(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Noms féodaux; ou, Noms de ceux qui ont tenu fiefs en France dans les provinces d'Anjou, Aunis, Auvergne, Beaujolois, Berry, Bourbonnois, Forez, Lyonnois, Maine, Saintonge, Marche, Nivernois, Touraine, partie de l'Angoumois et du Poitou, depuis le XIIe siècle jusque vers le milieu du XVIIIe;"

This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It bas survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



Cl 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



NOMS , 



FÉODAUX 



TOME PREMIER 

Q/l—CHA 



Digiti 



zedby Google 



Pigiti 



zedby Google 



NOMS 

FÉODAUX 

ou NOMS 

DE CEUX QUI ONT TENU FIEFS 
EN FRANCE 

DANl LES PROVINCES 

d'Anjtm, Aunis, Auvergne, ÈeaujoloiSt Berry, 

Bourbormois , Foreiç, Lyonnois, Maine, Saintonge, 

Marche, Niremois, Touraine, 

Partie de VAngoumois et du Poitou, 

DEPUIS LE Xll« 81ËCLE JUSQUE VERS LE MILIEU DU XVIIIV 
EXTRAITS DES ARCHIVES DU ROYAUME 

DOM J|ÉTENCOURT 
Membre de TAcadémie des Inscriptions et Belles-Lettres. 

"DEUXIÈME ÉDITION 

TOME PREMIER 
A— CHA 




PARIS 

LIBRAIRIE DE SCHLESINGER FRÈRES 

Éditeurs du Dictionnaire de la Noblesse 

12 f RUE DE SBINB, 12 

MDCCCLXVII 



Digiti 



zedby Google 






Harrard Collège Librarj 

Blant Collection 

Gltt ot 3. Randolph CooU<%« 

•nd ArchltMad Cary Coolldc* 



Digiti 



zedby Google 



NOTICE 



SUR 



DOM BETENCOURT 



L'auteur des Noms Féodaux que Ton réimprime ici , 
Pierre- Louis- Joseph Bétencourt, naquit à Arras le 7 juil- 
let 1743. Dans un de ses derniers écrits, il se qualifie 

jcèse de Boulogne-sur-mer. » Il 
à Fabbaye d'Auchy-les-Moines, 
ait immédiatement de cet évéché; 
mai 1766. On y distingua bien- 
s affaires contentieuses. Comme 
îligieuses, l'abbaye d'Auchy avait 
;ea de les solliciter. Il s'appliqua 
it, et s'y rendit savant et . habile 
nployât même en dehors de son 
'en 1789 il se trouva choisi pour 
lécimateurs de la Flandre mari- 
tance qu'ils avaient pendante au 

roche. Il n'accepta ni ses prin- 
îs qu'elle voulait établir; et, le 
a persister dans ses vœux, nom- 
bilité en son abbaye. On le cite 



Digiti 



zedby Google 



6 NOTICE. 

comme le seul des religieux d'Aucby qui refusa le serment 
à la Constitution civile du clergé. Au mois d'octobre 1793, 
il émigra. 

S'expatriant pour servir la cause royale, il s'attacha au 
comte d'Artois. Je crois que ce fut par ses liaisons avec les 
deux frères de Cohzié, qui paraissent avoir été étroites. 
Ces prélats avaient succesaivei^^ent occupé le siège épisco- 
pal de Saint-Omer : l'aîné .était ensuite devenu évéque 
d'Arras, et le cadet archevêque de Tours. Madame du 
Deffant les vit tous deux dans son cercle, en 1772, et les 
remarqua. Walpole, à qui elle les vanta^ un peu après 
souper, sous plusieurs aspects qui étaient vrais, s'y méprit 
moins qu'elle du côté de l'ambition. L'évéque d'Arras 
n'en manquait pas déjà : il la justifiait par de grands ta- 
lents, et elle s'accrut avec eux dans des circonstances qui 
leur permirent de se déployer. Les Mémoires du temps 
montrent ce qu'il fut au milieu de l'émigration, dans les 
conseils du comte d'Artois. Un homme de sa pénétration 
et de son expérience devait bien choisir ceux qu'il s'asso- 
ciait; et il est, sans nul doute, le prélat que Dom Béten- 
court accompagnait dans ses vpyages de 1795 et 1796, 
aux lieux oîi se ramifiaient et se concertaient les projets 
de l'expédition de Quiberon, à Bremerworde, à Vérone, à 
Tannée de Condé. 

L'archevêque de Tours n'existait plus à ce moment. 
Frappé de maladie, à Amsterdam, il avait succombé au 
mois de mai 1795. Son frère mourut à Londres, le 16 dé- 
cembre 1804. Il ^^ serait pas impossible que D. Béten- 
court ait été l'ecclésiastique français dans les bras duquel 
expira l'archevêque, et encore celui de ses collègues exilés 
qui administra à l'évéque les derniers sacrements. On est 
certain du moins qu'il fut leur exécuteur testamentaire, 
et il garda toujours, en souvenir de leur attachement, 
leurs portraits, qui sont restés dans sa famille. 

Le rôle politique de l'ancien religieux d'Auchy avait 
alors fini; mais il ne s'était pas seulement initié et 
exercé à la conduite des affaires. A l'étude du droit il avait 
joint celle de notre littérature du moyen âge et de notre 
ancienne histoire; l'une n'alla;it jamais sans l'autre, ainsi 



Digiti 



zedby Google 



NOTICE. 7 

qu'il le disait dans sa vieillesse; et il eut ce mérite de n^ 
avoir point été poussé par l'exemple, c L'ancienne litté- 
rature, disait-il encore, était plus que négligée dans nos 
abbayes à moitié régulières, à moitié séculières, de l'Ar- 
tois. » On donne la date de 1783 à la traduction en fran- 
çais qu'il fit du cartulaire autograpnb de l'archevêché de 
Tours^ avec une transcription du texte : travail qu'il exé- 
cuta pour l'archev^uede Conzié, et qui fait actuellement 
partie des archives du département d'Indre-et-Loire* Il 
est assez difficile de savoir s'il s'y livra à Tours même, ou 
ailleurs, dans son abbaye, par exemple. Le temps assez 
long qu'il dut y consacrer serait un moti£ de croire qu'il 
ne put s'en occuper qu'à Auchy, où, dans cette hypothèse, 
le cartulaire lui aurait été envoyé. D'un autre côté, la 
traduction et la copie de D. Bétencourt ont des complé- 
ments qui impliquent la nécessité évidente de compul- 
soires en pleines archives, et pour lesquels il semble que 
des déplacements de pièces eussent été extraordinaires, 
et malgré cela insuffisants. Quoi qu'il en soit, de loin ou 
de près, nous y voyons le doigt de l'archevêque de Tours 
sur le futur mandataire de ses dernières volontés. 

Il entreprit ensuite la publication des chartes d'Auchy. 
L'abbaye avait déjà un ancien cartulaire, qui est aux ar- 
chives départementales d'Arras. D. Bétencourt ne s'en 
tint pas à ce recueil, de quelque autorité qu'il fût par son 
origine : il voulut établir son texte sur les originaux, tout 
autant qu'il en subsistait, et il l'enrichit des dessins de ce 
qui restait de leurs sceaux. L'ouvrage devait toujours être 
très-rare, puisqu'on n'en imprima que 25 exemp4aires. Je 
suis forcé de maintenir ce chiffre, qui a été mis en doute 
par M. Brunet^ dans la dernière édition de son Manuel 
du Libraire; car j'en ai la preuve ei je l'avais déjà donnée 
en i838^ Il ne faut donc pas imputer à la Révolution, 
comme l'a supposé gratuitement le savant bibliographe^ 
une réduction à ces a 5 exemplaires d'un plus grand nom- 
bre qui auraient été imprimés et détruits. Mais elle acer- 
tainement empêché l'achèvement de la collection dont le 

* Notke 6ur le cartulaire de l'abbaye d'Auchy. 



Digiti 



zedby Google 



8 NOTICE. 

premier volume seul a pu être imprimé. Encore ce volume 
n'est-il pas terminé ; il n'a pas de titre^ et Ton^ne sait que 
par celui que l'éditeur a écrit sur son propre exemplaire, 
qu*il fut imprimé en 1788. 

En cette même année^ dans le cahier de septembre du 
Journal des Savants, D. Bétencourt fit paraître une dis- 
sertation sur une question diplomatique d'un sujet neuf. 
Il y examine s'il a existé en France des Marquis en titre 
de dignité avant le XVI« siècle, et il résolut la question 
d'une manière affirmative. Son travail a toutes les appa-- 
rences d'un Mémoire consultatif : il j cite, entre autres 
sources dont il s'est servi, les archives du prince de Condé, 
qui témoignent de, hautes faveurs, si elles lui furent ou* 
vertes, et celles de l'officialité de Besançon plus éloignées 
de son monastère que celles de Tours, s'il les visita. Quant 
au Trésor des Chartes du Roi, qu'il consulta aussi, il 
l'avait sous la main, à Paris, oîi ses voyages étaient fré- 
quents et ses séjours assez longs. On trouverait , si le 
hasard s'en présentait, sa dissertation sur les Marquis, tirée 
à part^ en une brochure de 20 pages avec des additions. 

Je n'entends pas borner aux ouvrages dont je viens de 
parler la somme dé ses travaux littéraires, pour le temps 
qu'il passa dans l'état religieux : seulement, je n'en connais 
point d'autres qui y soient sûrement applicables. On con- 
çoit que durant les années de troubles qui suivirent, et 
dans les mouvements politiques oti son activité s'engagea^ 
il ait dû les suspendre. Mais il ne les perdit pas de vue 
au cours de ses voyages de cette époque, particulièrement 
à Rome dont plus tard l'archéologue se ressouvint. Il pa- 
raît s'être retiré, vers 1800 en Angleterre, alors, que l'émi- 
gration s'y était mise au repos. Il vécut à Londres avec 
les Latil, les Bouvens, dans la société de ce que la Royauté 
exilée avait retenu de ses serviteurs les plus éprouvés au- 
tour de ses intérêts et de ses espérance, moins vaines en 
résultat, qu'on ne se l'était imaginé ailleurs. Il y reprit 
ses études, profitant des moyens, que lui ofiraient les plus 
riches dépôts littéraires de cette Capitale, d'augmenter ses 
connaissances et de les appliquer; liant amitié avec les 
savants, et entremêlant peut-être cet emploi de son temps 



Digiti 



zedby Google 



NOTICE. 9 

de quelques autres voyages, qu'il projeta du moins, s'il ne 
les entreprît réellement. On a un croquis d'une carte qu'il 
avait dressée dans le dessein d'aller au Cap-Nord, et qui est 
demeurée attachée à l'atlas .de son exemplaire du voyage 
d'Acerbi, traduit en français. Il est vraisemblable que ce 
croquis de sa main est postérieur à la traduction qui parut 
en 1804, et il démontre avec quelles préparations D. Béten- 
court se mettait à ce qu'il voulait faire. Le voyage ne se 
réalisa pas; des circonstances imprévues s'y opposèrent. 

Ce fut, après tout, un doux exil pour lui que le séjour 
de l'Angleterre. La Restauration de 1&14 vint y mettre 
un avant-terme. Les Bourbons rentrèrent en France au 
mois d'avril ; mais D. Bétencourt ne les suivit pas immé- 
diatement : il ne quitta Londres que le 27 septembre. Il 
fat plus prompt à y retourner aux Cent-Jours, et laissa la 
seconde Restauration s'établir définitivement, avant de 
revenir définitivement aussi. Il semble, du moins, que, 
cette fois encore, il ne rentra pas avec les Bourbons; car il 
nlndique dans ses Notes ni voyage ni déplacement de Lon- 
dres, depuis son arrivée en cette ville, au mois de mars 
i8i5, jusqu^àson départ pour la France, le 26 août 181*7. 

La vieillesse était venue lui compter soixante-quatorze 
années d'existence, et il n'en pouvait plus demander trop 
à l'avenir : il vécut néanmoins encore assez longtemps 
pour remplir ses dernières années de ceux de ses travaux 
qui sont les plus solides et les plus dignes de recomman- 
der son nom. L'ambition ne le tourmentait pas; ses be- 
soins étaient modérés, ses goûts modestes : il n'éprouvait 
pas l'envie de se faire payer ses services par quelqu'une 
de ces sinécures lucratives dont le Pouvoir dispose tou- 
jours, et qu'il eût facilement obtenue. Je ne prends pas 
pour fiaveur une pension sur le trésor particulier du Roi 
qui lui était bien due. L'Académie des Inscriptions et 
Belles-Lettres avait rempli tous ses vœux en l'appelant dans 
son sein, le 2 août 18 16, avec le titre d'académicien libre. 

Il y fut élu en compagnie de sept autres personnes, qui 
devinrent ses confrères au même titre. C'était un singulier 
mélange de noms et de qualités qu'ils offraient pour une 
société de savants. A l'exception de trois ou quatre, qui y 



Digiti 



zedby Google 



lo NOTICE. 

étaient à leur place, on se demande, et peut-être s'est-on 
demandé alors, ce qu'y venaient faire les autres. Mais D. 
Bétencourt était de ceux pour lesquels on n'avait pas à se 
faire cette question. Ses travaux d'avant la Révolution suf- 
fisaient à lui donner rang : il ne revenait pas de l'exil les 
mains vides, et son plus grand ami, entre ceux qui n'a- 
vaient point quitté la France, Dom Brial, dans l'académie 
même oti. D. Bétencourt devenait son confrère, se prépa- 
rait à publier d'importantes communications qu'il en avait 
reçues pour elle. 

Ces communications consistaient en des extraits de ma- 
nuscrits de la bibliothèque Cottonienne, au Musée Britan- 
nique. Ils ont servi à donner le meilleur texte de la Chro- 
nique de Guillaume le Breton, dans le tome 17 du Recueil 
des Historiens de France, et à mettre au jour^ dans le 
tome suivant du même recueil, un ouvrage de Girald le 
Gallois, intitulé : De Instructione principis, qui n'avait 
point encore été imprimé. D. Brial^ qui continuait, dans 
la grande Collection oti il insérait ces documents, l'œuvre 
de Dom Bouquet, fut heureux d'en faire honneur à un sa- 
vant qu'il aimait. Il se plut encore à signaler, dans le 
tome i5 de V Histoire littéraire de la France, et dans le 
II* des Notices et Extraits des manuscrits de la Biblio- 
thèque du Roi, d'autres communications de D. Béten- 
court qui se rapportaient également au temps de son sé- 
jour à Londres. 

D. Bétencourt n'était donp pas un étranger pour l'aca- 
démie qui se l'associait; et elle se donna, en se l'attachant, 
un actif collaborateur. On a dressé^ plus ou moins exac- 
tement, la liste des lectures qu'il y fit de 181 9 à 1821. Il 
faudrait d'abord l'étendre jusqu'en 1827 et la compléter : 
ce ne serait, toutefois, qu'une partie des Mémoires d'éru- 
dition et de critique qu'il a composés dans le même temps, 
et qui sont restés inédits. En outre, son assiduité aux 
séances ordinaires de l'Académie, en le rendant attentif à- 
toutes les questions qui s'y traitaient, lui fournit plus^ 
d'une occasion de notes et d'observations utiles, très-libé- 
rales en certaines matières, parfois piquantes, et qu'il se- 
rait peut-être impossible de retrouver aujourd'hui, si l'on 



Digiti 



zedby Google 



NOTICE. II 

avait compté sur les archives de l'Institut pour les conser- 
ver. Je pui9 citer une proposition qu'il y fit, à laquelle 
M. le comte de La Borde attachait assez d'importance et 
d'intérêt pour vouloir s!en procurer le texte ou la sub- 
stance, et qu'il y a vainement cherchée. M. le comte de La 
Borde en a consigné la remarque dans sa Préface de l'/n- 
yentaire des Sceaux des Archives de PEtnpire. La pro- 
position de D. Bétencourt n'est pas perdue pour cela : elle 
se trouve parmi ses Mélanges manuscrits. Il y ouvrait à 
ses confrères l'idée d'un Recueil de sceaux tel que celui 
<)ui se publie depuis .i 863. On la laissa sans suite. Elle 
avait dû naturellement s'ofirir à l'esprit de son auteur, au 
milieu des recherches auxquelles il se livrait dans les Ar- 
chives du Royaume elles-mêmes, pour la composition de 
ses Noms féodaux; et, ici, j'arrive à l'œuvre la plus con- 
sidfrable de sa carrière littéraire : elle lui demanda près de 
huit années d'exécution. Je me figure qu'il en avait conçu 
la pensée en d'autres temps j il pouvait la rapporter de ses 
études et de ses impressions dans le pays qui possède le 
Domesday. Mais il n'avait le moyen de la réaliser, et il ne 
la réalisa, en effet, qu'à son retour définitif en France. 

On lui fournit toutes les facilités d'y travailler sans perte 
de temps ni déplacement, en le logeant dans les dépen- 
dances de l'ancien hôtel SoubisCy où les Archives se con- 
servaient. Dès la fin de 1 817, il y était installé^ et au mois 
de juin, si ce n'est mieux janvier, de l'année 1825, ayant 
terminé son œuvre là oti il avait résolu de l'arrêter, il alla 
demeurer rue de Vaugirard, dans le voisinage de son im- 
primeur. Enfin, au commencement de 1826, en février, 
il sortait des derniers embarras.de l'enfantement de tout 
livre, qui ne sont pas les moindres dans la publication d'un 
ouvrage compliqué comme le sien; et ses Noms féodaux 
avaient paru. 

Je n'ai point à analyser un livre qui est ici dans les 
mains du lecteur; et j'ai moins encore à faire l'éloge d'un 
ouvrage devenu assez rare et assez recherché pour que ce 
soit une nécessité de le réimprimer. Il fit peu de bruit à 
sa naissance; mais il fut tout aussitôt jugé et apprécié ce 
qu'il valait par les hommes compétents. Il est vrai qu'ils 



Digiti 



zedby Google 



12 NOTICE. 

se trouvaient encore en petit nombre; et Touvrage était 
d'une science qui se formait. Le temps oti il reparaît lui 
est plus favorable, et les circonstances sont meilleures 
pour lui donner de l'intérêt ^ Son nouveau succès serait 
de déterminer quelque arch^ogue patient à le continuer ; 
car, tracé sur un plan qui embrassait toute la France , il 
ne traite que d'une -partie de ses anciennes provinces. La 
suite esta faire, et l'on s'est trompé en disant qu'elle était 
inédite dans le$ papiers de l'auteur. Petit-neveu de D. 
Bétencourty par ma mère, je possède tout ce qui se trou- 
vait de ses Manuscrits dans sa demeure au moment de sa 
mort. Je sais que^ peu de temps avant cet événement^ il en 
avait envoyé d'autres à Tun de ses amis, le marquis Le 
Ver : mais les uns et les autres figureront dans une liste 
générale de ses écrits, et l'on verra qu'il ne s'y rencontre 
rien de relatif à une continuation des Noms Féodaux. 
Il tombe sous le sens que D. Bétencourt ne l'aurait 
pas composée pour la garder en portefeuille : avec l'esprit 
de sage prévoyance et d'exactitude sévère qui réglait son 
travail comme sa vie, il s'était limité au but où ses années 
et ses forces lui avaient permis "d'espérer qu'il pouvait en- 
core parvenir; et, l'objet rempli, il s'était arrêté. 

Ainsi, ce qu'il a publié de ses Noms Féodaux fut son 
dernier ouvirage. A considérer uniquement l'application 
qu'un travail de cette nature exige, et abstraction faite de 
la science, je n'exagère pas en avançant qu'il étonne dans 
xin homme de son âge. D. Bétencourt avait près de quatre- 
vingt-trois ans le jour oti il le termina. 

La nouvelle demeure qu'il s'était choisie, pour être plus 
à portée d'en surveiller l'impression, l'avait aussi rappro- 
ché de celle de D. Brial qui habitait la rue Servandoni. Ils 
étaient nés tous deux en la même année 1743, et seule- 
ment à six semaines de distance. J'ignore oti ils se recon- 
trèrent pour la première fois : mais ce dut être à Paris, 

* Dans la discussion sur le Droit du Seigneur, par exemple, il avait 
son mot à dire, si on l'eût consulté ; et Ton ne s'étonnera pas qufe le 
feu procureur-général Dupin se soit frotté les mains des articles 
Châtier et Beauvau, Mais, quand je les lui montrai, le débat avait 
cessé. 



Digiti 



zedby Google 






NOTICE. i3 

pendant les séjours qu^ ht D. Bétencourt, et alors que 
D. Brîal était moine aux Blancs-Manteaux. Je ne trouve- 
rais pas une autre époque favorable pour y nouer plus 
tard entre eux une amitié qui ne pouvait étfe nouvelle et 
qui se montrait tout à fait éprouvée, quand D. Brîal par* 
kit de son confrère à l'Académie en ce doux langage qui 
perdrait trop à être traduit : « Amicissimus noster^ Bette- 
dictini quondam ordinis alumnus et antiquitatwn médit 
£tvi studiosissimus indagator^ D. de Bétencourt ^ » 

En 1818, Dibdin qui voyageait en France, et qui avait 
connu D. Bétencourt en Angleterre, vint à Paris et le 
rencontra chez D. Brial. Ils se réunirent plusieurs fois 
tous trois^ et Dibdin, dans la relation de son voyage, con- 
sacra aux deux vieillards un chapitre tout entier qui offre, 
^ -élever, un touchant tableau de 
union. Ce chapitre est le 3i' 
luction française que Ton en fit 
it ainsi D. Bétencourt : « L'abbé 
taille; il porte ses cheveux gris, 
ssive; il parle beautoitp et bien, 
pendant son esprit et son enjoué- 
par les années. Rien de plus amu- 
it il raille son respectable ami; 
sa surdité, reste plongé dans un 
le étranger à ce qui est auprès 

bien sûr, était innocente. J'ai 
rial dans sa retraite. Mon oncle, 
passer mes années d'études à la 
>nduisit une ou deux fois, sans 
\ d'une éclipse de soleil que l'on 
verres blancs noircis à la fumée, 
s dans les rues. D. Bétencourt fit 
1 acheta un verre. Maiâ D. Brial, 
a bourse, comme de l'oreille, crut 
ipte^ en noircissant lui-même sa 
Lne chandelle; et quand, après 

Gaules et de France, XVII, 769. 



Digiti 



zedby Google 



14 NOTICE. 

rédipse, mon oncle vint chez lui avec son verre, il lui 
présenta, lui, sa loupe. D. Bétencourt eut la curiosité de 
la nettoyer; il la fit voir ensuite à D. Brial : elle était fen- 
due! Voilà comment il faut entendre qu'il raillait. Cer- 
tainement il avait du trait; il le montre dans ses écrits, et 
les préliminaires de ses Noms Féodaux, pour ne parler 
que de ce qui est sous les yeux du lecteur, prouvent qu'il 
dlait même jusqu'à la malice pour en armer le bon sens 
et les leçons de l'histoire. Mais jamais il. ne se fût égayé 
d'une infirmité qui affligeait son ami et qui ne devait pas 
être, malheureusement, sa plus dure épreuve. Les facultés 
de D. Brial s'afEûblirent : à la fin il y eut dérangement 
mental. C'est dans cette triste situation qu'il mourut le 
24 mai 1828. 

D. Bétencourt fut plus heureux. Sa vieillesse se prolon- 
gea dans la santé du corps et de l'esprit. Mais la mort ne 
le surprit pas; il en pressentit l'approche avec fermeté et 
bon visage. Un matin (je n'oublierai jamab ce jour qui 
était un jeudi d'avril 1829), il me demanda d'être attentif. 
J'étais assis; il me lut, debout, deux actes de ses dernières 
volontés. L'un de ces actes réglait Tordre et les conditions 
de ses funérailles et me chargeait de l'exécution : tout y 
était prévu dan& les moindres détails et venait d'être écrit. 
J'éprouvai, à cette lecture, une émotion que mes vingt ans 
rendaient naturelle, sans qu'elle trouvât grâce devant le 
sévère vieillard. Il était resté calme et me réprimanda : 
à Refuseriez-vous de me fermer les yeux, me dit-il : qui 
prendra soin de moi, si ce n*est vous? n C'est là du carac- 
tère, et ce n'était pas joué. . 

Il vécut encore quelques semaines ; et, à minuit son- 
nant, entre le 1 5 et le 1 6 mai, je lui fermai les yeux. 

Il repose dans le cimetière du Mont- Parnasse, près 
d'une noble dame, la duchesse de Gesvres, dernière des- 
cendante des Du Guesclin, qu'il ramena de Texil en 1800 
et à laquelle il resta dévoué avec amitié. Elle était décédée 
plusieurs mois avant lui; et il avait pris soin de sa sépul- 
ture. Je crois que l'inscription qui se lit sur la tombe de la 
duchesse de Gesvres est de lui. La place m'a paru s'assi- 
gner d'elle-même aux dépouilles mortelles de D. Béten- 



Digiti 



.edby Google 



NOTICE. i5 

court, faute de pouvoir leur en trouver une à côté de celles 
de D. Brial qui sont dans le même cimetière. 

Peut-être jugera-t-on que cette Notice renferme des dé- 
tails et rapporte des circonstances dbnt elle aurait pu se 
passer. Mais ils m'ont semblé nécessaires pour affirmer la 
sincérité de celui qui-donne ici la biographie de D. Béten- 
court, et pour justifier le principal droit qu'il se recon- 
naisse à parler de ce savant. 

On remarquera aussi que le nom de D. Bétencourt est 
constamment écrit dans la même Notice, sans la particule 
qui lui était donnée, même avant la Révolution. Sa disser- 
tation imprimée, sur les Marquis, est signée : de Béten- 
court; il est dénommé Dom de Bétencourt dans Pacte qui 
le constitue agent' général des décimateurs de Flandre. 
A partir de son retour en France, c'est encore avec la par- 
ticule que Ton parle de lui et qu'on lui écrit. Mais elle 
manque sur son acte de baptême; et si l'on voit des lettres 
faniilières où il l'emploie, il ne la prend pas dans les actes 
de sa vie civile qui doivent avoir un caractère authentique 
et une force légale : et il était généalogiste. 

François MORAND, 

Juge au Tribunal de Boulogne-sur-mer, 
Membre non résidant du Comité des 
Travaux Historiques. 



PAEIt — IMPftUli CHEZ BONAVIMTUBI RT DUCBU0I9, 
«QAl DM lUdURINS, 66. 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



AVERTISSEMENT 



De tons les dépôts d'actes publics du royaume de France, œlui 
de la capitale jouit, sans contredit, de la prééminence, soit par le 
bon OTdre qui y règne, soit par la multitude et Fimportance des 
pièces qu'il renferme, soit enfin par la surveillance immédiate du 

Buvemement, et une scrupuleuse attention à en écarter les mains 
idèles. 

Cependant tant de richesses ont été négligées; on s'est borné à 
eonsolter les anciennes annales et chroniques de notre monarchie, 
toutes connues par la collection de dom Bouquet, et que termine 
âiqourd'hui M. Brial, l'un de ses successeurs. Et les titres originaux, 
ces v^tables bases de r histoire, selon l'expression ou plutôt le san^ 
^ot de l'abbé de Mably, il y a plus d'un demi-siècle, sont demeurés 
mperçus. Aussi ne voyons-nous plus depuis longtemps, à l'égard 
de notre histoire, que des livres faits sur des livres. De savants soli- 
taires ont, il est vrai, joint à l'histoire de quelques provinces des 
pièces Justificatives ; mais ces pièces sortoient la plupart de chapitres 
r^liers ou séculiers, et leurs archives ne nous offrent pas la même 
garantie que la probité de celles du royaume. 

Le présent travail n'a pour objet que l'intérêt des familles parti- 
culières ; celles qui les dominent toutes, et par leur élévation et par 
leur notoriété, ne peuvent appartenir qu'à l'histoire générale dont 
elles font le principal ornement. Laissant donc aux historiens à 
venir l'emploi des titres que leurs devanciers n'ont pas cherché à 
eonnoitre, on s'est renfermé (dus spécialement dans le cercle des 
aveux, hommages et dénombrements déposés autrefois à la chambre 
des comptes, et depuis au F^alais-Soubise. Quant à l'authenticité de 
ces actes, elle ne sauroit être mise en doute ; car indépendamment 
de celle qui leur est assurée par leurs caractères intrinsèques et 
extrinsèques, ainsi que par la nature de leur dépôt, il &ut aussi 
Umr compte des formalités obsarvées pour leur rédaction ; savoir» 

I 4 



Digiti 



zedby Google 



Il AVERTISSEMENT 

la publication et TaflSche au portail de l'église paroissiale pendant 
trois dimanches consécutifs, le rapport fait à la cour féodale, y sié- 
geant les hommes de fief assermentés ou jurés (a). Un autre juge- 
ment avoit lieu avant Topposition du sceau ; c'étoit celui des titres 
et qualités de l'avouant, sur lesquels l'intérêt du droit de ft^c-fief 
ne transigeoit point. 

On n'a pas cru devoir placer parmi ces noms féodaux ceux des 
gens d'église jouissant seulement de biens d'église ; ce sont des 
mains-mortes qui ne figureroient ici que comme meubles, et c'est 
une maxime de droit que meuble n'a point de suite par hypo- 
thèque. 

La totalisé des registres ou porte-feuilles d'aveux, etc., s'élève au 
nombre de 1410, qui renferment la plupart 200, 300 et jusqu'à 
700 pièces ; on a compulsé et extrait 252 registres, outre les dou- 
bles côtés bis que l'abondance des actes a oblig:é de diviser. Mais 
comme ces numéros présentent eux-mêmes des interruptions dans 
l'ordre des provinces, il convient de donner la série particmlière de 
ceux qui ont été emplo]^és, afln d'épargner, dans la continuation de 
ce travail, une fatigue inutile en revenant sur ce qui est fait : ce 
sont les registres 329, jusques et compris 511 ; celui 810, et ceux 
de 1338 à 1405. Six d'entr'eux, cotés 433 et suivants, appartenant 
au Poitou, ont été employés parce qu'ils se trouvoient inclus dans 
ceux dont on s'occupoit ; mais lorsqu'on en a découvert la suite, il 
n'étoit plus possible d'en faire usage sans dépasser les bornes de ce 
travail déjà trop étendu. Le surplus des titres de cette province 
trouvera sa place dans un supplément, avec l'Angoumois qui n'a été 
qu'effleuré. 

U y a aussi aux mêmes archives deux volumineux inventaires sur 
parchemin, intitulés : Hommages de France, où sont indiqués une 
foule d'originaux non compris dans les 1410 registres, et regardant 
diverses provinces de France; il s'agira d'y recourir pour compléter 
cette première partie, et d'en porter le résultat au supplément dont 
on vient de parler. 

Au reste, on ne peut se dissimuler que cette immense collection 
de refifistres offire, au moins dans la partie que l'on a compulsée, de 
grands vides, notamment pour le XYI.'' siècle et la moitié du sui- 
vant. Gela viendroit-il de l'incendie du Palais de justice (en 1736, 
selon d'autres 27 octobre 1737)? Ne pourrait-on pas aussi l'attri- 
buer aux troubles politiques et religieux qui, pendant cette époque, 
auroient rendu les aveux et dénombrements moins fréquents ? Quoi- 
qu'il en soit, ces actes devinrent fort abondants au milieu du 
aYII.* siècle, lors de la grande recherche des nobles ; soit, quils 



(a) De là, soit dit en passant, ceUe danse si commune dans les anciens Uvres 
de plaids : Les hommes de fief y à la conjure du bailli, ont dit, etc.; clause c^oi, 
dans les débats de nos jours, paroit entièrement ignorée, quoique Ton ait bien 
retenu sa corrélatife : La Chambue suffisamment garnie de ses Pairs, 



Digiti 



zedby Google 



AVERTISSEMENT m 

fussent provoqués par les traitants ou préposés à cette recherche, 
soit que les pretendants à la noblesse crussent y trouver un titre ou 
garant contre les poursuites dont ils étoient menacés. 

Maintenant nous devons expliquer i."" les abréviations qu'une 
multitude de mots, répétés d'une ligne à autre, ont rendues néces- 
saires. 2.'' Les termes particuliers aux propriétés rurales, et qui 
Tarient selon le dialecte des provinces ; et enfin signaler la position 
de quelques lieux de ressort, peu ou point connus. 



Bourbon. 

bourg, 

Chàu 

CkuM. 

Çhev. 

touU 

Dem. 

dm, 

de9, 
dom. 
*ér. 
m. 



f: 



eM, 





Abréviations, 


Bourbon. 


h.j. 


BoorboQDoit. 


1dm. 


bourgeoia. 


met. 


Château. 


m. b. j 


CbateUenie. 


motet?. 


Che^Uer. 


par.^ 


coutame. 


Ha. 


Damobean. 


demeurant. 


PhUib. 


dépendant, ce« 


9g. 


devoirs. 


S9g. 


domaine. 


ieig. 


droits. 


relw. 


ensemble. 


i,t. 


^oux, se. 

Fief et seigneurie. 


ter. 
Urrit. 


GttUlanme. 


viU. 



bâute justice. 

mêmes possestioBS« 

métairie. 

DMjenne et basse justice. 

mouvant, ce. 

paroisse. 

paroissien. 

Philippe. 

Philibert. 

seignenr. 

seijgneurie. 

seigneurial, aux. 

relevant. 

terre et seigneurie. 

terroir. 

territoire. 

village. 



Narm génériques de propriétés rurales. 

• 

Âlbei^ement — chesal, chesau — bordelage — habergement — 
herb^gement — hospice — hôtel — maison — mesnil — manoir 
— mas, max, mex — métairie — repaire — ténement, etc. : ces 
dénominations sont à oeu près synonymes. On trouve chesal ou 
métafarie; hospice ou chesal; maison ou manoir; manoir oit téne- 
ment; mas oti métairie ; mas ou village ; pourpris ou hospice : por- 
prisium^ seu hospicium; ténement ou bordelage. 

lieux de ressort ou de mouvance^ dont la connoissanee 
est moins familière, 

Aisnay, Ayuay, aussi Aynay-le-Ghâtel : Bourbonnais. 
Aunay : Poitou. 

Beçay, Bessay : Beciacum; Bellenave, Belleperche, BiUy, Bruyère : 
Baui^otmois. 
Castel-Ghinon, Chaveroche : Bourbonnais. 
Champtoceau, Cbantoceaux, Ghâteau-Ceaus : Aftfou. 



Digiti 



zedby Google 



IV AVERTISSEMENT 

Ghâteau-Chinon, Castrum Canimm : Nivernois. 
Chizay : Poitou. 
Germigny : Bourbonnois. 

Maubergeon, c'est-à-dire la Grosse Tour de Poitiers, comme la 
Tour du Louvre, la Tour de Risbandelle au Mans, etc. 
Melle ou Meruant, et aussi Vouvant : Poitou, 
Nonnette : Auvergne. 
Pougny : Bourbonnois. 
Rocnefort : Anjou. 
Rochefort : Auvergne. 
Rochefort et Tour-en-Jarèze : Forez. 

Les citations ou renvois aux preuves seront marqués de la manière 
suivante : (r. 329, p. 10; r. 1405, p. 388); c'est-à-dire (regi^ 
329, page 10; etc.) 

n ne faut pas s'attendre à une orthographe régulière et uniforme 
dans des écritures de divers siècles, de diverses provinces et de dif- 
férentes mains. Aussi les variantes à cet égard sont-elles à l'infini, 
se renouvelant à chaque page, souvent'dans la même ligne ; elles ne 
peuvent gue choquer des yeux modernes. Cependant le respect dû 
aux originaux, comme aussi l'intérêt de l'ancienne littérature, ne 
permettent pas de les omettre; et les Employés aux expéditions, 
moins libres que nous, n'ont garde d'y manquer. Le style, les 
termes devenus impropres, les variantes, les abréviations, tout est 
maintenu dans ces expéditions, et l'on peut dire que, les connois* 
saaces préalables à part, l^ut y est matériel et consiste à rendre 
en caractères connus ceux qui par le laps de temps sont devenus 
insolites. # 

Ce ne sont pas les termes usuels qui embarrassent un déchiflreur 
exercé, mais les noms personnels et ceux des lieux peu dignes de 
l'atfiention des géographes, ou qui ont varié; le défaut assez général 
d'accents, traits, points et virgules, et aussi la forme incertaine de 
quelques lettres, ajoutent encore à ces difficultés. Par exemple, les 
lettres T et G ont souvent la même physionomie ; le V assez ordi- 
naire comme initial, prend habituellement la forme de l'U consonne 
dans le corps des mots ; de là le nom Febure, autrement Febvre, 
dont la racine est (aber^ forgeron. Mais la lettre N est ceUe qui 
prête le plus à la négligence, même dans nos presses ; de là T-expres- 
sion couvent, qui nous est restée, au lieu de couvent, conventus. 
Pour surmonter ces obstacles, on s'est aidé des apostilles qu'offre 
fréquemment le revers des titres, et qui ont été rédigées les unes 
plus tôt les autres plus tard, mais sur les lieux. On a aussi conféré 
les actes anciens axec ceux postérieurs, sans oublier le peu de 
signatures autograpoes qui s'y rencontrent, et en supposant, ne fut- 
ce que par courtoisi^que les Parties savoient orthographier leur 
nom. On voit au reste que ces noms se déclinoient au masculin et 
au fémmin : Aleysson — Aleyssone. Brun — Brune. Ghauveau — 
Chauvelle. Fabri '^TaMe, etc. ; et cela joint à la versatilité de leur 



Digiti 



zedby Google 



AVERTISSEMENT v 

orthographe, répond d'avance au reproche d'irrégularité qui pour- 
rait nous être £ail dans l'ordre alphabétique de ces noms. 

Si ces noms» formant article, sont faciles à trouver, il n'en est 
pas de même des autres qui les accompagnent, comme vassaux, 
parents, ou témoins, sur lesquels on ne pourroit mettre la main 
qu'en parcourant ce travail d'un bout à l'autre. II a donc fallu, pour 
es faciliter la recherche, les ramener à une liste particulière, avec 
indication des pages où ils se rencontrent. Cette liste, déjà excessive, 
^ qui paroitra à la suite du texte, ne contiendra cependant que les 
nom d'une certaine tenue ou qualifiés, et cela f^ute de place, 
emme ailleurs, et par la mémo raison, on n'entre que par 
biilets. 

Pour ce qui est des surnoms, provenant de titres, seigneuries, 
propriétés, lieux de ressort, domicile, naissance, etc., que l'on a si 
souTent substitués aux noms primitifs, ce seroit l'objet d'une cri- 
tique fort étendue et qui demanderont trop de recherches pour s'en 
oonper ici. Au suiplus, nous en avons parlé ailleurs, et nous avons 
cité.entr'autres exemples, celui du baron de Châteauneuf, ministre 
d'Etat sous quatre de nos rois, qui, sorti d'un Simon, maire du vil- 
la^ de l'Aubespine au pays Chartrain, prit le nom de ce village, 
praédé de la particule 6fe. D'après cela, nul doute que dans cette 
multitude de noms que l'on a recueillis, il ne s'en trouve beaucoup 
de doubles ; ce qui ne justifie que trop la plaisanterie de Montes- 
quieu : En France on ne reconnaît ni les hommes à leur nom, ni les 
femmes à leur visage. 

En rassemblant dans les articles, et par ordre de dates, des noms 
présumés appartenir au même san^ par leurs rapports aux mêmes 
propriétés, alliances, ressorts, domiciles, titres et autres circons- 
tances, ce n'est pas à dire que l'on en garantit la filiation ; on 
dierdie seulement à mettre chacun à portée d'y trouver ses conve- 
nances. 

Lorsque des particuliers de différents noms portent simultané- 
ment le même titre de terre ou de seigneurie, il faut entendre qu'ils 
la possèdent ou par indivis, ou à divers degrés de mouvance ; on 
aperçoit jusqu'à huit de ces degrés dans une charte de l'an 1450 
(re^stre 342, pièce 42). C'est Tabbaye de Perray-Neuf, près Sablé, 
qui relève du Roi une ae ses propriétés, par les moyens gradués de 
Ro^fuiy, — de Duplessis, — de fion, — de Launay^ — de la Jaille^ 
— de yerf^ — de Sablé, — * de Baugé, et A' Anjou qui reporte 
au Roi. On trouvera ci-après, page 112, un exemple du même 
genre. 

Quelgue soin que l'on ait pris à l'égard des renvois aux preuves, 
il est difficile de croire que parmi un si grand nombre de chifflres, 
qui se répètent à chaque alinéa, et souvent en fqmle, il ne se soit 



Dig^tizedby Google 



VI AVERTISSEMENT 

glissé quelque méprise, car s'il y a lapsus Hnguœ, il y a aussi 
ipsus oculiy lapsus calami. Cependant comme il n'est pas possible 
que le n.^ du registre, celui de la pièce et l'indication du ressort ou 
chef-lieu soient en même temps fautifs, l'un pourra se retrouver par 
l'autre. 

Terminons par une réflexion générale qui seule a dicté ce travail. 
La plupart de ceux qui, dans l'intérêt de leur famille, recourent aux 
Archives du royaume, n'y apportent guères d'autres renseignements 
que leur nom, assez souvent le surnom que leurs ancêtres y ont 
substitué. Comment, atteindre l'un ou l'autre dans un amas aussi 
prodigieux d'écritiâ^ dont l'orthographe et les caractères sont si 
variés. Cela demanderoit des recherches excessives, et parfois sans 
résultat satisfaisant. Il étoit donc de toute convenance de donner, 
non-seulement à ceux-ci, mais encore à ceux bien plus nombreux 
qui ignorent si leur nom existe dans ce dépôt, un guide assuré pour 
les conduire dans ce dédale. Notre travail remplit ce but, du moins 
quant aux provinces que nous avons explorées. Les prénoms, noms, 
surnoms, titres et qualités, les propriétés, le chef-lieu du ressort ou 
d'habitude, sont maintenant connus; on peut d'un coup-d'œil savoir 
si le nom que l'on poursuit se trouve rappelé, et en Qiême temps 
s*il est d'une tenue ou d'une nécessité qui vaille les frais d'une 
expéditioiv; car il faut bien retenir que ce n'est point sur ces extraits, 
mais sur une grosse authentique, que la sincérité des noms et autres 
faits doit être jugée. 



Digiti 



zedby Google 



INTRODUCTION 



C*étoit en théorie une bien haute conception que celle qui, par une 
chaîne non interrompue de patrons et de clients, tendoit à lier le 
plus humble propriétaire au défenseur suprême de toutes les pro- 
priétés, et qui, en transmettant d*âge en âge le nom des familles et 
rétat de leur avoir, satisfaisoit un besoin moral que chacun éprouve; 
car il est plus naturel à l'homme civilisé de désirer connoître d'où il 
vient, que de chercher à savoir où il va. Mais la convoitise, cette 
métropole de tous les vices ^ selon l'expression énergique d'un ancien, 
la convoitise qui pénètre dans les institutions les plus sages, au lieu 
d'une chaîne de protecteurs et de protégés, n'a produit que celle 
d'oppresseurs et d'opprimés. 

n sembleroit que les hommes ne sont pas faits pour être trop 
prèsfes uns des autres : Propter naturalem hominum ad disseniien^ 
dwn fadlitatem (Digeste), et que, semblables à ces liqueurs qui 
reposent en paix sur les rayons d'un laboratoire, il sufBt de les 
mêler pour occasionner une fermentation. De là cette maxime d'un 
prélat, chef de file au temps de la fronde : « Qui assemble le peuple 
» l'émeut 1» (Retz) ; de là le propos d'un écrivain séducteur : 
c L'homme est bon, les hommes sont méchants » (J. J.) ; de là les 
haines dans ces familles factices, nées avec chaque religion, et vivant 
en commun ; et de là aussi le choc des exigeances et des résistances 



Digiti 



zedby Google 



vm • INTRODUCTION 

qui avoient rendu si adieux le régime appelé féodal (i). n Mt 
pourtant convenir qu'à la longue ce régime s'étoit beaucoup adouci; 
ce que sans doute Ton doit attribuer au naturel généralement bon^ 
de nos rois de la m.® race, qui, en favorisant le progrès des lumières 
et celui du commerce, ont fait insensiblement disparoitre ces dis- 
tances choquantes qui s'étoient introduites par la violence entre les 
individus de leur grande famille. Dans le berceaiï même d*ou paroit 
être sortie cette institution, Frédéric-Guillaume H, roi de Prusse, 
étoit si déclaré contre elle, qu'il l'abolit en 1717 dans ses Etats, et 
convertit tous les fiefs en biens allodiaux. (Art de vérifier les dates, 
t. 3, p. 533.) 

Depuis Torigine des fiefs, ou depuis leur division, on en a reconnu 
de deux sortes : le fief noble, et le fief simple ou roturier, aussi 
nommé bourgeois. Celui-ci nésmmoins changeoit de condition, sî 
par achat ou autrement, il tomboit entre les mains d'un noble ; car 
alors le nouvel acquéreur ne pouvoit plus, comme son vendeur, 
« être taillable ni traité de rebelle en cas de résistaœe aux volontés 
» de son seigneur. » (Voy. ci-après, p. 485.) Long-temps aupara- 
vant il avoit été jugé par arrêt du Parlement, de l'octave de la 
Chandeleur, 1260, qu'Amaury de Meudon, Chevalier, ne seroit tenu 
de faire hommage de son fief à un roturier qui avoit acquis le fief 
dominant. (Gui Coquille.) ♦ 

£n rendant à la lumière des noms long-temps ensevelis, ceux qui 
ont intérêt de les connoitre se verront à même d'en suivre la filia- 
tion, soit directement, soit par des recherches collatérales, c'est-à- 
dire parmi les noms qui, sans former article, s'y trouvent épars, et 
dont on a promis dans l'avertissement une liste particulière. Il ne 
faut pas oublier, quoique le vulgaire s'y trompe assez ordinairenoient, 
que même nom et même sang ne sont point synonymes ; il est vrai 
seulement que même nom, même chef-lieu, mêmes possessions, 
même fréquence ou retour de ces prénoms consacrés dans les 



(1) On trouvera oi-aprèt, dant U féodalité françaiae, pages 83 et 226, le droit 
de cuisse, et celui dont l'eiercice jeta de nos jours l'alarme parmi le beau sexe 
de Paris ; nous voulons parler des Fugueurs . En revanche, on remarquera, p. 
672, un trait d'Ant. de Levis (M 44), satisfaisant pour ceux qui, sans tant parler 
dé iÉonde, «avem la pratiquer. 



Digiti 



zedby Google 



INTRODUCTION ix 

ftmBles, et qui s'y perpétuent (2), (brment un préjugé favorable de 
lldentHé du sang, lorsqu'elle n'est pas textuellenient prononcée. 

SU la eoBtinuité de notre race primitive est certaine, la durée de 
odes qui en dérivent est un problème sur lequel on peut tout dire ; 
il est seulement prouvé qu'elles passent : ^Ua generantur et alla 
tgieitmtwr; tic generatio camU et êonguMê^ aUa finUur et aHa nas^ 
€lhur. — * Non tradent filii eju$ radiées, et rami eju$ non dabunf 
/rwchm... (3). Ces oracldi de la sagesse divine ne soutint si 
mdonpés, qu'avec les progrès de la réflexion on ne puisse en 
truBver l'applkation, sinon particulière au moins générale. En effet, 
dans le commerce ordinaire de la vie, au milieu de ses contempo* 
raîBS, on est joumdlement k portée d'observer des extinctions de 
ftmOles de tout état; et ce siècle, quoique peu avancé, en a d^à 
signalé plusieurs en France d'un jrang élevé (Crequy, Richelieu, 
Serait, etc.). Combien de rejetons uniques, morts avant l'âge viril ! 
Combien de célibataires obligés ou volontaires qui ont disparu, au 
moins avec le ftng avoué dont ils sortoient l Combien de mariages 
stériles, ou qui n'ont produit que des filles I Combien d'autres dont 
la eoQcbe a été souillée, et combien par. conséquent de descendances 
apparentes se trouveroien^en défiiut, sans la fiction de droit : /# e$t 
pttmr quem nvptim demonttrant; fiction salutaire, surtout dans les 
peuplades catholiques où la profusion des rites prête une facilité 
extrtoe aux coamranications des deux sexes, et un remède com* 
mode dans l'aveu secret de sa coulpe. 



(t) Comme Louiif CharUi, Binri, àêm U nniionde France; JBmiiUMiiei, 
Jbniikt Gustaioêi Frédéric^ Bouchard et Matthieu^ Boson, etc., dans d'aairw. 

(S) Badkee -genâium mperbarum arefeeit Deut^ et pkmtemit humUu» — if#- 
potm impiorum non multiplicabunt ramot, et radiées immunda super eacumina 
peirœsonanL (Ecdi., x, 18, 14, 19,23, ^ 40, 15). — In generatione una de- 
kafiÊrnomene^. (Pttl. a^ni). — Sic radix eorum quasi favUla erit, et ger- 
men eorum ni pulvis ascendet. (babe, ▼, 24). — Uadi» eorum eûseiceata est i 
fruetum nê^ftÊoquam fadeiu. (Om», », 16) . — Sgo antem egterminom Âmor- 
t hmum a faeioeorum... et eontrUH fruclum ejue desuper, et radiées eins subtue 
(Anes, n, S). — JTi erunt omnes superbi et omnes facientes impietatem^ stipula: 
et infiammaJbit eos dies veniens qux non derelinquet eis radieem et germen. 
».» w, 1). 



Digiti 



zedby Google 



X INTRODUCTION 

Tout cela sans doute ne résout point le problème sur les généi^- 
tions particulières, parce qu'en effet la géométrie ne s'applique 
point à rhistoire, et que la Révélation ne parle que des générations 
en général. Cependant l'Ecriture elle-même nous apprend que les 
races des superbes et des impies cesseront de produire : Ornnes su- 
perhi et omnes facietUes impietatem ; wm derellnquet eis DomUius 
radicem et germen; et si l'on combine les passages nombreux de ce 
code sacré avec les iniquités, la corruptioli et les désordres qui iiH " 
festent les grandes viUes, on peut au moins conjecturer qu'il f'i^' 
beaucoup à rabattre sur la quantité de races prétendues ancienm 
qui, de la fabrique des généalogies, ont passé dans l'histoire. 

C'est dans les campagnes qu'est la pépinière des races ; là se 
trouvent en permanence la simplicité des mœurs et le frein de la 
religion, qui ne sympathysent aucunement avec l'iniquité, encore 
moins avec la superbe ; une vie frugale et uniforme, une atmosphère 
libre et saine, le travail corporel, une surveillance mutuàle et 
presque incessante, qui arrête les écarts ou les reltd fort rares : 
voilà les grands moyens de perpétuité, et dont les résultats ne sont 
pas seulement dans la mémoire^ mais survivent depuis long-temps 
dans ces. cahiers sur papier des seigneuries particulières, dont 
jamais la presse ne s'est occupée, appelés livres terriers j livres de 
plaids^ livres de censives, où se voient des filiations qui remontent 
à 3 ou 4 siècles, et qui certainement s'élèveroient plus haut, si les 
documents antérieurs n'avoient, par leur fragilité, cédé à l'injure 
des temps. 

D'un autre côté, on ne peut se dissimuler que si les campagnes 
nourrissent les villes, elles entretiennent aussi leur population par 
des migrations successives, soit d'abord dans les bourgs ou villes 
de province, soit souvent de premier bond dans la capitale du 
royaume, ce grand tombeau des générations ! Cette réflexion, triste 
et lugubre, est une vérité de rait que chacun peut constater. Que 
l'on fasse choix d'une réunion d'habitants de Paris de tout état et 
condition, on apercevra sans peine que la majeure partie se compose 
de provinciaux, que les autres n'y datent que de leur père, ceux-ci 
de leur sueul, et bien peu de leur bisaïeul. 

Laissons les races pour passer aux généalogies qui en broyent lés 



Digitjzed by 



Google^ 



INTRODUCnON XI 

cootoirs. On sait que cette sorte de produc^n se commande et s'é- 
labore conmie les réputations, les discflwt d'apparat, et les oraisons 
limèl»^ dont un ancien a dit qu'elles ne servent qu'à vicier l'his- 
toire : PUiatam memotiam funebribus laudibus reor (Tit. Liv.). En 
etfety c'est dans la chaire de vérité qu'un prince de l'Eglise a informé 
son auditoire que Catherine de Médicis descendoit du prince gaulois 
Medkus, qui, s'étant^ porté en Asie, y avoit donné lieu à l'empire 
desMèdes(4). 

^PlBsque le pinceau des généalogistes ne se manie que pour ceux 
qui sont ou se disent nobles, il faudroit, avant tout, expliquer ce 
que l'on entend par noblesse. Mais comment traiter un sujet s'il 
n'est pas susceptible de définition? Selon les règles de logique, toute 
définition doit être brève, brevis; claire, clara; distincte, distincia; 
et convenir au seul défini, et convenire soli definUo. Or, on le 
demande, est-il possible que la noblesse d'un la Rochefoucaud, d'un 
Périgord, d'un Roban, d'un Montmorenci, etc., convienne au même 
défini que celle d^un Beaumarchais? Ce dernier pourtant, selon son 
expression, avoit quittance en poche de la sienne. 

Quoiqu'Q en soit, les titres qui annoncent la noblesse sont ceux 
de Prince, Duc, Marquis, Comte, Vicomte, Baron, Chevalier (du 
moins pour le passé). Damoiseau, Ecuyer, Valet, Faletus. Cette der- 
nière qualité, tombée en désuétude, ou plutôt en mépris, mais hono- 
rable dans le moyen âge, est donnée par Villehardouin au jeune 
Alexis, fils de l'empereur de Constantinople ; Savaris, vicomte de 
Tbouars, la prend dans une charte de l'an 1260, où il se dit « Sa- 
i^varîs, vicoens de Thoars, valez. § Ce terme avait un diminutif, 
savoir : valleton. Le poCte Wace dit de Richard, duc de Normandie 
(en 975) : 

« N'est mie chevaliers, encore est vaUeton ; 

« ITaTait encore en vis (yisage) ne barbe ne guemon. » 



(4) Les modernes ont beaucoup déclamé contre les exagérations de nos ao- 
domês légendes, autre espèce d'oraisons funèbres. Ces exagérations n'étoient 
pourtant que des fleurs de rhétorique, oratoria omamenia^ propres à .flatter* le 
foAt de ces temps-là pour les saîau. Ce goût n'a fait que changer d'objets ; et 
FaDceiis de la flatterie, communément assaisonné d'exagérations et de mensonges, 
i^est porté Ten les grands et vers leï riches : Die nohis placentia. 



Digiti 



zedby Google 



m INTRODCCTION 

La garde noble, la qualité de Damoiselle, nqp avant, mais après le 
nom, ne laissent aucun ckwte de noblesse. Le titre de noble on 
noWe homme est reçu en compte dans quelques provinces, quoique 
indiffi^nt en beaucoup d'autres. Nous avons remarqué, à Toccasion 
de ces diverses qualités que dans les actes latins domicellus^ dimi- 
nutif de domnusj domims, comme Palaiseau de Palais, Marceau de 
Marcel, Anceau de Ancel, etc., est presque toujours traduit au dos 
des pièces par écuyer, et cela est d'autant plus étonnant, que, si le 
latin offre pins fréquanment le terme domkellus^ ceux armiger et 
êcutifer s'y rencontrent aussi. Domicellus est-il là pour les fils de 
chevaliers, et scutifer pour ceux qui n'avaient point cet avantage, 
quoique remplissant les mêmes devoirs militaires? 'Ajoutons, par 
forme de scholie, que dans la langue des généalogistes il est souvent 
mention de la chute de lance en quenouille; ils en ont omis une se- 
conde, celle de lanee en rabat! C'est ainsi qu'a fini, entre tant d'au- 
tres, l'illustre et insigne maison de fiar-Lorrainc, en la personne de 
Louis, cardinal-duc de Bar, mort en 1431. 

En bonne conscience, la véritable noblesse est la noblesse histo- 
rique ; celle-là est de notorMté; elle est connue au dehors conune 
an dedans ; elle n'a pas besoin de Lettres, puisqu'elle est elle-même 
une Patente scellée du sceau de la conviction publique ; les faits 
sont ses garants; l'argent, la faveur, l'intrigue, le caprice n'y peu- 
vent rien ; elle honore nos fastes comme elle en ^t honorée, et la re- 
connaissance publique est sa couronne. 

Que l'on se réprésente la noblesse sous un point de vue général, 
on se convaincra facilement qu'elle jouissoit autrefois d'une bien 
plus haute considération ; et si cette institution, ou pièce de théâtre 
si l'on veut, ou aussi monnaie d'opinion^ est devenue indéfinissable, 
c'est par la manière dont elle a été traitée en France. En eflist, du 
moment où le fisc y a porté la main, soit en la vendant à deniers 
comptants, auro prsssentario (Plante), soit en créant une multitude 
d'offices auxquels on l'a jointe pour augmenter leur prix, son éclat 
a pâli, dans une progression égale à l'abus toujours croissant de ces 
moyens que l'on pourrait dire ignobles, et dont de fastueuses for- 
mules, à peiné connues auparavant, ne sauroient efikcer l'empreinte. 
Aussi, est-il sensible qu'en dernière analyse, les quatre cinquièmes 



Digiti 



zedby Google 



INTRODUCTION xin 

de la noblesse française n'avoient pour origine que des secrétaires 
<tn Roi, des trésoriers de France, des échevins, dés eapitouls, des 
consuls, dfô baillis de longue-robe, des élus, des substituts de cours 
souveraines, des gentilshommes verriers ou de verre^ selon l'exprefr- 
sion épigrammatique de Maynard ; des valets de la cour, etc. ; sans 
eompter les nobles de Perpignan, où la municipalité avoit le privi- 
lège d*en créer deux chaque année ; et sans parler des usurpateurs 
qui ont dû pulluler après que la monnoie d'opinion fut devenue une 
monnoie de biUon ; semblables en cela aux larrons qui jamais ne 
font mieux leurs afi^ires que dans les grandes foules. 

Lorsqu'au milieu du dernier siècle, on prit le parti de distinguer 
ces deux monnoies, l'alliage des exceptions ne tarda pas â s'y gMs- 
scr; et bientôt survint le trop fameux P. 0. (par ordre), que le 
vieux et intègre Chérin ne manqua jamais de mettre en tôte des 
certificats pour 1^ preuves de cour, qu'il avoit à délivrer contre le 
ffi de sa conscience. On conclura au moins de tout ceci que les 
qaatre cinquièmes de la noblesse du jour, avant la révolution, ne 
pottvoient guère prétendre avoir versé leur sang pour la patrie^ sinon 
peut-être dans la masse des armées; ce qui, en généalogie, ne 
compte point ! 

Avant de^ couper la noblesse en d«ix, conmie on vient de le voir, 
fl avoit été question, sous la* Régence, de la diviser en trois. Les 
docs et pairs vouloient former un corps intermédiaire entre les 
princes du sang et ce qu'on appeloit gentilshonames, et prétendoient 
ne pas être obligés de tirer l'épée contre ceux-ci. Le duc de la 
FcBillade rejeta bien loin ce projet, ne voulant pas, disoit-il, être 
«çposé à recevoir impunément une insulte de la part d'un simple 
g&tilhomme. (Mém. de Poinitz.) Un siècle auparavant, au milfeu 
desdifBcultés où se trouvoit Henri IV, les grands de sa cour essayè- 
rent de faire revivre le gouvernement féodal. Ce prince, aussi loyal 
qu'éclairé, les fit rougir d'une demande autant inconvenante dans la 
forme, que peu réfléchie au fond. Cette leçon émanée du trône, 
adressée à ceux qui en occupent les marches, et qui ne tendoit k 
rien moins qu'à leur en faire partager le plain-pied, à l'exemple des 
andens feudataires, est digne de mémoire en ce qu'elle a préjugé le 
systtaie féodal deux siècles avant son extinction. 



Digiti 



zedby Google 



XIV INTRODUCTION 

Il faut le dire, avec un savant solitaire de la^ fin du dernier siècle, 
qui a consacré sa longue vie à l'étude et à la prière : « L'on ne doit 
9 pas regretter le régime féodal sous l'empire duquel la puissance 
9 publique étoit partagée et déplacée, la nation séparée de son roi» 
» et les peuples asservis, opprimés sous la tyrannie des seigneurs ; 
» anarchie destructive de toute espèce d'émulation, qui a retardé de 
9 plusieurs siècles le rétablissement et les progrès de la civilisation, 
9 de la politesse, de la législation, des arts, des sciences, du com- 
9 merce et de tout ce qui peut contribuer au bonheur et à la pros- 
» périté des empires. » (D. Clément.) 

Mais ce n'est pas seulement de leur oppression, de leurs guerres 
entre eux et souvent contre leur souverain, que venoit le retard de 
l'ordre et de la civilisation ; il faut y ajouter leur dédain profond 
pour le commerce, les sciences et les arts. En effet, on voit que 
Charles-Quint, ce prince supérieur à son siècle, en accordant aux 
commerçants et aux gens de lettres une faveur spéciale, avoit excité 
la jalousie des nobles, jusque là que le marquis d'Astorga lui en 
ayant un jour porté quelque plainte, l'empereur lui fit cette réponse : 
c Marquis I je veux bien que vous sachiez que les nobles me dépouil- 
» lent et me rongent, au lieu que les marchands me revêtent et 
» m'enrichissent, et les gens de lettrçs Ai'instniisent et m'inunorta- 
» lisent. » Dans une autre occasion^ ce prince, tandis qu'on l'habil- 
loii, ayant su que l'historien Guichardin étoit dans son antichambre, 
le fit venir auprès de lui. Informa que les" courtisans s'étoient scan- 
dalisés de cette distinction accordée à un pédant, Charles le ramena 
par la main dans le salon, et dit : « Je veux bien que vous sachiez 
» que je puis, en moins d'une heure, créer plus de cent offici^ 
» d'armes et seigneurs ; mais qu'en vingt ans, je ne saurois faire un 
» historien comme Guichardin. » (Leti, vie de Charles-Quint.) HStre 
roi Charles V, environ un siècle et demi auparavant, répondoit aux 
murmures de sa cour contre les gens de lettres, appelés alors ckra : 
« Les clercs, ou à sapience, l'on ne peut trop honorer ; et tant que 
» sapience sera honorée en ce royaume, il continuera à pros- 
» périté ; mais quand déboutée y sera, il décherra. » (Christine de 
Pisan.) 

S'il arrive quelquefois aux monarques de juger leurs entours. 



Digiti 



tizedby Google 



INTRODUCTION xv 

l'histoire a aussi son tribunal ; elle nous apprend qu'aux Etats géné- 
raux de Tan 1614, le Tiers-état sollicita vivement une loi pour 
mettre en sûreté la vie de nos rois, et rendre leur couronne indé- 
pendante du Pape. Le cardinal du Perron, organe de Rome, s'y op- 
posa avec menace d'excommunication, et l'autel ni l'épée n'eurent 
le courage de lui résister. (Art de vér. les dates, 1. 1, p. 669.) N'o* 
mettons pas ici une circonstance encore peu éloignée et à jamais 
déplorable, mais qui rend un nouveau témoignage de l'amour du 
peuple français pour ses rois, circonstance qui mériterait bien un 
monument avec l'inscription : Horrescente sed non audito populo; 
c'est le refus barbare de l'appel à son tribunal pour l'exécution d'un 
forÉsdt qui n'a pu être inspiré qoe par l'enfer. 

Pour en finir : quelque chose que l'on puisse /lire de la noblesse, 
elle est reçue dans toutes les monarchies de l'Europe chrétienne, et 
Eût eonséquemment partie, sinon du droit public, au moins du droit 
coutumier; c'est l'auréole du trône, ou ce qui seroit mieux encore, 
le bouclier de celui qui l'occupe; car jamais le siège du pouvoir su- 
prême ne demeure vacant. Tant qu'elle ne sera pas onéreuse à la 
masse appelée ailleurs les communes, parce qu'elles constituent la 
nation ; tant qu'elle ne cariera point insensiblement la liberté^ pour 
nous servir des termes de Machiavel qui l'en accuse ; tant qu'elle 
sera la récompense de vertus connues, de services utiles ou hono- 
rables à l'Etat, et par dessus tout, lorsqu'elle ne fera pomt ligue 
comme par le passé, rien* ne doit reproduhre les irritations qui, à 
dater de la Jacquerie jusqu'à nos jours, ont eu, à diverses époques, 
des suites si funestes. 

W NOTA 

Cette iotroduction rappeUe un travail plus étendu que Ton avoit perdu de vue, 
et 4|d, i cause de son rapport avec le sujet actuel, sera reproduit à la fin de cet 
écrit, loos le titre de Réflexions, etc. 



Digitized by LjOOQIC 



. Digiti 



zedby Google 



NOMS FÉODAUX 



OU 



NOMS DE CEUX QUI ONT TENU FIEFS 
EN FRANGE 

DEPUIS LE Xn* SIÈaE JUSQUE VERS LE MILffiU DU XVm- 



PREMIÈBE PARTIE 



ABADIE (Jean-Jacques-Pascal d'), écrivain principal de la manne 
k Rocbefbrt^ pour demoiselle de ht Coste, sa femme. Dr. d'échange et 
honorifiques, en la par. N.-D. de Rochefort, hors des murs : 1/30. 
{BegisireAi^ Pièce Ji.) 

ABELLIERS jStévenin), Dam., pour sa femme, fille de Varres 
Giraat de MuraU Dam. Maison, don. et dr. en la par. de Besson : 
Souvigny, 1300. (r. 467, p. 236.) 

ABERCROMYN (David), Chev., lieut. en la garde Ecossaise du Roi. 
T. s. de Pont-Cheuron : Gien, 1513. (r. 484, p. 118.^ 

ABOT (Jeanne, veuve de Robio), relève le pré Bodin de Beaufort 
m^ftfou : 1467. (r. 337, p. 10.) 

ABRET (Marguer. dame d'), veuve de Chàtard de Vîchy,Chev.T. s. 
^ aâieau-Panier : FerneuU, 1301. (r. 450, p. 102.) 

ABZAC (Angélique d'), de Mayac, veuve d'Ant. de Bobène, Chev,, 
8g. .de St.-Ajidré, curatrice de leurs enlants. T. s. de St.^-Fort^sur* 
Browge : Saintes, 1724, 1725. (r. 441, p. 9, 32.) 

ACARIE (Angélique), du Bourdet, veuve de Charles Durfort, Cher*» 
M.'* de Civrac, C.^ de Blaignac, captai de Buch, sénéchal du pays de 
Bazadois. F, s. de Crazanne en Saintonge^ hérité de Pierre Acarie* 
Sg. de Bourdet, son cousin ; ens. le fief de la Magdeleifte : Cognac ^ 
1699, 1717. (r. 436, p. 296; r. 439,p. 96, 116.) 

ACCONE (Guill. d'), Chev. Dom., dr. et coût, au vill. de Maigneu 
d^auterive : Forez, 1263. (r. 493, p. 85.) 

ACCUREL (Etienne), bourgeob, pour Marie Ramadier, sa femme. 
Maison sise à Ijyon : 1699. (r. 496, p. 128.) 

I 4 



Digiti 



zedby Google 



2 AGA 

AGGUIER (Gérald), de Bfaurcio, et Cécile de Rialhac, son ép. Le 
mas de Puelz, par. deRotgier : Cariât^ 1355. (r. 473, p. 24.) 

AGGNÉ (Jean- Léonard d'), chef du nom et armes d'Acigné, Chev., 
Sg. de BouUlé en Touraine, et son ëp. Marie -Anne d'Acigné, fille et 
senle héritière d'Honorat-Anguste d'Acigné, Chev., C.^ de Grand- 
Bois. Chatdl., t. s. de Bouille; ens. celle de Clefs, appelée chat, de 
Rousset : Angers, la Flèche, mi ad 1694. (r. 421, p. 6, 9, 11, 12.) 
Relèvent d'eux, et d'autre Jêan-J[>éonard d'Acigné, Chev., Sg. dud. 
lieu, gentilh. ordin. de la chamB. du Roi ; Marie d'Andigné, veuve de 
Pierre d'Andigné, Sr. de Ribou; René de Breuil, B.on d'Ingrande, 
mari de Renée Jourdan; Henri de Daillon, Duc du Lude, Sg. de 
Boissay, Chevaliers; Phil. de Cheuerue, mari de Françoise Adron; 
Louis Parage, Sr. des Aulnays, ancien prévôt de la Flèche, écuyers, 
{Poy. Assigné.) 

ACQUIN (Guill.), et Alise Cassine, sa femme, sœur de feu Hngue- 
nin Cassin. Parties de terre aux terroirs des Ormes, de Baleine et 
autres; témoin Guill. Gentils, écuyer : Belleperche, 1410. (r. 465, 
p. 210.) 

ACB[A (Hugues d'), Chev. Dom. et mouv. assis, an chat, et territ. 
de Marginal ouMargniat : Forez^ 1333. (r. 494, p. 64.) 

ADAM (Hercules), écuyer, Sr. de St.-Denis, F. s. des Pasqoiers : 
Partenai, 1700. (r. 436, p. 360.) 

ADAM (Balthasard), maître tailleur d'habits. Deux parties d'une 
maison située à Lyon : 1715. — Nicolas Adam. Même état et posses- 
sion : 1726, 1727. (r. 496, p. 208 ;.r. 498, p. 25 ; r**810, p. 41,) 

ADOBAS (Jean). Le tènement' de Peladuc ; autres relev. de lui ; 
ens. deux maisons à Cernerie : ForeZy 1290 (r. 493 bls^p. 64.) 

ADVOCAT (Samuel l'), écuyér, héritier de Jacob de TAdvccal, 
Chev., Sg. de Beauchamp, agissant par son tuteur Frédéric de Bejari, 
Chev. T. s. de Chillou : Maubergeon, 1668. (r. 433, p. 203.) 

AERA (Pierre de), paroiss. de Salis. Maison, cens et rentes au 
bourg de Cernerie, dont partie à lui léguée par Marguer., fille de feu 
Jeanin de la Freydière, Chev. : Forez, 1349. (r. 491, p. SB.) 

AGARD (Marie), veuve de Charles de Françoise, écuyer, Sg. de 
Boisgisson, donataire de Françoise de Ragau, sa mère, veuve de Clé- 
ment Agard. Jardin tenu du roi au Faubourg de MehuiP'Sur''Yévre : 
1669. (r. 443, p. '38; r. 445, p. 16.) 

AGARD (Clément), fils de Phil. Agard, Sr. de Mosnay et de Jeanne 
de Lauvergeat. Maison et dép. en la ville de P^ierzon : 1668, 1670. 
(r. 443, p. 62; r. 445, p. 3.) 

AGARD (Paul), écuyer, Sr. de Champs, fils de Claude, al Paul 
Agard, écuyer. Métairie, f. s. de Tureau^ par de Lury : Fierzon. 
1670 ad 1717. (r. 445, p. 7 ; r. 446, p. 68 ; r. 448, p. 114; r. 455, 
p. 174, 300.) 



Digiti 



zedby Google 



AGO 3 

AGARD (Gilbert d'), éeuyer, major da régim. de Bresse, Sg. 
d'Availles, et Paul Agard, éeuyer, Sg. de Tureanx. Leurs successions 
mises en saisie réelle : Jssoudun^ Fierzon^ 1713. (r. 449, p. 124, 
W3.} 

AGARD (Ant.) très, de Fr., fils de Clément Agard, écnyer, et de 
Gather. de Large, hérit. d'Ant. Agard, éeuyer, F. s. des Koaières, a/, 
Eosiers, et de Bourgneuf : Bourges^ 1672, 1711. (r. 445, p. 193| 
r. 449, p. 55.) 

AGARD (Glanent), éeuyer, Sr. de Rosières et de Bourgneuf, maître 
d*hotel ordin. du Roi, et maire de la Tille de Bourges. Hôtel et tour 
de la Clamei, sis à Bourges, acq. de sa sœur Marie Agard, reuTe 
dePierre#ouquier, Sr. du Portail : Bourges^ 1675. (r. 445, p. 245, 
378.) 

AGARD (Pierre- Antoine), GhcT., Sg. de Maupas, unique hérit. 
d'Ant. Agard, Chev. F. s. de Glamei : Bourges, 1724. (r. 451, 
p. 120.) 

AGE (Guill. de V) ; de .-igia^ chapelain de Bourbon, Menus cens es 
ptr. d'ATène et de St.-Hilaire : 1350. (r. 463,p. 129.) Non noble. 

AGES (Pierre des) ; de Âgfis, fils de feu Amand des Ages, et Alay- 
dise' Bofylla, sa femme, vendent à Pierre de Brosse une partie de 
vigne près de Bunac : ÂngouL, 1299. (r. 1405, p. 324.) 

AGES (Phil. des). Dam. Serfs avec leurs héritages, siffauxGhe- 
saox de Boissy et de St.-Ghristophé; cens sur le Ghesau-Ghapon, etc. : 
Beriuon, 1301. (r. 454, p. 315; r. 462, p. 113.) 

AGES (Guill. des). Dam. Serfe et cens en la par. de Noèi : Heris- 
«f, 1307. (r. 462, p. 122.) 

AGES (Himbaud des). Dam., veuf de Jeanne du Bouchât^ pour 
loi, Agnès et Phil., leurs filles. T. s. du bois de Jon, par. de Quin- 
tanes; eus. ThAtel de Ruel et dép.' : Montluçon, 1366. (r. 461, 
p. 138, 253.) 

AGES (Gilbert des). Dam. Méuirie de Bonmet, terres, bois; ga- 
renne, par. de Tortezay; Hérisson, 1401. (r. 462, p. 84.) 
•AGES (Perrin des), éeuyer. Hôtel fort et seg. deValigny; dlme, 
tailles et dr. d'usage dans la forêt de Troncay : Hérisson, 1447. 
(r. 462, p. 225.) 

AGLERES. roy. Dailleres. « 

AGNIEL (Pierre), marchand. Maisons sises à Lyon : 1721^ (r. 497, 
^87,91.) 

AGOBERT (Michel-Henri), Sr. de Glasnay, av. en pari., fils de 
moDsieor maître Bertrand Agobert, prévôt royal de la chàtell. d'Is- 
soodan, et de Marie de la Roche- Aymon. Dîmes en la par. de Segry : 
1671, 1672. — Jean Hyacinthe, Sg. de Glanay et de la Ferandière, 
leur fils, revêtu du même office. Idem. Et, à cause de Marie-Glaire, 
a/. Glande d'Arthuîs, sa femme, hérit. de feu René d'Orsanne, 
éeuyer. T.. just. et seg. de St.-Léger de Gondé ; f. de Tisay ; met. de 
la Boissardière ; ens. le four bannal de la par. de Brives : 1696 ad. 
1708 ; /^joKrfwn. (r. 445, p. 176, 195, 372 ; r. 447, p. 172, 198; 
r. 448, p. 1, 55, 89, 182.) 



Digitrzed by 



Google 



4 AIX 

AGOBERT (Marie), veuve de Jean Girard, Talné, cotu. an baill. de 
Berrf. Partie du f. et •met. de Vorlay, par.St.-Cyr : luaudun^ 1672. 
(r. 444, p, 50.) 

ibCrOBERT (Pbil.), Sr. de THerbé, et Marie-Françoise Agobert, ta 
Meur, femme du Sr. Durbois, enfants de J.-B. Agobert, Sr. de la 
Ferrandière. Moitié des t. et seg. de Condé et de St.-Léger : /moh- 
rficM, 17Il.(r. 449,p. 62.) 

AGOT (Raymond, Sire d'), Dnus, de Agoto^C\it\,j oons. intime de 
Look à!ÂnjoUy Comte de Provence, lui transfère ses dr* et actions sur 
le chat, et forteresse de Vigone : l403. (r. 336, p. 72.) 

AGOUGUÉ (François), Sr. de Bois^Girault, grenetier au gréa, à SjbI 
de Vierson, pour Magdel. de la Rippe, sa femme, fiUe de lirthélemy 
de la Rippe, bourg. Maison de la Quinerîe au faub. de Fienum : 
1699, 1700. (r. 447, p. 227 ; r. 448, p. 18.) 

AGRONE ou Agroue (Paul, écuyer, recev. des tailles en Pëleet. de 
Fontenay.F. d'Aujuge : 1675. (r. 434, ^ 6.) 

AGRDUE (Marie), fomme de Jean Lelarge, pour elle et ses sœurs, 
hérit.de Phii. Agroue, leur frère, Sr. de la Lorberie. Terrage de 
PiMot et f. de Charonne : Pouvant, lCi98, 1699. (r. 436, p. 336, 
337.) 

AGUEPAISSE (Jean d') ; de Jgwupissa, Gens, rentes et autres der. 
aeq. de Jean de la Roche, Dam., par. de St.-Cbristophe*au-Mont, 
dîoo. d'Autun : Beavjeu, 1406. (r. 485, p. 65.) 

AGUILLONË (Jeanne), veuve de Guill. Grimant. Hôtel au viU. de 
Mourgnay, par. de Masneih, appelé l'Hètel Jean Aguillon : Mirebean. 
1438. (r. 336, p. 44.) 

AGUIREL (Pierre et Jacques), frères, enfants de Ponce Aguirtl, 
tiennent k foi et hom. de Guignes, Sg. de la Roche, le mas et territ. 
d'Aguirel : Forez, 1340. (r. 1397, p. 590.) 

AGUISSON (Jean), écuyer, pour Jacqueline d'Orouers, sa femme. 
Cens et rentes sur six chesauls ou tènements : Germigtiy, 1460. 
tr. 466, p. 67.) 

AIGNON (Jean d'), Chev. Maison, t. s. d'Aignon et des Rues, es 
par. de St.-Basile, Mesaugi et Veroz : Germigny, 1300 ad 1310. 
(r. 457 bis, p. 5; r. 464, p. 289 ; r. 465, p. 314.) 

AIGNON (Gui d'), Chev. Hôtels, dom. et seg. de Yacheresses, 
Moiitaudre et Roiche, par. d'Asy et autres, 1353. Le m^me donne 
à Jean Cheurier un bordelage, situé à Bruillat, etc. : 1382, BeUe^ 
perche, Moulins, (r. 455, p. 106; r. 464, p. 330; r. 465, p. 193.) 

AIME (Gervaise), écuyer. Habergem. de Songé, 1407 ; -^ Simon 
Aimé, Chev. Sg. de Broiissin. T. s. de Maice, eus. le dom. de Sougie, 
1445, 1453 : Mans. (r. 343, p. 30, 42, 43) ; Simon Aimé, Chev. Sa. 
de Bellefontaine, dime en la par. de Chase-sur-£rdre : Angers^ 1444, 
1452. (r. 33^, p. 90; r.^39,p. 43.) 

ADC (Bartholomène d') ; de Jquis^ paroiss. de Noirestable, veove 
de Jean-Blanc-Bornier, tutrice de Jean et Perronin Bornier, leurs en- 
fiiots; et Garonne d'Aix, veuve de Perronin Bernier, tutrice d'Etienne, 
Jean et Ponce, leurs enfants. Le tènement de la Planche, aL Plancbie, 



Digiti 



zedby Google 



ALA . 5 

\ d tafflcs an mandement dé Cernerie, acq. de Geofroy de Vichy, 
Dam. : Fores, 1337, 1339. (r. 490, p. 76; r. 491, p. 55.) 

AJASSETS, a/. Ajouassin (Jean), marchand à Felletin : Marche^ 
1506. (r. 452, p. 319;) 

UASSON (Jean), écoyer. La tour de Gnîerche, en la chàtell. d« 
Gfonnt, 1506 ; — SiWain Ajasson, Chev. V.^ de Grang-Seigne. T. s. 
d^Estiguière : 1669, Marche, (r. 462, p. 239 ; r. 471, p. 160.) 

AJEANAGUTZ (Antoine), Dam. Chàtell. de Ghamelet par lui reçue 
en accpiit de 730 florins que lui devoit le sire de Beaujeu : .1460. 
(r. 1371,p, i960.) 

ALABAT (Claude), apothicaire à Bourges, Teuf de Françoise Ra- 
Mtt, héritière de sa mère, veuve de Simon Rafatin, fils de François 
Rafiitin, av. au siège prèsid. de Bourges, et de Françoise de Pardieu, 
comme tntenr de leurs enfants. Trois pièces de terre en la par. de 
Vooteron, 1673, 1682; — Etienne Alabat, leur fils. Idem, 1712 : 
Mehun-sur-rèvre. (r. 445, p. 225, 227 ; r. 449, p. 106.) 

ALABLANCHË (Alix), femme de Mathieu Salvat^ notaire ; et Mar- 
gaerite Alablanche, femme de Ligier Meschin, marchand, dem. au 
Port-Dieu. Maison, dom. et bois de Sallevert : MofUluçùn^ 1512. 
(f. 483, p. 43.} 

ALAGATIN (Joseph), pour lui et François Bort, son oncle. F. de 
Toortilon ; et à cause de Marie Pacquet, sa femme, hérit. de Gilberte 
SaUmdrouxe, sa mère. F. des Arboux,par. St.-Frion : FeUetin, 1669, 
1684. (r, 474, p. 48, 536.) - 

ALAIRE (Guill.); Alarii, de St.-Giran-du-Puy. Cens et rentes es 

Îsr. de St.-Félix, Sanciat et autres : BiUy, Chaveroche, 1350. (r. 
56, p. 6.) Non noble. 

AïiAMAWD (Guigon), de Villeneuve au dioc. de Vienne. Dam. Cens 
et autres dev. au mandement de la Rocheblaon : Fùre%y 1326. (r. 
401, p. 261.) 

ALAMAND (Jean), Chev., pour lui et Briand, son fils. Chat. t. s. 
de Grayssolles et Pondus, provenant de Briant de Laniat, Chev. : 
ftrw, 1334. (r. 491, p. 225.) 

ALAMAND (Guill. et Jean), fils de feu Pierre Alamand, Chev. Chat. 
d'Ardent ; maison forte de Coysel et dép. , au mandement de Mon- 
giflbn : Fwe:^, 1370. (r. 494, p. 13^. 

ALAMANT, al, Allamant (Louis), Chev. Sg. de Dampierre, fils de 
Jean, petit^fils de François Alamanr, contrôleur général des greniers à 
•d du royaume, et second présid. en la chamb. des coihpt. de Paris. 
T. s. de Concressault et de Dampierre, 1668; — Charlotte Alamant, 
et Armand le Seq. T. s. de Concressault, saisie sur eux; 1683 : 
Bowrges, (r. 443, p. 7 ; r. 445, p. 361.) 

AIAMANY (Valentine), dame ordin. de la reine, veuve de Pierre 
deRebulTe, Chev. des ordres, Sr. de Beauregard, lieut. des Cent* 
Susses. Baronnie, t. s. de la Chartre \ Mans, 1622. (r. 354, p. 81.) 

ALAMARGOT (Nicolas), écuver, lieut. -gén. en la vice-sénéchaussée 
da Bourbon., Sr. de Fontbouillant, 1684 ; — Pierre Alamargot, ar- 
diîd. de Bouilles, 1688 ; •— François Alamargot, écuyer, Sr. de la 



Digiti 



zedby Google 



6 . ALA 

Dure, lient.» gén. en la yice-sénéch. du Bourbon., 1703; — François 
Alamargot, ëcujer, Sg. de Bichemont, fils de feu Pîicolas Alamargot, 
ëtnyer, et de Marie Mouton, 1717; — François- Augustin Alamargot, 
ëcujer, 1717. F. du Max de Preuillac, de la Dure, de Grand-^Champ, 
de Mautb, par. de Neuville, et dtme de Richemont par. de Bise- 
nenille : HérUson, Montluçon, Murât, (r. 474, p. 422, 486, 701 ; 
r. 476, p. 120: r. 477, p. 346, 347, 529.) 

ALAMARGOT (Pierre), Sr. de St.-Viclor, pour Marie Aujay, sa 
femme, fille de Gilbert Aujay. F. s. de TEstang, par. de Sommant : 
Montlvçon, 1714. (r. 477, p. 108.) 

ALAMARGOT (Jean), écuyer, donataire entre vifs de Gabriel de 
Montassiëgë, ëcuyer. T. s. de Villers, par. de Nevy : Muraty 1720; 
—-Jean Alamargot, ëcuyer, Sg. de Montassiëgë, lient, crim. au 
prësid. de Moulins. T. s. de'la Tourote ; ens. les dîmes de Grandbort 
et de Baudry, par. de Bizeneuille : Hérisson^ 1722. (r. 478^ p. 202, 
591.) 

ALAMARGOT (Gilbert"), de Fonlbouillant, ëcuyer. F. s. du Glu- 
leau, et la grande dlme d Estivareil ; ens. la t. et seg. de Quinssaine, 
par.demëmenom : Hérisson, Montluçon, 1720. (r. 478, p. 127,128.) 

ALARD al, Alart (Louis), secret, du duc de Bourbon, lui vend une 
maison sise à Moulins : 1495, 1499. (r. 1355, 1374, p. 94.) 

ALART (Philibert), paroiss. de Varennes. Parties de dîmes, terres 
et censives au ter. de Foox, par. de Crescby : Billy, 1411. (r. 455, 
p. 298.) Non noble. 

ALAROZE (Etienne), officier chez le roi, hëritier de feu Gilbert 
Alaroze, proc. du Toi en la cbamb. des comptes du dom. de Bourbon. 
T. s. de Baume et de Beauregard, par. de Vendre : Bourb.^ 1727. 
(r. 480, p. 36.) 

ALASEBILLE (Jean dit), et Phil, son frère, vendent à Robert, sire 
de Bourb., un pré contigu à Tëtang de Murctt : 1296, r. 1369, 
p. 1689.) 

ALASEUR (Jean), fils de feu Pierre Alaseur, paroiss. d'Agouge, 
dëguerpit son fief appel. Maxe de la Croix ; — Jean Alaseur, Margue- 
rite, sa femme, et Guill. Alaseur, son frère d*one part; Colas et 
Mathe de Gant frères, d'autre part. Echange entr*eux de terres et de 
tènements aux ter. de Courel et de la Valette, par. d*Agouge : Bourb.j 
1482. (r. 432, p. 60; r. 463, p. 89.) 

ALA VETE (Jeanin), pour Margote de Moreul, sa femme, tient en 
fief de main et de bouche, le four banal de Moreul, dom., dime, cens 
et rentes: Montagut, 1354. (r. 469, p. 122.) 

AL ATRAC (Hngues d*) ; de Alayraco, Chev., recon. tenir de Jean, 
sire de Bourb., fils du duc de Bourgogne, son mas d'Alayrac, en la 
par. de Mauciac, celui de Mazel en celle de St.-Maurice, etc. : 1265. 
(r. 463,p. 281.) 

ALATSSON (Barthélémy),' bourg, de Montbrisson. F. à Crentilleu, 
cens et tailles à MonUmbert : Fore^, 1290. (r. 492, p. 161.) 

ALATSSON (Riquete, veuve de M.« Humbert), cède à Baron Dal- 
mas, fils de feu Baron Dalmas de Fontanes, tous ses dr. et actions 



Digiti 



zedby Google 



ALB 7 

contre Jean Boamer de Fontanes : forez^ 1317. (r. 1402, p, 1357.) 

ALàTSSONE (Fleur de Lise). Cens et rentes au mandement de 
Chalaynes, es par. de Chalaygnes, de Champs et de Pangny : Forez* 
1334. (r. 490, p. 184.) 

ALAYSSONE, al Aleyssone (Guillemette), fille et hérit. de feu 
Durand Aleysson, bourg, de Montbrisson, vend à Guy, C.*® de Forez, 
sa vigne delPayet, près Montbrisson : 1338. (r. 1394, p. 159.) 

ALBARS (Giû d'), Dam. Sg. de St.-Christopbe d'Albars. T. s. de 
Claviers, a/. Clavières; de Claveriis . Auv, 1502. (r. 471, p. 159.) 

ALBEEIC (Sauvin d'). F. en la châtell. de Souvigny : 1300. (r. 
467, p. 225.) 

ALBERT (Etienne). Cbàt., t. s. de Monteil, de Jalat et de Roche- 
dagou; Rupe de gui fi : Auo, 1378, 1396. (r. 470, p. 173; r. 471, 
p. 119, 251.) Rel. de lui : Jean Brandon ; Amblard de Chalus, Cas-* 
luciOy Sg. de Matros; Guill. de Rochedagou, Chevaliers : Jean de 
Chaucecourte ; Bertrand de la Fullade ; Bertrand de la Roche, damoi- 
seaux. 

ALBERT (François). F. de la Terraache-Greichi : Marche^ 1669. 
(r. 474, p. 50.) 

ALBESSAR (J.^-B.), av. an pari, de Paris^ comme légat, univ. de 
Georges Guérin, curé de St.-Marcel, de Paris. Cens et rentes en toute 
justice, es par. de Chalaignac et d'Ailly : Sl.-Flour^ 1701. (r. 506, 
p. 125, 285. 

ALBI (Guill.), chancelier de Forez, et Armand, aL Armandon Albi 
dit Flachon, Dam., son frère. Le mas de Saysset au mandem. de 
St-Bonit : Forez, 1327, 1333. (r. 490, p. 48 j r. 492, p. 99.) 

ALBIN (Louise d'), de Valzergues, veuve de Gabriel de Gitton, al. 
des Gittons, Chev. T. s. de la Baronnière, pajr. de Vansay : Lusignan^ 
^684, 1691. — La même terre mise en saisie réelle sur ses hérit. 
Louis de Rechigne-Voisin, Chev., et Marie-Thér. de Rechigne-Voisin, 
ép. de Boniface de Castelane, Chev., capit. de dragons : 1697. (r. 
435, p. 138 ; r. 436, p. 9, 102.) 

ALBIN (Louis-Roch d'), Chev., Sg. de Valsergues, hérit. de Henri 
de Chivray, M.*^ de la Barre. F. s. de Sauge, par. d^Exoudun et de 
Bonrieu : Lusignan, 1701. (r. 436, p. 391, 392.) Signe : Falzergues 
d^ Albin, 

ALBISSE (Albert d'), Chev. Legs à lui fait par. Gilbert de Bourb. 
Montpensier : 1512. (r. 1359, p. 724.) . 

ALBO (Etienne d'), visiteur gén. des gabelles d'Auv., donataire de 
feu Ant. Albost, son oncle. T. s. de Channat, par. St.-Vincent-les- 
Blanzat : 1716; r- Jean Albo. a/. Albost, visiteur, etc., idem : 1731, 
Clermont. (r. 507, p. 23, 126 ; r. 511, p. 2.) 

ALBOI (Guichard d'), a/. Alben, Sg. de St. -André et de Céresac, 
chambel. âa duc de Bourb. T. s. de St.-MoricI en Forez;' cens et 
rentes à St.-Haon en Bourbon. : 1493, 1499. (r. 1359, p. 758, ,779.) 

ALBON (Henri), Chev. ChÀt. t. s. de St.-Ferjol et de Thurins : 
/•of«ft,.1338. (r. 490,p. 197.) 



Digiti 



zedby Google 



8 . ALB 

ALBON (Thëobftld d'), Cher. Sg. de Baignoux. Serm. de £dél. et 
prom. d'aveu au sire de Beaujeu : 1369. (r. 486, p, 69.) 
* ALBON (Guai.), al. de Rosserta, délaisse à Phil. de Lévi^ Sg. de 
la Roche, tous ses dr. et act. sur les territ! de Chamrestos et dé 
Combachaude, en échange de diven cens : Forez^ H02. (r. 1398^ 

p. m,) 

ALBON (Guichard d% Chev. F. non spécifié : Mouliné^ 1443. (r. 
455, /); 354.) 

ALBONS (Guill. et Gilles d*), écuyers, frères, à cause de leurs 
femmes Marie et Jeanne de la Palice, fille de feu AJitoine delà Palice^ 
Chev., et de Guicharde Meschinc, dame de Cébezat. Maison forte, t. 
s. de Ghaseul, dom. cens, rentes et autres dev. es par. deMaigne, St.« 
Félix et autres : BUly, /^emeuU, 1444, 1455. (r. 455, p. 19; r. 
457 bis, p. 9; r. 460, p. 45.) — Le même Guill. d'Albon et Gui* 
chard d'Aibon, son neveu, fils de feue Jeanne de la Palice. Même t. et 
seg. de Ghaseul : 1480, 1505. (r. 452, p. 121 ; r. 1355, p. 72.) 

ALBON (Jean d'), écuyer, Sg. de St.-André, Ghambel. de la dndi. 
de Bourb. T. s. de Fretay^ la Guillerme, la Presle et St.-Ghnstophe : 
Billy, Vichy, 1506. (r. 453, p. 201.)- 

ALBON (Claude, C.^ d'), Sg. de St.-Marcel, Prince d'Tvelot, k 
cause de feue Julie-Clkude-Hilaire d'Albon, veuve de Camille d'AU 
bon, Chev. M.^ de St.-Forgeux. F. s. de la Bonchcrie, par. de la 
Ronde : Fouvant, 1717, 1718. (r. 437, p. 305 ; r. 438, p. 342.) 

ALBON (Marie-Magdel. d'), veuve de Bénigne le Ragois, Chev. Sg. 
de BretonvilUer, pi^d. en la chamb. des comptes de Paris. F. s. 
de Seauve, par. de Chavenon et St. Somin : Murât ^ 1720. (r. 478, 
p. 41.) 

ALBRET (Arnault d')| Sg. de Cuysat. Vente de sa forteresse de la 
Mote-Espineul à la duch. de Bourb, : 1360. (r. 1355, p. 16.). On lit 
fréquemmenl dans les originaux : De le Bret, 

ALBRET (Bertrand, bâtard d'), acquitte le rachat ék au doc de 
Bourb. pour l'acquisition par lui faite des t. et seg. de Malemoot, de 
Brine, etc., 1365, 1366. (r. 358, p. 582 ; 7:. 1360, p. 812.) ; — Le 
même, par l'entremise de Jean^ bâtard de Bourb,, gouverneur da 
Bourb., èouscrit un accord avec Louis, duc de Bourb., au sujet de 
plusieurs sommes d'argent que lui devait ce prince : 1365. (r. 1355, 

p. 12.) 

ALBRET (Aman d'), Sg; de Legoyran, donne décharge au même 
duc des sommes qu'il lui avait avancées ; 1366/ (r. 1358, p. 525.) — 
Bemaut, al. Bertuguat-Hemenion de la Bret, al, d'Alebret, vend 
au même duc les t. et s. de Felletin et d'EspuAly, 1355. (r. 1378, 
p. 2095.) 

ALBRET (Amaud-Amanieu d*). Son mariage avec Marguer. de 
Bourb., sœur de la reine de France, 1368. (r. 1365, p. 1409.) 

ALBRET (Charles d'), Connét. de France, pour son ép. Marie de 
SuUyr*Bbr(mniesdeCraQnetde Chastelneuf : ^n^^f , 1403, 1409. 
(r. 337, p. 51, 65; r. 339, p. 35 ; r. 340, p. 118.); — U même 



Digitized by 



Google 



AU) 9 

vtoi. Chat. t. s. de Montrond et de St-Amand la Ville : Aynay^ Ei^ 
risson, 1409. (r. 462, p. 215 et suiv.) 

ALBRET (Charles d), G.^ de. Dreux (1). Accord entre Ini et le 
Duc de Boorb., aa sujet des fiefs de Charenton et de Maillant : 1442. 
f. 46S,p. 2. -^ U est dit captai de Buch ; — Amanîeu d'Albret, sou 
fils, rend liom. au dnc de Bourb. de ses terres d'Espîneul, d'Oryal et 
de Bières : 1459. (r. 1374,;?. 2324.) 

ALBRET (Alain d'), C,^ de Dreux, de Gavre, de Penlhièvre et de 
Périgord, et Jean, son fils aîné, vendent à Pierre de Bourb. les terres 
d'Aix et d'Ayen, situées au yicomté de Limoges : 1483. (r. 1364, 
p. 1292.) Jean d'Albret, Cbev., C.^ de Rethel. La baronnie d'Orval : 
Bùttrb,, 1506. (r. 452,/?. il.) 

ALBRET (Charles d'), Duc de Luynes. Duché-pairie de Laynes ; 
iiaronnie de Samblançay, etc. : Chinon^ 1659. (r.*356, p. 25.) 

ALBRET (Charles- Phil. d'), Duc de Luynes et de Cheyreuse, mari 
de Louise-Léontine* Jacqueline de Bourb., légataire nniferselle de 
Bfarie d*Oriéans, Duchesse de Nemours. Baronnie de Bonnestable : 
Mqm, 1720, 1721. (r. 425, p. 11, 14.) 

ALBUTN (Hogier), Cher, T. s. de Faverges, dom., bois, garenne 
de llonteagnon au mandement de St.-Bonit : Forez. 1291. (r. 493, 
p. 124.) 

ALBUTN (Hiunbert). Maison de St.-Habund, tenœs, prés, vignes, 
gveone et cens : 1307. — Etienne Albuin, bourg, de Cucy. Le te- 
llement de la Chambre, de Caméra; maison au-dessus de St.-Habund, 
Jerres et cens, es par. de Roneysons et de 'St.-André : Forez^ 1333. 
(r. 492, p. 36 ; r. 493 6i*, p. 66.) 

ALCERAT (Béatrix d'), Damoiselle, veuve de Jean de la Faye, 
Dam. Les mas de Chahrolesses et de Charboner, dom. et seig. en 
aip. : Forez, 1335. (r. 493 bU,p. 31.) 

ALDENEYS (Telhèdes), Dam. Maison, dom., dime, bois et seig. 
d'Aldeaeys, etc., es par. de Thiem, Pescadoire et Neyronde : Forez, 
«36. (r. 492, p. 276.) 

ALDIN (An t.), marchand, paroisse de Nasbinatz, diocèse de Mende, 
tomme mari de Gabrielle d'Apchier. Partie des vill. de Fo^tblanc et 
de Pouxat, en toute j. h. m. et b., es par. de Faveyrolles et de Chai- 
U«r : 3ferccehr, Murât, 1669 ad 1685. (r. 499, p. 593 ; r. 503, 
p.365;r. 504, p. 64.) 

.ALDOIN (Bertrand), fils de feu sire Austorge Aldoin. Dr. assis sur 
leviU. de Toarsac ; dom. et mouv. en la par. d'Albinhac; témoins 
Bertrand de Blanchelort, R. Engalbert, R. de Foillol, Hugues-Bernard 
de Salis, Chevaliers : Cariai, 1265. (r. 472, p. 158.) 

ALDOT (Girbert), autreibent dit de Soiempm, DaiD. Ghetal et 



(1) L'ao 1382, Charles VI donna le comté de Dreux à Arnaa Amaoiea, sire 
^AUret, mort en 1401 . Son GU, Cluirles I, fut connétable de Frapce, et péril à 
a bataille d'Aziacourt ; le fils de celdi-ci lui taccéda dans le comté de Dreoz, etc. 
(Alt de ver. ka dates, t. 2, p. 674). 

♦I % 



Digiti 



zedby Google 



10 ALE 

partie de redevances au chat, de Taourssac : Cariai, 1355. (r. 472, 
p. 148.) . 

ALEAUME (Margaer. -Charlotte), V.e en premières noces de Gilbert 
de Vallerin, écuyer, Sr. de la Maison -Neuve, et en 2.^ noces de Jean 
Mareschal, écuyer, Sr. de Bouctraud. Le fief de Boudemange, par. de 
Bes^ay : 1689. (r. 474, p, 476.) 

ALEGRE. (Armand, Sg. d'^, Chat. t. s. de Chalmeilles, que tient de 
lui Guill. de Chalençon, crian. d'Annecy : 1291. — Eustache, Sg. 
d'Alègre, Chev. du dioc. d'Annecy, échange arec Guignes, Sg. de Ta 
Roche, divers cens contre d'autres, assis en la par. St.-Pierre-de- 
Champs : Forez, 1309 ad 1333. (r. 491, p, 243; r. 493 bis, p. 71, 
72; r. 1398, ;». 650^ 

ALÈGRE (Yves, Sg. d'), écuyer. Hom. an duc de Bourb., son 
cousin, de tout ce qu'il tient du Dauphin d'Auvergne : 1437. (r. 470, 
p. 154.) 

ALÈGRE (Marguer. d'). Dame de Busset, fille de feu Bertrand 
d'Alégre, veuve de Claude de Lemoncourt. T. s. d^ Puy-Agathe, 
Blancherel et Sl.-Priest : FUhy, 1497. (r. 484, p, 104.) 

ALÈGRE (Cather. d'), veuve de Charles de Bourbon, Chev,, Sg. 
d*Aubigny, ayant la garde noble de leurs enfants Bertrand, Jean et 
Ysabeau de Bourbon. T. s. de.Vendat, de Rochefort et Abret : BiUy, 
Bourb,, Fichy, 1506. (r. 452, p. 48.) 

ALÈGRE (Gaude d'), Chev., M.** de Beauvoir, grand sénéchal 
d'Auvergne. F. s. de Vaux-sous-Modun : Dun-Leroi, 1673. (r. 445, 
p. 232.) ^ 

ALÈGRE (^manuel, Y.^ d'), Chev., qualifié aussi M.«« d'Alègrc, 
et Raymonde de Modène, son ép. T. s. de Cordes, Fiaghat, Brequeille, 
Orcival, St.-Elpize, etc., etc. : Brioude, Clermont, Riom, St.-Flour, 
1669 ad 1690. (r. 499, p. 153 ; r. 503, p, 230; r. 505, p. 100, ^ 

ALENANT (Aymond), Dam., paroiss. de Besson, veuf de Cather. 
de la Tour, pour leurs enfants Jean et Marguer. Cens et rentes en la 
par. des deux Cases : Murât, 1354. (r. 461, p, 23.) 

ALENÇON (Jean IV, C.^ d') et du Perche, Sg. de Fougères et de 
la Guerche. Chat., villes, t. s. de Chat.-Gonthier, Pouancé et la 
Flèche : Angers, 1414. — Jean V, Duc d'Alençon, C.*« du'Perche, 
y.^ de Beaumont. Idem : 1437. (r. 340, p. 117 ; r. 353, p. \ .) Vas- 
saux : Robert d'Anjou, Jean d'Averton, Jean de Cepeaux, Olivier de 
Cleaquin et Jeanne de Bouille, sa femme, Jean d'Ingrande, Ambrois 
de Montallais, Hardy de la Porte, Yvon de la Porte, Gilles Quatre- 
barbes, Jean de la Roue, Chevaliers. 

AL^ÇON (Françoise d'), Duch. de Vendomois et de Beaumont. 
Accord entre elle et Jean du Beuil, Chev., Sg. de Fontaines et de 
Clers, fils de Marguer. de Broc du Bois : 1545. (r. 421, p. 10.) 

ALEUDES, al. Alaydes (Jean), fils de Guill. Aleudes, à cause 
d'Agnès, sa femme. Vignes du Treflbur, terres, cens et troisième partie 
de la dime du Champ->du-Bois, par. de Massengi, al. Mesangis; 1323, 
1342. — Jean Aleudes de BruiUat. Diverses pièces de terre en cette 



Digiti 



zedby Google 



ALL 11 

1408, 1410. — Simon Alende. Deax pièces de terre au même 
ieu : Bourb., 1443. (r. 464, p. 186, 307, 345, 359; r. 465, p. 22.) 

ALEXANDRE (Alise, fille de feu Guill.), Chey., veuve d'Etienne 
BoateHier,. tutrice de leur fille Agnès. Hôtel, t. s. de Ternes, al. 
Trènes, par. de la Tèle, au dioc. de Bourges : Montluçon, 1292. (r. 
m y p. 124.) 

ALEXANDRE (Jacques d*), écuyer, Sg. d'Andelot et son ép. Ysa- 
beau de la Salle, nièce et héril. de feu Philib. de Vichy, écuyer. 
Chat., t. s. de Lusillac, et moitié de la seig. de Vendégre : 1669, 
1670. — Ant. d'Alexandre, leur fils. Idem : Riom, 1700 ad 1722. 
(r. 499, p, 242, 243: r. 502, p. 49; r. 506, p. 87, 112; r. 508, 
p. 14.) . . 

ALEXANDRE* •( Gilbert-François ) , écuyer, premier commis de 
M. Le Blanc, secret. d'Etat au départ, de la guerre. T. s. de Dôme, 
acq. de Marie-Elisab., palatine de Dio, veuve du G.^ d'Anlezy : St^^ 
P.'le-Mouslîer : ens. le fief d'ArizoUes, par. d'Aurouer, acq. de 3^ 
sepH de la Mousse, écuyer, et d'Eléonore de Langlade, son ép. : Belle- 
perche, 1720. (r. 478, p. 39, 40, 45.) 

ALGHART (Etienne), Dam. F. de Faiet, divers tènements, dom. et 
dr. : bonnette, 1397. (r. 471, p. 72.) 

AUGE, aussi AUigé (Hélie d), Ghev., Sg. des Brossins, lient, d'ar- 
till. T,* s. de la Touche-St.-Giran-du-Jamblot, al, Jambot, relev. de 
ChàtUfy>n'Sur'Indre^ T^2ir\ixl nouvell. acq. : 1659. — François d' Al igé, 
Chev., son fils unique, ntfitre ordin. en la charab. des comptes. Idem ; 
ens. la scrgenterîe l'ayée oe Loche, moûv. du chat, de Loches : 1680, 
1687. — Marie- Anne Léger, sa veuve, tutrice de Vincent d'Aligé, leur 
fils unique. Idem : 1692, 1726. (r. 356, p. 85; r. 410, p. 7 ; r. 
421, p. 15, 53, 70; r. 426, p. 14, 34.) 

AliGER (Jean, fils de Seguin), Dam. Hôtel du Tret, dom. et dr. 
endép. : Hérisson, 1300. (r. 462, p. 116.) 

AUGRET (Denys), dit Faverot, veuf de Jeanne Berruye. Accord au 
nom de leurs enfans avec Ant. de St.-Quantin, écuyer, Sg. de Blot, 
pfetit fils d'Auber de St.-Quantin : Mnay-le-Chàtel, 1446. (r. 1376, 
, 0. 2666.) — Hugues Alligret, secret, du Roi, greffier crim. au pari, 
cfe Paris, et Ursin Alligret, écuyer, son frère. Hôtel^ t. s. de Bois- 
Maniier, par. de Charly : Mnay, 1460, 1476. (r. 462, p. 365, 366; 
f/463, p. 4,6,7,38, 41.) 

AIIPS (feu Perrot dit) . Sa veuve Pasquete, comme tutrice de leurs 
enfisms Guiot et Jean, rend aveu de deux maisons sises au vili. de 
Flainges, terres et bois en dép. : Bourb.-Lancy, 1368. ^r. 446, p. 139.) 

ALLAIRE (Susanne), veuve de Jean Barbot, conseiller du Roi au 
siège présid. de la Rochelle. T. s. de Romagné, par. St.-Xandre : La 
MheUe, 1702. (r. 439, p, 21, 22.) 

ALLARD (François), écuyer, Sr. de la Gestière, lient, en la maré- 
dums&ée de Poitou', et Lopise-Marie Tharier, aL Tarit, son ép. F. et - 
métairie de la Forestrie, par. St.-Pardoux : 1697. Le même comme 
wif, et tuteur de Marie-Françoise, leur fille. Idem : 17.00. — ■ Ant, 
AUord, pour Pierre Allard de la Ghampionnière, mari de Françoise 



Digiti 



zedby Google 



a ALO 

Saaz«aa. P. de U Marsaudière, par. St.-Pardouz : 1698. — MârgDter. 
Allard. F. s. des Roches, aL Bou-de-Trou, par. de la ChapeUe- 
Seguin : Partenay, 1716. (r. 436, p. 94, 124, 363 ; r. 438, p. 146.) 

ALLASŒUR (J.-6.), receveur du grenier à sel de St.-P.-le-Mous- 
der. T. 8. du Bois, par. d'Augy : Bourb, 1722. (r. 478, p, 250.) 

ALLEMAIGNE, aussi Allemagne (François d'), écuyer, fiU de Guill. 
d*Allemaigne et de Cather. Soubrany. T. s. et h. j. des Haires ; ens, 
U maison noble de Monclar : 1670, 1686. — François d'AIlemaigney 
écuyer, Sr. de Chambaron, neveu de Jean d'Allemagne, écuyer. Cap. 
an rég. de la marine. Idem : 1700. (r. 499, p. 694 ; r. 502, p. 122 ; 
r. 504, pT 119; r. 505, p, 225; r. 506, p.J19.) Signe : Monclar 
d^JUtniaigne. 

ALLEMAND (Guionet), bourg, de Gucy.Gens, rentes et dîmes, èa 
par. de Foui, Villene et BUly : 1378, 1379. (r. 456, p. 8; r. 457, 
pi 46.) Non noble. 

ALLEMAND (Etienne), Dam. Cens, rentes et dimei, es par. de 
Crechy, Fontaine et BUly : 1398. \r, 456, p. 25.) . 

ALI£RT (Pierre-Joseph d'). Maison noble d'Espesse et dép.,4mr. 
d'Olîemas : Lyon, 1699. (r. 496, p. 138.) 

ALLESSON (Hubert). Rente au vill. de Leubay-Lefort : Haute- 
Marche, 1669. (r. 474, p. 188.) 

ALLUUT (Louis d'), Dam. Serm. de fidél. et prom. d'aveu aaSire 
de Beaujeu : 1331. (r. 485, p. 84,) 

AUIER (Claude); bourg, de Ly6n. Maison et dom. de HauDe- 
Roche, par. d'Oulins : Lyon, 1739. (r. 498, p. 166, 172.) 

ALLISSANT (Pierre), bourgeois. Maison, jardin et vigne à la Guil- 
lotière : Lyon, 1692. (r. 496, p. 138.) 

ALLOTTE (Charles d'), Cher. M<^ des Ajots, Sg. de Puyperonx. 
T. s. de Boisredon : Cognac, 1723. (r. 440, p. 77.) 

ALLY (Charles-François- Albert d'), Capit.-lieut. de la comp. de 

. 200 chev.-légers de la garde du Roi, pour Marie-Sophie de Corcillon^ 

sa. femme, héritière de Phil. de Courcillon, Chev., M.^ d'Angeau. T. 

et Chàtell. de Thuisseau, Bourdaisière et autres lieux : AmboUe, 1730.. 

(r. 426, p. 55U 

ALMARIC (Jean), avocat, pour Cather. Espinace,- sa femme. Gens 
et rentes es environs de la ville* de R^m : 1669. -^ Jeanne Almaric, 
veuve de Louis de Giraud, S.' de Soulaoges, comme hérit. de Cather. 
Espinace, sa mère. Cens et rentes en directe seig. es par. de Lonbey* 
rat, et autres : Riom, 1723. (r. 508, p. 91.) 

ALONE (Hugues d'), Dam. et Marguer. sa femme. Biaison d*Aiones, 
dom. et dr. : 1310. — Guill. d'Alone, Chev. Idem: 1313 ad 1341. 
— Guill. d'Alone, fils de feu Artaud, Dam. Cens et rentes en la par. 
de Cusey et autres lieux : 1333. — Guill. d'Alone, Dam. Maison, 
dom., bois, garenne et dr. à Laval : Beaujeu, 1340. (r. 4^, p. 239, 
248, 252, 279, 293, 317.) 

ALQNGNT, aussi Allogny (Ant. d'), M.** de Rochefort, fils de feu 
Lonia. d'Alongny, Chev. des Ordres du Roi. Barenaie de Graon, 



Digiti 



zedby Google 



AHA 13 

l.r« iMtonnie d'Anjoai ens. la Chatell. de PosBonnière : Angen^ 
1658. — Henry-Louis d'Alongny, Chev., M.** de Rochefort. Idem : 
1662. (r. 355, p. 42; r. 357, p. 11.) 

ALONGNT (Anne-Angélique d'), veuve de Claude-AIplionse de 
Brichanteau, Chev., MJ" de Nangts, lîeut.-gén. des armées, comme 
Tutrice de Looîs-Fanste de Brichanteau, leur fiUi T. s. de Mareuîl, 
la Groisette et autres lieux : ens. un bois taillis de 150 à 180 arpens : 
Fierum, 1669, 1673. (r. 445, p. 19, 212.) 

ALOTÏGNY (Louis d'), Chev. T. s. de Chêne et de la Grois : 
CktUeUeraut, 1686. — Louis- Gabriel, Chev., son fils, Capit. au rég. 
de cavalerie de St.-Aignan, Sg. de la Grois. T. s. d'Aliongny : Cha- 
Htleraut, 1682. (r. 435, p. 33, 164, 165.) 

ALONGI^ (Marie-Henriette d'), de Rochefort, ép. de Charles de 
Roîz. al. Royer de la Rochefoucault, C.^ de Blanzac, Brigad. des 
armées. Baronnie de Craon : ^dngers; ens. cdle de Blanc en Berri : 
1700. (r..425,jt>. 71.) 

MjONVILLE (Anne d'), veuve Charles le Gros, Sg. du Bouchet, 
Maître des eaux et forêts de Beaugé. T. s. de Prince, et le fief de la 
Boorelière : Beau/ort en valjée, 1679, 1686. (r. 405, p. 7 ; r. 421, 

p. 5<7.l 

ALSAC (Alix, aussi Helipe), veuve de Guinod Chevalier, comme 
tatr&Q^ de Joseph et Catherine Chevalier, leurs enfans. Métairie en 
la par. dt Salers: Aiom, 1669, 1677. (r. 499, p. 244; r. 501, 

ALSON (Etienne d'), Chev.,* recon. tenir de Hugues, dauphin 
d'Auvergne, la terre d'Alson, AUonio, et un moulin sur la rivière 
dTàland, 1305. (r. 1375, p. 2591.) 

ALUGONIN, AUGOURNm, ALUGOUMET, etc. (Jean-Pierre) et 
antres, tiennent diverses parties de la Motte et Garenne de Rez, par. 
de Montellix : ^//<?percAe, 1366 ad 1443. (r. 465, p. 167, 171, 
173, 196, 205.) Non nobles. 

ALVARD (Jean), de Chambolinas, prend à cens du Sg. de la 
Roche, une roche sise en la rivière de Loire, appel, del Besse : Forei^ 
1313. (r. 1397, p. 573.) 

AMALARD (JPierre). Ecluse sur la rivière de Boussanet au mande- 
aent de St-Bonnet-le-Chastel : Forez, 1492. (r. 1402, p. 1336.) 

AMANCË (Jean tf), écuyer. T. s. fie BiUesoys : Billy, 1488. (r. 
462, p. 81 ; r. 456, p. 102 ; r, 484, p. 4.) 

AMAJNZT (Dalmas d'), yémanziaco^ Dam. Serm. de fidél. et proAi. 
de dénombr. au sire de Beavjsw: 1377. -^ Ynay d'Amatizy. Idem : 
1400. (r. 485, p.'83; r. 486, p. 157.) 

AMARITON (Jean), Sr. du Plesir, écuyer, secret, du Roi, et Tsa- 
bcan de Mosac, sa femme. Chat. t. s. de Beaurecueil; ens. la,, fief de 
Baiserat : NùimetU, 1692 ad 1723. (r. 505, p. 114 ; r. 507, p. 28 ; 
f. 508, p. 30.) 

AMATRIE (Jean), av. en pari., à cause de sa femme Cather. Espi- 
a», fille de »a Christophe Espinas et d'Tsabeau Boyer, lad. Boyer 
h é ri t i to cPAmable Nacque^ et celle-ci de Cather. Bernard. Cens et 



Digiti 



zedby Google 



14 AMB 

rentes tenus'en fief noble à usage de Chevalier, par. de Lobeyrat : ' 
Riom, 1670. (r. 500, p. 62.) 

AMAUGIERS (Colin). Fiefs espar, de St. -Didier, de Teignere et 
autres : Beaujeu, 1257. (r. 489 p. 307.) 

AMBILLON (Urbain), écuyer. Hom. de ce qu'il tient au duché 
d'Auv, : 1425. — Morinot Ambillon. Idem : 1441. (r. 471, p. 14, 
15,32.) 

AMBLARD (Pierre^, fils de Hugues Amblard. Dom., dlme, bois, 
garennes, cens et tailles es par. de Fouz, Sanciat, St.-Félix, Villène 
et Creschy, acq. d'Etienne, Guill. et Dalmat de Cincé, aL Gncyat; 
de Geofroy du Bois et Pierre, son fils ; de Jean Sapin et Alnuf de 
Casol, tous Damoiseaux : Billy, 1322, 1342, 1358. (r. 455, p. 297, 
310, 365. (Non noble). 

AMBLARD (Phil.), Dam. Maison, terres^ vignes, garennes à St.- 
Angel, St.-Victor et Varenncs : 1366. — Pierre Amblard, écuyer. 
Hôtel, t. s. de Varennes, par. St.-Victor, etc. : Hérisson^ Montluçon^ 
1392. (r. 461, p. 272, 286 ; r. 462, p. 38.) 

AMBLARDIN (Hugues), Dam., vend à Marie de Hainaut, duch. 
de Bourbon, un pré assis à Beçay : 1332. (r. 1395, /». 250.) v. 
Tholon. 

AMBLRVILLE (Arnaud d'), Chev., déclare vouloir tenir de^ Tar- 
ebev. de Bordeaux sa maison d'Ambleville, et les terres qu'il possède 
èsChatell. de Boteville etArchy : AtigouL, 1214. (r. 1403, p. 134.) 
▼. Jourdain. 

AMBOISE (Pierre, Sg. d'). Cbâtellenîe de Berrie, terres, dim^, 
terrage, etc. : Loudun, 1390. (r. 346, p. 43.) 

AMBÛISE (Pierre d'), Y,^ de Thouars, Sg. de Talraont, et Ysabelle 
de Goyon, son ép^ Baronuie et cLâtell. d'Amboise et de Moétrichard. 
tenues du Roi à cause de son chat, de Tours : 1399. — Les mêmes 
amortissent la dime des par, de Mons et de Joue, mooy. de leur terre 
deNarbonne : Ambolse, 1412. (r. 432, p. 94, 99.) 

AMBOISE (Louis), sire d'), V.^ de Thouars, Sg. de Talmont. Cbâ- 
tell. de Berrie et dép. : Loudun, 1448. (r. 339, p. 30, 31 ; r. 346. 
p. 42.) Rel. de lui : Jacques de Bemezay, Sg. de Sarrys ; Pierre de 
•Brezé, Sg. de la Bouchard ière '; Antoine de Clermont, Sg. dé Beme- 
xay ; Guy de Laval, Sg. de Loué ; Jean Odart, Sg. de Champ-d'Oi- 
seau ; Guill. Sanglier, Sg. de Montbrilloys ; Jean Sanglier, Sg. de 
Doymon ; Robert Sarraiin, Sg. de la Rivière ; Antoine Turpîn, Sg. 
de la Grésille; Jean de Razille; Macé de Tercelin, Chevaliers. Jaquet 
de Chauvigné, Sg. d'Angliers ; Gilles Clerambault, Sg. de la Baste ; 
Jean de^ Clerambault, Sg. de Beçay ; Jean de la Cherité. Sg. de Mor- 
ton; Jean de Fontenays, Sg. de St.-Cassien ; Joachim de la Haye, Sg. 
de Bouman ; René Jorin, Sg. de Sillé; François Lucas, Sg. de Ligny- 
Godart; Guill. des Hees; Jean de Maillé, Sg. de Brezé ; Jean Biar- 
teau, Sg. de la Roçhe-de-Manie ; Jean Pellant, Sg. de Mille ; Jean du. 
Plaissis; Guion-de la Rachasse, écuyers. — Le même transige, an 



Digitized by VjOOQ IC 



AME 15 

sti}et de la Ghtffze-le-V.^ mouy. de la Ghapellays : Rocke-sur-Oyon. 
1449. (r. 333, p. 98.) 

AMBOISE (Pierre d'), Chev., Sg. de Cbaumont-sur-Loire, Mari 
d'Agnès de Bueil. Rente de 100 liv. toum., sur le trésor du Duc de 
Bourbon, au capit. de 1500 liv. : 1458. (r. 1374, p. 2,362.) 

ÂMBOISE (Charles d'), Chambel. du Roi. T. s. de Montresson et de 
Montmartin, au baill. de Montargis : 1464. {r, 432, p. 177.) 

AMBOURNAY (Marcelin d'). Mari de Clémence du Verney, héri- 
tière de Jean du Vemay, celui-ci fils et co-héritier de Jean du Ver- 
Bay. Rentes en la par. de Breif^nais : 1681. — Geneviève d'Ambour- 
nxj.Idem : Lyon, 1700. (r. 495, p. 105, 158.) 

' AMEIL (Jean), bburg. de Riom. Cens et rentes, es par. de St.-Me- 
dnlphe, de Varennes et autres : Gannat^ '1326. (r. 458, p. 32.) 

AMEIL (Claude), ^fBer des rôles de la par. de Cluzier. Partie de 
kdime de Cluzier: Hchi, 1696. (r. 475, p. 111, 191. — Qaude- 
Joseph Ameil, entrepreneur des travaux du Roi. F. s. et moulin de 
Serrât, par. de Creuzier-le-Neuf, acq. de Gilbert-Gaspard de Cha- 
banes, cher.. M.*» d'Apchon, l.®* B.o" d'Auv., et de dame Philib. 
d*Apchon, 1715. — Claude-Joseph Ameil, Sr. de Combes. Idem : 
1722. (r. ^n^p. 143, 144 ; r. 478, p. 285.) 

AMËLIN (Pierre), sergent royal en la ville de Vierzon, fils de Sil- 
vain Amelin. Pièce de terre appel *> du Gros-Pied : Fierzon, 1672. 
(r. 145, p. 204.) 

ABfELIN TMichel), écuyer, Sg. de Sl.-Quentin^ capit. au rég. d'in- 
fenterie de la Reine. T. s. de Qtdeuil : Xaintes, 1717. (r. 439, 
p. 129.) 

AMELOT (Charles), présid. aux enquêtes du pari, de Paris, M.*' de 
Combronde, et sa femme Antoinette de Brion. T. s. de Salvert, etc. : 
Gomat, 1725. (r. 510, p. 4.) 

AMELOTTE (Pierre Emmanuel), écuyer. T. s. de la Viguerie féo- 
dale da Comté de Saintonges et lies adjacentes : Xaintes^ 1717, 1734. 
(r.439,p. 117;r. 442,p. 23.) 

AMENARDE (Jeanne), dame de Boueille, veuve de Jean de Fon- 
taines, chev., constituée bail de leur fils René, par Olivier de la' 
Porte, son second époux, flom. de la t. et s. de Fontaine : Baugé, 
1431, 1438. (r. 342, p. 72, 74 ; r. 437, p. 4.) 

AMENART (Jean), fils de feu Jean Amenart, et de Jeanne Sou- 
vaine, al. Somiaine, dame de Chauzé, sous la tutelle de sa mère. 
Chatell., t. s. de Bouille : 1419, 1424; ens. celle deCornusson : An- 
gm, Sauniur, 1444. (r. 337, p. 41, 42; r. 340, p. 49, 50; r. 341, 
p. 120 ; r. 344, p. 125.) Vassaux : Pierre Hory ; Hardy de la Haye, 
Pfail. de Monsoreau, Pierre du Planteis, Chevaliers. 

AMENART (Jean), Chev. Sg. de Chauzé. Chatell., t. s. de Daon : 
1457. — Jacques Amcnatt, écuyer. Idem : Angers^ 1468. (r. 338, 
p: 1 ; r, 340^ p. 130, 131.) Tiennent d'eux : Bertrand Beauveau, Jean 
BoQxreau, Jean Perier, Chevaliers. 

ABŒNAET (Jean), Chev., Sg. de Chauzé, du Palais et des Touches. 



Digiti 



zedby Google 



t6 AMP 

Hébergem/ de la Pierro-Baudron .' Ckat-Ceaut^ 1462. (r. 393, 
p, 128 ; r. 344, p. 125.) 

AMENON (Perrin). Le Chesau du Marèi, 4 arpens de prêt, 3 pièces 
de terre, une ^igne, cens et rentes, par. de Benegon : 1356. — Jean 
Amenon, Idem : Jysnay, 1443. (r. 462, p. 350; r. 463, p. 26,) 
Non nobles. 

AMIET (GuîU.), clerc., paroiss. de Voroxi Forocio^ pour Bien- 
venue, sa femme, fille de Jean la Bêche. Droit dans les dîmes de St.* 
Loup, de Brîdour et de Pariseul, quelques terres, cens et tailles : 
yerneuil, 1342, 1367. (r. 459, p, 209, 234.) Non noble. 

AMIET (Jeanet), dam., paroiss. de Treneul, pour son ép. Isabelle, 
fille de Hugues- Baulard. Moulin de Montaudre, terres, prés, cens et 
tailles : Belleperche, 1366. (r. 465, p. 158.) 

AMINAUD (Pierre), paroiss. deSt.-Veran. Deux pièces de terres et 
rentes : Aysnayy 1417. (r. 462, p. 30.) Non nobles. 

AMIRÉE (Jeanne). Terre de Ste.-James-sur*Loire, dépend, de soa 
fief des Perrins : Angerty 1413. (r. 337, p. 73 ; r. 339, p. 37.) 

AMISOT (Guiot), paroiss. de la Ferté-Moniale, pour Petronille, sa 
femme. Vigne à Martrey ; dîmes, prés, garenne, cens ef tailles en la 
par. de Tolon. Beçay, 1330. (r. 455, p. 202.) 

AMMOiNIA^ aussi AMONNIN (Etienne), av. en parlement F. s. dt 
Neureux, par. de Lurcy, à lui donné en avancement d'Hoirie, par Martin 
Amonnin, élu en Télect. de Moulins, 1691, 1717. — Sébastien 
Amonnin, élu en l'élection de Moulins, comme fils de Catherine 
Alleau. Terrier de Noyan*, en la par. de Veurdre, Souoigny; et menus 
cens en celle de firesnois, femeuil ; eus. une roaiion appel. Pon« 
' lieu, sise à Moulins : 1717 ad 1735. — Martin Amonnin, éln en 
Félect. de Moulins. Fief de Nereux, par. de Lurcr; 1736. (r. 475, 
p. 117; r. 477, p. 367, 368, 428; r. 479, p. 42 ;r. 481, p. 164, 
190.) 

AMOJJRETTE (François), bourg. d'Issondun, pour Jeanne Henr- 
tault, sa femme, fille de Pierre Heurtault. Fief noble et métairie de 
la petite grange de Vlllenouë, par. de Giauday : luoudun. 1684. (r. 
445, p. 428.) 

AMOURS (Jean d*), écuyer, cous, au pari, de Brest,. T. s. de 
Chauffeur et de la Jaudette : Angers, 1605 ad 1607. (r. 352, p. 34, 
35, 120, r. 430, p. 11.) " . ' 

AMPLEPUYS. Ce lieu est le titre d'une branche de la maison de 
Beaujeu, ab an. 1400 ad. 1518. (r. 1366.) 

AMPROUX (Jacques), Sg. de Lorme, secret, du Roi, intendant des 
finances. T. s. d'Anguitard, au faub. de Poitiers : 1660, ad, 75. (r. 
433, p. 54, 275 ; r. 434, p. 88, 99.1 — Issaye Amproux, ChcT., B.o« 
de Monchamp. Même. F. et s. : 1702. (r. 437, p. 18.) 

AMPUTHE (Raoul d% dit Calaburdin, Dam. Cens et rentes au 
mandem.' de St.-Baldomer : Formi, 1335; (r. 490, p. 150.) Même 
nom peut-être que le suivant. 

AMPUYS (Faucon, al. Foulques d') : Amputeo et Âmpulheo^ al. 
AmpoySf Chey., acquiert d'O^ d'Ampays. Dam., da contenl. d'Ar- 



Digiti 



zedby Google 



ANC 17 

f • 

tttttd, «ire de RossilloD et d'Annonay, les dom., ûtk et arr.-fieis assis 
«îi la par. d'Ampùys, au dioc. de Vienne j 1284. (r. 494, p. 144 ; 
f. 13C2, ^ 992; r. 1392, p. 848.) 

AMPUTS (Jean Sg. d'), pour Clémence, son ëp., veuve de Guill. 
Maresdial, I^in. Lagrange de Rosey, nftiîson, etc., au mandem.^ de 
Si..Marcemn : Forez, 13Î8, 1334. (r. 491,p. 229; r. 492, p. 201.) 

AMPfJTS (Jean, fils de Pierre d'). Hommage à Aymar, Sg. de Ros- 
dion et d'Annonay, de tout ce que tenait Jean d'Ampuys : Forez, 
1380. ir. 494, p. 145.) 

AMTONS (Hugonin d'), Dâm^; 1290. — Jean d'Amyons, Dam. ; 
1334»^*— Pierre d'Amyons* Dam.^ 1351. Maison ou hospice d'A- 
myons, dîmes, cens, rentes, et autres dev. au tîII. d'Amyons : Forez. 
(f . 49i, p. 233 ; r. 492, p. 220 ; r. 493, p. 101 .) 

' àMTOT (Marie), veuve de René de Fleury, Sr. de Sermaise, lieut. 
pitttic. aà baill. dlssoudun, fils de Claude de Fleury, tutrice de 
René^rançois^ leur fils unique. Maison du Pillier, dîmes et censives 
du Pied-Girard, ès-par. de Segry et de St.-Cyr: Issoudun, 1699, 
ai, nu. (r. 447, p. 235; r. 449, p. 117, 178, 215.) 

AMYOT, al. AMIOT, (François), Chev. B.on de Bully-Albigny. T. , 
s. de Vo5mas,,par. id, : Moulins, 1717, (r. 477, p. 273). 

AklYOT (Nicolas-Pierre), de Monterigny, Chev., Sg. de la Barre. 
% s.'deSouge, par. St.-Menoux, acq. de Jacques Faverot de Neu- 
vUle, Chev.,%. de St-Aubio, et d'Anne Cather. Parfait, son ep. ; 
Bowb,, 1720 (r. 478, p. 55.) 

AMYOTTE (François), fils de feu Mathurin Amyotte, homme rota- 
nt, payant tailles, comme il Ta reconnu par dev. le Sénéchal du 
Maine. Maison, grange et terres tenues à foi et hom. simple : Manê. 
1448. (r. 432, p. 71.) 

ANAT (Henrîet d*), de Anayo, dem. à St.-Pourçain. Son mariage 
avec la veuve Marion, fille de feu Paul Girard ; Bourb,, 1363. Çr. 
1359, p. 654). 

' AMBU, a/. ANGLI (Alips d') , Damoiselle, femme de Jean de Lucy, 
écoyer, Sg. de Montapais. Maison de Somme, dom. et mouv., tenant 
àlariv. de Somme: Bourb.-Lancy, 1402. (r. 467, p. 88.) 

ANCELIN (Louis- Auguste), Chev., Sg. de la Mauvignière. Terre 
€t Châtell. de la Garde-aur-Valets, et de Chermeneuil ; 17 17. Et, pour 
Midiel Ancelin, écuyer, Sg. de St.-Quentin, son firère, capit. au rég. 
d'infanterie de la reine. F. s. de Cadeuil ; 1721 . — Gabriel Ancelin, 
écuyer, lieut. de vaisseaux, hérit. de Louis Ancelin, son frère qui l'é- 
teît de feue Jeanne Modica, leur mère, veuve, à son décès, de 
Christophe Ancelin, et fille unique d'Amador de Modica, Chev., 
Sg.de St-Christophe. Même terre* et châtell. de la Garde-au-Yalets, 
etc.: Rochéfort, Xaintes, 1725. (r. 439. p. 64; r.440,p. 52; r. 441, 
p. 250 

AlfCER (Guill.), à cause d'Agnès, son ép. Maison, dom., bois, 

I - ♦ . 3 



Digiti 



zedby Google 



18 AND • 

cens et tailles en la par. de Tresall : Chaveroche^ 1342. (r. 468, p. 
146.) Non noble. 

ANCHÉ (Anne-Marguer. d*), veuve de Jean-Loub Guillau, Sr, de 
Pitton,a/. Pithon, hérîtîèredesa sœur Louise d'Anehé, veuve de Joseph 
ds Ferrier,Chev., Sg. du Treuil. Moitié de la terre et Baronnie de Ttle 
d*01eron: Xaintes, 1725. (r. 441,/?. 19, 29.) 

ANCHERON (Thibaut). T. s. de DurdaQt, par. St-Martin le beau : 
jimboise, 1523. (r. 432, p. 83.) 
. ANCIBÈRE (Bienvenue), fille de feu Bernard Ancibère, veuve de 
Girbert Furtin, et Jean leur fils. Dom. assis au territ. de Coudreix, 
par. de Tresail : Chaveroche, 1302. (r. 468, p. 165.) 

ANŒNAT (Rao];fhet d'), Dam. Maison d'Ancinay, dom. et monv., 
par. de Doet et autres; 1300. — Phil. d'Ancinay, écuyer, aL Ancc- 
nay. Garenne appel. Flandres; moitié d'une métairie au vill. de Vil- 
leneuve, et une dlme en la par. de Venaz; 1343. — Pierre d'Aiici- 
nay, al, Ancignay, Dam. Hôtel, t. s. du Bosc, par. de MaDcome; 
ens. ceux de Villeneuve et d'Ancinay; 1375. — Jean d*Ancinay, ai* 
Encinay, Dain., pour Guillelm. Guerillone, damoiselle, sa femme.' 
Dime en la par. de Venaz, appel, la dtme Gueriilon: Hérisson^ 1399. 
(r. 462, p, 14, 94, 17Q, 212 ) 

ANCINAY (Ant. d'), écuyer. T. s. de la Palisse, par. de Looroux: 
Hérisson, 1506. (r. 453, ;?. 65.) 

ANDELOT (Beraud d*), Dam. Hom. d'une rente annuelle de 121. 
sûr une terre à acheter avec les deniers du sire de Beavjeu\\ 1366. (r. 
488, p. 139.) 

ANDELOT (Regnaud d'), Ghev., Sg. de Cressey, Chat., mande- 
ment et châtell. de Villenove, aL Villenouent, acq. d'Edouard, sire 
de Beaujeu; 1376. — Beraud d'Andelot, Dam., son fils, âgé de 25 
ans environ, vend cet héritage à Louis, sire de Beaujeu; 1407. (r. 
1391, p. 585, 596, 614.) 

ANDENOT (Jean d'), Dam., Sg. de Cressey, al. Crissey, réclame U 
succession de Christin, homme taillable et de serve condition, conte 
sa veuve et autres hérit.: Beaujeu, 1394. (r. 1391, p. 604, 609.) 

ANDIGNÉ (François d'), Chev., par son proc. Ant. de l'Esperon- 
nîére, chev., Sg. de la Tréhébardon, lient, de la vénerie du Roi. F. 
s. de Vezine, a/. Vezins, au faub. St. -Lazare (t Angers; 1666. — 
Charles-François d'Andîgné, Chev., son frère et hérit. Idem; 1670, 
1676. (r. 357, p. 29; r. 358, p. 6.) Son aveu vérifié par Louis 
Boylesve, lient, gén. en la sénéch. d'Anjou. 

ANDRAND, ou Andraud, (François d'^. T. s. de Parpaleîx, par. 
de Condat: Clerm., 1716. (r. 507, p. 146.) 

ANDRAU| aussi Andrault (Pierre) ; 1452. — Jaques AndranU, 
auditeur en la chamb. des comptes de Paris; 1510. F. s. de Lange- 
ron: Bourb.-Lancy. (r. 452, p. 319; r. 465, p. 100.) 

AT^DRAULT (Louis-Théodose) , Chev., fils de Joseph Andrault 
Même fief de Langeron : 1717. (r. 477, p. 239.) 



Digiti 



zedb^Google 



AKG 19 

AHBRÉ (Charles)^ Sr. cU CfaâteaH Ibrt. Rente en grain affectée snr 
le lieu Giron-gûrard, par. de Dampierre, acq. de Jean de Pertnjs, 
écuyer, Sr. de Maison neuve, et Gabrielle du Breuil, son ëp. : Issou- 
rfim, 1719, 1724. (r. 450, p. 72; r. 451, p. 27.) 

ANDRÉ (Jean), écuyer, secret, du Roi.' T. s. de Vaumas, par, (cf.; 
1720; eus. la t. et s. de Belair, par. deBresle, 172| : Lyon, Montins. 
(r. 478,p. 116; r. 497, p. 102.) 

ANDRÉ (Guîll.) Cons.' au prësid. de aerm. T. s. d'Aubîère, par. 
Itf.; 1723. — Jean André, Cons. en la Cour des Aides de Clerm. - 
Fer. Idem : Clermônt, 1730. (r. 508, p. 37 ; r. 510, p. 73.) 

ANDRINET (Pierre), Sr. d'Esnault. Petit fief du Coudras; et, 
comme hérit. de Jean de Serre, Inspecteur gën. des dr. et contrôles 
en la général, de la Rochelle, son oncle, f. s. des Coudres : XaitUes^ 
1718, 1726. (r. 440, p. 12; r. 441, p. 37.) 

ANDRODIAS (Ant.), écuyer, Sg. du Chastel. Chat.» t. s. de Mnrol, 
ftiouz, Vandègre, et Neyrande, par. de Vialle- sur- Allier, de Lusillac, 
etc.: Clermont, GannaL Riom, 1716 ad 1730. (r. 507, p. 83 ;r. 
510, p. 20, 60.) 

ANEYSEU (Pierre), paroiss. de St.-Eugène, délaisse au C.** de Fo- 
rez, son courtil en lad. par.: 1296. (r. 1395^ p. 251.) 

ANGELIER (Jean), de Lurcy-sur-Abron. Menues propriétés en 
la par. St.-G^nnaîn : Moulins, 1411. (r. 457, p. 258.) Non noble. 

ANGENNES (Charles d'), Vidame d'Amiens, sénéchal, du Mans, 
fil' de Nicolas d'Angennes, Chev., Sg. Ide Rambouillet. T. s. de St.- 
Laurent de Mortière: Angers, 1605. (r. 352, p. 100.) 

ANGENNES (A'togélique-Clarisse d'), de Rambpuillet, et Julie sa 
soeur, femme de Charles de Ste. -Maure, Cher., Sr. de Montausier, 
filles de Claude d'Angennes. Chàtell., t. s. d'Angeuil, et la Ser- 
Senterie fiiyée qui en dépend: Beaum, le F.^, 1655. (r. 352, p. 
«.) 

^NGENNES (Gabriel d*), Chev. et Elisabeth, al. Tsabeau de St.- 
fchen, sa £emme. T. s. des Escurettes, par. de St.-Georges de Nigre- 
mont : Riom, 1669 ad 1684. (r. 474, p. 76^ r. 499,p. 413 ; r. 500, 
p. 55;r. 503, p. 345.) 

ANGERIE (Guill. d'), de Jngeria, Dam. Maison d'Angerie, dom., 
bois, garennes et arr.-fie&, par. de Bagneux : Belleperche^ 1300. (r. 
465,'p. 125.) 

ANQERON aL Angerent (Hugues d*), Chev., et Alaïde,^n ép. 
Fief deugranges de Chatenay-sur-Allier et autres es par. de Livry, St.- 
P.-le-Moustier et Langeron : Belleperche, 1274 arf 1287. (r. 455, p. 
20B;r. 464,p. 416, 419.) 

ANGIBAUD (Elisabeth d'), veuve de François Pichon. F. s. de 
Magesi. — Claude d'Angibaud, écuyer, prévôt provincial de Sainton- 
§es. F. s. de Fontative : Xaintes, 1722. (r. 440, p. 56, 58.) 

ANGIREU (Marguer. d'), veuVe de Gerenton Blanc, Chev., fille de 



Digiti 



zedby Google 



20 ANG 

ha (joiifaon d'Angireo, Dam. Maison de St. •Marcelin éide la Land^î 
dom. et dr. : Forez, 1311. (r. 492, ;ï. 310.) 

ANGÎROLLES (Pierre d'), Dam., fils de fen Godemar d'ÀDgiroUes, 
Ghey., Tend à Jean, G.^ de Forez, la moitié da chat, de Fenrs et dép., 
1295^. 1394, p. 120.) 

ANGIROLLES (Hugoes d'), dit le Moyoos, de Salpoge, aL S»- 
pelge, al. St.-Polge, al, St.>Polgue, al. St.-Pougue , Dam« Saisie de 
se^ ceas et rentes de Larry «n Ja chàtell. de* St.-Moriee^ par Bertrand 
de la Roche, Dam. son créarvcier; 1307, 1320. Le même fie£, es 
par. de Villarese et de St.-Sulpice au pays de Rbannois ; 1325. (r. 
493, p. 143 ; r. 1394, p. 102, 103.) (Voy. Dangoles, al. Dangc- 
rôles.) 

ANGIROLLES (Guill. d'), dit Liorssas, Dam. Ghàt. t. s. de St.- 
Polgf ; et ce qu'il tient à St.-Just en Ghavalet; 1316. — Guill. d' An- 
girolles, dit Po3rssoners, Dam. Idem: Forez, 1326. (r. 490, p. 45 ; 
. r. 493, p. 34.) 

ANGIROLLES (Goill. d), Ghev., Sg. de Sc.-Polgoe. Divers tène- 
mens moav. de lai, h. j., moulins, bois en la f>ar. de Sc^Ciémeai 
d'Abres: Fichi, 1418. (r. 457 bis^p, 11.) 

ANGLARD, aussi Anglars (Pierre d'), Gher., fiU de G|iy d*Ang1ard, 
Ghev. T. s. de la Roche Dagou. François d'Aaglard, écuyer, son 
frère. T. s. de Basstgnac et de la Baraudie, al. Burandie : Âloah 
4669, (r. 499, p, 190, 605.) 

ANG LARD (Henry d')*, Ghev., fils de Guy d'Anglard, Ghev. T. H. 
*de Roche Dagon: Hiom^ 1683, 1692. — Et, pour son ép. Franapise 
de Maltesset. La t. et seg. de Ghastelus, par. Ù, : Chaveroche^ 1698. 
\r. 476, p. 21 ; r. 503, p. 49 ; r. 505, p, 115.) 

ANGLARD (Antoine d'), écuyer. Dom. et seg. es lieux de Roche- 

fude et de Tazena, *par. de Gharbonnière : Riom, 1670, 1699. (r. 
99, p. 291 ; r, 805, p. 85.) 

ANGLARD (Roger d'), écuyer, Sg. de Bassignac, par success. d^ 
Gabriellede Total, sa mère. Les rentes de Mortes-Aiguesen toutejustice 
sur divers vill. en la par. d' Anglars ; 1683. — Ant. d'Anglard, 
écuyer, son fils, Sg. de la Roche-Charles. Ghàt. t. s. de Bassignac et 
de la Burandie al. Baraudie : niom, 1723. (r. 503, p. 87 ; r. 509, 
p. 68.) 

ANGLARDON (Gilberte d'), veuve de Jean Astorgue, écuyer, St. 
de Ghaludat, fille de feu Henri Anglardon, écuyer« Dom. dime, cens . 
et rentes de Las-Gortz, par. St.-Priest-de-Ghamps : Gannat^ .168S. 
(r. 50% p. 106.) 

ANGLERAIS (Ignace d') écuyer, Sr. de la Boissière, et Ëstherda 
Ghesne, son ép., fille de feu Abraham du Ghesne, écuyer. * Éief des 
Boctardiéres, autrement Thoiré, aL Toixé-les-Granges : Chàtelleraut , 
1670. (r. 433, p. 119; r. 434, p. 70.) Rel. de lui: François d'A- 
viau, Sr. de la Gheze et de la Plumassière ; Phil. Ghevalier. Sr. de 
Lngny, écuyers. 

ANGLOYS (Denis d'), bourg, du Mans, fib de Jean TAngloys et de 
Marie Tricquot, Sg. à titre successif da fief, dom. et seg. des Pkn- 



Digitized by 



Google 



ANJ 21 

dm, par. St.-Georges, tenus à liom.4l|ge de la tonr de Rkbandellet j 
Mans, 1606. (r. 342, p. 18, 14). 

ANGLURES (Geofroi d*), Dam. Maison forte, doro., bois et seg. de 
Qiandon, par. id, ; 1276. Tient de lui : Sibille, veuve de Hugues 
Bonafond, Damoiseau. — Geofroy d*Anglures, Dam. Idem : Meat^eUj 
13M. |f. 485, p. 51,52). 

ANGLURES (Etienne d'), Dam., du dioc. de Maçon. Dom. et dr. 
is par. de Mude, de Dnn, la Chassaigpe et Santigny vers la Cllyète : 
J^H/«f, 1327. (r. 485, p. 114.) 

ANGLURE, al. Angleure (Saladin), Sg. d'Estoges, al. des Loger et 
de Nogent, cliambel. du duc René d'Anjou, obtient de son maître, 
lo. une rente annuelle de 40 1. tour, sur la prévoté de Monsoreau, 
dont jouissait autrefois Guill. de Monsoreau, Chev. ; 1471 ; — 2^. la 
t. et seg. deMoliheme, acbetée parce prince du Sg. de Maillé ; 1474 ; 
et en rend hom. ; 1476. (r. 329, p. 28 et suiv. ; r. 1340, p, 118 ; r. 
1342, p. 155 ; r. 1343, p. 57 ; r. 1346, p. 228.) 

AIHGOT (Jacqueline), veuve de Louis Jabriliac. F. de Villeville, 
Àiouit partie de la seg. de la Chassigniolle : Marche^ 1669. (r. 474, 
p- 146.) 

Ainsi (Hugues* d'), écuyer, fils de feu Seguin d*Anisi, Ghev. Jjt 
port de la Rive, dom. seg. et arr. -fiefs, dont Tun tenu de lui par Jean 
atGttill. de la Tomelle, écuyers, par. d'Acilli: et dr. sur les dîmes 
deGrenoys et de Quinces: Chdt.-CMn^y 1351. (r. 469, p. 146, 
M9.) 
ANJO. (Voy. Rossillon.) 

AlfJORANT (Gande). Chev., cons. au pari, de Paris, et Anne- 

>is quarts de la t. et seg. de Beau* 
Simon Jude Trochereau, Capit. au 
-.475, p. 210.) 

l, de Vilate., et Jeanne Heurtault, 
It, écuyer, Sr. do Solier. Dom., h. 
. Id. : 1708 ad 1722. (r. 448, p. 

^•) 

Ëicberbot-Gastevin : Angen, 1405. 

relie du roi de Sicile, duc d'Anjou, 
Mirebeau, à Bertrand de Beauvau, 
et président des comptes du Duc ; 
gué, son fils aîné, et de feue Dame 
\ la Jaille, Sg. dudit lieu et de la 
ieauvaù: Saumur, 1467, 1477. (r. 

des officiers attachés à sa maison, 

m testament du 12 déc. 1481. (r. 

lambel., et Gabriel de Monfaucon, 

trre d' Aubigny ; Yves d'Alcctre, Sg. 

de Villeneuve; Guill. de Berne, 

Gaspard Cossa, dit vulg. Gaspard 



Digiti 



zedby Google 



22 ANT 

Long; PrégttitdeGolUn, maM^ d'hôtel ; Pierre TEstrasge et Eovx, 
son frère ; Pierre Frétât ; Tmbert de Gast, Sg. de Lupf^ ; Ant. de 
Gyroel ; Louis de Hectray, maître d'hôtel ; Hervé de Karamues, et 
Perrette Symone, son ép, ; Hector Montbrun, capit. de la garde; 
Guill. de Montmorency, Sg. d'Ecouen, Chancel. et Ghambel. da Duc; 
Louis de My oient, Sg. de Serve, Ghambel. ; Louis Petit ; Guill.; Guill .- 
Pierre, maître d'hôtel ; Mathurin de St.-Masse, Sg. de Moesa / &non 
Tyntené ; Georges et Ant, Valori, écuyers. 

ANJOU (Louis d'), bâtard. (Voy. Maine.) 

ANLEZT (Huguenin d'), Dam. Maison duPlesseis. dom.,h. j.^bois, 
tailles et arr.-fiefs: Bourb,, 1323. (r. 4.64, p. 127.) 

ANLEZY (Jean d'), écuyer, Armiger^ et son ép. Agnès de Chave- 
non,a/. Chevanon, autrement dite de Bigny, al. Bigniat, Damoiselle. 
Hôtel, dom., seg., bois, cens et tailles de la Forest, par. de Baigneux ; 
étangs et terres, contigucs, par, St.-Léopardin, aL Libardin; ens. Thë- 
bergement de Plesseis; Belleperche^ Bourb.^ 1350, 1357. (r. 432, p. 
14 ; r. 465, p, 182, 203.) 

ANLEZY (Perrenet, al. Perrinet d), écuyer, Sire de Pou«y, et 
Roberte Chenete, al. Chainnete, sa femme. Hôtel delà Forest et dép. ; 
trois parts de l'hôtel fort de Luzeray, dom. et dr. ; ens. U Mote de 
Laugère, terres, dîmes et mouv., par. St.-Jean de Vaux et de Bai- 
gneux: Belleperchey Mouttns^ femeùil^ 1400, 1411. (r, 459, p. 
126, 170, 174, 175; r. 465, p. 182, 203.) 

ANLEZY (Ant.-^d'), écuyer. Hôtel, t. s. de Montverîn, par, de 
Neurre; autre hôtel et seg. appel, la Grânge-au-Bois : 1443. — Pliil» * 
d'Anlezy, Damoiselle, femme de Jean Dubois, et son firère Ant. d'An- 
lezy, écuyer. Hôtel fort de St.- Aubin ; ens. celui de Verfeuil, dom. 
seg. et arr.-fiefe: Bourb.y Germigny, 1453. (r. 452, p. 181 ; r. 466, 
p. 39.) 

ANLEZT (liouis d'), écuyer. Hôtel fort, t. «^ du Plesseis, dime, 
étangs, bois et h. j., 1483. — Jean, Louis et Gilbert d'Anlesy, 
écuyers, frères. T. s. du Plexis, des Vesures, etc. : Bourb.y 1505. (r. 
453,p. 69;r. 464,p. 140.) 

ANLEZY (Claude à'), écuyer, Sr. de.Meneton. F. s. de Montberin, 
de Rouxières et de la Grange- au-Bois ; Bourbon^ Germignyy 150^. (r. 
452,;». 89.) 

ANLEZY (Michel d'), écuyer. T. s. de Brulhac: Bourb., 1505. (r. 
453, p. 189.) 

AJNNE (Gervaise), écuyer. Hébergement de Songé, al, Songié; 1407. 
— Simon Anne. Idem 'y 1445. — Simon Anne, Chev., Sg. de 
Broussin. T. s. de Marcé : ManSy 1453. (r. 1345, p. 42, 73, 109.) 

ANSOLLE (Guill. et Jean d'), fiéres, et Raymond, fils du premier» 
Dom. et dr. en la par. de Raolhac : Cariât, 1329. (r. 473, p. 102^ 

ANSSERS (Guill.), Dam. Moitié de la Mote et dép.. de Grevègles» 
aL Greneillis : Chaverocke. 1301. (r. 468, p. 318.) 

ANTI-UGONNEZ (François d) écuyer, fils de Henri d'Anta-Ligon- 



Digiti 



zedby Google 



APC 23 

80, écuyer. T. s. de Vallhâen, par. St.-EUlairc-8iir-Aiiaoii, Elect. 
tissoire; 1670. (r. 499, p, 762.) 

ANTOING (Gaatier d'). Cher., do dioc. de Beauvais, obtient du Roi 
la permission d'amortir 100 1. pari&is de rente en faveur de FEglise : 
Hérisson^ 4317, 1338. (r. 1357, jo. 393; r. 1358, p. 557.) 

ANDRE ott Auvre, ou Avore, ou Aurre (Pierre), à cause de sa 
femme Jeanne Periers. Dom. de Torcé, dit la métairie de LouTÎgné, 
par. id. : Mans, 1414, 1417. (r, 343, p. 57 ; r. 345, p. 38, 8â.) 

APCHIER, aussi Apcher (Goarin d'), Dam., Sg. d'Apchier, recon. 
devoir à son beau-frère, Phil. de Levis, mari d'Eléonore d'Apcher, la 
somme de 4500 1. : Forez, 1330. (r. 1398, p. 642.) — Jeanne d'Ap- 
chier, fjr gL^ Hugues, Sg. de Baucaj, O^ d^ATellin, fait son testament 
le 23 înHm49 : Forez, (r. 1393, p. 924.) 

APCBIER (Jacques d'), Chev. T. s. de Yillerier et de Vazeilles en 
labaron. de Mercœur; 4516. (r. 486, p. 74.) 

APCHIER (Charles d'), écuyer. Chat., dom. et seg. de Gironde, 
par. d'Auriac, élect. de Brioude ; 1670. (r. 499, p, 774.) 

APCmBR (Philib. d'), écuyer, fils d'André d'Apchier, écuyer, et 
deOaspardedeRoqoelaure. T. s. deMontbrun, Chât.-Neuf et autres : 
h9^re, St.-Flovr, 1670. {r, 499, p. 786.) 

APCHIfiSl (Christophe d'). Bon de Thoras^ de la Garde en Gévan- 
4lD, etc. T. s. de.Montpeîroux et Charreix, par. de Chamelles ; 1676, 
— Hugues, V.** d'Apchier, Sg. de Saiillac, son neveu et hérit. Id, : 
Jttom, 1686. (r. 501, p. 58; r. 505, p, 23, 108.) 

APCHIlCR (Marie d'), veuve de Jean de la Tour, Chev., Sg. de 
Gilbertiz, al, Gilberteix, tutrices de leurs enfants. T. s. de Murât de 
Bainer, ks par. de Murât, St.-Salve et Banier, al. Bains : Riom, 1684. 
Ftocès entre la même et Françoise de Gilberteix, veuve de Jacques de 
kTonr: 1685. (r. 503, p, 406; r. 504, p, 69.) 

APŒIER (Gabriel d'), Chev., fils d'André d'A^hier, et sa femme 
Marie de Perventière. Partie de la t. et seg. de Chàt.-Neuf% par. de la 
Yastrie ; cens et rentes sur les tènements de Rochepaillé et Aiguepin : 
St.'Flour, 1685. (r. 503, p. 499, 500.) 

APCHIER (Gabriel d'), Chev., C.^ de Chât.-Neuf, Sg. de Montbrun, 
résîéL au Chat, de Gourgoul. Rentes nobles sur divers vill., es par. de 
Tnlie^et d'Orléac : ens. une lïiaison en forme de château : Clermont^ 
Bkmi, 1723. (r. 509, p. 32.) 

APCHIER (Ant.-Gabriel d'), Chev.. T. s. de Lodières, FaveroUes, 
Boumoncles et Recoux : St.-Flour, 1723. (r. 508, p, 114.) 

APCHIER (Françoise d'), veuve de Frédéric de la Tour d'Auv., 
Partie de la terre basse de Mii^rat-le-Quayre, et celle du Planchât, 
par. ^.-Sauve, St.-Julien et St.-Sulpice: Clermonty Riom^ 1724. (r. 
509, p. 116.) 

APCHON (Guill., Sire d')se donne au duc de Bourbon, moyen- 
nant 500 florins et 200 I. de rente viagère ; 1366. (r. 1376, p. 2615.) 

APCHON (Gnill.d'), Chev., V.«« de Narbonne. Chat. T. s. de Nes- 
dders; — Louis, sire d'Apchon, Giev. Idem; ens. l'hôtel, t. s. de 
laFoiit-St.-Mar8eran, etarr.-fie£s: Auv.^ CharUeUe^ 4397, ad 1439. 



Digiti 



zedby Google 



24 ARA 

(r. 402, p. 238 ; r. 458, p. 180; r. 470, p. 166, 161 ; r. 471, p. 
\b2.) 

APCHON (Jean d'). T. s. de Ribeyrolles, es Montagnes éPAuv. : 
1475. (r. 1361,^.940.) 

APCHON (Aymé d'), Chev., Sg. dud. Heu. T. s. de U Font St. - 
Marg^rant : Chantelle, 1506. (r. 452, p, 25.) 

APCHON (Jacques Artaud d'), fils de Jean. T. s. d'Apchon, Fal- 
goux, les Vaulmières et St.-Vincént, par. St.-Hypolite : A/om, 1669, 
1685. (r. 499. p. 563 ; r. 503, /> . 491.) 

APCHON (Louis d'), tuteur des enfants de feu Cbfnde d'Apchon, 
Chev., C^^ dud. lieu, Sénéchal d'Auv., son frère. F. s. deCërezat, 
par., de. Creuziet-le-Neuf ; ens. celui de la Mote-Votioui^ par. de 
Feuillet: Billy, 1695. (r. 475, jt>. 139, 141.) (Voy. Chevalfer Louis.) 

APELVOISIN (Louise Henriette d'), fille de René d'Apelvoisin, 
veuve de Jean-Louis Tiercelin de Rancé, Chev., C.^ de la Chapelle- 
Ballon, colon, au rég. de Bourb. F. s. de St.-Hilaire-de-Vous, autre- 
ment des Blancs : youvant^ 1704. (r. 438, jo. 8.) 

APPELLEVOISIN (Henri d'^, écuyer, Sg. de Bouille, al. Boulyé, 
et sa femme Marie Arrive, fille de feu François Arrive, Heat.-gén. 
au siège de Fontenay-le-Comte. T. s. de Lavau, par N. D. cle Fonte- 
nay: Poitou, 1696, ou 1616. (r. 436, j^. 49;>. 438, p. 80.) 

APPELLIN (Henri de T), écuyer, Sg. de Barbignat. F. s. de Bioa- 
aay, par. de Teneuille: ^owrô., 1725. (r. 480. p. 24.) 

APPENSAT (Jean), fils de Hugufs, bourg, de St.-Baldomer. Mou- 
lin audit lieu, tenu en erophytéose du C.^ de Forez\ 1298 ; et mai- 
son à St.^Germain-Laval, avec cens au vill. de Bussy, acq. de Hugues 
de St.'Jean, Chev., et de Pierre du Teyl, Daffn. ; 1322, 1324. (r. 395^ 
p. 307 ; r. 492, p, 96 ; r. 1394, p, 112.) — Pierre Appensat, son 
fils, et Agnès, sa femme. Dime de Rochan, au mandem. deDonzy ; 
cens et tailles à Sivray et Balbigny, al, Balbigneu ; mandem. de Noi- 
reau ; ens. une maison à St. -Germain-Laval, tenue à hom. lige : Forez^ 
1323 ad. 1337. (r. 490, p. 123, 226; r. 491, p. 151, 166; r. 492, 
p. 247 ; r. 493, p. 149.) 

APPENSAT (Marguer.) veuve de Jean Berenger. Cens et rentes à 
Ccmerîe: Forez, 1333. (r. 491, p. 166.) 

APREMONT (Pierre d') écuyer, Sg. de Marcilly, bailli-gouvemeur 
de Gien, pour la dnch. de Bourbon. 1512. (r. 1370, p. 1862.) < 

APREMONT (Jacques d'). T. s.' de Noyau, saisie sur lui : 5otti?i- 
gny, 1728. (r. 480, p. 20.) 

AQUAIRE (Durand), Aquarix, de St.-Germaîn-des-Fossés. Terres 
et censives, es par. de St.-Remy et Villène : Billy, 1300.* (r. 456, p. 
60.) Non noble. 

ARABY (François), secret, du duc de Bourbon, et clerc de sa 
chamb. des comptes. Echange de maisons sises à Moulins \ 1500. (r. 
1355, p. 104.) 

ARAGONNES (Antoine), recev. gén. des finances, en la généralité 
de Riom. T. s. de Vemines, par. de même nom ; 1669. — Claude 
AragonAes, Teuve de Michel du Fraisse, écuyer, cons. du Roi en la 



Digiti 



zedby Google 



ARÇ 25 

Cour des Aides de Çlerm..F€r. Idem ; RiotHy 17 1«. (r. 499, p. ffiO ; 
r. 507, p. 110.) 

AKAGO^NES (Ant.-Joscpli), ëcayer. Partie de la s^. d'Orcçt, par. 
St. -Mary d'Orcet: Clerm.^ 1716. (r. 507, p. 40.) Sig^Q ; Aragonne^ 
de Laval, . « 

ARBALESTE (Charles), fils de Guy-Arbgltste, présida m la Ghamb. 
des comptes de Paris, et de Magdel. Chevi^er, popr Guy-Arbaleste» 
Sg. de la Borde, son Irère aine. Moitié de la ten« et seg. de Baugé : 
Angers^ 1570. (r. 351, p. 29, 39.) 

AABERT (Gttill.V Hôtel <it seg. du IRonchat, antreio. de Vaillères, 
dom. garenne, serfs, etc., es par. de Fidine et de Treb^t : t^ermidlf, 
1322. (r. 460, p. 20.) 

AECËVHBQUE (Jean T), laboureur, fils de Jean. Petite maison en 
lapar. de Crecj% Mehun-êur-Y., 1723. (r. 4/^1, p. 71.) 

AECHAMBAUT (Urbain d) écuyer, Sr. de la Mamudière : U66. 
(7oy. Chastillon.^ 

ARCHAZ (Guill. et Ligier), Ghev., reeon. tenir d'Agnès, Dame de 
Boorb., leurs immeubles, es par. de Gosom, Gosomio^ et à^ Lqcy ou 
Lussac. Luciaco : Montluçon, déc. 12G8. (r. 461, p. 223.) 

AECHEAC (Aymar d'), Cliev., Sg. dudit lieu, cède à Jean Taille- 
Tigne une maison et verger, si tués, en la basse-cour de Cogwo ; I44ft. 
(r. 1404, p. 230.) 

ARCQEYÊQUE. (Voy. LarcheiFéqUe.) 

âRQHIAT (Odet d'), écuyer. F. s. d'Availle: Marche^ 1506. (r. 
452, p. 264.) 

AECBIMBAUX (Jean, Pbil. et Jeanne, e^^s ^ fou Gilbert des), 
sous la tutelle de Hugoqin-Monoyer, paroiss. de )te«igny. 8® partie 
de la dlme de Montar^nbe^t, et menus cens à Gipsi : Souvigny ; 1411. 
(r. 464, y. 346; r. 467, p. 141.) Non nobles. 

AACUINBAUD (Pierre), Pam. Tailla sur difTér^uts particuliers de 
Hérisson; 1301. (r. 462, p. 140.) 

AILÇIEU, al. ARCEU fugues d*), pfMroiss. de St.-Jean 4e Turi- 
lya. Sei^enteries de Trévoux ei de Rayrieu, acq. de Humbert de Yil^ 
1», Sg. de Toire ; 1395. (r. 4390, p. 513-^ 

ARCIEU (Pierre' d'). Dam. Serm, de fidélité et prom. d'aveu au 
sire de Beanjeu} 1400. (r. 487, p. 39.) 

' ARQEU (Ant. d*), fils de feu Ant. d'Arcieu. Chatipellcrie etCham- 
perie, al, Sergenterie de Trévoux, dr. et émoluments, relev. de Hum^ 
bert, Sg. de Toyre et de Yillars; 1419; — Philibert d'Arcieu, et 
Beifrietfe d'Arcieu, damoiselle, sa sœur, sous Tautorité de leur cura- 
teur Claude Corant. Même Sergenterîe ; 1459. (r. 487, p. 30, 31; 
r. 1390, p. 504.) (Voy. Darcieu.) 

ARÇON (H. d'). Maison, vigne et pièce de terre en la par. St. -An- 
dré: Forez, 1389. (r. 490, p. 243.) 

ARjQON (Guill. et Berthon d*), écuyers, enfants de feu Jacques 
d'Ai^n, écuyer, Qôtels d'Arçon et de Mazières, dom. et seg. ; ens. 
le bois appel, de Yillène, dimes, cens si|rrçei^, t^ille^ ef ^tres dev. 

I i 



Digiti 



zêdby Google. 



26 ARC 

ésvill. de Villenaa, Gharmeul. et aatres: Bilfy^ ChatUelUy etc., 
1449. (r. 457, p. 97 ; r. 459, p. 246 ; r. 469, p. 44, 74.) 

AAÇON (Jean d*) écuyer, Sg. de la Mote. Gens sur le mas d'Antron^ 
par. de Dorât: ThierM, 1450. (r. 472, p. 116.) 

ARÇON, aussi Arson (Rerthon d'), écuyer, Sg. de Boyrat. Accord 
arec le duc de Bourb., sur le dr. d'usage dans les forêts de la Brosse, 
du Tronceon et autres; 1479. (r. 1356, p. 253.) — Jean d'Arçon, 
Chev., Sg. dudit lieu. Echange avec le même Duc, de cens et rentes : 
Chamelle, 1498, (r. 1369, p. 1728.) 

ARÇON (Jeanne d'), let Marguer. de Beaucaire, sa fille. F. s. de 
Chastenay: Chantelle, 1506. (r. 453, p, 91.) 

ARGT (Jean sire d'), aussi Arcies, vend à Gilles, Chambel. du G.^ 
de Forez, les ûeh de Nerreu et de Maizereis : 1257. (f. 1394, p. 
142.) — Hugues et Guy d'Arcy, de Ardaco^ frères de Jean, Sg. de 
Chftt.-Yillain, l'un Ghan. d'Autun, l'autre docteur es lois, obtien- 
nent de leur dit frère ;toute justice sur la terre qu'ils relèvent de 
lui, vers le chemin de Luzy; 1283. (r. 1378, p. 2989.) — Guill., 
sire d'Arcy, Ghan. d'Autun. Maison, dom. et seg. d'Arcy; ens. 
tout ce qui a été acq. précédemment par Guy d'Arcy, du sire Guy 
de Trumeaux, Ghev., en laGhâtell. de Luzy: Bourb, -Lancyy 4329. 
(r. 467, p. 64.) 

ARGT (Philip, d'). Dam., Vend à Guyot Roysin et Alips, son 
ép., une maison sise au bourg de Bourb.-Lancy ; 1334. (r. 1377, p. 
2918.) 

ARGT (Hérart d'), Sg. de Ghatenay, Ghev., et Blanche, sa 
femme^ fille de feu Girart de Ghatillon, Sg. de la Rochemilay, 
Chev., et de Mad.« Guill. de Gonches ;' Beatrix, sœur de ladite 
Blanche; Jean de Ghat.-Yillain, Dam., pour Marie, sa femme, et 
Jeanne, sa belle-sœur, fille de Henri de Ghàt.-Villain, DanA Arran- 
gement de fiemiille : Bourb.-Lancy., 1334, 1335. (r. 1377, p. 3917, 
2958.) 

ARGT (Droyn, sire d'), et d'Aumures, al. Minures, Dam. Maison 
forte, dom. et seg. d'Arcy ; 1337. — Guiot, sire d'Arcy^ Dam. Idevtfi 
Bourb.'Zxmcy., 1344. (r. 467, p. 63, 67.) 

ARGT (Jean d'), fils de ieu Hugues-Thomas d'Arcy, Dam. Ténem.*, 
maison, terres, prés, vignes, bois, etc., es par. de St.- Aubin et de 
Gilli : Bourb.'Lancy, 1345. (r. 467, p. 35.) 

ARGT (Alips, al, Alide d^, veuve de Jean de Buxeuil, BuxuliOy 
Ghev., pour elle et leurs enfants, Jean Palmas, Tsabelle et Guill. 
Maison forte de Molins, al, Mulins, en lachâtell. de Semur: BeaujeUy 
1349 ad 1357. (r. 489, p. 5, 26, 86.) 

ARGT (Guy, Sg. d'). Maison forte d'Arcy, dom. et seg. ; présens.: 
Droyn d'Arcy, ^, d'Aumures ; Jean de Joux, Dam. ; Jean de 
Braigni, Chev. : Bourb, -Lancy , 1371, 1376. (r. 467, p. C5, 
66.) 

ARGT (Aulaise*d*) Damoiselle, veuve d'André Redon.. Tènem.* 
dom., tailles et corvées es vill. de Villeret et dè*Vemuces: Bourb. ^ 
Lancy, 1380. (r. 466, p. 234.) 



Digiti 



zedby Google 



ARG 27 

ARGT (Gai d'), Dam., donne à yie la terre du Croc et dép.^ dioc. 
de Bfàcon, à son neveu Othon d'Arcy. relig.-prieur de St. -Jacques 
d'Amei: Bourb.-Lancy, 1402. (r. 1378, p. 2985.) 

ARGT (Phil. d'), Sg. de la Farge. Hom. de ce qu'il tient du sire de 
Beaujew, 1486. (r. 488, p. 140.) 

ARCY (Jean d'), Chev., C^ d'Ailli, fils de Jean d'Arcy, Chev. Fief 
et maison noble de Montrodez ; bois de baute futaie, au bourg de Job, 
et rente appelée la Fayette, en la ville d'Amberg : Riom^ 1669, 1670. 
Dîme inféodée, rentes nobles et moitié d'un moulin, par. St.-Maurice 
eoRoannois : Forez, 1674. (r. 496, p. 7.) 

ARDENNE (Guill. d'), Sg. de Secbaut, Dam. H6tel de Sivray, 5<r- 
rroyo, dom. et seg. : Bourb,^ 1350. (r. 464, p. 249.) ^ 

ARDENNE al. ARDAINE (Louis d'), fils de Guill. d'Ardenne, 
Dam. Maison, dom., cens à Ardenne; ens. la moitié d'autres pos- 
tes., par indivis avec sa sœur Alix, es par. de Mellières, Buziéres et 
St.-Hilaire : (date emportée.) — Guiot d'Ardenne, Curé de Gipcy, 
Gipeiaco^ fils de Guill . d'Ardenne, Dam. , et d'Tsabelle, sœur de Mo- 
naade. T. s. es même par. : Bourb., 1350. (r. 464, p. 103, 121.) 
^Jean d'Ardenne, Dam. 3.e partie de Tbôtel d'Ardenne et dép. ; 
m. 1350. (r. 464, p. 44.) (Voy. Dordaine.^ 

ARDENNE (Jacques et Ant.^, frères, et Michel d'Ardaine, leur ne* 
feu. T. s. de Biotières, et dArdaine: Bourb. Souvigny^ 1505. — 
Jean d'Ardenne, écuyer. T. s. de Villebain et d'Ardenne : Jbid,. 1506. 
(r. 453, p. 41,45.) 

ARDILUERS (Léonard des), élu en l'élection de la Marche. 
FiefdeNeufville-le-Puy-Chameau, par. S^^-Fayrei Cueret^ 1724. (r. 

ironne, sa femme. Gens et rentes, en 
)re«, 1336. (r. 490, p. 4.) 
Ml femme, vendent à l'Hôpital de 
PS l'orme de Does : Forez, 1237, (r. 

k;uyer, fils de Claude d'Arfeuille, 
ustard et Niou, par. de Beaumont ; 
vill. de Pompignat, le Bousquet et 
aent : Felletin, Riom^ 1669, 1670. 
e, Chev. , son fils : Idem, 1684. 
7. 567; r. 502,p. 51 ; r. 503, p. 

VIO, Dam., et Jeanne, son ép., veuve 
il, t. s. Broces, de BrocUs: AysiMy-- 

er, Sr. de Soussy, échanson de la 
grande et petite Vau, à lui advenue 
irrafin ; ens. et comme propres, les 
: ChaielUraut, 1519. (r. 469, p. 80; 

iGazeline, et Marie Moreau, son ép., 



Digiti 



zedby Google 



ÎÈ âRM 

Vtoyfé dé taul de François, écuyer, Sr. du Plex, fille de Michel Mo- 
reaa, tk'és. de France, et de GenevièYe (jrèbilor. Fief et vicomte de 
Soulangy: Bourges, 1701. |r. 448, p. 21). *■ 

AIlGEJ!fTAN(Bëatrix d'}. Ghftt. t. $. d' Argentan et de laFay ; Afai- 
son de Tomant ; la garde. du prieuré de St.-Sauveur, et uàe rente an* 
nuelle an mandement de Mars : Forez^ 1325^ 1334. (r. 490, p, 260, 
261.) 

ARGËtttbN (lean d'), Chev., à cause de Charlotte dé Melle, sa 
femme. Hérbergement de Brueil de Rochefort: Mirebéan. 1389. (r. 
330, p. 270 

ARGILLEUX (Perrin), du Port dit Barreaul. Fief tenu a hom.- lige 
en la par. de St.-Léopardin, al, St.-Ubardin : Bourb,. id23. (r. 432, 
p. 22.) 

ARGINEL (Ant. et Pierre), frères> bourg, de Charroux. Ceua et 
i^entes en seg. directe^ es par. de Vernet et de Broue: Eêtolêj 1455. 
(r. 469, p. 64^ 

ARGNIAT (Marien d'), bourg, de Villossanges. T. s. de l'Ostônr, 
tll. TAutoursj ens. les ûeh de Gours et de la Motte, cens et rentes, 
par. de Miremont, Biolet et autres : Gannat, Riom. 1730, 1732. (r. 
510,p.51;r. 5U,p. 24.) 

ARGOUGES (Martin d'). Maire de Tours. T. s. de Vaulx : Ckéi.- 
dU'Loir, 1483. (r. 348 bis, p. 18.) — Sa veuve Claudine, par son 
curateur Nicolas d'Argouges, licencié es lois. Idem ; ens. les fiefs de 
la Quarelle et Malitome : Ibid,, 1496. 

ARGT (Jean d'), écuyer, Hôtel fort et hérbergement deMesVre, al. 
Meure: 1460. — François d'Argy, écuyer; Idem: ens. le fief 
d'Argy et dom. de Baigneux : Amboise, 1523. (r. 358, p. 18; r. 
432, p. 82.) 

ARGY (Claude d'), Chev., Gentilh. de la chamb. du Roi. T. s. 
de Pons ; ens. le grand et le petit Couasnay : Loches, 1606. (r. 352, p. 

7.) 

ARLENT (Ponce), Dam. Dom. et seg. es par. de Medeyrolles et de 
Chalventanges : Forez, 1263. (r. 493, p. 98.) 

ARMAGNAC (Jean), par la grâce de Dieu, C.*^ d'Armagnac, Fezen- 
sac et Rodez, Y.^ de Lomagne et d^Auvillars, indemnise Régine, fille 
et hérit. universelle de B. de Guto, C.^ de Lomagne et d'Auvillars, 
et de Béatrix, V.^^^e ^^ Lautrec, en lui cédant le péage d'Auvillars, 
sa vie durant; 1324. (r. 1398, p. 713.) 

^1^ ARMAGNAC (Pierre, bâtard d'), tient du chef de s« femme 
Tolant de la Haye, Douairière de Nemours, la baronnie de Pa^to- 
vant, et la seg. de Gaille-Fontaine : Saumur, 1503. (r. 348 bis^ p. 
16.) 

AtlMAGNAC (Charles d'), Chev., Sg. d'Isore, fils de feu Jean 
d* Armagnac, maître d^hôtel ordîn. du Roi, et son premier valet de 
chambre, gouverneur du chat, de Loudun. et de Louise de Duni, 
Dame de Piolant, aL Piaullant. T. s. de Signy, Nueil et autres lieux : 
Chàtellcrauty 1670. (r. 435, p. 2.) 

ARMAGNAC (Jean d'), Sg. de la Mothe. T. s. de Piaullant; 1«82. 



Digiti 



zedby Google 



ARN ^ 29 

— Bfaâiien-Pièrre, al, Pîerre-Mathiea d* Armagnac, Cher. Idem : 
Châtelleraut. 1705, 1717. (r. 435, p. 28 : r. 437, p, 109 : r. 438, 
p. 280.) « 

ARMâGNAG (Jean-Joseph d'), Cher., Sg. de Salvert, lient, des 
Maréchaux de France en Poitou. F. s. de Nanteuil et de Bertault, 
par. de Higné ; ens. celui d'Anguitard, par. St.-Oportune ; et aussi le 
fief de Pouligny, par d' Auge : Ckâtelleraut^ Maub^geon, 1716. (r. 
438, p. 42 et suiv.) 

AÙtfES (Anne-Henri d'). Cher., C.^ de Busseaux, Vesnres et autres 
Benx. Fief de Joye, par de Rony; SL-PMe-Mmst.^ 1688. (r. 474, 
p. 723.) 

ARNAUD (Guill.), Chev. Dlme de St.-André en Roannois, et moi- 
tié du péage aud. lieu ; ens. terres et mouv. au chAt. de St.-Hahund : 
F(ww, 1290. (r. 494, p. 42.) 

ARNAUD (Hugues), Dam. deux moulins et prés environnans, man- 
dement de St.-Bonit ^ Forez^ 1291. (r. 493 biSy p. 66.) 

ARNAUD (Pierre), Dam., Maison et dom. de Chabanitz; témoîtas : 
Pierre de Rochefort, Guill. de Vernet, Chevaliers, et le sire Mathieu 
àtBoscovario: Forez^ là03. (r. 490, p, 29.) 

ARNAUD (Simon), Dam. Dîmes et cens, en la par. St.-André de 
Renysons: Ferez, 1317. (r. 492, p, 264.) 

ARNAUD (Pierre), du chAt. de la Roche, et sa ^mme Eylis, ven- 
dent k Guignes de la Roche diyers cens percept. en sa mouvance, dioc. 
d'Annecy; 1323. (r. 1397, jo. 596.) 

ARNAUD (Jean et Pierre), dfe Mon tarchîer, enfans de Hugues Àr- 
Jttod, Dam. Maison, t. s. de Ghabaniz, par. d'Estivaleylles : Forez, 
1324. (r. 491,^. 121.). 

ARNAUD (Jean et Guill.), frères, tiennent en fief franc et noble 
deux mas en la par. deSahin : Cariât, 1354. (r. 472^ p. 128.) 

ARNAUD (Hugues), Dam., fils de Guill. Arnaud, Dam. Mas, ter- 
res et bois en la châtell. de Cariât ; 1355. (r. 473, p, 50.) 

ARNAUD '{Guichard), Chev. recon. tenir de Jean, €.*• de Forez, 
nnedhne et divers cens en la par. de Roneyssons (ci-devj : Renysons) ; 
1364. (r. 1398, p. 707.) 

ARNAUD (feu Rrunet), de St.-Porcîen. Sa venve Rienvenue tient 
une rente sur diverses pièces de terres, et une dime en la par. de 
Long-Lac, de Umgo^Lacu, traduit au dos par Lonzet : Billy, 1375. (r. 
456, p. 260.^ Non noble. ^ 

ARNAVD (Jean), fils d'Antoine Arnaud, notaire. Hom. et promr 
d*avea à Tsabelle, Dame de Rossillon? Forez, 1405. (r. 494, p. 
150.) 

ARNAULD (Jean), écuver. F. s. d'Orfous : Loches^ 1606. (r. 430, 
P.J7.) 

ARNAUD (Michel et Hélie), frères. Fief de Rarbarie-Toda , 
pte. St.-Maro-Fougeir : Ahun, 1669, 1684. (r. 474 , p. 146, 
551.) 

ARNAUID (Oaude), écuyer, fih de Guill. Amanld, écuyer. Ch&t. 



Digiti 



zedby Google 



30 ARS 

fort de l'Espinasse et dép., par. de Baadre: Usson^ 1687. (r. 505, 
p. 85.) 

ARNAUD (Edenne-Mathieu d'), Ghey., lieut.-col. ^d'Infanterie, 
T. s. de Chatelard, par. d'Ebreoille : Gannat, 1727. (r. 480, p. 
119.) 

ARNAULT (David), Seg. de la Motte, cons. du Roi en rëlect« de 
Fontenai-le-C.*® F. s. des Granges, par. de Cherzey : Font.-le-C.^^ 
1727. (r. 438, p. 580.) 

ARNAUDON (Mathieu et Jean, enfans de feu André dit^ de Cône, 
â^o parde du Chesal de Bnxières^ par. de Francesches et de St.-PIa- 
cide : Bourb., 1323. (r. 464, p. 109.) 

ARNOFFET (Pierre), bourg. deGannat. Un pré et une vigneaux 
terroirs de Tolonne etde Bozol: Gannat, 1352. (r. 457 bis^ p. 92.) 

ARNOLPHE (Cécile), fait cession à l'hôpital de Montbrlsson de sa 
maison de Caudiac, terres, dr. et acdons, moyennant son entretien et 
logement, sa vie durant; 1285. (r. 1402, p. 1371.) 

ARNOUL (Michel). Maison au chat, de Montbrîsson : 1332, 1333. 
(r. 491, p. 25, 54.) 

ARNOUL (Philib.), bourg, de Montluçon, fils de feu Gilbert Ar- 
nouletdeJaquète de Britonères, pour lui et ses demi- frères. 8.e parde 
delà dime de Pontgluin, et menus cens : Bourb.^ 1411, 1443. (r. 
463, p. 219; f. 464, p. 130.) 

ARNOULX (Ant.), écigrer. La seg. du Mas : Montluçon^ 1505. (r. 
453, p. 169.) 

ABiNOUX (Amable), cons. en la sénéch. d'Auvergne, gendre de 
noble Jean de Redon. Chat. t. s. de Messeîx ; ens. la Celle de Lyon» 
les-Monges: Riom, 1684. (r. 503, p. 328.) 

ARWOUX (Magdel.), veuve de Monlanier, très, de France. Chat. t. 
s. de Mezeix, par. irf. Riom, 1730. (r. 510, p. 70.) 

AROD (Pierre), dit Assailly, Dam. Dom., cens et renies dans les 
confins de St.-Baldomer : Forez, 1336. (r. 490, p. 60.) 

AROD (Gaspard d*), écuyer, Sg. de Montmelard, fils de Guill. 
^ Arod. F. s. d'Are : Lyon, 1686. (r. 496, p. 144.) . 

AROD (Marie-Polixène). Dom., maison forte et rentes nobles de 
Lay, par., de Rive-de-Gier : Lyon, 1723, 1725. (r. 497, p. 211, 
232.) 

AROND (Guionet), Dam., fils de Hugues Arond, mari de Marguer., 
fille de feu Hugues Arend, dit Groyet, Dam. Dom. et dr.' dans les 
Vonfins de St.-Baldomer et du chat, de la. Tour-sous- Jarèse 4 Forez, 
1314. (r. 491, p. 232.) 

AROND (Guigon), Dam. Cens et rentes au terril, de Montbrîsson : 
1334. (r. 49i,p. 50.) 

ARQUAIN (Louis-Marie d*), signe dC Arquien, M.*»« de Bethune, 
dame d'Atoure de la feue Reine, veuve de François, M.** de Bethune. 
T. s. de Mondgny-aux-Amouynes : St.-P.-le-Moustier, 1746. (r, 
477, p. 160.) ■ 

ARS (Guill. d*), de Arcubus. Moidé de maison, terres, prés, vignes 



Digiti 



tizedby Google 



ART 31 

et cens ea la par. d'Ars; ens. labaillie ou prévôté dnd. lieu ; BeaujeUy 
1300. (r. 469, p. Ô8.) 

kStSy al. Arcs (Jean d'), Dam., fils de Jean d'Ars, Ghev. Maison 
d'Aïs, près Téglise de ce lien ; ens. une rente de 10 1. percep. à Yil- 
lenove : Beavjeu, 1384 ad 1400. (r. 485, p, 91 ; r. 486, p. 144 ; r. 
488, p. 105.) fVoy. Foudrax.) 

ABS (Gonsalied'), écayer, Dom. de Fonlenay, autrement l'Appen- 
tis, par. deBleré: Amhoise, 1458, 1463. (r. 358, p. 16; r. 432,p. 23,) 

ARS (Lyonet, a/. Léonet d*), écuyer, pour Perronette de Broue, sa 
femme. Etangs et censives au mas de Logny, par. de Lent : 1459. — 
Le même et ses co-partageans Aymatd de Grolée, B.on de Bresseî ^ 
Jean de Saxe, Ghev., et Amédée Buchet^ Dam. T. s. d'Ars : B^au- 
jeu, un. [r. 487, p, 19; r. 488, p. 2.) 

ARSAG (René d'), écuyer Sr. de Chesne, du chef de sa mère. 
Maison, t. s. de Cemay, ou Temey ; 1605, 1618. — Charles d'Arsac, 
son fils et d'EIisaheth le Roux de la Roche des Aubiers. Idem : Loudun^ 
1663. (r. 355, jr. 108 ; r. 356, p. 74, r. 451, p. 111.) 

ARâlS (Jean d*) fils de 'Louise Lamberte, damoiselle, dame de 
Lissé, lÀssiaciy par son proc. Jean de Laye, Dam., Sg. de Corcelles. 
Tonr., dom., maison et seg. du Bosc, par. de la Cenna: Beaujeu^ 
1459. (r. 485, p. 9.) 

ARSELLES (Marie d') Maison force de la Cell^sur-Nèvre, bois, 
étangs, trois moulins, four bannal, justice grande et petite : Habanty 
1352. (r. 470, p. 135.) 

AaiHAUD, ARTAUD, ARTAULD (Dalmas), de Poilly^hastel, 
Tend k Guichard, sire de Beaufeu^ une vigne et autres menus objets, 
^salariante etCorlente; 1314. (r. 1389, p. 333.) 

ARTHAUD (Guill.) dam. Censives au mandem.^ de Chatellud, 1327. 
— Guill. Arthaud, dit de la Mâchera. Cens et rentes au moulin dal 
Pas : Forez, 1334. (r. 490, p. 43 ; r. 492, p. 167.) 

ARTHAUD (Jean), Dam., fils de feu Dalmas Arthaud, Dam., 
paroiss. de St»-Paul, vend a Gui, C.^ de Forez, divers cens et rentes, 

nés et coût, en la par. de Torzy, dioc. de Clerm. ; 1340. (r. 1394, 

ARTAUD (Jean), Danu, pour Lucie de Genesgeux, sa femme. Di- 
vers cens et rentes : Bourb., 1350. (r. 432, p. 26.) 

ARTAUT (Jean). Dr. de chauiTage en la forêt de Gemelon: Roche- 
iUf'Oyon^ 1387. (r. 333, p. 75.) . 

ARTAUD (Jeai|,d*), fils d'Ant. d'Artaud. Dom. et dép. d'Artaud it 
.Usson, 1669. (r. 499, p. 314.) 

ARTAUD (François), marchand. F. de Marîg. ; et Françoiç Artaud, 
docteur en médecine à Gueret, pour Jeanne de la Claus, sa femme, le 
fief de Pradelles: Ahun, 1669, 1684. (r. 474, p. 51, 25, 554.) 

ARTAULD (Biaise), bourg. d'Arobert, pour sa femme Pelissier, 
fiOede Jean Pelissier. 2/5 du fief de Blanval, par. de Mannestier : 
Issoire, 1725. (r. 510, p. 3.) 

ARIUISSON (François), écuyer. Partie de la maison forte de Ve- 
KMik, al. Artuisson: Germigny^ 1505. (r. 452, p. 93.) 



Digiti 



zedby Google 



32 ATH 

ASGELIN (Gill«fi), GUev., fils de GUUs Ascelin, Chev., Sg. de Mon- 
tagu, aussi nommé Asseling, Aycelin, Aysselin. T. s. de Montgil- 
bert, du Breuil, de ChAtel-Odon, etc. : BUly, Forez^ 1336 ad 1350. 
(r. 451, p. 170; r. 457, p, 173 j r, 1374, p. 2382.) (V<y. Mon- 
tagu.) 

ASCHAAD (Simon), gentilh. de S. Â. R. Monsieur, fils d'Etienne- 
François Aschard. lieut. en la mait. des ,eaux et foréta de Montma- 
raud. Fief de Peufeilloux, par. de Vallon : Hérisson^ 1698, (r. 478, 
p. 575.) 

ASCHARD (Marie- Anne), veuve de César de Bressolle; écnyer. T. 
s. de Grosbois et de la Planche, par. d'Yé : Muraty 1718. (r. 477, 

p. m.) 

ASSAILLIDE (Marguer.), veuve de Guill. de Montviannej^. Maison 
de Montviannays^ et une auti*e appelée du Four ; ens. une rente de 
cent sols: Thiers, 1338. (r. 472, p, 50.) 

ASSANIS (Louise d'), veuve de Jacques du Bouchet, Sg. de la Rir 
vière-Malelfre. T. s. de Malitourne, comme héritière de Louis d'As* 
sanis, Chev., Sr. de la Chesnaye: Beaumont-le-F,^^ 1655. (r. 357, 

p. 2.) 

ASSË (Charles), écuyer, cap. au rég. de Picardie. F. s. de Chan-r 
don, a/, de la Chandonnière, par. St.-Benin : //i^nay, 1712, 1717, 
(r. 477, p. 71, 512.) 

ASSIER (Jean- Armand d'). Cher., Sg. deç Brosses, pour Jeanne-Gn* 
brielle de Chazeau, son ép., fille unique de N. de Chameau, écujer, 
Sg. du Peux. F. s. deFressine : Monmorillon, 1727. (r. 438, p, 566.) 

ASSIGNÉ, aussi Assigny (Honorât- Auguste d'), Chev., Sg. da 
Grand-Bourg, fils d^Honorat. Châtell. delà Behuart et terre de la Clée: 
La Flèche, Tours, 1669. (r. 406, p, 53.) (Voy. Acigné.) 

ASST (François d'). T. s. d'Ernau, par. St.-Martin-le-Beau ; y^m- 
boise, 1523. (r. 432, p. 83.) 

ASSY (Gabriel d'), écuyei\ T. s. de Lage-Ch^mproy, j. h., m. et 
h.'yMontlucon, 1684, 1717. (r. 474, p. 523 ; r. 477, p. 11.) 

ASTANIERES (François). Maison noble, terre et dép. de Mazet, 
par. St. -Germain-sous- 6 won ; 1669 ad 1685. (r. 499, p. 324; r. 
502, p, 47 ; r. 503, p, 454.) 

ASTIER (Jean), écuyer, garde-du-corps du Roi, et Pun de ses 
gentilh. servans, pour Alphons de Jardoit, sa femme. T. s. de Beao- 
regard, par. d'Estroussat : Ussely 1686. (r. 474, p. 605.) Signe: 
Jstier des Torrent, 

ASTORGUE (Amable), écuyer, Sr. de la Feuillade, pçur sa femme 
Antoinette Sainton. T. s. de Castude ; et de son chef, la terre et se^, 
de Chasludet, par. de la Selle, en la baron. d'Hermçqt. — Jean As- 
torgue, écuyer, Sr. de Chasludet, al. Chaludet, à cause de sa femme 
Gilberte Anglardon, fille de feu Anglardon. T. s. de Las Coste, al. 
Lascol, par. St.-Priest- de-Champs, élect. de Gannat; 1669 ad 1684, 
(r. 499, p. 130; r. 502, p. 89, 136; r. 503, p. 242.) 

ATHOSE (Philib. d'), écuyer. T. s. de la Motte-de-Monts, près 
Charlieu: Lyon, 1722. (r. 497, p. 157.) 



Digiti 



zed byCoogle 



AUB 33 

AU (François d'), ëcuyer, Sr. de Beauregard. T, s. de Monbrauh, 
par. de Loîogs ; Issoudvn^ 1712. (r. 449, p. 105.) 

AUBAB^DE (Hogaes d*), écoyer. Chat, et rente noble de Cha* 
BMrassel-Si.-Lanrent, et dép. : Lyon^ 1700. (r. 496, />. 154,) 

AUBAYEAG, al. Anbairat, al. don Bayrae (Jean d*), Chev. Qôtel 
da Bayrat, dom. et dev. en dép., avec le dr. d'nrage daos la foi'ét 
deTronceon : ChanteUc^ 1322. (r. 458,p. 149.) — Jean d'Anba^ac, 
Dam. Moitié de la grande dlme de Boschet, par, de Deux-Ghieses : 
/brés, 1324. (r. 490, p. 206.) — Robert d'Anbayrac,' Dam. Hôtel 
Motte, fossés, dôm. et seg. -d Aubayrac, et antrc^s cherances : Chan^ 
UtUy 1351, 1357. (r. 458, p. 93, 150.) —Jean ff Aubayrac, Dto. 
Même t. et seg., tenue autrefois par Jean d' Aubayrac, Chev. ; ens. 
dr. d'usage en la forêt de Tronceon, par. de Bellenave, at. Belle- 
taine, St.-Bonnet, TMson, Chaselles, et autres : Chantelte^ 1391, 
(r. 458, p. 150.1 
AUBEPINE. (7oy. Aubespine.) 

AUBERGHAS (RaymondJ[, £ls de feu Jean Auberghas» Partie de 
dhne en la par. de Foux, et menus cens : i^/fy, 1350. (r. 456, p, 
160.) Ifon noble. 

AUBERT (Jaques, al. Jaquin), Dam., paroiss. de Locby. Cens et 
rentes en la par. de Cressan^es et au terr. de Bonefbnt : Murais 
remeuUj 1398^ 1411. (r. 459,p. 166; r. 460,p. 248; r. 461,;>. 
4S, 62.WVoy. Obert.) 

AUBeRT (Louis), écuyér, et Marguer. Boerotc, sa femme. Te- 
llement, vignes, cens, rentes, es par» de Màg^et^ btroussat, Lou- 
diy, et autres : BUly, Ussel, Pemeull, 1452. (r. 45©, p. 77 j r. 46a, 
p. 306; r. 469, p. 68.) 

AUBERT (Bonnet), marchand. Cens et rentes en la par. de Boucé, 
et dîmes en d'autres par. : Billy, VemenU^ 1505. (r. 452, p. 107.) 
AUBERT (Guill.), doyen de Poitiers, cons. au présid. de cette 
Tfllc. T. s. de Nouwlle ; loudun^ 1803. (r.'3S2, p. 156.) 

AUBERT (Louis), écuyer, enseigne au rég. de Picardie, fili de fèu 
Georges Aubert, écuyer, exempt des gardes-du-eorps. T. s« du Petit- 
Tbouars et de Fourgageux, al. Fouifragueuz, par. St.-Germain-Des^ 
prés-lèz-Cande. — Georges Aubert. Idetn : Chinon^ 1666, 1669. (r« 
358, p. 91, 112;r. 359,p.91.V 

AUBEItT (André), cons. en fa sénécK de Moulins, puis au présid. 
de Bourbonnais. T. s. de Gravières, par. de Youroux; 1685, 1688. 
^ Marguer. Aubert, sa €lle, et de Gabrielle de Ghalmoux, Idem ; 
COS. la t. et 8^. de Montaret, par. de Souvigny : Bitly^ 1722'» 1736. 
(r. 474, p. 684, 727 ; r. 478, p, 202 ; r. 4M , p. 138.) 

AUBERT (Jeai^, bourgeois de Moulins: Fief de Buffevânt, par; 
ft.-feoîr; 1685, i693. — Susanne^t Thérèse Aubert, ses fiUes et 
d'Altohonsine. Idem : Becay, Î72Î. (r. 474, p. 615; r. 476, p. 45; 
r. 478, p. 369.) 

AUBERT (Louis), Ghev.^ Sg. du Maurier, maître d^6tel ordîn. du 
Bol, et atde^e-camp en ses aimées, fils de Benjamin Aubery, Ghev., 
unbassadenr en Hollande, tt d^ Marie dte Magdelaine^ par succès, dé 



Digiti 



zedby Google 



34 AUB 

Daniel Aubeiy, cbev., son frère. Chàtell., t, s. de la Fontaine 
St.-Martin : Mans, 1664, 1665. Le même et son ép. Françoise de 
Netancourt. Dime du Bois^ autrement de la Davière : ChàtelleraïUy 

1686. — Sa veuve et leurs enfans, Idem^ens, le fief de PioUain^ 

1687, 1688. (r. 356, p. 12, 13, 93 ; r. 421, p. 41, 44; r. 431, p. 
20, 173 ; r. 435, p. 219.) 

AUBERT (Ann&JacqueS'Louis), Cher., Sg. du Maurier, capît. 
au rég. de Nettancourt. Dime inféodée du Bois et de Piolant, par. 
de Denge : ChaUlUraut, 1703 ad 1719. (r. 437, p. 69, 303; r. 438, 
p. 251.) 

AUBERT (Jean-François), écuyer, Sg. de la Trolière ; André Au- 
benr, écuyer, Sr. de la Meschines, et Michel Aubery, écuyer, Sg. de 
la Grange-du-Bois, enfiems d'Ant. Aubery, écuyer, proc. du Roi en la 
sénéch. du Bourbonnais. T. s. de la Trolière-St.-Morice, et le fief du 
Plessis, par. d'Autry. — Led. Michel, écuyer, Sg. du Goulet. F. s. 
de la Grange-dn-Bois, par. St.-Menoux : Bourh., 1702 ad 172i. (r. 
476, p, 162 ; r. 477, p, 471 ; r. 478, p. 171, 201, 489.) 

AUBERY (Ant.-François), proc. du Roi en la sénéch. et maré- 
chaussée de Bourbonnais. F. s. du Plessis, par. d'Autry ; ens. celui de 
Palière, par. deBosc ; Bourb., BUly, 1716, 1717. (r. 477, p. 220, 
544.) — Ant. Aubery, écuyer, fils de Jean-Francois Aubery. T. s. de 
la Trolière, etc.; 1736. (r. 481, p. 182.) 

AUBESPIN (James), bourgeois de Gannat, et Jeanne Julienne, 
sa femme. Etang, et partie de dlmes^ cens et rentes, es territ. de 
Champaigne, de Ghassignoles et autres : Chantelle, Gannat^ UsseL 
1455. (r. 432, p. 58; r. 457 bis, p. 107; r. 458, p. 115 ; r. 469, 
p. 64J 

AUBESPIN (Amédée de V), et Antoinette Grolée, sa femme. 
Moulins de Thuet et de Cachet, par. de Nuserie ; ens. dom. et rentes 
en celle de Reyriac ; 1457. I.ies mêmes et Ant. de Grolée, Chev., 
Sg. de Bressieu, transportent au sire de Beaujeu le domaine utile du 
chAt. T. s. de Juys en Dombes; 1459. (r. 481 , p. 15; r. 488, p. 65 ; 
r. 1389, p. 350.) 

AUBESPINE (Pierre de T), Alba Spina, Dam. Cens, rentes et autres 
dev., par. de la Cordelle. par lui vendus, à chaîne de rachat, à Guill. 
de Verdier, Chev. : torez, 1331. (r. 492, p. 127.) 

AUBESPINE (N. de T), MM de Chat.-Neuf en Angoumoîs, garde 
des sceaux de France. Comté'de Sagonne etbaronnie de Joui : Bourb.^ 
1632. (r. 474, p. 354.) — François de l'Aubespine, Chev. M. ^ de 
Chàt.-Neuf, maréchal des camps et armées. H6tel et Seg. de la Chaus- 
sée, aL de Jaques Cœur, par. St.-Oustille : Bourges, 1666. (r. 443, 
p. 5.) 

AUBIER (Gabrielle d'), veuve de René de la Tour, écuyer, tutrice 
de leurs enfans. T. s. du Planchât, par. St.-Sauve : Riom. 1669. (r. 
499, p. 507.) 

AUBIER (Ant.), fils d'Ant. Chat. t. s. de Rîoux eu la baron, de 
Rochefort, par. St.-Pierre-de-Roche et de Perpezat : Riom, 1669 ad 
1670. (r. 499, p. 607 ; r. 502, p. 143.) 



Digitized by VjOOQfë 



AUB . 35 

AUBIER (Anne), femme de noble GnilK Sageot, ëcuyer, trésorier 
de guerre en Alsace et en Allemagne. T. s. de Murol, dîmes, cens et 
rentes, es par. de Vialle, Luzillat et autres; IB^dad 1670. La même, 
comme séparée de biens de son mari, détenu en ce moment au Fort- 
l'ETéqne à Paris, rend hom. de la même terre et seg. : Riomy 1687. 
(r.499,p. 437;r. 605,p. 77.) 

AUBIGNÉ (Olivier d'), Chev. Droits de doison^ de fortification et 
de grands cbemins de Couldroy-Maconart ; 1437. — François d'Au- 
bîgné, écuyer. Idem; cns. Thôtel de Munal : SaumuTj 1457. (r. 341, 
p. 99, 100, 122 : r. 345, p. 16, 16.) 

AUBIGNÉ (Blanc d'), écuyer. Hôtel de Vieille tl dépend, au 
territoire de Gresigne : Mirebeau^ 1463, 1473. ( r. 329, p. 37, 

AUBIGNY (Phil.), Dam., fils de feu Guill. Aubignj, Chev. Sg. de 
Nereox. T. s. de Ghameron : Bourb.y 1350, 1357. (r. 463, p. 186, 
187.) — Pbil. Aubigny, Dam., Sg. de Nereux, Moitié de la h. j., 
dom., dime, four bannier, tailles, etc., de Genzac : Bourb.^ChanteUe^ 
1410. (r.463, p, 185.) (Voy. Tholon.) — Pbil. et Estief Aubigny, 
écoyers, frères, Sg. de Nereux. T. s. de Genxac : Bourb.y 1423. (r. 
463, p. 184.) — Ythîer d'Àubigny, écuyer, Sg. de Nereux et de 
Genzat en partie. Moitié du vieux chat, de Genzat, dom. et dr. en 
dép. ; ens. l'hôtel neuf de Genzat et ses apparten. ; le tiers de la 
dime appel, la Genevrière, cens, rentes et tailles es par. de Pouzy, 
St.-Plaisir et autres : Bourb.^ Chantelle^ Bochefort, 1443, 1-453. (r. 
453, p. 159 ; r. 463, p. 39, 180, 188 ; r. 464, p. 280.) — Ythicr 
d'Aubigny, écuyer, et Jacqueline de Bonnay, damoiselle, sa femme. 
T. 8. de Nereux, et partie de celle de Genzat ; censives es par. de St.- 
Germain, de Salle et dlJssel : Bourb.^ Chanielle^ 1506 ad 1515. (r. 
463,p. 83;r. 483,j[>. 51,52.) 

AUBIGNT (Jeanet, fils de feu Jean d'), Dam. Maison de Mex, al. 
Meax, motte, fossés, terres, gareuties, par. St.-Sympborien i Moulins^ 
1367. — Jean d' Aubigny, écuyer, Idem\ 1408. (r. 454, p. 136 ; r. 
457, p. 79.) 

AUBIGNY (René d*), Sg. de Salie, pour Urbain d'Aubîgny, 
Ghe?., fils de Jaques d' Aubigny, Chev., Sg. de la Tousche-Joussel. 
Chftlell. t. s. de Tigny; 1670.— Louis d' Aubigny, Cher., son fils 
aîné, Idem; 1687. — Louis-François d' Aubigny, lieut.-gén. des 
années, son fils unique. Ghàtell., t. s. de Tigny et Comusson : 
Sawnur, 1740. (r. 358, p, 20, 46; r. 421, p. 45, 48; r. 427, p. 
25.) 

AUBIGNY (Jean d'), écuyer, fils de feu Louis d'Aubigny et de 
Qaadine de Bord. F. s. de Baunay, par. de Gouste ; ens. une dime 
en la par. St.-Pierre-des-Estieux : Aisnay, 1722. (r. 478, p. 283.) 

AUBIGNY (Louis-Henri d'), Colonel au rég. de la Marine. T. s. de 
^^llandry, érigée en marquisat, sept. 1738, en faveur deBalthasard le 
Breton, et héritée ' de Marguer. le Breton de Yillandry , sa mère : 
rowi, 1739, (r. 427, p. 2.) 

AUBIGNY (Jean), marchand à St.-Gaprais. Dîmes de Crussay, de 



Digiti 



zedby Google 



\ 



36 AUfi 

laiym et de Pinnonière, par. de Venas ; 1694, 1703. — GilbeH àubi- 
gny, Jacques, et Marguer. Aabîgny, femme d*Ant. Aupié, ses encans, 
Idem : Hérisson, 1718. (r. 475, ;>. 127; r. 478, p. 6.) 

AUBIN (Paul), écuyer, Sr. de Bourneuf, huissier des ordres du 
Roi. Terres nobles, chat, et seg. de la Jaille, Ranton, Bois-Goarmon, 
Préaux et Babbalte : Loudun^ 1631, 1644. (r. 354, |». 40; r. 355^ 
p. 89.) 

AUBDîEAtJ (Charles), Chey., Sg. de Chignë. F. s. de PuyrînsanL 
par. d'Aodigné : Fouvanty 1699. -— Marié Aubineau, veuve d'A* 
chille Jourdin. Idem ; 1716. (r. 436, p. 334 ; r. 438, p. 186.) 

AUBINEAU (Nicoks), Ghev. F. s. d'Oriou et de St.-Pierre de 
risle : Aunay, 1699. (r. 436, p. 256.) 

AUBiNEAU (Charles), écuyer ordin. du Roi, Sg. de Montbran. 
F» s. de Chastenay, par. de la Chateigneray : A^otitwil, 1717. (r. 438, 
p. 297.) 

AUBOUER (Jean), marchand a St.-Menoux ; François et Léonard 
Attbouer, laboureurs, frères. F. s. du grand et petit Bigu, al, Bigue, 
Biga, etc., acq. de Nicolas Doublet, Chev., Cons. au Pari, de Paris, 
et de Bonne-Elisabeth-Ursule Gamîer de Seline, son ép. : Bourb.y 
1702 ad 1724. (r. 476, p. 165, 180, 238 ; r. 477, p. 602 ; r. 478, 
p. 528.) 

AUBOUX (Claude^, ëcuyer, Prieur de Malval. T. s. des Escuretles, 
par. St. -Georges de Nigremont, acq. de Gabrielle d'Angennes, Chev., 
Sg, de .Vaux; Elect. d'Evahon, ai. E^aux en CombraUie : 1686. — 
Claude Auboux, écuyer, son neveu et hérit.. Idem; 1717, (r. 505, ». 
32 ;r. 507, p. 153.) 

AUBRICHCOURT, al. Aubertchicourt, Ambrecourt, Ambricourt 
(François d*), Chev., Chambel. du Roi et du duc de Bourbon, Sg. de 
Rochefort, et son ép. Jeanne de Revel^ nièce de Guill. Flotte, Sg. de 
Revel, Chev., Chambel. du Roi. T. s. de Moncreçon : Montargis. La 
- châtell. d'Escole, les dimes de Xroussac et les vignes de Luchy au 
territ. de St.*Pourçain : Bourb, ; eus. les terres d'Espirac et de Maa- 
zac en Auo.^ acq., à charge de réméré, de Gui de Cousant, grand 
Chambellan de France; 1383 ad 1412. (r. 1374, p. 2390, 2391; r. 
1376, p. 2612, 2621 ; r. 1378, p. 3099 et suiv.) (Voy. Jaques de 
Chastillon, qui épousa sa veuve.) 

AUBRY (Jean), écuyer; Jeanne Buyat, sa femme, et Claude Boyat, 
sœur de celle-ci. Chat., t. s. de la Cour, par, deChappeaux : Moulins. 
1500. (r. 483, p. 3.) 

AUBR,T (François), veuf de Jeanne Momay, aL Monnay ; tuteur 
de leurs filles Marie et Marguer. Fief de la Foy-Henri, par. de Yer- 
non : Partenay, 1712, 1716. {r. 437, p. 230<îtsiiiv. ; r. 438, p. 
S%.) Signe : AubrU. 

AUBRY (Charles-Eléonor), Chev., M.^ de Castelnau, cons. an 
Pari, de Paris. Fiefs de Plotard, Champigny et Chillou, par. Ste.« 
Thorette, acq. de Claude- Guill. Testu, Chev., M.i« de Ballincourt et 
de son rp. Mai^erite-Guillemette Allemand de Montmartin : ^iersofi, 
1719^ ens« la t. et seg. de Lazenay, acq. de Barbe Chaudet, veuve de 



Digiti 



zedby Google 



AUC 37 

Jacques de Beraard, Cher», Sff, de Champigny : hsoudun^ 1720. (r • 
4S0,p.63, 110.) 

AUBUSSON (Renaud, V.*« d'), se recon. Homme-lige da sire de 
Bottil)oii, à cause des terres et seigneuries qu'il tient dans les baron- 
nies de Cbambon et de Combraille; 1233. (r. 1369, p. 1674.) 

AUBCSSON (Louis d'), Ghey. Sg. de la Feutilade, Ghambel. du 
duc de Bourbon, obtient du Roi la baron, de Montréal confisquée sur 
Jean Doyat lors de sa condamnation au bannissement, et la Tend en- 
suite à Cather. d'Armagnac, Dueh. de Bourbon et d'Auv. ;• 1485, 
1486. (r. 1358, p. 535, 554.) 

AUBUSSON (Louis d'), Cbev. T. s. de Villeneuve : Marche, 1504. 
— Louis d'Aubusson, écuyer. Fiefs et seg. de Baigneux et de Poux : 
Jkileperche, 1507. (r. 452, p. 157, 303.) 

AUBUSSON (François d'), écuyer, fils de Louis d'Aubusson, écuyer. 
T. s. de Bausson : eus. la prévoté de Pérole : Riom, 1669, 1670. (r.- 
499,p. 63;r.500,p. 42.) 

AUBUSSON (François d*), ëcnyer, pour lui, ses frères, et soaurs, 
par substitatioB de leur aïeul Louis d'Aubus^n, écuyer. T. s» de 
Bausson : /Jtom, 1684, 1716. (r. 503, p. 335 ; r. 507, p. 17.) 

AUBUSSON (Jaques d*), aumônier du Roi, abbé de Menet. Aveu 
de son Abbaye en la par. de Neuvéglise : Riomj 1669. (r. 499, p. 
244;r. 603, p. 184.) 

AUBUSSON (Jean-Jaques .d'), Cbev. G.^ dud. lieu, résidant en son 
chat, de Pérol en Périgord. T. s. de Sauriers, comme partie.de la 
dot de Marie de Canillac, sa femme : Riom, 1680 ad 1685. (r. 501, 
p. 62 ; r. 503, p. 320; r. 505, p. 73.) 

AUBUSSON (François d'), de la FeuUlade, Duc et Maréchal de 
France. Baronnie de Gursav : t. s. de Maulevrîer acq. sur Cbarles- 

de Louis Gouffier, G.** de Gonord : 

lev., filage Louis d'Aubusson. T. ». 
> Franco» d'Aubusson, son oncle, la 
Neuvéglise* Riom, 1684, 1686. (r. 

«« d'), M> de Gastel Novel, Sg. de 
Loi, el Anne-Thérèse de Vemon, son 
I, par. de Gbail et de Pezay : Mette , 

es sa sœur. Terres, prés, terragc 
iourb.j 1300. (r. 464, p. 396.) Non 

iss. de Valleyles, et Machie, sa 
art, vendent â Jean, G.** de Forez 
e celui de Sury ; 1323. (r. 1395, p. 

\ T. 8. d'Aucigné et l'Avaufestu : 

fila de feu Jean Auclerc, de Ghat« 



Digiti 



zedby Google 



38 AUD 

Bar-Alliet, pour Jeanne et Agnès leurs femmes, filles de fea Perrin 
Lurcy. Hôtel ou manoir de Freigne, par. d'Azy, à elles échu par le 
décès d'André Perreaudin de Freigne, leur cousin : Belleperche, 1377. 
(r. 465, p. 168.) Non nobles. 

AUCLERG (Jean), gravear. Etang appel, de Sene, mouljn et ga* 
renne, par. de Lucenay en vallée : Moulins^ 1684. (r. 474, p. 
394.) 

AUœNGNET (André d*). Gens, rentes, et autres héritages, a la 
charge de Guet au château de Thiers; 1512. (r. 472, p. 98.) 

AUGTOR, al. Autort (Jean). T. s. de St. -Fiel, à lui échue par le 
décès de son oncle François Auctor, Ghâtellain de Gueret} 1516. (r. 
470, p. 178;r. 483,p. 78.) 

AUDAYNE (Galaud), Jicencié es Ipis, à cause d'Anette de Ghastel- 
Regnaud, damoiselle, sa femme. Parties de dtmes, bois, garennes, 
cens et rentes, es par. de Mallet, Magnet et Gosne : Hérisson^ t449, 
15^4. (r. 462, p. 174, 176.) Non nobles. 

AUDIAT (Jean-Gilbert), Chan. de Vemeuil, pour lui, Gabriel, 
Gilberte et Marie, ses frère et sœurs, enfans de Gilbert Audiat, lient, 
en la justice de Gulant. Partie de la grande dime de Reugny, par. 
id. : Hérisson, 1724. (r. 478, p. 543.) 

AUDIBERT (Andrieu et Matthieu), frères. Maison et dép. à 
Montbrisson ; 1400. (r. 494, p. 112.) 

AUDIBERT (André), et Jeanne de Belmont, sa femme, Hom. de 
tout ce qu'ils tiennent du G.*® de Forez ; 1441. (r. 491, p. 691.) 

AUDIBERT (François d'), V." de Lussan, Sg. de St.-André, Ghev. 
de St.-Lazare. Aumônerie royale de St.- Jacques de Lusignan] 1686. 
(r. 435, p. 183.) 

AUDIER (Guiot), écuyer, Sg. dé Bidignac. I^vill. delirret et dép. : 
Marche, 1506. (r. 453. p. 253.) 

AUDIER d'Arfeuille (%ançois), écnyer, fils aine de Magdel.-Esmée 
Audier, veuve en premières noces de Symphorien Audier d'Arfeuille, 
écuyer, et en secondes *noces du Sr. Massenon. F. s. de; Douzon, par. 
d'Estroussat : Chantelle, 1698. (r. 478, p. 503.) 

AUDOART (Jean), Chev., transporte à Guignes de la Roche, la 
terre de St.-Laurent, qu'il a acq. de Guill. Randon : Forez^ 1326. 
(r. 1398, p. 695.) 

AUDOE^ (Léonard), dem. au bourg de Dun. Fief du Peux, au comté 
de Grozant : H.-Marche, 1669. (r. 474, p. 238.) 

AUDON (Léonard), et Jean Ainblard. Un clos de terre, fermé de 
murs, et près la riv. de Bandiac : AngouL, 1454. (r. 1405, p. 
337.) 

AUDOUIN (Joseph-Louis), Ghev. T. s. de Ballon : dumy, 1688. 
(r. 435, p. 251.) 

AUDRIGON, al. Haudrigon (Françoî|), laboureur. Fief des Va- 
rennes, par. St. -Victor, acquis de Hector de Ghampt, al. des 
Ghamps, écuyer, Sg. de Mirebeau : ^eri55on, 1714, 1716. (r. 477, 
p. 128.) 



Digiti 



zedby Google 



AUG 39 

ÀUDUTS (Jean). Terre appel, le Cbamp^Jalien ; ens. le Champ de 
BoQcfaereul, et deux prés : Bellepercke^ 1300. (r. 465, p. 169.) 

âUERES (Audisie, dame d'). Moitié de la maison d'Auères ; une 
aatre maison au chat, de St.-Baldomer ; cens en grain, argent et to- 
liille : Forez, 1334. (r. 490, p. 126.) 

âUFAURE, al. Aufore (François), bourg. d'Auzance. Dîme, cens, 
rentes, h. m. et b. j. sur le mas, a/, tènement, al. -village de Chau- 
mette-la-Yialle, par. d'Outreix. Elect. df'Evaux en Combraille ; Riom^ 
4669, ad 1686. (r. 499, p. 434 ; r. 500, p. 48 ; r. 503, p. 245 ; r. 
504, p. 107.) 

AUFAUYRE (Pierre), vigneron, pour lai, ses frères et soeurs, 
eahns d'Etienne Aufauvre, et de Gilberte Fraillet. Dlme et terrier 
de Glayeux, es par. de GÎTcrlay Estivareille et St- Victor : Hérisson^ 
1723.(r. 478,p. 458.) 

AUFFEU (Gather. d\), aussi du Fieuf, ^euve d'Etienne Rochette, 
écnyer, comme tutrice de leur fille Ahelis, al Ahelide. Hospice, dom. , 
bois, cens et rentes : Notule, 1398. (r. 471, p. 36.) 

AUGAT (Jean). Fief di^nnus : Monmorilloriy 1693. (r. 436, 
p. 19.) 

AUGER (Martin), fils de Jean, bourg, de Montbrisson. Gens et rentes 
à la Carrière, derrière TEglise St. -André de Montbrisson; ens. la 
maison, prés, vigne et jardin de Charlus : ForeZy 1333. (r, 490, 
p. 206.) 

AUGER (Gaspard) , marchanda Vierzon, pour Jaquète de Villantrois, 
M femme. Fief et métairie de la Pionnerye, par. de Fonessy ; ens. la 
maison des Trois-Rois à Fierzon; 1681, 1684. (r. 445, p. 325 ; 
r. 447, p. 56.) 

.^r .« «. r.i , - •"• rre d'Augery, Damoiseau, 

ir raison de la justice de 
f, de jéuguriaco. Maison, 
" Pierre d'Augery, Damoi- 
Robert de Chai us, Chev., 
;ens et rentes en la par. de 
. 1397, p. 502; r. 1401, 

im. Maisons de Salers et de 
n la par. S.-Priest de la- 

unyre et de Falcimagne : 

F. s. de la Bray : Mehun-' 

et de Montalloys. Hôtel de 
: 1452. (r. 341, p. 113; 

bert Fober, paroiss. de St.- 
(, et dom. en dép.: Bourh.^ 



Digiti 



zedby Google 



40 AUL 

AUGOSR. (Jeanne], veuve de Michel Poisson, écayer, secret, da 
Roi. T. s. de Durtal,Var. St.-Cîrguc : Kiom, 1669. (r. 499. p.591.) 

AUGIER (Alix), veiive de Magdelou de Bomparant, écayer, tulrice 
de François et Jean leur fils. Maison et dom. noble de Bomparant, 
moulins à blé, à huile et à foulons, par. de Perpexat^ en la s^. de 
Rochefort : Riom, .1669, 1670. (r. 499, p. 14 ; r. 500, p. 108.) 

AUGIEE (Marguer.j, veuve de François Riglet, écuyer, tutrice 
d'Etienne, leur fils. P. s. de Malsay : Dm-le-Roi^ 1678. (r. 445, 
p. 295.) 

AUGIER (Félix), av. en pari. F. s. de Couppe, par. de Pindray ; 
1687. — René Augier, Chan. de N.-D. de Monmorillon, pour lui, 
ses frères et sœurs, hérit. dudit Félix. /cfem : Monmorillon^ 1697. 
(r. 435, p. 153 * r. 436, p. 100.) 

AUGIER (Guill.) . Sergenterie foyée de Monmormon, f 726« (r. 438, 
p. 628.) 

AUGIÈRE (Jeanne), veuve de Jean Dreux, Patné. Fief de Mon- 
tagre, en la ville de Loudun ; 1454. (r. SÊ^ p. 84 ; r. 346, p. S9.) 

AUGNY (Phil.-Et. d'), écuyer, Sg. î^Rillieu, pour Françoise 
Javoy, sa femme, fille unique de Claude-Paul Javoy, écuyer. Mauon, 
seg. directe et rentes nobles, sises à Lyon ; ens. le fief et seg. de 
Ste. Hélène, ci-dev. Bassebraye : Lyon. 1333, 1334. (r. 498. 
p.llO;r. 410,p. 20.) 

AUGUAT (Jean). Rentes jet autres dev. sur le fief dfi Murât :£P. 
Marche, 1669. (r. 474, p. 286.) 

AUGU Y (Jeanne d'), Ve. de Marin Sevin, écuyer, liuet.-gén. au siège 
de Beaumont-le-V.^. P. s. du haut et petit Monceau, par. de Yivion 
et de Meurcé : Beaum.-le-F.^, 1655, 1657. (r. 355,p. 39, 41 ; r. 356, 
p. 80 ; r. 430, p. 40.) 

AUGT (Et. d'), av. en Pari., et Anne Dumont, sa fbnme. Dom. 
de Tùrault : Moulins, 1692. (r. 475, p. 77.) 

AUJAY (Nicolas), av. au pari, de Paris. F. s. deOrosbosc, par. de 
Treignat : Montluçon, 1717. (r. 477, p. 472.) 

AiÂJAY(Marie), V.* de Pierre Alamargot, écuyer, Sr. de Ste.- 
Victor et ae la Maison Rouge. F. s. de TEstang, par. de Treignat ; 
dîmes et cens en celle de Soumant : MorUluçon^ 1717, 1723. (r. 477, 
p. 336 ; r. 478, p. 316.) 

AUJOANET, al. Aujouannet (Gilberte), veuve de Gaspard de la 
Brosse, Chev. T. s. de la Brosse-Morlay, par. St. -Bonne t-^e-Fours : 
Muraf, 1713, 1717. (r. 477, p. 90, 91, 576.) 

AUJOUY, al. Anjouy (Jacques), écuyer. T. s. d'AnJony, par. 'de 
Toumemire : AurUlae, 1684. (r. 503, p. 410.) 

AULANCHET (Eble), Chev., vend à Guiguea de la Roche, Da- 
moiseau, divers cens sus Le moulin de Mayrat : Fore^y 1281. (r. 1389, 
p. 701.) 

AULBANYE (Geofroy et Robert), écuyers, vendent au C.*»d*An- 
gouléme leur dr. sur le port Saunier à Cognac] 1484. (r. 1405, 
p. 291.) 



Digiti 



zedby Google 



AUM 41 

AULMN (Jean), B.on de Surgière et de Malicorne. Traité de ma- 
riage entre lui et Jeanne, fille naturelle de feu Charles, C.*^ d'An- 
goul. ; 1 rr janvier 1499. (r. 403, p. 106.) 

AULDEBRATfD (Marguer. d'), Damoiselle, veuve de René de 
Prades, écuyer, tutrice de leurs enfans. Rente appel, la Roche de 
Vermenises, en la baron, de la Tour : Riom, 1669. (r. 499, p. 490.) 

AULDEBRAND (Jean), al. Dreaul de Branet, écuy^r. Cliât.. dom. 
etSeg. de Prades et de Jerzat, al. Gerzat, par. de Villossanges ; 1669. 
— Jean d'Auldebrand, écuyer, son 6Is. Idem\ 1670. — Ant. d'Aul- 
debrand, écuyer. Idem : Riom, 1717. (r. 499, p. 342; r. 502, p. 
31 ;r. 507, p. 192). 

AULENAY (Perrîn d*), Damoiseau. Trois tènemens, dom. et mouv. 
aux vill. de Chantaux et de Buxome ; présent Girardii) Veiliet de Per* 
rigay, Damoiseau : 'Bourb.-Lancy^ 1381. (r. 466, p. 211.) 

AULENAY (Philib. d'),Chev., pour Marguer. d'Aignon, sa femme. 
T. 8. d*Aignon, par. St.-P.-le-Moustier : Belleperche^ 1410. — Jean 
d'Aulenay,. écuyer, Sg. d'Aignon. T. s. de Vacheresses ; ens. le bois 
daTrambloys, par. d'Azy-le-Vif : Moulins^ 1454. — Jean d*AuIenay, 
écoyer. Hôtel, forteresse, dom. et h. j. d*Aignon : Belleperche^ 1488,» 
1489. — Gilbert d'Aulenay,. écuyer. /rfem ; 1505. (r. 452, p. 116; 
f. 454, p. 25, 325 ; r. 465, p. 160, 218 ; r. 484, p. 130.) 

AULNIS (Pierre d*), fils de Louis d'Aulnis, qui Tétait de Pierre 
d'Aulnis. F. s. des quatre chemins ; ens. le moulin de Puyravau, par. 
deMedier : Saintes, 1724, 1725. (r, 441, p. 7, 1^, 27, 28J 

AULONNE (Marie), veuve d'Olivier de Coayquen (du Guesclin), 
èmyer, Demoiselle df la Duch. d'Anjou, reçoit de cette princesse le 
fief et scg. de l'Eschange, par. de TOroux, Oratorio ; 1398. (r. 336, 
p. 26.) 

AULTENAUX, aL Aultenay (Bartholomée d'), Dam. H6tei. dom. 
et seg. de Pringi, et un quartier de bois : Bourh.y 1352. (r. 464, p. 
193 ; r. 465, p. 189.) 

AUMAISTRE (Claudine), veuve de noble Philib. Giacatan, lient.- 
gén. en Télect. de Montluçon. T. s. de la Grange-Cadier, par. d'Au- 
come; ens. le fief de Violobier, par. St.-Priest : Moulins^ Murât ^ 
1684. (r. 474, p. 884.) 

AUMAISTRE (Mathieu), B.on de St.-Marcel. Fief de Sarra et de 
Eanciat^ par. de Blosmard et de St.-Marcel; 1689. — Catber. Au- 
maistre, femme de Jean Arthus de Baglion, Chev., C.^ d^ la Salle. 
T. s. de St.-Marcel, par /rf., à elle donnée par. led.. Mathieu Au- 
maistre, cons. d'honneur au présid. de Moulins i.Muraty 1699. (r. 
474,p. 752;r.475,p. 242.) 

ADMAITRE (Jean), écuyer. T. s. de Chirat-Guerîn, par. de 
Toussât : Chantelle, 1717. (r. 477, p. 513.) 

AUMAITRE (Jean), vigneron ; Claude et autre Jean, ses frères, en- 
tans de Gilb. Aumaitre. Vignes en la par. d'Essertines : Montluçon^ 
1723. (r. 478, p. 385, 386.) 

AUMONT (Elisabeth et Charlotte d*), filles de feu Lézart d'Aumont, 
Chev., gouverneur de la province de Touraine. Marquisat de Cler- 

I 6 



Digiti 



zedby Google 



42 AUR 

vaux, et vicomte de la Guerche : Chatelierant, Tours, 1661 . — Char- 
lotte d^Aiimont. Terre et vicomte de la Guerche, acquis de la dame 
Fouquet, sa sœur : Tours, 1691. (r. 355, p, 10 ; r. 421, p. 15.) 

AUNAY (Honoré de F), écuyer, Sr. du Plessis de Venet, et Gaspard 
de Peroiun, écuyer. Hôtels de la grand- Vau et de la Troussetiére : 
Chatelleraut, 1674. (r. 434, p. 11.) (Voy. Launay.) 

AUPERIN (Claude). Dîme en la par. de Valigny : St.'P.-le-Motu- 
tier. 1726. (r. 481, p. 79.) 

AUPIE (François), boui^ois de Bourges, pour Marie Bergîer, sa 
femme, fille de François Berger. 5.« partie des grandes dîmes du pres- 
soir de l'Archevêque, par. de Lizaigne : Issoudun, 1670, 1673. (r. 
445, p. 139.) . 

AUPIE (François), Sr. de Poupelin, cons. au,présid. de Bourges, 
pour Christine Aupie,* veuve de Jaques Martin, Sr. de Courteil, al. 
Courteuille, fermier de la terre de Grassay. Fief et métairie du Petit- 
Vorlay, par.St.-Cyr : Issoudun, 1714 ad 1717. (r. 449, ;». 153, 207, 
267.) 

AUPREVOST (Pierre), paroiss. de Chappes. Cens et rentes : Murât, 
1443. (r. 460, p, 382.) 

AURAT, al, Aurart (Jean), de Mesangi, Dam. A cause de Mai^er. 
du Fié, sa femme, rentes et tailles sur divers tènemens : Aysnay, 
Cermigny, 1356. (r. 4^2, p, 326; r. 466, p, 83.) 

AURELLE (André-Hector d'), fils, écuyer, Sg. de Pize. T. s. de la 
Freydière, par. de Chaumont; 1669, 1670. — Pierre d'AurdIe, 
Chev., son fils. ldem\ et, comme époux de Marie-Cather. de Boulier, 
la terre et seg. de la Blanchisse, par. de St.-Gervais : Clermonty Rlom, 
1686, 1723. (r. 499, p, 557 ; r. 502, p, 48 ; r. 505, p, 12 ; r. 508, 
p. 108.) 

AURELLE (Jean d'), Chev., fils de François d'Aurelle. T. s. de 
Colombine, par. de Mollède : Riom, 1670, lè84. (r. 501. p. 48 ; r. 
503, p. 394) 

AURELLE (Claude d'), écuyer, Sr. de Treboulhon. Fief du Chas- 
tellet, par dr. d'échange avec Jaques d*Aureille. écuyer, Sr. de Bel- 
leassise, par. d'Auzat : Riom, 1670. (r. 499, p, 702 ) 

AURELLE (Pons d'), écpyer, Sg. de Terreneyre. T. s. de la 
Garde et du Crozet, par. St.-Pourçaîn de Bort et de Peschadoire ; 
ens. le chat., t. s. de Montarchier, par. irf., et de la Chapelle : Forez, 
Riom, Issoire, 1669 ad 1^75. (r. 496, p, 67 ; r. 499, p. 14 ; r. 502, 
p. 49.) 

AURELLE (Gabrielle d'), de Temeyre, veuve de Jaques-Marie Do- 
radour, Chev., tutrice de leur fils Charles-Louis Doradour, Chev., 
lient, de dragons. Chat., t. s. d*Autezat, Chalus, les fiussières et la 
Vemède : Hérisson, 1723. (r. 509, p, 51.) 

AURELLE (Gabriel» al, PierreGabriel d), Chev., Sg. de Temeyre. 
ChÀt. fort, t. s. de Lodant, la Bathonie et Geneston, par. de Courte- 
serre, de Courpierre et de Neyronde : Clermont, Riom, 1723. (r. 
508, p. 102 ;r. 509 p, 101.) 
AURELLE (François d'), de Temeyre, Chev. Chat.» t. s. de Do- 



Digiti 



zedby Google 



AUR 43 

ï; eo8. la terre et seg. de Cfaampetières : ClermofUy Issoire^ 
1721. (r. 508, p. 101 ; r. 509, jd. 1 12.) 

AURELLE (Charles-Louip d*), deTermeyre, Chev., fils de Pierre 
d'Aurelle, Chev. Ch4t.| t. s. de la Garde, par. Sl.-Pourçain de Bort; 
cas. le chat., t. s. du Croiset : Riom, etc., 1730. (r. 510, p, 76.) 

AU&ELS (Etienne). Trois pièces de terre en la châteli. de Thiem; 
1304. (r. 4.72. p. 54.) 

AUREOLZER (Thonnet), ëcuyer, Sg. de St.-Quînt, QuintL Mai- 
sons, fossés, dom., bois, étangs et mouv. de St.-Quint : Nonnette^ 
1441. (r. 471, j9. 70,71.) 

AUREUIL (Barbe d ), ëp. de Jaques de la Mothe d*Aspremont, 
écayer. F. s. de la Mothe, par. d*Arfeuille : Montlucon^ 1714. (r. 
477.^.124.) 

AUREUIL (Perrin d'), al, de la Tour, Dam., et Jean, son frère. 
Rentes sur les terres de Gui, Sire de Suly, Chev. : Bourb.j 1357. (r. 
464, p, 191.) (Voy. Jean de la Tonr et aussi DaureuUe ) 

ALREUL (Jean d*), ëcuyer, Sg. dudit lieu. Troisième partie de la 
t. et s. de Foiiquetîère, les deux autres étant à Phil. Murât, ëcuyer : 
Hérisson, Mural, 1442. (r. 460, p. 402.) 

AUREULE (Gabriel d ), ëcuyer, Sg. dudit lien. Cens, rentes et 
itttres dcv. : Bourb;, 1506. (r. 453, p. 72.) 

ACRIÈRE (Jean-Gilbert d'), ëcuyer, Sg. de Chaussât, veuf de Fran- 
çoise de Drudy, pour Gervais d'Aurière, leur fils. Chat., t. s. de Cha- 
renssat, et partie de la terre d'Auclfier, al, Auchë, par. de Celeule : 
RUm, 1700 ad 1723. (r. 506, p. 105, 290 ; r. 508, p. 28.) 

AURIGNE, ou Avrigne (Yvon d'), ëcuyer. Herbergem.* de Lavau^ 
Fescu : Baugé, 1436. (r. 342, p. 9 ; r. 346, p. 47.) Relèv. de lui r 
Jean de Bellay, Gui de Grëz, Hugues de Montalais, Chevaliers. 

AURUi ou Avril (Alexandre), ëcuyer. T. s. de la Chiffière, par. de 
Fiée : Châl. du Lo/r,1489. (r. 348 bis, p. 18, 21.) 

AURIL (Jean), ëcuyer, gentilli. du duc d*Oriéans. T. seg; de Bois- 
Preuilly : Loudun, 1715. (r. 425, p. 30.) 

AURILLET (Durand, dit), Moitié d'un chezal, quatre pièces de 
terre et un pré : GermUjny, 1354, 1357. (r. 465, p. 252, 253.) Non 
noble. 

AURIOUSE (Françoise d'), femme de Gaspard de BeaufortCanillaCt 
V.** de la Roche. T. s. de Chassaignes, de Cussé et de St. -Quentin : 
Aubussoa, bonnette, 1669. (r. 499, p. 274.) 

AUROCH (Antoine), écuyer, chanc. de St.-Martin-de-Moustier- 
Eoniiclle. F. s. de Nalesiser : H, -Marche, 1669. (r. 474, p. 255.) 

AUROUSSET (Isaac), cons. du Roi à Guëret, pour sa femme Fran- 
çoife Mastardier, fille d'Ant. Mastardier. F. s. de Berthoulie, par. de 
Jouillac : Gnéret, 1717. (r.#477, p. 449.) 

AUROUX (Gilberi), Taîné, marchand en la par. Sl.-Bonnet, et 
Françoise Du four, sa femme; Four banal et 5/8 des dîmes et cens de 
Vcateuille-les-Foumeaux, par. Kle Blosraard : Murât, 1688. — Ca- 
ther. Auroux, leur fille. Idem: 1716. (r. 474, p. 659, 731 ; .-. 477, 
p. 202.) V ^ 



Digiti 



zedby Google 



44 AUV 

AUSECRETAIN (Jean), et Gilbert, son frère. Dlme da Treuû, par. 
St.-Eloi-de-Vitré : Hérisson, 1506. (r. 453, p. 60.) 

AUSOLLES (Maximilien d'), écuyer, fils de François d'AusoUes. 
Maison, dom. et sej?. d'AuzolIes, par. de Moissac-rÉglise, élect. de 
St.-Flour : Murât, 1685. (r. 503, p. 475; r. 504, p. 74.) 

AVSSINAS (Eléonore des), veuve d'Alexandre de Bost, écayer, tu» 
trice de Michel et François de Bost, leurs enfans. Chat., t. s. de 
Montfleury. par. de Las et de Bussiol : Riom, 1670. (r. 500, p. 6.) 

AUSTIER, al. Autier (Jaques), ëcuyer. Chat., t. s. de Villemontée, 
par. de la Motte-Bremond : Riom^ 1669, 1670. (r. 499, p. 549 ; r. 
502, p. 95.) (Voy. Hautier.) 

AUSTORGE (Jean, aL Louis), fils de feu Guigon Austorge. Maison 
et dom. en la par. de Retornat : Forez, 1345. (r, 493, p. 115.) 

AUTEROCHE (Claude d'), fils de Louis d'Auteroche, Chev. T. s. 
d'Auteroche, de Chanibeu et de Combrettes, par. de Bredon, Bre»- 
sanges et Paulhac; 1669 ad 1687. — Charles-Louis d'Auteroche, 
Chev., son fils, gouverneur pour le Roi de la ville et vicomte de 
Murât. Idem : Cariât, Mvrat, 1723, 1730. (r. 499, p. 31 ; r. 503, 
p. 93; r. 504, p. 5 ; r. 506, p. 3 ; r. 508, p. 70; r. 610, p. 74.) 

AUTEROCHE (François d'), Chev., Sg. dud. lieu, à cause d'Eléo- 
nore de Brives de Peyrusse,son ép. T. s. de Peymss^, par. id,, élect. 
de St.'Flour; 1723. (r. 509, p. 53.) 

AUTERY (Guill. d'), Dam. Maison d'Autery, dom., raouv., es par. 
d'Augy, de Livry, Limouse et Frâncesche : Bourb,, 1300. (r. 464, p. 
373.) 

AUTRI (Jean d'), Dam., Sg. de Maigny. Fours banniers à BUly, 
Savigny et Oisy : Chat.-Chinon, 1353. (r.459, p. 158.) 

AUTRIGNE (Henri d*), Chev., Sg. de Ste.-Croix. Hom. à lui rendu 
par Humbert de Villars, Sg. de Thoyre, à raison de son chat, de 
Monididier : Beavjeu, 1302. (r. 1389, p. 232.) 

, AUTRY (Gibauz d'), écuyer, pour Marguer. sa filîe. Cinq pièces 
de*- terre, un pré et divers tenanciers, de chef et de cofps aux finages 
de Chaseau, Perrigny, etc. : Huhant, 1351. (r. 470, p. 146.) — Gi- 
baut d'Autri, Dam., à cause d'Agnès de la Palice, son ép., fille de 
Jean de la Palice, Chev. Cens et rentes en la par. de Cannai \ 1353. 
(r. 458, p. 67. t 

AUTUN (Roger d'), Chev., fils de Balthasard d'Autun, M.^^ de la 
Baume, C.*^ de Talard, commandant pour le Roi es provinces de 
Beaujolois, Forez et Lyonnois. Chat. t. s. d'Arlent, al, A riant, élect. 
d'Issoire : Riom, 1669 ad 1685. (r. 499, p. 610 ; r. 502, p. 33 ; r.. 
503,p. 424;r. 504,p. 31.) 

AUVERGNE (Serment prêté au C.^ d^ en 1415, par les chev. 
'et écuyers suiv. : Pierre de Chalus, dif Boher, Sg. du Ppy-St.- 
Gomuer et de Touzelle ; Jean de Chauvigny, Sg. de Blot, Chevaliers. 
Bertrand Amelz, Sg. de St.-Quentin; Guill. de la Baume, Sg. de la 
Faye; Guill. de Cbassengne, * Sg. de Mardongne ; Jean Moret, Sg» 
de Red(mdet ; Jean de Murol, Sg. de Gondelle ; Pierre Perol, Sg. 
de Dfere ; Mathe de Rochebaron, Sg. de Dore et de Chalar ; Etienne 



Digitized by VjOOQIC 



AVA 45 

BiHDeaf, Sg. de Sadorny ; Bertrand de Thuière, dit de la Girtine, Sg. 
de Famoel ; Guillotin dUssel, Sg. de la Garde, écuyers. (r. 471, 
p. 76.) 

ACVERNAY (Perrel d'), Perellus de Alto Pemayo, Dam., fils 

d'Odonet d'Auvemay, Chev., pour lui et ses frères. Maison de Bncy, 

I dom., bois, «étangs, corvées es par. deVaroz et de la Chapelle-Hugon ; 

i ens. la terre de Brion ; 1311. — r Jean de Hauvernay, Dam. Idem : 

I Cermigny, 1354. (r. 465, p. 327, 329.) — Marguer. d'Auvemay, 

dame du Coudray, veuve. 30 hrpens de bois et un champ : Cermigny^ 

1357,(r. 466,p. 17.) 

AUX (Pierre d'), écuycr, mari de Françoise Dellène, seule hérit. 
de Louis Dellène, écnyef , Sr. de la Yergne. T. s. du bois de la grande 
Boosle, par. St.-Etienne des Loges; 1723. Le même, ayant la garde 
de Marie-Rose, fille de sa première femme Marie-Magdel. Gibard. F. 
8. de la Tour de Sauvré, par. St.-Hilaire : Fouvant^ 1727. (r. 438, 
p. 500, 555.) 

AUXY (David), Chev. T. s. de Moyenneville, et moitié de la terre 
àb Balles en Beattroi^^, vendues au duc dé Bourbon, C.^ de Clèrmont 
and. pays; 1398. (r. 1361, p, 1095.) 

ADZANAIS (Ant.), Jean Baujar ; Jean Boun ; Jaques des Bordes ; 
Pierre Plantelune ; Simon du Dasset, Notaire royal ; Nicolas Rivière 
et Pierre Violet, paroiss. de Vigeon, portîonnaires d'un mas, terres, 
bois et marais, appel. MouUigon, contenant environ 300 septérées de 
twre : Issoudnn, 1686. (r. 445, p. 368.) 

AUZANET (Catber. -Jeanne), veuve de Nicolas Brilbat de Nouzières, 
Chev., y.*^ de Yençay, cons. au Pari, de Paris. F. s. de Bois-Clardin, 
aatrement Bois-RaUnlt : Partenay, 1698. (r. 436, f, 209.) 

AUZANNET (Anne- Jeanne), de Montgeorges, veuve en premières 
noces de François' Gallaud, al, Galliot, et en secondes noces de 
Gilbert Gaulmyn, Cbev., maréchal des camps et années. T. s. de 
Pommay, par. de Lusy : Moulins, 1737. (r. 481, p. 547J 

AUZELLE (François d'), écuyer, coitime mari de Françoise de 
Frétât, veuve et donataire de François d'Amélie, écuyer, Sr. de 
Qiabaud. T. s. dé Lair, par. de Laval -sous Cbampagnat le vieux ; 
1670.— François d'Auielle, écuyer, fils. Idem : Hiom, 1699. (r. 499, 
jr.738;r. 5d6, p. 81.) 

AUZENNES (Nicolas d'), Sg. de Rambouillet, et Dame Jaqueline 
d*Aigiierie, son ép. La châtell. d'Escueilly, par échange avec Jean 
de Bourré, Chev., Sg. de Jarzé : Chât.-Gonlier, 1591. (r. 351, 
p. 62.) ^ . 

AVALETSE (Pierre).. Maison, dom., bois, garenne et serfs à Becei, 
a/. Bosey et la Chese; 1335. — Jean Avaleye, son Bh : Forez^ 1342. 
(r.492,p. 165;r. 493,p. 5.) 

AYALLON <Pbil. et Ri. d'). Dam., et Bérenger de la Glaisole, 
oo^propriétaires du chftt., dom et seg. d'Avallon; ens. tout ce qu'ils 
âennent^ Tévéché de Rodés: CarlaL 1264. (r. 472, p. 126 jr. 
473, p. 109.) 

AYAUGOUR (Juhes d'), écayer^ ezécatl testant, de Louis d'Avau- 



Digiti 



zedby Google 



46 AVE 

gonr, Sg. du Parc ; 18 fëy. 1369. — Ysabellc d'Avaugour, V.«*«* de 
Thouars, ayant pris le parti du Roi d'Auglet., enoourre la confisca- 
tion de ses biens; 12 sept. 1371. (r. 336, p. 16.) 

AVAUGOUR (Claude d% Dame de Neufville, veuve de Jaques 
Clairambault, V.^ du grand Montrouveau. Baronnie, t. s. de Trefves: 
Saumur^ 10S1. Tiennent d'elle : André de Beauvau, Sr. du Pimpean ; 
Jean de l'Espinay, Sg. de la Rivière ; Pierre de Laval, B.o° de Lexé; 
Arthiis de Maillé, Sr. de Brezé, Chevaliers, (r. 373, p, unique.) 

AVEAPÏTE (Michel), marchand à Gueret. Fief et dom., par. St.- 
Aflayre : H.-Marche, 1669. (r. 474, p, 195.) 

AVENAY (Haymard, sire d*). Chat. t. s. d'Ay et de Quintenas r 
Forez, 1236 (r. 493, p, 130.) 

AVENAT (Mathe), Clerc. Deux parts du moulin de Hérisson, et 
autant de la vigne de Chartres : Hérisson, 1300. (r. 462, p. 108.) 

AVENAY (Guill.), Prêtre. Adeline, fille de feu Phil. Avcnay, 
Damoiselle, pour elle, ses frères et sœurs en bas âge. Hôtel, T. s. 
de Fremaguet, et arr.-fiefs : Hérisson^ 1300. (r. 462, p. 16, 
110.) 

AVENAY (Jean d'), écuyer. Hôtel d'Avenay, dom. et dr. : Murat^ 
1343. (r. 460, p. 338.) 

AVENIER (Noël), fils de Pierre Avenîer, receveur des aides à la 
Charité-sur-Loire. F. s. de Breuilly, par. de Vitray : Hérisson^ 1691 
ad 1717. (r. 475, p. 54, 247 ; r. 477, p. 278.) 

AVENIÈRF^, al, Avenères, yiveneriis, (Guill. d'), Cbcv.; 1300.— 
Phil. d'Avenièrcs, Chev.; 1322. — Autre Phil. d'Avcnières, Chev.; 
1350, 1374. Hôtel, t. s. de Chirat-Guerîn, dîmes, cens, rentes, serft, 
arr.-fiefs et dr. d'usage dans le bois de Vacheret, par. de Vorat, 
Fleuret et Sanoiat : Ckantelle, MorUluçon, yemeuil, 1300 ad 1374. 
(r. 458, p. 109, 1 10, 1 1 1 ; r. 460, p. 80, 1 10.) « 

AVENIÈRES (Jean d'). Dam., fils de feu Thomas d'Avenières, Dam. 
Hôtel, t. s. du Plex; dom., dim et dev. es par. de Montodre, Belle^ 
vaiie, Lochy, Montfan et autres : Chantelle. ^erneuil^ 1301. (r. 459, 
p. 87 ; r. 460, p, 257.) — Jean d'Avenières, Chev., Sg. du Plex. 
Hôtel, t. s. de Lochy, es par. de Féline, du Teil, de Mellar, Coutigny 
et Parede : rerneuil, 1322 (r. 459, p. 84 ; r. 46Ô, p. 209.) — Guill. 
d'Avenières, Dam. Sg. du Plex. Hôtel, dom. et seg. de Lochy, etc.; 
1350. (r. 460, p. 271.) — Guill. et Hugonin d Avenières. Hôtel fort 
et seg. du Plex, et arr.-fiefs : Chantelle^ 1357. (r. 459, p. 84.) — 
Hugues d'Avenières, sire du Plex, Dam. Le mas de Montaléu assis 
à Coutigny, et douze hommes de condition serve ; ens. Thôlel de 
Lochy, dfraes, cens et rentes, par. de Féline et autres : FemeuU^ 
1366. (r. 459, pî 106.) 

AVENIÈRES (Jean d*), Chev. Hôtel de Montet ; Maison de Donjon 
et de Crotes (relev. de Frans d'Avenières, ci-après), dom. et dr. es 
par. de Chirat, Bayet et autres : Chantelle, 1301, 1322. (r. 459^ p. 
17, 18); et par success. d'Alise, fille de feu Hodin, al. Odon Trousse* 
bois, Chev. Terres, bois, dîmes, cens et tailles es par. de deux 
Chaues, de StoSatundn et de Chappea : Murât ; ens. Thôtel de Sarre- 



Digiti 



zedby Google 



AVE 47 

goce, par. de Bussîèrcs, etc.; Bourb., 1322. (r. 460, p. 368; r. 464, 
p, 302.) — FrODCon tfA^enières, Chev., Sg. de Monlet. Dime, Icr- 
rage, ceos et autres dr. au territ. du petit Clarat : /br^z, 1333. 
(r. 490, p. 41.) — Jean d*ATenières, Dam., Sg. de Monter, fils de 
feu François d'Avenières, Chev.; à cause de Margote sa femme^ fille 
de feu Jean Célérier, Sg. de Pontenat, al, Paconat, maison, grange, 
prés, Tignes, cens et rentes, es par. de Mazeriat et Sauzet ; ens. la 
baillie de Gannat. 1350. (r. 459, p, 22, 204.) 

AVENlteES (Pierre d'), Chev. Cens, tailles et autres dev. es par. 
de Cosne et de Vigeneulle ; 1301. — Guill. d*Avenières^ écuyer, 
Armiger, son fils. Hôtel, dom. et seg. de Verfeul : Hérisson^ 1350. 
(f.462,p. 141 ; r. 465, p. 7.) 

AYENIÈRES (Frans d), Chev. Hôtels et seg. de Donjon et de 
Crotes, par. de Barberet, Neri^ny, Forelles et autres : Chantelle^ 
Billy^ 1322 ; et du chef dé sa femme Agnès de Champ-Robert, rede- 
vances en la par. de Besson : Souvigny ; ens. les forz, moulin, étang, 
ceos et rentes en la par. de Moutagvi; 1322. (r. 458, p. 263 ; r. 467, 
y. 173 ; r. 469, p. 126.) 

AYENIËRKS (Béatrix d'), Damoiselle. La. baillie du Bochet en 
la par. de Buxières, et rentes en grain : Bourb,^ 1351. (r. 464, 
t. 300.) 

AVENÏÈRES, aL Avenèrcs, Aveures, Dam., et sa femme Béatrix 
de Montet. Etang et moulin de Seners ; garenne, cens et tailles à 
(xuestières et Lucenay, et autres redev.jès-par.Jde Besson efde Mellars : 
MwVm, Souvigny, Ferneuil, 1371, 1375. (r. 454, p. 115 ; r. 460, 
p. 84 ;r. 467, p. 130.) 

AYENIÈRES (Jean d'), dit Vaurin. Hôtels, t. s. de St-Anbin, de 
Manatet de Verfeul : Bourb., Murât, 1403. (r. 465, p, 11.) 

AYENIÈRES (Phil. d'), écuyer. Terres et cens es par. de Giverlay 
«idcTibalelles : Hérisson, 1408. (r. 462, p. 69.) 

AYENIÈRES (Jean d), écuyer. Hôtel fort de Chirat-Guerin et de 
Ftye ; maison, pressoir et vignes, sis à Venteul, et arr. -fiefs : Chantelle^ 
Monlluçouj Ferneuily 1443. (r. 458, p. 297). Cet acte pourrait bien 
H*élre que le vidimus d*un titre antérieur. 

AYERINES (Jean d'), Chev. Vassaux tenans de lui en la chÀtell. de 
My;130l. (r. 457,p. 148.) 

AYERTON (Payen d'), Dam. Maître d'hôtel de la duch. d'Anjou, 
et chambel. du prince de Tarente, son fils. T. s. de Belin et du 
bourg d'Averton ; ens. les métairies de Luyère et de la Rotière, 
terres, bois et moulins, 1391 ad 1407. — Jeanne d'Averton, Dame 
d'AnCoigne. Fief de Couldreau ; 1398, 1405. — Geofroi d'Averton, 
écnyer. Métairie du Coustil, al, la Hastenière, par. St. -Mars; 1405. 
— Jean d'Averton, écuyer. T, s. de Belin et de la Forest : Chût,- 
dU'Loir, 1455, 1489. (r. 344, p. 118; r. 345, p. 49; r. 348 6^ 
p. 18, 21 ; r. 356, p. 36, 38, 40, 48 ; r. 443, p. 56 ; r. 444, p. 28, 
115. J 

AYERTON (François d'), écuyer, gentil h. ordin. de la chamb. 
da R<tt. T. 8. du Belin et du bourg d'Averton : Chat. -^u- Loir ^ 



Digiti 



zedby Google 



48 AYM 

1604, 1608. (r. 352, p, 142 ; r. 353, p. 47, 49 ; r. 430, p. U.) 
(Relèv. de lui : Lazare d'EspaigDe et Moyse de Germaincoort, Sr. de 
Baffe.) 

AVESNES (Gautier, Sg.. d!), C.^ de Bloîs, et Marguer., sa femme, 
dc^nent à Archambaud, sire de Bourbon, ce qu'ils possèdent en la 
baron, de Charenton, pour par lui être tenu d'eux en fief lige ; 1228. 
(r. 1374, p. 2407.) 

AVESNES (Giiili. d'), de Aveniis, Dam. Maison, t. s. de Plas, 
Plasio, par. de Fleuriac : Chantelle, 1352. (r. 432, p. 27.) Tiennent 
de lui : Pierre de Meriez et Guill. Mareschal, Sg. de Cressanges, 
Damoiseaux. 

AVESNES (Charles d'|, ëcuyer ; 1644. — Charles-Ant. d'Avcsnet, 
écuyer, son fils, capit. de cavalerie ; 1684, 1688. F. s. de Norion,a/. 
Nauriou et de la Chesnaye, par. dfe Foecy, aL Fouessy : Mehunsur-Y, 
(r. 443, p, 24 ; r. 446, p, 151 ; r. 447, p. 195.) 

AVEYNE (Françoise d'), veuve de Guill. Riverie, CHiev,, Sg. de 
St.-Jean de la Mouchonnière, etc., tutrice de Barthelemy-Jean-Fran- 
cois de Riverîe, leur fils. T. s. d'Eschalus et de St.-Romain : Lyon^ 
1724. (r. 497, p. 216,219.) 

AVEYNE (Barthélémy d'), Chev. ChAt., t. s. de Chavanes ; rente 
noble en la par. de Golonge-au-Mont-d'Or, ens. la mcïilié de la rivière 
de Saône : Lyon, 1725, 1727. (r. 498, p. 4, 33.) 

A VICE (Aubin), écuyer, Sr. de la Garde, hls afné de feu Aubin 
Avice, écuyer. Herbergem. des Mongons, vul. appel, la Mothe- 
Clavean ; 1663. — Charles- Amateur A vice, Chev. Idem : LusignaUf 
1716. (r. 433, p. 254 ; r. 438, p. 30.) 

AVIGNON (Simone, femme de Pierre), et Marguer., sa sœur; ens. 
Jean de Meroles. Cens, tailles et un arpent de bois, es par. de Gipsi 
et de St. -Aubin ; 1398. — Pierre Avignon, )K>urg. de Bourb.- 
TArchamb., et Philippine Avignon, femme de Jean de la Grange- 
Berrier, comme hérit. de Jean Avignon, leur frère. Gens et rentes en 
la par. de Bort : Bourb., 1407, 1410. (r. 463, p. 131 ; r. 464, p. 
48; r. 465, p. 55.) Non nobles. 

AVIGNOT (Jean). Maison de Regnères, terres, prés, vignes et bois 
en la par. de Tresail : Chaveroche, 1366. (r. 468, p. 205.) Non 
noble. 

AVOIR (Pierre d'), sire de Çfa4t.-Fromont et de Verez, Chamb. du 
Duc d* Anjou, et son commissaire, au sujet de main mor tables ; 1366. 
(r. 345, p. 74.) 

A...NNE (François d'), Chev., Sg. de la Jaille-Gastine.T.etbâronn. 
de Fougères : La Flèche^ 1679. (r. 410, p. 45.) 

AYES (Humbert et Jean de), frères, vendent an Duc de Bourbon, 
sire de Beaujeu, leurs menus cens et rentes sur le mas de Mont- 
Charron, mouv. de lui; 1429. (r. 1391, p. 551.) 

AYLLJN (Jean), de Montbrisson, et Agnès Girarde, sa femme, 
vendent au C* de Forez, une vigne située vers les Enfans-Payans : 
1330. (r. 1395, p. 230.) 

AYMAR (Jean), dit d'Apremont. F. et. dom. de rile-Sarbe, 



Digiti 



zedby Google. 



AYS 49 

j <r/. ^Laimay ; 1508. — An t. Aymar, écuycr, Sr. d'Aprcmont, T. s. 
I iTAnlnay, aL File-Barbe : Amboise (r. 432, p. 13, 82.) 

âTBIARD (Louis des), fils de Gabriel -des-Aymard. Rente en la par« 
delà Celle : Riom, 1670 (r. 499, p. 752.) ^ 

AYMÉ (François), écuyer. T. s. des Roches^ élect. de Clernm 
/tfom, 1670. (r/499, p. 722.) 

âTMËR (René), écuyer, Sg. de Germond. Maison noble de Mor- 
tagne-Ia-Yieille ; terre, seg. de Corgniou, et le fief de Denezay, par. 
i di Rouvre ; 1687, 1697. — Louis-Alexandre Aymer, écuyer, pour 
son père René Aymer, Cbev. Idem; 1717. — René Aymer, écuyer, 
! Sg. de Germond et autres lieux, fils atné de René Aymer et de feue 
Julie d'Angliers de Joubert, fille de Claude d'Angliers de Joubert. 
Baroonie et grand fief de Rocbefort-sur-Charente ; ens. le fief de Mor- 
tagne-la-Vieîlle ; 1718. — Marie- Angélique et Julie-Thérèse Aymer, 
I soQS Tautorité de Jacques Aymer, leur curateur. Partie delà t. et s. de 
îtortagne-la-Vieille : Partkenay, Rochefort^ 1730. (r. 435, p, 210; 
r. 436, p, 88, 89 ; r. 439, p, 92 ; r. 440, p. 24 ; r. 442, p. 3.) 

ATMERIC (Bertrand), bourg. d'Aurillac (ainsi que les suiv.). Le 
mas de Pallier, a/. d'Albaret, par. de Raolhac et de Cariât ; 1337. — 
Ctieime Aymeric. Mouvance sur divers mas, par. de Litrac ou Hitrac ; 
an. le mas de la Paye, par. de Rotgier, que tient Pierre Aymeric, 
son fils; 1337, 1341. — Pierre Aymeric et Bernard, son frère. Le 
■as de Ricumera, h. m. et b. justice, par. de Priôn. al, Pron ; 1343. 
*— Pierre Aymeric, HX^ d*Etienne, et Hugues Aymeric. Le mas de 
Faillie, par. de Raoulhac ; 1351. Le même Pierre Aymeric, comme 
tDtenr de Hugues Aymeric, fils de Bertrand, tes mas de Molombe, de 
Coiillac et la Broa, tenus de lui à bom. Dom., b. m. et b. j. es par. 
dk&oane, Romegos et autres : 1355, Cariât, (r. 472, p, 151 ; r. 473, 
p.49, 52,57, 138,142.) 

AYMON, prévôt de Besson. BailHe ou prévoté de Besson et 
ses émoluments ; autres revenus et terres :' Souvigny^ 1300. (r. 467, 
p. 148.) 

• ATNARD (Perron), Dam., paroiss. de St.-Etienne. Maison de 
Vermim, dom. et dr. en dép.; l300; dont, après lui, et en 1322, 
Agnès, dame de l'fsle, rend aveu : Billy. (r, 455, p. 277 ; r. 456, 
p. 132.) 

ATNAT (Guill. d*), Cbev., recon. tenir d'Arcbambaut, sire de 
BoDibon, ce qu'il possède es par. de Burdac et de l'Isle : j4ynay^ 
1240. (r. 46i, p. 359.) 

ATRAS (Ant. d*), lient, de la cbàtell. de la Borne. Troisième 
partie de la dlme du vill. de Combret, par St.-Sulpice-le-Champ : 
Marthe, 1684. (r. 474, p. 410.) 

ATS (Tsabeau,, veuve de Guill. d*). Dam. Quatrième partie d'une 
dîme appel, de Vauvre, par. de Sauzet : Cannai^ 1326. (r. 458, p. 
59.) La même et Agnès leur fille ; ens. les frères et sœurs de celle-ci 
tiennent à fief-lige et bom., de Louis, C.^ de Clermont, Sg. de Bour- 
bon, en la chfttell. de Moulins^ cent sols de rente en taille et cens ; 
1326. (r. 454, p. 230.) 

7 



Digiti 



zedby Google 



50 BAB 

» 

AYSSE (Prcgent), ëcuyer, Sg. de Thonnerac, pour lui et ses frères, 
▼end au C.^ d'Angoul. la part de sel qu'ils prennent ann|^ellement au 
port de Saunier, à Cognac^ 1483. (r. 1404, p. 285.) 
^ZAY (Guill. d*), Dam. Hôtel, dom. et seg. d'Azay ; ens. la baill» 
mt. Heu, par. de Doyat et de Montvic : Hérisson^ 1300. (r. 462, 
p. 120.) 

AZAT (Perrot d'), Dam. Ghexal, Casaie^ appel. Champ de Messon, 
dom. etdr.: Chantelle, 1323. (r. 458, p. 120.) 

AZëU (Pierre et Thomas d*), fiU de feu Jean d'Azea. Hospice, 
dom., garenne, cens, tailles et rentes vers Sivry, Sioriaco : Forez^ 
1334. (r. 492, p. 192.) 

B . , 

BABERT (Elisabeth et Marguer.), soeurs, tiennent à fol et hont. 
.plein, le fief du Quesroux, a/. Gueroux-Barberoux, autt^ment dit la 
Perchée, par. de Sillars : MonmoriUon^ 1671. ^- Marguer. Babert, 
veuve de Pierre Yeras, Sr. de la Bastiére, notaire à Monmorillon. 
Même fief à elle échu de François Babert, son père; 1726. (r. 433, 
p, 98 ; r. 435, p. 5 ; r. 438, p. 524.) 

BABIN (Mery), Perrin Rafîarin et Jean Poestureau. Herbergement 
ils à Dousses : Mirebeau, 1454. (r. 332, p. 40.) 

BABIN (Jeanne), veuve d'Ant. de la Tour, écuyer. F. s. de U 
Chambaudière : Partenay, 1698. (r. 436, p. 170.) 

BABIN (Marie), veuve de Charles- Auguste Mouillebert, Chcv., Sg. 
du Lys, ayant la garde noble de leurs enfafns Nicolas et René. F. s. 
du grand Puysec, par. de Fraigneau : Fontenay-le-C^y 1714, 1716. 
(r. 437, p. 254 ; r. 438,^?. 2i8.) 

BABINET (Pierre-Mathieu), proc. au présid. de Poitiers. Fief de 
la grande Epine, par. St^-Secondin : Çjoray ; ens. celui d^ la Coar- 
le-Rçi, par. St. -Georges : Maubergeoh^ 1711. — Mathieu Babinet, 
garde-Marteau de la malt, des eaux et fgréts du Poitou, û\s aîné de feu 
Pierre Babinet. F. s. de la cour de Forge, par. St.-Georges : Mauber- 
geoa, 1716. (r. 438, p. 58.) 

BABONNEYS (Pierre). Partie de la seg. de Babonneys : Aubusson 
1506. (r. 452, p. 240.) 

BABOU (Philib.), Chev., Sg. de la Bourdaisière, cont. gén. des 
finances de la Reine. T. s. de Tusseau, du Clos Lucé et de la Menar- 
diére, etc. : Amboise, 1522v 1533. (r. 432, p. 78, 82, 83.) 

BABOU (Georges), Chev., C.*« de Sagone, capit. des cent gentilsh. 
du Ror. Par success. de Françoise Robertet. sa mére^ t. et ch4l||L de 
Brain-sur-l'Anthion : Anger8\ 1606. (r. 351, p. 33.) 

BABOU (Marie), de la Bourdaisière, veuve de Charles SalacUn 
d'Anglnre, Chev., B.on de Rosne. Châtell. t. s. de Tusseaa, aU 
Huisseau, comme hérit. univ. de sa nièce Louise Babon, fille de 
Georges Babou, Chev.; ent. la sts, du Couldray, etc. : AmboUe^ 
il\l. (r. 355, p. 111.) 



Digiti 



zedby Google 



BAD 51 

BiBUTE (J«aii), de Blonlins. Tçrres, prés, rentes et tailles : BiHy^ 
1382. (r. 455, p. 359.) 

BÂBUTE (Jean)) secret, du d?ic de Bourbon, et maître de sa 
chambre. Maison, terres, bois de Putières et de Rousiers, dont partie 
aeq. de-son frère Hnguenîn; 1395 ; Tun et Vautre ol^tiennent congé 
^hmrenter leurs héritages : mutins^ 1408. (r. 454,>. 109, 289.) 

BABUTE (Philib.), ëcuyer, Sr. de Froidefont. T. s. de Chastel 
ai Bouce, et autres, par. de Verroux : Billt/y 1488, (r. 484, 

p. 30 

BABUTE (Madoc), ëcuyer. T. s. en la par. de Berroix : Germigny^ 
1505. (r. 452, p, 36.) 

BACAT (Pierre), paroiss. de Chareille. Cens et dîmes de blé et de 
aug : Chantelle, 1322. (r. 459, p. 92.) 

BACAUÈRE, al. Bacarere (Bernard de), concierge des écuries du 
duc de Berry. F. s. de la Fresne, aL du Fresne, par. de Longepré et 
de îfeuilly Leréal : Bessay, 1712, 1724. (n 477, p. 80; r. 478, p. 
521.) 

BACHELERIE (Lîgîer de la), ëcuyer. mari d'Alips Carmantrand. 
"RBrre du Cas-dé-Faux, et fief deBages, par. d'Augniat, et de St.-Par» 
dmx, en la baron, de la Tour et seg. de Mercqeur : Rioniy 1669. (r. 
49Sj». 686.) 

4fR€IIELIER (Jean), et Pierre Touzelle, à cause de leurs femmes 
Jeanne et Colette Naudonne, sœurs germaines. Motte et fossés de San- 
piitiièfes, o^ Sangranières, dora, étang, garennes, bois, espar, de 
St..Benigiie et de Barday ; Àystiay-le-Chàte^ 1443. (r. 462, p. 273, 
»4; r.405, p. 41.) Non nobles. 

BACHELUS (Pierre)», bourg, de Lyon, fils de Claude Bachelus ; 
1(99. — Martin Bachelus, son fils, mattre jardinier; 1723. — 
Etienne Bachelus et Pierre, son frère; 1^35. Maison de Montfort, 
dom., vignes, rente noble et arr. -fiefs, par.. de Chasselay : Lyon, 
(r. 496, p. 147, 164; r. 497, p. 195, 196; r. 498, p. 132.) 

BACHERELLE (Jeanne), veuve de Hubert Béacbier. T. s. de Bau- 
derolle : Chàt.-du-UAr, 1489. (r. 348 bis, p. 21.) 

BACHET (Louis), dem. à St.-Porcienl Cens et rentes en la par. de 
Bê^ ; 1443. (r. 455, p. 133.) Non noble. 

BADE (Etienne), paroiss. de Cruzet-le-Viel, à cause de Bienvenue 
sa femme, fille de Jean Glonay. Cens en la par. de St. -Félix : BUly^ 
1842. (r. 457, p. 85.) 

BADIER (Jaques), Chev., Sg. de Verseîlle, maréchal -de-Logis des 
aimées du Roi. T*. s. de Serezat, par. de Crousîer-le-Neuf, acq. de 
Gilb.-Gaspard de Chabanne, Chev.,*Sg. d^Apchon, premier B.o^ 
d'ilNprgne, et de Pbîi. d'Apchon, son ép. : Billy, 1715. — Gilbert 
BaéMr, Chev., Sg. de Verseille, mestre-de-camp de Cavalerie. T. s. 
de Moulin-Neuf, par. de Chastel : Femeuil ; ens. sa terre et seg. de 
l4>Dguei1, par. de deux Chaises : Muraty 1717. Le m^me pour Jaques 
Badîcr, Chev., son frère, brigad. des armées du Roi. T. s. de Ver- 
i^He, par. de Vie; ens.f celle de Cerezat, par. de Crouzîer-Î. -Neuf : 
Bf%, 1717. (r. 477, p. 133, 257, 258, 430.) 



Digitized by 



Google 



52 BAI 

BADIN (MArie-Gabiiellt, al. GabrielIe4lArie^, yea?» it ^b. d* U 
Borgne, al, le Borgne, écuyer, colonel au rég. de milice du Bourbon* 
DOIS. F. s. du Lac, par. de Chastelois : Hérisson^ 1692, li693. (r. 
4T5,p. 72, 111.) 

.BAFFART (Pierre), écuyer, Sg. de Boussat, et Mathurine Odeau, st 
femme; sire Jean Joulain, maire de Cognac, époux de Marie OdMLUy 
la cadette; Berthommé de Lyçnier, cons. en la même ville, ép. de 
Marie Odeau, Taînée, vendent à la C^ewe à'AngouL^ le mas et fief 
d'Argeasson; 1526. (r. 1404, p. 268.) 

BAFIA, aussi Baffia (Guill. de), autorisé par n. h. Gnill. de Bafia, 
transige avec Gui, G.^ de Forez^ au sujet des cbât, de Preilleu, de 
Juilleu, de Yiladieu, de. Cromell et de la terre de St.rBoimet, qu'il 
tient du chef de sa mère, fille unique de la Dame Aleurna, et consent 
à les relever dud. Comte, 1244, avec lequel il échange aussi divers 
cens et tailles près la rivière de Lignon; 1251. (r, 1395, p. 302; r. 
1400, ;?. 944, 992.) 

BAGUON (Jean-Artus de), Chev., C.** de la Salle, Sg. de 
Feuliantj et sa femme Calher. Aumaistre, fille unique de feu Mathieu 
Aumaistre, cons. d'honneur en la senéch. de Bourbonnois. F. a. de 
Rqnnet, par. /(/. : Montluçon^ 1714. Ignace- Alexandre de BagUoii, 
Chev., C.^ de la Salle, comme fils de Cath. Aumaistre. F. s. de Serti^ 
es par. de Blomart et de St.-Marcel : Murât, — MatfMeu-leâa- 
Alexandrede Baglion, son frère. T. s. de Rounet : àfontluçon^ 1717. 
(r. 477, p. 112,342,343.) 

BAIGNAG (Jeau de), écuyer. Hôtel et seg. de Rioou, par. de Ter* 
sanne ; 1671. — François de Baignac. Idem\ 1680. — Jean de Bai- 
gnac, écuyer. T. s. de la grande Roche et de Ricoux : MonmùHlkm^ 
1719. (r. 433, p. 113 ; r. 434, p. 66 ; r. 435, p. 15, 101 ; r. 438, 
p. 387, 388.) 

BAIGNAULZ (Phil. de), fils de Gui, Chev., vend à Guill. du Ver- 
dier, ses cens, services et dr. en la par. de Cordelle : Forez^ 1305^ 
(r. 1395, p. 362.) 

BAIGjNAUX (Hugues de), Chev. Maison forte de Baignaux, dom« 
et mouv. : présents, Hugues Ruyl, Dam. : Beavjeu^ 1326. (r. 485, 
p. 103.) 

BAIGNAUX (Jean de), Chev.Dimes, cens, rentes, tailles et h. j., 
es par. de Maley et de Vivant : Forez^ 1340. (r. 490, p. 165.) 

BAIGNAZ (Etienne de), Chev. Fief de Lesplaces et autres objets si- 
tués vers Perreu : Beai^Jeu, 1349. (r. 486, p. 84.) 

BAIGNE (François-Hilaire de), écuyer. F. s. de Baigne, par. d'il»- 
son : CipKay, 1715. (r. 437, p. 272.) 

BAIGNEUX (Ant. de), Chev., Chambel. du duc d'Oriéans, fila de 
René de Baigneux. T. s. de Courcival en Sonnois, pays du Jfcfae ; 
1668. (r. 358, p. 102.) 

BAIGRET (Guill.), pour Huguete Bardet, sa femme. Rentes en U 
par. d*Ussel ; eus. la huitième partie de la dîme de Martillet : Chan^ 
telle, 1398. (r. 458, p. 288.) 
BAILE (Bertrand), Ba/ulus^ Dam. Les mas de la VUlate et de VU- 



Digiti 



zedby Google 



BAI 53 

leimTe, h. justice et der.: Cannai, 1411. (r. 457 6if, p. 124.) 
(Voy, cî^ap. Jean Bayle.) 

BAILLE (Lyonnet), fils aine de fea Haguet Baille. T. s. de Ville- 
dame ei de la Ghauvenerie : Marche, 1509. (r. 452, p. 171 ; r. 484, 
P^IW.) 

BAILLEUL (Jean de). T. et chàtell de Gordon, al. Goron; 1451. 
— Joacfaim de Bailleul« Cher. Idem : 1487, Mans. (r. 345, p. 94 ; 
f.3M,p. 107.) 

BAILLEUL (fea Nicolas de), Ghev., Sg. de Vatelot-sur-Mer et 
fEstiolle-sur-Seine, présid: au pari, de Paris ; sa veuve Marie Malur, 
lalriee de leurs enfkns, rend hom. de la baron, t. s. de Ghàt.-Gon- 
thîer : jingers, 1655. (r. 355, p, 46.) 

BAILLEUL (liouis de), Ghev., Sg. de Soisy, présid. an pari, 
di Paris. Marquisat de Gbât.-Gonth., par érection du 31 juillet 
1«56 : ^jifl^f», 1669. (r. 355,. p. 18; r. 358, p. 74.) Rel. de lui : 
René d^Andigné, Sg. d'Angris ; Quill. de Bautru, G.^ de Serrant ; 
N, de Birague, Sg. d'En trames ; René de Breuil, Sg. d'Ingrande ; 
Jean de Bueil, Sg. de Marans ; Jean Gauthier de Brallon ; Henri 
de Chivré, M> de la Barre; Phîl. Le Glerc. Sg. de THonnaye; 
Bfoé de la Daflerie ; René de Juigné, Sr. de Broissinière ; André de 
Vonteclerc ; René Quatrebarbes, Ghevaliers. Jean d'Andigné ; René 
Bcd»; Goi de ]#Bigottière ; Jaques Gazet ; Tsaac L'Enfant ; André le 
Gay ; René de Fontenelle; René d'Heliand ; Louis Launay ; Pierire de 
Lannay : Daniel Pélisson ; Lancelot Quatrebarbes ; René du Tertre ; 
Ghode de Villiers, écuyers. 

BAILLEUL (Pierre de), Ghev., B.on de Goron. T. s. de Bailleul, 

Ep acq. d'Odet de Rians, Ghev., Sg. de Villeray : Mans, 1666. (r. 
7, p. 63.) 

BMLLEUL (Nicolas-Louis de), ancien président au pari, de Paris, 
iilt de Nicolas^Lonis de Bailleul. liarquisat de Ghât.-Gonthier : An- 
^, 1737. (r. 426, p. 83.) 

BAILLI (Simon), Dam. Dlme de Ghamp-Girbert, par. de Deux- 
Cbaiscs. Autres parties de dîmes, vignes, cens et tailles en div. par. : 
J/irra^l350. (r. 460,p. 401.) 

BAILLI, aussi Bayle, Bajttltts^ (Jean). Accensement par lui fait de 
loa ténement et dép., sis au vill. de Moyment, et vente au duc de 
Boarbon^ de cens percept. en la par. St. -Pierre de Tarde, dioc. de 
Umôges : OmbralUes, 1403, lAOS^r. 469, p. 138, 139.) 

BAILLI (Simon), Etang à Haute-Rivoire, tenu du G.^ de Forez; 
1470. (r. 1402, p. 1280.) 

BAILLI (Gaûier.), veuve d'Etienne de la Varenne, bourg, de 
Vierson. Fief de la Godinière, par. de Bnnay ; ens. un dr. de ter- 
»ge: fierao», 1717^; 1721. (r. 449, p. 285; r. 450, p. 36.) — 
Harie BaiUj, veuve de Jean de la Varenne, prévôt de Mehun. Métai- 
rie de la Roche-Ghancenay, par. d'Allouy : Mehun-s.'Y., 1718. (r. 
^M,p. 11.) 

BAILU (Gharles), Sr. do Pont. F. t. de la Noue : rouvarU, 1717. 
»r. 438, p. 235.) 



Digiti 



zedby Google 



54 BAL 

BAILLI (Jaqnes), et Gande le Gendre, meuniers. Modin de la 
Ghaptonniére, par. St.-EQlaire, prés et terres contig. Mekun-s.'Y.^ 
1721. (r. 450, p. 103.) 

BAILLON (Michel), marchand- k Moulins. Dom. en la par. de 
Bressolle ; le quart de la grande dtme de la même par. et de celle dt 
Ghemilly; 1700. — Nicolas, Jaques et Inouïs Bâillon, ses enfans. 
Idem : 1723, Moulins, (r. 476. p. 268 ; r. 478, p. 375.) 

BAIS ^Marie), veuve de Charles Barmond, maître tireur ^dr, tu- 
trice de Charles-François Barmond, leur fils. Maison et dom. en la 
par. de la Guîllotière :' Lyon, 1721. (r. 497, p. 86, 97.) 

BAISSE (Silvain). Fief,'j. h. m. etb. en la par. de Gtaux : FelUtin^ 
1684. (r. 474, p, 440.) ' , ' 

BALBIGNEU (Margner. de), veuve de Dalmas de Balbîgneu, Ghev., 
et Alayse, leur fille, vendent au Chapitre de Montbrisson, divers 
cens, rentes, dev. et coût, assis à Balhigueu : Forez^ 1300, (r. 1394, 
p: 1^3.) 

BALES (Robert), Dam. Dom., «ens et tailles en la par. St.*Ge- 
nées : Montluçon,,.. (r. 461, p, 104.) 
. BALfcr (Pcrrot de), et Guillemette, son ép. Maisons, dom., bois, 
dimes, rentes et autres dev. es par. deLuzay, de Milay, Cuxéty, Tyl 
et de Chhrbonnois : Beavjeu, 1310. (r. 489. p, 289.) 

BALET (Benoit), ordonne par testam. sa sépulture au tombeau de 
sa famille en Tégl. de Luzy : forez, 1482. (r. 1402, p. 1204.) 

BALLARD (François), jardinier, et Sibillc Charpenay. sa femme. 
Maison et jardin, près la porte St.-Georges à Lyon; 1715. (r. 4%, 
p. 217.) 

BALLE (Martin), de Murât. Dfme en la par. de Neuville, acq. de 
Jean Motenay, ëcuyer, Sr. de Perussier, et de Marie de St.-Au^, ta 
femme : Bourb,, 1633. (r. 474. p. 362.) 

BALLE (Gilbert^Gabriel), Sr. de St.-Gaubin. Le tiers du fief de la 
Groohilpault, par. de Châtellois : Hérisson, 1688. (r. 471, p. 6e0j 

BALLORE (Jean, dit le bâtard d«f, Dam. F. s. de Burienne : 
Moulins, 1398, 1411. — Pierre, Jean et Benoit de Ballore, al. Ba- 
loirc, frères. Idem ; 1456. (r. 454, p. 8, 326; r. 455, p. 12.» 

BALLORE (Ant. de), et Jean de Ballore, écuyers, cousins ger- 
mains. Devoirs seig. sur les herbages et p&turages de la par. de Tusy, 
al. Toisy r Bourb., 1502.. (r. 1355, p, 108.) 

BALMAY (Ant. du), fcuyer, coupable de crimes commis au pays 
de Beaujolois. Ordre de Tarréter partout où il sera trouvé, excepté en 
Ueuxsainis; 1409. (r. 1376, p. 2741.) 

BALME (Pierre de la), Sg. dud. lieu en Verrumoys, Ghev., ^onne 
qoitt. de êO I. viennoises par lui avancées à son Sg. Henri de Beat^êfi; 
4247. (r. 1388, p. 108.) 

BALME (Philib. de laWfils de feu Guill. de la Balme, petit fils 
de Galeze de la Balme, Cfiev., Sg. de Vàluson, du consentera. de son 
aïeul, et avec faculté de rachat,^ vend au sire de Beavjeu^ la terre et 
s. de Cologny, Cologniaci; 1363. (r. 1389, p. 351.) 

BALME (Humbert de la), Damoiseau^ Sg. de Fromentes. Chat. A 



Digiti 



zedbyGqpgle 



BAR 55 

châtcH. de Baent en Bresse, à lui veodus en 1366, par Louis dé 
Beaiqea, et qu'Ant. de Beaiijeu lui confirme en 1392, retenu Thom. 
(n 488, p. 133 ad 138 ; r. 1388, p. 92.) — Huguete de la Balme, 
Siine de Fromentes, femme de Jaquemart, Sg. de Coligny. CoUoi' 
ftkei ; Idem. 1408. (r. 48a, p. 132.) 

BALME (Guill. de la), Cbev., origin. de Bourgr*, mari d'Alise de 
Tarai, al. Veyrax, est dépouillé de sa terre de Pnyseigne, pour avoir 
pris le parti du Duc de Bourg., laquelle terre est donnée a Rodrigue 
deVaUndrando; 1431. (r. 1369, p. 770.) 

BALMOf^T, al. Balomont (François), Sr. de la Grange, fils de feu 
Jaques Balomont, notaire, 1711. — Jean-François Balmont, bour- 
geois, tuteur des enfants dudit Balmont, son frère.. F. s. de la 
Gmge, par. de Tresel.; 1717. — Louise Balmonte, veuve de Pierre 
LsFjàmre, lient, en la cbàtell. de Chaveroche. T. s. de Montmiran, 
par. de Varenne-sur-Tesche : Chaveroche^ 1717. (r. 477, p. 22, 
B6, 380^ 

BALP (Etienne), Damoisean, comme tuteur de Jean et Agnès Balp, 
tùhns de Roger Balp, Damoiseau. Trente septiers sur le blé comaïui 
^ se vend à Ganmty 1300. (r. 457 bis, p. 66.) 

BALSAG (Geofroy de), Ch«v. T. s. de Monmorillon et de St.-Ùé- 
pneni : f'icby, 1506. (r. 453, p. 96.) 

BALUCHëT (Jean), dit de Luzv. Vigne appel. Bouteiiler, au ter- 
ritoire des Roches : Souoigny, 1409, 1410. (r. 367, p. 198 ) Non 



BAltDON YAntoinç), fief de la Seone, par. de Valiere : /éubussùn. 
i669, 1684. (r. 474, p. 212, 535.) 

BANDY (François), avocat en pari. F. de la Brousse, par. St.- 
Martial de Croze ; 1669. — LquIs Bandy ; Idem : Felletin, 1684. 
^474, p. 248, 471.) 

BA>'EZOT'^ierre, Hue, Denys et Juhez de), frères. Herbergem. 
de Tamay, terres, vignes, prés, pèche, et perceptions sur le marché 
JkLooâun, au devtîr de 40 jours de chevauchée par an : Loudun\ 
iai9. (r. 432, p. 66.) 

BâMER (Macé). Sergenterie fayée des feurres et avenaiges sur les 
par. de St.-Thibaut, St. -Serge et autres: Afioers^ 1461. (r. 337, p. 
W;f.341,p.28.) 

BANZAG (Jeanne de), de Banzaco^ Damoiselle, fille de feu Robert 

de Banzac, Damoiseau et d'Ahelide de Sirolz, Dame de la Forestière, 

donne procur. à son fils Robert de la. Barge, Damoiseau, à Teflet de 

légif et administrer le péage de Gannat^ et d'en rendre hom. à 

.j^odefroy'de Boulogne, Ghev., Sg. de Monlgascon, 1391. (r. 1356, 

# ^7.) 

BAONDET (Hugonin) d'Escole, pour Cather. 'de Forges, son ép. 
Boa., bols, garennes, etc., es par. de Chazelles, St.-Bonnit, Gha- 
lUiac et autres : Gannat, 1322. (r. 458, p. 41.) 

• BÂR(Raynaudde), Chev. Vente de cens é l'Hôpital de Montbrisson, 
tt donation de quelques autres à la maladrerie 4ie Mondon : Fore%y 
'12|2, 1264. (r..l402, p. 1344, 1407.) 
« 



•1^ ' Digitizedby Google 



56 BAR 

BAR (Tsabelle, veuve cle Raymond de), Gbev. Molière, ou car* 
rière de Meules, en la par. de Bar, dioc. de Clermont, près le bois de 
Dolent : Chaveroche, |276. (r. 468. p. 247 ) 

BAR (Etienne de). Damoiseau, fils d'Ecienne de Bar. T. s. de 
Blotenges, par. de Bar et de Mont-Combroux ; 1300. — Jean de Bar, 
fils d'Archinbaud, de Bar, Damoiseau. Manoir et dëp. de même nom : 
Chaveroche, 1301. (r. 468, p, 128, 297.) 

BAR (Girart et Guill. de), enfans de Marmin de Bar, Damoiseau, 
autrement dit Martin de Binisny. Dimcs es par. de Tresail, Jalîgny et 
Ch^lel-le-Perron : Chantelie, 1323. (r. 459, p, 38.) 

BAR (Robert de), écuyer, Chambell. du Roi. T. s. de Baugy : 
Oermigny ; ens. celle de la Guierche en Nivemoig; 1488 ad 1492. 
(r.466, p. 59; r. 482, />. 5 ; r. 484, p.76,8l ; r. 1356, p. 226, 230.) 

BAR (Regnaud de), valet de chambre, du duc de Bourbon, grène* 
tier de Moulins. Parties de maison à Paray et Anglières, dom. et 
mouv.; 1500. — Regnault de Bar, Sr. de Clusers, auditeur ie$ 
comptes du même duc. F. s. de Paray. et dtme en la par. de Neuve- 
glise : Moulins, 1623. (r. 455, p. 225; r. 483, p. 10, 32.) 

BAR (Louis de), cons. de la duch. de Bourb. T. s. des Barrer 
Bannegre-sur-Allier : Boxtrb.^ 1515. (r. 483, p, 33.) 

BAR (François de), Chev., Sg. de Polde, par. de Gravier. F. s. â« 
rEtang: Germigny, 1510. (r. 452, p. 101.) 

BAR (Madelain de), ëcuyer, fils d'Olivier de Bar, écuyer. Chat., 
t. s. de Courleix, en la seg. d'Hermenl, par. de Gondat : Riom^ 1669, 
1670 (r. 499, p. 653 ; r. 502, p. 4.) 

BAR (Joseph de), ëcuyer, Sg. de Fomiar. Dimes es par. de Sug- 
giere. Eglise- Neuve, Brousse et autres : Âiom, 1684. (r. 503, 
p. 188.) 

BARACHIN (François de), ëcuyer. T. s. de la Rauderie, al, Rè^ 
derie, par. de Sillardz ; eus. celle du Grand*Maillexac : Momnorillonj 
1672, 1685. (r. 435, p. 8, 155.) 

BARAILLEAU (Jeanne), veave de Salomon Cailleau. F. s. de la 
Chouatiere, par. de Cizay : Pouvant, 1699. (r. 436, p. 251.) 

BARANCY (Claude), ëcuyer. Rente noble de Sandars, maison et 
dom. de Limonet : Ly<m, 1717. (r. 496, p. 264.) 

BARATIER (Etienne;, clerc, pour lui et ses frères, Jean et Hugues. 
Cens en grain et argent, par. de Vie ; 1351. — Hugues Baratier, fils 
de feu Jean Baratier. Fief consistant en un colon^bier, par. de Vie : 
Billy, 1366. (r. 432, p. 7 ; r. 457, p. 45.) Non nobles. 

BARATIER (Guill.) Une pièce de terre, un prë et un quartier 
du bois de Régnier, par. de Tresail : Chaveroche^ 1398. (r. 49^, p. 
254.) ^ .* 

BARATIER (Jean), pour Catlier., sa femme, fille de Jean Rondart 
et de Jeanne Maupertuis ; ens. Deuys de là Vente, al, Châpperousse, 
à cause de Marguer., sa femme, sœur de ladite Cather. ; et encore 
pour Alips, veuve de Pierre Châpperousse, également sœur des pré- 
cédentes. HAtel de Maupertuis, terres, prés et bois en la par. de 
Gypsy : Bourb.^ 1407. (r. 465, p. 45 ) Non nobles. 



Digitized by VjOOQIC 



BAR 57 

' BARATIN, ùl, Boratein, (Jean), de Cheseanx. 12.^ partie de la 
grande et petite dlme de Couzon : Bourb.y 1443. (r. 464, p. 38t.) 
Non noble. 

BARATON (JeÀn), fils de Giraut, de Bosmonay. Le Qiezau de La- 
Ooi, — - Guill. Baraton, pour Tsabeau, sa femme. Cbezau, terres et 
bMt en-la^r. deBeçay : Aymay, 1300. (r. 463, p. 69.) 

BlRATON (Jobannet), dit de Bemon^ Dain. Un pré entouré de 
FoMés et dr, en dép. : Ayina^, 1350. (r. 462, p. 282.) 

BABATON (Jèanï, Cbev. F. s. de la Rocbe-Baraton, 1445. — 
François Baraton, ecuyer, Idem : 1454, Moni/aucon, (r. 333, p, 2, 

22:)' 

BARATON (François), Cher., Sg. de Montgangnyer. T. s. de Gba- 
HiH : Angers, ISOl. (r. 348 bU, p. 14.) 

BlRATON (Pierre), Boarg. dlssoudun. Partie de la grande 
dtoe de Leseray, acq. de Jaques d!^Orsanne, écuyer, Sr. de Goul- 
tMi : lisoudun; ens. le fiéf de|Dames, par. St.-£1oy : Mehun-sur-Y,^ 
1870,.167L — Jacques, son fils. Partie de dîme en la par, de Lize- 
rty, 168S, 1687. (r. 444, p. 13, 23; r. 445, p. 113, 367 ; r. 446-, 
P-77J 

BARATON (Claude), Sr. de Villeneure, pour Guîll. Baraton, Sr. 
dà S^.-Sôing, cons. au baill. d'Issoudun. Moitié du fief et moulin de 
Ltiubui^ P^^* St.-Cyr : Issoudun^ l^SOad 1686. — René Baraton, 
tk iii^-Am\\., Idem; 1687 ad 1692. (r. 445, p. 317 ; r. 446, p. 
11^^1^447, p. 86, 191.) 

BARaTON (Pbil.), cons. au baill. d^Issoudun, lie quart dès 
âtecft de Nobant, par. de Ste.-Lizaigne et St. -Georges-sur- Amon ; 
clilefie^ets. deCbotiday; 1686, 1688. Claude Baraton, Sr. de 
iMf son fils. Même fief de Cbouday ;, 1689, 1715. — René Baraton, 
Se#Me Landrande, comme bérit. de Pbil. Baraton, un quart de la 
Hkâ de Nobant et de la Genevraye, mêmes par. que ci-devant ; ens.^ 
• trois quarts du moulin de Landrande, par. St.-Cyr; Issoudun^ 171/ 
ai 1720, (r. 44e, p. 113 ; r. 447, p. 4, 41 ; r . 449, p. 220, 253; 
r. 450, p. 69, 86^) 

.BARATON (Jaques) proc. du Roi en FHôtel- de-Ville dlssoudun. 
tUî et métairie du petit Cbézeau de Bort, par. de Paudy ; ëns. un 
«fMirt de là dîme de Lezeray : Issoudun^ 1698 ad 1715. (r. 447, p. • 
1J6; r. 448, p. 47 ; r. 449, p. 216^.) — Jacques Baraton, Chan. de 
St.*Ôr^ d*Issoudun^ son bérit. Un quart des dîmes qui se perçoivent 
stfr Tes vilî. de Rouvre et de Faurille, par. St.-Cyr; et, par acquis., 
eQOJQÎntéitaent avec François Baraton, de Marie de la Rocbe-Aymont, 
Wnrè de Micbel-Henri Agobert, Sg. de Clana^, prévôt dlssoudun, 
«â ^|aart des dinkes de la par. de Segry, dont plus tard il acbeta un 
antre quart ; ens. le fief de Poulliost, aL Poulliou : Issoudun. 17 H), 
1726. (n 449, p. 24, 26, 44, 78.) 

«BARATON (Jean), Cban. de la Catbed. de Bcturges, et François 
Baraton, écuyer, avocat en parlement, bérit. de Pierre Baraton , leur 
•Ifel. T. s. dé Dames, par^St.-Eloy de Giy ; 1709, 1713. Le même 

François Baraton, Sg. de Dames, cons. au baill. die Berri. F. s. de 

8 



Digiti 



zedby Google 



58 BAR 

Courpoy, cl dlmc d'Urtebîse : Mehun-sur-Y., 1718 ail 722. (r. 450, 
p. 25; r. 451, p. 81.) 

BARATON (Marguer.), veuve de Pierre Gueno, Sr. de Iklargetîs. 
Fief de Poiriou, par. St.-Soulange : Bourges^ 1716. (r. 449, p. 214.) 

BARATON (Louis), marcLand en la par. de Chappes. F. s., de 
Mousseau, al. Monceaux, acq. de François de Bonneval, écuyer, Sr. 
de Maisons, et de Louise de la Roche, son ép. : Murat^ 1713, 1717. 
(r. 477,p. 110,417,511.) 

BARATON, al. Barathon (Jean), Sr. des Places, al. Plâcye, fils 
d*Ant. Barathon, garde- roart., en la maitrise des eaux et foi^ts de 
Monlmaraud. Dîme de Luly, par. de Tronget : Ferneull^ 1722, 1724. 
(r. 478, p. 189, 520.) 

BARATHON (Gilbert de), ëcuyer, Sr. des Granges, comme tuteur 
des enfans de Jean-Marie Barathon, ^uyer. T. s. du Mas-tout-y-fiaiolt : 
HérUson, 1727. (r. 480, p. 57.) 

BARBANÇON (Louis de), Chev., Sg. de Marmanfi^ne. F. s. de 
Touvent, acq. d'Alexandre Crespin, Chev., et de Glaude-T^anibert 
de Cottanville, son ép. : Bourges^ 1721, 1722. (r. 45), p. 7« 
16.) 

BARBANSOIS (Léon de), Chev., fils de feu Sg. de Jarsay. F. s. de 
Chouday : Issoudun, 1663 ; ens. la t. et seg. de Villersadrac, par. de 
Sar... : Marche, 1669. (r. 443, p. 12 ; r. 474, p. 172.) 

BARBANSOIS, aussi Barbançois (François de), Chev., 'M> de 
Jarsay. T. s. de la Salle, par. de Vieure, acq. de Françoise* de Croix, 
veuve de Melchior de Bonneval, écuyer, Sg. de Châtain; 1723; 
ens. le f. s. de Voussat, par. de Monnestay, acq. par son proc. 
François de Fougères, Chev. Sg. de Creux, de Jean-Louis de Bon- 
neval* Sg. de Châtain : 1725, Femeuil, (r. 478, p. 447 ; r. 480,p. 
92.) 

. BARBARIN (Raoulin), cède au duc de Bourbon tous ses dr. surlo 
habitants de Lescelon; 1354. (r. 1360, p. 822.) 

BARBARIN (Jean), écuyer. Le mas Guynebert, dom.^ cens et * 
pentes : A^ihusson, 1506. (r. 453, p. 88.) 

BARBARIN (Pierre), Président au présid. de Poitiers. T. s. de 
Joussé; 1676. — Paul Barbarin, Chev., son fils, capit. au rég» de 
Beaujolois. Idem ; ens. la terre de Rabouas, par. St.-Romain : 1716, 
1721, Civray. (r. 433, p. 9 ; r. 438, p. 141, 431.) 

BARBARIN (Magdel.), veuve de Jaques Bujon, président en l'élect 
de St.-Amand. Dîmes de Bezasses, al. des Brosses, es par. de Cha- 
renton, St.-Bonnet-le-Désert et Aysnay\ 1712. (r. 477, p. 72.) 

BARBARIN (Pierre), de la Martinie, poor Marguer. Regnaiid. F. s. 
de St.-Hermine, al, de Tors en Tourteron : ATigoul*^ 1725. (r. 441, 
P- 25.) 

BARBAT (Etienne), pour Jeanne Terrible, sa femme. Fief et rentes 
au vill. de Charmeitù : H.-Marche, 1669. (r. 474, p. 266.) 

BARBAULT (Jean). Le marais de GOart et une haie en la par. de 
Sorges : AngerSy 1454. (r. 337, p. 8.) " * 



Digiti 



zedby Google 



BAR V 59 

BAKBE (Jaques), écoyer. F. s. de Champrouet : Marche^ 1508. 
(r. 452, p. 265.) 

• BARBK (Charles), ëcayer. T. s. de la Pommaîe, cU. la Pommerée ; 
1648. Le même pour Jaques Barbe, son frère, écuyer. T. s. de Lu« 
ay : 1655, Bourb. (r. 474, p. 366, 374.) 

BARBE (Joseph), Fief des Bierges, par. St.-SiWain de Bellegarde : 
H. 'Marche, 1669. (r. 474, p. 237.) 

BARBER (Etienne), pour Béatrix, sa femme, tient en fief franc 
et lige une pièce de terre au territ. de Cadler, par. de Tresail ; 1341, 
1342. — Jean Barber. Maison au même territ., avec quatre pièces 
de terre ; 1378. — Hugues Barber, pour lui et Marguer., sa femme. 
Maison, terres et un pré en la par. de Tresail ; autres immeubles au 
territ. de Cadlers : 1401, Chaveroche. (r. 468, p. 29, 30, 33, 361.) 
Hon nobles. 

BARBERET (Marguer.), veuve de Jean Paris, S4 de la Forest, 
commis à l'Épargne. Moitié d'une maison Jippel. Braual, et du terrain 
des Salles, par. St.-Aubin : Bourb., 1696, 1697. (r. 475, p. 173, 
221.) 

BARBERJE (Dominique de), Chev., Sg. de St. -Gontest, ambassadeur 
plénipotentiaire au congre de Cambrai. T. s. deVesure, par. àeBour-- 
6ofi, 1723 ; eus. la terre et seigneurie d'Amboui^ : Souvigny, 1724. 
(r.478, p. 461,476, 477.) 

BARBERIET (Gilles de), Dam., Sg. de Bonnefont. Gens, rentes 
et tailles en la par. de Barberiet : Chantelle^ 1374. (r. 458^ p. 
151.) 

BARBETBET (Amblard de). Dam. Hôtel et dép. de Martillet : 
Chantelle, 1352. (r. 458, p. 192.) 

BARBIER (Béatrix, veuve de Guill.) Trois pièces de terre en la , 
par. de Tresail : Chaveroche, 1301. (r. 468, p. 362.) 

BARBIER (Jean,) de Sury-Gomtal, vend à Jean, G.^ de Forez, 
oft pré assis en Vacherent, qu'il relevait de luij 1309, (r. 1395, . 
p. 329.) 

BARBIER (Bar^élemy), notaire, achète à titre de caution, le chAt. 
de Verdier en Forez, dioc. de Lyon, ayant appart. à feu Guill. de 
Verdicr, Ghev. ; 1348. (r. 1395, p. 174.) 

BARBIER (Jean) de Villeneuve, et Jaquette de Ghauceaulx, sa 
femme. La mote de Ghanceaulx, fossés, terres, bois, dîmes, garennes 
et tailles : Moulins, 1396. (r. 455, p. 50.) Non noble. 

BARBIER (Guill.), pour lui et comme tuteur de Jean et Pierre, 
enfans de feu Hugues Barbier, son frère. Maison et quelques pièces 
de terre; 1411.— Jean Barbier. Maison, pressoir de Regnie, et 
plusieurs pièces de terre ; 1443. — Platon, al, Ploton Barbier, homme 
de labeur. Qaatre pièces de terre ; 1488. — Pierre Barbier. Aussi 
quiire pièces de terre, par. de Tresail : 1505, Chaveroche. {r. 452, 
p. 20; r. 467, p. 284 ; r. 468, p, 44, 154.) 

BARBIER (Arnaud), marchand à Angoul., mari de Sibillc Guai- 
gnunde. Droit sur la taxe des marques et essegnages de vin, icnu en 
fief du G.«» d' Angoul. ; 1426. (r. 1405, p. 326.) 



Digiti 



zedby Google 



Qq BAR 

BARBIER (Gilbert et Mathieu), frères, bpurg. d(B CS^aatieUe^le- 
Châtel, et Lorette de Thoury, fille de feu Guiot de Thoury, ëcuyer, 
femme dud. Gilbert. Huitième partie de la grande dime en la par. de 
Monestîer de Comble : Chantelie, 1443. (r. 458, p. 325.) 

BARBIER (Louis), écuyer. Dime appel, des Clos, par. de CeriUy : 
La Bruyère^ 1451. (r. 462, /i. 265.) An dos il est bourgeois de €În- 
quoins, et non noble. 

BARBIER (Pierre), greffier en la chambre des sacs de Ja Coor 
prëvotale de Poitiei^. Rente foncière en grain, argent et volaille sur 
le TÎH. et tènemefit du Breuil-Forlin : Maubergeon^ 1657. (r. 433, 
p. 276.) 

BARBOT (Jean), bourg, de Paris. F. s. de Romagné, et maison 
» noble des Mothais, par. St.-Xandre et de Yilledoux, tenus à foi lige 
et le baiser : La Rochelle^ 1687, 1690. — Gabrielle-Susanne Bar- 
bot, yeuve de 1. B. Gualou, Idem; 1716. — Esther-Charlotte Bar- 
bot^ femme de^Claude du Pont, écuyer, gendarme de la garde du 
Roi, Idem; 1723. (r. 435, p. 214, 322; r. 439, p. 42; r. 44Ô, 
p. 71.) 

BARCAT (Georges), marchand, pour Anne du Bfas, sa femme, fille 
de Jean du Mas et de Benoite Croset. Deux maisons au faub. de la 
GuiUotière : Lyon, 1676. (r. 495, p. 99.) 

BARCHIER, al, Bachier^(Marie), veuve de Julien Guerin. F. .#• des 
Barchiers, par. de Viyonne : Liaignan, 1716. (r. 438, p. 40.) 

BAR CILLE (Girin de). Maisoii au-dessus du chit. de St.-Gerpiaio, 
et cens : Forez, 1322. (r. 492, p. 51.) 

BARD (Jaques de), écuyer, donataire de Jeanne de Macs, sa 
mère. F. s. de Pouzellière, par. St.-Christophe : BiHy^ 1717. (r. 477, 
p. 458.) 

BARD (Gabriel de), Ghev., lieut.-col. de cavalerie. Fief de Liman- 
ton, par. de même nom : St.'P.-le-Moustier, 1726. (r. 481, p. 68.). 

BARDE (Jaques de la), écuyer, Sg. du Mas-Gellier. Cens, rentes et 
partie de dimes es par. de St.-Angel et de Lavau-sur-Cher : Mont' 
luçon, Murât, 1454. (r. 461, p. 83, 121.) 

BARDEAU (N.). F. s. des Vieux Coudrais, saisi sur lui att^da 
qu'il professe la religion prêt. réf. : Civray, 1676. (r. 433, p. 4.) 

BARDEIS (Hugueniz). Maison de Bardois en la par. de Benegon, 
et autres fiefs sur la riv. d'Abron, par. de Beçay : Jysnc^y.,, (r. 463, 
p. 46.) 

BARDET (Charles de), écuyer, fils de François de Bardet. Chat., 
dom. et rentes de Bury, al. Bure; ens. le chat. t. s. de Pommiers, 
, par. de St.-Christophe, Barriat et Pleaux : Riom^ 1669, 1672. — 
Pierre de Bardet, écuyer, Sg. de la Grelière, son fils, et pour lui. 
Idem ; 1684, 1685. (r. 499, p. 296; r. 500, p. 154 ;r. 503, p. 60, 
356.) 

BARDET (Philib.), médecin du Roi. Fief de la Ribaudière, par. de 
Thiel : Bessay, 1696, 1699. — Pierre Bardet, son fils. F. s. de Fro- 
menleau, par. d'Iseure : Moulins, 1722, 1729. (r. 475, p. 174, 235; 
r. 478. p. 182; r. '479, p. 2.) 



Digiti 



zedby Google 



BAR 61 

« SABDCIV {Hugnel^, fille de §ai Pierre Bardet, femme de Guill. 
Bergier, al. Pedt-Jean. Héritages en la par. dVstd : ChatUelle. 1411. 
(r.S»,p.«.) 

BAftDIE (Jaqiiet. de la) , de Bardia, Dam., OllTÎer et Louis, ses 
firères. CSens et tailles au yill. de Longechan, par. de Sadon : Marche ^ 
23 mm» mil... (r. 470, p. 263.) 

RARIttlf (leap). Herbergement au Till. d'Agaçay : Mirebeau^ 1454. 
(r« 332, p. 39.) 

BAB^IHN {Bitvre et Jean), frères. Moitié du lieu appel, du 
Rouiel, dom., étang, garenne, et d'une rente de froment qu*ils 
partagent aveii Phil. Baudete^ damoîselle, par. de Barberie : Ckan- 
t€Ue, 1418. ^ Guill. Bardin. Idem ; 1456. (r. 469, p. 45, 46.) Non 
nobles. 

KARDQILLES ((juill. et Jean), frères, enlans de Guill. Bardoilles, 
bourg, de Dnn-le-Roi, à cause de leurs femmes, filles de Gui de 
Noes. Dtme, terrage, cens et rentes à Ingrande, Mcsplay et St.-Aubin : 
Bomrb., 1323. (r. 464, p. 286). Non nobles. 

BAEDOiS (^uill.) Ce qu*il tient dans la rue du moulin de Veroi :' 
GenUgmif, 13G7. (r. 466, p. 37.) 

BA&DON, ai, B<Hrdon (Jean), Dam., paroiss. de St-Nicet, dioc. de 
lUcon. Gens, rentes et antres dev. sur la terre de Cbambon, par. de 
Bilbîgny : Fores, 1322, 1327. (r. 492, p. 124, 281.) 

BAADGN (François), écuyer, capit. des Cent Suisses, fils de feu 
PJlâ. Bardon, écuyer, très, de France. Terre du Méage : i?i%, 1667. 
(r. 474, p. '379). — Jaques Bardon, écuyer, son frère et bérit. 
/ifevi; ans. le fier du Pnevat, aL Peroux, par. de Rougere, al. Eou- 
pner; 1681. -*- Jean-Qaude Bardon, écuyer, fils de feu François 
Bardon, écuyer, capit. des Cent Suisses, et de Cather. Chrétien, 
b^rîtier de René, François et Jaques Bardon, ses frères. M^mes terres 
et sieg.: 1722, Biliy. (r. 445, p. 363] r. 474, p. 379; r. 475, p. 32 ; 
r. 478, p. 167.) 

BAftDON français de), écuyer. Se. de Cbemilly, bérit. de feu Jean 
Bacdon, écuyer^ ^on frèoe. Fief de Belesme, cens, et dtmes, es par. de 
CbeoMlly et dèBmson : Beçay^ 1722. (r. 478, p. 224.) 

BARDONNET (Claude) , marchand. Fief et ^qn(i. de Bassinet, 
dtme et cens en dép., par. de Cbastel- Montagne ; 1720. — - Clau^de 
BardonUet, Te jeune, marchand, dem. au bourg de Chastel-Mon- 
tagne. T. s. de (xoudally, par. St.-G^ran-le-Puy : M/y, 1731. 
(r:479,p. 60.) ' 

BARDONNTNE (Françoise), Dame d'Ordres, wuve de François 
Pastorc^H. |>e Ueu ;^ble appel, la Mothe de la Eochelte : Marche, 
\iO^. (r. 453, p. 244.) 

BARDOUX (Guill.), et Marguer., sa femme. Moitié du Chesau, 
a(^. le Çhainp-du-Bos, des dime, terrage et cens en dép., par. de 
Hesuige, ai. Sfesangy : Sourb,, 1386, 1388. — Robert Bardoux, 
paroiss. de Vooldre. Hôtel de Bequineres, terr^ et dîmes en la même 
par., 1410, (r. 463, p. 122 j r. 464, p. 42, 393.) Non nobles, 



Digiti 



zedby Google 



62 BAR 

BARDOUTN (Martial) . Herbergem . , rente et grande dlme de Lossat : 
Marche, 1506. (r. 452, p. 329. 

BAREAU (Gnill.), et François Fortuné, frères chears. Herber- 
gem. au Till. de Rigne, par. d'Amberre : MirebefiUy 1456. (r. 332, 
p. 29.) 

BARET (François)^ cons. au parlement de Dombes. Dime et rentes 
nobles, es par. dlrigny, St.-Genis, Laval et autres, acq. de Phil. 
Elieard de Leri, Cbev., M.<*de Chât.-Morand ; 1696.— François 
Barret, bourg. Rentes nobles, es mêmes par.: 1699, Ly(n\, (r. 496, 
jp. 116, 173.) 

BARET (Marie), yeure de Dominique de Sanzay, ëcuyer, Lient, 
des vaiss. du Roi, tutiMce de leurs enfans. Ghàt. fort et rentes nobles 
de Jamosse ; ens. celui de Rougefert, dom., dlme et h. j., par. St.- 
DisIer-sous-Charlien : Lyon, 1726, 1734. (r. 497, p, 21; r. 498, 
p. 119.) .M > 

BARGE (Godemar de la), de Bçirgia^ Dam.'et sa mère Marguer., 
veuve de Jocerand de la Barge, prennent des arrangemens avec Jean, 
G.^ de Forez^ au sujet de leurs dom. et seg. situés au mandement de 
Malval, 1317, dont Godemar vend ensuite la dominance an* G.^ 
Guignes, successeur de Jean ; 1339. (r. 493 fris, p, 50; r. 1395, 
p. 204, 205.) 

BARGE (Faucon de la), Ghev., et Pierre Moro, celui-ci, fils de 
feu Guigne, de St.-Satumin, près Sarret. Echange entr*eux et le 
Sg. de Villars, de vignes, relev. du duc de Bourbon 'y 1360. (r. 1360, 
p. 810.) 

BARGE (Jocerand de la) Ghev., rachète un setier de froment qn*il 
devoit à Jean de Rofct, de la ville d'Annonaj, percep. au mandement 
de Sarret ; 1374. (r. 1360, p. 804.) 

BARGE (Ant. de la), écuyer. T. s. de ta Barge, par. de Gorpière : 
Biom, 1519. (r. 472, p. 117, 118; r. 483,^. 63.) 

BARGE (Ghristophe de la), Ghev., fils de J. -B.de la Barge. T. s. de 
la Barge, Perouse Maymont, etc., par. de Gorpière, de la Ghabosse et 
d^Orbeil ; 1669 ad 1684. — François-Ghristophe, al. Ghristophe- 
François de la Barge, Ghev. (les trois ne faisant probablement qu'un 
seul). Idem : 1670, 168^, Biom. (r. 499, p. 469; r. 502, p. 13; 
r. 503, p. 79, 544.) 

BARGE (Marie-Jeanne de la), fille de feu Ghrîstophe-François de la 
Barge. Mêmes possessions; 1716. (r. 507, p, 104.) 

BARGES (Rayroon de) Ghev. , vend à la Maison des Pauvres do 
Montbrisson, son dr. de supériorité sur la terre de Does-Ouches : 
Forez, 1228. (r. 1402, p. 1415.) 

BARGES (Etienne et Guichard de). Dam., frères, échangent, avec 
l'Hôpital de Montbrisson, divers cens et rentes : Forez. 1301 . (r. 1401, 
p. 1342.) 

BARGES (Pierre de), de Bargiis^ Ghev., et Guill. de Barges, Dam/ 
Ghàt., t. s. de Sl.-Agathe, en la franchise de Montbrisson; maison 
audit lieu, dom., cens .et tailles à Essertînes : Forez, 1311 ad 1333. 
(r. 490, p, 97, 219, 253; r.492, p. 251, 255; r. 493, p. 119.) — 



Digiti 



zedby Google 



• BAR 63 

Gtiill. de Barges, Dam., Sg. de Ste. Agathe. Rente es territ. de Chai- 
nîeu, Seillegny et autres : Forez, 1335. (r. 491, pi 190.) 

BARGES (Heluys, veuTe d'Etienne de), Dam. Cens, tailles et la 
moitié d'une maison sise près celle de GuilL de Barges, au Chat, de 
Monibrisson ; 1323, 1333. (r. 491, p, 183 ; r. 493 bis, p. 43.) 

BARGES (Perrin de), Dam. Hôtels d'Aubry et de la Bruce, dom., 
moulin et tailles : Bourb.^ 1365. (r. 465, p. 3.) 

BARGIER (Guill.), notaire. Mote, terre et garenne, appel. Lebres: 
Ckantelle, 1443. (r. 458, ;j. 3W.) 

BARIEUX (Perrin), sire de la Tour-Barrieul, par. d'A^uidre, Dam. 
La mote du Chatelier, dom., maison «bois, cens, rentes et terrage, etc.: 
i?0Kr6., 1322. (r. 464, p. 93.) 

BARIN (Cather.), veuve de Pierre-Louis de Baillenl, Cher., ])our 
Pierre- Gilbert -Anne, Louis- Esmery, et Catherine - Eugénie, leurs 
enfants. Baronnie de Goron et seg. de Bailleul iMans^ 1617. (r. 425, 
p. 24.) 

BARJON (François), proc. du Roi à Felletin, 1639; — François 
Barjon^ pour Léonard Barjon, son frère; 1669. — François Baijon, 
bourg, de Felletin ; Jean Barjon, habitant du même ^lieu ; Pierre 
Baijon, proc. du Roi audit Felletin ; 1669, 1684. Fief de la Chaux, 
al. la Chaussât, dime inféodée, dom. et mouv., espar, de la Noalle, 
Sl.-Georges, St.-Quentin et du Moustier : U.-Marche. (r. 474, p. 128, 
224, 424, 445, 469, 497.) 

BARJON (Marie), veuve de Jacques d'Orsanne, écuyer, Sr. de Lue , 
Coulon, et Claude d'Orsanne, leur fils. Moitié de la terre et seg. de 
Lonet, par. de Marmagne : Bourges y 1685, 1687. (r. 445, p, 365 ; 
r. 447, p. 65.) (Voy. Orsanne.) 

BARLOTIE (Pierre de la). Levill. de Fretet et dép.: Marche y 1506. 
(r. 452, p. 291.) 

BARMONT (Roger de)yi Chev., se reconn. homme lige d'Archam- 
baud, sire de Bourbon, à raison de plusieurs mas situés en !a chàtell. 
de Sermur ; 1231. (r. 1369, p. 1673.) — Aymar, sire de Barmont, 
Baromonte y avoue tenir d'Eudes, al, Odon, sire de Bourbon, fils de 
Hugue, duc de Bourg., son fief et seg. de Tortoys, par lui acq. de 
Roger de Barmont, Chev.; ens. les vill. de Maennes, de la Broce, 
Mars, Villa te et autres, et s! engage à en délivrer acte de lui scellé, 

ira un sceau ; juin, 1251. (r. 461, 

; Jeanin de Baruiers, de Barniris, 
LUX, et cens en la par. de Buxières : 
n noble, 
le la Roderie : MonmorUlon, 1671. 

(a, «fils de Jean Baroîlle, clerc. 

S, 1322. — Alise, v.e de Giriw de 

m. et censives en la même par. de 

(r. 490, p. 54 ; r. 492, p. 86, 



Digiti 



zedby Google 



64 BAR 

BARON (Jean de), Ghev. Maison de Montfremer, âtHd; «t dr. ëi 
dëp.; cbàtell. de Semur : Beavjeu, 1316. (r. 489, p. 27.) • 

BARON (Ha^^nes), par. de 9t;-Giran-dès.Vàax, et hernie BÎMm, 
son neveu. Cinq pièces de terte au territ. de Fo^e^t : P'erfieuU; f 978; 
(r. 460, p. 426.) Non noble. . • 

BARON (Ouill.), fils de feu Hngàehin Baron. Trois jfihttà Ae tène 
et quatre de vigne à Averîtied, terroir dé Bescheron : MouliM^ lélf : 
(r. 454, p. 134.) Non noWe. 

BARON (Geneviève), v.e de Jean d'Ormond, settét. du caMi^ et 
bailli dn palais. T. s. du Fau, aequisè du S^. Bésftàrd deRert : 
Loches^ 1656. (r. 355, p. 64.) 

BARON (Jean de), écujer, Sr. de la Martre, detfiea^nt à Gorplé^ë: 
Gens et renies en la par. d'OrKac : RioM, 1660, 1070. (r. 41É9, 
j». 520; r. 502, p. 12.) 

BARON (S«izatine), ktitÈtte de Pien^ MUlbn^ éetrjèr, eoftsf. àd 
prësid. de Poitiers. F. s. du Breuil-Mingot, par. St.-Hîlaire de Pôi^ 
tiers; 1691 (r. 355, p. 54.) 

BARON (Pierre)f Sr. de Réx, juge civil et ^minel du maf^nfttlt Ai 
PooMinges^, 1698, et en 1716, senecb. de la ville ie VatiÈwaiglÉ : 
Pouvant, (r. 434, p. 139 ; r. 43», p. 204.) » 

BARON (Jacques), receveur des eaux et forêts de fcfnWnéfAè* 
G.^, et de Partbenai. Fief et métairie de la Gradigè-Gligonilleàti^, at. 
Gagouillaud ; ens. le fief des GilbertiereSi aL Yernoti : P^çùviM; 
1702 ad 1716. (r. 437, p. 1 1, 12, 157, 321 et suit.; t. M^, jt. 11 
ad 13.) 

BARON (PierreEulrope), Sg. dé Toucbe-Longe, Heut.-gén., dWf 
et crim. au siège de V amirauté de Bronage, établi à tfarehlie» 
poàr lui et Gbârles Baron, son frèite, ehfan!^ âe CbarM. F. r. de 
St. Marc, par. de Fouras : AocJiefort, 1711, 1717. (r. 439, p. 2S/ 
33, 85.) • 

BARONNiiT (Ant.). Fiefe de Viei^gues et des* Flahcbes-fa-Aotf- 
ditere, èê par. de Lonfderet, de St. Michel et d'OrsaÂnè. *— FM- 
aris Baronnet. Fief àé Jari^iges : H.^Marthe^ 1669. (r. 474," p. 21, 
291.) 

BAROS.(Léon), ùL Barre^ écuyer, Sk*. de la Rocbe de Soletnt, ai. 
Saulaix. Méuirfe de la Garmalière : Amhùlse^ 1522, 1523. (y-. 351, 
p. 52; r. 432, p. 82, 83.) 

BAROX (Marguer. de la), femme de Phelippon^ Melinat, dérc; et 
Gutll. de la fitfroit, soû frère. H6tel appel, le Four-de-Pîéce, dMi., 
pèche, taiflle, œitt et rentes ; ens. la baihie dé St. Plaide, pat. èé 
même nom : Bourb,^ 1405. (r. 464, p. 367.) Non nobles. 

BARRA (Etienne de), Dam. Terres, prés, vignes et rentes en* \at ptar. 
de Tresliaux : Chaveroche, 1342. (r. 468, p. 239.) 

BARRAtJ (Maihée, fille de feu Jean de). Tei^re», préi, M«r, cttd et 
rentes en la par. de Kaolhae : ^ar/a^, 1355. (r. 472, p, 144.) 

BARRAUD (feu Louis-Alexandre)^, Ghev., S^. de LoUgeair, ptt. 
St. Pierre^it-Ghemm. Sa v.«, Avarie Girard, tient le ûef étÈ^.'Aé 
Boii-Bodron ; rouvant^ 1716. (r. 438, p. 204.) 



Digiti 



zedby Google 



BAR 6S 

BABRE (Geofiroy de la). Trois berbergeoMnts en la par. de Pon- 
tîgne ; 1441. — Jean de la Barre, éeoyer. Hôtel de la Mothei par. de 
PiMUigne; 14^0, 1496: Bougé, (r. 342, p. 39;r.347,p.31 $r.348, 
p. 36.» 

BARRE (François de la), orfèvre et joaillier de la Beine-mèret 
deot à hom. lige la terre et seg. de la Jaille, par. St. Manole, a/. 
Madeole : Loudun, 1637 ûd 1669. (r. 354, p. 13; n 4ô8, p. 73 ; 
r. 431, p. 60.) 

BABlRE (làgier de la), bourg, de Maariae, et Antoinette Vigier, sa 
fefliiRe. Rentes sur divers vill.; ens. le Mont d'Asprières, maisons, h. 
m..el b. j., par. d'Anglard; 1669, 1672. — Ant. de U Barre, leur 
fils,Sr. de Contre, dom» de Fonraol en toute justice ; 1672, 1684 : 
«sm. Si. Flonr. (r. 499, p. 228, 229 ; r. 600, p. 146 ; r. 503, 
p. 417.) 

BARRE (PJbrre de la), écuyer, Sr. de Vaution. T. s. de Teil-Gobert: 
Ctefi^, 1676. (r. 433, p. 29.) 

BARRE (Édouarde-Louise-Léonio'de de la), fille de feu Thomas de 
la Barre, Sg. de Lorgne, et de Perette du Lys, femme séparée de 
François du Brocq : Antoinette de Ghampfeu, veuve de uervé de 
la Barre, frère d'Edouarde ; Paul de Lichy, Sg« de Parigny, pour 
AaM de la Barre, sa femme ; François Senetaire de Breuil, Sg. de ta 
Lande, comme mari de Pierette de la Barre. T. s. de Cbabbé, avec 
b. et b« j., par. de Gbantenay et d'Aay-le-Vif : Moulins^ 1700. 
(r. 476, p. 3.) 

BARRE (J^n de la), Chev., Sg. de la Guessonnière. F. s. de 
ficDouillé-la-Mothe, par. de Brieuil : Chizaye^ 1716. (r. 438, 

p. 148.) 
BARRE (Midiel de la), ëcnyer, B.oQ d'Estrocbe, Sg. de la Mag- 

M.-snr-*Loire, pour sa femme Marie Reogny du Tramblay. F. s. de 

hFîB-Fourcbaud et de la Fin-Baron, par. de Thiel : Bessay^ 1732. 

^.479, p. 20,) 
BARRB (Anne), veuve de Pierre Fossiat, cons. au présid. de 

Gnéret. Fief de Lavault, par. St. Pierre : H. Marche, 1669. (r. 474, 

p. 323.) 
BARRÉ (François), Sr. de la Gobinière, dem. en sa maison noble 

ds.lâ Ricottière, par. de Puymaufray. T. s. de Lavau, acq. par décret 

nrÛiièe de la Valade, écuyer, et Marie Genays, sa femme.: Fonte- 

il«J^^;.^ 1674. (r. 433, p. 49.) 
BARRÉ (Marie et Louise), filles de Marc Barré, proc» au siège de 

Ckâlellerattt,et de Marie Blay. T. s. de Mauleon : ChàUlUrautAWù. 

(f. 435, p. 175, 217.) 
BARRÉ (J. B.), proc. du Roi au Gren. à Sel d'Issoudun, fils de 

Toussaint Barré et de Marie Hemery. Terres et prés au vill. de Boc, 

par. St. Ambroise-snr-Amon ; ens. 1/4 de la dime de TEspinière, et 

moitié de celle de Fauri11e,par. de Lizéray ; 1705 ad 1710. — Joseph 

Birré, son fils. Moulin du Goulombier, etc.; 1717. — Claude-Joseph 

Btrré, Sr. de Boc, et Marie Jnlite Perrot, son ép., hérit. de Galber. 

hrrot, sa sorar« Fief de l'Eepinière et du petit Gbeioles, avec une 

9 



Digiti 



zedby Google 



66 BAR 

partie de dlme en U par. de Liieray ; 1722 : Jêsondun. (r. 448, p, 
120, 159 ; r. 449, p. 41, 279 ; r. 451, p. 56.) 

BARRÉ (Charles-Nicolas), écuyer, secret, du Roi, B.o? de Bourdeii, 
F. s. du Mont, de la Souche et du Puids, par. de Vouieron ; ens. la 
justice h. m. et b. de St. Laurent de Barenjon : Mehun-s.^Y.^ 1723 
dd 1726. (r. 451, p. 89, 109, 162, 164.) 

BARREAU (Michel), m.^ épicier au Mans, pour lui et Françoise, 
sa femme, tient à hom. lige la terre et seg. des Planches ; ens. celle 
de la Fresnerye, par. St. Nicolas au faob. du Mans; 1622. (r. 354, 
p. 71.) 

BARREL (Etienne), et Bartholomée Nata. Seizième partie des graim 
tendus à Cannai ; 1326. (r. 452 bis, p. 64.) ^ 

BARRENEAU (Jean et Colas), frères, et Thévenin Varenier à cause 
de Jeanne de Clasours, sa femme, pour raison de la success. de Micho 
Bottssart, écuyer, leur oncle. Dr. de chasse dans la garenne de 
Mellers, et menus cens en la par. de Gipsi; 1443. — Pierre Barre- 
neau, et les enfans de Jaques, son frère. Dom., cens et rentes es par. 
de Gipcy, St. Hilaire et Villîers; 1506 : Bourb.y FemeuU. (r. 453, 
p. 136; r. 460, p. 117.) 

BARRES (Pierre des), de Barris. Dr. d'usage en la forêt de Tron- 
çay, chasse, chauflage, pacage, et bois à bâtir ; Chantelle, mai 1216. 
~ Pierre des Barres, recon. tenir de son parent Archambaut, sire de 
Bourbon, sa forteresse de Breuil, Brolio, qu'il a reconstruite près 
Hamat, et s'engage à la lui prêter, en cas de besoin : Aysnay^ 1222, 
1230. Le même tient également dud. sire, sa maison forte, t. s. de 
Borox, par. de même nom ; Germigny. octob. 1227. (r. 463, p. 54, 
66 ; r. 465, p. 325 ; r. 469, p. 26.) 

BARRES (Odar, al. Odes, al. Oudet des), sire de Blaud, T. s. de 
Francesches; ens. le tènement du Bruyl des Barres, dom., bois, 
garenne et mouy.: Aynay, Bourb., 1300. (r. 463, p. 198 5 r. 464. 
p. 328.) 

BARRES (Jeannet des), fils de feu Pierre des Barres, Chev. Maison 
forte, t. s. de Varo» : Germigny, 1310. (r. 465, p. 310.) 

BARRES (Guill. des), sire de la Guierche, Chev. Hôtel, dom., 
dîme et seg. de Maul garnie, et arr.-fie£i : Bourb. <, 1323. (r. 464, 
p. 97.) 

BARRES (Guill. des), Dam. T. s. qui s'étend depuis Ranchat jus- 
qu'à la rivière et le pont d'Arron, excepté le chAt. et motte de Bene- 
gon, qui rel. de la dame de Suly : Aysnay\ 1350 (r. 462, p. 299.) 
. BARRES (Gui des), Ghey., sire de Cbaumay, pour Jean et autres 
ses enfans. Hôtel fort de Costure ; ens. la terre de la Villate par lui 
acq.: G^rmigny, 1354, 1356. (r. 465, p. 310, 313.) 

BARRES (Louis des), Chev., Sg. de Neuvic-sur-Alber ; h. m. et b. 
j. en la forêt de Bosquevant,reler. nûement du duc de Bourbon^ 1413. 
(r. 1357, p. 401.) 

BARRES (Louis des), écuyer. T. s. de Neuvys : Bourb. ^ 1506. 
(r. 453, p. 180.) 
BARRES (Bernard des), au nom de Phil. des BarreS| et Georges 



Digiti 



zedby Google 






BAR 67 

Gnerin, écnyeis. T. s. de Mont.: Marche, 1506. (r. 453, p. 233.) 

BARRES (Anne des), femme de François de Bellenge, écuyer^ Sr. 
de Haussay. Le Vicomte de Raymond ; ens. la seg. de Bruye et des' 
Bams : Àysnay^ 1519. (r. 453, p. 267.) 

B ARRET (Hugues de), prérot de Gensiat. Maison, grange, garenne, 
prés, cens et rentes aud. lieu ; 1301. — Gnill. de Barret, Dam. T. s. 
de ValYemey, par. de Sensat; 1322 : ChatUelle. (r, 358, p. 304 ; 
f . 469, p, 39.) 

BARRETS (Hugues de). Dam., et Luque, son ép. Maison, t. s. de 
Sorbers, et Tétang de Barret, al. Barreiz, es par. de Sorbers, 
Yarennes-sur-Tesche. et autres ; 1301. — Hugonin de Barreys, Dam., 
Sg. de Folliraoux. Deux parts de la terre d'Aguillanges, par. de 
Barreys, et arr.-fiefs, dont Tnn du chef de sa femme Alise ; 1301 . — 
Hugues de ^rreys, al, Barroiz, Dam., ils de feu Jean de Barreys. 
Ma^n de Tresnble, dom. et seg. en dëpi, par. de Tresail ; 1322, — 
Hugues dé Barreys, al. Barroys, Dam. Sg. de Sobers, à cause de sa 
femme, fille de Pont de la Chapelle Coud., Chev. Mouvance sur 
divers tènemens en la par. de Yarennes-sur-Tesche ; 1322. — Hugues 
de Barreys, Chev. Maison de Feulletaoux et de Montramblart, dom., 
boif, h. j. et arr.-fiefs, par. de Barreys, de Bar et de Londe ; 1342. 
— 'Jean de Barreys, al. Barrois, Dam. Dom., rentes et tailles en la 
par. de Tresail ; 1342 : Chaveroche. (r. 467, p. 278 ; r. 468,p. 137, 
171,209,228,351.) 

BARRETS (Girardin de). Dam. pour Phil., sa femme. Moulin 
appel, de Longeville, dom., bois, garenne, étang, cens, tailles et autres 
ïedev., par. de Mcllars : yemeuU, 1352. (r. 460, p. 222.) 

BARRETS (Hugues de). Dam., fils de Jean Barreys, Dam. Cens, 
tailles et autres i>edev. *en ht par. de Cmsiet-le-Neuf : BUly^ 1443. 
(r. 456, p. 83.) 

BARRIAG (Ant. Jean de), ëcuyer, fils de Guion de Barrîac, al. 
Barriat, écuyer, et de Magdel. de Prallat. T. s. de Barriac et de 
Perle, es par. de St. Christophe, St. Illide, St. Semin et autres : Biom^ 
1669, 1670. (r. 499, p. 124 ; r. 502, p. 69.) 

BARRIER (Nicolas), m.<^ tanneur, et Gabriel Thomas, proc. au 
bain, de Vierzon. Maison appel, le logis de la Corne : Flerzou^llOd. 
(r. 449, p. 417.) 

BARRIÈRE (Angélique de), v.^ de François de Vertenil, écuyer, 
Sg. de Bois-Masson, comme tutrice de leurs en£ints. T. s. de Muneau : 
AuKay, 1688. (r.435, p. 253.) 

BARRIN (François), écuyer, dem. en son chat, de Ruilliers, par. 
St. Bonnet de Rochefort, capit. de Dragons ; pour Cather. Mignot, sa 
femme, et François Mignot, bourg, de Moulins', propriétaires par 
îndiiTsdufief de'laCour, par. de Coutigny : Femeuil^ 1606, 1607. 
— Pierre Barrin, écuyer, Sg. de Roulliers, lieut. -colonel au rég. 
de Villars. F. s. de Mazier, al. Mazières, acq. de Marcelin de Salvert, 
^yer, Sr. du Bue, et de Jeanne de la Salle, son ép., par. St. 'Bonnet 
de Rochefort ; 1696. — François Barrin» écuyer. Sg. des Granges 
«t des Forges, son fils, îdem^ 'par. de Texat-sona-Charroux ; 1716, 



Digiti 



zedby Google 



M BAS 

1718.^ Vincent Barrin, ëcoyer, fils de cdoi-ci, idem; 1736 : Cktm* 
telle, (r. 476, p. 6», 186, 189 ; r- 477, p. 164, 166, 636; r, 481, 
>. 130, 131.) 

BARRION (Goill. de), Dam. Maison et monr. espar, de ¥aIso«* 
sanna et de Ste. Apollinaire : Beaujeu, 1406. (r. 486, p. 64.) 

BAAROIS (Pierre), médecin, à cause de Marie Balmon, sa femme. 
Fief de la Grange, par. de Tresel : Ckaveroche^ 1726. (r. 481, 
p. 24.) 

BART (Jean "de) aL Ber, de Vareunes-sur-Allier, Renies par- 
oept. es par. de Foux et de Crecliy : Billy^ 1376. (r. 466, p. 
303.) 

BART (RegnauU de), officier dn grenier à sel de Moulins. Troisième 
partie de la maison de Paray, et partie de la dime de la Greose, par. 
de Thie : Moulins, 1606. {r. 463, p. 13.) 

BARTET (Isaac), secret, du cabinet. Marquisat de Mézières, acq. 
d'Anne-Marie-Louise d'Oriéans, Sout^iiine de Dombes : Toure^ 1683. 
(r. 421, p. 63.) 

BARTHAT (Bernard), Gher., Y.^ de Montbas. Grand kdtel de 
Guerot ; t. s. des petites Fayolles, de Naillae et des Deflens : GuirU. 
1505. (r. 462, p. 254.) 

BARTHOMIMAT, al. Bartbominet, fils de Glande Barthondnat^ 
tènement de Pradel en Gbauderon, j. b. m., et dr.; ens. ta maison 
noble de Gourtines, dîmes et rentes, par. St. Priest-des-Gliao^ : 
illom, 1669 €d 1684. (r. 499, p. 132 } r. 600, p. 28; r. fi03, p. 
331.) 

BARTHOMIOU, a/. Barthomînet (Marie), t.« de François de Mayet, 
écuyer, tutrice de Joseph-*Marîe de Mayet, leur fils. Gbftt., t. s* de 
ViHatelle, par. St. Gerrais : Blcm, 1669, 1670. (r. 40», p. 184 ; r. 
500,p.30.) 

BARTON, aoÉsi Baraton (Gbristopbe), Gher. T. s. de la Hoche- 
NoBîUé, al, Rochenoisii, de Massenon et de laGbasotle; 1606^ «<- 
Philib. Barton, Gher. pour lut et Agnès Audier, so« ép., Idem ; 
1669 : Ahun. (r. 462, p. 294 ; r. 474, p. 166.) 

BARTON (Glande), de Montbras, écuyer. F. s. de Fazolles : Guiret^ 
1669, (r. 474, p. 40.) 

BARTON (Gilbert), ëcuyer, Sr. de Massenon, et. Léonard Bartcm, 
.son frère, écuyer, Sr. de la Ghasotte, comme kérît.. de leur mère, 
Emée, al, Aymëe Audier, al. Odier. Fief de Leutet, en la par. et 
châteUenie d'Ussei ; ens. une partie de celui de Douzon, par. d*Es- 
troussât : Ckantelle, 1698, 1708. (r. 476, p. 220, 221 ; r . 478, p. 
678.) 

BASERNB (Gum. de), Gber. Hôtel et chàtell. de Montperoux, dom. 
et eeg, en dëp., pai^. de Lnrcy, Francescbes et autres : Bourb.-Lancf, 
1350, 1367. (r. 463, p. 124, 126.) 

BAZERNE (Regnaud de), Gher., et Margutr. son ép., fille de feu 
Jean des Forges, Dam. Hètel fort et scg. de Long et d'Sstrées : èns 
un moulin en la par. du. bourg de t^ir^-Umty, 1401, 1402. (r 
464, p. 27 ; r. 466, p. 259.) «- Yihier de Baieme, Sg. d« Gbampe- 



Digiti 



zedby Google 



BAS , ' ©9 

j et JcànM de GimM, ai. Jantes, sob ép. T. t. de St. Léger, de 
Brnyères et du Pi»; eos. le boit de Châteigneray, etc,; 1401, 1402* 
•^ Regnaud de Baienie, Ghey. Chat. t. s. de Gbamperoux, dtmet et 
mrr.^BA ; 1442 : Bimrb.-Lanfy. (r. 454^|). 27, 29 ; r. 464, p. 444 j 
r-466,p.259;f. 467,1^.86.) 

BASOGES (Gilles de), Sg. dud. liea, comme liërit. de fea Jean Ba- 
Mges, son &ère aine. Terre et chfttell. du vieil Baugé et de Beeupreau ; 
1450.- •*— Anne de Basoges, t.^ de Jean de Montespedon, dit Hoaste, 
M^fonme du sire d'Entremont, Sg. de Dolomieu, ayant ensemble le 
ludi des enfans mineurs du premier lit. T. s. de Beauprean, vieil 
Bcangé, Marsille et la Roche-Jouslain ; 1479. Angen, (r. Idi43, p. 
221 ;r. 1352, p. 1.) 

* BA8<HN (Pierre), Yalet, P^aletus. Herbergement d'Amberre. 
Tient de lui en parage Guill. d'Àmberre : Mirebeau^ 1329. (r. 330, 
p. SI.) 

BASSAT (Jean). Partie de dioMS en la par. de Gharede, à cause de 
Jeanne, sa femme, fille de feu Jean Ghareil : Chantilte^ 1377. (r. 
458, p. 37.) 

BASSET (Qaud^, fermier. Yigne en la par. de Reuilly : Jiâouéun, 
1678. (r. 445, p. 409.) 

•BASSET (Pierre), bénéficier en l'égK de N.-D. de Mebun, et ses 
s— fi, bént. de Jean de Villantrois, leur onde maternel. Hôtel de la 
PMrdle à MeAttn^f^Y.; 1704. (r. 448, p. 97, 98.) 

BASSET (Gbarles), ancien échevin de Lyon. Maison en cette ville : 
172». (r, 810, p. 8.) 

«BASTARD (Louis de), écuyer, Sr. de Paragere, fils d'Urbain de 
Baatard, éetyer. T. s. de Hautbaigneux, par. St. Mars : Chàt.-du- 
Uêt, 1656 ad 1663. (r. 355', p. 15, 20 ; r. 356, p. 73, 87 ; r. 431, 
p. 11.) 

BASTART (GuSl.), Gbev., M.® des comptes du Rni. Accord eutre 
loi et Jean Segault, écuyer, au sujet d'une rente due par celui-ci ser 
m, maison forte de Yerox : Germi^, 1445. (r. 1356, p. 222.) 

BASTART (GttilK), H6t)tl de Marseille, dam. et tenur» en dép. : 
Mirebeau, 1458. (r. 329, p. 5.) 

BASTART (Jean), éeuyer. Diverses rentes stir la terre du grand 
B ei s » G irard en la par. St. Maoaire; 1 496. «^ Georges BasUrd, éeuyer, 
Pie6 en la même par.; 1499 : Mont faucon, (r. 332, p, 76; r. 333, 

BASTART (Jeannot le), proc. de Ghat. Geaux, tient en fief trois 
boisselées de terre, sur le cliemin de Cbat. Geaux à Clisson : Angers^ 
1471. (r. 350, p. 23.) 

BASTERIΠ(Etienne) .Vigue sise au Panne de Gostes : Forez. 1322. 
(r, 491, p. 39.) 

BASTET (Giraud de), Ghev., Sg. de Grussol, al. Gruceol, Cructoli. 
Oiât., dosa, et 9e^ de GemilHons et de St. Gmnain^Laval : ens. une 
jMrlie Au ehàt. de Fântenay ; 1341 . ^ Le même, et Béatnx de Poi- 
Sy Pane 46 Cnmol» vendent è G«i, G.^ «b Pores, le cLàt. de St, 



Digiti 



zedby Google 



70 BAT 

Germain de Laval, et dëp. assis au mandement de St. Jnst : 1343 : 
forez, (r. 493, p, 65 ; r. 493 6i», p. 73 ; r. 1394, p. 19.) 

BASTI (Jean), paroîss. de Ghesaux, pour sa femme Tsabelle, fille 
de feu Hugues de Moz. Maison appel, le Vergier^ cens et une pièce 
de terre à Longucville, par. St. Voir : Moulins y 1365. (r. 454, p. 
261.) 

BASTICE (Hagnes de la), Chev. H6tel et seg. de Puyguillon ; 1300. 
— Tsabeau, aL Ysabelle, v.® en secondes noces de Florimond de 
Montrond, Chev., et auparavant de Vigier de St. Porcien. Hôtel et 
seg. de Puyguillon, par. de Vemuces ;* 1322 ; ens. la troisième partie 
de ThÔtel et seg. de Montrond, par. de Sentiat ; 1349 : BiHy^ Chai^ 
telle, (r. 457, p. 68 ; r. 458, p. 172, 173.) 

BASTICE (Pierre de la), Dam. Hôtel de Ras, et tout ce qu'il tient 
en la par. St. Fëlîx; 1300. — Jean de la Bastîce^ BastidOy aussi 
Bascitra^ Dam. Hôtel, t. s. de St. Félix; 1344. — Jean de la Bas- 
tice. Dam., fils de Jean de la Bastice, Cher. T. s. dud. lieu de la 
Bastice, hôtel et dom. en dép. par. St. Félix; 1378 : Billu. (r. 455, 
p. 241, 288; r. 457, p. 128.) 

BASTICE (Beraudouin de la), fils de feu Jean Galocliin, Dam. 
Cens, rentes et partie de dîmes à Montbrisson, et prés de St. Roman- 
du-Puy, in Podh : Forez, 1329. (r. 494, p. 47.) 

BASTICIE (Dynet de), Dam., fils de feu Jean de Basticie, vend à 
Jean, C.*** de Forez, son cbàt. t. s. de Laniao, réservé Tusufruit : 
1330. (r. 1395, p. 271.) 

BASTIE (Pierre de la), écuyer. T. s. de Maîgneu : Forez, 1441. 
(r. 491, p. 68.) 

BASTIER (J. B.), av. en pari. Fief et dom. noble de Meydat-le- 
Grand, par. de Condat, près Montbdissier, acq. de la duch. de la 
Trimouille : Clermônt, 1723. (r. 505, p. 18.) 

BATAILLART (Jean), Dam. Serment de fidél. et prom. d'aveu; 
1368, 1374. — Jean Bataillart, de Marchamp, Dam. Maison forte de 
la Farge et dép., par. de Pôle ; ens. un fief que tient de lui Hugonin 
de Fougères, Dam.; 1400 : Beanjeu. (r. 485, p. 104 ; r. 486, p. 25, 
104.) 

BATAILLE (Humbert de). Dam. Maison, cens et rentes à Cbamelet; 
témoins Jean de Laye, Chev., et Jean Nagut, Dam. ; 1322. — Artaud 
de Bataille, aL Bataillie, Dam. Serment de fidél. et prom. d'aveu; 
1377. — Guichard de Bataille, Dam. Même serment; 1400 : Beaujeu* 
(r. 485, p. 47, 48 ; r. 486, p. 146 ; r. 489, p. 354.) 

BATAILLE (Pierre), écuyer, Sg. de Daron. Dr. d'usage en la forêt 
de Bersay; 1483. — Guill. Bataille, écuyer. T. s. de Daron et de 
Pamier; 1493 : Chat. -du- Loir. (r. 348 bis, p. 18, 21.) 

BATERNAY (François de), B.o" d'Aulon, et Françoise de Maillé, 
son ep. T. s. de Dnn-le-Palleteau, la selle du Noyse, etc. : Marche^ 
1507. (r. 452, p. 150.) 

BATHEOUR (Macouct), clerc, Phil. et HugMCS, ses frères, et 
Cather. leur mère. Moulin au pont de Viori, dfme de Barracbcs, 
cens et tailles acq. de Bernard de Dorset, Dam., de Pierre de Viori, 



Digiti 



zedby Google 



BAU 71 

Qie?. et autres : Hérisson^ Montluçon^ 1350, (r. 462, p. 299.) Non 
nobles. 

BâTISSIEB. (Pierre), proc. à Moulins, fils de François Batissier, 
médecin. Terrage de Plgnière, par. St. Plaisir, le fief de la Grange- 
anx-Habits, dîmes et cens, -r- Marguer. Batissier, v.^ de Gilbert .Roux, 
médecin. Moitié du fief de la Coutorbière, par. St. Plaisir. — Jaques 
Batissier, pour dame Bourbon, sa femme, donataire de Pétronille 
Ganne, sa mère. Dom. de Perreaux, par. de Lymoise. — Gabriel Batis- 
der, apotbic. à Moulins. F. s. de Contrebière, par. St. Plaisir : 
Bourh., 1692 ad 1737. (r. 475, p. 75, 205 ; r.477, p. 290 ; r. 478, 
p.564;r. 481, p. 196.) 

BATONNEAU (François), M.° ordin. de la Gbamb. des comptes 
de Pans. Vicomte d'Azay-le-Chadieo, acq. de Marie-Magdel. Lu- 
thier, v.e de François de Vaude, al, Vouves, Chev., gentilh. ordin. 
de k cbamb. du Roi ; 1669. — François-Robert et Gabriel Baston- 
nau, ses enûms, Idem\ 1721 : Loches, (r. 421, p. 30^ r. 425, p. 
10.) 

BAUARD, al. Brauards (Marguer. des), d'Eyssat, ▼.« de Pierre 
Sil?in, écuyer, gentilh. ord. de la cbamb.' du Roi. Chat., terre, sei- 
gneurie de Montrond, par. de Bainasat, par elle acq. en 1667 pour 
le prix de 32,000 1. : Riom, 1685. (r. 503, p. 565.) Signe : Bauard 
iEissact. 

BAUCAY (Jeanne de). Sa cbàtellenle de Bauçay : Laudun^ 1391. 
(f.396,*p. 41.) 

BAUCÉ, al. BAUCEY (Raymond de), C.*« d'Avellîn, transige 
avec Etiennette de Baucey : Forez, 1356. (r. 1393, p. 923.) — Ray- 
mond de Baucé, Baucio, Sg. dud. lieu, et C.*^ d'Avelin. Testament, 
écrit au chat. d'Albanie, dioc. de Marseilles, Tan 1367, et ouvert le 
15 nov. 1380, par lequel il assigne pour dot 6000 florins à Élise, sa 
fiUe unique, et ordonne, dans le cas où sa femme Jeanne Rogère, 
ffîe da y.*^ de Turenne, Torenx^ al. Thurenx^ qui est enceinte, 
n*aarait point d'enfant mâle, sa success. soit dévolue à l'un de ses 
frères ; et fait des legs à Guill. Adhemar, Giraudet Jordan, Louis de 
Cappellan, Romée du Pny, Ant. Turpin d'iiier, ses écuyers. (r. 344, 
p. 120.) 

BAUCEUR (Girin de). Dam., engage au G.^ de Forez, moyennant 
30 1., son fief assis en la par. de Vyoleis : Forez, 1260. (r. 490, p. 
175.) 

BAUCHEREAU (Etienne et François), enfans de Jean Bauche- 
ma. Partie de la seg. de Somat : Sourir.-Lancy, 1506. (r. 452, p. 
321.) 

BAUCHERON (Marie), et François Balavoîne, bourg, de Bourges^ 
ftn nom de sa femme Magdel. Baucberon, héritière de Jean Niquet^ 
^jer, Sg. du Ghâtelier. Métairie du Colombier, faisant le tiers du 
fiefctseg. du Ghâtelier : Dun-le-Roi, 1717. (r. 449, p. 305.) 

BAUCHERON (François), Sr. de Rivarenne, pour Marguer. Cartier, 
la femme, fille de feu Jean Cartier, officier au gren. à sel de Busan- 



«•Digitized by VjOOQIC 



72 BAU 

cois. Le pré de Layrault, par. de Velle .- Isioudun^ 1722. (r. 451 , p. 
46,60,61.) 

BAUCHET (Julien); 1367. — Jean Bauchet; 1375. ^ Hugues, 
Roland et Louis Bauchet, paroias. de Beçay; 1409, 1440. Terres, 
cens et rentes : Moulins, rerneuiL (r. 455, p. 104, 143» 151 1 r. 
460, p. 112, 151, 192.) Non nobles. 

BAUCOUMONT (Jeanne), ▼.<" de Gilbert du Cbcsne. Fief de Bar- 
nier, par. de Varenne : BiUy, 1736. (r. 481, p. 139.) 

BAUDACHE (Françoise), v.e d'Ant. Chaumeau, m.^ drapier. 
Maison à Bourges; 1604. (r. 445, p. 363.) 

BAUDEAN-PARABÈRE (Snsanne^, v.e de Vhûi de Montault de 
Benac, Duc de Navaille et de la Valette, maréchal de France. F. s. 
de la Croix Barbin, et Therbergement de la Faiiconnîère, etc. : Par^ 
tenayl 1699. (r. 437, p. 305, 306.) * 

BAUDEAN (César de), de Parabère, mestre de camp de cavalerie. 
T. s. de la Rousselière-Rouhault, par. de Cheflbis : fouvanij 1703. 
(r. 437, p, 63.) (Vpy. Beaudean.) 

BAUDET, al. Bodet (André), et Etiennette, sa soeur, enfiins de feu 
Martin Baudet, vendent à Jean, C.^ de Fores, une maison sise aa 
chat, de Sury.Comul; 1328. — Là même Etiennette délaisse à Thô- 
pital de Montbrisson, ses biens meubles et immeubl., droits et actions ; 
ens. 20 1. vien. que lui doit son frère André, orfèvre, moyennant la 
vie et l'habit jusqu'à sa mort ; 1331 j^ (r. 1395, p, 236.) 

BAUDET (Hugues), Dam. pour Marguer., sa femme, fille de Roger 
de Chiroux, Dam. Péage en la cUktcll. àeGannat; 1377. (r. 457^ 
ôi<,p. 114.) 

BAUDET (Jean). Fief de Villemereau, par. de Vuo, terres, mon- 
lin, étang, tenus à foi et estagelige : Jmboise^ 1386. (r. 432, jp. 
89.) 

BAUDET (Hugon^t), bourg, de Villefranche. Cens en grain et 
argent, par. de Meysàmy : Beavjeu^ 1400, 1402. (r. 486, p. 55 ; r. 
488, p. 50.) 

BAUDET (Hugues), écuyer, sire du Deaulx. Péage de Montbdielh 
«ur-Saône au pays de Maconnois ; 1407. — Hugon Baudet, Id, ; ens. 
. la quatrième partie d'une dime de vin à Villefranche. deux étangs, 
cens et rentes ; 1414. Pierre Baudet, écuyer, Sr. du Deaulx, héritier 
de Hugues Baudet, écuyer. Même p^ge de Montbellet ; 1497 : Beat^ 
Jolois. (r. 485, p. 60; r. 1388, p. 1.) 

BAUDET (Julien), écuyer, pour Guillemine de Launoy, sa femme. 
Maison et dép. de Breslay en la seg. de Long-Aulnay : Mans^ 1470. 
(r. 343, p. 53 ; r. 345, p. 63.) 

BAUDET (Jean), écuyer, Sg. des Cartes. T. s. du Mez : Aniboise^ 
1517, 1521. (r. 432, p. 81,83.) 

BAUDET (Jean), fils de feu Jean Baudet. Fief de Rangoux, par. de 
TouUon : Moulins, 1695 ad 1717. (r. 475, p. 154, 204; r. 477, p. 
367.) 

BAUDIN (Jean), Menus cens es par. de Ciicy et de Vie : BUly^ 
1443. (r. 455, p. 4.) Non noble. • 



Digiti 



zedby Google 



BAU 73 

BAUDIN (Simon), laboareur, comme hérit. de Margaer. Didier, 
sa mère. Partie da fief de la Piauderye *. Fierzon^ 1686. (r. 446, p. 
145.) 

BAUDINQT ^Benoit-Palamedes de), écuyer, comme légataire dp 
Mftrie Callard, sa mère. Ch&t.-fort, t. s. de la Salle, par. de Toursy, 
altchàtell. deCroael : Forez^ 1674. (r. 495, p. 177.) 

tAtlDON (Berthomer), paroiss. de Neufvi^ pour lui et les enftms 
fflisenrs de feu Perrin Aleude. Le bois Bemier, par. de Momay : 
Bfmrb., 1443. (r. 463, p. 94.) Non noble. 

SàCDON (Josepb), prieur-curé de la par. de Chaumont. Moitié de 
ki. h. m. etb. ded. lieu : Dun-le-HGl, 1710. (r. 449, p. 29.) 

BAUDOT (Ant.-Denys^, intendant de la Marine. T. s. d'Aylau, par. 
&.Eomain : Moulins ; ens. la terre et seg. de Craux : St.PMe-Uotat.y 
nat (r. 478, p. 102, 103.) 

BAUDOUIN (Marie-Anne), v." de Pierre Bengy, écuyer, Sr. de 
Raisement, lieut.-gën. crim. au présid. de Bourges. Hôtel de la 
Letjteite, par. St. Oustrille/. Bourges, 1722, 1724. (r. 431 «. 28, 
IM.I 

BAUDOUTN (Jean), écuyer, à cause de Jeanne de TEstàng, sa 
IbiBM. Les ^taines, sourdeis et viviers de la Grimaudière : Mirebeau, 
H88.J>.331,p. 76.) 

BAUbRICOURT (An t. de), écuyer. Maison forte et seigneuriale de 
Mûrtînon : Movlins, 1488. (r. 482, p. 1.) 

BAUDRIER (Macé le)» écuyer. Fief du Pny : Chhton, 1398. (r. 
432,^.162.) 

BAUDRION (Marin) . Fiefs de St. Loup et de Viry en St. Parise : 
SKP.'le-Mousi., 1687. (r. 471, p. 642.) 

BAUDROUX,a/. Baudreux (Marguer.), v.e de Louis de Roi, m.<^ à 
8t» Pourçain. Fief de Champcourt, par. de Mont&ut : yemeuily 
1737, (r. 481, p. 123.) 

BAUDRT (Huguet), pour Anne de la Haye, sa femme. Partie d*bé- 
ritagerelev. de Mont/aucon; 1444. (r. 333, p. 24.) 

BAUDRT (Laurian), laboureur, fils de Simon. Pièce de terre 
ma. tes Figuiers, par. de Béry : Mehun-s-Y.^ 1709. (r. 449^ p. 

^^aAUDT (Jean-Josepl^, prieur de Senillé, au nom et comme hérit. 
prfaomptif de Marie de la Nouhe. T. s. de la Jarrie, par. de Coulom- 
1^ : Chàtelleraut, 1717. (r. 438, p. 238.) 

BAUEUX (Hnstin), Chev., Chambel. du duo de Bourbon, T. s. dfe 
Btillcal en France, et de Franconville au bois, à lui don.* par ce 
jjtoce; 1387. (r. 1368, p. 1043.) 
"BAUGÉ (Philippin de). Valet. Les feurs des par. de Cîssay, de 
Bhw, 9te. Jutie et autres : Loudun, 1319. (r. 432, p. 43.) 

.BàUGT (Pierre), écuyer, Sg. de Nuisement, Ueut, crim. au présid. 

ié Bourges, petit-fils de Pierre Baugy, aussi lient. «crim. au même 

«Mn, et de Claude Fradet. Hôtel de la yieille 'Moonoye à ^ourae^. 

mO. (r. 449, p. 18.) "^ ' 

BâtOT (Etienne), écuyer, très, de France, fils de feu François 

10 



Digiti 



zedby Google 



74 BAU j. 

Baugy, lieat. gén. en la cHamb. du domaÎDe df Bourbonnoii^. s. 
de Rochefort, par. de Besson : Souvigny, Mil. (r. 477, p. 280, 
462.) 

BAUGY (Calhcr.), ▼.« de Gilbert Parchot, licut. en Télect. de 
MouHiis. Terres, pr4, bois, moulin, étang en la par. de Lusîgny : 
Moulins, 1720. (r. 478, p. 137.) 

BAULARDE (Tsabelle), t.« de Jeanet Amiet, de la VilleDeave. 
Terre, prés et moulin de Montaudre sis à Treneul, et tailles en la par, 
d'Ouroux : Belleperche, 1381. (r. 465, p. 180.) 

BAULOGIER (Jean de). Moulin et fiefs es par. de Champaigne et 
de Changé : Chàt.-dwLoiry 1406. (r- 344, p. 75.) 

BAULT (Gilb. -François de), écuycr. Héritages en la par. de Laogy : 
St. P.'le-Môust, 1687. (r. 474, p. 649.) 

BAULT (Charles le), écuyer, Sr. de la Grange, pour Joseph le 
Bault, écuyer. F. s. de la Chaussée : Parlenay^ 1699. (r. 4^6, j9. 
215.) 

BAUME (Gilles de la), écuyer, pour Perotte, sa femme, et les en- 
fans qu'elle a eus de son premier mari. Moitié de la maison du Chas, 
terres, bois et cens : Chât.-Ckinon, 1332. (r. 470, p. 89.) 

BAUME (Jean de la), écuyer. Maison de la Baume, tçrres, prés et 
cens : ffabanty 1350. (r. 470, p. 132.^ . 

BAUME (Jean de la), ChcT., fils de Gnill. de la Baume, petit-fils 
de Galois, Galesius, de la Baume. Ch&t. t. s. de TAbbergement, 
Abbergamentiy au pays de Dombes, acq. par son aïeul, de Hogonin 
de Navaillac, Dam., fils d'Odon de Navaillac ; 1378. — Jean de la 
Baume; 1402. —Claude de la Baume; 1486, 1488. — Jean de la 
Baume. Main-mise sur son cbât. de TAbbergement, et injonction à 
lui faite de relâcher Claude Rosset, châtelain de Montmerle, qa^il 
retenait prisonnier; 1521. — Marc de la Baume. Même terre et seg.; 
1522. Beavjeu. (r. 488, p. 152, 159.) 

BAUME (Marguer. de la), v.e de Henri de Beaumanoir, M.^ de 
Lavardin et de Malicorne, gouverneur au pays et comté du Maine. 
Marquisat de Lavardin : Mans, 1620. (r. 356, p. 56.) 

BAUME (Françoise de la), de Foursat, al. Forsat, al, Boorssat, 
prieure du monast. de la Courpière en yéuv.; 1670 ad 1686. (r. 499. 
p. 796 ; r. 503, p. 149 ; r. 504, p. 81.) •# 

BAUSAC, al, Bazac (Lambert de). Dam. Fief au chat, de St. Bonit ; 
1291. — Poncbon de Bausac, Dam. Le mas de Laval, et ce qu'il 
tient es mas de Malcombe et de la Garde au mandement de St. Bonnit; 
1333 : Forei, (r. 493 bis, p. 12; r. 494, p. 48 ) 

BAUSAT (Louis de), écuyer, pour Marguer. de Prunet, sa femme, 
et Biaise de Prunet, fils de celle-ci. Fiefs de Gleuret et de Yalanches, 
mandement de St. Bonnet-le-Chastel : Forez^ 1457. (r. 492, p. 69, 
70.) 

BAUT (Jean le), bourg, de Moulins. Maison, dom., bois et cens, 
par. de Chatin ; eus. les moulins-les Engilbert, au dioc. de Nevers : 
Chàt.-CMnon, 1397. (r. 469, p. 185.) 
BAUTINIERGUES (Ant.), Sr. de Vialles. Fief du Thel es par. de 



Digitized by 



Google 



^ BAY 75 

St. Agoan, St. Georges él Bessat : Marche^ 1684. (r. 474, p. 428.) 

BAUTRU (Guill. d^, Chev. des ordres, Bo^ de Seigré. T. s. de Ser- 
rant, St. Liger et les Essars ; ens. les ch^lell. de Savonnières et de la 
Roche-Serraut, sur les bords de la Loire ; 1636. — GuilI. de Bautru, 
son fils, inteodant de la général, de Tours, Idem ; 1645, 1646. — 
Goîll. de Bautru, Cbev., S^. de Serrant, chancelier du duc d'Orléans. 
Baronnie de Bescon ; 1670. — Magdel. -Diane de Bautru, v.e de 
François- Annibal d'Estrées, pair de France. Baronnie d'Ingrande et 
chMell. de Ghamptocé ; 1704, 1722. — Nicolas-Guill. de Bautru, 
abbé de Vaubrun, C^ de Serrant. Cbâtell., t. s. de la Roche-Serran t, 
SaTonnière et Bellènoë; 1727, 1742 : Angers, (r. 355, p. 84; r.358, 
p. Ô5, 70; r. 390, p, unique ; r. 391, p. unique; r. 425, p. 55 ; r. 
426, p. 8 ; r. 427, p. 41, 47 ; r. 430, p. 31, 32.) Nota. Dans un 
]»rocès mù en 1721, il fut question de savoir si la C**^ de Medavy 
était exclue des biens du G^ de Serrant, son aïeul maternel décédé en 
1701, situés en Anjou. (Journ. des aud. t. 7, p. 582.) 

BAUTZ (Pierre). Dom. de la Pradat, par. de Neronde, et censivcs 
eftla par. de Pescbadoire : Thiers, 1304. (r. 472, p. 55.) 

BAUYISAGE (Pierre), receveur aux saisies réelles du pari, de 
Paris. T. s. de Charenton, par. id : Jysnay^ 1717. (r. 477,p. 
249.) 

BAUTN (André), Chev., Sg. de Bersan. Ghàtell., t. s. de JaU 
Im^ ens. le fief de la Chauvière : Angers^ 1685, 1689. Pros- 
per André, son fils, Chev., cons. au pari, de Paris, puis cons. 
honoraire en la grand'chambre de la mérae Cour, et intendant de 
rhitel royal des Invalides; 1707 ad 1741. (r. 410, p. 9; r. 421, 
p. 33; r. 425, p. 46 ; r. 426, p. 29 ; r. 427, p. 39.) Rel. de cette 
tene : Jean de la Bourdonnaye, Sg. de Bras ; Louis de Labolre, 
écuver: François de Sl Join, écuyer, Sr. de Vauleard ; Louise-Marie 
de St. Ofiange, M.^se de Jarzé ; et Gabriel de Vaugirault, Sg. de Gué- 
an^Sens. « 

BAVANS (Perronet, dit de), dénombre ce quMl tient de Beaujeu. 
1357. (r. 489, p. 52.) 

BATARD (Michel), élu au bas pays d'Auvergne. T. s. de Bassîgnat, 
pip. de Charmes : Gannat, 1502, 1503. (r. 484, p. 139.) 

BATARD (Gilbert), secret, du Roi. Baronnie, terre seg. de la Font, 
de St. Maiçeran et de Lourdye : Chantelle^ Montpensier^ 1530. (r. 
452, p. 156 ; r. 458, p. 81; r. 484, p. 139.) ' 

BATARD (Thomas), m.^ à Moulins, fils de Thomas Bayard et de 
Gilberte Segaud, mari de Gabrielle Bayard. Moitié du fief de Bois- 
Pamoux, al. Famoux, par. St. Bénin ; 1696, 1699; — Gabrielle, sa 
v«, mariée à Etienne Charbonneau. Même fief; 1717, 1723 ^ Aysnay. 
^. 475, p. 192, 255 ; r. 477; p. 240 ; r. 478, p. 310.) 

BATART (Ant.). trésor, de Languedoc. Ghât., t. s. de Lan- 
glts : Gannaty 1489. Louise Bayart, sa fille, et de Jeanne Belle- 
tdle, T.« de Claude Levoys, élu d'Orléans. Partie de la même terre 
et «eîg., 1522. (r. 483, p. 30; r. 484, p. 125, 126; r. 1356, p. 



Digiti 



zedby Google 



Mi 



76 BEA 

RATET {IBîCQpê cU) DamoiseUe, femme de ce en arren, (feu or » 
devant) Jean de Druîlle. T. s. de Cressanges : FemeuU^ 13QQ.<|r« 
460, p. 290.) 

BAYLE (Jean), Dam. et Càtlier., son ép,, fille de Hufi^ae Haubosl. 
Hôtel, justice et seg. de Villate ; ens. le mas de Villeneuve ; terret.fit 
dîme à St. Prix ou St. Priest, Prejecta : Gannat^ 1377. (r, 457 M% 
p. 52.) 

BATLE (noble Remonet), aL Naodonet, Bajuli^ autrement Rernoot 
de Guerre, de Guetta^ sire de Podio Calvari^ écuyer des écurteulii 
Roi,, achète de Georges de \a^ Triraouille, la baronnîe de TirSj^ 
près de Montpellier, qui, d^abord saisie féodalement par. le G.** jt 
Foix, lui avoit été rendue en 1417. Noble Arnaud Bayle, mari d'A 
de la Tour, et frère de feu noble Remonet de Guerre^ Godi 
au sujet de la baron, de Lunel ; 1419. (r. 1338, p, 463^ 485 
489.) 

BAYLE (Baltbasard de), écuyer^ T. s. de Poncenat^ par. éê 
Tiernat : Billy ; ens. celle de la Motbe-Baudreul et du Fée, par* de 
Loucby : f^emevUj 1694. Jean- Jaques de Baysle, écuyer, son 6b* 
et de Magdel. Gaudon, idem; 1709, 1717. (r. 476, p. 56, 2»^ 
230.) 

BAYLESSE (Alise), de Brione, au dioc. de Vivarais, héritière wiir 
verselle de feu Bertrand Bayk, (U, Bailli « grand cbantre da Téglbe 
d'Annecy. Echange avec Ant. de Levis^ G.^ de Villars, d'une maif<|Mt 
et vigne sises au Puy, contre divers cens percept;. au maiTdementdl 
Don : Forez, 1440. (r. 1397, p, 335.) 

BAYNARD (Briand) vend au duc à'ÀnJou^ le lieu, dom. et sq^., 
vulgairement appel, la Cour-des-Rivètes, en la par. de St. Aubia de 
Séez; 1455, 1465. (r. 335, p. 142, 14^.) 

BAZARY (Jaques) Sr. de la Lourie, comme hérit. de Susanne de 
Breuil, sa mère. Terre deJa Yauguion et de la Mairie, par. de PeriDi: 
Chlnon, 1626. (r. 356, p. 102.) 

BEAU, (Bertrand). Herbergement de Craon; 1376. — Geuffirai 
Beau, idem; 1431 : Mirebeau. (r. 330, p. 141, 142.) 

BEAU (Charies), sénéchal de Breuil-Barret. F. S. des Petities 
Granges; l698. — Charles Beau, avocat en pari.., sénéchal de la 
baron, de Loget-Fougereuse, idem : 1717, Fouvan, (r. 436, p. 163; 
*•. 438, p. 328.) 

BEAU (Jean le), m.^ à Loudun, et Jeanne Guyone, sa femma^ 
Maisons sises au Chat, de Loudun ; 1444. (r. 345, p. 84.) 

BEAU (Louis \q)^ écuyer. Sr. de la Barde, gentilhomme ordinaiita 
du irére du Roi. F. s. de Lage à Rouil : Monmorillon, 1685. (r. 435, 
p. 162.) 

BÉAUBESSEIN (feu Théobaldde). Sesenfans, Phil. et Archimhaiid^ 
avouent, par leur tuteur, ce qu'ils tiennent es territ. de Rety, Fon- 
tanùes, etc. : Chaveroche, 1301. (r. 46S, p. 299.) 

BEAUBOIS (Ancellot de). Dam., fils de feu Guili. de Bea1lboi^ 
. Chev., et père déiJeau de Beaubois, Dam. Hospice, dom^ et seg* de 
Beaulois : jRiom, 1391. (r. 471, p. 89.) 



Digiti 



zedby Google 



BEA 77 

BEAUBOST, Mssi B«aiibosc (LouU de), ëcayer, fils de Pierre de 
Beuibost, écuyer. F. s. de même nom, par. St. Pierre de Lezoux : 
Biom, 1670. (r. 499, p. 734.) 

BEAUCAIEE, al. Beauqoaire et Beanqaem, Bellocadro^ BellO' 
quadro, (Pierre de), bourg., Chan. de Bourges. Hôtel de Varnaâsor, 
terre de Jomsay et du Thel ; bois, justice, hommes et femmes tailla. 
Mes : HérUson, Murât, 1350, 1357. (r. 460, p, 345 ; r. 4^1, p. 30, 
79; r, 462, p. 224 ; r. 465, p. 106.) 

JEAUGAIKE (BleDet de). Dam. Eung de la Chaume, Calma, 
Un, bois, garenne, par. St. Marcel ; 1350. Et, à cause de sa 
femme Phil. de Montcheurou; ens. pour Bienvenue et Agnès, filics d^' 
ladite dame, et de feu Herard de Tiloy, Dain. Terres, moulins, étang, 
eens, rentes et tailles, es par. des Deux-Chèses, de Sazeret et autres : 
1367, Murât, (r. 460, p. 349 ; r. 461, p. 67.) 

BEAUCâIRE (Pierre de), Dam. Maison, dom., dime et seg. du 
Thei, par. des Deux-Cases, duabus casibus : Montluçon^ Murât. 1397. 
(r.461,p. 50.) 

JB^UCAIRE (Jean de). Hôtel de Beaucaire ; ens. sa baillie, tailles, 
cens et autres profits; et, à cause de Marguer. de Cornusset, sa 
femme, Thétel, dom. et seg. de Yillalonbret : Murai, 1397, 1398. 
(f. 460, p. 385 ; r. 461, p. 13, 40.) 

BEAUCAIRE (Jean et Blenet de), écuyers, frères. Hôtel, t. s. de 
Payguillon, par. de Bellenave, Bellavia, et de Y%rnuces : Chant elle ; 
eu. l'hôtel, dom. et seg. de Laugiet, par. St. Marcel : Murât. 1398. 
(r.458,p. 171;r. 460,p. 380.) 

BEAUCAIEE (Pierre et Phil. de), écuyers, enfans de feu Guill. 
de Beaucaire, pour eux et comme hérit. d'André de la Guîllaumer, et 
aussi i cause de leurs femmes Jeanne et Marguer. Raphrine, Damoi- 
selles, fiUes de Perrot Raphîn, et de Bienvenue de Tillay, Damoiselle. 
Hôtd, t. s. de Bordes, étang appel, la Chaume ; le fief de Puyguillon ; 
les baillies do Montmaraut, de Tillay et de Montcheurin, es par. de 
Pouy, des Deux-Cheses, Fleuriet, Chareil et autres ; témoin, Elyon 
Raphain, Dam. : Muraty 1402 ad 1442. (r. 458, p. 237 ; r. 460, p, 
384,413; r. 464, p. 77, 133, 138, 141.) 

BEAUCAIEE (André de), écuyer, et BienTenue de Naulx, al^ 
Rohes, sa femme, tille de Bartholomé de Naulx. Hôtel, dom,, et seg. 
de Boilliers; 14 Ht. sur le péage de Montmaraud ; tènement de Pont 
de Bose, etc., par. des Deux-Cbeses et d'Ingrande : Chanielle^ Murât, 
Souvlgny, yemeuil, 1424 ad 1452. (r. 458, p. 216 ; r. 459, p. 224; 
r. 460, V. 370. 371 ; r. 46K v. 51. 82 ; r. 463, p. 200; r. 467, p. 

\ Sougier. Motte, dom. et 

,1.) 

\ la Chaume, deux mou-> 

t. s. de Tilay, avec sa 

rdes; cens en grain, ar- 

43. (1^! 460, p. 191 ; r. 



Digiti 



zedby Google 



78 BEA 

BEAUCAIRE (Perronelle de), Dam^*, t« de Dinet de Sazeret, 
écoyer. Cens, rentes et tailles» es. par. de Taxât et de Sazeret : Chan^ 
telle, 1455. (r. 458, p. 157, 248 ; r. 463, p. 159.) 

BEAUCAIRE (Blenet et André), écuyers, fils de feu Roogier de 
Beaucaire. Maison, dom. ^ cbevance de BouUier, par. des Deax- 
Cheses : Murât, 1502 ad 1510, (r. 453, p. 202, 266; r. 460, p, 
210; r. 467, p. JOl, 102.) 

BEAUCAIRE (Blenet de), ëcuyer, Sg. de Boulllers; Anne., aL 
Joannet, André et Venue, ses frères et sœur. Tènemcnt de Pont^ie- 
Bosc et de Robleres, dîmes, tailles et cens ; ens. la 8.e partie de l'an- 
cien château, t. s. de Marcilli, et dîmes au territ. de Champfort : 
Bourh., Chantelle, Femeuil, 1502 ad 150G.( r. 458, p. 89, 90; r. 
459, p. 96, 97 ; r. 463, p. 79, 85, 86.) 

BEAUCAIRE (Pierre de), écuyer. F. s. de Puyguîllon : Bourb.^ 
1506. (r. 452, p. 132.) * 

BEAUCAIRE (Jean et Jaques de), ëcuyers, frères. T. s. de Beau- 
caire : Mnrat. 1506. (r. 453, p. 8.) 

BEAUCAIRE (Charles de), Chev., fils de Charles. T. s. de Lienesse, 
de St. Agnan, des Noyers et de Bonneau ; ens. la dime de Cossonnay, 
par. de Neuilly-en-nnn-le-Roi, et de Bessay-le>Fromental : Aysnay^ 
1711 arf*1717. (r. 477, p. 18, 19, 126, 326.) 

BEAUCE (Jeanne de), t» dlmbert UlTain, Dam., tutrice de Louis, 
leur fils. Maison forte, et seg. de Chenillac, par. de Fleuret : Chari" 
telle ; ens. l'hôtel de la Forêt, t. s., dîmes, bois, cens, tailles et arr.- 
fiefs, par. de Lochi, Seciac, Seckici, et du Teil : f' emeuil ; comme 
aussi la h. m. et b. justice, es par. de St. Christophe, Isserpans et 
Bressoles : Picky, 1382. (r. 457 bis, p. 28; r. 458, p. 170; r. 459, 
p. 186.) 

BEAUCHAMP (Henri de), ëcuyer, Sg. de Grand-Pré. T. s. du 
Treuil-Etancelin, de Toumezon et autres, par. de Charbonnière ; 
1699. — Main-mise sur ces terres, après son décès ; 1705. — Henri de 
Beauchamp, écuyer, possesseur des mêmes terres ; 1714, 1723. Aunay. 
(r. 436, p. 301 et suiv.; r. 437, p. 114 et suiv.) p. 246 et suiv.; r. 
438, p. 487 et suiy.) 

BEAUCHAMP (Alexandre de), écuyer. T. s. de Bussac, de Roche- 
follet et autres lieux : Aunay, 1722, 1725. (r. 440, p. 53, 54 ; r. 
441, p. 31.) 

BEAUCORPS (Louis-Charles de), Chcv., Sg. de la Bartière, veuf de 
Marie-Silvîe de Roquefeuille, fille de Jean de Roquefcuille, Chev., %. 
de la Salle, et de Henriette de Gombaud, pour leurs enfans. F. s. de 
Sigongne : Rockefort, 1739. (r. 442, p. 41.) 

BEAUDEAIN (Alexandre de) , de Parabere, C^ de Pardaillan, B<»du 
Petit-Château, lient, gén. des armées. T. s. de la Jomarière : Fonie- 
nay-le-C^, 1676 ; ens. les fiefs de la Grastière, par. d'Angîgne, et de 
la Fosse, par. de Mouilleron : rouvant, 1698, 1700 : — Henri de 
Beaudean, Chev. M'»» de Parabere, Bon (je Pardaillan. Même fief et 
seg. de la Fosse ; 1723. (r. 433, p. 33 ; r. 436, p. 138, 376 et suî^.; 
-. 458, p. 503.) 



Digiti 



zedby Google 



BEA 79 

BEAUFORT (Dalmas de^, quitte à Arcbambaud, sire de Bourbon, 
ses droits sur les terres qui rarent au Sg. Fulcon de Josain, 1238, (r. 
1369, j». 1661.) 

BEâUFORT (Gnill.-Roger de), V^e de Turenne. Seigneurie Soxe- 
Taioe au i^ill. de Bagneules, Balneolarum : Bourb, 1347 ad 1393. (r. 
335, p. S\ ad 92 ; r. 455, p. 137.) 

BEAUFORT (le O^ de). Procédure au sujet de son cbât. de la 
Mote, près la yiUe de Brioudes, où se trouvaient les effets de feue 
Galber, de Caniîlac, envabi par Nicolas, né de son premier mariage, 
et ses complices Guillerot de Bessière, Dam. ; Hugues de la Roche^ 
Chey., et Pierre, son fils : Perroton et Amblardon de la Rocbe ; ens. 
Franco de la Mote, Cbevaliers. — Lettres de Sauvegarde par lui ob- 
tenues du Roi Jean, contre ces malfaiteurs; 1360. r. 455, p. 134 ; 
135;r. 464, p. 313.) 

BEAUFORT (Marquet de); sire de Caniîlac. Le vicomte de la Mote 
et toute la terre que son père- le C^ de Beaufort tenait au pays d*Au- 
verune; 1366, 1368. (r. 471, p. 29, 144.) 

BEAUFORT (Jean de), Dam., Sg. de Sivray, pour Ysabelle du Mas, 
sa femme, fille de feu Jean du Mas, Dam. Dom.,*bois, dime, garenne, 
cens, rentes et tailles, es par. dTngrande, St. Menoux et autres : 
Bourb. Hérisson, 1390. (r. 465, p. 86.) 

BEAUFORT (Louis de), Cbev., Cte d'Alez, Mis de Caniîlac, Vte de 
la Mote, etc., a cause de sa femme Jeanne de Nory. Maison forte de 
Nory et dép. ; ens. les t. et seg. de Griffier, Ferrières et de la Court, 
par. de Gooligny : Bitly, FemeuU^ 1452 ad 54. (r. 432, p. 56 :r. 457,, 
p.207;r. 460, p. 304.) 

BEAUFORT (Jacques de) Seg. de Valéry. Maison forte deBreulle,et 
dom. en dépend. : Bourb,,^ 1482. (r. 1375, p. 2600.) 

BEAUFORT (Jacques de), écuyer, Sg. de Canillae, Vie de la Mote. 
Cesûon à Pierre, duc de Bourbon^ d'une partie de bois dans le parc 
de Beaumanoir ; 1495. (r. 1369, p. 1729.) 

BEAUFORT-CanlUac (Maximilien de), Cbev., fils de Gabriel de 
Beaafort-Canillac, et son ép. Marguer. Félicité d'Auzon de Montravel. 
Cbât., t. 8. d^Auterive, par. de Sermantizon ; ens. les t. s. de Mon* 
travel et de Vergoujon^ al, Vergougbon, et le cbât. de Monmaus,par. 
deBurières et autres: Murat^ Riom^ 1669 ad 1685. (r. 499, p. 275, 
280; r. 502, p. 20; r. 503, p. 78; r. 504, p. 57, 62, 75.) 

BEAUFORT-Canillac (François de), écuyer, fils de feu Fran- 
çois de Beaufort-Canillac. Cbât., dom. et seg. de Cbadieu, de 
Charlas-les-Bassières, des Martres, de Vayres et autres : Riom^ 1669, 
1670. — "Jeanne de Beaufort-Canillac, sa fille et unique béritière, 
iàem\ 1684, 1686. — La même douairière de Cbarles-Amédée de 
Tane, écuyer de Madame Royale de Savoye; 1723. (r. 499, p. 206, 
765; r. 502, p. 39; r. 503, p. 362; r. 505, p. II ;r. 508, 
p. 130.) 

BEAUFORT-Caniltac (Pbil. de), Cbev., fils de Jean-Claude de 
B^lufort-Canillac, Cbev. T. s. de Montbolssier : élect. de Clerm., 
relev. immédiatement du Roi, dès Tan 1303 ; et du cbef de sa mère 



Digiti 



zedby Google 



80 BEA 

Gabrielle de Dienne, la terre et 9eg. de Dîenne : Cariât^ 1669. 
(r. 499, p. 488 ad 492.) (Voy. Monlboissier.) 

BEAUFORT-Montboissier-Canillac (Charles-Timoléon), W» de Ca- 
nillac, comme substitué à Cather.-Macel de Trefor, W'^ de Ganillac, 
sa mère. T.'s. de St. Gîrgue, Chàt.-Neuf et autres lieux : RUnn, 1669, 
(r, 499, p. 612.) 

BEAUFORT-Canillap (Guill. de), Chev., Sénéchal d'Auvergne. 
T. s. de Pont-du-Chàt., et autres lieux : Rtùm^ 1669. — Guill., son 
fils; 1684. (r. 499, p. 523 ; r. 503, p. 380.) 

BEAUFORT-Canillac (Gabriel de), Chev., fils de N. de Beaufort- 
Ganillac, Sénéchal de Clermont. Chat., t. s. de Lignac, par. de 
lAissac: /tUm, 1670. — Gabriel de Beautort-Canillac, Cliey., fiU 
de Claude de Beaufort-Canillac« idem} 1684. — Gabriel de Beaufortr 
Canillac, et Jeanne Meillard, son ép., iflem ; ens. la terre et seg. 
des Martres, par. de Bussat ; 1685 : Riom. (r. 499, p. 718 ; r. 503^ 
p. 338 ; r. 504, p, 49.) — Charles-Alexandre de Beaufort-Canillac,' 
Chev., fils de Gabriel. T. s. de Tours, par. deMirmont : RUm^ 1684. 
(r. 503, p. 338.) 

BEAUFORT-Canillac (Eustache de). Cher., capit. exempt dès gardes 
du corps, fils de Claude. T. s. de Saunade et le Cheval Blanc: Rlùm, 

1684. (r. 503, p. 425.) 

BEAUFORT-Canillac (Jean de). Cher., pour son père Phil. de 
Beaufort-Canillac, Chev., Sg. de Dienne. Chat., t. s. de Montboissier, 
de Brousse, d*Anzelle, de Chas, et arr.-fie& : Riom^ 1683, 1685. (r . 
603, p. 135, 351 ; r. 504, p. 78.) 

BEAUFGRT-Canillac (Gaspard de), Chev., Sg. delà Roche. T. s. 
de Las*Gougeas, al. Goughat, et de Pouzols ; 1684. — Ignace de 
Beaufort-Canillac, Chev., son fils, V^^ du la Roche en limousin. 
Même terre et seg.; ens. le Ch&t., fief et Dom., noble de St. Quentin, 
etc.; 1699, 1723 : Brioudejssoire, Nonnette. (r. 503,p. 398 ; r. 505, 
p. 61 ; r. 508, p. 99.) 

BEAUFORT-Montboissier, (Phil. de), Chev., M»« de Canillac, 
colon, du rég. de Rouergue. T. s. de Champeix, St. Cirgues et 
autres : Cl^m., Issoire, St.-Flour^ 1699, 1723. (r. 506, p. 75 ; 
r. 509,p, 14.) 

BEAUFRANCHET (An t. -Gilbert., aussi Gilbert-Ant. de), écnjer, 
fils d'Ant. Chat., t. s. d'Ayat, par. id.^ et de Ste. Christine, 1683, 

1685. — Amable de Beaufranchet, écuyer, son fils, idem ; 1717 ad 
1724 : Gannat. (r. 503, p. 14, 642 ; r. 507, p. 195 ; r. 609, p. 435 j 
r. 510, p. 7.) 

BEAUJEU (Guichard de), sire de Montpenster. T. s. de Moncecns, 
à lui donnée par Archambaud, sire de Bourbon, et ratifiée par 
le Roi St. Louis; 1226. Le même tient du sire âe Bourbon, le fiaf 
Bernard et la Maison de Vecenat, avec leurs dép. ; 1233. (r. 471, 
p. lll;r. 1356, p. 203.) 

BEAÛJEU (Heret, al. Guiheret de), sire de Herment. F. s. Un 
Puy*Mausagnat, Le même s*oblige à acquiter les dettes de son 



Digiti 



zedby Google 



BEA 8t 

nttû^ Lopin de Maussegnat, envers le sire de Beorbon : Montltêfon^ 
8oct. 1262. (r. 461, p. 92 ; r. 471, p. 111.) 

BEAUJRU (Tmbert^ al, Humbert de), sire de Montpeasîer. eon- 
net de France. T. s. de Chatel-^Odon, acq., moyennant 34,000 f. 
(plus de 630,000 1. de notre mon. actuelle), de Guill. de St. Giran, 
dont bom. à Robert, C^ d'Artois, et Agnès, son ép., dame de Bour- 
bon, 1283. Le même restitue à Guignes, Cf^ de Forei, en considéra- 
tion des bons offices qu'il en a reçus, les chàtell., villes et forteresses 
qa'il avait prises sur lui; (1286. r. 457, p. 165 ; r. 471, p. 111 : 
f.491,p. 143J 

BEAUJro (Humbert de), reçoit de son frère Humbert, Sg. de 
Thoire et de Villars, la dominance sur la terre et seg. de BexcneSns, 
que relève de lui Etienne Chab^e. Dam., fils de feu Piecre Cnâbue ; 
1312. (r. 488, p. 164, 166.) 

B£AUJBU (Estiver-Guicbard de) fils de Guichard de Beaujeu, 
dont, par testament^ U a obtenu les villes, et cbàtell. de Berreux, de 
Ltye, Chivaigne et Alloignet \ 1339. (r. 486, p. 91.) 

BEAUJEU (Ednard de). Obligation d'une somme de 500 florins, ad 
profit de son féal Chev., Pbilip. de Buissi : Beanfeu^ 1346. (r. 485, 
f, 101). Ladite année, le mémo Edouard est maintenu par le Roi, en 
poisession du ehât. de Montpensier. (r. 1364, p. 1305.) 

BEAUJEU (Louis de), Chev.,Sg. d' Alloignet. Maisons et Cbâ tell, 
di Carriay et de Visignes, à lui données par son frère Ant., sire de 
B€a^eu\ 1366. (r. 485, p. 110.) 

BEAUJEU (Philib. de), Sg. de Liniéres. Transport à lui fait par le 
doc de Bourbon, des terres d'Ussel, d'Escolle, de Rochefort, etc. \ 
1618. (r. 1371, p. 1955.) (Voy. Liniéres.) 

BEAULATON (Gabriel), at. en parlem., et Susanne, sa sœur, 
eafans de Gilbert Beanlaton, aussi avocat. F. s. de Thierri, par. de 
B«son : Swplgny^ 1722; (r. 478, 238). 

BEAULIEU (Jean de), écuyer, pour Marguer. de Bnvron. Vigne 
•Mit. Regnaudet, et une pièee de terre au finage de Buvron : Habant, 
1351. (r, 470,p. 137.) 

BEAUIIEU (François de Dieu-le-fils de), bourg, de Paris. T. s. 
de la Mote-Vergiec, par. de Youssat, acq. de Jean Bertin, Cbev., 

S. de Se. Giran de Maux, cons. au parlem. de Bordeaux : Chantelle. 
21. (r. 478, p. 147.) 

BEAUUeUR (Humbert de). Fiefs de Gosant, d^Cheviniat et d'A- 
Wgne: For«, 1224. (r. 493, p. 136^ 

BEAULVOER (Perrin de). Dam. F. s. dé Lorbegny: Moulins. 
1350, {r. 464, p. 162.) 

BCAULYOER (Guiot), Dam., ^enf de Marguer. Maublos, pour 
Guill. leur fils. Dtroe de Bruillat, et le moulin de Mesangy, cens et 
tiiHcs: Bourb.. 1352. (r. 463, p. 146.) 

BEAUfilANOIR (Jean de), écnyer, T. s. de la Lande de Mons : 
CAài.'Ceaux, 1454 ; et, à cause de Cather. de la Rocbefoucaud, son 
ép. T. s. de la Bataillère : Chat, du Loir, 1490. (r. 341, p. 148; r. 
3É8»if,p. 18.) ^ 

11 



Digiti 



zedby Google 



82 ^ BEA 

BEAUMANOIR (Gui 'de), ëcuyer, Gaîgnerie du Plessis de Lande 
deMons: Chàt.-Ceaux^ 1462; ens. la Chàtell.^ t. 9. de Lavardin : 
Mans, 1475. (r. 332,p. 125 j r. 345, p. 113.) 

BEAUMAIVOIK (Jean de), écuyer, fils de Charles de Beaomanoir. 
Baronnie de Lavardin: Man$^ 1572. (r. 351, p. 19.) 

BEAUMAI40IR (Claude de) Sg. dudit Heu, pour Marie de Neuf- 
chese, sa femme. T. s. • de Mayet, de Coulaines, la Rochemaupetit, 
eÉc; Chat, du Loir, 1655. (r. 355, p. 85.) 

BEAUMANOIR (Magdel. de), v* de René de Froulay, Obev., Sg. 
de Tessé, fille de Henry de Beaumanoir, M** de Lavardin. T. s. de 
Maugé, et baronnie de Verne : Ckài.-du'Lair, 1G66, 1672. (r. 405, 
p. 30, 42, 46.) 

BEAIMA|ïOIR (Henri-^Charles de), colonel du rég. de Navarre, 
fils unique de Henri de Beaumanoir, CLev., maréchal de camp, el 
de Marguer. Renée de Roslaing. Marquisat de Lavardin : Mans, 1670. 
Le même, lieut.-gén. des armées. Terre et châtell. du Mortier-la- 
Basoge, et seg. de Ste. Sabine : Beaumont-le-f^^ 1700. (r. 358, 
p. 43; r. 425, p. 68.) 

BEAUME (Louis-François de la), Chev.^ C^ de Suie et de Ribiera, 
bailli des quatre grands baillages des montagnes du Dauphiné. Chat, 
t. s. de Luppé ; ens. la seigneurie de St. Julien-Molin-Molete : Forez^ 
1678. (r. 496, p. 95.) 

BEAUIMONT (Blanche de), tutrice de ses enfans Jean et Pie^çie, 
tient du C^ de Clermont, sire de Bourbon, les ûe& deGouaoi|*en 
Bourbon., et de Cuzy en mvemois; 1300. (r. 469, p, 84.) 

BEAUMONT (Perronette, V de Lîgier de), sœur de feu Henri de 
Huchon. Dom. et mouv. à Surine : Beai^eu, 1309. (r^ 489, 
p. 344 j 

BEAUMONT (Régnant de), Chev., sire d'Espuille, pour Marie 
de Bourbon, sa femme. Divers dom. et seg. en Bourbon. , 1350. 
(r, 432, p. 23.) 

BEAUMOMT (Bobert de). Dam. Troisième partie des fie& mon- 
▼ans de la terre de Burianne: Moulins, 1378. (r. 455, p, 10.) 

BEAUMONT (Louis de), Chev. Prévoté de St. GenerouU : Sau- 
mur, 1455. — Louis de Beaumont, Chev., sénécl4^ de Poitou. T. s. 
du Plesseys-sur-Ace^ et de Butchoire, avec dr. de chàtellenie : 5a- 
blé, 1458, 1467. Le même, qualifié chambellan du roi de France et 
du duc d'Anjou, tient aussi la terre et seg. de la Haye-Joulain : ^n- 
gers, 1470. (r. 329,/?. 62; r. 345, p. 18; r. 1342, p. 88; r. 1347, 
p. 205.) 

BEAUMONT (Ant. de), bourg, de la ville de Salers. Terre appd. 
de la Rode, t tenue en fief franc et noble, à honneur et hom. demain 
et de baiser débouche » : H.^.iuv., 1502. (r. 471, p. 117.) 

BEAUMONT (François-Joseph de). T. s. de Bellegarde : Marche. 
1718. (r. 477, p. 635.) 

BEAUNAT (Jean de), écuyer. T. s. de Beaunay et du Touaay : 
Moulins, 1506. (r. 453, p. 183.) 
BEAUNE (Jean de), Chev. Maison de Chambaranges, et divers 



Digitized by 



Google 



BEA 83 

tèotmtns réler. âe lai en la par. St. Salpice: Forez^ 12 on 1393. 
(r. 492, p. 213.) 

BEAUNE (Jaques de), T. s. d'Argy ; Mmtrlchart, 1488. (r. 353, 
p. 15.) 

BEAUNOIR (Jean de), paroîss. de Tholon. Héritages an territ. de 
Saône : Beçay, 1330. (r. 455, p. 217.) 

BBAUREGARD (Adélaïde de), dame de la Goasture. Le mas de 
tfanailît, h. j. cens et tailles: Montluçon^ 1355. (r. 461, p. 202.^ 

BEAUREGARD (Pierre de), écuyer. Dom. appel, de Flandres : 
Hérisson, 1505. (r. 453, p. 155.) 

BEAUREGARD (Jean de), écayer, fils de feu Louis de Beauregard, 
écuyer. T. s. de la Mothe de Joudres, par. de Bouresse : Civray, 
1678. (r. 435, p. 12, 84.) 

BEAUREGARD (Phil.-Hélie de), lieut. de Dragons, comme yitric 
(beau-père) des enlàns mineurs de feu Pierre Pain et de Françoise 
OlIiTÎer, héritiers de François Pain, leur aïeul. Fiefs du Peyre-Reau- 
don et de Lambertière : Partenay, 1700. (r. 436, p. 349,350.) 

BEAUREGARD (Marguer. de), F. s. de Leigné, par. de Chapniers : 
Ovray, 1705. (r. 437, p. 106.) 

BEAUSEMBLANT (Artaud sire de), Chev., du dioc. de Vienne. 
Traité de son mariage avec Berenguelle, fille de Bernard Pellet, Sg. 
d'Aleth, de AUsiOy du dioc. de Nîmes; 1371. (r. 1396, p. 422, 



ÏAUSSEURICE (Béatrix de), al. Beaugnerte, ve de Michel 
Gôrsa, profess. en droit, tutrice de leurs enfans. Maison de Dés, 
dom., grange, garenne et cens au territ. de St. Julien : Forez^ 1339, 
(r. 491, p. 136.) 

BEAUSSIER (Robert le). Office de Sefgenterie fayée, tenue du 
Roi à hom. lige; 1602. — Etienne le Beaussier, son fils. Idem; 
1606 : Mûns. (r. 352, p. 161, 162; r. 353, p. 39 ; r. 430, p. 15, 
16.) 

BEAUSSON (Marguer .-Alexandre de)*, femme de Gilbert de 
Courteux, Chev., Sg. de la Guierche. T. s. du Bois, par. de Dc- 
wille : Murât, 1694. (r. 476, p. 54.) 

BEAUSSON (Ant.-Alexandre de), écuyer, fils de feu Gilbert-Ni- 
oohs-Alexandre de fieausson, écuyer, très, de France, et de Jeanne 

par. de Valon : Hérisson, 1695. 

de), écuyer, lieut. de vaisseaux ^ 
roux. Fiefs, seg. de Prugnes, par. 
el ; de Beausson, par. de Tarjat ; et 
ay, Hérisson, Montluçon, Moulins^ 
) Ses enfans mineurs sous la tutelle 
ayer, très, de France ; 1723, 1724. 
r. 481, p. 29.) 

, fils de René de Beauvais, écuyer. 
Uns, 1666. (r. 355, p. 61 , V. 357 



Digiti 



zedby Google 



84 BEA 

BEAUVAU (Bertrand de), Ghev,, Sg. de Precigny en la ekàld* 
de Sablé, capît. du chat, d Angers, lieut.-gén. des terres de FrÉnœi 
du duc d'Anjou. Chat. t. s. de St. Laurent-des-Mortiers : Angetê % 
ens. la forteresse de Ternay et dëp. : Loudum^ 1427 ad 1472. (r* 
335, p. 133;r. 337,;>. 29;r. 339, p. 18; r. 346, p. 12; n 1342, 
p. 164.) — Aveu au duc d* Anjou* par Bertrand de Beauvau, CbcY»^ 
Sg. de Precigny, en 1458: « Item^ avons droit de mener oo&fre 
B mener, le jour de la Trinité, par mes gens et officiers^ à la danoe« 
» tontes les femmes jollies qu'ils trouveront à Sanmur et es ÛMbeveg, 
» tout ce dit jour ; et sera tenue chacune femme jollie boller à 
» mesd. officiers quatre deniers et un chapeau de roies; etaacia 
f qu'elles ne voudraient venir dancer avec mesd* gens et officieft etf 
i ce ordonnez, pourront piquer d'un bâton qui sera marqué de ttei 
armes, et sera ferré au bout en manière d'aiguillon, lad. femne 
i jollie qui sera refusante de venir dancer comme dit est, trois Ml 
» és'tcsses. Et avec ce, moy et mes officiers avons droit, icelni jour 
» par chacun an, de contraindre toutes les' femmes qui ne aeroaf 
» jollies, de bordeau qui seront notoirement diffamées de ribaudya, 
» de venir à lad. dance avec lesdites femmes jollies, ou de me paywr 
» cinq sols. » (r. 329, p. 45.) 

BEAUVAU (Louis dej,Ghev., fils de feu Pierre de Beauvau, Cbani* 
bel. du duc d'Anjou: 1431. — Louis de Beauvau, Chev., sénécfad 
d'Anjou, premier cnambel. du roi de Sicile. Hôtel de Casenenny 
près le chat. d'Angers ; 1451, 1456. — Louis de Beauvau, écoyeri 
Sg. de Precigny, Baronnie de Sillé-le-Guillaume : 1489, MamSi 
(r. 336, p. 135 ; r. 348 bis, p. 15 j r. 1340, p. 35; r., 1341, p. 88.) 

BEAUVAU (René de), Chev., fils de feu Pierre de Beau^ao^ 
Chev. Echange de menus objets entre -lui et Jean Trondiet, defii. à 
Saumur; 1474. (n 1346, p. 267.) 

BEAUVAU (Pierre de), écuyer. T. s. de Sermaises : Bougé, 147S 
ad 1508'. (r. 347. p. 13 ; r. 348, p. 40.) 

BEAUVAiJ (Ysabeau de), dame de la Jaille et de la Eoche-Talb^t, 
demoiselle de la Reine de Sicile ; 1479. (r. 1343, p. 223.^ 

BEAUVAU (Ant. de), Chev., Sg. de Precigny. T. s. da Tourtel; . 
Saumur, 1484. (r. 351, p. 114.) 

QiBAUVAU (Marguer. de), femme de Gilles Couvrain, Chev., %« 
de Sacé. Devoirs féodaux à eux appart. sur la terre et seg. de Sillé4»- 
Guillaume : Mans, 1499. (r. 348 bis, p. 15.) 

BEAUVAU (Jaques de)^ Chev., 1^. du Rivau, écuyer de réeorîe 
du Roi, fils de Gabriel de Beauvau, Chev. de l'ordre. Baronnie. terre 
seg. de St. Cassien : Loudun^ 1584, 1617. (r. 351, p. 114 ; r. 357, 
p. 68.) 

BEAUVAU (Henri de), Chev., gentilh. ordin. de la Chandb. dti 
duc de Bar (titre passé dans la maison d'Anjou). T. s. de Beauvau et 
de Sermaises : Baugé, 1607. r. 353, p. 56 et suiv, ; (r. 430, 
p. 15) 

BEAÎIVERGER-MONTGON, al. Beauvergier (Pierre de), écuyer. 
T. s. de Verdrine ; 1699. — Charles-Alexandre de Beauverger-Mont- 



Digiti 



zedby Google 



BEA 85 

gOBf Chew.f cMnime hërtt. de Pierre-François et de Pierre de Beau*» 
Terger-Montgon, ses père et a!eul« et aussi de Jacqueline la Soudière 
et de Marie de Banne, ses mère et uenle. T. s. de Montgon, la Sou- 
dière, le Bottcherat, le Monteil, Aubusson^ Boissonnelle, es par. St. 
Diès, Anlias, Conrpière, Espinace.: 1669. Mercosur^ Riom. (r. 499, 
p. 332, 234, 630; r. 502, p. 110.) 

AUUVERGl^-MONTGON (Jean-François de), Ghev., fils jde 
Pierre de Beauvergiei-Montgon, Ghev. et mari de Jacqueline de la 
Motte^Merinchal et de Plantadis. T. s. et dlme de Matroux, et de la 
Moile-Merincbal en Gombraille, par. St. Pardoux et d^Outreix : 
iWom, 1669 ad 1686. (r. 499, p. 96 ; r. 602, p. 33 ; r. 503, p. 172 ; 
r. 505, p. 3 ) 

BBAUVERGER-MONTGON (Charles-Alexandre de|, aev., fils de 
François de Beauverger^-Montgon, Ghev. T. s. de Boissonnelle, et 
Monten : RUm, 1683. (r. 503, p. 40, 545, 551.) 

BEAUVERGER-MONTGON (Jean-François de), ëcuyer, Sr. de 
Châieaa-Charles, fils de feu Gabriel de Beanv. Métairie et dom. de 
Roiliy, par. de.Miremont; 1670. Le même, Ghev., lieut. col. dln- 
fanterie ; 1686. — Louis de Beauvergier-Montgon, Ghev. son fils, ' ^i 

pour Esmée de Sarre, sa femme. Té s. de Passât et de Montroux, ^^^' 

r. Si, Victor et d'Outreix ; 1686 cfrf 1717 : Montluçofty Riom, 
474, p. 604 ; r. 477, p. 270; r. 506, p. 118.) (Voy. Lestrange.) 
-** Beauverger^Montgon, (Gabriel, al, Pierre-Gabriel de). Le prienré 
de Sie. Groik d'Augerollcs : Atom, 1685. (r. 503, p. 456 ; r. 504, 
p. 100.) 

BBAUVERGER (Sîmonette de), dame de Begns, v« de Henri-Gaston 
de la Rocbefoncaud, Sg. de St. Ilpese. Ghàt. t. s. de Begus^ par. de 
Vahres, mandement d'Anglard, élect. de St. Flour; 1684. (r. 503^ 
p. 214.) -« Ghariotte de Beanverger, abbesse de Ghazes; 1686. (r. 
504, p. 100.) 

BEAUVILLE (Arnaud de), Ghev., Sg. d'Estelle, à cause d'Elisabeth 
de Chauvignj, son ép. Fief et dom. de la Hautonnière; 1603 ; et 
comme garde noble de René de Beauville, B<>° de Septforges. T. s. de 
la grande Kente et de la Hattonière ; 1606 : Chdt.^du-Lolr. (r. 352, 
p. 151 ; r. 354, p. 92.) 

BEAUYILUERS (Paul de). Duc de St. Aignan. T. s. d'Argy ; ens. 
le comté de Buzançois : Tours ^ 1699. — Paul-Hypolite de Beauvil- * 

Uers. duc de St. Aignan, son frère. Le comté de Paillou : Tours^ 
1704 ; ens. la terre et seg. de Montresor, et le fief de Liège : Loches^ 
1720. (r. 425, p. 13, 58, 79, 80.) 

BEAUVOIR (Bernard de), Sellovisu, du chat, de Poilly, vend a 
Gnichard, sire de Beaujeu, une vigne sise à Talonte ; 1314. (r. 1389, 
p. 371.) 

BEAUTOIR (Amé de), Chev. sîre de Villeneuve, du Mars et de la 
Pain. Hom. à Louis, duc de Bourbon, d'une rente perpétuelle sur son 
diàt. de Bùurbon^, 1331. (r. 1377, p. 2763.) 

BEAUVOIR (Amédée de), et Briand de St. Prix en Jarèse, Ghev.; • 
eai. FlMÎe de Jarèse^ dame de Ligniètes, comme héritien de feq ^ 



Digiti 



zedby Google 



86 BEC 

Guignes de Jarèse, Qier. Qiàt. t. s. de MereTille au dioc. de Lyon : 
Forez, 1344. (r. 492, p. 140.) 

BEAUVOIR (Philib. de), Dam. Maison forte de Bordianx, aL 
Bourdeaux, près St. S^rmphorien, dioc. d'Autan : Beaufeu^ 1355. (r» 
489, p. 330.) 

BEAUVOIR (Claude de), Chev. Justice h. m. et b. sur les tèner 
mens du tîU. et territ. de St. Germain-des-Ghamps : ChàL'CkOÊn. 
I444.(r. 470,p. 79.) 

BEAUVOIR (Jean de), Sg. de Basoges et de Montis, cons. du Roi 
et son bailli de Rouen. Chàtellenie de Beaupreau : Angers, 1467. 
(r. 339, p. 2.) 

BEAUXIER (André). Herbergement de la Giraudière, par. St. Biez ; 
1394, 1401. Pétrone s» ve; 1407, id. \ Chàt.^u-Loir. (r. 344, p. 
80,81, 118.) 

BEBRI (Léonard). Fief de Gambon, et le tènement du Chier. 
Marche, 1669. (r. 474, p. 111.) 

BEC (Pierre), aL de la Garde, Dam., comme tuteur de Jean Bec, 
son neveu. Dîme appel. Guiliion, par. de Perreux : Beaujeu^ 1401. 
(r. 486, p. 47.) (Voy. Bech.) 

BEÇAY (Clément de). Maison, terre seg. de Boban, par. de Bu* 
xières : Bourb,, 1354. (r. 453, p. 150.) — Agnès, sa ve^ remariée à 
Tbomas le Genevois. fVoy. Genevois.) 

BEÇAY (Thévenin), paroiss. de Jaligny^ pour Etienne, son fils et 
Toussains, sa fille. Maison de Monnet, Dom. et dr. en dép. : Chave^ 
roche, 1443. (r. 467, p, 280.) 

BECÉ (Guionet de), boui^. de Villefrancbe. Le bois de Chenîtres, 
par. de Rogueins, RoguenU', 1406. — VerandeBecé : 1441, Beau" 
jeu. (r. 485, p. 26, 27.) 

BECH (Le Prodome), Dam. Serm. de fidél. et prom. d'aveu au sire 
de Beanjeu, 1400. (r. 486, p. 137.) 

BECH (Loiiis), de la Garde, Dam., fils de feu Guill. Bech, Dam. 
Hospice appel, de Laye, dom., dime, bois et mouv. : Beaujeu^ 1441. 
(r. 485, p. 58.) 

BECH, al. Bêché, Becheo^ (Catber. de), Damoiselle, t« de Bertrand 
de Bauzat, Dam. F. s. de Laval au mandement de St. Bonit : Forez. 
1291.(r. 492,p. 294.) 

BECHARD (Guill.), fils de Jeanet Bechard, Sg. de Cory, Dam., 
pour sa fe Tsabelle, fille de feu Hodon, dit de la Vauguyon, Cher. 
Maison de Chatenhie et dép., par indivis avec Jean Rossin, Dam.; 
autres dom. et dr. en la par. de Tresail : Chaveroche^ 1342. (r. 468, 
p. 167.) 

BECHE, aussi Becb (Geofroy) autrement de Ruilly, Dam. Maison, 
dom. et mouv. en la par. St. Vincent de Boisset : Beat^eu^ 1441. 
(r. 485, p. 46.) ^ 

BECHE (Jean de la), paroiss. de Veroi. Maison, terres, grange, 
bois, garenne, vigne, cens et tailles en la par. St. Loup; 1322. — 
Jean de la Bêche, clerc, son fils, Idem ; et dr. sur les dîmes de St. 



Digiti 



zedby Google 



BEG 87 

Loup, de Besdon, et de Pariseul ; 1342, 1357 : FemeulL (r. 460, 
p. 1S4, 166, 204.) 

fiECHE (Jean de la). Diverses parties de terre, dime et cens en la 
par. de St. Loap : FemeuUy 1411. (r. 460, p. 130.) Au texte : 
éruyer ; au dos, non noble. 

BECHE (Jean et ThéTenin de la), frères, bourg, de Varennes-sur- 
Âllier, et leui%0* Marguer. et Cather. de li^ Garde. Cens et tailles en 
la par. de Montdômbroux ; et autres en celles de St. Loup : Ckavero^ 
cke, FemeuU, 1443. (r. 460, p. 96; r. 468, p. 231.) 

BECHEREAU (Charles- An t.; Jean-François ; Charlotte et Marie, 
enfiins de Nicolas), av. en pari., fils de Jean Bechereau. Maison et 
dëp. à Mehvn'$ur'Y.\ 1671. (r. 444, p. 20 ; r. 445, p. 106.) 

BECHET (Ayœonin), pour Margote, sa f«, fille de feu Pierre <ie 
Hangibert, Chev. Vignes, cens et tailles en la par. de Sancet, ou 
Sanciat : f^gmgtfi/, 1322. (r. 459, p. 180.) 

BECHET (.Joseph), contrôl. gén. de l'ordinaire des guerres. F. s. de 
Chaumont : f^ierzon, 1714. (r. 449, p. 158, 211.) 

BECmÈRES (Amblard de), BecherHs. Le mas de Castallinet et dép., 
par. de Nazac : Carlaty 1352. (r. 473, p. 79.) 

BECHOT (Germain), bourg! de St. Flour. Cens, rentes, h. m. et b. 
j. aux vill. de Chazauxet de Fontbonne, par. de Neuve -Eglise ; 1669. 
— Pierre Bechot^ son fils ; 1684 : Murât, (r. 499, p. 346 ; r. 503, 
p. 219.) 

BECZAT (Philippine, v^.de Humbert), héritière de son mari et de 
lenr fils mort intestat, abandonne la success. à Ls^urent Beczay, son 
beau-frère : Forez, 1310. (r. 1402, p. 1391.) 

BEDON (Perrot), Dam., potir sa f« Marguer. d'Alcros, fille de feu 
Pierre d'Alcros. Hospice, dom., bois, garenne, dime et mouv. en la 
par: de Thiers; 1335. {r. 472, p. 112.) 

BEES, al. Bues (Humbert dç), Chev. et Marguer. Rabutin, sa f«. 
Maison de Chavanes, dom., bois, moulin et mouv., par. de Crotel : 
Beaiijeu, 1259. (r. 485, p.. 96.) 

BEET (Jean), paroiss. de Montet, comme tuteur de Perronelle, fille 
de feue Tsabelle de Chapes, Damoiselle, sa f«. Cens es par. de St. 
Somîn, de Roclcs et de Voijssat : Chantelle, Murât, 1443. (r. 460, 
p. 367.) Non noble. 

nantellière. F. s. de Nazay : Parte" 

is Le Cour, cons. en la Cour des 
Vazeilles, et partie de la dime de 
1669. (r. 499, p. 570.) 
France, et Françoise de la Tour 
Donnezat; 1669.* — Victor Begon, 
e Turenne, puis capit. en celui de 
utié acif. de Françoise de la Tour 
s; 1684, 1700. — Jeanne Begon, 
: pour elle Pierre Poisson, écuyer. 
— Françoise Begon, v* de Pierre 



Digiti 



zedby Google 



8S BEL 

Poifi6oii, écayer, Sg« do St. Geneet ; Idem^ par. St. Jctn de 
doîgne; 1723 : Clcrmont, Riom. (r. 503, p. 277; r. 506, p. 8S, 
267 ; r. 607, p. 35 ; r. 508. p. 43.) 

BEORIN (Jean), et Jeliau Tçtan. Menue rente en grain : remaiiil» 
1300. (r. 460, p. 196.) 

BEGUE (Gabriel)^ écayer. Boi», «ena et rentes : ChwP&rûchê^ IM5* 
(r. 452, p. 35.) 

BEGUE (Gabriel), et Jaques Chevalier, dit Bcgne, paraiss. de 
Bert. Gens et tailles es par. de Sorbers et de Montcoonbvons, airee b 
bois de Sertenc^ : Chaveroehe, 1506. {r. 468, p. 373.) Mon 
nobles. 

BEGUE (François le), écayer, S^ de Bfmitpensier, fils d# H«Dri W 
Bègue, Sr de Viliemenard, président an présfd. de honwil pMit^fik 
de PbU. le Bègue, revêtu du même office, et arc -petit-fils de Cbala 
le Begiie, Sr d'Omon et de Grossoume. Gensives pereept. sar les par. 
de S^ Martin d'Auxigny et de S^ Georges Vasselay ; 1669, 16dO. — 
Pierre le Bègue, GImt., président %u. inôrae présidial. Le HeoMiédt 
Yillemenard dans Tétendue de la par. de S^ Ganaaîn ; 1684 : B ê m^ é 
(r. 445, p. 14, 364 ; r. 446, p. 54.) » . 

BEGUE (Guill. le), Cfaev.^ Sg. de la Borde, fik de Jean le Beg«e, 
Chev. T. s. de S^ Amand, par. des Martres d'Àrtières ; 1681, 168& 
— '•Marien le Bègue, Chev., Sg. de la Borde, son fils. Idem ^ 1716^ 
1731 : Clerm, (r. 503, p. 113 ; r. 504, p. 28 ; r. 507, p. *i >r. 
511, p. 14.) —s 

BEGUE (Gabriel de), écuyer, Sg. de la Coar et du Chaillon, mairr 
perpétuel de Bourges. Fief de Milaufiray, par. d'Ailogny ! Mekm- 
5ttr-r., 1700. (r. 447,p. 166.) 

BEGUES (Gcû de). Rentes en blé el gelines; 1301. -* Jean èê 
Bègues, Dam. Maison, moulin, vignes, cens en la par. de BagaM, 
1326, 1342. ~ Bonnette da Bègues, ^lle de feu Gnionet de B^^oes, 
al, Becques. Maisons, terres, prés, es par. de LaWt et de Bagnes, an 
la châtell. de Rochefoit ; 1352 : Gannça. if. 469, p. 9, 22, 29.) 

BEGUINE (Béatrix), y« de Guill. Tasteun, de ChambpA. Bait tène- 
meas en la par. d'Aveuldres : Bowrb,^ 1357^ (r. 464, p. 400.) Nos 
noble. 

BEHUCHET (Nicolas), Cbev. T. s. du Bois, par. de Montersille : 
Lo»rfi/», 1404. (r- 346, p. 19.) 

BEIF (Ant. de), Cbey., Sg. de Mauge, vend une maison sise à 
Angers près la porte Angevine ; 1461. ^^ Jean de Beif, écuyer. T. s. 
de Mauge et de la Cbalopinière, dont il obtient la b. justice ) 1476| 
1489 : Chàt.-du^loir. ir. 1436, p. 16; r. 1348 *<s, p. 18, 31 it. 
1351, p. 33.) 

BEI&NES, al. Baignaz (Guill. de). Cher. Serment et prom. à'vnm : 
Beayjeu, 1400. (r. 486, p. 148.) 

BEINGON (Pierre et Guill. le), BeingmU, frères. La mdla dt 
Couses^ terres» étang, garenne, vignes et tailles en la par. de Cm- 
nay : BQurb.^Lanoy, 1377. (r. 466, p. 232.) 

BEL (Louis le), écuyer. T. s. des Foss^, oL Fomsas, \ 



Digiti 



zedby Google 



BEL 89 

U légence : Chizape, 166S ad 1717. (r. 433, p. 19; r. 437, p. 250 ; 
r. 438, p. 252.) 

BEL (Gîlbert-NicoIas-le), écuyer, fils d*Ânt. le Bel, éctiyer. Le 
cpiarl é» dimes de U par. de Maaerat, 1678; il signe : Gilebmer- 
Nicolas le Bêle, — Gabriel le Bel, écuyer, son fils. F. s. du Plot , 
par. de Moisirat; 1723. — Nicolas Je Bel, écuyer. F. s. du Plot; 
1717 : MarUluçon. (r. 474, p. 072 ; r. 477, p. 274 ; r. 478, p. 341.) 

BEL (Pierre le), écuyer, Sr. de SeneuiU à cause de Françoise de 
GoiMnt. T. s. de Girard, par. de -VUkdieii : Jump, 1722. (r. 438, 
p. 454.) 

BEUHNAR, a/. Beldiisar et Beaudiner, Bello prandio^ (Aymar, 
sire de>. Ch&t. de Centâlon et dép. : Forez, 1245. (r. 492, p. 160). 
— Aymar de Beldinar et Guillemet, ses fils, vendent à Aymar, Sg. d^An* 
■onay, le Chat, fort, dom. et justice é*Jyo^ au dtoc. de Vienne; 
eus. le Fiel de RoîOea : Bemjeu, 1270. (r. 1360, p. 813 ; r, 1392, 
p. 729.) 

BELDIP^AR (Goill. de). Traité de son mariage ayec la fille de Be- 
raud de Solemniaco: Forez, 1321. (r. 1398, p. 656.) 

BELDINAR (Luqne, Dame de), et de Fayn. Cbàt., t. s. de Cor* 
nOlion, de St. Germain-LaTal, etc. : Forez^ 1315 «cf 1325. (r. 1395, 
p. 207 ; r. 1401, p. 1061 ; r. 490, p. 245 ; r. 494, p. 66.) 

BELENFAMT (Gnill.) journalier, et Pierre Belenfant, laboureur, 
soa fiU. Maison, terres et emplacement de moulin, au vill. du Bas- 
Yandegon, pm de St. Eloi de Giy : Mehun-sur-Y., 1687 ad 1693. 
(r,446,ji>. 149 ; r. 447, p. 18, 124.) 

BELHOIR (Jaques de), proc. au présid. de Poitiers. Maison 
noble de la Peyre, et le fief de Cfaassigny en dép., tenus à hom. lige, 
en b par. de Cba^neuil : Ma^tbergeon, 1697. — Jaqnes de Belhoir, 
son fib aine, idem ; 1701. — Henri de Belhoir, échevin. de Poitiers^ 
idem ; 1716. (r. 436, p. 91, 401 ; r. 438, p, 159.) 

BELICHC^ (Jean), teinturier en soie. Partie d'une rente noble, 
CB la par. de la Guillotière^ Lyon^ 1686. (r. 495, p. 151.) 

BELiN (Gilbert), proc. au siège présid. de Bourbon. Le quart de 
la dîme de Losme, par. de Bressolles: Moulim 1362. (r. 474, 
p. 356.) 

BELIN (Guill.) fils de ieu Etienne Belin, et autres ; famille nom- 
breuse de laboureurs. Terres, prés, bois, cens et rentes, tenus par 
eux an devoir féodal de garde t^ les jours de marché, la porte du 
cbât. de TMer$\ 1512, 1517. (r. 472, p. 83 ad 86, 102, 103.) 

BELIN (Allard), banquier à la RocheHe, mari d'Elisabeth OlUvier. 
fille d'Etienne OiliTier. F. s. du Trenilbaston, par. de Nieuil : La 
Moehelle, 1717. (r. 439, p. 55 ; r. 440, p. 22.) 

BELIN (Charlà), directeur des affaires du .Roi, pour sa f« Anne- 
Thérèse Bulin. F. s. de PelHgeat, par. St. Germain d'Entrevaùx r 
Kemeu^ 1718. (r. 478, p. 6.) 

BELIN (François), cordier, et lean Joaffin, refi bcmnetier, enfans 
dftStiyin Joulfin. Chadm ane partie de maison, à MthttHriur-Y . \ 
13:23. (r. 451, p. 87.) 

12 



Digiti 



zedby Google 



90 , ^ BEL 

BEUNATS (Jeanne de), y^ de Jean Laiier, Chev., Sg. de Brion. 
T. s. de Mon toron, ayec le chat, et maison noble de Ghedrac : Riènif 
1683. (r. 603, p. 23.) 

' BELLAIPr(ioachini-Robaîn). T. s» de Fressineaux, par. de Moa- 
hant : Montluçon, 1728. (r. 480, p. 11.) 

BELLAY (Robert do), écuyer. T. s. d'Athées, par.de Longues, 
et dr. en la forêt de Monnays : Sauge, 1454, ad \S02. {r. 342, p. 
67;r. 447,p. 3;r. 448,p. 36.) 

BELLAY (René do), Sg. dudit lien, Ghev:. de l'ordre^ Châtdl., 
t. s. de Netiillé ; 1581. (r. 369, p. unique). — Marie du Bellay, F de 
René du Bellay, Chev., Prince d'Yvetot, pour son mari. Baronnies, 
terres et Gh&tell. relir. à* Angers^ Baugé^^Chinon^^aumuni 1605. 
(r, 352, p. 80.) 

BELLAY (Martin du), Ghev., capit. de 50 hmn. d'armes( Prince 
dTyetot, Bon de Thouars, etc., etc., et Louise de Sapponiéres, son 
ëp. Fief de la Roche^Rigault, Ghàtell;, t. s. de Neuîily, Benay et 
autres : Jngers^ Baugéj Chatellerauty Chinon^ la flèche, Loudun^ 
Saumur ;ie01 arf 1613. (r. 353, p. 961 ; r. 354, p. 100.) ReL de 
lui : Henri Bertre, Sr du Vaurozay ; Gharles de Broc, Sr de la Ville-au- 
Foùrrier ; Blathieu Guyot, Sr de Montagut ; François Qui-rit, Sr 
de Vauricher ; Gbaries de la Rivière, Sr de Fontaine } Jean Sauve- 
gniéres, Sr de St. Germain et du vivier des Landes ; écuyers. 

BELLAY (Pierre de), écuyer, Sr de Gourbe, capit. d'une tom« 
pagnie de gens de pied, au rég. des Gardes. Retrait féodal de la dlme 
de Gbessé : 'Jngers, 1613. (r. 354, p. 109.) 

BELLE CHASSAGNE (Perronin de). Dam. Renta^ en grain au 
vill. de Ligneul : Hérimon, 1307. (r. 462, p. 132.) i' 

BELLE (Nicolas le), écuyer, fils de Jea» le Belle, écuyer, et de 
Marguer. de la Garde. T. s. de Belle-Ghassagne, par. de Gbamblet : 
Montluçon^ 1724. — Anne-Marie le Belle. Rente noble au faub. de 
la Guillotière: Lyon, 1730. (r. 478, p. 541 ; r. 498, p. 45.) 

BELLEBOUGHE, Belboca (Gante), vend à Gui, C^ de Fores, 
une pièce de terre pour Iprmer le^ Marché de la rue de la Tour, dé 
strata TurrU, à Mmtbrisson ; 1333. (r. 1395, p. 175.) 

BELENAVE, aussi Bellevane, et Balavania^ (Roger de), et Marie, 
son ép. Moitié du bois de la*GoIete, vendue au sirèide Bourbon, et 
garantie contre sa sœur naturelle, née ^ son père et de la f de 
sire Raoul de Berchart; 1245. (r. 1356, p. 256.0 

BELLENAVE (Helyet de), Dam. Vigne et rentes avec un dr. 
d'usage, en la forêt de Tronceon : Chantelle 1301. (r. 458, p. 121.) 

BELLENAVE (Jean, Sire de). Dam., pour sa f*^ Marguer. de 
Pont, fille de feu Perrin de Pont, paroiss. de Maignac. Gens et rentes 
sur divers tènem. aux territ. de Groset, et de S' Bonit. ; il échange 
avec Pierre, duc de Bourbon^ ses dr. sur l|i ville de St. Pourçain| 
contre d'antres, en la ville de Tregnac, et en la seg. de Bellenave ; 
1344. (r.'49J,p. 5 ; ri 1364, p. 1317.) 

BEU^ENAVE "^lirguer. de). Damoiselle, v« de GuiHi d'Yssarpan, 
YsarpamOf Sr« de Chhain ; comme tutrice de leurs enfuis, J^|p, 



Digiti 



zedby Google 



BEL 91 

Goilf., Antofnet, Josep, {al. Josef, al. Jospt,) Agnès et Jeanne. 
T.V., èsChàteIK de Bourh.-Lancy, Moulins^ Murât ;^ 1311 ad 1382. 
(r. 454, p. 128, 228; r. 461, p. 34 ; r. 464, p. 67; r. 467, 
p. 92, 97.) 

BELLENAVE (Jean de), Dam. Chat., t. s. de Bellenave, et 
arr.-fiefis : Chantelley 1378. — Jean-Jean, Sg., de Bellenave, Çbev., 
obtient main^levée d'un pré, «i la prairie de Bellenave ; 1394. 
(r. 458, p. 284 ; r. 1374, p. 2429.) 

BELLENAVE (Pierre de) écayer, et Béatrix Joglière, sa fe, pour 
daade ie Grant, fils de celle-ci, et de fea Etienne le Grant. Hôtel 
de Montellîs, donu et seg. ayant appartenu à Pierre de Montellis, 
écnyer, .et à Alips d'Uxel, son ép. : Chantêile, 1453. (r. 469, 
p. 59. 60.) 

BEOU^AVE (Lottis-Jean de), Chev. T. s. da Pescbin ; 1506. — - 
Louis de Bellenave, Chev., Sg. dudit )ieu, et du Peschin, T. s. 
de S' Vincent, de S' Cirgae, Chidrac et autres lieux ; 1504 : CAorn- 
Ulle, .émo. (r. 443, p. 19; r. 470. p. 259 ;r. 484, p. 26.) 

BELLENAVE (Marie de), ve de René de Gillier, Chev., M<* àp 
Qerambant. T. s. de Jannay, par. S* Didier : Billy^ 1717. (r. 477, 
p. 334.) 

BELLENGER (Gnill.), licencié es lois, et Jean Bellenger, Tainé, 
bachelier en théol. Terre et chàtell. de Thorigné ; ens. la'^métairie de 
Montagu Jqui fut à Jean le Vasseur, fils de Pierre le Vassenr, Chev. : 
Mans, 1462, 1469. (r. 343, p. 14, 17 ; r. 345, p. 23, 24). Bel. 
d'eux : Bonable de Tucé ; Pierre Le Vasseur, et Jean son fils, - Che- 
i^liers; Jean Quentin, sire de Limbaudière, et Jean de Villiers, 
écuyers. 

BELLENGER (Renée de)t, fe de Paul de la Saulgerie, al. Saugère, 
écuyer, Sr de la Bonssardière. T. s. de Torigné: Mans^ 1607. 
(r. 352, p. 79;>. 430, p. 4.) Tiennent d'elle: Jean de Villiers, 
Chev., Sg. de Pecheray, à cause de Bfarie le Vayer, son ép., et 
Jean le Roux, écuyer., Sr de Limbaudière. 

BELLENGER (Louis-Henri de), àg. du Luc-Chandenier. F. s. 
du Puychabot, fir« de Lorberie : Prouvant ^ 1716. — H^ri de Bel- 
lenger, son hérit.. Idem ; 1723. (r. 438, p. 207, 502.) 

BELLEREINJË, a/. Belle arrine (Ar^mburge, dite la), du chAt. 
de Bourbon, rocon. tenir de Jean de Château- Vilain, Chev., Sg. de 
Lnzy, dix sols de cens, sur la maison qu'elle relève en bourgeoisie à 
Bourbon ; 1306. (r. 1378, p. 2991.) 

BELLEROCHE (François-Phil. de). Petite rente noble, appel. 
de Beaun^[ard, par. de la Bresie : Lyon^ 1676. (r. 498, p. 62.) 

BELLET (François, al. Nicolas), Chev., capit. au rég. de Ven- 
d6me, fils de Jaques Bellet, écuyer, Sg. de Tavemost, et de Cather. 
Alexandre. Maison, t. s., et rente noble de Prony, par. de Chose, 
Liergueet Pouilly-le-Monial : Lyon. 1719, 1720. —Louis Bellet, 
Chev., Sg. df Tavemost, Chev. d'hon« au parlem. de Dombes, 
fi%tie riicolas Bellet, anc. présid. au même pari. Fief de Croix, 



Digiti 



zedby Google 



92 BEL 

à&m. eC rentm noUes, es par. de Theie, Jarnioit et antres, 1732. 
(r, 497, p. 10, 11, 29; r. 498, p. 67 ; r. 810, p. 11.) 

BELLET (René de), écojer, Sr dé Cfaalignj, ép. de Maiie da 
MassoD. F. s. de la Fouchardière, par. S^ Christophe : Châiellertmi^ 
1727. (r. 438. p. 658.) 

BEULET (Jean), garde rôitenr aux douanes de GanaaU T. s. 
de Colombier-Boiron/ par. de Champs: Gannatj 1735. {r, 481, 
p. 136.) j 

BELLETCSTE (Jean). Hkbergement de lIEspinardière, en la chà- 
tett. de Maiet : Chât.-iiU'Lairr 1392, 1402. (r. 344, p. 65, 118.) 

BELLETESTE (Jeanne), Dame du Conlombier, y« d*Ant. Bayard, 
tutrice de Françoise Bajaid, Damoîselle, leur fille. F. s. de Langlas 
Gannat, 1506. (r. 452, p. 99.) 

BELLEVLLE (Phil.-Jaques de), écnyer, S| de Rîeliemont. T 
s. de la Forest, de U Jarrie et autres lieux: Partenoy^ 1698. (r. 436, 
p. 235.) 

BELLEVILLE (Jean de), écu^vr F. s. de Oianieloup : Aolntef. 
1725. (r. 441, p. 21.K 

BELUN (Loui^, Talet de chamlK ordin. de Snianne de Bourbon. 
Dom. moulin, ëtang, garenne, etc., en la par. d'Averine, près de 
MwUns : 1499. (r. 484, p. 98.) 

BELUVKR (Robert). T. s. de Pan; 1663. — Jean BelHmr, 
Cher. Id9m ; 1687 : LifS^nois. {r. 433, p. 238; r. 435, p. 215.) 

BELLOEM^IANDO (Rodrigue de), C^ de Ribedreux, recon. tenir en 
engagement du duc de Bourix>n, la terre de Montgilbert: JB<//y, 
1434. (r. 1355, p. 139.) 

BELLORGEU (Jean, fils de feu Jean), Marguer. sa sœur et Jean 
Morel. Trois parties d*une terre qui appartenait oi-dev. à Bardiolo* 
mée de la Roche, Dam., par. de Rodes: Muraiy 1384. (r. 460, 
p. 341.) 

WULOY (Pierre de), Chev., Sr de Maison-Neuve. Maison forte 
en la par. de S' Genis-Laval: LifOH, 1721 . (r. 497, p. 108.) 

BELMEHET ^«icolas), Chevi. H6tel du Boys et dëp., par. de 
Monteraelle : Loudun, 1404. (r. 339, p. 25;) 

BELMONT (Quill. de), Belkmonte, Chev. fik de Jean de Bebnont, 
Cher. Quittance de 40 1. reçues d'Archamb., sire de Bourbon ; 1246. 
(r. 1369, p. 1689.) 

BÛuMONT (Pierre de), d'Aurillac, et Celebie, f de Pierre Boy- 
gas, al, Bonefay. Le mas de la Garîfe. dom. et dr. en dép., par. de 
Rossi: Cariât, 1355. (r. 472, p. 40.) 

BELOT (Jamet). Dom. de la Houssellière, par. de Thoire: Châê.- 
dH'LoIr , 1489. (r. 348 Ws, p. 18, 21.) 

BELOT (Christophe), fermier, héritier de« Gabridle Bernard, sa 
mère. Le quart du fief de Merdelon, par. de />im-^i{oi; 1710. 
(n 449. p. 30.) 

BELUEZÉ (dmstophe de), de Joncheres. Ghev.T. s. deS^Just,'de 
Ciourai et de Chomelis : Issoire, 1684. (r. 503, p. 384, 460.) 

BELUEZEIX (François de)^ ëcuyer, Sr de Joncheres, fils d'AnL 



Digiti 



zedby Google 



Ô8 

de Behnsn, ée«yer. T. s. d'Oradoar uUsêel ; ois. de MiKnu, Tonr- 
Ml, Qoarat : Momipeiuter, £1, à cause de feue Anne-Françoise Qaes- 
idd^Alkgrt, «a f*. T. s. de Chomelis : Riom, 1669. (r.499^ p. 263, 

m» 271.) V 

BCLVAL (Bertrand de), BelUtvalie, Sg. de Precîgny, Oiambellan e» 
.&> He d'bôtel de Bené, doc d'Anjou, et Ide, sa fe. ViMe et chàtell. de 
Dm, an d«ché de Bar, k eux donnés par ie duc d*Aa§ou qui les avait 
réanis à son dom. apm la mort de Collard du Saulay, Chev., pre- 
■ier mari de lad. Dame Ide; 14S2. (r. 429 bis, p. 23.) 

BELZUIfCE (Louise de), Duchesse de la Force, y« d'ArmamlNoiB- 
plff de Cauoiont, pair et maréchal de France, pour elle et Armand de 
Beisanoe, son neveu. T. s. de Vielleyille, autrement de la Magnonie, 
ptr. de Ban iCivray, 1677. — Armand, M^ de Beisunse et de Cas- 
HMaroa, capit. de cavalerie, sénéchal d'Age&oiset Condomois, Idem ; 
16», 1716. (r. 436, p: 235 ; r. 438, p. 100.) 

BINAED (Jean), fils de feu Jean Benard, Sr des Escotes. T. s. de 
Gidiaiid : jMwm.-/e-A^, 1669. (r. 358, p. 85.) 

BERAHD (Charles de), écuyer, Sr d'Arville. Terre et baron 
Sa u f cl e ue , par. S^ Laup*«ur-aier : Issaudwiy 1701. (r. 448 

BCNAYENT (Guibert de), DamflpM». de ce qu'il tient en la Cbà- 
tê\. et vicomte de Cariât; 1316. «-* Guirbert de Behavent, aU Bene- 
tnt, Qlev. La moitié du chat. deMoutamé, et dép.^ par. de Raoul- 
kae; 1317. (r. 472, p. 153 ; r. 473, p. 104.) 

BENAVENT tBemard, sire de). Chat, de Valcasles, h. m. et b. j. ; 
présens Bertrand de Perafort, et P. de Turlande, Chevaliers : (ktrktt, 
1M9. <— Gaspard de Bcnevent, Dam. Dr. seig. sur divers mas en la 
p««dtBrammet; préseas Aldebert de Cariât, Chev., et Gerald de 
CWat,Dam.; 1329. (r. 473, p. 15, 34.) 

BeRAV£MT (GuâU. de). Dam. Cens en argent, gelines et grains a la 
mnifede Biur, par. de RaeuQiac ; témoins sire Addbert de Captât, 
Cher. ^^Aaibert de Benavent et Adhemar de Moaljoui, Damoiseaux : 
CMa«,13W. fr. 473,p. 4.) 

. BCNA^EOT ^eroard, aire de), Qiev. Accord avec Aldebert la 
GMa, Dam. au st^ d'un tènement noble assis à Avalon, par. de 
lna^dioe« de&odès; 1353. (r. 1365, p. 175.) 

BENAVENT (Pierre de), Sg. de Messellac et de MonUmant, 
te.dèS< Ftour. Cession par lui fiûte à Pierre de la Garde, < du 
«as de la Garde, et dép., par. deBaoulhac : Cariât, 1406. (r. 473, 

lENQON^Jeam etFran^). Chat. t. s. de Chastdus S^ Denys-sur- 
Coise : Forez, 1674 ; eus. la baronnie, t. s. de Rivière : Lyoh, 1681. 
— Jcau«Claiide*Grimod Bençon, bourgs de Lyqsi, comme hérit. 
(k feu son encle, noble Jean Bençon, ex-consul de Lyon. T. s. de 
Uvière, de Chasiellas et antres lieux; 1688. (r. 495, p. 134, 
lis, 166.) 

BENEGON (Phil. de). T. s. de Bamon, Luigny, Sanceaux et arr,- 
hki JyMOf^ 1301. (r. 462, pi 327,) 



Digiti 



zedby Google 



94 • ?. BBQ 

BENEZrr (AnfcM SU de Michel). H. f. et seg. de Ghtdriac, et 
par. d'Aïayrat, S^ Jusl et vieil Brioade : Uison, 1669. — Ant. Be^ 
nezit, ay. en pari. dem. à Brioade, Id.; 1670. (r. 500, £• ^9 

650 #* 

BENEZIT (Margner.), ▼« de Jean Tixîer, m^ pelletier. Renfla la 
par. d'Aleuge, élect. de^^ Flôur; 1670. (r. 499, p. 758.) 

BENGY (N.), écnyer, fils de feu Antoine Bengy, av. du Roi ta 
bar. des finances de Bourges, et Françoise Bengy, sa sœar, v* de 
François Favier, aL Feavre^ écayer. F. s. de la Motte PayvftUée, de 
Giavièrflfi, deS'Bei^eries; ens. la moitié du bois de la /Perchert]b| 
par. de Vasselaye '. Bmtrges^ 1669 ad 1675. (r. 4i5, p. t^^d, li^^- 
286.) • ' 

BENGY (Hugues), écayer, lient, orim. au baill. defierri, fils de 
Pierre de Bengy, Sr de Nuisement, et de Glande Fradei^ Hôtel de la 
Vieille Monnoye, situé à Bourges; 1670. (r. 445, p. 156.) ••**■ 

BENGY (Marie), fille de Henry Bengy, élu en l'éLect. de Boni^, 
et de Geneviève Gougnon ; ens. Magdel. Bourdaloue, Bilf d'Ant. - 
Bourdaloue, proc. du Roi, au siège de Mehun-sur-Y., et d'Hélène 
Gougnon, lesd. Geneviève et Hélène, filles de Jaques Gougnon, 
écayer, Sr de la Mouline. Terres vagues près la métairie de^ia* 
Moline, par. S' Eloi de Giy : Mehun-^ur-V^, 1681. (r. 445, p. Sftk' 

417.^ -y 

BENGY (Ant.), écuyer, av. en pari., pour lui et comme tateur de 
L(Miis, Charles et Magdel., ses frères et sœur, enfans d*Ant. Bengy, 
aussi avocar. F. s. de Loye, par. de Morogués^ Bourges, 1682. (r. 
445,p. 311;r. 446,p. 154.) 

BENGY (Jaques), écuyer, fils de Jaques Bengy, écuyer, et de Mag* 
del. Blondeau. Fief de Puyvallée, par. de Vasselaye : Bwrges^ 1695^ 
(r. 447,p. 176.) 

BENNE (Bertrand de)^ Dam., tient de Guignes de la Roche, Chev., 

sa maison forte et dép.yêise au chat. de*Pratelles : Forez, 1328. (r. 

' 1399, p. 768.) mt ♦ ^ 

BENO (Pierre de). Dam., vend à Guichard, sire de BeaÊjeu,' 
divers cens et dev. assis sur le mas de Farlans; 1297. (r. 1389,. 
p. 367.) 

BENOIT (Humbert), de S^ Peruise, écuyer. Deux maisons, dîmes, 
cens et tailles à Fretay ; 1354 ; et, â cause dTsabeaude Paluau, ta f». 
Un pré, deux pièce de terre et serfs à Paltiaa ; M96 : Chât.-Chinon. 
(r. 470, p. 23, 30, 103.) 

BENOIT (Jacque^, bourg, de Lyon. Fief et*dom. de Ghantemeri^; 
ens. une rente noble en la par. S^ Didier au Monl^'Or : Lyon, 17SS. 
(r. 498. p. 76.) *'* » 

BENOIST (Julien), boarg« de Paris. T. s. en la par. N.-D. de Ma- 
mers, baronniede Sonnois : Mans, 164>'. (r. 345, p. 70.) 

BBNOIST. (Louis), bourg., à cause de *sa f Glande Girard, fille^' 
d'Etienne Girard et de Marie Ghastellie : Bourges, 1685. (r. 445, 
p. 3630 

Bl^QUET (Jean), de Bordozeao^ paroiss. de Bourbon. Tailiei, 



i 



Digiti 



zedby Google 



BER . 95 

cens et rentes acq. de Darand Rofîet en la diàttdl* de Bourh. ; 1412. 
(r. 464, p. 236.) Non noble. 

BER (Guill.), • d'AvouIdrc. Partie de terre à Mesangi : Bourh. <t 
1388. (r. 463, p. 278.) Non noble. 

BEHAL (Guill.- Bapt. de), écuyer, Sr de Fargette. Rentes sur Ber- 
noy et Nozerolles, car. de la Chapelle d*Alagnon : Murât y 1669. (r. 
499, p. 37.) 

BERAL (Hugues), av. en layOle deMnrat, fils de feu Jean Beral, 
substitut à la Cour des Aides de Clerm.-Fer. Dom. et partie de bois an 
tUI. de Maurinie, par. de Cheylade, en la seg. de Mercœur, ékct. de ' 
Jt Mour; 1669, 1683. (r. 499,p. 649; r. 503, p. 31.) 

BERAL (François et Pierre de), écuyers, et Cather., enfans de 
Pierre de Beral, écuyer, et de Léonore Teilhard, al, Ilieliard, a/. 
Tercbard, et Cather. de Beral, Damoiselle, fille de Pierre, frère de 
François. T. s. de Lapsoo, aL Lapchon, de Massebeau, de Farges, 
etc., es par. de Chastel, de Bredon et de la Chapelle d'Alagnon : Mu- 
rât, S^ N^ùr ; 1669 arf 1724. (r. 499, p. 32, 37, 38 ; r. 503, p. 6, 
24, 546, 557, 560, 564 ; r. 509, p. i39.) 

BERANGER (Marie-Louise de), de Montmouton, W^àt Malanse. 
T. s, de Menet, par. de même nom : S^ Flour, 1721. (r. 507, 
p. 244.) .\ 

BERARD (Mathieu), de Sury-Comtal, vend sluO^ deForez, un pré 
à Valcherent; 1309. (r. 1395, p. 246, 314.) 

BERARD (Béatrijc, fille de feu Pierre), Chev. Deux vignes, en la 
par. de Semur : Beavjeu. 1328. (r. 489, p. 165.) 

BERARD (Michel), et Guillaume sa femme, vendent au duc d'Anjou 
une maison, terre et jardin, qu'ils relevaient de lui; 1455. (r. 335, 
P^144.) 

BERARD (Michel), de Gibourne. Le fief nommé Exempt, par. de 
Beanvais ; 1699. — Ses enfans, par leur curateur, François Berard, 
idem ; 1719 : Amay. (r. 436, p. 261 ; r. 438, ??; 393.) * 

BERA^ (Gilbert,) écuyer, Sg. de Cbazelles, à cause d'Eléonore 
l^her, sa femme. Dom. et seg. de Tournebise, par. S^ Pierre le 
Chastel : Riom, 1^23. (r. 508, p, 117.) 

BER^DIER (Jean), de la Chasotte, écuyer. Chat, fort, t. s. 
de Gresieu, par St. Jean de Bonnefons : Forez^ 1676. (r. 496, 
p. 810 

BERAUD, neveu di^sîre dé Mercœur, Son mariage avec Tsabeau, 
fille de Jean, C^ de Forez^ 1290. (r. 1370, p. 1926.) 

BERAUD (Guill.), chan. de Montluçon. Le mas de la Rouze, cens 
et rentes, es par. de Runet, de Celle et de Croxile : Montluçon, lâOl. 
(r. 461, p. 284.) 

BERAUD, ad. Beraut et Berault (Jean). Herbergement de Poeze, 
pràdeMirebeau; 1326, 1327, (r. 330^ p. 16, 17.) — Aymery Be* 
nud, dit Gautier, fils de feu Aymery Beraud ; même herbergement ; 
1356, ad. 1406. (r. 3^0, p. 11 ad 18.) — Gilles Beraud de Pouez. 
Fiefauterrit. de TEstrange : MirebeaUy 1447. (r. 332, p. 34.) (Voy. 
Oîvry.) 



Digitized by 



Goog% 



96 BER 

BEEIAUD (Jean), Dam. MâiioD, dom. atg. el avr.-fiafr et G»* 
▼ry, par. defiresset, deSt Germain d'Entreraux, et de Besson ; 1367, 
1367. —Jean Bcraud, écuyer, Sg. de Givry, son fils. La Maison- 
Dieu de Besson, dom., seg. et arr.-fiefii ; et, du chef de sa fenme Blar- 
gner. de Nea^ille, les hôtels, t. s. de Neuville et de La Lande : Mmratt 
Souvigny, ^emeuU, 1366 md. 1579. (r. 461, p. 12,. 25; r. 467, p. 
106, 107, 130, 253.) 

BËRAUD (Jean). Emplacement en la ville de la Roche sur Oyon, 
1389. — GeolTroy Beraud, de IVIotttbail. tfaison aa même lieu; 1408. ' 
Tiennent de lui Maurice dit Bourg, <al Nicolas MescUn^ cke^iers. 
(r. 333, p, 79, 80 ; r. 344, p. 1 1«.) 

BERâUD (liaurice), co-seigneur de Pratelles. Echange avec te seg. 
de la Roche, de divers cens assîs à Praielles : Ares, 1389. (r. 1398, 
p. 680.) 

BERAUD (Il(), dauphin d'Auvergne, C^ de Glermont. Mariage en- 
tre lui et Marguer. de Ghauvigny, du consentement d'Antonie de 
Gousant, mère de la future. Dot, 25,000 écus d'or ; 1426. (r. 1359, 
p, 748.) Nota. Il mourut quatre jours après. 

BERAUD (Jean), oons. aubaill. de St. Floor; 1669. -^Jean Be- 
raud, assesteur civ. et crim. au. même baiU., pour Jean Beraud, son 
père, anc, lieut. civil etcrim. aud.baill. T. s. deBochemore, par. dit 
Paulhaci !684 : Murât, (r. 499, p, 156 ; r. 503, p. 216.) 

BERAUD (Jean), m^ à Poitiers. Hôtel et fief de Fresanges, par. 
S^ Genest, al. Gênez d'Ambières : ChatelterauU^ 1669; ens. la mai- 
son noble, t. s. de la cour des Forges, par. S^ Georges des Baillar* 
gaaux, acq. de Louis Massard, écuyer, fils de François Massard, 
écuyer, tenue à hom. lige an devoir d'un homme de pied, armé en 
guerre : Maubergeon, 1671. (r. 433, p. 176 ; r. 434, p. 62, 91.) 

BERAUD, al, Berault (Pierre), écuyer, Sr de Fontbond et laRoise, 
lieut. gén., civil et crlra. au baill. de Dun-le-Roi, fils de Paul Be- 
rault, lieut. 4<én. au bail, de Berri. Les grand et petit étangs de Font- 
bon, par. de LsLuiSin : Dua-le-Boi, 1669, 1673. — René^Berand, 
écuyer, son fiU, idem ; 1697. (r. 444, p. 74 ; r. 445, p. 29 ; r. 447, 
p. 212.) 

BERAUD (Annet). F. s. de Murât, par. S^ Médard; 1669.— 
Elie Beraud, écuyer. Même fief; 1684 : Jubu$$on. (r. 474, p. 155, 
165.) 

BERAUD (JoachimK Chev. M»* de Groîssy, sg. de Torcy, grand au- 
diteur de France ; 1680. (r. 426. p. 5.) 

BERAUD (Claude), Sr de la Gillière, bourg. Rente noble, en la par. 
da Mont S* Chamond : Lyon, 1681. (r. 495, p. 111.) 

BERAUD (Noble-Claude) , S' du Reray, receveur des consig. en I9 
sénéch. de Bourbon. F. s. des Poissons, par, d'Aubigny : BeUe- 
verche\ens, les fief et seg. de Froux, .de Paccaud et de ChamaiU 
làud, par. de Prugnes et de Cousoa : Bourb., l)l5. (r. 477^ 
p. 139.) 

BERAUD (Bagues), av. en pari., pomr Margoer. Bonnet, sa femme. 
T. s. de Vougon, par. S' Bénin : ^ysnay ; 1698. (r. 476, p. 19.) , 



Digiti 



zedby Google 



BER 97 

BCRAUD (Pierre), Sr de Venoux. F. s. de Fraîgne, par. de 
Cencoing, a/. Sancoin: Bourh. 1711. — Gabriel Beraud. F. s. de 
Tenoax, péages, cens, rentes et corvées, par. de Bessay-le-Fro- 
mental ; 1715. — Remy Beraad, Sr de Maijas, donataire de Jeanne 
Beraad, sa sœur. Même fief de Venoux; 1716. ' — Cather. Beraud, 
femme de François des Maignoux, écuyer. Idem ; 1728. (r. 476, 
p. 40; r. 477, j?. 149, 336, 634 ; r. 480, p. 46.), 

BERATTD (Jean) substitut du proc. du Roi en }a Chfttell. d'Ays- 
nay, pour Jaqute de la Trbllière, sa femme. Tj^. de Yalvinaud, 
par. de Ten&xiX \ La Bruyère ' V Aubepin^ M il . i72ÎJ. (r. 477,». 
305;r. 478,p. 286.) 

BERAUD (François), bourff. F. s. de la Bourgonnerie, par. 
S* Bénin ; yfysnay, 1723. (r. 478, p. 322, 459.) 

BERAUD (Mathieu), Cher. La terre de Resseins ; ens. les ûeh 
de Noubly-le-Petit et de Marilly, par. de Balmon t : L^on, 1723. 
(r. 497,;». 225.) 

BERAUD (Béatrix), ▼« de Louis Trocheau, officier cbez le Roi; 
Terre s. de la Grange, par. de Lucenat sur Allier : Belleperche. 1736, 
(r. 481,p. 1530 

BERAUDIÈRE fJean de la), Oiev. Herbergement de Pâmé, a/. 
Parrené : Baugé^ 1447. — Gilles de la Beraudiere, écuyer, Sg. de 
Yisaye, frère putné de feu Jean de la Beraudiere, comme tuteur de 
François et René, orpbclîns de son dit frère et de Neomay de Cour- 
bcrcl;/rf^, 1480. (r. 346,p. 46; r. 348, p. 371 ;r. 1343, p. 279.) 
(Voy. René' de la Roche, an 1486.) 

BERAUDIERE (François de la), écuyer. T. s. de Tlsle- Jourdain et 
des G^ Faylles: Guérety 1506. (r. 452, p. 191, 303 ; r. 483, p. 92.) 
BERAUDIERE (François de la), Chev., M** de Vlsle, cap. dp dra- 
gons au rég. ' de Languedoc. Fief des moulins de Supplice ; ens. la 
maison noble de Rouhet: Maubergeon^ 1692. {r, 436, p. 5, 6.) 
BERAUDIERE (François- Anne de la), Chey., W^ de fisle-Rouhet. 
F. s. de Mau^oisin, par. de Ghàt.-Neuf ; ens. les fie£i et seg. de 
Vouhel et du moulin de Suplice : Chatelleraut^ Maubergeon^ 1703, 
1723. (r. 437, p. 50; r. 438, p. 509.) 

BQIAUDIN (Susanne-Marie), ye de Louis-Charles de Vemou, 
Cher., Sg. de Bonneuil, comme tutrice de leurs enfans. T. s. de Bon- 
neuil : Melle, 1724. (r. 438, p. 513.) 

BERBIZY (Jean-François de), Chev. de l'ordre du Roi, Sg. de 

T. s. de Vemer, al. Veme», 
de Chambes, Bo° de Montso- 
159; r. 430, p. 3.) 
B de), Chev., geotilh. ordin. 
Fontaine, Chev. Sg. de Cor- 
de Lafontaîne. T. s. de Vemez : 
), p. 26.) Relev. d'elle Charj^^ 
de sa métairie de Puyparé. 
y^ de Gabriel de Bosredon, 
., t. 8. dt la Brenille, par. 

13 



Digiti 



zedbyGoOgk 



98 QER 

St. Marc; ens. la terre et seîg. âe Salmondeîche, par. de Br^aont: 
Moulins, 1731. (r. 511, p. 15.) 

BERCÉ (Marien), lieut. en la chàtell. de Moulins. F. s. du Cla« 
zeau, par. de Chirat : Chantelle, 1707. (r. 476, p. 209.) 

BERCELART, al. Berchard (Régnant), T. s. de Bonau : Àifnay^ 
1301.(r. 463,p. 72.) 

BERCHARD (Gnill.), Dam., fils de feu Raoul Berchard, Cher., 
âgé d'environ 40 ans, fait don a Louis, duc de Bourbon, C^ de 
Clermont. des t. et s. qu'il relèv. de lui en la par. de Gnnnay, 1337. 
(r. 1374, p. 2333.) 

BERCHART (Perrins), Sg. de Beauhoir, Dam. F. s. de Lorbe- 
gny : Moulins, 1364. (r. 454, p. 145.) 

BERCHART (Jean), sire de Coucessis. Bois appelé la Faye, tailles^ 
cens et rentes, espar, de Coson, al. Qnosonj d'Ingrande et de 
Bourb. : 1382. (r. 464., p. 111.) 

BERQÈRES (Perrin de la), Dam., paroiss. de Lunely'^ur Mar- 
guer., son ép. Dom., bois, dîmes, cens, en la par. deTresail : Bourb. ^ 
1342. (r. 465, >. 96.) 

BEREAU (Louis), Sr de la Jouissière, . prësid. en l'élect., puis 
cons. en la ^néch. de Fontenay-le-C^ . F. s. de Puiveau-CIaveau, 
par. St Sulpice; 1698, 1722. (r. 436, p. 208 ; r. 438, p. 448.) 

BERENGER (Jean) de Bemerie, prend à bail emphitéotique, de 
Jean, O^ de Forez, le moulin de Royon, as.<iîs sur Tétang de ce nom; 
1294. (r. 1400, p. 920.) 

BERENGER (Mattieu), Curé de Salis et de Cemerie. Maison à 
Cemerie, appel. Beiregart, dîmes, cens et rentes, par. de Salis et 
de Noirestable: Forez, 1330 ad 1334. (r. 491, p. 124, 191 ; r. 492. 
p. 285.) 

BERENGER (Gpill.). tes mas de la Foutra et del Rieu, par. de 
Raoul: Cariât, 1335. (r. 472, p. 156.) 

BERERS (Perrin), Dam. Deux vignes aux vignobles de Semor: 
Beaujeu, 1308. (r. 489, p. 184.) 

BERERS (Jean et Perrin), frères, paroiss. de Lurcy. Trois pièces 
de terre et trois de pré, au territ. de Pareze, par. de Chantenay : 
Bourbon, 1377. (r. 467, p. 241.) 

BERGAS (Durand) « al. Bregnat, Bergnat. Maison de Conten- 
couses, et partie de la g^ dlme, cens et tailles de BeUenave ; 1301. — 
Jean Bergat, son fib, prévôt de Veaute. Hôtel, t. s. de la Motte, par. 
de Contemsoxe; 1322. (r. 458, p. 97, 112.) 

BERGER (André et Etienne), prennent en empbytéose de Jean, C^ 
de Forez, deux moulins assis à Sivry-Comtal ; 1315. (r. 1395, p. 170.) 
BERGER (Jaques), Sr de Patry, cons. du Roi, en la chàtell. de 
Moulins. Maison et fief deBessy, par. de Neufvy ; 1 684 . — Jean Berger^ 
son fils, écuyer, lieut., puis cap. au rég. de Cbampagpe, idem ; et, 
comme donat. de Louis Semin, cons. au présid. de Moulins. Dîmes 
et dev. dépend, de la seg. de Beauregard, par. de Bessoles ; Moulins, 
1701 ad 1722. (r. 474, p. 546 ; r. 476, p. l46, 215 ; r. 478, p. 163.) 
BERGER (François), écuyer, ancien recev. gén. des finances du 



Digiti 



zedby Google 



BER 99 

Danj^imé, pour lui et Julien Berger, ëcuyer, Sg. de Josnet» lieut. 
gën. au présid. de Moulins. Fief de St. Didier, par. id\ eus. la t. 
et seg. des Dnreanx : B.-Marche, Moulins^ 1720 ad 1736. (r. 478, 
p. 132 ; r. 479, p. 84 ; r. 481 , p. 163.) 

BERGERI (Ant.), de Sury-Comtal, tient da De de ForeZy une 
Tigne au territ. de Puyrouge ; 1420. (r. 1402, p. 1263.) 
. BERGEROLLE (Jean), m^ . Dime de Mesglin, cens et dev. es 
par. de Bussière, al, Buxière, et de St Hilaire: Bourb.^ 1703, ad 
1724. (r. 476, p. 78, 116 ; r. 478, p. 143, 349, 548.) 

BERGERON (René de), proc. au présid. de Poitiers, pour Ja- 
quette Gendre, sa f». Maison noble de la Cour des Bastonniéres, 
tenue à foi lige et le baiser: Maubergeon^ 1669; Teuf, 1673. (r. 433, 
p.S6;r. 474, p. 24.) 

BERGERON (Pierre), proc. du Roi en la prévôté de Cencoins. 
FiefdeBougj, al, Bougy, par. de même nom, à lui donné lors de 
soiniariage avec feue Antoinette Berthosan : Berri^ 1677, 1687. — 
Robert Bergeron, idem: 1726. (r. 471, p. 651 ; r. 474, p. 348 : 
r. 481, p. 81 J 

BERGEROT (Pierre), paroiss. de Sancet. Rente en grain sur la 
dtae de la Tenière,par. de Féline, yemeuil, 1347. (r. 460, p. 206.) 

BERGES, BergUs, (Guill. de), Sg. de S^e Agathe, vend à Renaud 
àt ForeZy Cher. , ses cens, rentes et autres dév. "Sur le moulin de 
Pbveys; 1347. (r. 1394, p. 95.) 

6ERGIER (Pierre). Partie de dime et cens, es par. delVIartelly et 
cTOttel : Chantelle, 1443. (r. 459, p. 52.J 

BERGIER (Magdel.), to de Jaques ae Hays, médecin, tutrice 
de François, leur fils. Dîme de Vaux et de Vilaines : Issoudun^ 1669. 
(r. 445, p. 70.) 

BERGIER (Perronelle), ye de Gilbert Morel, très, du dom. de 
Boorbonnois. T. s. de la Garenne-Lorient, par. de<*Vouroux : Billy^ 
1697. (r. 476, p. 68.) 

BERGIER (Jean, fils d'Ant.) Terrier de la Forestille, par. de 
Be«m: Souvlgny, 1699. (r. 475, p. 239.) 

BERGIER (Pierre et Jean), du cbefdeleur mère Renée Fortin. 
F. I. de la Chagnée, par. St Hilaire sur-PAutise : f^ouvant^ 1703, 
1717. (r. 437, p. 45 ; r. 438, p. 306.) 

B^GIER (Marie), donataire de Gilbert-Ignace Graillot. F. s. de 
IWère, par. deNery : Montlvçon, 1720. (r. 478, p. 126). 

BERGIER, al. Berger, (Jean-Francois), bourg., et Jeanne Peil- 
lon, sa (e. Maison à Lyon; 1721. (r. 4§7, p. 120, 126.) 

BERGUHON (Jean), m^ , Rentes sur divers partie, de Verdezun, 
en la baron, de Mercœur, 1493, (r. 471, p. 200.) 

BERIGHONE (Antbonic), de S^ Foy, vend à Renaud de Forez, 
facens et reptes qu'il rel. de lui ; 1344. (r. 1395, p. 229.) 

BERIE (Marien), lieut. en la chàlell. de Moulins. Fief de Chc- 
«MHi^et partie de la seg. de Bouy, par. de Chirat-FEglise ; ens. 
Ui terriers d*Esco8say et de Champagnat, es par. de Breney et de 
Ke86<m, aoq. de François de Rosticelli, capit. du Gbàt. et ville de 



Digiti 



zedby Google 



100 BSR 

Deme, et de Rosalie BonniTeaUf sa f^: ChanteUet f^emeuU^ 1702, 
1706. (r. 476, p. 155, 479.) 

BERIER (Guill. et Agnès« enfiems de feu Jean). Diverses pièces de 
terre et un pré auterrit.de Parèxe, par. de Chantenay: ikMcr6.| 
1382. (r. 464, p. 52.) 

BERINGHEN (Jaques, aussi Jaques-Louis de), l«r ëcuyer du 
Roi, gouverneur des citadelles de Marseilles. T. s» de Marteau, et 
le fief de Rancoy: ChàtiU.^r- Indre, 1716, 1721. (r. 425, p. 9, 
22.) 

BERLAND (Guill.) fils de feu Dinet Berlant, et Dinet Sériant son 
cousin germain. Deux prés, une pièce de terre et un bois appel. Roter: 
Ckaveroche, 1398. (r. 498, p. 37.) Non nobles. 

BERLAND (Louis), écuyer, Motte de Parey : Bessajf, 1506. (r. 452, 
p. 105.) 

BERLAND (Henriette-Eustache-Galliope), v^" d'Auguste Foumel, 
Cher., Bon de Fuysegais. F. s. de St Médard, par. id. : Melle^ 
1716. (r.438,p. 218.) 

BERMENOUST (Jean). Serm. de fidél. et prom. d'aveu aa sire 
àeBeaufeu ; 1400. (r. 486, p. 134.) 

BERNABE (Claude de), Chev., fils aine de Sébastien de Ber- 
narbé, Sg. de Boulay. T. s. de la Haye-Foulgerense ; 1638 ad 1644. 

— Louis de Bernabé, écuyer, son fils, kiem ; 1692 : saumur. 
(r. 355, p. 93 ; r. 430, p. 29 ; r. 421, p. 13). Vassaux : Antoinette 
de Fay, v** de Jean Fouquet, écuyer, Sr de la Garde, et Pierre de 
Samblançai, Ghev., M^^ de Sourdis, mari d'Antoinette de Bretagne. 

BERNARD, al, Bemars, Bemart (Pierre, de Digoin. Maison et 
dom. au vill. d'Estrées, al. Estrie : Moulins, 1342. (r. 454, p. 33. 

— Guiot Bernard. Idem ; 1411. (r. 455, p. 18.) 

BERNARD (Perrin), à cause d'Alips, sa f . Pré appel, de la Font. 
au vill. de Nerondes : Bourh.-Lancy, 1391. Sa v% 1398. (r. 467, 
p. 54, 56.) 

BERNARD (Jean), le jeune, m^ au Donjon. Tailles et corvées en 
la par. de GlineroUe : Chaveroche, 1449. (r. 468, p. 94.) 

BERNARD (Jean). Fief de la Grillardière : Baugé, 1480. (r. 348, 

BERNARD, al. Besnard (Jean), secrète du Roi, contr61eur des 
finances de la Reine, T. s. de GouUart, Oiampeaux, et la Tiber- 
gerie: ChàL du Loir, 149G. (r. 348 bU, p. 18, 21.) 

BERNARD (Ant.), écuyer, et son neveu, Jean Bernard. T. s. 
de VieillevUle: Felietin, 1506. (r. 452, p. 325). 

BERNARD (Regnault), licencié es lois. Fie& de la Herpinière et 
de Vaudercée, par. d'Aaay : Ambolse, 1507. (r. 432, p. 11.) 

BERNARD (Pierre), cons. du roi, en la sénécli. du Puy, fils de 
Vidal Bernard, revêtu du même office. T. s. de Jalavoux, par. de 
Ghapnsat, relev. de TEv. du Puy, comme C^ de Velay ; 1669. 
(r. 499, p, 600.) 

BEIINARD (François), notaire. Maison appel. IT-grec , a 
Mehuu'Sur^Y \ 1670. — Jaques Bernard, Silvain Labbe, Adrien de 



Digiti 



zedby Google 



BER 101 

Laujon, lient, gén. au baill. de Vierson, et Etienne Gaaltier, con- 
tr6l. du gren. à sel de la même yiUe. Pré indivis entr'eux : Mehun* 
sur- Y., 1682, (r. 445, p. 160; r. 455, p. 339.) 

BEENARD (Pierre), bonrg., Sr de Greuson. Fief et métairie de 
Thery, par. de Chouday : Issoudun, 1672. (r. 445, p. 373.) 

BERltàRD (Jacques). T. s. de Hérisson, saisie sur lui, a la requête 
de Charlotte de Cbàt.*Briant, y^ d'André de Lonzest, Chev. , Sg. de 
U Vcne : Partenay, 1699. (r. 436, p, 313.) 

BERNABJ) (Bernard), de Thorcy, Chev., Sg. de Missery, et Marie- 
Thérèse le Tonnelier, son ép. donataire de Marie Ostran, son 
aïeule. F. s. d*Abin, par. S' Genest : Chatelleraul, 1703. (r. 437, 
p. 53.) 

BERNâKD (Paul), Chev., C^ de Bessay. F. s. de Traversay et de 
C^omault ; ens. le four ban. de Bonneuil-Mathours : Chatelleraut^ 
1714, 1717. (r. 437, p, 251 et suîv. ; r. 438, p. 265 et suiv.) 

BERNAKD (Louis), greffier en la Cbàtell. d'Aynay, fils de feu Bar- 
thel. Bernard. Partie des dimes de Chexelle et de Bressolle, par. S^ 
Pierre des Edienx : Àinay, 1711. (r. 477, p. 38.] 

BCRNABD (liouis), du Breuil-Helion. F. s. de la Gueronnière, 
par. d'Uston ; et le fief de Villegue, par. S^ Martin-Lars : Civray. 
1712. (r. 437, p. 225, 226.) 

BEELNAm) (Jean), Sr du Mazet. Dime de CouzoUe, par. de Per- 
rooae, acq. de Gilbert, écuyer, Sg. dud. lieu : Ckantelle, 1712, 
1722. (r. 477,p. 68 ; r. 478, p. 215, 585.) 

DERNARD (Jean), veuf d'Antoinette Thévenin, et tuteur de leurs 
fsAns. F» s. delà Vemue, par. de Maserier : ChanteUe^ al. Gannat^ 
1720, 1724. (r. 478, p. 109, 396.) 

BERNARD (Louis). T. s. de Contausonse, al. Contenceouse, etc. : 
ChmieUe, 1722. (r. 478, p. 287.) 

BERUA^ (Antoine), labonretir, pour sa fo Elisabeth d'Avenière. 
F. ». de Per«vigne, ai. Pereguive, par. S* Victor : Hérisson^ 1723. 
(r. 478, p. 294.) 

BERNARDEAU (Marie), fille de Jaques Bemardeau, droguiste, et 
de Marie Merisson. Fief du Pipet ; 1698. -^ Anne Berhardean, v® de 
Piene Jnilliot. T. s. de la Clavelle, par. S^ Pompin ; 1704 : f-ouoant. 
ir.436, p. 40;r. 438,p. 9.) 

BERI^ARDI (Mattieu), lègue tous ses biens meubles et imm. à rh6- 
pit. de àkmibriimm; 1331. (r. 1402, p. 1353.) t 

BERNARDUf (Pierre). Terres, cens et autres redev. ayant appart. 
à Pierre de Box, Chev. ; ens. les baillies de Manîchan et de Voroz : 
fenwirf/, 1322. (r. 459, p. 207.) 

BERNAUL (Pierre de), Chev., Sg. de S^ Eusèbe. MoiHé de la pré- 
voté de Crissay, dr. et émoi, en dép. ; ens. le quart de la justice de 
MdU, par indivis avec Pierre de Tii, Chev., et Ysabelle de Melly, da- 
moîselfé : Battrb.-Lancy, 1396. (r. 467, p. 16.) 

BERNAT (Jean de). F. s. de Bemay, par. d'Averine : Moulins, 
1892. (r. 454, p. 117.) 



Digiti 



zedby Google 



102 BER 

BERNE (Jaques), écayer, Anne et Hélène, ses soeurs. F. s. de 
l'Hommée : Rochefort, 1688, 1701. (r. 436, p. 235 ;r. 439, p. 7.) 

BERNESSAG (Gabriel-Alexandre), lieut. de i^aisseaux, Chew. de 
S^ Louis. T. s. de la Garde aux Vallets et de Ghermeneuil : Roche fort j 
1722. (r. 440, p. 61.) 

BERNIER(Jean), écuyer, paroiss. de S^ Hilairè sous Montfaucon, à 
cause d* Agnès de Salis^ sa f^. Mouvances sur trois tènemens en 4a par. 
S^ Augustin ; partie de la dlme de Scrilly ; ens. la quatrièn]^ partie 
des terres, pr^s et vignes que partagent les en fans d'Aury, Cher. : 
j4ynay, Germigny, 1368. (r. 462, p. 254 ; r. 463, p. 260; r. 466, 
p. 35.) 

BERNIER (Marie), fe d'Etienne Servant, bourg, de Lyon. Fief de 
Manivieu, et rentes nobles en dép., par St. Martin de Comas, et^ 
St. Romain en Gîer : Lyon^ 1722. (r. 497, p. 150.) ♦ 

BERNON (Jean de), Dam. Hôtel, terre seg. deBemon : Ainay^ 1357. 
(r. 462, p. 303.) 

BERNOY (Jean du), écuyer, paroiss. d'Averine.Dom. en cette par. : 
Moulins^ 1411. (r. 455, p. 18.) Le titre d'ecuyer raturé au commen- 
cement de Tacte. 

BKRNOTS, al. Bemnys (honorable, al, noble homme Huguenin) 
bourg, et m^ de Bourges, sire de Bois-Marnîer. Maison, terres, prés, 
grange et jardin en la par. de Charly au territ. de Bois-Mamier par 
lui nouvel!, acq. : ^îikiw-te-CA(«., 1416, 1419. (r. 1376, p. 2665, 
2667, 2668.) 

BERNUÇON, BernusU, aussi Bemusson (Aymon), Chev. Quatre fiefs 
mouv. de lui es par. de S^ Loup et de Contigny : FerneuH^ 1300. — 
Aymon Bernuçon, Chev. Dom., bois, terres et moulins es par. de 
Longay, de Fouz et de Rougières : Billy^ 1300. — Aymon Bernu- 
çon, Chev. Mottes et moulins de Fayau et de Canivet ; ens. le boit de 
Juissat, par. deSentiatetdeLeugy : Billy^ 1342. (r. 457, p. 95, 153 ; 
r. 460, p. 18.) 

BERNUÇON (Perrin), Dam. T. s. de Ferinere, du Puy et de Ser- 
res : BlUy\ vignes et dîmes en la par. St. Priest : Gannat^ 1300. -« 
Perrin Bernuçon, de Leugy, Dam., pour Alise de Semur, son ép. 
Moitié de la dtme de Boze, et une rente en grain, même par. de St. 
Priest; 1322. (r. 457, p. 195 ; r. 457 bU, p. 87 ; r. 458, p. 177.) — 
rarin et Jean Bernuçon, frères, Dam. Mote, maiKms, terres, bois, 
étang, moulin es par. de Longay et de Fontaine-Rougières, Font 
Rugeriarum et Langiaci : BUly^ 1322. (r. 455, p. 238.) 

BERNUÇON (Jean), Dam. Bois de Grosbos, assis k la Ferté-aux- 
Moineset à Monestay ; 1300; étang d'Ussel, garenne et prés contigus ; 
ens. terres, dîmes, cens et tailles en la par. S^ Giran-des-Vaux ; 1313, 
-^ Jean Bernuçon, Dam., à cause de feue Alise de Jorcaa, sonép. 
.Terre et garenne, en la par. de Leugy, et moitié des bois, maison, 
prés, garenne et pèche à S^ Loup, et aussi du bois, de Grosbos ; 
1322 : Billy, Femeuil. (r. 457, p. 42 ; r. 459, p. 189, 203 ; r. 
'"O.P. 141.) 



Digiti 



zedby Google 



BER 103 

BERimÇON (Morin), Dam. T. s. entre S^ Giran-de-Vaaxetle pont 
de Luieray : Vemeuîl, 1330. (r. 460, p. 193.) 

BERNDÇON (Hugues), paroîss. de la Ferté, pour Agnès, sa fe. Mai- 
son, dom., bois, dîmes, étang et garenne à S^ Gîran-des-Vaux et Chi- 
millj : Beçayy 1330. — Hugues Bemuçon, Dam. Hôtel de Ferons, 
par. deRougières, et dom. en la par. de Fontaine : BUly^ 1342. (r. 
455,;?. 187, 371 J} 

BERPÏUÇON (Guîll.), fils de fen Jean Bemaçon, Dam., Jean, 
Monin, Agnès et Pétronille, ses frère et sœurs. Le bois de Gros-Bois et 
terres environnantes, par. de la Ferté et de Monestay ; la mote 
St. Loup ; cens et rentes à Eschiroles; 1347. — Monin Bernuçon, 
Dam. Terre de Grosbois, les mas de Mazerat, de la Gravere, des 
Boivres, etc., par. de Monestay-sur- Allier : 1360. — Jean, son fils, 
Dam. Hôtel, dom. et seg. de Jorsa^ al, Jorçat, par. de Leugy; 
1410 : BUlyy rerneuU. (r. 456, p. 179 ; r. 459, p. 204; r. 460, 
p. 32.) 

BERNUÇON (Jean), Dam., fils de feu Heme Bernuçon, Qiev., pour 
loi et Poncîion Bernuçon, son frère. Moitié de la dime de Bauzé, 
cens et rentes es vill. de Sau et Mazeret : Ganfiat, 1377. (r. 458, 
p. 25.) 

BERRAISjT (Florance), ye de Jean Jaudonners, Sr de la Gueflerie. 
BfouHn d'Enfrenet en la par. de Gençay : CitTray^ 1676. (r. 433, 
p. 38.) 

SERRE (Guill. al. Perraud de), à cause d'Agdès sa f , fille de feu 
Eudes Chol. Maison à la Jarrie ; dom. et bois es par. deMarseigne,a/. 
Mausegne, et de Tretaux, al. Trestiaux ; 1300. — Sa veuTe, Idem ; 
Î322 : Chaveroche. (r. 468, p. 196, 218, 277, 294.) 

BERRENGIER (Guill.). Herbergement de Burcay : Chât.-dU'Loirf 
1341.(r. 344.;?. 8.) 

BEBRES (Girardin de), Dam. Hôtels de FuUeroux, et de Montrem- 
blet ; dôm. et arr. -fiefs es par. de Berres, de Bar et de Loudes : Cha' 
veroche, 1346. (r. 468, p. 263.) 

BERRIAC (Hugues de), Ghev., se rend caution envers Guichard, 
me de Beaujen, de ce qui lui est dh par Etienne de Berriac, Dam., 
son frère, 1259. (r. 1366, p. 1481.) 

BEAROTER (Jean), babitanl de Moulins. F. s. de laFraigne, al, du 

- Claude Berroyer, av. en pari., 
28 ; r. 476, p. 126.) 
;anne Vernoye, sa f'. Cens et dev. 
597. — Jean Berroyer, notaire, 
à cause de Marguer. et Marie- 
; feu Annet Mignot. Fief de Mon- 
1737. (r. 475, p. 228; r. 481, 

du sir^ de Beatgeu^ obtient de lui 
om; 1379. (r. 1391. p. 589.) 
i. de Bois-Macé : Chàtrdu-Loir^ 



Digiti 



zedby Google 



104 BER 

BERRT (Jean), secret, du duc de Bourbon^ en obtient raccensement 
peq>étuel des bruyères de la par. de Crantilleu, au mandement de 
Sury-le-ComUl ; 1482. (r. 1359, p, 751.) 

BERSIN (J. B.), écuyer, secret, du Roi, g^ Audienciêr de France^ 
légataire univ. pour un tiers, de Vincent le Blanc, g^ Andiencier de 
France. Terre et châtell. de la Toumeric; 1738. —Jean Bersin, 
écuyer, secret, du Roi, tant pour lui que pour lesenfans de feu Pierre 
Bersin et de Marie Leblanc, y^ du Fresne, et pour Marie Bersin^ fille 
majeure, tous trois aussi légataires univ. du même Vincent. Fiefs de 
la Haye*Roullée et de la Daverie; ens. la chàtell. de la Toumerioi 
acq. d'Edme Mathurin le Jariel des Forges : Sonnais^ 1738» 1742| 
(r. 426, p. 93 ; r. 427, p. 40.) 

BERT ALLAT (Pierre de). Un pré et trois pièces de terre yen 
S»Geran-le-Puy,par. de Perigny : W/y, 1383,1410. (r. 455, p. 
263, 302.) Non noble. 

BERTEAU (Jean). Parties de terres en la seg. de la forêt de Mon- 
noys : Baugé, 1481. (r. 438, p. 66.) 

BERTELET (André) fils de Thomas, aussi Berteloz. Parties de terre, 
prés, vignes à Livry, Riosse et autres lieux : Bourb.j 1300, 1323. 
(r. 464, p, 432, 433.) 

BERTEUN (Jaquette de), pour elle et sa nièce Françoise deBer- 
tbelin, f« de Charles Marconnay, écuyer; ens. Joseph, fils de Chris- 
tophe de Montet, Chev., Sg. de la Vindelle, capit. de cavalerie; et 
aussi Radegonde de Bertelin. F. s. d'AiûTre, par. de même nom : 
Niort, 1702, 1717. (r. 437, p. 26 ; r. 438, p. 276.) 

BERTER (Jean), fils de feu Martin Berter, dem. a Rodene. donne 
à Vhàpïi.^àeMontbrissonses biens meubles et immeubles; 1289. (r. ' 
1402, p. 1431.) , 

BERTHAUD, al. Bertaud, BerthauU (Michel), écuyer, Sr de Pon- 
sadonr. Justice h. m. et b. sur le vill. de Parpaleix, par. de Condat : 
Biom, 1670. (r. 499, p. 9; r. 500, p. 110.) 

BERTHAUD (Marie), hérit. de Cather. BerUud, v" d'Ant. Gau- 
thier. F. s. de la Mort-Martin ; 1674. — Gabrielle Berthaud, ve de 
Jean Dupont, Sr delà Jonchère, Idem: 1696 : Maubergeon. (r. 433. 
p. 47 ; r. 436, i^. 55.) 

BERTHAUD (Etienne). T. s. de hi Chapelle et de*Tortorel : Forez^ 
1674. (r. 496, p. 63.) 

BERTHAUD (Pierre de), écuyer, Sr de lisunays, pour sa femme 
Gabrielle de Chinerailles. T. s. de Martinanches, par.S^ Diery : Biom. 
1683. (r. 503, p. 341.1 

BERTHAUD (Gabrielle), v« d'Etienne Girard, contrôl. du grenier à 
sel àeDun^U'Boi. F. de la Périsse, par. dudit lieu: 1706, 1717. (r. 
448, p. 134 ;r. 449, p. 81,293.) 

BERTHAUD (Claude), voyer et ingénieur à Lyon. T. s. de Ronge- 
fert, es par. St. Mizier et'Pouilly sous Charlieu ; 1721. — Claude 
Berthaud, secret, du Roi. Maison forte de la Vaure ; fief de Prapin, 
et rentes nobles, es par. d*Orliennas, Talluy et Chassagny ; 1734 : 
Lyon. (r. 497, p. 104, 127 ; r. 498, p. 112.) 



Digiti 



zedby Google 



BER 105 

BERTHE (Pierre-Agapy de), écuyer» Fiefs de Teillat et de Martil- 
Bire, par. de Genssat et de Villaine ; par cession de Gilbert de Bertke, 
écnyer : BUly, 1696. (r. 475, p. 196.) 

BERJHELAT (Claude de), al. Bertholas. Maison forte, terre, s. 
d'Arfeiiillète, par. St Haon-le-Vieux : Forez, 1674. (r. 496, p. 
169.) 

BEETHELIER (Marie), ye de Claude Pitrat, al. Petras,ra<^ en draps 
de soie. Maison k Lyon ; 1727. (r. 498, p. 41 ; r. 810, p, 2.) 

BERTHELIN, ai. Bertholin, al. Bertholain (Jacqaei^, Chev. Sg. de 
Romagné, et Françoise Clergeau, son ép. Chàtell. t. s. de Clouzeau, 
aL Ciozean ; ens. la Mothe, terre seg. d^Aiflfres; et pcmr Françoise 
Taveau, sa 2« femme, ye de François Ferré, Chev.^ la t. et seg. de Pin- 
dré; 1653 ad. 1672. Simon Bertholain, Chev., Sg. de Montbrun. T. 
s. daClaxeau; 1685. Berthelin-Montbmn, Chev.; Idem^ 1723: 
MonmoriUon. (r. 432, p. 277; r. 433, p. 78, 164; r. 435, p. 154; 
r. 438, p. 499.) 

BETHELON, al. Bertholon (Seguin). Terres et prés en la mouv. de 
Ckàt.-i'kinon ; 1354. — Hugues Berthelon, notaire, dispose par tes- 
tam^, au profit d^Alis, fille de feu Perrin de Montchoux, bon fils, de 
la grange de Momboyart, meubles et imm. en dép.; 1362. — Hugnes 
Berthelin, chan. de Nevers. Terres, droit de pèche, ser&, h. m. et b. 
justice, au vill. de Bouchot; 1418 : Chàt.-Chinon. (r. 469, p. 196, 
236;r. 470,p.5, 63.) 

BERRTHELON (Guill.) de Montmillon, Dam. 4« partie de la g<^ 
dlme d'Orceonr, dont Jean Berthelon possède la moitié : Belleperche^ 
1362, 1371. (r. 465, p. 192, 212.) 

BERTHELOT (François), bourg, de Vie. F. de Vîgnaud, par. 
S* Christophe : BUly, 1728. (r. 481, p. 19.) 

BERTHET (Jean), et Guilaine, sa mère. Cens en la par. de Rou- 
gères; 1410. — GuUl. Berthet, paroiss. de Creschy. Le quart d'un 
bois 'et d'un pré ; ens. une pièce de teri*e et menus cens, 1443 ; qua- 
lifié non noble. — Michel Berthet, fils de J&an, pàroiss. de Creschy. 

es, en la par. de Meynet ; '1512. — 
Puydigon. Cens, rentes, es par, de 
; 1695. — Ant. Berthet, écuyer, 
thet, son frère. F. s. de Martillière, 
-Louis de Berthet. T. s. de TeUliat, 
455, p. 352 ; r. 456, p. 135, 199; 
S57.) 

lères. Reqte inféodée en la par. de 
fean Fauvre, chan. de Bourges, son 
ies et de Qamires, par. de Vasselay ; 
51.) 

Phil.), Sr des Bruères, mari de Ga- 
gueau. Pièce de pré en la par. de 
r. 451,p. 11,21,33.) 
ery, cons. en Télect. de Montluoon, 
les, pour sa f« Cather. Charton. Par- 

44 



Digiti 



zedby Google 



i06 BER - 

lie dii fief de Trcul, par. d'Essertines : Montluçon^ 1724. (r. 478, p. 
531.) 

BERTHIER (Jean) , bourg, d' Aveuldre. Moitié de la dime et cham- 
part de Brosse : Bourb,^ 1471. (r. 463, p, 206.) 

BERTHIER (Gmill.), bourg. d'Issoadun, pour Jeanne de Valen- 
ciennhes, âa P. F. s. de Poulliau, al. Poulliost^ al\ Poulliostre, par. 
de Lixeray : Issoudun^ 1670 ad. 1683. — Guill., François et Cather., 
leurs eufans; Idem, 1689. — Guill. Berthier, ar. en pari, pour 
Cather. de TEstang, sa f^. Une pièce de terre en la par. S^ Pallais ; 
un& autre, plantée d*arbres fruitiers, tenue du Roi, en plein fief : 
Bourges; ens. le fief et moulin de Braye, par. dePreuilly : Mehun- 
s.' Y, 1703. (r. 444, p, 1 ; r. 445, p. 286, 436 : r. 448, p. 60, 68, 
116, 126.) ■ . 

BERTHIER (Eustache de), écuyer, Sg. de Bîzy, et Angélique 
de Bertbier, sa sœur; Constant d'Escures, écuyer; Antoine de 
Presle, Sr de Beaulieu, mari de Geofroise Lebrun ; Pierre Boucheret^ 
mari d'Anne Lebrun, tous héritiers de feu François Lelong, écuyer. . 
T. s. de Fougis, par. de Thienne, al. Thionne : ChaverochCy al. Beca^^ 
1727. — Jean de Berthier, Chev., Idem: 1737. (r. 481, p. 27, 
\11J\ . 

WERTHOLOMER (Petit Jean), fils de feu Ï>etit-Jean Bertholomer. 
Diverses parties de terre en la par. de Tressail : Chaverocke^ 1322. 
(r. 467, p. 270.) 

BERTHON. (Durand). L'ancien dr. d*aide aux foires et marchés de 
Thiem, 1335. (r. 472, p. 29.) 

BlîRTHON (Marguer. le), ve de René Pérîgord, av. au siège présid. 
de Poitiers. Fief de la petite vacherie : ^laubergeon : 1682. (r. 435, 
p. 42.) 

BERTHONNIER (Gilbert), Georges Gaillie et consors. F. s. de Vil- 
liers, par. de Valon : HérUson, 1711. (r. 477, p. 42.) 

BERTHUCAT (Antoine), pour Anne Angot, sa fe. Fief de Treil, 
par. d'Arsome : Marche,' 1QQ9. (r. 474, p. 23.i 

BERTIER (Jean), fermier gén. des tabacs des provinces d'Auv., 
Berii et Bourbonnois, comme hérit. de feu Jean-Joseph Berlier, son 
fils, bourg, de S' Flour. Chat., dom. et seg. noble de Jarrousset, cens 
et rentes, par. de la Chapelle d'Allagnon et de Bredon : MuraL 1699. 
(r. 506, p. 24, 260.) 

BERTIER (Andrieu de), Chev., par success. de Henri d'Anglard, 
Chev., son oncle. T. s. de la Roche Dagoux et de Rorhe-Dragoh, par. 
de Bussière et de S» Maurice : Gannaê, 1717. (r. 507, p. 231.) 

BERUN (Marguer.), ve de François Sauge, m^ . Maison, rue Mer- 
cière à Lyon ; 1680. (r. 495, p. 9l) 

BERTIN (Jean de), écuyer, Sg. de la Chazotte, cat^ au pari, de 
Gnienne. T. s. de la Salle et de GonUère : Bourb.. Chantelle: 1720. 
(r. 478, p. 139, 140.) 

BERTON (Marc-Ant. le), Chev., col. gén. des milices d'Oleron. 
F^ s. de Bonnevue en cette Ile : Xaintes, 1717. (r. 439, p. 112.) 
(Voy. Breton.) V j/' y 



Digiti 



zedby Google 



^ BER 107 

W . ' 

BEETON (Joseph), m^ à Blontluçon. Partie du terrîer appel. U 
Souche, par. de S' Angel : Murât ^ 1720. — Antoine Berton, h* ; 
idem, ine. (r. 478, p. 63 ; r. 481, p. 108.) 

BERTONNEAU (Guill.) F. appel. Duisseaa, al. d'AIemaigne, par. 
d'Arabcrre : Mirebeau, 1468. (r. 329, p, 22.) 

BERTRAND (Mayolet), citoyen de Màcon, Tend à Guîchard, sire 
de BeaujeUf ses héritages situés en la par. de St Symphorien; 1322, 
(r. 1389,/?. 359.) 

BERTRAND (Jean), notaire, vend à Gui. G** de Forez^ divers cens 
et rentes percepl. à S^ Habund ; 1331. (r. 1395, p. 222.) 

BERTRAND (dlctor), écuyer. F. s. de la Ptslière, et 3™* partie du 
fief de Chaumères : Hérisson, 1488. (r. 462, p, 239 ; r. 482, p. 10 ; 
r. 484, p. 53.) 

BERTRAND (Pierre), lient, gén. du sénéch. dé Bourbonnois, pour 
Marie Aubert, sa fe. T. s. de Beizes sur la vi^. d*Avron : Moulins. 
1511. (r. 483,39. 18.) 

BERTRAND (Jean), Chev., Sr de Villemor et de Ghamonceau. T. s. 
de la Maison-Neuve : Hérisson, 1516. (r. 483, p. 75.) 

BERTRAND (Joachim), m^ à S^ Flour. Gens, rentes et autres dev. 
féodaux en tonte justice h. m. et basse, par. de Paulhac et autres, 
1669. — Etienne Bertrand, bourg, de S^Flour : idem ; 1684, Murât. 
(r. 499, p. 259 ; r. 503, p. 382 ; r. 504, p, 53.) 

BERTRAND (Anne), v« de Léopard Lombard. Fief en la par. de .la 
Ghaussade, dioc. de Limoges : Marche^ 1669. (r. 474, j9. 169.) 

BERTRAND (Gabriel), écuyer, baronnie et seg, de Mallevai, 
S^ Vory et autres lieux : H. -Marche, 1669. (r. 474, p. 294.) 

BERTRAND (Louis), Ghev., fils de Glande Bertrand, Ghev,, et de 
Françoise du Mont. F. s. de la Perouse et du Ghassin : Issoudun : 
.1670. (r. 445, p. 114.) 

BERTRAND (Jean), proc. au baill. de Salers. Maison, jardin, pré 
and. lieu, et un petit dom. en la montagne d'Autoux : Riom^ 1672. 
(r. 500, p. 139.) 

BERTRAND (Marie-Anne), de la Basinière, v« de Qaude Dreux,* 
Chev., Sg. de Nancré, gouverneur de la ville et citadelle d'Arras. F. 
s. de Rocheroux : Jupay, 1718. (r. 438, p. 362, 363.) 

BERTRAND (Joseph), avocat en pari., procureur du Roi au baill. 
de Briançon, pour lui et comme tuteur des enfans de J. B. Bertrand, 
Sr de Ghamprouet, son fils. Maison, terrain et rente noble de Montgay, 
pa^. de Fontaine : Lyon, 1721. (r. 497, p. Ô6, 101.) 

BERTRANDI (Jean de), notaire au baill. de Salers. Maison et 
autres héritages en toute justice es par. de Salers, de S^ Paul et de 
S^ Bonnet; 1669. — Jean Bertrandi, bourg, de S» Paul, fils de Pierre 
Bertrandi. Dom. noble de Maurie, avec une montagne, mêmes par.; 
1669, 1699 : Riom. (r. 499, p, 493; r. 506, p. 23.) 

BERTUGAT (Simon), bourg, de Gusset. Fief et dom. de Vîgnaud, 
par. S» Christophe : Billy, 1733. (r. 479, p. 61.) . 

BERZY (Hugues, Sg. de), Berziaco^CheT.^ promet d'indemniser 



Digiti 



zedby Google 



t08 Bfô^ 

Guicliard, sire de Béaujeu^ de ta candoii de 1000 1. tenir, eniftfear 
de âugaes, Sg. de Noblau, Oiev.; 1258. (r. 1389, p. 345.) . 

BERZT-LE-CHàSTEL (Geofroi, Sg. de^, s'accorde avec les faornotcs 
de S^ Pons, au sujet du péage de Beray : BeaujeUy 1326. (r. 1389, 
p. 251.) 

BESANÇON (Charles de), Chev., Sg. de SelUgnH«'Platsir, Heut. 
gën. des armées, et Marie d'Hernous, sa f^. T. s. de Gourteîl, par. de 
BlandioC) saisie par lui sur Pierre de la Fayette, Cher., Sg. de Le»-^ 
tart : Niortn 1669. (r. 433, p. 129.) 

BESANSONS (Perrin), et Bertrand, son fils, ^nent du O» de 
Porez une vigne appel, la Perene, presse M<nmfiuon\ 1371. (r. 

1402, p. 1394.) 

BESDON (Jean de). Hôtel appel, la Tour dé Dercé et dép. : Loudtm^ 

1403. (r. 341, p. 78 ; r. 346, p. 4.) 

BQ3D0N (Marie-Eliskbeth de), fille de fen Jaques de Besdon, 
écuyer, v^ de Pierre Massoneau, Sg. de la Forest, assesseur crim. 
au siège de Chàtelleraut, comme tutrice de Pierre Massonneau, leur 
fils. P. s. de Mousseanx, par^ de Poisay-le-Joly et de la Forest r 
Chdêelleraut, 170O ad 1717. (r. 436, p, 320 ; r. 437, p. 277 : r. 
438, )b. 262.) 

BESLO!N (Guill.), Cher., pour Jeanne de^Deln^, sa K Hotd de 
Poez, et dép.; 1389. — Ganvain Beslon, Chev., Idem; 1440; et à 
cause de Catkei:. Be^ondfe. Hôte) et dép. de Monteil ; 1445 : Mtte* 
beau, (r. 329, p. 14 ; r. 331, p. 32, 33, 35.) 

BESSAG (Charles de), écuyer. T. s. dcis Frouins, autrement de la 
Feuilletrie, par. S^Savîet; 1687, 1716. — Phil. de Bessac, écuyer, 
Mem ; 1726 : Civray. (r. 435, p. 216 ; r. 438, p. 126, 527.) 

BESSAT (René de), écuyer, Sg. de la Grange^roullard et antres 
lieux. Hôtel de la Boesse, appel, la. Vouste, par. S^ Marc des Prés : 
Fontenay-le'C^, 1669, 1716. (r. 434, p. 24; r. 438, p. 173.) — 
Isaac de Bessay, écuyer, S^ de la Youste. T. s. de la Tour de Saa-» 
veré : Pouvant, 1722. (r. 438, p. 443.) 

BES5É (Gabriel). Dime inféodée au village de Maaiere : Chêne-- 
raiUes, 1684. (r. 474, p. 534.) 

BESSÉ (François, l'alné, et François, le jeune). Fief de Foreix, 
par. S* Faire; 1684. — Ptançoîs Bessé du Mas, écuyer, lient, de ca- 
valerie, pour sa ^ Gabrielle Cousturier. T. s. de la Chapelle du Que^ 
lotr, par. de la Dapaire; 1724 : Gueret. (r. 474, p. 494,495; r. 
481, p. 40.) 

BESSETKE (Jean), bourg, de Bessé, fils d'Ant., àU de Jaques: 
Fief nol^ et seg. de Chandeie, al. Champdaire, par. de Bessé, Jfe- 
ciaemn^ en la baron, de la Tour; 1669. — Michel Btosseyre, soae 
frère et héritier, Idem; 1723. — Gilbert Besseyre, capit. d'infan- 
terie. Fief et maison noble des Orts, aL Horts, sans judice, par- 
S' Floret ; 1723 : Clermoni, RUm. (r. 499, p. 407 ; r. 502, p. 124 : 
r.5e9,^. 47,^, 58.) 

BESSON (Henri de). T. s. de Vemullet, par. de Besson : Souvignu, 
1302. (r. 467, p. 215.) ^ 



Digiti 



zedby Google 



BfiU 100 

BESSKH^ (Pferre}. Deux pièces de terre et 'menus cens es paf . dé 
aniiat et de Creschy : BUly, 1410. (r. 456, p, 118.) Non noble. 

BESSON (Jean), paroiss. de Creschy. Un pré au territ. de Preilles : 
1443. — Gnîll. JBesson. Terres, bois, garenne, cens et rentes; 1505, 
1512 : BUiy. (r. 452, p. 60 ; r. 456, p. 53, 197.) 

BESSON (Jaques de}. Moitié de la dîme de Louroux, acq. par 

Sébastien de Besson, son frère, d'Hector. Roger de St Chamant, 

^écojer^ et de Jeanne de Chabanne, son ép. ; 1709. — Jaques de 

Besson, coré de Malicome. 1/4 de la g^ dime de Louroux; 1717: 

3iurat. (r. 476, p. 232 ; r. 477, p. 476.) 

BESSON (Jean de), bourg., pour Louise Tourret, sa f". Le ter- 
rier de ViHars, par St Bonnet de Fours: Mnrat, 1726. (r. 480, 
p. 76.) 

BESStJElOULX (Jean-François) Cher., Sg. de Roqnclaure. J. 
h. B». et b. en la par. de Faveyrolles ; 1684.* — Emmanuel de Bues- 
sqoulx de Roquelaure, Chev.,. O^ d'Apcher. Cbât. et partie de la 
terre et scg. de MontcTiausson, par. de Faverolles ; 1722: St^FUmr. 
(r. 503, p. 385 ; r. 508, p. 5.) 

BET (Ehigues du), Dam. T. s. du Monquanquier, & raison du 
doaaire de sa f«» ir* de Gale^de Monquanquier; dîme en là par. de 
Lodriet; ens. le péage de St Porcian, etc. : yemeuH^ 1300. (r, 460, 
p, 240.) 

BETEZ (Durand)^ a^. Ferotas. Deux pièces *de terre et partie d'un 
pré en la par. de Beçay ; 1329. (r. 455, p. 228.) 

BETHISY, at, Bctixy fFrancorse de), pour son mari Charles de 
Lcvy, Cher., Sg. de Charius, fils de Roger de Levi, Chev. T. s. de 
Saignes et des Granges, par. de Seignes : Riomy 1669. (r. 499, 
p. 632.) — Eugène-Marie de Belhisy, Chev., Sg. M» de Mezières, 
lîent.-gén. des armées, fils d'Anne de Perdtier, W^ de Lcvr, te en 
premières noces de Charles de Béthisy. T. s. de la Trompandière : 
Loches, 1704, 1716. (r..425, p. 29^, 60.) 

BETHUNE-CHAROST (François de), capit. des Gardes-du-Corps, 
pour Jdîe-Chrîstine-Regine, fille de Pierre Gorge d*Entraîigues, 
et donataire de Franco» Gorges d'Entrargues, S' de Roké, Chev. 
cow. au pari, de Paris. T. s. de Mareil et la Creuselle : Issoudnn ; 
ens. le bois Suffier : Fierzon, 1723. (r. 451 , p. 9.) 

BB7Z (GuilK du). Dam., paroîss. de Runhac, dioc. de Limoges, 
"■ "" — - ^i^gnd de îa Vaurelle! Tènement d^ 

Genéz, Genesii, dem., cens et partie 
•.461, p. 268.) 

I, de la Hartelloire, ve de Léon-Peîagc- 
i, Chev. T. s. delà Roche-Benhard ; 
onis-Francois-Armand du Plessis, duc 
425, p. 16.) 

aussonere (Daîmas de), Chev. Tène- 
bigny : F&rez, 1336. (r. 490, p. 141.) 
e Bar aru dioc. de Clermont. Tènement 
; 1411. — Pierre Beugne. Partie de 



Digiti 



zedby Google 



110 BIG 

terres, cens et tailles, es par. de Sorbiers, Essertînes et Moncom- 
broux; 1443 : Chaveroche. (r. 467, p. 291, 303.) Non nobles. 

BEUGNUN (Perrin), à cause de Marguer., sa f , fille de feu 
Guillot Tillier. Le tènement de Saude, dlme, terrage, cens et antres 
dev., par., de Cerilli : Bourb,, 1410. (r. 465, p, 54.) 

BEUIGNON (Mathieu), prêtre, ëcuyer. Fief de Coursée: ilfau- 
6<?r(7<?o», 1684. (r. 435,p. 22.) 

BKULAYGA (Bernard). Dom. et dr. à Fulnal, par. de Tiasac :' 
Cariât, 1338. (r. 473, p. 114.) 

BEURGES (Phil. de), V» de Gilbert de Fourchaut, comme tutrice 
d*Odila, leur fils, de Catber. et Pasque, leur filles. Moitié de Thô- 
tel, t. s. de Fourchaud ; ens. Thôtel de la Varo^et dëp., etc.: 
Bourb,, Moulins, Souvigny, rerneuil, 1443. (r. 467 ,'p. 119.J 

BEUZELIN (Jean), dit Jarret^ ëcuyer d'ëcurîe du duc a Anjou, 
pour sa P N. de Clermont, v* de Louis de By^, ëcuyer, Sg. de 
Chanzë, comme bail de ses enfans, obtient remise de ia financé de 
relief pour cause des terres et seg. de Tousches, Cemusson et autres : 
uif^'ou. 1472. (r. 1342, p. 181.) 

BEYZENENS, al. Beysseneins, etc. (Steyenin), fils de Hugues, 
Chev. Maison forte, t. s. entre Guemerein et St Etienne de Cbale- 
rone; 1329, 1336. — Jean de Besenens, /(/em ; 1372 : Beaujeu. 
(r. 488, p. 161, 169, 177, 184.) (Voy. Laye Etienne). 

BEZ (Jean du), ëcuyer. Hôtel, tour, roc, t. s. de Lonrce-sor- 
Cher, par. de Neuville: Montluçon, 1454. (r. 461, p. 232.) 

BEZARD (Jean), nid ^ tient du chef de sa f« Anne-Magdel. Berault, 
sœur de Magdel.-Elisab. Berault, filles de Cather. le Gloy, 40 bois- 
selëes de terre amasëe au bourg et par. de Lantan : Dur^-le-Hoi. 
1714. (r. 449,p. 155,233.) 

BIARDOTS (Jean le). Sergenterie fayëe de Lucë: Mans^ 1403. 
(r. 343, p. 39). 

BIAUFORTE (Huguete), y<^ de Guill. Pingros, reçue â hom. de 
son fief: Juo., 1390. (r. 471, p. 49.) 

BIBOUR (Ennequin de). Traite de mar. avec Jeanne, fille de feu 
Blaset Faucon : Bourb., 1374. (r. 1378, p. 3064.) 

BIBT (Jean). Fief du Ghier, b. m. et b. j., par. deDsiTti^ubusson^ 
1684.(r. 474,p. 617.) 

BICHON (Perrin), pour Marguer. Rousset, sa f^. Rentes sur 
divers tènemens en la par. d'Aveuldre; 1398. — Jean Bichon^ son 
fils et de feue Marguer. Roussette; ens^ Huguenin, Guill., Simon et 
Perrin, frères de celui-ci. Maison, pièce de terre, cens et rentes en 
la même par. ; 1407 : Bourb, (r. 464, p. 162, 369 ; r. 465, p. 44.) 
Non nobles. 

BICHON (Qaude), m^ , veuf de Gabrielle de Gqudoux, et tuteuc 
de leurs enfans. Fidf de la Forest de Brauel, acq. de Catber. Parier, 
f» de Jean Roux, ëcuyer, Sr du Moisset ; ens. le fief et seg. de con- 
torbière, par. St Plaisir, par moitié avec Marguer. Batissier, (^ de 
Gilbert Roux, mëdecin ord. du Roi: B(Mrb. 1695, ad 1701. — 
Pierre Bicbon, son fik, Ghan. de la S^ Cbapbelle de Bourbon. Même 



Digiti 



zedby Google 



BIG 111 

fief delà Forêt Brauel ; 1712, 1717. (r. 475, p. 130, 189, 202: 
r.476, p. 150!r. 477,^.387,) . 

BIDAULT (Charles), Chan. de Bourges. F. s. du Coulombier, par. 
de Molins, -près Bourges ; 1647. (r. 443, p. 2.) 

BIDAULT (François), m<^ à Grassay, du chef de sa mère Marguer. 
Gourion. Moitié du fief et métairie de Bonnaigle : Fierzon. 1709. 
(r. 449, p. 5, 49.) 

BIDAUT (Jean le), de Montarrant, Dam. Prés, vignes, Gham- 
part et serfe, avec justice ^^ et pte : Chât.-Chinon, 1351. (r. 470, 
p. 82.) 

BIDÉ (Paul), Ghev., Sg. de Chesac, lient, des vaisseaux du Roi. 
F. s.du Treuil de Bussac : Rochefort, 17Q8. (r. 439, p. 34.) 

BIDON (Simon), m^ à Cusset. Partie de terrage avec justice h., 
m. et b., en laseg. de Vernet ; ens. le fief du Virmeux, acq. d'Ant. 
Gaston de la Richardie; 1C96. Christophe Bidon, son fils, idem ; ens. 
la moitié de la g^^ Dlme de Vie, acq. de Gasparde Jolly, v' de Fran- 
çois de Mars, écuyer, Sg. de Balayne; 1717. (r. 475, p. 178, 193 ; 
r. 477, p. 456, 457.) 

BIECZU (Pierre), fils de feu Guill. de Bieczu, et Jaquette son ép., 
fille de feu Jean Macibo, vendent à Gui, C^^ de Forez, divers cens et 
rentes, percept. au territ. de Molerie; 1344. (r. 1395, p. 209.) 

BIENASSIS (Pierre), Sergenterie fayée au ressort de Baugé ; 1454. 
— Jean Bienassis^ licencié es lois. T. s. de la Mulotière, par. de 
Moniigne; 1480 : Baugé, (r. 342, p. 23 ; r. 348,.p, 2, 36.) 

BIENCOURT (Claude-Martin de). T. s. de Beaugenest. — Nicolas- 
Martin de Biencourt. Le fief de Sacqueville : Marche^ 1669. (r. 474. 
p. 20, 44.) 

BIENFAIT (Pierre), Benefacti, paroiss. de St J. B. de Retornat, 
dioc. d'Annecy. Dom. et dr. à lui transférés par sa P Bianchette 
Disdeyre, assis au mas de Tomaguet : Forez, 1332. (r. 493 bis, 
p. 102.) 

BIENFAIT (Magdel.), t^ de Jean Mars, comme tutrice de leurs 
ènfans Henri, Jean et Etienne. F. s. du Lac : Issoudun^ 1679. 



C\f\€\ \ 



Ghev. , Bo° de Manbranches , et 

rit. de Susanne de Baille, sa mère. 

Parey-sous-Briaille : Billy, 1717. 

pour Jeanne de la Sace, sa ^, Cens 
fin*, 1398. (r. 454,p. 101.) ' 
et sœurs, enfans de René Bigeart. 
pel. le Petii-Poiroux : ChantoceauXj 

de la Piaudière, par. de la Chap.^ 
36, p. 248.) 
1 Cazet, Sr de la Fontaine, cons. au 

Chahain, par. de Souge-le-Bruant : 
; r. 432, p. 158.) 



Digiti 



zedby Google 



112 WG 

BIGNON (Jean), labourear, tutear dfis enfiuis de Ira Jean Bignon^ 
son frère aiiié. Moitié da fief et seg. de la Billette, par. de Billnois: 
Bi//y, 1717. (r.477,p. 277.)- 

BIGNY (Jean de). Chev., Sg. du Condray, a cause de Margner^ 
de St Giran^, son ép. Terre, dime et h. ]. de St Giran du Puy ; éns. 
la maison du Chastellier, .par. de St Prix, qu'elle a reçue de soa 
premier mari, Tthier-Rebe, GheT. : Billy, 1348, 1358. (r. 456, 
p..ll9;r. 457 p. 20.) 

BIGNY (Henri de), Chev., W^ de Bigny. T. s. de Jussy, à lui 
échue par traité avec Eléonore-Charlotte de Gamaches, soa ép., 
Balthasard de Vignolles, Chev., Sg., de la Tour de Boue, Pbil.- 
François de Gamaches, et Anne de Gamaches, v« de Charle84ilarie 
de GÔuville,Chev., Sg. d'Argent: Dun-le-Roi, 1694. (r. 447, p. 113.) 

BIGNY (Cather. SîWie de). Hom. délai, et seg. de Charmeil, 
par. de même nom : ' f" {chy \ et au nom de son mari Henri de 
St Germain d'Apchon, Chev., des t. et seg. de Beauvoir, Crevant, 
et les Palais, par. de Louroux et autres: Hérisson^ 1717. (r. 474, 
p. 491 ; r. 477, p. 489.) 

BIGOT (Jean le), pour Perritte, sa f, V de Vincent Grespin. Fief 
de y ezln^k. Angers; 1454. (r. 1345, p. 46,) 

ÉIGOT (Jaques), écuyer, très, de France. Baronnie de .Contre* 
moret : Bourges, 1661. (r. 443, p. 4.) 

BIGOT (Marie-Renée le), v« de César Geofroi de Montaignac, 
écuyer. Ti s. de Gastines: Marche, 1669. (r. 474, p. 137.) 

BIGOT (Antoine Ic^, Chev., 3g. de Gastines et de la Salle, cons. 
en la Cour des Aides de Paris. Baronnie de Doué ; 1670*. — Marthe 
le Bigot, sa fille, sœur de feu René le Bigot de Gastines, cons. au 
parlem., et hérit. de feu Ant. le Bigot, son autre frère. ChAldl., 
t. 8. du Coudray-Mascouard ; 1714, 1725 : Saumur, (r. 358, p. 42; 
r. 425, p. 3» ; r. 426, p. 30.) 

BIGOT (Pierre), écuyer. S' de Turlan, fils de Jaques Bigot, 
écuyer, et de Dame Paulin. Dime appel « S^ns-Lyen, par. de Lenet : 
Dm-le-Roi, 1671. (r. 445, p. 157.) 

BIGOT (Issac), bourg, de St Floor, comme usufruitier de levé 

, Françoise Coutet, sa P. Rente en directe seg., par. S^ Marie, 1W5 ; 

et pour Marie CbauUaguet, sa seconde f , v^ et hérit. de Jean.„Pir 

rason. Dom. et moulin appel, de Marssales, sur la rtv. de Laudka ; 

1699 : Murât, St Flour, (r. 503, p. 487 ; r. 506, p. 25, 251, 259.) 

BIGOT (Cather.), Dame de Contremoret, v« de Jules-César Jau- 
pitre, éètiyer, Sr de Dornon, fille de Jaques Bigot, écuyer, très, de 
France. F. s. de Contremoret, par. de Fussy: BoufgéBy 1696. (r. 447, 
p. 188, 201.) 

BIGOT (Elisabeth), v^ de Jean Brard, agissant par Jean Brârd leur 
fils. Trois quarts du fief et seg. d*Usson, par. St Fort : Xaint^, 1726. 
(r. 441,p. 33.) 

BIGOT (Paul-Diane de). Dame de St Quentin, v^" de Claude de 
Luc, présentem. f de Jean*Henri de Bordes, Càe?., Sg. de Cofof. 



Digiti 



zedby Google 






ML 113 

L» comté et ctiitdl. ^ Plàssàc : XatUei^ 1724. (r. 441, p.Si-r. 
442, p. 48.) 

BIGUE (iotns d«), ëcny«r, Sg. de Cbèrjr, fils de feu Mayeul de 
Bigâe, ictiyer. T. ». des Hey, al. de îfeey, par. de Souvigny ; ld99. 
(r. 476, p. 24.) ^ 

* BILBAULT (Charles), mafédial, fils de Silvain Bilbaulti Hoitië 
d'an pré possédé par indivisl| avec le prieur de Youseran : Mehrm^ 
f»r-K., 1670,(r. 445, p. 111.) 

BILLARD (Jean),' M» de la Chamb. aux deniers de la Dticli. de 
Boorinm. Echange avec le doc de plusieurs cens percept.^à Moulins ; 
14(Jt. (r. 1374, p. 235ê.) ^ * 

BQLLAAD (Thierry), écuyer. T.- s. et dtmes du Troet et de Fou» 
Aères, par. de Chenraîs et de Brithou: Hérisson^ 1498, là06. (r. 
463, p. 144; f*. 462, p. 241.) Perronele de Culant^sa f». (r. 484, p. 
60.) 

BILLAUD ((juill.), de ftochebaron, Sg. d'Usson. Chat., t. s. dé 
Bâusac, par indivis, av^ noble homme Bertrand de Bausao : Fov€%^ 
1346. (r. 490, p. 229.) * . 

BILLAUD (Marie)., v« de Gabriel^ af. Daniel Bernardeau, avocat 
eu pari. F. s. de Marcilly ; 16^4, 1701 . — • Françoise Billaud, sa nièce, 
h de Pierre Habert, écuyer, Sg. de Ghevillon^ cons. au présid. ^ la 
BochcHe. F. s. de Conp-de-Vagoe et de MarciUy ; 1709, 1717 : £« 
BochelU. (r. 439, p. 2, 38, 39, 58, .59, 86.) ; 

BILLAUD (Pierre), md , fils de François Billaud. F. s. de Dorière, 
par. de Bit-wière, al. Buxière : /?o«r6., 1717, 1724. (r. 477, p. 663 ; 
r. 480, p. 22.) 

« ,^SajlA (Marguer^ de), Damoiselle. H6tel, dom. et mouy.dç Bacy : 
^rmigny, 1368. (r. 465, p. 289.) 

. BILU (Alixant de), Damoiselle, v^ de Jean de Chasaulx, écuyer, à 
(présent ^ de Henri de. Baugi, écuyer, pour elle, Gibaut et Jeanne, en* 
fins de son premier lit. Cens et tailles sur les tènemens de ses serfs : 
dm^im^ 139». (r« 469, p. 153, 206.)- 

B8JU (Guill: et. Jean de), écuyers, frères, Sg. de Veure. Echange 
«vec Jean Reynaud, d'héritages assjs à Chàt.'Chinùn^ f410. (r. 13^, 

t BltiLIABD (Gabriel), comme hérit. de feu Ant. Rey, lient, en 

Meet. de Moulins. Cens et dev. en. la par. de Besson : Souvttny^ 

.1732. (r. 47|,p. 22.) ' 

BILUART (Jean), bourg, de Moulins. Tailles percept. es par. de 
laiemflly, Tliolon et Becay ; 1443. (r. 455, p. 148.) Non nobfe. 

BSLUER^ aL Billière (Gilbert dej, pour lui et ses frères, enfans ^e 
IKerre Billière. ]?. s. de ^Bousserolles, par. S' Quentin ; 1669. — 
Pierre de BilUer, bourg, de Felletin, idem ; 1684 'Felletin. (r. 474, 
p; 143, 466.)' 

ÈILIX)É (Durand), paroiss. de Sacet, pour Cécile, sa f^. Maison, 
dom. et dr. en la par. de Nerîgnet : Chctntelle^ 1377. (r. 459, p. 
M.) 
, V KLLON (François), huissier-audiencier «a présid. de Bourges. 

15 



Digiti 



zedby Google 



» • ,^ ^- ^ .^-^ ^ ^ 

114 -..fei •;." "■■ 

. Ofice dé pré^oniseÉr juré' d 

3tLQUttr (CaUferi M^)f^ ( 

s. d^ F.oùcaQ4ay par. dt Chen 

,^ p.Xm; '^. ' < ... .^ V 

BIWAGI (EU«nn^, l>à!iiï, IV 

•' en dép..: Beatdeui^ii^^Mti ^ 

BINET (Jean),- très: «les ifiu 

Dài;: Ainpoi^, 1523v (r..ï52, 

KKET^Crfacleâ), Chey., % 

' delifariê'iiacrécè deBianchar 

morUion^ 168^1 ; lad.4 seg. «aisi 

.. • . BmGB-BtJR6E(Guinîae)i 
' dom. , bois,' ' garenne^ tïnoùK] 

, 143.)"' ^ '. '^ •: * 

BlNtHL (I^ichel)» DBOC. à J 

lîgriy l'I^erneuil, 16»4. Jj-l- 47 

' .BOISAT (AgQès, Vc AcOità^ 

' ' d'autres . :. Bourb:;^ 3^0. tr. 4( 

. • .BIOSAY.'(Jéaj»;(ïbm.,>^ 

Biosày, dçan./dinÂ, bQ%|garc 

. * ^i&ay, dit de Bor;'/(R», 1 

' 254 ; r: 4ff4, j»; 68, 3^.).N(m 

ÉIOÏIERE' (ittïl. a^^écujô 

4 Chev. F/s;4^ la Rocbefû'fo», 

1696-acr J.T17, ^ Gaspa^ d 

* aussi* bérit. dudi^ ViUeldinej, 

par . lui vend^ à Anhet 4« Biol 

4ç BrosiéJ'son ^;; 16?6, T6Î 

de la^ RoçhêrO^i copamp l 

éoayer,,8on jfrère. F. &\ de Po'r 

. 1717 ? Jysnay. 'fr. 475^ p. .!( 

•477,p.536, 597.) *' -;.^ 

, ' BIOUÈR^ (Pierre de), ^cùy^ 

* il/ttrfl^47lU — *Susanné ^t 

^ .172fe.' (K 477,-^. .7 ; n;4B0, jj 

^ iftOTlÈRES (Hugotthi de) rf<? 

JEdtel, t. s. de Biotières : ^ouri 

: BÎRAGUES* (Firaûçoisè de), 

capit. 'de «cchit geiuiib. de ,ta 

•. Jlïaillé.-*Ch4Jtell'., t, s. de Ben^ 

- Rèl.vd!èUe t Jean de Çoessay;^S 

^ iièif^&f'dé GrandmonJ^^ t.ouis 

Qui-rtf, Sr du Vauricber ; Mrcbi 

BIR4GUES (René de)', Cbei 

Jeanne de Pommeraye, Bai:onni€ 

(r. 468, 8^71'.) ,• . 



%, 



Digiti 



i^edby Google 



fi 



i 



■'• ' ; • fiLA' ' . . , ' r. 115 

BISCBÔN (lêap), pik>c.' d'office de là' cbâtell. d'Aazance; Dtrile; • 
cens, rentes^ h. m. et b. J., en^la par. de Charon ; 1669. Loaîfe fijs- 
choD, son fils, pfiatrcîen à Auzànôe, léem f èns.Ma justice I7. m. el b; 
«ur le vîll.^e Fravalleix ; 1685 VBiortu (rj 499, p. 4«5; r. SDO, p. 
49;r. 505, p.31.61.) • ; . . 

BISSEPAT (Gain.- de), ëcùyer. T. s." di» Haiiàcbes et des Maiîs, 
relcv, de MitJy : «ém .' en Beauvoisisy 1509. '(r. ^82, ^. 262 ; r. 484 ,' 

p^us:) , / ; . ••,- . -. . 

BISONS (Guîll. et Jean), (rères. Ub^ pièce de terre etVenaeW ' 
graîn, à la mesure de Cérîlly : Jynûyj 1353. (r. 462, p, 345.) * , 

BISSÛEL (Jean), notaire/ S^ de Ronno, fils de Jean. Reiite, en la 
par. de Temand : Lyon, l(!S8.'\r. 495 ^'p. 155.) " • ' 

BlSiJ (Jean de), Bisiaco, Dam., et Jeanette, son^p.', iQle de feu 
Enifuerrand le Hérant et de Cfather. de Pi*unay» vendent aU»duc de 
Bourbon leur droit d'usage en la forêt de. PVunay ; 1327. (r. 1^9 . 
p. 638.) ... • ^ • '\ 

BIZE (A^ès lay, h de Denîs .Pasqset, secret, du «Roi, )ét noble 
Charles Popillon^ présid. en H chambre des comptes du duc de-Bouf-f' 
bon ; ens. Jean de la Bbe, prototfotaife âpostoKque, tutènr de Claude 
et rrânoofe Brinons, enfans de ladite Agn& et de feu André' Brinon, 
sifi premier mari, cèilent à Pierre, duc de Bourbon, et Marie-Anne 
de France, sa f«, té lieu de Béanmepôir, et de qnlls tiendent es par^ 
d*beure et 'de S^ Bonnet, et reçoivent en échange la h. m. et b. j. du , 
lieu de Chastaîgne -, 1 4^3 .' (r, '1 369*, p. 1 707 .) ', 

WSE {François de), S"^ de Coureile. JiisHe^. hVm. et.b. de la 
Petouz^i 1686. -^ F(;gnçois de Bîze, i^a'illi de Boussac. 2/3 du ebât. > 
t. 6* du Qijissin, par. de Parassay, S' Prie et Vîgeron ; 1690!^ — 
Charles^ de Bize,* son.fiîs^ aussi bailli de Foussâc, i«^cm ; 172Q. — * 
Jaqqes de Brie, curé de la ]par. de-Baydélle. Le tiens des grandes . 

îse de Fleury, vc de^Phil. Sal- 
' de Bixe; sar sœur et son héri- 
445, p: 368; r..'447,.p. 80,' 
;,, 9^;r450V;i:90/,r'.451, . 

* . . . • . 

ère, Jaques Blain, Chev.* Partie* 

1488. (r.4rf4, 13,424.) "" • 

i^ à mdrtier"ftu#parl. àe Met*; », 

rousè, par. .de Chapde, r/î/o'irt, 

erchetiere. «M^son sise à Mont^ . 

^-Le nÂas de Seysset au màndem^ • 
blanc, *V#i6.f, €han. de-Vîcntie, * 
27.1.) ---^ ' ' .'- • 

ke,' t. s. Me Salzet, aL' Sau- 
;//6i, fils du. sire Odih M«nc; 
; ens, les dom., cens, tailles de 
iem \ rai97 î Qannatf^touUns: 



Digiti 



zedby Google 



116 ' ' VLk ' ^ ' ' 

ir/454/p. 138, 225; n 450, p. 58, 141 î r, 467, p. 60; r?464, 
p. 398.) • - - 

'BLANC (Mâi^e., fille de feu Arcliiaibead)^ Dam., V de Gnill. 
Jordan d'Estrechy. T; 8« de Nerigny : Chat^elle, 1322, (r. 468, 
p. 178.) 

BLANC (PerriB), aè. Guitoo. 4"^ partie d*aii pté at»pel. le grand 
Beullas de la Baume» par. de Heuldre : Bourb.^ iAlO. (r. 463, 
p. 137.) 

BLANC (Jaques), éouyer, fils de Guill. Blanc. Moitié du cbàt., 
t. s. de Sauzet ; Cannât; ens. la Motte, dom. et mouT. de TAnglat, 
du chef de sa mère, dame d^Aveniéres, sœur de Jean d'A^enières, 
Sg. de Chirat : Chanteltê, Estolle, Hk^ad 148^. (r. 457 biê^p. 148 ; 
r. 458, p. 83 j r. 4^9, p. 62.) 

BLANG (Gaspard), écuycr, S^ du Bos. T. », du Fayet, par. d^ 
Mazoire, aL Ma^ouerer, en la seg. de MerciBur) 1669. ;-— Joseph- 
François Blanc, écuyer, S' du Bos %t de Belfon, et Diane^Magdel. 
de Retz. T. s. de Qlesle et de Besse-le^Ihàt., par^ de Blesle et de 
Dauiat; ens. le ebâu, t. s. de FayeC; 1670 ad 1685. — Andi^ 
Blanc, S' du Bos, écuyer. >Ièaie t. et s. du Fayet ; 1721 : Aiaot. 
(r. 499, ,p. 127, 770 ; r. 500, p, 97 ; r. 503, p, 402, 641 ; r. 507, 
p. 247.) 

BLANC (Jaques), ni4 çirier de, Lyon, fiH d'Aymé BlanQ et de 
Benoîte Fitiidier. Maison en la rue deBourchanii^aud* Ly(m% 1676« 
(r. 495, p. 15.) 

BLANC (Marfe-TbérèserGratienne le), ëp. de François B^r^es. 
Fief et rente noble de Gu^ol, par. de Lentilli : L^on^ 1705, (r. 496, 
* p. 182.) 

BLANC (Lbuis-Cësar de la Baume le), Due de la TaHière, g^ aé- 
nécbal du Bourbonnais. Le Duché pairie de la Vallière : Tburt ; 
eus. leiiefetseg*fleSiné-le^uill.: Mans, 1740..(r. 427, p, 31.) 

BLANCHAIUD,^ai. Blànchart, (Perrinj. Prés et cens à Goâg^ 
et S^ Menouii ; 1324.. — Girbert Blanchard. Alaison, ternes, cent et 
rentes, par. de Fontiaul; 1350. 7— Pefrault, al. F.onteauU Blancbar^ 
Deux pièces de terre en la par. d'Agouges ; et^ à cause dé C^ther* sa 
* femA^e, fille de feu Guill. de^Pringi, une -autre pièce au TÎil^ de Joux, 
tenue en fief lige, et menu^ cens, en la ^^S^ Menoux, 1353. — 
Gilebert Blanphard. Rentes es par.d'Augy, dé Cozon et d'Agouges ; 
1357 iBourb., (r. 463, p, ^71, 234; r. 464, p. 234, 342.) Nqn 
nobles. 

BLANŒARD (Jean) , de Rochedagou ,1 c{e> f^pé Dagulpho , 
sg: d'Aïkglard, Dam. Le mas deVialeir; par. deRim^cdioe, de 
Limoges, -terres, b. j. et cordées : MontluçoVj 1393. {r. 4(61, p. 
256.) , • • • . . 

BLANCHARD (Michel), écuyer. 5m« parâe des reut^, cens'et'^ 
taîINs de la terre de Costures : Gerviîgny, 1396. (^. 465, p. 232.) 

BLANCHARD (Guill.), écuyer^ veuf dAonè^ Eschaloàue^) pour loi 
et leurs en&ns Jeanne, Jean et Jaques ]H||iiebard. T^res^ re^te^ et 



Digiti 



zedby Google 



^ - ' BU • m 

ëmeB de.ParceDUti par* ^ Barberiet; ChaïUtUe, 1454. (r. 469^ 
p. 50.) ^ , 

BLANCHARD' (Loob), écayer. T« s. da BQnrg-ArdMmband, saisie 
sur lai : MtinmorUlom, Wl. (r. 438, p. 29 1«) 

BLANCELARDON (^aorFrançois), Sr de GaerînoU^ époux de Marie 
de Laire, fiUe de £eu .An t. de Lairt et d'Anne de Choisy. Dime de 
Gbnoeaa, par. de Mpnttgal*le*Blain : BUly, 1692. — GilberL et 
François Blanchardon» leurs fils; Ideni, 1718. (r. 475^ p. 102; r, 
477, p. 62, 642.) 

BLANCHAT (Louis), Chey., Sg. de Flarigny, oapit. de cay. F. s., 
tfe Serpentin : Monmorilton, 1719. (r. 438, p. 391.) 

BLANCHE (Emery-Robert la), m^ à Piekux, veuf de Françoise de 
Lescure, et tuteur de leurs '«encans. Fief et dom. noble de Gomolét, 
par« S* Bonnet, prèa Salers, par lui noavell. acq.; ens. la montagne 
db Pialières : JRiom, 1699 ad 1725. (r. 506, p. 28, 278 ; r. 509, p. 
M;r. 5l0,p. 9.) 

BLANCHEFO^X (Austorge de)i Dam., fils de Bertrand de Blanche- 
Sfm, Dam. 9 émancipé par Mu père. Lfe mas de Baloma, et tout ce 
qu'il tient en la par. de Font : Cariât, 1355. (r. 473, p, 138.) 

BLANCHEFORT (François de), écuyer. T. s. du Voyer, par. de 
liontlouis : AmboUey 150$. (r. 432, p, 10.) 

BLANCHEFORT {Biaise de), écuyer, fiU de Maurice de Blanche- 
fort. T^ s. de Confiant, par. de Miremont : Riom^ lê84. (r. 503, 
p. 371.) 

BLANCHEPIERRE (Jeanne, ▼'' dHEtiçane de), tutrice de Jeanne et 
IKai^iier. leura filles. Hôtel, dom. et seg« de Èlanchepierre, par. de 
Beçay et Nully : Mouli$u, 1351. (r. 454, p. 157.) 

BLANCHET (CatVr.)f de la Chambre, y^ de François SeueUire- 
ilcQudel, éeuyer, T. s. de Belair, par. de Neûvy-lea^iHott/^n^ ; 1688. 
(r. 474, p. 1697.) ^* 

• BLANCHET (Jean^Çl^ude), bourg. ChAl. et*doqi. noble de Pra- 
miix, par« «le Chaponost : Lffony 1721. — Claude«>JLauîs filaochet, 
écoyer, procureur Jb Roi en Télect. de 'Lyon : /^em, 1735. (r. 497, ' 
p.i07, 116;r. 4«fp, 125.) 

BliANCHEHÈRË (Jeanne de la), ire de Thomas Micheau, T. s. de 
S* Christoplie : Chfàfptoceaux, 1463. (r. 350, p. 17.) 

«QLANCHt (Maj^er.), ▼•.de Humbèrt de S' Maurice,- tutrice de 
ISean^leur flist Cens et rentes en la par. de Lvrea : ForeZy 1331. (r. 
"490, p. 20.) 

BLAJNCHIE, (Alise, al. Ahelips, et Marguer. de la), 6lles de Jean de 
la Blanel^î», éeuyer, f^ de Mattieu Salvat et de Ljgier Mesci^in, cdmme 
bérft. de feu Brient de Mons, leur oncle, et de Gaspard de la Blan- 
chie, leur frère. Fief de Salabë^t, aL Salle «rtert, terres, bois>ga-' 
renne, etc. âiontluçon, 1512. (r. 452, p, 296; r. 461^ p^. 186.) 

BLANCmER (Claude), Cher., Sg. de Loslangfs. T. s. de Falei- 
nn^c, par. ^c Cheylad| : S^ Flour, 1685. (r. 503, p. 512,) . 

BIANCmRON (Jevi) et Rlond^elet, son fila. Iku* mai»>na et 



Digiti 



zedby Google 



-: 118 ^ . -V - . - BLA ^ ' / ' . *;■ 

i • «ne vîgne k9 Pourçahi, (^ Porclen : /VrA^tf/ l«56i 136ft: {r.M59, 
* ;>. 1^9, 210.) Nort nobles; / ■"'.*' 

. BLâI^CHQN (Moyse-LoQÎs), iiôtelier. Maison* et terrein, près la 

, Çorle-S* Gcorgcs^de Lyon; (728, (r. 810, p. 4.) . 

. * BLANO& (Guilh), ëcuyi&r, pour sa femme, fUle de Hixgucs Tbaqaî,' 

^ -^Siev. Droit d'usagé dans lé bois éc Quarteyr ; ens. leè fôurs cCle, | 

^oaltn de Mbntagu; HOl:, — Jean Blan^, prêtre, et Cmlleme, sa J 

sœur, nobles.' Huitième partie de la dtme d'Ars, de Arcuhfu^ par^ 

: ' irf.; et dé S^^EJôV ; 1301 : Montaigu. (r. 468, ;?. 107, tl9.) \ 

" - "^ BLANCSFOSSES*(Geofroy des),cfe Jlbls fosmtis, Chey,, sa t^ , 

Tsabelle de Bourbon, fend ht terre de Sandozer, al, Saii€fozy,-*à 
/ Guijl. de Mtceries, secret.' de Jean, fils du Dnc de Bourgogne, sire de J 

Jow;*6on; 1267. (r, 137 4^ p.' 2584.) * ' ••.'.] 

* BLANCSFOSSÉS <Girber\ tlçs); /ils de feu Jean des Blancsfossés, 
, agissant par son tuteur Amblanl de Ci^temes. Chat., t. s. d^Orcet : 

B.'Auv,, 1426, (r, 470, p, 233.) , ' . 

BLANDIN (Ant.) médecîti. Ffef de Longe-Chaud^ par. S' Sulpice ; { 

' 1669. — Pierre .Blandin, iiédccin, iétem ; 1684. — Marie Blandîn, \ 

. ^et Jean, son /rère, étudiant çn médecine,* îdem\ 1724 : Guéret. (r. * 
474,;7.'25Ô, 540;r. 474,p. 9;r. 48l,p. 31.) ., 

BL]^DH* (François). T. s. de Pée, par. de NenfVy-le-Bârrdîs, I 

' , ' i%)tfr6., 1697. (r. 475, ;ii 213.) • * " 

' • ' ftLA^DIN^tienne),filrdêQaudeBlandin, prévôt gén. cala souve- \ 
' r^etéfle Dombés. Q^eftlelioble appel, dtt fl.oque'l, ks par, d'Ambey^ * 
rieu et de Lucenay ; Z^on, 17lt. (r. 497, p. I,'il8.) * * | 

BLANpSC; al. Bienosc Jean de) , Chvv. , sire d'Ùssêlles^ UueUafuii, 
ti^nt de -Jean, de Chasffel'Orilain^ 6g. de Lnzj, sa maison deToulain, ' 
j :\ at, Feulîn, çtc.4 el dép,: Bùuri>,'La7icy; 1277. — ,Ysabdle de. 
.• .' ^Blenosc^. a/.-^/élkHDàme d*Usselles, v« d'Atbaud de S^ G«nn|î^ * 
^ ^ C3i^y^ pour leurs'et&ns Arfbaud, Jaques, Aluy^, ^g^i *' Ayglcn- a 
•tin^. Citât.,^tr^« de Mbntrond» et tout ee qù'eHe tient à.Es^rtîn^ : • 
. * : * Fovef^i^ 132$, .1393. — Jeanhe de Blanosc, autren». ditt àh FaoTin, . 
^ ire de Jean de Rochefert, Ch^v.'Dom., h., m. et b. juslic^ vers les • 
Vil!*, de Co^to^Pj^t de Monlet ; maihmi^ns sur la maison IhKte de Feu-'- * 
' ' Jia e6 drVen dép/t Sôurb.'Lartq/j 1376.' fr, 466; p. 163, 164,'10Î ; ^ 

.,a;.?l92,p;237,?M;)-. ,,, ^^. ■ \ .'"^^ ^--Z '^*^ 

. > BCANZEY. (GuiU. 4e)* ^ra«3<rto, aét. liaison forte, t. ^.a«W^ 

• »ey. -T-Jaquesj^a v*, fille dfe froRaopl de DessôusJà'Toor, «te H«Mtfc » * , 
. . \TMrre, CJiev. ;-t E^ntie do Blj^iMcf^ fiïs de feuBugqinetde'Blaip.^ ^ 

' '■ Ceni et tailles jen la ^. ^e^un>e. «rr Jeànde Blaoïéy. Ai^son^ forrf i ^ 

sÂsiAte ; Senmr eh «nennois / BeaujetL 1334, rt5*: (r. 4W»>jJ^; * 
- *m;f'.-.489,.p.,214.2l8,5lÇ) , . . '. V *'. / T> ^ V 

p ^ • , ^LANZI ^arguer, de), y^^d'EbrardjdéOàimV,.1)am.^ •' 

brardin, Jëtr fils.. Maison*, fossés, domK^foi^r», ^jen^ et tfittes âe VaA- « >'v 
noise : Çttnmi, 1322. ^r. 468, p. ,55.) • ^ ' , * ' *;; . . y , j , 

- -BLASSON^Peh-in de), Chan; défont! n*>n-,:fcls*4e ^iH/dè ÔÎak><' . 
^ ' • son, CheV.; Rente'sâr le Moulin-Ifetif, aàsis à Iteure, ^t sut la «une ilc," "< i 



Digitized by 



;t^o'dgIe 



•^ BLE. ':- 119 

la pv. de Brançat ; 1264.' -p Jean. de Blasson, Dam.,* fils de fea 
GmilL de^a^son, Chèv, F, s. jde Blasson, dom. et tailles; {ctrca, 
1374.) : Moklin^j KemeuU. /r, 4oï, p. 55, 66.) , . **- 

BLASSON .(T^ien de), Dam. H^el, t. s. de Pontcharraut ; 1403/ '• 
— Vfizien de* Blassçn, Agnès et Guillete d'Aqlèzy. Motte et ipaîson • v 
appel. Soîneboiorpe et dép.; eus. d'autres posscss. et dr.; 1443. — ^ 
Ail. de Blasson, v* d'Ant.. Vigîer^ écuyer, tutrice de J«an, Marguer. ^ 
et Ye2ieo, .leuss enfans.' Hom. de ce qu'ils tiienpeitt du Duc de^ 
Boarbon; 1443, — Ithflippes de Blasson, aliéna d'esprit, , fik de feu 
Yezien de Blasson tt^e Marie de Champrobett; par Bon curateur, ^ 
Gyratâde la Moto, écuyer, vend an Dûc de Bourbctfi un cens qu'il 
^pcjt^evait sur ses ét'uries de- Moulins; 1456. (r. 457, p. .109; ^ 
r. 459, y. .124 ; n 462, p. 368 j r. 463, p,20; r, 467,p. 297 ; r. 
ms.p. 109.) . •- ' 

BLADF (Marie) ^ ve de Gaspard Bigaud, écuyér, tutriipe de leurs 
enfans. Deux tiers de la Seg. de Beauforll, par. de Chades : Riom^ ' 
1671, 1684, (r. 499, p. 817 ; r. 503, p. 456.) 

BLAVËTTE (Louise de), f^ séparée de biens^ de Denys de Villçrays -^ 
de Ryantz, CRey., gentilb, ordin. de la Cbamb. .du ^oi,^enseigne 
duçé cpmp*' d'ordoniiance. T. s. de Goron et delà Mesnîèi^ « MÔns^ 
'1«03. (r. 532, p, l^r. 353, p. 89; r. 430/ p. 25.) Tiennent 4*elle 
Jfaif>de S* Melesne et François des Vaulx, écuyerp. * ^ ' . t * 

BLAYON (Jean de), licentié en, loi, à cause 'de sa f', fiUede feu 
Jeari Brelay, juge' ordin. d'Anjou. T. s. de la Qrfarte ;,i478. Thi- 
batide devBTavon; Dambisellei £lame des Molans. li*. s. de la Quarte-: 

550 

&. s. du moulin ^e 
p, 224.) . • 
î| ses enfans, Gnill., • 
rL rentes es par.-dô- 
Aill, 4e Bl93>er; nlt ' 
?3uy^ /éifm; p05. 
6i.r. 467,"p:309, 

aL Cyîntièfe. T. s« 
,1455. tr.332,p.^ 

defttîpe/d'Alaiilany, - 
v« de Pierre de Re- . 
t.Suiâsé»! Baronnie, . 
^v;>-97.) \ 
uy,^ dom., 6o|s, ga- 
terre, seg. de Bar, ' 
Pefrin et Raymond 
(r; 468,^p.*141, 

Foax; e^ cens sur on 
88. (r. 468, p. 49.) 



Digitized by VjOOQIC 



120 ^ BîiO * \ 

BLEIN (Thomas), Sintmnent dit Boutefeav ptroîss. de ChapMtut, 
homme tàiltable de fea et de lieti^ du Duc de Bourbon eu la cfaAtfA. 
de Beçay ; 1499. (r, Ull, p. 2845.) 

BLETEBIE (Louis). P« s. de Neutille, par. d*bsèri>6nt : JKffy, 
1(596, 1717. (r. 475, p. 170; r. 477, p. 306.) 

BLICH (Amable), écuyer, W^ de Veausse, Hcut.-gén. eu là séuécb. 
d'AuT. à Biom. T. s. de la Dexte, al. Do^ et Dajie, par. S* Ger- 
main l'Herin et de Villeneuve; 1669. — Amable-Fftnçois de BKch^ 
écuyer, président au présidial <le Ripm, fils d' Amable de Blicb, et 
de Màgdel. de Frétât. T. s. de Veausse ; ens. le fief de VUlenente là 
Polerande ; 1683 ad 1723 : MouHns, Rlom. (r. 474, p. 711 ; r;499, 
p. 511, r. 601, p. 40 ; r. 503, p. 166; r. 608, p. 20.) 

BUE (Gnilh le), ëcuyer. Hom. de ce qu'il tient es cbAtell. dé 
BUty et de Chaveroche; 1488. (r. 484, p. 39.) 

BLOIS (Geofroi de), Cher., Sg. de Bossillon, jpôur lui, Diane- 
Angélique, Susane, et Estfaere-Henriette Vigier, ses belles stturs, hé- 
ritières d'Anne de S' Hermine, leur mère qid Tétait, a^ec Susane de 
S' Hermine, d'Anne de Pôlignac, leurs mère et aïeule^ Sitième partie 
de la terre et châtefl. de S^ Laurent de la Prée : Roche fort en Jtm.^ 
lin. (r. 439, p. 69.) 

BLOIlf (Mondot de), écuyer, Sg. de Beaupuy. Hôtel noble appel. 
La Conrtaudre, en la baron, de S' Germain ; ens. l'herbergemeAt de 
la Mestarie, par. de Blon; cens et rentes es chàtçll. deBelacetde 
Dorât : Marche, 15p6. (r. 463, p. 218.) 

BLOS (Emmanuel de), écuyer, fit^ de Christophe de 6lon ; 1665. 
— Gaspard de Blon, écuyer, époux de Marie-Anne Petit-pied, hérî- 
fière de Charles Petit-pied, écuyer, à raison du fief et seg. de Lage* 
Courbe-Jarret; 1682, 1716. — Siivain de Blon, Cher., ^Is. de Gas- 
pard de Blon ; 1726. T. s. de BeaupQy,.et fief de h. Bomigère, par. 
de Saulgé : MonmoriUon. (r. 433, p. 224 ; r.435, p. 69, 60, 120; 
r. 438, j». 129, 643, 644.) 

BLONDEAU (Elisabeth^ t« de Jean Phelipeaux, Che?., S^ de 
VillesaTin, M« ordin. en la chamb. des Comptes de Paris. Usulktdt 
de la chàtell. d'Argy;*ens. la terre et seg. de Busânçois érigée en 
comté an mois de nov. 1633, acq. conjointen^ent atcc feu s6ii maii 
du Duc d'Elbeuf et des S' et dame de Brigent : TVmrt, 1662. (n 
366,^p. 100 ;*r. 402, r. 403, pp, uniques; r. 431, p. 38.) Belev. . 
d'elle : Imbert de Bf>ouîlly, Sg. de k'Brosse4loberie; Louis de Baade, 
1^. de Frontenac, C** de Paluau et de llsle^Sayaray ; Louis de Cre- 
vant, Sg. de Bauché; Louis de Douault, Sg. de Ch'amousseau ; 
Louis de Lonbes, Sg.'de la Gastine et du Coudre ; Charles de Mdht* . 
sabré, S' de Genêts; Guilbert et Louis du PcnC, Sg. de Villours, et 
Renée du Pont, dame de Charoborant ; Louis Savary. Sg. de Lan- 
cosme ; Pierre de Vassi, Sg. de S' Géorg^, à cause de-Magdel. An- 
gélique de Crevant, sa fe, pour le fief de la Jarrie, ChevaUen. Flo« 
rimond de Bellaire, S' du moulin de Chassenay ; René Blanchard, 
S' de Maniay ; Francis de Bongars, S' de Montdhëry ; Henri de 
Cafturdet, S^ de Gennenonville ; François Chânvelm, S^ de Marbone ; 



Digiti 



zedbyGO(?>gIe 



BOB 121 

Pierre Gossim, Sr de S^ Mars ; Léon de Donault, 9' de Chamomseaa ; 
Jean, C^ d'Estrée, Sg. de SVLactancin ; Nicolair de Houslard, Sr de la 
Chapelle FouUerot ; Charles de Laage, Sr de Beauvoisin ; Antoine de 
Mausabré, Sr de la Tour ; Charles de Mausabrë, Sr de Genêts, à cause 
de sa f Marguer. de Dooaalt ; François de Mausabré, Sr de la Bater- 
nerie ; SU vain de Mausabré ^.S^ de la Croix ; Gilbert de la Motte, S^ du 
TilloU) par. «S* Lactancin ; Ant. de Nieul, S^ de Bonneau ; Louis de 
Foix ; Dominiiftie du Pont, S' de la Garde ; Claude du Puy-Girault, 
S' du Puy-Cloué ; René de la Rivière, S' dud. lieu ; Michel de la 
Rivière, S' des Marais ; Etienne Tessier, S' de Chesnon et de la Fres- 
tkkye ; François du Yerdier, S^ de la Chapelle ; Louis de Youet, S' du 
Pay aux Bouchards, écuyers. Pierre Triplé, docteur en médecine^ 
S' de Chat. -Fort, en la par. S^ Lactancin. 

BLÛNDEAU (Jaques), m^ , pour Françoise Bourdaloue, sa f", fiHe 
d'Anl. Bomrdaloue, m^ . Fief appelé Palo'uelle : Mehun-s.'-Y.^ 1669. 
(r. 445, p. 38). 

RLONDEAUX (Perrin), de Réez, pour sa fe Cather., fille de feu 
Guill. Mareanl. Pièce de terre en la par. de Trenole ; ens. la huitième 
partie d'un bois, étang, cens et rentes : Moulins^ 1366. (r. 454, «. 
156.) 

BLONDEL (Eegnaud^, aussi Blondeau, Dam., parolss. de Baigneux, 
et Agnès, son ép., fille de feu Guill. de Rye. Dom. et bois es par. 
de Trenay et de Lueenay-sur-Allier : Bellepêrche. 1367. ,(r. 465, v. 
165.) ^ 

BLONDON (Pierre). Partie du fief de la Mastardcy : H, ^Marche. 
1669. (r. 474, p. 190.) 

BLOT (Pierre, sire de). T. s. de Mbntespedon, et ce qu'il tient en 
Ja terre de Montesgu, al. Montagut, en commun avec le sire de Bour- 
bon qui en est Suxerain ;. 1243. — Roger de Blot, Chev. Même terre 
et seg.'de Montespedon ; 1301 . — Roger de Blot, son fils. Dominance 
sor la maison d*Amblard, vulgairement appel, le Chatelar, et dr. en 
dl^., par. de Blot; 1344 : Gannat, (r. 457 bU, p. 137, 13S ; r. 458, 
p. 10; r. 469, p. 118.) — Roger de Blot, Dam. T. s. d'Ëmphy : 
Moulins, 1348, 1353. (r. 454, p, 205, 208.) 

BLOT (Gauvain de), tient d'Agnès, dame déftourbon et de Mon- 

B Cervant, par. id.^ et tout ce 
k; 1276 : Montaigut. (r. 455, 
Luse de Mahaut de Combronde, 
; ; eus. la forêt de Lac, terres, 
lérisson, Montluçon^ 1322. (r. 

Ulphe, eède au duc de Bour- 
i, en échange de celle de Con- 
f, Chauvigny.) 
Lies de Cerisay : Ch&t .•du-Loir ^ 

e Cofine, acq. de Guill. Goilon, 
en 1^ par. de Venat ; 1401.-^ 

46 



Digiti 



zedby Google 



m Boc 

Gilbert Bobillet. Même bailire« et la huitième partie .da péage de 
Cosne; 1443 : HérUton. (r. 462, p. 92, 190.) Non nobles. 

BCBIN (ïean), m^ à Poitiers. F. s. de Fressanges, tenu à hom.-lige 
et réservé le baiser à la prochaine arrivée du Roi en Poitou (clause 
commune k ce pays); 1671. -^ Gédeon Bobin, son fils aine, aussi* 
md , Id.; 1685 : CkàUlleraut. (r. 433, p. 95 ; r. 435, p. 163, 186.) 

BOBIN (Bfarguer.), V'.de Louis Moysen^ Cher., Sg. <ie la Roche- 
Laugerie, tutrice de leurs enfants. F. ». de Pers : Lusignany 1702. 
(r. 437, p. 30.) 

BOGARD (Jean et Hugues), frères, Dam. Maisons, dom., diflK|] 
cens et rentes es par. de Fleuriet, Fourilles, Sanciat, Coutigny, n» 
line, etc.: Chantelle, Hérisson^ remeiM, 1357, 1364. (r. 459, p, 13 ; 
.r. 460, p. 135,160.) 
'•^BOCE (Jean et Perrin de), Bociàco^ Dam. Maisons, dom. et justice 
es par. de S^ Loup , de la Ferté-Monestay, S^ Pourçain et antres ; 1300. 
— Bernard de Boeé, Dam. T. s. es mêmes par. et en celles de Péri* 
gny, S' Giran-le-Puy et S' Martin ; 1322 ad 1348. — Barâiolomé de 
Bocé, Dam. Fief en la chàtell. de Bilhac ; 1332. — Monin de Boeé, 
Dam. Maisons de S' Loup et d'Eschiroles, dora. eth. j.; 1350. — 
Guill. de Bocé, Dam., tant pour lui que pour Alise de Poncenat, son 
ép. Maison forte de Bocé, dom., bois, dimes et mouv.; ens. les fieft 
seig. de Poncenat et de Marnât; 1366 : M/y, Bourb.y Ckaveroche, 
remeuU. ir. 432, p. 23; r. 455, p. 270; r. 457, p. 66 j r. 459, 
p. 130, 151, 208; r. 460, p. 277, 279, 294 ; r. 468, p. 159.) 
(V. Boucé.) 

BOGÉ (Marguer. de), Damoiselle. H6tel, terre seg. de Bayeux, 
par. de Ghâtel-Honoré, Castri-Onerii^ al. Honorii ; ens. la maison 
de Praelle, partie de la dime de Voussat, et dr. d'usage en la forêt 
de Tronceon : Chantelle, Ferneuil, 1375. (r. 459, p. 54 ; r. 460, p. 
152.) 

BOGEART (Hermers), sire ^ partie de Yendenesse. Dom., bois, 
champart ; motte d'Anlesy, ju$tice grande et petite, avec la moitié du 
péage de Yendenesse : Chàt.-Chinon, 1350. (r. 470, p. 95.) 

BGGHARD (Guill.), fils de Guill. de Maximy, Maximiaco^ Gher., 
prend l'engagement Ile se constituer prison, à Yillefrançhe, et donne 
des 6tages à cet effet : i^(it(ftftt,.1288. (r. 1388, p. 103.) 

BGGHARD (Hugues, dit), al. Bochars, Chev. Hom. de ce qu'il 
tient à Goset, par. deTorzy, Torziaco : Forez^ envir. Ijk90. (r. 493» 
p. 133^ 

BGGHARD (Jean), Cher., Sg. de Ghampigny et de^auroy, et son 
ép. Marie-Magdel. Chaspqpx, fille de Bfarie-Ester Archambault. T. s. 
de" Yemeuil et du Plessis-Sayary : Loches, 1677, 1684. (r. 405, p. 22 ; 
r. 421, p. 71.) Rel. d'eux : Louis de Baraudin, Ghetr.; Ant. d'Alto- 
neau, S' de Las Coucherie ; Gabriel d'Altoneau, S' de la Bretonnière ; 
Ant. de Malivaut, S' de la Guittardière ; {lOuis de Malivant, S' de la 
Quanterye, écuyers. 

BOGHUT (François de), Sg. d'Apchier, fils d'Armand. Gens et 
rentes «n sq;. direcDe, par. de Ghalinaiyies, élect, de S' Floor : 



Digiti 



zedby Google 



fiOE 123 

Jtfitral) 1685. (r.v604, p. 85.) Signe : Aché de Bochuê. (Voy. Bcm* 
ekut) 

BODERU (Gf^oire), de Marcigny. Le tènement de la Noez, dom. 
etdr.: Beaufeu, 1357. (r. 489, p. 16.) 

lODET (Gmll.), da Four, clerc de S^ Gervaîs. Un pré en la par.de 
Tellet : Montluçon, 1314. (r. 461, p. 281.)- 

iODET (Jaques-Léonor), Chey., Sg. de la Feoestre. Dlme de Breuil- 
au-Boogoins, par. S' Pierre d'Exideuil : Civray, 1688. (r. 435, p. 

vBÛDIAU (Pierre), écnyer. T. s. de S* James-iu^Loke : Angers; 
COI. celles de Voisin et de Noiau : Baugé^ 1437, 1449. — Perrine 
Bodiau, ▼« de Jean Cherilé. T. s. de Voisin et Noiau; 1513. (r. 337, 
f. 73 ; r. 342, p. 46 ; r. 347, p. 21.) 

BODIER, Boderii (Hugonin), de Marcigny, et sa f^ Agnès, fille de 
fi» Geofroi Celerier. Terre appel, les Essarts de Bes, et mouy. sur 
iSmn mas ; 1321. — Grégoire de Bodier, de Marcigny, et Hugues 
CBnmt, Idem ; 1350 vÉeapjeu. (r. 489, p. 115, 163.) 

BODIN (Durand), paroiss. de Tholon. Terres» prés, vignes au ter. 
deSaonne : Becay, 1330. (r. 455, p. 205.) 

BODIN (Giraud), d'Ânrillac. Dom., cens et ventes en la par. de 
Tî^de-Rotgier : Cariât, 1354. (r, 472, p, 130.) 

BODIN (Jean). Herbergeroent de la Fouaye : Chàt.-du-Loir. 1393 
«11403. (r. 444, p. 40.) 

BODIN (Jean), écoyer, Sg. de la Bodinièrc. Herbergement de la 
Boche de Chizay : Mirebeau, 1457. (r, 331, p. 53.) 

BODIN (Heliot), conrdoanier (cordonnie^» Tend an C^ d*Anyou^ 
léme^ m verger situé à Ch4t.-Neuf ; 1460. (r. 1404, p. 158.) 

BODIN (Jean), écuyer, Sg. des Eufcins et du Plessis-au-Merie, mari 
de Gmllemette Riganlt. Viei en la par. de Romaigne : Montfaucon^ 
1503. (r. 332, p. 78, 79.) 

BODIN (Robert), S' ^ la Logerie, capit. d'In^Bmterie^ pour Jean 
Bimult, S' de la Louisstère. Le fief d'Athée : Baugéy 1663. (r. 356, 
F. M.) 

WùVS (Marguer.), dame de la Croix d'Exoudun, fille de Théophile 
Bodm, Ghev., Sg. de la Barre S' Saturnin, et de Marguer. Forin, fille 
defca Bonatenture Forin, Chev., Sg. delà Bonninière; lad. Mar- 
giar. Bodin, v» de Henri de Chivré, Chev., M^ de |a Barre, Bo° de 
IMlant, Ai(&-de-Camp des armées du Roi. F. s. de. Saulgé et de 
Booleuf : X.t»i^«a», 1675, 1695. (r. 433, p. 39; r. 435, p. 329 
r. 436, p. 46.) • 

BODIN (Elisabeth), ▼« de Jaques du Pas. Sr de Vignault, repré- 
ccatée par François du Pas, leur fils. F. s. de Chef de Loup, par. 
dsOiaonay : Civray. 1704. — Marie-Anne Bodin, fille de Jaques 
Wb, écuyer, Idem\ 1714. (r. 437, p. 89, '259; r. 438, p 

BODINEAU (Piwre). F. du bois S* Martin : Chat, du LfAr, 1489 
(^* 348 te, p. 18.) 
BOEL (Jaques), fils d'Et., Boël, Bœlli^ boui^. de Souvigny, 



Digiti 



zedby Google 



m BOH 

tient du <^ef de sa mère Simone, fille d^Tnabelle^e Noys, Ntang, 
moulin et dép. de la Gnierche, par. de Besson : Souvigny^ 1356. -^ 
Ghatard Bohel. Deux moulins et dom., Ibid.; 13^. (r, 467^ p. 181 . 
228.J • . 

BOELEY (Guy, ftirà du). Maison, t. s. du Boëler, espar, de Gham* 
bonaj et de Luzey, Luzeio, à ce consentant GÛillemette, fille d« 
Tavouant, et Perret, son mari : Bourb.-LancVy juin 1294. (r. 466, 
^ p. 162.^ 

BOERON (Pierre), docteur es lois. Rentes sur la maison de Tm- 
nant, au maâdei^ de Bellegarde : Forez^ 1347. (r. 491, p. 224.) 

BOER<^ (Pierre)^ et Louis du Pertuis, mari de Cather. Boëron. 
F. du Puy-Joly : Marché, 1669. (r. 474, p, 118.) 

BpE^I (Gabriel), pour loi et comme tuteur des enfÎBmts de Joaoliiai 
Boëry. Fief de S^ Loup ; dîmes de S^ Pardoux ; rentes des Valaise5-4a<- 
Vieille; 1669. — Jean Boëry, proc. du Roi en la cbàtell. de Cbene- 
railles, et Mariner. Boëry, sa sœur, béritière de Joacbim Bpëry, aT. 
en pari. Fief de Tremoullies, et te quart delà g<^ dîme de S' Pardons; 
1684 : Marche, (r. 474, p, 121, 463,) (Voy. Boueri.) 

BOERY (Marguer.), t« de François de Biencourt, Chev., 8g. de 
Pàysat, tutrice de leurs enfans, François et Silvain de Biencourt. Fief 
seg. de la rente de Goillot, par. de Bonneuil : Motimorillon^ 1716« 
(r. 438, p. 102.) 

BOF^E, aL Boyse (Jean de), écuyer, Sg. de Prégirault. T. s. âm 
Malleret, dîmes et arr. fiefs ; ens. cens, tailles et rentes sur la terre da 
Buxière, par indivis avec Guill. de Cb4t.-Neuf, Chev.: HériiëOH, 
Monilnçon, 1445. (r. 461, p. 300 ; r. 462, p. 8.) 

BOES^NOT (René). Fief de la Morinière : Maubergeon, 1600. (r. 
433, p. 120.) 

BOEUFS (Maurice des), Sr de Cbastillon, cbef de gobelet da 
Roi. F. s. de Montmaubergeon : Civray^ 1693 environ, (r. 436, 
p. 15.) ' . 

BOGNE (Gabriel), courrier du cabinet,, dem. à Auxerre, comnae 
mari de Jeanne Moriu, béritière avec sa sœur Pierrete, de Gmli. 
Morîn. F. de Belins, par. de Sardy et Espiry : St. Pierre le Moustier^ 
1686. (r. 474, p. 613.) 

BOGONELLE, aL Bocsonelle (Agathe, y^ de Jean de). Dom., mou- 
lins et cens au mandem^ de S^ Just en Ghavallet ; 1333. — Marguer. 
fille de Jean de Bogonelle, et Pierre Deitoral, son mari. Idem ; 1340 : 
Forez, (r. 490, p. 148, 177.) 

. BOGRirV (Hugues et Hémond), frères. Tailles hautes et basses; 
cens et diverses parties de bois, par. de Besson : Souvigny^ 1410. 
(r. 467, p. 136.) Non noble. 

BOHEIVE (Jeanne de), Damoiselle, v* d'Etienne Becbet, comme 
tutrice de leur fils Beraud Bechet. Maison forte de S' Martin-du* 
Plas, dom., dîme, cens et corvées : Nonnette^ 1398. (r. 471, p. 
65.) 

BOHIER (Thomas), Chev.^ Bo° de S' argue, cons*** (çén. des 
finances au paya de Normandie. Terre et cbàtell. de Chenonceau ; fief 



Digiti 



zedby Google 



101 125 

s. éa Couldray, cPArgy, de ta Carte, de Ta Rodieile et de Thorl, par. 
S^ MartiB4e*Bcau et autres : ^mbolu, 1503 ad 1522. (r. 432, p. 80, 
82, 83, 162, 171 ; r. 470, p. 248.) 

BOHIEE (Henri), Cher., Sg. de la Chapelle; m« d'h6tel ordin. du 
Kei. T. 8. du Plenis-Lîmotine, de la Moasinière et de la Pommerays : 
jémàoiëê, 1626. (r. 432, p. 83.) 

BOIDIER (Phîl.), Chev., Sg.de Founumlz. Fief de TEitang : 
Mentluçùny 1506. (r. 452, p, 230.) 

BOILl^T (Girard), Dam. Tailles et autres dev. sur cinq tènemens 
assis à Moupalays, a^ec Tétang dudit lieu : Bourb.-^Lancy. 1401. (r* 
467, p. 60.) 

BOnXiT (Jean et Albert de), transigent avec la dame d'Anno- 
Dsy pour lears propriétés Issises dans sa mouvance; 1407. (r. 1402, 
p. 1227.) 

BOIRAT (£tlenne)| prêtre, fils de Charles Boirat, bourg, 'de 
Paris, et de Barbe Lavigne, et leur donataire. Chat., dom., dime, 
bois, moulin, h. m. et b. j. de Chajie|les, par. de I>oyat : Gûnnat^ 
Biom, 1669, 1685. (r. 499, p. 236 ; r. 500, j9. 88 ; r. 503, p. 31, 
661^ 

BOIROT (Pierre)^ Dam. Terres, garenne, moulin, cens, rentes 
et tailles en la par. de Forilles et autres : i/ssel^ 1411. (r. 469, p. 
71.) 

BOIS (du, de, des), (1). Guill. Bos vend an C^ de ForeJi ses droiu 
«t usages sur le chftt. de S^ Just ; 1257. (r. 1395, p. 313.) 

BOS (lean du), de Bosco^ clerc, fils de Guill. du Bos. Le pré Rol- 
land, par. de Manhiac : BUly, 1300. (r. 457. p. 167.) Non noble.— 
Pkîl. Bos, fils de Jean Bos. Les tènemens de Bertinères et de Lesga- 
gères, par. d'Issisrpans : BUli/y 1301. (r. 445, p. 159.) 1 

BOB (Chatard de), Dam. Terres de Chand>on*llouge et de Puy-à- 
Gnet : Biily, 1800. (r. 457, p. 96.) 

BOSC (Bugues de), de Bosco, Chev. Moitié de la terre et seg. de 
Bouvant, par. d'Ande : Chaveroche^ 1300. (r. 468, p. 382.) 

BOUX (Hagonin de), Dam., et sa fe, fille de Guill. de Pontcet, 
Chev. T. s., es par. de â' Germain d*Entrevaux, de Monestay, Alel« 
lars, et autres : F»meuU, 1300. (r. 460, p. 295.) 

BOUX (Guill. de), Dam. Dom. et cens, es par. de Sanoiat et de 
Bayât : Chnntelle, 1301. (r. 459, p. 70.) 

BOS, al. Box (Raoul de), de Bosco. Terres, prés« bois et cens, par. 
de Fleoriet : CA^irUelle, 1301. (r. 459, p. 74.) 



joaqqe daos les fomilles îdtoti- 
ii pour la tradociioB du latin en 
•e voit forcé de restreindre ioi 
BOf pour Bois, Bos, Bosc, Boni, 
cotier restant néanmoins subor- 
)e ri-ançais du moyen âge s'éloi- 
le n'est guère que depuis le XVh 
Bosco par du R)is, 



Digitized by VjOOQIC 



m Boi 

BQSC (Oenriet de), fils de feu Perrot, de Til. Maison du Bosc, ter- 
res, bois, dlme, ëtaiig et dev., en la par. de Luiey * Beat^jeu^ 1315. 
{r. 489, p. 251.) 

BOSG (Etienne du), de Bosco^ de S^ Germain-Laval^ et sa £** 
Agnès, fille de Girard de Becxônelle. Moitié par indivis de la terre de 
Bocaval, près le chat, de S' Just en Ghavalet ; ens. la maison de Pak* 
duo, (d, Peladne et dëp.; 1317 ad 1333. — Etienne du Boys, veaJT 
d'Agnès, pour Jean, leur fils. Même maison de Paladac^ 1334. — 
lean du Boys, majeur de 14 ans, autorisé par son père Etienne Boys, 
idem; 1344 : Forez, (r. 490, p. 116, 248 ; r. 491, p. 40, 132, 144 ; 
r. 492, p. 92.) — Jean de Bos, Dam., fils d'Etienne de Bos, Dam.^ 
à cause de Cather., sa f', fille de Gillet de S^ Pons, Dam. Vigne en la 
par. de Creychiet ; rentes en celle de Mbseret, et dr. en la forêt de 
Ghizay, par. de Salbanèze, 1349 : BiUy^ Cannât. (r.45ô, p. 251 ; 
r. 457 W«,p. 101;) « 

BOIS (Hugues des), al, des Boscs, de Boscis, Dam. T, s. en la châ- 
tell, dé Chaveroche, 1322, 1?42. (r. 468, p. 73, 75.) 

BOS (Chatard de). Dam., et Alise, son ép. Maison, dom., moulin, 
bois, - garenne, tailles, es par. de Longlar, de Foux et de Varennes : 
BUly, 1322. (r. 465,p, 126.) 

BOIS (Aymonin du), de Bosco, Dam. Manoir, t. s. de S^ Hilaire^ 
par. icf., et on fief avec dr. d'usage en la forêt de Gros-Bois : Bourb.. 
1323. (r. 464, p. 19.) 

BOS, aL Bots (Pierre), de Salapaleyna, paroiss. de Blarcillat. ^om• 
de main et de bouche de ses terres, cens et rentes en là châtell. de 
Rochefort : Bourb., 1326, 1336. (r. 469, p. 13, 15.) 

BOIS (Perrin des), de Boscis j al. du Bosc, de Bosco^ Dam., 
vend au Duc de Bourbon {(fest en cette année que le Bourbonn. fut 
érigé en Duché.) divers objets assis en la par. de Fons à Villefranche 
et à la Courtine, et donne à Guillemine du Bosc, Damoîselle, fille de 
feu Pierre du Bosc, Sg. de la Brosse, Brossa^ Dam., le mas ou 
tènem^ d'Ostreulle au territ. 'de Ghaiypreal, de Camporeali : qilly^ 
1327 ad 1331. (r. 1355, p. 16, 28, 30). Au dos on traduit Bosco oa 
Boscis pas Boux.) 

BOSG (Pierre du), fils de feu ArUud du Bosc. Le tènem' du 
Bosc et dép., par. de Milissie ou Nulissie : Forez. 1333. (r. 491, p. 
27.) > ^ »r 

BOSG (Olivier du), de Bosco ^ Dam. 4"»« partie de la grange de 
Vieilles Cheses, dom., bob, cens, rentes et tailles au mandem^ de Cer- 
nerie, par. de Montvîaneys : Forezl 1333, 1351. (r. 490, p. 234 ; r. 
491, p. 27 ;r. 493, p. 25.) 

BOS (Hugues du), Ghev. Hom. de ce qu'il tient en la ch4tell. de 
Huchon : Beaufeu, 1338. (r. 489, p. 343.) 

BOS (Jean des), de Boscis^ Dam. Hôtel de Munèc, dom., bois, cens 
et tailles, es par. de Trènole, S* Symphorien et autres ; 1340. — 
Jean des Boscs, de Boscis ^ Dam., à cause- de sa f' Jeanne, fille de 
sire Jean des Holins, Ghev, F. s. de hi Coumillèpe, par. de Tho- 



Digiti 



zedby Google 



BOI * Î27 

Ion; 1350 z Mautins, FemeuU. (r. 454, p. 169, 264.) (Yoj. 

BOS (Huet de), Dam. Terre, bois, pâturages et serEs en la par. de 
Pin; 1342. — Gaill. du fiosc, a/, du Bois, de Bosco, Dam. F. s. du 
Bosc, près le Pin : 1353 ; Moulins, (r. 454, p. 95, 213.) 

BOSG (Perrin du), de Bosco, fils de feu Hugues du Bos. 4e partie 
àa cheiaol de Yeure, étang et moulin, par. dlngrande et de Teneuil : 
Boinrb., 1350. (r. 463, p. 235.) Non noble. 

BOYS (Jeanne, fille de feu Jean du), Damoiselle, pour elle et ses 
frères. Maison de Latay, dom., bois et rentes ; eus* la métairie d'An- 
soles : MouUns, 1360. (r. 454, jp. 18.) 

BOIS (Louis du), de Buxo^ Dam. H6tel, dom. et mouT. èrpar. de 
Bipçay et de Macères ; ens. la moitié du vill. et territ. de Genestines : 
Bowb,y 1350 (r. 464, p. 184, 188.) 

BOS, a/. BoiE (Jean des), Boscis^ Dam. Maisons, dom. et mouv. es 
par. de Monestey, Félines, Sanciat et autres : Btssay^ f^emeuil, 1350, 
1357. — Jean du Bosc, de Bosco, Dam., paroiss. d'Ande. Une pièce 
de terre à la Ghatardière, et partie de la dime de Foux : Billj^ 1358. 
(r.436,p. 58;r. 460, p. 177.) 

BOIS (Pierre du), Sg. <de Beccé, paroiss. de S^ LeuviciOj vend à 
Jesn de Château, Cher., Sg. d'Ormac, les dfmes de Chamey et de 
la Brière, es par. de Vainal et de Tion : Bourb,^ 1352. (r. 1374, p. 
2419.) 

BOIX (Simëon du)^ de Buxo, Dam. Métairie du Boîx, maison, 
terres, pâturage ; ens. le bois de Yeurs et plusieurs Chesauls; 1356. 
— Simon du Bois, de Buxu^Dam. Etangs et moulins de Valin et de 
Yillate, chesauls, cens et tailles, 1366 : Bourb. (r. 464, p. 76, 174 ; 
r. 465, p. 63.) 

BOi^S (Guill. du), écuyer, Sg. de Jarretin, T. s. de Changy : Ger- 
ffiigny, 1357. (r. 365, p. 338.) 

BC^ (Guiette de), ye de Hugues de Glenne, tutrice de leurs en- 
] fens. Dom., bois, cens et tailles en la par^ de S' Martin du Lac : 
Beaujeu, 1357. (r. 489, p. 22.) 

BOSC (Marguer. du), de Bosco^ Damoiselle, y^ de Henri de Sauve- 
ntent, de ScUvamerUo^ Dam., et Henri leur fils. Maison forte de 
Blanzy, appelée la Cour, dom. et seg.^ relev^ de Marguer. de Poi- 
tiers, laquelle fut mariée en 1343 à Guichard, Sg. de Perreu et de 

à la bat. de Poitiers ; 1357 . (r. 466, 

naud Erguel (voy. Orgueuil). Hôtel 
l autre en la par. de S^ Loup : f^er^ 

le Thôtel de Chaseul, dom. et dr. en 

de Cacole en la châtell. de Bilhîac : 

m. Hôtel, t. s. du vill. de la Molere : 
-Perrin du Bosc, aL du Bois, Dam. 



Ûigiti 



zedby Google 



128 ^ BDI 

H^tel du Bosc, 4om. et dr. en dép.» par. 9 Dîdkr <t da Pûl ! Jtor^ 
Uns, 1367. (r. 455, p. 62.) 

BOSG (Chatard de), Dam. Ténemeiit, dom. et rentes en là pâr^ de 
BUlif; 1376. (r. 467, p. 54.) 

BOS (Haguet du), aussi du Bonx, éeuTef . T. é. de CheTanea : Gir- 
migny, 1377. (r. 4.65, p. 318.) 

BOSG, ai. Bos, al. Box (Philîb. de), dît de Leucy, écuyer. J. h. 
m. et b. sur divers tènemens en la par. de Mortaron : Chàl.-ChiniOHj 
1396. (r. 470, p. 11.) 

BOS (Gnill. des), de BoscU^ Dam. T. s. de Monèi ; ens. la mote 
d'Arçon-les'beure ; cens et tailles à Yema : Moulins^ 1399, 1411. 
(r. 454tp. 189, 235.) 

BOSG (ChaUrd de). Dam. Serm. de fidél. au sire de BêaiHeu.Jh- 
Tsabelle de Bosc^ ve de Geofroy de Buxiéres, Idem; 14Q0. (r. 480y 
p. 162, 163.) 

BOYS (Robin du). Courtillerie de la Coormerie ; 1401. — Jean éa 
Boys, Chev. Idem ; 1428, 1440 : Angers, (r. 341, p. 32, 34.) 

BOIX (Houdon du), écuyer, et Jeanne de Noyrenx, Damoisclle, 
son ép. Métairie du Boix, dom., étangs, moulins, garennes, cena 
et tailles, par. de Ten^l et de GeriHy : i?o«r6./ 1410. (r. 46d,/i. 
208.) 

BOIS (Jean du), dé Buxu^ Dam. H6tel et seg. de Bîoaay ; ens. !• 
bois de Genestières, rentes, tailles sur divers Chesauls; 1410. — — 
Louis du Bois, Gi»y. Hôtel et seg. de Bioiuiy, et antres dom., par. 
de Teneuil ; 1443 : j4inay, Bourh., La Bruyère, (r. 464, p. 4, 152, 
167.) 
^ BOIS (Guill. du), de BoscOy Dam< Denit parties de Fhôtel appel, de 
Dourières, al. de Villiers, terres, garennes, par. de Buxières et de 
S^ Hilaire ; 1410. — Pierre da Bois, écuyer, et Guill. son frère. Troi^ 
parts de Thôtel de Dorrières, dom. et dr. en dép.; 1443 : Bourb. {f^ 
464, p. 220 ; r. 465, p. 65 ) 

BOS (Pierre et Jean de), frères. Maison de Chaseul, terres, dîmes, 
cens : BUly^ 1411. (r. 456, p. 136.) 

BOX (PifTre des), écuyer, Sg. des Ormes, Pheliberte, sa sœur, et 
Jeanne des Box, sa nièce, fille de feu Louis des Box, son frère ger- 
main. F. s. de Mnnès : Moulins, 1444. (r. 454, p. 128.) Yoy. k Tor- 
• dre alphabet. Box. 

BOYS (Jean du), écuyer, Sg. da vieux Cerilly, et Agnette Danyele, 
Damoiselle, son ép. Hôtel de Mazeres et de Bohan, dom. et seg. en 
dép. : Bourb., La Bruyère, Hérisson, 1443. (r. 464, p. 34.) 

BOIS (Jean du), écuyer, pour Jaques, son frère, et dam. Pkil. 
d'Anleiy, fe de celui-ci. Hôtel du Bois et métairies à Treneul. Autres 
dom. et mouv. ailleurs : Billy, Bourb., La Bruyère, 1443. (r. 467, 
p. 442.) 

BOS (Ant. du), dit le Genevois, écuyer. Hôtel du Bos, âùta. eidr« 
en dép., par. de Buxières : Bourb.i 1443. (r. 464^ p. 245.) 
BOIX. (Jean du). Uià boit de dix arpens, pi^« de BlatitlUtf wt 



Digiti 



zedby Google 



motilm, cens et rentes, par. de S* Marcel : Montluçon^ 1443. (r. 461, 
p. 297^ Non npble. 

BOSd* (Jean de) , écuyer, Sg.. de Perregnault, Dime des Beuz 
Qilez^V ens. la terre de Malleref : Murat^ 1455. (r. 461: p. 16.) 

BOX (Jean), écuyer, Sg. du Tail. Moitié de la Noë-Coîlet, par. de 
Torfon ; 1445. — Jean du Boys, écuyer. Moitié de la terre de Peragot, 
par. S» Germain; 1448 ; Mont/aucon. (r. 333, p. 19, 57^) 

BOYS (Gaill. du), écuyer, Tènemeâl, |lom. et mouv. de Venoyse, 
an terril, de Pnignes : Hérisson^ 1445. (r. 462, p. 165.) 

BOSC, aL Box (Jaques du), écuyer, "pour Ant., Philiberte et 
Claude dn Bosc, ses enfans et de feue Marie d» la Tournelle ; et aussi 
dbmm proc. de dame Philib. de la Tournelle, y^ de Hugues du Bosc, 
Chev. Dom. et dr. en la cbâtell. de Chdt.'CJliifKm: 1450. fr. 470, 
P-42.) • . 

BOSC (Simon dn), de BoscOj hâitier de Jean Frîppîer. 1a Chat, 
fort de Peysselleys, dom. et dr. en dép. : Beaujeu^ 1473. (r. 485, 
p. 86.) 

BOIS. (Pierre dn), écuyer, nommé lieut. de la baron, de Oiât.- 
da-Loir, obtient en outre Toffice de greffier aux assises de la même 
baponnîe; MdnSy 1475. (r. 1351; p. 43.) 

BOIS (François du), écuyer, Sg. dud. lieu et de Villemonteux, 
Huitième partie de la dîme de Chamblet : Murât ^ 1477. (r. 461, 
p. 53.) 

BOTS (Jean du), écuyer. Hôtel des Arpentis, al. Appentis et fiefs, 
en dép. : Amboise, 1486. {f^ 432, p. 1.) 

BOTS (Jean du),*" écuyer, Sg. dud. lieu. Accord avec le Duc de 
Bourbon^ sur certaines tailles, cens et rentes en la prévoté de la Vare, 
autrement dite S* Plaisir ; 1489. (r. 135«, p. 283.) 

BOTS (Jean du), écuyar, pour lui, François et Marguer., ses en- 
fans. F, s. de Tresy :' Gefmigny, 1505. (r. 452, p. 2.) 

BOT'S (Jean du), secret, de la duch. de Bourbon. T. s. de Soup- 
peises : Moulins, 1506'. (r. 453, p. 81.) 

it par son proc. Bertrand Tran- 
. s. du Port de Malleffe; 1506. •* 

ij par son proc. Jean dek^Burges» 
u'il tient en la châteU. d'Ahun ; 
[7.) ■ 

i Louis du Bois. T. s. de Lorsay«; 
îl du Plesseys-Brischat ; et encore 
1521, 1538. (r. 332, p. 81,83; 
H:. 

Ile de feu JaqueiCdu Boys, écuyer, 
le de France, et de Jeanne de Gi-> 
[icb. de Bourbonnois, 1200 1. qui 
de son mariage en 1479, avec led. ^ 

ordin. de la cban^. du Roi, Sg. 
♦ 17 



ir 



Digiti 



zedby Google 



130 ' ' BOI ^' 

du Plessb-Marran et antres lieux. Gfaàt. t. s. de la Rooaaidière, par. 
4 de la Roiière : Tours, 1624. (r. 354, p. 72, V.) , 

BOIS (André du), cons. au g^ conseil, fils de GuîlK du^^is, S%, 
d^ Bordeux^ et^Nicole d# Plessis-GUâitillon. F^ef du Plessis, du <^ât. 
de la RabinièreMet des trois Chênes, par. de Mine : MUHHs, 1dd2. (r. 
.356,/). 197.) * . , . 

* BOIS (Ant. du), ëcuyer de euL^itfe du commun du Roi. T. s. dea 
g^ Boçdes, par. de Ponlevoy : Amboise, 1667. (r, 35^p, 7 ; r. 358, 
p, 141.) (Voy. ci-aprés : Bois- GaulHer.) 

BOIS (Paul dfiX écuy#, pour Pons du Bois, écuyer, son frère. 
T. s. et justice de Pessa^ par. de Villeneuve; 1669. Ant. du Bois, 
ëcuy^, fils de Pons, al. Pierre du Bois. Mêmes t. et s. avec les dîmes 
-de Villeneuve €t de Varennes; 1683, 1723. —François du Bois, 
écuyer, Idem ; 1^30 ? Riom. (r. 499, p. 686 ; r. 503, p. 179 ; r. 505, 
p. 70 î r, 508, p. ie4 ; r. 510, p. 48.) 

« BOIS (François, *aL Gabriel du), écuyer, Sr de S^ Etienne, poàf 
X bharlotte de Bosredon, sa f«, fille de Qubriel Bosredon. T. s. de TEs- 
clauce, par. de la Celleif 1670. — François du Bois, écuye&ufils de 
^ Gabriel du Bois, écuyer, ^t de Charlotte de Bosredon. T. s. et aime de 
S^ Etienne-de-Satatfadour et de Ir Vernede, par. S^ Elienne de m£ 
rical; 16)^9^ 1683. — François du fiois,,^uyer. Chat., t. s. de 
S' Btfenne «et de l'Esclauae* 1731 : Riom. (r. *499, p. 40, 808: • 
r. ôOaïp. 107 ; r. 510, p. 86.) 

BOIS (François du) , fils <lir Jean du Bois. T. s. de Marcenat et 
i'Elbeche, par. d'Af^at, et d^ S^^i^in.: Riom, 1669 ad 1685. 
(r. 499, p, 80 ; r. 5^00, p. lOL; r. 503, p. 497 .W 

BOIS, aussi ^o^s.. (Ant. du),€l% de Jean du Bois. T. s. dei^Tarry, 1^ 
et les rentes de Noziéres^ ii par. «le Paulhat, de Bredon-le- Chaste!, 
Valeughe pt S» Maurice ;. Murât, 5» Flourf 1669 adHlQSf9. — Pierre * 
du B<^s, de Longueyres, fils d'Antoine, par ao^i$r de feu Pierre du 
^ Boys, Sr de Val, son oncle. Le vill. de Boissonnée, j. h. m. éA., par. 
' S^ Santain de Cântâlaix : JurUlac, 1685, 16i9. «- Guill. du Bois, 
fils de feu Ant. d« Bois. Chat., t. s. de Jarry; ens. le yiR. de 
Nozières, par. de Paulhat, dioc. de S* Flour : Murât, 1723. (m. 
499, p. 4?- r. 5Q3, p. 77, 496; r. 506, p. 350, 256; r. 4^, 
p. 77.) , ^ , :, 

BOT (Louise du), Dame de Reilhat, par sei|^ gendre elUproc. Jaques- 
Robert de Lignerac, Chev., Sg. de S^ Chamant, rend hom. du c^t. 
de Doignon et dép. ^n la ville de Pleaux ; autres t^res et seig. en la 
baronn. de la Tour, c<ynme héritière de feu François de Reilhat/ 
Chev. . : AuHllac, 5* Flour, lr684 . (r. 503, p.- 4 1 1 .) ^ - 

BOiS (Gaspard du), Sr de Vais d'Amat. Le viHage de Mar$eBat,^et 
dép., par. d'Aipat : Aurillac. 1685. (r. 503, p. 495.) . . 

BOIS (Claude du); apothic. à S^ P.-Ie-Moust. Fief 4es Escha£eaux, 
par. d'Axy-le-Vif : Nivernais, 1686. (r. 474, ». 622.) 

BOYS (Gilbert du), Curé de Cerilly, fils dt feu Gilbert da^ys. ' 
*F. s. de la Pignonniére, par. de Cerilly, châtell. de la Br&y^S['Aa- 
bepin : Bmrb., 1711,1717. (r. 477,p. 17, 61, 624.) , 



Digiti 



zedby Google 



BOI • ^ ♦ 131 

B0I8^ (J.^B. du), de Macholle, 'icnjer. T. s. de Besieix et Albiat, 
par. du Poy-St Guilmier : Riom^ 1720. (r. 507, p. 24.) 

BOIS (J.-B. du), de la Pose, Chan. de& Amable de Riom, poac 
Qaade du Bois de Champroox, donataire de feue Anne Valette de 
Bosredon, f" de Louis du Bois, Sr de la Pose. anc. contrôl. gén, des 
finances. Fîef de la Chabanne, dom. et bois, par. de St Gênez : Rlom, 
1723. (r. 508, p. 540.) 

BOIS (François du), bourg, de Murât, fils de Yeu Pierre du Bois. 
H. m. et b. justice aux vill. du Fer, de la Peyre et de la Chaumette, 
avec pouvoir de iy)mmer les officiers de justice, par. de Paulhac, 
dioc. de St Flour : Murât, 1723. (r. 508, p. 75, 104.) ' 

BOIS (Jaques- Alexandre du), Chev., Sg. de la Laigne, capit. de 
dragons , et Demoiselle le Grand , sa f®. F. s. de Courpeteau ; 
eus. celui de Treuil-au-Grous, par. de Jui|lé : Aumfify 1726. (r. 43^, 
/?.539, 540.) 

BOIS (Ant.-Marie du), Chev., Sg. de la Rochette, cap. au rég. 
de Po^Uy'^our sa r, Marie-Geneviève de Monsaulin, -fille de 
Charle»-Loui8 de Montsaulin, Chev., C^ de. Montai, M^ des camps et 
années du Roi^ et de Marie-Anne Colbert de Yillecerf. T. s. de 
Girardin, par. de Sée, et celle du Donjon, par. de Meilleret : Mow 
Uns, 1728. (r. 479, p. 85, 86.) 

BOIS (Ant. du), ëcuyer, Sg. des Bordes, commiss. des guerjres, 
à cause de Marie Ferrand, sa f«. F: s. des Gossais et Ghampagnat, 
par. de Bresnay, 1717. — Sébastien du Bois, écuyer, Sg. des 
Bordes, commiss. des guerres, et sa sœur Louise-Cather. enfaos 
dodit Antoine : irf^m; 1736: remeuil. (r. 477, p. 333 ; r. 481, 
p. 120.) 

BOIS (Looîs-Thomas du), de Fienne^, Chev., W^ de Vendenesse 
g^ baiUl du duché de Touraine^ lient. -gén.^ des armées, fils de Louis 
du Boir, Chev., W» de Givry. Terre et Ghàtell. de Neufvy, et là pré- 
vôté de I^eufviray : Jmboise, 1737. (r. 426, p. 90.) 

BOIS-DAULPHIN (N), M^i de France (Laval). Comté, t. s. de 
Bresteau, par. de Breuille : ManSy 1606. (r. 352, p.. 40.) . 

BOK-DES-COURS (Jaques du), Chev. T, s. de rEtang-St-Côme : 
Stminis, 1677, 1680. (r. 405, p. 24 ; r. 410, p. 39.) Relev. de lui: 
Pierre de Baigneux, Chev., Sg. de Courcival. — Isaac de Beron, 
S>^ ,de Laval, pour parties de terres dépend, de la Tramblais 
^rt de Bois-Gontbier, à lui léguées par feue Magdel. du Fay, ép. 
de Jean ^e Yernaîs, Chev., Sg. de Mascalat. — Jaques de Bou- 
des villes, chat, et bailliage 
oyal, civil et crijoa. de Sonnois, 
arie de Bourbon, princesse de Ca- 
ncesse de Nemours, Dames de la 
Breton, écuyer, S' de Fraimville, 
du Bois-des-Cours. — François, 
deSt-Père. — Me Denys Chouet , 
léch. du Mans. — J. B. Cottin, 
de Courtroux, Chev., B<>a de la 



Digiti 



zedby Google 



,432 - . ^ BOI 

Gbartre, êg, de Brées et de la Hamée. — Julien Penûtotyproc. 4a 
Roi, en Télect.* du Mans.-'~ Gabriel de Fontenay, écuyer, Sg. de la 
Noue et de Gtiemllly. -^ Jaques de Gennes, ci-devant proc du Eoi 
eA la Sénéch. dir^lVIans, ayant la garde^noble 4^ ses enlans, — Ni- 
colas de Groguault, écuyei', Curé de IVfoottgaudry. — François Joly, 
c^ns. au ^ Conseil, Sgy de Pontus, en la par. de Bryonne. — René 
' de la Val, Sg. du Bois-Qjiupbin. — Charles Picbot, Chev., Sg. dtt 
J^essis-Anfreville» cons. au pari, de Rouen. — Cbarlcs ^a PoQt» 
Cbev., Sg. de la Roussicre. — Hanibal RouilIet||Sg. de Beauchamps^ 
cons. du Roi, Sg. d'Aisne-Quentin. ^ 

BOKESTORAIi (Gui de, a/, du) , de MscoestqraUi ^ Cher., 
(raremS escotal). Hôtel de Fleaû, al. Cl eau , dom., ^moulins et 
dr. en dép. ; ens. une rente en grain, à prendre sur J^grenier du 
Duc de Bourbon à Chastel-sur-Allier, qu^îl a héritée de sa sœur 
Agnès de Boisestoral ; 1350. — Guill. de Boisestoral, Dam. Cen9 
et dîmes en la par. d'Agone ; 1350 : ^otir^. (r. 464, p. 231, 313 ; 
r, 465, p. 26.) 

BOISESTORAL (Hugonin du) , Dam., et Marguér. de Haes , 
Damoiselle, son ép. Cens, rentes et tailles, es par. de Besson, Cres- 
sanges et autres: ./Hoz^Un^, Souvigny^ Perneuili 1357. (r. 464, 
p, 316.) • . 

BOISESTORAL (Hugues de), Dam. Cens sur divers tènemens 
en la par. St Saturnin: Bourb,^ Murât, ^ 1365. (r! 464, p. 210; 
r, 467, p. 417.) Au dos : Boquetaral. 

BÛISFOLLET (Anne de), et ses sœurs, héritiers de Marguer. de 
Serment, leur mère, et de Jaques de Serment, écuyer. Moitié des 
dimes de Condat, près Montboissier, cens et rentes : Clermonty 
.1699. (r. 506, p. 71. > * 

BOISGAS, al. Boygne (Bectitnd de), Dam., de Montmiinit. Le 

mas de Copiât et autres: Carlaty 1339. (r. 473, p. 58.) f 

^OIS-GAULTIER , (Claude de), secret, ordin.de la chamb. du 

Roi. T. s. de g^i Bordes, par. de Pontlevoy, par lui acq. de Jean, son 

frère : Ambolse^ 1593. (r. 351, p. 58). Voy. ci-dev. Bois (Ant. du), 

BOTS-JARDEAU (Hér'ard de), Chev. ; 135t. (r. 454,.f?. 77). 
Celte pièce est dégradée. 

BOcSLEAU, al. Boileau (Léonard), certificateur des criées au 
siège présîd.^'de la Marche. Partie du fief dfe Neuville ; 1669. — Phil. 
Boileau, 1>roc. à Guéret. FiefdelaNouzières : 1717 : Guer^ (r. 474, 
p. 174.) V 

. BOKLEVES (Louis de), écuyep;, S' de la Gîllière. Ch4tell., 
t.it du Plantis: Angers, 1035, (iv 354, p. 31, 32). Rel. de lui^ 
Jaques d'Aubigny, S'€è la Roch^^rerrières, Chev., Charles Bois- 
lesve^Sr de la Gislière, c^ns. au pari, de Bretagne ; Louis d'Aubigny, 
S' de Boiflures ; Anne le Gras, Sr du Plessis-ulain ; €laude de Mon- 
tour ; Phil. de St Offange, S' de la Ponche ; écuyers^ 

BOYLESVE (Louis- Jaques), brigadier des armées du Roi, comitie 
héritier en partie de feu Jaques Boylesve, son père. Châtell., t. s. du 
Plantis: Angers, 1729; (r. 426. p. 49.) Voy. Roasselle^(Guiîlcmelte), 



Digiti 



zedby Google 



BOI 138 • 

t. 

f* et noble «lioiiuiie, ^ke Thoamat Boylfisve, bolirg. et esclievm 
de la Tille de Poitiers, en M70. 

BOISMORIN (fUme^Thomm de), fe de LouU^Gui de Pont, Caief"., 
Mis deThor. UTmedjjrRoi, par. de PersiJic : MomnorUlon^ 1719. 
(r.438,4l5.> 

60ISNET (fitienne-François), Chev, S® dn *Pin-la-Fremaudlère, 
Sk aine de 'feu Louû-François Boinet, ^uyer, époux de Marie 
Locrece de la Myre. F. s. de Puy- Félix et de Gro^t, par. St Mau- 
nce de Géncay : Civray, 1703, ad 1716. (r. 437, p. 11, 78, 270; . • 
f.438,p.Ï7, 98.) . 

BOISROND, (iL Bosrond, al. Boisraond (Jean de), de Bosco ro^ •. 
tmio. Dam., Sg. dudit lieu. Dom. et dr. féodaux en la par. de 
Chaumont ; îl^ttro/, 1350, f357. (r. 460, p. 414 ; r. 461, p. 65.) 

BOC^C^D (Phil., fils de Pierre de), Dam. H6tels. t. s. de , 
Boisrond et de Beauvoir, par. de Fleuriet, Bayât et Bin'berie : 
ChanteUe^ Ussel ; ens. la Baillie d'Herbellet, et la terre de Perye, p^. 
de CLaumoni: Murât ^ métairie de Roant, et rente eh la par. 'iSe 
Ncris : MfmUuçon, 1402. (r. 458, p, 294; r. 461, p. 27, 218.Y 

BOISROND (Gilbert de), écuyer, Sr- de Yore, à cause ae feue ' 
Peronelle des Abres, sa P. Hôtel, t. s. des Abrês; autres dom. et 
dr.: BUly, Chantelk, Hérisson; 1443. (r. 462, .p. 59). -^ Jean de 
Boiront, écuyer. Hôtel de Bosront ; ens. celui dé Boutefeu, etc. par. 
de Guissames et . de Voussat : Chantelle, Montluçon, 1489, 1494. 
(r.459,p.78;r.4!aA,p.24.) ^ 

BOISROT (Etienne), écuyer, prieur de S' Quantin, comme hétit. ^ ^ 
de. Jaques Boisrot, écuyer. T. s. de Luet, par. de Marguanes : 
Botty^€«, 1671. (r. 445, p. 114.) 

BOISSAT (%U François-Joseph-André-Atbeau de), capit. d'une 
comp. 4e CbevaiËi légers, fils de Pierre de Boissat, et neveu d^Andr^. 
de Bocsat, lieut. gén. des armées du Roi. T. s.' de Lisiieu, «le 
Locanne et de Gaiges rcjcueillies par ses héritiers, Françoise -^rie- «. 

Gèrtrude de Boissat, sœtir du défunt ; Clémence de Chatte de Cler- 
raont, V® de Pierre de Boissat, Sg. d'Avernay, et Marie-Franc* 
Gèrtrude de Boissat, "^eur fille ; ladite Clémence, remariée à î^erre de 
Verdonneys, Sg. de Villeneuve : Lyon, 1677. (r. 495, p. 83.) 

BOISSEL (Ignés de), ai|trem. dite Chatarde de Cauéiac, vend à ^ 
Gui, C^ (k Forez, divers ceifi et rentes, assis au mandemt de Ger- % * 
nerie; 13<7. (r. 1400, p. 1009.) ^ ' . 

BOISSERAin) (Guill.), écuyec, en son nom et pour nobles , 

uis et* Phil., enfans de fe« Giilbt 
et d' Alipaud ^^de Be%ûlmont, sa v«» 
mer: Chât.^^Chinon, i\%^. {r. &1Q. . 

i Léonard Moussar. Moitié du fief '* 
azelle: Felletln, 1684.. (r. 474, jn. 

de), Sg. d'Arville, colonel du rég. 



Drgiti 



zedby Google 



134 BOI 

,. de Gambresis. Ch&tell. de Cooitelles et dëp: : Mam. 1708. (r. 425, 

BOISSict^ (François de), éoayer, S' de la Geneste. CMt., t. s. 

de ik maison-Neave, par.' St Didier; et pour 'Marie delà Stfe, 

sa f^, donataire de feu Antoine de la Salle, écuyer, Sg. de Vakk- 

^ (Shastel. Bfaison, terres, mt^ulîn et prés, avjec justice h. m. et b., 

même par. .de St Didier; 1669. — Ant. de Boissieux, écuyer Jeor 

•^ filf^ rdem: Riom, 1682, 1698. (r. 499, ». 114; r. 5f)0.p?9a; 

r. 503, p, 85 ; r. 505, p. 1 10.) *Ar " * , 

^- BOISSIEUX (Gabriel de), écuyer, comme époux de Marie, o(? 

Martbe d'Eissac, héritière de François d'Eissac, son oncle, éenjir/ 

I Chàlk, t. s. de Servière : Riom, 1699. (r. 506, p. 57, 265.) 

BOISSIEUX (Jean de>, Ghev., lieut. de vaisseaux. T. s. h 
^ Pouiols, par. id,, acq. de Diane de Chauyigny de Blot, t^ de Charid 
de Chauyîgny de Blot : G<mnai, 1716. (r. 507, p. 128.) * 

BOIS^NET (Antdne), comme curateur des enfans de Vkm 

Boissonet. F.^%» de lî Gotinière, tenue à un ctîêyal de service, mt».* 

• ^^e fidid. et le baiser: Secondlgntf, 1697, 1700. (r. 436, |Jir 117, 

382.) 

£i BOI^TEL (Adolphe), Ghev., gentilh. de la chamb. du RoÎh^. 

^ s. de là Jaille: Loudun, 1653, 1663. n signe Borstel^ et recomoilt 

que cette terre éuit iSfeniie le 1 1 mars 1514 par Pierre de la JaiUe, 

écuyer; en 1614 par François GouiHureau, et que lui avonant'Va 

^acq. des hérit. de François de la Bare, orfèvre et valet-de-chanAre 

. - de la reine-mère, le 4 juillet 1651. (r. 355, p. à7, 62, 63.) ■ 

«^OISVARIE, al. Boscvarîe (Jean de), Bosco vari^, fils de A 
^ Guill, de' Boisvarie, et Pierre de Boisvarie, fils de feu Jeanf de B&^ 
varie. Maisolls de même nom à Poilly ^n Forez^ 1^2. (r. -493 M, 
p. 75.) — Slatthieu de Boisvarie, professeur es lois, idem } «m. 
d'iutres possess. et dr. es mandemens de Ghavallet, de Doniytt 
Montbrisson; 1311 ad 1340. — Jean de ^isvarie, son fils. Mate 
3e Poiliy, al. Polocieu, al Peluceu, Dom., bois, étangs et cAisYci, 
par. de Savigny et de St Just en Ghavallet; 1347,J363. Il est qn^fié 
Ghevalier sous cette dernière annél : Forez, (r. 490, p. 79, 92 ; r. 
491, p. 137, 192: r. 492, /».5,146:r.493,p. 27 J6J58, ieO;f. 
493 bU, p. «0 ; r.' 1395, p. 16?.) . '^ ^ * 

BOISVARIE (Pierre de), professeur en-^roit, fil^de «erre,<t 
Jean,^on frère. Une maison à P<fRly, PoilliacuM; partie de ôÉÊtk 
Roneysons, cens et rentes à Meline, MavUoi et St Lanren^la-fafe 
che ; 1322 ad 1345 — Gnîllon de Boisvarie. Maison et partie dv^ 
pressoir à Poilly; 1335: Forez, (r. 490, p. 23,' j61, 126: r. 481, 
p. 53, 186, 187, 198, 221 ; r. 493, p. 8, 31.) 

BOIST (Henri* de), de Boysiaco, Dam., hérit. de Jean de Bdsy, 

év. d'Amiens, son oncle, constitue pour ses proc. Jaquet de Boky, 

', Dam., son frère, et Guill. Rol^uelin, Dam. à Teflet de vendre le Ml. 

t. s. de Pierrefite, en la terre appel. Del Pra: Forez. 1411. (r. 455, 

p. 338.) ^-^ . . ^ . 

BOITTÈRE (Françoise), v* de Pierrc^Bigot, écuyer, S' de Terian, 



Digiti 



zedby Google 



B(^ ' t35 

comme tutrice de Jacques, Louis et Anne Bigot, leoif enfans. Dime 
en la par, de Leuet : Bourges, 1684. (r. 445^ p. 363.) ^ g 

BOLAEEE fflenri), Chev., Sg\ duMarest^ comnd^. examinateur au 
présid. de Moulins, et Gaieviève Ma^M^ ^^ ^P* '^^ s. de Baleyne,'par. 
deJucenat^nit^iJlîer : Bellef^che, 1719. (r. 478, p. 26.) 

WLENE (Gudl, et Hugues daL Pa Aes de maison, dom«, câis et 
nrenne en la par. de'fîesail ^Ckaverocke. 1322. (r. 468, p. IIS^ 

210.1 : • f^ ' ' s. 

MkUpOI (Louis), Bolhoii, Chev., Sg. de Chanel. Maison, 'ce«a 
el rentes en la par. de >tcAy; 1377.- (r. 467 bis^ p. 44.) Au dos : 

t- JtoLLERON, aL Boleyron (Hugues^ de Thologny, Dam. Maison/ 
dhu et cens sous le cliàt. de S^ Baldomer : Forez, 1378. (r. 492, 
>.122.) ' . . 

BOLUER. (Voy. BotMer.') ^ , 

BOI^NE (Huguet^ de 1|^ v« de Giraut de la Bolon«, Dam. 
Dom« et w^uT. en la par. de Besson^ SouUgny, 1301. (r. 467^ 

I BOLONE (Gnill.Me la), Dam.^ paroLpse de Moustier-bligny. « 
Reines en la par. de Tresail ; 1342. — Hugues de la Bolone, Qiev. 
TèMment anpel. Garrel, dom. dime et mouT. en la même par.; 1342 : f 
dwroc^c. (r. 468,/). 140, 235.) ^ . • % 

BOLSA f Etait), notaire. Raison, cens et a^res dey. au chat, de 
hftoche; 1383. (r. 494. p.w41.) — 0uill. Bols^L^du dioc. d'Annecy, 
tient de Guigon de iâi-Rocfae divers a^ns et eenti|i: 1333 : Forez, (r. '* 

^tt)nBlLL^ (Salomon der, G)^v., premier médecin du Roi. 
T.T ^ Lava^ Amboisey 1509. ReL^ie lui : Regnault Bouéher, Sg. 
! âa^reui]; Robert de Fontanay, Sr de Courbanton, par. #e Court-en- « 
Gheneray ; Olivier de BW^^t. Sg. de Bury, pour sa terre de Ville- 
songe; Vincent de ]|i Praslière,iS[r db l'Isle-Marin ; écuyers. — Claude 
deBombeUe, secret, du Ro^ lêtm ; }623. (r. 432, p. 14, 82.) 
' BOMEGALE (Nicolasn^), valet de chamb. et apothic. du feu roi 
, Chttles (Vm). T.i^. de Fray ; 1517. — CKc^rles de Bomegale, licentié 
I èi&s. Idem : ens. la t.tt seg. deCoqueau^ 1523 : AmboUe. (r. 432, 
'»,.18,83.) ^ , . . 

1 BOmp. (Pierre), avocat du Roi au pr&îd. de la Rochelle, Fief de 
• t.Taurlï^to*, 1663. (r. 433tp. 244.) * 

B6MPARD (Jeaq), m^ à Mon^ç^, pour Marie Perrine, sa f«. 
JRrfde Pauâne, par. de P^eris : mMIuçoh^ 1688. (r. 414,^. 665, 

ION (Louis), S^ ^e la Chazotte, fils de Pierre Bon. l^ente appel.' 
! de la Gfa^^te, et ^om. en d*^., par. de Montclau et autres : Non^ 
^ nme, 1670. (r. 499, p, 740.) 

BONAMI de Florence {Armûtorius). Cens, tailles et arr. fie& es par. 
de Chttvilly et Bricoles : Moulins, 1367 .'(n. 454, p. 20.) , ** 

BON AMOUR (Jean), fils de Jean, vend à Thôpital de Montbrisson, 
diren cens à Font^eys : Forez, 1260. (r. 1402, p. 1428») ' 



Digiti 



zedby Google 



136 BDW 

BOIfÂIfT, m Bonant (Btifenne de), Dam. H6tel de Boneé, dont. 
- ' et arr^ %& : Billff, 1300. — - Edeane de Bonant, autrement dit le 
S' de LoDce. T. s. de S^ Poùrcain, appel, la terre 4e CattrOf par. 
S* Georges : remeuily 1300. 4r. 432, p. 15.) 

BONAUD (Ant.), boarg. T. 8. et rente noble de Sardoii,**par. de 
RWe-d^ier; h. m. et b. j. en 1» par. de S^ Genis : Lyon^ 1717. 
(r. 496, p. 254, 273.) 
* B0NA4ID (Joseph et Ant.). F. s. de Montarel, par success. deMar- 
gucr. Aubert, leur tante, t* d'Antoine TMssier ; Souvigny^ 1731. 
(r. 479, p. 21.) ■ 

BONCART (François de), ëcuyer, S' de Pancafort, fils dfe Jean 
Boncart. F. s. du Taillonx : Gien^ 1521'. (r. 452, p. 155.] 

BONCEfWE (Jeanne), v" de Jean Clendlle, avocal. Fiet ^ métairie 
de ta Picardière, par. S^ Georges- des-BaiUargeanx : Maubergetm^ 
Î682.(r. 435,1». 30.) 

B0NCHAMPS4|hcnri de), Chev., Sg. *dè Maareport, et ses sœurs 
Marî^Anne et ^ari^Lonîse. T. s. de Landonrie; 1698. Marie- Anne 
de Bonchamps, («^ Geofroi de Caland, Ghev. Sg. de S^-Mesmê, Idem ; 
4)ar. d*AnUgny ; 17L6 : Vivant, (r. 438, p. 206.) 

fiÛNELLE (Pierre), de Relor^at, fils de feu Bertrand Bonelle, et 
^ neteu de Pierre Bonnelle. Moulin sur ht riv. de Saîre ; terres, prés et 
lignes, au mandement de là Roche : Forez^ 1333 (r. 494, p. 2.) 

BONFILS (Ant.), écuycr. Moitié des terres de la Gtinnebrière et 

•âe la Coraltère, par. de Roussoy, es marches d'Anjou et du Poîi|Q; 

14âJ. Pierre Bonfils, écuyer. Fief assis à la Perrine; 1465. — f^an 

' * Bonfils, écuyer. Moitié des mêmes terres de la Guinnebri^, etc. 

I3b04 Montfancon. (r. 332, p. 80, 81 ; r. 333, p. 21, 39.) 

^GIŒRANCHET (Gaigon de). Dam. Maison de Marcieu, dom 
et dj\ enPdép. par. àe Raguembert; cens et rentes aux mandem. de 
Mifibel, S* Bonit et S* Victor : Forez, 1334. (r. 490, p. 250; r. 491, 
p. 33^ ... ' 

B(MgAREL, al, Bongorel, aussi Boufc*guerel (Jaques), proc. au 
pari, de Paris. T. s. de Balore et d'Arezy en partie, par. de Trixy et 
auti*es : Moulins, 1724, 1728. Cr. 478, jp. 154 ; r. 479,/?. 83.) 

BONGARS (Perrenot de), de Montruillon, yeuf de Regaude, pour 
Mahant «^ Agnès leurs enfa^. Moitié de la dtme de S' Liger de Fou- 
giray ; 1350. — Berthelon de Bongars, de Montruillon, pour Mahant, 
sa f«, et Agnès, P de Guiot Bongars, son frère, kutre moitié de la 
même dtme;; 1351 : Chàt.-^Chinon. (r. 470, p. 83, 108.) 
. BONGART^Habert). Herbergement des Bordeaux : ÇhâL-du-Loir. 
» 1342. (r. 344, p. 39.) 

BONGRANT (Tsabelle, f de Guill.), et Guicharde, sa soeur, f» 

^ ie ISimon, filles de feue Mabille de la Gortine. Cens, rentes ^et an- 

. très hériti^es à Yillemontier en Rouannois : Forez, 1410. (r. 494, 

p. 82.) n . V y 

BONHOMME (Charlotte), ye de Jean Gormys. Dom. appel. Grange- 



Marieur, de Longue : Baugé, 1495, 1502. (r. 347, p. 29^ 
BONTOL (Etienne), )>oarg. deRiom. Yigne an territ. de Layae, 



Digiti 



zedby Google 



BON 137 

près iHom^ tenue en fief franc et de boache ; 1328. (r. 457 bis^ 
p. 104.; 

BONJOUR (Guîll.), de Lorme. Partie -de terres et bois au terdt. de 
Chas : Chat .-Chinon, 1396. (r. 469, jS. 178.) 

BONUEU (Charles-Louis de), Chev., fils de Nicolas-François de 
Boiiliea, Chev., pour sa fe Marie-Angélique de Beaufort*^nillac. 
T. s. de Montpensier, par. d'Antonin ; ens. les t. et seg. de a' Bon- 
net, Noaacelles et autres ; Riom^ Usson, 1669, 1670. — François de 
BanKeu, Cher., son fils.T« s. de la Valette, par. de S^ Jean en Yal^ 
e» de S' Etienne sur Usson^ 1687, 1699. — Ant. de Bonlieu, de Alont- 
yeaàer^ Cher., chan. de Brioude, fils de François de Bonlieu. Chat, 
t s. de Pasredon, par. S^ Rëmy de Chargnat; 1700. — : Jean-Louis 
de Bonlieu, Cher., Sg. de Montpensier. T. s. de S^ Bonnet, etc. : U- M 
Mt, 1722. (r. 499, p, 143, 144 ; r. 502, p, 40; r, 503, p. 83 ; r. 
Ste, p. 66î r. 506, p. 98, 254 j r. 508, p. 12 ) J* 

BONNAFOS (Pierre de), écuyer^ fils de Fran|)ois Bonnafos. T. s. de 
BdMnaîs, par. S^ Julien de Paaulhiac en Planese ; et comme donataire 
f Aime Palamorgue : le dom. et seg. de Boissat,' par. de Pradines : 
Biom; 1669. — Jean de Bonnafos, écuyer, idem; 1684. — Jaques 
Germain de Bonnafos, écuyer, fils de Pierre de Bonafos, écuyer, 
klm; 1723. (r. 499, p. 84, 85; r. 503, p. 272; r. 508, p. 80; r. 
510, p. 27.) 

BONNAFOS, al. Bonnafanic (Jean de), S' de Muratel, à cause de 
dlj^e de la Salle, sa f. Moyenne et b. j. de Montserrier, par. de 
lotfat; 1669. ~ Pierre Bonnafos, écuyer, Sg. de Montservier/pré- 
lid. en l'élect. de S' Flour, pour Jean de Bonnafos, écuyer, Sg. de 
Huratel. T. s. de Losier, en la même par. de Rouffiat; 1684 : Rimn. 
(r. 499, p. 480; r. 503, p. 213.} 

BONNAFOS (Jean de), écuyer, Sg. de Boissat, mari de Marguer, de 
Verdonnet. T. s. de Verteserre, par.^ la Chapelle; ens. léchât. 
d'Ausat : BHoude, Issoire, 17 16. (r. 507, />, 108.) 4 

BONNAIRE (Françoise de), v« d'Etienne Gaceau, av. au présid. 
du Mans, fils de Charles de Bonnaire, av. au même siège. Fief des 
Perrières, consisCànt en rentes et censives : ManSy 1666. (r. 357. 

p. 5.) 

BONNAND, aL Bovant (Jean Aymé de), Chev., B^" de S' Julien. 
F. ». de Jonchay : Lyon, 1686. (r. 495, p. 145.) 

VONNAUD (Laurent), m^ à Xaintes. Partie de péage sur les ponts 
itXainles', 1724. (r. 441, p. 5.) 

BONNAULT fCharles de), écuyer, fils de Pierre de Bonnault, 
^yer. F. s. delà Forest, appel, anciennement la Gennetière; eus. 
ksfiefe de Mery-Sur, et des Lodis, etc. : Herzon, 1669 ad 1717, (r. . 
448, p, 63 ; r. 445, p. 50, 64, 69, 122, 225, 295, 298, 415, 420; 
f.446. p. 21 et suiv. ; r. 447, p. 5 ; r. 449, p. 3, 192, 224, 226, 
î»;^. 450, p. 14.) 

^ÏONNAVENT, aï. Bonnavant (Jean de), écuyer, Sr de Beaume- 
yMk^ al. Baumeuille, ine d'hôtel ord. du Roi. T. s. d*Ambures, de 
1« Kochebrûoit, Fougeyroui^ et autres lieux ; eus. le greffe et revenu 

48 



Digiti 



zedbyG(M)gIe 



m BON 

de la seg. de Palkiet près de 9 Pourcain, tenu du Itoi ccmipe eoga- 
giste : nUm, 1669. (r. 499, p. 685,.691 ; r. 501, p. 39.) 

BONNAVENT (Ane. de), Chev. de Beaumevicïlè. T. s. de Gnene- 
gaud, de YHlemonse et de Paluet, par. de Paray-sous-Brialle et de 
S^ Germain ; ens. le dom. de Chaderelle, dit Fontaine^Blâud : Moulins j 
Rkm, femeull, 1684, (r. 474, p, 489 ; r. 503, jp. 358.) 

BOIWAVENT (Jean de), de Beauméville, Alexandre et Anne |]e 
Bonnairent, ses frère et soeur, comme hérit. de Guill. leur frère. T. s. 
de Villemonse, piar. de Paray : ye^meuil; 1693, — Jean de Bonna- 
▼ant, écuyer, 8g. de Guenegaud/ Ref des Arbouzes, dit les Granges : 
• Mom ; ens. la seg, de Palnet, par indivis avec son frère Alexandre de 
BonnaTent, par. S' Pourçaîh, ëlect. de Gannat ; 1700. — Alexandre 
de Bonnavent, Sr de Beaumeille, Chev. d'Ambures. F. s. de Guene- 
gaud, par. de Souitte : f^emeuil; 1722. Anne-Marie de Bonnavent, 
Damoiselle, séparée, quant aux biens, d'Ant. du Four, S' de la Salle. 
F. s. des Arbouses et autres : Riom, 1731, (r. 476, p. 49 ; r. 478, 
p. 172 ; r. 506, p. 113 ; r. 510, p, 84.) 

BONNAY (Pierre de), écuyer, Sg. de Morret, obtient du duc de 
Bourbon une indemnité pour les cens et rentes par lui prétendus dans 
le paie de Beaumanoir, et avoue les fiefs et sg. de Morret, du Bissay 
et d^aMarcy; ens. un dr. de chanflage en k forêt de Tronçay pour 
son four bannier de la ville à'Ainay ; 1494 ad 1505. (r, 462, p. Ï99; 
r. 484, p. 36; r. 1369, p. 17».^ 

BONNAT (Jaqneline de), femme d'Tthier tfAubigny, écuyer, Sg. * 
de Neureux et de Gensat en partie. Cens et rentes avec justice directe» 
par. de Lurcy-le-Sauvage : Vssel, 1514. (r. 469, p. 67.) 

BONNATE (Béatrix de). H6tel et forteresse de Bonnaye : Sawnur, 
1437. (r. 341, .p. 104). 

BONNE (François la), bourg., fils de Michel la Bonne, pour lui et 
Marcellin Fougereix, mari de Jeanne la Bonne, sa sœur. Le mas de 
Brousse, j. h. m. et b., par. de Villosanges : Htom^ 1669. — Ant. la 
Bonne, son fils ; idem^ 1683, 1686. — Ant. la Bonne, bourg. ; Smp 
partie du même mas ; 1730. (r. 499, p. 504 ; r. 500, p. 22 ; r. 503, 
p. 290 ; r. 506, p. 6 ; r. 510, p. 52.) ^ 

BONNEAU, al. Bonneaul (Jean de), fils de Pierre de Bonneau, 
paroiss. de Teneuil, pour sa tante Jeanne et sa mère Béatrix de Yil- 
lemol. Chesal, ou tènement de Villemol, dom., bois, prenne, vignes 
et rentes; 1388. Le même, comme veuf de Marguer. , fille de Perrin 
Gousin. Maisons, terres, bois, pèche en divers cbesauls ou -vill. ; 
1399; et par success. de ses mère et tante, la moitié du chesau de 
Vîllemol et dép. ; 1410 : Bourb. (r. 463, p. 111 ; r. 474, p. 73, 
364.) Non noble. 

BONNEAU (Guill. de). Herbergem* des Bordeaux^ et dr. d'usage en 
la forêt de Bersay, 1392 ; et diverses parties de terres, prés et bois en 
la par. de Teneuil; 1410. •— Durand de Bonneau, pour lui et ses 
frères Jean, Pierre et Mare, enfans de Guill. Bonneau. Moitié du tène- 
ment de Villemol ; ens. Thôtel de Gouzinières et dép. ; 1443 : Bourb. 
çr. 464, p. 237 ; r. 465, p. 30.) Non noble». 



Digiti 



zedby Google 



B0N 189 

BOIVIŒÀU (Thomas), E^. de la Gogoerie. F. s. de PouiUé : TmrSy 
161 1. (r. 361, p. 74.) 

BONNEAU (Gilbert de), écuyer, Sr de la Varenue, aide-mijor 
des Gardes-Françaises, comme Lérit. de Roger Bonneaa, écuyer. 
Fie& de Blarcin et de Montréal, par. de CerUty : La BruyéFe'V AU" 
bepiny 1699 ; et pour sa f' {darie-Thér. de Xissandier ; le fief et seg. 
de la Qoinssaine, par. id, : Montluçon^ 1715 ; ens. la terre et seg. de 
Boitoau, par. de Bessay-le-Fromental, acq. de Charles de Beau- 
caire, écuyer, b^, de Liennesse . et de St Agnan, avec pâMe de la 
dlme dud. lieu, à lui vendue Mr Pierre Barbarin, écuyer, et Marie 
Méckatin, son ép. : Ainay^ 1720. Le même, comme tuteur des 
enfans de feu Biaise de la Roche, écuyer, et de Marguer. de Bon- 
neau, son ép. F. s. de Venas, par. de même nom : Hérisson^ 
1724. {r. 475, p. 263 ; r. 477, p. 134 ; r. 47a, p. 49, 110, 471.) 

BONNEBAUT {Jean de), Chey. Rente et justice en la s^. de 
Eioiière, châtell. àe ComhraiHe ; 1396. (r. 1378, p. 3073.) 

BONNEFONT (Dalmas de), de Bonofonte, Bonfont, Bonefond, 
^., du consentement de Belle- Aude, Bella-Auda^ sa f*, vend à 
Rolland de Cha^Mmères deux courtils, cens et rentes assis en la par. 
deSt Just d'Auray ; 1236. — Béatrix 4e Bonnefont, t» de Grand 
Cardeîl, Ghey. Dîme de St Gy, CiriciU deFaueres; 1319. — Hu- 
gei|in de Bonnefond, Dam. 4 me partie de lamémedime; 1334. 
— Jean de Bonnefont^ Dam., fils de Jean de Bonnefont, Chev. 4in^ 

rtie de la même dime ; cens et rentes es par. d'Aguilliac, Vogie 
Villenoye, 1400, 1404; et pour sa f* Lyônette Bêcbe, fille de 
&Q noble Arnoul Bêche. Maison, dom., bois, garenne, dime, cens 
et rentes, par. S^ Vincent de Boysset; 1441 : Beaujeu, (r. 485 hiSj 
p. 32, 33 ; r. 486, p. 52, 97, 99 ; r. 1368, p. 1633.) r 

BONNEFœrr (Gulonet de), Bonofonte^ Dam. Mouvance sur 
les hommes du bourg de St Maurice: Thiém^ 1304. (r. 472, p. 69.) 

BOMEFCH^T (Hugues de). Dam. , par success. d'Alise de la 
Marche, sa tante, v^ du sire Humbert de TEspinace. Maison et dom. 
de llable, par id ; cens et rentes, es par. de Torzie et de St Bonit, 
ta mandcm» de Crozet : Forez, 1328, 1337. (r. 491, p. 227 ; 
r. 492, p. 79.) 

BONNBFOÎ^ (Jaqu38 de), à cause de Nicollc Bobîllet, sa f». 
Cens et Sne partie du péage de Gosne ; ens. la baillie de Montaynon : 
Bkismn, 1443. (r. 462, p. 178). Non noble. 

BONNEFONT (François de), médecin à Mauriac. Gens et rentes 
eah. m. et b. j., par. de Vigean, acq. de. f'rançoise Valentine de 
Noaère, ve d'Amable Bnigien, Ghev., &g. de Rochain, par ses au- 
lenn, dès le 19 août 1597 : AurUlac, 1723. (r. 509, p. 24.) 

BONNEFOY (Jean-François de), S' du Moffl. Fief et dîme de 
Boeneuille, par. id, : Murât, Autre fief, appelé U GhagQcle la Borde, 
par. N.-D. : Montluçon^ 1684. — Jaques de Bonnefoy, écuyer, SfL, 
deMimt, très, de France. Dimes de Bizeneuille et de Bouniet> bmM 
dime ^k par. de St Angel *, et, à cause de Marie Auoiailre, sa f', 



Digiti 



zedby Google 



140 BON 

le fief et seg. de la Motte d'Arizolle, par. dlseare : HérUsofij Jtfou- 
lins, Murât, 1717. (r. 474, p. 474 ; r. 477, p. 267, 269.) 

BONNEJORNEE (Jean , fils de Pierre) , et Jeanne Ragote, ia 
^, Partie du Ghesal de la Vesvre, par. dlngrande: Bowrô., 1443, 
(r. 464, p. 150.) Non noble. 

BONNELAT (J.-B.), bourg., fils de feu Vincent Bonnelat. Moitié 
des diraes de Changy, es par. de Braîzes et de Coustet: Ainay^ 1711. 
(r. 477,D.21.) 

BONNÊMAIN (Jean de) . Herbergement appel, le g^ Parigné, 
avec sa forteresse, fossés, dom. et nfouir. — Lyonnet Bonnemain, 
ëcûyer. F. s. de la Touraine : Mirebeauy 1462. (r. 329, p. 23 ; 
r. 330, p, 1.) (Voy. Touraine.) 

BONNEPORTE (N.), \« de n. h. Pienc Barentin, S' de Sablo- 
nies, Rocbefort et le Boulé, héritière en partie de feu m* Jean le 
VoiXf^cons. au pari, de Paris. Partie des fiefs de li^ Planche et de Uf 
Roubodière : Tourf, 1612. (r. 354, p. 98.) 

BONNERIE (Bertrand de la), écuyer, Sg. dud. lieu, et Tsabelle, 
sa fo, dame de Vienne en Flandre, fille de Meleun, vendent au duc 
de Bourbon la terre de Herelle en Beauvoisis. préy6té de Mont- 
didier; 1399. (r. 1369../). !?«&, 1775.) 

BONNET (Guîll.), obtient que ses filles Béatrix et Agnès, dans le 
^pas où elles se marieraient, leurs enfans cesseront d'être de serrile 
condition : Bourb., 1420. (r. 1377, p. 2895.) 

BONNET (Mathurîh), m^ , pour sa f, fille de feu Laurent Huet. 
Parties du "fief des vignes, par. de Requeil : CAd/-cft/-Loir, 1489. 
(r. 348 6te, p. 18,21.) 

BONNET (Jean.) T. s. de Max. — Henri Bonnet, lient, partie, 
au présid. de Guérel. Fief du Max de Toil : Marche, 1669. (r. 474, 
p. 31, 47.) — Jaques Bonnet, av. fiscal de Lu çon, fils de Henri 
Bonnet. F. s. de la Caillère : Pouvant, 1698. (r. 436, p, 115.) 

BONNET (Phil. de), écuyer, cons. au présid. de Bourges, fils 
de Phil. Bonnet, écuyer, av. en pari., et petit-fils de Phil. Fief de 
Genetoy, par. de Soulangy ; 1670. — Claude Bonnet, écuyer, son 
fils. Moitié duëit fief de Geneloy, 1677 ; et à cause de Cather. de 
Tuilier, son ép., fille de Pierre Tuilier, écuyer, Sr du Petit- Maàères ; 
prévôt et juge ordin. en la ville de Bourges, et de Magdel. le Large. 
Prés et bois taillis deSt Oulchard ; 1682. — Phil. et Pierre Bonnet, 
écuyers, leurs enfans; même fief de Genetoy; 1700 ad 1717 : 
Bourges, (r. 444, p. 12 ; r. 445, p. 137, 279, 309, 403, 406; r. 
448,p:-SÎl99;r. 449,p. 242.) 

BONNET (Jaques), m^ de Drap de soie. Maison à Bourges; 1678, 
1686. — Jaques Bonnet, m^ drapier. Deux maisons au même lieu ; 
1709. — Jaques Bonnet, m^ de drap de soie, fils de Jaques Bonnet. 
Trois maisons 'en la même ville ; 1717; 1720: Bourges, (r^ 445, 
p. 288,391; r. 446, />. 145; r. 448, p. 188 ;r. 449, p. 253; 
n. 450, p. 58.) 

BONNET (François), proc. au pari, de Paris. T. s. de Lorfoerie : 
Fonterwy-le C^, 1687. (r. 435, p. 198.) 



Digiti 



zedby Google 



BON 141 

BOMEX (François), m^, et Jean le jeune, apothic. Rentes en 
grain sur les dîmes de la par. de Lizeray : Issaudun^ 1704. (r. 448, 
p. 69, 90.) 

BOr^NET (Nicolas), S' de Sarzay, grenetier an grenier à sel de 
S^ Amand, pour Marie Bourdaloue, sa f°, hëril. de Jean fiourdalone, 
lieuten. gén. au baill. de Mehun. Métairie de Préaux : Mehunsur-^Y,^ 
1713, 1717. (r. 449, p. 129, 235, 310.) 

BONNET (Jean-Silvain), président au présidial de Gueret. T. s. de 
Breail, et à cause de Gabrielle Jourmelle, sa fe. Une vigne au territ. 
d'Argentcn : Gueret^ Issoudun, 1714, 1724. (r. 449, p. 151 j r. 481, 
p. 74.) 

BONNET (François), m^ sellier. Une charge de blé à prendre sur 
ladlme de Lezerai : Issoudun^ 1717. — François Bonnet, m^ . Dime 
du Bidef, par. de Meilleret : Moulins, 1722. (r. 449, p. 21 A ; r. 478, 
p. 175.) 

BONNET (Jean), et Jean Villard , m^, celui-ci pour Elisabeth 
Bonnet, sa P, enfans de feu Jean Bonnet, et de Françoise Michelle. 
Dime de Germigny, par. S* Aubin : Bourb., 1723. (r. 478, p. 350; 
r. 480, p. 25.) . 

BONNET (Jaques), bourg, de Gueret. T. s. du Max de Ceydon, 
par. de Mazairat : ^At/n, 1724. (r. 481, p. 51.) 

BONNETON (Jean), Dam. Maisons, dom. et dr. es par. de Trenol 
etd'Iseure : Maulins, 1300. (r. 454, p. 292.) 

BONNEYAL (Melchior de), écuyer., Sg. des Roches et de Chatin, 
pour sa fo Antoinette de la Croix, fille d'Elisabeth de Chamborran. 
Moitié de la terre et seigneurie de la Salle et du Puy, en la châtell. 
de la Chaussièrc : Bourb. 1700. (r. 475, p. 275.) 

BONNEVAL (Claude de), écuyer, Sg. de Faix. Fief de Lavaut du 
Creux, par. de Denenille : Murât, 1711. (r. 477, p, 46.) 

BONNEVAL (François de), écuyer, Sg. des Maisons. F. s. de 
Reclene, a/. d^Esclene, et de Genetière, par. de Neville et de Cou- 
leoTTc, al. S' Plaisir : Bourb., HerUson, 1718 ad 1723. (r. 478, p. 
3, 4, 150, 344.) 

BONNEVIE (Jean de), Bonae vitae. Maison de Montaignet, dom. et 
mouv. en la châtell. de S^ Bonit; 1332. 1337. -~ Mattieu de Bon- 
iicvie,son fils, idem\ 1346 : Forez, (r. 490, p. 89 j r. 491, p. 200; 
f. 492, p. 171.) 

BONNEVIE (Jaqueline), ye de Jean de Matucières, fille d'Ant. de 
Boonevie et d'Antoinette de Beaubois. Maison et dom. noble de la 
Souche, par. d'Espîùasse : Riom, 1669. (r. 499, p. 144.) 

BONNEVIE (François de), écuyer, Sg. de Mésières. Chat., dom. et 
s^. de Marcillac ; et du fief de sa mère Anne de Sauzay, la maison 
n^e de Serviat, par. de Charbonnières-les-Vieilles ; 1669 ad 1685. 
— Anne de Bonnevic, sa fille, v» d'Anl. Rabuchon, écuyer, Sr des 
Granges; Idem\ 1723 : Riom. (r..499, p, 200; r. 500, p. 19 ; r. 
503, p, 562 ; r. 504, p. 23 ; r. 508, p. 118.) 

BONNEVIE (François de), écnyer, Sr de Pognat, fils de Gilbert 
de Bonnerie, écayer. Maison noble, dom. et redey. de Lavort, par. 



Digiti 



zedby Google 



Itô BON 

d'Àubiat : RUm^ 1669. — Jean-Mavie tt GShen de BraBmrie, 
écuyere, frères; Idem : 1717. (r. 499, p. 526 ; r, 503, p. 93 ; r. 507^ 
p. 173.) 

BONNEVIN (Jean). Maison, Garenne, prés et bois; ens. le Kev 
a^cS* la Petite-Salle, situés en la ville de la Âocke-sur-Oyon ; 1390, 
— ^Guill. fionnevin, comme totear de Gillet Bonnevîn, fils de te 
Jean Bonnevinj Idem; 1408, 1410. (r. 333, p. 92, 93; r. 337, |ii 
39; r. 344, p. 119.) 

BONNëVOIE (Blanchette, ve de Mathieu), Bonavia^ tutrice de lesA 
enfans. Afoitié de la grange de Montaigne, cens et autres dèT. à St Bo« 
nit : Forez, 1291. (r. 491, p. 66.) 

BONNETRAT (Léonard et Jaques). Maison appel. Bonnerat, t«- 
^ill. de Satagnac : Marche, 1669. (r. 474, p. 100.) 

BONNIN (Jean), Dam. Cenaives en la par. de Treillins : F<lf0% 
1339. (r. 490, p. 127.) 

B0I9MN (Jean), clerc, pour Gnillelmine de la Brooe, aa K 
Rente en grain et volaille au vill. de Chamon : Murât ; 1356. (r. 401^ 
p. 395.) 

BONNYN (Louis), écuyer. T. s. de Mostomar, al. Montoemar : 
Marche, 1506. (r. 453, p. 215.) 

BONTN (Pierre), proc. du Roi au G^ Cons. Métairie et moulin dn' 
FoUei : yierzon, 1505. (r. 453, p. 258.) 

BONNYNE (Jaquete), Damoiselle, v® d'Ant. Coutansen, dit Galeu^ 
éeuyer, comme tutrice de leur fille Goutansine. F. s. du Croi : Z)off^ 
1506.(r. 452,p. 316.) 

BOriNIN (Armand), Chev., pour son père Jean-François Bommi, 
Chev., Sg. de Chalucet, lieut. du Roi au chat, de Nantes. Le vicomtédft 
G^-Montreveau, et la baron. deBeauhar, a/.^Bohardy, aeq. de Henri^ 
Alphonse de Montluc,.M^ de Balagny; ens. la terre et seîgn. dm 
Vau de Chevaignes et du Petit-Montreveau ; 1664, 1770. — Chattef 
Marie Bonnin, Chev., lient, du Roi à Nantes, Mem ; 1677 : Angéfi* 
(r. 356, p. 60; r. 358, p. 56 ; r. 405, p. 20.)— Armand-Louis W 
nin, de Chalucet, abbé com. de Tabbaye de Vaux-Cemay. T. s. d'Ar* 
ceon : Civray, 1678. (r. 435, p. 75.) Le même, év. de Toulon, agii* 
sant par GutU. Urbain de Lamoîgnon, M® des requêtes ordin« de 
Vbôilel, C^ de Courson. Comté et vicomte de Montreveaux, à lui éd» 
par le décès de Bonnin-Chalucet, lieut. du Roi à Namtes : Angen, 
1703. (r. 425, p. 54.) 

BONNIN (Marie-Gabrielle), v* de François de la Berandière, Qier., 
W* de risle. T. s. de Rouhet, al. Rouchet : Maubergeon, 1672 ; ens. 
le fief de Mauvoisin : Chatelleraut, 1682. (r. 433, p. 55, 56; r.435, 
p, 44.) 

BONNTN (Charles-Louis- Ant.), Chev., Sg. d*Urtubîse, fih de Ûiir- 
les Bonnin, Chev. F. s. duCourpoy, par. de Bony : Mehim-sur-Y.^ 
1677. (r. 445, p. 275.) 

BQSOSIN (Margoer.), v* de Charles de Me^e, écuyçr, Sr de là 
Coste-d#»Cbînoii, héritière de René de B<«inin, son aieol* F* <• 



Digiti 



zedby Google 



de Bàmndiiière, al. Beamnenière : Civray^ 1^6, 1716. (r. 433, p. 
14 ;f. 438, p. 56.) 

BOffS (Jean de), Dam. Maison de Varennes, sise sur rAllter^ fosses, 
doffl. et antres hérit. en la par. de Foni: M/y, 1322. (r. 456, 
p. 123.) 

WX^TÈ (Hngaes), jardinier, fils de Glande Bonté. Deux arpens de 
%ie, par. S^ Oachard : Bourges, 1710. (r. 449, p. 19.) 

BONYAIRE (Jean de^, Dam. Maison, terre seig. de Bonnuîe, 
Ba^ariOy par. de Mable : Forez^ i335. (r. 493, p. 31). (Voj. Bos- 
cofarie^ 

BOQUAMONT (Edenne de), et Pierre Dya, à cause d'Ysabelle, sa 
f . Tellement et cens de Boqnamont, par. de Vie : Bllly, 1375. (r. 455, 
p. 356). Non noble. 

BOQUETâT (Jean), al. Boquetot et Bouquetot, pour Marquer. 
TQletaise, sa P, fille de Jean Villatais. Ghesal de Villatais, et droits sur 
edui de ViUate : Bourb, 1400, 1410. (r. 464, p. 446 ; r. 465, p. 75). 
Ifoa noble. 

BOQUIN, (Bartbolomée), al. Bouquin, pour Mathurine, sa f^, ve de 
IHcolas Te«al^ Trois pièces de terre, et un pré en la par. de Seciat : 
CA(m/€//e, I3S9. (r. 458,p. 108.) 

BOR (Jean de), bourg, de Chantelle, pour sa f" Tsabelle, fille de feu 
Petronin Aymery. Terres, dîmes, cens es par. de Marcillet et de Cha- 
leHes: Chatdelie, 1322, (r. 458, p. 329.) 

BOR (Guill. de), écuyer, Sg. de Borol, tient de Guill. Aymet, nne 
BUMon à Cognac, rclev. médiatement duC*d*^nflfot</., 1386. (r. 1404, 
p. 226.) 

BOR (Guill, de), fils de Guill. et de feue Marguer. de Biozay^ pour 
liiî,8es frères et sœurs. Fief composé de diverses parties de terre: 
5otr6., 1396. (r. 432. p. 12.) — Jean de Bor, paroiss. deGouleuvre ; 
Guill. de Bor et Pierre de la Veillate. Hôtel de Biosay, dom., bois, 
eiKsiieet rentes, par. de Teneuil et de Bessay : Ainay^ Bourb., 1443. 
(r. 463, p. 176). (Voy. Byosay.) 

BORANGIE, al. Borenge, (Pierre de la), Dam. Maison et mouv. en 
liwur. deRetomat : l^orez^ 1345. (r. 494, p. 20.) 

BORDAGE (Françoise), v* en premières noces de Jean Perret, et en 
ieeondes noces de Pierre Daguin, avocat. T. s, desBruères : Partenay^ 
M»8.(r.434,p.l70J 

BORDAS (Pierre). Fief de Loubler : H. Marche. 1669. (r . 474, 
p. 236.) 

BORDE (Jean), de Gosne, et sa fe, Phil., fille des feus Jean Petit- 
Père, bourg, de Souvigny, et Tsabeau Juze, Damoiselle. Moitié des 
«eaâyes et petites dîmes de S' Victor : Hérisson^ 1455. (r. 462, 
p. 198.) 

BORDE (Gilberte de la), v'de Gilbert du Boucberon, écuyer, Sg. 
(PAmbrogat. T. s. de Ghalusset et de Messeix : mom, 1661^ 1670. 
(r.499,p. 373;r.500,p.64.) 

BORDE (Jean-Léon de la), écuyer, mousquet, de la garde du Bi>i. 
I. !• de Pakme, de S' Ignac, les Martres-sur-Monge et Champeroux ; 



Digiti 



zedby Google 



144 BOR 

RUm^ 1730. — Pierre-Joseph de la Borde, écuyer; I^em; 1735. 
(r. 510,p. 62;r.51i;p. 42j 

BORDEIS (Jean), et Marie Chiepgrasse, sa f«, Tendent à Marie Bo« 
dîne, T* de Jean Marchand, Tainé, quelques héritages assis en la 
seign. de Cognac ; 1488. (r . 1404, p. 286.) 

BORDES (Margiier.), v* de Françob Champion, tutrice de leurs en- 
fiins. F. 3. de la Boulle, par. deSenac : CharUelU^ 1698. (r. 475, p. 
273;r. 478, p. 559.) 

BORDES (François des), de Jansac, écuyer, Sg. de Monllery. F. s. 
de Rouzières au ressort de Chat. -Neuf: La Rochelle^ 1717, (r. 439, 
p. 103.) 

BORDIER (Grégoire), Borderii^ bourg, de Marcigny, Terres de Les- 
Pulleuchères et des Essars : Beaujeu, 1354. (r. 489, p. 42.) 

BORDON (Jean), Dam. Cens et rentes en la par. de Balbigny : Fo^ 
rez, 1327. (r. 490, p. 129.) 

BORDONS (Guîll), et Jean Chavalier, vendent à Arthaud de Cini- 
gny, le mas appel. Morel^Tecelin, par. de Cunzy au dioc. de MAcon : 
Beaujeu, 1285. (r. 1389, p. 340.) 

BORE (Jean), d'Ancenis, pour Georgete Januarant, sa P. Rente ea 
grain due sur la terre de S^ Christophe, avec cens et autres redev. : 
ChAt.-Ceaux, 1445, 1455. (r. 332, p. 110; r. 341, p. 159.) 

BOREL (Etienne), habitant de Peyret, donauire de Pierre Borel, 
son oncle. H. m. et b. j. sur le vilLde la Chaumette : Murat^ 1669. 
(r. 499, p. 368.) 

BORGEONS(Guiotli), de S* Honoré, écuyer. Dom. et mouv. iCkdL^ 
Chinon, 1351. (r. 469, p. 197.) 

BORGNE (Gilbert le), écuyer, fils aine de Charles le Borgne, écuyer, 
1696 ; sa v*" Marie Gabrielle Badin, et leurs enfans ; 1697> Autre GU- 
bert le Borgne, écuyer, flU aine de Charles le Borgne, écuyer et de 
Louise Vallenay ; 171 1 , 17 16. T. s. de Monchenain, du Lac et des Ar- 
bres, par. de Châtelois : Hérisson, — Pierre \e Borgne, écuyer, fils 
atné de feu Gilbert le Borgne, écuyer, pour lui, ses frères et sœurs. 
Mêmes t. et seg. ; . 1723. (r. 478, p. 389, 413.) 

BORGNE (Elisabeth le) ; v^" de Gilbert Boz de la Souche, écuyer. T. 
s. de Bois-Aubin et de S^ Bonnet-le Désert : Ainay^ ; 1717. (r. 477, 
p' 37 1 .) — Roger le Borgne, Chev. Sg. du Lac et de la Tourotte. 
Dîmes, cens et dev. en la par. de Châtelois, acq. de lad. Elisabeth et 
de I^uis Bertière, écuyer, Sg. du Plessy, comme aussi de Jeanne Mar- 
the le Borgne, sa fe : Hérisson, 1717, 1724. (r. 477, p. 548 ; r. 478, 
p. 469.) 

BORIATA, aussi Boriete (Guill.- de). Maison et jardin, assis au 
courtil de Boriata, avec terres et censives vers S^ Julien et Cemerie : 
Forez, 1334. (r. 491, p. 104 ; r. 492, p. 219.) 

BORIE(Ant. de la), écuyer, fils de François delà Borie: 1669; 
— - François de la Borie, fils d'Antoine, 1685. — François de la Borie, 
écuyer; 1723. Chat. t. s. de Poulargues, par. S^ Sauveur: Murât, 
(r. 499, p. 159 : r. 500, p. 94; r. 503, p. 459 ; r. 505, p. 51 : r. 
609,jp. 91.) 



Digiti 



zedby Google 



BOR 145 

BOUE (Gabriel de la), écayer, S' d'Ejssat, poar ^^ Retiée de * 
Rougter, héritière de fen Achilles de Rougier, écuyer, son frère. Ghàt. 
t. 8, de S* Georges, par. id. : Clermont, 1683. (r. 503, p. 152 ; r. 
505, p. 101.) (Voy. Laborie.) 

BORIE (Damien). Dom. noble de la Foume en tonte J^tice b. 
m, et b., par. d'Anxelle, acq. de Gabrielle de Chenerailfes, y^ de 
Pierre Valladonr, écuyer, S' de Mazct : Riom, 1683. (r. 603, j>. 134, 
558.) 

BŒIN (Pierre del), cU, Borre, Dam., fils de feu Gérard del Bom, et 
llérit. de Bertrand del Bomne, son frère. Divers immeubles et h. j. es 
par. de Taorsat, S^ Julien et autres : Cariât; 1338. — Benengudedel^ 
Borre, sa fille ; Idem; 1355. ir. 473, p. 59, 119.) 

BORNAT (Lancelot de), DaÂ. Tènement en lajpar. de S^ Léger ^ 
ens. ce qu'il tient en la par. jdu Pin ! Moulins^ 1300. — Aymonin d# 
Bornât, de Bomato, Dam. Dom. et servitudes au vill. d'Essermais ; 
1317. — Hugues de Bornât, Dam. Tailles, cens et corvées au même 
▼ill. ; 1376, 1401 : Bourb.-Lancy, (r. 454, p. 291 ; r. 467, p. 11, 79.) 

BORNAT (Girard), fils de feu Aymonin de Bornay, Dam. Gens, 
rentes et ttfles au viil. de Charmes ; ens. quatre manoirs mouv. de 
Ini à Hauteviile, par. dePreigny : Arcy, 1336, 1348. (r. 466, p. 125, 
133, 140.) 

BORNAY (Hugon de). Dam., tient de Guiot d'Arcy, Dam., ses 
tailles sur trois manoirs sis à Hauteville ; présent Phil. de Jt^tes, Dam. 
%. de Montiflant : Arcy^ 1371. (r. 486, p. 124.) 

BORNE (Antoine, François et Claude), frères. La mote de Saligot ; 
1506. — Gilbert Borne el^Jeanne, sa sœur. Maison delà Motte-Borne, 
et dép. ; 1506 : Befçay. (r. 452, p. 14 ; r. 453, p. 102.) 

BORNE (Léonai:d), anc. échevin de Lyon. Cbàtell., t. s^. df.la Vaurc 
et du Bnisson, par. de Fontaines, de Rocbetaillée et autres ) Lyon, 
1720. (r. 497, p. 66.) 

BORNER (Jean de), Chev. 1301 . — Jean de Borner, Dam., fils de 
fea Jean de Borner ; 1 322. — Perrin de Borner, fils de Jean de Bor- 
ner, Chev., mari d'Ysabelle ; 130^, 1342. Dom. dime,'cens et tailles, 
es par. detresail et de Mabresches : Chaveroche. (r. 468, p. 51, 269, 
278, 302.) 

BORNET (Jean de). Dam. F. s. de Reverian : Moulins, 1322. (r. 
454, p. 218.) 

BORNEYR (Ahelis de), v*" de Hugonin de Bomeyr, Dam., etGuill., 
kur fils, paroiss. de Varei^nes. Vente au C^ de Clermont, sire de 
Bourbon, d'une rente percept. sur le gren. de Billy; 1295. (r. 1369, 
p, 1686.) 

BORREL (Guicbard), paroiss. de Flory. Trois pièces de terres, 
mouv. de Chaveroche ; 1388. (r. 467, p. 299.) Non noble. 

BORRIN (Jean), clerc. Rente sur la baitlie de Boucheron : Bourb,, 
1350. — Guill., son fils, Idem] 1366. (r. 463, |). 163, 244.) Non 
nobles. 

BORRIN (Jean), de la Broce. Terre, dîmes, cens es par. de S^ Priest, 

19 



Digiti 



zedby Google 



146 

S^ Bonit et. autres : M\ 
chat, ayant pris indue 
BORS (Pierre de), < 
Chantelley vendue au 
BORSELLE (Walfoi 
fils de Henri, Ct*" de € 
Charlotte, fille de Loi 
1371, p. 1933.) 

BORT (Jean de), ëc 

sant par François de ] 

bel,élect. de Clermon 

François de la Salle,' é 

indivis la t. et seg. de 

605, p. 37 ; r. 506, p 

BORUN (Jean de), 

fioHi, pour Marguer. 

rentes et tailles en lad. 

netdl, 1347. (r. 460,^ 

BORZEYS (Guill.). 

dei?f//y,-1342. (r. 45 

BOSBOURDEIS, al. 

son fils. Cens, rentes et 

Selle, et trois parts de 

chef, maisons à Sancet 

1366. (r. 460, p. 117 

BOSCAVERT (Gilbe 

Douhet, écuyer, tutrice 

S* Pardoux : Clermont 

BOSCE (Perrin de), ] 

de jFacheteret, par. de 

462, p. 105.) 

BOSCHANT (Regnau 
de Luzy, Dam., leur fil 
jeu, 1358. (r. 489, p. 
BOSCHAPTEL, al. I 
de Montet^ métairie, ce 
mire: Riom, 1669. (r. 
BOSCHAUT, al. Bois 
Dam., enfans de feu Pi< 
de Boschot, par. id. : C 
175.) 

BOSCHAVANON (Pi. 
Màcon. Fiefe es par. del 
1313. (r. 489, p. 152, 
BOSCHE (Laurent), l 
Toissey: Beaufeu, 1358 
BOSCHON (Jaucelin) 
Phfl, deLevi^Sg.dela 



Digiti 



zedby Google 



BOS 147 

tallè&jeiis. ses oent et mtes en la par. de Tartacy : Forez^ 1402, 
(r. 1398^^M|; r. 12ft(p. 745.) 

BOSGGMr^lPrançois ^Q^ écayer, aussi Bouchât» fils d'Arnaud 
de Bochnt, 4niyer. Chat, et maison noble de Yeze, en la seg. d'Aubi- 
gonx, par. de Landeret et de Mazoire; cens ^t rentes en la par. de 
Cbalinargues ; et, pour Marie de Segar, ^n ép., le lieu noble d'Ache 
etvill. en dép. : mrcœur, Murât, 1669, 1684. (r. 499, p. 272, 273 ; 
r. 6QJ,/>. 371.)- 
BOSGOTURAOLf •&/. Bosescoralli(Guyart de), Dam. Manoir de 
S^ Bonnet, terfes, prés, dîmes, cens et coût, es par. de S' Bonnet, de 
Bègues et de Vie, en la châteli: de Rockeforl, 1342. (r. 469, p. 1.) 
Au dos il est dit non noble, malgré la quai, de Dam., au texte. 
' ./..BOSCOTURAUL, ah Boqneterault, de Boscocusterali, Boscocous* 
iàralCy Boscoetioro (Guill. de), écuyer, Armiger^ fils de feu Gui Bos- 
coturaul, Chev. et de Denise sa ve, époux de Jeanne de la Vemelle^ 
Demoiselle. Hôtel de Maugarni, dom. et mouT. ; ens. les près et 
ferrage de Bois-Ligier, dîmes, cens et tailles, tenus par Denise, sa 
mère, es par. de Besson, Cressanget et autres : Bourb.y Sou^lMyj 
1857. (r. 463, p. 280; r. 464, p. 98; r. 467, p. 159,) mj. 
aeaux.) 

BOSEDON^ al. Boresdon (Hagues), Cher. Sg. d* Arment. H6tel do 
Noally, dom. et fiefe en dép., par. de Magner : BUly^ 1446. (r. 432, 
p. 54.) (Voy. Bosredon.) 

BOSILLES (Alix de), Damoiselle, fille de feu Hugonin, al. Hu- 
gnenin de Bosilles, fe de Nicolas le Galois ; Agnès et Pernelle, ses 
soeurs. F. s« de BosiUes, cens et taiHes es. par. de Luzy et de Cussy^ 
al. Cussey : Beaujeu, Bourh.-Lancy ^ 1309 ad 1319. (r. 467, p. '}! ; 
r. 489, p, 254.) 

BOSQUETERAULT, al. Bouscotural (Hugonin de). Dam. H6tel de 
Mozeres ; métairie de la Goûte, dom. et mouY. en dép. ; et, à cause de 
Marguer. des Ays, al. Hays, son ép. ; autres terres es par. de Tre- 
bent, Teil, Sancet, etc. : Mnay, Hérissomj Murat^ Ferneuil, 1365^. 
(r. 460, p. 76; r. 463, p. 19.) 

BOSREDON (Louis de). Cher., Ghambell. du Duc de Berri, C^ 
d'Auvergne, rend hom. à ce prince de la terre et chàtell. de Dormant : 
Auv., 1414. (r. 1375, p. 2585.) * 

BOSREDON (Hugues, Sg. de), Cher., Ghambell. du duc de Bour- 
bon. T. s. et baron. d'Herment: Auv.^ 143*7 ad 1455. (r. 470, p. 
171, 240; r. 471, p: 82.) 

BOSREBON (Gabriel dé), écuyer, fils de Jean-Marcellin de Bosre- 
don,^ écuyer, et de Marguer. le Groin. T. s. de Chaslus et autres 
lieux en la baron. d'Herment ; 1669. — Hubert de Bosredon^ Chev., 
son fils, Idem; 1683, 1686 : Biom. (r. 499, p. 204; r. 503, p. 115; 
r. 504, p. 109.1 

BOSREDON (Gabriel de), Chev., fils de Guill. de Bosredon, Chev. 
T. s. de Salles, S' Hilaire, la Brousse et Salmondesche, 1669 : Riom. 
[r: 499, p. 198; r. 502, p. 83.) 

BOSRmX>N (Gabriel de),écuyer, fils de Joseph deBomdon,'écuser, 



Digiti 



zedby Google 



148 B08 

et de Françoise de la Rocliette. T. s. de Bobière «Id^Oiteleti par. 
deCondat; 1669 a(2 1684. — Gésar-Amable de Bosredon, écuyev, 
fils de Gabriel de Bosredon ; Idem, 1732 : Riom. (r. 499, p. 237 ; r. 
600, p. 87 ; r. 603, p. 260; r. 511, p. 18, 29.) 

BOSREDON (François-Bertrand de), écuyer. T. s. et dlme dl& 
Puy S^ Guymier, par. Id, ; }670. — Jeanne Bosredon, Chev., son 
fils;/e/em; 168iL — Gabriel de Bosredon, son autre fils. Terre, 
dlme et seg. desilymars ; 1684 : Riom. (it 499, p. 754 ; r. 603, p, 
121,249.) 

BOSREDON ^Gabriel de), écuyer. T. s. deVatànge, Villevoism, 
Chalus et autres lieux ; 1670. — Frandois-Edme de Bom^n, écuyer, 
son fils ; Idem, U signe : Vatange de Bordon ; 1683. — Jean de Boa- 
redon, frère de celui-ci. T. s. de YieuWoisin, par. de Merincbal. Il 
signe : Vieulvoisin de Boursdont; 1683 : Riom, (r. 502, p» 69; r. 
303, p. 122, 167.) 

BOSREDON (Joseph-Alexandre de), Ghev., Sg.ide Yemengbol, ]^|||r 
Catber.'âe Maçon, sa f°. Chat., t. s. du Poirier, par. de MiremofÀ^ 
«fow, 1731. (r. 611,p. 1) 

BOSRONT (Gilbert de), écifyer, Sg. de Vaure, à cause de^ feue 
Péronnelle, sa f'. Hôtel, t. s. des Arbres et autres dom. : JM/y, 
Chantelle, Hérisson, 1443. (r, 462, p. 59.) . 

BOSSELLE' (Claude), av. en pari. Fief de Rapeton, par. de Thic^ : 
Lyon, 1722. (r. 497,p. *34.) 

BOSSU (Simon le), cons. en la chamb. des comptes de Paris. Mai- 
son et chat. -fort de Marçay, al, Marcé, par lui nouvell. acq. ; 1606. 
— Jean-Robert le Bossu, écuyer, i|. de Charente, son fils aine, et de 
Marie Bruete, me ordin. de lliôtel du Roi, et auditeur en sa chamb. 
des comptes de Paris. Moitié de la même terre et seg. de Marçay ; 
1626. — François le Bossu, écuyer. F. s. de le Verre et de Villiers- 
Boisvin; 1631 : Loudun. (r. 352, p. 29; r. 364, p. 10, 11.) 

BOST (Claude et Jean). J^f de Pradaud, par. S' Frion : Marche^ 
1669, 1684. (r. 474, p. 61, 514.) 

BOSZ* (Marc-Ant. du), écuyer, comme hérit. de Jeanne-Marie de 
^-^Terie. Chat., t. s. de Boisvert, par. de S^ Paul de Percieux ; 1674 : 
rr- Barthélémy du Bost. Fief de Tremolin, consistant en une tour car- 
rée, pavillon, terre, garenne, bois, etc. par. S' Just ; 1674 : Forez, (r. 
496, p. Hf.57.) 

BOST (Gilberte du], fille de feu Ant. du Bost, écuyer, Anne, sa 
sœur, et'Joachim du Bost, leur frère, cap. an rég. de l<yonnois, en- 
fans de Gabrielle de Geraud. Maison noble, métairie et cens de Pa- 
ret, es par. de S* Saturnin et de S* Diery : Mom, 1676. (r. 501, 
p. 24.) 

BOST (Jean du), av. en pari., fils de Martin du Bost, subst. du 
proc.du BLoi en la châtell. de Hérisson. Maison, dom., dimeet menus 
cens de Ferrières, par. de Bussière, al, Buxière-la-Grue : Bourh,^ 
1700 ai 1722. (r. 476, p. 6, 116; r. 477, p. 546; r. 478, p. 199.) 

BOJST (Jean de), lieût. en la chàtell. de Gannat, fils de feu Ant. 



Digiti 



zedby Google 



BOU 149 

da Bost, préaid. an grtn. à sd de Ganntl» F. s. de la Qoerie, p». 
de Itaitagiiet : Bourb., 1723. (r. 478, p. 371.) 

4MIATR0LES (Vierne), veuve de Bertrand Troncbet, Dam., 

CMbfi. de Banzat, dioc. d'Annecy. Cens, rentes et autres dr. sur 
mêB de Prade, par. de Retomat, mandement de la Roche : Forez^ 
1336. (r. 493 bis, p. 12i) 

BOTECEEnJCHË (Perele), genire de feu Hugues de Sapey, Dam. 
Gens en grain, argent et Piaille, en la chÀtell. de Huchon : Beaujeu^ 
1347. (r. 489, p. 318.) 

BOTELHERS' (Pierre), da consentement de Durante, sa f», vend 
-il Agnès de Bourbon^ la moitié des terres, cens, rentes et autres objets 
assis an ch4t. et dëp. de Gelos; 1272, 1287. (r. 1377, p. 2757.) 

BOTELUER (Aubert.) Dam. Hôtel, dom. et seg. des Cloux ; ens. 
le vill. de Buchat, par. S' Bfarcel, dioc. de Clermont : Montluçon^ 
ia«l. (r. 461,p.l22.) 

BOTEON, al. Botheon (Faucon de). Dam. Ecbaqft avec Gui (vm), 
Cf^ de Pores, de cens et rentes, percept. à S^ Baldomer, et à Velcbie, 
ressort d» Montbrisson : 1356. — Bertrand de Boteon,* Dam., son 
fils^ la .grange de Frayssenet, dom., bois, garenne, moulin au 
mandem^ de S^Bonllit^ 1382 : Forez, (r.494, p. 97 ; r. 1395, p. 220, 
325.) 

BOTHËZ (Pétronaie, dame de.) Le fief de Parède, al. Paroy le 
Tnueri^aredi lo Fraeri; ens. celui qu'elle tient d'^rchambaud, 
sire de Bourbon^ en la par. de Chevagness 1260. (r. 466, p. 244.) 

BOiUIER (PÏ^praud), Dam. Quarante liv. tour, de cens annuel, 
tenus du C^ deSbrez; 1301. (r. 472, p. 33.) 

BOTLHERIE, al. BoUerii (Perrin), Dam. Maison, dom. boiS, 
garenne, moulin, .cens et renies, par. de S^ Remy : Thiers^ 1335. 
(r. 471, p. 8.) 

BOTZ (Glande dn), écuyer. F. s. de Milliére : Bowrbfm-lMmy , 
1505. (r. 452, p, 211.) 

BOUAUL (Jeanne du), et Marguer., fille de feu Jean Drullon, 
paroiss. de Momay. 3°^ partie du bois de la Broce-Drullon, et 6*>^ 
partie d'un antre appel. Berruyer : Bourb.^ 1390, 1410. (r. 463, 
p. 166, 227.) Non noble. v 

BOUG (Gather., fe d^ Jean de), et Jaquete, f^ de Simon de Buxe- 
roles, cousines germaines. Maison, grange, terres et prés en la par. de 
Buxière : Bourb., 1428. (r. 463, p. 210.) 

BOUGART (Hugoninj^ et Bonne de Giulay, sa f , fille de feu EUon 
de Giulay, et tante de feu Jean Giulay. Maison, garenne, terres, dime 
et rentes es par. de Mellars, Félines, Branciat et Trebent : FemenUy 
1366. (r. 460, p. 7.) 

BOUGAUMON (Georges). P. s. des Gamacbons, par. de Chantelle; 
1690. Jean Boticaumont, bourg, de Ghan telle, et Pierre, son frère, 
bourg: de Paris, ses enfans; Idem^ 1723. [r, 478, p. 356, 381.) 

BOUGE (Jean de), Dam., fils de feu Perrin de Boucé, Dam. 
Gh4t. t. s. de Boucé, et arr. -fiefs, es par. de Tresail, Gindré, 
Mont and r e et autves;. 1300. ^ Jean iire de Bewé, Gber* ( idem ; 



Di^itized by LjOOQIC 



150 BOU 

et, à cause de se f Tsabeau de la Garde ; maison, dom. et monv. 
d'Exartincs, etc. ; 1350 : Chaveroche. (r. 468, p. 130, 272, 339.) 
(Voy. ci-dev. Bocé.) , '*. 

BOUGÉ (Jean de), écuycr, et Ant., son frère, en&ns de Gulll. 
de Boucet, Chey. Chat, et maison forte de Boucé, dom. et fie& en 
dëp. ; ens. la h. m. et b. j. dePoncenat; 1445. — François de Boucé, 
Chev., cbambell. d'Anne de France, duch. de Bourbon. T. s. de 
Chastel en Boucé; et, à cause de Magdel. âayète, son ép., la t. s. 
et maison forte de Gayète : BUly^ Bourtùn^ Chaveroche^ Moulins^ 
remeuil, 1494 ad 1505. [r. 452, p. Bt-, r. 456, p. 4,96; r. 484, 
p. 6,9.), 

BOUCET -^Etienne), laïc, Pierre Bonis et Guillaume Conorès, 
clercs. 4n^ partie de la dîme de Vialar : Gannat , 1301. (r. 457 bis^ 
p. 89. ) Non nobles. 

BOUCHAME (Louis de). "T. s. de Pierrefite, par. S* Martin près 
d'Aurigny : Saumur; 1609. (r. 354, p. 122.) 

BOUCHANT ou Bouchant (Michel), bourg, de Cusset, et Hugues 
Bouchant, son neveu. 4™® ^rtie de la ^^ dime de Molles, cens et 
rentes : Billy, f^ichy, 1505. (r. 453, p. 156; r. 457, p. 209.) 

BOUCHARD (Jaques de), écuyer, T. s. de S* Privât, relev. de 
rév. du Puv : élect. de BHoude, 1670. (r. 499, p. 779.) 

BOUCHWftD (Charles-Louis-Henri), d'Esparbès, de Lussan, Chev., 
M*» d'Aubètérre. F. s. de Puypatrop, par. de Taire, donné en mariage 
à son ép., fille de Joseph de Geay, Chev. Sg. de Montonneau : 
Cicray. 1716. — Henriette-Dorothée, v* de Louis Bouchard d'Espar- 
bès de Lussan, Chev., M^ d'AulJlterre. F. s. de Gemesac : Xaintes^ 
1717. (r. 438, p.ll9 ; r. 439, p. 104.) Nota. On se fixe ici à Bou- 
chard, les noms Esparbès, Lussan, Aubeterre, ne se trouvant point, 
dans cette collection. 

BOUCHART, al Bouchait ( Robin.) Sergenterîe Fayée de Sillé-le- 
Guillaume ! Mans, 1391. — Jean Bouchard, Sg. de la Minsterie, al. 
Mesterie, même sergenterie , 1451. (r. 343, p. 50, 51; r. 345, p. 
87, 89.) 

BOUCHAT, aussi Bouchet (Guérin du), écuyer. F. s: de la Roche- 
de-Vaulx : Chat. -du- Loir, 1416. (r. 444, p. 73.) 

BOUCHAT (Charles dn), écuyer. H. m. et b. j. sur les maisons 
fortes de Noally et de Girardières, apparten. à Jean de Girardières, 
dit l'Enfant : Billy, 1500. (r. 1374, p. 2358.) 

BOUCHAT, iiiissi Bouchet (Hyacinthe), .écuyer, capit. au rég. 
de Limousin. T. s. de Larras, par. de Laugy ; et, comme légataire 
en partie de Marie Bouchât, ve en première noces dV Jean-Fran- 
çois de Sarifux, écuyer. Le fief et seg. de la Tellier, aL l'Attelier, 
par. de Fleuriet : Bllly^ Chantelle\ 1716, 1726. — Jean Bouchet, 
capit., au rég. de Limousin ; autre Jean, lient, au rég. de Berri,^ et 
Gilbert, gendarme de la garde du" Roi, ses enfaiTs; Idem;' 1736. 
(r. 477, p. 203; r. 478, p. 313; r. 481, p. 126, 141.) (Voy. Bou- 
chet.) 

BOUCHAT (Gaspart du), écoyer, mestre de camp de cavalerie. 



^ Digitiaedby VjOOQIC 



BOD 151 

F. s. de Grodoop, par. d'Euvcrl, al. da Vert: Chaveroche. 1717, 
1723. (r. 477, p. 579 ; r. 478 ; p. 444.) 

6ÛUGHAUL (Guiot du), Dam., à cause d'Anne d'Issârpans, 
sa f^; Tailles et autres servitudes sur douze tènemens en la châtell. 
de Bourb.'Lancy ; 1396. (r. 467, p. 90.) 

BOyCHE (laGonaude, v* de Guill.), Boca, Menus cens, et parties 
de terres à Varennes et Greschy : sUly, 1300. (r. 457, p. 187.) 

BOUGHER, al. Bousculer, Bouschier (Ajmeri), Ghe?. Herber- 
gem* de la Roche-sur-Oyon^ 1374. (r. 333, p. 89.) 

BOUGHER (Robin le). Métairie de la Qnersle : ChAt.'du-Loir^ 
1402. (r. 344, p. 74, 118.) 

BOUGHER (Jean), Tainé. Herbergem^ au yillage d'Amberare : 
MIreheau, i456. (r. 332, p. 28.) 

BOUGHIER (GoHn), paroiss. d'Estoufflant, . vend au duc d'An- 
jou une maison près à^ Angers ; 1465. (r. 329 62s, p, 21.) 

BOUGHIER (Raoulin le), ëcuyer, homme d*armes sous la charge 
du G^ de Maulevrier, pour Jeanne de Yilleblanche sa fe. Le fief de 
Regart : Amboîse, 1467. (r, 432, p. 116.) 

BOUCHER (Jean le), écuyer. T. s. du Fay : Baugé^ 1480. (r. 348, 
p. 36.) 

BOUGHER (Ant.), écuyer, F. s. du Ponceau ; et, comme mari de 
Jeanne Hoden, fille de feu Gourlu Hoden, écuyer. Rente inféodée 
sorlesseg. de Perriers et de Lirnouliers : Chat. -du- Loir, 1489. (r. 
348 6Ù, p. 18,21.) 

BOUGHEb. (Jeanne), v« de Gharles Jusquel, Gbev. T. s. de la 
MesUyerie: Beaugé^ 1507. r. 348, p. 37.) 

BOUCHER (René le), écuyer. T. s. du Ponceau- Alleaume, et le 
fief de Bauderolle, a/. Vandrelle : Chât.-du-Loir, 1603. (r. 352, 
p. 149 ; r. 353, p. 96 ; r. 430, p. 2.) 

BOUGHER (François le), Ghev., %. de Loyneau. T. s. de la Gar- 
lière, par. de May et, acq. de François du Crochet, écuyer, S' de 
Maison-Maugier : Chât^u-Loir, 1653 ad 1663. (r. 355,p.21,86;r. 
431^ p, 4). Rel. de lui* Ant. le Boucher, écuyer, S^des Bouchetiere^. 

BOUGHIER-LE-GHURIOT (Amable du), Ghev., fils de Gilbert 
du Bouchier-le-Churiot, Ghev. T. s. de Quaires, par. de Las : Us$o/i. 

m te avec la h. j. de Gourmaliot, par. 
499, p. 111, 118.) 

u présid. de Bourges, comme mari de 
■'rançois Raiïetin, av. au même siège. 
urges, 1671. (r. 444, p. 28 ; r. 445, 

'. , Sg. d'Hebecourt-S*®-Geneviève , 
ES Aides de Paris, nommé à Finten- 
i Gouttes, par. de Thienne, acq. de 
fdarie-Esther de Marcharie, son ép. : 
121.) 

d'Ambrugeac, al. Ambrughat, etc. 
:heron d'Ambrugeac, Ghev. et de Ga- 



Digiti 



zedby Google 



152 BOU 

brielle le Loup. Chat. t. s. da Chier, al. Ghay ; eiif^iifnj du Prit, 
et la Maison-Neuve, es par. de Biolet et de St Priei^ 1S69 ad 1683. 
(r. 499, p. 174, 175 ; r. 500, p. 14 ; r . 503,7?. 95.) Signe : Ambra- 
jeac du Boucberoa. — Gabrielle du Boucheron, v* dTAnt. de SalVen, 
al. Salvert, Chey., 9g. de Verghas, tutrice de Marie de SalTers, 
leur fille. Chat. t. s. de Rozier, al. Routier, par. de Chansat ; ens. le 
dom. de Maxirettef, par. de Verghas, éleet. de Gannat ; 1683 : Riotn. 
Ce dénombrement reproduit le 22 août 1701, a été reçu à la requête 
de François de Montagnac, Chev., Sg.^'de'Lignières, en sa qualité 
d'époux de lad. Marie de Salvers. Autre aveu semblable de Tan 1717. 
(r. 503, p. 156; r. 506, p. 287 ; r.507,>. 215.) 

BOUSCHET (Joan), Sg. dé la Roche- Bouschet. Aveu des fiefr 
que tiennent de lui Robien de Haulerive et autres ; 1342« Colin du 
Bouschet. Habergement du Bonschet; 1342. — Guion du Bouschet, 
Sg. du Bouschet. Métairie de la Gravelle ; 1406: Chàê.^wLoir. 
(r. 344,^.44,59,62.) 

BOUCHET (Jaques, al. Jaquet du), écurer. T. s. des Mortiers et 
de Chuizé, ou Chiuié : Bougé, 1454. (r 342, p. A\ ; r. 347, p. 33.) 

BOUSCHET (Jaques du), écuyer. Herbergemeot de la Ferterie, 
près la forêt de Long-Aunay ; 1475. — Michel du Bouchet, éeimr, 
frère puiné d'Olivier du Bouchet, S' de Mondragon. Fief de la Fêt- 
terye, par. de Parrigne ; 1692: Mans. (r. 343, p. 45.; r. 345,;^. 6S$ 
r. 351, p. 60, 66.) 

BOUCHET (Raoul), licencié en décrets. Le dom. de Velvahfsent : 
Amboise, 1509. (r. 432, p. 77.) 

BOUCHET (André), valet de chamb. ordin. de la Reine-Régente^ 
Fief de la Thomassière, par. de Vallières-les-Grandes ; ens. la ser'' 
genterie fayée au baill. d'Ambolse ; 1644. (r. 355, p. 78.) 

BOUCHET (Geneviève), V" de René Ferchault, cons. au présid. 
de la Rochelle, comme tutrice de René et Jean Ferchault, leurs fils. 
F. s. de Reaumur; eus*, celui de Chasgnesay :. ^Ottoon/, 1669. (r. 
436, p. 314, 315. 

BOUSCHET (Anne du), fille de feu François du Bouschet, écuyer. 
T. s. du Bouschet, par. St Gervais-sous-Meymont : RUnn^ 1669. 
(r. 499, p. 19 ; r. 500, p. 89.) . 

BOUCHET (Jean du), Mis de Sourches. T. s. de la CousUlière, 
par lui acq. du C® de Montsoreau : Saumur^ 1664. (r. 357, p. 110.) 
(Voy. Bouchut.) 

BOUCHET (Hyacinthe), fils de Jean Bouchet. T. s. de Larras, par. 
deRaugy : Mly, 1688. (r. 474, p. 708.) 

BOUCHET (Jean-Francois dn)s Le prieuré de St Marcou*les« 
Saintes : Xaintes, 1720. (r. 440, p. ^7.) 

BOUCHET (Jean), fils de Jaques Boucbet. F. s. de la Bongallerie, 
par. de Fleuriet : Ckantelle, 1724. (r. 478, p. 524.) 

BOUCHET (Ant.). Fiefde laFaye,par. St Diaicr : Marckey 1726. 
(r. 481, p. 74.) . 

BOUCHET (Guill.), av. en pari., dem. à St Floor. T. s. de SaU 
lemit, par. id. : BrUmde, 1788. (r. 61 1^ p. 44.) 



Digiti 



zedby Google 



^ 



BOU ^ i53 

BOUCHETUT, anssi Bourhant (Lonis de), écuyer. Fie£ de Pierre- 
filte : Saumur, 1454. (r. 341, p, 129 ; r. 345, p. 13.) 

BOUGHINOL (Gnicharde de), Damoîselle. Maison et mouv. es par. 
de Maclop et de St Cyr : Forez, 1334. (r. 491, p. 218.) 

BOUCHOT (Durand), clerc. Maison avec la baillie du Mans, dom., 
bois, pèche, dîmes, cens, taiHes, corvées es par. de Tresail et de 
Varenne-sur-Tesche : Chaveroche, 1301. (r. 468, p. 336.) 

BOUCHOT, aL Bochol (Jean). Maison appel, la Bece, granges, 
terres, prés et cens, en la par. de Tresail : Chaveroche, 1342, 1364. 
(r. 468, p. 101, 123.) 

BOUCHUT (Louis de) , lieut.-gén. des armées, g^ prévôt de . 
France, hérit. de Jean de Bouchut, son aïeul. Le marquisat de 
Sonrches érigé au mois de déc. 1652 : Chàt.-du-Loir, 1729. (r. 426, 
p. 47.) 

BOUQGNE ou Boncigne (Gnill. de), Dam. Echange avec Jeanne 
de Montfof t, ve de Gui, C*« de Forez, de divers cens à Sury-le- 
Comtal, contre des cens et rentes percept. à Rancey ; 1279. (r. 1394, 
p. 73.) 

BOUDARD (Gîlberte des), v*" de Lonis Barathon, m^ , fils de Louis, 
comme tutrice d'Ant. Barthon, leur fils. Fief des Mousseaux, par. et 
ehâtell. de Murât ; 1736. (r. 481 , p. 106.) 

BOUDAULT ^Louis), bourg., fils de Thomas Boudanlt. Rentes en 
grain sur les dîmes de la par. de Lizeray : Issoudufiy 1714. (r. 449, 
p. 172.) 

BOUDEAU (Jean), Sr de la Faye, garde-dn-corps. Fief de Beau- 
regard^ de- Villeneuve, par. de Maillet: Hérisson^ 1736. (r. 481, 
p. 203.) 

BOUDEROT, al. Boudery, etc. (Geofroy), Valet. Herbergement. 
de Sanve: Mirebeau, 1381 ad 1407. (r. 332, p. 6, 7, 8.) 

BOUDÇr ^Jean), écuyer. T. s. du Mas ; hôtel, dom. et seg. de 
Prenullal : Bourb., Hérisson, 1506. (r. 453, p. 73; r. 463, p. 80.) 

BOUDIEU (Pierre), écuyer. Terre de S** James-sur» Loire, dépend, 
de soniief des Perrins: Angers, 1437. (r. 339, p. 38.) 

BOUDOTER (Julien), bourg, de St Pourçain. Dîme des petites 
Broces, aL Brosses: ChanteÙe, 1346, 1357. (r. 459,;?. 226; r. 
460, p. 156.) * , 

BOUDY (Anne), v« de Jaques de Mirabeau, Sr de Giboulet. 20 tètes' 
d'herbage, percept. sur la mont, de Tialiee, par. StBoiihet iStFlçur, 
1700. (r. 506, p. 115.) ^ 

BOUER (André), écuyer, S' de St Igny, pour Anne Beugis, son 
ép. T. s. de Seoay, par. de Preuilly : f'ierzon, 1669. (r. 443, p. 68 ; 
r. 445, p. 94.^ 

BOUERES (Hugnet), ayant le bail de Jean de Boueres, sqii fils. 
Herbergement a#is à Cherues : Mlrebeau, 1391 ad 1439. {r.330, 
p. 56, 57, 58; r. 331,/?. 38.) * 

BOUERI. (Louis), fils de feu Ant. Boueri, assesseur au présid. de 
la Marche. Fief de Joulhel et de Châtt clos en partie. — Ant. Boueri,- 
son frère, asseraeur au présid. de Guéret. F. s. de Villevaley. — Ant. 

«0 



Digitized by VjOOQIC 



164 ,^ BOU 

Boum (signe, Bo^ry), Ucut. des eaux et forêts de la Marclie. ]> fief 
de Villemonteix ; le mérae, ayec René Coustuiier et René Rondeau, 
chàteUain d'Abun, pour leurs f^^ Hester, Antoinette et Anne Laborîs. 
Les fiefe de Plausadîer et de Montorioux : H.-Marche^ 1669. (r. 474, 
p. 16, 17, 236, 272.) 

BOUERT (Benoit), vend au Duc de Bourb., C*'' de Fores, on bois 
assis au mandement de Sury-le-Bois ; 1462. (r. 1394, p. 97.) 

BOUESSON, al. Boison (Ouill.), dem. à Mortaigne. (^atrième 
partie de la terre de Gourroncière, par. d'Euronne : MonifcmcoHj 
1601. (r. 332, p. 89.) 

BOUËSSONEAU (François). Terre nommée le Hantbois-Buteau» 
par. deMontigne: Mont faucon^ 1415. (r. 350, p. 31.) Voy. ci-^. 
Boussoaneau. 

BOUET (François de), écuyer, Sg. de Portai, pour Margner. 
Fretart, son ép. F. s. du Cns et de Si Constant, par. de Paixay^le- 
Cbâteau: ^ynay, 1719, 1723. (r.438, p. 395, 396, 482,484.) 

BOUFFET (Gabijel), écuyer, Sr de Galifard, cons. au présîd. dt 
Bourges, à cause (Tïlnne Biglet, son ép., bérit. en partie d'Etienne 
Riglet, son neveu. Le tiers du fief et seg. de Malsay, par. de Bnssy : ' 
Dun-le-Roi, 1685. (r. 445, p. 367.) (Voy. Riglet.) 

BOUÏTET (Gabriel), Gbev., Sg. de Monsaulge, proe. du Roi au 
baill. de Berri. Moitié du fief de Bonaigle : Fierzojt, 1722. (r. 450, 
p. 102.) 

BOUGAIN (Jean), paroiss. de Montagu-le-Blein. Dom. et dîmes en 
div. par. : M/y, 1454. (r. 455, p. 244.) 

BOUGAREL (Guill.). Moitié d'une dime à Recbaler, par. de Gou^ 
tigny : f^emeuil, 1367.. (r. 459, p. 215.) Non noble.. 

BOUGET, al. Bongy (Jean de), et Jeanne de Parcens, son tép. 
Dom., cens et tailles, es vil! . de villeterre et de Vemuoes : Baurb," 
Lancy, 1393, 1444. (r. 466, p. 150; r. 465, p. 53.) ^ 

BOUGNAT (Jean), et Jeanette, sa ^. Le pré.de la Soucbére, et 
deux sexterées de terre : Hérisson, 1389. (r. 462, p. 209.) 

BOUGUEREIi (Rougîer), bourg. Maison de la Bougiial^ie, mote 
fossés, garenne, terres, bois, cens et rentes, tenus en fief franc, 
lige et bom. de main et de boucbe ; plus, la moiUé d'un'b6tel et Mp^ 
en la ville de Chantèlle ; 1443. (r. 45§, p. ^281 .) 
* BOUHIER (Placidianne), £* de Yincent-Bartbelemy Bonbier, 
Ghev., Sg. 4e la Tallière. T. s. de Longesve : FouvaiUf 1698, 
(r. 436, p. 123.) 

BOUILLE (Jean de), écuyer, et sa f*, fille et bériticre de Jean de 
la Haye, Sg. de Verine. T. s. de FouUetourte et de Verine j droit 
d'usage en la forêt de Long-Âunay ; ens. le bois de iR.onnes : Mttns^ 
1457. (r. 343, p. 25, 26 ; r. 345,' />. 57, 97.) 

BOUILLE (Glande de), Ghev.,. S' de Bourgneuf, gtuvem. au ducbé 
de Mkyenne. Gbàtell.. t. s.. de DeThorigné, en lamouv.deS^Snxane, 
par lui acq. le 3 nov. 1594 : Mans. (f. 405, p, 4.) 

BOUILLE (René de), Gbev. des Ordres, gentilh. ordîa. de la 
cbamb., capit. de cinquante liommes d'armes, G^ de Gréance, ép. 



Digiti 



zedby Google 



DOU * 155 

de Marthe de Beanmanoir* T. s. de BataiUère, par. dTTré^le-Pollin : 
Ckàt.-du-Loir, 1607. (r. 353, p. 67.) 

BOOniiON (Léonard). Yïth des Combes, la Ghenaad et Bertou. 
\àx : ff.^Marehe, 166». (r. 474, p. 297.) 

BOUILLT-TURQUAN (Jean de), Chev. , Sg. de Reûôa. F. s. de 
Fomieax et de la SaUe-at^x-Ghaumiers, es par. de Vouasay-les-Bois et 
de Jouillée : Chatelleraut, 1712. (r. 437, p. 232, 233.) 

BODIN (Charles), Chev., Sg. dUrtebise, fils de Charles Bouîn, 
Cbet. F. s. de Courpoy : Mehun-sur^Y., 1647. (r. 443, p. 26.) 

BOUIS, aussi Bouys (Anne du), Damoiselle, v* de Pierre de S* Au- 
bin, et leur fille Françoise de S^ Aubin, Damoiselle. T. s.- du Bouys : 
Bourb., 1606. (r. 453, p. 194.) 

BOUIS (Jean des), fils de Jean, wA à Montegu. F. s. de, Ylllaràe 
et de Sallebmne, par. de Beaune, acq. de C^r de BressoUes, fils 
de feu Charles de BressoUes, ëcuyer, et de Dame Phtl.-Guillemete de 
CreÉieau ; ens. le fief de Pontet, par. de Franchesse; 1689, 1708. -^ 
Jean des Bonis, Tainé, Sr de Salletn^une. Dime en la par. de Monme) 
,eBs. le fief de Perassier, par. de Nerl, acq. de Claude Coiffier, écuyer, 
Sr de Demoret et de Thérèse de Cnlant, son ép, ; 1713. ^- Jean des 
Bouys, le jeune, Sr de Sallebmne. F. s. du Pontet, par. de Fran- 
ebene, signe avec lui : des Bouys de Beaufort ; 1712, 1717 : Bourb,j 
MotUlnçon, Munit. (rt475, p. 13, 25 ; r.*476, p. 213 j r. 477, p. 
78, 94, 97, 506, 565.) 

B(HnrS (fialthas. du), écuyer, S' dudit lieu, fils de René du Bouys, 
écayer. F. s. de Villate, par. de Marcillat ; 1693. -^ Claude du Bouys, 
écnyer, son fils; Idem, \^^9ad il0§ : Mentluçon, (r. 476, p. 43, 
252; r. 477, p. 565 ; r. 478, p. 404 ; r. .479, p. 35.) 

BOUTS (J.-B. des), écuyer, Sg. de Villarde. très, de France. Me- 
nas cens en la par. de Perigny : fitiltf, 1733. (r. 479, p. 63.) 

BOUJU (Ant.), écuyer, comme hérit. de Gnillonne Goyer, sa f*. 
T. s. de Champfeu et de Ferriére : Mans, 148S. (r. 351, p. 85.) 

BOULARD (Bartholomée), fils de feu Durand Boulard. Moitié 
d'uiie pièce de terre au terr. de Condemine de Rive : Moulins, 1350. 
(f. 454, p. 272.) Non noble. 

SDtJLAY (Charles dé là), èeuyer. T. s. des Noyers et de Cres- 
sanges, nouvell. acq: : Moulins; 1633. — Charles de la Boulay, 
Chev. T. s. de Pingamîer : Marche, 1669. (r. 474, p. 151, 36Ô.) 

BOULATE (Jacques-Gaultier de la), Chev., Sg. de Triés. T. s. de 
Uvors, es par. de Parentignac et de S^ Rany de Çhargnat : Nonnette,' 
tJmn, 1716. (r. 507, jp. 139, 145.) 

BOULÉE (Hombert de). Dam. T. s. de Boulée, par. de GreManges^ 
de Chatelloii et autres; 1348. — Girbert de Boulée, aussi Gilbert, 
Bim. ; idem ; 1357, 1366. — Guill. Boulée, Dam. \ idem : FemeuU, 
(r. 459, p. 222 ; r. 460, p. 56, 137, 201.) 

BOULELAT (Claude). Rentes es boum de Collondames et de Sai- 
0Bâè: H.^Marche, 1669. (r. 474, p. 224.) 
BOULER (Gmill., Jaques, Hugonin eWerrin), firères. Diverses por- 



Digiti 



zedby Google 



156 ^ BOU 

tions de terre et bois, aTec menues rentes : MùuUnSj 1410. (r. 454, 
p, 175.) Non nobles. 

BOULET (Jean) ; Jean et Guill. de Marquette^ et Jean Ghaureanl. 
Maison, terres, prés et bois au vill. de Vanlx : Moulins^ 1404, (r. 455, 
p. 19.) Non nobles. 

BOULET (Pierre), ëcuyer, S' de Tancart, capît. d'in&nterîe. Dimé 
de Tancart, par. de ChareU : FemenU, 1728. (r. 478, p. 361.^ 

BOULfcAUD (Guill.), pour sa f Phil., fille de feu Jehanet Petit. La 
grange de Jayères, terres, prés, garenne, cens et tailles : Bourb.^ 1350. 
(r. 464, p. 183.) 

BOULLAUD (Guill.) bourg, de Ck>sne, pour sa fe Huguette, fille de 
feu Etienne Guy ton. Aides, péage et autres dr. à Cooie , te- 
rnis en fief lige du duc de Bourbon ; 1375. — Jean BouUaad ; 
moitié du même péage; 1443. — Robert Boullaud ; dîmes, cens, 
rentes et moitié de l'aide de Cosne, es par. de Maille et de Nassa- 
gnal ; 1505 ; HérUson. (r. 453, p. 30; r. 462, p. 89, 149 ; r. 1^67. 
p. 397.) 

BOULLAY (Gatber. da). Damoiselle, f' de Paul Agroué, Sr d'Aa- 
jugé. T. s. de la Pointe : Fontenai-le-C^, 1669. (r. 433, p. 214.) * 

BOULLEmCOURT (Jean de), fils d'Hervé de Boulleincourt, Cbcv., 
et Mathilde, son ép., vendent à Mathilde, G*®^ de Boul. et de Cler- 
mont, leur dr. d^usagc eu \fi. forêt de Hées en BeauvoisU; 1239. (r. 
1369, p. 1757.) 

BOULLET (Jean), de Barrays. Le Manoir de Treuil ; rentes et 
tailles en la par. de Tresail ; ens. une maison sise à Chavtrvche ; 1412. 
(r. 468, p. 173). Non noble. . • 

BOULLIE (Guillelmine la), À d'Ambroise Boully. Fief de TEspi- 
nardière : Chât.-du-Loir, 1489. (r. 348 hU, p. 18.) 

BOULLIER, aussi Boulier, du, a/, le Chariol (Gaspard), Cbev., 
transige avec la Ducb. de Bourbon^ Dame de Thiern,^ au sujet de la 
rivière d'Orole j 1516. (r. 1381, p. 3362.). 

BOULUER du Chariol, al. Chariot (Ant. du),'Chev., fils de Jaques 
du Bouliers du Chariol. T. s. de St Giron, par. id. ; et^ du chef de 
sa (^ Charlotte de Ponceau, la terre et seign. d'Alleret, par. de^ 
S» Poney ; 1669, ad 1683. — Guill.-Ant. Boûlier-le-Chariol, Chcv., 
cap. d'infknterie, fils de Magdel. de Molier de la Fayette. Chat., t. s. 
de S* Giron, Alleret et Vedières, par. S* Poney et autres ; 1723 : 
Biom. (r. 499, p. 64 ; r. 502, p. 62 ; r. 503, p. 1?; r. 508, p. 134), 
Voy. Bouticr.) 

BOULIER-LE-CHARIOL (Amable dn), Chev., fils de Gilbert de 
Bouliers-le-Chariol. Chat., t. s. de Quaires, par. de Las; ens. le mas 
de Salebrune, etc. ;' 1670, 1683. — Pierre de Boullie du Chariot, 
écnyer, Sr dudit lieu, mari de Gilberte du Bpst, fiUe de feu Ant. du 
Bost, écuyer, Sr de Paré. Moitié du dota, du Treuil, et bois en dép., 
par. S* Diery ; 1685 ; signe Chabanes de Boullie : Biom^ Usson, (r. 502, 
p. 61 ;r. §03,p. 62, 509.) 

BOULLIES (Amable de), Chev., pour sa f Gilberte de t%4U- 
chardib. T. s. de |a Blanchisse : fiiom, 1669. (r. 499, p. 178.) -^ 



Digiti 



zedby Google 



BOU ' 157 

BtniLOGNE' (Gedefroi de). T. s. de Mbntgascon, Mtrengae, Bal- 
lon, Jouzat, etc.; ens. le cbÀt. de Roche-Savine, al, Rochessaine, 
etarr. ûek ; 1402. — Marie de Boulogne, Dame de la Tour, idem ; 
1407, 1466 : Auvergne . (r. 402, p. 222; r. 470, p. 33, 223 ; r. 471, 
p. 5, 20). — Bertrand, G^ de Boulogne et d'Auvergne, Sg. de la 
Tour et de Montgascon, entre en la foi du duc d'Auvergne, pour 
le comté de méine nom; 1437 ; et ta cause de son ép. Jaquete du 
Peschin, avoue les chat., t. s. de Bort, de Champ»Fromental et de 
Beflson : Bourh,^ Montluçon^ Mttrat^ Souvigny^ yemeuUy 1454. 
(r. 461, p. 165; r. 463, p. 272; r. 467, p. 108.) 

BOULON (Maximilien), écuyer, %. de Btugiziers. T. s. de Pré- 
Dorin et de Personnière, par. de Peyre-sur-Vandée, de S^ Eticnne- 
des-Loges et de N-sson : Fouvant, 1715. (r. 437, p. 185, 186, 
187.J 

BOULT, al, Boulti (Louis le), Chev., M« des requêtes ordin. du 
Roi. T. s. de Bercé, du Ronceré et de Marigne : Chat, -dU' Loir ^ 
1666, 1673. (r. 357, p. 43; r. 405, p. 39.) 

BOUMAYE {Béatrix de). Forteresse de Boumaye et dép. : Sau- 
mur, 1437. Tiennent d'elle: Pierre de Brezé, Chev.; Bertaut du 
Lys, Sg. de Souplice-sur-Loire ; Jean du Tail, Sg. de Riôu. (r. 345, 

p. 4.) 

BOUNIOL (laques de), m<l en la ville d'Issoire. Dimes es par. de 
Courgeul et de Sauries : Clermànt, 1723. (r. 509, p. 44.) 

BOUQUET (Pierre), et Jean Boucquet, son neveu, dem. à Sa- 
• lignac, par. de Perignat, avouent une pièce de terre, assise à Sa- 
lignac, chàtell. de Merpuis : AngouL, 1520. (r. 1404, p. 248.) 

BOUQUET (Claude). T. s. de la Brière, par. de Barray : Chave- 
roc^«f, 1725. (r. 481, p. 25). 

BOUR (Margner., Dame de), et de Chandenay. Terres, bois, 
gareone, étang, serfs et h. j. en la chàtell. de Hérisson : 1300. (r. 462 

;>. 177.) 

BOUR (Gnillemin de), paroiss. de l'Ouroux, de Horatorio ; pour 
, sa f^, Marguer. de Biosay, et sa belle-sœur, Agnès de Biosay, de 
Biosm. Maison, terres, bois, garenne au chesal de Biosay : Aisnay^ 
1377. (r. 464, p. 206.) Non noble. 

BOUR ^Louis du). Cl^ev., M** de Givry, lieut.-gén. des armées, 
et G<* Bailli de Touraine. T. s. du Bour, de Neufvy; ens. la prévoté 
de Neufvercis : Amboise, 1692. (r. 421 , p. 18.) 

BOURACHOT (Antohiette), v« de Jean Martin. T. s. de S* Prîest : 
Cannât, 1684. (r. 474, p. 485.) 

BOURANNË (Ant. de), de Bouranno^ Dam., fils de feu noble Ber- 
trand de Bouranne. Maison del Bac, dom., bois et mouvances, par. 
de Gnandinnbrs, dioc. de Rodés, en la baron, de Calviuet : Auv,^ 
1501. (r. 471, p. 127.) 

BOURANT, (Voy. Bonmat.) 

BOURBON (Guill. de), Sg. de Beçay, et Mathilde de Montgas- 
con, son ép., fille de feu Faucon de Montgascon. Quittance de 



Digiti 



zedby Google 



158 BOD 

500 1. YkB., données GnidiArd, sire de BeanJ^^Van 1301. (r. iâS8, 
p. 110.) 

BOURBON, (Jean, Humbert et Phil. de), Dam, Maisons, dom., 
dimes^ tailles, etc. es chàteU. de Gannat^ ChaïUelle.etBourb. } 1301. 
' (r. 457 bis, p. 83, 84, 88.) 

BOURBON (Ardiambaud de), clerc. Gensetrentes : Gatmat^ 1301. 
(r. 477 6fe,p. 85.) 

BOURBON (Hu^es de), CheT. Sg. de Montperroui, «te Monte^ 
petroso. Etang de Thonay, et hommes taillables au vill. de ViUtrs; 
présens. Gui de Brîone^ Chev., et Jean Faulain, Dam.; 1:311. -^ 
Etienne de Bourbon, I>am. , Sg; de Bnrienne et de Trésie; idem; 

Î présent, Hodenin de Aulenay, Dam. ; 1340 : Bourb.-Lanef. 
n 466, p. 213, 215.) — Girard de Bourbon, Dam., Sg. de Mont- 
perroûx. Hôtel, t. s. de Burienne, indivis avec Jean, Sg. de Roclie* 
fort et les héritiers de feu Marie de Bourbon; 1364 — Aulays de 
Bourbon, v® de Girard de Bourbon, Chev., Sg. de Vittrey-sur-Loîre, 
présentement f^ de Pierre de Balonrre, Chev. LaMotto de Bnrienne, 
dom. et fiefe en dép. : Moulins, 1390. (r. 454, p. 192 ; r. 455, p. 1 1). 
— Girard de Bourbon, Çhey., Sg. de Montperroux. Reconnais* 
sauce de l'hom. par lui prêté au sire de ^ourôon-Lancy ; 1401 (r. 466, 
p. 217.) t 

BOURBON (Guy de.) Mainmise sur sa maison et 6tg. Se Gnar- 
don en la châtell. de Semur : Beaufeu^ 1316. (r. 489, p. 32.) 

BOURBON (ïmbert : aussi Himbert de). Dam. Moulin de la Sau- 
zei; maison à Gannat; dom., cens, rentes et autres dev., es chàtell. 
de Bourb,, Montlvçon, Murât ; 1322, 132&. (r. 457 bis, p. 100 1 
r. 458, p. 51.) 

BOURBON (Jean de). Dam. ^Maison, dom. et 6eg, de Boans; 
autres possessions et dr. en la paffde Bellenavé ou Bellevane : Chan* 
telle, Gannat, 1322. (r. 458, p. 63 ; r. 459, p. 43 ; r. 463, p. 237.) 

BOURBON (Jean), de Vernëuil, clerc. Une vigne et une rente 
en la par. de Sanciat : remeuil, 1322. (r. 460, p. 120.) Non noble. 

BOURBON (Bêlons, v*> de Jean de), tutrice dé Phil. et Renaud, 
leurs enfans. Dom., bois, cens, et 3me partie d'un moulin : Gamiat, 
1326. (r. 458, o. 11.) 

BOURBON (Jean et Gui de), .frères. « Pour ce que le surnom 
s desd». Chevaliers, dit Louis, duc de B6ùrbon, s'accorde au fiadt 
» et à la propre chose, pour titre d'honneur, il leur octroyé les 

• ariiies anciennes du Seg. jadis de la baron, de Qourbonnois, dont 
t Tescu est d'or à un lion rampant de gueulles, et à un orle de co- 
» quilles d'azur. » Ce prince ajoute que « Jean portera lesd. armes 

• par entier ; et avec ce, sur la coquille qui est par-dessus la tète du 
9 lion, une fleur de lys d'or à un bâton de gueulles que M. le duc 
i lui donna de ses propres armes, étant en la couronne de France ; 
et au cadet, à l'épaule du lion, Técusson de ses propres armes 
9 de France. » Quelques fiefe et pensions à eux assignés à charge 
d'hommage; 22 fév. 1334. (r. 463, p. 88; r. 1376, p. 2711.) 

BOURBON (Gui de), Chev., sire de Ciassy et de If Ferté-Chau^ 



Digitized by VjOOQIC 



BOTJ 159 

«fiére, pour 8t ^ T^abeau de Chât.-le-Pcrron. La maison ferte, t. s. 
de Javardon et arr.-fiefe : BeauJeUy 1335. (r. 489, p. 233.) 

BOURBON (Girard de), Sg. de Vitry, et Guili. de Bourbon, Sg. 
de Glassy, en£uu de feu Gui de Bonrbon, Chev., et hérit.-de feu 
Jean de Bourbon, leur oncle. Hom. au duc de Bourbon de la con- 
cession d'armoiries ci-dev. 1366. (r. 463, p. 92.) 

BOURBON (Gufll. de), de Vemeuil, pour sa f« Ysabelle, fille de 
£ni Guill. Àrbert. Le obesal du Bouchât, dbm. et dr. en dép., acq. 
d'Etienne du Bouchât : FerneuiU 1342. (r. 460, p. 119.) 

BOURBON (Hugues de), Chev., Sg. de Montmort, al. Mont- 
manr» H6tel de St Loup-sur- Allier, appel, la Mauganiie, qI, le Mal- 
garni, dom., dime, étang, moulin, garenne, h. j., cens et tailles : 
FemeuU, 13Î7, 1357. (r. 459, p. 198 ; r. 460, p. 195.) — Girard 
de Bourbon, ëcuyer, sg. de Montmort. H. j., cens et tailles es finages 
dePntoy, duGhambonetDeMarceilli : Moulins, 1375. (r.455,p. 9.) 

BOURBON (Marguer. de), daqie de Seuli. Quitt. d'un à compte 
sur la somme de 500 liv. que le duc de Bourbon Tavait autorisée à 
tirer sur lui : Héris9on. 1354. (r. 462, p. 220.) 

BOURBON (Jean, bâtard de), sire de Rochefort et de Brenil, 
Cher, d'une paré; et Pépin de Ghailleul, sire de Crouzet, Gher., 
d'autre part. Mariage d'Agnès, fille de celui-ci avec ledit sire de Ro- 
chefort; 1361. 6-. 1378, p. 3086.) 

BOURBON (Guill. dé), Chev., sire de GlassV£l''<Èens et tailles, 
es par. de Pierrefite et de St Aubin : Moulins, 137S. (r. 454, p. 24.) 

BOURBON (Jeanne de), tante du Roi deFrrâce, ve de Gui, C^ 
de Fores, cède ce comté à Anne, sa fille, f» de Loui^ (II), duc de 
Bourbon ; 5 et 10 juillet 1382. (r. 1394, p. 16, 83.) ^ 

BOURBON (Hector de), fib naturel de Louts, duc de Bourbon. 
Echange des terres de Rochefort et de Gensac, contre celles de Gha- 
veroche en Bourbonnais, et de la Hardie en Beauvoisis] 1413. 
(r. 1357, p. 305.) 

BOURBON (Louis de), C^ de VendAme, etc. T. s. d'Aurille^ 
du chef de sa f" Jeanne de Layal, en la chàtell. de Beaufort ; l445. 
Bel. de lui : Jean du Plesseys, Sg. de la Poissonnière, et Guill. de 
la Grandière, Sg. de Bongieuffroy. — François de Bourbon C* de 
Vendàme. T. s. de Boyère ; ens. la chàtell. de Brion, maison de 
CaseneuTe et dép. ; 1484: Angers, Sablé, (r. 335, p. 86jr.«351, 
p. U3.) 

BOURB(M (Jaques de), écnyer, 1^. d'Aubigny en Picardie, 
frère puîné de Louis de Bourbon (év. de Liège), reçoit le chat, 
t. s. de Rochefort, en faveur de son mar. avec Antonie de la Tour, 
ve de Jaques Aubert, écuyer, Sg. du Mon leil -de-Gel ^t; 1451. (r. 
1358, p. 571.) 

BOURBON (Louis, bâtard /de), frère naturel «de Jean (II), duc 
de Bourbon. Terre et baron, de Rossillon en Dauphiné. Les chat, 
forts, dom., et seg.de Beseneins et de Colunges ; t. s. jle Chaste- 
lard ; ens. la chàtell., t. seg. d'£/i$<on, à lui donnée à raison de 
son mar. avec Jeanne, fille naturelle de iroi Louis XI : Beav^eu^ 



Digitized by VjOOQIC 



160 BOU 

Bresse, 1461, 1465. (r. 487, p. 43, 44, 48 ; r. 488, p. 93, 173, 
181 ; r. 1391, p. 623 ; r. 1362, p. 100.) 

BOURBON (Mathieu de), fils naturel de Jean, duc de Bourbon, 
lieut. gén. delà comp*^ de cent lances en la charge de son père, et 
au service de France. T. s. de Botheon, de Retomat, d'Arcies, 
d'Espalion et de Malivemac; ens. la baron, de la Roche: Forez^ 
1486. (r. 1358, p. 571 j r. 1397, p. 620 ad 624.) 

BOURBON (Charles, bâtard de). Baron., t. s. de Chaudes- 
Aiguës : Haute-^uv. ; 1495. (r. 484, p. 136.) 

BOURBON (Charles de), Chey., Sg. d'Aubigny, d'Abret et de 
Vendat, prend à sa charge les frais du procès intenté par le duc de 
Bourbon, en faveur de la v® de Guill. de Bosredon^ Chev., Sg. 
d'Arment; 1498. (r. 1376, p. 2672.) 

BOURBON (Jean de), Chey., Y^ de Courdun, pour Françoise 
de Sil....j., son ép. T. s. du Fay, par. de Moncigne; 1543.. — Henri 
de Bourbon, B<^° de Malhause, lieut. en la compi^ d'hommes d'armes 
des Ordon; Idem ^ 1606 : Chat. -du Loir. (r. 344, p. 13; r. 453, 
p.55.) 

BOURBON (Jean de), C^ d'Enghien (frère cadet de François, 
vainqueur à Cerisoles) ; par success. de la duch\ de Vendôme, sa. 
mère. T. s. de Baugé, relev. de la couronne; ens. la t. et seg. de 
la Flèche; 1550. (r. 351, p. 3, 7.) 

BOURBON (Marie de), duch. de Montpensier. Chat. t. s. de Gra- 
vant: Chinon, 162^^ (r. 354, p. 75.) 

BOURBON (Louis de), Chev. , fils de Jean-Louis de Bourbon, 
Chev. (descendant de Pierre de Bourbon, fils naturel de Louis de 
Bourbon, é^de Liège, mort en 1482.) T. s. de Busset, Piagut, et 
St Priest: Hiom ; ens. la t. et seg. de Bois-Rigaud, par. et ch&tell. 
d'Usson ; 1669. — Louis de Bourbon, Chev. ; Idem; ens. les t. et 
seg. de Creuzier-le- Vieil et de Creuiier-le-Neuf, es par. de Busset, 
Aronne, St Ton et Marioles : Bourh,^ Gannat^ 1717, 1723. (r. 478, 
p. .427 ; r. 499, p. 257, 258 ; r. 502, p. 100 ; r. 507, p. 178.) 

BOURBON (Louis, duc de), prince de Condë (1), et Henri- 
Jules, duc d'Enghien, tant pour eux que du chef de Claire-Clé- 
mence de Maillé-Brezé, fille unique d'Urbain de Maillé-Brezé. Ba- 
ronnies, Châtell., t. s., relev. à' Angers, la flèche, Saumur ; 1681, 
1687* (r. 415, ad 420, p. unique; r. 421, p. 54.) Vassaux : Charles- 
François d'Andigné, M« de Vezins; Guill. de Bautru, G* de JSer- 
rant ; Jaques de Beauvau, M»» de Rivau ; Louis de Beauvau, Sg. de 
la Bessière ; René Berzot, Sg. de la Ramée ; François Boizy, Sg. 
de Chartebouche ; François de Bouin, Sg. de Chalusset ; Jean de 
la Bourdonnaye, Sg. de Bratz ; Louis de Champlaye, M^ de Conr- 
celles ; Henri de Clermont, Mis dudit lieu, Sg. de Gajlerande ; Henri- 
Albert de Cossé, duc de Brissac ; Henri de Daillon, C^ du Lude ; 



(1) Cette branche n'est ici rap|>e1ée, ainsi que d'autres d'élévation aossi éini* 
nente, que pasBagérement et à raisou des vassaux. 



Digiti 



zedby Google 



BOU 16) 

Ghrifltoehe Fouquet, présid^ aa pari, de Bretagne; René GilUèrcs, 
M^ de Clerambaut ; René du Grenier, M** d'Olleron ; Gui \de Laval, 
Sf . de la Plesse ; Hilaire^de Laval,' M^ de Lezé ; Louis de Maillé de lai 
Tour-Landry, M^ de Gilbourt ; Samuel Pantin, Sg. de la Hameli-' 
nière; Martin Rigault, Sg. de Millepied; Pierre Rougé, Sg. des 
Rues et de Launay-Vallancon ; Martin de Savonnières, Sg. de la 
Bretes ; Henri de Soucelle, Sg. d'Estival et de la Pilletière ; René de 
la Varenne, Sg. de la Lande, Chevaliers. — Hercule Arthus ; Claude 
d'Aubigny, le jeune ; Yves Ballue, S' du Vau ; Jean le Balu, Sr du 
Chemin ; Henri de la Barberie, S** de la Sommeraye : Joseph de 
Bausfié, Sg. du Vau ; Etienne Bidré, Sr de la Prévosté, et Marie de 
Semalson, sa f«; Louis du Bois, Sr de la Rousse; Josias de Boudet, 
S' de Mezièresj Vincent le Bret; Charles Briliet, Sg. de la Motte 
Cesbron ; François Chenu, Sr de Boisgamier ; François de la Che* 
-vière. S' de Mazaugeau ; Jean Coquereau, S' de Boisbeiïiier ; Gui et 
Daniel d'Escoutiz ; René de Diuzix ; Henri .de TEspronnière, Sg. dç 
Sansonnière ; Guill. le Febvre, Sr de Laubrière ; Jaques de Frezeau, 
S' de la Freaelière ; Louis GiiTard, S^ de la Perrine ; Louis Giranlt, 
sire du Verger; Arthus de la Grée, S' de Loudière ; Louis Grimaudet, 
Sg. de la Varenne ; Urbain de Malincone ou Maiincove, S^ de VignoUe, 
hérit. de Pierre de Malincone, S^ de Tourbe; Charles Merault, 
S' d'Orsigny ; Claude Mergot, Sr des Cours ; AUain Prezeau, S^ de 
la Fontaine ; Gilles Prezeau, Sr de la Guilletîère; Guill. Prezeaux ; 
Léonard Robin, Sg. ée la Tramblaye ; Louis de la Roche, Sr de la 
Collaisière : François de la Roussardière, Sg. de Launay ; François 
Rousseau, Sr de la Richodai ; François de Serizé; Oliviçr Subleaa, S' 
de la Mauvoisinière ; Jean de S* Belin, S^ de Ponceau ; Pierre de 
S* Germain, Sr de Placé ; François le Verrier, Sr de la Heurière, 
Mcuyerê. 

BOURBON (Louis-Henri, duc de), prince de Côndé. Baronnie, 
terr^el dtâteii. de Chantoceauz : Angers^ 1738. {f, 426, p, 90, 
101.) Vassaux : Charles-François d'Arsao» M^ de Temay ; Joseph- 
ifàtisii duo de Boufflers, à cause de son ép. Magdel .-Angélique Neti- 
- ville de Villcroy ; Michel Dreux, Ro» de Berrye ; M^ des eamps et 
armées, G<^ M*^ des cérémonies ; Charles-Henri le Scène, Sg. de Boui^ 
aeof. Chevaliers. -^ Louis Archambaut, Sr de Boumais ; Charles de 
la Barre, Sg. de la Guyounière ; Jaques de la Berrurière ; «Guil- 
laume-Urbain de Lampignon, C^ de Courson ; Jean-Vincent de Mon- 
dion, Sr de Chassigny ; Louis de Poix de Perigny, Sg. de la Mothe de 
Messejnie; Gui Poulab, Sr de Gré; Isaac Poyret, Sg. de Morton ; 
Anne' du Tertre, v^ de René Thoreau, S' de Chilou, coni^^ au présid. 
de Poitiers, Ecvyers, 

BOURBON-CONDÉ (Louise-Anne de). La baron, de Cande, et châ- 
tell. de Chantoceaux, 1740. (r. 427, p. 12.) 



BOURBON (Jaques), fils de Michel_ Bourbon, m^l à Lyon. Maison 

de 
21 



et dom. en la par. d'Oulins : Lyon^ 1730. (r. 498, p. 47.) 
BOURDALOUE (Magdcl.), fille d'An t. Bourdaloue, proc. du Roi 



Digiti 



zedby Google 



162 BOU 

au baill. de Mebim, et d^eléne Gougnon. Moitié du fief de Moline : 
Mehun-iur-Y, 1669. (r. 445, p. 53.) 

' BOURDALOUE (Simon), prévôt des prévôtés royales de MehSn 
et de S^ Laurent, l'un des 32 conseillers de la maison de ville de 
Bourges, unique hérit. de Françoise de Londeau, sa mère. Fief noble 
et seg. de Préaux, etc. ; 1670. — Gilles Bourdaloue, Sr de Corboy, 
son fils, officier de cavalerie. Bras de rivière appel, la rivière de Ba- 
blou, avec les îslots qui en dépendent, par. d'Alouy ; 1682, 1686. — 
André Bourdaloue, av. au présid. de Bourges, frère de celui-ci. 
Bras de rivière appel, la rivière d'Tseure, avec ses islots; 1682 : Me^ 
hun-sur-Y. (r. 443, p, 59 j r. 445, p. 222, 333 ; r. 446, p. 124 et 
suiv.) 

BOUBDALOUE (Pierre de), écuyer, proc. du Roi au siège de 
Mebun, fils et bérit. de noble et scientifique Antoine de Bourdaloue, 
Sg. de laCreuzée. Fief noble d'Hery ; 1670. — Antoine Bourdaloue, 
écuy. Sr de la Noube, son fils, et de Catber. Gassot, m® d'bôtel ordin. 
de S. A. B. feue Madame : Idem\ ens. la t. et seg. de Lury, et les 
fieft de Verdreux et d'Aubusset, par. de Brinay ; 1684 ad 1693. — 
Claude de Bourdaloue, écuyer, Sr de Fougery, frère du précédent. 
Censives des Tgonières ; 1684 : Pierzon, (r. 443, p, 61 ; r. 445, p. 
365, 437 ; r. 446, p.l;r. 447, p. 88, 163, 172.) 

BOURDALOUE (Jean), à cause de Marie Becbereau, sa mère, 
fille de Jean Becbereau et de Jeanne Deserosses. Diverses parties de 
terre en la par. de Bery ; 1669. — Jean Bourdaîoue, Sr de la Cbaus- 
sée. lieut.-général. au bail!, de Mebun. Le moulin du Préaux sur la 
rivière d'Yeore ; 1682, 1686. — René-Louis Bpiirdaloue son fils; 
Idem; 1710 ad 1717. — Jean Bourdaloue, S' de la Cbaussée, fils* de 
Jean Bourdaloue. Terres et prés en la par. de Bery; 1714 : Mehun- 
sur-Y. (r. 445, p. 72, 332; r. 546, p. 133 et suiv. ; r. 449, p. 38, 
139, 166.) 

BOURDALOUE (noble Pierre-Remond), proc. du roi au siège de 
Mebun, fils d'Ant. Bourdaloue, revêtu du même office. H6tel-Pu- 
celle à Mebun ; 1670. — Pierre Raimond Bourdaloue, bourg, de Me- 
bun, son fils. Partie d'une maison aod. lieu; 1717 : Mehun-sur-Y. 
(r.443, p. 60;r. 449,p. 306.) 

BOURDALOUE (Anne), ve de Henri Cbamillard, écuyer, Sr de 
Vilate. Le pré cbastellain, par. S^ Sympborien, acq. par Etienne Bour^ 
daloue, écuyer Sr de S* Martin, cons. au présid de Boui^s : Dun-le- 
Roi^ 1684, 1687. — Anne- Marie Bourdaloue, ve de Jean-Claude 
Gougnon, écuyer, prévôt de la ville de Bourges. Rente inféod^ sur 
les moulins bannaux de Dun-le-Roi; 1709. (r. 445, p. 331 ; r. 447, 
p. 29 et suiv. ; r. 449, p. 1.) 

BOURDALOUE (Marie), dame de Mareuil, v^ de Gbarles le Fu- 
selier, Chev.,Sg. de Cormeray. F. s. d'Hery, acq. sur la success. va- 
cante d'Ant. de Bourdaloue, écuyer, Sg. de la Noube, Herys, Belon, 
etc. : rierzon, 1719. (r. 450, p. 51, 115.) 

BOURDEILLES (Guill. de), de Bordellls. Cbev. Le mas de Bor- 
deilles et seg. en dép., es par. S' Sympborien, Marmaigne, Mago* 



Digiti 



zedby Google 



BOU 163 

bri, la Chapelle et autres; 1275. — GuOK de Boardeilles, Dam. 
cède au stre de Lusey la chasse et les épaves dont il jouissait hors 
de sa propre justice en la chàtell. de Huchon ; 1322. — Jehannet de 
Bourdeilles, pour Cather. sa f , fille de feu Sibille du ^ex. Dom. et 
mouY. en la même chàtell. ; 1330 : Beaujeu. (r. 489» p. 235, 320, 
327 .J 

BOURDEILLES (Claude de), Chey., fils de Henri de Bourdeilles, 
Chev., et de Magdel. de la Chastre. T. s. de Montresor; 1659 — 
François de Bourdeilles^ B^^ de Bourdeilles, Sg. d^Archiac, Bran- 
tôme et autres lieux, par success. dud. Tllaude, son frère unique ; 
Idem\ 1665 : Loches, (r. 355,/?. 37; r. 357, p. 100.) 

BOURDELES (Anl. de), écuyer, Sg. de Qrcou, fils de Pierre de 
Bourdeles, écuyer. T. s. de Cousance, par. de Collanges; 1670. — * 
Antoine de Bourdeilles, Chev., fils de Gabriel de Bourdeilles, Chev. 
idem; 1724, 1729 : Riom. (r. 499, p. 699; r. 502, p. 125; r. 509, 
I?. 134; r. 510, p. 35.) 

BOURDELOT (Pierre), abbé de l'ab. de Massay, médecin ordin. 
du prince de Condé. T. s. de Conbe et de S^ Léger, à lui donnée par 
ee prince : Issoudun, 1672. (r. 445, p. 196.) 

BOtJRDEREUL (Perrin), écuyer. Gens et rentes en grain, à la 
mesure de Cerilly : Bourb., 1397. (r. 463, p. 284.) — Perrin Bour- 
dereul et Denys de la Yellate. Moitié des maisons sises au chesau de 
la Velale, terres et prés en dép.; 1402. — Perrin Bourdereul et Jean, 
son fils. Cens, rentes, partie de prés et de maisons en la par. de 
Teneul; 1410 : Bourb. (r. 463, p. 236; r. 465, p. 17.) Non nobles. 

BOURDERIOU (Claude), m^ , fils de Claude Bourderiou. Maison 
appel, la Magd. à rierzon; 1668. (r. 445, p. 4.) 

BOURDET. (Voy. Acarie.) 

BOURDIER (François), ay. en pari. Terrier de la fcHrest. par. de 
Vieure, S* Plaisir : Ingrande et Bourb. ^ 1702. (r. 476, p. 33.) 

BOURDIER (Jeanne), fe de Gilbert de Brinon, écuyer, receveur 
des traites-foraines de Saumur. T. s. de MeroUe, par. de Gipci : 
Bourb., 1720. (r. 478, p. 129.) 

BOURDIER (Pierre), av. en pari., mari de Françoise Chin, héri- 
tière de Louis Cartier. Sr de la Chaume, son oncle maternel. T. s. 
deBelabre, al. la Foumicardière, par. S^ Nicolas: Cioray^ 1727. 
(r. 438, p. 563.) 

BOURDIER (Biaise), bourg., fils de Mathias Bonrdier. Fief de Ge- 
névrier, par. de Chet : remeuU, 1736. (r. 481, p. 117.) Signe : 
Jeneverie. 

BOURDIN (Olivier), m^ , dem. à Verue-rArchev., fils de Morice 
Bourdin. Partie du fief de Challonges et de Villemereau, tenu à 
hom. lige du Chat. à*Amboise\ 1462. (r. 432, p. 116.) 

BOURDON (Claude). Dîmes, cens et rentes es chàtell. de BUly, 
rerneuil et autres; 1506. (r. 452, p. 1 18.) 

BOURDONNAYE (Louis-François de la), Chev., C^ de Couettion, 
cons. aux requêtes du palais, et Cather. d^la Bourdonnaye, sa sœur, 
^ de Bknri-François-de-Paul d'Ormesson, Chev., intendant desfinan- 



Digiti 



zedby Google 



164 BOU 

ce», héritiers d'Ant, de Bibeyre. ChcY., cons. dlionnear au pari, de 
Paris, leur aïeul maternel. Moitié de la t. et seg. du Grest; eus. les 
t. et seg. de Givran, de Redon et d'Ompme, par. de Grest et de 
Conipains : yiuv,, 1725. (r. 509, p. 73; r. 510, p. 22.) 
•\ EOURDRE (Jean le), cons. au pari, de Paris, Sg. de Groschesnay. 
Terre de la Bunescbe, acq. du S' de la Jaille et de la dame de Maillé 
de Jalesne, son ép. : Mans, 1GC6. (r. 355, p. 27,) 

BOURELLE (Jaquete). Herbergement de Fraigne : Mlrebeau^ 1412. 
(r. 330, p. 48.) 

60URET (Jean- Jaques), m4 drapier. F. s. de la Basière, par. de 
Quinssaine; 1726. — Charles Bouret, m* , Idem; 1737 : Montlucon, 
fr. 480,p. 68;r. 481,]5. 102.) 

BOUBETS (Louis de la), T. s. de la Busslère : H. -Marche, 166% 
(r. 474, p. 100). 

BOUREYSE (Léonarde de la), t® de Léonard de la Porte, méde- 
cin, fille de feu Gabriel de la Bourey, al, Borey, donataire des biens 
de feu Charles de la Borey, assesseur en Pofficialité de Chenerailles. 
F. s. de Fraix ou d'Ofreix, par. de Peyrat : H. -Marche, 1669. (r. 471, 
p,m^ ^ 

BOURG (Bertrjind du), fils de Bertrand, donne a l'abbaye de Cas- 
tres, sa dîme, jardin, terres et bois, sis près le Till. de Moles : y#n- 
gouLy 1195. (r. 1404, p, 237). —Olivier, Sg. du Bourg, transige 
avec la même abbaye au sujet de la pèche en la rivière la Charente; 
1246. (r. 1404, p. 238.) 

BOURG (Maurice du), Chev. Heri^ergement de la Coustenerie, al, 
Goustanière, et dép. : Hoche-sur-Oyony 1407. (r. 333, p, 83 ; r. 344, 
p. 119.) 

BOURG (Jaques), av. en pari., à cause de sa f^ Claudine Mazery, 
héritière de Pierre Maxery, son frère, écuyer, capit. au rég. de 
Lyonnois, fils de Fions de Mazery, écuyer. Maison noble^ f. s. de 
la Fauerge, par. de Rejasse : Lyon^ 1686. (r. 495, p. 136.) — Anl. 
Bourg, écuyer, aussi av. en pari,, leur fils; Idem; 1717. (r. 496, 
p. 282, 285.) 

BOURG (Joachim du), écuyer, Sg. de la Bruuelle, hérit. de 
Louis, G** de Gominges. Partie de la terre de Resteau; 1717. — 
Claude du Bourg, écuyer, capit. de cavalerie, donataire dnd. Joa- 
chim. F. s. de S* Fort-sur-Brouage; 1719. Xaintes. (r. 439, p. 119; 
r. 440, p. 29.) 

BOURG (Emanuel-Gaspard du), Chev., M^ de Bozas. T. s. de 
Bornât près Charlieu ; et, à cause de Mathie du Croc, sa f^, Dame 
de S* Polgue en Forez. T. s. et rentes nobles en la par. S* Hilfdre : 
Lyon, Vichy, 1723 ad 1729. (r. 478, p. 549; r. 497, p, 192; r. 498, 
p. 38.) 

BOURGAULT (Fi-ançois^, bourg., Sp de la Rettière, et Jeanne 
Camus, sa P. F. s. deCîeion, a/.%ielon, par. de Basoge-en-Paray : 
rouvant, 1702, 1718. (r. 437, p, 29; r. 438, p. 351.) 

BOURGEOIS (Pierre), b^urg-. de Villefranche en Bourbon. Dota., 
bois, garenne, dtme, moulin, cens et rentes en la par, de Doyet;^ 



Digiti 



zêdby Google 



• BOU 165 

€06. diterses. reder. sar les tenanciers de la terre ie Fouqueti^res ; 
1443, 1450. — Magdel. le Bourgeois, fille de feu Claude le Bour- 
geois, Te de Jean Fourest, Heencié es lois, et leur fille Anne Fourest. 
Bois de baute iiitaye en la par. de Doyet ; *ens. le tiers du bois de 
Fonqnetières, avec un étang, et diverses parties de dtmes^, cens et 
rentes ; 1506 : Montluçon. Murai, (r. 453, p. 6 ; r. 460,>. 31^4 : r. 
461, p. 10, 17.) 

BOUfÎGEOIS (Léonard). Fief de S'. Léger: Marche, 1669. (r. 
473, p. 67.) 

BOURGEOIS (Léonard), S^ de Moutiers, et Jeanne Bastide sa 
f, agissant par Benoit Bastide, avocat, leur frère et beau-frère. F. s. 
delà Cbaume d'Azerable, par. id,: Monmorillon^ 1699, 1711. (r, 
436,p. 297;r. 43.7, p. 215.) 

BOURGES (Jean de), écuyer. Trois parts de la seg. de Bethen- 
oourt, à lui échues par le décès de Jeanne de la Haye, sa mère : 
Gkrmonl en BeatwoisU ; 1517. (r. 452, p. 151 ; r. 483, p. 100.) 

BOURCrOlN (Hugonin le)^ de Cbalenier, Dam. Divers manoirs 
mouv. de lui en la par. deMalcstay ; 1345. -^Pierre le Bourgoin, 
de S* Honoré, Dam. pour Marguer. de Rodon, son ép. Dom, et re- 
dev. sur un tènement partîcnl.; présent Georges de Rodon, Dam.; 
1357. — Guill. le Bourgoin de Ghampleurer, al, Champleauer,. et 
Jean le Bourgoin, son frère, écuyers. Six mex et tènemens relev. 
d'eux, etc.; 1372. — Jean le Bourgoin, de Ghampfleur, dit aussi 
de S^ Honoré, écuyer. Maison^ T. s. de Ginay ; et, à cause d'Tsabeau 
de Rodon, sa f , fille de Georges de Rodon, Dam. T. s. de la Ga- 
renne, par. de Cressy ; 1372, 1375 : Bourb,-Lancy, Semur en BHo»- 
na/*.^ 466, p. 143, 250; r. 467, p. 17,20,21,49,50.) 

BOURGOUGNON (Ant ), S' du Vergler. F. s. de Chinière, par. de 
Saulcet : yemeuil, 1717, 1723. (r. 477, p. 492; r. 478. p. 457^ 

BOURGUIGNON (Jean), proc. au Siège royal d*lssoudun. Fîef et 
métairie des Patureaux, par. S* Cyr, à lui adjugé par Charles de la 
Rocheaymond, Sg. de Bois- Bertrand, et Antoinette Chapus, son ép.; 
1684. — Etienne Boui^ignon, comme hérit. de Jean Bourguignon, 
«on aïeul. Moitié du même fief, 1706 : Issoitdun, (r. 445, p. 365 ; 
r, 446, p. 136et suiv.; r. 448,p. 163.) 

BOURIN (Louis), huissier. Maison à Fierzon^ appel, la Corne, acq, 
de Gabriel Thomas, proc. du Roi au baill. de la même ville, et de 
Perpétue Rousseau, saf».; 1722. (r. 451, p. 31.) 

BOURLANGES (Ant. de), écuyer. Cens et rentes aux vill. d'Escha- 
diaes et de ChameyraL. par. de Chaussenat, Bariaé et autres. Elect. 
dé Mauriac : Riom, 1669, 1672. (r. 499, p. 463; r. 500, p. 
151.) 

BOURNAT, al, Bournac, Bourant et BumatVGilbert de), écuyer, 
fils de feu Louis de Boumat. Maison noble, appel, de la Faye, dom,, 
bois» cens et rentes, par. de S* Dîez et de.Trezioux; 1669. — Fran- 
çow de Boumat, écuyer ; Ideni^ 1716. — Pierre de Boumat, écuyer, 
8on fils, idem, 1731 : Rhm. (r. 499, p. 17 i r. 500, p. 38; r. 507, 
p. 12*5 r. 611, p. 4.) 



Digiti 



zedby Google 



166 BOU 

BOURNEAU (Isabelle), v« de Jean Caney, M* ordin. en la chamb. 
des comptes de Paris. Maison noble, t. s. des Rocbes-Rabuste, acq. de 
Charles Turpîn, Chev., C** de Cressé; 1612. — François Boumean, 
Sr de la Proustière, présid. en Vélect. de Saamnr, pour Margaer. 
Gaultier de la Roche-Gent, al. Gentil, sa f«. Fief du Moulin-Dooault ; 
1665, 1667 : Laudun. (r. 354, p. 113; r. 357, p. 8, 102.) 

BOURNIOT (Abraham), et Pierre son Çls. Gens et tentes en la ville 
de Cognac ; 1736.- (r. 442, p. 29.) 

BOURON (Jaques), S^ de la Ronergue. F. s. de la Grange-Talus- 
seau : Fouvant, 1122. (r. 438, p. 466.) 

BOURRASSOL (Jean Sg. de), écuyer, reçu à hommage : Auv.^ 
1437. (r. 470, p. 252.) 

BOURRÉ (Jean), écuyer, Sg. du Plessis-Bourré, très, de France, 
cons. du duc d'Anjoa. T. s. de Gillebourge; Fief appel, le V** de 
Sorges ; maison et accessoires, tenus au devoir d'un chien épagneul, 
de poil blond : Angers^ 1479. — Charles Bourré, son fils. Chàtell., 
t. s. de Millon et de Corzé : Beaugé, 1505. (r. 335, p. 62; r. 348 
bis, p. 13; r. 1344, p. 13 ; r. 1346, p. 246.) 

BOURRÉ (Renée de), fe de René du Plessis, Chev., Sr de la Roche- 
Pichemer et autres lieux, hérit. de Jean de Bourré, Chev. , S^ de Jar- 
say et de Corzé. Châtell., dom., etc., de Longue : Beaugé, 1602. 
(r. 352, p. 165.) 

BOURBEAU (Jean), cons. en la Cour des Aides de Paris, S^ de 
Poustière. Terre et Chàtell. de la Roche- Foullain, par success. de 
son oncle Phil. Bourreau, cons. an Conseil d'Etat : Angers j 1611. 
(r. 354, p. 93.) 

BOURREAU (Pierre), lient, crim. en TElect. de Beaugé, fils d'A- 
lexandre Bourreau. T. s. de Luctière^ par. de Poutigny : Baugé, 
1665. (r. 358, p. 119.) 

BOURSAULT (Pierre), Chev., Sg. de Viantais, W^ des camps et 
armées, fils aine de Charles de Boursault, Chev. T. s. de la Roche ; 
1669. — Anne-Louise de Boursault, de Vivantais, Tune des. filles 
d'honneur de la princesse Douair. de Conti; idemj 1690, 1698. 
(r. 358,p. 99;r. 421, p. 22; r. 425, p. 85, 91.) 

BOURSAULT (Phil.), deLizy, très, de France. F. s. de la Trousay : 
Bourges, 1724. (r. 451, p. 150.) 

BOUSSARDE (Marie), v« de Jean Quanete. T. s. de la Roche- 
Maupetit, par. d'Esquemane; ens.*le dom. des Haubeigneus, par. 
S» Mars d'Oustille : Chat, du Loir, 1489..(r. 348 bis, p. 18.) 

BOUSSAT (Michel de), tient un emplacement pour y bâtir à An- 
gouléme; 1441. (r. 404, p. 322.) 

BOUSSEVm (Jean), dit Deneue. 400 arpens de Landes, en la forêt 
de Long-Aulnay : Mans, 1482. (r. 351, p. 102, 124.) 

BOUSTRENTE (Jean de^, écuyer, et Marie de Chaulx, sa f . Une 
part dans la g^^ dîtaie de Chamblet, et rentes sur les hôtels de Perry 
et de Chaumont : Murât, 1443. (r. 461, p. 87.) 

BOUTAILLE (Jean de la), écuyer, Sg. de la Mauvoisinière. 



Digiti 



zedby Google 



BOU 167 

HÂtel, dbm., et piiessoir : Ckat-eeaux^ 1452. (r. 332, p. 103: r. 
341, p. 129,147.) ^ 

BOUTAUD (François), hoissier-audiencier au présid. de Gueret. 
Rentes kn vill. de Buxières, par. S^ Victor : Marche^ 1669. (r. 474, 
p. 1290 

BOUTAUDE (Sibille), ve de Guill. Laîsnë, vend au €»• d'An- 
gooléme ses droits sur le port saunier de Cognac ; 1489. (r. 1404, p. 
286.) 

BOUTEFEU (Guiot), Dam. Maison de la Mote, dom. , moulin, 
bois, dime, ceAs et arr. -fiefe en la par de Vemuces: Chantelle^ 1322. 
— Guillemin Boutefeu,4)am. Idem ; 1350. (r. 458, p. 264 ; r. 459, 
p. 21.) 

BOUTEFEU (Etienne), Dam. Hôtel de Puych^in, al. Montcba- 
pin ; eus. la maison de TEspine et dép., es, par. d'Agouge, Cozon et 
Aubigny ; 1322. — Hugues Boutefeu, écuyer : Armiger, Hôtel, t. s. 
de VÉspine, HospUium de spina^ es par. d^Agouge, Agougia. etc. ; 
1353, 1356. (r. 463, p. 108, 109; r. 464, p. 338.) 

BOUTEFEU (Gnill.), Dam. Gens et rentes en la par. de Doneuil, 
Donolio : Murât, 1350. (r. 460, p. 369.) 

BOUTEFEUIL (Guillemin), Dam. Hôtel de Varennes, dom., bois et 
mouv., par. d'Agouge: Bourb., 1350. — Jean Boutefeu, écuyer j 
Idem; 1357. (r. 463, p. 110; r. 464, p. 372.) 

BOUTEFEU al. Boitefeu (Perrin), Eiam. Hôtel, dom. et seg. de 
Broce, par. d^Agouge; 1353. — Jean Boutefeu, écuyer^ idem', 
1374, 1411 : Bourb. (r. 432, p. 30; r. 455, p. 63; r. 463, p. 104, 
106.) 

BOIfTEFEU (Jeanne de), Damoîselle, ▼« de Jean deSaligny, ëcayer. 
Terres de Vemoy, de Champresson et autres; ens. Fhôtel de la 
Grange-les-Murs, par. de Beçai, qu'elle partage avec leur fille Jaquete 
de Saligny, fe de Pierre de S' Aubin : Bourb.j Chantelle, 1443, 1444. 
(r. 453, p. 248, 249 ; r. 459, p. 8.) 

BOUTEn^UER (Roger et Guill.). Maison de Cbastel-Gelos, al. 
Gelonx, cens, tailles et corvées : cbàtell. de Rochefart^ 1301. (r. 469, 
p. 38, 40,) 

BOUTÉtLIIER (Pierre). Habergem. de la Broyse, prés le Maiis, 
tombé eW^râine depuis la cbevaucbée du duc de Lanca&tre : Mans, 
1406. (i':'Ô43; p. 63, 118.) 

BOUTEIXARS (André), pour Jeanne de Ghampcenin, sa f«. Deux 
prés, quatre pièces de terre et dr. d'usage dans le bois de Paquetaut : 
Germigny, 1356 : (r. 466, p. 42.) Non noble. 

BOUTENAY (Savary de), écuyer; 1614. — Louis de Boutenay, 
écuyer, fils de feu Louis de Boutenay, écuyer; 1607. — Michel de 
Boutenay, écuyer, fils d'Honoré de Boutenay, écuyer. T. s. du Gbas- 
telUer, par. S*FlorenUn, 1666 : AmboUe. (r. 353, p. 68, 69; r. 357, 
p. 30; r. 430; p. 12; r. 432, p. 83.) 

BOUTERON (Guill.), de Rèz. Garenne appel, de la Gondemine; 
terres et pâturages es par. de Monteil et de Baigneux : Belleperche, 
1410, (r. 465, p. 140.) Non noble. 



Digiti 



zedby Google 



BOUTET (Jean), Giiill. Conort, et Duûrand Bony^ i^ parà» d'«m 
dlme à Gannal, 1322. (r. 458, p. 80.) 

BOUTET (Jean), sergent royal baillager^ paroifis. de Brioux. Fief 
dn Moulin de Mardre tenu à hom. lige, au devoir d'un éperon blanc 
et du baiser : Melle, 1665. (r. 433, p. 206.) 

BOUTET (Claude-Gilber^, écuyer; 1684, 1688. — Oaude-Gilbert 
Boutet, écuyer, son fils ; 1717, 1733. T. s. deChastel, par. S^Georgeft 
de S' Pourçain : Bourbon, (r. 474, p. 491, 492, 732 ; r. 477, p. 358 ; 
r. 479, p. 45.) 

BOUTET (Claude), écuyer, S' de Villefranche. T. g. de Saseret et 
de Dorne, par. de Saxeret et de Chareil ; 168é, 1689 i Murât ^ Fer-- 
neuiL — Gilbert Boutet, écuyer, Gbev. de Tordre de S' Lazare : 
idem ; 1717, 1724, (r. 474, p. 492, 751 ; r, 477, p. 178; r. 478, j^j 
492.) 

BOUTET (Pierre), écuyer, S"" de Francart, capit. d'infanterie. Dtme * 
du Clos-Renaud, al. du Fourchât, par. de Cheret : f^emeuU^ 171ô« 
(r. 477, p. 148.) 

BOUTET (Pierre), de Marivat, Chev., Bo° des Ormeft-S^^Marlin, 
1^^ gentilb. du duc d^Orléans. T. s. de Mousseaux, par« de Poaay-le- 
Joly : ChatellerauUy 1721. (r. 438, p. 436.) 

BOUTET (Jean^, md , et Simon, son frère. Fief et métairie dn 
Faux : pré appel, la Guienne ; deux bois taillis, cens et rentes, par. âf 
Perassay; 1708, 1710. — Marie et Louise Boutet, filles de Siimon 
Boutet. Moitié des mêmes possessions; 1722 : Issoudun. (r, 448, p^ 
163, 205; r. 449, p. 46 ;r. 451, p. 41.) 

BOUTHERON (François), S' de la Faitte. F. s. de Cbastenay, par. 
delà Cbastaîgneray ; f'omant, 1727. (r. 438, p. 527.) • 

BOUTHILLIER^ aussi Boutillier (Denys), avocat au pari, de Paria. 
Cbâtell., t. s. de Fouilletourte, acq. de Dame Renée de Beanyaa, 
1602, qu'en 1607 il donne en mariage à Claude le Bouthillier, son 
fils, aussi avocat au même pari. : Mans ; se réservant la t. et seg. du 
petit Thouars, par. S^ Germain, près de Cdnde : Chinon^ 1619, (r. 
352, p. 67, 171 ; r. 353, p. 62 ; r. 355, p. 104.) 

BOUTHILLIER (Claude le), ministre d'Etat, commandeur^t G^ tré- 
sorier des Ordres du Roi. Chàtell., t. s. de Cnavigny^ et |^,de Na- 
zelles, acq. tant de Charlotte d'Escoubleau, ^e de Charles- de Maillé, 
M'* de Carmain, que de Jaques de Rouville, hérit. de son oncle Fran- 
çois de Chavigny : Loudun, Saumur^ 1648. (r. 355, p. 78, 79.) 

BOUTHILLIER (A.rmand-Léon de), fils atné de Léon le Boutbil*- 
lier, Chev., Minisire d'Etat et de dame Anne Phelippeaux. Châlell., 
U s. de Chavigny ; ens. le fief des Pioyers : Loudun^ 1665. — Anne 
Phelippeaux, sa v®, fille unique de Jean Phelippeaux, Sg. de Yil- 
lesavin. Me ordin. en la chambre des comptes de Paris, et d'Elisa- 
beth Blondeau, rend hom. du comté de Buzançois et de la châteU. 
d'Argy : Tours, 1687. — Jaques- Léon le Bouthillier, de Chavigny, 
par success. d'Anne Phelippeaux. Même châlell. d'Argy; 1^96. — 
— Armand-Victor le Bouthillier , Chcv. , fils > d' Annand-Léon le 
Bouthillier, Me des requêtes j)rdin. de Thètel Chàtell.^ t. s. de Cha- 



Digitrzed by 



Google 



BOX 169 

Vigny; eus. les fiefe de Noyers et de Na2enes : Loudun^ Satmur; 
1702, 1716. — Armand- François Bouthiller, enseigne au réc, des 
gardes françaises. Mêmes possessions: 1732. (r. 356, p. 59, 88 ;r. 
357, p. m\ r. 421, p, 52; r. 425, p. 25, 47, 90; r. 486, p. 59.) 
BOUTIER (Pierre de), dit du Charriot, pour David de Boulier, son 
père, âgé de 80 ans. T. s. de Chabdnes, es par. de Molompîse, S^ Vic- 
tor et Charmensat : Mercœur, 1669. (r. 499, p. 290.) 

BOUTIGNIERGUES (Léonard de). T. s. du Thel, par. S' Aignan ; 
ens. les vill. dé Moumaneix, de la Besse et du Max, par. de Bessac : 
Gii^r^î^, 1717. (r. 477,p.244.) 

BOUlîGNON (Pierre), bourg, de Montluçon. Rentes sur les baillies 
de Runet et de la Valette, acq. de Béatrix, fille de Pierre Brandon, 
Chev. ; cens et tailles : Montluçon, 1375, 1391. (r. 461, p. 285, 
295.;^ 

BÔUTTGNON (Colas), Sg. du Drenat en partie. Cens et tailles en la 
par. de Domerat, et partie de la dime de Soujat : Hérisson, MontluçoiVj 
1443. (r. 461, p. 294.) 

BOUTOU (Maximilien), ëcuyer, S^^ de la Baugetière. Fief de Per- 
sonnier, par. des Loges; ens. ceux de Nisson etduPré-Dorin, par. de 
Peyre : f^ouvant, l^dS. (r. 436, p. 198, 201, 209.) 

BOUTZ (Louis des), pour lui Pierre et Jean, ses frères. F. s. des 
Onnays : Chaveroche, 1505. "(r. 462, p. 69.) 

BOUUET (Jean), l'aîné, m^ tanneur au bourg de Neuilly-le-Real. 
Fief et dom. des Caignons, par. de Montbeugny : Moulins, 1691. 
(r. 475, p. 66, 98.) 

BOUX (Bugonin de), Dam., pour sa T, fille de Guill. Pontiet, 
Chev. Terres, étang, garenne, cens, tailles, es par. de S* Ger- 
main d'Entrevaux, Monctey et autres : p'erneuil, 1300. (r. 460, 
p. 295.) 

BOUTER (Martin), 2^"" partie d'un tènement appel, de Motiers : 
rAarero(îAe,.1505. (r. 452, p. 89.) 

BOUYNE (Gilette la), v« de Jean Quarré, bourg, du Mans. Fief 
delaQueurie, tenu à foi et hom. lige : Châl.-dU'Loir, 1393. (r. 
344, j>. 12.) 

BOUZET (François-Jules de), Chev., M*» de Pony, Mestre de camp 
de cavalerie, à cause de Louise Magdel. Brulard, son ép. Châtell., t. s. 
de Broussîn : Mans, 1698. (r. 425, p. 87.) 

BOUiTTAT (Claude, écuyer. S' de Selines, dem. à Nevers, veuf de 
Gabrielle Lichault, ayant la garde-noble de leurs enfans, héritiers de 
Charles Lichault, écgyer F. s. du Plex-Coiudet, par. de Cencoins en 
Berri, mais mouv. de St. P rle-Moustier \ 1677, 1680. (r. 477, 
p. 343, 383,384.) 

BOK (Tmbaut de), aL de Murât, Dam. Hôtel; dom. et mouv. de 
Nully, près Besson : Stmvigny, 1352.) r. 467, p. 218.) 

BOX (Guill. des), écuyer, sire des Ormées. Deux étangs, dom., 
cens, tailles, justice et arr. -fiefs; ens. la maison forte, t. s. des 
Ormées; 1399, 1411. — Pierre des Box, écuyer, Phîliberte, sa 



Digiti 



zedby Google 



170 BOY 

sœur, et leur nièce Jeanne, fille de feu Louis des Box, leur frère ; 

Idem\ 1444 : Chaverocke. (r. 467, p. 305, 306, 307.) (Voy. Bois.) 

BOX (Jean de), écuyer Hôtel fort de .Broussat, sis à Besson, 

motte, fossés, terres, etc. : Becay ^ Souvigny. 1443. (r. 467, p. 

^ 26Û 

BOTAUL (Jean), fils de Clerambaut Boyaul. Sg de Villers, pour 
lui, ses frères et sœur. Dime et terrage, es par. de Lucenay, de la 
YaU^et autres : Bell^ierckey Moulins, 1349. (n 453, p. 17.) 

BOTER (Guill.) écuyer, Sg. de S'Souspire : Marche, 1506. (r. 453, 
p. 213.) 

BOTER (Thomas), Ghev., Bon de S^ Cirque, Gén^ des finances. 
Transport à lui fait par le duc de Bourbon, des Till. de Chidrac, 
Perdines et Perciers, en échange de cens et rentes au bas pays d'^tiv.; 
1511. (r. 1359, p. 727.) 

BOTER (Pierre). Fief de Saunât, a/. Sonnât, dime, cens ef 
rentes; 1669. — Jean Boyer. Chat., t. s, de Brassât et de Lubier, 
acq. en 1671 par feu Pierre Boyejj^^. de Sannat, secret, du Roi; 
1683. r- Annet-Gilb. Boyer, écu^HF Chat., t. s. de Sannat, par. 
deLeleul; 1723 : Riom. (r. 499, p. 668; r. 503, p. 74; r. 808, 
p. 23.) 

BOTER (Ant. de), écityer, fils de Claude de Boyer, écuyer. 
Chat., t. s. de la Motte-Chantoing, aussi Choisi, par. S' Priestet 
de S^Silvestre, sur la rivière d'Allier; 1669 ad 1684. — Jean-Marie 
de Boyer, Chev., son fils; Idem\ 1698, 1716 : Gannat^ Riom. 
(r. 499, p. 166: r. 502,p. 88 ; r. 503, p. 90 ; r. 506, p. 8; r. 507, 
p. 69, 104.) 

BOTER (Ant.), proc. a Riom. Maison noble et rentes en la par. de 
Gimeaux; 1670, 1676, — Pierre Boyer, son fils, aussi proc; Idem; 
ens. la maison noble de Chalus, jardin, TÎgne et petite directe en !« 
par. deLoubeyrat; 1723, 1730: Riom. (r. 499, p. 725;r. 50r, 
p. 38 ; r. 508, p. 85 ; r. 510, p. 77.) 

BOTER (Jean), écuyer. T. s. d*A&zon, par. de même nom, Élect. 
à'issoire; 1699. (r. 506, p. 55.) 

BOTER (Barthélémy), m^ . Moitié du fief et seg. du Bouchaud, 
par id,^ accj.'de Jean Tixier, Sr des Roberts, garde- du-corps *en la 
comp*® de Duras, et d* Antoinette de Chambort, sa ^, B.-Marche, al. 
Moulins; 1699, 1723. — Pierre Boyer, curé de Lurcy-sur-Loire, 
comme hérit. de Barthélémy Boyer, son frère. F. s. de la Fayette, 
par. deMeilleray : Moulins, 1725. (r. 475, p. 254; r. 478, p. 333; 
r. 473, p. 71.) 

BOTER (Jaques), écuyer, Sr de Sonnât, assesseur civil et crîra. 
au présid. de Riom, veuf 4' Anne de Flôcquèt. T. s. de Chameau e, 
le Cerf, Blot et Liseul; 1699. — Marie -Amable Boyer, y<> de Thomas 
de Chabanes de Piousat, Chev., C^ de Durât et de Belabre, par 
success; de Biaise du Flocquet, Chev., son ayeul maternel. Même t. et 
seg. de Chàmeane; 1716, 1737 : GannaU Riom, (r. 506, p. 78; r. 
507,p. 98;r. 511,p. 25, 26.) 
BOTNET (Louis-François), Chev., Sg. de la Fremaudière. Fie& 



Digiti 



zedby Google 



BOZ 171 

de Peufelîx et de Crochet .: Civray^ 1688. (r. 435, p. 343,'344.) 

BOYRAT (Alips du), fille de feu Jean du Boyrat, v" de Jaques de 
Montchoisiy dit a Arçon, écuyer. Fief, métairie et menus cens au 
territ. de Boyrat : Chanteîle, 1449. (r. 458, p. 249; r. 469, p. 45.) 

BOTRIE (Jean la). Terre appel. d'Acombal, et rente au Tilf. d^Es- 
cladine, par. de Chaussenat : Riùm^ 1669. (r. 499, p. 462.) (Voy. 
ci-ap. Laboyerie.) 

BOYRON (Thomas.) T. s. du Puy-Joly, par. de la Fat : ^zant. 
1724. (r. 481, p. 51.)- 

BOYRON (Claudine), ir« de Jean Vielhc, bourg, de Lyon. Fief et 
rente noble de trois fourneaux, par. de Massieux. Lyoriy 1731, (r. 
498.^.52.) 

BOYROTE (Luque), v» de Hugonin Lelong, écuyer, Sg. de 
Chenillat ; Peyronnelle Boyrote, v® de Jean de S* Quentih, écuyer, 
pour leurs enfans Roger, Jean et Ant.; Marguer. Foyrote, f" de Louig 
Aubert, écuyer. Hôtel, t. s. de Forilles, dîmes, bois, cens, rentes 
et tailles en diverses par., es chàtell. de Billy^ Chantelle^ etc.; 1443, 
1458. (r. 458, p. 117, 134, 285, 303 ; r, 459, p. 10; r. 460, p. 
333 ; r. 461, p. 5; r. 462, p. 3, 194 ; r. 463, p. 218^, r. 469, p. 
47,66.) - 

BOYSLAUFRAY (Jean dç), écuyer. T. s. de Boyslaufray, par. de 
Lusse : Baugé, 1446 ad 1504. (r. 335, p. 148; r. 347, p. 8 ; r. 348, 
p. 36.) • 

BOYSSON (Faucon de), tient du monastère de St. FlouTj son chat, 
fort de Boysson ; 1270. (r. 471, p. 132.) 

BOYSSONIS (Regnaud), clerc, du chat, de Vie, veuf de Hugue, fille 
de Regnaud de Vie, Dam., tuteur de leurs enfans, Regnaud et Agnès. 
T. s. de Tremelet; présens, Guill. Vassal, Sg. de Frayssenet; Pierre 
de Turlande ; Guirbert de Marsenat ; Macfrède de Murât, Chevaliers : ' 
Carlaty 1355. (r. 453, p. 137, 155.) ' 

BOYSY (Jean de), de Boys^, év. d' T. s. et h. j. de 

Pierrefiie, par. de Roverieu et dW* Habund 1 Forez, 1401 . (r, 494, 
P- 96.) 

BOZ (Jean des), de Boscis^ Dam. Dom. et mouv. ^ par. de 
Besson et de Brenay : Souvigny. FemeuiL 1353, 1357. (r. 467, p. 
214,217.) 

BOZ (Guiot du), Chev., Sg. dud. lieu et de Thîson. Son mariage 
avec Anne de Culant, v« de Gilbert de Rochefort, écuyer, Sg. de Chat.- 
Vert, du consentement de Gabriel de Culant, écuyer, frère de la fu- 
ture, et de Michelle de Chauvigny, leur mère: 1508. (r. 1372, p. 
2104.) . ^ ^ 

BOZAUZ (Gabriel,. Pierre, Françoise et Magdel. des), enfans de 
Marie-Magdel. de la Souche, v^ en premières noces de René de Bo- 
zaux (on lit Cesaux), leur père, écuyer. Fief du gd Colombier, es par. 
de S* Aubin et de Bessoy : Bourh., 1703. (r. 476, p. 97.) 

BOZET (Jean). Une pièce de terre en la par. de Tresail : Chave- 
roche, 1378. (r. 468, p, 98.) 

BOZIMIER (Marie de la); al. Laborize, v« de SUvain Bouchet ou 



Digiti 



zedby Google 



172 BRA 

BourieU Fief de Maxmîapn : ^.-AfarcA^, 1669. (r. 474, p, 216.^ 

BRAG (Nicolas), Cher,, cons. du Roi, et Jeanne sa f , vendent a 
Gui^ G^ de Forez, une maison sise à St* Cloud-Au Montiau, en la 
mouT, de Vér. de Paris ; 1353. (r. 1394, p. 55.) 

BRACHAUS (Aymes), Giev., sire de Brecoles. DoAi. et seg. es 
mont, à' Auvergne; 1301. (r. 457, p. 183.) 

BRACHET (François), écuyer. T. s. de Riberé, al. Ribereix, par. 
de PoQssange; 1669. — Louis de Brachet, ëcuyer, Idem\ 1684 : 
Marche, (r. 474, p. 43,515.) 

BRACHET. (Anne a/.. Annet), Ghev. F. s. du Mas-Laurent, avec h. 
j., es par.de S' Georges, de Nëgremont et de S* Maurice ; 1669. — 
Gilbert Bracbct, de Peyrusse, son als ; Idem; 1684 : Riom. (r. 474, 
p. 230; r. 502, p. 37 j r 503, p. 308.) 

BRAESSES (Guill. et Jean de), frères, d'Aurillac. Cens et rentes en 
la par. de Posimuhac : Cariât^ 1355. (r. 472, p. 5.) 

BRAGELONGN^; (Jean de), cons. au g^ conseil. Gbâtell., t. si de 
Raimefort^ par écbange avec Aleicandre de Roban, M^* de Marigny : 
Chat. 'Gont hier, 1635. (r. 354, p. 33.) 

BRAUIËR (Simon), argentier du duc d'Anjou. TeiTe et baron. d« 
Ricbebourg, etc.; 1500. — Catber. Brabier, sa fille ; 1509 : Baugé^ 
al. Saumur. (r.^48 bis, p. 13, 16.) 

BRAIGNI (Guicbard de), Dam., pour Odete de Loarse, son ép., v^ 
de Guiot Verd, et Pbilib. Verd, leur fils. Maison, dom. et mouv. 
de Maliaco : Beavjeu, 1357. (r. 489, p. 1.) 

BRANGAS (Anne de), V**"" d'Uzès au pays de Languedoc, pour 
Simone,* sa fille, f de Jean, à présent V^ d'Uzès, Sg. du Tourne!. 
Terres et métairies de Ghampeaux et Tibergerie : Chàt.-dU'Loir^ 1478. 
(r. 1351, p. 106.) 

BRANGAS (Georges de), M<" de Villars, lieut.-gén. au pays et 
ducbé de Normandie. Baronnîe, t. seg. de la Ferté-Bemard, acq. du 
duc de Nivemois : Mans^ 1627. (r. 354, p, 45.) 

BRANGEDON al, Branceon (Sd^guer.de), du consentement de 
Jocerand Gros, son mari, transporte à Arcbamb. Sire de Bourbon, 
ses prétentions sur la baron, àe Bourbon \ 1221. (r. 1372, p. 2101, 
3137.) Nbta. Ce doit être une sœur d* Arcbamb. IX, sire de Bouiv 
bon. 

BRANGET (Jean d^. Dam. La grange de Gbasallet, cens, rentes et 
antres dev. au mand^ent de S** Bonnet : Forez. 1400, 1412.. (r» 494. 
p. 92, 93, 120.) 

BRANGfiEU (Prançoi^^Msesseur civil et crim. au siège royal de 
Fontenay. F. s. de la GrimÉe Pistot : rouvant^ 1699. (r. 436, p. 
259J ^^ 

BRANCIAT, al. Bransat (Jean de), Dam. Dom. et dr. à Malbinatet 
Fleuriet; 1322. — Thomas de Branciat, Dam., veuf de Bonne, fille 
de Hugonin Blanc. Dora, et dr. es par. de Fleuriet, Forelles et Ussel; 
1322. -— Htigonet de Branciat, Dam. Mote ide Chanconciet, al, CLan- 
cereni, dom. et dr. en dép.; 1350 : Chantelle. (r. 458, p. 210, 238 ; 
r. 459, p. 32,) 



Digiti 



zedby Google 



^ 



BRA 173 

BRANDIS (Ettfinne, dit). Moitié de la seg. de Coflat, al. CuUat^ 
par indivis avec le sire Beraude de Marcuyl : ChatUelle ^\IZOO. (r. 4^8, 
p. 228.) 

BRANDON (Guill.), Cher. H6tél fort, t. s. de Lussat, Luciate^ 
arr.-fiefs et maison à MorUluçon ; 1354, 1374. (r. 461, p. 129, 240.) 
Rel. de liii : Pierre de la Chapelle ; Jean ie la Garde, Chevaliers. 
Jean de la Chapelle ; Leudegaire Archat ; Jean de la Garde ; Jean de 
Laval ; le sire de Mamisat i Bernard du Puy ; Roger Thaho ; Petronin 
deViarchat, Damoiseaux. 

BRANDON, al, Braudon et Brodon (Thomas, autrement dit lo 
Boru Brandon), Dam., fils de feu Brodon, Chev. Vente au Duc de 
Bourbon, d^ une rente percept. sur le chat, de Montluç<m\ 1367. (r. 
1364, p. 1279.) 

BRANDON (Sire Jean), Chev., pour lui et Phil. son ép. Hôtels 
de Fressenel, al, Fraxinel, et du Bosc-lez Co8ne,dom. et seg. en dép. ; 
1388. — Louis Brandon, Dam. ; Idem; 1396. — Gilbert Brandon, 
Chev. ; ïdem; 1443. — Jaques Brandon, écuyer, et Claude son frère; 
le petit boz et le four bannier deCosne ; 1505 : Hérisson j Montluçon. 
(r. 453, p. 43; r. 461, p. 141, 212,r.462,p. 62, 66.) 

BRANDON (Jean), Chev. Cens et ta?lles : Mural^ 1398. (r. 460, 
p. 577.) 

BRANDON (Loub). T. s. de LussatetdeGouson : MorUluçon^ 1398. 
(r. 461, p. 119.) 

BRANDON (Jean), Chev. Hôtel à Montiuçon, cens et tailles en dép. ; 
étang de la Gotellê, et troisième partie de la dlme de St Ferreol : 
Montiuçon, 1398. (r. 461, p. 261.) 

BRANDON (Jean), Dam., fils de feu Thomas Brandon, autrement 
dit le Borgne. Cens sur les habitans de Chamelet : Murât ; ens. la t. 
et seg. de Guotiere, Guoteria, et rentes en grain en la par. S' Victor : 
HérUson^ Montiuçon y 1398. — Jean Brandon, écuyer. Hôtel fort, 
dom. et seg. de Guotiere : Montiuçon, 1449, 1505. — Gaspard Bran- 
don, Chev., par son proc, Jaques de la Mothe d'Apremont, Chev., 
Sg. dud. lieu et de Noyant. Méiries t. et ség. de Guotiere, par. 
S'Genest : Montiuçon, 1688, 1717. (r. 453, p. 135; r. 461, p. 37, 
192 ; r. 462, p. 63 ; r. 474, p. 678 ; r. 477, p. 229.) 

BRANDON (Gilbert), Chev. F. s. duFragemeaul : Montiuçon, 1443. 
(r. 461, p. 112.) 

Kl^NDOiNE (Marie), t* de Jaques de Maleret, écuyer, Sg. des 
Mabons. Mas et tènementde la Cepoze, dom. h. j., en la par. de la 
Celle : Montiuçon, 1455. (r. 461, p. 163.) 

BRANGNY (Jean* de), de Bragniaco,. Chev. T. s. de Neuailly, 
Neuailliaco ; ens. l'étang de Villeneuve, moulin, prés et terres : 
Bourh.'Lancy, 1376. (r. 467, p. 47.) 

BRANNAU (Marguer.de), Dame de Sa$|é et de Chastaigner. Un 
courant ou bras d'eau près de Bruneau : Baugé, 1508. (r. 348 bis, 
p. 13.) 

BRARD (Jean), v^ , pâroiis. de S^ Fort. Partie de la Mg, 



Digiti 



zedby Google 



174 BRE 

d'Usson tenue daRoi à foi et hom. lige : XainteSy 1717. (r. 439^ p, 
124.) 

BRAT (Gather. de), v® et héritière de François de Ribier, écuyer, 
Sr de Ramen. Ghât., dom. et seg. de Baudesert, par. de Sagalles- 
sière, de Celles et autres : Cariât, 1669. (r.»499, p. 421.) 

BRAUARDS (Marguer. des), Dame d'Eissat, vc de Pierre de Sil- 
Tain, gentilh. ordin. de la chamb. du Roi. T. s. de Montrond, par. 
de Dompuy; 1683.' — Jean-François des Brauards d'Eissat, Chev., 
son neveu et donataire ; Idem ; 17*17, 1723 : Cannât, (r. 503, p. 40; 
r. 507, p. 173 ; r. 509, p. 25.) 

BRAUD (Renée), v» de Louis le Bel, écuyer. F. s. des Fosses : 
Chizaye, 1680. (r. 435, p. 105.) 

BRAUL (Jean), écuyer, pour Marguer. de Neuvî, sa f , v® de Jean 
de Vemey, écuyer', et leurs enfans Jean et Marguer. de Vemey. T. s. 
de Guy : Chat .-Ckinon, 1443. (r. 470, p. 81.) 

BRAULART (Jean). Fief de Boysonnière, par. de Requeil : Châi.- 
dU'Loir, 1489. (r. 348 bis, p. 18, 2K) 

. BRATNIAUZ (Pierre). Maison de Puilliac ; ens. la terre de Ver- 
cheraye : Beaujeu, 1280. (r. 485, p, 26.) 

BREGHARD (Aymond, a/, Aymoin), Chev., Sg. de Brecoles, 
Brecoliis^ al. Breceolis, Dîmes, cens et lerrages de Girilly, la.Bruere, 
Aynaudière et Aubespin, acq. d'Aymonin de Goloiige, Ghey., fils de 
feu Gui de Colongé, Ghev. : Bourb,, 1297, 1299. (r. 1377, p. 2768, 
2771,2773.) 

BREGHARDE (Alips). H6tel fort, t. s. de Bonault, avec droit de 
foire : Mnay^ 1350. (r. 462, p. 381.) 

BREGHARD (Jean), Dam. Hôtel, t. s. de Gonfex, de Confessis, 
isles e( islots de Gamonn-r Allier; ens. un fief tenu de lui par Thi- 
baut de Ghivigniac ; 1351. — Jean Brechard, Dam., Sg. de Gonfex. 
Hôtel, motte, dom., bois et moulins dud. lieu, par. deMonteil; 1382. 
— Jean Brechard, Dam., Sg. de Gon&x. Hôtel, t. s. de Villers, par. 
de Gozon et de S^ Menoux ; 1388. — Jean Brechart, écuyer. T. s^ de 
Gonfex; 1505 : Belleperche, Bourb.y Msulins. (r. 453, p. 7 ; r. 455, 
p. 142 ; r. 463, p. 223 ; r. 465, p. 1 14.) ^ 

BREGHART (Jean), Chev., Sg. deVeute. Hôtel, t. s. de la Grange 
à Lucenay-sur^ Allier ; 1372. — Jean Brechart, Ghev., Sg. de Sauter- 
rone et de Lucen ay-sur- Allier ; Idem; 1410. — Louis Brechart, Sg, 
de Gly et de Lucenay-sur- Allier ; Idem ; 1437 : Belleperche, Moulins. 
(r. 465,p. 114, 115, 117.) 

BREGHARS (Pierre), Sg. de Beauvoir; écuyer. Hôtel et motte de 
Lorbigny, dom., bois, dime, champart, cens et tailles,, par. S* Sym- 
phorien : Belleperche, al. Moulins ; 1374, 1408. (r. 455, p. 111 ; r. 
465, p. 117.) 

BREGHART (Pierre), de Brecoles, Dam. Hôtel, f. s. de Monestey ; 
tailles, cens et rentes es par. de Mellars, S^ Germain et autres : 
remeuil, 1388. (r. 460, p. 84.) 

BREGHART (Jean), écuyer, Sg. de Grusei. Rentes es par. de Rou- 
•gerea et de Uugy : ^%, 1452. (r. 456, p. 109.) 



Digiti 



zedby Google 



^ BRE 175 

BRESCHARTXJean), écuyer. Maison des Espoisses : Baurb., 1505. 
(r. 453, p, 94.) M. Brechart^ al. Brecbard. 

BRESGHART (François), écuyer. F. s. de Yillers, Belleperehe^ 
1505. (r. 453, p. 100.) 

BRESGHART (Jean) écuyer, pour Huberde Breschapde, sa f"^ 
V* de Louis de la Vallée. T. s. des Palaiz : Hérisson. 1506. (r. 453, 
p. 203.) 

BRËCHARD (feu Mârien dej, Chev., Sg. dud. lieu. Sa t« Cather. 
de Favières recon. tenir le fiet et seg. d'Esclenne, par. de Dene?ille : 
Hérisson, 1724. (r. 478, p. 485.) 

BREGOLLES (Pierre de), écuyer. Aveu de ce qu'il tient es châtell. 
de FemeuU eiBourb. ; 1388. (r. 1377, p. 2833,) 

^lEGOT, al, Becrof, Dam., et Marguer. de laPalice, sonép^Dom, 
' et mouv. es par. de S^ Marcel et des deux Ghezes : Muret ^ 1403. 
(r. 460, p. 387.) 

BREGNEY (Guichard de), Bregnyaco^ Dam., pour Hodete Loyse, 
sa f«, et Philibert, fils de feu Guîot Verd. Maison, dom. bois et mouv. 
de Mailly. par. id.; ens. divers tcnemens en la par. d'Ingrande^ avec 
droit de pèche sur la Loire en toute la chàtell. de Semur : Beavjeu^ 
1335. (r. 489, p. 111.) 

BREHIER (Simon). Maison forte de UoWYiecne \ Baugé. 1502. 
(r. 347, p. 17.) 

BREIDIERS (Louis de), écuyer, Sr de Buxière, et Jean de Bri- 
diers, écuyer, Sr de Gombres. T. s. du Plessis-Savary, et le manoir 
seigneurial de Gharprays : Loches ^ 1626. (r. 366, p. 11,) 

BREIL (Michel du). T. s. de la Fontaine d'OusUlle : Chat, du Loir, 
1489. (r. 348 W5, p. 18, 21.) 

BREIL (Pierre de), écuyeç, Sr de S' Remy. T. s. de Gursay, de 
Mont-Levrier et dép. : Loudun, 1605. (r. 352, p. 113.) 

BREIL (François du), bourg, de la Rochelle. Fief du Petit-Gande, 
par. de Dompierre : la /2ocAe//e, 1716, 1718. (r. 439,/?. 41 j r. 
440, p. 25.) 

BREtLENZ (Aldric), Ghev., échange avec Humbert, sire àe Beatgeu^ 
ce qu'il tient au vill. de Tholey, contre le mas appel. Lesrues, en la 
par. d'Ame ; 1236. (r. 1391, p. 585.) 

BREMON (Amblard de), pour Agnès de Bransat, son ép. Rentes et 
tailles à Souvigny ; 1374. (r. 467, p. 147.) 

BREMOND (Jean), écuyer, Sg. de Ba11anzac,> sénéchal d'Angou- 
mois, veuf de Marguer. de la Magdelaine, Damoiselle, échange ses dr. 
an port-saunier de Cognac^ contre les revenus et dr. qu'a la C^'*^ 
d'Angoul., enla par. de Gimeulx, châtell. de Merpuis; 1519. (r. 
1404, p. 203.) • j; 

BREMOND (Jaques de), Ghev., M*« d'Ars, Sg. d'Orlac. T. s. du 
, Bouchet : Niort, 1669. — Louis de Bremond, Ghev., Sg. d'Ars ; 
Idem; 1.687. (r. 433, p. 141 ; r. 434, p, 96 ; r. 435, p. 191). Vas- 
saux : Pierre Jourdin, Sg. de Bois-taillis, Ghev. ; Frédéric Rouslin, 
Sr de la Mortmartin, et de St Mesme ; Jaques Thibaut, Sr de Plaisse, 
écuyers. 



Digiti 



zedby Google 



176 BRB 

BEEBfOND (Louise de), ^* de Pierre Nossay, Sg. de la Pérge. T. s, 
des g^ Chatelliers : Maubergeon^ 1669. (r. 433, p. 175.) 

BREMOND (René de), d'Orlae, écuyer. F. s. Lerot, par. S* Etienne 
d'Anreit : Xaintes \ dr. de lods et ventes en la par. de Dompierre-sor- 
Charente : Cognac, 1717. {r. 439, p. 109, 110.) 

BREMOND (Jean-Louis de), Chey.. enseigne de taisseanx. F. s. de 
la Magdel-Jaurezat : Cognac^ 1718. (r. 440, p. 117.) 

BREMOND (Jaqnes«>Françoi8 de), Cher., comparant par Pierre- 
René de Bremont, Ghev., son neveu. F. s. de S^ Fort : La Rackette j 
1729. (r. 441, p. 50.) 

BR^AS (Armand de), Dam., du Dioc. d'Annec^r. Maison de Bre- 
nas, dom., bois et censives : Fores, 1328. (r. 493 6lt, p. 93 ; r. 494, 

p:21^ 

BRENON (Mathieu) dit Faber, avocat, et Calher. de Charen- 
tayne, Damoiselle, sa f«, sœur de feu Jean de Charentayne, Dam. 
Fief à S' Roman-lc-Vieux, par. de Ghasalet; 1300. — Barthélémy 
de Brenon, leur fils; <e/em; \^\\ . J^orez. (r. 491, p. 67 ; r. 492, 
P.85J 

BRENON (Jean de), Dam. H6tel, t. s. de Brenon, par. de Beçay : 
Aynay, 1375. (r. 462, p. 368.) 

BREON (Jobert de), Chev., Ss. de Mardoine. Deux mas en la par. 
de Peyrusse : Mercœur, 1334. (r. 1376, p. 2681.) 

BRESCHET (François), Chan.de N.-D. de S^ Biaise de Chaudes- 
Aiguës ; 1669. — Jaques, prêtre du même lieu, tuteur de Paul Bres- 
chet, son frère^ enfans de Louis Breschet et de Marguer. d'Alemant ; 
1669. — Paul Breschet, avocat en pari., Sr de .V^rines ; 1684. — 
Jean Breschet, aussi avocat, leur fils, 1729. Dîmes, cens, rentes et 
justice es par. de Chaudes-Aiguës, Paulhac, Jabrun et autres : Murât ^ 
Rlom, S" Flour. (r. A9d, p. 157, 250 ;r. 503, p. 259; r. 510, 
p. 34.) 

BRESLAT (Jean), licentié es lois. Ses féages près le Pont de Se : 
^nfou, 1455. (r. 335, p. 144.) 

BRESLAY (Marie), Damoiselle, v« cfe Guill de laBrunetière, écuyer, 
comme tutrice de leurs enfans. T. s. du Plessîs ; ens. rhôlel de la Chi* 
nardière, et dép. : Montfaucon, 1499. (r. 332, p. 65.) 

BRESLAY (Claude de), écuyer, S^ de Posset. T. s. de la Perrière, 
par. de Brett, acq. de Jean Yasse, écuyer, Sr de Chères : Mans y 1668. 
(r. 357,p. 1.) 

BRESSAC (Marie-Justine de), ve de François de Mauessy, Chev., 
premier présid. en la chamb, des finances de Savoye, et second 
présid, en celle de Dauphiné. T. s. de Perrière : Billy^ 1707. (r. 476, 
p. 204.) 

BRESSE AU (Louis-Anne), Chev., brigadier des armées, fils de 
Louis-'Anne Bresseau, Chev., 1^. de Meausse. Marquisat de Montfbrt* 
le-Rotrou, acq. de François de Rochefort et de Charlotte du Plessis, 
son ép. : Mans, 1663, 1*693. (r. 356, p. 84 ; r. 421 , p. 8.) 

BRESSENT (Uugonin)^ Dam. Chàtell. de Beauregard à lui don- 



Digitized by 



Google 



BRB 177 

sée par Rdogoard, sire de Bea^feu^ pour acquit des deniers qu'il lui 
devait ; 1396. (r. 1361, p. 911.) 

BRESSES (Silvain et Bartbel), frères, m^ à Felletin en la Marche. 
Le lieu noble, repaire et châtell. du Qûer-sur-Tarde, dioc. de li- 
moges, 11. j., dom., bois, cens et rentes, tenus en fief et hom. lige : 
Bourb,, 1512. (r. 461, p. 162.^ 

BRESSIEU, aussi Bressîau, (Joflred, al, Joflrey), rend hom. pour 
Jordanne, son ép., au Sg. de Villars, et fait don au Sg. de Rossillon, 
de son dr. sur cette terre : Forez^ 1385, 1402. (r. 494, p. 11 A: 
r. 1361, p. 972.) 

BRESSOLLES (Gatber. de)^ Dame de Montmorillon, y* de Jean 
de Ghouyigny, Cbey., Sg. de Blot, comme tutrice de Jean, Guill., 
Hugues, Marguer. et Aheline, leurs enfans, cède, par ses proc. 
Raynaud de Chomanliaco, Chev., Brichard de Gomfès, et Guill. 
Guabart, Dam., au duc de Bourbon, une maison sise à Mazeriet, 
près Goima^; 1393. (r. 1356, p. 206.) La même; chat., t. s. de 
Montmorillon et arr. fief : BUly, 1399. (r. 456, p. 148). Reler. 
d'elle : Guill. et Phil. de Ponsenat, Damoiseaux, 

BRESSOLES (Gadifer de), Dam., fils de Hugues de BressoUes, 
hërit. en x>artie de feu Guichardle Brun, Dam., son oncle maternel. 
Gens et rentes en la par. de Vie. : BUly^ 1399. (r. 456, p. 32.) 

BBESSOLLES (Jaques de), Chev. Chât.^ t. s. deXhori-sur-Allier. et 
arr. fiefs; et accord entre lui et les habitans de Moulins^ au sujet du 
cours de l'Allier; 1443, 1457. (r. 464, p. 277; r. 1355, p. 84.) 

BRESSOLLES TJean et Gilbert de), écuyers, frères. Partage entre 
eux dès success. de Jaques de BressoUes leur aïeul, d'An t. de Bres- 
soUes, et Gather. du Pesteil, leurs père et mère, et de feu Jaques 
de BressoUes leur frère : Bourh. 1492. (r. 1376, p« 2657.) 

BBESSOLLES (Jean de), écuyer, Sg. dud. lieu. Ghàt., t. s. de 
Tbory-sur-Alliev; mention de Magdel. de BressoUes., t^ de Jean de 
la Porte : Bourb., 1509. (r. 1376, p? 2659 et suiv.) 

BBESSOLLES (Isaac de), Ghev., Sg. de Fay, al, de Festre, pour 
son èp., Bfarie de TeUy, t® de Pierre de la Goste, Sr de Longue- 
Bouelle; hërit. uniy, de Magdel. de Bras de fer, sa tante, fille d'Ant. 
de Bras de fer, et y^ de Giaude de Glenoux. F. s. de Ghaumont par. 
de Brinay : Fierzon, 1672. (r. 444, p. 67 ; t. 445, p. 209.) 

BRESSON (Pierre). Maison et menues rentes au mandement de 
Groset : Forez, 1414. (r. 494, p. 122.) 

BREST (François des) m* à Vichy. F. s. de Bort, par S^ Etienne 
de Yic, acq. de Bonnet de Manixy, écuyer ; ens. le fief et seg. du 
Treuil, par. de Besson: Billy, Souvigny, 1711 ad 1728. (r. 477, 
p. 53 ; r. 478, p. 1 ; r. 481, p. 20.) 

BRET (Gaspard le) écuyer, Sg. de Bellabre et de Gramont. H6tél, 
t. s. de Montet. D'accord avec ses frères Michel et Gabriel de Neu- 
"ville, écuyers, héritier de feu Louis de Prondines, écuyer. H' vend a 
la duchesse de Bourb. une rente annuelle de 10 liv. tdurn., sur une 
maison sise à Moulins : Billy^ Chantelle^ Moulins. 1505 ad 1508. 
(r, 452, p. 19; r. 457, p. 211 ; a. 1357, p. 106.) 

23 



Digiti 



zedby Google 



178 fiSI 

BKBVAAVfK (Ydàndt M), Duna dt Botwvil1«) ]!«Mm« que Se» 

gain de Romilac et autres ne sont point t«iul de gatdéf lefe pHiofty 

• mdnéétKtaAkt.ééBott^meiMngcmL^ 1258. (r. 1404,]». 148.) 

BEBTAGÏIE (PntoooÎB, dilo de). Seigiiettriti dt Ghmnptoeé mt 

d'Ingi'aMk : j^*9^, 1470. (r. 339, p. 32.) 

BRETAGNE ^ené de), C^ de Pe*thîèn«. T. s. de LoUrdMM*^ 
S^Micliel : Qrmmt, lôOé. (r. 452,]», 284« 308*) 

SRSTAOSiE (Charkn de), C^ de Vertus «n Chatopagne^ eapfit. 
de 50 tempes d'artiltt, etc., et PhiK de 8^ Amaloar, «a ^^ ÉHe d« 
Oaude de S^ Amatour, Chey., Chàtell., t. s. de Cornufesoft et ^isseiy : 
Sminta^^ ISSU (K 472^ p. luUqw.) Rel. d'eax : Jaqittt de Beauvaa^ 
S' deTigne; Pierre de Fleury; Frantoit de la Orne, à oa«se de som 
chAt. de ta Gontlèrë; Charksde Jvavigné, Sg. de la Rodit ; PîèrM de 
..Miitbèau, à <lni«6 de «a aeg^ >de Gei»é ; Jean dt Vttlenemre. iSievi^ 
«m. 

BRETAGNE (Gande de), G^ de Vertus, fiU aitté de GlMurlès d« 
Bretagne^ C^ dt Verdis, et dé GèueUo. T» s. de Chattiptooé ; iiâroft^^ 
nie dlngrande; Chatell. tt ttg. de Oenuttsim^ Jn^ets^ Sàummr ^^ 
1806. --CUmde et Bretagne, son firàre. Boa d'Am^our; 183U — 
Lonîi dt BMBgne, C^ de Vertus, son fils; 1638. ^ Claude àe 
BretagAe, C^dt Vertuis, O^lo^ etc., pair ^ Fnanct^ kérk. de son 
fiière attté. Bamnie d'Iagnuidt; chétell. dt dwamptocé tt de Mont- 
&iicon: jénçfwrs^ 1672, 1675. (r. 352, Je?. 99; r. 354, ;». 7^36; 
r. 405, p. 50.; r, 421, p, 67). Vassaux : MàuHet Anvril^ Sr de la 
Totaehe-Fki4e; Omîll.de Ba«tru, Sg. As Serrant; JiL(iiMs4e^Coi- 
gntslt, fréM. à Mortier «u pâlrl. dt F^ri^ et N. d*Aloîgnf , son 
éj^. ; C^rit d^Est^ablane^ Sg. d*fisooi»blanetet Verrière^ Jwm It Haste^ 
préTot d'IngrMidt ; GkaileB dt Sunson, v^tLÎ de Uaiiguer^ dt Bon- 
voisin, 4cuyet«k — Màin^mise stt les biens dudic Clau^ de Bretagne ; 
1699. (r. 425, p. 82t) 

BRETEAU (GuilLV Ser^ptufeerîti hyéê de Ik prévolé dt LocdMt ? 
Loches, 1319. ^, 432, p. 3^) 

BRfiTEUIL (Loms-Nicolu de), introdticteair des AmbaBsadeQrs et 
prraeeb éVPêJogtfn^ Baronnie, t. «.de Preoilly : ^urSy 1718. (r. 425| 
g>.28.) 

BRETHÉ faéaë), 8^ de Sabh>n. F. s. de la Villtiieu&^, par. de 
Baaoges: f^^uvant^ 1718. (r.438, p. 41.) 

BRETON (Jean le), écuyer. T, ». de la Rvvakrye et des Bordes î 
Dorât, 1506. <r. 452, p. 276.) 

BRETON (Radegonde le), f» séparée de Jaq«Ai» «/. Ittfue» de 
Sasàn. Office de Sorgetaleiie fiiyée, héréditaire : BànoS, 1605> (r. 353, 
p. 80, 108.) 

BRETON ^rie le)^ v« d'BdouitHl de C^Mppebj «eemtaè t«trfee 
de Pitnt et fidooard, Ujèucb en^uiBv T. s. dn Patt :.... 1678, /r. 410, 

BRETON, «ti. BMtbon rioseph àe)) de Fttye^ Owev.^ F. «. dt 
Paivâots^ «t m*içôis4}al«riei le Brethoiii léouyer. P. ^s. de Ransioine^ 
1717. — Maro-AugosM ie Brttoa, CSust,, li«ut.<ein, etk la Siaécli. 



Digiti 



zedby Google 



BiUB m 

4e %(iàfi%m. B|irqiuri# de Soiim(?i7a^ risUd'P)er<m ; 1736 : Xaifite^^ 
(r. 439, p. 97, 99 ; r. 442, p. 29.) 

BRETT {3e%^ le)t lAbonreur» Wv, Droiu^t, sa f , et ^can Priraety 
son beau-frère. Une pièce df terre «4 Ifi par, de Pery : JtffiAta»^#iirrT, 
Ï670.(r,445,p, 149,) • 

BREUEIS (Jean da), Pam,, à cause ^ Béatrix de Cp«irçop, a^^ f>. 
Maison a Taconay, dom^» cei^et uitles : ffabanh 13&1, (r» 47Q|ii, 
136,) 

SÂEUIL (sire Etienne de), Mrolio, BroHio. Terre appel. Comr 
mue : f^ichi, 1231. — Françoise, sa fille, Damoisene : domiceÙa 
Franqfsoia^ filia defuncii Stephwi dou ffruel, gnçndam domkelli. 
Hôtel, t. s. de Cordebœuf, par. de Parey : ^|%, 1301. (r. 457. p. 
172, 1780 

B&EUIb (Agnès, dame de), ir® d'Acbart de MemaTi Pam. Terres, 
bois, stfrfs, rendes et justice, es par. de3ei^P9 et de Vemay : Aunay^ 
ISOO, (r. 462,p. 308.) 

BRlîim. (OuîU. de), et Pierre de la Roclie. T. s. deBrenl, et justice 
à Issetpans : BUlv, 1300, (r. 457, p, 71.) 

BRËUIL (Gnili, de), autrement dit Godart, Dam, Maison, dom.« 
bois, prenne, dîmes, cens et taiUes ; 1322. -— Guill. du Breui), 
Dam. Maison, dom. e| seg., es par. de Terbent, al. Trebent, de 
Cressanges et Branciat; 1342 : Murât ^ P'emeuil. (r. 460, p. 240) 
r. 461, p. 32,) 

BREUIL (Guill, de), Pam. Rente tmr U (èoem^t de CSavelères : 
Bourb. , 1380.(r. 464,p. 86,) 

BBEUIL (Jean du), dit rOncle-de-Souvegny. Dom., dîmes, cen^i et 
tailles en la cWtell. de F^fmil ; 1398. (f. 459, p. 131,) 

BRBUIL (PerU'aAd de), Pam. Piveçs mas et dom. au dioc. de S' 
Flour, en la baron, de Calyinet : Haute- Auvergne^ 1414. (r. 471, p. 
149.) 

BREUIL rSimon du). Hi^tel et mole 4a Bmoil a S^ Aubi^» dom., 
cens et tailles; ens. la dlme de Qennetay, at^ Geleiuicit * -^ûifr^., 
1419. (r. 464, p. 451,) 

BREUIL (Jean du), cons. du duc de Bourbon et d'Anv, ensachant, 
des comptes. Gensives et menues reiUfs, èf chj^l. de àtçulUtM% et 
FemeuU; 1443. (r- 432, p. 46.) 

BREUIL (Jean du), écuyer, Sg. dud. lieu et de Bemae, vend à 
Robert Bafîart deux parts de l'hôtel noble de Plessae, par. de Mala- 
▼ille ; eus. les t. et seg. qui lui sont édiues d*Tsabeau de Beaumont^ 
de Marie et Norette de Montlieu, ses filles ; ladite vente ratifiée par 
François du Breuil, écuyer, son fils; 1481 ad 1487. (r. 1404, p. 
159 ; r. 1405, p. 301, 302.) Retrait de ces objets par le Ç** d'Angou- 
Urne. 

BREUIL (Phil. du), Seg. de la Cousterie ^u château : t/arche^ 
1506. (r. 452, p. 304.) 

BREUIL (Jean du), et Marguer. Merigot, sa belle-sceur. Le fief de 
la Valette. — Léonard du Breuil, curé d'Ahup, pçur lui etses neTe^z 



Digiti 



zedby Google 



180 BRE 

Pierre, Jean, Marc, Jacpies et Léonard du Brenil. Le fief d'Aïs : 
Marche, 1669. (r. 474, p. 27, 276.) 

BREUIL-HÉLION (Louis du), Chey., Sg. de 4a Vault. T. s. de la 
petite Yaulte, par. d'Usson : Civray, 1579. (r. 435, p. 85r) 

BREUIL-HÉLION (Pierre du), Chey., Sg. de Larau, pour Barbe 
Vigier de Monssy, son ép. T. s. de la Cour d*Us8on, à <^e échue par 
le décès de François Vigier, écuyer, son cousin-germain, fils de Fran- 
çoise Gombault ; 1664. — Louis du Breuil-Hélion, Chev., leur«fils ; 
Idem\ 1702 ad 1723 : Civray, (r. 433, p. 215 j r. 437, p. 51, 327, 
328;r. 438^. 62, 63, 497.) 

BREUIL-HELION (Emmanuel du) ^. Cher., pour Marie Martel, 
son ép., et pour Charlotte-Cather. du Breuil-Hélion, ye de Jaques 
de Neufcbèzes, Ghey. T. s. de ia Gueronnière, aL Guronnière, par. 
d'Usson ; 1676. — François du Breuil-Hélion, Chev., Sg. de Gombe, 
capit. au rég. de Gommissaire gén. de cayalerie. Même terre de la 
Gueronnière; 1687* — Louis du Breuil-Hélion. Gbey., Sg. de la 
Gueronnière, de Gombe et de Ghàt.-Neuf, père de Louis-Beraard du 
Breuil-Hélion. Ghey.^ et donataire de François du Breuil-Hélion , 
Gbey», lient, des maréchaux de France. T. s. de Yillegue, par. St 
Martin-Lare; 1698 ad 1716 : Ch)ray. (r. 433, p. 18, 19; r. 435, 
p. 211 ; r. 436, p. 147, 155 ; r. 437, p. 225, 226; r. 438, p. 92, 
93.) , 

BREUIL (Louise du), fille et hérit. de René du Breuil. Ghey., Sg. 
d'Ingrande, ^ de Gid)riel-Pierre d'Auiy, Ghey., Sg. de Girault, 
Ghàtell., t. s. d'Azé; ens. celle d'Ingrande : Angers^ 1735. {t. 426, 
p. 74.) 

BREUL (Etienne du), Ghey., capit. de cayalerie. T. s. de la Brosse 
et de Ghauyière, par. de La Yau S^ Anne : M<mtluç(m, 1723. (r. 478, 
p. 400.) 

BREULE (Jean des), écuyer, l«r chambel. du duc d'Alençon. F. s. 
dePoiflou : Chaveroche, 1512. (r. 452, p. 68.) 

BRETaAT (Louis), écuyer. Moitié de la Mote-Barberier^ et de 
la terre, bois^ garenne de Ghampressin : Bourb,^ 1443. (r. 432, p. 
«.) 

BRETSSENT (Pierre), Ghey. Gensiyes sur le mas de Rechaigne : 
Beatifeu, 1321. (r. 488, p. 70.) 

BREZE (Pierre de), Ghey.^ Sg. de la Varenne, cfaambd. du duc 
d* Anjou. T. s. de Bruchessac : 1451. — Pierre de Brezé, G^ de Mau- 
leyrier, g^ sénéchal de Normandie, obtient du G^ du Maine, Fh^td de 
ia petite et g^ Barbette à Paris ; 1457. -— Jaques de Breaié, reyéta 
des mêmes titres. T. s. de Bi*uchessac et de la Varenne, 1484 : ^n- 
gers. (r. 353, p. 7 ; r. 1338, p. 471 ; r. 1341, p. 185.) 

BREZONS, al. Bresons et Breçon (GuîU.), pour Alise de Parède, sa 
f«. Maison, terres, dime, bois, cens et tailles en la par. de Neuy^ise, 
etc. : Beçay, 1357. (r. 455, p. 205.) 

BREZONS (Pierre de), Ghey. Accord entre lui et le monastère de 
5^. Flovr, au sujet des châteaux yle Montréal, de Breson et de Gesène; 
1301. (r. 471, p. 132.) 



Digiti 



zedby Google 



BRI 181 

BRESONS (Claude de), Chev., fils de Jean de Bresons, Chev., et de 
Gilberte de S^ Aignan. T. s. de la Roc{uey de Balzac, Paulhac et autres 
lieux : Mercœwr, Montpemier, 1669. (r. 499, p. 386, 387.) 

BRESOIfS (Michel de), S' de Serières, ou Ferières, fils de Jean- 
Jacques de Bresons, écu]p«r. Fiefs de Mandillat et de la Coutiol, par. 
de Therendes, reler. du Roi k cause de sa vicomte de Cariai^ et re- 
jMHTtés à Rîom, Le même pour Magdel. de Bresons, y* de Louis de 
Lantoing, écuyer, tutrice de Gabriel, Antoinette et Gillette, leurs en- 
Êints. T. s. de Charmenssat en la seg. de Mercceur ; 1669. (r. 499, 
p. 651, 652.) 

BREZONS (Jaques-Germain de), Chev. T. s. deVerteserre, par. de 
Ift Chapelle-Laurent : Eiom, 1669. — François-Germain de Brezons, 
prêtre, Chev. , son fils ; /rfem ; 1684. (r. 499, o. 113; r. 603,p. 319j 
r. 604,p. 118.) 

BREZONS (Anel^Cbarles de), Chev. ChAt., t. s. d'Auterive-sur- 
Alller, de Gondale et de Nerebrousise, es par. de Cendré, Coumon «t 
autres: RUm, Usson, 1669, 1677. (r. 499, p. 110; r. 511, p. 
36.) 

BREZOTZ (Hugues). Dom., cens et rentes, avec dr. de lods et 
Tente en la par. de S^ Roman en Roannois. Forez^ 1323. (r. 493, 
p. 108.) 

BRIANNE (André de). Dam. Serm. de fidél. et prom. d'aveu au 
rire de Beaujeu ; 1400. (r. 486, p. 127.) % 

BRIAB^ (Louis), écuyer. Hôtel fort de Berberie^ dom. et mouv. en 
dép. ; reiites et censives en la par. d'Estroussat : Bourb.^ Estote^ Hé- 
ris$on, 1443, 1453. (r. 453, p. 245, 246; r. 469, p. 61, 69.) 

BRIAULT (Jean), écuyer) juge au présid. de jÀfudun; 1595. (r. 
352, p. 179.) Pour mémoire. 

BRICHANTEAU (Louis-Fauste de), Chev., W* de Nangis, B^n de 
Bfeillant. T. s. de Mareuil ; ens. le g^ fief de Moleray ; 1680. — 
Louis-Armand de Brichanteau , Cfaev. , Brigad. des armées, Cé- 
sar de Brichanteau , Cbey. , et Magdel. -Thérèse- Angélique , ses 
frère et sonir, enfans de Louis Fauste ; Idem ; ens. la t. et seg de 
laCroisette; 1706: Issoudun^ Fierzon. (r. 445, p^ 315; r. 448, 
p. 132.) 

BRICHAPiTEAU (Louis de). Cher., Sg. de Bannegon, pour son 
père, François de Brichanteau, Chev., B^^ de Gurcy, al. Courcy, 
Moitié de la h. m. et b. justice du prieuré de N.-D. de Chaumont : 
Dun-le-RoU 1714. — François, C^ de Brichanteau, Chev. T. s. de 
Bannegon, aL Bonnegon, par. id. ; 1717. — Louis. M*» de Brichan- 
teau, Chev., Sg. de Courcy, même terre de Bannegon; 1722 : Ainay, 
(r. 449, p. 156; r. 477, p. 241 ; r. 478, p. 299.) 

BRICHART (Jaques), écuyer. Fief seg. de Ville Obier, al. Ville- 

Lobier : Murât, 1505. (r. 453, p. 53.) 

^BRICnrO (Ant.), curé de Neuville. Maison, dom. et rente noble, 

«^^pel.<ïrois-Foumeaux, par. de Massieu, acq. de Jeane-Marie Sabot, 

v« de Jean-Pierre-Marie de Ruols, écuyer : Lyon, 1731. (r. 498, p. 

62, 63.) 



Digiti 



zedby Google 



m BM 

BRIÇOMNET (Pratiçois), seortft. du &oi. F« $. cfAxo^Hnor-Tmas : 
Gfcn, 1609. (r. 452, p. 202 j r . 484, jp; 142.} 

BRIÇONNET (Cather.), y* d« Thomas BoUer» Cbev., B^» dt St Cir- 
gue, conf. gén. des finances. T. s. de Xhori et du biouUq de la Bo* 
cbelte : Amboise, 1524. (r. 432, p. 83.) • 

BBIÇONJSET (Jeanne), ve de Jean Galtocheao, maire d^ la ville de 
Tours. T. 5. de Gilbert : Amholie, 1536. (r. 432, p. 166.) 

BRIÇONNET (Pierre), écuyer, détenu en la prison de Melle. J. s. 
de Monplaisir ; 1668. — Guillaume Briçonnet, écuyer, S** de Bremfant, 
son fils, et de Marguer. Heyrard ; Idem ; 1689 : Melle ; ens. le M et 
seg. de Maillé, par. de Villefolet; 1705 ; Chisaye, — Pierre Briçon- 
net, écuyer, Sr de Bramefant. F. s. de Maîlié«Champeaux ; ibid* , 
1716. — Marguer. Briconnet, fille de feu 'Pierre Briçonnet, écuyer. 
Même fief de Monplaisir ; 1716. (r. 433, p. 184; r, 436, p. 306 5 
r. 437,p. 21;r. 438,p. 83, 84.) 

BRIÇONNET (Henri), Chev., Sg. de Lessay. T. s. de Coatremorct, 
par. de Fussy, acq. de Cather. Bigot, ir* de Jules-César Jaupitre, 
écuyer, et fille de Jaques Bigot, écuyer : Bourges^ 1700, ad 170&, 
(r.447,p. 171;r. 448,p. 33, 116). 

BRIÇONNET (François-Bernard), Chev.» M*» d'Ossonville, capit. de 
cavalerie, fils de feu Bem. Briçonnet, Chev., donataire de Françoise 
le Prévost, sa mère. T. s. de Germigny. par, irf. : Bourb,^ 1701. (r. 
476, p. 147.) 

• BRIÇONNET (Guill.), Chev., Sg. d'Angliers, mari de Gabrielle 
Briçonnet, pro-tuteur des enfants d'elle et de feu Maximilien Bouton, 
Chev., Sg. de la Baugizière, son premier mari. F. s. dePrédorin, par, 
de Paîre-sur-Vandée : Pouvant, 1706. (rH437, p. 100 et auiv.) 

BRIDELâZ (Martin, dit), du petit Bourdeaux. Fief en la par. S^ Sym- 
phorien de Marmaigne : Huchon^ 1340. (r. 489, p. 331.) 

BRIDIERS (GuilK), Dam., à cause de Pétronille de Guiçay. Hôtel, 
t. s. de TEstang et du Pont des Forges; ens. la dfme de S' An- 
gel; 1374. — Huguet de Bridier, Chev. 5 Idem; 1422, 1445. — 
Claude de Bridiers, écuyer. T. s. de Grosb^z, et 2/3 de celle de 
PEstang; 1506 : Hérisjfon, Moniluçon. (r. 453, p. 118; r. 461, p. 
157, 248, 292.) Vassaux : Jean de Boster-Menoulx ; Guill. de 
Bleaune ; Perrin de Cortix : Jean le Groing ; Pierre de la 'Salle, Da- 
moiseaux. 

BRIDIERS (Jean de), Chev., B^o de la Marche. Baronnie de S^ Ju- 
lien ; ens. les ûefs de Buxières, la Chaux, le Breuil et autres : Crosanê^ 
1669. (r. 474, p. 80.) 

BRIDIERS (François de), Chev., Sg. de Gartampe et autres lieux, 
comme hérit. de Louis de Moumacanet, Chev., son oncle. T. s. de 
Plantere : Crosant, 1684. (r. 474, p. 660.) 

BRIDIERS (Marguer. de), Y» de Jaques de Ligondès, al, Ligon- 
dab, Chev., comme ayant ta garde noble de leurs enfans, Michel JK. 
autres. T. s. de Nouzerines, Vieille-Vigne, etc. ; 1685; lewi. ternP' 
saisies réellement sur elle, 1706 : Issoudun, (r, 446, p. 367 ; r. 448, 
p. 130.) 



Digiti 



zedby Google 



Bfti m 

èèr. en la cMtelK de Guéret ; 1507. (r\ 462, |i. 286.) 

BRIELLE (Ant. de), écuyer. F. s. de Trouy^ 164:^. -^Ja^fteBde 
BfMW, ^fCKÊj^ty SOU àk^ at. en pak.; /<f9m ; eus. le ief de Pigni ; 
1669. «^ Amt. «I Jaques des BneUe», enfans de Tkomas dt Brielles, 
écayer. S' du Trousaj. Le fief de Corps ; 1669i — Jean de Brielle, 
éoàj^r, Sr de Corps. Terrage de là Perisee ; 1688 : DUnrle-RoU (r. 
448, jK 1: r. 44^, p. 42 ; r, «47, p. 8.) 

BftKUOAX^ ^/. Bnondax (GuilL ^, bourg, de Villefranche. 
AtDie de 10 1. tour, «t deusc hommes taill., es -par. de Viilenea?e et 
Meuinfo; 1479, 1478. -- Noble GoUl. de Brieudax, Sg. dad. lieu. 
Ckit. fort. ^ Cbaneias, ]. b% m, et K, dom., dîmes, 12 borames taifr- 
lables, rente de 15 l. tour, «t autres dev. en la châtell. de Beauregard; 
1482 : BemÊjeM. (r. 487, p. 41 ; r. 488, p. 87, 68.) 

BBIG3NDN (M" François), éeny^r, 1^. dt JuUy; cbaneelier de Lan- 
§Ms, «t (3amde BrSgnon, ëmiyer, son frère, Sg* din Plexis, enfans de 
feu André Srignon. Vente patf eux faite à la Dueb. de Bourbon, d'une 
rente sur une maison et d^. sise^n faub. de itfbWifM; 1509. (r. 
1474, p. 2J47J 

BâILLAïC <Fterre d^, écuyvr, Sg. d'Argy, ni. d'Argé. Hôtel ei 
àovù\ dn 'Pèdt Cmuail, reMes et dev.: ens. le bois Follet : Lou(hm\ 
1449. _ Jean de Brillac, jChev. T. s. de BriUac : Marche, 1506. -^ 
Rmë de Bttllâc, Sg. d'Argy . Chev. <de l'ordre. W d'hôtel de la K«iRe. 
T. %. de Mmss \ ens. les fie&^ P^Ait-Breuil et de jU Jlocbe-Rigault : 
Loudun, 1580. (r. 341, p. 47, 49 ; r. 346, p. 15, 29, 37 ; r. 351, 
p.ftçr. 452,p. 328,) 

BftnliÂC (Pierre de), écuyer, S** de Noènrarei, lieut. gén. crim. 
en la sénécb. de Poitou. T. s. du Châtellier : Montrichardy 1G06. 
(r. 554, Pi 90^ 

BâlUJkG iMmû de), de Nontièrès, y* d'Hector ide S^ Georges, 
Gbtv. Sf. deDirae^ comme tutrice de leùr-fiis Lonis^Ilector et antre^ 
ealans. Le fief Jaquélin, par. de Tbttie : nùcheforU 1717, 1720. 
(r. 439, D. 79, 80 ; r. 440, p. 39.) 

BRHàU^ (François), Office d'buissier audieneier, et préconiseur 
juré dans les juridictions ixyyales de B^iwrges ; 1675. (r. 445, p. 382.) 

BRILTjyST <ADt.)^ md et Claude Bnlyant. son frève. Fief de Vil- 
Idot : jlforc^e, l€e9. (r. 474, p. 69.) 

BBOn^ (^eatt)^ audîtenr ck la cbamb. des confites de Paris. T. s. 
de laBussière : Gien^ 1513. (r. 484, p. 119.) 

BBINON (Ànt. de), écuyer, F. s, <le Thoury-sur-Be^re, et de la 
Motbe^Cberal, es par. de S^ Ponrçain, de Chapeau et de Vomas : 
Moulim, 1716 od 1723, <r. 477, p. 142 ; r. 478, p. 24, 177.) 

BAIfiîON {Gaspard de)^ écvyer, comme tuteur des «nftuM de Gil- 
bert de Brinon, ^écuyer, «et d'Anne Boucdier. F. s. de Mendie, par. de 
Gwcy : Botjf*., 1724, (r. 478, p. 488.) 

«i^BBIQN (Gui lie), Dam. Maissn ferte, dem., fin^t, mosv. de 
Bno«i ; ens. le bmis «t dtang d'AmncH^dès-firoces, es par. de Gnter, 
S^Léfertft ant»s^ fvtésens Jean de «anos, Chev,, «t Pemi de 



Digiti 



zedby Google 



184 BRI 

CranM, Dam.; 1276 ad 1313. — Philib. de Brioa, Dam. Maiaon 
forte, dom. et seg. de Brion; 139!2 : Bourb.-Lanc^. (r. 466, p. 145, 
152 ;r. 467, p. 24, 25.) 

. BRION (Bertrand, sire de) • Echange arec Guyges de la Roche, Oier.^ 
des ficfe de F^eycol etxle Barbeyrac' contre ceux de Saleyret et de 
Thyason : Forez, 1337. (r. 1398,;). 739.) 

' BRION (Bermond, al. Bremond de), Cher. Traité de mar. entre 
lui et Beranguette, al. Marguer. de Montchenu, fille de feu Ant. 
de Montchenu, Sg. de Beausemblant ; 1426. — Ant. de Brion, 
écuyer, leur fils, autorisé par son père, dispose en faveur de Jean de 
Brion, son frère, des biens meubles et immeubles à lui délaissés par 
son aïeule Philippine de Montreyel : Forez^ 1446. (r. 1396, p. A2i, 
429,431.) 

BRION (Jean de), écuyer, M^ de Combronde, cons. an parL de 
Paris. T. s. de Salvert, par. de Ghàt-snr-le-Gher ; 1669, 1683. — 
iSoel-François de Brion, Chey., M^ de Marolle, B^ de Salvert. Le tiers 
des fiefs de Beauvergîer, Sauzet et Listenoit, par. de Sauaet ; 1712 : 
Gannat. (r. 477, p. 63 ; r. 499, p. 658 ; r. 503, p. 99.) 

BRION (Gabrielle-Henriette de), fille de Jeanne Thabut; et f° de 
René de Bessay, Chev., Sg. de la Vouste et des Rochelles. F. s. de la 
Tour de Sauveré, par. S^ Hilaire-sur-rAulise : younatU^ 1699, 1716. 
(r. 436, p. 320; r. 438, p. 176.) 

BRIONNET (François), écuyer, Sg. de Givray, lient, de laG^ Lou- 
v^terie de France. Le fief de.Manivieu, à Comas : Lyon^ 1699. (r. 496, 
p. 142.) 

BRIOUDAT, al. Baoudat (Hugonin), de Scole, à cause de Cather. 
des Forges, sa f . Héritages en la ehàtell. de Murât ; 1322. (r. 461 , 
p. 80.) 

BRIOUDE (Louis), bourg., pour Marguer.- Toumayre, sa f", fille 
de Jean Tournayre et de Magdei« des Vignaux ; et après eux, Marie 
Brioude, leur fiUe. Maison noble du Mas, al. Malfomier et dép., par. 
de S' Jean d'en Val, Elect. d'issoire : Usion, 1670, 1683. (r. 502, 
p. 32; r. 503,p. 32.| 

BRffi.OT (Toussaint), juge au siég. présid. de Moulins, veuf de Ma- 
hjLe Liquin, pour lui et ses enians, héritiers de leur oncle maternel 
Pierre liquin, lient, au rég. d'Enghien. F. s. d'Autruille ; eus. le bois 
de Breuille, et partie de la t. et seg. . de Montgamaud, par. de Ya- 
renne, Tseure, Lusigny et autres : Chaveroche^ Moulins. 1685. (r. 
474,p. 581,582, 598.) 

BRIS, al. Brix (Raoulin de), Dam. Hôtel de Bris, dom. et dr. en 
dép., 1301. — Hugonin de Bris, Dam., et sa ^ Alix de Ays, -fille de 
Guill. de Ays. Dtme de Ferment, cens et rentes ; ens. un domaine 
qu'il partage avec Guill. son frère, en la par. de Lourroux ; 1344 atf 
1375. — Jean de Bris, Dam. et Agnès de Aes, son ép. Dimes, Pi^' 
vignes et cens, es par. de Lourroux, de Yenas et S' Copras ; 135$. — 
Denis de Bris, Dam. Dime de Ferment, cens et rentes au territ. dé 
Pallax et de Groxet» par. d'Avalon: 1410. — Jean de Bris^ écuyer. 
Deux parties des dines de Froment et de Giverlay, cens, et rentes. 



Digiti 



zedby Google 



BW 185 

1440. — *- HiigaetleâeBrîs DamcifieHA, v^ de Otiill. Béuddé, paroiss. 
de Loaroux. Trois parties de la dimè de Fromopt ; 1454. — Loirîs de 
Briby écayer. Maison, t. s. de Bols, par. de Blafllet * 1488 ? Héftoson, 
(r. 462, p. 1«, 2a, 4e, 56, 74, 88, 18§, 191^ 199, 244 ; r. 464, 
p. 16; r. 482, p. Il ; 484, p. 86.) — Francis de Bris, éeiiyer, pa- 
réifis. de Beaolne } mtwat, 1506. (r. 460, p. 32^.) 

BRISAY (Alexandre de), Chev. Hôtel de la Rocbe-Bnsar et dép.^ 
1945, 1389. — Jean de BHsay, mineur, âls de Gilles de Brisay, 
Ckm. H6tel fort de Donzay ; 1402 ad 1442. — Aymeri de Brisay, 
obtient du doc d^Anjoa la permission de classer em la garenne de la 
terre de Mirebeau; 1405. (r, 830, p. 77 md. 81. > Voy, Sienne. 

BKISSB (Jean et Barthélémy). Cens et rentes en la <^lifttell. d'Au- 
kussm ; 1506. (r. 452, p. 235.) 

BRISSë (Barthélémy et Silyain), frères. T. s. du Chier, par. S^ 
A^it de Tarde, dioc. de Limoges': i9oi#r6., 1511. fr. 483, p. 54.) 

BRISSfiT (Rénë), écuyer, S^ du fief de Vilteteau, F. s. d^ la 
Poataine-Espinette, « q« fWt à Jean Brunet et Bertliomée, sa f* ; ' 
t ensuite à Jean Briceau, et depuis à Jean Brisset, l'alné, mon àîeul^ 
» puis k Jaques Brisset. éouyer^ mon père, et k présent à moi » : 
Mort, 1671, 11574. (r. 433,p. 8^; r. 434, p. 14.) 

MUSSON (Jean), tient du G^ de Fùre% use vigne à S^ Germain- 
Ifl-Tal; 1473. {t. 1402, p. 1292.) 

EEtISSON (Jaques), garde du scel à% la ^e d'Isseudun, S* de 
fiellèvue. dlaquième partie de la* dhne du g^ pressoir de r-archevé- 
que aL la dlme des ^ndes vallées, par. S^ Lezaigne; 1689. — 
•<» CiiaHes François Brisson, Sr de Poroheresse et de la Sauzaye, 

farde du même seet ; Idem: 1694 : hsoudun. {r. 447, p. 42, 99, 
46, 154.) 

imi8S0N (Olande), Fief de la Mette, en la par. d'Tseure : Mou- ' 
Hnêy 1690; eos. le fief et seg. de ^enillac, par. de 6esset, nouv., 
acq. : f^emeuil; 1697. — Claude Brisson^ son ^k, ckan. de Mou-^ 
tins \ Idem ; ens. le i&ef du petit Cbàt.-MorQuid, et la dlme du Bou- 
ehet, par. de Ceisset, Meillard et Saulcet : ChmnMk^ ^erneuU, 1710 
0d 1719. (r. 475, p. 46, 20flj r. 476, p. 251 ; r. 477, p. 553, 554, 
646; r. 478, p. 18.) 

^ïSSOIf (Mathurin), S" de la Pagerie, présid. aux traites de 
Poptcnay-le-G^. F. s. de la Piholicre, par. de Payrv-sur-Vandée } 
^ùumnê, 1698 ad 1716. (r. 436, p. 144; r. 487, p. 306; r. 438, 
p. 182.) 

BRISSON (Philib.). T. s. de Sale, par. 4k9€aise : 5^. P.-U^Moust.^ 
1709. (r. 476, p. 37.) 

BRISSONNB, at, Brissonnet (Glande de), éenyer. T. s. de la Gban- 
mette, relev. de T^t. de S» Flour : MEom, 1669. h. 499, p. 864.) 

BRIYES (Lucrèce), ▼« de Mathieu Sauret, Sg. de la Ronssière. 
Terres sises à Mont-Senrier, par. de Joussat : Mttm. 1669! (r. 499 

p. m.) 

BBdVlS (PHtm de), Cher., très, de France, ils de Jean de 
BriTea. T. s. de Peyrusse en FÉIeet. de Si FhuT} 1669. — OulU. de 

81 



Digiti 



zedby Google 



186 • BRO 

Brives, Chev., aassi très, de France, son fils; idem ; 1682. (r. 499, 
p. 395; r. 503, p. 8.} 

BRIZAT (Claude de), ëcuyer, Sg. de Rivau. Rente sur les de* 
nîers de la prévôté de 5a«mttr ; 1491. (r. 348 W*, p. 16.) 

BRIZAT (Jaques-René de), Chev., gouverneur du Canada, et 
Cather. Courtin, son ép. T. s. d'Avesnes : Sonnois, 1687. (r. 421 , 
p. 49.) 

BRIZAY (Pierre-Réné de), Chev., Sg. de Neuville, brigadier 
des armées. T. s. de Boueri : ChâtrGonthier, 1715. (r. 425, p. 32.) 
BROC, aussi Brocq (Girard de). T. s. de Plessis-Berthelemcr : 
Chât.-du'Loir, 1489. (r. 348 bis, p. 18.) 

BROC (René de), écuyer, fils aine de feu Jean de Broc et de 
Renée le Brun. T. s. de la Ville-au-Fourrier, 1508. Vassaux : René 
de la Chesnay et René de Marconnay, écuyers. — Jean de Broc, 
écuyer, fils des feus René de Broc, et de Perrine Boulu. Même t. et 
seg. ; 1550. Vassaux : Jean le Conté, Sr du Couldray; René de 
l'Espinay, Sg. de Courteau; René du Fresne, Sg. dudit lieu ; Eus- 
tache de la Roche, Sr de Vaille, écuyers; Charles Turpin, B^ de 
Vihiers. — Charles de Broc, écuyer, Idem\ 1605. — Victor de 
Broc, Chev., son fils aine, et d'Anne de Savonnières. Même t. et 
seg. ; ens. celles de Pamay et de Chamay ; 1665. Vassaux : Jaques de 
Broc, Sg. de la Roche ; Guy de Laval, Chev., M^ de la Plesse; Charles 
de Maillé de la Tbur-Landry, M** de Jallesne, Chevaliers; Blarîe de 
Broc, V® de Nicolas de la Rivière, Sr de Montigny; Jean du Boul, 
écuyer, Sg. de Sainctré; François de Cantinneaux, S' de la Chas- 
taigneray ; Charles de l'Espinay, S' de Courleon ; Jaques de Girard, 
Sr de Ballée du Fresne ; François Laspaie ; Abraham de la Motte ; 
Renée Prudhomme, v^ d'Ant, Prévost ; Charles le Roux, Sg. de Ton- 
cheau, écuyers. Marc-Ant. Saladin d'Anglure, Sg. du Bellay : Baugé, 
(r. 347, p. 14; r. 351, p. 107; r. 357, p. 123; r. 365, p. unique ; 
r. 406, 407, pp. uniques.) 

BROC (Mathurin de), Ghev. de TOrdre, Sg. dudit lieu de Broc 
et de Lizardière, par son proc. Sébastien de Broc, écuyer, Sr. de 
Peraix. T. s. du g^ et petit Livemois, par. de Vaas; 1604. — Sébastien 
de Broc, Chev., son fils; idem; ens. la chàtell., t. s. de Foultourte; 
1617, 1661. -^ René- Armand-François de Broc, lient, aux Gardes, 
pour Michel-Armand de Broc, capit. au rég. du Roi infiinterie. 
Le vicomte de Foultourte ; ens. le fief et seg. du Puylivemois, de 
Sibaud, etc.; 1741 : Chàt.-dU'Loir. (r. 352, p. 134 et suir.; 
r. 355, p. 7, 112; r. 427, p. 35 ; r. 456, p. 61.) 

BRCiC (Armand de), Chev., fils de Michel ae Broc, Chev. des 
Ordres. T. s. de Chemiré : Bougé, 1665. (r. 357, p. 129.) 

BROCQ (Pierre de). Sa terre et seg. de Brocqv saisie féodalem. 
sur ses héritiers; 1681. — Elisabeth Prudhommeau, v» de Michel- • 
Claude du Brocq ayant la garde noble de Léonard de Brocq, leur 
fils, rend hom. du vicomte de Foultourte, et de- la chàtell. de Brocq, 
apparten. audit mineur et à ses cousin et cousines germains, René, 
lK)aise et Marie le Roj, enfiins de feu René le Roy, Sg. de Montau- 



Digiti 



zedby Google 



BRO 187 

pin y et de Louise de Brocq, héritière du feu G** Pierre de Brocq, leur 
oncle : Tours, i682. (r. 410, p. 11, 24.) 

BROC (Françob du), ëcuyer, lient, d'infant., et Charles- Arnaud du 
Broc, son frère. T. s. de .Ghabé, par. de Chatenoy et d'Aiy-le-Vif : 
Belleperche, Moulins ^im, 1729. (r. 478, p. 557; r. 479, 
p. 5.) 

BROGE (Raymon de la), de Brocia^ al. Brosse, fils de feu S^in 
de la Broce, Chev., et Agnès son ép., fille de feu Aymonin de Bur- 
rienne. Deroirs féodaux perœpt. à Chambon, par. d'Atersy ou 
Àtresy : Bourh., 1286. (r. 1355, p. 89.) 

BROGE (Jean de la), Dam. Fiefs au Monceau et en la par. de Trisi : 
Moulins, 1300. (r. 454, p. 300.) 

BROGE (Pierre de la), Gbev. Herbergem. de la Broce ; rente sur la 
prévôté de Tours, et dr. d'usage en la forêt de £ocAe« ; 1318. çnviron. 
(r. 432, p. 30.) 

BROCE (Helyes de), Cher. Gbàtell. et h. j. de Montresor : Loches. 
1319. (r. 432, p. 58.) 

BROGE (Simon de la), paroiss. 4^ Lintigny, a/. Luicighy. Menus 
cens à Yillemonteis et au Prapara, par. S^ Habund : Forez^ 1333, 
1337 . (r. 490, p. 69 ; r. 491 , p. 57 .) 

BROCE (Louis de), Ghey., sire de S^ Sévère et de Huriet. 
Hôtel, t. s. de Perigort, et Tétang des Landes : Mont faucon; 
eus, la cbâtell. et baute baronnie de Huriet, s'étendant sur dix-buit 
par., acq. de Guill. de Rocbedagon, Dam., et de Marguer. de Mont* 
luçon, sa f^ : Montluçon, 1354. (r. 461, p. 139 j r. 462, p. 93.) 
Rel. de lui : Guill. de'Cbât.-Neuf, et François de Puy-Guillon, Ghe- 
▼aliers ; Guill. de Laage et Alise Malagrafle, sa f*; Pbil. du Puy ; 
Hugues de Limonte; Gadiflbrt de Maleray ; Guill. de Yîersat, Da- 
moiseaux. 

BROGE (Jean de la), Pam., paroiss. de S^ Béguin. Hôtel, dom. 
et s. de Fremegny, par. de Ghastday : Hérisson^ 1367. (r. 462, p. 
90.) 

BROGE (Borrin de la). Dfme et cens en la par. de S^ Bonnet : Fer- 
neuU, 1408. (r. 460, p. 218.) 

BROGE (P^il., Jean, Tsabelle et Jacpiete de la), enfans de Hugonin 
de là Broce. Moitié du fief de la Broce, dîmes, tailles, cens et rentes, 
es par. d'Iseure, S^ Bonnet et Neuville : Moulins, 1411, (r. 454, p. 
129.) Non nobles. 

BROGELÉE (Guill. de), de Brociala, Daïn., et Béatrix, sa f», fille 
de feu Guillemin de la Motte, Dam. Tènemens, dîmes, moulins, bois, 
garennes et bommes taillables, es pac d'Augy, Ourou et Limoise : 
Belteperche, Bourb,, Moulins. 1300 ad 1343. (r. 454, p. 141 j r. 
464, p. 304 ; r. 465, p. 170, 198.) 

BROGEI^E (Seguin de), comme neveu de Guill. Brocelée. Des 
bordelages, cens, rentes, tailles et cbampart. en la par. de NeavUle : 
Moulins, 1357. (r. 454, p. 43.) 

BROGES (Gui- des), Gbev. T. s. de S* Alire-de Vallenche : BUly, 
1300. (r. 457, p. 201.) 



Digiti 



zedby Google 



186 SBO 

B&0CE8 {htM des), Dftm. Doro. «t àt. en la par. àe Bcison : 50«* 
r^y, 1300. (r. 467,p. 247.) 

mOŒS (.3^ des), de BroeiU^ VîguierdeS^ Giran-le-Pay. MaÎM>a 
de la If oie des Brooes et lossés ; eus. deux tènemens en la par. de Pa* 
rensay, Parenniaco ; 1301 : BUip. {r. 4S6, p. 15.) Non noble. 

BROCES (Guillin et Petemin des), frères. Vingt-cinq quartelées ds 
terre k Sîndré : Chaneroehe, 1301, (r. 468^ p. 334.) 

BBOCES {Ysabelle des), Dame de la Ponge, ^ de Guill. de Saioer^ 
autrem. de la Rivière^ ou Rivoire, de Bipperia^ Dam. Dîmes etmouT« 
es par. de Tresail, Varenne-sur-Tescbe, et autres: -Chtwerochey lS2â. 
(r. 488, p. 255.) 

BROCES (Philippon et Berthomer dfii)^ en^sde Jean des Brocca* 
Partie de prés et dt tent& an territ» «dé la Yiellate i B^wrb^^ 1444% (r. 
464, p, 388w) Non nobles. 

BROCHET (flenry-Perrin du), bourg. Maison à i^o)i; 1727. 
(r.810wp. 1.) 

BROE (Pierre), S^ de la Fougerolle, docteur en dr. à l'dMivtrsité 
de Doui^es^ et Pbilip. Broë, Sr de Villebeuf. Dimes^ «eus et rentes 
eft fai parv d'Ourouer : Bîm-le-Roi, 1679, 1688. (r. 445. p. 305 ; 
n 447, p. 10.) 

BROE (Masguer. de), V» de Nicolas des Champs, écuyer. B<« de 
Mirebeao^ eecrét. du Roi, bërit. en partie de feu Micbj^l de Broé «ti*- 
pulant Jean des Cbarmps, éeayer, B^o de Mirebeau^ T. s. de la Mal- 
lerée : MontUiçon, 1688. (r. 477, p. 684.) Voy. Champs (des). 

BROGIAE, <U. Brolio et Brolbio (Victor-Maurice, C^ de), M^ des 
camps et armées» puis. Ueut.-igén. X. s^ de S^ Anttud, S^ Salnmin^ 
Chanonaty Mentpeiroux "et autres nouvell. acq^, et en partie des biens 
du M^ de €bamp -Denier : Clermant^ Oannat, Âiouh 1^B4 ad 1716,. 
(r. 503, p. 310 ; r. 506, p. 276 ; r. 507, p. 97.) 

Baoniifi (Ouill. ètU autnnnv dit Oopdart, Dam. Maison, ^iom., 
bois^ jgareflme, dhne et cens «n la par^ de Terbent : ^ememiL, 1322« 
(r. 460, p. 219.) 

BROMOND (Franoonnet)^ Sg. du. Coux^ Dam. et Mavfuer. Lawu, 
de f^alléy son ép. Maison, dom. et dey. en la par^ de Laym ; Mont- 
lupùfi, 1406. (r. 461, p. 214.) 

BRON (Pierre ès)i, dit Ysnard^ Chcfv. Maison de Qieugens, etime 
rente de 20 Uvw, au -mandement de Remrie^ ^^u'il vel. de Humbtrt de 
Viflars, sire de Rossillon et d'Annonay^ fils de N. de Tayre^de Vili^ 
lan : Forez, 1367. (r. 494, p. 143.) 

BRQN (Charles de), écuyer, Sr de Lomoy, fils de Balthasard de 
Bron, écuyer. F. s. de Plnd-de-Varennes, par« de Neuilly : iDun^e-Aoi^ 
1669. (r. 445, p. 30.) 

BRON (Marie* Anne de), Damoiselle, fi^le de feu Charies de Bran, 
écuyer. F. s. de Lorme, par, de Bransat : Femeuil, 1711, 1^17. — 
Phti. de Bron, écuyer, son frère. T. s. de Pontlin, par. dsîS^ Plaisir : 
Bourh., 1716. (r. 447, p. 54, 606 ; r. 477^ p. 213.) . 

BROISNE (Pierre d^, Dam^, pouf Françoise, «a fe, fille de Pierre 
de Moutâor, Dam. F. s. de Longs, mandem. detMt c Bem^eu^ 1403. 
(r. 488, p. 3.) 



Digiti 



zedby Google 



BB0 1» 



:raON0D (Noelk), v«d'Aiit. liartin, m, m part, 
àm lean enliuift* F. ft. de S^ Prie, a/. S' Priest, pAr. de mèiie mmb r 
(kumat, 112% 1727. (r. 478, p. 240; r. 4«0, ;i. 120.) 

BROSSAt)OL (Eroond de), Cher., recon. tenir son chkL 
for!» etd^,daMoaastère de S^ Flour^ ordre àd Ckury^ dîoc. de 
Clcnseat i 1270. — Bertrand Bro«adal, Ghev. ; ftiem, à cause de ck 
terre et seig. d^Anglars; 1274. — Emonet et Ovarinet^ enfîuu ide 
fnfimoncl de BnMsadol, Dam., stipulant pour eux Kîerre des Mai- 
son*!» Dam* ^^^^ tuteur. Procès contre ie Sire ûuarin de Ghftt.-Neii^ 
âg, *d'Aachcr, à cause du ch&t. de Brossadol ; 1.376 : Ju9. {r, 47 1« 

BaOSSABD (Maric^ ye de Guill. Labbe, ëcuyer^ ayant la g«i4t 
BoUe de Guill. Lahbe, leur £ls. F. s. de S^ LMip et de Mardalon : 
Dêm^-Roi, 1676. (r. 446, f>. 255.) 

BROSSART (Jean), ëcuyer. Dom., cens et rentes es cbàtell. de 
Bemajf ^^emeuU; 1506. (r.452,p. 125.) 

BROSSAS (Ayneri et Aal.). Maison, «srim, prés, iardia^ eft là 
car. S^ EulaUe : yiuv. , 1 502. (r . 47i , p. 1 1 4,) 

BROSSAT (Jean), Bam. Maison ibrte appel, la Tour de BesMn, 
dmn. et dr. en dép. ^ 1666. — Girardei^ sa v% ccniiBe iUiIlcioc éê 
Jeanne, leur fille ; Idem ; 1374 : Beçay^ Souvigny. (r. 467^ p* 104, 
22J^ 

BROSSE {Jocerànd dej, Srossi, Sg. de Branoîdoa. F. s. de Bm^j : 
F4n'ez, 12 on 1333. (r. 491, ^. 3.) 

BROSSE (A^;ttès de lft),v« de Daknas d'Cssel, et Jc^n de S^ Ger- 
mais, leur fils. Maison, dom.,' cens et dev. à Ussel, par eux ^eçiis «n 
fief de Beraud de Mercœar; «s |)ar. d'Ussel et d'Estfossaft : Jhrez^ 
1313. (r. 493 6f5,p.41.) 

BROSSE (Catber. dc^/Dame deBeauToîi». ChU. t. s. de Hondlkn, 
etc., es par. du Teil, de Loucliy et autt« : ^emeuil^ 1468. (r. -460, 
p> 88.) 

BROSSE (Pierre de la), écuyer. T. «. de la Bnosse «t de Laugîtfe : 
Mcniluçon, Muret, 1505. (r. 453, p. 124.) 

BROSSECUER (Hugue^, fils de feu Janet de Brossecaer, pHtêiss. 
de S^ Gémain-en-Viriac. Jdenues parties de terve et de Jmîs : Mcutlm^ 
1367. (r. 454, p. 114.) Non noble. 

BROSSE-RICH ART (Robert de l%)^Damu Moitié par indivb des 
iaMOLeubles ^i ont appartenu à Guiot de Perrec|jr, Dam. ; ens. divers 
cens es vill. de Pin, Molinet et S^ Léger : Mêidinx^ 1350. (. 454, p. 

ss« de «GeriUi, oomme ^tettr de 

pon de «Broêscfi. Les ptéb de la 

. sur le chesal de Ganuneret 

1 noble. 

aevière CfaM^rier, et de feu Jean 

r. s. de la Bacrge, par. de Gre« 

>7,p.6,17.) 

I preaièfes noecs dedanlede 



Digiti 



zedby Google 



190 BRO 

Gnibert, écayer, Sr de Pesselliér, et en dernières noces de Fran- 

çois-Xaxier Gassot, écuyer^ Sr de Liij. F. s. de FontOlay, par.de 

Bery: fiOttr^w, 1670 ad 1687. (r. 445, p. 300 ; r. 446, p. 92 et 

suir.) 

' BROSSnsa (Charlotte), f» de Charly de Bar, Oiev., 1^. deBUleron. 

Rente foncière sur le moulin de Vrillet, par. de Lngny : Bourgeêy 

1699. (r.-447,». 225.) 

BROSSIEE (Pierre), ëcuyer,' fik de Charles Brossîer, écn;jrer, 
secret, da Roi, et d^ Anne Trollier, mari de Calher. de toncraine, 
héritière de feu^ Pemette de Montezan, sa mère, épouse de Théo- 
dore David, Sg. de Foilcraine. Chat, fort., t. s. de la Roullière, et 
autres dom.et dr. es par. de S^ Martin, Montrolîer, S^ Julien et 
Bruyole ; ens. les f. et ses. du Mas et de Bessenay, et une maison à 
Lyon-y 1725 ad 1738. (r. 478, p. 160: r. 497, p. 236; r. 498, p. 
6,80.) 

BROSTEL (Adolphe de), Chev., genlilh. ordin. de la Chamh. Fief 
de la Jaille, par. St Marsolle, acq. le 31 déc, 1651, de François de 
la Barre : Loudun, 1653. (r. 430, p. 37.) 

BROT (Mathi^j, curé de S' Marc, comme tuteur des enfans de fiea 
Biaise Brot^ son frère. Fief du Bouiat, par. de Vallier : Marche^ 1669. 
(r. 474, p. 176.) 

BROTERES, al. Brotteres TJean de). Dtme de Fontbert, et moitié 
du chesal de Crusièrcs ; ens. aom., bois^ dime et cens en la par. de 
Buxièros; 1707. — Pierre de Broteres, a/. Byoteres. Hôtel et dom. 
de Broteres, par. de Buxières ; 1443 ; Bourb. (r. 464^ p. 161, 357.) 
Non nobles. 

BROUE (Louis de la), de Varelle, Qict., brigad. des armées. F. s. 
de la MaiHolière : Civrayjil22, (r. 438, p. 475.} • 

BROUDE , ou Bronde (tadote). T. s. de Clavellières et de Bemts : 
Bourb., 1506. (r. 453, p. 204 ; r. 463, p. 87.) 

BROUILLACQ, al. Brouilhac ^ymond de), écuyer, Sr de la 
Tour. T. s. du g^ et petit Pont ; 1676. La même terre saisie sur lui ; 
1695 : Civray. (r. 433, p. 24, 29.) 

BROUILHAC (CharloUe de) , V d'Alexandre de Cery, Chev., Sg. 
de Chat. -Couvert, comme tutrice de leurs enfatis. F. s. de la Vîgerie, 
laFonichaude, etc. : Civray, 1721. (r. 438, p. 432.) 

BROUUXY (Florent de), receveur des tailles en TElect. de Saumur. 
T. s. de St Germain -les -Candes, et dîmes sur diverses par. : Loudtm, 
1617. (r. 354, p. 59,60.) 

BROUSSE (François de la), écuyer. F. s. de Malaurens en la ville 
de Felletin : Marcke, 1506. (r. 452, p. 192.) 

BROUSSE (Jean de), écuyer, fils de Gilbertde Brousse. T. s. de Sal- 
lemaigne. par. de Londoigne, al. Laudogne ; 1 670. — Charles de 
Brousse, écuyer, son fils et de Charlotte de Champs ; Idem; 1684, 
1717 : Riom. (r. 499, p. 747 ; r. 503, p. 235 ; r. 507, p. 210.) 

BROUSSm (GuiU. Sg. de). T. s. de Marcé : Mans, 1403. (r. 343, 
p. 31; r. 345, p. 91.) 

BROUTAIGNE (Jeanne), ve de Guill. Portier. Diverses parties 



Digiti 



zedby Google 



BRU 191 

d'inuneoblcs et cens, près de Jalîgny : Ckcmeroche^ 1443. (r. 467, 
p. 292.) 

BROUTAING (Guill.), du Donjon, de Donhoio, Mas ou tènement de 
Beaodedait, dom., garenne, cens et tailles ; ens. les baillies de Tre* 
seble et de Tresail : Chaveroche^ 1398, 1443. (r. 468, p. 24, 54.) 
Non noble ; la qualité d'écuyer raturée au texte. 

BRU (Gather. de), v^ de François de Robier, écuyer. Chat, noble 
de Beaudesent, dom., cens et rentes es par de la iSegalassiére, de Gle- 
nat et de Celles : Riom, 1670. (r. 502, p. 6.) • 

BRUEIL (Pierre du), Chev., Chambel. du Duc d'Anjou. Chat, de 
risle et de Marcigny ; 1384. (r. 429 bis, p. 27.) 

BRUEUi (Claude-Gaspard du), Dam. Cens et autres dey. en la par. 
d'Ambrienx, Amheriaci : Beaujeu, 1459. (r. 487, p. 2.) • 

BRUERAT (Hugues), Dam. Un pré à Goloyse : Huchon^ 1300. <r. 
449, p. 293.) 

BRUERE (Jean), paroiss. de Momay-sur-Allier. Troisième partie 
du bois et des Broces-Deullons : Bourb.^ 1390. (r. 464, p. 374.) Non 
noble. 

BRUERET (Jean), Dam. Terre et moitié d'un mas en la chàtell. de 
Huchon; 1340. (r. 489, p. 316.) 

BRUEREU (Hugues), paroiss. de S^ Menoux, et Macé de Cha- 
raere, parois^, de S' Georges ; le premier, à cause de Jeanne, sa 
1^, Y* de Jean Brun, et le deuxième, a cause de sa f° Jeanne, née de 
ce premier mariage. Cens sur le Pré-la- Veuve, acq. de Perrin et 
Pepin.Chamaron, Damoiseaux : Bourb.^ 1382. (r, 465, p. 71.) Non 
nobles. 

BRUERIE (Jean de), paroiss. de Noiresti^le, et Marguer., sa f°. 
Tendent à Jean de Varennes, dam., divers cens et rentes percept. en 
la par. de Salis; 1323. — Jean de Bruerie. Cens sur le tènement de 
Lausedat assis sur Tean de la Dorelle ; 1337 : Forez, (r. 492, p. 77 ; 
r. 1395, p. 288.) 

BRUGERIE (Marguer. de), ve de Jean Franc, de Pendras, clerc ; 
Etienne et Jean leurs enfans. Censives en la par. de Thiem : ForeZy 
1334. (r. 471, p. 12.) 

BRUGEROLLES (Pierre), le jeune, m^ . Mandement de Laguat, 
j. h. m. et b., dime, cens et rentes, par. de Tanavelle, acq. de 
Louis de. Meuliat, Chev., Bon de Roffîat : S^ Flour, 1723. (r. 509, 

p.uy' 

BllUGEYRA (Astoge), au nom de son mari, ..... Grange, Cens et 
rentes en la par. de S^ Nicet, mandement de S^ Bonnet : Forez^ 1334. 
(r. 493, p. 104.) Voy. Bruyère. 

BRUGIER (Amable de), écuyer, puis Chev., fils de Gilbert de Bru- 
gier. Chat., t. s. du Rochain, par. de Tilledieu, dioc. de S^ Flour ; t. 
s. de Vénaux et de Coussargues, par. de Poney et autres ; ens., et 
par son proc. Maxim, de Monestey, Chev., Sg. de Chaieron ; t. s. de 
Mentieres et autres : Bfioudes, Murât, 1669 ad 1684. {r. 499, p. 48 j 
r. 501, p. 16; r. 503, p. 201.) 



Digiti 



zedby Google 



192 BRU 

BRUÇNIBM {).). Don. appel. Ut GkardcmiiMre^ par. d^BeoUy : 
Lyon, 1739. (r. 498, p. 165.) 

BRUQIfON (Magdd.), ^ de Jaque» Albert. P. 8. 4e Bwd, par. de 
Bagneox : BeUeperche, 1724. (r. 47g, p. 490.) 

BRULARP, ci. fiÉTukrt, Brassard (') (Pierre^, t&er.^ 8|^. de 
Crosne, cons. d'Etat. CbAtell., t. s. de Bromstn, par. de Fay : Mems^ 
1605. (r.l51, p. IQO.> — Louis Brolard, cens, da Rei, sayi fik, et 
d# Magdel. Cbevaliier \ Mem ; «ns. ks tels de RouaseÉ, ai, P i wàiat et 
de Marcaj ; 161 1. — Pierre Brulard, fils de Louis Bralar^ eons. es 
ocnseila du Roi. Mêmes possessions ; 1644. 1669. {r, 953, J^. 36 ; r^ 
356,p. 80;r. 431,p. 30.) 

BRULARD (Pierre), CbtT., ¥^ de {^«iseiiliB. cens. d'Etat La ba- 
ron, du g^ Precîgny ; ens. la t. et Btg, de Ferrières-PArcon : Chinon^ 
1625. (r. 357, p. 4, 86.) . 

BRULARD (Louise Magdel.), fille et unique hérit. de Pierre Bm- 
lard, fe de Franeois de la Vergae de Tressan. CMtell., t. s. de Brous- 
sio : Akms, I12i. (r. 426, p. 18.) 

BRULLAT (Gui du). Dam. Ses t. et seg. mises en saisie rédle ; 
mavjtu^ 1336. (r, 4â9, p. 97.) 

BRULLAT (Guîll.), paroiss. de S^ Giran de V«iix. Trois pièece 
de terre el aenns oe«s : r^netM^ 13^75. (r. 499, p. 214.) Non 
iM>ble. 

BRULIXIN (JeaniGantlûer dei, éeuyer, auditeur de la ebanfb. des 
cemplûs de Paria. T. s. dm gA Brullon-la^Tequaise^ en la cbâtell. de 
S^ Laurent des Morlâer* s Cbâé.^GontMef^, 1643. (r. 430, p. 29.) 
Tieunent de lui : René du Brei), CheT., B^^^ d'Ingrande^ et Glande àà 
Boia, écuyer^ S* de la IMbaquilie. 

BRUHAULD (Andr^, et Gatber. Qeerron, sa f^. P. s. des Averoux. 
par. de Umalonge : Civra^, 1722. (r. 438, p. 452.) 

BRUi\KBIANT, a/. Brumereau (Pierre de), fils de fiw Gai de Bra- 
meran, Dani. Dom. et cens à Roffles^ Parez et autres lieux : pourè.j 
laOQ. (r. 464,p. 431.) 

BRUT*( (Chatardle). H^tel du Pescbin, et mlaisos à Belfeirane, 
dom., dîmes, bois, garennes, cens et droit df usage en la^rèt de 
Tronceon, è&pw, de Longhat, Yillene^ S^nciat et Gwtigny 3 iMy^ 
ChanMU, remeuU, 1300, (r. 457, p. 150; r. 458, p. 101 ; r. 4«0, 
P^251,) . 

BRUN (Guill. le), paroiss.. de S' Etienne, à cause de sa ^, $.Uf d4 
Guill. Aynard, Çhev. Dom., vignes, cens et tiUlles. è^ par. 4o Saajoiat 
et de Fou* : BUfy, 1300. (r. 457, o. 197.) 

BRUN (Raymond le), Dam,, tient k raispn 4ç U 4ot d'Agoè», 



(*) La prea^ier de ee tma wù « fit rtmar^eBr, ■— bis éive NoI) Brulard, ar. 
au pari, de paris eo 1550, dé/eDseur de ce te«taoient bizanre par lefMl «n thMl« 
de Chartres Rivait ordonné que le jour de son inhunoalion, et (9119 lea (mf ij 
. reîlle époque, il «orak chanté un Te Bewns au lieu d'uj) flB Frofil/fdit, Ck r 
Bmlara devint ensuite proc. gén. en la raeoM €sur» 



Digitized by VjOOQIC 



BRD le 

sa f*t des dote<, b«ft, dlae et reder.» «i la pnp. àê BltÉkit ; Bl%, 

1300. (r. 457, p. 182.) 

BftUN ^Graicbard de), Dem., comme tuteuv de Louis, Jeèn et Aqtii* 
lise, b^rttieM de feu Etienne MèesoB*^ liaison, moulin, étang, dtee, 
bois- et mouT. de Macson, par. à^Ax^tm et dé lUneysoas : Foi^eZy 
Wl7,(r. 4»a6^,jE). 23.) 

BRUN (GuHI. le), Ghev. Labiote^ t s. de Mons, par. S^ Ginm des 
Vaux : FerneuU, 1342, 1357. (r. 460, p. 93, 229.) 

BRUN (Gmkfaard et Jean k), Dam., frères, paroîM. de 9^ Pierre de 
laVidlé^ de VaUe. Geos en fprains et argent, eo lapav* de¥ie i Bièlpf 
1350. (r. 466, p. 48.) 

'^BRUN (Durand), autremept lou Fanre. Rente sur (juelques ludn* 
tms de Gàmud ; 1352. (r. 457 to, p. 59.) Mon noble. 

BRUN (Goichard le), Dam. Dom., étang, moulin, gareitiie, eens 
ei rentes : P'emeM, 1378. (r. 459, p. 185.) 

KEIUN (Pierre), bourg, de Ganmût, Rentes en grain andit lieu ; 
1383. (r. 457 Wf , p. 515.) Non noble. 

BRUN (Jean le), prêtre, (A. Jean Foresl dit le Brun. Pièce de terre 
ea la par. de Sandat : miy, 1390, 1431. (r. 455, p. 351 ; t. 457, 
p . 29^)Non noble. 

BRUN (Annet 1^, receveur des lailtèB et ootroys en FElect. d^ 
soire, et Pierre le Brun, cons. en la cour des aides de Ckrm.-Fer., 
firèrcs, enfans de Charles le Brun. Pattie de la justice, t. seg. de No- 
nantetde celle de Lsmpde, par. de Nouant : CUrmont^ 1416. (r. 
506, p. 18.) 

BRUN (Bienvenue), fille de GoilU le Brun, et f^ de Jaquelin de 
Fo^obert. Quelques pièces de terre, cens et ventes en la par. de 
Sanciat : BUly, 1431. (r. 457, p. 29.) Non noble. 

BRUN (Jean k), Chev. Ghâtell., t. s. de laVille-au-Fourrièr; 
1440, 1480. — Jean le Brun, Ghev., son ik atné \ Idem \ ens. le fie£ 
delaGhiquedère, 1490iKil503 : BaugéAr. 347, p. 14, 27 | r. 
348, p; 37.) 

BRUN rPierre le), éeuyer, Sg. de Ghemens, et Marie de Marottes, 
Dame de 1 Bspinay, sa f», vendent au duc à* Anjou une rente que leur 
devait celui-ci ; 1458. (r. 329 bis, p. 120, 121.) 

BRUN (Ant.). Dom., dtmes, cens et rentes en la ehàtoll. de Cha* 
veroehe ; 1505. (r. 452, p. 38.) 

BRUN (Louis de), écuyer. T. s. de Seveyrgues, héritée de sa mère 
Jeanne de Sevejrat, 1669 ; et, du chef de sa P Françoise Ponteau, la 
t. et seg. de Nussangnes, par. de MoIssac-l'E^^ise ^ 1683 : St. FUnir^ 
Uêson. (r. 499, p. 235 j r. 503, p. 124.) 

BRUN (Gharles le). T. s. de Nouant, a/. Nohavent, soit en tout, 
soit en partie : Rkm, 1669 (rà 1691. ér. 499, p. 453; t. 503, p. 103: 
r. 605,p. Hjr. 510,p. 30.) 

BRUN (Anne le), v« d^Amable-Ignace du Gourd. Le quart de la ff« 
et s^. de Nouant, par. irf. : Riom, 1723, 1733. (r. 508, p. 54 ; r. 
611, p. 30.) 
raLUNAT(MiclMi)^*e«lS0âasai^Aânelfillo^ bérilièn â'i 

*0 



Digiti 



zedby Google 



194 ' BRU 

Biâon, sa mère. MenuB cens détachés da terrier de PoiginUon : Murât ^ 
1726. (r. 480, p. 79.) 

BS^UNEAU (Jean). Le bordage de Malausmo,. par. de Bretle, a/. 
Brehete ; 1400. — Jean Bruneau ; Idem ; 1492. Chat.-^u-^joir. (r. 
344, p. 118 ; r. 348 bis, p. 18, 21.) 

BRUNEAU (Jean), pour Hugoete la Doalce, sa fe. Rente de 
cinq setiers de froment : MWebeau^ 1450. (r. 329, p. 40.) Voj. 
Bumeau. 

BRUNEAU {Adrian), lavandier et pannetifr de la boacBte du Roi, 
et Louise de Bf^ousseaux, sa mère, v« de Biaise Bruneau, revêtu de 
la même charge. Fief de la Guillonière : AmboUe^ 1612. (r. 354, p. 
111,112.) 

BRUNEAU (Arnaud)^, Sr de la Chabodère. T. s. de Huré, a/. Vrë, 
et les halles de Puitboreau, al, Pilboireau, par» de Gordeau : La Ro^ 
chelle, 1677. (r. 435, p. 4, 62.) 

BRUNEL (Etfenne^ Jeao^ Barthélémy, Guilaine, Béatrix, Durand 
et Agnès), enfems de flu Etienne Brnnel, dk Gemerie. Quatri^^ne 
partie par indivis des dîmes et cens, percept. à Villeneuve, i— Du- 
rand, Pierre et autres enfans de Bertrand Brunel ; autre quatrième 
partie des mêmes objets : Fores, 1312 acf 1357. (r. 490, p. 190; 
199 ; r. 491, p, 37, 162, 179, 214, 256, 257 ; r. 492, p. 74, 145, 
•292;r. 493,p. 59, 161.) 

BRUNEL (Mathieu de), de la Roche,* du dîoc. d'Annecj, et Guil- 
lame, son ép., vendent à André du Roux, Jlu/fiy un pré appel, le 
Socher : Forez, 1323. (r. 1397, p. 650.) 

BRUNELLE (Barthelemi), Brunelliy clenûi fils d^ Perronîn. 
Maison et menus cens au bourg de Glierie : Forez,- 13o4. (r. 490, 
p.237.) 

BRUNET (Perrin). fils de feu Jean Bmnet. Vigne appel, le «Yer- 
gier de Barbete, par! d'Anuldre : Bourb., 1350. (r. 463, ^ 230.) 
Non noble. * , * 

BRUNET (Pierre), bourg, de Bellegarde, et Pierre Brunet, son 
oncle. Dom. du Bufluj, cenis et rentes : Aubussoi^, 1506. (r. 453 , 
p. 106J 

BRUNET (Antoine), cons. en la cour des aides de Glerm.-Fer. 
T. s. de Ghàt.«Roux et de Fretay, par. dlsserp^ns, acq. de Thérèsa 
et Françoise Consuls, héritières de François Consul, leur frère, dona- 
taire d'Hélène Chomdl de Monjou, leur mère : BUly, 1691. (r. 475, 
p. 61.) • / 

BRUNET (Jaques*François), écuyer, gendarme de la garde du 
Roi. P. s. de la Saucelière, par. de Payre-sur-Vandée : ifouvofU. 
1699, 1717. (r. 436, p. 298 ; r. 438, p. 2229.) -• 

BRUNET (Gabriel), lient, civil et orïm. en TElect. de Fonte- 
nay-Ie-C**, fils de Louis Brunet. F. s. ^de Broue, par. S' Maurice 
des Noues : VouvanL 1707, 1717. (r. 437, p. 148; r. 438, p. 
317.) 

BRUNET (Jean), dit Ringuet, laboureur. F. s. du Graveron 
dime et cens èé par. de S^ Bonnet et de Belleiuive, acq. de Nicolas • 



Digiti 



zedby Google 



Hm 195 

Revange, écater,Sg. de Ghaslgnole-Bompié : OumUUe^ 1718. (r. 
477, p. 625.) 

BRUNET (Jean-Fnmç<M»*Loiiift de), Sr do MoUan. T. s. de Lou- 
vières, récemm^ acquise : Sonnais^ 1738. (r. 426, p. 90.) 

BRUIŒT (Jean). F. s. delà Jaadonnière : Foumnt. 1722. (r. 438, 
p. 480.) 

BRUNKTIÈRE (Guill. de la). Hôtel delà Boulinière, a/. Boullayère 
€t dëp. : Chât.'CeauSj 1443, 1453. (r. 332, p. 104 ; r. 341, p. 130, 
146;r.35a, p.'17.) , 

BRUïŒTll^E (François de la). Fief du Bordage-Goralen : Mont- 
faucon, 1445. (r. 333, p, 53.) 

BRUNETIÈRE (Jean de la), Sg. du Plessis de Geste. T. s. de la 
Cbignardière, par. S' Crespin, et arr. fie&; 1466. — François de la 
Bmnetière, ëcuyer; Idem^ 1511 : Mont faucon, (r. 332, p*. 66 ;r. 
333, p. 1.) 

BRUNETIÈRE (Jaques de la), Oiev., fils d'Ant. de la Brunetière, 
pour Paul de la Brunétière. Chev.) son frère aîné. T. s. du piessis- 
Giste, de la Tesninière et de la.Ghivardière : Angert, MorUfaucon. 
1670 ad 1681. (r. 358, p. 31, 34 ; r.'410, p. 21.) 

BRUNG (Lotus le), écuyer, Sr de Puyballon, prévôt des marécliaus- 
sées de Saîntonges et de Blarennes. F. s. de la Ganterie^ par. de Nan- 
cray : Xaintes, 1717. (r. 429, p. 106.) 

BRUOT (Philippot) père de Jean Bruoy, notaire à Chât.-Ceaus. 
Maison et jardin aud. lieu;. 1477. (r. 350, p. 23.) 

BRUSSE (Louis de), CbeY., Sg. de Montberard. F. t. des Yanx et 
de la Tonrbaslan : Chàtelleraut, 1717. (r. 438, p. 185, 186.^ 

BRUSSI (Marin de), paroiss. de Bar. Droit sur la dfme de Chas- 
tigni., es par. de Chastel-Perron, de Tresail et de Jaligny : ChaverochCy 
1301.(r. 468,p. 32S.) 

BRQTAS (Noël), fils^ de feu J.-B. Bruyas, w^ à Momand. Rente 
noble appel, de Senas, acq. par son aïeul Noël de Bruyas : Lyon^ 1671. 
(r. 495,p. 107.) 

BRUTER (Jarenton), fils de feu Jean Bruyer, Dam. Maison, grange, 
etc., au chat, de S* Bonit : Forez, 1291. (r. 492, p. 307.) 

BRUYÈRE (Jean de la). Un pré et menus cens vers Ccrnerie : Fo- 
ré», 1311. (r. 493, p. 115.) 

BRUYÈRE (Astorge), Dam., et Ysabdle sa f". La grange de Chasa- 
letz, dom., bois, garenne et mouT. au mandem^ de St Bonit : Forez^ 
1321. (V-. 492, p. 42, 45.) 

BRUYÈRE (Agnès, v« d'Etienne de). Brueria, al. Bryeria, tutrice 
de.Pieny et Jean, leurs enfans. Un pré au territ. de Laucedat ; Forez : 
1334. (r. 490, p. 240.} 

BRUYÈRE (Robert de). Un pré et portion de terré contigiie, an 
mandem^ de Semerie. Forez^ 1352. (r. 490, p, 173.) 

BRYE (Jean de), Cher., chambell. du duc d'Ai^ou, Erect. en cbà- 
tell, de sa t. et seg. de Serrant; 1437. — Gilles de Brye, Cbev., son 
fils, Sg. de Serrant, mari d'Anne de Ragèbre, ye de Jean de SaTon- 
nières. T. s. de Plessys-Macé : Chinon; eï celle de la Bretesche : 



Digiti 



zedby Google 



M« ma 

Ckampiêceanat, 14&5, 1460. (r. 1046. p. 67 ; r. 1343, p, a01$ n 
1352, p. 158 ;r. 1354, p. 215.) 

BETE (Pean de), pour son frère k Sg. ëe Semnt, Paiemeaft wduc 
d'Anjou, pour radiât de la t. et seg. de la Breteiclie, \ loi éAmt 
par le décès de Jaqœs, a/. Jean de SaTonmères; 1460. (r. 1342, 

p. 47^ 

BRYE (Ponthus de)^ Cher., cfaambell. du duc d'Ai^ou. T. a. de 
la Rocheserrant, nommée autrefois la Roche-au-Duo, et auparavant 
la Roche-au-Moine ; eus. les t. et s. de Ghauvigné^ de jSavonnières, et 
la forêt de Sousloux. U obtient congé du Roi de fortifier led. lieu de 
Serrant; 1481, 1484. (r. 351, p. 94, 122; r. 1340, p. 157 ; r. 1344, 
p. 111.) 

BRTS (Louis de), écuyer, par son proc. Jean de Maulvoisin, Cher. 
Partie de la seg. deBrys : hérisson, 1506. (r. 453, p. 118.^ 

6RYS (François de), écuyer. Cens es par. de Beaune et de S* Banr 
net : Mmratj 1506. (r. 453, p. 20.) 

BUADE (Louis de), Chev. €omié de Palnan, en la ehàtell. de 
ChâiU.-sur'Indre; 1656. (r. 405, p. 32.) 

BUAU (Geriçon-Louis), écuyer. Partie de la terre de Champceflain 
et de celle de Baiberie : Bourb.^ 1443. (r. 432, p. 47.) 

BUG (Jean), m^ , habitant au tUI. de la Garde. Gens rentes et par- 
tie ^e h. j. es par. de S^ Serein et de S^ UUde : AurUlàCj 1684. (r. 
503, p. 276, 543.) 

BUGHE (Gillette, fille de Gauthier), ve de Jaques de S^ André. Mai- 
sona, cens et tailles sur divers tènemens es par. de Hormaigne et de 
Gharmois : Beavjeu, 14« siècle, (r. 489, p. 287.) 

BÛCHEPOT (Stéphanin), Dam., comme tuteur de Simon et^lean, 
enfims de feu Phil. Buchepot, ses cousins germains. Moitié des dom. 
et mouY. de Bois-Buchepot ; ens. Thom. de Th^el de Tylai, et de 
3 dîmes ; 1350. — Simcm Buch^ot» éeuyer : Armiifer, fils de PhiL 
Buchepot. H6tel de Tilay, dom. et seg. ; ens. les dîmes et terrages de 
Sauzay et autres Heux ; 1357 : Bourb. (r. 464, p. 108, 230.) 

BUCHEPOT (Pierre), Dam., tuteur de Guill. Ghambellain, son ne* 
v(u, fils de sa sœur Agnès. Moitié de rhôtel de Picaudière, dom. et 
dr. en dép. ; 1350. — Perrin Buchepot, Dam. E6ul, t. s. de Bois- 
Buchepot^ cà. Bos-Buchepot, de Boscobitehipot, par. de CQvkuvre, 
OÀubrU; 1350, 1356. — Guill. Buchepot, sou fils ; même t. et seg. 
dont partie est à Etienne Buchepot; 1368. ** Etienne Buehopol, 
Dam., et sa fB Alis de la Tour-Buneu ; Idem ; 1350, 1357 : B^^. 
(r. 464, p. 38, 46, 108, 212, 230, 256, 306.) 

BUCHEPOT (MajTguer. de), Damoisclle, ép. de Jean de VemciMl, 
Dam. Pièce de vigne en la par. de Sanciat : Pemeuil^ 1391. (r. 1355, 

BUCHEPOT (Ant. de), écuyer. Hètel, i. s. de Bois-Buschepot, par. 
de Couleuvre ; dines à U^ry et à U Rousse : Bourb., 1450. (r. 464, 
,p. 10.) 

BUSCHEPOT (Jean de), éenyer, Sg. de Villecheureuf en la chà- 
ieU. dv Bruyère, HiinspiNrte à Pierre, Dqe de JBourbont le péege àt 



Digiti 



zedby Google 



«s lOT 

I* BmyèMrl'AjiAfimm qai s'féteod jusqv'à la chftUA. de HMuwi; 
1499. (r. 1374, p. 24, 350 

BUCHET (Jean), Dam. àiM, fort d'Ars, d0i|i. et seg. ; ens. la t. et 
•êff* de CoIpbm au mandemest de Tôasey, aa delà de la Saône : BeaU" 
feu, 1400. (r. 488, p. 80, 104.) 

BUCHOT (Jesm), valet de c^amb.'ordin. du Due de Bourbon. Dr. 
de pécbe sons la e^ ardie du pont de Greil : Clerm. en Beauvaisis : 
1499.{r. 484,p. 145.) 

BUDiN (Léonard), m^ tireur d'or. Maison et dép. an fanb. de la 
OtiiUotiàe : Lyon, 1692. (r. 496, p. 113.) 

BUEIL (Jean de al. au), Sg. dod. lieu. T. s. de Courcillon, 
aL Gonrceillon : Chat. -dur loir, 1395, 1407. (r. 344, p. 19; r.356, 
p. 31.) 

" BTIE3L (Marie de). Ref^t d'aveu ponr sa terre de Fontaino-Guérin : 
Mingé, al. Ckâi.-du-Lair, 1400, (r. 356, p. 39.) 

BUEIL (Jeanne du), Dane de l'Isle-Boucfaard. Ch&t. t. s. de Boche- 
Ibrl-sur-Loire : Angers^ 1416. (r. 337, p, 35 ; r. 340, p. 27.) 

BtTEIL (Hardouin de), év, d'Angers. T. s. de Ghasteau et de Vau- 
jojMii 3 Bauffé, 1416. (r. 342, p. 3 ; r. 347, p. 20.) 

BUEIL (Marie de). F. s. du Boys et du Plesseys-au^Jap, mouT. de 
Beaufort en Jnfou ; 1438. (r. 335, p. 85.) 

BUEIL (Jean, Sire de). La mote du Gué de Mesières : Mans... (r. 
343,p. 52;r. 345,p. 110.) 

BUEIL (Jean, Sire de). Cb^ll. t. s. du Faye-Lavinense : Saumur, 
1441 . (r, 341, p. 108 ; r. 345, p. 9.) Bel. de lui : Pierre Beslon ; 
Gauyain Beslon, à cause de Jeanne de Bessonnelle, sa f«( Jean de 
Brixay ; Jean de Chevîgne, dît Talebast, Charles de la Taille ; Jean 
de Jaiuiay ; Jean Lobe, Sire de la Tousche, inàri de Jeanne de 
Velort : Regnault de Montléon ; Guill. Odart, Sg. de Verrières ; Gui 
de la Eodiefoucaut, fils de Foulques, Sg. de Meigne ; Macé Tiercelin, 
Cbevaliers. 

BUEBL (Jean, Sire de), e\ de Chat. Froment, consent au rachat de 
Mirebeau qu'il avait reçu en nantissement de 1 lOQO royaux, prêtés 
en 1430 à la reine Ysabelle, Duchesse d'Anjou ; rachat elTetttné par 
le roi René en 1447. (r. 332. p. 52, 53.y 

BUEIL (Jean de), Ghev., Sg. de Bueil, de Laval et de Oiâteam en 
Anjou, €^ de Saneerre, Amiral de France. Ch&tell., t. s. de Roche- 
fort, Fromental et de Baugé \ et, du chef de sa fe Jeanne de Monte- 
jeau, la ehâlell., t. s. de Seneche, al. Chenesche, par eux yendne à 
Amauryd'Eslîssac, Ch^t. : Anjou^ Baugé, MirebeaUy 1452, 1457. (r. 
339, p.i; r. 342, p. 1 ; r. 1345, p. 98; r. 1354, p. 9; r. 1361, 
|>. 938; r. 1372, p. 3080.) 

BUEUi (Jaques, bâtard de), é«:uyer, flg. de Pocé, pour Louise de 
Fontaines, sa fe. T. s. de Bouille : Angers, 1456 ad 1465. (r. 338, 
p. 14 ; r, 340, p. 51 ; r. 1354, p. 24, 216.) Rcl. de lui : François 
BaraWn et Gui de la Faucille, Chevaliers. 

BUEIL (Ant. Sire de), Cher., C^ de Svicerre, Chambel. du Roi, 
et sm Mt. 4W piqrs d'Aïqoa, Maine et Touri^, Bc^Donnies de 



Digiti 



zedby Google 



198 BUG 

Chàteaa et da Valjoyeux ; ens. la t. etseg. deFaye-Lavineuse : Bougé, 
Mirebeau^ Saumur, 1480 ad 1508. (r. 347, p. 2 ; r. 348, p. 313, 39; 
r.348 6fe,jE). 13, 16, 18; r. 451, p. 118, 119.) 

6UEIL (Esmond de), Chambel. du Roi. T. s. de Marmande et de 
Passaalt : 1490. — Georges de Bueil, écuyer, Sg. du Boys. T. s. de 
Trassay, Vouvray, et autres : Ùhàtrdu-Loir. 1493. (r. 348 6if , p. 
18, 21.) 

BUEIL (N.), Chev., S' de Fontaine. T. s. de Nefveroîs es par. de 
Beaum#nt, Ghemillé et autres : Amhoise^ 1550. — Honorât de Bueil, 
Chev. des ordres du Roi et son lieut. au pays de Bretagne, capit. de 
50 h. d'armes; 1581. (r. 432 bU, p. 173.) 

BUEIL (Ant. du), M^ de Racan. T. s. de Fontaine-Guérin : Baugé^ 
1676. (r. 405, p. 21.) 

BUENT (noble et puissant homme Jean de), achète de Guill. Gail« 
lard, un pré en la par. de S^ Marcel, pour le joindre à son étang de 
Premartin; Beaujeu, 1389. (r. 1392, p. 636.) 

BUFE (Jaquet de). Dom. et seg. de Mondon : Chat. -du- Loir ^ 1407. 
(r. 344, p. 72.) 

BUFFARD (Ant.), Dam. Chat, fort, dom. et seg. de Tavemost : 
Beaujeu, 1459. (r. 487, p. 46, 47.) 

BUFFARD (Qaude), Sg. de Tavemoux, al. Tavemo et Tavemost, 
homme du Sire de Beaujeu à raison de ce qu'il possède en la mouv* 
de Gien; 1486. (r. 488, p.- 143.) 

BUFFEVENT (Pierre de), fils de feu GuîU. de Buflevent, paroîss. 
de Cheseaus. Dom. et dr. au village de Cheseaus et en celui de Boi, 
par. de Marcy, tenus en fief lige de Beçay-y 1304. (r. 455, p. 203^ 

BUFFEVENT (Jean de). Dam., jaroiss. de Chesea9S. Rentes à S^ 
Voir, 5. reriy et à Souvigny : Moulins, Pougny, 1350. (r. 455, p. 
117^ • 

BUFFEVENT (Pierre de), Dam., et Agnès, son ép., fille de Jean 
Jotin. Dom. et seg, à Cheseaus, Voma, Chappeaux et Souvigny-lé^ 
Thion : Moulins, 1357. (r. 455, p. 125.) 

BUFFEVENT (Hugues de). Dam. Maison, dôm., rentes, toiUes, h. 
m. et b. j. au ter. de Remenou, par. de Digoin : Moulins, Tougny^ 
1367, 1379. (r. 454, p. 47 ; r. 455, p. 183.) 

BUFFEVENT (Pierre et Hugonin de), paroiss. de Souvigny-le- 
Thion. Fief lige, terres, eens et tailles en la châtell. de Bessay\ 1465. 
(r^455,p. 139.) 

BUFFEVENT (Jean de), écuyer. Menus cens et tailles à Chappeaux, 
Coulange, Estrele et autres lieux : Moulins, 14... (r. 455, p. 23.) 

BUFFEVENT (Louis de), écuyer. Moitié de l'hètel de BnlTevent, 
dom. et dr. en dép. ; ens. la moitié de la seg. de Beaumont : Chm-^ 
veroche, Moulins, 1488, 1506. (r. 452, p. 129; r. 454, p. 304, 336; 
r. 488, p. 86.) 

BUGE (Pierre). Tailles es par. de Bar et de Montcombroux. aL 
Montperon, Mont spetrosi ; ens. un quartier du bois d'Essartines : 
Chaveroche, 1380. (r. 468, p. 35.) 

BUGNE (Jean)^ fils de feu Guill. Bugne. Menus cens, tailles et on 



Digiti 



zedby Google 



BDI 199 

quartier de bois es par. de Bar et de Moncombroyx f Chaveroehe^ 
1380, 1386. (t. 468, p, 39, 261.) Non noble. »''--fr;^ '^ 

BXJIGNON (Jean), ponr Guillemele Reppine, sa f'. Fief appel, le 
Champ de Noer : MirebeaUy 1435. (r. 330, p. 119.) 

BUIGNON (Galber.), f» de Pierre Razay, cons. au présîd. de Poi- 
tiers. F. s. de Mizere : Civray, 162S. (r. 435, p. 280.;. 

BUIGNQN (Charles), Sr de la mte. F. s. des Granges-S*- Aubin : 
Partenap^^ 1699, (r. 436, p. 291.) 

BUKIJEIJ (Marguer. de), al, Buillen, Damoiselle, ye d'Etienne 
de S' Prix, dit Pastruel, pour leurs en£ans. Moitié du cbàt. de Fon- 
tanays, doni. et mouv. : Forez. 1322. (r. 490, p. 132 ; r. 491, ». 
185.) 

BUILLON (Jean de), pour Jeanne, sa f«, fille de Durand Fabri de 
Sautrenom. Gens et tailles à Chassenel : Forez^ 1321. (r. 493 62«, 
p. 2.) 

BUILLON (Nicolas et Jaques), m^^, fils de Michel BuUlon. Le quart 
de la g^o dime de Longue, cens et dev. en la par. de iSressolle : Mou- 
lins, \1 23. (r. 478, p. 352.^ 

BUISSI, aussi Bussy (Geo/roi de), Chev., et Alaise, son ép. vendent 
à Gui (VI), G*® de Forez, la dominaUce des cbât. de Buissy et de Mar- 
clop en Roannois; 1245. — Geofroi de Buissi transporte à Gui (VIQ), 
C^ de Forez, la propriété de son chat, de Buissi situé en Roannois en 
deçà et au delà de la Loire, réservé Tusufruit ; 1343. (r. 1395, p. 82, 
221.) Nota, Quoique la cession du dom. honorif. précède communé- 
ment celle du dom. utile, il pourrait bien y avoir méprise de date 
mus le premier de ces actes, et que les deux regardassent le même 
Geofroi et Gui Vm. 

BUISSI (Phil. de), Chev., s'engage au service du sire de Beaujeu, 
contre Louis, C^ de Savoye, Sg. de Yillars, aux appointemens de 
30 liv. par an. Présens : Bartholomée de Laye, dit Miter, Chev. ; Jean 

• de Thelis et André de Viegne, Damoiseaux : Beavjeu^ 1339. (r. 488, 
fV69.) 

* BUSSY (Joffi^y àeSyBussiaco, pour Jordane, sonép. Hom, au Sg. 
de Yillars : Forez, 1385. {r, 494, p..l70J 

BUISSI (Guill. de), fils de feu Jean de Buissi. Etang et moulin en 
la chitell. de Chût.-CMnon ; 1400. (r. 469, p. 208.) 

BUSSI (Guill. de). Dam. Dom. et devoirs es par. de Boisset, S^ Vin- 
cent et Similinges, en la chàtell. de Thisi : Beavjeu^ 1400. (r. 485, 
p. 32, 33.) .i 

'Buisson (PhiHb. du), écnyer, Sr de la Cave et de Mont, Meut, au 
présid. de Bourbon. Cens et dev. en la par. de S^ BoUnet et autres, 
acq. de Marie de Beliufort, ve de Louis de Montmorin : Chantelle^ 
1633. (r. 474, p. 364.) ' 

BUISSON (Jean do), écuyer. T. s. de Boirac, acq. de Pompée de la 
Grave, écuyer, et de feu Marguer. Pajot, sa fe : Bourb.y 1648. (r. 
474, p. 370.) 

BUISSON (Christophe du), écuyer. Maison forte de S^ Puljan, dom. 



Digiti 



zedby Google 



200 WL 

et moiiT.) h par. de Mmitterâmi, 9^ Itm H atttrcB ? Afto, 1674| ^. 
496, p. 43.) - ' 

BUISSON (André du), Ghev., trésor, de Praiie«, ^ de Beai^w- 
gard, pour loi et Jean da Buisson, sen fUs, Cadet en la garcôsott ée 
Brissac. T. s. de Gorgenay, par. de Neufvy ; 16S4, 1869. -^ Gilbert 
da Boisson, écayer, Sg. dis BeauflÉg^rd, ses frères et seetin, enfimt 
de fen Jean du Buisson, écayery^rés. de France. Maison nomaiée 
Poulan, sise à Moulins; 1723. (r. 474, p. 369; t. 475, jy. 23; r. 

478,p.5?3.) 

BUISSON (Pierre du), écuyer, Se. de FéMat. T. s. dK)rTalet, par. 
S' Pourçain : Moulkis, 1688. (r. 477, p. 732.) 

BUISSON (Ant. du), écuyer, capit. d'une comp. de cheyaux M« 
gers. F. s. de Montellat et dîmes en dëp. | ens* la terre et s^. de 
Hak, par. de Trebent, à lui donnée en nMir. par Philib. du Baissoa« 
écuyer : Chantelle^ yemeuU, 1695. (r. 475, p. 137 ; r.477, p. 642^ 
544.) 

BUISSON (Philib. àxC\^ écuyer, Sg. de Mons» tient, partie, an ffré- 
sid. de Moulins, fils de feu Charles du Bmsson, écuyer, revêtu dit 
même office, pour Jeanne-Marie Audier d'Arpbenille, sa f« fille de 
François Odier d*Arpheuil, Ghev. T. s. de Doncon, et le fier de Len, 
par. d'Estroussat de Bayet : Chantelle, Ussel^ 1704, 1717. (r. 476, 
p. 134; r.477, p. 474, 481.) 

BUISSON (André du)^ écuyer, donataire d'André du Bnisaon, 
écuyer, prieur de Villard, son oncle. T. s. de Betrat, par. S^ Bonnet 
deBellevane; 1707. — André du Boisson, écuyer, présid^ au pré-* 
sid. de Moulins. T. s. de Fognat, par. de Bellevane, 1726. CKanieUê. 
(r. 476, p. 201 ; r. 480, p. 108.) 

BUISSON (Marie du), Damoiselle, ép. de François de CSnlânt, 
écuyer, Sg. de Laugère, très, de France. F. s. de Salonne, par. 8^ 
Geran de Vaux : Bessay, 1717. (r. 477, p. 262, 440.) 

BUISSON (François-Senetaire du), écuyer, fils de Philib. du 
Buisson, écuyer, présid^ au présid. de Moulins. F. s. de Montorotte 
et autres, es par^ de Taxât, Bayet et^BellcTane : Chanielie; en^ le 
fief de Douzon, par. de Crouzat: Ussel, 1729, 1733. (r. 479, p. 46, 
49.) 

BUJON (Jaques), greffier en la chàtell. d'Ainay, fils de Jaqu^ Bu- 
jon, présid^ en TElect. de S* Amand. Fief des Brosses, et trois quarts 
de la dime de Bezasse, al. Bessasse, es par. de Charenton et de S* Bon- 
net-fle-Désert : ééinay, 1688 ad 1716. (r. 474, p. 694; r. 475, p. 
202; r.477, p. 218.) 

BULUEU, al. Bulleu (Geofroi de). Sa maison de Berenis : Bem^êU^ 
1347.(r. 488,p. 57.) 

BULUON (Guill. de), de Bullionet Dam., Sg. de la Forest. Mon- 
Tances es par. de Celle, Neyronde, Escoial, et autres : Thiemet 1329. 
(r. 472, p; 2.) 

BULLIOUD (Marguer. de), v* de Louis Austrein, écuyer, 8g. àt 
Graninsy etc., cons. au pari, de Dombes* Dtme inftedée et rentes 



Digiti 



zedby Google 



BUR 201 

nobl» es par. d'Irigny, S^ Genb, Laval et autres : Lyan, 1676. (r. 
495; p. 40.} 

BULLTEN (Etienne de), Chev., vend à Gui, Sg. de S^ Trivîer en 
I>onibes, le mas de Chalours,^ par. de^^ Cyr en Bresse : Beavjeu^ 
1286. (r. 488, p. 124.) 

BURDIN (Jean), paroiss. de Lîvry, dîoc. de Nevers. Pièce' de 
terre au ter. de Bucheranges : Bourb.^ 1402. (r. 464, p. 91.) Non 
noble. 

BURDINE (Ponce), lègue sa success. à Pli6pital de Montbrisson ; 
1275. (r. 1402, p. 1360.) 

- BUREAU (N.), Sg. de la Rivière, Chev., promet de vendre au duc 
d'Anjou la châtell. de Rocheforl qu'il avait achetée de M^® de Roucy, 
^ de Louis de Namur; 1380. (r. 336, p. 9.) 

BURELLE (Gilbert), bourg, de Varennes. Cens et rentes : ^i//y, 
1449. (r. 455, p. 269.) — Etienne Bu relie, aussi bourg, de Va- 
rennes. Divers héritages, sis à Neronde et au Méage : Billy^ f^emeuUy 
1505, 1512. (r. 452, p. 100; r. 455, p. 269; r. 456, p. 201.) 

BURELLE (Jean), Se des Bodets, comme étant aux droits de 
Jouard, v» de Jean Richard, écuyer, S*" de Loutand, ingénieur dd 
Boî, principale créancière du défunt. Fiefs de Loutaud, Vogippes et 
la Rochelle^ par. de Varennes : Billyy 1689. (r. 475, p. l7.) 

BURELLE (Susanne), v^ de Jean-Jaques Burelle, comme tutrice de^ 
leurs enfans. F. s. de la Grave, par. de Feuillet : Billy^ 1696. (r. 
475, p. 172. r. 478, p. 165.) 

BURELLE (Jean et Claude), frères, héritiers de Claude Burelle, 
Sr de Baratet. F. s. d'Effioux, par.' de Montort : FerneuU^ 1696. 
ad 1722. (r. 475, p. 225, 260.) 

BUREIIjE (Antoine), habitant de Varennes. T. s. de Barnier, par. 
de Vonroux : Billy, 1697. (r. 476, p. 67.) — Jaques Burelle, écuyer, 
tenant la poste de Varennes, fils d'Ant. Burelle et d'Antoinette Par- 
chot ; Jean-François Burelle, juge de la ville de Varennes ; Claude de 
laGeneste, écuyer, tenant la poste à S^ Geran-le-Puy, à cause de 
Susanne Burelle, sa f^, et autres hérit. dudit Ant. Fief de Berniers, 
par. S' Jean de Varennes et de Rougère ; 1706 ad 1724. (r. 476, p. 
182; r. 477, p. 11 ; r. 478, p. 173.) 

BURET (Hugonin), Dam., fils de feu Guill. Buret, Chev. Echange 
de cens entre lui et le C^ de Forez; 1232. (r. 1395, p. 187.) 

BURET (Hugues). Maison de la Forest et dép., et la moitié de Faide 
de S^ Habund ; 1322. — Guichard Buret^ Dam.,iils de feu Guill. 
Buret, Chev. Mêmes possess., et ce qu'il tient à la Vallette en Cha- 
Tollois; 1329, nu. Forez, (r. 492. p. 3 ; r. 494, p. 69.) 

BURGE, aussi Burges (Jean de). Dam. &ôtel d'Autery, Àuteriaco^ 
et autres possèss. es par. de Francesches, Buxières, etc. ; 1322. — 
Guill. deBurge, Dam., idem ; 1399. — Martin de Burges, écuyer. 
F. s. d'Autry et de Lon ; 1506 : bourb. (r. 453, p. 108 ; r. 464, p. 
99, 370 ) 

BURGE (Jean de),. (/^ Btirgia, fils de feu GuiTl. de Burge ; 1396. 
— Guill. de Burge ; 1398. — Jean de Burge et Guill. Porer, son ne- 

t6 



Digiti 



zedby Google 



202 BUS 

teu; I4IQ9 1444. — Jean de Barge, tons paroîss. de Tei|eniL 
Maison, prés et granges du chesal dé Caminiére, al Gaminm : 
Bourb. Ir. 463, p. H8, 182 ; r. 464, p. 203, 208.) Won nMm, 

BUEGE (Guâl. de), Dafti., fils de -feu Perrin de Burge, etGoiot» 
son frère. Hôtel de la Baron, dom. et arr. fie£i : Bourè,^ 1399« (r.' 
464, p. 129.) 

BURIN (Miekel), fils de Louis Burin. Fief et dom. noble du Bois- 
son et de la Tour d'Aubière, en la baron, de la Tour : Âuv.. 1723. 
(r. 609, p. 63.) 

BURJAtJD, al, Burjault (Martin), homme dû labeur, paroiss. de 
Tresail. Partie de terre et pré, et un quartier de bois en k même par. : 
Chaveroches, U88. (r. 468, p. 50.) 

. BURJAULT (Tsabeau, fe de Jean), àl. Burgaud, comme hérit. 
ne feu Guill. Segrettain, prêtre. Le ténement des Anceii et dom. en 
dép.,par. de Tresail : Chaveroche^ 1443. (r. 468^ p. 124.) Non 
noble. 

BURLOD (Hugonet), fils de feu Burlod, Dam., et Clémence^ sa 
mère. Dom. , cens et tailles aux Rosères, mandement de S^ Qair, 
S^ Ctari : Forez, 1322. (r. 494, p. 149.) 

BURNEAU (Mathurin), m^ . Cens et rentes tenus à foi lige : Mire^ 
beau, 14S9. (r. 329, p, 39.) 

BURRET (Jean), Chev., Président au bureau des finances de la 
général, de Lyon. T. s. de Grigny ; 1720. (r. 497, p. 61.) 

BURRIANE (Agnès de), Damoiselle, v'' de Hugues Buyat^ Dam., 
paroissienne de Chapeaux, de Capellîs, Tailles percept. au territ. de 
la Prugne etautres : Chaverockt, 1404. (r. 468, p. 151.) 

BUSSELLËT (Silvain). Fief de la Yillate, par. de la D^pièie ; 
H. 'Marche. 1669. (r. 469, p. 249.) 

BUSSEROLES (Simon de), et Jean de Boux, pour leurs f^ Jaqnette 
et Cather. du Boux. Maison et dom. appel, de la Chenault, au ^ill. de 
Mellem : Bourb., 1443. (r. 463, p. 246.) Non noble. 

BUSSET (Claude), m<l • Quelques arpens de vigne^ par. de Rooilly : 
IssouduH, 1678. (r. 445, p. 294.) Voy. Basset. 

BUSSET '(Charles), ancien échevin de Lyon. Maison en ladite 
ville, acq. de J. B. Bay, écuyer, cons. en la Cour des Monnoyes 
de Lyon, et de Jaqueline Busset, al. Basset, sa f^; 1729. (r. 498, 
p. 43.) 

BUSSIERE, al, Buyssière, Buysseria^ aussi Buxière (Jean de), 
Dam. Dora, et seg. en la par, Safictignia : Beaujeu^ 1322. (r. 485, 
p. 74J 

BUSSIËRES (Geofroy de), Dam., et Tsabelle du Bosc, son ép. 
Le bois de Cosleix, deux pêcheries, cens en grain et argent, es par. 
deCucy et de Vie : M/y, 1366, 1375. (r. 456, p. 116; r. 457, 
p. 33, 34.) 

BUSSIÈRE (Regnaud de). Dam. Serm. de fidél. etprom. d'aven an 
sire de Beaujeu; 1400. (r. 486, p. 135.) 

BUSSIÈRE (Jaques de la), écuyer, Sg. de Costure, et Phil. 
Murat^ sa f«. Mote et maison forte de Leux et dép,, es chàtell. de 



Digiti 



zedby Google 



BUX 203 

Chantette, Vitel, FemeM; 1463. (r. 458, p. 257 ; r. 4«0, p. 310; 
r. 469, p. 70.) 

BUSfiœRE rOilberte la), ve de Jean Branet; «us, Pierre et Glande 
Brunet. F. s. de Graveron, par. de Tison : Chantelle. 1722. (r. 478, 
p. 292A 

BUSSON (Jean), Sr de Villeneufye, à canse de Clande Tonrtier, sa 
^, fille de Nicolas Tourtier, écuyer. F. s. de la Vefvre, autrefois la 
Orange-aux-Gmes, par. de Bussy ; 1687. — Lonis Basson, Sr de la 
Breaille, cons. au présid. de Bourges. Les deux étangs de Fontbon, 
par. de Lan tan ; 1700. — Jean Busson, écuyer, Sr de Bussy, son fils 
unique; Idem; 1719 : Dun-ie-AoL (r. 446, p. 150; r. 447, p. 165; 
r. 460, p, 50.) 

BUSSON (Jaques). F. s. des Hérauts, par. de Neuilly : Jinay^ 1723. 
(r. 478, p. 412.) 

BUSSONNEAU (Jean). Moitié des terres de Giron ; 1440. — Jean 
Bnssonneau, écuyer. Le bordage de la Bodinière, par. S. Macaire, al. 
par. de la Chapelle- Aubry ; 1466. — Jean Bussonoeaa. Moitié da 
même bordage ; 1479. — Jean Bussonneau, écuyer, Sg. de Gau- 
▼rière, al. la Gannerière. Fiefs anciens de Montftiucon ; la terre de 
Hautbois Boteau, en ?a par^ S. Martin, et moitié du bord^ de la 
Bodinière; 1497 : Mont/aucon. (r. 332, p. 59, 70; r. 333, p. 16, 
49.) 

BUSSUEJOUL (Jean-François de), Cbev., habitant s«n chat, de Ro- 
quelaure en Rouergue, dioc. de Rodés, fiés, nobles en fat par. de Fa- 
^erolles : Mural, 1685. (r. 505, p. 70.) 

BUSSTTL (Trolfiet de). Maison de Mulins ; ens. le mouKn de Masoer, 

aeq. de Joffroy de Bossul : BeaujeUy (r. 489, p.. 180.) Voy. 

Bnxeuil ou Bnxuil. 

BUTAIN (Jean), m^ tanneur, capit. de milice. Fief de Beauplaisir, 
par. dTseure : Moulins, 1688 ad 1717. (r. 474, p. 663 ; r. 475, p. 
6; r. 477,,p. 599.) 

BUTARIEU (Joseph), boux^. de Lyon^ capit. au rég. de Beasce, 
et Gabrielle de Clerdin, sa (*, v* de Ciaude^Josen Pimbert, a/. 
Pimbef. Maison noble en la rue Groslée à Lyottj 1720. (r. 497, p. 
64, 69.) 

BUTAT (feu André du). Sa ve, Margner. Cochau. xecoit un hom. 
ample de Jean Bonfiz ; 1442. — Jean du Butay. Hôtel de la Gothe- 
Kère et dép. ; 1446. (r. 333, p. 17 ; r. 350, p. 32.) 

BUTEL (Jean), le jeune, et MIro Simon, paroîss. de S^ Onen en 
BilÎB. Donxe arpens de terre reler. du Mans : 1478. (r. 335, p. 
161,) . ' ' '^ 

BUT-LA' PRIÈRE (Guerin de). Droit d'usage en la forêt de Burcay : 
Ckàt.'du'Loir, 1342. (r. 344, p. 8.) 

BUXEUIL, al. Boxu^U BMXtM%, Cher» Maison de Molins et dép. 
en la par. de Poyssons, et arr. fiefc : BeaujeUy 1324. (r. 489, p. 171, 

BUXEIJL (Dalmas de), écuyer,'S' de Villers^ re^it de Gui de la , 



Digiti 



zedby Google 



204 . BYO 

TremoUle, Sg. de Bourb.^Lancy^ des terres et seg., sa vie durtnt, en 
échange d'autres parties; 1424. (r. 1377, p. 2911.) 

BUXI (Gnil. de), Dam. Le bois de Féchie, prés et terres, rekr. de 
la seg. de Perraes : Beaujolais, 1347. (r. 485, p. 112.) 

BUXI, BusHllo (Jean de), Ghev. Maison forte sise à Eyrie : For€%. 
1371. (r. 494, p. 133.) 

BUXlËRES{Guill.)i?t/a::i6r{if, chapelain de Boxies. Le chesal de 
Villers, cens et auties der., par. de Bussiéres : Bourb.^ 1300. (r. 464, 
p. 197.) Non noble. 

BUXIËRES (Jean de), Dam., pour son ép. Béatrix, fille de lea 
Laurent du Chatel, de Castro, Dam. Dime de Chavanoj, et un pré 
en la chàtell. de Huchon, par. de Toigny : Beaujeu, 1310. (r. 489, 
p. 297.) 

BUXIËRES (Jean de), chan. Mmtis coenobii (Montel-aux-Moines.) 
Deux parties de l'hôtel de D&uriere et dép. ; ens. une partie du bois 
de Tremblay, par de Rodes, Bjixières et S^ Hilaire : Bourb.. Murât ^ 
1352. (r. 464, p. 85, 360.) Non noble. 

BUXIÈRE (Jean de), écnyer. Cbàt., t. s. au yillage de Manely: 
Montluçon, 1505. (r. 452, p. 188.) 

BUXU, aussi Brix (Guillelme de), v« de Robert de Lavau, de FaUe^ 
tutrice de Jean et Denise, leurs enfants. T. s. de la Van, cens et rentes 
es par. de Poulliot, Neuville et Lignerolles : Montluçcn^ 1375. (r. 
461,p. 293J 

BUYAT (Hugonin et Anchinbaud), écuyers. Tailles, cens et rentes 
en la par. de Jaligny ; Chaveroche, 1455. {r. 468, p. 52.) 

BUYAT (iVIarie-Claudine), fille unique de Bertrand Buyat, archi- 
tecte. Maisou en la rue de Bourchanin à Lyon^ 1697. (r. 496, p. 
120.) 

BUTAT (Abraham), jardinier. Jardin hors la porte S^ Georges de 
Lyon; 1716, 1726. (r. 496, p. 226, 243 ; r. 498. p. 30.) 

BUYNART (Jean), fils de feu Briend Buynart. Maisoa au Poid-^e- 
Se; 1478. (r. 336, p. 51.) 

BYARS (Gtiyon des) écuyer. Baronme de Byars, relev, du comté 
de Mortaing ; 1450. (r. 335, p. 78.^ 

BYOLEIS (Guichard de), dame ae Beaùregard, du consentem^ de 
son mari Armand de S^ Trivier, vend divers cens et rentes en la par. 
d' Avenue, au sire Vincent de Byolois ; présent Guill. de S^ Trivier ; 
Beaujeu, 1347. (r. 486, p. 114.) 

BYOSAY (Guill. de), paroiss. de Goulouvre, Jeao, Johannet et 
Perrin, ses frères. Hôtel des Génettns, dom. et dr. en dép., par. de 
Beçay-le-Fromental : Ainay^ 1412. (r. 462^ p. 283.) Non nobles. 
Voy, Biosay. 



1 



Digiti 



zedtoy Google 



CAD 205 



GABAIŒS-DE-GOMBLAT (Loais-Domin. de), fils de Fran- 
çois de Cabanes. Chat., t. s. de Gorce, par. de Bredon : St. Flôur. 
i724. (r. 509, p. 133.) 

CABOTIN (Claude), TÎgneron, à cause de Marie Grie, sa fe ; 
et Louis Joblet, jardinier, héritiers de feu Jaques Advisart. Vigne de 
la Baume, par. d'Iseure; Moulins, 1712. (r. 478, p. 183.) 

CABRE (Pierre de la). Maison, t. s. de Noyers : Beauieu^ 1336. 
(r. 489, p. 10.) 

CACAULT (François), Sr des Champs, pour Marie Cacault, sa 
sœur, ▼• de Jean Hillaire, ëcuyer, F. s. de Beigne ; 1688. — Cather. 
Cacault, ▼• de Pierre Neuchèze, Chev., ayant la garde noble de 
leurs enfants, Marc-Ant., âgé de 6 ans, et Marie-Cather. , âgée 
de 15 ans. F. s. de Badevillain, par. d'Usson ; 1716 : Civray. (r. 
435, p. 228 ; r. 438, p. 52.) 

CACENEDE (André), bourg. Maison à Lyon; 1720 bjéritée 
ensuite par sa sœur unique Marie Cacenède, -v* de Jaques Aussel, 
m* ; 1723. (r. 497, p. 35, 40. 212.) 

CACHET (Pbil.), Louis Cachet et Jean Berthellat, paroiss. de 
S* Christophe. Dîme de Molles : ^ichy, 150Î. (r. 484, p. 102.) 

CADEAUL (Phil.). Terres, prés, \rignes à Rugnie et Cadelères, 
pardeTresail : Chaveroche, 1366. (r. 468, p. 215.) 

CADEL, al. Cadele (Pierre); 1301. — Agnès Cadel, fille de 
i Guill. Cadel; 1301. —Jean Cadel; 1341. — Béatrix, ve d'Et. Cadel; 
1342. — Monin Cadel et Jean, son fils ; 1404, 1412. — GuUl. Cadel ; 
1411. — Louis Cadel ; 1443. — Agnès Cadel, f^ de Durât Torpin ; 
1443. Diverses possiess. es territ. de Cadelères et de Rugnie, par. de 
Tresail : Chaveroche. (r. 467, p. 278; r. 468, p. 13, 99, 158, 192, 
204, 244, 285, 291, 368.) Non nobles. 

CADIER (Jean), bourg, de Moulins, vend au Duc de Bourbon un 
cens percept. sur une maison de Moulins ; 1462. (r. 1374, p. 2373.) 

CADIER (Guill.), Sg. de la Brosse, présid. en la chamb. des 
comptes du Bourbonnois. Cens et directe sur un jardin à Moulins ; 
1469. (r. 1355, p. 102) 

CADIER (Michel),' élu en TÉlect. de Bourb. F. s. de là Court et 
delà Brousse, par. de Chappeaux : Moulins. 1513, 1516. (r. 452, 
p. 288; r. 483, p. 25.) 

CADIER (Jean), ëcuyer. La seg. de Montgamault : Moulins; 1520. 
— Jean Cadier, ëcuyer, très. gëu. du duché de. Bourbonnois. T. s. 
de Peroux : BUly. 1527. (r. 453, p. 265 ; r. 482, p. 35.) 

CADIER (Jeanne), ve d'Ant. Veme^ très, de France. Maison, 
t. s. du Fraigne ; ens. le dom. de Brugrion, par. de Longepré et 
de Marcy-le-Vieux : Moulins, 1608. (r. 474, p. 2.) 

CADIER (Margaer.) ye de Hogues Asselin, auditeur en la chamb. 



Digitized by 



Google 



206 CAI 

des comptes de Paris, fief de Courgaiii : SonnoU;. 1698. (r. 425. 
p. 88.) 

GADIER (Michel), ëcayer. T. s. de Gressance, al. Croissance, 
et de la Brosse, par. S^ Bonnet ; et, du cbef de sa f^ Marguer. Vialet, 
fille de Gilbert Vialet, Sg. de la Forest, très, de France. Le fief et 
seg. de S^ Augustin, par. de Ghât. -sur- Allier, acq. de Claude de la 
Souche, écuyer; 1692 ad 1117, — Gilbert Cadier, ëcuyer, son fils ; 
1724 ; et André Cadier, ëcuyer, frère de celui-ci, et son héritier des 
m^mes f. et s.; 1726 : Bessay, Moulins, (r. 475, p, 76, 1 J5, 133 ; 
r. 476, p, 175 ; r. 477, p, 484 ; r. 478, p. 527 ; r. 479, p. 78.) 

CADY (Marie), ^« et hérit. d'André Perinet. Une île sur le Rh6ne, 
appelée la Gardière, par. de Seyssuel : Lyon, 1739. (r. 498, p, 168.) 

CAFFIÈRE (Denise), v« de Bonnet Thevenot; Hagues Semeaustré 
et Ant. sa f. Cens et rentes en la par. de Cucy : Bllly^ 1452. (r. 457, 
p, 74.) Non nobles. 

CAHOUET (Claude), ëcuyer, Sg. de Jeneville, prévôt de la ma- 
rëch., gén. d'Orléans. Le chesal Ardouin, par. d* Allogny, et le pré 
Perrin : Mehun-8,-Y„ 1710. (r. 449, p, 37.) 

G AHU (Michel) , greffier au grenier à sel de Sancerrc, fils de Jaques 
Cahu, Partie de dîme en la par. de S* Loup-sur-Cher : Issoudun^ 
1709. (r. 448, p. 203.) 

GAILHE (Pierre), bourg, de Montîuçon, pour Marie des Fou- 
cauds, sa f^. Fief des Franchises de la Pmgne, par. de Reugny : He^ 
risson, 1688. (r. 474, p. 706.) 

GAILLARD (Jacques), ëcuyer, av. en par!. T. s. de VilUers, par. 
de Vivoin; 1666. — Jaques Gaillard, son fils; Idem; 1677 : Beau^ 
mont'le-f'^. (r. 358, p. 19; r. 405, p. 9, 18.) 

GAILLARD (Abraham), ëcuyer, Sg. de la Monnerie, et Judith le 
Vasseur, sa f*. Fiefe d'Ailleres, de la Haye et Boydé; ens. le dom. de 
la Hermeraye : Sonnais^ 1669, 1680. — Abra^m Gaillard; Idem ; 
1722. (r, 358, p. 86, 88; r. 410, p. 29; r. 426, p. 11.) 

GAILLEAfeJ (Jeanne), v« d'Abraham Allard, S' des Boulles. F. s. 
des Roches, par. de la Chapelle -Seguin : Partenay^ 1699. (r. 136, 
p. 218.) 

CAILLEAU (Pierre), Sr de la Chouattière, fils de Salomon Gail- 
leau et de Jeanne Barailleau. T. s. de la Chouattière, par. de Gesay : 
Foumtit, 1718. (r. 438, p. 382.) 

CAILLET (Offinty, Dam., du dîoc. de Lyon, éételsseâ Tsabeaa 
de Hi^ottot, Dame de Yilburs, certaûis prés, cens et vignes, assis au 
lieu de Rossillon ; 1404. (r. 1392, p. 752.) 

GAHJLET (Pierre), cods. au siège de Lusignan. Maison avec fossés 
en la haute ville à^Lusignan; 1664. (r. 434, p. 71.) 

CAILLET (Fraaçoise), v® de Claude-Louis, receveur des aides, 
pour elle et François, son frèfe, enians de feu François Caillet et 
d'Anne Courtauger. F. s. deBemon, par. et ehâtell. à^Jhtay; 1711. 
(r. 477, p. 30.) 

CASiUOT (Jeta), Bam., ée Hfomant, comme proc. de Hambert| 



%. 



Digiti 



zedby Google 



GAL «07 

&« detbomeéde Villm : Ferez, 1378» (r. 493, p. MlfM.) Yoy. 
Wlars. 

GAJLLOT (Oîlberl), 1« j^iiiie, ùem^ eu la par. de Lotifdknc de 
Beaune. Moitié de la dlme dad« Louroux^ acquis d^Bector-Eoger de 
St Chamant, écuyer^ et de Jeanne de Chaba&ne, son kp, : àfurai^ 
1709. — Gilbert Caillot» md . 4e partie de la même dime; 1722. (r. 
476,p. 234;r. 478,j?. 209.) 

GAIN (Stevenin), paroiss. de Vemaf . 1/4 de dime en la par, de 
Vema ; 1388. -^ Pierre Gain» pour lui, ses neyea et nieoe» Partie de 
la dime delà Bruyère; 1421 : Bourb. (r. 462, j». 332, 333.) 

CAISSAC (Edme de),Sg. deSalaigcs, Chev., ^euf de Iflargtier. de 
Pertoils, pour leurs enfans. T. s. de Tournemirey 1683. -* Jean de 
Caissac, Cbev. ; Idem ; ens. la Tour de Gbaslkr, par. de Téiiniemire ; 
1699 : ^urUUc. (r. 501, p. 53 ; r. 606, p. 42.) 

CALCINEL (Jean de), Ghev. Hom. de son chat, de Galargucs et 
dép.» mouT. du chat, de Lunel, celai-ci rele?. du chat, de Beuucaire ; 
1353. (r. 1338, P.492.J 

GALDEBON (Jean), Sg. de Thianay^ Thinoyo, fils de féu Guill. de 
Galderon, Ghev. Traité de roar. entre lui et'Margoz, s<»ur de Dao- 
phine, fe de Louis de Beaujeu, Sg. de Montferrand ) lesdites stturs, 
filles de feu Pierre, Sg. de Broc^ et de Dame Maraiese> 1289. (f, 
1372, p. 2031.) 

GALEMARD (Louis), l^«urg., pour Elisabeâi Yillaard, sa £^. F. s. de 
Monqu'un, par. de Noyaiit : Souvigny^ 1716. (r. 477» p. 153.) 

GALEHARS (Renaud), Ghev., vend à Jean Gamena, de Moulins, 
une vigne el un verger au ter. deXouchebœuf : ^aut*^.. 1326. (/, 1374. 
p. 2440.) 

GAUN (Pierro), professeur es lois. Gens^ rentes et garennes à Bo-- 
cheon^ Velchie et S' Bonit, acq. de Jean Appensat, bourg, de S^ Bat- 
domer, cdui-ci acquéreur de Faucon de Bocheon, Ghev. Autres cens 
et rentes en la par. è^ Rosers, acquis de Bertrand de Bausat, Dam. : 
Forez, 1317, 1324. (r, 490, p. 51 ; r. 492, p. 306.) 

GALIN (Jean), et Jean Galin, son fils. Gens et rentes à Montmilon, 
acq. de Bertrand de Bausac, Dam. ; 1334. — Bertrand Galin, et Mar- 
guer., sa f^. Dhne àS^ Laurent*la-Gonchi ; cens et rentes au mandem^ 
de Noireaujpar. de Violeîs; 1337 : Forez, (r. 490, p. 143 j r. 492, 
p. 47.) I ^ 

GALLANDRE (Pierre), vA à Rochefort, et Gharles Jacquard, aussi 
m^ y héritiers de Jean le Leau. Gens et rentes en la ville de Cognac^ 
et moitié du minage de S^ Jean d'Angely: 1717. (r. 439, p. 126, 
127.) 

CÂLtOGIO (Amblard de), Dam., Sg. de Montrodez. Ghàt., terres, 
dimeselh. j. de Montrodez : >^ttî?., 1452. (r. 471, p. 96.) Voy. 
Ghalus. 

GALMA (Jean de), Dam., cède à Aymar, Sg. de Rossillon, un tè- 
ncm^ et un pré sis à Epineuse : Forez^ 1357. (r. 494, p. 176.) 

CALOT (Bonin), et Blanche, son ép., vendent à Guill. Teslier, ci- 
toyen de Vienne, le courlil et la grange de Margelat, maison, terres, 
bois, dr. de chasse, etc. ; Forez^ 1318. (r. 1394, p. 4.) 



Digiti 



zedby Google 



208 GAM 

CALOU^Piem), recon. tenir en fief lige d'Alix, Dame de Lnsf , 
tout ce qu'il possède à Usson ; 1257. (r. 1389, /?. 250.) 

CALUCI (Laurent de), de Calucio. T. es par. de S^ Félix et de 
BUly ; 1366. (r. 455, p. 348.) Non noble. 

CAMAR (Jeanne), de la Corne, y* de François du Floquet, Capît. 
d'in£uiterie, héritière de ses mère et tante Anne et Jeanne de Doyat» 
F. 8. de Genat, par. de Cusset : Billyy 1717. (r, 477, p. 478.) 

GAMARD (Léonard), Srdu Cours-Rogat, mari de Françoise Atljay, 
pour lui et noble Pierre Camard, son père. T. s. de Puy< Regat, par. 
de la Chapelle et de la Fa : Marche, 1669. (r. 474, p. 285.) 

CAMBEFORT (Paul de), av. au présid. d^Aurillac. Cens et rentes 
foncières en la par. de Celles : Aurillac, 1684. (r. 503, p. 318, 563.) 

CAMBEFORF (Jean-Pierrc-Claude«Jules de^, écujer, ancien mous- 
quet., fils de Pierre deCambefort. Maison noolede la Motte 3ezat au 
comté d'Agenois; 1732. (r. 426, p. 57.) 

CAMBON (Pierre de), Dam., fils de feu Et. Cambon, Dam. Le fief de 
Prat-teron, dom. et h. j. ; témoin Armand de Juen, Dam. ; 1332. — 
Pierre de Cambon, de Mçnsalvi. Dom., cens et rentes de Possol, par. 
de Prunet ; 1333. — Bertrand de Cambon, de Monsalvi, et Guibert, 
al, Guirbert, son frère, enfans de Pierre de Cambon. Le mas de la 
Vayssîeyre et autres, es par. St Hypolite, GranvaletPeyrat ; présens : 
Gitill. Vassal et Bernard de Ferrieres, Chevaliers ; Berenger la Case, 
et Jaques de la Roche, Damoiseaux. Tient asssi le mas de Solatgnès, 
par. de Pons, acq. par échange de Pierre de Pouzols, Dam. ; 1350, 
1355, Cariât, (r. 472, p. 122, 137 ; r. 473, p. 62, 84, 125.) 

CAMBON (Perrin), Dam.; homme lige dé ce qu'il tient en la cbà- 
tell, de Bessay ; 1330. (r. 455, p. 145.) 

CAMBON (Bertrand de), D^m., et Phil., son frère, fils de feu Hu- 
gues de Cambon, Cher., Sg. de Veure, vendent à Guill. Maceuk, sons 
la réserve d'un cens annuel, le bois de Guill.-Galan, sis à Pierrefite : 
Bourb., 1344. (r. 1360, p. 824.) 

CAMbON (Perrin de), Dam., paroiss. de Dampierre, pour Cather. 
de Neuville, Damoiselle, son ép. La mote de Saône : Moulins^ 1378. 
(r. 454, p. 44.) 

CAMBOUR, al. Cambourg (Jean de), écuyer. T. s. de la Court-Ge- 
nouillé^ par. de même nom, et moitié des dîmes : Civray^ 1679 ad 
1716. {r. 435, p. 9; r. 436, p. 28; r. 438, p. 118.) 

CAMEIN (Jean), le jeune; Robine Camine, sa sœur, ^ de Guill. 
Fromant ; Jeanette Maseline, f* de François Mâchefer, hôte de la tête 
noire a Lyon, et Perette Maseline, tous héritiers de feu Jean dTfre* 
ville, réclamant sa success. : Lyon^ 1451. (r. 1392, p. 631.) 

CAMERIER (Hubert), de Charlieu. Cens et rentes an territ. de Le- 
chaere : Forez, 1327. (r. 1395. p. 376.) 

CAMILLE (Mathe), fils de feu Pierre Camille, au nom de sa mère 
Marguer., fille de Jean Guillaume. Vingt pièces de terres entre Sou- 
vigny et. Libaudin, rentes et tailles, par. d'Agouges : Bourb.y 1443, 
(r. 468, p. 101 .j Non noble. 

CA31PIGNY (Marie de), hérit. de Jaques de Campigny, écuyer^ S^ 



Digiti 



zedby Google 



GAN 209 

de THennitage, et de Gharlote de S^ Mesmin, agissant par René de 
Hoossaj, écuyer, Sr du Peseau. F. s. du Pley, par. de Youzeron : 
3féfÀ«»i-*,-r., 1671. (r. 445, p. 164.) 

CAMUS (Etienne le), ëcnyer,. licencié es lois. F. s. du Verger; ens. 
hugarenne de Hardouynière : Baugéy 1480. (r. 348, p. 36.) 

CAMUS (Nicolas), S' de Torcy, pour Magdel. de-Pinée, Damoi- 
selle, son ép.^ fille de feu Pierre de Pinée, Cher. Me d'hôtel du Roi. 
T. 8. duCoadray, et le fief de Rallace : Jr^oUy 161 h (r. 354, p. 
123.) 

CAMUS (Pompone), Chev. ; 1686. — Gaspard Camus, Chev.; 
1714, 1723. T. s. de Ghavagnieu et de la Bastie, par. S^ Martin- 
en-Haut : Lyon. (r. 495,;). 140; r. 496, p. 187, 197 ; r. 497, p. 
201.) * 

CAMUS (Chai'les), av. en pari., et Anne Achard, al, Rochard, sa 
f^. Dimë inféodée de la Roussière, par; de Secondigny : Partenay^ 
1699. — Partage àt leur success. 'entre Charles et Rosalie Camus, 
leurs enfens; 1716. (r. 436,/). 226 ; r. 438, p. 101.) 

CAMUS (Gilbert de). F. s. et une rente noble à Ivours : Lyon^ 1702. 
(r. 496, p. 177.) 

CAMUS (François)i m<^ , fils de Petrocle Camus. Menus cens es par. 
de Louroux et de Beaune, acq. de Hector-Roger de S' Chamant, 
écuyer, et de Jeanne de Chabanne, son ép. : Murât, 1720. (r. 478, 
p. 96.) 

CAN (Pierre], deCharlieu. Cens, tailles^ corvées en la par. de Mars; 
ens. une maison appel, de Boye, Boyaci, dom. et dr en. dép. : Beau- 
jeu, 1375, 1385. (r. 485, p. 89, 128.) — Nicolas Cân, Dam. ; Idem\ 
1401, ad 1413. — Girard Can, Dam., son fils; Idem; 1442. (r. 485, 
p. 1,2, 3; r. 486, p. 147.) 

CANA6I (Thomas de). Droit de pèche en la par. de Poilly; 1334. 
— Jean de Canabi, antre Jean et Guill., ses frères. Cens et rentes en 
la par. de Violeis ; 1337 : Forez, (r. 490, p. 245, 280.) 

CANATE (Jaques), cons. au pari, de Paris, fils de Jean Canaie, M** 
ordin. en la chamb. des comptes, et d'Isabelle Boumeau. T. s. des 
Roches-Rabaste ; 1662. — Etienne Canaye, leur fils, cons. au parle- 
ment; /rfm; 1690, 1722 : Loudun. (r. 410,*p. 20; r. 421, p. 23 ; 
r. 425, p. 1.1^ 

CANCA.LIjON (Jean). Rente seig. sur les habitans du bourg de 
S* Marc-Alloubot et sur Ville-La-Vault : Ahun^ 1684. (r. 474, 
p. 509.) 

CANCELLË (Jean de), pour sa f* Guillemette, tc de Jean Caquin, 
de Semur en Brionnois. Le tènement de Bollardet, sis à Sercy : Beau* 
jeu, 1354, 1357. (r. 489, p. 55, 70.) 

CANET (Raymond), Baymundus Caneti^al. Chenet, Chev., recon. 
temr de Robert, C^ de Clermont et sire de Bourbon, ce qu'il possède 
en la par. de Bocé : Billy, 1301. (r. 455, p. 334.) 

CANILLAC (Marques de), Chev, donne au monast. de S' Flour la 
moitié du territ. de Fortaler et du vill. de S^ Julien, par. St Martin de 
Chaudes-Aiguës : ^tit?., 1275. (r. 471, p. 132.) 



Digiti 



zedby Google 



210 GAP 

CANtLLAC (Eléonore de)» D&me de6elcliate1,*recon. aToir reçu da 
Sg. de la Roche, son ayeal, serdr. à la success. de ti^ mère : Ftfrez. 
1338. (r. 1398, p. 037.) 

CANIEXAC (S., Se. de), T^ de la Mote, Sg. de Nanton, des Mar- 
tyrs et du PoQtoliitel ; et Louis de Bourbon, D« de Montpensier Daa- 
Îhin d'Auv. Hom'. an Roi de ce qu'ils possèdent en jéuv. ; 1427. (r. 
71, p. 43.) 

GANNrr (Jean)^ et Pierre Ferrier, al. Ferrer, paroiss. de Te- 
neuil. Terrage percept. au chesal de Ràleres; 1410. — Gnill. et 
Pierre Cannie^ ses enfens. Saisie féodale de leur pré appelé Juvea- 
ciùère ; faute d'aveu ; Bourb., 1419. (r. 464, p. 27l, 377 ; r. 469, 

CANOT (Jean de|, al, de Maugibert, Chey. Rentes en grain et geli- 
nés : Gannat, 1350. (r. 45«, p. 8.) 

GANTA^eLlE (OctdTio), bourg, de Lyon. Ghât. t. s. et rentes no- 
bles de Dommartin : Lyon^ 1720. (r. 497, p. 43, 77.) 

GANT AT (Jean) , gaide des sceadx au présid. de Bloulins ;*à cause 
de Gilberte Cousin, sa fe. F. ç. de Gherandon, par. de Bransat : A^er- 
neuU, 1720. (r. 478, p. 106.) 

GANTEREAU (Etienne), dit Chevalier. Herbergement de la Rocbe- 
chizais ; 138(X — Gùill. Cantereau, dit Chevalier ; Idem^ 1431 : M- 
rebeau. (r. 831, p. 47, 49.) 

GAPPÈL (Denis), paroiss. de Thiel, pour Bienvenue, sa f». Deux 
pièces de terre à Ghamplardel ; 1366. (r. 464, p. 199.) Non noble. 

GAPDOL (PoM de), Chev. T. s. des vill. de Chambo, de Traille et 
de Gozet : Forez, 1256, (r. 491, p. 113.) 

CAPELLE (Vesian, al. Vizan de la), Dam. Plusieurs mas espar, de 
Gapele et de Prunet, dont Tun acq. de Gamier de Tremolhas, Dam. : 
Cariât, 1339, 1546. (r,.473, p. 63, 128.) 

CAPES (Gnill. de), Dam., paroiss. de Sazerai. Les hospices de Prui- 
{^es et des Osches, dom. et dr. en dép., par. S^ Safumin et de Rodes : 
Murat^ 1411. (r. 461, p. 26.) Au dos : sciendum si est nobiéis. Voy. 
Giap et Cbappes. 

CAPPELLAIN (Jean le), écuyer, à cause de Marguer. Richer, sa ^, 
fille de Simon Richer, S' de la Blanchardière. T. s. de Peruchay, par. 
de Vivoin : Beaum.-le'p-^, 1668. (r. 358, p. 128.) 

CAPP(m (Gaspard de), Chev. Ghât. t". s. de Feugerolles, par. S' 
Jnst-lez-Vellay : Forez, 1674. {f. 496, p. 33.) 

CAPPCm (Gilbert de), Chev., B^» de la Font S' Margeran, par suc- 
cess. de son oncle, J. B. Capponî; et François de S' Julien, Chev., 
Sg. de la Querie, pour sa ^ Anne Gilberte. T. s. des Granges-Layat, 
par. d'Escurolles : châtell. de Cusset; 1686. (r. 474, p. 619, 654.) 

CAPPONI (Gaspard-Amable de), Chev., comme hérit. de Louise 
FougeroUe, sa mère. T. s. de la Forge S* Margerant, par. S^ Remi-èn- 
KoWat : Chantelle, n l*^ . — Jean Joseph de Capponî, écuyer, son 
fils ; Idem ; 1726. (r. 477, p. 339 ; r. 480, p. 109.) 

CAPRA (Hugues, al. Hugonin de), Chev,, ëp. de Marguer. de la 
Palice. Maison forte de Noyers et dép., par. 6^ Christophe an 



Digiti 



zedby Google 



GAa 211 

dioc. d'Autmi, et de S^ Juliea aa dioc, de Màcon : Beaujeu. 1554, 
1658. (r. 489,/). 71, 88.) 

CAPAARIE (Jeanne), ve de Goill. d'Oyete, Chey., Sg. de la 
Buxières, tntrice de leurs enfans. Maison forte de Serries, Serriaeo^ 
ctdép. en la chàtell. de Semur : Beaujeu. 1343, 1357. [r. 489, 
p. 25, 130.) 

CARATRE ou Taratre (Bernard de), Chev. Généi^lsment tout ce 
qu'il tient au comté de Forez; 1334. (r. 491, p. 196.) Voy. Tarât. 

CARAVÈL (Hirabert), Dam. F. s. es par. de Bayât, S* Cyprien 
et S» Germain de Salles : Chantelle, 1322. (r. 458, p. 229.) 

CAEGAT (Jeanne)^ t<> de N. Heurtault, Sr des Bondeaux. F. s. de 
Villenoux : Issoudun, 1663. (r. 443, p, 10.) 

GAREAUS (Martin et Jean de), frères, de Montambert. Rede- 
Tances en grain et argent sur le moulin appel, Palain, situé à Feures : 
F^ez, 1333. (r. 491,p. 128.) 

GARENEDE (André), bourg. Maison à Ly(m\ 1720. (r. 497, 
p. 35, 40.) 

CARESMENTRANT. (DenisV fils de Hugues Caresmentrant, et de 
Marguer. -Agnès, fille de feu Monin Qooquelel et de Jeanette Ame- 
nebie, et f» de Jean Billy, par succession de leurs mères. Terres, 
vignes, bois, cens et tailles en la par. de Besson : Souvigny^ 1392. 
(r. 467, p. 163.) Non nobles. 

GARIOT (Claude), notaire, vend au Sire de Beavjeu^ uhe vigne 
près de Beauregard ; 1502. (r. 1390, p, 620,) 

GARLAT (Gerald de), fils de feu Sire Aldebett de Cariât, Cbev. 
Chat. dom. et mouv. de Colhato^ al Colsaco^ par, de Cussac ; ens. 
tout ce que le Sire Pierre de Curlande, Chev., adonné à feu noble 
Aldebert de Cariât, Dam., son frère, en la par. de Brocaie; 1350. 
— Jean de Cariât, Dam. Le mas dé Marsiazat, par. de Salanhàc ; 
1350 : Sarlaf. (r. 473, p. 83.) 

GARUER (Claude du), fils de Jean. T. s. de Venas, par. id. : He- 
rùson, 1688. (r. 474, p. 674.) 

GARMAISTRAND (François), écuyer Sr de Besance, fils d'Etienne 
Carmantrand) secret, du Roi. Cens et rentes en la par. de Roma- 
nîat : /liom, 1669 ad 1687. — François Carmantrand, écuyer, S^ de 
Besance, son fils. T. s. de Cormede, par. îd. ; 1700. Le même, 
Chev. d'hon. auprésid. de Clermont; 1716. (r. 499, p. 172; r. 501, 
p. 6; r. 503, p.- 109; r. 505, p. 48; n 506, p. 94; r. 507, 
p. 133.) 

CARMANTRAND (Jeanne), Damoiselle, ve d'Etienne de Girard, 
écuyer, Chev. d*hou. au pr^id. de Clerm. Chat. t. s. de la Prugne, 
par. de Romîgnat : Elect. de Clermont, 1716, 1723. (r. 505, p. 71 : 
r. 508, p. 31.) 

GARMANTRANDl (Jeanne de\^ v« de Gaspard de Frédeville, 
Chev., tutrice de leurs enfans*. T. s. de Frédeville, autrement d« 
Chambord, de la Groslière, Busseols, par. de Gourpière et autres : 
C/<»rm.; 1731. (r. 511, p. 3.) 

CARMEAtiX (Huppes de), Dam., du consentement de Giràt^de 



Digiti 



zedby Google 



212 CAR 

Garmeaux, son frère, cède à Hugaes d'Alenay tous ses biens rësenré 
l'usufruit : Mâcon, 1357. (r. 1376, p. 2558.) 

GARMONNE (Christophe), proc. gén. du Roi. Remise à lui Mte 
par Pierre, Duc de Bourbon, du quint et requint qu'il lui devait à 
raison d'une rente acq. sur la seg. d'Hodaiville au comté de Qerm. 
en Beauvoisis; 1494. (r, 484, p, 144.) 

GART^AUZ (Jean), paroiss. de S' Julien, se recon. justiciable da 
1^. de cette par. en la suzeraineté de Saumur; ld03. (r. 1392, p. 674.) 

CARNÉ, al, Camai (Jean de), Chev., yeuf de Françoise de Ga- 
lamert, gentilh. ordin. de la chamb. du Roi, comme garde noble 
de leurs enfans. Baronnie de Bleson et châtell. de Chemellier : 5atf->' 
mur^ 1606, 1608. (r. 354, p. 91; r. 387, p. unique.) Rel. de lui : 
Jean d'Aubigny, S'- du Bois-Mozé ; Charles de Cossé, comte de 
Brissac, M^ de France ; Guill. de la Jumelière, S' de Blaison, che- 
valiers. René Barjot, St du Pipeau; Pierre de Chemens; François 
de Cherité, Sr de Dessous-le-Puit ; Olivier Clereau, S' de Grésille : 
Claude de la Crossonnière ; Hardi de la Cour, S' de la Grise ; Pierre 
Goheau, S' de la Giraudière ; Jean de la Hune ; François du Lonms, 
Sf de Jorreau ; César du Vau, écuyers. 

CARNEJAT (Hugues de), bourg. d'Aurillac. Le mas de Bmalat, 
par. S^ Paul de Las Landas ; ens. la terre de la Bessière, par. d'T- 
trat, tenue en fief franc, honoré et noble : Cariât. 1353. ( r. 473, 
p. 75.) 

CARNETRAS (Bernard la). Cens et rentes en la par. de Rotger : 
CarlQt,nS2. (r. 473, p. 120.) 

CARQUELEVENT (Jean de), Chev., chambell. du Roi, capît. 
de 500 hommes de guerre, donne à Michel de Ploisy, écuyer, son 
lieut. Sg. de Perroy, en considération des services qu'il lui a ren- 
dus, la terre et seg. de Duisant, relev. de la prévôté de Beanquène 
au baill. à! Amiens; 1486. (r. 1397, p. 504.) Nota. C'est de ces con* 
fiscations par dr. de guerre. 

CARRAUD (Félix), m<^ . Fief, métairie et moulin de Changy, par. 
de Dames-Saintes et de S^ Ambroise-snr-Amon, acq. de Louis Labbe, 
écuyer, et de Marie Guyon, sa f» : Issoudun; 1695, t699. — 
Claude et FéUx, ses enfans; 1700; Idem: (r. 447, p. 119, 177, 
194, 234; r. 448, p. 6.) 

CARRAUD (Cather.),vc d'André Pie, md à Lyon, et son héri- 
tière. T. s. des Petites-Granges, par. de Chouday : Issoudun. 1726. 
(r. 451,.. 97.) 

CARRE (Marguer.), v* de François de la Barre, orfèvre delà 
Reine-régente. Maison, t. s. de la Jaille, par. de Marseuil, acq. de 
Mesme Gallet, S' du Petit-Thottars : Loudun, 1644.* (r. 355, p. 91.) 

CARRÉ (Jaques), Chev.^ Sg. de Beaumont. T. s. d'Esmées; 
eus. la Motte d'Usseau : Chàtellerant^ 1672. — Jacqn^ Carré, écuyer, 
S' de Beaumont, et la Dame Bellay, son ép. : Idem; 1711. (r. 433, 
p. 82, 83 ; r. 437, p. 176, 177.) Voy. Carretci-ap. 

CARREL (Cather.), ^ de Jaques Corbon, Chev., Sg. de S^ Lige, 
capit. de vaisseaux, auparavant ve de Gabriel Dorin, Chev., Sg. de 



Digiti 



zedby Google 



CAR 213 

Poiron et de S^ Cjr, ayant la garde noble des enfans. de ce premier 
mariage. F. s. de Poiron et de la Motte Youssard, par. de Piasot : 
Fouvani, 1701. (r. 436, p. 396.) 

GARREUER (Jean du), écujer, et sa f» Margner. de Meclier, Da- 
jnoiselle. T. s. du Meclier et de Coustures : Hérisson. lôOB. (r. 453, 
p. 104.) 

CAilâET (Jobanet), de Lorme, vend à Jeanne de Chat. -Vilain, 
Dame de Beaujev, an# maison sise à S^ Bonit ; 1332. (r. 1389, p. 
262.) 

-GAARET (Jaques^, écuyer, fils d'Aymé Carré, écuyer, S' des 
Ombres, et d'Anne ae Beaumont. Chat., t. s. d'Esmées ; ens. la 
motted'Usseau : Châtellerant, 1673. (r. 437, p. 16, 18.) Tien- 
nent de loi : Jean Prospert de la Mote, Sg. de Moubrard, Chev. ; 
Jaqnes Carré de Beaumont; Michel de Chauvejan, M^ de Fourille; 
François le Cocq ; Pierre Courtinier, S' de Villancay ; Franchis de 
Gain, Sr d'Availle et de Beanpré ; Claude M^ùdon, y^ de René de la 
Foucbardière, tutrice des enfans de feu Pierre de Sauzay, S' de 
Beanrepaire : Hector Pierre, S^ de la Bonninière ; Etienne de Remi- 
geoux, Sr de la Mestrie; Etienne de la Vallière, Sg. de Rigny; 
^nyers. 

CARRET (Qaude), bourg, de Lyon. Chat., t. s. de Sauzé et rentes 
nobles en dép., par. de Marcilly : Lyon, 1699, 1700. (r. 496,p. 134, 
167.) — Pierre Carret, charpentier. Deux parties de maisons a Lyon, 
1726. (r. 498, p. 26.) 

CARRETTE (Jean), ancien échevin de Lyon. Partie de maison et 
temin au foub. de la Croix-Rousse : Lyon^ 1676. (r. 495, p. 29.) 

GXRRIERE (Ant.-Raimond de la), écuyer, vice-bailli de la H.- 
AuTergne, époux de Marie Boschatel. Fief et dom. del Montel, par. 
S^ Martin sous Tonmeroire : Riom^ 1684. — François-Joseph de la 
Carrière, écuyer, donataire de Marie Boschatel, sa mère, et celle-ci de 
feue Jeanne du Monteil ; Idem', 1723. (r. 603, p. 317, 555 ; r. 508, 
p. 18v 48.) 

CARRON (Jean-François), diacre du dîoc. de Vienne, fils de feu 
Fleury Carron, lient, des traites à Vienne. Vignoble en la par. de S* 
Romain : Lyon, 1722. (r. 497, p. 162, 163.) 

CARROT (Jean de), autrem^ Maugirbert, Dam. Un pré en la par. 
etchâtell. d'Ussel; 1341. (r. 491, p. 172.) 

CARTE (François-Thibaut de la), Chev.,*Sg. dud. lieu, les Plan- 
ches, etc., et Françoise Bveland de la Guitonnière, son ép., fille ainée 
de feu Phil. Berlaud, Sg. de la Guitonnière. Hôtel et seg. de S^ Mé- 
dard : Melle, 1668. (r. 433, p. 199 ; r. 434, p. 98.) 

CARTE(Jaques-Thibautdela),Chcv., Mw delà Carte, lient, du ^ 
Roi en Poitou. F, s. du Bois-Berticr, acq. de Charles Janure, Chev., 
Sg. de la Moussière : Niort, 1725. (r. 438, p, 518.) 

CARTERON (Jean du). F. s. de Beaulieu, et moitié de la t. j. et 
seg. de la Perouse, par. de Vijon : Issoudun, 1694 ; et, à cause de 
sa fe Marie Pallienne, héritière d'Anne Pallienne^ sa tante, ve de 
r 



Digiti 



zedby Google 



214 Gjys 

Gilles Augier, av. tn pari. Le fief et seg. de Marçay, par. de Quîncy : 
Mehun-s^Y.y 1700, (r. 447* p. 121, 168.) 

CARTIER (Louis), Sr de la Ghaukne, fils de Pierre Carder. T. s. 
de )a Fonardiére, al. Bellabre, par. StNicolas-de CU>Tay ; 1695, 1716. 
(r. 436, p. 44 ; r. 438, />. 155.) 

CARTIER (Jean) grenetier aiî gren. à sel de Buzançois, comme hé- 
rit. de Marie Blanchar, sa mère, y^ de Jean Cartier, bourg. Le pré 
deLajrault, par. de Ville : IsMudun, 1710. (r^449, p. 25, 45.) 

CARUEL (Pcrrone de), t« de Gilles de Faverolle, écuyer, Sg. de 
Bleré. T. s. de S^ Julien en la Tille de Bleré : Tours^ 1591. (r. 351, 
p. 63.) 

CASAUBUS (Bertrand de), Dam., vend à Gai de la Roche, 
Chev., divers œnset rentes assis à la Valette : Forets 1316. (r. 1^98, 
p. 648.) 

CASE (Berenger la), Dam. , fils de Guill, la Case. Hospice de la Case, 
et divers nu|s es par. de Longchamps et Taxières ; ens. la moitié de la 
châtell. de Blancheroche, >^/6aro(ra; témoins Goill. Vassal et Pons 
Vascon, Chevaliers. Jaques de la Roche et Pierre de Crozet, Damoi- 
seaux : Cariai, 1352, 1355. (r. 473, p, 19, 143.) 

CASLUCIO (Hugues de), Dam., Sg. dud. lieu, voudable au dau- 
phin d'Auvergne, C^ de Clermont. Le chat, de Bosde, divers seg. 
et arr. ûeù i ^uv,, 1376. (r. 471, p. 95.) Voy. ChaW. 

CASSAIGNE ^Jeàn de la), écuver, Sg. deS^ Laurent. Dime de Sou- 
che : Niort, 1668. (r. 433, p. 173.) 

CASSIN (Hugues), de Balayne. Six pièces de terre en la par. de 
Mornay : Belieperche, 1369. (r. 455, p. 195.) 
. C^SSOENDI (GuOl. et Chatard), frères, enfansde Guill. Caasoehdi. 
Terres, bois çt dev. en la par. de S* Remy, châtell. de Thieme ; 1329, 
1335. (r. 472, p. 3, 6.) Voy. Tassoeu. 

CASTELLAiVE (J. B. de), Chev., W* deCatellane, Sg. de Norante. 
F. s., de Bourleuf. par. d'Avon et de Sauge i Lusignan, 1727. (r. 438, 
p. 561, 562.) 

CASTELLER (Dalmas de), rend hom. à Archambaud, sire de Bour- 
bon, de l'hôtel et mote d'Issarpan ; fait à ChcmteUe^ janvier 1222, 
(r. 457, p. 72.) 

CASTELLO (Henri de), Chev., Sg. de Maillé. Fieft de S' Mar- 
sault et des.Vieuxbois; 1688. — Daniel-Henri de Castello, Cke^-i 
son fils; Ident'^ 1718 : Auncn^, (r. 435, p. 267; 268, r. 438,p. 360, 
361.) 

CASTELNAU (Jaques de), Chev* T. s. Aé S* Amand et de Changy : 
Jisnay, 1506. (r. 453, p. 34.) 

CASTELNAU (Christophe de), écuyer, S^ delà Menuisîère, à cause 
de sa f Renée de Boisnay, fille de feu François de Boisnay, écuyer, 
S' de Monceau, et de Louise de S* François. L'Aistrc de Vaucolam* 
beau, par. de Marigné : Chàt-du-Loir, 1607. (r. 353, p. 66.) 

CASTELNAU (Michel de), gouverneur de Brest. F. s. de Gaatdnaa : 
lêsoudun, 1669. (r. 445, p. 95.) 

CASULLE (Màri«4dagdfl. de), v« de Nicolas Fo«quet, sor- 



Digiti 



zed^ Google 



QAU ^ 215 

iotendânt des finances. T. s. de Pomay, par. de Lusigny : Moulins : 
1689. rr^475,p. 1.) 

CASTILLO (Pierre de)^ ëcuyer, S' de Tesson, renf de Claude 
de Bechillou, fille de Samuel de Bechûlon, écuyer» S' dlrland. et 
de René d'Elbéne. Tt s. de la Bernardière, par. de Jasseneuil : Lusi- 
gnon, 1663. (r. 433, p, 260.) 

CASTRE (Etienne et Dalmas de), Castro ^ frères, bourg, de Riom. 
Maison appel.' de Chierlieu sons Montbrissou, vigne, pré, jardin, etc., 
par success. de sa sœur Pqncette, fe de Jean Oger, qui Vavait acq. 
de Béatrix, t« de Guill. de Mays, Chev. : Forëz^ 1387. (r. 494, 
p. 113.) 

CASTROBIN (Hélie de), Chev., échange avec Gui de Lesîgny, 
LezrUacOy ses dom. de Roissac et de Marvillac contre d'autres : ^n- 
^ott/., 1449. (r. 1404, p. 233.) 

CATHEUN (Marguer., al. Magdel.j, V» de Pierre Quesson, Sr 
du Tofin, capit, et châtelain de Çiily, comme tutrice de Pierre 
Quesson, écuyer, leur fils uniqiie. Dîmes, cens et autres dev. es par. 
de Vilahics, S' Félix, Crechjt, Sansat et BUly ; 1689, 1693. (r. 475, 
p. 14, 113.) 

CATEUERINOT (Nicolas), écuyer, av. du Roi auprésid. de Bourges. 
P. s. de Coulons sur Avron ; Bourges^ ^665. — Penys Catherinot. 
S' de la Mothe-Turlin, pomme ép. de Marie-Calher. d'Ivoy, fille 
nnîque de Jean-Jaques dllvoy, Sg, dud. lieu, lient, en la prév6té de 
Bourges. F. s. de Champroy, par. de Limery, tenu du Roi k plein 
fief; 1670. -^ René Catherinot, écuyer, leur petit-fils, receveur des 
décimes du dioc. de Bourges; Idem; 1694, 1715 : yierzou, al 
issoudun. (r. 443, p. 5; r. 444, p. 35; r. 445, p. 133; n 447, 
p. 117; r. 449, p. 209.) 

.CATRIOT (Martin François), ancien curé de Neufvy. Fief de 
Genevrières, par. de Chei : f^emeuil, 1703. (r. 476; p. 111.) 

CATUS (Hnguet), Chev., à cause de Jeanne Jousseaume, sa f« 
et, comme ayant le bail de Jeanne Jordaine, fille de feu Jean Jor* 
daia et de lad. Jeahne Jousseaume, actuellement son ép. Herberge- 
ment situé à la Grimaudière : Mirebeau, 1407. (r. 330, p. 1^27 .) 

CATHUS (Maurice), Chev. T. s. de St Geqeroux ; Saumur, 1455. 
(r. 345, p. 19.) 

CAUFOYT (Jean de), m^ , fils de Pierre Caufoyt. Le mas, appel., 
del Carbonier, terres,iprés et redevances, tenus en. fief franc et ho- 
noré, par. de Marghone, baronni^ de Calvinel : Auv.^ 1490« (r. 470, 

p. m.) 

CAULX (Jean de), écuyer, Diverses parties de terre en la forêt de 
Monnoys : Bauçé, 1493. (r. 348. p. 8.) 

CAUME (Jean), paroiss. de Teneuil. Dom. et terrage en cette 
par. : Bourb., 1398. (r. 463, p. 173.) Non noble. 

CAÙMONT (Jean de), Calvomonte^ Dam. Maison, terres, bois, 
é^get seg. de Sarcy : Beaûjeu, 1357. (r. 489, p. 216.) 

CAUMON (Jaques de), Chev. M" de Boisse, pour Marie de S' 
Simon, son ép., û\ijs uniqpie de feu Cirus-Ant. de S' Simon, Sg. de 



Digiti 



zedby Google 



216 GEL 

Courtemer. T. s. de Gareniies-Bonnebots : SonnùiSf 1668. (r. 358, 

p. 1280 

CATRAG (Amblard de), Dam. Echange de dom. et dr. entre loi 
et Henri, C*« de Rodés : Cariât, 1285. (r. 472, p. 123.) 

CATRAG (Aygline), Dame de S' Hilaîre au dioc. de Rodèi; 
Pierre de S' Hilaire, et Aygline, son ép., rendent hom. par proc. à 
la comtesse de Cariât ; 1429. (r. 472, p. 124.) 

CELERIER, al. Cellerier (Etienne), et Marguér. sa £»., vendent 
à Archambaud, Sire de Bourbon^ la sixième partie de la terre qni 
fut à André Guion ; 1248. (r. 1377, p. 2782.) 

CELLERIERS tPierre et Etienne), CellerarU. Moitié de la baiUie 
de Gannat ; maisons, dom., dîmes, cens, es par. de Trebent, Féline, 
Monestey, Cous et S' Symphorien, tenus en hom. lige du Sire de 
Bourbon : Gannat y Moulins, FemeuU, 1248, 1251. (r. 454, jp. 186; 
r. 1355, p. 190.) — Tsabean, ^ d*Etienne Gelerier, Dam., fils de 
Franconnet Gelerier. Baillie ou Vicomte et maison en la par. de Gan- 
nat; dom. et seg. en celles de Sanciat, Féline, S^ Germain d'Entre- 
vaux et autres : Femeuil, 1301. (r. 457 bis^ p. 72 j r. 460, p. 286.) 

GELERIER (Bonne), v« de Roger de Gannaf» Dam. Maison a 
Gannat ; terres es par. de la chap. d'Andalo, al. Andelan, et de S| 
Priest ; ens. le fief que tient d'elle Pierre de Gantello, Chev. : GoJi- 
nat, 1301. (r. 457 bis, p. 60.) 

GELERIER (Michel), Dam. Gens et tailles en lapai:, de Besson : 
Souvigny, 1301. (r. 467, p. 227, 238.) 

GELERIER (Guill.), Dam., fils de feu Etienne Gelerier, Gher. 
Hôtel et seg. de Borbonat, es par. de Fleuriet, Santiat. Gharelle 
tthAyet.Chantelie, Gannat, 1317, 1322. (r. 458, p. 239, 301.) 
— Etienne Gellerier, Dam. fils de fea Etienne Gellerier, Dam. Dime 
en blé et Tin es par. de S^ Prix et de Gannat; 1318. hr. 457 bkj 
p. 93.) 

GELERIER (Barthélémy), et Ysabelle, son ép. Maison de Glenne 
et dép. es par. de S^ Martin-le-Val, et de S^ Martin du Lac ; 1314. 
Sa y«, tutrice de Belot, Agnès, Hugues et Guill. leurs enfims; 
Idem; l3l9, 1321 : Beaujeu. (r. 489, p. 168, 169, 170.) 

GELERIER (Guill.), Dam. H6tel delà Brosse et dép., par. S^ Sym- 
phorien : Moulins y 13... (r. 455, p. 1.) 

GELERIER (Jean), fils de feu Etienne Gelerier, Dam. Vigne, prés, 
baillie et maison de Gannat ; ens*. la maison de ^olaynes av^ia grange 
de la Blayniére ; dom. et dey. Le même, comme tuteur de Jean de 
Gannat, Dam. et de sa sœur, enfans de Phil. de Gannat, Dam. Rentes 
assises à la chap. d* Andelan et à S* Priest : Gannat, VemenU^ 1320, 
1328. (r. 458, p. 12, 60 ; r. 459, p. 218.) Voj. Gannat. 

GELLEfUER (Renaud), Ghev. Partie de dlme à Villars; hôtel 
appel. Mareschaucié ; ens. la tour de Gannat, dom. et dr. en dép. ; 
1322, 1326. (r. 458, p. 7, 68.) Voy. Gelier. 

GELERIER (Etienne, et Hugues), de la Fay, frères. Partie de 
terre sise vers les Ygaux, acq. de Jean Arthaud, Dam. ens. on Ixrfft 



Digiti 



zedby Google 



GEL ^ 217 

appel. Pcrelle, acq. de Guill. de Montmignon, Dam. : Beaujeu^ 1328. 
(r. 489, p. 196.) 

CELERIER (Girard), fils de feu Pierre Celerîer, vend à Jeanne 
de Cbât.-'Villain. Pâme de Beaajeu et de Semur en Briennois, deux 
vignes à Beaumont ; ens. son étang de Lanoys avec un moulin et 
vivier audessous^ etc.; 1339, 1341. — Hugues Gelerier, et Mar- 
gote, ve d'Etienne Celerier, comme tutrice de Jean, Arthaud et 
Jeannette leurs enfans, vendent à la même Pame^ une rente sur un 
éung situé vers Lanoys; 1342 : Beaujeu^ (r. 1392, p. 695,697, 
6980 

CELERIER (Pierre), Chev. Hôtel de Chavennes, par. d; Avenues ; 
ens. celui de la Broce, dom., cens et rentes : Moulins j 1350. (r. 455, 
p. 89.) 

CELERIER (Perrin), Dam. Maison à Semur, dom. et dr* en dép. ; 
ens. le tènement de la Folete, entre le moulin des MoinesrBlancs et 
le vill. de Somery : BeaujeUy Bourb.-Lancyy 1351 ad 1376. (r. 466, 
p. 255 ;r. 489, p. 14.) 

CELERIER (Luque), Damoiselle, v« de Vezîan Chenet, Dam. Troi- 
sième partie des cKÎnes, cens, vignes, tour et maisons environnantes, 
sis à Gannat; 1375. (r. 458, p. 36:) 

CËLERIERE (Jeanne), Damoiselle, Dame de Mobile, ép. de GuUl. 
de Rodon, Dam. Gens sur le tènement de la Foleterre, al, Folestre 
près la riv. de Soms : Bdurb.-Lanq/y HOl . (r. 467, p. 32.) 

CELERIER (Jean), écuyer. Sire de Touzé. Dom. et dr. en la par. 
S^ Germain d'Entrevaux; autres terres et cens à Averine : Moulins j 
FemeuU, 1411. (r. 455, p. 88.) 

CELERIER (Louis), dit de Jouzay, écuyer; Guill. Celerier, son 
frère et Ysabeau de Guenegaut, sa f«. Dom. et seg. es par. de S^ 
Germain d'Entrevaux, de S^ Symphorien, Averine, Besson et antres : 
Bourb,y Moulins^ Souvigny^ 1443. (r. 454, p. 198.) * 

CELERIER (Jean), écuyer. Hôtel, dom. et seg. de Ranciat et de 
Boutevîn : ChanUUe, Murât, 1489. (r. 460, p. 419; r. 484, 
p. 30.) 

CEIXERIER (Bertin), écuyer. T. s. de la Brosse en partie. — 
Berthomîer Cellerier, écuyer; Idem: Moulins, 1505. (r. 452, p. 158: 
r..453,p. 116;r. 454,p. 8.) 

CELLERIER (Pierre), écuyer. T. s. deChezey, maison dom. et bois 
en la par. de Besson : Moulins, f^emeuily 1506. (r. 453, p. 17.) 

CELERIER (Phil.). Maison et dom. tant à Salers qu'au viU. de 
Boussac : Rîom, 1669, 1672. (r. 499, p, 146; r. 500, p. 132.) 

CEUER (Renaud), Dam. Dlme de bled et de vin a Vilars; prés, 
cens, tailles, à Yermelières, etc. : Gannat, 1301. (r. 457 6i5, 
p. 90.) 

CELIER (Jaques du), écuyer, fils unique de feu "René du Celier. 
T. s. de Petits-Bois au Comté de Beaufort : Jnjou, 1603, 1606. 
(r. 353, p. l;r.354,p.95.) 

CELIER (Ant^, fils de noble Phil. Celier. F. s. de la Reuillière, 
a/. Recullière ; 1703. — Ant. Cellier, cbàtêllain de robe courte en la 

i8 



Digiti 



zedby Google 



218 CSP 

châftU. àb Boorbûiif teuf d'Aoïl^-Jeaiuie HéldiD, comme tutear de 
leurs enfims. Même fief; ens. les dom. de Tremblay et de la NMèrc, 
par. de S^ Planir et d'Aurooer ; 1723. — Antoine Cétier» capit. aa 
rég. de Pokoil, donataire de Marie-Louise Heldin, bourgeoise dt 
Paris. DioM appelée S^ Maitin, par. de Locenat-eur- Allier; 1736 : 
Beliepêrche, Béufb. Ir. 476, p. 166 > r. 478, p. 367, 368; r. 481, 
p. I6Û 

CEUN <Gîlbërt*Jo9epli)y lient, dvil et crim. en TÉlect. d'Issoire. 
Chat. t. s. de la Renerie, par. de Ghameane et du Vemet : Ltson^ 
HB. (r. 507, p^ 127.) Signe : Clelien de Lelien, 

CBLLE (PhiK de la). Dùm,^ cèns^ rente ejn la par. de la Celle ; 
1310. *— Jean delà Celle, neTeu de Perronin de Celle. Maison forte 
de Montmartin ; ens. le tènemenf. de Lauconchie, terres, prés^ boia 
et eens, même par. de la Celle; 1314 ad 1336 t Thiers. (r. 472, p. 
S6;r.491,p.237, 239, 240.1 

CELLE (Guill. de la), de Celiu^ fils de Bernard de la Celle. Dona. 
cens et rentes en la par. de Salis : Forez^ 1322 (r. 492, p. 206») 

CELLE (Jaques et Ant de la), écuyers, frères. Le cbàt. du Pny ; 
' eus. le ténement| dom. bois et mouy. de Pourchessele, par* de Celle : 
Thiers , 1516. (r. 472, p. 82.) 

CELLE (Gervab de la), écuyer, Sg. Y^ de Chastaneloax. Fief fioble 
de yuieberu : AhuH, 1669. (r. 474, p. 271.) 

CELLE (Claude de la), écuyer. Fief de Mondoa, et partie de 
celui de Ghamp^-Anglard : Guéret, 1669, 1684. (r. 474, p. 108, 
54U . 

CELLE (Louis de l|i), écuyer, Sr de Bouery. F. s. de Sardet^ par. 
de Cbampuières : Guéret, 1669. (r. 474; p. 281.) ^ Louis de la 
Celle, Cher. T. t. d'Agent, pir. de même nom : GuéreL 1717. (r. 
• 477, p. 498.) 

CELLE (Léonard de la), écuyer ^ pour Marie*Anne Josse, son ép.^ 
et comme tuteur d'Etienne Josse, enfant d'André Josse^ frère de sa f». 
F. s. de la Pommerée et de Luoay. par. d'Agoogar : Bourb.y 1717. 
(r. 477, p. 555.) 

CEMmÈKE (Marie), t» de Claude Chantelot^ Chev. F. s. de la 
Chaiae, par. deBreuil : BUiy, 1736. (r.481. p. 142.) 

CENAC (Jean), autrem^ dit Franconîn, vend à Gui, C* de Fore*^ 
divers cens et rentes peitïep. à Estrocîat; 1346. (r. 1395, p. 287.) 

CEGUENAr^HES (Guili. de). Dam. Maison de Ceguenancbes, 
terres, moulins, dtmes et mouy. : Beaujeu^ 1399. (f. 489, p. 345.) 

CENOILLEY (Huguenia de), écuyer, veuf de Gilete, des Gaules 
près d'Avalon, pour lui et Oudot, leur fils. Maison et tènem^, assis à 
Courcelles^ dom., cens et m. j. : Habant, 1353. (r. 470, p. 152«) 

CEPERTE (feu Guill. de), de Ceperia. Sa ve Emeline invesUt Ilum- 
batid de Ceperie, Cbev., leur fils, du quart de la dlme de la par. de 
Banagon, mouv. d'elle, pour être tenu immédiatem^ de Guy de Dam-^ 
pierre, Sg. deS' Just : Jynay^ 1247. (r, 462, p. 371.) 
- CÉPCHS (Jeaa)> aL Cepoy^ fils de noble Thibaut de Cq>ois, 



Digiti 



zedby Google 



CEY 219 

Cbev., vend an Dut de Bourbon une rente tnr h NoufiUe-lt^IU^y en 
Beauvoîsis;lS2ii. (r. 1369, p. 1745, 1754.) 

CERA (W. de), cban: de Clermont. pour lui, Jean tt W., ses 
frère et neyeu. Partie de la maison appel. deCera, et avtres immeii*» 
blés en la par. de Vie ; 1279. — Regnaud de Géra, fila de Itu Hi»- 
gnesdeCera, Dam.; 1333, 1355. — Pierre de Ceni, fila de Csm Gé. 
rard de Géra ; 1343. Maison forte de Portarease, dom., dimea, eena, 
rentes et partie de la vigerie de Vie. --^ Jean de Géra, bonme de loi. 
Le fort appel. Volcoyneyre ; ses hommes de Bmigat, et 0% qaUl tient 
es par. de Vie çt de Pososanac, acq. de Clerald de Vie et de Cdebie 
sa sœur, enfant do feu noble Girbert de Vie, Dam. -^ Regiaald de 
Cera, Dam. Dom. cens et rentes au aas de la Gondeaikie, par. de 
Vie ; 1353 : CarM. (r. ^T2, p. 156 ; r. 473, p. 61, 73, 94, 96; 98, 
116,121.) 

CERE(Jean de), ëcuyer. Maison forte, t. s. de Geve, à PontleveyA, 
par. de Becey, al. Bessay : Bourb.y 1495. (r. 432, p. 36 ; p. 463, 

p. 50 ' 

GERCS (Marie de), ir« de Jean dé Pons, Gbev., Sg. de la OhflbaK^ 
stèrf . F. s. de Portault : avray^ 1694. (r . 436, p. 25.) ~ Aioandre 
de Ceris, al, Gery, Gbev., Sg. de Gbâteau-Gouvert. F. s. de la Vige^ 
rie de Maire, delà Foncbaude, elo., par. de YwaaBaLj : Ciêrayy 
1695, 1716. (r. 436, p. 33 et «uiv. ; r. 438, p. 121.) 

GËRNÉ (Victor de), cpns. auditeur en la ebamb. dn comptes du 
pari, de Rouen. T. s. du Noyers, par. S^ Sitroysa : I/iudwi^ 1602^ 
1606. (r. 362, p. 30,. 114, 166.) 

GëRNEAS (Perrin), Dam. H6tel du Bouchât et le diesaa de Coas- 
tures, dom. et dr. en dëp. : HérUson^ 1303. (r. 462, p. 114.) 

GERMAT (Martin de), Ghev,, chambeli. du Duc de Bourbon, son 
Capttaine-Ghatellaîn de Bourbon -l'Archambaud, épouse Marie de S^ 
Aignan, v® de Gili>ert Seguin, Dame de S^ Hilaire ; 1457 ; fait don 
aud. Duc de son chat, de Gemey , dans le ca oh il n^^urait point d'en- 
Jknt; 1459; et, ayant laissé en mourant mille écus pour soigner sa y* 
tombée en démence, la curatelle de celle-ci est confiée à ses parent» 
et amis, Jean Ghanet, Sg. du Plex, et Jaques Seguin, Sg. de S^fiîlaire, 
écuyers; 1470. — Odilles de Gçmey, écuyer, fils de feu Martin de 
Gemey, Chev., et son ép. Marguer. de Beauvau^ sont; réintégrés, leur 
Tîe durant, dans la jouissance de la terre de Gemey : 1488. (r, 1374, 
p. 2286, 2287, 2288,2361.) 

GERNOTS (Etienne, dit), Dam., dem. à Perreuyl, dîoc. d'Autun. 
Maison^ dom., b. j. fn la par. de Blansei : ^aMieu^ 1335. (r. 489, 
p. 8.) 

GEUGUK (Margotede-la), Damoiseile, t« de Jean Riehard, comme 
tntriee de leurs enfans^ philippine et Marguer. Dom., eena et renies 
es par. de Signes, Sanciat, Bccéet autres : ChantêUey 1352. (r# 4M, 
p. 126.) 

^ GETSSON (Gather.), m^ de Gabriel de Perprolle, S' da TréMHer. 
Refd^ Eatttiolle : H. Mavcke, 1669. (r. 474, p. 182.) 



Digiti 



zedby Google 



220 cm 

CÉZAR (Jean de), ëcuyer. H6tel et repaire de Beausoiipt, dom. et 
n^ouT., par. de Tarsat : Montluçony 1464. (r. 461, p. 150.) 

CEZT (Henry- Albert de), Cher., Sg. de Querampuil, cons. i^u pari, 
de Bret., hérit. de Bernardin Fouquet, cons. en la même Cour. La 
Châtellenie de Chafain : Angers, 1739. (r. 427, p. 5.) 

CHABAPï (Louis dé), Chev. de S^ Louis, cap. au rég. de Noaillet, 
Caval. Fief d'Orfonds etsergentise y annexée, acq. de François Lotbier, 
Chev., ^. de S* Genou : Loches, 1723. (r. 426, p. 20.) 

CHABANEES-CUB.TON (Françoise de), Abbesse deV^sôn, pricuxe 
de Eiom ; 1670.. Pour mémoire. 

CHABANES, al. Chabannes (Durand de)^ de Cabanis, Ckeiv.lèaem^ 
situé -vers Montet ; ens. un Coortil et dép., par. deBoilliac : Beaufeu, 
1279, 1280. (r. 485, p. 126.) 

CHABAimES (Guill. de), Dam. Hôtel de la Cost, dom. et 
seg.en dép., par. S^ Germaln-des-Fossés : M/^, 1342. (r. 456, 
p. 27.) 

CHABANNES (Roger de), Dam. 3* partie du mas appel. Rieu de 
Goleze, j. b. m. et b. ; présens Guill. Vassal, Cbev. ; Hector de Mont- 
Joui et Bernard de Maynubac, Damoiseaux : Cariai^ )355. (r. 473, 
p. 111.) 

CHABANNES (Henri de). Dam. Cens et rentes en la par. de Gou- 
riet-le-Neuf, Cnziacl novi ; BUly, 1366. (r. 456, p. 52.) 

CHABANNES (Cbatard de), écuyer, Forteresse, t. s. de Chamat : 
Fichi, 1443. (r. 457 6f«, p. 1.) 

CHABANNES (Ant, de), C^ de Damproartin. Transaction par la- 
quelle il renonce au droit par lui prétendu sur la terre de Cbavero- 
che : Bourbon, 1447. (r. 1357, p. 306, 308, 311.) 

CHABANN'ES (Jean de), Cbey. T. s. de Cultry ; ens. le fief de S^ 
Sébastien en la cbàtell. de Crozant : Guéret, 1506. (r. 452, p. 185^ 
r. 453, p. 87.) 

CHABANNES (Cbarles de), fils aiué de Jaques de Chabannes, Cbe?., 
"M.^ de France, nom. des seg. de la Palisse, Cb^tel-le-Perron, et de 
Montagu-le-Blein, rendu à la Duchesse de Bourbonnais, entre les 
mains de son Chambellan, François d'Escars, Sg. de la Vauguyon et 
deCurency ; 1521. (r. 452, p. 163; r. 483, p. 29.J 

CHABANNES (François de), Chev.'de Tordre, C^ de Saigne, fi« 
deBoislaury. T. s. deSaultois : Angers, 1606. (r. 1352^ p. 48.) 

CHABANNES (Jean d^, bailU de Volore. Maison, grange, 
étable et jardin à Volore :/lfoin, 1669. (r. 499, p. 189; r. 5O0, 
p, 92.) 

CHABANNES (Gilbert de), CheT., M&i des camps et armées, lîeut. 
de S« M. en Bourbon. T. s. de Pionssat, Durât et Belabre, par S^Bfa- 
mers et autres; 166^.. — Gilbert et Thomas de Chabannes, Chey., 
ses enfons, Idem; 1677, ad 1700 : Riom, (r. 499, p. 409 ;r. 501, p. 
15 ; r. 503, p. 73; r. 506, p. 277.) 

CHABANNES (Christophe de), Chev., M** de Curton, fils de 
Charles- François de Chabannes, Chev. T. s. de Madic, la Daille 
et aunes lieux-. Riom^ 1669. (r. 499, p. 597.) — Chmtoplie 6t 



Digiti 



zedby Google 



CHA 221 

Chabannes, Chev., M^ de Gurton, fils de Jean-Charles de Gha- 
banes. T. s. de Éiom, de Reignat, des Montagnes et de S^ Chris- 
topke; ens. relie d'Aurière, Elect. de Clermont et de S^ Flour : 
Mom, 1670. (r. 499, p. 726.> — Henri de Chabannes, Chev., 
3MP* de Carton, capit. d'une comp*® de cheyaux légers, fils de Chris- 
topbe de Ghabannes. T. s. de Mardic, S* Christophe et antres ; 1684. 
(r. 603, p.- 367.) 

CHABANNES (Anne-Marie de), Chev. T. s. de Mariol par. de 
même nom ; 1688. <— Gilbert de Chabannes, son fils, exempt 
des Gardes-dn-Corps, mestre de camp de cavalerie, idem\ ens. la 
dime de la Bâtisse, par. d'Aronne : BUly, Fichi^ 1711 y 1730. 
(r. 479, p. 56.) 

CHABANOLES (Pierre de), paroiss. de Retomat. Hospice, 
dom., bois, moulin et seg. de Chabanoles : Forez y 1345. (r. 493 
bis, p. 92.) 

GHABANON (Magdel.), y^ de Pierre de Laumur, bourg, de 
Murât. Fief de Laumur, par. de Chastel-sur-iK/tira^ ; 1723. (r. 509, 
p. 99.) 

GHABASSIE (Jean)j autrem^ Goquillet, paroiss. de Vaudelis, 
Falleliarum, dioc. de Lyon, Tend au Duc de Bourbon, G^^ de Fores . 
et sire de Beaujeu^ certains bois et bruyères situés au mandem^ de ; 
Sury-le-bois; 1462. (r. 1394, p. 61.) 

CHABENAT (François d^), écuyer, fils de feu François de Cha- 
benat, écuyer, très, de France à Bourges, et de Marie Heurtaiilt. 
F. s. de Boîsvert, aL Boisrres, par.de S* Just; 1671, 1674. — 
Jaques de Ghabenat, écuyer, son fils, id€7n; 1715, 1718 : Dut^le- 
Roi. (r. 445, p. 171, 377 ; r. 449, p. 200 ; r. 450, j). 16.) . 

CHABENAT (^tienne de), Chey., lient. -gén. de la'Louveterie ^ 
de France, au dnclië de Berri, ci-dev. aide-Majoi^ des Mousquet., 
frère de Michel^ Elisabeth et François, enfans d'Etienne de Ghabe- 
nat, introducteur des Ambassadeurs et princes, près S. M., et de 
Magdel. Petit de Bonneuil. T. s. de Savigny ; ens. la Vicomte, t. s. 
de Nohan et de Preau : Bourges, 1709 ad 1718. (r. 448, p. 110, 
189, 193, 253; r. 449, p. 41, 76.) 

GHABESSELATE (Jean de la), écuyer, Sg. dud. lieu, et Raou- 
lette, sa f«. Maison à Angers; 1464. (r. 1346, p. 64.) 

CHABOT (Perceval), Chev., réclame, du chef de Jeanne de 
risle, son ép., les châtell. de Gonnort et de Thouarcé, mis en sé- 
questre après le décès de Jean de llsle : Angers^ 1430* (r. 337, 
p. 94;r. 341, p. 29.) 

CHABOT (Louis), écuyer, Sg. de la Grève. T. s. de Monsoreau et 
de Moncontour ; 1443. — Jeanne Chabot, sa sœur et héritière, id\ 
ens. la t. et seg. de Marnes; 1479^ 1487 : Loudun, Saumur, 
(r. 348 hls, p. 16; r. 1341, p. 198; r. 1343, p. 245.) . 

CHABOT (Pierre), T. s. du Vergier, par. de Seiche, et celle 
de la Blailliére : Bavgéy 1447, 1449. Tient de lui Pierre de Cbar- 
nacé, écuyer. — Pierre Chabot, à cause de Julienne, saf», fille d'e 
feuCoUa PouUain. Dom. situé à la Yarenne, par. de Limeré> tenu 



Digiti 



zedby Google 



222 CHA 

-« hom. lige, qui était sim]^ avant qae la terre d'Amboise ne vint k 
la couronncj 1463. (r. 347, p. 16, 35; r. 432, p. 30, 64, 111.) 

CHABOT (Jean) éouyer. J. m. et b., en ses terres de Ljre el 
de la Tramelicre : Chat.^eaux, 1460. (r. 350, p. 11.) 

CHABOT (Jaques de), éouyer, Sr du Bois-Girard, par son proc., 
Jôiias-Jaques de Someterre, Chev., Sg. du Mesnil. T. s. delà Fon- 
tanelle, al, Fontenelle, par. de Lignères-la-Carelle : Sonnais, 1666, 
1670. (r. 357, p. 64 ; r. 358, p. 9; r. 431, p. 54,) 

CHABOT (Susanne), ve d'Alexandre Goion, Chev. T. s. de Cou* 
landres. par. de 41ouzeil : rouvant^ 1699, 1716. (r. 436, p. 316; 
r. 438, p. 162.) 

CHABOT (Françoise), de Jamac, v® de François-Charles de 1% 
Rochefoucand, CImsv., M*' de Surgeres. F. s. de Clion : Xaintes^ 
1717. (r. 439, p^ 123.) 

CHABOTELLE (Dauphine), f^ de Gilbert de Buchepot, écuyer, 
pour elle et Mai^er. Chabotelle, sa sœur. Trois champs, deux dîôies, 
cens et rentes au viH. de Seliat : Chantelle, 1443. (r. 459, p. 12.) 

CHABRE (Paul), écuyer, lieut^ gén. crimin. en la sénéch. d'Auv, 
T. s. deColonges; 1670. — Ant. ChaW, écuyer, lieut. crimin. au 
présid. de Riom, par success. /ludit Paul ; Idem ; en», la terre et s^^ 
de Chaaclles, par. d'Ayat, nouvell. acq. ; 1684, 1700, — Jaques Ant. 
Chabre, écuyer, lient, gén. au présid. de Riom. Chat., t. ». de Pou* 
zol, par id, ; 1739 : Gannat, Issoire, Riom. (r. 499, p. 714 ; r. 503, 
p. 395 ; r. 506, p. 88; r. 511, p. 48.) 

. CHABRI^DON (Jean), médecin à Issoudun ; 1676. — François Cha* 
bridon, son fils, av. en pari. : 1705, 1717. — Jean Chabridon, cons. 
au baill. d'Issoudun, pour Françoise Chabridon, fille unique dud. 
François; 1722, i724. Fief et méuirie de Thery, par. de Chouday : 
Issoudun. (r. 445, p. 264, 396; r. 448, p. 119; r. 449, p. 255 ; r. 
451,p. 21, 129.) 

CHABROUN (Bonit de la), et Alise, sa f . 2/3 du mandem^ de 
Laussedat : Forez, 1334. (r. 491, p. 220.) 

CHABRON (Amable-Ignace), S' de Bardon. Partie de la t. et seg. 
de Nohan, par.ii. ; 1669, 1677, — Jérôme Cîiabron. Fief noble de 
Chamboy, par. de Maxayes; 1670 : Riom. (r. 499, p. 641, 721 ; r. 
501, p. 29.) 

CHABRON (Jaqueline), donataire de feu Ant. de Costanne, écuyer, 
S' de Tordas, v* en dern. noces de Charles de la Forest-BuUioii» 
éouyer. S' de Merecour. Fief de Bordes, consistant en une tour ap» 
pel. de Rebourg, cens et Dom., par. de Chanonat, en la baron, de la 
Tour : Elect. de Clerm., 1716. (r. 507, p. 67.) 

CHABUE^a/. Chabues ( Gui de), Dam., Sg. deBclleville, hypotheqiie 
au juif Amédée de Villcfranche, pour le prix de 600 liv. monnaie 

viennoise, tout ce qu^il yiossède entre la Saonne et les eaux de^ «;, 

eicepté lecbàt., bourg, f. et s. de S^ Trîvier, el ce que tient de lui 
Etienne de Bulleu, Chev. et autres; ens. la garde du cimeti4tr de 
S^Di^us; 1266, 1270.^ Perraud Chabues, Dtm., fils de Hugocit 
Ghabne», Cher. linjsoB, dom. et ma»?, de Meiegte, par. S^ Didier 



Digiti 



zedby Google 



CHA 223 

d* Chakrcmne^ mandem^ àe Tohsey ; 1 286. -^ Girard Ghabue, Dam. ; 
idem; 1374 ad 1404. — Jean Ghabue, Ghev., et Guill., son îrète, 
Dom. et monv. en la même par. de S* Didier; 1443, 1459. -^^ Guill. 
de Cbabuft) Sg. de Pleugftim^ reçu à hom. ; 1486 : BeaujêH. (r. 487. 
p. 36; r. 488, p. 15, 78 ùd «3, 120, 122.) 

GHACATON (Gilbert), S'de Virlobler, av. en pari. T. s. deMazeau, 
par. de S*^Priest en Mwat ; 1733. (r. 479, p. 40.) 

GHAGEDE (Perrin), écoyer. Partie de l'hôtel fort, j. fa. m. et b., 
dom., dîmes, serfs et arr. ûefs de S^ Germain- des- Bois : Chàt.^Chinon^ 
1396. (r. 470, p. 00.) 

GHAGT (Perrin de), écuyer, à cause de Jeanne, sa f', Damolselle, 
fille de Jeanet de Sarre. T. s. de Sarre, dom», moulin et cens : Chat.* 
Chinm, al. Hubant, 1351. (r. 470, p. 72.) 

GHAETA^ al. Ckieza (Etienne de la), Dam. Douzième partie de 
l'aide du blé Tendu à Gannat; 1301. (r. 457 bis, p. 91.) 

GHA6ANAY, a/. Chaunay (Jeanne), Dame de Fon tenailles, ve de 
René de Sepeaùlx, Gher. Métairie de la Hatonnière) etc. : Chàt.^u- 
I^, 1489. (r. 348 bis, p. 18, 21.) 

GHAIGNEAU (Mathurih), m»». Fief dn pré de la Croit-aux- 
Bfoînes, par. àè Tallu, tenu à hom. lige : Parfenay, 1697. (r. 436, 
p. 212.) 

GHAIGNIE (Girard de), Chev. , fils de feu Jean dé Chaignie, 
Chev. Maison, dom. de Chaignie) etc., è& par. de S^ Christophe et 
delà Chapelle de Montfont, dioc. d*Autun : BeavjeUy 1300. (r. 486, 
p. 80.) 

GHAIGNCHV (Guill.), chan. du Mans, archid. de Laval, tient enson 
nOmprivélat. etseg. de Maule : Mans, 1469. (r. 343, p. 19; r. 
345, p. 21.) Rel. de lui : Jean Chaignon ; Jean de Fresne, Sg. de 
Vaux ; Guill. Prieur, Sg. de la Koche-Ghalumeatl, écuyers. 

GHAtLU^ŒAU (Perrin), pour Jeanette, sa f«, fille de Hugues, al, 
Hugonin Thibayne. Trois pièces de terre, un bois, et la moitié d'une 
dlme, par. de Veroz : Germigny, 1591, 1410. — Martin Chailleneau. 
Terres, bois^ prés et moitié de la dîme de Saulon, même ps^:. et chà- 
tell. ; 14B1. (r. 465, p. 237, 255 ; r. 466, p. 13.) 

GHAILLO (Jean), dit Crosct, Chev. Hôtel fort, t. s. de Bort; 
ens. le fief de Mesgésaul que tient de lui Pierre Donat, Dam., à 
cause d'Agnès, son ép., fille de Gilbert de Broce, Broccîa, Dam. : 
fférisson; 1350. — Jean Chaillo, al. Challot, Chev., Sg. de Creuset. 
Hôtel, t. seg. de Breuil-Eschard, et arr. fiefe \ Alsnay, 1350. — 
Jean Challot, Chev.. Sg. de Croset., T. s. de Champ-Fromentanl : 
Bourb», 1398 ; témoin. Jean de Buchailles, Dam. — Pépin Chaillot, 
al, Qhallot^ écuyer : Armiger^ Sg. de Croset. Même hôtel de Breuil- 
E^chard^'^r. de Benegon ; hospice ou manoir, Hospitium seu ma- 
nétium de Bourz. dom», bois, dîmes, j. h. m. et b., tailles et arr. 
fiéfs; ens. la h. j. sur la terre de Champ-Fromental, qu'il partage 
avec le Duc de Bourbon et autres ; dom. et dîme aud. lieu : Boufb,^ 
HétUsm, 1353. (r. 462, p. 47, 161, 309; r. 463, p. 21, 273, 
275.) 
* ■■ 



Digiti 



zec^by Google 



224 CHA 

CHAILLOU (Charles du), écayer, à cause d'AKps Terrione, sa f*, 
fille de feu Jean Terrîon, éeuyer. Dom., cens et sei^ à Montperroox : 
Chàt.-Chinony 1396. (r. 469, p. 243:) 

CHAILLOT (Perrot du). Herbef|em^ du vill. de Genest, par. S^ An- 
dré d'Ornay ; Roche-sur-Oyon, 1407. (r. 333, p. 91 ; r. 344, p. 119.) 
Tient de lui Jean Herpedene, Cher., Sg. de BellevîUe. 

CHAILLOT (Dominique), m^ , dem. au boui^ de Germigny. F. s. 
de la Chassagne, par. de Coulandon : Bourb,^ 1710, 1717. (r. 477, 
p. 240, 300.) 

CHAILLOT (Claude), av. en pari. F. s. du Treuil, par. de Besson : 
Smcigny, 1720. >. 478, p. 78.) 

CHAILLOT (Elisabeth), Te de François de Colons, av. en pari. Fief 
de Chaumont-Maillot, par. de Jufyer : St, P.-le-Moustier, 1726. (r. 
481, p. 95.) 

CHAILLOU (Robert du), écuyer. T. s. et h. j. d'Estoules : Chài.- 
Ckinon, 1443. (r. 469, p. 148.) 

CHAILLOU (Pierre de). Fief de Moulans : Angers, 1450. — Pierre 
Chaillou, md à Angers, vend une partie de ses héritages au Doc 
à'Afyou; 1465. (r. 329 bis, p. 19; r. 1341, /b/. 64.) 

CHAILLOU (Jean), orfèvre à Bourges, et Marie THéritier, sa £«/ 
Ten^ appel, les Terres-Rouges, par. deMarmagne, al. Bery : Mehtair 
;.-y., 170$. — Jean Chaillou, son fils, m^ en la même ville de 
Bourges ; Idem ^ 1724. (r. 448, p. 179 ; r. 449, p. 51 ; r. 451, p. 
140.) 

CHAINS (Marguer.de), Damoiselle, y^ de Perrîn de Sarrie, al. 
Seire, Dam. Moitié de la t. et s. de Plasseis, al, Plessis, par. de S^ 
Léopardin ; l'autre moitié appart. à Humbert de Chains : Baurb.j 
1322. (r. 464, p. 324.) 

CHAIRSSES (Antoine de), Sg. de Maigne, chambell. du Roi Louis 
XI. Don à lui fait par ce prince delà charge de Cap: t. du chat. à*j49lr 
gers;Um.{r. 1344, p. 51.) 

CHAISE (André de la), chan. de St P.-le-Moustier. Dlme de 
Bevancy, par. S' Babyle : St. P.-le-MousHer, 1686. (r. 474, p. 
621.) . 

CHAISE (Françoise de la), \^ de noble Charles de Sageneste, Jieut. 
en la chàtell. de Billy. Dtme de la Rosette, par. S* Geran-le-Puy : 
BiUy, 1693. (r. 476, p. 44.) 

CHAIZE (Benoit), boui^., ancien m^ des ports, ponts et passages 
en la généralité de Lyon. Maison forte de la Coste, dîmes et rentes, 
par. de Briguais, al. Brîgniaux : LyoUy 1696, 1720. (r. 496, p. 109; 
r. 497, p. 24.) 

CHAISE (Françoise de la)^ v« de Gilbert Emmanuel de Saulzay, al. 
Sauzé, écuyer, pour leurs enfans. Le fief de Vaux, par. de Busset. T. 
s. de la Chapelle et de Sapinière, par. de Perîgny et de S^ Félix : Billy ^ 
1716. (r. 477, p. 152, 402.) 

CHAISE (Joseph de la), écuyer. F. s. de Seaux, acq. de François 
Saladin, de Monmorillon, Chev., C» de Sollet : Billyy 1717. (r. 4^7, 
p. 455.) 



Digiti 



zedby Google 



GHA m 

CHAIZES (Claode des), écuyer. F. $, de la motç .Baudeduit» par. 
de Gonize : Be$say, 1711, 1717. (r, 477, jp, 45, 575.) 

CHAISE (JeaQ-François), fiU de feu J. B. Cli^îse, pré^id. m l'Eleot. 
de Ljon^ et de Gather. Perrin. Maison forte de la Coste et dép., par. 
4^ Briguais : Lyon, 1733. (r. ftlO, p. 47.) 

CHAL (Jean de la), Dam., fils de feu Bogues ide la Qial, et son 
ép. Margaer. de Chirat, fille de feu Jean de Chirat. Maison, pres- 
soir, dime, cens et tailles, es par. de Cîndré^ Lubie, Contigqy et 
antres : miy, rerneuil, 1322. (r. 456, p. 79; r. 460, p. 154.) 

CHAL (Jean). Le mas et tènement de la Fabrique, ù par. de St 
Victor et de Combres. Terres, prés, bois, garenne et pioulin de la 
Farge, acq. de noble Gnill. de Vemeys : BeaMJeu, 1444. (r. 485 6ii, 

GELÀLAIN (Etienne), notaire, verid à Jean, C** de Forez^ di- 
vers cçns et rentes a«sis au territ. de Moncar; 1323. (r. 1395, p, 
304.) 

CJâALAMEL (Phil.) Deux yignes et deux pièces de terre en la par, 
de Tr««ail. -f- Guill. Chalamel. Dime ^nla par. de Cindré, tenue par 
indivis avec Jean de la Chaux, de CQlpe, Cbev* et autres* Rentes, 
tailles et quelques terres en la par, de Tresail : Chaveroche^ 1342. (r. 
4£8, p, 186, 355.) Non nobles, 

CBALANDA (Jeanne), v^ de Dominique Sagiraud. Maison et d4p« 
i la Gtiillotière : Ijyon, 1692. (r. 495, p. 114.) 

CHALEIR (Robert de), et sou épouse T^el^ fille de feq Pierre 
dç S^ Jo^e, échangent quelques don^. avec Iç luouast. 4^ St, Flour: 
1279. (r. 471, p. 132.) 

CHALENÇON (Bertrand, sire de), Chev., du dioe. d'Aa^^cy. 
Cb4t., t. s. de S^ Paul, de Crapon et Chai ençon;, 1263; tuteur de 
Jean, C^ de Forez, )29l. H émaucipe son petjt-fils GuiU. et lui 
donne 1^ chat, de Chalençon et de Craponne; 1295. -- Guill., sire • 
de Chalençon, Chev., et Clémence, son ép., recon. avoir reçu 
de Guignes de la Roche, Cher. 2000 Ûv. tour, assignés en dot à lad. 
Clémence par feu Guignes de la Roches, Chev., son père; 1295. — 
Gniot de Chalençon. Dam. ChÂt., t. s. de S^ Paul de Chalençon, et 
maison appel, de Chauriat, etc.; 1327, 1333: Forez, (r. 490, p. 
185; r. 491, p. 13; r. 492, p. 118, JfiO; r. 1397, p. 525; r. 139^, 
p-671;r. 1400,p. 1023.) 

CHALENÇON (Guill. de), Dam., Sg. de Chassaignoles. H6tel, t. 
s. de Puyhaut, près de Gouzon : Montlucon, 1398. — Guill. Sg. de 
Ch^ençon. Hom. de ce qu'il tient au duché 4'Auv. ; ens. du chat. 
t. s. de Beaumont; présent Guill. Vacho, autrement dit de la Coste 
Dam.; 1398 : Forez. I^ . Ce dernier acte est du 18 déc. 1398, 
trauêcrit le 6 janv, 1398. t. s. (r. 461, p. 245; r. 471, p. 34, 41.) 

CHALENÇON (Jeanne de). Dame des baronaics des Roches et 
Renyer, ve d'Ant. de Levis, Chev., C^ de Villara. Testament par 
lequel elle fait des legs à ses frères Bertrand de Chalençon, év. de 
Rodés, et Pierre de Chalençon protlionotaire apostol.; et institue pour 
hérit. univ. son autre fcère Ant. de Chalençon, Chey» 3g. de Roch^« 

S9 



Digiti 



zedby Google 



226 CHA 

baron, se réservant pour douaire rusufroît de la terre de la Roche 
qui avait appartenu aux nobles Phil., Ant. et Jean de Levis, aïeul, 
père et frère d'Ant. de Levis, son mari; 1474. (r. 1362. p. 1019, 
1110,1123,1124.) 

GHALENÇON (Guill. de), Ghev., Sg. de Rochebaron et de Mon- 
sorose. GhÂt. t. s. don Plantas en la baron, de Merc(»ur : 1493. (r. 
471, p. 170.) 

GHALIER (François), S' de Laval, fils de Pierre Gharlîer. Fief 
noble de Relleribe ; dr. de bateau sur l'Allier ; cbât. t. s. de Perignaf , 
tidr, d£ cuisse de chaque mariage, (N^ . Ceci rayé par jugement du 
21 juin 1686) par. de Pengnat et de Margnat : Riùm, 1669 ad 1686. 
-— Gabriel Chalier, par success. de François et Pierre Gbalier, ses 
père et aïeal ; Idem ; 1699 ad 1724. (r. 5b2, p. 107 ; r. 503, p. 183 ; 
r. 605, p. 1 ; r. 506, p. 10, 272 ; r. 507, p. 169; r. 610, p. 6.) 

CHALIOURES (Guichard de). Serm. de fidel. au Sire de Beaujeu; 
1377. — Anne de Ghalioures, sa fille, f« de Perceval Merle, Dam., 
envoyée en pbsses., ainsi que sa sœur Élise, chacune pour moitié de 
la success. de leur père; 1387. (r. 488, p. 41 ; r. 1375,p. 2601.) 

GHAUSORE (Margiron du), ve de Gnionat Qualoat. Dlme des 
Cloux, par. de .Gerilly : Aisnay^ 1300. — Margaer. de Gbalistre, 
v« de Guiet Qualoat, Dame des Yeures, pour elle et leurs enfans; 
Dom., bois, garenne, taille et cens en la par. de Germigny^ 1309. 
(r. 463, p. 63 ; r. 466, p. 26.) 

GHALXiEMEAU (Aymonin), paroiss. de Ghaveroche. Ginq pièces 
de terre, deux vignes et un pré en la par. de Tresail, avec une dîme 
à Sindré : Chaveroche, 1300. (r. 468, p. 350.) Non noble. 

GHAILLEMOUX (Gabrielle de), v« d'André Aubert, cons. au 
présid. de Moulins. F. s. de Gravier, par de Verroux, al. Youroux z 
Billy, 1717, 1724. (r. 477, p. 374 ; r. 478, p. 496.) 

GHALLES (Jean de). Dam. cède à Edouard, Sire de Reaujen^ 
plusieurs parties de ses hérit. pour la fondation d'un monast. en la 
par. de Doulie, châtell. de Toissey; 1349. — Jean de Ghalles, 
Ghev. Le péage de Montbelet sur la Saône au pays de Mâconnois^ 
acq. sous £BLCulté de rachat^ d* An t., Sire de Beaujeu ; 1361. — Jean de 
Gballes, Ghev., du dioc. de Lyon. Maison de Ghalles, près Toisser, 
autref. appel, le Ghastelar de Broyés, dom. et dr. en dép. ; 1370. 
— Jean de Ghalles reçu à fournir dénombrement ; .1416. — Hnm- 
bçrt de GhaUes, Dam., Sg. de Barbarelle. Maison forte, t. s. de 
Beaumont au pays de Dombes, par S^ Etienne, châtell. de Toissy; 
1447 : Beatneu. (r. 488, p. 18, 97, 99; r. 1388, p. 1 ; r. 1391, 
p. 580.) 

GHALLOE (Agnès de), Dame de Rochefort, v® de Jean, bâtard de 
Bourbon. T. s. de Bort. de Ghamp-Fromental, du Breuil et autres : 
Alisnayy Hérisson^ MotUluçon^ Souvigny, 1375, 1388. (r.46i,p. 226; 
r. 1356-, p. 270.) 

GHALMEIL (Jean, Pierre et Mathieu), frères, et Jean lible, 
dit Falgooz, tiennent en fief franc, noble et bom. de main et de 



Digiti 



zedby Google 



CHA 227 

boaebe. un pré appel. Lacham^ par« de Colandres : jéuv,^ 1501. 
(r. 471, p. 31.) 

GHALMASSLLE, al. Ghalmoiel (Girîn de), Dam., et Jean, son 
fils. Châi. t. s. de Chalmaselle : Forez^ 1333. (r. 490, p. 202 j r. 
493, p. 89.) 

CmpAOT (Phil.), Ghev., Sg. de Rahe et autres lieux. Droits d'é- 
clianges honorifiques et de prééminence, es par. de Baussajs et d'Ai<» 
gonnais, en l'Election de S^ Maixent, crées par édit du 13 mars 1696 : 
PoUou, 1702. (r. 437, p. 14, 15.) 

CHALONS (Jean de), C^ d'Auxerre, et Mai^er» son ép. transi- 
gent avec Loub, Sira de Beaujeu^ père de lad. Marguer., au sujet de 
la terre de Montmalast ; 1290. — Etienne de Chalons, Sire de Vai- 
gnory, son frère, le cautionne à raison de 10,000 1. que celui-ci avait 
reçues du Sire de Beaujeu lors de son mar. avec la même Marguer. ; 
i29i, — - Jean de Chalons, G^ d'Auxerre, Sg. de Rochefort, étant 
mort et enseveli au monast. de la Gharité, dioc. de Besançon, Mar- 
guer. de Beaujeu, sa v*', dépose sa ceinture sur son tombeau et re- 
nonce à sa succession, ne retenaqt que sa dot; 1309. (r. 1366, p. 
J478; r. 1389, p. 145; r. 1390, p. 492; r. 1398, p. 239.) 

GHALONS (Jean de), Sire d*Arlai. Traité de Mar. entre lui et Ma- 
rie, fille du prince Amédée, G** de Genève ; dot, 35,000 florins d*or 
de bon poids; 3 octob. 1361. — Hugues et Louis, ses enfans, arrê- 
tent le douaire de leur mère ; 1366, et lui délivrent en conséc[uence le 
châf. de ^tiripe^ra en dauphiné ; 1367. (r. 1358, p. 516; r. 1392, 
p. 7iîl ; r. 1393, p. 872.) * — Béatrix de Ghalons, Dame dé Beau- 
jeu, obtient d'Edouard, Sire de Beaujeu, la terre de Belleville pour v 
son douaire ; 1392. (r. 1371, p. 1964.) 

GHA1X)NS (Jean de), Sg. d'Arlai, Chambellan du Roi, neveu de 
Hugues de Ghalons. Vente par lui faite au Duc de Bourbonnois de la 
terre deDommartin; 1392. Remis en posscss. de cette terre par le roi 
Charles VI ; 1^96; Chat. -Chinon. — Jean de Ghalons, Sg. d'Arlai, 
vend des rentes au Duc de Bourbon ; 1451. (r. 469, p. 221 ; f. 470, 
p. 8 ; r. 1357, p. 330.) 

GHALONS (Ant. de), év. d'Autun, et Bemardet-Léonard de Gha- 
lons, Sg. de Grignon et de Lorme, d'une part; Guill. de Vergy et 
Henry de Nouailles, d'autre part : procès entr'eux au pari, de Di- 
jon; 1488. — Bernard de Ghalons., Ghev.,' Sg. de Grignon. Procu- 
ration par lui donnée ; 1489. (r. 1358, p. 456, 759.J 

GHALES (Bertrand), de S^ Romans, Dam. Dom. et dr. es vill. 
de S^ Georges, de Hauteville et de ¥ïs : Forez ^ 1291. (r. 492, 
p. 93.) 

GHALUET (Jean), m^ , dem. à Salers, et Gui, son frère. Mote 



* La saccessioD non intOTrompae de quatre à cinq Jean de Chalont, a jeté* dans 
Tart de vérifier les dates (t. 2), une confusion que, lors d'une nouv. édition, 
il conviendra de faire disparaître d'après les archives du royaume, que l'auteur 
n'a point considtéet. Il y aurait aussi à exaîminer ce qui concerne Marie do Ge- 
nève, fille d'Amédée III, mort en 1867 ; mais ce n'est pas ici le lieu. 



Digiti 



zedby Google 



228 OÔA 

de la RttseUegra Sobràiià, ji^om. et li. j. : ^uv.. 1502. (r. 471, 
p. 107.) < 

CHALtJEt (3ettk)y uphàût. k Sï^ ïlôor, et Jeaime Badeal, sa i^. 
Dbtd. noble à LongeviVialle ; eds. diverses rentes eh la seg^. de Met^ 
cœur : Tîfom, 1669. (r. 499, p. 363.) 

CHâLUËT (JeaDJ , de Rochemontes, écuye^, ûU de lEbailçois 
{Dialuet. T; s. da Cayi*e, par. de Ghaylade : Riom^ 1669. (f. 499, 
p. 161.) 

CHÀLUS (Robert de), Cher., Sg. d'Entragues et de 6oâteoti, 
achète divers cens et rentes provenant de feu Etienne deFaye^Cber., 
assis sur des béritàges situés à Fougerolles, S^ Jean de Bonne-Fcnt-» 
taineet autres lieux : Forez, 1388, 1390. (r. 1397, p. 4*9, 600, 
601.) 

CHALUS (Guill. de), écnyer, k causé de Marguer. de la Roche, 
Damoisetle, sa f«. La mote Gonnet, fpcsës, bois, étang, garenne, oetift 
et tailles, par. de Veroux : Gertnigny^ 1411. (r. 466, p. 9.) 

CHALtIS (Louise de), v© de Jean de Sarrie, écuyer, Sire delà Vallée 
et du Couldrai, pour elle et leurs' eufans, Phil., Jean et Jaques. Lé 
terrier et ses dom. et seg., notamment de la terre de Pdgay, envfhrttt 
de commiss. délivrée par Gilbert, Sg. delà Fayette, Cbàmbell.dtiDac 
de Bourbon : Germigny, 1417. (r. 1356, p. 214.) 

CHALUS (François de), écuyer. T. s. de la Brdee, mAisôtoft dé 
Vemay «t de Montels : Hérisson^ Montluçon, 1505. (r, 453, 
p. 152.) 

CHALLUS (Michel dé), prétire. Dîme de bled : BiUy, 1512, (f". 456| 
p. 200.) 

CHALUS (François de), Cbev., fils de François de Chalus, CfaéV. 
1*. s. de Prondines enta baron. d*fierment, paih. deProhdines ; 1669. 
— François de Cbalus, son fils, Cbev. Partie de la métne terre, Tau^ 
ire partie étant à Alexandre-François de Cbalus, Cbev., filk d'Annét 
dé Chalus; 1684, 1686 i Ato?h. (r. 499, p. 540; r. Ô03, p. 199, 
âÔO ; r. 504, p. 113.) L'un signe Prondines de Cbalus : FaiitrePtoA. 
dines A. F. des Cbalens. 

CHALUS ^jeah de), Cbev. T. s. dé Viallevelôux en la seg. d^Her* 
ment, par. de Landogne, al, Landoigne; 1669. — Gabriel de Cbas- 
lus, écuyer. Même t. et seg. ; ens. celle de la Cassière; 1683. — Ftlto- 
çois-Alexandre de Chalus, Cbev., Sg. de Viallevelôux, à cause de 
Jeanne de Cbaniboh, sa f^. T. s. deLahsat, par. de Chiràt; 16S6. «-«- 
François de Cbalus, écuyer, leur fils. T. s.. de Prondines en la baron. 
d'Hermént*; 1716. — Sébastien de Chalus, écuyer, frèi*e de celtii-ci« 
T. s. de Villaveloux^ Î717. — Jean de Chalus, écuyer, troisième 
frère, comme bérit. de Jeanne de Chambon, sa mère. T. s. dé Làirtat, 
par. de Cbirat-UEglise ; 1722, 1725 : ChantelUf Riom. (r. 474, p. 
591, 632; r. 478, p. 212 ; r. 480, p. 104; r. 499, p. 315, 316; r. 
500, p. à8 ; r. 505, p. 39; ^. 507, p. 48, 218.) 

CHALtIS (François de), Cbev., Sg. d*Autrerocbe^ et son ép. 
Cather., fille de fieti Emanuel du Cbatellet. T. s. de ta Goree, dm 
Gbàtelct et de Réâl) 1683. -^ Charles de GbakÉs, écuyéi*, iMr 



Digiti 



zedby Google 



6ËA m 

Sk. ti ^ d'AMer6chéi pai". dé Cliitttel-JtiArlliat ; mé, t^é dé Gou^ 
ÈÈOï^ pati dé Yébétt et dé S\ Satundn ; 1684. -^ Fiançoift de Clialtts, 
Ciev«, ftéré dé celoi-ci. Cliât. t. s. dé ChàCélkt^ laGotsâé et le Real, 
par. d'Ysde; 1723 : Aim. J* fi&uf. (t. 499> p, 83; f. 5Ô3, p. 10, 
571;r.ÔÔ9,p.34.) ^ ' 

GHAlUS (Aàite de), t« dé Ftait^îs dé Sélefi, aL Salers, écayér, 
1^. de MelUâi^. t. s. de 1a Gardé^ pat*, de Limoi, ùL Lîmûise, acq. 
detfatçuei^. dé tiogoûdes : BoUrà.^ 1698. (t. 475, p. 261 ; r. 478, 
p. 569.) 

GHALUli (Ftançoîft de), écnyer^ à cauaé de sa f^, «Oilberte de Gha^ 
pètte, fille de Loilis de Ghapette, éenyef . T. 6. de Ghapette, par. de 
Cftappc î Murât, 1703, 1716. (f. 476, p. 73; r. Ail, p. 223.) 

GHàLUS (Titttoléoil de), écuyér, Sg. des Bouchons» à cause dé 
Mtohe de la tioehe, son ép. Moitié du f. et seg. de S^ Faijol, par. id. f 
WMUluçofi, 1725. (r. 480, p. 64.) 

CHALyAGHAS (Pierre), fils de feu Jean Ghalvagbas, et Guill. Ghal*» 
tftgbat, iùtk oncle, paroiss. de NeuTeglise, dio<:. de S^ Flour. Maison, 
grange, cotirtil et jardin appel. Gbalvaghas au bailL des Montagnes 
è! Auvergne; 1463. (r. 47l,p. 61.) 

GHAMAKANDE (Jean de), Dam.^ pour Gathér. de Ghamain, sa 
t. Gens en grain et argent au tettit. de S^ Loup : BUly^ al. FtmeuU^ 
1378 ; pifësent Hugues de là Gosté, Dam. (f . 456, p. 78 ; r . 460, p. 
186.) 

CHAHATRAT (Geofroy de), GhéV., 'bour Blanche, ^ f . Le mas de 
ClâVèloreà, par. de fiulée \ P^ét^ 1292. (f. 493, p. 138.) 

CHAMBA (Guill.), Datn. Les nias de la Vilate et de Vilavene, par. 
6^ MaHc de l*Hisseu1, h. J., dîmes, cen& et rentes î remeuil^ 1350. 
{t. 459. p. 228.) 

CHAMBAUD (Anne de), ft séparée dé biens de Phil. delà Vemede. 
fïlAu dé Bégonlle et dép. avec le village de là Bastide, par. de Molom- 
^ t HiotH, 1669. (r. 499, p. 427 ; ♦•. 500, p. 44.) 

GHAMBAUD (Gbarles dé), de Fleury, ëeuyer, majôt gën.^ garde- 
côte de la capitainerie de Ghastel-Aillon. T. à. deMaubec : Roche fori^ 
lin, 1736. (f. 440, p. 70; r. 442, p. 46.) 

GHAMBAYRAT ^François de), Pam. rend bom. a Gui de Dank- 
]^iérre, Gbev., Sg. de S^ JuSt et dé Rbchefort, dé «es t. et i, stses es 
fht, dé S^ Bonit, de Roéhèfort et autres : Chantellé, 26 atril 1268. 
— Guillelmine Ghambayrat, Damoisélle. Rentes en grain, et le pré 
du cbÀt. de Rocbefort : ChùHMle, 1301. {t. 468, p. 200; t. 469, 
p. 42.) 

GHAMBELLAm (Guill.), ëéuyér. Mai^tt de là Gà^dé) dom. et dr. 
«1 dép. par. tfAveuldré ; JBdttrft., 1^66. (f . 466^ p. 77.) 

GHAMBELLaIN (Pierre), écUyei", Sg. dé Boudiétolles, en la par. 
de trélieni. Uom. à lui i*èttdu d'une dimè peréept. à S^ Pouriçain : 
1f6\&b., 1453. (r. 1356, p. 123.) 

GHAMBELLAm ffen Ghàtlé») « ébuyer, secret, du Rôi. Sa ve 
ÀiHle»Ma»ié Màbille, tutriéé dé léttn Cnfites, Joseph^A^igusté, Anne- 
AéMiaM, NteolAft^Olttiillé ecGbàrîôtté^ éétds bëritiél» dd défont^ 4U 



Digiti 



zedby Google 



230 fiHA 

moyen de k renoociattoii faite par Nicolas Gnlgoa, écayer, Sg. de 
Yarastre, cons. da Roi en «on G4 £!onseil. et Mane^Anne-Jeanne 
Chambellain, son ép., sœiir desd. mineurs. F. s. de Blonssault, par* 
de Pcxay-le-Joly : Châtelleraut, 1711. (r. 437, p. 211.) 

CHAMBELXiAIf (Charles), al. Gharaellan, valet de chambre ordin» 
de la Reine-Mère, comme hérit. de Magdel., al, Marguer. Bouchet, 
al. Bouchât, sa mère. Fief delà Thomassière, par. deVallières : y^m* 
boise, 1665, 1668; (r. 356, p. 8 ; r. 431, p. 36; r. 437, p. 103.) 

GHAMBFXLAN (Claude de), écuyer. Métairie de Fougeray, £d* 
sant partie du fief noble de Genetois qui appartenait à feu Claude 
Chambellan, écuyer, son père, l'autre partie étant k MM. de Cham- 
bellans, ses cousins germains; 1668. — François de Chambellaii, 
chan. de S* Ursin de Bourges, et Qaude, écuyer, son frère, en(ians 
de Pierre Chambellan, écuyer. Fief noble et chat, de Oenetoy, par» 
de Soulangy, 1668. — Claude de Chambellan, écuyer, Sr de Ge* 
netoy, comme tuteur, de Pierre et Louis Chambellan, ses enfans, et 
de feue Françoise des Bourdières, son ép. Un quart du fief de Vu* 
leperdue, et droit sur la succession de Robert de Bourdières, 
écuyer, leur oncle maternel ; 1678. — Cather. -Marie de Chambellan^ 
fille et seule héritière de Claude de Chambellan, écuyer, Sr de-Gene- 
toy et de Fougeray. Maisons et Métairie de ces noms ; 1682, 1686. — 
Claude de Chambellan, écuyer. S' duGenetoy, pour Claude de Cham- 
bellan, son second fils, héritier de François de Chambellan, chas, 
de S^ Ursin de Bourges, sou oncle. Héritages assb au Genetoy ; 
1683. — Claude de Chambellan, écuyer, S' du Genetoy, pour Louis 
de Chambellan, écuyer, son fils, de présent en la comp*® des Cadets- 
gentilh. en garnison à Longwy, comme hérit. avec Pierre, son ff^re^ 
de JPrançoise des Bourdiers, leur mère, et de Robert des Bourdiersi 
leur oncle maternel. Fief de Genetoy, et partie de celui de Vilte- 
perdue, par. Ste Thourette; 1692. — Cather. Chambellan, v^ de 
Claude Savary-le-Maréchal, Chev., S' de Varennea, capit. au rég. 
de Navarre. Partie et ensuite la totalité du fief de Grenetoy, par. de 
Soulangis; 1720, 1722 : Bourges, Mehun-sur-Y. (r. 443, p. 36; r. 
444, p. 100 ; r. 445, p. 292, 360 ; r. 446, p. 145, 149, 150, 162 ; 
r. 450, p. 93; r. 451. p. 19.) 

CHAMBEON (Henri de). Dam. Dime en la par. de S^ Laurent-Ie-Coa- 
ché. Cens et autres dev. au mandem* de JVoireau, par. de Violeys : 
Forez, 1334, 1338. (r. 491, p. 91,94.) 

CHAMBERA (André de), écuyer. Maison forte, dom. et mouv. de 
la Guillauche, par.. d'Essartines : Forez, 1677. (r. 496, p. 85.) 

CHAMBERLEIN (Etienne), fils de Perrin Ghamberlein, Lucas et 
Marguer., ses frère et sœur, hérit. de Mai^uer. de Breuil, leur 
mère. Dom. en la par. de Trebent ; 1322. — Etienne 'Chamberlain, 
Dam. La baillie de Chamberlain et émoi, en dép., par. de Grès- 
tenges; 1341. — Stienne Ghamberlein, Dam., et Marguer. de Gue- 
negau, sa f". Hôtel, dom. et seg. en la par. de Trebent; autres à 
Sanciatet Coutigny, 1342; accord entre eux et Odonet Equiol, 
Dam., de Barbassanges, prèi Aigueperse, au sujet de la dlme de la 



Digiti 



zedby Google 



CHA 231 

Teillière, assise es par. de Féline, Branciat el Sanciat; 1343 
9d 1357 : B(mrb,, Chantelle, FemeuU, (r. 460, p. 27, 173, 174, 
235 ; r. 472, p..59 ; r. 1355, p. 146.) 

CHAMBERLEIN (Girard), Dam. Le chesal de Biosay, dom. et 
dr. en dép., par. de Treneol : Bourb., 1323. (r. 464, p. 269.) 

GHAMBERLEIN (Jean), Dam. Seigneuries au vill. de Buxières 
«l en la par. de Trebent : P'erneuil, 1342. (r. 460, p. 169.) 

GHAMB6RLEIN (Guill.), Dam. sous la tutelle de son oncle 
Perrin Buchepot. Le chesal de la Garde, dom., rentes et tailles, 
par. d'Avenldre et de Goleuvre : Bourb.j 1356. (r. 464, p. 387.) 

GHAMBEREUN (Pierre), Dam., paroiss. de Trebent. Hôtel de 
Boschirolles, dom. et dr. en dép. FerneuUy 1380. (r. 459, p. 165.) 

CHAMBERLEINE (Guicharde), Damoiselle. Hôtel de la Garde, 
dom. et dr. en dép., par. d'Aveuldre : Bourb.. 1407. (r. 464, 
p. 201.} 

CHAMBEZ (Charles de). Cher., G^ de Montsorean, capit. de 
50 hom. d'armes. Chàtell. de Vaucreux, et fief de Bellesaule : Mans; 
et, du chef de sa f" Françoise de Maridoit, fille ainée et principale 
'héritière de feu Olivier Maridoit^ Cher. Le f. et seg. de Benil, 
(d. Breuil : Baugél, 1604. (r. 352, p. 128.) 

GHAMBLE (Falconet de), Dam., Hospice de Chambla, terres, 
prés, bois et censires es par. de Chambla et de S^ Maurice, au man- 
dem' de S' Bonit : Forez, 1334. (r. 492, p. 257.) 

CHâMBOGIN (Jean), pour Louise, sa f". Deux parties de la 
6« de la dime de Villene*. ^i/^, 1375. (r. 457, p. 73.) Non noble. 

CHAMBOLLES (Bebelle de), Damoiselle, ye de Jean Ornite. Un 
clos an terr. de Fraigne ; diverses parties de terre, cens et dev. 
en la vigerie de Yarennes : BUly^ 1411. (r. 457, p. 110). Au dos : 
Noble. 

CHAMBON (Archambaud de), de Varennes-sur- Allier. Dom., 
dîmes, rentes et tailles en la par. de S^ Loup \ eus. une vigne au 
territ. de Brialles : f^emeuU, 1322. (r. 460, p. 31.) 

CHAMBON (Pierre de), du dioc. d'Autiin. 4e partie de la dime 
de Chesaul et la moitié de celle de la Mote-sur-Allier : Beçayi, 
1325. (r. 455, p. 199.) Au dos^ qualifié écuyer. 

CHAMBON (Cécile de), Damoiselle, de Belmont, au dioc. de 
Clermont, tient de Guignes de la Roche divers cens et renies en la 
par. de S' Julien de Benne : Forez, 1326. (r. 1398, p. 632.) 

CHAMBON (Durand de), prêtre et notaire au ^ dioc. d'Annecy, 
et J2an de Chambon, son neveu. La maison de Prademart, vignes, 
cens et antres redev. sur divers mas au, mandem^ de la Roche : Forez^ 
1333. — Jean de Chambon^ clerc, son hérit. ; 1345. (r. 494, p. 9, 

mas de Chalvagas, par. de Rao- 
6. (r. 473, p. îy.) 
., paroiss. de S' Remy. Terres, 
en la par. de S^ Loup. f^emeuU^ 



Digiti 



zedby Google 



232 ClfA 

CHAMBON (Ocbtr4 4^), clero. Moitié à'im% vîga» e( de pU^imn 
parties de terres et n^mes in 1a p»^. de S^ ftemy : Billy^ 1351, U^fi» 
(r. 457, f). 37, 84.) 

GHAMBON (Pierre de), recon. tenir de Gaiguet de la Hfdie, 
y^ de Lautrec. divers cens au mandem^ d# Montaiggt, par* S' Sai|^ 
▼eur : Fore^, 1352. (r. 1398, p, 715.) 

GHAMBON (Perrin de), df Cambonio^ Dam., paroist. de Du»" 
pierre, à cause de Cather. de . la Neuville, Pamoiselle, sa f^, H6lel 
de Linars, dom., dîmes et dr. en dép., par. de MonestBj; 1379, 
— Perrin de Chambon, écuyer, et A^^nès de Mémorin, sa P ; Idem i 
ens. divers dom. es par. de Monestay, Mémorin et Lesîgay : Maw 
Uns, FemeuU, 1443. (r. 454. p. 170 ; r. 459, p. 176.) 

CHAMBON (Phil. de), Oam,, paroiss. de Colmegee, ColmeçUs. 
Dom., bois et h. }. de Yeuret témoins Jean d'Espinaoe ; HagQ«a 
deTullex; Hugues de la Varennè, Damoiseaux : Chaveroche^ 199Q« 
(r. 468, p. 6.) 

CHAMBON (Ant. de), fils de Barthélémy, d'AigueperM an dioe, 
d*Au?,, obtient de Louis de Bourbou, C^ de Montpensier, danpbJA 
d'Aur., répit, de produire ses défeni^e^ ; }441. (r. 1376, p, 279140 

CHAMBON (Jean de), éonjer, Sg. de Rajugoux, a/. Saos^Pf. 
Moitié des terres, bois, étangs, cens, rentes et tailles en d^T#n 
territ, par indivis avec Ant. Bou^^» éonyer; ens. la moitié de la t^ ^ 
se^. de Chenillat al, CbanîHao, qu'il partage avee N, le l^oof • 
éçuyer; 1452. -^ Ant. de Chambon, écayer, son fils tâni. Iftemi 
1505 : Chanielle, rerneuU^ (r. 45», p. 159; r. 458, p. 100^ 
224;r.460,p. 1.) 

CHAMBON (Perrin de), écuyer. Cens, r^tes et taillât ea la pair, 
de Souvigny-lô-Thion : Beçay, 1456. (r. 455, p. 229.) 

CHAMBON (Jean), bourg, de Bellac. Le lieu noble de Puymarifot 
et la dlmc du même lieu : Marche^ 1506, (r. 453, p. 212.) 

CHAMBON (Pierre et Cruill.), frères, boni^. d'Aignepene. et 
Antoigne Faure, f^ dud. Guill. Chambon, fille de feu Jean Faure, 
vendent leurs cens et rentes à la duch. de JSourb. ; 1508. (r. 1359, 
p. 723.) 

CHAMBON (Gilbert de), Chev. T. s. de Marcillat, par. i4 : 
Monfluçon, 1686. (r. 474. p. 617). — Gilbert de Chambon, écuycr, 
Sg. de fiiarcillat et d'Esterne. F. s. de Tallayat, par. de Louroux de 
Bouble : Chantelle 1711 ad 1726. — Gilbert de Chambon^ écuyer. 
T. s. de Marcillat, par. irf ; MonUuçon; 1725. — Jaques de Chamboq, 
Sg. de Marcillat, veuf de Marie dé Bîothière, sa première ^, et tuteur 
de leurs enfans; F. s. de la Roche-Ôthon : Hérisson, 173^. (r. 477, 
p. 39; r. 480, p. 63, 103, 107 ; r. 481, p;204.) 

CHAMBON (Paul), habitant de Bellenave. Fief de Champerleox, 

par. de Monfan : remeuU^ 1688. — Jeanne de Chambon, v^de FraiSh 

çois- Alexandre de fihallas, Sg. de Yielveloux. T. f, de Lajraat, par. 

de Chirat-r Eglise : Chantelle^ 1696. ^ Gilber Chambon, fils iê . 

, Paul Chambon, Sr. de Versau. Moitié de la dlm# d# QèVm/^hw^ 



Digiti 



zedby Google'- 



CHA 233 

l'antre appartenant à Anne Mignot, sa belle-mère ; par. et ch&tell. de 
Chantelle. (r. 474, p. 693 ; r. 476, p. 66 ; r. 478, p. 208.) 

CHAMBONET (Pons del), fils de Mathieu del Ghambonet. Deux 
moulins sur la Loire, par. de Vouray, dioc. d'Annecy^ tenus de Gui 
de la Roche : Forez, 1309. (r. 1399, p. 759.) 

GHAMBONET (Aymoin de), paroiss. de Milli. Divers héritages, sis 
àTolon, an territ. de Ghambonet et ailleurs. Beçay^ J327. (r. 455, 
p. 165.) 

GHAMBONET (Durand de), et Jean de Ghambonet, son neveu. Mai- 
son dite de Prademart, prés, vignes et mouv. sur divers tènemens au 
mandement de la Roche : Forez ; 1333. -^ Jean de Ghambonet, clerc, 
paroiss. de S^ Symphorien, neveu de feu Durand Ghambonet, prêtre 
de l'église d'Annecy ; Idem^ 1334. (r. 492, p. 200 ; r. 493 bU, p. 
79.) Voy. ci-dev. Ghambon (Durand). 

CHAMBOBANT DE DROUX (Pierre de), Ghev. F. s. de Gerzay, 
par. de Pressigny : Partency, 1699. (r. 436, p. 221.) 

GHAMBORANT (Glande), lient, col. au rég. d'Enghien. Gomté, t. 
s. de la Glavière du Geon; par. id, : Marche, 1727. (r. 481, p. 89.) 

GHAMBORT (Jaques), substitut du proc. du Roi au départ de Gus- 
set. Le quart de la dime appel, de Mareillat, par. de Vie : Billyy 1700. 
(r. 476, p. 5.) 

GHAMBORT (François de), écuyer, fils de Glande de Ghambort, 
écnyer. F. s. de Ghainbort et de Ghantellot, par. de Tréteau ; ens. ce- 
lai de Moudseau, par. de Floret ; 1711^ 1717. — Alexandre de Gham- 
bort, écnyer, son fils. Même fief de Ghambort ; ens. celui de Molenier, 

r*. de Gouzon, aL Gorezon; 1723 : Bourb.y Chaveroche, (r. 477, 
27, 366 ;r. 478, p. 376,379.) 

GHAMBRAN (François de), écnyer. F. s. de la Faye : Marche, 1506. 
(f. 462, p. 231.) ' 

CHAÂfBRE (Guill. de), de Caméra, Maison au-dessous du chat, de 
S' Habond, et ce qu'il tient es par. de S^ André et de S^ Bonit : Forez j 
1290. (r. 490, p. 158.) 

CHAMELLET (Remond de), habitué, familiarisa de Jean, G** de 
Forei', écbange avec lui une Yigne assise à Montbrisson^ pour un 
lènement situé au mandement de Sivry-1e-Boi& ; 1311. (r. 1395, p. 
3120 

GHAMERLENES (Guill.), de Yarennes, clerc, tient en fief lige 
d'Archambaut, sire de Bourbon, la moitié de Villefranche de Vau- 

r. de Voroux et de Yarennes : Billy^ 

)am. Maison et dép. appel, de Gha- 
vances en diverses par. : BeaujeU^ 

de la mote d'Aix : Beaujeu^ 1486. 

. Cens et rentes â Boirond et autres 
p. 243.) 
, G^ M^-des-Logis de la maison du 

30 



Digiti 



zedbyGgOgle 



234 CHA 

Roif méaftre-de-camp d'im r%. de dragims. hç Comté de la Saxe a lirf 
. donné par Afichel Gbamillanl^ ministre d'Etat, et Elisabeth-Thérèse 
de la Siue de Eebonis, ses aïenx^ le 7 janyiec 1719 : Mans, 1737. (r. 
426, p, 78.) 

CHAMOIS (Jacob). Maison et seg. de Bois-Simon : ChàUUeraut, 
1683. (r. 435, p. 116.) 

CHAMONS (Jean de), Dam.. Maison de Sarcy ; moitié du bois et 
étang de Chatelleyne, etc. : Beatijeu, 1350. (r. 489, p. 223.) 

ŒAMOTS (Chatard de), Dam. Maison forte de Bufardon, par. 
S^ Martin de SalvUate; ens. le grand étang de Yinçay, donnés en dot 
à sa fe Huguete, fille de Guill. Locon, Chev. : Forez, 1316. (r. 492, 
p. 223.1 

,CHAMP (Cather. du), v« de Jean d'Armagnac, Chev. T. s. de la 
mote Piollant : Chàtelleraut, 1684. (r. 435, p. 143.) 

CHAMPAGNAT (GabrieL-Thoma^), bourg. d'Ebreul, pour Marie 
Meschin, sa f°, héritière de Sébastien Meschin, curé de Poizat, son 
oncle. Moitié de la dime d'Anglard, par. de Poizat et de S^ Genest : 
Bourb., 1722. (r. 478, p. 273, 312.) 
' CHAMPAGNE (Majg;del .- Françoise de), v*» de Hubert-Hie- 
rosme de Champagne, Chev., comme tutrice de leurs enfans. F. 
s. de la Motte d'Aday, par. de Meruant : Pouvant, 1719. (r. 438, p. 
399.) 

CHAMPAIGNAT (Pierre et Me Ant. de), frères. Moulin^^sens, rentes 
et dr. de voyerie en la par. S* Jaly : H. Auv.^ 1489. (r. 469, p, 75 ; 
r. 484, p. 135.) 

CHAMPAIGNE (Jean, Sg. de). T. s. de Lésine, aL Lesigne, et le 
fief S< Léonard, près de Durestal ; 1404, 1434. — Pierce de Cfaai^ 
paigne, Sg. dud. lieu. Mêmes posscss. ; 1460 ad 1502 : Baugé. (r. 
337, p. 68 ; r. 342, p. 8 ; r. 348, p. 19.) — Vassaux : Prigent de 
CTrouiUony fils de Jean deC^ouillon, héritier de feu Pierre deBeauvan, 
Chevalier ; Guion de la Jaille et Jean de la Jaille, Sg. du Vivier ; Jun 
de la Mote, Sg. de la Tuissardière, écuyers. 

CEEAMPAIGNE (Cather. de), ye de Jean de Mausson, comme Vamce 
de Jean de Mausson, leur fils. L'herbergement et tour de MatÉsoa, ? 
Mirebeau, 1444. (r. 331, p. 62.) 

CHAMP AIGNE (Pierre de), Sg. de Parière et de la Vaucelle. T. ^ 
de Vilaine-la-Jahes ; 1474. — Pierre de Champaigne, écuyer, Sg. dud. 
lieu et de Brouasain, tient du C^ du Maine un droit de chasse en la 
fofèt de Longeaulnay ; ens. la t. et seg. de la Mote-Achar; 1478 : 
Mans. (r. 343, p. 22 ; r. 345, p. 95 ; r. 1351, p. 26.) 

CHAMPAIGNE (Braudelys^), Chev., chambell.. du Roi, Sg.de 
BasEoiiges, capit. deSaumur. T. s. de Butonnière ; 1480, 1485/ — 
Hubert de Champaigne, Chev. , fils unique de Braudelys de Cham- 
paigne. Marquisat de Vilaines ; 1670 : Ckàt.^u^Loir, Mans, (r« 348 
bis, p. 18, 21 ; r. 358, p. 39; r. 1344, p. 23.) iVote. L'ordre des 
temps suppose ici des intermédiaires, quoiqu'ils nç paraissent pas^ à 
moins que la dernière pièce ne soit qu'un vidimus, 
CHAMPAIGNE (LQuisdç)» Cher, de l'Ordre. Comté de la Suse, 



Digiti 



zed by'GoOgle 



CM »35 

t. s. étt dép. : Mans, 1610. -r- G^pard âe Qùunpa^, Ctiét.^ M<* 
de NohDànvillê et da Brons^. Même comté de la Sue; 166i. (r. 
352»;>. 2;r. 357,p. 34./ 

CHAMP AUDON (Jean de), Dam., paroiss. de S^ Didier. Divers 
mes ou tènemens, dom., bois, étangs, hommes taillables et de msin«« 
morte, es viil. de la Faye et die la Ghomeile, par S' Léger-des-fiméres 
et aatres ehla cliàtell.d'Arcy : présent, Guyot de Neuilly, Dam.; 1^;^ 
€Êd 1375. — Hugues de Gharopaudon, Dam., son fils; Idem; etis. 
iniôteletseg. de Nerouses; 1390, 1401 : Beurb.-Lemey^ Moulki». 
(r. 454, /?, 184, 205; r. 466, p. 204, 208.) 

CHAMP AUDON (Alissans, y^ de Richard, prév6t de). Maison de 

Champaudon et dép., par. de S^ Didier : Chaveroche (r. 468, p, 

245.) 

CUAMPACfERE (Guill.), m^ de drap de soie. Deux maisons en 
la par. de S^ Nizier, rue de la Blancherie : Lyon^ 1699. — Claude 
ChaiM)ailere ; Mem ; 1726. (r. 496, p. 143, 172 ; r. 497, p. 241 ; 
r.498,p; 14.) 

CHAMPCENIN, al. Ghampchenin, de Campo eanino (Perrfn de), 
Dam. Deux pièces de terre, garençe contiguë et autres dom. au ter- 
lit, de Sarrie, par. de Veroz : Ainay^ ^ermigny, 1310. — Louis 
*5 Champcenin, Dam., son fils,/of«n; 134^. (r. 465, p. 308; r.466, 
P' 3.) 

CHAMPI^SO (Jean dS) Chey., Sg. dud. lieu et de Vaulx. Moitié des 
dîmes es vil), de Bussiot, Buxi, Poussin et autres : Ckàt.'-CMnon^ 
1450. (r. 470, p. 111.) 

CHAMPDIEU, aL Ghandieu et Champdeo (Guiot de). Dam., 
pour sa P Agnès, fille de Gui de Saarée, Cher. Hètel, dom. et seg. 
de Sarrée, Serraya : Bessay^ Moulins^ 1350, 1367. (r. 454, p. 208 ; 
r. 456, p, 68.) 

CHAMPmVERS (Jean, Sg. de), Cher., veuf de Claude de Layer, 
ttiteur d'Anne etMarguer., leurs filles. Maison forte, t. s: deCourcelles : 
Beat^eu, 1505. (r. 486, p. 87, 173.) 

tHAMPFEU (Gilbert de), écuyer, Sr du Aiagé. F. s. de Jaiisat ; 
1645. — Jèati'Frtnçois de Champfeu, écuyer. T. s. de la Fin; 1648. 
— Gilbert de Gliampfeu, écuyer, S^ du Riage, présid.et très. gén. en 
ta général, de Moulins. Le tiers du ch&f . Jeanenie-Chansat ou Jausat, 
acq. de Blin de Chomigny de Belot (plutôt Gfaauytgny de Blot), Sg. 
d'Urbize, et de sa f« Dame du Peschatn ; 1651. — Ant. Champfeu, 
éeuyer-ordid. de S. M.^ en survivance, et Phil. de Champfeu, Mo 
d'hôtel ordîn. du Roi. T, s. de la Fin-Fourchaud; 1657. — Anne de 
Champfeu, veuve de François de Rongny, Chev. T. s. de la Fin, 
par. de Thiel; 1723 : Moulins, (r. 474, p. 365, 368, 372, 375; 
r. 478, p. 379.) Voy. Reiigny. 

CHAMPFEU (Cather. de), v« de Jaques Dorât, Chev., comme 
tutrice de leurs enfans. T. s. de Chastellus, al. Chastelut* et d'An- 
treméole, sur la tw, de Sîoule, par. de Bay4t, acq. de Clatiâe VËpi- 
der, écuyer : Elect. de Gannaty 1683, 1700. (r. 503, p. 363; V. 607, 
p. 4.) 



Digiti 



zedbyGqpgle 



236 CHA 

CHÀMPFEU (feu Marc de). Fief de Rebnbao^Sère, al. Ribui- 
dière, et Rimbaudière, par. de Thiel, tenu par ses enfans sons la 
tutelle de François Goyard : Moulins^ 1692. — Marie-Anne de 
Champfeu, y« de Pierre ChaTinier. Même ^ef ; 1723. (r. 478 , 
p. 453.) 

CHAMPFEU (Bernard de) , ëcuyer , maire perpétuel et lieut* 
gén. de police de la ville de Moulins. F< s. de la Grangecadier, par. 
d'Ayerine, acq. de Cather. de Pelain^ y® de Claude Aliénât, ëcujer, 
Sr de Fromantaud. capit. au rég. de Grancé : Moulins^ 1703, 1723 : 
(r. 476, p. 226; r. 478, p. 315.) 

CHAMPFEU (Marie de). F. s.' de la g^ Garenne, par. de Youroax : 
2?///y, 1717. (r. 477, p. 408.) 

CHAMPFEURS (Biaise de), prêtre, pour lui et les enfons miaeon 
de Jean Cbampfeurs. Cens, rentes es cbâtell. de Billy et Chaveroehe ; 
1606. (r. 452, p. 9.) 

CHAJAPFLOUR (Jaques de), écuyer, Sg. de Lauredoux, cens, en 
la cour des Aides de Clerm.-Fer., pour Marie Vidal, son ép., et 
pour Charles de Claris, écuyer, S' de S^ Angel, cons. en la mÀne 
Cour, à cause de Jeanne Vidal, son ép., lesdites Dames, filles de 
feu Pierre Vidal, très, de Fr. à Moulins. T. s, de. Bord, de la Grange- 
Perreau et de la Chapelle, es par. de Cesset, de S^ Bonnet et de 
Deux Chaises : Chantelle, Moulins, Murat^ 1717, 1722. (r. 477, 
p. 246, 248; r. 478. p. 261, 272.) • 

CHAMPFOLEYS (Jean), écuyer. T. s. sise à Boucé, vendue à Jean- 
Gadet, secret, du Duc de Bourbon : Billy ^ 1404. (r. 455, p. 342, 
343.) 

CHAMPHUON (GniU. de). Sergenteries fayées du Mms et des 
Quintes; 1479. (r. 345, p. 93.) 

CHAMPION (Etienne), m^» cordonnier^ veuf de Cather. Thibaut, 
fille de François Thibaut et d'Agnès Gouru, pour leurs enfuits Gabrid 
et Louise Champion. Le quart du fief de la Piaudière, par. de ^ier» 
zon; 1683. (r. 445, p. 359.) 

CHAMPLAJS (François de) , écuyer, Sg. de Masserie, fib de feu 
Pierre de Champlays, écuyer. T. s. du Porteau, al. Portas, et de la 
Goutte : Mans^ 1606. — François de Champlays, écuyer, son fils 
unique et de Marie de Longueil ; Idem; 1665. — Marie de NeuTille, 
Y« de Louis de Qiamplais, rend hom. pour leur fils de la terre et 
châtell. de Courcelles : Mans, 1688. (r. 421, p. 42.) 

CHAMPLITE (Hugues de), et Jean de Murât, Dam., à cause de 
leurs f". Dom., bois, garennes, dîmes, cens et rentes en la chàtelU 
de Hérisson-, 1301. (r. 462, p» 138.) 

CHAMPROBERT (Alise de), fille de Hugues Thcnjuin, Chey.^y 
de Guill. Blanc, Dam., tant pour elle que pour Aldin et Alide, leiunt 
encans. Maison, fossés, grange, cens, rentes et moitié de la h. j. 
en la par. de Salzet : Gannat, 1322. (r. 455 bis, p. 63.) 

CHAMPROBERT (Simon de). Dam., Sg. de Ch^isseigne, pour sa f^ 
Ysabelle, fille de Jean de Pontcharraut. Dom. dîe Font-Tiaut, des 
^Midemines et des Boloysses : Bourb.^ 1322. (r. 464, p. 175.) 



Digiti 



zedby Google 



CHA 237 

GHAMPROBERT (Agnès de), Dame de Montet et de.Dosson, 
▼® de Franron, al. Franconon; ai. Frarot d'Ayenières, AveneriU^ 
Chev, H6tel de Paribez, dom. et dr. en dép.; ens. les fours de Mon- 
tiMa, moulins, étangs, cens et antres devoirs MontagUj Moulins^ 
1Î46, 1363. (r. 455, p. 61 ; r. 469, p. 96.) — Hngnes de Cham- 
probert, autrement dit de la Ghasseigne, Dam. Troisième partie 
de la Mote, terre et garenne de Parîbei ; le bois de la Soucbe, 
dîmes et tailles ; ens. les terres de Montgamaud et de Baucbenon : 
Moulins, 1366. (r. 454, p. 148.) — Guiot de Champrobert, autre- 
ment dit de Ghasseigne, Dam. Hôtel, t. s. de Pontcharraud, par. de 
Barday, et moitié de la dime d'Espaillar : Aynay, 1399. (r. 462, 
p. 317.) 

GHAMPROBERT (Agnès de), V» de Hugonin du Peschin, Damoi- 
sdle, pour elle et Bonne, leur fille. Moitié de Vétang de Yignoles j 
bois appel, la vente Godin, etc. : Moulins^ 1367. (r. 455, p. 72.) 

GHAMPROBERT (Perrin de), Dam., fils de feu Jean de Ghampro- 
bert, à cause de Jeanette, son ëp., fille de feu Gauvain Amonl de 
Montlaçon. Gens et tailles es par. de Beauvoir, Mellarset autres : Fer- 
«eiii/, 1367.(r. 460,p. 12.) 

CHAMPROPIN (Alexandre de), Sg. de Ghambort, écuyer. T. s. du 
Fresne, par. de Longpré : Bessay, 1732. (r. 479, p. 17.) 

GHAMPRUPIN (Perrin de), de Campo rvpiniy à cause de sa f« 
Tolete de Barbau. Maison de la Rue, bois contigu, dom., étang, ren- 
tes et tailles es par. de Bigneux, Gosne, Yoma, Ingrande et autres : 
Hérisson, Moulins, 1374. (r. 465, p. 70; r. 462, p. 204; r. 465 ; 
p. 85.) 

GHAMPS (Bernard des). Diverses portions jde dom., bois et prés 
anx trois Pertuys : Beaujeu, 1340. (r. 489, p. 69.) 

CHAMPS tOirard des), bourg, de Mirebcl, cède et transporte à Jean 
d'Andelot, Ghev. , Ponzard et Beraud ses frères, une terre et bois con- 
tiga ; ens. les devoirs qu'il perçoit es par. de Percion et d' Agniénes : 
Beavjeu, 1397. (r. 1389, p. 343.) 

GHAMPS (Ant. des), écuyer. T. s. de Nallecbes, par. de Moustier- 
Ronzelle : Auhusson, 1684. (r. 474, p. 537.) 

GHAMPS (Jean des), Ghev., B<><* de Mirebeau, pour lui et Victor 
des Ghamps, écuyer, S'' de Moutey, son frère, enfans de feu Tïicolas 
des Ghamps, écuyer, secret, du Roi. Partie des dixdes de Gosne, Ghâ- 
tdois, Domerat et S* Victor ; et comme hérit. de Dam*e de Broé, sa 
mère, les ûeh de Mallerce et de Paye ; 1688 ad 1699. — Jean et Jo- 
seph des Ghamps, écuyers, enfans de feu Victor des Ghamps, écuyer, 
T. s. de Montey, Puy de Bord et autrts en diverses par. ; 1717. — 
Jean-Victor des Ghamps, écuyer. T. s. de Mirebeau, de la Mallerée et 
de Paye, par. de Vemeix et deS^ Genest ; ens. la dime des Barons, et 
dr. d'aides en la par. de Gosne ; 1717. — Jaques-Robert des Champs, 
écuyer, son fils uniique; Idem ; 1722 : Hérisson, Montluçon. (r. 474, 
p. 679; r. 476, p. 238 ; r. 476,p. 51 ; r. 477, p. 279, 463, 526, 528 j 
r. Al^p. 246, 248.) 

GHAMPS (Gabrid des), coré de Cheiy. F. s. de la Motte-Ghecy, 



Digiti 



zedby Google 



238 CHA 

acà^: deïeanne deGour3,'^p. de Xean des Escûres, Ckev. : Màulbu^ 
nWad 1717. (r. 476, p. 266; r. 47.6, jb. 172; r..477, p. 
471.) 

CHAMPS (Louis des), écuyer, S^ de Vemeix, al. Verneyc, ge»- 
tilh. ordîn. de la vénerie dti Roi, à cause de Charlotte^Marie le 
G)mte, son ép., héritière en partie de feu Joseph de Cointe, Sr de 
Neufville, son frère. Moulin de la Presle, par. de Reugny : Dun4e^ 
KoL Louis des Champs de Marmignolie, écuyer, pour Louis des 
Champs, écuyer, son père. Dîme et terrier sur- le bourg de Vemeîx : 
Hérisson, 1711 ad 1723. (r. 449, p. 65; r. 451, p. 72; r. 478, p. 

21.) . . 

CHAMPS (Ant. des), écuyer, S' de Vemeix, gentilh. sery. du fea 
Dun d'Orléans, pour Marie Charloo, safe. Dime en la par. de Ver- 
neix, al, S^ Victor, appel, la tranche ou branche de Savigny : HérU^ 
son, Montluçon, 1711 ad 1724. (r. 477, p. 20, 60, 400; r. 478, p. 
544.) 

CHAMPS (Jean des)« écuyer, pour Jeanne de la Souche, sa mère, t^ 
d'Hector des Champs, écuyer. T. s. dePraYier,par.deMellier: Bourb,^ 
1717. —^ Joseph des Champs, écuyer ; /(/«m, duchefdesamèreJeaflne 
delà Souche,' 1732. (r. 477, p. 337 ; r. 479, p. 24.) 

CHAMPS (Jacques des), écuyer, av. du Roi au bureau des finanpes 
de Moulins. F. s. de la Prague, par. de Vérneix. -r Ciaude-Ant. des 
Champs, écuyer, très, de France, son fils. F. s. de Lignière, par* 
d*Essertines ; et pour sa fe Marie THuillier ; la t. etseg. de laVarenne, 
par. de Souvegny-le-Comtal : Hérisson^ Monilucon^ 1723, 1726. (r, 
478, p. 434 ; r. 480, p. 50, 60.) 

CHAMPS (Jean des), écuyer. T. s. de Bisserat^'par. de Lavault et 
celle de Montez, située partie en la par. de Domerat, partie en odle 
de S» Victor : HérUson, Montluçon, 1726. (r. 480, p. 69.) 

CHAMPS (Marguer. des), de Mexi mieux, fille de feu Louis des 
Champs, très, de France, et ve d'Ant. de Raymondîs, écuyer, tutrice 
de leur fille Marie de Raymondis. Chat. t. s. du Jonchey, échu i son 
mari par succession, de son |>ère François de Raymondis, écuyer ; 
Lyon, 1732. (r. 498, p. 69.) 

CHAMPS (Charlotte des), ve de François Bottu, Chev., Sg. de Bar- 
mondière, tutrice tle Louis-François Bottu, leur fils. Fiefs et rentes no- 
bles en la par. d'Ance : Lyon, 1736. (r. 810, p. 36.) 

CHAMPS (Gabriel des), écuyer, Louis, Marie et Magdel., frères cl 
sœurs. Fiefe de la Perelle et du Rif, par. de Bizeneuille : Hérismm^ 
1737. (r. 481, p. 206.) 

CHAMPSEUL (Tristan), pour sa fe Cather., fille de Thevenin ; Ha- 
guetes et Jean du Moostier, fils de Pierre. Quatrième partie de la 
dlmede Chesaux, cens et autres redev. : Beçay. 1397. (r. 455, p. 
186.) fy; V >/' 

CHAMURSIN (Berthonet), Dam. Le mas de Montbordet, toui de 
lui par Zacharie de Montbordet : Forez^ 1292. (r. 492, p. 316.) 
CHANALIER (Pierre), paroisb. dé Champ., dioc. aAimtcj, re- 



Digiti 



zedby Google. 



CBA 239 

eon. tenir d'AnU de Leris, Sg. de la Roche, imm pîècô de bok site à 
Vennogal : Forez, 1461. (r. 1398, p. 698.) 

CHANâLLERI (Jean), de Yillars, vend a Gnill. du Verdier, Gbev.^ 
une maison bâtie en face de TégUse dud. lieu : ForeZj 1330. (r. 1395, 
p. 363.) 

CHAj^ANAR (Qugaes de), en recon. des semées que lui a rendus 
Ouill. du Yerdier, Dtan., le cmistitue ton hérit. univ. dans le cas où 
iln'auToit point d'enfans légit. : Forez, 1292. (r. 1395, p. 365.) 

CHANAUL (Phil. de), de Calano, Dam. Maison*, t. s. de Chananl, 
par. deCoutigny : remeuU,lH2. (r. 460, p. 228.) 

GHAISGEAULX, al. Chaneeaux (Guill. de), clerc.' fils de Simon de 
Chanceaus. Fief de Cbanceaux, par. de Treno) : Moulins, 13Q0. (r. 
454, p, 61.) 

GHAJNCEAUX (Guîll. de). Dam. Maison. dom.,cen8et (salles es par. 
d'Azy et de Chantenay : Belleperche, 1337. (r. 465, p, 220.) 

' CHAISFCEAUX (Guill. de^ Dam. ; 1343. — Perrins de Chaneeaux, 
Dam., autrement dit Renardot. — Pierre de Chaneeaux, Dam., 1388. 
— r«Giiill. de Chaneeaux, Dam., son frère ; 1389, et Jaquete deChan- 
Cfiglff» Damoiselle, leur soeur; 1389, 1394, enfaos de Perrin, dit Re* ' 
nardot. T. s. de Chaneeaux. par. deTrenol : Moulins, (r. 454, j9. 97, 
144, 254, 283 ; r. 455, p. 5, 402.) 

CHANCEAUX (Guill. de(, Dam. Fief assis au Pré-Long^sur-Allier : 
Bourb., 1343. (r. 1355, p. 8;r. 1372, ;>. 2128.) 

CHANDEGNEY (Guill. de), Chev.. et la t» de Jean de la Palice. 
Saisie féodale de leur dom. etseg. : Beaiijeu, 1306. (r. 486, jti. 46.) 

CHANDIO (Claude de), Chev. de TOrdre, B^"^ de Biissy-Crespan, 
pour saf^ A^nede Laval. T. s. de Saximoufsay : Saumur, 1575. (r. 
351, p, 13.) Tient d'elle François deFerrières, Cher., Sg. de la Bou- 
chardière. 

CHANDON (Julien), de Brioude. Hospice appel, le Bleux, dom., 
moulin, cens et rentes es par. de Yezeson et de S^ Pierre de Vaux en 
la baronnie d'Auzon : ÂHP,, 1425. (r. 471, p. 25.) 

CHA^DROL (Perrin), écoyer. Maison forte de Guippi, dom. et seg. 
endép., avec partie de la h. et b. j. en la par. de même nom : Chût,' 
Chinon, 1351. (r. 469, p, Tll ,) 

CHANEENS (Aumbert et Pierre de). Dam, Sen^. de idél. et pro- 
messe d'aveu au sire de Bourbon ; 1376. (r. 481, p^ 6.) . 

CHANENAIIfiES (Gabrielle de), v« de Pierre de Valladour, ëcuyer, 
Sr du Mazet. Dom. et dime de Boissebasse, par. d' Auzelje : Cl^mont, 
1685. (r. 503, p. 547.) 

CHANERES (Guill. de), à cau<;e de.saf" Tsiâ>elle, fille de feu 
Guill. Aubert. Maison, mote, bois, garenne du Rouchet, dom. et dr. 
en dép., par. de Féline : FerneuU, 1352. (r. 460, p. 52.) Non 
noble. 

CHANE^ ([Humbert, sire de). Dam. Dom. et dr. à Durbyse : Fort^, 
1290. (r. 491, p. 173.) Voy. Chenet. 

CHLANYRS (Pierre). Manoir de la Pradât et menus cens, es par. de 
Neyrondo et éischadoire : Thîers, 1304. (r. 472, p. 63.) 



Digiti 



zedby Google 



240 CH^ 

GHANFROT (Johannin de). Le quart de la terre des Brooes : Belie^ 
perche, 1300, (r. 465, p. 208.) 

CHANGE (Perrin de); Tend à Gui, C^ de Forez, tontce qu'il tient 
au terrât, de Ratda; 1236. — Jaqnetde Change. Rentes à S^ Maurice, 
territ. de S* Habund : Forez, 1290. (r. 494, p. 63 ; r. 1395, p. 138, 
155, 156.) 

CELANGIB, aL Changy (Aymoin, aussi Aymonin, sire de), Dam., 
paroiss. de Sal, Tend à Gui, C*^ de Forez, deux maisons sises à Cro- 
set ; 1335 ; maîson'forte de Chaugie, t. s. en dép. ; ens. la maison de 
Boczoneres, par. S' Bonit et autres; 1336 ; et mouTances sur divets 
tènemens, obtenues d*Aremberge de la Palice, Dame de Ghanay, aTec 
partie du bolide Montanil^e; 1337. — Guill. sire de Changie, Dam. 
Maison forte de Changie ; 1345. — Jean de Changi, clerc. Dime, 
cens^ rentes et tailles en la par. de Cordelle ; 1367 : Forez, (r. 492, - 
p. 32, 33, 34, 173 ; r. 493 p. 21 ; r. 1394, p. 94.) 

CHANGIE (N. de). Saisie féodale de sa maison forte et dép. de la 
Cruysille : Beavjeu, 1336.. (r. 489, p. 40.) 

CHANGT (Cather.), t^' de ^jlîf'f) Qfm^> ^i- Damars et Damaix, 
écuyer. Dame de la Bazole, poUt elle et leurs enfons, Jean, Edouard, 
al, Audeart, Georges, Michel et Jeanne. F. s. de la Roche-Chiflault 
et de S* Didier, par. de Laval et de y Didier : Billy, Chaveroche^ 
1452 ; témdin àeo^ fe ChAigy jffia.,/grSe (Xâlgy. ir. 454, p. 
182 ; r. 45J5&. 3*7 ; V 4p5p. |ï.)| f | ^^ I 

CHANGy^(J^^â4<^hir7*ill^^ éen^ers, "ses frèras, 

F. s. de Changy, dTIrbise, de Crozet et du Vergier : Bowrb.j Forez, 
1506. (r. 452, p. 147.) 

CHANHXAC. Voy. CheniUac. 



FIN DU PREMIER VOLUME. 



Waasj. — Imp. Mougin^DaUeinagoe. 



Digiti 



zedby Google 



4 



NOMS 

FÉODAUX 

TOME DEUXIÈME 
CHA'IZO. 



Digiti 



zedby Google 



Digiti 



zedby Google 



NOMS 

FÉODAUX 

ou NOMS 
DE CEUX QUI ONT TENU FIEFS 

EN FRANCE 

' DANS LES PROVINCES 

cT Anjou t AuniSf Auvergne, Éeaujolois, Berry-y 

Bourhonnoiiy Forei^, Lyonnais, Maine, Saintonge, 

Marche, Nivemois Tour aine, 

Partie de VAngoumois et du Poitou, 

DEPUIS LE XII* SIECLE JUSQUE VERS LE MILIEU DU XVIII» 

EXTRAITS DES ARCHIVES DU ROYAUME 

PAR 

DOM BÉTENCOURT 
Membre de T Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. 

^DEUXIÈME ÉDITION 

TOME DEUXIÈME 
CHA-IZO 




•PARIS 

LIBRAIRIE DE SCHLESINGER FRÈRES 

Éditeurs du Dictionnaire de la Noblesse 

I 2, RUE DE SEINE, 12 

MDCCCLXVH 



Digiti 



zedby Google 






r>//.-i ? / 



Digiti 



zedby Google 



NOMS FÉODAUX 



OU 



NOMS DE CEUX QUI ONT TENU FIEFS 
EN FRANCE 

DEPUIS LE Ill« SlJtCLE JOSODE TEIS LE IlLIEU DU XVIIh. 



CHANILLON (Pierre de) , de Sari-ComUl, vend à Jean de Fùrêz, 
impréassisàVacherent; 1309. (r. 1 394, p. 136; r. 1395, p. 267,277.) 

CHANLET (Edmet). Hom. par lui rendu à Bmnicens, Dame de 
Pischadoires, de Piscatoriis, li raisen des terres à lui échues de feu 
C3iatardde Thiers, mari de cette dame, 1261. (r. 1381, p. 3305.) 

GHANLITRE (Hugues de), et Jean de Murât, Dam., à cause de 
leurs f«*, a?ouent une rente de cent et cinq sols : VemeuUf 1301. 
(r. 460, p. 288.1 

CHANNAT (Thomas), paroiss. de Montellix. Un pré en la prairie 
de Bonchereu, par. id. : BeUeperehej 1410. (r. 365, p. 156, 157.) 
Non noble. 

CHANNET (Jean), à cause de Jeannette de St Aignan sa f». Hétel 
appel, le Plex de Bort, mote , dom., bois et cens, par. d*lngrande : 
Baurb.y 1443. (r. 464, p. 124.) Non noble. 

CHANOY. Voy. Chenoy. 

CHANPIN (Pierre) , paroiss. de Besson. Partie d'une pièce de terre 
en la par. de ChemiUi : Besiai, 1456. (r. 455, p. 227.) 

CHANT AREL (Antoine), bourg, de Paris. Droits d'échanges honorifiques 
et de prééminence en la par. de Mesue : Bourges, 1701. \r. 448, p. 27.) 

CHANTEAU (Jean) , M« des comptes de la duch. de Bourb. T. 
s. de Marcellanges : Maulini, 1510. (r. 483, p. 15.) 

CHANTECORTE (Raoul), Dam. Le fief-lige de Haute - Serre, iitta- 
Serra^ etc., tenus d'Aitchamhand, sire de BotifiKm, es par. de Buelet 
et Charentat; 1241. (r. 462, p. 25.) 

CHANTELLAT (Sil^ain), fils de François; autre Savain, fils de 

1 



Digiti 



zedby Google 



2 CBÂ 

Jean Chantellat, labonrenrs. Terres détachées da fief de h Gnnge- 
Rouge, par. deBerj : Mehun-^.-Y., 1669. (r. 445, p. 59, 60.) — Per- 
rete Cbantellat, v« de Jean le Prat, fille de SilvÛB Chantellat. Terre 
'"aux CouroUes; 4671. — Jean Chantellat, laboareor, fils de feu Sil- 
vain Chantellat, Terre appel, le Buisson-Pouilleux, par. de Thinay; 
1690: Mehun-s.'Y. (r. 445, p. 170; r. 447, p. 47.) Voy. HabauU. 

CHANTELOT (Claude /le) , écuyer, fils de feu Jean -Gilbert de 
Chantelot, écuyer. Fiefs de la Chaize et du Petit- Poirier, par. de 
Breui» et de S* Félix : Billy, 17U, 1717. (r. 477, p. 29, 577.) 

câANTËLOT (Gaspard dé) , écuyer, Sg. de CfaÀotemerle. F. s. da 
Quiriel, par. de Trezel, hérité de François de Jafnes, écuyer, son oncle : 
Chaveroche, 1717. (r. 477, p. 386.) 

CHANTELOT (Antoine de) , fils de f^u Jean de Chantelot, écuyer. 
F. s. de Gardois, al, des Gardâtes, par. de Besson ; 1722. — Ses en- 
lans, sous la tutelle de Jaques de Lanty, écuyer, et de Nicole deViakUTrille, 
sonép.; Idem, 1728 : Souvigny. (r. 478, p. 204; r. 480, p. 18.) 

CHANTELOU (J.-B.), bourg, de Clerm., av. en pari. T. s. deMar- 
tinanches, h. m. et b. j., par. S« Diery : Clerm., 1700. (r. 506, p. 95.) 

CHANTEMERLE (Hugues, sire de), Chev. Maiton forte et pré* 
v6té de Chantemerle, dom., h. j. et arr. fiefs, es par. de Monestey, 
Cplonges et Seligoy ; 1301. —Pierre de Chantemerle, Chev. ; Idem ; 
ens. le chat., t. seg. de Goudailly ; 1367, 1374. — Philib. de Chan- 
temerle, Dam.i son fils; Idem; 1381. — Philib. et Hugues de Chan- 
temerle; Idem; 1398. — Philib. de Chantemerle, Dam. fils d'Agnès de 
Vichy, F. s. de Goudailly; 1412. — Jean de Chantemerle, écuyer, 
Sg. dud. lieu. Dtoie de vin et de froment ; ens. quelques pièces de 
terre; 1452. — Louis de Chantemerle, écuyer, bailli et juge royal 
de Maçon. Chftt. forts, t. s. de Chantemerle et Goudailly; autres 
dom., espar. de^Monestay, S< Aignan, Coulonges; 1455. — Imb^ 
de Chantemerle, écuyer, Sg. dud. lieu et de la Clyette, et Jean de 
Chantemerle de Moles, son frère. T. s. de Chantemerle, Goudailly, 
Bougy et Poully; 1504 : Billy, Chaveroche, Moulins, (r. 452, p. 
27 ; r. 455, p. 75, 235 ; r. 456, p. 141, 145 ; r. 457, p. 11 ; r. 463, 
p. 18 ; r. 468, p. 58, 62, 65, 332, 375.) 

CHANTEPIE (Jaques de) , Sr du Bu, à cause de Renée Marest, 
sa f^, héritière de Jeanne Bignon. F. s. de Chahin, par. de Songé, al, 
Soulgé-le-Bmand : Mans, 1622. (r. 354, p. 82 et suiv.; r. 430, p. 23.) 

CHANTEREAU (Jean) , tonnelier. MoiUé d'une. maison en la par. 
S^ Laurent-sur-Barenjon : Mehun^s.-Y,; 1673. (r. 445, p. 220.) 

CHANTERIE (Ant.), fils de feu Jean Chauterie, bourg, de la ville de 
Bort, pour lui et comme tuteur des enfans de feu Geraud RoussiUoo. 
Rente en la par. de la Nodre i Riom, 1670. (r..499, p. 807.) 

CHANTERIS (Jean de), Chev., à cause de sa f» Cather. de Bra- 
siers. Justice, seg., moulin, cens et tailles au vilL de Bbtsi : Chdt,' 
Ckwm, 1349. (r. 470, p. 66.) 

CHANTILLAC (Jean de), écuyer. T. s. de Mallebnfe et de Douil, 
par. S» Quentin : Marche, 1606. (r. 452, p. 301.) 

CHANTOIR (Bochard de), Chev. Maison ioMe de Chantoir; tou- 
rnas de Recheygnens et une islesur la Loire an-deasoa^daporido. 



Digiti 



zedby Google 



GHi 3 

Chantoir; 1290. — Chalard d# Chantoir, Bam., gendre de GuîH. 
le Thons, Cher.; Idem; ens. la maison forte de Buffardan^ par. S^ 
Martin de Salvatate, et un étang en la par. de Mable ; 1333 : Forez. 
(r. 490, p. 56 ; r. 49Î, p. 159. 194; r. 1395, p. 355.) 

CHANTRE (OcUviau), bourg, de Lyon. Pièce de terre au bourg 
de la Guillotière : Lyon, 1722. (r. 497, p. 166.) 

CHANU (Agnès), fille de feu Guill. Chanu, de Baigneuz. et f» de 
Guill. Paige, demûide partage de la success. de son père : Boturb.f 1343. 
[r. 1377, p. 2898.) 

CHAM (Jeandn), écuyer, fils de Pierre de Chany, écuyer, et époux 
de Gilberte de la Reynerie de Bouchaud. La terre de Lez et partie de 
ceUe de Chadafaux, en Ja seg. de Mercœur; 1669. (r. 499, p. 688.) 

CHAPEAUX, al. Chappeaux, etc. (Jeanne, v« de Jean de), Chev.^ 
pour leurs enfans Jean et Girbert. F. s, de la Cornillère et autres : 
Beçay, Moulins, 1329. (r. 455, p. 67.) 

CHAPEAUX (Hugues de). Tenures médiocres : Beçay^ 1330. {r. 
455, p. 198.) 

CHAPEAUX (Jean de), autrement dit Vigier, fils d'Ysabelle Vi- 
gère. Moitié du terrage des Murs rers le châit. le Perron: Moulins. 
13... (r. 455,p. 114.) 

CHAPEAUX (Jean de ) , Ghev. Moitié des dtmes en la par. de Ver- 
net et an ^ill. de Chamey, acq. de Pierre Baffot etd'YsabeUei sa fe; 
Bourb., 4346. (r. 1374, p. 2408.) 

CHAPPEAUL (Perrïn). Quartier de pré assis k Anuldre-sur-F Allier, 
dont le surplus appartient k Jean de Murât, Dam., Sg. de Beaumont ; 
1399, Non noble. -^ Perrin Chappeaul, de Villers, paroiss. de 
Pousy. Moitié d^un pré appel, les Boulles de la Beanme ; 1410 ; 
Bourb. (r. 463, p. 130 ; r. 465, p. 62.) 

CHAPPEAU (Olivier); Thomas Chappeau; Jeanne, fllle de feu Phe- 
lipot Chappeau, et Jean Moreau, comme tuteurs de Thomas Chap- 
peau, fils de feu Etienne Chappeau. Maison sise U la mote du Fretiz : 
ChiM.'CeauXy 1474. — Marguer. Chappeau, v« de Joachim Gamier. 
Quatre boisselées de terre, relev. de ÇhàU-Ceaux; 1478. (r. 350, 
p. 23,24.) 

CHAPELLE , d. Chappelle (Hugonei de la), Dam., pour Béatrix^ 
sa fo, fille de Jocerand Rigaud, Daim. Cens et rentes an mandement 
deS« Baldomer; Forez, 1316. (r. 492, p. 13.) 

CHAPELLE (Guionet de la),- Dam. Divers mas mouv. de lui, es par. 
de Cuzy et de Millay : Beaujeu, 1324. (r. 489, p. 143.) 

CHAPELLE (Hugues de la), Chev., achète de Jean, C^ de Forez, 
et de Raynaud, son fils, une part du ch&t., dom. et seg. de Valdra- 
gon; 1327; et avoue ses cens et rentes es par. de Chameres et de S^ 
Maurice en Gorgois; 1333 : Forez, (r. 490, p. 64 ; r. 1394, p. 3.) 

CHAPELLE (Monin de la). Dam., et Sara, sa P, Dtme de TEpine, 
le Boîs-Estoral, le moulin de Gallaude, dom. et tailles en la par. de 
Besson ; 1350. — M<viin de la Chapelle^ Dam. Sixième partie de la 
dtme dé Crotet, par. de.Franchesches; et, à cause de feue Denise , 
sa mère, Dom., vignes, cens et tailles en la par, de Mesangi; 1357.^ 
(r. 464» p. 350; r. 465, p. 76; r. 467, ^ 160.) 



Digiti 



zedby Google 



4 CHÀ 

CHAPELLE (Colas et Hugues de la), Dam., frères. Dtmes des vignes, 
des Landes et des Bos, près S^ Porcien ; cens à Soytes et au bourg de 
S* Nicolas dud. S* Porcien : Vemeuil, 1352, 1367. (r AôO, p. 108, 154.) 

CHAPELLE (Guiot de la). Dam., à cause d'Ysabelle de les Landes, 
son ép. Quatrième partie de la dtme appel, des Féodaux, Feoda- 
litm, par. de BUly; 1375. (r. 467, p. 38.) 

CHAPELLE (Guill. de la), Sg. du Terrai!, Dam., et Ysabelle de Malaret, 
son ép. Cens et tailles en la chàtell. de Montluçon; 1398. (r. 401, 
p. 145.) 

CHAPELLE (Mathieu, al. Macé de la). Dam.', et Philippine du 
Clox, Damoiselle, son ép. Hôtel, t. s. de Sivry, al. Civray; ens. 
*le moulin de Batereau, etc., par. S* Plesir ; Hll. — Jean de la 
Chapelle, écuyer; Philippine du Clos, sa mère, y® de Macé de la 
Chapelle, et Peronelle du Bois; Idem; 1443 : Bourb. , Souvigny. 
(r. 464, p. 68, 440; r. 465, p. 60.) 

CHAPELLE (Alain de la) , Chev., pour les enfans de Jeanne de 
Choses, sa f«, ve de Pierre-Bobert Tillon. T. s. de la Ballière : Afi- 
ers, 1434. (r. 337, p. 52; r. 341, p, 12.) 

CHAPELLE (OliTier de la), écuyer, Sg. de S' Christophe et de 
Leschigne. Fief du moulin de Breteau : Beaugé, 1446 (r. 342, p. 
28;f^347, p. 24.) 

CHAPELLE (Arthur delà), écuyer, Sg. de Bonnes, à cause d'Y- 
sabeaude Husson, sa fe. T. s. de Mathefelon et de Duretal : Beaugéi 
1456. (r. 1340, p. 50 ; r. 1354, p. 15.) 

CHAPELLE (Bené de la), Chev., Sg. de la Chapelle-Baissonain, 
al. Bavissonain et de la Jaille. Le dom. de Chambreil : ManSy i41S3, 
1478. (r. 343, p. 47, 48; r. 345, p. 46, 51.) 

CHAPELLE (Bpbert de la), Sg. de la Couldre, proc. spécial de 
Pierre de Beauvau, Sg. de Sermayses, et Bon de Mauronviile, à 
l'effet de, etc. : Beaugé, 1508. (r. 348, p. 37.) 

CHAPELLE (François de la), Chev. des Ordres, gentilh. ordin. 
de la chamb. Baronnie de Varennes et chàtell. de Poillé : Chât.-dU" 
Loir^ 1585. — François de la Chapelle, Chev., son fils; Idem; 1607. 
(r. 353, p. 29, 30, 31, 73, 74.) 

CHAPELLE (Claude de la), écuyer, Pierre, Marie et Jeanne, 
ses frères et sœurs, enfans de Marie Chenu, fille de Jaques Chenu; 
1683. —Jean de la Chapelle, écuyer, recev. gén. du pays d'Aunis; 
1695. — Pierre de la Chapelle, gd Archid. de Bourges, fils et hérit. 
en partie de Pierre de la Chapelle, professeur en dr. à Funiversité 
de Bourges, et Françoise Gassot, fille unique de Jeanne de la Cha- 
pelle. Fief et métairie du Plex , al. Plaix , par. de Levet ou Leuet : 
Dun-le-Roi, 1711, 1714. (r. 445, p. 350; r. 447, p. 185; r. 449, 
p. 67, 179.) 

CHAPELLE (Jean de la), écuyer, fils de Bobert de la Chapelle, 
écuyer. F. s. de Gausis, al, Gozis, par. S^ Victor : Montluçon y 1703. 
— François de la Chapelle, écuyer, son fils; Idem; 1725. — Jean 
de la Chapelle, écuyer, pour Françoise Noblet, sa ^, et Agnès de 
I^oblet, v^ de Silvain ^è Durât, écuyer, Sg. de la CeUette. T. s. de 
St Myon, par. id.: RUm, 1724. (r. 476, p. 128 ;r. 480, p. 49 ;r. 



Digiti 



zedby Google 



ÇHA 5 

509, p. 136.) Signatures : de la Chapelle. De Noble de la Chapelle. 
De Naublet de la Cellette. 

* CHAPGRAS (Jeau), bourg, de Cognac, fils de Pierre, donne à Gra- 
dot Douhet , en rente perpétuelle , un verger , et en Tend un autre 
\k Motin Legter, charpentier: Cognac^ 1409, 1424. (r. 1404, p. 212, 
213 ;r. 1408, p. 376.) 

CHAPON ( Guill. ) , paroiss. de Bocé. Parties de terre aux terril. 
dQ Brillac et de Tiernat : Billy, 1357. (r. 456, p. 85.) Non noble. 

CHAPONAY (OcUvien de), Cheir. Maison, t. s. de Morancé: Lyon^ 
1680. — Gaspard de 'Chaponay, al, Chaponey, Chev. ; Idem; ens.Je 
fief d'Izerable, par. de Morancé; 1717. — Pierre de Chaponay, Chev., 
son fils; Idem; 1722, 1726. (r. 495, p. 87; r. 496, p. 283; r. 497, 
p. 135, 283.) 

CHAPOT (Gilbert) , pour Bienvenue Borner , sa f«. Quatre pièces de 
terre au territ. de Vaulx : Chaverochey 1386, (r. 468, p. 71.) 

GHAPPE-St-MARC (Loub), receveur des octroys de la ville de 
Lyon. Maison en la rue. du bourg-chanin , à Lyon; 1718. (r. 496, 
p. 221, 231.) 

CUAPPELAIN (Jean) , paroiss. de Buxières. Cens et rentes aud. 
Ueu : Bourh., 1408. 1443. (r. 432, p. 44 ; r, 463. p. 192.) 

CUAPPELAIN (MagdeL), fe de Pierre Vidard, écuyer , SMe Mont- 
marquelain. T. s. de Sunay : Partenay^ 1701. (r. 437, p. 8.) 

CHAPPERON ( Pierre) , écuyer , Sg. de Lorillonière. Herbergement 
au bourg du S' Jeau de Montfaucon; 1445. — Jeanne Chapperon 
Dame de Vigneau, v« de Gilles de Clerambaut, Sg. du Plessis-Gle- 
rambaut et de la Plesse, constitue pour son proc. Jean Bussonneau , 
écuyer, Sg. de la Gannerière, à Fefiet d Vouer son fief de Lorillo- 
nière : Montfaucony 1505. (r. 332, p. 62; r. 333, p. 7.) 

CHAPPERON (Jean), écuyer, Sg. de Masaugeau. Partie de ter- 
rein planté en saulaye en Tisle du Port-Hamelin ; maison et courtil 
en la viUe de Chât.-Ceaux; 1455, 1478. (r. 332, p. 117 ; r. 341, p. 
138, 163; r. 350, p. 24.) 

CHAPPES (Pierre de), de Capis, cons. clerc du C^« de Clermont, 
Sire de Bourbon , obtient de son maître , en considér. de ses services, 
pour Jean Mecault et Perronelle, ses père et mère, le mas de Pru- 
gnes en la par. de Sazeret , et le chesaul dit Druet , en la par. de 
Chapes, maisons, dom. et dr., firans de tailles et autres coutumes, 
moyennant 12 deo. annuels de cens; et pour lui Pierre de Chappes, 
divers cens et tailles sur la baillie du vill. de Beauquaire : Murat , 
1314, 1319. (r. 460, p. 331; r. 461, p. 2, 43.) Remarquez ce chan- 
gement de nom du père au fils , occasionné par des cessions d*im- 
meubles faites à celui-ci. 

CHAPPES (Tachon de), Dam. Cens, tailles sur divers tènemens, 
acq. de Guill. de Chatellud, Dam. : Forez, 1342. (r. 493 bis, p. 6.) 

CHAPPES (Guill. de), paroiss. de Sazeret, à cause de Jeanne de 
Beauquaire sa fe. Maison, terres, dtme, pèche, garenne, cens et 
tailles es par. de S^ Satumm, Sazeret et Deux-Chaises; 1351. — 
Pierre de âiappes^ leur fils, professeur en droit. ,Le mas des Oudies ; 
maison, dom., bois, garenne, étang, par. de Saxerel; 1354. Le 



Digiti 



zedby Google 



même pcm fm et ses fîrères G«îtt. et Pienre. Teilles sur les 
du vill. et baillie de Beauquaûre; 1350. — Giâl. de Clnj^es, 
teur es lois, chm. de Bourges. Justice, cens et taffîes au viH.^e 
Beauquaire; 1357 : Murât, (r. 4«0, p. 406, 408, /400; r. 401 , 
p. 407.) 

CHAPPES (Gnill. de), écuyer, paroiss. de Sazeret. Fief des Pru- 
gties et des Ouehes, dom. et dr . en dép. ; 1^7, 1443. — La qualité 
d'écuyer raturée au texte. — Jean, Pierre, Roger, et autre Jean 
Ch&ppes, écuyers, paroiss. de Sazeret. Mêmes fiefs et dom. ; 1449 : 
Murât, (r. leo, p. 388 ; r. 461, p. 39, 84.) Voy. ci-dev. Capes. 

CiAPPETES, al Chappeçtes (Jean de), écuyer, et Girbert de 
Clmppectes, son oncle. Hêtel de Chappeçtes, dom., dîmes, garâmes 
et censives es par. des Deux-Chezes, Sazeret, Chappeçtes et autres : 
Murât, Vemeuil, 1443. (r. 374, p. 460.) — André de Chappetes, 
écuyer. T. s. de S» Marcel et de la Garde : Murat^ 1505. (r. 453, 
p. 56.) 

CHAPPON (Geneviève), f^ d'Aubin Robin , md ^ Issoudun , h^- 
tière de Jean et Pierre Moines, ses cousins. Moulin, pèche, terres 
et rentes foncières à Leudraulde, tenus du Roi en plein fief : lêiou- 
du% 1672. (r. 445, p. 374.) 

CHAPPUIS, al, Chapus, Chappus, Chapusi, Çhapusii (GuOI.), 
Sg. de Ghanlit, veuf d'Ysabelle, Me de Guill. Fauquelin , pour 
leurs enfans Hugues, Perrin et Durand. Trds pièces de terre et ua 
pré vers le moulin de Pousset; 1349, 1353. — Jean Cbappnis, pour 
sa f» Ysabelle, fille de feu Durand Mather. Moulin^ prés, terres et 
bois; 1367. — Durand Chappuis. Portion de pré^ terre et bois; 1399. 
-^ Hugues Chappus. Terres, prés, bob; 1411; par. de Lourcy, ai. 
Luperci-sur-Abron : ÈÊ^Uns. (r. 464, p. 85, 146, 256; r. 455, p. 
44, 100.) 

CHAPPUIS (Jean), écuyer, Sg. de Plantigny , âgé de 70 ^ans : 
Bourbonnott, 4507. (r. 1368, p. 1535.) Pour mémoire. 

CHAPPUS (Jean). T. s. d'Arnaise, par. S^ Ambroise; 1660. — 
Jeaa Chappus, Se de Bois-Fermier, présid' en TÉlect. dlssoudun, 
ffis de Jean Chappus , assesseur crim. au baîll. du même lieu. F. s. 
de Ponllia#t, par. de Lizery; 1671. — Cather. Chappus, v« de Ja- 
ques HurtauH, S' de Baîgnoux, donataire universelle de leu Jean 
Chappus, Se d^Amaise, son frère. F. s. d*Amaise, par. S^ Ambrotse ; 
1681 : ISêOUdwi, (r. 443, p. 8 ; r. 444, p. 31 ; r. 445 , p. 322, 401.) 

GHAPPUIS (François) , écuyer , cous, au présid. de Lyon. T. s. 
delà Fay, par, de TAubespin; ens. la h. m. et b. justice de la terre 
de Vaudragon, par. de la Rajasse; 1674. — Michel Chappuis, écuyer, 
fils de CJaude Chappuis et de Marie Raymond. Ch&t. fort, t. s. de 
ViHette, acq. par Vital Chappuis, son aïeul ; eus. la t. et seg. de Tre- 
zette, ucq. par sa mère , d'Ant. C^ d'Albou ; 1674. — Claude Cbe^ 
puis, éeuy&r, cens, an baiU. de Forez. Maison, dom., bois et rentes 
de la Goutte, par. d'fisiivareilles ; 1686 : FonfZ. {r. 495, p. 101 ; 
r, 496 p. 15 21.) 

CflAPPUYS (EUsabetb^, de la Fay, v« de CaniUe dlagvimbM, 
Che?., ^. es IPmursl, utrice 4e leurs mkafi. T. s. ei ttoitetMUes 



Digiti 



zedby Google 



CHA 7 

de Chatilkn d*ÂKergaes; 1787. — N. Chappms. T. s. de Qeriinbert, 
par. S' Stmphorien-îe-Châtel ; 1739: Lyon. (r. 498, p. 150, 171.) 

CHAPTAR, (U, Chaterd (GniU.) , éciiyer. Maison, dom., vigne, ga- 
renne, censîves en la par. de Bayet : Estoie on CkarUeUâ; 148Î. (r. 469, 
p. 57.) An dos : dubitatur de nobilitate. 

CHAPUS (Durin), de Chapusères, paroiss. de Trongi, pour Jeanne 
de Manhtos. Maison, dom., bois aux Manhios, al, Ifônhîoux, par. de 
Voeé : Murât, 1350. (r. 460, p. 358.) Non noble. 

CHARAL (Jean). Menus cens an terril, de Charney: Forez, 1336. 
[r. 490, p. 170.) 

CHARBONEAU (Aabert de), écuyer, et sa f» Perrine, fille d'Etienne de 
ChoTagnieu et de Jeanne d'Assigny. T. s. de la Bourgeoisie, la Mignar- 
dîère et Couppechou : Gien, 1518. (r. 469, p. 78; r. 483, p. 44.) 

CHARBONEL (Girard). Le chat, de Guise et dép. : Forez, 1Î90. 
(r. 493 his, p. 60.) 

CHARBONEL ( Hugues ) , mari d'Adèle , fille de Rêfud , recon. te- 
nir de Guignes, %. de la Roche, Chev. ce qu'il possède en la par. de 
S' Pierre de Ville au dioc. de Viviers; 1309. (r. 1398, p. 687.) 

CHARBONELLE (Michel), bourg, de S' Porcien, pour Bienvenue, 
sa 'fé. Maison , cens et rentes h Lochi : Vemeuil, 1345. -^ Pierre 
ChaAonelle, leur fils; idem; 1367. (r, 459, p. 167 ; r. 460, p. 41.) 

CHARBONELLE (M« Jean), recon. tenir en fief de la seg. de la 
Roche, ses hériUges assis à Mallefosse , Lorant , Escharosse et autres 
lieux ; Forez, 1383. — Philippine Charbonelle , sa fille , transige 
de sa succession avec Jarenton Charbondle , fils de feu Perrin Ma- 
termoin; 1398. (r. 1398, p. 705, 714.) 

CHARBONER ( Etienne ) , rachète de Jean de Famay , Dam: , les 
prestations, services et usages qu'il lui devait, ^ cause de ce quMl 
tient à Lavaur : Forez, 1349. (r. 494, p. 165.) 

CHARBONÉRES (Etienne de) , Dam., vend k Gui, Cte de Forez, diver- 
ses perceptions sur le grenier de Chambeon ; 1245. (r. 1395, p. 33il.) 

CHARBONÉRES (Jean), paroiss. de Salis, Pierre et Hugues, ses 
frères. Le tènem^ de Charbonères, dom. et cens, au mandemt de 
Cemerie; 1318. — Jean Charbonèrés, fils de feu Etienne Charbo- 
nères, paroiss. de. Salis; idem; 1328, 1333. — Cather.,, sa v», 
tutrice de leurs enfans, Je^n et Robert. Moitié du Courtil de Char- 
bonèrés, maison, pré et cens; 1333. — Barthélémy de Charbonèrés, 
fils de feu Jean de Charbonèrés. Grange de Charbonèrés, terres, prés, 
bois, garenne et mouv. , 1338 : Forez, (r. 490, p. 209, 210; 
r. 492, p. 48; r. 493, p. 57; r. 494, p. 68. ) 

CHARBONNIER (Thevenin), de Nevers, à cause de sa P Marie, 
fille de Clerembaut Boyaul. Le vill. de la Valée , h. j. , cens et 
rentes: Moulins, 13. 4. (r. 454, p. 19.) 

CHARBONNIER (Jàquet), fis de feu Perrin Charbonnier. Une pièce 
de terre en la par. de Gusi^ et tailles en celle de MouUns, 1384. (f. 455, 
p. 116.) 

CHARBONNIER (GùiU. et Philib.), frères. Dtmes, cens, rentes, 
et antres dev. acq. par Pierre Charbonnier f leur oncle: MouUns, 
1506. (r. 452, p. 21 ; r. 453, p. 160.) 



Digiti 



zedby Google 



CHARBONNIER (Bridai), écsyer. Maison^ dom. et fieg.dados-Regnand, 
par. de Lourcy : Vemeuil, 1508. (r. 453, p. 103; r. 459, p. 98.) 

CHARBONNIER (Nicolas-Gilbert), fils de feue MÛ^er. GwUerie 
de Laurendière. F, s. de la Mote-Champloux , par. de Cbapeaix: 
Bessay; 17îî. (r. 478, p. «19.) 

CHARBONNIER (Anne), comme héritière de Cather. Roze, sa mère. 
Le terrier appel. Neoreox, par. de Lurcy et de Mesaugy : Bourb. , 
17M. (r. 478. p. Î75.) 

CHARBONIËRES (Jean de)» Dam. , fils de feu Ranifet de Char- 
bonières, Dam. Arr. fiefs et dr. d'aide sur les grains vendus à Gannat; 
1377. (r. 458, p. 37.) 

CHARDON (François), cons. en la Cour des Aides de Clerm.- 
Fer. T. s. de S^ Bonnet, près TAllier; 1659. ^ Jean Chardon, 
écuyer, son fils, et Françoise Fayol, sa f«, aussi cons. en la même 
Cour; Idem; eus. le fief de la Chaud, consistant en une tour carrée, 
dom., moulin, cens et rentes, par. S^ Rémi de Chargniat; 1683, 
1686: Riom, Uiscm. (r. 499, p. J6; r. 500, p. 96 ; r. 503, p. 110 ; 
r. 504, p. 1S5.) 

CHARDON (Françoise), v« de Gabriel Biencourt, écuyer, S^ de 
Pezartz. Fief appel, la Rente de Guillou : Monmorillonf 4684* (r. 
435, p. 31.) 

CHARDON (Fraiiçois-BenoU)^ Che?., très, de France. T. s. de Cou- 
doie et d*Auteriye-sur-Allier : Issoire, Usson, 1685. (r. 503, p. 487.) 

CHARDONAY (Jean de ) , Dam. Tailles , corvées et main-mortable 
sur plusieurs tènemens en la par. de Cronay: Bourh.-Lanqft 137S. 
(r, 467, p. 33.) 

CHAREG ( Harie de ) , al. Chargère , y« de François de Dmy , 
écuyer , comme tutrice de leurs enfans. Le fief d'Avril-les-Loups , 
par. d'Aubigny : S» P.-U'Moustier, 1726. (r. 481, p. 80.) 
. CHAREIL (Gilbert de), Chev. , Sg. de Cordebeuf, pour lui et 
Uffaine de Paleme, son ép. Hôtel de Breuil-ès-Chaps les Beneguon, 
h. j. , dom. , bois, garenne, dîmes, cens et rentes: Aysnayj Chave- 
rocher Moulifi&; 1451. — Biaise de Chareil, écuyer. T. s. de Cor- 
debeuf, de Louzac et de Goyse, es mômes châtelL ; 1499, 1505* 
(r. 452. p. 170; r. 462, p. 310; r. 484, p. 8.) 

CHAREIL (Michelette), DamoiseUe, ?« de Gilbert de Pierrepont. 
T. s. de Ballene ; justice de la Grange et de Lucenay : Belleperche, 
1505. (r. 453, p. 177.) 

CHARELLE (Arsende) , ve, 1^ de Pierre Ymbert, notaire, Ifi de 
Guill. Enjubaut, cède k Richard Penery, notaire, ses dr. sur les 
▼entes qui se font k Cognac, et vend k Pétronille Peyrerie , v« de 
Jean Dohet, une rente percept. aud. Cognac : Angoul, , 1342, 1379. 
(r. 1405, p. 362,364.) 

CUARENES (Gui de), Dam. Dîmes «t mouv. en la par. de Va- 
rennes-sur-Tesches : Chaveroche^ 1301, (r. 468, p. 15.) 

CHARENON (GiU>ert), S' de Lorme. F. s. des Allots, par. de Monestier- 
le-Comble et de Fleuriet : ChmUeUe, 1722. (r. 478, p. 307.) 

CHARENTON (P. de), recon. tenir du Sire de Bourb. les bois 
de Yeure, Cheselles et Minas, Fétang et les movUos 4e Traisy et 



)igitized by VjOOQIC 



Digiti 



GHA 9 

anr. fiefe ; eus. la maison de Renaud Berfoiert et le fief de W. de 
Colengi : Germignyyjvàsi 1209. (r.466,p. 100.) 

GHÂRENTON (Pienre de), Chev. ; Idii. — Jean de Gharenton, 
Dam. ; 1394. — Jebanet de Cfaarenton ; Dam. ; t357. — •. Pierre de 
CharentOD, écnyer ; 1371. — Jean de Charenton, écujer ; 1445, et 
mm fils CÛnde de Gharenton, écuyer ; 1478. H6tel, t. s. de Traîsy^ 
4d. Tresy et arr. ûeh: Germigny.{r. 465, p. 2«8, 288, 294, 336; r. 
466, p, 58, 72.) Vassaux: Jean Grueaul, Chev.; Guill. d'Orouer, 
4e Oratorio ; Jean de Gh!^t. - Regn. , Damoiseaux. 

GHARENTON (Gmil: de), Dam., fils de GuUL de Gharenton. 
Chev.; 1311. — Odet de Gharenton, de KarentonU) , écuyer: Ar- 
migsr ; 1354 ad 1374. — Guill. de Gharenton, écuyer; 1399, 1420. 
— Jean de Gharenton, écuyer; 1443, 1461. Hôtel, manoir et dép. 
de Gheselles; eus. la terre de la Croix, par. de la Ghapelle-Hugoa : 
Germigny. (r. 365, p. 226, 260* r. 466, p. 1, 10, 91, 92, 96, 
98 ;r. 1374, p. 2366.) 

GHARENTON (Jean de), Sg. de GheseUes. Moitié de Thètel, 
t. s. de la Piarre' appel, anciennemt Villenetle ; Aisnay.... (r. 463, 
p. 10.) 

GHARESIEU (J. B.), de la Ghristinière, avocat, fils de feu noMe 
Jean-André Gharesieu, aussi av. Maison, dom. et bois tenus allô* 
dialem<, es par. de S^ Sorlin et de Mornant : Lyon^ 1715. (r. 496^ 
p. 218, 242.) 

GHARETON, al. Gharreton (Guill.)) receveur du Duc de Bour- 
bon, à' Chftt.-Ghinon. Divers héritages en la par. de Gouranci et à 
Ghamp-Fleur: ChdL-Chinon, 1404. (r. 470, p. 69 ; r. 13801, 
p. 3258.) 

GHAREULLE (Pierre) , fils de feu Jean GhareuUe, à cause de sa 
f^ Jeanne, fille de feu Jean de la Veure. Ghesal de la Veure, dom., 
pèche, cens et autres dev. en la par. dlngraode, possédés par indivis 
avec Jean et Marguer. , frère et soeur de lad. Jeanne : Bourb, , 
1351. (r. 464. p. 329). Non nobles. 

GHARGÉRE. Voy. Sergère. 

GHARISES (Pierre de), et Jeanne, son ép., paroiss. de Gordelle. 
Dom. etdr., ibid. : Forez, 1282, (r. 1395, p. 390.) 

CHARLEMAGNE (François), écuyer , fils de Charles Gharlemagne, 
cens, au présid. de Bourges, lequel était fils de Jean Gharlemagne, 
S' de Vilcomte, secret, ordin. de la Reine; ledit François, lieut. partie, 
an présid. de Bourges. Partie de dime en la par. de Bery, ec ter- 
res au ter. de Lureaux: Mehun-sur-Y, , 1670. Phil. Gharlemagne, 
écuyer, son fils; idem; 1686. (r. 445, p. 98, 453,390; r. 446, 
p. 145.) 

GHARLEMAGNE (Charles), bourg, de Bourges, fil» d'Urbain Ghar- 
lemagne, et de Marie Facier. Le Pré-Perrin et les censives de Déllats : 
Mehun-sur-Y., 1674. (r. 445, p. 240; r. 448, p. 111.) 

CHARLES (Odin), Ghan. de Gucy, (i^utôt Cusee^. Partie de la 
dtme de Creschy, et cens, hérités de ses p^re et méte : BiUy^ 1443. 
(r. 453, p. 263; r. 457, p. 9.) Non noble. ,^ 

CHARLES (André), fils de Gilbert Charles, et Antoinette Neveux, 



Digiti 



zedby Google 



iO GKâ 

sa fB, fine de Louis Neveux. Fiefe de la Toar^otirçam en Barrois : 
Chtweroche ; ens. de Glene, par. de Lnbîer, et de la Martîtlière, par. de 
Creschy : Billy, i72î. (r. 478, p. 186, 190, 194.) 

CHARLES (Ant.), bourg, de Gueret, pour Jeanne Boiâ*geois^ sa 
'^. Le fief dePeyras, par. S*«Fayre: Gueret, 4724." (r. 481, p. S8.) 

CHARLIER (Phil.) , habitant de Monnestier, pour Jeanne Mique- 
reaod, sa f». F. s. des Allots, p^r. de Fleuriet : Chantelle^ 1689. (r. 475, 
p. M.) 

GHARLIEU (Lonis de) , Dam. , recon; relever de la ch&tell. de 
Semur; 1320. (r. 1392, p. 678.) 

GHARLIEU (Alesie de), ^ de Guignon de Ghâtillon de la Palnd, de P(t- 
ftide,Ghev. Maison, t. s. . de Jarnosse : Beaujeu, 1400. (r • 489, p. 343.) 

GHARLIN, aussi Cbaries (Gilbert), de Marchau. F. s. de la Mar- 
-tîUière, dîme d'Arbayat, cens et dev., par. de Maignet : Billy^ 1717, 
(r. 477, p. 473.) 

CHARLOT, al. Karoli (Hugues) , bourg, de Cucè (Cusset) , et Cather., 
sa fe, fille de Jean dç Saône. Dfme de Greschy ^ menues rentes : 
Billy, 1390. (r. 457, p. 86.) Non noble. 

GHARMEAU (GuilL) Maison située à la Rocbote^ par. S« Sympho- 
rien de Marmagne, et plusieurs mas relev. de lui : Beaujeu, 1330. 
(r. 489, p. 257.) 

GHARMEL [Gutll. de). Maison, dom. et dr. es par. de Hcrcfaon, 
de Gharboney et autres*: Beaujeu, 1275. (r. 489, p. 341.) 

GHARNAN (Jean), md tanneur à Moulins, pour lui et Françoise 
Jarie, sa f*. T. s. de Vessie, par. de Treteaui : Ghaeerockê, 1697. 
<r. 475, p. 223.) 

GHARNANT (Jean de), Dam., paroiss. de Ghastel es montagnes, 
in montanis. Redevances en bled et argent es par. de S* Loup, Va- 
rennes et Gouligny : Vemeuil, 1342. (r. 460, p. 278.) 

GHARNAU (Girard de), clerc, et Alise, sa sœur, v«.de Jean le 
Sage. Moulin de la Ghamarande, et une terre acq. par échange, du 
Sire Manassey, Ghev. : Forez, 1290. (r. 492, p. 115.) 

CHARNAY (Jean de la), Dam. pour Agnès, Damoiselle, s f». 
T. s. de Lamour : Aisnay, 1357. (r. 467, p. 378.) 

GHARNAYS (Girard de), Dam. Etang de Montpalays, appel. TE- 
tang de Feillenbert, et trois tènemens, dom. , bois et mouv. , par. 
deGronnat: Bourh.-Lancy , 1380. (r. 467, p. 59.) 

GHARNËE (Perrin de la), fils de feu Jean de la Ghamée ; Hugues, 
Pierre et Agnès de la Gharnée^ celle-ci r de Symonm, dit Aladame, 
de Maregny, vendent tant \ Gui, G^ de Fbrez, qu'à GuilL Maré- 
chal, Bam. , le g^ étang de la Ghamée, es par. de Gressenges et de 
Trebent: ForeZy 1336, lJ40. (r. 1394, p. 9, 127.) 

GHARNIERES (Gabriel), écuyer, donataire de Pierre Riverain ,. 
lient, au siège royal de Beaufort, mari de Jaquine de Gkanfières, 
tante de Tavouant. T. s. de Gresignè, de Bourg-Ghevereau et de 
Mailletière : Bougé, 1667, (r. 31^7, p. 3 ; r. 431, p. 31.) 

GHAKNO (Lyonard de) , écuyer, Sg. des Meloises. Dom. , bois, 
tailles, corvées et main<-mortables aux finages de Bit^, par. "^Aiot : 
CMt.'Chinùn, 1453. [r. 470, p. 98.) 



Digiti 



zedby Google 



CHA il 

CHARON (Jean de), Ghey., Sg. de It Gravelle. T. s. de VîTonne, 
par. de Thoa : Rochefort^ 1688, 1717. — Angélique de Gharon, sa 
ÏRe et hérit., y^ de Jean Concaret, écuyer, comme tutrice de leurs 
enfans ; Idem ; 172«. (r. 438, p. 17 ; r. 43^, p. M ; r. 440, p. 6«.) 

CHARPENTIER (Pierre), du Uaut-Roeber, fils de feu Jean Char- 
pentier et de Charion Monlelle, vend au G^ d*Angoul. diverses 
possessions et droits situés au Colombier et au petit Brueil : Cognac^ 
1456. (r. 1404, p. 265.) 

CHARPENTIER (François et Guill.); eus. Guill.* Maillard, pour 
Françoise Charpentier, sa f«^ tiennent en fief de Montfaucon, deux 
journaux de pré et autres objeu ; 1504. (r. 332, p. 60.) 

CHARPIN (Simon) , écuyer, Sg. de Genestines, Teitf de Germaine 
de la Forge, pour Gaspard, leur fils. Cens et rentes en la baron, de 
Thieri; 1518. — Jean de Charpin, écuyer. Maison forte, t. s. de 
Genestines, par. S^ Romain : Thiers^ 1675. (r. 472, p. 79, 67 ; r. 483, 
p. l^;r, 496. p. 75.) 

CHARPINEL (Ponce) ^ s'accorde avec Artaud, Sire de Rossillon au 
sujet ducbàt. de Yalgoire ; 1235« (r. 1392, p. 760.) 

CHARPINEL (Etienne et Phil.) , l)am. , fils de Guill. de Marrf, 
transigent avec Louis, Sire de Beaujeu, sur la justice du lieu et 
prieuré de Saules en Beaujolais ; 1284. (r. 1390. p. 847.) 

CHARPINEL (Hugues), Chev. Maison de Cbarete, dîmes, justice, 
tailles et. corvées en la par. de Gyvcnt, et au mandement de Noireau, 
par indivis avec Hugues Raybi , Chev. ; 1323. 1333. ~ Béalrix, sa 
fille ; Idem ; 1341 : Forez, (r. 490, p. 278, 279 ; r. 491, p. 107 ; r. 
493, p. 100.) 

CHARPINELLE (Pétronille) , et Matbie , sa fille ^ paroiss. de S^ 
Cyr, vendent a Jean, C*^ de Forez ^ une quartelée de bois à Sury-le- 
Bois ; 1324. (r. 1395, p. 258.) 

(ÏÏARPY (Ant.) et Marguer. Ligonnet, sa P». Deux tiers du fief et seg. 
de Crochepot, acq. de Pierre Sausson, écuyer, S^* de la Vallée, et 
de Françoise Picauld, son ép., par. de Chastellois : Hérisson^ 1692. 
1695. — Gilbert, Jean et (Christine Charpy, leurs enfans; Idem; 
1711, 1717. (r. 475, p. 69, 153; r. 477, p. 8, kZiJj 

OIARPY (Jeanne) , v« de Gilbert Aubouer, laboureur. P. s. du 
Pelit-Bigu, par. S* Menoux : Bourb,, 1717. (r. 477, p. 366.) 

CHARPY (Nicolas de) , de Clapisson d'Ulîn, Chev., Sg. de Roque- 
mont, hérit. de Pierre de Qapisson d'Uim, Sg. de (^artrette, son 
oncle qui Tétait de Clapisson d*Ulin, cous, en la cour des aides de Pa- 
ris, lé^taire univ. de Pierre de Clapisson d'Ulain, controll. gén. dé 
Partill. de France, suiv. son testam. du 3 octob. , 1665. Rente noble 
appel. Layer et Montenard en la par. de Dargoire: Lyon^ 1731, 1735. 
(r. 498, p. 59 ; r. 810, p. 48.) 

CHARRASSON (Suzanne), y d'Etienne Piot, m^. Deux maisons k 
Lyon; 1721. (r. 497,p. 125.) 

CHARRETON (Françoî^, Sr de Beaulieu, élu en FÉlection de Mont- 
Inçon, pour Louise Marie Yerrouquier, sa f«. Fief de Lavault du Creux, 
par. deDeneviUe : Murât, 1711. (r. 477, p. 31;) 

CHARRËTOn (Jeanne), v« de Qaude HichaloUi boucher, fils de 



Digitized by 



Google 



42 CHA 

Gabrielle Monnet, v» d'Ant. Michaloa. Maison, en la rue Confort k 
Lyon; i715. •— Vincent Charreton, boucher. Etal en la boucherie 
des Terreaux ; Und, ; 1720. — Jean Charton, aussi Charreton, 
ratné, dessinateur; J. B. Gharton. m^ boucher, et autres enians de 
Vincent Charreton. Etal en la boucherie de la Lanterne ; ibid. ; 
!733. (r. 496, p. 206, 207 ; r. 497, p. 2, 58; r. 498, p. 89 ; r. 8iO. 
p. 22.) 

CHARRIER (Pierre et Perrin), frères. Rentes et 8 pièces de terre 
en la par. de Rougeres : BUly, 14i0. (r. 455, p. 285.) 

CHARRIER (Charles). F. s. de Millaufray, par. d'Allony : Uekmir 
^r-F., 1646. — Ant. Charrier, son fik; îdm ; i669, 1672. (r. 443, 
p. 25 ; r. 444, p. 54 ; r. 445, p. 58.) 

CHARRIER (Michel) , S' de Varennes, Chev. , très, de Fr. , fils 
d'Ant. Charrier, cons. au siège présid. d'Auvergne. Dtmes, cens et 
rentes espar, de Perier. Sauvaigniat et le Broc: luoire^ 1669. — > 
Guill. Charrier, écuyer, S' de Varennes, son fils ; Idem ; 1685. (r. 
499, p. 6ll;r. 503,p. 472.) 

CHARRIER (Roger), client, gén. de police en lé chàtell. d'Aisnay, 
•pour Anne Montet, sa f«. Partie de la dîme de Chavennes, par. de 
Trinnat: Belleperche, 1726. (r. 480, p. 12.) 

CHARRIER (Jaqnes), bourg, de Souvigny. T. s. de Courdin^ par. 
de S(mtJt^ny;1736. (r. 481, p. 179.) 

CHARRIERE (Jaques), m<i li Aubusson. Troisième partie de la dUne 
de Foùgeraud, par. de (}uinsains ; et moitié d*une autre en la même 
par. : Montluçon, 1697. (r. 475, p. 215.) 

CHARROZ (Jean de), dit de Mauguibert, Chev. H6tel, t. s. de 
Rue-ès-Junchereux, par. de Limoise, de Pouzy et d'Augi : Bourb,, 
1350. (r. 463, p. 133.) 

CHARRUING (Etienne de)/ Dam. Ëchange avec Guichard. , Sire de 
Beaujeu, de divers devoirs, rentes et usages en la par. de Cous, man- 
dement de Tisy ; 1331. (r. 1390, p. 480, 481.) 

CHARRY (Clément-François de), des Gouttes, Chev., lient, de 
vaisseaux. T. s. es par. de Besson, Aurouer, Chemilly, Soupaize et 
Chàtel-Perron : ]}eHeperche, Bessay^ Chaverochey MotUins, Sauvigny^ 
1711 ad 1723. — François de Charry, Chev., gentilh. de la chamb., 
et adjudant gén. de S. A. E. de Bavière, fils d'Ant. de Charry. 
Chev., capit. des vaisseaux du Roi. T. s. des Gouttes, par. de Thionne : 
Chaveroche, 1717. (r. 477, p. 15, 16, 410, 60!, 603; r. 478, p. 
343, 345.) 

CHARSALA , aussi Chersala (Jocerand) , Chev. Divers cens et 
rentes en la par. de Cordelle ; 1299. — Perronin Charsala, dal May- 
nils, Dam. Cens et rentes près le ch&t. de S' Just-en-Chavallet ; 
1333. — Guill. de Charsala , Dam. Maison de S^ Prix-la-Roche et 
dép., près Téglise du même lieu, et censives en la par. de la Cor- 
delle; 1334. — Cather. CharsaUa, sa fille, f" de Guillard de S(0 Co- 
lombe, Dam. Maison forte de S^ Prix, ou Priest, de Malintrô et autres 
dom., bois et mouv., par. de la Cordelle; 1386: Forez, (r. 491, 
p. 157 ; r. 492, p. 134 ; r. 494, p. 51. 106, 111 ; r. 1395, p. 371.) 

CHART (Robert de), écuyer. Hôtels, dom. et seg. de MontgOA 



Digiti 



zedby Google 



CHA 18 

et de la tour de Tersat, par. de Bellenave et de Chirat ; Chantellê, 
1443. (f . 450, p. 29.) 

CHARTON (Gabriel-Claade), écujer, Sr de Mauguin, pour Marie 
Mayet, son ép., donataire de feu Gilbert Dainour, chan. de la S** 
Chapelle de Bourbon. F. s. de Rozière, par. de Bourbon; 1710. (r. 
478, p. 18.) 

CHARTRAIRE (François), C>« de Montigny et de Biere^ très, de 
Fr.; Pierre-François de Fradon, écuyer; Abraham Carré, Sg. de 
Dracy ; Jeanne-Elisabeth de Filqnelmont et autres , tiennent en 
eoHunun les ch&t., t. s. de Belleperche, Balmont et S^ Germain en 
Charolois : Lyon, 1729. (r. 810, p. 43.) 

CHARTRES (Régnant de) , acquière du Roi pour le prix de 10,000 h 
k terre de Vierzon; 1425. (r. 1378, p. 3036.) 

CHARTRES (Mathelin de), écuyer, pour Philiberte d*Anlezy, Damoi- 
seUe , sa f«. Hôtel, motte, t. s. de Creanges } Bourb.y 1443. ^ Ant. 
de Chartres, écuyer^ Idem; 1488. — Claude de Chartres, écuyer; Idem^ 
1506. (r. 453, p. 52 ; r. 463, p. 238; r. 464 , p. 274; r. 484, p. 66.) 

CHARUER (Guil)., Etienne et Thibaut), enfans de Girald Cha- 
mec, de ViUers, paroiss. de S^ Giran-des-Vaux , donnent à Jean Père- 
grin un emplacement situé à Yillefranche : Beçay^ 1379. (r. 455, p. 164.) 

CHARUIERE ( René de ) , écuyer , Sg. de la Bouchefoliôre , par suc- 
cess. de sa mère Claude Tracher, Dame de Poissonnières. Le fief de 
Gresigne ; Êaugé, 1609. (r. 353, p. 43.) 

CHAS (Jean de) , écuyer, pour Dauphine de Lyone, sa f«, fille de 
feu Guiot de Lyone, écuyer. Mote, terres et prés d'Alerit, dîmes, 
cens et arr. fiefs : Vichy, 1443. (r. 457 bis,p, 31.) 

CHASAUD ( Mathieu de ), fils d'Ant. de Chasaud, paroiss. de St 
Germain-le-Val , institue pour hérit. univ. Pierre de Chasaud, son 
fils : Forez , 1475. (r. 1402, p. 1192.) 

CHASAUYERT (Jaques de), proc. du duc de Bourbon, h Mont- 
Inçon. Rente en grain sur la dtme de Nassigniel. — Jean de Chasau- 
vert, licentié es lois. Dom. et nartie de dîme es par. d'Oulches et de 
lineroUes: Hérisson^ MonuSiçony 1501, 1512. (r. 461, p. 177; 
r, 484, p. 110.) Non nobles. 

CHASAYNT (Pierre de) , fils de feu Etienne Chasaynt, vend h 
Jean, C^ de FôreZy les dr. et actions qui lui appartiennent sur le 
marché de S« Germain-Laval, 1307. (r. 1395, p. 275.) - 

CHASELLE (Jean), et Guill. Huguet, bourg, de Moulins, le der- 
nier comme tuteur des enfans de son firère Jean. Menus cens et taiUes 
à la Valée et la Broce : Moulins, 1351. (r. 454, p. 201.) 

CHASEUL (Arnoul de). Dam. H6tel, dom., moulin de Chaseul, dé 
CasoUo, par. de BUly ; 1342. (r. 454, p. 276.) 

CHASLUTZ (Jean), et Béatrix, sa f^, paroiss. de SU. B. de Re- 
tomat, dioc. d* Annecy. Dom. et dr. au tènement d'Arcietas et autres 
lieux : Forez, 1319. (r 493 bis, p. 83.) 

CHASOTE (Hugues de la), Chev.^ et Héliote,«sa f», Grange 
d'Aleyron, dom., cens, rentes et autres dr., par. S< Priest : ForfZ, 
1292. (r. 492, p. 314.) 

CHASPÛUX, al. Chapoux (Jaques), écuyer. T. a, du Plassis- 



Digiti 



zedby Google 



IV €ftA 

Savary; eu. celle de V^rneuil par hil nouTefl. acq. : Loches, 1660, 
1666. (r. 356, p. 405 ; r. 357 p. 63.) 

GHASSÂIGNE (Moria de la), paroiss. de Bar. Moitié par indins 
des terres , maison , vignes, etc., situées au territ. de Garret, par. 
de Tresail: Chaveroche, 1300. (r. 468^ p. 308.) 

GHASSÂIGNE (feu GuîU. de la). Dam. Sa Te Cather., tutrice 
de leurs enkns, tient la maison, grange, dom., bois et redoTances 
de Chassaigne; ens. la moitié du four de Cernerie : Forez ^ 1318. 
(r. 494, p. 43.) 

GHASSAIGNE (Guill. de la), de Cassania, al. Ckassanha, Cher. 
Maison de la Ghassagne, dom., moulin , cens, rentes et tailles, par. 
de Palliôres et de Thiers : Forez^ 1335, 1339. (r. t72, p. 30, 23 ; 
r. 49Î, p. 16Î.) 

CHASSAIGNE (Jeanette de), DamoiseUe, v« de Guill. de S« Ni- 
cet, Sg. de Surine. T. s, depuis la rivière de la Ridoire jusqu'à celle 
de la Turdine, par. de Blanzy: Beaujeu^ 1338. (r. 489, p. 81.) Tient 
d'elle : Guiot de Montchambert ; présent , Perrin de Molins, Damoiseaux. 

CHASSAIGNE (Florimond de la), Dam. Rentes et tailles en la 
par. d'Iseure : Moulins, 1357. (r. 454, p. 330.) 

CHASSEIGNE (Guill. de la), Chev., et Blanche, sa fi», fille de 
feu Pierre Aleyne, Chev., reçu à bom. : Auv., 1366. (r. 470, p. 358.) 

CHASSAIGNE (Charles de la), écuyer, Sg. de Sereys. T. s. de 
Chomelis-le-Bas , par. td., acq. du V*® de Polîgnac en 1669 : Riom^ 
1670, 1684. — Jaques de la Ghassagne, Sg. de Sereyes ; Idem; 1699. 
— Jean-Marie de la Chassaigne, de Sereyes, Chev. T. s. du Lac, par. 
de Monestier ; ens. le fief du mas . de ChaumeL Et comme donataire 
de feu Pierre-Ant. de Floquet, les t. et seg. de S< Genest-Réal, et de 
Temeyre,par. dudit S^ Genest et de S^ Germain PHérin; 1733. (r. 500, 
p. 37 ; r. 503, p. 333 ; r. 505,p. 70; r. 508, p. 115 ; r. 509, p. 113.) 

CHASSAIGNE (Hierome de h)^ écuyer. S' de Rosemont. T. s. 
de Luthenay ; 1677. — Joseph-François de la Chassaigne, son fils. 
T. s. de la Vefure, ou Vefvre, par. de Luthenay : S^ Pierre le Mous- 
tiers^ 1689, 1693. (r. 474, p. 355, 745* r. 475, p. 7, 68.) 

CHASSAIGNE (Jaques), bourg d*Arlenc, fils de Guill. Renie en directe 
k Malpertays,.par. de Çhambon : Issoire, 1685. (r. 503, p. 476.) 

CHASSAIGNE (Jean), huissier audiencier en la chàtell. d'Aîsoay. 
Partie du fief de Ja Tour du Bouys, par. de Barday : Aisnay, 1711. 
(r. 477, p. 44.) 

GHASSAGNE (Hélène), v« de Louis Michaud, huissier. T. s.de TEstang- 
Mordesson, par. de Barday : Aisnay, 1733. (r. 478, p. 318, 363.) 

CHASSAING (Aubert du). Fiefs du Munay et du Charnay: Che^ 
veroche, MoiUins, 1488. (r. 484, p. 88.) 

CHASSELOUP (Jean), m* apothic.,k cause de sa i^" Antoinette, 
fiHe de Paul de Monteil et de Jeanne de la Forest. T. s. des Seriziers, 
al, Gallevesse, * es par. de Concize et de Sillars, tenus à bom. lige, 
de MonmorUlon^ 1693. Le même devenu veuf; Idem; 1698. (r. 
435, p. 338 ; r. 436, p. 313.) 

CHASTAING (Françob du), écuyer. T. s. de BeaumoBt : Dorolt 
1506. (r* 453, p. 234*) 



Digiti 



zedby Google 



€HA i» 

CHASTAUHIER (B^itott 4e). Le mas de GhftsUuhier, rele¥. de k 
Kocbeblalioa : Foreai, 1337. (r. 493, p. 66.) 

CHASTËAU, aussi Gb&teau (Guill. de), Sire de Salvete, Chev. Le 
TÎH. dé la Roche, moulins, cens, tailles et coût. : Montiuçony 1301. 
(r. 461, p. M,) 

CHASTEAUL (Pienre du), écnyer. T. s. du Chasteanl, a'étendant 
depuis le gué de Vernay, jusqu^k la rivière de Terrent ; antres dom. 
et dr. en diverses par. : Belleperche, Bourh.^ Moulins j 1357. (r. 405, 
p. 140.) 

CHASTEAU (Ysab^e, aussi Ysabeau de), to, Dame de la Ckàtù^ 
et du Canal. T. s. de Ghaseul ; ens. les étangs, cens et taiUes de la 
Pays : Moulins, Vemeuil, 1367. (r. 454, p. ai ; r. 459, p. 212.) 

CHATEAU (Pierre du); Dam. Hôtel, t. s. de Château, par. 
d'Aubigny^ur- Allier, 1375; et à cause de Béatrix Egrine, son é^.; 
rh6tel et seg. de Beraud-Joffroy, dom., bob et tailles, es par. de 
€hât. -sur-Ailier et de Momay; 1380. — Jean de Chasteau^ écuyer; 
Idem; ens. la terre de Varennes; 1404, 1443. — Ânt. du Chasteau, 
écuyer. T. s. de Beraud et autres; 1506 : Bourb. (r. 453, p. 205; 
r. 463, p. 99, 211; r. 464, p. 283, 284, 286.) Voy, Chastel, sou- 
vent confondu avec Chasteau. 

CHASTEAU (Charles du), écuyer. Maison et seg. de la Prairie: 
Bourb., 1505. (r. 453, p. 68.) 

CHASTEAU (Jean), bourg, de Bort en Limousin. Cens, rentes, h. m. 
et b. j. sur plus. vill. en la par. de Vighon : Riom, 1669. (r. 499, 
p. 260.) 

CHASTEAU (Ant.), fils d'Antoine. T. s. de Cheyssac» par. de 
Vebret, 1669 ad 1685. —Bernard Château, bourg de Bort; Idem; 
ens. le ch&t. de Rochemoux et les Issarts ; 1717^ 1723 : Riom. (r. 
499, p. 55; r. 603, p. 11; r. 504, p. 13; r. 507, p. 194; r. W8 
p. 78.) 

CHATEAU (Jean-François du), Chev., Sg. de la Cour; 1698. — 
Louis du Chasteau, Chev., Sg. de la Feuille, 1717. — Jean, du 
Château, écuyer, Sg. des Montois; 1722. —et François du Château; 
1723. T. s. de la PierrQ et du vieil Chat, de CeriUy : La Bruyère-^ 
rAubepin. (r. 476, p. 20; r. 477, p. 319, 320; r. 478, p. iB^9, 
419.) 

CHAT.-BAUDEAU (Julien de), Chev., et Anne de Bouelles, ^ 
f«, fils de Charles de Chât.-Baudeau, Chev. Le fief d'Usson; èns. lau 
et seg. de St Fargeol : Gannat, 1669. (r. 499, p. 648.) 

CHAT.-BODEAU ( Sébastien de ) , écuyer, fils de feu René-Marie-- 
de Châ^.-Bodeau, et de Susaune-Reinery. F. s. d^Anchon ou Aroboa , 
par. S* Faiiol : Montluçon, 1729. (r. 479, p. 33.) 

CHASTEAU-BRIENT (Jean de), Sire de Léon, tient du chat. 
à' Angers, sa châtell. de Challain ; 1407. — Theaude de Ghast.-Briend, 
écuyer; Idem; et, à cause de Françoise Oudarde, sa fo. La forteresse 
de Verrières : Loudun, 1450, 1476. — René de Chast. - Briend , 
Chev., Sg. de Longuy; Idem; 1500. (r. 337, p. 64; r. 338, p. 
6 ; r. 339, p. a; r. 341, p. 50; r. 346, p. 25; r. 348 ftif, p. 1«.) 
Vaj»am : S^raod de Beauvau; Ant. de Clermont, Sg. de Ber^ 



Digiti 



zedby Google 



16 CHÂ 

nezay; Bertrand de la Jaiiie; Thibaut deHontecler, bail de Jean de 
Montecler, î\s aîné de feu GuUl. de Hontecler; Jean Odart; Jean 
Sanglier ; Jean de Yilleneufve ; Chevaliers. Guîll. de la Barre ; Jeao 
Baudoin ; Jacquet de Bournain , écuyers. Voy. Dinan. 

CHASTEGNEN (Jean de), Dam. Dom. etseg. es par. de TigegneaDe^ 
S* Angel et autres : Hérisson^ i30i. (r. 462, p. 139.) 

CHASTEIGNER, al, Chastaigner (Jean du), écuyer, et Phil., sa 
fB. Hôtel, dom. et seg. en la par. de Domerat: Montluçon, â409. (r. 
46i, p. 238.) 

CHASTEGNIER (Pierre du), écuyer, pâroiss. de Cenquoins: Hôtel, 
t. s. de Fraigne; eus. celui de la Brosse,^ par. de Gouzon : Bourb., 
1456. (r. 46i, p. i49 ; r. 465, p. 95.) 

GHASTAIGNIER (Anne), Ghev., Sg. de la Rocheposay, abbé com* 
mendataire de Beauport, pour son frère Charles de Chastaignier, 
Ghev., Sg. d'AndilIy et autres lieux, lieut. gén. au gouvemem^ du 
Haut-Poitou , fils aîné de Jean Ghastaignier et de Diane de Fonséqne. 
Chàtell., t. s. de la Rocheposay : Tours, 1664. (r. 356 , p. 18.) — 
Polixène-Françoise, al. Françoise-Polixène Ghastaignier de la Roche- 
posaye, épouse de Henry-Franç. de Rambure, al, d'Harembure, Cher., 
Sg. de Romfort, absent du royaume pour cause de religion. ChàU 
herbergement et dép. appel. Charmant, en la ville de Cognac ; 1718 ; 
veuve en 1725. (r. 440, p. 1 ; r. 441, p. 30.) 

CHASTEIGNER ( Henri -François) , Ghev., G*« de S» Georges. T. 
s. de Chincé, par. de Jaulnay; 1668. — Joseph-Roch Chasteigner, 
Ghev., C^de S^ Georges. T. s. de la Pigeollière> de k Tousche Mon- 
touzeau, etc.; 1669, 1687. -^ Louis - François Ghateigner, Chey., 
M^ de S* Georges, son fils aîné; 1703. — Alexis Ghateigner, Ghev., 
M^* de S' Georges, Sg. de Toufibn, frère et hérit. de celui-ci; 1711. 
— l|utrope-*Alexis Chasteigner , Mi' de S' Georges. Mêmes possess. ; 
1716 : Fonten.'le:Comtey Maubergeon, (r. 433, p. 154 et suiv.^ 197 ; 
r. 435, p, 212, 213; r. 437, p. 37, 186 ; r. 438, p. 190 et suiv.) 

GHASTAIGNIER (Jean), av. en pari, et juge de Pleaux, comme 
mari de Paule de Biard. Tènem^ appel. * les Boissières : JRiafH, 1669. 
(r. 499, p. 350.) 

CHASTEIGNER (Nicolas), Chev. T. s. de Tenessue, par. de 
Maillon, al, Amaillou : Maubergeon ^ 1669. — Jean Chast^gner, 
Chev., Sg. delà Blouère, son fils atné; idem^ 1675, 1686. —Jean- 
Charles Chasteigner , autorisé par son curateur Jaques - Phil. de 
Belleville, écuyer. Sg. de Richemoùt; idem, 1715. (r. 433, p. 43, 
142 ; r. 435, p. 188 ; f . 437, p. 273 ; r. 438, p. 165.) 

CHASTEL (Dalmas et Pierre, de), enfans d'Etienne de Chastel, 
rendent hom. à Archambaud , sire de Bourbon , de ce qu'ils Uennent 
en la chàtell. de Décize; avril 1217. (r. 457, p. 68.) 

CHASTEL (Jean du), Dam., et Marguer. , damoiselle, son ép.^ 
envoient à Agnès, Dame de Bourbonnois leur féal Ghev., Simon dé 
Malaufroy, pour lui rendre hom. de leurs fiefs; mai 1269. (r. 463, 
p. 93.) 

CHASTEL (Etienne du), Dam., Sg. dIJssel. Mdson forte de 
(âiAtely h. j., dom., dtmes, cena et rentes es par. de Vie, Isserpan, 



Digiti 



zedby Google 



GHÂ 17 

Brenl et autres: BtUy, 1300. — GliaUrd de Gha^tel, Ghev., Sg. 
dTssel. H6te1, t. s. de Grespin^ es par. de Gnuet, S^ GeriiiaiD-de&- 
Fossés et de Vie ; et du chef de Marguer., son ép., la t. et s. de Somay, 
tailles et autres servitudes: Billy, Bourb.-Laney, 1343 ad 1356. — 
Jean du Ghastel, sire d'Ussel» Dam. T. s. de Grespin, de Pohent, 
de Lierres et arr. fiefs ; la t. et seg. de Sornay : mêmes GhÀtell. ; 
i3((6, 1377. -— Jaques de Ghastel, ses frères et sœurs, enfans de feu 
Jean de Ghastel, dit dlJssel, Dam., agissant par leur tuteur Guibert 
duPoy, Ghev., Sg.de Malomont. T. s. de Sdhiay, mote, garenne, 
bob, étang, moulin, tailles et conrées : Bourh^-Lancy , 1406.— 
Antr du Ghastel, dit d*Ussel, pour lui et Glande de Ghabannes, sa 
mère. Blaisbn, justice et seg. d'Ussel en Grespin, et de la Sarrée : 
Billy, MoulinSy 1505. (r. 453. p. 61 ; r. 455, p, J65, 323 ; r. 456, 
p. 131 ; r. 457, p. 96 ; r. 467, p. 80, 82.) 

GHASTEL (Guill. de) , Ghev. , Sg. de Randan. Maison forte de 
Hauterive, t. s. en dép., et autres possess. en la par. de Perigny : 
Billy. Vemeuil, 1300. — Guill. de Ghastel, Sg. dud. lieu et de 
Salvert, de Aula^viridi^ pour sa f», Alays de la Gnierche. Hôtel de 
Hérisson, dom., dtmes, moulin, cens, rentes et tailles en diverses 
par. : Hérisson, 1301. (r. 457, p. 179 ; r. 462, p. 201.) 

GHASTEL (Jean de), Dam. T. s. des Hohnées, al. Ormées, es par. de 
Tresail et de Varennes-sur-Tesche ; Chaveroche, 1301. (r. 468, p. 311.) 

GHASTEL (Géofroy du), curé de Domevre, domno apro. Droits et 
actions sur la terre des Ygaus, et la dtme d'un clos de vigne, près Semur 
en Brionnois : Beaujeu^ 1319. (r. 489, p. 185.) 

GHASTEL (Agnès, t« de Robert du), Damoiselle. Moitié de la dtme 
des TÎgnes situées au Glos du Sg. de Semur, et moitié d'une terre assise 
k Yguerande : Beaujeu, 1322. (r. 489, p. 187.) 

GHASTEL (Perrin de). Dam. Manoir du Ghastel, fossés, 4bm., 
bois, dtmes, cens et tailles es par. de Gozon et d'Aubigny : Bourb.j 
1322. (r. 464, p. 24.) 

GHATEL (Jaquette, Perronelle et Jeanne du) Damoiselles. Dom. 
et censives en la seg. des Noyers, près Semur: Beaujeu, 1330. 
(r. 489. p. 273.) 

GHATEL (feu Laurent de). Maul, sa fille, rend aveu de ses dom. et 
mouv. situés en la chàtell. de Huchon : Beaujeu, 1345. (r. 489, p. 351.) 

GHASTEL, aussi Chatel (Etienne de). Dam., Sg. en partie de 
Bocé. Maison forte, dom. et seg. de Ghatel et antres possess. es par. 
de S* Giran-de-Vaux. Parey, S« Félix et S* Georges de S* Porcien : 
BtUy, Vemeuilt 1350, 1357. Le mème^ comme tuteur de Jean et 
Audin Machebeuf, autrem^ dits de Yemey. Dom. et dr. féodaux es 
par. de Soytes et d'Ussel : ChantelU, VemeuU, 1357. (r. 456, 
p. 44, 134 ; r. 459, p. 55, 202 ; r. 460, p. 246, 264.) 

CHATEL (Marguer. du), v* de Perrin de Monthoret, Dam., Maison 
de Ghambeyrat, dom. et dr. en dép. : ChanteUe, 1352. (r. 458, p. 107.) 

GHASTEL (Agnès). Dame de la Sale, de Âula. Dîmes et cens k 
Ghagy, Lucenay, Tiffanges et YemuUet : Bourb.y Moulins^ 1357. 
(r. 454, p. 82 ; r. 464, p. 383.) 

GHASTEL (Jean de), Chev., Sg. d'Olîtats, pour Ysabelle de Rossillon, 

2 



Digiti 



zedby Google 



48 eu 

son ép. Hospice de Ciizy, TéUog de Ifoo» et plus* mu Vflèv. de U» : 
Beaujeu, J363. (f. 489, p. 3I«.) 

CHASTEL (Pierre de), Dam. Terres, prés, boU, caas, et i^^t^ ea h 
par. de MonièlHâ: BelUperche, 1374. (r. 465. p. i9&.) 

CHASTEL (Pierre de), Dâm., Tecres, prés et cens k 5* Martin^ 
des-Lacs: Moulins, 1375. (r. 434, p. 222.) 

CHASTEL (Pierre du), écuycr. Hôiel du Cbasteapl, par. d'Aubi- 
guy-sur -Allier, lerres, bois, garenae, éiang^ moulin, tailles, eu^^ 
mâme par. ; témoin^ Phil. de Sarrie, écuyer, sirn do la Vnllé<i : 
Bourb., 1411, (r. 41^5, p. 43;) Voy. Chasieau. 

CHASTEL (Androdiàs du). F. s. de Luzillat, et le cb&t. de Rioux : 
Riom, 1723. (r 508, p. 80.) 

CHATEL (Gabriel du), iVuyer, capit. aii rég. de Bresse, pour Barbe, 
sa f', fille de Jean de la Cour. Fiefs de Lourdois-S^ Micbei et de h 
Bretaudière, par. de Fresselinière : Marche^ 1727. (r. 481. p. 87.) 

CHASTELAIN (Marie), v« d'Eûcnne Girard. M^ h Dun-le-Roî. Pnrik 
de censives, mouv. de Bourges^ 1669« (r. 445, p. 43.) 

CHASTEL-HENUR. Voy. ViUa^IIonoris. 

CUASTELIER-BARLOT (René du)« Cbev., Bon dvd. lieu, en k pat. 
N.-D. de Courlay. La cb&tcll. de DriilaQ: FonteHoy-ie-Comte^ i662. 
[r. 433, p. 269.) 

CHASTELLAIN (Jaques de), conlr6l. gén. des un. ea la général, de 
Moulins. T. s. d^Ar'uoile : Bdleperche ; 1633. (r. 474, p. 363.) 

CHASTELLET (Ëniauuel de), écuyer, fils d'Antoîiie de CkiatûUel^ 
écuyer. T. s. de Cbast«3llet ; dom. noble de k Gorre, et le Real, en 
la baron, de la Tour : Riom, 166J9. (r. 499, p. 620 ; r. 502, p. 26.) 

CHASTEL, de Montagne (Etienne Sg. de), CasUlU de MinUam, 
s'avoue homme lige de Robert, sire de Bourbon, à rabon duvOL 
de Hîceroles, et y oblige ses successeurs en la possession dn Clujtel 
de Montagne, sauf la foi due au Roi de France : MouUns^ man UU5« 
^ — Guill. Sg. de Chastel de Montagne, tient de Gui deDampîerre, 
Sg. de S^ Just, oncle d*Archambaud, sire de Bourbon^ «n fief à 
Paluel, ^ers S^ Porcien, se terminant ^ la rivière de Scieule ; anil, 
1245. — Jeanne de Chastel de Monuigne, t« de Manin.de Roolat» 
Cbev. T. s. de la Bouteresse: JKot^n^, 1455. (r. 455, p. 2; 
r. 457,p» 417; r. 459, p. 123.) 

CHASTEL es Montagnes (n. h. sire Guill. de), de Casto ùk UmOamif. 
Seigneurie sur plusieurs tènemens assis au même lieu : ForeM^ fc34iL 
(r. 491, p. 247.) 

CHASTEL es BIonlagnQs (Guill. de.) Dîmes en la par^ da Qfiwiv 
djB Brolia; bois de la Rappaz ; 4« partie du cbàt. de S^ Gizin «1 iHini 
pofisese. considérables r Billy, 1365, 1374. (r. 457, p. 35. 34.) 

CHASTËL-MORAND (Hugues de). Fief reley. de la ch4t^ de Hur 
cbon : Beayieu, 1360. (r. 489, p. 350.) 

CHASTEL- MORAND (Jaques de). T. s. de Chastelttomod a lulM : 
'Bourb., 1505. r. 452. p. 106.) 

CHASTELNEUF. Voy. Chàteauneuf. 

CHASTEL , aussi Cb&teau - le - Perron (Guichard de); Coiirofêtn, 
Cher. Le Chl^telet de Chaster- Perron» prés L'église dvd^ lies ^ wa^ les 



Digiti 



zedby Google 



GHX t^ 

êOt de Lvrère, Lavernoy et Châtel- Morand : Bemjtu, 1293^^ »381. 
(r. 485, p. 78,79.) 

CHASTEL-LE-PERRON (le sg. de), cob&. du sîre de BourboimoU. 
Ordonnance ^ Teffei de le réintégrer en la posâes^on de la Mahdretio 
de la Borlière : Chav^ochê, iMî. (r. 468, p, 9d.) 

CHANEL, al. ChAtea^-le-Perron^ (Hwjjifes dé), Chev., sîre de fer 
Ferté-Chaudefon, de firmiWe Calderoni». Maison forte de Genardon; 
h. m. et b. j. h U^ry; i3t4, i386. — Arnonl de Chîrt.-le-Perron, 
s^ de Parûie^le-Gh&t., Ebm. Bfémc maison forte; t. s. de Genàrdoû 
snr la Loire, en la chùtell. de Somur; i3i8 : Beaujeu, Bonrbùfi. 
(r. 4*54, p. 283 ; r. 460. p. 420 ; r. 4«9, p. 234.) — Ysabeau de 
Qu^tel-le-Perron , Dame de la Ferté - Chauderon. Maison forte de 
Brînon, dom. , bols, cens el taille^: Habanty 135t. ( r. 470, p. 
139). V. Chfttcaa-Perreux. 
CHASTELLUS, Chateliis, Chatellu», elc. : Castrum Lucii, 
CHASTBLUZ (Etleane de). Chev., et Rustachc , son Ch*, après 
awîr relevé de Gui de D^mpierre . les vi!l.. et dom. d'Ande et de 
S^ Pierre du Bois , les reportent désormais à Arcliambaiid , sire de 
Btmrbon, et se recon: aussi pou* ses hommes liges de tout ce qu'As 
tiennent depuis niôpiul de Fonlaine-GauUhier , le long du chemin 
qui va U Dreturays , delà à S* Martin de TEstrau , et revient- audit 
Hôpital. Le fils déclarre que n'ayant point eucore de sceau , il se sert 
de celui de son père; 4218, 4239. — Eusiache, sire de Chastellttz , 
Ciwv. T. s. dans les confins des rivières de Bfîaume et de Berbelan , • 
d»^ te Croix de Tréau , le Gué de S^ Pierre de Laval, le Pbnt delà 
Valetle, etc.; eos, dom. et seg. vers Croset, qu'il a hérituSs de Jejp, 
de Chatelluz , son oncle : Fares^, 1661. [r. 435, p: 254, 333 ; r. 49r, 
p. 238 ; r, 492, p. 139.) 

CBATËLLUZ (Tachtoo de), Dam., et Pelronille, son ép. Maison, 
t* 8. de Malvtrnoy : Forez, 128». (r. 493, p. 92.) 

CHATELLUS ( Guichard de ) , Chev. , Sg. de Chat. - Morand. H. 
jtstiee sur la terVè que tibnncnt de lui Pierre de Vitri , Chev: , et 
André, son frère, es ' par. de S* Mariin de TEstrau, de Dreyturas et 
auitres : Forez, 1-287 ; plus, la u et seg. de Pierrefite, avec la dlme 
deTresail: Chavtroche^ 1800; et, pour Jean, son âls et de Margot 
al. Isabelle de Bretoles ; Thôtel, t. s. de Billezeis, pnr. id, : Billff, 
1300. — l^èell^, sa v«, pour Jean-, leur 61s et Isabelle, son ép. 
T. s. de Chftt.-Moraild : Forez, 1304. Le même Jean. T. s. de Pierre- 
file ;4ittta6s èom* et dr., èrpar. de Tresail, et àe Chaveroche, 4304. 
— Jean, Sg. de Chastellus', Dam. Dom. et h. j. entre ArfbuHle et 
S< Besit : Forez , 1343i — GuiU. de Chatellus, Dam., fils de feu 
Jean de Chatellus, Cliet;, remet es mains de Gui, C'« de Forez, 
divers cens et rentes assis près la rtv. de Brevene, et en la par. de 
Ta vent, pour en investir Guill. de CMtel-ès-Moutagnes, et Hcfùri 
d'Isaerpent, C3iev. ; 1348. — N. Chatelus, Sg. de Cfaâtel-Mot^d, 
Chev. H. j.. t. 8. en la par. de Tenant : Montagu, 1380. -- Ifu((&eis 
de Chastellus, {^ev., Sg. de Cbât. -Morand, pour lui et ses enfôns 
Guicherd, Béatrix et Jean^. Moitié des U et s. de Ramon, San^eaux 
et Luigny : Aisnay, 1366. (r. 456, p. 92 ; r. 462, p. 362^ r. 40^ 



Digiti 



zedby Google 



ÎO CHA 

p. 23, 287 ; r. 469, p. i02; r. 492, p. 92 ; r. 493 bis, p. 54, 77; 
r. i39«, p. 276, 299.) 

CUATELLUZ (Durand de); Dam. Maison, t. ë. de CtAtitplong, 
près Villerese : Forez, 1328. (r. 491, p. 176.) 

CHATEIUS (T^chon de), Cbev. Le tènemeot de Pradés, as Pràdii, par. 
de Seele, dioc. de Clerm., dom. et dr. en dép. ; présent Jean de Genat 
et Hugues de Villart, Damoiseaux : Thiers, 1331. (r. 472, p. 60.) 

CHASTELLUZ (Aymon de). Dam., Sg. de 'Boisverd, Bosewvriil 
Maison de Peogut, et mou?, sur divers tènemens è^ par. d'Arfhiille 
et de Laval: Forez, 1335 (r. 495, p. 52.) 

CHATELli •(Guichard, GuilL et Jocerand de), frères. Maison forte, 
t. s. du Verdier ou Verger, de Viridario, de Virgulto, pair. d'Ar- 
feuille, de S* Bonit et de S' Pierre de Laval ; 13^5. — Guichard 
de Chatelutz, Dam. Sg. du Verdier, vend k Guî, Ci«'de Porez, h 
troisième partie du bois de Volons qu'il partagç6it avec Goill. et 
Jocerand, ses frères, par. d'Arfeuille ; 1343. (r. 1395, p. 162.) 

CHATELUS (Eustache de), Chev. Moitié de la \. et seg. du Ver- 
ger, de VirgultOf par. .d'ArfeuiUe: ForeZy 1337. — Jean de Chate- 
luz, Dam., son fils. Serment de fidél. et prom. dVeu au Sire âé Bâem- 
jeu; 1339. (r. 489, p. 127 ; r. 490, p. 265.) 

CHASTELLUS CGuill. de). Dam. Cens, rentes et taîDes es pw. 
d'Estrechyetde Barberie: Chantelle. 1349, 1357. (r. 458, p. 187, 
209.) 

GHATELLUD ( Pierre de ) , autrement dit Plotard de Mauvert , Ma- 
lovemeto, Chev., et Marguer. de Valeres, son' ép. rendent k Gui, 
O» de Foret, leurs cens et rentes percept. en la par. de Torzy, 
diBc. de Germ. ; 1285. (r. 1394 ; p. 33.) ^ Plotard, Sire de Chate- 
luz, Chev., et Marguer. de Valieres, son ép. Hôtet îôti- A^ la mi»tte 
de Valieres, dom. et h. j. : BiUyy 1352. (r. 155, p. 308.1 iV». S*il 
y a identité de personnes, 67 ans de mariage est chose possibre, mais 
bien peu commune. 

CHASTELLUZ (Jean de), Chev. T. s. h. j. de Ghasteflux : JNtty, 
i352. (r. 457, p. 52.) 

CHATELUS (Jean de), Dam. pour Alise de Saocet, son ép. Cens, 
tailles et rentes espar. d^Ingrande et Estrossaf : fiotirè., CkmUlk, 
i357. (r. 464, p. 263.) 

CHASTELUS (Jean de), Chev.. Sg. de Mauvemet ,' Jfottwmi^, 
bérit. univ. de feu Girbert Domas, Dam., Sg. de la Coiddre, vend 
cette succession à Perrin du Chastel, Dam. Sg. d^Ussel ! Bowrb,, 1885. 
(r. 1360, p. 825.) 

CHASTELLUS (Jean dé), écuyer, Sg. dud. lien. B6tel fbrt et 
seg. de Chasteney ; ens. celui de Marcilly, al. Martillet ; autres pos- 
sess. et dr. : Beçay, BHly, Chantelle, Vemeuily 1443, ad. 1453. (r. 
458, p. 184, 193, 195; r. 459, p, 2315.) 

CHASTELLUS (Jean de), écuyer, Sg. dud. lieu! H6tel, dom. et 
seg. au Chambon; ens. celui du Plex, dom. etc., par. de Bajet; 
présent Jaquet de TEspinace, écuyer ; Beçay^ BiUy, Eêtole, àm- 
vigny, 1452. (r. 455, p. 145; r. 456, p. 145; r. 467^p. 138 ;f. 
469, p. 56.) 



Digiti 



zedby Google 



CftA Si 

CHASTELUS ( Jeaa de) , bourg, de Roanne. Maison forte tombée en 
ndnesy appel, de Praïer, jardin, prés ,' vignes . vergée; ens. une 
rente noble aoq. dn H^' de Rebbé^ en la par. de Lenlîgoy : Forez j 
1674. (r. 495, p. 161.) 

CHASTENET ( François du ) , écuyer, S^ " du Liege^, et 'Henri da 
Chastenet, éouyer, S' de Quinsac , son frère. F. s. de Soubrebolots ; 
1683. — Charles du Chatenet, écuyer. F. s. des Fours, de la Cigon- 
gne et BoisseroUe; 1709. — Henri-Salomon du Chatenet, écuyer; 
Idem; 1716 : Chizaie, Maubergeon. (r. 435, p. 119; r. 437, p. 168; 
r. 438, p, 152.) 

CHÂSTENEY (Guill. de), autrement dit de Montfan, de Monte- 
fanOj Chev. Dom., cens, rentes et tailles es par. dTssel, Fourelles 
et Fleuriet : Chmtelle, 1321. (r. 458, p. 183.) 

CHASTENOY (Simonin). Fief lige en la par. de Mailmet : B|7/2^ , 
1300. (r. 45r,p. 156.) 

GHASTENOIS (Guill.) , Dam. Maison de Tescbe, par. de Tresail: 
Chaveroche; 1366. \r. 468, p. 150.) 

CiHASTËNOYS (Jean) , Dam. Sixième partie de la dtme de Fontquar- 
laul, qui est partagée avec le Sire Guill. de Bourbon et le curé de ChaTe- 
roche ; 1378. — Jean Chastenoys, Dam. Hôtel de la Broce, dom. et 
seig. en la par. de SuUi : Billyy 1378. (r. 456, p. 178 ; r. 468^ p. 354.) 
CHâSTILLON, aussi Chatillon (Hugues de), de CasteUione, Sg. de 
Scole ; Aalis , son ép. et Géofroy, leur fils . tiennent d'Archambaud , 
Sire de Bourbon, tout ce quUls possèdent audelà de TAUier, vers Beçay 
et BiUy : Chantelle, Moulins, 1227. (r. 471, p. 53.) 

CHASTÏLLON (Hugues de), Sire de Jaligny, Jalegniad, et Isa- 
belle son ép., fille de Guill. de Merlot. Hôtel, t. s. de Billezeis, 
d'Archambaud, Sire de Bourbon : B%, 1234. (r. 455, p. 330, Si 
r. 456 j>. 104 ; r. 463, p. 94.) 

CHATILLQN ( Gaulbier de ) , Sire de S^ Aignan eu Berri. Assigna- 
tion de part d'héritage à sa sœur, Yolande de Ghàlillon, f« d^Arcbam« 
baud. Sire de Bourbon ; 1248. (r. 1369, p. 1666.) 

CHASTÏLLON ( Gauthier de ) , Dam. Dom. et dr. en la cbâtell. 
deToissey (Dombes) : Beaujeu^ 1274. (r. 488, p, 56.) — Gauthier 
de Ghltillon, Connét. de France , s'engage k payer 8000 1. de dot 
pour le mariage de Marie sa fille avec Guicbatd de Beaujeu ; janv. 
1308. (r. 1389, p. 253.) 

CHATILLON (Berard de), dit , Gamerens , Dom., donne à connot- 
tre que Pierre de kcForest vend li Ysabelle, Dame de Beaujeu, un pré 
et ses dép. en la par. de Monteuz ; 1284. (r. 1389, p. 378.) 

CHATILLON (Girard de), Chev., à cause de son mariage avec la 
fille atnée de Louis, C^ de Qermont, Sire de Bourbon, reçoit de 
celui-ci 400 livres de terre k placer sur la chàtell. de Beçay ; 10 mars 
1317. (r. 1401, p. 1129.)— Gérard de Chastillon, Chev., Sire de 
la Roche de MUay. Traité de mariage entre Blanche, sa £lle, et 
Erars d'Arcies, Sire de Cbastenay et de Pisy ; il donne en dot k sa 
fille la maison forte de Pooix, t. s. en dep. au ressort de Moulins- 
Ei^lbort : Nivernais, 1330. (r. 1377, p. 2916.) 
CHATILLON (Jean de), %. de Griferi. Partie du terrage et du 



Digiti 



zedby Google 



m eu 

bois de VallujSMiz Vjçrs &• jRqaût e;t Croipt; 13WU r— AagqoMllfe Gtos- 
tilloD, Sg. de Griseys. Dom.. coas, refîtes et aiHros dr» .è& mande- 
mens de Groset et de S^ liabuod ; i3^5. (r. 49i, p. 126; r. iOt, 
p. 102.) 

CUATILLON [Huiuhen de), sacrlste de S^ i\isi do Lyon « vca4 plu- 
sieurs meuusccns à Edouard, Sire àGBeauijeu; 1345. {r. 1389, j>. 377.) 

CHÂSTILLÛI^ (Jeanne de), Daoïe de CbàU-Neu/ et ^e la PMxse, 
ép. de Louis de Gul^ut, Amiral de France^ vend ^«.Duc, de Amrèoft 
la terre et chàtell. de la PaUce;U27. (r. 135;^, p. 20; y. iW7, 
p. 2853.) * f 

GHASTlLLOf^ ( Jaques de ) , Chev., Sg. de Dampieir^ ot ilepnoe 
de Ravel, ^n ép., v« de Fr^Pfipis d'Avbrichcourt. Torre et cbàtall. 
d'Escole donnée en forme de ^pus^iro ^ lad. Dj^e par le Duc <te 
Bourbon , moitié lors de so^ premier , Tautre lori de son second 
mariage, pour en jouir sa vie durant; 1432. (r. 1374, p. ^9f^.) 

GHASTILLON ( Jean de ) , écujer, Sg. de la Grève. Jj^aronoies de 
Moncontour , de Marnes , de Bouvilie , e^ Gaiinois , e^ de Bouille , 
mouv. tant de Saumur,. qu'immédiatement de .la Gourq^iie; 1484, 
1501. (r. 348 bis, p. 16 ; r. 351. p. 70, 81.) - giaude de CbasAiUon, 
écujer, et Gharles de Gbastillon,, écuycr, son Hls. Mêmes baroonies; 
1550, 1590. — Gilles de Ghaslillon, Ghev., S' de Boisrogues, fils 
de Claude de GhastUlon et de Renée Sanglier. Drçit de misaf^ en la. 
ville de Loudun , et métairie de Bpisfolet; 1590. — André de Cbas- 
tilion^ Ghcv., Sg. d'Argcuton, fils de Galles de ÇbastiUon, ^gissïuit 
par Urbain d'Arcbambaut , écuyer , S^ de la tfan^udière. T. &• du 
Boisrogues, par. de Rossay ; 1666. — Glaude-EIzeard, G^« de Cbas- 
tiUon , B<>n d^Argentan , fils et seul héritier de feu Frangois de Ghaslillon, 
pIR success. de Gbarlotte - Eli^eth de ChasiiUou , Dame de Mon* 
tesson, fille d'André de Chastillon, T. s. d^ Boisrogues; 1669. Le 
môme, meslre de camp; 1680 : Loudun. i^\ 351, p, 59, 81, 91; r. 
357, p. 42; r. 405 , p. 41 ; r. 4i5,p. 55.J 

GHASTILLON ( Louise de ), vu en premières noces de Gharlep d'Ap- 
chon. T. s. de la Jaille; eus. les fiefs de Bois-GouriMoni, ^^i^on et 
Préaux, h elle . délaissés par Jaques d'Apchoa, en indemnité de ses de- 
niers dotaux : Loudun, 1613. (r. 354, j). 107.) 

CHASTILLON ( Etienne), docteur en médecine. Moulin sur h rivière 
de Barangon, ten'es et prés en dép., appel. d'Aulerive, p^r^ dpVopzeron : 
Mehun-$ur-Y.f 1672. - Siriaon GhasLiJlon , m**, son fils ; fdm,',t'^06. 
(r. 444, p. 56 ; r. 445, p. 200 ; r. 448, p. 137, If 1.) 

GHASTILLON (Annet de), écuyer. T. s. de Montarboux, de Pal- 
loigneu et de Ghorignieu, par. de Saulmain ; Forez, 167^. (r, 496, 
p. 47.) 

GHASTILLON (Marie de), >• de Joseph d'Augennes, Chev., M» 
de Pougny, mère et tutrice do Marguer. leur fiUp. F. s. de Goncres- 
sault : Bourges ^ i687. -r Alexis -Henri de Ghîgstillou, (Jhev* des 

Ordres, ^ cause de Marie -Rosalie de, Brouilly de Pierine, son ép» 
héritière dç Gharles, G^ d'Angennes, son cousin. Jtfême f. et seg, de 

Goncressault ; 1712. (r. 446, p. 151 ; r. 4^,|?. 9^) 
GHASTON (iean)f Sergçnteri^ fayée |i Bamé ; 1507. {jr, 3f§,j». 37.) 



Digiti 



zedby Google 



cnk n 

ClASTOT (Btieime de). T. s. du Chasiot, et eo parité celle de Bboé : 
AîNif, 135) (r. 458, p, 319.) 

CHAIRS, imsêï Cbitre (Ysabean de la). Maison, t. 8. de Fer- 
rie, par. de Valligny et de Barday : Amay, 1301. (r. 463, j). 5i.) 

CIATRE {Jeanne de), veuve. Moitié du four de Grevoys, et 3 
parts d'ùde pièice de bois sf^el. le bois de Montmean : HUbant^ 1380. 
(r. 470, p. 176:) Voy. Plësse, an. 1386. 

CiASTRE (Afchtrtahand de la), ChéV. Sa v», Margucr. de Mehun, 
Dame de la Rocbe. Hôtel et manoir de la Roche en la par. de S^ 
Lé i fkto ^surBarenion ; Af^itn-^f-F.. 1368. (Ane. hem. def France, 
t,i,'wAte65l§.^ 

CHAtRE (Guill. de la), CbeV. DWit d'usage en la forôt de Tronçay, 
ponf le service de son bôtel de Poiseox où Priseox ; Hérisson, 1378. 
(r.46!, p. 2èB.) • 

CIASTRE {Hèlyon de la), écuyer, Sg. de BrneiUcbault. Hôtel, mote, 
fossé», dora., justice et seg. de Marôy, et arr. fîlefs : Germigny, 1497. 
(r. 466, p. 64 ; r. 484, p. 83.) 

CflASTRfi ( flerfVi de la), C^ du Bouehaî^o, pour lui et Gabfielle 
dé Baitfaeikay, sa mère ; ens. Francise de Barlbenay, sa taote. T. s. de 
Nançay. et de Baûs^y en partie: LoclieSy Laudan, 1605. (r. 353, 
p. êf3, 88.) 

CÊASTRË (feu Louis, M*« de la) Chev., C« de Nançay, gouver- 
iievr des diSit. et ville de j^pai^mé. Sa v^ Charlotte d'Hardoncourt, 
rendhom. de ta seg, de rieufvy-sur-Barehjon ; ens. du fief de Chanta- 
loup, dit la garehiié, sis eo Soloynç : Mehun- S.-Y., 1671, 1683. 
(r. 448,. p. 169, 181, 433 ) 

CHASTRE tLduis de la), écuyer, S<- de Laré, veuf de Gab^ielie 
de Muzard, fille de feu Claude de Vuzard, écuyer, S^* de Sanzelle et 
de Forges, tant pour leur fils que pour Catber. de ^uzard, fille aînée 
dnd. Claude, v* du S' de Montmorency, Chev., Sr de Neuf?y- 
Paillou. T. s. de Sanzelle et de Forges : iïiiubergeon, 1692. (r. 438, 
p. 336, 887.) 

C8ASTRE {Jaques de h), Chev. F, s. de Sanzelle et de la Roche- 
Blasson, par. de LeigUé ; '4699. Sa v^, Marie - Philippe , comme 
iiyoAt la garde noble de Louis, Charles et Marie de la Chastre, leurs 
•ftfiins ; iOem : Mauht^geéti, 1711, 1717. (r. 436, p. d94 ; r. 437, 
p. 22S ; r. 438s p. i87). Elle si((ne Plîelipe. 

GUASTRE (Phit. de la), S^ de l^Hferbé, dem. ^ Issoudun, comme 
Mari d'Anne, al, Jeaimer de TEstaiig, Ibéritière d'Anne-Marie Augier, 
sa nère^ filkr àhi^ue de GiAes Att^er, écuyer, Sg. du Coteau. F. s. 
de Senay, par. de Preuilly - sur - Cher ; 1703. Le même, comme tu- 
teur de leu^ e&fisins François , éoolier en TUaiversité de Bourges , 
Guiifeamo, HaHe éi Ma^letne de la Chastre ; idem, 1718, 1718 ; 
Vierzon. f r. 448; «>/89, IM r r. 4*9, p. 193, î68 ; r. 450, p. 18.) 
» GRASTRE (Uttia, M«» dfe la), <>» de Nançay. lieul. gén. dés ar- 
mées* Droit de' fôilre eV' dé! marché an bourg de Neufvy-sur- Baren- 
îoft : Mek»H's!'Y,/i7i9\ eus. et sUpalaat pour lui son fib Chai^- 
Looia de la Chasti^, Chev:; les bbréftnies de la Roche -Simon, la 
Vlbàtt ^ d« Vareéieâ4%ttèatit : Mont; |»lus, k ebAtell. de PaU&é: 



Digiti 



zedby Google 



14 CHA 

CkH.'dU'Loir ; la t. et seg. de Chtmpfreu : Saw mu r ; le Vsmx èa 
chef de sa f* Anne-Charlotte de Beaomanoir ; 1724. Gharies-Loois de 
la Chastre, lenr fiU^ Chev. , gouverneur soriivancier -du cbàt. de 
Salins; Idem; 1717. — Charies-Lonis de la Chastre, son fik siinear 
de onie ans, et de sa v« Marie-Élisabeth Nicolas , Idem ; ens. la terre 
de BonM$- Fontaine ; 1737. (r. 426, p. %i, 39, 72 ; r. 450, p. 64.) 
Voy. Pellerin. 

GHA6TB': (Gabriel), sabotier. Haison sise an bovg de ReniUf, 
tenue \ plein fief à'Iisaudwi. ; 1708. (r. 448, p. 160. ) 

CHASTRY (Vincent), fils aîné de René Cbastry et de Yiaowe 
de la Fonchardière. F. s. de Mousseaax , par S^ Secondin : Cwro^, 
1703, 1716. (r. 437 p. 80 ; r. 438, p. 64.) 

GflASUYL ( Arnonl de ), Dam. Terres, cens et arr,* fiels es ptr. de 
Long-Lac, L(m§(hLaeu et.de Billi/ ; 1301. (r. 455, p. 273.) 

CHATANAY (Jean de )^ ai. de Braycal, et Gaiher., son ép. DtoMs, 
cens, rentes, et la baillie de Tissât, par. de Bnijmart, Chint et 
Ohantaie ; 1300* (r. 459, p. 51.) Non noble. 

GHATARD, al. ChaUrt (Marguer., v« de OéolVoi), Dw. Maison 
et dép. y Varennes, et Inouv. es par. de S^ Victor^ Vemeyr Malicoree 
et S* Angel : Hèrmfm, 1301. (r. 461, p, 15.) - 

CHAT ART (Perrin, Mathieu, Jean et Guill.), Dam., frères. Dom. 
et eeg. es par. de NeuTîHe, S^ Gênez et S^ Angel,: Hérisson, 1310. 
(r. 462, p. 116. — Guill. Chatart, Dam. H6tel, t. si de Yareants, 
par. St Victor ; ens. la tene et sg. des Escuiades\ par. de.NeiniUe, 
de Villebrete «t autres : Hérisson, MontluçnOy 1350. (r. 461, p. 257; 
r. 462, p. 31, 227.) 

CHATARD ( Jaques )/bourgr de Cuci. Gens et rentes en la pa^. de 
Vie : BiUy, 1443. (r. 455, p. 295.) 

CHATËAUFORT (G«ill. de), aer», et Henri de Yelont. Dknes et 
fiefo es par. de Ghanise, de Yarenues, de St Sene et autres^; 1319» [r. 
432, p. 67.) 

GHATEAU-MORAND (.feu Guichard* de). Sa vt Johanete» tutrice 
de leur fila. T. s. de Gh4t.-4lorand, es par. de S« Pierre de Imd, de 
Durbise et autres : Forez^ 13dl9. \f, 494, p. 70.) 

GttATEAU NEUF, aussi Ghastel Neuf (Jocelin, Sire de), s'avoue 
homme lige d'Archambaad, Sire de Bourb., à raison de 50 Ht. mon. 
de Sarigny, de* revenu annuel, qu^il lui a , assigné /sur en forme de 
MonOuçon; déc. 1242. (n 461, p. 224.) 

GQAT^ JKEUF (Ponce de) , Dam. , vend k Etienne Vermeil, médecin, 
ses cens et rentes de Diohac relov^de Guignes, Sg» deJa Roche : Forex, 
1254. (r. 1397, p. 610.) , . „ 

GHAT. NEUF, (Asmase de), et Stella, «a fMvevdett ^4*év. de Per- 
pignan leur cb4^ et viU. de. Rosa, relev. du roi de Majorcpie) %» de 
RoossilloA et de Montpellier ,.1294. (r. 334, p, M.). 

GRAT. KËVF w(GuilL , Sire de)s Dam. Dom. et mouv. dans les mau- 
démens de la. Roche d'Arcias et de Maliverias; 1311; accord eatie 
hû etjGuigue de la Roche, son Sg. immédiat, sur la justice deChlt. 
Neuf^. ^17. -- Hugues ei GuilL de< Ghàt* Neuf* Dam., iils de Cm 
Guill. de Gh4teau Neuf. Mouvances sur .divers tteemeus m 



Digiti 



zedbyGoOgle 



GHA 15 

ment de h Roche ; I3t5: Forez, (r. 493 biê, p. 81, 8S, 99; r. 
494, p. 14.) 

CHAT. NEUF (Gtnrd de), Che?. Hom. k Jean de (Mi. Yflaia, 
Sg. de Lnsy. de dirers ceAs et dey. en la par. de Blanzy, aussi Blangis; 
it%t. — Jean de Chastclneuf, Chef., Sg.. de Monay. F. s. es tUI. de 
Blangb, Monceau et autres ; 1384. — Jean de Chàteauneuf, Chev., 
Dom.. UiUes et autres dev. eu la par. de Blangi, tenus de Gukhard de 
Beaojeu, Sg. de Perrines, Cbev. ; I3M(. — Jean de Ghastekeuf. F. t. 
de Blanzey ; 1357. — Jean, Sire de Ghastelnenf, fend au duc de Bour- 
bon la terre de Germigny, moyennant 3600 florins; 1866 : Beaujeu^ 
Bourb:, Sé^ur en BrionnoU, (r. 466, p. 416, 180, 436; r. 4356, 
p. ÎÎO, r. 4377, p. S944.) 

CHAT. IfeUF (Armand de) / Bam. , transige afec Gârin de €li4t. 
Neuf, Sg. d*Apchon, au sujet de la justice isur les possess. de l'église 
^ Cerries en la chàtell. de Montbrun : Caflat, 4324. (i^. 473, p. 
86.) 

CHAT. NEUF (Maragde de), f« de Bertrand de RoU, tutrice d'Ar- 
mand, Hargoer. *«t Walburge, leiirs enfans. Chat., t. s. de Mont- 
pilleu et de Rota r .For^jzr, 4333. fr. 49»,- p.'l33.) 

CHAT. NEUF (Thomas et Pierre dé). Maison sise au bourg de 
Noireao, Nigrê unde, avec deux figues; 4334. — Michel de Ch4t. 
Neuf. Maisonk Nohreau, héritée de Pien« de Ch4t. Neuf, son hrère; 
1838. ~ Jean de Gfaàt. Neuf, clerc en la Cour du Foreiw Vigne k 
Noîreau, 4338 : Forei. (r. 494, p. 439 ; r. 493 bis, p. 53 ; r. 494, p. 53.) 

CHAT. NEUF (Galhard de), Dam., du dioc. de Grenoble. Mou- 
fance sur difers mas : CktrUêt, 4355. (r. 473, p. 148.) 

CHAT. NEUF (Cathef. de), Dame de la Couldre, de Codra, f« 
d'Aymon du Mas, de Maso, Chev., tutrice de Gerbert, leur «fils. 
H6te1, t. s. de la Couldre, du Mas et de la Mote ; ens. le péage de 
Moulins, par. de Loiiroui et autres.* Bourb.y Hérisson, Montluçon^ 
Moulins Vemeuil, 4367. (r. 43«, p. 43; r. 457, p. 846 ;r. 459, 
p. 409; r. 464, p. 805, 2î8 ; V. 464, p. M4.) 

CKAT. NEUF (Gainon, Sire de) et de Laignet, donataire de Jean 
de la Bruyère et d'Ysabelle, son ép. Matsoà, grange, dom. et mouf . 
assis vers Chazalet; au mandem^ de S* Bonit: Forez y 4400. (r. 494, 
p. 400.) • 

CHASTEL NEUF, aussi Chftt. Neuf (Dinet de), Chef., Sg. de Pe- 
rebonne, a/. Pierrebonne, et Jeanne de Laye, sa f^. H6tel fort, t. s. 
d'Issart, cens, tailles, dîmes et arr. fiefs es chatell. de Billy, BÎmrb,, 
MouHns, SùiMrigny, Vertmii\ 4444, (r. 484, p. 68, r. 455, p. S89 ; 
r. 460, p. 181; r. 465, p. 58; r. 467, p. 409.) 

CHASTELNEUF (Dinet de), Sg. de Pierrebonne et d'Issart, veuf de 
Marguer. d'Avenères, comme tuteur de leurs enfans, Guill. et Alips. 
Hôtel, t. S; du Montet, péage de Cbantelle-la'-VieîIle, et moitié de 
te t. et s. de Donezon ; 4417. ^ Guill. de Chastel Neuf, aussi Chat. 
Neuf, Chef., Sg. de Pierrebonne, etl. Ptenrebrihie. Chat, fort, t. 
s. de Montet, par. de'BeUenave ou Bellefane; ens.^ partie de rentes 
et dîmes pu indiffs avec Marguer. de NeutiBe, f" de Remond de 
Roehedngon, G^v . ; 4449: ChmieUe^ Mwrat. (r. 459, p. 14, 



Digiti 



zedby Google 



« au 

i«; r. iSO,i». Ui;r. «M, |^. 77.) -- GnlL àe GlMtMMi, Omît., 
Sg. 1^ J^iermbnne. F. s. de Boxièie, etfortiede eelai dé Halerct ; 
la «Aile 'ém 'GhflMiftrs et fêtîw de calle de^ 'Cbristoplie ; ouk. Té- 
Uogdl^ BnMk fr#tûMii, JfMiltofmi» i48i. (r. MH, >. 111, r. 4(MI, 

. CflA^T. WlUF^^ftaiH. dê|, éoiyar, Sg. de ftôcheboiie. Ch&t., t. «. 
ée Mgaofty k kl échm par k' déoèâ de Ckmde dé €lih. Neaf, Mm 
imcki^ahMi. de kwlfaédfale de Rodés : Fofez, imti; i/t. Mt; p, 79x) 

€HASTw^B6P {Lou» de*), >€her., àgô de 90 ai», Sg. de lir- 
ciâfti^ ^ès-MmuL^ et PieM^ dé GhMlélaeiif/ séti fils Dtitte é'fis-. 
a^Ua. béas M reUtesi'oo' la binm.< d'Usséâ : Ativ:, 1498. 'r. 471, 
p. !94*)t ' ' ^ 

OIASTfiÀUNEW (Jaccpies de), Gher^.. Sg. de Pkiféteféè. goo- 
déi 4àfti. et nUé dt Niétt. Mafrie héréditaîrs dlid. lien dé 



JVÛWt; !(W7, 1716. (r. 436; p. 68 ; T. 438, p. iSi:J * 

CliAST. NBUF (Harguer. de), ve d'É»éonor de Gosse. F. s. d'Arw 
dk« ipan idi ; PûrPsmy, 1699. (r. 436 : p. 316, 31t.) 

GHAT^ IH£UF (Charles de), éeuyer, Sg. dé la Pfandie. Apit. de 
dragons, à eawe dei Mm ikfciood, sa mère. T. s, de \n VafiBetXé, 
per. Su Pierre de Hide : Aamu^ 1719. (r. 438, f, 389.) Sigùé€hK- 
léannetf. < . 

CHAT. PERRËUX (Quîcbaid); lé jé«iié, Sg. dé k Ferté-Cbatt- 
deron et de S^ Paris, Gbe?., et Ysabelle, soo ép., yeadent à Jean, 
€H/ de Fm-BiZ, la mitiô du ehdt. de Rodeaae ou Ronaime ; 1)90. 
<r. 13944' j». D04.) 

CHATi REGNAUT (Pierre de). Rente sur le che^a et motlin 
tppAHea. aui eiifànS' de feu Regaaui Toreaul, par. de Beçay ; éns. 
wi&dlme et cens ^ To»nf*cey : Aimaf, 1300. (r. 463, p. 68.) 

ClATi REGKAUD(Jean de), et ieMi Galioz, gendre dé laRagete. Mai- 
aasienne à cém perpétuel, sUiiée k ÇemUgny; 1337. |r. 46g. p. 839.) 

COAT. RËGNAUD (Jeaft do), Dam., et Agnès, saf, fille de iéu 
GuiU. tFabre.l^tol, fj s. de Busières' de BtMVmi^^ par. de Pran- 
ceachés; 1356 — Jean de GkH. Regndad, ééujer; Idem; 1448. — 
Pierre de Cbast. *Regnault, >ééiiyer; Idem; 1806, 1611 : BMirfr. (f*. 
488, |k 167 ; n 463, p. 81, 204, iS6, i76.) 

CHAT. REGNAUD • ( iean de), Dain. Qoitrième partie de ta terre 
de Bfocas, par. de Pozay, al. fokj; ens. un chesal terni dé Id, 18 
boîaseléès ida tek«re «t «q pré \ BofuH^., Germigny^ 1366. (r. 464^ p. 
89;r. 466, p. 76.) . . *. . • 

€ttA6TfiL RCGNAUT <Giii4l. dé^ ééuyer. Ghesauls, dom.^ bois, 
rentes et tailles, es par. de^Ohangy, de Franeesches, Bmdèt^ et 
Poiay i 4krmàtny ; lB8tf: ^Gaitt. do Gh4t. Régtetit, éoiyer ; ïdem; 
1898. ( n 464. p. 894 ; yt. 446, p. 46.) 

GVA&TEAU VE&D (ieaa el François ^j tani' poor enz que poir 
loi aniies iibiunta da «IL d^ FrossigaaiK l.et #é(s de leur village : 
H.'Marche, 1669. (r. 474, p. 199.) 

. CMAÏfiAU VlUiN (Jean); Sg.* de Luty, aéqvérre dé divers par- 
tîcoliers un moulin olvéttngtssis à Am^fr^^lo^;* 1166. (n 1378, 

p. VU.) 



Digiti 



zedby Google 



iMAT. ViUUi (JeMi de), Sve 4e torar «« Briottneis. Accord 
ai;ec le^prieur de j&br^igoy^ tu dîtte. d'Avtoo ; lt90. (r. l3S8,p. 83.) 
, C84T. VUXÂLN ( Jmq de), Ghev^ Sf. d« Lt»y. Tiwté de mr. 
tîulre lu^ 0, -Caillai:, de Beugeu, M&or de Gutebciid , SiM de BMNijê«, 
eofans de Louis et d'£léoaore de Savoye : dot, 9000 1. tour.; 1905 ; 
dont U nâcoQDSKlt. a^r tonàké le restant ea 1320; ^n h/ nèiiie 
aoo^> il donne Jieaaoe, sa fiile, ea mariage k iivkskaré i< ^îi^b 4e 
fieaojpu -(Vêlait. s» B«« f^h «elle««i qaitie k Edouard, Sàe ée Bmni- 
jeu, tout ce que kii avait, donné son loari, s'accorde avecJettii de 
Cbàt. Y4aiBva0n.£rère>«ii,6i4el(.dela suioess. de Jeur père vt339 ; et 
transige apreç Marie .du Tyl, temo de Bea^jeu , f« d'âëoMi d, tulriee 
d'Aut. leur fils, eus. Guill. des Loges et Jean Ducis , boafg. de 
BeMijeu, si^.ids |>éages de .(Belletille et de VIlkfrklMftie^ 'i8M. . 
(r. 1367, p. 13^s f. i377, p, 9»i^, Sft87i^T. é3Stt, p. 44 ; r. it89, 
p. 146,402,2024 . "• , ' • ' • 

OIAT. VLLLAJf^ (Jean de)^ et Jeanne, soa.llp.,!^ eeÉ8idéî«tîeQ 
du mariage de Guiinii , l^lir Ms, ateo Ysalndle de ^MIignyv' kniiÉomient 
pour ,^, jou^ a]H)ès leur décès, des terfes et olifttelI.';l|)iùis,^tMrir dis- 
posHioii ^lameotaite ^ ils. font i -le partage* dé leur eMoeanouiet; ér- 
domient des sinbfttiittttioas k l'égard dn^ leurs -ekifanb, m SiAkonratsé, 
époux de Marie, fille du C^ de Flandre (Gui de Dampierre),iée Jean , 
der^, d'Aalis* ei des. bmis dud. Giliim;. 4384/ (ri 14377, p. 491S, 
2914, 2923.) »... .... 

C0AT. VIUJN (Jeai» de),. Dam./ Sg. de Uuy, et ao» Nép. Marie 
de CbatiUon , fille de leu Henri de Chatillon , I^m.t «Vranspoi^U à eux 
iaiipar Gui de Bourbon (fils. naturel de Louis S,tai^e;ée Botirbea), 
Oiev., ^. de Q^3U|, Glamaco^ et de ila Farté <<lhaudç«on^ de dtf- 
ferenies terrea; 1341. (r. U77,ji. 29d8.) ' i . • 

CJiAT. \iUm (GuiU. àey, eom%. du Rol^ arehidj ^ Bayeux ; i^eeoo. 
avotf ceçude noble Dame J^nne.de Gkàt» Vilam , Dame de Beai^eu, 
U somme de il 40 1. ; 1341 ; et tenfieaC avec elle qfafïï retiendra,' ea vie 
durant^ la ^eg. de Vaux-4B-(îomte66ei ; celle- de ÏMy 4feaieiiaatt k 4ad. 
Dame;, 1344. \r, 1367, p. 13«1 ; r. 138», p. 10.) ' > 

CQAT.^ Vlim (Jean de), iSire de Luzy et de .Bourb^L^Éey, rend 
bom. au Duc de Bourgogne^ -ei lui tend aeâ terres de Blayei Ampoys ; 
en». VPe.fteoUi.aiifr le.,péilg«deAfel»i|n0; 4844, 1351 /(r.' 1888/^. >87 ; 

ÇHAT^NQL H Ja^ 4e ), Dam. T. s. é« par.de Bknzat, SA Harael 
eii Ëssartines : MontluçoUy 1301. (r. 481, p. 103.) •• .•<••> 

GHATf;UR 4iR0ger>de)«/Dam. HAtel 4» Secolèr',)^!*. «dielK^Uimps, 
et divers4,<«n8^,{5r«Mi,«Uî.l3â«. (r. 857 bk^ p. 4m,y *ii' ? • 
. CliAT£^NACH(:Aya8tt<i de)* Dam. .Hécety-ti si Mde^>6attles et de 
la Forest,par. d'EscbazUères : ChemUlUi^èZOt. (rj456. j^. 418.) ^' 

CHATON,. (ieanlid». Crousot. k vieil. Mméis tedst. qiltfUtéeir pièces 
de terre #t dr«. i'um^ dans Je. botsj d^ Mate nïBiliy^Mêi^ ^<ri km , 
p. 161.) Son nrtle. / -^ '••'•t >0m>\( 

CHATO]^I£a.{J«9n4, M^tn^catiae de .«n^, liArotalie iGiiMlÉi^Mt. 
Moi|linallodisd:S'Fto«r,^16«)l<r. 499,p..356,) . u\ i v .. 

CHAy ( Helyon de), éeuyer, Sg.de Secondât, et P4h>DeUe BoStigM&e, 



Digiti 



zedby Google 



fS CHA 

81 ^. €tti»y tailles «I portiots ^ dlmea èê ptr. je K«na» Cduadû^r 
S^ Geuier et autres : Hérisson y Montlufony 1443. (r.46i,p. 247.) 

CHAUM£R (Charles), régeot en dr. k rmiivmité dt.Po^ers. F. s. 
de Lamay t Ifau^erfirMii, 1600. (r. 435, ]i. 318.) Voy. Tbonas. 

CHAUCËE (Gtiin. de h). T. s. deBonieieaus, a/. Bomeaeis ; 1310 
ad i380. — Jeaa de la Chaucée, écuyar; Idem; i305 ad 1470. — 
Ant. de la GhsNMée , p»iiv GyîileoMtte Foocbere , sa f^. Herberge- 
ment a« ^« de (^aàjpaigne ; i45S ; MkeUmm. (r. 330, p. 30^ 100 ; 
r. 430, p. 134, ad 137.) 

CHAUCËLÉE (Jean de). Valet. Bei^rgenent de Mesvele, et bois 
oontigu : JLoudwn, 1310. (r,'432)p. 68,) 

CHAUCHAT (Geiard), pannetkr du Roi, et Jean Cha«chat, valet 
dn Roi. Don k eux fait par Louis , Sire de Bonrbon , de 100 arpens 
en la for^ de GIverla^F - ChaïUelle^, 1306. (r. 450,.p. 73.) 

CHAUCHAT (Jean), Caloati, bourg, de Clermonjt, neveu de.fea 
Roiiffiet OuMchat,. ohan. de Qenn. Dîmes «ux ter. dn g^ ^ petit 
Mayes, et 4 Gantart, tenues en franc hom,* de main et de boiiûbe ; 
ChantêUe, 1350. ^. 458, pi 05.) 

* CHAUCIERS (Jaquetde). Menus cens et Uilles; ens. la dtme de la 
Broce , tant k S^ Bonne tqu'kChagy : Moulius, 1411. (t. 454 ; p. 00.) 

CHAUD (Jaques), écuyer, S^ de Lenet, fils de Léonard Chaud. 
F. s. de la Motte- Rouflame, par. de Saulgé : JfotimortMon, 1715, 
1786. (r. 437, p. «75 ; r. 438, J>. 530.) 

CHAUDERASSE (Gilbert, al. PhU. de), écuyer. fils d'Anne de 
Crestes, et époux de Marie de Laise, tient dn chef de sa mère, le 
cfakt., t. s. de Cfestes et autres biens nobles es seg. de S^ Vincent et 
de Chidrac , al. Chirat , mouvans tant du Dauphin d'Auvergne que 
de la seg. de Cirgue : i2tOfit, 1660. ^ François de Chanderasse, 
Chev., fils de Marc de Chauderasse, Chev. T. s. de Roche-Romaiue, 
^uehat et autres, par. S^ Victor, S^ Paulin et S^ Vincent; ens. le' 
chkt. ruiné de Rochemain , moulin , cens , rentes , en la par. S^ Nec- 
taire : MantpensisTf Riom, Ussm, 1660, 1684. (r. 400, p. 438 ; r. 
503, p. 346, 556.) 

CHAUDERIER (Jean), écuyer, Sg. de Nueil, k cause de Jeanne 
de Goulhûaes , sa f«. Fief de la Possonnière ; 1435, 1443. — René 
Chaulderier, écuyer, Sg. de Nyort, près de TaiUebonrg, vend à 
Pierre de Salignac, écuyer, Sg. de S' Martin, comme proc. de 
Georges de la Trimoille, Chev., Sg. de Craon, etc., la terre et chk- 
tell. delà Possonnière au duché d* Anjou; 1475 : Angers, (r. 337, 
p. %t; r. 341, p. 5, 6 ; r. 1346, p. 251.) 

CHAUDËRON (Arnoul), Calderoms, Sg. de la Ferté, de FirwU- 
UUe, relève d'Archambaud , Sire d^lBourbon, tout ce qu'il possède 
audelk de TAllier vers les dikt. de Bourb. et d'Apremont; 1S30 ; et du 
C^ de Forez, les ûeb d'Ëstaing et de Piuey ; ens. un autre fief sis an 
chkt. et mandement de Feures, de Fcrg; lUt, 1U8; et vend k 
Renaud, O^ de Fores, son fief de Piney, situé au maidement de 
Sury-le-Bois; 1S63. (r. 463, p. 33i; r. 402, p. 311 ; r. 403, p. 131 ; 
r. 1305,p. S34.) 

CHAUDËRON (GuiU.), de Donzy, Chev. Maison de la Sale, don. 



Digiti 



zedby Google 



CHA t9 



etdr. au Bundement^ Sivny; iS6S. fit, «q oonâÉémiottée 
Goill., son fils, moînt de Savîgay, il lèg«e à cette- mhîsm «pe t. et 
seg. sb m Hia*dem6ttl de ^S* Jnst eQ> GhamUeti' Màîb le itégi n'est 
point acceflé, atlendo Plriipdssiiiee eu ^tmtfwo^lei^^Hgievx d'en 
acquitter les def. féodaux envers le e^'de Fof^,*i>IM9. (it. 40i, p. 
302 ; r. 498 6iâ, l>. e».) Toy. Pewoe. »- 

GHÂUMSRON (BertMÉd), de I» Sa4e, iMi., feaè fti Fieme, fils 
dé Gittll. de ¥^eTnet, bomrg de irdii<6H«soi^ «»pté»Yobin de ]«'rivièt^ 
de Donzy: 1294. (r. 1395, p. 183.) 

CHAUDERON (Jean) / Sjlre de ^râe, fian^^Partle dierila dtne de 
Lussenat, et un moolin à BêUepercU&»'l&tj fbtt *Umtfjaw, de Yaren- 
nés, sa f»*: HMel, dtmes et renies, èâipar.'de Vatennes iet de Vorox, 
roraeii : Bi%, 1350. {f. 455, p. SOO'î r. km, p: 472:) • 

CUAUDERON fOûll.)/ de la Ferté, Ban. Httel de dbâit.-Firme , 
dom. et dr. en ûëff., par S^ Menoux : Botif&M i^Be. (r. 464, p, 262.) 

CHAUDERON (Armand ), bonrgde BesM, ptfr Mccessj de Guillarde, 
al. Gattlarde et Aneite Moret, ses mère et tante. OmA*^' rentes es par' 
de Besse et de St Victor, enla baron.de là Tour:i{i^/i869.*{r. 499., 
Jl. 2»?^^. 502,}>. 140.) r. 1/ : i^.îJ-./- 

CffAUDERON {ieàà), memiier. Portion de pi* •< et de» Wrre, dé- 
membrée dn fief de ta Grange^Ronge, par', de Ber^: Mékun^-4ur'Y,y 
I7&.(r. 451,p. l4ô.) ' ■ •■ r 

CHAUDES -AIGLES (Pierre de), a¥oc. en pari.-, fils de Jean de 
Chaudes- Aignes. H. m. etb. j. en la par*'de> Chaudbs^Afj^è^ ; itlB4. 
— Pierre de Chàndes-Aignes , son fils et "d'Elisabeth' Valette, con- 
trolleur et payeur des gages de la eour' èM Aides d^ Qenn.-Fer. F. 
0* deTarrieux, Fonibonne, la Vergue, par. dé la' V^trie; eus. les 
fiefs de Mirabel et de la Besse, par. de Maiglaet.; 1!^10 : 8^ Phur. 
(r. 503, p. 260; r. 507, p. 56, 227; r. 508, p. 4 ; r. 510, p. 39.) 

CHAUDESOLLE (Paul de), écuyer, Sg. d'A«tdri?e, secret, du Roi. 
Terre et baron, de Brocgiiiiat; eus. là t et" seg. de la'<}ueifle, par. 
de même nom : Btofn, 1670, '1684. ir. 499, p: 775; ri 503, p. 210.) 

CHAUDET (Barbe de), ^ de Jaques de Bernard, Chey., Sg. de Cham- 
pigny. T. s. de Lazèloa^, Mautrot le Oréux, etc. : h»mdiM;ei 1/4 
des dîmes de là par. de Cerloy : ric^jztm, «717.»(r. 449, pr, 280.) 

CHAIIDIËU, d/. Chddieu, ChàdiocOy (Antoine de), Dam. et Am- 
philesie, sa M«re. Maison forte de Porprieres et dép. : Beaujeu, 1459 
ad 1478. (r. 485 biH, p. 0* 7.) , . I M . , . 

CHAUL (Perrin delà),* de Ctdce, Mtt. pah)tes. de Lubte, 'h cause 
d* Agnès de la Mauhie, sou é^'. Lés Uibitié^ dès deUx'tfenéméte et 
leurs dép. eu k t>an ék Vârenues-fiéus^etdhé' 'ténus pair >ii][di Vis avec 
Pierra de Ifontpaléir, Ohev. y^havetèéhey 9849.' (r. 467, p.' 272.) Vey. 
Chol. • " • ' M^m .'.m' . ., ^, . 

CUAULET ^ François) , ttfd' littotedier' h t^yon. Partib de i^nte en 
la par. de &IW*^ : ï^, *78l (f^: 498, p. 129.) • 

CflAULT* ttéMiard) , Si^ de Bois-éu-Mont. F. 1 de la noHe de 
Roufbiaeii: ifofMl^ilM'^fi8<(- (^•*'^38,p.l56.) . • ' 

CHAULX (Jean de la). Dam., Sg. de Bourbes, par. de Lubie. Moi- 
tié de la dlme de PôntiAes; pa^. de Shifdré ; eue. la mmtié de la dlme 



Digiti 



zedby Google 



3a GUI» 

deft vins» àê^ fdhw^fr e% 4ii «Iob BiglairtbrB-: GAcnwoefto, t(39(^, rttl. 
U*. 468, j^ 344i, 4US3>.) 

CHAUME (flHfieCe db^ kU ?» d« €tilet de Kif^, édiiyef, poar eite 
eileufft eafiAU Jam, Pbi)*ri)er«B et JeMNMKHaiso», dom., bois, etc., 
de Nîry : Cbàt^hmou, 1966. (#. «7^^, p. 7.)^ 

CHAUMËAUL (Jctn). Dtnes , taîtte», rester et gavenne» è^ ^. 
d'Àverioe ot de Lkigny : JfouMlU, i443. (r. ««4^ j^ 214.) 

GHAUME^BAN {€«lMtdét), éeuyer, poor M et Pterrcmne)!^ de 
Givry, sa P*. Hôtel , t. s. de Givry et de Gbaume-leeti ; àvnt. eV 
moav. eo d'autres Keux . 4a par. de Brenay» St Gertnaia d^Entremix 
et de Besso» : Smf>i§0n/> VemêuH, 1443. (r. 457, p. n% 9B8.) £â 
qualité d'éouyer ni^'dans lu pièce -^ PekTonneDe de {^haomejeaii, 
?o de JeaD Seguin, de la Bfetherie, baurg. de SouvîgBf . Cens, taùt^ 
et aotoes dev. au tervfit. de LevK : Bstolle, Ugsei, 1454. (r. 469, 

CHAUME-JEAN {Unis de) , écuyer. T. s. de même nom : Vefnmtil 
1506. (r. 453, p. 146i.) 

CHAUME-JEAN (Henri dt). Cher., M» de FouriHe, brîgad. généf. 
des armées. F. s* de la Tour Batinay, al. Bonnay : Chateîî^auiy ITD^, 
1747.^ Biaise d&€ba«ne«»ieMi, Che?., son IHs afné ; i729 ; iâm, 
r. 437, p, 58; r. 438; p. 288^ 496.) 

CHAUMËL , aussi Cbanmeil et Chomeil ( Jaques de ) émyer, Sg. 
de Fayssiuere^ et Jeanne, de Chnuinel de la Bourgeade, sa sceor, en- 
fans de Ja^iJttfis de Chauoiel, écu^cr. Maison, dom. et h. j. an tiH. 
de Puysoutre, <mL Peucbsotra, es par. d^Aill^, Bra<^ac. al BraghM; 
Pleau3i et aultes , 166»^ 1684. — François de Chaumel, éc(ti^er, Sg : 
de la Rochet son fils.. Chèi. , dom«, bois, moulin et raonv. cu^ l£ 
par. d^ S^Ciigttes; l669orf'1684i — J.. B. dé Ch:«imeî!, Cher., pair 
sucoess* de celui*cik T. s. de S^ Cirgnes et de Malbergue; 1723: 
Eleet. d'Aurillac: Riêm. (r. 49^^, p. 397» » t6 ; r. 560, p. 156; r. 
503, p, 297, 423 ; r. 50V, p. 72 ; r. 805, p. 108 ; r. 508, p. m.) 

CttAUME. |feu François de), écuyei*. Ses enfans, souy la tuteBe 
de Claude d« Faucon du VîHèret, éov^r. Si" du Bousdiet. T. s. de 
Bourdellea, par. St Clément: fited. é'imire, !«70. (r. 499. p. 698.) 

CHAUMONT (Mcbard, al. Bkbnrd èe). Divers mas en la par. dé 
Montreul^ Tendus an Sina Louis dé Beaufeu, pour le prix de 1000 
Ut. Vien.; 1286. (r. 4^, p. 22, 23.) 

CHAUMONT (Jean de). Dam. Rentes es pèp. de Mirebei, X^mej, 
L^Ovrottx et Doyet: Hêrinon,.i9flO. -^ Jean de Chaomont, Cbet. Mai- 
son, t. s« de même nom ; antres don. et monv. en la châteB. de 
Unfihoa: Bmiieu^ I8f7, 1^4. (r. 4M, p. 135, 143; r. 489, p. 
95, 292.^ 

CHAUMONT ( Ant. de), écnyer, secret, du roi. Fief de Bois-Mortier, 
î. h. m. et k : Loeke$, 1734. (r. 4^ p. 65.) 

CHAUMUMIET (GuiN. de), Chev., Sg. dnd. lieu. Trois parties du 
chit., t. s. de Sauxet ; ens. to dtme de Mazeret : Gannat, 1350. (r. 
457 bis, p. 84.) 
GHAUNAC ^Anl. de), éMyet, Sg. dnd. Hei^ fils d'Anne de Tejssicres. 



Digiti 



zedby Google 



CBÀi » 

1. s. de HoDtfeiucTV efic^ è8 par. de laaqmd, Rmuff m^ snNMs : 
CaHat, (r. M6^. 4^, ^ 445.) 

CHAURAYS (Yictontfe), Vvm des capîl. delà vîUe de l^uA. T. 
s. de Ihirdtn, par. S^ .|laniil-Le*Beau, et la métairte de Guiljiiy: 
Amboîse, 1616. — Charles de ChaimiSy S' éa la MotiiHare>^ sov fls; 
Idm ; 1666, 1661^. (r. Wî, p. 115 ; r. 357, /?. 25, U -^ r. 431, p, 4lr. ) 

CHAUSSËCOURTE (Raoul de), de Cbauc9C(xrUy Dam.. Fief ea la 
par. de Vualeih^ relev. d*Archambaud, Sire de JMirèem, M4(h(9t. 1009, 
p. 1681.) 

CHAUâSECOURTË (Raaul de) , CaUgm curt», Bam., pamias. de 
Doutrey. Manoir de Trucbaveol» j»r. d'Aumarlz, dom.^ bais et cens 
en la par. de Rugnal, dioc. de Limoges : Uantbuçm, 1900. (r. 4tl> 
p. 152.) 

CHAUSSËCOURTE (Âbelis de). Dame de ()oiitrey , soear de fbu Bar- 
Irand de Chaussecourte , Dam. et (^ d'Amblard de CasluiiQ ( aa 
dos : Chaselux)^ Dam., Sg. de Monrodeys, al. Monrondes. T. a. et 
h. j. de Doutrey, chàteR. d!Aazanee eo Combrailla; 1353. {r. 469^ p, 

127.) 

CHAUSSËCOURTE (Jean de), de Caliga Cufte, paroiss. de Iforc, 
de MarriOy dioc. de Limoges. T. s. es par. de fiaillac, Marc et autres : 
CmbraiUe, 1399. (r. 469, p. 141.) 

CHAUSSËCOURTE (Louis de), Chev., pour Cat4ier. de Roehedragoiï. sa 
f«. H6tel fort, t. s. de Douzon ; 14rV3. -^ FraaçMs de Cbausswotfrte, 
écuyer : ^cuHfer ; idem ; ens. les seg. de Cenetes et de Juillat; 1488, 
1494: Chantelle. (r. 458, jp. 106 ; r. 459, p. 77 ; r. 484, p. 9».} 

CHAUSSËCOURTE (Louis de). Sa veure Jeanne de Hauroy, 
comme tutrice de leur liis Louis Godefroy de Chaussecourte, ftgé de 
12 ans, agissant par son proc., Silvain de la Rochedragoa, écuyer, 
Sg. de la Norrille. T. s. de TEspinas et du Soalier : OuéPeP, 1«69, 
1684. (r. 474. p. 302, 519.) 

CHAUSSECOURTE (Ursin de), écuyer.'T. s^. de larrige. -* Sym- 
pborien de Chaussecourte, écuyer. F. s. de Pradeau : H.-Marche^ 
1669. (r. 474, p. 296, 312.) 

CHAUSSBCOURTË (Charles de), éouyer, Sg. de CbairdoD; IHs 
de Louis de Chaussecourte, et sa f^ Magdel. de Sale». Cens, renies 
et antres deir. en la par. de Doutreix : Ri&m^ 1670, 1684. (r. 499, 
p. 730; r. 503. p. 248.) 

CHAUSSECOURTE (Gabriel de), éeuyer, Sg. de Montffeër et de 
Gontiere, brigad. des armée», pour Qaiide de Bruado», son ép. T. 
s. deGoutiere, par St Genest: Montluçm, 1723, (r.t'479, j^. 407.) 

CHAUSSÉE (Gabriel de b), bourg, de BeltovaBe, pear Marie 
Farjonelle, sa f^. Huitiènw partie d'une dtme en la par. de Monea* 
tier^le*Gomble : CAosit^/l^, 1718. (r. 477, p. 350, 6451.) 

CHABSSËE (Gabriel*. de la), S' de la Motha, potv «liberté Trël- 
lel, saf», fille de Jean TreHei. T. s. de la Mothe, par. de laurier : 
Bourè^, 1722. (r. 47a, p. 19».) 

CHAUSSIERES (Girard de.) B6iel , dom. et seg. de h Perte, 
eft^la par. de Contignyt: VemeuU, 1443. (r. 4«0, p, 105.) Ne» MMe, 
et la qualité d'écuyer raturée au texte. 



Digiti 



zedby Google 



3S CHA 

GHAUTELLIER (TheTeob et Perrot da)^ frères, \ ctnse d^Ysa- 
beao et Agnès de Chaucieres, leurs f^. Menaes Utiles et reates, 
par. Si Bonnet : Moulins, 14ii« (r. 454, p. 100.) 

CHAUTELLIER (Girard), et Jaqne.t de Chaussies. Cens et rentes 
en la par. de Lezigny : Moulins, 1443. (r. 454, p. 197.) 

CHAUTERES (Jaquet. ) Fief médiocre, non spécifié: Moulini, 
1411. (r. 454, p. 868.) 

CSAUTRING (Eusuche), écuyer, Sg. de Nothe. Moitié de la aeg. 
de Rangoux : Moulina, 1506. (r. 453, p. 185.) 

CHAUVEAU (Tachonj, bourg, de Moiilins , et Margoer. Chav- 
velle, sa sœur, (^ de Guill. Laurent de Ghemarent. Maison et note 
d^Averines, terres, garennes, 3 étangs, cens et tailles es par. de 
Lisegny et dlseure : Moulins, 1408. — Agnès, f» de Jean Chav- 
veau, de Culant. Partie de terres , prés et bois, avec une dlme , et 
Champart au viU. de Vaux, par. de la Chapelle- es- Cbaz ; /frîtf . , 
1410. (r. 454. p. 55, 149; r. 455, p. 73.) 

CHAUYEAU (Phalie.) Partie de vigne appel. TOuche de ReuiUy: 
Vierzon, 1678. (r. 445, p. 293.) 

CHAUYEAU (Jean), proc. au pari, de Paris. T. s. de Sazay, tense 
à foi lige et le baiser : Niort, 1689. (r. 435, p 311.) 

CHAUYEAU (Jean), fils de Jean. Partie de la vigne appel. rOo- 
chede Renilly : Vierzon, 17M. (r. 451, p. 44.) 

GHAUYEREAU, al. Chauvreau, cens, du roi, trésorier des tnr- 
cies et levées de la Loire. F. s. de Poillé : Tours, 1664. (r. 356 , 
p. 31, 6S.) 

CHAUYERY (Etienne de), écuyer, ép. de Marguer. de Yemoisf, 
viBnd \ Guill. le Beau, autrem^ dit de la Coulture, son neveu, les 
héritages k lui échus par le décès de sa mère Jeanete de Poissons , 
gà mère de l'acheteur, situés es par. d^Arleu et de Chatel-Chinon ; 
1410. (r. 1380, p. 3265.) 

CHAUYET (Jean.) Moitié du dom. de Quarteron : Chdt.'CeoMX, 
1476. (r. 350, p. 9^ 

CHAUYETON (Pierre. ) Pré appel, des Pastureaux , ai. le pré Quarré ; 
1679. — Louis Chàuveton, S' de Youet, lient, crim. au baiU. d'Issos- 
dun; Idem, par. S^ Denis lez Issoudun; 1684. (r. 445, p. 364.) 

CHAUYIGNY, Chovigny, Chouvigny , etc., Chauvegniaco, Clunh 
vigniaco, Chalvinhiaco. 

CHAUYIGNY (Guill. de), Sg. de Ch&t.-Roux, se rend caution 
envers son ami Archambaud, Sire de Bourbon, de 500 11 v. toum., 
dus k celui-ci par Mathieu Garelli ; 1227. (r. 1369, p. 1668.) 

CHAUYIGNY (Guill. de), Chev. Chat, fort, t. s. de Chauvigny, 
par. de Salapaleyne , et arr. fiefs : Chantelle, 1300, 1350. (r. 458; 
p. 155, 156.) Rel. de lui : Mess. Jean de Yeausse, Sg. dnd. lien, 
Mets, de Chauvigny, Sg. du Yivier ; Jean de Nades, Chev., Sg., dnd. 
lieu ; Blein de Chatrinhat, al. de Santés ; Ymbert de la Pangha , Chev. 

CHAUYIGNY ( Bertrand de ), Dam., pour Agnès de Sauzet, son ép. 
Maison, t. s. de Chaseul; eus. Thètel et dép. de Sauzet, es par. de 
Yarennes, S^ Loup, S^ Georges et autres : Gannat^ 1300. (r. 458, p. 44 ; 
r. 459, p. 219.) 



Digiti 



zedby Google 



CHA 33 

CHAUVIGM (GaUl. de), Chev., et Roger de ChauTigny, Dam,, frères. 
H6tel fort de Nades, et partie de la terre de la GHsole : Chantelle^ 
1321 (r. 459, p. 128.) 

CHAUVIGNY \Guill. Sire de), Chev. T. s. en la par. de Chaney, à lui 
échue par le décès d^Âguès de Savzet, sa mère ; cens et rentes en la 
cMtell. de Treset : Beaujeu, Forez, 1335 ad 1348. (r. 489, p. 66, 226; 
r. 490, p, 57.) 

CHAUVIGNY (Bleyn de), Sg. de S* Just en CombraîUe. Hôtel, tour et 
mote de Yalençon, t. s. en dép., par. S^ Marie de Yarennes ; cens et 
rentes en celle de Rougeres: Billy, 1344. (r. 456, p, 185.) 

CHAUYIGNY ^Blein de), Chev , autrem» dit de Nades. Maison 
forte, t. 8. de S» Giran-des-Yaux : Montagut , 1351 ; ens. la t. et 
seg. de Goyie : Vemeuil , 1*353. (r. 460, p. 210, r. 469, p. 
123.) 

CHAUYIGNY (Jean de). Chev. Hôtel fort de Nades; h. m. et b. j. 
de la Gisole, dom. et dr. ; et, k cause de sa f^ Alienore du Chastel de 
Montagne, les t. et seg. de Taconay et de la Mote-Morgon, es par. de 
Mauhiet, Billezeys et de Yic : Billy, Chantelle, Habanty 1360 ad 1375. 
(r. 458, p. 47; r. 459, p. 50; r. 465, p. 71 ; r. 470, p. 148.) 

CHAUYIGNY (Phil. de), dit Bichal, de Nades. chambel. du duc Louis 
de Bourbon. T. s. de S* Giran-de-Yaux, de S* Loup et de Parey ; ens. 
rhôtel fort de Yalençon, terres de Yarennes, de Rugieres et de S' Giran 
le Puy : Billy, VemeuHy 1366, 1374. (r. 456, p. 184; r. 459, p. 211 ; 
r. 1374, p. 2383.) 

CHAUYIGNY (Jean de). Dam., Sg. de Blot, et Cather. de BressoUes, 
spn ép., fille de feu Regnaud de Bressolles, Chev. Maison forte de Mont- 
morillon, dom. et seg. en dép. r ens. l'hôtel, t. s. de Rozier, par. S' 
Christophe-ès-Montagnes : Billy, Vichy, 1375, 1377. (r. 456, p. 151 ; 
r. 457 bis, p. 13.) 

CHAUYIGNY (Jean de), écuyer. Sire de Monz en Genevois, etMarguer. 
de Bourbon, son ép., donnent à Macé de jonebery et Guiot. son frère, 
un champ appel, des Couroys: Chatel-Chinon, 1376. (r. 1380, p. 326.) 

CHAUYIGNY (Jean de) ^ Dam., Sire de Blot. Hôtel, t. s. de laSapalayne, 
par. de MarciUac; ens. le bois de Champbertrand et arr. fiefs: Chantelle, 
1377. (r.458,p. 154.) 

CHAUYIGNY (Jean de). Chev. Sire de Blot. Le pré de Chastallar, le 
bois de Marleugbe et arr. fiefs: Gannatf 1377, ad 1383. (r. 457, p. 
134 ; r. 458, p. 9 ; r. 1356, p, 192.) 

CHAUYIGNY (Jean, Guill., Thevenin et Bertrand de), héritiers de la 
terre de Yivier, par leur père, et, de celle de Blot par leur mère, enfans 
de Guillemin de Chauvigny et de N. de Blot, petits-fils de Bertrand de 
Chauvigny, dont deux enfans, l'un appel. Guillaume, l'autre Guillimin. 
Information si la terre du Yivier, dépendante de celle de Blot, est du ress. 
de Bourbonnois ou d'Auvergne; 1399. (r. 1356, p. 185.) 

CHAUYIGNY (Marguer. de), ép. de Beraud, dauphin d'Auvergne, C*« 
de Clermont et de Sancerre, sœur de Gui de Chauvigny, Sg. de Chastel 
Raoul, et Y** de Brousse. Acquit de sa dot par celui-ci ; 1426. (r. 1361, 
p. 936.) 

CHAUYIGNY (Jean de), Chev. Maison forte, t. s. de S* Giran de Yaulx, 

8 



Digiti 



zedby Google 



34 CteA r 

de s* Loup, dtmes etarr. fiefs; 1443. —Phil. de Chauvîgny, dUttchit; 
idem; 1455: Vemeuil. (r. 459, p. Î28, 132.) — Feue Jeanne detban- 
vigny, fille de feu Jean de Ghauvigny, et ép. de feu Phil. de BourIxHi, 
écuyer, Sg. de Hontperroux. Vente par ses hérit. au 'Duc de Bourbon; 
de sa succession^ savoir de S^ Germ^io^es-FosséSy Fretay, laGoilleraiie, 
Montperroux, etc. ; 1466. (r. 1364, p. 1387.) 

CHAUVIGNY' (André de), Chey., promet de faire ratifier far Jeanne 
de Renel, ou Revel, al. Rayel, y® de François d*Aub^chcourt, un accoid 
au sujet de la donation à elle faite parle Duc de Bourbon ; 1448. — Lovse 
de Bourbon,. Dame de Cbauyigny, V*^ de Bresse, y« d'André de Chai- 
yigny, yend k Pierre, Duc de Bourb. une rente de 50 écus, qu^elle leyoit 
sur le grenier de Berre en Proyenoe ; 4503. (r. 1374, p. 2S94 ; r. 1^9, 
p. 3119.) Voy. Jaques de Chastillon, et Renelle. 

CHAUYIGNY (Martin de). Sg. de Bonnebaud, de Ruttère et de VMi, 
T. s. es par. de Rugniet, S^ Angel, Chamblet et autres ; eus. les bois de 
la Frète et de la Forest: HériSsoUf Mentluçon, Murât, 4449, (r. 41S1, 
p. i07.) 

CHAUYIGNY (Ysabeau de), Dame de Montmorin, àë Nades, d^inaee 
et de St Qément, y< de Pierre de Montmorin, Cbiey., Sg. desdits lieu. 
Chat., t. s. en la chfttell. de Yichy ; la moitié de Ik h. j. de Coignet; le 
bois de Francheraude ; la dtme d*Éstole, cens et rentes : BiUy, ChanMUf 
Vicky, 1456. (r. 456. p, 18S ; r. 457 bù, p« 15; r. 469, p. 63.) 

CHAUYIGNY (Cather. de), y« de Charles d^Amboise, Sg. de Chanmonu ' 
T. s. et justice de Germigny en Luisant, rachetée d^eUe par le Ddc de 
Bourbon, pour le prix de 4000 1. ; 1485. (r. 1346, p. Î28.) 

CHAUYIGNY (Michelle de), Damoiselle, y« de Louis de Culant, Cbey., 
tutrice ^e Gabriel et Anne leurs enfans. T. s. de'Mirebeau : SoUttMT, 
1488. ; les f. et seg. de S' Désiré: Hérisson, 1494. Ir. 361, p. 1D8; 
r. 46«,p, «38;r.484, p. 68.) "^ 

CHAUYIGNY (Ysabeau de), DamoiseUe. F. s. de Ruault: Montlufon, 
1506. (r. 453, p. 84.) 

CHAUYIGNY .(Claude de), Sg. de Plancy et de Brière. Troisième'partie 
de la Forêt d*Ozouer et de la Feullarde, tailles et autres dey. ; Gien, 1513. 
(r. 1370, p. iSlA.) .{ 

CHAUYIGNY (Charles, baUrd de), écuyer. T. s. et h. j. de Vurat en 
It ch4tell. de Crosant : B.-Marche, 15S1, (r. 471, p. 60 ; r. 483, p. 79.) 

CHAUYIGNY (Jaques de), de Blot, écuyer. T. s. de St Agoolin, par. 
id.: Bourb.y 1588. (r. 478, p. «74.) 

CHAUYIGNY (Charies de), de Blot, Chey., fils 4e Gilbert de Cbauyi- 
gny, Chey. T. s. du Yiyier et du Darrot, es par. de S^ Gai et de S^ 
Quentin: Riom, 1669. (r. 499, p. 292; r. 500, p. 74.) — Charles de 
Cbauyigny, Chey., aussi fils de Gilbert, et Diane de Blot sa f». Qi4t., t 
8. de Blot ; ens la maison de S^ Christine, par. de même nom, et de S< 
R«ny ; BÙm, 1669 ad 1683. (r. 499, p. 539 ; r. 501, p. 18 ; r. 503, 
p, 164, 175.) rf V 

CHAUYIGNY de Blot, (Gilbert de), Chey., gentilh. ordin. de la chamb. 
du Roi. Chat. t. s. de Pouzol ; et, comme tuteur des enfans de César 
de •Cbimigny de Blot, Chey., son frère. Ch4t., t. s. et dtaies de'Mol- 
VEglise, pur. id., Elect. de Gannat: Rùm, 1669. (r. 489, p. 631, 68S; 



Digiti 



zedby Google 



ÇS^A S5 

fï 
r. 60J, p. 443, 444; r. 503, p. 345.) — Amable de Chaa?igny, écayer, 
fils de César de Chauvigoy , mari de Françoise de RoQx. T. s. de Blot et 
d'Auchier en partie : Riom, 4683. (r. 503, p. 332.) 

CHAUMGNY (Cbarles de), de Blot, Chev., Sg. dn Vivier, par success. 
de Gilbert de Chauvigny..de Blot, ma oncle, €hev., gentUli. ordin. de 
la chamb. T. s. de Pouzol, par. de même nom. Election de Gannat: 
Riom, 4700. (r. 505. p. 109.) 

CHAUVIGNY ae Blot (Çilbert de), Chev. et son ép. Etienette de 
Damas-GormaiUon. Chftt., t. s. de Blot-le-Chàt., autrem^ dit de Blot-le- 
Rocher, par. de S* Remy ; ens. la seg. de Blot-rEglisc, celle de Vilart y 
jointe, Elect. de Gannat: Riom, 17Î4. (r. 509, p. 50, 145.) 

CHAUVIN, al. Chauvant (François), écuyer. F. s. du g<* et petit Chour, 
sis k la Ferrière: Partenai,,,. 

CHAUVIN (Gilbert), bourg., par success. de sa mère, Marie Fauchier. 
F. et dom. noble de Guerinet, par. de S^ Priest de Bramefoin: Riom, 
1717. (r. 508, p.' 157.) 

CHAUVINEAU (Jean). Un roc et 3 journaux de terre en la par. de 
Marsault: AtHJfOtlL, 1480. (r. 1405, p. 327.) 

CHAUX (Roland de la), de Cake, Dam. Maison de la Chaux et dép., 
par. de la Cordelle, et 2 Vignes à S* Maurice; 1290. — Perronet de la 
Chaux, fils de feu Guill. de S* Marcel. Menus cens en la par. de S* 
Habund; 1291. — Mathieu de la Chaux, de S* Habund, fils de feu Guill. 
de la Chaux. Menus cens en Roannois, par. S* Roman; 1291. — André de 
la Chaux, paroiss. de S^ Rom^n en Roannois. Menus cens en lad. par. : 
Forez, (r. 492, p. 61, 306; r. 493 bis,% 61, 74.) 

CHAUZ (Marguer. des), v« de Jean Deffinento, Sg. de l'Estang. Qua- 
trième partie de la dlme de Sanaîàc ou Sauziac; droit de fbîlre à S* 
Julien de Cray, et divers mas relev. d'elle: Beaujeu, 1354. (r. 489, p. 
.60.) ■ . ' 

CHAVAGNAC, Chavanhac. Chavaniac. ' 

CHAVANHAC (Dame BaziUe de), v« d'Armand, Sg. de Laurie et de la 
Yalete, conmie tutrice de leurs enfans Hugues, Gabrielle et Aiine, agissant 
par ses proc Claude Chavanhac, écuyer, Sg. dud, lîeu, et Pierre de Cha- 
Tanhac, ses frères. F. s. de Laurie: Auv., 1493. (r. 471, p. 172.) 
' CHAVANIAC (François-Roch de), Chev., fils de Balthasard. Chat., \. 
s,, dtmes et rentes de Chavaniac en la seg. de Hercœur ; ens. les seg. 
de Terrisses, Crouzet, "Roche-Jean, vers l'Allier, et de la Garde, par. 
d'Auriac, de S^ Julien, S^ Amandine et autres, dont aveu par lui et l'un 
de ses fib Gaspard; Elect. de Brioude: Riom, 1669. — Jaques-Roch 
de Chavaniac, son fils; idem; 1683 ad 1723. — Claude Ferdinand de 
Chavagnac, Chev. T. seg. de la Garde, par. de même nom : Elect. de S^ 
Flour; 1683, — Anne de Chavagnac. Chev., lient, des chevaux légers de 
la Garde du duc d'OrléanS) fils de François d& Chavagnac. T. s. de Cha- 
vagnac, Elect. de Brioude : Riom, 1669. (r. 499, p. 470, 471, 695 ; r. 
502, p. 112; r. 503, p. 116; r. 505, p. 102; r. 506, p. 60; r. 50$, p. 
12; r. 510, p. 8.) 

CHAVAGNAC (Henri-Louis de), Chev., capit. de Vaisseaux. T. s. de 
Blesle et de Chavagnac : Elect. de Brioude, 4747. (r. 507, p. 283.) 

CHAVANNES ^eharie de], et Cécile, aonép., fille de Pierre Jomar, 



Digiti 



zedby Google 



Se GHA 

de S^ Baldomer. Gnnge appel, la Peyretère, terres, bois^ garennes et 
rentes : Forez, 1345. (r. 49i, p, 5ô.) 

CHAVANNES (Jean de), écayer. Q^t. , t. s. de Beauche; eos. les héri- 
tages assis k GheYanes, qu'il tient îi hom. du O» de Breine et de Licbe, 
Duc d'Athènes, 1354 ; Farez.Sr. 1378, p. 3079.) 

CHAVANËS (Archimbaud de), Dam., paroiss. de Tiel, k cause de sa 
f^ Marguer. de la firuère. Un pré en la par. de Barres, et 3 quartiers de 
bois, avec une garenne : Billy, 4353. (r. 457, p. 25.) 

GHAVANES (Jean de), Dtme de Rojis en la par. de Deno, ayant ap- 
partenue à feue Sibylle de Villecourt, al. de Goulonges, Bamoiselle : 
Bea^eUy 1398, 1395. (r. 489, p. 423, 124.) 

GHAVANON*(Jean de), écuyer, huissier d'armes du Roi, capit. du bois 
de Vincennes, pour^Philiberte de Digoyne, sa f^. H. j. k Honterron,dom., 
redoT. ètarr. fiefs : ChâL-Chinon, 1399. (r. 469, p, 201.) 

GHAVASSIEU (Martin de), recon. tenir du C^ de Forez, le moulin de 
Leyrignac au mandem' de MofUbrisson ; 1498. (r. 1402, p. 4307.) 

GHAVEAU (Gilbert), laboureur. F. s. de Lavaux du Greux, par.de 
Denne?ille : Murât, 4727. (r. '&80,p. 83.) 

GHAVENES (Pierre de). Serm. de fidél. et prom. d'aveu au sire de 
Beaujeu; 1400. (r. 486, p. 138.) 

. GHAVENES (Jean de) , Dam. Maison forte, dom. et seg. de Ltye, 
par. d'Ame, prés, de Ville&anche : Beaujeu^ 4459. (r. 486, p. 169.) 
Voy. Ghaviers. 

GUAVENON (Gilbert), bourg. deGosne, et Monde de Biotes, sa K 
Cens, rentes et moitié de la dtme de Biotes ; autre dtme en la par. de 
S^ Somin, partie de bois, et la baillie de Francesches : Bourb.^ Hérisum^ 
Mwrat, 4443! (r. 460, p. 372.) Non noble. 

GHAVENON (Gilbert) , S' de Lorme. F. s. du petit dom. des AUots, 
par. de Monestier ; 1720. ^ Jaques, son fils ; idem; 1728 : CkanteUe. 
(r. 478, p. 107 ;r. 480, p. 112.) 

GHAVEROGHE (Gui de], Ghapelain de Peracot. Hôtel de Chàre- 
rodie, dom., cens et rentes, par. de Ghamblet : Murât, 1301. (r. 462, 
p. 22.) 

GHAVEROGHE (Guiotde), Canarupe, Dam. Partie de terres, fignes, 
étang, dtmes et redev. es par. de Sanghat, Ghamblet et autres, à lai 
donn^ par son oncle Etienne de Donafour, doyen de Bourges : Hé- 
risson, 1375. (r. ^62, p. 82.) 

GHAVEROGHE (Michel de) , Pierre de Gorferol, et Pierre de Fragaj. 
Gens en grain, percept. aux environs de I^zeray : VemevM^ 1374. 
(r. 460, p. 55.) Non nobles. 

GHAVEROGHE (Pierre de), écuyer. T. s. de Ghaveroche : Jfiir0^, 
1445. (r. 460, p. 383.) 

GHAYIALE (Guion et Martin de), celui-ci av. en pari., enfuis de Gaioo 
de Gha?iale, S' de Maynial. Maison et h. j. de Pallier en la ville deSa- 
lers : ens. une métairie, cens et rentes en la par. S^ Bonit : Riom, 
1669 ad 1685. (r. 499, p. 33; r. 500, p. 164; r. 503, p. 444.) 

GUAYIER, Chaverii (Jean), de la Pradat. Maison, terres, bois, ga- 
renne, par. de Neronde : Thiers, 1334. (r. 472, p. 44.) 

GHAVIERS (Jean de), de Chaveriii^ Dam. Maison lorte de Laye, par. 



Digiti 



zedby Google 



CHA 37 

(TArae, près Yillefranche : Beavjeu, 1441, 1477. (r. 486, p. 83, 54.) 
V. ChaTennes. 

CHAYINIER (Pierre), bourg., pour Anne de Champfeu, sa f». F. s. de 
la Rimbaodière, par. de Tiel : Bessay, 1717. (r. 477, p. 465.) 

CHAZ (Gain, le), écnyer, et Hugues, son frère. Une maison et une 
pièce de Yigne en la ville de Habant : Chat.-Chinon, 1351. (r. 469, 
p. 144.) 

CHAZAUYERT (Jaqaes de), proc. du duc de Bourbon ^ Hontluçon. 
Rente en grain sur la dime de Nassigniet, par. id. : Montluçon^ 1501. 
(r. 484, p. UO.; 

CHAZAY (Philippon de), boucher, vend h Theyrot Géargilbon, aussi 
boucher, un banc en la boucherie à'Angoul. ; 1493. (r. 1405, p. 329.) 

CHAZE (Jean la), m<i en la yille de Fléaux, fils de Jean de la Chaze. 
Rente en la seg. de S* Christophe, par. de Chaussenat, baron, de la 
Tour: Riom, 1669, 1672. (r. 499, p. 304 ; r. 500, p. 160.) 

CHAZEL (Marie), ve de Mathieu Ronssat, ma drapier. Rente noble 
appel, la Guise, par. de Villecheneneu : LyOflt 1676. (r. 495, p. 70.) 

CUAZELEDES (Pierre), praticien, résidant à Riom, fils de Pierre Cha- 
zeledes, notaire. Dom. noble de Grellet, par. de Roffiat : St. FUmr, 
1730. (r. 510, p. 41.) 

CHAZELLES (Ponce de), Dam., fils de feu Guigues-Aymery de la 
Roche, CheT. T. s. d'Urs'm, al. de Ghazelles et de S^ Fargeau, relev. de 
Guignes de la Roche, fils de Guignes. Contestation entre eux, commen- 
cée en 1273, et jugée en faveur du Sg. dominant en 1302 : Forez. 
(r. 494, p. 11.) 

CHAZELLES (Guichard de), Dam. Serm^ de fidél. et prom. d'aveu au 
Sire de Beavjeu; 1402. (r. 487, p. 26.) 

CHAZELLES (Tristan de), écuyer. S' de S^ Loup, fils de Louis de 
Chazelles; 1669. — Paul Tristan de ChazeUes, écuyer, fils de feu Louis 
de Ghazelles, écuyer; 1683. — Jean de Chazelles, écuyer, son frère 
1699. ~ Charies de Ghazelles, écnyer (signe: S* Loup de Chaselle) 
1723. Chat., t. s. de Huliet, par. d'Ussel en Plainaise, et autres 
Murât, (r. 499, p. 503; r. 503, p. 167; r. 506, p. 34; r. 508, 
p. 126.) 

CHAZERAT (Claude de) , Cher., directeur en chef des fortifications 
de Flandre. T. s. de Ligonne et de Seichalle, par. de Lezoux, acq. de 
Jean Ribeyre de Fontanilles, Chev., Sg. de Leioux: Riom, 168Ï, 1716. 
(r. 477, p. 409 ; r. 503, p. 257 ; r. 507, p. 9.) 

CHAZERAT (Gilbert de), écuyer, grenetier au grenier à sel de Moulins, 
fils de feu Gilbert Chazerat, écuyer, et de Marie de Laire. F. s. de Gou- 
daiUy, par. S» Geran lePuy: Billy ; 1689. — Gilbert de Chazerat, éciiyer, 
éhi en TElect. de Moulins; Idem; 1699, 1723. (r. 472, p. 284; r. 475, 
p. «42.) 

CHAZERAT (Claude de), Chev., Sg. de Seichalle et de Ligonne, par. 
S^ Antoine d'Omon, ancien major au gouvernement de Valenciemies. T. 
s. de Puyfol, acq. de Marie Esmée de Pierrepont, v« de François Albost, 
écnyer, par. de Cindré; 1700. — Gabriel de Chazerat, Chev., Sg. de 
Cîgôui|;ne, son fils ; Idem ; ens. la t. et seg. de Ligonne et le mas d*Omon, 
par. S^ Pierre de Lezoux; 1723. — Ant. François de Chazerat^ Chev. 



Digiti 



zedby Google 



38* (Mk 

cons. en la cour des aides de Glenn. Fer., par success. de Claude de Cha- 
zerat, Ghev.« et comme hént/jAe Gabriel de Ghazerat, soii frère, eafaos 
de Glaude. Mêmes fiefs de Ligonne et de Puifol; 1724, 1730 : Ckaoeroeàe^ 
Rtom. (r.476,l?.4,153; r.478,p. 417, 530 ; r. 608, p. 35 ; r. 510,p. 68.) 

CHAZERAUT (J. B.), fils de Jean Chazeraut. Petit pré appel, les Ber- 
gerolles, par. de Desertines : MonUtiçon, 1724. (r. 478, jp. 497.) 

GHAZERON (Jean de). Hom. de la t. et seg. de (Siazeron: Auo., 1437, 
(r. 470, p. 168.) 

GHAZETES (Antoine de), fiils de Pierre. Portion de dom. et d'une rente 
au vill. de Bargues, es par. de S^ Paul et de S^ Sornin ; Riom^ 1669. (r. 
499, p. 193.) 

GHAZETTES (Jaques de), av. en pari, et juge ordin. en la ville de 
Salers^ pour sa mère Cather. Sauvage. Maison, pré, grange en la ville de 
Salers, au vicomte de Murât, H.-Auv. ; 1672. — Jean-André de Ghazette, 
écuyer, résidant à Salers. Le fief del Pont, par. de S' Paul, j. h. m. et 
b., cens et rentes au vill. de Bargnes, par. S* Sornin; 1723: 5^ Flùur, 
(r. S00,|>. 116; r. 508, |>. 143.) 

CHAZOT (Glaude), écuyer. Terre et châtell. de Boisredon : Cognac, 
1740. (r. 442, p.. 54.) 

,.GHEBRI(n (Ant.). Hôtel, dom., h. j. avec une partie du bois appel, de 
Kurj/ ati vill. de la Morinie, par. de Ghaylade, dioc. de Clèrm, ; 1503 
(ri 471, p. 137.) 

GHEILNEU (Jean de), et Mathieu, son fils ; 1317. — Hugues de Chéil- 
neu, fils de celui-ci. Gens, rentes et autres dr. à Gheilneu, mandem^ de 
Chat. Neuf: Forez, 1329. (r. 492,1). 216, 239.) 

CHEMBELLY (Françoise de), fiUe de Jean de Ghembelïy, et v« de 
Jaques Robert, av. en pari. Cinquième partie de la dlme de vin du g^ 
pressoir de l'archev., par. de S*« Lezaigne: tssoi^un, 1671, 1679. (r. 
445,». 172, 404.) 

qIeHENS (Géofroy de), écuyer, Sg. de Ghemens, vend au duc d'Anjou, 
pour cent écns d'or, une maison sise au ch&t. de Baugé, et recon. teniir 
de lui le dom. du Montet; eus. la t. et seg. de la Guetière ou Luguetiëre ; 
Baiigé] 1447, 1453. — Jaques de Ghemens, écuyer. itêmes possess.: 
\4Jlf 1480. — Géofroy de Ghemçns, écuyer, son fils; Idem; 1502, 1608. 
(r. 329 bis, p. 117; r. 342, p^ 68; r. 348, p. 36; r. 348 bis, p. 13.) 

CHEMESNES (Jean de), écuyer, à cause d'Ysabelle de Ghevennes, sa f*, 
sœur de Guiot de Ghavennes. Maison, dom., moulin, par. du Teil: Chàve- 
rocfc^, <443. (r. 432,p. 43.) 

GHEHILLÉ (Pierre, Sire de), Ghev. Herbergement de Benays : Chinons 
1319. (r. 432, p. 61.) 

GHEMINART (Pierre), écuyer. GhAtell., t. s. de Challonge, de U 
Vieillière et de la givière-Coullon : Angers, i575, 1581. (r. 351, p. 12.) 

CHEMINON (Pierre), payeur des gages au bureau des finances de 
Bourges. Fief de Fosses, consistant en dom., dîmes, cens et rentes, par. 
de Brinay : Vierzon, 1713. (r. 449, p. 126.) 

GHENAIE(Géofroy de), Ghev. Herbergem^ de Veine et dr. d'usage en la 
forêt de Bursay : ChcU.-du-Loir, 1548. (r. 344, p. 58.) 

CBENART ({x)uis), Ghev.,Sg. de Baugny.T. et chàtall. de S^ Antoine 
du Rocher: Tot^r^, 1725, 1729. (r. 426, p. 31.) 



Digiti 



zedby Google 



GHE, > 39 

CHENAUD (Jeanne de), v« de Pierre Bourgeois, proc. du Roi au présid. 
de. Gueret. Rentes sur le vill. de Moqtel. l^che, 1669. [fk 474, p. Ii6.) 

CHENAUD (Jean), Sg. de la Cour. DtmçWéodée en kpar. de Peyre- 
le-Vade: Aubusson, 4684. (r. 4747 p. 512.) 

CHENET, aussi Chenez (Raymondin), écuyer.' Maison et fief deSoma- 
borse près Luzeray; 128?. — Vezean et Guiot^Chenet, frères, Dam.; 
Jrf#ni;ens. l'hôtel et seg. d'Eschalette, par. S* Giran de Vaux, 135t: 
BUlff, VemmL (r. 455^j). 232; r. 457^ p. 176 ; r. 460, p. HÔ.) 

CHENET, al. Chanet (Perrin), Dam. Hôtel, dom, et seg., es par. de 
MouUudre el de Crçschy ^ Billy, 1332. (r. 436, p. 3.) 

CHENET (Gqiot), Dam,* paroiss. de S» Giran de Vaux, in vaUibus, à 
caiige de Catjier. Celerier, sa 1*, et de Luque, sœur de celle-ci, v« de 
Vezian Chenet. Maison, tour, dtme h Gannoti ens. la dtme de Tortesay: 
Héris$fiVk; et rentes sur diverses maisons à Moulins; 1366 ad 1377, 
(r, 454„p, 263; r. 438, p. 2 ; r. 439, p. 172 ; r. 462, p. 107.) 

CEE^t (Remondin), Dam., paroiss. de S^ Giran de Vaulx, Maison 
forte de Luzeray, mote^ fossés, terres, garenne, bois, cens et tailles : 
F(^li^Mt/, 1375. (r 459, p. 169.) 

CHENET (Etienne, Vezien et Perrin), frères, Dam. La quatrième partie 
de U tour de Gannat ; divers tènemens, motes et fossés au territ. de 
Yîllar^ paroisse de Montodre ; dîmes, cens, tailles, et rentes, es par, dq 
Mazeret et de Sauz^; 1378. — Vezien Chenet, Dam., dlme de Tortezay, 
paif. de Rungères : Hérissan; ens. l'hôtel de Monceaux: Chav^oche; 
et troisième partie d'un hôtel et tour à Gantiat; dîme et cens qui furent 
auJSire Régnant Celerier, Chev. ; 1397. (r. 437 ôw, P- 56, 11? ; r. 462; 
p. 96; r. 468.p. 164.) 

CHENSUES (Guiotdès), écuyer, mari d'Ysabeau de la Fourest, et Jean 
d^Cheoeuçs, écuyer, son ftrère. Le manoir de Cheues et dép. : Moulins y 
1443. (r. 455, p. 26.) 

CHENEY (Jçan de), clerc, fils de feu Uldin de Cheney. Labai(Ke de 
Loog^pr^ par. d^ Varepnes sur Tesche: Chavehche. 1301. (r. 468, p. 
333.) 

CHENEY (GuUl. de). Maison, dom., bois, garenne au territ. de ^Qni^ 
mayran: Chaverochey 1314. (r. 468, p. 220.) ' j 

CHENEY^ (Jean de). Dam. Justice et seg. s'étendant depuis le moirïni 
de MQptjpmer jusqu'à la rivière de Chameil : Beaujeu, 1341, 1321. (r. 
4.89, p. 50, 51.) 

CHENIER (Jean), autrement dit Paysant. Maison appel, la Guillaume ; 
t^js pièces de terre, et la dîme sur deux autres pièces; 13^8. — -^ean 
dç Cbenier, pour Marguer. de la Yaro, Damoiselle, sa ff. Hôtel. de la 
VarQ, par^ S' Plesir ; la baillie dud. lieu, dom . , bois, cens et rentes ; 1443 : 
BqurlK (r. 404, p. 88, 448.) Non nobles. 

GPEMIÉRES (Ble^jet et Pierre de), écu 
seg. de Chenières, par. de Sancet : Vemeui 

CBEiNILLAC, Chemlliaco (Pierre de), av 
Dm- Dom.. dîmes, cens qt tailles, es pai 
Avalon : Hérissan, 1301. (r. 462, p. 123. 

CBENILLAC (Moreton de). Dam. — Perrin de Chenillac-su^^z, 9am. 
— Jaumin, a{ Baucjinf de Çhenillac, Bfaisoi)3« terres, boi^ garennes. 



Digiti 



lèTby Google 



40 GHE 

dtmes^ cens, tajiles et anr. fiefs, es par. de Trebenl, Mellars, Ferme, 
Monestey, Sanciet et autres : ¥erf^il, 4322. (r. 460, p. 6, H, 300.) 

CHENILLAC (Jean de), al. des Hais. Maison, f. s. de VieiUefont: 
Vemeuily 1350; rentes en grains, par. de Besson : Soavigny, 1366; 
et, à cause de sa f^ Perronelle Celerier, moitié de Thôtcl de Bobonat : 
Chantelle, 1366. (r.458, p. 185; r. 460, p. 51 ; r. 467, p. 142.) 

CHENILLAC (Jeanne de), Damoiselle, P* de Pierre de Montjourna], 
Chev.«Sg. de Drassy, Chambel. du Duc de Bourbon. Hôtel fort des Hays 
à Trebent, et celui de VieiUefont à la Féline, dom., dîmes et mouv. ; ens. 
d'autres posses. et seg. es par. de Monestey, MeMars, Baigneux, Lucenay, 
Ouroux et autres: Belleperche, Bessay, Chantelle, Ganfiaty Vemeuil, 
1397, 1411. (r. 455, p. 36 ; r. 458, p. 26, i03, 275 ; r. 460, p. 9, 57 ; 
r. 464, p. 264; r. 465, p. 178.) 

CHENOY (Jean de). Dam. Tènemens relev. de Uii en la par. de Mont- 
migin; 1308. — Dinet de (^enoy. Dam. paroiss. de Varennes-sur-Tescbe, 
et Jaquette, al. Marqueté de Valeres, Damoiselle, son ép., t« de Jean 
de la Fauge. Dom. et mouv. aux environs de Montjomer et Semur, vers le 
moulin de Montmigin, de Montemigino : Beaujeu, 1333 ad 1357. (r. 
489, p. 76, 221, 222,^230.) 

CHENU (Pierre de), Partie de la terre de la Roche, par. S* Macaire. 
Montfaucon, 1460. — Jean Chenu, écuyer, Sg. de la Bernardière. Partie 
de la même terre; 1499. (r. 332, p. 71 ; r. 335, p. 15.) 

CHENU (Jean le), fils de feu Perrin le Chenu. Dr. de vinaige sur U 
recette de Baugé; 1507. (r. 349. fol. 9.) 

CHENU (Anne), fille de Jean Chenu, écuyer, et de Françoise Habert. 
Partie de bois en celui de la Percheraye, par. de Vasselaye ; 1676. — 
Marguer.-Françoise Chenu, ^ d'André (^enu, cons. au présid. de Bour- 
ges. Partie de bois taillis en la par. 4^ Vasselaye; 1714 : Bourges, (r. 
445, p. 260 ;r. 449, p. 144.) 

CHENUE (Marie), Damoiselle, v« d'Aymeri Brisay, écuyer. Hôtel de 
Masueil et dép. : Mirebeau, 1454. (r. 330, p. 34.) Tient d'elle, Louis de 
Marconnay, écuyer, son hôtel d'Estivet. Voy. Brisay. 

€HENUZ1L (Perrin et Guill. de), vendent à Gui, C^ de Forez, leurs 
cens et rentes percepu à Estrociat ; 1349. (r. 1394, p. 60.) 

CHERBEYE (Thibaut de). Fief de Ligron, par. de Corzé: Baugé, 1431. 
— Marguer. de Cherbeys, sa fille; Idem; 1454. — Michel de Cherbeye, 
écuyer, Sg. d'Ardanne, secret, du Roi, mari de Jeanne Chabote, fille de 
feu Pierre Chabot; Idem; ens. la t. et seg. de la Mallières, par. de 
Friche ; compromis entre lui et Ysabeau de Maridort, sa beUe mère, au 
sujet de cette terre et seg. : Baugé, 1469 ad i4ii. — Jean de Cherbeye. 
Mêmes t. et s. ; 1502. — Jaques de Cherbeye, Chev., Sg. d'Ardanne, 
genUlb. de la Chamb., par son proc, Louis de Cherbeye, écuyer ; Idem; 
1666 (r. 347, p. 34,' 35 ; r. 348, p. 36 ; r. 357, p, 56, 68 ; r. 1345, foL 
14 ;r. 1346, p. 151.), 

(CHERBEYE (Jean de), écuyer de cuisine du Duc d'Anjou, al. du G** du 
Maine. Maison et dom. de la Fontaine-S^ Martin ; ens. celle de la Segrai- 
çje: Mans, 1471. (r. 343,p. 40; r. 345, p. 53.) 

CHERBEYE (Michel de). T. s. de S^ Oyn, de la Perel et autres: 
Amboise, 1515 ad 1524. (r. 432/ p. 20, 76, 81, 83.) 



Digiti 



zedby Google 



GHE 41 

CHEREIL (Gilbert de), Chev., Sg. dad. lieu. Forleresse de Gordebeuf, 
dom. etmouT. en dép. Billy, 1443. (r. 432, p. 49.] 
CHERELLE (Etiennette la), v« de Guill. le Balleur, Métairie de 

Buessay, par.de Rigueil : Chat, -du- Loir, (r. 348 bis, p. 18, 21.) 

CHERFETAIN (Silvestre, frère de), écuyer, lieut. de cavalerie au rég. 
de Beringhem. Fief et dom. de Jabert, par. de Bessenay ; eus. la maison 
de Cherfetain: Lyon, 1722. (r. 497, p. 173.) 

CHERIE (Guill. de), fils de Simonin de Chérie. — Berthomer, al, 
Bertbolomer de Chérie, son frère Matheron de Chérie, Dam. Hôtel, t. s. 
de Chérie, par. de Si^vigny ; 1300, 1357. (r. 467, p. 487, 220, 224, 
237.) Voy. Chery. 

CHERITÉ(Jean). — Mathurin Cherité, écuyer. T. s. de Voisin, Noyaulx 
et Chereaulx: Baugé, 1480 ad 1508. — François de Cherité, écuyer, 
par success. de Phorien de Cherité, Chev. ; Idem; 1603. — Charles de 
Cherilé, aev. ; Idem; 1676. (r. 347, p. àl, 22; r. 348, p. 36^ 37; 
r. 352, p. 106, 125 ; r. 405, p. 26 ; r. 453, p. 81, 82.) 

CHERITÉ (Charles de), Chev., Sg. de la Verderie, fils atné de feu 
Louis de Cherité, Chev. T. s. de Pallites, Beaulieu et Moreau; ens. la 
chàtelli, t. s. d'Apvrilly, acq. de Charles Giroust, écuyer, fils de feu 
Jaques Giroust, Chev,: Beaufort en Anjou, 1664. (r. 357, p. 91 ; r. 396, 
p. unique.) Rel. de lui : Honoré du Bueil, Sg. de Fontaines ; René de la 
Grandière, Sg. de Montgeffroy ; Gabriel de Launay de la Metbaye, Che- 
valiers ; Jaques de Maumeschin, Sr de la Cormière ; Hercules de Toreé. 
S' de la Pinochère, écuyers. M® François Foullon, lieut. crim. à Saumur, 
mari de Magdel. Giroust. 

CUERITË (Henri). Office d'huissier fayé hérédit. au bureau des finances 
de Bourges, acq. de Claude Loizeau, dont hom. : Dtm-le-Roi, 1726. (r. 
461, p. 92.) 

CHERMETTE (Claude), écu}fr, S' de S* Maurice, gendarme delà 
lourde du Roi. Rentes nobles de la Mollière, Cleard et Reorge : Lyon, 
•1720. (r. 497, p. 62, 70.) 

CHERPENTIE (Marie-Blanche), v« d'Alexandre FreUrd, écuyer, Sg. de 
Rinrille. F. s. de S* Constant: Aunay, 1700. (r. 436, p. 370, 381.) 

CHERRIER (Nicolas), Sr de Guilly, av. en pari., pour sa ^ Augard. 
Maison à Vierzon; 1676. (r. 445, p. 262 ; r. 446, p. 30 et suiv.) 

CHERS (Jean de), à cause de Jeanne Jordain, sa K Hôtel de Giverlay, 
dom., dîmes et dr. en dép. : Hérisson, 1449. (r. 462, p. 206.) 

CHERTEMS (Pierre), de Seuil, Chev., capit. d'infanterie. Terre et 
eh^teïïAeCh^Ton: LaRocheUe, 1717,1739. (r. 439,p. 120 ; r. 442,p.43.) 

CHERUET (Jaques), pour Benoît Cheruet, son père. Le tènement de 
Servietères, par. deBie: Chaveroche, 1505. (r. 452, p. 143.) 

CHERY (Jean de). Fief situé en la chàtell. de Moulins, et moitié delà 
dlme de Praêl, autrement Ronce! : Verneuil, 1375. — Simon de Chery, 
écuyer, Sg. dud. lieu. Partie de la même dlme ; 1410. (r. 432, p. 4 ; r. 
460.p. 47, 211.) 

CHERY (Simonin de). Hôtel, t. s.>^e Chery, par. de Besson : Souvigny, 
.1410. — Pierre de Chery ; Idem ; 1449, 1452. — Jean de Chery, écuyer ; 
Idem; 1488. — Gilbert de Chery, écuyer, son fils; 1488, 1505. (r. 453, 
p. 70^ r. 454, p. 67 ; r. 467, p., 114, 116, 257 ; r. 484, p. 112.) 



Digiti 



zedby Google 



481 cm 

CaSSSi{hm da)> ént^rtr. Gli&k., t. s. de Molm-Porchi«rc Aînm^^ 
CkcUel, 4454. (r. 453, j>, 2*; r. 4dî. p. W7^868.) 

OIERY (Gfoude du), éeiyer,,pour Marguçr< du Mostkr^ aL MoylîéA^a 
f». T. s. de GhMipgWBaud, t^t, de GoUiai: Rm», 1669. (r. 499, p^ 61; 
r.im, p. 65.) 

CBEftY (B«stachd de), Ghev., Sg. de Beaumonl, chan. ettrésor* de 
la Gathédr. de Nevers, tuteur des eo|an& delà Reche-Loudoa. Cfaev. T^ s^ 
deiReimfaéf par. deBa«»egon : Ai$M^, 1714, (r. 477,p. 13.) 

GflËS (Jean), Dam. pour Marguer., son ép. Justice h. m. et b. eu la 
teite de Màgaeuce) par. de Midmes et de Pin, pac iodiyis avec Archaïa- 
band de S^ Girand : Moulins, 1350. (r. J54, p. 73.) 

GHÉS (Pienre de), écvyer. Hôtel, ^. et seg, d'ÂnOnay : Bkmtt^, 
1418. (r. 460, p. 334.) 

GHËSèllS (Jean du), de Pareze^ ckre. Terne^^ [>rc8» garenne en h.pac 
de livry : Bmrb.^ 1300. — Gnill. du Ghesaps, de Paccize^ son fiJb; 1^23^ 
(r. 464, p. 296, 4d5.) Non nobles. 

CHESAUT (Gilbert), écuyer. FiefsdelaBesovle etduGhifon: àfar^ 
1669. (r. 474^ p. St5.) 

GHËSE jPerrin de). Dam., Raoi^ et Girard, ses fières, Tendant, ài 
Hjtgonia Groygnon, Dam.> Sg, de Sevcbâmfi, leur dime, garenne» cens, 
rentes» et taiUes ôs par. de S^ Julien d'Oddes et de S^ Gennaîu-Laval ; 
1380. — ^uletde la Gbeee, Dam. Maisons, dom. eb mpuY. èapai. de 
Gordelle eft deS^ G^, nMsdemeni de V«rdier; 1339. — Etienne del| 
GlfeBM^ BtflA. Maison» t. s. a» territ. de Rillè, mêmes par., 1337 : EoTêZ, 
(r. 490, p. 118 ; r. 492, p. 890 ; r. 1397, p. 273,) 

GfiESE (Blar^itt de la.) MiisoB, terres, ^, jardin del^ Qiesi^, pw. S^ 
Boiit âe.ûuadreHds; 1351. — Pierre de la Gkese. Prés et bois sut le. 
chemin de la Ghese, mandement de Ghastel Neuf ; 1351 : Fore;Sp (r. 49Q4 
p.lÉM;r. 401,p.a7, 91.) 

GHfiSB {Hugues de la), de Chma. à oause d'Ysabelle à^ M^y* 4^, 
MaUiaco, Damoiselle, son ép. La grosse tour de Mailif, le. bois de Ghi^H 
Yaign^r ; jus(ît6v cnnr et) taiUes swr pUisienrs tèaemeos sîa à Gittuam el 
a'dleurs: BwHi.-Laneff, 1377. (r. 466» p. 818.) 

GH£S£ (Jean de la), éeuyer, pour lui et sa mère Cather. de UjCoute. F. 
s. de TremoUn au mandement de S^ Just en Gbavriet: Eof^s^ 1509.^. 
438, p. 96.) 

GUESNAYE (Huet de la)» éenyer, Sg. du fin, et sa,0> igl^tte d*Ai»igp^ 
vendent à Martin Leudays, dit Gulant, écu|^, garde du pont de S6po«ir 
le Duc dMtt/ou, tmabons sises ao^i btu, dont lime ohal^ée d'un ce«ii 
féodal ; «453, 1459. (r. 1356^ p. 18, 89.)" 

GHESNAYB (Louis de h). Ghe^.,. B<»i» de Psympri». T. s. 4e la GuiUo- 
tiare, par. AeS^ Pierre deMelle : Cha$eUeraut, 1793. (r. 437, p, 70.) 

GHESNAYE (Louise de la), ép. de François-Gharles de GaUev, C^ <i« 
la rittedieu. F. s. de iuvarsay, put. de Beaussay : MeUe, 1710. (r. 4^ 
p. 89,90.) 

€SBSfŒ (Georges du), écuyer, et Marie de Vairières^ sa i^. H. justice 
en leur terre du Tail: Rangé, 1458. — Fc^mfueedn Cbesne, éouyer ; Idemf 
4108, 1508. (t. 848, p. 18; r. 348, p. 3«, 37 ; r. 407, p. 39.^ 

CHEINfi Samuel du), écnyer, S« de S^ U&st, «a el seil béril. de 



ligitized by VjOOQIC 



Digiti 



CBE m 

feu E^aie, al. Isâ^e dtt Cheistte, écuyer, et petit'^fildde Reyêdu Chesnei 
aussi écuyer, Sg. de S* Léger, et Esaie du Chesne, écuyer, son' fils* Fief 
de Corse, at. Goîse, par. S* Mandé. ^ Jean du Chesne, écuyer, Sg. âe S^ 
Léger. Fief des terres nouveRes en la même par. de S^ Mandé : AunO'g^ 
1669 ad 1727. (r. 433, p. 135 ; r. 434, p. 88 ; r. 436, p, 387 ; r. 437, 
p.310;r. 438, p: 575.) 

CHESNE (Gilbert du), S» de Nozay, md. Le terrier de Vîftlet, par. de^ 
Rougere ; ens. le fief de Bomière, par. de Yarenùes : Bt'%, 1796; 1794. 
(r. 478, p. 93, 484.) 

GHESNEL (Jean), épuyer, Sg. d^Auge. Dr. de dlmeen k par. dé F^ve- 
rones : Montrichard, 14«4. (r. 353, p. 5.) * 

CHESNEL (Louis), Ghev., Sg. d'Escoyeux. F. s. de Fourras à lui éehu 
par sa mère Marie de Foligftae ; 1707. — Charléft-Louis Ghesnel, t^her., 
Sg. d*Escoyenx, capit. des vaisseaux du Roi, et Gabrielle Thérèse ChasK)- 
gne, al. Chataigner; idem; ens. les fiefs de Mesnac, Chasotte, Montigny^ 
et Boisséreau: Cognac^ Rochefort^ 1716 ad 1726. (r. 439, p. 27, 47 et 
suiv. ; r, 440, p. 40 ; r, 441, p. 51, 59.) Signe, d'Escoyeux. 

GHESSË (Marie-Elisabeth de), v« de Jean Puméé, écuyer, Sg. des 
Bordes, mère et tutrice de leurs enfans Marie-Thérèse-Eliâabélfa, née le 
95 août 1713, et Ant. Honoré Fumée, né le n ^pt. 1714. F. s. de- 
Cl^.-From^ge, par. de Bignon : Uavibérgeon, 1716. (r. 4318, p. 98.) 

GHEUAIS, on Ghevais (Jean), S; de Goudres. T. s. de Marigné : Civrm, 
1688. (f. 435,p. 930, 931.) 

GHEUARRIER (Marie), y* de Gilbert Bernard. T. s. deBretnrds et du 
Pouyet, par. de Limons: Gann(A^ 1716. (r. 50T, p. lit.) 

GHEUENES, Gheuesnes. Voy. Ghevenes. 

GHCUOIR (Marie-Jeamie le), V de René dd Boiâie^TaRfiiaiit, Ghev. 
T. s. de Résnon et de Pouzièux ; ens. le fief de k Sale aux Ghauvins: 
Chatelleraut, 1684. (r. 435, p. 148, 149.) 

GHEURER (Guill.), al. Poisant, pirbiœ. d'AveuMre. Maison de Begài- 
gneres, et terrein contigu ; 1398. — Guill. fiheurer. Plusieurs pièces de 
lerres et de pré, arvec une portion de dlme^ en la par. de Meflolngy ; MO, 
1443: Bourb. (f. 463. p. 141 ; r. 464, p. 359; r. 46«, p. 94.) Nott 
nobles. Voy. Gheuret, ci-ap. 

GBEURES, Gheuret, Gheuroz. Hugues Gheuret, Dam. Dent., terrat^e, 
cens et tailles à Ghampseur, al, Ghanseur, etc. ; 1345. — Bureau Gliéu- 
roz. Dam. Maison de Ghampseur, dom., bois, moulin, par. de Goreney; 
1349. — - Bureau Gheures, Dam. Hôtel de Ghampseur, Dom., bois> mouiini, 
serfs et arr. fiefs; 1351 : Chdt.'Chm&n. (r. 470, p. 38, 199, t96L) — 
Bureau Gheuret, Dam. Diverses parties de prés, champs, vignes et cens : 
Bourb.'Lancg, 1361. (f.467,p. 48.) 

GHEURET (Marguer. et Jeanne), filles de feu Jean Gheuret. Dom. él 
rentes en là par. de Mesangy : Bôurb.y 1410; (r. 464, p. 139.) Non 
nobles. 

GHEtlRlER (Gui), Ghev. Maison de hi Forest (confisquée peur fop» 
ftdtttfe sur Pierre Remy) ; ens. Tusage dans h forêt à% Grosbois : Bourb., 
1340. (r. 464, p. 319.) 

GHEUROZ (Régnant dit), féal sergent d'Agnè», dame de Bùmi^.^ reçoit 
d'elle, U caille de ses loniMes services^ le chesal appel, te mu Romet, 



Digiti 



zedby Google 



U 1^ GHE 

etdép.^vec le dr. d*usage, dans le bois de Perroigne; octob. 12Ô9. 
r. 463, p. 248.) 

CHEURIER (Pierre), S' de Cbampré, bourg. d'Issoudun. Fief seg. de 
Rezay, par. de MarOn : Issoudun, 1705. — Etienne, son Bis; Idem; 
1717. (r. 448, p. 107, 180 ; r. 449, p. 259 ; r. 450, p. 20.) 

CHEVAGNY (Ysabeau de), mère de Mun, segnor Perron de Monflor. F. 
s. au Hontet, par. de MaleUy en Brionnois : Av4un, 1261 . (r. 466, p. 1666.) 

CHEVAIM (Jeanne), ^e d'Ant. Bourdaloue. Le pré de PeloiUe : Mehun- 
s.-Y... 

CHEVAL (Jean), fils de Durand Cheval, cd. Duyat, et Cécile, sa f», fille 
de Thevenin Chemer. Trois pièces de terre ester, de la Garenne, : Limon 
et Villaigne, 1397 : Beçay, — Gilles Cheval. Terres, cens et rentes en la 
même ch&iell. de Beçay ; 1457. (r. 455, p. 35, 154.) 

CHEVALEAU (Jean), Valet, à cause de BrciLelomée de Larchiere, sa 
fo. Terres et rentes aux environs de Champaigne: Mirebeau, 1406. (r. 
330, p. 102.) 

CHEVALIER, aussi Chevallier (André.) Habergem^ de la Bouroliere: 
Chdt.'dU'Loir, 1348, (r. 344, p. 82.) 

CHEVALIER (Rolland), écuyer, Sg. de Louresses, et Marie d'Ormes, 
* sal^. Hôtel et dom. de Jargeau : Sully, 1418. (r. 432, p. 23.) 

CHEVALIER (I>ierre), écuyer. T. s. de Hontperroux : Chât.'Chinon, 
1444. (r. 470, j). 6.) Tient de lui: Jean de Chaille, écuyer. 

CHEVALIER (Pierre), S^ de la Ghicaudière, cons. en TElect. du Maine. 
T. s. de Bildoux, par. de Vivoing : Beaum.-le-V^, 1661. (r. 356, p. 
91 et suiv. ; r. 431, p. 9; r. 457, p. 89.) 

CHEVALIER (Jean), bourg, de Salers, fils de Jean. Dom., h. m. et b. 
].. de Longevialle et d'Elfaud, es par. de S* Paul et d'Anglard : Riom^ 
1669, 1685. — Louis Chevalier, bourg, de Salers; Idem; 1723. (r. 
499, p. 29; r. 500, p. 158; r. 503, p. 441 ; r. 508, p. 42.) 

CHEVALIER (Jacob), S' delà Jame. T. s. de S* Xandre, en partie: 
La Rochelle, 1673. (r. 433? p. 67.) 

CHEVALIER (François), écuyer. Sg. de Villemorin. T. s. des Cerisiers, 
et celle de Villemorin: Atmay, Civray, 1679, 1699. (r. 435, p. 89. 90; 
r. 436, p. 252, 253.) — François Chevalier, écuyer; Idem; 1718. (r. 
438, p. 369, 370.) 

CHEVALIER (Marie-Angélique), v« de J. B. Victor de Cremeau d'Entra- 
gues, Chev. T. s. d'Entragues, pour restitution de sa dot, par. d'Eglise- . 
Neuve: Riom, 1684, (r. 503, p. 205.) 

CHEVALIER (Anne), î^ de Jean Pichonnet, et Jaquette Chevalier, sa 
sœur, héritières de Mathurin, leur frère. F. s. de Beaufranc, par. de la 
Souterraine, tenu à foi lige avec le baiser : Monmorillon, 16B6. (r. 435, 
p. 172.) 

CHEVALIER (Louis), Chev., Sg. d'Apchon, comme tuteur de ses nièces, 

.fiUes de feu Claude d'Apchon, G<i Sénéch. d'Auv., son frère. T. s. d'Ap- 

chon, par. S^ Hypolite, et celle de Falgoux-le-Vaulmier, etc. : Elect. de 

St. Flowr, 1699. (r. 506, p. 32.) Voy.' Apchon, d'où paraîtrait que le 

nom Chevalier n'est ici qu'un titre. 

CHEVALIER (Yves). M» d'Alegre, Mal des Camps et armées. T. s. de 
Flageau et autres :£rûm<ie, Clerm.,Riomf 1699. (r. 506, p. 50.) 



Digiti 



zedby Google 



CHB 45 

CHEVALIER (Jean-Paul), CheT., Sg. de Cancolle, M^* de la Motte d'Ai- 
nn, capit. de vaisseaux, pour Blarie-Anne d'Ocoy, al, d'Oquois, fille de 
feu François d'Oquoy, Ghev., Sg. de Couvrelle, et d'Anne Gombaud. F. 
s. de Saintrejan, aï. S^ Trojean et autres: Angoul.f Cognac, 1700 ad 
i7Sl. (r. 439. p. 15, 113; r. 440, p. 50.) 

CHEVALIER (Phil.), éeuyer, pour Jeanne le Large. Partie de la t. et 
s. de Cbambon : Dun-le-Roi, 1704. (r. 448, p. 76.) 

CHEVALIER (Phil.), proc. du roi en la chàtell. de Chantelle. T. s. de 
MoUe et de Vemet, al, Verinet. par de Marcilly : Chantelle, 171S, 1719. 
[r. 477, p. 79, 571 ; r. 478, p. 24.) 

CHEVALIER (Antoine), notaire. Fief, terre et franchise de la Pnigne, 
par. de Reugny : Hérisson, 1713 ad 17««. (r. 477, p. lOt, 172 ; r. 478, 
p. 349.) 

CHEVALIER (Jaques), Sr de S^ Mars. T. s. de Murzeau, par. de Bois- 
vert: Aunay, 1718. (r. 438. p. 366.) 

CHEVALEAU (Jean), Chev., Sg. de Bois-Ragon, donataire à% Marie du 
Verger, sa belle-mère. F. s. de MazeroUes, par. de Pezay-le-Chàteau : 
Atmoy, 1705. (r. 437, p. 136.) 

CHEVECHERE (Pierre de), paroiss. de Salis, vend il Gui, C^ de Forez, 
les cens, rentes et dr. de lods et ventes qu^il relève de lui k la Cheve- ' 
chère; 1337. (r. 1395, p. 17«.) 

CHEVEGNY (Jean de). Dam., et Ameiart, son ép., fille de feu Himbaut, 
Chev. Dhne de Veures et autres objets es par. de 0)landon, Agouges, 
Marcegny et autres : Botir^., 1300. (r. 463, p. 167.) 

CHEVEIGNY, Chevenhiaco (Thibaut de), Dam. H6tel, dom , bois etarr. 
fiefs de Cheveigny ; ens. les fiefs de Pouzeux et de Verreres, par. de 
Marci, Montiglis, Colendon, Iseure et autres; et, k cause de Marguer. sa 
f^, fiDe de Gui Boutefeu, Chev. La dtme de S^ Sornin, cens et uilles en la 
par. deVeurdre: BeUeperche.Bourb., Moulins, Muraty Ptmgny, 1353 
ad 137Î. (r. 454. p. 161, 209 ; r. 461, p. 15; r. 464, p. 336; r. 465, 
p. 109, 176, 181, 194.) 

CHEVENIE (Guigone, Y> de Humbert de), Dam., tutrice de leurs enfans. 
Maison de Chevenieetdép., par. de Harzilletz : BeaujeUy 1331. (r. 485, 
p. 95.) 

CHEVESNES, Chevaines, Chevanes, Chevenes (Jean de), Dam. Maison 
de Quincises, al. Quineises, dom., bois, j. h. m. et b. Chdt.'Chinon, 
1351, 1356. (r. 470, p. 56, 110.) 

CHEVENES (Jean de). Dam. H6te1 de Chevanes, et uiUes sur le tène- 
ment de Pasturaul : Chaveroche, 1367. (r. 454, p. 245; r. 455, p. 184.) 

CHEVESNES (Huguenin des), éeuyer. Le ténement de Chevesnes, par. 
deThiel; 1411. ~ Jean des Chevenes, éeuyer, et Cather.-Ysabeau de 
Colligny, sa f^. F. s. de Chevenes; 1454 : Moulins, (r. 454, p. 86. 108.) 

CHEVENES (Jean de), éeuyer. Devoirs féodato sur divers immeubles, 
assis aux environs de Chaveroche; ens. le ténement de Laugière, acq. de 
GuîU. Prost : Pougny, 1454. (r. 455, p. 223 ; r. 468. p. 374.) 

CHEVREAU (Denis et Pierre). Fief de la Bouygniere, al. Boygniereetc, 
autrement di le Petitbois : Amboise, 1515, 1522, (r. 432, p. 81, 83.) 

CHEVRIERES^ Cheveriere. Cheurrere (Henri de la). Herbergem^ de la 
Roche-de*Vaux ; 1342.— Jaques de la Chevrieres: Idem^ et du Bouschet ; 



Digiti 



zedby Google 



IÉ6 1^ 

|*f0.<»^j6«a'de4âC;b#va9ie)ner.éG|qfer; J^em; 1603. — Jtbrgiier. de h 
Chevriere, v« de J. 6. Louis de B^iupaooir» Chev,, Bon de Lavif dio* fiUe 
deieaa de la Chevriere, Ghe?., et d'Anne de Jjussan, ii^t de son cbef 
JesehftteU. de Ja Roche-de-Vaux «t du Bouchet*aux-Corneilles, par. de 
Regueil ; et, conune tutrice de leurs enfans, la seg. de BaUiUiere ; 166d. 
: 1661 : Chât.^îhLoir. (r. 344, p. 88 ; r. 348 bis, p. 18 ; r. 352. p. 152 ; 
r. 356, p. 109 ; r. 365, p. 11.) Rel.^ie cette Dame: Michel du Bouehet, 
Sr delà forterie; Sébastien deBitoc» iS' de Perraye, écoyers. 

CHËZY (FraQQois de). F. s, du Moulin Porcbier; Bourb.y 1513. (r. 
45Î, p. fU.) 

CHIGNON (Jeanîn). Maison, dom. et tftîlles es finages de la Yolpte: 
CkcU.'Chiwm, 13f6. (r. 469, p. 184.) 

CHILLEÂU (François, al, Jean-François du), CheY., Sg. du Vignaud; 
Marie de Tusseau, sa f«; François et Gabriel du CbiUeau, Chev., leurs fils. 
F. s. de la Cbarrière : Niort; ens. celui de la Tour-Savary, par. de Nain- 
-tré: Chételliraut, 1668 ad 1717. (r, 435, p. 458; r. 437,p. 38,125; 
r. 438, p. 94, 289.) 

GHINART (Guill.), fils de Humlij^ut. Rente en la par. de Basson: &w- 
m^ny, 4300. (r. 467, p. 240.) 

GHINICHËRE (Jean de la). Tènement de la Chînîchère, par. de S^ 
mandem^ deCernerie: Forez, 1334. (r. 491, p. 147.) 

€fiK)GHE (Jean), écuyer, Sg. de la Rochière. F. s. de Fongières: Jfor- 
cfté, 1506. (r. 452,p.268.) 

CHIPIËRE (Guill. de)„Dam. : nobilis vir GuiUelmus de Chipetrçk do- 
mkelus, pour Marguer. son ép. F. s. duLateys et d^Arisenlles : Moulins, 
1365, (r. 454, p. 13.) 

GUIRAT (Alise de), t« de Hugues Goulon» Columbi, Chev., et le sbe 
Gialerand de Montfan, leur fils. Maisons, forteresses, dom^ bois,, dîmes, 
œnset tailles es par. deMontfan, Lochi^ Biellars et autres; ens. jope 
partie du péage d'Sntrevaux: Vemeuilj 1322. (r. 460, p. 43, 136.) 

CHIRAT (Jean-Claude). Boutique en la boucherie de b Lanterne : 
J^yon, 1745 (r. 496, p. 210.) 

CHIRION (Goiot de), écu^er» Sg. de la Rodère, ou Roderie. Tènffn' 
de Lage-Bougrin -.Marche, 4506. (r. 453, p. 239.) 

GHIRON (Biaise). Deux tiers du fief de la Brodière ; H.-Marche, 1:669. 
(r. 474, p. 321.) Signe, Chirour. 

CHIROUS, aussi Chiroux (Bartholomée de), Dam. paro^, de S<« Crpix 
de Gannat. Ëtang et moulins de. Chiroux, menus cens et partie du péage 
MGawkU; 1301. —Roger de Chiroux, Dam.; iZ%i ad 1351; Idem* 
«^ Penrot dé Chiroux, Dam. Etang de la Vanellière et rentes' en grain; 
1877. (r. 457 bis, p. 77 ; r. 458, p. 3, 16. 175 ; r. 458, p. 176.) 

•CHIS^ (Jean de), écuyer, Sg. de Yaux4e-Vt«, pour Marie Freimère, 
son ép. Dr. d'usage en h forôt de Bercxay : Ckàt.-dU'Loirj 1489. (r. 
348 5iJ,p. 18.) 

CHITAIN, aussi ChiUiii^ (Hugues, al. Guill. de), Cbey.y et Agnès, sa 

U, iille de Gilles de (3ement,. Chev. Dom., bois, cens, tailles et^uEr, fiels 

es par. de Varenoes-^ur-Tesche, de Veurdre et de Besson.; Chwerocbe,' 

MonHuf(m, Souvi§ny, 1301. (r. 467, p. 222; r. 468, p. 320; s;:,U9, 

.Ji.«6.) 



Digiti 



zedby Google 



• 

CHITAIN (Jean de) . Maison de S* Etienne ; ens. sa dwvanee éelfaîgMt, 
al. Margaet : Billy, isee. (r. 452, p. 130.) 

CHITAIN (Glaadme-Marie de), t« de GoîD. Routier, eons.au prédd. 
deMonlins. F. s. de St Etîenne-du-Bas , par. du même nom : i^iHy, 
I7M. (r. 478, p. 306.) 

CHITTON (Angélique), f» de Pierre Chitton, écuyer. S» de Mwilattrier, 
oC Moutîorîer- F. s. ée PUbou : Oivruy, 1698, -1747. (r. 43e, p. I«7 ; 
r:^8,p:34«.) 

CmVALIER (Pierre), dit Porcien. Btme des vieilles Broces : Vnmeuil, 
4342. (r. 460, p. 50.) Non noble. 

CHIYfiGNE (Jean de), Dam. Xaison, t. s. de la Bessace ès-par. de 
Charenton et à'Aisnay ; 4300. (r. 468, p. k%.) 

ClflVKAY al. Shrray (Jean de). Une pièce de terre en la par. de 
Teneuîl : Bawrb.^ 4403. (r. 465, p, 44.) Non noble. V^y. Sîvray. 

GHIVK£ (Gédéon de), Che?.^ Sg. de MeiUian et autres lieux.: ^Maifion, 
t. s. de la Touche-Moreau et du Heaulme, en la chàtell. ée S* Laurent- 
des-Mortiers : Anjou, 4670. (r. 358, p. \%, 52.) V. Oiuîre. 

CHIYRËRE (Jeanne), Dame de la fiuxière. Maison forte de ^Sanie ; 
dom. et seg. espar, de S^ Didier et ûe Yarennes-^en-Briennois : Bem^jeu, 
1354. (r. 489, p. 4^3.) - 

CHIZEILLES (Agnès de). Dame de Clary. T. s. de Momant, rnouv.* de 
Chdt. Chinon, cédée autrefois par Gibaust de Mello, dbev., "Sg. d*Es- 
poisse, son frère, i Philib., Sg. de Paillart, préâd* au pari, de Ihiris, 
do^t elle Ta^it racbetée pour en faire don k vie^ à Jean des Essars, abbé 
de S» Jean de Sens ; 4379. (r. 4357, p. -335.) 

CHODENAY (Jean de), Dam. Maison d^Ayrat, vigne, pré eentigu, 
4* partie dd la dtme^de Moustier, Monasteriiy et 4t: d'usage: 4ans le 
bois de Tronceon, par. da^ Bellevane. — Gtiill. de Gbaudenay, Dam. 
Même dr. d'usage; ens. Thôtel d*Ussel, dîmes, cens et rentes, par. de 
Monetey; 43M : CharUeile. (r. 458, p. 248, 342.) . 

CHODENAY*(Guill. de). Dam. Huitième partie de la -ètme de Boisât : 
Ganna^, 4322. (r. 458, o. 77.) 

GHODENAY (Guill. de), Dam., paroiss.de BettaTaine. Dom. etredey. 
en la par. de Vemuces : Jtfwrcrt, 4322. (r. 464, p. 73.) 

CffODENAY (Margner., ye de Guill. de), Damoiselle, pour Gatiter. leur 
fiUe. Rente sur la dîme de Douze : Roehtfort, 4826. (r. 469, p. 4.) 

CHOFËUX (Tristan de) , pour Gather. Huguetiére, sa f». Quatrième 
partie de la dl)|ne des^bezaux, par. de Ghemilly : Beçay, 4444 (r. 455, 
p. 456.) Non noble. 

GHAUFFœS (Claude). Le 6ef d'Essuis : JMar^^, 4669. (r.%74) p. 
464.) 
; CHOINS, al. Cboinet (Antoinie de), Damoiselle, y« da Loms Alexandre, 
écnyer, Sr deCbantelou. Fief de Russeauh : Chdt.-dVr-Lùir, M04. (r. 
352, p. 446.) 

CHOISËUL (François de), Chev., Sg. de Praslin, lient, gén. en Gbam- 
pagne, pour Gbarlotte de Hautefort, son ép., fille du M^* de Hauiefort. 
T. s. de Tuffièrea. par. de Vas i Chdt.-d^hLoiry 4662. (r. 356, p. 40, 
90;r. 43»,p. 23.) 

€HOL (Girbert), Dam. — Guill. ChoJ, son fila.— Gmfleme, T^WOdon, 



Digiti 



zedby Google 



48 CHO 

al. Odia, al. Eades Chol. — Veziau Chol, fils de fea (tdon CM. — 
Girbert Chol, Dam. Hôtel de Gohoneyre, dom.^ bois,.cenë et arr. fieft; 
eus. la maison de la Janrie, dom. et bois es par. de Tresail, Fleuret, 
Blarcegnie, VareDDes-sur-Tescbe ; et autres : Chaveroche, iSOO ad I34Î. 
(r. 467, p. 314; r, 468, p. 16, 17, «il, 279, 331, 384.) 

CHOL (Hugues et Monin), Dam. H6tel de Roser, al. Roset. Terres, 
bois et mouy. en la par. de Tresteaux. — Hugues et Guill. Chol, de 
Cbamppelloux, Dam. Dom., dlme en la par. de Tresail. — Jean Chol, 
Dam,, fils de feu Guill. Gbol. Maison, dom. et mouv. en la par. de Tres- 
teaux. — Rolin, al. Raoulin Chol., Dam., paroiss. de Tresteaus. Dom., 
cens et rentes au territ. de la Condemine. — Phil. Chol. Dam. Hôtel de 
la Fontanère, de ForUeanera, dom. et mouv. : Chaveroche, 1342. (r. 
4C8,p. 72, 120. 139, 161, 197, 199, 242, 263.) Voy. aoul Cbous. 

GHOLË (Luque), v^ de Girbert Fortin; Girbert et Jean, leurs enfans. 
Censives percept. an territ. de Chambon-sur-Tesche : Chaveroche, 1364. 
(r. 468, p. 227.) 

GHOLEI aL Cboleus, prévôt de S^ Baldomer. Maison sise aud. lieu : 
Forez, 1333. (r. 492, p. 30.) 

CHOLET (Âudin)', Sg. de Geneytos, Dam., achète de Jean de Feudo, 
ptreiss. de NeirondLs et d'Audine de la Blanchonie, son ép.^ un pré au 
territ. de Moulin-Jobert : Forez, 1315. (r. 1395, p. 189.) 

CHOLET (Jeanet), Dam., pour Pétronille, sa f«, fille de Pierre de 
Genestines. Hôtel de Genestines , dom. et mouv. ; ens. les dîmes de 
Gondaux et du Verdier, es par. de S^ Plesir et de Couleuvre ; 1365. — 
JeanCholet, écuyer; 1407, 1411. - PhU. Cholet, écuyer ; Idem; 1U3: 
Bourb. (r. 464, p. 257, 362 ; r. 465, p. 28.) 

CHOLIER (Pierre), Chev., Sg. de Cibenis, présid^ en la cour ùes mon- 
noies de Lyon. T. s. d^Albigny, Montmorand et autres : Lyon, 1720. 
(r. 497, p. 79.) 

CHOMBERG (Françoise de), v« de Daillon C^ du Lude. Le comté et 
la seg. de Rillé au duché de Beaumont : Tours, 1620. (r. 454, p. 58.) 

CHOME (Jean de la), écuyer. Maison d'Anglure, dom., bois^ cens et 
uilles : Habant, 1351. (r. 470, p. 124.) 

CHOMEL (Ani.) lient, en Télect. de Moulins. T. s. de Montcoqoier, 
Linais et Gravières, par. de Monestay-sur-Allier, acq. sur (^ude de h 
Souche, écuyer. S' de S^ Augustin : Vemeuil, 1696, 1699. (r. 475, 
p. 236.) 

CHOMEL (Claude, al. Claudine), v« de Charles Texier, S* de b Noge- 
rette, receveur gén. du Bourbonnois, tutrice de leurs enfans. F. s. de 
Montifaut, de la Yieure, al. la Rivière, et de la Villate, par. de Melliers, 
Chàtillon et autres : Souvigny, Vemeuil, 1717, 1720. (r. 477, p. ^14, 
315 ;r. 478, p. 126.) 

CHOMET (Ant.), m<i. Partie du terrier de Puyguillon, par. de Baoue, 
acq. de Gilbert de la Mousse, écuyer, S' de Banne : Kurat, 1714, 1726. 
(r.477,p. 110; r. 480, p. 77.) 

CHOMET (G'dbert), garde des forêts du Roi. Cens et dev. acq. eu h 
par. de Beaune, de Claude du Peroux, écuyer, Sg. des Escures, et d'Anne 
Magdel. de Rollat, son ép. : Mural, 1720. (r. 478, p. 94.) 

CHOMET (Ant.)» garde des foréu du Roi. Cens et de?, es par. de 



Digiti 



zedby Google 



CHO 49 

Ghirat, Guérin et autres, acq. de Jean Âmnaistre, Sg. de Ghirat : Chcm- 

CHONNEÀU (Jaques), homme lige des lieux de Guimont et de Ghieica- 
radon : Marche, 1507. (r. 453, p. 229.) 

CHINNETON (Pierre), de Malicorne, et Marguer. Rondillone, tiennent 
k hom. franc et lige de main et de bouche, le lieu de Montassogier, dom., 
bois, garenne, péehe, dîmes, cens: Montluçon, Murât, 1443. (r. 461, 
p. 7.) Non nobles. 

CHOPIT. Ghoppy, Chospy (Jean de), notaire à Ghenerailles. Le fief du 
▼ilL de Biourat, par. S* Pardoux. — Gilbert Chospy. Le fief de Margniat, 
même par. ; 1669. — Léonard Chopif, stipulant pour lui Jean Lombard, 
bourg. d'Âubusson, son curateur et frère utérin. Même ^ef de Margniat ; 
1684. — Claude Chopit (sig. Choppy). Le fief d'Essouis, par. S^ Pardoux ; 
et comme tuteur des enfans de feu François Choppy. Partie d^une petite 
dtme en la par. S^ Dizier; 1684: Ahun, Cheherailles. (r. 474, p. 163, 
251, 460, 461, 545.) 

CHOPPIN (Jean et Ant.-Jaques), dem. an ^ill. de Lery, par. de Baune, 
fils de feu Pierre- Jaques Choppin. Menus cens et dev. acq. de Louis de 
S* Martin, Chev., Sg. de Villard : Murât, 1703. (r. 476, p. 81.) 

CHORLLON (Ant.). F. s. de la ViÙasi; 1669. — Isaac Chorllon (signe, 
Chorillon). F. s. des Rioux. et de Cherdemond ; ens. la dîme de Bnignat ; 
1669. — Alexis Chorllon, présid^ au présid. de la Marche. F. s. deChar- 
demont ; 1717. — Valérie Ghorlon. T. s. de la Villate, par. S' Sulpice- 
le-Gueritois; 1724: Guéret. (r. 474, p. 283, 284; r. 477, p. 448; r. 
481. p. 30, 52.) 

CHORY (François), k cause de sa f^ Claire de la Porte, fille de Léo- 
narde de la Boureys. Fief du Fresse, par. de Peyrat : Ghenerailles, 1684. 
(r. 474, p. 501.) 

CHOS (Phil.), Dam., paroîss. de Treteaus. Maison, dom., bois, garenne 
etdr. es par. de Tresail, Floret, Varenne-sur-Tesche et autres; 1350. 
•7- Jean Chos, de la même par. Maison de Champrosies, dom., bois, arr. 
fiefs es par. de Tresail et de Floret : Chaveroche, 1350. (r. 468, p. 
139, 156.) Voy. Chol, et Choul. 

GHOSSAIMG (Aubert de), écayer, fils d'Hector de Chossaing, Chev.. 
et de Jeanne des Ormes, fille de Louis des Ormes, Chev. H6tel et mote 
de Munez, dom\etdr. en dép. : Chaveroche, Moulins, 1488. (r. 454, 
p. 307.) 

CHOTARD (Colas). Dom. es par. deJurignac, S* Esteve et de Birac, 
es châtell. de Bouteville et de Cb&t.-Neuf : Angoul,^ 1489. (r. 1404, 
p. 166.) 

CHOUET (Rçné), Chev., cens, au Qà Conseil, fils aîné de feu Jaques 
Cihouet, Chev., cons. au Pari, de Bretagne, et d'Anne le Vayer, frère de 
feu Zacharie Chouet, écuyer, et. petit-fils de Zacharie Chouet , écuyer. 
Se de Fourches. F. s. du Busson, autrem^ de la Tousche-^es-Planches, 
érigé en vicomte sous le titre de Mauny : Mans, 1675 ad 1684. (r. 405, 
p. 34; r. 410, p. 4 ; r. 421, p. 72.) 

CHOUL (Hugonin). Ses héritages es par. de Tresail et de Bare; 1301. 
— Rolin Chou], paroiss. de Tresail, Dam. Hôtel, dom. et mouv. de 
Nozieres, par. de Varennes-sur-Tesche ; 1364. — GuilJ. Choul, de 



Digiti 



zedby Google 



Tii^flOiin, <rf. lirewux, Dm. Maison de FonMoieres, terr^, p^ 
Tignes et rentes ; ens. cens et taUles es par. de Voiirat et de Lesi^^j ; 
1374, 1384. — Guill. Choul. Wl^, dom. et mouv. de Noijer^; i401i 
141 i. — Gabert Choul, écuyer, mri de Cather. François, et Jean Chonl, 
son frère; I4m; 1443. — Tachon Cboul, écnyer. Hôtel, t. a. de Fonta 
Qeres et autres posseas.; 1443: Chav$roche, Uùulins. (r. 454, p. 16? 
r. 455, p. 60; r. 468, p. 80, 82, 122, 176, 232, 312,) Voy. Chol, et Clios, 

CHOUPPES (Guill.)* a'- Chaopes. Herbergem* deChouppes, tentes, bois, 
girennes, censivea, etc.: MirAeau, 1329. — Jean de Chouppep, Valet; 
Idm; lS66.-PhiUpponde Gbouppes, Vsdet ; Idm; 1409, 1411.— N. de 
Chouppes, écuyer ; Idem; 1447.— Alexandre de Ghouppes, j^cuyer ; I4m; 
1469. (r. 329, p. 8 ad 11. 46, 47, 48). Vassaux : Jean et Jean Henri de la 
Cbauoée, à cause de leurs f^ Jeanne et Guillemette de Cbouppes; ei|S. 
Julienne de Cbouppes , toutes trois sœurs de Pbilippon ci-de?.; cooMOe 
anssi Fouquet de la Roche; Alexandre de Cbouppes; Etienne et Am. d^ 
la Cbaussée, et Bertrand de Moussy, écuyers, celui-ci à cause de Jeanne 
de Cbames, son ép. 

CHOUPPES (Aymârd de), Cbe?., Sg. dud. lieu, lient gén. des armées. 
Baron., t. s. du Fau: Loehei, 1662. — Emard de Cbouppes, €be?., 
son fils aîné; Idem; 1695. (r. 356, p. 106; r. 425, p. 101.) 

CHOUi^PES (Renée-Elisabeth de), béritiète de Pierre de Chosppes. 
mme et terrage de Premereul, par. de S^ Gondon : 'Bourges, 1678. (r. 
U5,p. 291.) 

CHOUVANCE (Briantde), Cbev., Sg. de Rochebriant. Hôtel, dooi. et 
seg. de Cbeume : Montluçàn, 1456. (r. 461, p. 137.) 

CHOUX {Margner. des), v« de Jean de Semur, Dam. Seg. de TEstang; 
dlmede Gonon: Beaujeu, 1357. (r. 489, jp. 93.) 

CHOUX (Jean), à cause de Jeanne de Rocbefort, sa P», et Jean de Ro* 
cbefort, écuyer. Règlem^ de mouvances entr'eux et le Sg. de Boiirfr.- 
iawy, 1445. (r. 432, p. 49.) 

CHOUX (Jean fet Oaude), frères, écuyers, Sg. de Rocbefort. T. s. de 
Cbaix, par. de Vandenesse; 1482, 1497. — Louis Choux, écvyer,poiir 
lui, Jean et Jaques Choux, ses frères, Sg. de RochefoH; Idem; i547: 
B<mrb.-Laney. {r. 465, p. 120 ad 122 ; r. 467, p. 84.) 

CHROZIERS (Man;), écuyer. T. s. de Crost, par. de Cesgnson, au 
comté de ùrotzau : Marche, 1669. (r. 474, p. 264.) 

CHUIRE, ou Chivré (Charles de), écuyer, Sg. du Plesseys, et Jean de 
Cbmré, son fils, écuyer. Maison spacieuse k Angers, relev. de Tabbaye de 
S^ Serge,'eten supériorité du duc d'An/o«c; 1464. (r. 346, p. 60.) 

CHUNCHERE (Pierre delà), paroiss. de Salis. Maison avec 2 jar^ns, 
situés II la Chunchere, et une pièce de terre tenue k bom. lige: Fofv^» 
1834. (r. 490, p. 93.) 

CIEUTAT (Marguer. de), f» de ÎUymond de Beînac, Cbev.. Sg. des 
Aisîes, comme tutrice des enfans de son i«' mari Simon Bertbelin, (^v., 
Sg. de Cluseau. T. s. de Cluseau-Bonneau, par. de Latus : MonmortUoii, 
1702. (r. 437, p. 17.) 

CINCË, aussi Cincei (Perrin de). Dam. Dom., bois, dtme, gao^one, 
cens, tailles et arr. fiefe es par. de Trestiaus, de Treaail et de Gindré; 
4300. ^iPerrin de Cinoé, Daa., aon fils et d'Ysabeau de Faro^, de 



Digiti 



zedby Google 



CLA H 

raco(^d de ses parens» Jean de Paroy et Guys de Tays» Chev., mis sous 
la tutelle de Dalmas deCincé, Dam. ; 1340, 1350: Chaveroche, (r. 455^ 
p. 231;r. 468,|nll9.) 

CIRAND (Marguer., fo d*Eustache). Le mas de Rozet, et m. j., par. 
de Pers: Cariât, 1355. (r. 473, p. 23.) 

CIRZÂR... (Jocerand, Sg. de). Hom. de ce quMl tient du Sg. de 
Rossillon, au ch&t. et mandem^ d^Annonay : Forez, 1342. (r. 494, p. 
i75.) 

CIS, al. Cys (Pierre et Guillemet de)» frères ; Johannet et Johannin de 
Gis. Cens, rentes et tailles sur le courtil de Gis, par. St Marcel ; 1334. — 
Etienne de Gis, clerc ; Idem ; 1354: Forez, (r. 490, p. 170 ; r. 492, 
p. 283, T. 494, p, 58.) 

GISTEl (Charles de), Chev. T. s. de Lodon, par. de Courtesserre : 
RUm, 1673. (r. 499, p. 820,) 

GISTERNËS (Monsieu Mo Etienne), présid. en la Cour des Aides de 
Clerm.-Per., fils de Pierre Cisternos. Chftt., dom., dtme et seg. de 
Vînzelles et de Banssat, par. de Banssat et de Channonat : Riom, 1669, 
1684. — Pierre de Cistemes, son fils ; Idem ; ens. la t. et s. de Teix, 
1687 0(1 1716. (r. 499. p. 337 ; r. 502, p. 17; r. 503, p. 353; r.505, 
p. 90; r. 506Î p. 253, 261 ; r. 507, p. 39.) 

CISTERNES (Pierre), S' de Lorme, k cause de sa f» Marie-Marguer.- 
Angel. PHuilier, fille de feu Claude THuillier, receveur des deniers patri- 
moniaux de S^ Flour. Partie de la t. et seg. de Roche-Gonde, es par. de 
Cussacetde Neuve église : MuraJly 1717. (r. 507, p. 181.) 

GITARD (Etienne), vend à Marquese Coilbiie des parties de terre sises 
à Ghamprose, par. SUuliende Mondon : Forez, 1297. (r. 1402, p. 1414.) 

GITOYS (Françoise), v« d^ André Goudon, comme tutrice de leur fille 
mineure. T. s. de Laage de Plaisance, par. de Saulge : Monmorilloni 
1715. (r. 437, p. 189.) 

GIYILLIER (Jean), paroîss. de Flore. Rentes et taillesenlapar.de 
Tresail: Chaveroche, 1443. (r. 468, p. 1*58.) Non noble. 

GIVRAY (Jean de) . Tènemeot de Villebougie, et moitié de celui de 
Yileine ; dom. et mouv., en la par. de Teneul : Bourb., 1443. (r. 463, 
p. 151), Non noble. Voy. Sivray. 

GLABAT (Jean), écuyer, Se de la Maison neuve, bailli du duché de la 
Mellerayeà Partenay, T^ s. du Chaillon ; 1672. — Armand Glabat, écuyer; 
Idem; 1682. — Jean Glabat, son tilsatné; Idem; 1715, 1717: Mauber- 
geon. (r. 433, p. 57 ; r. 435, p. 39; r. 437, p, 274 ; r. 438, p. 236.) 

CLAIRET (Simon), paroîss. de Sansat. Deux parts d'un bois appel. 
Jorsat, par. de Laugy ; et diverses parties de terres et prés : BUly, 1410, 
(r. 457, p. 58.) Non noWe. 

CLAIRVILLE (Jean). Fief de la Picardière, par. S« Georges: MaxOm- 
^«m, 1703. (r. 437, p. 26.) . * 

GLANULEIO (feu Hugonin de). Dam. Sa v« Guillemette rend aven de 
ses cens et tailles sur des tènemens situés au vill. d'Ulbillet : Beaujeu, 
1334. (r. 489-, p. 110.) 

GLAPOSE (Jean), recon. tenir de Guion de la Roche, Sg. du chat, de 
Meyrac, divers cens et rentes sur le mas de Mascëllo: Forez, 12âfl. (r. 
1399, p. 299.) 



Digiti 



zedby Google 



5S eu 

aAPPISSON D'ULIN (Pierre), écuyer, Sg. de la ChartràiUe, ffls de feu 
Robert Clappîsson d'Ulin, auditeur en la Chamb. des Comptes de Paris, 
et bérit. univ, de $on oncle Nicolas Clappisson d'Ulin, secret, du roi. 
Rente noble en la par. d'Ârgoire : Lyon, 1698. (r. 496, jp. 426.) 

CLARAVAULX (Pierre de), k cause d'Antoinette Rogier^ sa f». Le fief 
d'Espinasse, par. de Champagnat. — Claravaulx (Catherine de), t« de 
Françob Mercier, S' de Fournoux. Partie du fief de Lanonnelx, par. S^ 
Alpinien : A%d>U8S(m, 1684. (r. 474, p, 408, 566.) 

CLARËT (Gaucelinde), faithom. de sonch&t. de Castries, de CastriUy 
à Cuil., Sg. de Montpellier, 1259. (r. 334, p. 16.) 

CLAREU (Richard de). Dam. Maisons et mouv. à S^ Baldomer : Forez, 
1311. (r. 493, p. 46.) 

CLARION (Pierre), et Phil. de Pré-Loire, son ép. Maison, t. s. de Pré- 
Loire, de PratO'Ligeris : Forez, 1^33. (r. 491, p. 194.) 

CLARION (Etienne), fils de feu Mîchelet Clarion, de S^ Paul, échange 
avec Renaud de Forez , divers héritages situés au champ de Loy ; 1344« 
(r. 1401,jp. 1102.) 

CLAROUST (Perrot), et sa f» , fille de feu Guill. Walverner. Cens et 
autres objets en la cbàtelL deRochefort: Anjou, 1322. (r. 469, p. 14.) 

CLARPERY (Jean), de Croset, Clerc, au nom d'Alise, son ép. Cens et 
rentes en la par. de Torey : Forez, 1337. (r. 491, p. 223.) 

CLARY (Charles de), Chev., Sg. de S^ Ange], cons. en la Cour des Aides 
de Clerm.-Fer., fils de Martial de Qary, et Jeanne Vidal, son ép., fille de 
M® Vidal, Sg. de Chappette, très, de France. T. s. de Chapette, par. de 
Deux-Chaises: MurcU; et de Vergues, par. S* Sauve: Clermont; 1716, 
1723. (r 478, p 384 ; r. 507, p. 38.) ' 

CLAUSTRE (Guill. de); 1300, — Hugues de Claustre; 1342. — Guill. 
de Ckustre ; 1386 ; et son fils Jean de Claustre; 1392 ; Damoiseaux, pa- 
roiss. d'Arfeuille. Dom., dtmesetmouv. es par. de Varennes-sur-T^che, 
et de Cindré: Chaveroche. (r. 467, p. 271 ; r. 468, p. 11, 177, 315.) 

CLAVEAU (Jean), écuyer. S' de Nouhes, à cause de son ép. Magdel. le 
Large, fille de feu Germain-le-Large, cons. en TElect. de Bourges, et de 
Magdel. Poupardin. F. s. de la Souche et le moulin d'Aulerine, par. de 
Vouzeron : Mehun-sur-Y., 1669. — François et Louis Claveau, écuyers, 
comme hérit. de lad. MagdeL leur mère; idem; 1717, 1726. (r. 443, p. 
48, 50; r. 445, p. 59, 60; r. 450, p. 19; r. 451, p, 114.) 

CLAVELËRES (Guill. de). Maison de Clavelères, et partie des terres en 
dép. ; ens. plusieurs chesauts en la par. S^ Hilaire : Bourb,, 1300. (r. 464, 
p. 395.) Non noble. 

CLAVELËRES (Jean de), Dam. Terres, champs et près en la chàtell. de 
Germigny ; 1354. (r. 466, p. 23.) 

CLAVELIÉRES (Marc de la), éouyer, prêtre. T. s. de Boucberolles. 
par. de Trebent. Et, comme hérit« de l^mon de la Roche, les fiefs de 11 
Rue et de la Porte, par. de Coutigny : Vemeuil, 1688, ad 1716 (r. 474, 
p. 736 ; r. 476, p. 186 ; r. 477, p. 185.) 

CLAVËRES (Guill. de). Dam., et sa f» Béatrix, fille de feu Hugues de 
Senoches, dit Groignon. Censivesen la par. de Roneysons ; Forez, 1326. 
(r. 492, p. 203.) 

CLAVEURIER (Jaques), écuyer, Sg. de la Roosseliere. F. s. de It g^* 



Digiti 



zedby Google 



CLE 88 

dlme d'Allone/a/. Âslone, par id, ; 1715. — Marie Clavenrier, sa fille; 
idem; 1725. Secondigny. (r. 437, p. 269; r. 437, p. 147, 520.) 

CLAVEYSSON, cU, Clavayson, (Anhaud, Sg. de). Moitié du chat., for- 
teresse, i. s. de Cla^ayson ; Forez, 1327. — Béatrix, Dame de Claveysson, 
f^ de Jaques de Hostedun, Dam. Chat., t. s. de Claveysson, relev. de la 
Dame de Rossillon et de Villars : Forez, 1434. (r. 494, p, 127, 173.) 

CLAYETTE (Emard de la), Chev., Sg. de Nay -Marchangy, et de Frai- 
gue, Chamhell. du Roi, bailli et gouvemear d^Auxerre, etc. Quittance de 
la pension que lui fait le Duc de Bourbon ; 1520 . (r. 1375, p, 2601.) 

CLAYRY (Silvion de), Sg. de la Rochegluon^ fait un leg de 2000 1. aux 
frères Prêcheurs de Valence; 1279. (r. 1360, p. 841.) 

CLEAUX (Phil. de). Dam., fils de feu Guy de Boscoluraul, Chev., Sg. 
de Cleaux, pour lui et Pierre son frère. Manoir, dom. et seg. de Cleaux; 
quatrième partie des parceries de Ronceaut ; cens et tailles sur divei*s tè- 
nemens sis kBesson : Souvigny, Veji%euil, 1357, 1366. (r. 459, p. 227 ; 
r. 465, p. 112; r. 467,|). 126.) 

CLEDE (Ant. de la), cens, au présid. de Riom, et Cather. de la Clede, 
sa fille. Dtmes, cens, rentes et les yill. de Sionne et de Pullefort, avec j. 
h. m. et b., espar. S* Priest et autres . Gannat, Riom, 1670, 1684. (r. 
499, p. 736 ;r, 503, p. 401.) 

GLEMENÇON (Ant.), Jean Druineau, Ant. Souli laboureur. F. s. de la 
Chaussée et de Jay, par. de Limoise et de Franchesse : Bot^r5.,1717,1723. 
(r. 477, p. 561 ; r. 478, p. 426.) 

CLÉMENT (Perrin), de la Ferté-Monial . Une pièce de terre et un pré 
ditRossel: Beçay, 1330. (r. 455, p. 216.) 

CLÉMENT (Jean). Cens et rentes en la par. de Bosrond : ChanteUe, 
1443. (r. 459, p. 4.) Non noble. 

CLÉMENT (Gilles), écuyer. T. s. de Chazeul, al. dhasuel, par. de 
Vouroux, acq. sur les Dames Charlotte le Boutillier, ve en premières 
noces de René d'Averton, O^ de Blera, et en secondes noces, d'Ant., 
C^ d'Albon, Sg. de Chazuel ; Charlotte-Cather. d'Albon, f^ de Christophe 
François, Chev., C^ de Barge, et Marie d'Albon, ép. de Gilbert de 
Gadagne, Chev., C*« de Verdun : Vemeuil, 1691, 1717. —Françoise- 
Charlotte Clément, Damoiselle, sa fille : idem, 1723. (r. 475, p. 65; r. 
477, p. 540; r. 478, p. 405.) 

CLÉMENT (Charles), m^. Moitié du pré appel. Berthomier : Bourges, 
1712. (r. 449. p. 89.) 

CLÉMENT (Louis), commis k la recette gén. des finances de Moulins, 
pour Marie, sa f^, fille unique de Jaques Febvrier, et de Marie Heulchard. 
F. s. de la Motte de Brouillot, par. de Toulon : Moulins, 1716. (r. 
477, p. 192.) 

CLEMES (Ant. de). Hôtel de Clemes,.mote, fossés, colombier, dom., 
bois, garenne, étangs, etc., è& pa>. de S^ Bonnet, des deux Chieses et 
autres: Hérisson, Murât, 1443. (r. 462, p. 175). Non noble, et la 
qualité d'écuyer, effacée au texte. 

CLEPEY (Hugomn), de Croset, vend au C*« de Forez, divers cens 
percept. k Croset; 1355. (r. 1396, p. 256.) 

CLEPPIER (GuÛl.), bourg, de Croset, notaire. Maison, tour, courtil et 
ceoB aud. lieu : Forez, 1413. (r. 494, p. 78.) 



Digiti 



zedby Google 



iU €LE 

CLERAMTBAUT (Jean). Herbergem* de la Maugesolière, al. Montbfefb- 
lière et dép. : Montfaucon, 140î. — Guill. Clerambaat, Cbev. ; trfm, 
1442. (r. 333, p. 14 ; r. 362, fol. 1.) 

CLERAMBAUT (Ant.), Chev. Fief et dom. de Chalonge. Et, à cause de 
Catber. du Plantis, son ép., moitié de la vicomte de Montrevaux : Angers, 
Chât.'Ceaux, 14i6, 1455. (r. 332, p. 129; r. 337, p. 48; r. 340, p. 
125; r. 341, p. 128, 150). Relev. d'eux: Jean de Coaismes ; Jean 
Amenart de DailloQ ; Jaques du Plessis ; Guy de Ver ; Chevaliers. 

CLERAMBAUT (Louis), écuyer, et Marie Sanglier, son ép., et, de son 
chef, par success. de son oncle Guill. Sanglier. Finance pour le reHef de 
la terre de Bizay : Loudun, 1477. (r. 1343, p. 1:00.) 

CLERAMBAUT (Jaqueline), v«de Pierre de Laval, Chev.. B«» de Lezé, 
héritière de feu René Clerambaut, Chev. Baronnie de.Montreveau par indi- 
vis avec Georges de Clermont, Chev. : Angers^ 1583. (r. 380, p. unique.) 

CLERC (Etienne, al. Stevenin le) /bourg, de Souvigny, pourMarguer. 
sa f^, fille de feu Denis Michette. Maison, dom., vignes, cens, tailles, 
par. de Neufvy, et rente à Creschy : BiHy, Moulins, 1411, 1443. (r. 
454, p. 171 ; f . 455, p. 259.) 

CLERC (Colas le), écuyer, Sg. de Juigné. Moitié de lachatellenie. t. 
et seg. de Milon : Baugé^ 1480. (r. 348, p. 37.) 

CLERC (Louis le), Chev. , mari de Louise Chenu. T. s. de Lassé et du 
Pré : Baugé, 1508. (r. 340, p. 48.) Tiennent de lui : Jean de Boislanfbty, 
écuyer, au lieu de feu Dreux, écuyer ; Jean de Gennes, écuyer, Sg. de 
Làunay ; Ambroys de Peirites, écuyer, Sg. du Bouschet. 

CLERC (René le), Chev., Sr des Roches et des Aunays. T. s. de 
Saultray, acq. de François de Chabanes et de son ép. Hélène de Baflbn : 
Angers, 1617. — Pierre le Clerc, Chev., S** des Roches et deChaslDe. 
Terre et châtell. de Tanye, acq. de Louis et René le Clerc : Mans, 1627. 
(r. 354, p. 61, 62 ; r. 355, p. 113.) Rel. de lui : Honorât du Boiichet ; 
Jaques de Girois, Sg. de Neufvy ; Louis Sanson, Sg. de Mellon ; Cheva- 
liers. Jean le Mire ou Nure, S' de Minière, écuyer. 

CLERC (Georges le), Chev., Bon de Juigné, veuf d'Elisabeth de Nouches, 
sœur de Charlotte, v« de Louis de Coursillon, Chev., Sg. de Dafigeilni, 
ayant la garde noble de Jaques le Clerc, Chev., leur fils atné. Barmmie 
de la Lande ; ens. la Ch&tell. de la Chapelle-Themer, et Bodet : Niort, 
1653. — Le même Jaques, Chev., Mis de Juigné, fils de feu Georges le 
Qerc, Chev.. dem. ordinal rem^ en son ch&t. de Verdelle, par. dePoifié 
au Maine, de présent en son chat, de Bodet, par. de la ChapeQe-Themer; 
Ï668, (r.433,p. 181,283.) 

CLERC (Louis le), Sg. des Aufaïay. Chàtell., t. s. de Breon-Si^rt, 
autrem^ de Daon. acq. de Françoise de Montalais, v« de Jean, sire éa 
Beuil, Chev., C*« de Marans: Angers^ 1670. — Amé-Emery le Qerc, 
donatafare de Pierre le Clerc des Aunois, et de Thephanie, ses frère et 
sœur; même ch&tell. de Bréon; 1706. (r. 358, p. 58; r. 425, p. 49.) 

CLERC (Grisante le), Chev., lient, des maréch. de France, fils af dé de 
feu René le Clerc, Chev. T. et chatell. de Saultray : Angers, 1700, 
1722. (r. 425, p. 77 ; r. 426, p. 10.) 

CLERC (François), et Marie de Seroix, al. de Ooix, sa f». Haiacmet 
jardin k la Guillotière : Lyon, 1720. (r. 497, p. 196'.^ 



Digiti 



zedby Google 



GLB » 

GLCB^ (Joseph lé), S^de Montet, prof^^èdr eri dt^i k WMeitiîik de 
Boorgeâ, pour Elisabeth de h Vai^nnes^ sob ép., héritièire de Marie 
j^ôlly, sa tante, v® de François de la Varênnes, prétôt royal de MehuD- 
Sèr-Y. Le fief de la Rocbe-ChaïKïeiiaFy» par. d'AHony: MehmhSWr'Y.^ 
i7â3. (r. 451, p. 23, 53.) 

CLëR€ (Ibrgùer. le), ép. de Jean André, écnyer. T. ë. de Vomas, par. 
id.: MouHns, 1736. (r. 481, ^. 1«4.) 

GLER€ (Pierre le), cons. au Part, de Paris. Terre et baron, de Rillé : 
Toîir*, 1744. (r. 427, p. S4.) 

CLERÊAU (Jean), écnjer. T. s. de Gamines, Ghemiré et Bois-Jousselin : 
Baugé, 1471 ad 1502. (r. 347, p, 1, 20; r. 348, p. 16.) ReL de Inî : 
lean d'Animer, à caitôe de Marie dn Mai^il, sa f^, v« de Robert Fourreau, 
Sr de k Tonsche; Charles Clereau ; Thibaut du Plessa>^, S^, de Mon- 
ditnbn, éctiyers. — Charles Gleréan, écuyer, héritier de feu Jean 
Qereatt, sOn frère aîné ; 1507. (r: 348, p. 87. — Olivier Qereau, é cuyer, 
Sg. de Gastines, de Dertal, et de Chèmiré. T. s. de Bois-Jonsselm, etc. : 
Bw^', i(m. (r. 352, p. 56 et suiv.) 

GLERET (Jean de), écnyer, T. s. de Freut : Bowrb., i506. (r. 458, p. 
257.) 

CLERGEAULT (Etienne). Terre et fief noble des Moulins, prés Sablé; 
1552. (f . 432, p, 134.) 

CLERFfi (Goill. de). Dam., Maison, dom., dlme et seg. de Monrnaney^: 
Forez, 4318. (r. 493 bis, p. 18.) 

GLERLHON (Thibaut), paroiss. de S^ Girail dé Tanlx. Menues parties 
d'héritage au terr. de Vilars: Vet*neuU, 1357.(r. 459, p. 148.) Non noble. 

CLERMONT (Paulete de), I>nne de Mays, ^ de Guigon-Payen, Ghev., 
trftnsfSré à Béatrix, leur fille, ép. de Jaques de Jareys, le chat, de Mays : 
Fi^Z, 1822. (r. 491, p. 275.) 

GLERMONT (EusUche de), à cause de sa f«. Moiâé de la chàtell. de 
fid Hontretead: Angers, 1414. (r. 837, p.eo^r. 340, jp. 137.) TicM de 
fol ; Thibaut de TEspifte, Ghev. 

GLERMONT (Ant. de), Chev., Sa. de Surgères. T. &. de Bemetay et 
dr. de foire and. lieu: LeMm, 1448. (f. 381, p. 78 ; r. 346, pi 27.) 
Tient de hii Guîll. Tuligis, écuyer. 

GLERMONT (Louis de), écuyer, Sg. de Gtemiont. La viicomté de 
IBntreveau : AngetSy 1470. (r . 338, p. 11 ; r. 840, p. 188.) Rel. de hu : 
François Baraton; Jiean Dailfon; Pierre Pierres; Jdqnes du Plenis; 
Ghevaliers. 

GLERMONT (feu Odet de), Sg. de Snrgères ^ de Berftezéy* Prétendans 
àBâ 6«fcces3ion; Ant. de Belleville à catise de sa f^, sc&w du déiaiit, et 
Joacfaim de Velort, Sg-de la Chapelle, mari de Gatiier. de Levis, a«pt«a- 
vant v« d'Ant. de Glermont, père dud. Odet : AngerSy 1470. (r. 1812, ^ 
/W. 6«.) 

GLERMONT (Louise de), v« de Jean Amenart, é&tiiet, Sg. dé CÏÈÙàé, 
tomme bel de René Ai^enarl, leur fils. Cbàtel., t. a. de GorA«a^n : 
Sàumw-, 1470. ff. 842, p. 71.) 

GLERMONT (GviU. de), éeuye^, Sg. de Gh tig«è. Ventisr pir lui 

faite à Jaques Odart, écuyer, Sg. de Gursay et de S^ Marsollë, d« la t. et 
sei. é^ nm lt tirït îi i 'i £0«MNm, 1479. {t. 4846, p. »16;^ 



Digiti 



zedby Google 



56 €L0 

CLERMONT (René de), Che?., Sg. de S^ Georges, Tuu des cent gentilh. 
ordin. de Thôtel du Roi. T. s. de Noizay : Batigé, 1634. (r. 348 bis, p, 14). 

CLERMONT (Georges de), Ghe^., fils dô Henri de Clermont, Cher., 
par son proc. Charles de More, écuyer, Sg. de Chaufour. La cliAtell. de 
S* Aignan: Sonnois, 1665. (r. 357, p. 89.) 

CLERMONT (Claude-Nicolas de), M» de Chaste et de Charpey. T. s. 
de Chasseignolles, par. irf.: Elect. d'Issoire^ 1670. (r. 499, p. 772.) 

CLERMONT (Henri de), et Renée de Mauve, son ép. T. s. de GaUerande 
saisie sur eux: La Flèche, 1687. (r. 421, p. 50.) 

CLEUX (Seguin de), écuyer. Hôtel fort, t. s. de la Cepere : Hérisson, 
1455. (r. 462, p. 167.) 

CLEUX (Simone de). Cens en la par. de Nasseignet, et au tIII. de 
Forges: Hérisson, 1455. (r. 462, p. 147.) 

CLEUX (Perronelle de), v« de Jean Maréchal, écuyer, Sg. de Forchault, 
paroiss. de Besson. Maison sise à Moulins ,• 1470. (r. 1376, p. 2632.) 

CLEYNES (Ânt. des), écuyer de cuisine du duc de Bourbon. Hôtel, t., 
. dtme et seg. de Cleynes, es par. de S^ Bonnet, VigeneuUe et autres: 
Hérisson, Murât, 1472, 1473. —Claude des Cleynes; Idem; 1506. (r. 
432, p. ^9; r. 462, p. 228 ; r. 453, p. 168 ; r, 1357, p. 384.) 

CLEYSSAC (Grégoire), fils de Vital de Cleyssac, paroiss. de S^ Pierre 
de Champ, dioc. d'Annecy, tient de Guignes, B^n de la Roche, \^ de 
Lautrec, ses maisons, granges et terres situées au bourg et ch&t. de 
Malivemas, proven. de ses auteurs, dès Pan 1269 : Forez, 1352. (r. 
494, p. 25 ; r. 1398, p. 674.) 

CLISSON (Olivier, Sire de), et de BelleviDe, Connét. de France, ac- 
quiert la t. et seg. de Chât.-Ceaux : Angers, 1392. (r. 332, p. 129.) 

CLOCHER (Barthélémy del), fils de feu Pierre-Raymon, et Durante sa 
mère, vendent au chap. de Montbrisson divers cens percept. au même 
territ. ; 1267. (r. 1402, p. 1406.) 

CLOS (Perrotin du), fils de feu Guill. du Clos. Moitié d'une maison au 
territ. de la Forêt, et un cens en la par. de Gindré: Chaveroche, 1319. 
(r. 468, p. 229.) 

CLOS (Durand des). Les prés de Pontlhuin, al. Pontgluin, et moitié 
des terres de la Noé-Meliere; 1350. — Jeanne des Clos, f« de Guill. 
Bardet, paroiss. de Lurcy. Trois prés à Pontgluin ; 1398. — Agnès des 
Clos, V® de Perrin Brunet. Les prés de la Font de Pontgluin et de Naa- 
meguier, par. d'Ingrande ; 1411 : Bourb. (r. 463, p. 265; r. 464, p. 
297, 349.) Non nobles. 

CLOS (Jean du), de Clause, aussi de Claustro, et Jeanne, sa 1^; fille 
de feu Durand ; ' eus. Jehanin du Clos et Jehanette, sa f^. Terres, dîmes, 
cens, rentes en divers vill. de la chàtell. de Murât) 1352. (r. 460, p. 
410.) Non nobles. 

CLOS (GuiU. du). Tènemens, dom. et dr. en dép., par. d'Orfeuil: 
Bi7/y, 1358. (r. 456,p. 49.) 

CLOT (Jaques), md à Bourges, pour Marie Ferou, sa mère, v« de 
Jaques Clôt. Maison sise à Bourges, 1669. (r. 445, p. 56.) * 

CLOTEREAU (Jean). Dom. au terroir du Clou : Mirebeau, 1454. (r. 
332, p. 33.) 

CLOUE (Jean de), écuyer, à cause de Jeanne du Bois-Simon, sa f^. T. 



Digiti 



zedby Google 



CLU 57 

s. de Vauberault et du Puy de Choiirces, par. de Naateiles : Amboise^ 
4477. (r. 432, p, 22.) 

CLOUEL, al, Claouel et Glaouvean, Clouelli, (Barthélémy, cU. Bartho- 
lomée), à cause de Béatrix d'Ardenne, sa f*, fille de feu Guifl. d'Ardenne. 
Cens, failles et autres redev. es par. S' Hilaire et de Buxières: Bourb., 
4350, 4356. (r. 463. p. 440 ; r. 464, p. 442.) 

CLOUSIZ (Michelle des), v« de Jean du Plessis, dit le Begue,'Sg. de 
Pamay, chambeil. du duc d'Anjou. Dispense de finance pour l'acquis, 
faite précédemment de la t. et seg. de ViUebonnay : Angers, 4477. (r. 
4343, p. 93.) 

CLOUX, al. Cluis (Monton de), écnyer, Sg. de Briante. Terre appel, 
de Villenei, et chesauls, tenus de lui, es par. de Gravier et de Voroz ; 
4395 : Germigny, (r, 465, p. 342.) 

CLOUX (Gilbert du), écuyer, Sr de Soumagnat. Fiefs de S' Avit et de 
Segondat: Marche, 4669. (r. 474, p. 86.) 

CLOYPERI (Hugues). Menus cens à la Roche, lerrit. deCroset: ForeZf 
4337. (r. 492, p. 32, 34.) 

CLUREU (Guichard de), Dam., et Jean de Clureu, Dam., son fils, 
celui-ci héritier de feu Robert d'Essartines, son frère. Maison, t. s. 
d'Averes, et censives entre S* Baldomer et Montbrisson: Forez, 4322, 
4334. (r. 490,p. 474 ; r. 494. p. 267.) 

CLUSEAU (Jean), de Souvigny, pour Philippine, sa f^, fille de feu 
Etienne de Villeban. Partie d'un chesal h Gipsi, quelques terres et cens : 
Bourh., 4356. (r. 365, p. 64.) Non noble. 

CLUSEL (Hugonin du). Dam. Dîmes, vignes, cens et tailles, es par. 
• de Sanciatet de Mellers: Vemeuil, 4322. (r. 460, p. 287.) 

CLUSEL (Hugues du). Dam., paroiss. de Chirat. Dlme du Glusel, par. 
de Cosne : Hérisson, 4322, 4353. (r. 462, p. 28, 102.) 

CLUSEL (Poncet du), dit Morel, Dam., prêtre, Sg. de Girin du Clusel, 
et Cather. du Clusel, Damoiselle. Cens et coût, vers le bourg de Chatelus : 
Forez,, 4334. (r. 494, p. 427.) 

CLUSEL (Hugues du), Dam. Maison, t. s. du Clusel: ChanUUe ; 4322. 
— Cather. du Clusel, Damoiselle, ép. de Nicolas Doyron. Même t. et seg. ; 
4400, 4444. (r. 458, p. 222, 289, 306.) 

CLUSEL, aussi Cluzel (Eléonore du), v« d'Hector de (Nombres, écuyer, 
S' du Mas, résidant aud. lieu du Mas, par. de Sansac en Yelay, comme 
tutrice de leurs enfans. Dom. noble du Fayet, avec les ruines d'un ch&t. 
fort, par. de Bainet: Riom^ 4669, 4674. (r. 499, p. 623; r. 502, p. 
23.) Voy. Combres. 

CLUSEL (Bonnet), md à Riom. Cens et renies en toute seg. à usage 
de Chev., percept. es par. de Chatel-Guyon et de Persigniat: Atom, 
4670, (r. 499, p. 790 ; r. 504, p. 45.) » 

CLUSEL (Claude), S*" de Croix, comme Juteur des enfans de feu Ant. 
Clusel, S' de Melles, son frère. Fief de Vemef fpar. de Nerignet : Chan- 
telle. 4688. (r. 474, p. 748 ; r. 475, p. ST.) 

CLUZEL (Jean), md. Dom. à Montmareau; et à cause de Françoise 
Savoisin, sa f», fille de Jaques Robin. Le dom. du Petit-Puy, par. S* 
Marcel; 4706; puis veuf et comme tuteur de leurs enfans; Idem; 4746 : 
Murât, (r. 476, p. 478; r. 477, p. 489, 390.) 



Digiti 



zedby Google 



01 Wk 

OUJZET (leâtt da), écdyer, fîef noble de fa Vaùsèië et ^ fa Fra^Be, 
acq. de Jean-Pierre d'Autour, écuyer: Gannat, 1(»6. (K 505,^. Il, 
29.) Stgèe. fa Prugne de fa Yaùâene. Voy. Clusier. 

CLU^URS (Thebaut de), écuyer, à cîiuse d'Ysabeaa de fa Biroce, 
ItaMoiselle, sa f». HAtet de Chambâ'faiià, terres et redey. : Bfmtb,, 1443. 
(r. 463, p. «41.) 

CLUSIER ^Jean du) écuyer, garde du corps : et Robert-^raiiçois du 
ClttÂer^ son frère, enfans de feu Pierre du Clusier, écuyer. Partie de fa 
(ttrne ào Thuiy par* de Deneùfle ; et led. Jean, à cause de Marie ffieio, 
sa i^, auparavant v» d'Annet Pelisson, comme tuteiurs des elifalis de œ 
ptémier mariage. Le fief et seg. de Tignat, par. de Fteuriec : CkànUlk, 
i733, 17^. (f*. 478, p. 317 ; r. 480, J^ 105.) 

CLUSIER (François du), écuyer, fils de Jean duClusiér, éeityiër, lequel 
étoil héritier de feu Pierre d'Autour, son onde. Le fief noble de fa >^u- 
zaine, par. de Charbonnières-les-yiellles : 6^ftilf, 1724. (f . 509,|y. 149.) 

CLUSOUR (Jean), k cause de Phil., sa f^, fille de feu Et. de TiBeban. 
Moitié d'une maison, jardin et vigne avec menus cens, par. d^ulhi^: 
Sôuvigny, 1356. (r. 467, p, 213.) 

CLUYEU (Jean de), et Phil., son frère, enfans d'Etienne de Cluyeu. 
rendent hotii. au Sg. de Villars et de Thoyre, des dom; et censW« qu'ils 
tiennent de lui: Forez, 1387. (r. 13W, p. 786.) 

CLUTS (Odard de). Dam. Hôtel, t. s. de fa Cepîere, dtme et inodiii de 
Lavau, de Cosne, etc., et, comme tutenr de Plotard, DaulpiÉh ie et 
AUantine, enfans de feu Sire Plotard de Gluys, Cbev. Hôtef^ t. a. de 
RtiimbeH: Aimp, Hérissm, 1350. <r. 402, p. 83, 89, 348.) Vnatfoi: 
Raoulin Angibifas ; Jean Astier ; Jeanet de Cbaiîstt^ ; Glrbeft de 
Hontcleon ; Jean Segum, Damoiseaux. — Odard de durs, dé Gfaltl« 
Chev. Mêmes t. et seg. de.Reimbert, la Cepîere et arr. ûè^; 1374, 
1^7. (r. 462, p. 831 ; r. 463, p. 16.) 

CLUYS (Odonet, aussi Odart de), fils de noble Odart de Cltlys, €bev. 
T. s. de Raîmbert ; et pour Jeanne de fa Fayè, «on ép. Les t. et seg. de 
la Payé et de Vema8S((>ur, par. de Teneul et dé l'Ckrouat ; en^ fa dhne 
de Lavau el le bois de Pontgloin. Le mette, veuf et tuteur de l«Of^ eAfims 
Guill., Jean, Jeanne et Plotard : Ainaf, Bourbe, Ituràt, 1374, 1917. 
(fi 460, p. 343 ; r. 464, p. 82. 136 ; r. 462, p. 378.) 

CLUTS (Plotart de), écuyer. Hôtel et manoir de Reurde», dem. et 
me^V. ; eàs. fa terre de Vtilemer, par. de Verez : Géftwi0y, 1447. (r. 
466, p. 94.) 

CLUYS (Jean, aussi Louis de), écuyer. Maison de fa Oèj^re et àèp, : 
Gnerei, 1506. (r. 452, p. 31«, 340.) 

CLUTS (Joseph de), écuyçr. Les fiefs et seg* de fa Diuge et de b 
Coste, par. de las Pire ; et^ cause de M«rie de Cluyt, v< dè^ Franteis 
de Chabannes, Chev., C^d^ignet. Rente et dfiÉesu» fa j^r;dé Meut: 
Ouetèt, 166», 1684. (r/474^ p. 20^; 527.) 

CLUYS (Antoinette de), v^ de Francis de Ligéndeit^ Chef., p<Mff 
Henri de Ligôâdais, leur fifa abseM. T. s. de Genb«illet, par. id. : Q^ler^, 
16«9, 1691. (r. 474, p. 327 ; r. kn,p. 47.) 

COAINI^E <euiU. le), al. le Ceittte; Ter^ 4» laRichotttfière, t». S* 
Sauveur: Chdt.-Ceawt, 145». <r. 831, p. 12#; I*. 841; p. 151.) 



Digiti 



zedby Google 



COAISMES. Voy. Coysmes, etc. 

COCCU (Hurion), receveur de R. (Renaud), C* de Forez, obtient de 
son mattre à perpétuité, pour lu! et ses enfans Hurion, Henri et Guill., 
le moulin deChambeau, etc.; 1267. (r. 1401, p. llîl.) 

COCHA (Armand), Dam., hérit. de Guill. de ' MonCvianeys> Dam. 
Maison, t. s. et dlme de Montyianeys: Thiers, 1330. (r. 491, p. lil.) 

COCHET.(Perrin), d'Alneudre, Dam. Maison et Oche de Barbatc, prés 
et vignes : Murât, 1320. (r. 461, p. 76.) 

COCHET (Amable), proc. d'ofBce et pi'emier consul du bourg de Ddet, 
pour les habitans, à raison du bateau de Dalet sur FAllier; 17S3. (r. 
508, p. 162.) 

COCHON (Phil.), S' du Puy, médecin à Niort. F. s. de la Fontainé- 
Espinette, par. S« André de Niûrt ; 1716. (r. 438, p. 147.) 

COGQ, aussi Coq (Mathurin le), écuyer, S^ deNeufvHle. T; s. d'Orfous 
en la forêt de Loches ; 1647. (r. 335, p. 58, 59.) 

COCQ (Théodore le), écuyer, Sr des Forges, M* d'hôtel ordki. dti Roi. 
Tour et seg. d^Anguitard : Maubergeon, 1653. (r. 433, p. 297.) 

COCQ (François le), Chev., Sg. de Germain, cons. au Part, de PaH«, 
et son ép. Leurs t. et s. de Limors et de Champ- Rambault, par. de 
Classay et de S*» Souline, mises en régie, attendu leur sortie du royaume 
pour cause de religion; 1703, 17i6. — Aymard-Frêdérîc le Cocq, Chev., 
fils de feu Aymard le Cocq, Chev., Sg. de Blrion, et de Mérie-Magdel. 
Ollîer de Bessac, héritier dud. François le Cocq. Mêmes t. et seg. ; 
1727, Civray, Mdle. (r. 437, p. 71, 81 ; r. 438, p. 179, 572, 573.) 

COCftUEBORNE (René de), écuyer, gentilh. ordin. du duc d'Orléans, 
fils de Léonard de CocquebBme, écuyer. Justice, voirie et vicomte de 
Pûssy : Bourges, 1672. — Gaspard de Cocquebome, écuyer, son fils ; 
Idem; 1685. — Claude, Marie, René et Anne, ses enfans; IdisfH; 17Ô8, 
1723. (r. 445, p. 366, 380; r. 446, p, 86 ; r. 448, p. 157 ; r. 451, p. 
80.) 

CODERE (Pierre), notaire. Rente de Boissonne en la seg. de Boûttét- 
le-Chastel: RUm, 1669. (r. 499, p. 121.) Voy. Codos. 

CODERE (Jean), lient, au bàill. d'Ariant, tant k causé de Vitalle 
Cbassagne, son ép., que comme tuteur de Pierre Chassagne, son beatt- 
frère. Fief et rentç de Malpertuy, par. de Chambon : Issoire^ llOO. (r. 
806, p. 89;) 

CODOS (Pierre), notaire à Arlant. Rentes sur pltis. vffl. enTEtefet. 
d'IssQire; 1670. (r. 502, p. 34.) 

CODRE (Jean de la), le jeune, subdélégué de l'intendattce de Mbtdins. 
Cens, rentes, dtmes, corvées et autres dev. détachés de la seg. du 
Bpttchat, acq; de J. B. de Girondel, écuyer, Sr de laDàdphînée, et de 
Maorgtier. de Lingendes, son ép. ; eus. lé fief de Puyreal, par. de Saulcet; 
1702. — Pierre de la Codre, S' de Montpansin, son frère. Dîme en la 
par. deLouchy; 1717, 1725. —François de la Çodre, pour Cathér. de 
Rive, sa f^. F. s. de la GreUîère, par. de Monestay-sur-Allier ; 1724, 
1733. — Gabriel de la Cèdre, al. Coudre, écuyer, garde db corps, fils de 
feu Jean de îa Codre,. subdélégué, etc. Le fief de Puyroye, par. de 
' Saulcet; 1733: Vèmeuii. (r. 476, p. 82, 160 ; r. 477, p. 467; r. 478, 
p. 499; r. 4W, p. 43; r. 480, p. SH; r. 481,p. l24.) 



Digiti 



zedby Google 



60 COI 

CODROY (Guion de). Valet. Herbergement à Festfé, par. de Beraezay : 
Loudun, 4319. (r. 432, p. 70.) 

CODURIER (Perronin), de S< Priest. Prejêcio, cède à Gui. Chev., fils 
aîné du G^ de Forez, les cens et rentes qu'il perçoit sur diverses par. 
1338. (r. 1394, p. 119.) 

4^EDIC (Alexandre de), Chev., Sg. de Richebourg, et Marie-Aiwe 
Brethe, sa f^, auparavant ye de Jaques de la Court, écujer. F. s. de 
Fontenion : PartencU,, 1699. (r. 436, p. 216.) 

GOERES (Guill. de), de Coeriis, tuteur de sa fille Cather. de Fonte- 
niol. Rente en grain et argent, qu'Etienne de Fonteniol, Dam., avoit 
donnée en mar. à Margote, sa fille, mère de lad. Cather. : MurcU, 13âO. 
(r. 460, p, 336.) 

COESTAS (feu Pierre de). Ses enfans soas la tutelle de Pierre de 
Maursieres , Maurseriis , Dam. Mouv. sur deux mas , avec justice 
moyenne, par. de Pont: Cariât, 1355. (r. 472, p. 147.) 

COEUR (Jaques), argentier du Roi. Terre de la Bruyere-rAubespin, 
acq. du Duc de Bourb., à faculté de réméré (confisquée sur lui en 1456) : 
B(mrb., 1445. Le même condamné h 400,000 écus dV pour maléfices 
et autres crimes ; 1457. (r. 1358, p, 585; r. 1374, p. 2425 ad 2436.) 

COEUR DE ROY (Marguer.), fille de François Coeur de Roi, Sr de h 
Yignatre, v« de François de Mareuil, S^ de la Barde. Le fief de Couppé : 
MonmorilUmy 1671. (r. 433, p. 91.) 

COGNAC (François de). Chev., M^*" de^Pers, sourd et muet, placé sons 
la curatelle de Charles-René de Cognac, Chev., Mis de Nallier, et de soa 
ép. Anne-Placide Bouhier de Roche-Guill., fille unique de feu Boohier 
de Roche-Guill., Chev. T. s. de la Grange, par. de Longesve : VoutHmi; 
ens. le fief et seg. de la Cailloterie. par. de Lautier: ManmortUom^ 
1693 ad 1747. (r. 436, p. 12; r. 437, p. 231 ; r. 438, p. 277.1 

COGUEREU, ou Cognereu (Jean de), Dam., et Marguer. son ép., fiUe 
de Guichard de Bonne, Dam. Maison, dom., et mouv. de la Chaux, es 
par. de la Cordelle et de S^ Maurice: Forez, 1336. (r. 491, p. 146). 
Voy. Chaux. 

COIFFERANT (GuiU. de) , écuyer. Maison sise à Grevoys, teires, 
hommes et femmes Taillables haut et bas : HàbanU, 1351. (r. 470, p, 
1333.) 

COIFFIER, aussi Coyffier (Gilbert), fils de feu Bertrand Coiffier, bourg. 
d'Aigueperse. Cens par lui vendus à la duch'. de Bourbon^ 1508. (r. 
1359, p. 721.) 

COIFFIER (Nicolas), écuyer. Le fief de Tilloux, par. de Deux-Chaises : 
Murât, 1686. — Nicolas (>)iffîer, écuyer, et Antoinette de Ghampfeu, sa 
i^. T. s. de Brouille, par. de Lusigny ; Moulins : ens. celle de Tillonx : 
Murât, 1717, 1724. (r. 474, p. 674; r. 477, p. ^3; r. 478, p. IM, 
473.) 

COIFFIER (Claude), écuyer, Sr des Nonettes, de Demoret, et autres 
lieux. Le fief de Guittière, par. de Buxière, acq. de Jean Richard et de 
Gilbert de la Maisonneuve, écuvers: Hérisson; et du chef de sa 1^ 
Marie-Thérèse de Culant, fiUe de Robert de Culant, écuyer. Le fief de 
Perassier, par. de Nerys: Montluçon, 1696, 1708. — Louis-lficM, 
(k>ilfier, écuyer, leur fils. T. s. de Demoret : MoulinSy 1724; et, à cause 



Digiti 



zedby Google 



COL 61 

de son ép. Magdel. de h Motte d*Apremoot, donataire de Cather. de 
Mechatiu, t« de Gilbert de Rochebut, écuyer. T. s. de la Paye et Verfen, 
es par. de Theneoilet d'Ingrande: Bourh.y 1734. (r. 475, p. 465 ; r. 
476, p. 242; r. 478, jp. 500; r. 481, p. 457.) 

COIFFIER (Cécile), t« de Louis de Genetoux, écuyer, S' des Manteaux, 
pour leurs eofans Jean et Alexandre deGenetou. F. s. de Vallière, par. de 
Neufvy-sur-AlUer; Moulins, 4706, 4747. (r.476,p. 483; r. 477, p. 469.) 

COIFFIER (Jean), écuyer, Chev. d'honneur au présîd. de Moulins. 
F. s. de Belaîr, par. de Neufvy: MoulinSy 4747. (r. 477, p. 600.) — 
Louis Coif&er, écuyer, Chev. de S^ Louis, fils de feu Nicolas Coiffier. Le 
fief de BreuiUe, par. de Lusigny ; et, avec Marie, sa sœur, Damoiselle. La 
moitié dad. fief de Belair; 4736. — Claude (^oifBer, docteur en Sor- 
bonne, hérit. de feu Claude Coiffier, écuyer, Sg. de Demoret. Le quart 
du même fief de Belair; 4736. (r. 484, p. 457, 164, 162.) 

COIGNART (Hugoninj, Dam. La motte de Montiflault, sise k Vitry, et 
celle deCruses, par. de Gronay, dom., bois et mour. ; 4394, 4404. 
— Noble Chev. mons Jean Coignart. La mote d'Acilly, dom., boisetseg. ; 
1396. — Jean Coignart, Chev., Sg. d'Aceilly. Etang de Nuille, dom., ter- 
rage et le bois du Tremblay ; ens. la directe sur plusieurs tènemens au 
▼ill. de Fraise; 4407: Bourbon- Lancy. (r. 466, p. 230, 234, 236). Voy. 
Minière. 

COÎGNEUX (Jacques le), M** de Montmeillan, présid. k Mortier au par- 
lem. de Paris, pour Marie d'AUongny, son ép. Châtell.^ t. s. de la Pois- 
sonnière : Angers, 4664. (r. 365, p. 44; r. 406, p. 37.) 

COGNEUX (Gabriel le), mestre de 'camp de cavalerie, veuf de Marie- 
Thérèse d'Armagnac, comme tuteur de leurs enfans. Chatell. et prévôté 
de S^ Généreux : Saumur, 4725. (r. 426, p. 32.) 

GOINDRE (Jean), nouire, et Claude Buyet, dit Bardin. Chat., maison 
forte, t. s. de la mote Dés, en la chatell. de Villeneuve : Beaujeu, 4548. 
(r. 488, p. 96.) 

COING (Marie du), fille de Louis du Coing, et de Marie Peigne, v« d'Ant. 
Chollet, écuyer. F. s. de Soye : Dun-le-Roi, 4669. (r. 445, p. 87.) 

GOINGDE (Florence), v<» de Guill. Coingde, et Raymonde, leur fille, 
donnent k l'hôpital de Montbrisson une vigne située k Tuilier : Forez, 
4254. (r. 4402, p. 4305) 

COINTE (Joseph le), bourg, de Culant, fils de Gilbert le Cointe. Moulin 
de la Presle, par. deReigny: Dun-le-Roi, 4708. (r. 448, p. 465.) 

COLAS (Jean de), fils de Noël de Colas, S' de Guedevaux et de Marie 
Legoux. Fief de la Lande-Charles, par. de Jumelles : Baugéy 4665. (r. 
357, p. 426.) 

GOLBERT (Magdel.), v« de Louis .Brokrt, CSiev. Chatell. et seg. de 
Broussin : Mans, 4639. (r. 354, p. 24.) 

(X)LBERT (François), Chev., Sg. de S^ Mars, capit. des vaisseaux du 
Roi. F. s. de h Suze et de la Lesse, par. de Charonne : La RoeheUe, 
4699, 4747. —Charlotte-Marguer .-Thérèse Colbert, sa fille, et de Char- 
lotte Léché; Idetn ; 4723. (r. 439, p. 40, 44, 68, 69; r. 440, p. 73.) 

COLBEBT (J. B.-Marie), Mi* de Seignelay, M« de la garbe-robe du Roi, 
fild de J. B. Colbert. F. s. de Boia-Cirame, par. de Yorly : Dun-le-Roi, 
1704. (r. 448, p. 22.) 



Digiti 



zedby Google 



GOD^BT (J. B.], W* de Torcy, etc. HtMrquîsat et ptiiie da SaUé : 
JfOfti, 17H ^ 1726. (r. 42B, p. 5, 6, 42 ; r. 456, p. 6, 7 ; r. 429, p. 
unique.) V^ttsaux : Reoé-Charles de la Barberie, écuyer ; Urbaîo-Glaude 
Bastardy Ghev., Sg. de Fontenay ; Marie-Thérèse de Btutru, v« du W^ de 
Vaubrun; ÀDae-Louise de Bouille, y^ de Jaques- Phil. de Girard. W» de 
Qiiuniacé; Louis du Bouchel, Gbev., G^ de Monsoreau, M^ de Sourches; 
Pierre de Brisay, G^ d'Euouville; Gharles-Bernard de Ganouville, Gbev., 
C^ de Raffetot ; Marie Toussant de Gbareul, ve du M^' de la Galissouoière ; 
Louis de la Ghatre, Ghe?., M^' dud. Heu, k cause d'Anne-Charlotte de 
B^Uinanoir, son ép. ; Jacques le Glerc, Gbev., M» de Juîgpié; Pierre 
Qtspard de Glermont, Gbev. , W* dud. lieu ; Gbristopbe-Henri de Gumont, 
Gl^ev., Sg. de Jouy; Louis de Geneciau, Gbev., mari de Gabrielle Tro- 
cbon; Marie-Jeanne- Jaqueline Goblen» v de François de Sanson, Ghev., 
Sg. de Milon; Marie-Anne de Grout de Beauibrt, v* de François duGard^ 
(£ev., Sg. de Longpré; Anne-Augelique du Guesclin, v« de Pien^ de 
Scepeaux, Gbev., Sg. de Gbemin; Gbarles-Hyacintbe de Longueil, Gbev. ; 
Claude-Gharles de Margot, écuyer, Sg. de la Yairie ; Henri du Mesnîl, 
écuyer, S' d'Anxigné ; Louis-Gonstantinde Pontoise ; Louis RoUin Rouillé, 
Gbev., G^* de Jouy; Gharles-François-Louis-Alphonse de Sassenage, O» 
de Brion, W» de Pons, et Marie-Françoise-Gamille de Sassenage, son ép. 
et cousine issue de germain ; Renée-Anselme de S^ Rémy, f» de Reoé 
Bardouin, Gbev., Sg. de la Girouardière. 

GOLBERT (Henriette-Louise), v« de Paul du Beauvilliers, Duc de S> 
Aignan, tient le comté de Buzanvob ; Tours^ 1722. (r. 428, p. 6.) 

COLEMGl (Aymonin de), fils d'Aymonin, Dam., et de (eue Jeanne, 
fille de feu Odon Bêcher, Gbev., transportée son père sa maison de 
Chamée, dom., bois, pécbe, vignes, cens et tailles : Bourh,^ 1298« (r. 
1877, p. 2779.) 

GOLIN (Guill.), écuyer. Hôtel noble de la Gnîercbe en la cbâtell. de 
Grozant: Marche, 1506. (r. 453, p. 226.) 

COLIN (Gaspard), écuyer, Sg. de Gevàudan, et Ma^;uer. de Badier, 
son ép. Ghât. t. s. de la Poivrière et de S^ Priest, possédés autrefois par 
Louis de Bourbon, Gbev., O^ de Bus^t; ens. la t. et seg. de Montet, 
par. de Sarbonne, acq. de Marie- Anne de Sanls-Tavanne, ép. de Glaude- 
Joseph de Digoine, Gbev., M» du Palais : GanncU, Atom, Vichy^ 1716, 
1723. (r. 478, p. 50 ; r. 507, p, 89 ; r. 509, p. 41.) 

GOLIN, aL Gollin (Magdel.), y^ de Jean-Marie Thomas, écuyer. Le 
quai t du f. et seg. de la Varoux et Fromantaud, par. de S^ Plaisir et de 
iPrancbesse : Boi*r6., 1725. (r. 480, p 30.) 

GOLLADON (Denis), boucher à Yierzon. Quatrième partie du fief et 
«^t^rie de Bonaigle, par indivis avec Et. Gougot, présid. du gren. à 
sel de Vierzbn; 1673. (r. 445, p. 231.) 

GOLLADON (Pierre), avocat au présid. de Bourges, et Marie Bonnebt, 
sa i^, fille de Vincent Bonnelat et de Magdel. Lîbault. Moitié de la dtqne 
de Gbangy, par. de Gous et de Broize: Ainay, 1724. (r. 478, p. 470, 
536.) 

CÛLLEROT (Géraudl, Dam. Terres, dlme, garenne, cqns «t tai))9s es 
par. de S^ Gennaip d'Entrevaux, Mellers et autres : Vemeuil, iisi$. {r, 
460, p. 272.) 



Digiti 



zedby Google 



•H. «I 

fiAM^ftôT (fiSntvd, ifi. Gérard), Dam., parobs. 4a Sem- Oom«, bou, 
^mes, cens, rentes et tailles es par. de Begnes, Chv^t et aulres : ChlM^ 
telle, Rochefort, 1322. — Jean CoUerot, de Sacet, Saeiaciy Ji^a, ; I^ ; 
1352, 1357. (r. 458, p. 163, 104, 166 ; r. 469, p. 10, 21.) 

COLLEROTE, al CoiUeroite (Marguer.), Damoisellé, f« de P^riu Jl^ 
net, écnyer. Moitié de la mote, fossés, dom., cens et matfis de C^^t: 
Chacune, 1410. (r. 458, p. 168.) 

COLLET (Ant.), écnyer, »* de S» Maur, fils de Vincent Collet. F. §. dfl 
BtMWgy, Pir. d'AUogny : Mekm-swr-Y., 1669. (r. 444, p. 7 ; r. 44;^, f . 
4i5.) 

COLLET (Gaspard), ma à Bourges. Dtme de ?in, appel. La Crois-^CIar* 
vier, par. de Yasselay : Bowge$, 1684. (r. 445, p. 362.) —Gaspard bal- 
let, S^ du Brenillet. Le fief de Ripuis, par. S^* Bad<^nde; 1689. — 
Magdel. C<^t, ¥«de François Baudon, élu en i'Élect. de Bourges, fiUe de 
Gaspard Collet. Fief de Ri[4>ières; 1705: Dun-le-Roi. (r. 447, p. 38; r, 

448, p. 108.) 

COLLET (Jean), cnré-chan. d'Iaaoudun. DUnas es par. de St Cyr et iê 
S» Uzaigne, acq. de Michel-Henri de TËstang, S^ de YiUeclerc, et d0 
Louise Agaid, sonép.: ii#oudim, 1706, 1717. (r. 448, p. 131, 14P; r. 

449, p. 149,175, 249.) 

COLUNCOURT (Henri de), écnyer, Sg. de Presle. F. s. de Mougnon, 
al. Lanrière; 1705, 1718. — Angélique de C<^noourt, ^ de Gabriel de 
Félix, Sr de la Salle, aiant la garde-noble de leurs enfans. F. s. de Vinax ; 
1722; Aunay. (r. 487, p. 122; r. 438, p. 367. 479.) 

GOLLINET (Denis), md. Quatrième partie d*une dtme en la par. deVe* 
nas, par indivis avec Ant. Ueyrault : Hérissonj 1688. (r. 474, p. '689 .j 

CÙLLOJÊBE (Jean de la), écuyer> fils de Jaques de la CoUombe, éeuj^er, 
S^ de la Chapdle. T. s. de la Guilhomie, par. de Yemet et autres : .fit^, 
UiêOn, 1669. (r. 499, p. 372; r. 502, p. 32.) 

COLLOMBETTE. Yoy. Damas. ^ 

COLOMBI (Hugues), fils d^Etienne Colombi, vend k Ar«hamband, Si» 
de Bourbon^ tout ce qu'il tient en la cb4tell. de Billy; 1232. {r, 1377) p* 
J756.) 

GOLOMBI (Elisabeth), v« de Phil. Yion, jardinier. Maison et jardin à la 
GuilloUère : Lyon, 1722. (f . 497, p. 165.) 

COLOMBIER fJean du), Dam., à cause d'Ysabelle de Montfan, de Mon- 
tefemo, son ép. H6tel fort , t. s. de Montquanquier, MonUequaquerH , 
etc., par. de MonesUy et autres: CharUelle , Moulins, Vemeuél, 1M6. 
Et, comme veuf d'Ysabelle, pour Jean, leur fils; Idem; 1375, 1398. tr» 
455, p. 103 ; r, 458, p. 165, 896 ; r. 459, p. 149 ; r. 460. p. 80, 407.) 

COLOMBIER (Pierre du), écuyer. Hôtel-fort, dom. et seg. de Mon^naa*» 
qnier ; antres possess. etdr. es chàtellenies à'Aynay, Bessay, Sauvigmy, 
Vemeuil, 1455. (r. 455. p. 129; r. 460, p. 145, 303, 311 etsniv.; ri 
463, p. 48 ; r. 467, p. 259.) 

C0L0N6E (PbiHppard de), d» CoUmgia, Dam. Maison, dom., boîs et 
mouv. de la Colonge; 130i. — Pierre de Colunge, vend à Guîchard, Sire 
de Beaujeu, plusieurs eens percept. k Yanens ; 1814 : Baatv'eu. (f . 488, 
^.7»;r. 1389, p. ^2.) 

GOLONGES ^GuiU. de), derc^ et Marguer., sa sœur, fi de Gîrand de 



Digiti 



zedby Google 



64 COM 

Mirtinliac, le jeune. Hospice, dom. et mouv. en la par. de Thier$;iUk. 
(r. 472y p. S5.) — Alise Colonges. Moitié de Maison, terres, prés, boi^ 
garenne et dev.: Thiers, 1334. (r. 472, p. 35.) 

COLONGES (Charles de), écuyer, Claude et Louis de Colonges, ses 
frères. Maison, t. s. d'Onay : Bourb.-Lancy, 1490. (r. 467, p. 1.) 

COLONGES (Pierre de), fils de Geraixi de Colonges. Hom. de ce qu'y 
tient en la chàtell. de Thiers, au devoir de garder, les jours de foire et 
de marché, la porte du chat, de Thiers; 15iâ. ^ Pierre de Colonges, 
fils de feu Jean de C<^onges. Maison et jardin à Colonges ; ens. k tène- 
ment du Peyriei^ tenus à la même charge que ci-devant ; 1517 : Thiers. 
(r. 472.j>. 88, i07.) 

COLONGES (Jean de), écuyer, Sg. de la Mote, lient, gén. du Sénéch. 
d'Aov., et Ysabeau de la Forest, sa f^. T. s. de S^ Germain $ la prévôté d« 
Poy-GuiU.; ens. son chat., maison^ dom., dtmes et h. j. avec'arr. fiefs 
en la par. de Dorât : îTfeÙT*, iM5, 1517. (r. 472, p. iiO; r. 483, p. 64.) 

COLONS (Regnault de), écuyer, et Marie, sa f*. Maison à Cuises; don., 
bois et cens es par. de Chastrin et de Possignot : Chât.-Chinon, 1444. 
(r. 469, p. 172.) 

COLUMBARS (Barthélémy de), de Siyry-Comtal, vend à Jean, O de 
Forez, un pré assis k Vacherent; 1309. (r. 1395, p. 317.) 

COLUMBEL (Mathieu), de StBaldomer, vend à Robert de Chalus, Cher., 
Sg. de Botheon, une vigne tenant au moulin de Fontfort : Forez, 1390. 
(r.l397, p. 511.) 

COLUMBIER (Benoit), bourg, de la ville d'Amberl, fils de Martial Co- 
lombier. Partie de rente et de dom. en la seg. de Savine, par. de Mones- 
tier: liioire, 1669. (r. 499, p. 683.) 

COLUNBETES (Béatrix de), tutrice d'Arthaud, fils de Guill. Pozoles. 
Rentes au mandement de Mars; ens. la Maison-le-Palaiz près de Fèurs: 
Forez, 1338. (r^O, p. 44.) 

COLUNGES (H^ues de). Dam., abandonne k Jean de Chavannes, veuf 
de Denise de Bere, Damoiselle, ses dr. suivie tènement de Villecort, par. 
de Dt«n.i<?-Pot; 1392. (r. 1392, p. 113.) 

COLURBUS (Marguer. de), v« de Robert Vigier, Sg. de Vemassat, 
comme tutrice de leurs enfans. Dom., cens et rentes en la baron, de Mer- 
cœur: Auv,, 1491. (r. 471, p. 180.) 

C0MA1NG (Hugues de), Comaigni, Dam., fils de feu Perreaul de Co- 
maing. Dam., à cause de Béatrix, son ép., fille de feu Perronin de Ginay, 
Dam. Mote et garenne de la Prée ; dom. et mouv. en la par. de Crisset: 
SemurenBrionnois, 1323. (r. 466, p. 147.) 

COMBE (Pierre et Ant. de la), frères; Bertrand et Jean Mouri, frères, 
du vilL de la Mourmye. Maison, dom., bois, cens et rentes, par. deCfaay- 
lade, dioc. de Clermont, tenus en fief franc à honneur et hom. de main 
et du baiser k la bouche : Aut?., 1502. (r. 471, p. 130.) 

COMBE (Pierre la). Le dom. de Neyrestan et de Verdelou, par. de 
Falgous, Êlect. de Mauriac : /^tom, 1669, 1672. (r. 499, p. 514; r. 500, 
p. 142.) Nommé aussi Combard. 

COMBES (Gui de), al. Bluc, de Bluco, à cause de Monteychie, sa f^, 
et Guiil. de Combes, Dam., paroiss. de Celle, ou^ Telle. Fief lige de main et 
de bouche, consistant en cens et rentes su* divers t^nemens : eas. Is 



Digiti 



zedby Google 



cm 65 

motte de IfeUe, es pur. dlsserpens et de Vie: BtUy, IS53, 1$74. (r. 
457, p. 6, 8.) 

COMBES (Pierre de), Dam., paroîss. de Cdle. Cens en grain et argent, 
]Mur..d'Iflserpans: BUly^ 1378. (r. 487, p. iiO.) 

COMBES (Amable de), écuyer, pour lui ses frères et sœmrs. T. s. de 
Miremont, par. de même nom ; 1669, 1672. — Philib. de Combes, son 
fils; Idem; 1717: Rim. (r. 499, p, S40; r. 800, p. 143 ;r. 509, p. 

aot.) 

COMBES (Charles de), écuyer, présida au siège présid^de Riom, fils de 
Gabriel de Combes. Dom. et seg. de Montfaucon ; t. s. da Puy-S* Bonnet ; 
dtmes es par. de QueuiUe, de Teilled et de Loubeyrat ; 1669 ad 1683. 
— ^ Gabriel-Micbel de Combes, écuyer, lieut. gén. au présid. de Riom, 
son fils. Même t. et s. du Puy-S< Bonnet ; 1699. — Victor de Combes, • 
Chef. deS^ LouiSf capit. de Dragons; Idem; 1723: Riom. (r. 499, p. 
580 ; r. 501, p. 63 ; r. 503, p. 100 ; r. 506, p. 18 ; r. 508, p. 52.) 

COMBES (Jean de), écuyer. T. s. d'Escolette et de Morelles, par. d'Es- 
trossat, S^ Cyprien et autres; 1686. — Ant. Gilbert de Combes, écuyer, 
son fils; Idem; 1723: Bt</y, Chantelle, Moulins, Ussel. (r. 474, p. 
606. 725; r. 478, p. 463.) 

COMBETES (Ant. de), écuyer. Seig. moteet garenne du Selier : Muratj 
al. VemeuU, 1506. (r.453,p. 133.) 

COMBETTES (Gabriel de), écuyer, Sg. de Jourzat, al. Jursat, et de 
Bouteiz. Seig. dilate, dite de Limagne, cens et rentes es par. de Vialle, 
Chamat, Yinzelles et autres; 1669. — Louis de Combettes, écuyer, S' de 
Payons, capit. au rég. de Condé. Maison suant apparence de chat ; dom. 
et rentes^ Jouzat, par. de Vialle: 1683 : Riom, (r. 499, p. 357 ; r. 502, 
p. 86; r. 503, p. 108.) 

COMBLAT (François de), écuyer, S' de Gorsses. Dom. noble de 
Jarrouset, par. de la Chapelle d'Alaignon, dont partie en ^ertu de substi- 
tution au profit de sa ^ Anne de Massebeau, par Louis de Massebeau et 
Jean-François d'E^incbal, ses ayeul et bisayeul : Elect. de S^ Flour^ 
1684. (r. 503, p. 189.) 

* COMBORN (Guichard al. Bernard de), fils de feu Archambaud, V^ de 
Comborn, compose avec Humbert, sue de Beaujeu, au sujet de la succes- 
sion de Guichs^e, sa mère, et lui tend ses terres assises es [par. de 
S^ Bonnet, St Nizier, Belleroche, Tisy et autres en la baron, de Beaty'eu ; 
1247, 1248. (r. 1388, p. 45, 67, 100 ; r. 1389, p. 357.) 

COMBOURC (Jean, V^ de), Sg. de Treignat en Limousin, recon. qu*il 
doit 100 florins d'or à Rodrigue de Villandrale, C^ de. Ribadieu, Capit. 
de gens d'armes et de traitSi pour avances qu'il en a reçues ; 1434. (r. 
1372, p. 2124.) 

GOMBRES (Anne de), v« de Jean de Sauzet, tutrice de leurs enfuis. 
Ch&t. t. s. de Saulzet, par. de Berbezy, Foumol et autres : RUm, 1669. 
(r.499,p.621;r.502,p. 22.) 

COMBRES (François de), écuyer. S' du Mond, al. du Mas, fils d'Hector 
de Combres, écuyer. Maison, t. &. du Fayet, par. de Bainsvelais ; cens 
et rentes à la Rocbe-Margniat et k Mirefleur : Riom, 1669 ad 1684. (r. 
499, p. 415 ; r. 500, p. 58 ; r. 503, p. 346.) 

^MBRET (Jean-Joseph de), écuyer, Sg. de la Bessarie, l'un des lOO 

5 



Digiti 



zedby Google 



a6 ton 

gens d'ames deià garde du Roi, nuri èbhqn/àkÊé iéUMtmuàA, 
fille de Jetn de Rochenontea. I. h. m. et b. en la ^ar. de Gb^di : 

COMBROS (Zachaiie de). Cens sur divers tènemena, près le àà^, et 
S^Jva^emkCnbtw;Fùr9it, 1834. (r. 49t^p, WJ.) . (' 

COMCGRAIN (Jean de), éevyer, pour Jeanne^ sa i^fiUe deliulMi 
le Valet de Boyart. Partie de maisons, terres et tailles k Ghampseiir et k 
Uûvàtnei^-^Chdi.^Chinon, i3S3. (r. 470, p. 54.) 

COMENGE (LoaiA, 4>» de); goiveraewr de SmoMur, Sg* de rBsqaiUe ea 
lagéÉérAi. de Guiene, Chey. dee Ordref; Fief dea Brebifc^S* FoK^sotts- 
Brouage : Sainte*. 169i, 1 W. (r. 489, p: 1, 14*) 

^OMëRGEY (SîmoQ de), fils de iean dor Sarrebnioàe. Sen aariàge 
attclfargier^, Meur de Louis de Savoye, &fj. de Vaud, i^ de Jeaa Vai* 
nory; 1300. (r. 1890, >. >iOi.) N^: Ce Louis de Savoie, ^pialifié B« 4e 
Vaud, est mentionué sans plus, dans l'Art de vér. les dates> t. 3, p. 01^. 

GOHITiSSE (Marie); i^ de Girant Comte, Jean et Hélie^ leurs fib; ens. 
Gerald Contauld et Arnaud du Puy, vendent h Pibite Audoyn leurs aa- 
noirs, maynamenta, de las Oontoulyeues^ par. S^ Saturmn: AngmiLf 
US». (r.l405,>.3310 

GOMMEAU (Jeaà). Herbergem* et dosa, relev. de Beaufoii: Ai^ 
i4î4:<r.33»,|». 80.) 

COMIONES (Pfail. de), Sg. d'Argentan et de Renescure. Exemption de 
finance pèiff cause dudon ^ hii fait par Louis XI, du cbàt. t. seg. 4e 
Berrye, mouv. de Dmdm; 1472, 1479. (r. 443, p, 14; r. 1343, p. 113.) 
C'est le. célèbre Ittstorien, 

' COHIORNES (Etienne de). Dam., fila de feu Guiot Coamiimes, Baa. 
Le bois deMontaville; partie de la dtme deTreveret, et mouv. sur divan 
tènémens, par. dé Chaney : Forez, imi, (r. 490, p. 103.) 

COMMON (Abraham). T. s. de Montbuèz : IoU(ftm, 1631 . (r. ^54, p, 
J7.)-. 

COMNfiNE (François-Yidal de), €hev., Gapit. de vaisseaux, eïïWfé 
extraord. du Roi en Anglet., 'ItaUe et Holiande, Il cause de'Maigwr. 
Lauraire de la Garde-S^ Paul. Chftt. fort, t. s. de la Tourgoyoo, par. de ' 
même nom, elde ceUe d'Ambert : insoirê^ 1987. (r. 805, p. 40.) 

COHPAING (Nicolaè), bourg, de Souvigny. Moitié-part dans k g^< dtaie 
de Neuvic;lebois Moreau, Conten. 60 arpens ; la grange appel, de Soye, 
aisek Prubay, tefires, colombier, étang, cens, tables et rentes, èi par. ée 
NemUK; Neovie, etc. : Mtnitluçon, Moulins^ Siïwvi^t^, 13M, 1857. \t. 
464, jf. «8^; r. 464, p. 163 ; r. 467, p. 140^ 176.) 

C(HIPAfl(G^(ReBHm), k cause de sa f^Marguer. Bodle. Cens es par. de 
S^ Menoux et d'Agouges : Souvigny^ 1383. (r. 463, p. iil.) Tlon nbUe. 

COMPAING (Guifl.), S* de Dazenay. T. s. de S» Aubin: Borné:, 1817. 
(r.483,p.^.) 

COMPAING (Jean-Louîs), écuyer, fils de feu (^rges Coni|iai0ff,'écujer 
et de Susanne (lahiier: ï. ft. de la Tou^Giràrd, par. de Poiahm&é; al. 
à*Atàoti^îe/êaMlerautyi709 adi7i7.{r, 437,p.319; r.438,fr.964.) 

COMPAIfS (Milet, ai. Milon de), écuyer. Dom., bois, cens et tailla^ 
es par. de Gascoigne, de (j^anihoy et aut^: Châti-t^MMu, ISfO, 
1357. (r. 470^ p. 36, 66.) . ' 



Digiti 



zedby Google 



r (KHBftOR (BliauM), Sg« dé Gambrcm, Chev:. et Giaat de Goftic, aoa 
ép. Makon, t s. de Ottinoy : B^au;>tt,.i3Si. (r. 480, p. 2S7.) 

COMTE (Gttin. le), Terre de. Kicboudière : Chât.-Ceo^uœ.y 1453. (r. 
941, p« 439.) 

COVTE) a{. Conte (Fhil. 1^, écnyer» Sg. da Couldny en k ptr. de 
Fntây, tient da Duc d'Aiy'otf une oergenterie fayée; 1504. (r. 348^ p. 
13.) 

COMTE {Samuel le), Sr de Portière» \ cause de Marie Ragneaii/aa f»* 
F. 8. de Fosse, al, FwKsè : I^saHdm, ie03. (r. 443, p. li,) 

COMTE (Ant. le)^ Ghev., av. géa. au |^). de Toidouse. F. s. de Jhlha 
en risie d'QleroQ : XaiiOes, 17113. {r. 440, p. 75,) 

COMTET (Gnill.), Clerc, Mou, éUng, prés, et.la garenne des Riaiils| 
* par. de Moraay; iÎ98. -^ Jeanne, v« de Jean Gemtet. Moitié des Çham- 
|Arts de la Grasae-Vaehe, fa», de Nenfîic; 'i39a: Baurb. (r. 464, p. 
3M, 40i) JNon nobles. ' 

CONA, Cona ou Cdvji ({(obert dé), paroiss. de Bocé, et BienT6|rae de 
Borre, sa f», t« de GniU. de Itajri. Seize pièces de terre, un pré et une 
Tîgnc: CAat?«rwA^, 1378. (r. 468, p. 13?;) 

CONCHY (Louise de), v« d^Ant. de VezoUeë, bourg, de Fontanges, pour 
leurs enfiras^ hédt. de Pierre de Vezolles, leur ayeul. Partie de maison et 
jardin li Fontanges, et une montagne appel, de Sartre : MauriaCy 1687. 
yr.W^p.Ai.) 

OHfCIS (Jaques de), écuyer, S' de Burie, vend au C^ à'Angoul. se« 
dr« «or le port Saunier de Cognac; i486, (r. 140^, p. 288.) 

GONjÇONS (Ri^ud de;), Cbev., pour Alzabe de la F^brie, son ép., filte 
di'Eustitfbe Fabn, Cbev. Ik)m. et mouv. en la par. de Boysset, dioc. de S^ 
Flour : Çarlat, 4355. (r. 473, p. 447.) 

CONDAILLE (BerUud de), vend à Guill. du Verdier, Cbet., diverse 
jpîècet de terre assises pcès de la Loire : torêZ, 4313. ^. i395,p. 357.) 

CONDEMINE (Jean de la), Cbev., tuteur de Hugues de la Condemine. 
fils de feu Jean de h Condemine, Dam., ejt de Huguete d& Murât. Hôtel 
apifeel. les Haiz, sis k Trebent; dom. et dr. : VemeuUy 4364. (r. 459, p. 
4?4.)' 

CONDEMINE (Guill.), Dam., k cause de Jeanne de Murât, son ép. 
H6lel,dom. et seg. deS^ Hilaire: Bourb., 4366. [r. 464, p. 16,) 

CONDEMINE (Hugues de). Dam; Qôtel fort, t. s. du Boucbat, dlmes^ 
eens et rentes es par. de MiUars, de Teil, Féline et autres : Vemenil; 
1375. — Jean de la Condemine, écuyer, pour lui et CaUier. de Milly, sa 
f^. Hôtel fort, dom., dîmes et seg. du Bouchât, es par. de MdUeras, la 
Féline et autres ; 4488 : Ûwrat, Sauvigny, VermuU, (r. 460, p. 38, 
421 ; r. 482, p. 47 ; r. 484, p. 45.) 

CONDEMINE (Pmonelle de la), vo de Jean BricadeUe, écuyer. L'hôtel 
et mote du Pin, garenne, bois, terres, dîmes et cens : Hérisson, 4441). 
(n*62p. 464.) 

OràpEMINE {Hnguenin de là), GuiU. et Humbert Maréchal, é^myerp, 
obtiennent de Louis, duc de Bourbon, des lettres de grâce pour U meor^ 
de Jean Tortîer, domestique marié, qui avoit abusé de leur parente 
Marguer. de Laage,. figée de 48 ans, belle-fille de Guill. de Bovdée, 
écuyer; 4499. (r. 43?6,p. 2740.) 



Digiti 



zedby Google 



M CON 

CONDUN (Jean de), dit Espert, écnyer, pour Marie, sa ^, sœur de 
Pierre d^Bainaeases^ écnyer. Le tiers de la seg. de Warty, sousOennoot 
ea Beauvoisis ; 1404. (r. 1363» p. il7i:) 

CONDUTI (Etiemie), de ChamboliDes, par. deBonrays» dioc. d'Annecy, 
fils de Pierre Gonduti, vend 2i André de la Folose^ fils de Pierre de li 
Folbose, un pré mouv. du Sg. de la Roche; i390: Forez, (r. 1397, f. 
534.) 

CÛNEUSON (Jean de), al Charbuel, Dam. Serm. de fidél. et proia. 
d^aren au Sire de Beaujeu; 1400. (r. 488, p. 33.) 

CÛNERES (Ysabelle, v« de Guy de), GoiU., Guiot et Eudes, leurs 
enfans. ATeu de tout ce qu'ils tiennent en la terre de Bourbonhois, ex- 
cepté l'étang des Noyers, acq. de Guill. Besson, etc Souvigny. (r. 

467. p. 187.) 

CONNAIN (Guillemine), Damoiselle, ?• de Jean Bemart, élu eu l'Elect. 
d'Angers. Le fief de la Grillardière, et' partie de la t. et seg. d*Estian: 
Baugé, 1495, 1508. (r. 348, p. 13, 27, 30 ;^r. 348 bis, p. 13.) 

CONNEN (Elisabeth de), f^ de Paul le Vassenr, écuyer, héritière d'Eu- 
sabeth l'Evesque, sa mèrç^ y^ en premières noces de Jean de Coneo, 
écuyer^ Sg. de la Villedoré, et en secondes noces de Jean de la Fitte, 
écuyer, S^ de la Barette; F. s. de la Suze: La RoeheUe, 1684. (r. 435, 
P' 134.) 

CONORT (Andrenne et Julienne], filles de feu Jean Connort, de Sory- 
Comtal, vendent k Jean, C'« de Forez, un pré assis k Valcherent ; 1309. 
^. 1395, p. %n.) 

CONORT (Pierre), élu en l'Elect. de Salers, fils de Pierre Conort. Mon- 
lagne des Usiladons et de Lauset, 'justice, h. m. et b. en la par. deS^ 
Bonnet, 1669. — Pierre Conort, noUire,^ son fils; Idem ; 1685 : Rim, 
(r.499,p. Î18;r. 503, p. 502.) 

CONQUANS (Hugues de), écuyer, très, de France. T. s. de TEstan- 
chouses, par. de Vieilerie en la baron, de Calvinet : Auv.^ 1669. (r. 
499, p. 625.) 

CONSTANCES (René de), Chev., gentilh. ordin. de la chamb., \ cause 
de Bénigne de Croix, sa f^. T. s. de S^ Ant. du Rocher de PouîUi ; ens. 
le fief de S< Libert : Tours^ 1590. (r. 351, p. 69.) 

CONSTANS (Marguer. de), Dame ^e Chaliers-les-Ousches, par. S* Mar- 
tin, T* de Rodolphe-Charles, Bon de Grunstein, gentilh. ordin. de h 
chamb. du Roi. T. s. de la motte de Melle, et rente sur le péage dod. 
lieu de MeUe; 1668. (r. 433, p. 99, 178, 201, 202.) . 

CONSTANT (François), écuyer. Herbergement et seg. de Monts, par. 
de Qoué; 1663. — llsrguer. Constant, sa fille aînée ; Idem: LusignMf 
1698. (r. 433, p. 261 ; r. 434, p. 132.] 

CONSTANTIN (Jean de), cens, en la g<l chamb. du pari, de Bordeaax. 
F. s. de Serrant et de SouUgnone : Xaintes^ 1717. (r.439,p. 77, 78.) 

CONSTANTIN (Jean), proc. au présid. de Xaintea, F. s. de la prairie 
des Coutteaux, al. de la g<ïe ririère, par. S* Vivien : Xaintes, 1716. (r. 
Ul,p. 34.) 

CONSUL (Thérèse et Françoise), filles de Guill. Consul. F. s. de 
Chàt.-Boux et Fretay, par. d'Isserpans : Bitty, 1689. (r. 475, p. 20.) 

COMTATIM (Jean), deSegonzac, recon. tenir en roture du C^d'itnjfaW'r 



Digiti 



zedby Google 



COR 69 

en la ch&tdl. de Boitte?ine, son hôtel et dom., as^ an Mas de la Bost ; 
139i. &\ i403,p. ÎIO.) • 'î'T/ 

CONTE (André le), écnyer. T. s. de Mauvoisimèrés : HérÛ86n, Hue- 
rai, 1448. (r. 462,». 78.) .- ^- 

COfttE (Philippon le), fils de fen Jean le Coiite. Office et sergèhterie 
des nDesaragesque,j>ar snccess. de son père, il exerce ^ ressorts d* Ah» 
gèr$ et de Baugé; 1488. (r. 1384, p. 10.) 

CONTE (Pierre le), hérit. de feu Goill. le Conte, son frère atné^ enfens 
de Gnîll. le Conte, licentié es lois^ et de fene JaqneteBi^tta^tf'.'Kente 
de 13 IhL tour, snr la sergenteriefayée de Baugé; llt07. {r. 348, p. 37.) 

CONTÉ (fierire), bourg, de Nevers, pour sa f» Miirîe Séganlt? H^irtdère 
d'Amoul Seganii, son frère, prêtre. T. s. de la Mothe de la Taille, paor. 
de Gravier: Ùermigny^ 1807! — Jean Conte, leur ^fik; /cÏMi; 1816. 
(r. 483, p. 66^ 73 ; r. 468, p. 238; r. 483, p. 76.) 

CONTENCOUSE (Hugônin et Jean de), Conimpcosay Çonténcosiaj 
Dam. B6tel e\ seg. de Contencouse, cens, rentes, et la 20* partie du bois 
de Tronceon : Chantelle, 1300. (r. 488, p. 13r, 138.) 

CONTEREAU (Claude), Chev., Sg. de la Bedonere, Fun des 28 gentilh. 
de la maison du Roi, Chatell. de S' Ant. du Rocber, acq. de dame Hé- 
lène de SouHon; y« de Joseph de Constance, Sg. de BaOlu : Tours, 1671, 
1678. (r. 388, p, 47; r. 808, p. 23.) 

CONTOUR (Ant.), écuyer. Moitié d'une maison en la ville de Vichi; 
1806. (r. 482. p. 102.) 

CONTRASTIN (Ant.), avocat au présid. d'Aûrillac, mari d'Antoinette 
la Payre. Dom. au vill. de Freville, et rentes avec h. m. et b. j. au vill. 
d'ADeyrac et autres : Riom, 1669. (t. 499, p. 81.) 

CONTY niené de), écuyer, S^ de Champigny, sons Fautorité de Geor- 
ges-Pierre de Conty, son curateur, écuyer. S' de la Peiterioiere. F. s. de 
la Touscbe, par. S' Hilaire de Melle; 1717. (r. 438 , p. 321.) 

COPIERS (Jean de). Dam., fils de feu Jean de Copiers, Dam. Serm. 
de fidel. et prom. d*aveu ; 1400. Jeanne de Chantoys, Damoiselle, sa v®, 
et Jean, leur fils. Maison, dom., bois, Moulin de Copiers ; 1401 : Beaujeu. 
(C. 486, p. 86, 87.1 

COPIN (Laurent), paroiss. de Neuville. Hospice de Fraigne, dom. et 
dr., par. d'Aaiac : Moulins, 1392, 1410. (r. 4>J4, p. 248; r. 488. p. 28.) 

COPPIN (Robert). Menues rentes et justice foncière en la par. S^ Chris- 
tophe : ChcU'Ceaux, 1468. (r. 380, p. 8.) 

COPPIN (Nicolas), av. en Pari. Fief de S» Loup sat l'Abron : S» F;-fe- 
Houstier, 1676. (r. 4^4, p. 338.) 

COQUI (Jean), clerc. Ténement et un bois à BoliMs: Beàujimy 1330, 
1337. (r. 489, p. 179, 277.) 

COQURE, al. Cucure (Géofroy de). Dam.; 1387. —Jean de Coqure, 
Chev. ; 1374, 1400. — Géofroy de Coqure, Dam. ; UOO:^ 1411'. F. s. de 
Montanné, a/. Montarmant, par. de Perreux, Perruaci : Beaitjeu. (r. 
l^Jpy 36,^37, ^02 ; r. 486, p. 74, 76, 186.) * ' '" 

CORABEDF. Voy. Moreletle Côrabeuf. ' '• i 

CORAL jLouis deU écuyer. Les fiefs de la Fouchardière et de Laàgé« 
Bouchet, par. de SiBars : Monmorillon, 1677, 1717. -j <>ier^dé Coral, 
Chev. ; I4m, 1722. (r. 438, p. 3 ; r. 437, p. 298 ; r. 488,p. 221, 477.) 



nigiti 



zedby Google 



70 Cor 

CURANT (Eti^me de), Cliev. k cause de SjniQiie de (aeteiitf,,âli,dfi 
tra Hugues de Gleteins, Dam., frère de Sjmon deGhtJào$t CheV: Baie 
anmienede eoiiv. : Beaujm^ 1336. (r. 488,p. il.) 

œRAMT (Claude de), Dam.^ S^. de Taney, et Hugaete dé Vemaj, soa 
ép. L'étang appe|« le Bramne-Loup» et menus cens. par. de Moatai^oac : 
Beaujeu, 1459. (r. 487, p. u, Î9.) 

GORBËRS (Etienne de), el Jean Roux, son père, vendent k Gmll. da 
Verger^ Dam., un moutîn yers les bords delà Loire, et diverses ^ièc6« de 
terre versle portde Cbantoyr ; Forez^ 1301, 1306. (r. 1395,p. 241, Ut) 

CORBËYLLON (Erayllius de), Dam. Cens sur divers tènenens h S^ 
Germain-Laval ; Ferez, 1328. (r. 493 hU, p. 22.) 

CORBEYSON (Jean de), al. Charbuile, Dun., autorisé par son père Henn 
deCorbeyson, Dam. T. s. de Portabo, tailles^ cens et rentes en la cbatelL 
de Toissy : Beat^eu, 1402. (r. 487, p. 16.)' 

. CORBIER (Jaques), cons. enVElect. ie Fontenay-le-C^. HétairieiKMi 
des Noyers et de la Mote de Cesay : Vouvant, 1698. — Simeon, oZ Si- 
mon, docteuren médecine, dem. à Marans, Mêmes possess. ; 1707, 1717. 
jr. 436. p. 126 ; r. 437, p. 147; r. 439, p. 318.) 

CORBIN (François), av. en Pari., fils de Nicolas Corblif! — ÂdrienCor- 
bin, M' partie. déSs eaux et forêts de Vierzon ; François, Jean et Margner. 
ses (rère^ et soBur, enfems dud. François.»Etang de TArsenault, terres et 
20 arpois de bois taillis: Vierzon, 1671 (wi 1716. (r. 4U,p. 33; r. 
445, p. 84 ; r. 447, p. 175 ; r. 448, p. 154; r. 449, p. -228.) 

CORBIN (Etienne), écuypr, S^ de Chajilmes, cons. au présid. de Boui^ 
geau Quatrième partie de dtme en la par. de S^ Tborette, appel, ancien- 
nementhdlme de Chouday, aussi de Poudis; 1671. — Sesenfans EtiemM) 
Corbin, chan. de Bourges, Guill.. Jean et Maiie; Idem, 1677, 1709. — 
Pbil. Corbin, écuyôr, et ses sœurs, eofansde Guill. Corbin, écuyer. S' de 
Cbaulmes; Idem; 1717: Issoudun. (r. 445, p. 186, 290; n. 446, p. 
48 et suiv. ; r. 448, p. 201 ; r. 449, p. 318.) * 

CORCELLE (Guill. de la), clerc. Maison au vill. de Cbampseur ; celle de 
Pressy, mote, fossés^ bois, moulin, serfo et dlme en la pai; d'Arleu : Clkft.* 
CMnon, 1443. (r. 469, p. 167.) • 

. CORDEILS (Guillemet), Dam. Le comlil de Ba^ol, dob. cens e^ coui. 
au territ. de Srtieil, etc.; et^ comme tuteur des enfans de feuPerronet 
Cordeyl. Dun. Maison et censives à Montebert, es par. de S^ Chrislo^ 
«t4e Gramont, mandem^ de Chatellus: Forez^ 132{^ 1333. (r. iW,p. 
m ; n 491 , p, 252 ; r. 492, p. 243, 267.) ' ^ 

CORDBUER (Jobaonet), fils de J^ Cordelier, Dam. Manoir de Vil- 
Urs/ViUmibus. dom., bois, terrage, dtme et b. j.;^ens. le cbesal de 
Sedion: Germigny, ^357. (r. 466, p. 346.) 

CORDISR iPi^nre). Maison de la Barre: Germigny, 1506. (r.«452,p. 
W.) 

' CORIHER (Jean), écuyer, Sg. deVallieres et de la Mothe-le-Chimieauh. 
Métairie de Droussay, par. de Chevaignes , par lui vendue à la ducb. de 
Bourbon : 4fou2tl|«, 1506^ (r. 1355, p. 103.) 

CORMËR (Jean-Mane), S' de MontiCinky major de la ville delfoulios, 
Tailles, cens et autres dev., acq. de François FEspecier^ éoi|yer, S' de 
ViUard : Ckaveroche, 1695. (r. 475, p. 142; r. 487, p. 167.) 



Digiti 



zedby Google 



COR 71 

CORDOUAN (René de), Chev», M»» de Langey, ccîloû. de cavalerie, fils 
imi<(Qe de fea Jaques de Gordooan, Chev. T. s. de Mnmliré, Glieheré et 
Cônlombiere, relev.'de Beaumont le Vta : Sonnotj, 1668. (r. 858, p. 109.) 

CORFEZ (GuHl.). Terres à NueK et Beeay: 4t partie de la dlme de 
Chenai, etc.: Aynay, 1300. (r. 463, p, 58.) 

COftGENÀT (Michel de), écuyer, et Hewfde du Lui, sa ^, fille d'E- 
tienne le Clerc, dit du Luz^ bourg, de Souvigny. Maison, terres, cens et 
rentes en la par. de Neufvy : Moulins, 1452. (r. 454, p. ÎOI). Le ppoc. 
du Roi prétend que la qualité d*écuyer doit être provtée, l'avotiant étant 
étrauiger. 

CORGENAY (Jaques de), écuyer. La seg. du Corgeray, eeUe de Flcu- 
net et autres: Chantelle, MoulmSi 1505. (r. 453, p.' 198.) 

CORGUHET (Andrieu du), Georges de Corguhet, et Gouyn-Cartalier, 
paroiss. d'Escotonz. Trois quarts d*un tônement et garenne au vill. de 
Oïrguhet, à charge de guet an chat, de Thiers; 1517. (r. 47i, p, 101.) 

CaRLETZ (Jean), neveu de feu Perrin Riquebon, Ysabdle, sœur dud. 
Perîn, et Jean Payen donnent divers meubles et immeuJI^les à l'hôpital de 
Montbrisson; 1317. (r. 1402, p. 1361.) 

CORLIER (G;iiil. de). Dan., fils de feu Etienne Gorlier. Maison forte 
de Gorlier, de Carlerio, mouv. de Hunibert de Villars, Sg. de Thoyre ; 
1^4. ^ Hmnbert et Jean Corlier. Dam., frères. Echange d'objets avec 
le même Sg.; 1350: Forez, (r. 494, p.* 138; r. 1390, p. 506.) 

CORNAÇAY (Perrin de), Qam. Dom. et âeg. es par, de Mallet et de 
Griulay^ a/. Grislay: Hérisson, 1307. (r. 462, p. 117.) 

CORNELLE (Odard de la), dê'Comella, Dam. Maison de la Gjange 
Giiip{». dom. et mouV., par. de Croisy, de Croiziaco : Germigny, 1^7. 
(r. 466, p. 87.) 

C0RI9ER (Jean xlu). Terres, fossés, prenne, serfs en la par. d'Oroer; 
ens. le fief de Liedon et la dtme de Laveschet: Belleperchet 1300. {r. 
465, pT Î09.) 

GORNEREAU (Jean), i>ourg.; Glande Gharrus, brodeur, Gharles et 
Ghttde, ses enfans^ et' de feue Anne des Moulins ; Gilbert Berthet, S' de 
Meris, 4u en l^ect. de Moulins ; Louis Aupetit et Gilbert Ghicoix, vi- 
gnerons, tant poijr eux que pour Marguer. des Granges, v* de Jean Gha- 
teraut. Héritages dép. -du fief de la maison de Brade, par. d'Essertines : 
Montluçon, 1703. (r. 476, p. 124.) 

GORNESSONS (Nicolas de), plutôt Gômesse, Comessa, pour Agnès, sa 
(^. Chesal et dépendance, avec un champ appel, des Grés, et le portage 
de vins à Germigny; 1310. (r. .466, p. SI.) Qualifié an dos : écuyer. 

GORNILLAT, (Guiot de). Terres, près, bois, cens £t serfs au territ. de 
Poissons: Chât-Ckinon, 1399. (r. 469, p. 235.) 
< GORNILLAT, al. Bemaige (Alips, fille de feu Perrin), expose que son 
père a péri k l'armée, qu'elle est pauvre, encore pucelle^ âgée seulem'de 
idans environ; que si elle étoit franche, elle trouveroit à se marier avec 
un homme franc, et reviendroit demeurer à Chdt.-Chinon , Accordé 
moyen* aOliv. tonm,;1415, (r. 1380, p. 3256.) 

CORNILLIER (Etienne), auditeur des comptes de la Duoh. de Bourbon. 
Dom. et seg. es ohatell. ^BUly, UovlvM, Vemeuil; l^iO, (r. 452, p. 
293 ; r. 482, p. 46.) 



Digiti 



zedby Google 



71 COR 

OORNO (J«ia de), Dmh. Terres bois, gnames^dlM, lerfii» taihs m 
oortéesès ptr. de CeniiÉt,I<»^«UeelS»Alij:Jbiila|tsi30â. (r.4«9, 
p. 100.) 

CORNONS (leui de). Dam. MtÊMon forte de GenoM et d^. : J tow tf w , 
1336. (f. 488, p. 44.) 

CORN!} (Maoé) . Beri)ergeneiit de la BooreUèfe : Cm.-é^Liriry 1441 
|r. 844, p. 118.) 

CORNU (Jetn). Tour etféage du gd guyrî, par. de la Grimaodièie ; if i- 
r^beau, 14ftS. (r. 330, p. âS6.) 

CORNU (Magdd. le), t* de Glande Labbe, écuyer, Sg. de CluMpei* 
gMttes. T. 8. de la petite Molloiière : Bougé ^ 1606. (r . 35S, p. 9S.) 

CORNUAU (Nicolas), écnyer, pour sqd père Nicolas Comuau de laGraa- 
dière, écayer. S' des Granges; 1655. — Le même, fils.de feu Nioolas 
Conraaii; 1663. T. s. de Mevrcd et du Bois an pare : Bêoum.-h'V^. (r. 
355, p. 58 ; r. 356, p. 81, 8S; r. 431, p. 10.) ReL délai: Jean delà 
Barre, Sg. de Novans et de BeUangerie; Louis et Jaques ùb C Knch a mp s; 
Marie Durât, t* de Louis de Cordouans, Sg. de Moeré; René le Coustdier ; 
CheTaliers. Louis Renard, Sr de la Brainière, écuyer. 

CORNUAU (Jaques], de la Grandièce, clian. d^Angers, ^ son proc. 
Nicolas Comuau de la Grandière, cens, auditeur de la Gbamb. des Com- 
tes, fils de Nicolas Comuau de la Grandière et d'Anne EvcUlard, T.^ . 
d^Escharbot, al de Charbot-Nyart, par. S^ Silvain : Angers, 1669, 1678. 
(r. 358, p. 96 ; r. 405, p. 5.) Rel. de lui : Marie Durand, f» de Pbil. de 
Bergeon , écuyer, S' de Villemanseul , et Marie TrouiUet, ^ de Jean- 
Jaques Lanier, écuyer, Sg. de la Basse Guercbe, cens, au siège pré- 
sid. d'Angers. iV« Nicolas Comuau signe, de la Grandière Conmatty un 
aveu de Tan 1681. (reg. 415.) 11 y a j^us d'un exemple de ces Imbits le* 
tournés. 

CORRE-BAILLON (Jean). Mothe-Cbantoing et dép., sans justice , par. 
S^ Prîest-Bramefont; 1713.— Claude Correbaillon, son fiOs; ldem^;\^90: 
Riom. (r. 508, p. 145 ; r. 510, p. 63.) 

CORTAT (Bernard jet Gviot) ; Jeanet et Jean CorUt frères, ee«-ci à 
cause de leurs f^ Jeanne et Beatriz de Lauges, sœurs. Propriétés à Lia- 
ges, par. de Germigny; 1399, 1411. (r. 465, p. 163, 166, 167.) Nea 
noMes. ^ 

CORTÉ- (Jean du), al. dou Coirey, al. de Corré, fils de fou Arohiadmod 
Uanc. Maison de la Mote de Corté, moitié d'une garenne ooBtîgué, teires 
et prés: Chaveroeke, 1300. (r. 468, p. 193.) Voy. Blanc. 

CORTEON (GUet de). Dam. T. s. de Çambon : CkaveroO^, 4364. (r. 
468, p. 111.) 

CORTIAL (Jean le), écayer, S^ dud. lieu. Quatrième partie d^unedlme 
en la par. de Val-sous-Chât. neuf du Drac : Elect. é'Isioire, 1684. (r. 508. 
p. 311.) 

CORTIL (Guill. du), CbeT., à cause de saf» Catber., fifle de fou GuiB. de 
Blanxat. Maison et baiHie de Fleuriet, dom. et dr. en dép.: Cktmktte, 
1351. (r. 459, p. 44.) 

GORTIONS (Gilet de). Dam. Etmg et moulin de la Ria^; dr. aor la 
dtme de Arontenat, et mouT. èuttlesTilLdeCkanteloq», DartiSaceiai- 
ira: Mimthçtm, ilS8. (r. 461^ p. 177.) 



Digiti 



zedby Google 



cos é.n 

CORTIS (liâihîe de), bourg, de ChdsiM», à canso de Gither. Ghm« 
lièie^ 8â ^. ïïtme de blé éi de tîb a« teirit de Ihntbm : V^meuU, ii43. 
(r. 460, p. 86.) 

GORTOYS {Regiroii), Dmb., p«r<Mss. 0«ir(mMMs\ pow Gtther.^ son ép. 
Rentes en laper, de Vece: Vichy, 1308. (r. 457 bis, p. 27.) 

COS (Margoer. de), t* de Pierre d'Essertines, Ghev,» et Gvi, lent 'fils. 
Maisonet tIII. d'Essertines ; ens. la terre acq. par le défont, de Hognea- 
les-Chevenes. Dam., par. de Brieaois: Beauieu^ 1321. (r. 489, p. 126.) 

GOSANT (Raynaad Dabnas, Sg. de), Ghev. Chat. t. s. d'Ufbiae on d^ 
Dnrbise, et de Sd^aing; 1204. — Hugues de Cosant, Dam., soir fils; 
Idem; 1302. -- Hugues, fils de feu Ainédée, Sg. de Cosant, Chev»; 
Jdem; 1330. - Gui, Sg. de Cosant, Dam. ; Idm ; 1348 : Forez, (r. 492^ 
p. 22 ad 27, 57.) Yoy. Dalmas. 

COSAirr (Hugues, Sg. d^, Chev. Chat., t. S; de Pèrrerie, Preria, en 
la chitell. de Hodion*: Beaujeu. 1345. — Gui, Sire de Cosant et de la 
Pèrrerie. Haute, m. et b. j. sur 30 feux assb à Marcilly, 1381. — Hu« 
gués, Sg. de Cosant et de la Pèrrerie, Chev. Chftt. t. s. de Chalaing, Sal- 
Taing et de Cosant ; 1410. — Gui, Sg. de Cosant et de la Pèrrerie, Ghev. ; 
Idem ; ens. h Seg. de S^ Haon et autres ; 1414 : Forez, (r. 489, p. 342 ; 
r, 492, p. 72, 123; r. 493, p. 1.) 

COSAltZ (Jean dit), fils de feu Pierre Dais-Murs, et Marguer. son ép. 
Rentes en gndn et deniers au mandem^ de Croset : For$z, 1334. (r. 491, 
p. 209.) 

COSNAC (Daniel de), év. de Val^ce, donataire unir. d'Armand de Gos« 
nac, Chev., son frère. T. s. de la Guesle, dite Chariol-en-S^Remy-sur- 
Thîers, par. de Vilecomte ; 1669. — Gabriel-Honoré de Cosi^ic, C^ dnd. 
Heu, Ghe?., capit. de dragons, pour Jean de Cosnac, ChoT., son père; 
Idem; 1723. — * Jean de Cosnac, Chev., IP* de Cosnac; Idem; 1736: 
Rbm. {r. 499, p, 475; r. 509, p. 29; r. 511, p. 46, 47.) 

GOSSE (nd>le personne Thebaut de), écuyer, Jieut. du chat, de Beau- 
fort, se fkit adjuger le dr. de plantis vers Rousières : Af^fot», 1455. (n 
337, p. 9.) 

GOSSË (Charles de), et de ftrissac » Chev. de TOrdre, M»! de France^ 
eomme curateur de Tiercelin-Thimoléon de Cessé, son fils atné. RaroiH 
nies de Pouancé et de la Guerche, tenues Tune d'Anjou, l'autre de Bre* 
të§ne; 1562. (r. 351, p. 34.) . 

GOSSÉ (feu Artfaus de), Chey., Mal de France, C^ de Secondigny. Sa 
V* NicoUe, fille de feue Radegonde de Maridor, tient la t. et seg. de Bal- 
bn : Mane, 1586. (r. 353, p. 28.) 

COSSË (Charies de), C«« de Brissac, Chev., M«i, Gà Pannetier et Gà 
Fanoofller de France, ép. de Judith des Luines. T. s. de Brissac ; baron- 
me de Luines, etc. : Anjou, Jourain^, 1605. (r. 352, p. 98.) 

GOSSÉ (François de), G^ de Brissac. Baron, t. s. de Montcjean : Jfofltf, 
1610. (r. 354, p. 127.) t 

GOSSÉ (Marie de)^ ^ de Chutes delà Porte, Cher., duc de la MeOèiaye. 
Baron, de Montreuil-Bellay et de Silli-le-Guill. : ManSf SatNnur, 11(69, 
1681. (n 258, p. 65; r. 405, p. 27; r. 412, p. unique). Yassainrrràan 
Avil^SéaéeMdeSanuir; Ytesde B^ne, S^ duVau; Jaque^di^BÉ^ 
langer, S^ delà Guitterie; PUl. Bascle, S^ de la Haye ; Magdd. de Bea«|^ 



Digiti 



zedby Google 



74 COS 

mmoit^ V de Aené de Prouh^, C^ de Tessé ; LonU de BeanaôiU, Sg. de 
dauia^ ; Louis le Bigot, S' de la Salle ; Pierre Billoims, Sr da Clos; An- 
tome de 1% Boissonade, C^ d^Ortye ; Aot. BoUoteau, S^ de la Treîde ; 
René BoixoD, S' de Kdiiers; Guill. Bautru^ G^ àe Senaat, Cher. ; René 

de Bpviilé» G^ de Va ; Louis de Bourboo, prioce de Goudé, Sg^ de 

Ghources ; Louis-Âlexandre Gantineau, Sg. du Goudray, fils de Lewis el 
de Gasparde ; Gilles Garrô, S' des Loges ; Gaspard de Champagne, O de 
la Suze ; Glande de Chapuiset, écuyer, mari de Félice de Gouasuon, Sg. 
de Montreuil et de Ruillé; Henri-Albert du Ghastel, S' de Billy; louis 
Gfaereau, S' de la Touche; Prosper Collaseau, S' de Noyant ; Ldmsde 
Cheume, S^ de Vaux, Sg. de TEtang de Gennes, et Pierre de Gheorae, 
son frère ati^é, enfans de Pierre de Gheurue, Chev^ Sg. de IChenais; 
René de Gonnataruel, Sg. de Pezé; Louis de Gour di lluignan. Vit de 
Baize ; DaVyau, S' de Rellay ; Glande Dorure, Sr du Verger ; le Sg. des Es- 
cotais, en la par. de Grazay ; Magdel. du Fa^» y de Michel Seyin, étmjGt ; 
Xean Gauvin, S' de Puyravault; Guill. d'Harouys, Sg. de Sureau, très, 
dés Etats de Bretagne ; Magdelon Mes Hayes, S' de Gedeaux ; Thonae dé 
Laval, Ghev., Sg. de Tartignes ; André de Maillé, Sg. de De^sous-le-Foy, 
Chev. ; Claude le Maistre, Sg. de Montsabert, cous, au Pari, de Paris; I»- 
né de Mare, écuyer. S' de Bresteau et de Gbampfour ; René de Maugas, 
Sg. de Cermaise; Gharles-Honoré Mesmin, S' de Silli ; T&omas Nep«eu,S' 
de POuanson ; Christophe le Pauvre, de la Vaudelue ; Pierre PrevoC Sg. 
de Gherbonnière ; Claude Regnauldin, Sg. de Vallon, proc. gén. au gl 
Conseil ; Ant. du Rivau| Sg. de Plessis-Milon ; Jean de la Rivière, écuyer, 
liiilli'de la prévôté royale du Mans; René des Roches, S' de GhiadeK- 
vt^ux ; François des Romains, S' de Folives ; Marguer.-Renée de Rectaîn, 
y de Henri de Beauvoir, Ghev., M^' de Lavardin; Loub de SaUMîef, 
écuyer ;Joachim le Sanglier, mari de Jeanne 'de Laval ; René Sevîn, S' des 
Apréz, écuyer; François-Pierre de S^ Germain, S^ des Coustures; Joachis 
de VM1ée,.S' de Passay ; François de Vallon, Sr de Noyau et d'AmJbakm; 
Henri-François de Vassé, k ctfuse de sa chatell. de Vassé en Ghamptgie, 
par. de Rouessé ; Jean de Vassé, Sg. de Foulletorte ; Jaque$ de Vangi* 
nittd, S' de la Gousture, préz Bouille; Charles de Ver, S' de la Konte- 
iJelle ; Louis de Verte, Sf de Cumeré. ' 

* GOSSON (Charles), S' de Lassay, garde des monnoyes du Berry, Ûa eu 
rÇlect. de Bourges, pour Jean Gosson, curé près d'Avrancbes, éon frète. 
Huitième partie de la g<l« dlme de Guiardon : S^ Pierre le Moust^ i677. 
(r.474,p.37«.) 

. COSTARD (Jean-Pierre-Ph'ilib. de). Chat, dom., bois et rentes nobles 
àe la Rouzière, par S! Forjeu : Lyon, 1720. (r. 497, p. 63, 85.) 

GOSTE (Pierre de la), pour son ÏÏLs Bertrand, héritier de feu Bugodo 
de Prêtas. Ibison de Piétas et censives : Forez, 1334. (r. 490j p. 9S.) 

C06TB (Guill. delà). Dam. Maison de la Coste, dom. et dr. en dép., 
par. de TOuroux ; rentes et tailles es par. de Montyic, Malicome et Bkl- 
ne: fhanielle, Hérisson, Murât, 1347 ad 1357. (r. 458, p. 91, 308; r. 
461; p. 38».) 

tOSTE (Pierre de la), fils de Jean de h Coste. La baittie de hCosieqas 
tenoit* feu Robert de la Goste^ son oncle, émohunens et profits ett déf ., 
>ir. de ttontessobrosL : Chaveroehef 1355. (r. 468, p. 9%.) 



Digiti 



zedby Google 



CÛT ^ 

COSTB (Pierre de la), écoyer, Sr de Longnébonellé, pouf Mine dé ?%» 
Sun ép., hérit. de Magdel. de 6ns dé Fer^ sa tante, v« de Glande de^e- 
neta. F. s. deChanmont : Vierzon, 1669. (f. 44£r,p. 18.) 

COSTE (Jeanne), t« de Pierre Ymonet, tutrice d'Ant. Ymonet, leur ffls^ 
Le tènement de Vaux, par. de Volore : Riom^ 1660. (r. 499,p. 189.) 
. COSTE (Etienne de la), écuyer, S"* de Longneboille. Fief de la Gres- 
Hëre, par. deVouzeron : Mehun-S.-Y., 1670, 1671; ce fief saisi après 
sondéèès, 1686 (ui 1701. (r. 444, p. 83; r. 4^8, p. 117; r. 446, p. 
148 ; r. 447, p. 208 ; rV 448, p. 46.) 

COSTES (Pierre de la), lient., des vaisseaux du Roi. F. s. de la Monta- 
gne, de Caradouze et de Poisac : /{odi^/brf , 

COTE (Géofroy de la), fils de feu Matheron de la Cote, et Dameron^ s» 
P, fille de feu Guîll. Sechaul. Terres, bois et monr. k la Planche de La- 
vaul : Beaujm, 1310. (r. 489, p. 308.) 

COTE (Th*d)aut de), al. Cosse, écuyer de la Duch. fAnjon. Prés en h 
par. de Hazé, rele?. de Beaufort: Angers, 1481. (r. 1341, fol. 120. 
160.) 

COTEGZON, al. Contenczon (Girard), Dam., et Guigone, sa f^ fille de 
Gnigon de Co^i|. C.ens, rentes et autres dr. aux mandemens de Chatelhiz 
et deFohteneys : Forez ^ 1323i (r. 493, p. 100.) 
* COTET (Jean), écuyer, Sg. de la Roche, et sa f» Nommaye de Combe- 
rel, 1^ de Jean de la Beraudière, ayant le bail de François et René, enfans 
du premier lit. Finance pour le reUef de la terre de Pâmé. Baugé^ 1476. 
(r. 1343,0. 84.) 

COTHEREAU (Marguer.), v« de Fortuné Nîvelet, écuyer, Sg. deChaa* 
tegaif. Maisons nobles de Nanteuil et de Bertaud, et arr. fiefs en la seg* 
de Salvert : Uaubergeon, 1667, 1672. (r. 433, p. 221, 222 ; r. 434, p. 
46,48.) .V 

COTHERON (Louis), licencié es lois. S' de Bois-Vignaud, héritier de 
Pierre Cotheron, proc. fiscal de la baron, de S* Souline. F. s. de la Gueri- 
nière : Civray, 1697, 1726. (r. 436, p. 87, 119; r. 438, p.828.]t 

COTIGNON (Michel)^ pour Jeanne Franche, sa f^. Chesal de I^yn» , 
par. d'Ayniol, dom. et dr. en dép.: Gejrmigny^ 1407, (r. 466, p. 31.) 
Non noble. ■ . ' 

COTIGNON (Gui), écuyer, S' de Mogées, cens, au baill. et pairie do 
Nîvemois. Justice et seg. en la par. de S^ Pierre-h'Moust.; 1676. (r. 
474, p. 337.) 

COTIGNON de Chauvry (Josephr-Ant. de)rabbé de S» Pierre de Mau- 
riac; 1688. \r. 803, p. 439. J 

, COTIGNON (Jean-Louis), écuyer, hérit. de Bemardc de Balore. F. s. 
du Deffend et de Monvillars, èà par. de Garnal et de Baulon : Moulins f 
1722. (r. 478,p. 158.) 

COTIN (Guill), laboureur en la par. de Valières. Méuirie de laTho- 
masserie, tenue enfoiethom. lige. : Ambotsef 1824. (r. 432, p. 82.) 

COTIVI (Charles, Sg: de), B»» de Raiz et de Taillebouig, prince de* 
Voftagne, promet d'épouser Jeanne d'Orléans, fille de Charles ou Jean , 
0^ tfAngoul., 1480. (r. 1403, p. 101.) Nk II s'agit, ce semble, de Char- 
les de Be'thisi, C^ de TaOlebourg, et de son ép. Jeann^ d'Orléans (-Va- 
lois), tante du Roi Louis XII. (Voy. TArt de vér. les dates, 1. 1 p. 713.) 



Digiti 



zedby Google 



76 COU 

.^IPBR ifjit.),.^jaU|rier en soie,, pw C^^ïmf^ H^Dum /» ^JW- 

„<»3Graf^ip)f>,fardeH^^ des^f^ ej,/9r^^J^,P^. F. s, de 
Maison-Neuve, par. de B|9oge ea Paraift^,To^W|ii<^ ^i?;^ (f ., WS,^ . 

^•)U-. ImÊM ■ ', ,•■ H ■ •'. . l " .• 

CiQTl{ftUX((lf;»rguer. de|, Damoiselle, Ihme de Q^toriat et de la Mai- 
son forte ^^^onpo^^|itorisé^ par Dftlmas de S^ ,S^phoriei}^0fm., Sg. 
<Jf iP'îMP^V'/W^® leç,,c^lis,;Te»ies e4,a^t^es4é?. jejgççijiL m h tu. 
de l|ySqrdeHQ^|F(jr4«, «W«-i(f>. «4,.|ii. 8^.). » j.tyq ^,, » i . . 

COU (Lambert le), Dam., Sg. de Rosset. Dtme de DaiBift et Jipi^vM 
4/1. P^gpé,^!^ P^vigpy^ et;4leax emplaqemens Mit$ kt^t-^delÂiny : 
ÎWiW^. i4PO., jtr, IP5. p. 30, 31 ; r. 486, p. i6.) 

COUART (Mt$é de). ParUe dn fief des PI«ite»^le^Seijezaj, i^. deDis* 
s;^: GhcUr^^Lom, 44^0s, (r.-^ia to, ;?. i8, ai.) ' . . r ■ i^ 
. GOUBLADOUR (Claude de), écvjer. T. s^ de la Biialle, Briadet et 
l^ivtm : Q^nmit, *670. (r. A$9, p. 787.) i. /.../, 

C0UBLAD0UX.(f^raaçoîi5e d^), ^ eo* premières. noc^ di^ Cîaspsrdie 
IiOBg^éGuy4)r,{% de Fougis^^et en^seooiides noces deFnmç^i&defCkaax, 
^diiye^^Sg. de Gouttes. Dtme de S* Veoir: ifot^m^, 17U. (r. 477, p. 
70.)i,ot- • , . 

. mCOIKHR IMai^ot de la), v« de Jean Richart, proc. du Duc de Bmb^ 
reçua k^trer deps la foi de son Seigneur; 1848. (n «1, p*71.) . 

COUCHE (Louise), v« d'Ant. de Vezolles, bourg., tutrice de ku» en- 
fui^, bl§rit. de Pierre de Vezottes, leur ayeid. Partie dWe maison et ja^ 
dia ^ Fontang^ et une montagneilaud. Ceu: S^ FUmr. 1664. (r. 608. 
p. «87.) 

COliDER V«6eph), Sr de Baratte, pour Rosalie du Floquet, sa ^ F. s. 
de Gei^t, par. de Cusset: BiUy, 17M. (r. 478, p. 331.) 

COUDERT (Ant.). Dîmes inféodées de la Puyrade et de Ruelle; 1^. 
-- J^niie. Couderte, vf de Joseph le Saint ViHedard. Dtme» de RueOe, de 
la .yiUale etdu Colombier; 17i4: ChAâret (r 474, p. 65; r. 481. f. 4«4 

.COUDONYER (Marguer.), ?• d'Armand de Fombert, écuyer. T. s. de 

Honeomhroia» par. de même nom: Chaverocke, 1716. (r. 477^ p. 3114.) 

U^OUDRE (Jaques de la). Dam., paroiss. de S^ Didier ei de Paiey, all6^ 

natitemi. Maison de la Coudre, dom., cens èsd. par. : A«v. , 136SI. |f. 

474,, p. 38). îYoy. Yigeron(Jean). 

Ç9U6!.(Aeaa, 4^> Sg. de Ray, ^e Fontenailles et Goucours^n. Dom. 
appel, les Landes, par. de Neufviz en Tour. : ési^boise, ikWJ^. 43S»p.76.) 

.ij{;QW$iiBs.y.^jcoYSM£s. v < 

.O^OUSfff: IReté.d^. T. s. de Courtivaut et Luceao; 1608. ^iaqaes 
Couette, écuyer, comme hérit. d'Anne de Villiers, sa mère. T« s. de la 
Roche,de ïbas; JjWJft, 1668: Chdi.^u-LQir. (r. 8M, p. t3 ; n 386, p. 
t«*; r««&J?-7fc.ftlO; r. i431,p. 47.) 
C6KISTI?fWStfean de,ta), écuyer, Srde la Griffede, fils «e Ja<iuea de 
^ la Couetterie, écuyer. T. s. de la Roche de Vaas : CAot.-eft^-lQlf , 1606. 

^Cft{Ii¥^E|i^(faWde|»'J}0i^i àeause de sa fe Jeanette, flla de teaJean 
de Qianey. Dom. et mouv. en h par. de Montinigbes: JB^atUMi, 1866. 
(r.48$,pwlM.). 



Digiti 



zedby Google 



cou 77 

COUGNT (Jaquette), y^ de Jean Maeé, Sr de Pretigneg. Ftef e€ méUurîe 
da Pny-SM^yr, par. de même nom, dent ^e est reçue à lioiii. , tne^fen- 
uant par elle renoncer aux qualités de noble et de Damoisene Insl^rëes 
dans son aveu: Issoudun^ 1669. (r. 443, p. 84.) " ^ ' 

GOUGNY (Jean), cons. au présid. de Bourges.P. s. de Mandé, a/, lli- 
randé,j>ar. de Condé; Issoudun, 1671. — Jaques Cougny/ son kérit.; 
Idem, nu. (r. 444, p. 29; r. 445, p. 36; r. 451, p. 126.) 

GOUGNY (François), av. en pari., fils de Jérôme Gougny, bourg. d*Is- 
soudun. Fief du petit Vorlay, par. S^ Gyr: Issoudun, 1677, 16BI. (r. 
44a,p. 273,399.) 

GOUGNY (François et Joseph), écuyers. S" de Moulin neuf. Le Vicom- 
te du Pérou, par. de Vasselay : eus. les bois de la Percheray, indifis avec 
leshérit. de Pierre Ghenu: Vierzon, 1682. (r. 445, p. 329.) 

GOUHET (Guill. del.), fils de GuiU. Deux courtils, terres et dr. endép., 
par. d'Escotal: Thiers, 1334. (r. 472,i>. 49.) 

GÔULâNDON (Jean), Md de Felletin. Rente sur le yill. de Cba?enat» 
par. S» Frion : Marche, 1669, 1684. (r. 474, p. 35, 417.) 

GOULANGE (Benott), Sr du Guet, M<i à Moulins, et Philipard sa f». F. 
s. de Roùzière, acq. de René Farjoo, S' des Gbevaliers; ens. celiâ de la 
RiTère, acq. de Nicolas Goiffier, écuyer. S' de Breuillé et du Tilloux, et 
d'Antoinette de Ghampfeu, son ép. ; dfme de Mibonnet et menus cens, 
par. de Toulon: Moulins, 1694 ad 1707. (r. 475, p. 118; r. 476, p. 77; 
r. 496. p. 193, 205, 206.) 

GOULDRAY, aussi Goudray (Bertrand du), à cause de sa f» Béatrix, 
fille de feu Archinbaud Blanc. Bam, Hôtel, t. s. du Goudray, par. de Ne- 
rignet: Chantelle, 1322. (r. 458, p. 181.) 

GOUDRAY, aussi Godray (Jean), écuyer. Hôtel, t. s. du Godray, et 30 
arpens dans les bois de Peillejay : Germigny, 1356. (r. 463, p. 126; r. 
466, p. 327.) . 

GOULDRAY (Golas du). Fief en la terre de la Petite Fête, psr. N. D. 
de 3 Moustiers: Loudm, 1443. (r. 341, p. 75; r. 346, p. 24.) Tient 
de lui : Guill. de Remenuel, Ghe?alier. 

GOUDRAY <Louis du), Ghev., Sr de Beanregard. T. s. de Bauchone, 
par. de Foussemore et de Leuzilles: Amboise^ 1670. (r. 358, p. 21, 
22.) Signe: Moutigny. 

GOULDREAU, al. Goulleard (Georges), S' delà Lande, M« des eaux et 
fèrèts du Haine. T. s. du Couldreau, par. de Brée: Mam, 1620, 1623 
(r.354,p. 78;r. 430,p. 22.) 

GOULLOYGNE (Perceval de), Ghe?., k cause de Jeanne delà Grésille, 
son ép. Herbergem* de Passau, al. Pacau : ChâL-du-Lair, 1403, 1406, 
{r. 344, p. 2, 37.) 

GOULON (Hugues de). Dam., comme tuteur des enfans de lui et de 
feue Marguer. de l'Aubepierre, de Alba Pétri. Tailles, garenne, étang 
^pel. de Mafanenay. et bois en la par. de Jaligny : Moulins, 1367. (r. 
454, p. 83.) 

GOULON (Jean de), écuyer, et Guicbarde de la Ferté-Ghauderon, t« de 
Jean de Goulon, son frère. T. s. de TAubepierre : Moulins, 1443. (r. 
468, p. 105.) 

GOULON (Jean), meunier. Rentes, maison et terres au viB. de Som* 



Digiti 



zedby Google 



•» me 

boduger; Um, 17?4. (r. i49,j). 39. 3li; r. 451, p. W,) 

COULPÉE (Honuif al. Mono), ou le Moyne Cpji^p^, écuyer, k cma/^de 
sa R CuOtemett^y fiUe jde- lao Jaaa do Ghampc^, ViUïï* HilsoB, dpm. ^ 
8$ib devQifUP^pcer^ al. Cbwceri» etdr. d*a$age daos te Jbott d» Bfoj: 
Ckdt.-Chinim, 1351. (r. 469, p. 163; r. 470, p. 35.) . . 

COUPARÇ (VmM)^ det I^ Blotarîe^ écujer^ ^ecr^t. du Bp}.. Sg .^djU 
Frelonière. Chat., t. s. de Bettesault et de Creux, acq. ^es bériK d0 m-* 
ne-^;^ifaiu|^ GuyoQ, v« de Paul Ppissou de Bourfallaia, le^ 19 a^ril 17tt; 
eus. ta tf et seg. ie la Guierche^acq. dé Paul-Maximillen Punak^ CImt^^ 
Sg. de Vibraye, et d'Ânne-B,euée 4e Fremon d^Awieuîl, son 4p« : Mtmà* 

CCtlPhlE (ilagdel.), des Landes, ^ d'Âut. 4e Guisse des Landea, 
Cbev., Sg. de Chambre, lieut. du Roi au gouTeruem^ de Broitf|[e. F. s. 
duPetît-Château: Partenai, 1699. (r. 436, p. 225.) 

COUR (Bertrand de h), écuyer, et Jeanne d'Asiingues, Danioiaeie, st 
^f tendent au C^ d'Angcoil. une rente en grain sur le minage de Cognac, 
et écha^ent avec lui diverses rentes et dr. contre d*autras; 1461. (r. 
1404, p. 258, 263.) ' 

COUR (Jean de la). Partie de terres et vignes en la par. de Besso»: 
Souvigny (r. 467, p. 219.) 

COUR (Phil. de la), écuyer. S' de la Brelandière, pour lui| Piein, 
Louise, Cather. de la Cour, et Ant. Baronnet. Le fief de Çeriner, pac de 
Lourdois S' Michel; 1669. — Jean de la Cour, écuyer, François etHevv 
ses frères „ écuyers, S"* de S^ Michel et de Sauzollesi^ hérk. ^ .tons 
Françoise et Marie de la Cour, leurs sœurs. T. s. de S^ L6mi^ 4009: 
JfarcA^.Cr. 474, p. 22,197.) 

COURANGON (Jean de). Herbergement et dom. de Bode: Ankom^ 
4429. (r. 432, p. 97.) 

COURAUD (Guy), écuyer, fils de feu Qnj Couraud , écuyer, Sg. de 
Hontlonis. F. s. d*E^igne, par. de Crozant: H.'M(urcke, 1069^ ^r. 
474, p. 222.) Signe : Honnorat Couraud. 

COURÂULD (Daniel de), écuyer, ûls de [Daniel de Coi|rtiild, éevgrer. 
F. s. de Chevilly, par. de Merer« dont Jean de Courauld, écuyer, son.a»- 
cêtre, avoit rendu hom. le 1er octobre 1583 : Ft^zon , 1671 . (r. 444, 
p, 39; r. 445,». 81.) 

COURAUD (Honnorat), Chev.^ paroiss. de Pressao. Sg. de Rocheureui. 
T. s. de Bonneuil, par. de même nom : Maubergeon, 1671. — César, 
âus^ Jaques Couraud, Chev. ; id^m; 1683. -* François César Counod, 
son fila, procédant sous Tautorité de Jean Foulé, Chev.; Sg. de S^ Sor- 
nin. son curateur; Idem; 1711, i;r27. (r. 433, p. 110 ; r. 434, p, 50; 
r.435,p. 118; r. 437,p. 214; r. 438, p. 551, 582.) 

C0URBON,(E^trope•Alexandrede), B^n de Cosebria||ne..B. m. eib.}. 
du bour^'et par. de Clugnac : Issoudtm^ 1695. (r. 447, p. 179.) 

GOURBQN (feu de François de), Chev., Sg. de Contre, aifku de in^ 
seaut'. Sa ^ Ei^ter Draud de Courbon^Blenac, comme tutrice de leurs ea- 
i!uis.^efisde Contre et deChantemerlièrç, par. de Contre: Atmay»170f9 
1709. (r. 437,p, 141, 161, 163.) 

GOlmBON (Louis de), CheV., C«« de Blenac, âénéehal de Saistonges; 



Digiti 



zedby Google 



GOU .M 

172^ -^ QabBÎeMia(fdel. de Courbon, C^ de Blenac^Chev., Gd Séné- 
chal de Saintonges. P. s. de Blenac et de 'Romegùns: Xaiptes.i^^r{r, 
440,p. 36;r.444,p.t4i,i2.) " ' ' V ' '^ 

C0URGBLLE!$ imû dé), Chev. T. s. de BrexâX, BroHi;%ûi'M itm- 
saaûé Vaurs;paf. deBrassac/de S^ Florîne et Auzat: If<Mfi:d^if^ Ul\, 
(r. 471, p. .68.) ,; ' \ 

COURCBRIÈS (R6béfde de), t« de HeUrî le Veyer, ChiV. tiét d'AVër- 
ton au Mans'; i45îl. (r. 845, p. 47.) 

GOtRCILÉdN (Cathfcp. de), fp. de Jean GùîcWd,CWV.*,1Pi'di{'Per- 
tây, (U, P'éVof,^ih^eikt dn rbyâtime pyur cause de' religion, t, s. de la, Ber- 
liniè^ : PorflWlay; lÔ^B. (r. 436, p. 161, 162.) 

COURGAIN (Pierre de), Ghey., S' de Gange, fun des jeent cefitilh. de 
rhôltel Ti s. de S* Aubin: Afnboise, 15Î0. (r. 43^, p. 8?) 

GOURQ^ (Robert de], capît. delà ^rde du duc d'Anjou^ obtient la 
h. m. et b. j. sur ses terres de Gherueut et de^èntcheuron : Gien, 1475. 
(r. i35l,j:4'7.) ' ♦ 

COURSEUL, tt(. Cdurseulle lJêande),Chev':, %. deRouvray, génUlb. 
ordin. delà cbamb. du Roi, lient, de sa vénerie, ^ cause de lArie de 
Haltes, son ép., fille de Gilles de Haltes, Ghev., Sg. de Suzc, présid. aii 
pari, de Rouen. T: s. de S* Gyi^n-Bourg, anciennement appel, la GrîUo- 
nièreetVieilleroche: Saumur; 1609. (r. 353, p. 45, 46; r. 430, p. 13.) 

GOURT (Jeantt de la), al. du Plaixeis, aussi Plasséiz, Dam. Gens, 
tailles^ h. m. etb. j. au vill. de Briseuîes : Bourb., 1367.. (r. 464, p, 
879.) 

COURT (Jean de la), écuyer, Sg. de la Raye, mari de Gilette, de Ro- 
cbefort, fille de fén Guyon de Rochefort, Sg. de la Barboere. (îomposi- 
tioB pour le rachat (ou lods et Tente) de cette terre de Barboere : * Mont- 
fwuéon, 1475. (r. 1343, p. 54.) 

GOURT (Mathurin de la), écuyer. Le vill. de S* Léon, dom., cens, 
rentes et dîmes : Marche, 1506. (r. 452, p. 271.) 

COURT (Hardy de la), écuyer, pour Anne de la Court, écuyer. Châlell., 
t. 8. de la Haye-Fougeureuse : Saumur, 1605. (r. 352, p. 113,) 

GOURT (Jean le), cens, auprésid. deClermpnt, fils de Pierre^ etneveu 
de François le Court, aussi frère de Biaise Rôchette, écuyer, secret, du 
Roi. Rentes aut viti. de Moîssat, du Broc et de Beau 
— Michel le Court, Sf de Mondory, av. gén. en 1 
Glenn.-Fer., fils de François le Court, éons. en la 
de VateiUes et dép. ; ens. le quart des dîmes de B 
Solîgnîat; 1687 : Brioude, Nonnetie, (r. 499,p. f 33 

COURT ye^ne le), v« de Jean le Mousnier, m< 
Court, md verrier. Maison sise à Bourges; 1684, 1( 
r.446,p.«5.) ^o.a.ML 

COURT (Victor le). S' de S' Aiguë, cous, au prési^, iie OermonCfils 
de Jean, cons. en la cour des aides de Clerm.-Fer, T. s. iie jtWfpliisIr, 
par. de Solignac ; cens et rentes en diverses autres V^^o\s$&f: ,Çfermmijt 
Issoire, 1699, 1716. — Jean le Court, écuyer, sqnfils^/^ifaw; il^. y^. 
506, p; 46; t». 507, p. 37; r. 608,p. 47.) . ' \ 

COURT (li^en le), écuyer. T- s. de la Garde ; doni,, dlme.et k.J. de 
Hurongae, par. ^6 Pomey ; en9. lefief.de Plnvy, et une maison en la rue 



Digiti 



zedby Google 



80 COU 

>, 1717. (r. 406, p. 129; r. W7, p. M7.) 

V, COQS, dd Roi en la sénédiaiissée de FoDtauij-le- 
ir. ^è N. b. de Pontenay^U-ComU, 1716. (r. 438, 

; de), écayer, stipulant par son proc. Gilbert de VQ- 

de la SSouche et de Salvert : Murât, 1 686. — Heori 

ità&;Idem;im.[r.414,p. 601 ; r. 477, p. $61.) 

dè;^ ëcnyer, lient, col. aurég. de Chartres, cayaL 

iée$^da Roi. F. s. de la Giierche et de NeofVille, 

Lstspierre, par. de Souvigny-le-Gonital ; de Rob- 

acq. de Gabtiel d'Âssy, écuyer, Sg. de Ponziam; 

ens. la dtme des Barons, par. de Gone, acq. de Jaques-Robert des Champs, 

écuyër, ^ de ta Maikrée : Hérisson, Murât, 1715, 1724. (r. 477, p. 

141, 170, 174; r. 478, p. 136, 320, 562.) 

COtlftTARUEL (Hubert de), M^ de Pezé, ni«l des camps et armées. Le 
marquisat deMezières enBrenne : Totir^, 1732. (r. 426, p. 60.) 
COURTAUREL (Jean-Pierre de), écuyer, filsd'Ant. Courtaurel, écuyer. 

«our lui et ses frères Gabriel et Charles. Chat., terres, dtme et seg. de 
oozat; ens. le dom. de Layat, par. de Randonet de S^ Vincent : Riam, 
1669. — Charles de Courtaurel, écuyer, son fils; Idem, 1685.—- Jean de 
Courtaurel, écuyer, capit. d'infanterie. Mêmes possess. ; 1723. — Jaques 
de Courtaurel, écuyer; Idem ; 1730. (r. 499, p. 307 ; r. 500, p. 2 ; r. 
503,p. 447; r. 508, p. 119; r. 510, p. 47.) 

COURTAYEL (Guillelmine de), y« de Pierre Robinart. H6tel de la Ro- 
che-Çastevin : Baugé, 1502. (r. 347, p. 19.) 

COURTEIX (Jean de), écuyer, al. Courtoys, Sg. de la Maîson-Ne«Te, 
^ cause de sa femme Ysabeau Perrignon. Deux cinquièmes de la dfîne de 
TeiDet, cens en grain et argent: Montluçon, 1449. (r. 461, p. 154.) 

COURTENAY (Guill. de),Che?., Sg. de Champigneules, s'engage sois 
serment à procurer le mariage d'Ysabelle, sa fille, et de feue Margoer., 
son ép., avec Guill. de Bourbon, Dam., Sg. de Beçay, et donne pour cau- 
tions les Sires Pierre et Guill. des Barres, etArchambaud de Montecbes, 
Chev. ; ens. le Sire de Brul, Dam. Fait ^ Nevers, 1270. (r. 1377, p. 2769.) 

COURTET (Jean), bourg, de Souvigny, k cause d'Ysabeau Esmonette, 
Damois., sa f^. Hôtel sis à Bessdn, dit Esmonet, terres, bois, garenne, 
rentes et tailles ; ens. la terre de la Chaume, dtme et mouT. ; cens et 
rentes au Chambon d'Allier : Beçay, Murat^ Souvigny, 1410. (r. 4S5, 
p. 149; r. 461, p. 8; r. 467,p. 128.) 

COURTIAL (An.), notaire. Rente noble appelée la Table ronde, aa 
bourg de la Gnillotière : Lyon, 1776. (r. 495, p. 79.) 

COURTIGNON (Henri), bourg. Le fief de la VUatèlle, par. du Chauchet : 
Marche, inQ. (r. 481, p. 80.) 

COURTIL (Arthaud dn), Dam., fils de Guill. du Çonrtfl, de CoriiU^ 
Dam., paroiss. de Retomat. Cens et rentes sur divers mas en la teg. de 
la Roche : Forez, 1336. (r. 496, p. 38.) 

COURTILHES (Jean de), écuyer, Sg. de Segondat, tient, du cfa^ de 
K:i mère Jeanne de Lage deBrudieu,la t. et seg. de Fajdet, par. de Gîac : 
A/(mi,1669 ad 1683. (r. 499, p. 414 ; r. 803, p. 123.) 



Digiti 



zedby Google 



cou 

GOURiP^^oM^ Georges^» ftetH^ e» chef 
Kiom, Résident auparavant auprès des Etats de llol 



SI 







as«*W *?iW,^*JW^W,,*f,Vim^rfi^.et de Cellifle^ 
i47î. — jÇ^r^èk. Cyimjtmv.^SHy^» ^^eJEéjr ep chef a» 
d*Ant. Courtln. Mêmes dtmes; i683. (r. 4d9, p.*7l! 

Giith^.;$j|^nche|i^'j^sf^ii|Pfs ^n 
CheVvT,j#e;ï!)AHMTL.«l,4e |TeU<î 
Sg. j^.Thiewlle> .bié^i^. d^e feu 
d'Anne-d^tf^ ÇoM^A** sçs ff! 
seg. de TeillajF et d'Autry» par» 
p.3*8;r.^»,f. 98;fr, 449, 

GOURTI^ tle^), çons. ajf^|Bi 
Paty : Fonten.'k'C^, 1688.. ( 

COURTIN (j^^çoifi), bourg. d'Issoij^un. Fief et^pét^if ^«^lUpoient, 
par. S^ ûusfritte; ens. le fi«f des 0(\oulin3 de jla Bouafirèj^par. s!&r»JLCq. 
de Jean Chappus, S^4e Pouilliauli et iie Jeanne Rol)i^jL€pfî.^J^;.i687 
ad 1693.. --François Gourtin, av. .en parl.^ son fils; Idem: ilOLad 
il il : Issoudun, (r. 446, p. 148 et auiv.; r. 447, ;>. Ul, 151; n 448, 
jl. 73,118.) 

GOURTINIER (Pierre), écqyer. F. s. de la Millançhère, au.coqtt^de 
Seeondignj: Poitou, 1697, 1717.— François Gourtinier^écuyer; Idem; 
1724. (r. 436, p. 92 ; r. 438, p, 237. 512.) 

COURTOIS' (Jeao). ma F. s. de CbezeUe, p<ir. de; |^1|^(, aeq. de 
Henri de S^ Germaiu, Chev. C^ d'Apchon : HérUeon, 1721. (r. 478, 
p. 148.) . . . » 

COURTON (Etienne de), Chev. Maison, doo^., bois, mouv.t justice,' 
gde et petite à Taconay : Habani, 1351. — Gilles de Courton, ^n fik^ 
pour lui et Guill. son frère. Hôtel, U. si. de Langeron, ayec i^oitié de la 
h. j., et arr. fiefs : Bourb., 1352. (r. 465, p. 107 ; r. 470, p. 122.) 

COURTOUX (Jaques de), Chev. de TOrdre, gentilb. ordia. de lachamb., 
fils de Louis de Courtoux. Baronnie, t. s. de la Chastre, aussi Gbartre 

sur le Loir :lfan5, 1689, ^ - ^ -^ - 

p. 5.) Rel. de ki : Franco! 
chard; Guill. de Berziau 
de Bueil, G<i £chansan d 
S< Jean de Jérusalem; 
Charles de Plais, Sr de B 
la Ri?ière, Sg.de Mont 
des* Roches de Marsan; i 
Léonard de Sadmon, Sg. 
b Sàussays, S^ de Betu 
fils du jprécédent, petit-fi 
1689. ^. 421, p. 34, 3f 
ci-dey. ; René de Mailla 
Chastellier et dos Roclu 
delaMesesn^rie; Jean 
logis du Roi; Jaqu^ de < 



Digiti 



zedby Google 



M COU 

ckGi^lurD» coBS. «1 pel. de Gaieime, narf deRiénéeltobmt; lêqoM 
d^ IRfit Jean, S^èdhi Roussardière, Tinf de Renée de SalmoA; Jean 
?ef$^fSfim^iSif d& CtouaUtea, Wf^ des logis du Duc d'Orléans, écvyers. 

C^lÀTWXCNieolaMï-fiiOtbertde), Ghev., intendant des. tivcies et levées 
diil^tyi^i^qHV Le Marquisat de In Qbanre, érigé sens te litre an mois 
d'awii^ \(^92 : Mam, 1737.— CatXier. Courtonx, venve «d'Anne-Nicobn- 
Robert de Conrtoux, Chey, Même maniuisat que son bean-père» Marc- 
Ântqd^CAnrtoux^ avoit demé à son mari en considération de lear ma- 
riage; 1733. (r. 4Î6, p. i5, W,) 
.C(WJKrZj(Q|arles.d6s), GhoT., Sg. de la Chapelle, eapit. de chevanz 
légfTS^ Jiel 4e\la Pacandière, et moitié d'une dtme appeL PmebeTalîn, 
par. S« Bonnet-le-Désert : Ainay, 4697. (r. 478, p. 16.) 

COUKVAISf ER Claques k). S' d& Gonrteilles, cens, du Roi au présid. 
du Maine, fiis de fea Julien de Gourvaiûer, Sr du Plessis, cens, an même 
siège, et de' Marie de Breil^ fiUe afnée de Jean du Breil, receveur du do- 
maine au même pays. T. s. de la Fontaine; ens» la moitié de la chitell. 
d'Oise: ÇjkU'éfi^Loir, 1603. (r. 353, p. Ifl, 133.) — Ant.Gorvaî- 
sier^ lient, crim. au même siège. Mêmes possess. ; 1650. — Jean le Cor^ 
vaisîer, Chev., Sg. de S^ Yallais. ChlteU. t. s. de Gilbourg; 1735 : An^ 
ger$. (r. 355, p. 38; r. 436, p. 35.) 

COUSAIN (Pierre), bourg, de Lyon. Maison en cette ville; 1733. (r. 
498, p. 73; r. 810, p. 15.) 

COUSAN (Gui, Sg. de), Chev. Ghàu et dép. en la seg. de Roannois : 
Forez, 1414. (r. 1359, p. 739.) 

COUSANT (Cather. de). Dame de Moncresson et VîHoysel, reconnaît 
avoir reçu de son fils François d'Aubrichecourt, Sg. de Rochefort, le 
remboursement des frais de réparations faites k son chftteau ; 1403. La 
même, v^ de Jean de S*^ Croix, le jeune, Chev., rend bom. an Roi de In 
terredeCoulange-la-Vineuseetdu ch4t. d'Auxerre ; 1408. (r. 137&.p. 3103.) 

COUSES, cU, Coulses (Jeanne de), v« de Jeanet d*Orgeres. Dom. et serfs 
en divers territ.: Chdt.-Ckinon, 1355. (r. 469, p. 343.) 

COUSIN (Qande), bourg, de Bourges, comme étant aux droits de Mi- 
chel Changy, écuyer, S' de Montigny, et de Charlotte Merlier, son ép . 
Dtme de la Croix-Clavier, al, des Ricardes, par. de Vasselay : Bourges, 
1670. (r. 444, p. 11 ; r. 445, p. 34.) 

COUSIN (Gilbert), écuyer. Maison noble, appel, de la Tour fondue, dom., 
dtme, cens et rentes, par. St Amand et du Crest: Clerm., 1730, 1733. 
(r.5l0,p. 38;r. 511,p. 38.) 

COUSIN (Gilberte), v« de Jean CanUt cens, au présid. de Moulins. 
Vigneau clos de Beauregard, par. S* Bonnet : Moulins, 1736. (r. 481, 
p. 158.) , 

COUSSAYE Cdther. de b), tutrice de ses enfans Marie-Radegonde, et 
Vinceot-Réué-Auguste des Roches. F. s. de Mary, par. de Dissay : Ifoii- 
hergeon, 1733.- (r. 488, p. 465.) 

COUSSAYE (René de la), écuyer, fils aîné de René de la Coissaye, 
écuyer. F. s. deCrranger, par. deChertay : Fontenay-k-C^, 1007, 1716, 
(r.436.p.95;r. 438,p. 306.) 

COUSTANE (Ant. de), écuyer, fils de Pierre deCoustane, écuyer, et de 
Magdel. Becbet. Maison de Chanaonat, appel, de Tordes, cens et rentes 



Digiti 



zedby Google 



cou 8S 

eiiltl)ar(m. de lâTonr: Jttom. 4tt69. (r. 490, p. 1«1 ; r. 503, p. 27.) 

CODSTAKD, al. Coustiurt (Kaiie-Loinse de), f^ de Marieii de ChÂuvl* 
gûy» 6c«yer, Sg. de SaUes, héritière de (Siude lallet, sa mère. Piefs de 
LayeUier» de Pensa» de Cbâteauvert et de Befâvjairdia, es j^af . dè'n^nriei^ 
Sansat^Pany et Lmuat, sains sur die par ses créanciers: Bttlîf, Okan- 
teUê, 1711. La même» veave dud. Malien. Le fief de la cour de Poasat, 
par. de Sansat: BOly, 473^. (r. 481, p. 140.) 

COUSTE (Jean de la), HerbergementàS^ Martin-Ie-Bean, lèinres, prés, 
bob et féages: Amboise, 1383. (r. 432, p. 02.) 

GOUSTURB (Jaques de la), éctyer, Sg. dùd. lieu, et Phil. éi Mnrat, 
sa ^. Terre, justice ei seg. de Manelet, et antr^ fiefs : MdtUluçdn, Mou- 
lins, Ussel 1444. (r. 481, p, 219,) 

COUSTUp (Ant. de la), écoyer. F. s. de la Cousture; 1S(06. ^ Jean 
de la Cousture. T. s. de la Cousture et de la Chaussade , en la ch&tell. 
d*Aubusson; 1508: Marche, (r. 482, p. 225, 249.) 

COUSTURE-RONON (Anne de la), v« de Christophe de Villedon, éevyer. 
F. s. de Chanteloùbe : MonmoHUon. 1888. (r. 435, p. 188.). :: 

COUSTUREAU (François), cens, en la chamb. des comptes de Bret^gyiei 
fib et seul hérit. de feu Nicolas Coustureau, présid* «n la même chambre. 
T. s. de h JaOle, par. de Samarelle: Loudm, 1805, 1818. (r. 352, p. 
98; r. 855, p. 114.) 

GOUSTURES (Jean de). Dam. Prés et rentes h Aillent, relev. de Pierre 
de Norry, Chev. h cause de son chat, de Breul : Hérisson, 1397. (r.482, 
p. 207.) 

COUSTURES (Guiot de), écuyer, et Marguer. de Bols, Damtisclle» son 
ép. Hôtels et seg. de Marçain et de Bar^y : Aynay, Hérisson, 1443. 
(r. 483, p. 15.) 

COUSTURES (Pierre de), écuyer, et m« Galaud Audape, licenlîé es 
lois, h cause d'Agnès de GhastelRegnaud , Damoiselle . son ^. Leura 
parts et portions deThôtel de Coustures, dom. etdr. en dép. : Hérisson^ 
1443. — Pierre de Coustures, écuyer, et Anthonie de Bnx, son ép. T. 
s. de Seaulne et dtme de Lavau, par. de Venas et de Parey : Hérisson, 
1449. (r. 482, p. 193, 205.) 

COUSTURIER (René), élu en TElect. de le Marche. Fief de ta ^^ Va- 
lexiste, |^. de Foionat : Marche, 1889. (r. 474, p. 9.) 

COUSTURIER (Marguer.), v« d'Ant. de Miromandrç, pré$id^h4telaili 
de Felletin, tutrice de leurs en&ns. Fief d^Alleman; 1889. — Joseph 
Cousturier, présid^-ch&telain, etc. T. s. de RoumaiUe, ,par. d'AfOx^sne ; 
1889, 1717 ; signe. Couturier de la Prugne : Gueret, (r. 474, p.*14,83; 
r. 477, p. 348.) 

COUSTURIER (Anne), cons. du Rm au présid. de la Marche. Le Fief 
de S^ F^yre, a{, S^ Afiltyre; 1889. Jean Couturier. F. s. du Fiel, et 
les dom. faisant partie des biens dotaux de Cather. Seigliere, sa f*, par. 
S^ Affayre; 1724: Gneret. (r. 474, p. 204; r. 481, p. 40,) 

COUTfiL (Antoine), lient, particulier au baill. de S^ FeKne, h eauie 

deChariotteChauliaguet, sa f^. Les rentes de Vazattes, de Montz et de 

Cttssat, rdeT. de Montpensier ; et ceUe de Rochegude, mouT. de Té? éebé 

deS« Flour: Riom, 1889. (r. 499, p. 294.) 

COUTEL (Jean), Sr de Coopiat, bourg, de S^ Flour, fils de Germain 



Digiti 



zedby Google 



84 GOT 

Goutel. Gens, rentes et biens nobles es par. de Goni«t et de S^ npîie : 
Riom, leee. (r. 490, p. 427.) - Gilbert Coutel, bourg, de St PUmr. 
Rente percep. ^ davières, ptr. S^ Marie : Mwaiy 1669. (r. 499, p. 158.) 
•COUTÏRIN (GmU. et Colette Couterine, enfans de Jean), vendent à 
Migot de Lavau one maison sise à Cognac; 1416. (r. 1405, p. 353.) 

COirrOCHEAU (Luc), écuyer, ^. de Calîardon, cons. au présîd. de 
PoiUers. T. s. de S« Hilaire de Leigné: Chizaye, 1671, 1674. (r. 433, 
p. 59, 68;p. 434. p.38.) 

COUTRE (Agnès), ▼• de Pierre de Beauvergier, écuyer. S»" de la Paye. 
Dom., justice b. et b. es par. de Yabres et de S^ Georges , dioc. de 
Brioude: Murât y 1669. (r. 499, p. 63.) 

COUTURE (GuiU. de la), de Cotura, Dam. Hôtel de Cressanges, dom. 
et droi( en d^. : Vemeuil, 1321 (r. 459, p. 144.) 

COUTURIER (Jean, fils de Bertbomer le). Pièce de terre au terrît. de 
la Peyrere, et ce que tient de lui Denis Boulandon au territ. de la Ronde* 
AUigot: BiUy, 1383. (r. 457, p. 88.) 

COUUET ou Couvet (Anne de), de Marignanes, v« d'Ant. de Couoet, 
C^ de Montriblon, M^' de Villars. Chftt. fort, u s. de S^ Bernard: L$(f% 
1676. (r. 495, p. 37.) 

GOUX (Jean, al. Gelin le). Dam. Maison forte, t. s. et h. jifttiee de 
Varonnes, par. de Ruillon: Beaujeu, 1314 ad 1332. (r. 489, p. 112, 
114.) 

COUX (Jocerand de), fils de feu Pierre Perraud de Couz, Dam. Moitié 
de la terre de Channey; autres dom., maisons et bois en la par. de 
MonUont : Beaujeu, 1325, (r. 485,p. 68.) 

COUX (Jeanelte de), ▼• d'Aymon d* Auvergne, bourg, de Villefrancbe. 
Maison, dom. et bob en la par. de Montzont : Beaujeu, 1406. (r. 486, 
p. 112.) 

GOYSME,Coesmes, Coaesmes,Conesmes, etc.iV«. On trouve dans l*Us- 
toire un Mathieu de Goismes, Chevalier très-renommé du Perche, Séné- 
chal du D«c de Bretagne, et baiUi de Belleme; 1234. 

COYSMES (Ysabelle de), v« de Jean Turpin, Chev. Mote et héberge- 
ment d'Esporée» h., m. et b. justice : Mans, 1390, 1399. (r. 343, p. 67 ; 
(r. 345, p. 60.) 

COYSMES (Lyon de), Chev., chambellan du Roi de Sicile. T. s. de la 
' Fontaine: CMt.-du-LoiTy 1392. — Le Sire de Coaymes, Chev. Répit 
d'aveu; 1395. — Lyounel de Coysmes, Chev. capitaine dé la ville tf An- 
gers. Répit d'aveu : Chdt.-du-Loir, 1399. (r. 356, p. 31, 85; 44.) 

COYI|iSS (Bnent de), Chev. Domaine de Brez et de Goublis, par. de 
Meneil : Angers, 1392. (r. 337, p. 39.) 

COAYMBS (Brisegaûd de), à cause de Marie d'EscfaeUes, at. Eschiel- 
les, sa f^ Les chMelL de Luoé et de Pruille: Chdt.-du-Loirj 1409. (r. 
344., p. 1, 118; r. 356, p, 49.) Tiennent de lui : Guirf! Morin» CKev. 
Jean à!é Clennont; Jean de Grazay, Sg. de Vaulx ; Robert VQirin,êcay«s. 

C0ESME8 (François Sire de), fils de Charles de Coaesmes. T. s. h 
Romiébc JfiMM, 4448. (^. 84|(, p. 60.) 

GOYSMtS jFnwçoif de>, éd<^, Sg. ^e Luèé, tient, du làhetaë àf^ 
JeanM Turpitt ,^lli JÙàfs^^ t. si dé Ma^gno : Ang^ , l45Vy \Wi, (r. 
337, p. 92 ; r. 351, p. 4 ; r. 340, p. 135.) Rel. de lui : Jean Banian et 



Digiti 



zedby Google 



CRA M 

Bagues de Montalbys, Chevaliers. Pierre d^Avangour; Adm le Aay; 
Pierre de la Rooveraye ; Etienne des Rues; Jean de la Sau8sa|fe, éifujenu 

COUESMES (François), Sg. de Coesmes, âge de 60 ans. T. m de Luéé, 
Orthe et Neubourg: CheU.-du-Loir, 1484. (r. 34g bis^ p. I9«> 

COAESMES (Nicolas de), écuyer, Sg. dud. lieu et de LueéL* Tvdisiàine 
partie de la ség. de Tourroil, al. Tourreil : Sawnur. E(, comme eort- 
teor de Jeanne Turpin, Damoiselle , sa mère, v* de François de Coftes* 
mes, ckàtell., t. s. de Marrigneen la chàtellnde Baugé: AnjâU} 1499. 
r. 343, p. 14 ; r. 348 bis, p. 16, 18, îl.) 

COUESMES (Charles de), écuyer, Sg. dud. lieu et de Lacé* T. ^. de 
Tourreil: Sautnur, 1K08. (r. 348 ^û, p. 14.) 

COUESMES (Jean de), fils de Louis, Sg. et B<»> de Lucé, gentilh. ordîn. 
de la chambre du Roi. T. et seg. à Bonnetable : Ckât.'dU'Ltrir, 1573. 
(r. 351, p. 18.) 

COYNET(Marguer.), de Marclopt de Rochefort, f« de Gande de Rare- 
ne, C&e?., Sg. de la Condanûne, comme héritière de Loui»-Hector*Mel- 
chior de Rochefort, son oncle. Rente noble appel, de Baronnat, paK de 
Chessy: Lyon, 1733. (r, 498, p. 87.) 

OOYNON, al. Goysnon (feu Gnill.), écuyer. Sa ?« Guillemette de Han- 
tetille, tient du chat. d'Angers, la terre'et seg. d'Averse, par. de Je- 
nardeil; 1450. (r. 337, p, 85 ; r. 339, p. 5.) 

(X)YON (Hugues de), écuyer, et Guye d'Arte, sa P>, v« de Henri de 
Basse, Chev. T. s. de Moussi et de la Broce: Chdt.-Chmon, 1352. (r. 
469, p. 142.) 

COYRETES (Renaud de). Dam. Maison et grange de Coyretes, cens à 
Perigney et S* Bonii: Forez, 1291 wi 1340. (r. 491,p.41, 273; r.492, 
p. 256.) 

. COYTEUX (Jeannet), dit Pobeaul. paroiss. de Cozon, à cause de Jeanne, 
sa C fille de Pierre Rochery. Portions de pré et de bois , tenues en fief 
lige en la par. d'Aubigny; Bourb., 1410. (r. 464, p. 160.) Non noUe. 

COZON (Pierre de) aussi Coson , Dam. Maison de Coson, dom., cens 
et rentes aux mandemens de Chatellud et de Fontaneys ; 1334. — Mar- 
got de Cozon ; Idem ; plus , la moitié de trois moulins sur hl rivière de 
Coeon; 1350: F&rez. (r. 492, p. 181 ;r. 494. p. 76.) 

ClUFFORT (David), écuyer. Yinaige sur la recette de Baagé ; 1507. 
(r. 349,/bf. 9.) 

CRAIS (Marguer, des), Damoiselle. Terres appel.. Tune, les Qés de 
Chaut-Soleil, l'autre la terre de Bolloises, assises à Mesangi: Bowrb.^ 
1361. (r. 463,p. 161.) 

CRAMAIL (Giraud), de Blanzac, et Gilbert de Campniac, Chev.; ens. 
leurs ^uses Ermengarde et Béatrix, transigent avec Tabbé de Maselion 
au sujet du moulin iiu Calucet, que Bertrand de FrebouviUe, agent de ces 
dames, avoit autrefois donné à l'abbaye de Maselion: A»|rot4., 1228. (r. 
1404, p. 144.) 

CRANT (Jeanette , v« de Jean de), bourg, de Calomont, vend à Pierre 
Guillaume, curé de Chôment, et à Jean Guillaume , notaire son filtre, ses 
dr. surTétang de Ckmeysoux, par. de Ronzuel: Beauieu, 1404. (r. 1391, 
p. 547.) 

CRAON (Amaury et Pierre, Sires de), Chev. T. s. de Sablé, la Ferté- 



Digiti 



zedby Google 



M cas 

Berûird et mires : Anjou, 1371, 1394. — Abu de Cmm, Chev., Cfat». 
bel. dn Roi, fis de Pierre de Çnon, Tend au Duc de Bourbon» nue rente 
snr hterre de Sacy-te-G<i, en BecMOoisis; 1408. (r. 8S3, p. 108 et soît. ; 
r. 836, p. n ; r. 1369, p. 1743.) 

GRAON (Jean de),Ghey.«Slre de la Saze. CUitell. de Champtooé, dln- 
grande et autres Afijou, 1409. (r. 337, p. 74; r. 830, p. 33.) Rd. de 
lui : Raoul de Brie, îi cause de sa terre de Serrent , et Jean Ruffier, al, 
Rouffier, Chevaliers. 

QIAÛN (Gnin. de), Cher. T. s. de Moncontour et de Manies, ou Mar- 
nes: Saumtir, 1409. (r. 341, p. lîi ; r. 346, p. i.\ tiennent de faii: 
Gui de la Rochefanton, Cbe?dier, et Thibaut de la Cloistre, écuyer. 
s CRAON (le Sire de), donataire de sa mère, Dame de k Trimonille. T. 
s. de Rochefort et de Doué : An^^r^Saumur^ 1472. (r. 134t, fol 1S8.) 

GRECHAT, al, Grepchat (Jean), autrement dit. de Mazerat, Daa. H6- 
tel et seg. de Nafour ; dîmes, cens et rentes ^ Tison, Sansat, Ghamblet, 
etc. ; ens. la t« et seg. de Chammoncel, par. de S^ Perreol : JST^riMOii . 
Mantluçon, 1380,1354. (r. 462, p. 103,234.) 

CREME AUZ (Jeanette, fille de feu Etienne de). Cens, rentes, devoirs 
et coutumes, es par. de S* Maurice, de Buylle et autres : Forez, 1337. (r. 
492,p. 233.) 

CREMEAULX (François de), 'écuyer,Sg. dud. lieu. Maison forte, mote, 
garenne et mouv. appel, de Dorât, par. de Thiers; 1517. (r. 472, p. 61 ; * 
r. 483. p. 71.) . 

CREMEAUX (J. B. Victor-Amédée de) , Che?., gouTemeur de Micon, 
fib de Guin. de Cremeaux. T. s. d'Entragues : Atom, 1669. ^. 499, p. 
616.) Yoy. Remeaux. 

GRENBS (Perrinde), fils de feu GuiH. de Grenes, Dam. Cens, taffles ec 
autres d6¥. an territ. de Blanzay : Beaujeu^ 1322. (r. 489, p. 302.) 

CRENON (Jean de), Chev. T. s. de Boessay, el dr. de chasse en la fo- 
rêt de même nom: ChcU,-dthLeir, 1371, 1393. (r. 844, p. 10, 86.^ 

CREPON (Yonnet) , secret du Due de Bourbon. Den de 26 1. k lui 
flût par son maître, k Toccasion de son mariage avec Gillette, fiOe de feu 
Jaques de Sonriller; 1349. (r. 1860, p. 838.) 

GRÉS (Agnès, fille de feu Berard des), Damoisene. Maison et dime à 
Gharuzy, par. d'Azy : MouHfUf 1867. (r. 454, p. 100.) 

GRÉS (Ant. de), écuyer, gendarme de la garde du Roi. F. s. d'Angle 
et de ViUedezeaux: Aunay, Chixaye, 1726. (r. 488,p.*B82, 583.) 

CRE8ARCE (Marguer. de), t« de Simon Gouge, pour tour fiDe Gflou. 
Hôtel, t. s. dn Pleix de Bour, et le mimlitt de h Chayne; 1357 : Bourb. 
(r. 464, p. 1990 

CRESANCY (Pha. de), éeuyer, pour Va et Dauphbe de Ooonm, son 
ép. Hôtel, t. s. du Plex-Vasefaet, par. de Potzy : Bom^., UU. (r. 465, 
p. 103.) 

CRESPAT (Durand), Sg. de Duîtot, près aermott, père de Ginod 
Gr^put. Cens et rentes tenus du C>^dejfoii4iftl^i9r;1496v(f» 4Tl.pilf2.) 

CRESPAT (Gefliud de), €het. Ghit. t. s. de Ludesse, par. de mèm 
nom: Êlect. de Clermont, 1698. — Jean, al. J. B. de Gnsput» Ghev., 
son fils, màîri de Susanne de Yarennes; Jefetu/ t7i6| mt* (f. 471, 
p. 192 ; r. 505, p. 112 ; r. 507, p. 20, 160.) 



Digiti 



zedby Google 



CRE 87 

CRESPEIi (Pierre). Terr^, pris, moulin en la çhàtell. de Rochefyrt; 
4327, (r. 469, J>,i80 

€REP£L (Jean), prêtre. Partie d'une dlme appel. ès-Marteaux> et 3« 
partie d'un pré en la par. de Villene: BiUy, 1356. (r. 457,jp. 132.) Non 
AoUe. 

CRESPEIXON (GttiU.), de Lochy, pour Cécile Placoie, sa f . Rente en 
grain sur les dîmes de Belquayre, par. de Deux- Cases et d^ Uurat; 
1355. (r. 461, p. 36.) 

CRESPIN (Giiill.). T. s. du Vau et de Chères, acq. de GuiH. Crespio, ^n 
ne^u, avocat au Mam; 1603. (r. 352, p. 166.) 

CRESPIN (Marie-Ma^eL de), v«» de Jean-rCharlof de Potin Jlhev. Sg. 
de Potid, fiUe de Phil. de Crespia, Chev. , Sg, de Billy, et de Marguer. 
Bouju, stipulant pour 'elle Louis deBarbançou, Chev., Sg. deMarœagne. 
Béritages situés en la par. de Meueton-Sallon : Bourges, 1715. (r. 4&9, 
p. 187.) 

CRESPINE (Louise), v« de Jean Rochereul. Le fief HuUin: Chdt.- 
Ceaux, 1460. (r. 350, p. 28.) 

CR£SPING£S (Pierre de). Maison de Grandi rivo, dom. et ummiy. au 
Mandement de Chât.-Neuf ; et comme hérit. de Jean, son frère Cens^ 
tailles et autres devoirs à k Varenne: Forez ^ 1322, 1333, (t*. 400, p. 
236;r. 492,p. 218.) 

CRESSONNIERE (Louise de la), v« de Louis Maistre, Chev., Sg. de la 
Papinière. La baronnie de la Cressonnière, et le Pelit-Chftt. : Fonienay- 
le-4J^, 1655. (r. 433, p. 277.) 

CMSTIEN (Qaude^, Cbev., gendlli. de lachamb. du Duc d'Orléans. T. 
s. de Brialles, par. S^ Pourçain : Gannat, 1684. (r. 503, p, 436.) 

CRESTIËN (Claude), eapit. au rég. d'Aïqou, dem. en la par. d'heure. 
Fief de^ Blansat-la-Fay, par. de Cbareil: Chantelle, 169^. — Claude 
Chrestien, écuyef, lieut. col. d'infaoterie , fils de Claude Cbresiien, 
écoyer, tant de son ebef que de celui de sa f*. T. s. de Br^Ue^ firica- 
det, Longes ; tm. le fief de Bonnefond, par. de Cbareil, Parey etautees ; 
1717: BiUy, ChanteUe, Gw$mi, Moulins, Vemeuil. (r. 47^, p. 42; 
r. 477, p. 592 et sui?. ; r. K07,p. 190.) 

CRESTIËN (Gatber. de), t* de Fmçois Bardon, écuyer, S^ de Méage, 
. tutrice de ean Bardon leur fils, béritjer de Renè^rançois, son frère. T. 
s. delà Mote-Morgon: Baiy, 1688. (r. 477, p. 6^8.) 

CRETE (Géofroy de la). Sa fille Alarguer., DamoiseUe, épmise de Ro- 
bert, 6b de Jean d^ CreMs^ i>am« Diverses partie» de pas eu iapar, de 
Charmoy : Huekm, (r. 489, p. 3^8.) 

CREUSAY (Guyot de), écuyer, ^ cause d'YsabeUe de Contres, saf^. Hô- 
wl de Ra^rh dosh» teirage. «eus, taiUes «et forêt de ûiaiDe^/g^jr. $^Li- 
gler et auiMt: Mmt^'leê-Bngilberi, 13i^^» 1357. -nr Jeaae deiCr^- 
say, P> de Guill. de Mlgiez, écuyer. T. s. de Rayneri, eU. Roneri: Ibid, 
4097. (ir..4W, p.f2W|,f»..47a^p..W^ 59^ 86.^ . .„> . , 4 

«RSU6E (HugUAtle da>la)« Aafflpi»eUe, v«. de Guil). de la &e^» pt- 
roieu. de Tu^. HM^^^op. al Ar. JMl b Nw Mr.CjJf(?tt/ti|%. A3j8i^. (r. 

CREU^H^Jiiprimdddfiia), Siip^pfurlui e^^.enfans (i^ Jean4iChev., 
flonfrèffe*Cenaetumesenl9pr.d0*JATal] £»tfy,i375, (17. 456, p. 130.) 



Digiti 



zedby Google 



dS CRI 

CREPSE (J«an dé h), écnyer da Doc de Beurbon, Sg. de H«imciTe.T. 
8. en la ch&tell. de MouHns ; 1444. — Jean de la Creuse, écuyer. H(Hel de 
la Mothe. dom, et dr. en dép., en la par. de Hantenfe: JiMSOf, 1485, 
4505. (r. 453. p. 63, S68; r. 455, f . iS8.) 

CREUSET (Gilbert du), écuyer, fils de Gilbert dn Crenset. T. s. de la 
Maison-Neuve; idSS. — Philib. du Creuset, écuyer; i7U: Bèrimm. 
(r. 474. p. 674 ; r. 477, p. J09.) 

CREUSET (Marie-Elisabeth du). F. s. de MatiUon, par. de YvBtûtti 
Bât*r6„47«5. (r. 480, p. ».) 

CREUSY (Charles-Louis), Chey.^ héritier de feu fiykeetre Creiny, Cbev., 
Sg. de Bfaroiflac. T. ft. de Layau-Frenîcourt, de Boux-Nerbert et de Pat* 
nessac, par. de Lîmalonges et de Voulesme: Civray^ 1715. (r. 437, p. 
264;r.488,p.65et8uiv.) 

CREUX (Guill, du)» bourg, de Souviguy. Cens es par. de S^ Sonia et 
de Rocles: Uw(U, 1410. (r. 460, p. 373, 375u) 

CREUX (Jean de), dit Mirel, écuyer. Hôtel, t. s, du Puy, par. de fleu- 
re: Hérisêon, 1443. (r. 461, p. M6.) 

CREUX (Jean et Guill. du), écuyers, frères, Sg. du Cfmxi Cen et 
rentes es par. de Rocles, S^ Sorlio et' de Chiesses: Murai, 1505. (r* 451, 
f. 137 ;r. 460. p. 322.) 

CREVANT (Louis de), Chev. des Ordres^ gouverneur de Cempiègne. 
Baronnie, t. s. de Preuilly ; el, dn chef de sa f», Jaquete de Reillac* la t. 
et s. d'Argy : Tours, 1589, 1630. Louis de Crevant, Chev^ fils de Loins 
de Crevant, Chev., Mi* d'Hnmières, et de Dame Elisabeth Pèelippeaux, 
lient, géo. des armées. Même baronnie, h première de Touraine ; I661. 
(r. 851, p. 59 ; r, 354, p. 29; r. 356, p. 28.) 

CREVECOEUR(Phil. de), Sg. d*Esquerdes. Acqmsition des t.^ seg. 
de Milly, Ilerelle, Bonneul, le Plessier de la Warde, et Manger, felev. 
du chAu de Uontdidier; 1491. (r. 1369» p. 1783.y 

GREVENT (Jean de), fils de Quill. de Grèvent, Chev. Cens et taillea es 
ch4tell. de Hérisson et Montluçon; 1301. (r. 461, p. 95.) * 

GREYS (Guill. et Robert du), enfans de feu Hugues du GieyB,» hmm. et 
d'Ysabette, fiÛe de feu de Hugues Metuel, Dam., et de Béatrir dn kff, 
de Puieo, vendent à Guy, C^ de Forez, plusieurs cens percepu, èa par. 
d'Estress^, de Cnlat et de Vialart : (jannat^ i341| 195a (r.>4«7 biSy 
p. 58 ; r. «94, p. 53.) 

CRIÇLEÀU (SUvsîn |de), écuyer, S^ de Maignon, Bis de Charles d^Crn 
bleau, éçufer. Gent,quatoRe arpensdebois, faisant paiAie de AI l4«ppel. 
de Montvinaux, par. de SVtimaise: Yierzon^ i676^,i6iB6.. (r..44i, p. 

Crieufiis. Maison, teves etqtouv. de Grianges, 
at, du consentement d'AeeUpie sa,niènv il rend 
de Bourbon; août 1140. (r.. 464i p. 7A.) 
m<i à Ganiva. Parties de dlmeçi^^s per. <de S> 
a sixième partie du bois apjp^ de Lyon» au lea- 
l|M2.(r.4ei,p. i78.) .. r ....' ' . 
) (^ej^ cf^mfne bÀU de ses enbns. Fiofi^^ de Fro- 
^ de. V^nev; 4ourftM>^13|9. (ir. 4W,ip. A70 
récl^jdi, ^^ Fi;anaise^ sa ^« Emphceaîi«l en la 



Digiti 



zedby Google 



GRO . 89 

poîssonidèred^Angers^ moyennant 13 li?. tonrn. de rente an Duc dAnjùu; 
1889. (r. M4,p. 75.) 

CRIVIEL (Jean àe), autrement Regis^ vend à Jean de Saysel nn cens 
percept. à Colombier, mandement de Rossillon: Beaujeu^HOti. (r. i393, 
P' 908.) 

CROAYL (Perenele), comme bail d'Aymery, son frère. Herbergement 
da Petit-Tail, par. d'Oroer: LocheSy i3l9. (r. 43«.p. 64.) 

CROC (Jaques du), Che?., fils de Jean du Croc, Chev. T. s. et dîmes 
de Châbanes, es par. de Bauzire, S^ Giron et autres : Elect. de Brioudej 
1669, 1684. {r\ 499, p. 448 ; r. 502, p. 104 ; r. 503, p. 348.) — François 
du 6nc, Cher., eapit. au rég. de Royal-Cravatte ; Idem; 1716. (r. 507, 
p. 43.) 

CROC (François du), Chev., Sg. de Bressoulière, à cause de Louise de 
la Rodiefoncaiilt; son ép. Ghât., t. s. de Rrassac, et Lubières-sur-Allier : 
liioire, 1699, 17*3. (r. 506, p. 68, 270 ; r. 508, p. 66.) 

CROCH (Jean le). Hébergement de Préaux: Chdt.'dth'tx>ir, 1392. 
(r. 344, p. 46.) 

CROCHEfflAU (Jean), S' de la Ragotîère. Rente en grain, par. de Vi- 
gon; 1712. -^ Gather. Crocheret^u, ^ de Jean Mauduit, av. fiscal à Ar« 
genton. Rente en grain et argent; 17(4: hsoudun, (r. 449, p. 94, 148.) 

CROCHET (René do), gentilh. ordin. de lachamb., pour lui, ses frèreâ 
et sœurs. T. s. de la Carrelière, par. de Maget : ChaU-du-Loir, 1604. 
(r. 452, p. 137.) 

taiOHBRNE (Gmll.), à cause d'Estienette, sa f«, fille de feu Guill. le 
Roi des Haies, Dom. éh la cfa&telL d*Oustille : CMt.-dU'Loir, 1414. (r. 
344,p.ll4,120.) 

GROHET (Guill.), de Montet. Parties de terre et cinq arpens de bois en 
la pan de Si Reraing : Aisnay^ 1383. (r. 462, p. 30S.) Non noble. 

CROISET (Louise-Marguer.), v« en premières noces d'Ailtonin-Hélie, 
Chev., Sg.xlela Rochesnard. T. s. de Mailloltière : Civray; idlBl (r. 
483, p. 26.) 

CROISET (fétt Charles) , cens., secret, gén. en la Chaneel. de France. 
Sa T^, Marie Damond, tient les chàtell. de Longuav, Estiau et S^ Philbert: 
Bmgé, 1678. (r. 405, p. 5.) 

CROISET (Louis-Alexandre) , fils unique de feu Alexandre Croiset, 
Chev., cous, au pari, de Paris, et de Bonne-Louise F«ydeau de MarVille» 
Marqn^ dWiaù; Battjf^, 1728, 1741. (r. 426, p. 41 ; r. 42», p. 23.) 

•GROISILLIS (Louise de), v« dé Ge 
mandé, fils d'Oi)^n, coibme cutatHce 
enfans. Chat, et forteresse de Puygarea 
438, p. 7B ; r. lÔV, p. It- r. 435, p. 
S|f. de ITébHèr et'tfé'là Pontaiilé de 1 
Sg. de TiHaÂdi^ ; Pierre fe Bosseu, S( 
chatSb.,'tk^soirier WilviÂbial iie l'ettn 
de PéStod',' gdù^rAeif de h RoclîéHe, 
v« de Jean Taillefer, Chev.', V»* lie Roi 
dililére, laRSiière et le bois Gîllet; P 
DoiDffle^Lotr& KitiM,'S^V ^é Torts 
iHe4*nWb eaUëf, àcause déit^iiel 



Digiti 



zedby Google 



deReQiigou^ Sg. 4e Cheszelie, comme cnrateur 4es ettfaiis4e (^ lÈàetm 
de Remigou, Sg. dek.Metrye, et de Itfarie Die, CheTaliers. Ajim^ Cfimé, 
S' des Ombres et de la Mothe d'Useaa ; fen Pierre Desmont, éciiy^^lîeaL 
crirn^ aasiégjB 4e Çhâtelleraut, S' 4e la Pîcherye ; Jaques de Feroo^ Sr de 
la Ghasseigae, Mondion, les Bertillières, etc., à. cause de rhôid e^fiaf 
poble, appel, le Boys, par. de Leigné-sùr-Usseau ; Pierre Gilliar» S* de 
flaute Clere, fils de Philibert Gillier, Sr def la Tour-Leg^. Matfon et né-* 
tairie d'Oiré, pr. de Moudion; Marin Guérin, S' ^e^ Noyers et delà Go- 
diiM^^; en§. Hi^ de Rougé^ S"* des Essars, et Jeanne 4^ Yaux^ pour le 
fief de la Gbaukne Bruière; Lancelot de Marconnay, S^ des Goolombiars ; 
Jaques Nepveu, Sr de la Mantallery^ pour la métairie de la Besde ; Fran- 
çois Lucas, Sr deVangeville et des Robiniers , oons. au bureau desfiaan- 
ces- k Poitiers : Phil. Niotte, S' de la Cuchardière et des Baratilèref , par. 
d'Ingrande ; Jaques 4e Vaucelle, S' de Villemort, di| gd et petit Poiiet,«i 
nom de François Forestier et de Louise de Vaucdle, so» ép„ écujers. 

CROIX (Guill. de la), Dam., fils de feu Reclin de ta Cooix, Ghe?. Maifioo, 
ts.-de la ChapeUe-Hugon ; ens« dom., bois et hommes taiUaUes. en la 
par. de Çmfiigny; 1302, mu (r. 465, p. 302; r. 466, p. «4, W,J 

CROIX (Jeannet de la), Jehannetus de Cruce, Dam. Partie deU tme, 
d)me, bois, et j. de la QhapeUe-Hugonf G^mi^, 1344, 1357. (r. 465; 
1». «86 ; r. 466, p. 93.) 

CROIX [Etienne de la), écuyer. Sire de Marcigné, transporte au G^ d« 
Maine une rente qu*il percevoU sur la prévôté de Uayennt; 1458. (r. 
366, p. 69.) 

CROIX . (Nobles personnes M® Jean de la), secret, du Roi, et Cather. 
Mijarde, sa fe, veuve de Jean Berri, aussi secret, du Roi^ vendent au Doe 
4e fiOttf^vm, Tétang de Grantillon, au mandement de Sury-Gomtal ; 1495. 
(r. 137l,p. 200Q.) 

€ROIX (Alain de la), bourg, de Uùvàini. Vente d'une maison en cette 
viUe; 1500. (r. 1374, p. 2340.) 

CROIX (François de la), écuyer, S' de Pommery et de la Co«r. Dimedn 
Ihy de Besfliit, au viU. du Max de Bessat, acq. de la Demmsettejdi» fiviae 
et de Charles de Ménivant, Sr 4e Beaumont : Yememlt 1446. <r. 474, 
p. 371.) 

CROIX (Fninçoif de la), écuyer. F. s. de Bertimères : Imiiimi^ 4663. 
^ Charles de la Croix, écuyer, son fils; Idem^ 1697. (r. 433, p, 232 ; n 

m,p.u.) 

CROIX (René-Gaspard delà), M^> de Cas4rie3« Chev^desoidrev, gemer- 
œvrdela ville et citadelle de Montpellier, lieDt.-géiu de^ Aniié«a« à 
c«uae de N., son ép. T. s. de Courdièges, Elect. de S^ FUmr, 16^ 
(r.4W,p.731.) 

CROIX (Frafiçeiae, al. Antoinette de la). v« de McJcUoi 4e Bosoival, 
Chtfv.» te. 4e Cbataibi. T. ». 4e Yousse^, par. de Monaetay-4tt^AIIier : 
Ytrmuu; autres posaesft. e» la CbàteU. de Bowbcm; .12717. If. 477^ jl 
3*7,321.)u..j . . ■ ... -^ 

CROIX (Silvain de la), vigneron. Tioîa appela de jngae e& la fer. de 
SeuiMy:XmM2fi7Hi719.(r.tô&,p. 34.J , • i ^ 

CM0ME3JiX<Eiieni»t 4^ jwifioonsultd. Cea»^ rente» et e^vÉuaies par 
\^ loq. 4*Ail4iii dft Vichi eb4e Jcwi Maresehali Dem.^èft |paiwd*Qp«BMttb' 



Digiti 



zedby Google 



CBO M 

ai(^omMiet4eS«lbQfîee: For^T» i3i7. -<-tam4eCioflieiiz^fil6dis 
Gnill. Fibri^ clerc, hérit. à^Ei, de Cromeax, son aleiil; Idem^ 1335« (r. 
493» j». 76,110.) 

CROPPET (M^rgner.), f de Mathieu Balmes, écuyer. Ibim forte dç 
là Bemardière, et une rente noble en la par. de Longret : Lyon, 1680. 
(r. 49», p, 173.) 

CROPTE (Léonard de la), Cliey.,Sg. de S* Abre, enseigne deTaiss^ux, 
et Jeanne du Reclu, son ép., fille de François du Reclu, Gbey. F. s. du 
^iou^ al. Surin ; 1697. Signe : la Cropte S^ Abre. •— Henri-Josepb delà 
Cropte de S^ Abre, Che?., son fils ; liem^ e\ k seg. deCeriUat; I73t: 
Ciway. (r. 436, p. 110 ; r. 436, p. 461.) 

GROS (Pierre del)^ de Crozo^ Dam., paroiss. de Thiers. liaison dd 
Gros, dom. et dr. en dép. ; 1304. — Hugues de Gros, Dam., Amblard et 
Margœr.^ses firère et sœur, héritiers dnd. Pierre ; Idm, 1338 : Tkiers. 
(r. 47S, p! 31, 3S.) ^ Henri du Groz, écuyer. T, s. du Gros, par. de 
27Wer*;1817. (r. 47î,p.74.) 

GROS (Jeaft da), de FeUetin, par son proc, François de k Porte, av. en 
pademty Fief ëwCros-Burkud, par. de Beaumont : Éarehe^ 1669 (r. 474, 
p. 132.) 

GROS (Jean du), écuyer, S' de Ghavankc et des Bardeties, pour Anne 
de k Tour, si f*. Rentes en la par. de Ghantekix: Aiom, 1669. (r. 499, 
p. 546.) Signe : Qiavaniac de Bardetie. 

GROS (Ghariotte du), de Beral de Planezac, prieure de Ghampaignac en. 
Aw>.; 1670. (r. 499, p. 801.) 

GROS (Louis des). Qhey. T. s. de Neufvy-le-Banrois : Bourk.j 1713, 
1717. (r. 477, p. 93, 446,) 

CHOSES (Hugonin de), dé CnMÛ, dam. Moitié de k maison dés Groux, 
et dép. en k chàtell. de Huchon : Beavjeu, 1340. (r. 489, p. 322.) 

GROSET (Tachon, prévôt de). Prév6té dud. lieu et maison en dép.; 
ens. k maison de Ghantemerle, dom. et cens en k par. d'Arieuille : Fores, 
1333. (r. 493»i«,p. 48.) ' 

GROSET (Je», fik de fei Jeanin, prévôt de). Tènemt et dom. en k pir. 
de Crosset : Forez, 1337. (r. 493, p. 15.) 

GROSET (Esmenarde, fille de Garin de), f» de Pierre La Riva, fils d'Ar- 
dnin de RvpefÊOto. Le mas de k Ripe, psff.de Vie : CarkU,. 1337. (r. 
473, p. 181.) 

GROSET (Pierre del). Dam. Hommage de tout ce qu'il tient au cUit. de 
Mon^uî ; en», le mas de Faj]terat, etc., par. de Raolkcet de 6^ Clément ; 
témoins GuiU. Vass^. Chevalier ; Hector Montjoui et Bernard de Merinhac, 
Damoiseaux: CarM, 1855. (r. 473, p 130.) 

GROSET <Jean de), Sg. de Gurresie. Echange avec k O^^ ief^ez, 
de divers droits et rentes assbh S^ Just ; 1379. (r. 1401, p. 1111.) ' 

GROSET (Phil. de), Sg. de Greignieu, trésorier du pays de Beaujoloie, 

et receveur du Forea. Gens et reaitea p#ès de TréwmOi; ei|i. k ohlteU. 

de Montmaks, acq. de k Duch. de Bourbon, k faculté de remei^; 1514. 

(r. 1860. p. 879 ; r. 1360, p. Bit.) .i m 

; GROSET (Jean du), écuyer, fik de GtH^frt du Ooset, ôeuf er* Gh^t., t. 

. fl. de Javangues» et le tènem^ noble de Guarignat, (il.i€ttmioik(^;Heie.— 

\Ckude4libendu GroseC,:écnyer, Mêk; Idm; -1^3, \m\ £1961. ^ 



Digiti 



zedby Google 



n CRU 

BrkHKle : /Nom. (f . 499, p. 74, 73 ; r. 500, p. 408 , r, 808, p. 19 ; r, 504, 
p. 41.) • . 

GMSQ (Jean dt), de S^ Menouz. Pré appel, le doux, par. de Rodes ; 
autre en la par. S^Menoux, et tailles eo celle d'A|^>uges : Botirdon, Murai, 
id56. (r.464,p. 327.) Non neUe. 

CROSO (Jean de), Sg. de Toreyse. Dom. et monv, sis à Arapujs, Am^ 
pukum, TeleT. dt la seg. de Villara, aoq. de Jean de S^ Symphorien : Fo- 
r^j2r....(r. 494,p. 477.) 

Gil0960NIiSRE (Loiris de la), éonyer. Fief du Tasle, par. S^ Macaire : 
BbnUfamcan, 1458. (r. 883, p. 38.) 

CR08T (Cbarie-Gabriel des). Pief de Neuvis-le-Barrois, acq. de Gabriel 
des Crost, Chev., son frère : Bourb,, 1686. (r. 474, p. 620.) 

CROST (Jean-Charles des), écuyer. capit. au régim. du Roi, et Margoer. 

GaM^k du Gloox de l'Estoile, son ép. T. s. d'Estrée, par. 4e Digoin : 

Moulms, 1703, 1724: et, parsnccess. de Paul-Joseph des Grots, et aussi 

comme donataire de Jaqueline des Crote, la t. et seg. du Péage, par. de 

^ême nom; 1733. (r. 476, p. 115; r. 478, p. 518 ; r. 479^, p. 13.) 

GROUAIL (Ant. de), écuyer. Hôtel et forteresse de la Roche-(3iisay : 
Mirehéau, 1460. (r. 331, p. 54.) 

CROYS (Pierre des), paroiss. de Noyan, dioc. de Bourges, et sa f* Mar- 
guer., fille de feu Jean Prooust, pour eux et Laurent Papon, fils mineur de 
lad. Marguer. et de feu Jean Papon de V^irenne-sur^Tesche, tendent à 
Gui, G^ de Forez, des maisons sises à Gressanges, Chti&ilA'Ussel; 1351. 
(r. 1394, p. 77.) 

. GROZA-PEYRA (Adhemar de), Dam. Dom. et dr. es par. de Cussac et 
deSalunhac, àcause de son épouse Guiomars : Cariât, 1338.(r. 473, p. 69.) 

GROZAT (Ant.),écuyer,llI*«deMouy et de S» Farjaux, B»» delaFauche» 
Vraincourt, etc., secret, du Roi, et très. gén. de ses ordres. T. s. de S* 
Gerraain-des-Fossés, par. id. etc. : BiUy, Vichy^ 1715. (r. 477,p. 137, 
374.) 

GROZAT (Henri), de Ramon, écuyer, Sg. du Plessis-S*-Antoine, la- 
rigny, Surgon, etc., capitaine deslevretes du Duc d'Orléans. T. s. de The- 
rigné, érigée en Marquisat au mois de Mars 1651, par lui acq. de la Pirâl- 
cesse d'Egmoni : Mans, 1720, 1728. — Henri-Gabriel Grozat, son iSb 
atné. et de Generiève de QuenneviUe. Même Marqmsat; 1741. (r.tïS, 
p. 12; r. 426, p. 15, 44 ; r. 427, p. 631.) 

GROZË (Jean), CWit., dom de Gîzagupt, par S. Gcroui Elect. de 
Briùnde; 1684. (r. 503, p. 209, 518.) 

GRUGÉ, ou Grucy, Crueiaco, (Perrin de), Dam. Dom., bois, garenne, 
h. j., eeùs et tailles au territ. de Vece : Billy, 1322 (r. 457, p. 116 ) 

GRUDIAT (Gilbert), S'de Bergère, lient, au bâiU. de Gulant, et Fn». 
çoiae Coffin, son épouse. Moitié de la dîme de Gemey, et partie d*aiie 
autre en la par. de Rengny : HérUs&n, 1703. (r. 476, p. 95.) 

GRUGY {Sihesire de), écuyer, Sr de Marsillac et Louise Eschallard, aoa 
ép. T. s. de Barge, par. de Beceleuf ; Pattenay, 1702. (r. 437, p. IL) 
GRUSSOL (Giraud de). Cher., et Béatrix de PoîUers, son ép. donnett 
proeur. peur tendre la moitié du cbât. et mandem^ de S» Germain-LaYal et 
arr. fiefs an mandem^ de S» Just ; ens. les baron, de Beldiûar et de Fmk • 
Forei, 1343. (r.i395,p. 216, 217.) . 



Digiti 



zedby Google 



eue 93 

, GRUSSOL Crucêoli (Gaill.; sire de), Dam., Tend à Gui, O^de Forez, 
sa part du chat, de Fontànès, FonêaneslOf et la maisoa forte qii^îl tient 
an même lieu; ens. la j. h. m. et b. à S' I>eiii8, don. et arr^ fiefs: EÊùnl- 
btisson, 1351. (r. 1394, p. i8.) 

CRUSSOL (François de). Duc d'Usez,ép. de Marguer. d'Apoher^et Louis 
de Gmssol, ,M^* de Florensac. Duché-pairie d'Usez, comtés de Gruasd et 
d*Apcher ; ens. la t. et seg. de Chaignonet Yalflorie : Lyon^ 1670. (r. 
499, p. 9. 717.^ . 

CRUSSOLD'À]IBOIS£ (Alezaadre-Galîot, al, GaiUotdeKetflAil&^agdeL 
Nozieres Montai, sa f^, héritière de Gaspard-Gilbert de NoKÎeres. T. s, àèf 
la Ylalle, Yalmaison et Yigeant : Riam, 1683, 1701. (r. IM>3, p. 67 ; r. 
506, p. 286.) 

CRUSSOL (Emmanuel) d'Uzès, CheT.,Mi« de Monsahi enRoueifgue. F. 
s. dtt moulin de Soussigny ; ens. la terre et seg. de Goulonges : Vouoimf, 
1699, 1716. — Louis-Alexandre de Crussol d*Uzès, Chev. Même fief du 
moulin de Soussigny ; 1717. (r. 436, p. 272; r. 437, p. 295, 296; r. 
438, p. 339.) 

CRUSY (Charles-Louis de), de Marcillac, Cfae?., hérit. de Silrestre de 
Crusy, Chev., Seg. de Marcillac, F. s. de LayauFrenicart, par. de You- 
lesme; ens. celui de Boux-Nœbert, par. de Limalonge: Civray, 1715. 
(r. 437, p. 264 ; r. 488. p. 64.) ^ 

GRUX (Dalmas de), aussi de la Croix, Dam., et Denise de S^ A«bin, son 
ép.Hôtelde Germât, dom. et dr. endép. iMontkiçan, 1353. (r.461,p. 230.) 

CRUX (Armand-Gabriel de), Chey., G^, puis M'« de Crux, Sg. de 
Montaigu. F. s. de Targé : Châtelleraut ; et à cause de Marie-Eléonore . 
d'Amaris Turpin de Circé, al. Crissé, son ép. Le fief de Chaumont en la 
ville de Niort ; 1711, 1717. (r . 437, p. 211 ; r. 438, p. 256, 267.) 

GRÙYS (Guill. de), ou de k Croix, de CrucCt dem. à Issy, à cause de 
Marguer., son ép., et Jean Regnaud, al. Regnard d^Ully, UlHaeo, Dam., 
frère de sa fe. PMie de dom., bois, garenne et cens es vill. de Literat 
et de Mossiat; ens. la terre de Lurcy : Botkrb.-Lancy, 1371, 1375. (r. 
466,p. 220, 253.) - 

CUA (Claude-Benoit de la), maire de Meximienx en Bresse, adminis-t 
trateur de sesenfans, héritiers de Cather. le Rat, leur ayeuW maternelle, 
qui l'étoit de Claude-Ant. le Rat, son frère, secret, au pari, de Dombes. 
Maison à Lyon; 1736. (r. 498, p. 141.) 

CUGHEROYS (Humbert de), al. Billart, boui^. Cens et uiUes : Mùu^ 
feiW, 1375. (r. 456, p. 32.) , •» 

CUCURE (Jean de), Dam. Maison (orte, t. s. de Cucure, par. S^ Cyt dé 
Faiveres en la chatell. de Lay : Beaujeu, 1329. — Jean de Cucure, Qiev., ' 
re^it d'Edouard de Beaujeu une rente de 10 liy. sur Tisy, ot de^20 Ik. 
B«r Ferreux, à condition de lui en faire hom. ; 4377. — PJiillb. 4b»C«^ 
cur( — Marguer. de CtteuP9« f^de Dalmatf^ 

de f ions; 1459 ; Bew^. (r. 486, p. «5, 

46, . . . > îj i .' ' 

C i Cuezon, vend à Jean» Q^ à&Pm», 

une 309. (r. 1394, p. kâ%d -^ Ma^reuec 

Jean it., vendent! an mén(» C^diiers'lsâis 

etr 1395, p. 231, 309-) » i ^ ' 



Digiti 



zedby Google 



M ^ CUL 

ORDOSIt (QM^» m^/hérider d'Hehmlas Stdia, sott Oùéh. 
jtrdki, pté 61 moMt cess m faub. de la Guillotière : Lftm, 171». {r. 
498. p. 4f ;r. Wa.jl. 7.1 

CtlELLE (Cbarleft dfi I»), al. CueuUe, écuyer, pré^ d^issoadn. T. 
8. de Qi&teaa-BruQ. Proeè&a««e le Dac de Boarbon; 1497. (r. 1374. ji. 
5»I7.) 

CUGNAG (Ant. de), prenier Ht dMld du Roi. T. «. de Daaipierte, 
érigée en chfttell. : Gien, 1509. (r. 484, p. 443.) 

Gl]lCÉ (Perrin de), Dam. Terres de S* Loop» k Ferté, Hanterite et 
Monestay : Vemeuil, 1300. (r. 400, p. 149^ 

CUICÊ (Perrin de), Dam.^ Sg. de Payrembaok TèMnens et dhrenes 
pièces de terre es environs de Jaligny : CAoo^roeiW, 1357. (r. 493, p. 

CUISEY (Jean de). Dam., veuf* de Jeanne de S^ GenMilt. Cftit» t s. 
deCuisey, par. deCnmtiUeu : Parez, 1333. (r. 491, p. 167.) 

CUTTRE ou Cintre (Pierre de), écujer, Sg. dlzrées , comme M de 
Cather., al. Jaquelaine Roussart , son ép., et de Louis Roucsart, tm 
frère, mineur d'ans, enfans'de feu Olivier Roussart. Le fief de Sarreai, 
al Saroeau : Chât.^nt'Lùiry 1498. (r. 348 bis, p. 18, îi.) 

€U1ZAY (Pierre de), Cbey., à cause de son ép„ fille de feu Jotfihyy 
Ydert. Herbergement du Puys : Uir^eau, 1316. (r. 332, p. 1.) 

CULANT, aussi Cullant et Culent (Ranulphe, Sg. de). Accord entre lii 
et son ami Archambaud, Sire de Bourb,, touchant les limites de lean 
seg. respectives ; U48. (r. 1357, p. 398.) 

CULENT (Guill. de), Chev. Maison, dom., moulin, h. j. de CbaiMiëres; 
ens. la seg. de Cbesemaes; 1301. — Robin de Culent, Dam. T. s. et h. 
j. deChesemays, al. de Chiesmais; ens. ThAtel de Senmur^ terres, bois, 
garenne, cens, et ses maisons de Gannat et de BoiUy : GamuUj Bérimi^ 
Uwrat, 1322. (r. 457 bis, p. 69 ; r. 461, p. 81 ; r. 461, p. 80, 214.) 

CULLANT (Regoaud, Sire de), Chev. La chatelL de S' Arnaud et di^. 
ens. les fiefs que tiennent de lui Henri, Sire de Seuli, et le C^ de San- 
cerre; 1301. — Joceaume de Culent» Chev. Même t. etchftteH. de S* 
Arnaud; ens. la terre de Dervent et arr. fiefs; 1350. — <yuîchaRlde 
Culant, Chev., Sg. de Dervent. Châtellenies dud. S^ Amand et de Changj; 
1374 : Ainay. (r. 462, p. 313 ; r. 463, p. 29.) Rel. de lui : Jean de 
Bigny; Louis de la Couriate, ^ cause de Huguette de Tourieu, sa ^; 
Jean de Couzcfae; Bernard du Pin; Jean Rousselet, écuyenb Voy. 9in- 
cSfre. 

CULENT (Guiot de). Chat., t. s. de la Creste ; 1350. — Guichant d« 
Cident; Idm; iZli : Uériucm (r. 463, p. 54, 104.) — Chariesde 
Culant, Chev., Sg. dud. lieu et de la Creste, obtient arrêt du poori., ^ 
condamne ^uis de SuUy i lui fimre hom. de son chit et cÛtteD. de 
Montrond, situé entre les rivières de Cher et de Doyron, mouv. de asa 
ofaât. de S^Ôéûré; 1488. Hom. par lui rendu du même chit de S* Désiré, 
justice et dopi, en dép.; 1452 : Hérisson, (r. 462, p. 2; r. 1357,p. 
385.) Rel. de lui : Lienard et Pierre Mauvoisin ; Guill. de Yierxat, Ôê- 
valierd; Jean d'Aubusson, Sg. de la Maisonneuve; Jean Barthon ,' km 
Bertrand, Sg. de la Pasliere ; Jean de la Mote: Jean de Passât, èeijers. 
— Gabriel de Culant, écuyer, Sg. dud. lieu. Banmnie et chlld. de9 



Digiti 



zedby Google 



CCfM 95 

Désiré : HirUstm, IB05. (r. A53, p. 196; r . 462, p. 14d.) Rel. de lui : 
Léonard et Pierre MaQYotsin ; Guill. deVierssat, Chevaliers. Jean d'An- 
bnsson ; Jean Barthon, Chancelier de la Marche ; Jean le Gouy; Jean de 
la Mote; Jean de Mnrat; Jean de Passât; Raoulin, Sg. de Paliere, 
écuyers. 

CULLANT (Louis de). Amiral de France, à cause de Jeanne de Gha* 
tiU