé en dessus ; dessous pour- 
pré brillant, à reliefs vermiculés bleu d'acier on obs- 
curs sur l'abdomen. 

Plus large et plus dilaté à l'épaule et aussi plus 
écourté que les S. n'ujra et ugandœ Kerrem., les côtés 
du pronotum plus obliques, le sillon médian plus 
accentué, la ponctuation élytralc plus épaisse, plus 
grossière et plus rapprochée. 

Tête assez large, ponctuée, avec des reliefs lisses sur 
le front et' un léger sillon en arrière de celui-ci ; le 
3"^ article des antennes sensiblement plus long et plus 
grcle que le 2', plus court que le IC- Pronotum en tia- 
pèze, convexe, atténué et entièrement marginé en 
avant ; les côtés obliquement atténués en ligne droite, 
avec la carène latérale entière et arquée ; la surface 
couverte de points assez forts, plus épais et plus rap- 
prochés sur les côtés ; sillon médian faible. Ecusson 
large, tronqué en avant et arrondi sur les côtés. Ely- 
tres gibbeux, deux fois aussi longs (jne la lèlc et le 
pronotum réunis, urt (xmi j)1us larges que le jjronotim) 



528 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

à la base, graduellement alténués en arc de là jusqu'au 
sommet ; celui-ci médiocrement armé; la surface cou- 
verte de séries de points épais, profonds et rapprochés 
entre des reliefs vermiculés et transversaux plus 
accentués sur les côtés. Dessous inégalement ponctué; 
prosternum sillonné, le sillon non prolongé sur le 
métasternum ; un relief lisse, obscur ou bleu d'acier, 
dans les angles antérieurs de chacun des segments 2, 
3 et l^, el des reliefs vermiculés semblables sur les 
coLés et à une certaine dislance des bords. Pattes peu 
robustes ; tibias antérieurs et médians arqués { cf ) , ou 
droits (?) ; larses assez robusU^s, plus courts que les 
tibias. 

Hab. — Afrique or. allemande : Uhéhé (Mus. Eut. 
Berlin, par Nig marin) ; Congo belge : Kalanga (Mus. 
du Congo et Brit. Mus. Londi'es) ; Benué (coll. 
Tliéry) ; Kigonsera (ma coll.). 



372. — S. Maillei 

Casteinau & Gory. 

Sphenoptera Maillei Cas t. et Gory, Monogr. Bupr., t. 2 (1839), 
p. 25, pi. 6, f. 35. 

HoPLiSTURA Maillei Jakowleff, Hor. Soc. Ent. Rosi., t. 35 (1901), 
p. 307. 

Long, i/i ; larg. /|,6 millim. 

Piubro-CLiprea, corpore obeso ; elytris acuminatis, suliti- 
lissime pimctato-striatis, apice trispinosis ; coi'pore subtus 
cupreo ; tarsis viridibus. 

Corps assez épais, d'un cuivreux rougeâtre, couvert d'une 
ponctuation serrée. Corselet coupé un peu obliquement vers 
les angles antérieurs. Elytres allant en se rétrécissant en 
arrière, offrant trois pointes mousses à l'extrémité, cou- 
vertes de petites stries lo^ngitudinales formant de faibles 
points rapprochés. Dessous du corps cuivreux, tarses ver- 
dàtres {E.r Cast. et Gory). 



SPHENOPTERA 529 

Large, convexe, gibbeux sur la région antérieure 
des élytres, déclive en avant et en arrière, bronzé légè- 
lenient pourpré en dessus, bronzé brun en dessous ; 
tète inégale ; vertex faiblement sillonné ; pronotum 
finement ponctué, sid:»déprimé sur le disque, la carène 
marginale droite et interrompue en avant ; élyties 
sérialement pondues, les stries légulières, les inter- 
stries plans et finement pointillés, le sommet trisinué, 
avec trois courtes dents aiguës ; prosterrumi large- 
ment et peu profondément sillonné ; marge inférieun.' 
des hanches postérieures obliquement arquée et dilatée 
au coté interne. 9 Fénun-s antérieurs et médians fai- 
blement arqués et dilatés au milieu. 

Hab. — Sénégal (coll. Tliéry) . 



373. — S. Swynnertoni 

uov. sp. 

Long. 9 ; larg. 3 millim. 

Ovalaire, atténué en avant et en arrière, bronzé 
obscur et brillant en dessus, dessous bronzé brun clair, 
antennes et tarses noirs. 

Tête assez large ; yeux saillants en dehors, front 
bossue avec deux vagues reliefs obliques, surface iné- 
galement ponctuée ; le 3' article des aidennes plus 
long que le 2*. Pronotum en trapèze, anguleusement 
convergent à la base, altéiuié ensuite en ligne droite 
jusqu'au sommet ; entièrement marginé en avant, la 
carène latéiale sinueuse et interrompue avant le 
sommet ; la suii'acc lisse, à j)oints très lins, 
plus épais et plus denses sur les c(Més ; pas de sillon 
médian. Ecusson très large, acumim'' de <liaque coté. 
Elytres un |)eu [dus larges que le pronotum à la base, 
graduellement atténués en arc jusqu'au sommet, 
celui-ci médiocrement armé ; le cal us humerai assez 

aOME VI — JUIN-OCTOBRE 1913. 34 



530 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

saillant ; la surface coiiverle de séries de points fins et 
de petites rides transversales plus accentuées sur les 
côtés. Dessous plus granuleux que le dessus ; proster- 
num sillonné, le sillon non prolongé sur le rnétaster- 
niun ; pas de reliefs lisses dans les angles antérieurs 
des segments abdomijiaux ; pattes grêles, tibias droits 
(?) ; tarses plus courts que les tibias. 

Hah. — Afrique orient, porlugaise : Chil)ababa 
(Bril. Mus. Londres, pdi S tvy une rtoii, type !). 



374. — S. senea 

Fabricius. 

BupRESTis ^NEA Fab., Spec. Ins , t. 1 (1781), p. 275. 

BuPRESTis .EROSA Gmcliii, Syst. Nat., t. 1 (1788), p. 1928. 

BuPRESTis TRicusPiDATA Oliviei', Entom., t. 2 (1790), gen. 32, p. 29, 
pi. 8, f. 87. 

Sphrnoptera .î:.\ka Cast. et Goi'y, Monogr. Biipr., t. 2 (1839), p. 27, 
pi. 7, f. 4. 

Sphenoptera ^nea Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 36 (1892), 
p. 185. 

Sphenoptera fat.sa Kerrem., l. c. 

Long. 11-18 ; larg. 3,5-6 millim. 

Ovalaire, allongé, biconvexe, d'un bronzé clair ou 
cuivreux en dessus, partie médiane du dessous cui- 
vreux rougeâtre ; extrémité de l'épistome et parties de 
la bouche vert métallique chez le cT, dont le dessous a 
parfois aussi des reflets verdalres au milieu ; antennes 
noires, ses premiers articles souvcid cuivreux ; tarses 
bronzés. 

Tête lugueuse, ponctuée et granuleuse ; épistome 
échancré ; \ertex à peine sillonné. Pronotum aussi 
large que haut à la base, allénué en avant, très con- 
vexe, les côtés arrondis, à caréné lalérale légèrement 
simieuse et alteignant le milieu ; la nunge antérieure 
si nuée, avec un lobe médian a\aneé ; la base 1res 



SPHENOPTERA 531 

sinueuse, sou lobe uiédiau très légèremenl coucave ; 
la suilace couveile d'une poncluaLiou irrégulière et 
dense, dont les intervalles sont granuleux et très iine- 
nient pointillés. Ecusson large, Iransverse ; sa base 
droite, ses côtés arrondis, sou sommet bisiuué et 
avancé au milieu en triangle curviligne très aigu. Ely- 
tres 2 1/2 fois plus longs que le pronolum, à peine 
plus larges que celui-ci à la husc, le calus humerai peu 
saillant, les côtés inégulièrement inlléchis jusqu'au 
sommet, dont les épines sont peu accentuées ; la sur- 
face présentai d ties sLries ponctuées entre lesquelles 
elle paraît rugueuse, avec, sur les côtés, de petites 
rides transverses anastomosées; une côte médiane part 
du quart antérieur pour se prolonger jusque sur 
l'épine médiane, en s'incurvanl en avant de celle-ci. 
Dessous granuleux et ponctué ; prosternum plan, sans 
strie marginale, mais grossièrement ponctué au 
milieu, faiblemenl sillonné, ainsi que le premier seg- 
ment abdominal ; pâlies ponctuées ; tibias antérieuis 
et médians très arqués chez le o". 

A. Taille movenne ; bronzé clair en dessus ; les Irois 
premieis articles des antennes cuivreux : œnca. 

B. Plus grand ; bronzé cuivreux, quelquefois plus 
foncé sur les élytres ; le premier aiticle des antennes 
seul parfois uu peu métallique : falsd. 

IIar. — Hindouslau : Tetara ; Konl>ir ; Mandar; Ma- 
labar; Madras (Biit. Mus. Lond.; Deid. Eut. Mus., |)ar 
Kraatz ; coll. Théry, ma coll. ) ; Tenasseiim ( Mus. (liv. 
de Gènes) ; Tranquehar ( Mus. Zool. Berlin : trlcuspi- 
dataOl.)^ 



532 MONOUUAPHIE DES BUPRESTIDES 

375. — S. diffinis 

Klug. 

Bii'KESTis DiFKiMS Kl , Enn. AU. (1835), p. 30. 

Sphknûptkk.v oirn sa Casi. et Gory, Moiwg., t. 2 (1839), p. 25, pi. 6, 
f. 3(3. 

Sphknopteka metaij.ksokns Cas t. et Gory, /. f., p. 23, pi. 6, 1". 32. 

Sphenoptera proxima (iory, Monogr. supp., t. 4" (1841), p. 306, pi. 51, 
f. 301. 

Spuenoptera GKNTiLiS l'alii'eus, Ins. Caffr., t. 1 (1851), p. 336. 

Sphenoptera cdhvipes 'l'homs., Tyy. Biipr. (1878), p. 67. 

HoPLiSTUKA metali.escens Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35(1901), p. 299. 

HoPLiSTURA CURVIPES Jakowleff, /. c, p. 300. 

HopiJSTiiRA GENTiLis Jakowleff, /. c, p. 315. 

J.oii;^-. i^-i^),-) ; litiii". 'j-'hT) millini. 

Cuprea ; capite rugoso ; thorace subquadralo, punctato ; 
elytris graniilosis, seriatini punctatis, apice tri-spinosis. 

Cuivreux. Tête rugueuse, avec une assez large impression 
longitudinale entre les yeux. Antennes bronzées. Corselet 
presque carré, un peu plus étrcjit en avant qiTen arrière, 
plus long- que large, ayant son bord antérieur sinueux, ses 
angles antérieurs abaissés et prolongés sur la tête, ses côtés 
latéraux également abaissés, ses angles postérieurs aigus et 
tombant sur les angles haméraux des élytres, sa base 
sinueuse ; il est fortement iionctué, surtout le long des bords 
latéraux. Ecusson finement ponctué, en forme de cœur très 
dilaté. Elytres arrondies aux angles huméraux, plissées à 
leur base, ayant leurs bords latéraux relevés,, et triépineuses 
à l'extrémité ; elles sont granuleuses et ont des séries longi- 
tudinales de points enfoncés ; elles présentent aussi quel- 
ques petites côtes élevées près de rextrémité. Abdomen avec 
une plaque lisse de chaque côté des segments {Ex Gory). 

Deuxième article tles anlennes plus court que le 
troisième, celui-ci plus couri (pie le qiudrième ; strie 
mar^n^inale anlérieui'edii prouoium hèscourle, visible 
seulomeiil sur les colés ; milieu du pioiiolum élroile- 
meiil el peu nelleiiienl silloiinè ; citrène mar^imih^ du 
|U'(Ui()lum subsimieiise, inlerrompne \ers le (piarl 



SPHENOPTERA 533 

antérieur; él;^ 1res Hiieineiil icljordés jusqu'au som- 
met. Pronolum large, plan, suhconvexe, sans stries 
marginales, couvert de points irréguliers. 

Je considère la S. (jentilis Falir. comme élant une 
variété un peu plus petite que la .S. dijfinis, (i'une 
coloration plus claire et plus verdalre. l'ous les carac- 
tères concoi'deut avec ceux de l'espèce à hupicllc Je la 
réunis. 

Hab. — Egypte ; Sénégal (Musée Zool. de Berlin, 
t\ [)e ! Mus. Civ. de (ièncs ; Biil. Mus. Lond. ) ; Lim- 
p(>|)0 (Mus. de Stockholm : (jentUis type ! coll. Théry, 
ma collection) . 



376. — S. Colmanti 

Kerremans. 
Sphknopter.v Colmanti Keri-era., Wytsm. Gen. Ins., fasc. 12., 
Biipr. (1903). p. 116. 
Sphenoptera Halli Théry. 

Long. i5 ; larg. 3,5 millim. 

Allongé, suhcylindiique, les côtés parallèles ; télé 
et pronolum hron/és, élylres noirs ; dessous bronzé 
pourpr('' chiir cl hrillaiil. 

IV'te laige, cieusée le long de l'épislome, sillonnée 
au milieu en avant entre deux reliefs ; pronolum plus 
long que large, suhcylindrique, sillonné au milieu, la 
maige latérale carénée el arquée. Ecusson plus large 
que long, aplani, denté en arrière. Elytres parallèles, 
avec la sulure saillanle veis le sommet et une côte 
[)irurquée et sinueuse formant le piolongement de la 
dcnl médiane du sommet. Prosternum sillonné ; côtés 
des segments abdominaux avec une plaque lisse irré- 
gulière. cT Fronl vert en avant ; tibias aidérieurs 
arqués, les postéiieurs droits ; extrémité du dernier 
segment a])dominal étF'oilemenl échancrée au milieu. 

TTmî. — Halii--el-rdiazal : Asumara i ma coll. ) ; Zan- 
gucbai' : l);ii-Fs-Sa]arn (aA]. Tbéiy : IlaJli, type !) . 



534 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

377. — S kisiensis 

K erre m a us. 

Sphenoptkha kassaiensis K erre m., Wytsm. Gen. Ins., fasc. 12, 
Bupy. (1903), p. 116. 

Long. 9 ; larg. 2,(3 milliin. 

Oblong ovale, peu convexe, bronzé clair el ])rillaiit 
en dessus et en dessous ; antennes et tarses obscurs. 

Tête large, faiblemenl bossuée en avant et sillonnée 
aii milieu en arrière ; yeux légèrement saillants en 
d( hors ; pronotum large, convexe, un peu plus étroit 
en axaiil qu'en arrière, les colés l'aiblenient arqués, 
avec la carène marginale n'alleignant pas le sommet. 
Elylres à stries fines avec les inlerslries plans et assez 
larges. Proslernum sillonné, d Front verdàtre en 
avant ; tibias antérieurs et médians arqués ; les pos- 
térieurs droits ; extrémité du dernier segment abdo- 
minal à peine écliancrée au milieu. 

Hab. — Congo belge : Ivasaï ; Tanganyka méi'. 
Msamwia (Mus. Zool. Berlin, par Fionnn). 



378. — S. parallela 

Cas tel nau et Gory. 

Spiienoi'ïkka parallela Cast. et (îorj, Monogy. Bupr., t. 2 (1839), 
p. 21, pi. 5, f. 28. 

HoPLiSTtJKA PARALLHLA Jakowleff, Hor. Suc. Eut. Ross., t. 35(1901), 
p. 301. 

Long. 9,5 ; larg. 2 millim. 

Ciiprea ; corpore parallelo, siihtilissinie graiiuloso ; ely- 
tris pLinctato-striatis. 

Cuivreux. Corps court, finement granuleux. Corselet 
carré. Elytres formant à rextrémité un angle latéral et cou- 
vertes de séries longitudinales de points enfoncés assez gi'os 
et serrés. Dessous du corps et pattes cuivreux {E.r Cast. et 
Gory). 



SPHENOPTERA 535 

Bronzé très obsciii', picsque noir ; lôte inég-ale, ver- 
te\ sillonné ; inonoluni carré, sans sillon médian, à 
carène marginale atteignant à peine le milieu des 
côtés ; élytres subparallèles, à ponctuation épaisse avec 
de vagues rides transversales sur les côtés, la dent mé- 
diane du sommet très obtuse ; milieu du ])roslernum 
sillonné, d Tibias antérieurs et médians arqués. 

Hab. — Sénégal (Brit. Mus. Lond., cuil. Théiy). 



879. — S. subobesa 

K e r r e m a u s 
PI. 38. t\g. fi. 
Sphenopter.v subobksa Kerrem., Ann. Soc. Ent. Belg., t. 43 (1899), 
p. 263. 

Long. io,5 ; larg. 3 millim. 

Oblong, écourté, convexe, entièrement bronzé. 

La forme cylindrique et écourtée de cette espèce, 
ainsi que l'alk^ingemenl du ijionotuni relativement 
aux élytres, ne permeltent pas de la confondre avec 
une autre. 

Tête assez forte, finement et irrégulièrement ponc- 
tuée ; front inégal, faiblement bossue. Fronotum con- 
vexe, un \)v\\ plus haut que large, couvert d'une ponc- 
tuation inégale, plus dense sut" les côtés que sur le 
disque ; la marge antérieuic Insinuée avec le lobe mé- 
dian subangideux ; les côlés obliqucmenl droits avec 
une carène marginale courle, allant de la l)ase jus- 
que vers le milieu ; la base bisinuée avec les angl("s 
postérieurs abaissi-s. Ecusson transversal el elliptique, 
à peine acuminé au sommet. Elytres courts, convexes, 
régulièreinctd alh'niM's de la tjase au sonnnet ; c(dui- 
ci obliquemeïU lionqué el à peine bid(M)lé i\v pari el 
d'autre ; ils |)réseiden[ des séries longitudinales cl lé- 
gulières de [toinls espacés. Dessous lincinenl clia- 



536 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

griné ; proslerniiin sillonné dv part et d'autre sur les 
ccMés ; pattes ponctuées. 

Hab. — Canieroon ; j}elaf><)a ; 'l'ransvaal : Pretoria 
(Mu>. (I(^ Capetown, ma collection). 



380. — S. Tiesleri 

nov. s p. 
PL 37, fig. 1. 

Long. 12 ; larg. 3,6 niillim. 

Oblong, écourté, assez convexe, bronzé Inun bril- 
lant en dessus et en dessous ; antennes noires, tarses 
vordàlres ; cf front enlièrenuMit vert clair, sauf le 
ventre ; 9 front concolore. 

IMiis sobuste et plus convexe (\\ir le .S. suhnhcsa Ker- 
rcni., (pii précède, la tête moins large et le pronolum 
relativement plus allongé. 

Tète assez large, rugueuse, sans n^liefs lisses chez 
le d , avec deux reliefs obliques chez la ? ; le IV arti- 
cle des antennes plus long et plus grêle que le 2\ Pro- 
notum à peine plus long que large, non émarginé en 
avant, à p«>ine arqué sur h^s cotés avec la carène laté- 
rale hue, arquée et interronq)ue avant le sonmiet ; 
la surface convcile de poiîits inégalement espacés avec 
une trace de sillon médian. Ecusson médiocre, arrondi 
svrr les côtés- Elytres mi peu moins longs que la tète 
et le pronotum réunis, formant, avec le pronolum, 
une courbe régulière mais [xmi prononcée jusqu'au 
sommet, celui-ci faiblement armé ; la surface cou- 
v(Mle de séries de |)oints fins formant des sti'ies peu 
accusées ; les interstries alternes légèiemeni saillaids 
en côtes au sommet. Dessous ponctué ; prosternum 
sillonné ; le sillon non prolongé sur le métasternTmi ; 
[)as de reliefs lisses ; pattes médiocrc^s ; tibias anté- 
rieurs et médians arqués ( çf ) ou droits (?) ; tarses 
plus courts que les tibias. 



SPHENOPTERA 



537 



Hab. Afrique orientale porliig. : moyen Zam- 

bèse (Mus. Zool. Berlin, par Tlesler) ; Asujnara (ma 
collection), types ! 



381. — S. larva 

Théry. 



S. LARVA Théry. 



Long. II ; larg. 3,5 millim. 

Large, écourté, assez convexe, subovalaire, atténu«' 
en arrière, bronzé noir en dessus ; dessous bronzé brun 
clair et brillant ; antennes et tarses noirs. 

Voisin de S. Tiesleri Kerrem., qui précède, mais la 
tcte un peu plus large, les yeux légèrement saillants 
en dehors, les côtés du pronotum plus parallèles, le 
sillon médian nul ou à peine marqué, le dessous plus 
foncé, moins métallique, presque noir. 

Tcte large, inégalement ponctuée; front vaguement 
sillonné avec deux reliefs obliques et lisses ; le 3" arti- 
cle des antennes plus long et plus grêle que le 5' et 
plus court que le 4". Pronotum presque carré, un peu 
(dus long que large, entièrement marginé en avant, 
inesque droit et parallèle sur les ccMés avec la carène 
latérale c()ur[(\ subsinneuse et atteignant à peine le 
milieu. ; la surface couverte de points fins, assez régu- 
lièrement espacés. Ecusson large, arrondi sur les côtés. 
Elytres à peine deux fois aussi longs que la tète et 
le |)ionolum réunis, réguliènMucnt atténués en arc 
sur les côtés cl foi-mant avec ceux du pronotum une 
c('.urbe conlimie ; la surface couverte de points assez 
f(Mts, snblinéaires et les intersiries rugueux, surtout 
sur les côtés ; 1(> sommet faiblement armé. Dessous 
liriement ponctué, plus lisse que le dessus ; proster- 
num sillonné, b^ sillon non prolongé sur le métaster- 
num ; pas de plaques lisses dans les angles antérieurs 
des serments abdominaux, mais quelques reliefs sur 
ces segments, à une C(>rt:nne distance de leur bord. 



538 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

Pattes médiocres ; tibias antérieurs et médians arqués 
(cf) ou di'oits (9) ; tarses assez robustes, plus courts 
que les tibias. 

Hab. — Dahomey (coll. Tlicry, type !•) ; Accra 
(Bi'it. Mus. Londres) ; Congo belge : Iruimi (ma 
coll.). 



382. — S. nilotica 

Casteluau & Gory. 

Sphenoptera. NILOTICA Cast. et Gory, Mo'togr. Bupr.,t. 2(1839), 
p. 31. pi. 8. f. 46. 

Sphenoptera brevis Cast. et Gory, /. c, p. 32, pi. 8, f. 48. 

Sphenoptera nilotica Marseul, L'Abeille, t. 2 (1865), p. 384. 

HoPLiSTURA ANNEXA Jakowleff, Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), 
p. 322. 

Long. II ; larg. /î,5 millim. 

Allongé, convexe, un peu atténué aux deux bouts, cui- 
vreux brillant, avec l'épistome et le labre d'un vert doré. 
Tête assez fortement ponctuée, faiblement sillonnée au 
milieu ; front bifovéolé, avec deux tubercules en V. An- 
tennes grêles, 2*^ article presqu'aussi long que le 3". Prono- 
tum aussi long que large en devant, avec les angles peu 
marqués, rebordés ; de moitié plus large, bisinué à la base, 
avec le lobe tronqué et les angles un peu rentrés, un peu 
arqué et rebordé jusqu'aux 3/4 sur les côtés ; ponctuation 
assez forte, inégale. Ecusson en triangle court, impres- 
sionné, en pointe aiguë. Elytres aussi larges à la base et un 
peu plus de deux fois plus longues que le pronotum, large- 
ment rebordées sur les côtés, dilatées sous l'épaule, sinuées 
au pli crural, atténuées au bout, qui est tronqué et peu dis- 
tinctement tricuspide ; stries assez profondes, formées de 
points serrés assez gros, débordant ; interstries ruguleux, 
un lieu élevés, surtout à la base et au bout, avec une série 
de petits points. Menton en arc. Prosternum avec (luelques 
jjoints au milieu. Hanches i)0stérieures avec un angle interne 



SPHENOPTERA 539 

tricuspide, entaillées profondément à réjjimère. Abdomen 
couvert d'une ponctuation assez épaisse. Jambes antérieures 
d'un vert doré {Ex Marseul). 

Je trouve dans la collection Théry un ex. du Sph. 
annexa Jak., comparé au type par cet auteur et qui 
ne présente aucune différence avec le niloticn C. et G. ; 
cet exemplaire provient de l'Algérie. 

Hab. — Nidiie ; Sénégal ; Algérie (Brit. Mus. Lond.; 
coll. Théry). 



383. — S proba 

nov. s p. 
PI. 37, fig. 2. 

Long, i/i ; larg. /j,8 millini. 

Ovalaire, large, très alténué en avant et en arrièie, 
dessus très convexe, entièrement d'un bronzé cui- 
vreux clair et très brillant. 

Faciès de S. nilotica Gory, mais plus convexe, plus 
large au milieu, plus atténué en avant et en arrière, 
la coloration générale beaucouj) plus claire et très bril- 
lante. 

Tè((M''tr(>il(;, bossiiée eu avaid, giossièremenl el iiié- 
galemeut,j)onctuée, fiont sillonné, le troisième arlicle 
des antennes pins long que le deuxième, aussi long 
et plus grêle que le /l^ Pronolnm conique, l)eaucoup 
plus étroit en avant qu'en arrièie, non marginé le 
long du bord antéii(Mir, 1res obliquement arqué sur les 
cotés, la caiène poslérieni'e sinucMise et interrompue 
au quart anb'rifMir, en partie visible en dessus ; la 
surface conveile de ])oinls pbis épais et ])lus rappro- 
(diés sui- les côtés qne sur le disqne, le milieu de celui- 
ci vaguement sillonné. Ecnsson 1res large, tronqué à 
la base, subacumini'' sur l(^s côtés. Elytres deux fois 
et demie aussi longs que la lèle (d le pionotnni réu- 



540 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

nis, très obliquemenl atténués en arc tlepiiis la base 
jusqu'au sommet, celui-ci médiocrement armé ; la 
surface assez rugueuse et couverte de séries de points 
inégaux, avec les interstries unisérialement ponctués. 
Dessous finement et inégalement rugueux ; milieu du 
pronotum sillonné, le sillon non prolongé sur le mé- 
tasternum ; pas de reliefs lisses dans les angles anté- 
rieurs des segments abdominaux, mais un relief allon- 
gé de chaque côté et à une certaine distance du bord 
des segments 2, 3 et 4- Pattes peu robustes; tibias anté- 
rieurs et médians (cf) arqués ; tarses (absents). 

Hab. — Moyen Niger (ma collection, type !) . 



384 — S. obesa 

T h m s u . 
Sphenoptera obrsa Thoms., Typ. Bupr. (1878), p. 67. 

Long, i/j ; larg. 5 millim. 

Supra obscure eeneo-metallica ; subtus œneo-cuprea. 

Curtula, obesa. Gaput inaequaliter rugoso-punctatum, 
antice utrinque oblique incisum. Prothorax antice angiis- 
tior, lateribus posticis paulo rotundatus, postice vix sinua- 
tus, tenuiter et sparsini punctuhitus. Scutellum transver- 
sum. Elytra leviter obsolète et longitudinaliter seriebus 
octodecim punctorum instructa, inter has séries minutis- 
sime punetulata, lateribus posticis inermia, postice large 
rotundata et quadri-dcntata. Corpus subtus pedesque sat 
grosse, sparsim et irregulariter punctata. 

Plus courte, plus trapue que le S. Dclegcjrguci Ths., dont 
elle se distingue d'ailleurs facilement à raison des carac- 
tères précédents [Ex Thomson). 

Hab. — Sénégal (coll. llu'ry, lype ! ma coll. ; Rrit. 
Mus. Lond.) ; Benguelbi ( !)cul. Eid. Mus. Berlin) ; 
Afrique^ orieidide allemaïuh' ; CJiibul)aba (Bril. Aiiis. 
Lond.) ; Tango (Mus. Zool. Berlin). 



SPHENOPTEKA 541 



385. — S. ^sopus 

uov. s p. 
PI. 37, fig. 2. 

Long. 12 ; laig. 4,5 millim. 

Ovalaire, plus atlihiiié en airièje qu'en avant, exces- 
sivement convexe et gibbeux en desus et bronzé pres- 
que noir, légèrement violacé ; le dessous poujpré bril- 
lant avec des reliefs vermiculés bleu d'acier. 

Beaucoup plus convexe et plus écourté que le S. 
obesa Thoms., qui précède, le dessus plus rugueux, 
les élylres plus grossièrement ponctués, la coloration 
du dessus plus foncée et moins métallique, celle (hi 
dessous plus pourprée. 

Tête très large, grossièrement et inégalement ponc- 
tuée avec deux reliefs obliques et bleu d'acier sur le 
front et un sillon en arrière de celui-ci ; le 3" article 
des antennes obconique, plus long que le 2" et plus 
court que le 4°. Pronotum déclive en avant, plus large" 
que long, à peine plus étroit en avant qu'en arrière, 
entièrement mai;£iné en avant, droit et parallèle sur 
les côtés jusqu'au quart antérieur, ensuite conver- 
gents au sommet ; la carène latérale sinueuse et pres- 
qu'entière ; la surface assez grossièrement ponctuée, 
plus grossièrement entre les deux reliefs vermiculés 
sur les côtés ; une trace de sillon sur le milieu du 
disque. Ecusson très large, tronqué en avant. Elytres 
très convexes, saillants à l'épaule, atténués en arc sur 
les côtés depuis la base jusqu'au sommet, celui-ci assez 
fortement armé ; la surface couverte de séries de 
points assez épais entre des reliefs vermiculés 
plus accenlués sur les côtés. Dessous suluugueux, 
à ponctuation aciculée ; milieu du prosternum 
sillonné, le sillon non prolongé sur le Jiiéla- 
sternum ; côtés des segments abdominaux 2, .'i 
et fi avec un lelief lisse, conioloïc ou bleu 
d'acier dans chacun des angles antérieurs. Pattes 



542 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

peu robustes ; tibias droits ; tarses plus courts que les 
tibias. 

Hab. — Congo belge : Elisabetlu ille (Mus. du Con- 
go, par Bequaert) ; Kigousera (ma collection), type ! 



386— S. pilula 

uov. sp. 
PI. 37, fig. 4. 

Long. 8 ; larg. 3,5 niillini. 

Ovalaire, très convexe en dessus, écourlé, les côtés 
parallèles, les sommets arrondis, entièrement bronzé 
\ iolacé obscur, un peu plus clair et plus cuivreux en 
dessous. 

Tête inclinée et convexe, à poncluaLion épaisse et 
dense, sans reliefs lisses, avec vm sillon sur le vertex ; 
anttinnes courtes et grêles, à 2" article plus court que 
le 3', celui-ci aussi long que le 4^ mais non denté en 
dedans. Pronolum grand, convexe, bisinué et entiè- 
rement marginé en avard, presque droit sur les côtés, 
avec la carène marginale coiu'te et subsinueuse ; la 
base faiblement bisinuée avec l'angle postérieur aigu 
et embrassant les épaules ; la surface couverte d'une 
ponctuation dense, plus épaisse sur les côtés que sur 
le disque, sans traces de sillon médian. Ecusson court 
et large, tronqué en avant et arrondi sur les côtés. 
Elytres très convexes, formant avec le pronolum, vus 
de profil, une courbe très accentuée, régidière et con- 
tinue, droits sur les côtés, arrondis et faiblement tri- 
dentés de part et d'autre au sommet ; la surface cou- 
xcrle de séries longitudinales de gros points arrondis, 
les iid(Mslri(>s plans en avant et subconvexes en arrière. 
Dessous plus finement ponctué que !e dessus ; pi\> 
stei'num larg(\ plan cl dcMiséinenI |)onrtiié ; jdxlomen 
sans plaques lisses ; j)all('s roluislcs. 



SPHENOPTERA 543 

Le faciès tout particulier de cette espèce fait dou- 
ter, au premier aspect, qu'elle appartienne au genre 
Sphenoptera. J'ai cru d'abord y voir un Buprestini 
vrai apparenté au genre Bubastes, de l'Australie ; 
l'exanien de ses caractères le range inconleslal)leincnl 
parmi les Sphenoptera. 

Hab. — Congo belge : liukauui (Musée du Congo 
et ma collection, par le D(jct. Bequaert, types !) . 



387. — S. Décor sei 

nov. sp. 

Long, i3 ; larg. 4 niillim. 

Cette espèce a beaucoup d'analogie avec les S. Du- 
niolini Cast. et Gory et Alliiuudl Théry, qui suivent, 
tant au point de vue du faciès qu'à celui de la colo- 
ration. Elle se distingue de la première par la forme 
du 3^ article des antennes aussi court que le 2", par la 
présence de reliefs lisses dans les angles antérieurs des 
segments abdominaux ; elle est aussi moins robuste 
que le Dumolini et se rapproche davantage, sous ce 
rapport, de YAlluaiidl, qui a également le 3" article des 
antennes aussi court que le 2% mais qui n'a pas de 
reliefs abdominaux. 

Subcunéiforme, atténué en avant et subacuminé en 
arrière, élargi à l'épaule, subgibbeux en dessus, tête, 
pronotum et dessous cuivreux pourpré brillant, ély- 
tres bronzé obscur légèrement pourpré ; quelques 
reflets verts en dessous chez le cT, Tête grossièrement 
ponctuée avec deux reliefs transversaux sur le front ; 
pronotum sans sillon médian, entièrement marginé 
en avant avec la carène latérale nette, subsinueuse et 
interrompue au quart antérieur ; écusson lisse, assez 
grand ; élytros à stries ponctuées en avant et linéaires 



544 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

en arrière, médiocrenieiiL IrideiiLés au sommet. Des- 
sous plus finement ijonclué que le dessus ; proster- 
num large, plan et finement ponctué ; tarses posté- 
rieurs presqu'aussi longs que les tibias. 

Hab. — Bas-Ciiari (Mus. Paris par Dccorsc ; coll. 
Tlicry, types !) . 



388. — S. submutica 

Thomson. 

Sphenoptera submutica Thoms., Typ. Biipr (1878), p. 71. 
HopLiSTURA SUBMUTICA Jakowleff, Hor. Soc. Elit. Ross., t. 35 
(1901), p. 301. 

Long. 8,5-io ; larg. 2,3-3,5 millim. 

Omnino œneo-metallica ; anteniice nigrœ ; tarsi virides- 
ceiites. 

Elongatula, paulo angusta. Gapite antice utrinque oblique 
incisum, planum, obsoletissime punotatum. Prothorax 
paulo elorigatus, subcylindricus, grosse et valde sparsim 
punctatus, inter hos punctos minutissime punctulatus. Scu- 
tellum triangulare. Elytra seriebus longitudinalibus octo- 
decim punctorum validorum instructa, inter bas séries 
minutissime punctulata, lateribus posticis bispinosa, deinde 
quadri-lunata et quadri-spinosa. Corpus subtus grosse irre- 
gulariter et sparsim punctatum. Pedes punctati. 

Voisine de la S. parallcla Gory, mais bien distincte à rai- 
son du prothorax plus allongé et plus finement ponctué au 
milieu {Ex Thomson). 

Peu robiisie, étroit, allongé, suhovalaiie, bronzé 
l)rinant ; léle à sillon élroil et linéaiie, pronotum im 
peu phis loug que hnge, vu lia|)é/e, ses côtés droils, 
hi caiéiic marginah' acccidin'c sciilcmcrd à la base ; 
élytres assez conrls, lixciiicni piuiilillés, à slrics peu 
nettes, le somiucl à dénis Icniiiiialcs courtes, mais 
aiguës ; prosteiniini uni ; tiiaigc inr»''rieure des ban- 



SPIIENOPTERA 545 

ches poshM'icincs simiciise, non ('•cliiuiciH'c un cùK' 
interne, cf 'J'ibias anléiieiirs plus aiqiK's (pic les mé- 
dians. 

IIah. — SéiH'oal (BrilMus. Lund.) ; Kamosi ((oll. 
Tliéry) ; (îiMc (rUoiic (Mus. Paris). 



389. — S. subarmata 

nov. sp. 

Long. lo ; lai<»-. '6 millini. 

Oblong" ovale, les ('(M(''s légricnienl ai(|ii(''s, |i('ii con- 
vexe, bioiizc cuivreux eu dessus, le Iroul \ cri en a\ aui, 
le pronohun un jieu plus clair que les clyhes. à 1res 
légers l'cllels \crls ; dessous plus claii' cl plus \erdà Ire; 
tarses veits. 

Moins parallèle sur les colés cl les élytres lui j)cu 
plus allongés que chez le .S. suhiitutlca Thoms.,- (pii 
précède, il se distingue du N. cui>lda Kerreni., qui suil 
et dont il se rap])roche beaucoup, par la ponctuai ion 
ély traie plus fine. 

Tète inégale cl bossuéc^ ; fronl sillonné en arrière, 
les reliefs froidanx acccnhK's mais ponchn's. Prouo- 
Inm prcsfpic c;irr('', à peine alléiUK' en axani, bisinué 
en arrière, la shie înargirude aniérienrc inleri()m[)uc 
au milieu ; les colés subparallèles, avec la carène laté- 
rale interrompue avant le mili(ni ; le disque sillonné 
au milieu ; la surface finement et inégalement ponc- 
tuée entre des vermiculations lisses peu accentuées. 
Ecusson médioci'c, subcordiforme. Elytres deux fois 
aussi longs que la tète et le [)ronotum réunis, réguliè- 
lement atténués en arc de[)uis la base jusqu'au som- 
met et faisant, avec les côtés du pronolum, ime courbe 
régulière et continue ; le sommet faiblement tridenté; 
la sui'face couverte de séries de poinis fins cl linéaii'cs, 
avec les inteisirics rugnenx cl poirdillés. Dessons à 
|)oncluati()n acicuh'e ; pioslernnm large, aplani cl 

TOME VI. — JUILLET-OCTOBRE 19U 35 



546 MONOGhAPHIE DES BUPRESTlDEh 

inégaleiïieiil ponctiK' ; iiii relici* lisse daris chaciiii des 
angles antérieurs des segments abdominaux 2, 3 et 4 
et une série de reliefs vermiculés et sombres sur ces 
segments, à une certaine distance du bord. Pattes peu 
robustes ; tibias antérieurs et médians arqués (cf) ; 
tarses postérieurs aussi longs que les til)ias. 

et la mienne, 



Hab. 


— 1 


rse 


lié 


l'aU'ha 


((. 


•oll. 


Thcry 


types !). 

























390 


S. 


04 P d 












llO^ 


r. S p. 




Long. 


To- 


1 T 


,5 


; larg. 


,)- 


•,H,;) 


îuiiiii)!. 



Un peu i)lus robuste que le i*>. siibarniata Keri'., qui 
précède, dont il se distingue surtout par la ponctua- 
tion ély traie plus épaisse et par les reliefs abdominaux 
moins accentués et concolores ; voisin de S. plicata 
Kerrem., qui suit, mais moins robuste et moins con- 
vexe que celui-ci, la ponctuation élytrale moins forte. 

Oblong ovale, attémié en arrière, bronzé brim claii- 
en dessus, verdâtre ou cuivreux en dessous. 

l'èle médioei'e, liés bossuée, sillonnée en arrière, 
assez iorleuient |)onetuée. Pronotum un peu plus 
étroit en avant qu'en arrière, non marginé en 
avant ; les cotés droits et légèrement convergents en 
avant, avec la carène latérale lisse Jusque vers le 
milieu, ensuite plus line et plus inégale jusque vers le 
sommet ; la surface finement ponctuée ; le sillon mé- 
dian vague et ne touchant pas les extrémités- Ecusson 
beaucoup plus large que long, tronqué en avant et 
arrondi sur les côtés. Ely très deux fois aussi longs que 
la tête et le pronotum réunis, formant sur les côtés, 
avec le pronotrmi, rme courbe continue jusqu'au som- 
met ; celui-ci faiblement tridenté ; la surface couverte 
de séri(>s de ])oints assez épais, inégaux et carénés 
dans leur fond ; les interstries très subtilement ponc- 



SPIIENOPTEHA 547 

tués, rkiés en liavcis siii' les colés. Dessous subru- 
gueux, inégalement ponetué ; prosleriuun étroit, sub- 
rugueux ; reliefs lisses des angles antéiiciirs des seg- 
ments abdominaux à peine accusés, eei!\ de Tinté- 
l'ieur 1res vagues. Pattes peu lobuslcs ; libias anté- 
rieurs et médians tiès ar(|ués ; tarses posléiienrs 
robvrstes et prescpi'aussi longs qne les tibias. 

Hab. — Ai'iique oiientale : Asumara ( nui coll., par 
Falnna'u'c, type ! ) . 



391. — S plicata 

K e !■ r e m a n s . 

Sphenoptera plicata Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 42 (1K)8), 
p 284. 

Long. I (i ; larg. 5 millim. 

Oi)long o\ale, allongé, assez convexe, d'un bronzé 
obsciu', la tète et le pronotmn plus clairs que les ély- 
tres, cuivreux et semblables au dessous poui' la colo- 
ration. 

Voisin de Sph. convcxa Keri\, qui juécède, mais un 
peu plus robuste ; les côtés moins parallèles, la colora- 
tion du dessus plus sombre, celle du dessoirs moins 
pourprée ; le sillon médian du pronolum entier, 
mince, peu sensible; les él\ 1res avec un [)li longitudi- 
nal irrégulier le long du bord exlérieur. 

Tète finement et irrégulièrement ponctuée ; vertex 
à peine sillonné; front à peine Ijosselé ; épistome étroi- 
tement échancré en arc Pronolum un peu plirs long 
que large, plus étroit en avant qu'en arrière, couvert 
d'une ponctuation régulière, pins dense sur les côtés 
que sur le disque où se remarque à peine un fin sillon 
longitudinal ; la marge antérieure bisinuée, avec le 
lobe médian avancé et arqué ; les côtés obliques et fai- 
blement arqués, avec une mince carène latérale par- 
tant de la base {)our atteindic à peine le milieu; la base 



548 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

bisinuée, avec le lobe médian tronqué. Ecusson large, 
subcordiforme. Elylres avec, de pari cl daulie, huit 
séries longitudinales de points 1res lins et assez espa- 
cés, striés au tiers postéiieru', avec, de paii et d'autre, 
en dessous du cahis humerai, un pli longitudinal irré- 
gulier, un peu oblique, très peu accusé et longeant la 
moitié antérieure ; extrémité obtusément tridentée de 
part et d'autre. Dessous et pattes finement ponctués ; 
prosternum largement et peu profondémerd sillonné; 
un vague relief lisse sur les côtés de chacun des seg- 
ments abdominaiix. 

Hab. — Oueiinuiue ; KrvthiiM' ( ma coll.). 



392. — S. Obsti 

nom. nov. 

Sphenoptera ALIENA |1 b S t, Ami. Soc. Eut. Belg., t. 47(1903), p. 141; 
Zoui. Jahvb., t. 22(1905), p. 424. 

Long. 9 ; larg. !\ millim. 

Subnitida, œneo-cuprescens, subtiis cuprea, sat nitida, 
disperse et grosse punctata, parce albido-pilosa, antennis 
obscure aeneis, capite punctato, in fronte utrimque area 
leevi, nitida, sat conspicua, prothorace sat convexo, subqua- 
drato, antice attenuato, postice valde bisinuato, paulo ante 
médium basin versus forte marginato, in lateribus vix 
rotundato-amphato, in medio linea longitudinali œnea sub- 
tulissime impressa, angidis posticis sat acutis, scutello sat 
magno, lato, fere cordiformi, elytris sfcriato-punctatis, in 
lateribus ad basin paulo angustioribus prothorace, apicem 
versus gradatim attenuatis et trispinosis {Ex Obst). 

Voisin de P. neçilcctn Klug, d'un bronzé plus obscur 
eu dessus et plus briihud, un peu moins cuivreux et 
plus lisse en dessous, le protiotum plus coint et plus 
con\(*\e, |)lirs iucpié sur les C(Més (pii sont suljparal- 



SPHENOPTERA 549 

lèles, la ponctuation élylrale plus liuc, rarniature ter 
niinale des élytres moins accentuée. L(^ IV article des 
antennes i 1/2 fois aussi loui;- (pic l(- •>' cl plus court 
que le 4" ; marge antcrieui'c du iJioiiohuii culicre- 
nientet finement lehoidéc, la carciie iuai\i;iualc droite, 
interrompue vers le quajt aidciicMu ; cciissuu plus 
large que long, arqué en avant, arrondi sur les ccMés 
et acumiiié en arriére ; élytres eutièrcnuMd rebordés ; 
prosternum a[)lani, sans strie marginale, avec quel- 
ques points de chaque côté ; une plaque lisse irrégu- 
lière sur le côté, mais à ime certaine distance des 
quatre piemiers segments abdominaux, le dernier 
segment sillomié sur son pourtour libre ; tibias droits, 
les postérieurs légèrement cintrés en dedans ; tar- 
ses plus courts que les ti!)ias. 

Hab. — Afrique orienlale allenumdc : Alkaramo de 
Pangani (Mus. Zool. de Berlin : type !) ; Damara (Mus. 
Stockholm) ; Tiansvaal (Dent. Eut. Mus. Berlin) ; 
Erythrée : Scioa (Mus. de Gènes). 



393. — S. insignis 

uov. sp. 

Long, r/j ; larg. /i millim. 

cf. Subcunéifoiine, allénué eu arrière, léte et pro- 
nolum cuivreux pourpre 1res Ijrillanl ;ivcc la partie 
antérieui'c de la tête vert clair ; élytres bronzés à re- 
flets bleu d'acici- ; dessous bron/é cuivreux clair avec 
hîs tarses robustes (d obscurs. 

Tête assez large, front sillonné en arrière entre deux 
fossettes séparées par deux reliefs vermiculés et' ponc- 
tués ; antennes assez allongées, atteigïiard presque les 
hanches aulérieiires. Pionotum cylindro-conique, 
non marginé (>t bisinué eu avant ; obliquement atté- 
nué en ligne droite sur les côtés axec la carène laté- 



550 MUNUGHAPHIE DES BUPRESTIDES 

i.ile sîlisimKMisc ri iiiloiioiiipiic ;iu licis aiilriiciii- et 
l('s jinylcs jHïslrricins aigus cl un pou ai)aissés sui' 1rs 
rpauh s : !a suiiatc couxcile de |)()iiUs très fins, plus 
rappioclirs sui' les ((Mi-s ; le milieu du discpu' à [x'iue 
silioimé. îuusson lai'go, liotKpir r\\ a\anl cl sur les 
côtés. Elvlics rci>ulici'cuicut atlciuîcs en arc depuis la 
base juxpi'au sonnucl, celui-ci lucdiocicnieul tri- 
dcnic ; la surface couxcric de séries de poiuls fins et 
très rap[»r()chés, les interslries liuciucul pointillés, 
plans jusque vers le sommet où ils se relc\cnl en e(Mes 
peu saillantes, ridés transversahMiient sur les côtés. 
Dessous subriiiiueiix et inégalement ponctué ; pro- 
sternum plan, sul)rugneux et couvert de points aci- 
culés ; leliefs des angles antérieurs et vermicnlations 
longeant les côtés à nne certaine distance de ceux-ci 
peu accentués et cuivreux; pattes assez roljustes; tibias 
antérieurs et médians arqués ; lai'ses robustes ; les pos- 
térieurs un peu plus courts que les tibias. 

H\R. — Congo belge : Kalanga S. E. (Brit. Mus. 
I^isnd., par A'cavc, type !) 



394. — S. trispinosa 

K 1 u g. 

Bi'PRKSTis TKispiNOSA Kl., Syiub . Pliys. Dupy. (1829), ii" 29, pi. 3, f. 3. 

Sphenopïkh.v tkispinos.\ Cas t. et Gory, Monogr. Bup>\, t. 2 (1839), 
p. 23, pi. G, f. 33. 

Sphk.noptek.v owARiENSis Cdst. etGorj, Le, p. 28, pi. 7, f. 41. 

Sphenoptera trispinosa, Fahr., his. Caffr.,i. 1 (1851), p. 331. 

Sphknopteka TRISPINO.SA Mai'seul, L'/4ie(7/e, t. 2 (1865), p. 390. 

Hoplistura TRISPINOSA Jakowlcff, Hov. Soc. Eut. Ross., t. 35 
(1901), p. 298. 

Long. i.H-id ; larg. f)-!! niillini. 

Très allongé, un peu atténué aux deux l)uuts, noir cui- 
vreux, luisant, couvert à son éclosion d'une iiulvérulence 
jaune. Tête parsemée de points épars, faiblement sillonnée 
au milieu ; front déprimé ; épistome échancré, d'un vert 



SPHENOPTERA 551 

doré ou viplct brillant, ainsi que le labre et les mandibules. 
Antennes noii'es ; i-3 arîiclis bronzés, 2*' très court, 3 et 
4 plus longs, égaux entre eux, les suivants avec une dent 
obtuse. Pronotum conique, peu convexe, aussi long que 
large, bisinué et rebordé en devant avec les angles obtus; d'un 
tiers plus large, bisinué à la base, avec le lobe médian tronqué 
et les angles droits ass3z ressortis; côtés presque droits, avec 
un fin rebord presque entier; brillant, assez fortement ponc- 
tué, marqué d'un étroit sillon longitudinal au milieu et, 
latéralement, d'une traînée de petits points i)lus forts et plus 
serrés. Ecusson transverse, plan, avec une pointe. Elyti'es 
de la largeur du pronotum et élevées à la base, trois fois 
plus longues, atténuées régulièrement jusqu'au bout, rebor- 
dées sur les côtés, dilatées à l'épaule, sinuées au pli crural ; 
stries formées de lignes de points très serrées bien mar- 
quées ; interstries pointillés, plans, 2'^ et 4^ élevés seulement 
au bout ainsi que la suture et se terminant chacun par une 
épine dont l'intermédiaire est très aiguë. Menton en arc. 
Prosternum avec quelques gros points rares. Hanches pos- 
térieures dilatées en dedans en lobe à trois angles obtus. 
Abdomen ponctué, émaillé d'espaces lisses et d'autres 
rugueusement ponctués [Ex Marseul). 

Hab. — Ambukhol (Mus. Zool. Berlin, type !) ; 
Egypte ; Séiu'<3al ; Kibanga (Bjit. Mus. Lond.; Deut. 
Ent. Mus. Beiiin ; coll. Théry, ma coll.) ; Soudan fran- 
çais ; Bégion du Tchad ; Casamance ; Congo français 
(Mus. Paris) ; Victoria Nvanza ; Soniali ( Mus. Gènes). 



395. — S Kerremansi 

Jakowle ff. 

HoPLiSTtiRA Kerremansi Jak., Hor. Soc. Ent. Ross., t. 35 (1901), 
p. 178. 

Long. t() ; larg. (),3 niillini. 

cf. Allongé, convexe, atténué aux deux extrémités, plus 
fortement en arrière, avant-corps vert doré, élytres violet 



552 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

l^ronzé ; dessous plus Ijrillant, vert doré, roLige feu par 
places, revêtu de fine pubesceuce blanchâtre, avec des pla- 
ques latérales lisses sur l'abdomen ; labre, cavités anten- 
naires et mâchoires rouge doré. 

Tête assez grande, un peu plus étroite ciue le pronoiimi 
en avant, plane, avec une fine ligne longitudinale sur le ver- 
tex, très finement pointillée et vaguement ponctuée ; front 
inégal, largement impressionné au milieu, surtout en avant, 
avec deux reliefs plans, pointillés et peu manifestes ; épi- 
stome petit, en arc ; yeux grands, ovalaires, peu convexes ; 
côtés internes des scrobes antennaires arqués, assez sail- 
lants, glabres ; antennes courtes, cuivreux-bronzé dans la 
moitié l^asale, à 3^ article un peu plus long que le 2" et un 
peu plus court que le 4''. Pronotum conique, à côtés légère- 
ment arrondis, atténué en avant, d'un tiers plus large que 
long, entièrement marginé en avant, rebordé sur les côtés 
jusqu'aux 3/4, avec une impression longitudinale médiane 
à peine sensible, très densément pointillé, fortement et 
vaguement ponctué (sur toute la surface également); rebord 
latéral épais, presque droit, subsinué vers les angles posté- 
rieurs, qui sont aigus. Ecusson grand, subcordiforme, plus 
large que long-, très convexe, finement pointillé. Elytres un 
peu plus larges, à la base, que le pronotum et trois fois 
aussi longs, convexes à la base, entièrement rebordés sur 
les côtés, légèrement sinués au pli crural, atténués posté- 
rieurement et munis à l'extrémité de trois épines aiguës, 
médiocrement saillantes ; stries régulières, enfoncées vers 
l'extrémité, formées de grands points ronds (notamment à 
la base) et peu serrés ; interstries plans, fortement relevés 
au tiers apical, densément pointillés et vaguement ponctués- 
ridés ; région scutellaire convexe, avec une strie enfoncée ; 
épaules saillantes ; suture carénée postérieurement. Menton 
en arc. Prosternum plan, large, sans rebord latéral, par- 
S'nné de points gros très épars ; métasternum canaliculé ; 
abdomen dépourvu de sillon, assez densément ponctué aci- 
culé ; les côtés des segments marqués d'une plaque lisse 
dénudée, très rarement ponctuée ; pygidium dépassant les 
élytres ; hanches postérieures échancrées au tiers interne et 
k l'épimère ; pattes assez grêles ; jambes intermédiaires plus 



SPHENOPTERA 553 

courbées que les antérieures ; tarses cuivreux verdâtre, à 
l""" article plus long que le 5''. 

C'est l'une des formes de grande taille de la faune indoue, 
où dominent, sauf quelques exceptions, les espèces de petite 
taille ; le S. Kci k niansi rappelle quelque [)eLi VditricoUis, 
notamment par la coloration, mais celle-ci, outre qu'elle est 
plus petite, présente une conformation différente du prono- 
tum et le prosternum possède ime strie marginale ; les 
tarses et les antennes sont noirs, etc. [Ex Jakowleff). 

IIab. — Ilindoiislan : Madriis (Bril. Afiis. Lond. ; 
coll. Tliéry, ma coll.) ; (loromandcl ; Wa^ra Karoiir 
(Mus. Paris). 



396. — S. differens 

nov. s p. 

Long. i2-t3 ; larof. 8,7-/1 iriillim. 

- Resseml)lc à un |)ctil trispiiiosa Kl., clu'z lequel 
les élytres ne seraient pas oondolés sur les côlés et 
qui n'aurait pas le fond de la ponctuation des sillons 
prothoraciqiu^s et du dessous cuivreuse ; le pronotnm 
est relativement plus allongé et plus étroit et la colo- 
ration générale de dessous est plus bronzée. 

cf. Entièrement noir en dessus, avec le fi'ont cvn'- 
vrcux ou \ 01 1 bord('' de cuivie en a\aul. 

Tèle étroite, impiessionnée enin» deux gros l'eliel's 
obliques et lisses ; antennes allongées, dépassant les 
lianclies antérieures. Pronotum en trapèze, un peu 
plus long que lai'ge, bisinué cl reboidé en aAani, obli- 
quement alb'TUK'' vers l'axatil a\(M' la carène bdéralc 
entière et presque droile ; le milieu du disque sillonné; 
la surface couverte de |)oints inégaux, assez éf)ais et 
inégalement espacés, moins épais mais plus rappro- 
chés sur les côtés. Ecusson im peu plus large que long, 
tronqué en avant et sur les côtés. Elytres un ])eu sail- 
lants à l'épaule, obliquement atténués en ligne droite 



554 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

OU à peine ar([nér de lit l)ase au soiuiiiet avec les dénis 
terminales assez fortes mais moins aiguës que chez 
le N. trisplnosa ; la surface couverle de séries de points 
inégaux ; les interstries plans, hansversalement ridés 
sur les c(Més, celui qui form(> le prolongement de la 
dent médiane du sonnnel relevé en C(Me près de l'ex- 
trémité. Dessous svd)rugneux et finement ponctué ; 
prostermun aplani, légèrement c()ncav(\ à points 
épars ; reliefs des segments abdominaux, surtout cenx 
des angles, moins giands. Pattes assez rol^ustes ; ti- 
bias antérieurs et médians arqués ; tarses postérieurs 
un peu plus courts que l(\s tibias. 

IIab. — Afrique orientale allemande : Sbirali (coll. 
Théry, type !). 



397. — S. trilineata 

Palisot de Beauvoisis. 

BuPRESTis TRILINEATA PaHs., lus. d'Afr. ct d'AiHcr. (1805), p. 44, 
pi. 11, f. 2. 
HoPLiSTURA TRILINEATA Jak., Hor. Soc. Eut. Ross., t. 35 (1901), p. 305. 

Long. t2-t4 ; larg. 3,5-,^ millim. 

Ressend)le l>eauconp au S. trispinnsn Klug, assez 
difficile à distinguer de celui-ci, loiijouis plus petit, 
moins robuste et moins dilaté à l'épaule, moins noir 
en dessus, cpioique sond)ie, bionzé ol)scur légèrement 
violacé, avec, sur le pronolum, trois lignes dorées 
plus ou moins nelles, le dessous plus clair bronzé, 
avec les méiucs plaques lisses sin l'abdomen, le d* avec 
l'épjstomc \crl clair et le (loiil cuiNicu.x î)oin'pré, cl 
les tibias anh-ricMirs el les luédians très arqués, la ? 
avec ré|)islonje élroilemeut NcrI, cette nuance sur- 
montée d'une élroite ligne dorée, le reste de la tête 
bi'onzé, les libias aussi arqués que ceux du cf , le pro- 
stermiîn large et plan, celui du cf cuivreux et sillonné 
au sommet, dans les deux sexes sans strie maiiï'inal(\ 



SPHENOPTERA 555 

Poncliialioii du |)i'()n()liiui cl des ('lylrcs beaucoup 
plus (ine el })lus icoiiIiri(> (pic clic/ le »S. trispinosa 
cpii se (lisliii<4uc en ouIk' <Iu iriJ'nieata par la forme 
(les libias antérieurs cl médians (pii sont faiblement 
chez le cf et [)rcsque droils cliez la 9 . 

Il est à lemarquer, en oulie, qu'alois qu(> chez le 
tns])lnos(i Klnii- b' faciès esl le même dans l(>s deux 
sexes, chez le tril'uicatd au coniraire le cT esl seirsi- 
blement plus parallèle, moins robuste que la ? . 

Hab. — Assiirie (Biit. Mus. Loud.) ; Tono (Mus. 
Zool. Beilin) ; Tombouclou, enviions du lac Tchad 
(coll. TItéry et la nrienne) ; Con^-o français ; Banda 
niér.; Moyen Chari fMus. l^uis); Vicioiia Nyanza- 
Libéria (Mus. Gènes). 



398. — S. cuneiformis 

Gory. 

Sphenoptera cuneiformis Gory, Monogr. supp., t. 4 (1841), p. 314, 
pi. 53. f. 310. 
HoPLiSTURA CUNEIFORMIS Jak., HoK. Soc. Elit. Ross.,i. 35 (1901), p. 302. 

Long-. i3-T/) ; laro-. 3,6-4 uiillim. 

.^nea, cuneiformis ; thorace elongato ; elytris piinctato- 
striatis, apice trideiitatis ; corpore subtus pedil)iisqiie œneo- 
violaceis. 

Bronzé, de forme cunéiforme. Tête rugueuse, avec deux 
très petites élévations en avant. Corselet très allongé, très 
ponctué, ayant ses angles antérieurs et ses bords latéraux 
très abaissés, ses angles postérieurs prolongés sur les ély- 
tres et très aigus. Ecusson large, lisse, cordiforme, avec une 
impression arrondie sur son milieu. Elytres arrondies a 
leur base, allant en se rétrécissant jusqu'à l'extrémité, qui 
est tridentée ; elles sont couvertes de lignes longitudinales 
formées par des points, lesquels points, vers les bords 
externes, forment i)ar leur rapprochement de petites rides 
transversales, au milieu desquelles on aperçoit un petit 



556 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

trait. Dessous du corps et pattes finement ponctués [Ex 
Gory). 

Plus parallMe, un peu moins atlénué en avant et 
en airière que le S. convcra Kerreni., le pronotum 
brouzé euivieux clair, les élytrcs (»!)S(urs et bleuâtres, 
le dessous bronzé cuivreux ou [)()urpré ; anlennes 
nc^ires, tarses ol)SCurs, \(>i(làtres ou bleuàlies ; pro- 
notum non ou à peine allémié en avant, ses côtés 
faiblement arqués avec une carèue marginale cin- 
trée vers le dessous et interrompue au sommet, le dis- 
que faiblement sillonné ; prostermmi sillonné en ar- 
rière. 9 Tibias antérieurs faiblement arqués. 

Har. — Sénégal ; Lakei (Brit. Mus. Lond.). 



399. — S. nitens 

Kerremans. 
PL 37, ûg. 5. 
Sphenoptkra nitens Kerrem., Ann. Soc. Eut. Belg., t. 42 (1893), 
p. 118. 
HoPLisTURA NITENS Jak., Hov. S')c. Elit. Ross., t. 35 (1901), p. 297. 

Loug. To-i3 ; larg. 3-4 millim. 

0\alaire, allougé, C()uve\(\ biouzé ol)scur à reflets 
poin prés vu dessus ; front brillant, euivieux pourpré ; 
dessous cuivreux |)our})ré et biillaui, aul<^mies et ta:'- 
ses noirs. 

Voisin de N. Iroiibi reiisis Ixcrrcni., de rindc, mais 
plus s\cll(\ plus aciimiué en aiiirrc, le tronl plus 
étroil, le piouohnu j>lus allongé et moins large en 
avant, à ponctualiou [)lus espacée el plus régulière, 
la deid médiane du sotumel d(^s élylres très sail- 
lante. 

Tète irrégulièrement ponctuée ; front déprimé en 
avant et longitudinalement sillomié entre les yeux, 



SPHENOPTERA 557 

le sillon limité de pail et craulre pur un empàLenieiil 
lisse et iriégulier. l^ronotuni convexe, plus large que 
haut, plus étroit en avant qu'en arrière, vaguement 
sillonné au milieu, couvert cl un pointillé excessive- 
ment fin et de points assez gros, irrégulièiement espa- 
cés, plus épais et plus denses sur les cotés que sur le 
disque ; la marge antérieure bisinuée avec le lobe 
médian avancé et arrondi ; les côtés un peu obliques 
et régulièrement arqués avec la carène latérale droite, 
atteignant presque la marge antérieure ; la base bisi- 
nuée avec le lobe médian avancé et tronqué. Ecusson 
large, subcordiforme, tronqué à la base. Elytres de la 
largeur du pronotum, couverts de séries longitudi- 
nales de points et de plis transversaux et sinueux, 
peu sensibles vers la suture ; les côtés arrondis à 
1 épaule, à peine sinueux à hauteur des hanches posté- 
rieures, droits ensuite Jusqu'au tiers supérieur, obli- 
quement atténués suivant une courbe régulière de là 
au sonmiet ; celui-ci tridenté de part et d'autre, les 
dents latérales courtes et aiguës, les médianes assez 
fortes. Dessous irrégulièrenieid ponctué ; demie]- 
segment abdominal sillonné le long du bord. 

Hab. — Arabie : Aden (Brit. Mus. Lond. ; Mus. 
Paris, par Haffray, ma coll.). 



400. — S. AUuaudi 

Thé l'y. 
Sphenoptera Alluaudi Théry, Aiin. Soc. Ent Fr., t. 79 (1910), p. 371. 

Long. 12 ; larg. k millim. 

Allongé, convexe, atténué en avant et en arrière. Dessus 
uniformément d'un cuivreux bronzé clair, pubescent en 
dessous et garni d'une pulvérulence blanchâtre. 

Tête plus large que longue, assez densément ponctuée ; 
front large, plan, un peu déprimé en avant ; épistome très 



558 MONOGRAPHIE DES BUPRESTIDES 

petit, circulairement échancré, situé dans un plan inférieur 
à celui du front ; antennee courtes ; 1^'' article cuivreux, les 
autres noirs et brillants, le 2"" gobuleux, épais