(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Traduction Oecuménique de la Bible"

23 



LA GENESE 



LA CREATION 

1^ Lorsque Dieu commen9a la creation 
du del et de la terre*, 2 1^ iQ^rt etait 
deserte et vide, et la tenebre a la surface 
de *rabime; le souffle de Dieu* planait a 
la surface des eaux, 

^ et Dieu dit : « Que la lumiere^ soit ! » 
Et la lumiere fut. ^ Dieu vit que la lumiere 
etait bonne. Dieu separa la lumiere de la 
tenebre. ^Dieu appela la lumiere « jour » 
et la tenebre il 1 appela «nuit». II y eut 
un soir, il y eut un matin : premier jour**. 

^ Dieu (fit : « Qu'il y ait un firmament' 
au milieu des eaux et qu'il separe les eaux 
d'avec les eaux ! » ^ Dieu fit le firmament 
et il separa les eaux inferieures au firma- 
ment d'avec les eaux superieures. II en 
fut ainsi. ^Dieu appela le firmament 
« ciel ». II y eut un soir, il y eut un matin : 
deuxieme jour. 

^Dieu dit: «Que les eaux inferieures 
au ciel s'amassent^ en un seul lieu et que 
le continent paraisse!» II en fiit ainsi. 
^^Dieu appela «terre» le continent: il 
appela «mer» I'amas des eaux. Dieu vit 
que cela etait bon. 

^^Dieu dit: « Que la terre se couvre 
de verdure, d'herbe qui rend feconde sa 
semence, d'arbres fruitiers qui, selon leur 
espece, portent sur terre des fruits ayant 
en eux-memes leur semence ! » II en fut 
ainsi. ^^ La terre produisit de la verdure, 
de I'herbe qui rend feconde sa semence 
selon son espece, des arbres qui portent 
des fruits ayant en eux-memes leur 
semence selon leur espece. Dieu vit que 
cela etait bon. ^^ i\ y eut un soir, il y eut 
un matin: troisieme jour. 

^^ Dieu dit : « Qu'il y ait des luminaires 
au firmament du ciel* pour separer le jour 
de la nuit, qu'ils servent de signes tant 
pour les ffetes que pour les jours et les 
annees, ^^et qu'ils servent de luminaires 
au firmament du ciel pour illuminer la 
terre. » II en fut ainsi. ^^ Dieu fit les deux 
grands luminaires, le grand luminaire 
pour presider au jour, le petit pour presi- 
der a la nuit, et les etoiles*. ^^ Dieu les 
etablit dans le firmament du ciel pour 



illuminer la terre, ^^ pour presider au jour 
et a la nuit et separer la lumiere de la 
tenebre. Dieu vit que cela etait bon. ^^11 

Y eut un soir, il y eut un matin : quatrieme 
jour. 

20 Dieu dit : « Que les eaux grouillent de 
bestioles vivantes et que I'oiseau vole au- 
dessus de la terre face au firmament du 
ciel. » 21 Dieu crea les grands monstres 
marins, tous les etres vivants et remuants 
selon leur espece, dont grouillerent les 
eaux, et tout oiseau aile selon son espece. 
Dieu vit que cela etait bon. 22 Dieu les 
benit^ en disant : « Soyez feconds et prolifi- 
ques, remplissez les eaux dans les mers, 
et que I'oiseau prolif^re sur la terre ! » 23 n 

Y eut un soir, il y eut un matin : cinquieme 
)our. 

24 Dieu dit : « Que la terre produise des 
etres vivants selon leur espece : bestiaux, 
petites betes, et betes sauvages selon leur 
espece ! » II en fut ainsi. 25 Dieu fit les b^tes 



a 1.1 AutTQtTaLductionAu commencement, Dieu 
cr4a le ciel et la terre. — Le mot hebreu traduit par 
cr^er se refere toujours k une action de Dieu. II 
est parfois applique ^ 1' intervention de Dieu dans 
I'histoire de son peuple (voir Es 43.1, 7, 15). — La 
creation 2.4-25 ; Es 42.5 ; Ps 8 ; 89.10-13 ; 104 ; Jb 
26.7-14 ; 38—39 ; Si 16.26 — 17.10 est Poeuvre de 
Dieu 1.21, 27 ; 2.3-4 ; 5.1-2 ; 6.7 ; Dt 4.32 ; Mc 
13.19 ;Ep3.9;Ap4.11 ; 10.6 ; voir 2M 7. 28.— par 
sa parole Ps 33.9 ; Jn 1 .3 ; He 1 1 .3 ; voir Jr 10. 12 ; 
Pr 8.22-31. 

h 1.2 Le souffle de Dieu ou I'Esprit de Dieu, ou 
encore un vent violent. 

c 1.3 Ps27.1+ ; 104.2. 

d 1.5 Pour les Israelites, la journ6e commence 
au coucher du soleil. — lumiere et t^nkbre Es 45.7 ; 
60.19 ; 2 Co 4.6 ;Ap 22.5. 

e 1.6 Voute solide qui, selon une conception 
ancienne, separait les eaux superieures des eaux infe- 
rieures (v. 7). Ez 1.22-25 ; 2 P 3.5. 

f 1.5 Jb 26.8-10; 38.8. 

g 1.14 En donnant aux astres le nom de /um/'/iai- 
res, le texte biblique indique leur fonction essentielle 
qui est d'^clairer la terre. II s'oppose ainsi aux reli- 
gions qui divinisaient les astres. Es 40.26 ; Jr 31 .35 ; 
fiflT 3,33-35. 

Il 1.16 Ps 104.19 ; 136.7-9 ; 5/43.1-10. 

i 1.22 La benediction de Dieu est comprise 
comme une puissance qui donne la vie (30.27, 30 ; 
Jb 1.10; 42.12). 



24 



GENESE 1, 2 



sauvages' selon leur espece, les bestiaux 
selon leur espece et routes les petites betes 
du sol selon leur espece. Dieu vit que cela 
etait bon. 

26 Dieu dit: «Faisons rhomme a notre 
image, selon notre ressemblance et qu'il 
soumette les poissons de la mer, les 
oiseaux du ciel, les bestiaux, toute la terre 
et toutes les petites betes qui remuent sur 
la terre ! » 
2^ Dieu crea rhomme a son image, 

a I'image de Dieu il le crea ; 

male et femelle il les crea*. 
28 Dieu les benit et Dieu leur dit : « Soyez 
feconds et prolifiques, remplissez la terre 
et dominez-la. Soumettez les poissons de 
la mer, les oiseaux du ciel et toute bete 
qui remue sur la terre' !> 

29 Dieu dit : « Voici, je vous donne toute 
herbe qui porte sa semence sur toute la 
surface de la terre et tout arbre dont le 
fruit porte sa semence; ce sera votre nour- 
riture'". ^^ A toute bete de la terre, a tout 
oiseau du ciel, a tout ce qui remue sur la 
terre et qui a souffle de vie, je donne pour 
nourriture toute herbe murissante. » II en 
fut ainsi. ^^Dieu vit tout ce qu'il avait 
fait. Voila, c'etait tres bon". II y eut un 
soir, il y eut un matin : sixieme jour. 

2iLe ciel, la terre et tous leurs ele- 
ments" furent acheves. 
2 Dieu acheva au septieme jour Toeuvre 
qu'il avait faite, 
il arreta au septieme jour toute Toeuvre 

qu'il faisaitP. 
^Dieu benit le septieme jour et le 
consacra car il avait alors arrete toute 
Toeuvre cjue lui-meme avait creee par son 
action. "^ Telle est la naissance du ciel et 
de la terre lors de leur creation. 



LES DEBUTS 
DEL'HUMANITE 

Le paradis terrestre 

Le jour ou le Seigneur Dieu fit la terre 
et le ciel9, Ml n'y avait encore sur la 
terre aucun arbuste des champs, et aucune 
herbe des champs n'avait encore germe, 
car le Seigneur Dieu n'avait pas fait 
pleuvoir sur la terre et il n'y avait pas 
d'homme pour cultiver le sol; ^mais un 
flux' montait de la terre et irriguait toute 
la surface du sol. ^Le Seigneur Dieu 
modela Thomme avec de la poussiere 
prise du sol. II insuffla dans ses narines 
rhaleine de vie, et Thomme devint un 



etre vivant*. ^ Le Seigneur Dieu planta 
un jardin en Eden', a I'orient, et il y pla^a 
rhomme qu'il avait forme. ^ Le Seigneur 
Dieu fit germer du sol tout arbre d'aspect 
attrayant et bon a manger, I'arbre de vie 
au milieu du jardin et I'arbre de la 
connaissance de ce qui est bon ou mau- 
vais". 

^^Un fleuve sortait d'Eden pour irri- 
guer le jardin; de la il se partageait pour 
former quatre bras. ^^ L'un d'eux s'appe- 
lait Pish6n : c'est lui qui entoure tout le 
pays de Hawila ou se trouve I'or'' ^2 _et 
I'or de ce pays est bon — ainsi que le 
bdellium et la pierre d'onyx"'. ^^l^ 
deuxieme fleuve s appelait Guihon; c'est 



/ 1.25 Ps50. 10-11. 

* 1.27 a I'image de Dieu 9.6 ; Sg 2.23 ; Si 17.3 ; 
1 Co 11.7 ;Co\3A0 •,Jc3.9. — mdleetfemelleS.l ; 
Mt 19.4 par. ; voir Ga 3.28. 

/ 1.28 Dieu les Mnit 9.1 ; voir 1.22. — Soyez 
feconds et prolifiques 8.17 ; 9.1, 7 ; voir 1.22. 

— soumettez... 9.2 ; Ps 8.7-9 ; Sg 9.2 ; 10.2 ; Jc 
3.7. 

m 1.29 La nourriture donnee k rhomme est pre- 
sentee ici comme d'origine exclusivemem veg^tale. 
Apres le deluge, elle comportera aussi la viande 
(9.3). 

n 1.31 Ps 104.24 ; Si 39.33-35 ; 1 Tm 4.4. 

a 2.1 Le mot ^Idments doit etre compris ici en un 
sens tres large et designe tout ce que le ciel et la terre 
contiennent. 

p 2.2 Autre traduction // se reposa au septieme 
jour de toute I'oeuvre. — Le repos de Dieu au sep- 
tieme jour fonde le repos hebdomadaire de I'homme 
(Ex 20.8-11 ; 23.12 ; Dt 5.12-15). Le *sabbat rap- 
pelle Tachevement de la creation (Ex 20.11) ; il est 
aussi le signe de Talliance entre Dieu et son peuple 
(Ex31.12-17). Voir aussi He 4.4, 10. 

q 2.4 in-. 

r 2.B 11 s'agit probablement de I'eau que Dieu 
fait jaillir sur la terre seche et non cultivee, pour 
rendre la vie possible. 

s 2.7 Vhomme (en hebreu dddm) est tire du sol 
(en Wbreu adama). — Vhaleine de vie anime la vie 
naturelle de Thomme (Jb 27.3 ; Pr 20.27). Ps 104. 
29-30 ; Jb 33.4 ; 34.14-15 ; Qo 3.20 ; 12.7 ; 1 Co 
15.45-49. 

t 2.8 Ce mot hebreu, qui designe une region ou 
un pays non identifie, a un homonyme signifiant 
« jouissance », d'ou I'idee que le jardin en Eden 
etait le « paradis ». 3.23-24 ; 4.16 ; Es 51.3 ; Ez 
28.13;31.9, 16, 18;36.35;J12.3. 

u 2.9 arbre de v/> Pr 3.18 ; Ap 2.7 ; 22.2, 14. 

— bon ou mauvais 3.5, 22 ; Dt 1.39 ; 2 S 14.17 ; 
lR3.9;Es7.15-l6. 

V 2A1 Pishdn : fleuve inconnu <S/ 24.25) ; 
Hawila: d'apres 10.29, il s'agirait d'une region 
d' Arable ; d'apres 25.18, d'une region proche de 
I'Egypte, dM sud de lia Palestine. 

w 2.12 bdellium : resine odoriferante de couleur 
jaune ; onyx : pierre precieuse (voir Ex 28.20 ; Jb 
28.16). 



GENESE2,3 



25 



lui qui emoure tout le pays de Koush*. 
i^Le troisieme fleuve s'appelait Tigre; il 
coule a Torient d'Assour. Le quatrieme 
fleuve, c'etait TEuphrate^. 

^5Le Seigneur Dieu prit rhomme et 
Tetablit dans le jardin d*Eden pour culti- 
ver le sol et le garder. f^Le Seigneur 
Dieu prescrivit a Thomme: «Tu pourras 
manger de tout arbre du jardin, ^^ mais tu 
ne mangeras pas de I'arbre de la connais- 
sance de ce qui est bon ou mauvais car, 
du jour ou tu en mangeras, tu devras 
mourir^.» 

18 Le Seigneur Dieu dit : « II n'est pas 
bon pour Thomme d'etre seuL Je veux lui 
faire une aide qui lui soit accordee*. » 
19 Le Seigneur Dieu modela du sol toute 
bete des champs et tout oiseau du ciel 
qu'il amena a Fhomme pour voir com- 
ment il les designerait. Tout ce que desi- 
gna rhomme avait pour nom «etre 
vivant»; ^ofjiomme, designa par leur 
nom** tout betail, tout oiseau du ciel et 
toute bete des champs, mais pour lui- 
meme, Thomme ne trouva pas I'aide qui 
lui soit accordee. ^i Le Seigneur Dieu fit 
tomber dans une torpeur*' I'homme qui 
s'endormit; il prit Tune de ses cotes et 
referma les chairs a sa place. 22 Le Sei- 
gneur Dieu transforma la cote qu'il avait 
prise a I'homme en une femme qu'il lui 
amena**. ^^ L'homme s'ecria : 

« Voici cette fois I'os de mes os et la 
chair de ma chair, 

celle-ci, on I'appellera femme car c'est 
de I'homme qu'elle a ete prise*. » 

24 Aussi I'homme laisse-t-il son pere et 
sa mere pour s'attacher S sa femme, et ils 
deviennent une seule chair''. 

Hers du jardin d'Eden 

25 Tous deux etaient nus, I'homme et sa 
femme, sansse faire mutuellement honte. 

31 Or le serpent etait la plus astucieuse 
de toutes les betes des champs que le 
Seigneur Dieu avait faites. II dit a la 
femme: «Vraiment! Dieu vous a dit: 
"Vous ne mangerez pas de tout arbre 
du jardin«"...» 2La femme repondit au 
serpent : « Nous pouvons manger du fruit 
des arbres du jardin, ^ mais du fruit de 
I'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu 
a dit : "Vous n'en mangerez pas et vous 
n'y toucherez pas afin de ne pas mpu- 
rir." » 4 Le serpent dit a la femme : «Non, 
vous ne mourrez pas, ^ mais Dieu salt que 
le jour ou vous en mangerez, vos yeux 
s'ouvriront et vous serez comme des 
dievix* possedant la connaissance de ce 
qui est bon ou mauvais. » 



6 La femme vit que I'arbre etait bon a 
manger, seduisant a regarder, precieux 
pour agir avec clairvoyance. EUe en prit 
un fruit dont elle mangea, elle en donna 
aussi a son mari qui etait avec elle et il 
en mangea'. ^Leurs yeux a tous deux 
s'ouvrirent et ils surent qu'ils etaient nus. 
Ayant eousu des feuilles de figuier, ils 
s'en firent des pagnes. 

8 Or ils entendirent la voix du Sei- 
gneur Dieu ^ui se promenait dans le 
jardin au souffle du jour. L'homme et la 
femme se cacherent devant le Seigneur 
Dieu au milieu des arbres du jardin'. ^ Le 
Seigneur Dieu appela l'homme et lui 
dit : « Ou es-tu ? » ^^ II repondit : « J'ai 
entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris 
peur car j'etais nu, et je me suis cache. » 
— 11 « Qui t'a revele, dit-il, que tii etais 
nu ? Est-ce que tu as mange de I'arbre dont 
je t 'avals present de ne pas manger ?» 
12 L'homme repondit : « La femme que tu 
as mise aupres de moi, c'est elle qui m'a 



X 2J3 Guihon : fleuve inconnu {Si 24.27), k dis- 
tinguer de la source de Guihdn, proche de Jerusalem 
(1 R 1.33, 38) ; Koush designed' ordinaire la Nubie 
ou I'Ethiopie, mais il y avait peut-etre aussi une 
region portant ce nom-li en MadiSn, au sud-est de 
la Palestine (voir Nb 12. 1 ; Ha 3.7 et les notes). 

y 2.14 Ler/greetr£'Mp/irfir/esont les deux grands 
fleuves entre lesquels s'etend la Mesopotamie. — La 
region d'Assour ( = I'Assyrie) est situee en Haute- 
Mesopotamie. 

z 2.17 Rm 6.23 ; voir Sf 1.12-15. 

a 2.18 une aide Pr 18.22 ; Si 36.29. — accordee 
ou assortie, semblable. 

h 2.20 En donnant un nom aux animaux, 
l'homme manifeste sa superiorite et sa domination 
sur eux (voir 1.26, 28). 

c 2.21 ouunprofondsommeil. 15.12 ; 1 S26.12 ; 
Es29.10;Jb4.13 ; 33.15. 

d 2.22 la femme creee pour l'homme 1 Co 11. 
8-9. 

e 2.23 Ce bref poeme exprime de deux manieres 
differentes la parente fondamentale existant entre 
Vhomme et Isl femme : premierement par la formule 
OS de mes os, chair de ma chair (comparer 29.14 ; 
Jg 9.2 ; 2 S 5.1 ; 19.13-14 ; voir aussi Gn 37.27) ; 
deuxidmement par Temploi du vocabulaire, car en 
hebreu homme se dit ish tt femme, isha. 

f 2.24 Ml 2.14-15 ; Mt 19.5 -I- . — l'homme et la 
femme Pr 5.15-20 ; 31.10-31 ; Qo 9.9. 

g 3.1 On pent aussi comprendre Vous ne mange- 
rez (les fruits) d'aucun arbre du jardin. C'est de cette 
seconde maniere que la femme comprend la parole, 
volontairement ambigue, du serpent. — Le serpent 
Sg 2.24 ; Jn 8.44-f ; Ap 20.2. 

b 3.5 3,22 ; voir Es 14. 14 ; Ez 28.2 ; 2 Th 2.4. 

1 5.5 Jc 1.13-15. 

/ 3.8 la voix ou le bruit (des pas, comparer 2 S 
5.24 ; 1 R 14.6). — au souffle du jour ou au ventdu 
jour : il s'agit de la brise qui souffle au moment du 
coucher du soleil. — la honte de la nudity 2 S 10. 
4-5 ;Ap3.18 ; 16.15. 



26 GENfeSE3,4 

donne du fruit de Tarbre, et j'en ai 
mange. » 

15 Le Seigneur Dieu dit a la femme: 
«Qu'as-ni fait la?» La femme r€pondit: 
« Le serpent m'a trompee* et j'ai mange. » 

14 Le Seigneur Dieu dit au serpent: 
« Parce que tu as fait cela, tu seras maudit 
entre tous les bestiaux et toutes les betes 
des champs; tu marcheras sur ton ventre 
et tu mangeras de la poussiere' tous les 
jours de ta vie. ^^Jt mettrai I'hostilite" 
entre toi et la femme, entre ta descendance 
et sa descendance. Celle-ci te meurtrira a 
la tete et toi, tu la meurtriras au talon. » 

1^11 dit a la femme: «Je ferai qu*en- 
ceinte, tu sois dans de grandes souifran- 
ces ; c'est p€niblement que tu enfanteras 
des fils". Ton desir te poussera vers ton 
homme et lui te dominera. » 

17 II dit ^ Adam : « Parce que tu as ecoute 
la voix de ta femme et que tu as mange 
de I'arbre dont je t'avais formellement 
prescrit de ne pas manger, le sol sera 
maudit a cause de toi. C'est dans la peine 
que tu t'en nourriras tous les jours de ta 
vies 18 il fera germer pour toi I'epine et 
le chardon et tu mangeras Therbe des 
champs^, i^ A la sueur de ton visage tu 
mangeras du pain jusqu*a ce que tu 
retournes au sol car c'est de lui que tu 
as ete pris. Oui, tu es poussiere et a la 
poussiere tu retourneras«. » 

20 L*homme appela sa femme du nom 
d'Eve — c'est-a-dire La Vivante — , car 
c'est elle qui a ete la mere de tout vivant. 
21 Le Seigneur Dieu fit pour Adam et sa 
femme des tuniques de peau dont il les 
revetit. 22 Le Seigneur Dieu dit: «Voici 
que rhomme est devenu comme Tun de 
nous par la connaissance de ce qui est bon 
ou mauvais. Maintenant, qu'il ne tende 
pas la main pour prendre aussi de I'arbre 
de vie, en manger et vivre a jamais' ! » 

23 Le Seigneur Dieu I'expulsa du jar- 
din d'Eden* pour cultiver le sol d*ou il 
avait ete pris. 24 Ayant chasse Thomme, il 
posta les *cherubins a Forient du jardin 
d'Eden avec la flamme de I'epee 
foudroyante pour garder le chemin de 
I'arbre de vie. 



TRADUCTION (ECUMENIQUE 
DE LA BIBLE 

nouvelle edition revue 



1992 
ALLIANCE BIBLIQUE UNIVERSELLE -