(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Nobiliare universel de France, ou recueil général des généalogies ..."

This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It bas survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



Digitized 



by Google 



Digitized 



by Google 



Digitized 



by Google 






Digitized 



by Google 



Digitized 



by Google 



Digitized 



by Google 



NOBILIAIRE UNIVERSEL 

DE FRANCE 



Digitized 



by Google 



LL. MM. l'empereur de Russie, l'empereur d'Autriche , la 
famille ro^le de France, le roi de Prusse , le prince de Condé , 
madame la duchesse -douairière d'Oriéani, et pluaieurs autres 
priùccJs et princesses de l'Europe,^ ont honoré cet ouvrage do 
leur souacri{»iioii. 



Digi-tizedby Google 



NOBILIAIRE L1NIVERSEL 

DE FRANCE, 

OU 

RECUEIL GÉNÉRAL 

DES GÉNÉALOGIES HISTORIQUES 
DES MAISONS NOBLES 

DE (CE ROYAUME, 

Par M. DE SA^i^j-^i^tAj»,, .auteur des. Généalogie! 
histpriqties des Maisons soitveraÎDes de FEUirojpe. 

CeToToipe contient» outre les g<fnéalogios : 

1^ le Nobiliaire héraldique de Normandie, dressé par CheviUard ^ sur lai 
^cherches faites en 1666, 1667, et années suivantes , pr M. de Cbamillard, •( 
les antres intendants de cette province , revu > corrige et augmenté; 

9^ La nom^odatnre des seigneurs de cette province mit ont acooropagn^ 
CoillaQnie le Conquérant en Angleterre, et Bobcrt, duc de Fonnandie, U la 
conquête de la Terre>Sainte ; 

3^ Tons les anciens rAles des gentilsbommcs normands. tirt'S du cabinet da 
M. de Clérembault , et du Traité de la Noblesse, par de la Roque. 



DIEtJ ET LES BOURBONS. 



TOME SIXIÈ\JE. 

h PARIS, 

Cheï l' auteur, rue de la Yrilliékb, k* io. 
181 5. 



Digitized 



by Google 






0£ L'IMPRIMERIE DE C.-F. PATRIS, 

ftVB DE tiL COLOHBE, ^* 4# ^ ^-^ ^^T^* 




Digitized 



by Google 



NOBILIAIRE UNIVERSEL, 

OU 

RECUEIL GÉNÉRAL 

DÈS GÉNÉALOGIES HISTORIQUES 

DES MAISONS NOBLES 
DE FRANCE, 

Formant les matériaux da Dictionkairc VMivfasEL 
DE tsA Noblesse. 



ISNARDI, ISNARD* on DESISNARDS, maison on- 
ijrinaite de la ville de l'islc, au Comtat^Vénaîssiny Vune 
ded plu» anciennes et des plus distinguées de cette pro- 
TÎnce y où elle est connae depuis la fin du douziën:e 
siècle. ^ 

Les preuves de cette famille ont élé faites en 1779, 
par M. Chérin , généalogiste du roi, pour monter dans 
les carrosses de Sa Jîilajesté^ et ep. 1780 Toussaint-Siffrein, 
£sprit-Domîaique-^Stanislas et Jean-Charles-Gaspard de» 
Isnards , frères > furent présentés au roi et à la famille 
royale. 

On voit dans les registres de la vénéral>le lani^ue de 
Provence, à Malte, sous la date du a8 avril 1784, la 
relation de MM. les commissaires de l'ordre de Saint-Jean 
de Jérusalem , signée par MM. les chevaliers de Lattier- 
la-Touche et de Bardonnenche , laquelle a pour objet la 
réception dé M. le chevalier Gabïiel-Joseph-Martial des 
6. X 



Digitized 



by Google 



2 DES ISNARDS. 

Isnards, clief de la branclie aînée de cette maison» et qui 
forme le XVI' degré de cette généalogie , et dans laquelle 
on lit que le nom du prétendant est connu depais trois 
siècles dans l'ordre ; d'ailleurs cette maison avait eu au- 
paravant des chevaliers de RHode. En effet, il constepar 
les preuves des cinq chevaliers de Thésan et des trois 
chevaliers Ae la Far^ , que la famille des Isnards a été 
reçue dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem huit fois 
avant la réception d' Esprit-Toussaint des Isnards. 

Bertrand Istiard , chevalier, assista, avec Raimond d'A- 
goult, Rostain de Maulsang, Raimond de Montmirail ^ Bé- 
renger deBezignan, Giraud de Mon teil-Adhémar, Pierre et 
Rambault d'Ancezune , et plusieurs aujtres nobles du pays 
Yénaissin et de la principauté d'Orange^ à la transaction 
passée dans l'église cathédrale d'Orang^, le 6 des calendes 
d'octohre 121 5, entre Guillaume ae Baux et les cheva- 
lier ' de Saint- Jean de Jéiaisalem, sur les droits qu'ils 
avaient dans la ville et principauté d'Orange. Un Guil- 
laume Isnard souscrivit la même transaction. 

Hugues Isuard, chevalier, fut un des consuls de Ca- 
vaillon qui dressèrent les statuts municipaux sous l'auto- 
rité de Raimond VII , comte de Toulouse et du Yénaissin^ 
et qui furent approuvés par Àmiel , coseigneur de Ca- 
vaillon, et Rostain Carbonel y évèqne et coseigneur db la 
même ville, le premier des calendes de juin 1241.* Le 
tnème Hugues Isnard fut dépuié |mr k ^u>mmunaaté de 
Cavaillon , poctr procéder à la reo^nnaissance de« droits 
de Guy et Bertrand, cos^igneurs de Cavaillon , et l'évêque 
Oabrtel ; ce qui fut exécuté solennellement le 4 clea ca- 
lendes de janvier 1 255. 

Hugues tstiard et plusieurs autres chevalier*^ de Pro- 
vehce et dix Coratat-Yéuaissin , parmi lesquels on remar- 
que Pierre de Oavaillon, Roger et Bortrtind de Baux, 
Bélanger et Gnillltume Raimond, uccompagnèrent, vu 
• ttiois d'octohce ]32$, Charles, duc de Calabre, fils de 
Robert d'Anjou, roi de Naples, en Italie, où t;e prince 
' avait été appelé pac les Florentins pour les défendre et les 
^ }>iv>féger coiiire l'emperetgr Ji^ouis de Bavière. ^ 

Pierre I^Hard ^ <5faeV^alier , de la. ville de l^sle, au dio- 
cèse de Cavaillon, -cori)teaipDrtkin de Ht^gues Isnard, épousa 
Pompère on Pompée d'Asttes (d'A'striot) , d'une l^miHe 
noble ^d Provence, et «n eut, entre futres enfants, 
Marguerite. Isnard; qu'il dota ds mille florins d'ori somme 



Digitized 



by Google 



BE8 ISNA11D8. 3 

trës-considéra'ble pour ce temps-là, et q^n'il ma^, par 
contrat passé à Tisle en i56oy avec Jean ScuÀéri, de la 
irille d'Api. 
La filiation suivie de cette niaiso» commeiv^e à : 

I. Bertrand Isnardi, I*' du nom, de la ville de l'isle. 
Il est rapporté dans une tratasactien pour les Hittites et 
partagea dea viJUes de i'Isle et du Thor, de Tan 1246, et 
qualifié nti^s dans ii»e okarte aux arcbives du Tbor« de 
l'an 1%^, et dans une transaetiou du dernier octobre 
1:162, m domino Berirandum Smardum miéètem. It fut 
témoin , avec Raimond OQosigon , }uge du Vénaissin ; 
.feaa d*Arciso , sénéchal de la mène province ; Gui de 
Raimond y Yiguier de GavàiUon , Bevtrand ManlsMig, etc. , 
à Vai^te de vente passé dans 1^ château dePemos, le 8 
des ides de se(»tembre 1^5^ d'uiie portion de iaseigueu- 
ne deCavailkiu, par Bertrand yco-seigneur de cette ville, 
en faveur du Giraud Amie (Sabrkn), seigneur de Chft* 
te»auecif et du Tkor. Il eut p^ur fils : 

II. Guillaume Isnardi , datnoisean , !•' du nom , qui , 
par son testament de l'an iSiy (Pioeti , notaire de l'isle)*, 
institua son héritier noble Bertraf^d Isn^rdi^ so|i Bis , et 
substitua Guillaume Isn^irdi ,, SOA peUt-fil^- 

j m. Bertrand Isnardi , U* ^^ nom , fut père de : 

IT. Gaillaurae Isnardi, II* du nom, rappelé dans le 
testament de son grand-père, de l'an i5i7. Il est qualifié 
nobiUs vir Ouillelfnus tsnardm dans des «êtes àt^s 1 9 et 
2^ octobre iSgo, et institua son béritier, en i4<^3, noble 
Ekéar Isnardi , son fils , avec substitution en ^vcur de 
Louis Isnardi, sort petit-fils. Il avait fpous^ Catherine 
Isnardi, qui» étant veuve de li^i, fit son testament le 5 
décembre 1418, 'eu faveur de Catherine Isnardi, femme 
d^Elzéar Isnardi , son fils, et de ses enfants j énoncés 
dans bdit testament. 

V. EIzéar Isnardi , chevalier, fils de noble Guillaume, 
^t rappelé dans la reconnais^apce qu'il fit de la dot de 
Claude do Valeri , fpminp dç Lpuis , «Qn fiU ♦îoé, du 22 
décembre i434' Il laissa de son mariage ^^f^c Catherine 
Isnar4^ quatre enfapts rappelés d^f^ l^ teftamciut d« st 
père , du 5 1 décem)>re 1 4i 8 : 

i*' Louis ; dont l'article suit f 
2* Pcmtpée des Isnards^ 



Digitized 



by Google 



4 DES IfiNARDS. 

5* Antoinette, femme de Jacomet Donodey , avec 
laquelle elle vivait à Tlsle, eu Vénaissin, en 1471 ; 

4* Garcinette ou Gassinefte, mariée^ vers l'an 145O9 
à A utoine de Novarins. 

VI. Louis IsNil RDI ou DSS IsPTARDS , P' da DOIII:, da- 

moineau ^ e»t ainsi qualifié dans un acte de bail-nouvel 
fiasse devant Pierre Moricelli , notaire de la ville de l'Isle, 
de laquelle il fut nommé 83mdic par une délibération de 
la communauté , passée devant Jacques Ballini de Yale- 
riis , notaire de la même ville, le 29 mars i475. H était 
constil de ladite ville de l'Isle en i44' 9 ^^ avait épousé , 
par contrat du 3o novembre i45o , passé devant Jacques 
BaUini, noble Claude de Valéri , £lle de noble Jean de 
Yaléri , capitaine dii lieu d'Opëde , dans lequel contrat 
noble Catherine , femme de noble Èlzéar Isnardi , pro- 
met de contribuer k la restitution de la dot de ladite 
noble Claude de Yaléri. Louis Isnardi fit son testament 
devant Ballini , le 1 2 mars 1488 j ayant pour fils : 

I * Jean des Isnards ; ^ 

2* Pierre des Isnards } 

3* Garcias, dont l'article suit ; 

4* Gabriel , ^ui partagea avec ses frères la succefsion 
de leur père^ par acte passé devant Jacques Bal- 
lini, notaire à l'Isle^ le 17 novembre 1490. Il 
fonda la branche des seigneurs d'Odefred en Va- 
lentinois , éteinte dans le dix-huitième siècle. Elle 
a fait des alliances avec les maisons de Borne , àa 
Flan, de l^ologne-d'Alençon, etc. etc. Josserand 
des Isnards, petit- fils de Gabriel, fut reçu cheva- 
lier de Saint-Jean de Jérusalem en i526^ et fut tué 
en i55i , à la prise du château de Zegue, en Bar- 
barie , où voulant forcer la porte y son corps fut 
percé d'un coup d'arquebuse. 

YII. Garcias des Isnards, damoiseau» né à l'Isle en 
1460, s'établit dans la ville de Carpentras, au Comtat- 
Yéuaissin , à l'occasion de la charge de vice*recteur de 
cette provin';^ , dont il fut revêtu par le pape le 24 mars 
]52o. Il uiourut dans l'exercice de cette magistrature, à 
l'âge de quatre-vingts ans, comme le portait une courte 
inscription posée sur son mausolée, dans la chapelle de 
la Sainte-Epine, qu'il avait fondée daiisi'égUse des frères 



Digitized 



by Google 



DES ISIlAliDS. 5 

prèclietiTs de Carpentras. On y voyait Gardas , mal 
nommé Gratias dans cette inscription , couclié sur sa 
tombe 9 reyêta d'une robe ^ la tête découverte et les mains 
jointes, ayant à bcb pieds an chien. Cette église est dé- 
traite depuis quelques années y par une conséquence de la 
révolution. Il avait épousé , par contrat passé devant 
Ballini, notaire à l'Isle, le 18 mars i4S5> Madeleine de 
Baux 9 de l'illustre et ancienne maison de Baux, fille de 
Jean et d'Agnès Tégrin , et petite-fille de Guillaume de 
Baux , m* du nom , damoiseau , eo-seignenr de Mari- 
gnanne et de Maillanne , qui lui ordonna un legs, par son 
testament du a8 mai t/fiS. Garcias àea Isnards eut les 
enfants suivants, énoncés dans son testament du 12 fé- 
vrier 1529, et dans son codicile du 12 juillet iSS^: 

1 • Gaucher^ dont l'article suit ; 

2* Colin , auteur de la branche des seigneurs de 
Brantes, éteinte dans le commencement du dix- 
septième siècle. Elle a fait des alliances avec les 
maisons de Yincens , de Marck de Chàteau- 
neuf , etc. etc. ; 

5* Jean , colonel d'infanterie et maréchal de bataille 
dans les armées du roi ; 

4* Hell4l ou Alain , reçu chanoine - sacristain de 
l'église de Carpentras le 9 mars 1 538 j 

5* Honoré, chanoine d'Orange, élu grand-vicaire 
de ce diocèse par le chapitre , le i5 novembre 1 54o , 
à la mort de l'évèque Louis de Pelissier ; 

6* Françoise , mariée avec noble Jean de Bompoi ; 

7* Jeanne, vivant avec son mari Jean de Julianis, 
savant jurisconsulte de Carpentras, en 1629; 

8* Antoinette, légataire de son père en 1629, mai'iée 
depuis à noble Baltasard de Fontevës, seigneur 
de Bouous> fils de Gaspard et de Douce de Bot. 

VIII. Gaucher des Isnards , vice-recteur du Comtat- 
Yénaissin , par bref du 27 mars i547 > ^^^î^ ^^^ envoyé à 
Rome eh i552, pour traiter d'affaires importantes auprès 
du pape , par le cardinal de Glermont , co-légat d'Avi- 
gnon. Il épousa, par contrat passé devant Raimond des 
Marêts , notaire d'Avignon, le 5 octobre i5i 2, Jeanne 
èe Fougasse , fille de Gabriel et de Marguerite de Berton- 
Crillon, et fit son testament, reçu par Jacques Balbis, 
notaire à Carpentras^ le 17 août i556. Il vivait encore 



Digitized 



by Google 



6 UES ISNARD8< 

en i56«i y suivant une bulle du pape Pie IV, àxkii ftyrieç^ 
de la même année, par laquelle ce pontife lai accorda,, 
ainsi qu'à ses enfants , plusieurs privilèges , entre aatres( 
celui d'avoir un autel portatif. Ses enfants furent : 

1* Jean, co-seigneur de la Garde-Paréol| ei^valie* 
de l'ordre dn roi , l'un de ses chambellans, goa* 
verneur de Coni en Piémoikt , par lettres du roi 
Cbarles IX, du 3o juillet iSêg^ de Rue en Pi- 
cardie, et du Pont -Saint -Esprit en Langue^ 
doc, et marécbal de camp dkiki les armées d^ 
roi entretenues en Italie. Il servit avec^ distino-» 
tion dans les armées de Henri III , de Fran- 
çois II et de Cbarles IX. 11 se démit de stê gou- 
rernements de Rue et du Pont-Saint*£sprit en 
faveur de Louis de Berton , surnommé le lfrav& 
CriHon^ par un acte passé à Paris devant Mar- 
chand et son confrère, notaires au Cbâtelet, le i8 
mai 1 775. Il reçut plusieurs lettres très-flatteuse» 
des rois dont on vient de parler , et particulière- 
ment du roi Henri III, dans lesquelles ce monarque 
l'appelait son bon ami. Il mourut à Carpentras , 
après de longs services , le premier mai 1 578 , et 
fut inhumé dans la chapelle des Isni^s , en l'église 
des frères prêche^irs de cette ville , où l'on voyait 
son portrait au C(>t4 droit de la fenêtre, au bas 
duquel était une inscription conçue en ces termes: 
Bicjacet nobilissim. et generosissinf, Joannes de 
Jsnardis , diçtus de Vl^le , dominas Guardi4»'Pa^ 

reoli castrorum regiorum in Gallia cisalpina 

prçefectus. Hic cum suis morialitatem 4cposuit 
anno 1 578 , kaîendas Mali. Il avait épousé Made- 
leine de Séguins, veuve de Louis d' Aston ud, sei- 
gneur de A&zan, et fille de Gabriel de Séguins^ 
avocat et procureur-général au Comtat-Vénaissin,. 
et de Catherine des Andrieux , sa seconde femme, 
n n'eut do cette alliance qu'une fille , Diane des 
Isnards , dame en partie de la Garde-Paréel , ma- 
riée, par contrat du 16 juin i568, avec Jean^ 
Scipion de Fougasse, baron de Sampson en Vi- 
varais ; 

2* Alain nu Hellen , dont l'article suit ; 

5* Gaucher, dit chevalier de tlsle^ chevalier de 



Digitized 



by Google. 



DE$ I8NARDS* 7 

l'ordre an pape et de celui de SamNMickel , écnyer 
du roi Charles IX le 5 janvier i568, mestre de 
camp de Vieittes-Bafides et chambellan de Fran- 
çois de France, duc d'Alençon, est cinsi qualifié 
dans les lettres de uaturalité qui lui furent accor^ 
dëes par le roi Charles IX , le 5 janvier i568. Il 
fat chevalier de l'Eperon doré en iSyS, chevalier 
de l'ordre dû roi et colonel général des troupes de 
sa Sainteté dans tout le comtat. Il mourut Bans aW 
liance , et insttitua son héritier Enée des Isnards , 
son neveu, le 14 avril 1690. Il vivait encore en 
15985 

4* Gabriel, conseiller au parlement d'Orange, qui 
eut beaucoup de pttrt au maniement des affaires de 
cette principauté , quoiqu'il fût né sujet du pape. 
Il eut commission du vice-légat d'Avignon, an 
mois d'août i56o, de visiter la citadelle d'Orange 
et la garnison qui la défendait , et de savoir dn 
gouvemeut dans quels sentiments il était au 
sujet de l'approche de Monthrun , dont le Com- 
tat <- Y énaissin craignait l'irruption. Il épousa 
Pierrette de Piolenc , fille de Thomas , seigneur de 
Saint-Jullien, de Beauvoisin et de Cornillon, pro- 
cureur général au parlement de Provénee , et de 
Perrette Filloli , dont il eut , enti^ autres enfants , 
uti fils qui était avocat général au parlement d'C«- 
range en 1697, et une fille nommée Diane, qui 
épousa, en i58o, Henri de Rabaase, avocat-gé- 
néral au parlement d'Aix ; 

5** Garcias des Isnards; 

6* Paul des Isnards ; 

8» Lo^e ', } ^^^ ^ ignore U destinée ; 

9' Aimerîe^ femme, par contrat passé devant Dis- 
coti, notitire &Carpentras, en i55i , de noble Ro- 
bert Pape , seigneur de Saint^Alban ; 

10^ (*rançois^, mariée, par contrat passé devant 
Bafbis, notaire à Carpentrais , en iS57 , ^vec noble 
PiéiteBerengiér, seigilexcr de Beaudiment. 

IX. Hellen ou Alain des Isnards , seigneur de la Roque- 
Henri, capitaine et gouverneur de la ville et du château 
de Mornas, pendant les gaeiires de religion, ainsi qu'il 



Digitized 



by Google 



8 DES ISNARDS. 

appert par le brevet du cardinal d'Armagnac , du prc- 
•mier février i568; avait renda liommage pour sa sei-* 
grteurie de la Roque-Henri, an pape Pie V, entre les 
mains de Pierre Sa bbatier, recteur du Comtat^yénais- 
sin, le 94^^^^^^^® i566. Il fut nommé gentilhomme or- 
dinaire de François de France , duc d^Aleuçon , par 
brevet daté d'Araboise, le 16 décembre 1571, en consi«> 
dération, disent ces lettres, des bons et signalés services 
. qu'il avait dès long-temps rendus aux feus rois, au fait 
de leurs guerres , tant en Italie qu'en plusieurs autres 
lieux. Il épousa , par contrat passé devant Jacques Bal- 
bis » notaire à Carpenlras , le 29 octobre i565, Jeanne de 
Raimond, dame en partie de la Roque-Henri, fille de 
François de Raimond, dit de Mourmoiron^ seigneur de 
Modèle y d*Urbans, de la Roque-Henri, etc. , au diocèse 
de Garpentras , et de Sybille de Saint-Martin , sa seconde 
femme. De ce mariage sont issus : 

I* Enée, dont l'article suit; 

a* Jnlie, mariée à Jean, aliàs Cbarles de Patris^ 

morte en 1 6^3 ; 
3* Jeanne, femme d'Alain de Tritis, de la ville de 

Garpentras ; 
4* I-aure, qui épousa Pierre de Rafellis, seigneur 

de Roquesante , conseiller en la cour des comptes 

et aides de Montpellier j 
50 Victoire , alliée , en iSkjS , à Jean d'Autran; 
' 6^ Leone , mariée, en iSBo, avec Joseph de Meis- 

sonier, seigneur de Yalcroissant , viguier de la 

ville d'Apt. 

X. Enée, dit Enéas des Isnards, co-seîgneur de la 
Roque-Henri , dont il rendit bommage entre les maios 
d'Octave Mancîtii^ recteur du Conitat-Vénaissin , le 26 
avril 1607, fut pourvu du gouvernement du château de 
Mornas, en survivance de son père, par bref du 25 mars 
i582, et épousa, par contrat passé devant Colin Tache, 
notaire à Avignon , le i5 février 1601, Anne de Cambis 
d'Orsan, fille de Jean de Gambis, seigneur d'Orsan, de 
Lagnes.^ etc. , chevalier de l'çrdre du roi , et de Françoise 
de Gléricis. Il eut de ce mariage : 

iT Horace, dont Farticle suit; 
. ; a* Une fiUe, morte en bas âge. 



Digiti^ed 



by Google 



DBS iSNAliDi. ^ 

XL HonOi bEi IsNAR]>8 épotttfa, par cooCrât passé de- 
Taut P0D8 Fabry, notaire à Carpeniras , le 19 juin i6a3y 
Catherine de Blégiers, fille de Jean de Blé^iera , seigneur 
d'Autellon , TÎce-recteur du ComUt-Vénaissin et de Lu- 
crèce de Séguins des Baumettes. 11 fit ouvrir solennelle- 
ment le testament olographe de son père, le 17 juin 
T625 f et fit le sien devant Chaulardi , notaire à Carpen- 
trasy le i3 août i655> en faveur de aes enfants , qui 
furent: 

I * FranQoifl , dont l'article suit ; 

tk* Emmanuel , capitaine au régiment Dauphin , in- 
fanterie, né en i64oy mort sans alliance, au sièg^ 
de Bude en Hongrie , oà il fut tné en 1686 j 

V Marie,rl>ligiease(Jr8iilineàCarpentras, en iGS't; 

4* Françoise-Marie^ née en i652^ morte sans al- 
liance en 1677. 

XII. François des Ishards , chevalier, servit av^c dis* 
tinction pendant plus de quatre ans en Italie , et se trouva 
dans la nnalheureuse enlreprise de NapLes^ sans les or-»^ 
dres du duc de Guise, où il demeura seize mois prispo- 
nier. Ayant obtenu sa liberté moyennant une grosse raur 
çoii, il se retira dans sa famille, et ëpousa, par contra^ 
passé devant François Chaulardi, notaire à Carpentras, 
le 29 avril i65o, noble Marguerite-Charlotte d'Allemaa, 
fille de Paul d'Â^leman , seigneur de Saint-Amant^ gen- 
tilhomme ordinaire de Henri de Bourbon , prince do 
Coudé , premier prince du sang , et d'Anne^de Rostagnis , 
X do la ville de Carpenlras. Il eut de ce mariage : 

1® Paul-Joseph, né en i652, capitaine ali régiment 
Dauphin, par commission du 18 juin 1671; ma- 
Tfé , par contrat du pi^emicr juillet 1679, avec 
Yolande de Mercier , veuve de Raimond^e Mot, 
aeigneur de Rooliedouble, et fille de Gaspard de 
Mercier et d'Ursule Moraudi, du bourg de Sar- 
rians. Il mourut dans le cours d'un voyage qu'il 
fit k Rome, à l'occasion d'une affaire d'honneur* 
Ses enfants furent : 

m* Guillaume-Paal , né en 1680, reçu page de la 
petite écurie du roi en 1695, d'où il sortit en 
1702 } marié, àValréas, avec noble Marianne de 
Réguler, dont il n'eut point d'enfants^ 

6é a 



Digitized 



by Google 



lO DES ISNÀRDS* 

b. Charlotte, femme de noble Antoine ^ Tosepk 
d'AHeman, morte en 17^53^ 

2" Henri , dont l'article suit ; 

3* Marins, né en i654, mort sans alliance ; 

4** Horare , aide-major et capitaine au régiment Dau- 
phin , infanterie, tué au siège de Bude , en Hon- 
grie, en i686 ; 

5" Catherine , née en 1667, femme de noble Horace- 
Joseph de Rafi'llis, seigneur de Rus, de Saint- 
sauveur et du Vilars, en Dauphiué, capitaine des 
garder du duc Mazarin, gouverneur de l'A.lsace; 

6® Victoire, femme de noble François de Ferrie r, 
seigneur d'Autaine, l'an 168a; 

7"* Madeleine, née en i655, religieuse-bénédictine à 
Beaucaire ^ ^ 

8* Marie, religieuse-bernardine à l'abbaye de la 
Madeleine, à Carpentras^ 

9^ Alexandrîne , religieuse urtuline en la même 
ville *j 

10® Marguerite des Isnards. 

XIU. Henri , marquis des Ijsnards ,.cheTa1îer, épousa , 
par contrat passé devant Jean-François Beaumont, no* 
taire à Carpentras , le 19 mars #1692, Françoise de Sé- 
guins , fille de noble Jean-Jacques de Séguins, seigneur 
de Saint-Jean , co-seigneur de Saint-Romans , et de Fran- 
çoise de Lopès de Pilebaud. De ce mariage sont issus : 

1* N 9 marquis de Nobleau , mort à Paris, sans 

alliance ; 

9^ Esprit-Toussaint y dont l'article suit ; 

5' Madeleine, femme de François de Guiran, sei- 
gneur. de 4a BrilLanne, conseiller en la cour des 
comptes et aides de Provence. 

XIV. Esprit - Toussaint , marquis des Isnards , reçu ^ 
chevalier de Malte en 1708, officner dans le régiment de 
Provence , ensuite oiEcier des galères, au service de 
France, servit dans le détachement des chevaliers de ^a 
ordre envoyés au secours du royaume de Hongrie en 
170a, et se distingua au siège de Corfou. Son frère ain^ 
étant mort en ce temps-là, il se retira dans sa famille , 
et obtint du grand-maître et du conseil la permission de 
porter la croix de Malte ^ le 8 avril 1726 ^ quoique marié , 



Digitized 



by Google 



DES 18NARD8. IT 

en considération des services qn'il avait rendus. Il avait 
é|K>nsé, !• par contrat passé devant GnillauRje Cliave, 
notaire à Segnret , le 26 juillet 1721 . noble Jeanne-Ma- 
deleine de Veri, fille unique et térilière de noble Josepb- 
Marie- Philippe de Veri, seigneur do Canoves, et de 
dame Madeleine de Pons; 2** par contrat passé devant de 
la Tour 4c Pernes, notaire, le 16 juin 1762, noble Marie- 
Thérèse d'Anselme de Grugière. Ses enfants furent : 

Du premier lit : 

1* Joseph-Philippe- Antoine-Marie > mort sans en- 
fants en 1792^ 

2* Joseph-Henri, qui continue la branche aînée , 
établie de nos jours à Avignon et à Suze-la-Ronss« 
eu Dâuphiné, dont l'article suit; 

Du second lii .• 

5* Toussaint-Siffrein des Isnards, page dn roi, che- 
valier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem , capi- 
taine de cavalerie , présenté au roi et à la famille 
royale en janvier 1780, d'après ses preuves de 
cour; c'est par erreur qu'il ne se trouve pas men- 
tionné tome IV, aux cbevaliers de Malte ; 

4^ Esprit- Dominique-Stanislas des Isnards, cheva- 
lier de Malte, page de S. A. S. monseigneur le duc 
d'Orléans, capitaine de Lussàrf^s, présenté au roi 
et à la famille royale en 1780, d'après ses preuves 
de cour ; 

5* Jean -Charles- Gaspard , qui forme la secctnde 
branche, habitant toujours Carpentras, et rap- 
portée ci -après; 

6* Ciriaque-Laurent, chevalier de Fordre de Saint- 
Jean dé* Jérusalem , offider dans le régiment de 

* Soissonnais, infanterie, mort en 17999* 

7* Marie-Thérèse des Isnards, chanoinesse.de Malte 
h Tullin , et ensuite cfaanoinesse du chapitre noble 
de Troam, en Normandie-, 

8* Lonise Elisabeth des Isnards, religieuse à l'ab- 
baye de Saintes ; , 

^* Marie-Rose des Isnards, morte en 1770. 

-XV. Joseph*Henn, marquis des Isnards, reçucbëva- 



Digitized 



by Google 



13: ^^9 15NAJ19S. . 

lier âe SaiiU-Jean de Jérofialem en 175S, officier kn régi** 
ment de Conti , cavalerie , et prédédêmnient lieutenant 
au régiment de Bourgogne; épousa, t® par cou tj^at passé 
devant Villario, notaire k Carpentras, le 5 avril 1760, 
noble Catherine de Grandis-de-^omerol | 2* par conirat 
passé devant Olivier l'ainé, notaire à Carpentras, noble 
Marie d'Astuard ou d'Astouaud , fille de Gabriel d'As-** 
tuard de Cheminades et de Catherine de Brassier de 
Jocas. IL obtint la permission du grand-maître de porter 
la croix de Malte, quoique marié, le 7 janvier 1758, en 
considération des services rendus à l'ordre de Malte par 
la famille des Isnards. 11 mourut en 1800, laissant. 

Du premier Ut .• < 

1** Êsprit-Toussaint-Joseph, vicomte des Isnards, qui 
a servi dans les mousquetaires gris et dans l'armée 
des Etats-Unis d'Amérique , avec le grade de major 
de cavalerie , ensuite aide-de-camp de M», le duc 
deCrillon, au sifcge de Mahon ; 
a* Cathetînc des Isnards, mariéfe, i* le lo octobre 
1767, à M. le comte de Séguins-Vassicus:,' de la 
ville d'Avignon , colonel du régiment de la Marti- 
- ^ nique ^ tué dans la guerre d'Amérique; ti^ avec 
'M. le comte de Balbo , de la ville de Turin, am- 
bassadeur du roi de Sardaigne à Paris, en 1795^ 
elle a été sous-gouVernante de LL. ÀA. RR. le duo 
d'Angouléme et le duc de fierri ; 

Du second lit .• 

5* Martial-Henri 4es Isnards , officier des vaîtseafix 
du roi, chevalier de Malte et de l'ordre royal et 
militaire de Saint-Loids; 

4* Gabriel-Joseph-Martial, dont l'arlicle sait/ 

XVI. GabrioUoseph-Martial , comte ms Isnauds, né 
à Carptntras le 12 octobre 1766, chevalier d<5 l'ordre 
royal et militaire de Saint-Louis et de Maltç, continue 
d'eu porter la croix., quoique mf riié , par permission du 
lieutenant du grand-maîlre et du conseil de l'ordre , 
donnée à Catane, le 7 janvier j 814 » ^u considération, y 
est-il dit, de sa haute noblesse. Il a été page de Madame^ 
coxntesse d'Artois , officier dans hê i^égimiâitSi do Royale 



Digitized 



by Google 



Ores ÏSNARD84 iS 

Norttsmâiey'^Tâlerie, et de MonBictir, infanterie , a 
migré et fait une bampagtie dans l'armée de M. le prince 
le Gxndé. Ila^poiUéyen 1795, devant la mnnicipalité 
l'Avignon , son contrat dé maHage ayant été passé posté- 
/ie^^ement, le i5 février i799> pardevant Pastonr, no- 
taire à Avignon j Aldonse -Marthe- Marie* Julie de la- 
Baumc-Snze, d'une des plus anciennes et des plus illut» 
très maisons du Danpliiné, fille et héritière de Charles- 
Loais de I9. Baume, seigneur et comte de Suse, et àc 
dameN..... de Soffren de Saint*Trope2. Il a en de ce 
mariage : 

i^ Gastare^IiOtiis-Jales des Isnards, né à Avignon 1c 

1 5 août 1 do2 ; 
à* Deux fils , morts en bas âge ; 
5* ]Vlarie*Louise*£ugénie des Isuards, née à Avî« 

gnon le 1 2 janvier 1 796 ; 
4* Ernestine-Madeleine-Alixy née à Avignon le il 

mai 1804 f. 
5* Hedvige- Louise-Juliette des Isnards , née à Avi-» 

gnon le 24 octobre 1807. 

SECONDE BRANCHE. 

XV. Jean -Cliarles- Gaspard > marquis des Isnakds , 
cinquième &U d'Ësprit-Toussaint et de noble IMarie-llié- 
rëse d'Ansflmd de Grugière, chevalier de Malte et de 
l'ordre royal et militaire de Saint^Louis , élevé à l'école 
militaire de Paris» ascien capitaine des dragons de la 
Reine » a été présenté au roi en 1 780 , d'après ses preuves 
de cour. Il a émigré et fait la campagne de 1792 , agrégé 
aux gardes^du-corps, compagnie de Gramont; s'est re- 
tiré à Malte, après i« licenciement de l'armée des princes; 
a joint les Ausses à Corfou , après la prise de Malle , et a 
servi sur l'escadre rusae , depuis le 4 juillet 1-799^ jus^ 
qu'au 8 juillet 1802; ^près la paix d'Amiens, rentra eti 
France, le 28 octobre 1802; a épousé, le 10 juillet 1804» 
demoiselle Marie-Louise-Gabrielle-Elisabeth de Thomas 
de la Valette, qui a émigré avec toute ^sa famille. Le 
marquis des Isnards, quoique inariét et avec une nom- 
breuse famille, a été inscrit dans les gardes du-corps , lei, 
18 jtiin 1814; a prêté serment an roi en cette qualité, le 
1 1 juillet suivant j a été capitaine de grenadiers 4aQa la 



Digitized 



by Google 



l4 I>BS ISNARD8. 

gmUt|iatîmuile actîre pour rarmée du dac^PAngonlèine, 
en mars f^5« Il a été nommé maire de la rille de Car' 
pentras, par le comminaire du roi, le 7 jaillet i8r5; a 
été président de la dépotation de cette ville pour por ter 
une adresse au roi, an mois d*août de la même année- "ît" " 
« de son mariage : 

1* Louis-Charles-Josepli , né le 5o arril i8o5 f 
2^ Alphonse- Dominique , né le 10' mai 1809; 

5** Charles-Edouard- Xavier, né le 25 février i8i4> 
baptisé par son éminence monseigneur le cardinal 
Oppizzenni , archevêque de Bologne , lors de son 
exil à Carpentras ; 

4* Marie-Cécile-Madeleine, née le 4 mars 1806; 
5* Marie-Thérèse-Henriettc des Isnards , née le iS 
février 181 1. 

jirmes : « D'or, au sautoir de gueules , cantonné de 
9 nnatre molettes d'éperon d'azur ; couronné de marquis. 
» Supports, une licorne à dextre, un lion à senestre 
» de l'écu. Devise : Qui me touche, je le pique ». 

Nota. Voyez, pour cette maison, Nostradamus, Chro- 
nique de Provence, part. 2 , page 542 y Gaufriài , His- 
toire de Provence , liv. 6 , p. 208 ; Nobiliaire du Dan- 
phiné, p. 583; Chorier, Etat politique da Dauphiné ; 
titres de la maison de Baux; titres de la maison de 
Ca^^aillon ; Histoire des révolutions de Naples , par le 
baron de Modène ; Histoire de la principauté d'Orange , 
lâr la Pize ; Martyrologe des chevaliers de Malte , pai* 
e P. Goussencourt y p. 176; Histoire de Malte, par 
Vertot^ au catalogue des chevaliers de la langue de Pro- 
vence ; archives de la chambre apostolique dxy. Conitat- 
Yénaissin , séante a Carpentras; archives de la ville de 
Hsle; monuments en l'église des Frères Préchenrs de 
Carpentras, etc. etc. 



i 



|»%%^^^»»%%T>%^^i»^»i%»»<»»» %■!» 



Digitized 



by Google 



VAHÉA&. l5 

MAHÉAS. Suivant un mémoire généalogique de cette 
•stncienDe noblesse , la famille Mahéas sort en ligne directe 
de la maison de Yassy, laquelle tire son nom de la terre 
et baronnîe de Vassy, dan& le comté de Vire. Les gentils- 
hommes du nom de Mahéas, portent les armes pleines 
àe Vassj, un écu d'argent à trois tourteaux de sable. 
Lors de la recherche des nobles de Normandie , faite 
en 1463, par Raymond Monfaut, commissaire du roi 
Louis XI , Richard de Màhéas^ seigneur de la GraTerie, 
Guillaume Mahéas de Veniix, et Floric, dit Mahéas^ 
firent leurs preuves , et furent tous reconnus nobles. 

On ignore pourquoi la branche de Mahéas portait ce 
nom au lîëu de celui de Vassy. 11 existe un aveu fourni 
par Berlin Mahéas, chevalier, de la terre de Vassy, pour 
pieint; baronnîe, le 6 avril 1372. Il portait en son sceau 
les armes de Vassy. L'on voit aussi un arrêt de l'échi- 
quier, de l'an i586» pour le même Bertin Mahéas, où 
il est qualifié jbomme noble, chevalier et seigneur de 
Vassy : or, ce Bertin avait pour aïeul messire Richard 
Mahéas , chevalier ; seigneur de Vassy , en la vicomte 
de Vire. 

On sait mieux pourquoi ceux du nom de Mahéas ont 
porté le surnom de Florie» Une information laite le 5 
ooût 1589, P^^ ^^^'^ Legay, vicomte de Mortain, sur 
la noblesse de Richard Florie de Bernix l*apprend clai- 
rement. Guillaume Mahéas, bisaïeul de Richard FÏorie, 
seigneur de Bernix , et frère puîné de Richard Mahcas , 
chevalier, baron de Vassy, fut au service du seigneur 
de la Roche-Tesson, où il demeura longuement. Ce sei- 
gneur, par reconnaissance dl| ses bons olTices, donna, en 
pur don , à Guillaume Mahéas, une terre et un manoir 
dans ia paroisse des Vernix , appelé la Flourière , et 
depois le surnom de Mahéas fut changé en celui de 
Fiprie , qu'ils ont conservé. 

Guillaume Mahéas, surnommé de Florie , eut pour 
fils Richard, dit le vieux, lequel eut pour fils Guillaume , 
père de Richard Florie, ou Mahéas de Vernix, à cause 
duquel fut faite l'information de 1589, et ce n'est que 
dans le siècle suivant qu'ils prirent le nom de Mahéas. 
La filiation connue de cette famille^ par titres, com- 
mence à Richard, qui suit : 

I. Richard Mahéas, écuyçr, H« du nom , dit I3 Jeune j 



Digitized 



by Google 



futphre d'Alain Mkliéas , et rendit wexiy !• i5 ftrrier 
l5o3y à l'évêqae de Bayeux, potii' an fief qu'il possédait ) 

II. Alaio Mamûas, ècnjCTf épousa demoiselle Mar-- 
gaerStede Vergon, le 9 mars i5oi» I][ eut de sou mariage : 

III. François Mahâas, écuyer, seigneur de Monen, de 
Tonrviilé et de Moutagu , qui épousa , le 2i décembre 
i52i^ demoiselle Charlotte Auvray , ÛWe de ieti Jean 
A-urray, seigneur de Maisons et de Crevilly , dont 
il eut : 

!• Nicolas, ddnt Tarticle suit; 

2* Amadore, dont la branche e=;t rapportée pins bas; 

3* Robert, dont on ignore la destinée; 

4* Gillette^ mariée à messire Lebourier, écuyer. 

• IV. Nicolas Mahiêas, écuyer, seigneur de Mouen, 
4e Tounriile et de Moutagu, épousa, x* demoiselle 
Suzanne de Neuville , fille de noble homme Robert de 
Neuville, écuyer, seigneur du Belleau et du Mesnil- 
Buiiel, et 2" Catherine le Geù, fille de Pierre le Geu, 
écuyer. , seigneur du Mesnil-Glaise , Grigny et Tolmiei. 
Ses enfants furent; 

Du premier (// : 

1* Gilles, dont Farticle suit; 

2* Marie , nlariée à Charles le Laigny , écuyer , 

fils de noble homme Philippe le Laigny, écuyer, 

seigneur de Boullaçon; 

Du seêifnd lit t 

3* Anne , mariée , en 1 $74 1 <i honorable hommo 
Olivier d'Ësterville ^ seigneur de laHoassaye. 

V. Gilles Maheas , écuyer, seigneur de Mouen , Tom^ 
^ille , Moutagu et de Mesnil-Glaise , épousa demoiselle 
Charlotte de la Pallu , fille de noble homme Jean de là 
Fallu, seigneur du Mesnil-Herbert et de là Fosse, et 
de noble Anne de Ton val. Gilles Mahéas étant mort 
en i588, elle épousa, en secondes noces , noble homme 
George Le vannier, écuyer, seigneur d'Eocreteville. ^W^ 
^ut de son premier mari une fiUe et 

YL Jean MahIa* écuyer^ ^eign6ot è» Mouen et de 



Digitized, 



Lby Google . 



Tf^anriîic i âe trouva au siège d'Amiens, occupe pa^ le* 
Espagnols, suivant vne âttéètation dk ses services, rendus 
à Sa Majesté Hettrî IV, le 27 septembre t5g7, par le duô 
dft MoDipensior. Il fui déchargé de la paje des fratics* 
tieîsy par drdotiiiahce au 7 juiitet 162S, et de la cou^ 
hibuiion de ramère-fcari , k cause de son gfand Àge«. 
le 4 juin i.64?.. Il arai( épousé detnoiseile Isabeau Hae, 
fille dé noble bomnrïe Guillaume liue , seigneur de Car<^ 
|>tc[net ^ et ie Catherine cfé MaigneTille, dlont : 

1 ** Jean , cjuî mit ; . * 

1^ Madeleine, mariée à Jcafi Le Noble, éduyér j iei^ 

ffiiéur d'Amony ÛU de Jacques Le Noble, seigneur 

du MesoiiL 

Vn. Jean MAHéiis; IP dil.noiif, écuver^ sei^iieut 
de Mduen et de Tonrville ^ obtint un certificat du comte 
de Thorîgny^ coinmandant de cbeVau-légers , daté de 
Compî^ne ^ le, 8 août 16^^ eomrtie il avait éefri daifs 
sa cOInpat^nie depuis te mois de juillet i655, et qu^ij 
avait toujours paru en bons et Suffisants équipages. 11 
avait épousé demoiselle Marguetitte Ûu Bontg, fille de 
Giiiilauihe Du Bour^^ seigneur de Lineiierte, et il épousay 
en secondes noces , deihoisélté Louise olanchard , fille dé 
hoble homme Vincent Blanchard y seigneur d'Aitgerville^ 
t)a premier lit vinrent : 

1*» félix, qui suJt^ 

2*" Nicolas i rapporté ap^ës iùn aine. 

VtïL Péli* MahéaVv éouyer, seigneur de l^iérrîfle> 
épousa Française Arigot, fille de nlessire Robert Angot / 
âeignenr de la Drouinière , çousenier du roi , commissaire^ 
des guérf es de Sa Majesté lioxiis XIV. Jean Itf abéâs , père 
du contractant y capitaine au fégiment de Picardie, et 
Inairéchal des dstmps et armées du roi , alors à €aeff ^ 
fat présent au càntrkt/ De oe mariage -vint : 

IX Ckarleà Mjèhéas , qui fut curé et vicaire perpétoél 
de l'église cè^llégiale et paroissiale de Saiift^CloueL .^ 

VIII. Nicolas MiEtéAS , II* du nofm , écu^ét . seig'nëîit 
de Mouen et de Tôurirille , «fécond fils de Jean II , servait 
en qualité de Heûtefiant dantf là éb)n|!>agiïle du"^ coitiie it^ 
ïhorigoj, où il fit toute la campagne de i655, ett ^usctiflf 
de rofoiKtaîre ^ ^vattt tfil eertifi«at diaté du ovnip'' d# 



Digitized 



by Google 



i9 UAniA^é 

laCapelI^, le %j «eptembre i656. Il ivail épdti«é «k«^ 

IX. Alexandre MiâiAs , ècnjer ^ s^fgneur et patron cUf 
Moiien et de Toarville , serrit eu qualité de gentilhomme 
détaché de la noblesse de Caen , euivant une attestation 
de H. de Matignon , lieutenant-général de Sa Majesté 
dans la prorince de Normandie', d^tée de Moutehonrg^ 
le 22 jîiillet 1702. Il ëponaa demoiselle Anne-Marthe 
Néel , fille de messire Néçl , écuyer 9 seigneur de Tier- 
ceville , et de Françoise Leberisy. il n'est pas connv qu'il: 
y «ît n^ j^térité. 

ftBGO^DK BliAlfCHB. 

Seigneurs du Clos. 

IV. Atnadov ilAHjUs» écwjery seigneur da Clo»^ 
deaxî^ine fils 4e Fraofois Mahéas, écuyer, seigneur 
de Mon^ni de Tourvillê et de Meutagn, et de démo»* 
selle Ch^rMte Anvtay ^e Maisons^ «ut de sa femme^ 
dpui \o nom tnX, ignoré : 

l* David, seigneur de la Rivière^ 

2* Jean, qui suit^ 

3* Pierre; 

4* Robert; &• Nicolas, et 6* Olivier. 

Ces troî» derniers vivaient es^ i652 , fliais on 
n'a point les détûla de leurs familles particulières. 

V« leiin llAniASy écuyev, seigneol' du Clos /épousa ^ 
le 1$ aoÀt 1617» Marie LepoifatTiu, dont il eut; 

Vt. Pierre MabI&a y ëcuyer, aeîguenr du Clos^ mutviv 
à Geifmaine Sinion , dont il eut ^ 

"»• Jeair, qui suit; 

^ Bertvi^ y autenr d^nat antre bvandxB tapportée 
ci-après. 

VUf Jean MAniis, éc^er II* du nom de cette braiH 
che, eut de demoiselle Catherine Sailenfay^^: 

VIII. leau François MAfli^s, écMyer^ qu^ fut luarié 
i noUci 49<>^o)8^U« Andrée-S^^^^^ ^ ^Mcbcis, do»! 
il y enjt ■: 

IX» leanrFtant^iS'Roël MABÉAf^éioyer, mort émigré 



Digitized 



by Google 



i i'imate d« Cdndé ; il avait épooté de«lôift«Qè Btigitte 
Lt Nvreù , duquel marUige «ont v«aiu : * 

I* Edonard-Jean-Baptiftte Mahuad > ni le 6 août 

1771; 
2^ AchilIe-Jean-fiaptiste-Marb Mahiat y ni le ^ 

septembre 1776. 

X. Edouard-Jean-Baptî«te MAHiASy marié à demoi- 
selle CathcritM Lies, m ce ittdflâge sont issus : 

jt* £dooard<*AckiU9-PitrAiit M^baaSi né le 11 «art 
a^ Ëdinund-Ecloaard Mahéas y ni le 17 avril 181 9« 

TnOiaiÈlCB »nANCHB« . 

VIL Bertrand IMUséas, itnjrer» dt^axtèiiM fils de 
Pierre Mahias « seigneur da Clos ^ vécut et'mout*«it 

fresque ignoré. On n'a pee de renseignemeiita sar cette 
ranchcy mais on conuaSt Guillaume Mabéas, ècmjtt, 
, seigneor de la Guerre f nuurétlial des camps et atmées 
du roi^ en i65^>^ qui avait épousé Jeanne Du Cha tel , 
et oui est mort en 1644. On eat porté à croite que ce 
Gttillaomei ainsi que Jean et Pierre^ qui suivent, ne 
sont autres que les fils de Amador Mabéai, dont If s 
ooms auront été tren^uéd , et ce qui fortifie daua catie 
opinion I o*èst l^anaJogie des dates» 

Jean Mah^as , écuyer^ lieutenant d'une compagnie de 
gêna d'armes , entretenue p^ur le service dn loi ^ par 
brevet, du i5 mare 164a» ensuite capitaikie d'inlf^nterie 
au f égiment de Picardie en 1667 , et maréchal dea eainps 
et arméea du roî Lo«lia XIV 9 étk 1674 j servait svaa M. de 
Xurenne^ 

Pierre Màniàê^ éenjer, fvH lieutenâtit de la compa- 
gnie de Si. Charger» dans le régiment de Lorraine, et 
ebtint^ |ieur repasser en Planée , avec un valet, ttti pdA- 
•epert de M. de Cowoiige, martkbal de eaitfp, cofA- 
maiidani , pont ^a Majesté, dana Casai et le Montfertat f, 
\e sic eeptembrtf r64%- il f«ït> daoé la auite, eapîfafne 
d^nne oompegnie de ee régmient. li obtiut encore ua 
«ovveau pasfieport dn maréchal de LaPerté^-Saitnteterre, 

gouverneur de Lorraine et Battoiif^ daté da eamjjf de 

Cernayi W lâ luai* %^u 



Digitized 



by Google 



^9fi DE FONX-JTJ^RfiOf 

.. .C7^8t t0TU c4» que noua ayons de certain coàcmnitiit 
çeûç troisièine lûranche.. On n'a pas encore pu se pro- 
curer de. renseignements positifs sur les Mahé^s qui 
pht précédé ceux de ce nom dçtail]és ci-c[essus. On 

_û;nojre l'époçjue à laquelle cette £t mille a pris rapg en 
France , mais on a toujours pensé que c'ët<iit dans Ip 
çpfiiii^pnpenient du douzième siècle. 



^'^'^'^'Y^^'^'*'*^ 



JARNO 00 DE PONT -JARNO, famille ancienne, 
originaire du Poitou , mentipqnée dans mùn tome II « 

«page 222 et suivantes. Il y a une montre dû r8 oc-v 
to^re i586, qui prouve que GuilUume Jarno, et Olivier 
Jarpo , écayers , se trouvèrent parmi les quatrcrvingt-r 
diip-nepfs écuyers , dont le chevalier Olivier de Mauny 
fit la revue à Lille , à la dite époque , et l'an^ 1 944 » 
Marc de Jairno , seigneur de la Garnene (quelques auteurs 
ont écrit Jornaud), fut reçu chevalier de l'ordre sou- 
verain d» 3AÎut-Jean de Jérusalem. Cette famille a oon- 

. tracté des alliances va vec les maisons les pins distinguées ^ 

.^t nous allons en eiter quelques-unes? 

De Vérac de Saint-Georges ^ maison qui a fourni 
un ministre plénipoteiitiaitp du roi près de Timpéra-r 
f:rîce de Russie; à^Escars ^ premier maître d'hôtel de 
jSa Majesté Louis XVIIJ; ^fe Balincourt ^ qui a donné 
un maréchal de France sous Louis XV et Louis XVI; 
4e la Taur du Pin ; de Châtsîgner ; Després de Mont-r 
pezat ^ qui a fourni un maréchal de France sous Fran- 
çois I^"^ ; Aymer de Mortagne , éle Corniouoç , de ta 
y Chevallerie \ de Blet de Sainte Quentin; de Neùfchaize> 
ds Bade Vilain ; de Rohan de Chabot; de Glandevez^ 
fe Clerc de Veiins ; de Gourjault ; de Janvre ; d^Au^ 
bîgniy de la Billarderie; de Capelles j de Unieres ; de 
Lastic; de Guichçrd d'Orfeuillej de Courlinier de la 
. Jfilliahchère ; de la Bédojrère; de Moussj- de la Cou-^ 
. $our; de Brémqnd; de Malleviiulf de la Parenne; de 
flouslffrd; de ffeaumont ; de Charlety qui a. donné plu-»* 
sipurs çooseillcru au?t parlements^ de la Forêt; de Hueî \ 
de l0 Sifigne; de Cdhiduc; de Bodin d& A'Quziéresf 
^ç $ulro\ de Cennè ; de Mafconnay de la MilUère; 
(ii4 Qitprfoné de Ville Champagne} de Frptlier de fa 



Digitized 



by Google 



JI^Aeiroehord; d'Aié^ay; delà Barrer; de Mnlleray de 
Messignac; de SainuGilles ; de Mctiperauti ; de BreuiU 
foc; de f^aucher de là Ferriére ; de Sapineau. 

. MpJLETTE m lKIOfUNGli;S, fcrailte anciemie, ori^ 
jginairc du Languedoc, di^tiogoée par MS ajlûtnceaet ses 
services militaires. 

I. Bfirtyand j>£ Moi.EfTE , I«^ da'nom ; fit une acqmsi»- 
4ion, le i^ des «calendes de janvier i^Bj^ aete reçu par 
Jean G.*-» , notaire , de plusieurs cenaSves et autres droits» 
de fioblo . Raimoind de.la Garde. Il acquit , eu outre, -de 
Guillanme Blaii.et d'Agnèa sa femme , un fief noble , par 
acte- reçu par Robert Roux, notaire, du 3 des ides de 
mars 1248; et tiu autre fief noUe, de Barthélemi et 
Guillaume Merle, damoiseaux, par contrat rc^n pair 
•maîlie- Ch^tnier-, notaire, le 6 des ides de mai laSS. 11 
appert par tous ce.s actes que noble Bertrand dé Molette 
babit^it le cbâteau de la Garde-Guérin , dépendant d'un 
fief considérable, dont il était co-seigneur.Par un acte du 
17 des calendes de mai 1 2jS4<Teça par Quigon Charnier, 
notaire, Hugon de la Garde-Moyenne, prieur de. Pro- 
yencbères, Bertrand de Peyremal , Bernard de Magotes 
etÇertrand de Molette, co-seigneurs de la Garde-Gué* 
rio, établissent un van au mas de Poufcbaresses , tant 
poar eux que pour les autres seigneurs parier^ de la 
Garde-Guérin ^ absents. II laissa de sa fempie, dout on 
iguore le uon^ : 

II. Bartbélemi db Molettb, i*"^ du nom, co^eigneur 
de la Garde-Guérin. Il passa une transaction, le 13 des 
calendes de novembre 1295, avec noble Thomas de la 
Garde, par laquelle ledit Thomas lui vendit la part des 
péages et* cartelages qu'il avait audit lieu de la Gardé ^ 
l'acte reçu par Jean Arnal , notaire, et auquel assista 
Odille de Guérin du Tourneh 11 vendit à dame Hélix de 
Plaincbamp, veuve de noble Guillaume de Beauvoir, la 
moitié du péage et cartelage qu'il avait au château de (a 
Carde, par acte du 10 des calendes de janvier i5io, ra» 
lifié par Catherine, femme dudit Barthélemi ,• et pay 
Jean et Bertrand de Molette, leur* fils, et reçu par Ni- 
çoJ^Eyaierit, liolaire. • j^ 



Digitized 



by Google' 



23 Dft VOLETTE EQS MORAUGlift* 

IIL Beftraiid ps Moi^ettE) II* an nom, ûkeralier, co« 
Beîgnaiir de la Garde Guérin, passa une transaction, lo 
1 8 décembre i35o, avec Armanâ d« BeanToir, religieux 
de l'ordre de Saint-Dominique, comme exécuteur testa- 
mentaire d» Gttitiaom^.de Beauvoir, ton neren. 11' eut 
pour fils : . 

IV. Jean DE MoLrtTÊ , l*' dn nom , damoiseaii , sei* 
gneur db Moiuyoïàs, co-aeigneur de là G^rde^Guérin , 
qui acquit, par acte du 5 septembre iSg^, reçu par 
Hiallre Etienne Guério , prêtre et notaire , de noMe Jean 
4e Cadoine, comtve pvocmrenr de noUe et psisaant mi^ 
gneur Bernard de Gadoîne » aeignenr dn çkâteau de. 0$^ 
triae* plusieurs rentei noble» et la troiaièaMi partie d'une 
pariétée , des péages , eartelages et droits seigneuriaux 

Îue ditme Agnè» de Châteaunenf avait audit Ueu de la 
rwrde-Gtiérili. Il épôoM, par contrat du 5 jniHet y 4^» 
reçu par vnaiire Bernard Bonhomme , notaire , neble 
Jeanne de Peyrebense, fille de noble ftaîmond de Peyrt* 
t>esse t et fit son teafament le 1 5 août ¥4^5 , reçu par Jean 
Bonbomme, notaire, dans lequel il nomme et Ûgue aea 
en£ants , qui âuivent : 

1* Jean , dont rartîcTô suit ; 

a* Raimond de Molette^ 

3* Claude de Molette ; 

^ Leone , mariée à Armand Firmin , damoiseau ) 

S^ Amaragde , femme de Jean de Fontaines; 

6* Miracle, qui épousa lo seigneur de Monteil d<» 

Vans; 
7* Philippe , épouse de Josselin de la Garde / sei«^ 

gneur de. Chambonas. 

V. Jean xmb Molkttb, Il'du nom ». chevalier ^ «eigneur 
De Moi^Ai^i^ » co-seigneur de la Garde* Guéri a, épa9sa j^ 
par eontrai du 5t décembre 1444» ^^9^ 1^ Bertrand 
Bonbomme» notaire de Mende» noble HeLix de Grille» 
fille de Bertrand de Grille , seigneur de la Volpillière., au 
diocèse de Saint-Flour. Elle fit aon testamei^ le 4 ve* 
Tembre 1466, et lui son codiciie le 7 février 1477 , 4mi% 
lesquels actes ils nomment leurs enfaoU» qui £^re«it ; * 

1 • Aaiasf , dont Particle suit | 
a* Claude de Molette ) 
5^ Guigon de Molette f 



■ Digitized 



by Google 



f>Ë iMurrc M MoftÀHaiÉs* à$ 

4* J^tt , prienr de G«illestre } 

5* Claude, femme de noble Antoine F«1con ; 

6* Delphine feitime de noble Gilbert de Malbad^ 

seigneur de Briges 3 
y^ Jeanne, mariée à noble Jean de Pierre^ souclk» 

de la maison de Bernis ; 
8* Catherine de Molette, abbeue de Saint *ûemex. 

VI. Asias DB MoiiB'TTK^ chevalier , seigneur pb Moran^ 
aiigy co-seigneur <le la Garde-GuérîA , épousa, par con^ 
tftl du 5o avril 14^» reçvk par Caratta, notaire, noble 
j)Iargtt«rited'Hérail, fille de Jean d'Bérail , seigneur de 
Brésis, et de Gabrielle Bodos* Il fît son testament le aS 
Q4Tenibre 14^ 1 dans' lequel il nomme et l^gao a^ •&' 
bats , qui suiTent 3 

1*" Louis , dont l'article sqit | 
a* Claude de Molette ; 
2** Guigon de Molette ^ 
4^ Anne de Molette. 
5* Françoise de Molette f 
6* Louise de Molette; 
7* Gabrielle de Molette } 
8» Antoinette de Molette^ 

VIL Lodîs OTt Molette, I*' du nom, ctevalier, se:* 
|neur de Moiuwoiis et de plusieurs autres places, co- 
Seigneur de la Garde-Guérin, testa, devant Jean CaVatta, 
notaire, le aS mai i546, après avoir légué ses enfants, 
qui suirent, et donné Fadoiinistratioa de ses biens à 
Louise Merles , dame de Senesclias ; 

I* Claude, dont Fartîcle suit ; 

2* Charles de Molette , seigneur de Felgeirolles, qui 
fut présent au contrat de mariage de Claude^ son 
frère aîné, et à celui d'Antoine, son neveu } 

y Gui , destiné à l'état ecclésiastique , ainsi qu'il 
conste par une lettre du roi Henri II , du 27 fé- 
Trier 1 547 f adressée aux d<»Tens , arcbidiacres et 
cliaaolfict de la Ttlie dé Mende, à l'effet de donner 
audit Gui uifee des preaûèxea ehailoiiiie» qui vien- 
draient à vaquer; 

4* Louise de Molette; 

&• Gabrielle de Molette f 

6^ Atme de Moieite ^ 



Digitized 



by Google 



i4 i>K MOLfirns db istnuncftiM.* / 

7® Marguerite, mariée, en i556, à noble Jadqûeà 
d'Isar de Villefort. 

Vni. Cîàude ÔE Molét'te, l**" du uâru, chevalier, sei- 
gneur DE M<^nAMGtiâ , co-seigncnr de la Garde Guériny 
aiubasladeur de Henri II, roi de France, à la Porte-OUo-^ 
mane, ainsi qu'il conste par sod passeport j donné par \é 
doge de Venise , <jui Je qualifie moriêeîgnenr y du 6 no* 
Teoibrc i^56i par* lequel il ordonne qu'il dura W pasAd&;<$ 
libre dans luutes les terres de sa seigneurie , avec douze* 
chameaux cl treize mulets que le grand-seîgnedr envoyé 
au roi très - chrétien. En récompense de ses services, 
Charles IX le pourvut de la charge d'éciijef de ëa grande' 
écurie^ par lettres du i6 février i563^ et lui ronférald 
collier de l'ordre de Saint - Michel , le dernier juillet* 
1579. 11 aVdit épousé, par contrat du 10 juin i555, noble 
demoiselle Françoise de Grimoard, fille de noble Claude 
de Grimoard , seigneur et baron du Iloure , de Gnsac, †
Banc, de Sainl-Ploreus, etc., et de damoiselle Florette 
des Forcelets-de-Maillane. Il fit son testament le 1 1 sep^ 
tembre iSyB^ dans lequel il nomme et lègue ses enfautsf 
qui suivent i 

!• Antoine, dont rarliclc mitj 

2* Charles de Molette } 

5* Jean- Antoine de Molette; 

4'» BaltazîCrd , reçu chevalier de Saiut-ïeau dlc Jéru* 

6alem en 1679; 
5* FfaDÇ()i8, seigneur d'Ortibret, de Recours , etc./ 

qui testa le 9 Mai l(>SS , et fut péie dé : 

a. Charles, seigneur de Plagnac, au Puy| 

b. Antoine, seigifeurde Frovenclières ^ 

c. Hugues de Molette *, 

d. François de Molette } 

6* Françoise^ ferfifbe de Louis de Cubiires^ sei-i' 
gneur du Chejlar et de Pousilhac ; 

7* Gabrielle, qui lut mariée à noble Henri de lar 
Garde 9 seigneur de Chambonasy de CornillaRy d^ 
Serres, etc. .. chevalier de l'Ordre du Roi> 

8* Anne de Molette^ 

ÏX. Antoine de Molette, I*' du nooiy chevalier, scî-^ 
gneur de MoKANCiis , eo*^eignear de la Garde^-Gi^riny 



Digitized 



by Google ^ 



^ponsa^ fwr contrat dw 9' février iS? i , noble Marie de 
iHaves y dame dndit lieu et de M^ndol , fille de messîro 
-Claude de Nares, cheraliery seigneur de Mirandol. Il fit 
JBon testament le 26 mai l586, dans lequel il nomme et 
l^ue seè enfants , qui suivent : 

1 • François » dont l'article suit j 
2» Charles de Molette. 

X. François db Molette , P' du nom , chevalier, sei- 
gneur DE '• MoaANGiis , de la Garde-Guérin , de Senes- 
chas, 4'Alteyrac, des Vieilles-Passes , delà Baume , etc., 
co- seigneur de Villefort , marquis de Morangiès , fut 
poorvu de la charge de commis des états et de la noblesse 
duGévandaUy en i6i5y et le 17 juin 1629^ de celle de 
capitaine du château de Gre8se2^. Il fut nommé premier 
chambellan de Mouseip^neur, i'rère du roi Louis XIII , par 
lettres du 8 janvier i65iy et reçut une lettre de sa ma- 
jesté, le 25 juillet i654* à l'effet de faire ^élection des 
.tuteurs des enfants de feu Antoine-Hercule de Bedos, 
marquis de Portes , vicomte de Teyrargues , baron de 
Saint-Xean, chevalier des ordres du Roi. II testa le.gdè* 
cembre i656, et avait. épousé , par contrat du 19 février 
i6o8j noble Marie de Louet de Calvisson, dame, de Saint- 
Âlban, fille de messire Aymar de Louet, baron de 
Saint-Alban , seigneur de Montmi|ur , de Bmtopnet » 
d'Omeyon, de.Qu'Ilanet, de Saint- Pons, etç.^ et do 
dame Louise d'Aulzon de Montrs^veL De ée mariage 

▼ini^ent : 

■ 1 

I* Charles, dont l'article sui^l 

2.^ Marie, femme de Nicolas de Chantel, seigneur 
,d^ Condres ; . 

3* Françoise de Molette ,) 11. .„^^^ . 
... > Jeanne de Molette , \ ^^'i'^^'^''> 

$*'G'fLhT\é[\e'M^Tie, mariée, en 1640, à messire 
François d'Alboy , seigneur de Montagnac, do 
Bedos , de Montrosiçr et autres places. 

XI. Charles be Moî^ett» , I*'^ du nom, chevalier, mar- 
quis DE MoKAMGiis , baron de la Garde-Guérin , seigneur 
de Seneschas ,* d'Alteyrac , de Mons, de Saint-Alban, de 
la Baume et autres places, co-seigneur de Villefort, eut 
eommitision du roi Louis XTV, le 26 mai i6.5i , de lever 
une compagnie de cavalerie franche^ et reçut d^uz let- 
6. 4 



Digitized 



by Google 



;i6 DE MOLETTE DP Ué^àJl^liMh 

tres^Tonede S. M., da 28 octobre i652, et TaviredeMûii» 
seigneur, oncle du roi,,dn 79 du même mois, pour re- 
joindre l'armée d'Italie avec sa compagnie. Il fut pour- 
vu, en récoibpensè^ de »ea services, par brevet du roi 
Louis Xiy, du 4 juillet i665 , de la cuargo de bailli do. 
Gévaudan et gouverneur de la ville de Maruejols, ayant 
eu précédemment celle de connaître des querelles et dif- 
férends touchant le point d'honneur, des gentilshommes de 
cette province , par lettres du 4 novembre 1660. Il testa 
le 2 août 1682, et avait épousé, par contrat du al Juin 
1659, Marguerile-Ftlice de Montmorency, fille d^ haut 
et puissaut seigneur Annibal de Montmorency, cheva^ 
lier, seigneur de MoUs, de la Melonset et autres places , 
et de dame Jeanne de Varne. De ce mariage vinrent : 

i® Charles, dont l'article suit; • 

3^ Scipion , mort à Dunkerque , lieutenant-colonel 
du régimimt d'Aunis; 

5® Jaclues-Louis , qui, après avoir servi, accompa- 
gna le prince de Conti , en qualité de son premier 
gentilhomme > et mourut sans postérité; 

4^ Annet , chevalier de Malte , commandeur de 
Saint-Félix , mort gouverneur d'Orange ; 

5° Françoié , Vbbé de Morangiès, prieur et seigneur 
de Frovenchères et des Vans ; 

6® Joseph de Molette-Morangiès ; ' 

7® Hyacinte^ abbé de Puylaurens; 

8® Huit filles religieuses. 

XII. Charles de Molette de MonANoiis , IF du nom , 
comte de Morangiès., marquis de Saint-Alban , baron de 
la Garde-Ouérin , seigneur de Pnylaurens, de Seneschas , 
du Bois-du-Mont, de la Baume, etc., co-seigneur des 
ville et mandements de Yillefort , servit d'abord en Hon- 

frie , sous les ordres du maréchal de Coligny, et rentra en 
rance en 1664* Il fat pourvu, sur la démission de son 
père, de la charge de bailli du Gévaudan, gouverneur de 
la ville de Maruejols, de Chirac et de Gressez, par actes 
des 14 juin 1677 et 8 décembre 168t. Il se déiliit long- 
temps après de cette charge , et fut pourvu de celle de 
commis de la noblesse du pays de Gévaudan^ qu'il 
exerça jusqu'à sa mort. Il testa en I7i4 , et avait épousé, 

£ar contrat du 10 janvier 1668, Catherine de la Far«-) 
•aubère , fille de ha,uC et puissant seigne1^* messire CbarlM 



.Digitized 



by Google 



D« VOtETTfi DE MORANClèS. ^J 

delà FarC; marquis àe Montclar, lieut«nant-géaéral âea 
armées du roi , gouverneur de Roses , etc, et de dame 
Jacqueline de Borne de Balazuc. De ce mariage vint : 

XIII.' Charles -Auguste ok Molette de MoRANGiis. 
i** du nom, cbevaliei', marquis de Saînt-ÂIban , colonel 
d'un régiment de son nom, chevalier de l'ordre royal et 
militaire de Saint-Louis , brigadier des armées du roil 
Il fut tué , en 1705, au siège de Chivas, en Italie, à Fâgé 
de trente ans , de la dixième blessure qu'il avait reçue en 
sa vie. Il avait épousé, par contrat du 3 février lyoS, 
reçu par le Roy et Valette , notaires au Cbâtelet de Paris, 
Fi*ançotBe de Castanier de Châleauiieuf , fille de messire 
Pierre de Castanier, chevalier, baron de Ctiâteauneuf , 
seigneur de Marolès, conseiller du roi, ci -devant son 
ambassadeur à la Porte-Ottomane, et de dame Marie- 
Françoise de Moussy. 6«s enl^nts furent : 

I* Pierre- Cbarle», dont l'article suit; 
a® Mari«-Charlotte , religieuse professe à l'abbaye 
de Panthemont , à Paris. 

XrV. Pierre-ClHirles de Moi^btte, i*'*du nom, comte 
Di MORANGiiks, maropis de Saint -Alban, baron de la 
Garde-Guévin , du Tournel, d* 4 lenc, etc. , seigneur de 
Seneschas, de Puylaurens, de Villefbrt, de la Baume, 
du Bois-du-Mont et autres places , co^eigneur de Serve- 
rette , snccessivemeut capitaine, sous-lieu tenant des gen-* 
darmes de la garde, puis lieutenant- général des armées 
du roi; épousa, par contrat du 5i décembre 1726^ de- 
moiselle Louise-Claudine de Châteauneuf-Randon,. uni- 
que héritière de sa branche, fille de messire Jacques-Thi^ 
moléon de Guéri n de Château neuf- Randon , comte de 
Saint-Remeze, baron du Tournel, des Etata et d'Alcnc» 
capitaine de cavalerie, et de Jeanne-Rose le Rousseau dp 
Lanvaux de Diarnelé. De ce mariage sont issus: 

I* Jean-Ft^inçpis Charles , dont l'article suit ; 

2^ Jean- Anne, tige de U seconde branche, rapportée 

ci-après ; 
5** Jean- Adam, chevalier de Morangiès, chevalier 

de l'ordre de Saint- Jean de Jérusalem, colonel 

d'infanterie ; 
4^ Alexandre, grand-yicairè de l'évêqued^Auxerre; 



Digitized 



by Google 



2S. DE MOLETTE DE MOEANOliS. 

5* Michelle , ) . ir 

6* Jeanne, j™^'^*^* «*"» allunce. 

XV. Jean-FrançaÎ8*Charlcs de Molette, comte de 
MoRANGiis, colonel du régiment de Languedoc, infan- 
terie, maréchal de camp, assista aux états assemblés à Mpnt-* 
peilier en 1764» en qualité de baron de Saint -Alban, 
en 1769, pour la baron nie duTournel, «ten 1775 , pour 
celle de Saint-Alban. Il avait épousé Marie-Panle-Thérèse 
de Beauvilliers de Saiut-Aîgnan , morte le 10 octobre 
1758, fille de Paul-Hyppolite de Beauvilliers, duc do 
Saint-Aignan , pair de France, comte de Montrésor, ba- 
ron de la Férté- Hubert, et de Marie-Geneviève de Mont-» 
lez un. De ce mariage est issu : 

XVI. François-Paul de Molette, comte de Moran- 
oiès, mort capitaine d'infanterie, dans le régiment de 
Languedoc, laissant de Charlotte d'Agrain desHubaSi 
•on épouse , un fils, qui suit : 

XVII. François Hyppolite-Charles 9E Molette, comte 
»E MoRANGiis, marié, en 1806, avec Adélaïde l'Anglade 

iu CLeyla de Montgros. 

SECONDE BRANCHE. 

XV. Jean-Anne de Molette , vicomte de MoRAWoiis- 
Saint-Alban, maréchal des camps et armées du roi , co- 
lonel du régiment de Languedoc, infanterie, puis com- 
mandant en chef la garde nationale de Langogne, che- 
valier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, baron 
des états de Languedoc, avait épousé, par contrat du 
5i janvier 1781, Marguerite-Thérèse de la Veyssière de 
Cantoiriet, fille de haut et puissant seigneur Jacques-Ga- 
briel de la Veyssière de Contoiaet, seigneur de Fabreges, 
de Chazeaux , de Bisac , et autres lieux , et de dame 
Marthe*Mâdeleine de Boucharenc de Chazeaux. De ce 
mariage est issu : 

XVL Jean-Adam-Guillaume-Gustave de Molette, 
comie DE Moaakgi^s Saint-Alban, né à Langogne,. le lô 
avril 1791. Il a épousé, le 18 juillet i8i3, AJberline- 
Marie-Zoé de Regnauld de Parcieu, née à Chambéry le 
i29 octobre 1791, fille d'Antoine-Bonne, marquis de Re- 
gnauld de Parcieu, ancien conseiller, d'ambassadç de Sa 
Majesté à la cour de Vienne) et de dame Marie de la Ble- 
tonnière d'Jgo. De ce. mariage «stissu : 



Digitized 



byGoogre 



DE Caire dû hjLVZET* ùg 

' AcUm-Françoîs-Ernest, né en novembre i8r5.* 

Cette famille a été maintenue dans sa noblesse^ par juge- 
ment de Bf. de Besons, intendant du Languedoc, du 24 
septembre 1668. 

Armes: « D'azur, an cor-de-cbasse d'argent, lié â# 
» gueules, et accompagné de trois molettes d'épei^ôn 
» d'or ; couronne de marquis. Supports , deux lions 
]» couronnés d'or ». 



CAIRE DU LAUZET (de) , famille originaire de Pié- 
inont, établie en Provence depuis plusieurs siècles. Des 
titres authentiques de i558 attestent l'ancienneté de sa 
noblesse. Elle a formé des alliances avec les maisons de 
Grimaldi , d'Hugues , d'Isoard , de l'Arcbe , de Condorcct , 
de Saint-Salvador, de Bonne, etc. etc. Cette famille a en 
outre fourni plusieurs prélats recommandables ^ tels que 
Lazare de Caire, évèque d'Ecuméiiie, mprt en i46i ; 
Jérôme, de Caire , évêque de Latran , mort en 1 573. j 
Guillaume et Pierre-François de Caire , frères, successif 
vement abbés de Saint-Pierre de Ferrare. ( Poj-ez His- 
toire de la noblesse de Provence, tome 5, pages io5 et 
sniv. , et le Dictionnaire historique dç la noblesse de 
France, in-4*^, tome 5 « édit. de 1771. Une branche de 
cette famille est représentée aujourd'hui par : 

1^ Alexis, comte de Cairb du Lauzet, officier vendéen, 
otage offert pour Louis XVL II est ûh de messire Vin- 
cent , comte de Caire du Lauzet , seigneur de Condorcet , 
des Pilles , chevalier , ancien mousquetaire gris , puis ca- 
pitaine de cavalerie, chevalier de l'ordre royal et mili- 
taire de Saint'Louis, lieutenant de MM. les maréchaux 
de France en Provence , commandeur de l'ordre de l'an- 
cienne noblesse (ordre d'Allemagne), etc. etc., otage de 
Louis XYI, après le retour de Yarennés. Il avait épouifé 
Julie Chaulier, offerte en otage pour Louis XVI, sous le 
nom de comtesse de Caire du Lauzet, morte dans l'émi- 
gration , en 1 795. 

a^ Cesarine se: Caire, otage de Louis XVI, avec son 

S ère, sa liière et son frère. Elle a' épousé Ferdinand 
'Arquier ; chevalier, seigneur de Baumelles, ancien of- 



Digitized by VjOOQIC 



So CITICNAfip DE 6ÀINT - PRIE8T« 

ficier an régiment de Champagne « frère du conaeiller ait 
parlement d'Aix, mort rictime d'un jugement révolu- 
naire en 1795. 

Armes : De gueules, à la bande d'argent, remplie do 
» sable 9 chargée d'un lévrier du second émail, colleté 
» du troisième; au chef cousu d'asur ^ chargé de troia 
» étoiles d'or. Couronne de comte ^ supporta ,. deu^^ 
» levrettes. » 



GUIGNARD DE SAINT-PRIEST , famille originaire 
d'Alsace , et fixée de nos jburs à, Paris. ElLe porlait d'a- 
bord trois guignards , espèce de plnvieFS , sur un champ 
d'argent , mais ces armes parlantes éprouvèrent dans la 
suite un changement honorable. Le souverain permit que 
trois merletles de sable fussent substituées aux trois gui- 
gnards : ce qui signifie les ennemis vaincus et défaits. 

Les archives de cette famille ayant été la proie des 
flammes , à Lyon , dan3 les premières années de La révo- 
lution , on supplée à ses preuves d'ancienne noblesse en 
citant les ouvrages impi'imés qui en font foi. Suivant le 
Kobiliaire du Dauphiné , par Gui Allard , p. 396, cette 
famille est répandue dans plusieurs provinces du royaur 
me , et l'on voit dans l'histoire de Bourgogne y par Dunoi) 
de Charnage , t. i*', pag. 148 > que , dès le neuvième siè- 
cle cette famille a fourni une dame au chapitre noble 
de Château-Cbâlons , sur se^ preuves d^ noblesse. 

Les circonstances den temps ayant au quinzième siècle, 
forcé la famille de Guignard à s'éloigner de l'Alsace , 
elle se répandit , comme nous l'avons dit plus haut /dans 
diverses provinces de France , et s^ étant établie , elle 
ajouta dans la suite à l'ecusson de ses armes celai des sei> 
gneuries qu'elle y avait acquises. £Ue était connue en 
Bretagne avant i48i , époque à laquelle Huguet Gui- 
gnard , faisait partie de la compagnie de cent lances sous 
la charge de François de Ponlbriant , écuyer , seigneur do 
la Villate , conseiller et cbambellan du roi»^Il parait même 
que cette brancbe se sépara du trenc bien avant les an- 
tres , puisque l'oit tronre dans les antiqmicés ée l'histoire 
die Bretagne , par dom Moidoe^ toUM i , planche XYII ', 



Digitized 



by Google 



GmOKABD DÉ SAmT-^RlÈST. 3t 

ft*^^i /le JKseau de Jamete Giiîghârd , qui ridait en i^4o ; 

et l'on voit encore an qa^otlB^me siècle, N de Gni- 

gnard, écojer du célèbre connétable du G nescUa. 

Nous nous bornerons k parler ici des biranolios d'Ar-^ 
bonne , de Saint-Friest et de Jons* 

jl.Jean Guionard, I*' dn nom, Tirant vers l'an iSoo, 
éfiôaaa Marguerite d'Aunoy** Il bérita du fief d' Arbonne , 
ûtué en Gatinais , dont il rendit kommage à Louis de 
Vendôme » Yidame de Rocbe , en 1 525. li laissa de son 
mariage : 

II. Jean GoiONARn, II* du hôm , écuyfer, seigneur 
^'Arbonne , qui assista à l'Etat de la noblesse formé à 
Mehin le i6 avril i56o , aibsi que le rapporté le premier 
tome des G>utnmes générale^ et particulières de France 
et des Gaules , par Charles de Moulin, imprimé en l6i5. 
n épousa y !• Michelle de Bertbemont; !^ Françoise de 
Mehbn , dame de Sâiut-Mai^în eh fiierre. Ses eiifanté 
f arent : 

Du premier lit: 

t^ N. • . • . Gnignardy ^qni (Continua là bràncbë deé 
• seîgntftir^ d'Arbonoe ; 

Du second Ui t 

ix^ iewa f dont l'article suit. 

Ili. Jean Guig^ari>i III* du n0m, éenyer > conieiller 
du roi, épousa, le 14 juillet 1 60a, Suzanne du Pin , 
et ne vivait plus le 17 novembre 164S,, que sa veuve -fît 
une donation i chacun de ses enfants qui suivent : 

i^ Jâcqtieà, dont l'article Ânit ^ ' 

îÈ* Philippe , écûver , i^olopei du régiment Royal , 
aide-^de-camp de S^. M. , officier-géiiéral, gouvér- 
nétir àà Courtray , cité atec élo^é sous le tlom ib 
Lallên , par Rianooilrt , d^ns ^on hisioiiè de la 
Monarchie française. II eut en don , par l'actfe du 
17 novembre 1645, la somme de 20,000 livres^ 

3» Denis , prieur d'Enncmoat ei de Niort, qui eût 
par le susdit acte la sômine de 5o^oO livresi II fut 
a^ssi aumônier du roi f 

4* Maxie Gaignard , femme de Pierre tiombat , 



Digitized 



by Google 



Sj GUIGNÂRD de SÂIJNT - priest. 

écuyer , conseiller du roi , trésorier ie France ,. 
ci-deiyant préyôt des marcliauds. 

IV. Jacques de Gvionard , V du notai, cbevalier , 
vîcoiiite de Saint-Priest , seigneur de Bellevue, conseiller 
du roi y président en sa conr-des-aides du Dauphiné , par 
^provisions du lo juillet i643, puis président à mortier au 
parlement de AÏetz, en 1661 , devint ensuite prév6t des 
marchands , puis commandant de Lyon. Une inscription 
sur marbre noir, placée à gauche en entrant dans le pé-* 
ristile de l'hôlel-de-ville^ et qui a été brisée pendant la ré^ 
YoIutioA f attestait que c'est à lui que l'ou doit ce bel 
édifice. En récompense de ses services et de ceux de sa 
famille, Louis Xlv , par lettres-patentes de 1647 > érigea 
en vicomte la terre de Saint Priest , située à deux lieues^ 
de Lyou. Chorrier , historien du Dauphiné , fait le plus 
grand éloge des vertus et des qualités émineates de ce 
célèbre magistrat. U avait épousé , le 17 juin 1641 , con- 
trat reçu par Hcmi , notaire à Lyon , demoiselle Fran-r 
çoise de Marida^, qui testa le premier juillet 1699, et née 
le ?.6 juin 1661 , fille de noble Jean de Maridat , secré- 
taire de la chambre du roi ^ commissaire ordinaire des 
guerres et de la marine du Ponant, et de demoiselle Fran- 
çoise de Serviëres. De ce mariage : 

!• Pierre-Emmanuel , dont l'article suit; 

2* Camille, qui embrassa Fétat ecclésiastique ; 

3* Ferdinand , auteur de la branché des barons de 

Jons ; 
4*" DeuiF filles , dont Pune fat mariée au marquis de 

Saint-Romt^. 

V. Pierre-Emmanuel de GuioNAnn , Vicomte de Saint<« 
Priest , conseiller au parlement du Dauphiné , par pro- 
visions du 16 février 1669, fit son testament le premier 
février 1702* Il avait épousé, par contrat du 21 fé* 
Vrier 1678 , reçu par Claude Aubert, notaire, Jeanne- 
A^ngélique de Rabot de Yeissilieu, fille de Jean de Rabot , 
seigneur de Bu£Glères et de Veîssilieu, conseiller du roi en 
sea conseils et son premier avocat-général au parlement 
du Dauphiné , et de dame Anne de Renard d'Avançon. 
De ce mariage vinrent: 

I® Denis-Emmanuel , dont l'article suit j 
2!^ François , chevalier de Saint • Priest , . mort à 
l'armée; 



Digitized 



by Google 



' \ é^ît'Sis tilui ài^ciohriç^ màuoi\s du Dââjpliiné. 

' Vf: DWaS«iÉmttaaMiielffé dtfidf^'ÀRb , Vîçômtcd^lÔAiNT- 
Prikst, conseiller en la cour -des -aides' et finances da 
DanpUii^^^MT^plHytiskms'diii i5'â}déVHjài(\ pniir prési- 
dent audilJpkrlMntnit, parlentesdUS'i' mai 17/5/fit son 
Uétamedtv veçÀ ptur Glsalilias . notlrirede Saînt^Pri^st , \o 
^imofù^'-r^t.' ira>vuit époasè , pét bontrat' du'6 (envier 
1703 , reraipMT GUiidè Aobett^et* Francs Rossât y* no* 
taire» d0«G^n»l^l^> de«i«Mcllé Gatlierine dâ.Xiescot de 
QLSis$e^j,y^ q^M, fit aom teatamènt ie7 fiéyrier '707^ ^^'^ 
de' Jean-Françqi^ ifi («eatiolf « isei^new de Chasseli^ , ba- 
ron dfAf^iça.^TSfigoiBiQr d«',^Sofieli ; jd&'Yerbesi 1er: autres 
Ph^c^9rP?^i4enjt.à mortier en là qmr^des-aidnsda Dan- 
)4nn(^s'0tile 4aB)e. CaUxeii^e-j d^' Mànissy de^Fe^ères. 
I)«.QC^^|^ifi^^,spptïiB9a»:f- . •>-i î 

. il* Jean-?£m^i^aniiel» ifonlij^itftftcle suit j . ,.^ 1; «j^. 
^r; ]Q4|riçiA^i^Uqae ^ ftaune de Piéihre^fimbkaèuel de 
*r<î|iigllff4». biUKm.de Jonsk^ fils. d« FecdiVand d# 
> :.J&°^A^^7 bai»n >de lûf0'èt,d'Afi««(defecoil^ 
, j gfçmd père d'A.jiiiar> dr Gnignard' de^ilobs , cha- 
. np^oe ^n, chi^iiitpe noble dr.&iSEnt^Fievre^e Vien- 
ne , et maître 4e. iVoJ!^li>iD« àb Mam^màc > kuioor- 
. 4W;i-otois3:Vm; ;. ^. m ' î' ci 

Vil. TefHi-Em^maimel.d^^Guigiia^j, yjçomJ^ ^ S^int- 
EwEST^ , cop^7eitlejr au parlement dû Pai^phin^^ p^« provi- 
sions ànfwî^.de. inars; iy55 , nc^^î^ df3fl( ^cqaêM3 ordi- 
naires 'de' rliôtel'du roi , par lett^j^^ dil pre^ifV juillet 
1745 , président an grand-conseil, par commission, A^^S 
matoi^^^y HommêVmï ^^eéiAi^ifl^air^eitfe'là^barpa^iç 
decinAàr, pwS; M^ , W i5; jttîhî ]r^4ûr , et inten&aWt/dô 
ksjpiDiriiMêiiilMagnedaOï pài*lMWrsion^ eu là^âitrièt 
j5jSrik.iHKtait>éçwi8é, pwpèôrttiW<fti n'miaTiyStVWçÀ 
mv^lffOêmvtièi<fMchRnA, tiôi^airés 'à Grenol)|ë . 'L(>uié^i- 
U^r^éMàfSf^tiiU de BkrraVde;Montferrat , fille' de làes-^ 
stBeJki8f|iliid«»BktrsLl\ marrie dé^'Ia Bastie '^'Arvi^l^ridp 
s^'ign^iBj^e Mbntftwnit , d'AUevard , de là Fdrinçre, de 
Boob&^^BRd 9 «ti , présidefht à niortier au partenieWt à% 
^ûc^à^lfpet do>lIarie*Fi^{!biâe âèlBlondel'de Sisson^i^. 

S. 5 



Digitized 



by Google 



5(5 COpUEBJlîlT. ^ 

[. COQUEÔERT,' autrefois COCQtJEBEîlT^: fainîfl« 
'^îilî^guéc, établie d^ns la ville de Beims ,. soiis le règne 
*ie Charles y II, en ï44û^ originaire de celte de tiége, où 

liUè occupait les premières places de Ja municipalité, «t 

y poi't^'ît de gueules' à' trois coqs d'or. Ces armés étaient 
-cil plusieurs endroits dèr rWfel de cette Ville et à, Heiins, 
'^•orpliisi^'tirs vitraux et tîne multitude d'épità)piies dont 

quelquésounes en lettres gbtMques étaient du quinzième 
-siècle.- ■'*"' ■••'■'■•'• ' " 

Lés premières alliances déstUoquébert , à Reims , furent 
avec des familles nobles qui ont dot/i^ède^'cliévaliers à 
Tordre de Malte, et simuitaucment avec des famiUes patri- 
*çiennes d'où descendent dés magistrats et .'des officiers au 
.éèrvice du rdi." Nous distinguons, 

' . i * Vçux alfiançeSf htcç les de Câticbpq, eu/ 1 54o, par 
le double mariage , de Nicole Coquebert, avecHegnault 
Caucbon , écujer , . sei^e^i^ de Coodé ,jde Verseuay et du 
vicomte de Louvois ; et celui de Jefn, Çft^qpbeAt^iseigneur 
de Vaux, frère de 1^ susdite Nicole Cpqt^t^bert ,iavec Si- 
ipoxte Caucjbon, s^ur du susdit Regnanlt^Câuc^a; de la 

^première de ces alliances sont iasuB deux fils et une fille: 

' '• 1*' Thierry Caucbon, qui a épousé Madeleine Hes- 
' ' selîn , fille de Pari^ Hesselin, maitre^des comptes à 
'\ *' ' Paris en 1549, et de Denise Barentinj de leur 
niariagé descendent les Caucbon, vicomtes de FHery 
* et marquis de Som mièvre ; ^ 

â* ' Laureiit Cauchon , seigneur ié Trellon et de Fave- 
' '' '^' ïolles , maître des requêtes, puis conseiller d'état 
ordinaire, lequel a épousé, en i557, AnneQrulart, 
petîte-fille de Pierre Ërulart , président au parle- 
ment, et petite nièce de Nicolas Brulart, marquis 
de Sillery , cbancelier de France ; 
3* Nicole Cauchon , mariée à Hiérosme Goujon , sei- 
gneur de Thitisy, sénéchal héréditaire de Reims y 
an iô6q, d'cKÙ desceaAent les marquis et comman- 
deurs de Thuisy* 

a* tlne allianccyàsim le même siècle, ayec les de Feret, 
par le mariage d'Henr^ Coquebert,, seigxieuip d'Adon^n 
portion avec Charlotte Fpret, fille de René Feret, sei- 
gneur d'Alincourt, et de Marie Moct. La famille des 
Feret, â1d6nnc'> dès i 554^ plusieiirs capitàinés-comman- 



Digitized 



by Google 



Aants de la TiUe de Beinu^ et des cliGyftIiers k Tordre de 
Malfie» etc. 

5* Quaire allianeâs ^ «▼ec les Leclero^ dits Mod, 
sei^eurs . do Brouillet ict Qe LoiiTeneiij:^ dont la iamille 
fat annoblîe'par le xoi Cfaacles Vil, «n avril 1446 ^^n 
ËEiveiir :de deux firères de œ nom > «t en etMsidéeatiôn 
des vertus émintnêesidùntih étaient doués ;hktîi^ge pr^~ 
ciemx eoiiierT^>psir leurs descendaots y etqixi a aequis un. 
nouveaiLhistie par leurs services siilitaireetLafpl as>récenlie. 
des aUûkDoesavieooettefaflûlley iMtc^èdlAgAès-Heimatte 
Ceq^f^rty.Iièvhièxe des'terres de fiellaiicourt , de Forsi , 
d'Ogny et da vicomte de Berthenay, mariée à Jean-Fran- 
çois Moct, chevaHer, «ëignear de Lonvergoy, capitaine 
, an rç^imeQt 'de iSrnyenne ^ :chevalier de Tordre royal et 
jDiHtniBe. de Saint- Lonia; de leur mariage est née Made- 
leine-Françoise Moct, mariée à Alphonse-César-Emma- 
BOid^FirainçdîsideMîrQmont^ seigneur ^e.Berieaç., avant 
.son mmrîage ,. chevalier de Tordre, de Malte, qni,«ntea 
deol: fiU; Tan capitaine au régiment de Lianguedoc,. dra- 
gons ; >et Tantre , chevalier de Malte. 

4* Trois allianûes 'qni seules pourraient illustrer use 
fitinille ; c^ea aif%e les Colbert , seigneurs .d^Acj , de Ma* 
^leiiX', de Vandiib'es et du Mont^^int-Pierre » dont la 
âeaeendance offire unedongne série de ministres, de prélats 
et d'ûfficîers.génénuix,;toas distingués par un mérite émi- 
nent. 

S* ' Trois 'àîUanoes avec 4es Bachelier , seigneurs de 
Saintr-Mavc > . de Gentes 9 de Mdntoel et du Marais prè^ 
Reims; famille aiioii^nne et distinguée, qui a donné nais- 
sance au célèhr^e SimoiiBachelier^ gé aérai de Tordre des 
Minimes, mort à Roine en i655 ; et à son neveu Pierre 
Bachelier de Gentes, mort à Reims en odecpr de sainteté , 
eniô^a, etc. _ ^ 

€r Neuf alliences avec leiS de la 'Salle , qui descendent 
de Mesnaud'de la Balle , originaire d u Béam , chevalier 
et homme d'armes du roi Charles VIU , lequel Mesnand 
de la Salle,. s'est: marié à Soi^spns en 14^6. Sa Camille a 
do^é naissance ^ Jean-Baptiste^ la Salle , chanoine de 
J^'ég^sç de Reines, fondateur des Frères des époles chré- 
tiennes, étahJUesj^ur Tinstruction des enfants indigents; 
précieuse institution répandue d^tns tonte la France , et 
qui a survécu à toutes les congrégations religieuses. Les 



Digitized 



by Google 



58 COQtTBBfiHt. 

alliances Itê pins récentes avec cette famille > sont célIfSs 
de Jacqueline de la Salle arec Nicolas Coquebert , conseil- 
ler au parlement de Metz, auteur des Coquebert de Mônt-^ 
bret et de Crouy, et celle de Louis de la Salle , frère de 
la susdite Jacqueline de 'la Salle arec Marie Coquebert. 
De leur iB»riage est né Simon de la Salle > maître des 
comptes à Paris ^n 1688^ lequel a eti une fille Qfvique , 
mariée à N.«. Noblet, écuyer, seigneur de Romery, dont 
un fils, conseiller au parlement de Paris, et one fille 
< mariée à Claude^Olirier . Boucher , conseiller au même 
parlement 5 lequel a- eu de son mariage trois, filles jmariéefs: 

] * Au président Fraguier /de la chambre des comptes; 
»• A M' Mandat , capitaine aux Gardes-françaises ; 
5* A M^ Anjorrant , conseiller au parlement dePar^s. 

7* Dix alliances^ arec l'ancienne famille des l'OBspa- 
^ols, seig-neurs deFontenois^ de Maire, .de Besanuès , 
de Caille, de Villetté et de Roquincourt; laquelle a dcmné 
deux grands baillifs de Vermandois , des magistrats i^u 
parlement de Metz, et un grand nombre d'officiers. 

8* Quatre alliances^ avec les L'éyéque, seigneurs ie 
Pouilly, de Champeaux , de Burigny et de* Yandière»^ 
famille qui a donné des magistrats y un ministre plénipe* 
tentiaire à Hambourg , plusieurs officiers et des hommes 
de lettres distingués. 

9» Deux alliances y tivee les Frizon/, seigneurs de Bla- 
mont; de l'nne d'elles descendait , Nicolas Frison de.Blii* 
mont , président au parlement de Paris. 

io« Deux alliances y avec les Noblet, seigneurs' de 
Romery, dont les descendants ont été conseillers an taème 
parlement, etc., etc. 

Nous remarquons en outre neuf mariages , contractés 
dans le sein même de la famille Coquebert, ce qui en 
prouve l'union et l'estime réciproque des diverses branches 
qui la composent. 

La généalogie que nous avons sous les y enx, se cKVi* 
sant en une multitude %e branches ancienne mçnt étein* 
tes, nous nous contenterons de la commencer aa cinquième 
degré de la branche qui est la tige commanc anx broncbea 
existantes ou éteintes de nos jours. ^ 



Digitized 



by Google 



. Cinquième degré. s 

.:■■.' i 

y. Simon Co«2VSBKiiTy ieîgoear cle Crouy et de Mont* 
fort, né k Reims en iSyo , marié à Nicole Boulet , morte 
en 1641 y fiUe de Pierre Boulet, lei^eur de Versenav, 
président en Félection de Reims et de Vanbourg, Amé de , 
oamt-Didief . Ledit Simon Coquebert ^ est mdrt à Reims |* 
le 8 septembre i653 ; de son mariage sont nés : . \ 

1* Jean, tige des seigneurs de Mutrî , Taisy et de la 
Fauconnerie^ 

a* Gérard, seigneur de Crouy, qui suit; 

5* André , tige des seigneurs de Montfort ^ 

4* Elisabetli Cocîuel>ert, née à Reims en i53g, ma- 
riée , en 1600, à Jean L'espagnol , seigneur de 
Muire; 

5* Barbe Coquebert, née à Reii^s, le -27 septemliire 
1695, a épousé André d'Aoust, né à Cbâ Ions-sur*-^ 
Marne , dont nurfiU , Jean d'Aoust. marié à Antoi-^ 
nette Frison*; de leur mariage est née Barbe, 
d'Apust, mariée à Jacques de la Garde , président 
su parlement de Pi^ris , dont un fils Jean -Baptiste 
de la Gairde,/ i^ussi président au mtéme parlement^ 
la fille, uniqf^ie jdjçr ce dernier «^ Marie- Louise de la 
Garde , a épousé , le o décembre 1 742 , François- 
Camille comte de Polignac» frère du marquis de. 
Folignac, cKeTalier des ordres du roi* 

VI. GéihîH'Go(^UEiiEiiT, seigneur de Crouy et de la 
Marlièro , né à Reims en iSq?, épousa sa cousine Rénétf 
Coquebert , CUle de Nicolas Coquebert» seigneur d'Acy, 
et de Barbe Bachelier, dontla ^oeur Marie Bachelier avait 
ijpousé Jean tÇjolbert , séij^neur du Terroh , aïeul de Jean- 
Baptiste ColVért , îàiarquis de Seignelay, contrôleur géné- 
ral des finahcës en 1601. Gérard Coquebert est mort 4 
Reims le Ç septembre 1667 ; de son 'mariage sont issus : 

VNicobs, qui suit; 

2* Christophe Coquebert, seigneur.de la Marlière, 

capitaine au régiment de Schulemberg-Montdejeu. 

Blessé an lié^e d'A^'ras , le 5 juillet i654 , ^ mou- 
( : rut wrès qitmse idurs de souffif'ances et 4'ut enterré 

aux C^deUers d6' <^tte villcj^ deyant le maître- 
• - 'tdtel • ''■'^' <"■■ -■' . - • ' = '-•' - 



DigitizQd by VjOOQIC 



4a ccrQEtïSBVMr;^ 

VII. Nicolas Coquebert, seigneur de Montbrét et fle 
Grouy, conseiller du tbi en sort pailûii^nt de Metz y reçu 
le 5o janvier 1668. Il jpnissait dans sa compagnie de lia p^s 
liante considération , et * il ett fbt déjmlé wartiptir$ njîs , , 
' vers le roi Louis XIV en plusièurir di'Qô^ïs^didéi.'IFèst né^ * 
à Reims , le i^ décembre 1624 » é[^usa en la même villev 
le 4 octobre 1649 » Jacqueline de fà' Salle , i^ur dç Louis ' 
de la Salle , dont il a été patrie plu^Tïautpage 3^ , fillë'de . 
Jean de la Salle, ccuyer , et d'Antoinette CoqUetèH. lier ' 
susdit Nicolas Coquebert , est niott k Raims rev^;tci.dejSon 
office , le 16 octobre 1687. Il eut de son iiMiria^ : j 

I • Jean-rBaptiste , qui suit j , , 

a* Gérard- Joseph Coqueberty cbanpiiije de Péglise de: 
■Reims, lié en cette Ville, le 17 mai 1667^ et inort 
* à Gonesse, près Paris , le 1 o éôfit i 70$, ' 

Vlli. Jèân-Baptisté Coquebert, ctevaïîer , sergnenr do^ 
Môutbrét , conseiller' du roi en ses cons'eib > maître ordi«* 
naire en sa diàttabre des comptes ,,de'Pâri4 , reçu le 5 sep- 
tembre \^9i\ est né à Reims, le lar^ulllet i655', épousa 
eu la même ville ,' le i*' décembre L678',' Marie Roland, 
fille de François Roland, écuyci*, seigntejùt du'Ti<^C^té de 
Romain , dont une autre fille av^ît épousé Nicolas de 
Paris, conseiller au parlement de'Pkriè; qui doiînèrent 
naissance à François de Paris, diacre, mbrt èn^ojeur de. 
sainteté , à Paris , paroisse Saînt-Médaçrd^, le 5 mai 1727. 
Jean-Baptiste Coquebert , est mort revèfu de son office , à 
Bariff, paroisse Saint-Sulpka > l^ iSiî&vri^rd^ii^d^ |t>n 
mariage sont issjos : ! . . . . " 

— ..•.-.:.' . . • ./. *li .:. .'.,.; , .a 

I* François > qui suit; . , .,^;; , .^ ', . 

a* Nicolas , seigneur de Crouy^dont l'artide VjienÂra j 

3* Marie-Ttérèse Coqueberf,,' ^€^9 à, B-f^w^J! U ifj 

povembre 1681 , religieuse au çoiivejfit ^e la Xlsi* 

tation, rue daBacàParis.; ..i,.» . .• 

4^ Marie -Madeleine Coquebert , dite mademoiselle 

de Montbrét , née à Paris^ Ie'a4 juillet 1697» ^^^^ 

à Reims en 1721. ' • ' " 

1 IX François CoQUEB]$RT,cb^viiIier,;s^^MxifideMont^ 
biret I né à Paris ^ paroisse Saint-^Eustache ^ le. 11 mars 
l683 f «t baptisé le 20 mai suiy^intj^ làpûusa? en.'k même 
ville 9 paroisse Saint*o3enoit ; le i5 mars i^e0 # Cbarr 



Digitized 



by Google 



lolte tHetbinot y Aile ie François fieriinot , conseiller 
mu châtelet de Paris , saYAnt distingué dans les langues 
orientales , et de CTiarlotte Coasinet. Ledit François Co* 
qnebert y est morti Soisy-sous-Etiolles , le 8 octobre 1 757. 
De son Jhariage sont nés-: 

1*" Jean-Bapt'iste Coqnebert I cbevalier, seignenr dt 
Montbret, conseiller du roi > auditeur ordinaire 
en sa cbambre des comptes 9 reçu en 1736 , et 
lionoraireen 1774*11 est né à Paris , paroisse Saint- 
Sulpice, le 24 j^>^ 171 1 , et est mort en la même 
▼ille , le 10 juin 1796 , âgé de 84 ans , inbum^ 
Il au cimetière de Sainte - Marguerite , et par ua 

concours remarquable de circonstances , absolu- 
ment à côlè d'un très -illustre enfant, mort «a 
temple le même jour } 

9* Jean-François , qui suit* 

X. Jean-François Coquebrat » chevalier y teicneur de 
Montbret , conseiller du roi , correcteur ordinaire en sa 
4:hambre des coinptes de Paris , né en cette ville , pa- 
roisse Saint-Sulpice , le 6 avril 17 15 , marié en la mêmr 
ville, paioisse Saint -Nicolas -des -Champs, le 19 avril 
1752 y à Geneviève-Eugénie Hazon, fille de leanBap- 
tiste Hazon , écuyer , conseiller dvroi en son ohâtelet de 
Paris, mortdoyen de sa compagnie en 1770, et de Charlotte 
le Couteulz. Jean-François Coquebert est mort à Paris , 
paroisse Sain t-Nicolas-des- Champs, if 5 janvier 17B9, 
laissant de son mariage trois fils : 

1* Ajitoiné-Jean , qui suit ; 

a* Charles-Etienne Coquebert , chevalier , baron de 
Montbret, en 1809, maître des requêtes, hono- 
raire f correspondant de la première classe de 
l'institut ' et membre de plusieurs sociétés sa«^ 
vantes , chevalier de la légion -d'honneur. Ci-de- 
Irant, et dès Tannée 1774, il a été consul général 
de France dans les villes Anséatiqùes résidant à 
Hambourg , et successivement a rempli les 
mêmes fonctions à Dublin, à Amsterdam, et à 
Londres. En j8o5 , il a été plénipotentiaire de 
France , près les souverains de la rive droite du 
Rhin , pour rétablissement respectif de l'octroi 
sur tout le cours de ce fleuves II est né à Paris^ 
6. 6 



Digitized 



by Google 



4^ C0^1^EMB.T« 

paroiite -Saiort-NicDlai-âM-^Ckamps; le 5 joîHct 
1755 9 a épousé en U méine ville , paroitse Sainte 
Aoch le 4 avril 1 780 , avec dispenses de N. S. P. le 
Pape^ sa cousine flermainey Cnarlotte -Nicole Ha^ 
son , fille de Barinélemi-Michel Hason , écayer^» 
intendant général àe^ bâtimeii^ du roi 9 jardina 
et manufactures; et de Marie -Madeleine de Ma* 
Unguehen, néeàBeaavais.De ce mariage sont issus: 

ju Antoine-François-Emest Coquebert y chevalier, 
né à Hambourg et baptisé en la chapelle da 
ministre de France » le 5 1 janvier 1 781 1 et mort 
au Caire en Egypte ^ en avril 1801 : son gQÉ| 
pour les sciences lui avait fait entreprendre ce 

b. Bartnélemi-Eagène Coquebe|rt de M<mtbret > 
chevalier , né à Hambourg , le 7 février 178$ ; 

c. Cécile-Jeanne Coquebert, née à Versailles , le 
1 7 septembre 1 782 , mariée à Paris » le 9 février 
180a y k Alexandre Brongniàrt , nommé par le 
roi on 1814 7 chevalier de la Légion»d'Honneur, 
ttdminifltratenr de la manufacture royale de 
Sèvres » correspondant de la première dasse de 
l'institut , ete. Oe leur mariage sont nés un fils 
etdeuxfiUee; 

9^ Antoine-Romain Coquebert « dit 1^ chevalier de 
Montbret » oflScier au corps royal du génie , reçu 
le premief*âe sa promotion en }anvier 1784 , ca^ 
pitaine au même corps » puis lieutenant*colonel , 
aide- de-camp du général comte de Custine, etc. 
Il esl né à fiaint- Germain * en -•La3re , le 6: avril 
1767. 

XI. Antoine-Jean CoQVivmiT , chevalier , ci -devant 
seigneur de Montbret , conseiller du roi » auditeur ordi- 
naire en sa chambre des comptes de Paris , des sociétés 
Îhilomatique et d'histoire naturelle de la même ville, 
^nis conseiller du roi en sa cour d'Amiens. Né à Paris , 
le 6 mars 1755 , marié à Romain près Fimes , le 8 avril 
1788 , à sa cousine Simone^Rose Coquebert y fiUê de Chria« 
tophe-Nicolas Coquebert, qjievalier, seigneur du vicomte 
de Romain , etc. Ancien capitaine aurégiment de OuiennCy 
chevalier de l'ordre rojal et militairo de SaintLouis^ et 



Digitized 



by Google 



ie Jeaune-Françobe Roland ; ladite Rmone-Ilôse Co- 
quebert est morte à Paris , le ii octobre 1791 » âgée de 
ai ans ; dont un fils. Ledit Antoine -Jean Coquebert, a 
époosé en secondes noces au ckâleaa de Rraasny le i5 
juillet iSeOf aToc dispenses de N. S. P« le Papo', datée» 
de Venise )e 27 arril précédent y et devant la mnnici-' 
palitè de Paris y en l'église Saint - Snlpice 9 le 19 juillet 
snivant , Marie-Hcnrietta Coqœbert , soeur ^nrDaiiie de 
sa première épouse, yeuve en i79%9de Saj^ion** Marie 
le Sccllier | cnevalier , seigneur de Blécour , officier au 
régiment de Condé, dragons. De ce second mariage, il est 
jié on fiis et une fille* 

Du premier lit / 

I* Auguitfr-Bomain , qni suit ; 

ï)u second lit •* 

»• GnstaTe-Auguste Coquebert , dit le chevalier </# 
Montbret , né à Rbeims , le 3i mars iSoi ; 

5* Charlotte -Octavie Coquebert de Montbret , née 
à Rheims , le 25 février i8o:i. 

XII. Angoiste - Romain CoQtrBBEBT , cbevalier , con-^ 
seiller du roi , anctiteur en sa cour d'Amiens Né à Paris y 
le 19 septembre 1790. 

SHeOM. BE BRAIfCHB, 

Pris^ au huitième d$grf. 

ïX. tfîcolas CoQUEBEKT , chevalicT , seigneur de Crony 
et du vicomte de Romain , né à Paris , le 22 septembre 
1694* Marié à Rbéims> le 10 décembre 17 18, à Anne-Ge- 
rardine de Bignîeourt , fifle de Christopbe-Remi de Bi- 
ffnioourt , écnyer , seigneur des vicomtes de Cbenay et 
2e Merfi ^ conseiller dn roi , maître particulier des eaux 
et forêts de Rbeims , et de Nicole Rogier de Lude. Ni» 
colas Coquebert, est mort à Rbeims , le 3o mars 1748» 
Il a en & eèn mariage : 

I * Chris^ophç-Nicolaa, q^i snit ; 

a* }«sepk-Rçmi Çqquebeirt ,4}beTaU«r>. seigneur de 



-Digitized 



by Google 



44 Cp^Q0£iEllT.. 

B^issi » Cfipitalçie aq régiment de Champagne ^ 
né à Rhçims , le 2 février 1 7î^ # mort à Nancy, oùl 
il était en garnison €n 1 754 9 . 
, 5* Marie-Nicole-Cliarlotte Coquebert, dite made-^ 
. . moisellé.de Croùy, née à Hheims , le i-g février 
1 720 y et morte en la même ville , le a5 décembre 

: 1771- " 

4*^ Marié- Anne-Félix Coquebert , née à Rheîms , le 
a3 avril 1726. Religieuse au couvent de Sainte- 
Claire de la même ville, morte en 1768; 

5* Jeannc-Marguèrite Coquebeirt , dite mademoiselle 
de Bussi , née à Rheims, le i i mars 1728, et morte 
en la même ville , le 10 mai 1770. 

X* ChrÎ8toplie<-Nico1as Coquebert , chevalier , seigneur 
de Crouy, du vicomte de Romain, de Courcélles et de 
la Neuvillette ; ancien capitaine' au régiment de Guyenne^ 
chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Loui»« 
^essé à la bataille d'Haslembeck en 1757, le roi lui ac- 
corda à cette occasion une pension honorable.. Il était 
administrateur ne de la maison religieuse des filles de 
Sainte - Marthe à'Rheims, comme parent de madame 
Colbert , dame de Magneux^ fondatrice on 16S8. IL est 
né à Rheims , le ig mai 172a , a ^f^agé en k même 
ville , le 25 janvier 176*5, Jeanne-Françoise Roland, fille 
de Pierre Roland, écuyer, et d'Elisabeth deRécicoart; 
il est mort à Rheims le 28 avril 1795. Il eut de son ma*» 
riage f * 

I • Christophe-Pieri'e', qui suit J 

U"" Charlotte -Elisabeth Coquebert , née A Bheimt ^ 
le 1 1 juin 1764 f mariée an château de la Malle 
près Rheims , )e 9 septembre 1789 , à André- 
Charles-Louis d'Jyqiry ,, chevalier , ancien capi- 
taine commandant ai| régiment de Bouillon, che- 
- . valieîr de Tordre royal et militaire de Saint-Louis , 
snort en 1807* Ladite dame est morte sans posté- 
rité , à fiheims , le 16 avril 181 a. 

5* Marie -Henriette Coquebert', née à Rheims, le 
16 novembre 1766, mariée en la même viHe, le 
25 février 178&, à Sknson-Malrie le SceIKer , che- 
valier j seigneur de Blécour^ Yonel et Gondran, 



Digitized 



by Google 



COQOSBERT. 4^ 

f)Scîer ku r^sîment de Condé » dri gons. Hlort à 
Oiatiny 9 le o septcttnbre 1791* De ce manag» 
sont nés denz fils , dont Fan est mousquetaire 
noir et le second garde du corps du roi, compa- 
gnie djB Luxembourg , mort le 9 ^ptembre 181 5. 
Elle a épousé en secondes noces , le 19 juillet 
1800 9 son bousin Antoine -Jean Coquebert de 
Montbret , lequel était reuf de sa sooar qui suit. 
Vojes plus liant , page 42. De son second mariage, 
elle a eu un fils et une fille ; 

4* Simonne - Rose Coquebert , née à Rbeims , le 
16 septembre 1770, mariée à Romain près Fîmes , 
le 8 avril 1 788 , à son cousin Antoine-Jean Co- 
quebert de Montbret , comme il est dit plus haut , 
page 42« De ce mariage ^ il est né un fils. Elle 
est morte à Paris , paroisse Saint • François , le 
Il octobre 1 791 y âgée de ai ans; ' 

5* Anne-Ladislas Coquebert , née à Rbeims > le 7 
ayril 1775 , mariée en la même yille , le 3 1 macs 
1791 , à Louiv-2Sacharie de la Goille , cbeyalier , 
seigneur de Coprti^on^ Ancien capitaine auré-- 
giment^ Bretagne.; pendant l'émigration a servi 
comme volontaire dans le régiment des Chevar 
liers de U Couronne , armée du prince dp Condé. 
La susdite dame est mot te à Rbeims , le 1 7 sep- 
tembre 1804 f laissant de son mariage trois filles. 

Xl. Cbristophe-Pierre Coquebert , cLevalîer 9 ci-dc- 
rant seigneur du vicomte de Romain. Lieutenant de 
cavakrie y garde du corps du roi , compagnie de Luxem- 
bourg , après avoir servi pendant l'émigration dans le 
régiment des Chevaliers de la Couronne , armée du prince 
de Çondé. Il est né à Rbeims, le 18 février 1777 ^ ^ été 
mariéàCbevresis-les-DamesprèsLaon , le S octobre i8o3y 
à Alexandrine- Françoise Aube de Braquemont, fijle de 
Loois- Alexandre Aube ^ cbeyalier, seigneur de Braq ne- 
mont , et de Dameric , capitaine de cavalerie y ancien 
moQsquetiaire de la garde du roi , et de Louise-Adélaïde 
de Fay d^Atbies. Ladite dame Coquebert est mort^ à 
Rheims, le premier mai 181 5 y laisÂnt de son mariage 
deux fils aorta à Paiii en bas âge , «t une fiUo qui 
mit: 



Digitized 



by Google 



4^ DC SERRfi DÉ âÀlf^T-*BOMAN. 

Clatre-Honorine Coquebert de Romain , née à Ro* 
nain , le 8 mars i8o5. 

: Nou9 donnerons/ dans la suite les antres branclies. 

9 Armes. : comme il est dit plus haut ; de gueules ^ è 
% troiacoqsd^or' 

SERRE DE SAINT-ROMAN (pi), famille ancienne, 
qui produit des titres de 1278, 1295, I2g4 > 1^70» 1^74 , 
1474 et t477 f ™^î^ ^onX. on ne peut ^tal)lir la filiation 
suivie qu'à commencer par : 

L Jean be Sxrrs , I*' àjx nom, écuyer, seigneur en 
partie de Fromeatal , paroisse de Saint-Romau de Cor- 
dière , virait en i545. Il eut pour fils : 

1* Guidon, qui suit^ 

a* Jean de Serre; ^ 

3* Pierre de Serre. 

IL Guidon de Serre , «etînenr de Fromettlal , épousa 
flemoiselte Marguerite Màffre , fille de Pierre Maffre. 
n eut de ce mariage : 

!• Fulcrand , écuyer , marié avec demoiselle Jeanne 

d,e G>sie, dont il n'eut qu'une fille unique, Jeanne 

dé Serre , femme de noble Antoine de Saint- Ju« 

lien, seigneur de Saint-Jnlien j 
S* Jean de.oerre , écnyer , seigneur de Fromental , 
j narié avec demoiselle Isabelle de Pelîssiêr , de 

laquelle il ne pai-ait pas avoir eu de postérité; 
3* Isaac, dont l'article suit; 
4* Françoise de Serre, mariée; 
50 Gabrielle de Serre, qui éponsa noble Biaise de 

Lantal , écuyer, de la ville du Vigan ; 
£* Anne de Serre , femme de Jean FlancIion-Can-> 

toT>re , procureur du roi de la ville du Vîgan ; 
7^ Catherine de Serre, mariée à N. <: . de Loùbrieu. 

III. Isaac DE Serre, écwyer, seigneur de Frometital^ 
épousa, en 1606, demoiselle Joattse de LouinrieUf fille 
de Fulcrand de Loulnnen» de laquelle il Jaàssa :. 

1* Pierre , dont l'article suit) 



Digitized 



by Google 



JOL êmXB DB SAINT •lOlIAlU ^J 

^ Harie de S«rr« f 
5* Françoise de Serre; 

4* Anne de Serre , feame de Jean Girard , docteur 
•n droit de la vMle de Someiie. 

lY* Pierre wm Sirus, écnjer, scignenr de Fromental , 
époQsa dcmoîselle Lydie de» Poiriet, fille de noble Ray* 
mond des Poiriee. Il eut de ce nMtrîagè : 

V. Jean ot Serre , II* dn nom , écayf r, marié ea 
i65i , à- demoiselle Françoise de Roax, fille de noble 
Jeio de Roux y et fat père de : 

VI. Anteine de Serre , ^cuytgr , seigneur de Saint- 
Boroan et de Costeguisson , qai épousa demoiselle Su* 
zaune de Molin, fille d'Aldeoert de Molin^ docteur et 
avocat à Marvejols. Il eut de co mariage : 

I* Etienne y dont l'article s»itf 

a* Laurent, écayer, sieur de Montredon, garde 
du corps da roi ; 

5* Marie y femme de noble Albert d'Hortel, ^cnyer^ 
seigneur de Teasan» près du Vigan, ancien ca- 
pitaine d'infanterie; 

4* Françoise y cariée « en 1722 ^ avec César de Lase, 
écnyer, seigneur de Trouillaa, près d'Alais; , 

5* Jeanne de Serre , qui épousa, en 1727, Henri de. 
la BoviOf sek^neur de Tiiarauxi conseiller-audi* 
ieur en la chambre des comptes et finances de 
Montpellier. 

Vil. Etienne ds Serre, éenver, comte de Frégeyille, 
baron de Mervais , dans les Cerennes , de G>mbret , de 
Monllaur, en Ronergne , seigneur de Saint-Roman , en 
Languedoc , de Ville) nif-les-Paris , et de Costeguisson , 
Dé le 5 mai 1698 ^ fnt pourru d^ttn oAce de oonsciller 
du roi , maître ordinaire en sa chambre des comptée 
dePkrls, le 12 juillet 1744* I' épousa demoiselle Jeanne* 
Susanne le Noîr-du-6renil, fille de Guillaume le Nofr, 
éeoyer, seigneur de Cindrér, receveur-général des finance^ 
d'Alençon^ conseiller-secrétaire dn roi , maison j cou« 
rotme de France » et de bcs finances , et l'un des fer* 
miers^génëraux de Sa Majesté^ et de demoiselle Anno 
de fiaugj. De ce mariage sont issus : 

t^ Jacques y dont V*rtî«1e •uijt;^ 

2^ Stiteone de Serre, éqajfcri ne le 1 5 )an\rier 174^^ 



Digitized 



by Google 



48 DE SBKftE D£ SÀfKT-KOHÀK* 

page de la petite écurie àa roi y mort e|ifiçîfir êM 
régiment de U Reine , cavalerie; 
5* Jacques-Henri de Serre , écuyer^ né le 6 sep- 
tembre 175a, seigneur de Saint-Roman, page de 
la petite . écurie du roi, officier dans le. régiment 
de carabiniers et dans celui de Royal-Cravattes'n 
cbevalier de Saint- Louis, mort sans alliance; 
4* Jacques-Philippe de Serre , qui forme la seconde 

branche rapportée ci-après ; 
5* Pierre de Serre , écuyer, né le a8 octobre 1757, 
comte de Frége ville , page de la petite écurie du 
roi, mort capitaine dans le régiment de Noailles, 
dragons ; 
6® François-Marie de Serre, écuyer, né le 6 no- 
vembre 1769, baron de Combret, chevalier dé 
l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, ancien 
capitaioe dans le régiment de Penthièvre , dragons, 
a servi dans l'armée des Princes et dans l'armée 
autrichienne ; 
7^ Anne-Suzanne-Philippe de Serre , née le 6 mars 
1748, mariée à M. d'Aymar de Palamigny, che- 
valier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis , 
• oapi taine de grenadiers dans le régiment des Gardes 

Françaises ; 
8* Anne-Sophie de Serre, née le 1 1 novembre 1760, 
mariée à Jacques-Mathieu Augeard , secrétaire des 
commandements de la reine et fermier-général; 
9* Anne-Jeanne Sophie de Serre, née le 28 août 
1762, mariée, 1* à Dl. du Pin de Rochefort , 
officier de dragons; 2* à Etienne-Denis Pasquier, 
ex-garde des sceaux et ministre de la justice. 
YIII. Jacques de Serrb de Saint-Roman , écuyer, sei- 
gneur de Villejuif, etc., etc., né le 22 novembre 1745, 
conseiller de grand'chambre au parlement de Paris, mort 
victime d'un jugement révolutionnaire le 
avait épousé demoiselle Hélène -Françoise de Murard. 
De ce mariage vint : 

IX, Alexis- Jacques db Serbe de Saint-Rokan, comte 
de Frégeville , écuyer, né en 1770, a émigré en 17925 a 
servi dans l'armée deS Princes et dans celle de monseigneur 
le prince de Condé. Il est aujourd'hui pair de France , 
chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis 
et maréchal^d^logis dans les Mousquetaires gris. Il 



Digitized 



by Google 



DB GBIIBâUX«r 49' 

ft époaaéy i*,Miir}e-Mélaiiîo U Reboar»^ fille Ae M. U 
Rebours, président aa parlemelit de Paris ^ mort rie- 
time d'on jugement révôlatloimitire , le 28 ^iiiUet I794; 
2^ Marie- Jeanne-Françoise de Tinteniac, fiUé de M. de. 
Tinteniacy maréchal des oamps et armées du roi. Du pre- 
mier lit sont issues : 

i^ Sidoifie-Stisanne de Serre de Saint-Rdffiah ; 
a* Genériève-Gezeline de Serre de Saint-Roman) 
'« 5^ Amélie de Serre de Sstint-Roman. 

8ECpr?B£ tfiÀIittLÉ. 

VIII. Jac(]fue»-Plrîlippe îft SiRto?, écnyer, bafon de 
Saillans , né le 10 octobre lySS* capitaine dans le ré- 
giment de Penthièvre» dragons, chevalier de l'oVdre 
royal et militaire de Saint-I^uis , a épousé, en Suisse, 
demoiselle N.... de Glutz. De ce mariage sont iséus : 

1* Jacques-Raimond de Serre; 
a* Ejmery de Serre. 

Armes •• « D'or, à une montagne de sînople^ mou- 
i vante de la pointe de Pécu; au chef d*azur, chargé 
9 de trois étoiles du champ* ^ 



GBREàUX (t>B) , famille originaire de Ouienne, pro- 
tiiioe où elle réside encore de nos jours. 

Cette famille que les ravages delà révolutioaont privée 
de la plupart de ses titres , parait fort ancienne , puisque 
par quelques fragments de papiers qu'elle à retrouvés, on 
voitqn'il existe un arrentem^nt de terres fait par Enguer* 
fand de Géreaux , seigneur d^Orgncil, eh Guiênne, lojfsr- 

În'il partit pour la Teri^e-Skinte , sous les bamiières de 
Lichard Gœur*de-Lion , ait db'uziime siècle. 
On trouve dans Fhistoiré du Languedoc, tome IV, 
preuves , page 277 , uri Berjtûxynà de Geraud, rappelé dans 
lés lettres du maréchal d'Atrdeneham, touchant l'opposi- 
tion de la gabelle eu Languedoc , du pénultième octobre 
i362. 

I. Gabriel de Gkiuult, écuyér, sieur de laBanHde, 
in Médoc , Aemeniranf en la* paroisse de Salignan | esV 
6. 7 



Digitized 



by Google 



rappelé âans des contrats de vente ^es 6 noremlre i5ig f 
9 noTetnbre i55i^ 19 avril i555^ 19 et si octobre i556 , et 
dans deux contrats d'acliat des id octobre i56o et 26 no- 
vembre i564* Il avait éponsé^en secondes noces, parcoa« 
trat da 1 a novembre 1 564^ reçiKpar Jean Savarias, notaire 
et tabélion royal , Marie Begay ^ veuve de Jean^Langlois. 

II. Jean de Gerault, I«' du nom, écnyer, sienrde la 
Bastide et de Bellegardc, fils du précédent et dé sa pre- 
mière femme, dont le nom est ignoré, époasa i*,par coi^* 
trat du même jour que son père , Marie Langlois , fille de 
Jean Langlois, et de. Marie Begny; 2.^ par contrat du i5 
février iSyg, reçu par Gariley, notaire royal , Elisabeth 
de Chaatelou. Il laissa de ce dernier mariage : 

!• Henri, dont l'article sait; 

a* René y maintenu dans ses privilèges de noblesse , 
par ordonnance du i5 mai 1606. 

III. Henri de Gereaux, écnyer, sieur de la Bastide » 
co-seigneur de Pomiuier 9 en Fronsadois , fat maintenu 
dans ses privilèges avec René , son frère, le i5 mai 160^ 
et par ordonnance du 20 avril 1641 vil avait épousé , par 
contrat du 17 mars 1619, reçu par Pierre Robert, notaire 
royal , demoiselle Jeaùne au. Pach , fille de noble Pierre 
du Pack, écuyer, sieur de Brana, et de demoiselle Isabeaa 
de Ségar. De ce mariage vinrent : 

1* Louis, dont l'article suit; 

a* Grujf écuyer^ seigneur de la Bastide, marié , par 
contrat du 19 novembre i656., à demoiselle Jeanna 
de Massey, fiUe de noble Guillaume de Massey, 
éeuyer,si6ar du Puch*Saint-Germain| et de dame 
Aimée de Fisson. 

. IV. Louis DE Gerbaux, écuyer, seigneur de Brana» 
né le 5 juillet ]655, épousa, par contrat du 24 avril 
1672, reça par Jourdan, notaire royal, demoiselle Pé- 
ronne Grau, fille de messire ïlellein Grau, avocat et 
lieutenant de justice en la ville de Saint-Emilion , et de 
demoiselle Françoise de Beliquet. Il fut maintenu dans sa 
noblesse par ordonnance du i4 août 1697, ^î^^^ 9.tte Guy, 
son frère puîné. II. laissa de son mariage : 

V. Gaillaumc DE Gereaux, écuyer, seigneur deErana, 
qui épousai par contrat du aS juin. ijoS, reçu par du 



Digitized 



by Google 



B&JLnCRAMt* &t 

Bacez y Holarftire royal , demoiselle Marguerite JatiBert, 
fille dé Pierre Jaubcrt,. éctiyexf, sienr de Pealege y et de 
Marguerite Rigolle. Il obtint acte de la présentatibn et 
vérification de se» litres, du procureur-général de la cou» 
des aides de Guienne, le 27 juillet 1755. De ce mariage 
vinrent : 

!• Pierre, dont l'article suit ; 
a* Marguerite de Gereaux. 

Vit Pierre de Grreaui , !•' du nom, écoyer, teignenf 
de la maisou noble de Scpes et antres lieux , né le 10 juin 
1724, épousa, par contrat du So juin 1 767, reçu par Cou- 
turier f notaire royal, demoiselle Marie d'Aulède, filld 
de méssire Jean-Louis d'Aulède , chevalier ,. seigneur da 
Pinson , de la Batula , et de dame Marie Guillauché de 
Gambes. De ce mariage est issu : 

VIL Pierre de Gereaux, IPdu nom, écuyer, vicomte 
de Gereaux, seigneur des maisons nobles de Sepes et Pil- 
lets, en la paroisse de Sainte-Radegonde ^ chevalier de 
l'ordre royal et militaire de Saint-Louis , qui a épouii 
dame Elisabeth Irving, fille d'honorable James Irving^ 
d'Irving-Borvcr, en Ecosse, et do la maison de lordRollo » 
et de Marie G' Connor , de Tancienne maison d'Irlande do 
ce nom. Le vicomte de Gereaux , a émigré et fait toute* 
les campagnes de l'armée des princes , et est resté en Au<* 
gleterre jusqu'en 1802. Il habite aujourd'hui le château 
de Belveder , près Saint-André de Cubsac. 

Armes .: m Ecartelé , au i et 4 d'argent , à la bande 
« de gueules ; au a et 5 d'argent , à trok fasœs de 
» gueules ; l'écartelé bordé de sable ^ à dix besauts d'or. 



BEAtJCHAM)^ ( Charles -Gri^ooire, marquis de), 
fut député de là noblesse de Saint-Jean-d'Angély aux 
états-généraux de 1 789 , et doyen de l'assemblée cons* 
ti tuante. 

Armes •• « D'azur , à l'aigle éployée d'argent. » 

{ Cet article avait été omis au Répertoire de la No-» 
blessé ,' à la lettre B , tome V. 



Digitized 



by Google 



5^à .BLAircHAim; 

BLANCHARD; famille ancienne , originairerdeFor* 
mandie, représentée aujourd'hm pat : 
' I. Joseph- Charles de Blanchard , écuyer, chevalier de ^ 
Scyille, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint- 
Louis, a émigré en 1792, et fait les campagnes dans Par* 
mée des princes et de monseigneur l« prince dé Condé , 
comme agrège aux gardes-du-corps du Roy k Cot)let>tz y il 
n'est pas marié. 

II. Alexandre-Lpuîs p£ Bm^chard, écnyer> garde-dn- 
corps du Roi au grade dc^ capitaine de cavalerie , a émigré 
en cette qualité en 1791 , et fait les campagnes dans l'ar^ 
mée de9 princes et de monseigneur le priu'ce de Condé j 
chargé par écrit des ordres des princes à CoWeiîlz, pour 
la coalition de Caen , iï s'en acquitta ayec honneur et vint 
rejoindre son corps. Il lut du nombre des c<înt garde«-du- 
corps Résignés pour accompagner Louis XVIU , à Mit- 
f aW , reçut la croix de l'ordre royal et militaire de Saint- 
Louis en 1797 , fut fait major à Miltaw en 1801 , 20 jan- 
vier , maréchal- des-logi s des gare) es-dn- corps du rpi en 
1814* 1[1 est aujourd'hui sous-lieutenant des gardes-du- 
eorps du roi , compagnie de Ragnse , par ordonnance da 
roi du 12 février iqi5. Il a épousé mademoiselle Marie»^ 
Franfoia de Bras-de-Fer ^ fille de n^essire Louis-Françoi* 
de Bràs-de-Fer, chcvaUer de l'ordre royal et militaire dç 
Saint-^Louis y et cheyau-léger de la garde ^xx roi., duquel 
inariage il n'a eu qu'une fille unique qui suit : ^ 

Joséphine - Caroline - Thomassine -^Françoise de Blaw- 
CHARD , née à Morteanx , en décembre 1 765]^, mariée , 
à Amand-Loujs-Marie ie Tellier , né à Morkatn en 17^ \ 
gendarme de la gardf du xjsà en i8i4plât partie del'esça'^ 
dron de guerre le 10 mars i8i5) le 16 dumêmemois, il 
fut envoyé par M. le comté de Bourbon Bnsset, tnaréchal- 
de-oamp, aide-major de la compagiiiie de< ge^daviiDea^e 
la garde du roi , pour aller en écYaireur.'sur Provins. ^ 
Bon retour à l'Ëcole militaire, le 20 mari . à une lu;ure du 
matin, il partit avec sa compagnie et escorta les princeç 
jusqu'à la route frontière de la Belgique. Il partit le' 2a 
mai pour B[onfleur> «'y embarqua l^e 3i pour, atter. rejoin- 
dre le roi & Gand. Lç premier )uirv, il fut fait prison^ei* 
$ar une péniche française,* à sept lieues en mer, ave^ 
ï. le comte deMeuIan, et sept autres officiers de la maison 
du roi. Ilfâtjetédao&leacajciiotsda Havre, oji il passa sept 



Digitized by VjOOQIC 



JACQUEMET DE 8À1NT - GEORGE. 55 

jours , ensuite transféré tous forte escorte dans U prison 
de Saînt-Lô, à Rouen , où pendant six semaines il a 
éprouvé les plus mauvais traitements et essuyé mille me* 
naces ; il ne fut rendu à la liberté que le 7 juillet , reiUe 
de l'entrée du roi dans Paris , et seulement par la force 
des choses. Ce qui est bien justifié par l'apostille de M. le 
comte de Bourbon Busset , ainsi conçue : « 7e me plais à 
» certifier que M. le Tellier s^est. rendu très-recommanda- 
« ble par sa bonne conduite , son sèle dans le serrice , et 
n «urtoui par son dévo^ment an roi 1 ce qui lai a fail 
» essu jer de cruelles persécutions , et qu'il est digne soue 
t tons les rapporta 4e faire partie de la earde royale. 

» Signé le maréclial-de-champ , comte François da 
« Bourbon Bnsçet». 

Armes : <« P'azur , ^ trois croissants d'argent» . 

On a oublié dp l«t menii«noer dans le Répcrioire de la Nobleaie, 
f^m y f page 2t3. 



J4ÇQKEMET J>P SAÏNT- GEORGE. Celte famille 
not>ley originaire du comté de Bof^rgogne, où elleexis- 
ts^t dès 1 4^9f ^f ^ pBfâ^nt^j^p% établie e4 Danptiiné » depuis 
qoe Jean - Baptiste de lacq^^met, selgf^eur de Saint - 
George , II* du nom , natif de Paw.bUMS, au comté de 
Bpurgogne y capitaine yiu régiment de Listenay, infs^n* 
terie, avant été envoyé en Daupbiné pour le service 
da roi > épousa , en i676> demoiselle Madeleine Delonlle, 
de Romans* ville de cette province, et s'y fixa. 

A r p cc a siop 4e ce ch a nge me nt de p r a vino e, Jean^ap» 
t^te Jaoqnemet de Saint-George , s'adressa à la chambre 
^es comptefli de Grenoble , le 5 déce^ibre iÇ^^, pouf 
lH;qnérir le dépôt de ses titres de uobl«^e au greffe de 
ladite clumbre. L'areèt poup FenregitK rement de ces 
litres est du 5 décembre i6lî5; nous l'avons sons le^* 
yeux, ainsi que les preuyes fj^ites par les chefs des 
diveitses fanai llef nobles du P^ù|)liinç , ppur l'assei^blée 
4e ù noWcs^ en 1 7Ç9 , 4'<Mi l'on yt^t que : 

I. OuiUanme de J^cqvEBfET, natif de Ponterlicr, et 
qui avait époufl^ demoiselle M^rgueritç d^e N..., fut pèi;e 
d'ancre Guiil^.uçie ^ do^t Fartide suit : * i ■ 

II. Gtiilloiumé DE Iaç(^ubmrt , II« du nom , épousa» le 
aaféVnj^t l^î^g., demoîsjellc Nîçpletle de Fébvner, seule 



Digitized 



by Google 



54 JACQUEMET tm SAINT -GEORGE. 

et unique héritière des biens 4c sa famille , ainsi que 4e 
SCS armesy qui devinre ut celles de son mari (i). De ce 
mariage vinrent : 

I* Pierre, dont l'article viendra; 
a* Alexandre, décédé sans postérité; 
3* Hugues de Jacquemet. 

III. Pierre dp Jicqucmbt éponsa , le iS décembre 
i5oo, demoiselle Blanchon de Guillet (2). De ce mariage 
vinrent : 

1* Claude 9 dont l'article viendra; 

a* Hugues; 

5* Philiberte , mariée à noble Regnanlt de Tornant. 

lY. Claude Iacqu^uet épousa^ le premier novembre 
1S4Î p demoiselle Nicole de Pcllissonnier. De ce mariage 
vinrent ; 

!• Etienne, dont Tarticle viendra; 

2* Charles, tué en Flandres au service du roi; 

5* Pierre, décédé sans enfants; 

4* Nicolas , chanoine et grand chantre da chapitre 

noble de Saint-Paul; 
5* Reyne de Jacquemet. 

V. Etienne Jacquemet épousa, le 22 janvier iSgG, 
demoiselle Jeanne-Baptisline de Courvoisier. Dé oe ma* 
riage vinrent : 



fi) Nicoleite de Febvrier «tait arrière -petite -fille de Conraalt de 
iPebvrier et de Girarde de Bourgogne, fille naturelle d*Othe, comte de 
Boorgoene , et de demoiselle Estienaette de Santaof« On voit, par un 
traite de laoS, qu'Othei eomtci<le Bomrgogne, en aceordant sa fiUe 
i Conrault de Febvrier, pour ses bonnes qualités et locaux services, 
lui donna, avec une dot de i5oo florins, certains bitisons et armes, pour 
être portes à perpétuité par sa postérité. 

(3) Ce Pierre de Jacquemet voulut, en i534 , faire constater pourquoi 
il portait les armes de la Êmtîlfe de Febvrier, et , par lettres d*attesttitioii 
à lui délivrées enfuiie d'tine enquête faite, le 1 3 juiaj 534; par le lieu- 
tenant de Jacques de Briancon , seigneur de la Mure , ojajeur et juge 
de Chàlons,'cn Bourgogne, i| fut expliqué , d*après les témoignages des' 



principaux, plus notables et anciens habitans de Poligny, qu'il étaii^ 
notoire que' la famille de Jacquemet , de très^ancienne noblesse de la 
i;r.)vince^ avait dA prendre les armes de la maison de Febvrier, depuû 
k mariage de Nicolette de Febtrier avec Guillaume de JàcqUemett ' 



Digitized 



by Google 



UCQUEHEItoDE SAINT -GEORGE* $S 

. I* Jean-Baptiste y dont l'article viendra; 

2* Nicolas , mort en Allemagne , au service d# 

l'empereur; 
5* Simouy religieux de Notre-Dame de Veaux; 
4* Béniçne; 
5*» Antoinette de Jacqueme t. 

yi. Jean-Baptiste Jacquemet^ I<' da nom> seigneur 
deVaufferand (i) f conduisit à §ea frais, au mois d'août 
i65Sf ainsi que cela est attesté par Ves patentes du 
marquis de Conflans, maréchal de camp à l'armée de 
Bourgogne , une compagnie de trois cent cinquante 
gommes de pied au secours de la ville de Dôle y et fut 
ensuite cppiitaine de <leux cents hommesde pied dans le 
r%iment d'Aval. Il épousa, i* demoiselle Etiennette 
de Paternay; a**, le 20 septembre 1646, demoiselle 
Anne du Tillot; 3*, le 16 avril 1649, demoiselle An- 
toinette Pellissonnier , fille de noble Antoine Pellis- 
sonnier d' Arclay , seigneur de Saint - George. Ses en- 
fants furent; 

Du premier Ut : 

X* Charlotte, mariée à noble Claude de Berger , 
écuyer, seigneur de Moliigny, capitaine d'une 
compagnie de cbevau-légcrs , et gentilhomme or- 
dinaire de la chambre du roi; 

Du second lit : 

a* Charles-Achilles de lacquémet; 

Du troisième lit .* 

3* Jean^Baptiste , dont l'article suit ; 

4* N.... de Jacquemet, prêtre et oratorien* 

VII. Jean -Baptiste JACQXfEjiET de Saint- Gcorgb, 
II* du nom, capitaine au régiment de Listenay, in-* 

(i) Jeau-fiaptiste Jacqaeœet, I*' da nom, fit consuter , en i633, le 
7 «TTÎl , que dans la cha|ielle de Saint-George, au couvent de Saint- 
Dominique» ^ Pofigny, et appartenant k la famille de Jacquemct, lea 
armes de la famille de rcbrrier se Toyaient aax toutes , vitraux , tapis- 
series, t4>lcanx, grilles, ainsi que sur cinq I9mbeanx d,«dirers membres 
de la fiuaille de Jacqaemct» 



Digitized 



by Google 



56 JACQtTEMET DE SAINT - GEORGE, 

fanteriè , et auquel son père donna , par contrât im 
mariage, la terre de sa int- George , épousa, le 4 m&i 
1676, demoiselle Madeleine Deloulle, fille de Pierre 
Deloulle, seigneur d'^rtliemonnay et fteculay (1). De 
ce mariage ymrent : ' 

!• Pierre, dont l'article viendra; 
a^ Etienne, mort sans postérité. 

VIII. PieiTe Jacquemet de Saint - Georgs , II* dtf 
nom , épousa , le 7 j uillet 1 697 , demoiselle Isabean de 
la Fond, duquel mariage il eût: 

IX. JjBan-Baptiste Jacquemet de Saint-George, III* da 
nom, conseiller au parlement de Grenoble; qin épousa , 
le 6 février 1726, demoiselle lilarie de la Coste , fille 
de Laurent de la Coste, seigneur dé Mauci^né. De ce 
mariage vinrent : 

i* Jean-Baptiste, dont l'article viendra; 

a<> N.... Jacquemet de Saint-George , capitaine deà 
grenadiers du régiment de Cl^am pagne, chevalier 
de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis , mort 
célibataire; 

5* Catherine. 

X. Jean-Baptiste Jacquemet de Saint-Georg'e , IV* 
du nom, seigneur de Marges, d'abord officier de dra- 
gons, ensuite conseiller au parlement de Grenoble, 
épousa, le premier novembre 1776, demoiselle Marie- 
Anne-Antoinette de Cfaabrière ^ fille de Chairles de Çha* 
hrière , comte de Cbarmes, et de Pierrette de Corbeau, 
De ce mariage vinïent: 

X* Marie-Anne- Julie-yiûU>ire-»Caroline, dont l'ar— 

tîcle viendra; 
2? Françoise , mariée , et décédée sans enfants. 



(i) G^est ce Jean-Baptiste de Jacquemet de Saint-George qni vint 
fVtablir en Daopbiné , et fit enregistrer k la cour des comptes de Gre- 
noble tons ses titres. C^cSi aussi pendaïkt sa vie qne M. lé duc de 
Durai, commandant de la Fiahche^Dotttë , ayant reçu Tordre de fair« 
prêter honmiage^ toute l'a nobte^^se de cette province, éaivit pour cela 
à la famille Jacquetnet de Saint -Gtot^è. Cet Komitiagefbt ^étépar 
elle , après que la coUr d'd "ÙM^i eÛi' prononcé , par arrêt du a i£^tenDre 
1678 , que rancùinntetê de la niobk^ des Jacquenk^ «toit pleinemeiu 
iostiûéc et prouTce* 



Digitized 



by Google 



XACi^CLléEl M SAIlfT-CeORGE. S7 

-XjE. MHrio^Atiae*fii4î«*Vk3t(Mre«Caro1ine jACQiTEicfT 
»c &Afl]iT^xoii»ft 9 e« la personne èe laquelle t'ét^nt 
cette &mià\e , a époque M. le marquis de Cordoue (1). 
De ce mariage est né » entr'ai^tres enfants , George- 
Joseph-Michel de Cordoue , qui , par ordonnance du 
roi du B iëyrier i8i5, dont U teneor fuii^ a ^ité nu- 
torîsé ^ ajoater à son nçm celui de Jacijuciuet de Sftiat- 
George. 

ORDONNANCE DU ROI. 

LOUIS y PiR LA GRACB DE DlEU« Boi 1>|( FajkfrCK £T DX 

Navarre , 

Sur le rapport de notre amé et féal chevalier, châo* 
celier ép France, le sieur Daujhrajrj 

Sor«ce quinous a étéexposé p9r )e /Tror^xaVififfCor^fav^, 
sous^préfet de l'arrondissement de 6ar-snr-Sei|i^ (Aube), 
dievalierdela Légion d'Honneur, qu'il désire que son se- 
cond fils, George-Joseph^MIchel de Oordoae , soit auto- 
risé à joindre sqii nom |i cel^i de Jact/uemet de Saint- 
George , qui est le nom de la mèire de l'enfant, à l'efiTet 
de remplir les intentions d^ fen le sieur Jaçquem^t^e 
S«(|R-Geojge , père de cette dagie, AQciç;i ofilçjiejr do 
dx4pn9> et conseiller au pa^leuii^nt de Greno})!^ ^ 

INi le titre II df Ui loi ^a 1 1 gerjoinal an %l^ 

Pîbtre 4sofise»l 4'ï:tat entendu, 

Jî<)tis «voiitis ordonné et ordonnons ce qui suit : 

Article prèmixr. 

11 est permis au sieur Georges Josejph -J^j^el ^e 
Canioue, ^a|oater 4 sua nom celui ^e ^'flcqnemet de 
&iii&t«G)eprgii. 

A*T. II. 

A Te^intiw M 4éW fixé f«r I^ artieles VI et 
Yin de la loi du 1 1 germinal HM Jll , le père et U 
wiif!^ de l'jyipétéaiif: 10 p^iurroirpat, e'il f a li«a> de- 



..{y^ Voyei rarticle d« la l^jroyjft^M ÇçrJpijc, jiu if m» {I d» pr^f0»c 
Nobiliaire d« Fnnce, page 68.' 



Digitized 



by Google 



58 DE8ALTAIRE« 

vant le tribunal de première instance compétent» pdn^ 
faire faire les changements conrenablcs sur les registres 
de rétat civil da lien de la naissance de leur fils. 

Art. IIK 

'Notre amé et féal cheralier, chancelier de France ^ 
le sieur Darabray, est chargé de l'exéciifion de la pré- 
sente ordonnance , qui sera insérée au Bulletin des lois. 

Au château des Tuileries, le 8 février 184 5. 

Signé, LOUIS. 
Par le Roi , 

Le chancelier de France , signé y Dambrat. 

Certifié conforme par le secrétaire- général de la chan- 
cellerie de France et du sceau , membre de la légion 
d'iioniieur. 

Par ordre de monseigneur le Chancelier , 
Signé y Le Picard. 

Les armes de la famille Jacqnemet de Saint-Gcoi^er 
les mêmes que celles données en 1^95 par Otlie, comte 
de Bourgogne, à sa fille Girai'de, sont : a.DW, an 
^ lion d'azur, armé et lampassé de gueules, la queue 
» du même, fonrchée et passée en sautoir: Técn timbré 
M d'un casque taré de profil , avec ses lambrequins^ pour 
» cimier, un lion issant aux émaux de Fécu. » 

SAUVEUR, SALVATOR, m SALVAIRE d'ALEY-- 
RAC ET DES PLAPÏTIERS , dans les Cevennes , en Lan- 
coedoc. Famille ancienne , dont était Guilhaume-Pierre 
Salvairé qui , en l'an 1 25o , fut compris parmi les gen- 
tilshommes du Languedoc dans an cartulaire co^rservé 
an trésor des chartes du roi. 

On voit son sceau dans les antiquités du Languedoc, 
•tome V , planche VI , n** 11g. Il représente un champ 
Si azur , ^emé de basants éCor. Ou ne rapporte ici la filia* 
lion justifiée par titres que depuis : 



Digitized 



by Google 



0E SALTAtRE. Sg 

' I. Noble Pifcrrc de SALTiiiRE , qui rivait dans le qua- 
torzième siècle avec demoiselle Margnerite de Revotier, 
sa femme. Ils eurent pour fils: , 

II. SimoD DE Sauveur, allas de Silvaire, I*' du nom ^ 
écuyer , capitaine de cent hommes , qai se maria avec 
demoiselle Gathei^ne de Barnier y fille du seigneur de 
Sneîllcs. De ce mariage vint: 

m. Simon de.Sai<vairb , II* du nom , écuyer «.qui 
épousa demoiselle Marguerite de Saint - Bonuet , tante 
àxk fameux maréchal de France de Saint -Bonnet do 
Thoiras. 

IV. Jean de SALVAiRE^écoyer, leur fils, fut commandant 
en second de la ville de Mende et pays du Gévaudan ; 
il épousa demoiselle Jeanne de Novis , fille du seigneur 
de Rouville ; ils eurent pour fils : 

!• Louis, dont l'article sait; 
2* Henri de Salvaire de Rouville ; 
5** Josué , haron de IVIonlbel , maréchal des camps 
^ armées du roi de Portugal. 

V. Louis de Salvaire , écqycr , seigneur de Cissalières , 
épousa demoiselle Bosquier du Sanlt.Il eut de ce ma-» 
riage: 

VI. Elie DE Salvaire , I«' du nom , écuyer , seigneur 
de Cissalières , qui s^alUa avec, demoiselle Isabeau de 
Razes. lis eurent pour fils : 

I* Elie , qui continue la descendance ) 

2* picolas de Salvaire ; 

3® Henri de Salvaire de Massiës, capitaine au ré^ 

gimciit de la marine et commandant pour le rot • 

à Saint-Jean du Gard. 

VIL Elie DE Salvaire, II* du nom, écuyer , seignepr 
de Cissalières, baron des Planticrs et d'Âleyràc, épousa 
demoiselle Françoise de Coste, de la famille dés Resse- 
guier , illustre au parlement de Toulouse. 

Vin. Jean-£Iie de SàLVAiRB, I*' du nom, leur fils , 
seigneur de Cad erl es, baron des Plantiers , se maria avec 
demoiselle Jeanne de Gervais. De ce mariage vinrent : 

1* Jean-Elie , dontl'arlicle suit ; 

2* Marguerite^ épouse de messire Simon^de Cabi- 

/ 



Digitized 



by Google 



6Ù DE GIRARD DB CUMtOiACi^ 

ï.on f chevàHér de l'ordre rejai et militafre de 
SatinC-LdmS'. 

IX. Jeau-Elie , II* du nom , «tai^on 4*Aleyrac , con- 
ieîUè^ é6rréctèùretïtâ àouvérâîbééorir Aés côiàpfës .aïdee 
et fih^ttéëàr dé Môiilpéflîêr , èpôùsa Aèinoiëelie Mafi^ 
Mdurih , fiîte du èëigh^Ur Ac Poûrdol. t3ë ce mariage 
vint : 

X. Ïéâh-Êlit , ïîl* du noni , éctiyèr , baron d^AlcyraCr 
eoi^liitfndànt d'^arities à Sainf-Jéftù du ôard. ïta épousé 
StrsanWe-Char!oltè-La«i<ê-Amétîé, fille de nicssîre (TAn- 
dré de Monifort , ancien mousquetaire de la gardé du 
roi Louis XY I ; il éû tit issNI : 

l'ean-Êlie-AlpIionse de Salvaire^ né eu loOf. 

« Armes : Ecartelé de ^èiiléé ; au ï ë( 4 cliârge 
» de trois poiriers planés d'dr , et terrassée de ÀiAeple, 
» qui est de Plamtii^Iis | ad li et S ckargèai d'oA demi- 
» !Fol ^W , qèi est d'ALE'tAâô ; shr le tdut d'axtir, éemi 
» de besants d'or , et en piii«tè trois le^anges du même > 
» qui est de Salvaire ». 



GIRARD DE CHARNACÉ /famille not>le de nom et 
d'armés, très-àhciehne y originaire du foitou , ét^t)lie e», 
Anjou y ayant i4o6. 

Robert de Girard , cbevaliei* ^ fut tué a ta bataille de 
Poitiers y ainsi, qoe ^8 deu!^ frèvee Ratml et Denis. Leur 
nom^ est écrit sur leur tombe dans l'église de^Oordeliers 
de Poitiers. Us ont possédé ta tem^ de Mswikiecôul i au 
dncbé de Rets et de la Dutbeliièyefièé leti Herbiers. Ou 
y voit encore leurs armoiries ^ qui sont d'rt^r > «à (rois 
cbeyrons d'er y et pour cimier un casqiie : mais depais 
1674 eétte maison À ecartelé d'aéur« à trois croîsettes pa* 
tées d'oi* , ert vertu des leltres-paWnies dé* Sa Majesté , 
oiil-égistrées an parlement > îe. Si janvier, même année ; 
ces dernières a^inoinés étant ceUes de la famille de C&ar- 
naéé^f«5ildbei dtth^ Céilés d'Aii^èftii^ d^ Gitak-d ,qt]i ét^a 
demoiselle Cldudè dé Cbamacê , m\xt dn bumn de Chat^- 
nacé , imMsiiaéiHr éofi^ Lôuiè Xfll , Yk>ihitie an !e V^tta 
ci -a près. 

I. Raoftl ps Ctrard , P** du nom , cbeyaller^ seigneur 



Digitized 



by Google 



^B^retrt»» ^ elé. , en PdiCèuf , é^nSft ^ pftt e<nltrat du ^ 

pour fils : 

II. Raoul Dt Gihabd , II* du nom ^ dieralter , sei-* 
gnéurde Barenton^etc. , qui épousa^ eil 14^1^ demoiselle 
Jeanne de Moulins \ ti enlfonr fils uni<|ue .* 

m. Jean de Girard, I*' du ndmi nbevftlicr , «etgnelir de 
fiarenton et de la Chyc, en Précigné^ quiépousa^dn 1460, 
Benée àe Villeneuve, dame de la terre d« Villerie«vey en 
Anjou. Far. ju^mevt du commissaire du tdi » reildu à 
Angers, en 1401 , il fut déchargé de UXê et droit de franc 
fief , comme extrait de noble race et lignée , et ayant 
lerri le roi dans les iruerres ^ui avaiemt lieu àaM le 
royaume ^ il eut pour fils : 

i * Jéàn , seigneur cle ta Claye , mort satrs postérité ; 
5* bénis, qui suit j 
* $• ffèrre dé Ôiifard; 
4^ Autre Jean , clît le jeune , àont la branébe s^çst 
établie en Poitou, et y subsiste sous le nom de 
Girard dé Se&urepaire , près les Herbiers. 

IV» DéMî^nEOiHAtiDjètc. , ^éignéilt dclaSattVdgéjrë ^ 
de yiïl^tte , Ab la Battrdotiiitièfte etdU Pléfe^is d^AfiVéfi^, 
ffù MdiM, é{k>tisâ , Jèârrtre Héîrbeiirt ,* demoiselle, en i5©4, 
et ètrt l^ilk^ ftb Jèain qui âuit ; 

ÏV. ïcànnEGiRARl) , îï* du nom , seigneur àe la Claye, 
àh Batlée et de Lignîèrët, au Maine. Il épousa^ eu i54o, 
Joliéfilié le Voyeir, fille de feu Etienne le Voyer , ècuycr , 
séignèui' de Baltée , et d'Âfkdrée de la Sanlgère. De ce ma- 
rfâgé vint : 

VI. Jean de Girard , III* du nom , seigneur de la 
Ûaye ^ de la Sauvagère , de Batlée , de Ligtiieres , etc^ ^ 
qm fendit loi et bommage simple , le i5 novembre 1 54g 9 à 
la bàronuie de Gratte^Cuisse y dépendante de Tévé^ihé 
d'Angers, pour raison de sa terre de la Sauvagère» Il 
fat bomme d'armea des ordonnances du roi , dans la' 
compagnie de Jean de Thevalle , capitaine de cent 
bommes d'armes desdites ordonnancen , chevalier de 
l'ordre du 6ot > et son lieu tenant -général an gouver- 
nement de Metz, Il épousa, le 25 janvier i565 y M<Hle- 
leiue do Bé&ubigué , fiUe de René de Beaubij^ié ^ écuyer, 



Digitized 



by Google 



6^ ,PE eiftARD DE CHARNACi. 

seigneur de Cbarnay, de Villelte, de la Bîgwoninèrc ,• 
de la Cormeraie, d'Asnièreflyetc. ^et de demoiselle Jeanne 
de Tessé. Ses enfants forent : 

I* Robert , qui servît le roi avec distinction , et fut 
tué au siège d'Amiens, sans postérité; 

?.• Anselme , qui suit ; 

5* Renée , dame de la'Billoirie ; 
. 4* Françoise , mariée à Claude de Cuillé , écuyer , 
seigneur à^Eùotce ; 

5* Madeleine , mariée à Jean Dupré , écoyer , sei- 
gneur du Boullaye. 

VU. Anselme de Girabb , seigneur dé Balléc , de Li-' 
gnières , de la Claye , du PIcssîs-d'Auvcrs et de Beaucé^ 
était au siège de la Fère et d'Amiens , en rSog » avec 
Robert son frère, sous Urbain de Laval , seigneur de 
Bois-Dan pliin , maréchal de France , gouverneur et lieu- 
tenant-général pour le roi au duclié d'Anjou ,.eoiuflie il 
appert d'un certificat du Maréchal , donné à Sain t-Ger- 
maiu-en-Laye , le 27 juillet 1618, signé Urbain ithaLYSLl^ 
portant qu'ils ont servi le roi avant et ^près les sièges, 
pou1r Jeaû de Girard , leur père , infirme ,. seigneur de 
Ballée. Il avait épousé, le 28 novembre 1600 , demoi- 
selle Claude de Charnacc , fille aînée de noble ci puis- 
sant Jacqdes de Charnacé , chevalier^ seigneur de CliRr-, 
nacé , des Gastines , du Plessis-de-Chyvré , et de demoi- 
selle Adrienne le Gaiger- Elle était sœur d'Hercule , 
baron de Cbarnacé ♦ chevalier de l'ordre du Roi , gou- 
verneur de Clermont en Argonne f anibâs^eur de 
Louis XIII, dans les provinces unies, en Suède , et en 
plusieurs cours de l'Europe , tué au siège de Breda , en 
1637, commandant les troupes de Sa Majesté. Il avait 
épousé Anne dé MaiUé-Bre7,é ,,qui fut inhoijiée auprès 
de lui dans sa chapelle de l'église de Champigné , on 
Anjou , sa paroisse , où est située la terre de Cbarnacé. 
Les deux mausolées en marbre sont fort beaux* et les 
deux statues sont de bons sculpteurs dû temps. Anselme 
de Girard rendit aveu , le 7 juin 1619 , de sa terre et ' 
seigneurie de Ballée , à Henri de la 'f remouille yCOtpte 
de Laval , prince de Talmotit , duc de Thouars , pair 
de France , k cause de sa châtelleuic de B^souges. ils eu» 
rent pour enfants ; , .. . - 



Digitized 



by Google 



tÈ CitiAtÙ DE CHAUlSiCÉ. 63 

I* Phitippc , qui suit; 
• 5s* Antoine, religieux bénédictin k l'abbaye de Saint-* 

Florent; 
5* Jacque«, rapporté ci-après; ' 
4* Pierre , mort sans postérité ; 
5 '-Madeleine , mariée à Louis de Meule , baroa 

du Fresne , cLevalîer de l'ordre du Roi , seigneur 

du Fresne > delà Forêt , de Montpensier , de^ 

Meuâet et des Rocbes ; 
6** Claude , religieuse à Pabbaye dd Pré , au Mans ; 
7* Fraoçoise ^ religieuse à Cbâteaugontier. 

VIII. Philippe DE GiAJkKD , chevalier de l'ordre du 
Roi , seigneur de Charitacé ^ de Ballée , de Lignières , 
de la Blanchard ière y du Petit Gué, etc. , capitaine dans 
un régiment provineial , dont le Baron de Charnacé , 
ambassadeur en Hollande y était colonel , fut nommé 
maréchal de camp , grand-bailly de Bar , ambassadeur 
en Suède. II épousa , le 6 août »659 , Jacqueline du 
Fresne, fille aînée de messire Jacques du Fresne , che- 
valier , seigneur du Fresne , baron des Vaux près le 
Mans, d^Aupignel , de Brerobert, etc. , gentilhomme or- 
dinaire de la chambre du roi. Il eut pour fils : 

IX. Jacques-Philippe de Girard , chevalier , marquis 
de Charnacé , bai*on des Vaux , vicomte de Perrières , 
seigneur du Fresne , d*Auvers , de Brerobei'l , de Li- 
gnières et de Ballée ; lieutenant des gardes dn corps 
du roi , par brevet du 5 janvier i66o , lieutenant-gé- 
néral de l'arlillerie de la province de l'Isle de France , 
et commandant en chef l'arsenal de Paris. Par lettres- 
patentes du mois de janvier 1673 , précitées , en con- 
sidération des services rendus par feu Hercule de Cha- 
rnacé, Anselme, et Philippe de Girard, seigneur de 
Charnacé , aïeul et père dudit Jacques -Philippe de Gi- 
rard, et pour lui donner une preuve de sa satisfaction 
des siens, Sa Majesté lui accorde et permet ainsi qu'à 
sa postérité de joindre à son nom et armes , celui et 
celles de Charnacé. Lesdîtes lettres -patentes enregis- 
trées au parlement , le 5i janvier 1674. y 

« Aucuue autre maison n'a le droit , et ne peut prendre 
« les noms et armes de Charnacé. Ils n^appartiènent 
« qu'à celle deûirard de Charnacé, dont il est ici mention». 
Jacques* PItiHppe de Girard , épousa , le aS mai 16B9, 



Digitized 



by Google 



^4 de: eiBAlii^ P^ cnàmà^É* 

Louise de Boaillé ^ comtease de Çix>^i^ >.et i|^i^t)^ut point 
d'çniiuta, 

VIII. Jacques de Girard dr Charnacé , diévalier y 
seigneur de Charnacé , de Cmstineé \ Mev* , tàs puîné 
d'Anselme et de CI|iiidA de Ckamacé ,> fut enseigne de 
^ Colonelle 4u rè^^a$ent de Breeé , eut ie bras droit 
%igfkççkntè A'oa bo4ilft 4e ea«Mi au siège d'Hesdin. Il 
i^x\s$. , \^ dencM>ia«Ue Catherine de la Bigt>tièi*e , dont 
il n'eut point d'enfants } 2f demoiseUt Renée de Brissac 
des Chai^ièref et ^a Marais , en pnésenoe de mes.iire 
Alexandre Ji^ , Cow de Brîtiao , ihbé de Begare ; il 
eut : , , 

l«> JMqUtffl-Q^éi qui cuit j 
a» Ïfarie'-An^ii^ / r^Mgieyte A l'iJïbajFe du i^erray ^ 
3^ l^oulse , reli|{ieuse y an moiMifitÀrf >^e Saînie«-Cai' 
jth^rine d'Angers. 

K. Jacque^Rcné pE Çirard de CHARN^cii^^ïhev^Uerr 
seigneur de Gastines^ de Cbftrnaiié , da Bois, d© Moût- 




1715,, demoiselle Geneviève Arthaud , et eut pour en- 
fants i 

i* JaçquW'AoPselme 1 »iort jeune , enseigne au çé- 
jjinjeut de NoroiM^die, tué «ar k c^amp de ba- 
taille 4 liawfcld ; 

2* Clanri€«rFrançoi# , qui suit ; 

3* Manc-Pro^yei- d^ Girard de Charoacé , clM»ra- 
Uer , «e%nc«.r dli Ple«9i« - d'Anvers , lien tenant^ 
coli^ncl Â^ régim^ïU is Bourg^gtie ^ infanterie , 
ç]).evaliér iç l^oirdre mypX et miJUaîre de Saint- 
tjmJê» poui* octiqtn d'iiolat en Corse« Il épousa , 
Je M JwiUei. 1779^ Niçale^Hraeinth» die Bôi«}our- 
d^a» fiUe «aillée d« mosaire t.oui««François«àéra- 
,pbi^ d43 i|lk>i«poiird|in««lieva;Uer, «eigneur de Bois- 
jQU^dan , 4e.JU0*gi*P ^ Fwmb ^ de CJiaiiié , etc. > et 
de dame Mad^Wi»^ Ae OiiitattU. I4ear| enfants 

jn. Prospc^r-Mare , éJ^i'e i VécoU xoVale ^ulàtakc, ' 
sou«-lieui,eqajat au régiment d^J^xiPft^; f migré 



Digitized by VjOOQIC 



tea 179V ; A fftît éttotfii les cara^ofats i Farmée 
d« Coodô. Mort sans pmtérité ; 
1>. fi«nri -> AogiMf in , qui a servi dans l'armée 
tojnie An Maine , ctevalicr de l^ordi'e royal et 
militaire de Saint - Louis , marie à dfliiioiselle 
Florence de Guita^U , fille de Jacob de. Gui- 
tauU , écujer , lieutenant-général de la ville de 
Cèâteangontier ; 

c. Genevièvei-Hortense-Sérapliine > morte en Inia 
âge; 

4.* Jean-Gaspard, capitairle 4'jarlillerîe ^ cotnman** 
dant de bataillon , cKevaîîer de Tordre royal e% 
militaire de Saint ]Louis^ mort sans postérité ; 

$* Frauçoise-Jacquine , mariée par copitrat du 1 1 
fcvt-ier 1744 » ave*; Fraii^is«>Josepii , marquis de 
Scepeaux , aeigneor 4u Homisaj , etc, chevalier 
de l'ordre royal et «oilitaire de Saint -Louis^ ca-« 
pitidae de cavalerie y 

6. Geneviève-fliarlotte , mariée arec meçsire Pierre^ 
Tlîéop)iile de IV^orant^ c^eyalier , seigneur des 
GriSSconis. 

X. Charles-François DÉ GiftARb, marquis de CiiARNAcé, 
•eigncur4e9 villes et châteUeiues du lion d'Angers, du 
IfoisdeMotvt-^Beurcher^de Cli&rnacé, du Perché-BrÎMid^ 
de Ghajugé , du Pltsasis-Malineau , etc* lieutenant au ré* 
^ment àe Marsan , le 28 février 17^5 , et capitaine au 
régiment de Mailly» en if4^'^^Pousa ^ le 4 }uUlot 1750, 
demoiselle Marie->Charlotte -^Françoise dn Tronchay, fiile 
de me&sire Joseph -Denis du Tr^Michay , chevalier, aei- 
gneur de Bleigné , do Pouancé • de Chamffreau , de hk 
Barre, etc. , et de dame Charlotte - Françoise Foulkin 
de Grée, il eut de ce mariage i 

I* Cliarlos-LouVGa^pard- Auguste de^Gitard». mar- 
quis de Chamacé , ofiioier au l'é^iment du Roi ^ 
ijalantede , qui épouaa > le 9 mai 1780 ^ demoî-» 
selle Angélique'Constanco-Emilie de Mamière-d«- 
>Gner , fille de messire tlené-Jean de Marnière ^ 

. jcheralier , teiff neor , marquis de Gner , vicoiiite 
de Renae» ^ .Wooi de la IkUrtinière , seigneur 

6* 9 



Digitized 



by Google 



66 DE GIHAKD DE CHÂENACÉ. 

de Kermerîeu , do Saint-Georges^ de la Cbenar- 
dière^ duCrano , etc. ancien «président à mortier 
au parlement do Bretagne , et de dame Louise- 
Rose-Madeleine de Gosnoul^ il est mort à Angers, 
sans postérité^ en 1791 ; 

a* Guy-Joseph , qui sait ; 

5* Raoul - César - Auguste , chanoine honoraire de 
r£glise cathédrale d'Angers ; 

4* Geneviève-Sophie , mariée avec messire Loa.U* 
Marie-Jean , comte des Hayes , de Cry , chevaliert 
seigneur de Cômes, ancien capitaine de cavalerie^ 
chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint- 
Louis , émigré en 1791 ; il a fait la campagne avec 
les princes français dans la compagnie des gen- 
tilshommes de l'Anjou } a pour enmot unique 9 
Caroline-Geneviève , mariée, en décembre i8i4j 
avec messire Emmanuel d'Amhray , chevalier y 
maître des requêtes , pair de France , fib aîné 
de monseigneur le chancelier de France , com- 
mandeur y et garde des sceaux des ordres du roi , 
président de la chambre des pairs ; 

5* Pélagie-Geneviève, morte sans postérité. 

XI. Guy-Joseph db Girar»^ chevalier , marquis de 
Charnacé, né le 27 juin 1760 , seigneur du Lion d'An- 
gers , de la Goderie y du Perché- Briand y etc. page àa 
roi à sa grande écurie en 1776, sous^licutenant au ré- 
giment de Royal Piémont en 1779 ; capitaine dans 
. celui de Royal Pologne , cavalerie , en 1 782 } émigré 
en 1791 ; a fait la campagne près les princes français 
dans les compagnies nobles d'ordonnances dites mous* 
.quctaires, lieutenant-colonel de cavalerie ,. chevalier de 
Tordre royal et militaire de Saint-Louis , directeur du 
haras royal de Langonnet , en Bretagne. Il a épousé , à 
Paris, le 21 décembre 1770 , par devant maître Bos- 
quet, notaire, demoiselle Chariot te-Antoinettenlulie de 
Turpin, fillede messire René comte de Turpin-Turpin , 
colonel de dragons, menin de inonseignear le dauphin de 
France, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint- 
I^ouis , et de dame Marie-Charlotte -Antoinette dfi Theil , 
•chauuinesso du chapitre royal de Neuville. 



Digitized 



by Google 



DE B£THUI>(E# 67 

^ Les père et mère de9 sQ8-iioiiiinés étant absents 9 ont 
été représentés par M. le marquis d'Ëstourmel, ancien 
colonel de Royal Pologne , cavalerie, lieutenant-général f 
commandeur des ordres de Saint -Lazare , chevaliei de 
J*ordre royal et militaire de Saint-Louis , etc. , par ma- 
dame la comtesse de Corbeil , et par monsieur l'abbé de 
iDrpin , comte de Lyon , oncle de demoiselle Charlotte'* 
Antoinette , etc. , ont pour enfant unique : 

XXL Cfaarles-Guy-Joseph dk Gibard, dit Ermkst ^ né 
à Angers, le 4 octobre 1800. 

» Armes : Ecartclé , au i et 4 d'azur , à trois che- 
cvrons d'or, qui est de Gir^^rd; an 2 et 5 d'azur , à 
« trois CToisettes pâtées d'or, qui est de CHARNAci. M. le 
« marquis de Charnacé, par son alliance avecla maison 
« de Turpiu, porte parti , au 1 de .Girard ; au 2 d'azur,' 
« à trois besants d'or , qni est de Tuhpin-Turpin. Cou- 
« ronne de marquis; supports, deux lions; l'écu accolé de 
« deux bannières ». 



BETHUNE (de). Cette maison est une des plus an- 
ciennes et des plus illustres du royaume. Les services 
qa'elle a constamment rendus à nos rois , sont consi- 
gnés d'une manière trop bonorable dans l'histoire, pour 
que je m'occupe de les retracer ici; et quant à ce qui 
concerne son origine., je me contenterai de suivre l'His- 
toire officielle i|^ Grands Officiers de la couronne, qui ne 
laisse rien à ^HJHki^ sur ce point , chaque degré de filia- 
tion se trouvant appuyé de titres et de documents indis- 
cutables. 

L Guillaume de Bethune, I«' du nom, surnommé 
le Roux y seigneur de Betbune, de Tenremonde, de 
RicHcbourg, de Warneton, de Molembeque et de Locres, 
avoué d'Arras, second fils de Robert V , dit le Boux ^ 
seigneur de Betbune, et d'Adélaïde de Saint-Fol, fit spn' 
testament en son château de Betbune, au mois d'aVril 
I2i5,.et mourut peu aprèsl II avait épousé Mahand de 
Tenreraoï^de, fille aînée de Gautier, III' du nom, sei- 
gneur de Tenremonde, Elle moarutle 18 avril 1224* De 
ce mariage vinrent : 



Digitized 



by Google 



i' Daniel y ètjgnent èe Betbtinè.i âVéaé éPArfan^ 

viyaiit en i zaa f 
3t* Robert, seigi^enr de Betbune et de Tenremon^e ; ' 
5* Baudouin de Beflinne, nomm^ dans une charte 

de Pabbaye de Saiiit-Yred de Braine^ en Ï194 > 
4* GuiWaunie , dont Parlicle sait j 
5*^ Jean de Betbnne, comte de Samt-Polpar feabean^ 

comtesse de Sain (-Put > safemne^ 
&* Adélaïde, iemnie de Gaucliei:, IV du no«i> cbe* 

valier, seigneur de Nantenil; 
7* Mahaut , épouse de Gislebert de Sottenghien> 

chev^iliery seigneur de Rassengkten. 

IL Gttilkome i>k Bctbune, II* dn noirt , cbermlîcl-, 
âi*ignctir de Molembèqiee et de Loeres , a^oué de Husse ,- 
fonda, da consentement d'Isabelle de Pontrobart , sa 
feninf e , niorte en 1 ayê , ricbe béritière an pay» de* 
Berghea, l-abbaje de Pontrokart ,' en i234» ^^ mooruÉ ie- 
24 août ia43. Leurs enfants furent : 

!• Gilles, chevalier, seigneur de Môlembëque , 
mort après Tan 1247, sans postérité disabelle de 
Berglies , sa femme ^ 

2" Guillaume, dont Tarticle suit 5 

S** Mahaut, femme, 1° de Jean II, châtelain de Lille 
et de Péronne ; a* de Robert | seigneur de Waurio^ 
sénécbal de Flandres y 

4? Jeanne, mariée à Rao«l de Mortagne^ seigneur 
de Nivelle > châtelain de Tmirnai^jb 

IH. Gnafeutoe de Bétliune, IIÏ» d* noi», d^evalier, 
seigneur de Locves et de îfebuterne, partagea aVeo se» 
frère et sœurs'la succession de son père, l'an 1245; il 
est mentionné dans deux actes des années 1246 et 124^ „ 
et mourut peu après. Il at^ait épousé Béa ttix, dame dô 
Hebuterue, qui se remaria à Etistache de NeaviHe, dit 
le jeuue. Guillaume laissa d'elle : 

IV. GuilTâume de Beltmne, ïV« du norti, dit de Lo^ 
cres y chevalier, seigneur de Loeres et de Hebuterne,. 
mentionné dans deuJc actes des années 1274 et 1279. ^^ 
avait 'épousé Jeailne de Néelle, dite de Palvy, fille de 
Jea^ III^ seigneur de Falvy^ et de Jeadnede Dammattin^ 



Digitized 



byGoogle 



eontessedePontldeu, reôie d^ CastîUe. EHe^ mourut !• 

^9 octobre 1 280 , laissant de son luariage : 
1* Guillaume^ dont l'article saitf 
a* Raoul de Bethune^ Tirant en 1559. 

V. Guillaume t>z Betrume, V* du nom , dit de Locres, 
dievalier^ seigueur de Locres et de Hebuterne , fit plu- 
sieurs donations à l'abbaye de Notre-Dame de Soissons, 
•t mourut âgé de aoéxaute-dix ans^ le 3 avril i54o. Il 
laissa de soh mariage avec Marie de Roye» dite de ]a 
Ferté , fille de Mathieu de Roye et de Jeanne de Yen* 
^uil : 

1* Matbieu de Bethune^ seigneur de Locres et de 
Hebuterne^ qui n'eut que deux filles ; 

2^ Tean , dont l'article suit. 

Vr. Jean de Bethune, V* du nom, dît de Locres , 
dhevalier, seigneur dé Vcndeuil et d u Verger, nrournt eil 
1575 , et fut entnrré en l'abbaye d^Orcamp. Il avait 
épousé, en i55r, Jeanne deCoucy, morte en i563, ^t 
itiburaée au «ême Heu que son mari , fille ainée d'En* 
guerrand de Coucy, vicomte de Meavx^ et de Marie de 
Vieime. De ce mariage vinrent : 

I • Robert , peigneur de Vendeuil , vfcMnte d« 
Meaur, qui*ne laissa que des filles; 

2* Iean> dont Fartide suit : 

3* Marie, femme d'Eustache de Voudenay, cheva- 
lier, seigneur de Voudenay tt de A&reail en Biie ; 

4" Jeanne, mariée à Jean de Roye, chevalier. 

VU. Jean de BeChimey II* An nom y dit de Locres^ 
chevalier, seigneur d'Autréches , d'Essignj et d'Anwy , est 
raalifié chevalier- ban n ère t dans la montre qu'il fit à 
Faris/le 16 septembre 1410 9 àe lui» de six chevaliers- 
bacheliers , de dévote écuyers et de vingt archers de sa 
compagnie. Il fut tué à U. batailU d'Aziucourt, l'an 
»4t5, et fut le dernier de sa maison qui prit le surnom de 
Locres. Il avait épousé , par contrat du 6 novembre 
%^i , Isabeau d'Estoute ville , veuve de Gaucher de 
Vienne , et fille de Robert » seigneur d'Estoutoviile , de 
H^tot-et de VallettMnIi, et de Marguerite de Mcntmo- 
vancy. De «• myria^ s^t issus : 



Digitized 



by Google 



\ 
*]0 DE BETHtTNE- 

!• Antoine, seigneur de Mareail et d'Hostel , mort 
sans enfants en 1 4^0 ; 

2.^ Robert , dont l'article sait ; 

5"* Jacques 9 dit Jacotîn, tige des seigneurs de Bal- 
four, en Ecosse ; 

4* Catherine, morte en 14S89 femme de Jean de 
Hennin^ chevalier, seigneur de Bossu t; 

5® Isabeau^ mariée à Jacques de Hans, chevalier, 
seigneur des Armoises et d'Ëscry. Elle mourut 
après le 28 août i455i. 

VIII. Robert de Bethune , chevalier, seigneur de 
Mareuil, de Baye, d'Hostel , de Congy, d'Havrain- 
court, etc., conseiller et chambellan du rpi Charles VII, 
servit ce prince dans ses guerres contre les Anglais , se 
trouva aux sièges de Mohlereau et de Pontoise, en i437 
et 1441 , et ne vivait plus en 1476. Il avait épousé, par 
contrat du 22 janvier i45o , Michelle d'ElsCouteville , fille 
de Guillaume, chevalier, seigneur de Torcy, de Blain— 
ville, etc., grand-maîlre des eaux-et-forêls de France ^ 
et de Jeanne de Doudeauvilie. De ce mariage vinrent: 

!• Jean, dont l'article suit ^ 

2* Robert, seigneur d'Hostel, mort sans hoirs ea 
i5ii5 

5<^ Catherine de Béthune, mariée » i* à Aubcrt, sei- 
gneur dé Margival et de Salency; 2^ avec Jean 
du Pin. 

IX. Jean db Bethuive , III® du nom , chevalier , sei- 
gneur de Mareuil , de Baye , de Congy , d'Havrain- 
court, etc. , mort en i5i2, avait épousé, vers l'an 1480, 
Jeanne d'Anglure , fille de Simon , dit Saladin> seigneur 
d*£stauges, conseiller et chambellan de René d'Anjou, 
roi de Sicile ef- de Jérusalem, et de Jeanne de Keufchâ- 
tel. De ce mariage sont venus : 

I® Jean, baron de Baye, mort jeune vers l'an i5o8; 

2* Alpin , dont TiEirticle suit; 

3* Ogif.T, seigneur de Congy, archidiacre des églises 

du Mans et de Châlons-sur-Marne ; 
4^ Robert , souche des seigneurs d'Hostel , qui n'ont 
' formé que deux degrés ; 

S* Marguerite, mariée, i*» le 7 janvier 1497, ave- 
Alexandre Crision, cheralie^^ l)aton de Chapeo 



Digitized 



by Google 



DE BETHUNE* 7I 

laines; a® à Jean/ seigneur de Las-Tonrsi en 
Limosin ; 
6* Isabelle, abhesse de Notre-Dame d*ABdecies ; 

7* Jacqueline, mariée, 1* le 28 octobre i5i49 & 
Christophe du Ghâtelet^ cheyalier, seigneur de 
Cirey; î* avant i55o, avec Jean du Châtelet, 
seigneur de Dom^Julien. 

X. Alpin DB Bethuns , chevalier , seigneur de Ma- 
reail, de Baye, d'Havraincourt , de Novion , etc. etc. , 
servit le roi François I*** en ses guerres contre FEspagne, 
sons Charles de Bourbon, duc de Vendôme, es années 
i5i4^t i5i8, et monrut avant le 16 septembre' 1 546. Il 
avait épousé, par contrat du i5 juin iSog, Jeanne Jou- 
vcnel des Ursins, morte en i544> ^*ï'® ^•^ Jean, seigneur 
de la Chapelle , et de Louise de Varie. De ce mariaga 
vinrent : 

1® Jean, dont l'article suit; 

a* Antoine, seigneur de Marenil , mort sans pos- 
térité de Françoise Isoré deFontenay, sa femme; 

3* Oger, auteur de la branche des seigneurs da 
Congy, qui n'a formé que deux degrés. 

XI. Jean de Bethune, IV* du nom, chevalier, liaron 
de Baye et de Rosny , seigneur d'Havraincourt^, de Cau- 
martin , de Taluz , de Châtillon-sur-Fiens , ect. , mort en 
i554, avait épousé, 1* par contrat du 19 juin 1629, 
Anne de Melon, dame de Rosny > fille de Hugues de Mev 
lan, vicomte de Gand , et de Jeanne de Hornes de He- 
hnlerne j 2** Jeanne du Pré, dont il n'eut point d'en- 
tants. Du premier lit vinrent : 

1 * François , dont l'article suit , 

a* Alpin qui suivit le roi Henri II dans son voyage , 
d'Allemagne, en i552, et mourtit sans enfants^ 

3® Marie, femme de Jean Raguier, chevalier, sei- 
gneur d'Ësternay et de la Motte, éouyer tranchant 
du roi ; ^ 

4® Jeanne, mariée le 19 décembre 1646, à Gabriel 
de Torcy , chevalier, seigneur et baron de Vendy 5 

5^ Anne, religieuse au prieuré de Saint-Louis. 



Digitized 



by Google 



72 t)E BETttUK«* 

XTT. François xït Bïthvne , clievïilîcr, làton ie Rosnyï 
seigneur de Villeneuve en Chevrie, mort en iSyS , avait 
épousé, !• par contrat du i5 Janvier i557 , Cbarlotle 
Dauvet , fille de Robert , seigneur d'^raines f de Rieux f 
de Montigny , etc. etc. , et d*Anne Briçonnet } %" Mar« 
guérite de Louvtgnj , filiç de Jean, baron de Clére , che-< 
valier de l'ordre du Roi , de laquelle il n'eut point d*en-* 
fants. Du premier lit vinrent: 

!• Louis, né en l558, mort en iSyS, par accident; 

2* Maximilien de Betliune_, duc de Sully, prince 
souverain d^Eririchemont, pair, jgrand-mwtre de 
rartiilerie et maréchal de France, serviteur zélé 
et ministre fidèle du roi Henri IV, qui fkouora 
de sa confiance et de son amitié. Il épousa » i^ le 
4 décembre i585, Anne de Courtenay, morte eu 
1589; 2* en 1692, Racbel de Cocbefilet. Du pre- 
mier lit vint Maximilien de Bethune , II* da 
nom , qui continua la branche des ducs 4e $ully ^ 
laquelle s'étci|gnit ^n 4719. l(e duché de Sully 
passa alors à la branche aes duçsd Orv^l, issus 
de François de Bethune , fils de Maximilien I«*^ 
et de sa seconde femme Rachel de Coche fil et ; niais 
cette branclie ayant fini elle même dans la per<- 
sonne du fils de Maximilien-Ga})riel> Louis « .vi-« 
comte de Betliane , puis duc de Sully , le drojt 
d'aînesse de la maison de fiethnne j'evient aux 
descendants de Philippe , dont farticle se trouve 
ici sous le n" 4, et qui se répète dans le XIII* 
degré; 

5<» Salomon , baron deRaeny. mort le i,g scptembrie 
1697, sans enfants de Marguerite Claussc de 
Fleury, sa femme -, 

4® Philippe, qui fonde la branche des comtes de 
Selles; marquis de Chabris, laquelle s'etant per- 
pétuée, représente de nos jours , par droit d'aî- 
nesse, l'illustre maison de Bethnue* Son igrticle 
iorme les dégràs XIU et suivants } 

5® Jacqueline, mariée, le a4 octobre i584, à Hélie 
de Gontauk., seignèiur dé Badefel et de Sliint-Ge-« 
niez., vîiceHroi de Navarre. 

Xin. Kiilippe Dï BsTHuySy baron, et depuis comte 



Digitized 



by Google 



BB nETHVnté fi 

de 5«11e$, de Ciiarost, je.MM^ miutfQÎf àeCbsîbrhf 
j^J^eralier ûes^ ordres da Roi^ lioutenaiit-gènér^l pour Sa 
Majeflté eu Bre^ag^e ^ ^Qvenieur ie la peçionne de 
Gaston, eue d'Orléans, ,8içcQn4 fils du. roi. Henri W } 
chef dq. conseil des dépèckeS étrangibres; etc. etc^j fat 
.employé dauB dirersoa aœbatsadeâ ^ et chargé de grandes 
négociations , qu^il rempUt toujours a^ec,«fucp^sv 11 mou- 
rut dans son château de Selles en Berri, en 1649 > ^S^ ^^ 
qnatre^Tii^^^huxt am ^ . et ,ayait éppo^éj 4* .eu 1600 / 
CafJberii^B 1^9. Bputeillier de SefiUs > fille de Philippe^ sei- 
gaeur;de .jlouy.; a" en 1608, Marie d'Àli^re ; dont il 
ueut point d'enfants. Ceux du premier lit furent: 

i** J*hiîippé, né en 1601 , iioft au tércêau J 

2® Hijf^olyte, dont rarticle suitf 

S* âenri, archevêque de Èordeaux^ mort le 1 1 mai 

4* Louis, auteur de la^ hranche des ducs de Charost/ 
étejnte. . , ., ^^^^;^ .^ . ] ^^ , ^• 

5° Mafie* première ^lejçpiç de PrançinVr Annibal , 
duc d^strées, pair et maréchal de Finance; et 
. , Itérer du cai'dinal d'£8trée«# : . / / 

XIV. Hippûljtq DE Bbtsukb^ eomt^ de $eUe»i m^Sr 
^nis de Çhabtiis, dit le comte dû MffthuHe}: çUéTalicr â^ê 
,Pird]re$>da Rai.* Tun dN trois i^PieiJtldrs d:Mtat rt'épé^ 
chevalier d'honneur de. Igiî reine M^fie^Tkév^#} id^A-^fir 
che, né à Rome en i6o5, suivit le roi Louis XllI dans 
tQutes ses expéditious iiHvêrtài^tea y (ê wVit avrfc dis- 
ÇàcWétt a^ài sîèges de MêtAïûHn ;à^ k Rtebeffe, do 
^Aiééféâiàéurs^ et ifibàWt le nÀ àçiftèinUrë i665. Il 
avaitépousé, par édiitfiH! dt^ a'^ tfôvémhré i*fe^, Marie 
de Béâùiinîeb , daïAè d'Mxhk Ae % reihW M4rî^-TLé- 
rlèetfÀtitr9ché,àlle d^fftifWàï dïî BëaàvilHeifs , comte 

dér srfîrt^Aîguati , et dé uém^m.Sé ïu ëtïri^ë de m#ii- 

tîgày. nié éé iblàviagë iimnt : . 

i^ Philippe, comte de Selles^ né en. 16^0, mort I0 
5 mars i65B^ sans enfants de Marie d' Estampes ^ 
» ^fiHe dé leanv eomt)? d'Estatàpes -, 
'2*^ 'ISentî'f' dent l'âfrtide siiitf 
^ Armand > érvê^ar *a Pu^ , mort èo- dècvmfMr^ 
1*703; ' ' 

6. u> 



Digitized 



by Google 



74 1>B BETRUNCé 

5» 'Françots-Aiittîbal, chefd*escadrc, mort à Pam 
en \jo2, êgé de quatre-viflgt-Klix an« , «ans laisser 
^e postérité masculiiie ût Renée le Bo^gn& de l'Ës- 
quifiou ^ sa femrae, œorle en 1709; 

6* Hippolyte , aumônier de la reine Marîe-i-Thérèsè 
d'Autriche, érêque el comte de Verdun, et 'prince 
du Saint-Empire, mort le 24 août 1720} 

7« Louis , marquis de Bethune el de Chabris, gou- 
verneur d'Ardres et du comté de Guînçs, mort à 
Paris le 29 février 1728 > n'ayakit eu que trois 
fils : l'aîné, mestre-de-camp de cavalerie, qui 
servit avec distinction dans les guerres d'Alsace , 
et mourut sans postérité } et les deu;^ autres , 
morts en bas âge ; 

8* Anne-Berthe, abbesse de Beaumoht-lès-Tours 5 

9<* Marie , abbesse de Montrenil, pr^ Laon ; 

lo» Catherine, morte le 6 novembre 1725> veuve 
du marquis de la Roque; 

11» Autre Marie, femme du marquis de Rouville^ 
gouverneur d'Ardres et du comté de GuineS. 

XV. Henri DE Bethune, né le îxg mars 1 65a, d'abord 

chevaHer ^e Malte, puis comte de Selles après la mort 

•de Philippe, son frère aîné, mourut au mois de novembre 

'I690, laissant de Marie- Anne Dauvet, fille de Kicola» 

I>âuvet , conite des Marais, grand- fauconnier de Vrstnt», 

et de Catherine de Lantage , dajue de Vitry : ' 

!• Louis, dont l'article suit : 

2° Marie-Henri , chevalier de Malte , capitaine des 
vaisseaux du roi en 17079 et gentiUiomm« d^.l» 
^ chambre du duc d'Orléans en 1724 J, 

5* .Anne-Marie, abbé de Saint-Aubin en 17^7% 

4« Marie-Paulc, reçpe ^ Saint-Cjr en 1689, qui 
« périt malheureusement dans un incendie qui coa- 
suma sa chambre et une partie du logi» de l'ab- 
baye de Notre-Dame-des-Prés , à Paris, oà elle 
logeait. 

XVL Louis, comte bb BcTHimB, cft^ifcaiiid de vai»- 
seaux, puis chef d'escadre au mois de déeembre 1730, 
.et lieutenant-général des armées navales r^ la promotion 
du ro mars 175^*, commandeur de l'ordre royal et mîli- 
laire de Saint-Louîé^ m4>urtit;àAocàefbrtie 19 Boyembr» 



Digitized 



byGobgle 



DB BBTHUNE. 75 

delb même ànu^e^ âgé de aoixante-qmnse ans. Il avait 
épousé, le 5i mai 1708', Marie-Thérèse-Pau le t te de U 
Combe, veuve de Pierre le Moine» seigneur. d'Iberville, 
capitaine .de vaisseaux et chevalier de l'ordre ro^al et 
militaire de Saint- Louis ; elle mourut à Paris le 20 mai 
1759. De ce mariage sont nés : 

!• Armand-Louis, dont l'article suit : 

2» Marie-Armande , mariée, le 17 février 1746, à 

lean Paris I seigneur de Monlmartel^ marquis de 

Brunoy. 

XVIL Armand-Louis, I**^ du nom^ marquis de Be- 
THUNE , successivement capitaine do cavalerie dans le 
régiment de Royal-Roussillon , guidon de gendarmerie 
en 1759 , colonel*généraI de la cavalerie légère le 25 avril 
1759, et chevalier des ordres du Roi, épousa^ i* Maiie- 
Edmée de Boulogne, fille de l'ancien contrôleur-général 
de ce nom ; 2** le 19 avril 1765, Marie-Thérèse Crozat , 
sœnr de la maréchale de Broglie et de la comtesse de Be- 
tLune. Ses enfants furent ; 

Du premier lie : 

1* Catherine-Pauline^ mariée, au mois de mai 1770, 
à M. de Colhert, comte de Seignelay, brigadier 
des armées du roi, colonel du régiment de Cham- 
pagne ; 

2* Armande -Jeanne-Claude , dite mademoiselle de 
Beihune^Chabris y née le 29 juin 1755, mariée à 
Louis > comte de Durfort) 

Du second lit : 

5* Armand-Louis^ dont l'article suit ; 

4* Armand-Louis-Jean > dit le chevalier de Bethunê , 

né le 5o avril l 'j^'j 5 
6^ Armande-Panlinc- Charlotte > nëe le i& octobre 

1759, morte femme de Raoul, marquis de Gân^ 

court ; 
& Armande-Lonise^Adélaïde , née le 12 novembre 

1761 , mariée à M. le comte de Castellaue. 

XyiII. Armandrliooia, U« du nom, marquis de Bi* 



Digitized 



by Google 



76 DE llONTMO«t:¥9€f-1i0llRÊ9. 

THUNB SiTLirT, néle 20 janvier T756, ayant rang ddeoloneltic 

cavaUrre dès 1779, * ^poii»^, le n avril 1795, Marie- 

Louiie^Richarde-Constantine Scheir, ftlle de M* Schcnr, 

capitaine de oavalerie ^ et do Madeleine du Boa da * 

Ebauval. 

Armes : « D/arge^t , à la fesc^ de gueule? » . 



MONTMORENCY - MORKÈS (de). La branche de 

;e , qpi s'élajt. établi^ en Au- 

^of^z le lome I«r du Nobiliaire 

bV est divisée eu branche ca- 

La branche catholique, qui est 

Viontmorency - Morrè^ , colonel 

^e Praiicq , n*a lamais cessé de 

norency; oiais \^ branche pro- 

e MontpiQrres et deFranckfort, 

cliffts), u'ayapt pas habituei- 

)lontmorencY à celui de Morrès, 

vient de présenter au prince régent d'Angleterre un* 

«applique par laquelle elle démontre qu'étant également 

descendue eu ligne légitime et mascaline de (^epflProy 

do iVÎontr^orenc3' , dit c^ Afontemarîsco ^ 1*5^19 vice'^-roi 

cVlrlandc ; ^cveu et héritier de Hervé de Montmorency, 

Connétable d'Irlande en 117a) elle réclame le privilège 




après 
^ .- ,,, .^.,,, j . ,-, ..,-, . .. .-j aire- 

d'état, lord Sidmouth» et clu conseil privé du roi, a 
rendu le décret suiv^a^xt; , ^u, ^o^\ et de la part de Sa 
Majesté le roi du royaume-uni de, la grande-Bretagne 
et d'Irlande^. par lequel la pern^i«siou royale est plei- 
nement acoordée À la mai^QB de Marres^ deacqndue 
du susdit Geoffroy de il/oA/zmar^nç;^ , v,ice-roi d'Irlande 
en i!^i5, de. porter., elle et sea desœudauta les. noms et 
armes de Mifntmorenc^. 

Ce décret est daté du palais de Carletou-Honse, le 17 
^uii) t^iS; stgihè, Sidtuoùth. Ëbregistri au signe t-taffice. 
Je 17 juiHt^t'y sjgné f Thomas Ridwel )uuiar, Dip., et ad 
bureau d'Ulster, roi d'armes, à Dublin, le 8 août 181 5^ 
i:ji|^d[^' WijUiam Buiham, dep. ulstex.. 



Digitized 



by Google 



DE MONTMaftfiKCT^tMORll&S. ff 

Le clie^aUer BctLain» roi d'aenos d'Idande ^ et les 
sttsdtts leigneurs de la branche proieatante de Montnio- 
rencj'Morrès, ont officiellement traostnis à M« HerTé,. 
(te Monimôreacy-Moi^rësyOplonèl d'^Ut-major aa service 
de France, comme clief de la maison, les copies de t'or- 
donaance rojalo dont la teneur snit : 

Office of arms. 

5 Augau i8i5« 

His royal Higline^s llie PrînCe Régent has becn Gra- 
» cîousîy pleased, in thè name and on the Bfthalf of 
» Hîs Majesty, to gîvc and" grant unto thp riglit-Lo- 
» nourable sir Francis Hervey, lord viscount Mouut-v 
M morres and baronet ;the right honourableLodgc Éyanes, 
» ford baron Frankfort; sir William-Ryves Morrès, 

• baronet; Reymond - Hervey Morres Esqaire, lieute- 
» nant - colonel of His Majestys , ninlh régiment of' 
•^dragoons; and Hejrvey- Francis Morres, Esquive (i), 
a capXaii^ in His MajjBsty^ twenty-first régiment of' 
» Foot, His Majestys royal license and anlhorily that^ 
\ ikey aiçicj tl^^r iami\y,sboul,cl'rea8sam,e aa4 H^Ç tkpir^yi- 
» giclai s^rnfLmç fi;i4 arn^s oi'de Moptmorency çniy ( tlieir 
» de^iceut iç tX^e yj^^lf^ Une iion^ tbiaf j^t^c^ot and i^- 

• lustrions House, witb llie évidences tlicreof ^ having 
» beeiji doîy proved and recorded in the office orrUlster 
> Uog^ at arrhs of ail Ireknd ) , provided tbat such 
i concession and dfcckaration of his Royal Highness be 
» fiwt recorded 3^ and ihe arms 4"^'y «^^ÇïPpUfi^^ î"^ 
» tte aforesaid office of iilslèr) wbicn bas bèen dpn•^ 
» adcordaingly. 

» William Betham, 

» Dép. iilster kîng of arms. 
» Doblîn Gazette^ publlsbed by Authorily. Saturday^ 
» AugostS, igi5, N^Ôai. % 

. La^ii^ ordpçuance. a ^tj^ comi]E\unjqaée 1^ 2a sep- 
tembre 1 81 5 , par M.lCi çoipijitfi Hervé de. Mpi^tmqrency* 
Morrès, chef de la Waucne a Angleterre^ à M. le due 

(i) FUf da lord £iank&r^ 



Digitized 



by Google 



7® * D0 PUT. 

àe Montmorency y pair de France, chef, de tontes leM 
branches de ladite maison , établies tant en France ^'ea 
Angleterre et en Irlande. 

Toutes les pièces qui appnjent la généalogie de cette 
illustre famille vont être imprimées, par les soins de M. de 
Montmorency- Morrès, des lords Mwntmorret et J'rank«i 
fort, et des autres seigneurs de la famille. 



PUY (du), famille noble d'extraction, établie en 
Forez et en Bourgogne. Elle a fourni des chevaliers 
à l'ordre de Malte , des conseillers d'état aux cours de 
France et de Lorraine , et des magistrats au parlement 
de Paris. 

I. Pierre nu Pur, !•' du nom, écayer, seigneur de 
Chateaudame , en Berri, mort, en i34^, avait éponsé 
Claudine Despriau , dont vint : 

II. Guillaume du Put, écuyer, seigneur de Châtean- 
dame, qui épousa Antoine^e de Bressard (i). U eut 
pour fils: 

IIL Pierre du Put, !!• du nom, qui s'établit à Saint- 
Galmier , en Forez , où il épousa Thérèse de Jolyval , 
et mourut vers l'an r4oo, laissant de sou mariage: 

I® Thomas, dont l'article suit; 
2* Jeanne du Puy, femme de Philibert de Lyoty 
seigneur de Yernet et de U Fouilleuse. 

IV. Thomas du Put, écuyer,^ seigneur de Saint- 
Germain de Laval, épousa Marguerite de Lorge, de 
laquelle sortit : 

V. Hugues DU Put, écuyer, seigneur de Saint-Ger- 
main, qui laissa de son mariage avec Antoinette de 
Châtelus : 

i" Thomas, prieur de Jourcieu^ 
2® Geoffroy, dont l'article suit; 
5* Etienne, conseiller ai^ parlement de Paris, en^ 
terré aux Saints-Innocents } 



(i) Voyez ks M«iiicâr«i de M. de Sainte-Marthe. 

i 



Digitized 



by Google 



.D0 POT. 79 

4* François, prienr-généraL des Cbartrenx^ mort 

le 17 septembre i5ai ; 
6^ Jean du Puy , qui a fait la branche des seigneurs 
de Saint-Gcry et Loyset^ en Lorraine, éteinte 
en la pei^nnc de Louis-Joseph , comte du f^J*9 
seigneur de Saint-Germain , Avrinville et Vas- 
court. La descendance de ce Jean du Puj, comm« 
sorti à\f, mariage de llugties, avec Antoinette de 
Châtelos, est pronrée pal* un titre de fondation 
de trois messes par semaine en la chapelle de Saint- 
Pierre de Bar, en date du i5 avril 1488. 

VI. Geoffroy nu Vvr, écuyer, seigneur du Coudray, 
capitaine-Gouverneur de Saint-Galmier, épousa Fran- 
çoise Trunel^ dont il eut : 

1* Pierre, prieur d'Estival, chanoine et maître do 

ehœur de Noiré-Dame de Montbrisson^ 
2* Antoine , prieur de Salies ; 
5** Philibert, commandeur de Tordre de Saint- 

Antoine de Viennois^ 
4* François, prieur du monastère noble de Marcîgny ; 
5*- Clément,, dont l'article suit; 
6* Louis , auteur de la branche des seigneurs de 

Saint - Martin, rapportée ci-après; 
7* Jacques, cap^taine-^ouverneii^r de Saînt-Galmier, 

qui, de Claire 4c,Chalançoa, sa femme , eut pour 

fil»- ; , . 

a. Louis, gouverneur deSaint-Galmier^ dont le 
fils, aussi nomnaé Louis, fut gendarme de la 
compagnies' du roi ; 

b. Jacques, aussi capitaine-fouvérneur de Saint- 
Galmi^r, qui épousa Catherine de Villars, de 
laquelle il eut : 1* Claude, qui se fit capucin, 
et ^vint quatr«e fdis provincial de cet ordre ; 
2,* Catherine, mariée, i* à Nicolas du Peloiiz, 
chevalier de l'ordre du Roi , gouverneur du 
Baut-Vivarais , dont un fils marié an seigneur 
de Beaufort-Canillac ; a* au seigneur de Bayard. 

8* Madeleine» alliée à Jean -Baptiste, de la Vue, 

seigneur de Montagnac; 
g* Marthe, mariée, le: 29 janvier i5S5, à noble 

J^an du Puy, écuyer, seigiveur du Ferrie^ , ^ 



Digitized 



by Google 



Se Bàrlteîeilijr, icû^er, jfcîgrtekir du Perfîct et Aé 
Chazelles , et de Perhette Bàster de-Pilhiàb.. 

VIL Clément DIX Puy, I*' du nom, écayer, «eigoeai* 
de Çaintr-Gei'm^ili et de Laval, en Forez, fut un cé- 
lèbre )ûri8cousuUe du parlement de PariA, où il mourut 
le 22 août i55i. Il avait épousé I le 2? juin iSSg, Phi- 
lippe Poncet de Venart» fille de Jean, ^eign^ur de Ve- 
nart^ et de Madeleine Jayepa^ dame de Gftiaiide , en. 
Brie. Il laissa de soi» m^iiif e : . 

I* Clémeitt, jésuite et provincial de la ^i*oVînce de 

VJsle de France, dé^^édé a Bordeaux en ifgSf 
ti" Claude, dont l'article suit; "^ , 

5® Judith , épouse de Claude Séguier, seigii^ar de 
la Verrière. 



VIII. Claude PU Put, écuyer, seigneur de Saint- Ger* 
main et de Laval, fut conseiller au pa:):lepcient dtf Paris f ^ 
et éppusâ, le zg septembre 1576^ Claudine Sailguin , 
fille de Jacques, seigneur de Lâvry, et de Barlie de Thon* 
Lqurs enfants furent : 

!• Christophe, protbnotaire du èûtflrnal dç Jdveuse, 
idnort prieur dé la chartreuse dé ^ûfne , Iç ^ juin 
i654-, ' ' . 

\ a" Aug!u6tiii,èï]fati6îiîfî ef prévôt d*Iûgrâ5^,i Chartres; 

5* Pierre , couséirter dtr roi ért ws: con^eib^ et garde 
de sa bibliothèque , mort et enterré dan!!s l'église 
de Saint^GAmét, h P-tiri?, le 17 dé^iplnlire i655, 
■ Jkgè ifiGgto^^^y .r> . -;»; . i . . . ' 

4* Clément, dont Parti^il^ ^it; . , 

5* J^oqu^S/oftumôftieï du;i^-, et. prieur 4^ Salnt- 
S^uvcsur^ wBrie^ dté«édôl^i.7r«Q,V!BmJ)re lôSg; 

^'^ Nïcolasf^ reçik çhdvmlier dei Mftlte tn 1610. Il 
fut tnè par Ibs Tuarûs «a. owtbat de Sarragosse , 
le aSj-tiin'iCaS;. 

7® Aune, jùafdièiç à Piètre Board , conseiller au 
parlement de JParis ; 

8*» Marie an Puy, alliée à Claude Genoux , écuyer, 
secrétaire du roi , seigneur de Gribeville de 
TkôuîôugèS. • ' ■ 

IX. Glémebt ^t Put, H* ^u mto , écujrer 4u duc 
de V^Hdôibèy ensuite commissaire de rar^etie, fut 



Digitized 



by Google 



DU vtté Qti 

i|iè à la UUille d'Âvein , en i656 , laisMbt de Calheriiiâ 
de Longueval, son éponse , des enfants dont la postérité 
s'est éleinto dans la personne de Charles du Pay, cli4'« 
nt^iiiede l'église de Meauk, mort à Roanne en 1748. 

SECONDE bRA^CHEé 

Selgneiin de Samt^Mariin y eà JSourgogtïe* 

VU. Louis DU Pur, éettyer, né en ^626, sixièmti 
&ls de Geoffroy, e'cuyer , seignenr du P nié et de Laval ^ 
et de. Prançoise Truuel , comme il est prooré par une 
transaction du i5 septembre 1098^ passée entre ledit 
toais et Claude du Puy» .conseiller au parlement de 
t'aris . son neveu , père de Nicolas du Puy» chevalier 
de Malte , mentionné^ ci-devant , au su)«t de la sucée»* ' 
sion de Pierre du Puy, son frère ainô , chanoine de « 
Notre-Dame de MonthriasoU) vint s'établir , environ 
Tan i56oi à M«rcigny-tnr-Loire » o4 il mooiut'le la 
juin 1609. Il avait épousé ^ V* Edoparde de IMoittaudry^ ' 
2* Marguerite Rowelin, morte sans enfants^ le 22 juillet 
i685; 3* Jeanne Aumaitre. Il laissa: ', . 

» Du premier Ut t 

\^ k-ûXome f dont Farlicle suit; 
a* Bénigne,, qui a fondé la branche des^ solgnéuri 
de Farge et de Ch^stelard^ rapportée ci-après j 

t)u troisième Ut t 

5* Jean , ihédediil de la rcirte de P 
' père de Charles dn P»«y > écuyè 
Chainj^nàux, gentilhomme dn |jn 
qui épousa MargiïetMtè de Vaux 
1* Louise , mariée à Gabriel B 
sfeigrtetir de Milldry; iî* Margucr 
N..*. Chalmoui, écuVer, à Neve 
du Puy, éponse de N..*. Bréssoni écuye^> sei- 
gneur dé Génisse. 

VlIL Antoine bu.SuY:, ^cnyer,^ épousa , le ao jan- 
vier i585| Jeanne Joly, dont:. 

!• Jean, dont l'article suit; 
û» Clandiaei femme de Piètre Courtîn, écuyer, 
6. . Il - 



Digitized 



by Google 



8a. D€ PUT. 

r- prevot des maréckaUMéeâ de Roanne H èépett" 
• ( dances. 

tX. Jean du Put, V^ da nom, écajer, i^aîlia, lo 
i^ octobre i6i5, avec Philil>crte Gregaine^ et «ut pour 
enfants : 

1^ Philibert, qui a fondé la brancbe des seigneors 

de Châteanverd et de la Jai*oasse ; 
a° Claude > dont l'article suit. 

. X. Qiiûdè' du Puy, écoyer, seignènr deâ Fakons et de 
Saint-Marlf»-la- Vallée, mort à Semur, le & décembre 
i68&> âcé de 65 i|ns, y avait épousé,' le loî^ia 1645, 
Denise >w la Motte, ftlle d^Anfof ne de h, Mîkte, sient 
de Juzllyiy conseiller ordinaire de k knaition du ptince â^ 
Coudé , a&al de Nioi>le de la Motte, épouse de Jeaii 
de Beriiis^ y marqais de Vantodr:^ , seTgtiîftttr de Belle- 
nruTe.,. mortV en 1^57, premiet président an pairlè-* 
ment'de Bonrg'^ne. De ce mariage vinreiït huit eh« 
fonts^^ pmroife îèsqUeli : 

"1* lean; doot l'arlicle. sui^ . t. 

2** Philibert, écujer , seigneur de Montpeaux, de 
Verdet, de VerseugueSi de la Barre, dtJs Fal- 
cons, etc., mort à Marcig^y, le iSJiiillejt i,724, 
âgé de jS5 ans, sans postérité de 'C^tlîérfiîe Bailly, 
^ son épouse, f^mme, a* d*Athanase de Cabantie.H, 
V ébnyerj 3* de N de Muay-VoBellès gentil- 
homme de Beaujolais* \ 

X^. Jean du Puy,^I1« du nom^ écnyer^ sçignei^ de 
la FaVe, de Saint-Martin^lar-Vallée , etc», mousquetaire 
da rôi, ensuite officier de cavalerie au régim^int de 
Fk)rensai , fut reconnu , par ai^rêt du parlement de 
Dijon, du 16 juillet 1693, pour descendante en ligne 
directe, de Geoffroy du Puy, seigneor du Puis et de 
Laval , dont la noblesse ayait été prouvée dans lea 
preuves de Nicolas du Pujr, •rrière-pctit-fils de Geqfirojp 
et qui fut reçu chevalier de Malte. Jean XI mourut en 
son château de Saint-Martin , le 8 décembre 1 755, âgé 
de 8e «B». Il «voit épouté, à Lyoïi, le 97' jn tu Pfùi , 
Marguerite-Borthet de CbateUeSi. di^nl il evt, eiatY'amtiiee 
enfants : 

i<> Jfkcqne»! dent l'article «nit; 



Digitized 



by Google 



.B9 P1TT. ,8S 

»^ Jean, ^ U aS* <QCto1bre 1707, taunrvi^ 1^ le 14 
jttilliet 1738, avec Philiberte Gelfier ; »'' le 9 oc- 
tobre 174^9 avec Aune de la Motte; 3^ le )K6- 
fliier février 1757, avec Françoûe CiideJi fille 
d'Hector Oudet y capitaine an régi nient -de Sois- 
8onnai«. Il eut pour enfanta , an premier lit : 
a. Lazare ^ né le 19 décembre i74oy prêtre ; du 
second lit : b. JVioâ», née le sS oetobre 1747 7 
du Irpisi^me lit : c Qaude Heeiof , né le 5 no- 
vembre 175a, cbevalier pro£ès de Malte > tba* 
noine de CleroKiat; d. Pbilibert^ né le 5 avril 
i7$47 ^' Laaareitet née le 25 ràart lySSj f. Thé* 
r^aer-Slieabetli y liée le ai janvier 1 760 f g. Marié, 
née le 4 février 1765 ; h* ALmS'-Catherîne du Puy> 
née le 14 février ij6S^ 

XIL Jgcqnes t>u Put, écuyer, seigneur delà fa}ro, 
^e Sai nt-Marlin- la- Vallée , baron de la ville de Semur, 
eaBriennoi«9 né le 99 soptenbre 1704, épooaày le 19 



février 174^^ Jeanne-Louise-Augustine Dorsi^!» fille de 
Jean-Charles Dormy, baron de Veâvrea^ teikneiir de 
VeuYy, de Beawhàmjp, de h Chapelle ^ etc. / De ce 
mariage vinrent : 

i^ hcK^ea^Angç^n , août l'article Ait; 

S^ Cbarle^^Angnstûi , né le ^ février 17699 lieih* 

tejiant aa r^iâieftt ^e Flandres^ 
3^ Cliarlotte-Margnerite ^ née le 17 )anv^ '749» 

mariée le a4 octobre 1766^ à Claude, mairquis de 

Digoîne^ capitaine an régiment de Flan4i''f^s^ de 

la ma,ison des seigneulrA du Palais; 
4* Mane-Gabrîelle , née le 18 janvier 1760, 

Xni. Jacques - Aiigiiatin ov Vvr, ècnytsr, baron de 
Semar, né le 8 janvier if5S,M été mousqtictaire de la 
garde du roi dans sa première compagnie. Il a épousé 
n.^ Ni-. , dont 4 

1 

' Vin. Bénigne nu Put, écuyer, second fils àe Xoiii» 
etd'Edonarde de Maataudry, sa première femme,' eut 
pour fiU : j .. . - * ' ' 



Digitized 



by Google 



84 .DU PUT. 

IX. JPhilibett du Puy, éonycr, setgoeor An QiaslèlarJ. 
Il avait épousé, en 1770 , Marie^Madeleiiie Coartin, d«r 
laquelle t - '. . yr 

1* N.... du Pay, prévôt des maréchaux de France à 

Roanne ; . % 

2* Georges qui suit. 

X. Georges du Put, écuyer , seigneur de Farge , offi- 
cier dans le régiment d'Anjou, infanterie, s'est trouvé 
aux batailles de Cassano et de- Carlin ato , en Italie, en 
1 705 et 1 7o£ ; fut prévôt deê maréchaux dé France à 
Roanne, jusqu'en 1720 ; il mourut en 1752. 11 avait ob-» 
tenu un arrêt du parlement de Paris , en date du 6 uo-^ 
vembre 1748, et enregistré le 14 <nai 1746, qui recon- 
naît sa noblesse éCancienne extraction , et le maintient 
dans ses privilèges. Il avait épousé Jeanne - Marie la 
Chaise > qui le fit père de : > 

i*.N.... du Puy , mort en Bavfere dans le régiment 

d'Hàrcourt ^ 
a* Claude , qui suit ; 
3^ Pierre*François du Puy, prêtre, bachelier de Sor* 

bonne. 

XI. Claude DU Puy» ùhevali&r, ancien gendarme de la 
garde, s'est trouvé à la bataille de Fopteuoy ; il mourut 
en 1788: Il avait épousé'Atine Courtin de Saint- Vincent, 
. dç laquelle il eut : 

i« Franco is^Marie-Joscph , dont l'article suit j 
-^ 2® Joséphine àxa Puy, m?iriée à M. I^lard, inspeô* 
teur général des ponU et chaussées ; 

5* Marguerite-Sophie , mariée à M. du Bessay do 
Contenson ,> anoien officier de cavalerie au régi- 
ment de RoyaUPologne. 

XII. François-Maric-rJosrrph du Put., chevalier, né «r 
1765 , capitaine an corps royal d'artillerie, a épousé, à 
Saumur, Made^Cathoriœ SaMland. La famille de Sail- 
land a scellé de son sang son dévoûment au roi) car 
l'oncle , la 'tante et trois cousines de madame du Puy ont 
été ^u^lés j^ ^n^ers comme royaliste^. ,U eut de ce ma* 
•yiage': '; ": .''"'* ' / * ,..}-- 
î^ irQuis'Aùguste du Puy, né eu 1798 J 



Digitized 



by Google 



DÉ tTANTER. ' B5 

V Gtariffiié du Pay", mariée k M.' Charles-Cbrneiire 

5* Mélanie dtf Puy. 

^ Armes,. : a D'orV à la bande de sable , chargée d» 
$ trois roses d'argent; aa chef d'azur, chargé de troia 
» étoiles du champ ». 



. GJJANTER (db), maison originaire de Catalogne, 
Vers le commencement du douzième siècle , on voyait 
dans l'égHse majeure et paroissiale de Saint- Jean-Bap- 
tiste de Perpignan , un tombeau d'un des ancêtres do 
cette famille qui s'était transplantée de la Catalogne 
dans le Roussillon. Don Mariano de Guanter, le seul 
descendant de cette maison resté en France à l'époque de 
la révolution, mourut dans l'émigration » en 1796. Il 
avait époi^sé Madeleine de Banyuls, fille de M. de Ba- 
nynls, marquis de Montferré. De ce mariage vinrent : 

I** Jean de Guanter, qui périt au comn^nccment 
de la. révolution y sons la hache révolutionnaire ; 

22° Jacques de Guanter, qui a servi avec distiiÀCtion 
e\\ An^eterre, oiîi il s'était émigré. Il fut. l)le^ 
à Tariffa (1) le 20 cléccmbre 1811 , et devint pre- 
mier aide-rdercamp du général Copous, en Es^ 
pagne /dans le courant de 181 2j ^ 

5* Augustin de Guanter ^ <jui , à catise de son jeune 
âge^ ne put suivre ses parents dans l'émigration , 
est resté en France, dépouillé de ses biens et sans 

Armes. « Cofipé, an 1 parti d'azur^ ià une ^main d'af- 

. » gent issante d'un fleuve du même , et aûcempagnée en 

)i chef de depx étoiles d'or; et d'argent, au ne. moiilagne^ 

» de sinople sur laquelle e»t posé un faisan d'azux.; 

» au 2 cl'or , au lion-léopardé au naturel » . . ^ ^ 

» Scuturit superius quadratum, infenus vera ùvMdm j 
» cujus campus per médium divisus pars superior bi"* 



(0 Vojezie Moniteiir du taouKii premier février ^9u;. 



Digitized 



by Google 



9Q D'£8TMC9i«*AlACÉ. 

» partiiur^ et in prima et dextera argenieù Jb^iu$ ma-' 
n nicoy et duœ steltœ deaurntœ eernuntur; et in sinisirat 
• cœrulea attagena suprà n^njtem^ pùsim videtur ; inr 
» ferior verà pars , totidem deauraUi ( -f- hcus armo^ 
» rum)^ leonem sui nativi coloris ^s tentai •». 

i\^. B, L9. croix suivie de ces moU: [locus armorumyf 
paraît indiquer la position du sceau. 



ÊSTRICHÉ-BARACÉ ( d^ ) , famille originaire d'Al- 
lemagne, mais établie en Anjou depuis le quatorzième 
siècle^ et mentionnée au tome III du Nobiliaire naî^ 
Tersel de France. Il faut ajouter à la page 34 ^> articif 
4* que Marie-Geneviève D'EsTRicei-BAR^ACé , mariée cà 
1707, à Claude-Guillaume Falloux bu Co^jdiiay^ con^ 
«eîller-correcteur en la chambre des compte-^ de Nanic^ ^ 
morte viclime de la révolution ^ a laissé pour fils unique : 

Frédéric Falloux du Coudrait , qui s'est émigr4 dans 
les premiers jours de janvier 1792^ et qui^ rentré ea 
France ett 1799 i» y a épousé, en octobre 1806, Loide 
Fite de Souci, fille de madame Fite de Souci, sous- 
gonTçrnante des enfants dé France, soos Louis XVI* 
&e ce mariage sont issus : 1* Frédéric; a" Alfret. 



COURTIN, maisoin qui , suivant riustoire 1 
de }a nobleMe de Touraine, par i'Heitoite Souliers^^, est 
aoriie de l'aneii^n «hâtêtaa» de Songé -le^oitrtiti^ paroisse 
de Sauge, qu'elle a possédé pendant plus ide quatre 
Siècles. Les premiers seigneurs de ce nom sont qualifiés 
dueTaliênyet ^ett pluKîeurB titferés t^ caii^ttilàiresx muiies 
et noèiiesmri ahnigiBrL Cette famille , distinguée ^né 
fat robe et dan» l*épée, a formé des atliénces avec leà 
inaisona les plus litréeis de sa firoTincè'.^ 

I. JcanCoÛRTiN,ï«' du nom ^ chevalier, est qua'lifîi^ dans 
lei aiioîei»9 tit^V^£/^è dt'Sougé, et dans les cartulaires 
miles. Il vivait eu ï55o, et fit un acquêt de rentes pour 
ladite terre de Soiijgé-le-Courtin, par-deyant Bourfii£i:« 
notaire, le vendredi après la Saint-Marc de l'an, 1^1. 
Ses enfants ftittnt : . ^ 



Digitized 



by Google 



COQftTIN» 87 

I ® Malkiau , cliev^Kev, «eigneUr de Sotigé»le^<mrtiii^ 
qui èpoiHa M«rie d'Orange ^ et fit ton testament 
en t^t5, dans lequel il est qualifié nobilis vir 
armtger, et dans plusieurs autres titres > miUs , 
et par lejquel il fait plusieurs Fondations, et donne 
à Jean Courtin, son frère puîné, son partage et 
sa propriété, en ces termes : Do jure hteredi-^ - 
tario nobili viro Joarmi Courtin , armigero ^fratri 
tneo pencharissîmo , iertiam partent immobilium^ 
adfaciendum de ipsis toiam suam plenariam vo- 
luntaiem, tanquam de suis rébus proprirs. Il ne 
laissa que deux filles ; 

a. Alielte, mariée, i* à Jean de Champdeman^ 
manche, chevalier, seigneur de fa Bourlièrej;^ 
a^à Rohin de la Fontaine, ècnyvr, fiUde Goillva- 
me, chevalier, et de Péronnelle de Champagne} 

b. Jeanne, Femme de Jacqaes de Beif , cJiieTalierf 

.2* Jean, chevalier», qui épousa Marie d'Assé| 
5* Guillaume 9 prêtre; 
4* Pierre , don^ rarticls suit ; 
S* Gervaisy tige de la seconde branche, mentionnét 

en son rang *, , 

6^ Autre Jean ^ qui fonde la troisième branche g 

rappprtée plus loin ; 
7* Antre Pierre, souche de la i>ranche des seigneurs 

de la Gohière et de Neuville, relatée en son heu^ 
8*" Marie Courtin, morte sans allîanee. 

II. Pierre Courtin, chevalier, épousa Jeanne de ItL 
Barre, de laquelle il laisM : 

1* Hugues, qui suit} 

a"* Jeanne » mariée à Jean de Vàléej chevalier > 
^* Marie Courliui. fille d'hpniiieilir de la reine, fiQua- 
Charles VI, 

m. Hqgiies Ce<rlin, éeity^iT; comeiller et anditenr 
des.oëmptea de< M.' de ftourbot», ainsi qu'il appert par 
un acte du 4 ftoût 14^7, épousa, t** Madeleîae Badé; 
t* Françoise. de Liguj* Sçû enfants /'urent : 

. !*• Gilles, deré des oemptes du roi ; 
a* Pierre, seigneur de PHosPel en An^, ehanoîne 
de Bayeuxet^eNotre-Hane de Paris; 



Digitized 



by Google 



S8 cotjfttrm 

' 5* Martin , dont l'article «ait , ' - * 

4* Guillaume^ qai partagea avec ses ffèteày le S 
janvier i488. 

IV. Martin Counti» , seigneur de Vomponne^ de la 
ViJleneuve, etc., qualifié en plusieurs titrejs, chevalier^ 
secrétaire du roi et greffier de son trésor ; est dépeint 
dans sa chapelle de Pomponne , oh il. fut iuliumé y vêtu 
d'une robe ronge, l'épce au côté, etc. Il laissa d'Isubeaa 
de Tbuinerj, sa femme : 

,1* Jean ) dont Particle sait j 
a* Louis , conseiller-clerc au parlement ; 
5* Catherine Courtin , ^femoie d^ Fraq^ois Hébert^ 
écuyer, seigneur de Brau. 

Y, Jean CotJRTm, II« du nom, chevalier, selgnenr d« 
Pomponne, maître des comptes, épousa Marguerite Co-> 
nan ; dont il eut : 

i<» Lonis , mort sans enfants ; 

2® Guillaume, dont rarticle suit; 

5* Ambroise , mariée à Nicolas de Haequevilte , che- 
valier *, seigneur de Garges, d'Atlichy, etc., cocv* 
sei lier au parlement ; , 

4* Marie Courtîu, femme de Pieilre Grassitt, cheva- 
lier, seigpeur d'Ablon<», aussi conseiller au par* 
lemènt. 

VI. Guillaume Coitatin , P' du nom y écuyer, aei-^ 
"gnenr de Gournay, secrétaire du roi , épousa noble de- 
jnoiselle Geneviève du Bois, dame de Rozay. Dé ce ina-. 
riage sont issus : 

!• Jean Courtin. 

2* N.... , maître des èomptes, mott ëaus alliance ; 
"* ;• Gttillânme, doirti'airticle sidt, 

4* Jean , seigneur de Gournay , gotiverneU^ et bailli 
' d'épée de êuise> socr^aire dti roi, q«i épousa^ le 
29 août i545> Ma^deleine Budé, dame da Bois*le^* 
Vicomte, dont:. 

a. Guillaume , seigneur de GoarUay et du Boi$-Ie* 
Vicomte , conseiller du roi et, auditeur . dc9 
comptes, mort sans hoirs ^ 

b« Jean , chanoine de Clermont; 



Digitized 



by Google 



\ 



t. (jraslon ) père, de Ma:^iinÀli|Ëa , qui n'a laissé 
que des filles; 

4. Pierre, écnyer, seigneur de THoslel du Bois, 
qui ëpousa lliane de Mary, sous-gQnv<*rnante 
dts enfants de Flraiice, dont il n'eut que deux 
Ôlle* : !• Je«Rii«e, fetume At Pierre Tesfart , 
éenyrr^ à^ Madeleine ^ flemme de lean d'Au- 
busson , ohavalicr , 
' '«. Ot^neVière, qui épousa > le 1 6 août i55i, Ar* 
trô\M te Court, écujer, seigneur du Chesnay ; 

f* Fwmçoiftc Coiirtfi!i> femme, i* de Giites Bau- 
lart, éeoyer ) fc" Ae Jérdiiie d'&seamafn , écuyer j 

$^ €«vibVi%iM OMnflin y femttte de ClanAe ADjorant» 
dbèvUier, seigMo^ de Ckyc et de Palign^ , cou'- 
seillër au pid*lektient. 

Vit (^uinaume Couetin , Il« dû nom, cbeyalier , sei- 
gnôur àjBi feas-Bosay, épousa^ yeys Van j 55,^, .Anne le 
Cirler^ fijle de iRo^ert et de Marie âe Jilpulissenux, dont : 

1 • Jean , dont rortiele smit ) ' 

2^ Marie Courtin, fçmujftdc CUf^^ l^fcl^eif^ che- 
Talier, con«ciUc;r m pi^rlement- 

Vin. Je«n€otlittM,IIl»iittnèin, ekeimllfer, èeigneur 
de Rotey,é<m8eiilet èa tùi en ^s cousei4si tét doyen en 
son parleuient, éppusîi. Marie, Hennequin , fille de l>renx 
Henneqqin.chevaUer,?eignenr d'As»y, présid^ni »en 4a 
chambre Aes coo^ptes» et de M^rie tsiçof^ï. Pc (^s; rnukr- 
riage ^nt iaaua : • . . . < 

1* François , dont Tarticle a^it ; 

a» René, chemlUr, seigneur de Vîlliets et autres 
lieijix, nxi^ître de-» requêtes et ambf^s^pur pour 
Sa tea)esté vers la, répf bli^^e de Venise, qui laissa 
4e ^o» ro«vri^^ Hy^^ Margueriie - F4;a»ç«^e Bi- 
ta«U^ fille de ^i>^i>çpis> chevalier^ çeigaeur de 
Gpa^y et dje VaiÙé ^ miuire des requêtes : 

r à. Màrbf ^bfeVàKeJr, ifeigneur deVillîe^, éapitaine 
au régiment è*»gardek, j^ttis dee^c4lèvàu-légcr« 

b, Kieiié^cJbi?valier,mQrt jeune j , 

o. Charles Courljo , ahté j 

d. Marie y femwe. de= J<^cqncs Jnbert, citerai iey, 

6. ' 12 



Digitized 



by Google 



go COURT IN. 

'- • marquis do Tfaii et autres lieux, maître dea 
.. requêtes ; 
' e. Anne, } religieuses' à l'abbaye de Long- 
f. Isabean^ ^ champ ; 

5° Dreiix, cbcvalier de SaintrJean de Jérusalem, 
commandeur de Vaubour et de Trépiguy^ 

4** Aimai'd Courtin, mçrt jçune ; 

5^ Achillcs, cbevaVier, comte dosMesBui^, con- 
. seiUer d'état, puis moître di^s requêtes, qui laissa 
d<^ Marie Barantin, filU d'Honoré cbevaUer, pré- 
sidant en la chambre des comptes j 

t a« Charles, coiB^e des Mesoaes, lieuteoant de la 
^ , Mes|rerde*Camp de la cavalerje l^èrQ.^. 

b. Honoré , chevalier, oomte des Mesnues, maître 
des requêtes,. intendant de Picardie et du pays 
d'Artois, pu'is ambassadeur extraordinaire :prè8 
' «la cour de Londres, qui nç laissa de Mavie- 
• ^' Eli^betK le GVas, son épouse, qu'un fils et plti- 

sieurs filles, mqrtîsjeumesf , , ', . 

' 6* Ariue Courtin , femme, i* de messfre Bénigne 
Bernard, seigiifenr de Bauve, màître-d'hôlel ordi- 
naire du roi, et de ses comptes « à Paris;^ 2**^ de 
,, , , , Nicolas de Moay, chevalier» marquis de Riberpré. 

IX. François Courtin , chevaîier, seigneur de Bvuxef- 
4c9y baron de Givry et autres lieux, conseiller du roi eu 

ses conseits-, et maître des rr^qnêtes, épousa Jeanne Le»- 
calopier, sœur du président de ce nom , dont il eut j 

1* Nicolas , dont l'article suit ; 

2* Jean, chevalier, baron de Oîvry, conseîlter do 
roi en ses conseils et en son parlement ^ qui a 
épousé Geneviève Lamy ^ 

3* ISf arie , épouse de René Souvré , chevalier , mar- 

' quis de Renouard , fils du maréchal de Souvré ; 

4* Anne Con'rtin , fille de Jean-Antoine de^^A(iesme , 
chevalier , marquis d'Irval et de Cramai^ , prési- 
dent de la cour des comptes. 

X. Nicolas Courtin, chevalier, seigneur dé Rozay , la 
Villette et de Latingny , conseiller du roi en sea^ conseils 
et en la grand'cbambre du parlement , épousa Françoise 
du DraCy fille d'Adrien du Drac, chevalier, vicomte 



Digitized by VjOOQ IC 



COURTIN. 91 

d'Ay, baron d'Anneron , bailli de Melan, de laquelle 
il eut; • 

1** Françoise, femme de N*.. Haé, chevalier, sei- 
gneur de la Roque, cQnseiller au grand conseil^ 
2<*. Anne. Courtin, carmélite.; ^ 

3* Geneviève Courtin. 

SECONDE BRANCHE. 

• Seigneurs de la Giraudière, 

11^ Gervais Courtin , éci^yer, seigneur de la Girau- 
dière ^ fils de Jean I" , rendit aveu anx seigneurs de 
Fontaine- Milon , en i456 et xfyj'i, dans lesquels actes il 
est qualifié noble homme , éciiyer ; il épousa Suzfinne de 
la Chapelle, fille du seignepr de la Coudre, en Anjou. Il 
eut de ce mariage : ^ 

.1** René , dont Fartîclc suit ; 

2<» Alietle Courtin, femme de Julifsn Milon, écuyer. 

III. René Courtin, I«' du nom, écuyer, seigneur de la 
Giraudière, épou«iâ Aliette Renôul, fille de Jean Rénoul 
et de Marie de Meaune , dont : 

1* René, qui suit; 

a* Marie , mariée à François Néron , écnyoc 

• IV. René Courtin, II* du nom, seigneur de la Gi- 
raudière, épousa, par contrat du mois do septembre 
i554> Jacqnine le Bigot, fille de Jacques et de Mare 
Louet,v et partagea avec François Néron, à cause de 
Marie Courtin, sa femme^ en lôSj. Il laissa de son ma- 
riage : 

I* Jacques, dont iWticle suit; 

a* Nicolas, ^ religieux de Saint-Aubin d'Angers, 

3» Ambroise, / prieurs de Pincé ; 

4® René , qui laissa de Charlotte Guerrier, sa femme : 

a. Jean, seigneur de In Hnnandière, qui eut de 
son mariage avec Charlotte-Michel de la Roche- 
Maillet, fille de René et de Françoise de Ronx 
de la Treille, entre autres enfants, Jean, sei- 
gneur de la ÎEÏuiiaudaye , marié avec Eslhcu:. 



Digitized 



by Google 



Gaillard $ fille de Clevisi et de M^^îe de SaïuK 
. Denys, dont, i' lean , seigneur de la Hiinaii- 
daye, conseiller du ioi, prévôt, lieuteaant-crt- 
miuél , goiYverneur et eapitaine de la Ville èl du 
château àe Bauge , marié en i696 àVéc Callie- 
rine Rousseau, dont une û\\ù\ s"* HéUe, ()ui a 
épousé Charles d'Espinay, ctrèvaïhjt, éeîpieur 
de Courléon , de Fresné , de Pontrenault, etc. ; 
b. Jacquine , mariée à Pierre Goyet ; 

5^ Anneau > qui laissa de Madeleine d'Amours, son 
épouse : 

a. Anceau , seigneur de Loi»(tarelle , procureur du 
roi à Baugé , marié avec Catherine du Mesnil f 
dont un fils religieux, et trois filles ; 

b. Marie , épouse de René Baudrfi coaseilUr et 
avocat du roi à Baugé ^ 

6* Marie, épouse de N.... de Brîolaj, chevalier; 
7* Anne Caurlin, femme de N..*.. de Domagné, 
écuyer. 

V. Jacques Courtin» I«^ du nom, scigaeur Ao Bôîst 
clair et de la Giraudière, épçusa, en i56a, Isabeau du 
Moulinet y' fille de Jean du Moulinet et de Marie Pincé. 
De ce mariage vint : 

Vf. Maurillé Coïjrtin , seigneur de la Giraudîère , 
qui épousa, le a5 octoKre ]c586/J)dienae Ferré ^ d« la* 
quelle il laissa : * . 

1° Jacques, dont Particlesûtt; 

2^ Louise, Femme de Julien de Morenne, Iteutie^ 
nant-général de Sainie-Susanne. 

VIT. Jacques Couetïn, H* du nom ,. écuyer, seigneur 
de Boisclair» conseiller du roi, bailli, juge-général de 
Sainte- Susanne, épousa Anne Chariot , dont il eut Renée 
Courtin , qui fui mariée, le i4 novembre l655, à IDrbaia 
le Pelletier, conseiller du toi, président > bailli et juge 
fénéiral dç $atute Susantio» 



Digitized 



by Google 



SeigrHsttri êtè ta GMatgë^-Rouge, de Niiniauiif etc. 

]I. Jean Courtin, II* du nom , écuyer, fils clc Jean 
I", époiwa, i* Matie de k Croix; 2« N.... Cousiard. 
Se» enfants furent : 

Pu premier Ut : 

I* Mathuriti^ écuyçr, capitaine d'infanterie, mort 

tans enfants ; 
2* Jean> dont l*artîcle suit; 
5** Richard , ijaovi sana en&nts de Jeanne le Mercier, 

sa femtoe ; 
4" Jeanne, femme de Colin Morin ; 
&"* Françoise Courtin, épouse de Jean le Houdej^r; 

Du second lit : 

6* Jacques, qtri ferme la quatrième braocka ci- 
après ; 

7* François Conrtin ,.*chaiKHtie de Saint-Martia de 
Tours. 

in. Jean TauiWiîr, III» Au 'nom, éetrfer> éjponsa 
Marie de Launay » de 1 agnelle il laissa : 

1** Jean, dont l'article sait; 

9"* Louif^ ) morts sans laîsspr d'eniants ifi Sonne 

3* Jeatt, / et Marie Collereaa, leurs femmes. , 

rV. Jean Courtïn, IV* dû nom, écnyer, seignetir 
de Saùtigny, épousa , en i5o2^ Catherine Cotfèreau, 
sœur de Bonne et Marie Cottereau, et fille de Pierre, 
seigneur dé la TÎcoiBté de Vaupréao, et do Cat)ierine 
Fesqait. De oo mariage naquit : 

V. Louis GotmTïN, ï*^ du nom , setgnenr ée la Grange- 
Rouge, par acquisition du i6 juillet iSfiS. Il épousa, 
1* Guillemette Luppin; a* Guillemette de Saint >Mes- 
min , le i5 mai i95af. Ses enfants ftirent : 

Du jMr&mier lii : 

%• Guillaume, ^cwyer, seigneur de laGrauge.Rouge, 
coBseiUer ^u grand conaeil j 



Digitized 



by Google 



Ô4 COURTIN* 

2° Anne , .mariée . à Nicolas Oompaing , sjear du 

Fresnay, chancelier de Navarre; 
5* Marie f femme do Victor Brodean, écoycr, sei- 
gneur de Gandé et de la Chasse tière ) 

Du second lit : 

4^ Lonis, seigneur de la Beaucerîe, commissaire 
d'artillerie» qui lï'eutq'une fille alliée dans la mai- 
son de Champremond d'Orléans^ 

5* Jean, dont l'article suit; 

6° Bonne, mariée à Jean L'haillier, chevalier, sei- 
gneur d'Orville } 

7** Claude, femme de Michel Filleul, écuycr, sieur 
des Garres. 

VI. Jean Courtin, V* du nom , écuyer , seigneur de 
Nanteuil , où il mourut le 4 décemhre i634, âgé de- 
90 ans, avait épousé, le 26 février iSyS, Marie Galois. 
Ayant été soupçonné du parti de la Ligue, il fut eu* 
levé par Jean de Beaumanoir, marquis de Lavardin, 
depuis maréchal de France, et chargé, par ordre du 
conseil du roi, tenu à Tours en 1599. Ses enfants furent : 

I * Louis, procureur du roi à Blois, mort sans hoirs ; 

2® Jean , : dont l'article suit ; 

5* Simon , chanoine de Saint-Sauveur de Blois. 

VIL Jean Courtin , VI* du nom , écuyer , seigneur 
de la Baucerie , de Nanteuil , de la Grange-Eouge , etc. , 
procureur au bailliage , siège présidial et chambre des 
comptes de Blois, épousa, le i4 février 1610, Maiv 
gucrite le Comte, de laquelle il eut: 

1 * Louis , écuyer , seigneur de la Baucerie , pro- 
cureur-général au parlement de Rouen en 1046:, 
qui laissa , de Madeleine la Moussu , sa femme , 
deu¥ filles.; l'aînée religieuse ursuline à Blois, 
et la cadette. Bonne, dame de la Baucerie, 
dite de :1a Beuvrière , morte le 9 octobre 1 755., 
femme de Claude Feydeau de Marville, lieutenant 
aux Gardes-Françaises en 1 685 ; 

a* Jacques, dont l'article suit; 

5** Marie , ursuline à Blois f 

4® Bonne , femme de N,..; , seigneur de Danfifierre ) 



Digitized 



by Google 



COtJBTlNé 95 

5° Marguênte> mariécàJuJieiideBoiitwiiàt^éQuyer, 
sîeur de k Miotière, lieutonant crimiuel à Blois. 

Vlll. Jacques Cqurtin , écuyet, seigneur de Nanteuil ^ 
delà Grange-Rouge, etc., président au* bailliage, siège 
^résidial de Blois , maintenu dans sa noblesse par ordou- 
iiancede M. d'Aubray> comte d'Offcedndtit , inl^iidaEat de 
la généralité dedlooen , du ayjanvier 1667 , avait épousé^ 
1° en i65i , Madeleine Rogier, dame de l'Epinièrcj a^ ûU 
1666, Marie de Court. Sds enfants furent : 

Du premier lit : 

^i» Louis, dont Varticle suit^ 
2&*>'Madc^'morke sans alliance; 

Du second lit ': 



5^ François , cbevaHer , seigneur A^ Nanteùil ,' lieu- 
i Itettair|t*«bloii€l d'in&nterie, manë, eh 1705, à 

Catherine Colin^ fille du baron de Tbermerea, 

d.otnt sont i^sus 2 - 

a. Nijeoéâs i' lieutenant p colonel du î'égîAieiM: de 
■ FérigoW; marié le '^fdvi'îer-i7i^, arec J^nne 
' Burgea de Talcy , moite sans enfants ; 

b. Jacques- Ignace , cooseilléi au conseil àeB bides^ 
marié à N.... Dircy; 

c. Marie^Françoise , 1 religieuses ursnlinea 

d. Afadeleine- Alexandrinë , j à Blois j 

4*" Ronneyinariée à N.... Gaénet.i. 

IX. Louis CoùRTiN, !!• dû nom, chevalier, keignenr 
cle la Graiîge-Rot^e et de Glénord , ép0uëa à Blèla, le i5 
aoftt t68/|, Mame-Paule Boutauk^ dèat il eut 5 

1* Louis, doiit l'article suit ^" . 

2* N,..., seigneur de la Morandiëre ,' ancien capi- 
taine daiis le régit^ent Royal,, infanterie, qui a 
épousé , lé 16 février 1 ')/fi, Marie Boutault ; 

5* Marie-Bonne , femme de Remion de Longuereau. 

X. Louis CouRTirr^ \W du nom, chevalier, seigneur 
de Clénord , épousa , i" N....Guenet; a® N.... deLorme,^ 
desquelles il n'eut point d'enfants; 3*» le 9 septembro 
1728, Elisabeth Val du ViUey, de laquelle sont issus ; 



Digitized 



by Google 



9^ couaTt^* 

1^ Ch«id«»(3edrge8> dont i^mrttcIeftnKbî 

a? N...., lieiltehadt dàM* le végimiàn^ âé9 V^c'isori, 

iofanterie, fup 4 1^ bataille de Plaisance, |© i6 

juin 1746; , 
y N»... , inprte elle. ' , ^ 

XI. Clàiide««Georgtt Cbu4iTiff> c^e¥ajiiet>, B^i^nouf di) 
CIcnKxrd'j, a our plusinura enfadU de ^b marittgo «v«c|a 
W.... deTaîlleris. 

QUATRIÈME BRANCHE* 
Seigneurs de Cissé. 

f' • M ;> il:-. * 

IIL Jacques CouRt^K> I^''id a M0iii^teigQétttf. de Cissé« 
fils de Jean et de N..., Çouslart, e'pousa Marie Ëlîans^ de 
laquelle il laissa : ' 

■ /^ l'' htùqntB, daufc Farlicb rtiit j J 1 : f ^ 
! £^' Gbiistinc Caïuitin) fiotBinei «d«J«cqu«#.Sr isard > 

. ' .éotiyerw . . . '• .'i * ; .',A\ T» 

IV. Jacques Coxtrtin , II* du 'ftofù , èèïgfAeur de 
Cisfié ^. èailU du Percie^ pBTêûinnw^ d';«iA.jir^nd mèrile» 
•Auqnèl-fut de4iéxi«* livré ^aés.'lequel1ir«âi'qtialifié ^re- 
m ter gentilhomme du Per€he,'éfoii$ek jMLaàe Huaùlt , 
àô Btetiesme.' Dé ce naria^ vitiFent^ ' 



1® Jacques, mort san^ postériîé j 

a^ 'Cîiarles^, âàtiX l'article suit 5 

3* Marie, iemuié de Jacques de THbom^ït', clieva- 
liér, seigueltridePresjoôu, capitiki^e^eis.gat:des du 
duc de Mantpensier. . ^ 

V. Cèiafka OowRTiife^ che^^lhv, aoigafiiurde Cmé , 4e 
la Forest ^etMautrénèie^lÉviiSRdit àw%U «u. roi , à caui^ 4e 
soQ cliâteau de Beaumprit-le-Viçomtç^ pour rai^o^ de son 
fief de Po.çç, daB^lç<j[polacte il est c^uatifiê gchtitlioranae 
ordînaijfe 4? la cnan\Dre du roi. ïl moUriit sans enfants 
dé lacquçline de YaMèe^ son éppuse^ remariée an sci- 
gaçii> dç Çavei^sç. * , 



Digitized 



by Google 



Seigneurs de NeuviUe et de la Gohièro:, 

ÏI. Vïettet rocRi'iîc , I" du ilora, écuyer, fils Ae 
ïean I*% vivrait, avec Giiiofi éa Cmnme, en iSgo. Il 
laissa: 

1^** Michel , flont Patticlfe sait i 

a® Jacques , écuyer, vivant le i5 novembre 14^1* 

III. Michel CouRTiN , écuyer, rappelé dans cf es actei 
des i3 avril i/^\5 et 10 ngvaimbre 1420, était officier at-> 
tacté à ta suite dri duc dT)rlêans, ainsi qu'il appert par 
BU acte de donation que lui fit ce prince ^ en date du a? 
déceniBre î456, et mourut en Aiigléterre, ofi\ le du<; 
était prisonnier. Ses enfaitts , nommés dans Taclé du flS 
décembre 1 456 , étaient : 

I* ïean, dont iWticle suit; 

2Î* Etienne, écnyér, oficieriËe Charles , duc d'Or- 

lèàns j 
^ Jcmana» fen^me d'£Ue de Coll«blauclie. 

t^. Jfean CouRtiN , I^ du àotoi, ^cuyef^ àéignenr ib 
T!fenViile, archer dte la compagnie du tomte de Dunoit^ 
Jbiit la montre se ht le S août i455, écuyer irarichant 
de Marie, éïle de Charles, duc d'Orléans, le 16 Janvier 
1470, rendît hommage d« sa seigneurie de Neuville aa 
seigneâr de Mornay , le i5 décembré^ ^79^» ^l ^"t pour 
fils: 

y 4 Nicolas CovX'^m , ééliyct, «oigneurde la.6ohière 
et de Neuville, dont il rendit hommage à Sim^n d0 
Mornay , le 2g septembrrifioeu U'Âpousa Jeanne Sevin>^ 
dontileiit: 

I* Guillaume^ éciiyer, compris dans la montre dé la 

compagnie de^Ho^dptot, du 7 octobre iSog; 
2* Etienne, dont Tartine suit^ 
. ...3<» Nicolas C^iirtifi. 




Digitized 



by Google 



98 COURT IN. 

et fit son testament le 2 octobre i55jf dans lequel sont 
nommés ses enfants, qai suivent ^ 

!• Herman , écuyeîr, seigneur de VîcuTillë et de 
Goliière , avocat an parlement f qui épousa Jeanne 
Fuquet, dont il eut: - 

a* Etienne , mort sans postérité ; 

b. Denise Conrtin, femme de Gnillaumé Paul- 
mier; 
2* Germain , dont l'article suit j 
5» Charles Courlin.- ' 

VI. Germain Courtin, I*** du nom , écuver, seîgnenr 
ile^a Goliière, docteur-régent de la faculté de médecine 
de Paris, épousa, par contrat du 20 avril 1578, Mario 
Simony, fille de Jean Simony et de dame Marie Lange- 
lier. De ce mariage vinrent : 

1 * Germain, dont Tarticle suit ; 

2® Nicolas , chanoine , doyen de Saint-Brieux ; 

3* Marie, femme de N.i.. Eunois, secrélaire. du roi, 

VU. Germain Courtin , !!• dn nom , écnyer, seigneur 
de Monsel, de Vignclle, de Beanval , d'Ornoy, de Stau?- 
êoy, de Roagebourse, de Tanqueux en Brie, êtc, con« 
seiller d'état par brevet du 2 mai 1624, fit son testament 
le II décembre 1657. Il avait épousé, i^par contrat da 
aS janvier 1618, Marie le Bel, fille d'Antoine, écuyer , 
seigneur de Lys ; 2* par contrat du 1 1 février 1640,* Ca- 
therine de Laffemas, fille d'Is^ac, maître des requête^ 
ordinaire de l'hôtel du roi, lieutenant civil an Cbâtelet, 
de Paris, et de Jeanne de Hàult- Dessens. Ses enfants 
furent : 

Du premier Ut s 

!• Germain , «eignenr dn Bois-de-l'Isle-Adam , d'A- 
verne, de Beanval, etc., d'abord conseiller an 
parlement de Rouen , ensuite prêtre ; 
2» Jacques , dont l'article suit ', • ^ 

5« Pierre, auteur de la sixième branche, rapporter 
. ^ ' » çi-apr^s; . ■ , ^- ^ . _^ ■> ' . , .. 

4® Marie, alliée dé François Védean de Grandmpnt, 
. chevalier , seigneur Àe Sainl-Iiubid | conseiller au 
parlement dé Paris } ~ ' . .i«..r 



Digitized 



by Google 



COIJflTIN. 99 

5* Caiteritie , religieuse à la Conception de la me 
Saitil-Honoré , à Paris , dont elle a été à été bien- 
failrice, à la charge par ledit couvent de recevoir 
gratis, à perpétuité, une religieuse de la famille 
de Coarlin y 
6» Madeleine. ? i. . • , u • 

7* Aành$ I ^^g^^^ ^ Joaanre en fine } 

Ùu second lit: 

8* IsaaCy anteor de la branche des seigneurs de 
Ca amont , comtes de Laffemas ; 

90 Charles y antcpr de la branche des seigneurs de 
Tétensc} 

10^ Léonor, tige de la branche des seigneurs de Ma- 
lien, de la Barre , de Freschines, elc* ; 

!!• Catherine, mariée , le 29 novembre 1668, à Jac- 
qnes René de Brisay, vicomte de DenbnviJléy 
major du régiment Royal, puis gouverneur du 
Canada et sous- gouverneur des enfiinta de France; 

12* Anne, morte jenne ; 

i5* Marie , femme de Melchior du Jordy de Caba^ 
nac, écuyer delà petite écurie du roi; 

VIII. Jacques CouRtm, écuyer, seigneur de Monsel» 
df Charré, de Thièrville et autres lieux, capitaine au 
régiment de Valois en i65o, et maître d*hAlel du roi en 
i655, épousa, !• par contrat du 7 février de cette même 
année, Marguerite du Coudroy , dame de Sûunx>y et 
d'E^man^ fille d'£ncas e^ de dame Eféonore de Fran- 
ceëqhi^ 2** Anne Acarie; vedve de François d'Estampes, 
marquis d'Autry. Il eut dû 'prèrtiier lit: ' 

1* Alexandre-Oermàih , dont l'artiete suit; 
'2^ DtBttx filles, religieù^ à Glati guy. 

. iX' Alexandre-Germain Courtin , écuyer, seigneur de 
Sannoy* et dfe Thièrville., épousa, eu 1682, Blanche 
d'Estampes, fille unique et héritière de ladite Aane Aca- 
rie, sa belle-mère, et de feu François d'Estampej^, mar- 
^dis^3kulry*; Imrën djArdreloufp et de Theillay,'dont : 

1 * Alexandre , chevalier , seigneur et marquis d'Au- 
try, baron d'Ardrelçup et de Theillay, qui subs« 
stitoa ses terres d'U^sy, de Marcy, de JUorintru, 



Digitized 



by Google 



fit BeanTal, J'Arerrie, da 11^1e-A9am et die Roa* 
get, à son frère; 

2^ Antoine, cliovalier, seij^neur de U Sai;npi et de 
ThierVitte , substitué par son f^èire , mofi sans pos- 
térité en 1720; 
"3^ Anne, Pentme d*AIesBinéh:<> de Lagge, écuyer, 
•eigtienr de Cerbois. 

-. > ' ' • ; \ 
SIXIÈME BUÀNCHE* 

Seiffneiifs de TànquêuiJt^ en Mrim^ * 

r ^' . " _ 

VîII. Pierre Courtin, Il du nom, clie;Valie^, Rigueur 
deTai^quçuiK; , traisièine ^ de Cfei^W^pt 1{ e( de llarie 
le Bel , sa pjeniière ^emme j^ ta\ c^piujne au régitnent de 
V^lq>is^ pgis cçqY^r ojc4i<Paj^re de la petite écurie ^|i roi , 
par )}'r9yi8ioi;if du 5 iij^r.s.i65g» U; la^saa , eiijtro autrca 
f^faùti^ ^'A^^e-Marî«,.84'fcD^l;^ei^ ^ : . 

' ÏÎX; Pierre- François CoÙrtïn, I*' 3u liom , cl^eYalicr, 
seigneu|r de Tanai^eux, de 'Ofùi^aîtoy y d*Ormojr> etc. Il 
^taît lien tenant aÇ réjjîment des Oaràes-Fr«^nçai§,es, lors- 
qu'il fut blèss'é'à^i' Combat Hé Stéïnkerquè, lé 3 août 
»69?.^il ^Ç^t^Jç^ni^ç CQ^pi/t^d^nt^is iivçac^^l?r:g^#ïal 
r1,e i^a^;tfUprie 4'Ç^4flag(ifl ,, ^t ,a, ét^ t/i^é^ f f Sipile ^ %a,5i^ 
de Fr^nçâyi|fe,,je îi^ç j,^ri]p:jei: i;^^g^ Hay^t é|^i^ Ajwier 
I^argueritp Ip ,fcj:on, ,:Çllp d'Âf>lc)i,i?c; k^ Fww , IJ* ^^ 
i^ocd, ç^4ev4ier4^.?fiig«fi^, # Mo>^^^»:<?"«>. cqniteilleiv.d^i 
roi an ^^ gra^^ ço^i^e,it,e^jÇi^ tQ,i|^ aie$ fioi^^fls, e^^l^ealOr 
ijiant cria!ii,i;iç],au ç|4tçA®t,9!^ ^ri^t.S^^ç <ïU(tttc M aligner 
rite ttennequin , »^ îe,s^içç^ç^^ J\pp^ Bpaf ia^jç y^oFypfltj; 

!• Pjççrerrra,p.Qoi^,,4on(:,ri^tip}ft;^lrtt:v ..» 
2* Anloio^ , ^avjep^i»;t-pftû?r^ ^4 te. 8»i|:^jdas^ régi- 
ment d'Orléans, mort sans enfants de Marguerite 
-' , Mai'gtieiriey veuve, f^ide^^Nî... d]Ht'Brii[]^eville y 
;. cxb^to xle la> Lusex»!^ ; ^. de N.». d' Ahibigtfg^>^ 8^*^ 
w\ >-.inQ&'n6iur!daF«rlajJs0i î /.i • ' >. » •^•' «^ 

^, Pierre-Fr^nsoâ^ Cw^fi^pftf. Jlf, 4»iJ?|op^9jPhrf«Uil^ 
iciffiievr de Tanquenx , d'Ussy, de Marey, dçBeauvat, 
d'Averne et aulrefs lte«i, attcienflietjlènatit.ànxGàrdes- 
■^nilones, mourut le 29 novembre i^tfîrHWvâît épousé, 
•le« Janviet 172^; CWtide. dtiPdi'ti feM^iTHyiciolhe- 



Digitized by VjOOQIC 



COUHTIN d'uSSY. 10^ 

Jéràm dq Fort et 4c iame EUsabeiU le ^Moine. I>e ce 

Mavîage vinrent ; . 

1* Antôirt^Pî^rre, dwtTarlicle miit; 

2** LcotKir- Pierre, cheralier, lie uieiVaiit de Carabi- 
niers , pui» capitaine dans le régiment de Bour^ 
bon^Buis^*, qui- a épcrnsé, le 8 novembre i^SJ, 
Marie - Louiâe - Genevièye de Bonnaire, fille de 
PierreM?httt4e»^ dr Botmarrc, cheva i i e r, seigneur 
des Forges , conseiller au grand conseil , et de dame 
Françoise tie >ftto. Db oe mariage 80«t isèas : * > 

a. Heiirî Courlin, clievalier de l'ordre royal et 
niiliuir«^ de Saint-Louis ^ brigadier des Gardc4« 
du-Corps de Monsieur ; 

b. N...,, mariée à M. le Gay j 

3* Clande-Madeîeine , femme, par contrat du a5 
avril' 174^ , de Jacaues d'AulVie, mar(|nis de CBaU- 
Jieu et de Qùilry. 

XI. A ntoî'rte*-' 'Pierre Covrtw , cheVàlîei», siHgiletor 
d'jDîssy ; appelfe lîé'cohitte d'Ussjr, capitaine au régiineiit 
dé BwirbQh-fiUsiset, cavlslerie , goàveti^èoV e* gi^ihlK- 
%kilUdé MeaiTX, ^pbusa, 1* eîi 174^, Adélaïde^ Lotiiète 
^feBKsajrtKBD?ih>nriHtt,moftëfe a^ ihirt 1^, dont il 
ent qnatre enfants morts en bas âge; a* en 1767, Câtlwf- 
linQ de QeriMi^t 4«'^S«lbeiif , fille de Pierre- Anne de Be* 
ritault, chevalier, seigneur de Salbeuf, et de dame 
LoTOe-€athcrinr Pricauh. De ce second maiiage wift 

i*^ Antoinè'Jacques-Autbaire, dbntr^rlicle suit;. 
ai' Marie->Ni€x>i«^Catbejri{Be, neeU %& février i7f5> 

mariée k Ml Bem^xm , métqnis dt Pe^ eurae , 
y EléottOte'-i-lhliv-Lowise, n'eu }o 10 n'ovcmbt'i 
1774, mî^riéo iJVI- le Fobyre de PIainv«il. 

. XI. A»lo,inorïa,oqiiQvA*:»U*aij:è Co;iJaTii«^ eom.te D'Cssfr, 
ohtvalitr,. Mé le 7 ae^tctBiN:» 1771 , o^Eioifiiri de oavaWvrâ, 
^cvti^fet èeV^^éètt roy^ et miHtiôre deSaiitt-Leuis, a 
^itiïgïê en 17J1 Jusq^ii'én iQbl , et a- fuit pfusienrs cfimpi^« 
g«P8, Il a.épou&e,. cf iSqÔh Marie-An toiuet te- Louiser 
Elisabelk Banycii d» P-ecttUM:, doiii il a 



Digitized 



by Google 



ICa CD TOT. 

Armes, n. Ecartelé, an i et 4 â^attir, à trois croissaDtt 
» d'or; au 2 et 5 d'argent, au chevron d'azur, accom- 
» pagné en clief de deox glande de ainople, et en pointe 
I»,. d'une bure de sanglier de table. Supports, deux lions 
» d'or y armés et lampassés d?ai«ri Cimier, un lion is^ 
» sant, s'appnyant sur le sommet du casque »• 

GUYOT , en Cbampagae. Cette famille^ établie à Joinr 
ville depuis deux cents ans, est originaire de Paris. 
Elle est alliée aux maisons d'AUonville, de Ségur, de 
'Compiègne, de Beaufort, de Môle, de Miromesnil, de 
Malhé, etc., etc. 

I. Clande Gutot , sieur de Cbarmeaux^ chevalier, 

Î>revôt des marchands de la yille de Paris, i* pendant 
es années i549 ^^ i55o; 2* continué, pendant les an- 
nées i55i et \^Si y pour sa grande providence y diligence 
et gouvernement de ia-^ ville (Antiquités de Paris, par 
Corrozet, i5Qi, pag. 175), réélu, une troisième fois, 
.pour les années i5^ et i565, président en la chambra 
des comptes de Paris^ reçu le o octobre iSj^', épousa 
Marie Fragnier, et mourut dans un âge avancé, vers i58o, 
laissant (i) : , 

II. Anthoyne GutoI* de Charmeaux, né à Paris, le iS 



(i) OandeGuyot, daoïla nomenclature des prevôu des marchands, 
offre le fait unique d*uo magistrat nommé trois fois k cette fonction 
knportante. 

intimement Ké avee le grand chancelier de l'HApittil , il fut nommé , 
conjointement avec le préM<l«nt Chrislophe de TOkoii ,'ComaiiaBairc royal 
k Wffei de vendre Jes tcrceinsdu palais des Toarnelles. ( I^i^es^patenles 
de Charles IX, 18 janvier i563.; 

. A la tête de la ville de Paris , il avait reçu Henri II et Giiherîne dt 
Médicis, lors de leur magnifique entrée, le 30 juin i55a. (Aniiquités 
de Pans, par D. Felibien, tome 3.) En la même atliiéc il lit recons- 

. truite le pont du petit Châulet , où son nom «st inscrit en marbre noir. 
(Corrozet, page 180.) U agrandit Paris du c6i|é4u liord, <n jaittnt bâtir 
la Chapelle Saint Denis, qui est devenue un faubourg yès^onsidérable. 
C*est aussi sous sa magistrature que fut reconstruite la belle fontaine des 

'Saints-InoocenU , pr rimmnrtel ciseao de f ean Gonjon. ll'sootint avec 
fermeté la juridiction delà Tille , proposa le premier plan du Pout-Ncnf, 
qn^ ne (ni rais en oeuvre qu'en 1578*, poursuivit la première fondation 
pour l'eaursticn des ealaau cxpotés. (Arrêt da 11 jnâkt i55i«) 



Digitized 



by Google 



CUTOT. |05 

aoAi iS^g» dievalier, prévôt des morcliancls en 1600; 
président en la chambre des comptes , reça en snrvî- 
vance de son père le 8 octobre io'^'5, admis aux états 
de Blois en id88 en cette qualité; il présida la section 
de la cbambre des comptes, qoe Henri III envoya à 
Tonrsaa mois de mai 1589; fut rappelé à Paris en 15969 
par une lettre personnelle de Henri IV, qui le nomma, 
parla suite > cotiseilUr. d'Ëtat. Il épousa., 1* Claifde 
Joffrin; 2«* Elisabeth Duret. It mourut le 9 septembre 
1602 (1). 11 laissa du, prepiier .lit : 

lu. Edme Gutot , écuyer , sieur de Morancourf , né 
à Paris 9 le 10 août i585. H épousa, le 6 août 1615, 
Jeanne le Large, s'établit à Joinvilie , et mourut vert 
l65o, laissant : 

TV. Louitf GuYOT, écuyer,. grand assesseur de la ms(^ 
rechaussée de Cliampasue , né le i5 septembre i654 , qui 
épousa, le 1:2 avril 1071, Christine Baron, et mourut le 
3 avril 1703. (Arrêts de la cour des aides des îS janvier 
1696 et 5o avril 1697, contradictoires avec le procureur- 
général, qui confirment Louis Guyot dans la jouissance 
des privilèges de la noblesse») Il a eu les enfants qui 
wivent : 

1 • Nicolas , dont l'article suit ; 



(t) Vépitaphe d*AQtoineGnjot, magisirat yertuetix et fidèle , lé 
UOQvedant Téglise paroiisiale de Saint-iaerYais de Firik, diapell^ dite 
âeSûDtc-Barbe, conçue eo ces termes: 

Ckarin«»ux rcpot c ici , teaplc de pieté » . 
Lai .fidèle ï son roi« magistrat honorable , 
Pans la Hef (a) ée Tui$ , pilote vénérable , 
En son Imc , en ses motAts , tout plein d'Intégriié, 
Ce fut vn irral fliMibeau «rdeat de cbartlié , 
Abx pavvrcs aflBigés se montrant Cirofabie : 
Aussi fut-il aine comme il fut charitaole , 
£t mort', il est de tous maintenant regrette- 
Mais non : il n'est pas mort. A jamais sa àaémoirt 
Entre mille vertus fera vivre sa- gloire ; 
. £t puis t il cit vinrapt «n «a chaste m<tf tié , 
Qa«v pour vaincre la .mort, n^ant pM d'kotrcf anaes » 
Ottre pour lui sans cesse et ses voeut et ses larmes 
A l'auteur sou^^erzin de la chaste amitll. 

Lodit MÎgnear naquit le quinzième joor d*aoftt, «n Taa i549t *' 
accéda le oenfrlèiiM J9ur de septembce en l*an i6oa. 
Friez Bied ^nrion ftme. 

(«) AUasUn aûtaissCàii <{ut toft^iotc^fél a^dirlél dé *a ville de Ttxl*. 



Digitized 



by Google 



tô4 CCYOT. 

a" Clinstinc Cttyot, née ïc ta seplemrbre îôéa, 

mATiée cil juiu 1704, à noMè Vldri*ft SituTagc , 

avocat au pàrleïneiit, morte le 17 ttic-ïi 1757, doîit i 

^ Antoinette SauTdge , née en i7d6.,ïDârîéé ^n T^a, 

" à medsire Edme -Françdié-Marcd, Hiai^dui^ 

d'Allottville (1). 

V. Kicdias Otrroi* > éooyer , prësyéât àè l'élection 
de léîitriHd» né le îsg î^nrier 1072, épousa, let 19 fé-*» 
vrier 1705, Anne Tardif (2), et ttOijtfut le 24 ôctd^é 
1756^ laMsant f ' 

VI. Prddent-Nîcolas CJuvot», écuyer, cônttôletïr ilel 

S «erres, né le 1» juin 1704; marié, le 5 février 1 7 58 , 
Catherine Gnérin-des-Herbiers de la Rôcliepallère (5) ^ 
nwrt k 1 1 décembre 1 778. Il à. ett : 

1* Claude- Antoine » qui suii } 
. 2^ François^Autoine-Prudent, (Gruyot de Menisaon | 



(0 Voyes les tkre» de la maiçoQ d'ADoBvittt, dans le atccmd voirai* 
du prêtent Nobiliaire, page 336* 

(1) Anne Tardif éuii astiirerpçiite-fiUe de Killaure Jea» Tardif du 
But , conseiller au présidiat de Paris, îmmotlu par ta< (action dés Seize, le 
i5 novembre i5gi ,. pour aoa attachfiinfiùt. k la cAuse de Henri i V« 
(Vo^ez l'Histoire générale de de Thou, tome 10^ page 43a. 

(3) La QPMson dea.^erbien^ tij^s^Mcienne cbns le Poitou , a fonruî k 
ia mariné royale plusieurs omcicri^'nîaéraux , noiattunneni Ue{iri«Frai>« 

S[>is des Herbiers, marquis de r£tenau4re^ che^ cl cscadte, mort au mois 
e mars 1750, ami de, db t^ilé-TrdCâli; aott peiH^s, Albuindre des 
Herbiers, a péri «ous là tmkt rvvolutionUaire en juiù 17^4 > P^^'' ^'^ 
cauce des rois Ivf^nàm, 

Catherine des Herbidtt dfr b R o^bep a lifafg «Stait 611e de Jacques des 
Herbiers, chevalier, KMtefUiat de roi à Phaltèouiv* et de Marie Mem- 
mie de Menisson. Cell^ai était 1c dernier Fe^etott de h maison de Me- 
nisson $aint*Ponaupcs, Tune des plu$ ancicDoes de la haute Champagne. 
£n 14^9, Guy de Menisson chassa de la viâo de Troyqs les Anglais qui 
y avaient rédieé y avec Isabdie de Bwière, «e coupable traité portant 
contre le roi Charles Y tl esciuvion de 1» couronne de France. 

Menisson -fut secondé par Guillaome Mdié, ti^e de Tinic des plus 
illustres maisons de la magistrature française, dont fe petit-fils, Jean 
Mêlé, épo«sa Modl^eintf Muniwottk ( iF'ojr^s Mprëryi y vMo Uôtà *, 
Ephémérides de Tref^^, par'idiailsy^ AfHÎikirtés de Càànuat ,.««<•) 

Louis Jacques des Hevl»fff^i90ffif% d^ lli f^çehepalière, fut nommé, 
par lettre du roi Louis XVI, en septembre 177$, pour accompagner h 
Turin m^di^me' C^^Jd^ d«t l*flPÇ*b,BWî$f«!r^ 5!« ^^'?*^?*; «{«-'•«dv-e 
reine de Sardaignc* 



Digitized 



by Google 



écuycr, né le 7.6 avril 1750, marié le 6 novembre 
1775, à demoiselle Ursule Gény, dont: 

a. Kugëiîe-Prudent-Guyot , né le 4 juillet 1800 j 

b, Cléfnence - Prudence Gnyot, née le 8 août 
1776, mariée le 18 juillet 1796, à Augustin de 
Saiîgny, dont: Caroline de .Saligny , née erl 
1797, mariée , le 18 juin 1814 > ^ messire 
Adolphe, chevalier de Musset; 

5* Christine-Catherine Guyot , née le 19 octobre 
1745, mariée, le i5 octobre 1786, à Antoine- 
Auguste Laurent. 

VII. Claude-Antoine GuYOT-DEs-IÎEnBîERS , écnyer, né 
le 20 mai 1745, a épousé, le 22 oclobi*e 1777, demoi- 
«elle Marie-Anne Daret(i). De ce mariage sont issus: 

!• Etienne-Antoine-Prudent, dont l'article suit; 

^® Edmée-Claudetle-Christine Gnyot-des-Herbiers , 
mariée, le 10 juillet 1801, à messire Victor-Do- 
natien , chevalier de Musset dont (2) ; 

a. Paul de Musset, né le 9 novembre i8o/j; 

b. Louis-Charles-Alfred de Musset, né le 11 dé- 
cembre j8io; 

3*. Anne-Mario Guyot-des-IIerbiers , maiiée , le 
28. octobre i8i5, à N... N... Solente. 

Vni. Etienne-Antoine-Prudent Guyot-des Hprbiehs , 
né le 10 août 1778, marié, le 24 août 1807, à demoi- 
selle Françoise-Scho^astique Bonnivert, nommé , par Sa 
Majeîité Louis XVïII , en juin 1814 > secrétaire-général 
da département de la Creuse, et le 2 août 181 5, se- 
crétaire général du département d'ille- et- Vilaine. 

Armes : «D'or, à trois tourtereaux de sinopïe; ca.^r|ae 
» et lambrequins de chevalier^ aux émaux de l'éru. 
» (Armoriai de la ville de Paris et de la chambre de* 
» comptes.) » 

(i) Lettrés de noblesse données par Louis ^V, en 1735, k Chorhfs 
Daret, cbevau-le'ger de la garde dn roi, fiîs et peiit fils d'otticicis dis- 
iiogaés dans lé même corps. 

(a) Voyez la généalogie de la maison de Massct , an tome 3 du pré-* 
icnt X^obiliairc , page 47* 



j4 



Digitized 



by Google 



io6 DE BÀTZ DE TRENQUELLÉON* 

BATZ DE TRENQUELLÉON (de), maison OTÎgmaire 
de Béarn, conuae et dîstiiiguéie dès le onzîèîne siècle > 
et' dont étaient* Arnaîid-Raymond Àe Batz, seîignenr de 
Batz et de Serorteac; Bernard de Batz/évêqae à,e Lascar, 
et Raymond!- Arb and de Bàtz, vicoraté de.Çoàrase, près 
d^e Pau, une des 4ouze ancienne baronnies de jB.éarn. Les 
descendants des côràtes et sirës^b Coarase' et des barons 
de Batz, près d'Orteitz, s'établirent, au quinzième siècle, 
dans PAlbret ^ dioscèsie de Condom. Ils ont possédé les 
seigneuries de Gontaut, de Lille , de Trenquelléon , et 
occupé jusqu'à ce jour des emplois distingués dans le mi- 
litaire^ tant au service des rois dcNavarre qu« de.ceux de 
France.- Cette famille s'est divisée en trois branclies. 

PREMIÈRE BRANCHE* 

Barons de Trenquelléon , à Nérac* - 

C-arles de Batz, ibâfon de Trewquelléow, a épousé, 
en juillet 1760, Anne-Louise de Malide, fîtle de Louis 
de Malidc . mort brigadier des armées du roi^. capitaine 
au régiment des Gardes-Françaises , tantp des duchesses 
de Lauraguais et de la Hochefottcault , dont^.pooir fils 
aine : ' '_ 

Charles- Joseph' François-Marie-^Marthe de Batz, sei- 
gneur, baron de Trenquelléow , ancien page dii |t>V, de 




*des Princes et celle de Quibéron, et a épousé, le îj^'&pp'-^ 
tembre 1787, Marie-Ursule-Claudine de Peyrol^encq' dé 
Saint-Chamarant, fille de Joseph , copte dft Peyronqncc[ 
de Saïn'l-Chamarant , seigneur de I^farc^nac , , de ; Vey- 
rîères, de Murât et autres lieux',. et d.e Dfàfie-ElisabetE 
de Naucazé. Il est mort le 18 juillet i8i5. De.soù ùâa- 
riagc sont issus : 

!• Çharleç-Polycarpe, donH'artiçle suit ; • ,. 
a^ Marie -. Adèle - Elisabeth - Catherine -? Jei^ni^é dtb 

Batz de Trenquelléon, née le 10 juin 1789; ' 
3* Marie -Josephe- Françoise -De'sifée de Bàtaf de 

Trenquelléon, née en Portugal le 5 juin 1799. 

Charles -Polycarpe de Batz,, baron de Tucicquelléon , 



Digitized 



by Google 



DE BÀTZ DB TRENQUELLÉON. IO7 

teiçnenr de Saint-Jnlien , né le a6 janyier 1792 , a époas^, 
le 7 octobre i8i5 , Adèle-Serèoe-Bernardm de Sevin de 
Segongnac^ fille de Jeaa-Cbrysost^me de Sevin, baroo de 
SegoagnaC| ancien capitaine au régiment de Deax-Ponts ^ 
cairalerîe, et de Lomse-Paule-FlQrent de Manas de La,- 
mezan. De ce mariage est issu : 

Qiarles-Louis Jean*-Iose]^ de Batz de Trenquelléon , 

f^ né le 18 mars i8i5. , . , . 

* > 

Cest dans cette branche que se sont éteintes deux des 
plus anciennes maisons d'Auvei^ne, celle de Naucaze et 
de Peyronencq de Saînt-Chamarant. 

SECONDE BRANCHE* 

Seigneurs, dfi Cajean, au duché (fAlire^. 

François de Batz, éouyer, seigneur de Gâjean, chef 

d'escadre ies armées navales de sa majesté^ cbeyalier 

.de IVcdre ro^al et militaire de Saint-Louis , Q^.envi759 , 

a épousé , en 1795 , >(arte-Gabrielle de yilleçour^ dont 

sont issas : 

I * Joseph- Armand de Batz de Gajean , lieutenant au 

service de S* M. Très-Chrétienne > né le a6fé- 

.. yriprjjgg.iç ... , . j . , .^ 

*-, »' i5l^Lom5•;AQgu^t;^•v^impIéo^ de,Bat2i de Gajefn^ ^è 

.:! /.. , ^ OkC^Qtre.iSpi;^ * .^^ / . 

... 3* ÇWl^ttç-ïïf^Jile 4c .Patz de Gajean, née en fé^ 

'4*-MariQ-Eli«ifthçth-Çél,i9e 4« .B^tf de Ç^}Of^ ^^née 

. (5t .Mtlrîe-F^f^nçp,i8^-AnaîUJde Bast?5, 4e Xfajean, nçe 

. ekpctpl^re ^go8i ., ./ ... t . 

,,i , 6t jM[w.e-4ntpiqetteTj'hérèse-Eiig^ni9 . de Joitf jj® 
-- .. . .Gftjçainj néç^ en sejptembre i8jp, . * ^ 

Barons de lUifepoix . à Auch» ^^ 

Alexandre de BXfz', bato» de MiftBt»ott*, *^j(tifetit de 
Sainte-Christie , lieutenant des maréchaux de -Franco 
dans le Condomoisy ancien capitaine au régin^ent de 



Digitized 



by Google 



Conli, chevalier d«* Tordre î'oyal et mîUtaîre cle Saînt- 
liOulè, a épousé, en juin i^So , Marie de la Claverie do 
Soiipels,' arrière petite fille de Jean-François de la Cla-^ 
vcrie , baron de Soupets, mestre-de-camp de cavalerie, 
conseiller d'état d*cpée , dont : 

Alexandre de Batz, baron, de Mirepoix, seigneur de 
Sainle'-Cbristie , ancien officier au régiment de Bourbon- 
nais, infanterie, né en ijS' , marié, en 1784, à N ... de 
Montegnt, fille de M. de Montegut , conseiller au parle- 
ment de Toulouse. De ce'majiage sont issus: 

1* Charles-Alexandre- Ange de Batz de Mirepoix, 

né en 179^^ 
a* Henri^aspard de Batz de Mirepoix, né en 17975 
3** Henriette de Batz de Mirepoix, mariée à N.... de 

Lary, comte de la Tour, dont plusieurs enfants; 
4* Charlotte de Balz de Mirepoix, née en 1788. 

Anves : « Parti , au 1 de gueules , au saint Michel 
» d'argent 5 au 2 d'azur, au rocher de cinq coupeaux 
i> d'argent, sondmé d'un lion d'or ». 



DEAN, famille ancienne, originaire de la ville d» 
Gallevay , en Irlande , et établie en France, dans la pro- 
vince d'Anjou. Cette origine est justifiée par un certificat 
authentique du roi d'armes d'Irlande, daté du châtccau 
de Sainl-Ger'main-en-Laye, le 10 septembre 1695, con- 
firmé par. le roi Jacques II, le ^3 novembre 1694, et 
signé dé sa propre main ; nous le transmettons ici : 

» Nous, Athélon, garde- sceaux dans le royaume d'Ir- 
• lande, donnons le salut à tous ceux que ces lettres 
1» pourront parvenir , nous faisons foi que lorsque 
Il M. François Beau, ^cuyer, est venu nous.deihander 
)) un témoignage assuré de l'ancienne origine de lui et 
j> de ses aïeux, nous avons fouillé, avec tout le soin pos- 
» sible, les catalogues qui renferment les nobles dlr- 
» lande , et que nous y avons trouvé la famille de Fran- 
» çois Dean , dont le' premier fut appelé par les Bataves 
» Frédéric Dean ». Suit la généalogie. 

I. Frédéric Dban, écuyer; mourut lô i5 octobre 10171 
laisi^nt : 



Digitized 



by Google 



I* Alexandre, dont Particle suit;' 
2® Antoine Dean; 
S*» Marc Dean. 

II. Alexandre DjBAN^écuyer, nommé le second dans 
le catalogue des nobles, mourut l'an 104a- Il eut pour 

fils: 

III. Antoine Dean, écuyer, inscrit le troisième au ca- 
talogue des nobles Dean. Il mourut au mois d'octobre de 
Tan io65, laissant: 

1® Samuel , dont l'article suit : 
a* Robert Dean; 
5* Thomas Dean. 

IV. Samuel Dean , écuyer , occcupe le juatrième rang 
dans le susdit catalogue. Il mourut l'an ioo4> laissant: 

1 * François., dont l'article suit ; 
a* Jean Dean ; 
5* Laurent Dean; 
4* Maurice Dean. 

V. François Dean, I*' du nom, écuyer, nommé 1« 
einquièmè au susdit catalogue , mourut le dernier jour 
de novembre de Fan 1 loa. Il eut pour fils : 

i® Marc, qui 'suit; 
n* Samuel Dean; . 
5* Robert Deaq. 

VI. Marc De^n , !•' du nom , écuyer , inort le 9 avril 
de l'an ij25, et nommé le sixième au catalogue des no- 
bles Dean, eut pour fils: . ^ 

V^ Robert , qui continue la lignée ; 
2" Joseph Dean. 

VU. Robert Dean, nommé le septième au catalogue , 
mourut le 28 mai de l'an iiSg, laissant : 

I * Rodolphe , dont l'article suit ; 
2* Maurice Dean* 

VIIL Rodolphe Dean, écuyer, mort le 5 juin 1160 , et 
nommé huitième au catalogue , «ut pour fils : 

IX. François Dean, II* du nom, écuyer, inscrit le 
neuvième au catalogue^ mort le 1 5 octobre 11 $4; laissant: 



Digitized 



by Google 



C"0 ♦UlâN: 

!• Marc, daii4 Fai^ltolV iuii?; » ^ — 
2» Jean Dean; ^....j. . . . x. 

3* Jacques Dean. -*' ••' » ' 

'• X^ Mare DfiAï*.>.n« du nom, inscrit te dixiètae au ca- 
talogue^, mourut 1^ S^novembre lio3. U eut deux fiU : 

1* Léonard /qui suit; 

' ^' "Robert Deàn. - / * 

. i- .-»/.»., ■ t, >, ..w . . ». , j. i. , - j . ^ ,. ' 

XI. Léonard Dean, écuyer , mort le 5 novembre 
1255. Il est nommé le onzième dans le catalogue, et eut 
pourris: ^ " 



!• Martin, dont l'article suit 
a» Richard Dean. 



^ 



_.?P^- ^if*în.D^?^.> h^JfiTj tient le douzième i-alig 
dans le catalogue de ladite famille. Il mourut le 7 aep- 
tembre 1245, laissant deux fils: . > . 

I® Thomas, qui continue la ligi|ée; , ^ 
a** François Dean. * ' > ' -/te ^ 

.^ XIII. Thomas Dean, I«»^da nom,^ écu7er,^ommé lo 
^ti^eiziëçie dans le çataloga^,, mourut le. 7 novembre d« 
Fan 1290, laissant j ,^ /i : _ \. - , • /; . 

i*' François, dont l'article soit; ^ 

♦ 2* Jacques Dean. ^^ ^ 

XTV. François Dean, III* du ii«iii,éciiyer/ occupe le 
^ quatorzième raqg ^ns le catalçgue. Il;poura)t le dernier 

. wv%>%i>i8wit tjoirfi^^^^^ , •- ,; , 

I* Jean, dont l'article suit I . > 

2* FranççisDei^n; ^, _ . , . 

5* JNicolas Dean. .:,.-/ 

» 

, V ,r3KY.. . Jean Q^an^ Ij^dunom, éci;yer,^iiscrit le qnin* 
ziSine au catalo^jus^ mourut le g QctoI)fe"i364^ Sea en- 
fants furent : 

!• Thomas, âbiî< t*to<iclé suit jl ' ( " 
a* François Dean; "' ' ' 

^ v"5t Kicoha Dean., ... .^ . : ^ v » ,;. 

XVI. Tidmâs Dbàn-J'II^^u nom, éctîyér', nommé le 
^ sexzi%i|te 'dans le cataloguer ^ mourut ^le 9 jnar# iSgS. Il 



Digitized 



by Google 



DE A5i riil^ 

-!* Tltoom, qorcokitihae krltgnëè^)^ '^ '^ ''^ *• 

3* Martin Dean. » ^ ...» .;.. .1 

Xyn^^ Tkamaj Deav i^-JU^-ixcnom y ècmy^Vif inscrit le 
dix-8f&ptième au catalogue , jnofirqt io g^vaat^:^^^. Se» 
enfants furent : * ^ 

!• Hggon^ dont l>i;J^c)j9 suit-. î / /.r' 
2° Fratiçoift Dean; ... ï :, j. 

3* Jean De^n. 

• • - . ' f • 

XVIII. Hugon Deaw, ècuyer, tient ^e ^îX'^F^^^^o^ 
rang dans le catalogue des nobles Dean. Il mopjE;ut le 10 
octobre 1462 , laissant : 

' •' ■-' .''•-^ t «. 'ji '^u .),.3r ^^r:r 

i*^ Jean,:dp,nt lart^ç^le 8ai*.7. .. ,.. ;n hm/h -..,;:- 
2* Richard Dean; j. ^^^^ , ^ ,. 

5* David Dean. 

,...• .' • ., , ,., . . • r , |:,v ^-7-;' 

XIX. Jpa(n Dran^,II« du npp,,, i^omïiijé J|e , diaq-^nçÀ-T^ 
vièmc au catalogue, mourut le 2 mars 14.95. Ses enfa^j^^ 
forent : 

ï • Hùmpri , qui' ' cdntinue' l'a ligné'é'î " * ' " "^ 

2* taurerit Véàà\ ••"^" - - '' ^.m .'n'-;.-:u,- m 
5« Jean Dean. '^ ^ ^"^ '"-' ^ 

XX. Hompri Dëan , éôàyer^ toôUmé'liê T^gtièino 
dans le catalogue , est mort le premier avril 153^ Il 

^m- ,... • .... ,.:, - r ... : . ; • :^rx 

)i*. Cbristopliey^ontrai^ticle suit; . i '^ î- 

:.. .,^^ -Henri ^ PeaiO ^ .;. / ..,':'..-. : { .■:"7X 

XXï: Gfarisfopbe ^ DiAN'/'I*f du nom , éciiyér ,- fîcnf 
dails tr éatalo^nd' le Vingt-nniètne^ang. Il mourut le^ 
7 bcr(ybrei66A, laissant deuai? fils 4 -- ^, 

!• KançoÎ8;^df{}^^'rwi^iîiV sua^t;^ ' ' ; j| 

, »• Rodqlphe Dean. , , ' , -/ - x- 

: . X^IL jP^rançois D&â^ ^ XV^ .du>. nanx ^ éipuytr , âmoril;^ 
le TiDg|^^enxiéme!^dan8'leii(»j^dogi^«9imoiiu*ut)>€;n i583<^^ 
Ses enfants furent i M '-'■•i.» •,! inî. , y ;!.."! /> ^iffix^M 

- 1* Cl«pi»toplie'^ dontrailiele «irifrj ' ''^, '^■■'^ 
2*^ François Dea«;--"-l ^ ' -'l , ^ •'■■^■" -"p r'Ji'^.-^^'j --f» . 



Digitized 



by Google 



113 DBAN. 

XXIII. Cliristopbe Dean, II* du nom , ecuyer, èoni<- 
pris le vinet-troisièine au catalogue, monrut le 5 octo- 
bre 1602. Il ent pour fib : 

I* Jean , inscrit le ringt-quatrième aa catalogue p il 
mourut l'an i65o, ayant pour fils : 

a. Robert Dean, ^ 

b. Etienne Dean , > morts sans postérité. 

c. Antoine Dean, ) 

2* Marc, dont Farticle suit; 

5* Robert Dean^ ^ 

• 4* François Dean. 

XXIV. Marc Dban, III* du nom, écoyer, inscrit le 
vingt -cinquième au catalogue, mort le 28 janvier 1625^ 
eut pour fils: 

XXV. Gilles Dean, écuyer, nommé le vingt -sixième 
dans le catalogue. Il mourût le premier mai i665, lais- 
^knt t ' ' 

XXVI. François Dean , V* du nom , écuyer. inscrit 
le vingt-septième au catalogue. Il mourut le 1 1 mai 1653, 
ayant deux fils : 

I * François , qui continue la lignée ; 
2** Michel Dean. 

XXVII. François Dean, VI* du nom, écuyer, tient 
le vingt-huitième rang dans le catalogue. Il eut pour fils : 

XXVIII. François Dban, VIP du nom, inscrit aussi 
le vingt-huitième au catalogue. Ce fut lui qui obtint da 
roi d'armes d'Angleterre le certificat ci - devant relaté , 
ainsi qu'il courte par la déclaration de Jean^Baptiste-^ 
Guillaume de Gevigney, généalogiste de la maison de 
Madame, du premier juin 1776. Il épousa, en 1659^ 
Elisabeth Trochon , de laquelle vint : 

XXIX. François Dean, VHP du nom, écuyer, sei- 
gneur de Ltiigné, trésorier des gardes- du-corps du roi 
en 1695, qui épousa, le premier septembre 1697, Ca- 
therine de Marisy , qui le rendit père de : 

XXX. François Dean, IX* du nom ^ écuyer, seigneur 
de Luigné, qui épousa, le 17 janvier 1718, Marie Poisson 
do Obstinés ; fille de René Poisson ; écuyer; seigneur de 



Digitized 



by Google 



t>EÀN* itl? 

Castineâ, et de ^me Marie d'Heliand. tl fit bommagd 
(le sa terré de Lnignè en 1720, et en donna dénombrement 
l'année suivante. De ce mariage vint : 

XXXI. llené«>Emeria Dban, écuyer, seîjsnear de Lui- 
gné, ancien capitaine an régiment de Champ«igne. Il 
éponsa,^ par contrat da 24 janvier l'jS'j, Louise-Ôtjmpe 
na^lier de là Terlinière , fille de Thomas Rallier, écuyeri 
Beignear de la Tertinière, et de dame Françoise fiùhigné. 
De ce mariage sont issu» i 

1* René-Toussaint » dont Partiel e suit; 

X Etienne-Thomas ) qui forme la seconde bftanche» 

rappm'tée ci^après^ 
S** Catherine Dean, mariée à M. rHuillier de la 
Chapelle y capitaine de Trégate, et chevalier do 
l'ordre rojal et militaire de Saint-^Louis , avec le 
brevet de lieutenant* colonel j 
4* Françoise- Olympe Dean. 
XXXIL René-Toussaint Dêan de Luk^né, chevalier, 
élève de l'Ecole royale militaire en 1767, officier dans 
Boyal , infanterie , a émigré en 1791; fait la campagne 
flans les compagnies des gentilshommes d'Anjou, à l'ar-« 
mée de monseigneur le duc de Bourbon; chevalier d© 
l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, a épousé l'erinne-* 
Marie-Anne-Charlotte de Quatrcbarbes. Il a de ce ma- 
riage î 

Charles^René-FranÇois Dean de Lnignè, chevalier , 
marié à mademoiselle de La Tullaye de Magnanc^ 
dont : 

«• Charles-Salomon Dean de Laigné^ 
b. René Dean de Laigné. 

SECOPïDE BRANCHE. 

XXXtI. Etienne-Thomaé Dean, chevalier, page de 
Madame en 1776, chevalier de l'ordre royal et militaire 
de Saint- Louis, officier au régiment de RoyaURoussillon , 
infanterie^ en 1779, * émigré en 1791, et a fait U 
campagne dans l'armée de monseigneur le duc de Bour«> 
bon, dans les compagnies nobles d'Anjou. Il est aujour- 
d'hui membre de la Chambre des Députés, où il a été 
nommé par le département de la Mayenne. Il a épousé, 
6» i5 - 



Digitized 



by Google 



i^î4 I>E LS CHAPELLE DU tiOCClipROOX. 

le 17 janvier 17^1, GabrieUe-M^rie-Hudfeline dUaufî- 

court, dont est issu : 

1** René-Etienne-Enieric Dean, marié , en 1812 ^ avec 
Françoise-Mélanie de la Lande Saîni-Martin. Il 
a de ce mariage : 

a. Etienne-Emerio Dean; 
h. Mélaïiie-Gabrielle Dean. 
2<* Gabrielie-Catherine D«An» 

Armes : « D'argent, aa Hon de poarprt, arme de 
t gueules. Rapports , deux lions. Casque taré de profil, 
)) avec ses lambrequins, sommé d'une tortue ^ atis émaux 
» de reçu. Devise : Vi^r in viriuie. » 

CH/LTELLE DU BOUCHEftOUJili (hb la)^ «n Berri, 
famille ancienne^ originaire du Lîmosiu. 

I. GuillJiu^ei aliàs GuilloC dk i«a Crafei^e^ P' du 
nom , damoiseau , seigueur du Bovche&qux , paroisse de 
Lajracy diocèse de Limoges ^ époosa» par con|;rat dn 
a avril i584, Catherine de Cbaleauneuf de Marcillac, 
Oiaistée dans ce contrat d'Ajdélatde d'Aveniers» aa mère^ 
de noble bomme Aldiaet de Qiâteauueuf , damoiaeaw ^ 
seigneur de Marcillac^ et dé Guillaume et Raymoud de 
Châteauueuf , ses Irèxes. Il partagea avec Jean et Pierrot 
de la Chapelle, damoiseaux, ses frères germains, le 

{eudi avant la Saint-Georges de l'an iSgo, les biens qui 
eur étaient échus par la mort de leurs père et mère , et 
vivait encore le 1 9 avril i454* &«• enfanta f itreni : 
I < Aubert , dont l'art i«le #ail ; 

2* Guillemin de la Chapelle, écnyer, qui, dans le 
dessein* d'entrer dans l'ordre de 9aint-Jean de Jé- 
rusalem I céda à sou frère, par un acte du la avril 
i454i tous les droits qu'il pouvait avoir dansrMtel 
et manôic du Boucheroux. 

II. Aubart 9R LiA Csajpki^uk, cicuyer^seijpieur duBou^ 
CKWovx , éeujer d'écurie du roi Louia XI, qui, à c^ 
jtitce, le mil aoua sa protecti^u et sauve*aaif de, fait dos 
lettrea 4^ ?9 nuira v^^ p épousa demoiselle Isabeau de 
Brour Leur aucceasion fut partagée aprèa leur morti 1^ 
25 février 1499 ^ entre leurs enfautS; qui furent : 



Digitized 



by Google 



DE LA^CHAPBtLE DU BOCCBERO0X« 1 1 5 

. t' Jean , dont rarticle «oit ; 
' 2* Bernard do la Ckapelle ; 
5* Jacqaea de la'Cliapelle; 
4** Louis ^ auteur de la seqonde branche ^ rapportée 

cî- après } 
5^ Marguerite de la Chapelle ; 
6* Jeanne de ta Chapelle. 

lit. Joaii DK Ljk Chapelli, I*" du naiii, éeujer, fut 
cWgèpar René de Bretagne ^ on de Brosse , dit do Br^- 
tagae, comte de P^nthièvre et de Périgord, seigneur de 
Boussac, suivant sa procuration du 20 novembre i5i7, 
d'administrer ses bîpns dans Ub prorinces de fierri, de 
Litnosin et du haut Poitoa. Il exerçait, le ar novembre 
iSiy j l'office de carde du scel « éiabU aux contrats de la 
chancellerie de Boussac ; était, en 155^, châtelain du 
inêrae lieu , et fut pourvu de l'office de châtelain de la 
terre et seigneurie de la Pfroose, par lettres de Jean de 
Brôjse, dit de Bretagne, doc d'Etanripes et confie de 
PfriithièvTe, err^ate dn 14 septembre iSïg, et ne vivait 
plus en i56i. Il laissa d'Anne Gillet. sa femme: 

IV. |4a^luirin 9& 1*4 CHAPKirirg , ècaycr, pourvu, le la 
février i55i , par le même Jean de Bretai^ne, de l'office 
ds chiti^aiui de la^ baosAMÛe do^ Boussafi » vacant par la 
iiMvt de Jeaju dtila Clupeile , so» pèse. Jl laissa de Clau- 
dia LcgjbBjp^ sa seeoude femme ;. 

i* René, dont t%tticle sitit; 
2* Mirficl de îa ChapeHe ; 

5» Jeanne ûe la Chapefle, femm^ de Léonard de 
Boisrger> seigneur de Seîmay. 

V. René de i«a CH^Pfi&LE, écuyer, sieur de laSeurette, 
avocat au parlement, transigea avec ses frère et sœurs , 
le 2$ juin 1607, sur le partage des biens de Ciaudrine Le- 
gier, leur mère^, et de son mariage avec Marie de Chau*- 
terdne, naquit : 

Vil Jean 9viiA CJkAVCLui, II* du itoni, ècmyer , eieor 
fk la Semnelte, »n>c«)ta«piaelemetily baptisé le T9 juillet 
«59». IlépMs»^ »*Ca«he#iieeaia]tiiat; »* Même Bédie^ 
reau , qui transigea , pour sesconvenisecie m>att!iaM«iate#^ 
avec Claude de la Chapelle^ ci-après nommé. Du pre- 
mier lit vinrent : 



Digitized 



by Google 



ï l6 DE LA CHAPELLE DIT BO0CHEROI7X. 

!• Pierre, dont l'article suit; 

2* Clauâe de ta Chapelle, sieur de la Seurctte , cfoc- 
teur- régent en la faculté de théologie de l't^niver- 
sité de Bourges, chanoine et successivement offi- 
ciai , grand-vicaire , puis chancelier de l'église do 
Bourges. 

VII. Pierre de ix Chapelle , ècnyeri seigneur du 
Pleix, conseiller du roi, docteur-i^égent en droit, et 
doyen de l'université de Bourges, maire de la même 
ville, avocat et conseil orlinaire de M. le prince eu 
BeVri, mourut le 16 janvier 1700, laissant entre autres 
enfants de son mariage , qui avait été accordé le 36 sep- 
tembre 1 649 9 avec demoiselle Marie Chenu , fille de Jac- 
ques, docteur en droit à Bourges j et de demoiselle Fhi«- 
lippe Mercier : 

ï • Jean , dont l'article suit ; 

a' Pierre, prieur de Vouillon , chanoine et grand* 
archidiacre de Bourges, mort au mois de juin 
1743; 

5* Claude, écuyer , seigneur du Pleix , par la tran- 
saction qu'il fit aviec son père le 7 juilet 1687, 
mort sans enfants; 

4* Marie, femme , par contrat du 5 septembre 1685, 
de François de Margat, écuyer, seigneur de Bns- 
sède, lieutenant-généi*al d'épée et premier con- 
seiller au présidial de Bourges. 

5* Marie-Jeanne , épouse d'Etienne Gassot ^ écuyer, 
sieur de Boisfort, de Priou, etc., premier avocat 
du roi au bailliage do Berri et siège présidial de 
Bourges. 

VIII. Jean de la Chapelle , lïl* du nom , écuyer , sei- 
gneur de Saint-Port-sur- Seine et du Pleix, conseiller 
oï'dinaîre et, premier secrétaire des commandements de 

'M. le prince de Conli, puis receveur-général des finances 
de la Rochelle , et l'un des quarante de l'académie fran- 
çaise, épousa, le 26 juillet 1687, Marie-Cécile Pellart, 
fille d'Etienne Pellart, commissaire des guerres ^ et de 
Cécile Bordnsseau. Il mottrut au mois de mai 172^ , 
aana laisser de postérité. 



Digitized 



by Google 



DE LA CHAPELLE DU BO0CHEEOVX. 1 1 7 

.SECONDE BRANCHE. 

Seigneurs du Boucheroux et du Cluzeau. 

III. Louû DE LA Chapelle , écayer , seigneur du Bou- 
cheroux, ^aatriëme 6\b d'Aubert de ]a Chapelle et d'Isa- 
beau de Bron , épousa Marguerite de Nicosac , qui , étant 
veuve de loi, fit son testament, reçu par GaUrd, no- 
taire de l'officîalité de Limoges, le 25 septembre i54i * 
par lequel elle institue Jean de la Cbapellei son fils, hé'* 
ritier , et fait ses fillôs légataires. 

IV. Jean de la Chapelle, V du nom, chéralier; sei- 
gneur du Boucheroux , du Cluzeau , etc. , chevalier de 

. l'Ordre du Roi , épousa , i^ par contrat àa 8 janvier i546, 
. reçu par Jallot^ notaire, damoiselle Claude du Pe3rroux'', 
fille de messire Charles du Peyroiix , chevalier, baron de 
la. Roche-Ragon , en partie , et de Gabrielle de Mont- 
raorin de oaint-Hilaire. a^ Marguerite Arpin. Il fit 
dénombrement de ses seigneuries du Boucheroux et du 
Cluzeau le i4 mars 1567, et fit une acquisition, par con- 
trat reçu .pai: Giraud, notaire à Boussac^ du 20 juin 
1 575. Il eut pour fils : 

Y. Gabriel de la Chapelle , écuyer, seigneur du Bou- 
cheroux et du Cluzeau, qui laissa de son mariage avec 
Eucharistie Jâbault : 

YI. Annet de la Chapelle, écuyer, seigneur du Bou- 
cheroux et du Cluzeau, marié, par contrat du 18 fé- 
vrier 1602,, reçu par Durand, notaire, avec damoiselle 
Marguerite deVoisinne. Il passa deux transactions , l'une 
le 22 juillet i6o3, avec dame Marguerite Arpin, veuve 
de messire Jean de la Chapelle, chevalier de l'Ordre du 
Roi, son aïeul, et l'autre le 25 mai i6io, tant pour lui 
que pour Marguerite de Voisinne , sa femme , et comme 
ayant la garde noble de Pierre de la Chapelle, son fils, 
signée Petit , notaire. 

Vil. Pierre de la Chapelle, écuyer, seigneur du Bou- 
cheroux et du Cluzeau, épousa, par contrat reçu par 
Bertrand, notaire, du ^7 novembre 1624» Marguerite 
de Graçay, d'une ancienne maison du Berri. De co ma- 
riage sont issus : •. 

!• Jacques , dont l'article suit } 



Digitized 



by Google 



2^ Jean, auteur de la troisième branche , rapl>brtê# 
ci après. 

VIII. Jacques de xa.Cq^pili^e^ éçuycr, seigneur ^a 
Cluzeau, épousa, i* par contrat du i5 septembre 1649» 
sigué par Poit , notaire, Madeleine de Sorbières; a' par 
contrat du 10 février i6j6^, Française de. Servièxotw Du^ 
second lit est issu 

IX. Gttillaume db i^i Chafille, 11^ du n^m, cbeira-' 
Mexy seigneur du Cln8ea«> é^ U Chapelle et des Be^ 
Umir^, marié., par contrat da 4 décembre fjii , signé 
Chevreau 9 notaire , avec damoiseUe Ani>e de Manssabrè , 
£IIq de messire Laftr^nt-FVaiftQQÔs de Hanssabré » cbeva - 
Uer t seigjutcur de Paiba^ybeau , de CbiHoaé , de V»^ 
guoly.etc. y gei^tilhokfipa^ do b^ garder dM roi , et de Louise 
le.Qrouiu otç S^iUt-Si^rûin. De ce miuriage «it iatu ira 
£ls> ooiamé Pierre de la Chapelle» 

. TEQISIÈVE BRAI^CtiE. 

Seigneurs du Boucher oux et de la V^aux. 

VIH. Jean DE la CirAPELLe , li^ du nom, ^cuyer,. sei- 
gneur du BoucHEROUX et de la Vaux, second fits de Pierre 
et de Marguerite de Giraçay , épousa , par contrat du 
»5 octobre i6fo, s^oé du Fraisle, notaire rojat, de- 
moiselle Catherine le Groing , dont : 

IX. Joseph DE LA Chapelle, écnyer, setgnenr de li| 
Vaux, porte- étendard d«s Gardes-dii-Corps du roi , dans 
la compagnie du doc d*Harconrt, ainsi yi'ïl appert par 
le congé donné par ce seigneur a|idit Jacques de la Cha- 
pelle, en date du 6 novembre i7!î6. ff demeura pen^ 
dan t quarante ans au service, et fot décoré de la croix 
de l'ordre royal et militaire de Saint-Lonîs, le 8 octobre 
»7i8. Il avait épousé, par contrat du 3a janvier •'694, 
signe Vachier, notaire royal, damoiselle GilberLe d« 
May. De ce mariage sont issus 4 

1" Antoine de la Chapelle y 

2* Gaspard, chevaliei:» seigiieur du Baucjieroaix j; 

5* J^ttfin'^ dont 1,'article suit. 

X. Jean DE LA Chapelle , III* du wom , fehevalter , 
•eigneut- de la Vaux, 4ufiwcwiiL0ijX^^tc., anuifin garde^- 



Digitized 



by Google 



DE LA CRAKtLB DU 0ODCRBROU1* ^ IT9 

<!acorp« da roi f épousa Françoise do Peyroux^ filk de 
messire Julien du Pcyroux , écuyer , seigneur de Ia 
Spouze et de Manaly, et de Marguerite de Verinne, sa 
première femme. De ce mariage est né : 

jO. Jean-Baptiste db la Chapfxle, ctevalier^ sei- 
gneur de la Vaux, du Boucheroux et autres lieux,, 
officier au régiment de Rojal la Marine , a la Gu^de* 
loope,d'oà il rcirint en France eh 1765 , ainsi qu'il cotiste 
par son passeport , àigné dû chevalier de Bourlamaque , 
gonyerueur des îles de la Guadeloupe^ du 28 octobre de 
ladite année. Il épousa^ par contrat sigAé Trebuebet , 
notaire reyal à Bou^êac, du 5 ferrie 17649 demoiseHe 
Claire de rïeu^hatse^ fille de 4éfant messire Claude de 
Neufcbaixe, afaiexr alier, seigni^ or duPlessis^ et de dame 
Hai'guerite de la TrulUère. De ce mariage sont issus : 

**" Cbarles^Marie-Henri de la Chapelle, officier ati 
régiment de Bourgogne, mort dans rémigratioti 
au service du roi, le 29 juin, 1793^ 

»• Pierrc-Jo«eph, qui suit; 

S* Agnès -Cécile de la Chapelle^ mariée à ïoseph 
Brival ; 

4* N.. .V de la Chapelle , Inariée. 

XH, Pierre- Joseph , comte 0£ pLA Cbarelle^ né ca 
i7Î!e, a épousé, le 27 pluviôse^.»!! 5j„ Béalrix-Marie de la 
Porêt-de-BuUion» De ce mariage sont issus t 

1* François âe la Chapelle j • 

s"" Jean>Baptiste de là Ghapdle; 

3° Pierre de Ja Chapelle,^ 

^^ Lucie ^^laudine de la Cbapelk ; 

5*^ Stéphanie-Claudine de la Chapelle |«. 

6° Césarine delà Chapelle. 

Jrmes^s n D'azur, à Ufaice d'argent # A<3€iDmpagnée 
* de Irak otoilea d'or ». 

Cette famille a été mainRfnue dan> «a. noblesse le 8 
mars 1674, et par jugement du 3o avril 171a, rendu par 
BL de Fonllë de Mtrtangis, sistesidwa de fii9«ur§Qto. • 



Digitized 



by Google 



I20 LE VICEON DE ITlERTtLLE^ '• 

PIGEON DE VIERVILLE (le), famille ancierlriô 
•de PAvranchin , en Basse-Normandie , proyince où, elle 
'réside encore de nos jours^ 

I» le«n i«c PiOBON, écuyer, époasa, au commence-* 
ment au seizième siècle , noble Jeanne de Vislel. De 
*ce mariage vint : 

n, Louis Ls PioEON, !•' du nom, écuyer, qui laissa 
de son mariage, contracté eu 1576, avec Catherine le 
Desdet : 

III. ^uis LE Pf Qpoif , II* du nom , matié à noble 
dame Jeanne de Pierre. De ce mariage^ sortit : 

IV. Guillanmi Li PiOEOff, éenyer, qui épousa, en 
1622, Marguerite le Dieobemin. iii' eurent ponr fils : 

V. Louis LE FtGtos , III* du nom, écuyer, conseillet 
.du roi. Il épousa^ en i665, Renée le Dieu, qui le rendit 
,père de : - . 

i^ Antoine*Loais, dont l'article suit; 
a* Artur des Ang^s f écuyer , marié artc dame 
" Marie-Atine Langlois, dont: 

Jeanne-Thérèse^Angéliqne le Pigeon , mariée à 
Etienne de Banville, chevalier y seigneur, de 
la Londe^ dont : i** N... de Banville t chevalier; 
*^* seigneur de Brelteville, chevail - léger de la 

garde du roi: a* N.... de Banville, écuyer, 
officier dans la maison du roi, marié à noble 
demoiselle de Prépetit,^ 

5"* Antoine, écuyer,, officier dans la maison rnili* 
taire du. roi p marié avec noble demoiselle £li-> 
•abelh*Anne TrocHon , dont : 

Louis-Antoine, et un autre fils, éenyer, officiers 
*dans le régiment de Mailly , tués au siège de 
Mons, et une fille, religieuse, prieure à Pab- 
baye royale de la Blanche, à Mortain, morte 
en ïft)ï. 

yi. Antoitihe-Loais ijE PiopoN , > éôuyer; gendarme de 
la garde du roi, ensuite conseiller de Sa Majesté, époosa , 
Qn 1694) noble.dame Marie-Anne Langlois, dont il eut ; 

4* Robert, dont l'article suit^ 



Digitized 



by Google 



â^ Lonis-Gabriel , écuyer, marié à noble Anne de 
MdaligQj , dont : 

Louise le Pigeon, matiée, en 1747# ^ Panl Ber- 
nard de Marj, chevalier, seigneur de Lon- 
gueville, chevalier de Toidre royal et militaire 
de Saint-Louis, cl^f de division des canonniers^ 
dont postérité* 

Vn. Robert le Fiosok^ écnyer, seigneur de la Broise, 
conseiller da rpi , épousa, eu 1720, noble Susanne» 
Madeleine Brbhon, fille de Paul-François Brohon , sei- 
gneur de Boîsval , président de l'élection de Coutances. 
De ce mariage est Issu : 

Vill, François - Robert le Pigeon, écuyer, seigneur 
DE ViERviLLE, du Mesnilviueman , du Me^nilamant, 
suzerain de DracqueviUe , de Dame - Fliilippe , de la 
Frétarderie , etc. , conseiller.du roi , président dePélection 
de Coutances, né en 1728, mort sur l'échaffaud, vic- 
time 'de son inébranlable attaèhement à Louis XVÏ et 
à so)i auguste race, le 2t juillet 1794* I' avait épousé^ 
i*èîi 1755, noble dame Marie>feanne de Hugon, fille 
de noble homme Gaud de Hugon, seigneur des De<- 
Jnaiuçs^ capitaine de vaiaseaux au service d'&pagne, 
anqÂ^n officier de la marine frauça,ise ,. et d'Augustine 
Certes, de l'illustre maison des Certes de Carmona ; 
2^ en 1771, noble dame Mai;ie- Miche Ile de Calvé de 
Pradizé , veuve du comte Rogrr, seigneur de Va vin- 
court , ancien capitaine de vaisseaux. Ses enfants fu- 
rent ; 

'Du premier Ht i 

I* Jean -François le Pigepn de Boî;iy^l , écuyer^ 
ancien président en l'élection de Coutances, an- 
cien maire de Cette, et député au premier corps 
législatif, juge au tribunal ^e première instance, 
né en 1769, à Avranches, marié, en 1784, à 
noble Monique - Michel de Chambert , .fille de 
Hervé Michel , seigneur de Chambert , et de noble 
Françoise-JVIonique le Cpmte. J)e ce ^lariage sont 
issues : 

a. Monique-Françoise 9 mariée , le 18 mai i8o|^, 
^ XiOuis* Auguste de Gouraiânt , écnjer ^ aar 
6. 16 



Digitized 



by Google 



122 LE PIGEON DE TIËRTILLE. 

çîen émigré, ayant servi dans les corps noble« 
à l'armée de Condé, maire du Mesnilvineman , 
fille de N... deGourmoiit, chevalier, seigneur 
de Dracqueville , ancien lieutenant - colonel 
d'infanterie , chevalier de l'ordre royal et mi- 
litaire de saint-Louis, et de noble dame"N. .. 
de Beaumanoir, dont est issu : Adolphe d# 
Gourmont, né en 1812; 

b. Marie-Aiméc , mariée , le 7.5 novembre 1814 1 
à Désiré - Jean - Ambrpise de Payen , éciiyer , 
maire de Quettreville, fils d'Ximé-Pa tient de 
Payen, écuycr, seigneur de la Galonderie, et 
de noble N... Boudier de la Valénerie, dont 
est issu : Alexandre-Désiré-François de Payen , 
né en i8i5; 

c« Sophie le P^eon de Boisval ; 

d. Anastasie le Pigeon de Boisval. 

2* Ange- Anne , dont l'article suit ; 

3* Marie - Françoise - Alexandrine , nce en 1761 , 
mariée avec Alexandre Fannard. du Hamel, tita-^ 
laire, avant la révolution , de la charge de liea<* 
tenant- général de l'amirauLé^ dont : 

a. Ange , officier de l'armée royale sous les ordres 
du général comte Frotté, tué à l'affaire de la 
Fosse, près Saint-Lô; 

b. Victor, ancien officier de l'armée royale, 

' * Du second lit : 

4* Madeleine-Françoise, mariée à N.... Guérin « 
docteur de la faculté de Paris, dont : 

Paul Guérin, né en 1802. 

5* Louise- Agathe le Pigeon, mariée, en 1798, à 
Louis Potier , écuyer , de Fillustre maison des 
ducs de Gesvres, dont est issu: 

Ferdinand-Louis Potier, écuyer, né en 1802. 

IX. Ange-Anne le Pkî^kon de Vierville , écuyer, an- 
cien élève de l'Ecole royale militaire, ancien chef de 
bataillon, commandant la garde nationale d'Avranches, 
«lembre du collège électoral du département de la Man- 



Digitized 



by Google 



DE NÀS. I^S 

ohe> maire de Goadeville ^ né en 1765, a épousé , en 
1790, Marte-Madeleine Postel, fille de Jean-Marie Posteli 
ancien capitaine d'infanterie. De ce mariage sont issus: 

i* François-Edouard-Henri, dont Tarticle -suit ; 
2* Marie-Rose le Pigeon de Vierville, née en 1794^ 
5<* Irène^Anna le Pigeon de Vierville, née en i8o8* 

X. François Edouard-Henri le Pigbon de Vierville, 
écnyer^ né on 1796^ est élève-conimissaire de la marine 
royale. 

Armes : € D'or, ^n chevrota d'axar, accompagné de 
i trois pigeons au naturel, n 



NAS (de), famille originaire de la ville d'Aix. 

I. Simon NÂs , second consul de cette ville en 1494^ 
suivit le roi Charles VIII à la conquête da royaume dcr 
Kaples. A cette occasion , et en récompense de 9e» serr 
vices, ce prince lui accorda des lettres de noblesse, don*« 
nées au châteuu de Caponane , à Naples, au mois de 
mai 149^9 enregistrées le 17 août suivant aux^çhives 
du roi, à Aix (registre Pelicanus , fol. 574 )• Il laissa 
de sa femme ^ dont on ignore le nom : 

IL Henri de Nas, qui fut second consul de la villa 
d'Aix en 1629, et marié avec Antoinette de Signier, 
dont il eut: 

• P* }^^.^ ^^^ ^^^^ cbacun une brancbe à Aix, 

• H h Ç où ils ont' donné des premiers coa- 

onor ,^ suis. Ces deux branches sont éteintes; 
5*Louis, dont l'article suit; 
4* Marguerite de Nas , mariée à Tbomas de Beca- 

riis, gentilhomme piémontais qui résidait alors à 

Aix. 

III. Louis DE Nas, I«' du nom^ chevalier , fut un dci 
plus vaillants hommes de son temps. Il se signala à la 
guerre que les Français firent dans l'île de Corse, sous 
les ordres du maréchal de Termes , qui faisait grand cas 
de Louis de Nas, nommé communément le capitaine 
Nas. Ce fut autant par sa valeur que par sa bonne con- 
duite que la ville de Bonifacio ; dans cette île , fut prisa 



Digitized 



by Google 



124 J!^£ ]SAS« 

nur les Génois le 20 septembre i55S, comme en font foi 
les annales de ce temp^. Il avait épousé, on 1.55 1 5 C^ 
iberine de Chautard, fille et héritière de noble Jean de 
Cbautard, seigneur de la terre de Tourris ou Turrîs, 
qu'il avait acquise de Melcbior de Venlimiîle , seigneur 
d'Olioules , en écliange de quelques biens et titres sei- 
gneuriaux qire ledit Cbautard possédait dans le terroir 
d'Oliouleff. C'est par fcc mariage ^ue la terre de Tourl-is, 
avec haute ^ moyenne et bas^e justice ^ et directe uni— 
verselie , ne relevant que du roi, située à deux. petites 
lieues de la mer, dans la viguerie de Toulon, passa dans 
là maison de Nas. De ce mariage vint : 

rV. Jean-Baptiste de Nas , P' du nom , chevalier , gen- 
tilhomme de la chambre du duc d'Alençon , frère du 
roi Henri lîl , jpar lettres-pal énles données en récom- 

Sense de ses services, datées du camp de Châlo«u-Lan- 
on , le 5 avril 1676. II suivit S. A. R. en la guerre 
^e Flafiidres, pendant laquelle il commandait la cava- 
lerie, et frit tué à Vàge de ti-ente-quatre ans, dans une 
■attaqué de la ville d'Anvers. Il conste par divers écrits 
•^ûî le' concernent et qu'on conserve dans cette famille, 
qu'il aVnit servi avec di«îtinction , et qu'il était fort es- 
timé par Henri ITI , par François, duc d'Alençon, et par 
MM. BusSjr d'Amboîse et de Villeroy, alors seérétaités 
d'état. Une lettre du 9 décembre i585, dti duc d'Aleri- 
•çott à la reine, est remplie d'éloges en faveur aà Jean- 
, Baptiste de Turris. Ce duc recommande à laréitte,en 
considération dudit sieur de Turris , une affaire qu'avait 
à la ^our le sieur de Signier-Piozin, son parent. Il est 
fait mention du sieur de Turris dans l'Histoire des guerres 
de Flandres, au rang des officiers génët-àùx et des gens' 
de qualité qui furent tués à l'attaque de la ville d An- 
vers.- II avait épousé, en i568, demoiselle Claude de 
Thomas , fiile de noble Jacques, seigneur de Sainte-Mar- 
guerite et d'Evenos, et d'Anue de Vintimille,.des comtes 
de Marseille. De ce mariage est issu: 

V. Bernardin de Nas, seigneur de Tourris, marié , 
en 1 591 , avec demoiselle Elisabeth de Marin, de laquelle 
il eut : 

i** François, dont l'article suit j 

a® Jean-Baptiste, marié, en 1662, avec Catherini^ 



Digitized 



by Google . 



DE N4$* ia5 

de RIpert, Il fut mainteaa dan^ ta noU«8i6 le 24 
janvier i669> et monrat sans postérité. 
VI, François de Nas, l^ du nom , seigneur d<> Toorrîa, 
époosa. Tan 164a, demoiselle Victoire de Saqui', fille de 

noble François y dés seigneurs deFos, et de dameN 

de Garnier de Julians. Il eut pour fils ; 
1® Louis, dont l'aiticle suit; 

3* François-Léon , capitaine et major dans le régi- 
ment de la Marine. Il se distingua à Trërês, oii 
le maréchal de Créqui , se trouvant trahi par la 
garnison, et Kv^é atec cette ptàce aux ennemis, 
il viRt, à la tète de cinq compagnies ^ débarrasser 
le maréchal. Il fut assassiné au sortii; dp cette 
ville, n'ayant alors que yiqgt-huit ans., 
VU. Louis ni Nas , II* du nnm, chevalûr, aeigaenr de 
. Tottcris , fut quelque temps protégé par le duc de B<»iu- 
fort, s'emharqua, sous ses ordres .dans l'armëe qui allait 
faire le siège de Candie, où il fut légèrement blessé. Do 
retonr en France , il quitta le service, et fut ma^itenti 
dans sa noblesse eu même temps que Jean-Baptiste » son 
oncle. Il épousa, «n 1670, Glaire de Martin , .fille do 
noble Jacques, seigneur de Gars, et Màrgueritof do 
Grasse-Briançou. Leurs enfants, fdre^t : . 
I* François, dont l'article suit; 
3* Joseph*Antoine>aoaehedeladl0iix^0iittf ^rânç^^j 

rapportée plus bas ; 
3* Deux filles y mories roligienses en l'abbaye ae 
Giteaiix, à Hyères. 
VIU. François de Nas , II* du nom , seigneur de Tour* 
ris, chevalier de Tordre royal et militaire de Saint- 
Loais, officier de la marine^ épousa, en 1706, Françoiso 
de Bousquet , de Toulon , dont l'oncle , capitaine de yais<- 
seaux, fut tué à son bord , combattant contre deux vais- 
seaux de guerre hollandais^ à l'entrée de la rade de 
Toulon. François de Nas , seigneur de Tourris^ est mort 
lieutenant de vaisseaux , peu après avoir quitté le sef- 
yice. De son mariage sont issus : 

1* Jean-Baptiste, dont l'article suit; 

a* Joseph, chanoine, prêtre; 

3* Louis^ commissaire de la marine; 

4* Frau/çois, lieutenant de vaisseaux, capitaine d'uuf 
compagnie franche de la marine , chevalier d^ 
l'ordre royal et militaire de Saint-Louis; 

5* N.... , religieux de l'ordre de Citeanx; 
6. i6 * 



Digitized 



by Google 



6* Pïusiieurs filles, religieuses. ^ , , 

IX. J^an- Baptiste DE.Nv^^^n^ ctèval^r; 

fjBÎglicur de Toiirris, capitame des vaisseaux âurbi, cho- 
Tali^r de l'ordre rqy*l et 'militaire dé St.-Loiiis , epausk^^ 
en 1 74S, demoiselle Marie - Thérèse (le Lambert, fille de 
Boblç Nicolas de Lambert , et àe dame^Marië-Clauàe le 
Normatit. De ce mariàgb sont is^ûs : ' 
>• leAn-1:*hpmas îe^ï^^ 
"a* Joseph-Marie ,' né en if^* 

SECO'JîOE BRANCHJE* 
VmJjosepb-Antoinén^NÀ^^ écAV^r, ra^tirut à Pîte 
■Siîrit-Ôomîiigtte, Heiiteiâànt de vaisseati^, cttj^îtaine d'une 
des compagnies francbés delaiàariné, cbéValiet de l'ordre 
iToyal et militaire dé Saint-^Louis. Il laissa : 

IX, Aogustin dbNXs, éctiyèr, màrîêàJfJàtineAMade- 
ieine de Nadàl de Beauveset, aux Mêes. Lfeùrd tnfanèéi 
'inrcnt: 
!• J< 

î. Jq? ^® l^ordré royal 

"^ét milita ^°» .^a l«g?on «e 

Flandres aàseùrs des^Py- 

»énées,ii d'beMbreT787, 

^âVàît ëpd *arief €ullet. De 

^e mariage sont nés : ,. . • 

j<* Jeàn-Ôap^îstc/iîont rkr%^^ 

a* Augustin deNas, écùyèr.néaû mois d^àdi^t 1772; 
" après avoir scrVi ' dans le f ég i m érit Hé son jpfe-fc , il 
émigra en EspâgneV où il éù ttà au' sérvtcie 'en 179^, 
qu'il rejoignit l'àrinéede ih^cmsêijghéiir le pribç^^ 
Condé 5 ily fut fait officier de ca^aletiejusjù^^a 'li- 
cenciement dé \ %o î . 11 avait été blessé en 1 796,'' au 
'■ passage du Rhin devant' 'Strâsbbbrg: Il 'è^f èttiré 
ensuite ati service dé'Busiie , bùfil a étéTaîtth'âJôr 
de caval éf ie . Il est che vaKei^^ 'de ^lus Jë uï*s Wâi-es , 
et n'est pas encore tnârié ; 
3^. Troifdetnoiselles^dont une tiiaHééàM. de Givoct, 
écuyer, ancien officier au régiment de ViVai'âis. 
Xî- Jean-Baptiste dé N^s , III* du nom, écuyer, no 
en octobre 1770, ancien ifÈcîer dans le ifégiment de» 
cliasseurs des Pyrénées , où il a servi Jusqu'en 1 792 , qu'il 
émigra et rejoignit lé corps d'une partie de; là noblesse 
française, réunie sous les ordres de S. A. S; mottseigneor 



Digitized 



by Google 



DU PONT DE LIGONNÈS. 137 

le prince de Gondé^ en Allemagne > où il a servi avec 
distinction jusqu'au licerciement de cette armée, en 
1801, est aujourd'hui chevalier de l'ordre royal et mili- 
taire de Saint- Louis. Il n'est pas marié. 

Il est encore fait mention de cette maison dans l'His*^ 
toire de France , sous Henri III; de Provence, d'Italie^ 
de Flandres , et dans les notes historiques de la première 
édition de M. de Thon , et de l'histoire ecclésiastique , 
parl'abhé Fleuri. 

jirmes : a D'azur^ au lion d'or^ armé et lampassé de 
î^ gueules ». 



DU PONT DE LIGONNÈS, en Gévaudan. 

Antoine-Ignace du Pont de Lioonnês , vicaire^géoéral 
deLodève, a été reçu sur titres dans le noble chapitre 
de Brioude, eti 1776; il est mort en t8o6. 

Il avait trois frères : deux dans le régiment du Roi, 
cavalerie; l'un lieutenant - colonel, l'autre capitaine; 
Ions les deux chevaliers de l'ordre royal et militaire de 
Saint-Louis, morts avant la révolution. L'aîné, Jean- 
Baptiste, marquis de Ligonnès, seigneur, d© Caylus, la 
Loubière , Adontmeire , Pomeirols , etc. , mort en 1 782 , 
a laissé un fils, nommé Charles-Gabriel, comt£ de Li- 
•ONMis, qui existe et qui est chef de famille. 



ARNAULD , famille originaire d'Auvergne , divisé* 
en plusieurs branches, doiit la plus ancienne, qui est 
celle des d'Arniauld de Pomponne et d'Andilly , est 
éteinte ; une autre qui s'est de nouveau subdivisée en 
deux rameaux, est représentée de nos jours, savoir : 

Branche (tArnauld de la Ronzière, 

Charles-Guillaume Arnauld, écuyer, seigneur de la 
Ronzière et de Chamasergues , chevalier de l'ordre royal 
et militaire de Saint-Louis, ancien capitaine de grena- 
diers au régiment d'Hainaut ; il a ëpousé demoiselle 
Rose de Vauchaussade de Chaumont , fille de haut et 
paissant seigneur dç N de Vauchaussade , baron de 



Digitized 



by Google 



1^8 D^AHKArLD. 

Brpasse, et flc Marguerite de la Cliapellc. De ce mariage 
est né : , , 

Pierre-Auguste Arnauld de la RonziIire , écuyer , of^ 
fîcler de cavalerie, marié à Marie-Rose de GInestoax» 
£ile de François , vicomte de Ginesconx ^ seigneur de 
Venise et autres lieux ^ et de Marie Cpinclion. De ce 
mariage sont nés : 

I* Joseph Arnauld de la Ron«ère j 

a® Marie-Charlotte Arnauld de la Rouzière* 

Branche d* Arnauld d A norme. 

Charles-Gilbert Arnauld p'Artonnb, écttjer, fils de 
Pierre-Gilbert Arnauld , écuyer, ancien chevalier de 
l'ordre royal et militaire de Saint -Loniê, et officier 
au régiment de Bauvoisis et de d^ame de Chacaton , a 
épousé demoiselle de Champ de Blot, fille de haut et 
puissant seigneur Antoine» comte de Champ, et de de- 
moiselle de Chauvigny, comtesse de Blot, dont un Çls , 
nommé Alphonse, et une fille, mariée à M. Ferrand de 
Foutorte, écuyer. 

Gilbert-Charles Arnauld d'Artowne , écnyer , cheva- 
lier de la Légion d'Honneur, frère du précédent, a 
épousé Anne du Bouy. De ce mariage sont issus : 

1* Adolphe Arnauld d'Arlonne; 

2° Charles-Gilbert Arnauld d'Artonne. 

Armes: « D'azur, au chevron d'or, accompagné ca 
» chef de deux palmes adossées , et en pointe d'an ro- 
M cher de six coupeaux, le tout du même ». 



d'ALLUIN ou de HALEWYN , famille noble de« 
Pays-Bas autrichiens. 

Mcssire Luc de Halewyn , né à Courtrai le 12 dé- 
cembre i63oy est le premier de celte familie qui e.st 
venu habiter Aire, en Artois, oh ses descendants réai- 
dent encore. U était fils, légitime de messire Cornil von 
Halewyn, né à Courtrai le 4 août i5Bi, et de dauio 
Marie van Latem^ petit-fils de messire Nicolas van Ha* 
lewyn^ né à Courtrai, et arrière petit- fib de .Pierre- 



Digitized 



by Google 



DE HALEWYN. ' lag 

Antoine van Halewyn , né à Conrhrai le t2 février 1498 , 
et de dame Domilillc, ^iUe du vicortlt fean - Louis 

Dtiloict. • ' ,'''*', 

Amies: « D'argent, à trois lions de sobre", afmïS'èï 
■ lampiissés de guenles; à la gourde du niÔTne , pdsée ei\ 
» abîme ; l'écu sommé d*uae couronne à aeurp<îrleâ, $ut* 
» montée d'un liean me ou casque d'à rgeiit , grillé ,*Hserô 
» ef couronné d^or, fdurré de' gueule» j afnx' hao&emehls 
» d'ai^cnt et de s^ble. P^uir cimier", un ii,o0 issant d#, 
» l'écu, entré un vol à l'antique d'or. Sap^fti», dco» 
» lions d'or, armés »X lampaaâés de guenlev .•tenant fclia- 
» cun une bauderoHcj celle à* dtxtrc, d'argent, iïaMiÀi» 
» (le sablé, armé et fampassé id«'g«eu|**; «ft èelle à s^-» 
» neslre d'or, À la far*ce de sable, accompagnée- de trorô 
» DieHettes èa même;' -et sur le tout de gutfntet^ ati 
» caKce d*or i». :' ' •' ' 



I LOUVART ou LOWART di PONT-LE-VO YE , en 

la Vendée. Celle maison est éonnue dès le treizième 
siècle, et portait pour atme^ , à cette époque, wié croix 
er^rélée à^or. .. " , i 

I. Simon LoL'Vv\RT ,* clic va lier, obtint cle Philippe^le- 
Bel, pour ses loyaux services et pour le dédommagement 
des terres qn'41 sivaiL pvidues dans la guerre de Flaudrçs , 

I Ho liv,,dp rjen^e »noucJ^ et pefpétuelle^ sui les prén 
TÔlés dv Saint - Quentin et d^ Ribemout , avec 1* 
vunson royale de cette dei^nière prévoté ,< par uqq cbart^^ 
eo parchemin intitulée : Chéfria, dçnorum i;egum Phi'* 

âypi'Pulckri , Phîlippi IV a Caroli d^ Vale$io , à la 
ambre des comptes de Paris. Il laissa de sa femme, 
^OQt on ignore le nom : 

I J* Hugues^ dont l'article snit-j 

I a* Perrot , écuyer , qui servit en Cette qualité sous 

I la conduite de Louis de' Sancerre , maréchal de 

France, aiusi qu'il appert par la mohtre de sa 
compagnie, faite à Cognac en i588; 
5* Marie Louvaît, femme de Gauthier de Ghis- 
tellesi^ 

I 6. 17 



Digitized 



by Google 



âuaiité environ nuit mille gentilshommes croisés au si^gcf 
'Affri^ne, en iSSg (i). Charles VI lui conféra alors pour 
fi;n^jiJt^^ tpQ^iX^^^ ^^J'^WP ^.^*^^i^ <^P ^^^'?^F^^'*» 
^ye^.> J^gç^jàe^ cp#-, W ^9>^9^r^^ 'K 



t » ;IU4' leail XiQiisVAi^tv^jAeyialîeç ^ ^i fotj eUrVoyé. en aé-^ 
§$fiikÂiQm wi^tHiivti toi à' AngUiett»^ eA i4iîh, à l^<>c-« 
eA9ii(Hi ,4«io^fpf*lWi^i ftfilaieiit, dlors li^ France ^. airisic 
q»^ P(»0flte*p«rf09ri^u&<:ondinît40ntl!omgin^i elt déposer 
i J4 tQiiir,dfil^»a>'ç»v«t^Î6t^:&iV le cAtaio^e iinpydmoi 
^9S ftitfizis franchit j^ Jj^bîMi^hiif^e. dni 7qî> > n.éf)dn«a ; .lê< 

W ^r;(Ski#|eH<^ jii^l64lif2a*« P^r: va y*dil*é 4li! 4l mai 
1447» sîgné d'Asnièref 9 le roi confirma à lot i'a¥tfîItel4m-« 
Tart la maison roja^e de Ribemont et la rente annntlle 
de 200 liv.^jjue lui ^vait assignée PhijiDpe-îe-Bel, sur les- 
revenus de la prlvStTaé^Saint-Cjuentin et ïe Verman- 

3* Simonet, écuycir, homme d'arfties js^fl ljai\^^T«^ 
' de France, en i%do. , , « 

émcid^àé^^iUtiïi:fmiénSHe^^h^é i'4US 'étmlHamS 
à' ei!iinit)^f»ï[ V^élrëiMerWii^'l^ /^f^i^ë e«<^^ 

kbWm^^^«rft «è^^Wkfeçéftrai;>Kèflïii^ dWé¥âi4eH;q»i 

l« ©audc, dont Particle «uiti,,^^ .^i y^ongi no i«ob 

a'' Marie-Thëièse Lonvart j 

3** Charlotte Lqiffarts^bîi II *f JnoB ^e^ojiïiH •! 




(0 Voy. It uroifiàme v^ de Froisser;, pag. ^. «golb) 



Digitized 



by Google 



^ LOCVART DE.PONT-LE-TOYE. ^ . l5l 
yi^l jflc Fr«iu:e,j,aj||i8i. jgip'ii apport ffx Ja^im^tre de sa 

▼lurent: • «. ; (f» 

• "^ 1^ XhrabtiïÀ, dorit fartîclc âtmif; ' ' V '**• 

2^ FièrriAf^ïi^*, lïômmtd'tittûîéà . soàà la tcbndnîU 
'^' ,. du <daii^m', iansî qu'il cofi^ pat Une jàinire de 
Fan i556. ' ' 

VI. Abraham Louvart, écnyer^y sif u^ çlç :]^oisvigier, 
épousa Marianne d'Antîn, comme il appert par le cou- 
ilT^t de marisigt de aen. fiû , q«i toit ; < . ^ > >/ - 7 ' 

^ûsa.j^r contrat f>a^sé deVadt Jéari'Gntnéfnf^Àrè'ët 
Pierre Giron ^ notàirti à 'Vilre^.lc îo aTrîl'^iS^y; à*- 
moiselle JSosanne jàés Hariles , fille de ^oillàatt^ié dél 
Haraes; écuyer, êcfegn^ut de aiortagne et aïkréa' (ilk^cié«^^ 
et de demoisieMe Mtft^^i» Stiiroti i>é c^ miRiriagb Vihr^kit'P 

1 • Jsaaç-An^re , .dppf rartic^.fuit ; ....Mr.* 

a* Gabriel )^-QÛvart ,-^jqày4r , j?i«WT, 4c/Lonjdc, q^ 
; trapwgaf ^ve^>on*jfjç^re, 1^ 6.4Vf^^ ïl655 j . ,. ,.,n 
3;? Jeaxi, t-Quyaf t^ ,çhevalîer , esçempt dcf ga^de^/^d^ 

VIII. Isaac- André Louvart, écuyer, transigea avec 
Gabriel, son fi^breyodmme'liérHier d'l8iàidioa¥attj( son 
pibT% ^^^ liai! fnçteipgssé^ .devant FVainiçota Vaothier cicf Desnas , 
notaii.'^rojsaitx.à {l^nebon:,>.le 6 avrâ ti653(}. ifit une 
tmiortàiftinSiêi Jâ vu septembre i66S>,. et av^aitépbusé, 
fs^i Qo^iriith|p4i0f f dervénk Enançoiis Garon. et Tainiot , no« 
taires royaux à Fougères, le ay février iQao, demoi- 
selW £ç|h^,iBobi}1aM V ifi4le a& Gltiriat6t>he^HôbiHard , 
écpyçr, e|;4ft,daiiM3 fibsalii^o iUwJ. ' l^^^ c«''-™^ï^*%® sont 

, . j kcep^^re,i6|S^^^ 

, , |j le preiiuer jany>f ^ 

5* - M ; ' 



Digitized 



by Google 



iSa LOCtÀRT DE PONT-LE-VOTE. 

4* Françoise , mariée à messîre Jean Progier de 
Pont-le-Voye , dont : M. Frogrer de Font-lc-Voye, 
ancien colonel an régiment d'Ajijoiiy chevalier de 
l'ordre r<^al et militaire de Saint^Louis, mort 
en 1780; N 

5* Catherine Lonv^rt , mariée à N..... Lanticr , 
écuyer, exempt des gardes -du- corps du roi, gou- 
yerneur de Monceau, écuyer du roi en sa grande 
écurie. 

En 1674 vivait Hjppolite Louvart , chevalier , 
che van- léger. 

' IX. Henri Louvart, écuyer,' sieur du Fortaif. de- 
meurant à Viliechange, paroisse d'Auray, auquel son 
père fit une cession, le 10 septembre iSG^f de la terre 
noble de Kormartin , paroisse de Guidel , en Bretagne , 
par acte passé devant I«ouîs Ferraud et Pierre Leva^eur, 
notaires à Querganeau, fut homme d'armes de la garde 
ordinaire du roi Louis XIV, avant le mois de mars 1671, 
et décéda le 26 octobre 1704. Il avait épousé, par con- 
trat passé devant Lefrançois et Garnier, notaires à Mus- 
èilhac, paroisse de Saint-Mauxert , le 8 avril 16*70, de- 
moiselle Marguerite Foninier , morte tt inhumée au 
même lieu que son mari, le 29 novembre 16961 fille de 
Jean Foornicr et de Thérèse d'Alençon. De ce mariage 
sont issus : 

1^ Pierre-Louis , dont l'article suit; 

a* N..*.. Louvart du Portail, écoycr, enseigne de 

vaisseau à Brest, mort sans alliance en I7i5; 
5* Thomas, écuyer, sieur de la Grenonillière , mort 

sans allis^nce, et inhumé à Londigné le 10 février 

1697; 
4** IViarie-Madeleine Louvart de Beaujolais, née le 

5o juin t68o, mÂrice, le 25 novembre 1707, à 

Charles de Flondres. 

, X. Pierre-Louis Louvart, écuyer, sieur de Pont-le- 
VoTE, né le 19 août i685, entra aux mousquetaires de 
la garde du roi, où il servit pendant onze ans, et se 
trouva â*ia bataille de Malplaquet, conune il appert par 
son congé absolu, donné par M. le marquis de Vins, le 
14 juin 1708. Il épousa , par contrat passé devant Gom- 
beaut et Fergeot, notaires de Couhé-Vérac, le 17 juin 



Digitized 



by Google 



LOinrART DB PONT-LE-YOtE. l55 

1709, dame Madeleine de Lmtizon , yenTe de niessire 
Charles de BellÎYÎeri chevalier, seigneur de Pairs. De 
ce mariage TÎnl: 

XI. François Louvart , écnyer , sieur de Pont-le- 
VoTE, né le 10 février 172a. Il acquit de Charles de 
Villencao, sicor de la Noue, la terre de la Ganterie, 
par acte passé devant Cboyau , notaire de la baronnie de 
Sairit-Heririanty le 19. juin 1758. Il épousa , par contrat 
passé à Boistelle, devant Davanx et Serpt» notaires i 
Civré, le 20 août 1765, Marie-Madeleine de Marignier, 
fille de Matbien Louis de Marignier et de dame Marie 
Fierabrac-Desmoitès. De sou mariage sont issus: 

1** Jean-Baptiste-François, dont l'article suit; 

a* François-Marie , qui forme la second© brancbc ;. 

«V Louis-Dominique, tige de la troisième branche; 

4^ Reué*Cbarles, né le 1 1 novembre '759, prêtre, 
prieur de Cliâteanduu en 178? , licencié en théo- 
logie de la maillon royale de Navarre, eu 1786. II 
fat déporté en Espagne , et mourut à Saint-Auder 
en 1794 ; . 

5** Marie-Julie I^ouvart de Font-le-Voyc , née le 
II novembre 1762, mariée àFon(enay, eu 1794 1^ 
à mesi^ire N...# Cardin, écuyer, auditeur de la 
chambre des comptes de Nantes , dont postérité. 

XII. Jcan-Baptiste-Françoîs Louvart , chevalier d© 
roxT-LE-VoYE , ué à Réaumur le 29 octobre 1755, a 
épousé à Saintes, en 1795, dame Julie Polier de Pom- 
ineroy, fîllo de mess're N.,.. Potier de Pommeroy, an- 
cien Cvipifaine au régiment de Carignaii, chevalier de 
I ordre royal et militaire de 6aint- Louis. Il a de ce ma- 
riage ; 

I* Adolphe Alphonse ; 

a"* Zoé, mariée à Loricnt , eu i8t3 , à M. de Plat du 

Plessis ; 
5* Célie Louvart de Pont-le-Voye ; 
4* Clara Louvart de Pont-le-Voye. 

SECONDE BRANCHE. 

Xlï. François-Man'e Louv^nT , chevalier de Pont-le- 
Voye, né à Réaùmur [e 8 décembre 1 766, capitaine au corps 



Digitized 



by Google 



de l'Inde dans les régiments de Tlsle-de-i France: etr^^A-r 

Îuitaiiif^y SQus les ordres des amiraux ^e Suffren çt^de 
lôssy , è^ f'é^f trouté a&x alHiii^s des j5 cl âS'jlim 1 783^ 




-Doniiiigne 

Wiir engage^ lé "ipr, à mettre po)a! Mèiù swr le (Vèret de 
riï'sse/n'bree Wa^iôniilfe fconcèrpûhj laiife^té^dés npii*5; H a 
é^ée'nstii'te h(yittn5é éïeciour du depart^menrdê la;Ve'n- 
déo, dépùlîl ^al* ies côlfegûés ptès du roi , ^\e^id é^^ 
tembre i8i^)/e^ préaejijtévà h jnajestè I>>uÂP^/XVni Id 
So.d'u iBêmçTUQis.. llia ac/^i$;de,M. Eagène^ d^l^ao^aalt 
Ja tçrr.e dç Piauw , joar.açte de 1809^ passa pa? M*lCou- 
g^e^ju, , polaire: À,, Foi^eii^y. Il est aujou^d'l^ii capi- 
taine; d^ Ge^d^irmerie. t\ a épousé ^ Fontenajt ^® 4 
^pptei^^re ,1795 1/ M^^ie* lu,lie • Jouffrioa do yerger, 
ÇU^ ^e. MaTif-P.ie?Te , Jp^ifiVioq ^ui péfit sur l'-épliafaiit 
en i794t comme ayant servi en qualité de coi|)Viissaire 
4p Sa. Ma>e?vé dausHlayei^^.j ises clptnièr0jr p;S|rolea 
furent, ]ç cfi àj6^pifei le, Bfiil et son frèra fut tp^é égale- 
ç^erif: auserviqe de S. M* > à hi.tél^e deâon bat4î|lofi, pour 
la dér^^;>e dvi ppat de Saip!t'Phil)>|Brf du^ PontrCli^rault , 
et de Madeleine Maingaud de la Ronde. De ce mariage 
•dnt'iséus: ' . '^•/■r'^'I >;<>.■.■:.-"■•.,•■?? ' :. l ÎTZ 

I** Gustav^f-Adolpliç, né Tç II. janvier 179S ; 

2* Ëudoxie Loùyart. de Porit-le Vovc , née le m 
juin 1797, mariée en i8i4i au château dé Piku- 
rin , commune ^e Saint-Philb^rt ^u,\Poiit-CIia'^ 
raull» en la Vendée, à Philippe Esgàûhîëre du 
Thibeuf, écuyer, dont postérité. 

. XII. Louis-Dominiqne^Lou^AivT, cbeyàlief 3e ]5pnt> 
i^-VoYE, né le 4 àbnt 1758 , capitaine a^^ fêgimeEt duc 
Cap, s'est trouvé /'SOUS îiô'côihinaiidèiîàe^^^ M. de 
Guicben, à la rcncpntj-c^, de rçnpe^i», ^t a eu du roi 
une grati&catioîi de 400 \vr. Il à Â(é^ âide-de-camp de 
BL le comte de P^gné, gonvçrjpe^r-gén^j^al .dt? S««l- 
Pomingue ^ major du t^ô^^ des n^c^ ^ibWjlît^j^l^gW 
i Saint -X)oming^e^ en 1789, Hyacinthe- Sopbie-Fro* 



Digitized 



by Google 



OOMENY DE RIE^2^^ l55 

uqnt , (lie ae M, Fromont, propriétaire de j^maieuTa 
bàbiUfioiiA datiiB lescacniôi^s aëléréiHiè^t jle Pl(itiociifa;Il 

i'eti de de màrîagé :''■'''';''•';'■' ;^- ' ■'.,' ' " -l 

....'.,'. '. ! ;■ j . j,.' ..» , ':: ::vj 1 .':.') > ' • • ^' . o •': ■ • -{ 

'i Hjacintiie^Edoaard Lotnrart ^.Pont'-le'^Voyov'BÀufl^ 

' ' ! ' lieutë'natiti «a -^6^ tégièiexit de lîgnev'iq^i a faiti 

j^plosieurt campagnes J i- :. i 



Ârm^t: k D^or, à trois feites de ma^re de sable , bati-, 
» dées d argent ». 







^ui.deaccliid de? IN^colas Gaorai^i, de Rxçnzu. cbevauec. 
tribun et sénateur de Home, «ous les papes C|(einen^. VT 
el; Innocent ,VI. JElle s'est Sx^ en Provence 4ç'paîli eh- 
rîr$n'Uû"iifecïëi içt Jfé 'tr<>We^epieiéiitie dp'noà. jW^rt 




•asteaux, fdé Fossat. 'etc. eic. 



w. ^; 




i;o/i.i.^ '..1 > .il , ''-'.■ 



.,i./l 



'3 .'^•.^K,^. M,r '.G 



:.'^.a i;i ^►.i tiia^iciiuo xioij^u-'^j q oi.n" j^-j.j-.q w:'ji.iLL sJb 



Digitized 



by Google 



a56 DE BRIOIS. 

BRIOIS (de), famille ancienne, originaire d'Artois, 
province oiîi elle réside encore de nos pnrs. Elle a fuunii 
plusienrs chevaliers du Temple , dont , entre autres , 
Guillaume de Briois, qui Pétait 1^- 14 tnars rSOg, et fut 
livré aux flammes, avec le grand-maître et les autres 
chevaliers ; supplice aussi horrible qu'injuste, et qui 
rendit les noms de ces victimes à jamais mémorables. 

n DE Brtois , écuyer , combattit en cette 
le seigneur de Liques,,ea i254, dont la 
lit composée de TÎngt-einq chevaliers et de 
tyers, et fut présent à la prise d'Oisy, quî 
[flammes la même année. Il épousa N.,.. de 

Hebuterne, fille de Wautier, selon d'autres , de 'Wil- 

lam , sire de Hebuterne , dont est issu : 

II. Jean de Briois, I«^ du nqm, écuyer, qui servit 
dans Vî\e de Chipre et dans la Palestine. Il combattit 
sous Henri de Lusignan, lorsqu'on 1288 Richard de Né- 
blans , connétable du royaume de Jérusalem, mit en sai- 
aine un fief appartenant à Baudouin de Pierquiny. Il 
^ousa, à son retour de la Palestine, N..., de Saint-^' 
Etierine , dont : 

. m. Gilles DE Bbiots, !•' du nom, chevalier, marié, 
▼ers Tan i559, à Jeanne de Forestel. Il fut témoin ^ 
avec mons l'Hermite de Caumont, mous de Wans, che- 
Taliers, et autres, en certain débat qu'eut messire Jean 
de Mailly, chevalier, seigneur de Loursignol Taujonr- 
4'hui Rossignol) et de Buire, avec Eudes, duc de Bour- 
gogne et comte d'Artois, ainsi qu'il consle d'une lettre 
en parchemin , datée du samedi , premier jour de mai de 
Fan iSSq, par laquelle on apprend qu'étant en âge nubile, 
il se maria avec Jeanne de Forestel, sortie ae famille 
noble et ancienne au pays d* Artois, et qu'ils eurent pour 
fils : 

IV, Pierre de Briots, P' du nom, écuyer, qui, vers 
l'an i56o, fonda^ à Hebuterne, une chapelle qu'il dédia 
à ftaint Eloy. Il scella de son sceau une vente que fit, en 
l3y6y Mario de Belhune, dame de Hebuterne, de la terre 
et seigneurie de Bâillon ^ aux chanoines' de l'église 
d'Amiens. 11 épousa Marie Sacqaespée , fille de Simon 
Sacqucspée et de Marie de Hal tenues, et sœur de Michel 
Sacquespée, échevin d'Arras en i5o2, avec lequel Pierre 
de firiois passa une proquration consignée sur le.s regis- 



Digitized 



by Google 



très Je Pëctievinage de cette rillfe, ie to jniltH i58&. De 

te mariage est iiuu : 

y. Pierre de Bniots , II* du nom , ècuyér ^ qui ènt U 
garde dn château de Hcbulerlié pendant la gUerre qtie Je» 
Anglais firent dans la province d'Artois. Il est rappelé 
dans un dénombrement dé la terre deHébaterne, servie 
i Jean de Bourbon , seigrfèiir de Bncquoi, le premier fé- 
vrier 1406^ comme propriétaire^ entre autres de cinq 
fiefs mouvants de la première de cet deux teigneuHes « 
et combattit à la journée d'Asijicôurl le aS octobre i4tS« 
Il épousa Marie de Malleparl^ de laquelle il laissA : 

. I ° Jean , dont FarticJe suit j 

a** Gilles, écuyer, vitant eit l4?8, qui épousa 4 
I* Marie du kiem; 2** Barbe de Mautoi* de Bous- 
saret ; 5° Marie de Réîy , fitle de Nicolas de Rèly , 
chevalier, et de Gaye de Yiguacourt. Il ent dn pre* 
mier lit Pérînet de firiois, écuyer, et du second lit ^ 
Aicquier de Briois, écuyer, seigneur de Pastiire, 
marié. avec Jeanne Mentien , dont , 1 * Jacques de 
Briois , é€uye|:, seigneur da Mesnii-lèsTDonqueire, 
marié avec Marie Cornu , qui le rendit père de 
Jean le Briois, écuyer, seigneur de la Pasture^ 
marié avec Jeanne d'Ëstrées > et François le 
Briois, écuyer, sieur du Mesnil , qui laissa de 
N.... Loiael Nicolas le Briois, écuyer^ seigneur 
je Frameconrt, qui épousa Antoinette <dtt Ques- 

' Boy ; 2*" Befoard le Briois , écuyer | seigneur de la 
fastnre , d'Qmesmont et de Neuville , marié avec 
Jeanne d'Ostrel, 'dent Jéaime le Briois^ inariée à 
lacquoa des Groitillers., éeuytar , aîéttt dé Ténetir 
et du Mesnil. 

VL Jean pg Briois^ lt« du nom, écuyer, dit le Bon^i 
leiguear d'Hailly et ie Bertangie, rappelé dans un coa- 
tet d'achat da a5 avril i444# ^ ^^ tettamenl; le pénul- 
tième jvillet 1455, dms lequel ià oomoi^ fçs eoikiit^y 
qui suivent, et fut inhumé dans la chapelle Saint Eloy,- 
sépulture de s^a prédécesseurs. Il avait épousé Marii» 
Batidui de Ràftimiés, ffilé dé tioblé f^rsdtfine Nicaise 
Baadnin, écuyer, seîgnèiif^ dé AatitiiHies, et de Mari** 
citfûit^tfr-Soipnié , ért dé dame feahne de PisseleU; dont: 

1® Jean, écuyer, mort sans j^stérité j 
6. i« 



Digitized 



by Google 



t38 BB 3ftI01S. 

a* Vattt , dont l'article suit \ . 

5* Pierre , cbevaUer de Rhodes } 

4* Jacqueline de Brioiô; 

5* Jeanne de Briois , femme de Baudain de Rely, 
écuyer , seigneur de Biache et de Rouvain , dont 
JeandeRely, évêque d'Angers» grand-aumôuier 
de France et conseiller d'état du roi Chartes VHI, 
mort en 1497. 

VIÏI, Vaast DE Briois, chevalier, seigneur de Sailly 
et de Bertangle , fut fait chevalier de l'ordre da Roi au 
sarre de Louis XI, le i5 août 1461 , et se distingua à h 
bataille de Guinegate , village près de Thérouenne , en 
1479^ pà il demeura prisonnier. Il testa devant Louis 
de la Motte, le 9 octobre i4Ô2y par lequel acte il nomme 
et lègue ses enfans, qui suivent : ' 

i^ Jean» dont l'artide suit; 

2** Vaast, grand-doyen de Saint-Martin de Tours, 
chanoine d'Amiens et d'Angers^ et chapelain du 
roi Charles VIII , dont il est encore qualifié am- 
bassadeur. Il est mort à Tours le premier juillet 
i5o5; 

5® André , écuyer , sieur de Sàilly } 

4^ Marie, alliée à Druon Mtchault; 

5* Jeanne, femme de Pierre le Barbier j 

6** Antoinette, mariée à Guillaume Cireau; 

7* Augustine , religieuse ; 

S^ Mariette de Briois , femme d'André de Hebetz. 

IX. Jean de . Briois , III* du nom , écuyer , seigneur 
de Sailly et de Bertangle , écuyer d'écurie du roi Char- 
les VIII > par lettres du i5 février 1491 , épousa Marie 
de Baillencourt, dite Courcol, fille de Jacques de Bail* 
'lencourt, écuyer, seigneur de Hannescam'ps , et sœur de 
Jean , échanson de la reine Blanche. Il testa le 2fc5 août 
iSsB, devant Mathieu Remond, prêtre et notaire apos- 
tolique, et mourut le 5 mai iK»4. De ce mariage vin- 
rent : 

i** Jean, prévôt d'Antoinget chanoine d'Àrras; 
2* Pierre, dont l'articlq suit f, 
5^ Marie , alliée à Jacques le Gi^éirard , buisiier 
d'armes de l'empereur Charles-Quint ; 



Digitized 



by Google 



DE BllioiS* 1^9 

4* Marguerite de Brioîs , mariée à Jean Séûéchal , 
écoyer, seîgnetir de la Bazecque. 

X Pierre pb Brioîs, IÏI* du nom , écuyer, seignear 
de Sailly et Bertangïe, licencié es lois^ épousa , par con^ 
tratdu 21 octobre 1629, Annettè Crespin, fille de maître 
Charles Crespiu , licencié es lois, avocat et conseiller de 
là prévôté foraine 'de Beauquesne , et de demoiselle Hé- 
lène Doresmieulx. De ce mariage vinrent : 
!• Jean , dont l'article suit j 

2* Marie , baronne du pays de Lallen > mariée , 1 * à 
Gilles Delebecques; 2* à Charles de Cardevaque, 
écuyer, seigneur de Bcaumont. 

XL Jean de Bbiois, !¥• du nom, écuyer, seigneur 
de Sailly, de le -Lacques, de Savy, ie Mouy,de Ha- 
chin, de fiellenville et de Poix > conseiller au conseil 
d'Artois en tSji , né en ]S5o, mort le 24 mars 1609, 
avait épousé, i^ en 1662, demoiselle Jeanne du Mon t- 
Saint-Ë oy , fille de noble homme Cbarle» da Mont-* 
Saint- ESoy, écuyer, conseiller au grand-conseil de Ma- 
Hnes , maître des requêtes ordinaires de Fhotel du roi ^ 
et de noble demoiselle Antoinette de Berteult ; 2^ de*- 
inoiselle Jeanne le Cambier, veuve d'Adrien Bertoalt| 
écuyer, sieur de Herbeval. Du premier lit sont issus : 

\* Pierre, écuyer, sieur de Sailly, mort sans posté- 
rité de Jacqueline de Genevières , dame de Vau- 
dricourt, fille d'Antoine de Genovitrres , seigneur 
ie Cour cbelet tes; 

2^ Charles, chanoine d'Arras; 

5* Hugues, dont l'article suit ; 

^*'.h6i}ert, religieux de Tabbaye de Saint-Yaast; 

S^ Maxim ilien , auteur de la branche des seigneurs 
d'HuUuqh , rapportée ci-après ; 

6* Marie - Marguerite de Brioîs , dame de Savy , 
femme de Guillaume de Boucherat, chevalier, 
seigneur de Beaumontel, chevalier de l'ordre du 
roi, gentilhomme de sa chambre, dont il eut, 
i** Françoise de Boucherat, mariée à Nicolas de 
Fallart, chevalier, marquis dé Saint-Etienne, ca- 
pitaine d'une compagnie de cbevau - légers , et 
commandant le régiment d'Urfé ; 2» Marguerite 
de Boucherat, alliée à Jean de MailLy^ dit I^asca- 



Digitized 



by Google 



l4^ D^ ^aïois^ 

ri», ççi^e^cf^ Mailly ^ géoirjj dû l'arflito d^ Po- 
logne dans le ^«.nd-4uç^é do JUithuanie. 

3Ç^I. IpEugues BE ÇmQM^ écuyer^ seignet^r ê^e Sailly et 
^e Poiit, né à ^rvàs pn 1869, conseiller ordinaire d* 
Pliiiippe il, r^i d'Espagne, mort le 22 juillet iSoy, avait 
épousé, en i5q6, dani^oiselje Is^]t>eau du Val, fille de Ni- 
colas du Val, eçiyrerj sieur du Nalloy, ^e Wavans, etc. , 
mayeur d'Arras, député généi^s^l des étals d'Artois t et 
de damoiselle Isabcau Couronnel. Pe cç mariage sont 
içsiis: 

!• Jfean, àçat Varticle sait; 
2* Hugues de Briois, écayer* 

XIII. Jean db Brjojs , V^ du nom , Acayer, siçigtiteur 
d^ Poix , né à Arras en 1 697 , a^^erTit covinte gentilhooimù 
4a.ns l'armé^ de su majesté catholique., commandée pav 
]f cardi^ial lufaol , mandé à tet effet par lettres; de 1624» 
1.654 et i65)5; fu( Uleasé au ai^ge d'Arras* e;> i64o^ d'ua 
coup de cawMi r ot mourut eu i647* H avait épovUsé, 9tM 
haois de mars i6:^5, damoiselle Jeanne de Belvalet^ fiil« 
^e ipassire Floiris de BeivaJef , éouyer , cowaeiUer au eaiw 
toil^ d'ArtcÂs , or 4e d^moiaelle Antoinette de Hapiot Dja 
ce mai:iagQ . viwreAt : 

I* Florîs, religieux a l'abbaye da Mont Saint-EIoyj 

2** CharleS:^ 4oati rarfiole suit ; 

5* Albert , éc44yer, 8eigae>ur de Poix^ 

4* HéUn^ de J^iois ; 

5* Angélique de firiois, religieuse ursul^fe à A- 

miensj 
6** Anne- Françoise de Bripia» alliée à how ^ Ja* 

comeUe, éouyer, $eigu«ur de Couvigny^ major 

de Cai*rt^aj. 

XIV. Cbaij'lo^ DE j^RioiSjt I*' dn nom , écuyei?, seigneur 
de Poix, de Mii^auïnoni,^ eic.,ç né ei:\ janvier 1644, offi- 
cier au i^égiment Royal, iniajpj,erie , mort <ç i S septembre 
iÇ8,i, avait épojusé, p^r co,n,trat du 2^ octobre 1670, 
A^np.erpona inique de MTidçbien , fiU,e de mess ire Philippe 
de VVidebien , seigneur: di'I^^conrt , cl^evaliei^ du con- 
«eil pjrovincial ^Artois., et dç. 4^aLe ^abe^^i-Claire le 
Pippre du Haypxï. ^1 e^^ 4^ cç m^ri^ge : 

* l^-Chaartes^FrançoiS) dont Particlo suit; ' 



Digitized 



by Google 



r 1^* IKfarie^Jefime ie^ Qrioia, feinm# de Gnillaiime 
Foaloa , ccuyer , sfigneur ifi Profoaval , grand- 
bailli du Cambrésis. 

XV. Charlea dï Briois , IP da nom, écayer, aeigncnr 
deFoixx de Miramnont^ etc., officier au régiment de 
Faa^çchon, çn 169?» montât en lySSi. II «vait ét^ ad-* 
mis, par l'acquisition de la terre d'Angres, qWiï fit en 
1722, dans le corps de 1« noblesse des états d'Artoîsy 
après ayoir fait ses prouvas dans l'asaemblée générale, en 
17349 ?t avait épousé, par contrat du 9 mai 169$, Anne-* 
Catherine de Qai:^dcK|i4in» fiUç de Cbartai de finndeqnin, 
écuyer, seigneur d'Allincourt , de la Fay«r de Boisse-^ 
court, etc. ^ e( de dame Alber(ine-A)degonde d^ Staffe. 
Bq ce mariage sorït issus: 

1^ Charleff-Toseph , dont l'article suit ; 

a« Fbilippe-Ignaçe ^ écuyer , capitaine an r^iment 
de Bourbon , infan^terie , ckevaHer de Tordre royal 
et militaire de'Saint-Louis, nort à Perpignan en 

'744; 

$^ Anne-Oominiqtrede Brîoîa, mariée, i^ à Henri 
Despalongue, écuyer, cheralier de l'ordre royal 
et militaire de ^aint-oLçuis ; 2^ k BertauH de Ber- 
toult, écuyer» seigneur^dQ Saint- Waa^t, cbei^alier 
du même ordre. . 

XVI. Cbarles - Joseph se Brioi s , écuyer, seignenr 
d'Angres, de Poix, de Nenlclte, etc., officier au régiment 
de Bourbon^ ififonterie, n4en 1697, décédé le 26 juillet 
1774* avait épousé, par eontrat du 22 février 1728, da- 
iwoiselïe Marie-La moraWiiie-Thérèse te Ricquo, fille de 
FifFre-Ignâbe le Ric<jue, égayer, seigneur du Surgeon, 
d'Ai>rie«4n , de Hannegrave , de Neuvillette et des Tou^" 
wMes, et de damé Marie^Giarloite-Ursule de Roberty. 
De ce mari<^e vinrent : 

t* Fi«rre^DQminiqu;e^ dont l'article soit ; 

2* Charles^Gislaia , mort 90>sja posèérité ; 

3** François-'Joaeph'fProcope, écuyer, moct à Bar* 
oelonne en ijSn , officier aux Gardes-rWallonnea; 

4^ Marie-Henriette do Bdpiois d'Angrea, mariée à 
LouisrLamoralnBienoit le Ricque , écuyer , sei* 
gnenv de Mav4uai&, fiU; do Flulipi^^LQaift le Bic%-, 



Digitized 



by Google 



l4^ DE BUIOIS* 



î 



ne, écnycr, seigneqr^desPrés, membre dn oorps 
ie la noblesse des états d'Aztois. 

XVU. Pierre-Dominique de Briois, écuyer, seigneur 
de la Mairie, d'Angres, de Poix, de Neolette, etc., 
• d'abord ofHcier au régiment d'Ea , puis capitaine aide- 
major du premier bataillon d'Artois j chevalier de l'ordre 
royal et militaire de Saint-Louis, l'un des députés nom- ' 
mes delà noblesse d'Artois eh 1768, épousa, en I755, 
Marguerite-Françoise^osephe le Vassetir de Bambecque, 
fille de Philippe-Robert le Vasseur , écuyer , seigneur de 
Bambecque , et de Marguerite-Isabelle de Croczes. De ce 
mariage sont issus : 

!• Pierre-Leriu -Robert, dont l'article suit; 

2* Jean-Baptiste-JPrançois-Xavier, écuyer, officier 
au régiment de Bresse, infanterie, chetalier de 
l'ordre royal et militaire de Saint^Louis , marié 
aTec Félagie-Lucie-Joseph le Febvre de Lattre ^ 
dont une fille ; . 

5» Claire-Charlotte-Josephe , alliée à Cbarles-Vic- 
tor*Joscph de .Sors, chbvalier, seigneur de Cran- 
quet ; 

4*^ Agnès-Ignace^Joscphe de Briois. 

XVIIL Pierre- Louis-Robert de Briois, écuyer, sei- 
gneur de la Mairie, de Neulette et autres lieux, élevé 
au collège, royal de. la Flèche j puis oificît:;r au régiment 
de Bresse, infanterie, chevalier de l'ordre royal et mili-» 
taire de Saint-Louis et de Saint-Lazare , m^-yar d'infan- 
terie, a émigré en. 1791, et servi dans, l' armée desp^i];àces 
jusqu'au licenciement à Liège, époque à laquelle il pasaa 
en Hollande ; fit la retraite en Hanovre dans la compa- 
gnie des hussards de Béon; servit dans le deuxième ba- 
taillon de Rohau-Mojritbazon, au licencieuient duquel il 
alla rejoindre, sur les bojds du;Rhiu, l!armée de mou- 
seigneur le prince de Condé } fit la campagne de 1796 , 
dans les chasseurs nobles ; se' distingua et' fut. blessé griè- 
vement à l'affaire d'Oberkamsac, près de Mandeibeim, 
en Souabe, où ce prince le décora de la croix de Saint-^ 
-Louis, avec le brevet de major d'infanterîe; rentra en 
France-, fut chargé, par nu lieutenant du' fameux 
George Cadoudal, du commandement de huit cents pay- 
sans insujcgés sur lacôto do l'Arm^^ique. A^l'ai^ivee du 



Digitized 



by Google 



DE BRIOIS. î4^ 

roi à Boulogne, il fut un des viugt cinq gentil s-Iioni mes 
de PArtois qui se rendirent auprès de Sa Majesté, pour 
lai témoigner la joie que tous les bons França,iji ressen- 
taient de son retour. Lors de la dernière chute de J'usnr- 
pateur, il a été le premier' à faire flotter le drapeau 
blanc oSHr le piocher de son église. Il » épousé, i^>a 
17841'i^osephe du Poulpry, en Bretagne, morte sans en- 
fants, fille ^u comte du Poulprjf 2* en juin i8o5, de- 
moiselle Marie-Françoise Elisabeth de Louvencourb-Bean- 
pré, fille de Jean-François, comte de Lonvencourti et 
de Marie-Françoise de Vignacourt. De ce 4iariage sent 
issus: 

1* Marie-Joseph-Lonis-Âdolphe-Charles €e Briois 
de îa Mairie, né le I2iuillet 1808: 

a* Pierre-Fratiçôîs- Joseph- Adolphe de Briois de la 
Mairie, né le 21 juin 1810 j 

3* Maric-Ioséphe-Louise-Aliue de Brîoi^ de la Mai- 
rie, née le 24 avi;il 1806. 

SECONDE BRANCHE. 

Seigneurs d'Hulluch. 

- XII. Maxîmilien de Baiois , écuyer, seigneur de Saillj, 
de la Pugnanderie , etc , ne à Arras en ^§71, fils puîné 
dé Jean de Briois , IV* du nom , et de Jeanne du Mont- 
Saint-Eloy, sa première femme, fut conseiller des ar- 
chiducs en la gouvei^ance de Lille, et mourut I0 4 juin 
1620. Il avait épousé', par contrat du 23 novembre 1698, 
damoiselle Jeanne de Hapiot , fille de Jean de Hapiot , 
écuyer, sieur de I\iencourt, et de dame Adrienne le 
Prévost de Rancy. De ce mariage vinrent ; 

x^ Ma^imilien-Philippe , dont l'article suit; 

2* Maximilien , écuyer •, 

5* Jean de Briois , jésuite ; 

4* Philippe , écuyer , seigneur du Brûle ; 

5' Catherine de Briois; 

6« Adrienne/ mariée , !• à Ponthas le Merchier , 
écuyer; 2* à Jean-Baptiste des Bourgogne, che- 
valier, seigneur d'Herbameï, du Tilly, etc., né 
on i6i5, ntort en r658, capitaine d'une compa^ 
fâi^ de deïix cents hbmmes/ pour le service de 



Digitized 



by Google 



l44 Ï>Ê BtltOIS. \ 

s. M. GafhoHqae , fils puîné de t'IilHppe de Boar^ 
goÊtie et d'ïfaDelle pelecandèle ; 
7* Marie, religieuse à Fabhaye de Marquette; • 
&• Isabelle de Briois , religieuse carmélite àTournay. 

XIIL Maximilicn-PliilSppe db Baiots , cberalier » seî- 
gneur de Sailly, de. la Pognanderie, du Château (rail- 
lard , eto.y né à Lille le lo septembre 1610, fut créé 
chevalier, lui et sa postérité^ par lettres du roi Lotiîs ^IV^ 
données à Saint»Gérniâ»in^n^Laje au mois de mars 1671^ 
testa le 4 janvier lôyi, et avait épousée pai? contrat âfx 
26 mai i65o, damoiselle Madeleine de Flandres^ daise 
de Carn^, fiLle de ^Charles de Flandres , écuyer, sei- 
gneur de Hersean et de Bouchart, et de dame ^ari« 
Vignon. De ce mariage sont issus : 

I* Charles, dont l'article suit; 

a^ Robert * Maximilien , chevalier, mort sftas al^ 
liance ; 

5* Marie-Charlotte de Briois, mariée à Jacques de 
la Rivière, écttycr, seigneur de Romblay et de la 
Carnoye , fils de Jean de la Rivière et de Made- 
leine de Melun. 

XIV. Charles de Biudi^i chevalier, seigneur dief Car«- 
Bin> de Sailly^ de la Pugnanderit; , d'QuUucb, etc.-, 
admis aux états d'Artot<i, après aVoir fait las preuves 
requises à l'assemblée générale de.i7i8y testd le 9 fé- 
vrier 1728 , et mourut le 6 octobre lySi* Il avait épou$é, 
le 6 octobre 1686 « damoiselle Ma^dsleiae le M#rohier , 
dame d'HuUucL ^ dont t 

I • Rôbert-Hyacînthe-sfôiôçh, do rtt l'àtticle ^uit ; 

a» Antoine- Joseph, chanoine et doyen dé la Collé- 
giale de Saint-Pierre de Lille ; 

3* Charlcs-Maximili^n-Joseph, chevalier, seigneur 
de Carnin, né le 28 mai 16^2, marié, au mois de 
janvier 1^38, avec Marie-ilaàeieine de la Ri- 
vière , fille de Robert de la Rivière , éeuyer , sei- 
gneur de DoHrs^ de Violaines, etc., dont Marie- 
Constant-Joseph de Briois d^Hullucliy chevalier^ 
seigneur de Carnm, de Werdrec^uès, .etc., né 
le 8 octobre ijSg^ allié à damoiseiîe Fauliue- 
Marie^Thérèse-Josephe de 6ruson de Maincourt, 
\ fille de i9^8ttre Louis-^osej^li de Crrosoâ}: écuyer. 



Digitized 



by Google 



1»E JBRIOIS* 145 

l^ignear de Maincourt, capitaine an régiment de 
Beauvillters, cavalerie y chevalier de Tordre royal 
et militaire de Saint-Louis; 

4* Pierre- François , chevalier, seigneur da Coulom- 
bicr et de Sailty; 

5" PîlilippewCharles-Bernard , né en 1749, abbé de 
Saint-Waast d'Arras, sous le nom de dom Vigor, 
député à la cour, de la part du clergé d'Artois , 
en 1762, 1766, 1760 et 1771 ; 

6* Marie- Elisabeth-Claire, dame de Sailly ; 

7* Marie Françoise-Flore nce-Joseplic, mariée, le 11 
décembre 1 72!» , à Charles-François-Josepb de 
Coupigny, chevalier, seigneur de le Bargae do 
Louverval^ etc. 5 

8* Marie-Catherine, religieuse à Marquette^ morte 
en 1771 ; 

9* Anne-Renée de Brîois, dame du Brûle. 

XV. Robert-Hyacinthe- Joseph de Brîois, chevalier, 
seigneur d'HulLuch , de la Pugnandcrie , député à la cour 
pour le corps de la noblesse d'Artois, en 174^, né le i5 
«tout 1688, mort le 5o décembre 1768 ; avait épousé, par 
coQtrat du 9 décembre l'/'J^y Marie-Gabrielle de Coupi* 
gny, fille de Jean-Fi*ançois de Coupigny, chevalier, sei- 
gneur de le Bargue , etc. , et de damoiselle Marguerite 
àe Hajnin. De ce mariage vinrent ï ' ^ 

V Henri-Françoift-Gahriel- Joseph , dont l'article 
suit ; 

2* Antoine-Doininiqùe-Hyaciuthe, chevalier, sei- 
gneur d'Hulluch, marié, le 18 avril 1769, avec 
Valentine-Charlotte de Catieul de Beauquesne , 
fille de messire Adrien-Philippe de Cariciil, che- 
valier, seigneur de Pief's , de Beauquesne , de 
Beaurins, etô. , et de Marie-Anne-Josephe-Va- 
lentine de Haufecloque de Quatrevaux , dont IWa- 
rie-Jo8ephe-"Va1e«line de Briois, dame d'Hulln«h; 

3* Renée-Amèlie-Caroline , prieure de la maison 
nobl^ de l'hôpital de Notre-Dame, à Tournay : 

4* Marie - Gabrielle - Florence , religieuse à Mar- 
quette 5 

5* Antoinette-Valentine de Briois d'Hulluch, reli- 
gieuse de la noble abbaye d'Ëstruu; près d'Arras^ 
6. 19 



Digitized 



by Google 



i46 DtErlttErtT. 

iVI. Henrî-Fraûçois-Gabricl-Joscpi de B^idis, che- 
valier d'HulIucli, cbcTalier, seîgnenr de Moofgobert et 
de la Hanterne , né le ^i mars lySp, a époasé demoiselle 
fil me^éèkirit Cécile de Gonrdm de Drinkam, fille de 
Jacques-Louis de Gourdin , chevalier, seignear de Drin- 
kam , officier ad régiment de Ja Marck et chevalier d'hon- 
neur ad prèsidiaf de Frandres. De ce mariage sont mus : 

i® Vigor-Dominique-Guialain de firiois dllntlnch, 
chevalier, volontaire au régiment de Languedoc^ 
dragons; 

sî® Antoine-Gabriel-Joseph-Guislain de Briois d'Haï- 
luchj chevalier. 

Cette famille a été maintenue dans sa noblesse en i585, 
par jogement des commissaires du toi d'Espagne. 

Armes : « De gueules , à trois gerbes d'or; à la bbrdurc 
n du même, chargée de huit tourteaux du champ ». 

BIEULEVEULT , famille ancienne, Crt'igînaire dft 
Nbtmândie, sur laquelle fattends des détails pUu étett* 
dus, et qui se trouve aujourd'hui ieptésentee par: 

Fraii cois-Marie DiKpLEVKuiT , seigneur de Launav, 
Dustanger, du Penquèles, etc., né à Cartaix le 19 août 
^749, marié, le 25 )nin ijw)6^ à demoiselle Françoise- 
Marie le Borgne de Coëtivi , veuve du sîeur Mohtfort 
de Kerséhan, chevalier de l'ordre royal et militaire de 
Saint-Louis , issue dii siëur le Borgne de Coëtm ,. sei- 
gneur de Boisriou conseiller au parlement de Bre* 
Ugiie, morte sans postérité ;, marié en secondes noces 
à demoiselle Céle^c-Marie-Hyacinthe le Gentil de Ros- 
mordue, veuve deN... le Gûale de Lanzéop, officier d'in- 
fanterie , issue du sieur le Gentil , comté de Rosmordne, 
cbovâlier de Tordre royal et militaire de Saint-Louis, 
seigneMr de Rosmordue , Kerazan, etc. etc. De ce se- 
cond lit sont nés : 

I* Pauî-Timothéè-Agàthc-Ange Dîenlevenlt, le 14 

décembre 1799; 
»• Ernest - Hyacinthe- Pierre -Célestilt-Dlerfdonné 

DieuleveuU , lé ta àvtU i8o5 ; 



Digitized 



by Google 



y Yir^nie-.OJyqapc-f rançojse DieoleyçuUi Iç 29 
janvje,r 1S02; 
, 4" AJbejt-Çélçst^n-iÇ^égoire pieuleveult , Iç 9 mai 
18.11. 



^Â,?^^ (Dt), Seigneur du Molard, e;i Vîvajrais. 

LttJDoiD de cette famille est fort apoîen en Langite^ 
doc; elle est connue depuis Bertrand de -Barrés, seigneur 
dacMleau de Rosses, g«i al i fi ^ messirç, quali^Qâtion qui 
sppposê nccessairemèiil celle de chevalier; leauèl eçt 
rappelé dans le testament de Bertrand , 'son fils^ qui suit , 
<t(e l'année 1285. 

JBer^^n4 de Barr^^ fit «on testament le îo des calendes 
4? septembr^e i285, dont il nomma cpcéçuteurs Beren- 
gexe, sa fenn^e, el.Gpiljjaume idr Cadoqne, chevalier, 
jDiari 4e J^eat^ûx de Barres, leMr fille. 

On trouve ensuite : 
* Pierre de Birbes , lequel reçut là quittance qui lui fut 
donnée , le u des calendes de décembre 1^90, par Guil- 
haame de Cadoene, chevalier, et fertraud de Cadoene^ 
damoiseau, père et fils, d'une somme de 200 lîv. cons- 
tituée en dot à Aig^llne de Barres , sa sœur, feiufnp dudit 
Bertrand. 

Mais la filiation ^'^t picoiiyée que depuis : 

I. Guilhaume DE Bahres, !•' du nom, ecuyer, né en 
i436, lequel épousa, par contrat du S mars i486, G^- 
triellc de Merle, qui le rendit përe de ; 

II. Charles de Barres, écuyer, lequel épousa, le ^ 
mars ifeg , Françoise i^e Serre, dont il eut Guithaume, 
qui suit. 11 consentit une vente le 10 mars 1 547 » ^^ tes^i 
lie 4 septembre i55i, en faveur dudit Guilhaume^ sôjri 
fils. 

1)1, Goilh^uipe DE Bab^res, II* du nom , écuyer, ^epr 
^pvBIpLARDj, dit le capUçkine Barres , épousa, par contr$Lt 
jdu II avril i565, Lp^ise de Piberès, fille de Claude , .et de 
î>j^g5i^4|e Çb^whiaud ^ fut nommé capitai»^ (gouver- 



Digitized 



by Google 



l4d DE BARRÉS DD IfOLARD. 

nenr) de la ville du Pouzin, le lo septem'bre iSgi , eu 
considération , est-il dit, de son courage et de son expé^ 
rience au fait des armes ; passa une transaction le 12 
août iSg^t avec noble Mathieu de Chambaud-Cbarrier ; 
aSvsista, le 9 juin i6t5, au cootrat de mariage d'£lie^ 
son fils, qui suit, %t lui fit donation de la terre duMo* 
lard, située au Pouzfn. Depuis cette époque cette terre 
est demeurée dtns la famille, jusqu'en 1795 qu'elle «n 
est sortie par la vente qui en a été faite révolutionnaîre- 
meut. Il est encore rappelé dans un certificat donné le 5 
mars 16&9, par le duc de Vantadour, à Elie de Barrés , 
son fils, dans lequel, après aroir attesté ses services ^ il 
ajoute qu'*/ est étune noble et irès-ancienne farnille. 

IV. Elîe DE Barrés , écuyer, sieur du Molard, épousa, 
par contrat du 9 juin i6i3, Pbélise de Chambaud^ fille 
de noble Mathieu de Chambaud-Charrier , écuyer, capi- 
taine-châtelain royal du Pouzin et de Saint-Pîerre de 
Barry, et de Jeanne de Chabruel; reçut la donation que 
lui fit Louise de Piberès, sa mère, le 5 juillet i6i8 ; fit 
une acquisition le 27 février i656; fut convoqué au ban 
et arrière-ban de la noblesse du Vivarais, en lôSy et 
16*^9 , et fit les campagnes de Salces , de Leucate et de 
Roussi lion contre les Ëspaguols. Il laissa de Talliance ci- 
dessus : 

I • Alexande de Barrés , qutcontinpe la postérité j 
2* Elie, mort au service du roi en i656; 
5* Paul, aussi mort au service du roi en 1672; 
4* Simone de Barrés , qui épousa, par contrat da la 
avril i655^ David Bonnet de Cbalancon. 

V. Alexandre de Barrés y écuyer, sieur du MoLAïuXy 
fut lieutenant dans le régiment de Chastre- Vielle ^ et fat 
en cette qualité aux sièges de Mortave et d'Alexandrie. 
Il passa une obligation le i5 août i656y et reçut celle 
qui lui fut consentie par Paul de Barres, son frère, 
le 25 août 1666; passa, conjointement avec Phélise de 
Chambaudy sa mère, une transaction avec les consuls 
du Pouzin, le ]5 mars i665; fit^ en qualité d'héritier 
de cette dame , hommage an roi ^ devant l'intendant du 
Languedoc > des rentes et biens nobles qu'il possédait 
au Pouzin^ le 27 août 1679; abjura l'hérésie de Calvin 
devant Daniel Gosnao, évêquc de Valence, le 16 août 



Digitized 



by Google 



* DE BARRÉS OU MOLARXS l49 

ï685.'Le aj novembre «livantf vn sa qualité de gentil- 
homme et sa fidélité envers le roi, le snbdélégoé de Tin- 
tendant rendit nne ordonnance en sa faveur, faisant dé- 
fenses aux consuls du Pouzin de le comprendre dans la 
contribution , subsistance et logement des troupes. Il fat 
nomme capitaine-châtelain royal à\x Pouzin le 5 maire 
1688^ et prêta-serment en cette qualité le 3o du même 
mois; passa une transaction, le 16 juillet 1691 ,, avec 
noble Daniel an Solier, écuyer, et fit son testament le 
16 novembre 1696. Du mariage qu'il avait contracté avec 
demoiselle Jçanne Boix , le premier juin 1669, ^^^^ * 

VI. Elie-Cbarles de BAnnis^ écuyer, seigneur du Mo- 
URD, lequel comparut pour son père à. la montre, oa. 
, revue des gentilshommes de la province du Languedoc , 
commandés pour le service du ban et arrière-ban, faite 
ï Castres le 14 septembre 1694, devant le^comte de Bro- 
glie, lieutenant-général des armées du roi; épousa, par 
contrat passé le i3 janvier 1695, dans lequel il fût as- 
Mslé par SCS père et mère , damoiselle Isabeau de Latour 
Vocance , fille de messire Antoine* David de Latour de 
Vocunce , et de Jeanne de Poinsac; reçut une reconnais^ 
sance, le 7 janvier lyi^j ^f* qualité d'héritier d'Alexan- 
dre de Barrés , son père ; fit faire une enquête au Pou- 
zin , le 19 mars 1 728, dans laquelle sont rappelés Alexan- 
dre de Bâfres, son père , et Elie de Barrés, son aïeul; 
fit donation , le 28 janvier ^ 1 732 , à François-vScipion- 
Laurent de Barrés, son fils, de tous ses biens; assista, 
avec sa femme, au mariage dixi même François-Scipion- 
Laiirent de Barrés, leur fils, du i5 décembre 1756; est 
nommé avec elle dans la transaction passée le 5 juin 
1741, entre ce dernier et Pauline de Barrés, sa sœur, 
et fit un acte d'abandon, le 18 août 1749, en qualité de 
tuteur des enfants de son même fils. Il avait eu de son 
Mariage avec ladite Isabeau de Latour de Vocance : 

\* François - Scipion - Laurent de Barrés, dont on 
vient de parler, et qui suit; 

%* Simone de Barrés, femme d'Antoine Payen du 
Pont, commandant du second bataillon au ré- 
giment de Royal-Comtois , chevalier de l'ordre 
royal et militaire de Saint-Louis; 

^* l'auline de Barrés ; morte sans ^lli^ncej 



Digitized 



by Google 



^i50 i>E BARItÉS BV MOLARD. ^ 

4^ GabneUe de Barrés, femme de noble Lonsi- 

£mé de Guyon de Geys de Pampeloane; 
5* K... de Barrés y femme de N... de Toiles. 

VU. François -Sci pion r Laurent de BA^nis , I"' iàu 
vmBk, écuyer^ seignear du Molaud, naquit J.e ii avril 
1707 ; reçut , le 20 jojnvijRr i 75*31, U donation que Jui fit 
£iic^Cli9rles , son père, de tous ses biens ^ épousa, par 
contrat du iSiLécembre 1756, demoiselle Ma rie- Madeleine 
Robert , fille de Simon , ef de Marguerite du Serre; pa^sa 
une transaction, le 6|uin 1 741 > Avec Pauline, sa soeur, 
au sujet du le^s fait par lear père à ladite Pauline , et 
de ses droits sur les deniers dotaux d'Elisabeth de Vo- 
cance , leur mère; passa une obligation, le 20 juiit 
«745» <ît fit une vente le 2Ô août 1746. Il est rappelé 
dans l'acte d'abandon du 18 août 17499 qu'£lie-Charle8^ 
son père , passa en quahté de tuteur de ses enfants mi- 
neurs; dans l'arrêt du parlement de Toulouse , rendu 
le 25 mai 1750, entre sa veuve et plusieurs particuliers 
du Potiziu , et dans le contrat de mariage de François- 
Scipion-Laurent d« Barrés,, leur fils, du 5o avril 1778. 
Ses enfants sont : 

I*» François-^Q^pion-Laprent , qui suit; 

2** N ... de Barrés, mariée k noble de Labaye^ pffi- 
cier d'infanterie 5 

3* Claire-Alexandrine de Barrés, mariée à Jï.... de 
Sa^lit^G^neySy capitaine d^ cavalerie, chevalier 
de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis; 

4** N.... de Barrés, mariée 4 N.... Eyroux. 

VIII. François -Scipion-Laurent de Barrés, II* du 
nom, chevalier, seigneur du Molard, né le 17 octobre 
1740; officier d'artillerie du 25 décembre 1757, était 
lieutenant-colonel et chevalier de l'ordre royal et mili- 
taire de Saint-Louis, lorsde son émigration, en 1792. Il 
^'était toi;i^par« sigaalé par son att^chemeat pour la cause 
du roi, notamment à l'éppq^ue 4c l'iitsurreçtiou de Valen- 
çiennes, Ofi juillet 1789 , et aux affaires des 9 et 10 août 
1-792. Après ces funestes Journées , il quitta la France, 
et rejoignit l'armée des princes le 20 du même mois , 
an camp.de Rémiçh y dans le Luxembourg, où il servit 
dans l'artilleiric ; fît la campagne de 1794 et une partie 
de celle de 1795^ à la suite de l'armée commandée 



i 



Digitized 



by Google 



DE MKKèfi pV MOtAKD/ I^^ 

par le ,i|Qc d'Yorck , dans les Pays-Bas et le HanAvre. Au 
iQois d'avril de cette dernière année , il passa major dans 
le corps royal d'artillerie de ïlotalier ; fut employé à 
Texpédition de Quiboron, oiii il commandait une divi- 
lion de ce corps, et leçnt ensuite le brevet de colonel « 
à dater du premier mai 1795. Il revint en France eu 
1801, oà il mourut à Chomérac, département do TAr- 
flècbe, ait mois de jnrllet i8ng, étant alors maréehat-de* 
bamp, pat le réslëment du i5 mai 1796, potit l'avan- 
cement des officiers: émigrés. 

Il avait assisté aux dèrtriëres asséhibléfs dé la noblesse 
3è £la prdvince , k Privas et à Villeneuve de feerg , en 
J788 et 1789. 

Da mariage qu'il avait contracté, le 5o avril 1778, 
avec ftlariè-Ànnë-Joseph Tardy , fille de noble Jean Fleury 
Tardy de Labrossy, écuyer^ et de Marie-Hélène de Chan- 
tereau , sont issus : 

1° letfn-Scipioh-Flcnry ne Barrés dn Molard, vi- 
comte de Barrés, dont on va parler; 

2* Pierre- Alpboiise, né le 10 septembre 1780; 

5* PbiHppe-Casimir, né le 520 octobre 1785, lequel 
s'est établi à la Trinité en 1802, où il a épousé 
N... Bernard de Riveneuve, dont il a trois enfants j 

4* Marie-Rosalie, demoiselle, née le 26 juin 1790.. 

IX. Jean-Scipion-Fleury de BAnRis du Molard , che- 
valier, vicomte de. Barrés, né le 7 mars 1779, ancien 
élève du roi à l'école militaire de Sorèze, est actuelle- 
ipent chef de bataillon d'artillerie et membte du collège 
électoral du département de l'Ardèche. Eu 1814 et 181 5^ 
a i fait partie des dépntations envoyées auprès de Sa 
Majesté par Ja ville de Privas et par le département de 
TArdèche, Le 6 décembre 1814 > une décision royale lui 
a conféré le titre de vicomte héréditaire, en considéra- 
tivn de V ancienneté de sa noblesse^ des services de ses 
ancêtres, dé ceux de son père en qualité dt officier ttt» 
périeur et général ^ de sa conduite particulière et de son 
entier dévoûment pour la cause du roi. Le i5 mars sui- 
vant, il offrit W8 services contre -Fusnrpmtenr, et fut 
nommé chef de bataillon, directeur du parc de l'artil- 
lerie attachée aux légions royales mobiles de Paris. 



Digitized 



by Google 



ïÔ3 DE CbSTÀRir. 

Il a épousé , en t8oo , demoiselle Louise^aï'olmè^ 
Jaqtieline Rosalie de Rockefort, fille de François, baix)â 
de Rochefort , chevalier, ancien capîtaîne d'infanterie , 
cLevalier d^ l'ordre, royal et militaire de Saint-^Louis ^ 
et de dame Louise Moreton de Chabrillant. Il a de ce 
inariage neuf enfants , qui sont : 

I* Jean-Scipion-Henri de Barrés, né le a5 février 

i8o3, nommé élève du roi à Técole militaire de 

la Flèche, le 5o décembre î8i4; 
2^ Marie- Charles, né le lo janvier 1808; 
3* Larurent-Alphon3e-£douard^ né le 27 novembre 

1810; 
4* Michel- Amédée, né le 29 septembre 181 2 ; 
6* Marie-Françoise-Louise-Hélènc, née le iB août 

1.806 ; 
6* Fran çoise- Joséphine- A dèle , née le 27 novembre 

1801; 
7* Jacqueline Marie-Pauline, née le 25 juin i8o4 j 
8' Marie-Philippe Caroline, née le 5 juin 1806; 
9* Marie Joséphine , née en i8i4» 

Armes : « D'argent , à trois barres , accompagnées en 
1» chef d'un croissant , et côtoyées en pointe de troia 
» étoiles^ le tout de gueules ». 

' COSTART (de) , famille ancienne, mentionnée dan« 
lé tome V, page 61 ; mais il faut ajouter « qu'elle était 
p connue dès le onzième siècle , ainsi qu'jl appert par un 
D titre original de l'abbaye de Ham , qui porte que 
» Alelmua Costart est un des témoins d*une charte de 
» l'année 1084, portant confirmation d'une donation. 
» faite par Acara, chevalier , aux moines de l'église de" 
SI Ham ». Il faut ajouter à l'article de François-Claude 
de Costard, qu'il a épousé Màrie-Rose-Gaspardine Ro- 
biliafd de Breveaax. - 



Digitized 



by Google 



DK jBOiLEAU DB CASTELNAir. l5fi 

BOiLtSAt? DE CASTELNAU (df.), à Nlmea, tn tan- 
(ûedoc ^ famille dont Forigine remonte à : 

I. £l;ieiin« DJB BoiLfiAV, grand prévôt de Paris en 
J25o. Cette charge était txès-^imfortaule. Les autenri 
contemporains et ceux qin ont écrit, plus récemment > 
parlent avec éloge de sa droiture et de ses connaissance» 
dans l'exercice de ses fonctions^ de Testime et ^e la 
confiance qne lai témoignait le roi Louis IX y dit Sàint^ 
Louis y qui l'avait appelé a cette place. Ils lui attribuent 
ta formation des communautés et confréries des Arts 
et Métiers de Paris, et les sages règlements qu'elles 
reçttrent aUirs. Il avait épousé^ en 1225, Margû«r^ttt 
de la Guesle, dont il eut : 

il. Robert db B<xlea0 , q|ii fut pèr^ de : 
III. Jean db Boileau> l*' du nom, qui eut pour fils: * 
ly. J^ean DB Boileau, II* d\i nom . qui fut du nombrô 
des gentilsbommcs que le duc de Nevers conduisit au 
secours de Sigismond , roi de Hongrie , et tué à la ba-« 
taille de Micopolis , gagnée par les Turcs sur les obré-^ 
tiens en 1596. Il eut pour fils : 

V. Reynaud d^ Boileiv, qui reçut en iSgt, dn roi 
Charles YI, la commission de faire construire à Nîmes 
le château fort, dont deux tours out subsisté près U 
porté des Carmes jusqu'en 179a. C'est sans doute pour 
cette raison que sa postérité a ajouté à ses armes un 
château d'argent. Oevedu trésorier de la sénéchaussée 
de MWcs et de Beaucaire, place de fiuftnce assez im--; 
portante, il quitta Monlerau-fault-Yonne , où il habi- 
tait, et vint s'établir à Nîmes. Il moprut en i4oo, et 
eut pour fils : , , 

YI. Antoine u% ^oilsau 1' premier du nom, â qui 
succéda: 

VIL Guiilanmé Dii BoiLEAV, trésorier de la sénéchaussée 
èé Nfm€Sîet*Beauçaire, qui vendit sa seigneurie d'Ap» 
gentenil, près Paris, et mourut en 1490. Il avait épousé, 
en 1470, Eliennette BouT^n, ou Bourdineà, dent le père 
^tait receveur-^gé^èral du' Poitou, de qui il eut onàie en* 
fants, nu nombre deSîfû»^ furent : 

>,,'v 

1* Antpine^ dont t^itick sok; 
6. ^ ^^ 



Digitized 



by Google 



tS^ DE tOlttAU DE CA5TELNA0. 

-: i'^itfiuîilafiiiie, protonofaire du Saint-Siège^, ^tîeor 
de Saint-NiooU« , pvèa d'Uzèft^; 

lei^l^j; co l^ çqixt do« jé- 

rç au, graud-con8)çil.; 

, eiji iSgi , Pi^rr(Ç.4e ttpÎQ^i 

MX i5;a5, ï,«,a^. de GaA^^i 
JUS, le roi L(^is> %ih. 

, 11^ dit nofrt , Irésôijî'ei; d% 
la sénéchansAée de Ntmes et Beaucaire, acheta, en i5<y6, 
les seigneui^ér^ d^ Ca§te4niem , àe la 6aydte, et Saiote- 

fille 4^^ J>;aiL Ti:qu88çUçi:, «9^4cciii et çiML^iU«c . du^ roi 
fjbarifsîft Y;II. ^ ei^ Sl^aixe. ejp^ajitf^ :. 

f*^ Jean, doitt ^att'itle Bitît'^ 

'St?^^iMm:me, mariée à Clatidn àe ma^eay;- 

5^ Madeleine, qui épousa, en i&^g, 2et^ de Sh û9êêg 

d^^lpja., seigneur s\^ Nçr«. 

t C^sTELKAu , f fif* du nom , 
b de Kîprieg 6t Beaucàirc^ 
:, de la Ga^dfe^ compris dans 
lôblës d'esdifes sénécfaanssèes 
le 6 février- iS3&, Anne èé 
et lui en l56'2. il, eut six^en- 
fants, desquels furent : 

!• Jéari, dont Tartiole suit; 

a® Claudine, mariée, en ]554y à Jacques db ba* 
gecei, aeignevu d« G«Â«««rgaM;t 
^ 3*.6aifllpmett«-l^ilinie« 4lMéQÀ,B^b«i:t d^^CilOÎQr^ 
• « 4* GalMâelle., maniéet» en? i56!i, ^AriïMsÂne d# fii^ 

nier., «onseilke a»« pvésidi^i ip, NinKA^ 
: &N Aditt«-JV1«i4^» iemme d^ GUi^ d(9 fioi^yi ^viA fMJ^ 
l'intendant de Ro«iA$ilU>fk« ^ . 

X. Jean de Boilfi^. d^ C^^^fi^nm? , IV' 4» nom , 
seigneur de^Çastelnau et de Saiute-Crdix, fut j^émier 



Digitized 



izedby Google 



4Ni8ul 4^ la ville ic N^és^ hfuik 4Xi àmuÂst^ con* 
voqué pour le «service de T^mèvis-ban %ii ià^, testa 
le 22 décembre 16149 mourut en 1618^ et avait épousé, 
ï» fc 'i5|inllet il 5^1 , tforfèVaSe iè BUric, ïifte de Rotert 
dte Blâilc^ ehev^lie^, s/eigrt^nr de ta ÉotiVi^jre\; i* le i5 
ôttobrtî i5^6, Rôsfé de CaWèTe Sai'rtt-Çoî'irfé. ïl eut 1$ 
ïJjàfaiit^ , aa ntombfe àe^iiels !fd^eht :; 

T* Nicolas , dorrt î'àrtîcîe éûh ; ' 

i^ G^Hkûttlè , rfiàrié à Rbib de Mcôii: 
3® Jacques , marié^ enniîlg, à ArtÉîàiiîâe dë%6Wly 
s'attacha au 'B«rr«tiii ^ H .4e;!Hat l'enter de la 
IbfaocWdes Boil«Aa d'Uzës» doAt les d^sIcaftdaiiU 
,^t ensuite )^té àDunkecque, AbbçHUeU Saint- 
Oemiopie; - 
4^ J^afiy sbrgei^-iaajor eu Piémont; 
6* ClaujdB^ capitaine y tué au âiége de Cerisoles 

6® JDaQÎe^^ tUfé 4 Irf bataille de Pragrie -en 1620; 
^" 'Claude y marié , en i5g6, à EtienAeHe 4e Mon- 

teîlsf , , 

8f> Aliœ, marJéà»^ ea <^9S> à baiiieî ^Arfiond > 

sQÎgtfeur de la Ca^gtie. 

,^ Si, Nieras DB B0H.E4U DE CâS^reiiNAU» flei|ni%iir de 
JQas^eln)m let^de Saitttçj-Croix , né le ai déeemlMi>e 1578, 
voyagea en Italie, en Allemagne^ en AngM^erre , en 

Slan^.e et en Hollande; il acquit une telle célébrité 
àoà le ^hutifé^xi, qUé ëes décîéioris étaiiéVrt ^tiivièà aans 
tôVItéd \èk éoUts 9e Ju^tWe. H tés'ta îe 5 j art Vî^t 11648, 
ttttidUfrit%n <G97. Il âVàit épottàê, lé Y8 Aifth iÔid, 
irt^e de CàWière Bfe Bdufcoffâh, friotte éii i64e, él â 
tut quinze Aifants, au nombre desquels ^tâi^i^t : 

1^. J^^^^^t d^Ht l'iiFtiefe suti^ 
d* F/rançoi», lïevA^agUrwth^^ êu^ff^vumkt d'Es- 
" . triflii-oa/vaLerier; 
S"" ^Ci^fltfs t marié, <Hi i$7^ àMA«ga^îte4é Gattier 

A# l^&nj^rda ^ servit do^ lèun^pu y <Uiv'al4rie ; 
4* IfUbe^Mg.nï^viée^^ ep^iêSe^ à Fiarjnë dfe Leyris^ 

seigneur d'Erponoherj ï 

. <• fFfa)i^ij$e»1[i|ariëé^ ert i6&ï^ à Jean de Ga^flre , 
teinBeiir 4o lifty^uissèl; 



Digitized 



by Google 



r56 DE BO1U5A0 Dis CÀBTELNAU. 

€* Aline-Marie , alliée à Gai d'Airebofidoiise , sei-» 
gnenr de Caaaleite. 

Xn. Jacques de Boilbau dç C^stelnau , seignear de 
CasteJnau et de Saiute-Crbix> né le i5 janvier 1626, 
ayant quitté le service, épousa, le5août ibSo, Françoise 
de VîgnoUes, et mourut le 17 juillet 1697^ peudant uoe 
lotigue captivité , Yïausée par le même attachement k la 
religion reformée , qui attira des malheurs à presque tous 
les membres de sa famille. 11 eut vingt-deux enfÎEUits^ 
au nombre desquels furent : 

!• Maurice 9 dont l'article suit; 

a* Henry, tué au siège de Tourttay en 1709; 

3** Jean-iiOuisy mort en 17049 dés suites des bles- 
sures qu'il reçut à la bataille d'Hostecht; 

4** Charles , capitaine au service de T Angleterre. 
Il épousa, à Dublin , on Irlande, en 1704, Atarie- 
Madeleine G>ttot Dercury, et est devenu Pan-» 
teut de la branche anglaise des Boileau , qui s'est 
l^pandae dans diverses parties de la Grûnde- 
Bretagne 9 et à Calcutta, dans le Beugide; 

5^ Françoise 9 mariée, en 1690 , à Joseph de Can- 
diuy seigneur de Jarrîgues, père d'un grand- 
chancelier de Prusse; 

6* Louise , qui épousa , en 1 708 , Abel de L^onier, 
seigneur de Môntaiguet, frère du lord de ce 
noin. 

XIII. Maurice he Boileau de Castblnau , né le 25 
avril. 1678 y mort en 1741 » avait épousé , le 11 décembre 
1708, Eve de Guiran , fille du président au pdrlement 
d'OraUj? e , . dont il eut treize enfaAts, au nombre des- 
quels turent : , . 

1 ^ Charles , dont l'article suit ; 

2* Henri-Camille , chevalier de Castelnau , capi- 
taine de grenadiers au régiment de Normandie, 
en 1 734 , avec lequel f I fit les campagnes de Flan- 
dres, d'Allemagne , de Bob^e et de Westpbalie^ 
puis lieuteuant-cokmel , marié en 1 77? -, à Paris , à 
Marie-Anne Babaut, venve RaguenaU de la Che- 
Bfay , mort à Paris en 1 791 ; 

5* Louis, chevalier de Montredon, qui servit, pn 
17% » ^^ Westphalie, dans le régiment de Foix^ 



Digitized 



by Google 



DB BOfUAC M CàSTKtVlAV. l57 

en Firàiice et en Sardaîgae, et mourut à Nîmes 

en t8o5; 
4* Anne, femme» en 17^8, de Jean de Laillâ;pd| 

conseiller au présidial de Pîimet 9 où elle mountt 

en 1784; 
5^ Marguerite, mariée, en 1734» à Jean-Augutt9 

Ferrîères de Soubreton» morteàNimes en 1774» 
6* Françoise , morte i Nîmes en 1784* 

Xni. Charles de Boiliau di Castblnau , capitaine am 
régiment de Normandie ^ arec lequel il fit les campagnes 
de lySSy 17^4, 1756 et 174^9 en-Bavière; épousa, em 
1765, Catherine Verjrère d'Aubussargues ; mourut à Cas- 
talnau , en 1 785 ; et a eu neuf enfants , an nombre desquels 
•ont: 

1* Simon-Charles-Barnabé , dont l'article suit y 

2," Frédéric Louis I capitaine d'artillerie, chevalier 

de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis , ma- 

riéy eu 1804, à Aune du Thon, de Nions, ea 

Suisse; 
5** Henri-Camille ; lieutenant de vaisseau, marié, 

en 1 796 » à N. . . . Artier de Maroilles ; 
4^ Louis-Alphonse, marié en 1798 } 
' 5* Anne-Angastine , mariée en i8o!2, avec Jean- 
, Biaurice-Isidore Fornier de Maizard. 

Xy. Simon-Çharles-Bamabé de Boii*ieau de Castel-* 
Miv, entré dans les chevau-lésers de la garde du roi, 
en 176a, a épousé^ en l8o5, Julie^Clarisse Rodier de 
la Bmgui^e-d'Anduae. Il a été nommé maire de la ville^ 
de NSmes en 1811, ipbevalier de l'ordre de la Réunion , et 
baron peu après. 

Armes •- « D'azur , au château de trois tourelles d'ar» 
ji gent^ maçonné de sable, accompagné en pointe d'an 
» crokiidb d*or «. 



0^0' <%09f^0m^'%fv^^t^t^^^mè^^'^imm%m ^ 1t^!t^rêfiy'^'*^^^^^^ ■ 



Digitized by VjOOQIC 



«58 P^K CAFJ|£Tatif).«» 

Guieniie, prorince oà elle est encore fixée èd'noê' jours. 
' !5!!èàèt6^àftilterittè tfatis'sa rtcAfe^^'pat'IffM. t^lot et 
fto^Yl^e hézàtis i icottifuis^itès etiVo^è» |>àr }é i'ûi dans la 
province de pnienae ; elle est représentée pat : ' 

Ittessire t*îe^F^é-Vincent , l>aron de ^APiilsviLft», page 
^ lïi grande écurie du roi LoMis XV", en t75o, 'Waîor du 
réfiiment Royal -Navarre , cavalerie, cîievalier de l'ordre 
iTO}»! et imtitaîr« 4# 3sii«H-LQïCiis,, M^réttbifd )de blio- 
2>i9«$e de k >fiéaéy;hfiU9AC!e .49S MMeSi à i'ft^f évitée de 

S^t oxi^iSj en i^SS^.I^ux de s^ sorurs^iit été admiiëi 

' xjrÂa Mi 1.74&. ï) A eu polir 4Us ; 

Messîre Pierre-François-Désiré , baron de CAPDE^i^iâe^ 
sous-lieu teaant de cavalerie dgas le r^gimçQt de Royal- 
Navarre; en i 771 , çapîtaîne dans le pème re^mênt en 
1779, «ous-tiëutenant des G-ardes-du- Corps de sou al- 
tesse royale monseigiieur le confie d^Artois> ayec rang 
de colonel de bavalerie, en 1788, btevalier de l'ordre 
Toval et militaire de Saint-Louis ^n i8i4> ofiieier de la 
Tjegion-a^onneuT 0*1 ifiiS. tl à èpousè demoiselle d© 
Charritte, fille 4u marquis de CHarriUe ^ premier |>ré8i« 
dent du p^rlemeht db Psm, t)e c^ mariage sont née : 

i"" Joseph de ^Capdeviite , lieiiten^tnt de dragons, 

mort en Espagne cjles suites d^ se^ blessurea^ 
"4^ PiSii de Câpd^Vifte , Hé ph iBô5. 

NtiiiSM. Il li^esfsle qu^ine Éênh^ brâltehê de ét^é fy^ 
^mMof fixét auBM^daiit le dépàrfcttu^t de» i^tfd^ft| fdi 
t«Bt oêilèd dis CaknP^ii»i.É «^iUiisVâi^^ ^nt raîtié> àp^ 
avoir prouvé sa noblesse pardevant M» Ciiérkri, ghl^èéh- 
lo^iste du roi^ entra sous- lieutenant dans le régiment 
4aPfatiiâc«s^v6à i^St. 

Armes : « Ecaftelé, au i d'or, apv Uan 4^ gueule»; 
yt au 2 et 3 d'azur , â la bande d'or , accostée de deux 
)> étoiles du même ^ au 4 ^'^^ t ^u cœur de gueules , 
» travensé «de <>eie fl > oh fe e de e eblo -eoi aagUoté es du se« 
» coud émail; deux en sautoir et l'autre eu pal »• 



Digitized 



by Google 



GRESLING ovt GRÇWNG {m}^ faille ancienne de 
Suisse, du canton de Berne, établie à Marseille^ ea Pi:o- 
yfenee, depuis 1^90. 

La pesteL'qin eut lieu i, Marseille en 1720 ^ et. lea ejp- 
fets dé la révolu lion ayant fait perdre i cette famiHo' 
la ma^uite parti» éo nés, papieM , malgré IVnoitHiii^té de 
son origine , nous ne coioniAilderoDa oetle fâijéoiogie que 
sur ce que nous avons squs lest yeux de pièces ^tb^n- 
tiqne» qui, nous ont été remises, pour j'ustifier de, sa W)- 
bjesse, ne pou vaut, établir sa filiation suivie miç depuis: 

l. N^bl^ 4^aa îOi GiiJE^i^a^ ^ «^rvijt.d'aJ^itd dA«i9)l% 
tigim^nt, df^ Sp^,, et fut aaAu.ii^^ m^j^e i^m mhi à^ 
Leisler, dont messi're leanrHeiHi ip Lieisiei^, B^^nf^ommnn 
germain , était colonel. ( Ces deux régiments suisses 
étaient alors au service de France.) Il fit la gueyjjet d'Es- 
pagne, efr se trouva, en 169^, au siège de iiaicelpnç. 
Ayant a^unè à Maraeiile la religion protestante, et s*é;* 
tttfit fkit catholique , il se marin d^ns cette ville avec 
dki»e ElifUbeth de 6ouK»n> Ovï voit par son ftestament, 
da mois de mars 1709, qn-'^k eut ]^usieoi*s enfants^; un 
•eut- survée«^^ qtti sntt : 

tt. ïfean- MIcbetnE GuÉtiNô fiit héritier de dame EH* 
sabetb dQ.Leisl^, sa cousin e,««;eu3(r;e de npble Rome dfAr- 
denne, connu p?^ se^ ouvrages en littérature. H épousà.4 
Marseille, Xe 5 septembre 1729,, raAdemoiselle ï^pperfr de 
Côrdicr, nièce de M* ïean dé Cbrdier, avocat en p^iv^ 
himent, ancien conseiller du roi,.roaire et premier éche-r 
% de ctîtte ville.. I| eut de ce njariàge t^ois enfants^ 
çivoii^* ' ' 

k*Mf^hfiUlf^o^)9f GlResliiig, nuaftââiiSipostefitéj 
il a servi avec distinction pendant plus . de< vingf« 
Ciffefans oomnie dffîpWs^ipérieuF danfr kis>Gdrdes- 
Silif9esv ^T^»t été^Ulefisé,, il obtint U croix d» 
Sein|:-Lpajs, l,e ^^ nifti 1.76^ ; 
2* J^an-Mftrie dq.Grelipg, 4ont,l'arti«fesuii;j 
5 * J iistinien de Greli ng ,, chef de U secpud^ bra ncbe. 

III. Jean-Marie de GreIin^ ^pouéa, Ie5b)àtmecï774 
demoiselle Rose Philip« ll^a 'eu de ce mariage : 

IV. IVftebel- Marie d* G^Btiîna, né le 17 novembre 
1774, marié avec sa cousine - germaine Aune Philip^; 
dont il n*.a>eiiooi^qùr'ao».filWjiia, baa, àf%^ 



Digitized 



by Google 



l6o ^AEENC DE ÔAUVILtS* 

SECONDE BllANCHE. 

5* Juttinien^ de Greling, écayer, mort en 170a, à 
•u de son mariage avec demoiaelle Marie • Anne ^ Philip , 
plusieurs enfants, dont nn seul a surrécn, qui est : 

François-Casimir de Greling> ëcuyery né le 20 no«* 
vembre 178S9 sans alliance. 

Armes s t D'or, an corbeau de sable. Cimier, un dex-* 
» trocUère tenant un badelaire. Et par suite des dispo* 
» sitions testamentaires de madame de Leisler, Veuve 
Il d'Ardenne, cette famille éeartèle de Leisler, qui est 
Il d'azur, à la sjrène couronnée d'argent, tenant à cba* 
» que main un poisson du même »* 

GAUVILLE (Hareng de), maison ancienne « ori« 

S inaire de Normandie « dont la généalogie a été /établie 
ans le tome V du Nobiliaire universel de France ; mais 
comme il y a eu quelques omissions et qu'il s'y est glissé 
quelques erreurs , je m'empresse de les rétablir icL 

Page 112, Gabriel le -Angélique de Gau ville, ajoutez ^ 
mariée en 1787, à M. le comte de Bcanjeu, maréchal 
des camps et armées da roi^ 

Même page, degré XIV, Eustache del^auville, ajou» 
ieZi a épousé, en 1782, mademoiselle d'Ablancourt. 

Page ^6, degré XFV, Louis-Henri-Chnrles» baron da 
Gauville, ajoutez qu'il à fait ses preuves de cour et a eu 
rhonnenr de monter dans les carrosses du roi, le 12 
novembre 1784; qu'il a été député de la noblesse du 
bailliage de Dourdan aux états-généraux en 1789, et 
qu'il a constamment voté du côté droit à l'assemblée 
aonstituante. 

Aux enfants de M. le baron de Gauville, mentioni;iés 
même page 116, art. 5% Arsine, lisez Arsène , et €$jouiez: 
4^ Adélaïde-Françoise , mariée en 181 1 , à Alexandre 
de Sampiguy, cafûtaine de cavalerie, dont une 
fille , nommée Louise ; 
fi* Justine , lisez vivante; 
6* Elisabeth, morte en bas âge. 
149, maison de Gauville a eu àcu^ alliances avec la 
maison de Courtenay. 



Digitized byCjOOQlC 



JDB SAII^T*MAUI119* l6l 

SANT-MATJRIS (oe), La maison de Saint-Mauria» en 
Montage ou Châtenoîa , dont lea différenitst branches ae 
sont distinguées entre elles par les divers surnoms et 
lobriqaets de Saint -Mauns-Saacey, Saint-Hippol jte , 
Lambrejy Mathay-^nr-le-Douba, Bercheneti SauTaget^ 
Saolx , etc. etc. , porta coiutamment , de toute antiquité f 
de sable , à deux fasoes d'argent, timbré d'un casque , 
, sommé d'un nègre (ou maure) naissant , ceint, tortillé 
et armé d'un sabre d'argent; et depuis les derniers si è- 
.clés elle ornait seê mêmes armoiries d'une couronne de 
marquis > timbrée d'un casque d'argent à sept grilles , 
et damasquiné d'or, posé en fasce; couronné d'un cercle 
de baron à l'antique , orné de lambrequins aux couleurs 
de l'écu; sommé d'un nègre en buste, tenant de la main 
droite un sabre, et de la gauche une banderoHe portant 

Sonr devise : Antique y fier et safis tache ; Vécu posé sur 
eux bannières ou pennons en sautoir ; au blason de 
Téca^ au bas du tout , une seconde banderoUe portant 
le cri$ Plus de deuil que de joie; pour tenants , deux 
nègres, le sabre à )a main, ceinte et tortillée d'argent. 
Nombre de titr.es des treizième, quatorzième et quin- 
sième siècles, etc. portant leurs sceaux distincts, le cous* 
Ulent. 

Sa filiation, relevée sur celle établie et affirmée par 
M. Cbérin, généalogiste df^s ordres da roi, à vue des 
titres originaux de oette maison ^ esl conforme aux ces<* 
tificat5 qu'il en a délivrés, dont 4ln , selon l'usage, 
fat déposé au cabinet du roi, et un autre au cabinet 
de ses ordres , en vertu desquels Sa Majesté admit 
aux honneurs do sa cour, le la mai 17B7, le marquis 
Charles de Saint*Mauris , maréchal des camps et armées 
du roi , colonel de dragons , chevalier de Saint-Goorges 
et de Saint-Louis. ... 

On a ajouté à la filiation de cette ligne directe ôelte 
de toutes les branches et rameaux connus qui en sont 
sortis, relevée sur titres encore existants aux archives d€ 
cotte maison, tant pour eu compléter la preuve et la 
généalogie, que pour parer à toute équivoque et conFn<>- 
sioa avec deox autres familles de même nom , de la 
même province, qui lui sont totâlemcfnt étrangères. 

La première , connue sous les surnoms de Saint-Mauris 
d'Orgelet, dé Salins, de Choyé, éteinte au dix-septième 
6. ai 



Digitized 



by Google 



l63 DE fAINT - IfAURIS* 

»{èAe,qai était une br&ncli# istu^ de Fanoieiuie hmîkhi 
de Griffa , qui , dès le commencenieAt au quatoraiièiiie 
giède, prit ïe nom d'un fief de Scint-Maiiri», qo'elle 

ivossédait dans le baiHiage dX>r^elet , et mUriaU de gtieu- 
es, au clierron d'argeht, accompagné de denK âoiles 
en chef et d\ine rose en pointe do même» L^iotre y dite 
ie Saint-Manrrce Montbarrey'le-Mttid-d'Aa|[erens de 
Bosjffân, etc. y originaire de la tWie de Ddie (tige èes 

λririces de Montbarrej, *fbrt fllustréa dan» le dix-hn^ 
ièrne siècle), portant de geôles « a ht croix de Saint- 
Bfanrice , d*argent ; an chef ètf concession d^isor, à Paille 
d'or, an lieu d'azar à trois coears d^>r qu'elle portait 
4vant , telles que les portent encor*» d'autrea brandies de 
cette famille. 

On voit par ce qni snit qne la mciaon de Saint-Maoris 
réunit h sa noble et antique origine H^hs les caraotëris 
qui distinguent antbentiqnem.ent la bante et ancienne 
noblesse de noms et d'armes ^ de race d'ancienne cker^ 
lerie, et qu'elle y réunit les avantages peu eommiius de 
ne compter dans ses trente-deux quartiers et parmi ses 
nombreuses alliances, que des maisons illustres et d'ori- 
gine inconnue , dont la plnpart du haut baronnage , et 
plusieurs même d'origine souveraine. Aussi a-t-elte été 
constamment admise, depuis le quAtormème siecte , dans 
l'ordre do Saint* Georges et dans tons les Qorpa^ oottéges 
■et chapitres de noblesse d'bommea et de fenimits de k 
province, auxqoebi elle a donné nombre de obefii, de 
gonveroe«rs, de grand«*-prtenss et dabbesaes, «i^isi qud, 
depais plusieurs sièclea , dans les liauta cbapitres de 
Remiremont, Lyon, bibiubenge, Liège, Moorba«h,G«eb* 
willers, Lnre, que dane tous les tempa et sous tpiilta 
les dil^rentes dénomîwUioas iQua lesquelles elle s'eftt 
trouvée, elle a toujours pris rang panni les gr«ndA du 

Îbjs. En effel, ses titres, 1^ a,ateQrs .et U ^otoriété pu- 
lique , oonatatent que les seigaei^rs de cette ips^ispn tq- 
naiept rang, dès Tan 454g, parmi le$ hauts barons çt 

S rancis des dcaz Boargogoes qui composaient le cQoseil 
e régence datant la minorité du duc de Bourgç^oe , ^t 
étaient du nombfe 4e«i gentilshommes de l^'cour et des 
grands-H>{ioicr$ de «}e» souverains; qu'en Lorraine, ils t«^ 
naicnt rang à la coQr et aux états du pays parmi la haute 
noblesse qui formait le corps de l'ancienne chevalerie. 
Elle peut a^âsi citer parmi ses autres illûttrations d'avoir 



Digitized 



by Google 



éàtmé f iepuûi dûi «ièoks ^ 4ijc ^IieVali^rt et un ooairiiaiir 
denr à l'ordre de Saint -Jean da Jémsalenii plnsienn 
«embret à l'ordre impérial de kiCroix-Etc^lée de Marie- 
^ThMseï f nalorze cheraliers et an coramandenr à l'ordre 
ffoyai et militai» de Saint^Lonis ^ ringt^uatre cheva- 
liers à Popdre dé noblesse de Saint*^ Georges , et un gou^ 
4^)eniein>Glief de cet ancien ordre de chevalerie ; d'avoir 
fonmi dans des temps reculés , dos grande-officiers de la 
flMtson et des chefii daqa les armées des ducs de Boor^ 
gogne et' de Lorraine^ tels qne généraux dé division, 
capitaines des Gardei^n-Corps , chambellans, gentilsH 
boœmes de la chambre ^ éeuvers d'écnrie, écnyers pan«- 
netiers , etc. , d'avoir dimné ie$ généraux et officiers sn^ 
pénenrs distingués au service de France, d'Ëspagoe^ 
o'Alteniagney de Bourgogne et de Lorraine , notamment 
phiaieur/lieateuaiits>-générauK , généra ux*m a) ors de ba- 
taille, maréchaux de camps, sergents-majors de bataille 
et brigadiers des armées ^ dés inspecteurs-généraux de 
^ate la cavalerie > des inspecteurs d'infanterie , des 
adjudants-généraux, majors^ënéraux et maréchaux-g&- 
nérfiucrd^-logis d'armées, et de ]^us quatorze colonels 
(on mestres--de*camp } d'infanterie, de cavalerie; un 
commandant général des Isles^du-Vent, un commandant 
de la province d'Alsace et (les commandants an comté 
de Boni^ogne, ^e la Franche -Montagne et ,de plusieurs 
Tilles et forteresses; des gouverneurs de Péronne, du 
Vieux et du Neuf-Brisack» de la ville de Gray, de toute 
k Franche-Montagne, Lille, de Châtillon, de la Roche, 
ïleiifcliàtel, Châteayieuf, la tour du M^i, et des capi- 
taines de cinq cents, de deux cents et de cent hommes^ 
tant de pied que de cavalerie. 

Cette maison avait parmises possesions plusieurs grandeii 
terres' titrées, notamment le marquisat de S»ninl-Mauris, 
Celai dé Gène vrey, le comté de Saulx, le comté de Lam* 
brey, la baronnie de Châtenois , la baronnic de la Vil- 
leheuve, et (avec la maison de Raigecourt ) , le mar- 
quisat de Spincourt, etc., etc., qui toutes, avaient cii 
jadis de vastes châteaux forts, remplacés par dé plus 
hioderiîes y et avaient des mouvances et dépendances 
considérables , de même que leurs anciennes seigneuries 
béréditaires à château^c forts de. Matbay, Roye, Ber- 
mont, Bustal , Saint-Mauris en Montagne , Saint-Mauriji- 
sur-Doubs, AlJewjoye, Sainte - Marie , Bonbrouch en 
Flandre, Tantonville en Lorraine, etc., dont la plu- 
"part , par leur étendue , leurs positions frontières , 
6. 21 * 



Digitized 



by Google 



l64 I>B SAINT «HAU&IS. 

et lears ait nations escarpées, étaient, dans ces siècles 
reculés y fort importantes, même ponr la défense du 
pays ; aussi voit-on , par leurs titrés , que les seigneurs 
de Saint-Mauris n'en confiaient la garde qu'à d'anciens 
gentilshommes, arec le titre et les appointements de 
capitaines de châteaux. 

Les seigneurs de la dernière ^t seule branche existant© 
de cette maison , titrés barons depuis dix générations , 
et sous leurs anciens souveraiss, obtinrent du roi de 
Prance, peu après la conquête de la province (comté de 
Bourgogne), le titre de marquis, assis sur la réunion 
de plusieurs anciennes terres titrées, et depuis long^empk 
•substituées, en considération des avantages distingués 
qu'elle réunissait, la plupart résumés et énoncés par Sa. 
Majesté dans les patentes. * v 

I. Richard de SainivMauris , !•' du nom, dlievalier, 
et Albert de Saint-Mauris, sou frère (i) , vivaient , l'on et 
l'antre, dans le courant du omsième siècle, ce qui est 
■prouvé par titres originaux. Richard épousa ÂdeUne de 
Montjoye, et eut de ce mariage: , 

!• Bernard, qui suit; 

a* Pierre, chanoine du chapitre métropolitain de 

Besançon et de Saint-Etienne, mort en 1169; 
5^ Lambert, qui fut témoin dans une charte de 

l'an ii3o; 
4* Hugues, chevalier, témoin d'une charte de l'ab*- 

baye de Belchamp, de ii54; 
5** Vuillauine, religieux; du Lieucroissant, en 1 138^ 
ۥ Corraur de. Saint-Mauris, vivant en ii54. 

II. Bernard de Saint-Mauris, chevalier, dont l'exis- 
tence est attestée par plosieurs chartes du douzième 
siècle, et par le Nécrologe de l'abbaye de Saint-Paul^ 
annonçant que a le 6 des calendes de février iiBo, 
est mort Bernard de Saint-Mauris y qui, avec Pierre 
et Martin , ses fils , nous ont par ci^devant donné une 
vigne , cise au Mont des Vandales; comme Adeline^ 

femme de Richard de Saint-Mauris, chevalier, son père, 
nous avait déjà donné un chazal à Nancraj, etc. » C^ 
Bernard fut père des enfants qui suivent : 

(r) Les filsd^Âlbert de Saînt-Manrîs, frères de Richard \^^ ^ furent : 
lO Bernard ; 'i<> Gay, et 3° Vuillaaroe de Saint-Maaris, appelés frères, 
et touâ (ils d'Albert, dans des chartes de ii3o, 11 34* 11 38; mais 
on ignore quelle fut leur postérité» quoi ^u'il soit tr^ vraisemblable 
que de cet Albert devait descendre Marguerite de SainuMaoris, mariée» 
vers laSo, ^ Riqhard 11* de Ssdnt-Maurif , son parenr.. 



Digitized 



by Google 



DE 8ÀiNT-MArRIS# l65 

1* Pierre, qui snîl; 

^ Martin , doat il est f«ît mention dans le Nécrologe 
de l'abbaye de Saiat-Faul> à l'occasion de soa 
père, en 1180^ 

5<^ Lambert, chanoine du chi^itre métropolitain, 
et de âaint-£tienne, en 1184; 

4* JcAi^y cbanoine, rt garde-des-sceaux de Besan- 
çon, mort en 1160; 

5* Vuillaume, religieux du Liencroissant en ii.77» 

III. Pierre db SUimt-Mauris , I"' dû nom, cbevalier^ 
mentionné dans une charte de donation faite par Evrard 
de Viliers, à l'abbaye de Liencroissant, au douzième 
aiècle. Il est encore rappelé, Avec son père Bernard, dana 
un titre de l'abbaye du Liencroissant, en 1 169, avec son 
<aic}e Pierre , chanoine de ïfesançon , et comme étant son 
héritier, à la même date dans le nécrologe de Saint-Etienne, 
et en 11 4?» d^n^ une charte de rarchevê^ueHombert. il 
fut, père do : 

1* Jean, chevalier, qui suit; 

a* Pierre, âiort en 1225, aelon le Nécrologe de 
Saint-Etienne. 

TV. Jean de Sàint-Mauris en Montagne, I*' du nom^ 
chevalier, vivant en l'an 11200 , %^q^ uu titre du cabinet 
du r<ti, et selon un autre de l'officialité^ de l'an isSi^ 
•énoncé père de : ^ 

i^ Jean II, chevalier, qui suit; 

a* Humbert, vivant en laSo; 

3* Thiébaud, chevalier, vivant en laSo; 

4^ Et Conrad de Saint-Manris , chevalier, tige de 
la première branche, dite de Saint "Maurit^ 
sur-le-Doubs oa Sauvaget y (Imï suivra, page 178. 

V. Jean de Saint -Mauris en Montagne, !!• du 
mom, chevalier, rappelé fils de Jean V' y dans un titre 
de l'an i25ô, et nn autre de i?.5i, seigneur da Saint- 
Maurii, en Montagne, Court, Roye , Fleuréy, seigneu- 
ries et fiefs que tous ses descendants ont consécutive- 
ment possédés, jusqu'à l'époque de la irévolution. Il fat 
père de : 

I* Richard I*', chevalier, dont l'article snit j 

a* Perrin , vivant eu i5oo ; 

S* Odat^ en ia86; 

4* Hngees, chevalier, en ia68^ 



Digitized 



by Google 



96$ pE SAINT -Mi^lS. 

5* Vîrgillcy qrii rivait en 1275, et âvaît à^cett« 
époque deux £b nommés Gaillanme , àoj^t on 
ignqxe le Êpvt^ , ^ , 

VI, Kicbard de Saint-Mauris «h Montagne ^ I^« da 
mooiy ehevaliér> seigneur de Saint-Mauris , Conrt> Lo- 
jnont, Roye; de fie&à Accolans, Trèvillers^Belîelièrbe^ 
Battenanty TÎyak en 1260, était mort cti i5o4j H avait 
éponsé Marguerite de Saint-Mauris , sa parente , dpnt il 
«nt huit ennints : 

X* Jea»^ tige de la seconde brmdie , rappottée plus 
loin ; 

%* Hti^nes , chevalier ; 

3* (annyf dievalier en i54o; 

4* Je«n 9 dont l'article suit ^ 

1S^ Hpitenîo, damotsean, qui aobeta en iSb49 ^« 
lean so» fcère^ de concert avec sa nère, étant 
minenr, la seignoarie deBeiiekerhe, H fut homme 
d'armes; puis, en i55oy an des setgDooi^ de* la 
cour et de l'hôtel du duc de Bourgogne; 

6*,<]îolia, marié, en i5i6, à Clémence de Mont- 
joye (ou Frohfterg); 

7* Jacquette, abbesse de Béguines; 

8* Pierre y abbé de la chartreuse de Bonliea en 
i5a5 et 1548. 

VIL Jean ue Saint-Mauris éti Montasue , III* da 
nom, chevalier, dit le Jei/rttf, seigneur de Saint-Mauris, 
Court' lès- Sain t-Maur?s y Battehànt /, Ldttiont, hommo 
d'armes dans les armées du dao de Bourgogne, épousa, 
en i3o2, Simonette de Venues , fille de Jacques , sire du 
c&âteàu fort de Vennes et de Germë-Font'aine , dieva- 
lier, et d'Alix de PrésentevtUer. En faveur de ce ma- 
riage, monseigneur Jean, comte de la Roche, et Mar- 
guerite, comtesse de Weufchâtel, se femme, donnèrent 
aùxdits futurs époux , à cause dé leur afiâuité de lignage 
et parenté avec les deux parties, dc& fiefs, dîmes et 
moulins à Saint-Mauris, et tous droits honorifiques , 
chasses, pèches, etc. sur t'oute l'étendue de leiirsdits côni- 
tes, tels et ainsi qu'en ont toujours joui leurs descen- 
dants jusqu'à la triste époque dû bouleversement de la 
France. Ledit Jean III vendit, en 1288, sa terre de Lô* 
mont à.Slegnaud de Bourgogne; £( deb fèndàtions de 
chapelle au château et^au bourg de Uqutjoyé^ de con- 
cert avec Vuillaume deMoiltjo^e, haro» àumt licta ^ en 
i3o4> 1S17 et i3idy et fut père de : 



Digitized 



by Google 



DE S4INT - MAURH. l(5t7 

!• ^clu^rd, dont rarticle suit j 
2* RichâT^y 4it le Jeune % écuyer; 
5* Michel , écuyer^ marié ^ en 1 386 y k Eteveuette de 

4* l^«rrin» ^vmnl on |3»53 f 

5* Thîébavâ, en iS7t»f 

6* Gauthier; 7* Etie«««» l^omme d*sirnie«» ainri 

qoe ses frèvea, wi d^^iiit nn des gentiJUbao^n^fa 

de la oour et de l'hôtel du due de Bourgogne \ 
S^ Begn^di d^iiMHseaii» vivant en 1^499 
9^ Alix» mariée 9 .en iSSS» à Riehai-d 4(» Venues y 

chevalier \ 
10* Simoneite» femme de Vuillaume de Venues, 

écnyer eu i35g| 
1 1 * Agnès , OMriée , l^ i Jean de Th^iUefte, baron 

4eMoi;itjoye, %n i 53q, fils, de Vuillaume et d'Anne 

dç Raugeinont j; 2* à Je^n de Tr^villçrs, écuyer 

vers Paul 536; 
^2* Je^nijie, mariée, en i55o, à Pierre de Crosey, 

écuje;*, ^ç^neur de Crosey, fils d'Odat et de 

Louise de Chissrv', dQnt d^sçeiident les barons de 

Crçsey d'aujourcLjii;(i. 

VIII. Richard de SÀmavp|V4VA|s en Montagne > II* da 
^oçi, damoisei^Uj dit le F^iel, seigneur dndi^ lieu, 
Court-lès-Saint-Mauris , Fleurey, Accolahs, Rahon, etc., 
(pt 4u fipmbre des seigneurs et grands du pays qui com- 
posaient le conseil de régence durant IfL minorité du 
jeuDct duc Philippe le Roiivre, en 1349» et se trouve 
aussi rappelé dans Ja liste des chevaliers ik marque qui 
furent convoqués par l'archevêque de Besançon en i566, 
pour briser les fers de l'abbé de Saint-Paul^ détenu à 
Besançon. Il épousa , en iSSS, AHx de Willafiaos, dont 
il cçit : 

%^ Q^ilU^m9» 4wt l'article suitj 

a» Jeao^e, dam^ abbewe de Migelte en 1419; 

5^ Colin, hpingie d'awes ^jn 1417? marié, en i44o^ 
Il Je^pnç 4o Provçnchèrei, dont il eut deux filles: 
Sti^n>iftte, mariée^ en l46p> ^vec Jacques de 
Sianlnot, çe^gneur dndit Ue^ , et l'autre religieuse 
i l'abba^ noble 4« Cbàteau-Châlon en 1409; 

Â* Jeanootte, 4ame de Liebwillers, mariée, e^p. 
i4l 7, 4 PWiBa?^ ໠]Mj^i9M^f wi|;QǻJ 4^ ce lieu^ 



Digitized 



by Google 



^GS DE SAIIft^MAtRIS* 

5* Bfargaerite^ femme , en i4o6 y de Jacqae de Breu« 
rey, damoiseau, veuve en 1408, et remariée. 

IX. GailUnme dc Saint-M aitru en Montagne , da- 
tuoisean, homme d'armes du duc de Bourgogne y seigneur 
de Saint-Maaris e^ Montagne^ Court *les-&iint-Mauri8f 
Bat tenant; de fiefs à Accolans, Rahon^ la Grosse-Maison 
de BelToir> Sancey, Vallerot; éponsa, en 1596» Jeanne 
d'Anssclle » fille de Jacques , baron et sire d'Anéselte , 
Sancey, Vallerot, chevalier, capitaine et^onvemeur de 
'Montbozon, et homme d'armes, et de Jeanne de San- 
cejr. Il eut de ce mariage : 

• 
!• Jean IV, dont l'article suit ; 

2* Hugaenin, homme d'armes en i4t8; 

3* Etienne , écnyer-pauetier dn duc de Bourgogne , 
et l'un des capitaines de son armée qui se signala 
et fut blessé à la bataille de Ganre , où il com- 
mandait une division ; il sîsna, comme assistant 
le maréchal de Neufchâtel, son traité de i45i 
avec la citée de Besançon ; 

4* Michel ^ religieux à T Abaye noble de Baume* 
lès Messieurs^ en i45o ; 

5* Ytiillemette, femme d'Odat,* sire d'Esnans^ en 
1440; 

6^ et 7* Anne et Marguerite , dames de l'abbaye 

noble de Migette, en 14^7 et i447 J 
8* Louise 9 femme de Nicolas de Saint - Martin , 

écnyer, en i45i. 

X. Jean de SAiifT-MAums en Montagne , IV* du nom y 
chevalier de l'ordre de noblesse de Saint-Georges, en 1457; 
homme d'armes, puis ëcuyer du duc Philippe -le-6on , 
en 1460, et chambellan du duc Charles en 1470 9 seigneur 
de Saînt-Mauris en Montagne, Court-lès-Saint-Mauris , 
Sancey, Fleurey, Accolans, Battenant, épousa, ed i45o« 
Guillemette de Blandaiis, fille de Hugues, sire de Blan- 
dans^ damoiseau > et de Jeanne de Montureux, et en se* 
condes noces, Louise de Rougemont, en 1478, fille de 
Henri, baron et sire de Rougemont et de Chassey, et de 
Béatrix de Saint-Agnès. Ledit Jean IV fut du nombre 
des gentilshommes de marques qui assistèrent l'arche^ 



Digitized 



by Google 



DE SAIM-HAURIS* 169 

viqoe de BeMQçoa lors de U prise de poiteAioii de ce 
tiége , en i44o^ Ses en&oU furent 1 

I* Pierre > dont ^article suit ) 

a* Philibert . homme d'armesi matié^ en i4B9> à 
Agnès de fianlTrcmont, fille de Pierre de Bauffre^ 
tnont^ baron et sire dé Bautfremont^ YauVillart^ 
Rup , etc. > 3* Isabelle ; 4* Pernelte. 

XI. Piètre ds Saint - Mauris erti Montagne , lï* du 
nom, chevalier de Saint-Georges, capitaine et gouver- 
neur des châteaux et places de Châtillon en 1494, sei-* 
gneur de Saint-Maùris , Cpurt-lès-Saint^Maurice , San- 
ccy, Batienan t y Fleure j, éponsa, en 1478, Françoise 
de Aougemout, Hlle d'Henri^ baron et sire de Rouge- 
Inout et de Chassey, et de Béatrix de Saint- Agnfcti 

dont il eut i 

• 

. 1* Hugue.^, dont Tarticle suftt î 
2^.i(Iogueuin le Jeupe, qui ae distingua dans letf 
arià^ de Bourgogne, et eut une main abattue 
dans un combat* Il avait épouaé, en i5So, Cathe-^ 
rine de Thuillerre-Montjoye, fille de Nicolas 
de ThûiUeri?e , baron de Montjoje et d'Hémé-* 
tiçoUrt, et de Badegonde d'Oiseîol) S^ Jean; 
4^ Pierre 9 mort en i5do^ grand-prieur des abbayeA 
noblei; de Murbach (aujourd'hui ûuéviller ) et 
de Lnrej 
5« Guillaume de Saint-Mauris } 
6^'Claudîne> famine de Jean, aixè de Matha]r> ««iie* 

Valier en iSio; 
f* ROsé, daihe de Migette^^ en l5i6j 
8* Jeanne de Saint-Mauris ; 

9» Et Marguerite , mariée à Ëtièniie de Crosey^ eoî- 
'gneur dudit lieu , fils de Georges et de Charlotte 
de Rougnon (dont descend le baron de Crosey,' 
<;llevalie]f de Pordrè royal et militaire de Saint-' 
Louis, capitaine d'infanterie ^ Èls de Pierre et 
d'Agathe, baronne de RoU)| arriëre^petit fiU de 
Pierre 3e Crose}*, marié ^ en i55o^ à Margu«^ 
rite de Saint-Mauii^. ^ 

Xn. Hugiiea BE âkiNT-À^Airais en Montagne > arm# 
e^valier par C^iatlea^Quint^ après la bataille de Pavie, 
6. aa 



Digitized 



by Google 



§oùv mt^ îsâU d'àrtriêi, câj^itkiho 6t gotlt^nîieiii- de là 
ranche-Montagne , et- de* ébtniès "vWien et èhâtèaujé 
de la Roche, Saint-^Hîppolyle et. Maiçhe ^ seigneur de 
Saiat-Manris , Court-lès-Samf-Staurîs , Saôcey, Batte- 
ilant, Pleurey, et Rbye , Accôlaiis , Ifàhon, Belvoir, 
marié, en i525, à Claudihe dé Miiimans, fiJle de TLie- 
baiid, sire de Mugtiàhé, cKevàllercle Saiiit- Georges , 
seigneur de Lais.àey, Rds^y, et dé Claudine d'Àmance. 
Il eut de ce mariage : 

l«/Jèan , AtoléUr de la drt^tiènie branche taj)portée 
plus k)itt) 

a* Piorre, éèht ràrtîcle suft* 

5** Nicolas > atiteuir dé ïd flilîème bratldie rérppprrtéd 
eit sort lièll ; • 

4* Hugues, mainrf, en 168^, à Cfttit^Hiltf de Coor- 
bessaint, fille de. Claude, cbevalieir dfe Saltit- 
Georges et de Véronique de Pierrefoiilaiue -, 

5* Jeau ^ 6' Et Jean - Claude - Marc , qui furent 
duc^cessiVcnient grands-prieurs et vicair^s-géné- 
râiix de l^àbbâye ndble dfe Saint-Ouyan-Je-Joux, 
dite Saint-Claude, et abbés du Miroir j, 

jr* Pi'érfé, grand-pHèur des abbayes nobles et unies 
^e Môilrbaôb., Guéb^iUerîs et dei Lure , mort 
en i3!x5-, * * 

*'. 8* Claudine, marîèé , i* à TPbiebaud' de îussy, 
baron et sèigheilr àh ïussey, Cpiissy^ Hurbach , 
en 1542, fils d'Henri ôt de Philippelle de Paf- 
fenb^wen j ^'* à ]^ranç(>is , seigneur de Lcugary, 
'^ cbeValier de Saint - Georges , gouverneur d'^- 

fael , Raume et Mont^ucon , fils d^Étienue et 
'Alii de Claii%)n L, ' , 

g* Lucie, mariée à rierre de Vaudrey, baron de 
Côurlaou, fils d*Adrien, cbevalier d'bounèur au 
parlement, et de Jeanne de Va|;re, rappelé au 
. tefiflaitient de son père, Hugues^ en i582; 
"*' ' to* Isabelle de *Sainl-!Maurice. 

.. XIII. Pierre bi Sain^^^M Avkitevi Moûlagpèy Ill^du nom , 
Juaroii de Châteilois, chevâtier de Saînt-Oeof gti, (lapitain* 
et gouverneur de laFranche-AlMiita<gneetehAceaiàKde Châ- 
téauneuf, la Roche, Sainl-Hippiîlyte et Maicfae, 8e||;aeur 
ia« Saitlbi-Mane, Cliâtethris, iaÛjiOtef'y Fa Gïllérie; t'ea- 
êef^ h, Laiiterne, So^t^Gernuritt^Ie^Satilcy^ ^te:^ dM^ 



Digitized 



by Google 



|ioté par r^a#ej»blée des éUU da comté , en Flandre et 
en Espagne^ yçrs le Aourçr/Liui qd i574».G^}^ii^^^^^i^^ 
avec Iç ^çigne^r d'AudelQt;,,fit vendit à «et fières, len 
fiefs d^ Saint-Mauris en Mont|i^e> Couj:t-l^i* Saint* 
Maurîs 9 6anceyj Battena^t > Flemsey, Bf^lleherhe, et 
notajpmeqt lo monlin dit 4<9 8irt$ de Saint-I^uria , 
et bâtit un château fort a Saiate-rM^rie« Il épo^8a, en 
i55o, Anne de Coiirbessaiiit ^ fille de Claude « chevalier 
de Saint-Georgety g0£|verf^e^r de Faucoguey , et d'An- 
toinette de Vy-, qui (ui apporta les seignruries de Sainte 
Marie, Saint- Germain > le Saulcy> etc.; 2* en 1664 , 
Phiiiberte de WiUaff<<ns, fille de Luuis^ sii-e de Willaf- 
fans, Eatténant^ Lambrey,^ Say, chevalier de Saint- 
Geo fg^8, et de Jeanne de Lôunbrey^ dont il eut: 

1* Adam^ dont l'article suit ; 

a** Clande-Gaspèrd y marié , en i585, à Margqepte 
de Champagne , fille de Jean et de MaximUienno 
de Vautravers ; 

3^ Chrétienne, i'emiiie de Pierre du Houx, seigneur 
du Houx et de Vioménil , en 1600 ; 

4** Jeanne, mariée , en iSgS, à Antide, comte delà 
Verne, cplonel de trois mille Bourguignons, Com- 
mandant de DÔle, dopt il soutint le siège contre 
le grand Coudé , fiJs de pierre , comte de la Verne, 
et de Marguerite du Tartre; 

5® Marguerite , dame à Montigny j 

6* Ëtiennette^ dame àMigetlej 

f^ Pfailippote de Saint-Mauris. 

30V. Adam bb Saiht-Mauris , baron de Chàtenois, 
aeigacur de Saulx, Creveney, Châteney, Sainte-Marie, 
Lambvey, Gressoox, Ëquevilley^, Courcelles et dépen- 
dances, Qol^nel de cavalerie au service de Sa Majesté 
Catholique, capitaine et gouverneur de Châteauneuf, 
et commandant de la Franche-Montagne , ainsi que ses 
ancêtres, et chevalier de l'ordre de noblesse de Saint- 
ixcorges, épousa, en ]6o5, bonne de Coinciet de Châ- 
teauvert, clbanoiaesse novice de Baume , fille de Pierre- 
Luc de Coinctet, gouverneur de la ville de Baume ^ et 
de dandine de la four Saint-Quentin. De ce mariage 
vinrent : 

. l* Jfffmqoi», dont FairticlQ. «oit ^ 



Digitized 



by Google 



2* Adrien, capitaine et commandant les denxcenl» 
chevau-lcgers du terce dé Bourgogne ; 

5* Lue, capitaine d'un terce pour le service de Sa 
Majesté Catholiqtie aux Pays-Bas, en 1647; 

4* Nicolas de Saîntr- Mau ris; 

6* Bénigne , capitaine ^e deux cents Boni^ignons, 
par brevet en espagnol de i655j 

6* Béatrist, mariée, i* en 1 628 > à Jean-Jacques de 
BKcterswich , baron de Montcley, Melisey ,, la 
Roche, cheyalicr de Saint-Georges, capitaine de 
cent cuirassiers au régiment 'de Saint-Mauris ; 
2* en 16.... , à Antoine, baron de la Béraurdière , 
seigneur de Rosière-, Beauprey, etc.; 

7^ *Anne, abbesse, par patentes, du chapitre noble 
de Montigny, en i65i ; 

8* Jacqueline, chanoinesse de Migotte en i626. 

XV. François ne Saint-Mauris , baron de Chatenois 
et de Ja Villeneuve, seigneur de Saulx, Châteney, Cre- 
veney, Sainte-Marie, etc., chevalier de Saint-Georges 
en 1662, général -major de bataille, commandant au 
comté de Bourgogne , mestre-de-camp d'un terce d'infan- 
terie bourguignone et d'un corps de dragons; envoyé 
du duc de Lorraine vers le prince de Parme et Plai- 
sance, gouverneur des Pays-Bas, an sujet de la défense 
du comté de Bourgogne; épousa, en 1645, Hermeline 
d'Oyembrughe- Duras, dame du Châteaufort, de Bom* 
brouch , chanoinesse du haut chapitre de Maubeuge , 
fille de Jacques , comte d'Oyembrughe et de Duras ; ba- 
ron d'Yprès, Meldert, etc., duc -des ifiux, baonières , 
oonnëtable et grand-maréchal héréditaire, et chef de la 
noblesse du pays de Liège, gouverneur du duché de 
Bouillon , et d'Anne , baronne de BerloQ, comtesse d'Ozé^ 
moût. Il eut de ce mariage : 

!• Charlés'Emmanuf 1 , dont Particle suit; 

a^ Claude-Louis, auteur de la septième branche, 
rapportée plus loin ; 

i* Antoine-Pierre, commandeur de l'ordre de Malte, 
reçu en 1672 ; chevalier de Saiut-Geoi^es en 1682, 
et de celui de Saint-Louis, par brevet de 169^, 
portant que c'est pour récompense de dix>sept an- 
nées du service àt la plus granje distinction , et 



Digitized 



by Google 



0E SlIFQT^MAVlUf. 175 

comme oolonei d'im régiment de caTulerie 4e son 
nom y 

4* Martine , mariée ^ en i664, à François de Jonf* 
froy, seigneur de Gonssans^ chevalier de Saînt- 
George, nls d^ Antoine et deGinlleraette de Rei^tli- 
ner.y dont descendent les marquis de Jonffroy, 
seigneurs de Gonssans, barons du Pin; 

5^ et 6*" Anne et Claude-Martine, chanoinesses de 
Migette. 

XVI. Charles-Emmanael , comte de Saint-M&uris , 
•baron de. Châtenois et de la VilleneuTe , comte de Saulx 
et lie px en dépendants, -chevalier des ordres de Saint- 
Louis et de Saiqt-Georges 9 en 1680; major-géncral , ma- 
réchal-général-des-logis des armées du roi , inspecteur- 
général de toute sa cavalerie, épousa, en 1679, Marie- 
Françoise, comtesse de Ligni ville, chanoinesse d'Epinal, 
dame de Jasney , Girrefontaine , fille de Nicolas-René , 
comte de Ligniville, baron de Vannes, chevalier dea 
ordres du Roi, gentilhomme de sa chambre et gouver- 
neur du pays de Tôul, et de Catherine, comtesse de 
Pouilly, dont ij eut : 

1* Paul- François, dont l'article suit; 

a** Joseph-Louis , chevalier des ordres de Saint- 
Jean de Jérusalem en 1700, et de Saint-Louis en 
1754? capitaine, puis chef de brigade des cara- 
biniers de France, avec rang de colonel de ca- 
valerie en 1735, mort en 1735 , âgé de quarante- 
cinq ans; 

3* Jeanne-Claude , chanoinesse du haut chapitre de 
Remiremont en 1699, puis mariée, en 1728-, à 
' Humbert, comte de Précipiano, baron de Soye, 
Cuze , Gondenans, chevalier de Saint-Georges , 
capitaine de cavalerie au régiment de Saint-Man- 
ris, fils de Prosper-Ambroise , lieutenant-général 
des armées du roi Catholique, gouverneur de 
la citadelle de Besançon , et commandant de 
Luxembourg; 
. 4* Marie-Thérèse , grande tonrière et trésorière du 
chapitre de Remiremont, et ïieutenaute de la prin- 
cesse Charlotte de Lorraine (sœur do l'empe- 
reur), son abbe&sg en lôjfit 



Digitized 



by Google 



174 ^^ SAtlIT -» MAURM» 

XYIL, FanNFiAQçou, majrqais jdk BjUHt •* Mauris > 
comte à% Saulx, baron de Chàteiiois et de 1« Ville- 
neuve , et iieox en dépendants» seigneur de Bellevont, 
LmDotte, le Châtelot, Selliérés» etc., capitaine det 
cuirassiers du roi, fit ériger en afiarquisat ses deux 
baronnieSi sous son nom, par patentes de 1705, et épousa^ 
en 1707 y Bernardine • Jo^é(ihine , coi^tesse de Lalle* 
mand, dame jde Bellemont, Lamottei Chatelot, Sel-, 
lières , Laronce , fille et unique héritière d'Adrien , 
conile de Lallemand, adjudant-général et colonel de ca- 
valerie, chevalier de Saint * Georges , commandant de 
Dole , et d'£lisabelh, comtesse de Oooiseul-d'Aîgremont ^ 
dont il eut : 

!• Charles-Eménanuel-Xavier, dont l'article suit; 

2® Ardouin-Alexandre, comte de S»aint-Mauris,capi- 
taine, puis chef d'escadron de cavalerie, chevalieir 
de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis et de 
Malle, marié, en 1759, à Charlotte d'Eshierres, 
dame de Bonneval , fille de Gabriel Deshierres de 
Bonneval, capitaine, puis lieutenant-colonel de 
cavalerie , chevalier de l'ordre royal et militaire 
de Saint-Louis , et de Justine d'Agoust de Mbnt« 
maure, dont il eut*: 

a. XiOttis-Alexandre-Charles-Ardonin-Emmanuel , 
officier des vaisseaux du roi, tué âg^ de vingt- 
un ans; 

h» Olimpe-Louise-Séraphine, mariée, en 1780, 
à Charles-Joseph-Elisabeth, baron de Huard, 
lieutenant - colonel au service de S& Majesté 
Catholique, dans ses gardes-valonnes, seigneur 
de la oauvage, des deux Sones, etc.; 

5* Charles -Emmanuel, comte de Saint - Mau ris , 
lieutenant-général des armées du roi , gouverneur 
des ville et château de Péronne, commandant 
général des îles du Vent de l'Amérique, inspec- 
teur d'infanterie, colonel d'un régiment de son 
. nom ,9 chevalier des ordres âe Saiut-lean de Jé- 
rusalem, de Saint- Louia et de Saint-Qéorgea , 
comte et seigneur de Lambrejr, Atigicourt, Ge- 
âincourt, Sainte-Marie, Saint-Maurts en Montagne, 
Court-lès-Saint-Mautis; Fienrojr^ et autrea an** 



Digitized 



by Google 



Iȣ Surfit * MACRIS* ^7$. 

limites tcrr*8 primttiyei d« la maison ^11 légu» 
. à tes nertfox en 1^874 

4^ L<misc-Ma]tîiie,7 ^^^"^^^^^^^^ ®^ doyennes du 
5* Anne-Thérèse, j chapitre de Miette; 

XVîH. Chârles-Emmanncl'XaTicr, marqnîs m Siirrr- 
Miintis, baron de ChâteDeis et de ht VîHeneove, comte 
de Sttutx et dé^ndanoes') seigneur de Belmont , Sel- 
liéres, Lamotle, le Châtelot, du marquisat de Spinconrt, 
Seiiliiy, etc., capitaine de- oavalerie à seise ans, puis 
solonel et brigadier des armées du roi, épousa, i*^ en 
1758, Henriette de Quadt-l'Andskrone, fille de GuiU 
laume-Henri , marqnis de Qnadt-l'Andskrone , baron 
immédiat dn Saint-Empire, Heateya^nt-général et gé- 
néral en cheT jdo» armée»- du roi de France en Aile*» 
magne , gouvernenr des forts et citadelk dé Marseille , 
grand-conimandeiir de l'ordre royal et militaire de Saiht- 
Loais , etc., et eut cinq enfants morts en- bas âge^ 
a» en 1755, Françoise-Bernarde , marquise de R«ige- 
c«urt,.elianoiiiessede Aeiiuremon.t| dame de Spinconrt, 
Saulny, fille de Louis-Antoine, marquis de Raigecourt, 
comte da Saint-Empire, maréobalnles-camps^ et colonel 
d'un régiment de cavalerie de son nom, seigneur de 
Friaaviiie> Buzy, S^ncourt, etc., et d'Anne-Mtrie ^ 
comtesse de Gouvnay* dont il eut ; . 

!• Cbarles-£mmanuel-Folycarpe, dont Tarticlesuit; 

A^ Louis-' Emmaniiel-AleYandre, auteur de la hui* 
tième braucbe » rapportée em eon rang ; 

S* GttlMriel '-Bernard, dh^v^ttlier de Saint -Jean de 
Jérusalem, de.l'ovdre royal et mifêtaire de S&int- 
Louis , et de ^ini-^S-èorgeS , page dn roi , puis 
oUcier de J^biistfeufiS; ca)4taine de eavalelie; 

XIX Cbarles « Emmanuel « Polycmrpe , marquis i>K 
Â^int-Maphis , nEMréebal des camps et armées dn rot, 
baron de Gbàtenéîset de in Vil}etieuTe> comte de^aulx, 
villages et fiefs en dépendants , substitués par ses ancé« 
«ItiM i«|Siuk enirivim deoit «iè^les, marquis et sefgueur do 
Genevrcy et dépendances , seigneur de Belmont , La- 
^Êmst et de Sftfnt-MauH» lén Sfontv^e , €ourt-lès-Saint« 
thwifis, Fle^rrey, Courcelles et autres anciens fiefs pr;- 
4(Kivift4Ût SU m^h&0, élément substitués, ete. etc.^ cbe-^ 



Digjtized by VjOOQ IC 






C^ 



1 76 0B, 8A1KT «- llAI7KIà> 

▼aller des ordres de SûnUhomêy de Saîol-Georgas et Ht 
Saint- Jean de Jérasalem^ de la Lang^ue«>de-Rasfiè , sou»" 
lieutenant au régiment de Saint- Maoris en 17^ i capi- 
taine de draffons au régiment de Banffremont en if7S^ 
colonel attaché audit corps en 1^87 ^ admis aux honueura 
de la cour le 12 mai 17S7; en vertu de 9e» preuves et 
filiation y attestées et misea sons Les yeux dti roi par 
M. Cherin , généalogiste de ses ordres , telles qu'elle» 
sont rapportées ci devant; émigra avec toute sa &miUe; 
sortit du royaume avec acm deux frères et ses deux fils^ 
pour rejoindre les armées royales è leur formation en 
1701 ; fit avec eux, sous les ordres des princes fVères dm 
roi, la compagne de 179a, à l'avant-garde , touS à leurs 
propres frais ; au Ucyiciement de cette armée , servit, a vee 
tous les siens , à celle de monseigneur le prince de Condé 
(oàil perdit un de ses fils âgé de treize ans), souvent 
employés en commissions importantes par ce prince. Ils 
servirent tous jusqu'au dernier liceuciement, effectué en 
1801. 

Par cet événement, ils rentrèrent en France, et ne 
reprirent les armes qu'à l'époque heureuse où sachant 
Monsieur < comte d'Artois^ à Baie, ib s'empressèrent 
de lui offrir l'hommage de leur fid^ité et de leu^8'ser<>- 
vices, qu'il dai^a ageéer à Vèsôul le m février 181 4^ 
le marquis de oiaint-Mauris , à été nommé maréchal des 
camps. et armées du roi en 1B147 inspecteur général des 
gardes nationales du département de laHaute-SaoUe, en 
i8i5 ; et a épousé, en 1 777, sa constne^geruraine Marte-Ca« 
roline-Ëlisaheth-Léopoldioe , marquise de Raigecourt , 
chanoinesse, comtesse du haut chapitre ile Bemiremont, 
dame de Tordre impérial de la Ciioijc-Ëtoîlée , fille de 
Christophe, marquis de Raigecourt> comte du Saint- 
Empire ; d'ahord chanoine du haut ehajpitre de. Liège , 
puis chamhellan de LL. MM. Impériales, seigneur de 
Groyeux, Ban, Buzy, Bilzerherg, Everlange , Saint-* 
Ballemont, Useldange , etc. , et de Marie-Joséphine , com^ 
tesse de Saint-Ygnon. De ce mariage il eot : 

I * Christpphe-Marie'Charles- Emmanuel- Aaguste ^ 

dont l'article suit ; 
a* Charles-Emmanuel-Anne-Oahriel- Achille, chevar 

lier de Malte , reçu de minorké, mort à l'armées 
; rpyale con^mandce par monseigneur, le prince dm 



Digitized 



by Google 



M SAINT -MàIJRIS* 177 

Coiifté, â^ de treize ans^ cavalier noble , rang de 
soas-heutenant ^ 

5* Charlotte-Catherine-Alexandrine, chaao inesse de 
Remireniont; 

4* Chariot te-Mélanie-Athénaïs, chauoinesse de Re- 

mireniont ; 
5* Thérèse- Joséphine-Zoée, admise chanoîaesse da 

haut chapitre de Maubeuge , morte avant sou 

apprébendemen t . 

XX. Christophe-Marie-Charles-Emraanael* Auguste , 
marquis de Saint-Mauris (dit le vicomte Emmanuel de 
Saint-Mauris-Châtenois) , émigré avec son père, ses 
oncle8 et son frère eu 1791 , et inscrit cavalier noble, 
rang de sous-lieutenant à Tarmée royale, sous les ordres 
de monseigneur le prince de Condé, qu'il rejoignit à 
l'âge de treize ans, oflScier au régiment d*Hohenlohe en 
1797, fit toutes les campagnes, jusqu'au dernier licen- 
ciement de 1801 ; rentré en France avec tous les siens , 
comme eux tous, il ne reprit les armes que pour offrir ses 
services à ses souvera-ins légiiimes, et fut reçu chevalier 
de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis de la main 
de Monsieur, comte d'Artois, en août i8i4> ^ capilaino 
de cavalerie. Il a épousé , en 1807, Ferdinande-Françoise- 
Nicole, comtesse de Villers-la-Faye , fille de Marie-Made- 
leine-Simon, vicomte de Villers-la-Faye, maréchal des 
camps et armées du roi, lieutenant et aide-mujor de ses 

Crdes-du-corps , et chevalier de son ordre de Saint- 
uis, baron de Villers-la-Faye, le Rousset, etc., et de 
Pierrette-Dorothée, comtesse de Grammont- Granges, 
dont il a : 

I* Charles-Emmanuel- Marie* Edouard de Saint- 
Mauris , né te 14 mars 1808 j 
a* Alfred-Marie-Charles-Emmanuel de Saint-Mau- 
ris, né le ai juin i8to. 



6. dS 



pigitized 



by Google 



1^7^ DE 8i.lNT - MAtJBiS. 

PREMIÈRE BRA^<:Hfi^ 

î)ite de Saînt-Mauris sur le DouhSf om Saint'!- 
JMlauris Slqu,i^a»get^ 

ia première brancha connue p^r tilrçis pour être issue 
du tronc commun de la maisoft dç S^int'^^avris en 
Mpntagne, désignée îndi/Téremment so,us les surnoms 
et sobriquets des seigneurs de Saint Mauris sur le 
Doubs ou de Saint- Mauris Sauvaget ^ n0m d'un de 
ses fie/iy laquelle a été établie sur les titres Qjrigi" 
naux des archives de cçtte mai&oaf parmi les/juels 
il a'c/i trouve où Vo^ voit encore des sceaux' conservés 
empreints d'éçus bla^sonués de cinq Jasoes , ainsi que 
les ont touJQu,rs poxtés toutes les branches de cett€ 
maison. 

V. GpiiT^ BR S>int-Mavri5 co Mofita^ne, ohfvalier^ 
^eigi(iear à Saint-^Mâ^iiPÎs en Montagoe , à Scitiit-Mauris 
sur DtOii^bs , Qt de û^U 4 la c^te âlauvageot , Abbevil* 
1ers , ColomVier , AtQancey , Chevroul , etb. , fils de Jean 
de Saiat^l^aur^ ^n Montagne , cke?ralier , qui irtviaii c» 
1 200 (Voyez pa,gç i^5)i fut père de quatre euFaatay con- 
nus par titr^ i 

1* Jean, ^oût Varlîde suit^ 

af* Perrii;! , damoiseau , seignenr d'Abbevillers , 

marié à Odatte, et vivant e^ l526; sa pMSlérité 

et le nom patrimoni^ue de sa femme sont encore 

inconnus ; . 
5* Jean de Saînt-Mauris Sauvaget, éciiyer en i3i6. 
. 4* Marguçiï^itç , mai^iée ifera i»97, #a fcig^ciy de 

Faimbe; 

VL Jean de SatntvM aums, ait Sauvaget, II* du nom , 
cbevalier , seigneur desdits li«ux, Colombitsr, Chevrouî , 
Amancey , Viilers-sous-Escot , la Côte-Sauvageot , eu 
i3o6, i3i6, i356 et 1557. Il dut naître vers 1279, en- 
viron, étant déjà chevalier en i5i6j selon d'autres titres, 
il reprend de fiefs en i5o6, i556 et iSSy, de partie de 
«es seigneuries. Ses enfants forent: 

I* Jean^ dont l'article suit; 



Digitized 



by Google 



a* HugneBÎn,8eigDciir de Tiale et da Itagiiy» en 
1369 j 

S* teiB, prêtre, ciiré de Logres, qui tenta en iSig^ 

4* Catkerine^ fesiilM eu Jean , seigneur cbâteUin m 
Valottne , écmjér, rÎTante en t4ia, et veave al«r« 
d,e Gmlkntme de Bastal^ danioiieàUy seigneur de 
BiMtal , dont el)e a^ait eu Jacques^ écUTer. narié 
4 Adetitie ào Vesoul , père et mère d^Agnès d« 
Bastal, dernière et unique héritière de cette mai- 
son , dont o4Iq porta les biens en mariage à Gérard 
de Saint-Mauris en Montagne» damoiseaili de la 
branche de Berckenet^ en 1 460 } 

5* Isabelle, 7 .^. , -, 

6- Agnès, ; ^^^"tes en 1549. 

Vil Jcail Sauvaget db Saint-Mauris en RJTontagne, 
damôisèan, seigneur de SainC-Mau ris-sur- Do uts.Dam- 
blin, Colombier, Savoureux, et dfrisle,homn>ç d'armés 
darts les armées de Bourgogne, puis écoyer deThiébaud» 
lire et eomte de Neufchâtel. chevalier en ilS^. Il êpoiba, 
t«à i58o, Marguerite dé Dambtin, dame dudit lieu, et 
fOi ptinaît dehirei-e de cette maison. Il reprit de fief eti 
l568. Soi Ykttt en parchemin se voit encore s(oh ticeati 
empreint dé èiriq fûices , ainsi que tous les an^ciens steeàux 
âea diffàrentes hrantbes de la maison de Saint-Mautis en 
MoBlagnè. Il fat le derniejr de cette filiation qui ait ajouté 
à Son nom té sobriquet de Saumget. Il eut de son mi- 
riigè : 

!• Jean , dont l'article suit; 

s* Tbiébaad, écuyer, seigneur de ViHers-fOus-Escot, 
le ^ hâtelot, la Côte-Sauvageot et Saint-Mauris; 
marié, vers 14^0» à Claudine d'Andelot, veuve 
de M. de Haoncles, de laquelle ii eut : 

a. Bonne de Saint-Mauris , dont on ignore le sort ; 

b. Adeline, mariée, en i46o, à Gérard de Bôult , 
écuyer, seigneur de Boult^^dont le fils Nicolas 
porta le surnom de dît de Saint'Màurts , èsl 
tûhre étant dernière d'une branche, lequel Ni- 
colas épousa Adrienne de la Pallud ^ 

3* N...., marié à Alix d'Antigney Ters i4^a> dont 
00. ne comiaft pas la postérité. 



Digitized 



by Google 



l8o BE 8At}9T«lIlURIS. 

. -Vm. Jean DE Saint-Mauris , IV* du nom, dâmoisean 
et écuyer, lioaitiie d'armes dans les armées de Bour- 
gogne eu 14179 seigneur de Saint-Mauris-sur-Doubs, 
Damblin, Mesandans, Montmartin , etc. *, épousa, 1 * en 
1410, Marguerite de Trévillers, dont on ne connaît pas 
la poslérite; 2* à N.... d'Epenoys , rers i^aS, dont il 
parait, selon quelques litres de i465> qu'il avait eu plu- 
sieurs enfants > ainsi qu« d'après des notes de famille; 
mais un se^il est prouvé par titre, qui est : 

IX. Claude de Saint-Mauris, écuyer, homme d'armea 
en 1475, seigneur des terres de ses pères; il acheta, en 
14^5 et 1497, ^^ Bonne et d'Adeline de Sainf-Mauris, 
«es counnes-germaines (Elles, comme on voit, précédem- 
H>ent, de Thiébaud de Saint-Mauris et deDkudiiie d'An- 
delot) leurs parts dails les seigneuries de baint*Mauris<- 
"sur-le-Donbs , Colombier, Saveronx, Villers-sous-Escot, 
la Côte-Sauvagcot, etc. Il fut père de : 

X. Thiébaud de Saint-Mauris, écuyer, seigneur de 
Saint-Mauris-sur-le-Doubs , Colombier, Save roux , le 
Châtelot, la Côte-Sauvageot et l'Isle, oi!l il demeura; 
il épousa Jeannette, dont le nom de famille n'est pas 
énoncé dans les titres qui en font mention, qui, quoi« 

'qu'en grand nombre, n'éclairant ni èuF le nom de sa 
3iière, ni sur celui de sa femme, ni sur la postérité; en 
sorte que, jusqu'à plus amples cfclaircissements ou dé- 
couvertes à cet égard, il paraît qu'il put être le dernier 
de cette branche 5 mais ce qui surprend, c'est que dès- 
lors les seigneuries de Saint-Mauris-sur-le-Doubs , et 
quelques autres, se trouvent' avoir passé dans les do- 
maines du souverain, sans qu'on en puisse découvrir la 
raison. Son dernier titre est de l'an i520.. 

SECONDE BRANCnEy 

Dite des seigneurs de Mathay ou de Berchenet. 

I^ seconde brantfte , sortie de la lige commune de la 
maison de Saintr Mauris en Montagne ^ désignée 
quelquefois par les surnoms de Saint-Mauris de Ma'- 
thajr , de Rojre , de Bermont , terres et châteaux forts 
quelle a possédés ^ et aussi^par le sobriquet de Ber- 
. chenet , dérivé du nom de baptême dHun de ses pre» 



Digitized 



by Google 



DI 8AlKT*«IltSrRfr. tSf 

- mîers aatevrs ^ Berchîn de Saint 'Mauris en Mon^ 
. tagne , chevalier , marié , «« iS48 » à Jeannede 
Trévillers^ de laquelle branche est issue celte dite 
aussi de Berchenety ou des seigneurs châtelains dé 
Bustal ou d^yéllenjojre , qui est la troisième , ; toutes 
deux établies sur une /ouïe de titres originaux y dent 
un grand nombre de reprises de fiefs et dér^fmbre- 
ment des treizième y quatorzième j quinzième et sei'- 
zième siècles » oit $e trouvent encore de larges sceaux y 
bien conservés aux armoiries, qu'ont portées toutes 
les branches de cette maison, 

VII. Jean DE SiiKT-MiuRis en MonUgne, III* àa 
nom , dit Vjéîné ou le Viel, seigneur de Mathay et 
Loiigevelle , chcralier , rappelé comtne co - seigneur à 
Saint-iyjaaris en Montagne^ dans le rontraf de mariage 
de Jean de Saint - Mauris, chevalier, arec Simonne 
de Venues de i5o2 , pnr lequel monfirigneur Jean , 
comfe de la Roche, et Marguerite , comtesse dft Neuf- 
cliâtel, sa femme, en faveur dé leur patentée et 
affinité de lignage arec les (\rXK% futurs conjoints leurs 
donnent , à perpétuité , différents fiefs et droits hono- 
rifiques sur toute Tétendue de leurs comtés et seigneuries, 
notamment les dîmes de Biefs, les droits de chasse , de 
pèche et autres, et un moulin audit Saint-Mauris, sitné, 
dit le titre, sur le ruisseau , à ÎNonseigueur Jean de Saint- 
Mauris l'aîné y son frère : tous lesquels fonds et droits 
étaient encore, lors des troubles qiii ont désolés la 
France y au nombre des pos8essi9us de ses descendants. 
Il laissa de Jeanne Tramelay, sou épouse : 

VIII. Berchin de Saint-Mauris, seigneur de Saint- 
Mauris en Montagne, Saint Mauris snr Doubs, et des 
châteaux forts de Mathay et Roye , et de fiefs à Lon- 
gevelle, le Châtelot, Colombier, Montécheroux , Lou- 
gne, Boncourt, Neufcliâtel , Bustal, épousa, vers i548, 
Jeanne de Trévillers , dame de Battenant , sœur de 
Jean de Trévillers, damoiseau, seigncnr dudit lieu , 
qui fit des legs, en 1579, à Jean de Saint-Mauris; 
damoiseau, fils de sa dite sœur, dont l'article suit : 

IX. Jean de Saint - Mauris en Montagne , IV« du 
nom, damoiseau, dit le Berchenet , comme on l'a déjà 
dit 9 par allusion an nom de Berchin 1 possédait des 



Digitized 



by Google 



iSa 0B 8AtllT»KA1!1Uft 

ftefH à SaAeey, LotigcVellè, Bustal, Brétigney, Mon-* , 
-técherobx. Colombier y le Cbàtelot , Recleré , Fleurey, 
Batt^nant , Mesandan» , L^Ugot; , Saiclieiit , Bon- 
court^ et était «eigifecir des fortoresses de Mathajr et 
Boye ; il fut honme d'afnies dans l^s armées de Bour- 
gogne en iSya , et écuyer d« Tbiébaud de Nfe^if- 
chàlel^ ehevalier, grand maréchal de Boar§ogne> et 
époiisa^ en i5£8, Jeanne de Jamey, dame à Jasney,' 
Valonne, Hnannei Romain, Montmai'tin, laquelle testa 
en i4ii* On a sur Jean IV nombre de reprises de fiefs 
et dénombrement de iSya, >^79i i^^ et iS^i , tous 
scellés de ses armes, portant cinq fasces, où il est dit 
fils de mpaaei^egf Berckin de Satnl-Maaris', et père de : 

I* Tliiéhaud, dont Parlicle suit ; 

a* Henri, écuyer;. 

3** Béa tri X de Saint-Mauris. 

X^ 'f hiébaud Berchenet de Saint-Mauris en Afonta- 
gi^ë , f**^ du nom, damoiseau'^ homme d'armes daus les 
arméeà de Bourgogne, seigneur des terres de son père, 
e t fiefs â Conrcetles et Dting^, épousa, en i4i9> Jeanne, 
baronne de Dûmes {aliàs DurUay) , dont i( eut: 

i* Thiébandj dont l'article suit ; 

:>• Gérani, qui, par son mariage arec Agàèi de 
Bnstal, dernière et héritière de celte maison, de- 
vint tige d*nne troisième brandie qui snirra, dit» 
de Bervhenet , seigneur d^ Bàstal ; 

5* Jean, chevalier de Sâint-Gèoi'ges , qui traita avec 
son frère, en i454? 

4* Pi^ire, chanoine du. chapitre métropolitain de 
Besançon et de l'église de Moulbéliard; 

5* Antoine de Saint-lVIauris-Btrctcnet, écuyer de 
Philippc^le-Bi>n , duc de Bourgogne, en i4^* 

XI. Thîébaud BERCHRNEf de SAiNT-lViAuais en Mon- 
tagne , 11^ du nom , homme d'armes en 1444? chevalier 
de l'ardre de noblesse de Saint-Georges en i4o7, seigneur 
des châteaux , terres et fîefs do son j>ëre^ épousa, i* en 
144^' Jacqueline Dufourg; a* en i44^» Henriette du 
Bottghe («///t* Boigne), filke dti seigiieur de Bot^nc , che- 
valier^ «t de N....d6 Bufifignécourt ^ ilent: 



Digitized 



by Google 



DE 6A1NT - MAITRIS. l85 

Du premier l(i : 

1* Bonne de Saînt-Mauns, mariée, en i48o, à Ni- 
colas f sii^e de Noijdaa,s , damoiseau \ 

Du second lit : 

3* Adrien , dont l'article anit ; 

5* Jeanne, d^me à l'abl^i^e d<^ Baume-Iès-Dame^ 

en 14^2, 
4* M^rgtierite, mariée , vers 1498, à Jacques, baron 

de Grammont- Granges ,' veiiF de Catherine de 

Tîioi^, dont il avait eu Antoine de Grammont ; 
5* Antoinette , femme de Guilknme de Mont-Saint-* 

Ligier, écnycr, seigneur dudit lieu, en i486; 

XII. Adrien de Saint-Mauris eri Montagne, clievaliey 
de Saint-Georges en 1498, lieutenant pour le roi de Bo- 
hême an comté de Bourgogiïe, capitaine et gouverneur 
de l'Isle, de Neufchâttl, seigneur des châteaux forts d© 
Matbay et de Bermont et dépendances, et de celui de 
Tontouvîlle en Lorraine , ainsi que des seigneuries de ses 
pères; épousa, en xlfio^ Marie de Grammont, fille d'An- 
toine , baron de Grammont-Grange^r, seigneur de CoHgny, 
Falon , Villefant, et de demoiselle de Villefant. Il Ait en- 
terré à Malha j, oiîi l'on voit c^cor^ «on tomVeav et çeJ^i de 
sa femme, portant cette épita{xlie : % Ci gisaent Adrien 
t d^e SainV-Mauris, chevalier, viyant fl^iglfle^r i^e Ma- 
9 thay, etc., qui trépassa le jour de sainte Li:^çe^ i5 dé- 
» cembre lilSSid, et dame Marie de Grammoat « sa fei^ime. 
t Dieu aye pitié de leurs ^in^^' Amen ». Se* ^rmes 

sculptées en bas-relief, portant de ^ à deux 

fasce de ; l'écu timbré d*un casque à sept grilles, 

et lambrequins. Cimier, un ange naissant, vêtu d'une 
tunique, ainsi que les deux anges tenants. Plus bas, un 
autre écu portant: écartèle au 5 et 4 d^ trois bustes cou- 
ronnés; au 2 et 5 d'une aigle, qui çst de Coligny. («e^ 
quatre quartiers ainsi écrits blasonnés: i* Saint-Mauris,^ 
portant fasce de cinq pièces; a^ Dûmes, portant troi^ 
croist;ttes ou quarte ieuilles posées en chef, rangées ep 
fasce; 3* Boig;ne, portant un cerf effaré; 4** ^"l^gu^-* 
court, portant une bande. 11 eut de sou mai^i^^e ; 

a* Thiéb^ad IU| dont l'artielt ioit ; ^ 



Digitized 



by Google 



l84 I>B SAINT - ÎHACr.15.^ 

2* Henriette, mariée, en i52o,à Anathoile de Vy, 

cbevalier de Saint-Georges, seigneur dudit liea 

et de Presse, fils de Marc de Vy, chevalier, et d9 

Claudine de Baulmotte ; 
5** Jacquelte , dame de l'abbaye noble de Baume , 

puis prébendière, en i5î^5 ; 
4° Margnerile, mariée, en i520, à Claude de Mori^ 

tureux-Ferrette, chevalier, baron de Melisey. 

On remarque que , tant dans ses actes que sur les re- 
gistres originaux de Saint-Georges, Adrien quitta totale- 
ment l'usage d'ajouter à son nom le sobriquet de Berchc' 
net, que déjà son père retranchait fort souvent; mais 
que son aïeul, et surtout sou bisaïeul, omettaient très- 
rarement d'adopter. 

XIII. Thiébaud de Saint-Mauris en Montagne , III* 
du nom , cbevalier de l'ordre de noblesse de Saint- 
Georges en 1628, capitaine, gouverneur et grand-bailli 
de Neufchâtel et de t'Isle , seigneur des châteaux forts 
et seigneuries de Bermont, Mathay, et autres de se» pères; 
épousa, en i526, Claudine de Colombier, fille de Jac- 
ques de Colombier, seigneur dudit Heu et à AlLcnjoyc, 
et de Jeanne de Ferrière (dite de vVillers). De ce ma- 
riage il eut : 

1 • Jean . dont l'article suit ; 

2* Claudine, mariée, en i558, à Jean de Mugnans, 

seigneur de Mugnans, Laissez ^Luz , VillerspAt, 

Sanlx ; 
3* Isabelle , dame , en. 1 55o , de l'abbaye de Baume; 
4* Madeleine; 5' Jean; 6* Balthasard, prêtre. 

Nota, Jean de Melville , écuyer , fit quittance à Thiet 
baud de Saint Manris, IIP du nom, pour ses gages de 
capitaine , de son château de Bermont, en i552. 

XIV. Jean de Saint-Mauris en Montagne, V* da 
nom, chevalier de Saint-Georges en i556, seigneur den 
châteaux, maisons fortes et seigneuries de Mathay, Ber* 
mont, Roye, la Côte, Longe velle-sur-le-Doubs, de la 
^osse maison de Bclvoir, etc. , épousa , en i55j , Fran- 
çoise de Grammont, fille de Bernard , baron de Gram- 
'inont-Granges et de Vezet , et de Marguerite d'Achey, 
foeur de François de Grammont, archevêque de Besaa- 



Digitized 



by Google 



DE 8AmT - liAUniA* l85 

9on ; de VuiUaume , mari de Françoise de Citey ; de 
Pierre, chevalier dé Malle, et de Simon ^ baron de 
Grammonly marié, en iSSg, à Anne de Sainl-Mauris , 
fille de Marc et de Pierre de Clairon. Jean V eut de ce 
mariage : 

1° François, dont l'article suit ;. 

2** Simon; 5° Valentin j 4** Rcnii, morts très-jeunes; 

5** Gaspard , officier au service de l'empereur, tué 

à Fâge de dix-neuf ans ; 
6* Marguerite^ dame, du chapitre noble de Baume ^ 

•n iSgo* 

XV, François de Saint-Mauris en Montagne , seigneur 
des châteaux, maisons fortes et seigiiearies de Mathay, 
Roye, Bermont, la Coste, Courcelles, Allenjoye, Dung^ 
Longevelle, officier au service de l'empereur, tué en. 
i585, à la même affaire <jue Gaspard son frère,, âgé 
d'environ vingt ans. Tous ses frères étant morts jeunes, 
ils avaient fait, en partant pour l'armée, leur testament 
en faveur de Françoiso de Gramniont leur mère, et ledit 
François donna 4(x> ^^^* ^^^ ^^ soleil à Antoine d'Or— 
sans son cousia» et autc^nt à Fran.Qpi3v<^^ni^<^ d'Arberg et 
de Vaicngin , aussi son cousin : et ladite Françoise porta 
•es terres en mariage à Clai^de- François , comte d'Arberg 
et de Valengiu, qu'elle épousa en secondes noces, d'oiî 
lelles ont repassé dans la maison de Lallemand, qui les 
possédait en 1790, par le mariage d'Olimpe-HIppolyte , 
comtesse d'Arberg et de Valengin, fille de Nicolas et 
d'Anne, comtesse deDaun, avec Charles-Baptiste , comt# 
de Lallemand, baron de Vaitle, chevalier de Saint- 
Georges , fils de Claude-François , mestre-^de^camp au 
«ervice d'Espagne , gouverneur de Faucoguey , et de 
Françoise d'Oiselet. 

TAOI81ÈME BRANCHE^ 

Dite des seigneurs de Bustal ou de BercheneU 

Là troisième branche de la maison de Saint-Mauris 
en Montagne y rameau j sortit de la seconde, et quî^ 
comme elle adopta un moment le sobriquet de Ber^ 
chenet , dérivé de Berchin , nom de baptême d*un 
de leurs premiers auteurs ^ depuis leur séparation de 
6. 24 



Digitized 



by Google 



l86 m. SAtNT - MAtRIS* 

la souche f prit aussi le surnom de 'Bustal^ mûl^ 
son fondue dans elle , ayant hérité des seigneuries 
de Bustal et d'Alîenjojre, et écar(ela de Bustfil (d'oi*, 
è trois Tasces de sable ). 

XT. Gérard BERCHE5f«T de S&i?ïT-MAU{Ui9 «fn Monta- 
'tagne , snîgnemr audit lieu, GayonvaiU , Mèsandana > 
Fîiirabe, et de fiefs à Boye, C6lorilbi«r, îfeivom*eux, 
Saint-Mauri» sur le Dkruhs , Lougnre , Aeoond fils de 
Thiébaud de Saint-Maw-ris, et ^ée Jeaiïne, baroniie de 
Durnes (Voyez page oo), épousa, en ^4^» ^^g"^^ ^^ 
Bustal , fille uniq4ve et héritière de Jacaues dç Bustal^ 
damoiseau, seigneur de Bustal, GuyonraiiU, Longe- 
voile, Faimbe , et d'Adeîine de Vesotiï , leqqel é'taâ: 
^Is de Gaillanme de Bustal , fchevalier^ et fte Câtiierine 
Ai". Saîïil-Manns , de la l)ranche de SaîhJî-ïlSaiirïi SfXT 
le Doubs ou Sauva sel. ïl eut de ce '/nariage : 

!• Jean V, dont 'l'àttiçle mît; 

V Philippe àe Sàint-IVfauf^s; 

Je Pierre , chanoine de la rtiétropcile de 1^s(mç»on ; 

4* Jacquette, tnariée , Vêts i^Si, à G^«g<!ïiix I/e-- 
bœuf , seigneur de GuyônveHe, chev*aHeT' àe 
Saint-Georges, dont elfe eut : NîOoitw LelieBôf-^^ 
comtnandeur de la Hiîxtoàgrt'e , db ro^dre 'ie MnUe; 

XII. Jean, xnc Saint - Mauris en Nom tHigfie , V^ du 
Itoni , elievalit r de Saintn Georges en it06<, capitaitie et 
^ouvernctn' de Neufcbâtel.el de Lisl)9.,sft^ien« d«A/cJkà* 
4eanx de Bustal et d'Alienj^ye, et de fiefkà Bea:6i)ik>tti^ 
liOn^otUoi, Loftgevelitf ei aubrefl ct-»d)eastts^ épousa ^ «i| 
1 48^ , Gilliette d'Orsaws^ filb d«. Jacques , «ire d'Ocsans^ 
chevalier, conseiller, chambellan, et f^t'anâ^kiiftîtiH) , çfu 
néral de l'artillerie du duc Charles de Bourgogne, et de 
Marguerite de ^Vbllef^atK;, 'filfee de. JèaKi, seigneur de 
Vellefaut, et veuve d'Antoine, baron de Grammont, 
^e <iui eHe aVatt eu»: Mkriede Gran»kl«ô>ir^?félii'fiie â'9i:^ 
diien de Sain t-Mau ris , qui ^ par-là , se trouvait être sœur 
til6riue do ladite Gillette d'Orsans. 

Jean V fut enterré à Malhay , où Ton voit encore 
son tpmheau , à côtq de celui d'Adrien, son cousin el 
beau-frère, chargé au milieu de ses armes, écarteïî^eg 
de celles de Bustal , partis de celles d^OrsanS; ^iii "est 



Digitized 



by Google 



«n sautoir, plii^, de ses quatre 'quartiers ; sny^ir, 1* Saint- 

Mauria 9 portant de ... « . à deux fasces de 

2* Durnes, portant trois croisettes ou quart» feu il! et 
posées en chef, rangées en fascés de . . . . 5* Busial 

de . .... à trois fasces de 4'* Vesoul, de 

« . . . àla^ftiscede. . . . trois qointefeuilles de . . . ^ 

©m cheP,' et ntt' lévrier dci eh pointe. L*é]>itaphe 

portant : « Gi^gisl Jeari de Saint- Mburis , écuyer, sei- 
» gneurde Btistal , qni Irépassa'le premier jour d'octobre, 
»' l'an^ i'5i5, dSeu' aye pilîé^ de son âme", amen, » Il 
tnt à^ son nï&riage : 

!,• Marc , dont l'article suit ; 

7.* Gujilaame, dbnt on ignore la destinée. 

5* Catherine, mariée, i^ en i4i4y À Jean , sire 
de Beanjèii, j^ouvcrneur de Monsthier, fils de 
Jean dfe Beaujeu^ chevalier, et de Catherine de 
lilout-Sainl-Ligier j a" en 1/^21, à Gnilla/ime de 
Metlingen I écuyer, genlilhonime allemand, ca- 
pitaine au service de Femperenr; 

4? Jacqiiette , mariée à Didier de Die^se en i5o8, 
seigneur de la Tour et de la Montagne de Diesse, 
tour qui défcAcloit la porte à i'est de la ville 
de Neufchâtel ; 

5* Marguerite, mairiée , !• en i5i4> à Antoine de 
Leugney,, chevalier de Saint-George, seigneur de 
Lengeney, Landresse, fils d'Etienne de Leugney, 
et d'Aîix de Clairon; a* en i55i , Jean de Mous- 
thier-, onzième fils de Jean de Mousthner I", 
aussi seigneur de Mousthicf, Cubry, Nant, et 
de MargAierite de Grandvillars; 

Jean' V^ - ainsi qu'Adrien, son cousin, ne prit plus 
le sobriquet de Berchenet dans ses acle.^. 

XIII. Marq DK Shiit^Maitbis en-M6ntagne, chevalier 
de Saint Georges en 1624, lieuienanl, en i656,de Gas- 
pard d'AsHel, pour le commandement: d'un corps d'élite 
de trois cents, compagnons, choisis pour le .serv^ce^ de 
l'empereur, seigneur des cliâteauX forts de' 6u:ital et 
d'AUeti^uyie , et des fiefs do Beaumotte, Lemontot^, 
Fatmbe , Sa,int«Mattris , Mesandans , etc . ,, épousa , .1 ' vers 
ra.a i52o^ Philibert© de Séroz, fille de N..., don\l'on 
Q« coont^t lyta. la postérité^ 2* en lô^Q^ Piei^oite^^de 



Digitized 



by Google 



l88 DE SAirCT-MAURIS. 

Clairon, fille d'Hottenih de r.lairoii , seigneur audit 
liea, iJaffres , etc. , et de Pierrette de Saigny, et veuve de 
Jean Brancion. Il fut père de : 

1* Claude, mort en bas âge; 

2« Anne de Saint Mauris, dame de Bustal, Allen- 
joy<* , Beaumotte , Faimbe , Lomontot, et autres 
fic'fs de ses ancêtres, héritière et dernière de cette 
branche , épousa, i* en i546, Guillaume de Mé- 
ligny, l>aron de Dampierre et Thil, reçu cheva- 
lier de Saint-Georges en i55o , mort en i556, 
fils de Jean de Méligny, baron de Méligny, Dam- 
pierre, Ti»il en Champagne , Angoulevent, et d'I- 
sabelle de Montureux , dame d' Angoulevent^ 2* en 
1067, Simon de Grammont Granges, baron et sei- 
gneur desdits lieux, et de Vezet, chevalier de 
Saint-Georges en i558, frère de François de 
Grammont , archevêque de Besançon , chevalier 
de Saint-Georges: de Pierre, chevalier de Malte^ 
de Guillaume, marié à Françoise de Citey; et 
de Françoise de Grammont, mariée à Jean de 
Saint Mauris, tous enfants de Bernard de Gram- 
mont, et de Marguerite d'Achey; et 5® en i565, 
Jean de Gilley, chevalier, baron de Marnoz et 
du Saint-Empire , souverain de Franquemont , 
et y faisant baltre monnaie; fils de Nicolas de 
Gillèy, chevalier, baron du Saint-Empire, de 
Franquemont et de Marnoz , gentilhomme de 
la maison de l'empereur, et son ambassadeur en 
Suisse et en Savoye , et de Jeanne de Marnix. 
Elle eut du troisième lit : 1° Claude-Philippe 
de Gilley; a* Ursulle, mariée ù François, comte 
de la Tour Saint- Quentin. 

QCATBIÉME BRAISCHE^ 

Dite des seigneurs de Saint- Mauris en Mon-- 
tagne^ Sancey^ Saint-Hippolyte et Court. 

La quatrième branche de la maison de Saint^Maurîce 
en montagne, qui continua à prendre ce nom distînc- 
Hfy jr ajoutant par fois celui de Sancey-y Saint-Hip'- 
poijrte et Court) celui de Sance/, parce quelle en 



Digitized 



by Google 



DE SÀmT-MAURIS. 189 

possédait les fiefs depuis V alliance de Guillaume de 
Saint^Mauris y en iSgô, avec Jeanne d* Auxelle ^ fille 
de Jeanne de Sancef^ dernière de sa maison , qui lui 
en avait apporté les biens ; de Saint-Hippoljrte , parce 
qiCelle jr avait un fief et un hôtel , et qu^elle avait 
possédé , durant deux siècles , la charge de capi» 
taine^gouverneur de la Franche-Montagne , dont cetle^ 
ville est la capitale, et notamment quelle fut sauvée 
par l* opiniâtre résistance de Marc de Saint-Mauris^ 
qui y en étant gous^erneur ^ força le général comte de 
Grancey à en lever le siège , F ayant blessé grièvement 
lui-même dans le dernier assaut qu'il tenta 'y enfin j 
celui de Court , parce que ce village est contigu à celui 
de Saint'Mauris en Montagne. 

XIII. Jean p« Saint-Mauris en Montagne , V* da 
nom , chevalier de Tordre de noblesse de Saint-Georges 
eu i555, capitaine et gouverneur^ ainsi que ses ancê- 
ties, de la Franche-Montagne et des comtés et châteaux 
de la Roche , Saint-Hippolyle , Maiche , villes et fort» 
en dépendants y seigneur de Saint Man ris eu Montagne, 
G>urt- lès -Saint-Mauris, Flenrey , Ebey, Belleherbe , 
Vaucluse , Cliarnioille, le Friolais» la Grange , Chassey, 
en co- seigneuries avec ses frères ; fils aîné do Hugues de 
Saint'Mauris, armé chevalier par Charles'Quint, gou- 
verneur de la Franclie-Montague , et de Claudiue do 
Mugnans 9 et dixième descendant de Jean de Saint- 
Mauris, chevalier^ vivant en l'an 1200, souche de tontes 
les branches connues de sa maison. II épousa, en i565> 
Anne d'Aroz , fille de Gérard, sire d'Aroz, Uaselle ^ 
Franquemont^ Accolans, et de Louise de Jouffroy. De ce 
mariage vinrent : 

I* François de Saint-Mauris, dont l'article suit; 
a* Marc de Saint-Mauris, auteur de la branche, 

dite de SainUHippolyte, qui suivra; 
5* Jean-Ciaude, chanoine, vicaire-eénéral de l'ab- 
baye noble de Saint-Claude, en 1620 ; 
4* Didier, destiné à être chevalier de Malte ; ' 
5* Marguerite, mariée, en 1094, à Claude-Fran- 
çois d'Almand, chevalier, seigneur de Molprey, 
Mussia , chevalier de Saint-Georges ; 
6* Claudine, mariée, en i58o, à François de Leu- 
gney, écuyer, seigneur dudit lieu, 



Digitized 



by Google 



àixiijk Grosey , ^cayer- 

XIV. François de S^^int-M auïim ,. cberaîîcr èe Sarînt- 
Qeorgea. e^ '^97> caqpitahie, gouverneur de la Francbe 
Montagne, d^ comté de k Roche et dfe Neufchâtel 
(ensuite de la démi^sjon qu'A.dam d^Saînt-Ma^rb, basou 
de Châtenojs; son cousin, d^npa .de cette, cbarge^ 
lu;-squ'il fcjt poijirvu ^'wn régiment àti cavalerie), sei- 
gnear de Saint-Mauris eij Montagne, Gourt-les*-Sainl- 
Mauris, Sancey et autres terres d^ ses ancêtres. Il 
épousa, 1* en, 1694, Vaudeline de Cusapce , dame de 
Chnge et de Vallerot , fille de -Claude , sire dv Cusance , 
baron de- Belvoir, chevalier de "Saint-Georges, colonel 
de trois njiile Bourguignons; 2* en 1606, Catherine 
4p, Çqlicny, 5Ue de Claude dePoligny, seigneur, d'£aMgea 
•i 4^. ^^H^ipc de Moqtrichar^d. Searenl^nts furent : 

Du premier, lin. 

!• Jean, officier au service de Pcniperear, tné en 

*|S»9> âgé de vingt-un ans; 
»• Jean-Elèonor , aussi tué la. même année, ofl5> 

cier au. service d'Espagne, âgé de dix-neuf ans; 
5*' Etjnenfroy de Sàint^auns ; 
4* Béaçrix db Saint-Mauris, mariée à Léonard dt 

Hnot d'Ambre , seigneur desdits, lieux et 'de L^r 

vil'on, etc. 5 

Du second lit : 

5?vAntQinjDrClaqde^ grand rptfi^JWf vicdreîrgonéral 

de Saint-Claude en 1669; 
6? Claire, capîlaipe. de cent arqiaebAiçiersuii tué au 

s^pge d^ iThionville. en «G^^j 
7* Ermenfrpy^ doj;it l'article s^^it; 
8,' I|ç«le - Jean - Cfeude , g^and - prieur . de, ; Ba«me , 

en 1642, dit CUtiude-AntoinÇy à son- cj^apitre; 
9*. Claude- Etienne- Baptiste , capita^ine' det. cent 

hps}fx,rn^^ au régiment de.Bourgogiie, au service 

de France en 1668; 
10" Aune, dam<) de Migette; \i* Jeapne dé Saint- 

A^auris ; 12? Vaudeline , it^ariée à Anselme de Ma- 

renches; chevftUer de Saint^Georg^^j iS* iÇléonore 



Digitized 



by Google 



DE SAmt^KtiWiiiw tgi 

^eKînt-MaQiîs; 14* Léonarde-ïéatit» 3e Sftiiit- 
Manris'y iS"* Déslôlfe de Saint-Maum. 

XV. Ermenfroy , dit le baron de SAr^T-MAURis , 
mestre-de*camp^ en 1669, d'un terce de quinze cents 
homoies dé pied , ooœmajidant et inspecteur d'un quar- 
tier de la province, et de la Francis Montagne , villes 
châteaux et places en dépendants en 1675, pour îc aer- 
TÎce de Su Majesté Catholique , épousa, en 1464» Anne- 
Marie, iKironue de Sibricht^ cbanoinesse du haut cha- 
pitre de Munstèibiltxen , petite - nièce de Nicolas de 
âibricbt, grand-commandeur de Tordre Tectonique ea 
i6§o. Il fat père de : 

1* CiuLtlfeiïï, càpitaine-najor du tetee du bai^èii d» 
Tienne, en 1669, niort jeune; 

^» Chàrles-iÇésar, dont l'article strif ; 

3* CfaUde-ïosepb^ brigadier des armêett dû roi, 
colonel d'un tèj^tnient de caralerie db sort àom , 
chevalier des ordres de Saînt-Louiff^ de Mialte 
Ht de Sàmt-Oeorgeb , peflsiwilîië de 3ooo Wrres «np 
celui de Skint^Loâi^, ayant eu une jartbe <e*r-» 
'l^orCéb d'ttn botHH, en etilevaht utte batterie 4 
la tête de son régiment, à la bataille d!e là Mbr^ 
iaiUe, en t6gli *, ee qot le força è quitter lé service 
tTèà^9«ii«e. h ikTOurtit ssosadObtee eb 1718 ; 

%* Aitii«*^0isabeth, tntfiéo , «0 id^a, 4 CkiUde* 
tVaiffois èe Griv^^Perrigny y eheVaber , seîgneulcr 
4udît Hem 9 'Lêmmrer Nanquise , Villent^uTe^ 
eàpil^ne de cuVaScrie dânsi le régimenli du bbfOii 
de Saint-Manris-Lambrej> fils de Claude et d'Ur- 
sule de Mactm^ dpnt desqend. le général comte 
de CjriyeL, maréchal des camps et armées du roi , 
chevaKÂr des, oÂ^e^ de SainULoùî^ et de Saint-» 
George , marié à Claudine-Fidelle , comtesse de 
lliîtfilleti^-'MbhlJoy^ , «12-cbanoiD^^se dé Reinire^ 
mont, dbYit il etit sit '«niants : 1^ Alexahdi'e, 
hkaHé à MMié de SégUr; a* N...., officier^ tué 
ku setviee de^l^vnperefir; 5^ Aràiatid, cbaiioma 
4e Skiât'^Ctàtidô , puis de Ôuibwillers et Ae Lèse ; 
4* Ethtilttntïet^ eihè*^a1îier de Malte, marié à Gra- 
Wielle, eoihtefsse de Vatennes; 5® et 6* Laure et 
tnd^lb) , élià'fttiitle^sé^ d« Loiir-le^^SaunierA ptiis 
i}9 Mâlrâ. 



Digitized 



by Google 



192 DE SAINT -MAC&IS. 

. XVI. riii|rle»-Cégar, marquis de Saiw-Mauris , lieu- 
tenant-géDéral des armées du roi en 1702, inspecteur- 
général de tonte sa cavalerie et dragons en 1696, com- 
mandant de la province d'Alsace, et gouverneur de 
Brisack en 1702, commandeur de Tordre royal el mi- 
litaire de Saint - Lonis en 1 705 , chevalier de Saint- 
Georgfes en 1700, fait en 1702 chef et gouverneur de cet 
ofdre de noblesse, colonel d'un régiment de cavalerie 
de son nom , seigneur de Saint-Mauris en Montagne , 
Courl-lès-Saint-Mauris, Sancey; Fieurey, Battenant et 
autres anciennes terres et fiefs originairement et hérédi- 
tairement dans sa maison, mourut ' en 1704, figé do 
cinquante-deux ans. Lesdites terrés passèrent à Clande- 
Josepb, cheralier do Saint -Maigris, son frère ^ brigadier 
des armées du roi, colonel d'un régiment de cavalerie 
de son nom , et de là en partie dans la maisçn de Gri- 
yel-Perrigny, vers 1720, qui les revendit, vers 1760, a 
Charles - Emmanuel , . comte de Saint-Mauris-Çhâtenoîs , 
lieutenant-général des armées da roi, qui les réunit et 
assura de nouveau à sa maison, en les substitu^^nt , ea 
1787, à Charles-£mmanuel*Polycarpe , marquis de Saint- 
Slauris, spn neveu ^ alors colonel de dragons , et à ses 
descendants. 

Les seite quartiers que Charles-César prouva pour sa 
réception à Saint-George, étaient t i* Siaint-^auris , 
2* Mognans, 5^ Aro«, 4** Jonffcoy, 5' Paligay, 6' Sa- 
lins, 7* Moatrichard, 8^ MoiitricLard r 9*^"Sibricht , 
!©• Wolcfcringen, n* Spanbeim:, . ijfc® Obientrandt^, 
l3<» Breitchoidtj i4*» Lelibh, i6* Daiin> 16^ Panloy. 

CINQUIÈHK BRANCHE, 

Dite de Saint-^Hippôlyite^ - 

La cinqvîème branche de la maison de la jjtaison de 
. Saint^MaunSiissue de la, quatrième qui précè4Cy qui 
' à conservé le surnom de en Montagne^ çfani véri- 
tablement la ligne aînée et directe ^ mais néanmoins 
classée ici comme branche, attendu son, extinction ^ 
~ ^ pour suivre , en ligne directe ia descendance dtf celle 
des barons de Châtenois , étant la seule qui subsise. 
• Cetfe cinfpnème branche s'intitula quelquefois de 
Saint'Mauris Saint^Hippolj-te , soit parce qi{e cette 



Digitized 



by Google 



J>È SAINT -HAUR1S. *. IqJ 

ville dât son sahil A Marc de SainuMauris j chef 
de ce rameau y qûi^ comme gouverneur de' ta Fran^ 
che Montagne et de cette ville' y la défendit j et en 
j^t lever te sié^è en i656, soit aussi parce (jumelle 
jr possédait dès fiefs et un hôtel. 

' Xni. Marc D? Saint - Mauris ^ chevalier de Saint- 
Georges, capitaine de ceat cuirassiers au servicédeS. M. 
catholique, capitaine, gouverneur de la Franche-Mon- 
tagne, châteaux, comtés et places en' dépendants, no- 
lamment de la ville de Saint-Hippolytc qu'il sauva par 
son courage et ses dispositions, lors du siège de cette 
ville en 1 656, par le généial de Grancey, ayant blessé 
daiigerf usera eut ce général lui-rnéma, et repoussé si vi- 
goureusement plusieurs assauts, qu'il le força d'en lever 
le siège. Il fut seigneur de Friolais, Fleurey, Saint-Mau- 
ris} Court, etc. Il était fils de Jean de Saint-Manris^ 
V« du nom, chevalier de Saint-Georges., gouverneur des- 
dîles places et pays, et d'Anne d'Aroz., et épousa, en 
1602, Reine-Guilïemette de Pardessus , dite de Polignjr^ 
fille de Renohert de l^ardessus (branche de la maison de 
Poligny), chevalier, seigneur de Kénon, Marcilly, et 
dç Jeanne de Beaujeu. Dé ce mariage vinrent: 

1** Jean- Antoine de Saint-Mauris ; ' 
a* Charles, dont l'article suit; 
5" 'Alix,/niariée, vers i65o, à M. de Neuvelin, 
écuyer, capitaine au service de S. M. impériale; 
4* Denise ; o** Jacqueline, dame de Migette; 
6* Claudine de Saint-Maoris. 

?IIV. Charles db Saint-Mauris , chevalier , d'abord 
cajpitaine, lieutenant -colonel du xîorps des cuiras - 
si^s de l'empereur, puis colonel, ^lieutenant , sous le 
général de Gallas, des troupes î^ù sa majesté impé- 
liaile^ capitaine et gouverneur de la Franche-Montagne, 
cbâteaux et places en ^épendan^ts, ainsi que ses ancê- 
tre^ i épousa^ vers l65o, Martine de (Qqevert de Mont- 
jopx, dame diidit lieu, dont ou ne connaît pas la posté- 
rité, lï jFut enterré à Sain,t-Iïippoîyte le 14 ^février lôSg, 
oii J'en voit iencore son ^tom,beau en. marbre noir, charge 
d^ ^es arçmoiries, sci^ptéW et entourées ^un cartçKioho^ 
de lauriers ,^yant des nègres pour tenants j l'écu fascé^ 
de cinq pièces j timbré d'un casque en fasce*^ à sept 
6. aS 



Digitized 



by Google 




194 * I>^ SAINT -1IAUR18. 

grilles^ oonroniié d'an cercle en perles, orné de lambre- 
quins , ayant pour cimier un nègre naissant, et entouré 
de ses huit quartiers: i* Saint -Mauris, fascé de cinq 
pièces ; 2** Mugnans, bandé de sept pièces ; 5^ Aroz , une 
bande chargée de trois molettes d'éperons ; W" Joufi&oj, 
fascé de six pièces , la seconde chargée de deux croi- 
settes; 5^ Pardessus-Poliguy , nu cherron accompagné 
de trois coquilles (comme brisures); 6* Vaivre, un sau- 
toir chargé de cinq losanges; 7* Beaa}eUy burelé de dix 
pièces; 8' Poligny, un chevron. 

• IXIÊHE BIlANCHEy 

Dite première des seigneurs de Lambrey ou de 
Lorraine m 

La sixième branche de la maison de Saint-Mauris en 
Montagne 9 dite première des comtes de Lambrejr, 
ou de Lorraine, attendu qu'elle s'attacha au service 
de ses ducs , jr remplit constamment des places de 
grands'officiers de leur maison , jr contracta de grandes 
alliances , et fut agrégée au corps illustre de Ttuft^ 
cienne chevalerie de ce pajrs , prenant conséquent" 
ment rang à la cour et aux, assises, des états ^ parmi 
la haute et ancienne noblesse de cet état, le tout établi 
et constaté par titres originaux conservés, 

XIII. Nicolas DE Saint-Mauhis en Montagne^^écttycr 
du duc de Lorraine , seigneur de Faux, Yalesme, Bifon- 
faine, et co-seigneur, avec ses frères, de Saiut-Mauris, 
Court, Fleurey, Sancey, Cliassey, Belleherbe , Batte- 
nant, etc., fils de Hugues de Saint-Mauris , armé ch«- 
▼alier par Charles - Quint ; capitaine, gouverneur de 
tonte la Franche-Montagne, comté de la Roche ^ etc., 
et de Claudine de Mognans^ épousa, en i565, Fran- 
çoise , baronne de Nogent-le-Roy , fille de Dominique ,• 
baron de Nogent-le-Roi , dit le Champenois , seigneur de 
Neuflotte , Bifontaine , Forcelle , Saint-Gargonne , con- 
seiller d'état intime des ducs de Lorraine, capitaine^ 
gouverneur de ses cbâteaux et plac^ de Valdenrauget 
et de Bonoonvâle, et de Madeleine de Oiricotyrt, dame 
de Bouiey, U eut de ce nianage i % 



Digitized 



by Google 






DE SAINT «MAtJIlt. ig5 

I* Hngties ^ dont Tarticle suit ; 

»• Françoise, mariée > i* k Marc d'Aip^mont , en 
i5j5, chevalier , chambellan 9 héréditaire de Tar- 
cheveché depuis l'an i25o , seigucar de Buzy, 
Lamoz, fils de'Gay^ dont elle n'eut que François 
d'Aigremont, mortsaùs postérité , lequel la fit sçn 
héritière, et elle épousa, a® Jean-Baptiste deFa- 
letansy seigneur de Montaine, la Tour-de-Fale- 
rans, Arguel, Buzy et Larnoz, du chef de sa 
femme , quatrième aïeul du marquis de Faletans, 
capitaine de dragons , chevalier de l'ordre royal 
et militaire de Saint -Louis et de celui de Saint- 
Georges , marié à Charlotte- Henriette , comtesse 
de Laugeron j 

5® Marguerite, mariée, i* en îStÔ, à Mathieu de 
Courbessaint , chevalier , seigneur dudit lieu , 
Chanvillerain, Coravillers, la Rochotte, le Saulcy, 
fils de Claude et d'Antoinette de Vy, et en se- 
condes noces, en iSgS, à Claude, baron de Gram- 
mont-Granges , seigneur de Nomay , Bournois , 
veuf de Françoise de Chassey , fils de Jean', baron 
de Grammont , chevalier de Saint-George:. 

XIV. Hugues DE Saint^Miuris, H* du nom , cheva- 
lier, seigneur de Faux, Çifontaine, Val esme, Lambrey, 
Augicourt, GeJSncourt, Purgerot, Combeau-Fontaino , 
placé, à l'âge de* dix neuf ans, gentilhomme de la 
chambre de son altesse monseigneur le .Cardinal de Loiv 
r^Been iSoô, épousa, la même année. Renée de Au- 
bert , fille de Florentin de Aubert , chevalier, et d'Hei> 
XHeline de Vosges, dont il eut : 

1* Philippe, dont l'article suit; 

2* Jean de Saint-Mauris } 

3* Françoise, mariée, en i65o, à Louis, baron 
de Saint - Vincent , chevalier, gouverneur de 
Monterby, les Ardennes, seigneur de Longv^, 
Grimaucourt, etc. , fils de Clériaudns, baron de 
Satnt-Vincent , d'Aulnoy et Sorey , chambellaor 
du duc de Lorraine, et de Catherine de Ton- 
tongeon; 

4* Marie, qui épousa, en i63o, François d'On* 
court, chevalier, seigneur de Récourt, Tekom* 
^art| Julvécourt, fils de Pierre d'Qncourt, che-* 



Digitized 



by Google 



196 DE SAINT - XAUM^. 

valîer^ seigneur desditea terres | -ot de Jeci^De de 

Raréconrty dont la postérité subsiste eneQre en 
, Lorraii^e } 
5** Françoise cadette, mariée à N.«.., d'Ambljr, 

seigneur àxt^u lieu; 
6** Eve de Saint^Maurice , rappl|lée y avec; ses frères 

et sœurs ; au testament de leur père, de 1611. 

. XV. Philippe, baron de SAiNT-MAunis , chevalier, 
comte de J^ambrcy, Augîcourt, Purgerot, gentilhomme 
du duc de Lorraine^ épousa , en 162S , Péroune , comtesse 
de Vaûdrey, chanoihesse de Reniiremont, fille de Jean 
dé Vaudrey, baron de Saint^tlemy, Valleroi, et dépen- 
daiices^ Fay, Maitlerôncourt, Veileclievreux, chevalier 
de Sfaint- Georges, et de Béatrix de Gram mont-Granges. 
(Ladite Pérpnaè épousa^ en seconde noces, Louis, 
cbnite de là Verne, mcstre-de-camp d'un terce de quinze 
cenis hommes, commandant de DcAe,) Philippe eut de 
ce înariàgc : 

1 • Paul-Franroîs , dont l'articte suit ; 
i? Nicolas dé i^aint^Mauris, mort jeune. 
' . .. ^ . i 

Xyi. Paul-François, baron de Saint-Maurîs , che- 
valier, capitaine des gardes-du-corps , et gcntiltomaïc 
de la chambre du duc de Lorraine , ^iiestre-de-camp 
d'un terce de cavalerie boarguigiione en 1674 :j scrwent- 
màjor^ de bataille, lieutenant, poui* le roi, et gduVtir- 
néur de la ville de Gray, dont il soutint le siège contre 
le gratid Condé, où il fat criblé dé blessures , dblit 11 
mourut, sans laisser d'ehfantî» de Louise, comtesse de 
Montrichard, son épouse, à laqueKe il donna ses terrds 
de Lambrey, Augicourt,Gresincourt, Combeaafootaine, 
Equevilley, Port-d'Atelier , qu'elle rendit, par testa- 
ment, à Claude-Lonis, baron de Saint-]ifauris , se.rgenf- 
jnajor.de bataille, et colonel de cavalerie en Ëspagre 
(cousin issu d'issu de gçrmain, de feu sou mari, de la 
branche des barons de Çhatenoia), lequel, par son ma- 
riage avec Sus^nne, comtesse de Ligueville, détint tige 
de Ja secpnde brandie de Saint-M^uris L4mJ>rey. 

Paul-Frauç0is avait épousé, en 1664» Uditeif Louise 
de Moutriçhard , fille de Jean , comte de Montriphard. 
seigneur de Fia merans, et de GcQ|'giii:e de IVlootrichard. 
£lle épousa, en seconde noces^ Àatoiu^ ^d^. Y^adrey^ 



Digitized 



by Google 



DB SAI^T-MÀURia. I97 

Woti dSé SAÎnttRomy > ^enf d'Adrienne de Beaujea , 
^ fit élever à «on premier mari y dans l'église des Cor- 
déliera d'Auiconne , un tombean sur lequel on lit dans 
,aoa épitaphe les qualités ^ grades et circontances ci-des- 
sus, et où ^ voyent ses huit quartiers » i*" Saint-Mauris , 
a* Nogeat4e-R0i , 5' Aubert, 4* Vosges, 5» Vaudrey, 
6* GrainmoUt» 7* Grammont, 8^ Xoux. 

SE^TIÈftlE BBÀNCHE^ 

Dite seconde des seigneurs de Lambrey^ 

KttfWèau , dît Septième bi^anche de la maison dé Saint" 
Màuris y et seconde des comtes de Lambrey^, sortie 
de ^e!ie des barons de CMtenois. 

XVI. Claude-Louis^ baron de Sàiih'-Maukis, sergent- 
Btajor de bataille au service d'Espagne, précédemment 
capitaine, puis major, et colonel de cavalerie (pour 
actions distinguées, dit son bfcvet), et guidon des che- 
tau-légers du duc de Lorraine , comte et seigneur de 
Lambrey, Purgerot, Augîcourt , Gesincourt et Port- 
il* Atelier, Sainte-Marie, Saint-Germain , etc. , second 
fils de Fi-ançois de Saint-Maoris, baron de Châtenois, 
général- îti a) or de bataille , commandant au comté de 
Bourgogne, et d'Hermeline, eomtesse d'Oj^embrugbe- 
Duras, ancienne cbanoinésse de Maubénge , 'épousa, en 
1682 , Marie-Suzanne , comtesse de Ligniville , chanoi- 
nesse d'Ej^inal , sœur germaine de Françoise, mariée 
à Cbarles-Einmanuel, comte de Saint-Mauris, baron de 
Châtenois, officier - iénéral de cavalerie en France, 
frère dudit C!aude-i ouis, et fille de Jacquet -René, 
comte de Ligniville, baron de* Vannes, chevalier des 
ordres du Roi , gentilhomme de sa chambre, et gouverneur 
du pays dt' Toul, et de Catherine, comtesse de Pouilly. 
Claude-Louis mourut à Luxeuil , dans son hôtel , re- 
îriarquable j^at son étendue et son antique sculpture , bîi 
l'on Voit encore ses armes, et fut eiilcrrég ainsi que sa 
femme et \é comte Louis de Ligniville, colonel en Eîii- 
pire; sou beàu-fVère , sous Un Ibeau mausolée en matbx* 
blanc et noir. H eut de son Uiariage : 

1^ Baltbaziird-Benri^ dautP^icle suil^ 



Digitized 



by Google 



igS . ' DE SAfNT-MAirBIâ. 

a* Pierre-François (dit Amarin^ à son cliapitre), 
chanoiuo des chapitres nobles > princiers , éqaes-^ 
tranx et rénnis de Marbach , GuebwiHcrs et 
Lure^ auxquels il donna beaucoup dWnements 
et de rases sa<nrés , où l'on Toyait ses armes ; 

S* Louise-Martine^ cbanoinesse, comtesse du haut 
chapitre de Remiremont en 1699 , dame grande^ 
aun^nière et trésorière du chapitre , et dame 
Iteutenante de la princesse de Lorraine (sœur do 
Feropereury son abbesse ) , elle fut députée de 
son chapitre pour complimenter Mesdames de 
France, sœur de Louis XV, lors de leur séjoiir 
à Plombières , fit de uorabreuses fondations et 
libéralités à l'hôpital et aux églises de Remire- 
mont, où repose son tombeau, entouré de grilles^ 
elle appréhenda une comtesse de la Tour, qui 
appréhenda à son tour la comtesse Mélanie de 
Saint-Mauris-Châtenois en 1789, n'ayant jamais 
Toulu remettre sa place qu'à la maison de qui elle 
la/tenait j 

4^ Barbe-Gabrielle de Saint-Mauris , aussi cbaaoi* 
nesse de Kemiremout en 1700, puis chanoinesse 
de Bauue en 1705 , état que sa haute dévotion 
lui fit encore quitter , pour une règle encore plus 
austère^ et se faire simple religieuse cordelière^ 
à Salins, où elle est morte en odeur de sainteté^ 

5^^ L(Aisc , chanoinesse de Remiremont. 

XVII. Bal Ihàsard- Henri, comte de Saint-Mauims, 
capitaine de cavalerie au régiment de Royal-Etranger, 
chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis » 
comte et seigneur de Lambrey, Augicourt , Gesin- 
court, Sainte - Marie, Saint - Germain et dépendan- 
ces, épousa, en 1765 , Marie - Charlotte , comtesse de 
Gourcy , chanoiacsse d'Epinai et dame de l'ordre impé* 
1 i il de la Croix-Etoilée , fille d'Ignace , comte de Gourcy, 
major des dragons du prince Eugène , au service de 
i*empereur, seigneur de Régicourt, Paroyc, la Ville- 
au-Prez, dont il n'eut pas de postérité. Il mourut à Rémi* 
remont, et fat enterré le premier mars 1757, âgé dt 
cinquante-trois ans. Sa veu^ve lui fit élever un superbe 
mausolée, avec figures allégoriques, en marbrç blanc. Il 
légua 4000 Hv* de douaire à sa femme^ h^ terres | 4 



Digitized 



by Google 



DE SAmT-HAURlS. iQg 

Loaise-Martine sa soeoTy qui les donna par testament à 
(Jliarles-Emmauael , comte de Saiat-Maurîs-Châtenois> 
son ueyeu^ lieutenant-général des armées du roi, lequel 
les donna et substitua^ par testament, à Louis-Emma* 
nael-Âlexandre, comte de Saint-Mauris-Cbâtenois, son 
neven , pour établir à perpétuité dans sa maison nne se^ 
oonde branche sous le surnom de Sainl^Mauris Lam^ 
brey^ Alors ce dernier épousa Marie-Gabrielie^ marquise 
de Ràigeconrt , chanoinesse de Remiremont , sa cousine , 
et devint tige d'un huitième branche, dite troisième dc$ 
seigneurs de Lambrej-y qui suit: 

HUITIÈME BRANCHE^ 

Dite troisième des seigneurs de Lambrejr* 

XIX. Louis-Em manuel- Alexandre , comte db Siiitt- 
Mauris - LifiCBREY^ chcvalier des ordres de Saint<Jean de 
Jérusalem et de Saint- Louis, capitaine, de dragons aia 
régiment de Durfort, comte et seigneur de Lambrejr^ 
Augicourt, Gesincourt , Purgerot , For t-d* Atelier, Sainte^ 
Marie, Saint-Germain, Langle, et co-seigneur avec ses 
frères, de Sel Hère, Spinconrt^ Saulny, la Motte; second 
fils de Charles- Emmanuel- Xavier, marquis de Saint*- 
Maurîs*C)]^tenois, brigadier des armées du roi, et do 
Françoise-'Beruaiide , marquise de Raigecourt, ex-cha* 
noinesse de Remiremont ^^ épousa^ le 28 janvier 1788, 
Anne-Marie-Gabriellc-Josephe, marquise de Raigeoourt, 
ttbanoinesse de Remiremont,. sa cousine-germaine, fille 
de Christophe, marquis de Raigecourt , cdmte du Saitit-- 
Empire, d abord chanoine du haut chapitre de Liège, 
puis chambellan de leurs majestés impériales , seigneur 
de Hans, Grosyeux, Buzy, Bilzerberg, Sainl-Baslemont^ 
Everlange*, Useldange, et de Marie-Joséphine, comtesse 
de Saint- YgDon (et sœur germaine de Marie-Léopoldine 
de Raigecourt, mariée àCharles-Emmanuel-Polycarpe, 
marquis àç Saint-Maurîs , colonel de dragons et maré- 
cbal-de-camp, frère dudit Alexandre). Le conite Alexan- 
dre émigra dès 1^919 avec ses frères et Bes neveux, 
poiir servir la cause du roi , sous les ordres des princes 
de son sang, oit il servit tant que sa santé le lui permit;; 
et dès la rentrée de Monsieur , comte d'Artois , aux 
frontières^ il s'empreasa d9 lui offrir ms services et ^eux 



Digitized 



by Google 



200 DE LENÏ'ANT. 

Je son fils, âgé de seize ans. Ce prince lui ût l'honneur 
de le ) ccevoir chevalier de l'ardre royal et militahre de 
Saint-Louis de sa maiij, et de placer son fiU garde-d'u- 
corps du Roi son frère. Il eut de ce mariage : 

1° Victor-Alexandre, dont l'article suit; 

2° Bernardine Josèpkine-Alexandrine-Zénéïde^né* 

le 17 octobre 1788 j 
5° Amélie-Georgette-Josépliine-FIorcntinc, j^ée 1« , 

29 mars 1801^ à Kœnisbruch, en. SajLC. 

XX. yiclor-Alexandre, comfc de Saint-Mauris, ne 
àKociiisbruck en Saxe Je 1 1 mars 1797, a èxè reçu garde- 
du-corp8 de S. M. Louis XVIII le 8 août i8i4. 

Armùs» Voy.'z au commencement de ccf article. 



LENFANT, famille ancienne, originaire de l'Anjou, 
établie eu" Provence, oii elle s'^t divisée en plusieur» 
branclics , dont il ne reste aujourd'hui rj^ue l'aînée. 

I. Jean Lentant, écuyer, eut pour iil»; 

JT- Arobroise Lemfa^t, ccnyer, marié, par acte passé 
en' 1 599. Il fut père , entre autres enfants, de : 

III. Çeorge Lenfant, écuyer, seigneur de la Pattîère 
et de Cirabre , Iccjuel fut père de : 

. IVr Benoît Lenfawt, écuyer, qui prit parti dans les 
guerres civiles de bpn temps, sous les règnes de,Chai:les jfX 
et Henri IIL II épousa dans le pays de Niveriîojs , en 
î 56?. , Françoise Allard , de laquelle il eut pour fiU 
u^iique : 

V. Aimé Lenfant , pcuyer , qui , «près avjoir eu s^9 
biens ravagés par les huguenots, se retira en PrQVçjpcey 
où il épousa, en i6o5, Sibilie d'Albin, qui le £t père do: 

1 ^ Jean , qui foiida la brs^nche des Le;ifant , vi^ 
comités de Valernes, seigneurs de Peijresc, ïfi- 

?[ueUe s'éteignit dans la jieraonne d'Honoré J^^jfc 
ant , vicoipte ,dc Valernes ,, qui ava,it ^fto^^ 
. Franc )i§e Colbert de Turgis ; 
^» Jç^n-*L9V4| çle Lenfajrt^ qwi forma aussi \x^^ 
branche particulière qui s'éteignit dansU personne 



Digitized 



by Google 



DE tfeNtiîff; iof 

ûe Joseph de Lenraiit, Ldnsrill<»r ati parl^mont de 
Provence, qui, n'ayant point en de postérité de 
la fille d'Arrtoux de Marin , prefchier pi-ésrdefit a a 
thème parlement, «e remaria à Snsanno de i-.éo- 
lard d'EnIrages , de laquelle il n*e ut qu'une fille 
qui fut mariée an seigneur de la Valette. Il avait 
deux: sofeurs, qui pi-irent alliaYice dans leshiaisons 
de Perier-Flayosc et de Coriolis J 

S* Philippe, dont l'atlicle suit ; 

J}"* Simori de Lenfant, maître-d'hàtel de Louis XlV^ 
trésorier général de Franée > crtmniissiail'e -ordon- 
nateur des guerres , intendant de Monaco, maHé 
aveô Angélique de Fagone , de laquelle il eut : 

a» Luc de Lenfant^ conseille^' au parlement, le- 
3((|uet n'eut de sa femme Susanile de Columby 
qu'une fille npiumée Angélique, mariée à Pierre- 
Jean de Boyer, marquis d'Argens, procureur- 
génçral au parlement de Provence. De ce ma-^ 
rifge. vint Alexandre-Jean-Baptiste de Boyer^ 
seigneur d'Ëguilles, dont il sera parlé au de- 
gré VU I , plus bas ^ 

h. Louis de Lenfant, chevalier des ordresiroyâu* 
et militaires de Saint-Louis et de Saint-Lazare , 
commissaire-ordonnateur des guerres , .niarié à 
Anne dp Berlier, de laquelle il a eu^ i^ Bruno- 
Louis de Lenfant de la Patrière , b^ron de 
Bormes, commissaire-ordonnateur des guerres, 
qui n'a eu que des fillos de son mariage avec 
Thérèse-Jean-Mârie-Martin j 2^ Joseph^ de Len- 
fant , chevalier de l'ordre royal et militaire de^ 
Saint- Louis ^ major dans le régiment de Cont- 
missaite-Géiléral y puis brigadier des armées du 
roi, mort sans postérité; 5^ Simon-Suzanne de 
Lenfant. docteur de Sorbonne, cl^i-Mpine de 
l'église d'Aix. 

Vl. Pliilippe DE Lbm^ant , écuyer , a laissé pour fils : 

VIL Jacqu^ db LEitiFÀ^ti écuyer, qui épousa Char- 
hUe Berloud , et fut père de : 

î* Jéàrt- Jacquet, dorit l'atticté sruit ; 
ix* Grégoire, mort pticut des chdttretijc dé Bossct* 
ville , près Nancy. 

6. 416 



Digitized 



by Google 



Ma I^E LENFANn 

5* Charles, viwtear général de Torclre 4éi chax^ 

treux; 

4* Etienne, prieur des cliarlrcuxcleWfarwiire^ 

5* Aune* Aloxandre-Cbarles^lilarie , prédicateur du 

rai du t^ologne, et ensaiie de l'em^reur Joseph 

il^ qui conserva pour lui la plus grande estime. 

D« retour en France 1, il fut prédicateur du roi 

Louis XVI et de la reine. iLf ut renfermé en 179^ 

dans la prison de jf'Abbave^ ri y fut massacré le 

3 septembre, à l'^e de soixante-dix ans. M. de 

Saint-Méard décrit ainsi ceûe scène affreuse dam 

Topuiscule qu'il a intitulé, Mon agooie de trente^ 

huit heures-, v Le lundi ^^ à dix henres du matin , 

» l'abbé Lrnfant et l'abbé de Rastignac parurent 

1^ daif^ la> tilbutre de la dsépelle qui néotf servait 

«. » de pIriEtonr f îïs: Aoits' aâ^Aon€èk*èïif qivs JKre der- 

:h ïtiëié heure Sjfyprocfefaif y et Ékftta in^Htèr^nt à- 

n i^ous r<?cuteillir, foti» récet^ léur>»énédiction. 

j> ifn* t^iiyééi^t éteiîfriqiEie kftpodàitld à définir 

i« ilotts pi'écrpita foû^ à genheat , et les mains 

}^ ^iutes',noaélarecûiiies. Ce ihomtnt, quoique 

)» consolant, fut un des> pl>u^ terribles que nous 

j»i ayod* ip#ouVés. A la V«ifllè de pai*altré devant 

jn F£trésu]»rêitTe, af^<mo«$)ll6s dervzém é^ux de ses 

» - mitïîstVfc^ , rilJ^us ptè&ti^xW^ tl« -spe^acle indé- 

, n finidsàble : l^âge' a^ttcè d^ èefs deu^l vieillards , 

n^ leur pôsnio* att>desisiM èé ift>us, la mort pla« 

9 itAdt éMf tiài tèîeé et ntmê «MVi^oi^niint de toutes 

ïv prfrts-, tottî répaAdiE^it rfuy celle ôé.ré^onie une 

I* teÎTl te a u^*<ste et hijtiîiré;efe rtotts l'approchait 

» dte la di^vîrtité, M^ tiàmi fértdaâf te courage^ 

yê tôvct raisonne rtient? éjftfit sui^pc^dn^ et le plus 

»* froid, le piûé rrtfcrédtrife, en i*éçat autant d'im* 

« presiijion que le plus ardent éf te pliis sensible. 

n Ufle dèfmi'h^nre «pi^, ces deTa"* prêtres furent 

I) massacyrés , et nous enteiv^mes leurs cris jt\ 

yïlt. Jean-Jacques ûe Lénfanî , écuyeri gardé du roi, 
â fait rcëdrinatrfe rauthentièiré de l'a ptéiêWtë généalogie 
par acte public passe à Egailles^ le 19' septembre 1778, 
par Saint- Etienne / notaire roval dbdit lieu; « En pré- 
» sence de haut et puissant seigneur messiré Alexandre* 
A Jean-Baptiste de 6oy«r, chevalier, seigneur d'Eguiiles^ 



Digitized 



by Google 



y ancten président a mortier au parkment de Prorenoe^ 
» seul et unîqtie kéritîer des droits , noms et armes de 
» ht Vranche ao«t la ligue masculine fiait en la personne 
H de feu TQ essnre Luc de Lenlmit, conseiller an pirle- 
» ment de Prorerice , lequel ne laissa en mourant que 
» feue Angélique de Leitfaot , mère du susdit seigneur 
» président; et aussi en présence de .messire* Pierre-Jean 
» de Boy«r, marquis d'Eguilles, fils aîné et «ilbstituè 
1» audk aèigneuT président , lesquels reconnaissent mes-" 
» sire Jean-Jacques de Lenfant, ëcujer, garde du roi, et 
» .mesiîre Gbafles François-Bruno de Lenfant^ toU fils, 
» poar é/tre véritablement de la même maison que leé 
» de Lenfant de Provence^ issus, comme etisp, iAimU 
» de lenfant et de SihjLUe d'jflbin. Ledit acte est signé 
» desdits seigneurs d'JEguiUes^ en présence de témoins » ejt 
» l^alisé par te lieutenant-général au siège général dfi 
î» Provence, séant |i Aix, le ?5 septembre 1708. S.ignéj 

V Au^lRR», 

Jean-Jacquet de Lenfant avait épousé , âè 17 aoM 
17*45> Jeanfi»<4(laiilde •Françoise' delà Fftjre, de laqnelb 
il eut': 

I* Charles-François-BrunQ,, dont Varticïe suit; 

2* Françoise-Rosalie de Lenfant, mariée à Clause 
Urguet de Saint - Oaen , chevalier, conseiller att 
grand'conseil , dont sont issus : t'** "Chafles^Marie* 
Xavier Urguet de Saint -Ouen; a* Athanasc* 
Marie* Georges fJrguet de Saint-Ouen, virants, 

IX. Cbai4eft->François«Brunc »B Lenfant, éonjvr^ ti 
épousé, en décembre 1787 , Frajriçoi,v^Oiympia«le idei 
Granges, fille de P;crve-François 4®s Granges, «èign^ur 
de Breuges. De ce mariage sont issus ^ 

I* Antonin-Cbarles-Françoîs I 
n^ Alphonse de Leufant ; ' 
5* Atban^e-Caaimir il«. Lepfajnt | 
4' Olympe de Lenfant* 

Armes : a I)*or, ji trois fasces de gueules. )» 



■ m* n\ m t* t km %m tv %mm ^ ^^ % m^ ^(% /^ vi ^ ^^ ^ ^/ u y*mt%mf^n » > n «» 



Digitized 



by Google 



:to4 DE LvA TOHR EN VOiVRE. 

, . TOUR EN VOIVRE (dr i,a), en Barrôû, »ei|fiKun 
iîe la Tour en Voivi-e, de Pierrefort, de Jeancltelise, dt 
Puxe, de Savonnifeie» , ie BraiiiviUe, de Pui^ieux, etc. , 
comtes de la Tour et baxous de Hivhecourt. 
.. La maison .de la Tour a pris son nom d'une terre 
«ituée dans un canton du B^rrois, nommée la Voivre. 
Elle est co|inae depuis 1220, et la présente i^ènéalogte 
est extraite du métiioire présenté au roi par M. Chérni , 
le 05 avril 178^, pour la présentation da comte CJïaries 
de la Tour en Voivre. 

I. Jean, sire de i«a Tour , reconnut, le 9 août 1261, 
tenti* en iief du comte de Bar la «cigneurie de Balers , 
possédée par ses pères. 

II. Vauchier ou Vautier i>e l4 Tour, cteValier, et 
Geoffroy de la Tour, chanoine de Trêves, frères , vi- 
vaient en 1266. La filiation est certaine depois (suivant 
M. Cbértn) ; mais en i224) Geoffroy avait fait hommage ait 
comte de Champagne pour la seigneurie de la Tour en 
Voivre, et en i3io Baudouin de la Tonr en fait hommage 
au comte de B|ir, déclarant nuls tous hommages rendus 
par ses pères aux comtes de Champagne; ce qui prouve 
que Baudouin 1^' est fils de Jean ou de Vauchier. . 

. III. Baudouin D« la Touh , P' clu nom , chevalier , 
^â'ede la Taur en Voivre, reconnut tenir cette terre k 
jbom mage -^ lige d'Edouard , comte de Bar, par acte de 
mai i5io, scellé de son sceau, représentant trois lions 
pos^s l'u^ sur l'autre^ celui du milieu contourué. Il re->. 
connut aussi, en i524, ne pouvoir vendre ni engager Ja 
maison foi-te qu'il avait au même lieu^ que du consente- 
ment -du même c&mte, et idourut avant la fin de îuitlet 
)5459 laissant de Marguerite d'Estrepy, Baudouin II, qui 
suit , et Jean de la lotir, vivant la même année. 

IV. Baudouin de la Tour, II« dn nom, cheyalier, fit 
prisonnier, ayant i552, le prévôt de l'église de Saiut-> 
Die et Gdillaumç de Posées, châtelain de Homhourg , 
attacliés à Pévêqiie de Metz. En i56o , Robert , comte de 
JBar, lui donna en fief une redevance sur les habitants de 
la vilie d'Ërise- la-Grande. Il mourut i^yant le 4 sep- 
tembre i56i. Il avait épousé, avant la fin de juirtet 
1543, Lorette, fille de Bertrand de Hainnemont, che- 
valier, et en avait eu Jeaa^ ç^uiâiii^^ et Çaudouio ^ yiy^n.l 
f^ 1355. 



Digitized 



by Google 



BE LA TOUR- EN VOiVRE» ao5 

, V. Jean de ul Tour, I""^ du nom, cbevaliôr, wigttcur 
4e la Tour en Voivre, reconnut, en octobre i555, tenir 
celte terre et plusieurs fiefs de Robert , duc de fiar f 
fonda, en i56f , une cbapellenie dans l'église collégiale 
de Ligny. Le même duc se rendit caution envers lui, 
en i366, de six bourgeois de la ville de Bar, pour la 
somme de mille petits florins qu'ils lui devaient. Il ven<» 
dit, en i558, une portion seulement de iu seigneurie de 
la Tour en Voivre; car Vanchelin, frère- de Henri ci* 
dessous, qui avait aussi épousé nne Lcnoncourt (Catbe* 
rine, sœur de Jeanne), était encore seigneur de la Tour 
en Voivre, la forte maison de la Tour en Voivre, à 
Marguerite de Blanmont, comtesse do Salm. 

On apprend de la généalogie de la maison de Lenon^ 
court (i) que Clémence de la Tour, dame dudit lieu, 
épousa Gilles de Luxembourg , qui vivait en i586. 
^ Le suadit Jean avait épousé Mai^uerite de Conflans, 
fille de Hugues de Conflans, seigneur dé Sommevelle, et 
et en eut Henri , qui suit , et Vanchelin. 

VI, Henri de la Tour, écuyer, seigneur de Pierre- 
fort, fut écuyer de Robert, duc de Bar, capitaine àp 
Sainte-Menehould et bailly de Vitry, Il s'obligea pour 
ce duc, en\rfhp le comte des Deux- Ponts , pour la somme 
de cent peffli florins, et il eu. eut, eu i594, des lettres 
d'indemnité. L'année ï4i5, s*étant associé, ainsi que 
Vancbelin son frère, avec Charles de Deuilly, maréchal 
de Lorraine, et autres se disant au service du duc de 
Bourgogne, et ayant amassé un corps de gendarmes, 
firent prisonniers les évêques que le concile de Cons- 
tance envoyait en ambassade vers le roi Charles VL 

Les ducs de Lorraine et de Bar, dans les états desquels 
cet attentat avait élé commis, levèrent des troupes et 
remirent ces prélats en liberté. Ces seigneurs, trop fai- 
bles pour résister à ces deux princes auxquels s'étaient 
joints les Messins , tournèrent leurs armes contre ces der- 
niers, jusqu'à ce que le concile les eût excommuniés,, 
par les évêques de Metz et de Toul (a). 

(i) Histoire des grand<;-officicrs de la coaronne, t. a , p. 55' 

' {3) Gallia cjiiist , «-'dit. de i65a , t. a , p. 47^* "~ H**'- de Saint- 
Lïuis, par dom Fclibien , p. 334. — Hist. ecclésiast. , par Fleuri , 
t'at,p.34i. — Hiat. d« Lorraine , par dom Calmât, «dit. de i*)']^!^^ 
V a, p. 71a et 7i3. — Qallia christ.^ édit. de 1759 , 1. 1| p. ^o. 



Digitized 



by Google 



2o6 r>Z LA TOUR E1V VOlTltE. 

Vers faii t4î^4i Henri de la Toor fut fait capitafne cfa 
dîâreau de Sainle-Mençliould, et pea après bailli dt 
Vilry. il- vivait le 2 aoiit 14^8, et était mort le i5 mai 
1449- il avait épousé, vers l'an 14^20, Jeanne de Lenon- 
court, dame en partie de Filoranges, fille de Colart de 
Lenoncoart et de Lise, dame de Filoranges, et en avait 
eu Aucherin , qui suit : 

VII. Ancherin dk la Tour, aïiàs Anctelia, écuyer, 
voué et seigneur de Jcandelise en Voivre ,. obtint en j449» 
de l'évêque de Verdun, la confirmation d'une yente d'hé- 
ritages qui avaient Appartenus à son père ; eut ordr^ da 
sénéchal du Barrois , en 1468, de se trouver en armes^ 
et les fiiens, au lieu de JYliilery, pour y servir ReniS 
d'Anjou, duc de Lormine et de Bar; fit bommage aa 
prince, en i48i , de ee qu'il tenait de lui dans la prévôté 
de Yi^nne et s^a marquisat de Pont; fat invité par lui 
aux états de Nancy de i485> et mandé eu 1492,, paar 
Thléry des Armoises , son cousin, bailli de Saint-Mibiel| 
de se tenir prêt , bien armé, pour aller an service du duc 
de Lorraine; a'cquit, en i5o7, ce qui appartenait à Rcr 
gnaut de Gourn9y dans la seigneurie d(B Puxe , et mottrot 
avant le 2g décembre 1607, liiissant de Henrijtte de Puxe,. 
sa femme : S 

i<» Regnault, vrvftpt en ,1609 , ^ui avait é{>oaaé Ma^ 
guérite de Blaismont, dont la postérité est iiK^nr 
nue; ,2" Didier, viyimt en i4Si > 5* GuilUupie» 
^ui suit.: 

VIII. Guillaume de laTour, cp-3eigneur d© Jeande- 
liae fit de Puj^e, épousa , le premier octobre iSog, Marie 
de Ficquelmout, fille de Vautrin, capitaine, préypt do 
Briey, et petite nièce de Gérard d'Avilers, ^rand-éçujer 
de Lorraine ; fit hommage , avec ^es frères RegnAult et 
Didier, au duc de Lorraine, la même année; de ce qui 
leur appArtenait, par la moft de leur père, au lieu do 
Jeandelise, etc. Il semble mort avant i554 > laissant^ 
entre autres enfants : 

1* Gérard vqui suit ; 2^® Adam , roarité à l^gp.h l^our- 
chiBS, dont :1a, postérité est éteinte; 3^ Ancljeriu, 
quiaiait la b*a»ché de h Tour en Foi^re ietm-- 
deUàe , jarée an chapitre de Remicemont ,. et deus 
4Uei. 



Digitized 



by Google 



DE tk TOUR EN TOIVRE* ÔOy 

IX. Gérard de la Tour, écuyer, seigneur eii partie 
its mêmes terres de Jeandelise, de Puxe, de Ri^uie- 
yille, 6t une donation à son frère Adara , en i543; con- 
jointe m eut avec son frère Anclierin et ses sœurs; par* 
tagea avec eux^^ vers l'an i55o, les seigneuries à eux 
écûut»» par le décès de leurs père et mère. Il mourut , 
laissaai de Jeanne de Gourcy : 

i^ Arnoùld, qai sait, 2,^ Elisabeth , femme d« Jean 
d« BeUefoat^iÂe, éeuyér, etc. 

X.- Artiouïd DiÈiiA Tô'ur, séigneurdePuxe, de SaVon- 
iiîèrés, de Bi^aittviHe , de Coulmay, etc., lieutenant pour 
le diic d'etorrâiile att gouvernement de Marsal , et capi- 
taine rf'une coiilpagnfe d'e gens de pied en celte ville , 
éponsa, avant le ^i novembre iSyS, Barte des Armoises, 
Wle d*Engurrran , seigneur en paVtie d'Affteville, et de 
Marie de Goui'cy, paya , en i59ii, à sa sœur, une somme 
pour la paVl q[n*elle aVait daiis le prix de la vente l'ailé 
fkr leur père de sa pdrtion dfans la te'fre de ï'riànville } 
épousa. ^^*îcondes noce^, éii i5gy, Barlre de Failly^ 
Suiihe tfeiBlî^ry, 6otnpremy-îa-Canne et dé Trillièrcs.; 
obtînt èiï i6'iO, dliï dû6 de Lorrafn'ê, une pension de 
€00 liv., en récompense des services q^'il fui avait ren- 
des, et au diic ^én jbère, dépttid vittgt-tms ans*; leita le 
premiisi* janvier i6t3, ei modïnit au tk(À» âe fôvrifer êai^ 
Tant. lijf eut de sa p)*éri)ière Éetiimen • 

1® Adam, seigneur d'Afiffevilfe , vivant en 161 5; 

a* Jacques y cnaaibellan' du duc de Lorraine et 
capilaiine d* une compagnie oe gens de jj^cd, en«> 
trente nus à Marsal } 3** Nrcolas , qui suit y 4** ^l^^" 
lippe, vivant la mfême année 161 3; 5** Antoi* 
nette , mariée à Hercule de la Forest , écuyar. . 

XI. Nicolaîs ni: ia Totm, seigneur de Sa*vonnièfes, 
enseigne d'iMïe*eort'pà^iea1!tai?hée tfu goliveïnemètlf de 
BSairsal, bhtiàt, en t^xjjjt^v^ aea frères», d^ dtrc de 
Lortadtrt?, 1« coMinuatioh de la pensfion accordée à lenr 
père j transigea avec eux, la même année ^ suit 1^ par- 
.tage d£ la succession; fut pourvu par lettres dt* duc de 
Lorraioe, en i6a5yde la charge de goûverneor de la 
TÎlle et prévôté de Livcrdun, et lui fit lomnj^age, la 
.mêine année, de I4. terre' de SavonnWre». ÏI -ewij d'Ester 
.de iiaiUivjjfSoii éjpQtise: ' . i 



Digitized 



by Google 



^o8 OÈ LA tOCR EN VOlf UÉ* 

XII. Jean de la Tour, II' dû nom , chevalier , selgtiéulf 
de Savonnièfes, titré comte de la Tour, lequel fut main-< 
tenu dans sa noblesse {)ar jugement de l'intendant dé 
Metz, rendu le ^9 novembre 1674» »ar titres qui la 
prouvaient f àin&i que cela fut généralement etigé alori 
en Lorraine) , avec filiation depuis Anclierin de la Tour, 
«on quatrième aïeul, vivant en i486. H &t hommage d^ 
SavQnnières, en, 1681 , et vivait encore en 1715. Il avait 
eu de son mariage avec Marie-Anne Olriot de Jabainville t 

XIII. François - Charles , I"" du nom, comte de la 
Tour, seigneur de Savonnieres , puis , par acquisition de 
Tannée 1748, de la terre de la îour eu Voivre, de Su-- 
zemont et l3an-de-Lolieux, offîoiet au régiment des gardée 
du duc de Lorraine , donna , en 1714 » le dénombrement 
de Savonnieres. Ce prince voulant récompenser les ser- 
vices de ses ancêtres, qiy , dit le prince, avaient possédé 
les premiers emplois de ses états, lui accorda une peu* 
«ion, par lettres du 20 mars 1721. Il obtint en 17^9, dn 
roi de Pologne, duc de Lorraine, la conûrmation de 
l'acquisition de la terre de la Tour en Voiii^H^Il laissa 
de Marie de Ilouard , fille de Jean Guillaume , chevalier^ 
seigneur de Lezey : 

XIV. François - Hyacinthe ♦ comte J)t5 t»A Tour en 
Voivre, seigneur du comté dudit nom , de Puisienx, etc. » 
chambellan des enipereurs François I*"^, Joseph II et Léo- 
ppld ; d'abord colonel-commandant des gardes nobles dit 
premier de ces princes, en Toscane, puis capitaine-lieu-^ 
tenânt-dé la garde de l'archîdnc Pierre-Léopold , grand- 
duc de Toscane, général-ma)or de ses troupes, et che- 
valier-commandeur de Tordre Saint-Etienne de Toscane f 
lequel épousa, en lySi , Charlotte , née comtesse de Nay# 
fille d'Emmannel-Dieudonnc, comte de Nay et de Ri- 
checourt, ministre d'état, président des conseils de Vcm* 
pereur François I«', en Toscane , et gouverneur du grand- 
duché, son chambellan ,grai^ - crpix et grand-prieur de 
l'ordre de Saint-Etienne. Do cette alliance sont issus : . 

I* Emmanuel - Dîeudonné , comte de la Tour eil 
Voivre , chevalier , commandeur de l'ordre de 
' ' Sainl-Etienne, chambellan de S. M. rEmpereuf 
d'Autriche, et colonel à ce service, marié, eft 
1786, avec Eléonore-Raymondè de Seigliéres, iw 
Belleforière de ^oyecourt / filW de M.']^e comt» 



Digitized 



by Google 



HE tA TOUR EN VQIVRE? pOQ 

de Soyecourt , et de mademoiselle de l^P^^'^S^^ f 
sœur du mariais de BereDger, chevalier des ordres 
du roi ; 
a* François-Cliarles, oui suit; 
$• Cbarles-pominîque , comte de la Toqr on Voî- 
vre , colonel de cavalerie au service du rpi , et 
ahcî<'n officier supérieur de la gendarqqerie, ca- 
pitaine-lieutenant de la compagnie de monsei- 
gneur le Dauphin (i) , marié, en 1 789, avçc Fran- 
çoise-Louise-Victoire de Marie de ^a Higourdais 1 
dame de la Croix-Etoilée , veuve di| comte d^e 
Montlouet et fille de Ferdinand ^e l\larie , claev^- 
lier, seigneur de la Higourdais, et ^e ^ame Thé- 
rèse de Saint-Gilles Péronay. Il fit ses preuves de. 
cour en 1784 > et pionta dans les carrosses flu roi 
au mois 4e mai de ladite année. 
XV. Fraiîçpis-Çhi^rl^s, IJ* du noip, comtiSPEiiA Tour 
EN VoiVRE, ch^vali^iy, cpR^mandeuv de l'ordre de Saint- 
Étienne, lieutenant-général , ^^miral et inspecteur- géné- 
ral des arsenaux de S. M. le roi Ferdinand de Sicile, 
s^ épousé, en 1796, Jlenrie^te, ifèe coisitèsse du Gail* 
l^d-d'f£eillimer, en Lorraine , damé de la Croix-Etoilée, 
grande-ms^îtresse à la cour de Sicile* Il a de ce mariage: 
1? Charles y né à Naples le 9 juin 1797; a* Em- 
manuel, né à Naples le 8 janvier 1800; '6* 8u- 
saune, née à Naples le 16 octobre i8o2j 4* ï"'*'*- 
çois y né à Falerme lé 5 avril 1806, 

La généalogie jci-dessus> est déposée au c^})inet 4p roi 
et à la 'bibliothèque , suivant l'usage , lors des preuves d©. . 
cour faites. 

On peut en outre consulter les auteurs ^nciiens et mof 
dernes qui parlent de la chevalerie de Lorraine , tels qua 
Husson l'Ecossais ] Bermann , dans seç Dissertations Sis*» 
toriques de 1765; les anciennes Chroniques de Meizf 
FHistoire ecclésiastique de Verdun, imprimée à Paris,, 
chez Simon, 1745, et celle de Lo;rraine, par t>. Çalmct. 

' (1} Lia filiation de cette maison est établie ainsi, par M. Çhcrip k 
|*épeqae de la présentation de i']S!^. Alors , 

ILe comte Emmanuel nVtait «jue major au tcgiment de Pellégrini ; 
"Lftg c^mte François nV'tait que c^^pitaine de raisscau au serviee du roi 
de Naples, et 

* X^ comte Giarles; capitaine w régiment de Schoraber^, dragons» 
6. ;»7 



Digitized 



by Google 



aïO DE LA TOUR EN TOIVRE. 

Toutes montrent la puissance de celte maison de l'an- 
èîenne chevalerie de Lorraine à Tépoque du schisme qui 
a amené le concile général de Constance, en \^i5^ C'est 
ce qu'en disent ces auteurs qui a sans doute donné l^eu à 
iin article assez curieux de la Riographie, imprimée à 
Paris en »8i2 et i8i5, pages 5i5 et 544 du volume T, 
par Chandon et Delandine : il porte : 

Tour en Voivre (/Vainchelin), fils de Jean de la Tour 
en Voivre et de Marguerite de Confia ns , était issu d'un 
•ire Geoffroi de la Tour, chevalier avoué de Harville, 
seigneur de la Tour en Voivre en 1221 , lequel habitait 
entre Metz et Verdun, dont le frère ou l'oncle était 
chanoine du grand chapitre de Trêves. Vainchclin, né 
en i564, se signala de bonne heure dans les armes. Il 
fil, en 1409, la guerre à la ville de Verdun (vq^ez 
l'Hist. ecclés. de Verdun, p. 366); fut excommunié, 
avec son frère Henri , pour avoir enlevé les députés du 
roi de France au concile de Constance. ( Voyez ci-après, 
Henri.) Vainchtlin fît un- traité de paix et d'alliance, 
le ao novembre i45i, avec Robert de Saarbruck; sei- 
gneur de Commercy, pour se défendre mutuellement 
coiltre le duc de Luicembourg et contre Evrard de la 
Marche et tous autres. La forme et les précautions prises 
dans ce traité sont curieuses et peignent les mœurs 
du temps : « Ils jurent de l'observer sur le^ propre corps 
n de N. S. J., C. benOLst, et consacré par bouches des 
» prêtres , corporel le ment, visiblement veu et démontré 
*» devant eux, etc. etc. ». Eu cas de rupture, élisent des 
arbitres, condamnent à mille* francs d'or ceux d'entre 
eux qui ne s'en l'apporteraient pas à l'arbitrage; et îes 
déclarent te faux mannaux , parjures, traîtres, déloyaux, 
» foy mentie et déshonorés de tous honneurs, en tous 
1) lieux et en toutes cours de seigneurs et autres ; ladite 
» bourgfride ne pouvant pour ce être anéantie, mais 
^ étant en force et vertu perdurable à toujours »i Vain- 
chelin de la Tour, fidèlement attaché à son frère, joua lé 
même rôle que luâ dans les troubles de la province , et 
mourut vers 1446» De Catherine de Léiioucôurt , sa 
femme et sa belle-sœur, il laissa des enfants qui mouru* 
rent sans postérité. 

Henri, frère du précédent, chevalier, bailly de Vitry, 
seigneur de Pierrclbrt , .6aucy, Balaicourt et Jeandelise, 
né vers i565, fut d'abord écuyer de Jcan-Ie-Bou, duc 



Digitized 



by Google 



DE LA TOUR EN VOIVRE. 311 

de Botirgogne, ensuite de Robert , duc de Bar, en 1^94. 
I! ût la guerre à la ville de Verdun en i4o4, et s'étant 
uni à Charles de Deuil ly, maréchal de Lorraine, il 
poussa la hardiesse jusqu'à faire prisonniers > sur les con- 
nus du Barrois, leis députés du roi de France qui reve- 
naient du concile de Constance (c'étaient les évéques 
d'£mbrun et de Carcassonne, et les membres des uni ver* 
sites de Paris et d'Orléans ). Henri les fit renfermer dans 
sa forteresse de Saucy Le concile excommunia ces trois 
seigneurs. Les ducs de Lorraine et de Bar , avec les 
habitants de la ville de. Metz , assiégèrent Saucy et par* 
vinrent à délivrer les députés prisonniers. 

Le concile en adressa ses remerciments à ces deux 
princes par une lettre du 14 des calendes d'octobre i4ï5, 
et écrivit sous .la même date à Jean, duc de Bourgogne, 
et à Conrad , évêque de Metz, pour les engager à pour- 
suivre ces excommunias. Le danger était en effet pres- 
sant pour les Messins ; car ceux ci n'étant plus en bonne 
-intelligence avec le duc de Lorraine , et ayant détruit la 
forteresse de Saucy, Henri de la Tour vint fondre sur \e 
val de Metz, s'empara de Sey et de Moulins, y resta 
trois jours, et mit tont à feu et à sang. (La Chronique 
de Metz, t. III, et D. Calmct, Preuves de l'histoire de 
Lorraine, rapportent ce fait, même par les siogulii^rs 
vers suivants ) : , 

Par Tan mille quatre cent quinze 
Fat la place de Mooliii prinze 
Par seigneur Ucory de la Tour, 
£t brûlé le pays d alentour. 
 ceux de Metz estaient amys, 
Et ifs aidèrent leurs ennemys 
Devant le diastel de Sauley ; 
Cas pareil leur advint aussi ( 1 ). 

Heîisî fit ensuite avec les Messins un traité par lequel 
il s'engagea, moyennant de bons subsides, à faire la 
guerre pour eux. Il en fit. une autre , en 147-0, à la ville 
de Verdun qui avait détruit sa forteresse de Balaicourf* 
Cette ville le créa son gouverneur, et lui paya une somme 
aunucUe en indemui^. Henri ^ célèbre par sou activité 



(1) CesYcrs, cités par dom Galmet, ne le sont point dam la Bio* 
graphie ; niais tdnt le resurde cet article ea est extrait. 



DigitizegbyVjOOQlC 



±12 CinkVb DÈS ÉCUEKOLLES. 

et sa valeur, mourut en 1449? l^îss^ii^ àe sa femme ^^ 
Jeanne de Lenoncuuriy an fils nommé Ancherîn marié 
k Henriette de Puxe , souche des la Tour en Voivre Sa- 
Tonnières, et des la Tour en Voivre Jeandelisci famille 
chapitrale de Lorraine, encore existante. 

Jrmes : « Ecartielé, an i et 4 de guetileâ , à trôî« Mon* 
» d'argent y et au a et 5 de sable ^ à une fascê d'al^gent> 
» accompagnée de trois pattes de lion du même, deux 
• en ch%f contre-onglées, et l'autre conloamée t^ mou-* 
» vante de la pointe )>. 



GIRADD DES ECHEROLLÈS, famille ancienne du 
Bourbonnais. Le cardinal iGiraldi, ûrigirlaire du Brian- 
çonnàis^ a reconnu la branche établie à Moulins comme 
issue de la même souche que la sienne. 

L Louis GiHAUD, seigneur de la Bergerie , vivant en 
16879 épousa Jeanne de Page, de laquelle il laissa : 

1** Gilbert Giraud, seigneur des Ecliel*olIe8 , tcrtè 
qui fut substituée aux enfants de son frèt^ puîhé , 
conseiller du roi , maître en son hÂtbl , marié 
à Marguerite lé Gendrô , fille du sieur de là 
Fay et du Verger , conseiller dû rtti, inort eii 
1602. Gilbert des EcheroUes fut enterré aux Au- 
gustins de IMoulins, qui, en reconnaissance des 
dons qu'il avait faits à leur église , lui accordè- 
rent, à lui et à toute sa famille, tine sépulture 
dans une de leurs chapelles. Dans l'acte de sépulture 
du 6 mars ifi62, il est qualifié de tnessirt^ Il laissa 
de son mariage Claude, mariée, en i665, avec 
noble Jean (.benevier, seigneur de Fleurions 

2* Antoine- Jacques , dont Tarticle suit. 

IL Antoine-Jacques Gibavd^ deî^n^r de Yigneletvt 
d^ Bordes , épousa , eti 1646, Elisabeth Hïarsl. fi tfùtt db 
ce mariage : 

ni. Antoirtc 'GikAun , seigneur -de V^rtbles , 'des Bàk*- 
des, des EcheroUes, etc., conseiller du roi, maître en 
a cour, n laissa de son mariage, contracté en 'iGj'5 , 
SLVec Marie Metenier : 

ly. Simon GïiutiD , scignetit ifes Ecfeetc4Wl et *« 



Digitized 



by Google 



CIKAUD DES ECHEnOLLES. diS 

Boràes, conseiller do roî ^ fnaitre eii la cour, marié, ea 
1680, à Ftançois^ Bousîtat de Sdihfe. J}6 ce mariage 
Tint: 

V. Gilbert-Simoa Gtkaûd^ seigneur des EcheroUes et 
des Bordes, chevalier de l'ordre royal et militaire de 
Saint-Louis, capitaine aa régiment de Poitou, né en 
i!ro2, mort^ en 1769. ïl avait épousé Martiale-Aiméo 
Melon, dont il eut: 

!• Etfentfe-Fratiçois , doût Tàrtîèle suit; 

2*. Anne -Marie, décapitée rcvolutionnairement à 
Lyon , le II février 1794, à r^ge de soixànte-ua 
ans. Elte n'avait point contracté d'alliance; 

VI. Ëtâenne-Françots Girard, seigneur dkes Echerollfes, 
chevalier de l'ordre royal et militaire de Saiât-Lôuis , 
né en 1761, maréchal des camps et armées da roi, ins- 
pecteur des hacas du Bourbonnais, commanda, comme 
général, pendant le siège de Lyon, le poste de Saînt- 
Jast , en i7g5, et mourut en 1810. Il avait épousé Marid^ 
Anne-Odile de Tarade, dont sont issus : 

1* Martial, mort en 1774; 

â» Anàe-Etîètine-Louis Giralid des Edierolles, an* 
cien officier au régiment Royal-Guienne , cava- 
lerie j 

5* Etienne-François* Louis» mort en 1785; 

4* Joseph-Marie Etienne , dont l'article suit; 

5* Etienne , mort en 1 785 ; 

6* Odile, morte en 1801 ; 

7* Alexandrine Giraud desEcherolles, né en 1779, 
dame d'honneUr de Us, A A. SS. les duchesses 
liouis èe Wurtemberg. 

VIT. Joseph - Marie - Etienne Giraud , chevalier des 
"EcheroUes, né à Moulins le 17 mai 1775, capitaine de 
cavalerie en retraite, a épousé Maria- Louisia-Luciana 
Leygoniex, de SéviUe en Andalousie. De ce mariage sont 
issus : 

i<» Louis Gii^aud^chcrvaHer des EdbevdltfS, tié 4è 11 

•avril i8r5; 
d*" Paul Giraud des EcheroUes ; né en mars iSiS } 



Digitized 



by Google 



2l4 I>B GALBEKT. 

5"^ Maria Giraùd d^s Echerolles, née le 2^ jaillet 
1810. 

Armes : « De gueules, au puîls d'argent, d'oà sortent 
V deux palmes en bande et en barre du même ; au chef 
il cousu d'azur, à la fleur-de-lys d'or, chargée d'un bâton 
I) péri en bande du champ ». 



GALBERT (de), ancienne famille du Dauphiné. 

Lors de la réunion du Dauphiné à la couronne de 
France, en 1349, ""^ ^^^* aïeux de la famille de Galbert 
était secrétaire intime de Humbert, dernier'- dftuphiu; il 
était son notaire, et stipulait ; Pardevant moi noble Gai" 
bert , notaire ; mais la filiation suivie et par titres de 
cette famille j ne remonte qu'à : ' 

I. Raimond de Galbert , qualifié noble dans la réri- 
sîon des feux de l'année i458 , dont copie a été tirée de 
la chambre des comptes du Dauphiné. Il testa en 1480, 
et laissa de Philippe de Toverie , sa femme : 

IL Antoine de Galbert, écuyer, marié à Dominique 
de I^ucé, dont : 

1** Ennemond , dont l'article suit j 
• 2* Michel de Galbert-, 

^I ^^*? ' \ religieux à Saint-Martin; 

4* Guignes, S ^ ' # 

5" Claude de Galbert ? 

6« Jeanne , mariée à N.... du Van de Campo ; 

7« Catherine, alliée à Colin N.... ; 

8*» Antoinette , femme d'Aimond de Rivoles. 

III. Ennemond de Galbert, !•' du nom, ccuyer, 
épousa Raimonde de Genton, de laquelle il laissa : 

1° Ennemond, dont l'article suit; 
2** Telmos de Galbert. 

IV. Ennéînand DE Galbert,' II* du nom, écuyer, 
épousa Jeanne-Marguerite de Gommiers. Il eut de ce 
mariage : , . . ^ 

1 • Philippe, dont l'article suit ; 



Digitized 



by Google 



I 
i 
I Tint 



DE CALBXRt. 2lS 

%* Jean ; 5" Enncmond 5 4" Pierre ; 5* Lncrècc ; 
* 6* Merande ; 7* Enncmonde ; 8** Antoinette } 
9* Margnerite; 10* Elisabetli de Galbert. 

V. Philippe DX Galbirt^ écay^r, seigneur d'Estapes, 
épouM Marguerite de la Pra, rappelée dans le contrat 
de mariage d'Alexandre , son second fils^ auquel elle fait 
une donation. De ce mariage vinrent : 

^ I* Philippe ) auteur de la branche des seigneurs 
d'Ëstapes, éteinte; 
2* Alexandre, dont l'article suit; 

3* Françoise; 4* Anne-, 5* Louise; 6* Claire de 
Galbert. 

VI. Alexandre de Galbert, I**" du nom, écuyer, sei- 
gneur de Rocbenoire et de Trinconnière, est compris au 
rôle de l'arrière-ban des gentilshommes du Dauphiiié , 
convoque' par le roi ,*an mois d'octobre i63o, pour mar- 
cher sur Casai, et servit à l'arrière-ban, convoqué en 
1640, pour porter du secours à Turin, et dont la revue 
fut Faite à Gap le 5o juillet de ladite année. Il fut main- 
tena dans son ancienne noblesse, lui et sa postérité, 
par jngtuïept de messire Henri de la Guette^ seigneur 
de Chaze , et Alexandre de Sève , seigneurs de Chati- 
gnoaville, commissaires et juges souverains, députés 
par le roi pour la vérification des titres de noblesse , du 
7 mars ]64i. Il testa le 8 mars 1662, devant Saulce, 
notaire. Il avait épousé, par contrat du aS septembre 
1622, reçu par Martînon , notaire royal de voyron, 
demoiselle Catherine de Dorgeoise, fille de noble Thomas 
de Dorgeoise , seigneur de Trinconnière. l)e ce m^iriage- 



VII. Aymard de Galbert , écuyer , seigneur de Trin- 
connière, maintenu dans ses privilèges d'ancienne no- 
blesse par François du Gué , chevalier , intendant des 
provinces du Dauphiné, Lyonnais , Forez et Beaujolais, 
le 2 juillet 1667; il testa le 5 mars 171 1. Il épousa^ par 
contrat du 5 juin 1668, demoiselle Madeleine Asport, 
fille de messire Louis Asport et de dame Claudine Faure. 
D« ce mariage vinrent : 

I*. Alexandre, dont l'article suit; 



Digitized 



by Google 



21^ , . PE CALBEHT. 

^* Catherine , mariée à N.... de I^v^l, d^ Mau- 

ricane; 
3* N.... , feniiii€ de N.... de la Bâtie. 

yill. AIe;^a^dre de Gal^çrt» H* 4m^ nopi, éc^yer,. 
seigaeur de Tiincannière et de Aochenoire^ épous4» pat 
contrat du 16 novembre 1708, reçu paf Pa«quet, ^^tairoL 
royal , demoiselle Marguerite de Gillet , fille de Claude 
GiUtit et de demakdUfi Mari» Peaoa. 6e^ eufaiiU forçât : 

I • Oronce , dont l'article suit ; 

a* Pierre , ecclésiastique ; 

5* Mari^9 alliée à Gfaarlea Rageidç Noissimc; 

4* Françoise , religieuse aux dames de Tulia*- 

IX. Oronctî p^ Galpei\t he, Rpc9£NQmE , écuji^ , 
conseiîUr au parlement de Grepoble , p^r p^-ovisioqs 4?* 
20 mai '745> épousa, par contrat du prepiiçr février 
1749 , reçu par Bevol, notaire rpvVl à Gr^noye, dçmoi- 
selle Anne- Constance le Ciel, nlle dç . Charles- Mathieu, 
le Clet, conseiller du roi, et de dame ^nne-^eorietter: 
Lucrèce Heraud^ et fit 9on ^est^mçi^t le 10 i^t^i 177p. pp 
son mariage i^ont i^sus : 

1° A.lexandre-'Oroiice- Constance, dont Tatticle suit ^ 
a* Gaspard de' Galbert , eapitaine de vaisseau , dé- 
puté auK états^généraux en l'T^g , ^ai n^a eu 
qu'ufte damoisdîe^ mariée à M. dé Mbiinîère. 

3f. Alçxandrç-rOropcç-ponstaoceijk&Gi^uiç^K'ry éc^yer,, 
conseiller fi^ parlement de Greuoblçi par proivjsipn^ 4^ 
•)2 janvier l'j'j^f çpousa, par contrat 4^ }^i^A\^^ '77^>> 
passé devant Rey, uot^ire rpy^l de Grenoble, 4(M?)o^-l^ 
selle Marie-Madefeîne-Laurcnce^usanne de Charençy, 
fille de messire Pierre de Charency et de dame Marie- 
Madeleine derjta four-du-Pin. De ce mariage sont issus : 

\* A.lexandre, dont l'article suit; 

a* Alçxaadl^iïie- IVIarifi-ËLisal^eth-Çl^iflpt^e-Ç^m?- 
tance de Qalbert, cbftnoinesse et CQmt,e9ae,d^.;Neun 
ville, le 2i4'iuars 1785 , puis cha^p^^essç 4^ ^<^1^ 
à Saint-Autpine de Viennois, l^'^p )uta i^i^^f 

XI. Alexandre de Gilbert, écuyer, marié, en iSoj^ 
a demoiselle Henriette d^ Ri voire de la Bâtie, il a de ee 
mariage: -^ 



Digitized 



by Google 



DB BÀRBEHOT dUuTBT. SI/ 

1* Abel'Oronce de Oalbert; 

2^ Lavrede GaUl>ert; 

3* Alphonsine de Galbert. 

'jtrmes : « D'azur, an chevron d'or, accompagné en 
9 cbef de deax croissants dn même ». * 



BARBEROT n'AUTET (de), famille origii^ttîrc da 
landgraviat d'Alsace, oii elle possédait une seignearie 
. de son non^ située près de Lasida-w, est fixée, depuis 
; l'an i5oo à Gray, dans le comté de Bourgogne. 

Antoine, le premier qui se fixa dans cette province ^ 
était un- des secrétaires de Tempe reur Maximilien. Il y 
fut envoyé en 1498. Il ne put se procurer tous les titres 
antérieurs de sa famille , qui furent perdus par les ra- 
. Tages continuels qu'occasionnèrent les guerres qui eurent 
lieu pendant le quinzième siècle dans cette partie de 
rAllemagne. 

Cette famille fut reconnue et confirmée dans sa no- 
blesse de race et lignée, par jugement rendu à Besançon 
le 12 février 1698, par M. Claude de la Fond, cheva- 
lier, seigneur de Beuvières, la Ferté-Gilbert et Limosy, 
conseiller d'état de Louis XIV, commissaire de Sa Ma- 
jesté, chargé, après la conquête de cette provint», de 
la poursuite et vérification des titres de noblesse; 

Dans ce jugement il y est dit, qu'après avoir exacte- 
ment compulsé les registres de la magistratureule la ville 
de Gray , qu'il y était' coDsigné dans les années i557y 
i566, i586, 1587, 1589, 1592, iSgS, iSgS, 1598, 1600, 
)6oi et 1612, qui furent des époques intéressantes pour 
cette ville, qu'il y eut toujours des membres du nam de 
cette famille élus vicomtes-mayenrs de cette ville. 

Lors de la reddition de cette place ,. qui était très- 
forte, assiégée par. Louis XIV en personne, le vicorate- 
mayeur Claude-Emmanuel de Mongin, d'une ancienne 
noblesse, oncle d,e Jean*François de Barberot, forcé, 
contre son gré , de présenter à Sa Majesté les clefs de la 
placé , lui dit : «t Sire , votre conquête eût été plus glo« 
» rieuse , si elle.vous eût été plus disputée )> • Le roi ne dé- 
sapprouva point cette harangue laconique, quoiqu'il con- 
nût l'opposition constante que ce. vicpmte-mayeur avait 
apportée à se rendre , et sentit que la grandeur d'âme et 
le patriotisme ne pouvaient être mieux exprimés. 

f. Antoine dx Barbkrot. secrétaire de l'empereivr 
6. a8 



Digitized 



by Google 



âl8 DE BÀflAEROT h'aUTAT. 

Maxîmlllen , fut envoyé , en 1498% en Franclie-Comté ; 
il y acqait des biens, et se fixa à Gray, en y épousant 
demoiselle Jeanjoe de Mooi^ fille d# noble . CW^rles de 
Moût, dont il eut:. 

II. Guillaume de Barbbrot, docteur è; droits, qui 
épousa^ -par contrat du aï janvier t55S, CbarloUe Da- 
vadan, fille de noble Pierre Davadan^ docteur es droits , 
dont il eut: \ 

III. Jean DEBARBEnoi^, qui épousa, par contrat di;i 
' 20 mat i55o , Jeanne Hiigon , fille de noble Jean Htigon, 

vicomte-mayeur de la ville de Graj^ auquel ledit'âFean 
succéda. Il eut de ce mariage : 

IV. Jean-Baptiste db Barberot, seigneur de Ta vaut, 
près Dôle , vicomte-mayeur de Gray.' Il épousa , ]^ar 
contrat du i5 juin i6o5, Claudine Perrenelle , fille de 
Renobert Perrenelle , annobli à Madrid , le 17 août i558, 

. par l'empereur. Il eut deux fils : 

1® Etienne-Bernard, dont l'article suit ; 
r 2* Norbert de Barberot, capitaine de cinquante ca- 

valiers au service de l'ei!npereur j il mourut en Es- 
pagne en 1 648 , sans postérité. 

y. Ëtienne-^Bernard . de Barberot , seigneur de t*a* 

r>vattt , vtGomte«mayeur de Gray, épousa, par contrat du 

1 5 février i65i, demoiselle Jeanne4!^laude Sordet> pelite- 

fiUede Guillaume Sordet, conseiller au parlement de 

Dôle. • Il eut de ce mariage : 

I'* Jeàn-Prançois, qui suit ; 

â* Claude-Alexandre , qui forme la troisième Ib'ran- 
' cbe, rapportée ci-aprëi. 
VI. Jean-François de Barberot d*Autet, chevalier, 
seigneur .d'Autet et de la Vaivres, épousa, par contrat 
du 25 juilUt 167g , demoiselle Barbe Jobelot de Montu- 
reux', fille de Claude de Jobelot, chevalier, seigneur de 
Monturcux, président au parlement, dotit il eut ; 
1, i« Çlau^e-Antoine, dont Tarlicle snii^ 

a* .J^an -François , chevalier de la Vaivres, lieàte- 

', nant dans le régiment dé M. le duc du Maine, eu 

.-: juin 17^4. II y leva une compagnie en décèriibre 

1759, reçut la croix de Saint -Louis en avril 

, .1.7 5,5, et fut- fait lieulenanl-coionel du régiuîcnt 

de M. le comte d'Eu. Ilmôurut sanis allianc^, à 

. ^ ,,^ Strasbourg, le 22 ,piaî i74«', des blcssjures ^n'Jl 

u^ijSi reçues dans les campagnes d*Àllemàgrt© et de 

"Boixème, notamment au siège de Prague"^ eu 174^; 



Digitized 



by Google 



DE BABBEROT d'aCTET* 2ig 

5* Françoijf-Botoavcntûtej prêtre de la compa^îê 
' do Jésus f mort recteur du collège de la maiioo 
des lèsuites de Lyon ; 

4* Jo8e]^Pliilippe^ auteur de la seconde branobe^ 
rapportée ci-après ; 

5* Jeanne-Françoise de Barberot d'Autet, nariée, 
par contrat du q5 juillet 1735, à Christophe 
Picot ^ seigueor et comte de Moras, c^^pitaine de 
cavalerie an régiment de Beroy, chevalier de l'or* 
dre royal et militaire de Saint*Lonis. 

Vil. Claude- Antoine de BARBËnoT d'Autet , chevalier, 
«eigrienr d'Aulet, épousa, par contrat du 5 avril 1720; 
demoiselle Anne-BapUste Matidinet de Montrichier, fille 
de Charles de Maudinet , seigneur de Montrichier, veuve 
en premières noces de Pierre de Richardot , seigneur de 
Ckohey, président à la chambre des comptes y dont il eut : 

VIII. Jean-Fraiiçois-Gabriel be Barberot d'Autet ^ 
chevalier, seigneur d*Autet et de la Vaivres , lieutenant* 
géuéral du grand-bailliage d'Amont, <fpousa, i"" en ly'^Oi 
dcmpiselle Aurore- Cloliïde Huot d'Avilley, fille de Jeau 
Huot d'Avilley, chevalier, seigneur de Lavoncourt , de 
laquelle il n'eut point d'enfants; 2^, par contrat du i4 
février 1759, demoiselle Marguerite de Treslondam , fille 
de Lpuis, marquis de Trestondani, seigneur de Suau* 
court et Pisseloup , colonel , chevalier de Tordre royal et 
militaire de Saint*Louis. Il eut de ce second mariage : 

1^ Claude- Joseph-Thimoléon , dont l'article suit; 

1** Joseph Aimé , chevalier d'Autet , sous-lieutenant 
ao régiment de Bresse , capitaine au même regi«- 
inent, chevalier de l'ordre royal et militaire dft 
Saint-Lonis , non marié ; . 

5** Charles-Joseph, ehtré au service du roi d'Es- 
pagne , en 1 700 , sous-lieutenant dans les Gardes- 
Vimones, mort sans alliance , à Madrid ; 

4** HippoTyte-Ferdinand , prêtre, chanoine^prcben;- 
dier do chapitre du Grand*^aint-Jean de Beaaik^ 
^on f mort à Constance en 1 799' 

IX. Claude-Joseph-Thi mol L'on de Barberot n'ArtET, 
chevalier, seigneur d'Autet et de Lavoncourt, fut liju- 
tenant au régiment de Bresse, et chevalier de l'ordre 
royal et militaire de Saint-Louis; épousa, par contrât 
(la 22 septembre 1806, demoiselle Hélène de Mslar- 
inry de Roussillon , fi'le de Charles de Malarmey , 



Digitized 



by Google 



aao ME BIABEROT D^AUTBT* 

eomte de Roiissillon , et de dame Eagéuio de Ponrclie» 
rest , veave de Charles de Duribrt , colonel de cavalerie 5 
il mourut le 12 juin i8i4y et eut de ce mariage : 

1* Hippolyte de Barberot d'Autet, chevalier > sei- 
gneur d'Autet^ né en 1808; 

2* Mathilde de Barberot d'Autet , née en 1807 ; 

S"" Clotilde de Barberot d^Autet, née eu i8io. 

SECONDE BKAl^CHE. 

VIL Joseph-Philippe de Barberot d'Autet, chevalier 
d'Autet^ quatrième fils de Jean - François et de Barbe 
Jobelot de Montureux, fut en décembre ij^4> ^ ^*^i^ 
de quinze' ans , lieutenant au régiment de Montmorency; 
capitaine en 1739, qu'il leva une compagnie ^ lorsqu'il 
devint Fleury ; en 1 748 , y fut premier capitaine 6e 
grenadiers ; y fut commandant de bataillon, lorsqu'il 
devint Rohan- Rochefort, et en octobre 1756, en fut 
lieutenant-colonel^ étant devenu régiment de Poitou} 
fut nommé ^ en décembre 1757 , lieutenant de roi, corn- 
niandant de la ville d'Ostervick; se distingua , à la tête 
dé son régiment, à la journée de Lutzelberg, en 1758-9 
et obtint l'année suivante, de Sa Majesté , une pension 
de deux mille livres; fit toutes les campagnes d'Alle- 
magne et de Bohême ; se trouva au siège de Prague , en 
décembre 1 742 , où il reçut un coup de feu à la jambe. 
Le roi lui accorda la croix de Saint-ïiOuis. Il se trouva» 
le 11 mai 174^9 à 1& bataille de Fontenoy et à celle 
de Lawfeld , l'une et l'autre commandées parle maréchal 
de Saxe; fit toutes les campagnes et les sièges de la 
Flandre , soua le même maréchal ; fut blessé d'un conp 
de feu dans les reins/ à l'assaut de BergH>p-Zocim , sous 
les ordres du maréchal de Lowendal^ en 1746^' fut aux 
batailles de Berghen et de Minden^ en 1765 > sous les 
ordres du maréchal de Broglie ; fut de l'expédition et 
du siège de Port-Mahon , qui fut pris sons les ordres du 
maréchal de Richelieu. Après quârante-ti*ais campagnes 
de guerre et trente-*six ' ans de service , il mourut en 
}765y époque de sa nomination à la lieutenance de roi 
'd'une place forte. 11 a v/tit épousé , par contrat du a août 
1745, à Bergues Saint-Yinox, demoiselle Marie-Reine 
de Grignon ^ nièce du lieutenant de roi de cette place , 
fille de Pierre- Alexandre dé Grignon et dame Marie- 
An ue Marisy. 11 eut de ce mariage : 

i * Âlexandre^lément-Emmanuel^dont Particle suitf 



Digitized 



by Google 



ll^Ë BARBEROT D'AUTEr* 3^1 

a* Pierre -Joseph-Bruno / sous-licnteiiaiit au régi- 
ment de Poitou , mort sans alliance } 
^5* Antoine-François, élevé i l'école royale miUtoire 
4e Paris, entré sous-lieutenant au régiment d« 
Royal-Comtois , qui a été dans Tlnde ; nottimé 
capitaine dans le 5* régiment de chasseurs , il eut 
le brevet de colonel^ fut chevalier de Saint-La- 
zare et de ^aint-Louis, et mourutà Uloti, non marié; 
4*" Anne-Marie- Madeleine-Reine , élevée dans U 
maison royale de Saint-Gyr> non mariée. 

VIII. Alexandre-^Clément-Emmannel de Barbeeot 
ix'AvTBTi élevé àl^école royale militaire de Paris, entré 
aous-lieutenaot an régiment de Poitou , capitaine an 30* 
régiment de l'Isle-de-France , premier aide-de-camp du 
gouverneur général detlsles-dn-Vent, chevalier de Saint- 
jLazare et & Saint-Louis^ a épousé, par contrat du 8 
février 1796» demoiselle MÎarie-Madeleine . de Baignart, 
fille de Jean-Claude-^Bénigne de Baignart, chevalier , 
seigneur d'Estrabdnne et de Pradines, major du régiment 
de Coincy^ chevalier dé l'ordre royal et militaire d© 
Saint-Louis, doyen de la noblesse des élats de Bour« 

fogne, et.de dame Madeleine-Claire-Honorée de Rey, 
ftmille de Provence. De ce mariage il a eu : 

1* Alfred-Emmanuel , né en décembre 1 797 9 enre- 
gistré pour entrer da^s la première compagnie 
des Mousquetaires : 

2* Arthur-Emmanuel , chevalier d'Antet , né en dé- 
cembre 1 799 , enregistré pour entrer dans la pre- 
mière compagnie dés Mousquetaires; 

5* Alèxandrine-£m manuelle de Barberot d*Autet, 
née en novembre 1 795. 

TROISIÈME BBANCHE» 

VI. Claude- Alexandre de Barberot, chevalier y 8ei«* 
gneur de Tavant, capitaine de cavalerie, second fils 
d'Etienne • Bernard et de Jeanne - Claude de Sordett, 
épousa^ par contrat du ,18 mars 1712, haute et puis- 
sante demoiselle Blarie-Louise de Vaudrey, dame de 1* ro-> 
marey-BouboilIon , Cugney , Chancey , Vaudey. .com- 
tesse de Velxôn, Chance vigny, Mothéy , àonXjl.fÙX' 
!• Bemard-Alexandre-François-Xavier , dont l'ar- 
ticle suit j ' ' " 
2« Marie-Madeleine, mariée^ par contrat du Ao {k^ 



Digitized 



by Google 



X>3* DE BAUBEROT D^AUTETt 

Trier 1758, à Charles do Tricoirnot^ fdgneiir, 
Darôn qu Trcmbloy , cbevalîçr de Tordre fojal et 
loilitaire de Saint-LoiiU, capitaihe aa régiment 
,^ . âp Rouçr^ue ; 

3* Marie-Charlotte, nriariée, parcbntrat du t5 man 
1740 , à Augustin de Brangés , chevalier^ séigaeur 
9e Slvrîat en Bresse^ capitaine au régîmeort de la 
Reine, cavalerie^ chevalier de Tordre royal et 
niilitaîre. de Saint-Louis; 

4* Anne-Marie , mariée , par contrat da 20 avril 
1744) ^ Charles- François le N'oir^ chevalier , sei- 
gneur de la Châtre en Orléanais, capitaine àa 
réginieut de la Reine , cavalerie , chevalier de* 
l'ordre royal et militaire de Saint*Loais } 

5^ Sophie* Louise de Barberot de Tromarey, ma- 
riée, par contrat da 5o mai 1753, à Charles- 
Antoine de ChoUet, chevalier, seigneur d'Hé^ 
daoges , lieutenant-colouel da régiment de Schom^ 
berç, dragons, chevalier de Tordre royal et mi- 
litairis de Saint- Lonis, commandant- eu second du 
Aoussillon , Ijeatenant de roi , commandant de 
Perpignan, mort en 1789. 

VIL Bernard -Alexandre- François-Xavier i>i Barbe- 
rot DE Tromarey, phevalîcr, seigneur dfe Velxon et de 
VaudfiV, épousa, par contrat dn aà juillet 1768, de- 
ihoiselle Marie-Charlotte de Salomon , fille de Lonis de 
Salomon, premier président da conseil sapériethr d'Al- 
sace, dont il «ut : 

Virr. Alexandre - Charles de BarberOt de Velioîc, 
chevalier >. seigneur de Velxon 'et de Vaudey, capitaine 
du régiment de Royal Ronssillon , cavalerie. Il a épousé, 
par contrat du 16 août 1788, demoiselle Michaud d'Ar- 
çon , fille de 7acques*Philippe Michaud d'Arçon , seigneur 
d'Arçon, colonel du génie, chevalier de Tordre royal et 
militajfQ de S^nt-Loois* Il n'a point de postérité. 

Ajfmes: cr'D'azar, à Taîgle d*oi*, becquée et mem-* 
» 'btëe àe t^hhc , empiéfant une' hisse mouchetée d'or et 
» de. gueules, lansnéê du *iême ,• tortillée en forme de 
» caducée;, et posée en fasce ; Técu sommé d'nne coa- 
» roAtfç décomte^ et Supporté par deux aigles aux mêmea 
» éittiiik^rf. 



Digitized 



by Google 



RAMOND^ e^ Languedoc. Les armoiries ie cette fk- 
mille,. qo^isont celles des anciens comtes de Toulouse, 'et 
le noifi de Raymond ou Ramond , que ces souverains qnt 
. rei|du pre^qMe héréditaire dans leur maison, ont donné 
Uea à une fiucienne tradition de famille , qui .trouve To- 
rigîne dea iRamond du Li^nguedoc dans un fils.d^un an- 
ciep comte de Toulouse, nommé Pierre Rfijrniond/(;^*iii 
avait éj^naé une demoiselle de Lagoursan; et ce qui aj - 

Suierait encore ce systêmei c^estque la famille de Ramo/id 
e nos jours écartèle ses armes , i** de Toulouse, qui c>t 
de gfietfles, à la croix clechée, vidée, alésée et pon:- 
metée d'or, et 2^ de La^ursan, qui e^t d'aznr , à la 
cloche d'argent , bataillée de aable } et enfin , que Ja. 
terre de Folmont et autres domaines, en Queroy/poss(' - 
,dés anciennement par la qiaison de Ramond , lui venaient 
de ce Pierre Ramond , fils d'un comte de Touloiise. 
Cette famille a possédé en outre les seigneuries de 
Honcuq, le Castel , Antj, Roquebrune, Pages, Cazês, 
Hauterive, Jaussens, Saint- Pierre, Rascas, elc, etc. 
Sou tombeau se voyait encore de nos jours en l'église de 
Saint -* Pierre d'Anihe; et ^es armoiries sur les viîraur 
de l'église des mineurs conventuels delà ville dé Moncù( • 
.L'auteur du Nobiliaire de. la Uaute-Guienne , pai^mi 
les nobles de la sénéchaussée de Lauzerte et ceux qui 
<mt donné des chevaliers et qui prenaient le titre de mon- 
seigneur dès ii5o, 12170 et i55o, cite les Ramond; et 
'Raymond de.Ramoild-dç-Folmont , chevalier ^e Saini- 
Jean de Jérusalem , fut commandeur d'Elspedailhac , < 11 
Quercy, au treizième siècle, ce qai se voit aux atcLivea 
de la maison de Themincs. 

I. Raymond -GaiUa^nme pe Ramond, seignenr de 
FoLMOJiT et de Moncuq, était petit-fils de Pierre-Ray- 
mond, seigneur de JPolmont, descendant de^ anciens 
comtes de Toulouse, et de N.... de Lagoursan; il mourut 
avant i584 > et laissa pour fils : 

II. Guillaume de Ramond , seigneur de Foi^mont, vi- 
vant en 1^95 , lequel fut père de : 

JII. Bernard de Ramokd i seigneur de Folmont,. vi- 
vant en i4> 2; il laissa : 

IV. Pierre de Ramond , seigneur de Folmont , chèvr.- 
,lier« maitre d'hôtel du Dauphin en 1469 ; il fut sénéchal 
du Quercy, de l'Agénois et de la Gascogne, en \I\(^i\ ca- 
pitaine du château et de la ville de Puynierol en i4(r2; 
puis chambellan et maître d'hôlel du roi , et députa aux 



Digitized 



by Google 



S!24 BAMOND* 

états-généranz tenus à Tonrs en 146&. Le roi 1 pour !• 
dédommager de l'office de sénéchal dn Qaercy et de FAg^ 
nois , jproviaces dont il avait disposé en faveur du duc 
' de Guienne, son frère , lui donna Foffice de capitaine des 
ville etchâtean de Penne , en Albigeois ^ en 1469. Il re- 
devint sénéchal du Quercj e^ i473> par le retour du 
duché de Guienne à la couronne^ et résigna l'office de ca« 

Î>itaine de Penne à Jean, son fils, en i486. Il épousa Hé- 
ène deB Lacs> qui vivait en 1467» fijie de Raymond des 
Lacs, et de Cécile de Tauteresse. Il eut de ce mariage : 

I* Bertrand 9 écnjer, capitaine de Caylufavanti465; 
a* Jean , dont l'article suit : 

y. Jean db Ramond, I*'du nom, seigneur de Folmontet 
d'Anty, écuyer, capitaine de Gaylns en 1465, an liéu da 
Bertrand , son frère ; gouverneur dé Cahors , lieutenaiit* 
dn sénéchal de Quercy> maître d'hôtel du roi en 1469 et 
X49S. Il fut élu, en 1474, pour commander la noblesse 
de Quercy au ban et arrière-ban à Bayonne. Il était 

Siannetier du roi , et capitaine de Lauzerte en i477> et 
ùt capitaine de Penne en Albigeois» par la résignation 
que son père lai fit de cet office en i486. Il épousa , 
!• N ; 2* Jeanne de Durfort , fille d'Antoine de Dur- 
fort « et de Boissière Salviac> et de Jeanne de Luzech. 
Ses enfants farent : 

Du premier lit .* 

X* Mathieu , seigneur de Folmont, grand-màitre des 
eaux-et-Forèts du Langnedoc, en 1489; 

Du second lit .* 

a° FrançoiSi reçu éhevalier de Saint-Jean de- Jéra<^ 

salem en i5o5^ 
S* Jean> dont l'article snit. 

VI. Jean DE Ramonb» II* du nom, seigneur d'Anty, 
mort avant i55i, laissa entre autres enfants : 

yil. Yentare de Râmond, I*' du nom, seigneur de 
Fages , par son mariage avec Jeanne , héritière ue Fages , 
vivante en i54t > fille de Florimopd de Fages , et de 
Marguerite de Manas. Il mourat en 1676, laissant : 

VIII. François dk Rahond, seimenr de Fages ^ gou- 
verneur des château et citadelle de Toarnon , en i57S« U 
mourut en 160 1 , et avait épousé Catherine de Chastaîgner 
^ui vivait en iGo^, fille de Rigal de Chastaigner, seigneur 



Digitized 



by Google 



èb Sdnte-Foix, et de Jeanne de Pélâgroe de Mootagudot. 
De ce' mariage vint : i 

EK. Venture de Ramond^ 1I« da nom , aeignear d« Fa- 
géa, mort arvant l'an 1627. » qui épousa Jeanne de Beau- 
Tille, qui vivait en i656, fille d'Adrien de Beauvilie, 
leigneur de Masaancs^ et de Catherine de Balaac^ Do ce 
mariage naquit : * 

X.' Germain de Ramond , fei^neur de Pages y roovt enr 
i665. Il avait épousé Jeanne d Anty , vivante en i68i| 
fille de Joçué d'Anly» et de marie de Mauléon, dont : 

XI. Jean de Ramoio)^ III* du nom^ seigneur de Saint- 
Pierre , mort en 171a. Il aiiait épousé Marie de Merle ^^ 
ibortet avant 1695, de laquclld il laissa, entre autrca 
enfants: 

<iXU..Jean*Jaoques DE Ramond, pourvu de l'office de 
conseiller du roi, receveur et payeur des gagr's de la cour 
dea comptes, aides et finances de Mpntpellier, par provi- 
sion dù^ 8 novembre 1711, mort en 1701; il avait épousé» 
Rose Maret, fille d'Isaac, et de Jeanne Lucadou. 11 eut de 
ce m^xmg^ : 

, XUL JeaU'Isaac de R^hond de Rascas, né le 5i jan- 
vier i^i», qui fut député des états de la noblesse aux 
états de Languedoc on 174^9 et, le 9 décembre de la 
même année , fut un. des qu|Ére gentilshommes choisis 
IK>ur ptésénier au roi le cahJOT des doléaucçs de la pro- 
. vînce. Il mourut en 1 773, et avait épousé Jeanne ILiavabre, 
^nt il eut : 

' i"** Pierre- Au tbi ne , dont l'article suit^; . . 
2* Tobie-Bcrriard-Maurice de Ramond. 

XIV, Pierre-Autôinc de Ramond de Rascas , écuyer, 
ancien gendarme de la garde du roi ,. ainsi qu'il conste 
par un oerlificat de Charles de Rohan, prince de Soubise, 
capitaine' lieutenant de ladite garde , du 2 janvier 1757, 
épousa, par contrat du, 24 aoû^ ï77'> reçu par Pierre 
Gaubil, iBt'Fnrnçijis-ï>àniei Alquier, notaires, Françoise- 
Geueviève*Charlotte do Teyras de Lossedat , morte en 
180G, fille de messire Gabriul de Teyras de Lossedat, 
écuyer, et de Geneviève -Charlotte Chalou. Il mourut 
en 1793^ laissant de ce mariage : 

1** Cosme-Gabriel-Jean-f ouif , dont l'article suit; 
!• Louis-Gilbert-Charlcs- Raymond de Ramond, ne 

le 9 janvier 1779; 
$• Troie demoiselles. 
- 6. l'D 



Digitized 



by Google 



SaÔ DÉ l»LANtA* 

XV. Ccwme-Gabriel-JeaD-Loaîs i>e ÈLucon^ nk M 
1775^ a épousé Jeaime-Marie Keittinger , dont il a i 

Josépliine-CIéinentine-^A4^ïide dH lUmond ^ né* 
en novembre 1807. 

, Armes : « Ecartelé, aa 1 et 4 de gaenlei, à W croii^ 
» de Toulouse d'or; au 2 et 5 d'azur» â la cloche d'^ff- 
^ gent, bâtaillèe dé sable.*» 



PLANTA (db). Famille ^ci^ine, origîoake dupa^ 
des Grisons y et nientioonée tome I*', p«Lge 29$ » o-^ 
ainsi qu'il faut lire le degré XVII, page 228 : 

XVII. Enmemond. oe Pi.anta > I^ da noin , ai éj^eort 
Marie Ruel, de laquelle il eut : ' 

1^ Henri'Joseph-Robert y ' qui continue la brandit 
aînée, et eSt rapporté au degré XVIII. ^ 

Mais il faut lui ajouter son frère , qtd sidt i 
%* Claude-Antoine de Flàiita deLongneferrej^quia 
épousé Marianne de Castanier dti Olas^ ddnt esif 
issu; ' . 

Jean • Glande de l'enta de Longueterre, marié t 
I* à Jeanne-Charlotte du Claux de la Mésio-* 
gère^ 2*" à Elisabeth Astier, de Clermont^ dft 
ce dernier niariage sont issof ^ V Jean-Cbuide* ' 
Félix, a** Adolphe; 5* Zoé. 



tV^ Ï»ES GÉftÏALOGlES DU TOIU( TU 



Digitized 



by Google 



NOBILIAIRE 
n£ NORMANDIE, 

Publié diaprés Chetillard, sur les recherches 
de M. de Chamillard et des autres iotendanti 
de cette proTÎBCCé 

I£?U COAEIGÉ ET |LUGM&NTé 

VMH U. os SAliïî- ALLAIS. 



Digitized 



by Google 



PRÉFACE 



Eif fondant au public le Nobiliaire de Normandie , je 
aatisfais aax demandes qui me sont adressées de tontes 
parts, de faire imprimer séparément le Nobiliaire de 
chaque province. 

J'ai commencé par la Normandie, et j'ai snivi dans 
mon travail le Nobiliaire publié par f^pvillard ^-^uv tes 
recherches faites en 1666 , 1667, 1608 et années suivantes, 
par M. de Chamillard , et les autres intendants de cette 
province. ^ ' * - 

J'ai corrigé toutes les erreurs que )'ai reconnes dans 
cet ouvrage; malgré cela, je ne me dissimule pas qu'il y 
en existe encore , parce qu'un travail qui n'est établi 
que ^ur ,des noms propres, ou d'hommes, <m de^lieax , 
sera t<^ujoutB sujet k des, réclamations.; j'aarai soin de 
les accueillir des qu'elles ^ne parviendront, et le to;- 
lume suivant portera les rectifications qu'on m'aura in- 
diquées. -• • ' .' .1 

J'ai ajouté au travail de Clievillard des rôles prée^^x> 
tirés du cabinet' de M. de ClérambauU ,' et àe' TôuVrage 
du célèbre de la Roque. Je me suis iai| ail)ddV^oii;ide 
conserver l'orthographe du temps , et de ne pas altérer 
par des corrections l'ancien usage d'écrire les noms de 
famille. J*ai crii devbir y comprendre égafement les 
maisons qui se sont depuis établies en Normandie, et 
dont j'ai eu cpnnj^issancc. , ^ . — ; > i 

La liste des genfilshommeé iformailds qiii abcompa- 
gnërent Guillaume, duc de Normandie, dans sa con- 
quête de l'Angleterre , est telle qu'elle n'a jainats para en 
France , et j'en ai puisé les matériaux dans les jne il leurs 
auteurs de la Grande-Bretagne. 

Je voulais augmenter ce Nobiliaire de^a recherche de 
Montfnut, mais ce qu'en dit la Roque, dans son Traité 
de la Noblesse, m^en a détoprné. Voyez ici, page 5^7. 

Je vais m'occuper successivement du Nobiliaire de 
chac|y province, et j'engage messieurs ^es gentilshommes 
è il» faire parvenir leur article, afîu d'évité» toute 
erreur. 

Nota, Tous mémoires, lettres el paquets doivent être 
adressés, yra^ic de port, k M. de Saijnt-All^is , rue de la 
Viiliicre, u* lo, à Paris. 



Digitized 



by Google 



NOBILIAIRE 

DB 

NÔRMANDiE. 



'^^^'^t^'^^^^^Ê^^^^^^a^ 



AbANCOURT (ft*). éciiye*-, sieur Je Hëloy, élection 
de Chaumoat et Mogny, maintenu lé 18 juillet 1G68 : 
degueulè», à Taîgle d'argeùt. 

ABANCOURT ( to' ) , ^cnyèr , aiéur de la Belliëre , élection 
de Nellfciiâtet > ttiéhitenu le 1 1 mars 1669 : ^'^rgetlt , à 
l'aigle de gueules ^ béquée et membrée d'or. 

ABBADIË (d')> ^nyer, àieur de Lattes et d'Abbadie, 
ëlectiotl de Montiirillieî's, maintenu le 11 juillet 1667: 
éeartelë, au t d'argerit, au chef de gueules, chargé 
, d*uti heaume d'or; àti 2 d'azur, au croissant d'argent; 
au 5 d'atur ^ aU dèitrochëre a^më de toutes pièces , 
d'arçeiit, tlsriàut une épée du même; au 4 i^ gueules, 
hn \iàn d'dr, 

iMÉ (t/) . écuyer> siëdl* de Soquenne, élection de fier- 
ihiy, itiâihtènû lé 9t août 1666: d'argent, an ^aiitoir 
desinople. " , , 

AA^ (l'), écuyér, sieuf detloéières, élection dePônt* 
l'EréqUe, maintëtiii lé 4 niars 1668 : d'azur^ ail satï* 
toir d'argent, àccorhpagfié de trois t-ayons de soleil 
d'or , isSdnts du chef. 

^BEY(l'), éfctiyér, sièdr de Heroussart , èlectibti de 
Pont-l'Evêque , maintenu le 5o janvier 1^8 : d'argent, 
au sautoir de sinople. 
ABEY (fc')', ëcuyer, sieur d'Ussy, élection de Falaise, 
maintenu le 11 juillet 1667 : d'argent, au sautoir àl^sé 
de Sintif^è. 
ABOS, écuyer, sieur de FoHainvillé, Palleti^teV éle. , 
6. i 



Digitized by VjOOQIÇ 



2^__ „ NOBILIAIRE 

élection de Bernay et Verneuii , maintenu le 22 juin 
1667 : de sable , au chevron d'or , accompagné de trois 
roses d'argent. . , » 

ABOT , sieur de Champs, élection de Mortagne, main- 
tenu le 4 juillet r666 : écartelé, au i et 4 d'azur, à une 
coquille d'argent ; ait 2 et 3 d'argent. 

A.BOT , écuyer ^ sieur de la Métruinière , généralité 
d'Alenç >n , maintenu le 5 juillet 1667 .: porte comme 
dessus , et au 2 et 3^ à un arbre arraché de sinople ea 
bande. 

ABO VILLE (d'), élection deValogne, maintenu en 1666 : 
de sinople , au châfeau de trois tourelles crénelées d'ar- 
gent, ajourées et maçonnées de gueules; pelle du mi- 
lieu supérieure. 

ACHARD , écuyer, sieur de Hautenoc, élection de Domi- 
front, maintenu le 2 août 1666: d'azur, au lion d'ar«« 
gent, armé et lanipassé de gueules; à deux fascès alé- 
sées du. même, brochantes sur le tout. 

ACHÉ, chevalier, seigneur d'Aché, baron de Larrey, 
Bresolles , Congé, etc. , généralité d'Alençon, maintenu 
le premier, septembre 1667 : chevronné d'or et de 
*gneules. 

ACHÉ, écuyer, sieur de Monteil, du Mont-de-la-Vigne, 
de Marbœuf^ d'Aché et de Cerquigny , élection de 
Pont-rp>êque, maintenu le 25 décembre 1668: écar- 
ttflé, au I d'argent, h la bande d'azur, accompagnée 
de six tourteaux degueules posés en orle; au 2 a'or , à 
' trois tourteaux de gueules; au 5 échiquejté d'or etd'azur> 
' à la bordure de gueules; au 4 d'argent, à trois tour- 
teaux de sable ; sur le tout écartelé ^ au 1 et 4 chevronné 
d'or et de gueules; au 2 et 3 de.gueules, à deux fasces 
d'or. , • 

ACHëU , écuver , sieur de Saint-Maximien , de Plovich, 
élection de Neufchàtel : parti d'argent, à la croix an- 
crée de sable ; çtd'argent , a l'aigle éployée de sable. , 

ACHEY, .sieur du Mesnilbité , élection de Bayonx , main- 
tenu çn 1668 :, d'azur , à la fasce d'argent > accompagnée 
de trois écussons d'or. 

ACQUE VILLE (d') , écuyer , sieur dudit lieu, élection de 
Falaise, maintenu le 27 juin 1667 * à'argenif au gonfa- 
" non d'azur, frangé de gueules. 

ACRES (des) , sieur de l'Aigle , diocèse d'Evreux : d'ar- 
gent; à trois aiglettes de sable. 



Digitized 



by Google 



DE ^0IlMA^'ôIE. .3 

ADAM, écuyer, sieur de Bonnemare, élection âe Cau- 
debec, maintenu le 20 mai 1670 ; d^azur, à trois maiU 
lels d'argent, surmontés chacun d'une rose d'or. 

ADAM , ëcuyer, sieur de Darville , Cfaastel , Mouse]>oftcq , 
Fontaine, etc. , élection de Bayeut , maintenu en 1 666 : 
d'argent, au chevron de gueules, accompagné de trois 
roses du même. 

AFFAGART, généralité de Rouen, maintenu le 16 mars 
1667 ! de gueules, à trois diamants taillés à facettes 
d'argent, posés en fasces deux et un. 

AGIES, écuyer, sieur de Longprez, de Saint-Denis et du 
Mesnil*Rousset, élection de Beriiay, maintenu le 11 
avril i666 : de gueules, â trois besants d'or; au lambel 
du même. 

AIGLE (l') , ville de Normandie : D'or, à l'aigle épîoyée 
de sable ; au chef d'azur, chargé de trois fleurs de lys 
d'or. 

AIGNEAUX , écuyer , sieur de la Rivière , de l'IsFe-d'Au* 
val , etc. , élection de Falaise, maintenu le premier 
septembre 1667 : d'azur, à trois agneaux d'argent. 

AIGREMONT , écuyer, sieur de Pépinvars , Bonne- 
ville, etc., généralité de Caen , maintenu en 1666: 
d'or, à la fasce échiquetée d'argent et de gueules, de 
trois tires , sommée d'un lion naissant de gueules. 

AILLY., chevalier, seigneur d'Annery, élection de Gi- 
sors, maintenu le 5 décembre 1668 : de gueules, à une 
couronne de deux branches de laurier d'argent; au chef 
échiqueté d'argent et d'azur de trois tires. 

ALENÇON, duché , en Normandie : de France, à la bor- 
dure de gueules , chargée de huit besants d'argent. La 
ville porte : d'azur à l'aigle d'or. 

ALENÇON, écuyer, siei»r de Survie, de Seran et de 
Sacy, élection d'Argentan, maintenu le 4 novembre 
1667 : d'argent, au chevron de gueules, accompagné 
de trois aiglettes de sable. 

ALESEREY, élection de Vire. 

ALEXANDRE, écuyer, sieur du Vivier, élection d'An- 
dely, maintenu le 4 septembre 1668 : d'argent, à Paigle 
éployée de gueules. 

ALEXANDRE, écuyer, sieur de la Loode, élection de 
Carentan , maintenu en 1666: tiercé en fasces, au i 
d'azur^ à trois croissants d'or; au a d'argent^ au 5 de 
gueules y à* un trèfle d'argent. 



Digitized 



by Google 



4 »ffim-ï4lîi* 

4LIG4I^0, ^ujrcr,.«içpr des Boi« , gfoifr«Ii|< df Caai , 

. majotfpii en ip66 : d^rgejijt, (k (roîtf gamiBa grecs de 

sable. 
,41*1^1^ 9 ^Çqjrer» sieur df Barbièr^s, gepéralit^ de Caep, 
iniiin^enu en i£i66 : d'argent, â troîf» p^eflettes de gueu- 
les; au chef d'azur , chargé de trois étoile^ d'or. 

ALLA.IN f écuyer , sieur de la Berlinière , généralité de 
Caen , maintenu le i6 février i666 : d'a^Bur, au chevron 
d'argent y accompagné sen pointe d'un besant d'or. 

ALLAlN, écuyer, sieur d'Anjontant, du Castel , du Yî- 
gné, etc., généralité de Oaeq, maintenu en i666 : de 
gueules, au chevron d'argent, accompagné de trdis co- 
quilles du même. 

APLARD , écuyer, sieur de ]^ Hpiissayf , élec|.ipn de 
Conçhes : d'azqr, à trois étoflf^s^Vf» e( (rpi^ crgissi^ats 
mal-ordonnés d'argent. 

Al-LEAUME , écuyer , sieur de U Rcim^e et ê^ Bq^» gér- 
néralité d'AIençon : d'îi^ur, au cbevron d'or, accom- 
pagné en chef de deux étoiles d'argept, et eu pointe 
d'une colombe, la télé cotitouri^ée d'of, si^rmoptée d'une 
étoile du même. 

ALLEMAND (l'), sieur de Cbercbeville, généralité de 
Rouen : d'argent^ ^emé de bill^^ttfs de §able ; sur le 
tout qn écqssop de gueules, chargé d'uoe étoile d'or; au 
chef du même. 

ALLIET, écqyer, sîeur de Saint-Pierûe , géii^aUté de 
Rouen, maintenu le 7 février 16167 « d'^ZUr, ism lion 
d'or. 

AW4ONVILLE, éçiuyer, seigneqrduditlipu, élection de 
Yerneuil , maintenu le ^n ms^i 1667 ; d'afgept, à deux 
fiascesde.sDbl^ « 

ALl^ORG^ , Sieqr de Pinteyillée et des Isle.i?, gépéralitp de 
Pipuen : d'or, «IH crpis^^pt d'azuf i 9» chef de sable, 
chargé d'une étoile du chaipp. 

ALORGE, écuyer, sieur de la Iferappe, de Meville, 4f 
|Grtteffe> d'AuviUe, de Bremon^, de Maliqprne, «te, , 
élection de Mortagne , mfiiptenH je iî) ^oi^t ?666 : de 

Îneules , à trois gerbes d'or , accomp^gpées de sept mo- 
elles d'éperon du même , trois rangée? en chef, lîpe eo 
ccepr et CTois en pointe, deu^ et une. 
AMBQISG (o') , gépéralité de Rouen : p^lé 4'or et d>»ar. 
AMFERNeIT, baron de Con trahis, «eig^i^MT du Y«l-d'Am- 



Digitized 



by Google 



DE If 0|lHA.iyDIE. 6 

fernet , e|o. , élçctiop de Verneuil j mainiena le i5 \a}^ 
1667 2 ^« sable, k l'aigle éployée d'argent, f>ecguee et 
armée de gueules; à la bordure du même. 

AMIOT, écuyer, sieur du fipisrogêr et de la Grandière , 
élection deMortagne, maiiiteiip le oavn) f666: 4'*9^ 
gent, à quatre bure|les cle^able; au lion du même, bro- 
chant . 

AMM£VAX«, écqver^ aiêur de Gerfontainei élection de 
Gîsors et Pontoise , maintenu le 10 août 1668 : d'axur, 
au çroisfant d'argent ^ i^pcon^pagné de trois œoleU^s 
d'éperog (for. 

iyMONVtLLE , liçuyer, sîeur de Grqham et du Ple^is, 
élection d'Andely , maintenu Iç 21^ aoû^ 16IS6 ; d'i^ur, 
au chevron d>r|[ef^t, fçpp7Ppgi|é ^^ trqis tonrfl| 4? 
même , i^^.^opn^es de sable. 

^BràÙ^Si écu^er, ^igq^ur dp Cou^ceUei^, élection de 
Gisors et Pon toise; maintenu le i5 févfiçr ^(Sôg ; d'ar- 

feat ^ au pprç de sa^l^> acpf^inpagi^p ^n çhf f d'un lam^l 
e gueifl^s, e^ fj\ pointe 4^ U'oiç plouf 4^ li^ Pa^ion 

rangéf i\^ ^eçoqd ^ail. 
AMOURS, éppjer, Sfieur diç Saipt-^ftin-Lifpn y e|ç. , 

élection de pajeu:;;, roainlepp çp ifi^jÇ : èVg^W'* * 

trai|i lacs d'amour dç sable* 
AMOURS , écuyer , sieur de Xionde , généralité d'Afen- 

Çon 9 d'argent, à trois étoiles de sable. 
ANC^AÙ , ecnyer, sieur de la Forée, élection deP^euf- 

châteJ , niaintenu le 6 février 1668 : d'azur, à ra tour 

d'or, chargée d'un lion naissant couronné d'argent, te-> 

nant une épée du même. 
ANCTRUILLE , généralité de Caep , maintenu en 1666 : 

desa^ie, s^u lion couronné d'argent. 
ANDAIV^E, écuyer, sjeur dp Neuvillette, Saint-Martip- 

la-Cs|mpiaiene^ etc., élection ^'Arques, maintenu le 3 

aoû^ 1608 : d'aznr,à trois liops d'afgent, tenant chacun 

une palme du même. 
^NPI^AY^ si^îurde Podienyijle et de Silleris, élection 

de Çaren^ri> pnaintenu ep 166^? <^es^\ç^ a^simtoir 
. d'arçpnt» ç^ptqnpçjfu i f t 4 4'un crpissant ^u n^ême, 

f\ %^ ^ «t 5 4>^e roole^fe 4'^pÇrqp ^'oir. 
4NPR]g: 3 (Ueclioii de fl^yem^j ro^JQt^jp» en 1666 : de si^ 

nopie, à la fasce d'or, accompagnp^ en chef de deux 

^aqc^if ^ .et «en giQin|;ê 4' wç mol^t^e du fn^me. 



Digitized 



by Google 



6 ^X)BILIAIRE 

ANFERNET, chevalier, seigneur, baron de Montcbau- 
vetjdu Pontbellenger^ elc, élection de Vire, main- 
tenu en 1666 : de sable , à i'algle éployée a(i vol abaissé 
d^argent , becqnëe et membrée d'or. 

ANFRAYou ARFFREY, seigneur dn Mesnil, élection 
de Lisieux, maintenu le 29 juin 1666 : de gueules, à 
huit btsauls d'or en orlê ; à l'écusson de sable, 
chargé de trois croissants du second émail ^ et bordé 
du même. 

ANPRIE, sieur deCbaulieu, généralité de Rouen : d'azur, 
à trois triangles d'or; au chef cojusu de gueules, charge 
de trois télés de licorne du second émail, accostées de 
deux croisettes du même. 

ANGENNES, chevalier, seijeneur d'Angennes, îa Louppe, 
la Motte , du Bois-Sainte*Colombe , Fontaineriant ,^etc., 
généralité d'Alençon, maintenu le 4 janvier 1668 : dé 
sable, au sautoir d'argent. 

ANGER VILLE , écuyer, sieur de Grainville , élection de 
Pont-l'Evêque : d'or, au lion-léopardé de gueules , ac- 
compagné en pointe d'une quinte feuille de sable. 

ÀNGLOIS (l') , écuyer, seigneur de Buranville, Vieuville, 
Bourgay, Briencottrt , Petitville, etc., élection de Neuf- 
châtel : d'argent , à trois têtes de loup arrachées de 
sable.* * 



» 



ANGLOIS (l*), écuyer, élection de Pont-Audemer, 
maintenu le 6 juin 1666 : écartelé, au 1 et 4 d'or, à 
l'aigle éployée au vol abaissé de sable ; au 2 et 5 de 
gueules, au lion d'or. 

ANGLOIS, écuyer, seigneur de la Cliaize , élection d'Ar- 
gentan, maintenu le 3i janvier 1666 : d'azur, au che- 
vron d'or , accompagné de trois annelets du même. 

ANGOT, écuyer, sieur de Poterel, élection d'Argentan: 
d'azur, au chevron d'or , accompagné en chef de deux 
croix de Malte du même, et en pointe d'un écusson 
d''argent. 

AN£fOT, seigneur, marquis de Lezeau , comte de Fiers , 
généralité de Rouen : d'azur, à trois annelets d'or. 

ANGUETIL , paroisse de Saint-Laurent de Rouen. 

ANGUETIN , écuyer, sieur du Bois , élection de Bernay : 
d'azur, au cbevron d'or, accompagné de trois aiguières 
à anses du même. 

ANISY, élection de Bayeùx, main tenu en 166& ud'ar- 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. 7 

, genty semé ^e bîllettes de sable; au lion du même, 
armé et lampassë de gueules, brochant. 

4NNÇBAUT , seigneur de Retz et de la Hnnaudaje : de 

. gueules, à la croix de vair. 

AIVNEVAL , c'ctiyer, sieur de la Fontaine , élection de Gi- 
sors, niaintei^u le lo août 1668 : d'azur, au croissant 
d'argent, accompagné de trois rooletles d'or. * 

ANNEVILLE, écuyer, siéur de Chifrevast , Tamerville 
et leWaasl, élection de Valogne, maintenu en 1666: 
d'benuine, à la £asce de gueules. 

ANNEVILLE, écuyer, sieur de Merville, généralifé de 
Caen « maintenu en 1666 : d'hermine, au sautoir de 
gueules. 

ANQUETIL,, écuyer, élection de Valogne , maintenu en 

^ 1666 : d'oi\. à trpis feuilles de chêne de sinople. 

ANTHENAI6E, écuyer, sieur de Rouilly, du Douet et 
xd'Anthenàise , élection de Lisieux : bandé d'argent et 
de gueules. 

ÀNZERAY , écuyer , sieur de Courvaudon , de la Go- 
ffuc, etc., élection d'Avranches, maintenu en ^666: 
d'azur , à trois têtes de léopard d'or. 

AOUSTIN , généralité de Rouen : d'azur , à la fasce d'ar- 
gent , accompagnée en chef d'un léopard d'or , et en 
pointe de trois coquilles du même. 

APPAROC, écuyer, sieur de Sainte-Marie, élection de 
Pont-PEvêque, maintenu le 16 février 1669 : d'argent, 
à deux fasces dentelées de sable. 

APRIX, écuyer, sieur de Morienne, de Gtuchet et de 
y imont, élection d'Arqués, maintenu le ai juillet 1667 : 
écarteléy au i et 4 d'azur, à la topr d'argent maçonnée 
de sable; au 2 et 5 d'argent, à trois merlettes de sable. 

ARANDE , écuyer, seigneur d'Emanville , électiou de 
Conches: coupé d'argent, à l'aigle issante de sable; et 
de gueules, à une fleur de lys floreiltée d'or. 

'ÀRANDEL, écuyer, sieur de Guemicourl, élection de 
Neufchâtel : d'argent, au chevron de gueules , accom- 
pagné de trois pies de sable. 

ÀKCHAIS , écuyer , sieur de MauboSq , élection de 
Bayeux, maintenu en 1666 : de gueules, à trois mo- 
lettes d'éperon cousues de sable; au franc-quartier du 
xnême, cnargé d'une bande cousue d'azur, Surchargée 
d'une molette d'éperon d'argent. 

ARCHI£R(0, écuyer, sieur de Gonneville/la Ches- 



Digitized 



by Google 



8 nôiiLiÀîAE 

. naye, etc.>iJlcclîon d'Àrtdëiy, tnaîntèriti le i4octc>1iire 
1666 : de sablé, au porc hërissé d'or. 

ARCHIER (l'), sîeur dfe Turquevillèj élection de CarenUn, 

ARCOURT, écuyer, sieur dé 'ï'âynemare , élection de 
MontivilHerSy jilainteDu le 1 4 juillet 1667 : de gueules, 
à un arc iendfi et ïiriiié d'une flëché encochée en bande 
d'argent ; à la bordure du métnè/ 

ARCYE (b'), écuyer, àîéui-, dé Poubéàux, élection dé 
Mohtivilliêrs, maintenu le 6 juillet 1667 : eôupé d'azilr, 
au soleil d'or; et d'or, à uiië aigîé dé sable* 

ARGENCES (d'), étùyer,siéui- de îà Rùfiaiidiëre, élec- 
tion de Bertiay, maintenu le 5t janvier ÎJ367 i de gueu- 
les, à la fleur de lys d'argent. 

ARGENCES, Sieur d'ÔHgny, diëcëàé d'Évreù:^ : d'azur, 
h trois feriiiàui d'dr. 

ARGENNES (d') , iie^r de Môritniirel , électibtî d'xAvràh^ 
cheis, maititehu en 1666 i dé sàblè, à là croii À'àbj 
cantonnée de quatre aiglettes éployées du Jiierafe. 

ARGOUGES (d') , éciiyer, siéiir de BoUSsigny, Grastèt; 
seigneur de GartVille, éléctiofa dé Bernay et de Coutah- 
ces, maintenii en 1686 : écértelé d'or etd^âzur, â trdi^ 
quiritefeuilles de gueules; celle du deuxième Quartier 
cousue; celle en pointe brochante sur lès deux quartiei-s. 

ARL ANGES (n') , seigneur de Marigtiy et Beuvrier, élec- 
tibh de Mortagne, kiaintenù le 3 septembre 1667 : d'ar- 
gent , à trois merlettes dé sable , accompagiiées de six 
annelets du même f trois rangés en chef , et trois en 
pointe , deux et un ; le tout surmohté d'une divise on- 
dée de sablé. 

ARNOIS, écuyër, sieiir dé Sâint-Martîn , généralité de 
Rouen, maintenu le 8 janvier 1668 : de gueules» au 
chevron d'argent, accompagné eh pointe d'un heaume 
du même. 

ARQUEMBOUïK^" seigneur de Flolteraanville, élection 
dff Valogne, màirtlenu en 1SS6: d'argent, au chevroh 
d^ g^ieulés , accompagné de trois roses du méitie. 

ARRAGON, seigneur de NéhoU, de Grahchamp, géné- 
ralité de Caeri , maintenu en i€^. 

ARRIERES , écuyèf, seigneur du Thuit , élection d'An- 
dely , maintenu lé 17 janvier 1668 : d'azur > au sautoir 
dentelé d'or. ■' ' . 

ARTUR , élection d'Avtaiiches : dé gueûlèl, â la cb^uille 
aW; au cbëf d'argent. 



Digitized 



by Google 



/ DS TiOAliA'NDIE. 9 

ASSELlNy siear de Frevolleai, génêrsAiié deRbtien : d\à^ 
zdr, au obarrbn d'argent , accompagne éti dhéf de dieux 
étoiles d'^or , et en pointe d?an Croissant du même. 

ASSY (d');, gënëràlilë de Rouen : d'argent, à la croix' de 
sablev charge de cinq coquilieâf d'or, et cimtonnëe' de 
douze merlettes du second email. 

AS5YE y ëcuyer, siettr du Bttis(^60y inaUjuiis'd^Àssve; ëlecs 
tion de Mortagné'^ maîntend lie t\ août i^6jS6 :'d'argetat, 
à deux lions-leopdrdës de sable, làmpa^sës' d<^ gtlèul«s. 

AUFEH , ëiiu^er , siisnr de Caudèmouve , du Mesuil , dk 
Gonville, Champfleury, etc., ëlectibn'dlerFalàisër, main- 
tenu l\ff^ i5 fëvrier 1667 • Pa^ë^d'ai^eut et'de-guebles^ au 
Gfae6d^dziir% 

AUBERT, seigneur d'Aubeuf , de Vertot, TteUVille, 
élection' de Montivilliers, uiaintenu le 18 mat^ 1667^: 
d'argent, «f trois fastes dé sable, adcompagnëes de 
qoatnrro^es de g^eu^e^; deux en cbef y une entre les 
deux premières^ taseés, er l'autre en pointe: 

AUBERT, barota'd'Abnaj, sieur de GraRdmesûil; Hlmouv 
ville ,> etc. , ëleotioo d- Avrancbes , maintenu le laaoût 
1668 : de gueules, à trois trèfles dW-, au chef cousu* de 
sable , charge d'un t croissant du second! 

AUBERT, seigneur de Tourny : de sable, à Paigle d'or, 
fixant une ëtoile du même. 

ACFBERT, sieur de Montigny : d^àrgent, à trois roseade 
gueules, pointëes d'or et tigëes de sinople. 

AUBERY ,* écuyer, sieur de BeMegarde, gënëralitë de 
Rouen , maintenu le 8 mars 1667 :.d'argent, irla Easce 
d'aiiir^ chargée d-une aigle ëployëe d'or, accostëe- de 
<feUx ëcrë visses du champ 

AUBERY, sieur de Cauverville, diocèse de Lisieux: de 
gueqlcfs , à trois têtes de lëvrier d'argent. 

AUBCEUF (d*), gëûëralite dé Rouen : d'azur,. fnsclë tf'àr- 
gent. 

Atf BOURG, seigneur de Chavançon , érection deGisors, 
maintenu le 14 décembre 1669 * ^^'^^^^ 9 ^ ^^^^ fascea 

a^or. 

ACTDOUÏN , ëcuyer, siVur d'Espîuay , ëlectîob de Néûf- 
cbâtel , mairttfenu lé premier juillet 1670 : d*àrgént, à 
' tui^lé ëployëe de sable. 
iCf/DREEU, ëcuyer, sieur de Gestrancourt, «ettiôft d?E- 
vreux , m^a^ntenu le a* avril 1667 : d*argent^ àP la feice 
de sable, chargée de trois molettes d'éperon d'or. 
6. a 



Digitized 



by Google 



AUFPREY, yaycz ANFRAY. V 

AUG£> écuyer, seigneur de. Bnimare, Scquence, Ben- 
nevaly des Ifs, Branville, etc., élection de Pent-l'E- 
^^ue, maintenu le 25 janvier 1668 : d'argent, semé 
de billettçs de gneules y au lion de même, brochant 
snr le tout. 

AUÇrERy élection de Carentan, maintenu en 1666': 
d'azur^au phénix sur son immortalité» d'or, Bxant 
un soleil du même. 

AUM£, ville de Normandie : d'argent, à la fasce d'azur, 
chargée de trois fleurs de lys d'or. 

AUM£oiVIL (d')^ écuyer, sieur de Bretevillci généralité 
de Caen , maintenu en 1666 : de gueules , k la fleur de 
lys d'argent. 

^UPOIX, écuyer, sieur du Parc, Gevîlle, etc< , électioti 
de Falaise, nuiinti^nu le premier août 1667*: d'azur, 
à trois croix reçroisetées , au pied fiché d'argent. 

AUPONS, généralité de Caen, ancienne noblesse. 

AUREVILLË', écuyer, sieur de la Frambroîsière, Chas- 
tellière, la Yanneticre, la Louverie, Fillette, Lan- 
geraû» , etc. , élection de Bayeux , maintenu le pre- 
mier mai 1667 ' ^^ sable, au lion d'argent, armé 
et lampassé de gueules. 

AUTEVILLE (d*), écuyer, sieur de Launay,deCornuroy, 
d«Roncelly, etc., généralité de Rouen : d'argent, à 
trois fasces de sable; au sautoir de gueule^, brochant 
sur le tout ; à la bordure du même. 

AUTHlN, généralité de Rouen : d'azur, à trois coquilles 
d^or; au lion léopardé de gueules : à la 6asce échiquetée 
d'argent, et de gueules, brochant sur le tout. 

AUVERGNE , écuyer, sieur de Fondval , la Motte- 
rîe, etc., élection de Gisors, maintenu le 18 mars 
.1669*: d'argent, à la fasce de gueules, chargée de 
trois coquilles du champ, et accompagnées de six mer- 
tettps de sable. 

AXJVET (d'), sieur des Marets, d'Auvillars, etc., dio- 
cèse d'Evreux : bandé d'argent et de gueules, la pre- 
mière bande chargée d'un lion de sable. 

AUVRAY, écuyer, sieur de Dymanville , élection de Li- 

. sieux , maintenu le 5 décembre 1666 : de gueoler, 

' àa chevron d'or, accompagné de trois croisettes du 
mêffle. 



Digitized 



by Google 



9E IfORMAffDIB. ir 

ÀUVR AY , icnjevy tient du' Roque , élection de Cou* 

' tances^ BMiiiitenn en 1666 : patë, d'or et d'azur; au 

chef de gueules , chargé d'un léopard du second émail. 

AUVRAY, écuyer, sieur de ta Gondonniëre , élection 
de Bernay, maintenu le 20 mai 166$ : de gueules, à 
la fasce d'or, accoippagnée en chef de deux étoiles 
d'argent , et en pointe de deux lions-léopardés et af- 
frontés du second émail. 

AUVRAY , écujrer , sieur des Monts , de Mainteyille et 
d'Imanville, élection d'Argentan, maintenu le 5i dé- 
cembre 1666 : d'argent, au chevron d'azur, chargé 
de trois fleurs de lys d'or, et accompagné de trois 
pommes de pin de sinople. 

AUVRAY, élection de Carentan , maintenu en 1666 f 
d'azur, à trois coquilles d'argent. 

AUVRAY, élection de Ba jeux : de gueules 9 à trois co-* 
•quilles d'argent, bordées de sable. 

AuVRAY , écujér, sieur ici Poix, élection d'Avranches, 
maintenu en 166G : losange d'or et d'azur. ^ 

AUVRECHER : d'or , à deux quîntefeuilles de sable, 
posées l'une au canton senestre , et l'autre en pointe de 
reçu , un lionceau du même au premier canton. 

AUXAIS (d*), écuyer, sieur de Bosc , de Tautte, d'Auxais, 
de Beauprey, de la Couture, du Mesnil, etc., élection 
de Bayeux : de sable, à trois besants d'argent. 

AUX -EPAULES, élection de Carentan, maintenu en 
1666 : de gueules, à la fleur de lys d'or. 

AVANNE (n ) seigneur de Montquesu, élection de Mon- 
tivilliers, maintenu le 8 mars 1667 : d'argent^ à la 
fasce de sable. 

AVENEL, seigneur de Cordouzières , des Fontaines, la 
Tonche, etc. , élection de Mortain, maintenu en 1666: 
de gueules, à l'aigle d'argent. 

AVERHOUT, écuyer, sieur de MonUine et de Cros- 

mesnil , élection de Lions , maintenu le 6 août 1668 : 

d'or , à trois fasces de sable ; au franc canton d'her* 

mine. 

AVESGO^ écnyer, sienr de Saint -Jacques, généralité 

d'Alençon, misiintenu lé 25 décembre 1666 : d'azur, 

. a la fasce écotée d'or , accompagnée de trois gerbes 

. de blé d'argent ; à la bordure de gueules ^ chargée 

de huit besants du second émail. 



Digitized by VjOOQIC 



AyiCE, rf.çuyef; si>ur du Ç^liçit, ileçiîaii 4e V«dagii«; 
xa^iQteni^ e^ 1666 : d'azur, k i^ne évfifi d'^v^^h gAnâe 
d'or, posée en pal ^ acqoj^ijMigjiéie ,<U i^ipia pomip^ de 
pin du même. 

AVICE , sî,eur de To,i|rviUe , éle^tipu ,ieYi9iognji , main- 
tenu en 1666: d'azur^ ^ neuf pom^n^ea de pin d'or. 

AVISARP, .e'cuyer, sieur 4^ la tChapeUe., ilenotis» de 
Falaise, maintenu le 6 septe^b^e iGG& * ifi gueolei^ 
au chevron d'argent. 

Ay.OIIIJfE, écuyer, sieur dudit lieu, .electic^ .d'Arqyeç, 
maintenu par arrêt du 21 avril 1672 ; d'^r^gçii)t, à 



quatre burelles de sable , la première c^i^^rge^ ,d^ cûnq 

Pesants d'or. 

AVOINE, élection ^ 

•Gonches, de çi^pv^^» 

à trois ee 

AVRAN(Sï r^ .^u forX^il 

de ville d: iç fys 4'pr^ jet 

somme d \r ,d^ Tys , Je 

tQut du m 4^^^ croisf- 

' çants d'arecui. 



ç 



BACARD, élection d'Ayrauclies , aacie^^e Q9bje^se. 

BACHELIER, écuyér, sieur dj^ M^Sîi|j, d^ B9i;5^e|t, 
élection de Gîsors et d'AnijeJy, mâin^i^pp J^e i^jutijifi 
|668 î d'argent, k la fàsce de gueiiljt^s , cl^rg^ j^e 
-trois* lia ncbis d'or.' 

BACHpT4PP> é^H^er, §cjgp^w"jap%)i>fîM«lfirçga., etc., 
eJècti^ri dp ^2f^^ux, paftiutepM i^n llSfip • d'»fii*ri «a 
cygrie d'argent j au che^f d'^MT 1 cjï^irgp 4p *r«i§ eo- 
quilles de gueujes. 

BAÇQN> élection de P^ypux : ^p gygu^cî^, k mmi^^t- 
feuille^ fl'argen^t ; /i^ffi^ , 4'*I«§B^ k m iiBWt^fçuiTUs 
de cueulcs. * 

Ppi^t-rEyéq^e, maintenu le 17 spp^n^'rf }&S^ } d'v- 
gent^ au palmier de trois feuill^ grra.chéf^s 4p #inaple , 
a deuiç lipus ^ffroptés ^^ fêM^» ^*»ff»f^ïA3n$ le fiât 
de l'arbre. 



Digitized 



by Google 



DE KOHMAI^DlEé l5 

BAIGNARO, Acu^4iTj Baigneur du j&errier, éleciifm de 
C^acli«S| ^naîatf^ii le j6 juillet 1/167 * d'argent, à 
la fasce de gueules , chargée 4^ Uois feiê de cheval 
du c|)ainp,^ fiLÇÇfHjap^g^é^ ^^troi^^i^oljettef d'époro^ 
de gueul.e(s* 

BAILLE, ëcnyer, généralité de Rouen $ d'asar, 4 la 
croix dentelée d'or, ^argée d^one étoile de sable ^ 
bordée et dentelée de gueules. 

BAILLÉ (du), écuyer, «ieur dudit Keu, élect^n d*E- 
vreu.x , n^aintenu le 5 décembre 1666 : ^a^nr, à deux 
chevrons d'or, accompagpés en chef de deux étoiles 
d'argent , et e,n pointe d^nç rose du ipême. 

BAILLJEÎJACpE, écujrpr, sieur de Lotngueval , de Ba^ 
pei^nmç, ^é pievilfe, eXc, élection de Pp,nt-^*Eyêqve , 
maintenu lé 10 avril i66iB': de gueules, au sautoir 
d'argent , cantonné de quatre ipierlettes du mêcuc 

^MIXSRM^BK^ flc^jFfr, Aieur àfi f^^ff^ey^} , (élfotiofi 

4fi JP,wi-rRvéq»e, majMOfîn^ 1^ 2î> juiUet ^670 : de 

gueules, à la croix d^argent^ cantp^^e de ^untrf xoer- 

le^j9« du mém^. 
.BAILLEU , écuyer , sieur de la Reglerie, éilection de 

Domfront, inaintenu le 28 mat it&i t d'or, à trois 

^ussons de gueules. 
6AILUSQL, élection de Montiviîliers, maînjtenu le 3 

mai 1667 : cl'areent, à la fasce dp gueules, acçom- 

piign^ de trois mouchetures de sable. 
BAILLEPL^, chevalier, s^ignpur de PtelJ.çp^cy^l.le , Crf •- 

senvillè , des Ventes , etc. , ^élfe,Qtio|i d* Af|;^n.t^9 1 majn- 

Jejpji l,e 5o ayriJ ïfiÇjÇ ; p^rti d'jbiernjjijjç p jde gu^i^leis, 
'BJ^JXfjEVLy /S^ifffipurjjf Cik^X^iou, eipç^ioff de tiHP^^f 

m^iotehv le. ii5 ^vrM 4666 : d'bwnjinè'^ ^.W crjpjx de 

gueules. 
SAILLEÇ^ , éjfictipv de Moriftin, 
BAILLY, élecXiou dé Mf^jpb^tef .:'.d'asqir, ♦ trqi? 9pac- 

BAILLYp ^cjuj^r, sî§Hr de P^Jitiiyalt électiofj 4>eP.ept- 
l'Çvéftue, njSfntÇAM Je ip apût 1667 : d'a^V*"; ^ Jll 
fascjç d'Qr/jïpcQi3BpiBgn,éf ^ chef dé dettx crow^'ts 
à'^rg^nl^ H e^ pqfl?AÇ ifi 4^1^^ ^ïUOfeHeçi ^'pffpTpn du 
même. 



^ Digitized 



by Google 



^ KOBILIÀIREé 

jnillet iÇ66 : d'argent, au Uon de sabl» , armé et 
lampassë de gueules; au chef d'azur, charge de trois 
molettes d'éperon d'or. 

BALL£UR, ëcuyer, sieur du Mesnil^ élection de Cau» 
debec, maintenu le 4 octobre 1669 : d'azur, à trois 
besants d'argent. 

BANASTRE , écnyer , sieur de Routtes , du Mesnil , 
d'Arcauville, etc. > élection de Gaudebecr maintenu 
le a5 novembre 1668 : de gueules, à la bande, d'ar- 
gent, accompagnée de deux molettes d'éperon d'or. 

BANNÔIS, écuyer, sieur de Pontfont , généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : fascé onde cPor et d'azur, 
la première fasce chargée de trois merlettes de gueules. 

BANNOIS, élection d'Avrànches : d'azur, k Ta fasce 
d'argent j au chef d'or, chargé de trois merlettes de 
gueules. 

BANTAS, généralité de Caen. 

BANVILLE , écuyer^ aièur de Trutemne, seigneur de Ui 
Pierre du Moulin , élection de Vire, maintenu en 1666: 
plein de menu vair. 

BâPAUME (de) , généralité de Rouen : de gueule», k 
deux chevrons d'or. 

BAPTISTE , sieur de Baron , généralité de Gaeu. 

BARASTRE , écuyer, sieur du Mesnil , élection de Cau- 
debec, maintenu le 28 janvier 1668 : de gueules, à 
une épée d'argent , accompagnée de trois étoiles de 
même, une en chef et deux en flancs. 

BARAT, écuyer, sieur de Beauvais, élection de Mor- 
tain, maintenu fe 4 avril 1667 : d'argent, à la croix 
ancrée et anillée de sable. 

BARATTE, écuyer, sieur de Vergenette, élection de 
Falaise : d'azur, à l'épée d'argent, en pal, garnie 
d'or, surmontée d'une couronne royale, el accostée 
de deux fleurs de lys, le tout du même. 

BARBERIE , seigneur de Saint - Contest , ' élection de 
Bayeux : d'azur, à trois têtes d'aigle d'or. 

BARBEY, élection de Montivilliers : coupé, au i fascé 
d'or et d'azur; au a de gueules, an lion d'or. 

BaRBEY, écuyer, sieur de Fontenailles , élection de. 
Bayeux , maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, 
accompagné de trois fers de lance du même^ ceux do 

, chef renversés. 

fiARBIER^ écnyer, sieur de Yanerelfes, généralité d' A- 



Digitized 



by Google 



DS NORMANDIE. l5 

I«oçoo^ maintenu le,3i août 1667 : d'a«ar, au che» 

, vron <î'or, accorapagné de trois trèfles du même. 

BARBOU, seigneur de Quierqueville , élection de Va- 
logne : d*or, à la bande de sable. 

BARDOUF, seigneur de Be^ulieu, élection de Verneuil : 
d'argent^ à la croix fichée de sable , chargée en cœur 
d'une molette d'éperon du champ. 

BARDOUILy écujer, sieur de Surville, seigneur de la 
Bichardiëre, élection d'Andely, maintenu le 26 août 
i6€8 : d'azur, à la croix ancrée d'argent, anglée de 
quatre rayons ondoyants du même. 

BARDOUlLy écuyer, sieur de la Bardouilliëre, Saint* 
Lambert , etc. , élection de Verneuil , maintenu lé 
22 juin 1667 ■: de sable, à la fasce d'or, accompagnée 
de trois tridents d'argent , à la bordure du second 
émail. 

BARDOUIL, écuyer, seigneur de Neufville de Vaux*, 
Charleval, Magny, de Bardouil, etc., élection d'Ar- 
gentan , maintenu le 5o avril 1666 : parti d'argent 
et de gueules, au léopard de l'un à l'autre. 

BARDOUIL, écuyer, sieur de Lande, Pevense, etc. J 
élection de Lisieux : d'or , à trois écrivisses de sable, 

BARIL, élection d'Avranches : ^oupé, au 1 d'argent, 
à l'épervier de giieules ; au 2 d'azur , au lion léo« 
pardé d'argent. 

BARNIOLLES, écuyer, sieur du Mesnil, élection de 
Neufchâtel , maintenu le 28 janvier 1668 : de gueules, 
à une épée d'argent , accompagnée de trois étoiles dé 
même, une en chef et deux en flancs. 

BAROIS , écuyer , sieur de Beaubuîsson, élection d'Ar- 
qués, maintenu le 12 janvier 1668 : d'argent, au lion 
de sable, arnié et lampassé de gueules, au chef d'azur^ 
chargé de trois couronnes triomphales d'or., 
BAftON, généralité de Rouen : écartelé, au i et 4*de 
gueules, an d'auphin d'argent; au 2 et 3 d'azur, 
au lion d'or; sur le tout de gueules, à la croix d'ar* 
gent. 
BARON , écuyer , sieur de Thibouville , Valvit , etc. , 
élection du Pont - Audemer , maintenu le 7 janvier 
1668 : de gueules, à cinq besants d'or, trois et deux. 
BARQUES {Dv)y seigneur du Bours, élection d'Ar- 
gentan , maintenu le 17 février 1&7 : de sable, à 
trois croissants d'argest. 



Digitized 



by Google 



i6 i^ovii.j'ArRÉ 

l^RKË (la), écuyer , sîeur au Pfessî's, êé Verifigny, 
Bermeqil , Gilt>esnarcl^ etc., élection d'Evreux, mdîa- 
tcna le 25 janvier 1667 • <l'àzàr, à trois* croissants 
d'or. 

J3ARR£ (la), écuyer, sieur de N"anteuîl, élection 
d'Andely, maintenu le i5 décembre 1668 : d'argent, 
à trois merlettes de sable. 

BAHR£ (la), éeuVer, seigneur de GoùvenriHe, élec- 
tion de Montivilliers, maintenu Fe 14 février 1670 : 
d^azur , du chevron d or^ accorhpagné en chef de deux 
éperyiers du même, et en' point» d'une étoile d'argent. 

BARRÉ , écuyef , seigneur des Autieux , élection de iJer- 
nay, uiaintertu ïe 5i janvier 1667 : d*azur, à trois 
fasces d'or , là preniiière surmontée d'e troiv télés d'aigle 
d'argent. 

BARRE, écuyer, sieur^eMontfort, Cousture^Lavafl, etc., 
élection de B'ernay : d*aiur, à trois bèndes d'or, atk 
chef d'argent, chargé' àfe trois hures de sanglier de 
sable. 

BARRÉ, écuyer, sieûf de PiérreponU, éfectîon de Dbm- 
front, mainlepu le prehiier août 1667 : d'azur, à la 
fasce d'or, chargée d*un^Kon naissant de gueuFeS, et 
accompagnée en chrf dfe trois? croîsettes d'ài^gïwt, et 
en pointe d'une petite cVoSsette du ihéràe, surmontée 
d'une tour aussi d'argent , accostée' de deux trèfles 
d'or. 

BARVILLÈ , écuyer, seigneur de Nocey , élection de 
Mortagne, maintenu le 16 jartvîer 1667 : d'or, aa 
sautoir. de gucu^es, cantonné de <|uaire lionceaux de 
sable. 

BARVILLE, écuyer, siètir de Saint - Germain , elc- , 
élection de Morlain, maintenu \e 28 février 1667 : 
4'argent, à la bande de gueules. 

BAS (lk), vicomte du' Pont- Audemer, généralité de 
J^ouen, maintenu le 21 novembre 1667 r d'argent, 
au chevron d'azur, accompagné de trots fdses de 
gueules, tigées et feuillets de sinople, celle en pointe 

' surmontée d'un cifdisSant du secomf émail.^ 

BAS (le), écuyer, sieur du Bbufg, Ai Gantelet , du 
Hamel , etc. , généralité de C^ien, rii^inténu eri 1666 : 
degueules, à \i ci^dix ancrée d^dr, cantonnée de quatre 

' croissants du métoe. 

BASIRË, écuyer, sieur du )(àsiejg;uf211^ttie, généralité 



Digitized 



by Google 



DÉ NORMANDIE.» 17. 

de iTooeti , liiaintenu le 25 juillet 16G6 : cPauir, à la 
bande ondée d'argent. 
BASIRË, éfcuyer, sieur de Villodon, généralité de Cacn , 
maintenu en 1666 : d'asur, à une paUe de çrifTon. 
d*or en pal , accostée de deux feuilles de chêne du 
même. 
BASNAGE^, écuyer, généralité de Rouen. 
BASÔNNIERE, élection de Bayeux, maintenu en 1666: 

d'hermine, ^u lion de gueules: 
BASSET, élection de Coutances : d'argent, au clief de 

sable, chargé de tmis rameaux d'or. 
BASSET, élection ec ville de Rouen: d'acur, à t4*oî$ 

épieux de gueules. 
BASTIER (le), écuyer, sieur du Quesnoy, élection 
de INeuchâtel, maintenu le 17 décembre 1669 : d'ar- 
gent, au chevron d'azur, accompagné de trois reâes 
de gueules. 
BAUCHES> écuyer, sieur de Hîs, généralité deCaew, 
maintenu en 16G6 : d'azur, à une main tenant une 
ëpée en pal,- accostée de deux étoiles, et snnuonhée 
d'un nuage^ le tout d'argent, le nuage issamldu chef 
et entourant un soleil d'or. 
T3AUDART, généralité de Caen, maintenu en 1666 : 

d*azur, à trois fasces ondées d'argent. 
BAODIN, élection et ville d'Avranches. 
BAUDOT, écuyer, sieur d'Anibenay , élection de Con- 
* cbes : de sable , au cbevron d'or, accompagné de trois 

molettes d'éperon du luême. 
BAUDOT , écuyer , sieur de Frementel , élection de 
Contes : d'azur, à l'aigle au vol abaissé d'argent,* 
surmontée à dextre d'un soleil du même, et à senesftre 
d'une épée d'or , la pointe en bas. 
BAUDOUIN, seigneur <lè Boissey, sfeur de la Guiiisue, 
du î*rey, Beauvrêche, la Cave, etc., généralité de 
Rouen , maintenu le premier septembre 1667 : d'ar<^' 
gent, à la croix de sable, cantonnée au i et 4 d'une 
croix de Malte d'azur j au 2 et 5 , d'une tente girouettée 
de gueules. ' 
BAtTïïOUrN, écuyer, sieur de Granduit, du Freine, 
élection deïalaise, maintenu leiô mai 1667 •'d'aettiv 
au chevron d'argent , accompe^gné en chef de dq^ 
roses, et en point e de t rois trèfles , le tout du JHkéme 
le chevron sùrmotfK' ïf une jB5?lfr d^ lys d'or, 
6. 3 



Digitized 



by Google 



ï8 I^OBILTAIRB 

BAUDRËv, écayer,sîeur de la Vallée, élection de VÎFCy 
mainleou en 16G6 : d'argent, au croissantde gueules, 
accompagné de six merlettes du même , trois ea 
chef, deux en flancs ,, et l'autre en pointe. 
BAUDRY, écuyer, sieur du Sanally, Neufvillette, Boi- 
seaumont, Fonteney, etc. , généralité de Rouen, main- 
tenu le 12 mars 1607 : d'azur, au chevron d'or, accora- 
'J>agné en chef de deux croix dç Malte du même, et 
en pointe d'un trèfle d'argent. 
BAUDRY, écuyer, sieur de Bretheville , généralité de 
Rouen, maintenu le 28 décembre *i666 : d'argent, au 
chevron d'azur, accompagné en chef de deux roses de 
gueules, et en pointe d'un cœur du nîême. 
BAUDRY, écuyer, sieur de Canrost, élection d'Arqués,; 
maintenu le 3o janvier 1668 t d'azur, au chevron 
d'argent, accompagné en chef de deux levrons affron- 
tés , ,et en pointe d'une tête de maure, tortillée et 
contournée , le tout du même. 
BAUDRY, chevalier, seigneur de Thensy, Piencourt, 
Teillcur, etc., élection d'Evrenx, maintenu le 28 janvier 
1668 : de ^able, à trois mains dextres d'argent. 
BAULMER, écuyer, sieur de Chantelon et de la Cou- 

draye, généralité et ville de Rouen. 
BAUPTE, sieur de Chanly et de Jaganville, élection 
d'Avrancbes : d'azur, au pal d'or, cliarge d'une flèche 
ou dard de gueules, la pointe en bas. 
BAUQUEMARE, seigneur de Vitot, élection de Con^ 
ches , maintenu le 5 janvier 1668 : d'azur, au che- 
vron' d'or, accompagné* de trois têtes de léopard du 
mêm0. 
BAUQIJET, écuyer, sieur de la Roque , d*Hubérvil!e^ 
Çreully, Moon , Granval , Mauny , élection d'Arqués, 
piaintenu le 28 novembre 16^7 : d'azur, an chevron^ 
d^>r, accompagné de trois oranges dut même, tigées et 
feuillées dcsinople. 
BAUQUET, seigneur de TurqueviUe, élection de Valo- 
gne : d'argent, au chevron de gueules, accompagné de 
trois losanges du même. 
BAUQUET, élection de Ba^yeux : de gueules, ait chèvroift 
. d.'or, accompagné de trois losanges d'argent. 
BAUSS AIN, écuyer, sieur du Désert, élection de Caen » 
.^inaintenu en 1666 : d'azur, à l'agneau pascul d'or; bs 
panooncèau d'argeut , croisé de gueules» 



Digitized 



by Google 



ti NORMANDIE. Ifll 

BAtTSSïf , élection de Bayeux : d'argent | à trois râteaux 
de gueules. 

BAUSTE, élection de Caen. 

BAUTOT, écuyer, sieur de la Rivière, éleclîon-de Pont- 
TÊvêque : d'argent, ^ trois coqs de sable, crêtes, bar- 
bés el membres de gueules. 

BAYEUX, ville de Normandie : de gueules, au léopard 
d*or. 

BAZAN, marquis de FUmanville, élection de Valognc, 
maintenu en 1666: d'azur, à deux jumelles d'argent, 
surmontées d'^un liou-léopardé du même , armé et lam- 
passé d'or. 

Bazin de BEZONS : d'azur, à trois couronnes ducales 

. d'ôr. 

BEATRIX , écuyer, sieur des Pierelles, Bellecroix , de 
Beauchanip , Moran ville, etc., élections de Bayeux et de 
Carentan, maintenu en 1666 : d'argtmt, au lion de 
sable, armé et lampassé de gueules, couronné d'or, et 
chargé à l'épaule de cinq croisettes d'argent. 

BEAPGOURT, écuyer, sieur de la Belliëre, élection de 
Neufcbâtelj maintenu le ii mars 1^69 : d'argent^ à 
l'aigle au vol abaissé de gueules. 

BEA.UDENYS , écuyer , sièur de Maury , élection de Ca- 
reptan, maintenu en 1666 : d'argent, au safutoir en« 
grêlé de gueules , cantonné de quatre têtes dé lion de 
sable. 

BEAUDRATP, écuyer, sieur du Mesnil, la Prunerîc, etc., 
élection de Vaîogne, maintenu en 1666 : d'azur, au 
chevron d'argent, accompagné en chef de deux étoiles 
d'or, et en pointe d'un croissant du même. 

BEAUFLEURY, élection de Mortain. m 

BEAUGENDRE, écuyer, sieur des Essarls, de laVaucelle, 
de Beaumont, de Secqueville, etc., élection de Caren- 
tan et de VaWne» maintenu en 1666: de gueules, à 
deUx chevrons d'argent, accompagnés de trois coquilles 
d'or. 

BEAUGUEL, élection de Çaveux. 

BEAULIEU, chevalier, man^iis de Becthomas, Riche- 

bourg, etc., élecliop'de Ponl^rArche, maintenu le 26 

janvier 1668 : d'argent, à six croisettcs pâtées de sable. 

BEAULIEU,. écuyer; sieur de Rochefort , élection de Ver- 
Beoif, maintenu le 18 mai 1667 : d'argent, aucroissaiU 



Digitized 



by Google 



20 }<fO|SIX,14IKK 

de saLlie, accompàene de six croi^ettes ancfées da mélue; 
rangées trois en cbef et trois eti pointe. 
BEAUMAIS, écuyer, sîeur de Marollea.de Cisqy, Jor 
rct, etc. , élection d'Evreux, maintenu le 21 juir^ 1667 t 
' d*azwr, au chevron d'or, accompagné d* deux molette^ 
d?ë])eron , et en pointe d'an membre de griffon , le tout 
dn même. 
ftEAcUMONT-LE-ROGER , ville de Normandie : semé 
de France j au lambel de gueules de quatre pendants^ 
cbacun chargé de trois châteaux d'or. 
BEAUNAY, écuyer, sieur d'ImanvilJe, Vilainville, etc., 
élection de Montivil liera ^ maintenu le 17 février 1667 s 
fascé d'or et d'azur. 
BEAUREPAIRE, écuyer, sieur de Louvagny, de Jort, etc. , 

élection de Bernay : de sable , à trois gerbes d'argent. 
BEAOSIRE, écuyer, sieur de Brcgtiigny, élection de^ 
' Nenfchàtel , maintenu le g mars 1667 • d'aïur^ à la fasce 
d'argent» chargée d'une étoile cousue d'oi*, et accopa— 
pagnée de cinq étoiles du même , trois en chef, et deux 
en pointe. 
BEAÙVAIS, écuyer, «îenr dos Angles, de Soret, éle^ctîon 
de Lions, maintenu. le 5i décembre 1667 • ^® gpénles ^ 
à cinq coquilles d'or , trois et deux. . 
BEAUVAT8 , écuyer, sieur de Maury, élection d'Evreux i 
de gueules, a deux lances d'argent, futées d'or et posées 
en chevron , accompagnées de trois haussecots du même.. 
BEAUVAIS , généralité de Rouen: d'argent, à la croiiç 

46 gueules, chargée de cinq coquilles d'or. 
BEAUVAIS, élection de Vire, maintenu en 1666 ^éc9r- 
telé, au I et 4 de gueules, k la rose d'argent ^ au 2 elS 
de gueule», au lion d'argent. 
BEAUVAIS, écuyer, sieur dudit lieu et du Taillis 9 élçe^ 
tion de Mortagne^ maintenu le 5o juin 1666 : d'azur, à 
trois fasces d'or. 
BEADVAIS, écuyer, sieur de la Caillardière , élçctipu de 
Morlagne, maintenu le 26 juillet 1667 : d*argen|t, au 
chevron de safble ; au chef de gueules. 
BEAUVALET, élection de y alognes. 
BEAUVÔÏSIN, écuyer, sieur de la Beau voisinipre, élec- 
tion de Falaise, maintenu le 7 juin 1666 a de sable, 
frété d'argent. 
BEC ipv)i chevalier, seigneur de la Brosse, Boury, imr-^ 



Digitized 



by Google " 



DE.. I9 0;RIIfl^4Kp|E. H 




marquis de Queviljy, Fresné , Saint - Georges , Ba- 

§i|ly, ^^., ^én^r<|lilé de Ilouen, maintenu le 5 juin 

lêog » 4e. sablç, h de«iç crpU tréflé^a au pipd fiché 

d^argç^t ; ype coquille du même en pointe. 

BEÇI^E^l*» écgyer> sieur du Castel, seigneur dp la 

Molte-BIasgny^ élection de Bayeux , niaipteiiu en 1666 : 

uintefeuilles d'argent. 

»urdu Mpsle^ généralité de Rpucn, 

T 1668 : d'azur, à( trois tour^ d'pr. 

' des JL«ç»ndes, généralité deCacui; 

t'azur, au chevreau d'argent , chargé 

le s^biç; et açfioinpagqé A^ trpis 

S^EYi.^tfctjiQP df Ç?ypux, maintenu en %666 : d'azi?ri 
à trois Jpsingçs d'^çgeM^^W chef pousu de gueules, 
clifirgç ^fi trqis rpsp«j 4ij /secppd émail, , 

BEL (lé), écuyer, sjeur du Hotprae)^ élection de Caren- 
tan, i^^i«tfin\i en }666 : d'«?ur, h^ trois bes^nts d'argent/ 

BEi;^ (l^)ji éléptio>n de Valogae ; (l'azur, çi trois beçants 
d'arjgent; 4 i« boi^^lPTe d'pr. , 

EELtiOMME, écuycr, sieur de Granlay , gf^éralité d'A- 
Jjeufqnt inqiqtenu leîi -jai^vier 1667.; d'azpr ,'au che-* 
vron d'Q*'f ..3^c.oinpagné de ^rois molettes d'éperon du 
Hiémç. ... 

31SLIN, éci]ypr« ?iepr diç U Rivière; pipction de Caren- 
tan, a^;[^intenu en 1666 : d'Qr>à une flamme de gpeul^e^;, 
aii chef d'pzur, ch^jr^é d.e trois étoiles du champ, • 

!9£l^L£A,U» écuypr, siçur de Bouillonné^ du Parc, Ju- 
meliere, etc. ,, élection d'Argentan, maintenu le 2 juin» 
1667 : d'herynine, à djeux fasces d'azur. ., 

BELLEAU, écuyer, sipnr dudit lieu , élection de Lisieux, 

. maintenu le r^a. fivril i6Gj ': d'hermine, à trois fasces 
d'^^lir, 

^EJ^IJÇ A tJ, seigneur de Frères, Jumelure, électjon de 
Yernepil, maintenu le 2 juin 16167 ; d'argent, à deux 
fasces d'azur, accompagnées '3e cinq mpuchetures de 
Sal>l|?^ qwalre en chef et l'autre en pointe. 

Sti^l,tJ&9 élection de Domfront, maintenu le premier 
juin 1667 : de sable , à trois quintefepillés d'argent. 

BEWJE;MAIIE, écuyer; sieur dudit lieu et de Valbebert, 



Digitized 



by Google 



4a KOBtLIAÎRff 

àè Sâînt-Cyr, ie Saterne , de Duranvitle , dé Gaî^crfe^ 
élection de PoDt-Aademer, maititenu le 2a janvier. 
1669 * ^^ gueules , k la fasce d'argent, accompagnée de 
trois carpes contonrnées da même. 

BELLEMARE, écuyer, sienr du Buauet, élection de 

ConcbeSy maintenu le 22 juillet t66o : de sa&le, à la 

fasce d'argent^ accompagnée de trois carpes d^or , uneL 

* en chef et deux Tune sur l'autre en pointe > celle du mi-' 

lieu Contournée. 

BELLENGER, écuyer, sieur de Crtasanville, Fontaine , 
Grîvagne, élection del^ont-l'Evêque, maintenu le pre* 
mier mars r666 : de gueules, à deux aigles éployées d'or* 

BELLENGER, écuyer, sieur de îa Gervais, de Mes-: 
ser, etc., élection d'Argfsntan, maintenu le ag janvier 
1057 • d'azur, au chevron d'argent, accompagné dp 
trois glands versés d'or. 

BELLENGER, écuyer, sieur de la Briere, élection de 
Falaise , maintenu le 22 mai 1667 ' ^'^''ur , à deux épées 
d'argent, garnies d'or, passées en sautoir, accostées de 
deux poignards d'argent, la pointe en bas. 

BELLËT, sieur de Petit-Mont , généralité de Rouen. 

BELLKVAIS, écuyer, ^îeur de la chevalerie, élection de 
Mortagne, maintenu le 16 juillet 1666 : de sable / à trois 
losanges d*ir. ) 

BELLEVAL, écuyer, sieur de ^bis-Robin ^ Neulville , 
élection de Neutchàtel, maintenu le a5 octobre 1668 : 
de gueules, a la bandejd'or, accompagnée de sept croiset- 
tes potencées du même , quatre en chef et trois en pointe. 

BELLEVILLE , écuyer, sieur dudit lieu , du Geutteville, 
de Fauches, élection d'Arqués, maintenu le 28 no- 
vembre 1668 : d'azur, au sautoir d'argent, cantonné de 
quatre aiglettes au vol abaissé du même. 

BELLEVILLE : de gueules, semé de mouchetures d'ar- 
gent; à une fleur de lys du même. 

BELLIARD j ^eur des Fosses, élection de Falaise. 

BELLIÈRE (de ijk), écuyer, sieur de Vaufray , Chavoy» 
Laurie, élection d'Avranches, maintenu en 1666 : d'ar- 
gent, au chef de sable, chargé de trois molettes d'épe- 
ron du champ. 

BELLOT, écuyer, sieur de Callouville, Franqueville, etc., 
- élection deCarentan, maiiitenu en 1666 : d'azur, an' 
chevron d'or , accompagné en chef de deux lions affron- 
tés , et en pdinte d'un fer de lance > le tout du mime* ' 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. ^ 

$£LLOY, écuyer, sieur de Prouvemont , élection de Gi«» 
sors et Poatoise, maintenu le 18 juin 1668 : d'or^ à 
quatre Gotices de gueules. 
B£LLOZ£NN£, ëcuyer^ sieur dudît liea, élection de 
Neufchâtel^ maintenu le 4 juin 1668 : d'argent, au che- 
vron de gueules , accompagné de trpis losanges d'azur. 
Br"^^'"*^ ^ « «jour, généralité de Rouen. 

Bl le la Morandière, Guitterville , 

le, maintenu le premier janvier 
feuille de varech de gueules , 
ints d'azur. 
Bl de Premare , Poussy, Vauville , 

len^ maintenu en 1666 : d'azur, 
pagné de trois croisettes treflées 

££NARD y élection de Gaen : d'azur , à trois fleurs de lyt 
d'argent , florencées d'or. 

BENARD, écuyer, sieur de Guilleberville et de Monville, 
généralité de Caen, maintenu en i6ii6 : d'azur, à trois 
feuilles de chêne d'or. 

BÇNARD, écuyer, pieur de Coulonvel, élection d' Argen- 
tan , maintenu le 27 septembri^ 1666 : d'azur^ à trois lys 
de jardin , d'argent. 

BËNCË , écuyçr , . sieur du Buisson et de Garembourg , 
élection d^Evreux , maintenu le ^ août 1666 : de gueules, 
à trois molettes d'éperon d'or. 

B£NCE, écuyer, généraUlé de Rou^n î de gueules, à la 
fasce d'argent^ accompagnée de trois molettes d'éperon 
d'or. 

BENNES, écuyer, sieur de la Bretonniëre, généralité 
d'Alençon y maintenu le 22 avril 1667: d'argent, au 
chevron de gueules, accompagné de trois têtes de cerf 
dé ssMe , ramées d'argent. 
JaE?nVEVILLE, élection d'Evreux : d'azur, au lion d'or. 

PENOIST, écuyer, sieur de Blaru et de la Marc, électioB 
de Pont-rEveque , maintenu le 8 octobre 1668 : d'ar- 
gent*, à Paigle au vol abaissé de sable , becquée et mem- 
brée de gueules. 

BENÇERAjDE, élection de Lions : d'or, à quatre vergettes 
de i^eules. 

BERANGER, écuyer, sieur de Grandmesnil, Fontaines 1. 
les Bessets,^ Cressenvilie; etc, élection d'Argentan, 
maintenu le premier mars 1668 ^ de guieule^ i deux 



Digitized 



by Google 



24 îNbk^iiAinE ■ 

' ai^\es an vol abaissé 4'a^g<*nl , bècqaéèi et tûetùhté^ 
d'azorj cellfe k sebestr^, la tête cotitourtttéè. 

BERANGER, écuyer, sieur de Fôhtain-é^^t dé Montaîgu., 
élcfction deCoutances : d'azur, aîiàs de glrealts ^à deux 
aigles en pal d'argent. 

BERARD, élection de Vire. - 

BERAULT , seigneur dn Mcsnfl et dn Boisbari^ , ^^ction 

' de "Val"Ogne ^ ûiàiiilcnu en l'ôôô : d'sttut , au cïievroii 
d'or, accotnpagné en chef de deux roSès d'al-gèYit , et en 

• pointe d*nn coq d'or, crétë ci barb^ de gueules. 

BERAUVILLE, écuyw, sîrur de Sàint-Andrë , Mbrtti- 
gny, etc., élection de VaK>gnes, maintenu "en 1666: 
cOnpé d'argent et de saMc } le premier chai^gé à* on léo- 
pard de sable, le deuxième de cinq b^satils d^argent 
en orle. 

ÎBERBISY, chevalier, seigneur d*Herauvil1e, élection de 
Gisors et Pontoise, maintenu le 9 décembre 1668 : 
d'azur, à une brebis d'argent, paissante sur une teri-asse 
de sinople. 

BERCEUR ^le) , seigneur de -Saint-Marcoy et de Fontr- 
noy, élection de Vire, maintenu en 1606 î d'a2ur, att 
croissant d'argent, abaissé sous u^ie fleur de lys d'or. 

BERCflER, écuyer, sieur de Monchevrel et de Saint- 
Germain, élection deMortagne, maintenu le 6 avril 

I 1666: d'azur^ ati dievat d^or^ cabré sur une lancé du 
même. 

BERNARD , écuyer , çieur de Courracsnîl , Saint-AY- 
noult, d'Avemcs, etc. , élection d'Argentan, main* 
tenu Je 12 mai 1667 : d'argent, au chevron de sable, 
accompagné de trois *flëches de sinople. ^ • 

BERNARD, écuyer, sreuh de Sàint-MaTlin et de Sa i fit- 
Helitin, élection de Cdtrches : dé gueules, à deux 
fasces d'argent , accompagnées de trois liiolcttes â^é-- 
peron du m^me. 

RENARD , élection de Saiht-Lô et 'de Vire : é'cartel* 
d'or et d'azut , à trois rbses de gueules. 

BERNARD, éduyër, 'sieur de ©Wnafd, TWsisigny, U 
Motte, Bernardvillé , élection d'Argf^t^tsIh , 'maintenu 
le i2taW'îfl67 z 'd'aiiir, à trbh ft*tes ofidé^ d*or. 

BERNARD, élection de Valogne : écartelé^ iartn igt 4 
a'torr, à'ia^s'eé'd'ôr, acbtyâipaê&ée dt tttfis qtiiffte* 
feuiBes d'affût j'a» i2 et 5 d^aistrt-, t ttcfh ifieiùb^ 
^épemct" dîar. ; . . v -è 



Digitized 



by'Google 



bfe NOhMANl)tÈ* Îl5 

feÈRNIbRES , écuyer , sieur de Louvigny et de Venoh-» 

Yaubenard , généralité de Caen, maintenu en iG66i 

tiercé en fasces, au i de gueules ^à|une étoile d'or; au ^ 

d'azur y à trois croissants d'or rangés en fasce^ au $ 

d'argsnt, au léopard naissant de sablcé 

BERNIÈRES, écuyer, sieur de. Vaut, chevalief, sei-^ 

gneur de Coudmanne» Boiscesde, Deperçy, élection 

de Lisieux , maintenu le 6 avril 1666: d*a£Ur, à deux 

bars adossés d'argent, sommés d*une Ûeut de lys d'or. 

DERNIERES, écuyer, sieur de Saint^Honorine , élec* 

tîon'de Falaise, maintena le 5 avril 1666 : d'or, à k 

bande d^azur, chargée de trois croisettes d'argent, et 

accostée de deux filets de gueules. 

BERNIÈRES, élection de Caen': d'argent, à la fasctf 

d'azur, chargée de trois croissants d'or. 
BERQUERIE, écuyer, sieur de Graville , Ndîrrtaafe et 
de Saint - Simon - Catigny > etc., élection d'Arqués^ 
mainteAu le 20 février 1668 : d'azur, à trois étoiles d'or. 
BERROLLES, élection de Bayenx, maintenu en 1666: 
d'azur, à trois épées d'argent, garnies d'cft*, la pointe 
en bas. 
EEB.R1ER : d'argeùt, au chevron de gueules, àccora-^ 
pagné en ehef de deux quinrtefeuilles d'azur, et en 
pointe d'une aiglette du même. 
BERRY, écuyer, sieur du Sablon ^ élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 12 avril 1:669 : d^ gueules, 
chaussé d'hermin£S. 
BERTHERIE (la), écuyer, sieur de la Vaùguyon , 
élection d'Argentan, maintenu le 31 juin 1661 : d'azur, 
à cinq coquilles d'or, deux , deux et une. 
BERTHERIE (la) , sieur des Mottes, élection de Bayeux. 
BËRTIER, élection de Carentan. 

BER.ÏIN, écrfyer, sieur de Montabar, Vaudeloges, etc., 

élection d'Argentan , maintenu le 14 avril 1667 ; d'azur, 

à trois chevrons d'or. 

BKRTON : de gueules , à six annelets d'argent. 

BERTRAND, écuyer, sieur du Haistray, deLongre'^etc, 

élection de Pont-Audémei' : cl'ài*, à la bande de sable , 

• chargée de trois fusées d'argent, et accompagnée de 

six annelets de gijeules en' orle. 
BERTRAND, écuyer, $ieur de Clhâunyont, élection d'A- 
vranchcs, iiiaintenn en 1666 : paie d'argent et d'azur. 
6. 4 



Digitized 



by Google 



26 NOBILIAIRE 

BERTRAND : d'or, au lion de sinople, armé, lanlpassé 
et couronne d'argent. 

BEStJy écujer, sieur de Saint-Julien, d'Oneourt, Mau- 
thois et d'Incourt, etc., élection d'Arqués, maintenu 
le 14 novembre 1668 : d'azur, au chevron d'or, ac- 
compagne de trois molettes d'éperon du même. 

BESUEL , élection de Vire. 

BETHENCOURT , écuyer, sieur du Quesnoy, élection 
d'Arqués, maintenu le ia mars 1669 * d'argent, au 
lion de sable, armé et lampassé de gueules. 

BETHON, écnyer, sieur de la Fontaine, de Sorel, etc., 
élection de Bemay , maintenu le 26 mai 1666 : d'her- 
mine, à six roses de gueules. 

BEUP (le), seigneur d'Osmay, élection d'Evreux, main- 
tenu le 7 février 166^ : d'or au bœuf de gueules. 

BEUVILLE, écuyer, siear de la Seraulte, élection de 
Bernay, maintenu le 27 avril 1668 : de gueuW, semé 
de mouchetures d'argent ; a la fleur de lys du même. 

BEUZELIN, sieur de Boia-Mellet, généralité de Rouen : 
d'argent, au trèfle de sinople, accompagné de trois 
roses du même. 

BEUZELIN , sieur dti Maresquet , élection de Bayeux. 

3EUZEVILLE, élection de Bayeux, maintenu en 1666 : 
d'azur , à trois fleurs de lys, aliàs , trois étoiles d'or. 

BEY (liE), élection e^ ville de Bayeux. 

BEZANCOURT , élection d'Andely, maintenu le 1 1 mars 
1669 : d'argent y à l'éparvier de gueules, becqué et 
membre d'azur. 

BJARD, écuyer^ sieur de Saint-Georges, élection de 
Bernay : d'argent, frété de sable. 

BICHOT (du), écuyer, sieur de Montreny, élection de 
Carentan , maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, 

' accompagné en chef, à dextre, d'un soleil ; àsenestre, 
d'un croissant , et en pointe d'une biche paissante , le 
tout d'argent. 

BIDON , éeuyer, sieur de Fosse, généralité d'Alençon ,- 
maintenu le premier juin 1668 : d'azur, semé de lion- 
ceaux d'or, au frété de six lanoes de même. 

BI ENCOURT, seigneur de Poulricourl, élection de Gi- 
sors et Pontoise, maintenu le 17 juillet 1668 : de sahle^ 
au lion d'argent, armé, lampassé .et couronné d'or. 

BIENVENU, écuyer, sieur de Saint-Pierre, du Bourg, 
d'Aubermont , etc. , élections dePont-Audemer et Ber- 



Digitized 



by Google 



DB NORMÂNDtE. 27 

nay , niaintenus le 8 mai 3669 : d'azur, au sautoir en-^ 
grêlé d'argent y cantonné de quatre fers de cheval du 
même . 

BIENVENU, généralité de Rouen : d'asur, à trois fer» 
de cheval d'argent. 

BIERVILLE, écuyer, aieur dudit lieu, généralité de 
Rouen , maintenu le 21 mai 1670 : d'argent, au ccBur 
de gueules , acconipagné de trois molettes d'éperon de 
sable. 

BIGANS, écuyer, sieur de Nal levai, élection d'Evreux,' 
maintenu le 17 novembre 1670 : d'azur , à trois besants 
d'or, et trois coquilles du même, deux en chef et l'autre 
en cœur. 

BIGANT, écuyer, sieur de Bermesny , élection de îfeu- 
châtel : d'argent, à trois tourteaux d'azur, accompa-^ 
gnés de sept croix recroisetées au j^ied fîché de gueu- 
les , trois en chef , trois en fasce , une en pointe. 

BIGARDS, écuyer, sieur dé Saint-Aubin, la Fardouîl- 
lière , élection de Lisieux, maintenu le lô'ïivril 1666: 
d'argent, à deux fasces de gueules. 

BIGAIST, écuyer, sieur d'Hiblauville, élection de Lions ^ 
maintenu le 17 novembre, 1670 : écartelé, au i et 4 
d'azur, à la fasce d'argent, chargée de trois coquilles 
de sable , et accompagnée de trois besants d'or ; au 2 et 
5 d'or, à la croix ancrée de gueules, chargée d'un écus- 
son d'argent, sur cjiargé* d'un lion de sable. 

BIGNE (la), écuyer, seigneur de la Rochell'e, élection 
de BayeuXy maintenu en 1666 : d'argent, k trois roses^ 
de gueules. 

BIGOT, écuyer, sieur des Parquettes, de Courcelles , 
généralité de Rouen , maintenu le 26 février et 25 
septembre 1667 et 1670 : d'argent, au chevron de sable,, 
accompagné de trois roses de guenles.^ . 

BÎGOT, écuyer, sieur du Boullay, maintenu le 10 aoèt 
1667, généralité de Rouen : a'a£ur,>à deux palmes^ 
'en pals adossées d'or« 

BIGOT, à Rouen : d'azur, au chevron d'or, accompagné 
de trois besants d'argent, et au-dessus du chevron^ 
.à senestre, une fleur de lys du second émail. 

BIGOT, élection de Caen. 

BIGOT, seigneur de Fontaines, élection d'Evreux^ main» 
tenu le 9 aoàt 1667 ; de sable , à trois têtes de lév^ 
pard d'or. 



Digitized 



by Google 



^8 » d B IL 1 A I 11 fi , 

JlILLARB, ëeuyer, sieur de Champeaux , HalUine^, 
éieclion d'Argentan , maintenu le 20 juin 1666 : d'azur, 
au chevron d^argent, 

l^iLLEHEUST , écuyer, sieur de Gourgoux , du Manoir, 
Beaumanoir , élection de Mortain : d'azur , aa che-> 
vron d'argent, accompagné de trois roses du q^éme. 

'pIL^ES , écuyer,-iBieur du Foye et de l'Esguillon : élec* 
tion dé Pont-rEvéque : fascé de vair et de gueules. 

J31NET, élection de Valogne, maintenu en 1666 ; de 
gueules, à deux barres d'argent, 1^«; première sur-r 
montée d'une rose d'or, accostée de deu'iiç besantsdu 
mémC; la seconde côtoyée à dextre d'une feuille de 
chêne d'or , et à senesire d'Un* rbsejîd^' même. 

JJîNÔLAYE, écuj'^er, sieur des Tray , du Gast , des 
Vallers, Masvefc, élection d'Avrancheis , maintenu 
en 1666 î d*argent^ à la fesce ondée d'azur, chargée 
d'un C3^ne d*or, et accompagnée de ttois paies de lion 
de sa]>ic en pal. 

PISAYE (de la), élection d'Avranches. 

BI$S(Xr, écuyer, sieur de Tenney, de la Soudière,- 
élection» de Pont-AudefQer, mainrt^nu te 25 mai 1670 i 
d'argent ^ à trois roses de gueples. 

BIVJI^LE , chevalier , seigneur de Saint-Lucian , élec-* 
tion d.e Lions, TPaintenu le prenaier juillet 167Q : d'ar- 
gept, à trois étaies de gqeules, surmontées de deux, 
•couples de chien de s£^ble. 

RLAICHAUT, élection d'Avranckes. 

iPLAlS K seigneur du Quesnay, de Coteletz, Longue-* 
more, U Vallée, élection de Baveux, maintenu en 
1666 ? de sinople, ^u chevron dor, accompagné de 
trois tiges de trois gJan^ds de ohéne du même. 

BLANC (le), écuyer , siepr du Malvoisin , élection 
d'^Arques, naiàintenu le ^6 déci^mbre 1666 ; d'azur , 2( 
une étoile dehnitirais d'or. 

ÇLANC (le) , écuyer, sieiir de Closchâtelain, et du Roscy, , 
élection de Lions, miaintenu le 28 décembre 1666 ; 
â'mury att' ehevr<M| d'0v, «i^ecompagné de trois lion-r 
çeaux d'argent, • 

JlfANC (LE)écuyer, sieur de la Croisette, généralité de 
Cpep, maintenu en }/ëfi^ ; d-aizwr, à trpis licoruc^ ^ail-» 

JÎÎ^AÎ^ÇBAÏUN:, fçwy^r, seigneur 4e Gtège ^\> 4ef Prflrt' 



. Digitized 



bî Google 



DE nokmaKdie. ag 

tot, élection d'Arqués , maintenu le g décembre t668 : 
cle gueales , au bâton école en pal d^argent, acccslé de 
quatre fleurs de lys d'or. 

BLANCHARD, écqyer, sieur d'Angerville , élection de 
Rouen, maintenu le i5 juillet 1667 • d'azur, à trois 
croissants d'argent. 

BLANCHARD , élection de Carentan , maintenu en i66t> : 
d'or, à la bande d'azur, accompagnée de cinq merlettes 
de sable, deux en chef et trois en pointe. 

BLANCHARD , écujer , sieur de Fresnes et des Aunes , 
généralité d'Alençon , maintenu le prenaier juillet 1 666 : 
d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef d'une 
crôisette , et en pointe de trois molettes d'éperon j le 
tout du même. 

BLANCHE, écuyer, sieur de Bestou, élection de Cou- 
ches, maintenu le 26 janvier 1668 : d'azur, à trois têtcS 
de lion d'argent, lamperésées de gueules. 

BLANVïLLAIN, écuyer, sieur de la Fontaine, généralité 
de Caen; maintenu en 1666: d'azur, au thevron d'or,, 
surmonté d'un croissant du même, et accompagné de* 
trois' fers de lance d'argent. * 

BLIÎï, écuyer, sieur de Beaufort, élection deGisors et Pon- 
toise: d'azur, à huit glands d'argent, trois, deux et trois, 

BLOIS (le) , élection de Caen. 

BLOND (lt.), seigneur de GousseauVille et de Platemare, 
élection d'Arqués, maintenu le 17 janvier 1668 : d'ar- 
gent, à deux chevrons d'azur, accompagnés de trois 
merlettes de sable. 

BLONDEL , écuyer, sieur dé Saînt-Manyicux , généralité 
de Caen, maintenu en 166Ô : d'azur, semé de trèfles 
d'or ^ au lion issant du même. 

BLONDEL, généralité de Rouen ; d'azur; à quatre soleiU 
d'or. 

BLONDEL, seigneur de Saint-Fromond , élection de 
Carentan, maintenu en 1666 • de gueules, au sautdip 
d'argent, chargé de cinq mouchetures de sable, 

BLOINPEL, écuyer, sieur de Reye, élection de Bayeux» 
maintenu en 1666 : d'azur, à la fasce d'or, accompagnée 
en chef de deux glands du même, et en pointe d'un 
él^oissant; du second , soutenant ime moucheture d^ 
sal>le. 

BLONDEÏi, écuyer, sieur du Castel et de Billi , élection 
d^ Yalogne, wain|eaw en 1666 ; d'argent, à la fasce 



Digitized by VjOO^IC 



3o NOBILIAIRE 

d'azur, chargée d'un cœurj àdextre d'un fermaiU et 
sene$trë d'un croissant ; le tout d'or ; la fasce accompa- 
gnée de neuf mouchetures de sable , quatre rangées en 

. chef, et cinq en pointe, celle du milieu abaissée. 

BLOTTEAU, écuyer, sieur du Roussel , élection de Vcr- 
iieuil , maintenu le premier août 1667 : de sable , au 
chevron d'or, chargé de trois roses de gueules^ et sur- 
monté d'une jumelle du second émail. 

BLOUET, écùyer, sieur de Camilly et de Than , généra- 
lité de Caen , maintenu en 1666 : d'azur, au lion d'or;^ 
au chef cousu de gueules , chargé d'un cœur du second , 
accosté de deux croissants d'argent. 

BOC (du) , sieur de Coqueriaumont, généralité de Rouen : 
de gueules, à la croix d'argent, cantonnée de quatre 
lionceaux. 

BOCQUENSEY, écuyer, sieur de Tanney et de Vermon- 
dière, élection de Bcrnay, maintenu le 8 avril 1666: 
d'argent, au tronc d'arbre arraché de sinopl«, suppor-* 
tant deux colombes l'une sur l'autre de gueules. 

BOCQUET (du), écuyer, sieur de Villiers, élection de 
Verneuil , maintenu le aô mai 1667 : d'argent, à la 
fasce de gueules, chargée d'une étoile, accostée de;, 
deux croissants, le tout, d'or, et accompagné de trois 
cfoisettes de sable. 

BOLTEY (le), écuyer, sieur de la Houssaye et de Glali-. 
gny, élection de Lizieux, maintenu le 9 avril 1666: 
d'argent, au chevron d'^zi^r, accompagné de trois grives 
de gueules. 

BODINS, seigneur de Fresney , généralité d'Alençon , 
maintenu le 5i janvier 1668 : d'azur, à la levrette rtm* 
panle d'argent, colletée de gueules, bouclée d'or. 

BOHIER : d'or, au lion d'azur^ au chef de gueules. C«tte 
famille est originaire de Bretagne. 

BOIS (du), écuyer, sieur de Corval , électipn de Ponl- 
l'Evéque, maintenu le premier mars 1668 : d'or, à 
l'aigle éployée de sable, languée^ becquée et membréc 
de gueules. 

BOIS (du), écuyer, sieur des Anges, élection de Falaise, 
maintenu le 10 avril 1666: d'or, à l'aigle de sable, 
, becquée et membrée de gueules. # 

BOIS (dv) , écuyer, sieur de Dangy et de Saint-Quentin , 
élection d'Avranchcs, maintenu en 1666 : d'or, à l'aigle, 
de is^blé; becquée et membrée de &iaop.le. 



Digitized by VjOO^IC 



DB NORMANDIE. 5^ 

BOTS (du), génëralilé de Caen, maintenu en 1666 : d'a- 
zur, à l'aigle d'or. 

BOIS (du), écuyer, sieur de l'Estang, de Jaujuppe et de 
Belhostel, élection de Vemeuil, maintenu Je 8 mai 
1667 : de sable, à l'aigle au vol abaissé d'or. 

BOIS (du), écuyer, sieur du Ham , élection de Falaise, 
maintenu le 12 mars i666 : d'azur, à trois trèfles d'ar- 
g ent. 

BOIS (du), écuyer , sieur du Val, généralité de Caen , 
maintenu en 1666: d'argent, à la croix fleuronnée de 
sable. 

BOIS (du) , écuver, élection de Vemeuil , maintenu le 24 

. juin 1667 ' ^'aziir, au croissant d'or, abaissé sous deux 
étoiles du même. 

BOIS (du), écuyer, sieur de la Ville, élection de Bernay , 
maintenu le 3 juin 1667 • d'argent, au chevron desablri 
accompagné de trois lionceaux de gueules; ceux du chef 
affrontés , celui de la pointe contourné j au chef d'azur 
chargé d'une rose d'or. ' 

BOISADAM , élection de Vire : de gueules , à la bande 
d'hermine, côtoyée de six molettes d'éperon d'argent. 

BOÎSDEL, élection de Bayeux : d'azur, à trois bandes 
d'argent. 

BOISDEL, élection de Bayeux : d'azur à trois bandes d'or. 

BOISDEL, écuyer, sieur de la Fontaine, Cau traîne, etc. 
élection de Bayeux, maintenu en 1666 : d'azur, à trois 
fasces d'argent. 

BOIS-DÈS-COURS (du) , écuyer, sieur 4u Beaumanoir , 
chevalier, seigneur de Favier, élection de Verneuil , 
maintenu le premier juillet 1667 ; d'argent à cinq co- 
quilles de gueules en orle. 

BOISEY (LB), ccuyer, élection de Pont-l'Evéque , main- 
tenu le 25 février 1668 : d'argent, au chevron d'azur, 
accompagné de trois grives de gueules. 

BOISGUYON, écuyer, sieur de l'Estang, élection de 
Mortagne, maintenu le 16 juillet 1666: d'argent, à la 

. fasce d'azur, surmontée d'un lambel du même; à la 
bordure du second. 

BOISLEVÉQUE, écuyer, sieur de Rochers, de Faverol- 
les, etc. , éleciion de Pont-rEvéque, maintenu le 22 
avril 1668 : d'azur, au chevron d'argent, accompagné de 
trois trèfle» d'or. • 



Digitized 



by Google 



BOISLUMIER, çlection d'Évreux : d'or, au cTicVron â^H- 
zur , accompagné en chef de deux roj^s de guebles , et 
en pointe d'un fresne terrasse de si Do.pIe. 

BOlSMlLLON, écujrer, sieur de Bosroger, chevalier, 
seigneur et baron de Garentiores, étection d'Evreux , 
maintenu le 8 juillet 1678 : d^argeut^ à la bande de 
sable , chargée d'un iion-Ieopardé d'or^ accoste de deux 
coquilles du même. 

BOISMONT DE CAMPEAUX, élection d'Avranches. 

BOISSEL, é'ection d'vVrques : d'azur, semé de billeUes 
d'or ; au lion du même. 

BOISSEY, écuyer, sieur de Sallon, élection de Monli- 
villiers, maintenu le 10 septembre 1G67 ' d'hermine, 
au lion de gueules. 

BOlSSIERE (la) , chevalier, seigneur de Cliaraborst 
élection de Chaumont : écartelé, au 1 et 4 de sable , au 
sautoir d'or; au 1 et 5 d'azur, à la fasce d'or, accom- 
pagnée en chef de trois molettes d'éperon d'argent. 

BOISSIMON , sieur de Claquerel , éleçliojçi d'Avraoches. 

BOISTARD, élection de Pont-rEvêjiue. 

BOïSTARD , sieur des Portes , généralité de Caen. 

BOISVIN, écuyer, sieur de Saint-Ouin et de Toarviile, 
maintenu le 29 août 1668 : d'azur, à trois croix d'or. 

BOISYVON, écuyer, sieur dé la Chapelle, du Mes- 
nil , etc. , élection de Mortain : paie d'argent et d'azur- 

BOITEUX, écuyer, sieur des Landes, élection de Yer- 
neuil : d'azUr, au chevron d'or, accompagné en chef 
d'une étoile y et en pointe d'un croissant; le tout du 

. inéme. 

BOMMY, écuyer, sieur de Fontaines, élection d'Arqués,, 
maintenu le 9 mars 1669 * ^'^^ut*, à une rose d'or, can^ 
tonpée de quatre besants du même. 

BOMPAR, élection àe Caen, famille originaire du Lan^ 
guedoc : d'âzur, à deux tourterelles affrontées d'argent| 
au chef cousu de gueules, chargé de trois étoiles d*or. 

BON CïjB), élection de Carentan. 

PONCHAMPS, écuyer, sieur de la Londe et de Béran- 
gervijle, élection de Falaise, maintenu en 1666 : d'a- 
zur, au lion d'or, armé et lampassé de gueules. 

BONENFANT, écuyer, sieur de Magny , de Montfreville 
et d'AnnibauIt , élection de Falaise, maintenu le 28 
novembre .1667. : de gueules, à la fasce d'argent, ac- 
compagnée de six roses rangées d'or* 



Digitized 



by Google 



DE NORMAN DIB. 35 

BONEJJFàNT, ëcBy«r, sieur ëlc<:h«11oné, Chaulemeste, 
Feiii|lm« , McBBÏère , ^c. , généwlitë d'Atençon , main- 
tenu }e no avril 1666 : d'argent, à la faace de sable, 
accp^imagnée de %ïx roses > rangées de gueales.' 
BONGAIU^S, ecuyerj^ieur du Londel, élection d*Ar- 
<|ilfes 9 niai«ienu le i5 février 1669 : d'azur , à deux 
mouchetures d*hermihe, accompagnées en clief de deux, 
têtes de Jioo affrontées, et en pointe de trois molettes 
d'éperon rangées ; i« t<Mil d'or. " 
BONIFAiGE, seign««r du Boihart, généralité de Rouen, 
maintenu le 21 janvier 1669 : d'argent, à trois fasces 
de sinople. 
BONj[SS£NT, écmyer, sieur de Roncfeerolles, élection de 
léiwae^ maintenu le 6 avril 16G9 : d'argent , au cor-de- 
chasse de sable, lié de gtteules, accompagné de trois 
moleltes d'éperon du même. 
BONKE€HOSE, écuyer, sienr de FJeuriette, Saden* 
court , fiaugis , BelloBet , Boulay, du Fay, Taunay , de 
la Lande, Folainville , "Vaudemont, etc. : d'argent , à 
trois 4êtcs de Jéopard de sabîe. 
BONNEP(WîJ5iS,^cuyer, sieur de Launay, généralité de 
Caen, niawite^ii en 1666 : d'azur, au griffon d'or, ac* 
costé de deux étoiles du même, et accompagné de deux 
î umei les ondées d*argenl. 
BON^îEFOY, écuyer, sieur de Rocque et de Bertheau* 
viWe, élection de Caudebec, >maintenu le ï5 février 
1669 : de sable, à trois mains senestres d'argent. 
BONNET, éduyer, sieur de saint-Martin , élection d'Ar- 
qués, maintenu le 2 janvier 1667 : d'argent, semé de 
billettes de gueules ^ au lion du même^ brochant. 
BONNET, écuyer, sieur de Mont-Goramery et jde Néaus- 
cbe, élection d'Argentan , maintenu le 22 janvier 1667 : 
d'argent, à la fasce de gueules, chargée de trois be- 
sants du champ, et accompagnée de trois bonnets 
• d'azur* 

UONNET, écuyer, sieur de Vau et de Vieux , élection de 
Falaise, maintenu le 9 avril 1666: d'argent, au che- 
vron d'azur 9 surmonté de cing vergettes rétraites de 
gueules. 
BONN€VILLE, écuyer, sieur du Bocage et de la Boul- 
laie, généralité d'Alençon, maintenu le 3i aoAl 1667 : 
d'argent, à deux lions-léopardéis de gueules. 
BONS (de) , éleclioQ dcContauccs : d'azur, nu -chef d'or, 
6. 5 



Digitized 



by Google 



34 NOBILIAIRE 

BONTAMPS f ëcuyer, sieur d'Aumonville , élection d'Ar- 
qués, maintenu le 8 juillet 1667 : de gueules , à la croif 

" de vair. 

BONVOUST, écuver, sieur d'Aulnay, Souyelles, Malas— 
size , ,et€. , généralité d'Alençon , maintenu le 1 1 fé- 
vrier 1667 : d'argent, à deux fasces d'azur , aceompa- 
gnées de six merlettes de sable. 

BONVOUST, écuyer, seigneur de Pruslé, élection de 
Morlagne, maintenu le 5 janvier 1667 * d'argent « à 
deux fasces d'hermine, accompagnées de six merlettes 
' de sable en orle. 

BORAN, écuyer, sieur de Castilly, Semilla, Ragny, etc. , 
élection de Bayeux , maintenu en 1666 : d'argent , à 
trois têtes de maures de sable , tortillées du champs au 
lion du second , posé en abkne. 

BORD (le) , élection de Bayeux. 

BORDE (la), écuyer, sieur dudît lieu, élection de Mor- 
tagne, maintenu le 3.7 juillet 1666 : de sable, auléo- * 
pard-lionné d'argent. 

BORDEAUX, écuyer, sieur du Buisson, élection d'An- 
dely, maintenu le 14 octobre 1666 : d'or, au pal d'azur, 
chargé de trois fleurs de lys du champ, et accosté de 
.-deux lions affrontés de gueules. 

BORDEAUX, écuyer, sieur de Paracheux et de Con- 
tieux , vicomte d'Auge , élection de Chaumont : de 
gueules, au lion d'argent, accompagné de cinq croi- 
settes d'or en orle. 

BORDEAUX, baron de Coulonces, élection de Vire : de 
gueules , à trois merlettes d'argent.. 

BORDES (des), écuyer, sieur de Folligny, élection de 
Couches : écartelé au i et 4 d'or, au lion de gueules; 
au 2 et 3 d'argent , à deux chevrons d'azur. 

BORDES DE BEAUCttÊ]>tE (dÉ«), électioa d'Avranches : 

d'or, à la tour de. gueules. , 
BORDET , généralité de Rouen 2 écartelé au 1 et 4 de 
gueules , à la tête de licorne d'argent ^ au a et 3 d'azur, 
a la syrëne d'argent. » 
BORDIN , écuyer, sieur du Parc , Tanche , Laubinière , 
du Buisson , etc. , généralité d'Alençon , maintenu le 
i5 mai 1667 • à*SLZ\ir, à la fasce d'or; chargée de deux 
roses de gueules , et accompagnée de trois coquilles 
d'argent. 
BOREL, écuyer, sieur de Bouillon, Manc^bes^ Lais* 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. S5 

^nd, etc. , ëlection d*Evreux , maintenu le î4 janvier 
1668 : de gueules , à la bande cousue d'aïur, chariçee 
de quatre écussons d'argent, et accompagnée de trois 
liobceaux d'or. 

BOREL, ëcuyer, généralité de Caen , maintenu en 1666 : 
^ gueules , à la bande de vair , côtoyée de deux lions 
d'or. 

BORGNE (le) , écuyer, sieur de la Lande-Recnant , élec- 
tion d'Evreux, maintenu le 14 août 1666: d or, à l'aigle 
de sable, 

BOS (du), écuyer, sieur du Thil , élection de Neufchâ- 
tel , maintenu le 25 juillet 1667 : d'argent , à trois fréneç 
arrachés de sinople. 

BOSC (du)., écuyer, sieur d'Ermiral , généralité de Rouen, 
maintenu le 24 février 1668 : d'hermine, au lion de 
sable , armé , lampassé et couronné d'or. 

BOSC (du), écuyer, sieur de Jourdetpar, de la Lande, de 
Framrmanoir, de Vaux et d'Houvillé*, chevalier, sci-* 

fneur de Coqueraumont, d'Esperville, de Sourdeval et 
e Lacour, élection de Pont-Audemer, maintenu le 17 
décembre 1667 : de gueules , k la croix échiquetée d'ar-* 
gent et de sable de trois tires, cantonnée de quatre 
^ lionceaux d'or. 

BOSC (du) , élections de Valogne , de Mortain , etc. : de 
gueules , à la croix fleurdelysée , au pied fiché d'argent. 

BOSC (du) , écuyer, sieur de la Marc , élection de Cau- 
debec, maintenu le 19 février 1669: d'argent, à lai 
bande de gueules. 

BOSC (du), écuyer, sieur de la Brerye, élection de Fa- 
laise, maintenu le 17 avril 166*; : d'hermine, à trois- 
fasces ondées de gueules; au chevron d'or, brochant 
Aur le tout. 

BOSCHENRY, seigneur et baron dé Drqcouet , des Ma-* 
rets, de Plainville, etc. , élection de Bernay, maintenu 
le premier janvier 1667 : d'azur, à la fasce d'argent, 
accompagnée en chef d'un léopard d'or , et en pùinte 
d'une croix de Malte du même. 

BOSCREGNOULT , écuyer , sieur du Vaîsec , généralité 
d'Alençon, maintenu le 9 mars 1667 * ^^ gueules , à la 
bande d'or. 

BOSESART, généralité de Caen. 

BOSMER 9 écayeri seigneur du Mesnil , de Gravan , etc. , 



tizedby Google 



Digitized 



56 ^oolLlAln& 

élection d'Evreux : losaneé d'or et de gui^ule»; au'franc^ 
quartier du second émail. 

B08NEY, élection de Falaise. 

BOSQUET, écuyer, seigneur 4e Saumoirt, de laPoleHe, 
du Bosc-Asselin , etc. : d'argent^ à la iWsce de.gtténFes^ 
accompagnée en chef d'un çœor do Knâme, accosté de 
deux molettes d'éperon de sable, et en pointe A'ône 
rose du second émail. 

BOSSÉY (ou), élection de Valogne. 

BOSSOBEL, écnyer, sieur du Pertuis, élection de Ver- 
neuil, maintenu le 6 septcînibre 1667 : d'afzufy à Kt 
l>ande d'argent, chargée de trois mooeh^s de sable, et 
accompagne'e en pointe d'une tête de lion d'or ; au chef 
échiqucté d'argent et de sable , de deux tiresv 

BOTTEY (la), éc»yèr> sienr de Marolles, élection de 
Lisieox, maintenti le 2& mai 1666 : d'argent, au che- 
vroti d'azur, accompog»éd« trots potilettes de gueules. 

BOUCARD^ écuyer, sieur dn Mesnil , éfection de Ca- 
tenlan , mainteiriireir i€66 : de sinoplc^ à trois iétes de 
bduoayracbées d'or. 

BOUCHARD, écaycf, sieur de r7ainvillc, élection d'Ar- 
qués, maintenu fe 21 décembre 1668 : d'azur , au se- 
nestrochère d'argent, paré d'or, mouvant de l'angle 
dèxtre du chef, et tenant une ancre en barre d'arg«nt^ 
le trabs d'or ; en chef une nuée d'argent mise en arc. 

BOtJC'HABÎ) , écujer , sieur de LaVapend et de Ja Saus- 
sayè , élection de Lisieux , maintenu le 14 avril t666 : 
d'argent , à la bande d'azur, chargée de trois annelets 
A'ot 'y an chef d'azUr. 

ËOtïCllARD, écuyery sieur d'Encles^uevilf* , ^leelfon 
d'Arqués, maintenu Je 7 mai 1669 : de gneuks, au 
lion d'or. 

BOUCHARD, écnyer, sieur de Rjenigemer , d'Ettan ville , 
du Dou.ety etc. ^ élection de Falaise* mainteiro le 5 juin 
1667 • coupé d'azar, à deux coquilles- dW> eld'orgfrttt , 
à une rose de gueules. 

BOUCHER, écuyer,6ieur de Verdun, généralité de Caen; 
inainienu en 166^ : d'azur, a la fasce d'argent, acc6m- 
pagnéecn chef'd'une aigle d'or, accostée de deuH mer- 
lettes du même, et en pointe de troia rosa^du SeoùMd. 

BOUCHER^ écuyer, «imir de B^sgtrard et de Gafaièrc, 



Digitized 



by Google 



élection de Morlagne, maittteim le li^juiUet 1667 : de 
l^ueules , à la bande d'argent , chargée de trois cloches 
de sinople , batailiécs de sable. 
IjOUCHER , éctiyer, sietir dndit lieu, de Resencoort et 
de Ma Uey, élection de Bernay, nraintenu Fe 12 juin 
^QGSi d'argent, à un demi- chevron de guenles, adex- 
tré d'un lion-iéopardë de sable. 

BOUDIEH , ëcujcr , sîenr do Vasline , élection de Cau- 
debcc, maintenu le 16 décembre 1667 : de sable, k 
trois mofettes dVperon d*or. 

B0U1>IER, écuyer, s'cur de Rafovifle, élection de Ca- 

• rentan , mainlemt eu 16^6: d'or, an pal d'azur, chargé 
d'un croissant d'argent entre deux étoiles du champ. 

BOUFAYy écujer, sienrdeCaoptepis, élection deLisieux, 
inainlenu le V2 avril 1666 : d'hermine, au vol de 
sab'e. 

BOCFFIER, chevalier, seigneur de Château-d'Assy, élec- 
tion de Yerneuil, maintenu le 4 ^oùi 1667 ; gironné 
. d'hermine et de gueules de seise pièces* 

BOUGRAN, écuyer, sieur de Roishairon , élection de 
Bayeux 2 d'azur^ au griffon d'or ; mankelé dentelé d'ar- 
gent, chargé en chef de deux roses de gueules. 

BOUHONt élection de Caudebec : d'azur, au chevron 
d'or, accompagné de trois molettes d'éperon du même. 

ROUILLÉ» comte de Créances, généralité de Caen , 
maintenu en 1666 : d'argent, à la fasce de gueules^ 
fréfée d'or, accompagnée de deux burelles du même. 

BOITILLÉ , écuyer , sieur de Longbuîsson , élection de 
Morlagne, maintenu le 29 juillet 1667 : d'argent, à 
l'aigle au vol abaissé d'azur, becquée, mémbréc et cou-* 
roiinée d'or. . 

BOUILLON, éciiyer, sieùr dudit lieu , élection de Cou- 
tances : d'argent, à trois aigles de sable. 

BOUILLONMAY, chevalier, seigneur de Montenon , 
, Bois- Roger, la Boutonnière , etc. , élection de Caude- 
bec, maintenu le 11 août r668 : d'azur, au chevron 
d'argent, accompagné de trois roses d'or. 

BOUILLONNAT, chevalier, seigneur dndit lieu et de 
Montcliamp , Aubert, Caupus , etc. , élection d'Ar^r>n« 
tan, maintenu le li août 1068: d'azur, à neuf crpisette» 
pâtées d'argent. 

BO UJU, écuyer, sieur de Bos-le-Borgne, seigneur de la 



Digitized 



by Google 



S8 NOBILIAIHK 

Croix , des Mallets, du Hostfalant , deFontenay , etc;. ^ 

, élection de Lions, maintenu le 20 août 1668 : d'or, à 
trois chevrons d'azur. 

BOUJU , ëcuyer, sieur de Marigny> élection d^Mortagne^ 
maintenu le 10 mars 1667 : d'or, à la £asce d'azur, ac- 
compagnée en chef de deux molettes d'éperon de 
gueules. 

BOULLAINVILLERS, chevalier, comte de Saint-Sair, 
Beaubec, etc., seigneur de Neuil , Bouhiers, Feugue- 
rolles, etc., élection de Neufchâtel , maintenu le 18 
avril 16(18 : fascé d'argent et de gueules de huit pièces. 

BOULLAYE (la), écuyer, sieur dudit lieu, élection de 
Bernay, maiutehu le 4 niars 1667 : d'argent à la bande 
de gueules, accompagnée en chef d'une molette de 
sable , et en pointe de trois croisettes du même. 

BOULLAYE (la) , seigneur de Pessenvillier , élection de 
Verneuil , maintenu le 20 décembre 1666 s d'azur, att 
sautoir alésé d'argent. 

BOULLAYE (la), écuyer, sieur de la Londe, élection 
de Bernay, maintenu le 12 août 1666 : d'or", au che- 
vron de' gueules, accompagné de trois cottes d'armes 
d'azur. 

BOULLEMER, écuyer, sieur de Larre, généralité d'A- 
lençon, maintenu le i5 janvier 1667: d'or, au che- 
vron d'azur, accompagné de trois aiglettes au vol 
abaissé de sable. 

BOULLENC , écuyer, sieur du Val, la Graisserîe, 
élection de Lions, maintenu le 25 novembre 1668: 
d'azur, à trois épis feuilles d'or. 

BOULLENE, sieur de Gatajnbouville , élection et ville 
d'Kvrcux : de gueules, à la fasce d'argent, chargée 
de trois tourteaux d'azur, et accompagnée de trois 
pommes de pin d'or. 

BOULLENGER , écuyer, sieur de Glatigny, élection de 
Montivilliers, maintenu le 21 janvier 1667 * d'argent, 
à la bande d'azur, chargée de trois coquilles d'or. 

BOULLEUR (le), écuyer, sieur delà Marçest, d'Es- 
taville, etc., élection de Carentan : d'azur, à trois 
besants d'or, et une étoile de même en abîme. 

BOULLEUR, écuyer, sieur dudit Heu, Gambînîère, 
Bellenoc , Vitlay , Malnoc , élection de Mortagne, 
maintenu hi 25 novembre 1667 : d'azur, au chevron 



Digitized 



by Google 



DE I90KMAND4E. Sg 

d'argent 9 accompagné de trois t>oa]ets suspendus à 
trois chaiues d*or. 

BOUQUE, écuyer, sieur du Meuray , élection de Pont- 
Audenaier> maintenu le 21 janvier 1669 : écartelé de 
gueules et d'azur, à la croix d'argent sur le tout^ 
cantonnée au 1 et 4 d'un lion d'or; au 2 et 3, d'une 
aigle éployée d'argent. 

BOUQUETOT, écuyer, sieur du Mesnihhisou , élec- 
tion de Pont-Audemer , maintenu le 19 septembre 
1668 : de gueules, à la fasce d'or; au franc quartier 
d'hermine. 

BOURBEL, écuyer, sieur de Monlpinçon, élection d'Ar- 
qués, maintenu le 12 janvier 1660 : d'azur, à trois 
besants d'or. 

BOURDON/ écuyer, sieur de Gruchy, généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'azur, au bourdon de 
pèlerin d'or en pal, accosté de deux lions affrontés 
du même , armés et lampassés de gueules. 

BOURDONNÉ, écuyer, sieur de Champignj, électioa 
d'Evreux, maintenu le 12 septembre 166b : d'azur, 
à trois chevrons d'or , accompagnés en chef de trois 
colombes d'argent, et en pointe d'une étoile du même. 

BOURO (du), écuyer, sieur dudit lieu, élection de 
fiernay, maintenu le premier avril 1666 : d'azur, au 
chevron d'argent, accompagné de trois flanchis d'or. 

BOURGEOIS (le), écuyer, sieur de îa Varende, du 
Ha mel , généralité de Caen , maintenu en 1666 : d'azur, 
à la fasce d'or , accompagnée de trois besants du 
même, ^ - 

BOURGEOIS (le), écuyer, sieur d'Atteville, Gruchu, 
Heauville , élection de Yalogne, maintenu en 1666 : 
d'hermine, au croissant de gueules. 

BOURGEOIS (le), élection de Valogne : d'azur, aa 
chevron d'or, accompagné de trois molettes d'éperon 
du même. 

BOURGEOIS (le), chevalier, baron de Manneville, 
seigneur de Pommerevai, Verdier en laForest , d'Eany, 
généralité de Rouen, maintenu le 19 août i663 : 
d'argent, au lion de sable , lampassé de gueules. 

BOURGET , généralité de Caen, maintenu en 16662 
d'azur 9 au chevron d'or, accompagné de trois molettes 
d'éperon d'argent. 

BOUAGUET, écuyer, sieur de BervîUe,' la Garde, 



Digitized 



by Google 



4o NOBILIAIRE 

d'Ansouville et d'AobervHIe, élection de CiKicïeîjcc , 

maintenu le 27 août 1668 : d'azur, au clievroo d'ai*^ 

g€iit. accompagne de trois roses d'or. 
ÎÎOURIAN , marquis de Catilly, de Morsaîines, etc. : 

d'argenl, au lion de sable, accompagné de têtes de 

maure du nrrénie, tortillées d'argent. 
BOUSQUET, écujcr, sieur de la Malle, élection de 

Bayenx , maintenu en 1666 : de gueules , à trois 

cerreani d*or. 
BOtJSSARDIERE, éciiyer, sieur de la Vardiêre, éiec- 

tion de Mortagne , maintenu le 3 février 1667 : d'ar- 
gent, au chevron de gueules, accompagné en pointé 

d'il» croissant du même; au clief d^azur, cbargé de 

trois colombes d'or. 
BOUSSîSL, «cnyer , sicnr de Pa rfou ru , généralité de 

•Caen , nraintenu en 1666 : d'azur, semé de 'billetles 

<ror ; au h'on du même, brochant. 
BOUSSEL , généralité de Caen , maintenu en 1666 i 

de gueules , à trois croissants d'argent. 
BOUTEILLIER (le), écuyer, sieur de Maigremont : 

d'aZur, au chevron de cinq pièces d'argent, accom* 

pagTté en pointe d'un cerf saillant d'or. 
BljUTEILLER (le),- sieur de Sainte-Geneviëvc, gé- 

■néralité de Rouen : écarlelé d'or et de gueules. 
BOtJl'iLLlEK : d'hermine, à la fleur de \ys de'gueules. 
BOUTREN, seigneur de Franqueville, élection de IVIou- 

tivilliers, maintenu le 25 février 11^67 : de gueules, 

inantelé d'argent. 

BOUVIER, élection de BayeuK, maintenu en 1666: 
d'argent, au rencontre de boeuf de sable, accomé d'or; 
au chef de gueules. 

BOU VILLE : d'argent, à la fasce de gueules , chargée dé 
trois annelets d'or. 

BOUYÉR, écuyer, sieur de Saint-Gcrvais, élection de 

. Mortagnes, maintenu le 24 ^^^^ '^^ • d'or, à trois 
têtes de lion d'azur, lampassées de gueules; au chef 
de même. 

BOUZANS , écuyer, sieur des Espînes et des lîaulles, etc., 
élection dePonl-Audemcr, maintenu le 11 août 1666: 
d'argent , à îa fasce de gueules, chargée de trois croi- 
selles d'or, et accompagnée de six inerlcttes rangée# 

* do sab!c. 



Digitized 



by Google 



D£ NORMANDIE. 4t 

Bot EH M CtîOISY : d'àzur, au chevron d'o^, ae^om« 

pagne de trois lys au naturel. 
BOYVIN, ^èîgoedr de Toarville, dé Sâînt-Oueri, ëlec- 

tioa de Caudebec^ maintenu le H^ août i66g : d^àzur^ 

à trois croisettes d'or. 
BRACQUET, écnyer, sieur dé Pressîgny, dû Èidûrg , 

Miguillaume, etc.* généralité d'Âiençon : de sable ^ 

à trois croisSaints df argent. 
BRANDIN DE SAigï-LAUHEN»: d'aznr, à une flamme 

d'argent , accompagné(f dô troiâ Molettes du même. 
RRAQUËMONT : âe sable au chevron d'argent. 
BRAQUES, écuyer, sieur de Chastillon, Guichardiere , 

géneVaLlité †Rouen, maiulentï }e' 22 janvier ï66y t 

d'azùr, à U gètbé êCù't. 
BRASART, écûyéif, sieur dû Qaesné', élection de Bayénx, 

maintenu en iG66: coupé', dentelé d^âzùr et dé gueules. 
BRASfiEfER, écuyer, sieur de Maineville, élection 

d'Ëvréux^ nfiaintenu le 20 août 1667 : de gueules, 

à trois maina senestre's d'argent. 
BRAY, écuyer, sieur de Haultquesnay, d'Arsy, Coul- 

Jardiëre> élection de Carentau , maintenu en 1666 : 

d'argent^ au clîe^ de gueules, chargé d'un lion-léo- 

pardé d'or. 
BRËANT, écuyer, sieur de Longcharop, Bertouville: 

de sable , à la fasce d'or, accompagnée en cUet de deux 

molettes d^ éperon, et en pointe d'une merlette, le tout 

du même. 
BRËARD, écuyer, sieur de la Motte, des Isles, élec- 
tion de Pont-l'Evéque , maintenu le 27 f*évrier 1669: 

écartdé , au i et 4 d'azur , au besant d'of* ) au 2 et 

5 d'argent, à une moucheture de sable. 
BR£ARD, écuyer 9 sieur du Âlanoîk*, Platiëre, Lon-r 

guemare, etc. , élection de Carentatn : d'azur, à troia 

molettes d'éperon d'argent. 

BREAUTÈ (de), généralité dé Rouen : d'argent, à la 

cjuititeféuille de guculés; 
BREBEUF , élection de Bayeux, maintenir en 1666 i 

d'azur , sm bœuf furieux de sable , accoriié et ongle 

d'or. 
BRËBUISSON, élection de Bayeui, maintenu en 1666; 

de gueules, au Hoii d'argent. 
pRECEY (de), scignetii* d'Isigny, élection deMortain: 
6. 6 



Digitized 



by Google 



4^ riOBILIAIRC 

d'or y k }« croix de Aable ^ cantoDoëe de quatre mer* 
lettes de eueules. 

BREGEY, élection d^Avrancbes : de gueules, à dei»' 
badelaires en sautoir d'argent. 

BREDBL, élection de Coutance$. 

BREHIER D'ARQUEVILLE, diocèse de Rouen: d'or^ 
à trois merlettes de sable. 

BREMOY fDE) , seigneur de Mori^iëre : d'azar^ a l'épee 
en pal d'or, accompagnée de trois couronnes de deuv 
branches de laurier du même. " 

BRESMËS (de) , gënëralitd de Rouen : d'azur, au che- 
vron d'or. 

BRESNARD, ëcuyer, sieur du Jarriez, élection de Ver- 
neuil : d'argent, frété de gu^^ules de huit pièces. 

BRESNES (de), éciîyer, sieur de Vassouis, à Rouen. 

BRESSELANGE, élection de Carenlan. 

BRESSY, écuyer,. sieur de Salbons, élection de Mon— 
tivilliers, maintenu le la septembre 1667 : de gueules^ 
chaussé d'hermine. 

BRET ( LE ) , élection de Gisors , maintenu le 5 dé— 
cembre 1667 : d'or, au sautoir de gueules, chargé 
en cœur d'un écusson d'argent, surchargé d'un lion 
de sable , et aux extrémités de quatre coquilles d'ar— 
gentj et cantonné de quatre merlettes du second. 

BRET (le), écuyer, sieur de Brevarts, la Heberdiëre 
et la Vallée, élections deVerneuil et Bayeux , main- 
tenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or. 

BRETEL , écqyer, seigneur et marquis de Lanquetot^ 
Gremonville, sîeur de Saint -André, d'Auberbosc , 
généralité de Rouen : maintenu le 8 mai 1668 : d'or,, 
au chevron de gueules, chargé d'une fleur de lys du 
champ, et accompagné de trois molettes d'éperon 
d'azur ^ au chef du même , chargé d'une couleuvre 
contournée d'argent. 

BRETHON, écuyer, sieur de Saint-Pierre , du Mou- 
thier, Caudemvehé, élection de Font-l'Evêque, main- 
tenu le 23 janvier 1668 : de gueules, a six annelets 
d'argent. 

BRETIGNIËRES : d'or, à trois roses de gueules; au 
chef d'azur , chargé d'un soleil du champ. 

BRETON (le), écuyer, sieur de la Valette, de la 
Mare , etc. , élections de Coutances , de Bayeux , elc ,; 
Biaitttenu en 1GG6 : d'argent, à trois mpuchetures 



Digitized 



by Google 



DE IVOfiMAN01E< 4^ 

tân^èes de sable , accompagnées <Ie trois écnssons d^ 
guenles. 

BRETON (l«), écoyer, «ienr de Saint-Paiïl , éleclion 
de Valoene, maintenu en 1666 : d'hermine, au chef 
de «ueuTes. 

BRETON ( liR ) , génëralîté de Caen , mamtenn en 1666 z 
d'argent , au chevron de sable ^ accompagné de troi^ 
OHmchetures du même. 

BRETON (ls), écuyer, sieur de la Guérfppière, de 
CatifiSy Resseantise, etc. 5 élection de Contances, main- 
tenu en 1666 : d'argent, k deux chevrons de gueules/ 
accompagnés de trois coquilles du même. 

BRETON (le), sieur de Borolles et du Perrey, élec- 
tion de Bayeux^ maintenu le 26 mai 1667 : d'argent, 
an lien de sable» lampassé de gueules et cc^ronné d*or« 

BRETONJlb), écuyer, sieur de Cissay, Viel, Belesme, 
Mangerie, élection de Montivilliers, maintenu le 20* 
Juin 1666: d'argent, à trois roses de guenles. , 

BRETTEVILLE, écuyer , sieur de Francourt, généra- 
lité de Rouen. 

BRETTEVILLE : d'aïur, à trots glands d'or. 

BREUIL ( BU ) , élection de Oisors et Pontorse , main- 
tenu le 12 mai 1669 : écartelé ; au 1 et 4 ^'azur , air 
lion d'argent^ armé et lampassé de gueules; au 2 et 
3 d'azur, au pont de deux arches d'argent, Hiaçonné 
de sable. 

BREUIL (dit) 9 chevalier > seigneur de BellevHIe, élec- 
tron de Chaumont, maintenu le 18 mai 1669 : d'azur, 
au lion d'at*gent, armé et lampassé de gueules. 

BBEUIL (du) , écuyer, siear des Ca a lombes , Réautéy^ 
élection de Contances, maintemi en i€66 : d'argent, 
h la fasce d'azur, accompagnée de six mer^eCles rangée» 
de sable. 

BREUILr (dv), généralité de Rouen : dé gueule», au^ 
chevroB diapré d'argent, accompagné de trois aiglettes^ 
éployées du même* * 

BREtJILf dit), écuyer, srenr de la Fontenclle , élection* 
de Vemeuil : de gueules, au chevron d'argent, aceom^ 
pagné de trois étoiles du: même. 

BREUI]>(du), écuyer, sieur de* Lingneures, généra-^ 
iité de Caen , maii^tenu en 1666 t Losange d'argenf 
et d'aaur; au chef' de gueules^ char^ de deo» ^69ei^ 
de léopard d'or. 



Digitized 



by Google 



44 ^ >p^(LIAlftjB 

SR^UIL (pu) y éctiyer, sieur d« MafmtlKve, ^leetîoii 
de Mortagne : d'azur , au chevron aor, aceempagtié 
dé Irois croissantji du même. 
BREUILLY, élection cle Valogne , 49illint«»9 en i6(S6 : 
d'azur^ au chef cousu de gueules, au ji#fi d'or-, eou* 
. ronoéy armé et lanip^çsé du sec(0a4 éw9i\ , iNroobaiit. 
5ÏIE\ï:DENT, écuyer, aieiir de Ihi^^l ^ de-Gi^wmy, 
de Sahurs et de Bemières, gpofbrdiité de Boiteii, mairt- 
tfnu le 21 juillet 166Q : d'argent» à. Uh^îs «BÎlteft de 
sable; au chef d^azur, et chargé de trot€ beflau^ d'or. 
BREVEDENT, écuyer , sieur de Saini-Nicors ^ de Moii- 
trabu, du Valbrvin et du Plessis , électimi ck Pont- 
rPvêque ; d'^i^ur , i| la croîm anorée. â*ef ^ •■ chef 
d'^geat, chargé i^ trois anilles de sable. 
BREVïUJIi^T, élecLipM 4e Liaicui, mainteoii le 9.4 

n?a4 1^7 : d'azur, à la croix ancrée d'or. • 
hR^Vlhhi^i élection dl^ Bayeui,, iBainttnu en 1666 : 
de gueqlea, au chff ^tHisq de sahie; à trois roses 
d'argent 1 deux spr )e chef et l'autre en aoînte. 
BREVOLLES, aliàs, COLAS de SAINT -ANDRÉ, 
élection de Velagiie t d'agur» aa soleil d'or, accom- 
pagpé en chef de trois étoiles dn mdipe. 
BREiùMS^ éçgyer, ^tnr de Boiaennes, élection de 
jyjort^^n^, maint^l» le 10 arril 1666 : de gueules , à 
troi$ losange^ d'of. 
BREZË , écuyer, sieur de Gtiignonville, élection de 
Montivilliera, maiptenu le %o mars 1669 : d'acar, à 
)'éçu3SKm d'argent, ençloft dana un tréckear d'orj à 
l'orje i» hpit cfoisolte» du même. 
ipRICS » $4^if^\it4 de Jlo^ea a écarta, un 1 et 4 d^rir, 
W ^nyrw 4'4IHiv, «e^ompagué de tfoîa breeses de 
aaUes 411 9 ?^ ^ (ie gueulas^ .4 une malette ÀVperon 
couronnée d'argent. 
I^IÇQUSVIL;^ , ée^yet, «ieur dlee JCanlomlxieres , 
comte de la hwerm, élection it Bayepx, DMinicnu 
en 1666 : Paie d'or et de gueules^ 
BlilQii^; 4my^f, lieur du.»o»c, de Rez^, etc., Ô^^e- 
^1 ^e lAo^Mvilliei^^ «ampImu le 19 aocvieiniMrv 16169 * 
de sable, à la fleur do lya «i'ilf gMl. 
fi^^Rf:^ él?otio« de Foi^|-A|i4ei«»ef ». 4^ gueulas. , au 
chevron 4'^$ aQcovAp^gVié e« chef d^ daux nbobties 
4'fpi?t^!^ 4Vfea|, ^t^on'poioied'uiMfoaa 4a vévie. 
BRIFFAUT, généralité de Rouen. 



Digitized 



by Google 



DE ^OAMA^DiR. 4^ 

BRTHON/écayer, sieur ^e HouppevîJl^y élection de 
MontiviUiers ^ maintenu le 9 juillet 1667 : d'azur, au 
chevron d'or, accompagné de trois ruches d'argent. 

BKIJAKJLT , ibction de CouUncçs. 

B^ILLY, ^cujer^ sieur du Hamely Ballengreville 9 d«L 
Bocage, élection de Moolivillier9» maintenu le 6 fé- 
vrier r(k>8 : desahie, à la fleur de lys d'argent » bordée 
d'azur. 

BRINON , «i^r de Vilaines et d'Aothueil , généraKté 
de Rouen : d'azur , au chevron d'or , .aecompagné en 
pointe d'un croissant d'argent; an chef dencoé du se* 
cond émail* 

BRIQUÇVIJLLE, écujrer, seigneur de BrettevUle, élec* 
tion dç Yalpgne, maintenu en 1666 i d'argent, à $n, 

: feuilles de chêne de sinople. 

BRÎROY , écuyer, sieur de la Couté-Goncy, élection 
de Valogne ; d'azur , au cM^vron d'or« 

BRISARD , éçuyer, sieur de Mousetière, du Mesnîl-'Mes- 

. leray, élection de MorUgne, maintenu Je la mai 
1667 : fascé d'azur et d'argent; les fasces d'azur 
irbargées chacun^ de trois medailloas avec leur chaîne 
d'argent, et les fa^eea d'argent de trois mouchetures 

, de sahJ^. 

BRISE (la), écuyer, sieur de la Geffardière » Ville- 
nière. Chapelle, etc«, généralité de Caen, maintenu 
en 1666 i d'asur, è deux fasces d'argent; à deux 
jcbevroQf d'or ^ accompagnés de trois molettes d'é* 
peron du même ; brochants sur le tout. 

BRISEY, élection de Valogne. 

BftlX (<>«), écuyer, aieur de Marasque, d'Arlot, do 
JBfum^nt , du Broc , etc. , élection de Valogne, main- 
tenu wi 1666 s d'argent, à troi* molettes d'éperon 
de sable. 

JBB12(EIANC]E:, élection d^ Cnreuian, mi^inlenuen 1666 : 
d'asoF , a|i phénîiL d'pr. 

BROC , élection de Coutances. 

BROCHAC^D, écuyerj sieur du désert, élection de Fa- 
iaiiïe, niaiqtenii le 11 juillet 1667 ' d'argent, au che- 
vron ranyersé d'asui*, chargé de trois annçleAs d'pr; 
au chef du «ecQud én^ail. 

BROlâ^ (^B l'A)» élection de Vire : d'azur, à deux 

^ fy^G^ d'or; an -chevron brochant^ accompagné de 
trois molettes , le tout du mémje. 



Digitized 



by Google 



45 NOBILIAIRE 

BROON, seigneur de Fourncauit , éféction ie TdWisti 
rnaiotenu le 7 juillet 1667 : d'azur, à la croix d'ar- 
gent, frétée de gueules. 

BROSSARD, écuyer, sieur de ]^a isoncell es , de Saint- 
Martin , Frcmont, du Part, et Sainte-Clôiré, élec- 
tion de Domfront , maintenu le premier septembre 
1667 : d'azur, à trois fleurs de lys d'or^ à la cotice 
d'argent, brochanle sur le tout. 

BR0S5ÂRD , écuyer, sieur de la Louvetière, des Iles, 
Bardet, élection de Vir-e : de sable, au chevron d'dr, 
accompagné en chef de deux besants , et en pointe 
d'une molette d'éperon , le tout ^u même. 

BROSSES , écuyer , seigneur de Baligny , baron du 
Boulet , Bandeleu , élection d'Ëvreux , maintena le 
3 2 août 1666: d'argent^ au lion de sable, armé et 
''lampassé de gueules. 

BROSSET, écuyer, sie# de la Chevalerie, généralité 

- d'Alençon, maintenu le 12 août 1666 ^ de gueules, 
à trois chevrons d'argent , accompagnés de trois mer- 
leltes d'or. 

BROSSET, écuyer, sieur de la Chaux, Housardrëre, 

Généralité d'Alençon , maintenu le 25 août 1667 : 
e gueules, à trois chevrons d'argent, accompagnés 
de neuf merlettes du même en orle. 

BROUAULT, écuyer, sieur de la Motte, élection d'A- 
vranches , maintenu en 1666 : coupé d'azur et d'argent, 
à la bande de gueules brochante sur le tout, accom- 
pagnée de deux étoiles, l'une d*or en chef, l'autre de 
gueules en pointe. 

BROUILHÀC, écuyer, sieur de la Minçre-, élection de 
Mortagne, maintenu le 29 juillet 1667 : coupé, au 
1 d'argent, à cinq mouchetures en sautoir de sable f 
au 2 losange d'argent et de gueules. 

BRUCAN , élection de Valogne : de gueules , à un 
champion armé de toutes pièces d'argent, tenant une 
hallebarde d'or. 

BRUCOURT, écuyer, sieur de DauvîHe, élection de 
Falaise, maintenu le 5 avril 1666: fascé d'oret d«r- 
gueules, à vingt et une fleurs de lys de l'une en l'autre, 
quatre, trois, quatre, trois, quatre, trois. 

BRUILLE, çcuyer, sieur de la Fon tentel le, élection d# 
Verneuil : de gueules, au chevron d'argent, accoia- 
pagné de trois ^.'toiles du même. 



Digitized 



by Google 



DE K OR M AN DIB* 4? 

BRAMENT ^ écuy^r, sieur du Bols-Flamel , généralité 

de Rouen , mainteou le 4 juin 1668 : d'argent, à trois 

flammes de gueules; à la bordure engrelée du même. 

BRUN (le), ecuyer, sieur de Saint-Gervais, du Mesnil- 
Angot, Manducage , Putot, etc., élection de Pont* 
l'Ëvéquey maintenu le a5 septe^ibre 1669: coupé de 
gueules et d'or, au lion de l'un à l'autre. 

BRU NET , écuyer , sieur àg Saint- Maurice , élection 
de Carentan, maintenu en 1666 : d'azur , à une épée 
d'argent > garnie d'or en. pal , couronnée à la royale 
de même, et Accostée de deux fleurs de lys du troi- 
sième émail. 

BRUNET , écuyer , sieur de Gourciëres , élection de 
Falaise, maintenu le n mai 1666 : d'azur, à trois 
croissants adossés et enlacés d'argent, accostés de deux 
étoiles d'or, et surmontés d'un soleil du même. 

BRUNET, écuyer, sieur des Rigoux, généralité d'Alen- 
çon , maintenu le 4 juin 1668 : gironué d'argent et 
de sable, le premier giron chargé d'une étoile d'azur. 

BRUN VILLE, élection de Mortain, maintenu le 27 mars 
1667.: de sable, à trois râteaux d'argent; au chef 
cousu d'azur, chargé d'un soleil d'or. 

BUAT (du), écuyer, sieur de Prelhon , élection de 
Vire , maintenu en 1666 : d*argent, à trois fasces de 
gueules. 

BUAT (nu), écuyer, sieur dudit lieu, élection de 
^Mortain : d'argent, à la bande denchée de gueules, 
accompagnée de six merlettes en prie du même. 

BtJAT (du), écuyer, sieur de Bazoches , élection de 
Morta,gne , maintenu le 22 avril 1667 : écartelé, au 
I et 4 d'azur, à l'escarboucle pommetée et flenrdelysée 
d'argent; au 2 et 3 d^aznr, à trois bandes d'or. 

BUAT (du), écuyer, sieur de Reville, élection de 
Bernay, maintenu le 5 octobre 1667 • écartelé , au 
1 et 4 d'azur , à trois barres d'or ; au 2 et 3 d'azur,- 
à l'escarboucle pommetée et fleurdelysée d'or. - 

B¥ATS , écuyer, sieur de Fontaine, de la Cousture, 
du Monsel et de Sarasinière , élection de Falaise , 
maintenu le 5 avril 1667 : de sable, à une moucheture 
d'argent, surmontée d'un croissant d'or; au chef du 
même, chargé d'une quintefeuille entre deux mou- 
chetures, le tout du champ. 

BUCAILLE (dk la), élection de Baveux : d'or, au che- 



Digitized 



by Google 



48 ^OB I Ll A 1 II E 

vron d'azur , accompagné de trois flammes de gncuFe». 

BUCY, écttyer, seignear d'HeoouvîIle et de Breville, 
électiotr de Gisors cl Potitoise , maititemi le 20 mars 
1666: d'nr, à neuf billeftes de guealcs. 

BUFFE^, ccuyer, seigneur de la Haute, élection de 
Candebec, maintenu le premier juillet 1670 : desable^ 
k deux lions rangés d'or. 

mA^FREVILLE, écnyer, sieur deSaïut-Yincéut, élec* 
lion âe MonttvillierSy maintenu lé 2 mars 1671 1 d'azur, 
ht trots colombe» d^argenU - 

BLGARl), élection- de Cau^ebec , mainteniï lé 5 dé- 
cembre 1668 : de gueules, à trois coffres d*arrgent. 

Bt'I'LLY , écuTcr , sieur de Guerrame , géhéraKté 
d'AlcHçon : de sinople, à deur poiséotks - d^'ârgent ^ 
accompagnés de deux étoiles, alràs, deux roses du 
même. 

BUISSOW (wr), écuyer, ôîeur âe Roquevîlle, éfection 
dPEvreux, maititenn le 6 mars 1669 : de gtreules , k 
trois bandas d'or; au cbef cousu d'azur, chargé d'un 
]fùu léopardé d'argent. 

BUISSOIV '( DU ) , écuyer , sieur de la Lissondière , élec- 
tion de Veriieuil , maintenu le i5 janvier 1G68 : de 
sable, à trois quintefeuilles d'or. 

BULLY, élection de Falaise : d'azur, à deux barbeaux 
adossés d'argent , sommés d'une fleur de \j^ d^or. 

BULl'EAU , sieur deFranqueville, généra4ité de Rouen. 

BUNBL, étuyer, sieur de Tissy, élection de JBayeux, 
mBrntenu en i66^> : d'âzur, au chevron d'argent, ac- 
compagné de trois bunettes du même. 

BUNODrÈRE (db la), écuyer, sieur de Quievremont 
let de Béllevue , généralité de Rouen, maintenu le 12 
septembre 1710 : d'azur , à la bande d^or, chargée de 
trois têtes de lion de gueules , posées en barre. 

BURE3 (de), écuyer , sieur d'Espinay, Bouilly, Bethen- 
court, Souilly, généralité de nouen, maintenu le i5 
février 1668 : d'azur, k la frète de six pièces d^ 
posées en bande, accompagnée en chef d'une merlette, 
et en pointe de deux molettes d'éperon , le tout d'or. 

BURES» (db) , sieur de Panlbou , élection die Vire : d'arw 
gent , à trois fasces d'azur « 

BITRES ( DE ) , élection de Bayeux , maintenu en 1666 ^ 

" de $able'; à deux jugieties d'argent 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. 49 

BURET, écuyer, sieur d'Agow, élection de Coutances : 
d'argent , à trois tourteaux, de sable. 

BUSC (DU ), écujcr; sieur de Saint-Germain, de Fresnay, 
Flexanville, élection d'£vreux, maintenu le 14 août 

, ï668 : d'argent I ai la bande d'azur. 

BUSC (du), écuyer, sieur de la Mare, généralité de 
Rouen, maintenu le 9 février 1669 : dai^gent, à la 
bande de gueules.. 

BUSNEL, écuyer, sicuV de Fougy , d'Ouilly, généralité 
d'Ale^çon , maintenu le i5 juillet 1667 • de gueules , 
à deux fasces d'argent, accompagnées de sept merlettes 
du même. 

BUSQUET, sieur de Cany et de Champ-d'Oysel , gé- 
néralité de Rouen : d*argcnt, à la fasce de gueules, 
accpinpagnée en chef d'un cœur du mémo, accosté de 
deux étoiles de sable, et eh pointe d'une macle du 

second émail. 



CABAZAT, élection de Baycux, Tnainienu en î666 < 
d'azur , à trois bustes de jouvenceau de profil d'argent. 

CaBIEUL, élection de Carentan. 

CABOURG, seigneur dç fiassille, élection de Valogv^, 
mainteiTu en 1666 : de sable, à la bande d'argent, char« 
géc de trots tourteaux de gueujeS. 

CACHEUX (le), généralité de Rouen : d'argent, au 
chevron de gueulefi^j accompagné de trois écrevisses 
âvi même.' 

CADOT , marquis de Gerville , SebvîHe , élections de 
Carèntan et de Valogne, maintenu en 1Ô66 : de gueules, 
à la hure de sanglier cousue de sable, défeudi^c d*ar<« 
gent , couronnée d'or , accompagnée de trois étoiles du 
même. 

GAEN , ville de Normandie : coupé d'azur et de gueules , 
à trois fleurs de lys d'or. 

CAHAGNES , écuyer, sieur de Fierville , généralité de 
Caen , maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, 
accompagné en chef de deux roses d'argent , e*t en 
pointe, de trois mains rangées, tenant chacune une 
f pée , le tout du même. 



Digitized 



by Google 



5ô NOBILtAIRE 

CAiôNON, élection de Falaise, dioscèse de Aooett s 
d'argent , à trois bandes d'azur. 

CAILLOT DR CAUQUEREAUMONT, à Rouen : d'ar- 
gent , à deux clefs adossées d'or , accostées de h ait 
croissants de gueules , et accompagpées de trois âeurs 
de lys du second émail. 

CAITLLOUEY , écuyer , sieur de la Conté, généralité 
. de Caen , maintenu en i66S : d'azur, à trois- aigles 

éployées d'or. 
CaIRON, «/w, PERROTTE, écuyer, sieur de Pa- 

r^nde , Saint-Léger, la Fontaine , d'Audais , Cardou- 

ville, élection de Falaise, maintenu le premier aoiil 

1667 * ^^ gueules , à trois coquilles d'argent. 
CALENGE, généralité de Rouen : de gueules, à trois 

soleils 4'or. 
CALENGE, seigneur de la Liégue, élection d'Aodely, 

mainlenu le 20 mars 1669 : d'azur à la croix d'argent, 

cantonnée ^ quatre hures de sanglier d'or. 
CALF, écuyer, sieur de Manncville, élection de Lisieux, 

maintenu le 14 septembre 1666 : d'azur, à trois bœufs 

d'or; à la bordure de gueutes 
CALLëVILLE , généralité de Ronen : d'argent , à trois 

molettes d'éperon d'or. • 

CàLLOUÉ , écuyer, sieur du Coudray , élection de Ver-' 
neuil, maiutenn le 9 avril 1666 : d'argent, à trois ai-» 
glettes de sable. . . 

CALMENIL , écuyer, sièur de Gonneville, d'Orval, 
la Roque, Champeaux^, Bernéville, des Costis, du 
Prey, etc., élection d'Arqués, maintenu le 27 sep- 
tembre 1669 : d'azur, à trois coquilles d'argent, sur- 
montées d'une fasce ondée d'or. 

CALVIMONT, seigneur de la Bube , généralité de Rouen, 
maintenti le 22 novembre 1669 : écartelé, au i et 4 de 
gu«ules, à ^la tour d'argent , maçonnée de sable, 
ajourée de gueules; au 2 et 5 d'azur, au lion d'orr 

CAMPGRAÏN, sieur d'Epinay, électi«m de Carentau. 

CAMPION, écuyer, sieur de Mpntpotgnan, Feuguery, 
Limare , Saint-Amand et Boifre , élection de Pont- 
de-l* Arche, maintenu le 4 septembre 1666: d'or, à 
deux bandes de gueules; au lion d'asur ^ brochant. 



Digirized 



by Google 



DE KORHANDIB. 5l 

GAMPROGER, ëciiyer« sieur de la Brosse, élection 

d'Andely , mainteuu le 25 juillet 1667 : d'argent, à 

troiâ fasces de guéûLes , accompagnées de cinq an- 

nelets du (uéme. 

"CAMPROGER , écuyer , sieur de Favières , élection de 
Falaise y maintenu le 17 nArs 1667 : d'azur , à la 
fasce dW> chargée de trois œillets de sinopte, flipris 
de gueules y et accompagnées en chef de trois crois- 
sants ct'argcnt , et en pointe de deux flèches passées 
en sautoir du même. 

ÇAMPROND , écuyer, sieur de Sainl-Loup, des De- 
niemes, laj Porte, Glatigpy, du Buisson , etc., élec- 
tion de Caren tan, maintenu en 1666 : d'argent, à La 
quintefeuille de gueules. 

CAMPSERVEUR', écuyer, sieur de Becqueville, élec- 
tion de Yalogne, maintenu en 1666 : d'azur, à trois 
fasces d'argent 5 au dhevr()n de gueules , brochant. 

CAMUS , chevalier, seigneur de Pont-Carré, généralité 
^e Rouen : d'azur , à trois croissants d'argent ^ à l'étoile 
d'or en abîme 

CANCHY, écuyer, sieur de CoUrtieux, élection de 
Chaumont, maintenu le 3o mars 2669: de gueules, 
au lion d'argent ^ accompagné de cinq croisettçs d'or 
en orle. 

C AND AL (du), généralité de Rouen : d'azur, à trois co- 
lombes d'argerit, membrée3 d'or, portant chacune au 
bec une branche d'oHvier du même. ^ 

CANIVET, écuyer., sieur de Colleville, du Molley et 
Rouge-Fosse, élection de Montivilliers, maintenu le 26 
juillet 1667 : de gueules^ à trois canifs d'argent, em- 
manchés d'or, 

CANpNVILLE, écuyer, sieui^ à^u Mesnil , élection de 
Caudebec, maintenu le 21 juillet 1668 : de gueulea, à 
trois étoiles d'or. 

CANTEL, écuyer, sieur de la Mauduitte, élection d' Ar- 
ques , maintenu le premier décembre 166^: d'azur,, 
à la fasce ^'or, accompagnée de douze besants dua 
même, huit en. chef, quatre et quatre en croix , eit 
quatre de même en pointe* 

CANTEL; élection de Yalo^ne ; de gueulf»9^& trois crol-^ 



Digitized 



by Google 



52 . ^OBlLIAlAE . 

settcs d'argent; an cbcf du mètiie,' chargé de trois 
mouchetures de sable, i 
CANU (lb), écuycr, sieur de Froiderue , d'Estimont , Sa- 
viëre, etc.> généralité de Rouen ^ maintena le 1 8 février 
1667 : d'azur, à Irois-lêles de lion d'or, et une molette 
d'éperon du même , ev cœur. 
CANÛ (lr), écuyer,. sieur de la Cheiltardière^ Basmarest 
tii du Perron , élection de Coutances , maintenu le 29 
septembre 1669 : de gueules, au léopard-iionné d'or; 
au chef du méine* 
CAPELAIN, écuyer, sieur de Bcrquery, élection de Va- 
logne , maintenu le 25 mars 1670 : d'azur^ à deux che- 
vrons d'pr. • ^ 
CAPON (le), ccuyer, sieur du Saussay, élection de Po- 
logne, maintenu en 1666 : d'argent^ à trois carreaux 
rangés de gueules, surmonlësMe trois mouchetures dû 
même. 
CAQUERAY, écuycr, sieur des Landes, élection de Cau- 
debec , maintenn le 19 février 1669 : d'or, à la fasce de 
gueules , accompagjiée de troi» roses du même. 
CAQUERAY, écuyer^ sieur des Landes , de la Salle , de 
Fontaine, etc., générajité de Rouen, maintenu le 16 
îujn.1667 :' d'or, à trois roses de gueules. 
CAQUERAY, écnyer, sieur de Saint-Imes, élection de 
Caudebec : d'azur, au chevron d'or, accompagné de 
neuf annelets entrelacés du même. 
CAR AD AS, généralité de Rouen : d'azur, à trois crois- 
sants d'argent. 
#ARB0NNEL,* chevalier, marauis de Çanisy, élection de 
Coutances, maintenu en 1606 : coupé de gueules et 
d'azur, à trois besants d'hermine^ deux et un. ^ 
CARBONNIER, écuyer, sieur de Francboisier, électiou 
de Pont-Audemer , maintenu le 14 décembre 1668: 
d'argent, au chevron 'de sable, accompagné de trois 
flammes de gneules. 
CARDONNÉ, écuyer, sieur de Courtières, Bellevoix, 
Longaulnay> etc., élection de Pont-l'Evèque , maintenu 
le 25 juin 1668 : de gueules, au chevroa d'argent , ac<- 
compagne de trois chardonnets d'or. ^ 

CARD08NE , écuyer , sieur de Savigny , élection de Va- 
logiie, maintenu en j666 : d'azur, à une épée en pal 
d'<Argeat; garnie d'or /accompagnée de trois laoteltés 



Digitized 



by Google 



D£ r^ORMANDlE. 55 

d'épéroQ du même, une eu chef et deux en <^que 

flanc. 
'CàKEL, écuyer, sieur de CresseveuJIe, élection dePont- 

J'Iivêque, maintenu le 7 avrij 1668 : d'hermine, a trois 

carreauTi de gueules. 
CARENTAN , ville de Normandie : d'azur, à trois mais 

sans voiles d'argent. 
CARITÉ , élection de Bayeux. 
CARMONE, généralité de Rouen : d'azur, à trois coquilles 

d'or; à la bordure engrêlée de gueules. 
CARNET (du), sieur de laRenaudaye, élections d'Avran- 

chcs et de Bayeux. 
CAROUGES, à Alençon : de gueules, semé de fleurs de 

lys d'argent. 
CARPENTIER, généralité deRouen rd'argent, au chevron 

de sahle^ charge de trois molettes d'éperon du champ. 
CARPENTIER , écnyer, sieur de Beaucarme , élection de 

Pont-Audemer, maintenu le premier mars 1668: d'azur, 

à la croix alésée d'or, accompagnée aux extrémités de 

quatre palmes du même en pals. 
CARPENTIER, écuyer, sieur de Marcilly et d« Pine- 

ville, élection de Lisieox, maintenu le 6 mars 1668 : 

d'argent, à la croix d'azUr , chargée d'une molette d'é- 
* peron d'or, et cantonnée de quatre ombres de têtes de 

bouc^de sable. 
CARRE, écuyer, sieur de la Brelesque,' élection de Li- 

sieux, maintenu le 7 avril 1666: d'azur, à la bande 

d'or, accompagnée de deux molettes d'éperon du même ^ 

au chef d'argertt , chargé de trois carreaux de gueules. 
^CaRREY, écuyer, sieur de SainWGervais et de Gouville, 

généralité de Rouen. 
CARREY de BELLEMARE : d'azur, à la bande d'or, 

chargée de trois carreaux de sable, et accompagnée de 

deux molettes d'éperon du même. 
' CARRUYER , écuyer, sieur de Saint- Ce rmaûi, de Brug- 

dalle, deBonneval ,deLaunay, etc. , élection d'Arqués, 

maintenu le 25 juillet 1667 : d'azur^ à trois gefbes d'ar- 

g«nt- 
CARUEL, seigneur de Saint-Merey , la'Panniniëre, etc. , 

élection d'Andely, maintenu le 17 août 1666 : d'argent, 

à trois molettes d'éperon de sabté^ à la bordure de 

gueules. 
CaRYILLE, seigneur de Ners,» élection de Falaise, 



Digitized 



by Google 



54 N O D I L I A 1 R t« 

maintenu le 28 décembre 1666 t ie gaeules, & trois 
ëciissons renversé* d'or. 

CARVOISIN , écuyer, sieur de Sassey, élection d'Evreux^ 
maintenu le 18 septembre 1667 : d'oc, à la bande de 
gueules ; au chef d'azuf. 

CASSAGINKAU, écuyer, sieur de Bagnaugue, élection 

de Montivilliers , maintenu le 19 février 1667 ^ ^® 

gueules 9 à la fasce denchéed'or, i^ccompa^nee en chef 

.de deux croiselles d'argent, et en pointe d'mie tête de 

lion arrachée du même. 

CASTE L , écuyer, sieur Je Neufvillette et du Roael , 
éîection d'Arqués, maintenu le 10 juillet 1670 : d'ar- 
gent, à trois cl^evrons de gueules, sommés d'une mer^ 
Jette de sable. 

CASTEL, seigneur dudit lieu et cfe Saint*»Martip-de- 
Blagny, élection de Bayeux, maintenu en i66d : de 
gueules , à trois châteaux d'argent; au chef d'or, chargé 
d'un lambel du champ. 

CASTEL, marquis de Saint-Pierre, élection de Yalogne, 
maintenu en 1666: de gueules, au chevron d'argent, 
accgmpagné de trois roses d'or. 

CASlïlL, écuyer, sieur de Beneville, élection deCaren- 
tan , maintenu en 1666 : d'or> au^château de saUc. 

CASTEL , écuyer, sieur d'Azeville, élection d'Avran€ht& 
et de Valogne : d'azur, à deux fasces d'argent, accom* 
pagnées de trois étoiles du même. 

CATTEY, écuyer, sieur de Saint-Ouen, élection de Fa- 
laise, maintenu le ]5 août 1666 : d'azur, à six 

d'argent, percés du champ. 

CAUCHOIS, écuyer , «sieur de Bois-Hierome , élection. 
d'Andely , maintenu le 5 août. 1666 : de gueules , 
chevron d'or; à un tronc d'arbre de deux branches 
de sinople, entrelacées dans le chevron. 

CAUCHOIX , écuyer, sieur de Thibermont et de Ribœuf , 
élection|^' Arques , maintenu le 10 août 1667 : d'ar- 
gent, à trois arbres arrachés de sinople. 

CAUCHOIX, élection de Lions, maintenu le 7 février 
1667 : d'azur, au croissant d'or, accompagné de six 
étoiles du mène. 

CAUCHOIX, écuyer, sieur ^e Sennavillç, élection de 
Lions, maintenu le 26 mars 1669 : d'argept, à troift 
D^QUchetiues de s^le. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. S5 

CAIIDEBEC, viU« de Normandie : d'azor^ à (rois e'per- 
lans y un sur l'autre d'argent. 

CAULLIÈRES, ëcuyer, sienr de Beaufresne, seigneur de 
Bienfay, élection de NeufchàtbU maintenu le 18 août 
1668: d'argent, à la bande de gueules, accompagnée 
de six merléttes df sable en ôrlc. 

CAUMONT , écuyer, sieur de Boismont , élection de 
Neqfchatel', maintenu )e 24 janvier 1667 : d'argent, à 
trois fasces de gueales ; la première chargée d'une 
étoile d'or^ accostée de deux besants du même. 

CAUMONT, seigneur de Gauville , généralité de Rouen , 
maintenu le 22 février 1669: d'argent, à trois fasces 
de gueules^ la première surmontée de trois tourteaux 
du même. 

CAUMONT, élection de Montivilliers, maintenu le 8 
juillet 1669 : d'aîur, à trois annelets d'or; au chef d'ar- 
gent, chargé de trois mouchetures de sable. 

CAUMONT , élections de Caen et de Saint-Lo : écartelé^ 
au I et 4 d'argent , à trois merlettes de sable; au 2 et 5 
d'argent, à une quiotefeuille de gueXiles. 

CAUMONT, écuyer, sieur de la Paindrie, élection de 
Coutances, maintenu en 1666 : écartelé au i et 4 d'an- 
gent) à six merlettes de sable ; ju 2 et 5 d'argent, à six 
Quinte feuilles de gaeules. 

CAiJQUIoNY, écuyer, sieur dudit lieu , élection de 
Montivilliers, luaintenu le 21 février 1668: d'azur, à 
trois trèfles d'or. 

CAUTEL , écuyer, sieur de Parfoniaine, de Canmont, etc., 
généralité de Rouen, maintenu le i3 décembre 1666 : 
d'azur.^ à la fasce d'or, accompagnée de trois quinte- 
feuilles du. ipême. 

CAUVET, écuyer, sieur de Guebebert , élection de Bayeux^ 
maintenu en 1666: d'azur, au chevron d'or, accom- 
pagné de trois, roses du même. 

CAUVIGNY, écuyer, sieur de Clinchamp, généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'argent, au chevron de 
sable, accompagné de trois merlettes du même; au 
chef dli second , chargé de trois coauilles du champ. 

CAVELEÎ', seigneur d Houquetot, de Verhosc, de Rou- 
demare, etc., élection de Montivilliers, raaintenn le 
2 janvier 1667^ de gueules, au chevron d'or; au chef 
du-nième, chargé de trois tourteaux du champ. 

CAVELIER , écuyer , sieur de Saint-Jacques , généralité 



Digitized 



by Google 



56 Î^OBîMÀIRE 

de Rôucn , maintenu en 1667 : d'argent, â la ban<î^ 
d'azur, accompagnée de six losanges en crie du même. 

CA-VEUER, écuyer, sîeor d'Auberville , généralité de 
Uouen : d'azur, au croissant d'argent, accompagne àe 
trois étoiles d'or. 

WELIER , sieur de la Salle , généralité de Rouen. 

CAVEY, écuyer, sieur de Villedieu , du Buisson , d'Hom- 
may et de Fonteny , élection d'Argentan» maintenu le 
premier avril 1709 : d'argent^ à trois coqs de sable, 
crétés, barbés, becqués et membres de gueules-, au chef 
du champ, chargé de trois motichetures du' second 
émail. 

CAVIGN Y, élection deCoutancès. 

CEriRE, écuyer, sieur de Belnge, du Moucel, de Mon- 
cf»l , etc., élection de Pont-Audemer, maintenu le 4 
juin 1666 : d'argent, à un écusson d'azur, accompagné 
d'un orle de huit merlettes du même. 

CEIROÏR, élection de Falaise, maintenu en 1666. 

CERF (le), écuyer, sieur du Breuil, élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 9 janvier 1668 : d'argent, au 
chevron de gueules , accompagné de trois cœurs du 
même. 

CERVELLE (la), seigneur dudit lieu, élection d'Arran- 
ches, maintenu en 1666 : de sable, à troia losanges 
d'or. 

CESNE ou LE SCESNE, chevalier, sei^picur de Meniltes , 
élection d'Evreux, maintenu le 9 août 1066 : écarlelé. 

. d'argent et de gueuIeS. 

CHABERT , écuyer, sieur de Pontauvarl, élection de 
Coutances, maintenu en i666 : écartelé, an i et 4 
d'azur, à la bande d'argent, chargée de trois couronnes 
ducales de gueules; au 2 et 3 d'argent, à trois rocs 
d'échiquier de sable. 

CHALANGES, écuyer, sieur du Mesnîl , élection de 
Pont-de-l' Arche, maintenu le 1 1 août 1666 : de gueules* 
à trois soleils d'or. 

CHALLARD, écuyer, sieur de Bonrgimière, élection de 
Mortagne, maintenu le 12 juillet 1667:. dessable, à 
trois pals alésés d'argent. 

CHALLON, écuyer, sieur du Coudra;^ élection de Fa- 
laise, maintenu ie premier avril 1668 : d'azur, àla fasc« 
d'or, chargée de trois ^coquilles de gueules. . 



Digitized 



by Google 



D^ NOiLMANDlE. 57 

CHÂ.LON.S, siei^ ie Mtkigrevaant , générat4té de Rouen. 

.CUâX»OPIN ^ écuyer^ si«ur de la GaT^inière , éleciJQii de 
Morta»ie.: d'azur, à trois rameaux d'or, )K)5é$ etn pairie. 

CHALÙET, géuéralité de Caen i écartelé , au i et 4 de 
gueules, à la bande d'or, chargée <le trois croisettes du 
cba.nâfp^ et accompagnée ,eo chef .d'une t^tede Ikki ar- 
rachée du second énaail , et en peinte d'une quinte* 
feuiJle du même; au a et 5 d'azur^ à trois demi-vols 
d'argent. 

CHAMBRAY, baron dudit lieu^ élection de Conches , 
maintenu le i6 février i668: d'hermine, à trois tour- 
teaux d e gueules . 

CHAMPIN , écuyer, sieur de 
maintenu le i^ janvier i^ 
de sanglier de sa.ble. 



snay, élection de Lisieux, 
s d'argent , à trois hures 



CHAMPION, écuyer, él 
en i666 : d'or, au lion dj 

CHAMPION, écuyer, si 
des, etc., élection de 
dW, au lion d'azur f 

CHAMPION , écuyer 
"'^ Je 



n de Cou tan ces, maintena 

r ; à la bordure de gueules. 

de Saint-Martin , de :1a. Lay- 

utances , maintenu en i66b: 

mbel de gueules» 

r de TiUy,.élfotion -de. Con- 

oû.t i666; de gueules, à^irois 



^outances : coupé , au i' 
ipagnée en chef .d'u^ie le- 
lée et bpuclée du second 
ioucl^eture de sable. 
le .la Lavde;, du Menil et 
Gisorsef; Pon toise, main- 
la b^bnde d'azur. 



CHAMPREPUS, er 
d'^zur^ à la iiasceflbr, ace 
vrette d'argent, cWetée , b- 
éu^ail ; aU 2 d^aiflnt , à unj 

CHAMPS (des) , é^er , si 
-de Saint-Marc , ^Kti^^e 
tenu le 19 mars lOTy: d'argent , à 
ch^gée de trois touptns d'pr. . . * 

CfiAMPS (des), écuyer, sieur de .Rwttt^ial , , d' Ar^ue-* 
mont, etc. , élection de Montivilliers , mainteau le 28 
janvier 1667 : d'azur, à trois rose^d'argj^^t. i 

CHAMPS (des), écuyer, sieur du RéeU, généraUté de 
Rouen : de gueules, à la bande d'drg«)>t> ohargée d'une 
cotice de sable , surchargée dç -trois tpufl^ins d'or. 

CHAMPS (des), écuyer, sieur de Saint- Victor, de>Cre- 
tenville, de Foucmetoury etc., élection de Caudebec, 
maintenu le. 25 juillet 1668»: d'or, k l'épervier essorant 
de sable } 0u chef d'aziv^^-cbafgé.de tr^is tours couvenes 
du chan»p. • «J i. 

CHAMPS (des) , écuyer, ^ sieur des Cures , de la Motte , 
0. 8 



Digitized 



by Google 



58 NOBILIAIRE 

du Ciouque, etc. , élection de MotttivilHers', maîntenà 
• au mois de juillet 1670 : d'argent, à la fàsce de gueu- 
les, chargée de trois molettes d'éperon d'or, et ac- 
compagnées de trois merlettes de sable. 
CHAMPS (des), écujerj sieur de "Vitot, Boisbébert, 
Beurevillei Saint-Laurens , d'Escures, Caboul, Châ- 
teaux et Meanmare, élection de Montivilliers, main- 
tenu le 12 août 1667 • <î'argent, à trois perroquets 
de sinople , becqués et membres de gueules. 
CHAMPS (des), écuyer, sieur de Perricrs, desPlanchetteS, 
de la Croii, etc. : d'azur, au delta d'or, accompagné^ 
de trois besants d'argent, deux en chef et Fautre en 
cœur. 
CHAMPS \DBs), seigneur de Boisfouques , généralité 
d'AIeuçon^ maintenu le 3i octobre 1067 : d'hermine, 
' à la fasce de gueules , chargée de trois etelles d'argent. 
CHAMPS (des), écuyer, sieur de Caudeyne , électioa 
•de Limeûx, maintenu le 18 septembre 1666 : d'azur, 
à trois besants d'or. 
CHANDEBOIS, écuyer, sieur de la Haye, généralité 
d'Alençon s de gueules, k trois croissants d'argent; 
au chef cousu de gueules , chargé d'un demi-vol d'aigle 
d'or, accosté de deux membres de griffon adossés 
du même. 
CHANDELIER (lb), généralité de Rouen : de sable, 

au chandelier d'or. 
CHANNES (de) y élection de Mortain, famille origi- 
naire de Bretagne > maintenue eu 1666. 
CHANTELOU, généralité de Rouen : d'argent, à la 

bande ^e sable. 
CHANTELOUP, écuyer, sieur 4e laRiviëfe, élection 
de fiayeu'r^ maintenu en 1666 : d'argent, au loupée 
sablé; armé \t lampassé de gueules. 
CHANTELOUP, écuyer, sieur dé la Vallée, la Lande, 
élection dé Carentau : d'argent, au loup de sable; à 
Torle de huit tourteaux d'azur. 
CHANTEPIE, écuyer, sieur de Finel , élection de Cou- 
tance et de Bayeuxj maiutena en t666 : d'azur, à 
la croix d'argent^ chaire en cœitr d'une pie de sable ^ 
et cantonnée^ de quatre besants d'or. 
CHANTEUR (le), éGoycr-, sieur des Lsles , élection 
d'Argentan, maintenu le 27 juillet 1667* de gueules, 
^u cheyran d'or accompagne de trois larmes d'argent. 



Digitized 



by Google 



DCNOBHANDIE. Sg 

CHAPELAIN (le), généralité de Rouen. 

CHAP£L£T , généralité de Caen : d'azur , au chevron 
d'or, accompagné de trois pathenôtres d'argent. 

CHAPELET > ëcuyer, sieur dudit lieu, de la Char- 
moys , du Valet , Saint-Laurens, élection de Bernay, 
maintenu le 5 mars 1667 : d'azur^ au chevron d'or, 
accompagné de trois chapelles d'argent. 

CHAPELLE (la), écuyer, sieur du Buisson, élection 
de Yalogne, maintenu en 1666 : d'azur, au chevron 
d'or, accompagné «n chef de deux molettes d'éperon 
du même , et en pointe d'un crpissont d'argent. 

CHARDON, écuyer, sieur de la Mauvoisinière , dn 
&ast, etc., élection d'Argcntao , maintenu le 11 mai 
1667 : de gueules , au chevrom d'argent , accompagné 
de trois colombes du même. 

CHARLE, élection d'Arqués t d'argent i la fasce d'azur, 
chargée de trois couronnes d'or. 

CHARLEMAGNE, écuyer, sieur du Boulay, élection 
de Pqnt-Audemer y maintenu le i4 décembre 1668: 
d'azur^ au chevron, accompagné en chef de deux crois- 
sants en pointe d'une molette d'éperon , le tout d'or. 

CHARMONT , écuyer, sieur de Hequencourt , élection 
de Gisors et Pontoise, maintenu le ai mai 1669 : d'or, 
à la fasce de gueules, accompagnée de sept merleites 
de sable, quatre rangées en chef et trois en pointe, deux 
et une. 

CHARMONT, écuyer, sieur de Héquencourt , élection 
de Gisors et Pontoise , maintenu te 16 mars 1670 : 
d'argent, au chevron d'azur, accompagné en chef de 
deux étoiles de gueules, et en pointe d'une tête de 
maure de sable, au tortil du champ. / 

CHARON, écuyer, sieur de Montcheron, élection de 
Pont-l'Evêque : d'^or, au sautoir de ffueales>. accom- 
pagné de trois merlettès de sable, deux en flanc et 
l'autre en pointe; au chef dentelé d'azur. 

CHARTIER (le), écuyer, sieur de l'Enclos, élection 
de Pont-1'Evêque : d'azur ,^u dextrochere.d^or, mouvant 
d'une nuée d'argent, armé d'une épée du même, garnie 
du second , et accompagné de trois étoiles du même. 

CHARTIER (le), élection de G>utances , nuiintenit^ 
en 1666 : d'azur, au chevron d'argent, accompagne 
en chef de deux trèfles d'or^ et en pmnte d'un crois-^ 
iiant dtt m^e. 



Digitized 



by Google 



6o ^oBrLlAlF.E 

^HARTIER (le), élecllon de Vire : d'azur, à cfcux pcr* 
âtix d'or, perchées sur un tronc du même ^ en pointe , 
trois branches d'olivier aussi d'or. 

CHARTIER (le), élection de Bayeut, maintenu en 
1666: d'argent, â la bande d'azur, chargée de trois 
coquilles d'or, et accompagnée de trois roses de gueu- 
les, une en chef et deux en pointe 5 au chef du se- 
cond , chargé de trois étoifes d'or. 

CHASLON, écuyer, sieur de la Chasionmèré, la Chesnée , 
]aFeuillée,etc. élection deValogne, maintenu en r666: 
de sinople, à trois levrettes d argent. 

CHASLOT, écuyer, sieur de Montjulle, élection de Fa- 
laise , rafâintenu le 17 avril 1667 : d'argent, à trois 
aiglettes éployées au vol abaissé de sable. 

CHATEAUNEUF , ville de Normandie : d'azur, au châ- 
teau d'argent, sommé de crois fledrs de lys d'or. 

ChATEAU-THIERRY, sieur de Monthean, du Breuil, 
]a Motte, généralité d'Alençon , maintenu le premier 
juillet 1667 : de gueules, k la divise abaissée d'ar- 

fettt, surmontée d'un fvucon, tenant un rameau de 
uit feuilles^ le tout du même. 

CMATEAU-THIERRt, écuyer, sieur de la Noue, gé- 
néralité d'Alençon, maintenu le 25 mai 1667 : parti, 
au I d'azur, à trois chevron» d'érgent^ au 2 de gueu- 
les, au tronc d'arbre terrassé d'argent, soutenant un 
faucon d'or. 

CHATEL itv)j seigneur de Lison , de Castillon, Ram- 
l^an, é^tion de Bayeux, maintenu le 29 juillet 1667 * 
d'azur II trois châteaux d*or. 

CHATEL (du), écuyer, sieur df Carbonnet, Plauprfy, 
Ja Moinerie , TouteMère , du Val , etc. , élection de 
Falaise et Béyeux, maintenu le 29 juillet 1667 : de 
gueules , à la tour donjonnée de trois pièces d'or. 

CHATEL ( ne ) , sieur de la Bouardots , de Longros- 
ay , etc., élection de Coutances : de gueules, au châ- 
teau d'or. 

CHATELIER, écuyer, sieur de Saint-Germaiti , géné- 
ralité de Ro<tten, mâinfena ïe 28» février 166^-: d'^ztir, 
à tr6i« croissais d'argetit , surmtvntés de trois losafnges 
ràrtgéefô en chef d*t>r. 

CHAULIEUy écuyer, aiîeur dé MiranMWrcle, tesigntetil, 
électif de' lérnéy, m^iMenu te ri' juin 1666 r de 
sable > à la bande dentelée d'argent^ ehttg^ en chef 



Digitized 



by Google 



DÉ kohmandie. 6^ 

ê^an croissant du champ , et accompagnée de six mer- 
Jettes du second, mises en orle; an chef cousu d'azur, 
chargé de trois coquilles d'or. 

CHAUMONT-BOISSY, généralité de Rouen : fascé 
d'argent et de gueules ot huit pièces.. 

CHAUMONTEL, écuyer, sieur du Haultchemin et 
d'Huit-Mesnil y élection de Falaise, maintenu le 24 
janvier i669 : d'argent, à "la fasce de sable ^ accom-< 
pagnée de trois merlettes de gueules. 

CHAUSSÉE, écuyer, sieur dudit lieu et de la Casière, 
élection de Mortain , maintenu le 12 juillet 1666 : d'a- 
zur, à la fasce d'or, accompagnée en chef d'un lion« 
léopardé d'argent, et en pointe de trois losanges du 
même. 

CHAUVEL, élection de Bernay, maintenu le 9 avril 
i6i66': d'atur, au chevron d'or, accompagné en chef, 
à dextrey d'un croissant d'argent, à senestre d'une 
molette d'éperon du second émail , et en pointe d'une 
rose du même. 

CHADVIGNY , généralité de Caen : d'argent , à cin^ 
fusées de gueules en fasce. 

CHAUVIN, écuyer, sieur de Varcngueville , généralité 
de Rouen, maintenu le 8 juillet 1667 • d'azur, à ki 
fasce flanquée par, le bas d'or, chargée de trois canettes 
de sable. 

CHAVAGNAC , élection de Montivilliers, maintenu le 
24 juillet 1667 * ^'^^ > ^ ^^^^^ roses de gueules. 

CHEMIN (nu), seigneur de la Tour et du Mesni^- 
Durasd-y élection de Saint-Lo, maintenu en 1666 : 
de gueuîeiï, au Itoa d'hermines. 

CHEMIN (du), écuyer, sieur de Bedros, élection de 
Caudebec, maintenu le 7 janvier 1667 * d'azur à la 
fleur de lys d'argent. 

CHEMIN (du), écuyer, sîeur du Bourg, Ohesnau- 
dière, etc., électiou à» Falaise, maintenu le 2 mai 
1667 ; 1^ sieur de la Coureiëre maintenu le 7 août 1666 : 
d'hermine , au chevron d'azur. 

CHENNEYAS, écuyer, sîeur de Gcw:ourt, élection- 
d'Andely,* maintenu le 7 juillet 1669 : d'argents au 
ehêné arraché de sinople ^ au cbef de gueules , chargé 
de trois lances naissantes d'argent. 

CRENNEIFIÈRËS^ écuyer, aiear de Boisgentrere , gé- 



Digitized 



by Google 



63 NOBILIAIRE 

néralité de Caen, maintenu en j666 : d'argent^ à une 
merlette de sable ; à Torle de huit étoiles d'azur. 
CHENNEVIÉRES , écuyer, sieur de Londelle, élection 
d'Argentan, maintenu le premier aoàt 1667 : d'azur^ 
k un écusson, d'argent, chargé d'une molette de sable; 
à l'orle de huit étoiles du second. 
CHERBOUHG, ville de Normandie : d'azur, à la fasce 
d'or, accompagnée de trois besants du même; au chef 
cousu de France. 
CHERIE, écu^^er, sieur de Branvel, Villencourt, etc., 
élection de Neufchâtel, maintenu le 7 janvier 1668: 
d'or, à deux lions affrontes de sable, soutenant un cœur 
de gueules. 
CHEKON, ccuyer, sieur du Fresne et de Montcheron , 
élection de Pont-l'Evêque : d'or, à la croix de gueules, 
chargée de trois molettes d'éperon d'argent,. rangées 
en fasce 
CHESNART, écuyer, sieur de Beaurcgard, des Gast^ 
élection d'Evreux , maintenu le 26 octobre 1666 : d'aïur, 
à trois marmites d'or. 
CHESNAY (du), écuyer, sieur dudit lieu et de Vil le- 
pandue, élection de Mortagne, maintenu le premier 
juin 1666 : de sable, à trois roses d'argent. 
CHESNAYE ( la ) , écuyer , sieur de Montval , géné- 
ralité de Rouen , maintenu le 12 août 1666 : d'ar- 
gent, a la bande d'azur, chargée de trois croissants 
d'èr, et accompagnée de trois glands versés de sinople, 
deux rangés en chef et l'autre en pointe. 
CHESNE (du), écuyer, sieur de Châteliers, élection 
de Pon t-de-l* Arche , maintenu le 8 décembre 1666: 
d'azur , au chevron d'or , accompagné de trois glands 
du même. 
CHESNE (du), écuyer, sieur de St.-Marc, de Préau*, etc., 
élection d'Evreux, maintenu le i5 août 1666: d'azur, 
au croissant d'argent , accompagné de trois molettes 
d'éperon , aliàs, de trois étoiles d'or. 
CHESNELONG, écuyer, sieur de Loinville, élection 
de Mortagne, maintenu le 20 avril 1667 2 de gueules, 
à trois croissants d'argent. 
CHEUX, écuyer, sieur de Benneville, généralité de 
Caen , maintenu en 1 666 : d'argent , à la croix ancrée 
de sable , chargée en coeur d'une losange du champ. 
CHEVALIER (le), écuyer, sieur du Bosc, électiott 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE* 6? 

de Lions, maintenu le 7 septembre 1667 : d'azur, au 
sautoir d'argent , cantonné ae Quatre étoiles du ixteme. 

CHEVALIER (le), écuyer, sieur de Ber, de Buvere, 
Parc , etc. y généralité de Caen ^ maintenu en 1666 : 
de gueules, au cavalier armé de toutes pièces, com- 
battant un sauvage d'or, le tout sur une terrasse de 
sinople. 

CHEVALIER ( lf. ) , élection de Bayeux : d'azur, à trois 
chevaliers d'or , becqués et membres de gueules. 

CHEVALIER (le), élection de Bayeux, maintenu en 
t666 : d'azur, à trois okevaiiers d'argent, [uembrés et 
becqués de gueules. 

CHEVALIER ( lb) , seigneur d*£ngranville , élection de 
Bayeux : d'azur , à trois chevaliers d'argent , becqués et 
membres de gueules 5 au chef d'or. 

CHEVALIER ( le) , sieur de Boisherout , généralité de 
Rouen : d'or , au pal d'argent. 

CHEVALIER ( le ) seigneur de Sainte •• Marine, la Bo- 
berte , du Mesnil , etc. , élection d'Argeutan , maintenu 
le 29 mai 1667 * ^^ sable, au chevron d'or , accom- 
pagné en chef de deux éperons , les. molettes canton- 
nées , et en pointe d'une épée en pal , le tout du même. 

CHEVESTRE, écuyer, seigneur de Cintray, élection de 
Yerneuil, maintenu le 26 août 1666 : d'azur, à trois 
chouettes d'or. Les sieurs de Bcauchene , élection de 
Gisors , portent de même. 

CHIVRË , chevalier , marquis de la Barre , élection de 
Valogne , maintenu en 1666 : d'argent , au lion de sa- 
ble ) armé et lampassé de gueules , couronné d'or. 

CHOAINART, écuyer, sieur de Mariée, élection de 
Caudebec, maintenu le 20 avril 1669: d'azur^ a trois 
buffles d'or. 

CHRBSTIEN , élection de Mortagne : d'azur , à la fasce 
d'argent» chargée de trois roses de gueules, et accom- 
pagnée de trois fleurs de lys au pied nourri du second 
émail. 

CHRESTIER , éleàtion de Mortagne : gironhé de g,ueulçs 
et d'arsent^ à l'écusson du dernier émail , chargé d'une 
croix de gueules. 

CIGONGNE, écuyer , sieur de Bois , de Mayenne , etc., 
élection de Domfront , maintenu le premier juin 1667 : 
d'azur , à trois fleurs de ly^ d'or ; à la bande échiquetée 



Digitized 



by Google 



64 NOBILIAIRE 

ide guemles et <l'argeiit de deux litres , brochante sur le 
tout. * 

CILLEDR , écuyer , sieur de Saint-Bris , du Pissot» etc., 
élection de Domfrout, maintenu le 12 mai 1667 : d'à* 
zur , à la bande d'or , accostée en chef de'trois molettes 
d'éperon du même, et en pointe de trois coquilles con- 
tournées d'argent. 

CINGAL » écuyer , sieur de Sainte-Marguerite , généra* 
lité de Caen / maintenu en i665 ; d'azur , à trois mains 
sénestres d'argent, 

CINTRAY , écuyer , sieur de Grandprey , élection de 
Lisieux , maintenu le 5 décetnbre 1666 : de gueules , 
à trois coquilles d'argent. 

CIRëSMë, écuyer, sieur de la Ferrierre, de Sillanne^ de 
Barville , et du Colombier, élection de Bayeux: de 
sinople, à trois faulx d'argent, emmmachées d'or. 

CIVïLLE , écuyer , sieur de Saint-Marc , de Vtllefest , 
de la Fer té, de Hugneville , etc. , généralité de Rouen ^ 
maintenu le 11 février 1667 : d'argent , au chef d'azjir, 
chai^gé d'une fleur de lys d'or , accostée de deux molet- 
tes d'éperon du même. 

CLAMORGAN , seigneur de Carmenil , élection de Va- 
logne , maintenu en 1666 : d'argent , à l'aigle^ éployée 
de sable , languée , becquée et œenbrée d'or« 

CLAMORGAN , écuyer , sieur de Grosdecjies et d'An- 
goville , élection de Carentan, maintenu en d6G6 : d'ar- 
gent , à l'aigle de sable , languée , becquée et laembrée 
d'or ; à la bordure de gueules. 

•CLERAY, écuyer, sieur deGrandpré, deMeziëre des, Mo- 
riniëres , etc. , généralité d'Alençon , maintenu le 16 
avril 1667 : coupé d'or et d'argent; au lion de ^eule^s 
sur le tout. 

CLEtlÛ (le) , écuyer, seigneur 'de Croisset, du grand 
Quevilly, deBouville, etc., généralité deRpuea : d'azur, 
à trois lions naissants d'or, armés et îampassés de 
gueules. 

CLERC (i*e) , élection d'Arqués, maintenu le 16 dé- 
cembre 1667 : d'argent, à la baiîde dentelée de sable » 
accostée en chef d'une merlette, et en pointe de trois 
étoiles , le tout du même. 

CLERC (j*B ) , écuyer , sieur de Saiot-^Marc , de Hurpy , 
élection de Neufchâtel , maiptenu le 5 octobue 1670 : 
d'azur, à trois croissants .d'or. 



Digitized 



by Google 



/ 
t>E NOKMANDIE* 65 

CLEtlC ( LS ) généralité de Rouen : d'argent , à la fasCe 

d'azur, diaprée d'or. 
CLERëL, écuyer, sieur deRampan'^ du Breuil , etc., élec- 
tion de Yalogne , mai^itenu en 1666 : d'argent , à la 
fasce de sable > accompagnée en chef de 4rois merlet- 
tes rangées du même > et en pointe de trois tourteaux 
d'azur. 
ÇLERGERlEjécttyer, sieur du Parc, desTenverîes, et<*., 
élection de Mortagne » maintenu le 4 janvier 1669 : 
d'argent , âi trois fasce de sables ) à quatre cotices d'or , 
brochantes sur le tout» ' 

CLERMONT-TONNERRE > chevalier , seigneur et ba- 
ron de Courcelles , élection de Lions, maintenu le 16. 
juin 1G69S d'azur^ à deux clefs adossées et jpasâées en 
sautoir d'argent. 
CLERONDE , élection de Bayeux, maintenu en 1666 1 
de gueules ) au donjon d'at^ent , sur une terrasse du 
même >. accosté de deux lions affrontés d'or. 
CLÉRY , écuyer , sieur de Serans , de Pienne , etc. > élec- 
tion de Chaumont , maintenu le 19 juillet 1666 : écar^ 
teléj au 1 et 4^1^ sable , à l'aigle éployée d'or ^ au 2 et 
3 d'argent , à la fasce de gueules , accompagnée de trois 
clefs de sablej sur le tout d'hermine , au tranc cantpn 
de gueules , chargé de trois fermaux d'argent. 
CLERY, seigneur d'Augiens , Vauville, etc. , élection de 
Caudebec , maintenu le t5 juillet 1667 ^ ^^ sinople^ à 
la fleurs de lys d'argent. 
CLÎNCHAMP , seigneur ^udît lieu, de Donnay , élec- 
tion de Ealaise , maintenu le 3o juin 1666 : d'argent 
an gonfanon de gueules. 
CLINCHAMPS, élection d'Avranches : d'argent ^ à trois 

fanons de gueules , doublés et frangés de sinopie. 
CLOS (Dt^ )> écùyer, sieur de Rosheullin , élection de 
Bernay, maintenu le 11 juin 1666 : d'or , au chevron 
de gueules, surmonté d^une molette d^éperon du inême^ 
et accompagnée de trois coquilles de sable. 
CLOUËT , sieur de Buguemare , généralité de Rouen. 
CLOUSJTIER ( le ) , seigneur de Meziëres , de Mpnts , 
élection d'Evreux , maintenu le 9 mars 1669: d'azur ^ 
à deux lions affrontés d'argent ) au chef d'or , chargé 
d'un léopard de sable. 
COCHAR'r y écuyer , sieur de Soulle , St-Sauv€ur , etc. , 
6. Q 



dby Google 



66 . ^OBiLlAlA£ 

élection de Contances , maintenu en i6ô6 : de gueulef ^ 
à trois fasces d*argent. 

COCQ ( LB ) ; éc^yf^r , «icur de Mézicres , de Sainte-Croix 
et de f^Ianchèirillè, élection d'Afques: d'azur /a la croix 
de neuC losanges d'or. 

ÇOCQ (i^e) 9 écuyer, sienr do Rocher, Beani*ohert, etc. , 
élection de Carentan , maintenu en 1666 : d 'azur , au 
sautoir d'argent ; au chef du même , chargé d'une mo- 
lette d'éperoii , accostée de deux flàncbis", le tout de 
gueules. ' 1 ". : 

COCQ (le), élection de Coutances : coupé d'argent et 
d'azur 'y au sautoir de l'un en l'autre » accompagné en 
" chef d'une molette d'éperoa de gueules. 

COCQ DE HtJMBEECK et de Dievalle : d'argent , au coq 
de sable , crété, becqué et membre de ga/sules. Il 7 a 
de cette famille aux Faysr^AS 

OOCQUEt , écuyer , sieur de Bévigny , généralité de 
' Rouen , maintenu le 4 \^i^ ^^^ * diasor , à^jx monts 
d'or. 

COETLOGON , écuyer , sieur de Tratour^ , gé^VaUté 
' de Gisors/maintenu le 5 juillet 1670: de gu^e^les^ à trois 
ccussons d'hermine. 

COCURET , écuyer , sieur d'E/slry et de Nçsle , élection 
' de Yirë , maintenu en 1616$ : d'argent yv à trois cœurs 
de gueules.' 

COFFÀRD , écuyer , sieur du Cl,osmarliç , élection de 
- Bérnay , maintenu le premier,qovembre 1667 • dfnzpjir, 
au chevron d'or , accompagne en chef de deui^. étoiles 
d'argent , et en pointe d'un dénii vol du même. 

COGNY , écuyer , sieur de Vaux , élection de Concbe9y 
maintenu le 5 juillet 1667,: d'argent à la fleur d^e Ijs 
degueules , accostée de deux menibres d'aigle dû nieme , 
celui à dextre contourné, et accompagné de trpis loûjps 
de sable , ceux du chef affrontés. 

GOïGNEUX (le) , généralité djç Rouen : d'azu^ , k tr^is 
porc-épics d'or. ' ' * « 

COINTE ( LK ) , écuyei^ , sieur de Vais et de Braye, , elec- 
tinn de Coutances , mainrenu en 'ié66 : d^or , au SfiUr 
toir d'azur , chargé de cinq maillets d'argent. 

ÇÇ)INTB(lb), écuyer, sieiir des Logèsy "dç Quetre- 

' yiile.y etc.,, généralité de Çaêii , maintentï en 1^06 : âe 
gueules , à la fasce d'or, chargée dé cinq mpuch^|b4reft^ 
df s^bl/Gt 9 ei Accc^npagi^» delîH>is éloilèi^ d'irgent. 



Digitized 



by Google 



D£ NpAMÀNDlE. 6(/ 

COLAS y^'cujer , fiîefir4^^aint*André , electioa.de Va- 
lo^nej mainteim en 1666 : d'azur , au soleil d'or, sur- 
monte de trois étoiles au piéme. . . 

COLAS , écùjcr , sieiir de '^epax , de Gouyëres , deCas^t , 
Çhaumont, etc., aài^ent , à la guiyre de sable, issante 
de "gueules ; au chef du même , chargé de trois rose^ du 
cha'mp. 

COL|BERT> écûjer, sieup dé la Croix, élection de Cou- 
tances , maintenu e^ 1606 : d'ar£;ent , au cor de chasse 
coritôùrné de sable ^ lié de gueules , enguiçhé et virole 
û*or; au chef d'azur, chargé de deux roses d'or- 

COLLA RDIN , seigneur de Bois-Olivier , élection de Vire , 
maintenu en 1606 : de cable, k la fasce d'or, chargée à 
cienestre a'iin tourteau df; gueules , et surmontée au 
cantoa.dextre d'une fleur de lys du second émail. 

COLLAtlT , écù^er , siçuf âe mu il tard, de Saint-Léger, 
élection de Pont-l'Ëvéque , maintenu le 6 septembre 
1^68. ^ d'argent , à quatre burelles de sable. 

COLLAS , écujer , sieur de Baronv^ ; élection de Yer- 
neuil , maintenu Ijb 7 septembre i&^J ' d'azur , â trois 
fasces d'or ; écartelé d'azur , à la bande échiquetée du 
chan^p et d'or de deux lires. , 

COLLÈSSON , écuyer, sieur des Coulures , chevalier , 
seigneur de Baronne, Çhevreuse , Sain t-^ arc , etc* , 
élection de Bernay , maintenu le 14 août, 1668: d'ar- 
gent , à la coquille dte gueules , accompagnée d^ trois 
flancbis de sable. 

COLLET, écuyer, sieur de Longchamps , élection de 
Montivilliers, maintenu le 12 septembre 1667 : d'azajr, 
à la barîded'argent , chargée de trois étoi,(es degueules. 

COLLET , écuyer , sieur a Avilliëre, du;Côrmier, de la 
Touche y etc. , élection de Morlagne, maintenu le 16 

, avril 166Ô: d'azur, à trois fasces d'argent. 

COLLET , écuyer , sieur des Bonnes , élection de Fa- 
laise, niaiatenu le 24 ^^^t 1666 : d'azur , en chevroa. 
d'or ; accompagné en chef de deux molet^s d'éperon 
du nuéme , et en pointe ^'une main d'argent. 

COLLIN : tiercé en fasces ,.au,i de sinople , au croîssaipt 
d'argent , surmonté ^'un aigle d'or ; au 2 4'argent ^ a» 
3 de sable , au lion d'or. ,. 

COLLIN ; d'azur,; k trois colonnes d'or. Il y a de cette 
maison en Bourgogne. .. 

COLLIN^ écujer ^ sieur du Bousabbé , généralités^ 



Digitized 



by Google 



68 NOBILIAIKE 

Rouen , maintenu le 12 avril 1668 tde gueules ,*à la 
hure de sanglier d'or , défendue d'argent ^ au chef du 
«econd , charge de quatre étoiles du champ. 

COLOMBEL ^ élection de Pont-Audemer , maintenu le 
4 février 1667 : d'azur , à la fasce d'or , accompagnée 
en chef de deux colombes affrontées d'argent , et en 
pointe d'une bisse en fasce du même. 

COMBLES', chevalier, seigneur de Pouilly, élection de 
Chaumont, maintenu le 5 mars 1669 : d'azur, a une 
ancre d'argent en pal , sur une mer du même, accostée 
de deux étoiles d'or. 

COMTE (le), écuyer, sieur de Tibermontville , élec- 
tion de Pont-Âudemer, maintenu le 27 septembre 1669: 
d'azur à trois besants d'or. 

COMTE ( LE y , écuyer, sieur du Mesniltison, de Vaux, etc. , 
élection d'Evreux : d azur à trois bars rangés d'argent ^ 
au chef d'or. ' . 

COMTE (le), écuyer , sieur de Gressenville , Follt- 
rîe, etc. , élection d'Andely , maintenu le 20 janvier 
1669 : d'azur , à trois molettes d'éperon d'argent. 

COMTE (le), élection deCôutances, maintenu en 1666: 
d'argent; à trois fasces de gueules; au lion de sable, 
brochant. 

COMTE (le), écnjer, sieur de la Lande , généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'argent, à l'écusson d'a«- 
zur, chargé d'une bande d'^or , surchargée de trois 
anilles de sable, et accompagné de trois cœurs de 
gueules. 

COMTE ( le), écuyer , sieur delà Richardière, du Bourg, 
Gissay, Fores t , etc., élection de Bernay, maintenu le 
12 février 1669 : d'azur, au chevron d'argent, acconi-<- 
pagné de neuf besants d'or , six en chef, trois à dextre , 
et trois à senestre , deux et un , et trois de même 
en pointe. 

COMPAINS , élection de MontivilTierf-s , maintenu le 27 
janvier 1667 : d'azur, au lion-Iéopardé d'argent; au 
chef du\même, chargé de trois croisettes de gueules. 

CONAlN , écuyer, sieur de Radiole , élection d'Arqués , 
maintenu le i4 septembre 1667 : d'arseut; à trois 
mouchetures de sable. 

CONDÉ-SUR-NOIREAU, ville de Normandie : d'azur, 
à la fleur de lys d'argent. 

COKFLANS, ehovalier, seigneur d'Enaucour-le-Se^» 



Digitized 



by Google 



DE KORMÀI^DIE. 69 

«lecttQn àe Chaumiont, maintenu le 21 septembre 
1668 : d'azur, semé de bîHettes d'or; au Hou du même* 

CONSEIL , écuyer» sieur du Mesnil , él^tîon de Bayeux , 
maintenu en 1666 : de gueules , à la cppix fleurdelysec, 
accompagnée en chef^ à dextre, d'une rose, et à se- 
nestre d'une coquille, le tout d'argent. 

CONTE DES FLORIS (le) : d'argebt, k l'écusson d'aïUr, 
chargé d'une bande d'or , surchargé de trois merlettes 
de sable, et accompagné de trois cœurs de gueules. 

CONTE (le), ccuyer, sieur de Dracqueville, géné- 
ralité de Rouen : d'azur, à trois molettes d'éperon d'or. 

CONTE (lb), écuyer, sieur du Boisrop;ery d'Espinay, 
de Launay, etc., général itéde^Caen, maintenu en 1666 : 
d'or, à l'épervier s'essorant au naturel, becqûé et 
membre de gueules. 

CONTREMOULINS (db) : de gueules, au lion d'ar- 
gent , accompagné de trois roses d'or. 

CORCHES ( DES ) , écuycr , sieur de la Sauvignièrc , 
seigneur de Sainte-Croix , Boisgueret , etc. , élection 
d'Arqués, maintenu le 11 avril 1666 : d'argent à la 
bande d'azur, chargée de trois besants d'or. 

CORDA.Y, éciiyer, sieur dudit lieu, élection d'Arg;en- 
tan : d'argent , à trois chevrons de gueules. 

CORDAY, écuyer, sieur du Fay, élection d'Argentati, 
maintenu le 27 mai 1667 - ^^ sable, au lion d'ar- 
gent, armé et lampassé d'or. 

CORDAY, écuyer, sieur de la Roque, élection de Pont- 
TEvêque, maintenu le 18 novembre 1668 : d'argent, 
au lion de gueules. 

CORDAY, écuyer, sieur de Lizocre, seigneur de Corday, 
élection d'Argentan : d'azur, à trois chevrons d'or. 

CORDIER ( LE ) , chevalier , seigneur du Tronc , de 
Varaville, de Pilles, etc. , généralité de Rouen : d'a- 
zur, à la bande d'argent, chargée de cinq losanges 
de gueules , et accostée de deux molettes d'éperon d'or. 

CORJJIER (le), écuyer, sieur du Crux, élection de 
Yalogne, maintenu en 1666 : de gueules, à trois lances 
d'or. 

CORDIER Tle),, écuyer, sieur de Berissard et de Saint- 
Gin , généralité de Rouen : d'or, au croissant d'azur; eu 
' chef de sable, chargé d'une étoile du champ. 

CORDIER (le), écttyer, sieur de Maur, Frcdouil, des 
Moulins I de Maresqnes, etc., élection de Virei main- 



Digitized 



by Google 



70 NOBILT<iIAE 

tenu en 1666 : d'azur, à Ja faace d^.ov, accooipigaét de 
. trois coauilles du même. 

CORDOME 9 généralité de Caen , maintenu en 166& : 
d'azur, à une épée en pi^I d'argent^ açcompagiaée de 
cinq molettes d éperon ^'or, une en chef et deux en 
chaque flanc. 

GORDON, allas, h A FAUCHE RIE, élection de Mor« 
tain ; d'azur^ à trois cordelières d'or. 

CORDOtJEN , écnyer^ aienr de Fagny f élection de Fa- 
laise, nia iu tenu le 16 juillet 1666: d'or, en chef, à 
dextre, un léopard étêté de sable à senestre , et en 
jpoiote deux quintefeuilles du même. 

CÔRM^ILLE^, écuj^er, sieur de Tendos et de Goj<- 
Vielbourg , généralité de Rouen , maintenu le ao mara 
1669 * ^^ gueules , à la tour d'argent. 

CORMIER (lc)» écuyer» sieur de la Bindelière , gé- 
néralité de Caen, maintenu en 1666 : de gueules , 
au chevron d'or, accompagné de trois croissants du 
même. ., , 

CORMIER (lb), généralité de Caen: de gueules, au 
chevron d'or, accompagné de trois croissants d'argent» 

CORNEILLE, généralité de Rouen. 

CORNEILLE, siéur de Caudecoste, généralité de Roaen. - 

CORNET , écuver , sieur de la Çhesaajre , de la Bre- 
tonnière , de Bussy et Bresquesart , etc. , élection de 
Bayeux, maintenu en 1666 : de gueules, à la fasce 
vivrée d'or, accompagnée en chef de deux roses d'argent. 

CORNIER, écuyçr , sieur de Sainte- Héleine, généra- 
lité de Rouen, maintenu le 37 janvier 1667 : d'azur, 
k la tête et cou de licorne d'argent, surmontée de 
deux molettes d'éperon d'or, percées du second. 

CORNU (le), écuyer, sieur de Bimorel , généralité 
de Rouen : d'argent , k deux fasces de sable. Jean 
le Cornu , sieur de Biinorel , conseiller aux requêtes , 
mort en 1641 > portait : d'azur^ à l'agneau pascal d'ar* 
geut, 

CORNU (lf.), écuyer, sieur de Ry, du Belloy et du 
Beauchamp^ élection d'Arqués : de gueules, a l'orle 
. d'aMpent. , 

CORNU (iik), sieur du Coudray, de Ballivière et de 
Belloy, élection de Pont-Audemer , maintenu Iq 19 
septembre i'668 : d'azur , au chevron d'or, accot|a«> 
pagné 4« trois cors de chasse du même , liés deguenleft^ 



Digitized 



by Google 



D£ T901iMANDIE. 71 

CORNU (le), ccoyer, sieur de la Cba$tîère, la Bres- 
siëre , de Balliviëre, la Roug^maîsoii ^ la BloUère; 
Seigneur du Bits, de Racouvale , de Bellemare, etc., 
^lectioi;! de Bernay , maintenu le premier avril 1666 : 
d'azur 9 à trois cora de chasse d'argent > liés, eognicliés 
et virolës dW. 

CORNU (le), éçuyer,. sieur deBeauvais^ éjection da 
Conches , maintenu le 2 janvier 1667 • d'azur^ au cor 
de chasse d'arsjeat, lie de sable, et enguicbé, du. champ. 

COSSâBT, élection de Gisors et Fontçis^^ nMântenu 
Je 6 mars 1669 : d'^reent , au chevron, d'a^w, a^com** 
pagne en chef dé deux poires ti^éea et fi^uiUé^s 4e 
sinople, et en pointe d'une tête de n^ra^ 4^ sable ^ 
bandée du champ. 

CORNU (ie), diocèse d'Evreux t d'or, ai^ f^fiaspacre 
de ce^f de gu,eul€;s , sommé d'une ai^^ ^loy^e <de 
sabîe. 

C0ST4RT, écnyer, sieur d€ Thennay, dé Saint-Per- 
ricre , etc., élection de Pont- Audemer., mg^ialemi 
le 9 Janvier 1668 : burelé d'argent et de sable. 

COSTART, écuyer, sieur deVoîsan, de Belleaur,. d<^ 
Bursard, d'Ife, etc., élection de Lisieux /maintenu 
le 29 juillet 1666 ? d'argent, semé de billettes de sable; 
au liOn du même, arn^é et lampassé de guçulesj; bro- • 
chaW. 

COSTART, écuyer, sieur de fa ChapeMe, élections de 
Caen et de Bayeux, maintenu en loiSô : d'argent, au 
lion de sable , armé et laippassé de gueules. 

COSTART , à Caen : de gmçules , à deux cbevrpps d'pr, 
accompagnés en pointe, dHme fleur de lys d'argent. 

COSTÉ, écuyer, sieuf du MesniUSaint-SupIix, généra^r 
-lité dç Rouen s d*aznr, au chevron brisé d'argçnt^ ac- 
compagné de trois coquilles d^or. 

COTENTIN, allas , JA^VWE , écuy^er, sioui: dwditilieu 
et de Tourvillfi , élection de Valogne et de CoutanceSi 
maintenu en 1666 : de gueules, au dextrochère, tenant 
une- 4pée d'ai^g^pt , si^r.mQnté^ d'un heançae du* même. 

CjpTONJNlEB (iâ9 j y ^ç^i^iï^ «leur de la.. Rue^ é^tMn 
^^e.'Cau^cbj^ 1^ njgiatemi. le 28. novembre i£69 : d'ar- 
gent, à la croix de gueules , chargée ip cinq coqville»' 
d'or, 

GOTTOIf, éf^uyeri sieur du Trembley, généralité de 



Digitized 



by Google 



Houcn , maintenu le ^ juillet 1667. :, d^Mur» at| elK"* 
vron d'or, accompagné de trois coussinets d'argent. 

COUDR\N, écuyer, sieur du Bois et de Fontaine f 
élection de Garentati , maîntenti eh 1666 s d'argent, 
au chevron d'azur, chargé de çiho fleurs , de lys. d'or, 
et accompagné de trois lionceaux cie gueuk.s^ <;ea]L en 
chef affrontés. . . » 

COUDRA.Y (dc) , r'cuyer, sieur de Froville, généralité 
de Rouen, maintenu le 11 février 1667 ; d'argent, 
• au chevron de gueu)es% accompâgité de trois feuilles 
de coudrier de sinople. /. . - . 

COUDRE (de ta), écuyer, sieui* de Marlînîère , gé- 
néralité Ae Caen ^ maintenu en 1666 : d'argent, à 
Taigte éployée de sable, becquée, languée^ meoibrce 
et couronnée d'or. 

COU DRY (de), généralité de Rouen : de gueules, à 
'fa érôix de vaîr, cantonnée de quatre dragons d'or. 

COUBSPEL, écuyer, sieur de Brii^rs, éUctiort de Vire, 
' maintenu en 1066 : d'azur, à trois besants d'a^geot, 
rangés en fasce, celui du milieu accompagné en cfae£ 
'et en pointe de deux têtes de lion du même. 

COUHÉ , écuyer , sieur de Lusign;an , chevalier , sei- 
gneur dé Chevreuse, élection de Lions : écartelé d'or 
et d'azur, à quatre merlettes de l'une en l'autre. 

CÔiJILLARD, écuyer, sieur de Bomprey , de 'Hatit- 
Mesnil, desHouaues, etc., élection de Carentan, main- 
tenu en 1666 : a'azqr, à la croix d'argent, cantonnée 
au I et 4 d'une ûeur de lys d'or^ au 2 et 3 d'une 
coquille du même. ' ^ 

COUILLARD, élection de Carentap : de gueules, à la 
fasce d'argent , accompagnée de trois trèfles d'or. 

COUILLARVILLE, écuyer, sieur de Plainvillc, élec- 
tion de Bérnay : d'azur, à trois croise^es djor. 

COUILLIBËUF, seiçneùr deBeaumais, la Martiniëre, 
de Marteaux, élec^fion d'Argentan, maintenu le 5 jan- 
tvier 1667 : d'azur , à la tétede bœuf d'argent, aecor« 
née d'or. 

COULLONCHES , écuyer, sieur dndit lieu, élection 
de Falaise, maintenu le 7 aVrtl (667*: d'jsirgent, au 
.chevron de gueules, accompagné de' trois feuilles i^ 
. chêne de sincmle. ' . ^ ? 

COULOMBIëRES : de gueules^ au chef d'argot» 



Digitized 



by Google 



DB NOEMANDIE. fS 

PQUB. (z.a); ëco^er, sieur àt Ereîlebts» âecUoa de 
JJomfepnt : dl'ar^qiity à l'aigle au vol abaisse de sable, 

. languée, becquée et mêmbree de gueules ^ à la Cascè 
d'or, broehante suc le tout. 

COtJR (pR la) : d'argent, à trois bandes de sable, 
celle du milieu chargée de trois étoiles du champ, 

COUR (la)^ écuyer^sieur du Marais, de Grainville, etc , 
élection de Yire, maintenu en 1666 : d'argent, à U 
bande de gueules , accompagnée de m coquilles de 
saille en qrle. 

CODR ( LA j , écoyer , sieur du Tourp , élection de 
Yal^gne , maii^tenu en 1666 ? çpartçle, d^ gueules e^ 
d'j^znr, à la crpix d'or sur l^ tout, cantonnée aja i 
et 4 d'un lion , a^i îî et 3 4'v^ne ajgle éployée# |e tout 
du mépe. , 

COUR (la), écuyer^ sieur de Longneville, la Maillar- 
dière , la R^ssière , de BretteviUe , élection de Baycux, 
maintenii en i66iS : d'azur, à la barre d'or, accostée de 
deux besants du i^éme. 

CpUti (laI, éçuyer, sieur de Saint-M^llat, d'Anyal , etc., 
électibb de Falaise , maintenu le 5 janyiep 1667 : d'fizur, 
à trpjuS coçurç d'pr. 

CÔÛRCELtlfe, éciiyer, sieur de Belleface, élection de 
Irions , m^ipteuu le 21 octobre 1666: d'argent, à l'arbrf 
terrassé ^è sinople , accosté de deux lions affirpnté^ de 
gueules, s'appuyanl sur le fût de l'arbre; au chef 3'or, 
chargé d'une'hure de sanglier de sable. 

COUR,CEULLE, éçuyer, sieur dudij lie^, élection de 
Malaisé ^ maintenu le 6 juillet 1667 : écartêlé d'argent 
et d'azur. 

COURCY, élection de Bemay : d'azur, frété d'or. 

COCJRDjEMANCflE, éçuyer, sieur du Baspré, la Potrîe, 
éleétion de Vêrneuil ,' maintenu le 7 mai 1667 : *de 
gueules, à trois lacs d'amour en pals d'or. 

COURGENOUIL, éçuyer, sieur de Saint- Frîphrîen , 
> éteotipn de Talatsè : frété de lances d'or, semé de lion« 
ceaux du même dans les cl aire- voies. 

COi/RT (le), éçuyer, sieur de la Couture, élection éé 
Poat-Àudemer> maintenu Je 14 juillet 1667 : d'hfr- 
mine , à trois roses de gufuJes. 

COURTELAIS, élection de Bayeux , maintenu eo 166B: 
d^argent, a cinq roses dé gueules. 

COURTEUY*E, éçuyer, sieur. de Boisheurel efL de Bi- 
6, 10 



Digitized 



by Google 



74 ' KOBItlAIRE 

' gotiiëré , etc., élection de Bcrnay, maintenti le 5a mai 
1667 ' d'argent, à la fasce de cinq fnsées: de gueules. 

COURTOIS (lb), écuyer, sieur d'Eroudeville , de» 
Haut 1 es , de Montissy, etc., élection de "Valogne, 

, maintenu en 1666 : dé gueules, k la fasce ondée d'or, 

• accom pennée de trois cannettes d'argent > membrées da 
second éraail. 

COURTOIS (lf), écuyer, «ieur de Chauffrayc , du 
Tertre, etc., élection ^e Mortagne, maintenu le 28 
mai 1666 : d'argent, au croissant de gueules ^ sur- 
monté de cinq mouclietures de sable. . 

COUSIN, écuyer, sieur dudit lieu, de la Ruvëre, des 
Roches, du Boscq, de Cougpray, etc., élection d'Ar- 
gentan : d'azur, à trois molettes d'éperon d'or. 

COUSTELLIER (lk), écuyer, sieur de Beaumont, 
élection de Bayeux , maintenu en 1666 z d'argent, à 
trois hures de sanglier couronnées de sable, défendues 
du champ. 

COUSTRE (Le), seigneur de Bourville , élection de 
Caudebec , maintenu le 12 novembre 1670 : de gueules, 
à trois molettes d'éperon d'argent. 

COUSTUME, seigneur de Garcy, élection d'Evreux, 
maintenu le i5 août \666 : d'azur, à cinq cotices d'or. 

COUSTURIER, écuyer, sieur d'Armenouville, élections 
de Gisors et Pontoise, maintenu le 12 août 1667 * ^^ 
gueules, au lion d'or, adextré en chef d'un croissant 
d'argent. 

COUSTURIER, écuyer, sieur de la Motte et -de Pre- 
neuse, élection de Pont- Audemer, maintenu le 11 
juin ,1670 : d'azur, à trois croissants d'argent. 

COUSTURIER ( le) i écuyer, sieur de Saint-Jame^ de 
Chcsnelong, de Bçaumer, etc., élection de Mortagne, 
maintenu le 4 niars 1667 * d'argent, à trois merlettes 
de, sable. 

COUTANCES, ville de Normandie : d'azur, à trois 
piliers d'argent; au chef cousu de gueules. 

COUTRANCËS, seigneur, du Mesnil, et de Vaasset 
généralité de Rouen, maintenu le 29 avril 1666: 
d'azur , à la fasce d'or , accompagnée de trois mer- 

: lertes d'argent.. 

COUVAINS, écuyer, sieur de la Danoisière, Geffai^ 

-. dière, etc., éLectiou de/fiayeux, maintenu en 1666: 



Digitized 



by Google 



DE NOUMAMDIE. 7^ 

d'flrgfiil^ au lion de gueules, teaatit un ramedUk de 

laurier de ppurpre^ accouapagné de trois croissa/^ti 

. d'azur« ; . , , * 

COUVERT.^ êcuyer, sieur de Cou Ion , élection de 
. Bayeux, maintenu en 1666 ; d'hermine, ii là faîfee 
de gueules, chargée de trois fermaux d'or. 

COU y EY , écuyeir ^ sieur de Ta Touche et de Bonnamer ,^ 
.élec.tion de Morjkagne : d'azur, au chpvron d'or, ac- 
compagné de trois quiutefeui-Ues du même. 

CRÉMAIISVILLE , écuyer, sieuF de 'Puiseliëres , élec-^ 

; tion. (iei Poritr.Audemer ,. maintenu le 28 août 1668: 

d'azur , au besant d'or; au chef du même, charjgé 

de deux tourteaux du champ. ' ' * ' 

CRENYj^ écuyeri, aieur de Linemare, du Mancel , de 
Fremontier, de Riberpré, de la Motte, etc., éléfc- 
tipn d'Arqués, maintenu le aS novembres 668 : d'azup/ 
à la band^, d'argent; à la. bordure engrélée de gueuliôs. 

CRESNAY (db), en. Basse-Normandie. 

CRËSPE}L , aîeur de la. Mare , élection de Bayeux 2 * 
d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois trèfles 
4u mîême. , ^ , . ' - 

CRESXpT , écuyer , sieur de Cherfay , élection de Mor- 
tagne :• d'azur,, au chevron d'or, accompàgtié de trois 
étoiles d'argent, celle de la pointe surmontant.ua 
lion-léopardé du second. . ' ^ 

CRliULLY, élection de Bayeux, maintenu en i666 : 
d'argent, h trois lionceaux de gueules. 

CREVECCEUR, écuyer,.sieur de Gerville, élection d'An-^ 
dely , maintenu le 14 août 1666 : de gueules , au sau* 
toir d'or. 

CROC (dit) I généralité de Rouen : d'argent, au chevron' 
de gueules ,!accomt)agné de trois merlettés d'azilr. 

Croc Cdu)> sieur je Limerville, à Rouen. 

CROC ( DU ) , -écuyef , sieur de ViHemo^^enne , élection 
de Mortagnè ; d'azur, au lion d'or. ^ 

CROCHET («u ) , écuyer , sieur de Maison - Maugis , 
élection de Mortagne, maintenu le i5 février 1667 : 
d'argent, à trois fasces de sable. 

CROISILLE , écuyer, sieur de Caumont, de la /Fon- 
taine,; dis PveviDe , de Bcetheville, élection de PonH- 
Audemer ^ maintenu le 5, février, 16»,.. 2 de sable ^ à 
trois croisetle& Y-ecroisettées d'or. 

CROISMAHÉ (ns)» écuyer > sieur, de Parmov ci de 



Digitized 



by Google 



Lasson , élections d'Apdely et Ca^n , dliinléttâ te t3 

, a>ut 1666 : d'azur, au lion-léopardé d'or. 

CROISY, écuyer» sieur dudit lieu et de VaUâclijr , 
élection de Bemay , maintenu le 7 avril 1^6 i à*attLf, 
au cbievron 4'or > accompagné de trois croiselt^à d^ar- 
gent^ 

ÇROISY, écuyer, sieur de Bougy et du Theîl , éïec- 

. tion de.Beruay , maintenu le premier août 1667 : d'ar- 
gent, à la croix de gueu]e6« 

C1\0I^ (bx la) , écuyer , sieur dudît lieu et des Jardnes-, 
élection de Pont-l'Evéque , maintenu ïe 10 Kvrier 
1,668 î d'azur, à trois cœurs d'or. . 

CftOiX (de la ) , écuyer , sieur de NuilfeihdUt, géné- 
. ïa)ilé de Rotien , maintenu le 16 décemllre 1067 : 

.d'azur, à la croix d'or. 

ÇllOIX (de la), généralité de Rouen, lyiàinteiiu le 
. 34 février i668 : de sable, au chevron d'krgént> ac- 
compagné de trois croisettes d'or. ' 

ÇRPIX (db la), sieur de Metizreiman , |;énâraHte de 

^,^oupn. 

CROIX (de la}, écuyer, sieur de Lesserie', aé Bdù-^ 
.. lÉherie, dû Mesnil, etc. , éleethm de Valognt^, îmain- 

,. tenu en 1666 : d'a«ur, à la croix d'argent, càiftoùÀ^ 
1 de^ quatre roses d'or. 

CROSTAY, écuyer, sieur d'Espinay^ seigneur 3« Bel- 

, leviU^, élection d'Arqués, mahitenù le 2 septembre 

1667 : de gueules, à trois paons rouants d'argent. 

CROSYILLE , 6e%neur de Goufoerville , élection de 
. Yalogn,e : d'argeut y à la croix losaiigée de gtteulers de 
huit pièces. 

CBkOUTEVE, élecUon d'Arqués, itiaintènti ïe Siiioùt 

1667 : d'azur , à l'aigle épioyée d'ai^ent, hecqtiée et 

. membrée de gueules; au chef oouisu du médfO, chargé 

. d'un croissant du second , accosté de deux étoiles d'or. 

'CRUX, chevalier, seigneur de Corboyer^ de Mondesfut, 
des Loges, etc., élection de Vemeoil, maintenu le la 
avril 1667 : d'azur, à deux bandes d'or, accostées df 
sept coquilles d'argent, une, trois et trois, 

CUILLIER , généralité de Gaen. 

CUSSY, élections de Yalogiie, de G>utances etdëBa^dk, 
maintenu en 1666 ; d'azur, à la fasce d^rgeiit , acco^-* 
pagnée en chef de deux étoiles , et en «poiltt^ tTitao 
molette d'^iMerohi le tout du mme^ 



Digitized 



by Google 



DE lïOllirANDfE. ^7 

ÇUVERVILLE, écayer^ sieur de Sainte- Colbmbe, 
élection de Caudebec , maihieaa le 19 novembre 167^» : 

. dé gueules, à ffrois chevrons d'or. 

CUVfS) éeu7ek*> sieur de Saint-Gabriel , des Dcffen^s, 
de la Blanche t etc. , élection de Bayent^ maintenu 
en 1666 : d'argent , k trois quiblefeuill^ de fiinople. 



i 



D 



PAGI£R> écuyer, sieur des Mares ^ élection de Vatogne^ 
maintenu en 1666 : écartelé , au 1 et 4 d'azur^ au lion 
d'argent^ au 2 et 3 d'azur , à l'aigle d'argent. 

DAlN (le), écuyer , ^ sieur de la fiouessazé., élection 
de Falaise : de gueules, à un chevron d'or^ accaiii"* 
pagné de trois bcsants du même. 

&ALLIBEBT , élection d'Ayranches : d'azur , à tfois 
têtes, de loup d'or. 

DALÎLIDAN, écayer, sieur de tiaunay, de Frenechet, 
du Fresne , etc. , élection de Carentan^ maintenu «n 
1661 : de gueules I a l'aigle éployée d'argent, bec^uél 
et niembrée d'or. 

DAMBRAY , généralité de ftouen 1 d'azur, à trois tours 
d'argent ; au lionceau d'6r en abime. 

DA^llîiNS , écuyer , sieur de Saint-»Martin ; d'azur > jk 
trois, panaches d'or. 

DAMPIERRE, écuyer, sieur de Mokndin , de Yalméril ^ 
de Grainville » de Thiboutot; seigneur d'Imblevil le ,d6 
Biville, de IlEi^a|;nard, du Mont, etc., élection d'Ar- 

?^ues, maintenu le 19 mars 1667 : d'argent, à trots 
usées de 'sable. 

DAMPONl^, chevalier^ seiçneur de Rouville, Garen- 
nereSj etc., élection de Gisors et Pon toise, maintenu 
le 12 avril 1668 : d'argent, à la fasce de sable > ac- 
compagnée en chef d^un lion-léopardé du même. 

DANCEL , écuyer , sieur du Rocher , élection de Ya- 
logne , maintenu en 1666 : d'or à la fasce de gueules, 
somi^ée d'un lion naissant du même , et accompagnée 
en pointe de trots trèfles de sinople» 

3)ÀNCÔUK*r, élection de Bayeux. 

DAKDËL^ écuyer y siéUr de la fontaine , du Ibmme , 



Digitized 



by Google 



7^ • KO^ILI'AIItE 

. ,ie Bengali, de SouHgny) etc. , gënéralkë de Roucb : 
d'azur, à trois quiiitefeinllêsd^or. 

DANDEL, écuyer, sieur de Goaillet, Ai Hommes élec- 
tion àe PoDt-r£vêqtie, mainteatt le aS |anvier 1668 i 

.• d'aaur, à trois étoiles d'or; 

DANDEL, élection dé Falaise. ' 

DANET , écuyer, sieur de Bosc-Roger, élections de Chan- 
mont et Magny , maintenu 'le 9 janvier 1669: d'ar- 

fent, à la fasce de gueules > accompagnée de trois roses 
u même, tigées et feuillées de sinople. 
DANGIE, élection de Carentan : dnermine, au chef 

d'azur, chargé de trois pommes de pin d'argent. . , 
DANIEL y élection d*Atqùes, maintenu le ^5 juillet 
î '1668 : d'aztir, à ïa fisCe écWquétée d*or et ^e guetiles 

de ti^îs tires , accompagriëè eii chef d^'unî lion-leopardé 
^ du premier émail , 'et en i|)'ôînte de deux épées passées 

en sautoir d argent, garnies d'or. ' | 

DANIEL , écuyer, seigneur du MesniF-Gaillard , élécn 

tioa d'Arqués, ma intenta Me 17 jianviér '1668 : d'azur, 

au chevron d'or, accpmpagné en chef de deux étoiles,. 

et en pointe d'un fïdn?réan', le tout du ' même ^' à fa 

• Champagne ondée d'argent. .' ' 

DANIEL , seigneur dû Bdis ,-^Anemets et de Gtiivernjr, 
élection d'Andely, maintenu le 5t3 juillet 1667 * ^S 
gneules, à la bande d'argent, chargée de trois mo- 
lettes d'éperon de sâhle , et accostée de deux lion* 

t ceaux d'or. 

DANIEL, écuyer, sieur de Moult, de Grangae et de 

• Marlagny, généralité de Caen , maintertu le 16 févriei* 
' 1676 : écartelé, au i et 4 (^'argent, au pal dé losanges 

de sable; au 2 et 5 d'argent ; 'au.... 

DANOIS, écuyer,- sieur de Foy, élection de Caudehec, 
maintenu le 14 ipars 1668 : de sable, à deux épée^ 
"passées en sautoir' d'argent , garnies d'or. ^ 

Dans, écih^er, sieur deBosroger, élections de Chau- 
mont et M^gny, maintenu le 9 janvier 1669 : d'argent, 
à la fascê de gueules, éccomjiagnéè en chef de trçiî^ 
roses rangées du même , tigéés et feuillées de pbtTrpre.* 

DANTIGNAC, seigneur de Courl on, général îtéd'Alen- 
çon : d'azûr , au liort d'argent , chargé de deux cotices 
de gueules , et adextré en ^hef d'une fieur.de lys d'dr.y 

DAROT , écuyer , aiçur de VaDigôubert ,' élection de Çtf* 
rtnitn^- ' - ■ . * ■ <' *, ^ ^^* ' • • 



Digitized by VjOOQIC 



BE KOHMANDIE. 79 

filLEffi!; ëoayjer > siear dès Faiiceaux,ëlectKin dèMofiliVil* 
Hers. maintenu le 6 juillet 1667 : de sable, à i'aigle d*or; 
au cbef côuâud'asur^ chargé d'un soleil du second ëmaif. 

DARGOULE y sieur de Loudenaare , généra K te de RoueiL 

DASSY, écuyer, sieur de Davilly, élection de Falaise, 
maintenu le premier mai 1667 : écartelé, au 1 d'ar- 
gent, k trois tourteaux de sable, à la bordure de 
gueules , chargée de huit besants du champ ; au 2 mi- 
parti de France et de N.*.. ; au 5 parti échiqueté d'or 
et de gueules , et d'azur à deux fasces d'argent ; a«i 
4 parti, au i coupé d'or et d'azur 5 au 2 fuselé de 
gueules et d'or. 

DAUDaSJVE , sieur de Quévrevillc , généralité de Rouen/ 

DACMONT, écuycr, sieur du Couidray, élection d'Ar- 
geatan s d'argent, à la croix de gueules, cantonnée 

. de quatre merlettes du même. 

DAU5SY, sienr de la Garenne, généralité de Rouen. 

DAUVIRÂY, écuyer, sieur de Machonville, généralité 
de Rouen : de gueules , à la fasce d'or , chargée de trois 

. croi^tt^es du champ , et accompagnée en chef d'un 
croissant d'argent. 

DAVERNE, écuyer,, sieur de la Vallée, généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : de gueules, à deux fasces 

. d'argent, à un cœur d'or posé en abîme. 

DAVOINE, écuyer, sieur de Saint-Martin, gén^-alité 
de Caen, maintenu en 1666 : de gueules , à la fasce 
d'or, surmontée d'une aigle éployée du même. 

DAYY , écuyer, sieur de Touffreville , Picany, etc., gé- 
néralité de Rouen , maintenu le 10 avril 1670 : d'azur^ 
à trois aigles^au vol abaissé d'or^ soutenant un annelet 
du même posé en cœur. 

DAVY', seigneur de Forlàsvîllc, marquis de Monfeuger, 

. de Montinet, d'Amfreville, de l'isle , de Rochefort, 
de Saint- Malo , de Bois-Davy , de Creteville , de 
Freville, de Pommeray, etc., élection de Carentan ^ 

' inaiâténii en 1666 : d'azur, au chevron d'or, accom- 
pagné de trois harpes du même, celles en chef adossées. 

DAVY, écuyer, sieur du Bourgucuil , de Vesille, de 
Bermisson, élection de Mortaîn : d'azur, frété d'or;, 
au chef e6usu de gueules, chargé d'un lion-lé6pardé 
du second. 

DEAUGS, seigneur de Sai ut - Martin , élection de Li- 
sieux ^''maintenu le 4 A^ril 1666 : d'azur , à Tarbre 



Digitized 



by Google 



40 tiQlirLtAtmi . 

MTIii«4! dW» à un dogQe «i^argent, tftUcté M fiAt 
de Tf rbre par une chaîne de saBle. , 

DÉBRENE f sieur de Va^souîs y généralité de Ron«i. 

VEJjVXy écuyer, sieur det RousaeâuK , élection Sp 
Pont- de^-l' Arche , maintenu le la avril 1698 : écar^ 
tjsléy au I paie d'or et dé gneules^ au 21 d'azur, à 
' la tête de cheval coupée et animée d'argent ; au 3 
4'azur» à l'aigle au vol abaissé d^argent; au 4 de 
gueules, au Hon-léopardé d'or, couronné d^afgeqt. 

DEMANDÉ (le), écuyer, sieur de la ïfaye , de la 
Lettrie , de la Croix , etc. , éjection de Carenlan , 
maintenu en 1666 : d'or, à trois merfettes de gueules. 

PëMVILLë : d'or , à la fasce de gueules , chargée de 
trois fleurs de lys du champ. 

DENIS, écuyer, sieur du Ponchet , des Cours, de 
Martel , etc. 9 élection de Bayeux, maintenu en 1666,: 
d'azur, au chevron d'argent, accompagné en chef de 
deux trèfles , et en pointe d'une coqttifle-, le tout d'or* 

DENIS » écuyer, sieur du Parc , du Bois, de la Barre, etc., 
élection d'Arqués : d'argent , à Irois aigles au vol abaissé 
de sable. 

DEBNEVILÏ^E, seigneur de Lannay, du Barfuet^ etc., 
élection de Bernay, maintenu le 27 mai 1067 : d'ar- 
gent, au chevron de gueules ^ accompagné de trois 
raerletics de sable. 

DEBY , généralité de Rouen : d'azur, au chevron d'or. 

DESANGUESy généralité de Caen, maintenu en 1666: 
d argent , à deux fasces de sable. 

DESCAJEUL , écuyer , sieur du Pierre , généralité 
d'Alençon , maintenu le 5 jain 16G7 : d'azur^ à cinq 
cotices d'or. 

PESIGNÉ, écuyer, sieur de Maigny, élection de Mor* 
tain , maintenu en 1666 : d'azur, au faucon ^ai^ent, 
empiétaut une colombe du même. 

pESlftANE, élection de Bayeux. 

DESMINIÈRES, sieur de Brabette, généralité de Rooem 

DESSON , élection de Pont-Audemer , maintenu le a6 
mai 1668 : d'azur, à la tour crébelée d'or^ accompagnée 
de trois croissants d'argent. 

DESSUSLEPONT, écuyer , sieur de Ru , élection d'An- 
dely, maintenu le 12 décembre 1666 : d'argent^ à 
trois hures de sanglier arrachées de sable. 

DESTANGER, écuyer, sieur 4e Heussay, defif Brosr 



Digitized 



by Google 



De N04lMAfl»t£. 8r* 

: #iti«t .«tC'i 4Uc<iîett ^ Morlaio» suiiateii^ eki €066'^ 

«['«sur» k trois croîsetles d*areciité 
it^VIN <lk), écuyer» sieur ds M«abii]re> lAcctton de 
Afartapn, flMÎnleoa en t666 : de ^eylet« à ia iefice 
d'arf ent y accompagoëe de trois molettes d'or; 
PIACRE (l«)) ëcuyer» âieur du MesoiJ, des EsèariSr 
de Saint» Martin I da'BosCy VauclisNire, élection de 
Pont-dc*rArcfae, leaiolenu le a décembre 1667 ^ ^^^^ 
. tetë, BU I et 4 d'or, à la croix recroisettéc , pattise, 
et au pied fiché de gueules ^ au a et 5 d'or , au che- 
vron d'asur. 
Diacre (i^b)» écuycf, sîeor de la Meissiëre et àê 
V Jouj, généralité d'AlençoO) mèiateira le S aYril 1667 : 
d'argent 9 à l'aigle au vol abaissé de sable ^ âdextrée 
en chef d'une abeille de pour|>re» 
Dieu» écuyer, sieur de la Hérictère^ élection de Va- 
logm» : d'azur, au sautoir d'hrgent, accompagné eti 
chef d'une fleur de IjrS, et en pointe d'an ût-oissànty 
le tQut du oiéme. 
DIEV AVANT > écu^er , .sieur de Saint^icolas > de Blon- 
tenay» etc. , généralité de Caeh , maintenu en l656 i 
d'argent, frété de gueules; mu franc^-caston de sable, 
chargé d'un cjfgHe du champ , becqué et «nglé d*or. 
. brocbant» , > • i 

DIKSON , élection de Bayeux y faaûlle originaire d^E* 

cosse. 

DIN (i.v)f éeoyer» sieur dé 1» Gbasterie, gébéràlild 

deRouen, maiotenu le 2 janvier 1667. : .d^aco^^ à la fàsce 

d'or» accompagné en chef de trois étoiles rangée, et 

eff pointe d'un eœilr, \e to^ du méoM* . < : > ï 

ZHNbLEVAL , écuyer , s^r, dudit lieu » et de Bretèl , 

élection d'Af^ues^ tnaintenu.le i6- novembre 11671 t 

de||uef9>e^^ à trois quiAtefeuiJ les d'or^ 

DIRLANDE,, écuyer, seigneur d'Abemén, élection ^e 

Lisieux, maintenu le Id avril 1666 : d'asur^ au de* 

, Yro» d*off acc^mpacné en chef dé deux merlettes &à^ 

gjent, et en pointe d'une coquille du même. 
DODEJUAN , écuyer f sieur de Placy , élection de Fa- 
laise, maintenu le 3 avril 1667 : d'âsor, au hibou 
perché sur un écet de sable- 
PONQN , écuyer , sieur du Fort , de ItTongeron , etc., 
Section de ijisorset Pontoise f maintenu les 20 juin et 
24 octobre.! 668 : d'or , à trois huiresdc saiMi^r de sable. 
6. Il 



Digitized 



by Google 



62 . HOBILIÂIRB '• 

DORGITTE, icuytr, Mur de Clinctiamps , g^n^ratit^ 

«le Caen , mainteno en 1666 : d'axur, au chexron d'or, 

' accompagné de neof losaoges dû même, six eâ chef» 

trois eD cha<|ue canton , poses deux et une , et trois de 

même en pointe. 

DOALEANS, généralité de Rouen : d'acur, à la croix 
d'argent, chargée de cinq coquilles de sable, et can- 
tonnée de quatre lionceaux du second émail. 

DORMANT, écttjer, sieur des Vallès, généralité d'A- 
iençun , maintenu le dernier février 1667 : de giiéules> 
à la tour d'or, sommée d'une autre tour du même. 

DOUAULT , seigneur du fiois-d'Aunaj , élection de Ver- 
neuil, mainteira le 5 aoàt 1667 : de gueules, à trois 
besants d'argent. 

DOUESSËY, élection deValogneet d'Avranches : d'axnr, 
à six merlettes d'argent. 

DOUÈSSëY , élection de Falaise. 

DOU£ZY , écuyer , sieur de Caumont, élection de Fa- 
laise: d'axur, à une épée en pal, couronnée à la royale, 

- addosiéf de deux €eurs de lys,. le tout d'or. 

DOU£ZY, seigneur d'OUendon, élection dé Falaise, 
, maintenu le 1 1 avril t667 t de gueules , au cbevron 
d'or, accompagné de trois besants d'argent. 

DOULCET, seigneur de Cloucy, de Pontécoulant, etc., 
sélection de Bayeus, maintenu en 16Î66 : d'argent, à 
la croix de sable. 

DOULëY, écuyer, sieui* de Neufville, élection de Neuf- 

'• ebâtel : d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois 
dettes du même. 

DOUL£Y, chcwalier, seigneur de Neufville, desFres- 

, 'fosses,, etc. , élection de Neufchâtel , maintenu le aS 

. féH'ier 1666 1 d'azur, à tt'ois dattes d'or. 

DOLîLLEY , écuyer, sieur du Rully, de la Tour, etc., 
élection de Rayent , maintenu en 1666 : d'argent, 4 
lu crois fleurdéljsée de sable. 

DOULX ( LE }, de Melleville, écuyer, sieur de BrosvîH^, 
élection d'Évncux , maintenu le il aoàt 1667 : d'asnr, 
À trois têtes de perdrix d'or, becquées et arrachées de 
gueules; au lambel d'argent. 

POUI RESOULLES^ élecUon de CouUnees. 

POUVILLE , écuyer , sieur du Val , élection de l«i*- 
sieux, maintenu le 18 septeoibre 1668 : d'or, an lioa 
îssant de gueules. 



Digitized 



by Google 



us tCOKlÉANDlB. 8S 

""DOUVILLB, icQjer, sieur dudit Heu , élection de YaAa^ 
gne : d'azur > à trois étoiles d'argent. 

DOUVRENDëL, ëcuyer, gënéralilé d- Rouen : de gueu- 

. les , à trois fasces d'or* 

IX)YARD> écuyer, sieur de Blancourt, élection de Valo- 
gne> maintenu en 1666 : de gueules, à la fasce d'ar- 
gent, accompagnée de trois tnerlettes du même. 

DOYEN (lK) , écuyer^ sidur dn'Coudray, Lery, seigneur 
d'A-blon, de Monroly, etc. > élection de Pont*Audemér, 
maintenu le 6 septembre 1666 t d'or, à trois t^tes de 
manré de sable , tortillées d'argent. 

•DOYSNEL I écuyer > sieur de Sancere, élection de Dotn<- 
firont, maintenii le 5 Bvril.1667 : d'argent, nu jchevron 
de gueules , accompagné de trois merlettes de sable, 

DOZÔDVlLLE, écuyer, sieur du Parc, Belle-Fontâine^ 
. etc. i élection de Valogne , maintenu en 1666 : de gueu» 
les , à une épée dégarnie d'argent en pal , accostée de 
six losanges du même. 

DRAMA.ND, écuyer, sieur de Gonneville, élection de 
Poot-l'Evéque» maintenu le 1 1 mars 1668? de gueulas , 
au lion d'or, tenant de sa patte senestre une flèche en 
Innde d'argent, et accompagné au deuxième et troi» 
sième quartiers de deux étoiles du second. 
-T^RAMAND, écuyer, sieur du Châssis, élection d'Ar- 
gantan, maintenu le 6 juillet 1667 : de gueuirs , au lion 
. d'or , tenant une flèclie en bande de sable , çt accompa- 

fné aux trois premiers cantons de trois étoiles du second 
mnil. 
DAIEN, écuyer , sieur du Cbesnère , élection de Falaise , 
> maintenu le 16 janvier 1667 : d'argent , à trois canettes 
de gueules. 
l>ROSSEY, écnyer, sieur de Beau mont , élection de Cou- 
tances, maintenu en 1666 : d'azur , au chevron d'ar* 
gent; chargé de six coquilles desable, et accompagné 
de trois croissants d'or. [ ^ 

toROULLIN, écuyer, sieur de Rocfaefort , élection dé 
, Pont-Audemer , maintenu le 26 août i666 : d'azur, à 
deux pals alésés et fichés d'argent. 
DROULLIN , seigneur d'Urigny, de Saint-Christophe de 
^ Fay, des Genetrières, du Mesnil-G laize, Coulandon, de 
Bois d'Avoine, de "Vaux, etc., généralité d'Alençon, , 
maintenu le 5 avril 1667 : d'argent', au chevrnn'dê 
i gatttlef, âCc<Miijpagûé de trois.q[UiiiteibaîUes de pourpre. 



Digitized 



by Google 



94 KO,BIl.iAI|i9 

pRU£Ly écuyer, sieur de Portevoye, dit ThjtJ ,. & 

Bosc^ généralité de Rouen , maJiiM^^u le ^3 juillet. 

1667 : d'azur, au chevron 4'drgeo^ > ai^oonjjifagrié en 

chef de deux molettes d'éperon d^>r^ et en pointe d'une 

coquille du même. 
PUBQCAG£, seigneur de Bleville» si«ur deGaianeville: 

d'azur, à trois arbres. arracbéa d'argent. 
P.ÇC (lb)^ écnyer, sieur d« Sainl-Sulpice ,, électiof^ 

d'Arqués : dtazur, k, la bande d'ar^^ent, chargée de trois 

ajépoq^ d^ sablfîy.et accostée de deux cotices dî'or. 
DUC (le ) , écuyer , sieur de la Fontainevde /Saint-Cloud, 

Subardiëre, etc., élection de Ponjt-l*£v,équ^ maiptem^ 

le 9 janvier 1668 : d'azur.» au duc perché si|r un ocot 

d'or. 
I).UC ( hiSi) », écnyer ,^ siçur du Buisson , d'Ange , la Dne-« 

qqerie, etc. , élection de Bayeux ,. maintenu en. 1666 : 

dçg,q|;ules> au dauphin d'arg^ent. 
DUC (le), écuyer, généralité de Rouen, : d'ai^gent^ à 

trpjjs. coeurs de guauTes. 
• DUC (lr), écuyer, si^ur de Longuerivjère , élection de 

Yajogne ^ maintenu en 1666 : d'atuir» à l'aigle d'orw 
PJJR4ND , écuyer , sieur de Netreville , de la 'Bivillièfe- 

la Roche , etc. , élection d'Evreux, maintenu le i5 jan- 
vier 1668 : d'ézur , à trois têtes, de lévrier d'argent^ 

coljeie'es de feules. 
pURAND , élection de Bayeux : d'azor , à la palme d'or , 

accostée de deux roses d'argent. , 
DURAND, chevalier, seigneur de Bondeville, élection 

de Montivilliers , maintenu le 3i janvier 1667 : d^aznr ,. 

au chevron il'or, açcopapagné en cln^fide deux^besants 

d'argent. 
DURAND, écuyer, sieur de Littelot et de'Gaill<>lr,Jéle€- 
_ tioji de Pont-Audemer, maintenu le 14 juillet» 1667 : 

de sable , à l'aigle éployéeau vol abaissé dor., suonop- 

tée d'une couronne du même. 
DURAND, élection d^ Yal^gne,, maintenu en, 1 666. :'. 

d'a^eur, à trois pals d'argent^ au lion-Jéopardé d'or » 

brochant. 
PURJËT, élection deVerneuil : d'aaur, à, un« fieur del 

marguerite tigée et/eujllée d'or, a<ccompagaée de trois 

triangles renversés d^argent.. 
I7ÙR3UFm o/^Vj^ CUAF^ëLAING, éoajw , sieur de 

Lettre, ^loiptioa MjVfAo^^ XMVk^mviMb^6^ià'sl^9 



Digitized 



by Google . 



DE KORMAKDIE. 85 

à froia agdces au naturel ; au âoTeil de gueules , posé en 
abime. 

DURVIE, ëcuyer, sT^r cTAvarville, d'Otteville, SaÎBt- 
Gicart , etc. , élection dfe Valogne , maiutenu en 1666 : 
d'azur, au cygne d'argent , becqué et membre de gueu- 
les; au chef d'or, chargé ie trois meflettes de sable. 

DYEIj, ccuyer, sieur de Perdevillc^ Vaudrecocq , de !• 
Fosse d'Anneval et de Clermont , etc. , élection de ÏJ- 
sienx, maintenu le 5i juillet 1667 • d'argent , au che- 
vroo'de sable, accompagué dé trois trèfles d'aeur. 



E' 



EDOUART, é'cuyer , sieur de Vaux, élection d'ArcjneU : 
d'argent, au cnevron surmonté d'un croissant, el ac- 
compagné en chef de deux étoiles et en pointe d'utiet 
merlette , le tout de gueules. 

ÏLBCEUF^d'), écuyer, sieur de Sainte-Geneviève, élec- 
tion de Neufchâtel : d^azur, à trois couteau^ en pals 
d'or. 

ELBCEtFF (d'), écuyer, sieur de Livarot, élection de 
Pont-Aud^mer, maintenu le 22 mars 1668 : d'argent,, 
à la.fasce.de gueiUeS', accompagnée de six merlettcs. 
rangées de sable. 

EMEnY, écuyer, sieur -de Yillers, Lignebec , etc. , élec- 
tion de Font-l'Evéque, maintenu le 6 mars i66ç^ : de 
sable , croissant d'or , accompagné de cinq molettes 
d'éperon du même; deux en chef, deux en flancs, et 
] antre en pointe. 

EMPEREUR (l'')., écuyer , sieur des Gantiers , électiohs 
de Gisors et Pontoise : d'or ,>à l'aigle éployée de sable , 
surmontée d'un soleil de gueules. 

ENAULT, élection d'Avrancfaes. 

ENFANT (L'),écuyjer, sieur du PoM, élection de Valo- 
gne, maintenii en 1666 : d'argent,. an cor de chasse 
contourné de. sabl^, enjiçuicbé et virole d'or, lié do 
gueules, et accompagné de trois raotettes d'éperOti du 
tuème'. 

JÉNNES, écuyer, sJMr de YaUesses, élection 'du Pont-« 
, )Xvé^gM>9->ilui»itaii«F- Iq IX. mai iGG&^if&umr, k trois^ 



» Digitized 



by Google 



86 KOBItlAtRS 

' molettes dVpetdn d'areent ; au chef cooia de guevlêt f 
chargé d'uoe molette d éperon du second. 

ERARDyécuyer, sieur de Fontaine ^ Badouëre , Belle- 
Isie, etc. , généralité d'Alençou , niainleDa le dernier 
février i66d^' : d'or , à une tige de trois feuilles de lso« 
rier de siiiople , accompagnée de trois merlettes de 
sable. 

IBRARD LK Cris, écuyer , sieur d'Ecliaûfotir, cbevaUeff^ 
seigneur d'£rarvi1le, du Tertre» baron de Raj, Tatiche, 
des HayeSy de Médavy^ des Corsay, de Launay, etc. : 

Sénéralilé d'Alençon , maintenu le 9 janvier i66&-9 
'azur , à trois> pieds de grjffon d'or , perchés d'argent. 
ERARD LE GRIS, généralité de Caen : parti d'asur, à 

trois pieds de grilTon d'or, perchés d'argent | et de 

gueules y à la fasce d'or. 
ERNAULT, écuyer , sieur de Chanderis, généralité de 

Caen , maintenu en 1666 : d'argent , à la croix ancrée 

de sable. 
ERNAULT» écuyer, sieur de Tocquanconrt , du Har- 

douin , de Nerve , etc. généralité de Caen , niaintenu eu 

1666 : d'azur y au chevron d'or, accorapagué de trois 
roses d'argent. 

ESC AJ£UL ( d') , écuyer , sieur de firetonnière , élection 
d'Arqués, maintenu le 18 novembre 1668 1 d*azur, è 
cinq cotices d'argent. 

ÈSCALLE5 (d*) , écuyer, sieur de Rivière, Bois-Hebert, 
de la Fontaine, Ramée-, de Vaux, etc. élection de 
Pont- Au de mer, maintenu le 5i août 1668 : de gueules, 
au chevron d'argent , accompagné de trois coqu il tes du 
même. 

ESCOULAND (l') j écuyer, sieur de la Marlinîère Ijon- 
tenelle, élection de Coutances, maintenu en 1666 : 
ëcartelé, au 1 et 4 d'argent, à une merictte de sable ; 
au 2 d^asur^ à la rose d'argent; an 9 de gueules, au 
lion d'or. 

ESCUYER (l') , écuyer, sieur de Chauvel, de la Popo- 
tière , etc. , élection de^ortagne , maintenu le 2 août 

1667 : d'argent , à la fasce d'azur, chargée de trois ce- 
quilles d'or, et accompagnée de six merlettes rangées 
et contournées de sable. 

ESMALLEVILLE : d'azur, an chef dentelé d'argent» 

cliar'é d*un lion*léopardé de gueules. 
ESPARBES iiB UJSSAN , écqyer ^ sîear deBrasaiii ikc- 



Digitized 



by Google 



lion d'Evrenic : d'argent , k la fasce de gueules , accom- 
pagnée de trois mérites de sable. 
ESFEË (i«') , élection de Falaise^ maintenu \é 28 jauvîer 
. 1667 8 d'asur , à deux épées passées en sautoir d^srgent,. 

gai^ies dW. 
fiSPÉB (li'}» seîgiieiurdesAutieui, du Breuil, etc. , gé- 
néralité de Rouen, maintenu le 24 novembre 1668 : âe 
gueules 9 il deux épées passées en sautoir d'argent , la 
pointe en bas» accompagnées en pointe d'un iion-léo- 
pardé d'or. 
ESPERON { L* ) , écuyer , sieur d\\nforviUe , généralité de 
Rouen ^ maintenu le 16 jura 1666 : d'axur , au chevroît 
d'argent, accompagné en chef de deux molettes d'épe- 
ron couronnées d'or^ et en pointe d'une merlette du 
. même. 

ESPhZ (o*), élection de Pont-l'Evéque, maintenu le 18 
avril 1668 : d'axur, à la bande d'or ^ accompagnée en 
chef d'une fleur de lys du même. 
ESPINACE (d'}, élection de Bayèux ; écartelé, au i et 
4 d'azur, au croissant d'argent; au 2 et 3 d'azur, à 
l'étoile d'argent. 
ESPINASSE (bel'), écuyer, seigneur de U Motte, da 
I^nglecherie^ etc. ^ «à Morjtain : fascé d'argent et de 
gaeules*. 
ESPINAY (l*), écuyer, seigneur de Lîgnery, M<;-8niU 
Dévid , Bourîcourt , des Vallées, d'Auvegny, etc. , élec- 
tion. d'Andely, maintenu le 5i janvier 1666 : d'argent , 
au chevron d'azur, chargé de onzebesants mal ordonnés 
d'or. 
ESPtNAY (d^), écuyer, sieur dudit lieu, élection d'Ar- 

3oe8, maintenu- l^ê i5 juillet 1660 : paie d'or et d'azur 
e jqpatre pièces, au ^hef de gueules, chargé de quatre 
croi5jettes d'argent, posées en deux bandés. 
ESPINAY (i>')> écuyer, sieur du Mosley, généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'argent^ au lion coupé de 
gueulesi et de sinopîe ,• couronné d'or. 
ESPINAY <0'), écuyer, sieur de Champîgny, la Hal- 
boordiére , été. ^ éfectioh de Lîsiéux , mèinteuu le 16 
' avril 1666 1 d'azur, à'^rois croissants d'or. 
ESPINAY (©•) , écuyer ; sieur de la Cronillerie, élfîçtion 
de Mon tivil I iers , maintenu le s^o mai 1667 ; d'argent, 
• à 4^x chevrons de gueules , accompagnés de trois mcr- 
lett^sdtf sable* 



Digitized 



by Google 



ksPINOSÉ , ilcçiio,n d« Bayeux^ m^inimm 9û ifiSôs 
d'argent, à Tëpervier de »ablç^ «mpiéUpi lui/drAf on 
3iié dn uéme. 

C$QU£TOT (o'), f^uyar» aienrdtïPIwMv J^o^i^Ht^ de 
Rouen , maintena le preaiier septembre ITO9 : d'ôr « è 
trois bandes éeotées de s^blt , sûraioiit^ ckaoune d'aoé 
ipierlette du même* 

JSS3A.RTS (des), cberalier/seignètirdVamelet, du Pom- 
mier, de Brullemais et Magnetlt^ etc. » élection d'Ar- 
qués, maintenu le 21 novembre 1670 : de gueules y à 

. ti*ois croissants d'or. 

£S$ART^ (i>xs), élection de Bayeoic s degneules/aa 
chevron- d'or , accompagna de troii crJoissaots dVrgent. 

E5SARTS (dis), écuyer., seigiteut du Genetaj, élection 
du Pont'-Audémery maintenu le premier jail^et 16701 
de gueules , au sautoir dënche d'oi' / cantonné de g^uatrè 

. croissants d'argent. ^ 

ESSIl^ARD, écuyer^ sieur de la Flaque « généraliU^db 
Caett. • 

ESTAMPES (d'), ^cuyerj sîeur de Beaulieré, élection 
deVerneuil et de Baveux c- de gueules^ à trois roses 
d'argenti / 

ESTANGCl*^}, écuyèr> sieur de la Pelletière, élection 
d'Ëvreux, maintenyï le 4 déce^bre^,iQ66 : de gueules, 
au chevron d*or ^ accom|>agne de tr^oisTOsea d'argent. 

IESTARD (©'), écujrer, aiepr de Boist^rdon ,. éleplion de 
Carentan , ipaintenuep .1666 i d>zpr> au liQod'arg«nt| 
armé et lâmpassé d^or. 

1SSTENDART (i,;), éwe^, sîeur 4'Qiijov, Cf^diy ,* 
Villiers, seigrieifr, d^. Jla^f;hei7»)Ié^ ^fdsiXtiffren^oat f de 
Guenovîlle^ baron de BuU j> etc,. ,1 géfw^lîtéde Rouen,, 
maintenu le ^0 août 1668 ;,d'ajfgept^ au lion dte sable , 
nrmé et lamnassé de guevles^i chargé 4 Téyaule d'un 

• écussonbandedV^utetdeg^e^^.. 

S:STERVILL£i généralité d^ Caen , maiuteou eu. 1666 : 

échiqiieté d'or et d*azur ; à la (asce 4u premier émail* 
ETIEÎWE, écuyer» sieur da lÙe&uil , éWtiou de Cailde- 
bec » maintenu je 20 nqveit^bce 16^ î. dVv à trois mo- 
lettes d'éperon de gueules f à la bande 4'a«ur, brodiante 

' sur le tout. , • 

ESTIENNÊ , çcuyer ^ sieur de Caillis, deXonchamp » de 
Lauluay, etc., élection de Falaise, lu^iptein^le 17 «evril 



Digitized 



by Google 



DE Voà'MAr^ôïE. 89 

'16^^ : ié gueules ^ au aautoir d'argient^ cantoiitié de 

CKjatre coquilles a'or. 
É^^A'WyrLLÈ, écHjrrt*^ sieur dudJtlieu, élection dp 

ront-f^réquc, m'aîiitënu en 1669 : de gueules^ a trois 
^moUttes d'argent. 
ESTOC,' éïécîjoh dëfiajeux^ maintenu en 1666 : dWgciH» 

à trois molettes d'éperon de gueules. 
EpxR^Ç, écuyèr, sicur de Blagny> élection de Ëajeui : 

cTâzÈlr^ au lion couronné d'argent^ armé et lampassécïe 

gueufes et* couronne d^or. 
EdTREPAGNY, écu^er, sieur du Mesnil-R^oult, élec- 
tion «^Arques, u^àinténu le 2 septembre 1668 : d'azur, 
, fiu rehccHitre et cou de cerf d'argent, surmontant un 
' cfolésaiii' du même. 
ESTOUTTEVILLE (o*), généraralité de Rouen : fascé 

d'argent et d'azur; au lion du premier émail^ brochant. 
JEUDÉ^ élection de Pout-rEvé^ue , maintenu le 24 février 

1668 : d'argent, au chevron de sable, accompagné de 

trois merleltes du même. 

W&ÈUfi^S , éciiyer , sièur dii B^Aset , géàéVâlite de 
-RbMferti itxhïHtyùu lé 25 jatiViér \6iX :;d^azfar, ^ une 

*t^iéëft&i\iT, àcaompiEi^riée de trois bésant^ du méin^; 

celui dç la pointe surnièiûitaiit lih cliien bàrb'et d'argéut . 
'•c^f^tè^b/ïeùlés* • 

ï!t>l3^S, écSyer , hinvtt dé Caité^fllè et dé" SfàqUe ville, 

élection d'Arqués, maintenu le 16 ûbVè'éaLVe 1668 : 

d'or,.a.u |ion coupé d*aiùr et de g'rféiilf^S. 
ïXfflRES, c'cii^fer, i^ie'uf- de T^aunô^ éîeclion de Falaise, 
^idàftiiéûu Fe^S^juiffè! 166B': <raîEu^, à là fasce d'or, 

accompagnée en chef de trois feuilles, et en pointe 

à^rvô^àtff, le €oht du lùême. 

]^t)1^$, écuyer, sieur*de la Cohaigne, de tarUonel, etc., 

élection de Pont-Au dernier, maintenu le 2 mars 16691 

^ ^'^suir > i la fasce, d'or , accompagnée en chef de trois 

jpomflQCS de pin du même, et en pointe d'un croissant 

d'argent. , . 

EPDJES^ 'écuyer, sieur de Ft^emont, éiefctioh de Caude- 

. liçc# m^inieu le 16 février 1669 : d'azur, au sautoir 

d'argent^ cantonné d'un croissant et de trois étoiles du 

%^^^y^r^ sieur 4e t*érellès, du Bur, et?., élection 
îré, miàintenù en i665 : dé gueules, à fois Éance$ 

6« 12 




Digitized 



by Google 



go NOBILIAIRE 

d^argent> accompagnées eu chef d'un Hon-l^opardé , et 
en pointe d'une étoile^ \c tout du nieme. 

EUS FACHE, élection de Valognè, maintenu en 166&: 
d'azur, à la fasce d'or, accompagnée de trois roses 
d'argent. 

EUVES (d'), écuyer, sieur deVallusse, élection de Pont- 
TEvêque, maintenu le 11 mai 1668 : de gueules, k U 
fasce d'argent, chargée d'un croissant de sable ,. et ac- 
compagnée en chef de deux fermaux d'or , et en pointe 
d'une bare de sanglier arrachée du second émail. 

EVÈQUE (l'), élection de Bayeux. 

EVREtJX, ville de Normandie : d'azur, à trois âeurs de 
jys d'or; au bâton coinponé d'argent et de gueules en 
bande, brochant. Le comté porte : semé de France, à la 
bande componée d'argent et de gueules. 

F • .■...'•• 



FABIEN, élection de Yalogne : de gueules, à la fasce 
d'argent, chargée d'un croissai?t de sable et accompa- 
gnée en chef de deux fermaiix d'or , et en pointe d'aue 
hure de sanglier du second émail. 

FAÊ , écuyer , sieur de Mistillan , éjection d'Arqueç, 
maintenu le 18 janvier 1668 : d'or, à trois Veuilles de 
houx de sinople. , . , 

FAÛÊ (dk la), élection de Bayeux. 

FAGOÈ r, écuyer, sieur de Montbcrt, élection de LîsieoT s 
de gueulas, à trois flèches d'argent, deux en sautoir et 
Tau Ire en pal. 

FALAISE, ville de Normandie : d'argent, à trois tours de 
gueules^ au qheCdu même, chargé de trois fleurs de Jys 
du champ. 

F\ME (liE y, généralité de Bayeux. 

FAMUCHON ou F UMICHON, écuyer, sieur de Boisro- 
ger et de Breville, élection de Contances, maintenu en 
1666 : de gueules , à trois fasces d'or. 

FANU (lî*)^ écuyer, sieur de Cresserons, généralité de 
Caen , maintenu eh 1666 : d'azur, au cygne d'argent ^ 
au chef d'or, chargé de troii roses de guenles; 

FAQULQ (db), écuyer, sieur de Jacoville, de Roche- 
fort^ de Carnetot, de Courland^ etc.;^ électioii de 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. ^ QI 

BayeuT^ maintenu en 166^ : d^azur^ à trois faulx iVar- 
gent^ emmanchées d'or. 

FARCILLY, généralité de Caen. 

FARGEOL , écuyer , sieur de Villiers , généralité de 
Rouen^ maintenu fe 12 mars 1667 : de gueules ;, à un 
fer de cheval d'or^ accompagné de trois molettes d'épe- 
ron du m^rne. 

FARROCIL, écuyer, sieuç. dç Bourdcville, élection de 
Pont de-r Arche, maintenu le 4 décembre 1666. : dlazur, 
à la fasce d'argent, chargée de trois coqXiideS'de sable, 
et accompagnée de trois membres de griffon d'or* 

FATOUVILLE, écuyer, sieur du Val, de la Rue, de la 
Mure, de Quaize, du IVlrsnii, etc., élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 24 février 1668 ; de gueules, à 
la bande d'argent, chargée de trois tourteaux de sable 
en chef, et en pointe de deux mouchetures du mémtf , le 
tout dans le sens de la bande. 
; FAUCHÈRIE (de la), rojez CORDON. 

FAUCON, écuyer, sieur de la Grave, élection de Morta- 
gne, maintenu le premier novembre 1667.: d'azur, au 
faucon longé d'or, perché sur une divise abaissée du 
même. 

Faucon, écuyer, sieur de Champvallon, élection de 
Falaise, maintenu le 7 avril 1667 : d'argent, au sautoir 
de gueules, cantonné d'une aiglette au vol abaissé de 
sinopie , et de trois molettes d'éperon du second. 

FAUCON, écuyer, sieur de Rys, marquis de Charleval, 
généralité de Rouen : écartelé, au i et 4 de gueules;, au 
membre de grififon d'or en bande 5 au c^.et 6 d'argent 
au taureau furieux ^e saisie, chargé au cou d'un écus- 
son d'argent, surchargé d'une croix de gueules. 

FAUCONNIER (le), écuyer, sieur du Mcsnil, de Fu- 
guerolles, de Courdome , etc., élection de Bayeux , 
maintenu en 1666 : d'argent , à six niaclrs de gueules. 

FAUTEREAU, chevalier, marquis de Marnières , Vatan, 
baron de Villiers , Moucby le Chastel , Jîeigneur de Re- 
tonv^l , Nollevîel, Sainte-Geneviève , Gurembouvvlle , 
Crestot , etc. , élection de Neufchâtel , luaintenu le 22 
novembre 1668 : écartelé, au i d'or, à la bande de gueu- 
les, chargée de trois besants d'argent } au 2 de vair j au 
3 d'or , à la bande d'azur \ au chef coupé d'argent et de 
sable, chargé de trois merlettes, deux de sable sur ar-)^ 
gent, et l'autre d'argent sur sable ^ au 4 d'hermine , au 



Digitized 



by Google 



ga NOBILIAIRE ^ 

Mîoii cAuronné'de gueules; sur le tout. d'azur ^ k J^oii 
croissants d'argeol , aliàs d'or.,, 
FAUVEL, v«5icur d'OudeauviUe y généralité. 4^ Ronpi^: 

d'or , à trois merlettes de sable ; au chef du pa&i^. 
FAVERlKS, émiycr, sieur chi Bars ^ €Iiesriat> Rosière, des 
Hajes, etc. élections de CoutahcPS et (PÀlepçon, main- 
tenu le premiei* septembre 1666 r d*àzur, nu chevron 
d'argent , accompagné 4^ trois losanges du ^^iqç. 
FA^fiiiJES^ élection de Carentaù , maihtctUi en 1$^: 
d'azur y à deux chevrons d'or, accompagné dé trçis lo- 
sanges du même. 
FA Y (ï>u ) , écnyer , sieur de Terriers, ch^^li^c 4eiSlaii^- 
• André, seigneur de Mezancouri, de' S^înt- Léger , au 
Taillis-, comte d« Maulevrier, du Bosc, Cachshrd, Qias- 
leMh, 6rainbouville, Prêtai, la Briëre, '^ourjodaîn, 
la Loade, Villy, Rancarvilfe, î/îeuvray, Nonac,^des 
Ti4<ay«; nnirqu^de la Haye, baron deBonnefiôSc^ çtc, 
élection de Pont-Audemer, maintenu, le So-dé/cenibfe 
1667 : de gueules, à ta croix d'argent caniooné|( 4e^<|ji9L|fe 
molHtes d'éperon âtt même. 
^FAY {rm)'y éeuyer, sieur de la Sauviagère, éf^ectioii de 
PirlaiSe, maintenu le 12 août i£S6 : d'argent, à l'aigle 
éployée au vol abaissé de gueules/ 
FAY' (dit) : d'argent, à huit merlettes de gueules } au 

croissant du même en coeur. 
FAYE (liA), élection de Pont-Audemer , maintenu lé la 
juillet 1667 : de gueules, à la fasce dTor, accompa^snée 
en chef d'une croisette fleuronnée , et en, pointe d une 
tour couverte, le tout du même; fa tour maçonnée de 
sable, et i^jourée du champ. 
FAYE (la)', éeuyer, sieur acMalIbn, élection dè^t!«isieu¥y 
maintenu le 1 1 mai 1666 : d'argent , aiiJion CQBj^uroé 
de sable. 
FAYEL {dv)j éruyer, sieur des Marais, Fontaine, Ber- 
nay, etc., élection de Bayeux, maintenu en 1666: de 
gueules, au chevron d'or, accompagné en chef de deux 
molettes* d'éperon do même , percées d'argent , et en 
pointe d'une rose du sebond. 
FAYBL, éeuyer, sienr de Marjgny, élection dé Ver- 
neui), maintenu 1»^ 9 août 1666 : dç gueuleâc> atl*cbc- 
vron d'or, accompagné de trois anneîets du mêm^. . 
FEB¥RB (le), éeuyer, sieur d*f B^eauvaî, la Touche, 
Bèautot, et€.^ g<^éralité dé Rouçii^ maipteïin le* a* 



Digitized 



by Google 



jirtiyikr 1.66^ :; d'ar^^ant , à deux fascet ondées, «t défi- 
chées gat te ba&cfe gueuJes, a^ccom^B^\ée& d» six fleurs 
de lys rangées cfe pourpre*. 

.y£W^RE.(L$) , écuy,er . si«ur du Moucbel* géncraKté db 
Bopeo ^uiamtepn.k 20 juin- 1.667 : desa^le^au cbev^on 
faOIi à' dextr/e d'arff^ut ,. aceouspag^ié de troii creis#avts 
dVi roêii^e.. 

F!EBVR£ (13} >. géueValUéde Houexi ;. d^ gueukss « à ipoè 
4etjeS' de léopards d'or. 

FEBVRE (i^k), «cujer^sijRUf de Graflàrt» élections d'Ar- 
gentan et dé Valogne : d'argent, à deux chewcma de 
i^eiikesy a<:ci»iopagpés de ciof^étoUes du qiénie, diaicc 
en chef 4 deux entre \es. chevrons , l'autpe en. pointe* 

E!ËBYKE (i^)>.eé<;ayer ^ sieur d^ BraintainyiHr, llttptr 
tors , Bopdîèret» Harrounière» éiectioa de Valc^e, 
maintenu en 1 666 : d*azur^ à la fasced'or«.ac<:o4»pi^ée 
en chef de deux croix fleuroiinées d'argent , et ea poMts 
d'une rose du. même. 

PEBVRE (lb>, élection deVaTognc, maintenu en 16S6 s 
d'azur^, à. trois maiJleis.d'or, emmanchés d'argcmt. 

VSBVTii {ht), écuyer, sieur duGruchet, des VaUées, 
etc., élection d'Argentan > maintenu le i^a^vril i^666t: 
d^azur, au chevron d*or, accompagné de trois croissants 
d'argent. 

FEDERY, élection de Falaise. ' 

FELIE", écuyer, sieur des Loges, élection de Coutances, 
maintenu en 1666 : de gueules, au chevron d'argent , 
accompagné en chef de deux roses d'or , et en pointe 
d'une coquille du même. 

FELINS, chevalier, seigneur de Baulhelu, Touriiepierre, 
Cabiu, Bbiemernitte , etc; , élection de Ch.iumont r.t 
Magny, meintenn le 18 septembre 1G69 : d'or , à la 
fosce die guenîes,' accompagnée de sept merlftles du 
même, <}«iatl^. rangées au chef, trois du même en 
points. 

FSBA.ULT, éoi^ear, sient» du Chesne, généraiilé d' Alen* 
ÇOit^, mainlennle premier avril 1667 : d^atur, à un pois« 
SQU en fasce dlai^nt^ a^^ohef dti même, chargé dé 
tro îs.étoiles de gueules, 

FERE'T, écuyer , sieur de Villers j Mahomnajet y Breton* 

. epurt^Braquemonlv ^te« y, élection d'ArqueS:, maintona 
le 2Q ao&t 1668, ; dVgfu t^i.tmi& handea de gneulefir 

FBJBŒli ^ ékclion.d«; Mor mOil 



Digitized 



by Google 



'94 NOBILIAIRE 

FËRM4NEL, écuycr, sieur de Ménil/de TEspinay, etc., 
génëralîlë de Aouen , maintenu le 14 juin 1670 : d'azur, 
à trois fers de Jance ranges d'or. 

FERON, ëcuyer, sieur de la Hense, élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 5 juin 1668 : d'azur, au che- 
• yron d'or y accompagne de trois fers de lances d'argent; 
au chef du même, charge de trois trèfles de sable. 

FERRA.ND, écuyer, sieur des Mares, Rouville, etc., 
élection de Coutances : de sable , à la fasçe.ondée d'ar- 
gent, accompagnée de trois fers de flèche tombants au, 
même. 

PERRIÈRE, sieur de Gastîne, paroisse de Ménde : d'ar- 
gent, à trois fers de mulet de sable. 

PERRIERE (la), écÀyer, sieur de la Tresbosnelière, 
généralité de Caen , maintenu en 1666 : d'or , à six fers 
de cheval d'azur. 

PERRIÈRE (la), écuyer, sieur de Gaillepré , élection 
de Mortain , maintenu en 1666 : de sable, à six fers de 
cheval d'argent. ^ 

FERRIÈRES (des), généralité de Rouen : d'hermine, à 
l'orle de gueules , chargé de huit fers de cheval d'or. 

FESQUES, écuyer, sieur de la Gauberdière , élection de 
Verneuil, maintenu le 22 août 1666 : d'or, à l'aigle au 
vol abaissé et éployée de gueules* 

FEUA.RDENT, élection de Yalogne , maintenu en î666 : 
d'argent , à l'aigle de sable , becquée et membrée d'or. 

FEUDRIX, élection de Neufchâtel : d'azur, au chevron 
d'or , accompagné de trois gerbes du même , liées de 
gueules. 

FEUGERETS (des) , écuypr, sieur dudil Heu, d'Orceau, 
des Touches, etc. élection de Mortagne , maintenu le 
16 mai 1667 : d'argent, à trois rameaux de trois bran- 
ches de fougère de sinople , posés en pairie. 

FEUGEROLLES, écuyer, sieur du Bus, élection de 
Lisieux, maintenu le 3i août 1668 : d'argent, k une 
tige arrrachée de trois branches de fougère de pourpre. 

FEUGEROLLES CANTELOU, généralité de Rouen : 
d'or, à la branche de fougère de sinople en bande j au 
chef de sable. 

FEVRE (le), écuyer, sieur de Moussy, de Jouy, delà 
Fontaine, etc., élection de Gisors etPontoisc; main- 
tenu le 14 mars 1609 : d'azur, au chevron d'or, accom- 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. ^ 

pagné en chef de deux molettes, et en pointe d'une 
rose , le tout du même. 

KEVRE (le), généralité de Rouen : d*or, à trois comîl- 
lots de sable , armés de gueules. 

FEVRE(lb), écuyer, sieur delà Roche ^ élection de Moil- 
tivilliers , maintenu le 7 juiHet 1667 : d'azur , à ia fasce 
d*argent, chargée de trois croissants de gueules. 

FEVRE(le), écuyer, sieur de Marpalut , etc., élection 
de Carestan , maintenu en 1666 : d'azur , an croissant 
d'argent ; mcntelé d'or, chargé de â^ux ombres de soleil 
de gueules. 

FEVKE (le) , écuyer , sieur de Caumariin , généralité de 
Caen , maintenu en 1666 : d'azur, à cinq trangids d'érr- 
gent. 

FIEU (le), généralité dé Rotteii. 

FILLASTRE (lb) , écuyer, sieur du Buisson, élecliou 
de Pont-Audemer- et de Valogne : d^argent , au hêtre 
de sinople, soutenu d'un croissant de gueules. 

FILLASTRE , écuyer, sieur deMarcouville ,de PrayS ,^ 
de Lyonnière, du Pont , etc. , élection de Carentan , main- 
tenu en "1666: d'or, au chevron abaissé d'azur, ac- 

~ compagne de trois têtes de salamandre de gueules } au 
lambel du seàonà émail. 

FILLEUL , écuyer , sieur de la Falletière , de la Haye ,^ 
de Lignëre, etc. , généralité de Rouen , maintenu le 
6 février 1669 ; d'azur , à trois bandes d'or, snrmoî\- 

' tées d'un lion-léopardé du mêtne. 

FILLEUL , généralité de Rouen : d'argent, à la bande 
de gueules*, chargée de trois coquilles d'or. 

FILLEUL, écuyer, sieur de la Preneuse et de la Frenaye,' 
élection de Caudebec , maintenu le 2a janvier 1667 : 
d'or , au frêne arraché de sinople de sept branches. 

FILLEUL , écuyer , sieur de la Chapelle et de la Marc- 
Auger , élection de Bernay : d'azur, au lion d'or , à une 

* tierce du même; au franc canton d'or , brochant. 
FILLEUL, écuyer , seigneur d'Orville , élection de Ber- 

' nay , maintenu le 29 aoiit 1669: contrepalé de sinople 

• et d'argent Se seize pièces. 

FILLEUL', écuyer , ^ sieur d'Orvilîé et des Chenets , 
généralité d'Alençon , maintenu le 20 juillet 1667 • 
contrepalé d'or et d'azur de douze pièces ; à la bor^ 
dure de gueules , chargée de huit besant-' d'argent. 

FI.S^£fr>éc3}yer; sieur deViçtl ^élection d'EvreuK , maintenu 



Digitized 



by Google 



gjÔ ISOOÎLIAIllJS 

le 21 août 1668 : d'àzur , à la fâsce à^fffifiXi t accom- 
pagpée en chef 4e4eux.étmi0S dW , et^n p^intrâ'utiR 
tête de lion au même. . 

FLAMBARD, ccuvec , «ieur dé âaint-Martia> éleetl^^: 

. de Baveux , maintenu en 1666 •: r4e^sal>le;9 àUtôs Pe- 
sants d'or 'y au chef du «uéjfiie. 

FLAMBARD , éeuyer, sieur 4e ]»Çhapp«yeet^Ga1»t,i 
élection de Lifiieux , nuiintenii le fo avnj i&SAa d^Mfer, 
à la fasce de cinqfiamm^dV ,, surmontée de dMix 
étoiles du même. 

FLECHE ( DJE LA ) , élecHoà de Falaise. 

FLOQtFET (pr.), chevalier, s^gn^ur duditlieu etd'An- 
richer : contreharré d'argent et de gueules. 

FOL (le) écuyer, sieur 4e Tr<Mi^fay ., des. Champs , 
del^Vallée^dc la Mare, .de Creu^el, etc- , élection de- 
Carentan^, maintenu en |é66 : dl'a^r,,à txois flèche 
d'argent ^ empoignées de gueules, $i accostées ^^e«x 
fleurs de tj;s auptiediyourri4u secjood émail. 

]^OLI£ (la) , écuysjT, sieur des Cl^ars « Thé^ville , elc, 
élection de Baveux,, mai<itenuen 1^6 : 4'ftcpi'9<att c^^**^ 
vron d'or , suroBionjlé d'un écusson d'aflg^nt^ et accocn- 
pagné en chef de deux étoiles du secoi}^ > et en pointe 
d'une croisetle^do tnéinfe^ 

fiOLLET , sieiH- du Mattœr. 

FOLLEYILLÈ, écuyer^ sieur de Bbi^ddvid » élection 
*de Pont-Audemer, maintenu le la janvier i668:'d'asttr, 
à U' £d6ce coupée émaniJ^iée d'or et de gueules « âCcoM-' 
pagnée en pointe d'nne^uintefsuiile d^^^coond éotail. 

FÔJNTAi^ {%,k\ y éeujFef, sieur de Bpisears , électidir 
d'Evrcux , maintctiiii Ui^merwm^^ \6&j i dWgent , 
au cbevron de saMe, accompag^ de tjrois mouche- 
tures du même. 

FOJNTAINE (la), généralité de ^uen » 4e gueules , 
à la croix dentelée d'argent ■» .cantonoée 4e i^atre ai« 
Ablettes d'or. 

KONTAUME ( LA ) , écuyer > steur de Lesseville^ ^ectiop» 
de ChaumoQt etMagny , maintenu Je ld"»vr41 1668: 
de gueuke , à Utoâs pâtes d'aîgles-^V^ .i^ttfbef d« 
vair» 

FONTAINE ( Là ) , éouyer ^ si^r de Saint-André , élec- 
tion de Bayeu< , aAèiatenu en i6j6^': 4*azttr ,.à la 
croix aléséi» d'or ,: 9^^vi^ièms^^i9. 4« U^f^ o^^i^lleiiM 



Digitized 



by Google 



DE riOiiiANDiï:. 97 

FQNTAJISÇ^ ( 1^4 ) » écuyçr, si^M' de hynihres , du Bourg- 
neuf , etc. • gëuéralilé d'Alençon , mainteuu le 4 n^am 
. 1667 1 d'bermine , à la bande de gueules , chargée de 
deux annel^s d'or. 

F*ONTAlNE (de la), généralilé de Rouen : d'azur , au 
chevron d'or , accompaguë de trois étoiles du m^me. 

FOJSTAINE (de la) , généralité de Rouen : d'argent , 
en sautoir de gueules , dentelé de ^able y chargé en 
cceur d'une croisette d'or > et cantonné de quatre tétcs 
de maure dt sable. 

FONTAINE (nE la) , généralité d'Alençon : de sînople , 
à trois fleurs de lys d'argent y au chef d'or , chargé d'qn 
léopard de sahl^. 

FONTAINE ( LA ) , écuyer , sieur de Malcpnduit , la 
Liande, etc. , élection d'Arqués , maintenu le 19 mars 
1 66g ; d'or , à trois écussons d^ yair , bordés de 
gueules. 

FCMNTAINË& ( DE ) , écuyer , sieur de la Fage et de la 
Buhotterie, élection de Valogne, maintenu en 1666 : 
de gueules ^ a trois baiules retraites d'or^ mouvantes 
de la pointe de l'écu , surmontées de trois fermaux 
du même ; au chef d'argent , chargé de trois mouche- 
tures de sable. 

FONTAINES ( de) , écuyer , sieur de la Poudrière » de 
Beauvais , de la Bigolière, etc. , généralité d'Alepçon : 
d'azur , à la croix ancrée d'argent. 

FONTENAY , écuyer , sieur de Besaude et du Bois , 
élection de M or tain , maintenu en 1666 : d'argent » 
à la fasce de gueules, chargée de trois merlettes d'or, 
et accompagnée de quatre mouchetures de sable. 

FONTENAY, chevalier, seigneur de Telligny , deSoisay, 

d'Htlaire, de Châtelenie , de Ridays , de Tarannière , 

de Resniërç , etc. , élection de Mortain , maintenu 

le 26 mai 1667 : d'argent , a deux, lions- léppardés de 

sable , armés , lampassés et couronnés de gueules. 

FONTENAY , écuyer , seicneur du Mesnil - Touffray » 
écartelé dentelé d'or et de gueules. 

FOJVTENAY : d'hermine, à la fasce de gueules , chargée 
4e trois fermaux d'or. Les seigpeurs de Goupilières 
portaient trois aiuielets au lieu dis fermaux. 

FCJnTENAY , élection «Je Vire : d'argent , à la fûsce da 
g^eute9 , chargce 4e trw u^eflettes d'^r , et.a<ccomf a- 
. 6. i5 



Digitized 



by Google 



98' NOBlLIimE 

gnée de quatorze mouchetures de sable y sept en chef | 
quatre et trois, et sept du même en pointe. 

FONTEST , seigneur de Vaumaigny, élection de Chau- 
mont et Magiiy y maintenu le i5 mars 1669: d'azur, 
à trois fasces d'or. 

FORESTIER ( le ) , écuyer , sieur du Buisson , généra- 
lité de Caen , maintenu en 1666 : d'argent , à trois 
cors de chasse contournés de sable , liés de gueules. 

FORESTIER ( le) , écuyer y sieur de Fou rainvil le, élec- 
tion d'Evreux : d'argent , à trois cors de chasse con- 
touri^és de sable , liés de gueules ; a la bordure en- 
grêlée du même. 

FORESTIER (le) , écuyer , sieur d'HerouvilIe et de 
Marcé , élection de Bayeux , maintenu en 1666 : ëcar- 
telé , au I et 4 d'azur , à trois gerbes d'or 5 au ^ et 
3 d'azur, à une épée couronnée à la royale d'or, ac- 
costée de deux fleurs de lys du même. 

FORESTIER ( le ), écuyer, sieur d'Ozevillc et de Jam- 
berville, élection de Carentan , maintenu en 1666' : 
d'argent , au lion de sable , armé , lampassé et cou- 
ronné de gueules. 

FORESTIER ( le ) , écuyer , sieur d'Imbermais , élec^ 
tion de Valogne , maintenu en 1666 : d'argent , à 
trois feuilles de houx de sinople. 

FORESTIER ( le^ , écuyer, sieur de la Forestière et de 
la Métairie , élection de Falaise , maintenu le 3 avril 
1667 : d'argent, à cinq palmes de sinople , empoignées 
de gueules. 

FORESTIER (le) , écuyer, sieur de Milley , de Long- 
pray , du Boulay , etc., électioti de Bernay, maintenu 
le jo janvier 1667 : d'or , au chevron de gueules , 
chargé de trois molettes d'éperon d'argent , et accom- 
pagné de trois feuilles de noisetier de sinople. . 

F(3RGE (de la ) , élection de Caudébec , maintenu le 6 
juillet 1667 : d'azur, au chevron d'or , accompagné 
en chef de deux écussons couchés, l'un à dextre, l'autre 
àsenestre, et en pointe d'un trètle , le tout du même. 

FORT ( LE ) , écuyer, sieur de Montfort , de Carnevillc , 
"d'Hazéraiville , etc. ; élection de Valogne , maintenu 
en 1666 : d'argent , au croissant de gueules , accom^ 
T)agné de trois merlettes de sable. 

FORT ( le ) , écuyer , sieur de Bonnebosc , elrctiou 
4fi Pcmt - Audemer , maintenu le 1 % avril 1 668 : de 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. ^ 

gneules, aa chevron d'or , accompagne cl e trois crois- 
sants d'argent. 

FORTECU , élection de Valogne : d'azur, à trois bandes 
d'argent. * 

FORTESVE , écuyer, sieur dndit lieu , du Chcsne , du 
Taillis , de Beadregard , deLannay, etc. , électioii de 
fiajeux, maintenu en 1666 : d'argent , à trois bandes 
de goenles. 

FORTIN, écuyer, s ' eu r des "Champs , et des Borgneries , 
élection de Pont-Audemer : d'or , à la bande d'azur, 
accompagnée de trois croisettes mal -ordonnées de 
gueules. 

FORTIN, généralité deCaen , maintenu en 1666 : d'azur, 
au chevron d'or , accompagné de trois molettes d'épe- 
. ron du même. 

FORTIN , élection de Mortain , maintenu en 1666 : 
d'azur , à la fasce denchée d'argent , accompagnée 
de six merlettes rangées du même. 

FORTIN , é'cuyer , sieur du Sablon , élection de Mor- 
tagne, maintenu le 10 avril 1666 : écartelé , au i et 
4 d'argent, à trois mouchetures de sable; au 2 d'ar- 
gent , à trois chevrons de gueules ; au 4 ^^ gueules , 
à trois annelets d*or, 

FORTIN, écuyer, sieur duditlieu , du Prey et de Saint- 
Etienne , élections de Falaise et de Vire, maintenu Ae 
3 janvier 1667 : de gueules, à trois tours d'argent , 
maçonnées de sable. 

FORTIN , écuyer , sieur de la Motte et de Tostes , élec- 
tion de Falaise , inaintenu le 4 mai 1667 : d'argent , 
an chevron de sable , accompagné de trois molettes 
d'éperon du même; au chef d'argent , chargé d'un 
croissant d'azur, accosté de àeux étoiles. de gueules, 
et soutenu d'une divise du second émail. 

FORTSCIE , élection de Bayenx. 

FOSSE (de LA ) , sieur de Saint- Laurent , de Vieil-ma- 
noir , du Grand -Pré , généralité de Rouen : d'azur , 
au chevron d'or , accompagné de trois étoiles du même. 
• FOSSEY , écuyer, sieur de Canappeville , élection de 
Pont-l'Evêcpie , maintenu le 28 juillet 1667 : de sable , 
•u chevroQ d'argent , accompagné de trois besants 
d'or ; au chef du second , chargé d'un porc de sinople* 

FOUBERT , écuyer, sieur de Beuzeville , élection de Va- 



Digitized 



by Google 



.too NoaiLiAinE 

lognçe y maîntenu en 1666 : d'argentin a la fascè â'aaor^ 
chargée d'un léopard d'or. 

FOUCAULT , élection de Viîrifeuil : d'argeat , à trois 
feuilles de palmier ,, accostées de deux mains «n na- 
turel , tenant chacune une épée d'or en pal ^ ceéle 4 
senestre chargée sor la garde d'une meirletté du se* 
cood> . et accompagnée en chef de trois coupes couvertes 
d'argent. 

FOUCQUES y écuyer, sieur de la Fillette , élection ie 
Lisieux , maintenu le 21 mai 1666 : de «able , aa 
lion contourné d'or, lampassé dç gueules ^ affrontant 
une cigogne d'argent. 

FOUCQUES , écuyer , çieur dti Mesi^il > élection de 
Bernay, maintenu le 9 juin 166&: de sable , au lion 
contourné d'or , lampassé de gueules , affrontant une 
cigogne d'argent. 

FOUILLE , seigneur d'£strainville 1 de la Mare , des 
Champs , de Sainte-James , de Saint-Oaler» etc. , géné- 
ralité de Rouen , maintenu le 18 mars 1667 c d'-acuv, 
au sautoir engrê lé d'argent, cantonné de quatre dragons 
ailcç d'or. 

POUILLEUSE , chevalier , seigneur de Boispréaux, élec- 
tion de Lioiis , maintenu le 5 mai. 1660: d'argekit , 
frélé de gueules , semé de fleurs de Ijs du même dans 
les claire-voies. 

FOUILLEUSE, écuyer , soigneur de Flavacourt ,. géné- 
ralité de Rouen: d'argent, pnpeloâné de gùetiles-, semé 
de trëfles-du même dans lesclaire-VoieS. 

FOULLONGUES , écu;^er , sieur de Saint - Jean , de 
Damteville , ie Caslillon , ère. ^ fj;énéralité d*Alen^on, 
maintenu le 21 août 1668 : d'aMir , à troÎB ftsicês d'or ; 
à la bande de gueules , chargée 4e tl'oiâ coquilles 
d'à logent. 

FOULON , élection de Falaise , maintèmi fe 3 tiiars 
1667 : d'azur , à la fasce d'or , surmontée d'aA lévrier 
d'argent. ^ 

FOUQUES , généralité de Caen. 

FOUQUET, ecoyer , sieur de Saîntc-Oenevrëire', élec- 
tion dé Valogne > maintenu en 1666 : de gueulli^s 9 a 
la croix alésée et poùimetéedc douze ^ptècei d'argent. 

FOUQUEVILLE , élection de Pont-I'Evéque^ ibaintenu 
Je 7 août 1667 : d'azur > au ohevroa dW > aocoHipl^né 
dé trois ci^Qgneft d'ai|;én|. 



Digitized 



by Google 



DB NORMANDIE. iOX 

^ jt OVR (du) y «eigneur de Longuerne , âe Croiael y de 
Fontaine, de Cnâstel , deCottemont, etc. , généralité 
de Rouen , maintenu le 27 juillet 1667 : d'azur , k 
trois croissants d'or j une étoile du même , posée en 
abime. 

FOUR ( DU ) , chevalier > seigneur dudït lieu , élection 
d'Andely , maintenu le 20 février 1669 : d'azur , à 
la «roix ebgfélée d'or. 

FOUR (du) , écuyer, sieur de Courgeron , du Gitst-'OTar- 
cbet 9 delà ThuiJerie , de Udeui , etc. , élection de 
Bernay , xâaîntenn le premier avril 1*666 : d^argenb, 
au cbievttm de gueules , accompa^nié de trois toscs du 
même , tigrées et fem liées de pourpre. 

FOURRIER (le ), ccuyer, sieur de Vergcmont et cPEÏau- 
viMe , élection cTArcpies , maintenu le 17 février 1668^: 
d'iargettt , k trois roses de gueules. 

FOURNIER ( LE ) , écuyer , sieur de Bernarville , Bonne- 
viîle, la Chevalerie, etc. , élection de Valogne, main- 
tenu en 1666 : d*aznr , au butoir d'argent , t:anfontie de 
quatre roses du même. 

FOURRÉ , écuyer , sieur dfe Beaupré , Pillièré , du 
Bourg , etc. , élection de Vire , marntemi en 1666 : Se 
gueules , à trots ckevtbns renversés tfargent. 

FOURRET , écuyer, feîeur de Carapigny , élection de Fa- 
laise, maintenu le !•' avril 1660 : d'azur , h deux flè- 
ches , passées en sautoir d'argent ; au chef du même. 

FRALLAIN , seigitieur du Lorrey , généralité de Caen. 

FRANC ( le) , écuyer , sieur de îa Haye , Franville /ba- 
ron deClos-^Môrm , élection d'Évrenx, maintenu le §4 
août 1666 : d'argent à fasce d*-izur , accompagnée de 
trois cotîurs de gueules. 

FRANC ( LE ), écuyer , sieur d'Argentel , Dufayel , Da- 
vy , etc. , généralité d'Alençon , maintenu le 16 octo- 
bre 1666 : d'argent à trois cœurs de gueules. 

FRANÇOIS (le) ^ écuyer , sieur des Manoisetde l^a Ches- 
naye , élection dePont-Audemer : d'azur, à'trois cygnes 
d'argent. 

FRANÇOIS (le) , écuyer, sieur de Sàint*Germain-la- 
Blesse , de Saint-^Denis, de Saint-Nicolas , etc. ., élec- 
tion de Ponf-l'Évé^ue^ ^'argent à deux pals de sable^ au 
cb6f 4e gueules. ^ 



Digitized 



by Google 



102 ' KOBTLIAtRE 

FRANÇOIS ( LE ) , élection de Carentan ; d'aznr , k la croix 

alésée d'^argeot , accompagnée de trois losanges d'or. 
Ï*RANÇ0IS ( Lp ) , écuyei; , sîeur de Billy, élection de 

Bernay : de gueules , à la croix d'argent , semée de 

coquilles de sable , et canionnée de quatre lionceaux 

d'or. 

FRATVÇOIS ( LE ), ecuyer, sieur 4ç Ppmmièrie , élection de 
"Verneuil , maintenu le i5 mai 1666: d'a^uç^^ à CMVI 

; vergettes d'argent. ^^ 

FRANQLiETOT aîiàs GUÏLLÔTÈ , seigne,ur de Carque- 
but et de Tourtaville, élections dleMorlagne^tdcCaren- 
tan : de gueules , à la fascç à'or y chargée de trois étoiles 
d'azur » et accompagnée de trois croissants du secTond. 

FRANQUEYILLE , écuyer , sieur de Couillerville et delà 
Gabitrelle, élection de Pont*Audemer> maintenu le 4 
mars 1671 : de gueules , au chef d'or. 

FRANQUEVILLE , écuyer , sieur de la Diannerye,.da 
Cable, la Vallée , etc. , élection de Bernay >; maintenu 
le 20 juin 1666 : écartelé, au 1 e^ 4 ^^ gueules, .fu chef 
d'or 5 au 2 et 5 de sable , à la croix ancrée d'or. 

FREARD, écuyer, sieur de Bieanmarais et de laCbes- 
naye , élection de Pont-l'Évéque, maifitjenu le 17 mars 

, i668 : d'azur , au chevron d'or , surmonté d'un crois^- 
sant du même, et accompagné de trois fers de dard 
d'argent. 

FREARD , écuyer , sieur de Chichebosville , généralité 
de Caen , maintenu en 1666 : d'azur , au chevron d'op , 
surmonté d'une étoile du même, et accompagné Je 
trois fers de dard d'argent. 

FREAUVILLE , généralité de Rouen : semé de France, 
au chef d'or ; au lion.de gueules , brochant sur le tout. 

FREbOURG , écuyer, sieur de la ÈEoudairye , élection de 
Mortagne : d'argent à trois aigles au vol abaissé de saDle, 
becquées et membrées d'or. 

FREDEL , écuyer , sieur du Teson , élection d'Évreux , 

* maintenu le 10 septembre 1666 :d'argeut, à trois che- 
vrons de gueules. 

FREMJN , écuyer , sieur de Poîssy , généralité de Rouen , 
maintenu le 5o juillet 1666 : d'argent , k la fasce dV 
zur, chargée de trois besants d'or* 

FREMOWT , écuyer , sieur de Yiendois ,. élection de 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE* . Io3 

Mortagne : d'argent , au chevron de gueules, accom- 
pagné de trois trèfles de sinople. 

FRERET , élection de Carentan , maintenu en 1 666 : d'or y 
à une colonne d'azur ; au chef du même, chargé de 
trois étoiles du champ. 

FRESNAY, écuycr , sieur de Saint-Aîgnan , généralité 
de Caen , maintenu en 1666 : de gueules , à trois fre»* 
nés arrachés ondes d'or, « 

FRESNE (du) , écuyer, sieur de la Vallée, élection d'A- 
vrancbes : d'argent, au liou de gueules, couronné, 
arraé et lampassé d'or. 

FRESNE ( DU ) , écuyer , sieur du Bois , élection êe 
Baveux, maintenu en 1666 : de sinople^ au chef den- 
elle d'or , chargé de trois tourteaux de gueules. 

FRESNE (du), écuyer, sieur de la Rouitliëre, élection 
d'Argentan, maintenu le 14 mai }66y : d'azur, à la 
fasce d'argent , accompagnée de trois fers de cheval 
tournés d'or. 

FRESNEL , ^écuyer, sieur de Saint-^Ouen et de Pipar- 
dière , généralité de Caen, maintenu en 1666 : d'argent, 

. au chevron d'asur , chargé de trois hejantsd'or, et ac- 
compagné en chef de deux lions affrontés de gueules , 
et en pointe d'un arbre terrassé de sinople. 

FRETEL (le), élection de Coutanccs, maintenu en 1666: 
d'azur , .\ trois écussons d'or, frétés du champ et bordés 
d'argent ; à la bordure componée d'argent et de gueules 
de seize pièces. 

FRETEL, généralité de Rouen : d'argent, frété de gueules* 

FREVAL, écuyer , sieur de Fresnes , élection de Vire , 
maintenu en 1666 : d'azur , au dextrochère gantelé 
d'argent , tenant un épervier longé du même. 

FREVILLE, écuyer, sieur de Tannières , élection de 
.Lions , maintenu le 8 juillet 1670 : de gueules à deux 
dauphins adossés d'argent. 

FREVILLE, écuyer , sieur de la Haye , Boutot , du Dé- 
sert, etc. , élection de Pont-Audeiner , maintenu le 10 

* juillet 1667 : d'argeXit, à trois fliiches tombantes et ran- 
gées de gueules , surmontées de trois trèfles du même. 

FREVILLE, élection de Pont-Audemer , maintenu le 18 
juillet 1667 : d*azur, à deux roses d'argent en chef, et 
en pointe un fer de flèche du même. 

FREVILLE , écuyer , sieur de lai Haye , éleclioi d'Ar- 



Digitized 



by Google 



X04 KOBltlAlAE 

geofan : maintenu le 4 ^^^ 1^^ • d'argent, k treîs 
trèfles rangés de gueales , sarmontés de trots fers de 

• fiëche mal ordonnés du même. 

FRIB0I5 , éeoyer , sieur des Ostieux , éteetion de Falai- 
se, maintenu Je 25 juillet 1666: d*azur, à trois fasces 
d'argent ;.la première furmonlée d> trois roses d'or^ U 
seconde de deux , et la troisième d'une. 

FROLLAND , écuyer , sieur du Genestel , élection de 
Yalogne : d'azur , à la fasce d'or, accompagnée en chef 
de deux roses d'argent , et en pointe d'uu croissADt du 
même. 

FRONTIN, écuyer, sieur de Hauteville, Clarmont, du 
Tôt , etc. , généralité de Rouen , maintenu le 23 juillet 
1668 : d'argent , au chevron de gueules , accompagné 
de trois tiges de trois feuilles de sinople« 

FROTTÉ, écuyer , sieur du Tonteme, Vien , Pont, 
Préaux j etc. , élection de Falaise , maintenu lé 7 sep- 
tembre 1666 : d'azur , au cherron d'or , accompagné en 

• chef de deux molettes d'éperon du m^me , et en pointe 
. d'un besant d'argent. 

PROU ( DU ) , écuyer , sieur d'Écoville : d'or , 4 la fasce 

• d'azur-, chargée d'une fleur de lys d'argent. 
FRODILLÉ , écuyer , sieur de la Mastelière , élection de 

Mortagne , maintenu le 26 juin 1666: de sable à la 
bande d'or , accostée de deux lions du même. 

FROULLAY , écuyer , sieur duTessé , généralité de Caen, 
maintenu eu 1666: d'argent ^ au sautoir de gueules^ 
denché de sable. 

FRY , écuyer , sieur du Val . généralité de Rouen , main- 
tenu le 2 février 1668 : d'azur , au chevron d'or , ac- 
compagné en chef de deux étoiles , et en pointe d'une 
hure de sanglier , le tout du même. 

FRYE ( DE la) f sieur des Aulnes et du Hay ^ généralité 

. de Rouen. 

FUMÉE , généralité de Rouen : d'azur , k deux burèles 

. d'or , accompagnées de six besants du même > trois ran* 
gés en chef , et trois en pointe , deux et un» 

FUMIERS > généralité de Rouen. 



Digitized 



by Google 



CE II04UMlTn>'1E. loS 



GALLON y écnycctflteor de Bréauxi, électioB ^èBayeux^ 
maietenurefi i66& : de gueules, à trois rocs^d! échiquier 
d'or. . . 

GADÊS DE RENICOtJRT , généralité de Rouen : de gueu- 
, -les, au sacre d'or. , ," 

GAGER ( LE ), élection àe Vice, maintenu le Gdçcembre 
1667 :> cTazue^au cheyron . d'or , aocoi|ipd£^é de trois 
aiglettes au vol abaissé du même. 

GAHxNONy écuyer , sieur de la Poiltetûe , élection d^t 
Fafaise^^ maintenu le 16 juillet 16Q6 : d'azur , à trois 
bandes d'or. . . 

GAILLARBOIS , écuyer , sieur de Marcouville , Fres- 
nay , seigneur de Saint^Benis, Ftcœont ^ etc.^. éleiQtio* 
d'Andely : d'argent, k dix toucteaujc de sablei 

GAISSART, écuyer, sieur de Clé , vicomte d5e NeufcM- 

. tel , généralité de Rouen , maintenu» le 5. janvier 166^ 
d'argent , à trois chevrons de gueulesu 

•fiAL(DU>9 écuyer, sieur des Noyées , Mol jencourt et d)e 
Mons, élection d'Andely , maintenu le a& aq>temJ:>re 

' ifijpo, : d'a^uir ^ à trpis irb&efi d'argent. 

GAXENTINE, généralité de Rouen : écarlelé, au i et 4 
d'azur, à la croisette d'argent ; au 1 et 2 d*azur , à itoiê 

. airaelëts. d'or ; au chef d^argcnt , chargé de trois têtes àe 

• 'li»a arcajchées de gueules^ 

GAIjLERY, écuyer, sieur du Quefouches, dies Granges, 
du Tremhiay , etc. , électi«ft de Dom fcont : degueuie^^ 
à une épée d'argent en pal , garnie ^or , accostée de 
deux croix de Lorraine du niêrue. 

XiALLES , écuyer , sieur dvdit lieu et deVallieffes^,. g^né* 
ralité de Rouen, maintenu le lO mai 1667, écartelé 
d^argent y an 2 et S chargés d'un tourteau de .sabl'e. ^ 

GALL I E , éduyer , sieur de Brées , Romave ^ d'Angre-* 
ville, vicomte d'Andehc , élection d'Arquer, maintenu 
le premier décembre 1667 : de sable, à une galer&éi[ui* 
péed'or. - * 

GAMBIER (t'B), écuyev, sieur de {^orest, çkction de 
Pont^PEv^que , maintenu le 3Ù j.uin 1670 : de.'.*,, à la 
fascede...., accompagnée de trois merlettes'de<*«. > 

ti}ANI>iLL£ , é.cuyer , seigneur d'Ondeauville , élection 
6. / 14 



Digitized 



by Google 



106 , K0BILIÀCIRE . 

de Gi8or8> maintenu le 17 juillet 1668 : d'argent , aa 

sautoir de gueules , cbarg| |de cinq besants d'or. 
GARâBY^ sieur de la Besnardière et de Tlsle, élection 

de Couiances : de gueules y au lion d'argent. 
GARâBY, ëcayer, sieur de la 'Lu terne y élection de^Coa?» 

tances, maintenu en 16663 d'azur, à trois pals d'or ; 

au chef cousu de gueules ^ chargé d'un lion-léopardé 

d'argent. 
GARANCIERES , écuyer, sieur de Lorailles, Thibou- 

viiie , seigneur de Conrcellés, élection de Berna j; 

m'aintemi te g avril 1666 : de çueules^ a trois chevrons 

d'or, 
KVARDEUR (li ) , écuyer, sieur d'Amblie , la YaUelte , 

Croisilles, etc. ^ généralité de Caen , maintenu en 1666: 

de gueules , au lion d'argent, tegant une croix haute 

recroisettée d'or. / 

GARDIN (du), seigneur de Biville : d'azur, a l'aigle 

d'argent , becquée et armée d'or , adextrée d'un sokil 

du même. 
GARDIN (nu) y élection de Carentan : d'azur > à deui( 

fers d'épieu d'or , et un croissant du même. , * 

GARENNE, écuyer, sieur de Saint-Vincent, électioà 
^ de Chaumont, maintenu le 25 janvier 1669 e d'argent, 

à trois chevrons de sable , accompagnés de trois cp^iÛ 

les de gueules. / > 

GARGATTE, élection de Valogne. 
GARIN , écuyer, sieur de Fatôuville , élection d'Arqués , 

maintenu le 3o janvier 1668 : de gueules, à trois co- 
quilles d'or. 
GARNIER , écuyer , ajeur de la Perrière , -éledtioa de 

Domfront : d'or , à trois losanges de sable. 
GARRAULT, écuyer, sieur de Blainville , «iection cle 

Yerneuil : d'azur, au lion d'or , armé et lampassé de 

gueules. 
GARRO , écuyer, sieur de la Salle , généralité de Rouen , 

maintenu le 12 août 1669: d'argent, à la croix de guç»- 

les , cantonnée de quatre loups ravissants et affrontés 

de sable. ^ 
GARSALLES , écuyer , sieur de la Poulardiëre , Vac- 

querie , Chesne, etc. , élection de Bayeux , maintenu en 

•1666: de gueules, à trois croissants d'argent^ alUis ^ 

d'argent , au croissant de gueules 
0ASC01N> écuyer, sieur de laJMotte, j^aunay^ Tere^ 



Digitized 



by Google 



DE ISOKHAN 01 E. XO7 

Valebcey ; etc. , électioti âe Cou tances , in'dintena 
en 1666 : d'argent, à trois feuilles âe laurier eu pairie 
de sinople, accompagne de trois molettes d'éperon de 
gueules. 

GASTEBLÉ, écuyer,sieur delà Courraarin, du Clos, etc., 
généralité de Caen , maintenn en 1666 : d'azur, au che- 
vron d'or, accompagnées de trois épis de blé feuilles da 
même. 

GASTEL , écuyer,sicur déMelHcourt,deBulIardicre, etc., 
élection deBayeux, maintenn le 28 mai 1667 } d'argent, 
à trois chevrons de sable. 

GAST£L, écuyar, sieur de Longprey, de l'Ëstang, de 
la Motte , des Annois , d'Hérissay , etc. , élection de 
Vèrneuil , maintenu le 24 mai 1667 : d'argent , à 
deux cEevrons de gueules, accompagnés de trois mo- 
lettes d'éperon de sable. 

GASTINEL , seigneur et 1>aron de Saint-Nicolas , d'A- 
thezy etc.^ élection de Conches, maintenu le 26 mars 
1668 : d'azur, à trois colonnes d'or. 

GAUDIN, écuyer, sieur de la Gaude-Fraye , élection 
d'Avranches, maintenu en 1666 : d'azur, au chevroi\ 
d'or, accompagné de trois aiglettes éployées au vol 

. abaissé d'argent; au chef cousu dé gueules, frété du 
troisième émail. ' 

GAUGY, écuyer, sieur du Verdier, de la Forest, de 
Bretonne , etc. , généralité de Rouen , maintenu le 
,26 novembre 1670 : d'azur, à trois roses rangées en 
chef d'or, et trois croissants d'argent , rangés de même 
en pointe. - ' 

GAULTIER, écuyer, sieur de l'Epargnerîe et du Val, 
élection de Bayenx, maintenu en 1666: de sable, à 
Ja fasce , accompagnée en ehef de trois tréfiles rangés, 
et en pointe de trois besants , le tout d'ai^gent. 

GAULTIER , écuyer, aieurde la Bancerie, des Keaux, etc., 
élection deCoutances, maintenu en 1666: d'azur, au. 
chevron d'or, accompagné de trois poignards d'argent , 
' garnis du second , la pointe en bas. 

GAULTIER, écuyer, sieur de Chiffreville , de Mon- 

treul , de Basille, de Fontaine, etc. , élection d'An- 

'dely, maintenu le Si janvier 1667 • àe gueules, à 

}^ croix ancrée d'argent., senesirée d'au croissant du 

même, et nouée en cœur d'un sautoir de pourpre. 

GAUYILLB ( ob ) : de gueules , fia chef d'hermine. 



Digitized 



by Google 



rod ]«aBll.lA'IRE: ' 

GAUQUELIN, ecuyer, siear de la FMigêre, ëléctfôn 
d'Avranches. • 

G AY ( JjK y, ;gënéralité de Rouen : d'acgent > au cheFron 
d'azur, accompagne de trois hures de sanglier de table. 

PÉBERT, généralité dé Caen. 

GEOFFROY, écuyer, sieur de la Mare , élection de 
Vjre 9 maintenu en 1666 : d'argent ^ à trois mains 
senestres de gueules. 

OHMÀRES 9 écuyer , siéur de Vallerj , élection dé 
Pont-l'Ëvéque, maintenu le 5 février 1668 et le 8 
août 1669 : d'azur, au cherron d'or, surmonté d'un 
cœur du même, et accompagné de trois étoiles-d'argenté 

GENDRE ( LE ), généralité de Rouen. 

Gentil (le), écuyer, sieur de la Rozere, de Mont^ 
peireux , élection de Lisieuix, maintenu le 9 janvier 
1668 : d'azur, au dragon aîlé d'or. 

GEORGES, écuyer, sieur de Marest, de Thîeuville, 
Saint-Gilles, etc., élecition de Pont-l'Evêque, main- 
tenu le 7 janvier 1669 * ^^ gueules^ à trois besants 

V d'or. 

GIFFARD, écuyer, sieur de k Pierre, élection de 

' Pont-l'Evéque, maintenu le iS août 1666 : d'aznr, 
à trots fasces ondées dW^ à la bande de gueules, 
chargée de trois lionceaux du second , brochante Àur 
le tout. 

GIFFARD, seigneur d'Escalle, élection de Nenfdfaitel , 

- ^maintenu le 5 janvier 1669 : d'argent, ^ trois che- 
vrons de gueules. 

GlGAULT, écuyer, sieur de Bellefond, roarquis d'In- 
tèVille, généralité deIRôuen, maintenu • le ^ septembre 
1666 : d^asur, au chevron dW^ surmonté d^un crois- 

, aant du même, 'et * accompagné de trois losanges 
d'arMit. 

GlGAULT., écuyer , sîènr 'de 'HaînoevilFe , éleëtion - dé 
Valogne,' main tenu en \€6&t d^'aziir,«u> chevron' d'or, 

, accompagné de t^rois losanges d^argent. 

GlLLEBERT, écuyer, steur du «Vivier , ^géWéràlité de 
Rdoien, mèintenule-a^juillet 1670 : d^or,)à troîsmer-^ 
lettes'de séble. 

GIRARD, écuyer, isreur' de ia Rivière, léhectioo *de 
Coulances, maintenu le premier ^février 1668 r d'ar- 
gent, au chevron de goenles, aceompagnë- ée inois 
branches de sinopk» 



Digitized 



by Google 



-GIRiàSp.»^ jcâffer, 'SÎtar de 'MereKôUtoii , etéio4?on tfe 
Conches, niainteûa le 8 juin '1667 : de gaetoleéT^ k 
un roc d'écbiquier d'ttrgvnti eurmonté de trois... «da 
même. 

GIRARD, écQjer, sieur *de la Chaise , ëlection de Vei*- 
nenil y maintenn ie 8 jaio 1666 ': d'argent , à deux 
jttj^eilas de sable, la première surmontée d'un léq^ 
pard du même. 

fJIROULT, écuyer, sifeur d'Atitot , élection d'Avranches. 

GISLAIN, écuyer, sieur dç Benouville >. généralité d^ 
Caen , maintenu en 1666 : de sable , au chevron d'or, 
surmonté d'un croissant, et accoinpagné en chef de 
deux étoiles, et en pointe d'un lionceau , le tout 
d'argent. 

GISLAIN , écuyer, sieur de Saint -Mars, élection de 
Mortagne, maintenu le 7 juin J667.: d'azur, eu cerf 
d'or. 

GISORS, ville de Normandie : de gueules, à la croix 
alésée et dentelée d'argent) au chef cousu deFrancev: 
allas, d'or^ au cerf en repos de gueules; au, chef de 
France. Xe comté porte : d'argent, à l'écureuil ram- 
pant de guedles; ecartelé de Levis. , 

GIVERVILLE, «cuyer, seigneur dodit .Heu, «ienr d*Atv 
gences, électien, de Beroia^,, œaîitlena le ! 24 août 
1668 : d'or, à la fasce d'auxv, dMaigéetd'mi ereissant 
d'acgent , et «ccen^pagnée de^quatre-noleltes d^iéperofti 
cantonnées de sable. 

Gl^CY , élection de "Vire^, maintenu en .1666 :<d?ar* 
gent, à la croix de gueules, cantonnée . de • que Ire 
mouchetures de sable. 

GLADAl^^ chevalier, seigneur, baron vd.e tOacé rd'e^ 
gent, au x:hevron de sable , accomp^piié/.de-itrois tour- 
teaux du même. 

GLASPIQN, écuyer, sieur de Roaniiy »'de>BaitroAydu . 
Mosnil, de Gaultier, de Huardière., et€«, t élection 
d'Ëvreux , maintenu le 24 juillet 1667 : d'esur, à trois 
fasces alésées d'or, bordées de gueules. 

GLA"TIGNY, écuyer,sieurde Yillodon, de Jiivigny, etc., 
élection de Valogne, maintenu en id66 :*d'or,^aumur 
pignon né d'azur. 

XjLATIGNY, généralité de Rouen : d'azur, à trois ^n-^ 
nelets l'un dans l'autre d'argent. 



Digitized 



by Google 



ri lO .; HOtitlAtHB ' 

OOOARD^ ip^ytff stéur de Saitit^Svlpitê ,1&oinôii^ 

, yille, etc. I éïtciion d^ Neufdiâl^l, aaintemi le 6 
iivril 1666 : d^ 9<ienle$> au sautoir d'argent 1 d^ntonné 
de quatre aiérions du même. 

GODARD , élection de Lions : coupé d'atur et de gueules, 

, à l'aigle éplôjrée d'or, brochante sur le tout. 

,QOI>ARry écuyer» «Jeûr de Belbeaf, généralité de 
Rouen : d'asur , au chevron d'argent , accompagné en 
chef de deux étoiles d'or, et en pointe d'une rosedf 
, second , tigée d'or. 

'G0t)EFROY, écuyer, sieur de Saint- Laurent, élection 

' de Montivil fiers . maintenu le 24 juillet 1667 : d'azat*, 
à la fasce coupée émanchée de gueules et d'argent, 
accompagnée, en chef de deux croissants d'or , et en 
pointe d'une étoile du même. 

GODEFROY, écuyer, sieur de Lingreville, électiou 
de Valogne, maintenu en 1666 : d'aeur, au chevron 
d'argent, acjcon;ipagné en chef de deux molettes d'é* 
peron tl'or, et en pointe d'une rose du même. 

OODEFROÏ > écoycr , sieur du Bordage, élection de 
Carcntan : de sable, au rémora d'argent, lié autour 
d^une ancre avec sa gumëne du même , et accompagné 
de trois étoiles d'or. 

GODESCART, généralité de Rouen , maintenu le 16 
juillat 1666 : d'argent, au pal de sable; au chef d'azur, 
chari|é de trois besants d'or. 
GODET, écuyer, sieur du Parc, de Reeouvretz, etc., 
élection d'Argentan : de gueules , à trois coupes cou- 
vertes d'argent, ct/t^ , d'argent , à trois godets de 
cueules. 
GODHEU , généralité de Rouen. 

GOESLaRD, écuyer, sieur de Longprey, éieetion de 
Coutances, maîutenu en 1666 : de gueules, au sautoir 
d'argent, cantonné de quatre maillets du même. 
GOGUÉ, écuyer , sieur de Maussonvillillière , élection 
de Vemeùil : d'azur, au ^ygne d'argent; au chef d'or, 
obargé de trois croisettes de gueules. 
GOHIIlR , écuyer ^ sieur de la Turinière ^ de Pre- 

Îuairt , etc. , élection de Bayeux , maintenu en 1666 : 
'or, au chevron de gueules ^ surmonté d'un cœur du 
même, et accompagné en chef de deux trèfles de 
ainopJe , et en pointe d'un fer de lance du second 
émail ^ fàté d'ârgeot. 



Digitized 



by Google 



OHMl^VUTy génëraiM de Rimëîi'l <te j^euFc^, 'i* ta 

tonr d'argent. '* ^ ^ ' '"" 

GONNELIEU, seîgneaHte PH-noiftét^Autréchcs : d'pr, * 

à la baàâe d« sablé. ' */*.''.' '" 

OO^NIVÉ^RS^ ( DE i.a) , écayer, sfeur 'dé Beragny, du 
M^ntoil , de<hi FrarnçoiiserTe ,«éh:. ; ittaititëriii le 5 janvier 
1667 : pale d'argent et de gueules^ au chef d'or. 
OORRBN, éciyer, sieur de k Gt^imotniiëre, d|e Fres-^* 
neuse et de Fresnaye , élection de* Mortag'tïe ^ maîn-^ 
tenu le 7 JBiîUel 166*0 : d'argent , à deux cherrons faillis 
à senestre de gueules, abaissés sous une tiercé du 
totèttÈt. • ■' • 
GORRbNi ecuyefi sieur des'Not^, éléètion d'A.ndely, 
tn^întenu le io avril 1667 : d'aî^ent, à la fasce de 
sable, accoinpagnée de trois trèfles de sinqple. 
60&SE, écuyer, sîeur des Colleaùx, élection de Pont-' 
^ l^fivêque, maintenu le 5 octobre 1669 : d'azur, à neuf 

ereisettes d'or^ quatre, trois et deu^. 
GOSSÉ, écdyér, sîeur de la Mortraye, vicomfe d*àuge,* 
' élection d'Argéittah , maintenu le 5o juillet 1667 • 

d'azur, à neuf croîscttes d'or, trois, trois et trois. 
GOSSELIN, êcuyer, «icur dte MouKns , de Marc, dei 
la Vacherie, de Saintp-Pierre , etc. , généralité de Rouen, 
mafiiténu le 10 août 1667 • d'argent , au chevron d'azur,- 
chargé'de sept besatats d'or, et accompagné en chef de 
- deux molettes d'éperOn de sable , et eu pointe d*utie 

aiglette éployée du naénie; au chef de gueules. 
OOSSELIN, écuyer, sie?nr de Marligny , élection d'Ar-* 
qnes, maintenu lé 9 aodt i6Ùj t d'azur, à trois fàs<^es 
ondées d'argent^ surmontées d'un vol du même. 
GOSSELIN, ecuyer, sieur d'Anisy, de Vil Ions, de Sîlfy, de 
la Bretonniëre, deJCoyers, dé Coordonne, etc., généra-^ 
Ijté de Gaen , méinteni} en 1666 : d'azur, à deuxfasces 
ondées d'argent, surmontées d'un besant d'or. 
GOSSELIN, éfcuyer, sieurdelaRougerye, élection de 
Bayeux, maintenu en 1666 : de gueules, à trois pommes 
tigéeS et feuillées d'or. ' 

GOSSELÏN, généralité de Rouen : écarlelé, au 1 d'iazur, 
à trois fleurs de lys d'or; au 2 de gueules , à deux léo- 
pards d'or ; au 5 de guèuleS , à cimi châteaux d'or ; au 
4 paie d'or el d'azur. 
GO^r*, écuyer, sieur de Bray, généralité d'Alençon, 
maintenu le 5t janvier 1667 : d^azar, à Taigle èployée- 



Digitized 



by Google 



^ an val àh9Li$9è.i*or, J^ieçq^ée^, gymlyrée et eormnm^ àl 

6ueules. ,^| 

GOUBERT, écuycr, sieur de Fe^-rjèces.^ de..SaÎDl- 
Cheron , etc.^ éiactioqnd'J&tfreux :, d^^gupu}^ ^ aa coc » 
de chasse cpn tourna. d'<;^« isÀ .d^ ^^i^^ijc^^y Mmiça^o^lsail 
une molette du. «e^oodi. ,i ^ i 

GOUBERVILLE, écu^fier, sieu4*.dA SaiolQuentio , d« 
Quetot y de L9ml>ept y,9t^.^ maintenu le (> ).«iUet ^667 : 
d'azur^ à troi& fancoas d'argent 91 chap^reiuiéft de 
gueules. 

ÇOUBERVILLE , écuyer, sieur de. Dec tôt, élection de 
Neufcliâtel , maintenue la {Kr^mier aaût.i,669;t.d'axur,* 
[ eu. chevron d'or, accompagné de trois molettes* d'é- 
peron du méme« , . ' 

GOUBERVILLE, écuyer, sieur de 1^ Ç^ilandçriç^ élec- 

' tion de Valogne, maintenu en iQ^ ; dp gueules^ à la 
croix ancrée d'argent. ' »'. i.r.' 

GOUEL, écuyer, siéur de Belkfqsse, et de la Porte, 

. élection de Caudebec» maintenu Jfi 8 juillet 1667 : 

d'or, an lion de sable, armé et ^n^assé cU gueules. 

GODUEL , seigneur de Ppsvillc , généralité 4e Rouen: 
de sinopLe , à trois roses d'arg^nl. 

GOUESLARD, écuyer, sieur 4^. U PiUonai^r^ ^ de 
Coutances, des !Landes, etc. r électloa d'Arqués^ jnain- 
tepu.en 1666 : lie gueules t W «auloir d^ar,gj9ni, c^aa-* 
tonné de qoatce , maiUets du cn^m^. J^W^ Goaslaab. 

GOiJESLIER , écny«r,. sienr de Vandoi^y du Buisson, 
de Monjarel , etc. , généi^Uté de. Rou^a , maintenu 
le 28 novembre i£68 i, d'argi^ot^ i trois molettes d'c* 
peron de aable^ 

GOUET , écuyer , sieur i^ Vieuxpont , du Mesnil , de 
rjSsptne, etc.^ éluction de Bajfeux, main tenu en 16^: 
d'argent , à la Imrui^ d'asiM^» ci^m'ke de trois demi-> 
vols d'or, et accostée de deu& tdtçs de lévrier de sable, 
colletées de gueules* 

GOUEZ, écuyer, sieur de La m^bervi lie , seigneur d'IIs, 
de Girardière,. e^^, | élection de Falaise , maiateo» 
le i5 juillet 1667 : d'azur , k trois soleils d'or. 

COUEY , écuyer, sienr de Bonrenom , gfiiiéralite de 

Caen, maintenu en 1666 : tiercé en Cascef , au premier de 

, gueules, à denz lixms af&ontésd'iirgentj ans^ondd'ac^ 

'^ au troisicmQ d'a«ar , à Jia iî^fi^ 4 ar^^ot. 



Digitized 



by Google 



I 



DÉ NOAM^ÀNOIE. nS 

GOltGES ( DE 3 , g^oeraîilé dfe Cacn. 

COtJGEUL. ro/«z , ROÛViLtE. 

GÔUG£UL : cf'azur ^ semé de billetteâ d'or, k aeux gou- 
jons adossés du ineine , brochants. 

COtJHlER , écQVer, sieur de Frcsnay , le Sarisan-Rou- 
ville , de Lignere , du Haufme , de Seulteville , etc. , 
éfectîoD d'Argenfan et de Falaise, mainteuu le 5 mars 
1667: de gueules, à trois roses d'argent. 

GÔUIÉ, ëcujer, sieur deMontgiron , élection de Pont- 
Audemcr : parti d'or et d'azur, à trois flou rs de lys de 
gueules , celle à senestre cousue , celle en «pointe bro- 
chante sur le parti. 

GOUJON , écuyer, sieur du Mcsnif , élection de Fa- 
îaise. 

Goujon, chevalier, seigneur de Gasvîlle : d'azur , à 
deui eoujorts d'argent en sautoir, surmontant une ri- 
vière au même. 

GOIJLANDE , écuyer , sieur de Chancegray , ékctioii 
de'Domfront : d'azur , an lion-léopardé. 

OOULU (le;) , sieur de- Satïlnette , électron de Fafafse. 

GOUPIL DU MESiMLDOT (le) , chevalier, seigneur de 
Vfef\^iffe , d^Orglandes, de FlottemànYillc, etc. , éfec- 
tîooô de Carentan et de Valogne: d'azur , a:u cheVfon 
d'or , bordé de gueules , et accompagné de tfoi* droi- 
settes du second éuïarf. 

GOURFALEUR, écuyer, sieur du Mesnil , élection de 
Carent^n , mttinteuu^ en? 1666 ; d'aoor , au châteaa 
éf^r i ouvert et a^oâré de sable» 

«OURMONT y baron de Giel et du Mesnil-Courfay , 
élection de Carentan , mainteuu en 1666: d'argent, 
ai»e^oiss0»t dé'sabU) Au chef de gueules, chargé de 
trois roses àtfit* 

.GOURNAY, élection dé Bayeux : de gueules , à trois 
tours- d'argent en baftde ^ ma^omiées de sabie. 

GO USTIMESNIL. écuyer, sieur de la Mare, de Saint- 
Michel , de Chesnaye ^ de Romelie , de Brelly , etc. , 
maintenu le 17 févrrier 1668 : d'or , à trois marteaux 
' de gueules. 

GOfJVAlS , écuyer, sieur du Parc, élection de Pont- 

l'Evêque , maintenu |e 1 1 février 1669 : d'azui* , auch<- 

vron hkor\ accompagné en chef de deux croisettes, et 

en pointe d'un lionceau , îe tout du même. 

GOUvEST , écuyer\ sieUr de Cfiachamps , du Port , 

6. i5 



Digitized 



by Google 



tl4 NOBILIAIRE 

de Loiseli'ère , cle Fleurière^ de Rogemare, etc. , élec* 
tion de "Vire , main tenu en 1666 : d'azur , au lion 
d'argent , armé et lampasse de gueules ; au chef du 
second. 

GOUVIS , écuyer , sieur de Hacquelon , élection de Pont- 
l'Evéque , maintenu le 8 mai 166g : plein de vair. 

GOUYE , élection de Bayeux , maintenu en 1666 : d'ar- 
gent , au chevron de gueules , accompagné de trois 
lionceaux couronnés de sable ^ armés et lampassés du 
second émail. 

GOYON DE MATIGNON , maison originaire de Bre- 
tagne : d'argent , au lion couronné de gueules. 

GRAFFARD , écuyer , sieur du Parc et de Mellemont, 
généralité de Rouen , maintenu le 20 décembre 1666 : 
coupé , au i*"" d'or ^ à trois merlettes rangées de 
sable , surmontées de deux roses de gueules ; au 2 
d'iazur , à trois brebis d'argent. 

GRAFFARD, écuyer, sieur de Painevet , de Man ville, 
de Tourainville , etc. , élection de Mortagne , maintenu 
le 29 août 1667 : d'argent, à trois pâtes de lion de 
sable. 

GRAFFART , écuyer , sieur de Mailly , élection de Pont- 
de-l' Arche ,^ maintenu le 4 juin 1608 : de sinoplt , au 
griffon d'argent ; chappé du même , à deux merlettes 
de sable ; au chef cousu de gueules , chargé d'un lion- 
lëopardé d'or. 

GRAINDORj écuyer , sieur de Fremontier, de Briëre , 
de la Motte , etc., élection de Caudebec , maintenu 
le 25 novembre 1667 : d'azur , à trois épées d'or en 

, pais , la pointe en bas. 

GRAlNDORGE , écuyer , sieur du Rt)cher , élection 
de Falaise , maintenu le 23 mars 1667 : d'azur , au 
chevrgn d'argent , accompagné^ en chef de deux lion- 
ceaux affrontés d'or , et en pointe d'une gerbe de trois 
épis d'orge du même. 

GRAIN VILLE , écuyer, sieur du Bosnormand , généralité 
de Rouen, maintenu le 4 décembre 1666 : d'azur, à 
la fasce d'argent , accompagnée de six croisettes ran- 
gées d'or. 

GRAND (le), écuyer, sieur de la Coste , élection de 
Montivilliers , maintenu le 28 novembre 1670: d azur, 
à la croix engrêlce d'or , cantonnée de quatre tviurs 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. lïÔ 

d'argent ; au chef cousu de gueules , chargé de deux 
coquilles du second. 

GRAND (le), écuyer , sieur de Montrory , élection de 
Lisîeux , maintenu le 24 juillet 1667 • d'argent , à la 
hande de sable , accompagnée en chef d'un écussoa 
du champ , chargé d'une croix du second émail j au 
chef de gueules. 

GRAND (le) , écuyer , sieur de Saiute-Marie-d'He- 
bertot, de MoHemare, de Questeville , de Noyaux, de 
Bremare , du Souchey , etc. , élection de Pont-Aude- 
mer, maintenu le i5 mars 1668 ; d'hermine, au che- 
vron de gueules , chargé de trois molettes d'éperon 
d'or. 

GRAND (le), écuyer, sieur du Pelil-Bosc et "Vittanval, 
élection de Montivilliers , maintenu le 6 février ^6^ : 
écartelé de gueules et d'azur , k la croix engrélee sur 
]e tout , cantonnée au 1 et 4 d'une tour ^ au 2 et 
5 d'une coquille, le tout d'or. 

GRAND (le) , écuyer , sieur de Pelletot , généralité de 
Rouen , maintenu le 18 juillet 1668: d'azur , à trois 
canettes d'or. 

GRAND (le) , écuyer , sieur de Cresson , généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'azur, à trois ducs perchés 
d'or. 

GRAND (le) , écuyer, sieur de Monlire , généralité de 
Caen, maintenu en 1666: d'argent , à la fasce d'azur, 
accompagnée de trois coqs mal-ordonnés de gueules , 
celui du chef tenant un rameau d'oî^ivier de pourpre. 

GRAND (le), écuyer, sieur de Souches ^ élection de 
Verneuil , maintenu le 5i mars 1666 : d'hermine, k 
la bande de gueules^ chargée de trois molettes d'éperon 
d'or. 

GRAND(le) , élection d'Arqués : d'azur, à la fasce d*or, 
accompagnée de trois chouettes du même. 

GRANDEKIE , seigneur de Grinionval , élection d'An- 
dely , maintenu le 6 décembre 16G6 : ^d'azur, au lion 
couronné d'argent. 

GRANDIN , écuyer , sieur de Saint-Martin , delà Gai- 
lermiëre,delaGallonniëre , etc. , généralité de Rouen, 
maintenu le 26 novembre 1670 : d'azur, à trois fersd^ 
flèches tombants d'argent. 

GRANDTN, généralité de Caen : d'azur, à la barre d*or, 
accostée de deux mofettes d'éperon du même. 



Digitized 



by Google 



i}6 ^pBIJLl4.IllE . 

GRANDTSLE , ccuyer , sieur d*Oiidé*uville.^ éUcÛon 
de Gisais et de Pontoise , maintenu le i8 juillet 1668 : 
d'ar^pnt , au sautoir de ^ueule$ , chiarge de cî^<| b^*- 
«ants d'or, et accompagné ep chef d'jtfUÇ mplettc d'e'- 
peron de sable. / 

GKA.NDOULT , ëcuyer , sieur 4u Petityal ^ élection de 
Neuichâtel , maintenu le 12 septembre i668 î jd'pr , 
a^ sautoir de gueules, cbargé de cinq rosits 4'»rgeiit- 

OttANDYILLE, ville de Normandie ; d^azur, au 4^»tro- 
chère d'or, tenant une épée d'argent ^ gai'nii» du-S^pnd 
émail ,el surmonté d'un soleil du iném^e. 

GKANTE , écuyer , sieur de Sajnt- Pierre, élection de 
Pont - l'EvêqUe, maintenu. le 11 février 1669 ' ^•^cé 
d'arg«Rt et d'azur; à la croix anx:ré.e d'pr^ bracli^nt^ 
sur le tout. 

GTlftS (le) , écuyér , sieur de Pardouvillf , ipénér^Jitc 
de Rauen , maintenu le 2 dé.ceflfibre i|566 2 ^/du-tflé ^ 
au 1 et 4 de gueules , au Jion d'^ar^jênt ', 4U T- ^t 5 d'ar- 
gent , au sautoir ale'sé de gtteule3| cantonné ^e qii#i|^ 
croisettes ancrées du même, 

GRAS (le) , élection de Pont-Audemer , pa^iwteJOU Ï6 
20 janvier 1669 : d'pr ^ au rencontre dp cerf d« gueules^ 
accompagné de trois étoiles mal-ordonuées d^a^zUT» 

GRAS,(le), éQuyer, sieur du ûtf Aublanc , Chpo^.uc^ 
li.er, etc. , élection de Bernay 9 ioa^intenu Ip ^4 ï^** 
1667 • ^^ gueuler, au lion d'argent, 

'GRAVELLE , écuyer , sieur des Fojurneaux , élection 

' de "Verneuil , maintenu Je premier septçmfcrc 1667 i 
d'azur, au chevron d'or , accompagné dp trois crois- 
sants d'argent. • 

GRAYERON, écuyer , sieur de la Hâve , élection de 
Bernay, maintenu le premier mars 1608 : de gueules, 
k la fasce d'or , surmontée d'un bar ça C&Bce dp 
même. 
GREARD, électîbn de Pont-de-I'Arcbe , maintenu le i* 
septembre ^666 : d'azur , au chevron d'-argent , ac- 
compagné en chef de deux croissants d'or , et en 
pointe d'un coq du même, crété, barbé et mePïbré 
cîe giieules. 

GREMARE , écuyer, sieur des Valses, électixwi deLi- 
sieux , maintenu le 8 mars 1668 : d'azur, |iu chevron 
d'or, spriiionté d'nn crjoissant du même y et fCCoa»r- 
pagné de troiâ étoiles d'argeut. 



Digitized 



by Google 



DC J^QItlftANDIE. 11.7 

CTENIEft , çeignepr de Cauville, élection de Monli- 
villiers , in>aîntenu le 4 janvier 1667 : de^ieules» à 
trois épis de hié d*or ; au chef co4Su du piPemier , 
chargé de trois étoiles du second. 

GRENIER , chev.ilîer , seigneur el baron d'OIleron, de 
Pellonîère , du Pin p etc. , élection de Mortagne, main- 
tenu le 9 juin 1667 : d'or, an Hon de gueqfps. 

GRESILLES , écnyer , seigneur de Sajute-Hortorine , 

élection de Vire , maintenu en 1666. 
.GB£T (ve)^ 4^eciion d'Arqneg : d'azur, à un poisson 
4'^rgent , Accompagné d^ troia étoijies d'or. 

GBIEU jécqyer, «ieur deLaunoy,, d^Montval , deSaint- 
GilJ^s , 4es>Iar^lf 9 d|i Caftel, de Laiilet , d'Estimant 
ville, etc. > élection de Pont-Audemer , maintenu le 
l@ décembre 167P : d'argan^ , è trois grues de sablf . 

GBIEU, ^çujar , aiaur de Papirottes , élection da Li- 
^iegx , maîntanu le 2B avril 1667 : de aable , à trois 
grues d'argfuJi^laura vigilances 4'or. 

GRIMOULT , écuyer , sieur de la Motte , d'Hablaville, 
d'Amion , etc. , élection de Ba5'eux , maintenu le 5 
avril 1667 : ^^ Sahie /frété d'argent , semé de grillels 
d'or dans les claire-*voies. 

tolMOUVILLE , écuyer , sieur dudit Heu ,de la Lande, 

aHauteville , du Mesnil , de Vaux , etc. , élection de 
Falaise , maihteuu le 37 mai 1667 : de gueules , à trois 
étoiles d'argent. 

GRIP , écuyer, sieur de Savîgny , élection de Yalogne : 
d'azur , à la foi d'argent ^ au chef du même , chargé 
d'une étoile de saWe , accostée de deux croissants du 
même. 

GRIPEL (du) y écuyer, sieur de Perrigny , deBeauvais, 
de la tîattdelle , etc., élection de Domfront . maintenu 
le premier décembre 1667 : d'azur , à trois fasces d'or. 

CRIPIERE (de) ,' écuyer , sieur du Quesnay , élection 
de Pont-Apdemer ; dç gueules, à la rroix d'argent , 
cantonnée de (juatre molettes d'éperon d'or# 

GRIS (le), seigneur et baron de Montreuil , bailliage 
d'Alençon : d'argent , à la fasce de gueules. 

GRISÉLAINE , écuyet , sieur de Carbonnel, élection de 
ValognP, jnainten» ep 166$ : d'azur, à une ancre d'or. 

GKPi ( w) ^ 4f uyer « w'eur de Neuville, élection de P^nt- 
Audemer ^ xMdni^ïm ie d^rm^r février 1668 : d'azur , 



Digitized 



by Google 



Il8 NOBILIAIRE 4 

au cîievron d'or , accompagné de trois membres d'aigîc 

d'argent , ceux du chef affrontés. 

GROIGNATJX •, écujer , sieur de Courloisnon et de 

Rouilles , élection de Mortagne , maintenu le 5 août 

. 1666 : d'argent, à la croix de gueu]es , cantonnée en 

chaque canton de trois mouchetures de sable. 
GROS (le) , élection de Carentan. 
GROSMENIL , bailliage de Caux : de gueules , à trois 

^ fermaux d'argent. 
GROSOURDY , seigneur de Saint-Pierre et du Chaste!, 
élection de Pont- Audemer , maintenu -le aS juillet 
1669 : de gueules , à la fasce d'argent , accompagna 
d'un croissant et de deux étoiles mal -Ordonnés da 
même. 
GROSOURDY , écuyer , sîeur de la Verdcrie, de Sain^ 
Jores , des Fresnes , de Rouyerue , etc. , élection de 
Bayeux , maintenu en 1666 : de gueules , à la fasce 
d'argent , accompagné en chef d «n lambel , et en 
pointe de deux roses , le tout du même. 
GROSPARMY, diocèse d'Evreux : de gueules , à deux' 
jumelles d'hermine 5 au lion - léopardé du même en 
chef. 
GROSSIN , écuyer , sieur du Breuil et de Saint-Thuriçn , 

généralité de Rouen. 
GkOUCIHES : d'or , à trois fasces de gueules. 
GROUCHY, écuyer , sieur de Creny et de Robertot, 
générnlité de Rouen : d'or, frété d'azur ; sur le tout 
un écusson d'argent, chargé de trois trèfles de sinople. 
GROULART , chevalier , seigneur et marquis du Grand- 
Torcy , élection d'Arqués , maintenu le premier mars 
1668 : d'azur , à trois châteaux d'or. 
GRUEL , chevalier , seigneur de Barenton , de Thon- 
noisetde Digny, marquis de la Frette et d'Overty , 
généralité d'Alençon , maintenu le premier octobre 
if>68 : d'argent, à trois fasces de sable. 
GRUEL , écuyer , sieur des Fossés et de Launay , élec- 
tion d'Argentan , maintenu le 14 avril i66'6 : d'azur, 
à trois grues d'argent. 
GUARIN , élection d'Arqués : d'azur , au dextrochérc , 
tenant une épée d'argent garnie d'or , couronnée à la 
royale , et accostée de deux fleurs de lys du même. 
GUEDTER, écuyer , sieur de Vienne, élection de Pont- 
Audemer, maintenu k 2 septembre 1667 : de gueules , 



Digitized 



by Google 



DE NORMAIfDIE. II9 

au lion d'or , à dextré en chef d'une molette d'éperon 
d'trgenl , et ôenestrë d'nn croissant du même. , 

GUELLONÉ , écuyer , sieur de Manneville, élection 
d'Arqués, maintenu le 13 mai 1667: d'azur , à trois 
cœurs d'or; à la bordure de sable. 

GLEMON, écuyer, sieur des Angles , généralité d'Alen- 
çon, maintenu* le premier février 1667 • d'azur, a un 

d'or, surmonté de deux molettes d'éperon du 

même. 

GUENET, écuyer, sieur de Blardîère, élection de'Ber- 
nay, maintenu le 3 janvier 1667 : d'azur, au chevron 
d'or, accompagné de trois dauphins d'argent. 

GUÇJNNIER , écuyer, sieur de la Mare , élection de Pont- 
Audemer, maintenu le premier mars 166b : de sable, 
à la croix écolée d'or, cantonnée au premier d'une tête 
de léopard d'argent, et aux trois autres cantons d'une 
molette d'éperon du second émail. 

GUERARD, écuyer, sieur de Boscbeon , du Bourg , etc. , 
élection de Caudebec, maintenu le 7 juillet 1667 • 
d'azur , au pégase d'argent. 

GUERAl^D, écuyer, sieur de la Crique*^ Bel mesnil, Lan- 
guetot , etc. , généralité de Rouen , maintenu le 9 juillet 
1667 : d'azur, à trois fusées accolées en fasce d'or. 

GUERARD, élection de Falaise. 

GUERCHOIS (le), généralité de Rouen : d'azur , au lion 
d'argent, lampassé de gueules. 

GUERE, écuyer, sieur des Motelles , d'Acqueville , etc. , 
élection de Lions, maintenu le i3 février 1667 : d'azur, 
au chevron. d'or, accompagné de cinq croissaiils d'ar- 
gent , deux en chef verséai, chargés chacun d'une mer- 
lefle du second , et trois mal-ordonnés eji pointe. 

GUERET, élection de Vire , maintenu en i()66 : d'azur, 
au chevroa d'or; aliàs d'argent, accompagné de trois 
pommes de pin versées du même. 

GUERIN, écuyer, sieur de Tourville, Vaujour, etc. élec- 
tion du Pont-Audemer , maintenu Je 16 mars 1667 : 
d'or , à ti'ois lions de sable. 

GUERIN, écuyer, sieur de la Vidure, élection de Lisieux, 
naaintenu le 12 mai 1667 * d'arur, à trois palmes ran- 
gées d'or; au chef cousu dé gueules, chargé de trois 
roses d'argent. 

GUERIN d'AGON, généralité de Caen ; d'azur, à trois 



t. 



Digitized 



by Google 



I20 NOBILIAIRE 

molettes d'éperon d'or ; «u cbef de sable ^ chargé d'un 
lion naissant d'argent. 
GOERNON, écuver, gieurde la Fçisse, tiul-es , Falîïgny, 
etc.^ élection de Bayeux^ maintenu en 1666 : d'azur, 

au d'or^ surmonté de deux molettes d^éperon dt» 

même. 

GUEROULT, écuyer , sieuj- du Manoir^ Grouviflé, etc., 
élection du Pont-de-l' Arche : d'aznr, au cbevron d'ar- 
gent, accompagné de trois aiglettes épIoyée»d'or; aiik 
chef dn même, chargé de trois têtes de Hon de sable. 

GUEROULT, écuyer, sieur de Saint-Etienne du Puis, 
etc., élection dtArqu es, maintenu le 17 aoftt 1668 ; 
d'azur, à une épée d'argent en bande, côtoyée en>chef 
d'un lion d'or. 

GUEROULT, élection d' Arques : d'argent , à trois fers 
de pique de Sdble surmontant une branche de laurier, 
couchée et terrassée de sinoj>le j au chef de gueules , 

. chargé de trois étoiles d'ur. 

GUEROULT, écuyer, sieur du Memiil-Mery , étectioa 
de Bayeux, maintenu ei%iW6 : d'arzur, au ch«vroa 
d'argent, accompagné de trois gland» versés 4'^* 

GUEROULT, écityer, sieur de cellée , Riquesne, etc., 
élection de Carentan , maintenu ea 1666 : dfe gaaules, 
à trois lionceaux d'argent. 

GUEROULT, généralité de Rouen i de gueules, à la fi&SCf 
d'or, accompagnée de trois fermauxdu même. 

GUEROULT, écuyer, sieur de la Ferricre, Gohièfe, 
etc.^ élection de Mortagne, maintenu le 12 avril 1666 : 
d'argent, au chevron de gueules accompagné de trois 

. glands tiges et feuilles de sinople , eeux en chef 
affrontés. 

GUERPEL, écuyer, sieur du Val, de Louvicres, deBar^ 
du Mfîsnil, Moachauvel, de PerlevUle, etc., élection 
d'Arqués, maintenu le a ivân 16Ô6 : d'or, à la croix 
ancrée de gueules, cantonnée de quatre mouchetun» 
de sable. 

GUERPEL, seigneur d'Avcrnes, élection^ d'Arq^, 
maintenu l6 ifT avril 1666': d'or, à la croix ancrée de 
sable, cantonnée de quatre mouchetures du même. 

GUERRIER, écuyer, sieur de la Mare, d'Estray, Palai- 
sier, etc. , élection de Pont-Audemer , maintenu le pre- 
mier mars 1668 : desa)>le, à la croix d'or, eanUonnae 
au premier d'un ccussou d*argci|l| chargé de trois coqs 



Digitized 



by Google 



DE NORMAN DÎE. T2I 

iû ckftRip , et aux trois autres cantons Ae troh molettes 
d 'éperon du second émail. 

OÙERSfiNT, ëcuyer, sieur d*Aigremont , Roui lé, elc;, 
élection d'Andely : d'argent, à trois fusées accolées ea 
bande de gueules. 

'GUER VILLE, écuyer, sîenr. de Rapilly, élection de Fa- 
laise, maintenu le $ mai 1667 : ûe gueules, à trois 

d'or. 

ÇUESNGN (de), écuyer, sieur de Ponteaeîles , Beau- 
iieu, etc., élection de Coutances, maintenu en 1666 : 
de gueules, au chevron d'argent, accompagné en chef 
de d«ux lionceaux affrontés , et en pointe d'un cœur, le 
*tôut du même. 

GUESNON^sîeurdeMonthuchon , de Pontsanson, elc. , 
élection de Coutances : d'a:tur , au chevron d^argent , 
accompagné en chef de deux étoiles du même, et ea 
pointe d'une rose d'or, 

GUESTfN, écuyer, sieur de Touraiîle , généralité d'A- 
lençan. 

GUESTRUëS, élection de Gisors, maintenu le 7 sep« 
tembre 1667 « d'azur, ^ la croix ancrée et alésée d'o?, 
accompagnée en chef de deux molettes d'éperon d'ar- 

Snt , et en pointe d'an croissant da même. 
ITZ (des), écuyer, sîeur ée la Potinière, de la 
Pommeraye, de Ruel , de la Pinardiëre , de Beaumar- 
diais, etc.^ élection deVerneaii, maintenu le iSmai 
^667 : d'argent, au chevron de gueules , chargé de cinq 
besants du champ. 

QU£TZ(des), éci^er, sifur de Believille, généralité de 
Rouen, maintenu le a4 ^^^ 1667: d'argent, au chevron 
de gnsules , chargé de cinq besants du champ; ji la bor- 
dure du second émail • 

iîUEUPEVILLE, généralité de Rouen. 

GUEVET, élection de Vrrc : d'azur, au chevron d*or, 
accompagné de pommes de pin du même. ^ . 

GUEY (du), écuyer, sieur de la Flcuriêre, la Frcsnée, 
elc. , élection de Vire , maintenu en 1666 : de gueules, 
à la rose d'srgeut. 

GCILBERT, éfectioo de Baveux, maintenu en 1666 : de 
sable , au chevron failli a seaestre d'or , accompagné 
en chef de trois molettes d'éperon du même, et en pointe 
d'un lacs- d'amour d'argent. 

GUILBERT , écuyer, sieur de la Rivière , élection de 
6. lô 



Digitized 



by Google 



122 NOBILIAIRE 

Bayeux, main tenu en 1666 : ^e gueules > à deux bandes 
d'argent. 

GUILBERT, écuyer, sîeur de Sicquevîlle^ généralité de 
Caen , maintenu le i3 février i6p3 : de gueules, à trois 
bandes d'argent. 

GUILBERT , écuyer, sîeur de Gouîn et de la Croix , 
élection de B^^^eux, maintenu en 1666 : d'azur^ à un 
lacs-d'amour de sable , accompagné de trois molettes 
d'éperon du même. 

GUILLARD, écuyer^ sieur de la Garenne, élection de 
Vire : de gueules, à deux bâtons de pèlerin posés en 
cbevron d'or, accompagnés de trois monts d'argent. 

GUILLOTS , seigneur de Touffreville sur Ailly , généfa- 
*lilé de Rouen. 

GUIOT, élection de Lisieux, maintenu le 6 avril 1667 • 
', d'azur , au cbevron d'or p accompagné de trois chjimpi- 
gnons d'argent. 

GUISCHARD, écuyer, sieur deTilliers, généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : de gueules , à trois grenades 
tigées d'or. 

GUIRAN, chevalier, seigneur de Dampierre, tetiteville, 

i Meules, etc. , élection d'Arqués , maintenu le 20 avril 

1671 : d'aT^ur, à la bande d'or y accompagnée de deux 

colombes d'argent , becquées et membrées de gtieules, 

à la bordure engrélée du même. 

GUIRY-LE-PERCHEY, écuyer, sieur d'Ancourt, de 
Monneville, seigneur de Roussièrcs, d'Incourt, elc , 
généralité d'Alençon , ^laintenu le 3o février 1668 : 
d'argent, à trois quintefeuilles de s.ible. 

GUISENCOURT, écuyer , sieur" de Travailles, du 
Handel, et^. élection d'Andely, maintenu le 18 février 
1668 : d'or , à trois merlettes dé sable. 

GtJILLON , écuyer, sieur de Villeberge , généralité de 
Caen, maintenu en 1666 : d'azur^ à trois rodk d'ccbi- 
quier d'argent. . . 

GUYENJVO , écuyer , sieur de la Frcsnée , de Cerisy, des 
Bois, de Cully, etc. , élection de Bayeux, maintenu en 
1666 : d'or , à trois rocs d'écbiquier de gueules. 

GUYON, écuyer, sieur de Sanssay, de Vil 1ers, deFaus- 
seaux, la Vauguyon, etc. , élection d'Argentan, main- 
tenu le 27 août 1666 : d'argent, au cep de vigne pam- 
pre et terrassé de sinople, fruité de gueules, soutenu 
d'un écbalas de sable. . 



Digitized 



by Google 



DE NORHANDIE. 13? 

H 

HAB£L| écuyer, sieur de Saînt-Mirel , élection de Saint- 
L6, maintenu en 1666 : d*or, à trois sangliers de sable* 
Les sieurs d'Eslermarque pertent le champ d'argent. 

HACHE {i^â), écuyei% sieur de Ja Hacherie, généralité 
de Caen, main^nu en 1666 : d'azur, à trois tours 
d'hermine. 

Hais (des) , écuyer , sieur de la Canvienière , élection de 
Lisieuxy maintenu le i5 avril 1660 : d'azur , à trois 
fasces d'argent* 

HAISTE» écuyer, sieur de la Glassonnîère, la Fortinière, 
etc. , élection de Bernay, maintenu le 5o octobre 1666.: 
d'azur, au lion d'argent. 

HALLE, écuyer, sieur du Thuit, deHouIIe, etc., élec- 
tion de Lions , maintenu le 3 septembre 1666 : d'azur, 
À trois trèfles d'or. 

HALLE, écuyer, sieur d'Orgeville : d'azur, à la fasce 
d'argent , chargée de deux étoiles de sable , et accom- 
pagnée de quatre autres étoiles d'or, trois en chef, et 
une en pointe. 

HALLE, écuyer, sieur de Cerbourg, élection d'Andely, 
maintenu le 16 décembre 1670 : de gueules, treillissé 
d'argent. 

HALLEBOULT, écuyer, sieur du Buisson, Taurville, 
etc. , élection de G>nches, maintenu le 28 février 1667 • 
d'azur , à trois coauilles d'or* 

HALLEY, élection de Pont-l'Evéque, maintenu le 1 3 sep- 
tembre 1669 : d'azur, à la croix ancrée d'argent , can- 
tonnée de quatre coquilles du même. 

HALLEY, comte delà Forrière, seigneur de UGhapelle- 
Buynel , élection de Domfront , maintenu le 3 avril 

1667 : de sable, à deux fasces d'argent, au pal d'or 
brochant sur le tout. 

HALLEY, élection de Vire : d'azur , au chevron d'argent, 

accompagné de trois trèfles d'or. 
HALLOT, écuyer, sieur de Saint-Bertenin , Ponthus, 

etc., élection de Mortagne , maintenu le a2 février 

1668 : d'argent, à deux fasces de sable, la première 
- surmontée de trois annelets du même. 

HAMEL (du), écuyer, sieur duVigner, généralité de 



Digitized 



by Google 



Caen^ maintenu en 1666 : de sinople, à trois roses 
d'argent. 
HAMEL (du), géne'ralite' de Ffoaen : parti, au 1 d'argent, 
au lion de sable ; au 3 d'hermine , au chevron de 
giieale^ , • 
H^MEL (4xn), écuyer, sîeur de Cothaii> Caulpion , étd. , 
élection de Bayeux*, maintenu- en 1666- : dessablé, à la 
droiï échiquetée d'or et d'azur de(()seix% tisrasy e^ntonnée 
de quatre téte^d'aigie d^argent; 
HAMEL (du), écuyer, sieur de Rocbefort,^eotkltl de 
Sainli-L6', mubtenuen 1666 : d^azur, k\^£9»i$e4l^oty 
accompagnée en chef de deux éioilef d'arjgeot'^ el^ en 
pointe d'un croissant du même. 
HAlifEL (du), écnyer, sieur dies VeH-i^t-eft, PonlsrîrtèS'*^ 
Préaui, été. , élection die Bayeuit ; ttiafiutetiu^én' 166^ : 
d'azur , au chevron d'or j al^cbtupdgn^ en' pof uté d'un 
croissant d'àrgenf. 
HAMEL (du) , écuyjer ,■ sieur des Sàussayes^ élection do 
Coutanoes , maintenu eii 1^66 : écartelé , au i et 4^ 
d'or, au chevron de gueules, accompagné de trbis têtes 
^e limier de sable: au< 2 et 5 de gueules', au sautoir 
écKiqueté d'azuV et d'ôr de deux tires , cantonné de 
^atre -fleurs de lys du dernier ^mail. 
HAMEL (dç')j écuyer ,' sreur de GoU35i généralité de 
Rouen : d'argent , à trois chênes de sinople ;. à la fasce 
, d'azur, ffccompagtlée de trois hesanls dV>t ^> brocbatiltf^ 
. sur le tout. 
HAMEL (du), écuyer, sieiur de-Bdîsfcrratid> Ja Fc^se'de 
. Viltechior, etc. ,< élection de Mortain , m^iutekiUieiF' 
1666 : o^azUr, au chêyrou d-argent,.accoDip«g|râ de 
trois roses du même. 
HA'MëL (i|U) :4^azur,au chevrdkid'<]i^i accompf^éid^ 
, trois croissants d'argent* 
HAMEL (i)u), écuyer, sietor de Hero»', la RidoWière, 
Resvintes, Beaufort, Savery, ete. , éJeetiou de Vef- 
neuil*: d'argent, au chevron de gueules. 
HAMELIN , écuyer, deur d'Espintfy , gèwéffêàkiP i^ 
-Bouen, maintenu- le 1 5' mars r667 : d^apfletfty a«t 

ch'evrou éohiquetè d^^ùit etdiô gu>euies^ trois^t»l«ft 
HAMELIN^ g^néraUté é6 Caéu> maibteuu etf 1666 : 
d'azur, à la faso^coumiedb gueule» y chai^gée^d^fio^''' 
gnavdy )ar gatd^ etf bnitd'ffrgenl,. et^acéompag^eÀ^ 



Digitized 



by Google 



DE IfOIllirÂff'ME. f29 

poîntb ^ttii Itèvre du^miêitie ; mx chef d^ât^g^t , éâàrgé^ 
, de trois iheH^tes de sab4e. 

HANTIÉR (le) , ëcuyer, sieur de y> Bà¥rê , àti Brat- 

tier ^ de Rmnetoti , de Bîzfferc , et^. , gtérti^raîilrf d'Alan-' 

çon , main^eniy Ib i^.o a>i*ii 166Ô : d'a%\ir, à déU^ citerons 

d^ar^enty' aceotripagdéaP d)3f trois m^letiè^' à^èpétùtt du^ 

' ménae. 

fiAB60¥RT , ^cayer, siéui* d'Olondé et d^ Cossëvîlié , 
élection de Valogn^, maâiiteilil etf ï666'2 ^g^eii<e$, 
• *deinp*fe«H!yd'or. 

BARBELAY , ëeuyer , meor de 1r Mv^tiiMëré , ëlie^tion 
de Bernay : d'azur , à trois mains senefi»ti<eâ'd'oi^, et nbe 
. rmeà^mèmt , pdéée' en cœur. 

liARDËif , ^uyer , ^^urd&€h«ptilà>rd , BellénïoétVl^iir- 
bôae, seivnéurdcpLatiditf Botmarial^- etc., éleidiit^if de 
Poni-Aademer> ilMntiieiiu*Ie 7 nwnrsf 1668 :• d*ai?ùf", au 
oorkiie^chasse , coutoortié d'or , lié dîe gtkeu4es , et sn^ 
pend»" à' w^ rencontre de cerf du s^ond. 
H^AR^Di, ëcdyer » éeiàt de Vicques et des Lo^, ^^^- 
ralité d'Alençon , maîrrtentr le demwî" janVie^ iTO^ : 
J'tfrgewt'y au Ikm d^atùf) surmonte de trois étdtlefi^ d^ 
métiié. 
HM1BIËR^,' gënéraifté: de R>»ii^ : d^a^Mi^, e^' eHe>^^n 

d'argent , acconrpagné de trois fla»'ntfe%r#ofr; 
»Aft©OtlJ]^,écofyer ,'sfettr de B^tfiimtotïtî , ëï'efclîoW die* 
Coutances , mdfotemi en 1666 : d'argent, é^ ^titbir 
d'atttïi* , ctfnten^é èé quatre^ iiioudrettireff de* sable*. 
HARDOUIN, écuyer, sieur de Saint-Quentin , ëIec*ron 
dé Bertoay : d*ai*geftt , a^u chéWOrt d'azïir , accotnptfg'h# 
eif chef de deux étoiles^ de gueules^ eC eri-poitit^ d'ua 
cœur dter m^me. 
HAftDÏ ,'€cuyer, sieur de ChampvailoW, -éléfclîoTf èéli^ 
6i«tft<,' ifaaintenu; le a* octobre 1667 : d^ ^etilé^,^ au 
chevron d'or^ accompagne de quatre lions , àffîrbtitës 
d'^rgem. 
HARFLEDR, ville de Normandie : d'azur^ à troii? tbur» 

d'of , somtnëtéS chacûrte#rfrt'e'ôeur dely^dùniénate'. 
HAf{tVM>> ëcuyer, sfcurdé'Reairtfténbîr, <ife»Môn'gtfy, 
daéostâjfiWfe^, ë<eehi[5tî>déVît»e, tti^^Hit^ntfcW 1666: 
de g^éulêâp , à^ twrf«- ro^es d'of. 
HARNOIS , sieur d'Epreville , gënëralitë de Rou^tf tde 
gcretrtés*, au' cb^V¥dti d^a^g^ttt, aâcdj»ffegàé éè ^(Arftc?' 



Digitized 



by Google 



1!26 ." I^OBILIAIRE 

HXSTESy ^cujer, sieur de S usay, généralité de Rooen: 
d'azur^ au lion d'or ; à la fasce d'argent et de gueules , 
. brochantes sur le^out. 

HAÏTES, écuj^er, sîear de la Haye, élection de Bemay: 
d'azur, au lion coupé de gueules et d'argent. 

HAUCHEMAIL, écuyer, sieur des Hommes , élection 
de Carentan , maintenu en 1666 : d'aznr , au chevron 
d'argent , accompagné en chef de deux maillets d'or ; et 
en pointe d'un croissant du même. 

HAULLE (la) , élection de Valogne,^ maintenu en 1666: 
d'argent ; au chevron de gueules , accompagné de trois 
roses du même. 

HAULLES (des) , écuyer, sieur de la Rue, de Bourpie, 
. de la Chapeliëre , etc. , élection de Couches, maintenu 
le 6 juillet 1666 : d'argent , au chevron d'azur , accom-* 
pagné de trois lionceaux.de gueules. 

HAUMONT , ccuyer, sieur du Boulé , élection du Poot- 
de-l'Arche : d'azur , au chevron d'or , accompagné de 
trois croisettes du même ; au chef d'argent , chargé de 
trois couronnes d'épine desinople. 

HAUSSAY , écuyer, sfeùr de la Touche , élection de Fa- 
laise , maintenu le 5o juin 1666 : écartelé au i et 4 d'ar- 
gent , à trois coquilles desable } aira et 3 de gueules , 
à cinq losaujges d'or. 

HAUTONNIERE ( DE la ) , écuyer , sieur de l'Etong et 
des Qoatre-Masures , élection de Mortain. 

HA CTE VILLE, électiou de Coutances , maintenu en 
1666. 

HAUVEL , écuyer ,• sieur de la Morsanglier et d'Heu- 
derville , élection de Pont-Audemer , maintenu le 25 
janvier 1668 : d'azur , à une colonne d'hermine. 

Havre (le ) , ville de Normandie : d'azur , à la Sala- 
mandre d'or , couronnée du même } au chef cousu de 
France, 

HAYE ( LA ) , généralité de Rouen : d'or , au sautoir 
d'azur. 

HAYE (la) , écuyer , sieur de la Pjcatiëre , de Lespînay, 
des Landes , de Coste, du Mont , etc. , élection de Poot-^ 
Audcmer , maintenu le t5 septembre 1667 : échiquete 
de gueules c;t d'argent; au chef de sable , chargé de trois 
besanls d'or. 

HAYE (la) , écuyer , sieur du Tertre, de là .Lande, de 
Mehudin, etc. , élection d'Arqués > maintenu le 12 sep' 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. 137 

tembre 1668: d'azur j à la bande hreiesêée d'or 9 coiàyée 
en chef de trois merleites d'argent y une sur chaque 
merlon. 

HAYE ( LA ) , ^cnyer , sieur de Lintot j élection de Cau« 
debecy maintenu ie 19 juillet 1667 : de gueules , au 
chevron d'or , acconopagné de trois coquilles d'argent. 

HAY£.MAGN£V1LL£ ( la ) : de cuenles , à l'aigle éployé 
d'argent, becquée et Aiembrée d or. 

HAYE (la), écuyer , sieur du Tertre , généralité de 
Rouen : d'azur, au chevron d'argent, accompagné de 
trois étoiles d'or. 

HAYE (la), écuyer , sieur d'Amfreville , élection de 
MontivilKers , maintenu le i5 mars 1667 : parti d'ar- 
gent et de gueules ; au chef de sable , chargé de trois 
besants d'or. 

HAYE ( LA ) , écuyer , sieur de la Porte , seignenr de Se- 
noville , élection de Yalognc , maintenu en 1666 : d'her- 
mine , à un cœur de gueules; au chef d'azur , chargé 
de deux flanchis d'or. 

HAYE ( la) , écuyer, sieur dudit lieu , de-CoIoncet , de la 
Barre, du Hommet , du Mesnil-Imbert , généralité 
d'Alenç«n, etc. , maintenu le i3 avril 1666 : d'argent, 
à six losanges de gueules. 

HAYëR , écuyer , sieur ^e Saçy , ie Bea'ulieu , de Lo- 
zier , ete. , aénéralité d*Alençon , maintenu le 6 avril 
.1666 : de sable , à trois lances d'argent. 

HÂYER (li), écuyer , siçur du Perron , généralité d'A- 
lençon , maintenu le 5o novembre 1669.: d'or, au che- 
vron de gueules , chargé de trois chevrons d'argent. 

HAYER, écuyer, sieur de Semally 1 généralité d'Alen* 
çon , maintenu le 5i janvier 1666: écartelé, au i.et4 
d'or 'y au chevron de gueules , chargé de trois croissants 
d'argent } an col* d'argent , à la bande de gueules , co ' 
toyée en chef d'une canette de sable. 
*[AYES (des) , écuyer y#ieur de G&ssard , éjection de 
/ Pont-r£vé4||ie : à trois herses d'argent. 

HAYES ( des ) , écuyer , sieur des Orgcries , élection de 
Lisieux , maintenu le 6 avril 1666: d'argent, à une 
tige de sinople fleurie de trois roses de gueules. 

HAYES ( DES ) , écuyer , sieur àe Fissemont , élection de 
Bernay , maintenu le 3 févrir 1667 • d'azur, à une rosç 
tigée d^or, surmontée d'un soleil du même. 

HAxÇS ( DES ) y écuyer , sieur de Gftuyinière | de La«« 



Digitized 



by Google 



>:il6 KORIl.IAIfl£ 

.naji Ae Saint-tOliÂr , ^e Aonnevdl , etc. , ^éniriliié At 
Rouen, maintenu ie i5 novenfbre 1690^ éf. gueuler ^ à 
la croix d'argent, chargée d*un croissant de saiyie/etde 
cpatre merlettfs du même. 

HAZARD1£R!Ë ( la ) , icuyer , sieur de Saint-Aubin , de 
ia iPierre , du iGreurrl , ttc. , élection de -Gareirt an , maitw 
ie^u en 1^666 : dHiermitie , an ehef de gueules , chargé 
d'un léopard d'or. *' 

fiA'ZL&VILLË , <îhevalier , sei^eur du dit Heu , élection 
de Ëhaumont , m^nteutt^le i<binars 1669 : d'aeur , à la 
fasce d'argent, chargée de trois quintefeui!les d'azur. 

HEBERT , ecuyer, généralité de Rouen , maintenu ^e t6 
jaillet 1666 A ^'argent , à la Imnde de sable ^ chargée de 
trois chou«t/tes du champ. 

HEBERT , écuyer, sieur de Rullr , élection d^Evreux, 
maintenu le 7 septemfbre 1667 : a azur, au chevron d'or, 
accompagné de trois ^nerleties d'éperon du même. 

if ëBERT, élection de Vdogne, maintenu en 1666 : ^ar- 
gent , au lion de sable , armé et 4empassé de gueules. 

•HEBERT , éoujer , sieur du Boulon , éleaipu dé Pqn^^. 
rÈvéque , maintenu le i9 février 1668 : d'argent , a 
t^ois^asces de gueules ; à la- bande du même , chargée 
de trois besants d*or , brochante sur le tout. 

HEBERT, élection de Caen^ raaintienu en 1666 : d'af- 
geat , k deux l»sces de gneûles ; k 4a bande du même ^ 
chargée de trois besants d*or , broehaute sur le tout. 

HEBERT, éc$iyer, sieur de Commet etdu^Bosc , ete. , 
élection de B^yeux , maintenu en 1666 : d'argent , aa 
liouide gueules. 

HEBERT , écuy^> sieur an Breml , élection de Bayeu»', 
maintenu en 1666 : de gueulies , à trois grenades' d'or. 

H0CQCJET , écuyer , généralité de Caeu , maintenu en 
1666: coMpé d'or etdé gueulejB ; à deux c6rs-de-chasse 
contournés de l'un en ! autre. 

HBCQtlET, écuyer , sieur deiiautevîlfe , du Mesnil , elc.t 
coupé de gueules et d'or^ à trois hultets de l'un ea 
l'autre. , 

HELAÎNE , écuyer , sieur de Chanterie , généralité de 

" Caen ^ maintenu en i€66 { d'azur, à ui)e' molette d'é- 
peron d'or. ' 

HELARD : de gueules , à la €eur de lys d'argent. 

HELLANDfî , bailliage de Caux t d'ai^gent , à la b^ndc 4« 
gueulos f ehéi^ée de trois nuerkties d'or. 



Digitized 



by Google 



HËLLENVIUIëR f écajér , sieur d'Aùt^lIy ^ ^lèètioit âe 
Verncuîl , maintenu le premier septembre 1667 : d*ar- 
eent f à la fasce de goenleâ^ accompagné de trois mer* 
1 et tes d'asnr. 

H£i»LODIN , ^cnyer, sieur de Mesnilbut, de Hevîlly, 
de Boscage y etc. , élection de Caudeboc : d'azur , au 
chevron d'or $ accompagné en chef de deux étoiles du 
même^ et en pointe d uu fer de pîque renversé «Pargent* 

HELY£5 , écuyer , sieur de Sables , de Lvseme , do Hont- 
ville f etc. , élection de fiajeux , maintenu en 1666 : 
d'azur « au chtvron d'argent-, accompagné de trois 
glands d'or. 

HtMERy , écujrer, «ie»r de Villiers , élection de Pont* 
l^véque , maintenu le6mars i6t>9 : ^e Sable , au crois-* 
saut d or 9 posé au point d'honneur , et accompagné d< 
cinq croissants du m^a^ • 

HEMMONT, chevalier , seignfnir de Rothois , électioii 
dbe Keufchâtel , niainlc^nu le ttot avril iSHg : d'azur; à 
la tour d'argent , «maçonnée de sable , accostée de 
deux lions affrontés d'or^ tenatit chacun uife hallebarde 
'du même. • • ■ 

HENNEQUIN, écuyer, sieur de 1« Fague, de Saint- 
Aubin, de Vassy y etc. , élection d'Evreui. , maintenct 
je 16 aoiàt i66ti : d!àrgent^ à -la bande composée d'azur 
et d'or de six pièces. 

HENNEQUIN , écilyet , sieur de Bôismorîn j éleclioit 
d'Evreu* ^ maintenu le 8 lévrier iGG'jr : d'argent , à la 
bfinde composée d'aeàr:ei d'or de siîc pièce* , surmontée 
d'un lambel du second» ' 

HENNOT. écuyer, sieur de BrifletttSt, de ThemèH , )é 
Roeel > etc. j généralité de Caea > maintenu en i6(>6 : 
de gueules , mu croissant d'argent ^ accomipagné de trois 
étoiles xi'br« , ^ 

HENNOT , écuyer , »t#ar de la Champagne et de Hous- 
saye> élection de Valogne , maintenu en 1666 i d'or ^ 
Sk l'aigle de sable , becquée et membrée d'azur. 

HENRIQUES de Rennevilas : d'argent , à dent cle£i 
adossées d'azur ^ accostées de huit croissants appointés 
.qiiatte k quatre , et accompagnées de- trois fleurs de lys 
mal ordonnées d'or. 

HENRY , seigneur de Troy, élection de Vire j msîn* 
tenu en 1666. 

HERAULT , écuyer-, sieur de Bassecourt ^ des Croix , de 

.^ JQ<^^liditV;etc«^géQérâlitédeCaeB; maintenu en 166&: 
6* 17 



Digitized 



by Google 



d'arg^Dtj a laroif caQ«rd« cktable, hecqs^ et memtirâ 
d'or. . ' ,. 

HEB.BOU VILLE , chevalier» nmurqiiis ie Stinl-Jean , gé- 
néralité de Rouen. » maintenu le 20 avril 1667 ; ëeuyer , 
sieu^r du Harquet , ét/ectiQi^d« Cavdehec , maiuUmi U 
4 janvier i6t)b : de gneoiles ^ à jU fleurs de ijs «Tor. 

BERÇE^ écpjT^r, sieur dudii lieu , éiaoliou deOomfroat, 
maintenu, le 4 août : d'azur y k trois^herces d'or* 

MERCE^^X> écujer , sieur de Mesniiloupied , g^éâcralitt 
de Rouen. 

HERICHÉ (ls) yécv^yer f sieur du Yigaj > généralité de 
Roupn. 

HÉRICY (lb) , chevalier , seièçneurd'Ëstreheo > baron de 
JVlontbray , de Fiervill^ ^ . eU}< > élection de '£ajeux , 
maintenu 0^ i66ti;d'ai:g«iil9 àâr^is hérisfitons deïsaè>ie. 
.HERIS , écuyer , sieur dli Meenil^téiectioo d'Argués» 
maintenu ie 6 juillet 1670; d'argebt, à iai)anJe d^asur, 
chargée de trpis la^leilea d-éperoo d'or) à la >berclttre 
engreléci de gueules. ; , , 

HERMEREIi , sieur. de Belleval et «Le Couvert , élection 
de Bayeux , maintenu en 1668 : d'azur , à Tépervier 
d'or , longé , et griJIelé ei jmemhrérde gueules. 

HERMITE (l') , écuyer , sieçr de la Prée et du Peiit- 
Roquemo^t > géfiflraiité de Rwen > maii^nu eo >666 : 
d'azur , à la tour d'or. 

HËRMITE {(.'), seigiieur de Sainte-Denis , élection de 
Mortagne'/^aidtetfin 1« a9^iti.'i667 lécartelë-au i*et 
4 d'azur , à. trois f^rbea d'or j «u a et 5 d'argebl / au 
rencontre de sable. 

HERMITE ( l' ), ée^jelr, aei^tMf et baron de Fresnayr 
élection de FaUiae , naiotcnu le 9 pin 1666 1 tierce en 
fasce^ au 1*' d'argçQt ,.à la faacrvalssé* et csenetéede 
deux pièces d'azur; au 2 de gueules> à trois ormeCtes 
réunies d'argent f au 5 ^hermines* : 

HERMITE ( 1? ) ,, écuyer , sieur de la Morissière , éleçtton 
de Mortagoe^ «lainitenu le 4 )aovier 1666 : d'azur y à- là 
fasce.d'or ^ a.co&aipagnée.ea cUef de trois étoilee d'iA^ 
gent , et en pointe d'an croÂsàaïkt du méinev 

Pf RON , écuyer , aieur de Neuville , de BethencosiPt , de 
Pommerets, etc. , maintenu le 8 îfaiUet : «cartel é an 1 
et 4 d'aiKUt , à la basde d'argèbt , dbargée de trois ai--^ 
glettes de sable ; au 2 et 5 d'azur , à trois pals d'er *, au 
chef eôusulde gueule» , chargé é^une bande d'argeot. - 

HË:ftQ.lj\(J(LL£ ; auUefoia le LiiKfihQlâ , ékotioa^^e 



Digitized 



by Google 



DE NOJIM'JàKDrJS. iSl 

-Qajrtmt ^ «laÎBtotiw en 1666: de fpBtevleà , à* àéuu ju« 

HERVIECJ, ëcuyer, seigneur de Faux-Metnil et de Clfe- 

. rH^^lect'ton de Va'logne : maintenu en 1666 : d'azur , 

Hli chef d'argeat f ^argé d'un lion* lëopardé- de gueules. 

HERV]£U , écnjet f ai% ur de Glands-lis, élection de 
M^Qttv}Uiér&, toaÎAtenii le aa janvie? 1667 : de gueu-* 
leé ^ au clifvron d'or> accompagnée de trois glands du 
même. 

HERVIBU i écuyer , sieur de la Hogue , généralité de 
' Caen , maintenu en 1666 : d'azur , à trois glands d'or. 

HESBERT , écuyer , sieur des Angles , élection d'Ar- 
qnes : d'azur , au chevron d'areent , chargé d'une co- 
quille diesable^ et.âccimipagne de trois molettes d'é- 
peron d'or. 

HESCHAMP , écuyer , steur d'Ypreville , généralité de 
■ Ro^B* 

HETTEHOU , écuyer , eieur du Saussay et de Noîrvâ! , 
élection de Bernay , maintenu le 9 avril 1666 : de sa^ 
ble , à trois croissants d'argent. 

HEUDEY, sieur de Boquencé et de Pommainville , éïec- 
tiqn de Bernay , raatnlenu le i« août 1667 :'d'argent , 
au lion d'azur, armé et lampassé du champ', chargé à 
l':é|>alile d'tioe fleur de lys de gveules. 

H£NGLi£VlLL£ , écuyer , sieur dudit lieu , généralité 
de 'Rouen , maintenu le 120 juin i666ed'or , à deux fasces 
de gueules. ♦ 

HEURTAlïLT,généraHtédé Ronen : d'argent, à la fasce 
d'azur , chargée de trois couronnes ducales d'or. 

HEUftTAULT , écuyer , sienr de Crachat , seigneur de 
iLamm^rville et généralité de Rouen ^d'azur /a trdis 
4ê4e9 d'aigles ârraohéés d^or. 

HEU SE (la ) , chevalier , seignenr de Gouy et de Bellen- 
conubre , géoer»Hlé de Rouen : d'or , à trois housettes 
^'«sble. 

HEUSEY, écuyer, sieur de la Vallée', des Fontaines, de 

^ Neié 4 du Taillis ^ eta. , élection de Valogne ,' maintenu 
en 1666 : d'argent>, à mie housette de sable , épronnée 
d'or ^ et posée en jMtl. 

HEUSEY , généralité de Rouen : de gueules , àia fasée 
odTargénlt^ accottpagnée en chef d'une eroisette d'or et 
«nipoÎBÉe de trois sonnettes du même. 

H£UST£., sienrde la Motte, généralité de Rouen^ 

BEUZAJRD y ccnytr , sieur du Mesnil ^élection d'Arquei, 



Digitized 



by Google 



nivutenitlç S^juillçi 1667 : <iWg«iit,.à la ûMît iegi^eu- 
les, cantonnée de quatre aigles de sable, posées? en 
b;mdr ei en barre. . . • .. - . ... i 

HOCÇUELtJS , écuyer , sieur de Hantplessis > éteclîdn 
cl'Art|ues, oiainteiiu le lâ sep^embie 1667 : d'argent, 
au sautoir de gueules, danchéda sable. ' 

HOMME (nu), écuyer ^ sieur d» Cliai4ly » élection d*A-» 
vranchcs , maintenu en 1666 : d*asar , au léopard d'ar- 
gent. , accompagné de shl besants rangés d'or. 

HOiMMET (m )', écuyer , sieurde Sartilly etdc Cocqoc- 
ville , élection d'Arqués, maintenu en i665': d'argent 
au sautoir d'azùr. 

HOMMEÏS (du) , ancienne raais«n de Normandie, éteinte 
depuis plusieurs siècles : d'argent , à trois flenrsde lys 
de gueules. 

HONPLEUR, ville de Normandie : de sable, à la tour 
d'argent , mouvante d'une mer d'asur , et accostée Ae 
deux fleurs de lys d'or f au chef cousu de France. ^ • 

HOMMET6 ( des) , généralité de Rouen : d'azur k trois 
flammes d'or. 

H0NCOURT, écuyer, sieurde Baaumont, élection d'An- 
dcly , maintenu le 9 septembre 1668 : d'asnr , à trois 
pals de sable. 

BOOKE : écartelé d'argent et de sable , à la croix delHin 
en l'autre , cantonnée au 1 et 4 d'une coquille de sable } 
au 2 et 5, d'une coquille d'argent; à la fleur de lys d'or» 
posée en cœur. 

HOQUIlLIS , écuyer , sieur des îs> élection d'Arqués: 
d'argent, au chevron denché de gueules. 

H08TINGUE , ëeuyer, sieur de l'isle, de Loèncbamps « 
de la B|*osse , etc. , élection de Carentan , maintenu en 
]666 : d'argent , à trois feuilles de sinople , et au croia- 
sant d'azUr , posé en cœur. 

HOTOT> bailliage de Caen s dtaïur, semé de, molettes 
d'éperon d'or ; au lion du même , armé et lampasaë 
d'argent brochant. 

HOTOT, écuver, sieur de Morou , d'Ouville , du Q«es- 
ne , elc , élection de Bayeux, maintenu en i6â6 rd'at^ 
gent, à la face d'azur, accompagnée de quatre aigléttes 
de sablé. • 

HOUDETOT, chevalier , seigneur chitebun d'HervîIle 
et de Boisgribou , élection de Caudel>ec , maintenu le 
16 juillet 1667 s d'argent , à la bande d'azur, bordée 
d'or, et chargée d'une cl||^e de trois médaillona du 



Digitized 



by Google 



DE I40RMANDI1. l5S 

méine^eeYaî du mifîeu chargé d'un Hon, elles deux 

autres d'une aigleltes. 
HOUEL, ëcuyer, sieur du Tremblay , commune de la 

Pmnmeraye , baron de Morainville , éleclion de Ponl- 

î'Eirêque , maintenu le ix mars 1671 : paie d'or et d'azur. 
HOUET, élection de Vire. 

HOUETTEVILLE, seigneur du Mepnil^Hardrev , élec- 
tion de ConcheSy maintenu le prenûer mars 1660 : d'ar- 
gent , à la fascede sable. 

HOtJL'AY, généralité de Rouen: d'azur, à trois lys de 
jardin d'jor fleuris d'argeut. 

HODL\Y.(i)u) , écuyer, sieur de Goumis et d« Frisol^, 
élection d'Arqiifs, maintenu le igfévier 1667 : d'azur» 
à trois soIei[s d'or. 

HOUL AY , écuyer, sieur de Labbraye , élection de Ber-r 
nay , maintenu le 28 juin 1667 : d'azur, à trois coquil- 
les d'argent., . 

HOULLfeT , à Rouen : d'azur, au cœur d'or, enflammé 
degneuîes , percé de deux flècîies d'argent en sautoir et 
semmé d'une croise tte florencé^du second émail. 

HOUPPEVrLLE DE NEUVILLETTÊ: d'argent, au cbe- 
vron de gueules, accompagné en chef de deux» merle ttes 
de sable ^ et en pointe d'une ville du même , bâtie sur 
un tertre de sinople. 

BOURDEL^ écuyer, sieur de la Londe , élection de Ber- 
nay , maintenu le 5 avril i666 : d'or , au lionceau de 
gueules , accompagné de trois trèfles de sinople. 

HOUSSAY, écuyer, sieur de hi Maillardière, élection 
de Lisieux^ maintenu k 16 avril 1668 : de gueules, 
à trois feuilles de hou d'or. 

HOUSSAYE (là), écuyer, sieur du Mesnil , de Ram- 
froy, de Oeron , etc. , élection de Mortain , maintenu en 
1666 : d'argent , k trois feuilles de hou de sinople. 

HOUSSAYE (la), écuyer, sieur de la Bissirye , de 
Bosjoviri, de la Croix, etc., élection de Pont-Audemer, 
maintenu le 10 juillet 1670 : d'argent, à trois feuillet 
de bon de sable, et trois bâtons de même , pommetés 
de gueules , appointés en cœur. 

HOUSSAYE (la), écuyer, sieur de Tourville ^de Bos- 
couen, de la Croix-Rougémonlier, etc., élection de 
Pont-Audemer, maintenu le 9 juin 1670 : d'argent, 
à un arbre alésé et terrassé de sinople, chargé' de 
deux m^rlettes adoi^sées et actohipgnées en pointe 



Digitized 



by Google 



l34 NOBILIAIRE 

d'une autre merlette , le toul de sable ; au lioii-Iéopardé 
du même y brochant sur le fut de l'arbre. 

HOUSSA.YE (la), écuyer, sieur d'Auville, électioii 
de Valogne , maintenu en 1666 : d'argent, à ,, trois 
feuilles de hou de sable , chargées chacune d'une croi- 
setted'or. 

HOUSSAYE (la), écuyer, sieur dudit lieu, électioa 
de Lisieux , maintenu le 20*avril 1668 : d'azur, à trois' 
feuilles de hou d'or. 

HOUSSAYE ( la) , écuyer, sietir du PJeSsis et deMon- 
treu, élection de Lîsieux , maintenir le 12 avril 1667 ; 
d'azur, au hou arraché et terminé de trois feuilles d'or. 

HOUSSAYE (la), écuyer, sieur du Goiildrây^ élec- 
tion de Lisieux, maintenu le 6 août^i^ôj : d'azur, à 
trois branches de hou de six feuilles, chacune d'or. 

HOUSSU (le), élection de Coutances , nofaintenu en 
1666. - ^ 

HOUTTEVILLE , écuyer , sieur de la -Mott^ , olectioir 
d'Andely, maintenu Ifi 14 juin 1670 : coupé de sable 
et d'or. 

HOVART, écuyer, sieûr de Coll^ville et de Boia-Poo* 
pin, élection de Pont-1'Evêque, maintenu le 2Q no- 
vembre 'i 665 : d'azur, au chevron d'or , surmonte d'un 
croissant d'argent , et accompagné en chef de deux 
étoiles du second, et en pointe d'une hure de sanglier du 
même. 

HUDEBERT , élècti©u de Bayeux, maintenu, en 1666: 
d'argent , à deux pAln^^s adossées et posées an chevron 
renversé de sinople ^ ai^ chef d'azur , chargé de troiaxo- 
ses du champ. 

HUDEBERT , écuyer, sieur de ^lancbuisson et du Val ^ 
élection de Lisieux , maintenu le 5o juin 1666 : de sable, 
à l'an il le d'argent. 

HUE , sieur de Montaigu et de Langoiniëre , élections de 
Bayeux et de Saint-Lô : d'azur , à la colombe d'argent, 
tenant en son bec un rameau d'olivier du n^ipe. 

HUE , écuyer, sieur de Montrecy et de Làupay>. généra- 
lité de Caen, maintenu en 1667 : d'azur , à trois fasces 
d'orf à la bande de gueules , chargée d'aune coquille, 
d^argebt, accostée de deu^ molettes d'éperon du mémei 
brochante âur le tout-. 

HUE, écuyer, sieur de Caligny , de l^ngreun , seigneur 
de Saint- Germain , généralité de Caen , maintenu en 



Digitized 



by Google 



^ 1666 : d'azur, à l'aigle d'argent , accompagnée en cbef 
de deux étoiles du même. 

HUE, écûyer? sieur de Toumetot , g^nëralitë de Caen , 
maiqtefitt er» r€66 : d'aïur^ à» la fasce d'argent , accom- 
pagnée en chef de trois étoiles rangée* d*6r, et en pÂointe 
de trois croissants du même ^posé deux , et un. 

HUE , généralité de Caen : de gueules au cœnr d'argent , 
accompagné de trois molettes d'éperon du même. 

HUE^ écuyer , sieur de Clia la mixer t et de Lairondel, gé* 
néralité de Caen , maintenu en 1666 : d'argent , à la 
Lande de gueyles > chargée de trois mouchetures du 
champ ; à la bordure de gueules , chargée de huit co- 
(fuïfFes d'or. 

HUE , ëcuye'r , siear de Miromenif , de la Roque ^ de 
Vermanoir, deBoscdroît , de Cerniëres , etc. , éiecliont 
de Saint-Lô et de Bernay , maintenu le 7 août 1666 t 
d'argent , à trois hures de sanglier de sable. 

HUE, ëcuyer, sieur Dufresnay , élection d'Argentan, 
maintenu le 17 juillet 1666 2 d'azur , à la fasce d'or. 

HUET , généralité de Caen ; d'azur, à deux mouchetures 
d'argent en chef, à trois griHets du même en pointe. ■ 

HUET , écuyerf d'azur , au cerf d'or, issant d'une ri- 
vière d'argent ; au chef cousu de gueuTes , chargé de 
trois molettesd'éperon du second émail. Cette famille 
s'est transplantée dans l'Orléanais. 

HUILLARl>, généralité de Rouen: de gueules, aumouLoa 
d'hermine.. 

HUILLIER (l'). généralité de Rouen : d'argent, àtroiar 
quintefeuilles de gueules. 

HUIiLIN , écnyer , sieur de Neufbourg , élection d'Ar- 
qués : d'argent, à la fasce d'azur , chargée de trois co- 
quilles du champ , et accompagnée de trois croix de 
Malte de gueules. 

HURaRD , écuyer , sieur de Catilloh , généralité de 
Rouen^ 

HURE , écuyer , sieur de Boisdriet , élection d« Bernay , 
maintenu le. 7 av.ril 1666: d'argent, à trois bures do» 
sanglier de sable. 

HUREL , écuyer, sieur de Grainville-sur-EJeury et de 
Canteloup-le-Bocage , généralité de Roue»: d'argent, 
à la Bure de sanglier de sable , accompagné de trois 
besants d'qr. 1 

HUREL , écuyer, sieur du Hugues et de la Londo -jâec- 
tioa de Carentan^ maintenu en 1666: d'argent^ à la 



Digitized 



by Google 



tS6 NOftILIAtEE 

fasce dé gueules , &<^ompagiiée de trois trèfles Aê 

sino^le. 
HURLEBIE , élection de Valognc. 
HUYARD, écoybr, sieur de Montteny, élection dé 

Lions y maintenu le aS décembre lëjot d'argot; à 
' trois trèfles de sable* . 



IMBERT , élection de Yalogne^ mainteau eu 1666 i d« 
gueules , à tr«is aiglons d'or. 

ILLES (des) , écuyer, sieur ie la Vallée^ dn Plessts, 
de Bretanville , etc. , élection de Coutances^ nâaiotenii 
en 1666 : d'argent , ati lion de sable» armé et laœpasaé 
de gueules^ ayant à Textrémité de la queue une étoile 
du champ ^ à la bordure engrelée de gueules. 

ILLIBRS ( 1)' ) , écuyer , sieur des Tanges et de Vimel, 
élection de Yerneuil ^ maintenu en 1666 i d'or, à six 
annelets de gueules. 

IMBERT 9 élection de Yalogne j maintenu en 1666 : de 
gueules , a trois aiglons d'or. 

lAfBRËYAL y écuyer , sieur de Bretel , de Fontenelle , 
d'Euvrenpel y de Brehencourt , etc. , éjection d'Arqués, 
maintenu le 10 décembre 1670 : de gueules , à trois 
quintefeuilles d'or. 

ISLES (des) , écuyer , sieur de la Liberdiëre ,. élections 
de Garentan et de Coutances , maintenu en 1666 : d'ar- 
gent ^ au lion de sable , armé et tampassé de gueules. . 

ISNEL , chevalier, seigneur de Saint-Gilles , de Crettot, 
de Turgautail y élection de Caudebec 9 maintenu le 24 
juillet 1667 : de gueules > au lion d'or. 



JACQUESON , généralité de 
de sable , à l'aigle d'or. 



Çaen , maintenu en 1666 s 



JALLOT , écuyer , sieur de Saint-Remy et de Susanne, 
seigneur de Chastelans et de Beaumont , élection de 
Yalogne , maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'ar- 
gent, chargé de trois merlettes d'azur, et accompagné 
de trois trèfles d'or. 

JAMBON , élection de Lisieuz, maintenu le 14 mai 1666: 
d'argeut ; à un rameau de deux branches de laurier 



Digitized 



by Google 



DE IfORlVIlKDlE. l5y 

At aitafxle; su ohef d'assor , chargé de trois moletteg 
d'éperoa d'or. 

4ÀMM&Ë , écoyei*, smuf de la Metlterâye, ëteetîon de Fa-^ 
Itiae ^ mainleBu le 27 aoû^ i6êê i de sab^e , à la bande 
d'or , accompagnées de six coquilles du même . posées 
en acle. • • • 

JâMET y écttjrer f sîeup de Basseeo^rt , généralité de 
Booen. 

JAMOT 9 d^jMtiP , à troi» 



* fie|PS de \y9 au pied nourri 
'j à r épée du n^éme en pointe , 



mal-ordonnées d'argent^ 
eouronnée d'of . 

lARBlNS (dks) , écwyéft, sie«r de Saii^t-Reitay et 4e 
ia Haye , v^oi&ta de Liens , élt&efn^dHde Lions ^ mainr 
teira le iH }u^Mét 1060 : de guealcs, à un écot de six 
brenebes #of , posé en pâï , chaque brancbè chargée 
d'iMM Hieriette de sable* 

lEAN , écuyer , sieur de Mont|ean , é^cripn de Falaise , 
iBfliintenu le ^ juin 1666 : d'azur , à la fasce d'ar-^ 
gent , ebargée d'un corbeau desinople^ tenant une 
branebe de laprâér &ï même , et accompagnée Se trois 
tfoiles é^oT. 

JEAN, éeuyer, sleor de Versainvilîe , éfec^on de Fa- 
laise , ipiaipVenu te 5 jianvief^ 1667 : d*aziir , à trois 
glnnds versés d'or. 

JEANîiB (ab), écwyer , sîeor du Rocher , élection dar 
Falafse, maintenu le premier jaijvier 1668 : d^azur , 4 
une naontagne alésée d'argeut , surmontée de deur 
éteil'es du ràèrne. 

JOIGNY , chevalin , seigneur de Belîobrune , du Parc; 
de Blondi», etc. , élection de Lions : de giieuies , à 
Taicle d'argent, becquée et membrée d^azur. 

lOLlS (*«•), écuyei^ , sîeur de Neady , de VilHers , de' 
RœbefdPt, eu Jonquay , èlc. , élection de Carcntau , 
maiateme en h^& : d4znp , an chevron d^, accom- 
pagné de trois aigîettes d'argent. 

JOLx, éecryefx sieur de Scavarel, élection de Verneuîli' 
d'astnr y à Parbre arraché dPor , chargé sur' |a cime 
d'une esBeile du même. * ' , ^ ♦. 

JDRTS, seigneup de Genfévilïè , élection de^ Pont-l*K-^ 
vêque ^mainteBlï le 4 râai 1^0 : d'azur , au chevroi^ 
d'or , accompagné de trois ceqwiHe» d'argent. - . 

JC^iËL;» dteetien d^Ar^ines, maintenu le 17 fanviçr iÇÇÇ^; 
d'afiur y à la bande d'er. 

WS^T, dêuy«r« li^wr de Vîe«*, éîçction de Càr^otei^ 
6. »8. 



DigitizedbyCrOOQlC 



l38 I^dBlLIAlRfi 

maîntena en 1666: d'argent, à douze moachetàreft tie 

sable , 4 9 4 ^^ ^* 
JOUANN£y écuyer, sieur de la Bonneterie « élection ié 

Falaise : d'azur, au cœur d'argent, accompagné de trois 

croi^etles d'or. 
JOU£NKE, généralité de Rouen : de gueules, à la fasce 

d'argent , accompagné de trois étoiles d'or. 
JOUENNE, seigneur d'Esçrigny, du Mesnil , d'HervîUy 

de la Fontenelle , etc. : d'azur, à trois croisettes poten* 

céee d'or. 
JOUHAN, écoyer, sieur de la Porte, Bauduenville , Ver- 

cugëne , la Roque, etc., élection de Valogne, maintenil 

en 1666 : d'argent , à six roses de gueules. 
JOURDAIN, écuyer, sieur de Saint-Sauveur , élection 
. de Bayeux , maintenu en 1666 : d'argent, k la bande 

d'azur , chargée de trois flanchis du champ , et accostée 

de deux tourteaux du second émail. 
JOURDAN, élection de \alogne : d'azur, à la masse d'or 

en bande , côtoyée en chef d'une cigale du même. 
JUBERT^ chevalier, seigneur de Brécourt, Senancourt, 

etc., généralité de Rouen , maintenu le i5 août 1666: 

ëcarteté , au i et 4 d'azur , à la croix alésée d'or ; au 3 et 

5 d'azur, a cinq fers de pique d'argent ^ posés trois et 

deux. 
JUCHEREAU DE SAINT-DENYS : de gueules, à «ne tête 

de Saint-Denis d'argent. 
JUCTEL^ élection deCarentan, maintenu en 1666. 
JUGfîARD : de gueules, à la croix florencée d'argent. 
JUHÉY, écuyer, sie^^r de Vaufleury, élection deMortaiO) 

maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, accom- 
pagné de trois coq^uilles du même. • 
JULIEN, écuyer, sieur d'Arpentigny, élection tde Valo- 

gne, maintenu en i66(>: d'azur, aune épée d'argent 
i en pal , garnie d'or « la pointe <en haut, accolée de deux 

lions affrontés du même. 
JULIOTTE , écuyer , sieur de Roussillon , généralité d'A- 
. lençon, maintenu le3i janvier 1667 : d'azur, au che* 

yry d'or, accompagné de trois étoiles du même. 
JlJMEL, baron de Lisors, élection, de Pont-l'Evèque « 
, maintenu le 8 septembre 1666 : de gueules , à l'aigle 

éployée au vol abaissé d'argent ; au chef cousu de sino- 

pie, chargé de trois molettes d'éperon du second émail. 
.^MILLY^ écuyer, sieur dudit heu, élection de Dom- 

faont: d'or, à troifi trèfles de fiioople, çt unrroscdc 

gueules en cœur. 



Digitized 



by Google 



DE NOHMAHDrE. iSg 

JUYIGNY ^ ictryer ^ tienr de Saint-Nicolas , Ae Galle etc. ^ 
élection de Goatances, maintena en 1666: d'argent, k 
la croix ancrée de gueules. 



LA6BË, écuyer, sieur des Offieux, généraTité d'Alençon , 
maÎQtenu le 27 juillet 1667 : d^or , au chevron d'azur ^ 
accompagné en chef de deox molettes d'éperon de sable, 
et .en pointe d'nne rose de gueules. 
LAIGNEL, écuyer, sieur des MarbceuFs^ 
LAILLET, écujer, sieur de Saint-Pierre ', généralité de 
Rouen, maintenu le 7 février 1667 : d'azur, au lion 
d'or. 
LATLLIER , écuyer, sieur d'Ensneville, généralité de Caen , 
maintenu en 1666 : de gueules, à trois alérions d'argent. 
LAISNE , sieur de Smtot , généralité de Rouen. 
lAISNÉ, seigneur de Torchant, élection de Domfiront, 
maintenu le i3 août 1666 : d'azur , au chevron d'argent , 
accompagné en chef de deux étoiles d'or, et en pointe 
d'un croissant du même. 
LAISNÉ , élection de Valogne, maintenu en 1666» 
LAISTRE (de) , élection de Neufchâtel : d^azur,. à trois 

couteaux d'argent emmanchés d'or. 
LALLOGNY ( de ) , écuyer , sieur de Durville et du 
Mesnil-Troussay , baron de GoutteviUe , élection de Fa* 
laise et o^énéralité de Caen , maintenu en 1666. 
IjAILLOIJEL , sieur de Ghampeaux et de BeuvreivI^ 

généralité de Rouen. 
L^UMffiERT^ écuyer, sieur de Feiupientîn d'Herbigny, 
du Mont Saint- Jean etc. , générauté de Rouen , main- 
tenu te 16 janvier 1668 : d^azur , au lion d'or ; au chef 
cousii de gueules , chargé de trois étoiles d'argent. i 
LAMBERT, éeur^r, sieur de Lambermont, du Buisson etc., 
élection d'Anaely , maintenu le 27 août 16S8 : d'argent, 
i trois b»ndes de sable. 
LAMBERT, écuyer, sieur du Fresne, élection de Bàyeux, 
maintenu en 1666 : de gueules , au chevron d*argent, aor 
compafi;né en chef de deux croiisants d'or, et en pointe 
d'une étoile. du même. 
lAMPÊRlÊRE , écuyer , sieur de Mootigny , élection de 
Valogne , niainlehu le 15^ janvier 1667 r d'azur ^ à. deux 
lampes d'ai^nt , allumées de gueules , surmontant ua 
lion-léoparde d'or. . ^ 

liAMY) cheviUer I baron de Tubooaf ^ seigneur et patron 



Digitized 



by Google 



l4o KOaii^lAlRE 

i ■ ■ 

de Saiin-Mjchel de h Forest ^ f jawr/iUt» 4e ^èliHi : f <«, 
a trois étoHes.de j^nl«tf. 
t^NCESSÉOR , écuyer, siew» 4© la PoBMNPe ^ ^ledion 
d^Avrancbes, maÎDteiia en 1666 : ^ai^ent, à trois tour- 
teaax d'azur. 

LANdZE , écnjer , sienr da Hamel , la Jossinièce etc. « 
élection d'Avraociies , tr^inteim ^etl 1^66 : d'af^pent , i 

. trojs canards de sabie , béï^ei^s et membres Ae gtiteufes. 

LACUNE (iA.)éoo5rer Y Mf«tol*'diiditlreii, ée Se^e^^Sim- 
dran^ourt, électioR d?Ël4«BX, YntikHenH le 3i octcflbi* 
1668 : de sable, à ireis HicdéHes d'épercto dV)r. 

IjANDË ( ia ) , éeoyer , «»ewr de ^Sutits^ean en -Corail , 
élection d'AvrancWs fiK^itftenii en r66^ recoupé, an pre- 
mier d^arg-çot . au lambel de gueules; au second *d'amr. 

Ï.ARDE ( lA ) , ecJuyer, «iéer ^es Goetîls , d'Onflly «c., 

, élection de Falake , mainteim le 3 mai 1 66y : d'an^enl^ 
au sautoir de génies. 

LANDES ( DES ) , écuyer ,« sienir *de la fli*ugci*fe , Blanvilh 

, ^tc, éleottcm de ^Doftl^Itt : d'azur, au chevrou d'or. 

LANDCKS ( m) , voye* d^Eiérouville. 

LANFERNANT , élection de Vernena : fl'aiîtir , àtrcttsîo* 

sano^es d-èr. 
P 

LANGE VIN , écttyer, sietfr^e la Wanqnère, élection 3e 
Carentan , mainteim ^ V666 : de gueules, a la <^w^ 
d'or , canto'nWe de Titrit moleHes d^éperon d'argent. 

LANGLE (tte), écuyer, ^iétfr deïJdsny, d'Atdez , etc. , 
élection d'Evréiix : 'fl*a^ur, a la fasce d'or ^^ccaqtipag^Bée 
en cbef de delrk ^ands , et en pointe d'ube rose , le tout 
du n.êroe. ./ 

LANGLOiS , éci^^irt^ sienr de ^eanvaig, élection d'Arqués, 
maintenti le dk décorfbr'e 1666: de ououles, à trois 
épieux d^arg^t. ^ 

LANGLOIS , écuyer, sieur de la'Cour, de Slontetiilfe, ^otor- 
, nebuit , Chapelle , d'Bs^tot, Saum^oné »pc.^ élection de 

todfances , mnintennle 21 juillet, 16G8 : d'aziTr., à deux 

çroisettes rangées d'or « >8ccon>pagnées de trois molefiet 

d'éperon d'argent. 
liAl^GLOIS, é}e<î^ion Ae Vidogne, niaimenu -en r666?dW, 

au chevron, de gueules, accompagné de tfois cos^s de 

pois >ai^glais4e ^ini^e. 
LANGLOlS, écuyer , -^wear de la Clwâse., ékctiion Jd'âr- 
^ .^entan, majnteÂti le^i^mvieir tMê :À}ump.,'^n'4âtenou 

aor, accompagné de Vois annelets^inélUÉ» 



Digitized 



by Google 



MNtiSL^ifi^ x;I»araii«r ^ qietgotevr de ^Hl^bfàks ri de 

MoUeville: dW, à deux Iion$-léoparééftd« glveol^s; a^ 

chef d'azor » chai^ de tn>«s%^AIls du olHiin^. 
LàSi&kOtS , mun* de la Béudeiée^ i^leictievi d'àvrmches': 

dkw» , ML dinrtoB dW|^«9t i ac«miJj*kg*ife *ffn «kef de 

4piik aîgliBim.dW, ^imi^iiiteiet^miie étMIe chi «lêirie. 
LANGLOlS, sieur de Join ville , généralité de RenéA. 
UKGJiiOIS a£ <JRH^immF : d'atout , an «en ik 

:g««ill»s ; Ml ebef li'aEEiiir , ctaiçé ^4r«is àwkites *©t>e- 
. a>iNi d'en. 
LANGLOlS , ecuyvt^wm de:F<nr«B(Mfce,4es Fo«itaîii^,ittc.^ 

6teè«iM il' hr^énmk , iWftiBima 4e « ««f» ^667 : dW.or-, ' 

^m ^mtrém idir, a«0(mfft|své wi Aef de ^âen* tfel^te^ ap 
• ve}*afaaMné^r9t««fmifleerun«i»èiissalft,4etomTOinêffi^^ 
iiiàfl^âliôlS^ «cu^Mr^ siwr tde 4a Méitide, -^eeiiMi de 

Falaise, maintenu le 3o mai 1667: d'ai^nt, i tfoii» 

nfleèrs , vsnnnini tésrdVn^ didi#e , le «ôuft de jg;me«fles -, fe 4roih 
' roMsÂmtébie , vtmgéf^ «n^hé(. 
LANGUEDOR, sieur de Bois-le-Vicomte , générafité d^ 

'ftoneiu 
LANOy, 94àfitwÊt %k<!fifcre«iHe ,^ CleTttem -etc. : *ftr- 

gient , à d'ao^k dtt saUe. 
LANTERNIER, écuyer, sîenr de 8dtfl--i!ari«*id 3 «aïJClioîi 
, de Ctfudebwc, mainieiMi le '^ îjmin :i668:'d^«ait ,4 trois» 

£iHots d'aa^ïant , e^unotieliés d''or i»t g>art»is tte «libte. 
iARCHER , iéaxffer , nevtv de <}»i|penc*oti ^, 41edlwh de 

Bajeux , maintenu .lA ir6â6 1 d'«^g<eni, au fiom? 4iMssé 

desaUe. 
IjARCH£B«'é€iiiyer.,tSie(rr du^&onict, d>À«J>«tville trtc. , 

élection de Baveux, maintenu en r666 : de'^^uetiles, au 

porc hèrieeéil^^'gMÉI. • 
LAKÇjilER., sieur nie la Londe , «leciion de 9xymtx , 

iBaioUmien'i666: de guedos , «z porc-épic d^acrgent; 

au chCT cousu d^azur chargé de trois arcs d'or. 
LARCHïËR , ^ottyer ; sieur ^GoimeiriHe , la CIm^^ \ 

Multoi;,, ^ftftain^ilLe , Gdurturelle etc. , «életsiidB de 
, Pont^odemeri, turâtesule 25 BDUtàtôB : de iaUe , au 

porc héirifisé dW. 
IiAftGC ( &E 1) <, éctiyer ^ sieurdieiSomtatt^lle, géiiipaliié 

de Caen, maintenu en 1666 : d'or^ à l'«ngle 'éployée de 

liARREYt éeajterN, ^«r de lieeimmont, ^<Cra$ii»eMiil , 

. de ¥«i|£d«4iieCiK«^, yèiecûùn de ilUmvviHi^fi : »de isiMe , 

au chevron d'argent , accompagné en pointe 4\wc Wo* 



Digitized 



by Google 



l4^ KOBILIAIKK 

lette d'éperon d'or ; ait chef da ntme^ chvtgi de trcn» 

crpissants d'azur. 
IjARREY : d'or , à neuf losanges d'azur. 
LASSEUR , écujor, sieur de la Goquardière , k MauraisH 

nière , la Bandrière , Yigannière , Lombant etc. : de 

gueules, au chevron d'argent, accompagné de trois 

coq» d'or. 
LASTES , élection de Montivilliers : écartelé , au i de 

gueules a la tour d'or ; an a d'azur au croissant d'arrent; 

au 3 d'azur, au dextrochère d'or, tenant une épee da 

même ; au 4 de çueules , au lion d'or. 
LASTRES, chevaher, seigneur de Monderille, «[énéraliti 

de Rouen : d'or, à la iasce d'azur ; au lambel m méase. 
LAT ( nz ) , écuyer , sieur de Hautecourt , élection de 

Lions : d'argent, a la bande de gueules f chargée de trois 

besants d'or, 
LAUBERIE, allas MIETTE « écuyer, sieur du Mesnil- 

Raoul , élection de Saint^Lô : de gueules , à trois moutons 

d'or. 
LAUDIER , écuyer, sieur de Beauvais, la Crochardière etc.^ 

généralité d'Alençon, maintenu.le 22 février 1668: ^a- 

zur , au chevron d'or , accompagné de trois pommes de 

grenade du même. 
liAUNAY, écujer, sieur de Ristaj-du-Briére , Buisson, 

Cochet , la Gujon , Belle-Fontaine , généralité d'Alençon , 

maintenu le 7 septembre 1666 : fascé de vair et de 

gueules ; à la Champagne d'argent. 
LAUNEY, écuyer, sieur de Villarmois, Courcy, etc., élec- 
tion de Carentan , maintenu en 1666: d'hermine, a ^^ 

pots à anse de gueules. 
LA UNO Y , écuyer, siear de Mont-D^vid, Petilville, etc., 

élection de Pont-l'Evèque , maintenu le 3o janvier 1668: 

d'argent, à l'aigle de sable , bec<{uée et membrée de 

gueules. 
LAVAL, chevalier, marquis de Tartigny , Goumay etc., 

élection de Yemeuil, maintenu le novembre 1666: 

d'or, à la croix de gueules, chargée de cinq coquilles 

d'argent , et cantonnée de seize alerions d'azur. 
LAYAL, écuyer, sieur dudit lieu, élection de Falaise: 

de contre-hermine. 
LEAU, écuyer, sieur de Fay, élection ds Gisors et Pon- 

toise : d'or , à la Casce d'azur, accoihpagnée de trois roses 

de gueules, et de trois molettes d'éperon mal-ordonoées 



\ . 

Digitized by VjOOQIC 



DE IffOftMAKDÎE. î45 

U3)0, eCHjrer, sieur du Val, élection de Poûl-Andemer : 

d'argent ^ à trois fasces de gueules ; à la bordure d'azur , 

chargée de huit besauts d'or. 
LEUPËRIÉRE , élecliou de Valogne, maintenu en 1666: 

de gueules , à un pot de fleurs composé de deux roses 

d'argent, tigées,«t feuiUées de sinpple, surmontées 

d'une rose sans tige du second éntaiL 
LENFANT, générabté de Gaen , maintenu en 1666 : d'azur, 

a un croissant d'or ; au lambel d'argent, 
L£MTRIN,écu;^er, sieur de la Rivière, la Couronne etc., 

élection de Bayeux, maintenu en 1666 : de gueules, au 

croissant d'or ; au lambel d'argent. 
UENUBAC , généralité de Caen. 

LEONARD, élection de Bajeux , maintenu en 1666, d'a- 
zur , au lion d'or , accompagné de trois flammes cousues 

de^giieules. 
liPÉE (pi: ) , sîenr de Cauviffny , élection de Falaise. 
LEPEINTEUR DE^MARCHERE, maintenu le 1 4 mai 1666: 

d'art ent y au chef de gueules , chargé de trois roses d'or. 
JUISGALLÉ , écuyer , sieur de Longlée , généralité d'Alen- 

çon : coupé , au premier d'or, à l'aigle éplojée de sable ; 

au second de gueules , à la herse d'argent. 
LESGALLEY, élection de Ba jeux , maintenu en 1666, 

d'azur , à trois casques o^jbeanmes d'or. 
LESCHAMPS, écuyer, sieur dudit lieu , élection deMor- 

tagne , maintenu le 12 août, 1666 : d'argent, à la croix 

d'azur , chargée d'une coquille d'or ,, et cantonnée de 

'douze merlettes de gueules. 
I^DO , seigneur de Yaliquerville et de Saint-Vallery , 

généraJité de Rouen , maintenu le 19 octobre 1666 : 

d'azur, à la fasce d'argent, chargée d'un croissant de 

gueules. 
LESGUET , élection de Lions , maintenu le 3o septembre 

1669 : d'argent, à trois loups de sable. 
UESNERAG, écuyer, sieur J|^ Bavillon, généralité de 

Caen , maintenu en 1666 : de gueules , à trois aigrettes 

d'argent. 
LESNERAG , écuyer, sieur du BouiUou , de Carrey, Mes- 

niville etc., élection de Bayeux , maintenu en ï666 : de 

l^eules , au chevron d'or , accompagné de trois aigrettes 

du même. > . 

1ESPERON , écuyer , sieur d'Amfreville , généralité de 

Rouen , mainienule a6 janvier ^666 : d'azur , au chevro|ft 

4'arg«nt , ac^mpagné 4fi trois moliAtes d'éf eran 4'or, 



Digitized 



by Google 



?44 .-^€>«lIïfàrilrE: * 

Jargent. 
LESSËny éleç4;iQ« 4« PoiUTàHdewtf t s de fllieutc& ,. â la fisci 

dVjr^ul , ^CQOdp^gi^Q 4e ^^é^ «ie«Wi«^ éil Mème^ 
tESSetlKE» élection, Je. ÏUyoiiK> i«l»*|«n^ m i«i6: 

dVzur, au chevi^oA d'o9, ^Qitfnp«pi« «» ckeS dht »ix 

biU0(tef , e4; flo poi«^ 4e tc«i9 éf 4 w k poft9l& e«. hat t la 

tout du même. 
IJËSTftS^ tkelÎQa d« Gisotsi d^azor , à^ troi» m.ms àextm 

reoEiKivfiéos d^op. 

LÉTABLIE ( DE ) , élection ^e CUtentan , munt^aa «n 

x666. 
lEi'OtfRWtt, éleelîon deTalogue. 
tETTRË (de J , écuyer , sieur de SaïQt-MartiiiTdil^AfaDoiry 

élection 4e MotHivillier^ : pale dVgeut el d'jizur; >^ 

ctevron de gueules , litrocbaiit sur li^ tQiit ) afyi^ a d'or k 

ïa bande deochée de gueules, 
LEVEM03iT» écuyer, si^m 4e Uîottr«JW,.debMafdb«^ 

de Satiate-Marie^dé^-QiaKtys^Y él^eii^iis, 4» Giso«s et 

fontoise et d'AmLe)j,> u^aiiUeim 1«( lèiditemkve j&6è : 

d'as^uc.y à troi^ £isces d'^gefift ; à u&Q wancbiqr aulr4asUéci 

de gueules , brocha^^e sur k||Qi|l. 
XJ^ZÉJiVX^ éi^uyev, skcwt du Besuil^éleeliDi^ ^'Avrancàes^ 

jnaintenu le 17 juillet 1666 : d'aïur ^ an ehdS d'or^^cjiajigé 

de troi& iKK^^rleUes de gueules. 
LHOSTE , écuyer , sieur et pMPQA de Liwy ftl d«^ammoDtt 

élection d^ Bayeuit. 
Ij11B£R6£ y éeuyer , neor des P»aadi9, ncomte de Cïattf-' 

frfty ^ éleotioo de Bemasy ; éisart^^, cm i «% 4 d^iz«ri ao 

lion d'or; au 2 et 3 d'or, mi-parti de gueule» ^ ètfm^h 

éfèejiie d'or, 
LIÉE, voyez LYÉE. 
UEFTftË {hM) , éfiuy er, àemié ^Msskkr^ ^eetîoH ^Pcmt^ 

Aiideiuev ,.ln«iut«iiii le f 4 aivrii i466 1 &âmw 1 «k cèerron 

d'or , accompagné en chef de deux croissants d^argent,e| 

•ti points d'an lièvre 4a DEiémie. 
IIEPVRE (le), iovtfeur siei|F de ChênUrfnjne^, duTâl, 
V Mflfi^ dt» Porte» etp. , éleetîoitde Lions : d^azér , à k croix 

aucrée et alésée d'argent , accompagnée de trois eroisstfiti 

Ut^Smim^ i^tiM de BêfyttKÈ, mdntefi» en 16^ '• 



Digitized 



by Google 



DE ItdAWR'NDît, 145 

' ifùh cénfam clli mèmsu^ -et «ti 'poitwt i^ûn cro!$sratit d'or ; 
SB chef <lu itiétDie , chaf^é d'une rose de gueules. 

tilEUH ( 1^ ) , étayer , ûefur de Saint eOatherihe , élection 
dePonl-de-l'Arelie : d'or à la croix denchée de gueules-, 
ootnconiiée à^ qttitre téfes de femme d'azur. 

IJ£IUIA¥ , -^«yer , sietir d'Oltionville, seigneur du Cor- 

. mier^ éfeetkm ^e Gonches, maintenu le 1 décembre 
J667 : d^azur à la bande d'or, changée de deux flaiir 
chis de gnôles , et accostée en cheF de deuît roses d*ar- 
^nl i et eu fomte ée deux molettes d'éperon du recoud 
email. 

LIÈVRE ( us ) , éctiyer , sieur de Commune , généralité 
de Caen , m.iinteBD eti 166G : de gueules', à la croix 
ancrée «t alésée ^'argent, accompaj^née de trois croissant» 
da même* 

LIEVRE (le), écuyei*, sieur de Fontenay, du Raoul ^^ 
hessay , etc., ^leetion de Carenian , mairiienu en i66G^ 
de gueules ,.A une fleur de lys d'or , abaissée sous deux 
croisetles du même. 

UMOOëS, écuyet, sleof duFayçt, Saini-Just, seigneui:' 
de St. SacU9 5 SècHîîmville, Beuzetille , eic. , élection de 
Neufcbâtel, maintenu le i3 janvier î668 : d'argent à siK 
tourteaux de gfttéttles» 

LlNïOT, écuyer, aeuf de San<juetille , du Bois-Hulin , 
élection d'Arqués, maintenu le 26 juillet 1667: d'azur, 
•« eautfûi* d^argent , canton né de <}uatre aig lottes aU 
vol ttbfttd$é de même. 

LlSlEUX, ville de Normandie: d'azur , à ufte crosse d'or ea 
pal , accostée de deux fleuts de Ijs dti 'ftiêOie. 

liSiE , écûyer ^ dietft de Vérdière, éieilion dé Pont-Au- 
deiMT ^ maintt^nu le -G avril 1669 : de gueules , a la fasce, 
accompagnée de sept mei'Ieltes, quatre rangées eii cLef 
et iroië (<n |>^iAle, le ioui d'argent ; au lambel du même. 

iITTEHAIRE, élection de Carentan : de guedle», à deux 
fasces d'or , accompagnées de six croiseltes du même ; 

. #//jî* dVirgéllt , à k tierce en faîice ; de gtieules. 

LIVKT, éc«yer,'STt*tir de Brui^eville , ékciion de Pont- 
Afidemer , maintenu, le 21 septembre 1 G68 : de gueules, 
k^tms pal» tfbaiaîié» d^argertl ; au chef cousu d'azur , chargé 
é^tit molette d'éperon d'or , accostée de deux merietic!» 
-du même. 

MV'ET, évtiyer, sieur de Saint-Léger ,"CaiIlouet , de Bar- 
yille, Section de Poût-Audemcr , maintenu le 5i de- 
- ««ilwfe 1667 , d^a^t V 4 trois molettes d'éperon d'or, 
ê. 19 ■ 



Digitized 



by Google 



§40 NOBILIAIRE 

LIVET , dit le QUEU , écuyer , sicpr d'Arentot , g^cnért- 
lité de Rouen i maintenu Je 21 juillet 1668: d'argeut^ k 
la croix de gueules , engrélée de sable ; à la bordure dt 
second émail. ■ 

LIVRE (du ) , écuyer , sieur de Yi|leneui;ie , élection de 
Pont-rEvêque, maintenu le 27 août ^ 1668 : d^a;Eor, au 
chevron d^argent, accompagné de trois molettes d'éperon 
du même. 
LIVRÉE , sieur delà Fontaine, élection de Garen tan, main* 
tenu en 1666 : de gueules, à deux croissants d'argent, 
et une fleur de Ijs d'or en pointe. 
LOEUVRE , sieur de Vidal , élection de Valogne , main- 
tenq le 19 octobre 1673 : d'argent, à la fasce de gueules. 
Logé, écuyer, sieur du Plessis, élection de Falake , 
maintenu le 27 juillet 1667: d'argent, à trois quintefeuilles 
de sinople. 
LOIR, écujer, sieur du Lude, de Noirmare, etc.,électioDS 
de Valogne et de Montivilliers , maintenu le i février 
1667 : d or , à trois fasces ondées de àinople. 
LOlSEL , écuyer, sieur de Saint-Léger, du Pie sis, élec- 
tion de Mortagne , maintenu le ^Avrû 1667 * ^^ ^^ble, a 
trois croissants d'arganL 
LOMBART , écuyer , sieur du Montieret et de Malmains , 
élection d'Arqués, maintenu le i février 1668 : de sable, 
à trois mains séuestres d'argent. 
LOMBELON , chevalier , seigneur des Essarts , élection de 
Couches, maintenu le 22 août 1666 : de gueules, au 
chevron d'or. 
LOT^G (le ) , écuyer , sieur du Longfonig, Cottentré, du 
Mesnil, élection d'Arqués, maintenu le 37 août 1668: 
d'or, au sautoir dentelé de sable , cantonné de quatre têtes 
de léopard de gueules. 
LONG (le ) , élection de Valogne , maintenu en 1666. 
LONGAUNAY, seigneur de Fronqueville , élection de 

Bayeux : d'azur, au sautoir d'argent. 
LONGCÏIÀMPS (i>e) , chevalier, seigneur d'Enpaville , 

généralité de Rouen : d'azur, à trois croissants, d'or. 
LONGUEIL , écuyer , seigneur de Vitrolle , baron de 
Risse, marquis de Maisons, etc,; d'azur, à trois roses 
d'argent j au chef d'or, cLargé de trois roses de gueules. 
LONGUEJOUE, généralité de Rouen: de gueules, i 
trois grappes de raisin d'or; famille originaire de. Paris* 
LONGVILLERS, famille, ancienne ^ éteinte dans Je '^*- 
torziéme siècle : de «inople , à trois farces d'or ; o/iittude 
jfcinople , frété d'argent. 



Digitized 



by Google^ 



DE NORMANDIE. 'l47 

lOKlAY , ccuycr, mut de lignères , dés Buals , de Lau- 
, ntj, d'Estay du MtSDÎl-Broost , de Sainte-Catherine, 
- de ViJJepaillc, etc., généralité d'Alençon , maintenu le ax 

avril 1667 : d'argent, à trois porcs de sable , et une fleur 

de Ijr» de gueule* en cœur. 
U)R6ET, généralité de Rouen : de gueules , à la gerbe 

dW ; an chef d'argent. 
lORMONE, écujer, sieur du Bois-de la-Pierre , Barre ^ 

Griffonniére , Norroandière , etc. , élection de Verneuil, 

maintenu le 8 octobre 1666 : d'argent , a trois girons 

ap])ointés en chef de gueules; au ^hef d'azur, chargé 

de trois glands d'or. 
lOSQUET, écuyer, sieur de Saint- Sauveur , élection 

de Lions, maintenu le 3 septembre 1669: d'argent, a 

trois lonps de sable. 
LOUBERT, écuyer , sieur de Martainville , Longueraje ^ 

Revilly etc., élection d'Evreux , maintenu le 18 août 

1G66: de sable, à trois épis de blé d'or. 
tOy CELLES^ écujer, sieur d« M^uny, du Fonmet etc. « 

élection de Baveux, maintenu en 1666: de gueules , à 

une quintefeuille 4l'argent ; au chef d'hermine. 
LOUET («) f écuyer , sieur de Beauchamps, élection de 

Valogne, maintenu en 1666 ; de sable, à trois œillets d'or. 
LOUIS , sieur Perlée , orénéralité de Rouen. 
LOUIS , écujer , sieur ae la Grosdière , élection de Lisicox , 

maintenu le ^4 aoât 1666 : d'azur, à la croix d'argent, 

cantonnée de quatre aiglettes au vol abaissé du même. 
LOUIS, élection de Caen, maintenu en 1666. 
LOUP ( tK ) Y écuyer , sieur du Jardin , élection de Gisbrs 

et Pontoise , maintenu le i5 novembre 1668 : de gueules , 

à deux épées d'argent, garnies d'or, passées en sautoir , 

accompagnées de trois molettes d'éperon d'argent. 
LOUP (i>e), écuyer f sieur de Limarest, élecrion de Ca- 

renlan, maintenu le 17 octobre iG65 et au mois d'avril 

1666 rd'areênt, au chevron d'azur , chargé d'une croix 

d'or et de deux mouchetures du cElimp , et accompagué 

de trois roses de gueules. 
LOUPIMES, élection de Bayetix, maintenu en 1666: 

édâîqueté d'or et de gueules f au chef d'argent, chargé 

d'un loup de sable. 
IX)UREUX (lb) écuyer, sieur de Pierrefitte, éketion de 
.Mortagne, maintenu le 9 juiii 1666: d'argent, a trois 

iMaojres dé gueules. 
IX}UTn£Xi (le) I écuyer y sieur de Saint-Aubin , Surville , 



Digitized 



by Google 



l48 KOJIttATH'E 

de U'Herroeraye, ^i» Pdmmfer , H«ui]n«mil , etc. , ëleciièii 

de Bernaj, maititcmn k 39 Juia 1666: d^ai^Qr*, à deux 

loups cerviers d*or. 
liOUVEL, écuyer, si^ur d^ NomUiare , InpiTiHe, électron 

de MoDtivilJiers , maintenu le 18 septembre 1667 : d'azor, 

au chevron d'argent, accompagpq en chef de dev^C co- 
quilles d'or, et en pointe d'un gri^Tcmdu même. 
LOUVEL , écuyw, sieurde Coutrières, de Monceaux, ié 

JsJovemaur etc., élections de Valogne et de Cov^lauces, 

maintenu en 1666 : de gueules, au griij^n d'qr- 
tOUVEL, écuyer, sieur de Montmartin, de Fourneaux, 

élection de Coulanccg, maintenu t?ii 1(166 ; de gueules, 

au léopard d'argent. 
tOUVEL , écuyer, &ieur de IJea^eau^B^^«Juigllet^,é|e<^tion 

de Coutances , maintenu en 16G6 ; de gueulea « au léopard 

d'argent ; au lambel dum.êmer 
LOUVETEL, élccli-on de Valogne» maintenu en 1666 î 

d*arî;enl, a neuf croisçttes pâtées de sablf. 
tOUVlGNY., Qcuyer , sieur de la Marlinjère > de Maretle, 

etc. , élection de Bernay , niaintenu Iç |4 août 1666; 

d'argent , au cbevron de sable ^ accompagné 4^, troi^ téte^ 

de loup du mêiiie. 
LOVASTRON , écuyer , sieur dùdit Ueu » électiou da 

Mortagne î dW , k la fasce de gueules, accpiiipagné^ 

de trois merlettes de sabl<». 
JLiUCAS , écnyer , sieur de Gennevilte , de Clermont , etc., 

élection d'Eweu^ , ïiumbIcbu le 27 déceinbre 1G67 : d*a- 

zur , à l'aivrl^kau vel abaissé d'or. 
JiUCAS, cbevalier, êeigneur de R>itcourt / généralité ^4 

Rouen : d'or , à la ' fasce d'atur , acccmfpa^pée de trois 
. trèfles rangés de gueules* 
JjUCAS , écuyer-, sieur de la Ghesnée,' d^OzevilIe, cle 

Rosière , de la Baye , deXiongebamps^ , Noé , elc, , éleè- 
. tioq: de Bf»yeu:s;, ii^aÂàleiim eu lêGgd.; de gueul«»s, à tr^)» 

cterr^n^ d'argcuît.. - • 

{iUGESJEl , écuyer, sieur de fiozat, g<«néraUié ^A^leuçon; 
. de g^eulQSf ay pél|?i^;d!ar ; as çkef du méine,cliargéde 

trois ^trèfles de sable, ' 

ïiUTSIÈRE, écuyw,. âeur de Cliatepl»is^ éUcrioa h 

Mort£^ne , jmipte^u eA 16663 d'azur à 1^ croix dV* 
JjUSIERE , écuyer , sieur dudit lieu , éleoticm de Fafeiw i 

d'azur ,r Ali goRfon< 41 d'or , frangé de gueules. 
I,KTOl!MïÉRk(îi.^) > udià^ Je lELLlER , J^raii d**l 

lieu^ seigneur d'Ivetot, de OaUe^iUc^ 4^ i^ Hej^fd^ 



Digitized 



by Google 



DE HORMÀVBIE* t4^ 

Tsrefîtte, âéGpfty ^ ^^ MireieTernicv , eto., électiei) cra 
, Ydiogna, n^aint&ftift en 1666 : d^argent , à k^ croix de 

sueulea % c^nlosnée d« quatre lion€<*at|X de sable, 
I^U^ËRNÉ» (&a), «cujeF, sieur dé BeuaeviJle , Lorcr « 

d'Quiily , etc», «^leotioii de Carenlan, maintenii en im6 ; 

d'azur 9 k U oroûs aBcrée dW , chargée de cinq Coquilles 

do sal>le^ 
I4ÏEE , «kuyer « îsieur d« la Fosse , clievaHer , seigneur de 
: , Tonn^ncQurfty de Heueleyeni , do Bellean , etc. , élection 

de Lisienx, maintenu le i4 mai, 1667: d^argent, 49 
. lion de sable ^ armé et lampassé de gneules. 
LYQ]^ y stigia«Mr de Theuviiie 1 éleolion de Gisors et 

Pontôise , maintenu le i» mars 1669: d'azur, A troi^ 
, iète^ d# Ijiopard A^or ; tiitàs d'argent, it quatre lionceaux 

de fiable. 

M - ^ 

HABREY , généralité de Caen , maintenu en 1666 : d'asinr, 
an cberi'on d'or, accompagné en chef de deux couronnes 
ducales , et en pointe d'une merlette , le tout du même. 

HACAlRE, écuyer , siaur de Lannaj , Rosures, èlftc* 
tion d'Argentan , maintenu le 5 janvier 1667 : écajetelé , 
au I d'azur , ;i une molette d'éperon d'or ;; an a de 
gueules , au lambel d^argent ; au 3 d^argept , an lion d* 
sable ; au 4 de sable ,. a troils fuseaux rangés d'ar^ept, 

MACE , écuyer , sieur de la Besnardière , d'Orglandes ^ etc. , 
élection dfe Careùtan , maintenu en 1666 . de gueules , à 
trois massues renversées d'argent. 

MACHAULT, écuyer , sieur de Tierceville , élection de 
Gisorsr, maintenu le 3 février 1668 : d'or, au tronc d'ar- 
bre à cinq racines de sable; au chef d'azur , chargé d# 
trois croissants d'argent. 

MACHE ( LA ) , élection de Valogne , maintenu en 1666 : 
d'azur , au chevron d'argent , accompagné en chef dt 
deux étoiles d'or , et en pointe d'une main armée i^nne 
massue dn même. 

mCNEYILLE, chevalier , seigneur dudit lieu , de Char« 
lesmesnil , etc. , élection d'Arqués , maintenu le 2, înars 
1668 : de gneules , à l'aigle éployé d'argent ^ becqué et 
menibré &ov, 

MAGNY , écuyer , sieur de la Molte-Magny , élection <î« 
Mortagne , maintenu le 26 juin 1 667 : de gueules > au 
croissant d'or^ abaissé sous une rose tigée d'argepl^ ^fCCit 
téc dç deux fleurs de lys du tnéo^e^ 



Digitized 



by Google 



l5o NOBILIAIRE 

MA6NY, élection <le Falaise, mainlenu le i décembre i6é7 r 
d'azur , au chevron d'argent , accompagné en chei de deux 
étoiles , el en poinle d'un croissant, lé tout du même. 

MAHË ^.écujer , sieur des Moulins, élection de'Mortain, 
maintenu en i66ô : gironné d'argent et de gueules. 

MAHËAS, écujer , sieur, de Mouen , généralité de Gaen ^ 
maintenu en 16G6 : d'argent , à trois tourteaux de sable. 

MAHEU : d'azur, a la fasce d'or , accompagnée en chef de 
deux croisettes fieuronnées du même , et en pointe d'une 
rose d'argent. 

MAÏIlEti, ^cuyer, sieur du Buse, de Fribois, etc., élec- 
tion de Montivilliers : maintenu le i5 janvier 1G67: d'ar- 
fent à trois roses de gueules. 
HIEL , écujer , sieur de Saint-Clair d'flercey , etc. , 
élection de Bernay , mainlenu le a6 mai 1667.: d'azur \ à 
trois fermauxd'or; au chef du même , chargé de trois 
roses de gueules. 

MAHIEU , écuyer, sieur de Yierville , la Roche , etc.,' 
élection de Baveux, maintenu en 1666 ; de gueules, à 
trois têtes d'ail d'ai^gent à l'orle de dix gousses d'ail du 
même. 

MAIGNARD , écuyer , sieur de Bernières , élection d'An- 
dely , maintenu le 4 septembre 166^6: d'azur, à la bande 
d'argent , chargée de trois quintereuilles de gueules^ 

MAIGNÉN ( iB ) , écuyer , sieur de Bretevitle , élection 
de Falaise $ d'azur , à la croix d'argent , cantonnée au 
premier d'une molette d'éperon de même ; i bordure 
de gueules. 

MAIGNEN (le), écuyer, sieur des Tray^rsièrcs , main- 
tenu le i4 février 1^71 : d'azur , à la f^sce d'or , accom- 
peignée de trois molettes d'éperon d'argent. 

MaIGNY, écuyer , sieur de la Jarretière, élection d'A- 
vranches , maintenu en 1666 : d'argent ^ à trois fasces 
degueules. 

MAILLART, chevalier, seigneur de Léjpparlie, d'Qzaley, 
dé Lisette , de Bigue , de Launay , etc. , seigneur de 
Launay : de gueules, a trois maille,ts d'or en bande. 
MAILLET, écuyer, sieur de Saînt-Maclou, élection àe 
Bernay : d'or^ à la fasce d'azur, abaissée sous un lionléo* 
pardé de g^ueules, surmonté d'une montagne de ^able*. 
MAILLET, écuyer, sieur de Friardel, élection de Zisieix, 
maintenu le 29 juin 1666 : d'argent, à trois maillets de 
s^ueules. 
MaILLOG » écuyer, sieur , duditCeu, du BoullavrMorîo, 
chevalier, seigneur de Mailleville, élection aArqaes» 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDtE. l5l 

maintenu le 16 août 1666 : de gueules k trois maillets 

d'argent. 
MASLLOT9 généralité de Caen , maintenu en 1666: de 

gueules , à la fasce d'or , accompagnée de trois roses 

aargent ; au chef consu d'azur y cnargé de trois étoiles , 

aliâs , de trois fleurs de Ijs d'or. 
MAILLOT, écuyer, sieur de Francval , Rousières, de» 
: £steux , elc. ^ élection de Lisieux , maintenu le 20 août 
• 1668 : d'argent , à un maillet de sable ; au clief d'azur , 

chargé de trois quintefeuilles d'or. 
MAILLT , écuyer , sieur de Breaulé , chevalier , seigneur 

de Saînl-Léger, d'Haucourl, etc., élection d'Arqués, 

maintenu le %2 février 1669 : d'or à trois maillets de 

fneoles. 
IMBEVILLE , bailliace de Caen : de sable dix besanît 

d'or. ' . 

MAlfJEMARES , ancienne maison éteinte , orio^inaire du 

bailliage de Caen : d'argent, à trois fasces de sable. 
MAINET, écuyer* généralité de Rouen. 
MAliNTERNES , seigneur et vicomte de Chastelain, Man- 

teval, e(c. , élection de Bemaj , maintenu le 5o juin 

166H : d'argent, à un mortier de sable, le pilon d'or , 

posé sur un feu ardent de gueules. 
MAIRE (ie) , écoyer, sieur de Colletière, élection de 
- Falaise, maintenu le ao juillet 1666: d'argent, à la croix 

de sable , cantonnée de quatre lionceanx de gueules. 
MAIRE (le), élection de Bayeux, mainlenu en 1666, 

d'azur , à trois grenades d'or , ouvertes d« gueules. 
MAISTRE ( lE ) , écuyer, sieur de la Noblerie , élection 

de Pont-1'Evéque , maintenu le 12 mars 1669: d'argent, 

au chevxon aazur , accompagné de trois roses de 

gueules. 
MAISTRE (le), écuyer, sieur d'Uleville, élection de 

Gisors , maintenu le i4 juillet 1668 : écùrtelé, au 1 et 4 

de gueulesyà trois fasces d'or ; au 2 et 5 d'or, à un écus- 

son de gueules ; sur le tout d'azur , à une ileur de lys , 
. accompagnée en chef de deux étoiles, et en pointe d'uu 

barbeau en fasce , le tout d'or. 
MAISTRE (i-t) , écuyer , siéur des Moulins, d'Anisières, 

de Gartevai, etc.; élection de Coutances, maintenu en 
• 1666 : de sable, à trois fasces d'argent , à une fleur de ly» 

du même y. brochante sur le toute : 

MAISTRE (le) ,.écuyerv sieur de Luis, élection de Cou- 

iances, main tenu eu 1666: d'argent, à trois meriette^ 

de sable. 



Digitized 



bi Google 



1^3 KOBILIAIRB ^ 

MALAPRlSf frénéTtliU de Kontn : cUr gnetiW», £ tfon^ 
TDerlettes d'or. 

MALART, écuver^ sîeur da Jai^âihy ^à Mesnil Hassan t 
etc. 9 généralité d'Alençon « maintefm le 3o »e>|>teiiibrer 
1^7 : d'azur , à la fasce d'or, chargée d^nn fi^ de clie- 
val de sable , accosté de deux losanges de gueule». 

MALDERËËy écuyer, sieur de Catterrille^ de OraTc^llt^^V 
etc., élection d'Arqués, maintenu le 7 îdnvier 16675 
de gueules , à la eroix ancrée d'arjg^em^ chargée d'au 
écusson d'azur , surchargée d'un lion d*or. 

MALENOUE , écujer, »ieur de Boisiiourel, du Pli^ssis, tt 
Saint-Vincent^ de Saint-Germain , d'Aunay, de Rous- 
seraj , Chesna j , etc. , élection de Bemay ^ tnainteni le 
16 juillet 1666 : d'azur, à trois canettes d'argent. 

MALEYAMDË, sieur de Saint-Jacques, généralité ck 
Aouen, originaire d'Espagne : de gueules, à la fleur de 
lys d'or. 

MALFlLAStRE , écu^er , sieur de la Hanlle, la BrîsoHer, 
dePlacy, elc. , élection de Vire , maintenu ch- 1666 : d'ar* 
gent, à trois merlelte» de sahle. 

MALHERBE , éçuyer , sieur de Oatgame , élecdon de 
Bayeux ^ maintenu en 1^66: d'or, à deux jumelles de 
gueules,' surmontées de deux lionceaux aÔrontées da 
même. 1 

MALHERBE , écuyer , sieur du Bois-Saint-André , élec- 
tion de Bayeux , maintenu en itiôG: de gneules, à sis 
coquilles d'or ; au chef du même, chargé d'uu lion léo- 
pardé du champ. 

MALHERBE, écuyer, ^eur deLongue?iDier») de Beauvai^ 
etc., o^énéralité de Caen , maintenu en 1666 : d'azur, à 
trois lions-léopard es l'un sur l'autre d'argent. 

MALHÈURE , écuyer , sieur de Malicorne y d'Arrjr , Mon- 
bvusJé, MoHligny,. Gaillon , d'AUehiagne, du Désert^ 
du Hamel, élecliond'Ai^entan,maintCfKU le5o décembre 
1666 : d'hermine, a trois roses dé gueo les. 

MALHERBE, écuyer , sieur de la Renaudière^ Malaiziérer 
etc. Y éleolion de Domfront, mAintenn le la aoâl 1666 ; 
d'azur a trois iasces d'or; au chef du même, charge de 
deux lions afiVontés de gueules. 

MALHORTYE, écuyer, sieur de Sainlr-Marestrc et de 
Bosçgirard, -généralité de Rouen , main^tenu le i-^Bovem- 
bre 1670 ; d'azur , au cherron d'arg«nt , accompgné 
de trois lers de Ilua4e rcBYersés du Hiéme. . 

;ftii:^QRTÏJB^éçu7erriidurdeyiUert^&oys,.M»mirrilk 



Digitized 



by Google 



BË HORMANDIE. l5S 

de»ttairet8. deYillar<}o etcle Gktigny, élection JEvreuX, 
niMBletiH le 5 septembre 1668 : d'or , à la croix ancrée 
de ^cnlcs ; i la bordure ^azur ^ chargée de buit tours 
crénelées du champ. 
)1Â.UM6R£ , ffésér alité de Rouen : d^azur, k trois ruches 

av. ' 

MALUET , écuyer ^ sîetir de Grasmenil , de Brevaux , Saint- 
Martin , de TaiJIevauXf Criquebeuf , du Bec, des Bois ^ 
etc., élection d'Argentan , mainlenule 3 jaùvier 1670 i 
de gvenles , à trois fermaux d'or. 

KALLET , écuyer ; sieur de fa Grue , élection de Bernay^ 
maintenu le 28 février 1667 : de gueules , au chevroa 
d'or , accompagné de trois ferraaux du même. 

HALLET , écuyer , sieur du Presne , élection de Dom- 
fronts maintenu le 5 avril 1667: d^azur, au chevron 
d'or, accompagné en chef de deux tours d'argent, et en 
pointe d'un lion-Iéopardé <!tt mémej à ta bordure de 
ÎÇueulcs , chargée de trois fermaux du second émail. 

MALLEYILLE, chevalier, seigneur de Panneviile, de 
Garville, etc., élection de Gaudebec , maintenu le i& 
décembre 1667 : d'azur, au chef denché d'argent, chargé 
d'un Hon-léopardé de gueules. 

lIAlXiEVlLLE, écuyer, sieur de la Fosse, élection d'Ar- 
qués , paaintenu le 10 janvier 1669 : de gueules , A trois 
molettes d'éperon d'or. 

MALLEVILtE , écuyer, sieur de Champeaux , du Thei'- 
Volaiit , du Plessis, etc., élection de Bernay, maintenu 
le 1 avril 1666: d^ars^ent, au chevron d*azur, accom- 
pa^é de trois roses de gueules. 

VAjjjliORTIE , écuyer, sieur de Boscgirard , élection de 
Lisiettx, maintenu fê i5 octobre 1666 : d'azur, au chevron 
d'or , accompagné de trois fers de flèche renversés d'ar^^ 
rent. 

MALOISEL, écurer, sieur de Boullemont, élection de 
Pont-1'ËvéqUe, maintenu le 25 défcémbre 1668: d'or, au 
Uon de gueules; au chef d'azur, chargé d'un croissant 
d^argeut , accosté de deux étoiles du champ. 

MAP^GEL , écoyer , sieur de Saçqueviile , Reynes , dos 
Fourches, de Pierre- Pont, etc., élection de Ponl-rE- 
véqne, maintenu le 28 aodt 1668 : d'âzur^ semé d'étoil^ 
d'argent; à trois grappes de raisin d'or, brochantes. 

MANGEL, écuyer, sieur de Houredère ; élection de Li- 
sieux , maintenu le 5 mai 1666 : de sable, à la fasce d'ar* 
gent, accompagnée de six coquilles rangées d'or. 
6. ao 



Digitized 



by Google 



ï54 IJOBILIAIRE 

MANDUrr, écuyer^sienr dlsamberdelie , Car)>olitiel|e t 
Rozier, etc., élection de Bernay: de gueules, aa chevron 
d'or. , accompagné de trois roses du même. 

iMANGONi écuyer, sï'eor de Houquet, élection de^Va- 

. iogoe , maintenu en 1666 : d'argent, au chevroa de 
gueules , accompagné de trois gonds de sable ; ali chef 
d'azur, chargé d'une main sénestre en pal, issante aane 
nuée d'or, accostée de deux étoiles du même. 

MANGON, écuyer, sieur de Ja Perrière, des Mares, du 
Coadray, etc., élection de Valogne ^ maintenu en ip66, 
d'or, au chevron de gueules, .accompagné de trois gouds 
de sable ; au chef d'azur , chargé d'un croissant d'or. 

M ANNE VILLE, écuyer, sieur de Beromesnil , Caudeçoste, 
dtc, élection d'Arqués, maintenu le 21 novembre 1667: 
de sable , semé de croisettes tréflées d'argent ; au lion da 
même , brochant. 

MANN E VILLE , écuyer, sieur de Montmerel, élection 
d'Andely, maintenu Iç 22 janvier 1669: d'argent au hon 
de sable, armé et lampassé de gueules; à la bande di 
même , brochante sur le tout. 

MANOURY, écuyer, sieur de Perdeville , seigneur de 
Saint- Germain , de Vassone , élections d'Argentan et 
de Falaise, maintenu les 3i mars et 3o septembre 1666: 
d'argent , à trois mouchetures de sable. 

MANSEL, seigneur de la Lande, généralité de Caen, 
famille originaire d'Angleterre : d'argent, au cbevron ^e 
satle , accompagné de trois manches mal- taillées du même. 

MANSOIS (le) , élection de Valogne , maintenu en 1666 : 
d'argent , au lion de sable ; au chef cousu d*or , chargé 
de trois coquilles d'azur. 

MAN VIEUX, élection de Bayeux, maintenu en 1666: de 
gueules , au lion d'argent. 

MARBOEUF , écuyer, sieur de Sahuts , des Sfares , etc. , 
généralité de Rouen, maintenu le 3i décembre 1666: 
d'azur, k la fasce d'or, chargée de trois rencontres' de 
bœuf de sable. ' ■ .• 

MARC , écuyer , sieur' du Fresnoy, du Bosc , etc , généra- 
lité de Rouen : d'azur, à trois macles d'or. ^ 

MARC , seigneur de la Ferté , généralité de Rouen : d'azur, 
au chevron d'or, accompagné de trois macles du même. 

*^IARC, chevalier, seigneur, <jle Monterespin , élection de 
Montivilliers , maintenu le 22 juillet 1670 r d'or, « 
chevron de sable , c)^argé de trois besanls dû champ ) ^ 
accompagné de ti'ois merlettes du second. 



Digitized 



by Google 



DE NOBMANDIB. l55 

HARCADÉ, éctiyer, sieur- de Richemar, élection de Ca • 

rêntan, mainteim en 1666, famille oridnaire de Bre* 

ta^ne : d^'arçent , à trois lions naissants de gaeules. 
HARCADÉ, ecnyer, sienr de b Mèrsionnière , élection de 

Morlagnc : d*aznr, au cor de cbasse contourné d'argent^ 

accompas^né de trois étoiles f d'or. 
MARCADEL, écnyer, sieur de Saint-Denis , élection de 

Neufcbâtel : de gaeules , A trois lionceaux d'6r. 
MARCADEY, écuyer, sienr de Ruhirram, élection' de 

Garentan , maintenu en 1666 : d'argent , au Uon de 

sinople. 
MARCÀFEL , écuyer^ sieur dudit lieu et de la Haye , élec- 
tion de NeuFcliâtel, maintenu le 8 avril 1G69 : d'argent , 

a trois croissants de gueules^ 
UARGAFEL, écuyer, sieur de Saint-Denis, élection de 

NeuFc-liâtel : de gueules » à trois lionceaux d'or. 
MâRCÉ, écuyer, sieur de Montai^, élection de Verneuil, 

maintenu en 16G6 : de «gueules , à la fasce d'argent, chargée 

d'ïm croissant du cnamp, et accompagnée de trois 

coquilles du seconde 
MARGE , généralité de Rouen : fasoé d'or et de gueules ^^ 

semé de fleurs de lys de l'un en l'autre. 
MARCEL , généralité de Rouen : d'argent, à deux îumellsft 

de sable, et une molette d'éperon de gueules en chef» 
Marcel , seigneur de Bouqueval > généralité de Rouen : 

écartelé , au 1 et 4 d'argent ,. à la croix patriarchale de 

sable ; an a et 3 d'or , à la bande d'azur, chargée de trois 

étoiles du champ. 
MARCEUL, écuyer, sieur de Yaspillier, élection de Mor^ 

tain , maintenu en 1668: d'azur , à trois épieux d'argent, 

emmanchés d'or. 
MARCEVILLË, sièur du Pont-Morm, élection- de Vire , 

maintenu en i66d. 

MARCHAND ( ii ) , sieur de Fôuguerolîes , élection de 
Bayeux : d'ar<çent, a la croix de gueules fleurdelysée d'or. 

MARCHAND (Ie ) , écuyer , sieur de Ghanoy , élection 
d'Arqués i maintenu en 1666: de gueules, a la croix 
pommetéo d'or, cantonnée dé quatre trèfles d'argent.' 

MARCHANT DE CALIGNY (le) , seigneur de Luc , géne- 
rhlilé de Caen : écarlelé, au 1 et 4 d'arj^eut, au chevroa 
de gueules , acompagné de trois roses du même, qui est 
de LE ^^ARtHANT ; au 2 contre-écartelé, au i et 4 d azuc^ 

. au sauloû» engrélé d'argent, cantonné à^ quatre croissants 



Digitized 



by Google 



l56 NOBILIAIRE r 

d^Qt^ <}!H eHieYxvQfcwikiKi au a.et J coiifl*e4et9t9lé)ia 
1 et 4 de gueules ^ à trois coquilles d'or ; au x et S de 
France ^qui #st de Mortaûmmeiiy ; sur le tout du second 
écartele , d'argent , au ckevron de gueules , «eeempgvè 
de trois roses du même , tigées et Ceuillées de sinapie, 
qui est de Dvfovr de Gtjt ; au 3 parti d'hermine et de 
gueules . qui est de Baili^evl. 
IIÀRGHIS, seigneur de Fontaine^a-Rousse etc., électieii 
: de Pont-de-l'Arclie ^ maintenu le 5 septemln^. i666 ;èi 

Mueules , à 3 cli^eyrons d'argent* 
RCHOUESNE , élection de Falaise. 
MABGILLAC, écuyer , ^i«Qr de la Yauyaye, seigaew 

d'Iverville, BeUèngreTille etc.^ élection d'Arqués , main* 

tenu , le 8 août i668 : d^azur , aU cheYron d'or, accom* 

pagné de irois marcs du. même* 
MARCIIiLY , écuyer , sieur de TEspinay ^ génératite d'A-* 

lençon : d'azur , à trois molettes d'éperon d'or . . 
MARJUILLV, élection de Lisieux ; d'a^uir^ à Irois merlettei 

d'op. 
MARCONNES^ êcuj^er, sieur de Levîlle^de Hjelon, 

élection de Bajeux, maintenu eu |666; paie d'or etd^ 

gueules ; as cfhet de sal)te. 
MARCOULË [hk)i éleeiioti ^ Garéntan, maSnt^n en 

1666. 
MARE (ta) , écujrer^ sie»r d« (ïenftacre , Ghautrcttlea, 

FaubuÔKon , Baugmeiiet ^c. , généralité àe R<meB , 

maintenu le ^^nin i^à \ d'axnr ^ su ch^fron dVi «o 

oompagné de ti'ots ero^ssanto d'argent, 
MARE ( DE LA ) , généralité de Gaen. 
MARE (aa^)^écu}rer, sîevpduTfaeil, fleSanit*Cidaîs,elc., 

élection de Pont-AudeiBAr ^ mainiema le 3 janvier 1^9 1 

d'azur , au cygne d'argent. 
,MAR£ / !(▲ ) ^ sieur de Cavknf « élem&en àé Valogne. 
MARE ( liA) , seigneur du Ghesne-Varin «tix, ^leetîoB de 

Gisors , inaii^nu le Ti noYemliape t4>66 ; 4'azur , à h 

croix d'er\ cantonnée au 1 d'une licorne saUlante et 

contournée d'argent, au 2 d'une aigle du second émaïi 

et am 3 et 4 de deux lions Affrontés du mèffie » leon 

queues passées en sautoir. 
.MAUE (LA)9£épéraTité xle Aonen: d^a^onr^ i k bande 

d'agent , accompagnée de six croisettes d'or etk orie. 
Itf ARE ( Là ) ^ écuyt r , sieur "de Surville , électio* de 

Bayeux, maintenu en 1 666. . 



Digitized 



by Google 



Cèëtkéii ^MHUteiml* i^toét 1668: i'*tm\ lUtmtê 
iFanBeBt, ««ooiBpaf^e 4e trob mofettes d 'épene^a A^ot. 
JMà&E(>Mri.AK,éeiijer,siemrdekC^(le, éfeétioii 4e Yîré, 
ilARES (aas) V ienjef^menr 4e Bellefosse, Migoeor de 
GrâinnenUe, TAlovette , des Flocpiets etc. , élèctâon ' de 
fiaodebriCy Buiiilena It ti murs 1667: d*azmr, i trois 
croissants d'af^renii. 
JifAAESCH^, ecitjvr^ siavr 4e la Forest, ▼icomte d'fi- 
▼penx^ génétalité de Caen , mainteiiiile a3 jaillet i<667 : 
d'esur, a« lienoeMi d'or^ 4M90onpagaé 4e tv<MS ^teiiei 
d'arefent. 
JiABKSCMAIi ( tm)j «én&ralité 4e aoii«ii têe...A iFoi$ 

fers de cbeyal de atmnottt^ d\m lieo4j6e>]pMrdé 

4e . . \, 
Mi&ESGHAIi (u) : d'ai^nt, à la £uce d'ami* , acoom- 
Mg»ée«B chef 4^irae aigle naissante , e| en pointe^d\ioe 
llenr 4e lj6^ le toqt dnt même. 
MAAESGÔT, écnyer, sieur 4Vs^, électien 4*Armea; 
maintenu le 5 février i^7:4^aBiir, au che?Ton #01:, 
aoconupag^né de trois epqs contonmée 4n «^e. 
lÏÂRËSCOT, seigneur de thoiry , de Morgue etc., g*né- 
ndité de ilooen : de guemles, a trois &soes d'aargent , an 
JHen<4éojNii>4é 4'or , Inrochant ; an chef 4n même , ckargé 
d'une jugle couronnnée de éûAe. 
MARETS , écuyer , sieur du Grand-Quesnoy , Sainil-ileniyt 
Smt-Anbin, «ic. , élection de Lisienx, maintenu le % âoAt 
1669 ; de goenles à la croix ancrée d'argent. 
MARËUIL, écnjer , sienr de Fritpe, de Vieil, de Btloj, 
etc. , élection de Neufchâtel , maintenu le 9 février 1O69: 
d'aenr, à deux obevrons , fun renversé , entrelacés d'or. 
JlARËl^diH ^ écnyer, sieur des Essaru; des Ronssières, 
de Sej^onsac etc., élection de Vemeuil, maintenu le 5o 
mai f#6£; coupé dfai^ent et de gueules, an lion 4'aeur, 
anné , iampasté et couronné d'or , brochant s|ir le tont. 
MàREUL , généralité 4e ftoven : de gueules , à m>is iasces 

4'or* 
HARGAS , générdité de Rouen ; ancien : d'azur , an chevron 
4'or , accmpagné de trois dards d'argant; moderne : 4'aA- 

fent, à ttois oori>eiUettes d'aeur. 
RGEOT, écuyer, sieur de Saint-Ouen, Foiitenefles , 
Noremar, Tïoire*6vériTriére , etc. , élection d'Argentan^ 
nunntenm le 4 ^ml 1667: d'argent, a un écusson die 
gneulcn, accompa^ 4e nenf macles 4e saUe^ misée 
en orie. 



Digitized 



by Google 



l58 NORILIAIHE'^ 

MAR6UÉRIT, écnjer , siènr de Vatt , électioii de Falane^ 
mainienii le 1 1 avril 1667 : d'or, à trois roses de guenle^. 
MARGUERYE ou MAB6UERIE, écuyer , sieur de Bret^- 
• ville, Livrjr, Pieprepont , la 0>ude , • Fontcnay , dm 
Carest^ de Saint-Gilles • etc. , baron de Vassj, de la 
Moite etc., élection de iFalaise, raaintena le 13 avril 
1666: d'azur, à trois marguerites d'argent. 
^ HAIQë , ècûjerif sieur de Minru, élection d'Argentan, main- 
^ tenu le 12 juillet 1667 : d'argent,i ti^ois trèfles degUeuks. 
^^ARIE , élection de Bajieux, maintenu en 16661^ de gueules, 
à Ja bande d'argent, chargée de deux filets, d'azur, et 
accompagnée de six carreaux du second,' posés en orle;ak 
lambei d'or, brockant sur le tout» 

MARIE (le ) , écuyer , skur de la Garanterie , Monlagon- 
rière, t'orgeraye etc. , élection de Mbrtain , maintenu en 
1666 : d'argent , à trois mains de gueules , une dextre et 
une séne'stre en chef, et une autre dextre en pointe. 

MARIKëL, écujer, sieur de Saint-Cjr, Rousmenil etcV 

. élection de Chauinont , maintenu le 1 2 juin 1 670 : d'aaur, 
au lion naissant d'or ^ accompagné de trois fleurs de Ip 
du pieme. ' , ' 

MARINIER , écuyer, «eur d'Enneyal , cbevaHer. seigneur 
dé C^ny , élection d'Arqués , maintenu le ai juillet 1668: 
de gueules, au pal d'argent, chargé de trois coquilles 
d'azur. ^ 

MARINIER , seigneur d'Auppegard , du Mcsnil etc. , main- 
tenu le 30 février 1668: ae gueules, au pal d'argent, 
chargé de trois coquilles d'azni'; à la bordure du secooi 
émail. 

MARIO USE ( DE LA. ) , écuyer, seigneur de Berenrucvine, 
élection de Carehtan : d'azur, à la fasce ondec d'or, 
accostée de trois losanges du même. 

MARLE, généralité de Rouen : d'argent, à la bande de 
sable ^chargée de troiR molettes d'éperon du chani)>. 

MARLE, seigneur de Seuouville, élection-^ de U^ienx, 
maintenu le 4 juin 1668: d'argent, au chevron d'azur, 
accompagné de trois alérions ae gueules. * ■ ' 

MARMION , ancienne noblesse originaire da b«Uiage de 
Caen : de vair. Les puînés brisaient d'une fasce de gueules 
frettée d'or. • • 

MARNE ^ sjeur de Marneval , généralité de Rouen. 

MAROMME , généralité de Rouen : faseé d'or et de gueules; 
^u ^'on d'argent, armé et lampassé du second ém^> 
brochant. 



Digitized 



by Google 



DE KOtlMAKÔÏ'E. tSg 

MARQUETEL (lk), écayér, sicar dé Saînt-DèBis , dtt 
Gas , de SainNEvremont , de Grimesnil, de la Lenville , 
de Tan j -etc. , élection de CoutaDces, maintenu en i66é : 
d'ôr, à une cnàintefeuiUe de gueules. • 

MARSBAUDEN , sieur de Vauvert et de la RoUain, élection 
d'Avranohes^ mauitena en i666:d^azur, à-la fasce de 
gueules , chargée d'une fasce échiquetée d'or et d'azur 
de deux tires;. à l'aigle éployée de sablé, issante delà « 
fasce , et chargée d'une fleur de 1 js du champ. 

MARSEILLES , écuyer, sieur de la Cour-For tin , élec- 
tion de Monti?il]iers , maintenu le 20 avril 1667 : d'azur, 
à trois gerbes d'or. 

MARTAINVILLE , écuyer, sieur dudit lieu ,- élection de 
Pont-r£?éqae^ maintenu le 5i janFÏer 16G6: d'argent, 
à trois meriettes de sable. . 

MAPtTEL , écuyer , sieur de Grandel , élection 4e Pont-dô-. 
l'Arche /maintenu le 3 janvier 1669 : d'or à trois mar- 
teaux de sable. • , 

Martel , chevalier, seigneur de Fontaines ^ Em^lleville ^ 
Soulre ville , Montre ville , comte de Saint-Clair , Hécourl, 
Chambin , etc., élection de Lions, maintenu le 12 oc- 
tobre 1666: d'or, à trois marteaux de gueules. 

MARTEL, écuyer, sieur\ de Frion^ élection i d'Arqués : 
cFor, à. trois marteaux do sinople. . 

MARlIEL , écuyer , sieur de St-Calais^ élection de Con- 
ches : de gueules , à trois marteaux d'or , au lambel 
d'argent. . . , - 

MARIEL , généralité de Rouen. 

Martel , écuyer, sieur des Chesnes , de Monpinçon , du 
Boullay , etc., généralité d'Alençon , maintenu le 3i. 

• janvier 1667 : de sable , à trois marteaux d'argent , et . 
une étoile aor en cœur. 

MARTELLIERE (la), écuyer , seigneyr de Fay, de 
Gassan , de l'Hermite , etc. : d'ôr , au chevron d azur , 
accompagné de trois feuilles d'oranger de sinople. 

MARTIGNY , élection d'Av^anches. 

MARTIN , écuyer , sieur de Bouillon , de Manvieux , etc., 
électio» d'Avranches^ maintenu en i^6é : d'argent, à 
trois pies de sable. 

MARTIN , écuyer ,; sieur de Neauville , Monceaux ,' Saint- 
Martin , généralité de Gaen, maintenu en 1666 : d'azur 
auliond^r.. ' f - ,'.»,o !, r 

MARTIN, écuy«r,. sieur de la Praudiève^ élection de 
JJsieux 9 m^inteAU 1^ io avril i66ô : dhizyr ,tà']a band^ 



Digitized 



by Google 



1^ HOBtLfAAllK 

mèm^i «c en pointe àt teritxawiiinto ifa^itt, lê«o«t 
ni» (^ ople. 

MARTINBOSCQ , éUeàmm 4cB»r«tni , mni«iv en 1666 : 
d'aifent, «« UoH d'wuir^ an chef dit tùèimé^ ékmçi ié 
àenx ro»es tjgéf»» feniUéee ei p Mi ém en eeoteir in 
ebftflip» 

liA&TlNTlLLB« cbfvelieff^ nuurqns a^Eafen^Ife , sei- 
gneur de G4efille ^ fieiir de TaeuÂfil, lUmUy , BiMifre- 
ville, Piboonf, e4C« 9 élection de Neofbbâtel, meiiil»«le7 
eoâl ]6<i8 ;d'ei^geik|f iU (mêob d'a^^uvehergéede umhe- 
sants dW. 

IIAA^Y, icQ^^r , fiear deliengnetiRe , du Bosc, S.-^Aoïiii^ 
d« Domeioe) génèvhtê de Caen, siainteDii en 1666 : dV 
firent , au cfaei' de gueules , chargé de trois roses d!or. 

MASQUEREL^ marquis du Boisjeuflroj, seigneur de 
BaiUenl y de Casteltièr 9 dfiarmantifle , élection d'Ar- 

Îues , maintenu le 17 janvier 1Ç68 : d'argent , à lafasct 
'aeur, diaprée de trois médailions dW , ceini du mifiett 
chargé d?une aiglette éplojée ; les deux antres de deix 
UoDceaux 9 celui à dextre contomné , et accompagnée de 
trois roses de gueules. 

MASSEILLES, éeuyer, sieur de Cour-Fortin, ékclion ie 
Monti?iliiers , mainfenu le 12 novembre 1670 : dé gaeQ^ 
les, i. la fiisce échiquetée d'ai^ent et de saÛe de <{aatre 
tir«s , accompagnée de sept fuseaux rangé» d'argent. 

MASSOM ( LE ) , écuyer sieur de Biervilie , généralité de 
Rouen , maintenu le a4 juin 16G8 : d'azur , k deux léo^ 
pards cPot. 

MASURE, écuyeï', sieur du Parc, Cha8tilldn,Ba9simoy,etc., 
élection de Moillivilliers , maintenu le i| féfrier 1667: 
de gueules , à la tour crénelée d'argept , ouverte , ajourée 
et maçonnée de sablé , sommée ^unlioa issant du becood 

' émail 

MA3URISR , écujer , sieur des Portes ef de I^ésat, tf Ar* 
dam , etc* , ^e^ons de Montivilliers et de Caedebec » 
maintenu le i4 iCsvrier 1667 : d'azur $ a tn^is trèfles 
d'or. 

IIATHAN, é«u}rer,sie«r de Vains, Prerrefile, seigoeor 
de Lpngvyiiersiy fiemUly , éleetton de Baveux , mainteot 
en 1666 : de gueules, a deux jumelles d or; la première 

• dunDontée Smn iion4ée^iM^de dm mâme« 

MAJlXXNËIx^ écttyep^ ôew 4e ^wt-^GeraMin , Boanefre» 



■ Digitized 



by Google 



DE KOTIMAKBIE. tôt 

• 5tiBt-MarUBVel»etfoii de Cottlances, liiaidtçnii en 1666 s 
' d'azur, à trois roses dVrgent; aa chtef d'or. 

MAUCOJNDUIT, écuyer , sieur de Criqaeios et de Canon- 
TÎUe, généralité de Rouen : d^rgént, a trois molettes 
d'éperon cPon ' 

MAUCONVENANT, écuyer, sieur de Sainte-Suzanne, 
d'Yvelin, etc., élection de Garentatt , maintenu en 1666; 
de gueules, à neuf roses d'argent. 

MAUDUISSON, écuyer, sieur d'Ofsière , élection df 
Mortagne , maintenu le i5 septembre 1666 : d*aznr , ail 
chevron d'or, accompagné en chef de deux roses d'argent, 
et en pointe d'un croissant du m^me. 

HAUDUIT, meneur et marquis d>e Garentières, sieur de 
GutDebœufy de Rozière^, de laMar^, etc*, ffénéralité 
de Rouen, maintenu ie 5 mfi^s 1668: de sable, à l'a- 
gnean^pascal d'argent, le pannonceau d'or, croisa 4tt 
second. 

MAUGER , écuyer , sieur , de Calligny, élection de Bayeux, 
maintenu en 1666: degiienles, à ëix bilietles d'argenU 

MAUGER , écuye;^ , sieur du Bosc<r, élection de Coutances^ 
maintenu en 1666 2 d'argent, ik croix de gueules, can- 
tonnée au I et 4 de deux chetronsde sable ; au 2 et 3 

' d'un lionceau du même. 

MAUNY, élection de Bâyeux, maintenu en 1666 : d'argent, 
au croissant de gueules. 

MAUQUENCHY, ancienne famille éteinte: d'azur ,& la 

' croix d'argent , cantonnée de vingt croiseltes fichées 

. d'or^ 

MAUQUOlS , écuyer , sieur de Mathonmesnil , de Chi- 
mont, etc., Section d'Arqués, maintenu le i5 août 
1666 : d'azUr , à trois trèfles d'or , et un besant du même 

. en cœur. 

MADREY , écuyer , sieur de Fangeais , Legneriz , du 
Hamel , élection de Lisieux, maintenu le 6 arrii 1666 : 
dlazur , i trois bourdons rangés en pals d'argent. 

MAURlN , écuyer, sieur de Pardailtan , fiulnoy, etc., 
élection d^Arques, maintenu le 9 févtier 1669 : d'azur , 
à une cordelière d'argent , chargée de trois coquilles du 
même, 

«AUTAILLY, écuyer, si^-ur du Bëc , Mdialidin , etc. , élec- 
tion de Bay euit , maintenu en 1 666 : d'argent , en chef , 
à dextre une molette d'éperon , k sénestre et en pointe 
une 4^uintefeuilie , lie tout dé guetiiesj i la bordure dtt 
jnéme. ^ ; i - 

6. zi 



Digitized 



by Google 1 



103 WCBILIAIRE ' 

MAUVIEL, écuyer, siexir de la Tcmrelle, élection d« 
Lions, maintenu le 13 août 1668: d'argent, à la\croiz 
de $able , chargée de cinq coquilles du champ. 

MAUVOISIN , seigneur de Rosnj , généralité de Caen , 
maintenu le 16 juillet 1668: d'or, i deux fasces de 
gueules. 

MA.UVOISIN, écuyer, sieur d'Angoville, élection de 
Bajeux, maintenu en 1666 : de gueules, à trois fasces 
d'or. 

AIAXUEL ^ écuyer , sieur des champs , de la Fortière , etc., 
élection de Lisieux , maintenu le 24 avril 1666 : d'her- 
mine , au lion de sable « armé et lampassé de sueules. 

HA^E , écu jer , sieur du Puis « généralité de Rouen , 
maintenu le 39 octobre 1666 : d'argent , au cheyron de 
sable , accompagné de trois molettes d^éperon du même. 

MAZIS , écujer , sieur de Bremares , élect^n de Monli- 
villiers , maintenu le 5 juiUet 1670 : d'azur, i trois roses 
d'or. 

MEAUFFE : de sinople, k trois fleurs de lys d'or. 

ME AUX, écuyer, sieur de la Marche, élection de Fa^ 
laise , maintenu le 28 aoàt 1667 : d'argent, i cinq cou- 
ronnes d'épines de sable. 

MÉCFLET , écuyer , sieur d'AsseyilIe , élection de Pont- 
l'Ev^que, mamtenulei4 juillet 1668: d'azur, a deux 
chevrons d'hermine ; au chef denché d'or. 

MEPDES , écuyer , sieur de Mondesir , élection de Vcr^ 
neuil, maintenu le 33 avril 1669: d'azur, à la barre 
d'argent , accompagnée en chei de deux étoiles en pal , 
et eu pointe d'un bon , le tout du méine. 

DlEDITiË, écuyer, sieur des Marets, et de Vallot , élec- 
tion cle Pont-Audemer , maintenu le 12 avril 1669: écar- 
telé en sautoir , au 1 d'azur ," A la fleur de lys d'or ; efcaa 
2 et 3 d'argent, au lion de sablé, armé et lampassé de 
gueules , celui du second contourné ; au 4 d'agent, à 
l'arbre terrassé de sino oie ; à. un écureuil de gueules, 
passant au pied de l'arbre, 

]\1E£L, élecUon de Valogne : d^azur , au soleil d'or, ac- 
compagné en chef de trois étoiles d'argent , et en pointe 
d'un croissant du second. 

JtfEEL, écuyer, sieur de Gairon, du But, généralité àf 
Caen , maintenu en 1666: d'azur, à trois bandes d'ar- 
gent i au chef de gueules. 

5|EITERENT , écuyer , sieur de la Lande , élection dt 
Mortain , maintenu en 1666 : d'argent , au chef d^azsr. 



Digitized 



by Google 



Dï; KORMAKDIB. l63 

«HEHEIiENT , éoajer , sienr de la VarrenUe ^ d« 
Qnesne , Groadier , élection de Bajeux , maintenu 

''en 1666: d'argent, aa che£ d'azur; à la bordure de 
gueules. 

H£L, écuyer, sieur dISstriniont , élection d'Arqués , main- 
tenu le 9 juillet 1667 : parti de gueuJes et d'argent, à six 
eoqnilles, quatre, delnn en l'autre, et dçux de l'un 
à l'autre ; en cœur un écusson , parti d'argent et 
d'or. 

MELUN , écuyer , sieur de Longuemare , généralité de 
Caen , maintenu en 1666 : d'argent , au chevron^d'azur , 
. accompagné de trois melons de sinoplc. 

MENARD DE L/L MENARDIERE, écuyer, sieur de For- 
mignj ^ élection de Bajeux , maintenu en 1666 : d'ar- 
gent, au lion de gueules, armé etlampassé de sable. 

MËNILLES (de) : de gueules , à six billettes d'or. 

MENNEVILLE ( de ) , élection de Coulances. 

MENMVIER , écuyer, sieur du Perron , de Martigny, etc., 
élection de Saint-Lô , maintenu en 1666 : de gueules^ 
à la fasce d'argent, accompagnée de trois aiglettes éployées 
du même. 

MENON , chevalier, seigneur de Saint-Quentin, comte 
d'Herbilly , élection de Mortagne , maintenu le i octo-» 
bre 1667: Jor, Âun croissant de gueules, abaissé sous 
un cbardon tige et feuille de sinopfe , fleuri du second 
émail. 

MERCIER (le),, élection de Rayeux, maintenu pat arrêt 
du conseil en 1 667 : d'azur , à la ^baleine d'or ^ au chef 
d'argent ^ chargé d'un loup de sable. 

MERCIER (le), écuyer, sieur des Hautes-Loges, de 
Herremont , etc. , généralité de Pont-de-1'Arche : d'azur 
au chevron d'argent, accompagné de trois bourses de 
marguillier d'or. 

MERCIER (tK ) , élection d'Avranches, maintenu . en 
1666. , . . *• ' 

MERCIER ( LE ) , écuyer , sîear du Veneur ,' de la Vallée , 

. de Gruchet , etc. , élection de Pont-Audemer ^ main- 
tenu le 27 décembre 1667 : d'argent, a t^ois coeurs de 
^gueulea ; au chef d'azur. 

MERCIER j( LE ) , écuyer , sieùr 4a Mesiiil Drey, Lentilles, 
etc. , élection de Goutances , maintenu en 1666 :.écartelé, 

, au I eC 4 dé gueules, à trois têtes de femme de fcont 
d'aigent > aa a et ,3 d'azar;^ k la faaeê .di'off, i^ccempa^ 



Digitized 



by Google 



l64 NO^ILIAIRE^ 

guéé àe cpitré violettes d'épertm cle même , trois tk 
chef et Tamtre en pointe» 

MERLE (du)^ écuver, tienr de Grapds-Gluiflaips « ié 
GoaTrignj ^ etc. , élections d'Argentan et de Faltiie « 
maintenu le a mars 1666 : de gueules , à trois ^nte- 
feuilles d'argent. 

MERLET (du J, écnjer ^ sieur deMalIonej, de Bosmorel, 
élection de Ba jeux , maintenu en 1 666 : d'argent , aa 
clief de gueules , chargé de trois coquilles d'or. 

MESANGE, écuyer, sieur de Saint-André , élection de 
Mortain , maintenu en 1666: d'azur.» à la bande d'ar- 
gent , accostée de deux étoiles du même. 

MÉSENGE, écujer, sieur de Ventes , Saint-Ger?ais, di 
Quesnaj , Granterie , Lessard , etc. , élection d'Argen- 
tan , maintenu le 24 juin 1667: de gueule^ , à trois 
merlettes d'or ; & la bordure de sable, 

HESESSERIE , seigneor de la Traville ^ élection de Gisors: 
de gueules , à neuf glands versés d'or. 

MESLIERE (i*A.K écujer , sieur de Saint-Maurice, da 

' Tilleul, etc, , élection de Falaise, maintenu le 12 août 
1666 : d'argent, a trois molettes d'éperon de sable; à 
la bordure de gueules, chargée de liuit besants da 
cha^p. 

JIESLIN , écuyer , sieur de Glatigny , de Saint-Lonp , de 
Campignj, Hamon, etc* , élections de Rajeux et de Yalo* 
gne , maintenu en 1666 : de gueules , au sautoir d'argent, 
cantonné de quatre roses du même. 

MESNAGE , écujrèr^ sieur de Colandon et de Çagny, gé- 
-néralité de Caen, maintenu en 1666 : de sinople, au 
lion d'or ; au chef coasn de sable , chargé de trois co« 
quilles d'argent. 

ItfESNÂRD , écuyer , sieur de la Barre , élection de Mor- 
tagne : d'azur , au chevron de pourpre , chargé de trois 
croisettes d'argent » et accompagné dé trois trèfles d'oii^ 
\Àrmes à en guerre^ 

MESNIL (eu.), écujrer, siefBr. de Sbmmery, Grervi&e, 
ia Motte y Sainte-Anhe , HanteTille , Hermie , GnepviUe, 
; des Cloiets ^ dnSabloB , du Mesnil , etc. , élection ^e 
Neufchâtel, maintenu, le 2$ aoât 1668: d'argent , à 
deux tasces de gmexOes ^ sommées Jiwn lion-léopardé èê 
même.; ,-*•.. 

MESNIL {p\s) , écuyer , sieur de Sain^-Deni» ,. Be«iIito, 
à% Pé » ele» f généittliié *4!Al«>çott , maiiiteau liLJi #o« 



Digitized 



by Google 



D€ KORMA.KOIS. l65 

,uhtB 1666^,: 4e 8ible 4 ta lion parli à*ae et d^àvgent , 

armé et lampassé de gaenles. 
liESNIL (bu ) i écu^er ^ sieiur de U Coajère, élection de 

Ponl-rÉvé^e^ maintenu le a3 fémer 1668 : de çaenles , 
. à qaatire boreUes d'argent , accompagnéea en chef d'iua 

léopard oor. 

MESNIL {w\ icmytv^ aieor ^Se€[neville , de Privai , etc., 
élection d'ArqoeS', maintenn le 2 mars 1669: d'or, à trou 
molettes d'éneron de gfueules. 

MEëNIL { nu ) , écoyer , aieor de la Haje«»Doiizellé , etc.; 
élection de Neafchâtel, maintenu te ^3 piillet 1668: 
d'azur , à la bande d'or, accostée de deux roses d'arçent. 

VESNIL { DU ) . écuyer, sienr de Vierrille , Saint-Pierre , 
etc. , élection de Bayeux , maintenu en 1666 : d'argent , î 
deux jumelles de gueules; au chef du m/^me , chargé 
d'un léopard d'or. 

MESNIL DE SAlN^r-YALLERY ( du ) : d'azur, k la bande 
d'or, accompagnée de deux roses du même. Les branches 
de Pienne et de Maricourt, établies en Picardie et en 
Brîé , portent de même. 

DESNIL ( do ) , écujer , sieur de la Grondinière , de la 
* Goulière , du Domaine, etc. , élection de Mortain , main-* 
. tenu en 1666: de gueules , a trois croissants d'argent. 
MESKIL ( DU ) , élection ,àe Bayeux , maintenu en 1666 : 

d'argent , à trois lionceaux de gueules. 
HESNIL ( DU ) , généralité de Caen : de gueules , & la fleur 

de lys d'argent. 

1IESNIL*ADELÉE (du ) , écuyer, sieur de la PrefUèrie , 
de la Gaulerie, de Drorains, etc. , élection de Cou tances, 
maintenu en 1 666 : d'argent , à trois chevrons de gueules. 

UESMIL-BERARD (du), écuyer, sieur de Saint-Lam- 
bert , la Chaiseele , généralité de Caen , maintenu en 
1666 : d'azur , â la croix ancrée d'argenté 

lœSNILDOT { DU ) , vojre* LE GOUPIL. 

HESNIL-JOURDAIN ( du ) , écuyer, sieur de Bosc-Robert, 
GuiOemesnil, Saucourt , Jtf onbinot , élection de Neuf- 
châtel , maintenu le a3 mars 1670 : d'argent , k la bande 
de gnculee, aecomjpagttée de six coijoules du même, 
mises en orle. 

MESMILEURY ( i>u ) , écuyet , sieur de Hubértan , sei- 
gneur de Gonnerilltf et Tatteville , élection de Valbgnè , 
maintenu en 1666 : d'argent , firetté de sablé. 

IBISHUrSiM^ll (du) , ancienne 'B<^sse, oHginaire do 



Digitized 



by-Google 



lG6 NOBILIAIRE 

Vcxin-Fraiiçais : dWgent , a six man» refi?eiséesde 
gueules. 

HESSAGER ^ élection de Bayeux , maintenu en 1666: 
d'azur, à aix roses d'or, et un écusson d'argent en ccrar. 

MESSENGER , sieur de la Trocherie et du Verger, élection 
de Vire , maintenu en 1666. 

MESSEKT , écuyer , sie«r ée Rozière , élection de Y»- 
logne , maintenu en 1666: d'azur, à la croix tréfléc 
d'argent , cantonnée de c[uatre trèfles du même. 

MESTAYER , écujrer , sieur de la Haye, des Champs, 
Beauyal, DampviUe, etc. , généralité de Rouen ; maintenu 
en 1666 : d'azur, à trois aigles rangées au Yol abaissé 
d'argent, becquées et membrées dç sablç. 

METAIS (le), généralité de Rouen. 

METAYER ( le), sieur de la Londe , élection de Bayeoz, 
maintenu en 1666 : de gueules, à trois étoiles d'ai'gent. 

METEL (le ) , sieur d'Ouville , généralité de Rouen. 

MEURDRÀC, écuyer, sieardes Champs, Meudin#!ts, etc. , 
élection de Pont-rEveque , maintenu le 18 juillet 1668 t 
de gueules , à la bande abaissée d'argent , surmontée a 
dextre d'une tête d'homme ccintournée du mêine, et 
à sénestre d'un léopard-lion né -d'or. 

MEURDRAG, écuyer, sieur de Flôtemanville, do Coudray, 
Valferrault, élection de Yalôgne , maintenu en 1666: de 
gueules , à deux fascés d'or, accompagnées de neuf co- 
quilles d'argent, quatre en chef, deux entre les fasces> 
et t^ois en pointe. 

MEURDRAC , chevalier, seigneur d'Amigny , Boissey, etc. , 

, généralité d'Alencon, maintenu le 22 août 1^07: de 
»able, à la fasce d'argent \i accompagnée de six merlettes 
rangées du même. 

MEZlERES , chevalier , seigneur de Bourgneville et de 
Favrolies ^ élection deBernay ,. maintenu le 8 mai 1667 : 
d'or , au lion de sable , arme et lampassé de gueules. 

MICHAULT , écuyer , sieur de fiAViUière , élection dé 
liisieux , maintenu le i3 août.1666: d'azur, à la bande 
d'or , chargée de trois flammes de gueiiles , et abcosiée 
de deux roses du. second émail. 

MICHEL , écujer, sieur de Verdun, des Haulles^ Bran- 
champ , etc., élection de Vaiogne , maintenu en 1666 : 
de sable , à la croix potencée d'or,cantonnée au 1 et 4 
d'un croissant, au 2 et 3 d'une c(»quîlle>. le tout du 
même. 

i/SlCHEh , écuyer ^ seigneur de Cambernon , él«ctio|is d» 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. l6f 

. Coutances, de Careatan, etc., maintenv en 1^6 : d*aeiir, 
à la croix d'or, caulonnée de quatre coquilles du même. 

Michel, élection de Pont-FEvêacre , maintenu en 1666: 
écartelé au 1 et 4 d'or , à une étoile de gueules ; au 1 et î 
d'azur, à Paigle éplojéc d'argent. 

Michel , écujer , âieur dé ârougny, élection d'Andelj, 
mainlenu le 16 septembre 1660: d'argent, à la croix' 
vidée de sable , cantonnée de quatre écureuib rampants 
de gueules. 

MICHEL , écuycr , sieur de Belloit et de Grissevelle , élec- 
tions de Lisieux et de Bernay , mainlenu le 28 avril 1666 
et le II mai 1667 : écartelé, au i et 4 d'argent, a l'aigle 
f^ployée au vol abaissé de sable ; au a et 3 d'or , au soleil 
de gueules. 

MICHEL , écuyer, sieur deCrissevelle , élection de Bemaj, 
maintenu le 28 avril 1666 : écartelé , au i et 4 d'azur, à 
l'aigle éplojée au vol abaissé dWgent; au 2 et 3 d'or, 
à une étoile de gueules. 

MlDOU, écuyer , sieur de la Cliesnée , de la Fosse, etc. , 
élection de mjeux, m^dptenu en 1666 : d'azur, à la croix 
fleurdelysée d'or, cantonnée de quatre roses du même. 

Ml££ , écuyer , sieur des Fresnes , la Hotle , de Gaesprce , 
etc. , élection d'Argentan , maintenu le 7 septembre 
1666: d'azur, à la lasce d'or, accompagnée de trois 
besants du même. 

MïFJi ( LE ) 1 écuyer , sieur de la Motte , élection de Fa-* 
lâii»e , maintenu en 1666. 

I^UERË ( l'K ) 9 écuyer , sieur de Chaumont , Miraucourt , 
etc., élection de Pont^l'Evéque , maintenu le tS septem- 
bre 1 668 : d'azur , au chevron d'or , accompagné de 
trois coquilles du méme.^ 

M1ËR£ ( LE ) , écuyer , sieur et patron de Petitville^ élec- 
tion de Coutance> : d'argent , à deux lions affrontés de 
goeules; au chef d'azur, chargé d'un croissant d'or. 

MiErrE , voyez LAUBERIE. 

MIFFAJSS, écuyer, sieur de Guiberville ^ Fonteny ^ 
Mouville , des Hameaux, Grosville, Roquio^ny, Berville, 
Belieau, Crevecœur , la Croix , etc. , élection d'Arqués , 
maintenu ,1e 29 juillet 1670 : d'azur , à trois létes d'hom* 
mes d'ar.ent , posées de iront. 

MILLARD , écuyer, sieur de Boisdurant , élection d'A- 
vranches, maintenu en 1666; 

MILLEBUH, écuyer, sieur de Chaumont., élection de 
Moniivitlier:» 9 maintenu le 20 janvier 1667: d'argent, 



Digitized 



by Google 



l6Ô NOBILIAIRE . 

an liond^ sable, armé et lampassé ie g^enW; à li 
. barre de même , chargée de croissants da champ , bro^ 
chaule sur le tûut. 

MILLET 9 écayer, sieur du Tmllis , élection de FaUise, 
maintenu le 5 mai 1667 : d'argent, au lion de gueules. 

JtflLLËVILLE, écQjer, sieui^deÉoissaj, de Foiitenaj, etc^ 
élection d'Arqués • maintenu le 4 aodt 166&: de guen^ 
au sautoir d'argent, cantonné de Quatre glands du même. 

H1LLIEBËS (de), écujer, sieur du jBois,'de Grouchj, etc., 
généralité de Gaen , maintenu en 1666 : d'argent , i 
trois losanges de gueules. 

MINIER (us ) , généraUlé de Caen. 

MiSSY , ecujer , sieur des Marseqs , éiection de Gon- 
tances , maintenu en 1666: d'azur, a Taigle éplojée 
d'or , couronnée à Fanticpe du même , bec<{uée et mem* 
brée de gueules. 

ItfOESSABD, écuyer, sieur de la Moessardière, élection de 
Lisieux: d'argent, à la croix de gueules, chargée de 
cinq cocrailles d'or, et cantonnée de 4^cr]ettesde sable. 

MOGÈRES , sieur de Neuville , généralité de HoiteB. 

MOGES, écuyer , sieur de Saint-Georges, de Cormerie, 
de Monteuay , de Préaux , etc. , élection de lisieux , 
maintenu le i4 mai 1670: de gueules ^ à trois aigkttes 
éployées au yoI abaissé de sable, 

MO IGNE ( LE ) , élection de Yalogne, 

MOINE (le), généralité de Caen: d'or, Treué de sable. 

MOINE ( LE ) , yoyez le MO YNE. 

MOINE ( LE ) , écuyer , sieur de Bif ille , élection d'Arqués, 
maintenu au mois d'octobre 1668 : de gueules , au che* 
vron d'or , accompagné de trois roses d^rgent. 

MÔIRET, écuyer, sieur de la Jarriaye, Mnrçtiignière , 
Yâviary, etc. , généralité d'Alençon, maintenu le 3i octo- 
bre j666 : écarte] é, au i et 4 d'argent, au chevroo de 
gueules , accompagné en pointe d'un croissant de sable ; 
au a et 5 d'argent , à trois, fasces d'asur. 

MOISANT, sieur de Brieux, élection de Valogne , main- 
tenu en 1666 : d'azur , à trois croisettes d'or. 

MOISSON , écuyer, sieur de Précerbie, élection de Bayeux, 
maintenu en 1666 : écartelé , an 1 et 4 (f^scè de gueules 
et d'argent ; au a et 3 de gueules. 

MOlTIEa, seigneur de Thamberel, élection de Gisors, 
maintenii le 17 mars 1669 : de gueules, au chevron 
d'or , accompagné de troi^ gerbes du même. 

MOLURET ( DU ) , écuyer , sieur du Bob , élection d'Ar- 



Digitized 



by Google 



DÉ NORMANDIE. ^ ï6(> 

g^ntan , maîmeua le 3 avril 1666: d'argent, à trois 

anlHes de sable. 
HfONCEL ( Dtr ) , écoyer , sieur de Floltemanville , de 

Jlarlinvast, et,c.^ élection de Valogne : de gnealesy k 

trois losanges d^argen t. 
MONCHERON , écuyer, sieur de Hautierrys, Messière, 

Çorbin, Boutlay , etc. , élecliônde Morlagne, maintenu 

le 7 juin 1 667 : d'argent , a une fieur de lys partagée 

de gneules. 
MONCHY , écayer , sieur de Fresnoy , d'AuI>er?ilIe , 

Biborel , etc. , maintenu le 24 août 1668 : de gueules , a 

trois bandes d'argent. 
MOiNÇH Y , écuyer , sieur de Camp , Sfeuze ville , la Haye, 

Taliecourt , cnevarier , seigneur d*e Moisemont ^ élection 
' d'Arqués, maintenu le ao janvier 1668 : Âe gueules , à 

trois maillets d'or, 

MOWCHY , écuyer , sieur de Presnoy , ékctioa d'Arquer, 
maintenu le 4 avril 1668: de gueules, à cinq coticcs 
d'argent ; à trois marteaux d'or , brochants sur le tout. 

HONDIERE , écuyer , sieur de la Goruière , généralité 
d'Alençon , nxainlena le 26 mai 1666: d'azur, à trois 
têtes d'aigle , arracbées d'or , ccUos en chef affrontées. 

HONDiERE , écuyer , sieur de Valrimbert, du Val , de 
Belleville^ etc., élection de Li&ieux , maintenu le îo 
août 1666 : d'azur y au chevron d'or, accompagné de 
trois têtes d'aigle du même. 

HONDION , écuyer', sieur de Fanancourt , élection de 

. Montivilliers , mainlenule 9 février 1667 * ^ascé d'or et 
d'azûr ; la première fasce chargée de trois roses de 
gueules;. 

HONOOUGET , écttjjrer , sieur de la Roche, élection de 
Mortagne , maintenu le 2 février 1667 : d'argent ,. A trois 
faseeè'de g*tte«les , à <Kx-*neuf croiseltes de l'un en l'au- 
tre , trois, trois, trois*, trois, trois, trois et une. 

MONFAULT , généralité de Rouen : de gueules , au che- 
Yvon d'argent ; à la bande' d'or , chargée de trois fers dfs 
knce de sahlë ,: brochante swù }& tout. 

MONONBEN^écuyei*, sdeUr de Freanainvi lie , élection 
de Montivilliers , nxaintcjnir le 17 jtiillef 1667 : d'argent, 

• à la fasee de sabfe, chargée de trois neign es d'or en pals. 

IJONGOUBERT, éctiyer, sieur du fcsnil , élecliônde 
B«rnay , et élection de Lions, maintenu le 4 janvier 1668 : 
de sable , à deux lions-léopardés d'or. 

6. 22 



Digitized 



by Google 






170 NOBILIAIRE 

MONNIER (le) , à Falaise : d'azur, à la ccoix d'argot; 

au chef d'or , chargé de deux fleurs de fys de gueules. 
MONNIER f LE ) , élection de Valogne , maintenaea 1666: 

de gueules, au lion d'or. 
MONNIER ( LE ) , sieur de Penauderie , généralité de 

Caen. 
"MONNIER (le) , écuyer sieur deTessel, généralité cle 

Caen , maintenu en 1 666 : d'azur , a trois anilles d'ar- 

Sent. 
NS ( DE ) , , écuyer , sieur de Regnoumesnil , élection 
de Valogne, maintenu en 1666 : d'argent , à l'aigle de 
gueules, becquée et membrée d'or ; à la bordure de sable, 
chargée de douze besants d'or. 

MONSCRES, écuyer, sieur de Gravai, Promort, Mor- 
iemer , d'Isloy , Monteroc , etc., élection d'Arqnes, 
maintenu en novembre 1668 : de sable , à la croix d'ar- 
gent, chargée de cinq fermaux de gueules. 
. JNT ( du ) , écuyer sieur de Gravençon , du Vîel-Nayoir, 
Vassouis , Lionfleur , etc. , maintenu le 20 a?ril 1668 , 
d'argent , à la fleur de lys de gueulas. 

MONT ( DU ) , écuyer sieur de Fontelaye et du Botaquet, 
élection d'Arqués, maintenu le 23 juillet t668: de 
gueules , au ebevron d'or , accompagne de trois têtes de 
ïevron d'arçent. 

MONT (du), élection d'Arqués, maintenu le 1 4 février 
1668: d'azur, au che?ron d'or, accompagné de six 
grues d'argent. 

MONTAGNE (la), seigneur de la Chapelle, élection 
^ d'Arqués, tnaintenu le 11 mai 1668: d'azur, à la barre 
d'argent , accompagnée de trois étoiles d'or. 

MONTAIGU , seigneur , marquis d'O , de Matigny , etCi, 
élection d'Argentan , maintenu le 3 avril 1667 : de sa- 
ble , à trois mains sénestres d'argent. 

MONTAIGU, élection d'Andelys, maintenu le 7 décembre 
1667 : de sable , à trois mains sénestres d'argent ; au 
chef d'or , chargé de trois losanges de gueules. 

MONTAIGU , écuyer , sieur dudit lieu et des Bois , élec- 
tion de Coutances, maintenu en 1666 : d'argent , à deux 
bandes de sable , accompagnées de sept coquilles dn 
même , trois , trois et une. 

MONTBLARU , écuyer, sieur de Saint-Cyr, de LiflBremont, 
«te. , élection d'Aiidelys, maintenu le 10 février 1669, 
d'argent, k trois lé yrier» courants l'un sur l'autre dt 
gueules , colleté» d'or. 



Digitized 



by Google 



DE NOUMANfilE» I71 

MOUTBRUN : d'or à la ban Je d'berminc. 

MONTECLER de CHARJNAY , éleoiion d'Argentan : A9 
gueules , au lion couronné d^or. 
■ MONTElLLES, écuyer , sieur de la Gastlne , dn Camp*. 
Mare et de BieyiUe , élection de Lisieux , maintenu le- ^ 
12 mai 1667 : d^azur , à deux poissons en fasces d'argent. 

MONTENAY, écujer, seigneur de Fourges , élection de 
Gisors , maintenu le 4 août , 1668 : d'or , à deux fasces- 
d'azur , accompagnées de neuf coquilles de giieules , 

ânatre , deux et trois, 
NTFIQUET , écuyer , sieur de Blagny , Serisière ,' 
Gelleon , etc. , élection de Bayeux; maintenu en 1666 : 
d'ars;ent, au léopard de sable. 
MONTFOllT , élection d'Arqués : d'argent , à trois mo-' . 
Jettes d'éperon de gueules j à un lionceau d'azur en 
cœur. 

MONTFORT , élection de Falaise , maintenu le 3o juillet- , 
1667 : d'argent, à trois trèfles de sinople. 

MONTFORT , élection de Falaise, maintenu le 11 juillet 
1667 ; d'arçent , à trois trèfles de gueules. 

MONTFREARD , écuyer ^ sieur des Essarts , élection de 
Bayeux , maintenu en 1 666 t d'argent ^ à trois têtes de 
cerf de sable , ramées d'or. 

MONTGOMMERY , écuyer, sâeur de Ducé , élection 
d'Avrancbes , maintenu en 1 666 : écartelé , au 1 et 4 de 
gueules , à trois coquilles d'or; au 2 et 5 de France. 

MONTGROS , écuyer , sieur de Tbicourt , élection de. 
Cbaumont ,. maintenu le 22 mars 1669: d'azur, à trois 
tours d'argent bâties sur une mer du même , les deux de 
côté pencbées , masurées , et appuyées sur celle du 
milieu j le tout surmonté de trois molettes d'éperon 
d'or. 

MONTHIERS,. écuyer, sieur de Bosroger^ élection d'E- 
vreux, maintenu le iz août 1666 *.d'or, à trois cbevrons 
de gueules.^ ; 

MONTHIERS ( des), écuyer, sieur de la Morandière „ 
élection d^ Argentan ,. maintenu le 3o mai 1 666 : d'or y à 
trois cbevrons de sable, accompagnés en pointe d'une' 
rose de gueules» 

MONTIGNY ( ne) , coticé d'or et de gueules ; "au franc- 
canton du dernier, chargé de huit coquilles d'or. 

MONTMORENCY : d'or , à la crois de gueules , cantonnée^ 
de seize alérion» d'azur» ^ 



Digitized 



by Google 



172 NOBILIAIRE 

MONTPELLEY, seigneur de Marrigny^ mainleBii k f 
juillet 1670 : de gueules ^ à trois aigles éployées ao 
Toi abaissé d'argent , et une croisette ancrée d'or ea 
cœur, . , 

MON VOISIN, écuyer, sieur d'Argoville , seigneur de 

Heulan , élection de Pont- l'Evoque , in ai o tenu le 16 

juilkt 1668 : d'or, k deux farces de guçuJes. 
MOliAlNYlLLE, éçuyer, sieur de la Bigottière» élection 

d'Evreux, maintenu ]è i| septembre 1 666 : d'a;*gent , à 

trois roerlettes de sable. 
MORAIN VILLE , écujer , sieur d'Argeviïle, du Vipart, 

etc., êlectiou d'Evreux , maintenu le i4 n^rs 1668: 

d'argent , à neuf meHettes de sable. 
MORAIS , écuyer , sieur de Bresolles , Lory, etc. , généra-! 

lité de Caen , maintenu en 1666 : d'or, a six an9elets^de 

sable. 

IJIORANCOURT, écuyer, slei^r de la Fresn^e et de'Sainl- 
Laurens, éjection de Carentan , m^int^nu en 1666 : d'ar- 
gent , à trois mufes au naturel. 

MORANT, écuyer, sieur de Cours^ville, généralité de 
Caen , maintenu en 1666: d'azi^r , k tFoi§ cygocs d'argent, 
becqués et ineipbrés de gqeules^. 

MORANT, écuyer, sieur de BQsriçard, d'A^glesquemenil , 
d'O rival , e le, élection d'Arqu^^s? ipainienu , le i3 août' 
1668 : de gueules, à la bande d'ai^geud chargée de cinq 
moucheti^res de sable. 

MORCENQ , écuyer , sieur de la Cbevalerie 1 élection iè 
. Pont-Audemer, maintenu le 2 novembre 1667: de 
gueules, à la fasce d'or, accompagnée de troiii roses 
d'argent. 

MORCHESNE, écuyer, sieur de Martig-ny , de Saint-^ 
Remy , du Breuil, etc. , élection d'Evreux , maintenu le. 
16 septembre 1667 : d'argent , au chevron de sable , ac- 
compagné de trois mouchetures du niême. 

MOREL , écuyer , sieur d^ Courcy et de Saint-Cyr, éJec* 
tion de Valogne', maintenu en 1666: d'or, .au chevron^ 
d'azur^ chargé de deux bad«Iaires d'argent, garnis d'or, 
et accompagné en pointe d'une^fleur de lys de gueules. 

MOREL, écuyer, sieur de la Corbonière , élection de 
Bayeux , maintenu en i,6(>6i d'argent, au cheval gai et' 

, cabi*é de sable ; au « hef d'azur , chargé d'un croissant 
d'or , accosté de de^x ffi^l^ttes d'éperon du même. 

MOREL, écuyer/sieur de ?vLi^gt$yk9XQJ0tdsi.ùm^Ji 



Digitized 



by Google 



DE KOR'MANDIE. > lyS 

fénémlité de Caeii , maintenu en t666: d'or, au Kon dé 
sinople , armé , lampàssé et couronné d'argent. 

M ORÊL , écuyer « sieur de SequeviJle , Fpurmentin , Jan-t 
ville 9 GansaUe , etc. , généralité de Gaen , maintenu le j3 
juin 1667 : de gueules , au lion d'accent , au chef cousu 
d'azur t ckar^é de trois croissants maà-ordonoés d'or. I 

MOREL, écujer, sieur de la Cressonnière , élection d'Ar- 
gentan y. maintenu le ^ juin 1666 : de gueulea^ à la. fasce 
d'or, accompagnée de trois roses d'argent* 

MOREUIL, écurer, aienr de Saint-Cjr , Gormelain et d« 
Yiller i généralitc d« Rouen., maintenu le 1 a juin 1670 : 
semé de^rance , au lion issant d'argent. 

MORICIERE (de la) , écuyer, sieur du Vicque , généralité 
d'Avrancheis, maintenu en i66d: d'argent , au chevroil 
degueules^ accompagné de trois trèÛes , de sinople. > 

MOIÔN , écuyer, sieur de Bertoufille , Ressen court , Pri- 
merie, etc., élection de i3ernay, maintenu le 3i aoulT 
1666 : d*or, à la croix engrélée de saible» M. MoriA 
d'Anvers descend de cette famille^ 

1I0RIN> écuyer, sieur de Mondeville y généralité de Caen, 
maintenu en 1666: d'azur , au chevron d'or ^ accompagné 
de trbis merle ttes d'argent. I 

MORlN , écuyer, sieur du Becqueta de ViUerà , Bai^e ville;, 
i Greute ville, etc. , généralité de Caen, maintenu. en 1666 , 
d'or , à trois fasces de sinople. 

MORIN , écuyer, sieur de Boscautru, élection de lôsieux i 
d'argent , au lion de sable , armé , lampàssé et couronné 
d'or. ^ 

MORNAY , chevalier. , seigneur de Montcbevreuil , de 
Vaudampierre , de la Chapelle , de la Villetle , d'Amble-I 
ville, élection de Ghaumont, maintenu le 19 juillet 1668 : 
burelé d'argent et de gueules; au tioade sable ^ armé , 
lampàssé et couronné d'or , brochant sur le tout. 

MORTAGNE, vélle de Normandie r écartelé de France et 
deDauphiné. 

MORTAlGJNfE , écuyer , sîeur de Vaulmontrool , élection 
de Yerneuil^ maintenu le 8 novembre 1 666: 4»^, à la 
croix écartelée de ^able et d^ gueules. ' . ^ ' 

MORT AIN , ville de Normandie : de France , à ia bande 
componée . d'argent et de gueuises , brochante sur 1« 
tout. . . . 

MORTEAUX, écuytr,. sienr du Bods-Girault , de Tilk- 
bon, etc. , élection de Verneuil, mai3iuinalie3<aeàl'i667 : 
de guelfes >^i trw çhevsoni ^ai^eiH.t . ^ 



Digitized 



by Google 



Ï74 NOBILIAIRE 

MORTEMER ( de ) , fascé d'or et de siaople , à TÎngt-qtiatre 

fleur de lys de l'un en Tautre. 
liOïTE (liA) , écuTer , sieUr d,u Vivier, élection d'An- 
. delys , maintena le 18 juillet 1669 : d'hermine , à troi» 

faucons de gueules. 
MOTTE ( LA ') , écuyer , sieur du Thil , seigneur de Bois- 

Guilbert , élection de Gisors , maintenu le 4 avril 1 669 r 

d'argent , k. deux fasces de gueules , accompagnées de 

de neuf mouchetures de sable , 4 ^ 3 et 2. 
MOTTE ( LA ) y écujer , sieur du Bois-Gu^rard ^ généralité 

de Rouen, maintenu le i3 novembre 1666: d'or à la 

bande de gueules , chargée de trois coquilles du champ , 

et axïcostée de deux molettes d'éperon de sable. 
MOTTE (la ) , écnyer , sieur de Ponti*oger , Saint^lan- 

xhais , Glatigny, etc. , élection de Coutances , maintentt 

en 1666 : d'argent , au sanglier de sable. 
MOTTE-FOUQUÉE ( de la } : d'azur , à la fasce d'or. 
MOTTE ( DE la) , éouyer , sieur de - l'Epine , élection de 

3ayeux , maintenu en 1666: tranché, au i d'argent, i 

3uatre vergettes de gueules ; au 2 d'argent , a la bande' 
e giienles. 

MOUCEL , écuyer , sieur de LouraiUe , Falletot , Beuze- 
ville , Richemont , Varengeviile , etc. , généralité de- 
Rouen , maintenu le 8 mai 1667: d'azur, au cheyron 
d'or , accompagné de trois merleties d'argent. 

MOUCHE (delà), à Avranches : de gueules, à deux 
clefs passées en sautoir d'argent, cantonnées de quatre 
fleurs de lys d'or ; à la tête de maure de sable , tortillée 
d'argent , posée en cœur. 

MOUCHET ( DU ) , écuyer , sieur de Monthimier , de la 

' Croix , de Beaulieu , etc. , élection de Mortagne , main- 
tenu le i3 mai 1666 : d'argent, à trois- hnres de sanglier 
de sable. 

MOULINS (de) , chevalier, seigneur de l'Isle, de Cha- 
vigny, etc. , généralité d'Alençon , maintenu le 12 septem- 
bre 1666: d'azur, à une sauterelle d'argent, accompagnée- 
de trois coquilles d'or. 

MOURET, sieur du Parc^ du Pont, etc. , généraUté de 
Rouen. 

MOUSSU (le) , écuyer, sieur delà Millerie , de la Mar- 

tinière , etc. , élection de Coutances , maintenu en 1666 : 

de gueules , au chevron d'or ^ accompagné de trois^ 

molettes, d'éperon d'argent. '• 

' M0U3TIER (i>v ) y écujîer,^siewr dé Sainte-M^e , élecûea 



Digitized by VjOOQIC 



DE KORMAKDIZ. , î?^ 

. 'deValdgae, niainteiia en 1666 :4e sable, i là croix fl«iir<^ 
deljsée d^argent, cantonnée de quatre roses du même. 

MOUSTIER ( DU ) , écujer , sieur de Bussj , généralité de 
Gien, maintenu en 1666 : d'azur , au chevron d'argent,* 
-chargé d^on croissant de gueules, et accompagné en chef 
de deux soleils d'or , et en pointe d'un cceur enflammé 

■ du même« 

MOUSTIER ( DU ) , généralité de Roue^. 

MOUSTIER ( DU ) , écuyer, sieur du Mesnil, élection de 

, faJaise, maintenu en 1666: d'azur, à trois chevrons 
d'argent. 

MOUTIERS ( DES ) , écuyer , sieur de Neufmenil , d'Essy , 
du Fez , etc., élection de Carentan , maintenu en 1666 : 
d'argent , à la bande d'azur , frettée d'or. 

MOUTIS (dks), écuyer, sieur de la Morandiére , Tillières , 
LoQgchamp, du Verger, etc. , élection d'Argentan , main- 
tenu le 4 avril 1666 : d'or,, à trois chevrons de sable ^ 
accompagnés en pointe d'une rose du gueules. 

MOUTON ( i£ ) : d'argent , à une gibecière de sable , l'anse 

; et les glands d'or. 

MOUTON ( I4E ) , généralité de Rouen : d'azur , à la croix 
d'argent cantonnée de seize croisettes recroisettées d'or ; 
a la cotice de gueules, brochantes sur le tout. 

MOUTON ( LE ) , écuyer , sieur du Manoir , du Bois , 
Moulins, la Brosse, Courtenay, Roster, Manou, etc. , élec- 
tion de Bayeux, maintenu en 1666: d'argent, à trois 
gibecières de sable , les anses et glands d'or. 

MOY ou MOU Y, chevalier, seigneur d'Eibœuf, de Riches 

, bourg , Hennessy, etc. , élection d'Arqués , maintenu le 

: 4 octobre 1668: de gueules, fretté d'or. 

MOY ( DE ) , généralité de Rouen. 

MOYNE (le) , écuyer, sieur de Be ville , des Flèches , etc., 

élection d'Arqués, maintenu le 6 septembre 1668: d« 

gueules , à trois roses d'argent. 
MOYNE (le},, écuyer, sieur d'Aubermesnil , Marancourt, 

«te. , généi'alité de Rouen , maintenu le 5o décembre 

1667 : de gueules, à trois étoiles d'argent, surmontées d'un 

liôn-léopardé d'or. 

MUSSY ( DE ) ^ élection de Yalogne , maintenu en i666. 

MUSTEL , seigneur de Bosc-Roger , de Gonneville , de la 
' BouUaye^ etc. , élection de Pont-Âudemer , maintenu le 
io avril 1669 : semé de France, à deux herses d'or ^ po- 
•éea Tune au premier canton et Vautre au quatriètte.- 



Digitized 



by Google 



«7^ • frDfetCïAIRg 

MYR (lb) y écnyer, sieur <{e la layre , électûm èe Gîsm, 

maînl^au le 5o mars 1669 : d'arg«iit> à tras bandes de 
- ^aeates. 
MYKE (w), M€fir â'AiiferviM«, <}iocèse âa Lwi«M : de 

gvealed , aà chcTroft d'ai^eia , accoeip^çmi <{e Uoa 00- 

N 

NAG-UET, écttyér ^ 9i«np fJe Saint-George*, Valfra», etc., 

élection de Pont-FEvêque , mainlenu le 12 septembre 
' 1668 : d'aïiir, k trois coquilles d'or, et une molette d'é- 

peroiï dtt même , posée en abyme. 
NAGUET : écartelé , a«i t et 4 Jor, i liK)4« coqniSeS île 

sable et une fieiir de 1 yà du nt^rme en coftcft' ; au â et J 
" de gcreoles,. » une mel^ne d'éperon dfargeilt en chef, et 
' en pointe- trois coquilles danieme. 
NAGUET, généralité de Rouen : dPar|ent, i^hr croix de 

gaettles , càargée de cinq léopardà d'or. 
ÏÎAiVTIER (uî) , ccuyer, sieur de la Roquerie, d'Annara- 

rilîe, etc., .élection de Ponl-AudeixMir ,, mainieau 1» 4 

avril 1 669 : d'or, freité d*azitt^. 
NANTIER, élection de Vire: d'aaur, a« Kott d'ep^sur 

oott terr2^s# d«i mémis. 
NAIT , écujpcr , sieur des^ Marets , 9»iK-Martîn , Boisse- 

hére , etc. ,. maintenu Ite 7 piillet 1667 : deguèules, à deux 

lions affrontés d'or, soutenant une gerbe d» même. U y t 
' de cette Cunille enu A»}q«u 
NAURRY, écuyer, sieur de Oranral , SenoçHrillé , ete., 

élection de Momkillier? , maintena te 3 jiiuHner 1668: 

d'azur , à trois têtes de griffon d'or , ieaant ckacuqe ea 

son bec une couleuipre d^argekit^ . 
NEEL , acu^er , m.fus^ de la Qliâmpagne , élection de Gov- 

tauces , maintenu en 1 666^: d'azur , à tDoiai maii)»^ de^^es 

NÉBL, écuyTBr, sieur de Caïren, d^ela BouiUonfie^ie /ete.» 
' éleclioii de Valogue, maintenu en ié66 : d'azur , au 
soleil d'or , accompagné en chef dé trois' ét&iles dv 
même , et en pointe d^un croissant d!*àrgént; 
NEEL; écujec,, sieur de Fontenay , NasrUle , TiercernlTe , 
Sainte-Marie , etc. , élection de Bay^x 1 maintenu en 
1666^: d^argent^^à trois bandes de. sable; ail cltef dt 
guettles. 



Digitized 



by Google 



DE HORMANDIE. Î77 

KEPVEU , écttyer, éent de Saîot-^eorges .» Têvlionl , 

etc., 4VçQtion de^PoiUt-Audcmer : d'or, à trois têtes de 

ciiîen coupées de sable, 

]^UF {ht) ^ écuy>i: ^ sieiir de Yalcougrin , Monteoày , 

seigneur de Saiot-Viclor , de Sourdeval , Gourtonne , 

Toane ville , etc. , elecuoii.de Montivilliers , maintenu le 

4 décembre 1659 , et le as mars 1666: de gueules, à, 

trois coussinets d'or , ks bouppes posées en sautoir. 

NEUVILLE, écuyer, sieur d'Er mes, Cléray, chevalier, 

seigneur de Saiiit«Beiiiy , do J^lesnil , etc. , maintenu le 

16 avril 1666: de sable , à trois besants dW; au cbe£ 

. <f arjg^ept , chargé de neuf mouchetures, du champ, cinq 

et quatre. 
MEUVlLLE, sieur d'Auviïliers, des Fresnes, etc, élection 
, de Domfront, maintenu le ao atril 1666 : d'argent , 
treillissé de gueules , semé de mouchetures de sable dans 
, les claire-voies. 

NEVEU (ï.b) , généralité de Rouen: d'azur, à trois roses 

d'argenu 
NICOLLE , écuyer , sieur d'Ancines , du Plessis, Longny, 
. ' Maupertuis , du Haipel , etc. , maioteou le 3 mai 1667 • 

d'azur, à la fasce d'argent, accompagnée de trois 

étoiles d'or. 
NICOLLE , écuy^er , sieur de Bricqueville , élection de 

Cou tances : d'azur , au chevron - d'or , acooinpagné de 

trois étoiles d'argent. 
NIEPCE , ( i*A ) , écùyer , sieur d'Anneville , de Saint-Marc 
' du' Tôt , d'Onval , Bourdemare , BrettevaL, etc. , élec- 

tîpD de G|udel;>ec , maintenu le ai juillet 1666 : d'azur, 

au chevron d'argent, a/^compagné en chef de deux roses 

d'ojç , et en pointe d'un, gland versé du même. 
NOBfcE ( tE ) , écuycf » sieur de Eeugueray , des Landes, 
* etc., é|e<;tion d' Arqq.es, maiotenu le 23 mai 1670: de 

gueiil^s , au besa^ d^ar^ent , chargé d'une rose d'or. 

^rmes à enquérie^ 

|{Q3L£ (ia)., élection de Pont-Audemer , maintenu le 
18 janvier 1666: d'azur à la croix d'or, ca;Dtonnée de 

i. ctoa^orse étoiles du mime, quatre dans chaque canton 

' du chef , et trois dans ceux de k pointe. 

](i0C£X, seigneur de Topquesi^e , Boucey , etc. , élection 
de Pont-lTvêque , mamtenu le 25 novembre 1 669 : 

. 4!^&ept , à trois fas^ces do sable , accompagnées de dix 
merlettes du même. 

6. 23 



Digitized 



by Google 



tyS NOBILIAIRE 

NOE (lx) , ^cuyef, sieur de Saint-Martin, Peloientl^- 
' -etc. , élection dTvreux, maintenu le 12 janvier 1669 : 

d^azur , à une fusée d'or. 
NOE (la) , éçuyer , sieur de Bastille , de la Fresnée , etc., 
élection d'Âvranches , maintenu en 1666: d'azur, aa 
chevron d^argent , chargé de cinq roses de gueules, et 
accompagné en chel* de deux cocjuilles du second émail. 
NOE ( LA ) , écuyer , sieur dudit Keu , de Villiers , Giffay, 
. etc., élection de Couches, maintenu le II avril 1660; 
d*azur , à la bande d*or , accostée de trois molettes d^i- 
peron du même. 
NOËL , écuyer , sieur de la Housselure , élection de Fa- 
laise , maintenu le 3o mars 1 666 : d'azur , au chevron 
d'argent, accompagné en chef de deux étoiles, et eu 
pointe d'une croisette du second émail ; au chef d'or, 
' chargé de deux losanjg^es de gueules. 
NOËL , écuyer , sieur de Groussy , élection de Carentao, 
maintenu en 1666: d'azur, au chevron d'or, accom- 
' pagné en chef de deux colombes essorantes et affrontées 

d'argent , et en pointe d^un croissant du même. 
NOËL , écuyer , sieur de la Vaulerie , généralité de Caen^ 
maintenu en 1666 : d'azur , au lion d'argent, surmonté 
de trois étoiles rangées en chef du même. 
NOËL , écuyer, sieur d'Hérou ville , Héde ville , LongneTal, 
etc., élection de Bayeux, maintenu en 1666 : d'azur, 
•au chevron d'or , accompagné de trois croisetles dn 
même. ' 
NOGENT , ville de Normandie : d'azur , au lion d'argent, 

accosté de deux Heurs de lys d'or. 
JÎOGENT , écuyer , sieur de la Perrière , maintenu la 

5 juin 1 666 , d'argent , au sanglier rampant de sable. 
HOIR (le ), écuyer, sieur de Lanchal et d'Emenpnville, 
généralité d'Alencon : d'azur , au chevron d'or ; accom- 
pagné en pointe d'une tête de maur de profil tortiBée 
d^argent; au chef cousu de gueules., chargé de troif 
roses d'argent. 
NOIRE ( DE ) , sieur de Chicfaeboville , génér&Uté de Caen, 

maintenu en i666. 
NOLLENT, élection de Pont-Audemer : d'azur, i la 

croix d'or , cantonnée de quatre étoiles du même. 
NOLLENT, baron de JLimbeuf , de Gaillerville , etc. , 
sélection de Pont-de-i' Arche , maintenu le 10 février 
a 668 : d'argent^ k une fleur de lys de gueules , a/CC<MB* 
jpagnée 4e trois roses du même, . 



Digitized 



by Google 



DE KORMANDIE. 179 

NOLLENTi icnrer^ sieur deSanlnais, seij^etir deBom* 
banviile , Boacnailles , etc. y élection de Lisienx , main-* 
tenu le 11 mai 1666: de sinople, au chef cousu de 
g;ueale»; à Faigrle d'agent, brochante sur le tout. 

HOtLET , écuyer , sieur de Malnoue ^ de la Londe , 
Lannaj , èei^neur de Saint-Christophe , élection d'A^ 

' gentan, maintenu le 26 septembre 1666: d'argent, au 
chevron de gueules y accompagné de. trois merlettes de 

* sable. 

>ONANœURT , yiUa de Normandie : d'areent , au chef 
de gueules, chargé de trois Heurs de lys a or. 

NORMAND (le)., écuyèr, sietir de Breterille , de Ma- 
guj , Traspié , Gossj , etc. , élection de Falaise , main- 
tenu le a mai 1667 : d'argent , an chevron de sinople , 
accompagné en chef de deux croissants du même, et en 
pointe d'une tête de maure de sable , tortiUée d^aiigent» 

NORMAND ( UE ) , écurer , sieur de Cotterie , de Lau- 

Jnay , etc. , élection de Falaise , maintenu le 24 juin 

1666 : d'argent , à un loup de sable , couché sur une 

, terrasse du champ „ et fixant au premier canton une étoile 

, de gueuleSk 

NORMANVILLE, écuyer, sîeur dadit lieu, Hautot, 
Baurolle , etc. , élection de Caudebec , maintenu le 18 
septembre i6iS\ d'azur^ a trois molettes d'éperon 
d^or. 

NOT ( DU ) , élection de Falaise , maintenu le !•' avril 
1 666 : d'azur y au chevron d'or , surmonté de trois roses 
d'argent , et accompagné de trois canettes du ménie. 

NOURRIR siçur du Mesnii, élec^on d'Évreux ; de gueules, 
à deux chevrons d'argent ^ accompagnés de trois molettes 
d'éperoB du même. 

-MO VILLE , écuyer, sreur de ComnwnviUe ,, généralité 

V de Rouen , maintenu le 17 janvier 1668 : écartelé , au i 
et 4 d'ai^gent , à une quintefeuille de gueules ; au a 
et 3 d'azur, à deux pals d'argent ; au chevron de gueules, 
chargé de deux coquilles du second émail. 

NOVINCE d'AUBIGNY, seigneur de Crepon, élection 
de Bayeux , maintenu tn 1666 : d'or , aulioi^ de gueules > 
au chef de même , chargé de trois roses d'argent. 

HOYON ,_ écuyer, sieur d'Arlier , généralité de Rouen^ ^ 
maintenu le %2 mai 1670 : d'argent, à l'aigle au vol 
abaissé de sable , becq^aèe, membrée et coui<mnée dW 



Digitized 



by Google 



l8o KOBILiAl-HX^ 

T 

o 

O ( d") , «eigneor fle Villier» , dUerbevillc , etc., dliei- 
mfne , au chef denché de gueules. 

ODOU ART ,, seigneur du Hazey, de Boissôger , etc., 
élection d'Evreux,inaîiitenu le 27 janvier 1668, degucur 
les , à trois molettes d^éperon d'argent ; au chef du même) 
chargé d'un lion-Iéopardé de sable. 

OGIER , écuyér , sieur de la HauUe , 'élection àe Valoçne, 
maintenu en 1666 : de sable , au massacre de cerf aor. 

OILLIAMSON ou WILLAMSON, chevalfér, seigneur 
de Saiut - Germain , de Çouilliboeiif ^ de Cambernant , 
d'Onillj, etc. , d'azur, à l'aigle éployée d*argent, bec- 
quée et membrée d'or , posée su? vh barU du m^me 
cerclé d'argent. 

OINVILLE (n'), seig^neur de HotictefvîHe , baron de fn 
Ferté-Fresnel , élection d'É^reux, maihtena le 6 février 
1667 : d'or , à trois bandes de gueules. 

OLIVIER , seigneur de Leuville et du Sommet '3 écartdé, 
au 1 et 4 d'afcur, à six bésants d'or ; au chef d'argent , 
chargé d'un lion issant de s^ble , armé -et lampassé à^ 
gueules ; au a et 3 d'or , a trois bandés de gueules , celle 
du milieu chargée de trois étoiles du champ. 

ONFROY, éleclioii dé Bay'eùx, maintenu en 1666 : d'ar-i 
gent\ au chevron de gueules , accompagné de trois lrè« 
fles de sinople. 

•ONFROY , çénéraHté de Caen , maiiitenu en 1666 : d'ori 
la bande aazur. 

ONFROY, écuyèr, dans le comté d'Eus d'argent, a» 
lion d'or ; au soleil levant du mêine. 

ORAISON, chevalier, marquis et chastélin de Livarot, 
comte de $oulbon , élection de Lisieux, maintenu le 16 
mars 1667; écartelé, au i et 4 d'or, à la fasce de gueules; 
au 2 et 5 d'or, à trois fasces ondées de gueules. 

ORANGE (n') , écuyer , aieur de Ganvers , élection de 
Coutances , maintenu en 1666 ; de sable, au ohevron 
d'or , accompagné de trois billettes couchées du même. 

ORBEC , ville de Normandie : d'azur , à trois anneleis 
d'or, et une fleur de Ija du même en chef. 

ORGLANDES ( d' ) , baron de Briouze , élection de Fa- 
laise , maintenu le 3 mai i^O'j ; d'hermine, à six losan|ei 
de gueules, 



Digitized 



byGoogle_ 



\ 

DIE 4H)RM'AI9DI£. JlBi 

ORIVAL, écnyer , siew dm Drossey , Creil , èlc. , Sec- 
tion de Caadebea,, maûiteiia le 26 juillet 1667: de 
gaeulés, a la fasce d'oF, accompagnée de trois molettes 
d'eperon d'ai^eat. 

ORLEANS (d*), chevalier, marquis xle Rothelin , sei- 
gneur et comte deNéaul^ , élection, de Gisors, main- 
tenu le 4 octobre 1669 : écartelé, au i et 4 d'or^ à la 
bande de gueules ; au a et 3 d'or, au pal de gueules » 
chaîné de Irrois fla^chis d'argent. 

ORVILLE (pM , écuyer, sieur des Routis , lafiolla^e , 
Chailloué , Brièr*e , Saint-Vidtor , etc. , élection de 
Yemeuil, maintenu lo 1^ jmlkt 1^67; de^blet» 3^ 
lion d'argeBt. 

OSBERT , écuyer , sieur de la Maillardiferc , Matés , Bru- 

, cheville , du Thefl , etc. , élection àe Gareti^n , maioH 
tenu en 1666 : d'argent , & k croix de gueules ^ can- 
tonnée de quatre lioaceaux de sabje. 

OSBERT, écuyer, sieur de PoupevtUç, 'élection de Ca- 
reutan, maintenu en 1666 : d'argent, à Taigle éployée 
de sable ; à la croix de g seules , brochante sur le tout s 
v^antonoée au^ deux derniers cantons de dettx 'lion- 
ceaux du second émail. 

OSMOND , écuyer, sieur de Montigny , d'Argéie ^ de fei 
Roque-Ha]icôrne , la Chapelle, des Isles , etc. , seigneur 
d'Âubr^y, élection de Liotis, maintenu le i4 juillet 1^7 : 
de gueules , au vol fondant d'hermine. 

ÔSMOND , écuyer , sieur de Mouyaux , Mortemer , du 
Coadr^y , etc. , élection de Pont-Audemer , mi^tenn 
le 18 septembre 1667 : écartelé, au 1 et 4 d'argent, a 
trois fiisces d'azur ; au a et 3 de gueules , au vol fonr 
dant d'hermine. 

OSMONT , écuyer , sieur de Bray , généralité de Gaen > 
maintenu en 1666 : écartelé , au 1 et 4 de gueules; au i 
et 3 d'argent , à trois fasces d'azur. 

OSMÔNT , sieur de Berville , généralité de Rouen : d'ar- 
gent , au chevron de sable , chai:gé au sommet d'uA 
croissant du champ , et accompagné de trois étcâles du 
même. 

OUCHY, DE SÀCY, diocèse de Sèez : d'argent , au chevron 

d'azur , accompagné de trois tourteaux de gdeules. 
OUILLY ( d' ) , élection de Falaise , très-ancienne no- 
blesse : d'argent , à la bande de gueules. Une brancho 
de cette maison existe en Angleterre. 



Digitized 



by Google 



l8a KOBILIAIRS 

OZANME fp') seîgnear d« tiregïieiisgèville 4 dlntraviUé, 

.etc., élection de r on t-Aademer , mainteira le ai août 

1666 : parti, an 1 d'argent , au lion de sable ; an 2 dV 

znr , à trois é taies d'or , la dernière accompagnée de 

trois étoiles du même. ^ 

■ .1 - ■ - ' 



PACAVORY , écnyer , sienr de Possigny , élection cle 
Gisors : d'argent ^ k trois (asoes d'azur ; an chef in 
champ 9 chargé d'un lion naissant du second émail. 

PA6ALDE , généralité de Rouen , maintenu le 29 aoât 
1668 : d'or, an chevron d'azur , accompagné dé tro» 
roses de gueules. 

PAGE ( LB ) , écuj^r , sieur de Pinterville , Flamarc , 
Ville^Golombine , la Vallée , etc. , généralité de Rouen,, 
maintenu le 23 juillet 1666 : d'azur , à quatre bureles- 
d'or; au lion de sable , armé et lampassé de gueules,, 
brochant sur le tout. 

PAGE (le) , écuyer , sieur dudit lieu, élection de Bemay r 
d'azur, au chevron d'argent , accompagné de trois co- 
quilles d'or. 

PAILLARD , seigneur de Hardivilliers , Petmeuse , de 
Trossy, etc., élection d'Arqués, mointenu le 22 janvier 
1667: d'argent, à la croix de saHe , freltée d'or. 

PAINTEUR (le), écuyer, siear deRufflet, des Plan- 
ches, etc. ^ élection de Conches : d'azur, à une ancre 
d'argent en pal , le Irabs d'or en chef, accostée de deux 
dés du second émail. 

PAISANT , écuyer , sieur de Baudrouet , Saint-Martin , 
B^Utemont , Barneville, etc., élection de Lisieux : dV 
zur, au sautoir d'or. 

PAISNEL, écuyer, sieur du Hanibie et de Briquebec, 
généralité de Caen : d'or , à deux fasces d'azur , accom- 
paginées de dix merlettes de gueules en oiie. 

PAIX DE COEUR, écuyer, sieur de Groffy, de Chas- 
sanvOle , de Roumare , etc. , généralité de Rooen , 
maintenu le 1 3 février 1668: de gueules , au chevroa 
d'argont , accompagné de trois cœurs du même. 

PALUJ {»a) , écuyer , sieur du Mesnil-Hubert , etc. « 

* élection d'Argenlan, maintenu le 4 août 1666 : fasce 
denché d'azur et d'argent ^ à trois fasces do sable , hro* 
chantes sur le tout. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. l8S 

IPALLUELtiE {hx) i iiMrqm9 audit liea , élection d'A- 
tranches , mainieim en a666 : d'azur, i trois moleUes 
d'éperon d'argent 

PALME DK GAHILLE (de ) , sieur de Bénagille, à Rouen. 

PAJMNIER, généralité deCaen. 

PANTHOU f généralité de Gaen , maintenu en 1666 : de 
gaeales , à deux fasces d'argent , la première accompa- 
gnée de quatre croi:isants d or. 

PAON , élection d'Arqués, maintenu le a 4 féyrier 1668 :, 
d'azur , au paon rouant d'or. 

PARAIN , élection de Mortain. 

PARC (du) , écuyer , sieur deBoisrtnouf , élection de' 
Coutances, maintenu en 1666 : d'azur , à trois molettes 
d'éperon d'argent. 

PARC ( DU ) , écuyer , sieur du Mesnil , Gresnaj et Bar-»' 
ville , élection dé Yalogne , maintenu en 1666: d'or , 
à deux fasces d'azur , accompagnées de neuf merlettes 
de gqcules , quatre , trois et deux. 1 

PARC ( DU ) , écuyer, sieur de Durdent , de Noiripel , 
etc. , généralité de Rouen : de gueules , au soleil d'or. 

PARCHAPPE, élection de Montivilliers , maintenu le 29 
décembre j 660 : d'azur, au chevron d'or, accompagné 
de trois colombes d'argent , becquées et membrees de 
gueules, lly a de celle famille en Champagne. - 

PARDIËU , écuyer , sieur du Mesnil , Belle-isle , Grat- 
teplanche, etc., chevalier, seigneur, marquis de Mau-- 
comble , élection d^ Arques , maintenu le 7 mars 1669 : 
d'or , au lion couronne de gueules. 

PARDIEU, écuyer, sieur d'Avresmenil , de Saint-Denis^ 
du Val, etc. , élection d'Arqués, maintenu le 19 jal(- 
wr i6é8 : de gueules, au sautoir d'or , cantonné de 
quatre alérions du niéme. 

PARENT, écuyer, sieur du Rose , Marencourt, de Vau- 
derude, etc., élection d'Arqués ,' maintenu le 20 jan- 
. vier 1 669 : de gueules , à trois grues d'argent. 

PARENT , élection de Caodebec , maintenu le 4 septem- 
bre 1668: d'azur à la fasce d'argent, accompagnée en 
chef de deux billet tes accostées de deux molettes d'é- 
peron , et en pointe de trois besants , le tout d'or. 

PaREY , écuyer , sieur de Combray , Montoillière , de 
l'Espée., etc. , élection deLisieux, maintenu le 11 mai 
1666: d'azur, au chevron d'or, accompagné de tr^ïs 
roses d'argent 9 au c)kef dà mimt ^ chargé de trois trèfles 
4e sable. , .. j - 



Digitize.d bV 



by Google 



iS4 ^ KOBttlAîttE ' 

ftà&FOORÏT, «cuyep, ^enrde Pltnterol, Coulure, eic^ 

élexitioït de Baj^ox, mainteim en 1^6 : d'azur, à la flear 

de lys d'or. 

PASCAL , généralité de Roucu : d^or , à la I^ande d'azur ,. 
chargée de trois fleurs de ly$ du champ. 

tASSART., écuyer^ sieur de LauDY , éIeoMop,d# Neuf- 
châteL, maintenu le a janvier 1667: d'â^i^^^tf, à tr^is 
merlettes d^ sab(e. 

PASSEMER , sieur du Bois-Jkoger ^ éleotioi^ de Cputances, 
inaiotenu en j 666. 

PASTÉ, écuyer , &ieur de la Grange et de Taillj, élection 
de Gisors : d'apgent , semé de roses de gueules ; à trois 
salamandres d'azur, brochantes. 

PASTEX , seigneur d*Ouville , élection de Verneuil : d'a- 
zur, k trois d'emi-yols d'or, posés en pairie , et chargés 
en cœur d'une rose de gueules. 

PASTIZ ( du ) , épuyev , sieur dé Montcolin, , généralité 
de Caen , maintenu en 166.6.: écartçlé, a,u i et 4 d'argent, 
& une aUcre de sable en pal ; au a et 3 d'azur , à trois 
fasces d'or. 

PATRIER, sieur de Chaupais, éleotioii de Gaen^ maintena 
en 1666, 

PATRIS , généralité de Caen , xnaintenii en i(666. 
PATRY, écuyer f sieur de Lambert.^ élection de Bajeax, 
• maintentl en 1666 : de gueules, à trois quintefeuiiles 
d'argent. 

PAULMIER, écùyer, siçur de la Périnièré, seigneur 
de là Bucaille, fi[ayrevé , du Bosc-Bérenger ^ et&i, gé- 
néralité de Rouen, maintenu le 4 ftvri^ 1660 : d'a^ïor, ail 
lion-léopardé d'or ; au cheC du mèine, cl^^rgé. de trois 
tourteaux de gueules, 

PAULMI£R (le ) , écuyer , ^çnr de Yendeimre, Gren- 
teme^nili etc. , élection de Pont* Audesaer , maintenu U 
20 novembre 166&: d'a^r, k ti?oi3 palmes d'argent. 

PAl^SSAY ( DE ) , si^eiir de MoQser^nt , élection de Cos- 
tances, ipaintenu en 1666, 

PAVIXL Y , gén^aUté de Rouen>, &nûUe sincienne , éteioto 
dao$ Iq i}u,aJU^zièine ^ècle : d'««li|i? « à la ctoix fleorw- 
née d'or. 

PAY]^ , éttuyer, sieup du Vivier, Galanene, la Fresnaj^e, 
Cousel , Montehoin I etc., élection de Goutancefl^ maiii- 



Digitized 



by Google 



DE HORMAKDÏE. l83 

tenta eu .1686 : d^ai^cfi^i, » trois totirteafbi de sable , U 

ppen)i«r chargé d^une rosé d*or. 
PÈGOT , géhéralité de Roneti. 
iiïGl^l' {hE)^ seignteur d' Arques et de Poissy , généralité 

de Rouen, maintenu le 18 mars 1669 : dé gueules ,^ trois 
, peignes d'or ; céûxf en chef posés en chevron. 
¥ELLtQÂ&È , éfcùyer , sieur de Sïalortie , élection de 

,Pont-Audemer , maintenu le 2 janvier 1668: dW.or, ait 

cheyroD d'ot , accom^gné de trois dards d'argent la 

poinfte eu bas. ' 

PEiiLERlN , écuyer , sieuï* de OauviUe , élection de Bernay 5 

d-or , au chevron échiqueté dé gueules et d'argent de 1 

trois tires ; au chef de sable , chargé de trois coquilles 

d'argent. 
PELLETIER (ib), seigneur dté MàrtaitiviRé, généralité 

de Rouen : d^argent , a la fasce d'azur , chargée de trbia 

besanis dfor. 
> PELLETIER ( le) , écuyer, sieur dé la Fosse , élection de 

Vire^ maintenu en i©66 : d'azur, à trois losanges d'ar- 
gent ; au chef du même , chargé de trois roses de 

gueules. 
PELLETIER (liE^ ^ seigneur db k Hôussayé, dé Signy, etc. r 

d'argent , au cnéne arraché dé sinople, accompagné de. 

trois roses de gueules. 
PELLETOT , écuyer, sieur de Saint - Martin , dtf 

Boiksé, etc. , élection de Lions, maintenu le 28 janvier 

1668 : pale d^aZur et d'or; au chef de gueules, chargé de 

quatre losanges d'argent. 
PElLEVÉ, chevalier^ seigneur de Boury, élection de 

Ghaumont , maintenu le 11 i^ai 1669: de gbëules, a 
, iine tête humaine d'argent chevelée et hérissonnée 

d^oi^. 
PELLEY, éduyer» sieur de Baugy, de Satot^Lonp, etc., 

ténéraUté de Caen , maint«îfiu en 1666 : d'asur , a trois 
eaumes d'argenl. 
PELLE'Î', éfcuyer, sieur de Mennetot , du Bois, etc. ^ 
élection' de valogne', mainteny en 1 666 : d*argent , au 
|htl dis s^bl'é, aiDCbs té dé deux' demi-vols de gueules ; au 
chef d'azur. 
PÉlLLOiJDiN , sieUr de Bérnières , généralité de Rouen; 
PELLOT , chevalier , sieur du Port-David , de» Deffends , 
etc. , généralité de Rotien : de sable , à trois bandes d'or. 
6. a4 



Digitized 



by Google 



t86 NOBILlAiRË 

PENNYER , écnj^er, skur d^AngervilIe , Val'Dtvid, du 

Bois, etc., élection de Pou t-l'Evêque, maintenu le 5i 

octobre 1670: de sable , à une ancre d'argent, accostée 

de deux besants du même , et surmontée d'un croissaol 

entre deux étoiles , le tout d'or. , 
PEPIN, écuyer, sieur de Berville, de Gampignj, etc,i 

élection de Lisieux, maintenu en 1667 * d'azur, à trois 

pommes de pin versées d'or. 
PERC AV AL , élection deBayeux, maintenu en 1666: de 
• gueules , à la croix potencée d'or , cantonnée de (juatre 
■; roses d'argent. 
PERCY, écuyer , sieur de Montchamps , Maisoncelle , des 

FontenelleS) de la Vallée, Pinières , etc., élection de Vire, 

maintenu en 1666: de sable, au chef dentelé d'or. 
PERCY, généralité de Rouen : d'azur, à deux barbeaux 

adossés d'argent, accompagnés en cbef d'une fleur de Ijs 

d'or. 
PERDRIEL, écuyer, sieur de Mezillé , du Parc, etc., 

généralité d'Alençon, maintenu le i*' juin 1666 : d'azur, 

à deux perdrix affrontées d'or, surmontées d'une niolette 

d'éperon du même. 
PERDRIEL , écuyer , sieur de Bois-Landry , généralité 

d'Alençon : d'argent , a trois perdrix d'azur. 
PERE ( LE ) , écuyer , sieur ae Gratueil et de Frand , 

élection d'Evreux, maintenu en 1666 : d'azur, au chevron 

d'or, accompagné de trois çerbes du même. 
PEREUSE ( l'A ) , généralité de Rouen : écartelé , au 1 et 4 

d'azur , au lion d'argent ; au 2 et 3 d'azur , à trois pommes 

de pin d'or. 
PERICARD , généralité de Rouen : de gueules , au chef 

cousu d'azur , chargé de trois molettes d'éperon d'or. 
PERIER ( DU ) , écuyer , sieur de Beaufranc , élcctioD 

d'Andely, maintenu le 2 janvier 1669 • d'argent, a 1* 

bande d'azur, chargée de trois molettes d'éperon d'or, 

et ^coostée de deux lionceaux de sable , celui en pointe 

^contourné ; au poirier ari^aché de sinople , brochant; 

chargé à la pointe d'une burèle abaissée de gueules. 
PERIER, écuyer, sieur du Buisson, élection de Lisieux: 

d'azur , au chevron d'or , accompagné de trois flanchis 
■ -du même. 
PERIER , écuyer , sieur de Launay , de Genevray , de It 

Chevalerie, des Lans, de Lomprey, de Grandt-Goeor , 
^^Bellemare, des Acres y etc. , généralité d^Alen^nf 



Digitized 



by Google 



DÉ kormandiî:. i8j 

maintenu le 16 avril 1667 : d'azur, au chevron d'argent» 
chargé de trois roses de gueules , et accompagné de trois 
croissants d'or. 

PERIERS , écuyer , sieur de Courcy , élection de Berna y » 
maintenu le 7 février 1668 : d'argent, a la bande d'azur^ 
chargée de trois nnilettes d'éperon d'or , et accostée de 
deux merlettes de sable. 

PERIERS, généralité de Rouen. 

PERONNE , élection de Çoutances : d^argent , au chevron 
de gueules , charo;é de^trois roses du champ , et accom- 
pagné de trois croisettes de sablé. 

PERRELLE ( la ) , élection de Lisieux , maintenu le 8 jan- 
vier 1667 : de sable , à la fasce d'or , accompagnée de 
trois coquilles du même. 

PERROK ( du ) , seigneur de Benneville , généralité de 
Rouen, maintenu le 3 mars 1667: d'azur, au chevron 
d'argent, accompagné de trois tours d'or maçonnées*, 
ouvertes et ajourées de sable. 

PERRONJNELLE, généralité de Rouen, de gueules , à trois 
pilie^ d'or. 

PERROYS («es), écuyer, sieur du Bouchault, élection 
de Lisieux,. main tenu le i*' mai 1666 r d'azur , au chevron 
d'or, accompagné de trois croisettes ancrées du même'; 
au chef cousu de gueules, chargé de trois molettes 
d'éperon à six rais du second émail. 

PERUY ( nu ) > élection de Çoutances* 

PERT ( nu) , élection de Goutances, maintenu en 1666: 
d'argent au lion d'azur. 

PERTOUT, écuyer , sieur divrande ^ élection de Çoutances^ - 
maintenu en i666r d^azur, fretté d'or. 

PERTUIS ou PERTHUIS ( »e) , chevalier, seigneur d'E;- 
ragny : d'azur , a trois écussons d'argent. 

PERVEL , écuyer, sieur deBedelière, élection de Vemeuî! , 
maintenu le i5 mai 1667: d'azur, i une tige de trois 
pommes de pin versées d'or , surmontée d'une aiglctte au 
vol abaissé du même. 

PESANT ( lE ) , écuyer , sieur de Boisguillebert , généralité 
de Rouen: d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef 
de deux têtes de lion arrachées, et en pointe d'un cœur, 
le tout du' même. 

PESTEL, écuyer, sieur de Saint-Laurens, seigneur de 
Bloisymare, élection d'Arqués, maintenu le 6 févxiet 
s668: de guenlei»| à la croix fourchée d'argent» 



Digitized 



by Google 



^68 • NaBItilAîHE ' 

PETIT '( LE ) , éGiiTer, sieur cle TSstang^ ^ëiecdon AV,mux: 
d^argent, au cneyxon de gueules , cliargé de quatre 
croissants du champ , posé.s dans le sens du chevron , et 
accompagné en chef de deux.hur^s de saogKer afiroîitées 
de saUe , et en pointe d'un sanglier du même. 

PETIT (le), écujer, sieur des Ifc , d'Aucoins , etc., 
généralité deCaen, maintenu eo. 1666: d'azur, i la 
lasce d'argent , sommée .d'cin léopard d'or. 

PETIT (>e) , écuyer, sieur flu Vivier , généralité i» 
Gaen , maintenu en 1666 : de gueules , au lion d'or ; an 
chef cousu d'azur, chargé de troi^ étoijçs 4u second 
émail. 

PETIT ( LE ) , écuy/îr, sieur de .CasliUon , éléetioiide li- 
sieux , maintenu le 17 avril 1.667 • d^azur, au chevron 
d'or , accompagné eu chef de deux coquilles du même, ^ 
en pointe d'une molette d'éperon d'argent 

PETlTCQEUR,écujer, sieur de Saint-Yast , JBeauvalon , 
etc., élection de Bajeux, maintenu en 1666 : d'argent, au 
lion de sfible .chargé à l'épaule d'un coeur d'or. 

PETREMOL (nE) , généralité de Rouen 4 d'à*» , au 
chevron d'argent , accompagné en chef de dfiiax coquilles 

, d'or , et en pointe d'un lionceau du même. 

PETRON ,' écuyef , sieur de U Caterie, CoHomb«A ^ 8elle- 
viUe , etc. , élection de Cotttioices -, maixitenu en i6â^ : 
de gueules , au léopard d'or. 

PEUREL , seigneur de Bennecourt , élection d'Evrenx , 
maintenu le 10 avril 1 669: d'or, fretté dVzur,$ur ^e toi$ 
d'or, au lion issant de gueules. 

PHILIPPE , éçuyer, sieur de firlatigny, élection de Bayei»» 
maintenu en 1666; d'azur, à trois 4^cj^ tombante» 
d'argent. 

PHILIPPE , écuyer , sieur des Acres , Beaumont , etp. , 
élection d'Arqués, maintenu le 3o mars 1666 ; d'argent, 
a la fasce crénelée de deux pièces de gueules, accom- 
pagnée en pointe d'une tête de lion vomissant des flammes 
du même. 

PHILIPPE , écuyer , sieur de Marigtiy ,, confirmé le 6 niar» 
1691 : d'azur, au chevron d'or, accompagné en chef d'où 
croissant et d'une étœle d'argent , et en pointe d'un cygne 
du même. 

PICARD (le ) , écuyer, siejar de Travôise, élection d'An^ 
dely: d'azur, à trois môlettfSi d'épero|i ^'argçiit , çfll« 
en pointe sotit^nai^t un If S é|»ano|^ du i^êm^. 



Digitized 



by Google 



Di HORM ANDiS. . 189 

dGABD ( LE ) , Beinenr cle Radeval ; famiUe éuinu : de 
gueules , à trois lers de pique d^argent. 

ilÇ^4AD (i«)f écQjer, sieur dt Philibert, électiou d'Ar« 
aaes.t maintemi le 1 1 «oât 1Ç67 : dVgent , au lion coupé 
oe jgfueules et de sinople , sVppajant sur un arbre arra- 
cbe du second émail. 

PiCORfiY, écujer, sîeur de Villers , élection de Conches, 
maintenu le 3i mai 1666: de gueules, à deux fasces 
d'or , la pre^ûére accompagnée de trois roses d'argent. 

WCQUET , écuyer , sieur d'AuUège , élection d'Arqués , 
maintenu le 4 *^ ^^^ * d'atsr , à la bande d'or, 
chargée de trois merlettes de sable , et sunnontée d'une 
aheiUe du second éinail. . 

PICQUOD, écujer, sieur de Russy, de Sainte-Honorine^ 
de Brilleyast , etc. , élection de Bayeux , maintenu en 
1666 : de gueules , a l^ croix ancrée d'argent. 

nCQUOT , seigneur de Maignj , élection de Falai5e , 
maintenu le 5 mars 1667: tiercé en (aisces, au 1 d'azur, 
i deux macles d'of ; ^u 9 dentelé par le bas de gueules ; 
au 3 d'or , k une macle d'azur. 

PIEDLEYEY, écuyer ^ sieur de la Fieardière, élection de 

, Bajeux , maintenu en 1666: d'azur, au chevron d'or, 

, accompagné en chef de deux coquilles du même , et en 
pcûnte d'une rose d'argent; au chef cousu de gueules, 
chai|;é de trois molettes d'éperon du second émail. 

PIËDOUE , sieur de la Moissonnière , de Ghardgné , d'Eri* 
tôt , etc. , généralité de Rouen : d'or , à deux pieds d'oie 
passés en sautoir de sable. 

FIENNE, écuyer, sieur de BncqueyiUe, élection de Cou- 
tance, maintenu en 1666 : d'azur, à la fasce d'or, ac- 
compagnée de six billettes rangées du même. 

PlERBlE ( Dx ) , généralité de Rouen : de gueules , à Taigle 
d'or. 

PIERRE ( 1*1 ) 1 élection de Falaise : d'azur , a trois fleura 
de lys d'arçent ; au chef d'or, chargé de deux palmes en 
sautoir de ^nople , empoignées du second émail. 

PIERRE (ï«>)i écuyer, sieur de Layellière, élection de 
Yerneuu, maintenu le 11 avril 1666: d'azur, à trois 
bandes d'argent. 

maiREFlTTE , écuyer , sieur dudit lieu , élection de 
Falaise , mauitenu le 2^ aoât 1667 : dVge;it , k c(u«ic« 
cotices d'azur ^ à la bordure de gueule^ 



Digitized 



by Google 



I<)0 . . NOBILIAIRE 

PiERREPONT, écuyer, sieur de Marcœuf, d'Esqnaf, 
Saint-Lambert 9 Cocqueville , etc., élection de Bayeux» 
maintenu en 1666 : de gueules, au chef denché d'or. 

PIËRREPONT , écuyer , sieur d'Aneville , élection de 
Goutances , maintenu en 1666 : d'azur, à trois pais d'ôr; 
au chef cousu de gueules. 

PIËRRES ( DE ) , écuyer, sieur de la Potrîe , Thuiley, etc.^ 
élection de Lisieux , maintenu le la avril 1666 : aazur,, 
a deax clefs passées en sautoir d'argent, cantonnées de 
qaatre losanges d'or. , 

PIERRES ( DE ) , écuyer, sieur de la Haye , Blonderîe , etc., 
élection de Goutances, maintenu en 1666: d'argent, aa 
chevron de gueules, accompagné de trois lionceaux da 
même , ceux du chef affrontés. 

PIERRES (de) , écuyer, sieur de Saint-Jean , élection de 
Couches, maintenu, le 2 août 1667 : d'azur, au chevroa 
d'or, accompagné de trois roses du même. 

PIFFAUT, écuyer, sieur de la Houssaye , généralité d'A- 
lençon : d'azur , au chevron d'or , accompagné de troif 
coquilles d'argent. 

PIGACE , écuyer , sieur de Bosroger , de Carentonne , de 
la Mare ^ des Fretis , de Mon treuil , l'Aubrière , etc. , 
élection d'Argentan, maintenu le 3 avril 1667 : de saHe» 
à la fasce d'argent , accompagnée de trois molettes d'épe- 
ron du même. 

PIGACHE , sieur de Lamherville , élections de Bayeux , de 
Valogne , etc. : d'argent à trois cornets de gueules, 

PIGANIERE (la) , généralité de Caen , confirmé en 1670 : 
d'azur, à la croix d'or , cantonnée au i et 4 de deux 
aigles d'argent; au 2 et 3 de deux étoiles du même. 

PIGEON (le) , écuyer , seigneur, patron et châlelain de 
Magneville , baron de Nehou , élection de Valogne , fa- 
mille éteinte : de gueules, à trois têtes de pigeon d'or. 

PIGEON DE VIER?ILLE.(le) , élection d'Avranches : 
d'or, au chevron d'azur, accompagné de trois pigeons 
au naturel. 

PIGNY , écuyer, sieur de Boisœare , généralité de Roncn , 
maintenu le i5 décembre 1670 : de gueules, a troil 
peignes d'or , surmontés d'une crpisette enhendée d'ar* 
geht. 

PreOUSSE^ écuyer, sieur de la Roquette, élection dfr 
Valogne ^ maintenu en x666 : d'argent , au chevron d» 



Digitized 



by Google 



DE NORMAKDIK. , IQI 

sable , accompagné de tr^is.molettes^d'éptron cla niAmew 

PILLAVOINE, écuyer, si«ur du Coudray, Boiseitiont, etc. , 
élection de Gisors , maintenn le 5 décembre 1668 : d'ar- 
gent , au lion d'azur, armé et iampas5é de gueules; aZ/Vi^j 
aor, à la bande d'azur. 

PILLEUR ( le) , écuyer , sieur de la Coudre , Vastenay, 
Marencourt, Beaussart, du Clos, etc., élection de Lions, 
maiolenu le 6 août 1668 : d'azur, au chevron d'or, ac- 
compagné de trois têtes de léopard du même. 

PILLIERS, écuyer, sieur de Motelles, la Goudrelle, Gen- 
tilly, etc. , élection d'Evreux, maintenu le la août 1668 : 
d'or, au chevron d'azur. 

PILLON, seigneur de Thillaye, élection de Pont-Aude- 
mer, maintenu le 6 juin 1670 : d'or, à la fasce d'azur | 
accompagnée de trois molettes d'éperon de sable. 

PILLON , écuyer, sieur de Rougemont , élection de Caren- 
tan, maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, accom- 
pagné de trois étoiles du même. 

PILON , écuyer, «ieur de Boislandon ,* élection d'Argentan, 
maintenu le 3o avril 1666 : d'azur, à trois pilous d'or. 

PIN (du), écuyer, Sieur du Taillis, de Chauffetu, etc., 
élection de Pont-Audemer, maintenu le 21 février 1668 : 
d'azur, k trois pommes de pin d'or. 

PINASSE , écuyer , sieur de Lenglescherie , élection de 
Domfront , maintenu le 10 juillet 1666 : fascé d'argenté^ 
de gueules. 

PINEL, écuyer, sieur des Hayes, élection de Coutances, 
maintenu en 1 666 : d'or, à la bande de gueules ; au lion 
de sable , brochant snr le tout. 

PINEL , écuyer, sieur de Boispinel , élection d'Argentan : 
d'azur, au sautoir d'or. 

PINEL , seigneur de Golleville , élection de Valogne. 

PINEL , généralité de Rouen : d'argent , à trois pommes de 
pin de sinople. 1 

PINSON, écuy,er, sieur de.Rix, élection de Falaise : tierfé 
en fasces, au 1*' parti de gueules, à une tête de lion 
d'argeat et de sable, à trois losanges d'argent ; au 2 d'ar- 
gent ; au 3 d'azur, à un pinson d'or. 

POfTHEREAU, écuyer, sieur d'Epreville , élection de 
Chaumont, maintenu le i4 juillet x668 : de gueules, it 
six molettes d'éperon rangées d'argent. 

WPERAY, écuyer, sieur delMarolles , élection de Lisieux, 
maintenu le 9 avnl z666 : d'argent , à trois têtes de gr^< 



Digitized 



by Google 



tg^ VOBttîÂïtiE 

âesaUè ; «n chef d'adiir, thtKtgé Àt trois molette^ d^épe*- 
roD du champ. 
nSCART, écuyer, sieur ie TravatUe , élection d'At^dely^ 
Hiaintenu le 2? janvier i665 : d'tuir, i une âe^r de Ifs 
d^or, accompagnée dé troi» molettes d'épet<on d^afrgent^ 

PETARD , écwyet^ ^mr èe là Beugainière ^ Boûlave , <le 
, Serant , du Bois f ete^ msintenu le ^ aoôi i66b : (Tar- 
genl ^ au cbf ypoli de gpneules , aecompa^^né en chef de 
deux roses du même , et en pointe d'une httté de sanglier 
de sable. 
MÏARD , écuyer, sieut de Saint- Jean\ ciectioh de Don- 
front , maintenu le 24 juillet 1666: ^aâtfT, au faucon 
d'argent, empiéttfoi une perdrix d'or: 
PITOR, écujer, sieur de Manorr, de MoBt#elle, des Fds- 
séres , de la Fouquelière , etc., élection^ d'ÂTTanchvS| 
maintenu en 1666 : d'argent, à la bande d^azur^ frettée 
' du champ , et accompagnée de six raerkttes de nhk en 

orle. 
PITTETOUT, écuyer, sieur de Grafiford, élection de V»- 
«lûgne, maintenu en 1B66 : d'arsent, au chevron de 
gueules , chargé de trois ftanchis dtfr obamp\ et accon^ 
pagné de trois roses du second émail. 
PLACE (la), écuyer, sieur de Fouquenay, die Montra^, 
de Saint-Ëtienne, de Rouvray, etc. , générâitité de Rouen : 
d'azur, k trois molettes d'épero» d'or; une branche bri- 
sait d'un cbevron. 
PLAGE ( DE la) , géiràralité de Rouen : d'azur , i une mo- 
lette d'éperon d'or ; au bmbel du môme. 
PLANTErvOSE , généralité de Roue». 
PLESSART, écuyer, sieur de CoupMtee, de PontriUy, de 
Saiijt-Martin , généralité de Gaen, maintentt en 1666: 
d'argent , au chevronr de gueules , accompagné de trois 
lionceaux de sable , celui à dextre contourné; 
PLESSE (la ) j écuyer, sieur de Bernecolirt , lia Bouise^ 
magne , de SbinvMesnil , d^>s Fourneaux , été. , élection de 
Gonches , maiiitenu le 9 juin 1667 : d'argent , au chevroa 
de gueules 7 accompagne de trois roses du même. 
PLESSIS (nu) , généralité de Rouen : paie f argent et 

d'tfzur ; au chef ne gueules. 
HiESSlS (du) , écuyer, sieur dudît lieu , élection de 
Montagne: d'argent au chevron de sable, accompagné de 
• trois étoiles de gueules. 
PUBSSIS ( Dtï ) , écuyer , sieur de Hagny, élection de Fa* 



Digitized by VjOOQ iC 



bÉ KOHMÀNDtE* 195 

Uiiej tnaintetiu le 4 janvier 1667 : d*a2ur, à trois mer^ 
letles d'or. 

PLESSIS ( du ) : d'argent /à la croire de gueules ; a trois 
chevrons du ihéme , biN>chànts sur Je tout. , 

PLONGEON , écuyer , sieur de la tieuse ; élection do 
Montivilliers : d'argent , à la fasce d'azur, chargée de trois 
croisettes d'or, et accompagnée en chef de trois mou- 
chetures de sable, et en pointe de trois merle ttes du 
même. 

PLUVIERS , cheviJier , seigneur dudit lieu , de la Sar- 
riaye , etc. , généralité d'Alençon , maintenu le 6 avril 
1607 : de gueules^ à deux fasces d'argent, la première 
accompagnée de trois étoiles d'or* 

POCRIST, écuyer, sieur de Taillepied, de Noniville, 
Calteville , Portbail , etc. , généralité de Caen , main-^ 
tenu en i6ô6 : d'azur, au chevron d'or, accompagné en 
chef de deux étoiles d'argent , et en pointe d'un croissant 
du même» ^ 

POIGNEUR , écuyer, sieur des Grands-Champs ^ élecdoa 
de Montivilliers , maintenu le 19 septembre 1667 : de 
gueules ) à trois molettes d'éptron d'or ; au lionceau dtl 
même en c<teur. 

POILVILAIN , écuyer , .sieur de Montûhauveau , de Cre- 
nay , Mizoir , Rochelle , Montrabais , etc. v éleoiion de 
Dom front , maintenu le 17 août 1666 : parti d'or et 
d'azun 

POIRIER ou POERIER , écuyer, sieur de la Prangueville , 

d'Amtreville, etc., généralité de Rouen , maintenu le 3i 

décembre 1666 : d'azur, au chevron d'or, accompagné eU 

' chef de trois étoiles rangées d'argent, et en pointe d'un 

croissant du même^ 

POISSON, écuVer, sieur du Mesnil , de Montenay, Boi- 
son , etc. , éleclion de Pont-FEvéque , maintenu le 11 

• janvier 1668 : de gueules . à trois coquilles d'or, abaissées 
sous un dauphin d'argent. 

POISSON, écuVer , sieur de la Bourdière , élection de 
Gonches, maintenu le I•^ septembre 1667 : de gueules, 
à trois coquilles d'or; au dauphin d'argent. posé en cœur. 

POISSON , seigneur de Sauxmesnil, élection de Vaiogne» 
maintenu en 1666 : d'azur , à la fasee d'or, surmontée 
d'un poisson couronné à l'antique d'argent , sur lequel 
. fond un corbeau du becond éxjdtail. 

6. aS 



Digitized 



by Google 



TX)4 UJPBILIAIRE 

{^OlSSON : d'azur , au cbcvron â'or« accompagné detuois 

poissons d'argent ; au chef du second , cliargé de trois 

étoiles de six rai* ie gueujes. 
W3ISSY , écuyer , sieur de Clcrj^ élection 4^ Cb|iiUttQiit, 

maintenu le 6 juin t668 : d'or, au chef de sable. 
POITTEVIN (le) , sieur de Lau^iay, de Cjhanoeort^ des 

Ventes , d'Argences , elc.« élection d« Yakigue, wainiena 

en 1666 : de jg;ueules, à trois |[r,appes de T^ifiiu 4')9r; «aa 

croissant d'argent en cœur. 

FOLLET, élection d'Ârques : ,de gueak^, Â trcMS JACttiboét 
d'aigle d'or. 

TÔMMAAE, écîiyer, sieur de Lonare, élection de Monti- 
TJlliers , maintenu le 20 avtîl liéy : d'ai^^^it , au pal 
d'azur, chargé de trois coquille^ d^or, ^ei accosté de deax 
griffons affrontés de sable. 

TOMMERàYE ( de ^ ) , fienr des Us , âlectoon de Falane. 

fOMMEEET, élection de Liai««x, mainteiMi le 9e joio 
1666 : d'azur, à un badelaire et une épée d'arg-ent , garnis 
d'or, passés en sautoir; ^ui chef d'or, cliargé d'imlion* 
léopardé de gueules. 

I^ÛMMEKEUIL, chevalier , seigneur de Moulins^ éjection 
de Conches, maintenu le I'^ août 16^7 ^ de g«eides, 
au chevron d'or , accompagné de trois mol^tits 4'éperpii 
du même. 

|?0MM0L1N, écuyer, sieur d^ Caatere»^, léjaetîoB de 
Lisieux , etc. : d'argent, au chevron de sable « accom- 
pagné de trois hures de sanglier du faéfl»e^ cellf^ en chef 
affrontées. 

PONT (ntj), écuyer, sieur de SauteriUe, gé^éwlièéde 
Rouen, maintenu le i3 septembre 1670 : d'ai^tti, aa 
chef échiqueté d'or et d'azur de trois th^. 

PONT (du) , élection de Bayeux : d'azur , à deux KÎheftom 
d*or, accompagnés de trois molettes d'éperon d'argent 

PONT (nu) , écuyer, sieur d'Orsgiller, généraUlé de Cacn, 
maintenu en 1666 : d'azur, à une épée d'arg^ent en pal* 
garnie d'or , couronnée a la royale , et accostée de wïïf 
Beurs de lys, le tout du même. 

FONT (du), écuyer, sieur de Yaulion , généralité de Rouen , 
maintenu le lô septembre 1667: d'azur, au sautoir d'or.; 

i*ONT (nu ) , écuyer, sieur de Saint- Aignan , Lomatherbe, 
du jQuesnay, etc., généralité de Gaen, maintenu en ii66: 
«de^euleiyià deuxTasces d'i^r, la première ftorniontéed^iui 



Digitized byVjQOQ IC 



^ DE WORUfAîTiyiE. igS 

croissàiilf âtatf^taXr^ là seconde bistiMée ie trois pièces <fu 
second émail. 

PONT-AUIMSMBR , vilfe de Nbrma&ie : de feules , an 

proBt de trois ai<€hes d^rge«*, montant d^ane rivière de 

s»iiof4«';au el^consti d^ France. 
PONTA.VICE , écayer^sieur de Roufîgny^Monjantière,etc^, 

élection d'Avranchw, maintenu en 1066 : d'argent, à un 

pont Se troi^ arches de guetiles. 

PONT-Q£-li'ARGiflS V ▼^e àk^ Nbmandie : de sable , au 

pont dt ttK>is arches d^argeat^ maçonné du ckamp ; au 

efaef €aii6U, de FrMMet , 

FONTHAUB , é^yer, sietir de )a Sfotte, du Pléssis, de la 

Mazure , etc. , élection de Dom&ont , maintenu lé n aodt 

i^fié -.r ^ivoimé de sal>le et d'argent. 
PQ]WI-L'£YÉQU£, néte de Nor urandie : de pourpre, à 

deux boeufs d'or ^ au chef cousu de France. 
POMTOBiSOi?^, viMe dé Normandie : de gnenles, att pont 

d?»rgontr,^ moiiTaat dNine rivière d'azur , sommé d'un 

écusson du même, chareé de neuf fleurs de lys d'or, et 

atcosti à» deux cyoçne» d\i^n». 
PORC (m) téouyer^sïeur dm yal-Rosay", de Brenvillé^, çlec- 
, tien d'Aircjues, nuinienu le 5 mai' 1^69-; d'argent, à' un 

OQiKd»^atse ctyMtoQrtté de^ gOeule»,c surmonté d'une 

hure de sanglier de sable. 
POUeKEB (LB),ré}«ction>dè Bayettit, mahuenueti 1666: 

degnemles, à de^rfiisees^d^eimiae. 
POREL, élection deValogne. 
PORET, écuyer, sieur duTertlre', la Bayère, dcrPresne,. 

des Préaux, élection de Eaiiiise , maintenti le 21 août 

1 6^ i d'aaur , à trois glands, versés d*or. 
PORIN , généralité de Caen. 
PORTE (ne la ) , élection de Gisors : d'azur , au cfcevrott 

d'*argent, accompagné en' chef de dbttx roses, et en. 

pointe d\rae étc»le, le tout du même. 
PORTE ( delà) , généralité de Rouen: de gueules, ai» 

portail d'or; 
PORTES ( n«s* ) , écuyer,. sieur de Sèint-Guillemail ^ 

élection de Lisieux , maintenu le 3^ octobre 1667 : d*aztir,. 

»Je croix a4éséed*oF, accompagnée en chef à sénesiré' 

de deux aflnelet» Yangés^ et* dans chaqne cantton de la^ 

pointe d'un annelet , le tout du même. 
PORTIÈRE , écuyer, sie«H^ de^ BeaujottersT, électiMh d# 

lisieusi^, d?bnr , i txtm abeAI^ d^oi^ . 



Digitized 



by Google 



IÇ)6 NOBJLTAIRE 

POSTEL , écnyer , aîeiir du Mf snil , élection cte Pont-de- 
l'Arche : d'argent , à trois roses de gueules. 

POSTEL , écuyer, t^ur de Mainières, du Colombier, etc*, 
élection de Coq chies^onain tenu le 20 juin 1667 * d'argent, 
à une colonne de gueules mise en bande , accostée de 
trois trèfles de sinople, 

POSTIS , écuyer , sieur du Vieil , élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 2 janvier 1669; d'azur, a trois 
rencontres de cerf d'or. 

POTARD , sieur de la Ruelle, généralité de Rouen. 

POTERIE ( LA ; , écuyer, sieur dudit lieu , du Clos, etc., 
élection d'Evreux, maintenu le 30 octobre 1666 : d'ar- 
gent , au tau de gueules , accosté de deux roses du 
même ; m lambel de sable, 

POTERIE ( LA ) , écuyer , sieur de Pommereux , élection 
de lions, maintenu le 17 décembre 1668 : d'argent, au 
tau de sable. 

POTERIE (n), écuyer, sieur dudit lieu, élection de Lions, 
maintenu le 6 juin 1670 : d'azur, à la croix potencée 
d'argent , au lambel du même. 

POTIER, écuyer, sieur de Saint-André, de la Tarde , 
de la Pommeraye, Haiibos , Haulle, Orval , Rouroy, etc., 
élection de Coutances , maintenu en 1666 ; de gueules , 
à la fasce d^argent , accompagnée de trois croisettes du 
même. 

POTIER , écuyer , sieur d'Arromanches , de Semilly, etc., 
élection de Bayeux , maintenu en 1666 : de gueules , î 
l'aigle éployée d'or. 

POTIER, élection de Vire, maintenu en 1666 ; de gueules, 
au chevron d^or, accompagné en chef de d^ux lionceaux 
affrontés du même , et en pointe, d'une rose d'argent. 

POTIER , écuyer , sieur de Mcsnil-Chrélien. 

POTIER , écuyer , sieur d'Ancourteville , généralité dt 
Rouen, maintenu le 10 ^ml 166$: d'azur, à la bande 
d'argent, chargée de deux molettes d'éperon de sable | 
et accompagnée de deux îiiglettes éployées d'or 

POTIER, écuyer, sieur de Houllebec, élection de Pont- 
Audemer, maintenu le 16 janvier 16Ç9 ; d'azur, à trois 
rencontres de bœuf d'or. 

POTIN , seigneur du Chesne , élection de Concbes , main-» 
teni; le i5 juillet 1667, d'argent ^ à la fasce d'azur, ac« 
compagnce de six nierlettes rangées de sable. 

POUGHET , généralité de Rouen : d'or , au cbevron d« 
^eul^&, accompagné de trois c^ipUes dç 9«bU« 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. Ï97 

POULLAIN, écnjer^ siear delaNoe, élecdon de Pont- 
Âudemer, maintenu le 21 janfier 1667 : d'argent , à deux 
lion»-]éopardés de gueules. 

POUPET, écuyer , sieur de Saint- Aubin , Vauvilk , Vilr^ 
du Buchot , d'Anneville , la Fontaine , la Croix , la 
Pesse, du Breuil ^ etc. , élection de Ba jeux , maintenu en 
1666 : d'azur, a la croix pâtée et alésée d'or, accom- 

« pagnée de trois croissants au même. 

POUSSIN (le ) , généralité de Rouen. 

POUY£R , généralité de Rouen, confirmé en 1675. 

PRAEL ( DU ) , écuyer, sieur de Sunrille , vicomte de Mou- 
lins, généralité d'Alençon : d'argent, au chevron de 
sable , accompagné de trois trèBes du même. 

FRÉFC^n^AINE ( de ) , écuyer sieur du Bois , ff i^néralité de 
Rouen: de gueules, au lion d'or la queue fourenée et passée 
en sautoir ; mu chef cousu d'asur , chargé d'un soleil d'or, 
accosté de deux molettes d'éperon du même. 

PRÉPETIT , élecUon de Vire : de sinople , a la Casce d'ar- 
gent , accompagnée de trois éperviers d'or. 

PMS ( DES ) , écuyer , sieur d'Hercules , seigneur du Buse, 
élection d Andeiy : d'azur, à la bande d'argent , chargée 
de trois tourteaux de sable. 

PRES ( DES ) , écuyer , sieur de Bebs , Frettemeulle , Se- 
rys, élection d'Arqués, maintenu le 7 janvier 1668 : 
d'azur au chevron d'or , accompagné de trois têtes de 
léopard d'argent.' 

PRÉS ( DES ), écuyer, sieur du Tuillay , élection d'Arqués, 
maintenu le 18 novembre 1668, d'azur, à la bande 
d'or , accompagnée en chef d'une fleur de lys du même» 

PRESTRE (le^ , généralité de Caen, maintenu en 1666 , 
d'azur , au chevron d'or, accompagné de trois canettes 
d'argent. 

PRETÈVAL, chevalier, marquis de PaniUeuse, de Claire, 
elc^, élection d' Andeiy , mamtenule 17 août 1666 : d'or, 
a la bande de gueules , chargée de trois besants d'argent» 

PREVOST (le), écuyer, sieur de la Moissoniére, Bios- 
série , la Porte , du Fort , Bordage, Rouville , Glismesnil, 
Sandouville , Sorant , Bonneval , etc. , élection d'Argen- 
un , maintenu le la août 1667 : d'azur , au lion d'argent, 
tenant une hallebarde du même. 

PREVOST (le ) , élection de Verneuil: de gueules i trois 
besants l'un sur l'autre d'argent , accostés de deux lions 
affirontés , et accompagnés en chef de trois croissant»' 
rangés, le tout du mêiae« ^ 



Digitized 



by Google 



ÏqS VOBILlArRE 

P&EYOST (u), êcnjcr, sieor Je- Pîssy , gm^raKté de 
BiO«eDt. iBaiiiteim le i6 Céivriev 1667 : à-xmt k &ois 
moutons d^argent. 

PB£SVI)ST (le), éeojiTO, sietM^ ivkBda, éleetion de 
Neu&rfaâtel, moinDMiiiile i^ ttovettlbve 1668: dPargpent , 
aa^ Uon tle g ii f t f i; à k> b(»«lape du audme. 

PESVOST. ( t£ >> écByer ^ smr dte^SMC-Mards , U Blance, 
etc. , élection de NvofiÉkâtel ,. nuMUleiviï le F9: novembre 
1669: d'azur, à trois soleils d^or. 

PREVOST {%m}ygénèKk\k9 de VUméip, ARÔntera le 18 
\finyier »668* r d-oar t« cfaerron d'aew y sM^empa^é de 
trei«^ ura»ps de saide f au ckef êm. sffcond «matf ^ cbarrgé 
de trois melettss êSép&etm d-argeAt» 

PREVOST ( LÎi ) V «nijev ^ sieur de Geopeasart , de» An* 
thîeuai,. généralité' dit Ca«n», mainleoM en ié66»: de si* 
Qople,.aii chcvretLcBar^pBHt, acoempagaé' «a chef ^deux 
roses du mèm» , tb enr.Bointar dTlm épertiei* empiétant 
vne aUattetle\ le imiD d'or; a» ebefi co«»o de gneoles, 
chargé de trois evoisBonls do second' éflMtià 

P&ErâST (eb)', éev^ev, sieur de^ 6fxi«dmoDt , élection 
de Valogne^^maimemiLe» 1666 : eoupé (faMir et de giien- 
les, à trois soleils d'or. 

PEEYOST (nt:)v ékrctâbnd^ Vire, maintcHii» ea i^^r 
d'ai^cnt, au cetf dr gueules , pa8»au« sur onr tonnasse 
de sinople.. 

PREVOST (le), écuyer. sieur de Saint-*» , dfes éai- 
sans , etc. ,, éieotioi^ de Bajerox , fflainteiMi en F66é :• 
d'azur, à trois têtes cEe lion d'or. 

PREVCfâT ( LB ) , écuy«r , sieur de Beltepercbe et d'Iraj» 
élection de Mortag^ie, inaiiiteour le la no^mbre 1667 : 
de gueules , à deux ^isces d^an^cfit , accoaapa^nées en 
chef de trois croissants rangés , et en pointe de trois be- 
sants , le tÊfuJt dii svême.- 

PREVOSï (L»)rd'aBor, a» Hon df or , tawanir un sabre 
d'argent, garni du second émail, lapotuto'cvibas. 

PREVOST ( le) , écuyer , sieus de DervierS , éieclio» de 
Falaise, maintena le- dernier feTriei» i^Wi A? siviople, 
au chevron dW , aocompagné en dfeef de» dèiix roses 
d'argent ,. et en poin^ d'à» fimcon c¥»uché s»i« le dos , 
supportant une aiglette^au ¥ol abaissé, lelotrt du ni^me; 
au che£ cousu de gvcules, chargé d'un croissant dV- 
ffent. 

EiœVOST , écuycr , sievr d« Paj? , H^tioa d« Btmay : 
d'azur , au cherron d'argent^ ao^af égaé tn^ obvl dr 



Digitized 



by Google 



ieux trèfles , et en pointe d'an lionceau , le tout da 

même. 
?REY (nu ) , électipn de Coutances , maintenu en 1666 : 

d'azur , à la croix d'or , chargée de neuf écussons xle 

goéaleii. 
PREY (du) , écnyer, sieur, de Saint-Tigor , élection de 

Falaise, maintenu 4e â Avril 1^6^ : de sinople , à un 

palmier arrach» ^'«ar , ac<costé ée huit trèïles du même , 

deux au bas du fut de l'arbre , et six rangés en pals. 
FREY (joir) , élection de Careniam , de "Saint-Pôi , etc. , 

d'argent ,, au sautoir dentelé de sttble , «antonné île 

quatre quintefeuUles de gueules. 
PRIEUR (,x*), élection de Falai&e, mafeleiau 1^ â** dé^ 

cembre 16I67 : d'azur, à une bisse d'or, tfttrwmillée dans 

«mre clef de sable.. 
PRlNCEY, écuyier,jsieur des Buissons , élection, Ae Bom^*» 

front , maintenu le ,3x janvier 4667 : d'amr^ à titois 

roses d'or. i 

PUCHOT, ^cuyer^ sîeur Je Gauder^ijle ,, lAes Àlkiors , 
d'Ourvîlle , GuerponviJle , Tournetot, etc. , 'éicction de 
Caudel>ec, maintenu le i^ juiHet 1667 : d'azur ^ k l'«igle 
éployée au vol abaissé d'or ; ^u .chef du même. 

ÏDiS { DU ) , ^cuyer , sieur de Montheledin^, i^ction de 
Lions , maintenu le 3 janvier 1668 : d^argent, à tpoifc 
chevr<ms dse sable , accompagnés de trois merleUes du 
même. 

PUIS (du), écujer, sieur de Guime$nil , JSandouviMe , 
de Sorant , de Bonneval , etc. , élection de Caudebec ^ 
maiiM^enu le 3 février 1668: d'argent, a trois Casces de 
sable , accompagnées de trois merJettes <hi même. 

PUIS (du) , écuyer , ^ieur d'HermenouvilJe , élection de 
'Caudefcec , maintenu le 3 février 1668 : d'arjgjent, à deux 
fasoes de sable , la première accompagnée de trois mer- 
le t tes du même. 

PUISAYE , écuyer, sieur de Beanfossé,, la Measniire, 
6eislyrie, letc, élection de Mortaf ne , mainlenu le 11 
juillet 1666 : d'azur , à deux lions-léopardés d'or. 

PDTEÇOSTE, ëcuyer, sieur de Réveillon, de Neuvil- 
dette., «ce , élection d'Arqués , maintenu le 27 août 1666 : 
d'argent , au chevron de gueules , accompagné en chef 
-Ae Mx r^MMt^ , Jet en prâite d^mn flooceau , le tout du 



Digitized 



by Google 



^00 KOB'tLtAltlË 



QUAHiA, écnyer, sieur des Griottes, élection d'Arqués^ 
maintenu le 26 septembre 1G69 * ^^^^j ^u chevron d'aziii'i 
a(xompagné en chef de deux roses de gueules , et en 
pointe d'un ilanchis supportant une croisette; le tout du 
même. 

QUATREPUIT8 , écuyer , sieur dudit lieu , élection dé 
Falaise , maintenu le 5o octobre 1666 : d'azur , k quatre 
puits d'or. 

QUENÔUyiLLE , écuyer , sieur de Sainte-Claire , élec- 
tion de Gisors , maintenu le 4 octobre 1669 : d'argent, k 
la croix ancrée de gueules ; au chef de sable. 

QUENOVILLE , écuyer , sieur de FaveroUes , de Ver- 
neuil : d'azur , i la croix pâtée d'or. 

QUERIERE , écuyer , sieur de Bois de Laval , élection de 
Bernay , maintenu le 27 octobre 166^ ; d'argent, au che- 
vron de gueules , accompagné de trois roses du même* 

QUERVIÛiE , élection de Pont-de-l'Arche , maintenu le 
6 mars 1669 : de gueules, au lion d'argent; au cfa^ 
cousu d'azur ^ chargé de trois roses d'or. , 

QUESNAY , écuyer , sieur de Hallotière , élection de 
Lions, maintenu le 17 octobre 1666 : paie d'argent et.de 
gueules ; au chef d'azur , chargé d'une molette d'éperoft 
d'or , accostée de deux merlettes de même, 

QUESNE (du) , écuyer, sieur de Toqueville, Guiesville, 
du Bosc, le Comte, Roumois , Caiiloville , Liennerie , 
du Hamel , Tourmetot , Mogennerie , Saint-Mars , la 
Treaumont, Betteville, du Breuil^ etc., généralité de 
Rouen , maintenu le 27 juillet 1666 : d'argent , au lion 
de sable. 

QUESNE (du ) , sieur du Mesnil-Normand^i généralité d« 

, Caen , maintenu en 1666 : d'azur, au chevron d'or, 
accompagné de trois glands de même. 

QUESNEL, écuyer, sieur du Torpt , GoUeville , etc., 
élection deMontivilliers, maintenu en 16Ç7 : d'or, sommé 
de bille ttes de gxieules. 

QUESNEL (du), écuyer, sieur deDit^eton, électioB 
d'Arqués, maintenu le 3 1 décembre 1667 : de i^ueoles, 
à trois glands d'or. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. âot 

QlIESNEL (totr), écuycr^ sieur daFresne , <]es Brosses, etc., 
élection de Gonches, inainteuu le i5 janyier 1668 : d'or, 
à cinq cotices de gueules ; au franc-canton du champ , 
charge d'une croix du second émail, surchargée de cinq[ 
coquilles d'argent. 

QUESNEL (nu) , chevalier, seigneur de Coupignj , élec- 
tion de Vemeuil , maintenu le 1 7 mars 1 667 : de gueules , 
à trois quintefeuilles d'or, aliàs d'hermine. 

QUESNO Y (nu ) , écujer , sieur de Saint-Germain , Tou- 
freville , de BosC-Ricard , élection d'Arqués , maintenu 
le 24 septembre 1669 : d'or, a Faigle épioyée de sable , 
becquée et membrée de gueules. 

QUESNOY (nu) , écuyer, sieur des Messires, duThuiet» 
éketion d'Èvreux, maintenu le 2 mars 1G67,: échiqueté 
d'or et d'azur. 

QUESNOY (du) , élection d^Avranches : d'argent, au lion 
de fitu^es; à neuf glands de sinople en orle. 

QUETIL , écuyer , sieur de Ponthébert , élection d'A Fran- 
ck es , maintenu en 1666 : d'argent, à la fasce de gueules,' 
accompagnée de trob roses du même. 

QUEU ( i'« ) 1 écuyer , sieur de Vaux , élection de Falaise , 
maintenu le 34 juin 1666 : de sable, à la fasce d'or ,r 
chargée d'un lion-léopardé d'azur. 

QUEZET , élection de Vire. 

QUIESCES ( des) , généralité de Caen : de gueules, à troi* 
merlettes l'une sur l'autre d'argent. 

QUIESTEVILLE, seigneur d'Engles , Queville, deBet, 
du Mesnil, etc. , élection d'Arqués , maintenu le i3 avri^ 
1668 : d'or, au sautoir d^azur , denché de sable. 

QUIEVREMONT , généralité de Rouen : d'argent , à quatre 
burèles de gueules ; au lion d'or, brochant. 

QUIEZE, élection de Valogne, maintenu en 1666 : de' 
gueules , à' trois canettes l'une sur l'autre d*or. 

QÛILLEBEUF, Tille de Normandie : de gueules, au tau-^ 
reau <Por , sommé de trois jBeurs de lys du même. 

QUINCABNON, écuyer, sieur de la Chapelle, Boissy ^ 
Morainvillé , etc. , éïection d'Evreux , maintenu le a avriT 
1666 r d'argent, à trois trèfles de sinople. 

QUINCEY, seigneur dudit lieu , comte du Saint-Empire ^ 
élection de Domfront , maintenu le 2 décembre 1667 ^ 

• d'argent, » trois hures de sanglier de sable , celle à se- 
mestre en chef contournée ; à une aiglette éployée au ^ 
abaissé du même émail , posée ea cœur. 

6. a6 



Digitized 



by Google 



^01 KOBILIAIRK 

•QUINTAN ADOINE , seigneur de Bosguerard , origmaîr^ 
d'Espagne, maintenu les i3 juiJlet 1726, 16 mars 1727 
et i4 septembre 1728 : d'ar&;ent , k la croix vidée et 
Heurdelysée de sable ; écartelé de gueules , à la fleur 
de lys d'or. 

R 

RABOD ANGES , seigneur dudit lieu, élection de Falaise, 
maintenu le 3 mai 1667 * ^cartelé, au i et 4 dW, à la 
croix ancrée de gueules ; au 2 et 5 de gueules , à trois 
coquilles d'or. 

RAGENT, chevalier, seigneur d'Archelles , de Bois-Robert, 
Sappaye , Chavignières , etc. , élection d'Arqués , main- 
tenu le 29 février 1669 : d'azur, au chevron d'argent, 
chargé de cinq croisettes de sable, posées dans le sens du 
chevron, et accompagné en chef de deux merlettes du 
second émail , et ep pointe d'une tête de cerf d'or. 
, RADULPH , écuycr , sieur de la Roche , la Rivière , de 
Branssain , Lisnanl , Caiilj, Mère , Blon , la Chapelle , etc., 
élection d'Evreux , maintenu en i666 : d'azur , a la fasce 
d'argent, accompagnée de trois molettes d'éperon d'or. 

RAINES , écuyer , sieur de Grandfaj , élection de Mor- 
tagne , maintenu le 16 juillet 1667 : de sable, i trois 
étoiles d'argent. 

RALLEMONT, écuyer , sieur de l'Espînay, la Voue , etc., 
généralité de Rouen, maintenu le 3 décembre 1667 : de 
gueules , à trois râles d'or ; à la bordure de sable. 

RAOUL , écuyer, sieur de la Verdrie , élection de Mor- 
tagne , maintenu lé 3 mars 1666 : de gueules , à la fasce 
d'or , chargée de trois écussons d'azur. 

RAOULLIN , écuyer, sieur de Reacamps, Gueudevîlle, etc., 
élection de Çoutances , maintenu le 5 janvier 1666 : d'ar- 
gent, à trois molettes d^éperon de sable. 

RAULIN , généralité de Rouen : d'or , au chevron desablcf 
accompagné de trois corneilles du même. 

RAULliN , écuyer , sieur du Gududeville , généralité de 
Rouen , maintenu le 5 janvier 1668 : d'azur, i trois be- 
sauts d'or, ^ 

AAYALLET , élection de Valogne , maintenu en 1666 : 
d'azur , à 1a fasce d'argent , chargée de trois croisettes de 
ffueules , et accompagnée de deux croissants du second. 
«mi^ en chef, et o'un^ rQ$e du mène «u poiiite^ 



Digitized 



by Google 



DE KORMAKDIK* !loS 

RAVEND , ichjer , sieur de S»nt-Ferniant , élection J» 
Garentan, maintenu en 1666 : d^azur, au lion contourné 
et couronué d'or. 

BAVETON , écuyer , sieur de Gbauvignj , Vitray , etc. ^ 
élection de Verqeuil , maintenu le 1 2 avril 1666 : d'azuB, 
à la fasce d'argent , surmontée d'un léopard d'or. 

RAY£ (de) , sieur du Mesnii , généralité de Rouen. 

RËAUM£ f DE ) , généralité de Rouen: : de gueules , art 
Leaume a'argent. 

REAUTÉ^ élection de Montivilliers, maintenu le 2 février 
1667 : d'azur, au lion d'argent , tenant un écusson du. 
champ , chargé d'un tau du second émail. 

REBOURS (le) ,iécu7er, seigneur de Bertrandfosse , ori- 
gioaire de l'élection de Falaise: de gueules, à sept lo- 
sanges d'argent. 

RECUSSON , seiffueur d'Anouville /de Soret , etc., élec- 
tion de Verneuiî, maimenti le 27 décembre 1667 : fascé 
de sinople et d'or, à treize fleurs de lys de l'un en l'autre ; 
deux , troia, deux, trois ^ deux et une 

REGNARD , écuyer, sieur d'Azonville , élection de Gau» 
debec , maintenu le 10 octobre 1667 i d'azur, à trois 
maillets, d'or. 

REGNARD , écuyer , sieur de Cbustelaye , du Buse , etc. , 
généralité de- Rouen ^ maintenu le 3 mai 1667 * d'argent y 
a une mouebeture de sable ; au chef de gueules , chargé 
d'un léopard d or. 

BEGNAULD , élection, de Bay eux , maintenu en 1666 r 
d'azur , au lion d'or ;. coupé de sable , à trois molettes 
d'éperon d'or.. 

REGNAULT ,. écuycF , sieur de Segrais , généralité de 
Gaen : d'azur , au pal d'argent , accosté de deux croisettes^ 
de Lorraine du même. 

REGNAULT, seigneur d'Ambreville et deGerolles , élec- 
_tionde^ Falaise.. 

RELLY „ écuyer , sfeur d'EsquinsBosc , du Val , Pein-^ 
triaux ^ etc. , élection^ de Gaucfebec , maintenu le 24 jan- 
vier 1667 ; d'br, à trois chevrons d'azur. 

REMOND, seigneur de Seisay, Farteaux , Neurilîe , du 
Parc , etc. ,, électioik d'Andely , maintenu le- 23 juillet 
1667". de sable , semé de molettes, d'éperon d'or ; au lion 
du même, brochant. 

JLEMY, écuyer, sieur de Montigny, Frcsnaye , Gourcelles », 
«eigneur de SLouvraji du Bourg , etc. , élection. d'Ar<ptes^ 



Digitized 



by Google 



ao4 NOfBILlAlRK . 

jnaiatenu le 3 novembre 1667 : d^hermine^ à lïh écasson 
de gaeules. 

REKE VILLE, généralité de Rouen : d'argent, au chevron 
, de sable , accompagné de cinq merlettes du même. 
AEKOUARD, élection d'Evreux, maintenu le 26 février 

1669 : d'azur , k la faSce d'argent , chargée k dextre d'un 

croissant de gueules, et à sénestre d'une étoile du même, 

et surmoqlé d'un lion-léopardé d'or. 
RENTY, élection de Vire, maintenu en 1666 : d'argent, t 

trois doloires de gueules , celles en chef andossées* 
REPICHON , généralité de Rouen. 

RESTAULT, généralité de Rouen ; d'argent, à trois trèfles 
d'azur, 

REUCOURT (de) : fascé d'or et de gueules, seïné de fleurs 
de lys de l'un en l'autre. 

REU5 (la) , écuyer , sieur du Bu, élection de Falaise , 
maintenu le 29 juillet 1667 : d'azur, a une roue d'or; au 
chef cousu de. gueules , chargé de trois coquilles du se- 
cond émail. » 

REVEREND (lï) , généralité de Caen : écartelé, au i et 
4 de sinople , à trois mouches d'or ; au 2 et 3 de gueules , 
à l'aigle d'argent. 

REVIERS ( D^ ) , écuyer , sieur de Sagerie , élection de 
Bayeux, maintenu en 1666 : d'argent , à six losanges de 
gueules. 

RIBAULT, écuyer, sieur du Mesnil , Beauchamp , Bosc- 
Rernard , Couvain , etc. , généralité de Rouen , maintenu 
le 17 janvier 1668 : de gueules , à la fasce d'azur, chargée 
de ^rois besants d'or, et accompagnée de tpois croisetles 
ancrées d'argent. Armes à enquerre, 

RICARVILLE , écuyer, sieur de la Valloine , élection d'Ar- 

3ues, maintenu le 5 mars 1667 : d'argent, à la bande 
e sable , accompagnée de six annelets de gueules , mis 
en erle. 

RICHER , sieur de Saint-Pierre, généralité de Rouen. 

RICHER , é lec lion. d'Avranch es, maintenu en 1666 : de 
sinople , à la bande d'argent , accostée de deux cotices du 
même , et sommée d'un lion-léopardé d'or. 

RICHER , écuyer, sieur du Fresne , de Cerisy, de Colom- 
bières , etc. , élection de Goutances . maintenu en 1666 : 
d'or, à irois chevrons d'azur, chargés chacun de cin^ be*- 
iaiita.4a.chainp«i • ' 



Digitized 



by Google 



\ 



DE -MOHMANDÏE. 2o5 

jRIDEL , écùyer, siebr de More , de Plaine, de Sevelte, etc., 

généralité de Rouen : de gueutes, à trois têtes de lioQ 

d'or. 
RIENCOURT , écuyer, sieur d'ÀrleU , seigneur d'Orival , 

élection d'Arqués , maintenu le 19 mars 1669 : d'argent , 

à trois fasces de gueules , frcttées d'or. Cette famille est 

oris^inaire de Picardie. 
RIElJX, écujer, sieur du Gué, du Bois, de laRocbe, etc., 

généralité de Caen , maintenu le 16 août 1666 : d'azur, 
- au cbefron d'or^' accompagné de trois croissants d'argent. 
RIGAUDET , écuyer, sieur d'Aigrefeuille , des Cottes , du 
. Londel, etc., élection de Pont-de-1' Arche i d'argent, 

au lion de gueules ; à l'orle de huit écussons du même. 
RIGOULT, écuyer, sieur du Rocher, élection de Montivilr 

liers, maintenu le i5 mars 1667 : d'azur, au chevron 

d'argent , accompagné de trois roses du même. 
RIHOUCY, confirmé en 1668 : de gueules , au chevron 

d'or , accompagné en chef de deux molettes d'éperon 

d'argent, et en pointe d'une rose du même. 
RIOULT, écuyer , sieur du Val , du Roy , etc. , élection 

d'Arqués , maintenu le 3 février 1667 M'argent, à l'aigle 

éployée au vol abaissé de sable. 
RiOULT , écuyer , sieur de Champosou , d'Ouilly , etc. , 

élection de Pont4'Evêque, maintenu le 19 octobre 1666 : 

d'argent , à l'aigle éployée au vol abaissé de sable ; à la 

Bordure dentelée du même. 
RIVES , écuyer, sieur de Saint-Aubin , élection de Gisors , 

maintenu le 18 novembre 1668: d'argent, au sautoir 

d'azur, cantonné de quatre alérions de gueules. 
RIVIERE (la) , seiçneur de Saint-Denis , des Monts , du 

Thuitubert, Funebret, etc. , élection de Ponl-Audemer, 

maintenu le 2 1 septembre 1 668 : de gueules , à deux bars 

adossés en pals d'or, entravaillés dans deux fasces ondées 

d'azur. 
RIVIERE (xa) , généralité de Caen : d'argent, à trois anne- 

lels de sable. 
RIVIERE (la) , écuyer, sieur du Taillis, élection de Li- 

sieux, maintenu le 5 janvier 1667 : de sable, semé de 

fleurs de lys d'argent. 
RIVIERE (la ) , seigneur de Missy, Crevecœur , Romilly , 

Gouy, du Mesnil, etc., élection de Vire, maintenu eu 

i66b : d'argent , à trois tourteaux de sable. 
&OBl{iLARD, écuyer,. sieur de Saint-Ouen, élection de 

Falaise , maimenu U 3i mai 1667 : d'azur , à troi» porcs 



Digitized 



by Google 



306 , NOBILIAIRE 

d'argent, ceux en clief rampants et a£Brontés, supportant 
nne fleiit de lys d'or. 

ROBIIÏ,. généralité de Rouen. 

ROCHE (la) , écuyçr , sei^eur de Saint-Michel , électioft 
de Verneuil, maintenu Te 6 avril 1666 : d'azur, au che- 
TTon d'or, accompagné de trois écussons du même. 

ROCHECHOUARD , chcTalier, seigneur de la Motte, élec- 
tion d'Arqués, maintenu le 26 août 1668 : fascé nébali 
d'argent et de gueules. 

ROCQUE (la) , écuyer, sieur de Saint<-Germain , Boishe^ 
bert, élection d'Evreux : d'azur, à trois roses d'or. . 

AOESSE , écujer , sieur de Feuqueray , Beuzevillette , 
Breaume , etc. , élection de Gaudebec , maintenu le 3o. 
octobre 1667 : de sable , à trois bouteilles d'argent. 

ROGER, écuyer,sieur d'Auch j, du Mont, Bournonville,etc., 
élection d'Arqués, maintenu Je 10 février 1667 : d'argent, 
à trois Lonceaux de sable , surmontés d'une lasce haussée 
du même , chargée de trois roses du champ ; à la bordure 
de gueules. 

ROGER , écujer, sieur de la Choucquais , élection de Ponl^ 
l'Evéque : d'azut, au sautoir d'or, cantonné de quatre rocs 
d'échiquier du même. 

ROGERON , écujer, sieur de Préaux , de Maizeray, élec- 
tion d'Avranches , maintenu en 1666 : de gueules, au 
chevron d'argent; au chef du même, fretté dû champ. 

ROGIER, écuyer, sieur de Sainte-Croix, élection deVa- 
logne : d'argent, au lion*léopardé de sinople; coupé d'azur^ 
à trois roses d'argent. 
ROHARD , écuyer , sieur de Pigeon , de la Rivière , de 
Masnières , etc. , élection de Mortain , maintenu le 8 fé* 
vrier 1667 : d'argent, à deux fasces de gueules, la pre- 
mière surmontée d'une étoile , la seconde de deux roses , 
le tout du même ; eiï pointe un poignard , accosté de deux 
mouchetures de sable. 
ROME , seigneur de Fresquienne , du Bocage , etc. , gé- 
néralité de Rouen , maintenu le 28 décembre 1667 : 
d'azur, au chevron d'or , aocompagué en chef de deux 
étoiles ,^et en pointe d'un loup, le tout du même. 
ROMERÉ , élection de Lisieux , maintenu le 5o novembre 
1667 : d'or, a l'arbre terrassé de sinople ; au loup dd 
sable , brochant. 
ROMILLY, écuyer, sieur de la Motte , Heraye , de la Cha- 
pelle , etc. , élections d^Avranghes elTde ^rtain ,.maii>r 
tenu en 1666 ; d'azur, à deux léopards d^or.. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. ûoy 

BONGHEROLLËS , sire dadit lieu , baron de Hugueville 
et de PpDt-Saint-Pierre , premier baron de Norman- 
die , généralité de Rouen : d'argent , à deux fasces de 
gaeules, 

RONCHEROLLES, écuyer, sienr de la Mare , élection de 
Gaudebec, maintenu le 19 juillet 1667 : d'argent, k trois 
merlettes de sable. 

RONNAY, écuyer, sieur du Mesnil-Roulet , seigneur 
dndit lieu , élection de Falaise , maintenu le 39 ayril 
i66y : coupé de gueules et d'argent, à trois losanges de 
Fun en Taptre. 

RONTIER , écuyer, sieur de Courcelles, élection de Lions, 
maintenu le 4 août 1668 : d'argent à la fasce de gueules , 
chargée d'une fasce du champ , frettée du second émail ; 
en pointe trois barres raccourcies de gueules. 

ROQUE ( LA ) , seigneur du Meniliet , de la Loutière , du, 
Chesne , de Bernières, etc., élection de Vire, maintenu 
le 7 avril 1667 • d'azur , à trois fasces d'argent, 

ROQUE ( LA ) , chevalier , marquis de G ra vélines , élection 
d'Andely : écartelé , au i et 4 de gueules, à la tour 
d'argent maçonnée de sable ; au 2 et 3 d'azur, à trois 
bandes d'or. 

ROQUE ( LA ), écuyer , sieur du Genetrey, élection de 
Rouen ; d'azur , à trois rochers d'argent et une étoile du 
même en cœur. * 

ROQUE (la) , généralité de Rouen: écartelé , au i et 4 
de gueules, à trois roches d'or ; au 2 et 5 d'azur , à trois 
roses d'ai'gent ; sur le tout d'argent , à la flamme de 
. gueules , surmontant un vase de sable. 

BlOQUIGNY, seigneur de Craville, Roquefort,etc., élection 
d'Arqués, maintenu le 29 juillet 1667 : d'argent , à trois 
fers de lance émoussés de sable. 

ROQUIGNY DE BALONDE : d'argent, i trois fleurs de lys 
au pied nourri de sable, 

ROQUILLES ) nE ) , élection de Saint-Lô. 

ROSE ( DE ) , seigneur de Longchamp ; de gueules , à la 
croix d'ori les trois premières branches tie^irdelysées , 
la dernière pomnnetée ; cantonnée de quatre trèfles d'ar- 
gent. 

B.OSÉE ^ écuyer , sieur d'Imfreville , Gourtrille , etc. ,' 

• élection de Falaise, maintenu le 3 février 1667: de 
gueules 9 à la bande de vair , accostée de den^ Uonceaiq^ 
J'or. • 



Digitized 



by Google 



aoft NOBILIAIRE 

BOSEL {jits) y écuyer , siear de la Motte, élection de Fa-» 
laise , maintenu le ii jain 1666: de gneules , i trois 
roses d'argent. 

ROSEL ( DU ) , élection de Valogne , maintenu en 1666: 
d'argent , à la fleur de lys de sable , accompagnée de troi» 
rameaux de sinople. 

ROSETTE , élection de Valoene : d'argent , à trois Eeisces 
d'azur; au chevron d'argent nrochant sur le tout. 

ROSNIVINEN , écuyer , sieur de Cbamboy y élection 
d'Argentan, maintenu le 10 avril 'j666 : dW, à une bure 
de sanglier de sable , défendue de gueules. 

ROTOUREL, écuyer, sieur du Chesnay ,*BonneviMe, 
Sain le-Croix, etc., généralité d'Alençon , maintenu le 
1 ••'Juillet 1667 • d'azur , à trois besants d'argent. 

ROTOURS ( DES ) , baron de Cbaulieu : d'azur , à trois 
besants d'argent. 

ROUAULT, écuyer , sieur des Vaux , généralité de Caea, 
maintenu en 1666 : paie d'azur et d'or. 

ROUEN , ville de Normandie , de gueules , à l'agneau pascal 
* d'argent , auréolé d'or, au chef cousu de France. 

ROUEN , sieur de Commanville , de Berraonville , de Samt, 
Ouen , etc. , généralité de Rouen , maintenu le 24 ^p' 
tembre 1669: d'azur, au chevron d'or, accompagné en 
pointe d'une roue du même ; au chef engrélé d'argent, 
chargé de trois molettes d'éperon de gneules. 

ROUGE, écuyer, sieur de Saint -Michel, élection de 
Montivilh'ers , maintenu le 19 mars 1669: d'argent, au 
chevron d'azur , surmonté d'un soleil de pourpre , et 
accompa^é de trois croissants de sable, soutenant cha- 
cun une feuille de houx de sinople. 

ROUGEULE , généralité de Rouen : de gueules , au che- 
vron d'or , accompagné de trois chouettes d'argent. 

ROUlL,- écuyer , sieur des Corchets , élection d'Evreux; 
d'hermine, au chef de gueules, chargé de trois fers de 
cheval d'argent. 

ROUlL, écuyer, sieur de Bray, étettîon de Lisieux, 
maintenu le 1 1 avril i666 : de gueules , à unte demi-fascc 
d'argent, mouvante de dexlre, chargée de trois mouche- 
tures de sable , et un demi-chevron du second émail a 
sénestre ; le tout accompagné de trois fers de cheval d'or. 

ROURAYy écuyer , sieur de la Lande , élection de Chau- 
mont, maintenu le 27 mars 1669 : fcscé d'or et dateur 
de huit pièces ; au lion de gueules, armé, laœpassé et 
couronné d'argent, brochant. 



Digitized 



by Google 



«tc^ , élection, de, CoiiUnc^, maintenu le t3 fémer 
j6q^ : 4VffeDt , a«^ çli^eypon d'âzi» , acoompagiié «n chef 
9 ({?.xired'iMii^m<»letle. d'éperon de sable , a sinest^e de 
tjToijs, petits poissons. Tiwif nur Tautr» de siiiople' , le second 
comre-pa^s^^^ et en-ppiot^ d'un croissant de gueules, 

ROUSSEL,, écnjfçr , si^mr d'Benenlie , cbayalier , seigneur 
4^ Godarville ,. élnmon de Me«li?illiers, mainleim le i3 
juillet 1667 : p^Ié dW et d'aaur; aju cheC d« gueules ^ 
chargé de trois . meriettes d^a^^At-. 

îOU$SfiI,^ équijeff , siieuK d« la Raslre, éleetittn d*Ande- 
Ijr^.iftWBiwW'le i3iaoiit-i66ft:dîâ2iiir, ittcris têiesLda 
l^>»fddWà. 

ROUSSEL , écuyer , sieur ia Lot , Preslout, «te, ,, électtoBÇ 
d>4fgeaian', maintenu iç 12 mai ,1665 : d^azur» à 1^ croix 
-dénoh»^ d?or^ cantonnée de cpiairè aiglettee éplojîées 
au vol abaissé ^ et couronnées du même,, 

KOWSSEt , chevalier, seigneur dé Gpdernjle , él^iciio» de 
Hfbniivijli^s , mainMu Je 11 juillet 16671 éç^çtelé^ au 
i^t4 d'ârçent , a cinq meriettes de. sable ; k^i^, bordiwe 
de guçnks ; au 2 et 5 de guçples ; à,dei»,x;branciies.dVUK 
Tier dVrgénl passées en double, sautdix ; au, obeféâbi-' 
<j«eté d'argent et d'azur de t^rois l^res^ 

ROUSSËLIN, écuyçr,$iei^'rdaIlaui-Boiirg et d«Briiiot,, 
él^etiqu de Carentan , confi^'^ié en i6ê5 : dW, au sau-* 
vage dç sable, tenant uuq Bfvs^ue dift g^ewles. 

ROC VERAYJË , écuyer , sieur 4i4 Binsson , 4kotk)n de 
Qisqrs , ïuw^enii le^ i8,«a,a|çs^ i.fe$9 ; d'azut ^ à^ t^is-roaini^ 
sinistres 4'ajcg^tr 

ROUYSffiii^jB^ écmjifiv^ sieur dd la PkàucKèj'e, électip% 
é^Ji^si^ls^^ mîMOtenuild aojuittet 1667 : d'azur, au cbe- 
iW«^t4'%iî§Cftty aiOGOinpagae.de' tpois^ mains sénestres du 
méine. 

ROU^B^ , éc«5^eF, sietor dé S^iiïl-Laurent , élection de 
CièaâbCi: d'bermine, au chevron, de gqeules , accompagpé 
dcutiioi^ T^ses dft' même. 

kOUVES , écuyer , sieur Chebonvill^o , élection de Ver^ 
ne«nK m:atntenu le 24 mai 1667 : djç saisie , à deux fasces 
4'or , cpUe e^r chef surmontée de tjfois coquilles da( 

' nxénie. 

BiOîJVIt.LE; ali4f GQUJEm, gé«i^f«iitédtfioiwn.:dV, 
au lion boun>n9j^.d(à^9^. 

6. jj 



Digitized 



by Google 



2iO HOBfLlAlïlE 

ROUVROY , ccoyer , bieur de Saint-Simon » marqais de 
Sandricourt, seig^neur d'linblain?ilie , élection de Gisofs , 
maintenu le 23 juillet 1668 : écartelé, au 1 échicjueté 
d'or et d'azur ; au chef d'aznr , chargé de trois fleurs de 
lys d'or ; au 2 d'or, au chevron de o;ueu]ès, accompagné 
de trois aiglettes d'azur ; au 3 d'or , a la croix de gueules , 
cantonnée de seize alérions d'azur ; au 4 d*or , au cre- 
quier de gueules ; sur le tout- de sable v a la croix d'ar- 

6ent , chargée de cinci coquilles de gueules. 
UX (le), écujer , sieur de TEsprevier, Neuville , etc., 
élection de Montivilliers , maintenu le 19 février 1668: 
de sable , à la fasce d'argent , chargée de trois croisettes 
tfc champ , et accompagnée de trois molettes d'éperon 
d'or. V 

ROUX (le) , écuyer , sieur du Tranchant, élection d'E- 
TreuX , maintenu le i4 septembre 1667 : échiqueté d'ar- 
• 'ffent et d'azur. 

ROUX (le ) , écuyer , sieur du Coudrajr , Sourville , 
' M'ontaillé , d'Arcambourg , etc. , élection de Monli- 
^ milliers, maintenu lé 8 févï^iet* 1668 : de sable , au léo- 

Sard d'or , accompagné de trois roses du même. 
UX (le), écujer, sieur de Langrie et du Buisson, 

- élection de Bayeux, maintenu en 1666 : coupé, au pre- 
mier fascé d'or et d'azur de quatre pièces ; au second 
d'azur, à trois molettes d'épfron d'or. 

B.O.UX (le), chevalier, baron d'Ësneval , généralité de 
ftouen : d'azur , au chevron d'argent , accompag^né de 

, trois tètes de léapard d'or. 

ROUX (le) , écuyer , sieur dé la Hàye-Coutisse , élection 
de Coutances , maintenu en 1666 : de gueules , au che- 
vron d'or , accompagné de trois coquilles du même. 

ROUX ( LB ) , écuyer , sieur de Groville , élection de Va- 
logne 9 maintenu en 1666 : d'azur, à trois fasces d'argent; 
au chevron de gueules. 

HOUX (le), écuyer , sieur de Dozeville , Montmart , 
Tocqueville , Giberpré , etc. , élection de Coutances , 
maintenu en 1666: d'azur, au chevron d'or , accom- 
pagné de trois roses d'argent. 

ROuXEL MEDAVY : d'argent, à trois coqs de gueules , 

' crêtes , membres et becqués d'or. 

ROUY ( DE ) , généralité de Rouen : fascé d'or et de gueules. 

ROY ( le) , écuyer, sieur de Bourdainville , générahté de 
Rouen , maintenu le 11 mars 1669 : d'argent , iretté de 
gueules -f au léopard de sable , brochant. 



Digitized 



by Google 



DE KOHMANDIE. Sri 

ROY (le) 9 ^cnjer , sieur de Potonville^ génénriité ^ 
Rouen , mainlenu le a • janyier 1668 : d'hermine , k Ja 
fasce de sinople ; âu chef d'or, chargé d'un lion-léopardé> 
de gueules. 

B.OY (le) , écuyer, sieur de Laval et de Lessart , élec- 
tion de Lions , maintenu le 9 juillet 1667 : de gueules, a 
un écusson d'argent, chargé d'une fleur de lys de sinople» 
et accompagné de six besants d'or , trois, cJeuz et un, 

ROY (le) , écujer, sieur de May, d'Aplemont , etc., 
généralité de Rou€» , maintenu le 16 mars 1668 : d'azur, 
a l'aigle éphijee au vol abaissé d'or. 

ROY (le) ^ seigneur du Bois ^ d'Heuderville , de Manne- 
tôt , élection de Pont - de - TArche : fascé d'or et de 
gueules , a dix-sept Ûeurs de Ijs , de l'un en l'autre , 
3 , 4 t 3, 4> 2 et I. 

ROY ( LE ) , écuyer , sieur de Surville , du Part , etc. , élec- 
tion de Bayeux , maintenu en 1666 : d'argent, à trois^ 
merl elles de sable. 

ROY (lf) , écuyer, sieur de Saint-Sauveur, élection de 
Bayeux , maintenu en 1666 i de gueules , à deux lions^ 
afirontés d'or. 

ROY (le) , écuyer , sieur de Brée , du Manoir , etc., élec- 
tion de Bayeux , -maintenu en 1666 : d'argent, k troîs^ 
roses de gueules , boutonnées d'or. 

ROY ( LE ) ,. généralité de Rouen. 

ROY (le) , écuyer,. seigneur de la Gran|;e : d'argent , aa 
chevron d'^azur, accompagné de trois roitelets au naturel.. 

ROY (le ) , écuyer , sieur de Ceurqueu , Montaupin , gé- 
néralité d'Alençon , maintenu le 25 juin 1667 : d'argent, 
a troiis chevrons de sable ; à la fasce àe gueules , bro- 
chante sur le tout. 

ROY (lr), écuyer, sieur de Boscande , élection de Li- 
sieux , maintenu le xS mai 1666 : d'argent , à trois aigles 
an vol abaissé de gueules. 

ROYER ( LE ),; écuyer , sieur du Couldré ,. élection de Fi^ 
l'aise , maîntenu le la juillet 1667 : de gueules, à trois 
fasces. d'argent. 

ROYER , seigneur de BrissoKére , élection dé Domfront^ 
maintenu le 17 mars 1666 : d'^or , à une fleur de lys de 
gueules, abaissée sous, deux merlettes affrontées d^ 
sable. 
>OYVILLE , élection de Bayeust , maintenu en 1666 : d!oBt^ 
à Taigle éployée de sable*. 



Digitized 



by Google 



aia .KtyoB'iLiiAnilE 

Gressïliier , «le. , éleclion de Vhre , mâinteBu en ï666 : 

ie gneules , k trois rose» d'argent* 
RUALLëM , écuyer y siear des Montes , élection de Ya- 

logne ^ maintenu en 1 666 : A'an^gvnt ^ «a Sdtttoir âe gueule^ 

cantonné aux trois premiers cantons de'Sfeuf feuilles de 

laurier de sinople ^ deux et uue , et au dernier de quatre 

ieuiiles du même. 
JftUAULT, écuyer, sieur de la Bontierie, généralité de 

'Caen , maintenu le i " septembre 1667 : xl^argent , au Hou 

de sable , armé et lampassé de raenles. 
-RUAULT, élection de 'Vire, mamtenu en 1666 : d'azur « 

aru chef d'or ; att lion de sable , armé et lampassé de 

^netles , lurochant. 
RUAULT, généralité de Caen , maintenu en 1^*66 : d^azov, 

à'troiscoijuilles d'or jtm chef, trois crôiseltes rangées dft 

même. 

RUE (la), écwyer, sieur du Mesnillet , Saint -Aubin., 
Belloy tfEspinay , Caudeau , Gaillard , 3ois , Falaise , 
^ernaprë ,'HercouTt , la Divers , seigneur de la Motte, 
éleclion d'Arqués, maintenu le 18 septembre 1668 ; d'ar- 
gent, k -trois fasces.de gueules. 

AIME (la ) , aHnsSmEm, sietir de^la Bazbcie, généralité 
de nouen. 

RUE (la), écuyer, sieur de la iFontaine , élection i'Ai^ 

« gentan , maintenu le 1 2 novembre l'éôô : d'ai;gciit ^ à trois 
ieuiiles de rue de sinople. 

HUE ( LA ) , écuyer , généralité de Rouen. 

^UEL , écuyer sieur de Mouville , Fontenay , etc. ^ élec- 
tion de Montiviiliers , màititenu le 9 juillet 1667 : d!or, 
au lion naissant de gueules. 

*RUEL , écuyer, sieur de l*aunay , de )KeUe-Is1e , etc., 
I^étiérâlité d'Alençoti ; d'or , à quatre aiglettes au ?<A 
abaisséde gueules. 

"RUFFRÉ , ecuyet, sieur de Dugtié-Laurent , de Bonne- 

ville , etc. , élection de Mortagne , maintenu le «ft 
1666 : d'aa^ur, à deux ajgUttea 4l'or, abaiaséea 
'étoiles rangées du mêàie. 

JEIUNES , seij[neur de Grest, de Aess^roj , .d^^u«.«i»w« , 
de S.-Aubin , élection de Neufch&tel , maintenu ie 3 
octobre 1669 : d'argent., an^U^tfoifr^'^fir^ patppvtidp 
quatre lierions de gue\iles« 



Digitized 



by Google 



j 



ne nortmandie. .^r5 

fitte, Mardillj : ^c, élieotion de Pbfit-^A«deiir0r,>màin- 
tminle j9^^lembre 1668; ptlé d'ot* et d'^Etir. 
%uSSy.,41®ctionde YeroeiiU^ nminèenlile flfxnvier^éêj: 
de gueules,, à la or^oix-aooréè dWgeiit» 

s 

'ISAil^É , .géiiéralit'é 3e ^ft ouen : gironnée à^flnfgem efl^d'âïcH, 
dé quatoi^ pièces ; . k récusson dfe sable en.cœui;, 

SAwNE yécu'y ér , sieur de Tresna j. , seigneur de la Quiesce, 
élection de Bajeoi;, mainteou ^ 1666 : d'âtrgent^'à déâ^ 
îasces, l'une d'azur , c^ l'autre de , gueules ; i. une ai- 
glelte'de sable , brochante sur la première fasce. 

SaBOURËUX, écujrer, sieur de la Norais» élecUon de 

Jlontivilliers , maintenu le a6 mai 1668 : 4«arlelé , am m 
^ût j an t^hiÈvroh d'azur , accbnipagné en pointe d^un 
croiisatft die igueules ; au 2 d'argent , à "un roàier tige, 
feufHé et testasse desinople, fleuri de trois roses mal- 
ordx>nkiéës dè.gtreulfes ; au 3 d'azur, à trois trèfles d'oTi, 
t^gés "thùL ^Scè ; au 4 d'or , i deux fasces de gueules , aii 
lion d'argëm /brochant ; sur lé tbùt de sable , à la bandie 
écolée d'or, 

BAÎBREVOÏS , écuyer, seigneur deBoisvÎBsard^ ékotion de 
Yerneuil , maintenu le 4 août 1667 : d'ai^ent , a la faso* 
-de gueules , accompagnée de «ix roses rangées du 
^ême. 

SAFFRAY , seigneur d'£ngranville , Yimcmt, xl'Aûnevilte % 
etc. , élection de Falaise , maintenu le 24 février i668 : 
d'argent, à trois fasces ondées de gueules. 

iSâILLY ,^ écu^èr , siemr ^udit lieu et de là Boulltnpte , ékc- 

. tion d'£)vceuK : d'aa^r , a leois tet«s de butor d'argent. 

SASLUï , seigneur de BerVal , généralité de Ro«teci : d^ 
^aeules*, à la Sasce d'or^ changée de. trois crMaéttes de 
sable, et accompa&;née de trois têtes de b«i4or d'or. 

SAINT- AIGN AN , ecûyer, «eur de la Grinsonxiièr^ , ^ 
Launaj, de la Lisotière., Boisrèvesv etc., g^énéraUlii 
d'AIençon , maintenu le 4 «^vril 1666 : d'ar^^ent , i. trois 
feuilles de chône de sinople. 

SAINT- AUBIN , ècujer , sieur dîidit lieu , «éleciictt d^^ér* 
neuil , maimenu le 27 novembre 1 667 : d'or , 0m SMltoir 
de sdïle, cantonné de c[uatre ia«dl«tttf dubiéiitt. 



Digitized 



by Google 



ai4 KOBILIAIHE 

SAÔTT-fiOlSilER , éçn^eT , sieur de Corneille , de laBonr- 
donnière , etc. , élection de Falaise^ 

SAINT-BOSNIER , seigneur du Mesnil, Cornant» la Mue, 
etc. , élection d'Ëvreux, maintenu le 22 mars 1670 : d^or, 
frerté de gueules ; au franc canton de sable. 

SAINT-CLAIR , écuyer , sieur des Rengenilles , éleclioa 
de Verne uil , maintenu le 16 avril 1667 : de grueules , à 
lafasce d'or, chargée à sénestred'un croissant du champ, 
et surmontée à dextre d'une fleur de lys du second émau. 

SAINT-CLAIR, écuyer, sieur de Lassinel , élection de 
Lbieux, maintenu le 3 octobre 1669: d'argent, à la 
croix engrêlée d'azur» 

SAINT-DHjLYS , écuyier , seigneur de Heucourt , élec- 
tion de Gisors et Pontoise , maintenu le 2 mars 1671 : 
de sinople , à l'épervier d'or , empiétant une perdrix dv 
même. 

SAiNT-DENIS , écuyer, sieur de Vervaine , la Touche, 

Piace , Vangoux , la Roche , etc. , généralité d'AlençoD, 

maintenu le 23 août 1666: de sable» fretté d'argeUt^ 

au chef d'argent , chargé d'un léopard de gueules. 
SAINT- DENIS, a//a* MARQUET^L, élection de Cou- 

tances : d'o^ , à la quintefeuiUe de gueules. 
SAINT-DENIS, écuyer, sieur de la Touche , élection de 

Yerneuil: de sinople, au chevron d'or , accompagné de 

trois molettes d'éperon du même. 
SAINTE-MARIE , écuyer , sieur duditlieu , seigneur d'Ai- 

gneaux, de Guilly , de la Mare , etc. , élection de Vire , 

maintenu en 1666 : écartelé d'or et d'azur. 
SAINTE-MARIE , élection de Falaise : de gueules , i la 

fleur de lys d'argent. 
SAINTE-MARIE , écuyer, sieur d'EquilIy, d'Anvers , etc., 

généralité de Caen, maintenu en 1066 : d'argent, à deux 

fasces d'azur , accompagnées de six merlettes de gueules. 
SAINTE-MERE-ÉGLISE , écuyer, sieur d'Omonville, 

élection de Yalogne , maintenu en 1666 : d'aj^ur, à six. 

aiglettes d'or. 
SAINT-GANET, élection d'Avranchfes , confirmé en 1667. 
SAINT-GERMAIN, seigneur de Perrigny, élection de 

Mortain, maintenu en 1666 : de gueules, k trois besaots 

d'argent. 
SAINT-GERMAIN, écifyer, sieur du Post, la Huderie „ 

élection de Falaise, maintenu le 18 avril 1667 : de gueules» 

& la fleur de lys d'argent. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. !lt5 

MINT^GERMAlN , chevalier , seigneur de Golières , d'En- 
tremont , etc. , élections de Gonches ei de Vire , maiti-" 
tenu le 11 août 1667 : de gueules, au chevron d'argent^ 
accompa^é de trois besants du même. 

SAINT-GERMAIN, écuyer, sieur du Breuil et deDame^ 
ville , généralité de Rouen. , . . 

SAINT^ILLES , seigneur de Vazeville , du Mesnil , Fleu- 
r j , etc, , élection de Valogae , maintenu en 1 666 : d'azur, 
a Taigle éployée d'or , becquée et membrée de gueules. 

SAINT-U^.ÛRENT, écuyer, sieur de Quetreville, Mal- 
père , etc. , élection de Falaise , maintenu en 1 666 : d'a-> 
zur, au chevron dW; au cheficousù de sable, charge 
de trois étoiles du second émail. 

SAINT-LAURENT, généralité de Rouen; de sable, à 
trois mains d'or. . . > 

SAINT-LO , ville de Normandie : de gueules, à la licomo 

sai Haute d'argent , au chef cousu de France. 
SAÏNT-LOUP , écuyer , sieur dudit lieu , élection de Li- 

sieux, maintenu le 8 janvier 1667 : d'azur, au loup 

d'argent. 
SAINT-MANVIEUX , écuyer , sieui* de la Morlière , élec; 

tion de Mortain , maintenu en 1666 : de gueules, fretté 

d'argent ; au franc canton d'hermine. 

SAINT- MARTIN, écuyer, sieur de la Fillette, des Four- 
ches, d'Ableviile, etc., élection d'Argentan, maintenu 
le 28 août 1666 : d'azur, à deux chevrons d'or, accom- 
pagnés de trofs grappes de raisin du même. 

SAINT-MARTIN , écuyer, sieur de Cavigny , élection de 
Saint-Lô , maintenu en 1666 : de sinopJe , à ti;pis glands 

• d'or ; au chef cousu'de gueules , charge de trois coquilles 
d'argent. 

SAINT-MARTIN LE GAILLARD : d'or, semé de billettes 

• de gueules. 

SAINT-OUEN, seigneur de Folleny, du Gruchet , de Lau- 
jioy, de Pierrecourt, de la Haye , de Broua| , etc. , élec- 
tion d'Arqués, maintenu le lodécembre 1667 : de sable, 
au sautoir d'argent , cantonné de quatre aiglettes au vol 
abaissé du même • 

SAINT-PAIR, écuyer, sieur de Logerie, Trép^erie, 
Glomets, etc., élection d' A vranches, maintenu en 1666 : 
d'argent , à trois losanges de gueules , chargées chsicun* 
d'an lionceau d'^or. 



Digitized 



by Google 



- tagncv^ niiiiA«il^le'4ian^«*ié67 : (Far§;eDt, a^ sautoir 

deotelé de sabl». 
SAIMT-PAUL , seig^iiisw^ d^ NV^ibSc^, élççHQft d^^cei^ç « 

* muoteoui U< iKiefiemèr» rôfiiâ : (^ar^nt^ au sautoir 
dentelé de sable , accompag^né ao^ premier can ton dé troi^ 
roses df)> £«jeql^s, 

Sja]^T7Pl^R£. mimmàf^^^h^Jvâieui, d« Maillée, ete., 
ç)U^t^a,d& Fpnli - Ausd^oiearY majnten» \éi^ sepiembire 
1668 : d!^z^ms ^ chifvtoaid^off, aocompgaé d4É Wèi» rose»' 
. clu i^floie, 

iShiilKlVPifi&RB, éeujren, s^ar diidit Ken , ékctibn de 
Lisieux, maintenu le >7'ittài 1667 : d^azt3U^,;% troi& ros^ 

SAINT-QUENTIN, élection de Çareptan^ m^nteuu. ei^ 

• 1166Û rdiia^anv ai:^cb^^re# dl'or , aecompagné/en'ch^f'de 
deux croissa3it8'd'ak*geot,et en peintefd'un>çTgj:^e sur im«k 
mef'du'iliÀBie, 

SfAEMlHAElMY , écuyw, neur de^ lâf MèHey ékction de 
Falaise, maintenu le 3 avril 1667 : de sable , au cfre- 
vron. d\^Vg;i?nt , . a ç^vijpa^ué de < trei^ileurs dé 1^ dV>Pw 

^ij^TrSAiiyEUfi , ^oujnr^ sieuc dudi( lie^H, âeedon de 
Vire, maintenu eu, i66â : d^ao^ent, aucbevtoB diîazet, 
accompagné en cHef de. deux etoil,e3 <;te jq^es, «jt eR> 
pointe d'une rosç du i^êpie. 

iAlNT-SlMON , chevalier, manjuis de Cour ((Pin er, élec- 
tion de Carentan ; de J^nppjç , à trois, lioniç^fii^ d^jtrgent. 
Voyez Simon. ^ 

SAiNt-YOJX, généralitjédeRoueft: à^'^^nv., A l«kçraix.k- 
^angée d-or e( de gueule^^ caQtoi^l^é^, 4ei cpiA^Qt/. ckiclies 
d'or, bataillées d*azur. 

SALCÉPÇ , élection de Pont-J'Ev,é/(jue : dV^mr^ a^.san-» 
toir d'or , accompagné au premier canton d'au laQiI^iJ » 
aux trois autres de trois alérions , le tqut d)X vçtèj^^^ 

SALIifiPt, élection de^ 9a jeux, maintenu en 16^ : d*azor, 
à.la.fasoer d'argent^ accompagnée de trois anpfJets da 
même4 

SALL£T, écuyer, sieur du Repas, élection, de Fâlais/P) 
maintenu le i*"^ novembre 1667 : d'argept , i un ccpQr.4% 
gtt^Aies , abaissé' sous deux rosesrdu même. 

$AÏJi£.¥ , éeuyer^ sieur Gollebose^ élection de Montifil- 
lÂe«s, main*eâu,k"i^' dAee»bt>e'i^67 : d^aaarr, i tçôi* 
roses d'argent^ » • ^ 



Digitized 



by Google 



DE NOftMAtîOlE. 4i7 

^At^M]^^ ecnyeir, sieiûr Aè Fontaine , an ttesnil, efc^ 
ktétion dUEyreux , roÀintetiu le 36 août 1666 s d'argent « 
au Jion de sable , ta cjueue fourchéé ei passée en sautoir ; 
atî chef de gueules. 

SAMAiY, clieva!ier\ seigpiçiir de la Goutte ^ élection de 
MoVtagrié, niaiVitènù lé 4^ février 1067 : d^argent^ à trois 
tourteMUX de aable, , 

Si¥ii9D)t ; élection Se Gputances ^ tnainienu en 1666 1 
d*azur% a trois bourses d or. 

SÎMCSON*, écuyer, sieur dfe Groucy, du Éosfc , de la Val- 
lée, etc., élection de Carentan , maioienu en iti66 ! 
i^àtm, i trois fcucoiis foij^és d'oi'. 

SAUSONi éouyer, sîeiir dfè Bo&^Richar<ï, éfection de 
Venienîl : daittir, au ëî'eVtdfn' «far^e ni , surmonte d'un 
croissant d^or, et adèoDit/À^iié dé trois Courses du même* 

SAOWt èf^fét^ sietïi' dé lu CaVèïirfè , éteclion Je Bayeux ♦ 
maintenu éii i666 rd'ailif, à'iroii' roses d*aro;ent. 

SàRAMP n'ADRIEU » diofcfeé de iéez : d*azur, à trôb crois- 
sants d'or» 

SiRCtLLY , écuyer ^ sieur d^Ernes ^ ék<3ti<»n é» Fakise , 
maintenu lé a5 mai 16^7 i écartelé, au,! , et 4 d'argent «- 
i une moucheture d'esabW] au a et ^d^argent, a trois 
fasces de gueules ^ accompag^ié de six merlettes' de 
sàlâe. 

SfARÇlJS 9 équyer f siiîui^ de FrerfUer^ éted^ibtf dé Néuf^ 
châtel, maintenu le 26 août 1668 : de gueules, su 
sautoir dlafgént, eantonné de quatre* ttreriëtie» <j^u iftémie; 

SARÈVILLIERS, éduyer, sieur de Bnm^ottér , êlëcikm de 
Neufclïatel, maijatenai le 5 janvier r668 : mif^hi^ k la 
eroix de sMe , freliée d^oK 

SARREÀjQ t gênérafilé de Rovens d'ak€ri«, Jft^H niëfiiftï'ès 
. de gritibn aor. 

SART (dwr), éouyér; ^teur *è Ttft^y , élefctîbii de <2aûd*ébec , 
maiBiettu k 4 ji«i^iei* i6d^ : dé g^tî^tiki^, lr& ^àndTè vi- 
Vrée d'argent. 

SAUGSlf, éèuj^er, sieur d^ Stférry, éîéfcticnï d^^Vrahcïes; 

. maintenu en 1 666' : d'^i^^ à thif fb¥ d^ hncé (f 0^ , sùi:^ 
, moni^ dr Jeux moJétte^ d^éjiferc>îi d'atigtent. 

SAUCQUES^, généralité* d^ Céëâ', ài^inlkiren riSéti : chr-^ 
. geiii i i deux fascèS de j^blé. 

SAUJPIRËT, éqtçér, ^iëtede Trîàifttoà, fiélfemare, elo. , 

* élection de Pont-l'Évêque , maintenu le 2t janyièt if)6i : 
de gueules , au . • , . . • d'argent^i 

6. a8 



Digitized 



by Google 



3ï8 NOBILIAIRE , 

SAUMARESCQ ^ élection de Valogne , maintenu en 1666:- 
d'azur, au chevron d'argent , surmonté d'une tête de léo- 
pard d'or, et accompagné de trois tours du même. 

SÀUSSAY ( DU ) , écuyer, sieur de la Chapelle , de Saint- 
Clair, de Longval , des Bois-Feuilliers , de Servigny, etc., 
élection de Pont-rEvéqué : d'hermine , au sautoir de 
gueules. 

SAUVAGE (le ) , élection de Valogne : d'a2;ur , au tronc 
d'arbre d'argent, accompagné en chef de deux glands 
d'or, et .en pointe de deux feuilles de chêne du second 
émail. 

SAUVAGER , écuyer , sieur de Cerfontaine , élection de 
Lisieux , maintenu le 3 avril 1666 : parti, au .1 cenpé 
d'or , à une tour de sable , et d'or , à trois fasoçs ondées 
d'azur ; au 2 d'argent , au lion de gueules. 

SA VIGNY, ai, as LE GAMBIER, écuyer , siepr du Mesnil, 
du Goudray , de Beauprey , etc. , élection de Gaudfhec, 
maintenu en 1666 : de sable, à la fasce d'argent, aiccom- 
pagnée de trois mèriettes du même. 

SCARON , chevalier , seigneur de Bonneville , élection 
d'Evreux , maintenu le 11 septembre 1666. 

SCELLES , écuyer , sieur de la Mothe , élection de Bayeax, 

muntenu en 1666 : écarielé , au i et 4 d'or, au lion de 

. sable ; au 2 et 5 de gueules , à une iieur de lys d'argent. 

SCELLES , écuyer, sieur d'Artilly , élection de Careulan, 
maintenu en 1666 : de gueules, à trois fermaux d'aiv 
gent^ 

SCELLES , écuyer^ sieur de Maniveu , élection de Bayeux, 
maintenu en 1666: d'argent, au chevron de gueules, 
accompagné de trois lionceaux de sable. 

SCODENOT , écuyer , sieur des Hayes , généralité d'A- 
lençon ^ maintenu le 5i mai 16616 : d'azur, à trois oiseanX 
de proie d'argent , la tête contournée , tenant chacun 
au bec une couleuvre de sinople en pal ; en pointe une 
Lisse du même , entravaillée dans une flèche d'argent ^ 
posée en fasce. 

SCOT , écuyer , sieur de Fumechen , de la Mesangèrc , 
«te. , généralité de Bouen : d'or, au cerf en repos au 
naturel , ayant un colier d'azur , chargé d'un croissant 
du champ , accosta de deux étoiles du même. 

SEBIRE, écuyer, sieur de Monterocq ^ élection de Pont- 
Audemer f maintenu le 10 avril 1669 : d'or, à troi^faKCi 
Jie sable« 



Digitized 



by Google 



SEBOTTVTLLE, écnyer, sieur des Ma rets, do Fresne ^ 
de la Viguerie , d**s Beanlis , du Clos-Bernard , etc. ^ 
maintenu le -20 août , i668 : d'arur , au lion d'or , armé 
et l:ini passé de gueules. 

SEC ( le) , vcujer^ sieur du Parc , Cresaonnière , etc. » 
élection d^Argentau, maintenu le 16 avril 1666 : d'ar- 
gent , au chevron de gueules , accompagné de trois an- 
nelets du même ; au lambel d'flzur. 

SEC ( LE ) , écuyer , sieur de Bois- Verd , élection de Ver- 
neuil » maintenu le i5 mai 1667 : d'argent , à trois fasces 
d'azur. 

SECART , écujer, sieur de Saint-Arnould , généralité de 
Rouen : de ;jueule8 , a trois, chicots d'argent. 

SEGREMONT, g'néralité d^ Caen , maintenu en 1666. 

SEIGNEUR , écuyer , sieur du IVJesnil, de Lieubray , d'Es- 
pineville , Rcuville , Amoolot^ Viquemarré, Bantot , 
Moncomet, efc. , généralité de Rouen , maintenu le li 
décembre 1668 : de gueules, a la J)ande d'argent , char- 
gée de trois tourteaux de sable, et" accostée de deux têtes 
ae lion d'or. , ' . 

SEIGNEUR (le), généralité de Rouen. 

SEILLTER , écuyer , j^jeuc dç la Cour-Gossard , élection 
de Neufchâtel , maintenu le ît janvier 1667 : d'azur, à 
la croix ancrée d'or, bordée de gueules,. accompagnée 
en pointe de deux^raipipaiix d'olivier. d!argen|; , posés en 
ch evron. , , 

SELLE ( tA) , écuyer s sieur de Neuilly , élection de Gi- 
sors > maintenu Je i4 déce^mbre 1668: d'azur, à 'deux 
lions adossés d^or ^ ^cconipvagnés de deux jnoleltes d'épe- 
ron d^argent. 

SEM.ALLÉ", écuyer» siemr à^e, BoUaiiîe ,. élection .dfi Mor^ 
taçbe^i, maintenu le 10 juille4, j6p(^ ;, d'argent à la. bande 
alésée de sable , côtoyée d'pn corbeau du mêjne. 

SEMlLLY, écuyer, sieur de Beruières,. élection de Pont^ 
TEvêque, maintenu |eî5 juin .1668 ; d'azur, ^ l'a. bordure 
de sabfe , cbargée de six fermaux d'or. ■ 

SEMILLY, élection de, ï^âyfUXv maintenu jen t666 : dï 
gueules, a Fécusson d'aygjei:jt> accompagné de six mer- 
Tetles du même en orle^. ? . 

1S|INÉC\L ( LE ) , élection de fraye^x. 

SÉNÉCHAL f LE ) , écuyer, sieur. d'AubervilFe , de Hagranr 
ville, de Villeneuve , dy Chs^^^eVa des Essgirls^ etc. , éleç^ 
tion d'Araue^s, maintei^^ ^e.û 4pcembre i^SS i;4!9%» i 
la bande de sable» - - ^^ 



Digitized 



by Google 



ÙHO VOBILIAIHE . 

SÉNÉCHAL ( LE ) , «généralité de Ronep : dViir , •« aIm* 
YToo d'a^eot, accompagné éei^oh inolettes d'or. 

SEKOT, «içneor de la JPHntrerie,. élection de Bayem, 
maintenu en lÔdQ i de sable , k trois cyepes d'ai^entw 

SENS ( te ) , écuyer , sieur d^ Gros-Porâmier , la Vallée | 
«le., «leoûon de Poni-Audenier , maintenu le 9 février 
1667 : d^or , à l'aigle éplojée au to} abaissé de sable. 

SiliNS i ift ) t ^cpTer, sieur â^ Mesnil ^ de Glatignyf 
Subon^uie, Danelie 9 de P.eriére, Tilleron , etc. , électioa 
de IV>nt-Audeoier , maintenu |e 2^ février 1G68 : de 

fœales., iiu .efae.vron •d'.or 9 accompagné de trois encensoirs 
'argent* 
Si^PTIEK, écuyer, siei^ 4e Colombel , généralité d'A- 
lenç on ; de sable , à trois c^vrops d'argent, accompagnés 
de trois iréAe^ du mèv(\e,, 
•6EPVAAY , écuyer y sieur des Es^arU, élection de LisiffuXt 
. maintenu ie 5 avril i6$6 : dVgent, à deux croissants 

de gueules , oe4ui en pointe supportait .un rameau de 

dewiç branches de4aurier de sipople , posés en pairie. 
iSEBANS, écuyer, sieûr d'AmbrcnHe , élection de Falaise, 

maintenu le 42 janvier 1^6^ ; . d^^ur , à^rpis croissants 

d'or. 
ftERIZA Y , écuyer, sieur d^ h Roche , él^tion de Mon- 
tagne , maintenu lé |o iuin i66p ; d'argent , a dix bes^mts 

de gueules. 
iSEUROY, écuyer, sieur de la Beuverie, élection de 
. lisieux, maintenu le So^uin 1667 : d'azur, au chevron 

d'argent , accompagné de trois trèfles du ni^me. 
jSîGNE (py) , élection d'Avranches , maintenu en 1666: 

d'azor, i Pépervier d'argent , empiétant nne perd^-ix du 

méme^ , 

SILLANS , baron e^ iriar^is de CreuHy , généraKté de 

Caen, maintenu en 1666 : d'argent, au sautoir brelessé 

de gueules , çharc^é de cin^ |)e8ants d'or. 
•8ILLY i seigneur audit lieu , f énéralilé de Caen ; dter- 

mine , k la fasce vivrée de gueules 9 accompagnée en cbef 

de trois tourteaux du même, 
filMON', écuyer, siear de CôurfeHerie, MauHère, Plain- 

mares<}, etc., élection de Candebec , maintenu le i 

janvier 1668 ; de sinoule . i trois lionceaux d'argert, 

Voye^ RAIDIT-SIMON. 
SIMON , ffénéralité de ^ouei;u 
i^lMON , élection de C^îenta^ , maintenu en 16Ç6 ; ^«apir, 

à trois étcoleiB d'argent i 4u croissant ^ 9%^^ ^^ c^iir. 



Digitized 



by Google 



DE VOUMAKDIE. 921 

SIMDNt écnjer,, s^enr de ToDqneviUe , Goiw^villé , e^. « 

élection de Valogne , maintenu fin 1666 : d^azur , à trois 

épieux d'or, ^èsseigneur^ da\B|U3soa brisent dW croi»^ 

sa^t du mé^e en cœur. 

SIMON , ,sieur de Rondelaîrç , élection de Yjalpgne , œiiin- 

tenu en 1666 : d'aa^ur^ a 1^ çcpi;^ a^rgef^t, cl^ar^ée de 

cinq croissflDts de gueules , et ^pActnin^e de <l^s^Ure iG j^es 

. du second émail. 

SISSAY» ici^y^fÇ, fi^ 4^ i^rc , j^Ioâtion de Alortague , 
maintenu le i*' juin 1666 ; d'aziAT^ À tr^Hë bandes d^ar- 




Tautre de sable. 
^O^PIET , écoy-er , ^eur de 'Bêtement ^ Garrille , etc. ; 

géiiérailité de Rouen, maintepu le 16 février 1668 : de 

gueules , a Uiois gdllels dW. 
SORÉT, écuyer , bieur dePidasne , BcMeviUe , etc. ,^élecr 

tion dé CaudetMic , main<«nu^e s4 soât ié68i i\znT^ au 
. pliev;roin ^'iavgent , ao€oÎB<pagné fn cfbef dç deux ^ oie tics 

d'éperon d'or , et en pointe d'une croisette fleufdelysé^ 
' du inème* 
SOMN , écuyer , si,eur de Ja Mare , élection de Çarepl^n ^ 

maintenu en i66é : d'argent, A tf ois perrpqueXs 4e si- 

nople. 
SORTEMBOSC, éctiyef , sieur de Sainte - Marguerite , 

élection de Mon ti vil lier s 1, maintenu le 10 février 1667 * 

d'argentjj^ trois )é2;^d$ de sinpple. 
SOtCQU;^ écuyer, sijgur de la To»r, él^ç^on de Fa- 
laise, mamtenu le sS mai 1667 : d'az:i;u^, à trois fasces 

d'argent y ^u lion d'of ^ l^oc^i^f^ Siur IjC 491m,. 
SOlFlN , généralité de Ro^^ 
SOULFOUR , seigneur de Gqu?;angîîçs , de Vaux , d^ Gai^ 

rentière , P^tuviJJe, jKc.., ^Qtip^ de iÇisors , maintjpnjii 

4e 17 juilleit 1.668 : d'a^ùr t à *^9i^ W^^e^s d'arge*^ > ^^^ 

chef cousu de gueules, ^Q\iXei^.?|^ à^^Vt .et charge de tr.ois 

losanges du secprïd écpail. 
SOURMONT , écpyer , MflfT de Chifl^on^T , 4^ JSfo^ettes, 

de Villeneuve , etc. , élftcjl^ion d^ Veri^c^l , i|i?aipte.nu 

le 8)ûillet 1666: d'argent, à l'arbf^,ter^^iiséde(E|M»çtple; 

an cerf ^e ^[ueujes , pît;^fHit ^ jwê4 de f^rbf #. 
gOUVii&WY, écuyer # ^mf deUM^^ • 'ÇÏeÇitiw 4'Arf f n- 

1^ , mai^ijtf ni4 le $q i^vril :^l^6 : A'wff t ^ ^W i^^ ^^ 



Digitized 



by Google 



ail KOBILIAIRE 

sanglier arrachées d'or , défendues et^allomées de sable ; 
k une coq[uilie du second émail en cœur. 
SOUVING , généralité de Rouen : écarlelér, au i et 4 de 
sable , à la fasqe d'or , accompagnéq de trois soleib da 
même ; au a et 3 d'argent, i la fasce d'azur, chargée de 
trois fleur de lys du champ , et accompagnée de trois 
' alérions du second émail. 

STROZZY , écuyer , sieur de ChignoDes , élection dïlr 
vreux : d'or , à la fasce de gueules , chargée de trois 
croissants tournés d'argent. 
SUBLET , seigneur de Noyers , Nainville , etc. , électioa 
de Gisors , maintenu le lo août 1668 : d'azur, au pal 
bretessé d'or , maçonné de sable , chargé d'une vergetle 
du même. 
SUEUR (le), écuyer^ sieur de la Garande, Gomesnil ,etc., 
- maintenu le 18 mai 1667 : d'azur, au chevron d'argent , 
accompagné en chef de deux croissants, et en pointç 
d'une rose , le tout du même. 
SUEUR (le) , chevalier , seigneur d'Eclot , de BicarviUe, 
de Fallement , e(c. , généralité de Rouen : d'argent , à 
trois fasces de gueules. • . . 

SUEUR ( LE ) , écuyer , sieur de la Ferrière , élection de 
Coutances, maintenu en 1666 : d'or, semé de, mouche^ 
tures dessable ; au chevron de gueules , chargé df trois 
trèfles d'argent , brochant $ur le tout. 
SUEUR ( LE ) , écuyer , sieur de Vauponteau , élection d« 
Verneuil, maintenu le 21 juillet 1666 : de sable , à trois 
fasces d'argent. 
SUEUR (le), élection deCarentan, maintenu en 1666: 
d'azur , au chevron d'argent , accompagnée^ trois crois- 
sants du même. 
SUHARD , écuyer , sieur de Glatigny , élection de Mor- 
tagne , maintenu le 16 juillet 1666 : de gueules , a li 
croix fleurdelysée d'argent. 
SURRAIN , écuyer , sieur de la Ghampaone , élection de 
Bayeux, maintenu en 1666 : d'azur, a deux jumelles 
d'or , surmontées d'un léopard du même, 
SURREAU , généralité de Rouen : d'argent , au sautoir de 
gueules, dentelé de sable, chargé en cœur d'une croi- 
sette d'or , et cantonné de quatre têtes de maure de sable, 
' tortillées du champ. 

SURTAINVILLE , seigneur d'Omonville , du Menildroo, 
etc., élection de Valogne, maintenu en i 6*66 : d'azur, i 
-deux chevronscd^argent, accooipagaés de trciis coquilles. 
du même. 



Digitized 



by Google 



DE KORMAKDIE. ^2$ 

SUSâNNE, écuyevj sieur dn Bost-FAbbé , seigneur de 
la 'Chapêlle-d'Eftpinaj , élection d'Arqués ^ maintenu le 
iD avril 1668 : d'or, à deux arbres arracbés de sinople 
passés en sautoir, accompagnés aox trois derniers cantons 
de trois étoiles d'azur. 



TAILLEBOIS , écnyer , sieur die Vannes. 

TAILLEBOST , écujer , sieur de 6 er ville , seigneur de 
Saint-Oqen, élection de Caudebec , maintenu le 24 juillet 
1667 : d'or, à trois molettes d'é])eron de gueules. 

TAILLEFER , écujer , sieur de la Manditière , élection . 
de Mortàin , maintenu en 1666 : d'azur, a six cotices en 
feuilles de scie d'argent. 

TALLEVAND , écuyer , sieur de la Moite , élection de 
Vire , maintenu en 1666 : paie d'hermine et de gueules. 

TALLEVAST ouTOLLEVAST, écuyer, sieur du Prej, des 
Monts , etc. , élection de Bayenx : de sable , au sautoir 
d'or , accompagné à dextre d'une épée d'argent , et à . 
sénefttre d^une flèche du même. 

TARDIEU, écuyer , sieur de Monchy , élection d'Arqués , 
maintenu le 5 iuillet 1667 • d'azur, au chevron d'oi', 
surmonté d'une étoile du même , et accompagné en chef 
de deux croissants d'argent , et en pointe ci'une croisette . 
ancrée du second émail. 

TARDIF,- élection de Carentan , maintenu fen 1666 : d'a- 
zur , à la croix d'or , cantonnée en chef de deux roses 
d'argent » et en pointe de deux coquilles du même. 

TARDIF , écuyer, sieur de Moidray, élection d'Avranches : 
d'azur , A la. croix d'or , cantonnée de quatre roses d'ar- 
gent. 

TARQUES , élection d'Argentan, maintenu le 9 avril. 
1 669 : d'ajEur ^ au chevron d'or , accompagné en chef de 
deux molettes d'éperon d'argent , et en pointe de trois 
billet tes couchées du même. 

TARQUET, généralité de Rouen , maintenu le 9 avril 1669 : 
d'azur , au chevron d'or , accompagné de trois molettes . 
jd'éperon d'argent. 

TASCHER , écuyer, sieur d^ Marcilly, Boisguillaume , etc. , 
élection de Verneuil, maintenu le 12 mars 1667 : d'ai^. 
^ent , à trois fasces de sinople, frettées du champ , et sai^" • 
montée^ de deux «oleils de gueules. 



Digitized 



by Google 



MURiN', écujrer, îieti!* dë^Es|)ëssés, éï^Àibfi* Ao Coxi-' 

taneieft f Maintenu en iMé : cPazcfr , à la fasce dVrjj^eDt , 

chtLTgèé i& èéWS éréisretii^S' du châi^p', éf accompagnée 

• îe' imlTè «Ydi6«tlé9 «h' b1n;oiid émail , trois rangées en 

chef, et l'autre en pointe. 

TELLIER (tE) , élection de Gisors, mainteno le 1 6 juillet 
1668: d^azar, à la fasce d'oii, accompagnée de trois étoiles 
du même. 

TELLIER f le) , écwyeiV sibtrr de SainiwVict^i <fela Grtn- 

Î^agne^ de Tottas^ etc. , généralité de Aouëii, mainteiKr 
e 20 oétabre 1-666 : d'azui^, aliîcftevrott>fïirg«it-, accom- 
pagrté de trois rosses du même. 
T3ELLIER (ï-k), voyez LCTHUMERIE (bu). 
TfJiLÏER (w) , écuyei^,. siééi* de TricqUeville,' éiécliort de 
Pont-Andemer, maintenu le 16 septembre (667 : d^azor, 
irgentf im{ç(»nnée de sabie. 
) y sieu^ de la MôHeraye y gfélféralité de 
iti au sauioir d*atgeAt ^ otimoàûê au 1 et 4 
lys et d^UM étoile d'or ; a» 2 eP 3* d'une cô- 
ne. 

, écuyer, si««^ dè'BrîcteïV VafafcKère» an 
éièc.tioÉ^ de Coûtances, nvatiVC^u en 1666 : 
la fasce d'argent , accompagna éh chef de 
V d'éperon^ et en pointe amfié Iniain , posée 
?utau nfeéme. 
^ , sieurde Hautroccpie , éfcîdlidft df^LisieBU^f 
maintenu le 1 février »668r) de gueules, ^ ^^^^ navettes 
d'or. 
TtËNJNIËUR (lk) , giénér^lité de Gaeli , AÂOtèfiu éû 1M6 : 
de gueules , à Un i^ôclrer d'ar§;eiit., ouvert dé sable , dont 
est issant un lian-léopardé d'or ; le rocker ^ soitimé de 
trois tourelles du second émail, celle du milieu sopé* 
rieure. 
TEREL, élection d« Montivilliers, m^intenlË t« 4 i«nYier 

1667^, d'azur, àl a- croix ancrée c^or.* 

ÎERRÉË , écuyer, sieur de Maubwrtoir, éJ#«terf de Con- 

. ches : d'argebt,> au pal dr gôeuletf*, cbii*^ dé quatra 

. croisettes cPor, 

TERRIER (le)., écuyer, sieur de Momi|»y, éïe^lkwi de 

Goutances , maintenu en 1666 : d'atar^m trbis pals d'or; 

' au chef cousu de gueules , chargé de deuK Aïolettea d'épe* 

roh du second émail. 
TEKRÏEK (le) , écuyer , sieur d'EquaiuyilIe » élection de 
Pont-Audemer, maintenu le 20 octobre 1666 : d'axor, à 



Digitized 



byGoogle 



DE «OtlMANDtE. Ù25 

froisjKib cnçrêlésd'or; aachef cousu de gnenles, charge 

de deux étoiles ' du second émail. 

TERTRE (du) , seigneur de Benois^ille, éleclioti de Va- 

logne, maintenu en 1666 : d'azur, à un croissant d'or , 

• soutenant deux colombes , et surmonté de trois étoiles, 

le tout du même. 
TERTRE (du) , sieur de Mallouy, vicomte d'Orbec, élec- 
tion de Bernay, maintenu le 3 janvier 1667 : de gueules , 
ail chevron écoté et brisé d'argent , accompagné de trois 
colombes d'or. 
TESSIER, écuyer, sieur de la Brodière, de Nollon, de 
Caunaj, etc. , élection de Mortagne : d'argent , .en chef 
dëox merletles de sable , et en pointe une rose de 
gueules. 
TESSON, éèuyer, sieur de Martignj, Guerinière, de 
l'Eslang , de Herrendière , de Ponio5son, de Blyaje , de, 
• JFoûlar, du Ménil , BaHssonviJle, deLouvet, la Motte, etc., 
généralité d'Arqués , maintenu en 1666 : fascé d'azur et 
d'argent; les fasces d'azur diaprées chacune des trois 
médaillons d'or, celui du milieu chargé d'un lionceau , 
les deux autres d'une aiglette éplovée ; les fasces d'ar^' 
gent chargées de douze mouchetures de sable ,5,4 
et 3. 
TESTU , chevalier seigneur dé Balaincourt^ élection de 
. Gisors , elc*^ maintenu le 3 avril 1 668 : d'or, a trois lions- 
léopardés l'un sur l'autre de sable , le second contre- 
passant. 
TETAIRE , écuyer, sieur de Glatigny, élection de Caude- 
bec ,^maintemi le i4 iuillet 1667 : dW, au chevron d'azur, 
chargé de cinq annelèls du champ , et accompagné de 
trois molettes d'éperon de sable* 
THEIL-SÀMOY (du), en Basse-Normandie : d'azur, à 
deux chevrons d'or ; écarlelé de trois gueules , à la croix 
pâtée d'or. 
THERE (du) , écuyer,* sieur des Glandes, etc. , élection de 
CareBtan , maintenu en n666 : dWgent, fretté d^azur j au 
franc-(fuarlier de gueules. 
THEROUBE , écmyer, siwr d'Aptot , àe la Haulle , etc. , 
généralité de Rouen , mainleati le »6 mars 1669 : d'or, a 
£1 fasce d'azur, chargée d'une molett^e d'éperon d'argent ^ 
et accompagnée de trois roses de gueules. 
THEROUDE, élection de Bayeux : de sable, au che-vron 
d'argent , accompagné de trois mouchetures du môme. 
6, 29 ' 



Digiti^ed 



by Google 



3^6 NOBILIAJBE * 

l'HEROUDE, sieur de Merval, généfaUte de Rouen 5 
d!?7vr . ail chevron denché d'argent , accompagné de trti» 
soleils d'or. 

THLKOljl>t, écuyer, ^eur du TrepoPt, dit de Sainl- 
Amant, élection d'Arqués: de gueules, à trois étoiks 
d'argent; au chef cousu d'azur, chargé d'une bisse d'or, 
entravaillée dans une énée posée en l'asce du même^ 

THESART, originaire de Normandie: d'or, à la fasce d'azur, 

THEiUFLES , écuyer , sieur de GaspiUon , généralité de 
Rouen, maintenu le 9 novembre 1667 i d'argent, a 
deux lions aflrontés de sable ; en pointe un éousson de 
gueules. 

THIAULT , généralité de Rouçn, maintenu le 16 juillet 
1666 : de gueules , à trois tours d'argent, maçonnées de 
sable ; au chef cousu d'azur , chargé de trois coquilles 
d'or. 

THIBOULT, écnyer, sieur du Plot , généralité de Rouen, 
maintenu le 36 mars 1667 : d*or, à la fasce d'azur, char- 
gée d'une étoile du champ , et accompagnée de trois roses 
de gueules. 

THIBOULT , écuyer , sieur de Bonchamps , élection de 
Lisieux : d'azur, à trois tours d'argent, maçonnées de 
sable. 

THIBOULT, généralité de Caen , maintenu en 1666 : 
d'azur, k trois pommes de grenade tigé«s et feuillées 
d'or. 

THIBOULT, écuyer, sieur de Grès, de Saint-Malo, etc., 

élection de Falaise, maintenu le 17 mars 1667 - (l^^g^°^ 

. ,à une fleur de Ijs de gueules , surmontée de deux quin- 

' ttefeuilles du même. • 

THIBOUTOT , écuyer , sieur d'Elvemont , élection de 
Montivilliers , maintenu le 24 janvier 1667 : d'argent au 
sautoir denché de gueules. 

THIERRIE, écuyer, sieur de Campullé , élection d'Ar- 
qués ,, de gueules , semé dé trèfles d'or. 

THIESSE , écuyer, sieur de.la Harillére , de Montfort, etc., 
élection de Bernay, maintenu en 1667 : d'argent , an che- 
vron de gueules , accompagné de cinq mouchetures de 
sable , deux en chef et trois en pointe mal- ordonnées. 

THIEULIN, écuyer, sieur de Mervilie , deia Vallée, etc. ^ 
élection d'Ëvreux , maintenu la 16 mars 1667 , d'azur, 1 
4ÔX gerbes d'or, 



Digitized 



by Google 



B* NÔItMANBlE. 357 

5lîï!6l?VîtLÈ^,'écuycr,' si^tir de Houville , Groticy, ï» 
r; T<bî«(*hè y>éé. V^lecliôn de Porit-Audemer , maintenu le^ 
'Ofd aôét 16681' d*ârgent, à deux colices de gueules , ac- 
compagnées de neuf* co^uiiles du même, posées trois, 
trois étirais. ' ^ - '• ■ ^ 

rTHMBtfV'ILLE ,*éèuyer,' sieur de'Briqueboscq , élection' 
de Valojgi)e , mainieou eii 16&6 : d'argent , à deux Landes 
de-gôeules , '^eompffgnées dé sept coquilles du même , 
2 , 3, 2. 
THlAtlT^ écttyer, sieur* dé \i Motte ,, élection de Pont- 
. ' Âudemer/mainlehu le i4 août 1668 : d'azur, à la foi 
di'dt^eiifi , parée de gueules , ^osée dans "une nuée du 
' seoond émail „ doBtjçneuTéût eu chef et en pointe deux 
• ' bêlants d'or. . ' ' ' 

THIOULï , éeuyer , sieiir 8e Vauissieux , Rucqueviflère , '* 
etc. , généralité de Caen, maintenu en 1666 ; d'argent* , 
à deux ms^io&de c^ueulèsen îasce , accompagnées de troi^ 
nierlettes de sable. 
TIfîREL , é<rtiyep , sieur de Boîsmbrand , Jovance , etc. , 
> élection de Pont-Audemer^, maintenu le 21 notemfcre 
1667 : d'azur , an libneeau d'îargent , cantonné de quatr^e 
molettes d'^érofn du Hiêtne 
THIRBMOiS, écuyér, sieur de Hautenoue, d*Abbeville ,. 
«I^Eroueville , d^ S.-BÏafisé , de Prétot , dlialaine ^' de 
Joncneray , in Moncél , de Courtonne, etc. , généralités 
■ -^e Aonen et d'Alençon ^ maihteilu le 7 marsTéog*: d'azur,.^ 
' a^ sautoir d^argent, thèftrgfé de drnq cors dfe *thasse^ çon- 

tfrurnés de gaeule&. ^* 

THOMAS, écuyer, sieur de Verdun , du Fdj, deSàjift- 
say , etc , élections d*Arques , de Valogtte , de Gàrentan^ 
étc.v, de gneules, a trois dextrofîliéres d'argent,' tenant 
chacun un badelaire du mêmte, garni d^or, ceux en tjbef 
• affiiontés^ le premier sénéstre , et l'es deux autres dexti'eîi.^ 
THOMAS^ écuyer, sieur de la Tain ville, S.-Atfdré;' Mon t- 
■ roger, ejcv ,.éb&clioB de-Gbaumont ; n^aiiîtenu le fj jan- 
vier 1668 r écartelé, at 1 et *4 d^aH-gehl , àViihe bande 
faillie- 'd^azor ,• accostée en chef d'une tête de maure 
de sable ; au 2 et 3 comme ci-dessus : sur le tbtit d'àïur , 
ï la bande d'or , accompagnée de trois molettes dVperon 
du même. ' 

THOMAS, cKevalîer, seigneur dû Fossé , de Bosroger e% 
de Forges , généralité de Rouen , maintenu le 28 juillet 
1*^1.: d'azur^ à trois bandes dWgent^ accompagi^eft^ 
fie *c *•.*.'- i> . -^ ^» - 'i. ■ - •■ ■' .»:•-,'■.. 



Digitized 



by Google 



3a8 N^OBILlAvï-RE 

THOJÎ, écaycr, sieur de MoDtqupyiJU, 4« Qt^Èi^iîir^ de 
Maulineau , et.c. , maintenu le 2j fémer i 66q :. d'argent» 
y à trois merietles de sable; au çtef d'azur, coalfgé d'une 
croisetle d'or. ', ,...', 

THOREL, écuyer, sieur de Gramonvil, de la Haye , de 
Goanor , de Caudcmare,,. etc. ,., géoéralijté :de ftèuéa , 
maintenu le i4 janvier j 666 :. d'azur,. à, cinq colices^d'or; 
au chef cousu de |(;ueules,. çhai^ d'un taureau da se- 
cond émail. 

ÏHOREL , écuypr, sieur 4u B[^tré ,^'é^éi?alité de Rouen, 
maintenu le 6 février 1^67 : 4'a^ur^ au. chevron d'or, 
accompagné de trois rencon^rps de taureau dtni»eme, 

TJHOREL CASTlLLON.,ré/cwyer. sieur de U.Moniagne, 

du Manoir, etc., élection de Montivilliers : d'azur, à 

...dextre.un taureau issant d'or.., à «én^re uil lion du 

» même ; le tout sur une terrasse d'argent; au chef cousu 

.de gueules , chargé 4^. |r5vis,i|U)lettes d'éperon d'ôr« 

THORY , écujer, sieur de la Chevalerie, élection de 
Verneuil , maintenu le 3p jftiij. 1667*^ 4'?;rgept, à àevûL 
fasces de gueules, accpmp^r^ées 4e sept medeltes du 
même, quatre en chef ef trois eU; pointe, [ : 

THUMERY , écuyer, sîeur ^U :io^de-e€f djg Ekncj , 
élection de Ver,ueuil , BMiçle^u le, aB jujUèt i668; écar- 
telé de gueules et d'azur ; i la oroi^ éoi^f^felée d'àr et 
.d'ar^nt , cantonnée de qUatrp £|llots d'of. 

TiERCtXilN, écuyer ^çiçurdc^J^fpf^ élection de Mor- 
\ tag^e , maiplej^^ ^ 4^ v^ m«â.^l 666: dîat^etitf, à «leux 
tierces enlacées et passées en sautoir, cantonnées de 
,fqaati:e menletles d<^.Sabl^. . ., . 

TILLY , écuyer , $iear d'Aflger.viUe , dc) Prière , etc. , 
, élection de Po^l4'Eyêq^ç, m^aintenu Ip. 2:0. mars 1.666 : 
d'azur., s^ deux fasces d'pr^ , , 

TILLY, épuyer, siei^r ■ Prémar^is., généralité de. Caen , 
.maintenu en 1666 : d'or, à une. .fleur de lys de gueules. 

TlLlirY , marquis , de 'Blaru , élection de ^alogn.e ; main- 
tenu en. i<666.: écarteié, au 1 et 4 d'or, à une fleur de 

. . ly^ de gueules ; au ;2 et 3 de gueules% à une aigle 
, épi pyée, d'or. , . 

ÏINFÀULT, écuyer, sieur de la Barre , élection de Ca- 
rentan. 

TIVEN , ^ieur des Maréts , 'généralité de Rouen; 

TOLLEMER , écuyer , sieur d'Allecouri , Montagne,. Glias- 

. tel, etc. , -élection de Pont-Audemer , .nxaintenu le i4 
janyier 1668 : d'azur , à trois trèfles d'or.. . 



Digitized 



by Google 



DE NOEMAN.BIE. 2!)9 

TONNETOT,éciiyer, siewr 3e FavwL, deBerviUe,etc., 
élection de Pont-Audeiper , maintenu le a4 juillet 1668 : 
d'argent , ' ^ù cœur de gueules , accompagné de trois 
molettes d^ éperon du même* . 

TORCY 9 écuyer , sieur d'Estalondes , élection d'Arqués , 
maintenu le 2 sep^mi^re 1667: écartée ^ au 1 et 4 àe 
gueules; au s et ,3 losange d*9r et de gueuies; à la bando 
d'or, brocnaDte sur Fécartelé. 

TOT (d¥), écqjer, ,sieur,,dç Yarneyiile , générante 4^ 
Rouen , mainttmu le 21 j^tliet 1666 l 4^ gueules • à trois 
Mtes d'ajgte arracbées aor^à «n l^esant du même cgti 
cœor. ^ . ^ 

TOT ( nu ) ,. çbe^aliçr , seigneur 4^(>rjgueil , baron de Bane-« 
lingueny 41eçtv>P de Li4ew^R.??V*iî^^" ^^ 7 décembre 
1668 : de gueules , a trois têtes de griffoM arrachées 
d'atgent, 

TOUCHE (ti), écuyer, $ieur,de Luissières, la Galaber 
rière , 3^nte - Marie , Çoi^ssandiére , Garenne « du Bois, 
de Champs /des Forges^ de Tourelles, Fallesiere, eUfi. , 
, élection de Morlagiie : d^aznr ,. shi la?rier rampant d'ar- 
gent »,coll€;té etbouclé d'or. , , ' • • 

TOUCHE ( i*A. } , ecuyer , sieur dudû lieu , élecM^n ^ de 
Lisieux, maintenu le 22 i^yembre 16^7.: d'ar|[6nt, a la 
ba^de dç sable. - * 

TOUCHE (la) : d'argeai<» à trois tourteaux de gueules. 

TOUCHER ips^') , élection de Coi^tances : d'azur , k la rose 
d'or, açooii[ipagnée de trois Jlpraja^es i cinq feuilles de 
chêne du n^ême* , ' i 

TOUCHET (du) , écuyer, s^eur de Beneauville , Venoix, 
Roxerie,etc., généralité de Caen , maintenu en 1666: 
d'azur ^ au. , chevron d'or , acco^ipagné de trois mains 
sénestres du mémjP. . 

TOUPIN (j)u) , sieur de Bopteville, généralité de Rouen. 

TOURAINE , écuyer, sieur de Raadoriel , élection de Va- 
Ic^e, maintenu- en 1666 : d'or, au chevron de gueules ,. 
accompagné àe trois moleltefi d'éperon de sabj|| ; à la bor* 
dure d'azur. 

TOURNEBU, élection de Vire : d'argent, a la bandé 
d'azup» 

TOURNEBULLE , généralité de Rouen ,. famille originaire 
d'Ecosse : d'argent , à trois rencontres de taureau de sa* 
ble , accornés et lampassés de ^ gueules. ^ 

J'OURNEROCHE , écuyer, ^iejir de Vallumont , de Fan- 
taine , etc. , élection d'Arqués , maintenu le ^ février 



Digitized 



by Google 






«^. 






ÏO 



'î^^m:^,^§?irjs::,^;^î 



ffi?».»:".*^»».. 















Ï'^Ê^, 






«feu 







^^'^eCB, ' °'9lùt^/J'^' «ei.^ . "«sec 



'^çflf. ' «atot, 



""» e«*''^;i^« lî-, 






Digitized 



by Google 



jIi ar de Fagnerolles , génértlilé 

I : d^azur , à une épée dWgent 
tée de deux fleurs de Ijs da 



f« 



émm 



u Ronclioy, élection de Neaf- 

-^1^ de gueules. 

' % à trois pommes de pin d'or, 

^ d'arçent. 

.^'^ er , sieur dudit lieu, Marco- 

' ^' ^-^ etc. , élection de Verneuil , 

' *^ * : de sable , à là croix ancrée 
n >Tà 

' ,9em de Sainl-Jores, de Montforl, 

'.>. d niaintenu en 1 666 : d'argent , 

» I jm mpagné en chef de deux mo- 

ifiiffM émail , et en pointe d'un cœur 

Jrnt i ti* 9 chargé d'un croissant da 

sTàL> 

ff,^g Ji j[neur de Rimais , élection de 

f^fl^fu bande d'or. 

j^^^j'^ eauTais, élection d'Argentan, 

.|fv II paie d'or et de gueules ;aa 

/i is besanls d'argent, 

^'t malle, élection de Mortagne, 

^.* : de. ^able , à trois jumelle» 

' "^F Bellefosse , élection d'Evreux , 

. *'. ' o : d'or , au chevron de sable , 

"^^"^ es du même. 

:"^^^ ^ uen : d'or , à la barre d'azur , 

'''?<' ^ du champ , et accompagnée de 

. .*"^^ ail. 

>i5, ^ l'Ecluse , des Tourailles , etc. , 

,tD de iLenu le 19 mars 1669: d'her- 

«/)/<*«< Celte maison est originaire de 
>> (/Vp 

tcuy^ de Cauvigny , . des Essarts , 

sioteBi laise, maintenu le 1 *' septembre 

,^nL de Turgot; au 2 et 3 aazur , à 

5i>or ent. 

^|. eo le Condé , élection de Pont-* 

^uesd I avril 1668 : de mieules, à la 

jl^ de le trois pommes de pin versée$ 
cafcr 
eau < 



Digitized 



by Google 



250 NÔBILlArRE 

1668 : tfaznr, au dèxtrocliete cParge*^nt, Wrfant'mie épê« 
posée en barre , et mouvant d'une rocke , le tout du 
même; en chef unf^ fleur -de î^s if or , en flancs deux 
étoiles du même, et en pointe deux croissants du secood 
émail. . . . , 

TOURNEUR (tfe), généralité de Rouen : de Çùeules, à 

" trois têtes de léopard d'or , arrachées et lamjpassées 
d'azur. ■ ' / 

lOUfeNlERS (wj i élection de Bayeu* , maintenu en 
1666 : de gueules , a trpiâf ann^let^ d'or. 

lOUSTAlN , écuyer, !Ue1ir de ff bntebosc , Hoû^uemate ^ 
seigneur de Limésj, du Roule , de Blesseville , de la Cha- 
pelle, chevalier, marcjuis et comte de'Caréncj, vicomte 
de Vauslain, 'Hatftômmfe';'Êtc., gérïéi^alité dé Rouen, 
maintenu le 20 jàtivicfr 1667 : d?or, à la bande échiquetée 
de deux tires d'or et d'azur.. 

TOUSTAIN, écuyèV»,iiètfr dù'Mariôîr, de la Colombe , elc, 
élection de Bayeux, maintenu en j666 : de gueules, à 
. troiaf colonnes d'argent' ,' celle en poihVe supportant un 
• épervier s'essorant'du même. * 

TOUSTAIN , sèio^neur.de Faltot, élection* de Vire , main- 

'* tenu en 1^666 : d^argeiit, A deux faScés d'azur, accom- 
jpagnées de trois' merfeltes dfe sable.' * 

TOUSTAIN, écuyer, sieur 'de Varendes , élection de 
Bayeux : de gueules , A trriis glands d'or. * 

TOUZEY (le), écuyer, 'sieur de Maillot*, élection d^ 
Bayeux , maintenu en 1666 : de gueules , k la fascè d'or, 
accompag^née de trois roses d'argent; au cHef cousu 
d'azur, chargé VÎe trois fleurs de lys du second émail. 

TRAlSiNEL, sieur de Saint-Biaise , élection dé Vàlogne. 

TREMANSOIS , écuyer, sieur de k Vallée , de U Plancbe, 
elc. , élection de Font-l'Evêque , maintenu le à8 janviei: 
1668: de sable, au chevron d'argent, accompagné de 
trois molettes d'éperon du même. « 

TREMONT , écuyer , sieur de Boiètoi*el , éîecfton de 
Yerneuii, maintenu le i*' avril 166&: de sable , k itoi^ 
canettes d'argent. 

TRÉSOR (le) , sieur de Font^nay, élection de Carentan: 
d'azur, au trésor en abyme d'or , accosté de deux é|)ee« 
d'argent , soutenues dé deux brassarls dû second émail. 

TREVET, généralité de Rouen. 

TROlSMOJlTS, écuyer, sieur de Fuguerolles , généraliu 
de Gaen , maintenu eu 1666 : dViut, k trois immts 



Digitized 



by Google 



TROKMONTS >icnjer , aieur de Foguerolles , géiicraliié 
ie Caen, maioteâû en 1666 : d'azur , à une épée dWgent 
en pal , garnie d^oï* , accostée de deux fleurs de 1 js da 
même. 

TRON VR ES , écuyer, sieur du Ronchoy , élection de Neuf- 
châtel: d'hermine, au chef de gueules. 

TROTREL, k Fftlaiâe : d'azur, à trois pommes de pin d'or, 
et en chef une fleur de Ijs d'argent. 

TROUSSEAUVILLE, écuyer, sieur dudit lieu, Marco- 
Ville, Saint- Christophe , etc., élection de Verneuil , 
maintenu le 3 janvier 1668 : de sahle , à là croix ancrée 
d'or. 

TROUSSEY, écoyer , sieur de Sainl-Jores, de Montforl, 
elc, élection <Je V^logne , niaintenu en 1 666 : d'argent , 
au chevron de sable , accompagné en chef de deux mo- 
lettes d'éperon du second émail , et en pointe d'un cœur 
de gueules ; au chef d'azur , chargé d'un croissant da 
champ* 

TRUCHET , chevalier , seigneur de Rimais , élection de 
Verneuil : de gueules, à la bande d'or. 

TRU.EL , écuyer , sieur de Beauvais , électiort d'Argentan , 
maintenu if 3i août 16691 paie d'or et de gueules ;aU 
chef d'azuré, chargé de trois tesanls d'argent. 

TUCÉ, écuyer , sieur de Semallé, élection de Mortagne, 
maintenu le 9 août 1666: de, ^able , k trois jumellet 
d'argent. 

TURGIS, écuyer , sieur de Bellefosse, élection d'Evreux, 
maintenu le i*' juillet 1670 : d'or , au chevron de sable , 
acconipagné de trois palmes du même. 

TURGlo , généralité de Rouen : d'or , à la barre d'azur , 
chargée de trois coquilles du champ , et accompagnée de 
trois étoiles du second émail. 

TURGOT, écuyer, ^ieur de l'Ecluse, des Tourailles , etc., 
gén^alité de Rouen, maintenu le 19 mars 1669 : d'her- 
mine > frettée de gueules. Celte maison est originaire de 
Bretagne. 

TURGOT , écuyer , sieur de Cauvigny , *des Essarts , 
Tillais, etc. , élection de Falaise, maintenu le 1*' septembre 
1667 : écartelé, au 1 et 4 de Turgotj au 2 et 3 a azur, à 
trois tours couvertes d'argent. 

TURPIN , écuyer , sieur de Condé , élection de Pont-% 
l'Ëvêque , maintenu le i4 avril 1668 : de giiéules, a la 
fasce d'or, accompagnée de trois poipmes de pin versée$ 
4u méme« 



Digitized 



by Google 



sZa WOBÎLÎ AÏHE / 

TURQUIER, écuyer , sieur du finisson ^ tarciouville , etc., 
généralité de Roueîî ., maintenir le 16 juillet lâôéiijl'azar, 
a ^we hure de sanglier d'or , surmontée à séneslre d'une 
flamme du même ; au cl^ef d'or , chargé de trois éloilef 
du champ. , ^ 

TURTIN , ancienne maieon 4l^ilite , qui p6ssé\|àit danslo 
onzième siècle la baronnie' de la Haje-âu*JPiiis. 



VACHOT , écujer , 5i«ur dudil lieu, élediôn 'de Rernay : 
de sable ,, à l'agneau pascal d'argent, le panoouceaa d'or, 
croisé du second émail. 

VAILLANT, écuyer , sieur de Begnimon l , de Saint-Andvé , 
de la Londc , de LessAvt , de la H^jv , de Piémont ; de 
fiepentignj, baron de Rebais, élection d'Arques, main- 
tenu le i ô l'éyrier 1669^ d'azur au dexti^o<^hère moavant 
d'une nuée d'argent, paré de gueules, tehant une épée, 
en pal du second , garnie d'or. , . 

"VAILLANT , écuyer , sieur fie Bennevillé, èe Barbeville , 
etc. , élection de Bayeux , maintenu en iè66 : d'azur, air 
poisson en fasce d'argent ; aii chef d'or. 

VAIRIE (la), écuyer, sieur d'Aigneville , électioB de 
Bayeux , maintenu en 1666 : d'azur , à si^^ mâcles d'tf • 
genu 

VAL ( DU ) , écuyer , sieur de Manne?ilk , çépéralilé de 
Rouen , maintenu le 1 o août 1667 : d'azur a la b^ande écotée 
d'or, accompagnée en chef d'un yase k deux âmes, et 
en pointe d'un lionceau , le ^tout du même. 

VAL ( DU ) , écuyer, sieur d'ArmonviUe , de Bonnerùe , de 
la Croix,, etc., élection d'Arqueâ, ftiaintenu i^ K a?nl 
i6i68: d'argent, au lion d'azur, armé et latnpssé de 
gueules. , 

VAL ( DU ), écujer , sieur de Beativais , élection d'Evxeux , 
maintenu le 4 ^oût 1666: d'azur, au chevron d'or, 
accompagné de trois coqs du même , crêtes et bardés de 
gueules. 

VAL (du) I écuyer , sieur de Hauteville, du Coudray, ctc^ 
élection de Montivilliers, maintenu le a8 février i6<^^ 
de gueules , au chevron d'or , accompagné de trois w^ 

V d'argent. 



Digitized 



by Google 



DE NOilMANblE. iSî 

Val ( dit ) , ëcuyer , sieur de Thotiville , d'Atîion , de 
fcaùlouvet, etc., ëleclion de Caudebec, maintenu le la 
septembre 1668 : de gueules , à la croix denchëe d'or. 

VAL ( Du ) , écuyer , sieut dfe Londelles . d'Odigtir , de 
Beaubray, de Vaux , etc. , élection de Couches , main- 
teoule 16 juin 1667 ; degueul'ès, au chevron d*or, acconi' 
pagné de trois molettes aéperon du même. 

VAL ( ov) , èûuytVy sietir de la Criardière ^ de MontviHe , 
etc. ^ élection de Mortagne, maintenu le 4 tvril 1667 : de 
gueules, a trois loups Tun sur Taotre d'or. 

\kL (du) , écuyer ) sieur de Saint-Aubin , élection de 
Lisievx, maintenu U 19 juillet 1667 : de sab)e, à deux» 
chei^roos d'or, aeoooipagB&. de ttniis. létes de poisson 
d'argent. 

VAL f ©r ) , icuyei^, ftie^r de BeMumôfitël , de Ballct^e ^ etc. , 
généralité d'Alençon , maintenu le 3i janvier 1668 : d'ar- 
gent , à la baDde de gueules. 

VALDAVID (du), écuyer^ sieur de Beauvais , élection 
d'Ëvreux , maintenu le 4 févriier 1 667 : d'argent , a la 
fasce de gueules 9 accompagnée en chef de trois mer- 
le ttes de sable , et en pointe d'une dglette au vol abaissé 
d'azur. 

VALLÉE (l'A) , écuyer^ sieur de Blandinièré , élection 
de Bernay , maintenu le 3i août 1667 : d'argent , à deux 
molettes d'éperon de sable en cbei, et en pointe une 
hure de sanglier du même. 

VALLEE (la ) , écu^'er, sieur de Fermentel , de Lottères , 
etc. , élection de LisieûX , maintenu le o fuillet 1666 : de 
eueu\»*s , à trois Fermaux d'argent ; au lambel du même. 

VALXiEE ( LA ) , écuyer y bieur des Noues , de h Roche , 
de Crache , etc. , ékcliou de Bernny , maintenu le 4 JAi^'* 
vier ,1667 • d'azur, k trois croissants d'or* 

VALLÉE (la) , écuyer, sieur de Montrayer, desOufrai- 
ries-, du Tertre, de la Boche, etc», généralité d'Alen- 
fon ^ maintenu le 3o juin 1667 : d^ gueules , au chevron 
parti dW et d'argent , accompagné de trois étoiles du 
second émail. 

VALLES , seigneur de Boisnof mand , élection de Couches , 
maintenu le 12 juillet 1667 : de gueules, i la fasce échi- 
quetée d'or et d'azur de deux tires, accompagnée 4«^ 
trois têtes d'aigle arrachées du second émail. 

VÂLLET ( DU ^ , écuyer , sieur de Framboisier , élection 
d'Evreux, maintenu le 17 septembre 1667 : d'azur, au 
6. 3o 



Digitized 



by Google 



234 WOBI.LÏAIRË 

chevron d'^rg^Bt, chargé de trois trèfles de siDople^^'et 
aocompagné de trois léte? d'épervier arrachées d'or. 

VÀLLETTË (la), élection de Vire, maiivteDu le 25 jnillet 
1667 : d'arcent, à trois liopceauxMe gueules. Famille 
originaire du Languedoc. 

YALLIGUER VILLE: émancfaé d'argent et de gueules de 
dix pièces. 

YALLOIS (le), écuyer^ sieur du Brisoult, FenteDay,etc., 
généralité de Caeu, maintenu en 1666 : d'azur, au che- 
vron d'argent , chjiTgé de cina mouchetures de sable , et 
accompagné de trois tètes de lion arrachées d'or. 

VALLOIS ( LE ) , écuyer , sieur de Fontaines , de la Cha- 
pelle , etc. , généralité de Caen , maintenu en 1666 : d't- 
zur, au chevron d'or, accompagné de trois - croissants 
d'argent ; au chef cousu de gueules , chargé de trois roses 
du second émail. 

YALLOlS, élection de Bajeux , maintenu en 1666 : de 
cueilles , au chevron d'argent , accompagné en chef a 
dexlre d'une rose , à sénestre d'un croissant, et en poiate 
d'un lionceau , le tout d'or ; au chef cousu d'azur , chargé 
de trois croisetles pattées du troisième émail. 

VALLOIS , écuyer , sieur de Tostes , de Bourneuf, etc. , 
élection de Falaise , maintenu le 7 avril 1 666 : d'azur , aa 
chevron d'or , accompagné en chef de deux molettes 
d'éperon du même , et en pointe d'un croissant d'ar- 
gent. 

VALOGNE , ville de Normandie : d'azur , au lynx pssant 
d'argent , accompagné de quatre épb de froment d'or , 
deux en sautoir , et deux en pals. 

YAMBAIS , écuyer ^ sieur de Fleurimont et de Saint* 
Manvieux , généralité de Caen , maintenu en 1666 : d'ar- 
gent , à trois merle I tes de sable* 

VÀNEMBRAS , écuyer , sieur de Saint-Martin , de Yigor, 
etc., élection d« Falaise, maintenu le 10 avril 1666: 
d'argent , au chevron de gueules , accompagné de trois 
feuilles de sinople. 

VANNIER , écuyer , sieur d'OurgeviUe , élection de Mon- 
ttvilliers , maintenu le a4 février 1667 : d'argent, au porc 
hérissé de sabl«. 

VARDE . élection de Bernay , maintenu le 7 ^uin 1667 : de 
sable ^ à une épée d'argent en pal , garnie d'or , et accos- 
tée en chef de deux molette^ d éperon du même. 



Digitized 



by Google 



DE NORMANDIE. 235 

VARIE ( LÀ ) , écuyer , sieur ie Besu , du Fayet , de Qer- 
bosc , etc j ëlectioQ de Lions , maintena le 24 décembn» 
1668 : d'or, à Paigle éplojée de gueales. 
VARIN , ëcuyer , sicnp de Saia^Ge^Hlain , Pilreville , Beau- 
champ, etc. , éleclion de Pont r£vé(}iie, maintenu le i5 
janTier 1668 : d'or , t trois flammes de gueules ; au chef 
d'azur^ chargé d'un besant du champ, accosté de deux 
croissants du même. 
VARIN , écuyer , sieur dels Fontaine ; élection de Falaise ^ 
maintenu le i5 février 1668: d'argent, en cheF deux 
roses de gueules, et «ne coijuille du même en pointe. 
VARRIGNON , sieur deLangueray , généralité de Caen : 
d'argent, au chevron d'azur, chargé de cinq croisette» 
da chaTifip y et accompagiié en chef de deux mouchetures 
de sable , et en pointe d'un gland tigé et feuille de si- 
jiople. 
VARROG , écuyer, sieur de Liçrville „ de Bures, etc., 
élection de Coutances , maintenu, en 1666 : de gueules ^ 
k six coqs d'argent. 
VAR VANNE, seigneur dudit lieu y élection. d'Arqués: d'or, 

k trois bandes de gueules» 
VASCONCELLES , écuyer, sieur de la Noue, de la Guéri- 
nière, etc., élection de Mortagne, maintenu le 2Sniaii667: 
d'argeni ^ à deux lions-léapardésde gueules^ 
VASSE ,éciajer, sieur de Grandcamp-, électibn de Monti- 
viUiers, maintenu le 8 féviîer 1607 ►d'or, * ^^ écusson, 
de sable, chargé d^un écu d'argent, et aecompagfné de 
cinq têtes de non de sable , celles à dextre contournées ; " 
k la bordure de gueules. 
VASSEL, élection de Bayeux, maintenu» eiM 666 : coupé 
iTazur, a» vaisseau équipé d'or; et de sMe , à un éléphant 
d'argent.. 
YASSEMARC, écuyer, sreur de Vascoy , éleclion de Gâu« 
• debec; maintenu le lo- septembre 1666: de çueules , à 

kl croix d'or ^ cantonnée- de quatre coquilles du même. 
YASSEUft (le.) , écuyer, sieur .de Toqueville , élection 
- -d'Arqués, maintenu le lô septembre 1667, ^^ sable, à 
une ancre d'argent en pal,' accompagnée de cinq fleurs* 
de pensée du même. 
YASSY, seig/ieur delà Forest ,. marquis de Bcesset , sei- 
gneur du Gast , etc., élection de Falaise , maintenu h » 
mars 1668 r d'àrgeat , à trois tourteaux de sable. 



Digitized 



by Google 



256 JÎPPUIAI.RE , 

TATOPjfNE , élection de Valogné , mainteiui ei^ 1700 : dt 

- g^HPÙles , ail sautoir losange d'^rgeiit. 

VAITEBOSC , écuj^er, sieur de la Rivière , élection d'Af- 
ques, maintenn le 21 avril 1667 : écartelé, au i et 4 d'azur, 
à une t^te de lion arraéhéie d*b^,laiâpas5ée de gtieules, aa 
a et 3 d'argent , à une rose dé gueules. 

VATTELOT, écuyer, weur du Bouiojr, Chaleaufort , de la 
Tau<|«ries , du Plessis , etc. , éïeclion de Bernay, main- 
tenu le 1 avril 1667, de gueules , à une tierce ondée d'or, 
abaissé!* gous un croisaaut\ sajrmoaté d'usé fleur deljS', 
If tout du in^me, 

VAUBOilEL, écuyer ♦ rieur de h Babanuière, deReno- 
viUy, la Chastiére , de Vaucei, de ^rovilie , etc., géné- 
ralité de Rouen : 4'azur, à la tour d'arg-ent» 

VAUDRETS , écuyer , sieur d'HerbuuvilIe , élection de 
Montivilliers , maintenu le i4 janvier 1667 ; de sable, aa 
lion d'argent. 

VAULOIS, élection de Falaise. 

VAULTiER , écuyer, sieur de la Granclerie , élection 3e 
Coutances , maiiileïiù en 1666 ; d'or, au vautour essorant 
de sable. 

VAULTIER DE RU^RY, élection de Bayeux, 

VAUMESSE, écuyer, sieur de Livet ,' élection d'Argentan; 
d'ae^r , k tf^Sis aiglettes éploy^es d^or, surmontées d'uii 
soleil du même. , 

VAUQUELIN, écmyer, sieur des Ctesnes, élection 3e 
Lisieux , maintenu le. 6 septeo^bre t666 : d'azur, an che- 
vron d'argept , accoA»pagné de trois croissants , celui en 
pointe surmonté d'u^ molette d'éperon >, le tout da 
même. 

VAUÇUELIN des YVETEAUX , chevalier, sei^e«*, Mar- 
quis d'HermamfiUe , de la Fresnaye * au -^uvage , d« 
Vrigny, etc. , généralités d'Alençon et de Gaen, maintenu 
en 1666 et 1668, d'azur, au sautoir engrêlé d'argeol, 
ciintonné de quatre croissants d'or» 

VAUQUELIN , çouyer, sieur de la Motte, élection delâ- 
isieux : d'azur, au chevron d'or, accom{>agné de trois crois- 
sants d'argent. 

VAUVILJL.E, seigneur de {(eiivillie , de Cb^iitelc^u, etc., 
élection de Bayeux , maintenu en 1666 ; de gi}QuteS)aa 
pal d'argent , accoslé de six mêrlettes du mém«. 

VAUX, écuyer, sieur de Chastair, des Po|jnaineS| elc*j 
élection de DomEront , maintenu le 28 mfii 1669 \ coof0 
dVgent et de sable , au JjoHi 4^ Tuii à faiMT^» 



Digitized 



by Google 



j 



VAUX (»e) , ^ectîon de Vire : d'hermine, aa ct^^ 
d^ gueules, chargée d'une molelte d'éperon d'argent^ 

VAUFLEUR Y ( DE ) , élection de Bàyeux , maintenu en 
1 666 : d'azur , au sautpir d'or, cantonné de quatre rose& 
du même. 

VAVASSEUR (le) , écuyer, sieu» de Saist^^Denis , élection 
d'Arque& : d'azur , i trois lances df argent, accompagnée^ 
de trois los^o^es du m^e. 

VAVASSEUR (iti) , sieur de. GerviU» , confirmé en* 1735. 

VAVÀSSEUfll (1%) , écuj^er, fiettc de Oolenges , du Manoir, 
etc. , élection de Conçhes , maintenu le 1 septembre 
1667; d'or, k h jSasce d'aziur, aocompasoée en chef dé 
trois losanges de gaouLes^et en pbinle d'un lionceau de 
sable. 

VEEL (le) ^ élection de Covtances, inaintenu en i666, ' 

VELAIN , écuyer, sieur des Bosnois, la Palaissière, di^ 
Castel , etc. , éléctiort de Bernay : d'argent , au chevroû 
de sable , accotnpa^^né de trois trèfles du même. 

VELU , écuyer', sieur du Buisson , élection de Coutancés ^ 
maintenu le 29 juin 1667 : d'&rgent, i k bande de 
gueules , chargée de trois molettes du champ. 

VENDES ( DE ) , écuyer , âeur dudit lieu , généralité dé 
Caen , maintenu en 1666 : d'azur^ k trois flammes d'or,' et 
une molette d'éperon du même en coeur. 

VENEUK (le)^ oowite de Tittières : d'argent, a la bande 
cf azur, frettée d'or. 

VENEUR ( le) , en Normandie : de sable, au chef d'or, 
chargé de trois cornets de gueules. 

VENOIS , écuyer, sieur de Millembourg , du Buisson , etc. , 
élection 4© fternay, maintenu le 1 1 mai 1667 : coupé d'oç 
et de sable , k six fleurs de lys de i'uii en l'autre. 

VENOI5, sieur d'Amfreville , généralité' de Caen, main- 
tenu en 1^66 rd'or, k six fleurs de lys d'azur, 

VENOIS , écuyer , sieur de Lizimeux , seigneur de Fonte-^ 
nay , élection de Couches , maintenu le 6 juillet 1 667 : 
d'or, à six fleurs dç lys de sable. 

VENOIS , écuyer , sieur de I^éliambour^ , éleiCtion, d'Ar-r 
gentan, maintenu le i3 avril 1667 : de sable, à six fleurs 
de lys d'or, 2 , 1 , 2 et i ; au Umb^l d'argent, 

VER., écuyer, sieur de Saint-Martin, élection d^ Çhau- 

moîit, maintenu le 26 mars 1669 : d'or, k d/sux fs^ces de 

jgueules ; au chef retrait dençté 4* Dp^ême. f 

VÉRPJER^ féAéçalité de JBiowçn. 



Digitized 



b^ Google 



5$8 NOBltlAlRÉ 

VERDUN , éctiyer , sieur de Courclubois , Potigére , e{c, , 

élection de Morlain , maiiitenu en 1666 : dW, fretté in 

sable. 
VERDUN, généralité de Rouen. 
VERDUN, ecujer, sieur de Passais, élection deDomfronl: 

d'argent , fretté de sable* 
VERGER (du) , chevalier, seigneur de Gourcelles de Saint- 

Gelerin , etc. , élection de Coutances : dW, à Técussoii de 

feules , cbargé de deux épées passées en sautoir 
, aargent , et accompagné de cinq lionceaux-léopardés de 

• sable en orle* 

VERGNETTE , écuyor , sieur d'Handencourt , seigneur 

• d'Aiban , élection d'Andely, maintenu le 22 septembre 
1669 • d'azur, au chevron d'argent* chargé de trois étoiles 
de gueules, et accompagné de quatre étoile^ d'or, trois eit 
chef, et l'autre en pointe. 

VERIGNY, écujer, sieur de Montfort , élection de Bajeox, 
maintenu en 1666 : de sable, à la croix fleurdelysée d'ar- 
gent , cantonnée de quatre coquilles d'or. 

VëRNAY, généralité de Gaen , maintenu en 1666 : d'azur, 
à trois Fasces ondées d'argent. 

VERKON , ville de Normandie : d'argent, à trois bottes de 
cresson de sinople , liées d'or ; au chef de France. 

Verrier ( le ) , écuyer , sieur de Thoville , Reslhoville , 
la Vallette, etc., élection de Valogne , maintenues 
1666 : d'or, au lion d'azur, armé et lampassé de gueaks; 
au chef du même , chargé de trois besants du champ. 

VERRIER (le) , écuyer, sieur de la Noue , Boudemont, elc^^ 
élection de Bernay, maintenu le 1 janvier 1668 : de sable, 

' au cerf d'or. 

VERRIER , . écuyer , sieur de Tressaint , la Couture , de 
Bremorin , etc., élection d'Argentan, maintenu le 1 5 
avril 1666 : d'argent , à la hure de sanglier de sable , dé- 
fendue dû champ. 

VERTON , écuyer, sieur de Richeval, de la ]M[ortière , etc. : 
d'azur, à la fasce dWgent, chargée d'une mouche de 
sable. 

VEY (du) , écuyer, sieur dudit lieu , élection de Falaise : de 
sable , à trois étoiles d'argent. 

VEY (du) , écuyer, sieur de Ta liées , élection de Caudebec, 
maintenu le 1 janvier 1667 : de gueules , au lion d'or, ac- 
compagné de trois étoiles d'argent. 

VIARÏ, écuyer , sieur de Godichou , élection d'Argentan ; 
d'or, au phénix de sable, sur son immortalité dé' gaéàles; 



Digitized 



by Google 



DEHORMANDLE. ^^Ql 

4IU dre^'a^nF, c^^rgé de .trois coqailles d^rgent. Familiâ 
originaire de Blois» 

VICOMTE (le) , écuyer, sieur de Saint-Hillaire , seigneur 
de Viil/ et de Frenllc , élection de Pont-^Audemer, maip- 
tcnu le 21 fémer 1668 , d'azur, à trois coquilles d'or. 

VIDYE , écujer, sieur de Saint-Germain, élection de Ver-^ 
neuil ; maintenu le 3o avril 1667 : d'azur, à trois canifs 
d'or, surmontés d'un lion-léopardé du même. 

VIEIL (le), écuyer, sieur du Buisson , élection d'Argenlan :r 
d'or , à trois trèfles de sinople. . 

VIEILLARD, écuyer, sieur dudit lieu, élection de Mortain , 
^ maintenu le 3 janvier 1667 : d'or, au sautoir de sable , 
ca ntonné de quatre glands du même. 

VIEILLEMA ISON , écuyer, sfigiieur de Sainte-Colombe, 
éjection d'Andely , inaintenu le ai janvier 1668: losange • 
d'argent et d'azur; au chef de gueules. 

VIEL , écuyer , sieur de Launay , élection de Coutance$ , 
inaintenu en 1666: d'argent, à |a fasce d'azur, chargée.' 
de trois flancbis d'or, et accompagnée de trois roses de 
g^ueules. 

VIEL , écuyer, sieur de Gramont, seigneur du Mesnilamé, 
élection de Sajnt-Lô. 

VIEL, écuyer, sieur duBoissé, des;Parquels, Surosne, etc., 
élection d'Argentan , maintenu le 3o juin 1666 : d'azur,* 
au sautoir d'or, cantouné de quatre aiglettes au vol 
abaissé d'argent. 

VIERVÏLLE, ancienne maison éteinte : fascé d'argent et 
d'azur; à la bande de gueules brochante sur le tout, 

VIEUX ( D£ ) : burelé d'argent et d'azur ; à l'aigle de 
gueules, brochante. 

VIEUXPONT , chevalier , seigneur d'Auzouville , généra- 
lité de Rouen, maintenu le 3i octobre 1668: d'argent, 
à dix annelets dé gueules,, 3 , 3 , 3 et i. 

ViGAN , écuyer , sieur de Punelay , de Bellefontaine , 
etc., élection de Bernay, maintenu le 3o mars 1666: 
d'argent , au chevron d'azur , a<\compagné de quatre 
mouchetures de sable , et de trois roses de gueules. 

ViGER j sieur de Marefosse, généralité de Rouen. 

VIGNE ( LA ) , écuyer , sieur dudit lieu , élection de Con- 
.ches, maintenu le 8 mai 1667 • d'or, i l'aigle au vol 
abaissé de sable ; au chef de gueules , chargé de trois fers 
de dard d'argent, 

VIGNE (la), écuyer, sieur des Marets, élection de Fa« 
laiiie : a'azur , à trois pommes de pin versées d'or» 



Digitized 



by Google 



!l4a NOBILIAIRE 

VIGHÉtlÀX (Dk) , seigneur ie Ru , èleclîoti de Bemajr^ 

maintenn Iç 3 avril 1 667 : d'azur , ati chevron d'or , sur- 

' monté d'un croissant darg'e ni , el accbinpagné en cheî 

' de dent étoiïw du secotid , et en pointe d une lêle de 

léopard du m^e, 
VILLENEUVE ( nie) , sient de Bellebœuf et de Kéovilletiè, 

S^néraKté de Rouen 'i de gueules , à ti*ois fers de pique 
'argent. ^ 
WLLEiJUOY, écurer , sîetrr de TTiionvîHe , éhction d'E- 
vreux, maintenu le i3 septembre 1666 : d'azur, k troia 
eoqs d'or , crétés , bardés et membres de gueides. 
"WLLERAY , cheraKer, seigneur de Brigemont , châtelain 
de Mpulitart , etc ^^ élection de Mortagne maintenu le 16 
Juillet 1667 : d'argent , 4 neuf merlettlrê de sable. 
ViLLEREAU : de gueules , an lion d'argent , armé , lam- 

Ï»assé et couronné d'or , et accompagné de cinq fleurs de 
ys du même, 
VILLERS , écuyer, sieur de Hesîotl, étectioh d'Argentan, 

mainténti le 22 juin 1667 : dtermîne, à deux lances de 

gueules , futées de sable. 
TlLLETTE, écuyer, 6Îen3r dudît lien, élection de Dùm- 

front, maintenu le '3 juillet 1667: d'azUr, k kix lourt 
' d'argent. 
VILLY, écuyer, sieur de Saint-Besmei , de M^rcambis. etc., 

généralité de Caen , m^tenu en i666 : de gueules , a 

une épée dégarnie d'argent en pal , la pointe en bas , 

accostée de six merletles du même. 
VIMONT, écuyer, sieur de Cotte val, élection de Mooli- 

Tilliers : d'azur , k la fasce d'or , accompagné)^ en chef 

de deux canettes affrontées d'argent, el en pointe d'une 

rose dnméme. 
VINCENT , écuyer , sî^ur de la Puérre , de là Linette , eic, 

élection de Garentan , maintenu en 1666 : d'azur , k deux 

chevrons d'argent , accompagnés de trois molettes d'épe- 
ron du même. 
VIOLLE , écuyer, sieur d'Angenne, de la Côchardière , etc. , 

élection de Verneuil , maintenu le i5 mai 1667 : de sable 1 

à trois chevrons brisés d'or, 
YION, écuyer, sieur de Ch aile t, élection deVemeuil, 

maintenu ic 12 août 1666: de gueules, k trois aiglettes 
' au Vol abaissé d'argent. 
VIPART, écuyer, sieur.de Beaumont, élection d'Arqués, 
'maintenu le i5 janvier 1669 : d'argent , au Uon de sabler 

armé et lampassé de gueules. 



Digitized 



by Google 



DE NORM^AKDIE. ^t 

VIQUBT ( dit ) , généralité de Rouen : d'azur, k la croix 
flearonnée d'or. 

VIRE , vilfe de Normandie : Je gueules, à deux tours d'ar- 
gent, séparées par une flèche Ta pointe en bas. 

yiREY, éeujer, sieur du Gravier , élection de Valogne , 
maintenu en 1666 : de gueules, à trois épieux d^or, em- 
manchés d'argent , accompagnés de deux téies de lion 
du second émail ; celui en pointe accosté de deux molettes 
d'éperon d'argent. 

VIRGILLE , écuyer , sieur de. Cairon , élection d'Arqués , 

- maintenu le 17 septembre 166g: d'argent , a trois pals 
de gneutes ; au chet d'azur , chargé de trois fleui-s de \ys 

' d'or. 

VIRONCEAU, générah'té de Rouen-. 

VITRO VILLE, écujer, sieur des Hautières, élection de 
Lisieux : d'or , au chevron de gnentes , accompagné de 

' trois têtes de paon arrachées d'azur^ 

VIVEPAY, écuyer, sieur de la Salle, élection de Pont* 
Audemer, maintenu le aS janvier 1668 : d'azur, au pé- 
lican dans son aire dW. 

VIVIEN, écuyer, sieur de la Champagne , élection d'A* 
vrariches, maintenu en 1666 : d'azur, à deux fasces d'or, 
accompagnées de neuf merleltes du même. 

VrVIER ( DU ^ , écuyer , sieur du Part , des Préaux ; 
Beaumont, du Tart, etr. , élection de Bay eux, Maintenu 
en 1 666 : d'azur , à cinq épées d'argent , la pointe en 
bas, 3 et 2. 

VIVIER (bv) , écuyer, sieur de la Bremanlière, de Cer- 
nay, etc., ékction de Mortagne , maintenu le 12 avril 
1 666 : d'argent , à trois doloires d'aziir , aiguisées de si- 
nople. 

VOIS, seigneur de Tregaremard, Hocquigny, élection de 
Coutances, maintenu en i666 : d'argent, à ^ois haches 

' d'armes de sable , celles en chef adosséès.- 

VOISIN , écuyer , sieur de Viardière , QuenonviUe*, Cam- 
, pheroult , ^te. , gévéralité de Rouen : d'azur , au vol 
abaissé d'argent , accompagné en chef de deux croissants 
d'or , et en pointe d'une croisette fleuronnée du même. 

VOISNE , écuyer., sieur de la Rmnc , éieclion de Falaise , 
maintenu le i"'' janvier 1668 : d'azur, à trois fasces oa« 
dées d'argent. 

VOLLAWT, généralité de Caen : d'argent, à la fleur de lyi 
de gueules , accompagnée de trois roses du même. 
6. 3i 



Digitized 



by Google 



a^2 DOBIUAIRE DE NORMAKDIC. 

YORE , écnyer , sieur de Berthinière , élection àe ÏJor- 
tagiie, mainteoa le aa mai 1667 : 'd'hermine , aucheCde 
gaeules , chargé d'une trangle ondëe d'argent. 

VOYER (le), écuyer, sieur de Montagu , Heugue ville , elc, 
élection de Montivilliers ^ maintenu le a6 juillet 1667: 
d'azur , à trois fasces d'argent « accompagnées de troil 
molettes d'épteron du même. 



YNOR , génëralilë de Caen , main tenu en 1666 r d'azur, au 
chevron d'or , accompagné de trois roses d'argent. 

YC^ , écnyer , sieur de Launaj : d'or , à la bande d'azur, 
accompagnée en chef d'un lionceau de gueules. 

YVEL , ëcuyer , sieur de la Fosse , d'Anneval , de Cler- 
mont, du Vaudray, etc. , élection de Caudebec, main- 
tenu le i3 juillet 1667 : d'argent, au chevron de sable, 
accompagné de trois trèfles d'azur. 

YVEL, épayer, sieur de Perdeville, élection de Lions, 
maintei^i le i5 décembre 1670 : d'argent , au chevron df 
sable , accompagné de trois trèfles de sinople, 

YVELIN, écuyer , sieur de Valdecis, la Prairie, etc.^ 
élection dé Coutances , maintenu en 1666 : d'or , au lion- 
léopardé de sable , lampassé de gueules; coupé de gueules^ . 
• trois roses d'argent. 

YVER, écuyer, sieur de Clairrueilles , généralité d'Alen- 
çon : d'azur , à la fasce d'or, accompagnée de trois étoiles 
du même. 

yVETOT, élection d'Argentan , maintenu en ï666 : d'azujR, 
i la bande d'or , accostëe'de deux coquilles du même. 



ADDITIONS. 

COQUEREL : d'azur^ à la fasce accompagnée . en chef 
de trois étoiles, et en pointe d'un cpcq, le tout 'd'or. 

PIËULEYEULT : d'azur, à six croissante contournés 
d'argent. 



CORRECTIONS. 

lisez : les Bassets. 



Pbse a3, Beranger, liiez i Berenger} el même ardcle, les Bessels, 
li$t 



f a&c 7a , rfe la Coudre , écoy^, sie?v. dt la jtfartinîère, UttM, ; da , 
}a Cooldre, ii«ar de la Bretonoière. 



Digitized 



by Google 



8E1CNE0R8* NORMANDS EN ÀKCLETERRE. 24? 



Seigneurs ^ et Che^al/ers Normands gui ont 
accompagné, en 1066, Guillaume, duc de 
' Normandie, à la conquête de P Angleterre. 



^tte nomencUinrecit tircedcla Chronî^oède GuiUMune Tailleur « 
par M. HoLiHStBEAo» aalcar d^uoe ÛisfiDire chronologique d^Ângk- 
ttttpy trèft-esiiméc. 



Oâon , ^éqae àt Bayeux , frère uterîn du roi Guillau- 
me 9 et fils de Herlouin ^ ' comte de Contevîlte ou de Qon* 
deville. Robert , comte de Mortaing , son frère. Roger k 
la Batbe y comte de Beauraont. Guillaume Malet, sei- 
gneur de Montfort. Hermer, seigneur de Perrière?. Guil- 
laume d'Aubeliemère ( Albemarle). Le seigneur de Fou- 
gères. Guiltttume de Raumare , seigneur de Lithare. Le 
seigneur de Touque. Le 'seigneur de la Mare. Neele de 
Saiçt-Sauveur , vicomte de Cotentin. Guillaume de Vieux- 
pont. Le seigneur de Manneville. Le seigneur de Grand* ' 
mestiil. Le seigneur de Sainjt-Martin. Le seigneur du Puj. 
Guillaume Çrespio , seigneur du Bec-Crespin. Guillaume 
de Moyenne. Guillaume des Moulins. Hue y comte de 
Goumay. Le sire de Bray (Miles de Montmorency , sei- 
gneur de Bray et de Montlhéry , vicomte de Troyes, l'un 
des fondateurs de l'abbaye de Helenstow, au comte de 
Berkshire, en Angleterre). Le seigneur de Gouy. Le sei- 

fnéur de l'Aigle. Le seigneur de Thouars. Le seigneur 
'Avranches. Lé -seigneur de Vitr^ . Le seignenr de Tracy. 
1« seigneur de Pecquigny. Le seigneur d'Espinay. Ôs-' 
mond, seigneur du Pont. Le seigneur d'Es toute ville. Le 
seigneur de Torci. Le seigneur de Barnabost. Le seigneur 
de Breval. Le seigneur de Salm. Le seigneur du Homme. 
Le seigneur de la Zouche. Le seigneur de Cailly. Le sei- 
gneur de la Rivière. Eudes de Beaujeu. Le seigneur de 
Romilly. Le seigneur de Glos. Le seigneur du Sap. Lé 
«eigneur de Vauville. Lie seigneur de Branchieu. Le sei- 



Digitized 



by Google 



1^44 8ÈXGNECIIS NORMANDS 

gneur de Bailleul. Le seigneur de BeausauU. Le seigneur 
de l'illières. Le seigneur de Seniis. Le seigneur de Bra- 
queville. Le seigneur de Preaulx ou Préaux.' Le seigneur 
de Jouy. Gautier Guiffard , sieur de Lougueville. Le sei- 
gneur d'Acquigny. Le seigneur de Pacy. Le» seigneur de 
Touruay. Le seigneur de Colomî^ière». Le seigneur de 
BolWbec. Le seigneur de Garenciëres. Le seigneur de 
Longueil. Le seigneur de Houdetot. Le seigneur de Mal- 
Ictol. Le seigneur de la H»ye-Mallterl>es. Le seigneur de 
Porch-Pinche. Le seigtieur d'Yvetot. Le coo!ite de Tan- 
carville. Le comte d'Eu. Le comte d'Arqués. Le comte 
d'Anjou. Le comte de Nevers. Le seigocur de Rouville. 
Le prince impériaf d'Allemagne. Le seigneur de Pa- 
viKy. Le seigneur de Sainl-Clair. Le seigneur de Brème- 
lot. Alain , comte de Bretagne. Le Seigneur de la Ferlé. 
Robert Filz Hervé , duc d'Orléans ; ( je présume Robert de 
Montmorencys petit-fiis de Hervé, grand bo«^eilIe/' de 
France , et fils de Geoffroy , sire de Marisco , en Angle- 
terjce., Selon l'auteur de l'Art de vérifier les dates, Aib«|-ic 
duc. d'Orléans, fut père de Boucliard 1*', sire de Mont- 
inorency. ) Le seigneur de la Lande. Hue , seigneur de 
Mortimer. Lu seigneur de Ctare , comte de Brion. Le sei- 
gneur de IVJagny. Roger de Monlgomery. ^ttimery de 
Thouars. Le seigneur d'Hacqueville. Le seigneur de 
NeanshouvLe seignear de Pérou. Robert de Beaufoi. Le 
seigneur de Meauvan. Le seigneur de ^teville* Eusiache 
d'Ambleville. Geoffroy Bournom. Le seigneur de Blain-^ 
ville. Geoffroy de Mayenne. Aufray et^Mauger de Cat- 
teny. Le seigneur de Freanville. Le seigneur de Mon* 
bray. Le seigneur de Lafîtay. Guillaume Patais » seigneur 
de la Lande. Eudes de Mortemer. Egremont de l'Aigle. 
Richard d*Avrenrbin . .l^e seigneur des Biars* Le seigneur 
de ôouligny. Le Bouteillcr d'Aubigny» Le sieur de Mârcy. 
Le seigneur de Lacy. Le seigneur de Valière* Eudes de 
Mantfort. Henoyn de Cahieu. Le seigneur de- Viineys. 
Guillaume de Mehun. Raoul Te&^on de Tignolles. En* 
guerand , comte de Harcourt. Roger Maji^mion. Raoul àe 
Gaiel. Avenel de Vihers. Painel du Moutier-HtHbert. Ro* 
lert-Bertraod le Tort. Le seigneur de Saint-Valéry* Le 
seigneur de Snlly. ÎjC seigneur d'Orival. Le sfigneur de la 
Haye. Le seigneur de Saint-Jean. Le seigneur de Saussy* 
Le seigneur de Bryé. Richard d'Orbec. Le seigneur de 
MontfiqueU Le seigneur de Brécy. Le seigneur de Se* 



Digitized 



by Google 



À LA eOPiQUÊTE DE L^AftCUTIBRE. 34S 
milly. Le i^eigneur de Tilly. Leseigneur de Saint-Deoys* 
Le seigneur de Maulay. Le seigneur de Monceaux, Les 
Archffs de Breteui(. Les Archers de Vaudeville. Le sei- 
gneiir^de Saint -» Saën. Le seigneur de Brinnson. Le sei- 
gneur de Sassy. Le seignenr de Noisjr. Le "Vidame de 
rhartres. Thoraa?, comte d'An maie. Le seigneur de Jean- 
ville. Le Vidanie du Paiti^ais. Pierre de Bailleul , seigneur 
de Fescanop. Leaénéckal deTorcy. Le seigneur de Grissy* 
Le seigneur de Bresey. Le seigneur du Tourner/r. Guit- 
laiinje de .Colo»biêres. Le seigneur de Bonne-Bosc. Ler 
seignelir d'£nnebaull. Le seigneur de Damvilters. Le 
sei^eur de Barvtle. Le seigneur de Crèvecœur. Le sei- 
gneur de Breate , ou de Brett , ou de Breauté. Le seigneur 
de Coutray ( ou de Coudray }. Le comte d'Evreux. Le 
conie de Hiesmes. 



Il faut ajouter à ce catalogue les noms qui suivent , tire's 
de riiistoire d'Angleterre , par les sieurs Holingshead , 
Brady , Rapin de Thoiras, Andrews, le DoonlBday-Book , 
Duojdale , etc. 



o 



D'Ai^evîTIa, d'Abefot , d'Ablancourt , d'Aincourt ou 
(TEincourl , le Châtelain d'Aire , d'Auiondeville , d'A.y 
riflou d'Alneto, d'ATngers, d'Aiitli2)iHg, d'Anvers ^ d'Ar- 
cher , d'Arc^ ? le Châtelain JPArras , d'Araindel , d'As- 
^reiBont , d'Athys , d'Aubigny , d'Andely , d'Aunay , d'A- 
venant , d'AuYergne ^ d'Ax ou d'Aix» 



Le Baiily ^ de BaskervîUe ou Ba cque ville ^ de Basset, 
Bastard , Eanister, de Barry , de Barrct, Bascoun ou Ba- 
con , de Bec , Belet ^ de Beauchamp » de Beaufort , de 
Bernev^l ou Ô^nnevall 9 Bertram , Bertrand ^ Bardoif , de' 
Beaupré^ Battdoli>f de Berners ou Bernier , de Béville, 
le Bigot , le Blond dit Blount ^ Blondel , Bluet , de 
Bohun f de Bonet ^ de Boranville , de Boseville , de 
Bourdet 9 Bourdon , de Bournel , de Bourg dit de Burgh , 
de Boshell ou Boisalle ou Beausalle , 4^ Boys , Bonrchier » 
le Brabanson dit Brabazon , de Bouroonville , de Boute- 
ville, de Bonyoge, de Broyés, de Broc , le Brun dit 



Digitized 



by Google 



^ISfi * 8EIGT9EIJBS NOnMANM 

Broiine, Brandy déBraibeuf , le Brassard , ^t ta BruJ^ 
rc, Brenton de Briant, Browe , de Briaiicourt> deBrién- 
ne > de Bassy , de Berkeley , <ie Byron ^ de Bures. 



. De Cambray, de Camois , de Gampemon^ de.Ciim- 
^ille , de Gf nieloap , de Chapcy , Cbamberlayne ou le 
Chambellan , de Champagny , de Carbonnel , de ia Cha- 
pelle , de Cliaumonl, de Ctiaqdos, de Cfaëne , du Ches- 
necourt , Çhopi» , de Clîfford , de Clermont , de CoTie- 
ville , du Colombier , le connëuble , Corbet , Corbyo , 
de Couteville dit Cantwell, de Comuines dit Comyn | 
de Courcy, de CourcjsDe, de CoignierS| de Courtenay, 
Courtois , de Caux (de Cadorae) , de Claville, de Crecy 
et de Cressy , de Creny , de Craou , de Courson dit Cor- 
zoo , de Curly , d«CÙly y de Cusac , du Croc , de Ciii- 
vers ou Chièvres. 



Dalfon , Direll , Dardis, De la Bere, De la Cour, 
De la Fère , De la Field , De la Fraynaie , De la Grange , 
De la Haye , De la Hide , I>e la Hllf, De la Lande , De 
la More , De la Planche , de la Poer, De la Pôle , de la 
Boche y De la Salle , De la Tranche , de la Tour, De la 
Yache , De la Val, De la Ward ou de l^Guard , le 
Dispenser , Wa lier Cfhltollain de Donay , de Dole, 
Drury , de Duosterville, de Dnnchaœp. 



D'Ecayanl , d'Bngliîrn , d'Escalers, d'Esmnné ,d'£a- 
ptcyde TEspinasse, deFEstrange, d'Estriels^d'Estoarney, 
d'Espagne. " '■ 



'De Fauconbergùe, Fîlz Auger, FitEÀlbëric, Fitz AI- 
lan , Fitï Bouchard , Filz Brian , Fitz Eustacfae , Filt 
Fitz , Fitz Gerald , Filz Garould , Fitz Geoffroy , Piîa 
Grip , Fitz Henry , Fitz Herbert , Fitz Hervé , Fitz Hu- 
bert, Fitz Hugb , Fitz Hamon , Fitz Jean ,.FitzMorice, 
Fitz Martyn , Fitz Otho , Fitz Osbert , Fitz Osmood : 
Fitz Payne , Fitz Piers , Fitz Pons , Filz Raoul , Fitz 
Roger I Fitz Roscelyn , Fitz Richard 9 Fitz Simon , FiU 



Digitized 



by Google 



A LA CON^CÈtC DE l'aNGLETEKIIE. 2^^ 

Ttncrcdc, Fila William, Fitï Walter, Fitt Warine, 
Fitz Zachary , de Folleville , de Freville , de Fro»t de 
Bosc ( de Front de Bœuf), deFoIel, de Fortz , de Formay, 
le Foreslier , de F] am vil le , Forests ou Forez. 



De Gand, de Garennes, Gay , de Gayel, de Genneyillei 
de Genion , de Georges , de Gorges , de Gourdon , de 
Gourdes , de Goyon , de Gouer , de Glanville > deGiate-» 
ville I de Gracy , de Grandville dit Grenville , de Gran<» 
dison , le Grand , de Grendon , de Gray , de Grey » dé 
Gressy, deGréville, deGuifford dîlGifford, deGuines^ 
de Carnages , de Greile. 



D'Harvillc , d'Hacquet , de Hansard , d'Hercy , d'Har- 
dell , d'Hautenay, d'Hautpoul y d'Hamound , de Helion. 



De Janville, du Jardin, de Jay, de Jasper vil le, d'Ivry^ 
dTpres. 

De Kaien , 4e Karre ou d'Ëscars , de Kamerone dit Cft- 
meron , de Kancy , etc. 



De Lane^ Latin , Latamëre, de Laval , de Lee , de Lille 
eu de risie , de Lasselles , de Linelie , de Lorancourt ^ 
de Lovaine , de Lovêlace , de la Lusc ou peut-être de lit 
Lys, de Lucy, de Limezi , de Louchamp , de Longval^ 
de Longe y de Loge , de J^ion. 



De Malory , de Mainwaringe , de Mallebranche , de 
Malleinains , de Halleville , de Martel, d'e Mauduit, de 
Maureward , de Marly , de Maltravers , de Mares , de 
Mauclerc , de Mears, de Melun , de Meulant , de Mont- 
begon , de Montchamp , de Montagu , de Montrnartin , 
de Monthermer , de Montney , de Montmor , Moiltmor- 
res ou Montmorency , de Montchenscy , de Monthaut , 
de Montisorel, de Moreton et Maurice. 11 y avait des Mon- 
tesquieu (de Montescuto ) , en Tannée i loi • ^ 



Digitized 



by Google 



^48 SEIGNEURS NORMANDS 

De Nangle et de Naglc , de Névillc, de Neufmarclie , 
de Neufboiirg , de Neîsmet , de Notice , de Ptormanville. 



D'Odingfels, d'OnfrainvîHe , d'Oteville, d'OIeforte, 
d'Oiâbeuf , d'OrioU , d'Orval , d'Oyley , d'Osfnoh.d. 



Paynell dit Paganell , Pandolf , Paifrère , de Pampe- 
lone , de Pennecord , de PeÉ-ccval , de Parère, de Per- 
che , de Percy , de Pierrepont , de la Pomeraye, de Pcfé- 
lell , de Pommercuil , Picot dit Pig«r , de Peclo dit Peyto, 
de Pontchardon , de Pinkeney , de Piron, le Picard j de 
PeroU , de Pliuars , de la Place, de Placy , de Port, 
Pourcell , de Pons. 



De Quincy , de Quînteny. 



De Rliodes , de Redvers on des Rivières , de Ridd.il 
de Rie , Rie ou le Riche, de Rose oii.de Roos, de RoushM 
dit Russel , de Relies , de Rochefort , de Rosny , deilH 
bertot , de Rouviiie , de Raines. 



De SakviUe , de Saville , de Sandford , de Say , de San- 
CÎ , Sauvage , de Salvin , Seguin ,i)olers , de 6oiiiervil!e» 
de Somery, de Sesse « de Saint- Ainand , de Sainte-fiarbe, 
de Saint-Albin ou S<iint-Aabin , de Saint-Cheveroll , de 
$aint-Oeorge , de Saiat-Jean , de Saipt-Léger , de Saint- 
lys , de 6aint-Maur dit Seymour^ de Saint-^Mirtin , de 
^aint-«Quentin «.de Saiat-\ite , de Saint- Valéry , de Sco- 
^aipore , d'Estaiford ou Stafford > de Suremont, de gour- 
de vil! e^ 

. De Taillebois , de Takel , de Ta^bot , de Tany , Taver- 
nîer. de Tailleur , de Tardeville , de Tercy ^'^de Teys, 
de TTnneville, de Tiboutot , de Toeny, Toget, de Tolle- 
inache , do Tolete ^de Toulouse » de Torell, de Tortr- 
cbapelle, de Toucbet , de TottrBevilUi de Tourville, de 



Digitized by VjOOQIC 



fA LA CONQUÊTE DE LA TERRE -SAINTE. U^g 
Traînell , de Trousbout , Trcrclt fde) , de TreAchlion , 
de TrerereII,.dc la Tremoille, de Trenchevilie, de Trison, 
de Travers , de Tyrell , deTuite» 



D'Ufford , d'Umfravnie , d'Urnafeaille , d'Uvedale y 
Vschëre dil Usher. 



De Yaberoin , de Valanges^ de Yaloines ou Valois , de 
Valiye , de Valers on Valières, de Valence , de Vanay , 
de.Vancordc, de Vârenne , de Vasdèroll , de Vavasenr, 
de VanvrtfviJIe, de Vecy , de Vassy , de Vcriay , de Ve. 
nablesy le Veneur, de Vevaî , de Verre , de Verdière , 
de Verdun , de Vemon , de Verny , Vcrlayi 



De Wac on Wake , de Wafre , de Wattevîlle , de War- 
devois , de Wely , de Werdenell , de Westphal , de Wî- 
yelle ou Wyville, de Wierce, etc. étcv etc* 



Etat des Seigneurs Normands gui accompa^ 
gnèrent Robert , duc de Normandie , à la 
conquête de la Terre-Sainte ^ en 1096. 

Le comte d'Aùmâle , le comte d'Eu , le comte de Har^ 
conrt , les sires ou seigneurs d'Achey , d'Aigneaux, d'Am- 
freville , d*Angerville , d'Anisi , d'Annebaut , d'Argences, 
d'Argouges, d'Auvergne, d'Auvrecher, de Baîlly , de 
Bailleul , de Banville , de Barates . de Beaufou, de Beau'» 
fan , de Beaumont , de Bellengues , de BennevîUe, de Be* 
tancourt , de BeusevîUe , des Biars ^ de Biénfaîcte , de 
Bigars, de Blaîn^lle , dcBlaru, de Boisguillaume , de 
Boissay > de Bois^^on , de Bauquetot , le Bouteiller , de 
Boutemont , de Bouteyille , de Braquemont , de Breslay , 
du Breuil , de Briône , de Brtquebec ,' de Briqueville , de 
Brucourt , de Brully , de Calletot , de Calleville , de Gam* 
bray , de Canisy , de Cantelou , de Carantilly , de Caran- 
touae , de Carrouges. de Cerisy ; Chambellan , de Cbau* 
«. 32 



Digitized 



by Google 



a5o SEIGNEURS NORMANDS ^ etc; 

mont , de Clere , dé Cl inchamp, de Colibeaux , de Condé, 
de Côqueville y de Conicvillc, de Coii]onii>iëres , deCÎoii-i 
lonces, de G>urcy , de CreuWy , de Crîquebeuf , déCroi-^ 
«illes;de Crouville, de Cullj, de Domlle , Dôubkl, 
d'Enonville, d*Eroeval , Aux Espaules, d*Esquay, des 
Essarts , d'Ektouteville f de Fj^ùguernon , du Fay, de Fer- 
rières , de la Perrière , de la Ferley , de Fescam , de pon^ 
tençy , de Forges , de Freardel , de Freauville , de Fresney, 
de Gaillon, de Gauvitte, de Grainvitte , de Grâville , de 
GrimonviHc, de Guemelot, de jGuiberville, de Guise- 
berl,de Hambie, de Haranviliiers, ie Haut.eville, deHau*- 
tot de la Haye-Huë,de Hellenvillier,deHenDeville de Hou- 
queville , delà Heuse , du Hpinniet , de Houden , de Hus- 
soti I desislesy de Linbeuf, de la Luzerne, de Mailioc, 
de Malherbe y Mallet^ dé Malniains, de Malleville, de 
Manneville 9 de Marbeuf , de Marrigny^ de Marsant, 
Martel^ de Mathan , 4e k Mea^iiFe, de Mcautis, Meur- 
4rac, du Molley, de Monstiers, de Montaigu^ de IVlpo- 
tenay 9 de Montfort, de Monligny , de Montpinçon , ie 
Morfarvllle , de Mortenaer, de Keubourg, de Neuville, 
de Nonanl, d'O, d'Orbec, d^Oikilli, Paînel , de Pcrsy, 
de Planes , de Pirou , de Ponimereiiil , de Ponteaudemcr , 
c(e la Poterie , de Préaux, de Preully, de Recusson, de 
Rochefort, de la Roche tesson , Roussel, deRouvray,de 
Saint-Aignan^ deSaiote*Beuve, de Saint-Clair , de Saio^- 
Ciou , de Sainl-Denis , de. Saint-Gerruain , de Saint-m- 
laire , de Saint- Lambert , de Sainl-L.aurept , de SainK 
Marcou , de Saint-Martiu , de Sainte-Paix , de Saint- 
Quentin , de Saint-Vigor, de S^intray , dç Saquainvilie, 
de Semilly , de Sitfrevast, de Solligny, de ThevîIIé , de 
Thezard , de Tbibouville, de Thieuville , de Tilly , de 
Tollevast , de Torigny , de Tournebu , de Tourncville , 
deTrousseauville , de Vassy , de Vaucellés, de Taux, le 
"Veneur, de "Ver , de Verdun , de Vieuporit, de Vil'jt:- 
quier, de Villers , de Yilllers , d'Yvctot. 

Nota. Je nai rien, changé à Tortf^praphe des nomSj 
quoi ^'elle m'ait paru fautive eh quelques endroits; fd 
préféré suivre scrupuleusernânt le texte, sans rien re- 
lever. 



Digitized 



by Google 



ROLES I^ORIlIANDSb zSl 



RoUes de plusieurs bans et arrières - bans oà 
les noMes de Normandie xmt été appelés ^ 
en 12149 ^ l'occasion de la guerre que Phi-» 
lippe^ Auguste eut à soutenir contre Fem-' 
pereur Othon l y et le comte de Flandres. 

Milites Normanme ferentes Bannerias. 

Constabularius Normannie du Hominct. Thomas êe 
Hanieto , du Hommet. Ingerannn^ de Hameto. Radulfus 
TTexon , Teson. Pnlcô Paganelli : Painél. Johannes Paga- 
nelli. Guîllelmus Bacon. Robcrtus de Goviz: de Gouvis. 
Philippus de Vace : de Yassj. Robcrtus filius Erueis 
Tesson. Robçrlus Marmion. Roberluç de Corcîaco , dé 
Courcy. Guîlielmus de Revieis. Henricus de Bellofago, 
de Beauffou. Joannes de Bruecourt, de Brucourt. Fulcô 
4e Aînelo , de Laune. Henricus de Ferreriis , de Perrie- 
res. Gilbertusde Aquiïa : de l'Aigle: Gaillelmtis dé Pla- 
nes. Roberlus de Tcbœvilla : de Tibouville. Richsîrdus 
de Harcôurt. D. Noviburgi , de Neubourg. Jôbarfnes de 
^ornebu , dcTournebii. Gaufiidus Pipart. Roberlus Ber- 
Irâ'iii ; Bértran. D. sancti Celerinî , de Sainl-Ce!erin. Jo- 
liailpes de Pralellis , de Préaux. Guillelm'us de Pratèllis. 
Guillelmus de Mortuornai^i , de Mortenaer. Cambètlanu's 
de Tânquervîlla , de Taocarville. Herés Guillelmi Mar- 
leîlî , Martel. Johannes de Roborelo : de Rouvrày. Ober-p" 
tus de Roborelo. Henricus de Estovil la , d*Estôuteville« 
Thomas de Pevelli: de PavilJy. Richardus de "Villequier. 
Renaudus de Boàco , du Bois. Gaufridiis de Bosco. GiI6 
deHodenc. Slephanus de Longocanàpo , deLonchânap. 
Hobertus deOisnevalle , d'Esncval. Pelrus de Hotol. Ni- 
cholaus de Monligniaco ,de Monligny, Simon dé Bello- 
5arto> de Beausart. Hères de Gaci , de Gacé. Hugo de 
Colunces , d© Coulonces. WillelmuS Crispinî , Crespîn* 
Rogerus Vicecomos , le Vicomte. Roberlus le Borne. Rc- 
bertusdé Ivriaco , d'Ivry. Roberlus Mailet. P. Croiliacen* 
sis , de Creully. Pelrus Malusvicinus, Mauvoisim. Casteî- 
lanusdeGailloneio; de Gaillon. Cornes de Alea^onio, de 



^■^^3d-by 



Google 



252 EOLES NOEMAN0Sf 

Alençon. D. de Carroges , de Carouges. Johanpes de Tiliy. 
Gnillelmus de Semilli. Roullaodus Tavenei , Avenel. &K 
chardus de Argenciis , d'Argences. 



Chevaliers de Normandie qui se distinguèrent 
dans les armées de Philippe II ^ roi de 
France , surnommé Auguste. . 

Le connétable de Normandie , le comte d'Alençon , le 
comte d'Eu , le chambellan de Tancarville ^ Ricbard 
d'Argences , Gautier d'Aunay , Foulques d'Aunou , Guil- 
laume des Barres , Henri de Beaufay , Simon cle Belles- 
sart , Robert Bertrand de Briquebec , GeoFroj du Bois , 
Benaud du Bosc j Anse) de Boutainyilliers ^ Jean de Bru- 
court,^ le seigneur de Carrouges , Hugues du Château , 
Guillaume de Chaumont,, Hugues de Coulonces , Robert 
de Courçj , Guillaume Crespin du Bec , Henri d'Etoute* 
ville, Henri de Ferriëres, Guillautne de la Ferté, Guil- 
laume de Follet , Philippes deGacë, le Châtelain de Gai - 
l<Hi y Jean de Gisors , Robert de Goiiis , Richard de Har- 
court , Thomas du Hommet , Pierre de Hottot, Gilles c'e 
Houdenc , Robert d'Yvry , Gilbert de Laigle , Etienne et 
Longchamp, Guillaume de Longray^^ THeritier de Gui!» 
laume Martel , Guy de Mauvoisin , le seigneur de Mol- 
taigu , Jean de Montchevreuil , Gui de Montdoucet j Jean 
de Montgoubert , Nicolas de Montigny , Guillaume de 
Mortemer , Guillaume de Nautairel^ le seigneur du Neu^ 
bourg , Robert d'Œsneval , Foulques Paiuel y Thomas dt 
Pavilly , Txéritier de Pierrepont , Guillauone dé Plasue, 
Jean de Préaux , Guillaume de Reyiers, Pierre de Riche- 
bourg , Ansel de RoncheroUes / Jean de Rourray , Roger 
de Rosay , le seigneur de Saint-Celerin , Henri de Sainf- 
Denis > Poyen de Saint-Yop , Guillaume de Semillj , 
Raoul Tesson y Robert de Thibôuyille , Jean de Thilly » 
Jean de Tournebu^ Jean de Trie » Bôger le Vicomte, 
Guillaume de Viçuxpont, Richard de Villeqûier. 



Digitized 



by Google 



tiOtis NORMANDS. a5$ 



Gentilshommes de Normandie qui se dtistin-- 
guèrentaux royaumes de Sicile et de Naples^ 
durant le onzième et le douzième siècles. 

Le chevalier de Baillepl , Robert de Bellesme, Raoul 
de Bernay y Raoul du Bosc , Audouîn de Caen ^ Hermaa 
de Caguy , Raoul Capel , le' seigneur de Carbonnel , Qdon 
Carrel , Hugues de Clairmont, Guiliaume Claret , Robert 
3e Cordom , Oçmont Draueot et ses frères , Ernaud d'Es* 
ebauffour, le Chevalier de fa Forest , Raoul de Fréneuse f 
Robert Giffard ou Guififard , N. Gosman , le marquis d« 
Grantemesnil , Robert, de Guitot , les fils de Taucrëde de 
Hautevillc , Richard de Laigie , Hugues Lenfau , Ri- 
chard de Limbeuf , Hugues Louvet, Barthélémy de Lucy» 
l'Amiral Margarit y Guillaume du Merle seigneur de No«- 
ron , le comte de Meulan , Guillaume de Montreiiil , Gil- 
bert de Mortaigne , Pierre de Mortain , Anquetil du 
Noyer , le comte du Perche , Richard de Quadrelles ou 
des Carreaux , l'abbé de Saint-Évrou , Robert de Saint- 
•Tean , Guillaume de Saint-Severin , Gautier de Saveuse , 
Robert de Sourdeval , N. Stigaud, Thepdol du Tané, 
Othrm du Teilleul , Roger de Tiron, connétable ^ Robert 
4e Thosny , comte de Conches y le chambellan Turgis. 



Eactrait de deux anciennes listes des Familles 
de Normandie , qui possédaient des fiefs 
militaires dans le douzième et le treizième 
siècles. 

Le seigneur d' Anfreville , Raoul d'Argouges , Olivier 
d'Aubigny , le comte d'Auinalfe , Guillaume de Bailleul , 
Geofroy de Bal lue , Robert de Bardoul , Jourdain de Bar- 
neville , Richard de Berville , l'héritier de Bellefosse « 
Valeran de Bigars> Roger Bigot, Amaury de Blarru , 
Raoul du Buat , Jourdain de Cambernon , Gérard de 
Canville , Hugues de Carbonnel , Adam Chabot , Hueuei 
du Chàtely Guillaume de Corday , la dame de CorneviUe^ 



Digitized 



by Google 



aS4 EOLES NORIUNDS. 

Bertol de Courselles , Renaud de Crus , Guillaume de 
Divc , Amaary d'Epiney , le ceinte d'Evreux, Gerelma 
de Fours , Robert de Freauville, Guillaume de Preneuse , 
Codefrojtde Gamaches, Guérin de Glapion ^ Richard de 
GIos , Robert Guiscard , Aubert de Haneest , Guillaume 
de Herouville , Hugues d*Hermanvîlle , le comte du Per- 
che , Robert d'Yvelot, Robert de Juvigny, Gautier de 
Lacy , Jean de Livet , Robert Louvel , Juhel de Lou- 
TÎgny , Raoul de Magneville , Henri de Mailloc , Guil- 
laume de Malerbe , Gilbert de Màllemains , Guillaume 
Mailet , Roger de Manneville , Guillaume le Marjéchal , 
Richard de Martînvast , Hugues de Maucanchy, Guil- 
laume de Meulan , Ne'el de Mombray , Jean de Montche- 
vrel-, Hugues de Montfort , Hugues de Montpinçon, 
Raoul de Montreiiil , Cuillatime de la Motte, Guillaume 
de Moyon , Herbert Néel , la dame' Julienne de Neu- 
ville , Henri de Nouant , Henri d'Omonville ,' Guillaume 
d*Orval , RaOuI de Piencour , Gautier Pipard , Guillau- 
ine de Pirou , Richard du Plessis , Geofroy de Poilvî- 
lain , Raoul du Quesne ; la dame Agnez de Rom , Guil- 
laume de Rotimare , Renaud le Roux, Jean de Sacy, 
Simon de Snint-Gilles , Hëlie de Saint-Saëns , la damé 
du Sap , Jean de Saquainville, le comte dfe Séez , Guil- 
laume de SifiPrevast , Guillaume de Surville , Guillaume 
dh Thait , Gilbert de Tillièfes , Gautier Tirel , Guilr 
laume de Tourneville, Roger de Tôurville, Olivier de 
Tracy , Roger Trosîiel , Pierre de VallbfigneS , Philippcs 
de Vassy , Guillaume de Yauborel , Gilbert de Villcrs, 
Maurice d'Ussey. 



Les Chevaliéts et Ecuyèrs qui doivent service 
au Roi y et qui vinrent en VOst^de Fois 
en 12'ji. 

L$;S CHEVALIERS DE NORMANDIE. 

La Baillie de Roen. 

Robert de Bouvil le et Thomas Sarazin poiir4M[onsienr 
Guy (ïe' Gazi| qui dist soi de voir un chevalier par 49 



Digitized- 



byGoogte 



ROLES NORMANDS. 255 

jours , et ieœj chevalier par 20 jours 9 en allant et re- 
tournant* 

Gieffroi âe Baudrevîlle présenta son service par ao 
jours, pour Aemy fié. 

Richart de Brionne poqr Tabbé de ^ernay , par 40 
jours. 

Et Guillaume de la Pierre pour Henry d'Eauville , pair 
40 îours. 

JeUan de Faus pour Jekan de Sauçoy , par 40 jours. ^ 

Henry de Grantcourt pour Monsieur Jean de Rovre de 
)a Baillie de Roen^ et pour Monsieur Guillaume de Fes- 
cam , et pour ^Monsieur Ricart de Yvitot , ^esquiex trois 
chevaliers doivent un chevalier par 4^ jours, pour le ùé 
de Offeneyetde Purnoy en la prévostéde Paris. 

Roger de Cavel pour Monsieur Jehan de Courtonne% 
doit 4ojo<i>*s. 

Guillaume de Lang« pour Monsieur Guillaume Tirel , 
qui doit un chevalier pour Févéque de Lisieux. 

Pierre Dauves pour Guillaume Tirel , qui doit un che- 
valier pour révêque de Lisieux. 

. Robert de Lorr^ey pour luy mesBte doit 40^ jours aux 
despeQS du Roy, si comme il dist. 

Denise de Alchuef /Jehan de la Rivière , Richart de 
Capeval pour Henry de Feirieres , qui doit 5 chevaliers par ^ 
40 jours. • 

Guillaume deBraîe , Jehan d'Annebaut , Robert de Ou* 
ville pour Tévêque d'Avranehes , qui doit 5 chevaliers par 
40 jours pour le fié de Saint-Philebert , et Monsieur Re- 
naut de Coudrey pour demi f