(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "La Bible"

AU COMMENCEMENT 



GENESE 1 



Dieu cr6e I'univers et I'humanit^ 

1' Au commencement Dieu crea le 
ciel et la terre^. 

^ La terre etait comme un grand vide, 
Tobscurite couvrait Tocean primitif, et le 
souffle de Dieu* agitait la surface de 
Teau. ^ Dieu dit alors : « Que la lumiere 
paraisse!» et la lumiere paruf^. "* Dieu 
constata que la lumiere etait une bonne 
chose, et il separa la lumiere de Tobscu- 
rite. ^ Dieu nomma la lumiere jour et 
Tobscurite nuit. Le soir vint, puis le 
matin; ce fut la premiere joumee. 

^ Dieu dit encore : « Qu'il y ait une 
voute, pour separer les eaux en deux 
masses ! » ^ Et cela se realisa. Dieu fit 
ainsi la voute qui separe les eaux d'en 
bas de celles d'en haut. ^ II nomma cette 
voute ciel. Le soir vint, puis le matin; ce 
fut la seconde joumee. 

^ Dieu dit encore : « Que les eaux qui 
sont au-dessous du ciel se rassemblent en 
un lieu unique pour que les continents 
paraissent!» Et cela se realisa. *° Dieu 
nomma les continents terre et la masse 
des eaux mer, et il constata que c'etait 
une bonne chose. • ^ Dieu dit alors : 
«Que la terre se couvre de verdure : des 
plantes produisant leur semence, et des 
arbres fruitiers dont chaque espece porte 
ses propres graines!» Et cela se realisa. 
'2 La terre fit pousser de la verdure: 
des plantes produisant leur semence 
espece par espece, et des arbres dont 
chaque variete porte des fruits avec 
pepins ou noyau. Dieu constata que 
c'etait une bonne chose. '^ Le soir vint, 
puis le matin, ce fut la troisieme joumee. 

i** Dieu dit encore: « Qu'il y ait des 
lumieres dans le ciel pour separer le jour 
de la nuit; qu'elles servent a determiner 
les fetes, ainsi que les jours et les annees 
du calendrier; ^^ et que du haut du ciel 
elles eclairent la terre ! » Et cela se rea- 
lisa. '^ Dieu fit ainsi les deux principales 
sources de lumiere : la grande, le soleil, 
pour presider au jour, et la petite, la 
lune, pour presider a la nuit; et il ajouta 



les etoiles^. '^ II les plaga dans le ciel 
pour eclairer la terre, ' ^ pour presider au 
jour et a la nuit, et pour separer la 
lumiere de I'obscurite. Dieu constata que 
c'etait une bonne chose. ' ^ Le soir vint, 
puis le matin; ce fut la quatrieme jour- 
nee. 

20 Dieu dit encore : « Que les eaux 
grouillent d'une foule d'etres vivants, et 
que les oiseaux s'envolent dans le ciel 
au-dessus de la terre !» ^^ Dieu crea les 
grands monstres marins et toutes les 
especes d'animaux qui se faufilent et 
grouillent dans I'eau, de meme que 
toutes les especes d'oiseaux. Et il cons- 
tata que c'etait une bonne chose. ^^ Dieu 
les benit en disant : « Que tout ce qui vit 
dans I'eau se multiplie et peuple les 
mers; et que les oiseaux se multiplient 
sur la terre ! » ^3 Le soir vint, puis le 
matin; ce fut la cinquieme joumee. 

2"* Dieu dit encore : « Que la terre pro- 
duise toutes les especes de betes : ani- 
maux domestiques, petites betes et ani- 
maux sauvages de chaque espece !» Et 
cela se realisa. ^^ Dieu fit ainsi les 
diverses especes d'animaux sauvages, 
d'animaux domestiques et de petites 
betes. Et il constata que c'etait une 
bonne chose. ^^ Dieu dit enfin : «Faisons 
les etres humains : qu'ils nous ressem- 
blent vraiment! Qu'ils soient les maitres 
des poissons dans la mer, des oiseaux 
dans le ciel et sur la terre, des gros ani- 
maux et des petites betes qui se meuvent 
au ras du sol ! » 

2^ Dieu crea les etres humains 
a sa propre ressemblance; 
il les crea homme et femme^. 
28 Puis il les benit en leur disant : « Ayez 
des enfants, devenez nombreux, peuplez 



a On peut aussi rattacher le v. 1 au v. 2 et traduire 
Quand Dieu commenga de creer le ciel et la terre, 2 la 
terre etait... b le souffle de Dieu : autres traductions 
r Esprit de Dieu ou un vent terrible, c Voir 2 Cor 
4.6. d En declarant que Dieu a cree les astres, le texte 
biblique s'oppose aux religions qui les divinisaient. 
e dla ressemblance de Dieu : Gen 5. 1-2; 9.6; 1 Cor 11. 7. 
— homme etfemme : Matt 19.4; Marc 10.6. 



GENESE 1,2 



toute la terre et dominez-la; soyez les 
maitres des poissons dans la mer, des 
oiseaux dans le ciel et de tous les ani- 
maux qui se meuvent sur la terre. » ^^ Et 
il ajouta : « Sur toute la surface de la 
terre je vous donne les plantes produi- 
sant des graines et les arbres qui portent 
des fruits avec pepins ou noyaux. Leurs 
graines ou leurs fruits vous serviront de 
nourriture. ^^ De meme je donne I'herbe 
verte comme nourriture a tous les ani- 
maux terrestres, a tous les oiseaux, a 
toutes les betes qui se meuvent au ras du 
sol, bref a tout ce ^ui vit. » Et cela se 
realisa. ^^ Dieu constata que tout ce qu'il 
avait fait etait vraiment une tres bonne 
chose. Le soir vint, puis le matin; ce fut 
la sixieme journee. 

2 1 Ainsi furent acheves le ciel, la terre 
et tout ce qu'ils contiennent. ^ Dieu, 
apres avoir acheve son ceuvre, se reposa 
le septieme jour de tout son travail. ^ II 
fit de ce septieme jour un jour beni, un 
jour qui lui est reserve, car il s'y reposa 
de tout son travail de CreateurA "* C'est 
ainsi que Dieu crea par etapes le ciel et la 
terre. 

Le jardin d'Eden 

Quand le Seigneur Dieu fit la terre et 
le ciel, ^ il n'y avait encore aucun buisson 
sur la terre, et aucune herbe n'avait 
encore germe, car le Seigneur Dieu 
n'avait pas encore envoye de pluie sur la 
terre, et il n'y avait pas d'etres humains 
pour cultiver le sol. ^ Seule une sorte de 
source jaillissait de la terre et arrosait la 
surface du sol. 

"^ Le Seigneur Dieu prit de la poussiere 
du sol et en fagonna un etre humain. Puis 
il lui insuffla dans les narines le souffle 
de vie, et cet homme devint un etre 
vivant^. ^ Ensuite le Seigneur Dieu 
planta un jardin au pays d'Eden, la-bas 



f Voir Ex 20.11; Hebr 4.4, 10. g Voir 1 Cor 
15.45. h Varhre de la vie: Apoc 2.7; 22.2, 14. - la 
connaissance de ce qui est bien ou mal : autre traduction 
de tout connaitre (de meme au v. 17 et en 3.5, 22). i le 
pays de Kouch est situe par certains en Mesopotamie. 
Selon d'autres il s'agirait ici comme ailleurs de la 
region situee au sud de I'Egypte (Soudan ou Ethiopie). 



vers Test, pour y mettre Thomme qu'il 
avait fagonne. ^ II fit pousser du sol 
toutes sortes d'arbres a I'aspect agreable 
et aux fruits delicieux. II mit au centre du 
jardin I'arbre de la vie, et I'arbre qui 
donne la connaissance de ce qui est bien 
oumal^. 

•0 Un fleuve prenait sa source au pays 
d'Eden et irriguait le jardin. De la il se 
divisait en quatre bras. ^' Le premier 
etait le Pichon; il fait le tour du pays de 
Havila. Dans ce pays on trouve de Tor, 
^^ un or de qualite, ainsi que la resine 
parfumee de bdellium et la pierre 
precieuse de cornaline. ' ^ Le second bras 
du fleuve etait le Guihon, qui fait le tour 
du pays de Kouch ^ ''^ Le troisieme etait 
le Tigre, qui coule a Test de la ville 
d'Assour. Enfin le quatrieme etait 
I'Euphrate. 

'^ Le Seigneur Dieu prit I'homme et 
I'etablit dans le jardin d'Eden pour le 
cultiver et le garder. '^ II lui fit cette 
recommandation : « Tu peux manger les 
fruits de n'importe quel arbre du jardin, 
1^ sauf de I'arbre qui donne la connais- 
sance de ce qui est bien ou mal. Le jour 
ou tu en mangeras, tu mourras. » 

' ^ Le Seigneur Dieu se dit : « II n'est 
pas bon que I'homme reste seul. Je vais 
lui faire une aide qu'il aura comme 
partenaire. » • ^ Avec de la terre le 
Seigneur fagonna toutes sortes d'ani- 
maux sauvages et d'oiseaux, et les 
conduisit a I'homme pour voir comment 
celui-ci les nommerait. Chacun de ces 
animaux devait porter le nom que 
I'homme lui donnerait. ^^ L'homme 
donna done un nom aux animaux domes- 
tiques, aux animaux sauvages et aux 
oiseaux. Mais il ne trouva pas I'aide 
capable d'etre son partenaire. ^ ' Alors le 
Seigneur Dieu fit tomber I'homme dans 
un profond sommeil. II lui prit une cote 
et referma la chair a sa place. ^^ Avec 
cette cote le Seigneur fit une femme et la 
conduisit a I'homme. ^3 g^ la voyant 
celui-ci s'ecria : 

«Ah! Cette fois, voici un autre moi- 
meme, 

qui tient de moi par toutes les fibres 
de son corps. 



GENESE 2,3 



On la nommera compagne de 

rhomme, 
car c'est de son compagnon qu'elle fut 

tiree^. » 

24 C'est pourquoi I'honime quittera 
pere et mere pour s'attacher a sa femme, 
et ils deviendront tous deux un seul 
etre^. 

25 L'homme et sa femme etaient tous 
deux nus, mais sans eprouver aucune 
gene Tun devant I'autre. 



L'homme et la femme chassis 
du jardin d'Eden 

3' Le serpent etait le plus ruse de tous 
les animaux sauvages que le Sei- 
gneur avait faits. II demanda a la 
femme : 

— Est-ce vrai que Dieu vous a dit : 
«Vous ne devez manger aucun fruit du 
ja^din^>? 

2 La femme repondit au serpent : 

— Nous pouvons manger les fruits du 
jardin. ^ Mais quant aux fruits de Tarbre 
qui est au centre du jardin, Dieu nous a 
dit : « Vous ne devez pas en manger, pas 
meme y toucher, de peur d'en mourir». 

'^ Le serpent repliqua : 

— Pas du tout, vous ne mourrez pas. 
5 Mais Dieu le sait bien : des que vous en 
aurez mange, vous verrez les choses 
telles qu'elles sont, vous serez comme 
lui, capables de savoir ce qui est bien ou 
mal. 

^ La femme vit que les fruits de 
I'arbre etaient bien jolis a regarder, qu'ils 
devaient etre bons et qu'ils donnaient 
envie d'en manger pour acquerir un 
savoir plus etendu. EUe en prit un et en 
mangea. Puis elle en donna a son mari, 
qui etait avec elle, et il en mangea lui 
aussi. "^ Alors ils se virent tous deux tels 
qu'ils etaient, ils se rendirent compte 
qu'ils etaient nus. Ils attacherent ensem- 
ble des feuilles de figuier, et ils s'en 
firent chacun une sorte de pagne. 

^ Le soir, quand souffle la brise, 
l'homme et la femme entendirent le 
Seigneur se promener dans le jardin. lis 
se cacherent de lui parmi les arbres. ^ Le 



Seigneur Dieu appela l'homme et lui 
demanda : 

— Oues-tu? 

'^ L'homme repondit : 

— Je t'ai entendu dans le jardin. J'ai 
eu peur, car je suis nu, et je me suis 
cache. 

*' — Qui t'a appris que tu etais nu, 
demanda le Seigneur Dieu; aurais-tu 
goute au fruit que je t'avais defendu de 
manger? 

' 2 L'homme repliqua : 

— C'est la femme que tu m'as donnee 
pour compagne; c'est elle qui m'a donne 
ce fruit, et j'en ai mange. 

' ^ Le Seigneur Dieu dit alors a la 
femme : 

— Pourquoi as-tu fait cela? 
Elle repondit : 

— Le serpent m'a trompee, et j'ai mange 
du fruit'". 

'"* Alors le Seigneur Dieu dit au ser- 
pent : 

— Puisque tu as fait cela, je te maudis. 
Seul de tous les animaux 

tu devras ramper sur ton ventre 
et manger de la poussiere 
tous les jours de ta vie. 
^5 Je mettrai I'hostilite entre la femm^ et 
toi, 
entre sa descendance et la tienne. 
La sienne t'ecrasera la tete, 
tandis que tu la mordras au talon". 

'^ Le Seigneur dit ensuite a la femme : 

— Je rendrai tes grossesses penibles, 

tu souffriras pour mettre au monde tes 

enfants. 
Tu te sentiras attiree par ton mari, 
mais il dominera sur toi. 

* ^ II dit enf in a l'homme : 

— Tu as ecoute la suggestion de ta 
femme et tu as mange le fruit que je 
t'avais defendu. 



7 compagne de rhomme ... compagnon ou femme ... hom- 
me: en hebreu icha (femme) ressemble au mot ich 
(homme). k Matt 19.5; Marc 10.7-8; 1 Cor 6. 16; Eph 
5.31. / Le serpent : comparer Apoc 12.9: 20.2. — Vous 
ne devez manger aucun fruit : autre traduction Vous ne 
devez pas manger de tous les fruits, m Comparer 2 Cor 
11.3; 1 Tim 2. 14. w Comparer Apoc 12.17. 



GENESE 3,4 



Eh bien, par ta faute, 

le sol est maintenant maudit. 

Tu auras beaucoup de peine 

a en tirer ta nourriture 

pendant toute ta vie; 
'^ il produira pour toi 

epines et chardons. 

Tu devras manger 

ce qui pousse dans les champs^; 
*^ tu gagneras ton pain 

a la sueur de ton front, 

jusqu'a ce que tu retoumes a la terre 

dont tu as ete tire. 

Car tu es fait de poussiere, 

et tu retourneras a la poussiere. 

20 L'homme, Adam, nomma sa femme 
Eve, c'est-a-dire Vie, car elle est la mere 
de toute I'humanite. ^ ' Le Seigneur fit a 
l'homme et a sa femme des vetements de 
peaux de bete et les en habilla. ^^ Puis il 
se dit : « Voila que l'homme est devenu 
comme un dieu, pour ce qui est de savoir 
ce qui est bien ou mal. II faut I'empecher 
maintenant d'atteindre aussi I'arbre de la 
vie; s'il en mangeait les fruits il vivrait 
indefiniment/'. » ^^ Le Seigneur Dieu 
renvoya done l'homme du jardin d'Eden, 
pour qu'il aille cultiver le sol dont il 
avait ete tire. ^4 Puis, apres Ten avoir 
expulse, le Seigneur plaga des *cheru- 
bins en sentinelle devant le jardin 
d'Eden. Ceux-ci, armes de I'epee flam- 
boyante et tourbillonnante, devaient 
garder I'acces de I'arbre de la vie. 



LA BIBLE 

Ancien et Nouveau Testament 

ALLIANCE BIBLIQUE UNIVERSELLE 
1988